Apple Manuel Guide_de_configuration_de_l_Airport_Express_5.1.pdf Apple sur Fnac.com - Pour voir la liste complète des manuels APPLE, cliquez ici

 

 

TELECHARGER LE PDF sur :

http://manuals.info.apple.com/fr/Guide_de_configuration_de_l_Airport_Express_5.1.pdf Commander un produit Apple sur Fnac.com

 

 

Voir également d'autres Guides APPLE :

Apple-Designing_AirPort_Networks_10.5-Windows_F.pdf-Manuel

Apple-Administration_de_QuickTime_Streaming_et_Broadcasting_10.5.pdf-Manuel

Apple-Opstillingsvejledning_til_TimeCapsule.pdf-Danemark-Manuel

Apple-iPod_nano_5th_gen_Benutzerhandbuch.pdf-Manuel

Apple-iOS_Business.pdf-Manuel

Apple-AirPort_Extreme_Installationshandbuch.pdf-Manuel

Apple-Final_Cut_Express_4_Installation_de_votre_logiciel.pdf-Manuel

Apple-MacBook_Pro_15inch_2.53GHz_Mid2009.pdf-Manuel

Apple-Network_Services.pdf-Manuel

Apple-Aperture_Performing_Adjustments_f.pdf-Manuel

Apple-Supplement_au_guide_Premiers_contacts.pdf-Manuel

Apple-Administration_des_images_systeme_et_de_la_mise_a_jour_de_logiciels_10.5.pdf-Manuel

Apple-Mac_OSX_Server_v10.6_Premiers_contacts.pdf-Francais-Manuel

Apple-Designing_AirPort_Networks_10.5-Windows_F.pdf-Manuel

Apple-Mise_a_niveau_et_migration_v10.5.pdf-Manue

Apple-MacBookPro_Late_2007_2.4_2.2GHz_F.pdf-Manuel

Apple-Mac_mini_Late2009_SL_Server_F.pdf-Manuel

Apple-Mac_OS_X_Server_10.5_Premiers_contacts.pdf-Manuel

Apple-iPod_touch_2.0_Guide_de_l_utilisateur_CA.pdf-Manuel

Apple-MacBook_Pro_17inch_Mid2010_F.pdf-Manuel

Apple-Comment_demarrer_Leopard.pdf-Manuel

Apple-iPod_2ndGen_USB_Power_Adapter-FR.pdf-Manuel

Apple-Feuille_de_operations_10.4.pdf-Manuel

Apple-Time_Capsule_Installationshandbuch.pdf-Allemand-Manuel

Apple-F034-2262AXerve-grappe.pdf-Manuel

Apple-Mac_Pro_Early2009_4707_UG_F

Apple-imacg5_17inch_Power_Supply

Apple-Logic_Studio_Installieren_Ihrer_Software_Retail

Apple-IntroductionXserve1.0.1

Apple-Aperture_Getting_Started_d.pdf-Allemand

Apple-getting_started_with_passbook

Apple-iPod_mini_2nd_Gen_UserGuide.pdf-Anglais

Apple-Deploiement-d-iPhone-et-d-iPad-Reseaux-prives-virtuels

Apple-F034-2262AXerve-grappe

Apple-Mac_OS_X_Server_Glossaire_10.5

Apple-FRLogic_Pro_7_Guide_TDM

Apple-iphone_bluetooth_headset_userguide

Apple-Administration_des_services_reseau_10.5

Apple-imacg5_17inch_harddrive

Apple-iPod_nano_4th_gen_Manuale_utente

Apple-iBook-G4-Getting-Started

Apple-XsanGettingStarted

Apple-Mac_mini_UG-Early2006

Apple-Guide_des_fonctionnalites_de_l_iPod_classic

Apple-Guide_de_configuration_d_Xsan_2

Apple-MacBook_Late2006_UsersGuide

Apple-sur-Fnac.com

Apple-Mac_mini_Mid2010_User_Guide_F.pdf-Francais

Apple-PowerBookG3UserManual.PDF.Anglais

Apple-Installation_de_votre_logiciel_Logic_Studio_Retail

Apple-Pages-Guide-de-l-utilisateur

Apple-MacBook_Pro_13inch_Mid2009.pdf.Anglais

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009

Apple-Installation_de_votre_logiciel_Logic_Studio_Upgrade

Apple-FRLogic_Pro_7_Guide_TDM

Apple-airportextreme_802.11n_userguide

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG

Apple-iPod_classic_160GB_User_Guide

Apple-iPod_nano_5th_gen_UserGuide

Apple-ipod_touch_features_guide

Apple-Wireless_Mighty_Mouse_UG

Apple-Advanced-Memory-Management-Programming-Guide

Apple-iOS-App-Programming-Guide

Apple-Concurrency-Programming-Guide

Apple-MainStage-2-User-Manual-Anglais

Apple-iMacG3_2002MultilingualUserGuide

Apple-iBookG3_DualUSBUserGuideMultilingual.PDF.Anglais

Apple-imacG5_20inch_AirPort

Apple-Guide_de_l_utilisateur_de_Mac_Pro_Early_2008

Apple-Installation_de_votre_logiciel_Logic_Express_8

Apple-iMac_Guide_de_l_utilisateur_Mid2007

Apple-imacg5_20inch_OpticalDrive

Apple-FCP6_Formats_de_diffusion_et_formats_HD

Apple-prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_logic_pro_8

Apple-Aperture_Quick_Reference_f

Apple-Shake_4_User_Manual

Apple-aluminumAppleKeyboard_wireless2007_UserGuide

Apple-ipod_shuffle_features_guide

Apple-Color-User-Manual

Apple-XsanGettingStarted

Apple-Migration_10.4_2e_Ed

Apple-MacBook_Air_SuperDrive

Apple-MacBook_Late2007-f

ApplePowerMacG5_(Early_2005)_UserGuide

Apple-iSightUserGuide

Apple-MacBook_Pro_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Nouvelles-fonctionnalites-aperture-1.5

Apple-premiers_contacts_2e_ed_10.4.pdf-Mac-OS-X-Server

Apple-premiers_contacts_2e_ed_10.4

Apple-eMac_2005UserGuide

Apple-imacg5_20inch_Inverter

Apple-Keynote2_UserGuide.pdf-Japon

Apple-Welcome_to_Tiger.pdf-Japon

Apple-XsanAdminGuide_j.pdf-Japon

Apple-PowerBookG4_UG_15GE.PDF-Japon

Apple-Xsan_Migration.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_TopCover_JA.pdf-Japon

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Aperture_Photography_Fundamentals.pdf-Japon

Apple-nikeipod_users_guide.pdf-Japon

Apple-QuickTime71_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Japon

Apple-Aperture_Performing_Adjustments_j.pdf-Japon

Apple-iMacG5_17inch_HardDrive.pdf-Japon

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_J.pdf-Japon

Apple-MacBook_Air_User_Guide.pdf-Japon

Apple-MacBook_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iPad_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Apple_AirPort_Networks_Early2009_H.pd-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_120GB_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-StoreKitGuide.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_ExpansionCardRiser_JA.pdf-Japon

Apple-iMacG5_Battery.pdf-Japon

Apple-Logic_Pro_8_Getting_Started.pdf-Japon

Apple-PowerBook-handbok-Norge-Norveg

Apple-iWork09_formler_og_funksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacPro_HardDrive_DIY.pdf-Japon

Apple-iPod_Fifth_Gen_Funksjonsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_white_Early2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-GarageBand_09_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-imac_mid2011_ug_h.pdf-Norge-Norvege

Apple-iDVD_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMac_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

/Apple-iPhone_3G_Viktig_produktinformasjon_H-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-macbook_air_13inch_mid2011_ug_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad2_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhoto_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_Brukerhandbok_Late2008.pdf-Norge-Norvege

