Apple Manuel en Français Aperture_Getting_Started_f.pdf Apple sur Fnac.com - Pour voir la liste complète des manuels APPLE, cliquez ici

 

 

TELECHARGER LE PDF sur : http://manuals.info.apple.com/fr/Aperture_Getting_Started_f.pdf

 

 

Voir également d'autres Guides APPLE :

Apple-F034-2262AXerve-grappe.pdf-Manuel

Apple-Mac_Pro_Early2009_4707_UG_F

Apple-imacg5_17inch_Power_Supply

Apple-Logic_Studio_Installieren_Ihrer_Software_Retail

Apple-IntroductionXserve1.0.1

Apple-Aperture_Getting_Started_d.pdf-Allemand

Apple-getting_started_with_passbook

Apple-iPod_mini_2nd_Gen_UserGuide.pdf-Anglais

Apple-Deploiement-d-iPhone-et-d-iPad-Reseaux-prives-virtuels

Apple-F034-2262AXerve-grappe

Apple-Mac_OS_X_Server_Glossaire_10.5

Apple-FRLogic_Pro_7_Guide_TDM

Apple-iphone_bluetooth_headset_userguide

Apple-Administration_des_services_reseau_10.5

Apple-imacg5_17inch_harddrive

Apple-iPod_nano_4th_gen_Manuale_utente

Apple-iBook-G4-Getting-Started

Apple-XsanGettingStarted

Apple-Mac_mini_UG-Early2006

Apple-Guide_des_fonctionnalites_de_l_iPod_classic

Apple-Guide_de_configuration_d_Xsan_2

Apple-MacBook_Late2006_UsersGuide

Apple-sur-Fnac.com

Apple-Mac_mini_Mid2010_User_Guide_F.pdf-Francais

Apple-PowerBookG3UserManual.PDF.Anglais

Apple-Installation_de_votre_logiciel_Logic_Studio_Retail

Apple-Pages-Guide-de-l-utilisateur

Apple-MacBook_Pro_13inch_Mid2009.pdf.Anglais

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009

Apple-Installation_de_votre_logiciel_Logic_Studio_Upgrade

Apple-FRLogic_Pro_7_Guide_TDM

Apple-airportextreme_802.11n_userguide

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG

Apple-iPod_classic_160GB_User_Guide

Apple-iPod_nano_5th_gen_UserGuide

Apple-ipod_touch_features_guide

Apple-Wireless_Mighty_Mouse_UG

Apple-Advanced-Memory-Management-Programming-Guide

Apple-iOS-App-Programming-Guide

Apple-Concurrency-Programming-Guide

Apple-MainStage-2-User-Manual-Anglais

Apple-iMacG3_2002MultilingualUserGuide

Apple-iBookG3_DualUSBUserGuideMultilingual.PDF.Anglais

Apple-imacG5_20inch_AirPort

Apple-Guide_de_l_utilisateur_de_Mac_Pro_Early_2008

Apple-Installation_de_votre_logiciel_Logic_Express_8

Apple-iMac_Guide_de_l_utilisateur_Mid2007

Apple-imacg5_20inch_OpticalDrive

Apple-FCP6_Formats_de_diffusion_et_formats_HD

Apple-prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_logic_pro_8

Apple-Aperture_Quick_Reference_f

Apple-Shake_4_User_Manual

Apple-aluminumAppleKeyboard_wireless2007_UserGuide

Apple-ipod_shuffle_features_guide

Apple-Color-User-Manual

Apple-XsanGettingStarted

Apple-Migration_10.4_2e_Ed

Apple-MacBook_Air_SuperDrive

Apple-MacBook_Late2007-f

ApplePowerMacG5_(Early_2005)_UserGuide

Apple-iSightUserGuide

Apple-MacBook_Pro_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Nouvelles-fonctionnalites-aperture-1.5

Apple-premiers_contacts_2e_ed_10.4.pdf-Mac-OS-X-Server

Apple-premiers_contacts_2e_ed_10.4

Apple-eMac_2005UserGuide

Apple-imacg5_20inch_Inverter

Apple-Keynote2_UserGuide.pdf-Japon

Apple-Welcome_to_Tiger.pdf-Japon

Apple-XsanAdminGuide_j.pdf-Japon

Apple-PowerBookG4_UG_15GE.PDF-Japon

Apple-Xsan_Migration.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_TopCover_JA.pdf-Japon

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Aperture_Photography_Fundamentals.pdf-Japon

Apple-nikeipod_users_guide.pdf-Japon

Apple-QuickTime71_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Japon

Apple-Aperture_Performing_Adjustments_j.pdf-Japon

Apple-iMacG5_17inch_HardDrive.pdf-Japon

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_J.pdf-Japon

Apple-MacBook_Air_User_Guide.pdf-Japon

Apple-MacBook_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iPad_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Apple_AirPort_Networks_Early2009_H.pd-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_120GB_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-StoreKitGuide.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_ExpansionCardRiser_JA.pdf-Japon

Apple-iMacG5_Battery.pdf-Japon

Apple-Logic_Pro_8_Getting_Started.pdf-Japon

Apple-PowerBook-handbok-Norge-Norveg

Apple-iWork09_formler_og_funksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacPro_HardDrive_DIY.pdf-Japon

Apple-iPod_Fifth_Gen_Funksjonsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_white_Early2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-GarageBand_09_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-imac_mid2011_ug_h.pdf-Norge-Norvege

Apple-iDVD_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMac_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

/Apple-iPhone_3G_Viktig_produktinformasjon_H-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-macbook_air_13inch_mid2011_ug_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad2_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhoto_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_Brukerhandbok_Late2008.pdf-Norge-Norvege

Apple-Pages09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Late2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Aluminum_Late2008_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Wireless_Keyboard_Aluminum_2007_H-Norge-Norvege

Apple-NiPod_photo_Brukerhandbok_N0190269.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_13inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_17inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Velkommen_til_Snow_Leopard.pdf-Norge-Norvege.htm

Apple-TimeCapsule_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Hurtigstart.pdf-Norge-Norvege

Apple-Snow_Leopard_Installeringsinstruksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_Handbok_S0342141.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-GE_Money_Bank_Handlekonto.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_nano_6thgen_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_13inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Early2011_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Numbers09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Welcome_to_Leopard.pdf-Japon

Apple-PowerMacG5_UserGuide.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_2.1_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering-klargjoring.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacOSX10.3_Welcome.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_4_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple_TV_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMovie_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_160GB_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering_10.6.pdf-Norge-Norvege

Apple-Network-Services-Location-Manager-Veiledning-for-nettverksadministratorer-Norge-Norvege

Apple-iOS_Business_Mar12_FR.pdf

Apple-PCIDualAttachedFDDICard.pdf

Apple-Aperture_Installing_Your_Software_f.pdf

Apple-User_Management_Admin_v10.4.pdf

Apple-Compressor-4-ユーザーズマニュアル Japon

Apple-Network_Services_v10.4.pdf

Apple-iPod_2ndGen_USB_Power_Adapter-DE

Apple-Mail_Service_v10.4.pdf

Apple-AirPort_Express_Opstillingsvejledning_5.1.pdf

Apple-MagSafe_Airline_Adapter.pdf

Apple-L-Apple-Multiple-Scan-20-Display

Apple-Administration_du_service_de_messagerie_10.5.pdf

Apple-System_Image_Admin.pdf

Apple-iMac_Intel-based_Late2006.pdf-Japon

Apple-iPhone_3GS_Finger_Tips_J.pdf-Japon

Apple-Power-Mac-G4-Mirrored-Drive-Doors-Japon

Apple-AirMac-カード取り付け手順-Japon

Apple-iPhone開発ガイド-Japon

Apple-atadrive_pmg4mdd.j.pdf-Japon

Apple-iPod_touch_2.2_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Mac_OS_X_Server_v10.2.pdf

Apple-AppleCare_Protection_Plan_for_Apple_TV.pdf

Apple_Component_AV_Cable.pdf

Apple-DVD_Studio_Pro_4_Installation_de_votre_logiciel

Apple-Windows_Services

Apple-Motion_3_New_Features_F

Apple-g4mdd-fw800-lowerfan

Apple-MacOSX10.3_Welcome

Apple-Print_Service

Apple-Xserve_Setup_Guide_F

Apple-PowerBookG4_17inch1.67GHzUG

Apple-iMac_Intel-based_Late2006

Apple-Installation_de_votre_logiciel

Apple-guide_des_fonctions_de_l_iPod_nano

Apple-Administration_de_serveur_v10.5

Apple-Mac-OS-X-Server-Premiers-contacts-Pour-la-version-10.3-ou-ulterieure

Apple-boot_camp_install-setup

Apple-iBookG3_14inchUserGuideMultilingual

Apple-mac_pro_server_mid2010_ug_f

Apple-Motion_Supplemental_Documentation

Apple-imac_mid2011_ug_f

Apple-iphone_guide_de_l_utilisateur

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug_fr

Apple-NouvellesfonctionnalitesdeLogicExpress7.2

Apple-QT_Streaming_Server

Apple-Web_Technologies_Admin

Apple-Mac_Pro_Early2009_4707_UG

Apple-guide_de_l_utilisateur_de_Numbers08

Apple-Decouverte_d_Aperture_2

Apple-Guide_de_configuration_et_d'administration

Apple-mac_integration_basics_fr_106.

Apple-iPod_shuffle_4thgen_Guide_de_l_utilisateur

Apple-ARA_Japan

Apple-081811_APP_iPhone_Japanese_v5.4.pdf-Japan

Apple-Recycle_Contract120919.pdf-Japan

Apple-World_Travel_Adapter_Kit_UG

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide

Apple-RemoteSupportJP

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Compressor_3_Batch_Monitor_User_Manual_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Premiers__contacts_avec_iDVD_08

Apple-Mac_mini_Intel_User_Guide.pdf

Apple-Prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_Logic_Express_8

Apple-mac_integration_basics_fr_107.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-Logic9-examen-prep-fr.pdf-Logic-Pro-9-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-aperture_photography_fundamentals.pdf-Manuel-de-l-utilisateu

Apple-emac-memory.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Apple-Installation-et-configuration-de-votre-Power-Mac-G4

Apple-Guide_de_l_administrateur_d_Xsan_2.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_imovie6.pdf

Apple-Tiger_Guide_Installation_et_de_configuration.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Level-One-Exam-Preparation-Guide-and-Practice-Exam

Apple-Open_Directory.pdf

Apple-Nike_+_iPod_User_guide

Apple-ard_admin_guide_2.2_fr.pdf

Apple-systemoverviewj.pdf-Japon

Apple-Xserve_TO_J070411.pdf-Japon

Apple-Mac_Pro_User_Guide.pdf

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_iwork_08.pdf

Apple-services_de_collaboration_2e_ed_10.4.pdf

Apple-iPhone_Bluetooth_Headset_Benutzerhandbuch.pdf

Apple-Guide_de_l_utilisateur_de_Keynote08.pdf

APPLE/Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_F.pdf

Apple-iPod_classic_160Go_Guide_de_l_utilisateur.pdf

Apple-iBookG4GettingStarted.pdf

Apple-Administration_de_technologies_web_10.5.pdf

Apple-Compressor-4-User-Manual-fr

Apple-MainStage-User-Manual-fr.pdf

Apple-Logic_Pro_8.0_lbn_j.pdf

Apple-PowerBookG4_15inch1.67-1.5GHzUserGuide.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_CH.pdf

Apple-LED_Cinema_Display_27-inch_UG.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_RS.pdf

Apple-macbook_pro_13inch_early2011_f.pdf

Apple-iMac_Mid2010_UG_BR.pdf

Apple-iMac_Late2009_UG_J.pdf

Apple-iphone_user_guide-For-iOS-6-Software

Apple-iDVD5_Getting_Started.pdf

Apple-guide_des_fonctionnalites_de_l_ipod_touch.pdf

Apple_iPod_touch_User_Guide

Apple_macbook_pro_13inch_early2011_f

Apple_Guide_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_RAID

Apple_Time_Capsule_Early2009_Setup_F

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_rs

Apple_iphone_upute_za_uporabu

Apple_ipad_user_guide_ta

Apple_iPod_touch_User_Guide

apple_earpods_user_guide

apple_iphone_gebruikershandleiding

apple_iphone_5_info

apple_iphone_brukerhandbok

apple_apple_tv_3rd_gen_setup_tw

apple_macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_ch

apple_Macintosh-User-s-Guide-for-Macintosh-PowerBook-145

Apple_ipod_touch_user_guide_ta

Apple_TV_2nd_gen_Setup_Guide_h

Apple_ipod_touch_manual_del_usuario

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_tu

Apple_macbook_pro_retina_qs_th

Apple-Manuel_de_l'utilisateur_de_Final_Cut_Server

Apple-iMac_G5_de_lutilisateur

Apple-Cinema_Tools_4.0_User_Manual_F

Apple-Personal-LaserWriter300-User-s-Guide

Apple-QuickTake-100-User-s-Guide-for-Macintosh

Apple-User-s-Guide-Macintosh-LC-630-DOS-Compatible

Apple-iPhone_iOS3.1_User_Guide

Apple-iphone_4s_important_product_information_guide

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_F

Liste-documentation-apple

Apple-Premiers_contacts_avec_iMovie_08

Apple-macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_br

Apple-macbook_pro-13-inch-mid-2012-important_product_info

Apple-macbook_air-11-inch_mid-2012-qs_br

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_MainStage

Apple-Compressor_3_User_Manual_F

Apple-Color_1.0_User_Manual_F

Apple-guide_de_configuration_airport_express_4.2

Apple-TimeCapsule_SetupGuide

Apple-Instruments_et_effets_Logic_Express_8

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_WaveBurner

Apple-Macmini_Guide_de_l'utilisateur

Apple-PowerMacG5_UserGuide

Disque dur, ATA parallèle Instructions de remplacement

Apple-final_cut_pro_x_logic_effects_ref_f

Apple-Leopard_Installationshandbok

Manuale Utente PowerBookG4

Apple-thunderbolt_display_getting_started_1e

Apple-Compressor-4-Benutzerhandbuch

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug

Apple-macbook_air-mid-2012-important_product_info_j

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_de_reponse_d_impulsion

Apple-Aperture_2_Raccourcis_clavier

AppleTV_Setup-Guide

Apple-livetype_2_user_manual_f

Apple-imacG5_17inch_harddrive

Apple-macbook_air_guide_de_l_utilisateur

Apple-MacBook_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Keynote-2-Guide-de-l-utilisateur

Apple-PowerBook-User-s-Guide-for-PowerBook-computers

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide-5200CD-and-5300CD

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide

Apple-Workgroup-Server-Guide

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPad-User-Guide-For-iOS-5-1-Software

Apple-Boot-Camp-Guide-d-installation-et-de-configuration

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 5.1

PowerBook G4 Premiers Contacts APPLE

Guide de l'Utilisateur iphone pour le logiciel ios 5.1 APPLE

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 4,3

Guide de l’utilisateur iPod nano 5ème génération

Guide de l'utilisateur iPod Touch 2.2 APPLE

Guide de l’utilisateur QuickTime 7  Mac OS X 10.3.9 et ultérieur Windows XP et Windows 2000

Guide de l'utilisateur MacBook 13 pouces Mi 2010

Guide de l’utilisateur iPhone (Pour les logiciels iOS 4.2 et 4.3)

Guide-de-l-utilisateur-iPod-touch-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-iPad-2-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide de déploiement en entreprise iPhone OS

Guide-de-l-administrateur-Apple-Remote-Desktop-3-1

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Xserve-Diagnostics-Version-3X103

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802.11n-5e-Generation

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802-11n-5e-Generation

Guide-de-l-utilisateur-Capteur-Nike-iPod

Guide-de-l-utilisateur-iMac-21-5-pouces-et-27-pouces-mi-2011-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Qadministrator-4