Apple-Pages09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Late2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Aluminum_Late2008_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Wireless_Keyboard_Aluminum_2007_H-Norge-Norvege

Apple-NiPod_photo_Brukerhandbok_N0190269.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_13inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_17inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Velkommen_til_Snow_Leopard.pdf-Norge-Norvege.htm

Apple-TimeCapsule_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Hurtigstart.pdf-Norge-Norvege

Apple-Snow_Leopard_Installeringsinstruksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_Handbok_S0342141.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-GE_Money_Bank_Handlekonto.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_nano_6thgen_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_13inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Early2011_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Numbers09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Welcome_to_Leopard.pdf-Japon

Apple-PowerMacG5_UserGuide.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_2.1_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering-klargjoring.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacOSX10.3_Welcome.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_4_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple_TV_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMovie_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_160GB_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering_10.6.pdf-Norge-Norvege

Apple-Network-Services-Location-Manager-Veiledning-for-nettverksadministratorer-Norge-Norvege

Apple-iOS_Business_Mar12_FR.pdf

Apple-PCIDualAttachedFDDICard.pdf

Apple-Aperture_Installing_Your_Software_f.pdf

Apple-User_Management_Admin_v10.4.pdf

Apple-Compressor-4-ユーザーズマニュアル Japon

Apple-Network_Services_v10.4.pdf

Apple-iPod_2ndGen_USB_Power_Adapter-DE

Apple-Mail_Service_v10.4.pdf

Apple-AirPort_Express_Opstillingsvejledning_5.1.pdf

Apple-MagSafe_Airline_Adapter.pdf

Apple-L-Apple-Multiple-Scan-20-Display

Apple-Administration_du_service_de_messagerie_10.5.pdf

Apple-System_Image_Admin.pdf

Apple-iMac_Intel-based_Late2006.pdf-Japon

Apple-iPhone_3GS_Finger_Tips_J.pdf-Japon

Apple-Power-Mac-G4-Mirrored-Drive-Doors-Japon

Apple-AirMac-カード取り付け手順-Japon

Apple-iPhone開発ガイド-Japon

Apple-atadrive_pmg4mdd.j.pdf-Japon

Apple-iPod_touch_2.2_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Mac_OS_X_Server_v10.2.pdf

Apple-AppleCare_Protection_Plan_for_Apple_TV.pdf

Apple_Component_AV_Cable.pdf

Apple-DVD_Studio_Pro_4_Installation_de_votre_logiciel

Apple-Windows_Services

Apple-Motion_3_New_Features_F

Apple-g4mdd-fw800-lowerfan

Apple-MacOSX10.3_Welcome

Apple-Print_Service

Apple-Xserve_Setup_Guide_F

Apple-PowerBookG4_17inch1.67GHzUG

Apple-iMac_Intel-based_Late2006

Apple-Installation_de_votre_logiciel

Apple-guide_des_fonctions_de_l_iPod_nano

Apple-Administration_de_serveur_v10.5

Apple-Mac-OS-X-Server-Premiers-contacts-Pour-la-version-10.3-ou-ulterieure

Apple-boot_camp_install-setup

Apple-iBookG3_14inchUserGuideMultilingual

Apple-mac_pro_server_mid2010_ug_f

Apple-Motion_Supplemental_Documentation

Apple-imac_mid2011_ug_f

Apple-iphone_guide_de_l_utilisateur

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug_fr

Apple-NouvellesfonctionnalitesdeLogicExpress7.2

Apple-QT_Streaming_Server

Apple-Web_Technologies_Admin

Apple-Mac_Pro_Early2009_4707_UG

Apple-guide_de_l_utilisateur_de_Numbers08

Apple-Decouverte_d_Aperture_2

Apple-Guide_de_configuration_et_d'administration

Apple-mac_integration_basics_fr_106.

Apple-iPod_shuffle_4thgen_Guide_de_l_utilisateur

Apple-ARA_Japan

Apple-081811_APP_iPhone_Japanese_v5.4.pdf-Japan

Apple-Recycle_Contract120919.pdf-Japan

Apple-World_Travel_Adapter_Kit_UG

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide

Apple-RemoteSupportJP

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Compressor_3_Batch_Monitor_User_Manual_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Premiers__contacts_avec_iDVD_08

Apple-Mac_mini_Intel_User_Guide.pdf

Apple-Prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_Logic_Express_8

Apple-mac_integration_basics_fr_107.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-Logic9-examen-prep-fr.pdf-Logic-Pro-9-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-aperture_photography_fundamentals.pdf-Manuel-de-l-utilisateu

Apple-emac-memory.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Apple-Installation-et-configuration-de-votre-Power-Mac-G4

Apple-Guide_de_l_administrateur_d_Xsan_2.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_imovie6.pdf

Apple-Tiger_Guide_Installation_et_de_configuration.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Level-One-Exam-Preparation-Guide-and-Practice-Exam

Apple-Open_Directory.pdf

Apple-Nike_+_iPod_User_guide

Apple-ard_admin_guide_2.2_fr.pdf

Apple-systemoverviewj.pdf-Japon

Apple-Xserve_TO_J070411.pdf-Japon

Apple-Mac_Pro_User_Guide.pdf

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_iwork_08.pdf

Apple-services_de_collaboration_2e_ed_10.4.pdf

Apple-iPhone_Bluetooth_Headset_Benutzerhandbuch.pdf

Apple-Guide_de_l_utilisateur_de_Keynote08.pdf

APPLE/Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_F.pdf

Apple-iPod_classic_160Go_Guide_de_l_utilisateur.pdf

Apple-iBookG4GettingStarted.pdf

Apple-Administration_de_technologies_web_10.5.pdf

Apple-Compressor-4-User-Manual-fr

Apple-MainStage-User-Manual-fr.pdf

Apple-Logic_Pro_8.0_lbn_j.pdf

Apple-PowerBookG4_15inch1.67-1.5GHzUserGuide.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_CH.pdf

Apple-LED_Cinema_Display_27-inch_UG.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_RS.pdf

Apple-macbook_pro_13inch_early2011_f.pdf

Apple-iMac_Mid2010_UG_BR.pdf

Apple-iMac_Late2009_UG_J.pdf

Apple-iphone_user_guide-For-iOS-6-Software

Apple-iDVD5_Getting_Started.pdf

Apple-guide_des_fonctionnalites_de_l_ipod_touch.pdf

Apple_iPod_touch_User_Guide

Apple_macbook_pro_13inch_early2011_f

Apple_Guide_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_RAID

Apple_Time_Capsule_Early2009_Setup_F

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_rs

Apple_iphone_upute_za_uporabu

Apple_ipad_user_guide_ta

Apple_iPod_touch_User_Guide

apple_earpods_user_guide

apple_iphone_gebruikershandleiding

apple_iphone_5_info

apple_iphone_brukerhandbok

apple_apple_tv_3rd_gen_setup_tw

apple_macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_ch

apple_Macintosh-User-s-Guide-for-Macintosh-PowerBook-145

Apple_ipod_touch_user_guide_ta

Apple_TV_2nd_gen_Setup_Guide_h

Apple_ipod_touch_manual_del_usuario

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_tu

Apple_macbook_pro_retina_qs_th

Apple-Manuel_de_l'utilisateur_de_Final_Cut_Server

Apple-iMac_G5_de_lutilisateur

Apple-Cinema_Tools_4.0_User_Manual_F

Apple-Personal-LaserWriter300-User-s-Guide

Apple-QuickTake-100-User-s-Guide-for-Macintosh

Apple-User-s-Guide-Macintosh-LC-630-DOS-Compatible

Apple-iPhone_iOS3.1_User_Guide

Apple-iphone_4s_important_product_information_guide

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_F

Liste-documentation-apple

Apple-Premiers_contacts_avec_iMovie_08

Apple-macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_br

Apple-macbook_pro-13-inch-mid-2012-important_product_info

Apple-macbook_air-11-inch_mid-2012-qs_br

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_MainStage

Apple-Compressor_3_User_Manual_F

Apple-Color_1.0_User_Manual_F

Apple-guide_de_configuration_airport_express_4.2

Apple-TimeCapsule_SetupGuide

Apple-Instruments_et_effets_Logic_Express_8

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_WaveBurner

Apple-Macmini_Guide_de_l'utilisateur

Apple-PowerMacG5_UserGuide

Disque dur, ATA parallèle Instructions de remplacement

Apple-final_cut_pro_x_logic_effects_ref_f

Apple-Leopard_Installationshandbok

Manuale Utente PowerBookG4

Apple-thunderbolt_display_getting_started_1e

Apple-Compressor-4-Benutzerhandbuch

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug

Apple-macbook_air-mid-2012-important_product_info_j

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_de_reponse_d_impulsion

Apple-Aperture_2_Raccourcis_clavier

AppleTV_Setup-Guide

Apple-livetype_2_user_manual_f

Apple-imacG5_17inch_harddrive

Apple-macbook_air_guide_de_l_utilisateur

Apple-MacBook_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Keynote-2-Guide-de-l-utilisateur

Apple-PowerBook-User-s-Guide-for-PowerBook-computers

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide-5200CD-and-5300CD

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide

Apple-Workgroup-Server-Guide

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPad-User-Guide-For-iOS-5-1-Software

Apple-Boot-Camp-Guide-d-installation-et-de-configuration

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 5.1

PowerBook G4 Premiers Contacts APPLE

Guide de l'Utilisateur iphone pour le logiciel ios 5.1 APPLE

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 4,3

Guide de l’utilisateur iPod nano 5ème génération

Guide de l'utilisateur iPod Touch 2.2 APPLE

Guide de l’utilisateur QuickTime 7  Mac OS X 10.3.9 et ultérieur Windows XP et Windows 2000

Guide de l'utilisateur MacBook 13 pouces Mi 2010

Guide de l’utilisateur iPhone (Pour les logiciels iOS 4.2 et 4.3)

Guide-de-l-utilisateur-iPod-touch-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-iPad-2-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide de déploiement en entreprise iPhone OS

Guide-de-l-administrateur-Apple-Remote-Desktop-3-1

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Xserve-Diagnostics-Version-3X103

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802.11n-5e-Generation

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802-11n-5e-Generation

Guide-de-l-utilisateur-Capteur-Nike-iPod

Guide-de-l-utilisateur-iMac-21-5-pouces-et-27-pouces-mi-2011-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Qadministrator-4