Guide-d-installation-Apple-TV-3-eme-generation

User-Guide-iPad-For-ios-5-1-Software

Aperture Premiers contactsK Apple Computer, Inc. © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’un exemplaire valide de Aperture est autorisé à reproduire cet ouvrage dans le but d’apprendre à utiliser le logiciel décrit. En revanche, il est interdit de reproduire ou de transférer tout ou partie de cet ouvrage à des fins commerciales, notamment pour en vendre des copies ou pour fournir un service d’assistance payant. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des coquilles ou des erreurs d’impression. Étant donné qu’Apple publie régulièrement de nouvelles versions et des mises à jour de son logiciel système, de ses applications et de ses sites Internet, les copies d’écran reproduites dans cet ouvrage peuvent être légè- rement différentes de ce qui s’affiche réellement sur votre écran. Le logo Apple est une marque d’Apple Computer Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le logo Apple, Apple Cinema Display, ColorSync, FireWire, iPhoto, Mac, Macintosh, Mac OS et QuickTime sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Aperture et Finder sont des marques d’Apple Computer, Inc. .Mac est une marque de service d’Apple Computer, Inc. Adobe et Photoshop sont des marques ou des marques déposées d’Adobe Systems Incorporated aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Les autres noms d’entreprises et de produits mentionnés dans ce document sont des marques de leurs propriétaires respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés qu’à titre d’information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple ne se porte pas garant de ces produits et décline toute responsabilité quant à leur utilisation et à leur fonctionnement. 3 1 Table des matières Chapitre 1 9 Vue d’ensemble d’Aperture 9 Utilisation d’Aperture dans votre flux de production 13 Éléments utilisés dans Aperture Chapitre 2 21 Configuration d’un système Aperture 21 Configuration d’un système simple 23 Configuration d’un système à deux écrans 28 Stockage sur d’autres disques durs et disques FireWire Chapitre 3 29 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 29 Notions élémentaires d’Aperture 30 La fenêtre principale d’Aperture 41 Autres éléments de l’interface utilisateur d’Aperture 45 Configuration de votre espace de travail 48 Pour un travail plus efficace Chapitre 4 49 Utilisation des projets 49 Les commandes du panneau des projets 50 Création de projet et attribution d’un nom 50 Ouverture et fermeture de projets 52 Création et affichage des Projets favoris 53 Suppression d’images dans des projets et albums 54 Suppression d’éléments via le panneau des projets Chapitre 5 55 Importation d’images 55 Vue d’ensemble de l’importation 56 Formats de fichier pouvant être importés dans votre photothèque 57 Importation d’un appareil photo numérique ou d’un lecteur de cartes mémoires 62 Importation de fichiers image stockés sur votre ordinateur 64 Glissement de fichiers image du Finder vers un projet 65 Importation de dossiers d’images à partir du Finder 67 Importation de votre photothèque iPhoto 68 Transfert de projets provenant d’un autre système Aperture 69 Réalisation d’une sauvegarde immédiate4 Table des matières Chapitre 6 71 Manipulation d’images dans le Navigateur 71 Vue d’ensemble du Navigateur 72 Affichage des images dans le Navigateur 75 Navigation et sélection des images 77 Réorganisation des images dans le Navigateur 78 Rotation des images 79 Affichage de métadonnées spécifiques avec vos images 80 Création de copies de travail d’une image 83 Copie et déplacement d’images 83 Utilisation d’images référencées Chapitre 7 87 Affichage des images dans le Visualiseur 87 Vue d’ensemble du Visualiseur 88 Réglage de l’arrière-plan du Visualiseur 89 Choix du nombre d’images affichées dans le Visualiseur 90 Comparaison d’images 91 Examen des images à la loupe 92 Affichage des images en pleine résolution 94 Affichage d’images sur plusieurs écrans 96 Affichage des métadonnées associées aux images Chapitre 8 99 Affichage des images en mode Plein écran 99 Vue d’ensemble du mode Plein écran 101 Entrée et sortie du mode Plein écran 101 Utilisation de la pellicule disponible en mode Plein écran 105 Utilisation de la barre d’outils en mode Plein écran 108 Utilisation des palettes en mode Plein écran 111 Utilisation de raccourcis clavier en mode Plein écran Chapitre 9 113 Empilement des images et sélection de la meilleure image 113 Vue d’ensemble des piles 114 Création automatique de piles 115 Création manuelle de piles 116 Utilisation des piles 120 Raccourcis clavier liés aux piles Chapitre 10 121 Classement des images 121 Vue d’ensemble du système de classement 122 Classement des images 124 Tri des images en fonction du classement 125 Comparaison et classement des images 127 Raccourcis clavier pour le classement des images 128 Raccourcis clavier pour l’affichage des images ayant un classement spécifiqueTable des matières 5 Chapitre 11 129 Affectation de mots-clés aux images 129 Vue d’ensemble des mots-clés 130 Affectation de mots-clés à l’aide de la palette de mots-clés 137 Affectation de mots-clés via les commandes de mots-clés et les mots-clés prédéfinis 142 Affectation de mots-clés à l’aide de la palette Prélever et appliquer 144 Affichage des mots-clés affectés aux images 147 Suppression des mots-clés d’une image Chapitre 12 149 Recherche et affichage d’images 149 Vue d’ensemble de la palette de requête 151 Recherche par nom de l’image, légende ou autres textes 152 Rechercher par le classement 153 Recherche par mots-clés 154 Recherche par date 156 Recherche par les données IPTC 157 Recherche par les données EXIF 158 Recherche par État du fichier 159 Recherche par une combinaison de critères 160 Enregistrement des résultats de votre recherche Chapitre 13 163 Regroupement d’images dans les Albums intelligents 163 Vue d’ensemble des albums intelligents 164 Rassemblement d’images dans un nouvel album intelligent 166 Modification du contenu d’un album intelligent 166 Suppression d’un album intelligent Chapitre 14 167 Vue d’ensemble des ajustements d’image 167 Vue d’ensemble des ajustements dans Aperture 168 Affichage des commandes d’ajustement Chapitre 15 171 Création de diaporamas 171 Vue d’ensemble des diaporamas 172 Création d’un diaporama à partir d’un modèle prédéfini 173 Contrôle d’un diaporama 173 Changement des images d’un diaporama Chapitre 16 175 Utilisation de la Table lumineuse 175 Vue d’ensemble de la Table lumineuse 176 Création d’un album de type table lumineuse et ajout d’images 177 Ajout d’images à la table lumineuse 178 Déplacement et redimensionnement d’images sur la table lumineuse 179 Alignement et disposition des images sur la table lumineuse 181 Réglage de l’affichage de la table lumineuse 182 Impression de la disposition de la table lumineuse6 Table des matières Chapitre 17 183 Impression de vos images 183 Réglages de la zone de dialogue Imprimer 185 Impression d’une image unique 185 Impression d’une série d’images 186 Impression d’une planche contact ou d’une série de planches contact 187 Impression d’un livre 187 Création d’un fichier PDF à partir d’un livre Chapitre 18 189 Exportation d’images 189 Vue d’ensemble de l’exportation d’images 190 Exportation de copies de vos fichiers numériques originaux 191 Exportation de copies de travail 192 À propos des préréglages d’exportation 194 Ajout d’un filigrane aux images exportées Chapitre 19 197 Création de journaux Web et de galeries Web 197 Vue d’ensemble des galeries Web et des journaux Web 198 Création et manipulation de galeries Web 200 Création et manipulation de journaux Web 203 Consultation et navigation dans vos pages Web 203 Modification de l’aspect de vos pages Web 205 Publication de vos pages Web sur le Web Chapitre 20 207 Création de livres 207 Vue d’ensemble du processus de création d’un livre 208 Création d’un album de type livre 209 Commandes de l’Éditeur de modèles de livres 212 Disposition des images dans un livre 212 Ajout de pages à un livre 213 Suppression de pages d’un livre 213 Redimensionnement et alignement des images sur une page 213 Ajout de texte sur les pages 214 Changement de thème 215 Commande de l’impression du livre Chapitre 21 217 Sauvegarde de vos images 217 Vue d’ensemble de la sauvegarde de vos fichiers 219 Les commandes du panneau des banques 220 Création d’une banque 221 Mise à jour des banques 222 Retrait d’un disque dur de votre système 222 Suppression définitive d’une banque 223 Restauration de votre système ApertureTable des matières 7 Annexe 225 Références Index 2271 9 1 Vue d’ensemble d’Aperture Aperture est un système à la fois puissant et convivial de gestion d’images numériques, capable de gérer des milliers d’images et offrant des outils de qualité professionnelle pour la retouche de vos images. Aperture est une application de gestion de base de données et de traitement non destructif des photographies grâce à laquelle vous pouvez acquérir des images numériques, effectuer une sélection de vos images, les retoucher et les travailler, les publier sur le Web ou les imprimer, les exporter et les archiver. Avant de commencer à l’utiliser, vous devez comprendre l’utilité d’Aperture dans votre flux de production artistique. Vous devez aussi vous familiariser avec les éléments de base que vous rencontrerez lorsque vous travaillerez sur vos images à l’aide d’Aperture. Utilisation d’Aperture dans votre flux de production L’organigramme ci-après illustre les étapes typiques du flux de production généralement appliqué en utilisant Aperture. Rappelez-vous que les flux de production peuvent varier selon les personnes ou les projets. Le travail dans Aperture ne s’effectue pas toujours de manière linéaire et vous pouvez choisir de réaliser certaines étapes simultanément.10 Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture Créer un diaporama Exporter Distribuer Imprimer Imprimer des livres Publier des pages web Réaliser des ajustements • Exposition • Niveaux Créer des projets Avant ou pendant l’importation • Balance des blancs Sauvegarder • Configurer la banque • Sauvegarder dans la banque Sélectionner les images • Via la palette de requête • Via les Albums intelligents Grouper Processus d’Aperture Acquérir des images Importer des dossiers (en gardant la structure) Importer depuis une carte/un appareil photo Importer depuis le disque dur ou un support Faire glisser depuis le Finder Importer depuis iPhoto • Classer • Appliquer mots-clés • Comparer • Empiler TrierChapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture 11 Éléments d’Aperture correspondant au flux de production Étape 1 : Configurez votre système Aperture Dans cette première phase, vous allez configurer votre système Aperture en raccordant à l’ordinateur les appareils dont vous avez besoin. Dans la plupart des cas, c’est très simple : il suffit de raccorder votre appareil photo numérique ou votre lecteur de cartes mémoire à un port FireWire ou USB de votre ordinateur, puis de mettre ce dernier sous tension et de lancer Aperture. Étape 2 : Chargez les images et créez des projets Une fois votre système Aperture configuré, vous devez importer vos photos dans Aperture. Le chargement ou l’importation d’images est l’opération consistant à faire passer les images de votre appareil photo, d’un lecteur de cartes, d’un support de stockage externe (comme un CD, un DVD ou un disque dur externe) ou encore des dossiers du disque dur interne de votre ordinateur vers Aperture. Vous pouvez charger un grand nombre d’images à la fois, par exemple toutes celles se trouvant sur une carte mémoire, ou bien uniquement quelques photos sélectionnées. Avant ou pendant le processus d’importation, vous avez la possibilité de créer un projet dans lequel ranger vos images. Il est également possible de créer un projet après l’importation ou à n’importe quel moment. Vous pouvez aussi importer une partie ou la totalité de votre photothèque iPhoto. Lorsque vous importez votre photothèque iPhoto, Aperture en conserve la structure ainsi que tous les ajustements et toutes les informations, appelées métadonnées, relatives aux photos. Créez des projets grâce au panneau des projets. Sélectionnez des images grâce au Visualiseur... Faites des ajustements grâce à l’Inspecteur d’ajustements. Lors de votre sélection des clichés, l’Inspecteur des métadonnées vous fournit des informations détaillées sur chaque image. Importez des images grâce au panneau d’importation. ...et au Navigateur. Passez par le panneau des banques pour sauvegarder vos images.12 Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture Étape 3 : Sélectionnez les photos Dans cette phase, vous parcourez vos clichés pour décider lesquels méritent un travail complémentaire d’ajustement. Vous pouvez ajouter des mots clés, des légendes ou d’autres libellés à vos images pour faciliter leur tri, les classer et empiler les séries d’images liées. Vous pouvez également regrouper les images pour les organiser par la suite. Vous pouvez retrouver des images à l’aide de la palette de requête, un panneau flottant offrant des options de recherche. Vous pouvez aussi, dans le cadre d’un projet, créer des « contenants », par exemple des dossiers et des albums, pour enrichir vos possibilités de classement. Aperture utilise aussi les Albums intelligents, c’est-à-dire des albums qui peuvent être créés et mis à jour de façon dynamique en fonctions des critères de recherche que vous indiquez dans la palette de requête. Cette fonctionnalité vous fait gagner du temps pour retrouver les images voulues. Étape 4 : Effectuez des ajustements Aperture vous donne la possibilité de rectifier certains réglages, comme l’exposition, les niveaux ou la balance des blancs, ou encore d’effectuer d’autres rectifications comme l’élimination de l’effet yeux rouges ; dans ce manuel, on parle pour désigner ces rectifications « d’ajustements ». Vous pouvez également rogner, faire pivoter ou redimensionner les images. Si vous voulez retoucher la composition d’une image, il est aisé de le faire dans une application spécialisée, que l’on appellera de façon générique éditeur externe, par exemple Adobe Photoshop ; les images ajustées ainsi réapparaissent automatiquement dans Aperture après enregistrement. Vous pouvez très bien appliquer différents ajustements à différentes copies de travail de la même image. Étape 5 : Diffusez vos images Aperture offre plusieurs options de diffusion de vos images. Vous pouvez les imprimer sur une imprimante, les exporter pour livraison à un laboratoire de développement de photos professionnel ou bien créer un livre d’images à imprimer via le service d’impression proposé sur votre compte .Mac. Aperture dispose également d’outils qui vous permettent de publier des photos sur le Web et de créer des journaux en ligne sans avoir à connaître le langage HTML. Vous pouvez aussi recourir à la fonction de diaporama pour présenter votre travail à des clients ou pour faire une animation visuelle et musicale à l’occasion d’un événement. Étape 6 : Sauvegardez vos images Vous pouvez faire une copie de sauvegarde de votre photothèque Aperture et la conserver dans une ou plusieurs banques virtuelles situées sur des disques durs externes, en général des disques FireWire. Cette photothèque comprend vos projets, les fichiers numériques originaux et les différentes copies de travail que vous avez pu créer. Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture 13 Éléments utilisés dans Aperture Dans Aperture, vous utilisez des projets, des albums et des dossiers pour organiser vos images. Parmi les autres éléments importants, on compte la photothèque, qui vous permet de gérer vos fichiers, et la banque, qui accueille les copies de sauvegarde de votre photothèque.  Fichiers numériques originaux : ce sont les fichiers image d’origine importés de votre appareil photo numérique, carte mémoire, ordinateur ou d’autres support de stockage externe. Ces fichiers numériques originaux ne sont jamais modifiés, de façon à laisser intacte la photo d’origine, qui peut ainsi être réutilisée à tout moment.  Copies de travail : ce sont des copies des fichiers numériques originaux qui vous sont présentées à l’écran et dans lesquelles vos modifications (ajustements d’image ou changement de métadonnées) sont effectuées.  Projets : fichiers « contenants » dans lesquels sont conservés les fichiers numériques originaux, les copies de travail et les albums. Lorsque l’on déplace des fichiers de projet, leur contenu est également déplacé.  Albums : ils servent à organiser les copies de travail. Vous pouvez créer des albums à l’intérieur d’un projet ou indépendamment d’un projet. Parmi les différents types d’albums, on compte les albums intelligents, les albums de type table lumineuse, les albums de type galerie Web, les albums de type journal Web (blog) et les albums de type livre.  Dossiers : permettent d’organiser les projets et les albums à l’intérieur de projets.  Photothèque : base de données gérant vos fichiers, de l’importation jusqu’à la diffusion en passant par les ajustements d’image. Une fois l’importation d’images effectuée, la photothèque assure le stockage et le suivi de vos fichiers numériques originaux et des copies de travail correspondantes. La photothèque gère aussi les projets et les albums que vous créez pour organiser vos images.  Images référencées et gérées : les fichiers originaux stockés dans la photothèque Aperture sont appelés images gérées car Aperture gère leur emplacement dans sa base de données. Les images gérées se trouvent physiquement dans la photothèque Aperture, dans le dossier Images. Vous pouvez également importer des images dans Aperture sans stocker leurs fichiers numériques originaux dans la photothèque. On appelle ce type d’images des images référencées. Aperture pointe vers l’emplacement des images référencées sur le disque dur, sans les placer dans le fichier de la photothèque Aperture.  Banques : une banque est faite pour accueillir vos images sauvegardées ; il s’agit d’une copie de sauvegarde de votre photothèque. Pour obtenir plus de précisions sur chacun de ces éléments et sur la façon de les utiliser dans Aperture, lisez les sections qui suivent.14 Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture Les fichiers numériques originaux, qu’est-ce que c’est ? Un fichier numérique original est un fichier RAW, JPEG, TIFF, ou PNG original ayant été importé dans Aperture à partir d’un appareil photo, d’une carte mémoire, d’un ordinateur ou d’un support de stockage externe tel qu’un disque dur externe ou un CD. Aperture ne modifie jamais un fichier original ; vous disposez donc en permanence de vos originaux à partir desquels vous pouvez repartir à tout moment. Important : les fichiers numériques originaux (surtout les fichiers RAW) sont en géné- ral très gros. Les projets comprenant plusieurs milliers de fichiers numériques originaux nécessitent donc des disques durs de grande capacité. Pour en savoir plus sur l’importation de vos fichiers numériques originaux, consultez le chapitre 5, « Importation d’images », à la page 55. Les copies de travail, qu’est-ce que c’est ? Une fois importé vos fichiers numériques originaux sur votre disque dur, vous pouvez examiner vos images et leur appliquer des ajustements. Vous pouvez, par exemple, modifier l’exposition, le contraste ou la saturation, ou bien ajouter des informations à une image, comme le nom du photographe, le lieu et les circonstances de la prise de vue. Pour vous permettre de travailler sur les images, Aperture crée une « copie de travail » de chaque fichier original, à laquelle sont appliquées vos modifications et ajoutées vos informations, en laissant le fichier original intact. Une copie de travail fait réfé- rence à un fichier original de votre disque dur, mais elle n’est pas elle-même le fichier original. Dans une copie de travail ne sont stockés que la vignette de l’image, les ajustements demandés et les informations saisies. Ce n’est qu’au moment où vous êtes prêt à imprimer ou à exporter votre image que le fichier image intégrant les ajustements et informations est créé ; ainsi, pendant toute la période préalable, une économie considé- rable d’espace disque est assurée. Pictures folder Computer Aperture Library file 3A 3B 3C 2A 2B Versions from Master 1 Master Versions from Master 2 Master Versions from Master 3 Master 1A 1 1B 1C 1D 2 3Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture 15 Lorsque vous créez une copie de travail, plusieurs phénomènes se produisent :  Aperture lit le fichier original qui se trouve sur disque et l’affiche à l’écran.  À mesure que vous effectuez des ajustements ou ajoutez des informations à l’image, Aperture recourt à des calculs en virgule flottante pour afficher l’image avec ces modifications, mais ne touche à aucun moment au fichier original. Vous pouvez créer autant de copies de travail d’une image que vous le souhaitez. Vous pouvez ainsi satisfaire, par exemple, un client qui vous demandera des tirages couleur, sépia et noir et blanc d’une même photo de mariage. Pour cela, au lieu d’enregistrer plusieurs copies de l’image originale, comme vous le feriez avec d’autres applications, vous créez simplement différentes copies de travail du fichier original. Les projets, qu’est-ce que c’est ? Les projets permettent d’organiser vos fichiers numériques originaux et leurs différentes copies de travail. Un projet est un fichier conteneur pouvant accueillir jusqu’à 10 000 fichiers originaux et autant de copies de travail que vous le voulez. Vous pouvez créer autant de projets que vous le souhaitez en fonction de la capacité de votre disque dur. Vous pouvez, par exemple, créer un projet distinct pour chaque prise de vue. Ou si vous faites plusieurs vues d’un même sujet, vous pourrez avoir intérêt à créer un projet regroupant toutes ces vues. Les projets sont indispensables car ce sont eux qui gèrent vos fichiers numériques originaux et les modifications apportées aux copies de travail. Vous pouvez aisément transférer des projets d’un système Aperture à un autre. Tous les liens entre les copies de travail et leurs fichiers originaux sont maintenus lors du transfert d’un projet. Cette technique est fort utile si vous utilisez un ordinateur portable lors de vos déplacements et un ordinateur de bureau dans votre studio. Pour plus d’informations, voir « Transfert de projets provenant d’un autre système Aperture » à la page 68. Exemple de contenu du panneau des projets Projets16 Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture Les albums, qu’est-ce que c’est ? Un album est un type de « contenant » de la photothèque Aperture qui contient uniquement des copies de travail, et non les fichiers numériques originaux auxquels elles sont liées. Les albums vous aident à organiser votre photothèque et facilitent la gestion des copies de travail. Vous pouvez créer des albums au niveau de la photothèque ou au niveau d’un projet particulier. Les albums créés au niveau de la photothèque servent à organiser les copies de travail issues de différents projets. Vous pouvez, par exemple, créer un album au niveau photothèque pour regrouper vos images favorites, appelées sélections, issues de différents contrats (représentés chacun par un projet). Vous pouvez ensuite publier cette collection de vos meilleurs clichés sur votre site Web ou exporter le contenu de l’album et le graver sur un DVD qui accompagnera une proposition à un éventuel client. Vous pouvez aussi créer des albums à l’intérieur d’un projet pour mieux classer vos images en différents groupes. Par exemple, les images de votre projet intitulé Antarctique peuvent être répartis en trois albums : Antarctique sélectionnées, En plongée et Sur terre ferme. Remarque : vous pouvez également placer des copies de travail issues d’autres projets dans un album se trouvant dans un projet. On distingue deux grands types d’albums, convenant chacun à une fonction :  Album : type de dossier contenant les copies de travail des images. Seules les copies de travail que vous avez placées dans l’album sont visibles.  Album intelligent : ce type d’album regroupe également des copies de travail des images, mais son contenu n’est pas fixe, il dépend de critères de recherche que vous spécifiez. Lorsque vous changez les critères associés à un Album intelligent, son contenu s’adapte automatiquement aux nouveaux critères. Pour en savoir plus sur les albums intelligents, voir le chapitre 13, « Regroupement d’images dans les Albums intelligents », à la page 163. Trois albums ont été créés dans ce projetChapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture 17 Les modifications appliquées à des copies de travail se trouvant dans un album n’ont aucun effet sur les fichiers numériques originaux qui se trouvent sur le disque dur de votre ordinateur. Si vous supprimez une copie de travail d’un album, par exemple, le fichier original correspondant n’est pas supprimé du disque dur. Les dossiers, qu’est-ce que c’est ? Dans Aperture, les dossiers servent à mieux organiser les projets et les albums. Par exemple, vous pouvez importer des photos dans des projets, puis classer les projets dans des dossiers année par année, avec par exemple les dossiers 2002, 2003, 2004 et 2005. Ou bien si vous réalisé plusieurs projets pour un même client, vous pouvez créer un dossier pour ce client, dans lequel vous placerez tous les projets effectués pour ce client. Remarque : les dossiers ne peuvent contenir que des albums, des projets et d’autres dossiers. La photothèque, qu’est-ce que c’est ? La photothèque Aperture effectue un suivi de tous les projets, albums, fichiers originaux et copies de travail, que les images stockées se trouvent dans le fichier photothèque d’Aperture ou dans d’autres emplacements sur disque dur. Aperture crée automatiquement un fichier photothèque dans votre dossier Images lorsque vous ouvrez Aperture pour la première fois. Vous pouvez opter pour importer des images dans votre photothèque ou laisser le soin à Aperture d’y accéder à partir d’autres emplacements de différents disques durs. La photothèque conserve des données sur toutes vos images et sur les informations qui s’y rapportent, y compris l’emplacement de leurs copies de sauvegarde. Vous pouvez accéder aux images de la photothèque en cliquant sur Photothèque en haut du panneau des projets. Les projets que vous transférez depuis d’autres installations d’Aperture vers votre système Aperture sont également ajoutés à la photothèque. Lorsque vous sauvegardez vos fichiers numériques originaux dans vos banques sur disques externes FireWire, ces actions sont également répertoriées par la photothèque d’Aperture. Ces dossiers classent les images en fonction de l’année de la prise de vue.18 Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture Vous pouvez modifier l’emplacement du fichier de la photothèque pour le déplacer vers un autre dossier ou un autre disque. Vous pouvez créer plusieurs fichiers de photothèque. Pour en savoir plus sur l’utilisation de plusieurs fichiers de photothèque, consultez le Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide d’Aperture. Les images gérées et référencées, qu’est-ce que c’est ? Aperture vous permet de choisir la manière d’organiser les photos sur votre disque. Vous pouvez les stocker dans la photothèque Aperture ou les importer en établissant simplement un lien vers l’emplacement des fichiers image, sans les copier dans la photothèque. Lorsque les fichiers numériques originaux des images sont stockés dans la photothèque Aperture, on parle d’images gérées. Ce stockage se fait exactement de la même façon que dans les précédentes versions d’Aperture. Aperture gère les fichiers originaux dans la photothèque en les laissant toujours à disposition, ce qui permet par exemple de réaliser une sauvegarde des fichiers numériques originaux dans la banque en un seul clic. Les images importées dont les fichiers numériques originaux n’ont pas été placés dans la photothèque sont appelées images référencées. Le recours à des images référencées dans le cadre de votre système Aperture peut vous procurer un certain nombre d’avantages substantiels dans le cadre de votre processus. Vous pouvez ainsi incorporer toute votre collection existante d’images dans Aperture sans changer l’emplacement de tous les fichiers. L’importation d’images par simple référence permet d’éviter la copie de vos fichiers image dans la photothèque Aperture, ce qui permet d’économiser de l’espace disque. Vous pouvez également brancher et débrancher des disques durs comportant vos fichiers numériques originaux d’images référencées au gré de vos besoins. Cela vous permet de déconnecter les fichiers originaux des images peu utilisées ou de permettre leur modification et leur ajustement pour certains types d’images, au moment opportun. En utilisant des images référencées dans le cadre de votre système Aperture, vous pouvez vous constituer un système très souple de gestion d’images, adapté à vos préférences de travail. C’est au moment de l’importation que vous indiquez si une image doit être une gérée ou référencée. Lorsque vous importez des images, vous pouvez :  indiquer que les fichiers originaux doivent être stockés dans la photothèque Aperture ;  importer des images sous forme d’images référencées pour que leurs fichiers originaux restent à leur emplacement ;  déplacer ou copier des fichiers image vers un nouvel emplacement. Vous pouvez, par exemple, faire en sorte que les images référencées d’un certain groupe, comme les photos d’un mariage, soient toujours placées dans un emplacement spécifique du disque dur, et les images d’autres groupes, comme les photos sportives, soient placées dans un autre emplacement. Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture 19 Vous pouvez manipuler les images référencées (créer des copies de travail, faire des ajustements, rogner, ajouter des métadonnées) de la même manière que pour les images dont les fichiers originaux sont conservés dans la photothèque. Les copies de travail que vous créez à partir d’une image référencée sont stockées dans la photothèque. Pour que vous puissiez appliquer des ajustements à une copie de travail provenant d’une image référencée, il faut que son fichier original soit accessible sur votre disque dur ou un autre support de stockage. Si, par exemple, vous supprimez le fichier original d’une image référencée dans le Finder, Aperture ne peut alors plus y accéder, vous empêchant ainsi de modifier vos copies de travail ou d’en créer. Pour que vous reconnaissiez plus aisément les images référencées, Aperture vous les signale en superposant une carte d’identification, que vous pouvez afficher ou masquer, sur ces images. Lorsqu’un fichier original référencé est manquant ou déconnecté, sa carte d’identification se modifie pour indiquer qu’il est inaccessible. Si, par exemple, vous débranchez un disque dur contenant de nombreuses images référencées, Aperture les marque automatiquement comme déconnectées dans le Navigateur et dans le visualiseur. Si vous rebranchez plus tard le disque dur, ou le périphérique de stockage, Aperture détecte automatiquement la réapparition des fichiers originaux et vous pouvez à nouveau les manipuler et modifier leurs copies de travail. Vous pouvez également déplacer des fichiers originaux vers d’autres emplacements de disque dur ou les extraire de la photothèque. Si nécessaire, vous pouvez également importer des fichiers originaux référencés dans la photothèque Aperture en choisissant la commande Consolider. Vous pouvez rechercher des images en fonction de leur état : gérées, référencées, connectées ou déconnectées. Aperture propose également des outils fiables de gestion de fichiers qui vous permettent de déterminer rapidement quelles sont les images hors ligne ou de reconnecter aisément les images qui ont été déplacées sur d’autres volumes. Une banque, qu’est-ce que c’est ? Une banque est un contenant constituant une copie à l’identique de votre photothè- que. Elle contient donc vos projets, les fichiers numériques originaux gérés et les diffé- rentes copies de travail que vous avez pu créer. Vous pouvez très aisément créer et mettre à jour une banque pour sauvegarder votre photothèque. Il est préférable de placer vos banques sur différents disques durs externes raccordés à votre ordinateur par liaison FireWire. Un bouton d’état des banques change de couleur lorsque ces dernières ont besoin d’être mises à jour. 20 Chapitre 1 Vue d’ensemble d’Aperture Vous pouvez créer autant de banques que vous le jugez nécessaire. Créer plusieurs banques est utile si vous travaillez à différents endroits ; vous pouvez conserver une banque sur un disque FireWire de votre lieu de travail principal et une autre sur un disque du lieu de travail secondaire. Tous les fichiers de sauvegarde et banques sont suivis par la photothèque, de sorte que même si vous débranchez le disque dur externe contenant une banque, Aperture opèrera une synchronisation lorsque vous le rebrancherez, afin de mettre à jour votre banque. Toutes les images des fichiers originaux gérés et leurs copies de travail ainsi que les métadonnées, les aperçus et les données des réglages associés à vos images, sont sauvegardés dans la banque. Il en va de même pour les copies de travail, les aperçus et les métadonnées associés aux fichiers originaux d’images référencées. Les fichiers originaux d’images référencées ne sont cependant pas sauvegardés dans la banque avec la photothèque.2 21 2 Configuration d’un système Aperture Vous pouvez utiliser Aperture sur votre ordinateur avec un seul écran ou bien vous pouvez configurer un système à deux écrans pour disposer de plus d’espace d’affichage et d’ajustement des images. Ce chapitre vous explique comment raccorder un appareil photo numérique ou un lecteur de cartes mémoires à votre ordinateur et comment configurer un système à deux écrans. Configuration d’un système simple Vous trouverez ci-après les instructions de raccordement d’un appareil photo numérique ou d’un lecteur de cartes mémoires à votre ordinateur. Appareil photo Lecteur de cartes Ordinateur22 Chapitre 2 Configuration d’un système Aperture Un système Aperture simple se compose des équipements suivants :  un ordinateur et un écran ;  un appareil photo numérique ou un lecteur de cartes mémoires (un lecteur de cartes FireWire est vivement recommandé pour sa rapidité) ;  un câble de liaison entre l’appareil photo ou le lecteur de cartes et votre ordinateur (normalement le câble USB 2.0 ou FireWire 4 broches à 6 broches fourni avec l’appareil photo ou le lecteur de cartes). Pour en savoir plus sur la configuration d’un ordinateur et d’un écran, consultez la documentation fournie avec ces deux équipements. Pour raccorder un appareil photo or un lecteur de cartes à votre ordinateur : m Branchez votre appareil photo ou votre lecteur de cartes à l’ordinateur à l’aide du câble de liaison USB ou FireWire fourni avec cet équipement. Pour assurer une bonne configuration, consultez la documentation fournie avec votre appareil photo ou votre lecteur de cartes. USB 2.0 FireWire 400 (à 6 broches) FireWire 400 (à 4 broches)Chapitre 2 Configuration d’un système Aperture 23 Configuration d’un système à deux écrans L’utilisation de deux écrans vous permet de bénéficier de plus d’espace d’affichage pour visionner et ajuster vos images, lancer un diaporama ou présenter vos images en couleur et affichage grand format. Raccordement d’un second écran à votre ordinateur Vous pouvez raccorder deux écrans à la carte graphique de votre ordinateur et les utiliser en même temps. Pour raccorder un second écran à votre système, vous avez besoin des éléments suivants :  un adaptateur secteur pour l’écran ;  un câble de liaison pour raccorder l’écran à la carte graphique de votre ordinateur. Adaptateur secteur Connecteurs du câble du moniteur Apple Cinema Display DVI USB FireWire Alimentation CC £ d H24 Chapitre 2 Configuration d’un système Aperture Remarque : il est également possible que vous ayez besoin de vous procurer un adaptateur pour raccorder le câble de liaison à la carte graphique de votre ordinateur. Les ordinateurs Macintosh sont équipés de deux types de ports pour raccordement d’écran : les ports à connecteur ADC (Apple Display Connector) pour raccorder des écrans ADC, et les ports à connecteur DVI (Digital Visual Interface) pour raccorder des écrans numériques équipés d’un connecteur DVI (par exemple, le moniteur Apple Cinema Display).  Si votre second écran est un écran ADC, branchez-le sur un port ADC disponible de votre ordinateur, ou bien utilisez un adaptateur DVI vers ADC pour le raccorder à un port DVI.  Si votre second écran est un écran DVI, branchez-le sur un port DVI disponible de votre ordinateur, ou bien utilisez un adaptateur ADC vers DVI pour le raccorder à un port ADC. Pour en savoir plus sur le type de câble de liaison ou d’adaptateur dont vous avez besoin, consultez la documentation fournie avec votre ordinateur ou votre carte graphique. Pour raccorder un second écran à votre ordinateur : 1 Éteignez l’ordinateur. 2 Reliez, à l’aide d’un câble de liaison d’écran (complété, le cas échéant, d’un adaptateur), un port d’écran disponible de votre ordinateur et l’écran. Selon les écrans utilisés, il y a un ou plusieurs câbles à brancher. Pour en savoir plus, consultez la documentation fournie avec l’écran et l’ordinateur. Important : veillez à bien brancher les câbles, car dans le cas contraire vous pourriez n’obtenir aucun affichage à l’écran. Adaptateur ADC vers DVI Port d’écran DVI Port d’écran ADCChapitre 2 Configuration d’un système Aperture 25 Le dessin ci-dessous illustre une configuration possible de raccordement de deux écrans à l’ordinateur. 3 Allumez les écrans (s’ils ne le sont pas déjà) et démarrez votre ordinateur. Vous devez maintenant régler les écrans pour bénéficier d’un affichage correct. Moniteur Apple Cinema Display Second moniteur Apple Cinema Display Power Mac G5 Port d’écran DVI Adaptateur ADC vers DVI Port d’écran ADC Ports USB Fiche CC Fiche CA Port FireWire 400 Adaptateur secteur Prise de courant Fiche CC Fiche CA Adaptateur secteur Prise de courant Connecteur FireWire (inutilisé) £ £ d H H26 Chapitre 2 Configuration d’un système Aperture Configuration de Mac OS X pour utiliser plusieurs écrans Si votre ordinateur est raccordé à deux écrans, vous pouvez les configurer de sorte qu’ils affichent un seul Bureau étendu, sans discontinuité. Ce mode d’affichage s’appelle précisément mode Bureau étendu. Étant donné qu’Aperture est conçu pour exploiter le second écran, votre ordinateur doit être placé dans ce mode d’affichage pour que l’application fonctionne correctement. Si vous travaillez en mode Recopie vidéo, mode d’affichage dans lequel le même affichage est présenté sur les deux écrans raccordés, Aperture ne fonctionnera peut- être pas correctement. Pour sortir du mode Recopie vidéo : 1 Sélectionnez le menu Pomme (K) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Moniteurs, puis cliquez sur Disposition. Remarque : si le bouton Disposition n’apparaît pas, cliquez sur le bouton Détecter les moniteurs. Si le bouton Disposition n’apparaît toujours pas, vérifiez que le second écran est correctement raccordé à votre ordinateur. Pour plus d’informations, consultez la section « Configuration d’un système à deux écrans » à la page 23. 3 Décochez la case Recopie vidéo. Après branchement d’un second écran, il est possible que la disposition des deux écrans ne corresponde pas aux portions de Bureau affichées sur eux deux. Ainsi, l’écran sur lequel se trouvent l’icône du disque dur et la barre des menus est normalement l’écran de gauche, de sorte que le Bureau s’étende vers la droite sur l’écran le plus à droite. Pour modifier la disposition des deux écrans : 1 Choisissez le menu Pomme > Préférences Système. 2 Cliquez sur Moniteurs, puis cliquez sur Disposition. Remarque : si le bouton Disposition n’apparaît pas, cliquez sur le bouton Détecter les moniteurs. Si le bouton Disposition n’apparaît toujours pas, vérifiez que le second écran est correctement raccordé à votre ordinateur. Pour plus d’informations, voir « Configuration d’un système à deux écrans » à la page 23.Chapitre 2 Configuration d’un système Aperture 27 3 Faites glisser l’un des deux rectangles bleus représentant un des écrans, de façon à ce que la disposition de ces deux rectangles corresponde à la disposition physique des deux écrans sur votre bureau. Les affichages des deux écrans sont alors actualisés pour refléter la nouvelle disposition. 4 Faites glisser le rectangle blanc pour faire passer la barre des menus sur l’écran de gauche. Les affichages des deux écrans sont alors actualisés pour refléter la nouvelle disposition. Il est possible que pour permettre le bon emplacement de la barre des menus, le contenu de l’écran soit réorganisé. Le contour rouge signale l’écran en cours de déplacement. Faites glisser la barre des menus sur l’écran de gauche.28 Chapitre 2 Configuration d’un système Aperture Stockage sur d’autres disques durs et disques FireWire Le disque dur contenant le système d’exploitation de votre ordinateur est appelé disque de démarrage. Outre le système d’exploitation, le disque de démarrage stocke aussi vos applications (par exemple Aperture), vos préférences d’applications, les réglages du système, vos documents et vos fichiers image. Plus vous avez d’espace disque, plus Aperture peut stocker d’images. Étant donné que vous allez prendre et conserver de très nombreuses photos, il est bon que vous disposiez d’au moins un disque dur de grande capacité. Aperture peut aussi utiliser les disques FireWire externes pour stocker et sauvegarder vos fichiers image. Ces disques externes peuvent être « chaînés », c’est-à-dire que vous pouvez raccorder un deuxième disque au premier, un troisième au deuxième et ainsi de suite. Le premier disque de la chaîne est raccordé à votre ordinateur. Les disques FireWire sont « remplaçables à chaud », c’est-à-dire que vous pouvez les brancher et les débrancher de votre ordinateur sans avoir besoin d’éteindre ce dernier. Les disques FireWire sont également un bon moyen d’augmenter votre capacité de stockage si vous utilisez Aperture sur un ordinateur portable.3 29 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Aperture offre une interface utilisateur exceptionnelle, conçue pour permettre au photographe professionnel d’importer, de gérer, de retoucher et de distribuer ses images de manière efficace. Ce chapitre vous présente les éléments d’interface utilisateur de la fenêtre principale d’Aperture et vous explique comment personnaliser cet espace de travail pour travailler de façon plus efficace. Notions élémentaires d’Aperture Vous pouvez ouvrir Aperture de façon à voir sa fenêtre principale et à pouvoir manipuler ses éléments d’interface utilisateur pendant que vous lisez les explications correspondantes de ce chapitre. Premier lancement d’Aperture Lorsque vous lancez Aperture pour la première fois, il vous est proposé de choisir entre différentes manières de commencer à travailler, selon votre flux de production.30 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Pour choisir une option lors du premier lancement d’Aperture : 1 Cliquez sur le bouton correspondant à l’option voulue. 2 Cliquez sur Continuer. La fenêtre principale d’Aperture Voici la fenêtre principale que vous utiliserez constamment dans Aperture. Remarque : lors du premier lancement d’Aperture, les Inspecteurs ne sont pas affichés. Pour afficher ou masquer le panneau des Inspecteurs, appuyez sur I. Vous pouvez également double-cliquer sur une image pour ouvrir le panneau des Inspecteurs. Pour vous familiariser avec Aperture, vous pouvez placer le pointeur sur une commande d’Aperture afin qu’un petit cadre appelé bulle d’informations apparaisse pour vous fournir une description de cette commande. Cette description est accompagnée du raccourci clavier à utiliser pour cette commande. Vous pouvez activer ou désactiver l’affichage des bulles d’informations via la fenêtre Préférences. Panneau des projets Navigateur Barre d’outils L’Inspecteur des ajustements L’Inspecteur des métadonnées Visualiseur Barre des commandes Exemple de bulle d’informations. Appuyez sur les touches Contrôle + G pour faire passer le Navigateur à la vue en grille.Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 31 Le panneau des projets Le panneau des projets vous permet d’organiser les images importées en utilisant les projets, les dossiers et les albums. Vous pouvez créer des pages Web (galeries de photos et journaux Web, ou « blogs ») et des livres mis en forme pour l’impression. Vous pouvez également créer des Albums intelligents qui présentent les images en fonction de critères de recherche que vous spécifiez (pour en savoir plus, consultez le chapitre 13, « Regroupement d’images dans les Albums intelligents », à la page 163).  Menu local Projets : ses options permettent d’afficher tous les projets, les favoris ou les projets récemment sélectionnés. Vous pouvez créer autant de projets que vous le souhaitez.  Menu local Ajouter à la photothèque : il permet de créer rapidement des projets, des dossiers et des albums.  Menu local Action de projet : il propose des options d’ajout ou de suppression des éléments sélectionnés dans une liste de favoris et d’exportation. Par défaut, c’est le panneau des projets qui s’affiche. Pour masquer le panneau des projets : m Choisissez Fenêtre > Masquer les projets (ou appuyez sur W). Pour afficher le panneau des projets lorsqu’il est masqué : m Choisissez Fenêtre > Afficher les projets (ou appuyez sur W). Pour plus d’informations, voir le chapitre 4, « Utilisation des projets », à la page 49. Un projet Menu local d’Action de projet Menu local Ajouter à la photothèque Menu local Projets32 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Le Navigateur et le Visualiseur Le Navigateur vous sert à afficher les images présentes dans des projets et des albums. Lorsque vous sélectionnez une image dans le Navigateur, elle apparaît en grand dans le Visualiseur. Vous pouvez rapidement sélectionner d’autres images en appuyant sur les touches fléchées. Dans le Navigateur, vous pouvez déplacer, copier et trier vos images. Vous avez la possibilité de faire glisser des images du Navigateur vers d’autres projets et albums répertoriés dans le panneau des projets. Vous pouvez également classer vos images en leur affectant des mots-clés et en les classant. Les images peuvent être affichées dans le Navigateur selon deux présentations : la présentation en grille et la présentation par liste. En présentation en grille (illustrée ci-dessus), une vignette est présentée pour chaque image du projet ou de l’album. En présentation en grille, vous identifiez les images visuellement grâce aux vignettes. En présentation par liste, ce sont les informations relatives à chaque image qui vous sont présentées, notamment le nom du fichier, la définition, la taille du fichier et le classement. La présentation par liste facilite le tri des images par catégorie. Pour en savoir plus sur le Navigateur, voir le chapitre 6, « Manipulation d’images dans le Navigateur », à la page 71. Le Visualiseur affiche en grand l’image sélectionnée. Le Navigateur présente les images qui se trouvent dans le projet ou l’album sélectionné. Le contour blanc signale l’image sélectionnée.Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 33 Le Visualiseur affiche en grand les images sélectionnées dans le Navigateur, pour vous permettre d’effectuer des ajustements, de comparer des images similaires et d’inspecter les images en pleine résolution. Le Visualiseur vous permet d’obtenir une vue agrandie d’une partie donnée de l’image. Il est également possible d’effectuer des ajustements de vos images dans le Visualiseur. Vous pouvez régler le Visualiseur de manière à ce qu’il affiche une, trois ou encore plus d’images à la fois. Pour plus d’informations, voir le chapitre 7, « Affichage des images dans le Visualiseur », à la page 87. Barre des commandes La barre des commandes qui se trouve en bas de la fenêtre principale d’Aperture comprend des boutons qui vous permettent aisément de faire pivoter une image, de donner une note à une image et de naviguer d’une image à l’autre. D’autres boutons vous permettent d’indiquer de quelle façon les images doivent être présentées et d’attribuer des mots-clés à chaque image. Par défaut, la barre des commandes est affichée, mais vous pouvez la masquer à tout moment. Pour masquer la barre des commandes : m Choisissez Fenêtre > Masquer la barre des commandes (ou appuyez sur D). Pour afficher la barre des commandes : m Choisissez Fenêtre > Afficher la barre des commandes (ou appuyez sur D). Vous trouverez ci-après une description de chaque bouton et de chaque commande de la barre des commandes. Commandes d’affichage  Menu local Mode d’affichage : il vous permet d’indiquer la disposition des images et des affichages. Pour plus d’informations, voir le chapitre 7, « Affichage des images dans le Visualiseur », à la page 87.  Réduire/agrandir le visualiseur : cliquez sur ce bouton pour alterner entre la visualisation de l’image à ses dimensions réelles et la visualisation adaptée à la fenêtre du Visualiseur. Menu local Mode d’affichage Bouton Réduire/agrandir le visualiseur Bouton Afficher l’image originale Bouton Principal seul Bouton Plein écran34 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture  Afficher l’image originale : cliquez sur ce bouton pour afficher le fichier numérique originale de la photographie sélectionnée.  Plein écran : cliquez sur ce bouton pour passer en mode Plein écran. Pour plus d’informations, voir le chapitre 8, « Affichage des images en mode Plein écran », à la page 99.  Principal seul : cliquez sur ce bouton pour que les modifications que vous apporterez aux métadonnées ne s’applique qu’à la sélection principale ; cliquez de nouveau dessus pour qu’elles s’appliquent à toutes les images sélectionnées. Boutons de rotation  Faire pivoter vers la gauche : cliquez sur ce bouton pour faire pivoter l’image sélectionnée vers la gauche (dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre).  Faire pivoter vers la droite : cliquez sur ce bouton pour faire pivoter l’image sélectionnée vers la droite (dans le sens des aiguilles d’une montre). Boutons de classement  Rejeter : ce bouton permet d’attribuer à l’image sélectionnée le classement Rejeté.  Abaisser le classement : ce bouton permet de réduire abaisser l’image sélectionnée dans le classement.  Améliorer le classement : ce bouton permet d’améliorer le classement de l’image sélectionnée.  Sélectionner : ce bouton permet d’attribuer à l’image sélectionnée le classement Sélectionner (cinq étoiles). Pour plus d’informations, voir le chapitre 10, « Classement des images », à la page 121. Bouton Faire pivoter vers la gauche Bouton Faire pivoter vers la droite Bouton Rejeter Bouton Abaisser le classement Bouton Sélectionner Bouton Améliorer le classementChapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 35 Boutons de navigation  Image précédente : cliquez sur ce bouton pour passer à l’image précédente.  Image suivante : cliquez sur ce bouton pour passer à l’image suivante. Commandes de mots-clés  Boutons pour chaque mot-clé prédéfini : cliquez sur un de ces boutons pour affecter un mot-clé prédéfini à une image ou à un groupe d’images sélectionnés. Cliquez sur ce bouton tout en maintenant enfoncée la touche Maj pour supprimer un mot-clé.  Menu local Groupes de mots-clés prédéfinis : choisissez un groupe prédéfini de motsclés pour l’afficher et l’utiliser ou pour le modifier.  Champ Ajouter un mot-clé : saisissez un nouveau mot-clé dans ce champ puis appuyez sur la touche Retour. Aperture crée le mot-clé et l’applique à l’image sélectionnée. Remarque : si les Inspecteurs des ajustements et des métadonnées sont ouverts, il peut ne pas y avoir assez de place pour afficher intégralement la barre des commandes. Dans ce cas, les commandes de mots-clés ne sont pas visibles. Pour plus d’informations, voir le chapitre 11, « Affectation de mots-clés aux images », à la page 129. Barre d’outils La barre d’outils est un ensemble de boutons et d’outils qui se trouve en haut de la fenêtre principale d’Aperture. Les boutons et les outils sont groupés par fonction. Il y a des boutons pour créer des projets, organiser les images et configurer l’espace de travail d’Aperture, ainsi que des outils d’ajustement. Par défaut, la barre d’outils est affichée, mais vous pouvez la masquer à tout moment. Bouton Image précédente Bouton Image suivante Menu local Groupes de mots-clés prédéfinis Champ Ajouter un mot-clé Boutons pour chaque mot-clé prédéfini Barre d’outils36 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Pour masquer la barre d’outils : m Choisissez Présentation > Masquer la barre d’outils (ou appuyez sur Maj + T). Pour afficher la barre d’outils : m Choisissez Présentation > Afficher la barre d’outils (ou appuyez sur Maj + T). Pour personnaliser la barre d’outils et prendre en compte vos préférences, voir « Personnalisation de la barre d’outils » à la page 46. Boutons d’importation et de projet  Panneau d’importation : cliquez sur ce bouton pour afficher le panneau d’importation. Lorsque vous sélectionnez l’appareil photo, une carte mémoire ou un disque monté, la zone de dialogue d’importation s’affiche. Pour plus d’informations, voir « Le panneau d’importation » à la page 42.  Nouveau projet : cliquez sur ce bouton pour créer un nouveau projet.  Nouvel album : cliquez sur ce bouton pour créer un album en y plaçant la ou les images sélectionnées.  Nouvel album intelligent : cliquez sur ce bouton pour créer un album intelligent. Pour plus d’informations, voir le chapitre 13, « Regroupement d’images dans les Albums intelligents », à la page 163.  Nouvel album type livre : cliquez sur ce bouton pour créer un album de type livre en y plaçant la ou les images sélectionnées. Pour plus d’informations, voir le chapitre 20, « Création de livres », à la page 207.  Nouvel album type galerie Web : cliquez sur ce bouton pour créer un album de type galerie Web en y plaçant la ou les images sélectionnées. Pour plus d’informations, voir le chapitre 19, « Création de journaux Web et de galeries Web », à la page 197.  Nouvel album type table lumineuse : cliquez sur ce bouton pour créer un album de type table lumineuse en y plaçant la ou les images sélectionnées. Pour plus d’informations, voir le chapitre 16, « Utilisation de la Table lumineuse », à la page 175. Bouton Panneau d’importation Bouton Nouveau projet Bouton Nouvel album Bouton Nouvel album type table lumineuse Bouton Nouvel album intelligent Bouton Nouvel album type livre Bouton Nouvel album type galerie WebChapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 37 Boutons Diaporama et Courrier électronique  Courrier électronique : cliquez dessus pour ouvrir votre programme de messagerie électronique et joindre les images sélectionnées.  Diaporama : cliquez dessus pour lancer un diaporama des images sélectionnées. Boutons de copies de travail  Dupliquer la copie de travail : cliquez sur ce bouton pour créer une copie de travail, ou duplicata, de l’image sélectionnée.  Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale : cliquez sur ce bouton pour créer une nouvelle copie de travail à partir du fichier numérique original de l’image. Boutons d’empilement Pour en savoir plus sur l’utilisation des piles, voir le chapitre 9, « Empilement des images et sélection de la meilleure image », à la page 113.  Empiler : cliquez dessus pour grouper les éléments sélectionnés en une pile.  Meilleure image de la pile : cliquez sur ce bouton pour faire de l’image sélectionnée la meilleure de la pile et la placer en haut de la pile. Outils d’ajustement Bouton Courrier électronique Bouton Diaporama Bouton Dupliquer la copie de travail Bouton Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale Bouton Meilleure image de la pile Bouton Empiler Outil Sélection Outil Appliquer Outil Faire pivoter vers la gauche Outil de rognage Outil Prélever Outil Faire pivoter vers la droite Outil Retoucher et corriger Outil Redresser Outil Yeux rouges38 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture  Sélection : utilisez cet outil pour sélectionner des projets, des albums et des images.  Faire pivoter vers la gauche : utilisez cet outil pour faire pivoter une image dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre. L’outil permet de faire pivoter une image aussi bien dans le Visualiseur que dans le Navigateur.  Faire pivoter vers la droite : utilisez cet outil pour faire pivoter une image dans le sens des aiguilles d’une montre. L’outil permet de faire pivoter une image aussi bien dans le Visualiseur que dans le Navigateur.  Redresser : aidez-vous des guides proposés pour redresser manuellement l’image sélectionnée.  Rognage : utilisez cet outil pour rogner, c’est-à-dire recadrer l’image sélectionnée.  Retoucher et corriger : cet outil permet de supprimer les imperfections de l’image, dues par exemple à de la poussière sur l’objectif ou le capteur, soit en copiant des pixels qui se trouve autour de l’imperfection (outil Corriger), soit en copiant des pixels qui se trouvent dans une autre zone de l’image (outil Retoucher).  Yeux rouges : cet outil vous permet de corriger l’effet Yeux rouges, qui a lieu lorsque la rétine des individus réfléchit la lumière de l’éclair du flash de l’appareil photo.  Prélever : utilisez l’outil pour copier un ensemble d’ajustements, notamment le rognage ou le redressement d’image, et les métadonnées tirées d’une image sélectionnée.  Tampon : utilisez cet outil pour appliquer un ensemble copié d’ajustements ou de métadonnées à une ou plusieurs images sélectionnées. Boutons Loupe et Palette de mots-clés  Loupe : permet d’activer l’outil Loupe sur votre image.  Palette de mots-clés : cliquez dessus pour afficher ou masquer la palette de mots-clés. Boutons d’inspecteur des ajustements et des métadonnées Utilisez ces boutons pour reconfigurer votre espace de travail. Pour plus d’informations, voir « Choix d’une disposition de l’espace de travail » à la page 47.  Inspecteur des ajustements : cliquez dessus pour afficher ou masquer l’inspecteur des ajustements dans le panneau des Inspecteurs.  Inspecteur des métadonnées : cliquez dessus pour afficher ou masquer l’inspecteur des métadonnées dans le panneau des Inspecteurs. Bouton Loupe Bouton Palette de mots-clés Bouton de l’inspecteur de mots-clés Bouton de l’inspecteur des ajustementsChapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 39 L’Inspecteur des ajustements Les commandes de l’Inspecteur des ajustements vous permettent d’appliquer, de modifier et d’annuler des corrections, appelées ajustements, pour l’image sélectionnée ; ces ajustements peuvent porter sur l’exposition, différents autres niveaux et la balance des blancs. Les commandes de l’Inspecteur des ajustements sont regroupées selon le type d’ajustement qu’elles permettent d’effectuer. Pour voir les commandes d’une catégorie d’ajustements, il vous suffit de cliquer sur le triangle d’affichage correspondant. Remarque : par défaut, l’Inspecteur des ajustements et l’Inspecteur des métadonnées sont affichés ensemble. Vous pouvez également les afficher un à un dans le panneau des Inspecteurs en choisissant Fenêtre > Afficher les métadonnées ou Fenêtre > Afficher les ajustements. Pour afficher l’Inspecteur des ajustements, effectuez l’une des opérations suivantes : m Double-cliquez sur une image (ou appuyez sur I) pour ouvrir le panneau des Inspecteurs. m Choisissez Fenêtre > Afficher les ajustements (ou appuyez Contrôle + A). Appuyez sur I pour masquer à nouveau le panneau des Inspecteurs. Cliquez sur le triangle d’affichage d’un ajustement pour en révéler les commandes. L’Inspecteur des ajustements40 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Si l’Inspecteur des ajustements est ouvert lorsque vous consultez vos images, vous pouvez obtenir un résumé des ajustements déjà appliqués en cliquant sur le triangle d’affichage de chacun d’entre eux. Pour modifier un ajustement effectué sur une image, cliquez sur le triangle d’affichage correspondant et utilisez les commandes pour réaliser les changements. Pour supprimer un ajustement, décochez la case correspondante. Pour plus d’informations, voir le chapitre 14, « Vue d’ensemble des ajustements d’image », à la page 167. Pour des explications détaillées sur les ajustements, consultez la rubrique Programme d’ajustement d’image dans le menu Aide d’Aperture. Remarque : s’il est tout à fait possible d’effectuer les ajustements initiaux à l’aide de l’Inspecteur des ajustements, il est souvent plus pratique d’utiliser la palette d’ajustements en mode Plein écran pour cela. Pour plus d’informations, voir le chapitre 8, « Affichage des images en mode Plein écran », à la page 99. L’Inspecteur des métadonnées L’Inspecteur des métadonnées peut présenter la légende, les mots-clés, le numéro de copie de travail, le nom de fichier et la taille de fichier de l’image sélectionnée. Il vous propose aussi éventuellement les données EXIF (Exchangeable Image File) et IPTC (International Press Telecommunications Council) associées à l’image, ainsi que d’autres informations. Les métadonnées EXIF sont ajoutées au fichier image par l’appareil photo et informent sur les réglages de l’appareil au moment de la prise de vue, notamment la vitesse d’obturation, la date et l’heure, la longueur focale, l’exposition, les zones de mesure de la lumière et l’état du flash. Les données IPTC peuvent être ajoutées à une image numérique avec la plupart des logiciels de retouche photographique et peuvent inclure une légende, le lieu et la date de la prise de vue, ainsi que des informations concernant les droits d’auteur. Vous pouvez créer vos propres présentations des types de métadonnées affichées pour une image et créer des préréglages de métadonnées à utiliser pour appliquer des ensembles identiques de métadonnées à différentes images. Remarque : par défaut, l’Inspecteur des ajustements et l’Inspecteur des métadonnées sont affichés ensemble.Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 41 Pour afficher l’Inspecteur des métadonnées, effectuez l’une des opérations suivantes : m Double-cliquez sur une image (ou appuyez sur I) pour ouvrir le panneau des Inspecteurs. m Choisissez Fenêtre > Afficher les métadonnées (ou appuyez sur Contrôle + D). Appuyez sur I pour masquer à nouveau le panneau des Inspecteurs. Autres éléments de l’interface utilisateur d’Aperture Lorsque vous utiliserez Aperture, vous rencontrerez d’autres panneaux (ceux d’importation et des banques, par exemple), y compris des panneaux plus spécialisés nommés inspecteurs et palettes. Il existe également un mode Plein écran qui agrandit vos images à la taille de l’écran et une fonctionnalité de Table lumineuse qui vous permet d’organiser les images. L’Inspecteur des métadonnées Cliquez sur l’un de ces boutons pour afficher les informations correspondantes.42 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Le panneau d’importation Le panneau d’importation affiche la liste des lecteurs de carte mémoire et disques durs externes connectés, en plus des disques durs internes et des serveurs montés. Pour importer des images dans Aperture, vous sélectionnez l’un de ces périphériques, ce qui entraîne l’apparition de la zone de dialogue d’importation. Elle vous permet de spécifier les réglages d’importation de ce périphérique vers votre Photothèque ou vers un projet sélectionné. Pour afficher le panneau d’importation, effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez Fenêtre > Afficher le panneau d’importation (ou appuyez sur Maj + D). m Cliquez sur le bouton Panneau d’importation de la barre d’outils. Pour masquer le panneau d’importation, effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez Fenêtre > Masquer le panneau d’importation (ou appuyez sur Maj + D). m Cliquez sur le bouton Panneau d’importation de la barre d’outils. Pour plus d’informations, voir le chapitre 5, « Importation d’images », à la page 55. Panneau des banques Le panneau des banques vous sert à définir l’emplacement de vos banques, c’est-à-dire les emplacements désignés de stockage des copies de sauvegarde de votre photothè- que. En général, c’est un disque dur externe, comme un disque externe FireWire, qui sert de banque. Cette liste précise tous les emplacements depuis lesquels vous pouvez importer des images, y compris vos disques internes et les disques de réseau connectés. Bouton Panneau d’importation Panneau d’importationChapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 43 Pour afficher le panneau des banques : m Cliquez sur le bouton Panneau des banques. Pour masquer le panneau des banques, cliquez de nouveau sur le bouton Panneau des banques. À mesure que vous stockez des images gérées dans la photothèque, Aperture garde automatiquement une trace des fichiers qui ont été sauvegardés ou non dans votre banque. Lorsque votre banque est à jour, le bouton État de la banque est noir. Lorsqu’une modification a été apportée à ne serait-ce qu’une seule copie de travail (par exemple un ajustement) le bouton État de la banque est jaune. Lorsque Aperture détecte que ne serait-ce qu’un seul fichier original n’ayant pas encore été sauvegardé, le bouton État de la banque est rouge. Vous pouvez demander à tout moment à Aperture de mettre à jour vos banques. Pour plus d’informations, voir le chapitre 21, « Sauvegarde de vos images », à la page 217. Les palettes Les palettes sont des collections de commandes connexes présentées sur un panneau flottant. Vous pouvez ouvrir une palette et la déplacer où bon vous semble dans votre espace de travail. Les palettes sont utilisables aussi bien en mode normal qu’en mode Plein écran. De nombreux outils d’ajustement possèdent des palettes, qui deviennent visibles lorsque vous sélectionnez l’outil dans la barre d’outils. D’autres palettes, comme la palette de mots-clés et la palette d’ajustements, sont également accessibles depuis le menu Fenêtre. Vous utiliserez fréquemment la palette de requête pour rechercher des images en fonction de certains critères, comme par exemple un classement et des mots-clés. Pour plus d’informations, voir le chapitre 12, « Recherche et affichage d’images », à la page 149. Cliquez sur le bouton Panneau des banques pour afficher ou masquer le panneau des banques. Panneau des banques Bouton État de la banque44 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Pour afficher la palette de requête : m Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F). Le mode Plein écran Le mode Plein écran disponible dans Aperture vous permet de voir vos images sur un simple arrière-plan noir, sans aucun élément d’interface utilisateur visible, que ce soit par exemple le Navigateur ou le panneau des projets. Pour plus d’informations, voir le chapitre 8, « Affichage des images en mode Plein écran », à la page 99. La palette de requête Le mode Plein écran permet de voir les images agrandies sur un simple fond noir.Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 45 La Table lumineuse La Table lumineuse offre un espace de travail informel et ouvert dans lequel vous pouvez organiser les images. Lorsque vous créez ou sélectionnez un album de type Table lumineuse, cette table lumineuse vient remplacer le Visualiseur. Servez-vous de la table lumineuse pour passer en revue et comparer des images, créer des maquettes de pages Web, comparer les valeurs de couleur d’une sélection d’images avant de procé- der à des ajustements, ou pour toute autre activité impliquant la visualisation et la comparaison de vos images. Pour plus d’informations, consultez le chapitre 16, « Utilisation de la Table lumineuse », à la page 175. Configuration de votre espace de travail L’interface utilisateur d’Aperture est largement configurable et l’on peut facilement en afficher ou en masquer différentes parties. Aperture propose également plusieurs dispositions (ou mises en page) de l’espace de travail selon la tâche effectuée. Affichage et masquage des différentes zones de l’interface utilisateur Pour savoir quelles zones de l’interface utilisateur sont actuellement affichées, examinez les options figurant dans le menu Fenêtre (dans la barre de menus, en haut de l’écran). Bon nombre des options du menu Fenêtre débutent par Masquer ou Afficher, ce qui vous permet aisément d’en déduire les zones affichées et celles qui sont masquées.  Afficher : si ce verbe est affiché au début d’une commande du menu, cela signifie que vous devez sélectionner cette commande pour afficher l’élément d’interface correspondant.  Masquer : si ce verbe est affiché au début d’une commande du menu, cela signifie que l’élément d’interface correspondant est visible et que vous pouvez sélectionner cette commande pour le masquer. La Table lumineuse vous permet de voir, de comparer et de positionner les images en toute liberté.46 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Personnalisation de la barre d’outils Vous pouvez personnaliser la barre d’outils pour l’adapter à votre processus de travail et à vos préférences, en choisissant quels boutons afficher, dans quel ordre et s’il faut afficher ou pas le nom de chaque bouton. Remarque : les outils d’ajustements font l’objet d’un regroupement dans un ordre spécifique et leur ordre ne peut pas être modifié. Pour personnaliser la barre d’outils : 1 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Présentation > Personnaliser la barre d’outils.  Cliquez sur la barre d’outils tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez « Personnaliser la barre d’outils » dans le menu contextuel. 2 Dans la zone de dialogue qui s’affiche alors, effectuez les modifications voulues :  Pour ajouter des boutons à la barre d’outils : faites glisser l’icône du bouton de la zone de dialogue vers la barre d’outils.  Pour supprimer des boutons de la barre d’outils : faites-les glisser hors de la barre d’outils, ou bien cliquez tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée sur le bouton que vous voulez supprimer, puis choisissez l’option Supprimer l’élément dans le menu contextuel.  Pour modifier l’ordre des boutons dans la barre d’outils : faites glisser un bouton vers le nouvel emplacement souhaité.  Pour donner à la barre d’outils sa configuration par défaut : faites glisser l’ensemble par défaut de boutons et d’outils vers la barre d’outils.  Pour contrôler l’affichage de l’icône et de la légende de chaque bouton dans la barre d’outils : choisissez Texte seulement, Icône seulement ou Icône et texte dans le menu local Afficher qui se trouve dans le coin inférieur gauche, ou bien cliquez tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée sur la barre d’outils et choisissez une option dans le menu contextuel. 3 Lorsque la configuration de la barre d’outils est achevée, cliquez sur Terminé.Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture 47 Choix d’une disposition de l’espace de travail Aperture propose trois dispositions de l’espace de travail dans lequel vous manipulez vos images.  Disposition élémentaire : elle sert à consulter les images, à leur attribuer un premier classement et à les mettre en piles. Cette configuration de l’espace de travail affiche le panneau des projets sur la gauche, qui vous permet de sélectionner les projets sur lesquels vous voulez travailler. Les images du projet sélectionné apparaissent dans le Navigateur en présentation en grille, ce qui vous permet de les sélectionner et de les consulter rapidement. Les images sélectionnées dans le Navigateur s’affichent dans le Visualiseur situé juste au-dessus.  Disposition Agrandir le Navigateur : utilisez cette disposition pour travailler sur plusieurs projets à la fois. Cette configuration de l’espace de travail propose une grande fenêtre pour le Navigateur, ce qui simplifie l’interface et facilite la sélection et la manipulation des images. Vous pouvez rapidement ouvrir différents projets grâce au panneau des projets et les consulter et les modifier à volonté.  Mise en page Agrandir le visualiseur : cette configuration de l’espace de travail est idéale lorsque vous voulez manipuler plusieurs images sur la Table lumineuse. Lorsque vous sélectionnez cette disposition, le Visualiseur (ou l’élément d’interface utilisateur qui se substitue à lui, comme la Table lumineuse) est agrandi à sa taille maximale. Pour choisir une disposition (ou mise en page), effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez Fenêtre > Mises en page, puis choisissez la configuration prédéfinie de votre choix. m Appuyez sur Commande + Option + la lettre correspondant à la configuration voulue : S pour Élémentaire, B pour Agrandir le Navigateur ou V pour Agrandir le visualiseur. Affichage et définition des préférences Aperture propose différentes préférences qui vous permettent de modifier le comportement d’une fonctionnalité donnée. Les réglages que vous définissez s’appliquent à tous les projets que vous créez, mais la plupart d’entre eux peuvent faire l’objet d’une modification au niveau de chaque projet. Prenez le temps de définir vos préférences, cela rendra plus rapide et plus aisé la création de vos projets et le travail sur ces projets. Pour ouvrir la fenêtre Préférences : m Choisissez Aperture > Préférences, ou appuyez sur Commande + point-virgule (;). La fenêtre Préférences s’ouvre.48 Chapitre 3 À propos de l’interface utilisateur d’Aperture Pour un travail plus efficace De nombreuses tâches peuvent être effectuées à l’aide de raccourcis clavier dans Aperture. Les raccourcis clavier vous permettent d’effectuer des actions sur votre ordinateur en utilisant le clavier plutôt que la souris. Ainsi, pour créer un nouveau dossier, vous pouvez appuyer sur Maj + Commande + N ; ce qui signifie que vous maintenez appuyées la touche Maj et la touche Commande et que vous appuyez sur une troisième touche, la touche N. Pour obtenir la liste de tous les raccourcis clavier disponibles, consultez le guide de Référence rapide disponible dans le menu Aide d’Aperture, ou bien la carte Référence rapide d’Aperture. Accès rapide aux commandes Vous pouvez aussi accéder plus rapidement aux commandes en utilisant un menu contextuel plutôt que la barre des menus située en haut de l’écran ou les menus locaux proposés dans les fenêtres. Pour afficher un menu contextuel : m Placez le pointeur de la souris sur un projet, sur une image ou dans une zone de la fenêtre principale, puis maintenez appuyée sur la touche Contrôle et cliquez. (Cette opération est appelée Contrôle + clic.) Remarque : même si l’accès aux menus contextuels peut vous aider à travailler plus rapidement, gardez à l’esprit que les commandes de l’application ne sont pas toutes disponibles via ces menus. Utilisation de la commande Annuler Aperture vous permet généralement d’annuler les modifications effectuées qui ne vous plaisent pas ou que vous n’aviez pas l’intention de faire. Pour annuler l’action précédente : m Choisissez Édition > Annuler (ou appuyez sur Commande + Z). Vous pouvez choisir Annuler plusieurs fois de suite pour annuler toute une série de modifications effectuées. Pour rétablir une action annulée : m Choisissez Édition > Rétablir (ou appuyez sur Commande + Maj + Z).4 49 4 Utilisation des projets Les projets font partie des outils de base de gestion de vos images dans Aperture. Ce chapitre explique comment créer des projets, les ouvrir, les enregistrer comme favoris et les supprimer. Les commandes du panneau des projets Plusieurs commandes servant à manipuler les projets sont disponibles dans le panneau des projets.  Triangle d’affichage : cliquez sur ce triangle pour voir tous les éléments de la photothèque, du projet ou du dossier.  Menu local Projets : choisissez ce menu afficher tous les projets, les projets favoris ou les projets récents.  Menu local Ajouter à la photothèque : choisissez ce menu pour ajouter un nouvel élé- ment, par exemple un projet ou un Album intelligent, à la Photothèque ou au projet sélectionné.  Menu local Action de projet : choisissez ce menu pour ajouter l’élément sélectionné à vos favoris ou pour l’en retirer. Menu local Projets Menu local d’Action Triangle d’affichage de projet Menu local Ajouter à la photothèque50 Chapitre 4 Utilisation des projets Création de projet et attribution d’un nom Vous pouvez créer un projet à tout moment, mais le plus souvent, cette création s’effectue logiquement lorsque vous importez des photos. Si vous importez des photos sans avoir sélectionné de projet, un projet est automatiquement créé pour les accueillir. Pour plus d’informations, voir le chapitre 5, « Importation d’images », à la page 55. Vous pouvez cependant créer un projet vide à tout moment. Pour créer un nouveau projet : 1 Choisissez Fichier > Nouveau projet (ou appuyez sur Commande + N). 2 Saisissez le nom que vous voulez attribuer au projet, puis appuyez sur la touche Retour. Ouverture et fermeture de projets Pour que vous puissiez commencer à travailler dans Aperture, il faut qu’un projet soit ouvert. Vous pouvez également ouvrir et travailler sur plusieurs projets à la fois, chacun étant représenté et accessible par son onglet dans le Navigateur. Lorsque vous en avez terminé de travailler et quittez Aperture, Aperture mémorise les projets ouverts. Lors de l’ouverture suivante d’Aperture, tous les projets qui étaient ouverts à la fin de la dernière session s’ouvrent de nouveau automatiquement. Un nouveau projet sans titre apparaît dans le panneau des projets. Le projet porte maintenant le nom que vous lui avez attribué.Chapitre 4 Utilisation des projets 51 Pour ouvrir un projet : m Sélectionnez le projet voulu dans le panneau des projets. Pour ouvrir d’autres projets dans le Navigateur : m Cliquez tout en maintenant la touche Commande enfoncée sur le panneau des projets. Ce projet nouvellement ouvert apparaît dans le Navigateur avec son propre onglet, devant tout autre projet déjà ouvert. Pour ouvrir un autre projet dans sa propre sous-fenêtre : m Cliquez tout en maintenant la touche Option enfoncée sur le panneau des projets. Le projet nouvellement ouvert apparaît dans le Navigateur dans sa propre sous-fenêtre. Pour alterner entre différents projets ouverts : m Dans le Navigateur, cliquez sur l’onglet d’un projet. Sélectionnez un projet pour que les images qu’il contient s’affichent dans le Navigateur. Toutes les images du projet apparaissent dans le Navigateur. Les projets sont identifiés par leur onglet.52 Chapitre 4 Utilisation des projets Pour fermer un projet : 1 Cliquez sur l’onglet du projet pour l’amener au premier plan. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fichier > Fermer l’onglet (ou appuyez sur Commande + W).  Cliquez sur le bouton de fermeture de l’onglet. Création et affichage des Projets favoris Si vous travaillez souvent ou simultanément sur certains projets, vous pouvez en faire des « favoris » afin de les faire apparaître plus aisément et éventuellement en même temps. Pour faire d’un projet ou d’un dossier un favori : m Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet puis choisissez Ajouter aux favoris dans le menu local Action de projet. Pour voir les projets ou dossiers favoris : m Dans le panneau des projets, choisissez Afficher les favoris dans le menu local Projets, qui se trouve dans le coin supérieur gauche. Pour retirer des favoris un projet ou un dossier : m Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet puis choisissez Supprimer des favoris dans le menu local Action de projet. Bouton de fermeture d’un ongletChapitre 4 Utilisation des projets 53 Suppression d’images dans des projets et albums Aperture vous permet de supprimer les copies de travail des images sans toucher aux fichiers numériques originaux. Il est également possible de supprimer un fichier original et toutes ses copies de travail dans un projet. Si vous effacez une copie de travail dans un album (et non un projet), son fichier original et les copies de travail correspondantes ne sont pas effacées. Pour supprimer un fichier original et toutes ses copies de travail d’un projet : 1 Sélectionnez l’image, puis choisissez Fichier > Supprimer l’image originale et toutes les copies de travail. Une zone de dialogue s’affiche pour vous demander une confirmation de la suppression. 2 Cliquez sur le bouton Placer dans la Corbeille. Le fichier numérique original et toutes ses copies de travail sont supprimés. Si vous supprimez un fichier d’image géré, le fichier original est retiré de la photothèque. Si vous supprimez un fichier d’image référencée, le fichier numérique original est supprimé d’Aperture mais est conservé sur votre disque dur. Pour supprimer uniquement une copie de travail d’un album : m Sélectionnez l’image, puis choisissez Fichier > Supprimer la copie de travail. La copie de travail est alors supprimée. En revanche, le fichier numérique original et les autres copies de travail qui en sont issues restent intacts. Avertissement : cette action ne peut pas être annulée. Une fois que vous avez cliqué sur le bouton Placer dans la Corbeille, le fichier original est envoyé dans la Corbeille. Toutes les copies de travail, leurs ajustements et leurs métadonnées sont définitivement supprimés. Pour supprimer physiquement les fichiers originaux de votre disque dur, videz la Corbeille.54 Chapitre 4 Utilisation des projets Suppression d’éléments via le panneau des projets Vous pouvez également effectuer des suppressions depuis le panneau des projets. Lorsque vous supprimez un élément depuis le panneau des projets, le contenu de cet élément est également supprimé. Remarque : si vous supprimez un projet ou un projet à l’intérieur d’un dossier, les fichiers numériques originaux que contient le projet sont aussi supprimés. Pour supprimer des projets et des dossiers : 1 Sélectionnez l’élément, puis effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour supprimer un projet : choisissez Fichier > Supprimer le projet (ou appuyez sur Commande + Suppr).  Pour supprimer un dossier : choisissez Fichier > Supprimer le dossier (ou appuyez sur Commande + Suppr). Une zone de dialogue s’affiche pour vous demander une confirmation de la suppression. 2 Cliquez sur le bouton Supprimer. L’élément sélectionné est supprimé ainsi que son contenu. Pour supprimer un album standard ou un album de type table lumineuse, galerie Web, journal Web ou livre : m Sélectionnez l’album, puis choisissez Fichier > Supprimer [type d’album], « type d’album » désignant le type de l’album que vous voulez supprimer. L’élément sélectionné est supprimé ainsi que son contenu. Avertissement : cette action ne peut pas être annulée. Une fois que vous avez cliqué sur le bouton Supprimer, les fichiers originaux sont envoyés dans la Corbeille. Toutes les copies de travail, leurs ajustements et leurs métadonnées sont définitivement supprimés. Pour supprimer physiquement les fichiers originaux de votre disque dur, videz la Corbeille.5 55 5 Importation d’images Aperture vous propose des outils et des processus qui facilitent l’importation de vos images. Ce chapitre explique comment importer des images dans Aperture à partir de diverses sources possibles. Vue d’ensemble de l’importation Lorsque l’importation s’effectue à partir d’un appareil photo ou d’un lecteur de cartes mémoires, Aperture place les images dans un projet. Si vous ne sélectionnez pas pour cela un projet existant, un nouveau projet est automatiquement créé. Lorsqu’Aperture importe les images, il génère un fichier d’une copie de travail et la vignette représentant une image pour chaque fichier numérique original. Vous pouvez importer des images numériques originales directement d’un appareil photo ou d’un lecteur de cartes mémoires ou de vos disques durs. Appareil photo Banque (disque FireWire) Importation Sauvegarde Photothèque Aperture (disque du système) Importation dans Aperture Fichiers originaux en numérique Copies de travail Projet RAW et JPEG56 Chapitre 5 Importation d’images Lorsque vous importez des images, vous pouvez choisir de stocker les fichiers numériques originaux dans la photothèque Aperture ou sur votre disque dur, hors de la photothèque, ce qui permet d’y accéder au titre d’images référencées. Lorsque vous importez des photos, vous pouvez faire en sorte qu’Aperture les nomme automatiquement et enregistre certaines informations les concernant. Aperture peut attribuer automatiquement des noms de fichier via des conventions d’attribution de nom personnalisée ou enregistrer des métadonnées telles que des légendes, des mots-clés, des dates, des informations de copyright (droits d’auteur) et des collaborateurs à l’élaboration de projets, ainsi que des données IPTC. Vous pouvez même configurer Aperture pour qu’il empile les images liées, en constituant par exemple des piles virtuelles des prises de vue en rafale ou des vues prises en succession rapide pour vous aider à les manipuler plus facilement. Pour en savoir plus sur les piles, voir le chapitre 9, « Empilement des images et sélection de la meilleure image », à la page 113. Avant d’importer des images dans Aperture, il est recommandé d’organiser vos images. Votre photothèque pouvant renfermer des milliers d’images, vous devez les organiser selon un système souple et facile à gérer. Planification de la méthode d’importation de votre porte-documents constitué d’images numériques. Des milliers d’images pouvant être stockés sur votre disque, vous devez décider si vous souhaitez les importer dans la photothèque Aperture ou les importer en tant qu’images référencées en les laissant à leur emplacement actuel sur disque dur. Vous pouvez également les copier ou les déplacer vers divers emplacements du disque dur lors de leur importation. La méthode d’importation recommandée est l’importation d’images en plusieurs étapes. Effectuez des tests d’importation directe d’un petit groupe d’images à partir de votre appareil photo numérique ou du lecteur de cartes mémoires. Testez les différentes méthodes d’importation de fichiers individuels dans votre système. Une fois familiarisé avec les fonctionnalités d’Aperture, vous pouvez commencer à configurer votre système définitif de gestion des images. Formats de fichier pouvant être importés dans votre photothèque Aperture est une application compatible avec QuickTime, et à ce titre, elle prend en charge les formats d’image fixe compatibles avec QuickTime ainsi que certains autres formats et types de fichiers. Les types de fichiers et formats suivants peuvent être importés :  GIF  JPEG  JPEG2000  PNG  PSD (8 et 16 bits)Chapitre 5 Importation d’images 57  Fichiers RAW de nombreux appareils photo numériques pris en charge  TIFF (8 et 16 bits) Remarque : pour obtenir une liste des appareils photo numériques pris en charge, consultez le site http://www.apple.com/fr/aperture. Importation d’un appareil photo numérique ou d’un lecteur de cartes mémoires Vous pouvez importer toutes les photos d’un appareil photo numérique ou d’un lecteur de cartes mémoires dans Aperture ou limiter l’importation aux photos sélectionnées. Ces photos peuvent être importées dans un nouveau projet ou dans un projet déjà existant. Pour importer toutes les photos d’un appareil photo ou d’un lecteur de cartes dans Aperture : 1 Raccordez votre appareil photo ou votre lecteur de carte à votre ordinateur. Le panneau d’importation et la zone de dialogue d’importation apparaissent, présentant les photos qui se trouvent dans l’appareil ou dans la carte. Remarque : si iPhoto s’ouvre lorsque vous branchez votre appareil photo ou votre lecteur de carte, quittez iPhoto et, dans Aperture, choisissez Aperture > Préférences. Choisissez Aperture dans le menu local « Si un appareil photo est connecté, ouvrir ». Déconnectez puis rebranchez votre appareil photo pour qu’Aperture ouvre la zone de dialogue d’importation. Zone de dialogue d’importation Flèche d’importation Panneau d’importation Bouton d’importation58 Chapitre 5 Importation d’images 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Si vous souhaitez effectuer une importation dans un nouveau projet vide : choisissez Fichier > Nouveau projet (ou appuyez sur Commande + N) pour créer un projet. Remarque : vous pouvez également cliquer sur l’icône de la photothèque, située dans le panneau des projets, pour la sélectionner. Lorsque vous sélectionnez la photothèque et non un projet, un nouveau projet intitulé temporairement « Sans titre » est automatiquement créé lors de l’importation d’images.  Si vous souhaitez importer les images dans un projet existant : sélectionnez le projet. La flèche d’importation pointe vers le projet sélectionné et indique la destination de l’importation. La partie supérieure gauche de la zone de dialogue Importer s’actualise alors pour afficher l’emplacement des images. 3 Pour choisir un emplacement pour les images importées, effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour stocker des fichiers image originaux importés dans la photothèque Aperture : choisissez « Dans la photothèque Aperture » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans le dossier Images de votre disque dur : choisissez Images dans le menu local Stocker les fichiers. Veillez à ce que la flèche d’importation pointe vers la Photothèque pour importer des photos dans un nouveau projet. Sélectionnez le projet dans lequel vous voulez importer les images.Chapitre 5 Importation d’images 59  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans un emplacement autre que le dossier Images : sélectionnez « Choisir » dans le menu local « Stocker les fichiers » et choisissez le dossier qui vous convient. Choisissez « Aucun dossier » dans le menu local Sous-dossiers afin d’indiquer que les fichiers doivent être stockés sous forme de fichiers individuels dans le dossier sélectionné. Il est également possible dans Aperture de hiérarchiser les fichiers dans des sousdossiers pourvus de noms spécifiques. Pour en savoir plus sur la spécification des dossiers devant contenir vos images importées, consultez le Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide Aperture. Choisissez entre déplacer et copier les fichiers image dans un nouvel emplacement en cliquant sur le bouton Déplacer les fichiers ou sur Copier les fichiers. 4 Choisissez une convention d’attribution de nom dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour spécifier le mode d’attribution du nom aux images. Par exemple, choisissez « Nom de fichier de l’original » dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour stocker vos fichiers avec le même nom que celui des fichiers originaux tirés de votre appareil photo ou de votre carte. Choisissez un format de nom dans ce même menu local pour stocker vos images avec un nom spécifique. Si vous préférez un format de nom personnalisé, saisissez le nom souhaité dans le champ Nom. Vous pouvez également appliquer le format de nom au fichier original. Choisissez Édition dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour définir une autre méthode d’attribution de nom. Pour en savoir plus sur l’attribution d’un nom aux fichiers, consultez le Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide Aperture. 5 Pour ajouter des métadonnées à vos images au moment de l’importation, choisissez un préréglage de métadonnées dans le menu local « Ajouter métadonnées de ». 6 Assurez-vous qu’aucune image n’est sélectionnée dans la zone de dialogue, puis cliquez sur la flèche d’importation ou sur le bouton Importer qui se trouve dans l’angle inférieur droit de la zone de dialogue. Si des images sont sélectionnées, seules celles-ci sont importées. Pour ne plus avoir d’images sélectionnées, cliquez sur l’arrière-plan hors d’une vignette. Le processus d’importation débute et un indicateur apparaît à côté du nom du projet, informant sur l’avancement de l’opération. Lorsque des images sont importées, une zone de dialogue apparaît. 7 Cliquez sur Éjecter la carte, « Effacer et éjecter la carte » ou Terminé. Lorsque les images apparaissent dans le Navigateur, vous pouvez commencer à les manipuler. Il se peut que les images apparaissent temporairement sous forme de cadres gris jusqu’à la fin du téléchargement.60 Chapitre 5 Importation d’images Importation d’images sélectionnées Vous pouvez également importer une sélection d’images d’un appareil photo ou d’un lecteur de cartes. Pour importer une sélection d’images : 1 Raccordez votre appareil photo ou votre lecteur de carte à votre ordinateur. Le panneau d’importation et la zone de dialogue d’importation apparaissent, présentant les photos qui se trouvent dans l’appareil ou dans la carte. 2 Dans le panneau des projets, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Fichier > Nouveau projet (ou appuyez sur Commande + N) pour créer un projet.  Sélectionnez un projet existant pour accueillir vos images. (La flèche d’importation pointe alors vers le projet sélectionné.) La partie supérieure gauche de la zone de dialogue Importer s’actualise alors pour afficher l’emplacement des images. 3 Sélectionnez les images à importer en cliquant tout en appuyant sur la touche Maj pour sélectionner un ensemble d’images adjacentes, en cliquant tout en maintenant la touche Commande enfoncée pour sélectionner des images non adjacentes ou en faisant glisser un rectangle de sélection autour des images qui vous intéressent. Le nombre d’images sélectionnées pour importation s’affiche sur le bouton d’importation, dans le coin inférieur droit de la zone de dialogue. Pour ne plus sélectionner d’images, cliquez sur l’arrière-plan hors d’une vignette. Si nécessaire, modifiez la taille des vignettes en faisant glisser le curseur de redimensionnement des vignettes qui se trouve en bas de la zone de dialogue. 4 Pour choisir un emplacement pour les images importées, effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour stocker des fichiers image originaux importés dans la photothèque Aperture : choisissez « Dans la photothèque Aperture » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans le dossier Images de votre disque dur : choisissez Images dans le menu local Stocker les fichiers. Bouton d’importation indiquant le nombre d’images sélectionnées pour l’importationChapitre 5 Importation d’images 61  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans un emplacement autre que le dossier Images : sélectionnez « Choisir » dans le menu local « Stocker les fichiers » et choisissez le dossier qui vous convient. Choisissez « Aucun dossier » dans le menu local Sous-dossiers afin d’indiquer que les fichiers doivent être stockés sous forme de fichiers individuels dans le dossier sélectionné. Il est également possible dans Aperture de hiérarchiser les fichiers dans des sousdossiers pourvus de noms spécifiques. Choisissez entre déplacer et copier les fichiers image dans un nouvel emplacement en cliquant sur le bouton Déplacer les fichiers ou sur Copier les fichiers. 5 Choisissez une convention d’attribution de nom dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour spécifier le mode d’attribution du nom aux images. Par exemple, choisissez « Nom de fichier de l’original » dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour stocker vos fichiers avec le même nom que celui des fichiers originaux tirés de votre appareil photo ou de votre carte. Choisissez un format de nom dans ce même menu local pour stocker vos images avec un nom spécifique. Si vous préférez un format de nom personnalisé, saisissez le nom souhaité dans le champ Nom. Vous pouvez également appliquer le format de nom à l’image originale. Choisissez Édition dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour définir une autre méthode d’attribution de nom. 6 Pour ajouter des métadonnées à vos images au moment de l’importation, choisissez un préréglage de métadonnées dans le menu local « Ajouter métadonnées de ». 7 Lorsque vous êtes satisfait de votre sélection d’images, cliquez sur la flèche d’importation ou sur le bouton d’importation, qui se trouve dans le coin inférieur droit de la zone de dialogue. Le processus d’importation débute et un indicateur apparaît à côté du nom du projet, informant sur l’avancement de l’opération. Lorsque des images sont importées, une zone de dialogue apparaît. 8 Cliquez sur Éjecter la carte, « Effacer et éjecter la carte » ou Terminé. Lorsque les images apparaissent dans le Navigateur, vous pouvez commencer à les manipuler. Les images peuvent apparaître temporairement sous forme de cadres gris jusqu’à la fin du téléchargement.62 Chapitre 5 Importation d’images Importation de fichiers image stockés sur votre ordinateur Vous pouvez importer des fichiers image stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre périphérique de stockage. Il est possible de stocker des images importées dans la photothèque Aperture ou sous forme d’images référencées. Dans ce dernier cas, vous avez l’option de laisser ces images référencées à leur emplacement actuel, de les déplacer ou de les copier vers un autre emplacement. Remarque : vous pouvez importer des dossiers d’images en choisissant Fichier > Importer > Des dossiers comme projets. Les fichiers image sont importables dans de nombreux formats, y compris sous forme d’images numérisées à partir de sources analogiques comme par exemple des négatifs et des tirages sur papier. L’ajout de ces fichiers image à votre base de données Aperture est très simple : il vous suffit, dans la zone de dialogue d’importation, de sélectionner le dossier dans lequel ils se trouvent. Lorsque vous importez des images depuis un dossier de votre ordinateur, vous avez l’option d’importer ces images dans un nouveau projet ou dans un projet déjà existant. Pour importer des fichiers image stockés dans votre ordinateur ou tout autre périphérique de stockage : 1 Si le panneau d’importation est masqué, cliquez sur le bouton du panneau d’importation situé dans la barre d’outils pour l’afficher (ou appuyez sur Maj + I). 2 Sélectionnez le disque contenant les fichiers image que vous voulez importer. La zone de dialogue d’importation s’affiche avec, en haut, le Navigateur de fichiers. Sélectionnez le disque sur lequel se trouvent les images que vous voulez importer. Bouton Panneau d’importationChapitre 5 Importation d’images 63 3 Dans le Navigateur de fichiers, retrouvez le dossier contenant les fichiers image que vous voulez importer. Lorsque vous avez sélectionné le dossier contenant les fichiers image que vous voulez importer, des vignettes représentant ces images apparaissent dans la zone de dialogue d’importation. 4 Dans le panneau des projets, procédez de l’une des manières suivantes :  Sélectionnez Photothèque pour créer un projet sans titre ou choisissez Fichier > Nouveau projet (ou appuyez sur commande + N). (La flèche d’importation pointe alors vers la photothèque.)  Sélectionnez un projet existant pour accueillir vos images. (La flèche d’importation pointe alors vers le projet sélectionné.) La partie supérieure gauche de la zone de dialogue Importer s’actualise pour indiquer l’emplacement des images. 5 Sélectionnez les images à importer en cliquant tout en appuyant sur la touche Maj pour sélectionner un ensemble d’images adjacentes, en cliquant tout en maintenant la touche Commande enfoncée pour sélectionner des images non adjacentes ou en faisant glisser un rectangle de sélection autour des images qui vous intéressent. 6 Pour choisir un emplacement pour les images importées, effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour stocker des fichiers image originaux importés dans la photothèque Aperture : choisissez « Dans la photothèque Aperture » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour importer les fichiers sous forme d’images référencées stockées à leur emplacement actuel sur votre disque dur : choisissez « Dans leur emplacement actuel » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans le dossier Images de votre disque dur : choisissez Images dans le menu local Stocker les fichiers. Sélectionnez le dossier des images que vous voulez importer.64 Chapitre 5 Importation d’images  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans un emplacement autre que le dossier Images : sélectionnez « Choisir » dans le menu local « Stocker les fichiers » et choisissez le dossier qui vous convient. Choisissez « Aucun dossier » dans le menu local Sous-dossiers afin d’indiquer que les fichiers doivent être stockés sous forme de fichiers individuels dans le dossier sélectionné. Il est également possible dans Aperture de hiérarchiser les fichiers dans des sousdossiers pourvus de noms spécifiques. Choisissez entre déplacer et copier les fichiers image dans un nouvel emplacement en cliquant sur le bouton Déplacer les fichiers ou sur Copier les fichiers. 7 Choisissez une convention d’attribution de nom dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour spécifier le mode d’attribution du nom aux images. Par exemple, choisissez « Nom de fichier de l’original » dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour stocker vos fichiers avec le même nom que celui des fichiers originaux tirés de votre appareil photo ou de votre carte. Choisissez un format de nom dans ce même menu local pour stocker vos images avec un nom spécifique. Si vous préférez un format de nom personnalisé, saisissez le nom souhaité dans le champ Nom. Vous pouvez également appliquer le format de nom à l’image originale. Choisissez Édition dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour définir une autre méthode d’attribution de nom. 8 Pour ajouter des métadonnées à vos images au moment de l’importation, choisissez un préréglage de métadonnées dans le menu local « Ajouter métadonnées de ». 9 Lorsque vous êtes satisfait de votre sélection d’images, cliquez sur la flèche d’importation ou sur le bouton d’importation, qui se trouve dans le coin inférieur droit de la zone de dialogue. Lorsque les images apparaissent dans le Navigateur, vous pouvez commencer à les manipuler. Remarque : si le dossier sélectionné contient des sous-dossiers d’images à importer également, choisissez Fichier > Importer > « Des dossiers comme projets ». Glissement de fichiers image du Finder vers un projet Vous pouvez faire glisser des fichiers image du Finder ou du bureau directement vers un projet. Ce peut être utile si vous avez créé ou composé des images à l’aide d’une autre application et vous voulez les exploiter dans Aperture. Vous pouvez procéder de même si vous disposez de fichiers image dispersés sur votre bureau ou dans des dossiers de votre système et si vous voulez les regrouper en un lieu. Pour importer rapidement des fichiers image du Finder dans un projet : 1 Dans le panneau des projets, créez un projet ou sélectionnez un projet existant. 2 Localisez le ou les fichiers image dans le Finder.Chapitre 5 Importation d’images 65 3 Sélectionnez-les et faites-les glisser vers le projet dans le panneau des projets. Le processus d’importation débute et un indicateur apparaît à côté du nom du projet, informant sur l’avancement de l’opération. Importation de dossiers d’images à partir du Finder Si vous avez passé du temps à organiser vos photos et images diverses en une arborescence sensée sur votre ordinateur et si vous voulez conserver cette organisation, vous avez la possibilité d’importer un dossier d’images directement sous forme de projet, ou de le faire glisser directement dans le panneau des projets. Dans un cas comme dans l’autre, le dossier devient un projet et les sous-dossiers qu’il contient deviennent des albums appartenant à ce projet. Pour importer un dossier d’images du Finder à l’aide de la commande Importer : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez Photothèque. 2 Choisissez Fichier > Importer > « Des dossiers dans un projet ». 3 Sélectionnez le dossier d’images que vous voulez importer. 4 Pour choisir un emplacement pour les images importées, effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour stocker des fichiers image originaux importés dans la photothèque Aperture : choisissez « Dans la photothèque Aperture » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour importer les fichiers sous forme d’images référencées stockées à leur emplacement actuel sur votre disque dur : choisissez « Dans leur emplacement actuel » dans le menu local Stocker les fichiers. Faites glisser les fichiers image sélectionnés vers un projet. Avertissement : lors de l’importation de dossiers d’images dans Aperture, réfléchissez bien à la façon dont vous voulez organiser les images avant de commencer. Le dossier du niveau supérieur contenant des images devient un projet contenant toutes les images réparties en sous-dossiers. En d’autres termes, si vous importez un dossier contenant des milliers d’images dans ses sous-dossiers, Aperture crée alors un projet contenant également des milliers d’images. Vous pouvez importer dans un projet jusqu’à 10 000 images originales. Si vous devez importer plus de 10 000 images dans Aperture, envisagez la possibilité d’importer individuellement les sous-dossiers. Chaque sous-dossier devient alors un projet à part entière.66 Chapitre 5 Importation d’images  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans le dossier Images de votre disque dur : choisissez Images dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans un emplacement autre que le dossier Images : sélectionnez « Choisir » dans le menu local « Stocker les fichiers » et choisissez le dossier qui vous convient. Choisissez « Aucun dossier » dans le menu local Sous-dossiers afin d’indiquer que les fichiers doivent être stockés sous forme de fichiers individuels dans le dossier sélectionné. Il est également possible dans Aperture de hiérarchiser les fichiers dans des sousdossiers pourvus de noms spécifiques. Choisissez entre déplacer et copier les fichiers image dans un nouvel emplacement en cliquant sur le bouton Déplacer les fichiers ou sur Copier les fichiers. 5 Choisissez une convention d’attribution de nom dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour spécifier le mode d’attribution du nom aux images. Par exemple, choisissez « Nom de fichier de l’original » dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour stocker vos fichiers avec le même nom que celui des fichiers originaux tirés de votre appareil photo ou de votre carte. Choisissez un format de nom dans ce même menu local pour stocker vos images avec un nom spécifique. Si vous préférez un format de nom personnalisé, saisissez le nom souhaité dans le champ Nom. Vous pouvez également appliquer le format de nom à l’image originale. Choisissez Édition dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour définir une autre méthode d’attribution de nom. 6 Cliquez sur Ouvrir. Le dossier de niveau supérieur est converti en projet. Si le dossier que vous avez importé contient une hiérarchie de sous-dossiers et d’images, les sous-dossiers s’affichent sous forme d’albums. Pour sélectionner plusieurs dossiers à importer, cliquez sur les dossiers tout en maintenant enfoncée la touche Maj. Lorsque vous faites glisser des dossiers dans le panneau des projets, Aperture utilise les derniers réglages d’importation spécifiés pour définir le type d’importation des dossiers et leur emplacement de stockage. Pour faire glisser des dossiers dans Aperture : 1 Au niveau du Finder, localisez le dossier contenant les images que vous voulez importer. 2 Faites glisser le dossier dans le panneau des projets. Le dossier de niveau supérieur est converti en projet. Si le dossier que vous avez importé contient une hiérarchie de sous-dossiers et d’images, les sous-dossiers s’affichent sous forme d’albums. Chapitre 5 Importation d’images 67 Importation de votre photothèque iPhoto Lorsque vous lancez Aperture pour la première fois, une zone de dialogue vous invite à importer votre photothèque iPhoto. Vous pouvez ainsi importer votre photothèque iPhoto en la copiant dans la photothèque Aperture ou tout simplement laisser Aperture accéder à la photothèque iPhoto sous forme d’images référencées sans la stocker dans la photothèque Aperture. L’organisation de vos images et de vos albums iPhoto est conservée sous forme de projets dans le panneau des projets ; il en va de même pour le nom de toutes les images, leurs informations EXIF, leurs mots-clés, leur classement et leurs éventuels ajustements. En revanche, il n’est pas possible d’importer les diaporamas, les livres et les albums intelligents de votre photothèque iPhoto. Remarque : vous devez mettre à niveau iPhoto à la version 5.0.4 ou ultérieure pour être en mesure d’importer les photos de votre photothèque iPhoto dans Aperture. Vous pouvez opter pour ne pas importer immédiatement votre photothèque iPhoto et procéder à l’importation par la suite. Pour importer votre photothèque iPhoto : 1 Choisissez Fichier > Importer > Une Photothèque iPhoto. 2 Sélectionnez le dossier Photothèque iPhoto à l’aide du Navigateur de fichiers de la zone de dialogue Importer. 3 Pour choisir un emplacement pour les images importées, effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour stocker des fichiers image originaux importés dans la photothèque Aperture choisissez « Dans la photothèque Aperture » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour importer les fichiers sous forme d’images référencées stockées à leur emplacement actuel sur votre disque dur : choisissez « Dans leur emplacement actuel » dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans le dossier Images de votre disque dur : choisissez Images dans le menu local Stocker les fichiers.  Pour stocker des fichiers image originaux importés sous forme d’images référencées dans un emplacement autre que le dossier Images : sélectionnez « Choisir » dans le menu local « Stocker les fichiers » et choisissez le dossier qui vous convient. Choisissez « Aucun dossier » dans le menu local Sous-dossiers afin d’indiquer que les fichiers doivent être stockés sous forme de fichiers individuels dans le dossier sélectionné. Il est également possible dans Aperture de hiérarchiser les fichiers dans des sous-dossiers pourvus de noms spécifiques. Choisissez entre déplacer et copier les fichiers image dans un nouvel emplacement en cliquant sur le bouton Déplacer les fichiers ou sur Copier les fichiers. 68 Chapitre 5 Importation d’images 4 Choisissez une convention d’attribution de nom dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour spécifier le mode d’attribution du nom aux images. Par exemple, choisissez « Nom de fichier de l’original » dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour stocker vos fichiers avec le même nom que celui des fichiers originaux tirés de votre appareil photo ou de votre carte. Choisissez un format de nom dans ce même menu local pour stocker vos images avec un nom spécifique. Si vous préférez un format de nom personnalisé, saisissez le nom souhaité dans le champ Nom. Vous pouvez également appliquer le format de nom à l’image originale. Choisissez Édition dans le menu local « Nom de la copie de travail » pour définir une autre méthode d’attribution de nom. 5 Cliquez sur Choisir. Votre photothèque iPhoto est à présent importée dans Aperture. Si vous choisissez de stocker les photos importées de votre photothèque iPhoto dans la photothèque Aperture, Aperture réalise une copie de chaque fichier image et le place dans la photothèque Aperture. Cela revient à multiplier par deux l’espace occupé par ces fichiers image sur votre ordinateur. Pour économiser de l’espace, importez les photos de votre photothèque iPhoto sous forme d’images référencées. Vous pouvez également supprimer des photos de votre photothèque iPhoto après les avoir importées ; vous n’aurez cependant plus accès à ces images dans iPhoto. Si vous décidez de ne pas supprimer les photos de votre photothèque iPhoto, les modifications éventuellement apportées à ces photos dans iPhoto ne sont alors pas répercutées sur leur copie dans Aperture. Remarque : il est également possible d’importer des images ou des albums précis à partir de votre photothèque iPhoto. Transfert de projets provenant d’un autre système Aperture Si vous travaillez avec plusieurs ordinateurs ou si vous collaborez sur un même projet avec d’autres personnes, il peut s’avérer utile de transférer un projet d’un système Aperture à un autre. Le transfert de projet s’apparente à une simple importation. Pour transférer un projet d’un ordinateur à un autre : 1 Sélectionnez le projet que vous voulez transférer, puis choisissez Fichier > Exporter le projet (ou appuyez sur Commande + Maj + E). 2 Saisissez un nom et choisissez un emplacement pour le projet exporté. 3 Si votre projet contient des images référencées, cochez la case « Consolider les images en projet exporté » afin de transférer les fichiers originaux des images référencées d’origine ainsi que les aperçus et les métadonnées sous forme de projet autonome utilisable par un autre système Aperture.Chapitre 5 Importation d’images 69 Si vous souhaitez transférer des projets contenant des images référencées vers un autre ordinateur sans transférer les fichiers originaux des images référencées mais uniquement les aperçus des images référencées, ne cochez pas la case « Consolider les images en projet exporté ». 4 Cliquez sur Enregistrer. Le fichier du projet est exporté à l’emplacement choisi. 5 Raccordez les deux ordinateurs ou mettez-les en réseau. Pour en savoir plus, consultez la documentation fournie avec les ordinateurs. 6 Lancez Aperture sur l’ordinateur vers lequel vous voulez transférer le projet. 7 Dans le panneau des projets, sélectionnez Photothèque. 8 Choisissez Fichier > Importer > Des projets. 9 Dans la zone de dialogue d’importation, sélectionnez l’emplacement du projet à transférer à partir de l’autre ordinateur, puis cliquez sur Ouvrir. Le projet sélectionné fait son apparition dans le panneau des projets. Réalisation d’une sauvegarde immédiate Après importation de vos images dans Aperture, vous pouvez effectuer une sauvegarde immédiate pour faire en sorte que vos fichiers numériques originaux existent d’emblée sur plus d’un emplacement. Pour cela, vous demandez à Aperture de créer une nouvelle banque ou de mettre à jour une banque existante. Pour plus d’informations, voir « Mise à jour des banques » à la page 221. Vous avez intérêt à sauvegarder vos images aussi souvent que possible. Pour vous proté- ger contre la perte de vos images en cas de défaillance informatique, sauvegardez vos fichiers numériques originaux dès la fin de leur importation dans Aperture. Pour plus d’informations, consultez le chapitre 21, « Sauvegarde de vos images », à la page 217.6 71 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Après une séance de prise de vues, vous pouvez avoir à examiner des centaines voire des milliers de clichés dans le cadre d’un projet. Le Navigateur vous propose des moyens efficaces de traiter un nombre très élevé d’images. Ce chapitre fournit des explications détaillées sur le Navigateur et la façon de l’utiliser pour visualiser, sélectionner, réarranger, faire pivoter et afficher vos images. Vue d’ensemble du Navigateur Lorsque vous sélectionnez un projet ou un album dans le panneau des projets, les vignettes des images qu’ils contient font leur apparition dans le Navigateur. Vous sélectionnez ensuite ces vignettes pour travailler sur les images correspondantes. Vous pouvez déplacer et réarranger les images, les faire pivoter, créer de nouvelles copies de travail ou supprimer des images du projet.  Bouton Présentation en grille : cliquez sur ce bouton pour afficher les images sous forme de vignettes.  Bouton Présentation par liste : cliquez sur ce bouton pour afficher les images sous forme de liste descriptive. Bouton Présentation en grille Commande Navette Curseur de redimensionnement des vignettes Barre de défilement Bouton Type de tri Champ de recherche Images présentées sous forme de grille dans le Navigateur Bouton Présentation par liste Menu local Tri Bouton Palette de requête72 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur  Menu local Tri : vous pouvez choisir dans ce menu de trier les images par date de prise de vue, classement ou mot-clé.  Bouton Type de tri : cliquez sur ce bouton pour classer les images par ordre croissant ou décroissant.  Bouton Palette de requête : cliquez sur ce bouton pour afficher la palette de requête et effectuer des recherches. Pour plus d’informations, voir le chapitre 12, « Recherche et affichage d’images », à la page 149.  Champ de recherche : saisissez dans ce champ un libellé permettant de retrouver des images, par exemple un nom de copie de travail ou des mots-clés.  Commande Navette : faites glisser cette commande pour parcourir en défilement continu les images du Navigateur. Vous pouvez aussi vous servir des touches du clavier J, K et L.  Barre de défilement : cette barre vous permet de parcourir toutes les images d’un projet.  Curseur de redimensionnement des vignettes : ce curseur vous permet d’agrandir ou de réduire la taille des vignettes affichées en présentation en grille. Affichage des images dans le Navigateur Vous pouvez consulter les images dans le Navigateur en présentation en grille (c’est l’option par défaut) ou en présentation par liste.  Présentation en grille : les images sont représentées par des vignettes disposées en matrice. Utilisez la présentation en grille lorsqu’il est plus aisé d’identifier les images visuellement et manipulez les vignettes pour organiser, empiler et associer à des mots-clés vos images.  Présentation par liste : les images sont représentées par des informations les concernant. Utilisez la présentation par liste lorsque vous avez besoin de voir ou de trier vos images en fonction d’informations les définissant, par exemple leur définition, la taille du fichier ou le classement. En présentation par liste, vous pouvez également trier vos images en fonction de n’importe laquelle des colonnes de catégorie. Cliquez sur un en-tête de colonne pour trier vos images en fonction de la catégorie correspondante. Images présentées sous forme de liste dans le NavigateurChapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 73 Vous pouvez aussi personnaliser les informations qui apparaissent avec chaque image. Vous pouvez, par exemple, régler la présentation de manière à ce que s’affichent le nom du fichier, le classement et les métadonnées de chaque photo. Manipulation des images en présentation en grille La présentation en grille est le mode d’affichage par défaut du Navigateur. La présentation en grille propose une matrice de vignettes, c’est-à-dire de petites miniatures des images, comme vue d’ensemble de votre projet. Si votre projet comporte beaucoup d’images, vous avez la possibilité de modifier la taille des vignettes pour travailler plus facilement lors de leur sélection et leur manipulation. Vous pouvez aussi utiliser la commande Navette ou la barre de défilement pour parcourir votre projet. Pour passer en présentation en grille, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation en grille > Quadrillage (ou bien appuyez sur Commande + G). m Cliquez sur le bouton Présentation en grille du Navigateur. Pour régler la taille des vignettes : m Faites glisser le curseur de redimensionnement de vignette pour augmenter ou réduire la taille de toutes les vignettes. Pour activer un défilement continu des images d’un projet, procédez de l’une des manières suivantes : m Faites glisser la commande Navette. m Appuyez sur J pour faire défiler vers le haut, sur K pour arrêter la navette ou sur L pour faire défiler vers le bas. Remarque : l’appui répété sur J ou L accroît la vitesse de défilement. Manipulation des images en présentation par liste Au lieu de proposer des grandes vignettes, la présentation par liste représente les images par une icône et par des informations telles que les dimensions de l’image, la taille du fichier et la date de prise de vue. Vous pouvez choisir quelles informations sont affichées sur chaque image dans cette présentation. Pour passer en présentation par liste, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Par liste (ou bien appuyez sur Commande + L). Bouton Présentation en grille74 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur m Cliquez sur le bouton Présentation par liste du Navigateur. Pour définir les informations qui doivent être affichées en présentation par liste : 1 Choisissez Présentation > Options de présentation (ou appuyez sur Commande + J). La fenêtre Options de présentation apparaît. 2 Dans la partie Colonnes de présentation par liste, choisissez une option d’affichage dans le menu local Ensemble 1. Les colonnes présentées dans le Navigateur sont immédiatement actualisées pour afficher l’information que vous avez choisie. Le grand avantage de la présentation par liste, c’est que vous pouvez rapidement trier les images en fonction d’une catégorie d’information. Lorsque vous cliquez sur un entête de colonne en présentation par liste, Aperture refait le tri des images, en les reclassant en fonction de cette catégorie. Vous pouvez ainsi, par exemple, trier vos images par date. Pour trier les images en fonction d’une catégorie en présentation par liste : m Cliquez sur l’en-tête de la colonne correspondant à la catégorie voulue dans le Navigateur. Lorsque vous travaillez en présentation par liste, il peut être difficile de savoir de quelle image il s’agit à partir des seules informations descriptives. Pour avoir une meilleure idée de l’image concernée, il est possible d’agrandir l’icône la reproduisant. Bouton Présentation par liste Images en présentation par liste et triées en fonction de leur classementChapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 75 Pour agrandir les icônes en présentation par liste : m Faites glisser le curseur de redimensionnement de vignette pour augmenter ou réduire la taille de toutes les icônes. Vous pouvez également renommer simplement les fichiers après leur importation. Lorsque vous changez ainsi le nom d’un fichier, c’est la copie de travail que vous renommez et non le fichier numérique original. Le nom du fichier original n’est pas modifié. Pour renommer la copie de travail d’une image en présentation par liste : m Sélectionnez une image, double-cliquez sur son nom, puis tapez un nouveau nom. Réglage de l’arrière-plan du Navigateur Vous souhaiterez peut-être éclaircir ou assombrir l’arrière-plan du Navigateur pour mieux distinguer vos vignettes. Sachez que vous avez la possibilité de faire passer l’arrière-plan du gris au noir ou du gris au blanc en passant par de nombreuses nuances intermédiaires de gris. Remarque : un arrière-plan plus sombre interfère moins avec les couleurs de vos images et s’avère préférable pour effectuer des ajustements de couleur sur vos images. Pour modifier l’arrière-plan du Navigateur : 1 Choisissez Aperture > Préférences. 2 Dans la fenêtre Préférences, faites glisser le curseur de luminosité de l’arrière-plan de la présentation en grille pour éclaircir ou assombrir l’arrière-plan, puis fermez la fenêtre. Navigation et sélection des images Pour travailler sur les images, vous avez besoin de les visualiser dans le Navigateur. Vous pouvez vous servir des touches fléchées ou des commandes de menu pour naviguer parmi vos images dans le Navigateur. Pour naviguer parmi vos images, procédez de l’une des manières suivantes : m Appuyez sur une touche fléchée pour vous déplacer à gauche, à droite, en haut ou en bas. m Dans la barre des commandes, cliquez sur le bouton Image précédente or Image suivante. Bouton Image précédente Bouton Image suivante76 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Aperture offre plusieurs moyens rapides et efficaces de sélectionner des images, parmi lesquels vous pouvez choisir en fonction de votre façon de travailler et de vos préférences. Les images que vous avez sélectionnées sont signalées par un cadre blanc. Lorsque vous sélectionnez tout un groupe d’images, l’image active, appelée sélection principale, possède un cadre blanc plus épais que les images sélectionnées. Pour sélectionner une seule image : m Cliquez sur l’image. Pour sélectionner une plage d’images, procédez de l’une des manières suivantes : m Cliquez sur la première image d’une plage (c’est-à-dire d’une série d’images adjacentes), puis cliquez sur la dernière image de la plage voulue tout en appuyant sur la touche Maj. m Appuyez sur les touches fléchées pour sélectionner la première image, puis appuyez sur Maj et sur la touche Flèche gauche ou Flèche droite jusqu’à atteindre la dernière image de la plage. m Sélectionnez une image dans une pile, puis choisissez Édition > Augmenter la sélection (ou appuyez sur Commande + E) pour sélectionner toutes les images de la pile. m Sélectionnez une image, puis choisissez Édition > Sélectionner jusqu’à la fin (ou appuyez sur Maj + Fin) afin d’étendre la sélection jusqu’à la dernière image du Navigateur. m Sélectionnez une image, puis choisissez Édition > Sélectionner jusqu’au début (ou appuyez sur Maj + Début) afin d’étendre la sélection jusqu’à la première image du Navigateur. m Faites glisser un rectangle de sélection de façon à sélectionner toutes les images qui se trouvent dans le périmètre du rectangle. Pour sélectionner des images non adjacentes : m Cliquez tout en maintenant la touche Commande enfoncée sur les images que vous voulez sélectionner. Cliquez de nouveau sur ces images tout en maintenant la touche Commande enfoncée pour les désélectionner. Toutes les images sélectionnées sont signalées par un cadre blanc fin. Un cadre blanc plus épais signale la sélection principale.Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 77 Pour sélectionner toutes les images du Navigateur : m Choisissez Édition > Tout sélectionner (ou appuyez sur Commande + A). Pour sélectionner uniquement la sélection principale, désélectionnez toutes les autres images. m Choisissez Édition > Réduire la sélection (ou appuyez sur Maj + E). Pour désélectionner la sélection en cours et sélectionner au contraire toutes les images non sélectionnées : m Choisissez Édition > Inverser la sélection (ou appuyez sur Commande + R). Pour désélectionner toutes les images du Navigateur : m Choisissez Édition > Tout désélectionner (ou appuyez sur Maj + Commande + A). Réorganisation des images dans le Navigateur Pendant que vous travaillez sur vos images dans le Navigateur, vous pouvez les déplacer et les réorganiser comme bon vous semble. Vous pouvez, par exemple, regrouper toutes les images d’un épisode particulier d’un mariage, mettons le découpage du gâteau, pour plus facilement les ajuster de façon cohérente. Dans le Navigateur, vous pouvez faire glisser des images pour les déplacer. Cette opération peut se faire sur une seule ou sur plusieurs images. Lorsque vous faites glisser des images vers un nouvel emplacement, vous organisez de façon personnalisée vos images ; le menu local Tri change pour afficher l’option Personnalisé. Aperture enregistre l’ordre des images et lorsque, ultérieurement, vous choisissez Personnalisé dans le menu local Tri, vos images réapparaissent dans cet ordre. Pour réorganiser des images dans le Navigateur : m Faites glisser les images voulues vers un nouvel emplacement ; lorsque la barre verte apparaît, relâchez le bouton de la souris. Pendant que vous faites glisser une image vers un nouvel emplacement, une barre verte apparaît pour vous montrer où l’image sera placée.78 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Pour restaurer une organisation personnalisée de vos images dans le Navigateur : m Choisissez Personnalisé dans le menu local Tri. Aperture a mémorisé votre dernière organisation personnalisée et la restitue. Rotation des images Lorsque des images sont importées dans un projet, certaines peuvent être affichées dans une mauvaise orientation ; il sera alors nécessaire de les faire pivoter pour les redresser. La barre des commandes propose des boutons de rotation qui permettent de faire pivoter la ou les images sélectionnées ; la barre d’outils dispose aussi des outils de rotation. Vous pouvez faire pivoter individuellement une image, ou bien sélectionner un groupe d’images et les faire pivoter toutes en même temps. La sélection et la rotation des images peuvent être encore plus rapide si vous utilisez les raccourcis clavier. Pour faire pivoter des images dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, procédez de l’une des manières suivantes : m Sélectionnez une image ou un groupe d’images, puis choisissez Images > Faire pivoter vers la gauche, ou appuyez sur la touche crochet gauche ([). m Sélectionnez une image ou un groupe d’images, puis cliquez sur le bouton « Faire pivoter vers la gauche » de la barre des commandes. m Sélectionnez l’Outil de rotation vers la gauche de la barre d’outils, puis cliquez sur une image. Pour faire pivoter des images dans le sens des aiguilles d’une montre, procédez de l’une des manières suivantes : m Sélectionnez une image ou un groupe d’images, puis choisissez Images > Faire pivoter vers la droite, ou appuyez sur la touche crochet droit (]). m Sélectionnez une image ou un groupe d’images, puis cliquez sur le bouton « Faire pivoter vers la droite » de la barre des commandes. m Sélectionnez l’Outil de rotation vers la droite de la barre d’outils, puis cliquez sur une image. Bouton Faire pivoter vers la gauche Bouton Faire pivoter vers la droiteChapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 79 Affichage de métadonnées spécifiques avec vos images Vous pouvez rapidement faire afficher différentes informations, appelées aussi métadonnées intégrées, avec vos images. Vous pouvez, par exemple, demander à Aperture d’afficher les données EXIF (Exchangeable Image File) ou IPTC (International Press Telecommunications Council) associées à chaque image.  Métadonnées EXIF : indiquent les réglages de l’appareil photo au moment de la prise de vue, notamment la vitesse d’obturation, le réglage de sensibilité ISO, la date et l’heure, la longueur focale, l’exposition, les zones de mesure de la lumière et l’état du flash.  Métadonnées IPTC : ce sont des informations qui sont ajoutées aux images numériques par la plupart des logiciels de retouche d’images. Elles comprennent une légende, le lieu et la date de la prise de vue, ainsi que des informations concernant les droits d’auteur. La fenêtre Options de présentation permet de personnaliser les informations affichées avec les images dans le Navigateur. Dans la section Présentation en grille, sélectionnez l’ensemble de métadonnées voulu (Ensemble 1 ou Ensemble 2), puis vous choisissez les informations à afficher. Les menus locaux Placement vous permettent de spécifier l’endroit où ces informations doivent être affichées. Les options d’affichage des métadonnées dans le Navigateur figurent ici.80 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Pour configurer l’affichage de métadonnées présentées avec les images dans le Navigateur : 1 Choisissez Présentation > Options de présentation (ou appuyez sur Commande + J). 2 Cochez la case Présentation en grille. 3 Choisissez les présentations de métadonnées à utiliser dans les menus locaux Ensemble 1 et Ensemble 2. 4 Choisissez l’emplacement où vous souhaitez afficher les métadonnées via les menus locaux Placement. 5 Cliquez sur le bouton Ensemble 1 ou Ensemble 2 pour sélectionner la présentation de métadonnées à appliquer. 6 Cliquez sur Terminé. Pour afficher les métadonnées EXIF dans l’Inspecteur des métadonnées : m Sélectionnez une image, puis appuyez sur Ctrl + E. Pour afficher les métadonnées IPTC dans l’Inspecteur des métadonnées : m Sélectionnez une image, puis appuyez sur Ctrl + I. Création de copies de travail d’une image Il peut arriver que vous ayez besoin de faire des copies d’une image. Vous pouvez, par exemple, faire une copie d’une image et lui appliquer un réglage d’exposition différent de celui de la première copie de travail, ou bien lui appliquer des réglages bien diffé- rents et adaptés à la publication sur une page Web ou dans un ouvrage imprimé. Lorsque vous copiez une image, Aperture crée une nouvelle copie de travail de l’image. Lorsque vous créez une nouvelle copie de travail d’une image, vous avez le choix entre une copie du fichier original et une copie de la copie de travail sélectionnée avec les changements que vous lui avez apportés. Si, par exemple, vous avez appliqué une série d’ajustements à une image et souhaitez maintenant repartir du fichier original pour faire des ajustements différents, vous pouvez demander une copie du fichier original et recommencer à partir d’une image non retouchée. Pour copier le fichier original : 1 Sélectionnez l’image dont vous voulez copier le fichier original.Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 81 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Images > Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale (ou appuyez sur Option + G).  Cliquez sur le bouton « Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale » dans la barre d’outils. Si vous créez une série de copies de travail destinées à tester des modifications progressives d’une image, vous pouvez copier à chaque fois la dernière copie créée, puis poursuivre vos modifications. Si, par exemple, vous comptez utiliser les mêmes réglages de rognage et d’exposition dans plusieurs copies de travail, il est logique d’effectuer en premier ces réglages, puis de faire des copies de l’image avant de tester d’autres réglages différenciés. Pour copier une copie de travail de l’image sélectionnée : 1 Sélectionnez l’image que vous voulez copier. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Images > Dupliquer la copie de travail (ou appuyez sur Option + V).  Cliquez sur le bouton « Dupliquer la copie de travail » de la barre d’outils. Si vous créez plusieurs copies de travail d’une image, Aperture garde la trace des copies dans une pile. Cette pile comprend toutes les copies de travail que vous avez créées pour une photo donnée. Vous pouvez ainsi ouvrir une pile et voir toutes les copies de travail réalisées à partir d’une certaine photo. Pour ouvrir une pile et voir toutes les copies de travail d’une image : m Cliquez sur le bouton de pile situé sur l’image du haut de la pile. Lorsqu’une pile est ouverte, vous pouvez choisir n’importe laquelle de ses copies de travail et l’afficher dans le Visualiseur. Un cadre gris foncé signale les images appartenant à la pile de copies de travail. Cliquez sur le bouton « pile » d’une image pour afficher toutes les copies de travail de la pile.82 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Comprendre la notion de copie de travail Lorsque vous travaillez sur une image, c’est toujours sur une copie de travail de l’image que vous travaillez, jamais sur le fichier original. Chaque fois que vous copiez une image, vous en créez une nouvelle copie de travail. Lorsqu’il existe plusieurs copies de travail d’une image, ces copies sont regroupées en une seule pile. Aperture garde toutes les copies de l’image conjointement de sorte que vous puissiez consulter ou manipuler cet ensemble à tout moment. Cela vous donne la possibilité, par exemple, d’ouvrir une pile et de choisir une copie de travail particulière pour la copier. La pile dans son ensemble sera visible et accessible dans tous les projets et albums dans lesquels figurera l’image. Au moment même où vous modifiez une copie de travail dans un album, une nouvelle copie de travail est ajoutée à la pile. L’image visible en haut de la pile est la meilleure image de la pile et représente cette dernière ; c’est sur cette copie-là que vous travaillez par défaut lorsque vous sélectionnez l’ensemble des copies de travail dans votre album. Vous pouvez également indiquer qu’une des copies de travail de la pile est la « meilleure image » d’un album donné. Vous pouvez ainsi sélectionner la copie de travail de votre choix pour la désigner comme la meilleure image de l’album ; l’icône de l’image en question reflète alors ce changement d’attribut. Le titre de « meilleure image » ne concerne que l’album dans lequel se trouve l’image. Aux autres emplacements où la pile apparaît, c’est la meilleure image sélectionnée à l’origine qui demeure la meilleure image. Lorsque vous ouvrez une pile, vous pouvez réordonner les copies de travail comme vous l’entendez. En faisant glisser une copie de travail en première position dans l’ensemble, elle devient la meilleure image de l’ensemble. Vous pouvez modifier les réordonner, les élever ou les abaisser dans l’ensemble des copies de travail. Pour en savoir plus sur les piles, consultez le chapitre 9, « Empilement des images et sélection de la meilleure image », à la page 113.Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 83 Copie et déplacement d’images Vous pouvez faire glisser des images pour les déposer dans d’autres projets et albums. Les types de fichiers ci-après peuvent être déposés directement dans un projet ou un album :  GIF  JPEG  JPEG2000  PNG  PSD  Fichiers RAW de nombreux appareils photo numériques pris en charge  TIFF Remarque : pour obtenir une liste des appareils photo numériques pris en charge, consultez le site http://www.apple.com/fr/aperture. Pour copier un fichier original dans un autre projet : m Maintenez la touche Option enfoncée tout en faisant glisser l’image du Navigateur vers un autre projet du panneau des projets. Pour déplacer un fichier original dans un autre projet et le faire disparaître du projet sélectionné : m Faites glisser l’image dans un autre projet. Pour copier une copie de travail d’une image dans un autre album : m Faites glisser la copie de travail dans un autre album. Utilisation d’images référencées Il se peut que les fichiers originaux des images que vous importez en tant qu’images référencées se trouvent à divers emplacements de vos disques durs de stockage ; ils ne sont en effet pas obligatoirement placés dans le fichier principal de votre photothèque Aperture. Vous devrez peut-être définir les images référencées parmi toutes les images afin de les localiser facilement dans le Finder. Avec Aperture, vous pouvez facilement :  afficher les incrustations de carte d’identification permettant d’identifier les images référencées ;  afficher la liste des images référencées ;  localiser une image référencée sur votre disque dur.84 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Identification des images référencées Après avoir importé des images référencées, vous pouvez les identifier dans le Navigateur en affichant les incrustations de carte d’identification de ces images. Les images référencées s’affichent avec des cartes d’identification indiquant si leurs fichiers originaux sont disponibles (connectés) ou introuvables (déconnectés). Pour activer les incrustations de carte d’identification des images référencées : 1 Choisissez Aperture > Préférences. 2 Cochez la case « Images référencées par carte d’identification ». Vous pouvez sélectionner des images référencées connectées et les manipuler en suivant les mêmes procédures que pour les images dont les fichiers originaux se trouvent dans la photothèque Aperture. Aperture effectue le suivi des fichiers originaux des images référencées si vous déplacez ou renommez les fichiers dans le Finder et les garde sur le même disque dur ou volume. Une image référencée s’affiche sous forme d’image déconnectée si le disque dur qui contient le fichier original de l’image est déconnecté de votre système. Une image réfé- rencée est classée comme « introuvable » si son fichier original a été supprimé, déplacé vers la Corbeille ou déplacé de son emplacement d’origine sur le disque dur vers un autre disque dur et qu’Aperture ne parvient pas à le trouver. Ces incrustations de carte d’identification indiquent que les images sont de type référencé. Cette incrustation indique que l’image est une image référencée déconnectée.Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur 85 Afficher la liste des images référencées Si vous manipulez de nombreuses images dans le Navigateur, vous devrez peut-être identifier les images dont les fichiers originaux sont situés dans la photothèque Aperture et celles dont les fichiers originaux se trouvent à d’autres emplacements de vos disques durs. Il est possible de sélectionner un groupe d’images dans le Navigateur avant d’afficher dans Aperture la liste des images référencées dans la sélection ainsi que l’emplacement des fichiers originaux. Pour afficher la liste des images référencées faisant partie d’une sélection : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez le groupe d’images qui vous intéresse. 2 Choisissez Fichier > Gérer les fichiers référencés. 3 Choisissez Fichier > Afficher les fichiers référencés. La zone de dialogue Fichiers référencés s’affiche. Affiche le nom des disques durs où sont situés les fichiers originaux référencés. Identifie le nombre de fichiers originaux présents sur le disque dur pour des images référencées ainsi que ceux introuvables. Identifie l’emplacement des fichiers originaux référencés sur le disque dur. Affiche l’image accompagnée de ses métadonnées afin de vous aider à l’identifier.86 Chapitre 6 Manipulation d’images dans le Navigateur Localisation d’une image référencée sur un disque dur Vous pouvez être amené parfois à retrouver rapidement le fichier original d’une image référencée sur votre disque dur afin de le copier, de le déplacer, de le joindre à un courrier électronique ou encore de le manipuler ailleurs que dans Aperture. Vous pouvez sélectionner une image dans le Navigateur et afficher dans Aperture l’emplacement de son fichier original dans le Finder. Pour localiser le fichier original d’une image dans le Finder : 1 Sélectionnez l’image référencée qui vous intéresse dans le Navigateur. 2 Choisissez Fichier > Afficher dans le Finder. Une fenêtre du Finder s’ouvre alors et affiche le fichier original de l’image référencée sélectionnée. Remarque : si vous ouvrez un tel fichier à partir du Finder dans une autre application, les modifications ou les réglages apportés à l’image ne sont pas visibles dans Aperture. Ces modifications sont visibles dans des copies de travail stockées dans la photothè- que Aperture. Le fichier original de l’image référencée n’est ainsi jamais modifié. Pour voir la photo modifiée, vous devez en exporter une copie de travail.7 87 7 Affichage des images dans le Visualiseur Vous pouvez examiner une image de façon extrêmement détaillée ou en consulter plusieurs à la fois dans le Visualiseur. Ce chapitre vous décrit le Visualiseur et la façon de l’utiliser pour examiner vos images en détail lorsque vous effectuez des comparaisons, des ajustements ou lorsque vous visionner les images sur plusieurs écrans. Vue d’ensemble du Visualiseur Lorsque vous sélectionnez des images dans le Navigateur, le Visualiseur vous présente immédiatement une vue détaillée de votre sélection. Vous avez la possibilité de demander l’affichage d’une seule image à la fois, de trois images à la fois ou d’une sélection d’images multiples. Une vue détaillé de l’image sélectionnée apparaît dans le Visualiseur. L’image sélectionnée dans le Navigateur88 Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur Lorsque vous effectuez un travail de classement ou d’ajustement des images, vous pouvez régler le Visualiseur pour qu’il présente deux images à comparer. Vous pouvez sélectionner une image qui va vous servir de base à la comparaison, puis vous affichez en regard d’autres images proches ou liées, pour inspection. La fonction de comparaison fournie par Aperture vous permet de sélectionner des images au sein d’une série ou de comparer différentes copies de travail d’une image ajustée afin de déterminer la meilleure du lot. Vous pouvez également paramétrer les options du Visualiseur pour configurer les informations affichées avec chaque image. Vous pouvez, par exemple, afficher les images dans le Visualiseur avec leurs mots-clés, leur classement et les métadonnées IPTC ou EXIF. Réglage de l’arrière-plan du Visualiseur Vous souhaiterez peut-être éclaircir ou assombrir l’arrière-plan du Visualiseur pour mieux distinguer vos images. Pour cela, vous avez la possibilité de faire passer l’arrièreplan du gris au noir ou du gris au blanc en passant par de nombreuses nuances intermédiaires de gris. Pour modifier l’arrière-plan du Visualiseur : 1 Choisissez Aperture > Préférences. 2 Dans la fenêtre Préférences, faites glisser le curseur « Luminosité de l’arrière-plan du visualiseur » pour éclaircir ou assombrir l’arrière-plan, puis fermez la fenêtre. Le Visualiseur vous permet de comparer deux images.Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur 89 Choix du nombre d’images affichées dans le Visualiseur Vous pouvez configurer le Visualiseur de manière à ce qu’il affiche une image, trois images ou encore plus d’images à la fois. Si vous utilisez plusieurs écrans, vous pouvez configurer l’écran principal et l’écran secondaire pour qu’ils affichent une image, trois images ou encore plus d’images à la fois. Pour afficher une seule image dans le Visualiseur, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur principal > Principal (ou appuyez sur Option + R). m Choisissez Principal dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Lorsque le Visualiseur est réglé pour afficher trois images à la fois, Aperture présente l’image sélectionnée au milieu. Pour que le Visualiseur affiche trois images, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur principal > Par trois (ou appuyez sur Option + H). m Choisissez Par trois dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Lorsque le Visualiseur est configuré pour afficher plusieurs images, Aperture affiche toutes les images sélectionnées. Pour que le Visualiseur affiche plusieurs images, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur principal > Multi (ou appuyez sur Option + U). m Choisissez Multi dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Choisissez Principal dans le menu local Mode d’affichage pour voir une seule image à la fois à l’écran.90 Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur Comparaison d’images Vous avez la possibilité de sélectionner une image à laquelle comparer d’autres images de votre projet ou de votre photothèque. L’image sélectionnée reste à l’écran pendant que vous sélectionnez tour à tour d’autres images à laquelle la comparer. Cette fonctionnalité de comparaison est utile pour opérer la sélection finale des meilleures images d’une série, ou pour choisir entre deux copies de travail celle dont l’exposition et le contraste sont les meilleurs. Lorsque vous comparez des images, vous pouvez leur affecter des mots-clés et les classer, et appliquer des ajustements aux images sélectionnées. L’exercice de comparaison d’images implique la sélection d’une image de référence puis l’examen comparatif d’autres images par rapport à cette image de référence. La comparaison d’images peut aussi s’effectuer en mode Plein écran. Pour plus d’informations, voir le chapitre 8, « Affichage des images en mode Plein écran », à la page 99. Pour définir l’image de référence de la comparaison : 1 Sélectionnez une image. 2 Choisissez Édition > Définir l’élément de comparaison (ou appuyez sur la touche Retour). Pour comparer une image avec l’image de référence, procédez de l’une des manières suivantes : m Sélectionnez une deuxième image. m Parcourez les images du Navigateur à l’aide des touches fléchées Haut, Bas, Gauche et Droite. Si vous le souhaitez, vous pouvez sélectionner plusieurs images à comparer à l’image de référence. Pour comparer plusieurs images avec l’image de référence, procédez de l’une des manières suivantes : m Cliquez sur plusieurs images du Navigateur tout en maintenant la touche Commande enfoncée. m Maintenez la touche Maj enfoncée tout en appuyant sur les touches fléchées Haut, Bas, Gauche ou Droite. L’image de référence de la comparaison est affichée entourée d’un cadre jaune visible dans le Visualiseur et le Navigateur. L’image que vous voulez comparer à l’image de référence est affichée à droite. Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur 91 Lorsque votre examen comparatif est terminé, vous pouvez désactiver la fonction. Pour désactiver la fonction de comparaison et faire de l’image de référence de la comparaison la nouvelle image sélectionnée : m Choisissez Édition > Sélectionner l’élément de comparaison (ou appuyez sur Option + Retour). Pour désactiver la fonction de comparaison et faire de la dernière image comparée la nouvelle image sélectionnée : m Choisissez Édition > Effacer l’élément de comparaison (ou appuyez sur Commande + Retour). Examen des images à la loupe L’outil Loupe vous permet d’examiner les détails d’une image. Pour cela, il vous suffit de placer le petit cercle de la loupe sur la partie de l’image à examiner, et le grand cercle vous en présente une vue agrandie. La loupe est pratique pour confirmer ou pas la présence de grains de poussière, de défauts, d’empreintes digitales ou autres problè- mes. Vous pouvez utiliser la loupe sur n’importe quelle image ou vignette de la photothèque Aperture. La loupe présente une vue agrandie de ce sur quoi elle est pointée.92 Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur Pour découvrir les dernières améliorations de l’outil Loupe, reportez-vous à la rubrique Nouvelles fonctionnalités du menu Aide d’Aperture. Pour afficher la loupe à l’écran, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Afficher la loupe, ou bien appuyez sur la touche accent grave (`). m Cliquez sur le bouton Loupe dans la barre d’outils. Pour masquer la loupe, effectuez de nouveau l’une des actions ci-dessus. Vous pouvez également modifier la taille de la loupe pour augmenter ou réduire le niveau d’agrandissement. Pour réduire la taille de la loupe : m Choisissez Présentation > Diminuer le diamètre, ou appuyez sur Option + Maj + trait d’union (-), pour réduire la taille de la loupe. Pour augmenter la taille de la loupe : m Choisissez Présentation > Augmenter le diamètre, ou appuyez sur Option + Maj + égal (-), pour augmenter la taille de la loupe. Pour augmenter le rapport d’agrandissement de la loupe : m Appuyez sur Commande + Maj + signe égal (=). Appuyez plusieurs fois sur cette combinaison de touches pour augmenter encore plus le rapport d’agrandissement de la loupe. Pour réduire le rapport d’agrandissement de la loupe : m Appuyez sur Commande + Maj + tiret (-). Appuyez plusieurs fois sur cette combinaison de touches pour réduire encore plus le rapport d’agrandissement de la loupe. Affichage des images en pleine résolution La plupart des appareils photo numériques vous permettent d’enregistrer vos images dans différents formats. Aperture adapte ces images au Visualiseur en les réduisant. Si vous disposez d’un grand écran ou de deux écrans, vous avez la possibilité d’agrandir le Visualiseur pour que les images vous soient présentées dans des dimensions plus proches de leurs dimensions en plein résolution. Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur 93 Lorsqu’une image est affichée en pleine résolution, tous les pixels de cette image sont visibles. Vous pouvez demander à Aperture d’afficher les images en pleine résolution même si l’écran n’est pas assez grand pour les afficher entièrement. La visualisation des images en pleine résolution vous permet de les inspecter de la façon la plus fine possible. Pour afficher une image sélectionnée en pleine résolution, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Agrandir/réduire à la taille réelle (ou appuyez sur Z). m Cliquez sur le bouton Réduire/agrandir le visualiseur de la barre des commandes. Cliquez de nouveau sur ce bouton pour désactiver l’affichage en pleine résolution. Lorsqu’une image ne tient pas dans la fenêtre du Visualiseur, un petit cadre gris fait son apparition sur l’image, avec un rectangle rouge à l’intérieur, pour indiquer la portion de l’image actuellement visible dans le Visualiseur. Vous pouvez faire glisser le rectangle rouge à l’intérieur du cadre gris pour afficher d’autres parties de l’image (on parle d’une action de panoramique). Pour faire un panoramique sur une image en pleine résolution dans le Visualiseur, procédez de l’une des manières suivantes : m Faites glisser le rectangle rouge qui est apparu sur l’image. m Maintenez la barre d’espace enfoncée tout en faisant glisser l’image. Bouton Réduire/agrandir le visualiseur Faites glisser le rectangle rouge pour modifier votre cadre de vue sur l’image.94 Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur Affichage d’images sur plusieurs écrans L’affichage supplémentaire sur un deuxième écran offre une excellente plate-forme de visualisation et d’ajustement d’images, de lancement de diaporama ou de présentation de vos images en pleine résolution à vos clients. Pour en savoir plus sur la configuration de deux écrans, voir « Raccordement d’un second écran à votre ordinateur » à la page 23. Lorsque votre système est équipé de deux écrans, Aperture vous présente deux Visualiseurs pour vous permettre d’afficher plusieurs images. On parle alors du Visualiseur principal et du Visualiseur secondaire. Le Visualiseur principal sert à afficher l’application Aperture et le Visualiseur secondaire à afficher les images. Vous pouvez régler le Visualiseur secondaire pour qu’il affiche les images de différentes manières en choisissant l’option voulue dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes.  Bureau : désactive la fonction de double affichage.  Vierge : le Visualiseur secondaire est un écran vierge.  Miroir : cette option entraîne l’affichage des mêmes images sur le Visualiseur primaire et sur le Visualiseur secondaire. Si, par exemple, vous avez configuré le Visualiseur principal pour qu’il affiche trois images, le Visualiseur secondaire affiche également trois images.  Alterner : affiche l’image en cours de sélection sur le Visualiseur principal. Le Visualiseur secondaire n’affiche qu’une seule image même si le Visualiseur principal est configuré pour afficher plusieurs images.  En longueur : cette option permet de répartir les images sélectionnées entre les Visualiseurs primaire et secondaire. Si, par exemple, vous sélectionnez sept images à afficher, le Visualiseur principal en affiche autant qu’il est possible et les images restantes apparaissent dans le Visualiseur secondaire. Ainsi, il est possible qu’un des Visualiseurs pré- sente trois images et l’autre quatre. Utilisez également cette option pour comparer des images en affichant chacune des deux images sur son propre écran.Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur 95 Pour afficher l’image sélectionnée dans le Visualiseur secondaire, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur secondaire > Alterner (ou appuyez sur Option + A). m Choisissez Alterner dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Pour afficher les mêmes images dans les Visualiseurs primaire et secondaire, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur secondaire > Miroir (ou appuyez sur Option + M). m Choisissez Miroir dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Pour afficher une sélection d’images réparties sur les Visualiseurs primaire et secondaire, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur secondaire > En longueur (ou appuyez sur Option + S). m Choisissez En longueur dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Pour désactiver l’affichage dans le Visualiseur secondaire, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur secondaire > Vierge (ou appuyez sur Option + B). m Choisissez Vierge dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Pour désactiver la fonction de Visualiseur secondaire, procédez de l’une des maniè- res suivantes : m Choisissez Présentation > Visualiseur secondaire > Bureau (ou appuyez sur Option + X). m Choisissez Bureau dans le menu local Mode d’affichage de la barre des commandes. Choisissez Alterner dans le menu local Mode d’affichage pour afficher l’image sélectionnée dans le Visualiseur secondaire.96 Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur Affichage des métadonnées associées aux images Pour mieux identifier vos images lorsque vous travaillez dessus, vous pouvez demander à Aperture d’afficher les métadonnées associées à chaque image. Vous pouvez faire apparaître les mots-clés, les classements, les informations IPTC ou EXIF et d’autres données encore. Vous pouvez spécifier si ces informations doivent être affichées sous l’image ou dans le bas de l’image elle-même. Vous pouvez également définir deux modes (ou « ensembles ») prédéfinis d’affichage de ces informations. Par exemple, le premier mode peut consister à afficher uniquement les classements, tandis que la deuxième présente toutes les informations IPTC associées à la photo. Vous pouvez alors basculer d’un mode à l’autre pour modifier les informations associées à vos images. La légende et les motsclés sont affichés ici.Chapitre 7 Affichage des images dans le Visualiseur 97 Pour configurer l’affichage de métadonnées avec les images dans le Visualiseur : 1 Choisissez Présentation > Options de présentation (ou appuyez sur Commande + J). 2 Dans la fenêtre Options de présentation, procédez comme suit : a Cochez la case Visualiseur pour activer la superposition d’informations dans le Visualiseur. b Choisissez les informations que vous voulez voir s’afficher avec vos images en utilisant les menus locaux Ensemble 1 et Ensemble 2. c Choisissez dans le menu local Placement où vous voulez que les informations de cet ensemble apparaissent. 3 Cliquez sur Terminé. La fenêtre Options de présentation vous permet de configurer l’affichage des images.8 99 8 Affichage des images en mode Plein écran Haute résolution, pas de distraction visuelle, un accès aux outils et aux palettes : le mode Plein écran est un environnement idéal pour travailler sur vos images. Ce chapitre explique comment utiliser le mode Plein écran lorsque vous souhaitez ne voir que vos images, avec aussi peu de l’interface utilisateur d’Aperture que possible. Vue d’ensemble du mode Plein écran Le mode Plein écran consiste à placer vos images sur un simple arrière-plan noir ; il peut être utilisé aussi bien avec un seul écran qu’avec deux écrans. Avec un système à deux écrans, le mode Plein écran vous dote de plus d’espace pour comparer et ajuster les images. Pour en savoir plus sur la configuration d’un système à deux écrans, voir « Configuration d’un système à deux écrans » à la page 23. Lorsque vous êtes en mode Plein écran, vous pouvez visualiser, trier et empiler vos images. Vous pouvez aussi leur appliquer des ajustements et des mots-clés. Lorsque vous avez terminé votre travail sur les images, vous pouvez aussi utiliser ce mode pour prévisualiser vos images et en tirer des épreuves. 100 Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran Le mode Plein écran comprend une barre d’outils et un outil en forme de pellicule qui vous aident à visualiser, organiser et ajuster vos images.  Barre d’outils : elle contient des boutons de copie de travail et d’empilement, ainsi que tous les outils d’ajustement d’image. Remarque : par défaut, la barre d’outils est masquée ; pour la faire apparaître en haut de l’écran, déplacez le pointeur de la souris jusqu’en haut de l’écran principal.  Pellicule : cette zone de commande vous sert à parcourir, organiser et donner une note à vos images. Vous pouvez placer la pellicule à gauche, à droite ou en bas de l’écran, selon vos préférences. Remarque : vous pouvez également utiliser les palettes d’Aperture en mode Plein écran. Pour ouvrir la palette d’ajustements ou la palette de mots-clés, vous pouvez utiliser les raccourcis clavier (voir « Utilisation de raccourcis clavier en mode Plein écran » à la page 111). Pellicule disponible en mode Plein écran Barre d’outils disponible en mode Plein écran L’image affichée remplit l’écran.Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran 101 Entrée et sortie du mode Plein écran Vous pouvez alterner rapidement entre le mode Plein écran et l’affichage classique de votre espace de travail. Pour entrer en mode Plein écran : m Cliquez sur le bouton Plein écran de la barre des commandes (ou appuyez sur F). La fenêtre principale d’Aperture disparaît et vos images apparaissent en mode Plein écran. Pour sortir du mode plein écran, procédez de l’une des manières suivantes : m Cliquez sur le bouton « Quitter le mode Plein écran » de la pellicule (ou appuyez sur F). m Appuyez sur Échap. La disposition (ou mise en page) de l’espace de travail dans laquelle vous travailliez avant d’accéder au mode Plein écran réapparaît. Utilisation de la pellicule disponible en mode Plein écran Le dispositif surnommé « pellicule » en mode Plein écran est similaire à la barre des commandes de la fenêtre principale d’Aperture. Les commandes de la pellicule vous permettent de parcourir, de faire pivoter, de visualiser et de donner une note à vos images. Bouton Plein écran de la barre des commandes Bouton « Quitter le mode Plein écran » de la pellicule Bouton Palette de requête Images présentées dans la pellicule Barre de défilement Curseur de redimensionnement des vignettes Commande Navette Champ de recherche102 Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran Commande de la pellicule Les commandes de la pellicule énumérées ci-après servent à visualiser les images en mode Plein écran.  Commande Navette : cliquez sur l’un ou l’autre côté de ce curseur pour faire défiler rapidement les images sur la pellicule. Plus vous cliquez près des doubles flèches, plus les images défilent rapidement sur la pellicule. Vous pouvez également utiliser les touches J, K et L pour faire la navette parmi vos images.  Barre de défilement : elle vous permet de naviguer de façon plus classique parmi vos images.  Curseur de redimensionnement des vignettes : faites glisser ce curseur pour modifier la taille des vignettes affichées sur la pellicule. Les commandes ci-après se trouvent sur le côté gauche de la pellicule et agissent sur les images affichées sur la pellicule.  Champ de recherche : saisissez un libellé à rechercher ; les images auxquelles correspond ce libellé s’affichent en plein écran.  Bouton Palette de requête : ouvre la palette de requête. Depuis la palette de requête, vous pouvez effectuer une recherche rapide ou créer un nouvel album qui accueillera les résultats de votre recherche. Boutons de classement Commandes d’affichage Boutons de rotation Boutons de navigation Champ de recherche Bouton Palette de requêteChapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran 103 Boutons de rotation et de navigation  Faire pivoter vers la gauche : cliquez sur ce bouton pour faire pivoter l’image sélectionnée dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre.  Faire pivoter vers la droite : cliquez sur ce bouton pour faire pivoter l’image sélectionnée dans le sens des aiguilles d’une montre.  Image précédente : cliquez sur ce bouton pour afficher l’image précédente.  Image suivante : cliquez sur ce bouton pour afficher l’image suivante. Boutons de classement  Rejeter : cliquez sur ce bouton pour attribuer à l’image le classement « Rejeté ».  Abaisser le classement : cliquez sur ce bouton pour abaisser l’image sélectionnée dans le classement.  Améliorer le classement : cliquez sur ce bouton pour améliorer le classement de l’image sélectionnée.  Sélectionner : cliquez sur ce bouton pour attribuer à l’image le classement « Sélectionné ». Faire pivoter vers la gauche Image suivante Faire pivoter vers la droite Image précédente Rejeter Sélectionner Abaisser le classement Améliorer le classement104 Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran Commandes d’affichage  Menu local mode d’affichage: grâce à ce menu, vous indiquez de quelle façon les images doivent être affichées sur votre ou vos écrans, et comment les positionner s’il y a deux écrans. Ce menu local vous permet aussi d’agir sur la « pellicule » du mode Plein écran (voir « Affichage et masquage de la pellicule » à la page 105). Remarque : les réglages d’affichage en mode Plein écran et les réglages d’affichage de la barre des commandes de la fenêtre principale d’Aperture sont indépendants. Ainsi, vous pouvez configurer des réglages différents dans chaque mode. Par exemple, vous pouvez attribuer à votre écran principal la fonction Bureau lorsque vous utilisez la fenê- tre principale, et attribuer à votre second écran la fonction « En longueur » lorsque vous êtes en mode Plein écran.  Réduire/agrandir le visualiseur : cliquez sur ce bouton pour agrandir l’image et la faire passer à un affichage à 100% de sa définition, montrant tous ses pixels.  Quitter le mode Plein écran : cliquez sur ce bouton pour quitter le mode Plein écran.  Principal seul : cliquez sur ce bouton pour que les modifications que vous apporterez aux métadonnées ne s’applique qu’à la sélection principale ; cliquez de nouveau dessus pour qu’elles s’appliquent à toutes les images sélectionnées. Affichage des images en mode Plein écran Vous pouvez aisément visualiser vos images en mode Plein écran. Pour afficher une image qui se trouve sur la pellicule : m Sélectionnez une image affichée par la pellicule. L’image s’étend à l’intégralité de l’écran. Pour voir plusieurs images à la fois, procédez de l’une des manières suivantes : m Cliquez sur les images à sélectionner tout en maintenant la touche Commande enfoncée. m Modifiez vos réglages d’affichage dans le menu local Mode d’affichage. Menu local Mode d’affichage Bouton Principal seul Bouton « Quitter le mode Plein écran » Bouton Réduire/agrandir le visualiseurChapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran 105 Affichage et masquage de la pellicule Vous pouvez déplacer l’élément d’interface utilisateur en forme de pellicule n’importe où sur votre écran principal. Mais à certains moments, notamment lorsque vous visualisez une image en pleine résolution, il est impossible de placer la pellicule à un endroit où elle ne masquerait pas une partie de l’image. La pellicule elle-même comporte des commandes qui définissent l’endroit où elle apparaît. Vous pouvez également indiquer à quel endroit placer la pellicule à l’écran par rapport à l’image ou aux images visionnées. Vous pouvez configurer la pellicule de plusieurs façons. Vous pouvez choisir de l’afficher en permanence, de l’afficher en fonction des dimensions de l’image affichée, ou encore de demander à Aperture de placer automatiquement les images et la pellicule à l’écran de telle sorte qu’elles ne se chevauchent pas. Pour que la pellicule soit visible en permanence, procédez de l’une des manières suivantes : m Dans le menu local Mode d’affichage, choisissez Activé. m Appuyez sur Ctrl + = Pour que la pellicule ne s’affiche que lorsque vous amenez le pointeur de la souris au-dessus de sa position d’affichage standard, procédez de l’une des manières suivantes : m Dans le menu local Mode d’affichage, choisissez Auto. m Appuyez sur Ctrl + : Pour que l’application Aperture place automatiquement l’image et la pellicule à l’écran, procédez de l’une des manières suivantes : m Dans le menu local Mode d’affichage, choisissez Éviter. m Appuyez sur Ctrl + V. Aperture place vos images et la pellicule à l’écran, en les empêchant de se chevaucher. Utilisation de la barre d’outils en mode Plein écran La barre d’outils affichée en mode Plein écran ressemble beaucoup à celle de la fenê- tre principale d’Aperture. Pour afficher la barre d’outils du mode Plein écran : m En mode Plein écran, déplacez le pointeur de la souris jusqu’en haut de votre écran principal. 106 Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran Commandes de la barre d’outils du mode Plein écran Vous pouvez utiliser les boutons et les outils de la barre pour créer des copies de travail des images, manipuler les piles d’images et appliquer différents ajustements aux images. Boutons de copies de travail  Dupliquer la copie de travail : cliquez sur ce bouton pour créer une nouvelle copie de travail de l’image sélectionnée.  Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale : cliquez sur ce bouton pour créer une copie de travail à partir du fichier numérique original de la photo. Un duplicata du fichier original est créé. Boutons d’empilement  Meilleure image de la pile : sélectionnez une image d’une pile, puis cliquez sur ce bouton pour faire de cette image la meilleure image de la pile.  Élever : sélectionnez une image dans une pile, puis cliquez sur ce bouton pour faire remonter l’image dans la pile, la rapprocher de la meilleure image de la pile, qui se trouve en haut.  Abaisser : sélectionnez une image dans une pile, puis cliquez sur ce bouton pour faire descendre l’image dans la pile, l’éloigner de la meilleure image de la pile, qui se trouve en haut.  Meilleure image de l’album : sélectionnez une copie de travail pour représenter une pile, puis cliquez sur ce bouton pour désigner cette image comme meilleure image de l’album (la pile peut contenir une autre image classée comme meilleure image d’un autre album).  Ouvrir toutes les piles : cliquez sur ce bouton pour ouvrir toutes les piles d’images de l’album ou du projet que vous êtes en train de consulter.  Fermer toutes les piles : cliquez sur ce bouton pour fermer toutes les piles d’images de l’album ou du projet que vous êtes en train de consulter. Bouton Dupliquer la copie de travail Bouton Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale Bouton Fermer toutes les piles Bouton Meilleure image de la pile Bouton Abaisser Bouton Meilleure image de l’album Bouton Ouvrir toutes les piles Bouton ÉleverChapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran 107 Outils d’ajustement  Outil de sélection : cet outil sert à sélectionner les images.  Outil « Faire pivoter vers la gauche » : utilisez cet outil pour faire pivoter une image dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre.  Outil « Faire pivoter vers la droite » : utilisez cet outil pour faire pivoter une image dans le sens des aiguilles d’une montre.  Outil Redresser : servez-vous de cet outil pour faire pivoter une image manuellement de façon à la redresser par rapport à un horizon virtuel.  Outil de rognage : servez-vous de cet outil pour imposer des proportions ou des dimensions particulières à une image.  Outil Retoucher et corriger : cet outil permet de supprimer les imperfections de l’image, dues par exemple à de la poussière sur l’objectif ou le capteur, soit en copiant des pixels qui se trouve autour de l’imperfection (outil Corriger), soit en copiant des pixels qui se trouvent dans une autre zone de l’image (outil Retoucher).  Outil yeux rouges : cet outil vous permet de corriger l’effet Yeux rouges, qui a lieu lorsque la rétine des individus réfléchit la lumière de l’éclair du flash de l’appareil photo.  Outil Prélever : utilisez-le pour copier un ensemble de métadonnées et de réglages, notamment le rognage ou le redressement d’images, à partir d’une image sélectionnée.  Outil Appliquer : utilisez cet outil pour appliquer un ensemble copié d’ajustements à une ou plusieurs images sélectionnées. Autres boutons  Afficher l’image originale : cliquez sur ce bouton pour afficher le contenu du fichier original de l’image. Si l’image sélectionnée est un duplicata (le plus souvent une copie de travail ajustée), l’image originale dont elle est issue s’affiche tout de même. Outil Sélection Outil Appliquer Outil Faire pivoter vers la gauche Outil de rognage Outil Prélever Outil Faire pivoter vers la droite Outil Retoucher et corriger Outil Redresser Outil Yeux rouges Bouton Loupe Bouton Afficher l’image originale Bouton Palette d’ajustements Bouton Toujours afficher la barre d’outils108 Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran  Toujours afficher la barre d’outils : cliquez sur ce bouton pour que la barre d’outils soit toujours visible.  Loupe : cliquez sur cet outil pour ouvrir la loupe, qui vous permet d’examiner en détail une portion d’image.  Palette d’ajustements : cliquez sur ce bouton pour afficher ou masquer la palette d’ajustements. Utilisation des palettes en mode Plein écran En mode Plein écran, la pellicule et la barre d’outils mettent à votre disposition les commandes et outils les plus courants d’Aperture. Cela dit, vous pouvez faire également appel à n’importe laquelle des palettes d’Aperture en mode Plein écran. Si vous voulez affecter des mots-clés ou utiliser des outils d’ajustement qui ne se trouvent pas sur la barre d’outils du mode Plein écran, ou si vous voulez à un moment donné disposer des commandes sur un élément d’interface utilisateur déplaçable, ouvrez une palette. À force de travailler en mode Plein écran, vous verrez dans quelles circonstances vous préférez utiliser la barre d’outils et dans quelles autres vous préférez utiliser une palette. Les palettes sont disponibles en mode Plein écran et peuvent faciliter les ajustements.Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran 109 Palette de mots-clés Utilisez la palette de mots-clés pour définir et organiser les mots-clés, et en ajouter à vos images. Pour ouvrir la palette de mots-clés : m Appuyez sur W. Pour en savoir plus sur l’utilisation de la palette de mots-clés, voir le chapitre 11, « Affectation de mots-clés aux images », à la page 129. Palette d’ajustements Servez-vous de la palette d’ajustements pour éliminer des défauts comme l’effet yeux rouges, la poussière et le « bruit » ; pour régler l’exposition, les niveaux et la balance des blancs de vos images ; et pour redresser et rogner vos images. Pour ouvrir la palette d’ajustements : m Appuyez sur H. Pour plus d’informations, voir le chapitre 14, « Vue d’ensemble des ajustements d’image », à la page 167. Utilisez la palette de mots-clés en mode Plein écran pour ajouter rapidement des mots-clés à vos images. Utilisez la palette d’ajustements en mode Plein écran pour éliminer les défauts et appliquer des ajustements à vos images.110 Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran Palettes d’outils Bon nombre des outils d’ajustement disposent d’une palette, et vous pouvez faire appel à toutes ces palettes en mode Plein écran. Pour ouvrir la palette d’un outil d’ajustement : 1 Affichez la barre d’outils du mode Plein écran en déplaçant le pointeur de la souris jusqu’en haut de votre écran principal. 2 Sélectionnez un outil d’ajustement dans la barre d’outils. Si l’outil que vous avez sélectionné dispose d’une palette, celle-ci apparaît. Pour en savoir plus sur l’utilisation des outils d’ajustement et de leur palette, voir le chapitre 14, « Vue d’ensemble des ajustements d’image », à la page 167. La palette de Rognage fait son apparition lorsque vous sélectionnez l’outil Rognage dans la barre d’outils.Chapitre 8 Affichage des images en mode Plein écran 111 Utilisation de raccourcis clavier en mode Plein écran Voici plusieurs raccourcis clavier utiles qui peuvent être utilisés en mode Plein écran : Raccourci clavier Fonction Passer à l’image suivante Passer à l’image précédente Faire défiler la pellicule vers la gauche Arrêter le défilement en navette Faire défiler la pellicule vers la droite Afficher la palette d’ajustements Afficher la palette de mots-clés Afficher la palette Yeux rouges Afficher la palette Prélever et appliquer Afficher la palette Rognage Afficher la palette Retoucher et corriger J K L H maj H E O C X9 113 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image Il arrive couramment à tout photographe de prendre une série de vues d’un même sujet avec l’intention de choisir ultérieurement parmi la série la meilleure image à utiliser. Aperture tient compte de cette pratique et facilite l’opération consistant à sélectionner la meilleure image d’une série. Ce chapitre présente la fonctionnalité des piles d’images et explique comment s’en servir pour sélectionner la meilleure image d’une série d’images liées, dont les images non sélectionnées ne sont pas destinées à être utilisées. Vue d’ensemble des piles Une pile est un ensemble d’images similaires ou en relation, dont on souhaite tirer une seule image à utiliser. Aperture peut regrouper automatiquement ces images en piles dès le moment de leur importation à partir d’un appareil photo ou d’une carte mémoire. Vous pouvez également sélectionner les images et constituer les piles manuellement.114 Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image Une pile apparaît dans le Navigateur comme un groupe d’images. L’image qui représente la pile, qu’on appelle la meilleure image , est sélectionnée et affichée à gauche. Vous pouvez sélectionner n’importe quelle image de la pile comme meilleure image ; l’image sélectionnée prend alors la position la plus à gauche du groupe. Vous pouvez également réordonner les images d’une pile. Par exemple, si vous n’êtes pas sûr de quelle est la meilleure image de la pile, vous pouvez placer juste à droite de celle que vous avez sélectionné comme étant la meilleure une autre image candidate à la sélection. Un bouton de pile s’affiche dans le coin supérieur gauche de la première image d’une pile (c’est-à-dire la meilleure image) et indique le nombre d’images dans la pile. Par défaut, une pile est montrée étalée, avec toutes ses images visibles. Si vous ne souhaitez pas voir toutes les images d’une pile, vous pouvez la fermer. Pour plus d’informations, voir « Ouverture et fermeture de piles » à la page 116. Remarque : vous pouvez manipuler les piles dans les deux présentations du Navigateur, la présentation en grille et la présentation par liste. Comme il est plus aisé de travailler sur les piles lorsque les vignettes des images sont visibles, ce chapitre décrit les fonctionnalités des piles en présentation en grille. Création automatique de piles Au moment de l’importation de vos images, vous pouvez demander à Aperture de créer automatiquement des piles. Si, par exemple, vous avez pris une série de vues en cadence rapide (par exemple à l’occasion d’un événement sportif), ou si vous faites des prises de vue en rafale afin d’utiliser différents réglages de lumière ou d’exposition, vous souhaiterez probablement examiner ces différents clichés ensemble. Aperture peut rassembler ces images en pile en se basant sur les métadonnées enregistrées avec les photos. Le bouton de pile indique le nombre d’images de la pile. Voici une pile de cinq images étalée, c’est-à-dire dont toutes les images sont visibles. Voici un exemple de photos prises successivement.Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image 115  Série d’images : dans le cas d’une série d’images prises successivement, Aperture peut reconnaître qu’il s’agit d’une série et les regrouper en une pile. Les photographes de sport, notamment, font plusieurs prises de vue pour capter une bonne image d’une action se déroulant avec rapidité. C’est donc en se fondant sur la chronologie (l’heure de chaque prise de vue et le délai entre deux prises) qu’Aperture peut déterminer si des images appartiennent à une même série et ont donc vocation à être regroupées en une pile.  Prise de vues en rafale : la prise de vue en rafale consiste le plus souvent à prendre une série de trois vues avec des réglages d’exposition légèrement différents autour d’une valeur moyenne. Les appareils photo numériques les plus avancés proposent des options d’automatisation de la prise de vue en rafale. Lorsqu’Aperture détecte une série d’images en rafale, il constitue une pile en sélectionnant la première prise de vue comme meilleure image. Pour créer des piles automatiquement : 1 Choisissez Piles > Empiler automatiquement (ou appuyez sur Commande + Option + A). 2 Dans la palette d’Empilement automatique, faites glisser le curseur pour définir l’intervalle de temps maximum d’un ensemble de prises de vue à empiler. Pendant que vous faites glisser le curseur, les images du Navigateur sont automatiquement empilées en fonction de la valeur atteinte. Si, par exemple, vous ne mettez jamais plus de 10 secondes pour prendre toutes les vues d’une même série, réglez le curseur sur 10 secondes. 3 Inspectez les différentes piles constituées pour vérifier si l’intervalle de temps défini est le bon ou s’il doit être rallongé ou raccourci. Création manuelle de piles Après importation de vos photos, vous pouvez rapidement passer en revue vos images et supprimer celles sur lesquelles vous remarquez des défauts techniques ou de composition. Vous pouvez ensuite avoir intérêt à regrouper les images restantes en piles avant de les classer. L’empilement manuel des images peut vous donner une première occasion de passer en revue et de noter vos images, avant de procéder ultérieurement à un classement plus détaillé ou plus radical. Utilisez le curseur pour définir l’intervalle maximal à l’intérieur duquel des vues sont considérés comme faisant partie d’une même série.116 Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image Pour créer une pile manuellement : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez les images que vous souhaitez empiler. Pour plus d’informations, voir « Navigation et sélection des images » à la page 75. 2 Choisissez Piles > Empiler (ou appuyez sur Commande + K). Utilisation des piles Une fois une pile créée, vous pouvez changer la meilleure image de la pile et réordonner les images à l’intérieur de la pile comme bon vous semble. Ouverture et fermeture de piles Vous pouvez fermer une pile, c’est-à-dire en masquer les images sauf la première, ou l’ouvrir, c’est-à-dire en étaler toutes les images, à tout moment. La fermeture d’une pile permet de gagner de l’espace dans le Navigateur. En fermant toutes vos piles, vous réduisez également le nombre d’images visibles à examiner pour faire votre sélection d’images finale. Lorsqu’une pile est fermée, seule sa meilleure image est visible dans le Navigateur. Pour fermer une pile, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Piles > Fermer la pile (ou appuyez sur Maj + K). m Cliquez sur le bouton de pile situé sur la meilleure image de la pile. Pour ouvrir une pile, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Piles > Ouvrir la pile (ou appuyez sur Maj + K). m Cliquez de nouveau sur le bouton de pile. Le bouton de pile apparaît sur la meilleure image en cours de la pile. Les images sélectionnées sont maintenant empilées et arborent un cadre gris foncé. Seul la meilleure image est visible lorsque la pile est fermée.Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image 117 Sélection de la meilleure image d’une pile La meilleure image est celle utilisée pour représenter la pile. Ce peut être vous qui choisissez cette meilleure image ou Aperture peut en sélectionner une automatiquement. Lorsque vous sélectionnez et empilez des images manuellement, c’est l’image située la plus à gauche dans votre sélection qui devient le premier « meilleure image ». Vous pouvez changer la meilleure image à tout moment. Pour sélectionner la meilleure image de la pile, procédez de l’une des manières suivantes : m Sélectionnez l’image, puis choisissez Piles > Choisir la meilleure ou appuyez sur Commande + accent grave (`). m Faites glisser l’image voulue en position de meilleure image (la plus à gauche) dans la pile. Lorsqu’une barre verte apparaît, relâchez le bouton de la souris. Organisation des images d’une pile Il est parfois difficile de décider quelle est la meilleure image d’une pile. Dans bien des cas, les images sont si ressemblantes que plusieurs peuvent mériter de l’être. C’est pourquoi il peut être souhaitable de disposer de plusieurs choix possibles lorsque vous présentez les images à vos clients. L’image placée immédiatement derrière la meilleure image est ce que l’on appellera le « substitut », c’est-à-dire le second choix. Pour vous aider à sélectionner la meilleure image et le substitut de votre pile d’images, vous pouvez modifier l’ordre des images dans la pile. L’ordre préférentiel va de gauche à droite, donc le déplacement d’une image vers la gauche dans la pile équivaut à une promotion et le déplacement d’une image vers la droite à une dégradation. Pour « promouvoir » une image dans une pile, procédez de l’une des façons suivantes : m Sélectionnez l’image, puis choisissez Piles > Élever ou appuyez sur Commande + ^. m Faites glisser l’image à l’endroit voulu jusqu’à ce qu’une barre verte apparaisse, puis relâchez le bouton de la souris. Pour « rétrograder » une image dans une pile, procédez de l’une des façons suivantes : m Sélectionnez l’image, puis choisissez Piles > Abaisser ou appuyez sur Commande + $. m Faites glisser l’image à l’endroit voulu jusqu’à ce qu’une barre verte apparaisse, puis relâchez le bouton de la souris.118 Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image Ajout et retrait d’images dans une pile Vous pouvez à tout moment ajouter des images à une pile ou lui en retirer. Pour cela, vous pouvez faire entrer ou sortir des images d’une pile par glissement ; vous pouvez également faire glisser des images d’une pile à une autre. Pour ajouter une image à une pile : m Faites glisser l’image dans une pile ouverte, c’est-à-dire dont toutes les images sont visibles. Pour retirer une image d’une pile, procédez de l’une des façons suivantes : m Sélectionnez l’image, puis choisissez Piles > Extraire l’élément ou appuyez sur Maj + Option + K. m Faites glisser l’image hors de la pile ouverte, c’est-à-dire dont toutes les images sont visibles. Division de pile Vous pouvez diviser une pile en plusieurs piles plus petites pour mieux détailler l’organisation de vos images. Toutes les images concernées restent empilées, mais elles font maintenant partie de nouvelles piles. L’image sélectionnée comme point de scission de la pile devient la meilleure image de la nouvelle pile. Pour scinder une pile : 1 Dans une pile ouverte, sélectionnez l’image dont vous voulez faire la première image d’une nouvelle pile. Sélectionnez l’image dont vous voulez faire la première image de la nouvelle pile.Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image 119 2 Choisissez Piles > Scinder la pile (ou appuyez sur Option + K). La nouvelle pile est signalée par un cadre blanc. L’image sélectionnée devient la meilleure image de la nouvelle pile. Annulation d’une pile d’images À certains moments, il sera peut-être nécessaire de défaire une pile d’images. Les images seront alors présentées à nouveau individuellement dans le Navigateur. Pour défaire une pile d’images, procédez de l’une des manières suivantes : m Sélectionnez une pile, puis choisissez Piles > Défaire la pile (ou appuyez sur Commande + Maj + K). m Juste après création d’une pile, choisissez Édition > Annuler. Remarque : lorsque vous modifiez une pile dans un album, ces mêmes modifications sont visibles dans le projet contenant l’album. L’image sélectionnée devient la meilleure image de la nouvelle pile, signalée par un cadre blanc.120 Chapitre 9 Empilement des images et sélection de la meilleure image Raccourcis clavier liés aux piles Aperture propose les raccourcis clavier suivants pour accélérer la manipulation des piles : Raccourci clavier Fonction Passer à la pile précédente Passer à la pile suivante Ouvrir/fermer la pile Ouvrir toutes les piles Fermer toutes les piles Créer une pile Défaire la pile Scinder la pile Définir la meilleure image de la pile Élever une image dans la pile Abaisser une image dans la pile Extraire (retirer) une image de la pile pg option préc. pg option suiv. maj K option , option , . K maj K option K ` ^ $ maj option K10 121 10 Classement des images Le classement des images constitue une façon simple et rapide de réduire le nombre d’images sur lesquelles vous allez travailler. Cela peux aussi vous aider à retrouver ulté- rieurement vos meilleures images. Ce chapitre vous explique les fonctionnalités de classement des images offertes par le logiciel et les opérations de tri et de comparaison que cela permet de faire. Vue d’ensemble du système de classement Aperture propose un système de classement simple qui vous permet de noter rapidement vos images et de vous appuyer sur ces « notes » pour trier et passer en revue les images. Le classement est une fonction simple mais puissante. Si vous pouvez identifier rapidement 100 images sur 500 qui ne font pas l’affaire pour une raison ou pour une autre, votre charge de travail est déjà réduite de 20 pour cent. Vous pouvez donc gagner un temps considérable dans le cadre d’un projet.122 Chapitre 10 Classement des images Aperture propose un système de classement des images qui va de l’appréciation « Sélectionnée » à l’appréciation « Rejetée ». Le classement d’une image est indiquée de façon bien visible en surimpression. Un classement positif est représenté par des étoiles ; vous pouvez attribuer à une image une note de une à cinq étoiles, les cinq étoiles équivalant au classement le plus élevé, ou encore à l’appréciation « Sélectionnée ». Un classement négatif ne comporte qu’une appréciation, « Rejetée », représenté par un X (l’image ne sera en aucun cas retenue dans votre sélection). Vous pouvez rapidement visionner et attribuer des notes aux images les unes après les autres de façon très efficace. Il est également possible de sélectionner et de noter plusieurs images à la fois. Vous pouvez visionner et noter les images dans le Visualiseur, le Navigateur, sur la Table lumineuse et en mode Plein écran. Lorsque vous avez terminé le classement, Aperture vous permet de trier vos images en fonction de leur classement. Classement des images Aperture offre six classements possibles, indiqués par une mention en caractères blancs qui se superpose à l’image. Si aucune mention ne se superpose à l’image, celle-ci est considéré comme sans note ou de note neutre. Vous pouvez attribuer un classement à une seule image ou bien à plusieurs images à la fois. Pour attribuer une note à une seule image : 1 Sélectionnez une image dans la Navigateur. L’image sélectionnée apparaît dans le Visualiseur. Des étoiles représentent un classement positif. Cinq étoiles marquent le meilleur classement possible (image « Sélectionnée »). Un X indique un mauvais classement (image « Rejetée »).Chapitre 10 Classement des images 123 2 Utilisez les boutons de classement de la barre des commandes pour classer l’image.  Pour affecter le classement le plus élevé à l’image : cliquez sur le bouton Sélectionner.  Pour signifier le rejet de l’image (classement le plus bas) : cliquez sur le bouton Rejeter.  Pour améliorer ou baisser le classement attribué à une image : cliquez sur le bouton Améliorer le classement ou sur le bouton Abaisser le classement. Remarque : aussi longtemps que l’image est sélectionnée, vous pouvez modifier son classement. 3 Pour sélectionner l’image suivante, appuyez sur la touche Flèche droite ou Flèche gauche, ou bien cliquez sur le bouton Image précédente ou Image suivante de la barre des commandes. Pour attribuer le même classement à plusieurs images simultanément : 1 Sélectionnez les images auxquelles vous voulez attribuer une note. Pour plus d’informations, voir « Navigation et sélection des images » à la page 75. 2 Cliquez sur un bouton de classement ou bien utilisez un raccourci clavier correspondant (voir « Raccourcis clavier pour le classement des images » à la page 127). Remarque : si vous avez sélectionné plusieurs images à classer et qu’une seule est affectée d’un classement, vérifiez que le bouton « Principal uniquement » est désélectionné dans la barre de commandes. Vous pouvez sélectionner ou désélectionner cette option en appuyant simplement sur S. Bouton Rejeter Bouton Abaisser le classement Bouton Sélectionner Bouton Améliorer le classement Le classement que vous attribuez s’affiche sur toutes les images sélectionnées.124 Chapitre 10 Classement des images Tri des images en fonction du classement Une fois vos images classées, vous pouvez les trier en fonction de ce critère. Par exemple, après une première phase de classement, vous pouvez choisir de n’afficher que les images dont le classement est Sélectionnée (cinq étoiles). Vous pouvez alors examiner plus attentivement ces images et affiner votre sélection ou commencer directement à effectuer des ajustements. Remarque : lorsque vous faites un tri en fonction du classement, les images qui n’apparaissent pas ne sont pas supprimées. Elles sont simplement masquées de façon temporaire. Pour trier les images en fonction du classement : 1 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Dans le Navigateur, cliquez sur le bouton Palette de requête qui se trouve à côté du champ de recherche. 2 Cochez la case Classement. 3 Choisissez une option dans le menu local Classement. 4 Faites glisser le curseur Classement pour définir un classement. Le Navigateur n’affiche alors que les images qui correspondent au classement indiqué. Pour afficher à nouveau toutes les images (quel que soit leur classement) : m Décochez la case classement de la palette de requête, ou bien appuyez sur Ctrl + accent grave (`). Bouton Palette de requête du Navigateur Assurez-vous que cette case est bien cochée, puis choisissez une option dans le menu local. Faites glisser le curseur pour sélectionner le classement voulu.Chapitre 10 Classement des images 125 Comparaison et classement des images Quand il s’avère très difficile de choisir entre deux images, Aperture vous donne la possibilité de comparer et de noter une image sélectionnée par rapport à un ou plusieurs seconds choix de qualité similaire. C’est une fonctionnalité particulièrement utile lorsque vous vous efforcez de choisir une image dans une petite série d’images proches. Par exemple, il est parfois difficile de choisir la meilleure image parmi une série de portraits d’une personne. Même dans le cas de prises de vue multiples, l’expression du visage peut changer de façon subtile. En comparant et en classant des images côte à côte, il est plus aisé de faire des choix. Pour comparer et noter des images : 1 Sélectionnez l’image qui vous semble la meilleure. 2 Pour en faire l’image de référence de la comparaison, choisissez Édition > Définir l’élément de comparaison (ou appuyez sur la touche Retour). L’image de référence apparaît dans le Visualiseur et dans le Navigateur avec un contour jaune. L’image sélectionnée suivante s’affiche avec un contour blanc juste à la droite de l’image de référence. Si vous voulez comparer une autre image à l’image de référence, il vous suffit de la sélectionner. Cette autre image sélectionnée apparaît à la droite de l’image de référence dans le Visualiseur. 3 Si vous disposez d’un second écran et que vous voulez voir les deux images chacune sur son propre écran, choisissez Présentation > Visualiseur secondaire > Étendu. L’image de référence de la comparaison a un contour jaune. L’image de second choix a un contour blanc.126 Chapitre 10 Classement des images 4 Attribuez une note à l’image de référence de la comparaison en procédant de l’une des manière suivantes :  Pour lui attribuer le classement Sélectionnée : Appuyez sur Option + accent grave (`).  Pour améliorer le classement de l’image de référence : Appuyez sur Commande + signe moins (-).  Pour abaisser le classement de l’image de référence : Appuyez sur Option + ).  Pour lui attribuer le classement Rejeter : appuyez sur Option + ç. Le classement s’affiche en superposition sur l’image de référence. 5 Attribuez une note à l’image de second choix en procédant de l’une des manière suivantes :  Pour lui attribuer le classement Sélectionnée : appuyez sur Commande + 5 ou accent grave (`).  Pour améliorer le classement de l’image : appuyez sur Commande + signe moins (-) ou sur le signe moins (-).  Pour abaisser le classement de l’image : appuyez sur Commande + ) ou sur ).  Pour lui attribuer le classement Rejetée : appuyez sur Commande + ç ou sur la touche ç. Le classement s’affiche en superposition sur l’image de second choix. 6 Passez à l’image suivante, en appuyant sur la touche Flèche droite ou Flèche gauche, ou bien cliquez sur le bouton Image précédente ou Image suivante de la barre des commandes. Si vous vous rendez compte alors que cette nouvelle image est meilleure que l’autre, vous pouvez en faire l’image de référence en appuyant sur la touche Retour ou en choisissant Edition > Définir l’élément de comparaison. Vous pouvez ensuite passer en revue et comparer les autres images de second choix à cette image pour vous assurer qu’il s’agit bien de la meilleure. Le nouveau second choix apparaît dans le Navigateur avec un contour blanc.Chapitre 10 Classement des images 127 Raccourcis clavier pour le classement des images Pour accélérer ces opérations, utilisez les raccourcis clavier suivants : Raccourci clavier Fonction Améliorer le classement Abaisser le classement Attribuer Rejeter Attribuer une étoile Attribuer deux étoiles Attribuer trois étoiles Attribuer quatre étoiles Attribuer cinq étoiles Augmenter le classement de l’image sélectionnée et annuler le classement attribué à l’image précédente classée Réduire le classement de l’image sélectionnée et annuler le classement attribué à l’image précédente classée Rejeter l’image sélectionnée et annuler le classement attribué à l’image précédente classée - ou - ) ) ou ç ou ç & ou & é ou é “ ou “ ‘ ou ‘ 5 or 5 or maj - maj - maj à128 Chapitre 10 Classement des images Raccourcis clavier pour l’affichage des images ayant un classement spécifique Pour afficher rapidement des images ayant un certain classement ou un classement supérieur, utilisez les raccourcis clavier suivants. Important : il peut arriver que vous utilisiez sans le vouloir un raccourci clavier lançant une recherche et provoquant la modification du nombre d’images affichées dans le Navigateur et le Visualiseur. Si cela se produit, ouvrez d’abord la palette de requête pour voir si une recherche non désirée a effectivement été effectuée. Si c’est le cas, appuyez sur Contrôle + 6 pour afficher de nouveau toutes les images ou sur Contrôle + ` (accent grave) pour afficher toutes les images non classées ou mieux classées. Raccourci clavier Fonction Afficher les images non classées ou mieux Afficher les images à une étoile ou mieux Afficher les images à deux étoiles ou mieux Afficher les images à trois étoiles ou mieux Afficher les images à quatre étoiles ou mieux Afficher les images à cinq étoiles (Sélectionner) Tout afficher Afficher uniquement les images sans note Afficher uniquement les images rejetées ctrl @ ctrl & ctrl é ctrl “ ctrl ‘ ctrl ( ctrl § ctrl è ctrl !11 129 11 Affectation de mots-clés aux images L’ajout de mots-clés à vos images vous aide à mieux organiser ces dernières et à retrouver rapidement des images spécifiques. Ce chapitre vous renseigne sur l’ajout de mots-clés aux images et sur l’utilisation de ces mots-clés à des fins de définition et d’organisation. Vue d’ensemble des mots-clés Les mots-clés sont des mots descriptifs qui sont ajoutés aux copies de travail des images et enregistrés sous forme de métadonnées. Ainsi, à une photo de famille pourraient être associés les mots-clés portrait, famille, père, mère, fille, mari, femme, parc, herbe, pull rouge, sourire, visage, Thévenin, lumière diffuse, client Sélectionnée, et vendue. Après affectation de mots-clés à vos images dans Aperture, vous pouvez visualiser les différents mots-clés affectés et rechercher des images en fonction de mots-clés. Pour retrouver des images rapidement grâce aux mots-clés, utilisez la palette de requête. Pour plus d’informations, consultez le chapitre 12, « Recherche et affichage d’images », à la page 149. Si vous vendez vos images à des banques d’images, les mots-clés sont exportables au format IPTC. Lors de l’exportation, Aperture incorpore vos mots-clés à chaque fichier d’image sous la forme de champs de mots-clés IPTC. Plus vous affectez de mots-clés à vos images et plus vos images seront facilement détectables par des clients potentiels. Pour plus d’informations, voir le chapitre 18, « Exportation d’images », à la page 189. Important : si vous comptez exporter vos mots-clés sous forme de données IPTC, veillez à ce que les mots saisis ne dépassent pas 64 caractères. Au-delà de cette limite, ces expressions clés pourraient ne pas être affichées correctement par d’autres utilitaires IPTC ou d’autres systèmes d’exploitation.130 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images Il existe plusieurs façons d’affecter des mots-clés :  En utilisant la palette de mots-clés.  En utilisant les commandes de mots-clés et mots-clés prédéfinis de la barre des commandes.  En utilisant les outils Prélever et Appliquer de la palette correspondante. Affectation de mots-clés à l’aide de la palette de mots-clés L’utilisation de la palette de mots-clés est la façon la plus souple d’affecter des motsclés à des images. La palette de mots-clés donne accès à une bibliothèque de motsclés prédéfinis que vous pouvez parcourir et dans laquelle vous pouvez faire des recherches. Vous pouvez aussi bien ajouter des mots-clés à cette bibliothèque qu’en supprimer. La palette des mots-clés se met à jour automatiquement à chaque fois que vous saisissez un mot-clé. Lorsque vous saisissez par exemple un nouveau motclé dans l’Inspecteur de métadonnées, celui-ci apparaît dans la palette des mots-clés. Lorsque vous en modifiez par exemple l’orthographe ou la casse, il est mis à jour pour toutes les images auxquelles il a été attribué. La palette de mots-clés est accessible depuis le Navigateur en présentation en grille comme en présentation par liste, depuis la Table lumineuse, ainsi qu’en mode Plein écran. Vous pouvez également utiliser la palette de mots-clés lorsque vous travaillez sur des livres dans l’Éditeur de modèles de livres (voir le chapitre 20, « Création de livres », à la page 207) ou sur des galeries Web et des journaux Web dans l’Éditeur de pages Web (voir le chapitre 19, « Création de journaux Web et de galeries Web », à la page 197). Commandes de la palette de mots-clés Triangle d’affichage Bouton Fermer Champ de recherche Groupe de mots-clés Bouton Verrouiller Bouton Ajouter un mot-clé subordonné Liste de mots-clés Bouton Supprimer le mot-clé Bouton Ajouter un mot-cléChapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 131  Bouton Fermer : cliquez sur ce bouton pour refermer la palette de mots-clés.  Champ de recherche : saisissez ici le ou les mots-clés à partir desquels vous voulez rechercher des images correspondantes. Cliquez sur le bouton de réinitialisation (celui comportant un X) pour effacer ce champ.  Groupe de mots-clés : ensemble de mots-clés liés. Certains sont prédéfinis dans Aperture, mais vous pouvez très bien créer vos groupes et leurs affecter des mots-clés. De plus, vous pouvez inclure des groupes de mots-clés à d’autres groupes de mots-clés.  Triangle d’affichage : cliquez sur le triangle d’affichage correspondant à un groupe de mots-clés pour voir tous les mots-clés de ce groupe.  Bouton Verrouiller : cliquez dessus pour empêcher les changements dans la palette de mots-clés.  Ajouter un mot-clé : cliquez sur ce bouton pour ajouter un mot-clé à la bibliothèque de mots-clés accessibles par la palette de mots-clés.  Ajouter un mot-clé subordonné : cliquez sur ce bouton pour ajouter un mot-clé subordonné, par exemple un mot-clé faisant partie d’un groupe de mots-clés.  Supprimer le mot-clé : cliquez sur ce bouton pour supprimer un ou plusieurs mots-clés.  Liste des mots-clés : présente toutes les mots-clés de la bibliothèque accessible par la palette de mots-clés. Utilisation de la palette de mots-clés pour affecter les mots-clés La palette de mots-clés vous permet d’affecter rapidement des mots-clés de votre bibliothèque de mots-clés à une ou plusieurs images. Pour attribuer un mot-clé à l’aide de la palette de mots-clés : 1 Sélectionnez une image ou un groupe d’images dans le Navigateur. Pour plus d’informations, consultez la section « Navigation et sélection des images »” à la page 75. 2 Pour afficher la palette de mots-clés, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher la palette de mots-clés (ou appuyez sur Maj + H).  Cliquez sur le bouton de la palette de mots-clés dans la barre d’outils. La palette de mots-clés apparaît. 3 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Faites glisser le mot-clé voulu de la liste de mots-clés de la palette de mots-clés vers la colonne Mot-clé du Navigateur (si vous êtes en présentation par liste). Remarque : selon vos options de présentation, la colonne Mot-clé peut être affichée ou pas. Pour plus d’informations, consultez la section « Manipulation des images en présentation par liste »” à la page 73.132 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images  Faites glisser un mot-clé de la liste des mots-clés de la palette vers l’image ou une vignette de l’image. Le mot-clé est affecté à l’image ou au groupe d’images sélectionné. Pour visualiser les mots-clés affectés aux images, consultez la section « Affichage des mots-clés affectés aux images »” à la page 144. Pour affecter plusieurs mots-clés à l’aide de la palette de mots-clés : 1 Sélectionnez une image ou un groupe d’images dans le Navigateur. Pour plus d’informations, consultez la section « Navigation et sélection des images »” à la page 75. 2 Pour afficher la palette de mots-clés, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher la palette de mots-clés (ou appuyez sur Maj + H).  Cliquez sur le bouton de la palette de mots-clés dans la barre d’outils. La palette de mots-clés apparaît. 3 Dans la liste des mots-clés de la palette, sélectionnez les mots-clés que vous voulez affecter en procédant de l’une des manières suivantes :  Maintenez la touche Maj enfoncée tout en appuyant sur la Flèche vers le haut ou la Flèche vers le bas de façon à sélectionner plusieurs mots-clés.  Cliquez en appuyant sur la touche Maj sur un groupe de mots-clés adjacents.  Cliquez tout en maintenant la touche Commande enfoncée sur les mots-clés non adjacents. Les mots-clés sélectionnés sont mis en surbrillance dans la liste des mots-clés. 4 Faites glisser les mots-clés de la liste des mots-clés de la palette vers l’image ou la vignette de l’image. Les mots-clés sont affectés à l’image ou au groupe d’images sélectionné. Faites glisser un mot-clé de la palette de mots-clés... ...vers une image.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 133 Navigation et recherche de mots-clés Vous pouvez parcourir la bibliothèque de mots-clés et y rechercher des mots-clés spécifiques. Pour retrouver un mot-clé à l’aide de la palette de mots-clés : 1 Pour afficher la palette de mots-clés, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher la palette de mots-clés (ou appuyez sur Maj + H).  Cliquez sur le bouton de la palette de mots-clés dans la barre d’outils. La palette de mots-clés apparaît. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Faites défiler la liste vers le haut ou vers le bas pour passer en revue les mots-clés, et cliquez sur les triangles d’affichage pour faire apparaître les mots-clés que contient chaque groupe de mots-clés.  Tapez le mot-clé recherché dans le champ de recherche de la palette de mots-clés. La liste des mots-clés s’actualise pour montrer les occurrences du mot-clé que vous avez tapé. Cliquez sur le triangle d’affichage d’un groupe de mots-clés pour afficher tous les mots-clés qu’il contient. Tapez un mot-clé dans le champ de recherche.134 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images Ajout de mots-clés à la palette de mots-clés Vous avez la possibilité d’ajouter de nouveaux mots-clés à la bibliothèque de mots-clés de la palette de mots-clés. Pour ajouter des mots-clés à la bibliothèque de mots-clés : 1 Pour afficher la palette de mots-clés, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher la palette de mots-clés (ou appuyez sur Maj + H).  Cliquez sur le bouton de la palette de mots-clés dans la barre d’outils. La palette de mots-clés apparaît. 2 Cliquez sur le bouton Ajouter un mot-clé. 3 Donnez un titre au nouveau mot-clé, puis appuyez sur la touche Retour. Un nouveau mot-clé non titré apparaît dans la liste des mots-clés. Cliquez sur ce bouton pour ajouter un mot-clé. Le nouveau mot-clé vient s’ajouter à la bibliothè- que de mots-clés et y apparaît à l’endroit adéquat dans l’ordre alphabétique.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 135 Pour ajouter des mots-clés à un groupe de mots-clés : 1 Pour afficher la palette des mots-clés, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher la palette de mots-clés (ou appuyez sur Maj + H).  Cliquez sur le bouton de la palette de mots-clés dans la barre d’outils. La palette de mots-clés apparaît. 2 Sélectionnez le groupe de mots-clés auquel vous voulez ajouter un mot-clé. 3 Cliquez sur le bouton « Ajouter un mot-clé subordonné ». 4 Donnez un titre au nouveau mot-clé, puis appuyez sur la touche Retour. Le nouveau mot-clé apparaît dans le bon ordre alphabétique à l’intérieur du groupe de mots-clés. Vous pouvez également créer de nouveaux groupes, c’est-à-dire de nouvelles catégories de mots-clés. Si, par exemple, vous avez ajouté le mot-clé poisson à votre liste, vous aurez peut-être intérêt à subordonner les mots-clés anguille, dauphin, thon et requin au mot-clé poisson pour définir plus finement les images. Pour créer un nouveau groupe de mots-clés contenant des mots-clés : 1 Pour afficher la palette de mots-clés, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher la palette de mots-clés (ou appuyez sur Maj + H).  Cliquez sur le bouton de la palette de mots-clés dans la barre d’outils. La palette de mots-clés apparaît. 2 Cliquez sur le bouton Ajouter un mot-clé, puis tapez le nom que vous voulez donner à ce nouveau groupe. Le nouveau mot-clé vient s’ajouter à la bibliothèque de mots-clés et y apparaît à l’endroit adéquat dans l’ordre alphabétique. Il est déjà sélectionné (en surbrillance). Cliquez sur ce bouton pour ajouter un mot-clé au groupe de mots-clés. Un nouveau mot-clé sans titre apparaît dans la liste de ce groupe de mots-clés.136 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 3 Cliquez sur le bouton Ajouter un mot-clé subordonné, tapez le nom d’un mot-clé que vous voulez ajouter à ce groupe de mots-clés, puis appuyez sur la touche Retour. Le premier mot-clé que vous avez ajouté devient un groupe de mots-clés. Le mot-clé que vous venez d’ajouter est le premier mot-clé à s’inscrire dans ce groupe. 4 Répétez l’étape 3 jusqu’à ce que vous ayez ajouté tous les mots-clés voulus à votre nouveau groupe de mots-clés. Suppression de mots-clés de la palette de mots-clés Après avoir ajouté des mots-clés à la bibliothèque accessible depuis la palette de mots-clés, vous pouvez décider que vous n’avez plus besoin de certains d’entre eux. Dans un tel cas, vous pouvez facilement les éliminer de la bibliothèque. Pour supprimer un mot-clé ou un groupe de mots-clés de la bibliothèque : 1 Dans la palette de mots-clés, sélectionnez le mot-clé ou le groupe de mots-clés que vous voulez supprimer. 2 Cliquez sur le bouton Supprimer le mot-clé. Important : la suppression d’un mot-clé de la bibliothèque le supprimer pour toutes les images auxquelles il est déjà affecté. Le mot-clé sélectionné est mis en surbrillance. Cliquez sur ce bouton pour supprimer un mot-clé. Le mot-clé sélectionné est supprimé. Le mot-clé suivant dans la liste devient automatiquement le mot-clé sélectionné.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 137 Affectation de mots-clés via les commandes de mots-clés et les mots-clés prédéfinis Une méthode d’affectation des mots-clés consiste à utiliser les commandes de mot-clé de la barre des commandes. Vous pouvez affecter aux images soit des mots-clés nouveaux, soit des mots-clés prédéfinis faisant partie d’un groupe. À propos des commandes de mots-clés de la barre des commandes Les commandes relatives aux mots-clés se trouvent du côté droit de la barre des commandes et sont normalement affichées par défaut. Toutefois, s’il n’y a pas assez de place à l’écran (par exemple si l’Inspecteur des ajustements et l’Inspecteur des métadonnées sont affichés), elles sont masquées. Pour afficher les commandes de mots-clés de la barre des commandes 1 Si nécessaire, pour masquer les inspecteurs des ajustements et des métadonnées, choisissez Fenêtre > Masquer les inspecteurs (ou appuyez sur I). 2 Choisissez Fenêtre > Afficher les commandes de mots-clés (ou appuyez sur Maj + D).  Boutons de mots-clés : affichent les préréglages de mots-clés attribués au raccourci clavier réalisable à l’aide de la touche Option associée à une touche numérique (de 1 à 8) du clavier. Appuyez sur Option et une touche numérique du clavier (et non du pavé numérique) pour ajouter le mot-clé prédéfini correspondant à l’image sélectionnée, ou bien cliquez sur le bouton équivalent. Pour supprimer tous les mots-clés, appuyez sur Maj + Option + ç.  Champ Ajouter un mot-clé : dans ce champ, tapez un nouveau mot-clé à affecter à l’image sélectionnée. Si la palette des mots-clés est verrouillée, il vous est proposé de la déverrouiller pour ajouter le mot-clé à la bibliothèque ou de ne pas ajouter le mot-clé à l’image.  Menu local Groupes de mots-clés prédéfinis : ce menu vous permet de sélectionner le groupe de mots-clés à afficher. Les huit premiers mots-clés du groupe apparaissent sur les boutons de mots-clés. Menu local Groupes de mots-clés prédéfinis Les boutons de mots-clés affectés à des mots-clés spécifiques sont associés aux touches numériques 1 à 8. Champ Ajouter un mot-clé138 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images Affectation d’un mot-clé nouveau à des images à l’aide des commandes de mots-clés Vous pouvez aisément ajouter un nouveau mot-clé (qui n’est pas déjà prédéfini dans un groupe) à une ou plusieurs images. Pour affecter un nouveau mot-clé à l’aide des commandes de mots-clés : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez une image ou un groupe d’images. Pour plus d’informations, consultez la section « Navigation et sélection des images »” à la page 75. 2 Dans la barre des commandes, tapez un mot-clé descriptif dans le champ Ajouter un mot-clé, puis appuyez sur la touche Retour. Le mot-clé que vous avez saisi est maintenant affecté à l’image ou au groupe d’images sélectionné. Pour visualiser les mots-clés affectés aux images, consultez la section « Affichage des mots-clés affectés aux images »” à la page 144. Pour en savoir plus sur l’affichage de différents mots-clés, consultez la section suivante, « Choix d’un groupe de mots-clés prédéfinis et affectation de ses mots-clés à des images ». Choix d’un groupe de mots-clés prédéfinis et affectation de ses motsclés à des images Si vous appliquez régulièrement les mêmes mots-clés à vos images, vous pouvez attribuer certains mots-clés à certains boutons de mots-clés de la barre de commandes et aux raccourcis claviers de la touche Option combinée aux touches numériques (de 1 à 8) de votre clavier. On appelle les mots-clés associés aux boutons de mots-clés de la barre des commandes et aux raccourcis claviers des mots-clés prédéfinis. Vous pouvez ainsi affecter rapidement les mots-clés opportuns à une image, en sélectionnant simplement cette dernière et en appuyant sur une touche numérique. À cet effet, vous pouvez recourir à des groupes de mots-clés prédéfinis, ajouter des mots-clés à des groupes existants, ou bien créer un nouveau groupe de mots-clés prédéfinis contenant ses propres mots-clés. Remarque : les mots-clés prédéfinis ne peuvent pas être affectés aux touches du pavé numérique. Sélectionnez l’image à laquelle vous voulez affecter un nouveau mot-clé. Tapez votre mot-clé dans ce champ, puis appuyez sur la touche Retour.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 139 Vous pouvez passer d’un ensemble ou d’un groupe à un autre de mots-clés prédéfinis en utilisant le menu local Groupe de mots-clés prédéfinis. Pour choisir un groupe de mots-clés prédéfinis et affecter des mots-clés à des images : 1 Sélectionnez une image ou un groupe d’images dans le Navigateur. Pour plus d’informations, consultez la section « Navigation et sélection des images »” à la page 75. 2 Affichez les commandes de mots-clés de la barre des commandes. Pour plus d’informations, consultez la section « À propos des commandes de mots-clés de la barre des commandes »” à la page 137. 3 Choisissez un groupe de mots-clés prédéfinis dans le menu local Groupe de mots-clés prédéfinis. Les mots-clés prédéfinis apparaissant dans la barre des commandes s’actualisent en fonction du groupe de mots-clés prédéfinis que vous choisissez. 4 Cliquez sur les boutons des mots-clés prédéfinis ou appuyez sur Option et la touche numérique correspondante (1 à 8) du clavier pour affecter les mots-clés aux images sélectionnées. Pour supprimer le mot-clé, appuyez sur Option + Maj et la touche numérique correspondante. Pour supprimer tous les mots-clés, appuyez sur Option + Maj + ç. Pour en savoir plus sur l’affichage des mots-clés affectés aux images, consultez la section « Affichage des mots-clés affectés aux images »” à la page 144. À mesure que vous ajoutez des images à la photothèque d’Aperture, vous pouvez créer de nouveaux groupes de mots-clés et y placer de nouveaux mots-clés prédéfinis. Choisissez le groupe de mots-clés de votre choix. Le menu local « Groupe de mots-clés prédéfinis » affiche votre choix. Les boutons de mots-clés pré- sentent maintenant les mots-clés du groupe que vous avez choisi.140 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images Pour créer un groupe de mots-clés prédéfinis et lui affecter des mots-clés : 1 Créez un nouveau groupe en procédant comme suit : a Dans la barre des commandes, choisissez Modifier les boutons dans le menu local Groupes de mots-clés prédéfinis. b Dans la fenêtre « Modifier des ensembles de boutons », cliquez sur le bouton Ajouter (+). Un groupe sans titre fait son apparition, sélectionné, dans la colonne Nom. c Donnez un titre au nouveau groupe de mots-clés, puis appuyez sur la touche Retour. Choisissez Modifier les boutons pour créer un groupe de mots-clés prédéfinis. Cliquez sur le bouton Ajouter pour ajouter un mot-clé à un groupe de mots-clés prédéfinis. Un nouveau groupe de mots-clés sans titre fait son apparition dans cette liste.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 141 2 Dans la colonne Bibliothèque des mots-clés, sélectionnez les mots-clés que vous voulez ajouter au nouveau groupe. Pour sélectionner une plage de mots-clés, procédez de l’une des manières suivantes :  Maintenez la touche Maj enfoncée tout en appuyant sur la Flèche vers le haut ou la Flèche vers le bas de façon à sélectionner plusieurs mots-clés.  Cliquez tout en maintenant la touche Maj enfoncée pour sélectionner des mots-clés adjacents.  Cliquez tout en maintenant la touche Commande enfoncée pour sélectionner plusieurs mots-clés non adjacents. 3 Faites glisser les mots-clés sélectionnés de la Bibliothèque des mots-clés vers la colonne Contenu. 4 Faites glisser les mots-clés dans l’ordre de votre choix. Les huit premiers mots-clés sont attribués au raccourci clavier réalisable à l’aide de la touche Option associée à une touche numérique (allant de 1 à 8) du clavier. 5 Après avoir ordonné les mots clés, cliquez sur OK. Le nouveau groupe de mots-clés apparaît alors dans le menu local Groupe de motsclés prédéfinis. Remarque : si ce groupe de mots-clés prédéfinis contient moins de huit mots-clés, les touches non affectées restent inactives.142 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images Affectation de mots-clés à l’aide de la palette Prélever et appliquer Si vous disposez de plusieurs images auxquelles s’appliquent les mêmes mots-clés, vous pouvez utiliser les outils Prélever et Appliquer pour copier rapidement tout ou partie des mots-clés d’une image à une autre image ou groupe d’images. Ces outils constituent le meilleur moyen d’affecter rapidement des mots-clés à un grand nombre d’images. Aux outils Prélever et Appliquer correspond une palette que vous pouvez utiliser dans le Navigateur, le Visualiseur et la Table lumineuse, ainsi qu’en mode Plein écran. Pour prélever tous les mots-clés d’une image et les appliquer sur une autre image ou groupe d’images : 1 Sélectionnez l’outil Prélever (ou appuyez sur O). La palette Prélever et appliquer apparaît. 2 Sélectionnez une image. Toutes les données de l’image, notamment les métadonnées, les ajustements et les mots-clés, apparaissent sur la palette. Outil Prélever de la barre d’outils Toutes les informations relatives à l’image sélectionnée apparaissent ici.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 143 3 Décochez toutes les cases des données d’image, sauf Mots-clés. 4 Cliquez sur le bouton Appliquer, dans le coin inférieur droit, puis sélectionnez une autre image ou groupe d’images. Les mots-clés de la première image sont affectés à la seconde image ou au groupe d’images. Dans bien des cas, vous ne voudrez pas copier la totalité des mots-clés d’une image sur une autre. C’est pourquoi vous avez la possibilité de sélectionner les mots-clés à prélever et à appliquer. Pour appliquer une sélection réduite de mots-clés sur une image ou un groupe d’images : 1 Sélectionnez l’outil Prélever (ou appuyez sur O). La palette Prélever et appliquer apparaît. 2 Sélectionnez une image. Toutes les données de l’image, notamment les métadonnées, les ajustements et les mots-clés, apparaissent sur la palette. 3 Décochez toutes les cases des données d’image, sauf Mots-clés. 4 Sur la palette Prélever et appliquer, cliquez sur le triangle d’affichage de Mots-clés pour afficher les mots-clés affectés à l’image sélectionnée. Veillez à ce que seule la case Mots-clés reste cochée. Cliquez sur ce bouton pour affecter les mots-clés à la seconde image ou à un groupe d’images. Cliquez sur le triangle d’affichage pour faire apparaître tous les motsclés affectés à l’image sélectionnée.144 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 5 Supprimez les mots-clés que vous ne voulez pas appliquer en sélectionnant chaque mot-clé concerné dans la liste et en appuyant sur la touche Suppr. 6 Sélectionnez l’outil Appliquer, puis sélectionnez une image ou un groupe d’images auquel affecter les mots-clés. La sélection réduite de mots-clés est affectée à l’image ou au groupe d’images sélectionné.. Affichage des mots-clés affectés aux images Les mots-clés affectés à une copie de travail d’image sont visibles à plusieurs emplacements :  L’Inspecteur des métadonnées  Les superpositions (ou « incrustations ») du Visualiseur  La colonne Mots-clés du Navigateur en présentation par liste Pour voir les mots-clés à l’aide l’Inspecteur des métadonnées : 1 S’il n’est pas visible, affichez l’Inspecteur des métadonnées en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Fenêtre > Afficher les inspecteurs (ou appuyez sur I).  Choisissez Fenêtre > Afficher les métadonnées (ou appuyez sur Contrôle + D). Sélectionnez les mots-clés que vous ne voulez pas appliquer, puis appuyez sur Supprimer. Outil Appliquer de la barre d’outilsChapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 145 2 Cliquez sur le bouton Mots-clés figurant en bas de l’Inspecteur des métadonnées. 3 Dans le Navigateur, sélectionnez une image. Tout mot-clé affecté à l’image sélectionnée s’affiche dans la zone de résumé des motsclés de l’Inspecteur des métadonnées. Pour voir les mots-clés dans les superpositions (ou « incrustations ») du Visualiseur : 1 Choisissez Présentation > Options de présentation (ou appuyez sur Commande + J). 2 Dans la fenêtre Options de présentation, cochez la case Visualiseur. Cliquez sur le bouton Mots-clés pour afficher les mots-clés affectés à l’image sélectionnée.146 Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 3 Choisissez « Légende et mots-clés » dans le menu local Ensemble 1. 4 Choisissez dans le menu local Placement à quel endroit vous souhaitez que les informations s’affichent par rapport à l’image. 5 Cliquez sur Terminé. 6 Appuyez sur la touche Y. Les superpositions du Visualiseur contenant les informations s’affichent, indiquant les mots-clés affectés, au-dessus ou en dessous de l’image. Assurez-vous que la case Visualiseur est bien cochée. Choisissez à quel endroit vous souhaitez que les informations soient affichées dans ce menu local. Choisissez « Légende et motsclés » dans ce menu local. Les légendes et mots-clés s’affichent dans la zone que vous avez spécifiée.Chapitre 11 Affectation de mots-clés aux images 147 Pour voir les mots-clés dans la colonne Mots-clés du Navigateur : 1 Choisissez Présentation > Options de présentation (ou appuyez sur Commande + J). La fenêtre Options de présentation apparaît. 2 Dans la partie « Colonnes de présentation par liste », assurez-vous que le bouton Ensemble 1 est sélectionné et que l’option Liste - étendue est choisie dans le menu local Ensemble 1, puis cliquez sur Terminé. 3 Si le Navigateur n’est pas en présentation par liste, cliquez sur le bouton Présentation par liste (ou appuyez sur Ctrl + L). Le Navigateur passe de la présentation en grille à la présentation par liste. Les mots-clés de chaque image apparaissent dans la colonne Mots-clés. Suppression des mots-clés d’une image Il peut arriver que vous ayez besoin de supprimer les mots-clés affectés à une image. Pour supprimer tous les mots-clés associés à une image : 1 Sélectionnez l’image concernée. 2 Appuyez sur Maj + Option + ç.12 149 12 Recherche et affichage d’images Aperture vous permet de rechercher et de rassembler aisé- ment des images provenant de différents emplacements. Vous avez également la possibilité d’effectuer des recherches complexes et d’enregistrer les résultats de vos recherches. Ce chapitre vous explique comment rechercher des images dans un projet donné ou dans toute votre photothèque à l’aide de la palette de requête. Vue d’ensemble de la palette de requête Plus vous importez de photos dans Aperture, plus une manière judicieuse de les rechercher et de les afficher vous sera utile. Pour cela, vous pouvez utiliser la palette de requête, un panneau simple d’emploi qui vous permet de spécifier des critères de recherche. Vous pouvez lancer une recherche en fonction d’un texte saisi, du classement, des mots-clés, de la date, des données IPTC et des données EXIF, des sessions d’exportation, des autres métadonnées ou de l’état du fichier, et combiner ces critères à volonté. La recherche des images peut porter sur tous les projets ou sur des projets spécifiques. Vous pouvez également créer des Albums intelligents, qui sont des regroupements d’images en fonction de critères de recherche. Pour plus d’informations, voir le chapitre 13, « Regroupement d’images dans les Albums intelligents », à la page 163. En général, on effectue une recherche en vue d’afficher une certaine sélection d’images faisant partie d’un projet. Lorsque vous êtes sur un projet, vous pouvez vouloir isoler certaines images pour les manipuler conjointement, par exemple pour faire des ajustements ou leur affecter des mots-clés. En sélectionnant un dossier de projet et en utilisant la palette de requête, vous pouvez rapidement afficher des images spécifiques et masquer toutes les autres images. Vous pouvez, par exemple, isoler et afficher uniquement les images portant sur un certain sujet, d’un certain endroit ou auxquelles vous avez attribué un certain classement. Votre recherche ne change rien au contenu du projet ; elle ne modifie que de façon temporaire les images qui sont visibles. Si vous annulez les critères de recherche dans la palette de requête, toutes vos images réapparaissent dans le Navigateur.150 Chapitre 12 Recherche et affichage d’images Pour ouvrir la palette de requête, procédez comme suit : m Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F). m Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. Commandes de la palette de requête  Bouton Fermer : cliquez sur ce bouton pour refermer la palette de requête.  Menu local Satisfaire : indiquez si les images recherchées doivent satisfaire un seul des critères de recherche définis ou tous ces critères à la fois.  Champ de recherche : tapez le texte qui doit faire l’objet de la recherche. Choisissez si vous voulez une recherche de texte étendue ou une recherche de texte limitée dans le menu local de recherche (signalé par une icône de loupe). Aperture peut rechercher le texte que vous avez saisi dans toutes les métadonnées associées à vos images ou effectuer une recherche de texte limitée sans chercher dans les informations EXIF de vos images. Cliquez sur le bouton de réinitialisation (marqué par un X) pour effacer le contenu du champ de recherche.  Menu local Ajouter un filtre : déroulez ce menu pour ajouter d’autres critères de recherche, par exemple la date, les données EXIF et IPTC, le texte, le classement et d’autres métadonnées.  Critères de recherche : cochez les cases des catégories voulues et renseignez les critè- res correspondants, par exemple le classement, les mots-clés et la date.  Nouvel album intelligent : crée un nouvel album intelligent fondé sur ces critères de recherche. Pour plus d’informations, voir le chapitre 13, « Regroupement d’images dans les Albums intelligents », à la page 163.  Nouvel album avec les images actuelles : crée un nouvel album d’images correspondant aux critères de recherche définis.  Menu local Action de la palette de requête : il vous permet de créer un album de type table lumineuse, livre, galerie Web, galerie Web intelligente ou journal Web contenant des images correspondant aux critères de recherche définis. Bouton Fermer Menu local Satisfaire Menu local Ajouter un filtre Champ de recherche Critères de recherche Bouton Nouvel album intelligent Bouton Nouvel album avec les images actuelles Menu local Action de la palette de requête Bouton RéinitialiserChapitre 12 Recherche et affichage d’images 151 Recherche par nom de l’image, légende ou autres textes Vous pouvez rechercher des images à partir de n’importe quel texte que vous avez associé à ces images. Il vous est ainsi possible de retrouver des images en recherchant une chaîne de caractère dans la légende, les mots-clés ou toute entrée de texte liée à l’image. La recherche peut aussi être fondée sur plusieurs chaînes de caractères. Pour rechercher des images par le texte : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Dans la palette de requête, saisissez dans le champ de recherche la chaîne de caractè- res à rechercher. 4 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Pour rechercher une liste d’images à partir de plusieurs chaînes de caractères : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Dans la palette de requête, ajoutez autant de champs texte que vous le voulez en déroulant le menu local Ajouter un filtre et en sélectionnant Texte plusieurs fois. Tapez dans ce champ le texte à rechercher.152 Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 4 Cochez les cases Texte et saisissez une chaîne de caractères à rechercher dans chaque champ de texte de façon à retrouver les images voulues. 5 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Rechercher par le classement La palette de requête vous permet aussi de voir toutes les images auxquelles ont été attribué, en principe par vous, le même classement. Vous pouvez ainsi retrouver, par exemple, toutes les images d’un projet auxquelles vous avez attribué une note de 4. Cette recherche permet de retrouver toutes les images ayant une note donnée, un classement égal ou inférieur à une note donnée, ou un classement égal ou supérieur à une note donnée. Pour rechercher des images par le classement : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Dans la palette de requête, cochez la case Classement. Cochez les cases Texte et tapez un texte à rechercher dans chaque champ de recherche ajouté. Cochez la case Classement. Indiquez le classement voulu à l’aide de ce curseur. Choisissez une option dans le menu local Classement.Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 153 4 Déroulez le menu local Classement et indiquez si vous voulez rechercher des images ayant un classement égal, égal ou supérieur, ou égal ou inférieur au classement que vous allez spécifier ensuite. 5 Spécifiez le classement de référence en faisant glisser le curseur. 6 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Recherche par mots-clés La recherche d’images peut bien entendu s’effectuer à partir des mots-clés que vous leur avez affectés. La recherche peut faire appel à un seul ou à plusieurs mots-clés. Vous pouvez également indiquer si les images recherchées doivent être associées à tous les mots-clés spécifiés ou seulement à l’un d’eux au moins. Ainsi, vous pouvez choisir de rechercher les images associées aux deux mots-clés silhouette et paysage ou celles associées à l’un ou l’autre des mots-clés silhouette ou paysage. Pour rechercher des images par mots-clés : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Dans la palette de requête, cochez la case Mots-clés. Remarque : la case Mots-clés apparaît estompée si aucun mot-clé n’a été attribué aux images du projet ou de l’album sélectionné. Cochez la case Mots-clés. Choisissez une option dans le menu local Mots-clés. Cochez la case correspondant à chaque motclé dont vous voulez vous servir pour la recherche.154 Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 4 Choisissez une option dans le menu local Mots-clés :  Pour afficher les images associées à au moins un des mots-clés sélectionnés : choisissez « contient au moins un des éléments suivants ».  Pour ne voir que les images associées à tous les mots-clés sélectionnés : choisissez « contient tous les éléments suivants ». 5 Cochez les cases correspondant aux mots-clés dont vous voulez vous servir pour la recherche. 6 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Vous pouvez également rechercher des mots-clés IPTC à l’aide des options de recherche IPTC. Ces options vous permettent d’effectuer des recherches sur des champs IPTC spécifiques de différentes manières. Par exemple, vous pouvez rechercher toutes les images qui n’ont pas de mot-clé. Pour en savoir plus, reportez-vous au Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu d’Aide d’Aperture. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Recherche par date Vous avez aussi la possibilité de retrouver des images en fonction de la date à laquelle les photos ont été prises. Il vous est possible, par exemple, de retrouver toutes les photos prises au cours d’un voyage entre le 16 mai 2005 et le 20 mai 2005. Pour effectuer une recherche par date, vous devez utiliser les options de recherche Calendrier. Lorsque le calendrier s’affiche, toutes les dates affichées en gras sont celles auxquelles vous avez pris des photos, selon les données EXIF. Vous pouvez sélectionner une ou plusieurs dates du calendrier pour retrouver des photos prises à ces dates-là. Vous pouvez également indiquer une plage de dates. Pour rechercher des images par la date : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 155 3 Dans la palette de requête, cochez la case Calendrier. 4 Sélectionnez la ou les dates sur lesquelles vous souhaitez que porte la recherche. Cliquez en appuyant sur la touche Maj pour sélectionner une plage continue de dates ; ou bien cliquez tout en maintenant la touche Commande enfoncée pour sélectionner plusieurs dates non continues. 5 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Les images importées depuis des sources autres que l’appareil photo ou le lecteur de carte mémoire, comme les fichiers JPEG ou TIFF, n’ont pas obligatoirement de données EXIF associées. Toutefois, chaque fichier transporte normalement avec lui sa date de création. Vous pouvez fonder une recherche par date sur cette date de création pour retrouver les images correspondantes. Pour rechercher des images par la date de création : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Sur la palette de requête, choisissez Date dans le menu local Ajouter un filtre. 4 Cochez la case Date, puis choisissez une option de date dans le menu local Date. 5 Choisissez une option dans le menu local central pour qualifier votre recherche. Cochez la case Calendrier. Sélectionnez les dates sur lesquelles vous souhaitez que porte la recherche.156 Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 6 Saisissez la date sur laquelle vous voulez fonder votre recherche. 7 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Recherche par les données IPTC Vous pouvez aussi retrouver des images en vous fondant sur les données IPTC que vous leur avez affectées. Il vous est possible, par exemple, de localiser des images auxquelles sont affectées des mots-clés IPTC. Pour rechercher des images en utilisant les données IPTC, vous devez utiliser les options de recherche IPTC. Pour rechercher des images par les données IPTC : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Sur la palette de requête, choisissez IPTC dans le menu local Ajouter un filtre. Cochez la case Date. Choisissez une option de date dans le menu local Date. Saisissez ici une date. Qualifiez la relation entre le champ EXIF et la valeur spécifiée avec ce menu local.Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 157 4 Cochez la case IPTC, puis choisissez le champ IPTC sur lequel vous voulez fonder la recherche dans le menu local IPTC. 5 Choisissez une option dans le menu local central pour qualifier votre recherche. 6 Dans la zone de texte IPTC, choisissez une valeur possible, correspondant à ce que vous recherchez. 7 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Recherche par les données EXIF Vous pouvez rechercher et retrouver des images en vous fondant sur n’importe quelle information EXIF enregistrée par votre appareil photo. De cette manière, vous avez par exemple la possibilité de retrouver les images créées avec un certain appareil photo ou en utilisant un paramètre d’exposition donné. Pour rechercher des images en utilisant les données EXIF, vous devez utiliser les options de recherche EXIF. Pour rechercher des images par les données EXIF : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Sur la palette de requête, choisissez EXIF dans le menu local Ajouter un filtre. Choisissez le champ IPTC sur lequel fonder la recherche. Cochez la case IPTC. Qualifiez la relation entre le champ EXIF et la valeur spécifiée avec ce menu local. Saisissez ici une valeur IPTC.158 Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 4 Cochez la case EXIF, puis choisissez le champ EXIF sur lequel vous voulez fonder la recherche dans le menu local EXIF. 5 Choisissez une option dans le menu local central pour qualifier votre recherche. 6 Dans la zone de texte EXIF, choisissez une valeur possible, correspondant à ce que vous recherchez. 7 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section « Enregistrement des résultats de votre recherche » à la page 160. Recherche par État du fichier Vous pouvez également rechercher des images d’après l’état du fichier de chaque image. Vous pouvez rechercher des images référencées par exemple, ou des images gérées, connectées ou déconnectées. Pour rechercher des images en fonction de l’état du fichier sous-jacent, vous devez utiliser les options de recherche État du fichier. Pour rechercher des images en fonction de l’état du fichier : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Affichez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. Choisissez le champ EXIF sur lequel fonder la recherche. Cochez la case EXIF. Qualifiez la relation entre le champ EXIF et la valeur spécifiée avec ce menu local. Saisissez ici une valeur EXIF.Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 159 3 Dans la palette de requête, choisissez État du fichier dans le menu local Ajouter filtre et cochez la case État du fichier. 4 Décochez toutes les cases n’entrant pas en compte dans la requête et choisissez les critères de recherche dans le menu local État du fichier. 5 Dans le menu local Satisfaire, choisissez « n’importe laquelle des » si ce n’est pas déjà l’option choisie. Recherche par une combinaison de critères En utilisant la palette de requête, vous pouvez créer des combinaisons complexes de critères de recherche. Cela vous permet, par exemple, de rechercher des images associées à un certain mot-clé et ayant été prises à une date précise. Pour effectuer une recherche complexe en ajoutant des options de critères de recherche à la palette de requête : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album dans lequel vous voulez effectuer la recherche. 2 Ouvrez la palette de requête en procédant de l’une des manières suivantes :  Choisissez Édition > Rechercher (ou appuyez sur Commande + F).  Cliquez sur le bouton Palette de requête (portant une icône de loupe) qui se trouve à côté du champ de recherche dans le Navigateur. 3 Dans la palette de requête, choisissez les critères de recherche que vous voulez ajouter dans le menu local Ajouter un filtre. Cochez la case État du fichier. Choisissez l’état de fichier selon lequel vous voulez lancer la recherche.160 Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 4 Cochez les cases correspondant aux critères à utiliser et spécifier le critère de recherche. 5 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour indiquer qu’une image doit satisfaire au moins un des critères ou mots-clés : choisissez « n’importe laquelle des » dans le menu local Satisfaire.  Pour indiquer qu’une image doit satisfaire tous les critères et mots-clés : choisissez « toutes les » dans le menu local Satisfaire. Les images qui satisfont les critères de recherche sont immédiatement affichées dans le Navigateur. Pour enregistrer les résultats de votre recherche, voir la section ci-après, « Enregistrement des résultats de votre recherche ». Enregistrement des résultats de votre recherche Lorsque vous faites une recherche à l’aide de la palette de requête, vous pouvez choisir d’en enregistrer les résultats de différentes manières. Vous pouvez créer un Album intelligent, qui affiche les images satisfaisant les critères de recherche de façon dynamique, en y incluant les nouvelles images ajoutées ultérieurement à un projet ou à la photothèque. Ou bien vous pouvez enregistrer ces résultats dans un album statique de type normal, table lumineuse, livre, galerie Web, galerie Web intelligente ou journal Web. Pour plus d’informations, voir le chapitre 13, « Regroupement d’images dans les Albums intelligents », à la page 163. Spécifiez vos critères de recherche. Cochez les cases des critères que vous voulez inclure à la recherche.Chapitre 12 Recherche et affichage d’images 161 Pour créer un album intelligent fondé sur des critères de recherche : 1 Utilisez la palette de requête pour rechercher des images en fonction de différents critères. 2 Sur la palette de requête, cliquez sur Nouvel album intelligent. Un nouvel album intelligent sans titre apparaît dans le panneau des projets. 3 Saisissez le nom que vous voulez attribuer à l’album intelligent, puis appuyez sur la touche Retour. Lorsque vous ajouterez des images à un projet ou à la Photothèque qui satisferont ces critères de recherche, elles seront automatiquement ajoutées à l’album intelligent. Pour enregistrer les résultats de votre recherche dans un album : 1 Utilisez la palette de requête pour rechercher des images en fonction de différents critères. 2 Sur la palette de requête, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour créer un nouvel album : cliquez sur « Nouvel album avec les images actuelles », tapez le nom à donner à l’album, puis appuyez sur la touche Retour.  Pour créer un nouvel album de type table lumineuse, livre, galerie Web, galerie Web intelligente ou journal Web : choisissez l’option appropriée dans le menu local Action de la palette de requête, saisissez le nom à donner à l’album, puis appuyez sur la touche Retour. Toutes les images qui satisfont les critères de recherche sont placées dans le nouvel album.13 163 13 Regroupement d’images dans les Albums intelligents Lorsque vous devez regrouper certains types d’images, de façon temporaire ou permanente, vous pouvez faire appel pour cela à un Album intelligent. Ce chapitre présente les albums intelligents et vous explique comment les utiliser pour organiser vos images de façon dynamique. Vue d’ensemble des albums intelligents Les albums intelligents constituent un outil souple d’organisation de vos images. Ils sont faciles à mettre en place et peuvent être très utiles dans leur rôle de collection dynamique d’images. À la différence d’un album standard, dans lequel vous placez manuellement des images, le contenu d’un album intelligent dépend de critères que vous spécifiez sur la palette de requête associée à l’album. Lorsque vous modifiez les critères de recherche d’un album intelligent, son contenu change. Aperture est fourni avec un ensemble d’albums intelligents prédéfinis dans la photothèque. Vous y trouvez, par exemple, des albums intelligents qui regroupent toutes les images de classement « Sélectionnée », toutes les photos prises la semaine dernière et toutes les photos prises le mois dernier. Lorsque vous cliquez sur le triangle d’affichage de la photothèque, vous pouvez voir la liste des albums intelligents fournis. Sélectionnez un album intelligent pour voir son contenu s’afficher dans le Navigateur. Triangle d’affichage Un album intelligent de la Photothèque porte cette icône.164 Chapitre 13 Regroupement d’images dans les Albums intelligents Vous pouvez également créer vos propres albums intelligents. Supposons que vous vouliez créer un album intelligent de vos meilleures images d’un événement sportif donné. Vous sélectionnez alors le projet contenant les photos de cet événement, créez un album intelligent, ouvrez la palette de requête et recherchez des images que vous avez classées comme « Sélectionnée » (cinq étoiles). Toutes les images possédant ce classement apparaissent immédiatement dans l’album intelligent. Vous pouvez également indiquer à quel endroit les images doivent être recherchées (dans toute la Photothèque ou dans un projet précis). Si vous rouvrez ultérieurement la palette de requête et modifiez les critères afin d’inclure davantage d’images, le contenu de l’album intelligent est actualisé en conséquence. Rassemblement d’images dans un nouvel album intelligent Vous pouvez rassembler les images sur n’importe quelle critère de recherche figurant dans la palette de requête. Vous pouvez, par exemple, créer un album intelligent regroupant les images en fonction d’un ou de plusieurs mots-clés, du classement, des dates et d’autres métadonnées. Vous pouvez à tout moment limiter ou élargir les critè- res de recherche de l’album intelligent en utilisant la palette de requête. Pour créer un album intelligent effectuant sa recherche dans toute la photothèque : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez Photothèque. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fichier > Nouvel élément intelligent > Album (ou appuyez sur Commande + Maj + L).  Choisissez Nouvel album intelligent dans le menu local « Ajouter à la photothèque » du panneau des projets.  Cliquez sur le bouton Nouvel album intelligent de la barre d’outils. Un nouvel album intelligent sans titre apparaît dans le panneau des projets. 3 Renommez l’album intelligent en lui affectant le nom de votre choix. Bouton Palette Donnez un nouveau nom de requête à l’album intelligent.Chapitre 13 Regroupement d’images dans les Albums intelligents 165 4 Cliquez sur le bouton Palette de requête (celui qui a une icône de loupe), à droite de l’album intelligent, pour ouvrir la palette de requête. 5 Dans la palette de requête, spécifiez les critères de recherche voulus. Pour en savoir plus sur l’utilisation de la palette de requête et la spécification des critè- res de recherche, voir le chapitre 12, « Recherche et affichage d’images », à la page 149. 6 Cliquez sur le bouton de fermeture de la palette de requête. Aperture retrouve les images qui correspondent aux critères de recherche spécifiés et les affiche dans le Navigateur. Vous pouvez alors travailler sur ces copies de travail de vos images de la même façon que vous travaillez sur les images de tout autre projet ou album. Pour créer un album intelligent effectuant sa recherche dans un seul projet : 1 Sélectionnez le projet voulu dans le panneau des projets. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fichier > Nouvel élément intelligent > Album (ou appuyez sur Commande + Maj + L).  Choisissez Nouvel album intelligent dans le menu local « Ajouter à la photothèque » du panneau des projets.  Cliquez sur le bouton Nouvel album intelligent de la barre d’outils. Un nouvel album intelligent sans titre apparaît à l’intérieur du projet. 3 Renommez l’album intelligent en saisissant le nom de votre choix. 4 Cliquez sur le bouton Palette de requête situé à droite de l’album intelligent pour ouvrir la palette de requête. 5 Dans la palette de requête, spécifiez les critères de recherche voulus. Pour en savoir plus sur l’utilisation de la palette de requête et la spécification des critè- res de recherche, voir le chapitre 12, « Recherche et affichage d’images », à la page 149. 6 Cliquez sur le bouton de fermeture de la palette de requête.166 Chapitre 13 Regroupement d’images dans les Albums intelligents Modification du contenu d’un album intelligent Il n’est pas possible de sélectionner individuellement des images dans un album intelligent et de les supprimer, car elles y sont placées automatiquement en fonction de critères de recherche. De même, vous ne pouvez pas faire glisser des images vers un album intelligent pour les y inclure. Ce n’est qu’en changeant les critères de recherche que vous pouvez modifier le contenu de l’album intelligent. Si vous estimez que certaines images ne doivent pas être placés dans un album intelligent, vous devez limiter les critères de recherche de façon à exclure ces images. Aperture effectue une nouvelle recherche et modifie le contenu de l’album intelligent. Pour changer le contenu d’un album intelligent en changeant les critères de recherche : 1 Dans le panneau des projets, cliquez sur le bouton Palette de requête situé à droite de l’album intelligent pour ouvrir la palette de requête. 2 Modifiez les critères de recherche sur la palette de requête pour éliminer ou ajouter les images voulues, ou bien changez les mots-clés et le classement des images elles-mêmes. 3 Cliquez sur le bouton de fermeture de la palette de requête. Suppression d’un album intelligent À tout moment, vous pouvez supprimer un album intelligent. Si vous avez transféré des images d’un album intelligent à un autre album, les images de l’autre album ne sont pas supprimées lorsque vous supprimez l’album intelligent. Pour supprimer un album intelligent : 1 Sélectionnez l’album intelligent voulu dans le panneau des projets. 2 Choisissez Fichier > Supprimer l’album intelligent.14 167 14 Vue d’ensemble des ajustements d’image Dans la plupart des cas, les commandes d’ajustement suffiront à répondre à vos besoins de retouche des images. Vous pouvez effectuer ces ajustements d’image en utilisant l’Inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements. Ce chapitre propose une brève introduction aux commandes d’ajustement d’Aperture. Pour des explications détaillées sur les ajustements Aperture, voir Programme d’ajustement d’image dans le menu Aide Aperture. Vue d’ensemble des ajustements dans Aperture Les commandes d’ajustement se trouvent dans l’Inspecteur des ajustements et la palette d’ajustements. Ce sont les mêmes commandes que l’on retrouve sur ces deux éléments d’interface utilisateur. L’Inspecteur des ajustements est affiché du côté droit de l’écran. La palette d’ajustements est une version flottante de l’Inspecteur des ajustements qui peut être placée n’importe où à l’écran, ce qui vous confère une grande souplesse dans l’utilisation de votre espace de travail.168 Chapitre 14 Vue d’ensemble des ajustements d’image Dans Aperture, vous pouvez apporter les ajustements suivants aux images. Affichage des commandes d’ajustement Vous pouvez rapidement afficher l’Inspecteur des ajustements et la palette d’ajustements. Pour afficher l’Inspecteur des ajustements, effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez Fenêtre > Afficher les inspecteurs (ou appuyez sur I) pour afficher le panneau des Inspecteurs. m Choisissez Fenêtre > Afficher les ajustements (ou appuyez Contrôle + A). Pour afficher la palette d’ajustements, effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez Fenêtre > Afficher la palette d’ajustements (ou appuyez sur H). m Cliquez sur le bouton Palette d’ajustements de la barre d’outils. Ajustement Fonction Correction de l’effet yeux rouges Réduit le rouge des yeux des personnes présentes sur vos images. S’utilise en conjonction avec l’outil Yeux rouges. Retoucher et corriger Permet de retoucher les imperfections d’une image, dues par exemple à de la poussière sur le capteur. S’utilise en conjonction avec l’outil Retoucher et corriger. Redresser Redresse l’horizon de l’image. S’utilise en conjonction avec l’outil Redresser. Rogner Permet de recadrer l’image. S’utilise en conjonction avec l’outil Rogner. Niveaux Permet d’ajuster de façon sélective la palette tonale d’une image. Exposition Permet de régler les noirs, les gris et les blancs, l’exposition, la saturation, le contraste et la luminosité. Tons clairs et tons foncés Permet de régler de façon différenciée l’exposition des tons clairs et des tons sombres d’une image. Couleur Ajuste la couleur d’une image. Balance des blancs Permet de définir la balance des blancs d’une image en réglant sa température de couleur et sa teinte. Mélangeur monochrome Permet de commander de façon sélective les canaux de couleur source rouge, vert et bleu lors de la conversion d’une image couleur en niveaux de gris. Sépia Transforme une image couleur en image sépia. Cela vous permet de désaturer l’image couleur au niveau de sépia voulu. Réduction du bruit Permet de réduire les parasites numériques affectant une image. Renforcement de la netteté des contours renforce la netteté des contours.Chapitre 14 Vue d’ensemble des ajustements d’image 169 Affichage d’autres commandes d’ajustement La première fois que vous affichez l’Inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, certains ajustements tels que l’Exposition, les Niveaux et la Balance des blancs sont visibles. Vous pouvez ajouter d’autres ajustements à l’inspecteur ou à la palette. Pour ajouter des ajustements supplémentaires : m Choisissez un type d’ajustement dans le menu local « Ajouter des ajustements » qui se trouve en haut de l’Inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements. Le nouvel ajustement apparaît en surbrillance à la fois dans l’Inspecteur des ajustements et dans la palette d’ajustements, s’ils sont tous deux affichés. Pour voir les commandes correspondant à un ajustement précis, cliquez sur le triangle d’affichage à côté du nom de l’ajustement. Vous pouvez ensuite procéder aux modifications voulues en utilisant les commandes et afficher les changements relatifs à la mise à jour de l’image sélectionnée. Prenez le temps de vous familiariser avec les commandes d’ajustement. Pour des explications plus complètes sur la façon de réaliser des ajustements, reportez-vous au document Programme d’ajustement d’image accessible dans le menu Aide d’Aperture. Menu local Action d’ajustement Menu local Ajouter des ajustements15 171 15 Création de diaporamas Les diaporamas, c’est-à-dire les présentations image par image, constituent un outil de présentation professionnel. Vous pouvez les utiliser pour créer une atmosphère pendant une réunion de projet, pour encourager les interventions de votre auditoire et pour susciter des émotions chez les spectateurs. Ce chapitre explique comment créer des diaporamas et comment les utiliser pour présenter votre travail à vos clients, mettre en scène des images de mariage et d’autres événements ou servir d’images et de musique de fond lors d’un événement. Vue d’ensemble des diaporamas Un diaporama Aperture propose tout ce dont vous avez besoin pour créer une excellente présentation de votre événement. Vos images peuvent s’afficher sur deux écrans distincts, vous pouvez répartir les images selon certaines configurations et créer des présentations assorties de son haute fidélité. Vous pouvez choisir le nombre d’images à afficher simultanément, la façon dont elles doivent être disposées et la durée d’affichage de chaque image. Vous pouvez également préciser si la progression des images doit être manuelle ou automatique. Important : pour afficher des diaporamas en qualité optimale, configurez Aperture afin que l’application crée des aperçus haute-résolution. Vous pouvez également afficher des diaporamas avec des images de haute qualité sans avoir à créer d’aperçu haute résolution. Pour en savoir plus sur la création d’aperçus haute résolution, reportez-vous au Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide d’Aperture.172 Chapitre 15 Création de diaporamas Création d’un diaporama à partir d’un modèle prédéfini Vous pouvez aisément mettre en place votre diaporama en partant d’un des modèles prédéfinis fournis avec Aperture. Pour créer et lire un diaporama : 1 Sélectionnez un ensemble d’images en procédant de l’une des manières suivantes :  Sélectionnez un projet ou un album dans le panneau des projets.  Sélectionnez des images une par une ou des piles d’images dans le Navigateur. 2 Choisissez Fichier > Diaporama (ou appuyez sur Maj + S). La zone de dialogue Lancer le diaporama apparaît. 3 Choisissez un type de diaporama dans le menu local Préréglage du diaporama. Ce menu propose les préréglages de diaporama suivants :  Fondu : affiche chaque image pendant 3 secondes, avec fondu enchaîné de 2 secondes de l’une à l’autre.  Fondu noir : affiche chaque image sur fond noir pendant 3 secondes, avec fondu enchaîné de 2 secondes de l’une à l’autre.  Manuel : c’est vous qui commandez le passage d’une image à la suivante à l’aide des touches Flèche gauche et Flèche droite.  Dissolution lente : affiche chaque image pendant 5,1 secondes, avec fondu enchaîné de 5 secondes de l’une à l’autre.  Par quatre - Lent : affiche successivement quatre images, pendant 3 secondes chacune et avec fondu enchaîné de 2 secondes. Ensuite, la première image est remplacée par la cinquième, et ainsi de suite.  Par quatre - Rapide : affiche successivement quatre images, en les laissant affichées 1 seconde chacune. Ensuite, la première image est remplacée par la cinquième, et ainsi de suite. 4 Cliquez sur Démarrer. Le diaporama débute et se déroule jusqu’à ce que la dernière image ait été affichée. Remarque : si aucune image n’est sélectionnée, ou si une seule l’est, le diaporama affichera toutes les images de l’album ou du projet en cours.Chapitre 15 Création de diaporamas 173 Contrôle d’un diaporama Une fois le diaporama lancé, vous pouvez le contrôler en utilisant des raccourcis clavier. Pour suspendre le diaporama : m Appuyez sur la barre d’espace. Pour reprendre le déroulement normal du diaporama : m Appuyez de nouveau sur la barre d’espace. Pour avancer dans la présentation : m Appuyez sur la touche Flèche droite. Pour reculer dans la présentation : m Appuyez sur la touche Flèche gauche. Pour arrêter le diaporama : m Appuyez sur Échap. Le diaporama s’arrête et votre espace de travail Aperture réapparaît. Changement des images d’un diaporama Vous pouvez modifier l’ordre de vos images, ajouter des nouvelles images ou retirer des images d’un diaporama. Remarque : pour qu’on puisse en changer les images, il faut qu’un diaporama soit arrêté. Pour changer l’ordre des images, ajouter ou retirer des images dans le diaporama : m Avant de créer le diaporama, réorganisez les vignettes affichées dans le Navigateur de telle sorte qu’elles soient dans l’ordre voulu pour le diaporama. Vous pouvez ensuite lancer le diaporama comme indiqué à la section précédente, « Contrôle d’un diaporama ». 16 175 16 Utilisation de la Table lumineuse La fonction Table lumineuse, qui s’inspire des dispositifs rétro- éclairés des studios photographiques, vous permet de réarranger et de redimensionner les images en toute liberté. Ce chapitre vous présente la Table lumineuse et vous explique comment vous en servir pour visualiser vos images et les modifier. Vue d’ensemble de la Table lumineuse La table lumineuse d’Aperture vous permet de travailler sur vos images comme si vous manipuliez des diapositives sur une vraie table de visualisation rétroéclairée. Vous pouvez placer une sélection d’images sur la table lumineuse pour les visualiser et les déplacer dans cet espace comme bon vous semble. Vous pouvez, par exemple, les arranger dans différentes combinaisons pour voir quel effet elles feraient disposées de telle ou telle manière sur une page Web ou sur une page de livre. Une organisation d’images sur une table lumineuse176 Chapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse Sur la table lumineuse, vous pouvez aisément regrouper les images en rapport pour les comparer après leur avoir appliqué des ajustements. La table lumineuse vous permet aussi de redimensionner les images pour leur donner la taille que vous aimeriez obtenir au tirage. Si, par exemple, vous avez l’intention de monter les pages d’un livre, vous pouvez préparer les images qui y figureront en leur donnant déjà les proportions souhaitables les unes par rapport aux autres. Création d’un album de type table lumineuse et ajout d’images Vous pouvez créer un album vide de type table lumineuse, puis y faire glisser ou y importer des images. Vous pouvez aussi sélectionner des images d’un projet et créer votre album de type table lumineuse à partir de cette sélection. Pour créer un nouvel album de type Table lumineuse vide : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez la Photothèque ou le projet dans lequel vous voulez que l’album de type table lumineuse apparaisse. 2 Choisissez « Nouvelle table lumineuse vide » dans le menu local « Ajouter à la photothèque » du panneau des projets. Une nouvelle table lumineuse sans titre apparaît. 3 Donnez un nouveau nom à la table lumineuse. Vous pouvez maintenant faire glisser des images depuis le Navigateur vers la table lumineuse ou importer des images dans cette dernière. Pour créer un album de type table lumineuse contenant une sélection d’images : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez les images que vous voulez placer dans l’album, c’est-à-dire sur la table lumineuse. Pour plus d’informations, voir « Navigation et sélection des images » à la page 75. 2 Sur le panneau des projets, choisissez « Nouvelle table lumineuse à partir de la sélection » dans le menu local « Ajouter à la photothèque ». Un nouvel album de type table lumineuse sans titre apparaît, contenant les images sélectionnées. 3 Donnez un nouveau nom à la table lumineuse.Chapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse 177 Ajout d’images à la table lumineuse Ajouter des images à la table lumineuse est simple ; il suffit de faire glisser une image ou une sélection d’images depuis le Navigateur vers la table lumineuse. Pour ajouter des images à la table lumineuse : m Faites glisser les images du Navigateur vers la table lumineuse. Pour retirer une image de la table lumineuse : m Sélectionnez l’image, puis cliquez sur le bouton Remettre. L’image disparaît de la table lumineuse mais reste disponible dans le Navigateur. Si vous avez beaucoup d’images dans un album table lumineuse, il peut être difficile de vous souvenir des images que vous n’avez pas encore placées dedans. ...vers la table lumineuse. Faites glisser simplement les images du Navigateur... Cliquez sur le bouton Remettre pour retirer une image sélectionnée.178 Chapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse Pour voir, dans le Navigateur, seulement les images non encore placées : m Cliquez sur le bouton « Afficher les images non placées ». Pour voir le contenu entier de l’album de type table lumineuse dans le Navigateur : m Cliquez sur le bouton Afficher toutes les images. Déplacement et redimensionnement d’images sur la table lumineuse Vous pouvez faire glisser des images en différents points de la table lumineuse, pour essayer différentes combinaisons et orientations. Ce peut être utile, par exemple, pour vous rendre compte de l’effet d’une mise en page de plusieurs photos. Vous avez également la possibilité d’agrandir ou de réduire les images. Après redimensionnement d’une image, vous pouvez facilement lui redonner sa taille d’origine. Pour déplacer des images sur la table lumineuse : m Sur la table lumineuse, sélectionnez les images que vous voulez déplacer puis faites-les glisser vers un nouvel emplacement. Pour faire glisser une image vers un emplacement non visible à l’écran : m Faites glisser l’image au bord de la table lumineuse jusqu’à ce que l’écran commence à défiler. Pour modifier la taille d’une image : 1 Sélectionnez l’image sur la table lumineuse. Bouton Afficher toutes les images Bouton Afficher les images non placéesChapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse 179 2 Amenez le pointeur de la souris sur l’image, puis faites glisser une des poignées de redimensionnement. Pour faire revenir une image redimensionnée à sa taille d’origine, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Édition > Annuler Redimensionner (ou appuyez sur Commande + Z). m Cliquez sur l’image tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez « Rétablir la taille sélectionnée » dans le menu contextuel. Alignement et disposition des images sur la table lumineuse Vous pouvez sélectionner un groupe d’images sur la table lumineuse et demander à ce qu’elles soient automatiquement alignées le long de leur bord supérieur, inférieur, gauche ou droit, ou par leur centre. Aperture peut également espacer un groupe d’images sélectionnées de manière égale. Pour aligner des images sélectionnées : 1 Sur la table lumineuse, sélectionnez les images que vous voulez aligner. Amenez le pointeur de la souris sur l’image pour faire apparaître les poignées de redimensionnement, puis faites-les glisser pour changer la taille de l’image.180 Chapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse 2 Cliquez sur une des images tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, choisissez Aligner dans le menu contextuel, puis choisissez le type d’alignement que vous voulez dans le sous-menu. Vous pouvez aussi regrouper automatiquement une sélection d’images. Aperture rassemble les images et les place de façon à faciliter votre travail. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi révéler, ou découvrir, toutes les images d’un groupe. Pour regrouper des images sur la table lumineuse : 1 Sur la table lumineuse, sélectionnez les images que vous voulez grouper. 2 Cliquez sur la sélection tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez Disposition dans le menu contextuel. Pour pleinement révéler sur la table lumineuse des images recouvertes par d’autres : 1 Sélectionnez l’image du dessus du groupe. Les images sélectionnées s’alignent en fonction de l’option que vous avez sélectionnée. Choisissez Aligner dans le menu contextuel, puis choisissez une option du sous-menu. L’image du dessus est sélectionnée.Chapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse 181 2 Cliquez sur le bouton Découvrir (ou appuyez sur Maj + X). 3 Sélectionnez une image non découverte. Les images sont regroupées et l’image sélectionnée est celle qui apparaît sur le dessus. Réglage de l’affichage de la table lumineuse Vous pouvez modifier l’affichage de la table lumineuse pour mieux voir et travailler sur les images. Cela est particulièrement utile lorsque la table lumineuse est de taille supé- rieure à la taille de l’écran. Vous pouvez aussi agrandir la surface de la table lumineuse. Pour faire un zoom avant ou arrière sur la table lumineuse, procédez de l’une des manières suivantes : m Faites glisser le curseur de zoom de la table lumineuse pour changer d’affichage. Pour adapter la surface de la table lumineuse à votre taille d’écran, procédez de l’une des manières suivantes : m Cliquez sur le bouton « Ajuster à tous les éléments ». Pour ramener l’affichage de la table lumineuse à 100 pour cent : m Cliquez sur une zone vide de la table lumineuse tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez « Agrandir/réduire à 100 % » dans le menu contextuel. Cliquez sur le bouton Découvrir pour révéler toutes les images qui se trouvent sous l’image sélectionnée. Faites glisser ce curseur pour faire un zoom avant ou arrière sur la table lumineuse. Bouton Ajuster à tous les éléments182 Chapitre 16 Utilisation de la Table lumineuse Pour augmenter la surface de la table lumineuse : m Faites glisser une image vers le bord de l’arrière-plan quadrillé de sorte que la surface de la table s’étende automatiquement. Impression de la disposition de la table lumineuse Après avoir disposé vos images à votre convenance, vous pouvez en imprimer un instantané pour la réétudier sur papier. Pour imprimer une disposition de la table lumineuse : 1 Sélectionnez sur la table lumineuse les images que vous voulez imprimer en tirant un rectangle de sélection autour d’elles. 2 Choisissez Fichier > Imprimer la table lumineuse (ou faites Commande + Option + P). 3 Dans la zone de dialogue Imprimer, choisissez vos options d’impression, puis cliquez sur Imprimer. Pour plus d’informations, voir le chapitre 17, « Impression de vos images », à la page 183. Faites glisser une image vers le bord de la table lumineuse pour étendre sa surface. Tirez un rectangle de sélection autour des images que vous voulez imprimer.17 183 17 Impression de vos images Aperture facilite l’impression en haute résolution des images, de planches contact, d’une partie de la table lumineuse, d’une galerie ou d’un journal Web ou de tout un livre de photos. Ce chapitre vous présente les nombreuses options disponibles d’impression de vos images. Réglages de la zone de dialogue Imprimer Grâce aux options de la zone de dialogue Imprimer, vous pouvez imprimer aussi bien un seul tirage en haute résolution d’une image qu’une série de planches contact ou encore votre dernier carnet de voyage. Pour ouvrir la zone de dialogue Imprimer : m Sélectionnez une image dans le Navigateur, puis choisissez Fichier > Imprimer l’image (ou appuyez sur Commande + P). Zone Copies et pages Zone de sélection de l’imprimante Zone des Options de mise en page Zone des Options de bordure Liste Nom du préréglage Zone d’aperçu184 Chapitre 17 Impression de vos images La zone de dialogue Imprimer est divisée en six sous zones : Liste Nom du préréglage Cette colonne contient tous les préréglages fournis avec Aperture ainsi que ceux que vous avez pu créer.  Images uniques : présente les réglages relatifs à l’impression d’une seule image par page.  Planche contact : présente les réglages relatifs à l’impression d’une série d’images sur une seule ou sur plusieurs pages. Copies et pages  Copies : définit le nombre d’exemplaires de l’image à imprimer.  Pages : permet d’indiquer si toute la sélection d’images doit être imprimée ou seulement une partie. Sélection de l’imprimante  Imprimante : permet d’indiquer l’imprimante chargée d’imprimer les images.  Réglages de l’imprimante : cliquez sur ce bouton pour choisir une imprimante et définir ses réglages.  Taille du papier : choisissez un format de papier dans la liste des formats disponibles.  Orientation : choisissez l’orientation paysage ou portrait, ou bien Au mieux.  Profil ColorSync : choisissez un profil d’imprimante à utiliser pour l’impression.  Compensation du point noir : cochez cette case pour régler le niveau de noir maximum de l’image, de sorte qu’il corresponde aux capacités ou à la gamme de l’imprimante sélectionnée.  Gamma : choisissez un réglage de gamma qui déterminera la luminosité de l’image, de sorte qu’elle corresponde au mieux aux possibilités de l’écran. Options de mise en page  Ajustement : lorsque vous sélectionnez un seul préréglage d’image, vous pouvez utiliser ce menu local pour indique que vous souhaitez ajuster votre image à la taille du papier choisi, imprimer l’image selon une taille spécifique ou personnalisée. « Faire tenir toute l’image » ajuste l’image de façon à obtenir la plus grande taille possible sans rognage tout en tenant compte de la taille du papier. « Remplir toute la page » ajuste l’image pour qu’elle prenne toute la page, en la rognant si nécessaire. Personnaliser permet de spécifier les dimensions souhaitées pour l’image.  Boutons « Nombre de pages » et « Nombre de colonnes et rangées » : lorsque vous sélectionnez un préréglage de planche contact, sélectionnez une de ces options pour spé- cifier le nombre de pages nécessaires à l’impression des images, ou le nombre de rangées et de colonnes constituées d’images sur la page.  Menu local Métadonnées : lorsque vous sélectionnez un préréglage de planche contact, choisissez une présentation de métadonnées pour spécifier les métadonnées que vous voulez imprimer avec vos images.Chapitre 17 Impression de vos images 185  Menu local Taille de la police : lorsque vous sélectionnez un préréglage de planche contact, choisissez la taille de la police des métadonnées à imprimer.  Résolution du tirage : saisissez la résolution à laquelle vous voulez imprimer votre image en points par pouce (ppp) dans le champ PPP. Vous pouvez aussi cocher la case « Utiliser la résolution ppp optimale » pour permettre à Aperture de calculer la meilleure résolution d’impression des images selon l’imprimante sélectionnée. Options de bordure  Largeur : faites glisser le curseur ou bien saisissez une valeur dans le curseur de valeur pour réduire la taille de l’image afin de créer une marge blanche autour d’elle.  Afficher les marques de rognage : cochez cette case pour imprimer les traits de coupe. Zone d’aperçu Cette zone montre à quoi ressemblera l’image ou les images sur une feuille du format sélectionné. S’il y a plusieurs pages à imprimer, vous pouvez passer de l’une à l’autre en utilisant les boutons Image précédente et Image suivante. Impression d’une image unique Lorsque vous voulez imprimer une seule image sur une seule feuille de papier, utilisez le préréglage Images uniques. Pour imprimer une seule image : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez une image. 2 Choisissez Fichier > Imprimer l’image (ou appuyez sur Commande + P). 3 Dans la zone de dialogue Imprimer, sélectionnez un préréglage Images uniques dans la liste Nom du préréglage. 4 Après vous être assuré de la validité de tous les réglages de la zone de dialogue Imprimer, cliquez sur Imprimer. Impression d’une série d’images Vous pouvez imprimer plusieurs images à la fois, chacune occupant une feuille de papier. Pour imprimer une série d’images : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez les images que vous souhaitez imprimer. Pour plus d’informations, voir « Navigation et sélection des images » à la page 75. 2 Choisissez Fichier > Imprimer les images (ou appuyez sur Commande + P).186 Chapitre 17 Impression de vos images 3 Dans la zone de dialogue Imprimer, sélectionnez un préréglage Images uniques dans la liste Nom du préréglage. 4 Après vous être assuré de la validité de tous les réglages de la zone de dialogue Imprimer, cliquez sur Imprimer. Vos images sont imprimées, une image par page. Impression d’une planche contact ou d’une série de planches contact Vous pouvez imprimer des planches contact de vos images ; Aperture se charge pour vous du travail de répartition des images sur la page. Il vous suffit d’indiquer le nombre de pages ou de colonnes ; Aperture ajuste alors la taille des images en fonction de vos options de mise en page. Pour imprimer des planches contact : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez les images que vous souhaitez imprimer. 2 Choisissez Fichier > Imprimer les images (ou appuyez sur Commande + P). 3 Dans la zone de dialogue Imprimer, spécifiez les réglages suivants :  Sélectionnez un préréglage de planche contact dans la liste Nom du préréglage.  Assurez-vous que les réglages de la zone Sélection de l’imprimante (par exemple Format du papier et Profil ColorSync) sont corrects.  Dans la zone Options de mise en page, indiquez le nombre de pages ou le nombre de colonnes qui serviront de base à la répartition des images sur les planches. Aperture règle automatiquement la taille des images en fonction de vos options de mise en page. La taille des images sur la planche contact dépend ensuite de la limitation ou non du nombre de pages la composant. Moins vous sélectionnez de pages, plus petites seront les images. De même, si vous choisissez des colonnes, plus vous sélectionnez de colonnes et plus petites seront les images.  Vérifiez la mise en page de votre planche contact dans la zone d’aperçu.  Avec une imprimante incapable d’imprimer sans marge, cochez la case « Afficher les marques de rognage » de la zone Options de bordure. 4 Après vous être assuré de la validité de tous les réglages de la zone de dialogue Imprimer, cliquez sur Imprimer. Votre planche contact est imprimée. Chapitre 17 Impression de vos images 187 Impression d’un livre Vous avez la possibilité d’imprimer un livre pour vous assurer de son format et de son aspect avant de le faire tirer par un imprimeur, de le faire imprimer en ligne ou de le diffuser à des tiers. Pour imprimer un livre : 1 Sélectionnez l’album de type livre voulu dans le panneau des projets. Le livre apparaît dans l’Éditeur de modèles de livres. 2 Assurez-vous que les réglages de livre sont corrects, puis cliquez sur le bouton Imprimer de l’Éditeur de modèles de livres. Pour obtenir de plus amples informations sur l’Éditeur de modèles de livres, voir le chapitre 20, « Création de livres », à la page 207. 3 Dans la zone de dialogue Imprimer qui apparaît, assurez-vous que les réglages sont corrects puis cliquez sur Imprimer. Votre livre est imprimé. Création d’un fichier PDF à partir d’un livre Vous pouvez créer un fichier PDF à partir d’un livre pour disposer d’une copie électronique ou l’envoyer à des tiers. Pour créer un fichier PDF à partir d’un livre : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un album de type livre. 2 Choisissez Fichier > Imprimer le livre (ou appuyez sur Commande + Option + P). 3 Dans la zone de dialogue Imprimer, cliquez sur le bouton Enregistrer comme PDF. 4 Donnez un nom au fichier PDF et choisissez un emplacement où l’enregistrer, puis cliquez sur Enregistrer.18 189 18 Exportation d’images Une fois le travail sur vos images terminé, vous pouvez vous servir d’Aperture pour les exporter. Cela vous donne la possibilité d’utiliser ces fichiers avec un autre logiciel, de les envoyer à un service d’impression ou à un client, ou de les publier sur le Web. Ce chapitre explique comment exporter vos images dans différentes dimensions, formats et types de fichiers, à différentes fins. Vue d’ensemble de l’exportation d’images Avec Aperture, vous pouvez exporter des copies de vos fichiers numériques originaux, ainsi que des copies de travail que vous avez créées. Les copies de travail peuvent être exportées dans les formats de fichiers JPEG, TIFF, PNG et PSD. Lors de l’exportation, vous pouvez renommer les fichiers, redimensionner et ajuster les images, ou encore leur inclure des métadonnées telles que des données EXIF, IPTC et des mots-clés. Vous pouvez également appliquer des profils ColorSync et des filigranes aux copies de travail que vous exportez. Vous pouvez exporter des listes de métadonnées séparées pour les images sélectionnées, sous forme de fichier. Vous pouvez également exporter des fichiers numériques originaux contenant des données IPTC dans des fichiers séparés XMP pouvant être exploités par d’autres applications comme Adobe Photoshop.190 Chapitre 18 Exportation d’images Exportation de copies de vos fichiers numériques originaux Lorsque vous exportez des fichiers originaux, des doubles des fichiers qui ont été importés de votre appareil photo ou d’une autre source sont créés ; aucun ajustement, modification ou tout autre changement n’est exporté avec le fichier. Pour exporter des copies de vos fichiers numériques originaux : 1 Sélectionnez une ou plusieurs images dans le Navigateur. 2 Choisissez Fichier > Exporter > Exporter l’original (ou appuyez sur Commande + Maj + S). 3 Recherchez l’emplacement où vous souhaitez placer les fichiers exportés. 4 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Dans le menu local « Format du sous-dossier », choisissez « Aucun » pour que les fichiers soient stockés en fichiers distincts dans le dossier sélectionné.  Pour qu’Aperture crée et stocke vos fichiers par sous-dossiers hiérarchisés avec des noms de dossiers spécifiques, choisissez un préréglage de dossier dans le menu local « Format de sous-dossier ». Pour en savoir plus sur l’indication de dossiers destinés à contenir vos images, reportez-vous au Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide d’Aperture.  Saisissez un nom de dossier personnalisé dans le champ « Nom du sous-dossier personnalisé ». Choisissez un emplacement pour les fichiers exportés. Choisissez ici le nom d’un format pour vos fichiers originaux. Cliquez sur ce bouton pour exporter les fichiers.Chapitre 18 Exportation d’images 191 5 Choisissez un format de nom pour les fichiers originaux dans le menu local Format du nom. Pour en savoir plus sur la sélection et le réglage des formats de noms de fichiers, reportez-vous au Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide d’Aperture. Aperture vous montre un exemple du format du nom sélectionné dans la zone de dialogue. 6 Pour exporter le fichier numérique original avec un fichier XMP séparé contenant les métadonnées IPTC de l’image, cochez la case « Créer un fichier séparé IPTC4XMP ». 7 Lorsque vous êtes prêt à exporter vos fichiers, cliquez sur Exporter les originaux. Des copies des fichiers numériques originaux des images sélectionnées sont exportées dans l’emplacement que vous avez spécifié. Exportation de copies de travail Vous pouvez exporter les copies de travail des images que vous avez créées dans Aperture. Par exemple, vous pouvez procéder à des ajustements sur des images dans un but précis, puis les exporter afin de les utiliser dans une autre application. Vous pouvez également les renommer lorsque vous les exportez, effectuer des retouches finales au moment de l’exportation, ajouter des filigranes et exporter des images en leur associant des métadonnées. Vous pouvez également exporter rapidement des images vers votre application de messagerie électronique afin de les envoyer à d’autres personnes. Lorsque vous exportez des copies de travail d’images, vous pouvez également définir d’autres réglages liés aux fichiers exportés, comme le format, la taille et le nom du fichier. Pour exporter des copies de travail : 1 Sélectionnez une ou plusieurs images dans le Navigateur. 2 Choisissez Fichier > Exporter > « Exporter les copies de travail » (ou appuyez sur Commande + Maj + E).192 Chapitre 18 Exportation d’images 3 Recherchez l’emplacement où vous souhaitez placer les images exportées. 4 Choisissez un préréglage d’exportation dans le menu local Préréglage. 5 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Dans le menu local « Format du sous-dossier », choisissez « Aucun » pour que les fichiers soient stockés en fichiers distincts dans le dossier sélectionné.  Pour qu’Aperture crée et stocke vos fichiers par sous-dossiers hiérarchisés avec des noms de dossiers spécifiques, choisissez un préréglage de dossier dans le menu local « Format de sous-dossier ». 6 Choisissez un format de nom pour les fichiers dans le menu local Format du nom. 7 Lorsque que vous êtes prêt à exporter les fichiers, cliquez sur « Exporter les copies de travail ». La zone de dialogue indique l’état d’avancement de l’exportation. Les images que vous avez sélectionnées sont exportées dans l’emplacement spécifié. À propos des préréglages d’exportation Les préréglages d’exportation sont des groupes d’options d’exportation configurées pour divers usages. Ils accélèrent et simplifient l’exportation de vos images. Si, par exemple, vous envoyez régulièrement des séries de photos à une banque d’images et à un imprimeur, vous pouvez créer un préréglage d’exportation distinct pour chacun de ces deux destinataires. Chaque fois que vous devez exporter des photos à l’intention de l’imprimeur, vous pouvez utiliser le préréglage que vous avez créé à cet effet, plutôt que d’avoir à refaire les réglages. Aperture est fourni avec plusieurs préréglages d’exportation, mais vous pouvez aussi créer les vôtres. Choisissez un emplacement pour les fichiers exportés. Choisissez un préréglage d’exportation pour les fichiers exportés. Choisissez un format de nom pour les fichiers exportés. Cliquez sur ce bouton pour exporter les fichiers.Chapitre 18 Exportation d’images 193 Visualisation des réglages d’un préréglage d’exportation Avant d’utiliser un préréglage d’exportation, qu’il s’agisse d’un préréglage fourni avec Aperture ou d’un préréglage que vous avez créé, vous pouvez visualiser les réglages qu’il contient pour vous assurer qu’il correspondent à vos besoins. Pour visualiser les réglages contenus dans un préréglage d’exportation : m Choisissez Aperture > Préréglages > Exportation d’image. La zone de dialogue Préréglages d’exportation apparaît, présentant les préréglages disponibles et les réglages d’exportation configurables. Création d’un préréglage d’exportation Si aucun des préréglages d’exportation ne convient à vos besoins, vous pouvez créer votre propre préréglage d’exportation. La création d’un nouveau préréglage d’exportation est assez simple, car il vous suffit de copier un préréglage existant puis de le modifier. Important : lorsque vous modifiez une copie d’un préréglage existant, le préréglage d’origine n’est ni modifié, ni supprimé. Pour créer un nouveau préréglage d’exportation : 1 Sélectionnez une image à exporter. 2 Choisissez Fichier > Exporter > « Exporter la copie de travail » (ou appuyez sur Commande + Maj + E). 3 Dans la zone de dialogue qui apparaît, choisissez Modifier dans le menu local Préréglage d’exportation. La zone de dialogue Préréglages d’exportation est affichée. Les préréglages disponibles sont présentés ici. La partie droite de la zone de dialogue pré- sente les réglages auxquels correspond le préréglage sélectionné.194 Chapitre 18 Exportation d’images 4 Dans la liste « Nom du préréglage d’exportation », sélectionnez un préréglage sur lequel baser le vôtre, puis cliquez sur le bouton Ajouter (+) qui se trouve dans le coin inférieur gauche. Un nouveau préréglage, fondé sur celui que vous avez sélectionné, apparaît en surbrillance dans la liste « Nom du préréglage d’exportation ». 5 Donnez un nouveau nom à votre préréglage, puis appuyez sur la touche Retour. 6 Définissez les réglages d’exportation voulus, puis cliquez sur OK. Ajout d’un filigrane aux images exportées Vous pouvez combiner un fichier image avec vos images sous forme de filigrane, afin de décourager une utilisation de vos images sans votre autorisation. Les filigranes sont particulièrement utiles pour les images publiées sur le Web. Pour ajouter une image filigrane à vos images exportées : 1 Sélectionnez les images à exporter. 2 Choisissez Fichier > Exporter > « Exporter les copies de travail » (ou appuyez sur Commande + Maj + E). 3 Dans la zone de dialogue qui apparaît, choisissez Modifier dans le menu local Préréglage d’exportation. 4 Dans la zone de dialogue Préréglages d’exportation, cochez la case Afficher le filigrane. 5 Cliquez sur le bouton Choisir l’image, et dans la zone de dialogue qui s’affiche, recherche l’emplacement du fichier image que vous voulez utiliser comme filigrane. 6 Lorsque vous avez trouvé l’image que vous voulez utiliser comme filigrane, cliquez sur Choisir. 7 Choisissez, dans le menu local Position, l’endroit où vous souhaitez placer le filigrane sur l’image. 8 Si vous voulez régler l’opacité du filigrane, faites glisser le curseur Opacité. 9 Lorsque vous êtes satisfait de l’aspect du filigrane tel qu’il vous est présenté dans la zone d’aperçu, cliquez sur OK. 10 Sélectionnez l’emplacement où vous souhaitez placer les images exportées. 11 Cliquez sur Exporter les copies de travail.Chapitre 18 Exportation d’images 195 Vos fichiers sont exportés avec le filigrane créé. Astuces pour la création de filigranes de qualité Suivez les recommandations suivantes pour créer des filigranes de qualité pour vos images :  Enregistrez votre filigrane sous forme de fichier PSD (Photoshop) avec un arrièreplan transparent.  Créez plusieurs versions de votre filigrane en différentes tailles. Selon le format de sortie de l’image, un filigrane de taille adapté apparaîtra plus net à l’exportation.  Une fois le filigrane créé, enregistrez-le dans le cadre d’un préréglage d’exportation, pour pouvoir le réutiliser aussi souvent que nécessaire. Remarque : les préréglages d’exportation et les préréglages d’exportation Web sont indépendants les uns des autres. Pour une utilisation plus simple, veillez à enregistrer votre filigrane dans le cadre du préréglage approprié.19 197 19 Création de journaux Web et de galeries Web Dans Aperture, vous pouvez aisément créer des pages Web à partir de vos images et les publier sur votre compte .Mac. Vos clients peuvent alors consulter votre travail en ligne. Ce chapitre présente les deux types de pages Web que l’on peut produire grâce à Aperture et explique comment les créer, les modifier et les publier sur le Web. Vue d’ensemble des galeries Web et des journaux Web Avec Aperture, vous pouvez créer deux types de pages Web : les journaux Web (ou « blogs ») et les galeries Web. Ces deux publications sont fondées sur des thèmes, des pages prédéfinies que vous pouvez aisément personnaliser et publier sur le Web.  Galerie Web : Aperture crée automatiquement le nombre de pages Web nécessaire et y place les images que vous avez sélectionnées. Vous pouvez ensuite peaufiner les pages pour que les images y figurent tel que vous le voulez. Vous avez également la possibilité de choisir les métadonnées qui s’afficheront à côté de chaque image, par exemple sa légende, son nom de fichier ou son classement.  Journal Web : c’est vous qui disposez les images et le texte sur les pages. Ce deuxième type de page Web est assorti d’un plus grand nombre d’options, ce qui permet de faire preuve de plus de créativité. Lorsque vous ouvrez une galerie Web ou un journal Web à partir du panneau des projets, ou lorsque vous créez une nouvelle page Web, c’est l’Éditeur de pages Web qui apparaît à la place du Visualiseur. L’Éditeur de pages Web est l’environnement dans lequel vous dessinez vos pages Web, en choisissant ou modifiant un thème, en réalisant une mise en page, en positionnant des images ou encore en ajoutant du texte. Remarque : la plupart des commandes sont les mêmes pour la création d’une galerie Web ou d’un journal Web.198 Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web Création et manipulation de galeries Web Les galeries Web constituent des vitrines de présentation de vos images placées sur le Web. Vous disposez de plusieurs options pour réaliser ces pages. Vous pouvez choisir le type d’informations qui apparaîtront à côté de chaque image, par exemple son nom et son classement. Vous pouvez également indiquer combien de lignes et de colonnes d’images vous voulez disposer sur chaque page. Création d’une galerie Web Pour créer une galerie Web, vous devez d’abord créer un album qui accueillera les images à présenter dans cette galerie. La manière la plus simple de procéder consiste à sélectionner les images que vous souhaitez inclure à votre galerie, créer un album, puis laisser Aperture placer automatiquement les images sur les pages Web de la galerie. Aperture crée autant de pages Web que nécessaire pour accueillir toutes les images sélectionnées. Pour créer une galerie Web à partir des images sélectionnées : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez les images que vous voulez placer sur vos pages Web. 2 Sur le panneau des projets, choisissez « Nouvelle à partir de la sélection galerie Web » dans le menu local Ajouter à la photothèque. Un nouvel album de type galerie Web sans titre apparaît dans le panneau des projets. L’Éditeur de pages Web apparaît à la place du Visualiseur. 3 Renommez l’album. Le nouvel album contient les images sélectionnées. Pour modifier les pages Web, utilisez les commandes de l’Éditeur de pages Web. Pour en savoir plus, voir la section suivante, « Commandes de Galerie Web dans l’Éditeur de pages Web ». L’Éditeur de pages Web s’affiche avec les images sélectionnées. Le nouvel album créé apparaît dans le panneau des projets.Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web 199 Commandes de Galerie Web dans l’Éditeur de pages Web Pour manipuler les pages et les images d’une galerie Web, les commandes ci-après sont disponibles.  Thème du site : déroulez cette liste pour choisir un thème, c’est-à-dire un modèle de page Web.  Panneau Pages de la galerie : cliquez ici pour afficher une page particulière de la galerie Web.  Panneau Images en détail : cliquez ici pour voir une version agrandie de l’image sélectionnée dans la galerie Web.  Menu local Métadonnées : utilisez ce menu pour choisir les métadonnées à indiquer pour chaque image sur la page Web.  Curseur de valeur Colonnes : utilisez cet outil pour indiquer le nombre de colonnes d’images souhaité sur la page.  Curseur de valeur Rangées : utilisez cet outil pour indiquer le nombre de lignes (ou rangées) d’images souhaité sur la page.  Menu local « Faire tenir les images dans » : choisissez une option correspondant à la façon dont vous voulez que les images apparaissent sur la page Web.  Curseur de valeur Largeur : précisez ici la largeur de chaque colonne d’images. Cliquez sur les flèches pour augmenter ou réduire la largeur, ou bien double-cliquez sur le champ numérique et tapez une nouvelle valeur. Menu local « Faire tenir les images dans » Curseur de valeur Colonnes Curseur de valeur Rangées Curseur de valeur Largeur Curseur de valeur Hauteur Panneau Images en détail Bouton Page suivante Bouton Page précédente Panneau Pages de la galerie Ici sont présentées vos images telles qu’elles apparaîtront sur cette page de la galerie Web. Bouton Exporter les pages Web Bouton Publier sur .Mac Menu local Métadonnées Bouton Thème du site200 Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web  Curseur de valeur Hauteur : précisez ici la hauteur de chaque ligne d’images. Cliquez sur les flèches pour augmenter ou réduire la hauteur, ou bien double-cliquez sur le champ numérique et tapez une nouvelle valeur.  Exporter les pages Web : cliquez sur ce bouton pour exporter vos pages Web.  Publier sur .Mac : cliquez sur ce bouton pour publier vos pages Web finalisées sur votre compte .Mac. Pour plus d’informations, voir « Publication de vos pages Web sur le Web » à la page 205.  Page précédente : cliquez sur ce bouton pour passer à la page Web précédente.  Page suivante : cliquez sur ce bouton pour passer à la page Web suivante. Création et manipulation de journaux Web Les journaux Web offrent une grande souplesse et vous permettent de disposer manuellement les images et le texte sur les pages Web. Création d’un journal Web Pour créer un journal Web, vous devez d’abord créer un album qui accueillera les images à présenter sur cette page. La manière la plus simple de procéder consiste à sélectionner les images que vous voulez voir apparaître dans votre journal Web et à créer un album. Aperture crée un album de type Journal Web contenant les images que vous avez sélectionnées, puis l’Éditeur de pages Web apparaît au-dessus du Navigateur. Le Navigateur affiche les images sélectionnées, que vous pouvez placer manuellement sur les pages Web. Pour créer un journal Web : 1 Dans le Navigateur, sélectionnez les images que vous voulez placer sur vos pages Web. 2 Sur le panneau des projets, choisissez « Nouveau journal Web à partir de la sélection » dans le menu local « Ajouter à la photothèque ». Un nouvel album de type journal Web sans titre apparaît dans le panneau des projets. L’Éditeur de pages Web apparaît à la place du Visualiseur. 3 Renommez l’album. Les images sélectionnées apparaissent dans le Navigateur, juste en dessous de l’Éditeur de pages Web. Vous pouvez alors ajouter manuellement des images à vos pages de journal Web. Pour modifier les pages Web, utilisez les commandes de l’Éditeur de pages Web. Pour en savoir plus, voir la section suivante, « Commandes de Journal Web dans l’Éditeur de pages Web ».Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web 201 Commandes de Journal Web dans l’Éditeur de pages Web Pour manipuler les pages et les images d’un journal Web, les commandes ci-après sont disponibles.  Thème du site : déroulez cette liste pour choisir un thème, c’est-à-dire un modèle de page Web.  Panneau Pages du journal : cliquez ici pour afficher une page particulière du journal Web.  Panneau Images en détail : cliquez ici pour voir une version agrandie de l’image sélectionnée dans la galerie Web.  Ajouter une page : cliquez ici pour ajouter une page à votre journal Web.  Supprimer la page : cliquez ici pour supprimer une page sélectionnée de votre journal Web.  Menu local Modèle de la page déroulez ce menu pour choisir un modèle, ou maquette, de page.  Menu local Action de la page : choisissez de quelle façon ajouter des pages à votre journal Web.  Menu local Métadonnées : utilisez ce menu pour choisir les métadonnées à indiquer pour chaque image sur la page Web.  Ajouter une zone de texte : cliquez ici pour ajouter une zone de texte en bas de la page Web sélectionnée.  Curseur de valeur Colonnes : utilisez cet outil pour indiquer le nombre de colonnes d’images souhaité sur la page.  Menu local « Faire tenir les images dans » : choisissez une option correspondant à la façon dont vous voulez que les images apparaissent sur la page Web. Bouton Exporter les pages Web Bouton Thème du site Menu local Métadonnées Panneau Images en détail Panneau Pages du journal Bouton Ajouter une page Menu local Action de la page Menu local Modèle de la page Curseur de valeur Largeur Curseur de valeur Hauteur Bouton Page suivante Bouton Page précédente Ici sont présentées vos images telles qu’elles apparaîtront sur cette page de la galerie Web. Menu local « Faire tenir les images dans » Curseur de valeur Colonnes Bouton Ajouter une zone de texte Bouton Publier sur .Mac Bouton Supprimer la page202 Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web  Curseur de valeur Largeur : indiquez ici la largeur des zones de photo de la page. Cliquez sur les flèches pour modifier ou réduire la largeur, ou bien double-cliquez sur le champ numérique et tapez une nouvelle valeur.  Curseur de valeur Hauteur : indiquez ici la hauteur des zones de photo de la page. Cliquez sur les flèches pour modifier ou réduire la hauteur, ou bien double-cliquez sur le champ numérique et tapez une nouvelle valeur.  Exporter les pages Web : cliquez sur ce bouton pour exporter vos pages Web.  Publier sur .Mac : cliquez sur ce bouton pour publier vos pages Web finalisées sur votre compte .Mac. Reportez-vous à la section “Publication de vos pages Web sur le Web”, à la page 205.  Page précédente : cliquez sur ce bouton pour passer à la page Web précédente.  Page suivante : cliquez sur ce bouton pour passer à la page Web suivante. Travail sur les pages d’un journal Web Vous pouvez ajouter des images, du texte et des titres à vos pages de journal Web ; vous pouvez également ajouter ou supprimer des pages à votre convenance. Pour ajouter des images à un journal Web : 1 Sélectionnez la page que vous voulez modifier dans l’Éditeur de pages Web. 2 Sélectionnez une image dans le Navigateur, puis faites-la glisser vers la page sélectionnée dans l’Éditeur de pages Web. L’image est ajoutée à la page Web. Pour ajouter du texte à une page de journal Web : 1 Sélectionnez la page que vous voulez modifier dans l’Éditeur de pages Web. 2 Cliquez sur le bouton « Ajouter une zone de texte ». 3 Tapez votre texte. Pour supprimer des images ou du texte d’une page de journal Web : m Dans l’Éditeur de pages Web, sélectionnez l’image ou le texte de la page Web concernée, puis cliquez sur le bouton Supprimer (orné d’un signe moins) de l’image ou du texte. Pour ajouter des pages à votre journal Web : m Dans l’Éditeur de pages Web, cliquez sur le bouton Ajouter une page (+). Pour supprimer des pages de votre journal Web : m Dans l’Éditeur de pages Web, sélectionnez la page que vous voulez supprimer, puis cliquez sur le bouton Supprimer la page (–).Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web 203 Consultation et navigation dans vos pages Web Lorsque vous travaillez sur vos pages Web, vous disposez de facilités pour les consulter et naviguer de page en page. Pour consulter une page Web donnée : m Utilisez la barre de défilement du panneau Pages de la galerie (s’il s’agit d’une galerie Web) ou Pages du journal (s’il s’agit d’un journal Web) pour localiser la page, puis cliquez sur cette dernière. Pour revenir à l’affichage normal de la page après avoir consulté une image agrandie : m Cliquez sur une page du panneau Pages de la galerie ou Pages du journal (selon le cas). Pour avoir une vue agrandie d’une page Web, procédez de l’une des façons suivantes : m Amenez le pointeur de la souris au-dessus de l’image, puis cliquez sur le bouton Détail (orné d’un flèche). m Cliquez sur l’image dans le panneau Images en détail. Modification de l’aspect de vos pages Web Aperture propose différents thèmes, ou maquettes, parmi lesquelles vous pouvez choisir pour vos pages Web. Le thème détermine l’aspect esthétique de base de la page. Pour changer le thème d’une page Web : 1 En haut de l’Éditeur de pages Web, cliquez sur le bouton Thème du site. 2 Dans la fenêtre « Choisir un thème Web », sélectionnez le thème voulu, puis cliquez sur Choisir. Vos pages Web s’affichent maintenant avec le nouveau thème choisi. Les deux types de pages Web (les galeries Web et les journaux Web) présentent des vignettes des photos. Ainsi, un internaute qui consulte votre page Web peut simplement cliquer sur une vignette pour obtenir une vue agrandie de l’image. Lorsque vous disposez de pages Web contenant vos images, vous pouvez aussi modifier l’ordre et l’aspect des images. Pour modifier l’ordre des images : m Dans l’Éditeur de pages Web, faites glisser les images aux emplacements voulus. Bouton Thème du site204 Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web Pour modifier le nombre de colonnes d’images sur la page : m Dans l’Éditeur de pages Web, procédez de l’une des manières suivantes :  Double-cliquez sur le nombre figurant dans le curseur de valeur Colonnes, puis tapez un autre nombre pour augmenter ou réduire le nombre de colonnes d’images affichées.  Cliquez sur la flèche gauche ou droite du curseur de valeur.  Faites glisser le pointeur vers la gauche ou la droite du curseur de valeur. Pour changer le nombre de rangées (ou lignes) d’images sur une page de galerie Web : m Dans l’Éditeur de pages Web, procédez de l’une des manières suivantes :  Double-cliquez sur le nombre figurant dans le curseur de valeur Rangées, puis tapez un autre nombre pour augmenter ou réduire le nombre de lignes d’images affichées.  Cliquez sur la flèche gauche ou droite du curseur de valeur.  Faites glisser le pointeur vers la gauche ou la droite du curseur de valeur. Pour modifier la taille des images affichées sur les pages Web : 1 Choisissez une option dans le menu local « Faire tenir les images dans ». 2 Augmentez ou réduisez la hauteur de l’image en pixels en procédant de l’une des manières suivantes : Flèches gauche et droite Curseur de valeur Colonnes Flèches gauche et droite Curseur de valeur Rangées Curseur de valeur Largeur Curseur de valeur Hauteur Choisissez dans ce menu local la façon dont vous voulez que les images soient placées sur les pages.Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web 205  Double-cliquez sur le nombre figurant dans le curseur de valeur Hauteur, puis tapez un nouveau nombre.  Cliquez sur la flèche gauche ou droite du curseur de valeur Hauteur.  Faites glisser le pointeur vers la gauche ou la droite du curseur de valeur. 3 Augmentez ou réduisez la largeur de l’image en pixels en procédant de l’une des manières suivantes :  Double-cliquez sur le nombre figurant dans le curseur de valeur Largeur, puis tapez un nouveau nombre.  Cliquez sur la flèche gauche ou droite du curseur de valeur Largeur.  Faites glisser le pointeur vers la gauche ou la droite du curseur de valeur. Publication de vos pages Web sur le Web Vous pouvez ensuite fort aisément publier votre galerie Web ou votre journal Web sur votre compte .Mac. Pour publier votre galerie Web ou votre journal Web sur votre compte .Mac : 1 Dans l’Éditeur de pages Web, cliquez sur Publier sur .Mac. 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, précisez les points suivants :  Publier l’album sous le nom : tapez le nom à donner à la galerie Web ou au journal Web.  Menu local Préréglage de l’image des vignettes : choisissez en quelle qualité vous voulez que les vignettes des images soient affichées.  Menu local Préréglage de l’image de détail : choisissez la qualité de l’image agrandie qui doit être affichée lorsqu’un internaute cliquez sur une vignette de la page. 3 Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur Publier. Lorsque vous publiez sur votre compte .Mac, l’adresse Web de votre nouvel album .Mac apparaît dans la zone de dialogue et le Navigateur Web. Vous pouvez sélectionner l’adresse et appuyer sur Commande + C pour la copier dans le Presse-papiers. Vous avez besoin de cette adresse pour associer la galerie ou le journal Web à votre page d’accueil .Mac. 4 Cliquez sur « Visualiser dans le Navigateur » pour afficher la nouvelle page Web. La nouvelle galerie Web ou le nouveau journal Web apparaît alors dans votre Navigateur Web.206 Chapitre 19 Création de journaux Web et de galeries Web Pour associer votre galerie Web ou votre journal Web à votre page d’accueil .Mac : 1 Accédez au site Web http://www.mac.com/fr, puis cliquez sur le lien HomePage en haut de l’écran. 2 Ouvrez une session si vous ne l’avez pas encore fait. 3 Créez une page de menu si vous n’en avez pas encore. 4 Dans la liste Pages, sélectionnez la page de menu, puis cliquez sur Modifier. La catégorie de page figure à droite de la sélection. 5 Dans la section « Modifier votre page », cliquez sur le bouton Ajouter (+) à côté d’un lien existant pour en ajouter un nouveau. Un nouveau lien vide est créé à droite du lien précédent. 6 Saisissez un titre et une brève description de la page, puis cliquez sur le bouton Modifier le lien. 7 Dans la section « Modifier vos liens », cliquez sur l’onglet Autres pages, collez le lien vers votre galerie Web ou votre journal Web dans le champ Adresse en appuyant sur Commande + V, puis cliquez sur Appliquer. 8 Lorsque vous êtes prêt à publier votre nouvelle page d’accueil, cliquez sur le bouton Publier en haut à droite de l’écran.20 207 20 Création de livres Avec Aperture, vous pouvez aisément créer des livres de vos images que vous pouvez ensuite imprimer en passant par un service d’impression proposé par Apple. Ce chapitre explique comment créer un livre, définir ses pages, y placer les images et faire ensuite appel à un service de tirage professionnel. Vue d’ensemble du processus de création d’un livre Aperture propose plusieurs options de création de livre à tirer pour répondre à diffé- rents types de besoin. Lorsque vous sélectionnez un album de type livre dans le panneau des projets, ou lorsque vous créez un nouvel album de type livre, c’est l’Éditeur de modèles de livres qui apparaît à la place du Visualiseur. Il vous permet de concevoir votre livre. Les livres sont fondés sur des modèles de pages et des thèmes qui présentent vos images de façon normalisée. Le thème que vous choisissez pour vos pages détermine le modèle de base de la page. Vous pouvez facilement et à tout moment ajouter des images à votre livre. Vous pouvez également déplacer et redimensionner les images ou encore ajouter du texte, que ce soit des légendes ou de courts récits. Placer des images sur les pages Ajouter du texte aux pages Ajouter ou supprimer des pages • Choisir un thème • Choisir une taille Créer un livre • Imprimer un brouillon • Apporter des corrections Vérifier le livre • Commander le livre chez Apple • Créer un PDF Imprimer le livre208 Chapitre 20 Création de livres Création d’un album de type livre Il existe deux grandes façons de créer un album de type livre :  Vous pouvez sélectionner un groupe d’images et créer un album de type livre qui contiendra ces images.  Vous pouvez créer un nouvel album de type livre vide, puis faire glisser ensuite des images du Navigateur vers cet album. Pour créer un album de type livre à partir d’une sélection d’images : 1 Sélectionnez les images que vous voulez placer dans le livre, puis procédez de l’une des manières suivantes ::  Choisissez Fichier > Nouveau à partir de la sélection > Livre.  Sur le panneau des projets, choisissez « Nouveau livre à partir de la sélection » dans le menu local « Ajouter à la photothèque ». 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, précisez les points suivants :  Liste Thème : sélectionnez un thème dans la liste pour en avoir un aperçu sur la droite.  Menu local Dimensions du livre : choisissez les dimensions physiques du livre. 3 Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur Choisir le thème. Un nouvel album de type livre sans titre apparaît dans le panneau des projets, contenant les images sélectionnées. L’Éditeur de modèles de livres apparaît à la place du Visualiseur. 4 Renommez l’album de type livre. Pour modifier l’album de type livre, utilisez les commandes de l’Éditeur de modèles de livres. Pour en savoir plus, voir la section suivante, « Commandes de l’Éditeur de modèles de livres » à la page 209. Pour créer un nouvel album de type livre vide : 1 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Fichier > Nouveau > Livre.  Sur le panneau des projets, choisissez Nouveau livre vide dans le menu local « Ajouter à la photothèque ». 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, précisez les points suivants :  Liste Thème : sélectionnez un thème dans la liste pour en avoir un aperçu sur la droite.  Menu local Dimensions du livre : choisissez les dimensions physiques du livre. 3 Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur Choisir le thème. Un nouvel album de type livre sans titre apparaît dans le panneau des projets. 4 Renommez l’album de type livre. 5 Pour ajouter des images à l’album vide, sélectionnez le projet contenant les images voulues sur le panneau des projets. Les images du projet apparaissent dans le Navigateur.Chapitre 20 Création de livres 209 6 Faites glisser les images du Navigateur vers l’album sur le panneau des projets. Pour modifier l’album de type livre, utilisez les commandes de l’Éditeur de modèles de livres. Pour en savoir plus, voir la section suivante, « Commandes de l’Éditeur de modèles de livres ». Commandes de l’Éditeur de modèles de livres L’Éditeur de modèles de livres est l’environnement dans lequel vous faites la mise en page de votre livre et y ajoutez des images et du texte. Les commandes suivantes y sont disponibles, vous permettant de modifier les livres. L’Éditeur de modèles de livres vous permet de concevoir votre livre. Bouton Thème Bouton Modifier la mise en page Bouton Modifier le contenu Panneau Pages Menu local Ajouter des pages Menu local Définir la page patron Menu local Action de livre Bouton Supprimer les pages210 Chapitre 20 Création de livres  Thème : cliquez ici pour choisir un thème à appliquer aux pages de votre livre.  Modifier le contenu : cliquez ici pour modifier le texte de vos pages.  Modifier la mise en page : cliquez ici pour modifier la disposition des éléments sur une page. Vous avez ensuite la possibilité de sélectionner du texte, des métadonnées et des zones de photo sur la page, puis de les déplacer et de les redimensionner à volonté.  Panneau Pages : cliquez ici pour voir individuellement une page du livre.  Menu local Ajouter des pages : choisissez dans ce menu local une option pour ajouter une ou plusieurs pages au livre.  Supprimer les pages : cliquez ici pour supprimer la ou les pages sélectionnées de votre livre.  Menu local Définir la page patron : choisissez la page de maquette que vous voulez appliquer à une page sélectionnée.  Menu local Action de livre : choisissez des options de redisposition des images dans le livre, d’ajout d’un index et de numéros de pages, ou bien créez ou modifiez vos textes, métadonnées et zones de photo.  Menu local Style de texte : choisissez le style de texte voulu pour la zone de texte sélectionnée.  Menu local Format des métadonnées : choisissez le type de métadonnées que vous voulez afficher avec vos images.  Menu local Filtre de la photo : choisissez d’appliquer divers filtres à une image pour changer son aspect.  Ajouter une zone de texte : cliquez ici pour ajouter une zone de texte à la page.  Ajouter une zone de métadonnées : cliquez ici pour ajouter une zone de métadonnées à la page. Menu local Filtre de la photo Menu local Format des métadonnées Menu local Style de texte Bouton Ajouter une zone de texte Bouton Reculer d’un plan Bouton Avancer d’un plan Bouton Ajouter une zone de photo Bouton Ajouter une zone de métadonnéesChapitre 20 Création de livres 211  Ajouter une zone de photo : cliquez ici pour ajouter une zone de photo à la page, qui pourra accueillir une image.  Reculer d’un plan : cliquez ici pour déplacer un objet sélectionné vers l’arrière par rapport aux différentes couches de texte et de zones d’image superposées.  Avancer d’un plan : cliquez ici pour déplacer un objet sélectionné vers l’avant par rapport aux différentes couches de texte et de zones d’image superposées.  Ajuster : cliquez ici pour adapter la taille des pages à celle du Visualiseur.  Taille réelle : cliquez ici pour voir la page sélectionnée à sa taille réelle.  Curseur Taille de l’affichage : faites glisser ce curseur pour augmenter ou réduire la taille de la page dans le Visualiseur.  Relié, grand : cliquez sur ce bouton pour que le format de votre livre corresponde à un grand livre relié.  Broché, grand : cliquez sur ce bouton pour que le format de votre livre corresponde à un grand livre broché.  Afficher des pleines pages : cliquez sur ce bouton pour afficher deux pages côte à côte dans le Visualiseur.  Afficher des pages seules : cliquez sur ce bouton pour n’afficher qu’une page à la fois. Curseur Taille de l’affichage Bouton Ajuster Bouton Taille réelle Bouton Relié, grand Bouton Afficher des pleines pages Bouton Afficher des pages seules Bouton Broché, grand Bouton Imprimer Bouton Page précédente Bouton Page suivante Bouton Acheter le livre212 Chapitre 20 Création de livres  Imprimer : cliquez sur ce bouton pour imprimer de pages du livre sur votre imprimante.  Acheter le livre : cliquez sur ce bouton pour commander une impression de votre livre au fournisseur d’Apple délégué aux impressions.  Page précédente : cliquez sur ce bouton pour voir la page précédente de votre livre.  Page suivante : cliquez sur ce bouton pour voir la page suivante de votre livre. Disposition des images dans un livre Vous pouvez demander à Aperture de disposer automatiquement les images dans le livre. Aperture crée alors autant de pages que nécessaire en utilisant le thème sélectionné, puis les emplit de vos images. Vous pouvez également disposer les images une par une manuellement dans le livre. Pour qu’Aperture dispose automatiquement les images : m Dans l’Éditeur de modèles de livres, choisissez « Formater automatiquement les images non placées » dans le menu local Action de livre. Pour ajouter des images au livre une par une : 1 Dans l’Éditeur de modèles de livres, cliquez sur le bouton Modifier le contenu, s’il n’est pas déjà sélectionné. 2 Faites glisser une image du Navigateur vers l’Éditeur de modèles de livres et placez-la dans une zone de photo de la page. Ajout de pages à un livre Lorsque vous travaillez sur un livre, vous pouvez ajouter des pages une par une, soit à la fin du livre, soit entre deux pages données. Pour ajouter une seule page à votre livre : 1 Dans le panneau Pages, sélectionnez une page à l’endroit où vous souhaitez faire apparaître la nouvelle page. 2 Choisissez « Ajouter une nouvelle page » dans le menu local Ajouter des pages. La nouvelle page apparaît dans le panneau Pages après la page sélectionnée. 3 La page que vous avez ajoutée étant sélectionnée dans le panneau des pages, choisissez une page patron dans le menu local « Définir la page patron ». À la nouvelle page est maintenant appliquée la page patron sélectionnée. Bouton Modifier le contenuChapitre 20 Création de livres 213 Suppression de pages d’un livre Si vous décidez que vous ne voulez plus faire figurer une page donnée dans votre livre, vous pouvez l’en supprimer. Lorsque vous supprimez une page, son contenu disparaît du livre, mais les images concernées figurent toujours dans le Navigateur. Pour supprimer une page de votre livre : 1 Sélectionnez la page que vous voulez supprimer dans le panneau des pages. 2 Cliquez sur le bouton Supprimer les pages, puis répondez à la demande de confirmation de suppression. Redimensionnement et alignement des images sur une page Lorsque vous ajoutez des images à une page, que ce soit manuellement ou automatiquement, vous pouvez les y faire figurer à leur taille actuelle ou demander à Aperture d’adapter la taille de l’image pour qu’elle remplisse son cadre. Vous pouvez aussi modifier l’alignement de l’image dans son cadre, l’y centrer ou l’aligner à droite ou à gauche. Pour adapter une image à la taille du cadre : m Sélectionnez l’image sur la page, choisissez « Alignement de la zone de photo » dans le menu local Action de livre, puis choisissez Remplir dans le sous-menu. Pour définir l’alignement de l’image dans le cadre : m Sélectionnez l’image sur la page, choisissez « Alignement de la zone de photo » dans le menu local Action de livre, puis choisissez une option d’alignement dans le sous-menu. Ajout de texte sur les pages Vous pouvez vouloir ajouter des légendes ou des textes narratifs sur toutes les pages de votre livre ou sur certaines d’entre elles seulement. Il suffit pour cela d’utiliser les zones de texte et de les dimensionner selon la quantité de texte voulue. Pour ajouter une zone de texte à une page : 1 Dans le panneau des pages, sélectionnez la page à laquelle vous souhaitez ajouter du texte. 2 Cliquez sur le bouton « Modifier la mise en page ». Cliquez sur le bouton « Modifier la mise en page » pour ajouter ou déplacer une zone de texte sur la page.214 Chapitre 20 Création de livres 3 Cliquez sur le bouton « Ajouter une zone de texte ». Une nouvelle zone de texte apparaît sur la page. 4 Faites glisser la nouvelle zone de texte à l’emplacement voulu. Vous pouvez redimensionner une zone de texte en faisant glisser ses poignées de redimensionnement. 5 Cliquez sur le bouton Modifier le contenu, puis tapez votre texte dans la zone de texte. Changement de thème Vous choisissez un thème au moment où vous créez un album de type livre, mais vous pouvez parfaitement en changer ultérieurement. Lorsque vous choisissez un thème, l’Éditeur de modèles de livres vous propose un ensemble de pages patrons conçues par des professionnels et qui déterminent comment se mélangent le texte et les images sur la page. Vous pouvez, par exemple, choisir parmi les pages patrons de couverture, de page de texte et de pages avec différentes répartitions d’images et de texte. Comme vous vous en rendrez compte, les pages patrons offrent un moyen rapide et pratique de mettre en page un livre. Pour choisir un nouveau thème à appliquer à votre livre : 1 Dans l’Éditeur de modèles de livres, cliquez sur le bouton Thème. Une zone de dialogue apparaît pour vous prévenir que vous risquez de perdre des textes lors d’un changement de thème. Bouton Ajouter une zone de texte Cliquez sur le bouton Modifier le contenu pour taper du texte dans la zone de texte. Avertissement : il est possible que des textes soient perdus lorsque vous changez de thème. Si vous changez de thème pour un livre, veillez à d’abord copier les textes saisis et à les copier dans un autre document à titre de sauvegarde. Bouton ThèmeChapitre 20 Création de livres 215 2 Cliquez sur OK. 3 Dans la zone de dialogue Thème, sélectionnez le thème voulu. 4 Cliquez sur Choisir le thème Une fois le nouveau thème sélectionné, Aperture met à jour toutes les pages du livre en leur appliquant le nouveau thème. Commande de l’impression du livre Une fois que vous avez terminé la mise en page de votre livre, vous pouvez en commander l’impression. Important : avant de commander l’impression professionnelle de votre livre, il est recommandé d’en imprimer un exemplaire chez vous pour contrôler que toutes les pages sont bien telles que vous les voulez. Pour commander l’impression professionnelle de votre livre d’images : m Dans l’Éditeur de modèles de livres, cliquez sur le bouton Acheter le livre, puis suivez les instructions affichées à l’écran.21 217 21 Sauvegarde de vos images Pour protéger vos photographies, il est important de mettre en place un système de sauvegarde fiable et d’effectuer les sauvegardes régulièrement. Ce chapitre explique comment sauvegarder votre photothèque dans une « banque » située sur un disque dur externe. Il explique aussi comment supprimer une banque pour libérer de l’espace disque et comment restaurer la photothèque à partir de la banque. Vue d’ensemble de la sauvegarde de vos fichiers Après avoir importé vos images dans Aperture et les avoir supprimées des cartes mémoires de votre appareil photo numérique, les seuls exemplaires des fichiers numé- riques originaux des images sont ceux qui sont sur votre disque dur. Ces images numé- riques enregistrées sur votre disque dur ou sur un autre support peuvent être aisément dupliquées et conservées en lieu sûr. Faire des copies de sauvegarde, c’est s’assurer de pouvoir restaurer les fichiers sans problème au cas où un incident imprévu entraînerait la perte des fichiers. Lorsque vous sauvegardez vos images à l’aide d’Aperture, c’est une copie complète de la Photothèque qui est réalisée. Les sauvegardes ne sont pas cumulatives ; en d’autres termes, la dernière sauvegarde correspond à la dernière copie complète de votre photothè- que. Si vous supprimez des fichiers de la photothèque, ces fichiers seront également supprimés de la banque lors de la prochaine mise à jour. Il est toujours préférable de sauvegarder votre photothèque, ou votre portefeuille d’images et de projets, sur un disque dur externe. Il peut être souhaitable de garder une sauvegarde complète sur place et une seconde sur un autre site. Si vous prenez l’habitude de sauvegarder régulièrement, il y a très peu de risque que vous perdiez définitivement une partie de votre travail.218 Chapitre 21 Sauvegarde de vos images Vous pouvez demander à Aperture de sauvegarder des copies de la Photothèque dans une zone de stockage appelée dans cette application une banque. Par sécurité et redondance, une banque doit être stockée sur un disque dur externe, par exemple un disque FireWire. Aperture vous laisse créer autant de banques que vous le jugez nécessaire. Vous pouvez, par exemple, vouloir créer une banque sur un disque externe pour les sauvegardes quotidiennes de tout votre système, et une seconde banque sur un autre disque dur que vous conservez ailleurs. À mesure que vous ajoutez des photos à votre photothèque et créez de nouveaux projets, Aperture garde automatiquement la trace des fichiers sauvegardés dans votre banque et de ceux qui ne le sont pas. Toutes les images des fichiers originaux gérés et leurs copies de travail ainsi que les métadonnées, les aperçus et les données des réglages associés à vos images, sont sauvegardés dans la banque. Il en va de même pour les copies de travail, les aperçus et les métadonnées associés aux fichiers originaux d’images référencées. Les fichiers originaux d’images référencées ne sont cependant pas sauvegardés dans la banque avec la photothèque. Important : les images référencées ne sont pas sauvegardées dans la banque avec la photothèque. Leurs fichiers numériques originaux étant stockés en dehors de la photothèque, il en tient à vous de gérer leur sauvegarde et archivage. Bien qu’elles soient rares, les pannes ou autres imprévus matériels peuvent parfois affecter votre ordinateur. Et à intervalle régulier, vous changerez sans doute de matériel et vous devrez transférer votre portefeuille photographique sur un nouveau système. Grâce à Aperture, vous pouvez aisément restaurer l’intégralité de la photothèque Aperture à partir de vos disques de sauvegarde. Pour en savoir plus sur la restauration des images et des projets, voir « Restauration de votre système Aperture » à la page 223. Bureau Emplacement à distance Photothèque Aperture (disque interne) Banque (disque externe) Banque (gardée hors-site et régulièrement mise à jour)Chapitre 21 Sauvegarde de vos images 219 Les commandes du panneau des banques Il faut utiliser le panneau des banques, en bas du panneau des projets, pour définir l’emplacement de vos banques et contrôler leur état. Pour afficher le panneau des banques : m Cliquez sur le bouton Panneau des banques. Vous allez utiliser plusieurs commandes lors de la sauvegarde et éventuellement de la restauration de vos banques.  Triangle d’affichage : cliquez ici pour voir le disque dur auquel est affecté cette banque.  Bouton État de la banque : cliquez sur ce bouton pour mettre à jour une banque. La couleur du bouton État de la banque informe sur l’état de celle-ci :  Noir : la banque contient la sauvegarde de la Photothèque dans son état actuel.  Jaune : tous les fichiers de la photothèque sont bien sauvegardés, mais au moins une copie de travail a été modifiée (par un réglage, par exemple) et elle n’est pas encore sauvegardée. Vous avez intérêt à mettre à jour la banque pour que l’inté- gralité de votre travail soit protégée.  Rouge: au moins un fichier de la photothèque n’est pas sauvegardé. La banque doit être mise à jour pour que vous soyez protégé contre la perte de fichiers originaux.  Bouton Mettre à jour toutes les banques : cliquez sur ce bouton pour mettre à jour en une seule fois toutes les banques qui sont en ligne.  Bouton Panneau des banques : cliquez sur ce bouton pour afficher ou masquer le panneau des banques.  Menu local Action de la banque : ce menu vous permet d’ajouter et de supprimer des banques, ou encore de mettre une banque à jour. Triangle d’affichage Bouton État de la banque Menu local d’Action de la banque Bouton Mettre à jour toutes les banques Bouton Panneau des banques220 Chapitre 21 Sauvegarde de vos images  Indicateur d’espace disque : Aperture assure le suivi de l’espace disponible sur le disque dur utilisé par une banque. Des barres en couleurs indiquent l’espace utilisé par la banque, l’espace libre et l’espace utilisé par d’autres fichiers que ceux gérés par Aperture. Création d’une banque Vous pouvez créer une banque et lui affecter un disque dur grâce au menu local « Action de la banque ». Une fois que vous avez affecté un disque à la banque, Aperture se sert de cette banque pour sauvegarder l’intégralité de votre photothèque. Vous pouvez créer d’autres banques et leur affecter un disque dur ; chacun d’eux accueillera une sauvegarde complète de la photothèque. Pour créer une nouvelle banque : 1 Dans le menu local Action de la banque, choisissez Ajouter une banque. 2 Dans la zone de dialogue Ajouter une banque, paramétrez les options suivantes, puis cliquez sur Ajouter.  Tapez le nom à donner à la banque.  Indiquez où la banque doit être stocké dans le menu local Emplacement. 3 Répétez les étapes 1 et 2 pour créer d’autres banques. Important : pour garantir la préservation de vos images, veillez à affecter un disque du externe distinct à chaque banque. Espace utilisé par des fichiers non gérés par Aperture Espace non utilisé dans la banque La barre colorée indique l’espace utilisé par la banque. Menu local d’Action de la banque Bouton Panneau des banquesChapitre 21 Sauvegarde de vos images 221 Pour voir le disque dur affecté à une banque : m Dans le panneau des banques, cliquez sur le triangle d’affichage situé à côté du nom de la banque. Vous pouvez aisément visualiser le volume d’espace restant disponible pour la banque à côté de son nom. Veillez à affecter suffisamment d’espace disque à la banque pour qu’une sauvegarde complète de la Photothèque soit possible et pour lui laisser la possibilité de grossir à mesure que vous importez de nouvelles photos. Mise à jour des banques Vous pouvez demander à tout moment à Aperture de mettre à jour vos banques. La couleur du bouton d’état de chaque banque vous indique s’il doit être mis à jour ou non. Vous pouvez demander à ce qu’Aperture mette à jour une banque spécifique ou toutes les banques à la fois. Pour mettre à jour toutes les banques connectées : 1 Dans le panneau des banques, cliquez sur le bouton « Mettre à jour le banque ». 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît alors, cliquez sur « Mettre à jour toutes les banques ». Pour mettre à jour une banque spécifique : 1 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Cliquez sur le bouton État de la banque, à côté de son nom.  Sélectionnez la banque que vous voulez mettre à jour, puis choisissez Mettre à jour la banque, dans le menu local Action de la banque. 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît alors, cliquez sur « Mettre à jour la banque ». Si vous conservez une sauvegarde de votre système sur un disque dur hors site, vous devez la rapatrier de temps en temps pour mettre à jour cette sauvegarde. Aperture mémorise les disques durs déconnectés de leur banque. Lorsque vous reconnectez un disque dur, Aperture le détecte automatiquement, reconnaît à quelle banque il est affecté et reconnecte la banque en question. Un message s’affiche pour vous demander si vous voulez que le disque dur soit mis à jour en fonction du contenu le plus récent de la photothèque. Cliquez sur le triangle d’affichage pour voir quel disque dur est affecté à la banque.222 Chapitre 21 Sauvegarde de vos images Pour mettre à jour la banque sur un disque dur externe : 1 Connectez le disque dur à l’ordinateur. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Cliquez sur le bouton État de la banque, à côté de son nom.  Sélectionnez la banque, puis choisissez Mettre à jour la banque, dans le menu local Action de la banque. 3 Dans la zone de dialogue qui apparaît alors, cliquez sur « Mettre à jour la banque ». Important : veillez à mettre à jour régulièrement vos banques hors site afin d’éviter les pertes potentielles. Retrait d’un disque dur de votre système Dans le cadre d’une procédure de routine, vous pouvez retirer un disque dur de sauvegarde de votre installation Aperture pour l’apporter sur un site sécurisé. Lorsque vous débranchez un disque dur de votre ordinateur, Aperture met la banque associée hors ligne. Lorsque vous rebranchez le disque dur, Aperture le détecte automatiquement et le reconnecte à la banque correspondante. Pour retirer un disque dur connecté à votre installation Aperture, procédez de l’une des manières suivantes : m Cliquez sur le triangle d’affichage situé à côté du nom de la banque pour afficher le nom du disque dur qui lui est affecté, puis cliquez sur le bouton d’éjection situé à côté du nom de ce disque. m Dans le Finder, faites glisser l’icône du disque dur vers la Corbeille, ou bien sélectionnez le disque dans la barre latérale et cliquez sur le bouton d’éjection. Suppression définitive d’une banque Vous pouvez supprimer une banque et toutes les images qui s’y trouvent lorsque vous devez reconfigurer votre système de sauvegarde. C’est une opération utile lorsque la banque n’est pas loin d’atteindre la capacité maximale du disque dur qui lui est affecté. Pour supprimer définitivement une banque : 1 Dans le panneau des banques, sélectionnez la banque que vous voulez supprimer. 2 Dans le menu local Action de la banque, choisissez Retirer la banque. Une zone de dialogue s’affiche pour vous demander de confirmer la suppression de la banque.Chapitre 21 Sauvegarde de vos images 223 3 Cliquez sur l’un des boutons suivants :  Retirer la banque : lorsque vous cliquez sur ce bouton, Aperture arrête la gestion de la banque, mais les fichiers de la banque demeurent sur le disque dur.  Retirer et supprimer : lorsque vous cliquez sur ce bouton, non seulement Aperture arrête de gérer la banque, mais il supprime également les fichiers de la banque du disque dur. Restauration de votre système Aperture Si vous achetez un ordinateur, ou si vous utilisez un autre système situé ailleurs, et souhaitez accéder à la photothèque d’Aperture, vous pouvez y installer Aperture puis y transférer la photothèque à partir de votre banque (placée sur votre disque de sauvegarde). Si d’aventure vous subissez une panne d’équipement ou un autre événement imprévisible, par exemple un incendie ou un désastre dû à une catastrophe naturelle, vous pourrez aisément restaurer toute la photothèque sur le nouvel ordinateur. Pour restaurer l’intégralité de la Photothèque depuis un disque de sauvegarde externe : 1 Raccordez le disque dur contenant la banque la plus à jour à votre ordinateur et ouvrez Aperture. 2 Choisissez Fichier > Banque > Restaurer la photothèque. La zone de dialogue Restaurer la photothèque apparaît. 3 Choisissez « Sélectionner la banque source » dans le menu local Banque source. 4 Retrouvez la banque à partir de laquelle vous voulez effectuer la restauration, puis cliquez sur Sélectionner. 5 Choisissez « Sélectionner la destination » dans le menu local « Destination de la photothèque ». 6 Naviguez jusqu’à l’emplacement où vous voulez placer la photothèque, puis cliquez sur Sélectionner. 7 Cliquez sur Restaurer, puis cliquez de nouveau sur Restaurer. 225 Annexe Références Vietnam Photographie de William McLeod Copyright 2005 william mercer mcLeod http://www.williammercermcleod.com Antarctique Photographie de Norbert Wu Copyright 2005 Norbert Wu http://www.norbertwu.com Amanda, mannequin Photographie de Matthew Birdsell Copyright 2005 Matthew Birdsell http://www.matthewbirdsell.com 227 Index Index Par quatre - Rapide ou Lent, réglages 172 100%, affichage 181 5 étoiles (classement) 34 A abaissement d’un classement 34, 103, 123, 126 abaissement d’une image dans une pile 82, 106, 117 Abaisser, bouton 106 Abaisser le classement, bouton 34, 103, 123 achat d’un livre 212, 215 Acheter le livre, bouton 212, 215 Action de la banque, menu local 220 Action de la palette de requête, menu 150 Action de livre, menu local 210 Action de projet, menu local 31 adaptateur (carte graphique) 24 affichage barre d’outils 36, 105 barre des commandes 33 commandes d’ajustement 168 commandes de mots-clés 137 contenu d’un album intelligent 163 éléments de l’interface utilisateur 45 fichiers numériques originaux 107 images dans le Navigateur 72 images en pleine résolution 92 images se chevauchant sur la table lumineuse 180 images sur la pellicule 104 informations sur une banque 221, 222 Inspecteur des ajustements 39, 41 métadonnées 79, 96 mode Plein écran 44, 99 mots-clés 144–147 pages Web 203 palette de mots-clés 131, 132, 133, 134, 135 palette de requête 44 panneau d’importation 42 panneau des banques 43 panneau des projets 31 pellicule 105 préréglages d’exportation 193 projets favoris 52 affichage d’informations prédéfinies 96 affichage en taille réelle 211 Afficher des pages seules, bouton 211 Afficher des pleines pages, bouton 211 Afficher l’image originale, bouton 34, 107 Afficher la liste des images référencées 85 Afficher les commandes de mots-clés, commande 137 Afficher les images non placées, bouton 178 Afficher les marques de rognage 185 Afficher toutes les images, bouton 178 agrandir images avec la loupe 91 Agrandir/réduire à 100 %, commande 181 Agrandir le visualiseur, mise en page 47 agrandissement d’images 33, 104 agrandissement des pages 211 ajout d’un index à un livre 210 Ajouter à la photothèque, menu local 31 Ajouter aux favoris, commande 52 Ajouter des pages, menu local 210 Ajouter un bloc de texte, bouton 202 Ajouter une banque, zone de dialogue 220 Ajouter une nouvelle page, commande 212 Ajouter une page, bouton 202 Ajouter une zone de métadonnées, bouton 210 Ajouter une zone de photo, bouton 211 Ajouter une zone de texte, bouton 210, 214 Ajouter un filtre, menu local 150, 155 Ajouter un mot-clé, bouton 131, 134 Ajouter un mot-clé, champ 35, 137 Ajouter un mot-clé subordonné, bouton 131, 135 ajustement de la netteté des contours 168 ajustement des couleurs 168 ajustement des tons sombres 168 ajustement Mélangeur monochrome 168 ajustements Corriger 38, 107, 168 ajustements d’exposition 168 ajustements d’image affichage des commandes 168 application 12 boutons et outils 38 copie 38, 107228 Index et copies de travail 14 différents types 168 et flux de production 12 Inspecteur des ajustements 39 modification d’ajustements antérieurs 40 palette d’ajustements 109 palettes d’outils 110 vue d’ensemble 167 ajustements de la balance des blancs 168 ajustements des niveaux 168 ajustements des tons clairs 168 ajustements dus à la saleté 168 ajustements et rognage 38, 107, 168 ajustements Retoucher 38, 107, 168 ajustements yeux rouges 168 Ajuster, bouton 211 Ajuster à tous les éléments, bouton 181 albums albums de type Livre 208 albums intelligents 163–166 copie ou déplacement de copies de travail dans les albums 83 création 36, 150 définition 13 de type Table lumineuse Voir Table lumineuse enregistrement des résultats d’une recherche 160 galeries Web 198 importation de dossiers d’images sous forme de 66 importation des photothèques iPhoto 67 journaux Web 200 sélection d’une meilleure image 106 suppression 54 suppression des images 53 types et fonctions 16–17 albums de type galerie Web intelligente 160 albums de type livre enregistrement des résultats d’une recherche 160 albums de type Table lumineuse création 36, 176 albums de type table lumineuse enregistrement des résultats d’une recherche 160 Albums intelligents création 36, 150, 164 définition 16 enregistrement des résultats d’une recherche 160 et flux de production 12 suppression 166 vue d’ensemble 163–164 albums livres création 36, 208 albums type galeries Web 36 Alignement de la zone de photo, commande 213 alignement des images sur les pages d’un livre 213 sur une table lumineuse 179 Alterner, option (écrans multiples) 94 amélioration d’un classement 34, 103, 123, 126 annulation d’erreurs 48 annulation d’une pile d’images 119 appareil photo. Voir appareil photo numérique appareil photo numérique raccordement à un ordinateur 21 vitesse d’obturation et réglages 40 appareils photo importation d’images à partir d’ 57, 61 importation d’images sélectionnées 60 appareils photo numériques importation de fichiers 57 Appliquer, bouton 143 Appliquer, outil 38, 107, 144 arrêt d’un diaporama 173 association aux pages d’accueil 206 attribution de nom fichiers 56 projets 50 Augmenter la sélection, commande 76 Augmenter le diamètre, commande 92 Avancer d’un plan, bouton 211 B banques banque source 223 création 220 définition 13, 19 état 43, 219 identification des disques durs affectés 221 mise à jour 221 panneau des banques 42 restauration de photothèque 223 restauration des images 218 sauvegarde des photothèques 218 suppression des images 222 verrouillage et déverrouillage 222 barre d’outils mode Plein écran 100, 105 personnaliser 46 barre de défilement 72, 102 barre des commandes 33 bouton d’éjection 222 bouton Présentation par liste 71, 147 boutons 35–38, 46 boutons de classement 34, 103 boutons de disposition 38 boutons de mots-clés 137 boutons de navigation 35 boutons de projet 36 boutons de rotation 103 Bouton Verrouiller 131 Broché, grand, bouton 211 bruit numérique, réduction 168Index 229 Bureau étendu 26 C câbles 22 câbles FireWire 22 câbles USB 22 cacher Loupe, outil 92 Calendrier, options de recherche 154 canal bleu 168 canal rouge 168 canal vert 168 canaux ajustements 168 carte graphique 24 Case à cocher Images référencées par carte d’identification 84 chaîne de disques 28 Champ de recherche 72, 102, 131, 150 chargement d’images et flux de production 11 chevauchement d’images et de la pellicule 105 sur les pages d’un livre 211 chevauchement des images sur une Table lumineuse 180 chevauchement de texte sur les pages d’un livre 211 Choisir la meilleure, commande 117 cinq étoiles (classement) 34 Classement, menu local 153 classement des images attribution d’un classement 123 boutons 34 comparaison des images 125 raccourcis clavier 126, 127 recherche d’images selon le classement 152 tri des images classées 124 vue d’ensemble 121 classements superposés 122 Cliquez 81 Colonnes, curseur de valeur 204 colonnes d’images sur une page Web 204 ColorSync, profils 184, 189 commande d’un livre imprimé 215 commandes d’ajustement affichage 168 commandes de mots-clés 35, 137–138 comparaison d’images 88, 90, 125 Compensation du point noir, réglage 184 comptes .Mac 207 association de pages Web aux pages d’accueil 206 configuration d’un système 21–28 configuration de l’espace de travail 45–47 configuration de systèmes 11 configuration système 11, 21–28 consultation des mots-clés 133 contour blanc 125 contour orange 125 contours des images 125 contraste 168 Contrôle + clic 48 contrôle d’un livre avant impression 215 copie de mots-clés 142–144 des ajustements d’image 38, 107 fichiers numériques originaux 190 images 83 métadonnées 38 copies à imprimer 184 copies de travail et albums 16 copie ou déplacement dans d’autres albums 83 copies de travail à réglages différenciés 81 création 80–82, 106 création à l’importation 55 définition 13, 14 duplication 106 élévation ou abaissement dans une pile 82 exportation 191 numéros 40 outils 37 et projets 15 renommer 75 suppression 53 copyright métadonnées 56 Corriger, outil 38, 107 couches d’images et de textes sur les pages d’un livre 211 courrier électronique, bouton 37 critères de recherche albums intelligents 166 combinaison 158, 159 filtrage 150 satisfaire 150 curseur de redimensionnement des vignettes 72, 102 D date dans les métadonnées 40 dates date de création 155 et noms de fichiers 56 recherche d’images par date 154 dates de création 155 déconnexion de disque dur 222 Découvrir, bouton 181230 Index Défaire la pile, commande 119 Définir l’élément de comparaison, commande 90, 125 Définir la page patron, menu local 210, 212 déplacement d’images dans d’autres projets ou albums 83 éléments vers la Corbeille 53 images sur une table lumineuse 178 panoramique sur une image 93 pellicule 105 destinations d’une restauration 223 Détail, panneau 203 Détecter les moniteurs, bouton 26 déverrouillage de banques 222 diaporama, bouton 37 diaporama manuel 172 diaporamas changement d’images 173 raccourcis clavier 173 vue d’ensemble 171–173 diaporamas prédéfinis 172 Dimensions du livre, menu local 208 dimensions en pixels de l’original 158 Diminuer le diamètre, commande 92 Disposition, bouton 26 disposition des images sur une table lumineuse 180 dispositions configurations de l’espace de travail 47 disque de démarrage 28 disques durs banques 19, 220 disques de démarrage 28 disques FireWire externes 28 importation d’images 62 disques durs externes banques 19, 220 déconnexion 222 espace libre 220 identification 221 restauration 223 sauvegarde 218 stockage hors site 221 disques durs hors ligne 222 disques FireWire externes 28 Dissolution lente, réglage 172 division de pile 118 données concernant les droits d’auteur 40 données EXIF affichage 40, 79 date de prise de vue 154 exportation 189 recherche d’images par données EXIF 157 données IPTC affichage 40, 79 exportation 189 exportation de mots-clés 129 nombre de caractères 129 recherche d’images par les données IPTC 156 dossiers albums intelligents 163 définition 13, 17 importation 65 importation d’images provenant de dossiers 63 suppression 54 double écran 23–27 double page affichée 211 Dupliquer la copie de travail, bouton 37, 81, 106 E écrans mode Bureau étendu ou mode Recopie vidéo 26 écrans multiples 23–27 écran vierge 94 Éditeur de modèles de livres 209–212, 214 Éditeur de pages Web 198, 200, 202, 205 éjection disques durs 222 élévation d’une image dans une pile 82, 106, 117 Élever, bouton 106 élimination banques 222 Empilement automatique, palette 115 Empiler, commande 116 Empiler automatiquement, commande 115 emplacements des banques 220 de restauration 223 En longueur, option (écrans multiples) 94 enregistrement d’un livre au format PDF 187 résultats de la recherche 160 Enregistrer comme PDF, bouton 187 Ensembles de boutons, fenêtre 140 envoi des pages Web sur le Web 205 erreurs, annulation 48 espace de stockage sur les disques externes 220 espace de travail boutons de disposition 38 configuration et personnalisation 45–47 État de la banque, bouton 221, 222 État de la banque, boutons 43 état du fichier 158 étoiles (classement) 122 Éviter, commande 105 exportation copies de travail 191 de mots-clés au format IPTC 129 fichier PDF 187 fichiers numériques originaux 190 fichier XMP séparé 191 filigranes 194Index 231 préréglages d’exportation 192, 193 projets 68 vue d’ensemble 189 Exportation d’image, commande 193 Exporter, zone de dialogue 190 exposition (métadonnées) 40 Extraire l’élément, commande 118 F faire glisser des dossiers dans des projets 66 des fichiers dans des projets 64 des images dans des livres 212 des images dans des piles 118 des images dans des projets 83 des mots-clés à affecter 131 images dans le Navigateur 77 images vers une table lumineuse 177, 178 panorama sur une image 93 Faire pivoter vers la gauche et Faire pivoter vers la droite, boutons 34, 103 Faire pivoter vers la gauche et Faire pivoter vers la droite, outils 38, 107 Fermer, bouton 131, 150 Fermer toutes les piles, bouton 106 fermeture piles 116 projets 50 fichiers taille indiquée dans l’Inspecteur des métadonnées 40 fichiers GIF 56, 83 fichiers JPEG 56, 83, 189 fichiers numériques originaux 14 fichiers numériques originaux affichage 107 affichage des originaux 34 copie de copies de travail 80 copie ou déplacement dans d’autres projets 83 définition 13, 14 exportation 190 importation dans des projets 55 et projets 15 sauvegarde 217 suppression 53 fichiers originaux. Voir fichiers numériques originaux Fichiers PDF 187 fichiers Photoshop (PSD) 56, 83, 189 fichiers PNG 14, 56, 83, 189 fichiers PSD 56, 83, 189 fichiers RAW 57, 83 fichiers numériques originaux 14 fichiers TIFF 14, 57, 83, 189 filigranes exportation d’images avec 189 filigrane sur les images 195 filtrage des critères de recherche 150 filtrage des images d’un livre 210 Filtre de la photo, menu local 210 flash (métadonnées) 40 flux de production de la photographie numérique 9–12 Fondu, réglage 172 Fondu noir, réglage 172 Format des métadonnées, menu local 210 Format du nom d’exportation, menu local 192 Format du nom de l’original exporté, menu local 191 Format du sous-dossier 190 formats de fichiers 56 formats de fichiers compatibles avec QuickTime 56 G galeries Web création 198 enregistrement des résultats d’une recherche 160 modification de l’aspect 203 navigation et consultation 203 publication sur le Web 205 vue d’ensemble 197 Gamma, réglage 184 Gestion de projet, mise en page 47 groupes de mots-clés 131 groupes de mots-clés prédéfinis affectation de mots-clés 138–141 création 140 Groupes de mots-clés prédéfinis, menu local 35, 137, 139 H Hauteur, curseur de valeur 204 heure fuseau horaire 158 I identifiants 158 Identification des images référencées 84 Image précédente, bouton 35, 75, 103 images classement 34, 103, 121 comparaison 88, 90 copies de travail 14, 80–82 diaporamas 171–173 et métadonnées incorporées. Voir métadonnées exportation. Voir exportation faire pivoter 34 fichiers numériques originaux. Voir fichiers numériques originaux et flux de production 11 formats de fichiers 56232 Index images héritées 56 importation. Voir importation d’images impression 183–187, 207–215 dans les livres 207–215 meilleure image 117 mots-clés 144–147 navigation 35 occupation d’espace disque 28 panoramique 93 piles 113, 119 recherche. Voir recherche d’images sauvegarde 12, 218 sélection 107 sélection. Voir ajustements d’image séries 115 tri 12 images gérées 13, 18 images héritées 56 images masquées sur une table lumineuse 180 images multiples classement 123 impression 185 modes de sélection 104 images multiples dans le visualiseur 89 images non adjacentes, sélection 76 images référencées 13, 18, 83 afficher la liste 85 identification 84 localisation 86 sauvegarde 218 Image suivante, bouton 35, 75, 103 Images uniques, préréglage 185 Importation, zone de dialogue 57 importation d’images à partir d’appareils photo ou de lecteurs de cartes 61 d’un appareil photo ou d’un lecteur de carte 57 dossiers d’images 65 faire glisser des fichiers dans des projets 64 et flux de production 11 formats de fichiers 56 grand nombre d’images 65 images sélectionnées 60 organisation des importations 56 panneau d’importation 42 de photothèques iPhoto 67 sauvegarde 69 stockées sur des ordinateurs 62 tests d’importation 56 transfert de projets 68 vue d’ensemble 55 importation de projets provenant d’autres ordinateurs 68 impression commande de livres imprimés 215 dans un fichier PDF 187 disposition de la table lumineuse 182 images 183–187 images multiples 185 images uniques 185 livres 187, 207–215 options de mise en page 184 pages d’un livre 212 planches contact 186 réglages de métadonnées 184 service d’impression.Mac 207 Utiliser la résolution ppp optimale 185 impression d’une seule image par page 184 impression sans marge 186 Imprimer, bouton 212 Imprimer, zone de dialogue 182, 183 Inspecteur des ajustements affichage des commandes 168 commandes d’ajustement 167 vue d’ensemble 39 Inspecteur des métadonnées 40, 144 Inverser la sélection, commande 77 iPhoto désactivation pour les appareils photo ou les cartes 57 importation de photothèque 67 IPTC. Voirdonnées IPTC J jaune, couleur du bouton État de la banque 219 journaux Web ajout de pages 202 ajout de texte et de titres 202 création 200 enregistrement des résultats d’une recherche 160 modification de l’aspect 203 navigation et consultation 203 publication sur le Web 205 suppression de pages 202 vue d’ensemble 197 fichiers JPEG2000 56, 83 L Lancer le diaporama, zone de dialogue 172 Largeur, curseur de valeur 205 lecteur de cartes mémoires raccordement à un ordinateur 21 lecteurs de cartes importation d’images sélectionnées 60 lecteurs de cartes mémoires importation de fichiers 57, 61 légendes 40, 151, 213 lieu de prise de vue dans les métadonnées 40 lignes d’images sur une page Web 204 livre relié 211Index 233 livres achat 212, 215 ajout d’un index 210 ajouter des pages 212 ajout ou suppression de pages 210 brochés 211 disposition des images 212 edimensionnement et alignement des images 213 enregistrement des résultats d’une recherche 160 impression 187 suppression de page 213 tailles de livre relié et de livre broché 211 texte sur les pages 213 thèmes 214 vérification avant impression 215 vue d’ensemble 207 localisation d’une image référencée 86 longueur focale (métadonnées) 40 Loupe, bouton 38, 108 Loupe, outil 38, 91, 108 luminosité 168 M .Mac, compte 197, 205 Mac OS configuration de plusieurs écrans 26–27 maquettes de pages 207, 210, 212, 214 marges sur les images imprimées 185 masquage barre d’outils 36 barre des commandes 33 éléments de l’interface utilisateur 45 Inspecteur des ajustements 39, 41 panneau d’importation 42 panneau des banques 43 panneau des projets 31 pellicule 105 meilleure image définition 114 sélection 117 sélection d’une image représentative 106 Meilleure image de l’album, bouton 106 Meilleure image de la pile, bouton 37, 106 Menu local Ajuster à 184 menus contextuels 48 métadonnées affichage 40, 79, 210 champs de données de recherche 158 copie 38 dates 155 exportation 189 dans les livres 210 mots-clés 129 et noms de fichiers 56 recherche d’images par les métadonnées 156, 157 Métadonnées, menu local 184 Mettre à jour toutes les banques, bouton 221 mise à jour des banques 20, 43, 219, 221 mise en page conception de livres. Voir pages patrons options d’impression 184 mise en page des livres 207 mises en page 210 mises en page prédéfinies 47 mode Bureau étendu 26 Mode d’affichage, menu local 33, 94, 104 modèles de livre 207 mode plein écran 34, 44 mode Recopie vidéo 26, 94 modification de la disposition des écrans 26 modification du contenu d’un album intelligent 166 Modifier la mise en page, bouton 210, 213 Modifier le contenu, bouton 210, 212, 214 Modifier le lien, bouton 206 moniteur Voir écran mots-clés affectation à l’aide de la palette Prélever et appliquer 142–144 affectation avec la palette de mots-clés 130–136 affectation de groupes prédéfinis 138–141 affectation de mots-clés multiples 132 affichage des mots-clés affectés aux images 144– 147 ajout à la palette de mots-clés 134 commandes de mots-clés 137–138 exportation 129, 189 format IPTC 129 dans l’Inspecteur des métadonnées 40 raccourcis clavier 138 recherche d’images par les mots-clés 151, 153 recherche par mots-clés 131 suppression 136, 147 vue d’ensemble 129 Mots-clés, menu local 154 mots-clés multiples 132 mots-clés prédéfinis 35, 130, 137, 138 N Navette, commande 72, 73, 102 Navigateur affichage des images 72 affichage des métadonnées 79 affichage des mots-clés 147 arrière-plan 75 copie et déplacement d’images 83 création de copies de travail 80–81 navigation 75234 Index présentation des piles 114 réorganisation des images 77 rotation des images 78 sélection des images 76 suppression d’images 53 vue d’ensemble 32, 71 navigation dans un diaporama 173 dans les images 72 dans le Navigateur 75 dans les pages d’un livre 212 dans les pages Web 203 sur la pellicule 103 Niveau de l’arrière-plan de la présentation en grille, curseur 75 Niveau de l’arrière-plan du visualiseur, curseur 88 noir, couleur du bouton État de la banque 219 nom album intelligent 164 albums de type table lumineuse 176 banques 220 préréglages d’exportation 194 renommer des images 75 nom du fichier dans l’Inspecteur des métadonnées 40 noms de copie de travail rechercher 158 noms de fichiers attribution automatique 56 recherche d’images par le nom de fichier 151, 158 sélection pour images exportées 191 Nouveau journal Web à partir de la sélection, commande 200 Nouveau livre à partir de la sélection, commande 208 Nouveau livre vide, commande 208 Nouveau projet, bouton 36 Nouvel album avec les images actuelles, bouton 150 Nouvel album intelligent, bouton 36, 150, 164 Nouvel album type galerie Web, bouton 36 Nouvel album type livre, bouton 36 Nouvel album type table lumineuse, bouton 36 Nouvel album vide, bouton 36 Nouvelle copie de travail, commande 81 Nouvelle galerie Web à partir de la sélection, commande 198 Nouvelle table lumineuse à partir de la sélection, commande 176 Nouvelle table lumineuse vide, commande 176 numéros de copie de travail 40 numéros de page 210 numérotation des pages 210 O options d’aperçu avant impression 185 Options de présentation, commande 74, 97, 145 Options de présentation, fenêtre 79 options des critères de recherche 150 organisation de projets importation de dossiers 65 préalablement à l’importation de fichiers 56 organisation des images et piles 117 orientation 184 recherche d’images en fonction de 158 outils boutons de la barre d’outils 35–38 personnalisation 46 outil Sélection 38, 107 ouverture piles 106, 116 projets 50 Ouvrir toutes les piles, bouton 106 P Page précédente, bouton 212 pages ajouter dans un livre 212 ajout ou suppression dans un livre 210 navigation dans les pages 212 nombre d’exemplaires à imprimer 184 panneau 210 redimensionnement et alignement des images 213 suppression dans un livre 213 zones de texte 213 pages côte à côte 211 pages d’accueil, association à 206 Pages de la galerie, panneau 203 Page suivante, bouton 212 pages Web ajout de pages 202 ajout de texte et de titres 202 association aux pages d’accueil .Mac 206 modification de l’aspect 203 navigation 203 publication sur le Web 205 suppression 202 palette d’ajustements affichage des commandes 168 commandes d’ajustement 167 ouverture 109 Palette d’ajustements, bouton 108 palette de mots-clés 38 ajout de mots-clés 134 ouverture 109 palette de requête affichage 44Index 235 création d’albums intelligents 164 enregistrement des résultats d’une recherche 160 et flux de production 12 recherche d’images selon le classement 152 recherche de données EXIF 157 recherche de données IPTC 156 recherche de texte 151 recherche par date 154 recherche par mots-clés 153 Recherches multicritères 158, 159 tri des images en fonction du classement 124 vue d’ensemble 149–150 Palette de requête, bouton 72, 102 palette Prélever et appliquer 142–144 palettes Voir aussi au nom de chaque palette utilisation en mode Plein écran 108 vue d’ensemble 43 palettes. Voir palettes palettes d’outils 110 Panneau d’importation 42 panneau d’importation ouverture 57 Panneau d’importation, bouton 36 panneau des banques 42 panneau des projets 31, 54 panoramique sur une image 93 passage d’un projet à un autre 51 en mode Plein écran 101 pellicule 100, 101, 104, 105 photographie numérique et flux de production 9– 12 photothèque défini 17 mise à jour des banques 221 restauration 218, 223 sauvegarde dans une banque 218 photothèque iPhoto 11 photothèques définition 13 Pile 37 piles ajout et retrait d’images 118 annulation 119 création 114 création manuelle 116 division 118 élévation et abaissement des images dans une pile 117 fermeture 106 meilleure image 114 organisation des images 117 outils 37 ouverture ou fermeture 106, 116 raccourcis clavier 120 sélection de la meilleure image 106, 117 vue d’ensemble 113 piles d’images multiples 118 Placer dans la Corbeille, bouton 53 planches contact 184, 186 Plein écran, bouton 34, 101 Plein écran, mode barre d’outils 105 entrée et sortie 101 pellicule 101 raccourcis clavier 111 utilisation des palettes 108 vue d’ensemble 99 pleine résolution 92 points blancs 168 points noirs 168, 184 ports à connecteur ADC 24 ports à connecteur DVI 24 ports ADC 24 ports DVI 24 poussière sur le capteur 168 PPP, champ 185 préférences 47 Prélever, outil 38, 107, 142 Préréglage d’exportation, menu local 192 Préréglage de l’image de détail, menu local 205 Préréglage de l’image des vignettes, menu local 205 préréglages d’exportation 191, 192, 193 copies de travail d’images 192 Préréglages d’exportation, zone de dialogue 193 présentation en grille 32, 73 Présentation en grille, bouton 71 présentation par liste 32, 72, 73 Principal seul, bouton 34, 104 prise de vues en rafale 115 projets albums intelligents et 165 astuces d’organisation 56 attribution de nom 50 copie et déplacement d’images entre projets 83 création 36, 50 définition 13, 15 exportation 68 faire glisser des fichiers image dans des projets 64 favoris 52 et flux de production 11 fonctions du panneau des projets 31 importation d’images 55, 58, 65 menu local 31 outils 36 ouverture et fermeture 50 passer d’un projet à un autre 51 suppression 54 suppression des images 53 transfert 15236 Index transfert de projets 68 vides 58, 60 projets favoris 52 projets vides 58, 60 proportions 158 publication des pages Web 205 Publier l’album sous le nom, option 205 Publier sur .Mac, commande 205 Q Quitter le mode Plein écran, bouton 104 R raccourcis. Voir raccourcis clavier raccourcis clavier classement 127 classement des images 126 commandes de pile 120 diaporamas 173 Loupe, outil 92 mode Plein écran 111 mots-clés 138 touches concernées 48 Rangées, curseur de valeur 204 recherche 158 recherche d’images albums intelligents 163–166 par classement 152 par combinaison de critères 158, 159 par date 154 par données EXIF 157 par données IPTC 156 enregistrement des résultats d’une recherche 160 par mots-clés 153 dans le Navigateur 72 par le nom un texte 151 palette de requête 149–150 sur la pellicule 102 recherche d’images Voir recherche d’images recherche de mots-clés 131, 133 recherches multicritères 158 récit 213 Reconstituer le livre avec toutes les images, commande 212 rectangle rouge, symbole 93 Reculer d’un plan, bouton 211 récupération après la perte de fichiers 218 redimensionnement images à imprimer 184 polices 185 redimensionnement des images sur les pages d’un livre 213 sur les pages Web 204 sur une Table lumineuse 178 redimensionner Loupe, outil 92 redisposition des images dans un livre 210 Redresser, outil 38, 107 redresser une image 38, 107, 168 réduction du bruit 168 Réduire/agrandir le visualiseur, bouton 33, 93, 104 Réduire la sélection, commande 77 réglage de l’affichage de la table lumineuse 181 réglage de l’arrière-plan Navigateur 75 Visualiseur 88 réglage des photos Voir ajustements d’image réglages 47 réglages d’impression prédéfinis 184, 185 réglages de l’imprimante 184 réinitialisation d’images sur une table lumineuse 179 rejet d’images 34, 103, 123 comparer des images 126 Rejetée (classement) 122 Rejeter, bouton 34, 103, 123 Relié, grand, bouton 211 Remplir, commande 213 renommer les copies de travail des images 75 réorganisation des images et diaporama 173 et Navigateur 77 sur les pages d’un livre 211 sur les pages Web 203 sur une Table lumineuse 178 répartition des images sur une table lumineuse 179 reprise d’un diaporama 173 résolution d’impression 185 résolution d’impression en points par pouce (ppp) 185 Restaurer la photothèque, zone de dialogue 223 rétablissement d’actions 48 retouche d’images 107 Retoucher, outil 38, 107 retrait Voir aussi suppression disque dur 222 image d’un diaporama 173 image d’une pile 118 images d’une table lumineuse 177 pages dans un livre 212 révélation d’images recouvertes sur une table lumineuse 180 Rognage, outil 38, 107 rotation d’images sur la pellicule 103 rotation des images et Navigateur 78 outils 34, 38, 107 rouge, couleur du bouton État de la banque 219Index 237 rouleaux issus des photothèques iPhoto 67 S satisfaction des critères de recherche 150, 151 Satisfaire, menu local 150, 151 saturation 168 sauvegarde images référencées 218 sauvegarde des images après importation 69 et banques 19, 43, 220 espace de stockage 220 et flux de production 12 mise à jour des banques 221 restauration de photothèque 223 restauration des fichiers 218 vue d’ensemble 217 Scinder la pile, commande 119 sélection d’images à importer 60 outil de sélection 107 sélection multiple 76 sélection de mots-clés à copier 143 sélection des images pour un album de type table lumineuse 176 sélection principale 76 sélection des images Voir ajustements d’image Sélectionner, bouton 34, 103, 123 sélectionner des classements 126 Sélectionner jusqu’au début et Sélectionner jusqu’à la fin, commandes 76 Sélectionner la destination, commande 223 sélection principale 34, 76, 104 sélections 16 sélections multiples 34 sépia, effet 168 séries d’images 115 Si 81 simple page affichée 211 sites. Voir pages Web sous-dossiers 66 stockage hors site 221 stocker les identifiants 158 Style de texte, menu local 210 superposition d’informations dans le visualiseur 97 support externe espace libre 220 identification 221 supports externes déconnexion 222 restauration 223 sauvegarde 218 stockage hors site 221 suppression Voir aussi retrait album intelligent 166 albums 54 banques 222 copies de travail 53 dossiers 54 images 53, 166, 177, 222 images d’un album intelligent 166 images d’une table lumineuse 177 images dans une banque 222 mots-clés 136, 147 pages dans un livre 212 pages Web 202 projets 54 projets des favoris 52 texte ou image d’une page Web 202 Supprimer, commande 54 Supprimer des favoris, commande 52 Supprimer l’album intelligent, commande 166 Supprimer l’image originale et toutes les copies de travail, commande 53 Supprimer la banque, commande 222 Supprimer le dossier, commande 54 Supprimer le mot-clé, bouton 131, 136 Supprimer le projet, commande 54 Supprimer les pages, bouton 210, 213 suspension d’un diaporama 173 synchronisation des banques et des fichiers de sauvegarde 20 T Table lumineuse ajouter des images 177 alignement des images 179 création d’albums 176 déplacement et redimensionnement des images. 178 disposition des images 180 images non encore placées 178 impression d’une disposition 182 redimensionnement de la surface 181 redimensionnement des images 178 réinitialisation d’images 179 vue d’ensemble 45, 175 taille de fichier rechercher des images par 158 Taille de l’affichage, curseur 211 Taille de la police, menu local 185 Taille du papier, réglages 184 Taille réelle, bouton 211 texte ajout à une page Web 202 dans les livres 210 à propos des planches de contact 185 recherche d’images par le texte 151 textes de recherche multiples 151238 Index Thème, bouton 210, 214 Thème, liste 208 Thème, zone de dialogue 215 Thème du site, bouton 203 thèmes pour les livres 207, 214 des pages Web 203 tirage sur papier des livres 215 touches de modification 48 Toujours afficher la barre d’outils, bouton 108 Tout désélectionner, commande 77 Tout sélectionner, commande 77 traits de coupe 186 transfert photothèque 223 projets 15, 68 transfert sur un nouvel ordinateur 218, 223 Tri, menu local 72 triangle d’affichage 49, 131 tri des images en fonction du classement 124 et flux de production 12 et Navigateur 32, 72 en présentation par liste 72, 74 Type de tri, bouton 72 U Une nouvelle copie de travail à partir de la photo originale, bouton 37, 81, 106 V vignettes et copies de travail 14 création à l’importation 55 dimensions 72, 73, 75, 102 sur les pages Web 205 pour représenter les images 71 en présentation en grille 73 tri dans le Navigateur 32 Visualiseur affichage des images en pleine résolution 92 affichage des métadonnées 96 comparaison d’images 90 données d’image 88 loupe 91 mots-clés 145 nombre d’images affichées 89 réglage d’affichage des images 92 réglage de l’arrière-plan 88 superpositions 97 vue d’ensemble 32, 87 visualiseur principal 94 visualiseur secondaire 94 vitesse d’obturation 40 Y Yeux rouges, outil 38, 107 Z zones de mesure de la lumière (métadonnées) 40 zones de photo 211, 213 zones de texte 210, 213 zoom de la table lumineuse, curseur 181 zoom sur une image 33, 93, 104, 181, 211 Introduction Pour serveurs nodaux en grappe Informations importantes sur le matériel et sur la sécurité et guide concernant la documentation du serveur Xserve3 1 Présentation d’Xserve : matériel, configuration et sécurité Ce manuel contient des références illustrées sur votre matériel Xserve et vous guide pour le déballage, la configuration et l’utilisation de votre serveur. Utilisez-le comme une “carte routière” des procédures et des documents nécessaires pour : m Installer le matériel du serveur dans une structure adaptée, m Travailler avec des composants serveurs, m Configurer le logiciel Mac OS X Server, m Surveiller le fonctionnement du serveur et effectuer les réglages appropriés. Vous trouverez une liste des documents contenant des informations et des instructions relatives à Xserve, ainsi qu’une description de chaque document à la section “Où trouver des instructions relatives au logiciel et au matériel Xserve ?” à la page 13. Ce manuel contient aussi des instructions sur l’installation et la restauration du logiciel serveur à partir d’un ordinateur distant.4 Déballage du serveur Le serveur est livré dans un emballage spécial assurant une protection maximale de ses composants. Un cache en plastique protège son panneau avant. Ce cache doit être retiré avant d’ouvrir le serveur ou de l’installer dans une structure à montants. Xserve est conçu spécialement pour être monté dans une structure adaptée. Il n’est pas conçu pour être utilisé comme poste de travail. Remarque : dans la mesure du possible, demandez l’aide d’une autre personne lorsque vous devez soulever le serveur. Procédez comme suit pour sortir le serveur du carton d’emballage et retirer le cache. 1 Ouvrez le carton, retirez tous les emballages de protection et ôtez le plastique qui recouvre le serveur. 2 Avec l’aide d’une autre personne, saisissez le serveur chacun à une extrémité, soulevez-le avec précaution et posez-le sur une table. Avertissement Ne posez ni un moniteur ni aucun autre appareil sur le serveur. En effet, la moindre pression sur le boîtier risquerait d’endommager ses composants internes.5 3 Retirez le cache protecteur du panneau avant du serveur : dévissez les vis moletées puis soulevez-le. Retirez les vis supplémentaires (destinées à la protection lors du transport) situées de chaque côté du serveur (il n’est pas nécessaire de replacer ces vis, sauf en cas de transport du serveur). 4 Si les panneaux avant et arrière du coffret sont recouverts d’un film plastique, retirez-le. Consultez “Résumé de l’installation du matériel” à la page 12 pour de plus amples informations sur l’installation du serveur dans une structure adaptée. Le matériel de votre serveur Ce modèle de système Xserve diffère quelque peu du modèle illustré dans le Guide de l’utilisateur Xserve. Les informations des pages suivantes servent de référence pour les fonctionnalités spécifiques du matériel de votre serveur. Cache protecteur Retirez les deux vis servant de protection lors du transport, une sur chaque côté du serveur. Dévissez les quatre vis moletées retenant le cache protecteur, et retirez celui-ci en le soulevant.6 Vue d’ensemble de votre serveur : panneau avant Voyant d’état du module Verrou du boîtier et voyant d’état Bouton/voyant d’identificateur système Port FireWire 400 Vis moletées* de fixation (2) Voyants d’activité* Voyant de liaison Baie de module de disques durs Apple Bouton/voyant d’alimentation Voyant d’activité* du disque dur du système de disque dur Ethernet intégré*7 ® Bouton d’alimentation et voyant Appuyez pour démarrer le serveur. Verrou et voyant d’état du verrouillage Le verrou protège le boîtier et les disques du serveur. Il s’ouvre et se ferme à l’aide de la clé fournie avec le serveur. Lorsque le verrou est activé (voyant correspondant allumé), le serveur risque de ne pas reconnaître certains périphériques, comme le clavier, la souris ou tout autre dispositif de stockage. Il vous faut le déverrouiller pour utiliser ces périphériques. Bouton et voyant d’identificateur système Le voyant d’identificateur système s’allume si un incident est détecté. Il peut également être activé manuellement en appuyant sur le bouton. Cet indicateur permet de localiser une unité spécifique dans une armoire comportant plusieurs serveurs. Un bouton d’identificateur système et un voyant correspondant se trouvent également sur le panneau arrière. Port FireWire 400 Offre une connexion FireWire 400 à l’avant du serveur. Deux ports FireWire 800 sont également disponibles sur le panneau arrière. Le verrou doit être désactivé pour que le serveur puisse reconnaître certains périphériques connectés à ce port. (Consultez les “Caractéristiques FireWire” à l’annexe A du Guide de l’utilisateur Xserve pour de plus amples informations sur les ports et les connecteurs FireWire.) Voyant de lien Ethernet intégré Ce voyant indique un lien Ethernet. Voyants d’activité du système Deux rangées de huit voyants indiquent l’activité du système. Ces rangées de voyants fonctionnent indépendamment et affichent l’activité de chaque processeur. Disque dur et voyants Le disque dur renferme le logiciel du serveur et ses voyants indiquent l’état du fonctionnement et l’activité des disques. Ce modèle Xserve n’accepte aucun disque dur supplémentaire.8 Vue d’ensemble de votre serveur : panneau arrière Ports USB (2) Port Gigabit Ethernet Ports FireWire 800 (2) Port de console série d’alimentation Prise d’identificateur système Bouton/voyant de cartes PCI (2) Logements d’extension9 ≤ Prise d’alimentation Elle permet de brancher le câble d’alimentation et est fixée par un clip spécial pour conserver la connexion lorsque le serveur est ouvert dans l’armoire. G Port Gigabit Ethernet Connectez votre serveur à un réseau Ethernet à grande vitesse. Les ports Ethernet s’adaptent automatiquement à la vitesse de transmission prise en charge par les composants du réseau. Le port Ethernet est intégré. Bouton et voyant d’identificateur système Le voyant d’identificateur système s’allume si un incident est détecté. Il peut également être activé manuellement en appuyant sur le bouton. Cet indicateur permet de localiser une unité spécifique dans une armoire comportant plusieurs serveurs. Un bouton d’identificateur système et un voyant correspondant se trouvent également sur le panneau avant. Emplacements pour cartes PCI Le serveur peut comporter deux cartes PCI de 12 pouces servant à connecter des périphériques. Consultez la section “À propos des cartes PCI pour le serveur” au chapitre 5 du Guide de l’utilisateur Xserve pour de plus amples détails. Certains emplacements peuvent déjà comporter des cartes installées à la fabrication. Ports FireWire 800 Ils connectent les périphériques FireWire au serveur. Un port FireWire 400 est également disponible sur le panneau avant. Le verrou doit être désactivé pour que le serveur puisse reconnaître certains périphériques connectés à ce port. (Consultez les “Caractéristiques FireWire” de l’annexe A du Guide de l’utilisateur Xserve pour de plus amples informations sur les ports et les connecteurs FireWire.) Ports USB Ils connectent des périphériques USB tels qu’un clavier ou une souris. Le verrou doit être désactivé pour que le serveur puisse reconnaître certains périphériques connectés à ce port. Port de console série Il permet de connecter un périphérique série ou un ordinateur doté d’un port série. Il gère toutes les connexions compatibles RS-232.10 Vue d’ensemble de votre serveur : intérieur Batterie* Ventilateurs Numéro de série et étiquette Logements de cartes PCI (2) mémoire vive (4) Logements de du coffret Loquet de dégagement Loquet de dégagement du coffret Carte logique principale Bloc* d’alimentation d'adresse Ethernet Mac11 Logements de cartes PCI Vous pouvez installer deux cartes d’extension PCI de 12 pouces dans les logements prévus à cet effet. Consultez la section “À propos des cartes PCI pour le serveur” au chapitre 5 du Guide de l’utilisateur Xserve pour de plus amples informations sur les caractéristiques des cartes. Logement d’extension de mémoire vive Vous pouvez augmenter la mémoire vive DDR jusqu’à 2 Go grâce aux quatre logements disponibles. (Consultez la section “Ajout de mémoire” au chapitre 5 du Guide de l’utilisateur Xserve pour de plus amples informations). Bloc d’alimentation Le bloc d’alimentation à commutation automatique identifie la tension d’entrée et s’y adapte. Une régulation thermique permet de régler la vitesse du ventilateur du bloc d’alimentation, selon les besoins. Ventilateurs Les ventilateurs refroidissent le serveur lors de son fonctionnement. Des capteurs détectent si un ventilateur doit se mettre en marche. Un logiciel permet d’adapter la vitesse du ventilateur selon les besoins. Loquets de dégagement du coffret Appuyez sur ces loquets pour ouvrir complètement le serveur ou le sortir de son coffret. Numéro de série et étiquette d’adresse Ethernet MAC Lors de l’installation et de la configuration du logiciel serveur, vous avez besoin du numéro de série et de l’adresse Ethernet MAC. Veuillez noter ces numéros et les conserver en lieu sûr. Un double de cette étiquette se trouve à l’arrière du système, sous les logements d’extension des cartes PCI.12 Résumé de l’installation du matériel L’installation du serveur dans une structure à montants se déroule en plusieurs étapes. La procédure est la suivante : m Déballez le serveur et retirez le cache de protection du panneau avant. m Posez le serveur sur une table ou toute autre surface plane et retirez le haut du boîtier. m Repérez et notez le numéro de série du matériel du serveur, ainsi que l’adresse Ethernet MAC (nécessaire à l’ouverture d’une session pour la configuration du logiciel). m Installez les composants internes facultatifs, comme une module de mémoire supplémentaire ou une carte d’extension. m Installez le haut du boîtier du serveur dans une structure adaptée ou dans une armoire (vous pouvez installer Xserve dans une structure ou une armoire à quatre postes ou dans une structure à deux postes de type télécommunication ou téléphonique). m Placez le boîtier du serveur dans la structure ou dans l’armoire. m Protégez le serveur et verrouillez les disques en place. m Fixez le bras de gestion de câblage (structure ou armoire à quatre postes uniquement). m Branchez les câbles au panneau arrière et fixez-les au bras de gestion de câblage. m Branchez les périphériques aux câbles du panneau arrière. m Le cas échéant, branchez un périphérique FireWire au panneau avant. Le matériel servant à l’installation est inclus ; vous devez vous munir d’un tournevis Phillips cruciforme de taille moyenne. Une fois l’installation terminée, vous pouvez allumer le serveur et configurer le logiciel. Pour des instructions détaillées sur l’installation, consultez le chapitre 3, “Installation de votre serveur dans une structure” du manuel Guide de l’utilisateur Xserve. Consultez la section “Où trouver des instructions relatives au logiciel et au matériel Xserve ?” à la page 13 de ce manuel pour en savoir plus sur la documentation du serveur. Consultez la section “Installation ou restauration du logiciel sur votre système Xserve” à la page 15 où vous sont suggérées plusieurs méthodes d’installation ou de restauration du logiciel sur votre serveur. Important Il est nécessaire d’être accompagné d’une deuxième personne pour installer le serveur ou pour l’ouvrir et le placer dans la structure.13 Cas d’une structure à plusieurs systèmes Xserve Votre système Xserve a été conçu pour être utilisé avec d’autres unités Xserve ainsi que des composants supplémentaires dans une structure, et en ce sens, vous devez prévoir et fournir les ressources appropriées pour l’ensemble de ces unités. Tenez compte des caractéristiques combinées de vos systèmes Xserve et des autres composants pour : m L’alimentation électrique et l’alimentation de secours m Les conditions d’exploitation m L’accès aux panneaux avant et arrière de chaque système, ainsi que la pièce pour l’ouverture des systèmes Xserve m La bonne gestion des câbles en cas de plusieurs composants m La stabilité de la structure m La sécurité de l’emplacement de la structure Consultez le chapitre 2 “Préparatifs d’installation de votre serveur” du Guide de l’utilisateur Xserve pour de plus amples informations sur la préparation de l’installation de vos systèmes Xserve. Consultez également la documentation concernant les composants supplémentaires et la structure pour être certain que votre installation et ses ressources satisfont leurs caractéristiques combinées. Où trouver des instructions relatives au logiciel et au matériel Xserve ? Votre serveur est fourni avec de nombreux documents contenant des instructions sur l’installation et l’entretien du matériel, sur la configuration du logiciel, ainsi que sur la surveillance et le réglage du fonctionnement du serveur. Cette section décrit le contenu de chacun de ces documents. Outre ce manuel d’introduction, le serveur comprend d’autres documents et sources de référence. Remarque : le CD du système, fourni avec le serveur, contient de la documentation électronique au format PDF. Guide de l’utilisateur Xserve Les informations de ce manuel (version papier) couvrent : m Une présentation des composants matériels (le modèle présenté diffère de votre système). m L’installation du serveur dans une structure et sa mise en route (quel que soit le modèle Xserve). m Le remplacement ou l’installation de composants du serveur, comme des disques durs, des modules de mémoire et des cartes PCI. m Le branchement de périphériques au serveur. m La gestion des câbles branchés au serveur.14 Premiers contacts avec Mac OS X Server Ce manuel imprimé du logiciel fournit des informations sur la configuration à distance et les outils de surveillance récemment ajoutés au logiciel Mac OS X Server. Ces informations couvrent : m Une présentation de la configuration. m La configuration requise de votre serveur. m Une présentation des options d’installation et de configuration. m L’installation à distance et les instructions de configuration. m La configuration des services de base. m La gestion de votre serveur. La version électronique de ce livre est installée conjointement au logiciel serveur et se trouve dans /Library/Documentation/MacOSXServer/English. Elle s’intitule “Premiers contacts.pdf ”. Guide de l’administrateur de Mac OS X Server Ce guide électronique (au format PDF) est installé avec le logiciel Mac OS X Server. Il décrit les services proposés par le serveur et ses applications d’administration, et notamment : m Les services de répertoires utilisés pour trouver des informations sur des utilisateurs, des groupes et des appareils sur votre réseau ; m Comment administrer les réglages des utilisateurs du serveur et des groupes ; m Comment partager des dossiers, des disques durs et des CD entre utilisateurs ; m Les services de fichiers et d’imprimantes ; m La gestion des clients pour les utilisateurs de Mac OS 8, 9 et X ; m Comment configurer et administrer les serveurs Web et de messagerie ; m Les services réseau, comme le protocole DHCP et le coupe-feu ; m NetBoot et Installation en réseau m Les détails nécessaires à l’utilisation d’informations provenant des services de répertoire d’autres vendeurs. Ce livre électronique, nommé “Guide Admin.pdf ”, se trouve dans /Library/Documentation/ MacOSXServer/English.15 Sur le Web Rendez-vous sur ces sites pour toute information supplémentaire : m www.apple.com/fr/xserve Ce site vous informe sur le matériel et les fonctionnalités optionnelles de votre serveur. m www.apple.com/fr/server Ce site renferme des documents contenant des données de base sur la configuration et l’utilisation du serveur, parmi lesquels : m Comprendre et utiliser NetInfo : description du service d’annuaire Mac OS X intégré et instructions pour la configuration de NetInfo et de Mac OS X Server. m Intégration de Mac OS X à Active Directory : comment utiliser les informations stockées dans Active Directory de Microsoft pour authentifier les utilisateurs Macintosh et leur fournir des services de fichiers et des répertoires d’accueil sur Mac OS X Server. m Mise à jour de Mac OS X Server : contient un guide sur la migration des données et sur les réglages utilisés avec les serveurs existants. Mise à jour des logiciels d’Xserve Selon la version du logiciel installé sur votre système Xserve, il est possible que vous deviez télécharger et installer une mise à jour de ce logiciel. Vous pouvez effectuer des mises à jour logicielles automatiques à l’aide de l’outil de ligne de commande des mises à jour logicielles (quand une session est ouverte à distance comme “racine”). Cette procédure liste toutes les mises à jour disponibles pour votre système et vous permet de choisir celle qui convient. Consultez la documentation sur Mac OS X Server pour toute information supplémentaire. Pour des performances optimales, veillez à toujours installer les dernières mises à jour logicielles sur votre système. Installation ou restauration du logiciel sur votre système Xserve Mac OS X Server est préinstallé sur le disque dur de votre système Xserve. En cas de problème du logiciel ou de nécessité de réinstaller ou de restaurer le logiciel serveur, vous disposez de nombreuses méthodes pour effectuer l’installation. Ces méthodes d’installation requièrent toutes un ordinateur distant ou un autre système Xserve. Remarque : pour les méthodes qui utilisent les outils de ligne de commande, vous devez être connecté comme racine.16 Ces méthodes d’installation incluent : m Le retrait du disque dur de votre système Xserve et l’utilisation d’un autre système Xserve équipé d’un lecteur optique pour l’installation du logiciel sur ce disque dur. m Le démarrage à partir d’un lecteur optique externe FireWire dans lequel est inséré le disque d’installation de Mac OS X Server. m Le passage du système Xserve en mode Disque cible et la connexion d’un PowerBook, d’un iBook ou de tout autre dispositif Mac via un port FireWire du système Xserve. m L’installation du logiciel sur le réseau, à l’aide d’une image NetBoot ou de l’outil de ligne de commande Apple Software Restore (asr). Installation du logiciel serveur à l’aide d’un deuxième système Xserve Cette méthode d’installation ou de restauration du logiciel est simple, mais elle requiert un deuxième système Xserve équipé d’un lecteur optique. Vous pouvez utiliser indifféremment l’une des deux méthodes suivantes : m L’application Terminal et les outils de ligne de commande, m L’Assistant serveur. Pour utiliser un deuxième système Xserve et les outils de ligne de commande : 1 Éteignez votre système Xserve et retirez le disque dur. 2 Sur le deuxième système Xserve, démontez et retirez l’un des disques durs (ou un module vide) et insérez le disque dur provenant de votre système. Remarque : ne retirez pas le disque dur de démarrage du deuxième système. 3 Insérez le CD d’installation du serveur fourni avec votre système Xserve dans le lecteur optique du deuxième système. 4 Utilisez un ordinateur administrateur pour vous connecter au deuxième système comme racine. Consultez le chapitre 17 “Outils pour administrateurs expérimentés” du Guide de l’administrateur de Mac OS X Server pour de plus amples informations sur l’utilisation d’outils de ligne de commande avec l’application Terminal. 5 En tant qu’utilisateur racine, tapez la commande suivante : % installer -pkg /Volumes/Mac\OS\X\Server\Install\CD/System/Installation/ Packages/OSInstall.mpkg -target /Volumes/ -lang Important Une installation à distance de Mac OS X Server efface le volume cible. Assurezvous de sauvegarder les autres données présentes sur ce volume.17 6 Tout en étant connecté comme utilisateur racine, ouvrez les Préférences Système du deuxième système Xserve et sélectionnez son volume de démarrage d’origine. Il est nécessaire de changer de disque de démarrage car l’installation à distance configure le disque que vous avez inséré dans le deuxième système comme étant son disque de démarrage. 7 Démontez le volume sur lequel vous venez de restaurer le logiciel. 8 Retirez le disque dur où vous avez installé le logiciel, installez-le dans votre système Xserve, puis redémarrez ce dernier. 9 Remettez en place le disque dur ou le module vide que vous avez retiré du deuxième système Xserve et redémarrez ce dernier. Pour utiliser un deuxième système Xserve et l’Assistant serveur : 1 Éteignez votre système Xserve et retirez le disque dur. 2 Sur le deuxième système Xserve, démontez et retirez l’un des disques dur (ou un module vide) et insérez le disque dur provenant de votre système. Remarque : ne retirez pas le disque dur de démarrage du deuxième système. 3 Insérez le CD d’installation du serveur fourni avec votre système Xserve dans le lecteur optique du deuxième système. 4 Redémarrez le deuxième système Xserve à partir du CD d’installation du serveur en suivant l’une des procédures suivantes : m Si le système est équipé d’un lecteur optique à chargement par plateau, maintenez enfoncé le bouton d’identificateur système tout en appuyant sur le bouton d’alimentation. Maintenez le bouton d’identificateur système jusqu’à ce le plateau du lecteur s’ouvre. Insérez le disque d’installation du serveur, puis fermez le plateau. m Si le système est équipé d’un lecteur à chargement par fente, utilisez le mode Panneau avant pour démarrer à partir du lecteur optique. Consultez la section “Utilisation du mode Panneau avant sur un système Xserve” à la page 19 de ce manuel pour obtenir plus d’instructions et utilisez le voyant 1. 5 Effectuez l’une des opérations suivantes : m Utilisez l’Assistant serveur sur un ordinateur distant pour installer le logiciel sur le disque dur de votre système Xserve. (Consultez la section “Installation à distance” au chapitre 1 du guide Premiers contacts avec Mac OS X Server pour de plus amples détails.) m Si vous disposez d’un moniteur et d’un clavier pour le deuxième Xserve, double-cliquez sur “Installer Mac OS X Server”. Lorsque l’installation du logiciel est terminée, le deuxième système doit redémarrer. 6 Enlevez rapidement le disque dur du deuxième système avant la fin du démarrage. 7 Insérez le disque dur dans votre système Xserve et démarrez-le.18 8 Utilisez les outils d’administration d’un ordinateur distant pour achever la configuration de votre serveur. Démarrage à partir d’un lecteur optique externe FireWire Si vous disposez d’un lecteur optique externe avec un port FireWire, vous pouvez l’utiliser pour démarrer votre système Xserve depuis le CD d’installation de Mac OS X Server. Après avoir démarré à partir du lecteur externe, utiliser l’Assistant serveur sur un ordinateur distant pour installer le logiciel. Démarrage à partir d’un lecteur optique externe 1 Éteignez votre système Xserve. 2 Appuyez sur la poignée du disque dur pour l’ouvrir, afin que que le disque ne soit pas reconnu pendant le démarrage. 3 Branchez le lecteur optique externe au port FireWire du panneau avant du système. 4 Allumez le lecteur optique et insérez le CD d’installation du serveur. 5 Démarrez votre système Xserve. Après quelques instants, le démarrage du système commence à partir du CD placé dans le lecteur optique. 6 Lorsque vous entendez que le CD dans le lecteur optique commence à démarrer le système, appuyez sur la poignée du disque dur pour le fermer. Le disque dur doit être reconnu dès le démarrage du système, pour que vous puissiez y installer le logiciel serveur. 7 Utilisez l’Assistant serveur sur un ordinateur distant pour installer le logiciel sur le disque dur de votre système Xserve. (Consultez la section “Installation à distance” au chapitre 1 du guide Premiers contacts avec Mac OS X Server pour de plus amples détails.) 8 Démontez le volume sur lequel vous venez d’installer le logiciel. 9 Éteignez le système en appuyant sur le bouton d’alimentation pendant 5 secondes. Branchement d’un autre appareil Mac au système Xserve en mode Disque cible Vous pouvez aussi brancher un PowerBook, un iBook, un Xserve ou tout autre appareil Mac directement à votre système Xserve. L’ordinateur que vous souhaitez brancher doit être équipé d’un port FireWire et d’un lecteur optique, et le système Xserve doit être en mode Disque cible.19 Remarque : le nom par défaut du volume de démarrage du serveur est Serveur HD. Si vous branchez un autre serveur à votre système Xserve, vous devrez peut-être renommer temporairement son volume de démarrage pour éviter d’avoir deux disques avec le même nom pendant la procédure d’installation. Pour passer votre système en mode Disque cible et y brancher un appareil Mac : 1 Débranchez tous les périphériques FireWire du système Xserve. 2 Utiliser le mode Panneau avant pour passer le système en mode Disque cible. Consultez la section “Utilisation du mode Panneau avant sur un système Xserve” à la page 19 de ce manuel pour obtenir plus d’instructions et utilisez le voyant 5. 3 Branchez un PowerBook, un iBook ou tout autre appareil Mac au port FireWire du panneau avant de votre système. 4 Allumez l’ordinateur branché à votre système et insérez le disque d’installation du serveur. Les volumes ou les disques du système Xserve sont alors montés sur l’ordinateur qui y est branché. 5 Commencez le processus d’installation à partir du CD d’installation du serveur et installez-le sur le volume monté de votre disque d’installation. Remarque : pour contrôler l’installation, vous pouvez utiliser soit l’Assistant serveur, soit l’application Terminal et les outils de ligne de commande. Consultez le chapitre 17 “Outils pour administrateurs expérimentés” du Guide de l’administrateur de Mac OS X Server pour de plus amples informations sur l’utilisation d’outils de ligne de commande avec l’application Terminal. Utilisation du mode Panneau avant sur un système Xserve Les systèmes Xserve équipés d’un lecteur optique à chargement par fente permettent d’entrer des commandes limitées à l’aide du bouton d’identificateur système situé sur le panneau avant. Pour utiliser les commandes de démarrage disponibles (listées après l’étape 3) : 1 Avec le serveur hors tension, appuyez sur le bouton d’alimentation tout en maintenant enfoncé le bouton d’identificateur système. 2 Maintenez ce bouton enfoncé jusqu’à ce que la rangée supérieure des voyants bleus clignotent séquentiellement et que le voyant le plus à droite de la rangée inférieure s’allume. 3 Relâchez le bouton d’identificateur système, puis appuyez de nouveau dessus pour allumer le prochain bouton de la rangée inférieure (de droite à gauche). Appuyez de nouveau sur le bouton pour passer au voyant suivant.20 Les voyants de la rangée inférieure indiquent respectivement, de droite à gauche : m Voyant 1 (extrémité droite) : démarrage à partir du CD système (sur les modèles équipés d’un lecteur optique) m Voyant 2 : démarrage à partir d’un serveur de réseau (NetBoot) m Voyant 3 : démarrage à partir du disque interne m Voyant 4 : disque de démarrage actuel ignoré et démarrage à partir de tout autre disque de démarrage disponible m Voyant 5 : lancement du mode Disque cible (tous les volumes doivent être visibles) m Voyant 6 : restauration des réglages par défaut du système (réinitialisation de la mémoire NVRAM) m Voyant 7 : entrée dans l’Open Firmware (via le port série si aucun moniteur ou clavier n’est branché à l’ordinateur) 4 Lorsque le voyant de l’opération que vous souhaitez réaliser s’allume, maintenez enfoncé le bouton d’identificateur système pendant au moins deux secondes, jusqu’à ce que s’allument tous les voyants de la rangée supérieure. 5 Relâchez le bouton. Installation et restauration à partir d’un serveur de réseau Vous pouvez utiliser un ordinateur distant pour installer le logiciel serveur sur un ou plusieurs systèmes. L’installation Réseau et la commande Apple Software Restore (asr) sont deux méthodes particulièrement utiles pour des installations sur plusieurs systèmes Xserve. Pour de plus amples informations sur l’utilisation d’outils de ligne de commande, consultez le chapitre 17 “Outils pour administrateurs expérimentés” du Guide de l’administrateur de Mac OS X Server. Reportez-vous au chapitre 12 “NetBoot” et au chapitre 13 “Installation en réseau” du Guide de l’administrateur de Mac OS X Server pour plus de détails sur le démarrage ou l’installation sur un réseau.