Guide-d-installation-Apple-TV-3-eme-generation

User-Guide-iPad-For-ios-5-1-Software

AirPort Express Guide de configuration3 Table des matières 5 Chapitre 1 : Premiers contacts 6 À propos de l’AirPort Express 8 À propos du logiciel AirPort 8 Ce qu’il vous faut pour commencer 10 Branchement de l’AirPort Express 11 Voyants d’état de la borne AirPort Express 12 Étape suivante 13 Chapitre 2 : Utilisation de la borne AirPort Express 13 Utilisation de l’AirPort Express avec votre connexion Internet à large bande 15 Utilisation de l’AirPort Express avec AirTunes pour lire des morceaux de musique d’iTunes sur votre chaîne stéréo 16 Utilisation de l’AirPort Express sur un réseau sans fil existant pour diffuser de la musique sur votre chaîne stéréo 21 Utilisation de l’AirPort Express pour le partage d’une imprimante USB 22 Extension de la portée d’un réseau AirPort Extreme ou AirPort Express existant 24 Utilisation d’AirPort Express avec votre réseau AirPort Extreme 25 Chapitre 3 : Configuration de l’AirPort Express 27 Utilisation de l’Utilitaire AirPort4 Table des matières 29 Création d’un nouveau réseau sans fil 29 Configuration et partage de l’accès à Internet 31 Connexion à un réseau sans fil existant 32 Extension de la portée d’un réseau AirPort Extreme ou AirPort Express existant 33 Réglage des options avancées 35 Chapitre 4 : AirPort Express en déplacement 39 Chapitre 5 : Astuces et dépannage 45 Considérations sur le placement de l’AirPort Express 46 Éléments pouvant provoquer des interférences avec Airport 47 Chapitre 6 : En savoir plus, service après-vente et support 47 Ressources en ligne 48 Aide en ligne 48 Obtention d’un service de garantie 48 Où trouver le numéro de série de votre AirPort Express 49 Annexe : Caractéristiques de l’AirPort Express 50 Astuces de sécurité de l’AirPort Express 51 Évitez les endroits humides 52 N’effectuez pas vous-même les réparations 52 À propos de la manipulation 53 Regulatory Compliance Information1 5 1 Premiers contacts Félicitations pour l’achat de votre AirPort Express. Lisez ce guide pour commencer à l’utiliser. Vous pouvez utiliser l’AirPort Express pour partager votre accès à Internet à large bande avec des ordinateurs sans fil sur votre réseau, écouter de la musique iTunes sur votre chaîne stéréo et bien plus encore. Votre AirPort Express est livrée avec AirTunes, un logiciel permettant de lire des morceaux de musique d’iTunes à travers des haut-parleurs distants. Grâce à la borne AirPort Express, vous pouvez :  Créer un réseau sans fil à votre domicile, puis vous connecter à Internet et partager la connexion avec simultanément jusqu’à 10 ordinateurs. Tous les membres d’une famille peuvent, de cette manière, se connecter en même temps à Internet.  Connecter l’AirPort Express à votre chaîne stéréo ou à vos haut-parleurs sous tension et utiliser AirTunes pour lire vos morceaux de musique d’iTunes sur votre chaîne à partir d’un ordinateur Macintosh équipé d’une carte AirPort ou AirPort Extreme, ou d’un ordinateur sans fil compatible sous Windows XP ou Windows 2000.  Configurer une connexion sans fil vers votre réseau Ethernet. Les ordinateurs Macintosh équipés d’une carte AirPort et AirPort Extreme ou les ordinateurs Windows XP ou Windows 2000 ont alors accès à l’ensemble du réseau sans être reliés par un câble.6 Chapitre 1 Premiers contacts  Étendre la portée de votre réseau en ajoutant l’AirPort Express à votre réseau sans fil AirPort Extreme ou AirPort Express existant (ce que l’on appelle un système de distribution sans fil, ou WDS).  Connecter une imprimante USB à votre AirPort Express. Tous les ordinateurs compatibles du réseau AirPort, qu’ils soient avec ou sans fil, peuvent imprimer sur cette imprimante.  Créer des profils personnalisés afin de pouvoir stocker les réglages de cinq emplacements différents. Emportez AirPort Express partout et connectez-vous rapidement aux réseaux large bande, comme ceux que l’on trouve parfois dans les chambres d’hôtel. À propos de l’AirPort Express L’AirPort Express possède trois ports, situés sur la partie inférieure :  un port Ethernet (G) pour connecter un modem DSL ou câble, ou pour se connecter à un réseau Ethernet existant ;  un mini-jack audio stéréo numérique analogique et optique (-) pour connecter l’AirPort Express à une chaîne stéréo ou à des haut-parleurs ;Chapitre 1 Premiers contacts 7  un port USB (d) pour brancher une imprimante compatible à AirPort Express. À côté des ports se trouve un bouton de réinitialisation, utilisé pour le dépannage de votre AirPort Express. Sur le côté de la borne AirPort Express, le voyant d’état affiche l’état actuel. Voyant d’état Port USB Adaptateur pour prise CA Bouton de réinitialisation Port Ethernet Port de sortie (mini-jack audio numérique optique et analogique)8 Chapitre 1 Premiers contacts À propos du logiciel AirPort L’AirPort Express utilise le logiciel AirPort livré sur le CD de l’AirPort Express. Ce qu’il vous faut pour commencer Pour configurer l’AirPort Express à l’aide d’un Macintosh, vous devez disposer des éléments suivants :  Un ordinateur Macintosh avec une carte AirPort ou AirPort Extreme installée  Mac OS X 4 ou ultérieur Utilitaire AirPort L’utilitaire AirPort vous aide à configurer votre AirPort Express pour créer un réseau sans fil, à vous connecter à Internet et à partager une imprimante USB. Vous pouvez également connecter de votre AirPort Express à votre réseau sans fil AirPort Extreme ou AirPort Express existant pour étendre la portée de votre réseau grâce à WDS. Utilisez l’utilitiare AirPort pour configurer rapidement et facilement votre AirPort Express et votre réseau sans fil. L’Utilitaire AirPort est également un outil sophistiqué permettant de configurer et de gérer les bornes d’accès AirPort Extreme et AirPort Express. Employez l’Utilitaire AirPort pour définir les réglages de réseau, de routage et de sécurité, ainsi que d’autres options avancées. Menu d’état d’AirPort de la barre des menus Le menu d’état d’AirPort vous permet de passer instantanément d’un réseau AirPort à l’autre, de contrôler la qualité du signal du réseau sélectionné, de créer un réseau « ordinateur à ordinateur » et d’activer ou de désactiver AirPort. Le menu d’état est disponible sur les ordinateurs utilisant Mac OS X. ZChapitre 1 Premiers contacts 9 Pour configurer l’AirPort Express à l’aide d’un PC Windows, vous devez disposer des éléments suivants :  Un PC Windows doté d’une vitesse de processeur de 300 MHz ou supérieure  Windows XP Familial ou Professionel Vous devez disposer d’iTunes pour la lecture audio depuis votre ordinateur sur une chaîne stéréo connectée à la borne AirPort Express. Pour être certain de posséder la dernière version d’iTunes, rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/itunes. Vous pouvez utiliser la borne AirPort Express avec n’importe quel ordinateur utilisant une technologie sans fil conforme à la norme IEEE 802.11b ou 802.11g. Pour pouvoir configurer l’AirPort Express, votre ordinateur doit répondre à toutes les conditions mentionnées ci-dessus.10 Chapitre 1 Premiers contacts Branchement de l’AirPort Express Avant de brancher votre AirPort Express, branchez tout d’abord les câbles appropriés dans les ports que vous souhaitez utiliser, notamment le câble Ethernet connecté à votre modem DSL ou câble (si vous souhaitez vous connecter à Internet), le câble audio connecté à votre chaîne stéréo (si vous souhaitez utiliser AirTunes pour écouter de la musique grâce à iTunes) et un câble USB connecté à une imprimante USB compatible (si vous souhaitez utiliser une imprimante USB). Après avoir branché les câbles de tous les périphériques que vous prévoyez d’utiliser, branchez si besoin un adaptateur pour prise CA. Branchez l’AirPort Express à une prise murale. Il n’y a pas d’interrupteur. Adaptateur pour prise CAChapitre 1 Premiers contacts 11 Lorsque vous branchez l’AirPort Express à une prise murale, le voyant d’état vert clignote et devient de couleur ambre pendant le démarrage. Une fois que le démarrage est complètement terminé, le voyant d’état reste vert mais ne clignote plus. Voyants d’état de la borne AirPort Express Le tableau ci-dessous répertorie les séquences des voyants lumineux de l’AirPort Express et explique ce qu’ils indiquent. Voyant État/Description Éteint L’AirPort Express est débranchée. Vert clignotant L’AirPort Express est en train de démarrer. Remarque : en sélectionnant Clignotement en cas d’activité dans le menu local Voyant d’état qui se trouve dans la sous-fenêtre de la borne d’accès de l’utilitaire AirPort via le menu de configuration, le voyant d’état vert clignote pour indiquer que l’activité est normale. Vert fixe L’AirPort Express est allumée et fonctionne correctement. Si vous choisissez Clignotement en cas d’activité dans le menu local Voyant d’état qui se trouve dans la sous-fenêtre de la borne d’accès de l’utilitaire AirPort, le voyant d’état vert clignote pour indiquer que l’activité est normale. Ambre clignotant La borne AirPort Express ne peut pas établir la connexion avec le réseau ou Internet. reportez-vous à la section « Le voyant d’état de votre AirPort Express est de couleur ambre et il clignote » à la page 42. Ambre L’AirPort Express termine sa séquence de démarrage. Clignotement ambre et vert Il peut y avoir un problème pour démarrer. L’AirPort Express va redémarrer. Réessayez ensuite.12 Chapitre 1 Premiers contacts Étape suivante Après avoir branché AirPort Express, vous devez utiliser l’Utilitaire AirPort pour le configurer afin de pouvoir l’utiliser avec votre connexion à Internet, votre chaîne stéréo, une imprimante USB ou un réseau existant. Reportez-vous à la section « Utilisation de la borne AirPort Express » à la page 13 pour obtenir des exemples de toutes les possibilités d’utilisation de l’AirPort Express et des informations sur la configuration de votre réseau sans fil. Consultez ensuite la rubrique « Configuration de l’AirPort Express » à la page 25 pour en savoir plus sur le processus de configuration.2 13 2 Utilisation de la borne AirPort Express Dans ce chapitre, vous trouverez des explications sur les différentes façons d’utiliser l’AirPort Express. Ce chapitre contient des exemples des réglages à effectuer en fonction de la façon dont vous souhaitez utiliser l’AirPort Express. Il vous donne également une brève explication de ce qu’il faut faire pour pouvoir utiliser rapidement votre réseau AirPort Express. Utilisation de l’AirPort Express avec votre connexion Internet à large bande Lorsque vous configurez l’AirPort Express pour accéder à Internet et au réseau, les ordinateurs Macintosh équipés des cartes AirPort et AirPort Extreme et les ordinateurs équipés de la technologie sans fil 802.11b et 802.11g peuvent accéder au réseau sans fil AirPort pour partager des fichiers, jouer en réseau et utiliser des applications Internet telles que des navigateurs Web et des applications de messagerie électronique.14 Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express Schéma des connexions Configuration 1 Branchez votre modem DSL ou câble à votre AirPort Express en utilisant le port Ethernet (G). 2 Utilisez l’utilitaire AirPort pour créer un nouveau réseau (pour en savoir plus, reportez-vous à la page 25). Les ordinateurs utilisant AirPort et ceux utilisant d’autres cartes ou adaptateurs sans fil se connectent à Internet via la borne AirPort Express. Les ordinateurs sans fil communiquent entre eux via l’AirPort Express. Modem DSL ou câble Port Ethernet Vers Internet GChapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express 15 Utilisation de l’AirPort Express avec AirTunes pour lire des morceaux de musique d’iTunes sur votre chaîne stéréo Vous pouvez brancher votre AirPort Express à votre chaîne stéréo par un câble mini numérique à fibres optiques vers Toslink, un câble mini stéréo vers double RCA ou un câble mini stéréo vers mini stéréo (selon le type du connecteur de votre chaîne) et utiliser AirTunes pour écouter sans fil de la musique grâce à iTunes. Schéma des connexions Port d’entrée audio numérique optique ou ou Câble numérique à fibres optiques Toslink vers mini-jack ou Câble mini-jack stéréo vers RCA Chaîne stéréo Ordinateur équipé d’iTunes Port de sortie Ports d’entrée audio gauche et droit de type RCA16 Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express Configuration 1 Branchez votre AirPort Express à vos enceintes domestiques stéréo ou à vos enceintes alimentées par amplifiés grâce à un câble numérique à fibres optiques, un câble analogique mini stéréo vers double RCA ou un câble mini stéréo vers mini stéréo (selon le type du connecteur de votre chaîne), branché sur la prise mini stéréo (-). Remarque : vous ne pouvez pas utiliser des haut-parleurs USB amplifiés avec l’AirPort Express. Utilisez des haut-parleurs amplifiés avec un connecteur mini-jack stéréo. 1 Utilisez l’utilitaire AirPort pour créer un nouveau réseau (pour en savoir plus, reportez-vous à la page 25). 2 Ouvrez iTunes sur votre ordinateur et choisissez votre chaîne stéréo ou vos haut-parleurs dans le menu local des haut-parleurs situé en bas à droite de la fenêtre d’iTunes. Les ordinateurs sans fil se trouvant dans le rayon de détection de l’AirPort Express peuvent, sans fil, y diffuser de la musique à l’aide d’iTunes 4.6 ou ultérieur. Un seul ordinateur à la fois peut diffuser de la musique sur l’AirPort Express. Vous ne pouvez pas diffuser de la musique vers plus d’un AirPort Express à la fois. Remarque : ne connectez pas l’AirPort Express à la prise phono de votre stéréo. Utilisation de l’AirPort Express sur un réseau sans fil existant pour diffuser de la musique sur votre chaîne stéréo Vous avez également la possibilité de connecter l’AirPort Express à un réseau sans fil et d’utiliser AirTunes pour diffuser de la musique sur votre chaîne stéréo depuis iTunes. En connectant AirPort Express à votre réseau existant, vous pouvez placer AirPort Express dans une autre pièce, dans la portée de votre réseau.Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express 17 Schéma des connexions Pour accéder au réseau sans fil, utilisez le menu d’état d’AirPort dans la barre des menus de votre Mac. Sur un ordinateur Windows, maintenez le curseur sur l’icône de la connexion sans fil jusqu’à ce que vous voyiez apparaître le nom de votre réseau AirPort (SSID) et sélectionnez-le dans la liste si plusieurs réseaux sont disponibles. Modem DSL ou câble Vers Internet Chaîne stéréo Port de sortie Borne d’accès AirPort Extreme Vers port Ethernet18 Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express Il existe d’autres façons de connecter votre AirPort Express à votre chaîne stéréo. Si votre ordinateur est doté d’une carte AirPort Extreme ou d’une carte sans fil compatible pour Windows, vous pouvez utiliser AirTunes pour écouter de la musique issue d’iTunes sur une chaîne stéréo branchée à votre AirPort Express. Modem DSL ou câble Vers Internet Chaîne stéréo Port de sortieChapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express 19 Vous pouvez également connecter votre AirPort Express à Internet et fournir ainsi un accès à Internet aux ordinateurs qui se joignent au réseau. Connectez votre AirPort Express à votre chaîne stéréo afin que les ordinateurs du réseau dotés d’une carte AirPort Extreme ou dotés de cartes 802.11b ou 802.11g compatibles puissent utiliser iTunes pour diffuser de la musique sur la chaîne stéréo. Modem DSL ou câble Vers Internet Chaîne stéréo Port Ethernet Port de sortie20 Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express Câbles audio et câble d’alimentation facultatifs Vous pouvez vous procurer le kit de connexion stéréo facultatif de l’AirPort Express contenant des câbles Monster pour connecter votre AirPort Express à votre chaîne stéréo ou à vos haut-parleurs. Ce kit comprend des connecteurs analogiques mini-jack stéréo vers double RCA, un câble numérique à fibres optiques Toslink et un câble d’alimentation.  Connectez le câble analogique à votre chaîne stéréo si celle-ci utilise des câbles analogiques standard.  Connectez le câble numérique à fibres optiques si votre chaîne stéréo possède un port numérique Toslink.  Connectez le câble d’alimentation si vous configurez votre AirPort Express à distance d’une prise de courant. Câble mini-jack stéréo vers RCA Câble numérique à fibres optiques Toslink vers mini-jack Câble d’alimentationChapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express 21 Utilisation de l’AirPort Express pour le partage d’une imprimante USB Lorsque vous connectez une imprimante USB à votre AirPort Express, tous les ordinateurs du réseau sans fil peuvent l’utiliser. Schéma des connexions Port USB Imprimante partagée d22 Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express Configuration 1 Reliez l’imprimante au port USB (d) de la borne AirPort Express à l’aide d’un câble USB. 2 Utilisez l’utilitaire AirPort pour créer un réseau ou rejoignez un réseau sans fil existant. Pour partager l’imprimante, les ordinateurs sans fil doivent utiliser Mac OS X 10.2.7 ou ultérieur, ou bien Windows 2000 ou Windows XP. Pour utiliser l’imprimante depuis un ordinateur Mac OS X : 1 Ouvrez l’utilitaire de configuration d’imprimante (situé dans le dossier Utilitaires dans le dossier Applications). 