© 2003 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, FireWire, le logo FireWire, iBook, Mac, Mac OS, Macintosh, PowerBook et QuickTime sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Xserve est une marque d’Apple Computer, Inc. F034-2262-A Imprimé en Irlande Déploiement d’iPhone et d’iPad Réseaux privés virtuels L’accès sécurisé aux réseaux d’entreprise privés est possible sur iPhone et iPad grâce aux protocoles standard établis en matière de réseaux privés virtuels (RPV). Les utilisateurs peuvent facilement se connecter aux systèmes d’entreprise par l’intermédiaire du client de RPV d’iOS ou au moyen d’une application tierce fournie par Juniper, Cisco et F5 Networks. Dès le départ, iOS prend en charge Cisco IPSec, L2TP sur IPSec et PPTP. Si votre entreprise utilise l’un de ces protocoles, aucune autre configuration réseau ni aucune autre application tierce ne sont nécessaires pour relier iPhone et iPad à votre réseau privé virtuel. En outre, iOS prend en charge les RPV SSL, permettant l’accès aux serveurs de réseaux privés virtuels SSL Juniper série SA, Cisco ASA et F5 BIG-IP Edge Gateway. Il suffit aux utilisateurs de télécharger une application client de RPV développée par Juniper, Cisco ou F5 à partir de l’App Store pour commencer. Comme les autres protocoles de RPV pris en charge par iOS, les RPV SSL peuvent être configurés manuellement sur l’appareil ou par l’intermédiaire du Profil de configuration. iOS prend en charge les technologies standard telles que IPv6, les serveurs mandataires et la tunnellisation fractionnée, permettant d’obtenir une expérience de RPV riche lors de la connexion aux réseaux d’entreprise. De plus, iOS est compatible avec différentes méthodes d’authentification, y compris les mots de passe, les jetons à deux facteurs et les certificats numériques. Afin de simplifier la connexion dans les environnements où l’authentification par certificat est utilisée, iOS est doté de la technologie VPN On Demand, qui démarre une session de RPV de façon dynamique lors de la connexion aux domaines indiqués. Méthodes d’authentification et protocoles pris en charge RPV SSL Prend en charge l’authentification de l’utilisateur par mot de passe, par jeton à deux facteurs et par certificat. Cisco IPSec Prend en charge l’authentification de l’utilisateur par mot de passe et par jeton à deux facteurs ainsi que l’authentification de l’ordinateur par secret partagé et certificat. L2TP sur IPSec Prend en charge l’authentification de l’utilisateur par mot de passe MS-CHAP v2 et par jeton à deux facteurs ainsi que l’authentification de l’ordinateur par secret partagé et certificat. PPTP Prend en charge l’authentification de l’utilisateur par mot de passe MS-CHAP v2 et par jeton à deux facteurs.Cahier de spécifications 2 Produit VPN On Demand Dans le cas des configurations utilisant l’authentification par certificat, iOS prend en charge la technologie VPN On Demand. VPN On Demand établit automatiquement une connexion lors de l’accès aux domaines prédéfinis, permettant aux utilisateurs de se connecter aux RPV de façon transparente. Cette fonctionnalité d’iOS ne nécessite aucune autre configuration du serveur. La configuration de la technologie VPN On Demand s’effectue par l’intermédiaire d’un profil de configuration ou peut être effectuée manuellement sur l’appareil. Options de VPN On Demand : Toujours Établit une connexion à un RPV pour toute adresse correspondant au domaine indiqué. Jamais N’établit pas de connexion à un RPV pour les adresses qui correspondent au domaine indiqué, mais si le RPV est déjà actif, il peut être utilisé. Au besoin Établit une connexion à un RPV pour les adresses correspondant au domaine indiqué uniquement si la recherche d’un DNS n’a donné aucun résultat. Configuration du RPV • Une configuration minimale permet à iOS de s’intégrer à de nombreux réseaux RPV existants. Le meilleur moyen de préparer le déploiement consiste à vérifier si iOS prend en charge les protocoles et les méthodes d’authentification du RPV actuel de votre entreprise. • Nous vous recommandons de passer en revue le chemin d’authentification menant à votre serveur d’authentification afin de vérifier que les standards pris en charge par iOS sont activés au sein de votre déploiement. • Si vous avez l’intention d’utiliser l’authentification par certificat, assurez-vous que votre infrastructure de clé publique est configurée de manière à prendre en charge les certificats appareil et utilisateur avec le processus de distribution de clé correspondant. • Pour configurer des réglages de serveur mandataire en fonction d’une URL en particulier, placez un fichier PAC sur un serveur Web auquel il est possible d’accéder en utilisant les réglages de RPV de base et assurez-vous qu’il est hébergé avec le type MIME application/x-ns-proxy-autoconfig. Configuration du serveur mandataire Pour toutes les configurations, vous pouvez également définir un serveur mandataire de RPV. Pour configurer un serveur mandataire unique pour toutes les connexions, utilisez le réglage manuel et indiquez l’adresse, le port et l’authentification si nécessaire. Pour fournir un fichier de configuration automatique du serveur mandataire à l’appareil en utilisant un protocole PAC ou WPAD, utilisez la configuration automatique. Dans le cas des éléments PAC, indiquez l’URL du fichier PAC. Si le protocole WPAD est employé, iPhone et iPad recherchent les réglages appropriés dans le DHCP et le DNS.3 1 2 3 4 5 6 Coupe-feu Coupe-feu Serveur de RPV-concentrateur Internet public Réseau privé Authentification certificat ou jeton Serveur mandataire Serveur d’authentification du RPV Génération de jeton ou authentification par certificat 1 4 3a 3b 2 5 Service de répertoire © 2011 Apple Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, iPhone, iPad et Mac OS sont des marques de commerce d’Apple Inc., enregistrées aux États-Unis et dans d’autres pays. App Store est une marque de service d’Apple Inc. Les autres produits et dénominations sociales mentionnés ici peuvent être des marques de commerce de leurs sociétés respectives. Les caractéristiques des produits peuvent changer sans préavis. Le présent document n’est fourni qu’à titre d’information; Apple se dégage de toute responsabilité quant à son utilisation. Octobre 2011 L419828B Scénario de déploiement Cet exemple décrit un déploiement classique avec serveur de RPV-concentrateur et serveur d’authentification contrôlant l’accès aux services réseau de l’entreprise. iPhone et iPad demandent l’accès aux services réseau. Le serveur de RPV-concentrateur reçoit la demande et la transmet au serveur d’authentification. Dans un environnement à deux facteurs, le serveur d’authentification gère alors la génération synchronisée d’un jeton clé avec le serveur de clés. Si une méthode d’authentification par certificat est déployée, un certificat de clé publique doit être distribué avant l’authentification. Si une méthode d’authentification par mot de passe est déployée, l’authentification passe à la validation de l’utilisateur. Une fois l’utilisateur authentifié, le serveur d’authentification valide les politiques d’utilisateur et de groupe. Une fois les politiques d’utilisateur et de groupe validées, le serveur de RPV établit l’accès par tunnel chiffré aux services réseau. Si un serveur mandataire est actif, iPhone et iPad se connectent par l’intermédiaire du serveur mandataire pour accéder aux données à l’extérieur du coupe-feu. Mac OS X Server Glossaire Mac OS X Server, Xserve et XsanK Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l’utilisateur d’une copie valide du logiciel Mac OS X Server peut reproduire cette publication à des fins d’apprentissage du logiciel. La présente publication ne peut être reproduite ou transmise en totalité en partie à des fins commerciales, telles que la vente de copies ou la prestation d’un service d’assistance payant. Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce manuel soient les plus exactes possibles. Apple Inc. n’est pas responsable des erreurs de reproduction ni d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le logo Apple, AirPort, AppleTalk, FireWire, iTunes, Mac, Macintosh, le logo Mac, Mac OS et QuickTime sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Apple Remote Desktop, Finder et Safari sont des marques d’Apple Inc. Adobe et PostScript sont des marques d’Adobe Systems Incorporated. La marque Bluetooth® est une marque déposée de Bluetooth SIG, Inc. Toute utilisation de cette marque par Apple s’effectue sous licence. Java et tous les logos et marques dérivés de Java sont des marques ou des marques déposées de Sun Microsystems, Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays. StorNext et ADIC sont des marques déposées d’Advanced Digital Information Corporation. UNIX est une marque déposée de The Open Group. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés ici sont des marques de leurs détenteurs respectifs. La mention de produits tiers n’est effectuée qu’à des fins informatives et ne constitue en aucun cas une approbation ni une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité vis-à-vis des performances ou de l’utilisation de ces produits. F019-0936/01-09-2007 3 Préface À propos de ce glossaire Ce document est une compilation de termes et de définitions qui apparaissent dans les guides individuels. Il répertorie tous les termes contenus dans les glossaires des guides de Mac OS X Server, Xsan et Xserve. Informations complémentaires Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes : Documents Ouvrez-moi : mises à jour importantes et informations spécifiques. Ces documents se trouvent sur les disques d’installation du serveur. Site web de Mac OS X Server (www.apple.com/fr/server/macosx) : passerelle d’accès à des informations détaillées sur les produits et la technologie. Base de connaissances AppleCare (kbase.info.apple.com) : accès à des centaines d’articles provenant de l’organisation d’assistance d’Apple. Formation des clients Apple (train.apple.com) : cours avec instructeur et cours autonomes destinés à développer vos compétences d’administration de serveur. Groupes de discussion Apple (discussions.info.apple.com) : moyen de partager des questions, des connaissances et des conseils avec d’autres administrateurs. Répertoire de listes de diffusion Apple (www.lists.apple.com) : abonnez-vous à des listes de diffusion pour communiquer par courrier électronique avec d’autres administrateurs. 5 Glossaire Glossaire des termes liés aux serveurs 802.11b, 802.11g, 802.11n Protocoles de mise en réseau sans fil. A ACE Entrée de contrôle d’accès. Entrée de liste ACL permettant de contrôler des autorisations d’accès. Voir ACL. ACL Liste de contrôle d’accès. Liste maintenue par un système et définissant les autorisations dont disposent des utilisateurs et des groupes pour accéder aux ressources du système. actif-actif Désigne une situation dans laquelle deux systèmes informatiques partagent des tâches de traitement pour fournir des performances élevées. Comparer à actif-passif. actif-passif Configuration comprenant deux systèmes informatiques, où l’un exécute des tâches tandis que l’autre fait office de système de secours en cas de panne du premier. Comparer à actif-actif. Active Directory Service de répertoire et d’authentification de Microsoft Windows 2000 Server, Windows Server 2003 et Windows Server 2003 R2. adaptateur de bus hôte Voir HBA. adaptateur Ethernet Adaptateur permettant de connecter un périphérique à un réseau Ethernet. Généralement appelé carte Ethernet ou carte réseau Ethernet. Voir aussi carte réseau. administrateur Utilisateur disposant d’autorisations d’administration de serveur ou de domaine de répertoires. Les administrateurs sont toujours membres du groupe « admin » prédéfini. administrateur de liste Administrateur d’une liste d’envoi. Les administrateurs de liste peuvent ajouter des abonnés à une liste d’envoi ou en supprimer et désigner d’autres administrateurs de liste. Ils ne sont pas nécessairement administrateurs de l’ordinateur local ou du domaine.6 Glossaire des termes liés aux serveurs adresse Nombre ou tout autre identifiant permettant d’identifier de façon unique un ordinateur sur un réseau, un bloc de données stockées sur un disque, ou un emplacement dans la mémoire d’un ordinateur. Voir aussi adresse IP et adresse MAC. Adresse IP Adresse numérique unique qui identifie un ordinateur sur Internet. adresse IP dynamique Adresse IP attribuée pour une durée limitée ou jusqu’à ce que l’ordinateur client n’en ait plus besoin. adresse IP statique Adresse IP attribuée une seule fois à un ordinateur ou à un périphérique et qui ne change jamais. adresse MAC Adresse « Media Access Control » (contrôle d’accès au support). Adresse matérielle identifiant de façon unique chaque nœud d’un réseau. Dans le cas de périphériques AirPort, l’adresse MAC est appelée identifiant AirPort. affinité Relation entre un dossier situé sur un volume Xsan et l’une des réserves de stockage qui fournit de l’espace de stockage sur ce volume. L’affinité garantit que les fichiers placés dans le dossier sont stockés uniquement dans la réserve de stockage associée. Comme les réserves de stockage peuvent différer dans leur capacité et leurs performances, il est possible d’utiliser des affinités pour s’assurer par exemple que les données nécessitant des taux de transfert élevés, telles que la vidéo, sont stockées sur les périphériques de stockage les plus rapides. AFP Apple Filing Protocol. Protocole client/serveur utilisé par le service de fichiers Apple pour partager des fichiers et des services réseau. AFP exploite TCP/IP et d’autres protocoles pour prendre en charge les communications entre les ordinateurs d’un réseau. AFS Andrew File System. L’un des nombreux systèmes de fichiers réseau. agent d’accès au courrier Voir MAA. agent d’utilisateur de courrier Voir MUA. agent de transfert de courrier Voir MTA. agrégation Combinaison d’objets ou de ressources similaires (disques ou connexions réseau, par exemple) dans une unique ressource logique, le but étant d’atteindre de meilleures performances. Par exemple, deux disques ou plus peuvent être agrégés dans un disque logique unique afin d’obtenir un volume unique de plus grande capacité. agrégation de liens Configuration de plusieurs liens réseau physiques en un lien logique unique, afin d’améliorer la capacité et la disponibilité des connexions réseau. Avec l’agrégation de liens, le même identifiant est attribué à tous les ports. Comparer au multi-acheminement, dans lequel chaque port conserve sa propre adresse.Glossaire des termes liés aux serveurs 7 AL PA Adresse physique de boucle arbitrée. Dans le domaine des transmissions Fibre Channel, il s’agit de la valeur de 8 bits utilisée pour identifier un périphérique faisant partie d’une boucle arbitrée. alias Autre adresse électronique sur votre domaine qui redirige les messages électroniques entrants vers un utilisateur existant. alimentation via Ethernet Voir PoE. alphanumérique Chaînes composées de lettres, de chiffres et de caractères de ponctuation (par exemple _ et ?). Andrew File System Voir AFS. Apache Serveur HTTP open-source intégré à Mac OS X Server. Le site (en anglais) www.apache.org contient des informations détaillées sur Apache. Apple Filing Protocol Voir AFP. AppleScript Langage de pilotage par script dont la syntaxe est semblable à celle de l’anglais, utilisé pour écrire des fichiers de script permettant le contrôle de votre ordinateur. AppleScript fait partie du système d’exploitation Mac et est donc inclus sur chaque ordinateur Macintosh. Arbitrated Loop Physical Address (adresse physique de boucle arbitrée). Voir AL PA. Assistant numérique personnel Voir PDA. attaque par déni de service Voir attaque par DoS. attaque par DoS Attaque par déni de service. Attaque Internet utilisant des milliers de pings réseau pour empêcher l’utilisation légitime d’un serveur. attribut Élément de données nommé contenant un type d’information spécifique et appartenant à une entrée (une fiche ou un objet) dans un domaine de répertoire. Les données qu’un attribut contient s’appellent la valeur de l’attribut. attribut d’autorité d’authentification Valeur qui identifie le système de validation de mot de passe spécifié pour un utilisateur et fournit, si nécessaire, des informations supplémentaires. Audio Video Interleave Voir AVI. authentification Processus de vérification de l’identité d’un utilisateur, généralement en validant son nom d’utilisateur et son mot de passe. L’authentification a lieu généralement avant que le processus d’autorisation détermine le niveau d’accès de l’utilisateur à une ressource. Exemple : le service de fichiers autorise l’accès total aux dossiers et aux fichiers qu’un utilisateur authentifié possède.8 Glossaire des termes liés aux serveurs authentification à deux facteurs Processus permettant l’authentification par le biais d’une combinaison de deux facteurs indépendants : il peut s’agir d’un élément que vous connaissez (tel qu’un mot de passe), d’un élément en votre possession (tel qu’une carte à puce) ou encore d’un élément vous caractérisant (un facteur biométrique). Ce procédé est plus sécurisé que l’authentification à un seul facteur, généralement un mot de passe. authentification APOP Extension du protocole de messagerie POP3. Elle garantit que le nom d’utilisateur et le mot de passe sont chiffrés avant d’être utilisés pour s’authentifier auprès d’un serveur de messagerie. authentification DHX Abréviation de Diffie-Hellman Exchange, une méthode d’authentification utilisée par le service de fichiers Apple de Mac OS X Server. Authentification Diffie--Hellman Exchange Voir authentification DHX. authentification Digest-MD5 Méthode d’authentification qui code les mots de passe envoyés sur le réseau et les stocke sous forme brouillée sur le serveur. authentification LAN Manager Méthode d’authentification requise par certains clients Windows pour accéder aux services Windows dans Mac OS X Server. authentification mutuelle Egalement appelée authentification bidirectionnelle. Type d’authentification dans laquelle deux parties s’authentifient réciproquement. Par exemple, un client ou un utilisateur vérifie sont identité sur un serveur et ce serveur confirme son identité au client ou à l’utilisateur. Chaque partie dispose de l’identité authentifiée de l’autre. autorisation Processus par lequel un service détermine s’il faut accorder à un utilisateur l’accès à une ressource et quel est le niveau d’accès accordé à l’utilisateur. L’autorisation se produit généralement après qu’un processus d’authentification ait vérifié l’identité de l’utilisateur. Exemple : le service de fichiers autorise l’accès total aux dossiers et aux fichiers qu’un utilisateur authentifié possède. autorisations Réglages déterminant le type d’accès dont les utilisateurs bénéficient pour partager des éléments dans un système de fichiers. Vous pouvez attribuer quatre types d’autorisation pour un point de partage, un dossier ou un fichier : Lecture et écriture, Lecture seule, Écriture seule et Aucun accès. Voir aussi privilèges. autorité de certificat Autorité émettant et gérant des certificats numériques, afin d’assurer la transmission sécurisée des données à travers un réseau public. Voir aussi certificat, infrastructure de clé publique. autorité de certification Voir Autorité de certificat. AVI Audio Video Interleave. Format de fichier vidéo Windows. Glossaire des termes liés aux serveurs 9 B bande passante Capacité d’une connexion réseau, mesurée en bits par seconde ou en octets par seconde, pour le transfert de données. basculé Dans Xsan, situation dans laquelle un contrôleur de réserve est devenu le contrôleur de métadonnées actif à la suite de la défaillance d’un contrôleur. basculement Transfert de la charge d’un disque défectueux vers un autre disque. basculement automatique Basculement qui a lieu sans intervention humaine. base de recherche Nom distinctif permettant d’identifier le point de départ d’une recherche d’informations dans la hiérarchie d’entrées d’un répertoire LDAP. Berkeley Internet Name Domain Voir BIND. Berkeley Software Distribution Voir BSD. bidouilleur Personne qui apprécie la programmation et explore les différentes maniè- res de programmer de nouvelles fonctionnalités et d’augmenter les capacités d’un système informatique. Voir aussi pirate. BIND Initiales de « Berkeley Internet Name Domain » (domaine de noms Internet développé à l’Université de Berkeley). Programme inclus avec Mac OS X Server, qui implémente un serveur DNS. Il est également connu sous l’appellation « name daemon » (démon des noms), ou « named », lorsqu’il est en cours d’exécution. biométrie Technologie permettant d’authentifier l’identité d’une personne en fonction de caractéristiques physiologiques ou comportementales uniques. Fournit un facteur supplémentaire d’authentification. Voir authentification à deux facteurs. bit Unité d’information unique de valeur égale à 0 ou 1. bloc Portion de données d’une taille précise qui est écrite et lue sur un disque. blog Page web présentant des entrées dans un ordre chronologique. Un blog est souvent utilisé comme journal ou lettre d’informations électronique. blogger Nom utilisé pour désigner une personne qui publie des informations sur un blog. boîte de dépôt Dossiers partagés dotés de privilèges et pour lesquels d’autres utilisateurs disposent d’autorisations d’écriture mais pas de lecture. Seul le propriétaire possède toutes les autorisations d’accès. Les boîtes de dépôt ne peuvent être créées que via AFP. Lorsqu’un dossier est partagé via AFP, la propriété de tout élément écrit dans ce dossier est automatiquement transférée au propriétaire du dossier, ce qui confère à ce dernier un accès et un contrôle total aux éléments qui s’y trouvent.10 Glossaire des termes liés aux serveurs Bonjour Protocole développé par Apple pour la découverte automatique d’ordinateurs, de périphériques et de services sur les réseaux IP. Auparavant appelé Rendezvous, cette proposition de protocole standard Internet est parfois appelée « ZeroConf » ou « DNS multidiffusion ». BootP Ancienne méthode d’allocation d’adresses IP aux clients d’un réseau. Voir aussi DHCP. borne d’accès Airport Appareil qui transmet sans fil un signal pouvant être reçu par des ordinateurs sans fil situés dans sa zone de couverture. borne d’accès Airport Express Version de la borne d’accès Airport d’Apple qui vous permet également d’écouter de la musique iTunes sans fil sur votre chaîne stéréo domestique ou des haut-parleurs amplifiés. borne d’accès Airport Extreme Génération la plus récente de bornes d’accès Airport d’Apple. boucle Une des trois topologies physiques que Fibre Channel utilise pour interconnecter des nœuds. Dans la topologie en boucle, la largeur de bande est partagée entre tous les nœuds connectés à la boucle. Voir aussi boucle arbitrée. boucle arbitrée Topologie Fibre Channel dans laquelle chaque port est connecté au suivant pour former une boucle. Cette topologie ne peut pas être utilisée avec Xsan. Voir aussi structure, point-à-point. boucle arbitrée Fibre Channel Voir boucle arbitrée. boucle privée Boucle arbitrée Fibre Channel sans aucune association à une structure. Comparer à boucle publique. boucle publique Boucle arbitrée Fibre Channel associée à une structure. Comparer à boucle privée. BSD Initiales de « Berkeley Software Distribution » (famille de systèmes d’exploitation développés à l’Université de Berkeley). Version d’UNIX, sur laquelle repose le logiciel Mac OS X. C cache de disque Mémoire cache résidant sur un disque. Voir aussi cache, mémoire cache de contrôleur. cache des préférences Emplacement de stockage servant à héberger les préférences de l’ordinateur et celles des groupes associés à cet ordinateur. Les préférences mises en cache vous aident à gérer des comptes d’utilisateurs locaux sur des ordinateurs portables.Glossaire des termes liés aux serveurs 11 cache write-back Système de mise en mémoire cache dans lequel le client qui écrit des données est informé du succès de l’opération dès que les données sont en mémoire cache d’écriture et, plus tard, lorsqu’elles sont réellement écrites sur le disque. cache write-through Système de mise en mémoire cache dans lequel le client qui écrit des données n’est pas informé du succès de l’opération tant que les données ne sont pas réellement écrites sur le disque. caractère Synonyme d’octet. caractère générique Plage de valeurs possibles pour tout segment d’une adresse IP. carte à puce Périphérique de sécurité portable qui contient un microprocesseur. Le microprocesseur de la carte à puce et son lecteur utilisent un protocole d’identification mutuelle pour s’identifier réciproquement avant de publier des informations. La carte à puce est capable de stocker des mots de passe, des certificats et des clés en toute sécurité. carte Airport Carte permettant à un ordinateur d’utiliser les capacités de mise en réseau sans fil AirPort. carte Airport Extreme Génération la plus récente de cartes Airport d’Apple. carte d’interface réseau Voir carte réseau. carte Fibre Channel Adaptateur connectant un périphérique à un réseau Fibre Channel. CAT Abréviation de catégorie, comme dans câble Ethernet CAT 5. catégorie Voir CAT. certificat Parfois appelé « certificat d’identité » ou « certificat de clé publique ». Fichier de format spécifique (Mac OS X Server utilise le format X.509) contenant la clé publique d’une paire de clés publique et privée, les informations d’identification de l’utilisateur, par exemple son nom et ses coordonnées, ainsi que la signature numérique émise par une Autorité de certificat ou l’utilisateur de la clé. certificat d’identité Voir certificat. certificat de clé publique Voir certificat. CGI Common Gateway Interface. Script ou programme permettant d’ajouter des fonctions dynamiques à un site web. Un script CGI transmet les informations entre un site web et une application au service du site. Challenge Handshake Authentication Protocol Voir CHAP. CHAP Challenge Handshake Authentication Protocol. Protocole d’authentification courant. Voir aussi MS-CHAP.12 Glossaire des termes liés aux serveurs chemin d’accès Emplacement d’un élément au sein d’un système de fichiers, représenté sous la forme d’une suite de noms séparés par des barres obliques (/). chemin de recherche Voir politique de recherche. chiffrement Processus de codification de données destiné à les rendre illisibles sans la connaissance d’un algorithme particulier. Généralement utilisé dans le cadre de communications secrètes ou confidentielles. Voir aussi déchiffrement. classe Voir classe d’objets. classe d’objets Ensemble de règles qui définissent des objets semblables dans un domaine de répertoire en spécifiant les attributs que doit posséder chaque objet, ainsi que d’autres attributs possibles pour l’objet. classe de stockage Classification des supports de stockage en fonction des exigences des données stockées. Plus les données sont critiques, plus la classe de stockage est élevée. clé privée Une des deux clés asymétriques utilisées dans un système de sécurité PKI. La clé privée n’est pas distribuée et est généralement chiffrée par son propriétaire à l’aide d’une phrase clé. Elle peut signer numériquement un message ou un certificat, afin d’en proclamer l’authenticité. Elle permet aussi de déchiffrer des messages chiffrés avec la clé publique correspondante et de chiffrer des messages qu’elle seule peut déchiffrer. clé publique Une des deux clés asymétriques utilisées dans un système de sécurité PKI. La clé publique est distribuée aux autres parties de la communication. Elle permet de chiffrer des messages ne pouvant être déchiffrés que par le propriétaire de la clé privée correspondante et de vérifier la signature d’un message provenant d’une clé privée correspondante. client Ordinateur (ou utilisateur de l’ordinateur) qui demande des données ou des services auprès d’un autre ordinateur ou d’un serveur. client géré Utilisateur, groupe ou ordinateur dont les autorisations d’accès et/ou les préférences sont sous le contrôle d’un administrateur. client sans système Ordinateur sur le disque dur duquel aucun système d’exploitation n’est installé. Les ordinateurs sans système peuvent démarrer à partir d’une image disque installée sur un serveur NetBoot. codec Technologie de compression et de décompression de données. Les codecs peuvent être implémentés dans le logiciel, le matériel ou une combinaison des deux. Common Gateway Interface Voir CGI. Common UNIX Printing System Voir CUPS. commuté Également appelé structure commutée ; topologie Fibre Channel. Voir structure.Glossaire des termes liés aux serveurs 13 compression temporelle Compression d’images effectuée entre les images d’une séquence. Cette technique de compression tire parti de la redondance entre images adjacentes d’une séquence pour réduire la quantité de données requises à la représentation précise de chaque image de la séquence. Les séquences soumises à une compression temporelle contiennent généralement des images clé placées à intervalles réguliers. compte d’ordinateur Un compte d’ordinateur contient des données permettant à Mac OS X Server d’identifier et de gérer un ordinateur particulier. Vous devez créer un compte d’ordinateur pour chaque ordinateur que vous comptez ajouter à un groupe d’ordinateurs. Voir aussi groupe d’ordinateurs. compte externe Compte mobile dont le dossier de départ local est stocké sur un volume externe. En connectant le volume externe à un ordinateur, l’utilisateur peut accéder au compte externe. Il ne peut plus accéder au compte externe si le volume externe est déconnecté. compte mobile Compte possédant à la fois un dossier de départ local et un dossier de départ réseau. Les comptes mobiles placent les informations d’authentification et les préférences gérées en mémoire cache. Sous Mac OS X 10.4 ou ultérieur, les comptes mobiles disposent d’un répertoire de départ portable (sous-ensemble synchronisé constitué du dossier de départ local et du dossier de départ réseau). comptes prédéfinis Comptes d’utilisateurs créés automatiquement lorsque vous installez Mac OS X. Certains comptes de groupes sont également prédéfinis. Concurrent Versions System Voir CVS. connecté Qualifie des données, périphériques ou connexions réseau disponibles pour être utilisés immédiatement. connecteur XLR Connecteur audio à trois broches, qui peut être utilisé avec des câbles équilibrés à trois fils, ce qui permet d’éliminer les interférences électromagnétiques. contrôle d’accès Méthode permettant de contrôler les ordinateurs autorisés à accéder à un réseau ou à des services réseau. contrôleur Contrôleur de métadonnées dans un réseau de stockage Xsan. Dans les systè- mes RAID, le contrôleur fait référence au matériel chargé de gérer la lecture et l’écriture des données. En segmentant les données et en les écrivant ou en les lisant simultanément sur plusieurs lecteurs, le contrôleur RAID permet d’obtenir un stockage de données et un accès aux données extrêmement fiables et rapides. Voir aussi contrôleur de métadonnées. contrôleur de domaine principal Voir PDC. contrôleur de métadonnées Ordinateur qui gère les métadonnées au sein d’un réseau de stockage Xsan.14 Glossaire des termes liés aux serveurs contrôleur de réserve Dans un réseau de stockage Xsan, ordinateur qui fait office de contrôleur de métadonnées de secours en cas de défaillance du contrôleur principal. conversation en ligne Voir Messagerie instantanée. couche Mécanisme de classement par priorités des pistes d’une séquence vidéo ou d’images superposées pour composer une icône animée. Quand QuickTime lit une séquence, il affiche les images de la séquence en fonction de leur couche. Les images présentant un numéro de couche inférieur sont affichées au premier plan. Les images dont le numéro de couche est supérieur peuvent être cachées par les images dont le numéro est inférieur. coupe-feu Logiciel chargé de protéger les applications réseau exécutées sur votre serveur. Le service de coupe-feu IP, qui fait partie du logiciel Mac OS X Server, analyse les paquets IP entrants et rejette ou accepte ces paquets en fonction d’un ensemble de filtres que vous créez. création de répliques Création de copies d’un domaine de répertoire afin d’améliorer les performances ou d’assurer un service réseau ininterrompu en cas de défaillance du système. cryptographie de clé publique Méthode de chiffrement des données utilisant une paire de clés, une publique et une privée, obtenues auprès d’une autorité de certification. Une clé est utilisée pour chiffrer les messages tandis que l’autre sert à les déchiffrer. CUPS Initiales de « Common UNIX Printing System » (système commun d’impression UNIX). Système d’impression multiplateforme reposant sur le protocole IPP (Internet Printing Protocol). Le Centre d’impression de Mac OS X, son système d’impression sous-jacent, et le service d’impression de Mac OS X Server reposent sur le système CUPS. Pour plus d’informations, consultez le site www.cups.org. CVS Concurrent Versions System. Système de gestion des codes de programmation. D daemon Programme exécuté en arrière-plan et qui fournit d’importants services système tels que le traitement du courrier électronique entrant ou la gestion des requêtes provenant du réseau. DAS Direct attached storage (périphérique de stockage directement connecté). Lecteur de disque dur externe ou lecteur SCSI que vous connectez à un ordinateur. débit Vitesse à laquelle les bits sont transmis sur un réseau, habituellement exprimée en bits par seconde. débit Quantité d’informations transmises par seconde. Glossaire des termes liés aux serveurs 15 débit Débit de traitement des données par un ordinateur. déchiffrement Processus de récupération de données chiffrées faisant appel à un algorithme particulier. Voir aussi chiffrement. déconnecté Qualifie des données qui ne sont pas immédiatement disponibles ou un périphérique physiquement branché, mais dont l’utilisation n’est pas possible. démon nfsd Processus de serveur NFS exécuté en permanence en tâche de fond et qui traite les requêtes de lecture et d’écriture des clients. Plus il y a de démons disponibles, plus le nombre de clients pouvant être servis simultanément est important. déployer Consiste à placer des systèmes informatiques configurés dans un environnement spécifique ou à rendre leur utilisation disponible dans cet environnement. DHCP Initiales de « Dynamic Host Configuration Protocol » (protocole de configuration dynamique d’hôtes). Protocole utilisé pour distribuer de manière dynamique des adresses IP à des ordinateurs clients. Chaque fois qu’un ordinateur client démarre, le protocole recherche un serveur DHCP, puis demande une adresse IP au serveur DHCP qu’il trouve. Le serveur recherche alors une adresse IP disponible et la transmet à l’ordinateur client en l’accompagnant d’une « durée de bail », durée pendant laquelle l’ordinateur client peut utiliser l’adresse. diffusion Dans un réseau, transmission d’un message ou de données pouvant être lues par tout client du réseau. La diffusion peut être réalisée en monodiffusion (envoi d’un message à un ordinateur spécifique) ou en multidiffusion (envoi d’un message à une sous-ensemble d’ordinateurs). Dans QuickTime Streaming Server, processus de transmission d’une copie de flux de données sur l’ensemble d’un réseau. diffusion annoncée Méthode, telle que Monodiffusion automatique (Annonce), permettant à un diffuseur de négocier avec un serveur l’acceptation d’une diffusion. diffusion web Diffusion de séquences vidéo ou audio en direct sur Internet. digest Fonction de traitement efficace qui établit une équivalence entre des chaînes binaires de longueur arbitraire et des chaînes binaires de longueur fixe. Direct Attached Storage Voir DAS. disponibilité Durée pendant laquelle un système est disponible durant les périodes où il est censé être disponible. Voir aussi haute disponibilité. dispositif d’alimentation électrique Voir PSE. disque Support de stockage optique, tel qu’un CD ou un DVD. disque Périphérique réinscriptible de stockage de données. Voir aussi disque et disque logique.16 Glossaire des termes liés aux serveurs disque de secours Disque de secours qui fonctionne et est prêt à être inscrit, et auquel un système RAID peut avoir recours instantanément en remplacement d’un disque défectueux. disque logique Périphérique de stockage qui apparaît à l’utilisateur sous la forme d’un disque unique destiné au stockage de fichiers, même s’il s’agit en réalité de plusieurs lecteurs de disque physiques. Les volumes Xsan constituent des exemples de disques logiques qui se comportent comme des disques uniques même s’ils sont constitués de plusieurs réserves de stockage consistant elles-mêmes en plusieurs LUN comportant chacun plusieurs lecteurs de disque. Voir aussi disque physique. disque physique Disque mécanique réel. À comparer à disque logique. disque virtuel Voir disque logique. DNS Domain Name System. Base de données distribuée qui fait correspondre des adresses IP à des noms de domaines. Un serveur DNS, appelé également “serveur de noms”, conserve une liste des noms et des adresses IP associées à chaque nom. Domain Name System Voir DNS. domaine Partie du nom de domaine d’un ordinateur sur Internet. N’inclut pas l’indicateur de domaine de premier niveau (par exemple .com, .net, .fr, .be). Le nom de domaine « www.exemple.com » est constitué du sous-domaine, ou nom d’hôte, « www », du domaine « exemple » et du domaine de premier niveau « com ». domaine de répertoire Base de données spécialisée dans laquelle sont stockées des informations autorisées concernant les utilisateurs et les ressources réseau ; ces informations sont nécessaires au logiciel système et aux applications. Cette base de données est optimisée pour gérer de nombreuses demandes d’informations et pour rechercher et récupérer rapidement des informations. Le domaine de répertoires peut également être appelée nœud de répertoire ou simplement répertoire. domaine de répertoire local Répertoire d’identification, d’authentification, d’autorisation et autres données d’administration accessibles uniquement sur l’ordinateur où réside le répertoire. Le domaine de répertoire local n’est accessible à partir d’aucun autre ordinateur sur le réseau. domaine DNS Nom unique d’un ordinateur, utilisé dans le système DNS (Domain Name System) pour convertir les adresses IP et les noms. Également appelé nom de domaine. domaine local Domaine de répertoire accessible uniquement par l’ordinateur sur lequel il réside. domaine virtuel Autre domaine pouvant être utilisé dans les adresses électroniques des utilisateurs de votre messagerie. Également, liste de tous les noms de domaines dont votre serveur de messagerie est responsable.Glossaire des termes liés aux serveurs 17 domaine Windows Ordinateurs Windows d’un réseau qui partagent un répertoire commun pour les comptes d’utilisateur, de groupe et d’ordinateur pour l’authentification et l’autorisation. Un maître Open Directory peut fournir des services de répertoire à un domaine Windows. données de journal Dans Xsan, données relatives aux transactions du système de fichiers survenant sur un volume Xsan. dossier Également appelé répertoire. Liste de fichiers et/ou d’autres répertoires organisée hiérarchiquement. dossier de départ Dossier destiné à l’usage personnel d’un utilisateur. Mac OS X utilise également le dossier de départ pour stocker les préférences du système et les réglages gérés des utilisateurs Mac OS X. Également connu sous le terme de répertoire de départ. dossier de départ local Dossier de départ stocké sur le disque de l’ordinateur où un utilisateur a ouvert une session. Ce dossier n’est accessible qu’en ouvrant directement une session sur l’ordinateur où il réside, à moins que vous n’ouvriez de session sur l’ordinateur via SSH. dossier de groupe Dossier servant à organiser des documents et des applications présentant un intérêt particulier pour les membres du groupe et permettant à ces derniers de partager des informations. DSL Initiales de « Digital Subscriber Line » (ligne d’abonné numérique). Technologie de transmission de données à haut débit, fonctionnant à travers les lignes téléphoniques. durée de bail DHCP Voir période de bail. DV Vidéo numérique. Format numérique d’enregistrement sur bandes, utilisant une compression d’environ 5:1 pour générer une qualité Betacam sur une cassette de très petite taille. Dynamic Host Configuration Protocol Voir DHCP. E EAP Extensible Authentication Protocol. Protocole d’authentification qui prend en charge plusieurs méthodes d’authentification. EFI Initiales de « Extensible Firmware Interface » (Interface de programme interne extensible). Logiciel exécuté automatiquement au démarrage d’un ordinateur Macintosh à processeur Intel. Il détermine la configuration matérielle de l’ordinateur et lance le logiciel système. élément de segment Portion unique d’un segment située sur un disque spécifique au sein d’une matrice de disques. Également nommé segment.18 Glossaire des termes liés aux serveurs en miroir Renvoie à une matrice de disques qui utilise RAID 1, ou la mise en miroir. enchaînement Distribution en temps réel de données vidéo ou audio via un réseau, sous la forme d’un flux de paquets plutôt que par téléchargement d’un fichier unique. enfant Ordinateur qui hérite des informations de configuration provenant du domaine de répertoire partagé d’un parent. Enregistrement A Type d’enregistrement d’adresse DNS qui traduit les noms de domaines en adresses IP (IPv4). Enregistrement AAAA Type d’enregistrement DNS qui traduit les noms de domaines en adresses IPv6. enregistrement d’échange de courrier Voir enregistrement MX. enregistrement de pointeur Voir enregistrement PTR. enregistrement MX Enregistrement d’échange de courrier. Entrée d’un tableau DNS qui spécifie l’ordinateur qui gère le courrier pour un domaine Internet. Lorsqu’un serveur de messagerie doit distribuer du courrier à un domaine Internet, il demande l’enregistrement MX du domaine concerné. Le serveur envoie le message à l’ordinateur spécifié dans l’enregistrement MX. enregistrement PTR Enregistrement de pointeur Type d’enregistrement d’adresse DNS qui traduit les noms de domaines en adresses IP (IPv4). Utilisé dans les recherches DNS inversées. enregistrement TXT Enregistrement texte. Type d’enregistrement DNS qui stocke une chaîne de texte pour une réponse à une requête DNS. ensemble de segments Matrice segmentée. ensemble RAID Voir matrice RAID. entrée Article posté sur un blog. Les lecteurs peuvent ajouter des commentaires à l’entrée, mais le contenu associé à celle-ci ne peut être modifié que par le proprié- taire du blog. Dans un répertoire LDAP, une entrée est une collection d’attributs (d’élé- ments de données) qui porte un nom distinctif unique. Voir aussi nom distinctif. entrée Article posté sur un journal web. Les lecteurs peuvent ajouter des commentaires à l’entrée, mais le contenu associé à celle-ci ne peut être modifié que par le propriétaire du journal web. Dans un répertoire LDAP, une entrée est une collection d’attributs (d’élé- ments de données) qui porte un nom distinctif unique. Voir aussi nom distinctif. entrelacement Méthode de stockage de données dans laquelle les lecteurs d’une matrice RAID sont divisés en partitions, ou segments, et où les données sont écrites de manière séquentielle sur chaque segment de la matrice.Glossaire des termes liés aux serveurs 19 équilibrage de la charge Processus qui consiste à répartir sur plusieurs services les demandes de services réseau effectuées par les ordinateurs clients, afin d’optimiser les performances. équilibrer Stratégie d’allocation utilisée par les réserves de stockage Xsan. Avant d’allouer de l’espace sur un volume composé de plusieurs réserves de stockage, Xsan vérifie l’espace de stockage disponible sur toutes les réserves et utilise celle disposant de l’espace libre le plus important. étendue Groupe de services. Une étendue peut consister en un regroupement d’ordinateurs logique (tous les ordinateurs utilisés par le service de production par exemple) ou physique (tous les ordinateurs situés au premier étage par exemple). Vous pouvez utiliser une partie ou la totalité de votre réseau pour définir une étendue. Ethernet Technologie de mise en réseau locale avec laquelle les données sont transmises sous forme d’unités appelées paquets à l’aide de protocoles tels que TCP/IP. étiquette (nom) Dans Xsan, nom d’identification d’un LUN. Vous devez affecter une étiquette au LUN au cours de la configuration d’une réserve de stockage Xsan. étiquetter Utilisé par certaines sources (telles qu’ADIC) pour désigner le processus de préparation d’un disque logique en vue de son utilisation avec un système de fichiers. Dans Xsan, c’est le terme initialiser qui est utilisé pour désigner la préparation d’un disque en vue de son utilisation dans une réserve de stockage. European Broadcast Union Organisation européenne de normes vidéos. exportation Dans le système NFS (Network File System, système de fichiers en réseau), il s’agit d’une méthode de partage de dossier avec des clients connectés à un réseau. Extensible Authentication Protocol Voir EAP. Extensible Markup Language Voir XML. E_Port Port d’un commutateur Fibre Channel. Les E_Ports sont utilisés pour relier ensemble plusieurs commutateurs Fibre Channel afin de former une structure. F FAI Fournisseur d’accès à Internet. Entreprise qui vend un accès à Internet et qui fournit généralement un service d’hébergement web pour des applications de commerce électronique, ainsi que des services de messagerie. failover Dans Xsan, processus automatique par lequel un contrôleur de métadonnées de réserve devient le contrôleur de métadonnées actif si le contrôleur principal cesse de fonctionner.20 Glossaire des termes liés aux serveurs faire migrer Transférer des informations, par exemple des comptes d’utilisateur et de groupes et des données d’utilisateurs, d’un serveur ou d’un réseau vers un autre serveur ou réseau géré par un autre logiciel. Fast Ethernet Groupe de normes Ethernet caractérisé par des données transmises à 100 mégabits par seconde (Mbits/s). FCP Fibre Channel Protocol. Protocole de commande SCSI série utilisé sur les réseaux Fibre Channel. Fibre Channel Architecture sur laquelle la plupart des implémentations SAN sont construites. Fibre Channel est une norme technologique qui permet aux données d’être transférées d’un nœud réseau à l’autre à des vitesses très élevées. Fibre Channel Protocol Voir FCP. fichier d’accès Fichier texte nommé qtaccess contenant des informations sur les utilisateurs et les groupes autorisés à visualiser les données multimédias du répertoire dans lequel le fichier d’accès est stocké. fichier M3U Métafichier audio créé à l’aide d’un éditeur de texte et enregistré sur un serveur web. Le fichier dirige le navigateur web de l’utilisateur vers une liste de lecture MP3 résidant sur le même serveur web et ouvre le lecteur MP3 de l’utilisateur. fichier Postscript Printer Description Voir fichier PPD. fichier PPD fichier Postscript Printer Description Fichier contenant des informations sur les fonctionnalités d’un modèle d’imprimante particulier. Le fichier PPD contient les commandes dont vous avez besoin pour tirer parti de fonctionnalités particulières telles que l’utilisation de plusieurs bacs d’alimentation en papier, l’adoption de formats de papier spéciaux ou l’impression recto-verso. Le modèle d’imprimante que vous choisissez lors de l’ajout d’une imprimante spécifie le fichier PPD utilisé avec l’imprimante. fichier texte ASCII Fichier texte contenant uniquement des caractères ASCII. Plus couramment (aux États-Unis), fichier contenant du texte imprimable, visualisable et ne comportant aucun caractère « binaire » (non ASCII). file d’attente Zone d’attente dans laquelle des éléments attendent une action de la part du système. Voir aussi file d’attente d’impression. file d’attente d’impression Zones d’attente ordonnées dans lesquelles les tâches d’impression attendent qu’une imprimante soit disponible. Le service d’impression de Mac OS X Server utilise des files d’attente d’impression sur le serveur pour faciliter la gestion. File Transfer Protocol Voir FTP.Glossaire des termes liés aux serveurs 21 film Structure de données temporelles gérée par QuickTime. Un film QuickTime peut contenir du son, de la vidéo, des animations ou une combinaison de ces différents types de données. Un film QuickTime contient une ou plusieurs pistes, chacune repré- sentant un flux de données unique du film. film de référence Fichier .mov créé à l’aide d’un utilitaire tel que MakeRefMovie, disponible gratuitement auprès d’Apple. Le fichier contient l’emplacement d’un fichier multimédia d’enchaînement et peut également contenir l’emplacement de plusieurs fichiers d’enchaînement. Un fichier de référence inclus sous forme de lien dans une page web, par exemple, peut diriger un lecteur client vers la présentation à la demande codée en fonction de sa vitesse de connexion particulière. filtre Méthode de contrôle de l’accès à un serveur. Un filtre se compose d’une adresse IP et d’un masque de sous-réseau et, parfois, d’un numéro de port et d’un type d’accès. L’adresse IP et le masque de sous-réseau déterminent la plage d’adresses IP auquel le filtre s’applique. Finder simplifié Environnement utilisateur comportant tableaux et grandes icônes et qui offre aux débutants une interface conviviale et simple. Les volumes ou les supports montés auxquels les utilisateurs ont accès apparaissent dans des tableaux plutôt que sur le bureau standard. FireWire Technologie matérielle pour l’échange de données avec des périphériques, définie par la norme standard IEEE 1394. flux réfléchi Diffusion en direct distribuée en tant que flux monodiffusion. Les listes de lecture de film et MP4 génèrent également des flux réfléchis. flux relayé Flux transmis d’un serveur à un ou plusieurs autres. Les relais peuvent également être utilisés pour générer un flux multidiffusion. QTSS ne gère pas le relais de flux MP3. formater En général, préparation d’un disque en vue de son utilisation par un système de fichiers particulier. Fournisseur d’accès à Internet Voir FAI. fréquence d’échantillonnage Nombre d’échantillons par seconde utilisé pour les données audio. Plus la fréquence est élevée, meilleure est la qualité audio. fréquence d’images clé Fréquence à laquelle les images clé sont placées dans des séquences de données temporellement compressées. FSS Serveur de système de fichiers. Terme StorNext File System utilisé pour désigner un ordinateur qui gère les métadonnées au sein d’un réseau de stockage (SAN). Dans Xsan, cela s’appelle un contrôleur de métadonnées.22 Glossaire des termes liés aux serveurs FTP Initiales de « File Transfer Protocol » (protocole de transfert de fichiers). Protocole permettant à des ordinateurs de transférer des fichiers sur un réseau. Les clients FTP, utilisant tout système d’exploitation capable de prendre en charge le protocole FTP, peuvent se connecter à un serveur de fichiers et télécharger des fichiers, en fonction de leurs autorisations d’accès. La plupart des navigateurs Internet et bon nombre d’applications gratuites (« freeware ») peuvent être utilisés pour accéder à un serveur FTP. F_Port Port qui fait partie d’une structure Fibre Channel. Un F_Port d’une structure Fibre Channel se connecte au N_Port d’un noeud. G Gigabit Ethernet Groupe de normes Ethernet avec lesquelles les données sont transmises à raison de 1 gigabit par seconde (Gbit/s). Abréviation : GBE. gigaoctet Voir Go. Go Gigaoctet. 1 073 741 824 (2 30 ) octets. grappe Ensemble d’ordinateurs interconnectés afin d’améliorer la fiabilité, la disponibilité et les performances. Les ordinateurs regroupés en grappe exécutent souvent des logiciels spéciaux afin de coordonner leurs activités. Voir aussi grappe informatique. grappe informatique Groupe d’ordinateurs ou de serveurs réunis pour partager le traitement d’une tâche à un haut niveau de performances. Une grappe informatique peut assumer des tâches bien plus importantes qu’un seul ordinateur et un tel groupe d’ordinateurs (ou de « nœuds ») peut atteindre des performances élevées comparables à celles d’un superordinateur. groupe Ensemble d’utilisateurs ayant des besoins semblables. Les groupes simplifient l’administration des ressources partagées. groupe d’ordinateurs Ensemble d’ordinateurs et de groupes d’ordinateurs qui reçoivent tous les réglages de préférences gérées définis pour le groupe. Il s’agit d’une nouveauté de Mac OS X Server 10.5. Voir aussi liste d’ordinateurs. groupe de segments Terme StorNext File System utilisé pour désigner une réserve de stockage Xsan. Groupe de travail Ensemble d’utilisateurs pour lesquels vous êtes chargé de définir les préférences et les privilèges d’accès en tant que groupe. Toutes les préférences que vous définissez pour un groupe sont stockées dans le compte du groupe.Glossaire des termes liés aux serveurs 23 groupe imbriqué Groupe membre d’un autre groupe Les groupes imbriqués permettent aux administrateurs de gérer des groupes d’utilisateurs à un niveau global (afin d’influencer tous les membres d’un groupe) et à un niveau plus limité (afin d’influencer uniquement certains membres d’un groupe). groupe principal Groupe par défaut d’un utilisateur. Le système de fichiers utilise l’identifiant du groupe principal lorsqu’un utilisateur accède à un fichier dont il n’est pas le possesseur. GUID Identifiant global unique. Chaîne hexadécimale permettant d’identifier de manière unique un compte d’utilisateur, un compte de groupe ou une liste d’ordinateurs. Ces identifiants sont également utilisés afin de fournir des identités d’utilisateur et de groupe pour les autorisations de liste de contrôle d’accès (ACL) et pour associer des utilisateurs particuliers à des appartenances à des groupes et à des groupes imbriqués. Il s’agit de valeurs à 128 bits qui rendent hautement improbable la création de doublons d’identifiant GUID. H hachage Forme brouillée, ou chiffrée, d’un mot de passe ou d’un texte. hachage sécurisé Algorithme utilisable pour chiffrer les mots de passe servant à authentifier des utilisateurs. Un hachage sécurisé, également appelé fonction de hachage unidirectionnnel, génère une valeur chiffrée spécifique à partir d’une entrée utilisateur particulière, mais ne peut pas être utilisé pour recréer le mot de passe d’origine à partir de la sortie chiffrée. Voir aussi hacher. hameçonnage Tentative de se faire passer pour une organisation ou un individu de confiance afin de tromper des tiers pour qu’ils divulguent des informations confidentielles. haute disponibilité Capacité d’un système à fonctionner en continu (sans interruption). HBA Adaptateur de bus hôte. Carte que vous installez dans un ordinateur afin qu’il puisse communiquer avec un périphérique externe à l’aide d’une interface spécialisée. Couramment utilisé pour désigner les cartes d’interface Fibre Channel telles que les cartes Apple Fibre Channel PCI-X et PCI-E. hiérarchie de domaines de répertoire Manière d’organiser des domaines de répertoires locaux et partagés. Une hiérarchie présente une structure d’arborescence inversée : domaine racine au sommet et domaines locaux en bas. High Speed Serial Direct Connect Voir HSSDC. hôte Autre nom donné à un serveur.24 Glossaire des termes liés aux serveurs hôte de courrier Ordinateur qui fournit le service de courrier. HSSDC High Speed Serial Direct Connect. Type de connecteur utilisé sur les câbles optiques Fibre Channel. HTML Initiales de « Hypertext Markup Language » (langage de structuration hypertexte). Ensemble de symboles ou de codes insérés dans un fichier afin d’être affiché sous forme de page dans un navigateur web. Le balisage indique au navigateur web comment afficher les mots et images d’une page web pour l’utilisateur. HTTP Hypertext Transfer Protocol. Protocole client/serveur pour le web. Le protocole HTTP permet aux navigateurs web d’accéder à un serveur web et de demander des documents hypermédias créés avec du code HTML. Hypertext Markup Language Voir HTML. Hypertext Transfer Protocol Voir HTTP. IANA Initiales de « Internet Assigned Numbers Authority » (autorité d’attribution des numéros sur Internet). Organisation responsable de l’allocation des adresses IP, de l’attribution des paramètres de protocole et de la gestion des noms de domaine. I iChat Application de messagerie instantanée de Mac OS X. ICMP Initiales de « Internet Control Message Protocol ». Protocole de messages de contrôle et de rapports d’erreurs utilisé entre serveurs hôtes et passerelles. Par exemple, certaines applications Internet exploitent le protocole ICMP pour envoyer un paquet en aller-retour entre deux hôtes pour déterminer les durées d’aller-retour et détecter ainsi des problèmes éventuels sur le réseau. identifiant Airport Dans le contexte AirPort, cet identifiant est utilisé pour désigner l’adresse MAC. identifiant de boucle matérielle Identifiant affecté à un périphérique pour le placer selon un ordre spécifique au sein d’une boucle, contrairement à une loupe arbitraire dans laquelle les périphériques sont placés selon un ordre aléatoire. identifiant de groupe principal Numéro unique identifiant un groupe principal. identifiant de processus Voir PID. identifiant de sécurité Voir SID. identifiant Ethernet Voir adresse MAC. identifiant global unique Voir GUID.Glossaire des termes liés aux serveurs 25 identifiant utilisateur Voir UID. IEEE Institute of Electrical and Electronics Engineers, Inc. Organisation dédiée à la promotion des normes dans les domaines de l’informatique et de l’ingénierie électrique. IGMP Initiales de « Internet Group Management Protocol ». Protocole Internet utilisé par les hôtes et les routeurs pour envoyer des paquets à des listes d’hôtes cherchant à participer à un processus appelé multidiffusion. QTSS (QuickTime Streaming Server) exploite l’adressage par multidiffusion, tout comme le protocole SLP (Service Location Protocol). ignifugé Décrit des éléments tels que des câbles ou des appareils qui sont conformes aux normes de sécurité standard et qui peuvent être installés dans les espaces réservés à la climatisation, au-dessus des plafonds. image Dans Enchaînement QuickTime, image dans un film ou une séquence d’images. image Voir image disque. image clé Échantillon provenant d’une séquence d’échantillons temporellement compressés, dont les informations sont indépendantes des autres échantillons de la séquence. Les images clé sont placées dans des séquences temporellement compressées, selon une fréquence déterminée par la fréquence d’images clé. image d’installation de paquet Fichier permettant d’installer des paquets. Les ordinateurs clients peuvent, à l’aide de NetBoot, démarrer sur le réseau à partir de cette image pour installer des logiciels. Contrairement aux images disque de copie de blocs, vous pouvez utiliser une image d’installation de paquets identique pour différentes configurations matérielles. image disque Fichier qui, une fois ouvert, crée sur le bureau Mac OS X une icône dont l’aspect et le comportement sont similaires à ceux d’un véritable disque ou volume. Les ordinateurs clients peuvent, à l’aide de NetBoot, démarrer via le réseau à partir d’une image disque basée sur un serveur et contenant un logiciel système. Les fichiers d’image disque présentent l’extension .img ou .dmg. Les deux formats d’image sont similaires et sont représentés par la même icône dans le Finder. Le format .dmg ne peut pas être utilisé sur les ordinateurs qui exécutent Mac OS 9. image fantôme Fichier créé par le processus démon NetBoot pour chaque client NetBoot et dans lequel les applications exécutées sur le client peuvent écrire des données temporaires. IMAP Internet Message Access Protocol. Protocole client/serveur de messagerie permettant aux utilisateurs de stocker leur courrier sur le serveur de messagerie plutôt que de le télécharger sur l’ordinateur local. Le courrier demeure sur le serveur jusqu’à ce que l’utilisateur décide de l’effacer.26 Glossaire des termes liés aux serveurs in-band Désigne un réseau dans lequel les signaux d’administration et les données circulent tous deux sur le même chemin de communication, via le même protocole. Comparer à out-of-band. indices Processus qui crée une piste pour chaque piste de données diffusable du fichier, afin d’indiquer au serveur Enchaînement QuickTime comment et quand diffuser chaque trame de données. Le processus d’insertion d’indications effectue à l’avance les calculs nécessaires, ce qui permet à QTSS de diffuser un plus grand nombre de flux. Il permet également l’utilisation de nouveaux codecs sans qu’il soit nécessaire de mettre le serveur à niveau. Information Technology Voir IT. infrastructure de clé publique Méthode sécurisée d’échange de données à travers un réseau public non sécurisé, par exemple Internet, à l’aide de la cryptographie de clé publique. infrastructure de multidiffusion Voir MBONE. initialisation de boucle Voir LIP. initialiser Préparer un disque en vue de son utilisation par un système de fichiers particulier. Dans Xsan : préparer une matrice RAID en vue de son utilisation dans une réserve de stockage. inode Structure de données d’un système de fichiers qui identifie l’emplacement d’un objet (tel qu’un fichier ou un dossier) ainsi que d’autres informations concernant cet objet au sein d’un système de fichiers. installation de mise à niveau Installation qui permet de mettre à niveau une version précédente du même logiciel. installation en réseau Processus d’installation via le réseau de systèmes et de logiciels sur des ordinateurs clients Mac OS X. Ce type d’installation de logiciels peut être effectué sous la supervision d’un administrateur ou de manière entièrement automatisée. Institute of Electrical and Electronics Engineers, Inc. Voir IEEE. interface de ligne de commande Manière d’interagir avec l’ordinateur (par exemple, pour exécuter des programmes ou modifier des autorisations de système de fichiers) en saisissant des commandes de texte à une invite de shell. Voir aussi shell, invite de shell. interface réseau Connexion matérielle de votre ordinateur à un réseau. Les connexions Ethernet, les cartes AirPort et les connexions FireWire en sont des exemples. International Standards Organization Voir ISO.Glossaire des termes liés aux serveurs 27 Internet Ensemble de réseaux d’ordinateurs interconnectés qui communiquent à travers un protocole commun (TCP/IP). Internet est le système public de réseaux d’ordinateurs interconnectés le plus étendu au monde. Internet Assigned Numbers Authority Voir IANA. Internet Control Message Protocol Voir ICMP. Internet Group Management Protocol Voir IGMP. Internet Message Access Protocol Voir IMAP. Internet Printing Protocol Voir IPP. Internet Protocol Voir IP. interrupteur Matériel de mise en réseau qui connecte plusieurs nœuds (ou ordinateurs) entre eux. Les interrupteurs sont utilisés avec la mise en réseau Ethernet et Fibre Channel afin d’assurer des connexions rapides entre les périphériques. intranet Réseau d’ordinateurs gérés par et pour les utilisateurs internes d’une entreprise. Son accès est généralement limité aux membres de l’entreprise. Très souvent, le terme fait référence à un site web dédié aux besoins de l’entreprise, accessible uniquement depuis celle-ci. Les intranets utilisent les mêmes technologies de mise en réseau qu’Internet (TCP/IP) et servent parfois de pont entre des systèmes d’information anciens et les technologies modernes de mise en réseau. invite de shell Caractère qui apparaît au début d’une ligne dans une interface de ligne de commande pour indiquer que vous pouvez saisir une commande. IP Internet Protocol. Également désigné par IPv4. Méthode utilisée conjointement avec le protocole TCP (Transmission Control Protocol) pour envoyer des données d’un ordinateur à un autre via un réseau local ou via Internet. Le protocole IP envoie les paquets de données, alors que le protocole TCP se charge de leur suivi. IPP Initiales de « Internet Printing Protocol » (protocole d’impression à travers Internet). Protocole client-serveur permettant l’impression à travers Internet. L’infrastructure d’impression Mac OS X, et le service d’impression Mac OS X Server qui repose sur cette infrastructure, prennent en charge IPP. IPSec Ajout de sécurité au protocole IP. Protocole chargé de la sécurité dans les transmissions de données pour les connexions L2TP VPN. IPSec agit au niveau de la couche réseau, assurant la protection et l’authentification des paquets IP entre les nœuds IPSec participants. IPv4 Voir IP.28 Glossaire des termes liés aux serveurs IPv6 Initiales de « Internet Protocol version 6 ». Protocole de communication de nouvelle génération destiné à remplacer le protocole IP (également appelé IPv4). IPv6 autorise un plus grand nombre d’adresses réseau et peut réduire les charges de routage à travers Internet. ISO International Standards Organization. Organisme international chargé de gérer les normes standard. Les normes publiées par l’ISO ont le statut de traités internationaux. IT Technologies de l’information. Tous les aspects de la création, de l’accès, de l’utilisation, du stockage, du transport et de l’administration des informations. Le terme Technologies de l’information concerne tous les aspects des systèmes informatiques et de stockage, des réseaux, des utilisateurs et des logiciels au sein d’une entreprise. J Jabber/XMPP Protocole open-source utilisé par le projet jabberd pour établir une communication entre des clients exécutés sur des systèmes d’exploitation différents. Le service iChat prend en charge le protocole Jabber/XMPP. JavaScript Langage de pilotage par script utilisé pour ajouter une certaine interactivité aux pages web. JBOD Just a Bunch Of Disks. Acronyme utilisé pour désigner un groupe de disques physiques. Comparer à matrice RAID. JBoss Serveur d’applications Java gérant les applications Java 2 Platform, Enterprise Edition (J2EE). journal web Voir blog. K KDC Initiales de « Kerberos Key Distribution Center » (centre de distribution de clés Kerberos). Serveur de confiance chargé d’émettre des tickets Kerberos. Kerberos Système d’authentification réseau sécurisé. Kerberos utilise des tickets qui sont émis pour un utilisateur, un service et une durée spécifiques. Après avoir été authentifié, l’utilisateur peut accéder à d’autres services sans avoir à saisir à nouveau son mot de passe (on parle alors de signature unique) pour les services configurés pour accepter les tickets Kerberos. Mac OS X Server utilise Kerberos 5. Kerberos Key Distribution Center Voir KDC. kernel Partie du système d’exploitation chargée de la gestion de la mémoire, de l’allocation des ressources et d’autres services de bas niveau essentiels au système.Glossaire des termes liés aux serveurs 29 kilo-octet Voir Ko. Ko Kilo-octet. 1 024 (2 10 ) octets. L L2TP Initiales de « Layer Two Tunnelling Protocol ». Protocole de transport réseau utilisé pour les connexions VPN. Il s’agit avant tout d’une combinaison des protocoles L2F de Cisco et PPTP. Comme L2TP n’est pas un protocole de chiffrement, il utilise le complément IPSec pour le chiffrement des paquets. LAN Initiales de « Local area network » (réseau local). Réseau maintenu au sein d’un établissement, contrairement à un WAN (réseau étendu) qui relie des établissements géographiquement distincts. largeur de segment Propriété d’une réserve de stockage Xsan. Nombre d’octets de données, exprimé sous forme d’un nombre de blocs du système de fichiers, qu’Xsan écrit sur un LUN de réserve de stockage avant de passer au LUN suivant de la réserve. LDA (Local delivery agent) Agent de distribution locale. Agent du service de messagerie qui transfère les messages électroniques de l’espace de stockage du courrier entrant vers la boîte de réception du destinataire. Le LDA est responsable de la gestion de la distribution locale des messages ; il doit par ailleurs permettre à l’application de messagerie de l’utilisateur d’accéder au courrier. LDAP Initiales de « Lightweight Directory Access Protocol ». Protocole client-serveur standard pour accéder à un domaine de répertoires. lecteur de disque Périphérique contenant un disque et permettant de lire et d’écrire des données sur disque. Lecture instantanée Dans QuickTime Streaming, il s’agit d’une avancée de la technologie Apple de protection contre les coupures permettant de réduire considérablement la durée de mise en mémoire tampon pour obtenir un visionnage instantané des flux vidéo à l’aide d’une connexion à haut débit. lettre d’unité Lettre de l’alphabet qui permet d’identifier un disque ou une partition de disque dans le système d’exploitation Windows. liaison Connexion entre un ordinateur et un domaine de répertoire dans le but d’obtenir des données d’identification, d’autorisation et d’autres données administratives. Désigne également le processus d’établissement d’une telle connexion. Voir aussi liaison sécurisée. liaison sécurisée Connexion authentifiée mutuellement entre un ordinateur et un domaine de répertoire. L’ordinateur fournit des références pour prouver son identité et le domaine de répertoire fournit des références pour prouver son authenticité.30 Glossaire des termes liés aux serveurs lien Connexion physique active (électrique ou optique) entre deux nœuds d’un réseau. Lightweight Directory Access Protocol Voir LDAP. ligne d’abonné numérique Voir DSL. ligne de commande Texte que vous tapez après une invite de shell lorsque vous utilisez une interface de ligne de commande. Line Printer Remote Voir LPR. LIP Processus d’initialisation de boucle (Loop Initialization Process). Processus par lequel un réseau de type boucle arbitrée Fibre Channel s’initialise au démarrage, ou récupère après une défaillance ou l’arrivée d’un nouveau périphérique sur le réseau. liste d’envoi Service de messagerie permettant de distribuer un même message à plusieurs destinataires. Les abonnés d’une liste d’envoi ne doivent pas nécessairement être des utilisateurs de votre serveur de messagerie. Les listes d’envoi peuvent être administrées par une autre personne qu’un administrateur de groupe de travail ou de serveur. Les abonnés d’une liste d’envoi peuvent souvent s’abonner ou se désabonner eux-mêmes des listes. liste d’ordinateurs Ensemble d’ordinateurs recevant les réglages des préférences gérées définis pour la liste et mis à la disposition d’un ensemble particulier d’utilisateurs et de groupes. Un ordinateur ne peut appartenir qu’à une seule liste d’ordinateurs. Les listes d’ordinateurs sont créées sous Mac OS X Server 10.4 ou antérieur. Voir aussi groupe d’ordinateurs. liste de contrôle d’accès Voir ACL. liste de lecture Ensemble de fichiers multimédias du dossier de données QTSS, dont la lecture s’effectue de manière séquentielle ou aléatoire. Liste noire en temps réel Voir RBL. logical unit number Voir LUN. Loop Initialization Process (processus d’initialisation de boucle) Voir LIP. LPR Initiales de « Line Printer Remote ». Protocole standard d’impression via TCP/IP. LUN Logical unit number. Identifiant SCSI d’un périphérique de stockage logique. Sous Xsan, un périphérique de stockage logique non formaté tel qu’une tranche ou une matrice Xserve RAID. L_Port Port utilisé pour connecter un nœud à une boucle arbitrée Fibre Channel.Glossaire des termes liés aux serveurs 31 M MAA (Mail Access Agent) Agent d’accès au courrier. Service de messagerie qui communique avec le programme de messagerie d’un utilisateur, afin de télécharger les en-têtes des messages sur l’ordinateur local de l’utilisateur. MAC Initiales de « Media access control » (contrôle d’accès au support). Voir adresse MAC. Mac OS X La dernière version du système d’exploitation d’Apple. Mac OS X allie la fiabilité d’UNIX à la facilité d’emploi de Macintosh. Mac OS X Server Plate-forme de serveur puissante, capable de gérer immédiatement les clients Mac, Windows, UNIX et Linux et offrant un ensemble de services de réseau et de groupes de travail extensible, ainsi que des outils perfectionnés de gestion à distance. maître Open Directory Serveur fournissant un service de répertoire LDAP, un service d’authentification Kerberos et un serveur de mots de passe Open Directory. management information base Voir MIB. manifeste de préférence Fichier décrivant la structure et les valeurs par défaut des préférences d’une application (par exemple le rôle des différentes clés de préférence). L’éditeur de préférences du Gestionnaire de groupe de travail utilise ces fichiers pour permettre à un administrateur de modifier les préférences gérées d’une application. mappage LUN Moyen d’éviter des inscriptions simultanées sur une matrice en attribuant un LUN spécifique à un ordinateur hôte unique. Le mappage LUN a lieu au niveau RAID. Comparer au masquage LUN. masquage LUN Moyen d’éviter des écritures simultanées sur une matrice en cachant, ou en masquant l’accès à, un LUN aux ordinateurs hôte indésirables dans une zone spécifique. Le masquage LUN s’effectue au niveau de l’interrupteur Fibre Channel. Comparer au mappage LUN. masque de sous-réseau Nombre utilisé dans la mise en réseau IP pour indiquer la partie d’une adresse IP correspondant au numéro du réseau. matrice Matrice de stockage (ou matrice de disques). matrice de disques Ensemble de disques d’un ou plusieurs sous-systèmes de disques communément accessibles combiné à un corps de logiciel de contrôle. Le logiciel de contrôle présente la capacité de stockage de la matrice aux hôtes sous la forme d’un ou plusieurs disques logiques.32 Glossaire des termes liés aux serveurs matrice RAID Groupe de disques physiques, organisés et protégés par un schéma RAID, et présentés par le matériel ou le logiciel RAID comme un disque logique unique. Dans Xsan, les matrices RAID apparaissent sous forme de LUN, lesquelles sont associées afin de constituer des réserves de stockage. matrice segmentée Matrice de disque sur laquelle les données sont segmentées, mais pas dupliquées. Les matrices segmentées offrent des performances supérieures, mais ne protègent pas contre la perte des données. Mbit Abréviation de mégabit. Mbit/s Abréviation de mégabits par seconde. MBONE Infrastructure de multidiffusion. Réseau virtuel gérant la multidiffusion IP. Un réseau MBONE utilise le même support physique qu’Internet, mais est conçu pour réassembler les paquets de données de multidiffusion afin qu’ils aient l’aspect de paquets de données de diffusion individuelle. media access control Voir adresse MAC. média enrichi Données améliorées par des animations et des vidéos. Ce terme est principalement utilisé pour décrire des publicités sur Internet. mégaoctet Voir Mo. mémoire cache Partie de mémoire vive ou zone de disque dur sur laquelle sont stockées des données fréquemment utilisées, afin d’accélérer les temps de traitement. La mémoire cache en lecture conserve des données qui pourraient être demandées par un client ; la mémoire cache en écriture stocke les données écrites par un client jusqu’à ce qu’elles puissent être stockées sur disque. Voir aussi mise en mémoire tampon, mémoire cache de contrôleur, mémoire cache de disque. mémoire cache de contrôleur Mémoire cache qui réside dans un contrôleur et dont la principale fonction est d’améliorer les performances du disque. Message Integrity Check Voir MIC. messagerie instantanée Communication en direct dans laquelle au moins deux utilisateurs d’ordinateur échangent des messages de texte ou des données audio ou vidéo en temps réel. Souvent appelée « conversation en ligne » du fait de sa nature spontanée. métadonnées Informations relatives à un système de fichiers et aux fichiers qu’il stocke (par exemple, quels sont les blocs de disque occupés par un fichier ou quels sont les blocs de disque disponibles, etc.). Dans Xsan, les métadonnées sont gérées par un contrôleur de métadonnées et échangées via une connexion Ethernet, tandis que les données de fichier proprement dites sont transférées via une connexion Fibre Channel.Glossaire des termes liés aux serveurs 33 métapaquet Fichier portant l’extension .mpkg. Un métapaquet est similaire à un paquet d’installation, mais contient des ressources permettant d’installer plusieurs logiciels. méthode multi-acheminement Propriété d’une réserve de stockage Xsan. Spécifie la manière dont Xsan utilise plusieurs chemins Fibre Channel entre les clients et l’espace de stockage. Cette propriété peut être réglée sur statique, ce qui affecte de manière alternée chaque LUN d’une réserve de stockage à l’une des connexions lorsque le volume est monté ; ou sur pivoter, pour alterner les connexions afin d’améliorer les performances. MIB Management information base. Base de données virtuelle qui permet la surveillance d’un périphérique via des applications SNMP.å MIC Message Integrity Check. Protocole qui empêche un pirate de trouver la clé de chiffrement utilisée pour chiffrer les paquets sur un réseau sans fil. Microsoft Challenge Handshake Authentication Protocol Voir MS-CHAP. MIDI Musical Instrument Digital Interface. Format standard d’échange de données audio et d’envoi d’instructions à des ordinateurs, des synthés et tout autre périphérique de musique électronique. MIME Multipurpose Internet Mail Extensions. Norme Internet qui spécifie la manière dont un navigateur web doit traiter les fichiers dotés de certaines caractéristiques. Le suffixe des fichiers décrit leur type. Vous déterminez la manière dont le serveur réagit lorsqu’il reçoit des fichiers portant certains suffixes. Chaque suffixe et sa réponse associée composent un mappage de type MIME. mise à niveau Mise à niveau d’un logiciel avec une version plus récente. mise en cascade Processus de connexion de deux ou plusieurs concentrateurs ou commutateurs Fibre Channel afin d’augmenter le nombre de ports ou d’étendre les distances. mise en mémoire tampon Opération consistant à placer des données en mémoire pour pouvoir y accéder plus rapidement que s’il fallait constamment les lire sur le disque. mise en miroir Écriture de copies identiques de données sur deux disques physiques. La mise en miroir protège les données contre la perte due aux défaillances de disque et est le moyen le plus simple d’obtenir la redondance de données. Mo Mégaoctet. 1 048 576 (2 20 ) octets. Mo/s Abréviation de mégaoctets par seconde. mode Nombre qui décrit le niveau d’accès dont disposent le propriétaire d’un fichier, un groupe ou les autres par rapport au fichier.34 Glossaire des termes liés aux serveurs mode détérioré Décrit un système RAID dans lequel certains disques de la matrice RAID ne fonctionnent plus sans que cela n’affecte le fonctionnement d’ensemble de la matrice. Mode Entreprise Mode de sécurité WPA. Voir WPA Entreprise. Mode personnel Désigne l’un des modes de sécurité WPA. Voir WPA Personnel. module de disque Apple Disque dur amovible utilisé dans Xserve, Xserve RAID et d’autres produits Apple. monodiffusion Transmission de données vers un destinataire ou client unique. Si un film est diffusé en monodiffusion à un utilisateur employant RSTP, celui-ci peut parcourir librement un film à la demande. Monodiffusion automatique (Annonce) Méthode de distribution d’une diffusion sur un serveur d’enchaînement, dans laquelle un fichier SDP est automatiquement copié et tenu à jour sur le serveur. Un mot de passe et un nom d’utilisateur de diffusion doivent être créés avant le démarrage d’une telle diffusion. Monodiffusion manuelle Méthode de transmission en direct d’un flux de données vers un client QuickTime Player unique ou vers un ordinateur qui exécute QTSS. Un fichier SDP est généralement créé par l’application de diffusion et doit ensuite être envoyé manuellement au spectateur ou au serveur d’enchaînement. montage automatique Faire apparaître automatiquement un point de partage sur un ordinateur client. Voir aussi monter. monter Rendre un répertoire ou un volume distant accessible sur un système local. Dans Xsan, faire apparaître un volume Xsan sur le bureau d’un client, comme s’il s’agissait d’un disque local. mot de passe Chaîne alphanumérique utilisée pour authentifier l’identité d’un utilisateur ou pour autoriser l’accès à des fichiers ou à des services. mot de passe crypté Type de mot de passe qui est stocké sous la forme d’un hachage (à l’aide de l’algorithme de cryptage UNIX standard) directement dans un enregistrement d’utilisateur. mot de passe Open Directory Mot de passe stocké dans une base de données sécurisée sur le serveur et qui peut être authentifié à l’aide du serveur de mots de passe Open Directory ou de Kerberos (si Kerberos est disponible). mot de passe shadow Mot de passe stocké dans un fichier sécurisé sur le serveur et qui peut être authentifié à l’aide de diverses méthodes d’authentification conventionnelles requises par les différents services de Mac OS X Server. Parmi les méthodes d’authentification, il y a APOP, CRAM-MD5, DHX, LAN Manager, NTLMv1, NTLMv2 et WebDAV-Digest.Glossaire des termes liés aux serveurs 35 mov Extension de fichier des films QuickTime d’Apple, utilisée pour nommer à la fois les fichiers de redirection de film et les fichiers multimédias QuickTime proprement dits. MP3 MPEG layer 3. Format de compression audio. MPEG Motion Pictures Experts Group. MPEG-4 Norme ISO basée sur le format de fichier QuickTime et qui définit des formats de compression et des fichiers multimédias. MS-CHAP Initiales de « Microsoft Challenge Handshake Authentication Protocol » (protocole d’authentification par interrogation-réponse développé par Microsoft). Méthode d’authentification standard sous Windows pour les réseaux VPN. Cette méthode d’authentification encode les mots de passe envoyés sur le réseau et les stocke sous forme brouillée sur le serveur. Elle offre un bon niveau de sécurité lors des transmissions sur réseau. MS-CHAP est une version propriétaire de CHAP. MTA Mail Transfer Agent. Service de courrier qui envoie le courrier sortant, reçoit le courrier entrant à l’attention des destinataires locaux et fait suivre le courrier entrant des destinataires non locaux vers d’autres MTA. MUA (Mail User Agent) Agent d’utilisateur de courrier. Processus de messagerie sur l’ordinateur local d’un utilisateur, qui fonctionne avec le MAA pour télécharger des messages et des en-têtes sur l’ordinateur local de l’utilisateur. On parle généralement « d’applications de messagerie » ou de « clients de messagerie ». multi-acheminement Utilisation de plusieurs connexions Fibre Channel entre un client et des périphériques de stockage sur un réseau de stockage. Voir aussi méthode multiacheminement. multi-adressage Capacité à gérer plusieurs connexions réseau. Lorsque plusieurs connexions sont disponibles, Mac OS X sélectionne la meilleure connexion en fonction de l’ordre indiqué dans les préférences réseau. multidiffusion Transmission simultanée d’un message à un sous-ensemble particulier d’ordinateurs sur un réseau. Voir aussi diffusion, monodiffusion. Dans Enchaînement QuickTime, mode efficace d’enchaînement, de type 1 à n. Les utilisateurs peuvent se joindre à une multidiffusion ou la quitter, mais ils ne peuvent pas interagir avec elle. multidiffusion DNS Protocole développé par Apple pour la découverte automatique d’ordinateurs, de périphériques et de services sur les réseaux IP. Appelé « Bonjour » (auparavant « Rendezvous ») par Apple, ce protocole, proposé comme standard Internet, est parfois appelé ZeroConf ou multidiffusion DNS. Pour plus d’informations, consultez le site www.apple.com/fr ou www.zeroconf.org. Pour savoir comment ce protocole est utilisé sous Mac OS X Server, reportez-vous à nom d’hôte local. Multipurpose Internet Mail Extensions Voir MIME.36 Glossaire des termes liés aux serveurs Musical Instrument Digital Interface Voir MIDI. MySQL Outil de gestion de base de données relationnelles open-source fréquemment utilisé par les serveurs web. N NAS Network attached storage. Éléments de stockage qui se connectent à un réseau et fournissent des services de fichiers aux clients. NAT Initiales de « Network address translation » (conversion d’adresses réseau). Méthode de connexion de plusieurs ordinateurs à Internet (ou à tout autre réseau IP) à l’aide d’une seule adresse IP. NAT convertit les adresses IP que vous attribuez aux ordinateurs de votre réseau interne privé en une seule adresse IP valide pour les communications Internet. NetBIOS Abréviation de « Network Basic Input/Output System » (système d’entrée/sortie réseau de base). Programme permettant aux applications installées sur des ordinateurs différents de communiquer au sein d’un réseau local. NetInfo Ancien protocole Apple permettant l’accès à un domaine de répertoire. network address translation Voir NAT. network attached storage Voir NAS. Network File System. Voir NFS. Network Time Protocol Voir NTP. NFS Network File System. Protocole client/serveur utilisant le protocole IP (Internet Protocol) pour permettre aux utilisateurs distants d’accéder à des fichiers comme s’ils se trouvaient sur leur disque. Le service NFS exporte les volumes partagés vers des ordinateurs en se basant sur l’adresse IP plutôt que sur les nom et mot de passe d’utilisateur. NIC Carte d’interface réseau. Adaptateur qui connecte un ordinateur ou tout autre appareil à un réseau. La carte d’interface réseau est généralement utilisée pour désigner des adaptateurs dans les réseaux Ethernet ; dans les réseaux Fibre Channel, l’interface est généralement appelée adaptateur de bus hôte (HBA). niveau RAID Schéma d’allocation de stockage utilisé pour le stockage des données dans une matrice RAID. Défini par un nombre, par exemple RAID 3 ou RAID 0+1. nœud Emplacement destiné au traitement. Un nœud peut être un ordinateur ou un autre périphérique tel qu’une imprimante. Chaque nœud possède une adresse réseau unique. Dans Xsan, un nœud correspond à tout ordinateur connecté à un réseau de stockage.Glossaire des termes liés aux serveurs 37 nœud de répertoire Voir domaine de répertoire. nom abrégé Abréviation du nom d’un utilisateur. Mac OS X utilise le nom abrégé pour les dossiers de départ, l’authentification et les adresses électroniques. nom canonique Nom « réel » d’un serveur, si vous lui avez attribué un « surnom » ou un alias. Le serveur mail.apple.com, par exemple, peut avoir comme nom canonique MailSrv473.apple.com. nom complet Voir nom complet. nom complet Forme développée du nom d’un utilisateur ou d’un groupe. Voir aussi nom d’utilisateur. nom d’hôte Nom unique d’un ordinateur, autrefois appelé nom d’hôte UNIX. nom d’hôte local Nom qui désigne un ordinateur sur un sous-réseau local. Il peut être utilisé sans système DNS global pour convertir les noms en adresses IP. Il est constitué de lettres minuscules, de nombres ou de tirets (sauf pour le dernier caractère) et se termine par « .local » (par exemple, ordinateur-jean.local). Bien que le nom par défaut soit dérivé du nom d’ordinateur, un utilisateur peut reprendre ce nom dans la sous-fenêtre Partage des Préférences Système. Il peut aussi être aisément modifié et utilisé dans tous les cas où un nom DNS ou un nom de domaine complet est utilisé. Il ne peut être converti que sur le même sous-réseau que l’ordinateur qui l’utilise. nom d’utilisateur Nom complet d’un utilisateur, parfois appelé nom réel de l’utilisateur. Voir aussi nom abrégé. nom de domaine Voir nom DNS. nom de l’ordinateur Nom par défaut utilisé pour l’enregistrement auprès des services SLP et SMB. L’explorateur réseau du Finder utilise SLP pour rechercher les ordinateurs qui rendent publics leurs services de partage de fichiers de partage de fichiers Windows. Il peut être réglé de façon à établir un pont entre les sous-réseaux en fonction des réglages de routeur réseau. Lorsque vous activez le partage de fichiers personnels, c’est le nom d’ordinateur que les utilisateurs voient dans la zone de dialogue « Se connecter au serveur » dans le Finder. Ce nom correspond au départ à « Ordinateur de » (par exemple, « Ordinateur de Jean »), mais il peut être modifié à loisir. Le nom d’ordinateur est utilisé pour parcourir les serveurs de fichiers du réseau, les files d’attente d’impression, la détection Bluetooth®, les clients Apple Remote Desktop et toute autre ressource réseau identifiant des ordinateurs par leur nom d’ordinateur plutôt que par leur adresse réseau. Ce nom sert également de base pour le nom d’hôte local par défaut. nom de port Identifiant unique attribué à un port Fibre Channel.38 Glossaire des termes liés aux serveurs nom distinctif Il identifie une entrée (un objet) dans un répertoire LDAP. Il est repré- senté sous la forme d’une séquence d’entrées de répertoire séparées par des virgules, commençant par l’entrée elle-même et suivie par chaque entrée qui contient l’entrée précédente dans la séquence. Exemple : « cn=utilisateurs, dc=exemple, dc=com ». nom DNS Nom unique d’un ordinateur, utilisé dans le système DNS (Domain Name System) pour convertir les adresses IP et les noms. Également appelé nom de domaine. NTP Initiales de « Network Time Protocol » (protocole d’horloge réseau). Protocole réseau utilisé pour synchroniser les horloges d’ordinateurs connectés à un réseau avec une horloge de référence donnée. Ce protocole permet de s’assurer que tous les ordinateurs d’un réseau affichent tous la même heure. N_Port Dans les réseaux Fibre Channel, il s’agit du port qui connecte un nœud à une structure ou à un autre nœud. O octet Unité basique de mesure des données équivalant à huit bits (ou chiffres binaires). Open Directory Architecture de services de répertoire Apple, capable d’accéder à des informations autorisées concernant des utilisateurs et des ressources réseau à partir de domaines de répertoire utilisant les protocoles LDAP ou Active Directory, des fichiers de configuration BSD et des services de réseau. Open Relay Behavior-modification System Voir ORBS. Open Source Terme désignant le développement coopératif de logiciels par la communauté Internet. Le principe de base consiste à impliquer le plus grand nombre possible de personnes dans l’écriture et le débogage du code, en publiant le code source et en encourageant la constitution d’une large communauté de développeurs qui peuvent proposer des modifications et des améliorations. oplocks Voir verrouillage opportuniste. Option 95 Nouvelle option de BootP (Bootstrap Protocol) et de DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol), permettant aux clients de trouver les serveurs LDAP, leurs ports, leur nom (DN) ainsi que d’autres attributs. La configuration est renvoyée au client DHCP sous forme de liste d’URL LDAP en fonction d’une syntaxe prédéfinie. ORBS (Open Relay Behavior-modification System) Système de modification de comportement de relais ouvert. Service Internet qui tient une liste noire de serveurs de messagerie connus pour ou soupçonnés d’être des relais ouverts pour les expéditeurs de courrier indésirable. Les serveurs ORBS sont aussi appelés serveurs « black-hole » (trou noir).Glossaire des termes liés aux serveurs 39 ordinateur administrateur Ordinateur Mac OS X sur lequel vous avez installé les applications d’administration du serveur à partir du CD Mac OS X Server Admin. ordinateur invité Ordinateur ne disposant pas d’un compte d’ordinateur. ordinateur pirate Ordinateur configuré par un pirate afin d’infiltrer le trafic réseau dans le but d’accéder sans autorisation à votre environnement réseau. out-of-band Désigne un réseau dans lequel les signaux d’administration sont transportés sur un chemin différent de celui des données. Dans un réseau de stockage Xsan, par exemple, les métadonnées sont transférées via Ethernet et les données de fichiers via une structure Fibre Channel. Comparer à in-band. ouvrir une session Signifie démarrer une session sur un ordinateur (généralement en s’authentifiant en tant qu’utilisateur disposant d’un compte sur l’ordinateur) afin d’obtenir des services ou d’accéder à des fichiers. Il est important de faire la distinction entre l’ouverture de session et la connexion, cette dernière impliquant simplement l’établissement d’un lien physique avec l’ordinateur. P page de codes Définit les extensions du jeu de caractères pour Microsoft Windows. Le jeu de caractères de base, défini par le code ASCII (American Standard Code for Information Interchange), met en correspondance les lettres de l’alphabet latin, les chiffres, la ponctuation et les caractères de contrôle avec les nombres de 0 à 127. La page de codes fait correspondre des caractères supplémentaires, tels que les lettres accentuées d’une langue particulière ou encore des symboles, aux nombres 128 à 255. PAP Printer Access Protocol. Protocole standard basé sur AppleTalk et utilisé sur Mac OS X, Mac OS X Server ainsi que d’autres plates-formes pour transmettre les données des travaux d’impression à une imprimante ou à un serveur d’impression. paquet Dossier présenté à l’utilisateur sous forme de fichier. Voir aussi paquet d’installation, métapaquet. paquet Unité de données constituée d’un en-tête, d’informations, d’un élément de détection d’erreurs et d’enregistrements complémentaires. QTSS utilise des paquets TCP, UDP et IP pour communiquer avec les clients. paquet d’installation Fichier portant l’extension .pkg. Un paquet d’installation contient des ressources pour l’installation d’une application, notamment l’archive, les documents Ouvrez-moi et la licence, ainsi que des scripts d’installation. par défaut Action automatique exécutée par un programme à moins que l’utilisateur n’en décide autrement.40 Glossaire des termes liés aux serveurs parent Ordinateur dont le domaine de répertoire partagé fournit des informations de configuration à un autre ordinateur. parité Dans le domaine du stockage RAID, méthode de protection des données qui fournit la capacité de reconstruire les données. Lorsque des données sont protégées par parité, elles sont toujours disponibles en cas de défaillance d’un lecteur. La parité protège les informations stockées sans nécessiter la duplication des données. partage Voir point de partage. partage Internet Fonctionnalité intégrée à Mac OS X pour le partage de la connexion Internet d’un ordinateur individuel. partition Sous-division de la capacité d’un disque physique ou logique. Les partitions sont constituées de blocs contigus sur le disque. passerelle Nœud réseau faisant l’interface entre deux réseaux. Le terme fait souvent référence à un ordinateur assurant le lien entre un réseau local privé et un réseau WAN public, que ce soit avec ou sans NAT (Network Address Translation). Un routeur est un type particulier de passerelle qui relie des segments de réseau associés. PDA Assistant numérique personnel (de l’anglais « Personal Digital Assistant »). Appareil sans fil portatif qui fournit des capacités d’ordinateur personnel, de stockage des données et de connexion à Internet. Les PDA assurer des fonctions de calendrier, de carnet d’adresse, de courrier électronique, de transmission de messages, de traitement de texte et bien d’autres. PDC Contrôleur de domaine principal. Dans les réseaux Windows, il s’agit d’un contrô- leur de domaine désigné comme serveur d’authentification principal de son domaine. période de bail Durée limitée pendant laquelle des adresses IP sont attribuées. L’utilisation de périodes courtes permet au protocole DHCP de réattribuer des adresses IP sur les réseaux comportant plus d’ordinateurs que d’adresses IP disponibles. PHP Initiales de « PHP Hypertext Preprocessor » (à l’origine, acronyme de « Personal Home Page », page d’accueil personnelle). Langage de script incorporé à HTML et utilisé pour créer des pages web dynamiques. PID Identifiant de processus. Nombre affecté à un processus UNIX lorsqu’il démarre. Le PID vous permet de faire référence ultérieurement à ce processus . pirate Utilisateur malveillant qui tente d’accéder sans autorisation à un système informatique, afin de perturber le fonctionnement d’ordinateurs et de réseaux ou bien de voler des informations. Comparer à bidouilleur.Glossaire des termes liés aux serveurs 41 piste Structure de données QuickTime qui représente un flux de données unique dans un film QuickTime. Un film peut contenir une ou plusieurs pistes. Chaque piste est indépendante des autres pistes du film et représente son propre flux de données. piste de modification Piste d’un film qui modifie les données ou la présentation d’autres pistes. Par exemple, une piste tween est une piste de modification. piste tween Piste qui modifie l’affichage d’autres pistes. pixel Point unique d’une image, dotée d’une couleur et d’une valeur de luminosité données. PKI Infrastructure à clé publique (de l’anglais « Public Key Infrastructure »). Mécanisme qui permet à deux parties d’une transaction de données de s’authentifier réciproquement et d’utiliser des clés de chiffrement pour identifier les certificats permettant de chiffrer et de déchiffrer les messages qu’elles échangent. plug-in de navigateur Logiciels que vous intégrez à un navigateur afin de permettre l’affichage de formats de données spécifiques. PoE Alimentation via Ethernet (de l’anglais « Power over Ethernet »). Capacité d’un périphérique à être alimenté via une connexion Ethernet. point à point Une des trois topologies physiques que Fibre Channel utilise pour interconnecter des nœuds. La topologie point à point consiste en une seule connexion entre deux nœuds. Voir aussi boucle arbitrée, tissu. point de montage En diffusion en continu, chaîne utilisée pour identifier un flux en direct tel qu’un flux de séquence vidéo relayé ou non ou un flux MP3. Les points de montage qui décrivent des flux de séquence vidéo en direct se terminent toujours par l’extension .sdp. point de partage Dossier, disque dur (ou partition de disque dur) ou disque optique accessible via le réseau. Un point de partage constitue le point d’accès situé au premier niveau d’un groupe d’éléments partagés. Les points de partage peuvent être partagés à l’aide des protocoles AFP, SMB, NFS (exportation) ou FTP . point de relais Voir relais ouvert. Point to Point Tunneling Protocol Voir PPTP. politique de mot de passe Ensemble de règles déterminant la composition et la validité du mot de passe d’un utilisateur. politique de recherche Liste des domaines de répertoire parmi lesquels un ordinateur Mac OS X nécessitant des informations de configuration effectue ses recherches. Également, ordre dans lequel les domaines sont interrogés. Parfois appelée chemin de recherche.42 Glossaire des termes liés aux serveurs pont Périphérique de mise en réseau qui connecte deux types de supports de mise en réseau, comme le sans fil et ethernet. Il fait office de passerelle en transmettant le trafic réseau directement au support destinataire sans le router ni le modifier d’aucune façon. Les deux extrémités du pont réseau doivent posséder le même sous-réseau d’adresses IP. Ce périphérique relie de manière simple plusieurs petits segments de réseau dépendants. POP Post Office Protocol. Protocole destiné à récupérer le courrier entrant. Une fois qu’un utilisateur a récupéré son courrier POP, ce dernier est stocké sur l’ordinateur de l’utilisateur et, généralement, supprimé automatiquement du serveur de courrier. port Sorte d’emplacement de messagerie virtuel. Un serveur utilise des numéros de port pour déterminer quelle application doit recevoir les paquets de données. Les coupe-feu utilisent des numéros de port pour déterminer si les paquets de données sont autorisés à transiter par un réseau local. Le terme « port » fait généralement référence à un port TCP ou UDP. portion Synonyme de segment. POSIX Initiales de « Portable Operating System Interface for UNIX ». Famille de normes standard de systèmes UNIX ouverts, permettant d’écrire des applications dans un seul environnement cible au sein duquel elles peuvent être exécutées de manière identique sur un grand nombre de systèmes. Post Office Protocol Voir POP. pourriel Message électronique commercial non sollicité. Voir spam. PPTP Initiales de « Point to Point Tunneling Protocol ». Protocole de transport réseau utilisé pour les connexions VPN. Il constitue le protocole VPN standard sous Windows et utilise le mot de passe de l’utilisateur pour produire une clé de chiffrement. préférences gérées Préférences du système ou d’application contrôlées par les administrateurs. Gestionnaire de groupe de travail permet aux administrateurs de contrôler les réglages de certaines préférences système pour les clients gérés Mac OS X. préréglages Attributs par défaut que vous spécifiez pour les comptes que vous créez à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Vous ne pouvez utiliser les préréglages que lors de la création d’un compte. présentation de réseau Voir réseau géré. principal, Kerberos Nom et autres informations d’identification d’un client ou service que Kerberos peut authentifier. Le principal d’un utilisateur est généralement constitué du nom de l’utilisateur ou bien du nom de l’utilisateur et du royaume Kerberos. Le principal d’un service est généralement constitué du nom du service, du nom DNS complet du serveur et du royaume Kerberos. Printer Access Protocol Voir PAP.Glossaire des termes liés aux serveurs 43 priorité de failover Sur un SAN comportant plusieurs contrôleurs, cette priorité spécifie le contrôleur de réserve à utiliser en premier en cas de failover. privilèges Droit d’accéder à des zones restreintes d’un système ou d’effectuer certaines tâches (telles que les tâches de gestion) du système. privilèges d’accès Voir autorisations. processus Programme en cours d’exécution et qui monopolise une partie de la mémoire. profil d’utilisateur Ensemble de réglages personnels liés aux préférences et au bureau que Windows enregistre pour chaque utilisateur et qu’il applique chaque fois qu’un utilisateur ouvre une session. profils utilisateur itinérants Ensemble de réglages personnels de préférences et de bureau effectués par un utilisateur, que le contrôleur de domaine Windows stocke sur un serveur et que Windows applique lorsque l’utilisateur ouvre une session sur un domaine Windows à partir d’un poste de travail quelconque. programme Ensemble d’instructions stockées dans un fichier et exécutées par un ordinateur. Dans la documentation Mac OS X Server, les programmes conçus pour les clients ou pour l’administrateur sont généralement appelés « applications ». programme interne Logiciel stocké dans la mémoire ROM d’un périphérique et qui facilite le démarrage et le fonctionnement de ce périphérique. Le programme interne permet d’apporter certaines modifications au périphérique sans modifier le matériel de celui-ci. propriétaire Le propriétaire d’un élément peut modifier les autorisations d’accès à l’élé- ment. Il peut également remplacer l’entrée de groupe par n’importe quel groupe dont il est membre. Le propriétaire dispose par défaut d’autorisations Lecture et écriture. protocole Ensemble de règles qui détermine la façon dont les données sont échangées entre deux applications. PSE Dispositif d’alimentation électrique (de l’anglais « Power Sourcing Equipment »). pseudonyme Adresse de messagerie instantanée. Le pseudonyme peut inclure le nom d’utilisateur et l’adresse du serveur de messagerie instantanée. Q qtaccess Nom du fichier d’accès en format texte contenant des informations sur les utilisateurs et les groupes autorisés à visualiser les données multimédias du répertoire dans lequel le fichier d’accès est stocké. QTSS QuickTime Streaming Server. Technologie permettant de diffuser des données en temps réel sur Internet.44 Glossaire des termes liés aux serveurs QTSS Publisher Application Apple (incluse avec Mac OS X Server) destinée à la gestion de données multimédias et de listes de lecture QuickTime et à la préparation de données en vue de leur diffusion en continu et de leur téléchargement. QuickTime Ensemble d’extensions système Macintosh ou bibliothèque de liens dynamiques Windows qui prend en charge la création et la lecture de films. QuickTime Player Application incluse dans le logiciel système QuickTime et permettant la lecture des films QuickTime. QuickTime Pro Version de QuickTime Player dotée de fonctionnalités avancées qui comprennent des capacités d’édition. QuickTime Streaming Server (QTSS) Voir QTSS. R RADIUS Initiales de « Remote Authentication Dial-In User Service » (service d’authentification d’utilisateur par connexion à distance). RAID Redundant Array of Independent (or Inexpensive) Disks. Regroupement de plusieurs disques durs physiques en une matrice de disques, dont le rôle est soit de fournir un accès à débit élevé aux données stockées, soit d’effectuer une copie en miroir des données de façon à ce qu’elles puissent être reconstruites en cas de défaillance de disque, soit les deux. La matrice RAID est présentée au système de stockage en tant qu’unité de stockage logique unique. Voir aussi matrice RAID et niveau RAID. RAID 0 Schéma RAID dans lequel les données sont distribuées également sur les segments composant une matrice de disques. RAID 0 accélère le transfert de données, mais n’assure aucune protection des données. RAID 0+1 Combinaison de RAID 0 et de RAID 1. Ce schéma RAID est créé en entrelaçant des données sur plusieurs paires de disques en miroir. RAID 1 Schéma RAID qui crée une paire de disques en miroir avec des copies identiques des mêmes données. Il fournit un degré élevé de disponibilité des données. RAID 10 Niveau RAID hybride qui utilise le logiciel de segmentation RAID pour segmenter des données sur des matrices RAID 1 (ou en miroir). RAID 3 Schéma RAID qui segmente les données sur au moins deux disques et stocke les données de parité sur un disque dédié. En cas de défaillance d’un disque, les bits de parité redondants permettent de reconstruire les données de n’importe quel disque.Glossaire des termes liés aux serveurs 45 RAID 30 Niveau RAID hybride qui utilise le logiciel de segmentation RAID pour segmenter des données sur des matrices RAID 3. RAID 5 Schéma RAID répartissant des données et des informations de parité sur une matrice de disques, un bloc à la fois, chaque disque fonctionnant indépendamment. Cela permet d’obtenir des performances maximales en lecture lors de l’accès à des fichiers volumineux. RAID 50 Niveau RAID hybride qui utilise le logiciel de segmentation RAID pour segmenter des données sur des matrices RAID 5. RBL (Real-time black-hole List) Liste noire en temps réel. Service Internet qui tient une liste noire de serveurs de messagerie connus pour ou soupçonnés d’être des relais ouverts pour les expéditeurs de courrier indésirable. Real Time Streaming Protocol Voir RTSP. Real-Time Transport Protocol Voir RTP. récursivité Processus de conversion complète des noms de domaine en adresses IP. Une requête DNS non récursive permet la référence à d’autres serveurs DNS pour convertir l’adresse. En règle générale, les applications des utilisateurs dépendent du serveur DNS pour effectuer cette fonction, mais les autres serveurs DNS n’ont pas à effectuer de requête récursive. redimensionner Opération consistant généralement à étendre un système ou un réseau de telle manière qu’il continue à offrir des fonctions ou des services avec le même niveau de performances. redondance Duplication de données ou inclusion de composants supplémentaires (des disques durs, par exemple) dans un système afin de récupérer les données ou d’assurer la poursuite du fonctionnement du système après la défaillance d’un composant de ce dernier. Redundant Array of Independent (or Inexpensive) Disks Voir RAID. relais Dans QuickTime Streaming Server, un relais reçoit un flux entrant, puis le redirige vers un ou plusieurs serveurs d’enchaînement. Les relais peuvent réduire l’utilisation de la bande passante Internet et sont utiles pour les diffusions vers de nombreux spectateurs se trouvant dans différents emplacements. En termes de courrier Internet, un relais est un serveur de messagerie SMTP qui envoie le courrier entrant à un autre serveur SMTP, mais pas à sa destination finale.46 Glossaire des termes liés aux serveurs relais ouvert Serveur qui reçoit et réexpédie automatiquement le courrier vers un autre serveur. Les expéditeurs de courrier indésirable exploitent les serveurs relais ouverts afin d’éviter que leurs propres serveurs de messagerie ne figurent sur les listes noires référençant les sources de courrier indésirable. remplir Stratégie d’allocation utilisée par les réserves de stockage Xsan. Dans un volume constitué de plusieurs réserves de stockage, Xsan remplit la première réserve avant d’écrire sur la suivante. Rendezvous Voir Bonjour. répertoire Voir dossier. répertoire de départ Voir dossier de départ. répertoire de départ local Voir dossier de départ local. répertoire de départ portable Un répertoire de départ portable fournit à un utilisateur à la fois un dossier de départ local et un dossier de départ réseau. Il est possible de synchroniser automatiquement le contenu de ces deux dossiers de départ ainsi que les données d’authentification et de répertoire de l’utilisateur. réseau de stockage. Voir SAN. réseau géré Éléments que les clients gérés sont autorisés à voir quand ils cliquent sur l’icône Réseau d’une fenêtre du Finder. Les administrateurs contrôlent ce réglage à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Également appelé présentation de réseau. réseau local Voir LAN. réseau ordinateur-ordinateur Réseau sans fil créé directement entre deux ordinateurs. réserve de stockage Groupe de disques logiques ayant des caractéristiques communes telles que le débit ou le temps de latence et à travers lesquels les données d’utilisateur sont segmentées. Dans Xsan, les réserves de stockage sont associées en volumes. Cette réserve est appelée « groupe de segmentation » dans le système StorNext File System d’ADIC. rétrolien Lien électronique entre deux entrées de blog. Les bloggers utilisent des rétroliens pour répondre ou faire référence aux entrées d’autres bloggers. Pour créer un rétrolien, un blogger publie une entrée sur son blog et y inclut un lien vers l’entrée de l’autre blogger. Lorsque vous lisez l’entrée de l’autre blogger, vous pouvez visualiser le contenu de l’entrée qui a créé le rétrolien et cliquer sur un lien qui vous mène au blog sur lequel cette entrée est publiée. robustesse d’interférence Capacité d’un périphérique sans fil à résister aux interférences émanant d’autres objets (tels que les fours à micro-ondes, les téléphones sans fil, etc. ).Glossaire des termes liés aux serveurs 47 ROM de démarrage Instructions de bas niveau utilisées par un ordinateur dans les premières étapes du démarrage. root Compte qui n’est limité par aucune protection ni restriction sur un système. Les administrateurs système utilisent ce compte pour apporter des modifications à la configuration du système. round robin Stratégie d’allocation utilisée par les réserves de stockage Xsan. Dans un volume composé de plusieurs réserves de stockage, Xsan alloue de l’espace pour les opérations d’écriture successives à chacune des réserves disponibles tour à tour. routeur Périphérique de mise en réseau d’ordinateurs qui réexpédie les paquets de données vers leur destination. Un routeur est une forme particulière de passerelle qui relie des segments réseau liés. Dans le contexte familial ou de petite entreprise, le terme routeur renvoie fréquemment à une passerelle Internet souvent dotée de fonctions de traduction d’adresses réseau (NAT, Network Address Translation). Généralement bien utilisé, le terme routeur fait référence plus exactement à un périphérique de réseau à matériel de routage dédié. royaume Terme général utilisé pour plusieurs applications. Voir royaume WebDAV, royaume Kerberos. royaume Kerberos Domaine d’authentification comprenant les utilisateurs et les services enregistrés auprès du même serveur Kerberos. Les utilisateurs et services enregistrés délè- guent au serveur Kerberos la vérification de l’identité de chacun. royaume WebDAV Partie d’un site web, généralement un dossier ou un répertoire, défini pour fournir l’accès à des utilisateurs et des groupes WebDAV. RSA Algorithme Rivest Shamir Adleman. Méthode de chiffrement de clé publique qui peut être utilisée à la fois pour chiffrer des messages et pour créer des signatures numériques. RSS Really Simple Syndication. Format XML qui facilite la publication, la diffusion et le regroupement de contenus web. Lorsque des pages web publient du contenu à l’aide du format RSS (flux RSS), des applications nommées agrégateurs RSS peuvent découvrir ce contenu. Safari comporte un agrégateur RSS intégré qui vous permet d’organiser et de parcourir vos flux RSS, y compris les flux générés par des blogs hébergés à l’aide du service web de Mac OS X Server. RTP Real-Time Transport Protocol. Protocole de transport réseau « point à point » adapté aux applications qui transmettent des données en temps réel (audio, vidéo ou simulation) par l’intermédiaire de services de réseau en multi ou en monodiffusion.48 Glossaire des termes liés aux serveurs RTSP Real Time Streaming Protocol. Protocole de couche applicative servant à contrôler la transmission des données ayant des propriétés de temps réel. Ce protocole RTSP propose une structure extensible qui permet de transmettre les données en temps réel sous contrôle et sur demande, des données audio ou vidéo par exemple. Les sources de données peuvent inclure aussi bien des données en temps réel que des clips enregistrés. S SACL Initiales de « Service Access Control List » (liste de contrôle d’accès aux services). Vous permet de spécifier les utilisateurs et les groupes qui ont accès à des services particuliers. Voir ACL. Samba Logiciel open-source fournissant à des clients Windows, via le protocole SMB, l’accès aux fichiers, à l’impression, à l’authentification, à l’autorisation, à la résolution de noms et aux services réseau. SAN Réseau de stockage. Il s’agit en général d’un réseau dont le but premier est de transférer des données entre des systèmes informatiques et des éléments de stockage et parmi les éléments de stockage. Dans Xsan, un SAN est une combinaison d’un ou de plusieurs contrôleurs, volumes de stockage et clients de stockage. SASL Simple Authentication and Security Layer. Système d’authentification extensible qui permet au serveur de mots de passe Open Directory de prendre en charge les différentes méthodes d’authentification d’utilisateurs sur le réseau requises par les différents services de Mac OS X Server. sauvegarde Ensemble de données stockées à des fins de récupération au cas où la copie originale des données serait perdue ou deviendrait inaccessible. sauvegarde automatique Sauvegarde déclenchée par un événement (horaire programmé ou dépassement d’une limite de stockage, par exemple) et non par une action humaine. sauvegarder Action consistant à créer une sauvegarde. schéma Ensemble d’attributs et de types d’enregistrements ou de classes servant de plan pour les informations d’un domaine de répertoire. SCSI Small Computer System Interface. Interface parallèle qui connecte des ordinateurs à d’autres périphériques. Les protocoles SCSI peuvent être utilisés sur un réseau Fibre Channel (ils sont alors appelés FCP). SCSI 3 Version plus récente de la norme SCSI originale, qui offre des améliorations telles qu’un transfert de données plus rapide et une longueur de câble supérieure entre les périphériques.Glossaire des termes liés aux serveurs 49 SDP Session Description Protocol. Fichier texte utilisé avec le serveur Enchaînement QuickTime, qui fournit des informations sur le format, l’heure et l’auteur d’une diffusion en direct et transmet à l’ordinateur de l’utilisateur les instructions de connexion. secret partagé Valeur définie à chaque nœud d’une connexion VPN L2TP et servant de base de clé de chiffrement pour négocier les connexions d’authentification et de transport des données. Secure Sockets Layer Voir SSL. segment élément de segment. segment Partition d’un disque faisant partie d’une matrice RAID. segmentation de disque Voir segmentation. segmentation des données Voir segmentation. segmenter Écrire des données sur des segments successifs composant une matrice RAID ou un LUN. Server Message Block Voir SMB. serveur Ordinateur fournissant des services (service de fichiers, service de courrier électronique ou service web, par exemple) à d’autres ordinateurs ou périphériques de réseau. serveur autonome Serveur qui fournit des services sur un réseau, mais qui n’obtient pas de services de répertoire auprès d’un autre serveur, ni ne fournit des services de répertoire à d’autres ordinateurs. Serveur d’applications Logiciel qui exécute et gère d’autres applications, généralement des applications web accessibles à l’aide d’un navigateur web. Les applications gérées résident sur le même ordinateur que le serveur d’applications. serveur d’horloge Serveur réseau dont l’horloge sert de référence aux autres ordinateurs du réseau pour synchroniser leur propre horloge, afin que tous les ordinateurs indiquent la même heure. Voir aussi NTP. serveur de fichiers Ordinateur chargé de servir des fichiers à des clients. Un serveur de fichiers peut être un ordinateur polyvalent capable d’héberger des applications supplémentaires ou un ordinateur capable uniquement de transférer des fichiers. serveur de mots de passe Voir serveur de mots de passe Open Directory.50 Glossaire des termes liés aux serveurs serveur de mots de passe Open Directory Service d’authentification qui valide des mots de passe à l’aide de diverses méthodes d’authentification conventionnelles requises par les différents services de Mac OS X Server. Parmi les méthodes d’authentification, il y a APOP, CRAM-MD5, DHX, LAN Manager, NTLMv1, NTLMv2 et WebDAV-Digest. serveur de noms Serveur d’un réseau qui tient à jour une liste des noms de domaines et des adresses IP associées à chaque nom. Voir aussi DNS, WINS. serveur de système de fichiers Voir FSS. serveur NetBoot Serveur Mac OS X sur lequel vous avez installé le logiciel NetBoot que vous avez configuré pour autoriser les clients à démarrer à partir d’images disque situées sur le serveur. serveur proxy Serveur placé entre une application cliente, telle qu’un navigateur web, et un serveur réel. Le serveur proxy intercepte toutes les requêtes envoyées au serveur réel pour vérifier s’il peut y répondre lui-même. Si ce n’est pas le cas, il fait suivre la requête au serveur réel. serveur RADIUS Ordinateur du réseau fournissant une base de données centralisée d’informations d’authentification pour les ordinateurs sur le réseau. service de journal web Service Mac OS X Server permettant aux utilisateurs et aux groupes de créer et d’utiliser des blogs de façon sécurisée. Le service de journal web repose sur l’authentification Open Directory pour vérifier l’identité des auteurs et des lecteurs de blogs. En cas d’accès via un site web acceptant le protocole SSL, le service de journal web utilise le chiffrement SSL pour sécuriser davantage l’accès aux blogs. service iChat Service Mac OS X Server qui héberge des conversations sécurisées. Le service iChat utilise l’authentification Open Directory pour vérifier l’identité des intervenants et le protocole SSL pour protéger la confidentialité des utilisateurs pendant leurs conversations. Service Location Protocol Directory Agent Voir SLP DA. services de répertoire Services fournissant au logiciel système et aux applications un accès uniforme aux domaines de répertoire et à d’autres sources d’informations relatives aux utilisateurs et aux ressources. session Période de temps au cours de laquelle deux programmes, ou deux utilisateurs exécutant des programmes, communiquent via un réseau. Ainsi, lorsqu’un utilisateur ouvre une session sur un serveur de fichiers, cette session demeure ouverte jusqu’à ce que l’utilisateur la ferme ou jusqu’à ce qu’elle soit interrompue par le service de fichiers. Session Description Protocol Voir SDP.Glossaire des termes liés aux serveurs 51 SFP Small Form-factor Pluggable. Type de connecteur utilisé sur des câbles en cuivre Fibre Channel. shell Programme exécutant d’autres programmes. Vous pouvez utiliser un shell pour communiquer avec l’ordinateur en tapant des commandes à l’invite du shell. Voir aussi interface de ligne de commande. SID Identifiant de sécurité. Valeur unique permettant d’identifier un compte d’utilisateur, de groupe ou d’ordinateur au sein d’un domaine compatible Windows NT. signature numérique Signature électronique permettant de vérifier l’identité de l’expéditeur d’un message. Signature unique Stratégie d’authentification qui décharge les utilisateurs de la saisie d’un nom et d’un mot de passe distincts pour chaque service réseau. Mac OS X Server utilise Kerberos pour activer la signature unique. Simple Authentication and Security Layer Voir SASL. Simple Mail Transfer Protocol Voir SMTP. Simple Network Management Protocol Voir SNMP. SLP DA Initiales de « Service Location Protocol Directory Agent ». Protocole qui enregistre les services disponibles sur un réseau et permet aux utilisateurs d’y accéder aisément. Lorsqu’un service est ajouté au réseau, il utilise le protocole SLP pour s’enregistrer. SLP DA utilise un point de dépôt centralisé pour les services réseau enregistrés. Small Computer System Interface Voir SCSI. Small Form-factor Pluggable Voir SFP. SMB Protocole SMB (Server Message Block). Protocole permettant à des ordinateurs clients d’accéder à des fichiers et à des services de réseau. Il peut être utilisé via TCP/IP, Internet ou d’autres protocoles. Les services SMB utilisent ce protocole pour fournir l’accès aux serveurs, aux imprimantes et à d’autres ressources réseau. SMTP Initiales de « Simple Mail Transfer Protocol » (protocole simple de transfert de courrier). Protocole servant à envoyer et à transférer du courrier électronique. Sa capacité à mettre les messages entrants en file d’attente est limitée. SMTP n’est donc généralement utilisé que pour envoyer des messages, tandis que le protocole POP ou IMAP est utilisé pour recevoir des messages. SNMP Initiales de « Simple Network Management Protocol » (protocole simple de gestion de réseau). Ensemble de protocoles standard utilisés pour gérer et contrôler des périphériques réseau multiplateformes.52 Glossaire des termes liés aux serveurs SO/HO Small Office/Home Office network (réseau de petite entreprise ou d’entreprise à domicile). sous-domaine Parfois appelé nom d’hôte. Partie du nom de domaine d’un ordinateur sur Internet. N’inclut pas l’indicateur de domaine ou de domaine de premier niveau (par exemple .com, .net, .fr, .be). Le nom de domaine « www.exemple.com » est constitué du sous-domaine « www », du domaine « exemple » et du domaine de premier niveau « com ». sous-répertoire Répertoire appartenant à un autre répertoire. sous-réseau Regroupement, sur un même réseau, d’ordinateurs clients organisés par emplacement (par exemple, selon les différents étages d’un bâtiment) ou par emploi des ressources (par exemple, tous les étudiants en classe de seconde). L’utilisation des sous-réseaux simplifie l’administration du réseau global. Voir aussi sous-réseau IP. sous-réseau IP Partie d’un réseau IP, éventuellement un segment de réseau physiquement indépendant, partageant une adresse réseau avec d’autres parties du réseau et identifiée par un numéro de sous-réseau. spam Courrier non sollicité, indésirable. Spotlight Moteur de recherche complet servant à effectuer des recherches parmi vos documents, vos images, vos séquences vidéo, vos documents PDF, vos messages électroniques, vos événements de calendrier et vos préférences système. Il permet de rechercher un élément d’après le texte qu’il contient, son nom de fichier ou des informations qui lui sont associées. sprite Image animée gérée par QuickTime. Une telle image est définie une seule fois, puis elle est animée par des commandes qui en modifient la position ou l’apparence. SSL Initiales de « Secure Sockets Layer » (couche sécurisée pour sockets réseau). Protocole Internet permettant d’envoyer des informations authentifiées et chiffrées à travers Internet. Les versions les plus récentes de SSL sont connues sous le nom de TLS (Transport Level Security). stockage near-line Catégorie de stockage dans laquelle les données ne sont pas immédiatement disponibles, mais peuvent être facilement obtenues, le plus souvent en les déplaçant d’un support à l’autre. Voir aussi déconnecté, connecté. stratégie d’allocation Dans Xsan, ordre selon lequel les données sont écrites dans les réserves de stockage qui composent un volume. Cette stratégie ne peut s’appliquer que dans le cas où plusieurs réserves de stockage sont disponibles dans un volume et où ces réserves sont de la même catégorie. Elle peut être du type Remplir, Round Robin ou Équilibrer.Glossaire des termes liés aux serveurs 53 Stratum 1 Serveur NTP (Network Time Protocol) de référence sur Internet, qui donne l’heure UTC actuelle. D’autres stratums sont disponibles (2, 3, etc.) ; chacun d’eux reçoit l’heure d’un serveur de stratum de numéro inférieur. structure Une des trois topologies physiques que Fibre Channel utilise pour interconnecter des nœuds. Voir aussi boucle arbitrée; point-à-point. suffixe, base de recherche Nom distinctif de l’entrée (objet) qui contient toutes les autres entrées d’un répertoire LDAP. support Dans un périphérique de stockage, matériel sur lequel les données sont enregistrées. support amovible Supports de stockage (tels que des disques optiques, des disques durs amovibles ou tout autre disque magnétique) qui peuvent être retirés d’un ordinateur et facilement transportés. système de fichiers Schéma de stockage de données sur des périphériques de stockage et qui permet aux applications de lire et d’écrire des fichiers sans s’occuper de détails de niveau inférieur. système de fichiers de grappe de serveurs Diffère d’un système de fichiers normal tel que HFS+, car il permet à plusieurs systèmes d’accéder simultanément aux mêmes lecteurs de disque. (Les systèmes de fichiers réseau tels que NFS, AFP et SMB permettent un accès partagé à partir de plusieurs clients, mais tous communiquent via un serveur unique). T taille d’allocation de bloc Propriété des volumes Xsan. Correspond au plus petit nombre d’octets qui peut être réservé, écrit ou lu sur un volume Xsan. taille de segment Nombre de blocs d’un segment. TCP Initiales de « Transmission Control Protocol » (protocole de contrôle des transmissions). Méthode utilisée conjointement avec le protocole IP (Internet Protocol) pour envoyer des données, sous la forme d’unités de message, d’un ordinateur à un autre à travers Internet. Le protocole IP gère la livraison effective des données, tandis que le protocole TCP assure le suivi des unités de données (chaque message est divisé en unités, appelées « paquets », qui permettent leur acheminement efficace sur Internet). technologie pull Transmission d’informations en réponse à une demande spécifique de ces informations. L’ouverture d’une page web dans un navigateur est un exemple de technologie pull. Comparer à technologie push. technologie push Transmission d’informations qui n’ont pas été demandées par le destinataire. Comparer à technologie pull.54 Glossaire des termes liés aux serveurs téléchargement progressif Données d’un film transmises vers le client via le protocole HTTP. Le film peut être visualisé par l’utilisateur pendant le transfert. Il ne s’agit pas d’un mode de diffusion de flux de données. Temporal Key Integrity Protocol Voir TKIP. téraoctet Voir To. texte clair Texte n’ayant pas été chiffré. texte en clair Données non chiffrées. thème Feuille de style qui contrôle l’apparence des blogs hébergés par le service Weblog. ticket d’octroi de tickets Ticket Kerberos spécial qui permet à un client d’obtenir des tickets pour des services au sein du même royaume. Un client reçoit un ticket d’octroi de tickets en prouvant son identité, par exemple en saisissant un nom et un mot de passe valide lors de la connexion. ticket Kerberos Référence temporaire prouvant l’identité d’un client Kerberos auprès d’un service. time-to-live Voir TTL. TKIP Temporal Key Integrity Protocol. Technologie de chiffrement des données. To Téraoctet. 1 099 511 627 776 (2 40 ) octets. tolérance de pannes Capacité d’un système à continuer à fonctionner lorsqu’un ou plusieurs de ses composants sont défectueux. Tomcat Implémentation de référence officielle de Java Servlet 2.2 et JavaServer Pages 1.1, deux technologies complémentaires développées dans le cadre de Java Community Process. topologie Type et disposition des connexions entre les périphériques d’un réseau. Fibre Channel, par exemple, prend en charge les topologies point-à-point, boucle arbitrée et structure. topologie Fibre Channel Voir topologie. tous Tout utilisateur pouvant ouvrir une session sur un serveur de fichiers : un utilisateur enregistré ou un invité, un utilisateur FTP anonyme ou encore un visiteur de site web. tranche Subdivision logique d’une matrice RAID. Chaque tranche est un LUN distinct et apparaît sous forme de volume séparé sur un ordinateur hôte. transfert de zone Méthode selon laquelle les données d’une zone sont répliquées (copiées) sur des serveurs DNS d’autorité. Les serveurs DNS esclaves demandent des transferts de zone à leurs serveurs maîtres afin d’en acquérir les données.Glossaire des termes liés aux serveurs 55 Transmission Control Protocol Voir TCP. TTL Time-to-live. Durée spécifiée pendant laquelle les informations DNS sont stockées dans la mémoire cache. Lorsqu’une paire nom de domaine/adresse IP se trouve en mémoire cache depuis plus longtemps que la durée TTL spécifiée, l’entrée est supprimée du cache du serveur de noms (mais pas du serveur DNS principal). tunneling Technologie permettant à un protocole de réseau d’envoyer ses données en adoptant le format d’un autre protocole. type d’enregistrement Catégorie particulière d’enregistrements, faisant référence, par exemple, à des utilisateurs, des ordinateurs et des montages. Un domaine de répertoire peut contenir un nombre différent d’enregistrements pour chaque type d’enregistrements. U UDP User Datagram Protocol. Méthode de communication qui utilise le protocole IP pour envoyer une unité de données (appelée datagramme) d’un ordinateur à un autre sur un réseau. Les applications réseau qui ont de toutes petites unités de données à échanger peuvent utiliser le protocole UDP à la place du protocole TCP. UID Identifiant d’utilisateur (User ID en anglais). Numéro qui identifie un utilisateur de manière unique dans un système de fichiers. Les ordinateurs Mac OS X utilisent l’identifiant d’utilisateur pour suivre le dossier d’un utilisateur et savoir à tout moment qui est le propriétaire d’un fichier. Unicode Norme qui attribue un numéro unique à chaque caractère, quelle que soit la langue ou le système d’exploitation utilisé pour afficher la langue. Uniform Resource Locator Voir URL. Universal Serial Bus Voir USB. universal time coordinated Voir UTC. URL Initiales de « Uniform Resource Locator » (localisateur uniforme de ressources). Adresse d’un ordinateur, d’un fichier ou d’une ressource, accessible à travers un réseau local ou Internet. L’URL se compose du nom du protocole nécessaire pour accéder à la ressource, d’un nom de domaine identifiant un ordinateur particulier sur Internet et d’une description hiérarchique de l’emplacement d’un fichier sur l’ordinateur. USB Universal Serial Bus. Norme de communication entre un ordinateur et des périphériques externes utilisant un câble de connexion directe bon marché. User Datagram Protocol Voir UDP.56 Glossaire des termes liés aux serveurs UTC Universal time coordinated. Heure de référence standard. Le temps UTC repose sur la résonance atomique et les horloges fonctionnant selon la norme UTC sont souvent appelées horloges atomiques. utilisateur de diffusion Utilisateur ayant l’autorisation de diffuser vers le serveur d’enchaînement. Le nom d’utilisateur et le mot de passe de diffusion sont définis dans le volet Réglages généraux d’Admin Serveur Enchaînement et sont utilisés conjointement avec les diffusions annoncées. Il n’est pas nécessaire de créer un utilisateur de diffusion pour les diffusions UDP. utilisateur inactif Utilisateur connecté à un serveur mais qui n’a plus utilisé le volume du serveur depuis un certain temps. utilisateur invité Utilisateur pouvant se connecter à votre serveur sans fournir de nom ni de mot de passe. utilisateur virtuel Autre adresse électronique (nom abrégé) d’un utilisateur. Similaire à un alias, mais impliquant la création d’un nouveau compte d’utilisateur. Utilitaire d’images de réseau Utilitaire fourni avec le logiciel Mac OS X Server, permettant de créer des images disque pour les services NetBoot et Installation en réseau. Les images disque peuvent contenir le système d’exploitation Mac OS X, des applications ou les deux. V variable bit rate Voir VBR. VBR Variable bit rate. Méthode de compression de données qui tire parti des changements de débit des données. verrouillage opportuniste Également appelé « oplocks » en anglais. Fonctionnalité des services Windows qui empêche les utilisateurs de fichiers partagés de modifier le même fichier en même temps. Le verrouillage opportuniste verrouille le fichier ou une partie du fichier pour une utilisation exclusive et place les modifications de l’utilisateur en mémoire cache sur l’ordinateur client, afin d’accroître les performances. verrouillage strict Fonctionnalité des services Windows qui empêche les utilisateurs de fichiers partagés de modifier le même fichier en même temps. Avec le verrouillage strict, le serveur Windows vérifie si un fichier est verrouillé et applique des blocages de fichier plutôt que de laisser cette tâche aux application clientes. vidéo de définition standard. Voir Vidéo SD. vidéo HD Vidéo haute définition.Glossaire des termes liés aux serveurs 57 vidéo numérique Voir DV. vidéo SD Vidéo de définition standard. Virtual Private Network Voir VPN. virtualisation Opération consistant à combiner plusieurs périphériques ou services réseau afin qu’ils apparaissent comme un périphérique ou un service unique pour améliorer les performances ou offrir des fonctionnalités plus avancées tout en conservant la simplicité. Voir aussi virtualisation du stockage. virtualisation de fichiers Utilisation de la virtualisation pour présenter plusieurs objets fichiers ou répertoires sous la forme d’un fichier unique. virtualisation de système de fichiers Agrégation de plusieurs systèmes de fichiers en un seul système de fichiers logique qui apparaît aux utilisateurs comme un système de fichiers unique. Voir aussi virtualisation. virtualisation du stockage Regroupement de périphériques de stockage physiques en une unité logique de stockage qui peut être gérée à partir d’un emplacement centralisé et présenté aux clients comme un volume unique. Voir aussi virtualisation. vitesse de défilement Dans un film,, il s’agit du nombre d’images par seconde. volume Allocation d’unité de stockage montable, qui se comporte, du point de vue du client, comme un disque dur local, une partition de disque dur ou un volume réseau. Dans Xsan, les volumes sont composés d’une ou de plusieurs réserves de stockage. Voir aussi disque logique. VPN Initiales de « Virtual Private Network » (réseau privé virtuel). Réseau utilisant le chiffrement et d’autres technologies pour assurer des communications sécurisées à travers un réseau public, généralement Internet. Les VPN sont de façon générale moins chers que les réseaux privés réels à lignes privées, mais ils reposent sur l’utilisation du même système de chiffrement aux deux extrémités. Le chiffrement peut être assuré par un logiciel de coupe-feu ou par des routeurs. W WAN Initiales de « Wide area network » (réseau étendu). Réseau maintenu au sein d’établissements géographiquement distincts, contrairement à un réseau LAN (réseau local) qui est limité à un établissement. Votre interface WAN correspond généralement à celle qui est connectée à Internet. wav Format Windows de fichier audio. 