2 Sélectionnez l’imprimante dans la liste. Si l’imprimante ne figure pas sur la liste, cliquez sur Ajouter, puis choisissez Bonjour dans le menu local avant de sélectionner l’imprimante dans la liste. Pour utiliser l’imprimante depuis un ordinateur Windows : 1 Installez Bonjour pour Windows à partir du disque fournit avec votre AirPort Express. 2 Suivez les instructions à l’écran pour connecter votre imprimante. Extension de la portée d’un réseau AirPort Extreme ou AirPort Express existant Vous avez la possibilité de connecter une borne AirPort Express supplémentaire pour étendre la portée de votre réseau AirPort Extreme ou AirPort Express existant. L’ajout d’une borne d’accès ou de l’AirPort Express à un réseau existant crée un système de distribution sans fil WDS. Si le réseau AirPort est connecté à Internet, les ordinateurs peuvent alors se connecter au réseau AirPort et partager la connexion Internet.Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express 23 Schéma des connexions Configuration 1 Vous devez posséder un réseau AirPort créé par une borne d’accès AirPort Extreme ou un AirPort Express connecté à Internet. Cette borne d’accès est appelée la borne d’accès principale et partage sa connexion Internet avec votre AirPort Express. 2 Utilisez l’utilitaire AirPort pour vous connecter à votre réseau et étendre sa portée (pour en savoir plus, reportez-vous à la page 25). Les deux bornes d’accès utilisent la technologie sans fil pour partager la connexion Internet avec les ordinateurs clients, ou la technologie Ethernet si les ordinateurs clients sont reliés par Ethernet. Salle de séjour Salle à manger Salon Vers Internet Borne d’accès AirPort Extreme Modem DSL ou cable24 Chapitre 2 Utilisation de la borne AirPort Express Utilisation d’AirPort Express avec votre réseau AirPort Extreme L’illustration ci-dessous montre un réseau sans fil regroupant tous les exemples précédemment cités. Configuration  Utilisez l’utilitaire AirPort pour créer un réseau et tirer profit de toutes les fonctionnalités de AirPort Express. Modem DSL Vers port de sortie Vers port USB ou câble Vers Internet Vers port Ethernet Salle de séjour Salon Borne d’accès AirPort Extreme3 25 3 Configuration de l’AirPort Express Ce chapitre contient des informations et des instructions sur l’utilisation du logiciel de l’AirPort pour configurer votre AirPort Express. Utilisez les schémas du chapitre précédent pour vous aider à décider de l’endroit où vous souhaitez utiliser votre AirPort Express, et des fonctionnalités que vous souhaitez configurer sur votre réseau AirPort. Utilisez ensuite les instructions de ce chapitre pour configurer facilement l’AirPort Express et votre réseau AirPort. Grâce à l’utilitaire AirPort, vous pouvez :  Configurer un nouveau réseau que des ordinateurs sans fil peuvent utiliser pour communiquer entre eux. Si vous configurez votre AirPort Express comme une borne d’accès et la connectez à Internet, des ordinateurs sans fil pourront également partager la connexion Internet.  Connecter votre AirPort Express à votre réseau sans fil existant et utiliser AirTunes pour écouter de la musique d’iTunes sur votre chaîne stéréo ou vos haut-parleurs amplifiés ainsi que partager une imprimante USB.  Connecter votre AirPort Express à votre réseau AirPort Extreme ou l’AirPort Express existant et étendre la portée de ce réseau en utilisant l’AirPort Express comme un pont sans fil. Cette méthode est appelée système de distribution sans fil (WDS). 26 Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express Vous pouvez utiliser AirTunes pour écouter des morceaux de musique d’iTunes et partager une imprimante USB quel que soit le type de réseau que vous configurez, qu’il s’agisse d’un nouveau réseau ou d’un accès à un réseau existant. Si vous possédez plusieurs bornes AirPort Express, vous pouvez en brancher une à la chaîne stéréo de votre salon et une autre aux haut-parleurs amplifiés de votre bureau. À l’aide d’AirTunes, vous pouvez diffuser votre musique d’iTunes sur l’une ou l’autre borne AirPort Express, selon la pièce de la maison dans laquelle vous vous trouvez. Choisissez pour cela le nom de la borne AirPort Express que vous souhaitez utiliser dans le menu local des haut-parleurs d’iTunes. Ce chapitre explique comment utiliser l’Assistant réglages dans l’utilitaire AirPort pour configurer votre réseau et d’autres fonctionnalités de votre AirPort Express. Pour en savoir plus sur la mise en réseau sans fil et sur les fonctionnalités avancées de l’utilitaire AirPort, consultez le document « Création de réseaux AirPort 802.11n » sur le site www.apple.com/fr/support/airport. Le document fournit de nombreux détails concernant les deux documents suivants :  l’utilisation de l’utilitaire AirPort avec la borne d’accès AirPort Extreme 802.11n ;  l’utilisation de l’utilitaire AirPort pour configurer votre borne d’accès AirPort Extreme 802.11g. Remarque : vous pouvez effectuer la plupart des opérations d’installation et de configuration de votre réseau à l’aide de l’Assistant réglages de l’utilitaire AirPort. Pour configurer les options avancées, choisissez Configuration manuelle dans le menu Borne d’accès de l’utilitaire AirPort. Voir « Réglage des options avancées » à la page 33.Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 27 Utilisation de l’Utilitaire AirPort Pour configurer votre AirPort Express afin qu’elle utilise AirPort pour l’accès à Internet et la mise en réseau sans fil, utilisez l’Assistant réglages dans l’Utilitaire AirPort. Lutilitaire est automatiquement installé, à partir du CD AirPort Express, sur votre ordinateur en même temps que le logiciel. Sur un ordinateur Macintosh Mac OS X 10.4 ou ultérieur : 1 Ouvrez l’utilitaire AirPort situé dans le dossier Utilitaires dans votre dossier Applications. 2 Sélectionnez votre borne d’accès et cliquez sur Configurer. 3 Suivez les instructions à l’écran pour configurer votre AirPort Express et votre réseau sans fil. Sur un ordinateur Windows XP (Service Pack 2) : 1 Ouvrez l’Utilitaire AirPort, situé dans Démarrer > Tous les programmes > AirPort. 2 Sélectionnez votre borne d’accès et cliquez sur Configurer.28 Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 3 Suivez les instructions à l’écran pour configurer votre AirPort Express et votre réseau sans fil. L’assistant de réglage de l’utilitaire AirPort vous pose une série de questions concernant le type de réseau que vous souhaitez utiliser et les services que vous souhaitez configurer. L’Assistant réglages vous aide à saisir les réglages adaptés au réseau que vous configurez. Si vous utilisez AirPort Express pour vous connecter à Internet, vous devez disposer d’un compte à haut débit (DSL ou modem câble) via un fournisseur d’accès à Internet ou une connexion utilisant un réseau Ethernet existant. Si vous avez reçu des informations particulières de votre fournisseur d’accès (telles qu’une adresse IP statique ou l’identifiant du client DHCP), il vous faudra les saisir dans l’utilitaire AirPort. Regroupez toutes ces informations avant de configurer votre AirPort Express.Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 29 Création d’un nouveau réseau sans fil Vous pouvez utiliser l’Assistant réglages de l’utilitaire AirPort pour créer un réseau sans fil. L’Assistant réglages vous guidera tout au long des étapes nécessaires pour nommer votre réseau, protéger votre réseau avec un mot de passe et configurer d’autres options. Si vous prévoyez partager une imprimante USB sur votre réseau : 1 Reliez l’imprimante ou le disque dur au port USB (d) de la borne AirPort Express. 2 Ouvrez l’Utilitaire AirPort que vous trouverez dans le dossier Applications/Utilitaires sur un Macintosh, et dans Démarrer > Programmes > AirPort sur un ordinateur Windows XP. 3 Suivez les instructions à l’écran pour créer un réseau. Configuration et partage de l’accès à Internet Si vous prévoyez partager votre connexion Internet avec les ordinateurs du réseau configurés pour la communication sans fil, vous devez configurer votre AirPort Express en conséquence. Une fois qu’elle est configurée, les ordinateurs peuvent accéder à Internet via le réseau AirPort. La borne d’accès se connecte à Internet et transmet les informations aux ordinateurs via le réseau AirPort. Avant d’utiliser l’utilitaire AirPort pour configurer votre borne d’accès, branchez votre modem câble ou DSL au port Ethernet (G) d’AirPort Express. Si vous vous connectez à Internet via un réseau Ethernet existant, vous pouvez alors connecter l’AirPort Express au réseau Ethernet. Utilisez l’Assistant réglages de l’utilitaire AirPort pour saisir les réglages de votre FAI et configurer le mode de partage de ces réglages entre l’AirPort Express et les autres ordinateurs.30 Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 1 Sélectionnez le réseau sans fil que vous souhaitez modifier. Sur un Mac, utilisez le menu d’état d’AirPort dans la barre des menus. Sur un ordinateur Windows XP, maintenez le curseur sur l’icône de la connexion sans fil jusqu’à ce que vous voyiez apparaître le nom de votre réseau AirPort (SSID) et sélectionnez-le dans la liste si plusieurs réseaux sont disponibles. Le nom de réseau par défaut d’une borne d’accès Apple est AirPortNetworkXXXXXX, où XXXXXX est remplacé par les six chiffres de l’identifiant AirPort, aussi appelé adresse MAC. L’identifiant AirPort est imprimé sur le côté de la prise électrique de l’AirPort Express. 2 Ouvrez l’Utilitaire AirPort que vous trouverez dans le dossier Applications/Utilitaires sur un Macintosh, et dans Démarrer > Programmes > AirPort sur un ordinateur Windows XP. 3 Sélectionnez votre borne d’accès et cliquez sur Configurer. 4 Suivez les instructions à l’écran pour configurer et partager l’accès Internet de votre AirPort Express. L’utilisation de l’utilitaire AirPort est un moyen rapide et facile de configurer votre borne d’accès et votre réseau sans fil. Si vous désirez configurer des options supplé- mentaires pour votre réseau, telles que des restrictions d’accès ou des réglages avancés d’options DHCP, vous pouvez choisir Configuration manuelle dans le menu Borne d’accès de l’utilitaire AirPort. Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 31 Connexion à un réseau sans fil existant Vous pouvez utiliser l’utilitaire AirPort pour accéder à un réseau sans fil existant. Lorsque vous connectez la borne AirPort Express à votre chaîne stéréo, les ordinateurs de votre réseau sans fil peuvent alors utiliser AirTunes pour écouter des morceaux de musique d’iTunes sur la chaîne stéréo. Lorsque vous connectez une imprimante USB à votre AirPort Express, tous les ordinateurs du réseau peuvent l’utiliser. Avant d’utiliser l’Assistant réglages AirPort , vérifiez que le câble audio est bien branché à votre chaîne stéréo et que le câble USB est relié à votre imprimante. 1 Ouvrez l’Utilitaire AirPort que vous trouverez dans le dossier Applications/Utilitaires sur un Macintosh, et dans Démarrer > Programmes > AirPort sur un ordinateur Windows. 2 Suivez les instructions à l’écran pour connecter votre AirPort Express et votre réseau sans fil.32 Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express Extension de la portée d’un réseau AirPort Extreme ou AirPort Express existant Vous pouvez étendre la portée d’un réseau sans fil AirPort Express ou AirPort Extreme en le configurant comme membre d’un WDS. Les ordinateurs sans fil pourront alors se connecter au réseau et partager la connexion Internet et des fichiers ou jouer en réseau. Si vous connectez l’AirPort Express à votre chaîne stéréo, les ordinateurs de votre réseau sans fil peuvent alors utiliser AirTunes pour écouter des morceaux de musique d’iTunes sur la chaîne stéréo. Lorsque vous connectez une imprimante USB à votre AirPort Express, tous les ordinateurs du réseau peuvent l’utiliser. m Ouvrez l’utilitaire AirPort et suivez les instructions à l’écran pour étendre la portée de votre réseau AirPort Extreme ou AirPort Express. L’extension de la portée d’un réseau avec WDS peut réduire les performances globales du réseau.Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 33 Réglage des options avancées Pour configurer manuellement des options avancées de votre AirPort Express, vous pouvez utilisez l’utilitaire AirPort. Parmi ces options avancées, vous pouvez configurer, par exemple, la sécurité, des réseaux fermés, la durée de bail DHCP, le contrôle d’accès, le contrôle de puissance, les comptes d’utilisateurs et bien plus encore. Pour régler les options avancées : 1 Sélectionnez le réseau sans fil que vous souhaitez modifier. Sur un Mac, utilisez le menu d’état d’AirPort dans la barre des menus. Sur un ordinateur Windows XP, maintenez le curseur sur l’icône de la connexion sans fil jusqu’à ce que vous voyiez apparaître le nom de votre réseau AirPort (SSID) et sélectionnez-le dans la liste si plusieurs réseaux sont disponibles. Le nom de réseau par défaut d’une borne d’accès Apple est AirPortNetwork XXXXXX, où XXXXXX est remplacé par les six chiffres de l’identifiant AirPort, aussi appelé adresse MAC. L’identifiant AirPort est imprimé sur le côté de la prise électrique de l’AirPort Express. 2 Ouvrez l’Utilitaire AirPort que vous trouverez dans le dossier Applications/Utilitaires sur un Macintosh, et dans Démarrer > Programmes > AirPort sur un ordinateur Windows XP. 3 Si plusieurs bornes d’accès figurent dans la liste, sélectionnez celle que vous souhaitez configurer. Si la borne que vous souhaitez configurer ne figure pas dans cette liste, cliquez sur Rescanner pour parcourir les bornes d’accès disponibles, puis sélectionnez la borne d’accès voulue.34 Chapitre 3 Configuration de l’AirPort Express 4 Choisissez Configuration manuelle dans le menu Borne d’accès. Si le système vous demande un mot de passe, saisissez-le. Pour plus d’informations et d’instructions détaillées au sujet de la configuration manuelle des fonctionnalités de l’utilitaire AirPort, consultez le document « Création de réseau AirPort Extreme 802.11n » sur le site www.apple.com/fr/airport. Le document fournit de nombreux détails concernant les deux documents suivants :  l’utilisation de l’utilitaire AirPort avec la borne d’accès AirPort Extreme 802.11n  l’utilisation de l’utilitaire AirPort pour configurer votre borne d’accès AirPort Extreme 802.11g4 35 4 AirPort Express en déplacement AirPort Express peut stocker des réglages pour différents emplacements afin que vous puissiez facilement le déplacer d’un endroit à l’autre. L’AirPort Express peut stocker jusqu’à cinq configurations, appelées profils. Un profil contient les réglages de votre AirPort Express, tels que le nom et le mot de passe du haut-parleur iTunes, ainsi que des informations sur le réseau, telles que le nom et le mot de passe réseau. Les profils sont utiles si vous déplacez votre AirPort Express d’un endroit à un autre. Par exemple, vous pouvez configurer un profil pour votre AirPort Express à votre domicile, où vous utilisez AirTunes pour diffuser de la musique sur votre chaîne stéréo à partir d’iTunes et vous connecter à Internet via le protocole PPPoe. Vous pouvez également configurer un autre profil pour utiliser AirPort Express à l’hôtel, où vous vous connectez à Internet via le protocole DHCP.36 Chapitre 4 AirPort Express en déplacement Utilisez l’Utilitaire Admin AirPort dans Applications/Utilitaires sur Mac, et dans Démarrer > Programmes > AirPort sur un ordinateur Windows XP pour créer, modifier, renommer et effacer des profils. Chapitre 4 AirPort Express en déplacement 37 Pour créer un profil : 1 Ouvrez l’utilitaire AirPort, sélectionnez votre AirPort Express dans la liste puis choisissez Configuration manuelle dans le menu Borne d’accès. 2 Saisissez un mot de passe pour la borne d’accès si nécessaire. 3 Choisissez Gérer les profils dans le menu Borne d’accès. 4 Cliquez sur Ajouter pour créer un nouveau profil, donnez-lui un nom puis cliquez sur OK. 5 Définissez les options, telles que le nom du réseau, le nom du haut-parleur distant, les mots de passe et le mode de connexion à Internet. 6 Une fois le réglage des options terminé, cliquez sur Mettre à jour. Dès que vous possédez un profil dans la liste, le menu local Profils devient disponible au bas de la fenêtre utilitaire AirPort. Pour modifier un profil existant : 1 Ouvrez l’utilitaire AirPort, sélectionnez votre AirPort Express dans la liste puis choisissez Configuration manuelle dans le menu Borne d’accès. 2 Saisissez un mot de passe si nécessaire. 3 Choisissez le profil à modifier dans le menu Profils du menu local. 