58 Glossaire des termes liés aux serveurs WebDAV Web-based Distributed Authoring and Versioning. Environnement de création en direct permettant à des utilisateurs clients de prendre des pages web, de les modifier, puis de les rendre à leur site d’origine sans interruption de ce dernier. WEP Wired Equivalent Privacy. Protocole de sécurité de réseau sans fil. Wi-Fi Protected Access Voir WPA. wide area network Voir WAN. wiki Site web permettant à des utilisateurs de modifier des pages de façon collaborative et d’accéder aisément aux pages précédentes à l’aide d’un navigateur web. Windows Internet Naming Service Voir WINS. WINS Initiales de « Windows Internet Naming Service » (service de noms Internet pour Windows). Service de résolution de noms utilisé par les ordinateurs Windows pour faire correspondre le nom des clients aux adresses IP. Un serveur WINS peut se trouver sur un réseau local ou à l’extérieur sur Internet. Wired Equivalent Privacy Voir WEP. WLAN Réseau local sans fil. world wide name Voir WWN. Worldwide Port Name Voir WPN. WPA Wi-Fi Protected Access. Protocole de sécurité pour réseaux sans fil. WPA Entreprise Utilisé dans la documentation Apple pour faire référence au mode WPA utilisé sur les réseaux étendus (qui nécessitent un serveur RADIUS). WPA Personnel Sous-ensemble du système de sécurité de réseau sans fil WPA. Le WPA est un système de chiffrement de trafic conçu pour fonctionner avec les systèmes d’authentification 802.1X. Le WPA-Personnel est plus simple que le WPA complet. Il utilise une clé prépartagée unique (également appelée WPA-PSK) sur tous les clients et ne fait pas appel à l’authentification 802.1X. Comparer à WPA Entreprise. WPN Worldwide Port Name. Identifiant unique de 16 caractères affecté à chaque port d’une carte Fibre Channel. Utilisé lors du mappage LUN. WWN World wide name. Numéro unique affecté par une autorité de nommage reconnue, qui identifie une connexion ou un ensemble de connexions au réseau.. X XML Langage similaire au langage HTML, mais plus formel et plus souple que ce dernier.Glossaire des termes liés aux serveurs 59 Z zone de réexpédition Zone DNS ne conservant aucune donnée et chargée de réexpé- dier les requêtes DNS vers une autre zone. zone esclave Enregistrements de la zone DNS conservés par un serveur DNS secondaire. Une zone esclave reçoit ses données par le biais de transferts de zone depuis la zone maîtresse du serveur DNS principal. zone maîtresse Enregistrements de la zone DNS conservés par un serveur DNS principal. Une zone maîtresse est répliquée par des transferts de zone à des zones esclaves sur des serveurs DNS secondaires. zoning Méthode de division d’un réseau de stockage en zones, ou sous-ensembles de nœuds sur le réseau. Les nœuds du réseau de stockage situés hors d’une zone ne peuvent pas communiquer avec les nœuds situés à l’intérieur de cette zone. zoning de port Voir zoning. iPod mini User’s Guide2 Contents 3 Quick Start 5 What You Need to Get Started 8 Four Steps to Playing Music on iPod mini 12 Using iPod mini 12 Using iPod mini Controls 18 Connecting and Disconnecting iPod mini 22 Organizing and Transferring Your Music 32 Adjusting iPod mini Settings 36 Using the Extra Features of Your iPod mini 42 Charging the iPod mini Battery 45 iPod mini Accessories 49 Tips and Troubleshooting 56 Learning More, Service, and Support 58 Safety and Cleaning3 1 Quick Start Congratulations on purchasing your iPod mini. Read this section to get started using iPod mini quickly. iPod mini works with the iTunes music software included on the iPod CD. Use iTunes to import songs from your CD or digital music collection to your computer, or use the iTunes Music Store (available in some countries only) to purchase songs and download them to your computer. Then organize the songs and transfer them to iPod mini.4 Quick Start Learning to Use iPod mini Read this chapter to set up iPod mini and get started playing music quickly. To learn more about playing music on iPod mini and using some of its other features, see “Using iPod mini” on page 12. iPod Tutorial For an interactive tutorial on transferring music to and playing music on iPod (available in some countries only), go to www.apple.com/support/ipod. iPod mini Features iPod mini is a music player and much more. With iPod mini, you can: • Store thousands of songs from your CD or digital music collection, for listening on the go • Listen to audiobooks purchased from the iTunes Music Store or audible.com • Listen to podcasts, downloadable radio-style shows delivered over the Internet • Arrange your music in On-The-Go playlists • Store files and other data, using iPod mini as an external hard disk • Change equalizer settings to make music sound better • Store and synchronize contact, calendar, and to-do list information from your computer • Store text notes • Set an alarm • Play games, and moreQuick Start 5 What You Need to Get Started To use iPod mini with a Macintosh, you must have: • A Macintosh with: • Built-in high-power USB 2.0 • Or built in FireWire and the optional iPod Dock Connector to FireWire Cable Note: The iPod Dock Connector to FireWire Cable is available for purchase at www.ipod.com/store. • Mac OS X v10.2.8, or Mac OS X v10.3.4 or later • iTunes 4.7 or later (included on the iPod CD) To be sure you have the latest version of iTunes, go to www.apple.com/itunes. • iPod mini software (included on the iPod CD) High-power USB 2.0 port 6-pin FireWire 400 port6 Quick Start To use iPod mini with a Windows PC, you must have: • A Windows PC with: • Built-in high-power USB 2.0 (or a high-power USB 2.0 card installed) • Or built-in FireWire (or a FireWire card installed) and the optional iPod Dock Connector to FireWire Cable For more information about compatible FireWire and USB cards, go to www.apple.com/ipod. Note: The iPod Dock Connector to FireWire Cable is available for purchase at www.ipod.com/store. • Windows 2000 with Service Pack 4 or later, or Windows XP Home or Professional • iTunes 4.7 or later (included on the iPod CD) To be sure you have the latest version of iTunes, go to www.apple.com/itunes. • iPod mini software (included on the iPod CD) High-power USB 2.0 port 6-pin FireWire 400 port (IEEE 1394)Quick Start 7 Your iPod mini includes the following components: iPod mini Belt Clip Apple Earphones iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable8 Quick Start Four Steps to Playing Music on iPod mini To set up iPod mini, you install software from the iPod CD, and import songs from your music CD collection or purchase songs from the iTunes Music Store (available in some countries only). Then you transfer the songs to iPod mini as the battery charges, then start listening to music. Step 1: Install the Software Insert the iPod CD into your computer and install iTunes and the iPod mini software. Step 2: Import Music to Your Computer Complete this step if you haven’t already transferred music to your computer. You can import music from your audio CDs, or if you have an Internet connection, you can buy music online and download it to your computer using the iTunes Music Store. You can browse over a million songs and listen to a 30-second preview of any song. The iTunes Music Store is available in some countries only. To import music to your computer from an audio CD: 1 Insert a CD into your computer. iTunes opens automatically and the CD is selected in the iTunes Source list. 2 Uncheck songs you don’t want to transfer, then click Import. 3 Repeat for any other CDs with songs you’d like to import. To buy music online: 1 Open iTunes and click Music Store in the Source list. 2 Click the Account button and follow the onscreen instructions to set up an account or enter your existing Apple Account or America Online (AOL) account information (this option is available in some countries only).Quick Start 9 Step 3: Connect iPod mini to Charge the Battery and Transfer Music Connect iPod mini to a high-power USB 2.0 port on your computer using the included iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable. When you connect iPod mini to your computer, iTunes opens. Follow the simple onscreen instructions to transfer songs and playlists to iPod mini. To charge the battery: When iPod mini is connected to your computer, the battery charges. Before disconnecting iPod mini the first time, let the battery charge for at least an hour. If you are connecting to a high-power USB 2.0 port, use the iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable. If you are connecting to a FireWire 400 port, use an iPod Dock Connector to FireWire Cable (available separately).10 Quick Start Important: Be sure to connect iPod mini to a high-power USB 2.0 port directly on your computer, or to a powered USB 2.0 hub that’s connected to your computer. iPod mini won’t work if it’s connected to a low-power USB 2.0 port, such as those sometimes found on keyboards or other peripherals. If the battery icon in the upper-right corner of the iPod mini screen shows a lightning bolt, iPod mini is connected to a high-power USB 2.0 port and the battery is charging (see page 42 for more information). If you’re using a portable or laptop computer with a high-power USB 2.0 port, connect the computer to a power outlet before connecting iPod mini for best results. If your computer doesn’t have a high-power USB 2.0 port, but has a 6-pin FireWire 400 (IEEE 1394) port, you can connect iPod mini using the optional iPod Dock Connector to FireWire Cable, available at www.ipod.com/store. If your Windows PC doesn’t have a high-power USB 2.0 port or a 6-pin FireWire 400 (IEEE 1394) port, you can purchase and install a USB 2.0 card or a FireWire card. For more information on cables and compatible USB and FireWire cards, go to www.apple.com/ipod.Quick Start 11 Step 4: Play Music When the song transfer is complete and you’re ready to disconnect iPod mini, squeeze both sides of the Dock connector to disconnect the cable from iPod mini. Then use the Click Wheel and Select button (in the center of iPod mini) to browse for a song. Press the Play or Select button and enjoy! To Learn More Read the next chapter to learn more about using the Click Wheel and the other iPod mini controls, transferring music to and managing music on iPod mini, using other features of iPod mini, charging the battery, and using iPod mini accessories.12 1 Using iPod mini Read this section to learn about using iPod mini controls, transferring music, charging the battery, and using the extra features of your iPod mini. Using iPod mini Controls Press any button to turn on iPod mini. The main menu appears. Use the Click Wheel and Select button to navigate through onscreen menus, play songs, change settings, and view information. Move your thumb lightly around the Click Wheel to highlight a menu item. Press the Select button to select the item. Press Menu on the Click Wheel to go back to the previous menu.Using iPod mini 13 Hold switch Menu button Previous/Rewind button Click Wheel Apple Earphones Dock connector port Select button Next/Fast-forward button Play/Pause button iPod Remote port Headphones port14 Using iPod mini iPod mini Controls Reset iPod mini (For use during troubleshooting) Toggle the Hold switch (set it to Hold, then turn it off again). Then press the Menu and Select buttons simultaneously for about 6 seconds, until the Apple logo appears. Turn on iPod mini Press any button. Turn off iPod mini Press and hold Play/Pause. Turn the backlight on or off Press and hold Menu or select Backlight from the main menu. Select a menu item Scroll to the item and press the Select button. Go back to the previous menu Press Menu. Browse for a song Select Music from the main menu. Play a song Highlight the song and press the Select or Play/Pause button. iPod mini must be disconnected from your computer to play songs. Play all the songs in a list Highlight the list title (an album title, or the title of a playlist, for example) and press Play/Pause. Change the volume From the Now Playing screen, use the Click Wheel. You can also use the optional iPod Remote (available at www.ipod.com/store) from any screen. Pause a song Press Play/Pause when no song or list is highlighted. Disable the iPod mini buttons (So you don’t press them accidentally) Set the Hold switch to Hold (an orange bar appears).Using iPod mini 15 Play songs in random order From the main menu, select Shuffle Songs. Skip to any point in a song From the Now Playing screen, press the Select button to show the scrubber bar. Then scroll to any point in the song. Skip to the next song Press Next/Fast-forward. Start a song over Press Previous/Rewind. Play the previous song Press Previous/Rewind twice. Fast-forward Press and hold Next/Fast-forward. Rewind Press and hold Previous/Rewind. Add a song to the On-The-Go playlist Highlight a song, then press and hold the Select button until the song title flashes. Rate a song From the Now Playing screen, press the Select button twice. Then use the Click Wheel to choose a rating. iPod mini Controls16 Using iPod mini Disabling iPod mini Buttons Using the Hold Switch If you’re carrying iPod mini in your pocket and you don’t want to press the buttons or turn it on accidentally, you can make the buttons inactive. n Set the Hold switch to Hold. Slide the switch toward the center (so you can see the orange stripe) to disable the controls.Using iPod mini 17 Making Playlists on iPod mini You can set iPod mini to play the songs you want in the order you want. When you create a list of songs on your iPod mini, the songs appear in an On-The-Go playlist. To create an On-The-Go playlist: 1 Highlight a song and press and hold the Select button until the song title flashes. 2 Repeat step 1 for other songs you want to add. 3 Select Music > Playlists > On-The-Go to view your list of songs. You can also queue entire lists of songs at once. For example, to queue an album, highlight the album title and press and hold the Select button until the album title flashes. To play songs in the On-The-Go playlist: n Select Music > Playlists > On-The-Go and select a song. To remove a song from the On-The-Go playlist: n Highlight a song in the playlist, and hold down the Select button until the song title flashes. To clear the entire On-The-Go playlist: n Select Music > Playlists > On-The-Go > Clear Playlist. To save On-The-Go playlists on your iPod mini: n Select Music > Playlists > On-The-Go > Save Playlist > Save Playlist. The first playlist is saved as “New Playlist 1” in the Playlists menu. The On-The-Go playlist is cleared. You can save as many On-The-Go playlists as you like.18 Using iPod mini To transfer On-The-Go playlists to your computer: n If iPod mini is set to transfer songs automatically (see page 26), and you create an On-The-Go playlist, the playlist automatically transfers to iTunes when you connect iPod mini. You see the new On-The-Go playlist in the iTunes Source list. Rating Songs You can assign a rating to a song (from 1 to 5 stars) to indicate how much you like it. You can use song ratings to help you create playlists automatically in iTunes (see “About Smart Playlists” on page 26). To rate a song: 1 Start playing the song. 2 From the Now Playing screen, press the Select button twice. 3 Use the Click Wheel to select a rating. Connecting and Disconnecting iPod mini You connect iPod mini to your computer to transfer and manage music, and, in most cases, to charge the battery. To connect iPod mini to your computer: n Plug the included iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable in to a high-power USB 2.0 port on your computer, then connect the other end to iPod mini. n Or, if you have an iPod mini Dock (see page 21), connect the cable to a high-power USB 2.0 port on your computer and connect the other end to the Dock. Then put iPod mini in the Dock.Using iPod mini 19 Note: If your computer doesn’t have a USB 2.0 port but has a FireWire 400 (IEEE 1394) port, you can use an iPod Dock Connector to FireWire Cable (available for purchase at www.ipod.com/store). By default, iPod mini imports songs automatically when you connect it to your computer. When this automatic transfer is done, you can disconnect iPod mini. If you connect iPod mini to a different computer and it is set to transfer songs automatically, iTunes prompts you before transferring any music. Disconnecting iPod mini You shouldn’t disconnect iPod mini while music is being transferred. You can easily see if it’s OK to disconnect iPod mini by looking at the screen. If you set iPod mini to transfer songs manually (see page 27) or enable iPod mini for use as a hard disk (see page 36), you must eject iPod mini before disconnecting it. If you see the main menu or a large battery icon, you can disconnect iPod mini from your computer. If you see this message, you must eject iPod mini before disconnecting it from your computer.20 Using iPod mini To eject iPod mini: n Select iPod mini in the iTunes Source list and click the Eject button. If you’re using a Mac, you can also eject iPod mini by dragging the iPod mini icon on the desktop to the Trash. If you’re using a Windows PC, you can eject iPod mini by clicking the Safely Remove Hardware icon in the Windows system tray and selecting your iPod mini. To disconnect iPod mini: • If iPod mini is connected to an iPod cable, squeeze both sides of the Dock connector to disconnect the cable from iPod mini. • If iPod mini is in the Dock, simply remove it. Important: Don’t disconnect iPod mini if you see the “Do not disconnect” message. You could damage files on iPod mini. If you see this message, you must eject iPod mini before disconnecting it. Eject buttonUsing iPod mini 21 Connecting iPod mini Using the iPod mini Dock (Available Separately) The iPod mini Dock holds iPod mini upright as it charges or transfers music. Connect the Dock to your computer using the iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable, then put iPod mini in the Dock. Using the iPod mini Dock, you can play music from iPod mini over external powered speakers or a home stereo. You need an audio cable with a standard 3.5 millimeter stereo miniplug (many external speakers have this type of cable attached).22 Using iPod mini To play music from iPod mini using the Dock: 1 Place iPod mini in the Dock. 2 Connect the speakers or stereo to the Dock Line Out port using an audio cable with a 3.5 millimeter stereo miniplug. 3 Use the iPod mini controls to play a song. When the Dock is connected to an external audio source, use the volume controls on the external source to change the volume. Organizing and Transferring Your Music For instructions for getting started playing music on iPod mini, see “Four Steps to Playing Music on iPod mini” on page 8. Read on for more information about organizing and transferring your music. Line Out port iPod connectorUsing iPod mini 23 About iTunes iTunes is the software application you use to manage the music on your computer and transfer music to iPod mini. When you connect iPod mini to your computer, iTunes opens automatically. Here are some of the things you can do with iTunes: • Purchase and download songs and audiobooks from the iTunes Music Store • Listen to CDs and digital music • Add music from CDs to your music library, so you don’t need to have the CD in the drive to play music • Make your own CDs (if your computer has a CD burner) • Publish your playlists to the iTunes Music Store • Listen to podcasts, downloadable radio-style shows delivered over the Internet • Create dynamic “Party Shuffle” playlists • Listen to Internet radio stations This guide explains how to transfer songs to iPod mini using iTunes and manage songs on iPod mini. For information about using the other features of iTunes, open iTunes and choose Help > iTunes and Music Store Help.24 Using iPod mini About the iTunes Music Store Using iTunes, you can preview, purchase, and download your favorite songs from the iTunes Music Store (available in some countries only). There are over a million available for purchase. You can use an Apple Account to purchase songs from the music store, or if you have an America Online (AOL) account, you can use that (this option is available in some countries only). To browse for and purchase music: 1 Open iTunes and click Music Store in the Source list. 2 Click the Account button and follow the onscreen instructions to set up an account or enter your existing Apple Account or AOL account information. You can only have music from five different Music Store accounts on one iPod mini. For more information about the iTunes Music Store, open iTunes and choose Help > iTunes and Music Store Help. Audio File Formats Supported by iPod mini • AAC (M4A, M4B, M4P) (up to 320 Kbps) • Apple Lossless (a high-quality compressed format, available using iTunes 4.5 or later) • MP3 (up to 320 Kbps) • MP3 Variable Bit Rate (VBR) • WAV • AA (audible.com spoken word, formats 2, 3, and 4) • AIFFUsing iPod mini 25 A song encoded using Apple Lossless format has full CD-quality sound, but takes up only about half the amount of space as a song encoded using AIFF or WAV format. The same song encoded in AAC or MP3 format takes up even less space. When you import music from a CD using iTunes, it is converted to AAC format by default. If you are using a Windows PC, you can convert nonprotected WMA files to AAC or MP3 format. This can be useful if you have a library of music encoded in WMA format. For more information, open iTunes and choose Help > iTunes and Music Store Help. iPod mini does not support WMA, MPEG Layer 1, MPEG Layer 2 audio files, or audible.com format 1. About Playlists Using iTunes, you can organize songs into playlists. For example, you can create a playlist with songs to listen to while exercising or with songs for a particular mood. You can create as many playlists as you like using any of the songs in your computer’s music library. Putting a song in a playlist doesn’t remove it from the library. When you connect and update iPod mini, the playlists are transferred to iPod mini. To browse through playlists, select Music > Playlists on iPod mini.26 Using iPod mini About Smart Playlists Using iTunes, you can automatically create customized Smart Playlists from the songs in your library. You can create a Smart Playlist that includes only certain genres of music, songs by certain artists, or songs that match particular criteria. For example, you could create a playlist that’s no more than 3 gigabytes (GB) in size and includes only songs you have rated 3 stars or higher (see “Rating Songs” on page 18). After you create a Smart Playlist, any songs on iPod mini that meet the Smart Playlist’s criteria are automatically added to the Smart Playlist. Creating Playlists on Your Computer To create a playlist: n In iTunes, click the Add (+) button and type a name for the playlist, then drag songs from the library or another playlist to the new playlist. To create a Smart Playlist: n In iTunes, choose File > New Smart Playlist and choose the criteria for your playlist. Any songs from your library that match the criteria you choose are automatically added to the playlist. Transferring Songs and Playlists to iPod mini Automatically By default, iPod mini updates automatically when you connect it to your computer. iTunes updates the iPod mini music library to match the songs and playlists in your computer’s music library, transferring new songs to iPod mini and deleting songs from iPod mini that aren’t in your music library. You can set iPod mini to transfer only certain songs in your iTunes music library. This is useful if you have more music on your computer than will fit on your iPod mini.Using iPod mini 27 To update iPod mini with only certain songs: 1 In iTunes, check the boxes next to songs you want to transfer (by default, all songs are checked). 2 Select iPod mini in the iTunes Source list and click the Options button. 3 Select “Only update checked songs.” To set iPod mini to update only selected playlists: 1 In iTunes, select iPod mini in the Source list and click the Options button. 2 Select “Automatically update selected playlists only.” Transferring Songs and Playlists to iPod mini Manually You can set iPod mini to transfer songs manually, so you can transfer individual songs and playlists. When iPod mini is set to transfer songs manually, iTunes won’t update it automatically when you connect it to your computer. Options button28 Using iPod mini To set iPod mini to transfer songs manually: 1 In iTunes, select iPod mini in the Source list and click the Options button. 2 Select “Manually manage songs and playlists.” To transfer a song or playlist to iPod mini manually: n In iTunes, drag a song or playlist to iPod mini in the Source list. Deleting Songs and Playlists From iPod mini Manually If you have set iPod mini to transfer songs manually (see above), you can delete songs and playlists from iPod mini individually. Songs deleted from iPod mini manually are not deleted from the iTunes library. To delete a song or playlist from iPod mini: 1 Select iPod mini in the iTunes Source list. 2 Select a song or playlist and press the Delete key on the keyboard. If you delete a playlist, the songs in the playlist remain on iPod mini. Modifying Playlists on iPod mini If you have set iPod mini to transfer songs manually (see above), you can create new playlists on iPod mini, and add songs to or delete songs from playlists already on iPod mini. Options buttonUsing iPod mini 29 To create a new playlist on iPod mini: 1 Select iPod mini in the iTunes Source list and click the Add (+) button. 2 Drag songs to the new playlist. To modify a playlist on iPod mini: n Drag a song to a playlist on iPod mini to add the song. Select a song in a playlist and press the Delete key on your keyboard to delete the song. Listening to Spoken Word Audio You can purchase and download spoken word audiobooks from the iTunes Music Store (available in some countries only) or from audible.com and listen to them on your iPod mini. You can use iTunes to transfer audiobooks to your iPod mini the same way you transfer songs. If you stop listening to an audiobook on iPod mini and go back to it later, the audiobook begins playing from where you left off. Unless you’re playing songs from within playlists, iPod mini skips audiobooks when set to shuffle. Setting the Reading Speed You can play audiobooks at speeds faster or slower than normal. To set the playing speed of an audiobook: n Select Settings > Audiobooks and select a speed. Setting the reading speed only affects audiobooks purchased from the iTunes Music Store or audible.com.30 Using iPod mini Listening to Podcasts With iTunes 4.9, iPod mini supports listening to podcasts. Podcasts are downloadable radio-style shows delivered over the Internet. You can subscribe to podcasts, download them using the iTunes Music Store, transfer them to your iPod mini, and listen to them at your convenience. Podcasts are organized by shows, episodes within shows, and chapters within episodes. If you stop listening to a podcast and go back to it later, the podcast begins playing from where you left off. To listen to a podcast: 1 Select Music > Podcasts, and then select a show. 2 Select an episode to play it. The Now Playing screen displays the show, episode, and date information, along with elapsed and remaining time. Press the Select button to see more information about the podcast. For more information on podcasts, in iTunes, choose Help > iTunes and Music Store Help, and search for “podcasting.”Using iPod mini 31 Updating Podcasts You can transfer podcasts to your iPod mini, or you can set iPod mini to automatically transfer all updated podcasts or selected podcasts. To update podcasts: 1 In iTunes, select iPod mini in the Source list and click the Options button. 2 Click Podcasts and select one of the following options: Seeing How Many Songs Are on iPod mini To see how many songs are stored on iPod mini, how much disk space is left, and other information, select Settings > About in the iPod mini main menu. To Do This Update all podcasts automatically Select “Automatically update all podcasts.” iTunes updates the iPod podcast library to match the podcasts in your computer's podcast library. Update selected podcasts automatically Select “Automatically update selected podcasts only” and select the checkboxes next to the podcasts you want to update. iTunes transfers updates of your selected podcasts from the podcast library on your computer to the iPod mini podcast library. Update podcasts yourself Select “Do not update podcasts.” In iTunes, drag the latest episodes of shows from your podcast library to your iPod mini.32 Using iPod mini Adjusting iPod mini Settings You can change settings directly on iPod mini in the Settings menu. Setting iPod mini to Shuffle Songs You can set iPod mini to play songs or albums in random order. To shuffle and begin playing all your songs: n Select Shuffle Songs from the iPod mini main menu. iPod mini begins playing songs from your entire music library in random order, skipping audiobooks and podcasts. To set iPod mini to shuffle songs or albums every time you play a song: 1 Select Settings from the iPod mini main menu. 2 Set Shuffle to Songs or to Albums. When you set iPod mini to shuffle songs by selecting Settings > Shuffle, iPod mini shuffles songs within the list (album or playlist, for example) from which the songs are playing. When you set iPod mini to shuffle albums, it plays all the songs on the first album in the order in which they appear. iPod mini then randomly selects another album in the list and plays those songs in order. Setting iPod mini to Repeat Songs You can set iPod mini to repeat a song over and over, or to repeat a sequence of songs. iPod mini repeats songs within the list from which the songs are playing.Using iPod mini 33 To set iPod mini to repeat songs: n Select Settings from the iPod mini main menu. • To repeat all songs in the list, set Repeat to All. • To repeat one song over and over, set Repeat to One. Setting the Click Wheel Sound When you scroll through menu items, you can hear a clicking sound through the iPod mini internal speaker to let you know the Click Wheel is working. You can set the Click Wheel sound to play through the headphones instead, or you can turn it off. To set how iPod mini plays the Click Wheel sound: n Select Settings from the iPod mini main menu. • To set the Click Wheel sound to play through the headphones, set Clicker to Headphones. • To turn off the Click Wheel sound, set Clicker to Off. • To set the Click Wheel sound to play through the iPod mini internal speaker, set Clicker to Speaker. • To set the Click Wheel sound to play through both the iPod mini internal speaker and the headphones, set Clicker to Both. Setting Songs to Play at the Same Relative Volume Level iTunes can automatically adjust the volume of songs, so they play at the same relative volume level, so one song doesn’t seem unusually louder or softer than the next. You can set iPod mini to use the iTunes volume settings.34 Using iPod mini To set iTunes to adjust all songs to play at the same relative sound level: 1 In iTunes, choose iTunes > Preferences if you are using a Mac, or choose Edit > Preferences if you are using a Windows PC. 2 Click Effects and select Sound Check. To set iPod mini to use the iTunes volume settings: n Select Settings > Sound Check. If you have not activated Sound Check in iTunes, setting it on iPod mini has no effect. Using the iPod mini Equalizer You can use equalizer presets to change iPod mini sound to suit a particular music genre or style. For example, to make rock music sound better, set the equalizer to Rock. n Select Settings > EQ and select an equalizer preset. If you have assigned an equalizer preset to a song in iTunes and the iPod mini equalizer is set to Off, then the song plays using the iTunes setting. See iTunes and Music Store Help for more information. Setting the Backlight Timer You can set the backlight to turn on for a certain amount of time when you press a button or use the Click Wheel. n Select Settings > Backlight Timer and select the time you want. Even if you don’t set the backlight timer, you can turn on the backlight at any time by pressing and holding the Menu button on iPod mini or selecting Backlight from the main menu. After a few seconds, the backlight turns off.Using iPod mini 35 Adding or Removing Items From the Main Menu You can add often-used items to the iPod mini main menu. For example, you can add a “Songs” item to the main menu, so you don’t have to select Music before you select Songs. To add or remove items from the main menu: n Select Settings > Main Menu. Setting and Viewing Date and Time To set the date and time: n Select Settings > Date & Time. To view the date and time: n Select Extras > Clock. To set iPod mini to display the time in the title bar: n Select Settings > Date & Time. If you set iPod mini to display the time in the title bar, you can see the time from any iPod mini menu screen. Setting the Language iPod mini can be set to use different languages. n Select Settings > Language and select a language.36 Using iPod mini Using the Extra Features of Your iPod mini Using iPod mini as an External Hard Disk You can use iPod mini as a hard disk, to store and transfer data files. To enable iPod mini as a hard disk: 1 In iTunes, select iPod mini in the Source list and click the Options button. 2 Select “Enable disk use.” When you use iPod mini as a hard disk, the iPod mini disk icon appears on the desktop on the Mac, or as the next available drive letter in Windows Explorer on a Windows PC. Note: Selecting “Manually manage songs and playlists” in the Options window also enables iPod mini to be used as a hard disk. Note: To transfer music files to iPod mini, you must use iTunes. Songs transferred via iTunes do not appear on iPod mini in the Macintosh Finder or Windows Explorer. Likewise, if you copy music files to iPod mini in the Macintosh Finder or Windows Explorer, you won’t be able to play them on iPod mini. Preventing iTunes From Opening Automatically If you use iPod mini primarily as a hard disk, you may want to keep iTunes from opening automatically when you connect iPod mini to your computer. Options buttonUsing iPod mini 37 To prevent iTunes from opening automatically when you connect iPod mini to your computer: 1 In iTunes, select iPod mini in the Source list. 2 Click the Options button and deselect “Open iTunes when attached.” Setting the Sleep Timer You can set iPod mini to turn off automatically after a specific period of time. n Select Extras > Clock > Sleep Timer and select the time you want. When you set the sleep timer, a clock icon and the number of minutes left until iPod mini turns off appear in the Now Playing screen on iPod mini. Setting the Alarm You can use iPod mini as an alarm clock. To set an alarm: 1 Select Extras > Clock > Alarm Clock. 2 Set Alarm to On. 3 Select a sound. If you select Beep, the alarm will be audible through the internal speaker. If you select a playlist, you’ll need to connect iPod mini to speakers or headphones to hear the alarm. Options button38 Using iPod mini Importing Addresses, Phone Numbers, Calendar Events, and To-Do Lists Your iPod mini can store contacts, calendar events, and to-do lists for viewing on the go. If you are running any version of Mac OS X earlier than 10.4, you use a Mac and iSync to update your information. Synchronizing information using iSync requires iSync 1.1 or later, and iCal 1.0.1 or later. To import all information using a Mac and iSync (using Mac OS X v10.3.9 or earlier): 1 Connect iPod mini to your computer. 2 Open iSync and choose Devices > Add Device. You only need to do this step the first time you use iSync with your iPod mini. 3 Select iPod mini and click Sync Now. iSync transfers information from iCal and Mac OS X Address Book to your iPod mini. The next time you want to sync iPod mini, you can simply open iSync and click Sync Now. You can also choose to have iPod mini sync automatically when you connect it. Note: iSync transfers information from your computer to iPod mini. You can’t use iSync to transfer information from your iPod mini to your computer. If you are using Mac OS X v10.4 or later, you can use iTunes to synchronize your Address Book contacts and iCal calendar information.Using iPod mini 39 To import contact or calendar information (using Mac OS X v10.4 or later): 1 Connect iPod to your computer. 2 In iTunes, select iPod in the Source list and click the Options button. To update contacts, click Contacts, click “Synchronize Address Book contacts,” and select an option. Options button To Do This Update all contacts automatically Select “Synchronize all contacts.” When you click OK, iTunes updates iPod mini with the Address Book contact information on your Mac. Update selected groups of contacts automatically Select “Synchronize selected groups only” and select the checkboxes next to the groups you want to update. When you click OK, iTunes updates iPod mini with contact information from your selected Address Book groups.40 Using iPod mini To update calendars, click Calendars, click “Synchronize iCal calendars,” and select an option: If you are using Windows, or you don’t want to use iSync to import your contacts or calendar information, you can transfer information to iPod mini manually. iPod mini must be enabled as a hard disk (see “Using iPod mini as an External Hard Disk” on page 36). To import contact information manually: 1 Connect iPod mini and open your favorite email or contacts application. Importing contacts works with Palm Desktop, Microsoft Outlook, Microsoft Entourage, and Eudora, among others. 2 Drag contacts from the application’s address book to the iPod mini Contacts folder. To import appointments and other calendar events manually: 1 Export calendar events from any calendar application that uses the standard iCalendar format (filenames end in .ics) or vCal format (filenames end in .vcs). To Do This Update all calendars automatically Select “Synchronize all calendars.” When you click OK, iTunes updates iPod mini with the iCal information on your Mac. Update selected calendars automatically Select “Synchronize selected calendars only” and select the checkboxes next to the calendars you want to update. When you click OK, iTunes updates iPod mini with information from your selected iCal calendars.Using iPod mini 41 2 Drag the files to the Calendars folder on iPod mini. Note: You can only transfer to-do lists to iPod mini using iSync and iCal. To view contacts on iPod mini: n Select Extras > Contacts. To view calendar events: n Select Extras > Calendar. To view to-do lists: n Select Extras > Calendar > To Do. Storing and Reading Notes and Other Information You can store and read text notes on iPod mini. iPod mini must be enabled as a hard disk (see page 36). 1 Save a document in any word-processing application as a text (.txt) file. 2 Place the file in the Notes folder on iPod mini. To view notes: n Select Extras > Notes. Playing Games iPod mini has a number of games. To play a game: n Select Extras > Games and select a game.42 Using iPod mini Charging the iPod mini Battery iPod mini has an internal, nonremovable battery. If iPod mini isn’t used for a while, the battery may need to be charged. The iPod mini battery is 80-percent charged in about an hour, and fully charged in about four hours. If you charge iPod mini while transferring files or playing music, it may take longer. For more information about charging times under various conditions and configurations, go to www.apple.com/support/ipod. You can charge the iPod mini battery in two ways: • Connect iPod mini to your computer. • Use the optional iPod USB Power Adapter. To charge the battery using your computer: n Connect iPod mini to a high-power USB 2.0 port on your computer. The computer must be turned on and not in sleep mode (some models of Macintosh can charge iPod mini while in sleep mode). If the battery icon in the upper-right corner of the iPod mini screen shows a lightning bolt, the battery is charging. If you don’t see the lightning bolt, iPod mini may not be connected to a high-power USB 2.0 port. Try another USB port on your computer. Using iPod mini 43 If you can’t charge using a USB port on your computer, you can charge the battery using the optional iPod USB Power Adapter. To charge the battery using the optional iPod USB Power Adapter: 1 Connect the AC plug adapter to the power adapter (this may already be assembled). 2 Connect the iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable to the power adapter, and plug the other end of the cable in to iPod mini. 3 Plug the power adapter in to a working electrical outlet. The iPod USB Power Adapter is available for purchase at www.ipod.com/store. Warning Make sure the power adapter is fully assembled before plugging it in to an electrical outlet. AC plug adapter iPod USB Power Adapter iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable44 Using iPod mini Battery States When iPod mini is not connected to a power source, a battery icon in the top-right corner of the iPod mini screen shows about how much charge is left. If iPod mini is connected to a power source, the battery icon animates to show that the battery is charging. If you connect iPod mini to a power source and the battery icon does not animate, the battery is fully charged. You can disconnect and use iPod mini before it is fully charged. Note: Rechargeable batteries have a limited number of charge cycles and may eventually need to be replaced. Battery life and number of charge cycles vary by use and settings. For more information, go to www.apple.com/batteries. Battery about halfway charged Battery charging Battery fully charged (if not animated)Using iPod mini 45 iPod mini Accessories iPod mini comes with some accessories, and many other accessories are available at www.ipod.com/store. iPod mini Belt Clip iPod mini comes with a handy belt clip. To use the belt clip, snap iPod mini into the casing, then attach the clip to your belt, purse strap, backpack, or a lanyard. Do not attach the clip directly to clothing. The belt clip may slip off. Snap the iPod mini into the belt clip. Do not slide the iPod mini into the belt clip; the rubber friction fitting may lose effectiveness over time.46 Using iPod mini iPod Remote (Available Separately) To use the iPod Remote, connect it to the iPod Remote port, then connect the Apple Earphones (or another set of headphones) to the remote. Use the buttons on the remote just as you would use the iPod mini buttons. Use the remote’s Hold switch to disable the remote’s buttons. If you see an orange bar, the remote is set to Hold. The iPod mini Hold switch and the iPod Remote Hold switch do not affect one another.Using iPod mini 47 Apple Earphones iPod mini comes with a pair of high-quality earbud headphones. To use the earbud headphones: n Plug them in to the Headphones port, then place the earbud in your ear as shown. Warning Listening to music at high volume over extended periods of time can damage your hearing. The earphones cord is adjustable. Earphone covers48 Using iPod mini Available Accessories To purchase iPod mini accessories, go to www.ipod.com/store. Available accessories include: • iPod mini Dock • iPod mini Armband • iPod USB Power Adapter • iPod Remote + Earphones • iPod In-Ear Headphones • iPod Dock Connector to FireWire Cable • iPod Stereo Connection Kit • World Travel Adapter Kit • Third-party accessories such as speakers, headsets, car stereo adapters, power adapters, and more49 1 Tips and Troubleshooting Most problems with iPod mini can be solved quickly by following the advice in this chapter. Resetting iPod mini Most problems with iPod mini can be solved by resetting it. To reset iPod mini: 1 Toggle the Hold switch on and off (set it to Hold, then turn it off again). 2 Press and hold the Select and Menu buttons for at least 6 seconds, until the Apple logo appears. If iPod mini doesn’t have a charge, you must connect it to your computer, then reset it. If Your iPod mini Won’t Turn On or Respond • Make sure the Hold switch is off. • If you’re using the iPod Remote, make sure the remote’s Hold switch is off. • If that doesn’t work, turn your computer on and connect iPod mini. Your iPod mini battery may need to be recharged. • If that doesn’t work, your iPod mini may need to be reset (see above). • If that doesn’t work, you may need to restore iPod mini software. See “iPod mini Software Update and Restore” on page 54.50 Tips and Troubleshooting If You Want to Disconnect iPod mini, but the Screen Says “Do Not Disconnect” • If iPod mini is transferring music, wait for the transfer to complete. • Select iPod mini in the iTunes Source list and click the Eject button. • If iPod mini disappears from the iTunes Source list, but you still see the “Do Not Disconnect” message on the iPod mini screen, go ahead and disconnect iPod mini. • If iPod mini doesn’t disappear from the iTunes Source list, drag the iPod mini icon from the desktop to the Trash (if you’re using a Mac) or click the Safely Remove Hardware icon in the system tray and select your iPod mini (if you’re using a Windows PC). If you still see the “Do Not Disconnect” message, restart your computer and eject iPod mini again. If Your iPod mini Isn’t Playing Music • Make sure the Hold switch is off. • If you’re using the iPod Remote, make sure the remote’s Hold switch is off. • Make sure the headphones connector is pushed in all the way. • Make sure the volume is adjusted properly. • If that doesn’t work, push the Play/Pause button. Your iPod mini may be paused. • If you’re using the iPod mini Dock, be sure the iPod mini is seated firmly in the Dock and make sure all cables are connected properly. • If you are using the Dock Line Out port, make sure your external speakers or stereo are turned on and working properly.Tips and Troubleshooting 51 If You Connect iPod mini to Your Computer and Nothing Happens • Open iTunes manually. See if iPod mini appears in the iTunes Source list. • Make sure you have installed the software from the iPod CD. • Make sure you have the required computer and software. See “What You Need to Get Started” on page 5. • Your iPod mini may need to be reset (see page 49). • Check the cable connections. Unplug the cable at both ends and make sure no foreign objects are in the USB or FireWire ports. Then plug the cable back in securely. Use only Apple iPod cables. Be sure the connectors on the cables are oriented correctly. They can only be inserted one way. • If your iPod mini is exceptionally low on power and you connect it to a USB 2.0 port, it may charge for up to 30 minutes before you can use it. Leave iPod mini connected at least until the battery icon animates. • If you’re connecting iPod mini to a portable or laptop computer using the iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable, connect the computer to a power outlet before connecting iPod mini. • If that doesn’t work, restart your computer. • If that doesn’t work, you may need to restore iPod mini software. See “iPod mini Software Update and Restore” on page 54.52 Tips and Troubleshooting If You See a Folder With an Exclamation Point on the iPod mini Display • iPod mini may need to be reset (see page 49). • If that doesn’t work, the battery may need to be recharged. Turn on your computer and connect iPod mini. If you still see the folder, reset iPod mini again. • If that doesn’t work, you may need to update or restore iPod mini with the latest software. Be sure you have installed the software from the iPod CD, or go to www.apple.com/ipod to get the latest software. Then follow the instructions on page 55 to update or restore iPod mini. If You Connect iPod mini to a USB Port and It Doesn’t Work Correctly • You must use a USB 2.0 port or a FireWire port to connect iPod mini. USB 1.1 is not supported and is significantly slower than FireWire and USB 2.0. If your Windows PC doesn’t have a FireWire port or USB 2.0 port, you can purchase and install a Windowscertified USB 2.0 card and install it. For more information, go to www.apple.com/ipod. • If you’re using a Mac or a Windows PC that doesn’t have a high-power USB 2.0 port but has a 6-pin FireWire port, you can connect iPod mini to a FireWire port using the optional iPod Dock Connector to FireWire Cable, available at www.ipod.com/store. • To charge the battery, you must connect iPod mini to a high-power USB 2.0 port on your computer. Connecting iPod mini to a USB port on your keyboard will not charge the battery.Tips and Troubleshooting 53 • If your iPod mini is exceptionally low on power and you connect it to a USB 2.0 port, it may charge for up to 30 minutes before you can use it. Leave iPod mini connected at least until the battery icon animates. • If you’re connecting iPod mini to a portable or laptop computer using the iPod Dock Connector to USB 2.0 Cable, connect the computer to a power outlet before connecting iPod mini. If the Screen Is Too Light or Too Dark 1 Select Settings > Contrast. 2 Use the Click Wheel to adjust the contrast. If you accidentally set the screen contrast too light or too dark, you can reset it to the default by pressing and holding the Menu button for about 4 seconds. If You Accidentally Set iPod mini to Use a Language You Don’t Understand You can reset the language. 1 Push Menu repeatedly until the main menu appears. 2 Select the third menu item (Settings). 3 Select the last menu item (Reset All Settings). 4 Select the second menu item (Reset) and select a language. Other iPod mini settings, such as song repeat, are also reset. Note: If you have added or removed items from the iPod mini main menu (see page 35), the Settings menu may be in a different place. 54 Tips and Troubleshooting If Your Optional iPod Remote Isn’t Working • Make sure the remote’s Hold switch is off. • Make sure the remote is plugged firmly in to iPod mini, and that the headphones are plugged firmly in to the remote. The iPod Remote can be purchased separately at www.ipod.com/store. If You Want to Use Your iPod mini With a Mac and a Windows PC If you are using your iPod mini with a Mac and you want to use it with a Windows PC (or vice versa), you must restore the iPod mini software for use with the other computer using iPod mini Software Update (see “iPod mini Software Update and Restore” below). Restoring the iPod mini software erases all data from iPod mini, including all songs. You cannot switch from using iPod mini with a Mac to using it with a Windows PC (or vice versa) without erasing all data on iPod mini. iPod mini Software Update and Restore Apple periodically updates iPod mini software to improve performance or add features. It is recommended that you update your iPod mini to use the latest software. You can choose either to update or to restore the iPod mini software. • If you choose to update, the software is updated, but your settings and songs are not affected. • If you choose to restore, all data is erased from your iPod mini, including songs, files, contacts, photos, calendar information, and any other data. All iPod mini settings are restored to their original state.Tips and Troubleshooting 55 To update or restore iPod mini with the latest software: 1 Go to www.apple.com/support/ipod and download the latest iPod mini Update. 2 Double-click the software install file and follow the onscreen instructions to install the iPod mini Update. 3 Connect iPod mini to your computer and open iTunes. The iPod mini Update application opens. If you’re using a Windows PC and the iPod mini Update application doesn’t open automatically, you can find the updater by choosing Start > All Programs > iPod mini. 4 Follow the onscreen instructions to update or restore iPod mini software. If you use the iPod mini Update application and it doesn’t see that iPod mini is connected to your computer, reset iPod mini (see page 49). If you want to restore iPod mini software and you don’t have an Internet connection, you can use the iPod mini Update that was installed on your computer when you installed the software from the iPod CD. To restore iPod mini software using the updater that came on your iPod CD: • If you have a Mac, you can find the updater in Applications/Utilities/iPod Software Updater. • If you have a Windows PC, you can find the updater by choosing Start > All Programs > iPod.56 1 Learning More, Service, and Support There is more information about using iPod mini in onscreen help, and on the web. Onscreen Help for Other iPod Applications • To learn more about using iTunes, open iTunes and choose Help > iTunes and Music Store Help. • To learn more about using iSync (on Mac OS X), open iSync and choose Help > iSync Help. • To learn more about using iCal (on Mac OS X), open iCal and choose Help > iCal Help. Online Resources For the latest information on iPod mini, go to www.apple.com/ipodmini. For an online iPod tutorial, iPod mini service and support information, and the latest Apple software downloads, go to www.apple.com/support/ipod. To register iPod mini (if you didn’t do it when you installed software from the iPod CD), go to www.apple.com/register. For an online iTunes tutorial (available in some areas only), go to www.apple.com/support/itunes.Learning More, Service, and Support 57 Obtaining Warranty Service If the product appears to be damaged or does not function properly, please follow the advice in this booklet, the onscreen help, and the online resources. If the unit still does not function, go to www.apple.com/support for instructions on how to obtain warranty service. Finding the Serial Number of Your iPod mini The serial number is printed on the back of your iPod mini. You can also find it by selecting Settings > About.58 1 Safety and Cleaning Read on to learn about using iPod mini safely and cleaning iPod mini. Cleaning Follow these general rules when cleaning the outside of your iPod mini and its components: • Make sure your iPod mini is unplugged. • Use a damp, soft, lint-free cloth. Avoid getting moisture in openings. • Don’t use aerosol sprays, solvents, alcohol, or abrasives. About Handling Your iPod mini may be damaged by improper storage or handling. Be careful not to drop your iPod mini when playing or transporting the device. Important Safety Instructions When setting up and using your iPod mini, remember the following: • Keep these instructions handy for reference by you and others. • Follow all instructions and warnings dealing with your iPod mini.Safety and Cleaning 59 Avoid Hearing Damage Do Not Use While Driving Important: Use of headphones while operating a vehicle is not recommended and is illegal in some areas. Be careful and attentive while driving. Stop listening to your iPod mini if you find it disruptive or distracting while operating any type of vehicle or performing any other activity that requires your full attention. Connectors and Ports Never force a connector into a port. If the connector and port do not join with reasonable ease, they probably don’t match. Make sure that the connector matches the port and that you have positioned the connector correctly in relation to the port. About Operating and Storage Temperatures • Operate your iPod mini in a place where the temperature is always between 0º and 35º C (32º to 95º F). Warning Electrical equipment may be hazardous if misused. Operation of this product, or similar products, must always be supervised by an adult. Do not allow children access to the interior of any electrical product and do not permit them to handle any cables. Warning Permanent hearing loss may occur if earbuds or headphones are used at high volume. You can adapt over time to a higher volume of sound, which may sound normal but can be damaging to your hearing. Set your iPod mini volume to a safe level before that happens. If you experience ringing in your ears, reduce the volume or discontinue use of your iPod mini.60 Safety and Cleaning • Store your iPod mini in a place where the temperature is always between –20º and 45º C (–4º to 113º F). Don’t leave iPod mini in your car, since temperatures in parked cars can exceed this range. • iPod mini play time may temporarily shorten in low-temperature conditions. • When you’re using your iPod mini or charging the battery, it is normal for the bottom of the case to get warm. The bottom of the iPod mini case functions as a cooling surface that transfers heat from inside the unit to the cooler air outside. Avoid Wet Locations • Keep your iPod mini away from sources of liquids, such as drinks, washbasins, bathtubs, shower stalls, and so on. • Protect your iPod mini from direct sunlight and rain or other moisture. • Take care not to spill any food or liquid on iPod mini. If you do, unplug iPod mini before cleaning up the spill. In case of a spill, you may have to send your equipment to Apple for service. See “Learning More, Service, and Support” on page 56. Do Not Make Repairs Yourself For service, see “Learning More, Service, and Support” on page 56. Warning To reduce the chance of shock or injury, do not use your iPod mini in or near water or wet locations. Warning Do not attempt to open your iPod mini, disassemble it, or remove the battery. You run the risk of electric shock and voiding the limited warranty. No userserviceable parts are inside.61 Communications Regulation Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures: • Turn the television or radio antenna until the interference stops. • Move the computer to one side or the other of the television or radio. • Move the computer farther away from the television or radio. • Plug the computer in to an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions.62 Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product was tested for EMC compliance under conditions that included the use of Apple peripheral devices and Apple shielded cables and connectors between system components. It is important that you use Apple peripheral devices and shielded cables and connectors between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. You can obtain Apple peripheral devices and the proper shielded cables and connectors through an Apple Authorized Reseller. For non-Apple peripheral devices, contact the manufacturer or dealer for assistance. Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Computer, Inc. Product Compliance, 1 Infinite Loop M/S 26-A, Cupertino, CA 95014-2084, 408-974-2000. Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. VCCI Class B Statement European Community Complies with European Directives 72/23/EEC and 89/336/EEC. Apple and the Environment At Apple, we recognize our responsibility to minimize the environmental impacts of our operations and products. For more information, go to www.apple.com/environment/ summary.html. Battery Your iPod mini contains a battery. If you have problems with battery life, be sure to update iPod mini with the latest software. If you still have problems, go to www.applecom/support. Dispose of iPod mini according to your local environmental laws and guidelines.Taiwan: Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. © 2005 Apple Computer, Inc. All rights reserved. Apple, the Apple logo, FireWire, iCal, iPod, iTunes, Mac, Macintosh, and Mac OS are trademarks of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Finder and the FireWire logo are trademarks of Apple Computer, Inc. iTunes Music Store is a service mark of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. www.apple.com/ipod www.apple.com/support/ipod 019-0497 Getting Started with Passbook on iOS 6 Version 1.1Getting Started with Passbook Overview Introduced in iOS 6, Passbook is the simplest way for users to store all their passes in one place. Passes allow users to scan their iPhone or iPod touch to perform actions in the physical world. Examples include: • Boarding passes • Event tickets • Retail coupons • Store cards Passbook is time and location enabled, so passes can be configured to display on the user’s Lock Screen at the appropriate time and place -- such as when the user reaches the airport or walks into a store. Each time the user wakes their device, Passbook will quickly check the relevance of passes and any that are now relevant will be displayed on the Lock Screen. The user can simply slide to view the pass for quick access. The Passbook app is where passes are stored. The front of a pass contains the most important and relevant information, typically including a barcode that can be scanned at a merchant, event, or location. Passes can be updated dynamically by way of the Apple Push Notification service which lets you easily notify the user of important updates, like when a gate changes at the airport or when the balance on a gift card changes. And passes are pushed to all of a user’s devices by iCloud. Passes can be distributed via email, the web, or directly from an app. Passes can be highly personalized with information specific to a single user or they can be generic for any user. Pass Styles There are 5 different styles of passes you can create: Pass Style Description Example Boarding Pass Represents a ticket used for boarding a plane, train, boat, etc. Page 2Pass Style Description Example Coupon Used for merchants offering a % discount or promotional item Event Ticket Gives access to an event at a particular time and venue Page 3Pass Style Description Example Store Card Can be used to represent a user’s account at a store or club Generic Any purpose that doesn’t fit in the above categories, such as a membership card You must choose the correct pass style for your passes. This is important for a number of reasons: • Users will expect certain types of information based on the visual presentation of passes. For example, event tickets have a distinctive notched edge indicating that it’s a ticket to a movie or concert. • The time window and location radius relevance is determined automatically based on the pass style. For example, the relevant time for a boarding pass is quite different from a movie ticket. Displaying Barcodes Passes contain barcodes that can be scanned in order to convey information stored in the pass. Passbook supports 2D barcodes using the following formats: QR, Aztec, and PDF417. In addition to 2D barcodes, passes can display a text message below the barcode. This can be used to Page 4display the user’s membership or account number in order to allow for a human readable format, and is useful if your establishment doesn’t have the ability to scan barcodes. Scanning Barcodes For best results scanning barcodes presented by Passbook, use an optical scanner. Optical scanners work better for scanning from the iPhone screen than laser scanners do. Another option to consider would be to use an iOS app to use the camera on an iPhone, iPod touch or iPad to scan passes. This can provide a nice closed loop for creating, presenting, and consuming passes for your services. Passbook will optimize the presentation of passes in order to facilitate a successful scan. For example, the screen’s orientation will be locked to portrait and the backlight will temporarily be boosted to the brightest setting. Regardless of these efforts, it is imperative that you test your passes with the actual hardware you expect to use for scanning passes. Distributing Passes Getting passes into Passbook is easy. You can distribute them to your users in a variety of ways: Distribution Means Comments In your app Apps can present any type of pass to the user using a standard UIKit view controller. This gives users the option of adding the pass to Passbook. Via email Passes are digitally signed documents that can be attached to any email. When viewed on an iPhone or iPod touch with iOS 6, or on a Mac with OS X 10.8.2, users can view the pass and add it to Passbook. On the web Using Safari in iOS 6 or OS X 10.8.2, users can tap on links to passes to add them to Passbook. Distributing on the web is a convenient way to require users to sign into an account in order to receive a customized pass. An important point about distributing passes is that the user does not need to have your app installed on a device in order to add your pass to the Passbook library In fact, passes can exist and should be usable by users without a companion app altogether. Even if you do not have an app you can still create and distribute passes to users who can add them via email or on the web and access them directly in Passbook. Passbook is only available on iPhone and iPod touch running iOS 6. OS X Mountain Lion (10.8.2 or later) supports adding and updating passes. Passes added in OS X will be automatically added to the Passbook library via iCloud. Include Your Contact Information Passes must include your contact information, including your name, address, phone number and email address. Including this information in a separate section on the back of the pass would make it easy for users to know how to get in contact with you. Page 5Link to a Companion app On the back of the pass, you should include a link to your app which will allow a user to quickly get back to the app. If the user does not currently have the app installed, they can install it directly from the pass. Use the Add to Passbook badge The Add to Passbook badge, available for download from developer.apple.com/passbook, is recommended for use anywhere you are distributing your pass. Add it to your apps, emails and websites to give your users a branded, visual cue to tap or click to add the pass to Passbook. See the included Add to Passbook Badge Guidelines for more information. Remember that passes can only be added to a user’s Passbook from iPhone and iPod touch running iOS 6 and later, and from a Mac running OS X Mountain Lion 10.8.2 or later. The Add to Passbook badge should only be shown on these platforms. The best way to accomplish this is to pay careful attention to User-Agent strings in your implementation and only include this badge when requests are made from a Passbook-compatible platform and version. Updating Passes Dynamically After a user adds a pass to Passbook, it’s best to keep the pass information up to date. Some common cases would be updating the flight information for a boarding pass or updating the balance on a store card after the user makes a purchase. Updating passes can be done easily using the Apple Push Notification service (APNs). When you send a push notification to a pass, the Passbook app receives the push notification and then talks to a web-based API provided on your server to get updates to the user’s pass. Users can also manually update passes by using the pull-to-refresh gesture on the back of a pass. Designing Great Passes Passes have a distinct design with an emphasis on simple visual presentation on the front of the pass. Solid vibrant colors tend to work best. A solid white company logo works best. If you have a print compatible version of your logo, that might be a good option. Also keep accessibility and localization in mind when designing passes. Avoid text baked into images and instead use the various fields that are available. Text baked into images is not available to accessibility and is not localizable (unless you include localized versions of the images which can lead to passes much larger than they need to be). The front of the pass is what users see in the Passbook app and it should be used to display the most critical pieces of information. Limiting the amount of information displayed on the front of the pass can help a user quickly get access to what they need. Passes have different types of fields that you specify in the contents of your pass. These include header, primary, secondary, and auxiliary fields. The exact layout and number of these fields displayed on the front side of passes is determined by the pass style you use. The back side of passes can be used to display much more information, still easily available to the user. Here you can present information that the user can scroll through and allow for hyperlinks which are automatically presented as links by using Data Detectors to detect common web links or phone numbers. In addition to custom fields and arbitrary text, you can include a link to an app on the back of your passes. If the user does not have the app installed Page 6on the device, they will see a button allowing them to install the app. If they do have the app, the button will allow the user to open the app directly from the pass. It’s easy to start off with a clean white background for a pass, but that usually ends up not looking very good. Try a bright vibrant solid color instead! If you have colors in your branding or that complement strip or thumbnail images try to highlight that color. It is very easy to try different colors so experiment with different options and you might be surprised how great a rich vibrant color can make your pass look. Use of Apple-issued Certificates All passes need to be signed with an Apple-issued certificate to be recognized by Passbook. Passes should only be signed by the entity that will be distributing the pass under its own name, trademark, or brand, and that entity’s information should match the information on the back of the pass. It should be obvious to users who the originator of the pass is based on the branding on the front of the pass, and that branding should be consistent with the contact information on the back of the pass. If you want to hire a contractor to assist you in developing a pass, then you will need to add the contractor to your development team and the pass must still be signed by the entity that is distributing the pass under its name, trademark, or brand. Keep in mind that passes can only be accessed by apps developed using the same team account, and that have the appropriate entitlements. So if you intend to use a companion app in conjunction with your passes, be sure to use the same development team. Passbook Best Practices Things you should do when designing and deploying passes: • Add location and time relevance information thoughtfully. Passes will show up on the lock screen when the user wakes the device if the time and location are relevant. Making sure that the time and location are accurate will avoid cluttering the user’s lock screen with passes when they aren’t of use to the user. • If you have a companion app for your pass, include a link on the back of the pass for easy access. • Choose the most appropriate pass style for your pass. • Use the alternate message to display meaningful text below the barcode. This can be used as an alternate to scanning, for example showing a frequent flyer number that can be entered into an airport kiosk manually. • Be sure to handle redemption correctly. Unlike a paper coupon, users don’t surrender a pass when it is scanned. It’s important to have appropriate measures to handle things like duplicate scans or scans past an expiration date. • If requiring a user to sign into a web server in order to get a pass, be sure to use https. • Keep in mind that Passbook cannot solve the problem of duplicate passes or cases like users forwarding passes via email or capturing screen shots of passes and distributing them to other people. In order to help validate the authenticity of a pass at redemption time, you could consider pushing something to the pass that a human could verify Page 7visually. For example, if a pass for a special deal in a retail store is only valid on a particular day, you could push a secret code word to passes that a cashier could verify. • Push notifications should only be relevant to the passes the user has in their Passbook. • Be aware of the iOS developer team used to register, generate and sign passes. While passes do not require an application to be usable, once installed in a user’s Passbook library those passes can only be accessed by applications developed by the same team and cannot be transferred. • Passes should be signed by the developer team that owns the name, trademark, or primary brand that is used in the pass (e.g., a boarding pass would be signed by an airline). Remember that if a sub brand is referenced in the pass (e.g., a third-party product coupon is displayed in a grocery store pass), then the primary brand holder must have any necessary rights to use that sub brand or mark. Things you should not do: • Don’t overload the front of a pass. Limit the information on the front of the pass to the minimum amount of critical information, put the rest on the back of the pass. • If nothing has changed on a pass, don’t send it a push notification. • When sending pushes using APNs, don’t repeatedly open and close connections to the APNs servers. Open a connection and just leave it open. • Don’t burn text into images. Use text in the fields available instead to make accessibility and localization possible. • Do not use the add pass view controller as a means of displaying passes in your app. The add pass view controller should only be used to let a user add a pass to Passbook. To have the Passbook app display a pass from the user’s library, call the-[UIApplication openURL:] method and specify the return value from -[PKPass passURL] as the argument. Revocation Apple reserves the right to revoke any Apple-issued certificate used to sign any pass at any time in its sole discretion. Apple may choose to do this for any reason, including the following: (a) Any of your Apple-issued certificates have been compromised or Apple has reason to believe that they have been compromised; (b) Apple has been notified or otherwise has reason to believe that your pass violates, misappropriates, or infringes the rights of a third party or of Apple (e.g., logo rights, image rights, third party data rights, rights of privacy and publicity, etc.); (a) Apple has reason to believe that your pass contains false, fraudulent or misleading representations or otherwise encourages unlawful or illegal activity; (c) Apple has reason to believe that your pass damages, corrupts, degrades, destroys or otherwise adversely affects the devices it operates on, or any other software, firmware, hardware, data, systems, or networks accessed or used by the pass or any app associated with the pass; (d) You breach any term or condition of the iOS Developer Program License Agreement or the Registered Apple Developer terms and conditions; (e) Any information or documents provided by you to Apple for the purpose of verifying your identity or obtaining any Apple-issued certificates is false or inaccurate; Page 8(f) Apple is required by law, regulation or other governmental or court order to take such action; (g) You request that Apple take such action; (h) You misuse or overburden any services provided by Apple for passes, e.g., inappropriate use of push notifications in your pass; or (i) Apple has reason to believe that such action is prudent or necessary. Nothing herein is intended to modify the iOS Developer Program License Agreement, Mac Developer Program License Agreement, the iOS Developer Program Enterprise License Agreement, the iOS Developer Program University Agreement, the iOS Developer Program University Student License Agreement ("Agreement") and/or the App Store Review Guidelines, as they may be modified by Apple from time to time. In the event of any conflict or inconsistency between the Agreement or Guidelines and this document, the Agreement or Guidelines shall govern. Apple may at any time, and from time to time, with or without prior notice to You modify this document as well as any features, functionality or services described herein. You understand that any such modifications may require You to change or update Your Applications at Your own cost. Apple shall not be liable for any losses, damages or costs of any kind incurred by You or any other party arising out of or related to any modification or discontinuation of this document or any of the features, functionality or services described here. Copyright © 2012 Apple Inc. All rights reserved. Page 9 Aperture Einführung D019_0795_GSAccessPage.qxp 13.10.2006 14:32 Uhr Seite 1K Apple Computer, Inc. © 2006 Apple Computer, Inc. Alle Rechte vorbehalten. Der Eigentümer oder autorisierte Benutzer einer gültigen Kopie der Aperture Software ist berechtigt, dieses Handbuch zum Erlernen des Umgangs mit dieser Software zu vervielfältigen. Kein Teil dieses Handbuchs darf für kommerzielle Zwecke vervielfältigt oder weitergegeben werden, z. B. für den Verkauf von Kopien des Handbuchs oder zum Bereitstellen von Support-Diensten gegen Bezahlung. Die Informationen in diesem Dokument wurden sorgfältig auf ihre Korrektheit überprüft. Apple übernimmt keine Haftung für Druck- oder Schreibfehler. Apple ver- öffentlicht häufig neue Versionen und Aktualisierungen seiner Systemsoftware, Programme und Internet-Sites. Aus diesem Grund weichen die Abbildungen in diesem Handbuch möglicherweise leicht von Ihrer Bildschirmanzeige ab. Das Apple Logo ist eine Marke der Apple Computer, Inc., die in den USA und weiteren Ländern eingetragen ist. Die Verwendung des über die Tastatur erzeugten Apple Logos (Wahl-Umschalt-K) für kommerzielle Zwecke ohne vorherige schriftliche Genehmigung seitens Apple kann als Markenmissbrauch und unlauterer Wettbewerb gerichtlich verfolgt werden. Apple, das Apple Logo, Apple Cinema Display, ColorSync, FireWire, iPhoto, Mac, Macintosh, Mac OS und QuickTime sind Marken der Apple Computer, Inc., die in den USA und weiteren Ländern eingetragen sind. Aperture und Finder sind Marken der Apple Computer, Inc. .Mac ist eine Dienstleistungsmarke der Apple Computer, Inc. Adobe und Photoshop sind in den USA und/oder weiteren Ländern Marken oder eingetragene Marken von Adobe Systems Incorporated. Andere hier genannte Firmen- und Produktnamen sind Marken ihrer jeweiligen Rechtsinhaber. Die Nennung von Drittanbieterprodukten dient ausschließlich der Information und stellt keinen Markenmissbrauch und keine Empfehlung dar. Apple übernimmt keine Haftung im Hinblick auf Leistung und Verwendbarkeit für einen bestimmten Zweck dieser Produkte. 3 1 Inhalt Kapitel 1 9 Aperture im Überblick 9 Verwenden von Aperture in Ihrem Arbeitsablauf 13 In Aperture verwendete Elemente Kapitel 2 21 Einrichten eines Aperture Systems 21 Einrichten eines einfachen Systems 22 Einrichten Ihres Systems mit zwei Monitoren 28 Verwenden von zusätzlichem Festplattenspeicher und FireWire Laufwerken Kapitel 3 29 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 29 Grundlegende Arbeitsschritte mit Aperture 30 Das Hauptfenster von Aperture 42 Weitere Komponenten der Benutzeroberfläche von Aperture 45 Konfigurieren Ihres Arbeitsbereichs 48 Effizientes Arbeiten Kapitel 4 49 Arbeiten mit Projekten 49 Steuerelemente im Bereich „Projekte“ 50 Erstellen und Benennen von Projekten 50 Öffnen und Schließen von Projekten 52 Erstellen und Anzeigen bevorzugter Projekte 53 Löschen von Bildern aus Projekten und Alben 54 Löschen von Objekten aus dem Bereich „Projekte“ Kapitel 5 55 Importieren von Bildern 55 Das Importieren im Überblick 56 In Ihre Bibliothek importierbare Dateiformate 57 Importieren von Bildern von Ihrer Digitalkamera oder Ihrem Kartenlesegerät 62 Importieren von auf Ihrem Computer gespeicherten Bilddateien 64 Bewegen von Bilddateien aus dem Finder in ein Projekt 65 Importieren von Bildordnern aus dem Finder 67 Importieren Ihres iPhoto Fotoarchivs 68 Übertragen von Projekten von einem anderen Aperture System 69 Sofortiges Ausführen einer Datensicherung4 Inhalt Kapitel 6 71 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 71 Der Bereich „Browser“ im Überblick 72 Anzeigen von Bildern im Bereich „Browser“ 76 Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern 78 Neu Anordnen von Bildern im Bereich „Browser“ 79 Drehen von Bildern 79 Anzeigen spezifischer Metadaten mit Ihren Bildern 81 Erstellen von Arbeitskopien eines Bilds 84 Kopieren von Bildern und Bewegen von Bildern an andere Speicherorte 84 Arbeiten mit verknüpften Bildern Kapitel 7 89 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ 89 Der Bereich „Viewer“ im Überblick 90 Anpassen des Hintergrunds des Bereichs „Viewer“ 91 Festlegen der im Bereich „Viewer“ angezeigten Bildanzahl 92 Vergleichen von Bildern 93 Ansehen von Bildern mit der Lupe 94 Anzeigen von Bildern mit voller Auflösung 96 Anzeigen von Bildern auf mehreren Bildschirmen 98 Anzeigen von zu Bildern gehörenden Metadaten Kapitel 8 101 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 101 Der bildschirmfüllende Modus im Überblick 103 Aktivieren und Beenden des bildschirmfüllenden Modus 104 Verwenden des Filmstreifens im bildschirmfüllenden Modus 107 Arbeiten mit der Symbolleiste im bildschirmfüllenden Modus 110 Verwenden von Schwebepaletten im bildschirmfüllenden Modus 113 Verwenden von Tastenkombinationen im bildschirmfüllenden Modus Kapitel 9 115 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern 115 Stapel im Überblick 117 Automatisches Erstellen von Stapeln 118 Manuelles Erstellen von Stapeln 119 Arbeiten mit Stapeln 122 Tastenkombinationen für die Arbeit mit Stapeln Kapitel 10 123 Bewerten von Bildern 123 Das Wertungssystem im Überblick 124 Bewerten von Bildern 126 Sortieren von Bildern nach ihrer Wertung 127 Vergleichen und Bewerten von Bildern 129 Tastenkombinationen für das Bewerten von Bildern 130 Tastenkombinationen für das Anzeigen von Bildern mit bestimmten WertungenInhalt 5 Kapitel 11 131 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 131 Schlagwörter im Überblick 132 Anwenden von Schlagwörtern mithilfe der Schwebepalette „Schlagwörter“ 140 Anwenden von Schlagwörtern mithilfe der Steuerelemente und Voreinstellungen für Schlagwörter 145 Anwenden von Schlagwörtern mithilfe der Schwebepalette „Extrahieren und Übernehmen“ 148 Anzeigen von auf Bilder angewendeten Schlagwörtern 150 Entfernen von zu einem Bild gehörigen Schlagwörtern Kapitel 12 151 Suchen und Anzeigen von Bildern 151 Die Schwebepalette „Suchkriterien“ im Überblick 153 Suchen anhand von Bildname, Untertitel oder sonstigem Text 154 Suchen anhand der Wertung 155 Suchen anhand eines Schlagworts 157 Suchen anhand eines Datums 159 Suchen anhand von IPTC-Informationen 160 Suchen anhand von EXIF-Information 161 Suchen anhand des Dateistatus 162 Suchen anhand einer Kombination von Kriterien 163 Sichern Ihrer Suchergebnisse Kapitel 13 165 Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben 165 Intelligente Alben im Überblick 166 Sammeln von Bildern in einem neuen intelligenten Album 168 Überprüfen des Inhalts eines intelligenten Albums 168 Löschen eines intelligenten Albums Kapitel 14 169 Bildanpassungen im Überblick 169 Anpassungen in Aperture im Überblick 170 Anzeigen der Steuerelemente für Anpassungen Kapitel 15 173 Erstellen von Diashow-Präsentationen 173 Diashows im Überblick 174 Erstellen einer Diashow mithilfe von Voreinstellungen 175 Steuern einer Diashow 175 Ändern der Bilder einer Diashow6 Inhalt Kapitel 16 177 Verwenden des Leuchttischs 177 Der Leuchttisch im Überblick 178 Erstellen eines Albums auf dem Leuchttisch und Hinzufügen von Bildern 179 Hinzufügen von Bildern zum Leuchttisch 180 Bewegen und Ändern der Größe von Bildern auf dem Leuchttisch 182 Ausrichten und Anordnen von Bildern auf dem Leuchttisch 184 Anpassen der Darstellung „Leuchttisch“ 185 Drucken einer Anordnung auf dem Leuchttisch Kapitel 17 187 Drucken Ihrer Bilder 187 Einstellungen im Dialogfenster „Drucken“ 189 Drucken einzelner Bilder 190 Drucken einer Bildserie 190 Drucken eines Kontaktbogens oder einer Serie von Kontaktbögen 191 Drucken eines Buchs 191 Erstellen einer PDF-Datei aus einem Buch Kapitel 18 193 Exportieren von Bildern 193 Das Exportieren von Bildern im Überblick 194 Exportieren von Kopien digitaler Originaldateien 195 Exportieren von Arbeitskopien eines Bilds 196 Exportvoreinstellungen 198 Hinzufügen eines Wasserzeichens zu Exportbildern Kapitel 19 199 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien 199 Web-Galerien und Web-Journale im Überblick 200 Erstellen und Bearbeiten von Web-Galerien 202 Erstellen und Bearbeiten von Web-Journalen 205 Anzeigen und Blättern in Ihren Web-Seiten 205 Ändern des Erscheinungsbilds Ihrer Web-Seiten 207 Veröffentlichen Ihrer Web-Seiten im Internet Kapitel 20 209 Erstellen von Büchern 209 Der Bucherstellungsprozess im Überblick 210 Erstellen eines Buchalbums 211 Steuerelemente im Buchlayout-Editor 215 Platzieren von Bildern in einem Buch 215 Hinzufügen von Seiten zu einem Buch 216 Entfernen von Seiten aus einem Buch 216 Ändern der Größe und Ausrichtung von Bildern auf einer Seite 216 Hinzufügen von Text auf Seiten 217 Ändern des Themas 218 Bestellen eines BuchausdrucksInhalt 7 Kapitel 21 219 Erstellen einer Sicherungskopie Ihrer Bilder 219 Erstellen von Sicherungskopien Ihrer Dateien im Überblick 221 Steuerelemente im Bereich „Sicherungskopien“ 222 Erstellen einer Sicherungskopie 224 Aktualisieren von Sicherungskopien 225 Entfernen eines Laufwerks aus Ihrem System 225 Dauerhaftes Löschen einer Sicherungskopie 226 Wiederherstellen Ihres Aperture Systems Anhang 227 Bildnachweis Index 2291 9 1 Aperture im Überblick Aperture ist ein leistungsstarkes und benutzerfreundliches Verwaltungssystem für tausende digitale Bilder, das professionelle Werkzeuge für die Arbeit mit Ihren Fotos bereitstellt. Mit dem verlustfrei arbeitenden Bildbearbeitungs- und Datenbankprogramm Aperture können Sie digitale Fotos effizient auf Ihren Computer übertragen, sie bearbeiten, anpassen und retuschieren, Bilder im Web veröffentlichen oder ausdrucken, Bilder exportieren und sie zu Archivierungszwecken sichern. Bevor Sie mit der Arbeit beginnen, sollten Sie verstehen, auf welche Weise Aperture in Ihrem Arbeitsablauf zum Einsatz kommt. Außerdem sollten Sie sich mit den grundlegenden Elementen vertraut machen, die Sie bei der Arbeit mit Ihren Bildern in verwenden. Verwenden von Aperture in Ihrem Arbeitsablauf In der folgenden Abbildung sehen Sie die grundlegenden Arbeitsschritte, die Sie bei der Verwendung von Aperture im Allgemeinen ausführen. Denken Sie daran, dass Arbeitsabläufe variieren können, und zwar abhängig von Benutzer oder Projekt. Sie werden sich bei der Arbeit mit Aperture möglicherweise nicht immer an eine streng vorgegebene Reihenfolge halten und manche Schritte sogar parallel ausführen.10 Kapitel 1 Aperture im Überblick Erstellen von Diashows Exportieren Verteilen Drucken Drucken von Büchern Veröffentlichen von Web-Seiten Vornehmen von Korrekturen • Belichtung • Ebenen Erstellen von Projekten Vor oder während des Imports • Weißbalance Sichern • Erstellen einer Sicherungskopie • Sichern der Daten in Sicherungskopie Fotobearbeitung • Verwenden der Schwebepalette „Suchkriterien“ • Verwenden von intelligenten Alben Gruppieren Aperture Arbeitsablauf Bereitstellen von Bildern Import-Ordner (Beibehalten der Struktur) Import von Karte/Kamera Import von Festplatte oder Speichermedien Bewegen aus dem Finder Import aus iPhoto • Bewerten • Zuweisen von Schlagwörtern • Vergleichen • Stapeln SortierenKapitel 1 Aperture im Überblick 11 Elemente in Aperture, die dem Arbeitsablauf entsprechen Schritt 1: Konfigurieren Ihres Aperture Systems Zu Beginn konfigurieren Sie Ihr Aperture System, indem Sie die erforderliche Hardware anschließen. Dies ist in den meisten Fällen relativ unkompliziert: Schließen Sie einfach Ihre Kamera oder Ihr Kartenlesegerät an einen FireWire oder USB-Anschluss Ihres Computers an. Schalten Sie dann Ihre Kamera ein und öffnen Sie Aperture. Schritt 2: Übertragen von Bildern und Anlegen von Projekten Nachdem Sie Ihr Aperture System eingerichtet haben, müssen Sie Ihre Bilder in Aperture importieren. Beim Übertragen oder Importieren von Bildern werden diese von Ihrer Kamera, einem Kartenlesegerät, einem externen Speichermedium (etwa einer CD, DVD oder einem externen Festplattenlaufwerk) oder aus Ordnern auf Ihrem Computer in Aperture bewegt. Sie können nach Belieben zahlreiche Bilder, z. B. alle Bilder auf einer Karte, oder nur ausgewählte Bilder übertragen. Vor oder während des Importvorgangs können Sie ein neues Projekt erstellen, in dem Ihre Bilder gespeichert werden. Projekte lassen sich auch nach dem Importieren oder jederzeit im Verlauf des Bearbeitungsprozesses erstellen. Sie haben außerdem die Möglichkeit, Ihr gesamtes iPhoto Fotoarchiv oder Teile davon zu importieren. Wenn Sie Ihr iPhoto Fotoarchiv importieren, übernimmt Aperture die Struktur sowie alle Anpassungen und Informationen (auch als Metadaten bezeichnet), die auf die Bilder angewendet wurden. Erstellen Sie Projekte im Bereich „Projekte“. Bearbeiten Sie Fotos im Bereich „Viewer“... Führen Sie Änderungen mithilfe des Informationsfensters „Anpassungen“ aus. Bei der Fotobearbeitung können Sie im Informationsfenster „Metadaten“ Informationen zu einem Bild anzeigen. Importieren Sie Bilder mithilfe des Bereichs „Import“. ...und im Bereich „Browser“. Verwenden Sie den Bereich „Sicherungskopien“, um eine Datensicherung Ihrer Bilder zu erstellen.12 Kapitel 1 Aperture im Überblick Schritt 3: Bearbeiten von Fotos In diesem Schritt sortieren Sie Ihre Bilder und wählen aus, welche Aufnahmen Sie verwenden und weiter anpassen möchten. Sie können Schlagwörter, Untertitel oder sonstigen Text zu Ihren Bildern hinzufügen, damit Sie sie leichter sortieren und verwalten können. Außerdem können Sie Wertungen zuweisen und zusammenhängende Bilder stapeln. Bilder lassen sich für eine weitere Verwaltung auch gruppieren. Mit der Schwebepalette „Suchkriterien“, einem frei positionierbaren Fenster mit Suchoptionen, können Sie nach Bildern suchen. Sie haben die Möglichkeit, in Projekten Elemente wie Ordner und Alben zu erstellen, um Ihre Bilder noch gezielter zu verwalten. Aperture verwendet auch intelligente Alben, d. h. Alben, die dynamisch erstellt und aktualisiert werden. Als Grundlage dienen hierbei bestimmte Suchkriterien, die Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ festlegen. Dadurch sparen Sie Zeit und finden mühelos genau die gewünschten Bilder. Schritt 4: Anwenden von Anpassungen Mit Aperture können Sie Anpassungen an Bildern vornehmen und unter anderem Belichtung, Tonwerte und Weißabgleich einstellen und rote Augen entfernen. Außerdem lassen sich die Bilder freistellen, drehen und in der Größe ändern. Möchten Sie Anpassungen vornehmen, die eine komplexe Bildbearbeitung erfordern, können Sie Ihre Bilder ganz einfach in einem anderen Programm öffnen und bearbeiten. Ein solches Programm, wie etwa Adobe Photoshop, wird als externes Bearbeitungsprogramm bezeichnet. Die angepassten Bilder werden automatisch in Aperture angezeigt, wenn das Bild gesichert wird. Sie können verschiedene Anpassungen auf mehrere Arbeitskopien des gleichen Bilds anwenden. Schritt 5: Weitergeben Ihrer Bilder Aperture stellt mehrere Optionen zum Weitergeben Ihrer Bilder bereit. Sie können Bilder direkt auf einem Drucker drucken, zum Anfertigen von Abzügen exportieren und an ein professionelles Fotolabor senden oder ein Buch mit Fotos erstellen, das Sie über den Druckdienst Ihres .Mac Accounts drucken lassen. Aperture umfasst zudem Werkzeuge, mit denen Sie Ihre Fotos im Web veröffentlichen und Online-Journale erstellen können. HTML-Kenntnisse sind dafür nicht erforderlich. Sie können Kunden Ihre Arbeit auch in Form von Diashows präsentieren oder für Veranstaltungen eine Untermalung mit Bildern und Musik gestalten. Schritt 6: Ausführen einer Datensicherung Ihrer Bilder Sie können eine Datensicherung Ihrer Aperture Bibliothek anfertigen und in einem oder mehreren Bereichen für Sicherungskopien auf externen Festplattenlaufwerken speichern (meist sind dies FireWire Laufwerke). Die Bibliothek enthält Ihre Projekte, die digitalen Originaldateien und alle davon erstellten Arbeitskopien. Kapitel 1 Aperture im Überblick 13 In Aperture verwendete Elemente In Aperture verwenden Sie Projekte, Alben und Ordner, um Ihre Bilder beim Arbeiten zu sortieren. Andere wichtige Elemente sind die Bibliothek, mit der Ihre Dateien verwaltet werden, sowie der Speicherbereich für Sicherungskopien zum Anlegen einer Datensicherung Ihrer Bibliothek.  Digitale Originaldateien: Die Original-Bilddateien, die von Ihrer Kamera, einer Speicherkarte, dem Computer oder von externen Speichermedien importiert wurden. Die digitalen Originaldateien werden nie geändert, sodass das Originalbild unverändert beibehalten wird und erneut verwendet werden kann.  Arbeitskopien: Diese Dateien werden zum Anzeigen der Originaldateien und zum Speichern aller an Bildern vorgenommenen Änderungen verwendet (etwa Bildanpassungen oder Änderungen der Metadaten).  Projekte: Übergeordnete Dateien, die digitale Originaldateien, Arbeitskopien und Alben enthalten. Werden Projektdateien bewegt, so wird deren Inhalt ebenfalls bewegt.  Alben: Werden zum Verwalten von Arbeitskopien verwendet. Alben können innerhalb oder außerhalb von Projekten erstellt werden. Zu den Albumtypen zählen intelligente Alben, Leuchttisch-Alben, Web-Galerie-Alben, Web-Journal-Alben und Buchalben.  Ordner: Werden zum Verwalten von Projekten und Alben innerhalb von Projekten verwendet.  Bibliothek: Eine Datenbank, in der Ihre Dateien vom Import bis zu Bildanpassungen und der abschließenden Weitergabe verwaltet werden. Nachdem Sie Bilder importiert haben, werden Ihre digitalen Originaldateien und die zugehörigen Arbeitskopien in der Bibliothek ablegt und verwaltet. Die Bibliothek aktualisiert auch Projekte und Alben, die Sie zum Verwalten Ihrer Bilder erstellen.  Verwaltete und verknüpfte Bilder: In der Aperture Bibliothek gespeicherte Originaldateien werden verwaltete Bilder genannt, da Aperture den Speicherort der Bilder in der Programmdatenbank verwaltet. Der physische Speicherort verwalteter Bilder ist die Datei „Aperture Library“ im Ordner „Bilder“. Sie können auch Bilder in Aperture importieren, ohne die digitalen Originaldateien in der Bibliothek abzulegen. Bilder, die nicht in der Bibliotheksdatei abgelegt sind, werden verknüpfte Bilder genannt. Aperture stellt eine Verknüpfung zu diesen Bildern an deren aktuellen Speicherorten auf Ihrer Festplatte her, ohne sie in der Datei „Aperture Library“ abzulegen.  Sicherungskopien: Ein Speicherbereich für Sicherungskopien, der Datensicherungen Ihrer Bilder enthält und ist eine Kopie Ihrer Bibliothek ist. Details zu diesen Elementen und deren Verwendung in Aperture finden Sie in den nächsten Abschnitten.14 Kapitel 1 Aperture im Überblick Digitale Originaldateien Bei einer digitalen Originaldatei handelt es sich um das Originalbild im RAW-, JPEG-, TIFF- oder PNG-Format, das von Ihrer Kamera, einer Speicherkarte, einem Computer oder externen Speichermedien (etwa einem externen Festplattenlaufwerk oder einer CD) in Aperture importiert wurde. Aperture ändert die Originaldatei nie, sodass Ihnen als Bearbeitungsgrundlage stets die Originalaufnahmen zur Verfügung stehen. Wichtig: Digitale Originaldateien – speziell RAW-Dateien – sind meist sehr groß. Für Projekte, die mehrere tausend digitale Originaldateien umfassen, sind Festplatten mit großer Kapazität erforderlich. Informationen zum Importieren Ihrer digitalen Originaldateien finden Sie in Kapitel 5 „Importieren von Bildern“ auf Seite 55. Arbeitskopien Nachdem Sie digitale Originaldateien auf Ihre Festplatte übertragen haben, können Sie Ihre Bilder prüfen und Anpassungen daran vornehmen. Sie können zum Beispiel Belichtung, Kontrast oder Sättigung ändern oder Informationen wie den Namen des Fotografen, das Ereignis oder den Ort hinzufügen. Für die Bearbeitung von Bildern erstellt Aperture eine „Arbeitskopie“ jeder Originaldatei, die Ihre Anpassungen und die eingebetteten Informationen enthält. Die Originaldatei selbst bleibt unverändert. Eine Arbeitskopie verweist auf die Originaldatei auf Ihrer Festplatte, ist jedoch nicht die Originaldatei selbst. Nur das Miniaturbild, die Anpassungen und eingebetteten Informationen werden in Arbeitskopien gespeichert. Eine vollständige Bilddatei wird erst erstellt, wenn Sie drucken oder exportieren möchten. Auf diese Weise wird wertvoller Speicherplatz auf Ihrer Festplatte gespart. Computer 3A 3B 3C 2A 2B Arbeitskopie von Original 1 Original Arbeitskopie von Original 2 Original Arbeitskopie von Original 3 Original 1A 1 1B 1C 1D 2 3 Ordner „Bilder“ Aperture BibliotheksdateiKapitel 1 Aperture im Überblick 15 Wenn Sie eine Arbeitskopie erstellen, werden mehrere Schritte ausgeführt:  Aperture liest die Originaldatei auf der Festplatte und zeigt sie auf dem Bildschirm an.  Während Sie Anpassungen vornehmen oder Informationen zum Bild hinzufügen, wendet Aperture Fließkomma-Berechnungen an, um das Bild mit diesen Änderungen anzuzeigen. Die Originaldatei wird dabei nie geändert. Sie können so viele Arbeitskopien eines Bilds erstellen wie erforderlich. Es kann beispielsweise vorkommen, dass ein Kunde ein bestimmtes Hochzeitsfoto einmal in Farbe, einmal in Sepia und einmal in Schwarzweiß haben möchte. Anstatt wie bei anderen Programmen erforderlich mehrere Kopien dieses Bilds zu sichern, erstellen Sie einfach unterschiedliche Arbeitskopien der Originaldatei. Projekte Sie verwalten Ihre digitalen Originaldateien und Arbeitskopien mithilfe von Projekten. Ein Projekt ist eine übergeordnete Datei, die aus bis zu 10.000 Originaldateien und beliebig vielen Arbeitskopien besteht. Sie können eine beliebige Anzahl Projekte erstellen – einzige Einschränkung ist hierbei Ihr Speicherplatz auf der Festplatte. Sie können beispielsweise ein neues Projekt für jede Ihrer Aufnahmen anlegen. Wenn Sie mehrere Aufnahmen des gleichen Motivs besitzen, können Sie ein Projekt anlegen, das alle diese Aufnahmen enthält. Projekte stellen grundlegende Elemente dar, da sie Ihre digitalen Originaldateien unverändert beibehalten und alle Änderungen auf Arbeitskopien übertragen. Sie können Projekte mühelos von einem Aperture System auf ein anderes übertragen. Beim Übertragen von Projekten werden alle Verknüpfungen zwischen Arbeitskopien und deren Originaldateien beibehalten. Das ist besonders dann von Nutzen, wenn Sie unterwegs mit einem Mobilcomputer arbeiten und im Studio einen Workstation-Computer verwenden. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Übertragen von Projekten von einem anderen Aperture System“ auf Seite 68. Beispiele von Objekten im Bereich „Projekte“ Projekte16 Kapitel 1 Aperture im Überblick Alben Ein Album ist ein übergeordneter Ordner in der Aperture Bibliothek, der nur Arbeitskopien enthält (nicht die zugehörigen digitalen Originaldateien). Alben helfen Ihnen bei der Verwaltung der Bilder in der Bibliothek und sorgen damit für eine übersichtlichere Strukturierung Ihrer Arbeitskopien. Sie können Alben auf der Ebene der Bibliothek oder innerhalb eines Projekts anlegen. Direkt in der Bibliothek erstellte Alben werden verwendet, um Arbeitskopien aus mehreren Projekten zu verwalten. Sie können beispielsweise ein Album in der Bibliothek anlegen, um Ihre Lieblingsbilder (die Auswahlbilder) mehrerer Kunden (denen jeweils ein eigenes Projekt zugeordnet ist) zusammen abzulegen. Anschließend können Sie diese Sammlung mit Auswahlbildern auf Ihrer Web-Site veröffentlichen oder den Inhalt des Albums exportieren und auf eine DVD brennen, um diese einem potenziellen Kunden zur Ansicht zu überlassen. Sie haben auch die Möglichkeit, innerhalb von Projekten Alben zu erstellen, um Ihre Bilder besser in passende Gruppen zu unterteilen. Die Bilder in Ihrem Antarktis-Projekt lassen sich beispielsweise in drei Alben unterteilen: „Antarktis-Auswahl“, „An Land“ und „Unter dem Eis“. Hinweis: Es besteht zudem die Möglichkeit, Arbeitskopien aus anderen Projekten in ein Album innerhalb eines Projekts zu platzieren. Es gibt zwei grundlegende Albumtypen, die jeweils für einen bestimmten Zweck geeignet sind:  Album: Ein Ordner mit Arbeitskopien von Bildern. Sie können nur die Arbeitskopien anzeigen, die Sie im Album abgelegt haben. Drei Alben innerhalb eines ProjektsKapitel 1 Aperture im Überblick 17  Intelligente Alben: Diese Alben enthalten ebenfalls Arbeitskopien von Bildern, der Inhalt wird jedoch mithilfe Ihrer festgelegten Suchkriterien verwaltet. Wenn Sie die Kriterien eines bestimmten intelligenten Albums ändern, ändert sich automatisch der Inhalt dieses intelligenten Albums. Weitere Informationen zu intelligenten Alben finden Sie in Kapitel 13 „Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben“ auf Seite 165. Änderungen, die Sie an Arbeitskopien in Alben vornehmen, haben keine Auswirkung auf die digitalen Originaldateien auf der Festplatte Ihres Computers. Wenn Sie eine Arbeitskopie aus einem Album löschen, wird die digitale Originaldatei nicht von der Festplatte gelöscht. Ordner In Aperture werden Projekte und Alben mithilfe von Ordnern verwaltet. Sie können beispielsweise Bilder in Projekte importieren und die Projekte anschließend sortiert nach dem Aufnahmejahr in Ordner unterteilen, etwa 2002, 2003, 2004 und 2005. Wenn Sie für einen Kunden mehrere Projekte bearbeiten, können Sie einen Ordner erstellen, der verschiedene Projekte für diesen Kunden enthält. Hinweis: Ordner enthalten nur Alben, Projekte und andere Ordner. Bibliothek Die Aperture Bibliothek verwaltet alle Projekte, Alben, Originaldateien und Arbeitskopien – unabhängig davon, ob die Bilder in der Datei „Aperture Library“ oder an anderen Speicherorten auf der Festplatte abgelegt sind. Aperture erstellt automatisch eine Bibliotheksdatei in Ihrem Ordner „Bilder“, wenn Sie Aperture das erste Mal öffnen. Sie können Bilder nach Belieben in Ihre Bibliothek importieren oder Aperture anweisen, an anderen Speicherorten auf verschiedenen Festplatten darauf zuzugreifen. Die Bibliothek verwaltet alle Bilder und die dazu festgehaltenen Informationen sowie Angaben über den Speicherort von Sicherungskopien. Sie können in der Bibliothek auf Bilder zugreifen, indem Sie oben im Bereich „Projekte“ in „Bibliothek“ klicken. Mit diesen Ordnern werden Bilder nach dem Jahr ihrer Aufnahme verwaltet.18 Kapitel 1 Aperture im Überblick Projekte, die Sie von anderen Aperture Systemen auf Ihr Aperture System übertragen, werden ebenfalls zur Bibliothek hinzugefügt. Wenn Sie Ihre digitalen Originaldateien in den Bereichen für Sicherungskopien auf externen FireWire Laufwerken sichern, werden auch diese Aktionen in der Aperture Bibliothek protokolliert und verwaltet. Sie können den Speicherort der Bibliotheksdatei ändern und einen anderen Ordner oder ein anderes Volume auswählen. Sie können mehrere Bibliotheksdateien anlegen. Weitere Informationen zum Arbeiten mit mehreren Bibliotheksdateien finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das über das Menü „Hilfe“ in Aperture geöffnet werden kann. Verwaltete Bilder und verknüpfte Bilder Ihnen stehen in Aperture verschiedene Möglichkeiten zum Verwalten Ihrer Fotos auf Volumes zur Auswahl. Sie können Ihre Fotos in der Aperture Bibliothek speichern, oder Sie importieren Bilder, indem Sie einfach eine Verknüpfung zu den Bilddateien an ihrem derzeitigen Speicherort erstellen, ohne sie in der Bibliothek abzulegen. Bilder, deren digitale Originaldateien in der Aperture Bibliothek abgelegt sind, werden verwaltete Bilder genannt. Diese Originaldateien werden auf genau dieselbe Weise in der Bibliothek gespeichert wie in früheren Aperture Versionen. Aperture verwaltet in der Bibliothek abgelegte Originaldateien und sorgt dafür, dass sie stets verfügbar sind. Ein weiterer Vorteil ist u. a. die einfache Datensicherung von digitalen Originaldateien in Bereichen für Sicherungskopien. Importierte Bilder, deren digitale Originaldateien nicht in der Bibliothek abgelegt wurden, werden als verknüpfte Bilder bezeichnet. Die Verwendung von verknüpften Bildern in Ihrem Aperture System bietet ebenfalls mehrere bedeutende Vorteile für Ihren Arbeitsablauf. Sie können Ihre vorhandene Bildersammlung in Aperture verwenden, ohne den derzeitigen Speicherort der Dateien zu ändern. Beim Importieren von Bildern anhand von Verknüpfungen werden keine Duplikate Ihrer Bilddateien in der Aperture Bibliothek erstellt, wodurch Speicherplatz auf der Festplatte gespart wird. Festplatten mit den Originaldateien Ihrer verknüpften Bilder lassen sich wie benötigt mit dem Computer verbinden oder davon trennen. Auf diese Weise können Originaldateien von seltener verwendeten Bildern offline bleiben oder bestimmte Bildtypen nach Bedarf für die Bearbeitung oder Anpassung verfügbar gemacht werden. Die Verwendung von verknüpften Bildern in Ihrem Aperture System gibt Ihnen die Möglichkeit, ein flexibles, an Ihren Arbeitsstil angepasstes Bildverwaltungssystem einzurichten. Sie legen beim Import fest, ob ein Bild als verwaltetes oder als verknüpftes Bild gespeichert werden soll. Beim Importieren von Bildern haben Sie folgende Möglichkeiten:  Legen Sie fest, dass Originaldateien in der Aperture Bibliothek gespeichert werden sollen.  Importieren Sie Bilder als verknüpfte Dateien, sodass die jeweiligen Originaldateien an ihren aktuellen Speicherorten verbleiben.Kapitel 1 Aperture im Überblick 19  Bewegen oder kopieren Sie Bilddateien an einen neuen Speicherort. Möglicherweise empfiehlt es sich, für eine bestimmte Gruppe verknüpfter Bildmotivtypen, etwa Hochzeitsfotos, immer einen bestimmten Speicherort auf der Festplatte zu wählen, während andere Motivtypen, etwa Sportfotos, an einem anderen Speicherort auf der Festplatte abgelegt werden. Sie können mit verknüpften Bildern genauso arbeiten wie mit Bildern, deren Originaldateien in der Bibliothek gespeichert sind, und Arbeitskopien davon erstellen, Anpassungen vornehmen, sie beschneiden und Metadaten hinzufügen. Von einem verknüpften Bild erstellte Arbeitskopien werden in der Bibliothek gespeichert. Damit Sie Anpassungen an einer Arbeitskopie eines verknüpften Bilds vornehmen können, muss die Originaldatei des verknüpften Bilds auf Ihrer Festplatte oder einem anderen Speichermedium zur Verfügung stehen. Wenn Sie beispielsweise die Originaldatei eines verknüpften Bilds im Finder löschen, hat Aperture keinen Zugriff auf die Originaldatei mehr und Sie können Ihre Arbeitskopien nicht mehr ändern und keine neuen Arbeitskopien erstellen. Damit Sie verknüpfte Dateien einfacher erkennen können, kennzeichnet Aperture diese mit einer entsprechenden überlagernden Kennzeichnung, die Sie nach Belieben ein- oder ausblenden können. Wenn die Originaldatei eines verknüpften Bilds fehlt oder offline ist, ändert sich dessen Kennzeichnung, um anzuzeigen, dass das Bild nicht verfügbar ist. Wenn Sie beispielsweise eine Festplatte vom Computer trennen, die Originaldateien für viele verknüpfte Bilder enthält, kennzeichnet Aperture die verknüpften Bilder in den Bereichen „Browser“ und „Viewer“ automatisch als offline. Wird die Festplatte oder ein anderes Speichergerät später wieder angeschlossen, greift Aperture automatisch auf die Originaldateien zu. Nun können Sie wieder mit den zugehörigen Arbeitskopien arbeiten und diese ändern. Des weiteren besteht die Möglichkeit, Originaldateien an einem anderen Speicherort abzulegen, indem Sie sie aus der Bibliothek bewegen oder verknüpfte Originaldateien an andere Speicherorte auf der Festplatte bewegen. Falls erforderlich können Sie auch verknüpfte Originaldateien in die Aperture Bibliothek bewegen, indem Sie den Befehl zum Zusammenlegen dieser Dateien verwenden. Sie können ausgehend davon, ob es sich um verwaltete Bilder, verknüpfte Bilder oder Online- bzw. Offline-Bilder handelt, nach Bildern suchen. Aperture stellt außerdem zuverlässige Werkzeuge für die Dateiverwaltung bereit. Damit können Sie schnell ermitteln, welche Bilder offline sind, und Bilder, die auf andere Volumes bewegt wurden, ganz einfach neu verbinden.20 Kapitel 1 Aperture im Überblick Speicherbereich für Sicherungskopien Ein Speicherbereich für Sicherungskopien enthält eine exakte Kopie Ihrer Bibliothek. Diese Kopie umfasst Ihre Projekte, verwaltete digitale Originaldateien und alle davon erstellten Arbeitskopien. Eine Sicherungskopie kann problemlos erstellt und aktualisiert werden, um eine Datensicherung Ihrer Bibliothek anzulegen. Es empfiehlt sich, Ihre Sicherungskopien auf mehreren externen Festplatten zu speichern, die – meist über FireWire – an Ihren Computer angeschlossen sind. Eine Farbänderung der Taste „Status der Sicherungskopie“ weist darauf hin, dass Ihre Sicherungskopien aktualisiert werden müssen. Sie können beliebig viele Bereiche für Sicherungskopien verwenden. Das Erstellen mehrerer solcher Bereiche ist nützlich, wenn Sie an unterschiedlichen Orten arbeiten. So können Sie immer einen Bereich auf einem FireWire Laufwerk an Ihrem Arbeitsplatz und einen anderen an einem anderen Standort nutzen. Alle Bereiche für Sicherungskopien und alle gesicherten Dateien werden von der Bibliothek verwaltet. Selbst wenn Sie also die externe Festplatte mit Ihren Sicherungskopien vom Computer trennen, synchronisiert Aperture den Speicherbereich, sobald Sie das Laufwerk wieder anschließen und Ihre Sicherungskopien aktualisieren. Alle Originaldateien verwalteter Bilder und alle Arbeitskopien sowie alle zu den Bildern gehörenden Metadaten, Vorschaubilder und Anpassungsinfomationen werden gesichert. Die Arbeitskopien, Vorschaubilder und Metadaten, die zu den Originaldateien verknüpfter Bilder gehören, werden ebenfalls in der Sicherungskopie gesichert. Originaldateien verknüpfter Bilder werden nicht mit der Bibliothek in der Sicherungskopie gesichert.2 21 2 Einrichten eines Aperture Systems Sie können Aperture einfach mit Ihrem Computer und Monitor nutzen oder ein System mit zwei Monitoren einrichten, um Bilder auf einem größeren Anzeigebereich ansehen und anpassen zu können. Dieses Kapitel enthält Anweisungen zum Anschließen einer Digitalkamera oder eines Kartenlesegeräts an Ihren Computer und zum Konfigurieren eines Systems mit zwei Monitoren. Einrichten eines einfachen Systems Die folgenden grundlegenden Informationen beziehen sich auf das Anschließen einer Digitalkamera oder eines Kartenlesegeräts an Ihren Computer. Kamera Kartenlesegerät Computer22 Kapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems Ein einfaches Aperture System besteht aus den folgenden Komponenten:  Computer mit Bildschirm  Digitalkamera oder Kartenlesegerät (aus Geschwindigkeitsgründen wird ein FireWire Kartenlesegerät empfohlen)  Kabel zum Anschließen Ihrer Kamera oder des Kartenlesegeräts an Ihren Computer (normalerweise ein USB 2.0 Kabel oder ein 4-auf-6-poliges FireWire Kabel, das mit Ihrer Kamera oder dem Kartenlesegerät geliefert wurde) Informationen zum Einrichten eines Computers und Bildschirms finden Sie in der mit dem Computer und Bildschirm gelieferten Dokumentation. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Kamera oder ein Kartenlesegerät mit Ihrem Computer zu verbinden: m Schließen Sie Ihre Kamera oder Ihr Kartenlesegerät an Ihren Computer an. Verwenden Sie dazu das USB- oder FireWire Kabel, das im Lieferumfang der Kamera bzw. des Kartenlesegeräts enthalten war. Lesen Sie die mit der Kamera oder dem Kartenlesegerät gelieferte Dokumentation, um eine ordnungsgemäße Konfiguration zu gewährleisten. Einrichten Ihres Systems mit zwei Monitoren Wenn Sie zwei Monitore an Ihr System anschließen, erhalten Sie mehr Anzeigefläche, um Bilder anzusehen und anzupassen, Diashows wiederzugeben und Ihre Bilder in optimaler Farbqualität und voller Größe zu präsentieren. USB 2.0 FireWire 400 (6-polig) FireWire 400 (4-polig)Kapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems 23 Anschließen eines zweiten Monitors an Ihren Computer Sie können zwei Monitore an die Grafikkarte Ihres Computers anschließen und beide gleichzeitig verwenden. Sie benötigen Folgendes, um einen zweiten Monitor anzuschließen:  Netzteil für den Monitor  Monitorkabel für die Verbindung des Monitors mit der Grafikkarte Ihres Computers Hinweis: Möglicherweise ist zusätzlich ein Adapter erforderlich, um das Monitorkabel mit der Grafikkarte Ihres Computers zu verbinden. Netzteil Apple Cinema Display Kabelstecker DVI USB FireWire Gleichstrom £ d H ADC-auf-DVI-Adapter24 Kapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems Macintosh Computer sind mit zwei möglichen Monitoranschlüssen ausgestattet: ADC-Anschlüsse (Apple Display Connector) für die Anbindung von ADC-Displays und DVI-Anschlüsse (Digital Visual Interface) für die Anbindung von digitalen Monitoren mit DVI-Anschlüssen (etwa das Apple Cinema Display mit Flachbildschirm).  Handelt es sich bei Ihrem zweiten Monitor um ein ADC-Display, schließen Sie dieses an einen verfügbaren ADC-Monitoranschluss Ihres Computers an, oder verwenden Sie einen DVI-auf-ADC-Adapter, um den Monitor mit einem DVI-Monitoranschluss zu verbinden.  Handelt es sich bei Ihrem zweiten Monitor um einen DVI-Monitor, schließen Sie diesen an einen verfügbaren DVI-Monitoranschluss Ihres Computers an, oder verwenden Sie einen ADC-auf-DVI-Adapter, um den Monitor mit einem ADC-Monitoranschluss zu verbinden. Weitere Informationen zum benötigten Monitorkabel- oder Adaptertyp finden Sie in der Dokumentation, die mit Ihrem Computer oder der Grafikkarte geliefert wurde. Gehen Sie wie folgt vor, um einen zweiten Monitor an Ihren Computer anzuschließen: 1 Schalten Sie den Computer aus. 2 Verbinden Sie ein Ende eines Monitorkabels (und eines Adapters, falls erforderlich) mit einem verfügbaren Monitoranschluss an Ihrem Computer oder der Grafikkarte und das andere Ende mit dem Monitor. Abhängig von Ihren Monitoren müssen Sie eines oder mehrere Kabel anschließen. Ausführliche Informationen hierzu finden Sie in der Dokumentation, die mit dem Monitor und Ihrem Computer geliefert wurde. Wichtig: Vergewissern Sie sich, dass die Kabel fest angeschlossen sind. Andernfalls kann es sein, dass auf Ihrem Monitor keine Anzeige erfolgt. DVI-Monitoranschluss ADC-MonitoranschlussKapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems 25 Die folgende Abbildung zeigt eine Möglichkeit, wie zwei Monitore an einen Computer angeschlossen werden können. 3 Schalten Sie die Monitore ein (falls erforderlich) und starten Sie Ihren Computer. Nun müssen Sie Ihre Monitore noch konfigurieren, um eine optimale Anzeige zu erhalten. Apple Cinema Display Zweites Apple Cinema Display Power Mac G5 DVI-Monitoranschluss ADC-auf-DVI-Adapter ADC-Monitoranschluss USB-Anschlüsse Stecker (Gleichstrom) Stecker (Wechselstrom) FireWire 400 Anschluss Netzteil Netzsteckdose Stecker (Gleichstrom) Stecker Netzteil (Wechselstrom) Netzsteckddose FireWire Anschluss (nicht verwendet) £ £ d H H26 Kapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems Konfigurieren von Mac OS X für die Verwendung mehrerer Monitore Wenn Ihr Computer mit zwei Monitoren verbunden ist, können Sie diese so konfigurieren, dass Ihr Schreibtisch übergreifend auf beiden Bildschirmen angezeigt wird. Diese Einstellung wird als Modus „Erweiterter Schreibtisch“ bezeichnet. Da Aperture den zweiten Bildschirm steuert, muss dieser Modus beibehalten werden, damit das Programm ordnungsgemäß funktioniert. Wenn Sie die Bildschirmsynchronisation verwenden und auf beiden Bildschirmen der gleiche Inhalt angezeigt wird, arbeitet Aperture u. U. nicht ordnungsgemäß. Gehen Sie wie folgt vor, um die Bildschirmsynchronisation zu beenden: 1 Wählen Sie „Apple“ (K) > „Systemeinstellungen“. 2 Klicken Sie in „Monitore“ und anschließend in „Anordnen“. Hinweis: Wenn die Taste „Anordnen“ nicht angezeigt wird, klicken Sie in „Monitore erkennen“. Wird die Taste „Anordnen“ immer noch nicht angezeigt, vergewissern Sie sich, dass der zweite Monitor fest mit Ihrem Computer verbunden ist. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Einrichten Ihres Systems mit zwei Monitoren“ auf Seite 22. 3 Deaktivieren Sie das Feld „Bildschirme synchronisieren“. Nachdem Sie einen zweiten Monitor angeschlossen haben, werden die Elemente auf Ihrem Schreibtisch möglicherweise nicht in ihrer gewohnten Anordnung angezeigt. Normalerweise werden z. B. auf dem linken Bildschirm das Festplattensymbol und die Menüleiste angezeigt. Der Teil Ihres Schreibtisches rechts daneben wird auf den rechten Bildschirm erweitert. Gehen Sie wie folgt vor, um die Position der Monitore anzupassen: 1 Wählen Sie „Apple“ > „Systemeinstellungen“. 2 Klicken Sie in „Monitore“ und anschließend in „Anordnen“. Hinweis: Wenn die Taste „Anordnen“ nicht angezeigt wird, klicken Sie in „Monitore erkennen“. Wird die Taste „Anordnen“ immer noch nicht angezeigt, vergewissern Sie sich, dass der zweite Monitor fest mit Ihrem Computer verbunden ist. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Einrichten Ihres Systems mit zwei Monitoren“ auf Seite 22.Kapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems 27 3 Bewegen Sie eines der blauen Rechtecke, die Ihre beiden Monitore darstellen so, dass dessen Position der des Monitors auf Ihrem Schreibtisch entspricht. Die Bildschirmanzeige wird mit der neuen Anordnung aktualisiert. 4 Bewegen Sie das weiße Rechteck, um die Menüleiste auf den linken Bildschirm zu bewegen. Die Bildschirmanzeige wird entsprechend der neuen Anordnung aktualisiert und ggf. neu aufgebaut, um die neue Position der Menüleiste zu übernehmen. Die rote Umrandung kennzeichnet den Bildschirm des Monitors, dessen Position Sie bestimmen. Bewegen Sie die Menüleiste auf den linken Bildschirm.28 Kapitel 2 Einrichten eines Aperture Systems Verwenden von zusätzlichem Festplattenspeicher und FireWire Laufwerken Das Volume, das das Betriebssystem Ihres Computers enthält, wird Startvolume genannt. Neben dem Betriebssystem befinden sich auf dem Startvolume auch Ihre Programme (etwa Aperture), Programmeinstellungen, Systemeinstellungen, Dokumente und Bilddateien. Je mehr Speicherplatz Ihnen auf der Festplatte zur Verfügung steht, desto mehr Bilder kann Aperture speichern. Da Sie vermutlich sehr viele Bilder aufnehmen und speichern werden, sollten Sie über mindestens eine Festplatte mit hoher Kapazität verfügen. Aperture kann auch externe FireWire Laufwerke zum Speichern und für die Datensicherung von Bilddateien verwenden. Diese externen Laufwerke können in Reihenschaltung miteinander verbunden werden. Das erste Laufwerk in der Reihe wird an Ihren Computer angeschlossen. Bei FireWire Laufwerken handelt es sich um „Hot-Swap-Laufwerke“, die während des laufenden Betriebs an Ihren Computer angeschlossen und wieder getrennt werden können. Ein Ausschalten des Computers ist dabei nicht erforderlich. FireWire Laufwerke sind auch ideal, um zusätzlichen Speicherplatz bereitzustellen, wenn Sie Aperture auf einem Mobilcomputer verwenden.3 29 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Die Oberfläche von Aperture wurde so gestaltet, dass professionelle Fotografen ihre Bilder auf effiziente Weise importieren, verwalten, bearbeiten und weitergeben können. Dieses Kapitel enthält grundlegende Informationen zum Hauptfenster von Aperture. Außerdem wird erklärt, wie Sie Ihren Arbeitsbereich an Ihre individuellen Anforderungen anpassen, um besonders effizient arbeiten zu können. Grundlegende Arbeitsschritte mit Aperture Es wird empfohlen, Aperture zu öffnen, sodass Sie das Hauptfenster sehen und sich beim Lesen mit den Elementen des Programms vertraut machen können. Erstmaliges Öffnen von Aperture Wenn Sie Aperture das erste Mal öffnen, werden Ihnen mehrere Möglichkeiten für die weiteren Schritte angeboten. Wählen Sie die gewünschte Option aus.30 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Gehen Sie wie folgt vor, um nach dem ersten Öffnen von Aperture eine Option auszuwählen: 1 Klicken Sie in die Taste neben der gewünschten Option. 2 Klicken Sie in „Fortfahren“. Das Hauptfenster von Aperture Hier sehen Sie das Hauptfenster, mit dem Sie in Aperture meist arbeiten werden. Hinweis: Die Informationsfenster werden beim ersten Öffnen von Aperture noch nicht angezeigt. Drücken Sie die Taste „I“, um die Informationsfenster ein- oder auszublenden. Sie können ein Bild auch durch Doppelklicken auswählen, um die Informationsfenster zu öffnen. Bereich „Projekte“ Bereich „Browser“ Symbolleiste Informationsfenster „Anpassungen“ Informationsfenster „Metadaten“ Bereich „Viewer“ KontrollleisteKapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 31 Informationen zu den Aperture Funktionen erhalten Sie, wenn Sie in Aperture den Zeiger über einem Steuerelement platzieren. Daraufhin wird ein kleines Feld, ein so genannter Tipp, mit einer Beschreibung des Steuerelements angezeigt. Neben der Beschreibung sehen Sie den Tastatur-Kurzbefehl für dieses Steuerelement. Im Fenster „Einstellungen“ lässt sich die Anzeige von Tipps aktivieren oder deaktivieren. Bereich „Projekte“ Im Bereich „Projekte“ können Sie Ihre importierten Bilder mithilfe von Projekten, Ordnern und Alben verwalten. Sie können Web-Seiten erstellen (Fotogalerien und OnlineJournale) sowie speziell zum Drucken formatierte Bücher. Außerdem können Sie intelligente Alben anlegen, die auf Grundlage Ihrer angegebenen Suchkriterien Bilder automatisch suchen und speichern. (Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 13 „Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben“ auf Seite 165.)  Einblendmenü „Projekte“: Bietet Optionen zum Anzeigen aller Projekte, Ihrer bevorzugten Projekte oder vor kurzem ausgewählter Projekte. Sie können beliebig viele Projekte anlegen.  Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“: Bietet eine Möglichkeit, schnell neue Elemente zu erstellen, z. B. Projekte, Ordner und Alben. Beispiel eines Tipps. Sie können die Tastenkombination „ctrl-G“ drücken, um den Bereich „Browser“ in der Rasterdarstellung anzuzeigen. Ein Projekt Einblendmenü „Aktionen für Projekte“ Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ Einblendmenü „Projekte“32 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture  Einblendmenü „Aktionen für Projekte“: Bietet Optionen zum Hinzufügen oder Entfernen ausgewählter Objekte zu bzw. aus einer Liste bevorzugter Elemente und zum Exportieren dieser Objekte. Der Bereich „Projekte“ wird standardmäßig angezeigt. Gehen Sie wie folgt vor, um den Bereich „Projekte“ auszublenden: m Wählen Sie „Fenster“ > „Projekte ausblenden“ (oder drücken Sie die Taste „W“). Gehen Sie wie folgt vor, um den Bereich „Projekte“ anzuzeigen, falls er ausgeblendet ist: m Wählen Sie „Fenster“ > „Projekte einblenden“ (oder drücken Sie die Taste „W“). Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 4 „Arbeiten mit Projekten“ auf Seite 49. Bereiche „Browser“ und „Viewer“ Mit dem Bereich „Browser“ zeigen Sie Bilder in Projekten und Alben an. Bei Auswahl eines Bilds im Bereich „Browser“ wird das Bild im Bereich „Viewer“ detailliert dargestellt. Durch Drücken der Pfeiltasten können Sie rasch weitere Bilder auswählen. Sie können Ihre Bilder im Bereich „Browser“ bewegen, kopieren und sortieren. Bilder lassen sich auch vom Bereich „Browser“ in andere Projekte und Alben im Bereich „Projekte“ bewegen. Außerdem haben Sie die Möglichkeit, Ihre Bilder zu klassifizieren, indem Sie ihnen Wertungen und Schlagwörter zuweisen. Im Bereich „Viewer“ werden ausgewählte Bilder detailliert dargestellt. Im Bereich „Browser“ sind die Bilder eines ausgewählten Projekts oder Albums zu sehen. Das ausgewählte Bild wird durch eine weiße Umrandung gekennzeichnet.Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 33 Im Bereich „Browser“ lassen sich Bilder als Miniaturen in einem Raster oder als Liste darstellen. In der Rasterdarstellung (oben abgebildet) wird zu jedem Bild in einem Projekt oder Album eine Miniatur angezeigt. Sie können Ihre Bilder in dieser Darstellung schnell finden und mit den Miniaturen arbeiten. In der Listendarstellung werden Ihre Bilder mit Dateiinformationen wie Dateiname, Pixelgröße, Dateigröße und Wertung aufgeführt. Die Listendarstellung bietet eine einfache Möglichkeit, Ihre Bilder nach Kategorie zu sortieren. Weitere Informationen zum Bereich „Browser“ finden Sie in Kapitel 6 „Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser““ auf Seite 71. Der Bereich „Viewer“ zeigt eine detaillierte Ansicht von Bildern, die im Bereich „Browser“ ausgewählt wurden. Hier können Sie Bildanpassungen vornehmen, ähnliche Bilder vergleichen und Bilder mit voller Auflösung anzeigen. Im Bereich „Viewer“ können Sie auch bestimmte Bilddetails vergrößern. Es besteht zudem die Möglichkeit, in diesem Bereich Anpassungen auf Ihre Bilder anzuwenden. Sie können den Bereich „Viewer“ so einstellen, dass eines, drei oder mehr Bilder gleichzeitig angezeigt werden. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 7 „Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer““ auf Seite 89. Kontrollleiste Die Kontrollleiste unten im Hauptfenster von Aperture besitzt Tasten, mit denen Sie Bilder schnell drehen, bewerten und durchblättern können. Außerdem finden Sie dort Tasten zum Steuern der Anzeige von Bildern und zum Anwenden von Schlagwörtern auf Ihre Aufnahmen. Die Kontrollleiste wird standardmäßig angezeigt, lässt sich jedoch jederzeit ausblenden. Gehen Sie wie folgt vor, um die Kontrollleiste auszublenden: m Wählen Sie „Fenster“ > „Kontrollleiste ausblenden“ (oder drücken Sie die Taste „D“). Gehen Sie wie folgt vor, um die Kontrollleiste einzublenden: m Wählen Sie „Fenster“ > „Kontrollleiste einblenden“ (oder drücken Sie die Taste „D“). Die folgenden Abschnitte enthalten Beschreibungen aller Tasten und Steuerelemente in der Kontrollleiste. Steuerelemente für die Anzeige Einblendmenü „Viewer-Modus“ Taste „Vergrößerungsansicht“ Taste „Originalbild einblenden“ Taste „Nur Primär“ Taste „Bildschirmfüllend“34 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture  Einblendmenü „Viewer-Modus“: Wählen Sie aus diesem Einblendmenü aus, wie Sie Ihre Bilder anzeigen und Ihre Bildschirme anordnen möchten. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 7 „Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer““ auf Seite 89.  Vergrößerungsansicht: Klicken Sie in diese Taste, um zwischen der Anzeige eines Bilds mit tatsächlicher Größe und mit einer an die Größe des Bereichs „Viewer“ angepassten Größe zu wechseln.  Originalbild einblenden: Klicken Sie in diese Taste, um die digitale Originaldatei anzuzeigen.  Bildschirmfüllend: Klicken Sie in diese Taste, um in den bildschirmfüllenden Modus zu wechseln. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 8 „Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern“ auf Seite 101.  Nur Primär: Klicken Sie in diese Taste, um vorübergehend Änderungen an Metadaten auf alle ausgewählten Bilder oder nur auf die primäre Auswahl anzuwenden. Tasten zum Drehen  Links drehen: Klicken Sie in diese Taste, um das ausgewählte Bild nach links zu drehen.  Rechts drehen: Klicken Sie in diese Taste, um das ausgewählte Bild nach rechts zu drehen. Wertungstasten  Ablehnen: Weist dem ausgewählten Bild die Wertung „Ablehnen“ zu.  Wertung verringern: Verringert die Wertung des ausgewählten Bilds.  Wertung erhöhen: Erhöht die Wertung des ausgewählten Bilds.  Auswählen: Weist dem ausgewählten Bild die Wertung „Auswählen“ zu (fünf Sterne). Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 10 „Bewerten von Bildern“ auf Seite 123. Taste „Links drehen“ Taste „Rechts drehen“ Taste „Ablehnen“ Taste „Wertung verringern“ Taste „Auswählen“ Taste „Wertung erhöhen“Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 35 Navigationstasten  Vorheriges Bild: Klicken Sie in diese Taste, um zum vorherigen Bild zu wechseln.  Nächstes Bild: Klicken Sie in diese Taste, um zum nächsten Bild zu wechseln. Steuerelemente für Schlagwörter  Tasten für einzelne Schlagwörter: Klicken Sie in eine Schlagworttaste, um ein definiertes Schlagwort auf ein ausgewähltes Bild oder eine Gruppe von Bildern anzuwenden. Klicken Sie bei gedrückter Umschalttaste in eine Taste, um das Schlagwort zu entfernen.  Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“: Wählen Sie eine definierte Gruppe von Schlagwörtern aus, um eine vorhandene Gruppe anzuzeigen oder zu bearbeiten.  Feld „Schlagwort hinzufügen“: Geben Sie ein neues Schlagwort ein und drücken Sie dann den Zeilenschalter. Aperture erstellt ein neues Schlagwort und wendet es auf das ausgewählte Bild an. Hinweis: Wenn die Informationsfenster „Anpassungen“ und „Metadaten“ geöffnet sind, ist möglicherweise nicht ausreichend Platz vorhanden, um die gesamte Kontrollleiste einzublenden. In diesem Fall werden die Steuerelemente für Schlagwörter nicht angezeigt. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 11 „Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern“ auf Seite 131. Taste „Vorheriges Bild“ Taste „Nächstes Bild“ Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“ Feld „Schlagwort hinzufügen“ Tasten für einzelne Schlagwörter36 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Symbolleiste Die Symbolleiste ist eine Sammlung von Tasten und Werkzeugen oben im Hauptfenster von Aperture. Die Tasten und Werkzeuge sind nach Funktion angeordnet. Es gibt Tasten zum Erstellen von Projekten, Verwalten von Bildern und Konfigurieren des Aperture Arbeitsbereichs, sowie Werkzeuge zum Anwenden von Anpassungen. Die Symbolleiste wird standardmäßig angezeigt, lässt sich jedoch jederzeit ausblenden. Gehen Sie wie folgt vor, um die Symbolleiste auszublenden: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Symbolleiste ausblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-T“). Gehen Sie wie folgt vor, um die Symbolleiste einzublenden: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Symbolleiste einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-T“). Wenn Sie die Symbolleiste basierend auf Ihren Anforderungen anpassen möchten, lesen Sie den Abschnitt „Anpassen der Symbolleiste“ auf Seite 46. Tasten für den Import und für Projekte  Bereich „Import“: Klicken Sie in diese Taste, um den Bereich „Import“ anzuzeigen. Wenn Sie entweder die Kamera, eine Speicherkarte oder ein aktiviertes Laufwerk auswählen, wird das Dialogfenster „Importieren“ angezeigt. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Bereich „Import““ auf Seite 42.  Neues Projekt: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Projekt zu erstellen.  Neues Album: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Album mit Ihrer aktuellen Bildauswahl zu erstellen.  Neues intelligentes Album: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues intelligentes Album zu erstellen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 13 „Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben“ auf Seite 165. Symbolleiste Taste „Bereich „Import““ Taste „Neues Projekt“ Taste „Neues Album“ Taste „Neues Leuchttisch-Album“ Taste „Neues intelligentes Album“ Taste „Neues Buchalbum“ Taste „Neues Web-Galerie-Album“Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 37  Neues Buchalbum: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Buchalbum mit Ihrer aktuellen Bildauswahl zu erstellen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 20 „Erstellen von Büchern“ auf Seite 209.  Neues Web-Galerie-Album: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Web-Galerie-Album mit Ihrer aktuellen Bildauswahl zu erstellen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 19 „Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien“ auf Seite 199.  Neues Leuchttisch-Album: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Leuchttisch-Album mit Ihrer aktuellen Bildauswahl zu erstellen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 16 „Verwenden des Leuchttischs“ auf Seite 177. Tasten „E-Mail“ und „Diashow“  E-Mail: Klicken Sie in diese Taste, um Ihr E-Mail-Programm zu öffnen und ausgewählte Bilder an eine Nachricht anzuhängen.  Diashow: Klicken Sie in diese Taste, um eine Diashow der ausgewählten Bilder zu starten. Tasten für Arbeitskopien  Arbeitskopie duplizieren: Klicken Sie in diese Taste, um eine Arbeitskopie oder ein Duplikat eines ausgewählten Bilds zu erstellen.  Neue Arbeitskopie vom Original: Klicken Sie in diese Taste, um eine neue Arbeitskopie der digitalen Originaldatei eines ausgewählten Bilds zu erstellen. Taste „E-Mail“ Taste „Diashow“ Taste „Arbeitskopie duplizieren“ Taste „Neue Arbeitskopie vom Original“38 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Tasten für Stapel Ausführliche Angaben zum Arbeiten mit Stapeln finden Sie in Kapitel 9 „Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern“ auf Seite 115.  Stapeln: Klicken Sie hier, um die ausgewählten Objekte in einem Stapel zu gruppieren.  Auswahlbild für Stapel: Klicken Sie in diese Taste, um ein ausgewähltes Bild als Auswahlbild (das beste Bild) des Stapels zu markieren. Anpassungswerkzeuge  Auswahl: Wählen Sie mit diesem Werkzeug Projekte, Alben und Bilder aus.  Links drehen: Drehen Sie mit diesem Werkzeug ein Bild nach links. Mithilfe dieses Werkzeugs können Sie ein im Bereich „Viewer“ oder „Browser“ angezeigtes Bild drehen.  Rechts drehen: Drehen Sie mit diesem Werkzeug ein Bild nach rechts. Mithilfe dieses Werkzeugs können Sie ein im Bereich „Viewer“ oder „Browser“ angezeigtes Bild drehen.  Begradigen: Verwenden Sie die Hilfslinien, um einen schiefen Horizont im ausgewählten Bild manuell auszurichten.  Freistellen: Stellen Sie mit diesem Werkzeug einen ausgewählten Bildausschnitt frei.  Flecken & Flicken: Entfernen Sie hiermit fehlerhafte Stellen im Bild, die z. B. durch Staub auf dem Objektiv erzeugt werden. Dabei werden entweder die Pixel um den Fehler kopiert (Werkzeug „Flecken“) oder Pixel aus einem anderen Bildbereich kopiert (Werkzeug „Flicken“). Taste „Stapeln“ Taste „Auswahlbild für Stapel“ Werkzeug „Auswahl“ Werkzeug „Übernehmen“ Werkzeug „Links drehen“ Werkzeug „Freistellen“ Werkzeug „Extrahieren“ Werkzeug „Rechts drehen“ Werkzeug „Flecken & Flicken“ Werkzeug „Begradigen“ Werkzeug „Rote Augen“Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 39  Rote Augen: Korrigieren Sie mit diesem Werkzeug den Rote-Augen-Effekt, der entsteht, wenn die Netzhaut der fotografierten Person das Blitzlicht Ihrer Kamera reflektiert.  Extrahieren: Verwenden Sie dieses Werkzeug, um eine Gruppe von Anpassungen, einschließlich Freistellen und Begradigen, sowie Metadaten aus einem ausgewählten Bild zu kopieren.  Übernehmen: Verwenden Sie dieses Werkzeug, um Informationen zu Anpassungen oder Metadaten auf ein oder mehrere Bilder anzuwenden (zu übernehmen). Tasten für die Lupe und die Schwebepalette „Schlagwörter“  Lupe: Hiermit wird das Werkzeug „Lupe“ geöffnet, mit dem Sie Ihr Bild vergrößert.  Schwebepalette „Schlagwörter“: Klicken Sie in diese Taste, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ ein- oder auszublenden. Tasten für die Informationsfenster „Anpassungen“ und „Metadaten“ Konfigurieren Sie mit diesen Tasten die Anordnung Ihres Arbeitsbereichs neu. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Auswählen der Anordnung Ihres Arbeitsbereichs“ auf Seite 47.  Informationsfenster „Anpassungen“: Klicken Sie in diese Taste, um das Informationsfenster „Anpassungen“ im Bereich „Informationen“ ein- oder auszublenden.  Informationsfenster „Metadaten“: Klicken Sie in diese Taste, um das Informationsfenster „Metadaten“ im Bereich „Informationen“ ein- oder auszublenden. Informationsfenster „Anpassungen“ Mit den Werkzeugen im Informationsfenster „Anpassungen“ können Sie Anpassungen wie Belichtung, Tonwerte und Weißabgleich an einem ausgewählten Bild vornehmen und diese bearbeiten und entfernen. Die Steuerelemente im Informationsfenster „Anpassungen“ sind nach der Art der Bildanpassung gruppiert, die damit ausgeführt werden kann. Wenn Sie in ein Dreiecksymbol klicken, werden die Steuerelemente dieser Anpassungskategorie angezeigt. Hinweis: Die Informationsfenster „Anpassungen“ und „Metadaten“ werden standardmäßig gleichzeitig angezeigt. Sie können Sie auch einzeln im Bereich „Informationen“ anzeigen, indem Sie „Fenster“ > „Metadaten einblenden“ oder „Fenster“ > „Anpassungen einblenden“ auswählen. Taste „Lupe“ Taste „Schwebepalette „Schlagwörter“ Taste „Informationsfenster „Schlagwörter““ Taste „Informationsfenster „Anpassungen““40 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das Informationsfenster „Anpassungen“ anzuzeigen: m Wählen Sie ein Bild durch Doppelklicken aus (oder drücken Sie die Taste „I“), um den Bereich „Informationen“ zu öffnen. m Wählen Sie „Fenster“ > „Anpassungen einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-A“). Drücken Sie die Taste „I“, um die Informationsfenster wieder auszublenden. Ist das Informationsfenster „Anpassungen“ geöffnet, wenn Sie Ihre Bilder ansehen, können Sie eine Zusammenfassung der angewendeten Anpassungen anzeigen. Klicken Sie dazu einfach in die Dreiecksymbole der verschiedenen Anpassungen. Wenn Sie eine auf ein Bild angewendete Anpassung bearbeiten möchten, klicken Sie in das Dreiecksymbol dieser Anpassung und verwenden Sie deren Steuerelemente für Ihre Änderungen. Wenn Sie eine Anpassung entfernen möchten, deaktivieren Sie das Markierungsfeld für die Anpassung. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 14 „Bildanpassungen im Überblick“ auf Seite 169. Ausführliche Erklärungen zu Anpassungen erhalten Sie bei Auswahl von Bildanpassungen im Menü „Hilfe“ von Aperture. Hinweis: Sie können mit dem Informationsfenster „Anpassungen“ zwar erste Anpassungen vornehmen, meist ist es jedoch praktischer, dafür die Schwebepalette „Anpassungen“ im bildschirmfüllenden Modus zu verwenden. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 8 „Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern“ auf Seite 101. Klicken Sie in das Dreiecksymbol einer Anpassung, um die dazugehörigen Steuerelemente anzuzeigen. Informationsfenster „Anpassungen“Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 41 Informationsfenster „Metadaten“ Im Informationsfenster „Metadaten“ werden der Untertiteltext, Schlagwörter, Nummer der Arbeitskopie, Dateiname und Dateigröße eines Bilds angezeigt. Sie können außerdem EXIF-Daten (Exchangeable Image File) und IPTC-Daten (International Press Telecommunications Council) zu Ihrem Bild sowie Schlagwörter und andere Informationen anzeigen. EXIF-Metadaten werden von der Digitalkamera in eine Bilddatei eingebettet und umfassen Kameraeinstellungen wie Verschlussgeschwindigkeit, Datum und Uhrzeit, Brennweite, Belichtung, Messmuster und Blitzinformationen. IPTC-Informationen lassen sich mit den meisten Softwareprogrammen für die Fotobearbeitung in eine digitale Aufnahme einbetten. Zu diesen Daten zählen Untertitel, Ort und Datum der Aufnahme sowie urheberrechtliche Informationen. Sie können Ihre eigenen Ansichten der mit einem Bild angezeigten Metadatentypen erstellen und Voreinstellungen für Metadaten anlegen, mit deren Hilfe Sie Kombinationen von Metadaten wiederholt auf mehrere Bilder anwenden können. Hinweis: Die Informationsfenster „Anpassungen“ und „Metadaten“ werden standardmäßig gleichzeitig angezeigt. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das Informationsfenster „Metadaten“ anzuzeigen: m Wählen Sie ein Bild durch Doppelklicken aus (oder drücken Sie die Taste „I“), um den Bereich „Informationen“ zu öffnen. m Wählen Sie „Fenster“ > „Metadaten einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-D“). Drücken Sie die Taste „I“, um die Informationsfenster wieder auszublenden. Informationsfenster „Metadaten“ Klicken Sie in eine dieser Tasten, um den zugehö- rigen Text anzuzeigen.42 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Weitere Komponenten der Benutzeroberfläche von Aperture Während der Arbeit in Aperture werden Sie andere Bereiche, etwa die Bereiche „Import“ und „Sicherungskopien“, sowie spezielle Informationsfenster und Schwebepaletten verwenden. Der bildschirmfüllende Modus ermöglicht außerdem eine Vollbilddarstellung Ihrer Bilder. Mit der Funktion „Leuchttisch“ lassen sich Bilder anordnen. Bereich „Import“ Der Bereich „Import“ zeigt eine Liste angeschlossener Kartenlesegeräte und externer Festplattenlaufwerke sowie lokale Festplatten und aktivierte Server an. Wenn Sie Bilder in Aperture importieren möchten, wählen Sie eines dieser Geräte aus. Daraufhin wird das Dialogfenster „Importieren“ angezeigt. In diesem Dialogfenster legen Sie die Einstellungen für den Import von Bildern von diesem Gerät in Ihre Bibliothek oder in ein ausgewähltes Projekt fest. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den Bereich „Import“ einzublenden: m Wählen Sie „Fenster“ > „Bereich „Import“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-I“). m Klicken Sie in die Taste „Bereich „Import““ in der Symbolleiste. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den Bereich „Import“ auszublenden: m Wählen Sie „Fenster“ > „Bereich „Import“ ausblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-I“). m Klicken Sie in die Taste „Bereich „Import““ in der Symbolleiste. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 5 „Importieren von Bildern“ auf Seite 55. In dieser Liste werden alle Speicherorte aufgeführt, von denen Sie derzeit Bilder importieren können, einschließlich interne Volumes und angeschlossene Laufwerke. Taste „Bereich „Import““ Bereich „Import“Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 43 Bereich „Sicherungskopien“ Im Bereich „Sicherungskopien“ legen Sie den Speicherort Ihrer Sicherungskopien fest, an dem gesicherte Kopien Ihrer Bibliothek abgelegt werden. Im Normalfall werden Sicherungskopien auf einem externen Festplattenlaufwerk, etwa einem externen FireWire Laufwerk, gespeichert. Gehen Sie wie folgt vor, um den Bereich „Sicherungskopien“ anzuzeigen: m Klicken Sie in die Taste „Bereich „Sicherungskopien““. Klicken Sie erneut in die Taste „Bereich „Sicherungskopien““, um diesen Bereich auszublenden. Wenn Sie verwaltete Bilder in der Bibliothek speichern, protokolliert Aperture automatisch, welche Dateien in Ihrem Speicherbereich für Sicherungskopien gesichert wurden. Wenn dieser Speicherbereich auf dem aktuellen Stand ist, wird die Taste „Status der Sicherungskopie“ schwarz angezeigt. Wird an mindestens einer Arbeitskopie eine Änderung vorgenommen, etwa eine Anpassung, wird die Taste „Status der Sicherungskopie“ gelb dargestellt. Wenn Aperture erkennt, dass auch nur eine Originaldatei nicht gesichert wurde, ist die Taste „Status der Sicherungskopie“ rot. Sie können Ihre Speicherbereiche für Sicherungskopien jederzeit von Aperture aktualisieren lassen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 21 „Erstellen einer Sicherungskopie Ihrer Bilder“ auf Seite 219. Schwebepaletten Schwebepaletten sind zusammengehörende Steuerelemente in einem frei positionierbaren Fenster. Sie können eine Schwebepalette öffnen und basierend auf Ihrer Bildschirmkonfiguration an eine beliebige Position bewegen. Schwebepaletten können im normalen und bildschirmfüllenden Modus verwendet werden. Zahlreiche Anpassungswerkzeuge verfügen über Schwebepaletten, die angezeigt werden, wenn Sie das entsprechende Symbol in der Symbolleiste auswählen. Andere Schwebepaletten, etwa die Schwebepaletten „Schlagwörter“ und „Anpassungen“, sind auch im Menü „Fenster“ verfügbar. Klicken Sie in die Taste „Bereich „Sicherungskopien““, um den Bereich „Sicherungskopien“ ein- oder auszublenden. Bereich „Sicherungskopien“ Taste „Status der Sicherungskopie“44 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Sie werden häufig die Schwebepalette „Suchkriterien“ verwenden, um anhand bestimmter Kriterien, etwa Wertungen und Schlagwörter, nach Bildern zu suchen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 12 „Suchen und Anzeigen von Bildern“ auf Seite 151. Gehen Sie wie folgt vor, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ anzuzeigen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“). Bildschirmfüllender Modus Mit dem bildschirmfüllenden Modus von Aperture können Sie Ihre Bilder vor einem einfachen schwarzen Hintergrund ohne zusätzliche Oberflächenelemente wie die Bereiche „Browser“ oder „Projekte“ anzeigen Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 8 „Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern“ auf Seite 101. Schwebepalette „Suchkriterien“ Der bildschirmfüllende Modus ermöglicht eine Vollbilddarstellung von Bildern vor einem einfachen schwarzen Hintergrund.Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 45 Leuchttisch Der Leuchttisch bietet einen großen Arbeitsbereich, auf dem Sie Bilder anordnen können. Wenn Sie ein Leuchttisch-Album erstellen oder auswählen, wird anstelle des Bereichs „Viewer“ der Leuchttisch angezeigt. Verwenden Sie den Leuchttisch, um Bilder zu prüfen und zu vergleichen, Entwürfe von Web-Seiten zu erstellen, vor dem Ausführen von Anpassungen Farbwerte in einer Bildauswahl zu vergleichen oder sonstige Schritte auszuführen. Ausführliche Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 16 „Verwenden des Leuchttischs“ auf Seite 177. Konfigurieren Ihres Arbeitsbereichs Die Aperture Oberfläche lässt sich ganz gezielt an Ihre Anforderungen anpassen. Außerdem ist es ein Leichtes, Bereiche der Benutzeroberfläche ein- oder auszublenden. Aperture bietet auch mehrere Arbeitsbereichsanordnungen für unterschiedliche Arbeitsabläufe. Ein- und Ausblenden von Bereichen der Benutzeroberfläche An den Menüobjekten im Menü „Fenster“ (in der Menüleiste oben auf dem Bildschirm) können Sie erkennen, welche Bereiche der Benutzeroberfläche derzeit angezeigt werden. Viele der Objekte im Menü „Fenster“ enthalten den Begriff ausblenden oder einblenden. Daran können Sie leicht erkennen, welche Bereiche angezeigt werden und welche ausgeblendet sind.  Einblenden: Wird dieser Begriff zu einem Menüobjekt angezeigt, können Sie das Oberflächenelement anzeigen, indem Sie das Menüobjekt auswählen.  Ausblenden: Wird dieser Begriff zu einem Menüobjekt angezeigt, können Sie das Oberflächenelement ausblenden, indem Sie das Menüobjekt auswählen. Mit dem Leuchttisch können Sie Bilder beliebig prüfen, vergleichen und positionieren.46 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Anpassen der Symbolleiste Sie können die Symbolleiste an Ihren Arbeitsablauf und Ihre Einstellungen anpassen. Wählen Sie aus, welche Tasten darin enthalten sein und wie diese angeordnet werden sollen und ob der Name einer Taste zusammen mit dem Symbol angezeigt werden soll. Hinweis: Die Anpassungswerkzeuge werden als Gruppe in einer bestimmten Reihenfolge angezeigt und können nicht einzeln neu angeordnet werden. Gehen Sie wie folgt vor, um die Symbolleiste anzupassen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Darstellung“ > „Symbolleiste anpassen“.  Klicken Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in die Symbolleiste und wählen Sie dann „Symbolleiste anpassen“ aus dem Kontextmenü aus. 2 Nehmen Sie im daraufhin angezeigten Dialogfenster alle erforderlichen Änderungen vor:  Wenn Sie Tasten zur Symbolleiste hinzufügen wollen: Bewegen Sie das Symbol der gewünschten Tasten aus dem Dialogfenster in die Symbolleiste.  Wenn Sie Tasten aus der Symbolleiste entfernen wollen: Bewegen Sie die Tasten aus der Symbolleiste. Alternativ können Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in die zu entfernende Taste drücken und „Objekt entfernen“ aus dem Kontextmenü auswählen.  Wenn Sie die Reihenfolge der Tasten in der Symbolleiste ändern wollen: Bewegen Sie eine Taste an eine neue Position.  Wenn Sie für die Symbolleiste eine Standardkonfiguration einstellen wollen: Bewegen Sie die standardmäßige Tasten- und Werkzeuggruppe in die Symbolleiste.  Wenn Sie steuern wollen, ob zu jeder Taste Symbol und Text in der Symbolleiste angezeigt werden soll: Wählen Sie „Nur Text“, „Nur Symbol“ oder „Symbol & Text“ aus dem Einblendmenü „Zeigen“ unten links aus. Alternativ können Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in die Symbolleiste klicken und eine Option aus dem Kontextmenü auswählen. 3 Wenn Sie die Symbolleiste wunschgemäß konfiguriert haben, klicken Sie in „Fertig“.Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture 47 Auswählen der Anordnung Ihres Arbeitsbereichs Aperture bietet drei Möglichkeiten, Ihren Arbeitsbereich für die Arbeit mit Ihren Bildern anzuordnen.  Standardanordnung: Wird verwendet, um Bilder zu prüfen, eine erste Wertung zu vergeben und Stapel mit Bildern zu erstellen bzw. damit zu arbeiten. Bei dieser Anordnung befindet sich der Bereich „Projekte“ auf der linken Seite, in dem Sie die Projekte auswählen, mit denen Sie arbeiten möchten. Die in einem ausgewählten Projekt enthaltenen Bilder werden im Bereich „Browser“ in der Rasterdarstellung angezeigt, sodass Sie sie schnell auswählen und prüfen können. Die im Bereich „Browser“ ausgewählten Bilder sind darüber im Bereich „Viewer“ zu sehen.  Anordnung für maximale Größe des Bereichs „Browser“: Verwenden Sie diese Anordnung für die Arbeit mit mehreren Projekten. Die Anordnung bietet viel Platz für den Bereich „Browser“ und eine übersichtliche Oberfläche, um das Auswählen und Arbeiten mit Bildern zu vereinfachen. Im Bereich „Projekte“ können Sie rasch verschiedene Projekte öffnen und prüfen und wie erforderlich Änderungen daran vornehmen.  Anordnung für maximale Größe des Bereichs „Viewer“: Verwenden Sie diese Anordnung, wenn Sie auf dem Leuchttisch mit Bildern arbeiten. Bei Auswahl dieser Anordnung wird der Bereich „Viewer“ (oder spezielle Elemente der Benutzeroberfläche, die den Bereich „Viewer“ ersetzen, z. B. der Leuchttisch) auf die maximale Größe vergrößert. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Anordnung auszuwählen: m Wählen Sie „Fenster“ > „Fenster anordnen“ und wählen Sie dann die gewünschte voreingestellte Anordnung aus. m Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Wahl“ und den Buchstaben für Ihre gewünschte Anordnung: „S“ für die Standardanordnung, „B“ für die Anordnung für die maximale Größe des Bereichs „Browser“ oder „V“ für die Anordnung für die maximale Größe des Bereichs „Viewer“. Anzeigen und Festlegen von Einstellungen Aperture bietet verschiedene Einstellungen, mit denen Sie festlegen können, wie sich eine bestimmte Funktion verhält. Die von Ihnen angegebenen Einstellungen haben Auswirkungen auf alle Projekte, die Sie erstellen, können jedoch meist für einzelne Projekte überschrieben werden. Wenn Sie sich die Zeit nehmen, Ihre Einstellungen sorgfältig festzulegen, können Sie Ihre Projekte anschließend schneller und einfacher erstellen und bearbeiten. Gehen Sie wie folgt vor, um das Fenster „Einstellungen“ zu öffnen: m Wählen Sie „Aperture“ > „Einstellungen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Komma“ (,)). Das Fenster „Einstellungen“ wird angezeigt. 48 Kapitel 3 Informationen zur Benutzeroberfläche von Aperture Effizientes Arbeiten Für viele Aufgaben in Aperture können Sie Tastenkombinationen verwenden. Mit Tastenkombinationen (oder Kurzbefehlen) können Sie Aktionen über die Tastatur anstatt durch Zeigen und Klicken ausführen. Zum Erstellen eines neuen Ordners drücken Sie zum Beispiel die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-N“. Sie halten also die Befehlstaste und die Umschalttaste gedrückt und drücken dann die Taste „N“. Eine Liste der Tastenkombinationen finden Sie durch Auswahl von Kurzübersicht aus dem Menü „Hilfe“ von Aperture oder in der gedruckten Aperture Kurzübersicht. Schnelles Zugreifen auf Befehle Alternativ zur Menüleiste oben am Bildschirm oder zu den Einblendmenüs innerhalb eines Fensters können Sie auch über ein Kontextmenü schnell auf Befehle zugreifen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Kontextmenü anzuzeigen: m Platzieren Sie den Zeiger über einem Projekt oder Bild oder in einem Bereich des Hauptfensters. Halten Sie dann die Taste „ctrl“ gedrückt und klicken Sie. (Diese Vorgehensweise wird Klicken bei gedrückter Taste „ctrl“ genannt.) Hinweis: Durch den Zugriff auf Kontextmenüs können Sie besonders schnell arbeiten. beachten Sie jedoch bitte, dass nicht alle Befehle in Kontextmenüs verfügbar sind. Verwenden des Befehls „Widerrufen“ Wenn Sie in Aperture arbeiten und eine Änderung vornehmen, die Ihnen nicht gefällt oder die Sie versehentlich ausgeführt haben, können Sie diese meist rückgängig machen. Gehen Sie wie folgt vor, um die zuvor ausgeführte Aktion zu widerrufen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Widerrufen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Z“). Sie können „Widerrufen“ mehrmals auswählen, um eine Reihe ausgeführter Änderungen rückgängig zu machen. Gehen Sie wie folgt vor, um eine zuvor widerrufene Aktion zu wiederholen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Wiederholen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-Z“).4 49 4 Arbeiten mit Projekten Die Verwaltung Ihrer Bilder in Aperture basiert im Wesentlichen auf Projekten. In diesem Kapitel wird erklärt, wie Projekte erstellt, geöffnet, als Favoriten gesichert oder gelöscht werden. Steuerelemente im Bereich „Projekte“ Der Bereich „Projekte“ enthält mehrere Steuerelemente, die Sie bei der Arbeit mit Projekten verwenden.  Dreiecksymbol: Klicken Sie in dieses Symbol, um alle Objekte in der Bibliothek, dem Projekt oder Ordner anzuzeigen.  Einblendmenü „Projekte“: Klicken Sie in diese Taste, um alle Projekte, Favoriten oder zuletzt verwendeten Projekte anzuzeigen.  Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“: Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Objekt (etwa ein Projekt oder ein intelligentes Album) zur Bibliothek oder dem ausgewählten Projekt hinzuzufügen.  Einblendmenü „Aktionen für Projekte“: Klicken Sie in diese Taste, um das ausgewählte Objekt zu Ihren Favoriten hinzuzufügen oder daraus zu entfernen. Einblendmenü „Projekte“ Einblendmenü Dreiecksymbol „Aktionen für Projekte“ Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“50 Kapitel 4 Arbeiten mit Projekten Erstellen und Benennen von Projekten Sie können jederzeit Projekte erstellen. Meist geschieht dies jedoch beim Importieren von Bildern. Wenn Sie Bilder importieren, ohne dass ein Projekt ausgewählt ist, wird ein neues Projekt für diese Bilder angelegt. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 5 „Importieren von Bildern“ auf Seite 55. Gehen Sie wie folgt vor, um ein neues Projekt zu erstellen: 1 Wählen Sie „Ablage“ > „Neues Projekt“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-N“). 2 Geben Sie den gewünschten Namen für das Projekt ein und drücken Sie dann den Zeilenschalter. Öffnen und Schließen von Projekten Damit Sie mit der Arbeit in Aperture beginnen können, muss ein Projekt geöffnet sein. Sie können auch mehrere Projekte gleichzeitig öffnen und bearbeiten. Die Projekte werden alle mit einem eigenen Titel im Bereich „Browser“ angezeigt. Wenn Sie Ihre Arbeit beenden und Aperture schließen, „merkt“ Aperture sich, welche Projekte geöffnet waren. Beim nächsten Öffnen von Aperture werden automatisch alle Projekte geöffnet, die am Ende Ihrer letzten Sitzung geöffnet waren. Im Bereich „Projekte“ wird ein neues, unbenanntes Projekt angezeigt. Das Projekt besitzt nun den von Ihnen eingegebenen Namen.Kapitel 4 Arbeiten mit Projekten 51 Gehen Sie wie folgt vor, um ein Projekt zu öffnen: m Wählen Sie das Projekt im Bereich „Projekte“ aus. Gehen Sie wie folgt vor, um weitere Projekte im Bereich „Browser“ zu öffnen: m Klicken Sie bei gedrückter Befehlstaste in ein Projekt im Bereich „Projekte“. Das neu geöffnete Projekt wird im Bereich „Browser“ mit einem eigenen Titel und vor allen anderen geöffneten Projekten angezeigt. Gehen Sie wie folgt vor, um ein anderes Projekt in einem eigenen Bereich zu öffnen: m Klicken Sie bei gedrückter Wahltaste in ein Projekt im Bereich „Projekte“. Das neu geöffnete Projekt wird im Bereich „Browser“ in einem eigenen Teilbereich angezeigt. Gehen Sie wie folgt vor, um zwischen mehreren geöffneten Projekten zu wechseln: m Klicken Sie im Bereich „Browser“ in den Titel eines Projekts. Wählen Sie ein Projekt aus, um dessen Bilder im Bereich „Browser“ anzuzeigen. Alle Bilder im Projekt werden im Bereich „Browser“ angezeigt. Projekte werden anhand ihrer Titel identifiziert.52 Kapitel 4 Arbeiten mit Projekten Gehen Sie wie folgt vor, um ein Projekt zu schließen: 1 Klicken Sie in den Titel des Projekts, um es im Vordergrund anzuzeigen. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ablage“ > „Titel schließen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-W“).  Klicken Sie in die Taste „Schließen“ (x) des Titels. Erstellen und Anzeigen bevorzugter Projekte Wenn Sie mit bestimmten Projekten sehr oft oder gleichzeitig arbeiten, können Sie diese Projekte zu Ihren bevorzugten Projekten (den Favoriten) hinzufügen, um sie gleichzeitig anzeigen zu können. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Projekt oder einen Ordner zu Ihren Favoriten hinzuzufügen: m Wählen Sie im Bereich „Projekte“ ein Projekt aus. Wählen Sie dann „Als Favorit sichern“ aus dem Einblendmenü „Aktionen für Projekte“ aus. Gehen Sie wie folgt vor, um bevorzugte Projekte oder Ordner anzuzeigen: m Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Option „Favoriten einblenden“ aus dem Einblendmenü „Projekte“ oben links aus. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Projekt oder einen Ordner aus Ihren Favoriten zu entfernen: m Wählen Sie im Bereich „Projekte“ ein Projekt aus. Wählen Sie dann „Aus Favoriten entfernen“ aus dem Einblendmenü „Aktionen für Projekte“ aus. Taste „Schließen“ (x) in einem TitelKapitel 4 Arbeiten mit Projekten 53 Löschen von Bildern aus Projekten und Alben Aperture ermöglicht Ihnen, Arbeitskopien unabhängig von ihren digitalen Originaldateien zu löschen. Sie können auch eine Originaldatei und alle zugehörigen Arbeitskopien in einem Projekt löschen. Wenn Sie eine Arbeitskopie in einem Album (nicht einem Projekt) löschen, werden weder die entsprechende Originaldatei noch die zugehörigen Arbeitskopien gelöscht. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Originaldatei und alle zugehörigen Arbeitskopien aus einem Projekt zu löschen: 1 Wählen Sie das Bild aus und wählen Sie dann „Ablage“ > „Original und alle Arbeitskopien löschen“. Ein Dialogfenster wird angezeigt, in dem Sie gefragt werden, ob Sie fortfahren möchten. 2 Klicken Sie in die Taste „In den Papierkorb bewegen“. Die digitale Originaldatei und alle Arbeitskopien werden gelöscht. Wenn Sie eine verwaltete Bilddatei löschen, wird die Originaldatei aus der Bibliothek entfernt. Wenn Sie eine verknüpfte Bilddatei löschen, wird die digitale Originaldatei aus Aperture entfernt, jedoch nicht von Ihrer Festplatte. Gehen Sie wie folgt vor, um nur eine Arbeitskopie aus einem Album zu löschen: m Wählen Sie das Bild aus. Wählen Sie anschließend „Ablage“ > „Arbeitskopie löschen“. Die Arbeitskopie wird gelöscht. Die digitale Originaldatei und deren andere Arbeitskopien werden nicht gelöscht. Achtung: Dieser Schritt kann nicht rückgängig gemacht werden. Wenn Sie in die Taste „In den Papierkorb bewegen“ klicken, wird die Originaldatei in den Papierkorb bewegt. Alle Arbeitskopien, deren Anpassungen und Metadaten werden dauerhaft gelöscht. Leeren Sie den Papierkorb, um die Originaldateien dauerhaft von Ihrer Festplatte zu löschen.54 Kapitel 4 Arbeiten mit Projekten Löschen von Objekten aus dem Bereich „Projekte“ Sie können auch Objekte aus dem Bereich „Projekte“ löschen. Wenn Sie ein Objekt aus dem Bereich „Projekte“ löschen, wird der gesamte Inhalt des Objekts gelöscht. Hinweis: Wenn Sie ein Projekt oder ein Projekt in einem Ordner löschen, werden auch die digitalen Originaldateien in diesem Projekt gelöscht. Gehen Sie wie folgt vor, um Projekte und Ordner zu löschen: 1 Wählen Sie das Objekt aus und führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Gehen Sie wie folgt vor, um ein Projekt zu löschen: Wählen Sie „Ablage“ > „Projekt löschen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Rückschritt“).  Gehen Sie wie folgt vor, um einen Ordner zu löschen: Wählen Sie „Ablage“ > „Ordner löschen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Rückschritt“). Ein Dialogfenster wird angezeigt, in dem Sie gefragt werden, ob Sie fortfahren möchten. 2 Klicken Sie in die Taste „Löschen“. Das ausgewählte Objekt wird mit seinem gesamten Inhalt gelöscht. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Album, ein Leuchttisch-Album, ein Web-GalerieAlbum, ein Web-Journal-Album oder ein Buchalbum zu löschen: m Wählen Sie das Album aus und wählen Sie dann „Ablage“ > „[Objekt] löschen“. „Objekt“ steht hierbei für einen Albumtyp. Das ausgewählte Objekt wird mit seinem gesamten Inhalt gelöscht. Achtung: Dieser Schritt kann nicht rückgängig gemacht werden. Sobald Sie in die Taste „Löschen“ geklickt haben, werden die Originaldateien in den Papierkorb bewegt. Alle Arbeitskopien, deren Anpassungen und Metadaten werden dauerhaft gelöscht. Leeren Sie den Papierkorb, um die Originaldateien dauerhaft von Ihrer Festplatte zu löschen.5 55 5 Importieren von Bildern Aperture stellt Ihnen Werkzeuge zur Verfügung, mit denen Sie Ihre Bilder ganz einfach importieren können. In diesem Kapitel wird beschrieben, wie Sie Bilder von einer Vielzahl von Quellen in Aperture importieren können. Das Importieren im Überblick Wenn Sie Bilder von einer Kamera oder einem Kartenlesegerät importieren, legt Aperture die Bilder in einem Projekt ab. Wenn Sie kein bereits vorhandenes Projekt auswählen, wird automatisch ein neues Projekt erstellt. Beim Importieren von Bildern generiert Aperture für jede digitale Originaldatei jeweils eine Arbeitskopie und eine Bildminiatur. Sie können digitale Originaldateien direkt von einer Kamera oder einem Kartenlesegerät und von Ihren Festplatten importieren. Kamera Externe Festplatte (FireWire Laufwerk) Import Sicherungskopie Aperture Bibliothek (System-Festplatte) Importieren in Aperture Digitale Originaldateien Arbeitskopien Projekt RAW & JPEG 56 Kapitel 5 Importieren von Bildern Beim Importieren von Bildern können Sie auswählen, ob die digitalen Originaldateien in der Aperture Bibliothek gespeichert werden sollen oder auf Ihrer Festplatte außerhalb der Bibliothek, sodass sie als verknüpfte Bilder verwendet werden. Während des Imports von Bildern können Sie Aperture anweisen, die Bilder automatisch zu benennen und zugehörige Informationen zu erfassen. Aperture kann Dateinamen unter Verwendung standardmäßiger Benennungskonventionen zuweisen sowie Metadaten wie Untertitel, Schlagwörter, Datumsangaben, Angaben zu Copyright und Lizenzinhaber und IPTC-Informationen festhalten. Sie können in Aperture sogar festlegen, dass zueinander gehörende Bilder in Stapeln abgelegt werden, und so Aufnahmen einer Belichtungsreihe oder eine Serie von unmittelbar nacheinander aufgenommenen Fotos gruppieren. Auf diese Weise lassen sie sich mühelos auswählen und bearbeiten. Weitere Informationen zu Stapeln finden Sie in Kapitel 9 „Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern“ auf Seite 115. Bevor Sie Bilder in Aperture importieren, empfiehlt es sich, die Verwaltung Ihrer Bilder genau zu planen. Ihre Bibliothek wird möglicherweise einmal viele tausende Bilder enthalten, für deren Verwaltung Sie ein flexibles und übersichtliches System benötigen. Planen Sie, wie Sie Ihr vorhandenes Portfolio Ihrer Digitalbilder importieren möchten. Möglicherweise haben Sie bereits mehre tausend Bilder auf Ihrer Festplatte gespeichert. Nun müssen Sie entscheiden, ob Sie diese Bilder in die Aperture Bibliothek importieren oder sie als verknüpfte Bilder importiert werden sollen. Im letzteren Fall bleiben die Bilder an ihren aktuellen Speicherorten auf Ihrer Festplatte. Sie können die Bilder beim Importieren auch kopieren oder an andere Speicherorte auf der Festplatte bewegen. Zum Ermitteln der optimalen Importstrategie empfiehlt es sich, den Import von Bildern in mehreren Schritten zu testen. Führen Sie Testimporte einer kleinen Bildgruppe direkt von Ihrer Digitalkamera oder einem Kartenlesegerät aus. Probieren Sie die verschiedenen Methoden zum Importieren einzelner Dateien in Ihr System aus. Sobald Sie mit Aperture vertraut sind, können Sie damit beginnen, Ihr Bildverwaltungssystem für die langfristige Nutzung einzurichten. In Ihre Bibliothek importierbare Dateiformate Da Aperture ein QuickTime kompatibles Programm ist, unterstützt es standardmäßige QuickTime kompatible Dateiformate für Standbilder sowie einige andere Dateiformate und Dateitypen. Die folgenden Dateitypen und -formate können importiert werden:  GIF  JPEG  JPEG2000  PNG  PSD (8 und 16 Bit)Kapitel 5 Importieren von Bildern 57  RAW-Dateien einer Vielzahl unterstützter Digitalkameras  TIFF (8 und 16 Bit) Hinweis: Eine Liste der unterstützten Digitalkameras finden Sie unter: http://www.apple.com/de/aperture. Importieren von Bildern von Ihrer Digitalkamera oder Ihrem Kartenlesegerät Sie haben die Möglichkeit, alle auf einer Kamera oder einem Kartenlesegerät befindlichen Bilder oder nur ausgewählte Bilder in Aperture zu importieren. Sie können Ihre Bilder dabei in ein neues oder ein bereits vorhandenes Projekt importieren. Gehen Sie wie folgt vor, um alle Bilder von einer Digitalkamera oder einem Kartenlesegerät in Aperture zu importieren: 1 Schließen Sie Ihre Kamera oder das Kartenlesegerät an Ihren Computer an. Der Bereich „Import“ und das Dialogfenster „Importieren“ werden angezeigt und enthalten die Bilder der Kamera bzw. der Karte. Hinweis: Wenn iPhoto beim Anschließen Ihrer Kamera oder Ihres Kartenlesegeräts geöffnet wird, beenden Sie iPhoto und wählen Sie dann in Aperture die Option „Aperture“ > „Einstellungen“. Wählen Sie „Aperture“ aus dem Einblendmenü „Beim Anschließen einer Kamera öffnen“ aus. Trennen Sie Ihre Kamera vom Computer und schließen Sie sie dann wieder an, damit Aperture das Dialogfenster „Importieren“ öffnet. Dialogfenster „Importieren“ Importpfeil Bereich „Import“ Taste „Importieren“58 Kapitel 5 Importieren von Bildern 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Zum Importieren in ein neues, leeres Projekt: Wählen Sie „Ablage“ > „Neues Projekt“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-N“), um ein neues Projekt zu erstellen. Hinweis: Sie können falls erforderlich auch in das Bibliothekssymbol im Bereich „Projekte“ klicken, um die Bibliothek auszuwählen. Wenn Sie die Bibliothek (kein Projekt) auswählen, wird automatisch ein neues Projekt ohne Titel erstellt, wenn Bilder importiert werden.  Zum Importieren der Bilder in ein vorhandenes Projekt: Wählen Sie das Projekt aus. Der Importpfeil zeigt auf das aktuell ausgewählte Projekt und kennzeichnet so den Zielort des Importvorgangs. Der obere linke Teil des Dialogfensters „Importieren“ wird aktualisiert und zeigt an, wo die Bilder platziert werden. 3 Wählen Sie einen Speicherort für die importierten Bilder aus, indem Sie einen der folgenden Schritte ausführen:  Zum Ablegen importierter Originaldateien in der Aperture Bibliothek: Wählen Sie „In der Aperture Bibliothek“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Speichern importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder im Ordner „Bilder“ auf Ihrer Festplatte: Wählen Sie „Bilder“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus. Vergewissern Sie sich, dass der Importpfeil auf die Bibliothek zeigt, damit die Bilder in ein neues Projekt importiert werden. Wählen Sie das Projekt aus, in das Sie Bilder importieren möchten.Kapitel 5 Importieren von Bildern 59  Zum Ablegen importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder an einem anderen Speicherort als dem Ordner „Bilder“: Wählen Sie „Auswählen“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus und wählen Sie dann den gewünschten Ordner. Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als individuelle Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen. Sie können auch festlegen, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie aus Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und ablegt. Weitere Informationen zum Festlegen von Ordnern für Ihre importierten Bilder finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das über das Menü „Hilfe“ in Aperture verfügbar ist. Wählen Sie aus, ob die Bilddateien an einen neuen Speicherort bewegt oder kopiert werden sollen, indem Sie in die Taste „Dateien bewegen“ oder „Dateien kopieren“ klicken. 4 Wählen Sie eine Benennungskonvention aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um die Benennung der Bilder festzulegen. Wählen Sie beispielsweise „Original-Dateiname“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Dateien mit den aktuellen Namen der Originaldateien von Ihrer Kamera oder Karte gespeichert werden. Wählen Sie ein Namensformat aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Bilder mit einem bestimmten Namen gespeichert werden. Wenn Sie ein eigenes Namensformat auswählen, geben Sie den gewünschten Namen in das Feld „Text für Name“ ein. Sie können das Namensformat auch auf die Originaldatei anwenden. Wählen Sie „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um ein neues Benennungsschema festzulegen. Weitere Informationen zum Benennen von Dateien finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das im Menü „Hilfe“ von Aperture verfügbar ist. 5 Damit zu Ihren Bildern beim Import Metadaten hinzugefügt werden, wählen Sie eine Voreinstellung für Metadaten aus dem Einblendmenü „Metadaten hinzufügen“ aus. 6 Achten Sie darauf, dass im Dialogfenster keine Bilder ausgewählt sind, und klicken Sie in den Importpfeil oder in die Taste „Importieren“ in der rechten unteren Ecke des Dialogfensters. Wenn Sie Bilder auswählen, werden nur die ausgewählten Bilder importiert. Wenn Sie die Bildauswahl zurücksetzen möchten, sodass keine Bilder ausgewählt sind, klicken Sie neben einer Miniatur in den Hintergrund. Der Importvorgang beginnt, und neben dem Projektnamen erscheint eine Anzeige, die Sie über den Fortschritt des Importvorgangs informiert. Während die Bilder importiert werden, wird ein Dialogfenster angezeigt. 7 Klicken Sie in „Karte auswerfen“, „Bilder löschen und Karte auswerfen“ oder „Fertig“. Sobald die Bilder im Bereich „Browser“ angezeigt werden, können Sie damit arbeiten. Möglicherweise werden Bilder vorübergehend als graue Felder angezeigt, bis der Ladevorgang abgeschlossen ist.60 Kapitel 5 Importieren von Bildern Importieren einer Auswahl an Bildern Sie können auch eine Auswahl von Bildern von Ihrer Kamera oder einem Kartenlesegerät importieren. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Auswahl von Bildern zu importieren: 1 Schließen Sie Ihre Kamera oder das Kartenlesegerät an Ihren Computer an. Der Bereich „Import“ und das Dialogfenster „Importieren“ mit den Bildern auf der Kamera oder Karte werden angezeigt. 2 Führen Sie im Bereich „Projekte“ einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ablage“ > „Neues Projekt“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-N“), um ein neues Projekt zu erstellen.  Wählen Sie ein bereits vorhandenes Projekt aus, in dem Ihre Bilder abgelegt werden sollen. (Der Importpfeil zeigt auf das ausgewählte Projekt.) Der obere linke Teil des Dialogfensters „Importieren“ wird aktualisiert und zeigt an, wo die Bilder platziert werden. 3 Wählen Sie die zu importierenden Bilder aus, indem Sie eine Reihe nebeneinander liegender Bilder durch Klicken bei gedrückter Umschalttaste bzw. eine Reihe nicht nebeneinander liegender Bilder durch Klicken bei gedrückter Befehlstaste auswählen oder ein Auswahlrechteck um die gewünschten Bilder zeichnen. Die aktuelle Anzahl der für den Import ausgewählten Bilder wird auf der Taste „Importieren“ in der rechten unteren Ecke des Dialogfensters angezeigt. Wenn Sie die Bildauswahl zurücksetzen möchten, sodass keine Bilder ausgewählt sind, klicken Sie neben einer Miniatur in den Hintergrund. Passen Sie ggf. die Größe der Miniaturen an, indem Sie den Schieberegler „Miniaturen skalieren“ unten im Dialogfenster wie gewünscht bewegen. 4 Wählen Sie einen Speicherort für die importierten Bilder aus, indem Sie einen der folgenden Schritte ausführen:  Zum Ablegen importierter Originaldateien in der Aperture Bibliothek: Wählen Sie „In der Aperture Bibliothek“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Speichern importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder im Ordner „Bilder“ auf Ihrer Festplatte: Wählen Sie „Bilder“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus. Taste „Importieren“ mit der Anzahl der für den Import ausgewählten BilderKapitel 5 Importieren von Bildern 61  Zum Ablegen importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder an einem anderen Speicherort als dem Ordner „Bilder“: Wählen Sie „Auswählen“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus und wählen Sie dann den gewünschten Ordner. Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als individuelle Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen. Sie können auch festlegen, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie aus Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und ablegt. Wählen Sie aus, ob die Bilddateien an einen neuen Speicherort bewegt oder kopiert werden sollen, indem Sie in die Taste „Dateien bewegen“ oder „Dateien kopieren“ klicken. 5 Wählen Sie eine Benennungskonvention aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um die Benennung der Bilder festzulegen. Wählen Sie beispielsweise „Original-Dateiname“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Dateien mit den aktuellen Namen der Originaldateien von Ihrer Kamera oder Karte gespeichert werden. Wählen Sie ein Namensformat aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Bilder mit einem bestimmten Namen gespeichert werden. Wenn Sie ein eigenes Namensformat auswählen, geben Sie den gewünschten Namen in das Feld „Text für Name“ ein. Sie können das Namensformat auch auf das Originalbild anwenden. Wählen Sie „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um ein neues Benennungsschema festzulegen. 6 Damit zu Ihren Bildern beim Import Metadaten hinzugefügt werden, wählen Sie eine Voreinstellung für Metadaten aus dem Einblendmenü „Metadaten hinzufügen“ aus. 7 Klicken Sie in den Importpfeil oder in die Taste „Importieren“ in der rechten unteren Ecke des Dialogfensters, wenn Sie mit Ihrer Bildauswahl zufrieden sind. Der Importvorgang beginnt, und neben dem Projektnamen erscheint eine Anzeige, die Sie über den Fortschritt des Importvorgangs informiert. Während die Bilder importiert werden, wird ein Dialogfenster angezeigt. 8 Klicken Sie in „Karte auswerfen“, „Bilder löschen und Karte auswerfen“ oder „Fertig“. Sobald die Bilder im Bereich „Browser“ angezeigt werden, können Sie damit arbeiten. Möglicherweise werden Bilder vorübergehend als graue Felder angezeigt, bis der Ladevorgang abgeschlossen ist.62 Kapitel 5 Importieren von Bildern Importieren von auf Ihrem Computer gespeicherten Bilddateien Sie können auf Ihrem Computer und anderen Speichergeräten abgelegte Bilddateien importieren. Sie können wählen, importierte Bilder in der Aperture Bibliothek zu speichern, Bilder als verknüpfte Bilder zu importieren und sie an ihrem aktuellen Speicherort zu belassen oder Bilder als verknüpfte Bilder zu importieren und sie an einen anderen Speicherort zu kopieren oder zu bewegen. Hinweis: Wenn Ihnen zu importierende Bildordner vorliegen, können Sie diese mithilfe des Befehls „Ordner als Projekte“ importieren. Sie haben die Möglichkeit, Bilddateien in zahlreichen gängigen Bildformaten zu importieren. Dazu gehören auch Bilder, die von nicht-digitalen Quellen wie Filmen und Fotodrucken eingescannt wurden. Das Hinzufügen dieser Bilddateien zu Ihrer Aperture Datenbank ist ein Leichtes. Navigieren Sie einfach mithilfe des Dialogfensters „Importieren“ zu dem Ordner auf Ihrer Festplatte, in dem sich die Bilddateien befinden. Beim Importieren von Bildern aus einem Ordner auf Ihrem Computer können Sie wählen, ob die Bilder in ein neues oder ein bereits vorhandenes Projekt importiert werden sollen. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilddateien zu importieren, die auf der Festplatte Ihres Computers und auf anderen Speichergeräten abgelegt sind: 1 Wenn der Bereich „Import“ ausgeblendet ist, klicken Sie in die Taste „Bereich „Import““ in der Symbolleiste, um ihn einzublenden (oder Sie drücken die Tastenkombination „Umschalt-I“). 2 Wählen Sie die Festplatte aus, auf der die zu importierenden Bilddateien gespeichert sind. Das Dialogfenster „Importieren“ wird angezeigt. Im oberen Bereich des Fensters befindet sich die Dateiübersicht. Wählen Sie die Festplatte aus, auf der sich die zu importierenden Bilder befinden. Taste „Bereich „Import““Kapitel 5 Importieren von Bildern 63 3 Navigieren Sie mithilfe der Dateiübersicht zu dem Ordner, der die zu importierenden Bilddateien enthält. Nachdem Sie den Ordner mit den zu importierenden Bilddateien ausgewählt haben, werden im Dialogfenster „Importieren“ Bildminiaturen angezeigt. 4 Führen Sie im Bereich „Projekte“ einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Bibliothek“, um ein neues Projekt ohne Titel zu erstellen, oder wählen Sie „Ablage“ > „Neues Projekt“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-N“). (Der Importpfeil zeigt auf die Bibliothek.)  Wählen Sie ein bereits vorhandenes Projekt aus, in dem Ihre Bilder abgelegt werden sollen. (Der Importpfeil zeigt auf das ausgewählte Projekt.) Der obere linke Teil des Dialogfensters „Importieren“ wird aktualisiert und zeigt an, wo die Bilder platziert werden. 5 Wählen Sie die zu importierenden Bilder aus, indem Sie eine Reihe nebeneinander liegender Bilder durch Klicken bei gedrückter Umschalttaste bzw. eine Reihe nicht nebeneinander liegender Bilder durch Klicken bei gedrückter Befehlstaste auswählen oder ein Auswahlrechteck um die gewünschten Bilder zeichnen. 6 Wählen Sie einen Speicherort für die importierten Bilder aus, indem Sie einen der folgenden Schritte ausführen:  Zum Ablegen importierter Originaldateien in der Aperture Bibliothek: Wählen Sie „In der Aperture Bibliothek“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Importieren der Dateien als verknüpfte Bilder, die an ihren aktuellen Speicherorten auf Ihrer Festplatte abgelegt sind: Wählen Sie „An ihrem jetzigen Ort“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Speichern importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder im Ordner „Bilder“ auf Ihrer Festplatte: Wählen Sie „Bilder“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus. Wählen Sie den Ordner mit den Bildern aus, die Sie importieren möchten.64 Kapitel 5 Importieren von Bildern  Zum Ablegen importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder an einem anderen Speicherort als dem Ordner „Bilder“: Wählen Sie „Auswählen“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus und wählen Sie dann den gewünschten Ordner. Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als individuelle Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen. Sie können auch festlegen, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie aus Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und ablegt. Wählen Sie aus, ob die Bilddateien an einen neuen Speicherort bewegt oder kopiert werden sollen, indem Sie in die Taste „Dateien bewegen“ oder „Dateien kopieren“ klicken. 7 Wählen Sie eine Benennungskonvention aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um die Benennung der Bilder festzulegen. Wählen Sie beispielsweise „Original-Dateiname“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Dateien mit den aktuellen Namen der Originaldateien von Ihrer Kamera oder Karte gespeichert werden. Wählen Sie ein Namensformat aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Bilder mit einem bestimmten Namen gespeichert werden. Wenn Sie ein eigenes Namensformat auswählen, geben Sie den gewünschten Namen in das Feld „Text für Name“ ein. Sie können das Namensformat auch auf das Originalbild anwenden. Wählen Sie „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um ein neues Benennungsschema festzulegen. 8 Damit zu Ihren Bildern beim Import Metadaten hinzugefügt werden, wählen Sie eine Voreinstellung für Metadaten aus dem Einblendmenü „Metadaten hinzufügen“ aus. 9 Klicken Sie in den Importpfeil oder in die Taste „Importieren“ in der rechten unteren Ecke des Dialogfensters, wenn Sie mit Ihrer Bildauswahl zufrieden sind. Sobald die Bilder im Bereich „Browser“ angezeigt werden, können Sie damit arbeiten. Hinweis: Wenn der Ordner Unterordner mit Bildern enthält und Sie diese ebenfalls importieren möchten, wählen Sie „Ablage“ > „Importieren“ > „Ordner als Projekte“. Bewegen von Bilddateien aus dem Finder in ein Projekt Sie können Bilddateien direkt aus dem Finder oder vom Schreibtisch in ein Projekt bewegen. Dies ist nützlich, wenn Sie Bilder in einem anderen Programm zusammengestellt oder erstellt haben und sie in Aperture verwenden möchten. Diese Vorgehensweise bietet sich auch an, wenn bestimmte Ihrer Bilddateien auf Ihrem Schreibtisch oder in verschiedenen Ordnern auf Ihrem System verteilt sind und Sie sie an einem gemeinsamen Speicherort ablegen möchten. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilddateien rasch aus dem Finder in ein Projekt zu importieren: 1 Erstellen Sie im Bereich „Projekte“ ein neues Projekt oder wählen Sie ein bereits vorhandenes Projekt aus.Kapitel 5 Importieren von Bildern 65 2 Navigieren Sie im Finder zu der oder den gewünschten Bilddateien. 3 Wählen Sie die Bilddateien aus und bewegen Sie sie in ein Projekt im Bereich „Projekte“. Der Importvorgang beginnt, und neben dem Projektnamen erscheint eine Anzeige, die Sie über den Fortschritt des Importvorgangs informiert. Importieren von Bildordnern aus dem Finder Wenn Sie die Bilder auf Ihrem Computer in einer übersichtlichen Hierarchie angeordnet haben und diese Struktur beibehalten möchten, haben Sie die Möglichkeit, einen Bildordner als Projekt zu importieren oder ihn direkt in den Bereich „Projekte“ zu bewegen. Wenn Sie einen Bildordner importieren oder in den Bereich „Projekte“ bewegen, wird der Ordner zu einem Projekt und alle Unterordner werden zu Alben des Projekts. Gehen Sie wie folgt vor, um einen Bildordner mithilfe des Befehls „Importieren“ aus dem Finder zu importieren: 1 Wählen Sie „Bibliothek“ im Bereich „Projekte“ aus. 2 Wähle Sie „Ablage“ > „Importieren“ > „Ordner in ein Projekt“. 3 Wählen Sie den Bildordner aus, den Sie importieren möchten. 4 Wählen Sie einen Speicherort für die importierten Bilder aus, indem Sie einen der folgenden Schritte ausführen:  Zum Ablegen importierter Originaldateien in der Aperture Bibliothek: Wählen Sie „In der Aperture Bibliothek“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus. Bewegen Sie die ausgewählten Bilddateien in ein Projekt. Achtung: Vor dem Importieren von Bildordnern in Aperture sollten Sie gut überlegen, wie Sie Ihre Bilder anordnen möchten. Der Ordner mit Bildern auf oberster Ebene wird in ein Projekt umgewandelt, das auch alle in den Unterordnern abgelegten Bilder enthält. Wenn Sie also z. B. einen Ordner importieren, der mehrere Tausend Bilder in Unterordnern enthält, erstellt Aperture ein Projekt mit tausenden von Bildern. Sie können maximal 10.000 Originaldateien in ein Projekt importieren. Wenn Sie mehr als 10.000 Bilder in Aperture importieren möchten, können Sie die Unterordner auch einzeln importieren. Jeder Unterordner wird dann in ein eigenes Projekt umgewandelt.66 Kapitel 5 Importieren von Bildern  Zum Importieren der Dateien als verknüpfte Bilder, die an ihren aktuellen Speicherorten auf Ihrer Festplatte abgelegt sind: Wählen Sie „An ihrem jetzigen Ort“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Speichern importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder im Ordner „Bilder“ auf Ihrer Festplatte: Wählen Sie „Bilder“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Ablegen importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder an einem anderen Speicherort als dem Ordner „Bilder“: Wählen Sie „Auswählen“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus und wählen Sie dann den gewünschten Ordner. Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als individuelle Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen. Sie können auch festlegen, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie aus Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und ablegt. Wählen Sie aus, ob die Bilddateien an einen neuen Speicherort bewegt oder kopiert werden sollen, indem Sie in die Taste „Dateien bewegen“ oder „Dateien kopieren“ klicken. 5 Wählen Sie eine Benennungskonvention aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um die Benennung der Bilder festzulegen. Wählen Sie beispielsweise „Original-Dateiname“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Dateien mit den aktuellen Namen der Originaldateien von Ihrer Kamera oder Karte gespeichert werden. Wählen Sie ein Namensformat aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Bilder mit einem bestimmten Namen gespeichert werden. Wenn Sie ein eigenes Namensformat auswählen, geben Sie den gewünschten Namen in das Feld „Text für Name“ ein. Sie können das Namensformat auch auf das Originalbild anwenden. Wählen Sie „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um ein neues Benennungsschema festzulegen. 6 Klicken Sie in „Öffnen“. Der Ordner auf oberster Ebene wird in ein Projekt umgewandelt. Enthält der importierte Ordner eine Hierarchie mit Unterordnern und Bildern, werden die Unterordner als Alben angezeigt. Sie können mehrere Ordner für den Import auswählen, indem Sie bei gedrückter Umschalttaste in diese Ordner klicken. Wenn Sie Ordner in den Bereich „Projekte“ bewegen, bestimmt Aperture anhand Ihrer zuletzt angegeben Importeinstellungen, wie die Ordner importiert und wo sie gespeichert werden. Gehen Sie wie folgt vor, um Ordner in Aperture zu bewegen: 1 Navigieren Sie im Finder zu dem Ordner, der die zu importierenden Bilder enthält. 2 Bewegen Sie den Ordner in den Bereich „Projekte“. Der Ordner auf oberster Ebene wird in ein Projekt umgewandelt. Enthält der importierte Ordner eine Hierarchie mit Unterordnern und Bildern, werden die Unterordner als Alben angezeigt.Kapitel 5 Importieren von Bildern 67 Importieren Ihres iPhoto Fotoarchivs Beim ersten Öffnen von Aperture wird ein Dialogfenster angezeigt, mit dem Sie Ihr iPhoto Fotoarchiv importieren können. Sie können Ihr iPhoto Fotoarchiv importieren, indem Sie es in die Aperture Bibliothek kopieren. Alternativ weisen Sie einfach Aperture an, auf das iPhoto Fotoarchiv zuzugreifen und die darin enthaltenen Bilder als verknüpfte Bilder zu verwenden (sie werden dann nicht in der Aperture Bibliothek gespeichert). Die Anordnung Ihrer iPhoto Bilder und Alben als Projekte wird im Bereich „Projekte“ beibehalten, ebenso wie Name, EXIF-Informationen, Schlagwörter, Wertung und jegliche angewendete Anpassungen der Bilder. Das Importieren von Diashows, Büchern und intelligenten Alben aus Ihrem iPhoto Fotoarchiv ist nicht möglich. Hinweis: Sie müssen auf iPhoto Version 5.0.4 (oder neuer) aktualisieren, um Fotos aus Ihrem iPhoto Fotoarchiv in Aperture importieren zu können. Wenn Sie Ihr iPhoto Fotoarchiv nicht sofort importieren wollen, kann dies auch zu einem späteren Zeitpunkt erfolgen. Gehen Sie wie folgt vor, um Ihr iPhoto Fotoarchiv zu importieren: 1 Wählen Sie „Ablage“ > „Importieren“ > „iPhoto Fotoarchiv“. 2 Wählen Sie den Ordner „iPhoto Fotoarchiv“ mithilfe der Dateiübersicht im Dialogfenster „Importieren“ aus. 3 Wählen Sie einen Speicherort für die importierten Bilder aus, indem Sie einen der folgenden Schritte ausführen:  Zum Ablegen importierter Originaldateien in der Aperture Bibliothek: Wählen Sie „In der Aperture Bibliothek“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Importieren der Dateien als verknüpfte Bilder, die an ihren aktuellen Speicherorten auf Ihrer Festplatte abgelegt sind: Wählen Sie „An ihrem jetzigen Ort“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Speichern importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder im Ordner „Bilder“ auf Ihrer Festplatte: Wählen Sie „Bilder“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus.  Zum Ablegen importierter Originaldateien als verknüpfte Bilder an einem anderen Speicherort als dem Ordner „Bilder“: Wählen Sie „Auswählen“ aus dem Einblendmenü „Dateien sichern“ aus und wählen Sie dann den gewünschten Ordner. Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als individuelle Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen. Sie können auch festlegen, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie aus Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und ablegt. Wählen Sie aus, ob die Bilddateien an einen neuen Speicherort bewegt oder kopiert werden sollen, indem Sie in die Taste „Dateien bewegen“ oder „Dateien kopieren“ klicken.68 Kapitel 5 Importieren von Bildern 4 Wählen Sie eine Benennungskonvention aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um die Benennung der Bilder festzulegen. Wählen Sie beispielsweise „Original-Dateiname“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Dateien mit den aktuellen Namen der Originaldateien von Ihrer Kamera oder Karte gespeichert werden. Wählen Sie ein Namensformat aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, damit Ihre Bilder mit einem bestimmten Namen gespeichert werden. Wenn Sie ein eigenes Namensformat auswählen, geben Sie den gewünschten Namen in das Feld „Text für Name“ ein. Sie können das Namensformat auch auf das Originalbild anwenden. Wählen Sie „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Name der Arbeitskopie“ aus, um ein neues Benennungsschema festzulegen. 5 Klicken Sie in „Auswählen“. Ihr iPhoto Fotoarchiv wird in Aperture importiert. Wenn Sie die aus Ihrem iPhoto Fotoarchiv importierten Bilder in der Aperture Bibliothek speichern, erstellt Aperture eine Kopie jeder Bilddatei und legt sie in der Aperture Bibliothek ab. Damit verdoppelt sich der Speicherplatz, den die Bilddateien auf Ihrem Computer belegen. Sparen Sie Speicherplatz, indem Sie die Fotos in Ihrem iPhoto Fotoarchiv als verknüpfte Bilder importieren. Sie können Bilder nach dem Import auch aus Ihrem iPhoto Fotoarchiv löschen. Allerdings haben Sie dann in iPhoto keinen Zugriff auf diese Bilder mehr. Wenn Sie die Bilder in Ihrem iPhoto Fotoarchiv nicht löschen, werden Änderungen, die Sie in iPhoto an diesen Bildern vornehmen, nicht in den duplizierten Bildern in Aperture wiedergegeben. Hinweis: Sie haben auch die Möglichkeit, einzelne Bilder oder Alben aus Ihrem iPhoto Fotoarchiv zu importieren. Übertragen von Projekten von einem anderen Aperture System Wenn Sie mehrere Computer verwenden oder mit anderen Personen an einem Projekt arbeiten, kann es u. U. notwendig sein, Projekte von einem Aperture System auf ein anderes zu übertragen. Das Übertragen von Projekten ist ein einfacher Importvorgang. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Projekt von einem Computer auf einen anderen zu übertragen: 1 Wählen Sie das zu übertragende Projekt aus und wählen Sie dann „Ablage“ > „Projekt exportieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-E“). 2 Geben Sie einen Namen ein und wählen Sie einen Speicherort für das exportierte Projekt aus.Kapitel 5 Importieren von Bildern 69 3 Enthält Ihr Projekt verknüpfte Bilder, markieren Sie das Feld „Bilder im exportierten Projekt zusammenlegen“, um die Originaldateien der verknüpften Bilder sowie die Vorschaubilder und Metadaten als ein eigenständiges Projekt zu übertragen, das mit einem anderen Aperture System verwendet werden kann. Wenn Sie Projekte mit verknüpften Bildern an einen anderen Computer übertragen wollen, jedoch nicht die Originaldateien der verknüpften Bilder, sondern nur deren Vorschaubilder übertragen werden sollen, markieren Sie das Feld „Bilder im exportierten Projekt zusammenlegen“ nicht. 4 Klicken Sie in „Sichern“. Die Projektdatei wird an den gewählten Speicherort exportiert. 5 Verbinden Sie die beiden Computer miteinander oder stellen Sie eine Netzwerkverbindung zwischen ihnen her. Weitere Informationen hierzu finden Sie in der Dokumentation zu Ihren Computern. 6 Öffnen Sie Aperture auf dem Computer, auf den Sie das Projekt übertragen möchten. 7 Wählen Sie „Bibliothek“ im Bereich „Projekte“ aus. 8 Wählen Sie „Ablage“ > „Importieren“ > „Projekte“. 9 Navigieren Sie im Dialogfenster „Importieren“ zu dem Speicherort auf dem anderen Computer, an dem das zu übertragende Projekt gespeichert ist. Wählen Sie dann das Projekt aus und klicken Sie in „Öffnen“. Das ausgewählte Projekt wird im Bereich „Projekte“ angezeigt. Sofortiges Ausführen einer Datensicherung Nachdem Sie die gewünschten Bilder in Aperture importiert haben, können Sie eine sofortige Datensicherung ausführen, um sicherzustellen, dass Ihre digitalen Originaldateien an mehreren Speicherorten abgelegt sind. Dazu müssen Sie Aperture anweisen, eine neue Sicherungskopie zu erstellen oder eine bereits vorhandene Sicherungskopie zu aktualisieren. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Aktualisieren von Sicherungskopien“ auf Seite 224. Es ist ratsam, so oft wie möglich eine Datensicherung Ihrer Bilder durchzuführen. Sie können sich vor dem Verlust von Bilddateien nach einem Systemausfall schützen, indem Sie Sicherungskopien Ihrer digitalen Originaldateien erstellen, sobald Sie sie in Aperture importiert haben. Ausführliche Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 21 „Erstellen einer Sicherungskopie Ihrer Bilder“ auf Seite 219.6 71 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Nach einem Foto-Shooting müssen Sie unter Umständen hunderte oder tausende von Bildern sichten. Der Bereich „Browser“ bietet Ihnen effiziente Möglichkeiten für das Arbeiten mit einer großen Anzahl von Bildern. In diesem Kapitel finden Sie ausführliche Informationen zum Bereich „Browser“ und dazu, wie Sie damit Bilder anzeigen, auswählen, neu anordnen sowie drehen. Der Bereich „Browser“ im Überblick Wenn Sie im Bereich „Projekte“ ein Projekt oder Album auswählen, werden im Bereich „Browser“ Miniaturen der darin enthaltenen Bilder angezeigt. Sie wählen Bilder im Bereich „Browser“ aus, um damit zu arbeiten. Sie können die Bilder bewegen, neu anordnen, drehen, neue Arbeitskopien davon erstellen und bestimmte Bilder aus dem Projekt löschen.  Taste „Rasterdarstellung“: Klicken Sie in diese Taste, um Bilder als Miniaturen anzuzeigen.  Taste „Listendarstellung“: Klicken Sie in diese Taste, um Bilder als Textliste anzuzeigen.  Einblendmenü „Sortieren nach“: Mithilfe dieses Einblendmenüs können Sie Bilder nach Bilddatum, Wertung oder Schlagwörtern sortieren. Taste „Rasterdarstellung“ Shuttle-Steuerung Schieberegler „Miniaturen skalieren“ Rollbalken Taste „Sortierrichtung“ Suchfeld In der Rasterdarstellung im Bereich „Browser“ angezeigte Bilder Taste „Listendarstellung“ Einblendmenü „Sortieren nach“ Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““72 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“  Taste „Sortierrichtung“: Klicken Sie in diese Taste, um Bilder in aufsteigender oder absteigender Reihenfolge zu sortieren.  Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““: Klicken Sie in diese Taste, um für einen Suchvorgang die Schwebepalette „Suchkriterien“ anzuzeigen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 12 „Suchen und Anzeigen von Bildern“ auf Seite 151.  Suchfeld: Geben Sie Text ein, um mit diesem Text nach Bildern zu suchen (z. B. den Namen einer Arbeitskopie oder Schlagwörter).  Shuttle-Steuerung: Bewegen Sie diesen Regler, um kontinuierlich durch die Bilder im Bereich „Browser“ zu navigieren. Sie können dazu auch die Tasten „J“, „K“ und „L“ verwenden.  Rollbalken: Verwenden Sie dieses Element, um durch alle Bilder in einem Projekt zu navigieren.  Schieberegler „Miniaturen skalieren“: Verwenden Sie diesen Regler, um die Größe der in der Rasterdarstellung angezeigten Miniaturen zu erhöhen oder zu verringern. Anzeigen von Bildern im Bereich „Browser“ Im Bereich „Browser“ können Sie Bilder in der Rasterdarstellung (Standardeinstellung) oder in der Listendarstellung anzeigen.  Rasterdarstellung: In dieser Darstellung werden Miniaturen Ihrer Bilder in einem Raster angeordnet. Die Rasterdarstellung eignet sich besonders, wenn Sie Ihre Aufnahmen in Miniatur sichten möchten, um sie anzuordnen, zu stapeln oder ihnen Schlagwörter zuzuweisen.  Listendarstellung: In dieser Darstellung werden Ihre Bilder nach Dateiinformationen sortiert. Verwenden Sie die Listendarstellung, wenn Sie Ihre Bilder nach Dateidaten wie Pixelgröße, Dateigröße oder Wertung sortieren wollen. Sie können die Listendarstellung auch verwenden, um Ihre Bilder nach einer der Spaltenkategorien zu sortieren. Klicken Sie einfach in den Titel einer Spalte und Ihre Bilder werden nach dieser Kategorie sortiert. Sie haben die Möglichkeit, die mit Ihren Bildern angezeigten Informationen selbst zu definieren. So können Sie z. B. festlegen, dass Ihre Bilder mit ihrem Dateinamen, der Wertung und Metadaten angezeigt werden. In der Listendarstellung im Bereich „Browser“ angezeigte BilderKapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 73 Arbeiten mit Bildern in der Rasterdarstellung Die Rasterdarstellung ist die Standarddarstellung des Bereichs „Browser“. In der Rasterdarstellung werden Ihre Bilder in einem Raster mit Bildminiaturen angeordnet, das Ihnen einen umfassenden Überblick über Ihr Projekt bietet. Wenn Ihr Projekt eine besonders große Anzahl von Bildern umfasst, können Sie die Miniaturen auf eine Größe skalieren, die Ihnen ein müheloses Auswählen und Arbeiten mit den Bildern ermöglicht. Sie können auch die Shuttle-Steuerung oder den Rollbalken verwenden, um durch Ihre Bilder zu blättern. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um in die Rasterdarstellung zu wechseln: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Raster“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-G“). m Klicken Sie im Bereich „Browser“ in die Taste „Rasterdarstellung“. Gehen Sie wie folgt vor, um die Größe der Miniaturen anzupassen: m Bewegen Sie den Schieberegler „Miniaturen skalieren“, um Miniaturen zu vergrößern oder zu verkleinern. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um fortlaufend durch die Bilder in einem Projekt zu navigieren: m Bewegen Sie die Shuttle-Steuerung. m Drücken Sie die Taste „J“, um nach oben zu navigieren, die Taste „K“, um den Vorgang stoppen, oder die Taste „L“, um nach unten zu navigieren. Hinweis: Durch mehrmaliges Drücken der Tasten „J“ bzw. „L“ kann die Geschwindigkeit erhöht werden. Taste „Rasterdarstellung“74 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Arbeiten mit Bildern in der Listendarstellung In der Listendarstellung werden Bilder anstatt als Miniaturen mit einem Symbol und dazugehörigen Informationen wie Bildgröße, Dateigröße und Bilddatum angezeigt. Sie können selbst festlegen, welche Informationen angezeigt werden sollen. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um in die Listendarstellung zu wechseln: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Liste“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-L“). m Klicken Sie im Bereich „Browser“ in die Taste „Listendarstellung“. Gehen Sie wie folgt vor, um festzulegen, welche Informationen in der Listendarstellung angezeigt werden: 1 Wählen Sie „Darstellung“ > „Darstellungsoptionen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-J“). Das Fenster „Darstellungsoptionen“ wird angezeigt. 2 Wählen Sie im Abschnitt „Darstellungsoptionen anzeigen“ eine Anzeigeoption aus dem Einblendmenü „Konfiguration 1“ aus. Die Spalten im Bereich „Browser“ ändern sich daraufhin und zeigen die von Ihnen ausgewählten Informationen an. Einer der großen Vorteile der Listendarstellung ist, dass Sie Bilder schnell auf Basis einer Informationskategorie sortieren können. Beim Klicken in einen Spaltentitel in der Listendarstellung ordnet Aperture die Bilder neu an und sortiert sie nach der jeweiligen Kategorie. Auf diese Weise können Sie Ihre Bilder z. B. nach dem Datum sortieren. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder in der Listendarstellung nach einer Kategorie zu sortieren: m Klicken Sie im Bereich „Browser“ in den Spaltentitel der gewünschten Kategorie. Taste „Listendarstellung“ Nach ihrer Wertung sortierte Bilder in der ListendarstellungKapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 75 Bei der Arbeit in der Listendarstellung ist es nicht immer einfach, den Inhalt eines Bilds anhand der Dateiinformationen zu ermitteln. Sie haben jedoch die Möglichkeit, die in der Listendarstellung angezeigten Miniatursymbole zu vergrößern, um die Bilder so besser erkennen zu können. Gehen Sie wie folgt vor, um die Miniatursymbole in der Listendarstellung zu vergrößern: m Bewegen Sie den Schieberegler „Miniaturen skalieren“, um Symbole zu vergrößern oder zu verkleinern. Sie können Dateien nach dem Importieren auch mühelos umbenennen. Wenn Sie eine Datei umbenennen, wirkt sich diese Umbenennung nur auf die Arbeitskopie des Bilds und nicht auf die digitale Originaldatei aus. Der Dateiname der Originaldatei ändert sich dadurch nicht. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Arbeitskopie eines Bilds in der Listendarstellung umzubenennen: m Wählen Sie einen Bildnamen durch Doppelklicken aus und geben Sie einen neuen Namen ein. Anpassen des Hintergrunds des Bereichs „Browser“ Gelegentlich empfiehlt es sich, den Hintergrund des Bereichs „Browser“ heller oder dunkler darzustellen, um die Miniaturen besser sehen zu können. Sie können den Hintergrund über verschiedene Graustufen bis hin zu Schwarz verdunkeln oder von Grau bis hin zu Weiß aufhellen. Hinweis: Ein dunkler Hintergrund hat weniger Einfluss auf die Farben in Ihren Bildern und eignet sich für das Durchführen von Farbanpassungen. Gehen Sie wie folgt vor, um den Hintergrund des Bereichs „Browser“ zu ändern: 1 Wählen Sie „Aperture“ > „Einstellungen“. 2 Bewegen Sie im Fenster „Einstellungen“ den Schieberegler „Hintergrundhelligkeit für Rasterdarstellung“, um den Hintergrund aufzuhellen oder abzudunkeln, und schließen Sie das Fenster.76 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern Damit Sie an Bildern arbeiten können, müssen Sie sie im Bereich „Browser“ überprüfen. Sie können die Pfeiltasten oder Menübefehle verwenden, um im Bereich „Browser“ zu Bildern zu navigieren. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um zu Bildern zu navigieren: m Drücken Sie die jeweilige Pfeiltaste, um nach links, rechts, oben oder unten zu blättern. m Klicken Sie in der Kontrollleiste in die Taste „Vorheriges Bild“ bzw. „Nächstes Bild“. Aperture bietet Ihnen schnelle und effiziente Möglichkeiten, Bilder auszuwählen, die Sie je nach Ihrem Arbeitsstil und Ihren Einstellungen nutzen können. Ausgewählte Bilder verfügen über einen weißen Rahmen. Bei der Auswahl einer Gruppe von Bildern wird das aktiv ausgewählte Bild – die so genannte primäre Auswahl – durch einen dicken weißen Rahmen hervorgehoben. Die übrigen ausgewählten Bilder werden mit einem dünnen weißen Rahmen angezeigt. Taste „Vorheriges Bild“ Taste „Nächstes Bild“ Alle ausgewählten Bilder sind mit einem dünnen weißen Rahmen gekennzeichnet. Die „primäre Auswahl“ ist von einem dicken weißen Rahmen umgeben.Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 77 Gehen Sie wie folgt vor, um ein einzelnes Bild auszuwählen: m Klicken Sie in das Bild. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um mehrere, nebeneinander liegende Bilder auszuwählen: m Klicken Sie in das erste Bild der Reihe und anschließend bei gedrückter Umschalttaste in das letzte Bild. m Drücken Sie die jeweiligen Pfeiltasten, um das erste Bild auszuwählen, und anschlie- ßend die Umschalttaste und den Links- bzw. Rechtspfeil, um das letzte Bild der Auswahl auszuwählen. m Wählen Sie ein Bild in einem Stapel aus und wählen Sie anschließend „Bearbeiten“ > „Auswahl erweitern“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-E“), um alle Bilder im Stapel auszuwählen. m Wählen Sie ein Bild aus und wählen Sie anschließend „Bearbeiten“ > „Bis Ende auswählen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-Ende“), um die Auswahl bis zum letzten Bild im Bereich „Browser“ auszudehnen. m Wählen Sie ein Bild aus und wählen Sie anschließend „Bearbeiten“ > „Bis Anfang auswählen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-Anfang“), um die Auswahl bis zum ersten Bild im Bereich „Browser“ auszudehnen. m Bewegen Sie den Zeiger bei gedrückter Maustaste über alle Bilder, die Sie auswählen möchten, um ein Auswahlrechteck zu zeichnen. Gehen Sie wie folgt vor, um mehrere, nicht nebeneinander liegende Bilder auszuwählen: m Klicken Sie bei gedrückter Befehlstaste in die Bilder, die Sie auswählen möchten. Klicken Sie erneut bei gedrückter Befehlstaste in die Bilder, um die Auswahl wieder aufzuheben. Gehen Sie wie folgt vor, um alle Bilder im Bereich „Browser“ auszuwählen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Alles auswählen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-A“). Gehen Sie wie folgt vor, um nur die primäre Auswahl auszuwählen und die Auswahl aller anderen Bilder aufzuheben: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Auswahl reduzieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-E“). Gehen Sie wie folgt vor, um die aktuelle Auswahl aufzuheben und alle nicht ausgewählten Bilder auszuwählen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Auswahl umkehren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-R“).78 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Gehen Sie wie folgt vor, um die Auswahl aller Bilder im Bereich „Browser“ aufzuheben: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Auswahl aufheben“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-A“). Neu Anordnen von Bildern im Bereich „Browser“ Beim Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ können Sie Bilder bewegen und neu anordnen. Dabei können die Bilder in eine beliebige Reihenfolge gebracht oder gruppiert werden. So können Sie z. B. alle zu einer Hochzeit gehörenden Bilder (etwa Bilder, auf denen das Anschneiden der Torte zu sehen ist) nebeneinander anordnen, um ein einfaches Anpassen der Bilder zu ermöglichen. Sie können Bilder an eine neue Position im Bereich „Browser“ bewegen und dabei einzelne Bilder oder eine Auswahl mehrerer Bilder bewegen. Durch das Bewegen der Bilder an neue Positionen erstellen Sie eine eigene Anordnung Ihrer Bilder. Im Einblendmenü „Sortieren nach“ wird nun die Option „Anpassen“ angezeigt. Aperture speichert die Reihenfolge Ihrer Bilder, sodass Ihre Bilder beim Auswählen von „Anpassen“ aus dem Einblendmenü „Sortieren nach“ wieder in dieser Reihenfolge angezeigt werden. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder im Bereich „Browser“ neu anzuordnen: m Bewegen Sie die gewünschten Bilder an eine neue Position. Sobald der grüne Balken erscheint, lassen Sie die Maustaste los. Gehen Sie wie folgt vor, um eine eigene Anordnung Ihrer Bilder im Bereich „Browser“ wiederherzustellen: m Wählen Sie „Anpassen“ aus dem Einblendmenü „Sortieren nach“ aus. Aperture speichert, wann Sie Bilder zuletzt bewegt haben, und stellt diese Anordnung wieder her. Beim Bewegen eines Bilds an eine neue Position kennzeichnet ein grüner Balken, wo das Bild eingefügt wird.Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 79 Drehen von Bildern Beim Importieren von Bildern in ein Projekt kann es vorkommen, dass manche Bilder falsch ausgerichtet sind und Sie das Bild drehen müssen. Die Kontrollleiste enthält Tasten zum Drehen ausgewählter Bilder und in der Symbolleiste werden Drehwerkzeuge bereit gestellt. Sie können Bilder einzeln drehen oder eine Gruppe von Bildern auswählen, um sie gleichzeitig zu drehen. Ausgewählte Bilder können auch mithilfe von Tastenkombinationen gedreht werden. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um Bilder entgegen dem Uhrzeigersinn zu drehen: m Wählen Sie ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus und wählen Sie anschließend „Bilder“ > „Gegen den Uhrzeigersinn drehen“ bzw. drücken Sie die Taste „Ö“. m Wählen Sie ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus und klicken Sie in der Kontrollleiste in die Taste „Links drehen“. m Wählen Sie das Werkzeug „Links drehen“ in der Symbolleiste aus und klicken Sie anschließend in ein Bild. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um Bilder im Uhrzeigersinn zu drehen: m Wählen Sie ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus und wählen Sie anschließend „Bilder“ > „Im Uhrzeigersinn drehen“ bzw. drücken Sie die Taste „Ä“. m Wählen Sie ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus und klicken Sie in der Kontrollleiste in die Taste „Rechts drehen“. m Wählen Sie das Werkzeug „Rechts drehen“ in der Symbolleiste aus und klicken Sie anschließend in ein Bild. Anzeigen spezifischer Metadaten mit Ihren Bildern Sie haben die Möglichkeit, mit Ihren Bildern schnell spezifische Informationen oder integrierte Metadaten anzuzeigen. Sie können in Aperture beispielsweise auswählen, dass die zu Ihren Bildern gehörigen EXIF-Daten (Exchangeable Image File) oder IPTCDaten (International Press Telecommunications Council) eingeblendet werden.  EXIF-Metadaten: Hierzu gehören Kameraeinstellungen wie Verschlussgeschwindigkeit, ISO-Einstellung, Datum und Uhrzeit, Brennweite, Belichtung, Messmuster und Blitzinformationen. Taste „Links drehen“ Taste „Rechts drehen“80 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“  IPTC-Metadaten: Hierbei handelt sich um Informationen, die mithilfe der meisten Fotobearbeitungsprogramme in ein digitales Bild integriert werden können. Diese Informationen umfassen Bildtitel, den Ort und das Datum, an dem das Foto aufgenommen wurde, und urheberrechtliche Hinweise. Sie verwenden das Dialogfenster „Darstellungsoptionen“, um anzupassen, wie Informationen mit Ihren Bildern im Bereich „Browser“ angezeigt werden. Im Bereich „Rasterdarstellung“ wählen Sie die Felder für die Metadatenkonfiguration und die Informationen aus, die angezeigt werden sollen. Sie können aus dem Einblendmenü „Platzierung“ auch auswählen, wo die Informationen angezeigt werden sollen. Gehen Sie wie folgt vor, um die mit Bildern im Bereich „Browser“ anzuzeigenden Metadaten festzulegen: 1 Wählen Sie „Darstellung“ > „Darstellungsoptionen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-J“). 2 Markieren Sie das Feld „Rasterdarstellung“. 3 Wählen Sie die gewünschten Metadaten-Ansichten aus den Einblendmenüs „Konfiguration 1“ und „Konfiguration 2“ aus. 4 Wählen Sie aus den Einblendmenüs „Platzierung“ den Ort aus, an dem die Metadaten angezeigt werden sollen. 5 Klicken Sie in die Taste „Konfiguration 1“ oder „Konfiguration 2“, um die MetadatenAnsicht auszuwählen, die Sie anzeigen wollen. 6 Klicken Sie in „Fertig“. Die Einstellungen für die Anzeige von Metadaten im Bereich „Browser“ werden hier angezeigt.Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 81 Gehen Sie wie folgt vor, um EXIF-Metadaten im Informationsfenster „Metadaten“ anzuzeigen: m Wählen Sie ein Bild aus und drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-E“. Gehen Sie wie folgt vor, um IPTC-Metadaten im Informationsfenster „Metadaten“ anzuzeigen: m Wählen Sie ein Bild aus und drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-I“. Erstellen von Arbeitskopien eines Bilds In manchen Fällen ist es erforderlich, Kopien eines Bilds zu erstellen. So eignet sich eine Bildkopie beispielsweise zum Anwenden verschiedener Belichtungseinstellungen oder anderer Anpassungen oder zum Ändern des Bilds für eine spezifische Verwendung, z. B. auf einer Web-Seite oder in einem gedruckten Buch. Beim Kopieren eines Bilds erstellt Aperture eine neue Arbeitskopie des Bilds. Bei der Erstellung einer neuen Arbeitskopie können Sie entscheiden, ob die Originaldatei oder die aktuell ausgewählte Arbeitskopie mit allen von Ihnen vorgenommenen Änderungen kopiert werden soll. Wenn Sie beispielsweise an einem Bild bereits eine Reihe von Anpassungen ausgeführt haben und nun andere Anpassungen an der Originaldatei vornehmen möchten, können Sie die Originaldatei kopieren und mit dem neuen, ungeänderten Bild arbeiten. Gehen Sie wie folgt vor, um die Originaldatei zu kopieren: 1 Wählen Sie das Bild aus, dessen Originaldatei Sie kopieren möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Bilder“ > „Neue Arbeitskopie vom Original“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-G“).  Klicken Sie in die Taste „Neue Arbeitskopie vom Original“ in der Symbolleiste. Wenn Sie eine Reihe von Arbeitskopien erstellen und schrittweise Änderungen eines Bilds darauf anwenden, können Sie die zuletzt bearbeitete Arbeitskopie kopieren und weitere Änderungen vornehmen. Wenn Sie beispielsweise vorhaben, bei mehreren Arbeitskopien dieselben Freistellungs- und Belichtungsanpassungen auszuführen, ist es sinnvoll, zuerst diese Anpassungen vorzunehmen und anschließend Kopien der Arbeitskopien zu erstellen.82 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Gehen Sie wie folgt vor, um die ausgewählte Arbeitskopie zu kopieren: 1 Wählen Sie das zu kopierende Bild aus. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Bilder“ > „Arbeitskopie duplizieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-V“).  Klicken Sie in die Taste „Arbeitskopie duplizieren“ in der Symbolleiste. Wenn Sie mehrere Arbeitskopien eines Bilds erstellen, speichert Aperture die Arbeitskopien innerhalb eines Stapels. Ein Stapel umfasst alle Arbeitskopien eines bestimmten Bilds, die Sie erstellt haben. Sie können einen Stapel öffnen und sich die verschiedenen Arbeitskopien ansehen, die Sie für ein Bild erstellt haben. Gehen Sie wie folgt vor, um einen Stapel zu öffnen und alle Arbeitskopien anzusehen: m Klicken Sie im Stapel in die Taste „Stapel“. Wenn ein Stapel geöffnet ist, können Sie jede beliebige Arbeitskopie daraus auswählen, um Sie im Bereich „Viewer“ anzuzeigen. Die Bilder in einem Stapel sind von einem dunkelgrauen Rahmen umgeben. Klicken Sie in die Taste „Stapel“ in einem Bild, um alle Arbeitskopien anzuzeigen.Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 83 Arbeitskopien Wenn Sie an einem Bild arbeiten, wird dafür eine Arbeitskopie des Bilds verwendet und nie die Originaldatei. Wenn Sie ein Bild kopieren, erstellen Sie stets eine neue Arbeitskopie. Besitzt ein Bild mehrere Arbeitskopien, werden diese in einem Stapel gruppiert. Aperture platziert sämtliche Arbeitskopien eines Bilds an einem gemeinsamen Ort, sodass Sie sie jederzeit anzeigen oder damit arbeiten können. So haben Sie z. B. die Möglichkeit, einen Stapel zu öffnen und eine bestimmte Arbeitskopie auszuwählen, die kopiert werden soll. Der zu einem Bild gehörende Stapel wird in allen Projekten oder Alben angezeigt, in denen sich das Bild befindet. In dem Moment, in dem Sie eine Arbeitskopie in einem Album ändern, wird eine neue Arbeitskopie zum Stapel hinzugefügt. Beim ersten Bild im Stapel handelt es sich um das Auswahlbild, das für den Stapel angezeigt wird und mit dem Sie arbeiten, wenn Sie den jeweiligen Stapel in Ihrem Album auswählen. Sie können außerdem eine der Arbeitskopien in einem Stapel als Auswahlbild für ein bestimmtes Album festlegen. Wählen Sie dazu das gewünschte Bild aus und definieren Sie es als Auswahlbild des Stapels. Dieses Bild wird dann mit dem Symbol für ein Auswahlbild eines Albums angezeigt. Das Auswahlbild ist immer albumspezifisch. Das ursprüngliche Auswahlbild bleibt in den anderen Speicherorten als Auswahlbild erhalten. Wenn Sie einen Stapel öffnen, können Sie die Arbeitskopien des Bilds beliebig neu anordnen. Bewegen Sie eine Arbeitskopie an die erste Position, wird diese Kopie zum Auswahlbild. Sie können die Anordnung der Arbeitskopien wie gewünscht ver- ändern, indem Sie sie nach vorne oder nach hinten bewegen. Weitere Informationen zu Stapeln finden Sie in Kapitel 9 „Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern“ auf Seite 115.84 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Kopieren von Bildern und Bewegen von Bildern an andere Speicherorte Sie können Bilder in andere Projekte oder Alben bewegen. Die folgenden Dateitypen lassen sich direkt in ein Projekt oder Album bewegen:  GIF  JPEG  JPEG2000  PNG  PSD  RAW-Dateien zahlreicher unterstützter Digitalkameras  TIFF Hinweis: Eine Liste der unterstützten Digitalkameras finden Sie unter: http://www.apple.com/de/aperture. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Originaldatei in ein anderes Projekt zu kopieren: m Bewegen Sie das Bild im Bereich „Browser“ bei gedrückter Wahltaste in ein anderes Projekt im Bereich „Projekte“. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Originaldatei in ein anderes Projekt zu bewegen und aus dem aktuellen Projekt zu löschen: m Bewegen Sie das Bild in ein anderes Projekt. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Arbeitskopie in ein anderes Album zu kopieren: m Bewegen Sie die Arbeitskopie in ein anderes Album. Arbeiten mit verknüpften Bildern Die Originaldateien von Bildern, die Sie als verknüpfte Bilder importieren, befinden sich u. U. an verschiedenen Speicherorten auf Ihren Festplattenspeichergeräten, im Gegensatz zu dem gemeinsamen Speicherplatz, den Ihre Datei „Aperture Library“ bietet. Möglicherweise müssen Sie in bestimmten Situationen wissen, ob Bilder als verknüpfte Bilder vorliegen, um sie im Finder schnell finden zu können. Mit Aperture ist Folgendes ganz einfach möglich:  Anzeigen von Kennzeichenüberlagerungen, die verknüpfte Bilder identifizieren  Anzeigen einer Liste verknüpfter Bilder  Suchen nach einem verknüpften Bild auf Ihrer FestplatteKapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 85 Identifizieren von verknüpften Bildern Nach dem Import verknüpfter Bilder können Sie diese im Bereich „Browser“ identifizieren, indem Sie die Kennzeichen für verknüpfte Bilder aktivieren. Verknüpfte Bilder werden mit Kennzeichnungen angezeigt, die angeben, ob die jeweiligen Originaldateien derzeit verfügbar sind (online) oder nicht gefunden werden können (offline). Gehen Sie wie folgt vor, um die Kennzeichen für verknüpfte Bilder zu aktivieren: 1 Wählen Sie „Aperture“ > „Einstellungen“. 2 Markieren Sie das Feld „Verknüpfte Bilder kennzeichnen“. Sie können verknüpfte Online-Bilder auf dieselbe Weise auswählen und verwenden wie die Bilder, deren Originaldateien sich in der Aperture Bibliothek befinden. Aperture verfolgt die Originaldateien verknüpfter Bilder nach, wenn Sie die Dateien einfach im Finder bewegen oder umbenennen und sie dabei auf derselben Festplatte bzw. demselben Volume belassen. Ein verknüpftes Bild wird als Offline-Bild angezeigt, wenn die Festplatte mit der Originaldatei des verknüpften Bilds von Ihrem Computersystem getrennt wurde. Ein verknüpftes Bild wird als „nicht gefunden“ aufgelistet, wenn dessen Originaldatei gelöscht, in den Papierkorb bewegt oder von ihrem ursprünglichen Speicherort auf der Festplatte auf eine andere Festplatte bewegt wurde und Aperture die Datei nicht finden kann. Diese Überlagerungen kennzeichnen die Bilder als verknüpfte Bilder. Diese Überlagerung kennzeichnet das Bild als ein verknüpftes Offline-Bild.86 Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ Anzeigen einer Liste verknüpfter Bilder Wenn Sie mit mehreren Bildern im Bereich „Browser“ arbeiten, müssen Sie u. U. nachvollziehen, welche Bilder über Originaldateien in der Aperture Bibliothek verfügen und welche Bilder als verknüpfte Bilder gelten, deren Originaldateien sich an einem anderen Speicherort auf Ihrer Festplatte befinden. Sie können eine Gruppe von Bildern im Bereich „Browser“ auswählen und Aperture dann eine Liste der verknüpften Bilder innerhalb der Auswahl sowie den Speicherort deren Originaldateien anzeigen lassen. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Liste verknüpfter Bilder in einer Auswahl anzuzeigen: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die gewünschte Bildgruppe aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Verknüpfte Dateien verwalten“. 3 Wählen Sie „Ablage“ > „Verknüpfte Dateien anzeigen“. Das Dialogfenster „Verknüpfte Dateien“ wird angezeigt. Zeigt die Namen der Festplatten an, auf denen die Originaldateien verknüpfter Bilder abgelegt sind. Gibt die Anzahl der Originaldateien verknüpfter Bilder auf der Festplatte sowie die Anzahl der nicht gefundenen Bilder an. Gibt den Speicherort auf der Festplatte der verknüpften Originaldateien an. Zeigt das jeweilige Bild und die Metadaten an, sodass Sie das Bild einfacher identifizieren können.Kapitel 6 Arbeiten mit Bildern im Bereich „Browser“ 87 Suchen nach einem verknüpften Bild auf einer Festplatte Möglicherweise müssen Sie gelegentlich die Originaldatei eines verknüpften Bilds auf Ihrer Festplatte schnell finden, um sie zu kopieren oder zu bewegen, an eine E-Mail anzuhängen oder anderweitig außerhalb von Aperture zu verwenden. Sie können ein Bild im Bereich „Browser“ auswählen und von Aperture den Speicherort der Originaldatei des Bilds im Finder anzeigen lassen. Gehen Sie wie folgt vor, um die Originaldatei eines verknüpften Bilds im Finder zu suchen: 1 Wählen Sie das entsprechende verknüpfte Bild im Bereich „Browser“ aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Im Finder zeigen“. Ein Finder Fenster wird eingeblendet, in dem die Originaldatei des ausgewählten verknüpften Bilds angezeigt wird. Hinweis: Wenn Sie die Originaldatei eines verknüpften Bilds aus dem Finder in einem anderen Programm öffnen, werden die Änderungen oder Anpassungen, die Sie in Aperture am Bild vorgenommen haben, nicht angezeigt. Ihre Änderungen sind in den Arbeitskopien in der Aperture Bibliothek enthalten. Die Originaldatei des verknüpften Bilds bleibt immer unverändert. Damit Sie das angepasste Foto sehen können, müssen Sie eine Arbeitskopie davon exportieren.7 89 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ Im Bereich „Viewer“ können Sie eine sehr detaillierte Ansicht eines Bilds oder mehrere Bilder gleichzeitig anzeigen. In diesem Kapitel finden Sie ausführliche Informationen zum Bereich „Viewer“. Außerdem wird erklärt, wie Sie beim Vergleichen von Bildern, Vornehmen von Anpassungen oder Anzeigen von Bildern auf mehreren Bildschirmen eine detaillierte Ansicht der jeweiligen Bilder erhalten. Der Bereich „Viewer“ im Überblick Wenn Sie Bilder im Bereich „Browser“ auswählen, wird Ihre Auswahl im Bereich „Viewer“ sofort detailliert dargestellt. Sie können jeweils ein Bild, drei Bilder oder eine Auswahl von mehreren Bildern anzeigen. Im Bereich „Viewer“ wird eine detaillierte Ansicht des ausgewählten Bilds angezeigt. Ausgewähltes Bild im Bereich „Browser“90 Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ Beim Bewerten oder Anpassen von Bildern können Sie im Bereich „Viewer“ festlegen, dass zwei Bilder gleichzeitig verglichen werden sollen. Sie haben die Möglichkeit, ein Vergleichsbild auszuwählen und anschließend weitere ähnliche oder zugehörige Bilder zu Prüfzwecken daneben anzuzeigen. Mit der Vergleichsfunktion von Aperture lassen sich auch Bilder aus einer Bildreihe auswählen oder Arbeitskopien angepasster Bilder miteinander vergleichen, um die beste Arbeitskopie zu ermitteln. Mithilfe der Optionen im Bereich „Viewer“ können Sie darüber hinaus festlegen, wie viele Informationen zu den einzelnen Bildern angezeigt werden sollen. So können Sie zu den Bildern im Bereich „Viewer“ z. B. die zugehörigen Schlagwörter, Wertungen und andere Informationen wie die IPTC- oder EXIF-Metadaten einblenden. Anpassen des Hintergrunds des Bereichs „Viewer“ Gelegentlich empfiehlt es sich, den Hintergrund des Bereichs „Viewer“ heller oder dunkler darzustellen, um Ihre Bilder besser sehen zu können. Sie können den Hintergrund über verschiedene Graustufen bis hin zu Schwarz verdunkeln oder bis hin zu Weiß aufhellen. Gehen Sie wie folgt vor, um den Hintergrund des Bereichs „Viewer“ zu ändern: 1 Wählen Sie „Aperture“ > „Einstellungen“. 2 Bewegen Sie im Fenster „Einstellungen“ den Schieberegler „Hintergrundhelligkeit für Viewer“, um den Hintergrund aufzuhellen oder zu verdunkeln. Schließen Sie dann das Fenster. Sie können den Bereich „Viewer“ verwenden, um zwei Bilder miteinander zu vergleichen.Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ 91 Festlegen der im Bereich „Viewer“ angezeigten Bildanzahl Sie können angeben, ob im Bereich „Viewer“ ein Bild, drei Bilder oder mehrere Bilder gleichzeitig zu sehen sein sollen. Wenn Sie ein System mit mehreren Bildschirmen verwenden, können Sie definieren, ob auf dem Hauptbildschirm und dem Zusatzbildschirm einzelne Bilder, drei Bilder oder mehrere Bilder gleichzeitig zu sehen sein sollen. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um ein einzelnes Bild anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Haupt-Viewer“ > „Primär“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-R“). m Wählen Sie „Primär“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Wenn Sie im Bereich „Viewer“ festlegen, dass drei Bilder gleichzeitig angezeigt werden sollen, zeigt Aperture das ausgewählte Bild in der Mitte der drei Bilder im Bereich „Viewer“ an. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um drei Bilder anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Haupt-Viewer“ > „Drei oben“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-H“). m Wählen Sie „Drei oben“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Wenn im Bereich „Viewer“ das Anzeigen mehrerer Bilder festgelegt wurde, zeigt Aperture alle ausgewählten Bilder an. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um mehrere Bilder anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Haupt-Viewer“ > „Multi“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-U“). m Wählen Sie „Multi“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Wählen Sie „Primär“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ aus, um ein einzelnes Bild auf dem Bildschirm anzuzeigen.92 Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ Vergleichen von Bildern Sie können ein Bild auswählen, mit dem andere Bilder in Ihrem Projekt oder Ihrer Bibliothek verglichen werden sollen. Das ausgewählte Bild wird angezeigt, während Sie weitere Bilder für den Vergleich auswählen. Die Vergleichsfunktion eignet sich besonders für die endgültige Auswahl der besten Bilder einer Bildreihe oder das Vergleichen zweier Arbeitskopien eines Bilds im Hinblick auf die korrekte Belichtung oder Glanzlichter. Beim Vergleichen von Bildern können Sie Wertungen und Schlagwörter zuweisen sowie Anpassungen an ausgewählten Bildern vornehmen. Das Vergleichen von Bildern setzt die Auswahl eines Vergleichsbilds voraus, dem dann andere Bilder zu Prüfzwecken gegenübergestellt werden. Sie können Bilder auch im bildschirmfüllenden Modus vergleichen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 8 „Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern“ auf Seite 101. Gehen Sie wie folgt vor, um das Vergleichsbild festzulegen: 1 Wählen Sie ein Bild aus. 2 Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Vergleichsobjekt einstellen“ (oder drücken Sie den Zeilenschalter). Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um ein Bild mit einem anderen Bild zu vergleichen: m Wählen Sie ein zweites Bild aus. m Navigieren Sie mithilfe der Aufwärts-, Abwärts-, Links- und Rechtspfeile durch die Bilder im Bereich „Browser“. Wenn Sie möchten, können Sie mehrere Bilder gleichzeitig anhand des Vergleichsbilds überprüfen. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um ein Bild mit mehreren anderen Bildern zu vergleichen: m Klicken Sie im Bereich „Browser“ bei gedrückter Befehlstaste in mehrere Bilder. m Halten Sie die Umschalttaste gedrückt und drücken Sie den Aufwärts-, Abwärts-, Links- oder Rechtspfeil. Wenn Sie mit dem Vergleichen der Bilder fertig sind, können Sie diese Funktion wieder deaktivieren. Das Vergleichsbild wird im Bereich „Viewer“ und im Bereich „Browser“ mit einem gelben Auswahlrahmen gekennzeichnet. Das Bild, das Sie mit dem Vergleichsbild vergleichen möchten, wird auf der rechten Seite angezeigt. Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ 93 Gehen Sie wie folgt vor, um die Vergleichsfunktion zu deaktivieren und das Vergleichsbild auszuwählen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Vergleichsobjekt auswählen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-Zeilenschalter“) Gehen Sie wie folgt vor, um die Vergleichsfunktion zu deaktivieren und das mit dem Vergleichsbild verglichene Bild zu löschen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Vergleichsobjekt entfernen“ (oder drücken die Tastenkombination „Befehl-Zeilenschalter“). Ansehen von Bildern mit der Lupe Sie können das Werkzeug „Lupe“ verwenden, um Teile eines Bilds zu untersuchen. Dazu positionieren Sie die Lupe über dem Teil des Bilds, den Sie sich genau ansehen möchten. Der Lupenring wird vergrößert und zeigt eine vergrößerte Ansicht des ausgewählten Bildteils an. Dies ist nützlich, um Bilder schnell auf Fehler wie Staubkörner, Fingerabdrücke und andere Schönheitsfehler zu untersuchen. Sie können das Werkzeug „Lupe“ bei allen Bildern bzw. Miniaturen in der Aperture Bibliothek verwenden. Informationen zu den neusten Verbesserungen des Werkzeugs „Lupe“ finden Sie im Dokument Neue Funktionen, das im Menü „Hilfe“ von Aperture verfügbar ist. Die Lupe zeigt eine vergrößerte Ansicht des Bildausschnitts darunter an.94 Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Lupe anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Lupe einblenden“ oder drücken Sie die Taste „<“. m Klicken Sie in die Taste „Lupe“ in der Symbolleiste. Zum Ausblenden der Lupe wiederholen Sie einfach eine der oben genannten Aktionen. Sie haben außerdem die Möglichkeit, die Größe der Lupe zu ändern und ihre Vergrößerungsstufe zu erhöhen oder zu verringern. Gehen Sie wie folgt vor, um die Lupe zu verkleinern: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Durchmesser verkleinern“ oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-Umschalt-Bindestrich“ (–), um die Größe der Lupe zu verringern. Gehen Sie wie folgt vor, um die Lupe zu vergrößern: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Lupen-Vergrößerung“ > „Durchmesser vergrößern“ oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-+“, um die Größe der Lupe zu erhöhen. Gehen Sie wie folgt vor, um den Vergrößerungsfaktor der Lupe (Zoomstufe) zu erhöhen: m Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-+“. Drücken Sie diese Tastenkombination mehrmals, um den Vergrößerungsfaktor weiter zu erhöhen. Gehen Sie wie folgt vor, um den Vergrößerungsfaktor der Lupe (Zoomstufe) zu verringern: m Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-Bindestrich“ (–). Drücken Sie diese Tastenkombination mehrmals, um den Vergrößerungsfaktor weiter zu verringern. Anzeigen von Bildern mit voller Auflösung Auf den meisten Digitalkameras können Sie Bilder in verschiedenen Formaten und Größen speichern. In Aperture werden Ihre Bilder an die Größe des Bereichs „Viewer“ angepasst und somit ggf. verkleinert dargestellt. Wenn Sie über einen großen Bildschirm oder eine Konfiguration mit zwei Monitoren verfügen, können Sie die Größe des Bereichs „Viewer“ erweitern, um Ihre Bilder in einer Größe anzuzeigen, die ihrer Größe mit voller Auflösung näher kommt. Bei einem Bild mit voller Auflösung wird jedes Pixel des Bilds dargestellt. Sie können Aperture so einstellen, dass Ihre Bilder bei voller Auflösung zu sehen sind, auch wenn das Bild dann u. U. größer ist als der Bereich „Viewer“. Die Darstellung von Bildern bei voller Auflösung ermöglicht es Ihnen, Ihre Bilder mit dem höchstmöglichen Detailgrad zu untersuchen.Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ 95 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um ein ausgewähltes Bild mit voller Auflösung anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Originalgröße“ (oder drücken Sie die Taste „Z“). m Klicken Sie in die Taste „Vergrößerungsansicht“ in der Kontrollleiste. Klicken Sie erneut in die Taste, um die Darstellung bei voller Auflösung zu deaktivieren. Wenn ein Bild größer ist als der Bereich „Viewer“, wird auf Ihrem Bild ein kleines, graues Kästchen mit einem roten Rechteck angezeigt. Dieses stellt den Bildausschnitt dar, der derzeit im Bereich „Viewer“ sichtbar ist. Sie können das rote Rechteck im grauen Feld bewegen, um andere Bildausschnitte anzuzeigen. Dieser Vorgang wird auch als Schwenken bezeichnet. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das mit voller Auflösung im Bereich „Viewer“ angezeigte Bild zu schwenken: m Bewegen Sie das rote Rechteck, das auf dem Bild zu sehen ist. m Halten Sie die Leertaste gedrückt und bewegen Sie das Rechteck. Taste „Vergrößerungsansicht“ Bewegen Sie das rote Rechteck, um den angezeigten Bildausschnitt zu ändern.96 Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ Anzeigen von Bildern auf mehreren Bildschirmen Durch den zusätzlichen Anzeigebereich eines zweiten Monitors erhalten Sie eine hervorragende Möglichkeit, um Bilder anzuzeigen und anzupassen, Diashows vorzuführen und Kunden Ihre Bilder mit Originalfarben und in Originalgröße zu präsentieren. Weitere Informationen zum Konfigurieren zweier Monitore finden Sie im Abschnitt „Anschließen eines zweiten Monitors an Ihren Computer“ auf Seite 23. Wenn Sie mit einem System mit zwei Monitoren arbeiten, stellt Aperture zwei Bereiche „Viewer“ zur Verfügung, in denen Sie mehrere Bilder anzeigen können. Diese Bereiche werden als Haupt-Viewer und Zweiter Viewer bezeichnet. Der Haupt-Viewer wird verwendet, um das Programm „Aperture“ anzuzeigen. Im zweiten Viewer zeigen Sie die Bilder an. Sie können Bilder im zweiten Viewer auf verschiedene Art und Weise anzeigen, indem Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste auswählen.  Schreibtisch: Hiermit wird die Funktion für zwei Bildschirme deaktiviert.  Leer: Hiermit wird der zweite Viewer als leerer Bereich dargestellt.  Synchronisieren: Mit dieser Option werden im Haupt-Viewer und im zweiten Viewer dieselben Bilder angezeigt. Wenn Sie beispielsweise für den Haupt-Viewer festgelegt haben, dass drei Bilder angezeigt werden sollen, werden im zweiten Viewer auch drei Bilder angezeigt.  Einzelansicht: Hiermit wird im zweiten Viewer das aktuell ausgewählte Bild angezeigt. Im zweiten Viewer erscheint nur ein Bild, auch wenn für den Haupt-Viewer die Anzeige mehrerer Bilder ausgewählt wurde.  Aufteilen: Mit dieser Option wird die Darstellung der aktuell ausgewählten Bilder zwischen dem Haupt-Viewer und dem zweiten Viewer aufgeteilt. Wenn Sie z. B. sieben anzuzeigende Bilder auswählen, werden im Haupt-Viewer so viele Bilder angezeigt, wie in diesen Bereich passen. Die verbleibenden Bilder werden im zweiten Viewer angezeigt. Somit kann es sein, dass in einem Bereich drei Bilder und im anderen Bereich die verbleibenden vier der sieben Bilder zu sehen sind. Sie können die Option „Aufteilen“ auch zum Vergleichen von Bildern verwenden und jeweils ein Bild pro Bildschirm anzeigen.Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ 97 Gehen Sie wie folgt vor, um das aktuell ausgewählte Bild im zweiten Viewer anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Zweiter Viewer“ > „Einzelansicht“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-A“). m Wählen Sie „Einzelansicht“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um im Haupt-Viewer und im zweiten Viewer dieselben Bilder anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Zweiter Viewer“ > „Synchronisieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-M“). m Wählen Sie „Synchronisieren“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um eine Auswahl von Bildern verteilt auf beide Bereiche „Viewer“ anzuzeigen: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Zweiter Viewer“ > „Aufteilen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-S“). m Wählen Sie „Aufteilen“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Darstellung von Bildern im zweiten Viewer zu deaktivieren: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Zweiter Viewer“ > „Leer“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-B“). m Wählen Sie „Leer“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Funktion für den zweiten Viewer zu deaktivieren: m Wählen Sie „Darstellung“ > „Zweiter Viewer“ > „Schreibtisch“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-X“). m Wählen Sie „Schreibtisch“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ in der Kontrollleiste aus. Wählen Sie „Einzelansicht“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ aus, um das ausgewählte Bild im zweiten Viewer anzuzeigen.98 Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ Anzeigen von zu Bildern gehörenden Metadaten Für die Arbeit mit Ihren Bildern ist es von Vorteil, die jeweiligen Bilder schnell identifizieren zu können. Zu diesem Zweck können Sie in Aperture festlegen, dass bestimmte Metadaten mit den Bildern angezeigt werden. Sie haben die Möglichkeit, Schlagwörter, Wertungen, EXIF-Informationen, IPTC-Informationen usw. einzublenden. Darüber hinaus lässt sich angeben, ob die Informationen unter dem Bild oder unten im Bild angezeigt werden sollen. Sie können außerdem bis zu zwei Gruppen definierter Optionen für die Anzeige von Informationen festlegen. Beispielsweise können Sie für eine der Optionsgruppen für den Bereich „Viewer“ festlegen, dass ausschließlich Wertungen angezeigt werden, und für die zweite Optionsgruppe definieren, dass alle zu einem Bild gehörenden IPTCInformationen eingeblendet werden. Sie haben die Möglichkeit, zwischen den Einstellungen zu wechseln, um die mit Ihren Bildern angezeigten Informationen zu ändern. Hier werden der Untertitel und Schlagwörter angezeigt.Kapitel 7 Anzeigen von Bildern im Bereich „Viewer“ 99 Gehen Sie wie folgt vor, um die mit Bildern im Bereich „Viewer“ anzuzeigenden Metadaten festzulegen: 1 Wählen Sie „Darstellung“ > „Darstellungsoptionen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-J“). 2 Führen Sie im Fenster „Darstellungsoptionen“ die folgenden Schritte aus: a Markieren Sie das Feld „Viewer“, um die Überlagerungen für den Bereich „Viewer“ zu aktivieren. b Wählen Sie aus dem Einblendmenü „Konfiguration 1“ bzw. „Konfiguration 2“ die gewünschten Informationen aus, die mit Ihren Bildern angezeigt werden sollen. c Legen Sie im Einblendmenü „Platzierung“ fest, wo die Informationen angezeigt werden sollen. 3 Klicken Sie in „Fertig“. Im Fenster „Darstellungsoptionen“ können Sie auswählen, wie Sie Ihre Bilder anzeigen möchten.8 101 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Hohe Auflösung, keine ablenkenden Elemente und Zugriff auf die Werkzeuge und Schwebepaletten machen den bildschirmfüllenden Modus zu einer idealen Umgebung für die Arbeit mit Ihren Bildern. In diesem Kapitel wird ausführlich erklärt, wie Sie den bildschirmfüllenden Modus als alternative Arbeitsumgebung verwenden, wenn Sie nur Bilder und möglichst wenig Elemente der Aperture Oberfläche anzeigen möchten. Der bildschirmfüllende Modus im Überblick Im bildschirmfüllenden Modus werden Ihre Bilder vor einem einfachen schwarzen Hintergrund dargestellt. Dieser Modus kann in Konfigurationen mit einem oder zwei Monitoren verwendet werden. Bei Verwendung des bildschirmfüllenden Modus mit einem System mit zwei Monitoren erhalten Sie zusätzlichen Platz, um Bilder zu vergleichen und anzupassen. Weitere Informationen zum Konfigurieren eines Systems mit zwei Bildschirmen finden Sie im Abschnitt „Einrichten Ihres Systems mit zwei Monitoren“ auf Seite 22. Nachdem Sie den bildschirmfüllenden Modus aktiviert haben, können Sie Ihre Bilder anzeigen, sortieren und stapeln. Sie haben außerdem die Möglichkeit, Änderungen vorzunehmen und Schlagwörter zuzuweisen. Wenn Sie die Arbeit mit Ihren Bildern beendet haben, können Sie in diesem Modus eine Vorschau Ihrer Aufnahmen anzeigen und sie nochmals prüfen. 102 Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Im bildschirmfüllenden Modus werden eine Symbolleiste und ein Filmstreifen angezeigt. Diese Elemente vereinfachen das Anzeigen, Verwalten und Anpassen Ihrer Bilder.  Symbolleiste: Enthält Tasten für Arbeitskopien und Stapel sowie alle Werkzeuge für Bildanpassungen. Hinweis: Die Symbolleiste ist standardmäßig ausgeblendet. Bewegen Sie Ihren Zeiger an den oberen Rand Ihres primären Bildschirms, um sie oben auf dem Bildschirm einzublenden.  Filmstreifen: Verwenden Sie diese Steuerelemente, um durch Ihre Bilder zu blättern, sie zu verwalten und zu bewerten. Sie können den Filmstreifen links, rechts oder unten auf dem Bildschirm positionieren – wie es für Ihre Arbeitsweise am besten ist. Hinweis: Im bildschirmfüllenden Modus lassen sich auch alle Schwebepaletten von Aperture verwenden. Die Schwebepalette „Anpassungen“ oder „Schlagwörter“ wird durch Drücken der entsprechenden Tastenkombination geöffnet. (Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Verwenden von Tastenkombinationen im bildschirmfüllenden Modus“ auf Seite 113.) Der Filmstreifen im bildschirmfüllenden Modus Die Symbolleiste im bildschirmfüllenden Modus Das angezeigte Bild wird bildschirmfüllend eingeblendet.Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 103 Aktivieren und Beenden des bildschirmfüllenden Modus Sie können schnell zwischen dem bildschirmfüllenden Modus und Ihrer Arbeitsansicht wechseln. Gehen Sie wie folgt vor, um den bildschirmfüllenden Modus zu aktivieren: m Klicken Sie in der Kontrollleiste in die Taste „Bildschirmfüllend“ (oder drücken Sie die Taste „F“). Das Hauptfenster von Aperture wird ausgeblendet und Ihre Bilder werden bildschirmfüllend dargestellt. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den bildschirmfüllenden Modus zu beenden: m Klicken Sie im Filmstreifen in die Taste „Bildschirmfüllende Darstellung beenden“ (oder drücken Sie die Taste „F“). m Drücken Sie die Taste „esc“. Daraufhin wird wieder die Arbeitsanordnung angezeigt, in der Sie vor Aktivierung des bildschirmfüllenden Modus gearbeitet haben. Taste „Bildschirmfüllend“ in der Kontrollleiste Taste „Bildschirmfüllende Darstellung beenden“ im Filmstreifen104 Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Verwenden des Filmstreifens im bildschirmfüllenden Modus Der Filmstreifen im bildschirmfüllenden Modus ähnelt der Kontrollleiste im Hauptfenster von Aperture. Mit den Steuerelementen im Filmstreifen können Sie durch Ihre Bilder blättern, Bilder drehen, anzeigen und bewerten. Steuerelemente im Filmstreifen Die folgenden Steuerelemente im Filmstreifen werden zum Anzeigen von Bildern im bildschirmfüllenden Modus verwendet.  Shuttle-Steuerung: Klicken Sie in eine Seite dieses Reglers, um schnell durch Ihre Bilder im Filmstreifen zu blättern. Je näher an den Doppelpfeilen Sie klicken, desto schneller wird durch die Bilder im Filmstreifen geblättert. Sie können auch mit den Tasten „J“, „K“ und „L“ auf diese Weise durch Ihre Bilder blättern.  Rollbalken: Navigieren Sie mit diesem Steuerelement durch Ihre Bilder.  Schieberegler „Miniaturen skalieren“: Bewegen Sie den Regler, um die Größe der im Filmstreifen gezeigten Bildminiaturen zu ändern. Die folgenden Steuerelemente befinden sich links im Filmstreifen. Sie dienen der Steuerung der im Filmstreifen angezeigten Bilder. Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ Im Filmstreifen angezeigte Bilder Shuttle-Steuerung Rollbalken Schieberegler „Miniaturen skalieren“ Suchfeld Wertungstasten Steuerelemente für die Anzeige Tasten zum Drehen Navigationstasten Suchfeld Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 105  Suchfeld: Geben Sie hier Text ein. Übereinstimmende Bilder werden bildschirmfüllend angezeigt.  Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““: Öffnet die Schwebepalette „Suchkriterien“. Mit der Schwebepalette „Suchkriterien“ können Sie schnell eine Suche ausführen oder ein neues Album für den Inhalt Ihrer Suche erstellen. Tasten zum Drehen und Navigieren  Links drehen: Klicken Sie in diese Taste, um das ausgewählte Bild gegen den Uhrzeigersinn zu drehen.  Rechts drehen: Klicken Sie in diese Taste, um das ausgewählte Bild im Uhrzeigersinn zu drehen.  Vorheriges Bild: Klicken Sie in diese Taste, um das vorherige Bild anzuzeigen.  Nächstes Bild: Klicken Sie in diese Taste, um das nächste Bild anzuzeigen. Wertungstasten  Ablehnen: Klicken Sie in diese Taste, um dem ausgewählten Bild die Wertung „Ablehnen“ zuzuweisen.  Wertung verringern: Klicken Sie in diese Taste, um die Wertung des ausgewählten Bilds zu verringern.  Wertung erhöhen: Klicken Sie in diese Taste, um die Wertung des ausgewählten Bilds zu erhöhen.  Auswählen: Klicken Sie in diese Taste, um dem ausgewählten Bild die Wertung „Auswählen“ zuzuweisen. Links drehen Nächstes Bild Rechts drehen Vorheriges Bild Ablehnen Auswählen Wertung verringern Wertung erhöhen106 Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Steuerelemente für die Anzeige  Einblendmenü „Viewer-Modus“: Wählen Sie aus diesem Einblendmenü aus, wie Bilder auf Ihrem bzw. Ihren Bildschirm(en) angezeigt und platziert werden sollen. Mit diesem Einblendmenü können Sie auch den Filmstreifen steuern. (Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Ein- und Ausblenden des Filmstreifens“ auf Seite 107.) Hinweis: Die Anzeigeeinstellungen im bildschirmfüllenden Modus und die Anzeigeeinstellungen in der Kontrollleiste im Hauptfenster von Aperture sind nicht identisch. Das ermöglicht die Verwendung unterschiedlicher Anzeigeeinstellungen in jedem Modus. Sie können als primäre Bildschirmeinstellung beispielsweise im Hauptfenster „Schreibtisch“ auswählen und als sekundäre Bildschirmeinstellung im bildschirmfüllenden Modus die Einstellung „Aufteilen“.  Vergrößerungsansicht: Klicken Sie in diese Taste, um das Bild auf eine pixelweise Darstellung mit 100 % zu vergrößern.  Bildschirmfüllende Darstellung beenden: Klicken Sie in diese Taste, um den bildschirmfüllenden Modus zu beenden.  Nur Primär: Klicken Sie in diese Taste, um vorübergehend Änderungen an Metadaten auf alle ausgewählten Bilder oder nur auf die primäre Auswahl anzuwenden. Anzeigen von Bildern im bildschirmfüllenden Modus Sie können Bilder ganz einfach bildschirmfüllend anzeigen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild im Filmstreifen anzuzeigen: m Wählen Sie ein im Filmstreifen angezeigtes Bild aus. Das Bild wird bildschirmfüllend angezeigt. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um mehrere Bilder gleichzeitig anzuzeigen: m Klicken Sie bei gedrückter Befehlstaste in die gewünschten Bilder, um sie auszuwählen. m Ändern Sie Ihre Anzeigeeinstellungen im Einblendmenü „Viewer-Modus“. Einblendmenü „Viewer-Modus“ Taste „Nur Primär“ Taste „Bildschirmfüllende Darstellung beenden“ Taste „Vergrößerungsansicht“Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 107 Ein- und Ausblenden des Filmstreifens Sie können den Filmstreifen an eine beliebige Position auf Ihrem primären Bildschirm bewegen. In manchen Fällen, insbesondere beim Anzeigen eines Bilds mit voller Auflösung, ist es jedoch nicht möglich, den Filmstreifen aus Ihrem Bild zu entfernen. Der Filmstreifen umfasst Steuerelemente, mit denen festgelegt werden kann, wann der Filmstreifen zu sehen ist. Sie können zudem angeben, wie der Filmstreifen im Verhältnis zu dem oder den angezeigten Bildern auf dem Bildschirm platziert werden soll. Es gibt mehrere Möglichkeiten, den Filmstreifen zu konfigurieren. Sie können festlegen, dass der Filmstreifen immer oder abhängig von den Bildabmessungen angezeigt wird. Ebenso ist es möglich, Aperture anzuweisen, Bilder und Filmstreifen so auf dem Bildschirm anzuordnen, dass sie sich nicht gegenseitig überlagern. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den Filmstreifen immer anzuzeigen: m Wählen Sie „Immer einblenden“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ aus. m Drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-Schrägstrich“ (/). Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den Filmstreifen nur anzuzeigen, wenn Sie den Zeiger über dessen Symbol im Dock bewegen: m Wählen Sie „Automatisch“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ aus. m Drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-Punkt“ (.). Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, damit Aperture das Bild und den Filmstreifen automatisch auf dem Bildschirm anordnet: m Wählen Sie „Bild nicht überlagern“ aus dem Einblendmenü „Viewer-Modus“ aus. m Drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-V“. Aperture ordnet Ihre Bilder und den Filmstreifen so auf Ihrem Bildschirm an, dass sie sich nicht überlagern. Arbeiten mit der Symbolleiste im bildschirmfüllenden Modus Die im bildschirmfüllenden Modus angezeigte Symbolleiste ähnelt stark der Symbolleiste im Hauptfenster von Aperture. Gehen Sie wie folgt vor, um die Symbolleiste des bildschirmfüllenden Modus anzuzeigen: m Bewegen Sie den Zeiger im bildschirmfüllenden Modus an den oberen Rand Ihres primären Bildschirms. 108 Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Steuerelemente in der Symbolleiste des bildschirmfüllenden Modus Mit den Tasten und Werkzeugen der Symbolleiste können Sie Arbeitskopien von Bildern erstellen, mit Stapeln arbeiten und zahlreiche Anpassungen an Ihren Bildern vornehmen. Tasten für Arbeitskopien  Arbeitskopie duplizieren: Klicken Sie in diese Taste, um eine neue Arbeitskopie des ausgewählten Bilds zu erstellen.  Neue Arbeitskopie vom Original: Klicken Sie in diese Taste, um von der Originaldatei eine Arbeitskopie zu erstellen. Es wird ein Duplikat der Originaldatei angelegt. Tasten für Stapel  Stapelmarkierung: Wählen Sie ein Stapelobjekt aus und klicken Sie dann in diese Taste, um das Bild als ausgewähltes Objekt des Stapels zu markieren.  Nach vorne: Wählen Sie ein Stapelobjekt aus und klicken Sie dann in diese Taste, um das ausgewählte Stapelobjekt näher an das Auswahlbild des Stapels zu bewegen.  Nach hinten: Wählen Sie ein Stapelobjekt aus und klicken Sie dann in diese Taste, um das ausgewählte Stapelobjekt weiter weg vom Auswahlbild des Stapels zu bewegen.  Auswahlbild: Wählen Sie eine Arbeitskopie aus, die einen Stapel repräsentieren soll. Klicken Sie dann in diese Taste, um das Bild als das Auswahlbild des Stapels im Album festzulegen (in einem anderen Album kann ein anderes Bild als Auswahlbild des Stapels angegeben werden).  Alle Stapel öffnen: Klicken Sie in diese Taste, um alle Bildstapel im angezeigten Album oder Projekt zu öffnen.  Alle Stapel schließen: Klicken Sie in diese Taste, um alle Bildstapel im angezeigten Album oder Projekt zu schließen. Taste „Arbeitskopie duplizieren“ Taste „Neue Arbeitskopie vom Original“ Taste „Stapelmarkierung“ Taste „Alle Stapel schließen“ Taste „Nach hinten“ Taste „Auswahlbild“ Taste „Alle Stapel öffnen“ Taste „Nach vorne“Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 109 Anpassungswerkzeuge  Werkzeug „Auswahl“: Wählen Sie mit diesem Werkzeug Bilder aus.  Werkzeug „Links drehen“: Drehen Sie mit diesem Werkzeug ein Bild gegen den Uhrzeigersinn.  Werkzeug „Rechts drehen“: Drehen Sie mit diesem Werkzeug ein Bild im Uhrzeigersinn.  Werkzeug „Begradigen“: Drehen Sie mit diesem Werkzeug ein Bild manuell, sodass es in Bezug auf einen virtuellen Horizont gerade angezeigt wird.  Werkzeug „Freistellen“: Beschneiden Sie mit diesem Werkzeug ein Bild auf ein bestimmtes Format oder auf angepasste Abmessungen.  Werkzeug „Flecken & Flicken“: Entfernen Sie hiermit fehlerhafte Stellen im Bild, die z. B. durch Staub auf dem Objektiv erzeugt werden. Dabei werden entweder die Pixel um den Fehler kopiert (Werkzeug „Flecken“) oder Pixel aus einem anderen Bildbereich kopiert (Werkzeug „Flicken“).  Werkzeug „Rote Augen“: Korrigieren Sie mit diesem Werkzeug rote Augen, die entstehen, wenn die Netzhaut der fotografierten Person das Blitzlicht Ihrer Kamera reflektiert.  Werkzeug „Extrahieren“: Verwenden Sie dieses Werkzeug, um eine Gruppe von Metadaten und Anpassungen, einschließlich Freistellen und Begradigen von Bildern, aus einem ausgewählten Bild zu kopieren.  Werkzeug „Übernehmen“: Verwenden Sie dieses Werkzeug, um eine kopierte Reihe von Anpassungen auf ein oder mehrere Bilder anzuwenden (zu übernehmen). Werkzeug „Auswahl“ Werkzeug „Übernehmen“ Werkzeug „Links drehen“ Werkzeug „Freistellen“ Werkzeug „Extrahieren“ Werkzeug „Rechts drehen“ Werkzeug „Flecken & Flicken“ Werkzeug „Begradigen“ Werkzeug „Rote Augen“110 Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Sonstige Tasten  Originalbild einblenden: Klicken Sie in diese Taste, um ein Bild der Originaldatei anzuzeigen. Handelt es sich bei dem ausgewählten Bild um ein Duplikat (meist eine angepasste Arbeitskopie), so wird das Originalbild trotzdem angezeigt.  Werkzeuge immer einblenden: Klicken Sie in diese Taste, damit die Symbolleiste immer angezeigt wird.  Lupe: Klicken Sie in diese Taste, um die Lupe zu öffnen. Damit können Sie Teile eines Bilds genauestens untersuchen.  Schwebepalette „Anpassungen“: Klicken Sie in diese Taste, um die Schwebepalette „Anpassungen“ ein- oder auszublenden. Verwenden von Schwebepaletten im bildschirmfüllenden Modus Der Filmstreifen und die Symbolleiste im bildschirmfüllenden Modus umfassen die gängigsten Steuerelemente und Werkzeuge von Aperture. Sie können in diesem Modus jedoch auch beliebige der Schwebepaletten von Aperture verwenden. Öffnen Sie eine Schwebepalette, wenn Sie Schlagwörter hinzufügen möchten oder wenn Sie Anpassungswerkzeuge verwenden wollen, die sich nicht in der im bildschirmfüllenden Modus angezeigten Symbolleiste befinden. Taste „Lupe“ Taste „Originalbild einblenden“ Taste „Schwebepalette „Anpassungen““ Taste „Symbolleiste immer einblenden“Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 111 Die Schwebepaletten sind auch nützlich, wenn die Verwendung von Steuerelementen in einem frei positionierbaren Bereich von Vorteil ist. Nachdem Sie einige Zeit im bildschirmfüllenden Modus gearbeitet haben, werden Sie feststellen, wann Sie lieber mit der Symbolleiste und wann lieber mit einer Schwebepalette arbeiten. Schwebepalette „Schlagwörter“ Verwenden Sie die Schwebepalette „Schlagwörter“, um Schlagwörter zu erstellen, zu verwalten und zu Ihren Bildern hinzuzufügen. Gehen Sie wie folgt vor, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ zu öffnen: m Drücken Sie die Taste „W“. Weitere Informationen zum Verwenden der Schwebepalette „Schlagwörter“ finden Sie in Kapitel 11 „Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern“ auf Seite 131. Schwebepaletten stehen im bildschirmfüllenden Modus zur Verfügung und vereinfachen das Anpassen von Bildern. Verwenden Sie die Schwebepalette „Schlagwörter“ im bildschirmfüllenden Modus, um schnell Schlagwörter zu Ihren Bildern hinzuzufügen.112 Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern Schwebepalette „Anpassungen“ Verwenden Sie die Schwebepalette „Anpassungen“, um fehlerhafte Stellen wie rote Augen, Rauschen und Staub aus Ihren Bildern zu entfernen, um Belichtung, Tonwerte und Weißabgleich anzupassen und um Ihre Aufnahmen zu begradigen und zu beschneiden. Gehen Sie wie folgt vor, um die Schwebepalette „Anpassungen“ zu öffnen: m Drücken Sie die Taste „H“. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 14 „Bildanpassungen im Überblick“ auf Seite 169. Schwebepaletten „Werkzeuge“ Viele der Anpassungswerkzeuge verfügen über Schwebepaletten. Alle Schwebepaletten können im bildschirmfüllenden Modus verwendet werden. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Schwebepalette eines Anpassungswerkzeugs zu öffnen: 1 Zeigen Sie die Symbolleiste des bildschirmfüllenden Modus an, indem Sie den Zeiger an den oberen Rand Ihres primären Bildschirms bewegen. 2 Wählen Sie in der Symbolleiste ein Anpassungswerkzeug aus. Verwenden Sie die Schwebepalette „Anpassungen“ im bildschirmfüllenden Modus, um Fehler zu entfernen und Anpassungen an Ihren Bildern vorzunehmen.Kapitel 8 Bildschirmfüllendes Anzeigen von Bildern 113 Wenn das ausgewählte Werkzeug über eine Schwebepalette verfügt, wird diese eingeblendet. Weitere Informationen zur Verwendung der Anpassungswerkzeuge und deren Schwebepaletten finden Sie in Kapitel 14 „Bildanpassungen im Überblick“ auf Seite 169. Verwenden von Tastenkombinationen im bildschirmfüllenden Modus Nachfolgend finden Sie verschiedene praktische Tastenkombinationen, die Sie im bildschirmfüllenden Modus verwenden können: Die Schwebepalette „Freistellen“ wird angezeigt, wenn Sie das Werkzeug „Freistellen“ in der Symbolleiste auswählen. Tastenkombination Funktion Zum nächsten Bild Zum vorherigen Bild Im Filmstreifen nach links blättern Shuttle-Steuerung nach links oder rechts beenden Im Filmstreifen nach rechts blättern Schwebepalette „Anpassungen“ anzeigen Schwebepalette „Schlagwörter“ anzeigen Schwebepalette „Rote Augen“ anzeigen Schwebepalette „Extrahieren & Übernehmen“ anzeigen Schwebepalette „Freistellen“ anzeigen Schwebepalette „Flecken & Flicken“ anzeigen J K L H ç H E O C X9 115 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern Fotografen nehmen häufig Serien mit ähnlichen oder thematisch zusammenhängenden Fotos auf, von denen sie später eines auswählen und verwenden. Aperture unterstützt Sie dabei, das beste Bild einer Serie auszuwählen. Dieses Kapitel enthält Informationen zur Stapelfunktion. Außerdem wird erläutert, wie Sie damit ein Auswahlbild aus einer Gruppe ähnlicher Bilder auswählen, deren übrige Aufnahmen Sie nicht verwenden möchten. Stapel im Überblick Ein Stapel besteht aus einer Reihe ähnlicher oder zusammenhängender Bilder, aus der ein Bild zur weiteren Verwendung ausgewählt wird. Aperture kann solche Fotos automatisch in Stapeln gruppieren, wenn Sie sie von einer Kamera oder einem Kartenlesegerät importieren. Sie können auch manuell Bilder auswählen und Stapel erstellen.116 Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern Ein Stapel wird im Bereich „Browser“ als eine Gruppe von Bildern angezeigt. Das Bild, das den Stapel repräsentiert, das so genannte Auswahlbild, ist ausgewählt und wird auf der linken Seite angezeigt. Sie können ein beliebiges Bild im Stapel als Auswahlbild auswählen, das sich dann im Stapel ganz nach links bewegt. Sie haben die Möglichkeit, die Reihenfolge der Bilder in einem Stapel neu anzuordnen. So kann es vorkommen, dass Sie beispielsweise ein anderes Bild neben dem Auswahlbild platzieren möchten. Oben links im Auswahlbild wird die Taste „Stapel“ angezeigt, die die Anzahl der Bilder im Stapel angibt. Ein Stapel wird standardmäßig in der erweiterten Darstellung angezeigt, in der alle Bilder zu sehen sind. Wenn Sie nicht alle Bilder in einem Stapel sehen möchten, können Sie den Stapel schließen. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Öffnen und Schließen von Stapeln“ auf Seite 119. Hinweis: Sie können im Bereich „Browser“ in der Raster- oder Listendarstellung mit Stapeln arbeiten. Da das Arbeiten mit Stapeln einfacher ist, wenn Sie Miniaturen Ihrer Bilder sehen, wird in diesem Kapitel das Arbeiten mit Stapeln in der Rasterdarstellung beschrieben. Die Taste „Stapel“ zeigt die Anzahl der Bilder im Stapel an. Ein Stapel mit fünf Bildern in der erweiterten (oder geöffneten) Darstellung.Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern 117 Automatisches Erstellen von Stapeln Wenn Sie Ihre Bilder importieren, können Sie festlegen, dass Aperture automatisch Stapel erstellt. Wenn Sie beispielsweise schnell hintereinander eine Reihe von Bildern aufnehmen (etwa bei einer Sportveranstaltung) oder wenn Sie Belichtungsreihen anfertigen, um unterschiedliche Licht- oder Belichtungseinstellungen zu berücksichtigen, empfiehlt es sich, diese Bilder zusammen anzuzeigen. Aperture kann die Bilder auf Grundlage der Metadaten stapeln, die während der Aufnahme der Bildreihe von der Kamera aufgezeichnet wurden.  Bildreihen: Bei einer Reihe von rasch hintereinander aufgenommenen Bildern kann Aperture die Bilder einer Sequenz ermitteln und zu einem Stapel zusammenfassen. Sportfotografen nehmen zum Beispiel schnelle Bildfolgen auf, um Aktionen der Sportler festzuhalten. Ausgehend von den zeitbezogenen Metadaten – wann eine Reihe von Aufnahmen gemacht wurde und welcher zeitliche Abstand zwischen den einzelnen Bildern liegt – kann Aperture bestimmen, welche Bilder zu einer Sequenz gehören, und diese zu Stapeln zusammenfassen.  Belichtungsreihen: Darunter versteht man üblicherweise eine Reihe mit drei Bildern, die mit jeweils etwas anderen Belichtungseinstellungen aufgenommen wurden. Anspruchsvolle Digitalkameras verfügen häufig über Optionen für die automatische Aufnahme von Belichtungsreihen. Wenn Aperture Bilder einer Belichtungsreihe ermittelt, wird das erste Bild als Auswahlbild definiert und die anderen Bilder zum Stapel hinzugefügt. Hier sehen Sie ein Beispiel einer Reihe von schnell hintereinander aufgenommenen Bildern.118 Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder automatisch zu stapeln: 1 Wählen Sie „Stapel“ > „Automatisch stapeln“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Wahl-A“). 2 Bewegen Sie den Schieberegler in der Schwebepalette „Bilder automatisch stapeln“, um die maximale Dauer für eine Aufnahmereihe festzulegen. Während Sie den Schieberegler bewegen, werden die Bilder im Bereich „Browser“ automatisch unter Berücksichtigung der angegebenen Zeitdauer gestapelt. Wenn Sie beispielsweise häufig Bildfolgen innerhalb von 10 Sekunden aufnehmen, stellen Sie den Schieberegler auf 10 Sekunden ein. 3 Prüfen Sie die Stapel, um zu ermitteln, ob das Zeitintervall verkürzt oder verlängert werden sollte. Manuelles Erstellen von Stapeln Nachdem Sie Fotos importiert haben, können Sie die Bilder rasch überprüfen und die Aufnahmen mit technischen oder inhaltlichen Fehlern löschen. Dann können Sie die übrigen Bilder nach Belieben in Stapeln gruppieren, bevor Sie sie bewerten. Das manuelle Stapeln von Bildern unterstützt Sie bei einer anfänglichen Strukturierung Ihrer Bilder und bietet Ihnen einen Überblick über Ihre Aufnahmen. Diese können Sie dann zu einem späteren Zeitpunkt detaillierter bewerten und ordnen. Gehen Sie wie folgt vor, um einen Stapel manuell zu erstellen: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die zu stapelnden Bilder aus. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Wählen Sie „Stapel“ > „Stapeln“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-K“). Bewegen Sie den Schieberegler, um die maximale Dauer für eine Aufnahmereihe anzugeben. Die Taste „Stapel“ wird auf dem aktuellen Auswahlbild angezeigt. Die ausgewählten Bilder sind nun gestapelt und mit einem dunkelgrauen Rahmen gekennzeichnet.Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern 119 Arbeiten mit Stapeln Nach dem Erstellen von Stapeln können Sie das Auswahlbild ändern und die Reihenfolge der Bilder im Stapel nach Belieben neu festlegen. Öffnen und Schließen von Stapeln Sie können einen Stapel schließen und ihn jederzeit erneut öffnen. Durch Schließen des Stapels haben Sie mehr Platz im Bereich „Browser“ zur Verfügung. Sie können Stapel auch schließen, um die Anzahl der Bilder, die Sie für die Auswahl von Fotos für eine abschließende Bearbeitung durchsehen müssen, rasch zu verringern. Bei einem geschlossenen Stapel wird im Bereich „Browser“ nur das Auswahlbild angezeigt. Gehen Sie wie folgt vor, um einen Stapel zu schließen: m Wählen Sie „Stapel“ > „Stapel schließen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-K“). m Klicken Sie in die Taste „Stapel“ im Auswahlbild. Gehen Sie wie folgt vor, um einen Stapel zu öffnen: m Wählen Sie „Stapel“ > „Stapel öffnen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-K“). m Klicken Sie erneut in die Taste „Stapel“. Festlegen eines Auswahlbilds für einen Stapel Anhand des Auswahlbilds lässt sich der Stapel identifizieren. Sie können Ihr bevorzugtes Bild als Auswahlbild definieren oder das Auswahlbild von Aperture automatisch festlegen lassen. Wenn Sie Bilder im Bereich „Browser“ manuell auswählen und stapeln, wird das Bild ganz links zum Auswahlbild. Sie können das Auswahlbild jederzeit ändern. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das Auswahlbild festzulegen: m Wählen Sie das Bild aus und wählen Sie dann „Stapel“ > „Auswählen“ oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Ü“. m Bewegen Sie das gewünschte Bild an die Position des Auswahlbilds (ganz links) im Stapel. Wenn ein grüner Balken zu sehen ist, lassen Sie die Maustaste los. Bei einem geschlossenen Stapel wird nur das Auswahlbild angezeigt.120 Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern Anordnen von Bildern in einem Stapel Gelegentlich fällt die Entscheidung schwer, welches Bild als Auswahlbild des Stapels festgelegt werden soll. Häufig sind die Bilder so ähnlich, dass mehrere davon als Auswahlbild in Frage kommen. Bei einer Kundenpräsentation empfiehlt es sich aus diesem Grund, alternative Bilder zur Verfügung zu haben. Bei dem Bild neben dem Auswahlbild handelt es sich um die Alternativaufnahme. Sie können die Reihenfolge von Bildern in einem Stapel ändern, um die Wahl des Auswahlbilds und Alternativbilds zu vereinfachen. Durch Bewegen eines Bilds nach links wird es nach vorne bewegt (heraufgestuft), durch Bewegen nach rechts wird es nach hinten bewegt (herabgestuft). Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild in einem Stapel nach vorne zu bewegen: m Wählen Sie ein Bild aus und wählen Sie dann „Stapel“ > „Nach vorne“ oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Ö“. m Bewegen Sie das Bild an die gewünschte Bildposition, bis ein grüner Balken angezeigt wird. Lassen Sie dann die Maustaste los. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild in einem Stapel nach hinten zu bewegen: m Wählen Sie ein Bild aus und wählen Sie dann „Stapel“ > „Nach hinten“ oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Ä“. m Bewegen Sie das Bild an die gewünschte Bildposition, bis ein grüner Balken angezeigt wird. Lassen Sie dann die Maustaste los. Hinzufügen von Bildern zu und Entfernen von Bildern aus Stapeln Sie können Bilder jederzeit zu Stapeln hinzufügen oder daraus entfernen. Sie können Bilder in Stapel oder aus Stapeln sowie von einem Stapel in einen anderen bewegen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild zu einem Stapel hinzuzufügen: m Bewegen Sie das Bild in einen erweiterten Stapel. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild aus einem Stapel zu entfernen: m Wählen Sie das Bild aus und wählen Sie dann „Stapel“ > „Objekt extrahieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-Wahl-K“). m Bewegen Sie das Bild aus einem erweiterten Stapel.Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern 121 Teilen von Stapeln Sie können einen Stapel in mehrere Stapel teilen, um die Verwaltung Ihrer Bilder zu verfeinern. Die Bilder bleiben zwar alle gestapelt, gehören dann jedoch zu neuen Stapeln. Das Bild, an dem der Stapel geteilt wurde, wird Auswahlbild des neuen Stapels. Gehen Sie wie folgt vor, um einen Stapel zu teilen: 1 Wählen Sie in einem erweiterten Stapel das Bild aus, das als erstes Bild im neuen Stapel angezeigt werden soll. 2 Wählen Sie „Stapel“ > „Stapel teilen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-K“). Der neue Stapel verfügt über eine weiße Umrandung. Das ausgewählte Bild wird zum Auswahlbild des neuen Stapels. Auflösen von Bildstapeln Gelegentlich ist es erforderlich, bestimmte Bildstapel aufzulösen. Die Bilder, die sich im Stapel befanden, werden dann einzeln im Bereich „Browser“ angezeigt. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um einen Bildstapel aufzulösen: m Wählen Sie einen Stapel aus und wählen Sie dann „Stapel“ > „Stapel auflösen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-K“). m Wählen Sie nach dem Erstellen eines Stapels „Bearbeiten“ > „Widerrufen“. Hinweis: Wenn Sie Änderungen an einem Stapel in einem Album vornehmen, werden diese Änderungen auch auf das Projekt angewendet, das das Album enthält. Wählen Sie das Bild aus, das als erstes Bild des neuen Stapels verwendet werden soll. Das ausgewählte Bild wird zum Auswahlbild des neuen Stapels, der durch eine weiße Umrandung gekennzeichnet ist.122 Kapitel 9 Stapeln von Bildern und Erstellen von Auswahlbildern Tastenkombinationen für die Arbeit mit Stapeln Aperture bietet die folgenden Tastenkombinationen für eine effiziente Arbeitsweise mit Stapeln: Tastenkombination Funktion Zum vorherigen Stapel Zum nächsten Stapel Stapel öffnen/schließen Alle Stapel öffnen Alle Stapel schließen Stapel erstellen Stapel auflösen Stapel teilen Auswahlbild festlegen Stapelobjekt nach vorne Stapelobjekt nach hinten Objekt extrahieren Ω " Ω " ç K Ω ' Ω ; K ç K Ω K Ü Ö Ä ç Ω K10 123 10 Bewerten von Bildern Durch die Bewertung von Bildern lässt sich schnell und einfach die Zahl der Bilder eingrenzen, mit denen Sie arbeiten möchten. Wertungen helfen Ihnen auch, später Ihre besten Bilder zu ermitteln. In diesem Kapitel finden Sie Informationen zum Bewerten von Bildern und zum Verwenden der Wertungen zum Sortieren und Vergleichen von Bildern. Das Wertungssystem im Überblick Aperture verfügt über ein benutzerfreundliches Wertungssystem, das es Ihnen ermöglicht, Bildern rasch Wertungen zuzuweisen und diese zum Sortieren und Überprüfen der Bilder zu verwenden. Das Zuweisen von Wertungen ist ein einfacher Vorgang mit äußerst nützlichen Ergebnissen. Wenn Sie aus 500 Bildern ganz einfach 100 unbrauchbare Bilder herausfiltern können, verringert das Löschen dieser Bilder Ihren Arbeitsaufwand um 20 Prozent. Somit können Sie bei der Bearbeitung eines Projekts sehr viel Zeit sparen.124 Kapitel 10 Bewerten von Bildern Aperture bietet ein Wertungssystem, mit dem Sie Bildern Wertungen von „Auswählen“ bis „Ablehnen“ zuweisen können. Die leicht zu erkennenden Bildwertungen werden auf den Bildern als Überlagerung angezeigt. Für positive Wertungen werden Sterne verwendet. Sie können Bilder mit ein bis fünf Sternen bewerten, wobei fünf Sterne die höchste Wertung bzw. die Wertung „Auswählen“ darstellt. Eine negative Wertung bzw. die Wertung „Ablehnen“ wird mit einem „X“ angezeigt. Sie können Ihre Bilder schnell und effizient nacheinander prüfen und bewerten. Sie haben auch die Möglichkeit, mehrere Bilder gleichzeitig auszuwählen und zu bewerten. Bilder lassen sich im Bereich „Viewer“, im Bereich „Browser“, auf dem Leuchttisch und im bildschirmfüllenden Modus prüfen und bewerten. Wenn Sie mit dem Bewerten der Bilder fertig sind, bietet Aperture Ihnen die Möglichkeit, die Bilder entsprechend ihrer Wertung zu sortieren. Bewerten von Bildern Aperture erlaubt die Vergabe von sechs möglichen Bildwertungen, die in weißen, überlagernden Feldern auf den Bildern angezeigt werden. Wenn auf einem Bild keine Überlagerungen angezeigt werden, gilt es als neutral oder nicht bewertet. Sie können entweder ein einzelnes Bild bewerten oder eine Wertung auf mehrere Bilder gleichzeitig anwenden. Gehen Sie wie folgt vor, um ein einzelnes Bild zu bewerten: 1 Wählen Sie ein Bild im Bereich „Browser“ aus. Das von Ihnen ausgewählte Bild wird im Bereich „Viewer“ angezeigt. Sterne stehen für eine positive Wertung. Fünf Sterne kennzeichnen die höchste Wertung („Auswählen“). Ein „X“ weist auf eine negative Wertung („Ablehnen“) hin.Kapitel 10 Bewerten von Bildern 125 2 Klicken Sie in der Kontrollleiste in die Wertungstasten, um eine Wertung zuzuweisen.  Zuweisen der höchsten Bildwertung: Klicken Sie in die Taste „Auswählen“.  Zuweisen der Wertung „Ablehnen“: Klicken Sie in die Taste „Ablehnen“.  Erhöhen bzw. Verringern der Wertung eines Bilds: Klicken Sie in die Tasten „Wertung erhöhen“ bzw. „Wertung verringern“. Hinweis: Solange das Bild ausgewählt ist, können Sie seine Wertung ändern. 3 Drücken Sie den Rechtspfeil bzw. Linkspfeil oder klicken Sie in der Kontrollleiste in „Vorheriges Bild“ bzw. „Nächstes Bild“, um das Bild davor oder danach auszuwählen. Gehen Sie wie folgt vor, um dieselbe Wertung auf mehrere Bilder gleichzeitig anzuwenden: 1 Wählen Sie die Bilder aus, die bewertet werden sollen. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Klicken Sie in eine Wertungstaste oder drücken Sie die einer Wertung entsprechende Tastenkombination. (Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Tastenkombinationen für das Bewerten von Bildern“ auf Seite 129). Hinweis: Wenn Sie mehrere Bilder zum Bewerten ausgewählt haben und feststellen, dass nur ein Bild eine Wertung erhalten hat, überprüfen Sie, ob die Taste „Nur Primär“ in der Kontrollleiste deaktiviert ist. Sie können die Option „Nur Primär“ schnell aktivieren oder deaktivieren, indem Sie die Taste „S“ drücken. Taste „Ablehnen“ Taste „Wertung verringern“ Taste „Auswählen“ Taste „Wertung erhöhen“ Die von Ihnen zugewiesene Wertung wird auf allen ausgewählten Bildern angezeigt.126 Kapitel 10 Bewerten von Bildern Sortieren von Bildern nach ihrer Wertung Nachdem Sie Ihre Bilder bewertet haben, können Sie sie nach ihrer spezifischen Wertung sortieren. Sie haben z. B. die Möglichkeit, nach einem ersten Wertungsdurchgang nur die Bilder anzuzeigen, denen Sie die Wertung „Auswählen“ mit fünf Sternen zugewiesen haben. Sie können die ausgewählten Bilder anschließend näher untersuchen und Ihre Auswahl eingrenzen oder erste Anpassungen an den Bildern vornehmen. Hinweis: Bilddateien werden beim Sortieren nach ihrer Wertung nicht gelöscht, sondern sind lediglich zeitweise nicht zu sehen. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder nach ihrer Wertung zu sortieren: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie im Bereich „Browser“ in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ neben dem Suchfeld. 2 Markieren Sie das Feld „Wertung“. 3 Wählen Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Wertung“ aus. 4 Bewegen Sie den Wertungsregler, um eine Wertung anzugeben. Im Bereich „Browser“ werden nur die Bilder angezeigt, die mit den angegebenen Wertungskriterien übereinstimmen. Gehen Sie wie folgt vor, um wieder alle Bilder anzuzeigen (unabhängig von ihrer Wertung): m Deaktivieren Sie das Feld „Wertung“ in der Schwebepalette „Suchkriterien“ oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-Akzentzeichen“ ('). Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ im Bereich „Browser“ Achten Sie darauf, dass dieses Feld ausgewählt ist, und wählen Sie dann eine Option aus dem Einblendmenü aus. Legen Sie mit dem Schieberegler eine Wertung fest.Kapitel 10 Bewerten von Bildern 127 Vergleichen und Bewerten von Bildern Entscheidungen erleichtert Ihnen Aperture durch die Möglichkeit, ein ausgewähltes Bild mit ähnlichen Bildern zu vergleichen und dann entsprechend zu bewerten. Dies ist besonders dann nützlich, wenn Sie versuchen, aus einer kleinen Gruppe ähnlich komponierter Bilder das beste Bild auszuwählen. So kann sich z. B. die Auswahl des besten Bilds aus einer Reihe von Porträts schwierig gestalten. Auch bei Porträts, die innerhalb einer sehr kurzen Zeitspanne aufgenommen wurden, kann sich der Gesichtsausdruck der aufgenommenen Person von Bild zu Bild leicht unterscheiden. Durch das Vergleichen und Bewerten von nebeneinander angeordneten Bildern fällt die Entscheidung zwischen sehr ähnlichen Bildern leichter. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder zu vergleichen und zu bewerten: 1 Wählen Sie das Bild aus, das Ihrer Ansicht nach das beste ist. 2 Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Vergleichsobjekt einstellen“ (oder drücken Sie den Zeilenschalter), um dieses Bild als Vergleichsbild festzulegen. Das Vergleichsbild wird in den Bereichen „Viewer“ und „Browser“ mit einem gelben Rahmen dargestellt. Das als nächstes ausgewählte Bild verfügt über einen weißen Rahmen und wird rechts neben dem Vergleichsbild angezeigt. Wenn Sie ein weiteres Bild mit dem Vergleichsbild ansehen möchten, wählen Sie es einfach aus. Das von Ihnen ausgewählte Alternativbild wird im Bereich „Viewer“ rechts neben dem Vergleichsbild angezeigt. 3 Wählen Sie „Darstellung“ > „Zweiter Viewer“ > „Aufteilen“, wenn Sie über einen zweiten Monitor verfügen und die jeweiligen Bilder auf unterschiedlichen Bildschirmen anzeigen möchten. Das Vergleichsbild ist durch einen gelben Rahmen gekennzeichnet. Das Alternativbild (Einzelansicht) verfügt über einen weißen Rahmen.128 Kapitel 10 Bewerten von Bildern 4 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das Vergleichsbild zu bewerten:  Zuweisen der Wertung „Ausgewählt“: Drücken Sie die Taste #.  Erhöhen der Wertung des Vergleichsbilds: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Gleichheitszeichen“ (=).  Verringern der Wertung des Vergleichsbilds: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Bindestrich“ (–).  Zuweisen der Wertung „Abgelehnt“: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-9“. Die Wertung wird als Überlagerung auf dem Vergleichsbild angezeigt. 5 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das Alternativbild zu bewerten:  Zuweisen der Wertung „Ausgewählt“: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-5“ oder die Taste #.  Erhöhen der Wertung des Bilds: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Gleichheitszeichen“ (=).  Verringern der Wertung des Bilds: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Bindestrich“ (–).  Zuweisen der Wertung „Abgelehnt“: Drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-9“. Die Wertung wird als Überlagerung auf dem Alternativbild angezeigt. 6 Navigieren Sie zum nächsten Vergleichsbild, indem Sie den Links- oder Rechtspfeil drücken oder in der Kontrollleiste in „Vorheriges Bild“ bzw. „Nächstes Bild“ klicken. Sollte sich das neu ausgewählte Bild als bessere Wahl erweisen oder über die beste Wertung verfügen, können Sie es zum Vergleichsbild machen, indem Sie den Zeilenschalter drücken oder „Bearbeiten“ > „Vergleichsobjekt einstellen“ wählen. Anschlie- ßend können Sie Ihre Alternativbilder mit diesem Bild vergleichen und überprüfen, dass ob es sich wirklich um das beste Bild handelt. Das neue Vergleichsbild wird im Bereich „Browser“ mit einem weiß en Rahmen angezeigt.Kapitel 10 Bewerten von Bildern 129 Tastenkombinationen für das Bewerten von Bildern Verwenden Sie die folgenden Tastenkombinationen, um schnell und effizient Wertungen zuzuweisen: Tastenkombination Funktion Wertung erhöhen Wertung verringern Bild ablehnen Einen Stern zuweisen Zwei Sterne zuweisen Drei Sterne zuweisen Vier Sterne zuweisen Fünf Sterne zuweisen Wertung des ausgewählten Bilds erhöhen und die Wertung des zuvor bewerteten Bilds entfernen Wertung des ausgewählten Bilds verringern und die Wertung des zuvor bewerteten Bilds entfernen Ausgewähltes Bild ablehnen und die Wertung des zuvor bewerteten Bilds entfernen = oder = or 9 oder 9 1 oder 1 2 oder 2 3 oder 3 4 oder 4 5 5 oder # oder ç = ç - ç 0130 Kapitel 10 Bewerten von Bildern Tastenkombinationen für das Anzeigen von Bildern mit bestimmten Wertungen Verwenden Sie die folgenden Tastenkombinationen, um rasch Bilder mit mindestens der angegebenen Wertung anzuzeigen: Wichtig: Unter Umständen geschieht es, dass Sie versehentlich eine Tastenkombination verwenden, mit der ein Suchvorgang ausgeführt wird. Dadurch ändert sich die Anzahl der Bilder in den Bereichen „Browser“ und „Viewer“. Öffnen Sie in einem solchen Fall zuerst die Schwebepalette „Suchkriterien“ und überprüfen Sie, ob versehentlich ein Suchvorgang ausgeführt wurde. Wenn ja, drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-6“, um wieder alle Bilder einzublenden. Drücken Sie alternativ die Tastenkombination „ctrl-Akzentzeichen“ ('), um alle Bilder ohne Wertung oder besser anzuzeigen. Tastenkombination Funktion Bilder ohne Wertung oder besser anzeigen Bilder mit einer Wertung von einem Stern oder besser anzeigen Bilder mit einer Wertung von zwei Sternen oder besser anzeigen Bilder mit einer Wertung von drei Sternen oder besser anzeigen Bilder mit einer Wertung von vier Sternen oder besser anzeigen Bilder mit einer Wertung von fünf Sternen („Ausgewählt“) anzeigen Alle anzeigen Nur Bilder ohne Wertung anzeigen Nur abgelehnte Bilder anzeigen ctrl ctrl 1 ctrl 2 ctrl 3 ctrl 4 ctrl 5 ctrl 6 ctrl 7 ctrl 811 131 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Das Hinzufügen von Schlagwörtern zu Ihren Bildern erleichtert es Ihnen, Ihre Bilder zu verwalten und bestimmte Bilder schnell zu finden. Dieses Kapitel enthält Informationen zum Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern und Verwenden dieser Schlagwörter für das Definieren und Verwalten Ihrer Bilder. Schlagwörter im Überblick Schlagwörter sind Wörter, die das Motiv auf einem Bild näher beschreiben. Sie werden den Arbeitskopien eines Bilds hinzugefügt und als Metadaten gesichert. Zu einem Familienfoto beispielsweise können Schlagwörter gehören wie Porträt, Familie, Vater, Mutter, Tochter, Ehemann, Ehefrau, Park, grünes Gras, roter Pullover, Lächeln, Anderson, Diffuses Licht, Kundenauswahl und Gekauft. Sobald Sie Ihren Bildern in Aperture Schlagwörter hinzugefügt haben, können Sie die auf Ihre Bilder angewendeten Schlagwörter anzeigen und durch die Eingabe von Schlagwörtern nach bestimmten Bildern suchen. Sie können die Schwebepalette „Suchkriterien“ verwenden, um Bilder mithilfe ihrer Schlagwörter rasch zu finden. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 12 „Suchen und Anzeigen von Bildern“ auf Seite 151. Wenn Sie Ihre Bilder an Bildagenturen verkaufen, können Sie die Schlagwörter als IPTC-Daten exportieren. Während des Exports integriert Aperture Ihre Schlagwörter einzeln als IPTC-konforme Schlagwortfelder in die Bilddatei. Je mehr Schlagwörter Sie hinzufügen, desto höher ist die Wahrscheinlichkeit, dass Ihre Bilder von potenziellen Kunden gefunden werden. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 18 „Exportieren von Bildern“ auf Seite 193.132 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Wichtig: Wenn Sie vorhaben, Ihre Schlagwörter als IPTC-Daten zu exportieren, müssen Sie sicherstellen, dass Ihre Schlagworteinträge nicht länger als 64 Zeichen sind. Längere Schlagwortbegriffe werden in anderen IPTC-Bearbeitungsprogrammen oder unter anderen Betriebssystemen u. U. nicht korrekt angezeigt. Für das Hinzufügen von Schlagwörtern gibt es verschiedene Möglichkeiten:  die Schwebepalette „Schlagwörter“  die Steuerelemente und Voreinstellungen für Schlagwörter in der Kontrollleiste  die Werkzeuge in der Schwebepalette „Extrahieren und Übernehmen“ Anwenden von Schlagwörtern mithilfe der Schwebepalette „Schlagwörter“ Die Schwebepalette „Schlagwörter“ stellt das vielseitigste Instrument dar, um Bildern Schlagwörter hinzuzufügen. Sie enthält eine Bibliothek vordefinierter Schlagwörter, in der Sie blättern und suchen können. Sie können auch eigene Schlagwörter hinzufügen und Schlagwörter entfernen. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird automatisch mit allen von Ihnen hinzugefügten Schlagwörtern aktualisiert. Wenn Sie beispielsweise ein neues Schlagwort in das Informationsfenster „Metadaten“ eingeben, wird dieses Schlagwort auch in der Schwebepalette „Schlagwörter“ angezeigt. Wenn Sie ein Schlagwort ändern, indem Sie etwa dessen Schreibweise oder Groß-/ Kleinschreibung ändern, wird das Schlagwort bei allen Bildern geändert, denen es zugewiesen ist. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ steht Ihnen im Bereich „Browser“ in der Raster- und Listendarstellung, auf dem Leuchttisch und im bildschirmfüllenden Modus zur Verfügung. Sie können die Schwebepalette „Schlagwörter“ auch beim Arbeiten mit Buchalben im Buchlayout-Editor (vgl. Kapitel 20 „Erstellen von Büchern“ auf Seite 209) und beim Arbeiten mit Web-Galerie- und Web-Journal-Alben im Web-Seiten-Editor (vgl. Kapitel 19 „Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien“ auf Seite 199) verwenden.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 133 Steuerelemente in der Schwebepalette „Schlagwörter“  Taste „Schließen“: Klicken Sie in diese Taste, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ zu schließen.  Suchfeld: Geben Sie Text ein, um nach Schlagwörtern zu suchen, die mit diesem Text übereinstimmen. Klicken Sie in das Symbol „Zurücksetzen“ (mit einem X gekennzeichnet), um die Einträge im Feld zu löschen.  Schlagwortgruppe: Eine Reihe zusammengehörender Schlagwörter, von denen einige in Aperture vordefiniert sind. Sie können neue Gruppen erstellen und ihnen Schlagwörter hinzufügen. Schlagwortgruppen innerhalb anderer Gruppen sind ebenfalls möglich.  Dreiecksymbol: Klicken Sie in dieses Symbol neben einer Schlagwortgruppe, um alle Schlagwörter in der Gruppe anzuzeigen.  Taste „Schützen“ Klicken Sie in die Taste „Schützen“, um Änderungen an der Schwebepalette „Schlagwörter“ zu verhindern.  Schlagwort hinzufügen: Klicken Sie in diese Taste, um zu der Schlagwortbibliothek der Schwebepalette „Schlagwort“ ein Schlagwort hinzuzufügen.  Untergeordnetes Schlagwort hinzufügen: Klicken Sie in diese Taste, um ein untergeordnetes Schlagwort hinzuzufügen, z. B. ein Schlagwort innerhalb einer Schlagwortgruppe.  Schlagwort entfernen: Klicken Sie in diese Taste, um eines oder mehrere ausgewählte Schlagwörter zu entfernen.  Schlagwortliste: Hier werden alle in der Schlagwortbibliothek der Schwebepalette „Schlagwörter“ befindlichen Schlagwörter angezeigt. Dreiecksymbol Taste „Schließen“ Suchfeld Schlagwortgruppe Taste „Sperren“ Taste „Untergeordnetes Schlagwort hinzufügen“ Schlagwortliste Taste „Schlagwort entfernen“ Taste „Schlagwort hinzufügen“134 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Verwenden der Schwebepalette „Schlagwörter“ zum Hinzufügen von Schlagwörtern Mithilfe der Schwebepalette „Schlagwörter“ können Sie Schlagwörter aus der Schlagwortbibliothek schnell auf eines oder mehrere Bilder anwenden. Gehen Sie wie folgt vor, um mithilfe der Schwebepalette „Schlagwörter“ ein Schlagwort zuzuweisen: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ anzuzeigen:  Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Schlagwörter“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-H“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Schlagwörter““ in der Symbolleiste. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird angezeigt. 3 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Bewegen Sie das gewünschte Schlagwort aus der Schlagwortliste der Schwebepalette „Schlagwörter“ in die Spalte „Schlagwort“ des Bereichs „Browser“ (in der Listendarstellung). Hinweis: Je nach den von Ihnen festgelegten Darstellungsoptionen kann es sein, dass die Spalte „Schlagwort“ nicht angezeigt wird. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Arbeiten mit Bildern in der Listendarstellung“ auf Seite 74.  Bewegen Sie ein Schlagwort aus der Schlagwortliste der Schwebepalette „Schlagwörter“ in das Bild oder die Bildminiatur. Das Schlagwort wird auf das aktuell ausgewählte Bild bzw. die Gruppe von Bildern angewendet. Informationen zum Anzeigen der auf bestimmte Bilder angewendeten Schlagwörter finden Sie im Abschnitt „Anzeigen von auf Bilder angewendeten Schlagwörtern“ auf Seite 148. Bewegen Sie ein Schlagwort aus der Schwebepalette „Schlagwörter“... ...auf ein Bild.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 135 Gehen Sie wie folgt vor, um mithilfe der Schwebepalette „Schlagwörter“ mehrere Schlagwörter anzuwenden: 1 Wählen Sie ein Bild oder eine Gruppe von Bildern im Bereich „Browser“ aus. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ anzuzeigen:  Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Schlagwörter“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-H“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Schlagwörter““ in der Symbolleiste. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird angezeigt. 3 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um aus der Schlagwortliste der Schwebepalette „Schlagwörter“ die Schlagwörter auszuwählen, die angewendet werden sollen:  Halten Sie die Umschalttaste gedrückt, während Sie die Aufwärts- bzw. Abwärtspfeiltasten verwenden, um mehrere Schlagwörter auszuwählen.  Klicken Sie bei gedrückter Umschalttaste in eine Gruppe benachbarter Schlagwörter.  Klicken Sie bei gedrückter Befehlstaste in nicht benachbarte Schlagwörter. Die ausgewählten Schlagwörter werden in der Schlagwortliste hervorgehoben. 4 Bewegen Sie die Schlagwörter aus der Schlagwortliste der Schwebepalette „Schlagwörter“ in das Bild oder die Bildminiatur. Die Schlagwörter werden auf das aktuell ausgewählte Bild bzw. die Gruppe von Bildern angewendet. Blättern in und Suchen nach Schlagwörtern Sie können die Schlagwortbibliothek der Schwebepalette „Schlagwörter“ nach spezifischen Schlagwörtern durchsuchen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Schlagwort mithilfe der Schwebepalette „Schlagwörter“ zu suchen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ anzuzeigen:  Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Schlagwörter“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-H“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Schlagwörter““ in der Symbolleiste. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird angezeigt.136 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Blättern Sie nach oben und nach unten, um die Schlagwörter durchzusehen, und klicken Sie ggf. in die Dreiecksymbole, um die Schlagwörter in den jeweiligen Schlagwortgruppen anzuzeigen.  Geben Sie das gesuchte Schlagwort in das Suchfeld in der Schwebepalette „Schlagwörter“ ein. Die Schlagwortliste wird aktualisiert und zeigt alle Vorkommen des eingegebenen Schlagworts an. Klicken Sie in das Dreiecksymbol neben einer Schlagwortgruppe, um alle enthaltenen Schlagwörter anzuzeigen. Geben Sie ein Schlagwort in das Suchfeld ein.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 137 Hinzufügen von Schlagwörtern zur Schwebepalette „Schlagwörter“ Sie haben die Möglichkeit, der Schlagwortbibliothek der Schwebepalette „Schlagwörter“ neue Schlagwörter hinzuzufügen. Gehen Sie wie folgt vor, um zu der Schlagwortbibliothek neue Schlagwörter hinzuzufügen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ anzuzeigen:  Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Schlagwörter“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-H“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Schlagwörter““ in der Symbolleiste. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird angezeigt. 2 Klicken Sie in die Taste „Schlagwort hinzufügen“. 3 Geben Sie einen Namen für das neue Schlagwort ein und drücken Sie den Zeilenschalter. Ein neues Schlagwort ohne Titel wird in der Schlagwortliste angezeigt. Klicken Sie in diese Taste, um ein neues Schlagwort hinzuzufügen. Das neue Schlagwort wird zu der Schlagwortbibliothek hinzugefügt und alphabetisch eingeordnet.138 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Gehen Sie wie folgt vor, um zu einer Schlagwortgruppe Schlagwörter hinzuzufügen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ anzuzeigen:  Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Schlagwörter“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-H“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Schlagwörter““ in der Symbolleiste. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird angezeigt. 2 Wählen Sie die Schlagwortgruppe aus, zu der Sie ein Schlagwort hinzufügen möchten. 3 Klicken Sie in die Taste „Untergeordnetes Schlagwort hinzufügen“. 4 Geben Sie einen Namen für das neue Schlagwort ein und drücken Sie den Zeilenschalter. Das neue Schlagwort wird innerhalb der ausgewählten Schlagwortgruppe angezeigt und alphabetisch eingeordnet. Sie können neue Schlagwortkategorien oder -gruppen erstellen. Wenn Sie z. B. das Schlagwort Fisch Ihrer Liste hinzugefügt haben, können Sie darunter die Schlagwörter Skalar, Delfin, Thunfisch und Hai hinzufügen, um Ihre Bilder näher zu definieren. Gehen Sie wie folgt vor, um eine neue Schlagwortgruppe mit darin enthaltenen Schlagwörtern zu erstellen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Schlagwörter“ anzuzeigen:  Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Schlagwörter“ einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-H“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Schlagwörter““ in der Symbolleiste. Die Schwebepalette „Schlagwörter“ wird angezeigt. 2 Klicken Sie in die Taste „Schlagwort hinzufügen“ und geben Sie anschließend einen Namen für die neue Schlagwortgruppe ein. Das neue Schlagwort wird der Schlagwortbibliothek hinzugefügt und alphabetisch eingeordnet. Es wird ausgewählt (hervorgehoben) angezeigt. Klicken Sie in diese Taste, um innerhalb einer Schlagwortgruppe ein Schlagwort hinzuzufügen. In der Liste wird innerhalb der Schlagwortgruppe ein neues Schlagwort ohne Titel angezeigt.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 139 3 Klicken Sie in die Taste „Untergeordnetes Schlagwort hinzufügen“, geben Sie einen Namen für das hinzuzufügende Schlagwort ein und drücken Sie den Zeilenschalter. Das zuerst von Ihnen hinzugefügte Schlagwort wird nun eine Schlagwortgruppe. Das eben hinzugefügte Schlagwort ist das erste Schlagwort innerhalb dieser Gruppe. 4 Wiederholen Sie Schritt 3, bis Sie der neuen Schlagwortgruppe alle gewünschten Schlagwörter hinzugefügt haben. Entfernen von Schlagwörtern aus der Schwebepalette „Schlagwörter“ Es kann vorkommen, dass Sie einige Schlagwörter, die Sie zur Schlagwortbibliothek der Schwebepalette „Schlagwörter“ hinzugefügt haben, nicht mehr verwenden möchten. In diesem Fall können Sie diese mühelos aus der Schlagwortbibliothek entfernen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Schlagwort oder eine Schlagwortgruppe aus der Schlagwortbibliothek zu entfernen: 1 Wählen Sie in der Schwebepalette „Schlagwörter“ das Schlagwort oder die Schlagwortgruppe aus, das/die Sie entfernen möchten. 2 Klicken Sie in die Taste „Schlagwort entfernen“. Wichtig: Das Entfernen eines Schlagworts aus der Schlagwortbibliothek hat zur Folge, dass es von allen Bildern entfernt wird, auf das es bereits angewendet wurde. Das ausgewählte Schlagwort wird hervorgehoben. Klicken Sie in diese Taste, um ein Schlagwort zu entfernen. Das ausgewählte Schlagwort wurde entfernt. Das nächste Schlagwort in der Liste wird automatisch ausgewählt.140 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Anwenden von Schlagwörtern mithilfe der Steuerelemente und Voreinstellungen für Schlagwörter Eine Möglichkeit, Schlagwörter einzusetzen, sind die Steuerelemente für Schlagwörter in der Kontrollleiste. Sie können neue Schlagwörter zu Bildern hinzufügen oder vordefinierte Schlagwörter zuweisen, die zu einer Schlagwortgruppe gehören. Hinweise zu den Steuerelementen für Schlagwörter in der Kontrollleiste Die Steuerelemente für Schlagwörter befinden sich auf der rechten Seite der Kontrollleiste und werden üblicherweise standardmäßig angezeigt. Wenn auf Ihrem Bildschirm jedoch nicht genügend Platz ist (etwa, wenn die Informationsfenster „Anpassungen“ und „Metadaten“ geöffnet sind), werden sie ausgeblendet. Gehen Sie wie folgt vor, um die Steuerelemente für Schlagwörter in der Kontrollleiste anzuzeigen: 1 Wählen Sie zum Ausblenden der Informationsfenster „Anpassungen“ und „Metadaten“ falls erforderlich „Fenster“ > „Alle Informationen ausblenden“ (oder drücken Sie die Taste „I“). 2 Wählen Sie „Fenster“ > „Schlagwörter einblenden“ (oder drücken Sie die Taste „Umschalt-D“).  Schlagworttasten: Mit diesen Tasten werden die definierten Schlagwörter angezeigt, die der Tastenkombination aus Wahltaste und einer Zahlentaste (1 bis 8) auf der Tastatur zugewiesen sind. Drücken Sie die Wahl- und eine Zahlentaste auf der Tastatur (nicht auf der numerischen Tastatur), um das definierte Schlagwort zu einem ausgewählten Bild hinzuzufügen, oder klicken Sie in eine Taste. Drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-Wahl-9“, um alle Schlagwörter zu entfernen.  Feld „Schlagwort hinzufügen“: Geben Sie in dieses Feld ein neues Schlagwort ein, um es einem ausgewählten Bild hinzuzufügen. Ist die Schwebepalette „Schlagwörter“ gesperrt, werden Sie gefragt, ob Sie die Schwebepalette entsperren und das Schlagwort zur Schlagwortbibliothek hinzufügen oder es nicht zum Bild hinzufü- gen möchten.  Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“: Verwenden Sie dieses Einblendmenü, um die anzuzeigende Schlagwortgruppe auszuwählen. Die ersten acht Schlagwörter in der Gruppe werden auf den Schlagworttasten angezeigt. Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“ Schlagworttasten mit den einzelnen Schlagwörtern, die den Tasten 1 – 8 zugewiesen wurden. Feld „Schlagwort hinzufügen“Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 141 Hinzufügen eines neuen Schlagworts zu Bildern mithilfe der Steuerelemente für Schlagwörter Sie können einem oder mehreren Bildern mühelos ein neues Schlagwort hinzufügen (eines, das nicht zu einer definierten Schlagwortgruppe gehört). Gehen Sie wie folgt vor, um mithilfe der Steuerelemente für Schlagwörter ein neues Schlagwort anzuwenden: 1 Wählen Sie ein Bild oder eine Gruppe von Bildern im Bereich „Browser“ aus. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Geben Sie in das Feld „Schlagwort hinzufügen“ in der Kontrollleiste ein aussagekräftiges Wort ein und drücken Sie anschließend den Zeilenschalter. Das von Ihnen eingegebene Schlagwort wird auf das Bild oder die Gruppe von Bildern angewendet. Informationen zum Anzeigen der auf bestimmte Bilder angewendeten Schlagwörter finden Sie im Abschnitt „Anzeigen von auf Bilder angewendeten Schlagwörtern“ auf Seite 148. Informationen zum Ändern der angezeigten Schlagwörter finden Sie im nächsten Abschnitt „Auswählen einer definierten Schlagwortgruppe und Anwenden der darin enthaltenen Schlagwörter auf Bilder“. Auswählen einer definierten Schlagwortgruppe und Anwenden der darin enthaltenen Schlagwörter auf Bilder Wenn Sie regelmäßig dieselben Schlagwörter auf Ihre Bilder anwenden, können Sie den Schlagworttasten in der Kontrollleiste und den Tastenkombinationen aus Wahltaste und einer Zahlentaste (1 bis 8) auf Ihrer Tastatur bestimmte Schlagwörter zuweisen. Schlagwörter, die den Schlagworttasten in der Kontrollleiste und den Tastenkombinationen zugewiesen wurden, werden als definierte Schlagwörter bezeichnet. So können Sie die jeweiligen Schlagwörter rasch einem Bild zuweisen, indem Sie einfach ein Bild auswählen und die gewünschte Zahlentaste drücken. Sie können bereits zugewiesene Schlagwortgruppen verwenden, vorhandenen Gruppen neue Schlagwörter hinzufügen oder eine neue Schlagwortgruppe mit eigenen Schlagwörtern erstellen. Wählen Sie das Bild aus, auf das Sie ein neues Schlagwort anwenden möchten. Geben Sie Ihr Schlagwort in dieses Feld ein und drücken Sie anschließend den Zeilenschalter.142 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Hinweis: Definierte Schlagwörter können nicht den Tasten der numerischen Tastatur zugewiesen werden. Mithilfe des Einblendmenüs „Definierte Schlagwortgruppe“ können Sie zwischen Gruppen definierter Schlagwörter wechseln. Gehen Sie wie folgt vor, um eine definierte Schlagwortgruppe auszuwählen und Schlagwörter auf Bilder anzuwenden: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Blenden Sie die Steuerelemente für Schlagwörter auf der Kontrollleiste ein. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Hinweise zu den Steuerelementen für Schlagwörter in der Kontrollleiste“ auf Seite 140. 3 Wählen Sie aus dem Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“ eine definierte Schlagwortgruppe aus. Die definierten Schlagwörter in der Kontrollleiste werden entsprechend der ausgewählten definierten Schlagwortgruppe aktualisiert. 4 Klicken Sie in die Tasten für die definierten Schlagwörter oder drücken Sie die Wahltaste und die entsprechende Zahlentaste (1 bis 8) auf Ihrer Tastatur, um Schlagwörter auf die ausgewählten Bilder anzuwenden. Drücken Sie die Tastenkombination aus Wahl- und Umschalttaste sowie der entsprechenden Zahlentaste, um ein Schlagwort zu entfernen. Drücken Sie die Tastenkombination „Wahl-Umschalt-9“, um alle Schlagwörter zu entfernen. Informationen zum Anzeigen von Schlagwörtern, die auf Bilder angewendet wurden, finden Sie im Abschnitt „Anzeigen von auf Bilder angewendeten Schlagwörtern“ auf Seite 148. Wählen Sie die zu verwendende Schlagwortgruppe aus. Im Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“ wird Ihre Auswahl angezeigt. Auf den Schlagworttasten werden nun Schlagwörter aus der gewählten Gruppe angezeigt.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 143 Beim Hinzufügen von Bildern zur Aperture Bibliothek können Sie neue Schlagwortgruppen mit neuen definierten Schlagwörtern erstellen. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Schlagwortgruppe zu erstellen und ihr definierte Schlagwörter zuzuweisen: 1 Führen Sie die folgenden Schritte aus, um eine neue definierte Schlagwortgruppe zu erstellen: a Wählen Sie „Tasten bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“ in der Kontrollleiste aus. b Klicken Sie im Fenster „Tasten-Konfigurationen bearbeiten“ in die Taste „Hinzufügen“ (+). In der Spalte „Name“ wird eine Schlagwortgruppe ohne Titel hervorgehoben angezeigt. c Geben Sie einen Namen für die neue definierte Schlagwortgruppe ein und drücken Sie den Zeilenschalter. Wählen Sie „Tasten bearbeiten“, um eine neue definierte Schlagwortgruppe hinzuzufügen. Klicken Sie in die Taste „Hinzufügen“, um eine definierte Schlagwortgruppe hinzuzufügen. In der Liste erscheint eine neue Schlagwortgruppe ohne Titel.144 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 2 Wählen Sie in der Spalte „Schlagwort-Bibliothek“ die Schlagwörter aus, die Sie der neuen definierten Schlagwortgruppe hinzufügen möchten. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um eine Gruppe von Schlagwörtern auszuwählen:  Halten Sie die Umschalttaste gedrückt, während Sie die Aufwärts- bzw. Abwärtspfeiltasten verwenden, um mehrere Schlagwörter auszuwählen.  Klicken Sie bei gedrückter Umschalttaste, um benachbarte Schlagwörter auszuwählen.  Klicken Sie bei gedrückter Befehlstaste, um nicht benachbarte Schlagwörter auszuwählen. 3 Bewegen Sie die ausgewählten Schlagwörter aus der Spalte „Schlagwort-Bibliothek“ in die Spalte „Inhalt“. 4 Bewegen Sie die Schlagwörter in die gewünschte Reihenfolge. Sie ersten acht Schlagwörter werden nacheinander den Tastenkombinationen aus Wahltaste und einer Zahlentaste von 1 bis 8 auf Ihrer Tastatur zugewiesen. 5 Klicken Sie in „OK“, nachdem Sie die Schlagwörter angeordnet haben. Die neue definierte Schlagwortgruppe wird im Einblendmenü „Definierte Schlagwortgruppe“ angezeigt. Hinweis: Wenn die definierte Schlagwortgruppe weniger als acht Schlagwörter umfasst, bleiben die nicht zugewiesenen Tasten inaktiv.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 145 Anwenden von Schlagwörtern mithilfe der Schwebepalette „Extrahieren und Übernehmen“ Wenn Sie über mehrere Bilder verfügen, die einige identische Schlagwörter nutzen, können Sie die Werkzeuge „Extrahieren“ und „Übernehmen“ verwenden, um auf schnelle Weise entweder alle oder eine Auswahl der Schlagwörter von einem Bild auf ein anderes Bild oder auf eine Gruppe von Bildern anzuwenden. Das Verwenden der Werkzeuge „Extrahieren“ und „Übernehmen“ ist eine der effektivsten Möglichkeiten, Schlagwörter rasch auf eine große Anzahl von Bildern anzuwenden. Zu den Werkzeugen „Extrahieren“ und „Übernehmen“ gehört eine Schwebepalette, die Sie im Bereich „Browser“, im Bereich „Viewer“, auf dem Leuchttisch und im bildschirmfüllenden Modus verwenden können. Gehen Sie wie folgt vor, um alle Schlagwörter eines Bilds zu extrahieren und für ein anderes Bild oder eine Gruppe von Bildern zu übernehmen: 1 Wählen Sie das Werkzeug „Extrahieren“ aus (oder drücken Sie die Taste „O“). Die Schwebepalette „Extrahieren & Übernehmen“ wird angezeigt. 2 Wählen Sie ein Bild aus. In der Schwebepalette „Extrahieren und Übernehmen“ werden alle Bildinformationen wie Metadaten, vorgenommene Änderungen und zugewiesene Schlagwörter angezeigt. Werkzeug „Extrahieren“ in der Symbolleiste Hier werden alle Informationen zu dem ausgewählten Bild angezeigt.146 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 3 Heben Sie bis auf das Feld für „Schlagwörter“ die Auswahl aller zu den Bildinformationen gehörigen Felder auf. 4 Klicken Sie in die Taste „Übernehmen“ in der rechten unteren Ecke und wählen Sie anschließend ein anderes Bild oder eine Gruppe von Bildern aus. Die zum ersten Bild gehörenden Schlagwörter werden auf das zweite Bild bzw. die Gruppe von Bildern angewendet. Häufig macht es keinen Sinn, alle Schlagwörter eines Bilds zu kopieren und auf ein anderes Bild zu übertragen. Aus diesem Grund haben Sie die Möglichkeit, die Schlagwörter auszuwählen, die auf das jeweilige Bild zutreffen, und nur diese zu übernehmen. Gehen Sie wie folgt vor, um eine bestimmte Auswahl von Schlagwörtern für ein Bild oder eine Gruppe von Bildern zu übernehmen: 1 Wählen Sie das Werkzeug „Extrahieren“ aus (oder drücken Sie die Taste „O“). Die Schwebepalette „Extrahieren & Übernehmen“ wird angezeigt. 2 Wählen Sie ein Bild aus. In der Schwebepalette „Extrahieren und Übernehmen“ werden alle Bildinformationen wie Metadaten, vorgenommene Änderungen und zugewiesene Schlagwörter angezeigt. 3 Heben Sie bis auf das Feld für „Schlagwörter“ die Auswahl aller zu den Bildinformationen gehörigen Felder auf. Stellen Sie sicher, dass das Feld „Schlagwörter“ als einziges ausgewählt ist. Klicken Sie in diese Taste, um die Schlagwörter auf das andere Bild bzw. die Gruppe von Bildern anzuwenden.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 147 4 Klicken Sie in der Schwebepalette „Extrahieren und Übernehmen“ in das Dreiecksymbol links neben „Schlagwörter“, um die zum ausgewählten Bild gehörigen Schlagwörter anzuzeigen. 5 Entfernen Sie die Schlagwörter, die nicht auf ein anderes Bild oder eine Gruppe von Bildern übertragen werden sollen, indem Sie alle nicht gewünschten Schlagwörter auswählen und die Rückschritttaste drücken. 6 Wählen Sie das Werkzeug „Übernehmen“ und anschließend ein Bild oder eine Gruppe von Bildern aus, auf das/die die Schlagwörter angewendet werden sollen. Die reduzierte Schlagwortauswahl wird auf das ausgewählte Bild oder die ausgewählte Gruppe von Bildern angewendet. Klicken Sie in das Dreiecksymbol, um alle Schlagwörter anzuzeigen, die auf das ausgewählte Bild angewendet wurden. Wählen Sie die Schlagwörter aus, die nicht übernommen werden sollen, und drücken Sie die Rückschritttaste. Werkzeug „Übernehmen“ in der Symbolleiste148 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern Anzeigen von auf Bilder angewendeten Schlagwörtern Sie können die auf die Arbeitskopie eines Bilds angewendeten Schlagwörter an verschiedenen Orten anzeigen:  Informationsfenster „Metadaten“  Überlagerungen im Bereich „Viewer“  Spalte „Schlagwörter“ in der Listendarstellung im Bereich „Browser „ Gehen Sie wie folgt vor, um Schlagwörter im Informationsfenster „Metadaten“ anzuzeigen: 1 Führen Sie bei Bedarf einen der folgenden Schritte aus, um das Informationsfenster „Metadaten“ einzublenden:  Wählen Sie „Fenster“ > „Alle Informationen einblenden“ (oder drücken Sie die Taste „I“).  Wählen Sie „Fenster“ > „Metadaten einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-D“). 2 Klicken Sie in die Taste „Schlagwörter“ unten im Informationsfenster „Metadaten“. 3 Wählen Sie im Bereich „Browser“ ein Bild aus. Sämtliche dem ausgewählten Bild zugewiesene Schlagwörter werden in der Schlagwortzusammenfassung im Informationsfenster „Metadaten“ angezeigt. Klicken Sie in die Taste „Schlagwörter“, um die auf das ausgewählte Bild angewendeten Schlagwörter anzuzeigen.Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 149 Gehen Sie wie folgt vor, um Schlagwörter mithilfe von Überlagerungen im Bereich „Viewer“ anzuzeigen: 1 Wählen Sie „Darstellung“ > „Darstellungsoptionen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-J“). 2 Markieren Sie im Fenster „Darstellungsoptionen“ das Feld „Viewer“. 3 Wählen Sie „Untertitel & Schlagwörter“ aus dem Einblendmenü „Konfiguration 1“ aus. 4 Wählen Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Platzierung“ aus, mit der Sie festlegen, wo die Informationen in Bezug auf das Bild angezeigt werden sollen. 5 Klicken Sie in „Fertig“. Stellen Sie sicher, dass das Feld „Viewer“ markiert ist. Wählen Sie aus diesem Einblendmenü aus, wo die Informationen angezeigt werden sollen. Wählen Sie „Untertitel & Schlagwörter“ aus diesem Einblendmenü aus.150 Kapitel 11 Hinzufügen von Schlagwörtern zu Bildern 6 Drücken Sie die Taste „Y“. Im Bereich „Viewer“ ist ein Überlagerungsbereich zu sehen, der die angewendeten Schlagwörter über oder unter dem Bild anzeigt. Gehen Sie wie folgt vor, um Schlagwörter in der Spalte „Schlagwörter“ des Bereichs „Browser“ anzuzeigen: 1 Wählen Sie „Darstellung“ > „Darstellungsoptionen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-J“). Das Fenster „Darstellungsoptionen“ wird angezeigt. 2 Stellen Sie im Abschnitt „Darstellungsoptionen anzeigen“ sicher, dass die Option „Konfiguration 1“ ausgewählt ist und „Listendarstellung – Erweitert“ im Einblendmenü „Konfiguration 1“ angezeigt wird. Klicken Sie anschließend in „Fertig“. 3 Klicken Sie in die Taste „Listendarstellung“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-L“), wenn der Bereich „Browser“ nicht in der Listendarstellung angezeigt wird. Die Anzeige des Bereichs „Browser“ wechselt von der Rasterdarstellung zur Listendarstellung. Die Schlagwörter für die jeweiligen Bilder werden in der Spalte „Schlagwörter“ angezeigt. Entfernen von zu einem Bild gehörigen Schlagwörtern In bestimmten Fällen kann es vorkommen, dass Sie alle Schlagwörter entfernen wollen, die Sie einem Bild zugewiesen haben. Gehen Sie wie folgt vor, um alle auf ein Bild angewendeten Schlagwörter zu entfernen: 1 Wählen Sie das Bild aus. 2 Drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-Wahl-9“. Die Untertitel und Schlagwörter werden in dem von Ihnen festgelegten Bereich angezeigt.12 151 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Mit Aperture können Sie ganz einfach an zahlreichen Speicherorten nach Bildern suchen und diese auflisten. Sie können auch komplexe Suchvorgänge ausführen und Ihre Suchergebnisse sichern. In diesem Kapitel wird erläutert, wie Sie mithilfe der Schwebepalette „Suchkriterien“ in einem bestimmten Projekt oder in Ihrer gesamten Bibliothek nach Bildern suchen. Die Schwebepalette „Suchkriterien“ im Überblick Je mehr Fotos Sie in Aperture importieren, desto wichtiger wird eine Möglichkeit, nach Bildern suchen und diese anzeigen zu können. Hierfür verwenden Sie die Schwebepalette „Suchkriterien“, einen benutzerfreundlichen Bereich, in den Sie bestimmte Suchkriterien eingeben können. Sie können anhand von Text, Wertung, Schlagwort, Datum, IPTC-Informationen, EXIF-Informationen, Exportsitzung, anderen Metadaten, Dateistatus oder einer Kombination beliebiger dieser Elemente suchen. Suchvorgänge können projektübergreifend oder in bestimmten Projekten durchgeführt werden. Sie haben außerdem die Möglichkeit, intelligente Alben zu erstellen, also auf Suchkriterien basierende Bildersammlungen. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 13 „Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben“ auf Seite 165. In den meisten Fällen dienen Suchvorgänge dazu, eine Auswahl von Bildern in einem Projekt anzuzeigen. Möglicherweise empfiehlt es sich bei der Arbeit mit einem Projekt, bestimmte Bilder herauszufiltern, um diese zu bearbeiten, etwa durch Anpassungen oder das Hinzufügen von Schlagwörtern. Wenn Sie einen Projektordner auswählen und die Schwebepalette „Suchkriterien“ verwenden, können Sie rasch bestimmte Bilder anzeigen und die übrigen Bilder ausblenden. Sie können beispielsweise nur die Bilder mit einem bestimmen Motiv oder Ort oder einer bestimmten Pose oder Wertung herausfiltern und anzeigen. Ihre Suche hat keine Auswirkung auf den Inhalt des Projekts. Es werden lediglich temporär die Bilder geändert, die Sie anzeigen können. Wenn Sie die Kriterien in der Schwebepalette „Suchkriterien“ entfernen, werden wieder alle Bilder im Bereich „Browser“ angezeigt.152 Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“). m Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. Steuerelemente in der Schwebepalette „Suchkriterien“  Taste „Schließen“: Klicken Sie in diese Taste, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu schließen.  Einblendmenü „Entspricht“: Wählen Sie, ob das Bild einem oder allen Suchkriterien entsprechen soll.  Suchfeld: Geben Sie den Text ein, nach dem gesucht werden soll. Wählen Sie aus dem Einblendmenü zum Suchfeld (mit einem Lupensymbol gekennzeichnet) aus, ob Sie eine Volltextsuche oder eine eingeschränkte Textsuche ausführen möchten. Sie können mit Aperture alle zu Ihren Bildern gehörenden Metadaten nach Ihrem eingegeben Begriff durchsuchen oder eine eingeschränkte Textsuche ausführen, bei der die EXIF-Informationen Ihrer Bilder nicht durchsucht werden. Klicken Sie in die Taste „Zurücksetzen“ des Suchfelds (das X), um die Begriffe im Suchfeld zu löschen.  Einblendmenü „Filter hinzufügen“: Klicken Sie hier, um weitere Suchkriterien hinzuzufü- gen, etwa Datum, EXIF- und IPTC-Informationen, Text, Wertung und andere Metadaten.  Suchkriterien: Markieren Sie die Felder der gewünschten Kategorien und geben Sie ein, nach welchen Informationen gesucht werden soll, etwa Wertungen, Schlagwörter und Datum.  Neues intelligentes Album: Erstellt ein neues intelligentes Album auf Grundlage der Suchkriterien. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 13 „Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben“ auf Seite 165.  Neues Album aus aktuellen Bildern: Erstellt ein neues Album mit Bildern, die den aktuellen Suchkriterien entsprechen. Taste „Schließen“ Einblendmenü „Entspricht“ Einblendmenü „Filter hinzufügen“ Suchfeld Suchkriterien Taste „Neues intelligentes Album“ Taste „Neues Album aus aktuellen Bildern“ Einblendmenü „Aktionen in Schwebepalette „Suchkriterien““ Taste „Zurücksetzen“Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern 153  Einblendmenü „Aktionen in Schwebepalette „Suchkriterien““: Ermöglicht das Erstellen eines neuen Leuchttisch-, Buch- oder Web-Galerie-Albums, eines intelligenten WebGalerie-Albums oder eines Web-Journal-Albums mit Bildern, die die aktuellen Suchkriterien erfüllen. Suchen anhand von Bildname, Untertitel oder sonstigem Text Sie können bei der Suche nach Bildern beliebigen Text verwenden, den Sie einer Aufnahme zugeordnet haben. Sie haben z. B. die Möglichkeit, anhand von Text in Untertiteln oder Schlagwörtern oder einem beliebigen anderen Texteintrag nach Bildern zu suchen. Auch die Suche anhand mehrerer Texteinträge ist möglich. Gehen Sie wie folgt vor, um anhand von Text nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Geben Sie in das Suchfeld in der Schwebepalette „Suchkriterien“ den Text ein, nach dem Sie suchen möchten. 4 Wählen Sie aus dem Einblendmenü „Entspricht“ die Option „einigen“ aus, falls diese noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Geben Sie in dieses Feld den Text ein, nach dem Sie suchen möchten.154 Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Gehen Sie wie folgt vor, um anhand mehrerer Texteinträge nach einer Reihe von Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Fügen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ so viele Textfelder wie benötigt hinzu. Wählen Sie dazu mehrmals die Option „Text“ aus dem Einblendmenü „Filter hinzufügen“ aus. 4 Markieren Sie die Felder „Text“ und geben Sie in jedes Feld Text ein, um die gewünschten Bilder zu finden. 5 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Suchen anhand der Wertung Mithilfe der Schwebepalette „Suchkriterien“ lassen sich auch alle Bilder mit einer bestimmten Wertung anzeigen. Sie können beispielsweise nach allen Bildern in einem Projekt mit einer Wertung von 4 suchen. Sie können Bilder mit einer bestimmten Wertung, Bilder ab einer bestimmten Wertung abwärts oder Bilder ab einer bestimmten Wertung aufwärts anzeigen. Markieren Sie die Felder „Text“ und geben Sie in jedes hinzugefügte Suchfeld Text ein.Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern 155 Gehen Sie wie folgt vor, um anhand von Wertungen nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Markieren Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ das Feld „Wertung“. 4 Wählen Sie aus dem Einblendmenü „Wertung“ aus, ob Sie nach Bildern mit genau der angegebenen Wertung, mit einer höheren oder gleichen bzw. einer niedrigeren oder gleichen Wertung als der angegebenen suchen möchten. 5 Legen Sie die Wertungsstufe durch Bewegen des Schiebereglers fest. 6 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Suchen anhand eines Schlagworts Sie können Bilder anhand einer beliebigen Auswahl der zugewiesenen Schlagwörter suchen. Sie haben die Möglichkeit, ein oder mehrere Schlagwörter für die Suche auszuwählen. Außerdem können Sie festlegen, über welche Schlagwörter ein Bild verfügen muss, um als Übereinstimmung zu gelten. Sie können beispielsweise nach Bildern suchen, die entweder über die beiden Schlagwörter Silhouette und Landschaft verfü- gen oder nach Bildern, denen entweder das Schlagwort Silhouette oder das Schlagwort Landschaft zugeordnet ist. Markieren Sie das Feld „Wertung“. Legen Sie mit diesem Schieberegler die gewünschte Wertungsstufe fest. Wählen Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Wertung“ aus.156 Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Gehen Sie wie folgt vor, um anhand eines Schlagworts nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Markieren Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ das Feld „Schlagwörter“. Hinweis: Das Feld „Schlagwörter“ wird grau dargestellt, wenn auf die Bilder im ausgewählten Projekt oder Album keine Schlagwörter angewendet wurden. 4 Wählen Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Schlagwörter“ aus:  Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder anzuzeigen, denen beliebige der ausgewählten Schlagwörter zugewiesen wurden: Wählen Sie „erfüllt eine oder mehrere der folgenden Kriterien“.  Gehen Sie wie folgt vor, um nur die Bilder anzuzeigen, die über alle ausgewählten Schlagwörter verfügen: Wählen Sie „erfüllt alle der folgenden Kriterien“. 5 Markieren Sie die Felder neben den Schlagwörtern, nach denen Sie suchen möchten. 6 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Sie können auch mit den IPTC-Suchoptionen nach IPTC-Schlagwörtern suchen. Diese Optionen ermöglichen es Ihnen, auf verschiedene Weise Suchvorgänge für bestimmte IPTC-Felder festzulegen. Sie können beispielsweise nach allen Bildern suchen, denen keine Schlagwörter zugewiesen sind. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das im Menü „Hilfe“ von Aperture verfügbar ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Markieren Sie das Feld „Schlagwörter“. Wählen Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Schlagwörter“ aus. Markieren Sie das Feld neben jedem Schlagwort, nach dem Sie suchen möchten.Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern 157 Suchen anhand eines Datums Sie können Bilder anhand ihres Aufnahmedatums suchen. Auf diese Weise können Sie z. B. alle Bilder suchen, die Sie zwischen dem 16. und 20. Mai 2005 auf einer Reise aufgenommen haben. Für die Suche nach Datum verwenden Sie die Kalendersuchfunktionen. Wenn der Kalender angezeigt wird, werden alle Tage, an denen laut der EXIF-Daten neue Fotos aufgenommen wurden, hervorgehoben. Sie können einen oder mehrere Tage im Kalender auswählen, um nach Bildern zu suchen, die an diesem Datum aufgenommen wurden. Sie haben auch die Möglichkeit, einen Datumsbereich anzugeben. Gehen Sie wie folgt vor, um anhand des Datums nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Markieren Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ das Feld „Kalender“. 4 Wählen Sie den Tag oder die Tage aus, nach dem bzw. denen Sie suchen möchten. Klicken Sie bei gedrückter Umschalttaste, um mehrere aufeinander folgende Tage auszuwählen. Klicken Sie bei gedrückter Befehlstaste, um mehrere nicht aufeinander folgende Tage auszuwählen. 5 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Markieren Sie das Feld „Kalender“. Wählen Sie die Tage aus, nach denen Sie suchen möchten.158 Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Bilder, die Sie von anderen Quellen als Kameras und Kartenlesegeräten importieren (etwa JPEG- oder TIFF-Dateien), weisen u. U. keine EXIF-Informationen auf. Meist ist der Datei jedoch ein Erstellungsdatum zugeordnet. Anhand dieses Erstellungsdatums können Sie Bilder mit der Suchoption für Datumsangaben suchen. Gehen Sie wie folgt vor, um anhand des Erstellungsdatums nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Wählen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die Option „Datum“ aus dem Einblendmenü „Filter hinzufügen“ aus. 4 Markieren Sie das Feld „Datum“ und wählen Sie dann eine Datumsoption aus dem Einblendmenü „Datum“ aus. 5 Wählen Sie eine Option aus dem mittleren Einblendmenü aus, um Ihre Suche einzuschränken. 6 Geben Sie das Datum ein, das als Grundlage des Suchvorgangs verwendet werden soll. 7 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Markieren Sie das Feld „Datum“. Wählen Sie eine Datumsoption aus dem Einblendmenü „Datum“ aus. Geben Sie hier ein Datum ein. Wählen Sie aus diesem Einblendmenü aus, wie Sie Ihre Suche einschränken möchten.Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern 159 Suchen anhand von IPTC-Informationen Sie können Bilder anhand einer beliebigen Auswahl an zugewiesenen IPTC-Informationen suchen. Sie können beispielsweise Bilder suchen, denen IPTC-Schlagwörter zugeordnet sind. Bei der Suche nach Bildern anhand von IPTC-Informationen verwenden Sie die IPTC-Suchoptionen. Gehen Sie wie folgt vor, um anhand von IPTC-Informationen nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Wählen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die Option „IPTC“ aus dem Einblendmenü „Filter hinzufügen“ aus. 4 Markieren Sie das Feld „IPTC“ und wählen Sie dann aus dem Einblendmenü „IPTC“ das IPTC-Feld aus, nach dem Sie suchen möchten. 5 Wählen Sie eine Option aus dem mittleren Einblendmenü aus, um Ihre Suche einzuschränken. 6 Geben Sie in das IPTC-Textfeld den IPTC-Wert ein, nach dem Sie suchen möchten. 7 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Wählen Sie ein IPTC-Feld aus, nach dem gesucht werden soll. Markieren Sie das Feld „IPTC“. Wählen Sie aus diesem Einblendmenü aus, wie Sie Ihre Suche einschränken möchten. Geben Sie hier einen IPTC-Wert ein.160 Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Suchen anhand von EXIF-Information Sie können anhand beliebiger EXIF-Informationen, die von Ihrer Kamera zusammen mit Ihren Bildern aufgezeichnet wurden, nach Bildern suchen. Sie können beispielsweise alle Bilder suchen, die mit einer bestimmten Kamera oder einer bestimmen Belichtung aufgenommen wurden. Bei der Suche nach Bildern anhand von EXIF-Informationen verwenden Sie die EXIF-Suchoptionen. Gehen Sie wie folgt vor, um anhand von EXIF-Informationen nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Wählen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die Option „EXIF“ aus dem Einblendmenü „Filter hinzufügen“ aus. 4 Markieren Sie das Feld „EXIF“ und wählen Sie dann aus dem Einblendmenü „EXIF“ das EXIF-Feld aus, nach dem Sie suchen möchten. 5 Wählen Sie eine Option aus dem mittleren Einblendmenü aus, um Ihre Suche einzuschränken. 6 Geben Sie in das EXIF-Textfeld den EXIF-Wert ein, nach dem Sie suchen möchten. 7 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ auf Seite 163. Wählen Sie ein EXIF-Feld aus, nach dem gesucht werden soll. Markieren Sie das Feld „EXIF“. Wählen Sie aus diesem Einblendmenü aus, wie Sie Ihre Suche einschränken möchten. Geben Sie hier einen EXIF-Wert ein.Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern 161 Suchen anhand des Dateistatus Sie können auch anhand des Dateistatus nach Bildern suchen. Sie können z. B. nach Bildern suchen, die als verknüpfte Bilder, verwaltete Bilder und Online- bzw. OfflineBilder definiert sind. Bei der Suche nach Bildern anhand des Dateistatus verwenden Sie Suchoptionen für den Dateistatus. Gehen Sie wie folgt vor, um anhand des Dateistatus nach Bildern zu suchen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ einzublenden:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“ in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““. 3 Wählen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die Option „Dateistatus“ aus dem Einblendmenü „Filter hinzufügen“ aus. Markieren Sie dann das Feld „Dateistatus“. 4 Deaktivieren Sie alle Markierungsfelder, die nicht zu Ihrer Suchabfrage gehören, und wählen Sie die Suchkriterien aus dem Einblendmenü „Dateistatus“ aus. 5 Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus, falls dies noch nicht ausgewählt ist. Markieren Sie das Feld „Dateistatus“. Wählen Sie den Dateistatus aus, nach dem Sie suchen wollen.162 Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern Suchen anhand einer Kombination von Kriterien In der Schwebepalette „Suchkriterien“ können Sie komplexe Kombinationen von Suchkriterien zusammenstellen. Sie könnten zum Beispiel nach Bildern suchen, die ein bestimmtes Schlagwort besitzen und an einem bestimmten Tag aufgenommen wurden. Gehen Sie wie folgt vor, um eine komplexe Suche auszuführen, für die Sie der Schwebepalette „Suchkriterien“ Optionen für Suchkriterien hinzufügen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekt“ ein Projekt oder ein Album aus, das Sie durchsuchen möchten. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Suchkriterien“ zu öffnen:  Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Suchen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-F“).  Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (die Taste mit dem Lupensymbol) neben dem Suchfeld im Bereich „Browser“. 3 Wählen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die gewünschten Suchkriterien aus dem Einblendmenü „Filter hinzufügen“ aus. 4 Markieren Sie die Felder neben den Kriterien, die Sie verwenden möchten, und geben Sie die Suchkriterien an. 5 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Damit ein Bild mindestens einem der Kriterien oder einem der Schlagwörter entsprechen muss: Wählen Sie „einigen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus.  Damit ein Bild allen Kriterien und Schlagwörtern entsprechen muss: Wählen Sie „allen“ aus dem Einblendmenü „Entspricht“ aus. Die Bilder, die mit den Suchkriterien übereinstimmen, werden sofort im Bereich „Browser“ angezeigt. Informationen zum Sichern Ihrer Suchergebnisse finden Sie im nächsten Abschnitt „Sichern Ihrer Suchergebnisse“ Geben Sie Ihre Suchkriterien an. Markieren Sie die Felder für die Objekte, nach denen Sie suchen möchten.Kapitel 12 Suchen und Anzeigen von Bildern 163 Sichern Ihrer Suchergebnisse Bei Suchvorgängen mit der Schwebepalette „Suchkriterien“ können Sie Ihre Ergebnisse auf unterschiedliche Weise sichern. Sie können ein neues intelligentes Album erstellen, das automatisch aktualisiert wird. Als Grundlage dienen hierbei alle neuen Bilder, die Sie einem Projekt oder der Bibliothek hinzufügen und die die Suchkriterien erfüllen. Sie können auch die Suchergebnisse selbst in einem neuen Album, Leuchttisch-Album, Buchalbum, Web-Galerie-Album, intelligenten Web-Galerie-Album oder Web-JournalAlbum sichern. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 13 „Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben“ auf Seite 165. Gehen Sie wie folgt vor, um basierend auf den Suchkriterien ein intelligentes Album zu erstellen: 1 Verwenden Sie die Schwebepalette „Suchkriterien“, um auf Grundlage bestimmter Kriterien nach Bildern zu suchen. 2 Klicken Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ in „Neues intelligentes Album“. Im Bereich „Projekte“ wird ein neues intelligentes Album ohne Titel angezeigt. 3 Geben Sie den gewünschten Namen für das intelligente Album ein und drücken Sie dann den Zeilenschalter. Wenn Sie einem Projekt oder der Bibliothek Bilder hinzufügen, die die Suchkriterien erfüllen, werden diese Bilder automatisch zum intelligenten Album hinzugefügt. Gehen Sie wie folgt vor, um Ihre Suchergebnisse in einem Album zu sichern: 1 Verwenden Sie die Schwebepalette „Suchkriterien“, um auf Grundlage bestimmter Kriterien nach Bildern zu suchen. 2 Führen Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ einen der folgenden Schritte aus:  Zum Erstellen eines neuen Albums: Klicken Sie in „Neues Album aus aktuellen Bildern“, geben Sie den gewünschten Namen für das Album ein und drücken Sie dann den Zeilenschalter.  Zum Erstellen eines neuen Leuchttisch-, Buch- oder Web-Galerie-Albums bzw. eines intelligenten Web-Galerie-Albums oder eines Web-Journal-Albums: Wählen Sie die passende Option aus dem Einblendmenü „Aktionen in Schwebepalette „Suchkriterien““ aus, geben Sie den gewünschten Namen für das Album ein und drücken Sie dann den Zeilenschalter. Alle Bilder, die den Suchkriterien entsprechen, werden im neuen, von Ihnen erstellten Album abgelegt.13 165 13 Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben Wenn Sie bestimmte Bildtypen gruppieren möchten (entweder vorübergehend oder dauerhaft), können Sie die Bilder in einem intelligenten Album sammeln. Dieses Kapitel enthält Informationen zu intelligenten Alben sowie dazu, wie Sie Ihre Bilder mit ihnen dynamisch verwalten können. Intelligente Alben im Überblick Intelligente Alben bieten Ihnen die Möglichkeit, Bilder flexibel zu verwalten. Sie lassen sich einfach einrichten und können als dynamische Bildersammlungen u. U. von großem Nutzen sein. Im Gegensatz zu einem Standardalbum, in das Sie Bilder manuell platzieren, wird der Inhalt eines intelligenten Albums durch die Kriterien gesteuert, die Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ angeben, die dem Album zugeordnet ist. Wenn Sie die Suchkriterien eines intelligenten Albums ändern, ändert sich auch der Inhalt des intelligenten Albums. Aperture umfasst eine Auswahl bereits definierter intelligenter Alben, die in der Bibliothek für Sie angelegt wurden. Es gibt beispielsweise intelligente Alben, die Ihre Auswahlbilder enthalten oder alle in der vergangenen Woche oder dem vergangenen Monat aufgenommenen Bilder. Wenn Sie in das Dreiecksymbol neben „Bibliothek“ klicken, wird die Liste der für Sie erstellten intelligenten Alben eingeblendet. Wählen Sie ein intelligentes Album aus, um dessen Inhalt im Bereich „Browser“ anzuzeigen. Dreiecksymbol Ein intelligentes Album in der Bibliothek weist dieses Symbol auf.166 Kapitel 13 Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben Sie können auch eigene intelligente Alben anlegen. Angenommen, Sie möchten z. B. ein intelligentes Album erstellen, das die besten Bilder eines Sportereignisses enthält. Dann wählen Sie das Projekt aus, das die Aufnahmen des Sportereignisses enthält, erstellen ein intelligentes Album, öffnen die Schwebepalette „Suchkriterien“ und suchen nach Bildern mit der Wertung „Auswählen“ (fünf Sterne). Daraufhin werden alle Bilder mit dieser Wertung sofort im intelligenten Album angezeigt. Sie können auch auswählen, wo nach Bildern gesucht werden soll – in der gesamten Bibliothek oder in einem bestimmten Projekt. Wenn Sie später die Schwebepalette „Suchkriterien“ öffnen und die Kriterien ändern, um eine größere Bildauswahl zu erhalten, wird das intelligente Album entsprechend aktualisiert. Sammeln von Bildern in einem neuen intelligenten Album Sie können Bilder anhand beliebiger Informationen sammeln, nach denen Sie mit der Schwebepalette „Suchkriterien“ suchen können. Sie können beispielsweise ein intelligentes Album erstellen, das Bilder basierend auf einem bestimmten Schlagwort oder einer Kombination aus Schlagwörtern, Wertungen, Datumsangaben oder anderen Metadaten sammelt. Die Suchkriterien für das intelligente Album lassen sich jederzeit in der Schwebepalette „Suchkriterien“ einschränken oder erweitern. Gehen Sie wie folgt vor, um ein intelligentes Album zu erstellen, das Ihre gesamte Bibliothek durchsucht: 1 Wählen Sie „Bibliothek“ im Bereich „Projekte“ aus. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ablage“ > „Neue(s) intelligente(s)“ > „Album“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-L“).  Wählen Sie „Neues intelligentes Album“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ im Bereich „Projekte“ aus.  Klicken Sie in der Symbolleiste in die Taste „Neues intelligentes Album“. Im Bereich „Projekte“ wird ein neues intelligentes Album ohne Titel angezeigt. 3 Benennen Sie das intelligente Album um, indem Sie den gewünschten Namen eingeben. Taste „Schwebepalette Geben Sie einen „Suchkriterien““ Namen für das intelligente Album ein.Kapitel 13 Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben 167 4 Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ (mit einem Lupensymbol) rechts neben dem intelligenten Album, um diese Schwebepalette zu öffnen. 5 Geben Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die gewünschten Suchkriterien an. Weitere Informationen zu der Verwendung der Schwebepalette „Suchkriterien“ und dem Angeben von Suchkriterien finden Sie in Kapitel 12 „Suchen und Anzeigen von Bildern“ auf Seite 151. 6 Klicken Sie in die Taste zum Schließen der Schwebepalette „Suchkriterien“. Aperture sucht die Bilder, die die angegebenen Suchkriterien erfüllen, und zeigt diese im Bereich „Browser“ an. Sie können nun mit diesen Arbeitskopien Ihrer Aufnahmen auf die gleiche Weise arbeiten wie mit Bildern in jedem anderen Projekt oder Album. Gehen Sie wie folgt vor, um ein intelligentes Album zu erstellen, nach dessen Bildern nur in einem Projekt gesucht wird: 1 Wählen Sie das Projekt im Bereich „Projekte“ aus. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ablage“ > „Neue(s) intelligente(s)“ > „Album“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-L“).  Wählen Sie „Neues intelligentes Album“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ im Bereich „Projekte“ aus.  Klicken Sie in der Symbolleiste in die Taste „Neues intelligentes Album“. Im Projekt wird ein neues intelligentes Album ohne Titel angezeigt. 3 Benennen Sie das intelligente Album um, indem Sie den gewünschten Namen eingeben. 4 Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ rechts neben dem intelligenten Album, um diese Schwebepalette zu öffnen. 5 Geben Sie in der Schwebepalette „Suchkriterien“ die gewünschten Suchkriterien an. Weitere Informationen zu der Verwendung der Schwebepalette „Suchkriterien“ und das Angeben von Suchkriterien finden Sie in Kapitel 12 „Suchen und Anzeigen von Bildern“ auf Seite 151. 6 Klicken Sie in die Taste zum Schließen der Schwebepalette „Suchkriterien“.168 Kapitel 13 Gruppieren von Bildern mit intelligenten Alben Überprüfen des Inhalts eines intelligenten Albums Sie können einzelne Bilder in einem intelligenten Album nicht manuell auswählen und löschen, da die Aufnahmen automatisch auf Grundlage von Suchkriterien dort platziert wurden. Gleichermaßen ist es nicht möglich, Bilder einfach durch Bewegen einem intelligenten Album hinzuzufügen. Sie müssen die Suchkriterien ändern, um den Inhalt des intelligenten Albums zu ändern. Wenn Sie bestimmte Bilder aus einem intelligenten Album entfernen möchten, können Sie die Suchkriterien entsprechend ändern, um diese Bilder auszuschließen. Aperture führt eine neue Suche aus und überprüft den Inhalt des intelligenten Albums. Gehen Sie wie folgt vor, um den Inhalt eines intelligenten Albums durch Anpassen der Suchkriterien zu ändern: 1 Klicken Sie im Bereich „Projekte“ in die Taste „Schwebepalette „Suchkriterien““ rechts neben dem intelligenten Album, um diese Schwebepalette zu öffnen. 2 Überarbeiten Sie die Suchkriterien in der Schwebepalette, um die gewünschten Bilder zu entfernen oder hinzuzufügen. Alternativ können Sie auch das Schlagwort oder die Wertung für das Bild ändern. 3 Klicken Sie in die Taste zum Schließen der Schwebepalette „Suchkriterien“. Löschen eines intelligenten Albums Ein intelligentes Album kann jederzeit gelöscht werden. Wenn Sie Fotos aus einem intelligenten Album an ein anderes Album übertragen haben, werden die Bilder im anderen Album beim Löschen des intelligenten Albums nicht entfernt. Gehen Sie wie folgt vor, um ein intelligentes Album zu löschen: 1 Wählen Sie das intelligente Album im Bereich „Projekte“ aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Intelligentes Album löschen“.14 169 14 Bildanpassungen im Überblick Die Steuerelemente für Anpassungen bieten meist alles, was Sie zum Optimieren Ihres Bilds benötigen. Bildanpassungen lassen sich mit dem Informationsfenster „Anpassungen“ oder der Schwebepalette „Anpassungen“ vornehmen. Dieses Kapitel umfasst eine kurze Einführung in die Steuerelemente für Anpassungen von Aperture. Ausführliche Erklärungen zu den Aperture Anpassungen finden Sie im Dokument Bildanpassungen, das Sie aus dem Menü „Hilfe“ von Aperture auswählen können. Anpassungen in Aperture im Überblick Die Steuerelemente für Anpassungen befinden sich im Informationsfenster „Anpassungen“ und in der Schwebepalette „Anpassungen“. In beiden Bereichen sind die gleichen Steuerelemente enthalten. Das Informationsfenster „Anpassungen“ ist rechts auf dem Bildschirm zu sehen. Die Schwebepalette „Anpassungen“ ist eine frei positionierbare Version des Informationsfensters „Anpassungen“, die an einer beliebigen Stelle auf dem Bildschirm platziert werden kann. Dadurch profitieren Sie von maximaler Flexibilität bei der Nutzung Ihres Arbeitsbereichs auf dem Bildschirm.170 Kapitel 14 Bildanpassungen im Überblick Sie können die folgenden Anpassungen an Bildern in Aperture vornehmen. Anzeigen der Steuerelemente für Anpassungen Die Informationsfenster „Anpassungen“ und die Schwebepalette „Anpassungen“ lassen sich schnell anzeigen. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um das Informationsfenster „Anpassungen“ anzuzeigen: m Wählen Sie „Fenster“ > „Alle Informationen einblenden“ (oder drücken Sie die Taste „I“), um den Bereich „Informationen“ einzublenden. m Wählen Sie „Fenster“ > „Anpassungen einblenden“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „ctrl-A“). Anpassung Funktion Rote Augen korrigieren Verringert den Rote-Augen-Effekt Ihrer aufgenommenen Motive. Wird in Verbindung mit dem Werkzeug „Rote Augen“ verwendet. Flecken & Flicken Retuschiert Fehler in einem Bild, die etwa durch Staub oder Schmutz auf dem Bildsensor verursacht wurden. Hierzu wird das Werkzeug „Flecken & Flicken“ verwendet. Begradigen Richtet den Horizont des Bilds aus. Wird zusammen mit dem Werkzeug „Begradigen“ verwendet. Freistellen Trimmt das Bild. Wird zusammen mit dem Werkzeug „Freistellen“ verwendet. Tonwerte Passt den Tonwertbereich eines Bilds gezielt an. Belichtung Passt schwarze, graue und weiße Färbungen sowie Belichtung, Sättigung, Kontrast und Helligkeit an. Glanzlichter & Schatten Passt die Belichtung der Schatten und Glanzlichter eines Bilds selektiv an. Farbe Passt die Farbe eines Bilds an. Weißabgleich Stellt den Weißabgleich eines Bilds durch Anpassung der Farbtemperatur und Farbtöne ein. Einfarbiger Mixer Steuert die roten, grünen und blauen Farbkanäle des Ausgangsbilds selektiv, wenn ein Farbbild in ein Graustufenbild umgewandelt wird. Sepia-Farbtöne Ändert ein Farbbild in ein Sepiabild. Ermöglicht das Entsättigen des Farbbilds auf den gewünschte Sepia-Farbton. Störungen reduzieren Verringert digitale Störungen in einem Bild. Kanten scharfzeichnen Zeichnet das Bild scharf.Kapitel 14 Bildanpassungen im Überblick 171 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Schwebepalette „Anpassungen“ anzuzeigen: m Wählen Sie „Fenster“ > „Schwebepalette „Anpassungen“ einblenden“ (oder drücken Sie die Taste „H“). m Klicken Sie in die Taste „Schwebepalette „Anpassungen““ in der Symbolleiste. Anzeigen zusätzlicher Steuerelemente für Anpassungen Wenn Sie das Informationsfenster „Anpassungen“ oder die Schwebepalette „Anpassungen“ das erste Mal anzeigen, sind einige der Anpassungen wie Belichtung, Tonwerte und Weißabgleich sichtbar. Sie können weitere Anpassungen zum Informationsfenster oder der Schwebepalette hinzufügen. Gehen Sie wie folgt vor, um weitere Anpassungen hinzuzufügen: m Wählen Sie oben im Informationsfenster „Anpassungen“ oder in der Schwebepalette „Anpassungen“ einen Anpassungstyp aus dem Einblendmenü „Anpassungen hinzufügen“ aus. Die neue Anpassung wird im Informationsfenster „Anpassungen“ und in der Schwebepalette „Anpassungen“ hervorgehoben angezeigt, wenn beide Elemente zu sehen sind. Klicken Sie in das Dreiecksymbol neben dem Namen der Anpassung, um die Steuerelemente für eine bestimmte Anpassung anzuzeigen. Anschließend können Sie mithilfe der Steuerelemente Änderungen vornehmen und sehen, wie das Bild mit den Änderungen aktualisiert wird. Probieren Sie die Steuerelemente für Anpassungen einfach aus. Ausführliche Erklärungen zum Vornehmen von Anpassungen finden Sie im Dokument Bildanpassungen, das im Menü „Hilfe“ von Aperture verfügbar ist. Einblendmenü „Aktionen für Anpassungen“ Einblendmenü „Anpassungen hinzufügen“15 173 15 Erstellen von DiashowPräsentationen Diashows bieten mehr Möglichkeiten als die bloße Vorführung Ihre Arbeit. Mit Diashows können Sie während einer Präsentation eine bestimmte Atmosphäre schaffen, Ihre Zuschauer zur Teilnahme motivieren und ihre Stimmung beeinflussen. In diesem Kapitel wird erläutert, wie Diashows erstellt und verwendet werden, um Kunden Projekte zu präsentieren, Bilder von Hochzeiten oder anderen Ereignissen zu zeigen oder eine Veranstaltung mit Bildern und passender Musikuntermalung zu begleiten. Diashows im Überblick Eine Aperture Diashow bietet alles, was Sie benötigen, um Ihrer Veranstaltung einen großartigen visuellen Rahmen zu verleihen. Sie können Ihre Bilder auf zwei Monitoren anzeigen, sie in angepassten Konfigurationen anordnen und Präsentationen mit hochwertigem Audiomaterial erstellen. Sie haben die Wahl, wie viele Bilder gleichzeitig angezeigt werden sollen, wie diese Bilder angeordnet sind und wie lange jedes Bild zu sehen ist. Sie können außerdem wählen, ob Sie manuell oder automatisch von einem Bild zum nächsten wechseln möchten. Wichtig: Damit Diashows mit der höchstmöglichen Qualität wiedergegeben werden, sollten Sie Aperture für die Erstellung von Vorschaubildern mit hoher Auflösung einstellen. Sie können Diashows auch mit Bildern mit guter Qualität anzeigen, ohne hochauflösende Vorschaubilder zu erstellen. Weitere Informationen zum Erstellen von hochauflösenden Vorschaubildern finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das im Menü „Hilfe“ in Aperture verfügbar ist.174 Kapitel 15 Erstellen von Diashow-Präsentationen Erstellen einer Diashow mithilfe von Voreinstellungen Sie können Ihre Diashow ganz einfach erstellen, indem Sie eine der bereits definierten Diashow-Einstellungen von Aperture auswählen. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Diashow zu erstellen und abzuspielen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um eine Anzahl von Bildern auszuwählen:  Wählen Sie ein Projekt oder Album im Bereich „Projekte“ aus.  Wählen Sie einzelne Bilder oder Bilderstapel im Bereich „Browser“ aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Diashow“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-S“). Das Dialogfenster „Diashow starten“ wird angezeigt. 3 Wählen Sie einen Diashow-Typ aus dem Einblendmenü „Voreinstellungen für Diashow“ aus. Zu den Voreinstellungen für Diashows gehören folgende:  Überblenden: Zeigt jedes Bild 3 Sekunden lang an, mit einer Überblendung von 2 Sekunden.  Ausblenden (schwarz): Zeigt jedes Bild 3 Sekunden lang vor einem schwarzen Hintergrund an, mit einer Überblendung von 2 Sekunden.  Manuell: Bei dieser Diashow steuern Sie die Bildwechsel mit dem Rechts- und Linkspfeil.  Langsam überblenden: Zeigt jedes Bild 5,1 Sekunden lang an, mit einer Überblendung von 5 Sekunden.  Vier – langsam: Zeigt nacheinander vier Bilder an, wobei jedes Bild 3 Sekunden lang zu sehen ist und dann eine Überblendung von 2 Sekunden folgt. Das erste Bild wird durch das fünfte Bild ersetzt usw.  Vier – Schnell: Zeigt nacheinander vier Bilder an, wobei jedes Bild 1 Sekunde lang zu sehen ist. Das erste Bild wird durch das fünfte Bild ersetzt usw. 4 Klicken Sie in „Start“. Die Diashow-Präsentation beginnt und wird abgespielt, bis das letzte Bild zu sehen ist. Hinweis: Ist kein Bild oder ein einzelnes Bild ausgewählt, werden in der Diashow alle Bilder im aktuellen Album oder Projekt angezeigt.Kapitel 15 Erstellen von Diashow-Präsentationen 175 Steuern einer Diashow Nachdem Sie mit der Wiedergabe einer Diashow begonnen haben, können Sie sie mit Tastenkombinationen steuern. Gehen Sie wie folgt vor, um die Diashow anzuhalten: m Drücken Sie die Leertaste. Gehen Sie wie folgt vor, um die Diashow weiter abzuspielen: m Drücken Sie erneut die Leertaste. Gehen Sie wie folgt vor, um in der Diashow vorwärts zu navigieren: m Drücken Sie den Rechtspfeil. Gehen Sie wie folgt vor, um in der Diashow zurück zu navigieren: m Drücken Sie den Linkspfeil. Gehen Sie wie folgt vor, um die Diashow zu stoppen: m Drücken Sie die Taste „esc“. Die Wiedergabe der Diashow wird gestoppt, und Ihr Arbeitsbereich in Aperture wird wieder angezeigt. Ändern der Bilder einer Diashow Sie können die Reihenfolge Ihrer Bilder ändern, Ihrer Diashow neue Bilder hinzufügen oder Bilder aus Ihrer Diashow entfernen. Hinweis: Damit Sie die Bilder in einer Diashow ändern können, müssen Sie die Diashow zuerst anhalten. Gehen Sie wie folgt vor, um die Bilder in Ihrer Diashow neu anzuordnen oder Bilder hinzuzufügen bzw. zu entfernen: m Ordnen Sie die Miniaturen im Bereich „Browser“ vor dem Erstellen der Diashow in der Reihenfolge an, in der sie in der Diashow angezeigt werden sollen. Anschließend können Sie Ihre Diashow wiedergeben, indem Sie die Anweisungen im vorherigen Abschnitt „Steuern einer Diashow“ befolgen. 16 177 16 Verwenden des Leuchttischs Mithilfe des Leuchttischs können Sie Bilder beliebig anordnen und ihre Größe ändern. In diesem Kapitel finden Sie Informationen zum Leuchttisch und dazu, wie Sie mit seiner Hilfe Bilder überprüfen und korrigieren können. Der Leuchttisch im Überblick Mit dem Leuchttisch in Aperture können Sie in gleicher Weise mit Ihren Bildern arbeiten wie mit Dias auf einem üblichen Leuchttisch. Sie können eine Auswahl von Bildern zur Überprüfung auf dem Leuchttisch platzieren und die einzelnen Bilder beliebig neu positionieren. Sie können beispielsweise verschiedene Bildkombinationen ausprobieren, um festzustellen, wie diese auf Web- oder Buchseiten wirken. Eine Anordnung von Bildern auf dem Leuchttisch178 Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs Auf dem Leuchttisch können Sie zusammengehörige Bilder mühelos gruppieren, um sie nach vorgenommenen Korrekturen miteinander zu vergleichen. Außerdem können Sie Bilder mithilfe des Leuchttischs auf etwa die Größe anpassen, die Sie für die endgültige Ausgabe vorgesehen haben. Wenn Sie z. B. mit der Planung von Bildern für Buchseiten beschäftigt sind, können Sie eine interessante Serie von Bildern in der für die Buchseite erforderlichen Größe anlegen. Erstellen eines Albums auf dem Leuchttisch und Hinzufügen von Bildern Sie können ein neues, leeres Album auf dem Leuchttisch anlegen und Bilder hineinbewegen oder importieren. Außerdem können Sie in einem Projekt Bilder auswählen und in einem eigens dafür angelegten Album auf dem Leuchttisch ablegen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein neues, leeres Leuchttisch-Album zu erstellen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Bibliothek oder das Projekt aus, in dem das neue Leuchttisch-Album angezeigt werden soll. 2 Wählen Sie „Neuer leerer Leuchttisch“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ im Bereich „Projekte“ aus. Ein neues Album ohne Titel wird auf dem Leuchttisch angezeigt. 3 Geben Sie einen neuen Namen für das Album auf dem Leuchttisch ein. Sie können jetzt Bilder aus dem Bereich „Browser“ in das Album auf dem Leuchttisch bewegen oder importieren. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Leuchttisch-Album zu erstellen, das eine Auswahl von Bildern enthält: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die Bilder aus, die in das Leuchttisch-Album aufgenommen werden sollen. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Option „Neuer Leuchttisch aus Auswahl“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ aus. Ein neues Leuchttisch-Album ohne Titel wird mit den ausgewählten Bildern auf dem Leuchttisch angezeigt. 3 Geben Sie einen neuen Namen für das Leuchttisch-Album ein.Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs 179 Hinzufügen von Bildern zum Leuchttisch Das Hinzufügen von Bildern zum Leuchttisch ist ganz einfach. Sie müssen dazu lediglich ein Bild oder eine Auswahl von Bildern aus dem Bereich „Browser“ auf den Leuchttisch bewegen. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder zum Leuchttisch hinzuzufügen: m Bewegen Sie Bilder aus dem Bereich „Browser“ auf den Leuchttisch. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild vom Leuchttisch zu entfernen: m Wählen Sie das Bild aus und klicken Sie dann in die Taste „Nach hinten“. Das Bild wird vom Leuchttisch entfernt, ist aber weiterhin im Bereich „Browser“ verfügbar. ...auf den Leuchttisch. Bewegen Sie einfach Bilder aus dem Bereich „Browser“... Klicken Sie in die Taste „Nach hinten“, um ein ausgewähltes Bild zu entfernen.180 Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs Wenn ein Album auf dem Leuchttisch eine Vielzahl von Bildern enthält, kann man sich unter Umständen nur schwer merken, welche Bilder noch nicht auf dem Leuchttisch platziert wurden. Gehen Sie wie folgt vor, um im Bereich „Browser“ nur Bilder anzuzeigen, die noch nicht platziert wurden: m Klicken Sie in die Taste „Nicht platzierte Bilder einblenden“. Gehen Sie wie folgt vor, um den gesamten Inhalt des Leuchttisch-Albums im Bereich „Browser“ anzuzeigen: m Klicken Sie in die Taste „Alle Bilder einblenden“. Bewegen und Ändern der Größe von Bildern auf dem Leuchttisch Sie können Bilder auf dem Leuchttisch an verschiedene Positionen bewegen und dabei unterschiedliche Kombinationen und Ausrichtungen ausprobieren. Beispielsweise können Sie eine Gruppe zusammengehörender Bilder anordnen, um zu sehen, wie sie auf einer Druckseite wirken. Außerdem können Sie Bilder vergrößern oder verkleinern. Nach einer Änderung der Größe eines Bilds können Sie dieses Bild schnell wieder auf seine ursprüngliche Größe zurücksetzen. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder auf dem Leuchttisch zu bewegen: m Wählen Sie auf dem Leuchttisch die Bilder aus, die neu platziert werden sollen, und bewegen Sie sie an die gewünschte Position. Taste „Alle Bilder einblenden“ Taste „Nicht platzierte Bilder einblenden“Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs 181 Gehen Sie wie folgt vor, um ein Bild an eine Position außerhalb des Fensterbereichs zu bewegen: m Bewegen Sie das Bild zum Rand des Leuchttischs, bis die Anzeige auf dem Bildschirm zu blättern beginnt. Gehen Sie wie folgt vor, um die Größe eines Bilds zu ändern: 1 Wählen Sie das Bild auf dem Leuchttisch aus. 2 Platzieren Sie den Zeiger über dem Bild und bewegen Sie einen Aktivpunkt für die Größenänderung, um die Größe des Bilds anzupassen. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um ein Bild auf seine vorherige Größe zurückzusetzen: m Wählen Sie „Bearbeiten“ > „Skalieren widerrufen“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Z“). m Klicken Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in das Bild und wählen Sie anschließend „Ausgewählte Größe zurücksetzen“ aus dem Kontextmenü aus. Bewegen Sie den Zeiger über das Bild, um die Aktivpunkte für Größenänderungen anzuzeigen. Bewegen Sie diese anschließend, um die Größe des Bilds anzupassen.182 Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs Ausrichten und Anordnen von Bildern auf dem Leuchttisch Sie können eine Gruppe von Bildern auf dem Leuchttisch auswählen und automatisch an ihrem oberen oder ihrem unteren Rand, an ihren Seitenrändern oder an ihrem Mittelpunkt ausrichten. Mit Aperture können Sie eine ausgewählte Gruppe außerdem mit einem gleichmäßigen Abstand zwischen den Bildern anordnen. Gehen Sie wie folgt vor, um ausgewählte Bilder auszurichten: 1 Wählen Sie auf dem Leuchttisch die Bilder aus, die ausgerichtet werden sollen. 2 Klicken Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in eines der Bilder. Wählen Sie dann zuerst „Ausrichten“ aus dem Kontextmenü und anschließend den gewünschten Ausrichtungstyp aus dem Untermenü aus. Außerdem können Sie eine Auswahl von Bildern automatisch gruppieren. Aperture stellt diese Bilder zusammen und zeigt sie gemeinsam an, sodass sie mühelos angeordnet werden können. Bei Bedarf können Sie außerdem alle Bilder in einer Gruppe einblenden. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder auf dem Leuchttisch zu gruppieren: 1 Wählen Sie auf dem Leuchttisch die Bilder aus, die gruppiert werden sollen. 2 Klicken Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in die Auswahl und wählen Sie dann die Option „Anordnen“ aus dem Kontextmenü aus. Die ausgewählten Bilder werden gemäß der ausgewählten Option ausgerichtet. Wählen Sie zuerst „Ausrichten“ aus dem Kontextmenü und dann eine Option aus dem Untermenü aus.Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs 183 Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder auf dem Leuchttisch einzublenden, die durch andere Bilder verdeckt sind: 1 Wählen Sie das oberste Bild in der Gruppe aus. 2 Klicken Sie in die Taste „Aufdecken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Umschalt-X“). 3 Wählen Sie ein aufgedecktes Bild aus. Die Bilder werden neu gruppiert, wobei sich das ausgewählte Bild ganz oben befindet. Das oberste Bild ist ausgewählt. Klicken Sie in die Taste „Aufdecken“, um alle Bilder unter dem ausgewählten Bild einzublenden.184 Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs Anpassen der Darstellung „Leuchttisch“ Sie können die Darstellung „Leuchttisch“ anpassen, um Bilder besser anzeigen und leichter mit ihnen arbeiten zu können. Dies ist besonders nützlich, wenn der Leuchttisch größer ist als Ihre Bildschirmanzeige. Außerdem können Sie den Bereich des Leuchttischs vergrößern. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den Leuchttisch zu vergrößern oder zu verkleinern: m Bewegen Sie den Schieberegler „Leuchttisch-Zoom“, um die Darstellung zu ändern. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um den Leuchttisch an die Größe Ihres Bildschirms anzupassen: m Klicken Sie in die Taste „Größe für alle Objekte anpassen“. Gehen Sie wie folgt vor, um die Darstellung des Leuchttischs auf 100 Prozent zu ändern: m Klicken Sie bei gedrückter Taste „ctrl“ in einen leeren Bereich des Leuchttischs und wählen Sie dann „100 % anzeigen“ aus dem Kontextmenü aus. Gehen Sie wie folgt vor, um den Bereich des Leuchttischs zu vergrößern: m Bewegen Sie ein Bild an den Rand des Hintergrundrasters, damit der Bereich des Leuchttischs automatisch erweitert wird. Bewegen Sie den Schieberegler „Zoomen“ des Leuchttischs, um die Darstellung zu vergrößern oder zu verkleinern. Taste „Größe für alle Objekte anpassen“ Bewegen Sie ein Bild an den Rand des Leuchttischs, um den Bereich des Leuchttischs zu erweitern.Kapitel 16 Verwenden des Leuchttischs 185 Drucken einer Anordnung auf dem Leuchttisch Nach dem Anordnen Ihrer Bilder können Sie die Bildanordnung zur weiteren Überprüfung ausdrucken. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Anordnung auf dem Leuchttisch zu drucken: 1 Wählen Sie die zu druckenden Bilder auf dem Leuchttisch mit einem Auswahlrechteck aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Leuchttisch drucken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Wahl-P“). 3 Wählen Sie im Dialogfenster „Drucken“ die gewünschten Druckoptionen aus und klicken Sie dann in „Drucken“. Weitere Informationen hierzu finden Sie in Kapitel 17 „Drucken Ihrer Bilder“ auf Seite 187. Umschließen Sie die zu druckenden Bilder mit einem Auswahlrechteck.17 187 17 Drucken Ihrer Bilder Mit Aperture ist es ein Leichtes, hochauflösende Bilder, eine Serie von Kontaktbögen, einen Ausschnitt des Leuchttischs, eine Web-Galerie bzw. ein Web-Journal oder ein ganzes Fotobuch zu drucken. In diesem Kapitel wird eine Vielzahl von Optionen beschrieben, die Ihnen für das Drucken von Bildern zur Verfügung stehen. Einstellungen im Dialogfenster „Drucken“ Mithilfe der Optionen im Dialogfenster „Drucken“ können Sie einen einzelnen hochauflösenden Ausdruck, eine Serie von Kontaktbögen oder Ihr aktuellstes Reisetagebuch drucken. Gehen Sie wie folgt vor, um das Dialogfenster „Drucken“ zu öffnen: m Wählen Sie ein Bild im Bereich „Browser“ aus und wählen Sie dann „Ablage“ > „Abzug drucken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-P“). Bereich „Kopien & Seiten“ Bereich „Druckerauswahl“ Bereich „Layout-Optionen“ Bereich „Optionen für den Rahmen“ Liste „Name der Voreinstellung“ Vorschaubereich188 Kapitel 17 Drucken Ihrer Bilder Das Dialogfenster „Drucken“ ist in sechs Bereiche gegliedert. Liste „Name der Voreinstellung“ Diese Spalte enthält alle Voreinstellungen, d. h. sowohl die zum Lieferumfang von Aperture gehörenden als auch die von Ihnen erstellten Voreinstellungen.  Einzelne Bilder: Zeigt die Einstellungen für das Drucken eines einzelnen Bilds pro Seite an.  Kontaktbogen: Zeigt die Einstellungen für das Drucken einer Bildserie auf einer oder mehreren Seiten an. Kopien & Seiten  Kopien: Zeigt die Anzahl der zu erstellenden Bildausdrucke an.  Seiten: Druckt die gesamte Auswahl an Bildern oder einen bestimmten Teil daraus. Druckerauswahl  Drucker: Zeigt den Drucker an, mit dem die Bilder gedruckt werden.  Druckereinstellungen: Klicken Sie in diese Taste, um einen Drucker auszuwählen und dessen Einstellungen anzupassen.  Papierformat: Wählen Sie ein Papierformat aus der Liste der verfügbaren Formate aus.  Ausrichtung: Wählen Sie als Ausrichtung Querformat oder Hochformat oder die Option „Beste für Darstellung“ aus.  ColorSync Profil: Wählen Sie ein Druckerprofil aus, das beim Drucken verwendet werden soll.  Schwarzpunkt-Kompensation: Markieren Sie dieses Feld, um die maximale Schwarzstufe Ihres Bilds so anzupassen, dass sie im Rahmen der Leistungsmerkmale bzw. der Skala Ihres ausgewählten Druckers liegt.  Gamma: Wählen Sie eine Gamma-Einstellung, um die Helligkeit des Bilds so anzupassen, dass sie der Bildschirmausgabe so exakt wie möglich entspricht. Layout-Optionen  Einblendmenü „Größe anpassen“: Wenn Sie eine Voreinstellung für ein einzelnes Bild auswählen, können Sie mit diesem Einblendmenü auswählen, ob Ihr Bild an die gewählte Papiergröße angepasst oder mit einer bestimmten Größe bzw. einer angepassten Größe gedruckt werden soll. Mit der Einstellung „An Papierformat“ wird das Bild so skaliert, dass es so groß wie für das Papierformat möglich gedruckt wird, ohne dass Teile abgeschnitten werden. Mit „An gesamte Seite“ wird die Größe des Bilds an die gesamte Seite angepasst und falls erforderlich beschnitten. Bei Auswahl von „Eigene Skalierung“ können Sie die gewünschten Bildabmessungen selbst angeben.  Tasten „Anzahl der Seiten“ und „Anzahl der Spalten und Zeilen“: Wählen Sie bei Auswahl einer Voreinstellung für Kontaktbögen eine dieser Optionen aus, um die Anzahl der Seiten festzulegen, auf die die gedruckten Bilder verteilt werden sollen bzw. die Anzahl der Zeilen und Spalten für Bilder auf der Seite.Kapitel 17 Drucken Ihrer Bilder 189  Einblendmenü „Metadaten“: Wählen Sie bei Auswahl einer Voreinstellung für Kontaktbögen eine Metadaten-Ansicht aus, um die Metadaten anzugeben, die Sie mit Ihren Bildern drucken möchten.  Einblendmenü „Schriftgröße“: Wählen Sie bei Auswahl einer Voreinstellung für Kontaktbögen die Schriftgröße der zu druckenden Metadaten aus.  Druckauflösung: Geben Sie im Feld „DPI“ die dpi-Auflösung (dot-per-inch) an, mit der Sie Ihr Bild drucken möchten. Sie können auch das Markierungsfeld „Beste Auflösung verwenden“ auswählen, damit Aperture die beste Druckauflösung für die Bilder und den gewählten Drucker berechnet. Optionen für den Rahmen  Breite: Bewegen Sie den Schieberegler oder geben Sie einen Wert in den Werteregler ein, um die Größe des Bilds zu verringern, damit ein weißer Rahmen um das Bild entsteht.  Schnittmarken einblenden: Markieren Sie dieses Feld, um Beschnittmarken zu drucken. Vorschaubereich In diesem Bereich wird angezeigt, wie das Bild bzw. die Bilder auf dem ausgewählten Papierformat gedruckt werden. Wenn mehrere Seiten vorliegen, können Sie mithilfe der Tasten „Vorheriges Bild“ und „Nächstes Bild“ durch die Seiten blättern. Drucken einzelner Bilder Wenn Sie ein einzelnes Bild auf einem einzigen Blatt Papier drucken wollen, können Sie die Voreinstellung für „Einzelne Bilder“ verwenden. Gehen Sie wie folgt vor, um ein einzelnes Bild zu drucken: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ ein Bild aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Abzug drucken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-P“). 3 Wählen Sie im Dialogfenster „Drucken“ eine Voreinstellung „Einzelne Bilder“ in der Liste „Name der Voreinstellung“ aus. 4 Nachdem Sie sich vergewissert haben, dass alle Einstellungen im Dialogfenster „Drucken“ korrekt sind, klicken Sie in „Drucken“.190 Kapitel 17 Drucken Ihrer Bilder Drucken einer Bildserie Sie können mehrere Bilder auf einmal drucken, jedes auf einem eigenen Blatt. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Bildserie zu drucken: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die Bilder aus, die gedruckt werden sollen. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Navigieren durch Bilder und Auswählen von Bildern“ auf Seite 76. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Abzüge drucken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-P“). 3 Wählen Sie im Dialogfenster „Drucken“ eine Voreinstellung „Einzelne Bilder“ in der Liste „Name der Voreinstellung“ aus. 4 Nachdem Sie sich vergewissert haben, dass alle Einstellungen im Dialogfenster „Drucken“ korrekt sind, klicken Sie in „Drucken“. Ihre Bilder werden gedruckt, und zwar pro Seite ein Bild. Drucken eines Kontaktbogens oder einer Serie von Kontaktbögen Sie können Kontaktbögen Ihrer Bilder drucken und Aperture dabei alle Layout-Aufgaben überlassen. Sie müssen lediglich die Anzahl der Seiten oder Spalten auswählen. Aperture passt dann die Größe gemäß Ihren Einstellungen im Bereich „LayoutOptionen“ an. Gehen Sie wie folgt vor, um Kontaktbögen zu drucken: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die Bilder aus, die gedruckt werden sollen. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Abzüge drucken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-P“). 3 Legen Sie im Dialogfenster „Drucken“ die folgenden Einstellungen fest:  Wählen Sie eine Voreinstellung für „Kontaktbogen“ in der Liste „Name der Voreinstellung“ aus.  Vergewissern Sie sich, dass die Einstellungen im Bereich „Druckerauswahl“ wie z. B. „Papierformat“ und „ColorSync Profil“ korrekt sind.  Legen Sie im Bereich „Layout-Optionen“ die Anzahl an Seiten oder Spalten als LayoutGrundlage für die Kontaktbögen fest. Aperture passt die Größe der Bilder anhand Ihrer Einstellungen im Bereich „LayoutOptionen“ automatisch an. Die Größe der Bilder auf dem Kontaktbogen hängt davon ab, ob Sie die Seitenanzahl für die Bilder einschränken oder nicht. Je kleiner die Seitenanzahl ist, desto kleiner werden auch die Bilder. In gleicher Weise sind bei der Anzeige in Spalten die Bilder umso kleiner, je mehr Spalten ausgewählt wurden.Kapitel 17 Drucken Ihrer Bilder 191  Überprüfen Sie das Layout Ihres Kontaktbogens im Vorschaubereich.  Für Drucker, die nicht in der Lage sind, randlos zu drucken, markieren Sie das Feld „Schnittmarken einblenden“ im Bereich „Optionen für den Rahmen“. 4 Nachdem Sie sich vergewissert haben, dass alle Einstellungen im Dialogfenster „Drucken“ korrekt sind, klicken Sie in „Drucken“. Ihr Kontaktbogen wird gedruckt. Drucken eines Buchs Sie können ein Buch drucken, um das endgültige Format und das Erscheinungsbild zu überprüfen, bevor Sie das Buch in einer Druckerei drucken lassen, eine gedruckte Ausgabe online bestellen oder Kopien an Dritte verteilen. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Buch zu drucken: 1 Wählen Sie ein Buchalbum im Bereich „Projekte“ aus. Das Buch wird im Buchlayout-Editor angezeigt. 2 Vergewissern Sie sich, dass die Bucheinstellungen korrekt sind, und klicken Sie dann in die Taste „Drucken“ im Buchlayout-Editor. Weitere Informationen zum Buchlayout-Editor finden Sie in Kapitel 20 „Erstellen von Büchern“ auf Seite 209. 3 Vergewissern Sie sich in dem nun angezeigten Dialogfenster „Drucken“, dass alle Einstellungen korrekt sind, und klicken Sie in „Drucken“. Ihr Buch wird gedruckt. Erstellen einer PDF-Datei aus einem Buch Sie können aus einem Buch eine PDF-Datei erstellen, um eine elektronische Kopie zu speichern, die Sie zu einem späteren Zeitpunkt verwenden oder an Dritte senden können. Gehen Sie wie folgt vor, um aus einem Buch eine PDF-Datei zu erstellen: 1 Wählen Sie im Bereich „Projekte“ ein Buchalbum aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Buch drucken“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Wahl-P“). 3 Klicken Sie im Dialogfenster „Drucken“ in die Taste „Als PDF sichern“. 4 Geben Sie einen Namen für die PDF-Datei ein und wählen Sie einen Speicherort aus. Klicken Sie anschließend in „Sichern“.18 193 18 Exportieren von Bildern Nachdem Sie die Arbeit an Ihren Bildern beendet haben, können Sie die Bilder mithilfe von Aperture exportieren. Diese Dateien können Sie in einem anderen Programm verwenden, an einen Druckdienst oder an andere Benutzer senden oder im Internet veröffentlichen. In diesem Kapitel erfahren Sie, wie Sie Ihre Bilder für verschiedene Zwecke in unterschiedlichen Größen, Formaten und Dateitypen exportieren können. Das Exportieren von Bildern im Überblick Mithilfe von Aperture können Sie sowohl Kopien digitaler Vorlagen als auch Arbeitskopien selbsterstellter Dateien exportieren. Für das Exportieren von Arbeitskopien stehen Ihnen die Formate JPEG, TIFF, PNG und PSD zur Verfügung. Beim Exportieren können Sie Dateien umbenennen, Bilder vergrößern, verkleinern und anpassen und Metadaten wie z. B. EXIF-Daten, IPTC-Daten und Schlagwörter aufnehmen. Darüber hinaus haben Sie die Möglichkeit, ColorSync Profile und Wasserzeichen auf die exportierten Arbeitskopien anzuwenden. Für ausgewählte Bilder lassen sich separate Listen mit Metadaten als Datei exportieren. Außerdem können Sie digitale Originaldateien exportieren, deren IPTC-Daten in XMP-Sidecar-Dateien gespeichert sind, die in anderen Programmen wie Adobe Photoshop verwendet werden können.194 Kapitel 18 Exportieren von Bildern Exportieren von Kopien digitaler Originaldateien Beim Exportieren von Originaldateien werden Duplikate der von Ihrer Kamera oder anderen Quellen importierten Dateien erstellt. Anpassungen, Dateiänderungen oder andere Änderungen werden nicht mit der Datei exportiert. Gehen Sie wie folgt vor, um Kopien digitaler Originaldateien zu exportieren: 1 Wählen Sie ein Bild oder mehrere Bilder im Bereich „Browser“ aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Original exportieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-S“). 3 Wählen Sie den Speicherort aus, an dem die exportierten Dateien abgelegt werden sollen. 4 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Format für Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als separate Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen.  Wenn Sie festlegen möchten, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie mit Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und speichert, wählen Sie eine Ordnervoreinstellung aus dem Einblendmenü „Format für Unterordner“ aus. Weitere Informationen zum Festlegen von Ordnern für Ihre exportierten Bilder finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das über das Menü „Hilfe“ in Aperture verfügbar ist.  Geben Sie einen eigenen Ordnernamen in das Feld „Eigener Name für Unterordner“ ein. 5 Wählen Sie ein Namensformat für Ihre Originaldateien aus dem Einblendmenü „Format des Namens“ aus. Weitere Informationen zum Auswählen und Festlegen von Formaten für Dateinamen finden Sie im Aperture Benutzerhandbuch, das im Menü „Hilfe“ von Aperture verfügbar ist. Aperture zeigt ein Beispiel des gewählten Namensformats im Dialogfenster an. Wählen Sie einen Speicherort für die exportierten Dateien aus. Wählen Sie hier ein Namensformat für Ihre Originaldateien aus. Klicken Sie in diese Taste, um Dateien zu exportieren.Kapitel 18 Exportieren von Bildern 195 6 Damit Sie die digitale Originaldatei mit einer XMP-Sidecar-Datei exportieren können, die die IPTC-Metadaten des Bilds enthält, markieren Sie das Feld „IPTC4XMP-SidecarDatei erstellen“. 7 Wenn für den Export Ihrer Dateien alles vorbereitet ist, klicken Sie in „Originale exportieren“. Die Kopien der digitalen Originaldateien der ausgewählten Bilder werden exportiert und am angegebenen Speicherort abgelegt. Exportieren von Arbeitskopien eines Bilds Sie können Arbeitskopien von Bildern exportieren, die Sie in Aperture erstellt haben. Möglicherweise nehmen Sie etwa zu einem bestimmten Zweck Anpassungen an Bildern vor und exportieren diese dann zur Verwendung in einem anderen Programm. Beim Exportieren können Sie Bilder auch umbenennen und kleinere Anpassungen vornehmen, Wasserzeichen hinzufügen und Bilder mit Metadaten exportieren. Bilder lassen sich auch schnell an Ihr E-Mail-Programm exportieren, sodass sie an andere Personen gesendet werden können. Wenn Sie Arbeitskopien von Bildern exportieren, können Sie Einstellungen wie Format, Größe und Dateiname für die exportierten Dateien festlegen. Gehen Sie wie folgt vor, um Arbeitskopien eines Bilds zu exportieren: 1 Wählen Sie ein Bild oder mehrere Bilder im Bereich „Browser“ aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Arbeitskopien exportieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-E“). 3 Wählen Sie den Speicherort aus, an dem die exportierten Bilder abgelegt werden sollen. Wählen Sie einen Speicherort für die exportierten Dateien aus. Wählen Sie eine Exportvoreinstellung für die exportierten Dateien aus. Wählen Sie ein Namensformat für die exportierten Dateien aus. Klicken Sie in diese Taste, um die Dateien zu exportieren.196 Kapitel 18 Exportieren von Bildern 4 Wählen Sie eine Exportvoreinstellung aus dem Einblendmenü „Export-Voreinstellung“ aus. 5 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ohne“ aus dem Einblendmenü „Format für Unterordner“ aus, um anzugeben, dass die Dateien als separate Dateien im gewählten Ordner gespeichert werden sollen.  Wenn Sie festlegen möchten, dass Aperture Ihre Dateien in einer Hierarchie mit Unterordnern mit bestimmten Ordnernamen erstellt und speichert, wählen Sie eine Ordnervoreinstellung aus dem Einblendmenü „Format für Unterordner“ aus. 6 Wählen Sie ein Namensformat für Ihre Dateien aus dem Einblendmenü „Format des Namens“ aus. 7 Wenn die Vorbereitungen für den Dateiexport abgeschlossen sind, klicken Sie in „Arbeitskopien exportieren“. Das Dialogfenster zeigt den Exportstatus an. Die ausgewählten Bilder werden exportiert und am angegebenen Speicherort abgelegt. Exportvoreinstellungen Bei Exportvoreinstellungen handelt es sich um Gruppen gesicherter Exporteinstellungen, die für bestimmte Zwecke konfiguriert sind. Mit ihnen können Sie Ihre Bilder schnell und mühelos exportieren. Wenn Sie beispielsweise regelmäßig Fotosätze an eine Bildagentur und an einen Druckdienst senden, können Sie für beide Ziele eine separate Exportvoreinstellung einrichten. Wann immer Sie Fotos für den Druckdienst exportieren müssen, können Sie die speziell für diesen Druckdienst erstellte Voreinstellung verwenden, anstatt die entsprechenden Einstellungen immer wieder neu eingeben zu müssen. Zum Lieferumfang von Aperture gehören mehrere Exportvoreinstellungen. Sie können jedoch auch eigene Voreinstellungen erstellen. Anzeigen der Einstellungen für eine Exportvoreinstellung Vor der Verwendung einer Aperture Exportvoreinstellung oder einer selbst erstellten Voreinstellung können Sie die zugehörigen Einstellungen anzeigen und prüfen, ob sie Ihren Vorstellungen entsprechen. Gehen Sie wie folgt vor, um die Einstellungen für eine Exportvoreinstellung einzurichten: m Wählen Sie „Aperture“ > „Voreinstellungen“ > „Bildexport“. Kapitel 18 Exportieren von Bildern 197 Das Dialogfenster „Export-Voreinstellungen“ wird eingeblendet und zeigt die verfügbaren Voreinstellungen sowie die konfigurierbaren Exporteinstellungen an. Erstellen einer Exportvoreinstellung Wenn keine der vordefinierten Exportvoreinstellungen für Ihre Zwecke geeignet ist, können Sie eine eigene Exportvoreinstellung erstellen. Eine neue Exportvoreinstellung lässt sich relativ einfach anlegen. Sie müssen dazu lediglich eine vorhandene Voreinstellung kopieren und diese Kopie anpassen. Wichtig: Wenn Sie ein Duplikat einer vorhandenen Voreinstellung anpassen, bleiben die Einstellungen und der Speicherort der ursprünglichen Voreinstellung davon unberührt. Gehen Sie wie folgt vor, um eine neue Exportvoreinstellung zu erstellen: 1 Wählen Sie ein zu exportierendes Bild aus. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Arbeitskopie exportieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-E“). 3 Wählen Sie im daraufhin angezeigten Dialogfenster die Option „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Export-Voreinstellung“ aus. Das Dialogfenster „Export-Voreinstellungen“ wird angezeigt. 4 Wählen Sie in der Liste „Namen der Export-Voreinstellungen“ eine Exportvoreinstellung aus, die die Basis für Ihre neue Voreinstellung bilden soll, und klicken Sie dann links unten in die Taste „Hinzufügen“ (+). Auf Basis der ausgewählten Exportvoreinstellung wird eine neue Voreinstellung in der Liste „Namen der Export-Voreinstellungen“ angezeigt und hervorgehoben. 5 Geben Sie einen neuen Namen für die Voreinstellung ein und drücken Sie den Zeilenschalter. 6 Legen Sie die gewünschten Exporteinstellungen fest und klicken Sie dann in „OK“. Verfügbare Voreinstellungen werden hier angezeigt. Auf der rechten Seite des Dialogfensters werden die Einstellungen für die ausgewählte Voreinstellung angezeigt.198 Kapitel 18 Exportieren von Bildern Hinzufügen eines Wasserzeichens zu Exportbildern Sie können Ihren Bildern eine Bilddatei als Wasserzeichen hinzufügen, um andere Benutzer davon abzuhalten, Ihre Bilder ohne Ihre Zustimmung zu verwenden. Wasserzeichen sind besonders nützlich für Bilder, die im Internet veröffentlicht werden. Gehen Sie wie folgt vor, um Ihren Exportbildern ein Bild als Wasserzeichen hinzuzufügen: 1 Wählen Sie die Bilder aus, die Sie exportieren möchten. 2 Wählen Sie „Ablage“ > „Arbeitskopien exportieren“ (oder drücken Sie die Tastenkombination „Befehl-Umschalt-E“). 3 Wählen Sie im daraufhin angezeigten Dialogfenster die Option „Bearbeiten“ aus dem Einblendmenü „Export-Voreinstellung“ aus. 4 Markieren Sie im Dialogfenster „Export-Voreinstellungen“ das Feld „Wasserzeichen einblenden“. 5 Klicken Sie in die Taste „Bild auswählen“ und wählen Sie im neuen Dialogfenster den Speicherort der Grafik aus, die als Wasserzeichen verwendet werden soll. 6 Wenn Sie das Bild gefunden haben, das Sie als Wasserzeichen verwenden möchten, klicken Sie in „Auswählen“. 7 Wählen Sie aus dem Einblendmenü „Position“ die Stelle aus, an der das Wasserzeichen angezeigt werden soll. 8 Wenn Sie die Deckkraft des Wasserzeichen anpassen möchten, bewegen Sie den Schieberegler „Deckkraft“ entsprechend. 9 Wenn Ihnen das Erscheinungsbild Ihres Wasserzeichens im Vorschaubereich für Wasserzeichen zusagt, klicken Sie in „OK“. 10 Wählen Sie einen Speicherort aus, an dem die exportierten Bilder abgelegt werden sollen. 11 Klicken Sie in „Exportieren“. Ihre Dateien werden mit dem von Ihnen erstellten Wasserzeichen exportiert. Tipps für das Erstellen hochqualitativer Wasserzeichen Mithilfe der folgenden Schritte können Sie hochqualitative Wasserzeichen für Ihre Bilder erstellen:  Sichern Sie Ihr Wasserzeichen als PSD-Datei (Photoshop) mit einem transparenten Hintergrund.  Erstellen Sie Ihr Wasserzeichen in mehreren Größen. Abhängig von der Ausgabegröße des Bilds wird ein Wasserzeichen mit korrekter Größe auf dem exportierten Bild mit einer größeren Schärfe angezeigt.  Wenn Sie ein Wasserzeichen erstellt haben, sichern Sie es als Bestandteil einer Exportvoreinstellung, um es bei Bedarf immer wieder verwenden zu können. Hinweis: Exportvoreinstellungen und Web-Export-Voreinstellungen sind voneinander unabhängig. Zur einfacheren Verwendung sollten Sie Ihr Wasserzeichen als Bestandteil des entsprechenden Voreinstellungstyps sichern.19 199 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien In Aperture können Sie mühelos Web-Seiten von Ihren Bildern erstellen und über Ihren .Mac Account veröffentlichen. Ihre Arbeit kann dann online von Ihren Kunden angezeigt werden. In diesem Kapitel werden die zwei Arten von Web-Seiten erläutert, die Sie in Aperture erstellen können. Außerdem erfahren Sie, wie sich diese Web-Seiten erstellen, anpassen und im Internet veröffentlichen lassen. Web-Galerien und Web-Journale im Überblick Mithilfe von Aperture können Sie zwei Arten von Web-Seiten erstellen: Web-Journale und Web-Galerien. Beide basieren auf Themen bzw. Seitendesigns, lassen sich einfach bearbeiten und im Internet veröffentlichen.  Web-Galerie: Aperture erstellt automatisch die entsprechende Anzahl von Web-Seiten und füllt sie mit den ausgewählten Bildern. Anschließend können Sie die Seiten so anpassen, dass die Bilder wie gewünscht angezeigt werden. Außerdem können Sie die Metadaten auswählen, die zu jedem Bild zu sehen sind, wie z. B. Untertitel, Name oder Wertung.  Web-Journal: Sie ordnen Bilder und Text manuell auf den Seiten an. Bei diesem Typ von Web-Seite sind mehr Optionen verfügbar, wodurch sich Ihnen größere Gestaltungsspielräume bieten. Wenn Sie eine Web-Galerie oder ein Web-Journal im Bereich „Projekte“ öffnen oder eine neue Web-Seite erstellen, wird der Web-Seiten-Editor anstelle des Bereichs „Viewer“ angezeigt. Im Web-Seiten-Editor gestalten Sie Ihre Web-Seiten. Hierzu gehört das Ändern des Themas bzw. Seitendesigns, das Positionieren von Bildern sowie das Hinzufügen von Text. Hinweis: Wenn Sie im Web-Seiten-Editor eine Web-Galerie oder ein Web-Journal bearbeiten, werden Sie feststellen, dass viele Steuerelemente ähnliche Funktionen besitzen.200 Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien Erstellen und Bearbeiten von Web-Galerien Web-Galerien stellen eine gute Möglichkeit dar, Ihre Bilder im Internet zu präsentieren. Ihnen stehen verschiedene Optionen zur Gestaltung dieser Seiten zur Auswahl. So können Sie den Typ von Informationen auswählen, die für jedes Bild angezeigt werden sollen, wie z. B. Name und Wertung. Außerdem können Sie die Anzahl der Spalten und Zeilen für jede Seite festlegen. Erstellen einer Web-Galerie Zum Erstellen einer Web-Galerie müssen Sie zuerst ein Album anlegen, das Ihre WebGaleriebilder enthält. Der einfachste Weg ist der, Bilder auszuwählen, die in der WebGalerie angezeigt werden sollen, ein Album zu erstellen und die Bilder von Aperture automatisch auf den Web-Seiten platzieren zu lassen. Aperture erstellt so viele WebSeiten, wie für alle ausgewählten Bilder erforderlich sind. Gehen Sie wie folgt vor, um eine Web-Galerie aus ausgewählten Bildern zu erstellen: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die Bilder aus, die auf Ihren Web-Seiten platziert werden sollen. 2 Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Option „Neue Web-Galerie“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ aus. Ein neues Web-Galerie-Album ohne Titel wird im Bereich „Projekte“ angezeigt. Statt des Bereichs „Viewer“ wird der Web-Seiten-Editor eingeblendet. 3 Benennen Sie das Album um. Das neue Album enthält die ausgewählten Bilder. Änderungen an den Web-Seiten nehmen Sie mithilfe der Steuerelemente im WebSeiten-Editor vor. Weitere Informationen hierzu finden Sie im nächsten Abschnitt „Steuerelemente für Web-Galerien im Web-Seiten-Editor“. Der Web-Seiten-Editor wird mit den ausgewählten Bildern angezeigt. Das von Ihnen neu erstellte Album wird im Bereich „Projekte“ angezeigt.Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien 201 Steuerelemente für Web-Galerien im Web-Seiten-Editor Die folgenden Steuerelemente stehen für das Bearbeiten von Seiten und Bildern in einem Web-Galerie-Album zur Verfügung.  Thema für Web-Site: Klicken Sie in diese Taste, um ein Thema bzw. ein Layout für Ihre Web-Seite auszuwählen.  Bereich für Galerieseiten: Klicken Sie in diesen Bereich, um eine bestimmte Seite der Web-Galerie anzuzeigen.  Bereich für Detailseiten: Klicken Sie in diesen Bereich, um die vergrößerte Arbeitskopie eines in einer Web-Galerie ausgewählten Bilds zu sehen.  Einblendmenü „Metadaten-Ansicht“: Mithilfe dieses Einblendmenüs wählen Sie den Typ von Metadaten aus, der jedem Bild auf der Web-Seite beigefügt werden soll.  Werteregler „Spalten“: Mit diesem Regler legen Sie die Anzahl an Spalten fest, die auf einer Seite angezeigt werden sollen.  Werteregler „Zeilen“: Mit diesem Regler legen Sie die Anzahl an Zeilen fest, die auf einer Seite angezeigt werden sollen.  Einblendmenü „Bilder anpassen an“: Wählen Sie eine Option dafür aus, wie Bilder auf der Web-Seite angezeigt werden sollen.  Werteregler „Breite“: Legen Sie mit diesem Regler die Spaltenbreite fest. Klicken Sie in die Pfeile, um eine größere oder eine geringere Breite einzustellen, oder wählen Sie das Zahlenfeld durch Doppelklicken aus und geben Sie einen neuen Wert ein.  Werteregler „Höhe“: Legen Sie mit diesem Regler die Zeilenhöhe fest. Klicken Sie in die Pfeile, um eine größere oder eine geringere Höhe einzustellen, oder wählen Sie das Zahlenfeld durch Doppelklicken aus und geben Sie einen neuen Wert ein. Einblendmenü „Bilder anpassen an“ Werteregler „Spalten“ Werteregler „Zeilen“ Werteregler „Breite“ Werteregler „Höhe“ Bereich für Detailseiten Taste „Nächste Seite“ Taste „Vorherige Seite“ Bereich für Galerieseiten Hier sehen Sie, wie Ihre Bilder auf der Web-Journal-Seite angezeigt werden. Taste „Web-Seiten exportieren“ Taste „Auf .Mac veröffentlichen“ Einblendmenü „Metadaten-Ansicht“ Taste „Thema für Web-Site“202 Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien  Web-Seiten exportieren: Klicken Sie in diese Taste, um Ihre Web-Seiten zu exportieren.  Auf .Mac veröffentlichen: Klicken Sie in diese Taste, um Ihre fertigen Web-Seiten über Ihren .Mac Account zu veröffentlichen. Weitere Informationen hierzu finden Sie im Abschnitt „Veröffentlichen Ihrer Web-Seiten im Internet“ auf Seite 207.  Vorherige Seite: Klicken Sie in diese Taste, um zur vorherigen Web-Seite zu wechseln.  Nächste Seite: Klicken Sie in diese Taste, um zur nächsten Web-Seite zu wechseln. Erstellen und Bearbeiten von Web-Journalen Web-Journale bieten eine große Flexibilität und erlauben Ihnen, Bilder und Text manuell auf Web-Seiten anzuordnen. Erstellen eines Web-Journals Zum Erstellen eines Web-Journals müssen Sie zuerst ein Album anlegen, das die Bilder Ihrer Web-Seite enthält. Der einfachste Weg hierfür ist der, Bilder auszuwählen, die im Web-Journal angezeigt werden sollen, und ein Album zu erstellen. Aperture erstellt ein Web-Journal-Album, das die ausgewählten Bilder enthält, und blendet den Web-SeitenEditor über dem Bereich „Browser“ ein. Im Bereich „Browser“ werden die ausgewählten Bilder angezeigt, die Sie dann manuell auf den Web-Seiten platzieren können. Gehen Sie wie folgt vor, um ein Web-Journal zu erstellen: 1 Wählen Sie im Bereich „Browser“ die Bilder aus, die auf Ihren Web-Seiten platziert werden sollen. 2 Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Option „Neues Web-Journal“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ aus. Ein neues Web-Journalalbum ohne Titel wird im Bereich „Projekte“ angezeigt. Statt des Bereichs „Viewer“ wird der Web-Seiten-Editor eingeblendet. 3 Benennen Sie das Album um. Die ausgewählten Bilder werden im Bereich „Browser“ angezeigt (unter dem WebSeiten-Editor). Anschließend können Sie zu Ihren Web-Journal-Seiten manuell Bilder hinzufügen. Änderungen an den Web-Seiten nehmen Sie mithilfe der Steuerelemente im WebSeiten-Editor vor. Weitere Informationen hierzu finden Sie im nächsten Abschnitt „Steuerelemente für Web-Journale im Web-Seiten-Editor“.Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien 203 Steuerelemente für Web-Journale im Web-Seiten-Editor Die folgenden Steuerelemente stehen für Seiten und Bilder in einem Web-Journalalbum zur Verfügung.  Thema für Web-Site: Klicken Sie in diese Taste, um ein Thema bzw. ein Layout für Ihre Web-Seite auszuwählen.  Bereich für Journalseiten: Klicken Sie in diesen Bereich, um eine bestimmte Seite des Web-Journals anzuzeigen.  Bereich für Detailseiten: Klicken Sie in diesen Bereich, um die vergrößerte Arbeitskopie eines in einer Web-Galerie ausgewählten Bilds zu sehen.  Seite hinzufügen: Klicken Sie in dieses Symbol, um Ihrem Web-Journal eine Seite hinzuzufügen.  Seite entfernen: Klicken Sie in dieses Symbol, um eine ausgewählte Seite aus Ihrem Web-Journal zu entfernen.  Einblendmenü „Seitenvorlage“: Wählen Sie mit diesem Einblendmenü eine Seitenvorlage bzw. ein Layout aus.  Einblendmenü „Seitenaktionen“: Wählen Sie, wie zu Ihrem Web-Journal Seiten hinzugefügt werden sollen.  Einblendmenü „Metadaten-Ansicht“: Mithilfe dieses Einblendmenüs wählen Sie den Typ von Metadaten aus, der jedem Bild auf der Web-Seite beigefügt werden soll.  Text-Box hinzufügen: Klicken Sie in diese Taste, um am Ende der aktuellen WebSeite eine Textbox hinzuzufügen.  Werteregler „Spalten“: Mit diesem Regler legen Sie die Anzahl an Spalten fest, die auf einer Seite angezeigt werden sollen.  Einblendmenü „Bilder anpassen an“: Wählen Sie eine Option dafür aus, wie Bilder auf der Web-Seite angezeigt werden sollen. Taste „Web-Seiten exportieren“ Taste „Thema für Web-Site“ Einblendmenü „Metadaten-Ansicht“ Bereich für Detailseiten Bereich für Journalseiten Taste „Seite hinzufügen“ Einblendmenü „Aktionen für Seiten“ Einblendmenü „Seitenvorlage“ Werteregler „Breite“ Werteregler „Höhe“ Taste „Nächste Seite“ Taste „Vorherige Seite“ Hier sehen Sie, wie Ihre Bilder auf der Web-Journal-Seite angezeigt werden. Einblendmenü „Bilder anpassen an“ Werteregler „Spalten“ Taste „Text-Box hinzufügen“ Taste „Auf .Mac veröffentlichen“ Taste „Seite entfernen“204 Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien  Werteregler „Breite“: Mit diesem Regler legen Sie die Breite der Fotoboxen auf der Seite fest. Klicken Sie in die Pfeile, um die Breite zu ändern, oder wählen Sie das Zahlenfeld durch Doppelklicken aus und geben Sie einen neuen Wert ein.  Werteregler „Höhe“: Legen Sie mit diesem Regler die Höhe der Fotoboxen auf der Seite fest. Klicken Sie in die Pfeile, um die Höhe zu ändern, oder wählen Sie das Zahlenfeld durch Doppelklicken aus und geben Sie einen neuen Wert ein.  Web-Seiten exportieren: Klicken Sie in diese Taste, um Ihre Web-Seiten zu exportieren.  Auf .Mac veröffentlichen: Klicken Sie in diese Taste, um Ihre fertig gestellten Web-Seiten auf Ihrem .Mac Account zu veröffentlichen. Vgl. „Veröffentlichen Ihrer Web-Seiten im Internet“ auf Seite 207.  Vorherige Seite: Klicken Sie in diese Taste, um zur vorherigen Web-Seite zu wechseln.  Nächste Seite: Klicken Sie in diese Taste, um zur nächsten Web-Seite zu wechseln. Arbeiten mit Web-Journalseiten Sie können Ihren Web-Journalseiten Bilder, Text und Titel hinzufügen sowie Seiten hinzufügen und entfernen. Gehen Sie wie folgt vor, um einem Web-Journal Bilder hinzuzufügen: 1 Wählen Sie die zu ändernde Seite im Web-Seiten-Editor aus. 2 Wählen Sie im Bereich „Browser“ ein Bild aus und bewegen Sie es auf die ausgewählte Seite im Web-Seiten-Editor. Das Bild wird der Web-Seite hinzugefügt. Gehen Sie wie folgt vor, um Web-Journalseiten Text hinzuzufügen: 1 Wählen Sie die zu ändernde Seite im Web-Seiten-Editor aus. 2 Klicken Sie in die Taste „Text-Box hinzufügen“, um eine Textbox hinzuzufügen. 3 Geben Sie Ihren Text ein. Gehen Sie wie folgt vor, um Bilder oder Text aus einer Web-Journalseite zu löschen: m Wählen Sie im Web-Seiten-Editor das entsprechende Bild oder den Text auf der WebSeite aus und klicken Sie dann auf dem Bild oder dem Text in die Taste „Löschen“ (Minuszeichen). Gehen Sie wie folgt vor, um Ihrem Web-Journal Seiten hinzuzufügen: m Klicken Sie im Web-Seiten-Editor in die Taste „Seite hinzufügen“ (+). Gehen Sie wie folgt vor, um Seiten aus Ihrem Web-Journal zu löschen: m Wählen Sie im Web-Seiten-Editor die zu löschende Seite aus und klicken Sie dann in die Taste „Seite entfernen“ (–).Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien 205 Anzeigen und Blättern in Ihren Web-Seiten Während des Änderns Ihrer Web-Seiten stehen Ihnen einige einfache Optionen zur Verfügung, um Ihre Seiten anzuzeigen und darin zu blättern. Gehen Sie wie folgt vor, um eine bestimmte Web-Seite anzuzeigen: m Mithilfe des Rollbalkens im Bereich für Galerieseiten (bei Web-Galerien) oder im Bereich für Journalseiten (bei Web-Journalen) können Sie zur entsprechenden Seite blättern und diese dann durch Klicken auswählen. Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um nach der Anzeige eines vergrö- ßerten Bilds zur Seitenansicht zurückzukehren: m Klicken Sie in eine Seite im Bereich für Galerieseiten (bei Web-Galerien) oder im Bereich für Journalseiten (bei Web-Journalen). Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um ein Bild von einer Web-Seite vergrößert anzuzeigen: m Platzieren Sie den Zeiger auf dem Bild und klicken Sie dann in die Taste „Details“ (mit einem Pfeil). m Klicken Sie in das Bild im Bereich für Detailseiten. Ändern des Erscheinungsbilds Ihrer Web-Seiten Aperture bietet eine Vielzahl an Themen bzw. Designs, die Sie für Ihre Web-Seiten auswählen können. Das Thema bestimmt das grundlegende Design der Web-Seite. Gehen Sie wie folgt vor, um das Thema einer Web-Seite zu ändern: 1 Klicken Sie oben im Web-Seiten-Editor in die Taste „Thema für Web-Site“. 2 Wählen Sie im Fenster „Web-Thema auswählen“ das gewünschte Thema aus und klicken Sie dann in „Auswählen“. Ihre Web-Seiten werden jetzt mit dem neuen Thema angezeigt. Beide Typen von Web-Seiten – Web-Galerien und Web-Journale – zeigen Miniaturbilder an. Ein Benutzer, der Ihre Web-Seite betrachtet, kann einfach in eine Miniatur klicken, um das entsprechende Bild vergrößert anzuzeigen. Nachdem Sie Ihren WebSeiten Bilder hinzugefügt haben, können Sie die Reihenfolge und das Erscheinungsbild der Bilder auf den Web-Seiten ändern. Taste „Thema für Web-Site“206 Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien Gehen Sie wie folgt vor, um die Reihenfolge der Bilder zu ändern: m Bewegen Sie die Bilder im Web-Seiten-Editor an eine andere Position. Gehen Sie wie folgt vor, um die Anzahl der Spalten für Bilder auf der Seite zu ändern: m Führen Sie einen der folgenden Schritte im Web-Seiten-Editor aus:  Wählen Sie die Zahl im Werteregler „Spalten“ durch Doppelklicken aus und geben Sie eine neue Zahl ein, um die Anzahl der angezeigten Spalten zu erhöhen oder zu verringern.  Klicken Sie in den Links- oder Rechtspfeil des Wertereglers.  Bewegen Sie den Zeiger im Werteregler nach links oder rechts. Gehen Sie wie folgt vor, um die Anzahl der Zeilen für Bilder auf einer Web-Galerieseite zu ändern: m Führen Sie einen der folgenden Schritte im Web-Seiten-Editor aus:  Wählen Sie die Zahl im Werteregler „Zeilen“ durch Doppelklicken aus und geben Sie eine neue Zahl ein, um die Anzahl der angezeigten Zeilen zu erhöhen oder zu verringern.  Klicken Sie in den Links- oder Rechtspfeil des Wertereglers.  Bewegen Sie den Zeiger im Werteregler nach links oder rechts. Links- und Rechtspfeile Werteregler „Spalten“ Links- und Rechtspfeile Werteregler „Zeilen“Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien 207 Gehen Sie wie folgt vor, um die Größe der angezeigten Bilder auf den Web-Seiten zu ändern: 1 Wählen Sie eine Option aus dem Einblendmenü „Bilder anpassen an“ aus. 2 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Bildhöhe (in Pixel) zu vergrößern oder zu verringern:  Wählen Sie die Zahl im Werteregler „Höhe“ durch Doppelklicken aus und geben Sie eine neue Zahl ein.  Klicken Sie in den Links- oder Rechtspfeil des Wertereglers „Höhe“.  Bewegen Sie den Zeiger im Werteregler nach links oder rechts. 3 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus, um die Bildbreite (in Pixel) zu vergrößern oder zu verringern:  Wählen Sie die Zahl im Werteregler „Breite“ durch Doppelklicken aus und geben Sie eine neue Zahl ein.  Klicken Sie in den Links- oder Rechtspfeil des Wertereglers „Breite“.  Bewegen Sie den Zeiger im Werteregler nach links oder rechts. Veröffentlichen Ihrer Web-Seiten im Internet Sie können Ihre Web-Galerie oder Ihr Web-Journal ganz einfach über Ihren .Mac Account veröffentlichen. Gehen Sie wie folgt vor, um Ihre Web-Galerie oder Ihr Web-Journal über Ihren .Mac Account zu veröffentlichen: 1 Klicken Sie im Web-Seiten-Editor in „Auf .Mac veröffentlichen“. 2 Nehmen Sie im angezeigten Dialogfenster folgende Einstellungen vor:  Album veröffentlichen als: Geben Sie einen Namen für die Web-Galerie oder das Web-Journal ein.  Einblendmenü „Voreinstellung für Miniaturen“: Wählen Sie die gewünschte Qualität für die angezeigten Miniaturbilder aus.  Einblendmenü „Voreinstellung für Details“: Wählen Sie die Qualität für Detailseiten aus, die durch Klicken in eine Miniatur angezeigt werden. Werteregler „Breite“ Werteregler „Höhe“ Aus diesem Einblendmenü wählen Sie aus, wie Ihre Bilder auf den Seiten angepasst werden sollen.208 Kapitel 19 Erstellen von Web-Journalen und Web-Galerien 3 Klicken Sie in „Veröffentlichen“, wenn Sie Ihre Auswahl getroffen haben. Wenn Sie Ihre Bilder über Ihren .Mac Account veröffentlichen, wird die Internet-Adresse Ihres neuen .Mac Albums im Dialogfenster und im Internet-Browser angezeigt. Sie können die Adresse auswählen und die Tastenkombination „Befehl-C“ drücken, um die Adresse in die Zwischenablage zu kopieren. Sie benötigen diese Adresse, um die Web-Galerie oder das Web-Journal mit Ihrer .Mac Homepage zu verknüpfen. 4 Klicken Sie in „Im Browser anzeigen“, um die neue Web-Seite anzuzeigen. Die veröffentlichte Web-Galerie bzw. das Web-Journal wird in Ihrem Web-Browser eingeblendet. Gehen Sie wie folgt vor, um Ihre Web-Galerie oder Ihr Web-Journal mit Ihrer .Mac Startseite zu verknüpfen: 1 Öffnen Sie die Seite http://www.mac.com/de und klicken Sie dann oben auf dem Bildschirm in den Link „HomePage“. 2 Melden Sie sich an, falls nicht bereits geschehen. 3 Wenn kein Menüthema verfügbar ist, erstellen Sie ein solches. 4 Klicken Sie z. B. in „Seiten-Menü“ und in „Graphit“. Die Themen werden rechts neben der Auswahl angezeigt. 5 Klicken Sie auf der Seite „Seite bearbeiten“ in die Taste „Hinzufügen“ (+) neben einem vorhandenen Link, um einen neuen Link hinzuzufügen. Rechts neben dem vorhandenen Link wird ein neuer, leerer Link erstellt. 6 Geben Sie einen Seitentitel und eine kurze Beschreibung der Seite ein und klicken Sie dann in die Taste „Link bearb.“. 7 Klicken Sie auf der Seite „Link bearbeiten“ in „Andere Seiten“ und setzen Sie die Adresse für Ihre Web-Galerie oder Ihr Web-Journal in das Adressfeld ein, indem Sie die Tastenkombination „Befehl-V“ drücken. Klicken Sie dann in „Anwenden“. 8 Wenn Sie Ihre neue Startseite schließlich veröffentlichen möchten, klicken Sie in die Taste „Veröffentlichen“ oben rechts auf dem Bildschirm.20 209 20 Erstellen von Büchern Mit Aperture können Sie aus Ihren Bildern mühelos Bücher erstellen, die Sie über einen von Apple bereitgestellten Druckdienst drucken können. In diesem Kapitel erfahren Sie, wie Sie ein Buch erstellen. Behandelt wird unter anderem die Gestaltung der Seiten, das Anordnen von Bildern und das abschließende Erstellen eines Ausdrucks in Profi-Qualität. Der Bucherstellungsprozess im Überblick Aperture bietet Optionen für die Erstellung eines gedruckten Buchs, die für verschiedenste Zwecke einsetzbar sind. Wenn Sie ein Buchalbum im Bereich „Projekte“ auswählen oder ein neues Buchalbum anlegen, wird der Buchlayout-Editor anstelle des Bereichs „Viewer“ angezeigt. In diesem Buchlayout-Editor gestalten Sie Ihr Buch. Bücher basieren auf den Layouts von Seitenvorlagen und Themen bzw. Designs, die Ihre Bilder auf eine vorgegebene Weise darstellen. Das Thema, das Sie für Ihre Seiten auswählen, bestimmt das grundlegende Vorlagendesign der Seite. Sie können Ihrem Buch jederzeit leicht Bilder hinzufügen. Außerdem können Sie Bilder bewegen und vergrößern bzw. verkleinern sowie den Seiten Ihres Buchs Text wie z. B. Fließtext oder Untertitel hinzufügen. Bilder auf Seite platzieren Text auf Seiten hinzufügen Seiten hinzufügen oder entfernen • Thema auswählen • Größe auswählen Buch erstellen • Ausdruck prüfen • Änderungen vornehmen Buch prüfen • Buch bei Apple bestellen • PDF erstellen Buch drucken210 Kapitel 20 Erstellen von Büchern Erstellen eines Buchalbums Ein Buchalbum kann auf zweierlei Weise erstellt werden:  Sie können eine Gruppe von Bildern auswählen und ein Buchalbum damit erstellen.  Sie können ein neues, leeres Buchalbum erstellen und anschließend Bilder aus dem Bereich „Browser“ in das Album bewegen. Gehen Sie wie folgt vor, um aus ausgewählten Bildern ein Buchalbum zu erstellen: 1 Wählen Sie die Bilder aus, die im Buch verwendet werden sollen, und führen Sie anschließend einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ablage“ > „Neu aus Auswahl“ > „Buch“.  Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Option „Neues Buch aus Auswahl“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ aus. 2 Nehmen Sie im angezeigten Dialogfenster folgende Einstellungen vor:  Themenliste: Wählen Sie ein Thema in der Liste aus, um rechts im Fenster eine Vorschau des entsprechenden Designs anzuzeigen.  Einblendmenü „Buchgröße“: Wählen Sie die Größe des Buchs aus. 3 Klicken Sie anschließend in „Thema auswählen“. Ein neues Buchalbum ohne Titel wird mit den ausgewählten Bildern im Bereich „Projekte“ angezeigt. Der Buchlayout-Editor wird an der Position des Bereichs „Viewer“ eingeblendet. 4 Benennen Sie das Buchalbum um. Änderungen am Buchalbum nehmen Sie mithilfe der Steuerelemente im BuchlayoutEditor vor. Weitere Informationen hierzu finden Sie im nächsten Abschnitt „Steuerelemente im Buchlayout-Editor“ auf Seite 211. Gehen Sie wie folgt vor, um ein neues, leeres Buchalbum zu erstellen: 1 Führen Sie einen der folgenden Schritte aus:  Wählen Sie „Ablage“ > „Neu“ > „Buch“.  Wählen Sie im Bereich „Projekte“ die Option „Neues leeres Buch“ aus dem Einblendmenü „Zu Bibliothek hinzufügen“ aus. 2 Nehmen Sie im angezeigten Dialogfenster folgende Einstellungen vor:  Themenliste: Wählen Sie ein Thema in der Liste aus, um rechts im Fenster eine Vorschau des entsprechenden Designs anzuzeigen.  Einblendmenü „Buchgröße“: Wählen Sie die Größe des Buchs aus.Kapitel 20 Erstellen von Büchern 211 3 Klicken Sie anschließend in „Thema auswählen“. Ein neues Buchalbum ohne Titel wird im Bereich „Projekte“ angezeigt. 4 Benennen Sie das Buchalbum um. 5 Wählen Sie das Projekt mit den gewünschten Bildern im Bereich „Projekte“ aus, um dem leeren Buchalbum diese Bilder hinzuzufügen. Die Bilder des Projekts werden im Bereich „Browser“ angezeigt. 6 Bewegen Sie di