4 Modifiez les options du profil. Une fois les options modifiées, cliquez sur Mettre à jour ou enregistrer le profil et le rendre actif sur votre AirPort Express.5 39 5 Astuces et dépannage Vous pouvez rapidement résoudre la plupart des problèmes liés à AirPort Express en suivant les conseils donnés dans ce chapitre. Le logiciel d’AirPort Express ne peut pas détecter le matériel AirPort approprié Assurez-vous que l’ordinateur que vous utilisez est équipé d’une carte AirPort ou d’une carte AirPort Extreme. Si vous avez installé la carte récemment, éteignez votre ordinateur et vérifiez que la carte est installée correctement. Vérifiez que l’antenne AirPort est connectée fermement à la carte (vous devez entendre un clic lorsque vous la connectez). Vérifiez que la carte est fermement insérée dans le connecteur du logement de la carte AirPort. Si vous utilisez un ordinateur Windows, assurez-vous que l’adaptateur ou la carte sans fil est installé correctement. Reportez-vous à la documentation livrée avec votre ordinateur pour vérifier la connexion.40 Chapitre 5 Astuces et dépannage Impossible de diffuser de la musique sur votre chaîne stéréo à partir d’iTunes Vérifiez les points suivants :  Vérifiez qu’AirPort Express est branchée sur une prise de courant, qu’elle se trouve dans le rayon de détection de votre ordinateur et que les câbles appropriés sont bien connectés. Il vous faudra pour cela accéder au réseau AirPort Express.  Veillez à sélectionner votre AirPort Express dans le menu local des haut-parleurs d’iTunes.  Vérifiez que vous utilisez iTunes 4.6 ou ultérieur. Impossible d’entendre la musique Si un morceau est en cours de lecture (la barre de progression en haut de la fenêtre iTunes avance) mais que vous n’entendez rien, vérifiez les points suivants :  Si vous essayez d’écouter de la musique avec des haut-parleurs connectés à une AirPort Express et que vous avez coché la case « Désactiver le contrôle de volume pour les haut-parleurs distants » dans la sous-fenêtre Audio des Préférences iTunes, vérifiez que vos haut-parleurs distants sont sélectionnés dans le menu local en bas de la fenêtre iTunes et que le contrôle du volume des haut-parleurs distants n’est pas au minimum. Vous avez oublié votre mot de passe réseau ou AirPort Express Vous pouvez effacer le mot de passe du réseau AirPort ou d’AirPort Express en réinitialisant AirPort Express. Pour cela, procédez comme suit : 1 Utilisez l’extrémité d’un trombone déplié pour appuyer sur le bouton de réinitialisation et le maintenir enfoncé pendant une seconde. Chapitre 5 Astuces et dépannage 41 2 Sélectionnez votre réseau AirPort.  Sur un Macintosh, utilisez le menu d’état d’AirPort dans la barre des menus pour sélectionner le réseau créé par l’AirPort Express (le nom du réseau reste inchangé).  Sur un ordinateur Windows 2000 ou Windows XP, maintenez le curseur sur l’icône de la connexion sans fil jusqu’à ce que vous voyiez apparaître le nom de votre réseau AirPort (SSID) et sélectionnez-le dans la liste si plusieurs réseaux sont disponibles. 3 Ouvrez l’Utilitaire AirPort (que vous trouverez dans le dossier Applications/Utilitaires sur un Macintosh, et dans Démarrer > Programmes > AirPort sur un ordinateur Windows XP ou Windows 2000). 4 Sélectionnez votre AirPort Express et cliquez sur Configurer. 5 Dans la zone de dialogue qui s’affiche, effectuez les changements suivants :  Réinitialisez le mot de passe AirPort Express.  Sélectionnez le cryptage pour activer la protection par mot passe de votre réseau AirPort. Si vous activez le cryptage, tapez un nouveau mot de passe pour votre réseau AirPort. 6 Cliquez sur OK. AirPort Express redémarre pour charger les nouveaux réglages. Votre AirPort Express ne répond pas Essayez de la débrancher puis de la rebrancher sur une prise électrique. Si votre AirPort Express ne répond plus du tout, vous devrez peut-être rétablir les réglages d’origine par défaut. Cette opération efface tous les réglages que vous avez effectués et rétablit ceux d’origine. 42 Chapitre 5 Astuces et dépannage Le voyant d’état de votre AirPort Express est de couleur ambre et il clignote Le câble Ethernet n’est peut-être pas connecté correctement ; l’AirPort Express est peut-être hors du rayon de détection du réseau AirPort, ou bien il se peut qu’il y ait un problème avec votre fournisseur d’accès Internet. Si vous êtes connecté à Internet avec un modem câble ou DSL, le modem n’est peut-être plus connecté au réseau ou à Internet. Même si le modem semble fonctionner correctement, débranchez le modem, attendez quelques secondes puis rebranchez-le. Assurez-vous que l’AirPort Express est directement connecté au modem via Ethernet avant de rebrancher le modem. Si votre AirPort Express est configuré comme membre d’un WDS, le lien WDS est peut-être interrompu. Remarque : si l’AirPort Express est configuré comme un client sans fil et que le réseau auquel il se joint est protégé par une liste de contrôle d’accès, l’AirPort Express doit faire partie de cette liste pour pouvoir se connecter au réseau. Pour savoir pourquoi la lumière brune clignote, ouvrez l’utilitaire AirPort, sélectionnez votre borne d’accès puis choisissez Configuration manuelle dans le menu Borne d’accès. Saisissez le mot de passe de la borne d’accès si nécessaire puis cliquez sur État de la borne d’accès pour en savoir plus sur la lumière clignotante. Pour revenir aux réglages d’origine de l’AirPort Express : m Utilisez l’extrémité d’un trombone déplié pour appuyer sur le bouton de réinitialisation et le maintenir enfoncé pendant dix secondes. AirPort Express redémarre avec les réglages suivants :  L’AirPort Express reçoit son adresse IP via DHCP.Chapitre 5 Astuces et dépannage 43  Le nom du réseau redevient Réseau Apple XXXXXX (où X est une lettre ou un chiffre).  Le mot de passe AirPort Express redevient public. Si vous avez utilisé l’Utilitaire AirPort pour créer des profils pour votre AirPort Express, ces profils sont conservés lorsque vous réinitialisez AirPort Express. Si vous souhaitez revenir aux réglages d’origine de l’AirPort Express et supprimer des profils que vous aviez configurés : 1 Débranchez l’AirPort Express. 2 Utilisez l’extrémité d’un trombone déplié pour maintenir le bouton de réinitialisation enfoncé pendant que vous branchez l’AirPort Express. Attendez de voir les lumières d’état clignoter puis réinitialiser la borne d’accès. Votre imprimante ne répond pas Si vous avez connecté une imprimante au port USB de l’AirPort Express et que les ordinateurs du réseau AirPort ne peuvent pas imprimer, procédez comme suit : 1 Assurez-vous que l’imprimante est branchée et allumée. 2 Assurez-vous que les câbles sont bien connectés à l’imprimante et au port USB de l’AirPort Express. 3 Assurez-vous que l’imprimante est bien sélectionnée dans la fenêtre Liste d’imprimantes des ordinateurs clients. Pour ce faire, sur un ordinateur Mac OS X 10.3 ou ultérieur :  Ouvrez l’utilitaire de configuration d’imprimante situé dans le dossier Utilitaires dans le dossier Applications.  Si l’imprimante n’est pas dans la liste, cliquez sur Ajouter.  Sélectionnez Bonjour dans le menu local.  Sélectionnez l’imprimante et cliquez sur Ajouter.44 Chapitre 5 Astuces et dépannage Pour sélectionner votre imprimante sur un ordinateur Windows XP ou Windows 2000 :  Ouvrez le Panneau de configuration depuis le menu Démarrer, puis double-cliquez sur Imprimantes et télécopieurs.  Sélectionnez l’imprimante. Si l’imprimante ne figure pas dans la liste, cliquez sur Ajouter une imprimante puis suivez les instructions à l’écran. 4 Éteignez l’imprimante, attendez quelques secondes puis rallumez-la. Pour en savoir plus sur la configuration d’une imprimante sur un ordinateur fonctionnant sous Windows, consultez la rubrique « Utiliser une imprimante via un ordinateur Windows » à la page 23. Vous souhaitez mettre à jour votre logiciel AirPort Apple met régulièrement à jour le logiciel AirPort. Pour mettre à jour votre borne d’accès AirPort : 1 Ouvrez l’utilitaire AirPort situé dans le dossier Utilitaires dans le dossier Applications. 2 Sélectionnez « Rechercher les mises à jour » dans le menu Utilitaire AirPort. 3 Cliquez sur Télécharger pour obtenir toutes les mises à jour de programme interne ou cliquez sur Afficher les détails pour sélectionner le programme interne spécifique à votre borne d’accès. 4 Après le téléchargement du programme interne, cliquez sur Mettre à jour pour l’installer sur votre borne d’accès. Si vous désirez mettre à jour plusieurs bornes d’accès, cliquez sur Afficher les détails pour sélectionner les bornes que vous souhaitez mettre à jour.Chapitre 5 Astuces et dépannage 45 Considérations sur le placement de l’AirPort Express Les recommandations suivantes peuvent permettre à votre AirPort Express d’atteindre une portée sans fil maximale et une couverture réseau optimale.  Placez votre AirPort Express dans un endroit dégagé avec peu d’obstacles tels que des meubles imposants ou des murs. Essayez de la tenir éloignée des surfaces métalliques.  Si vous placez votre AirPort Express derrière un meuble, laissez au moins trois centimètres entre la borne AirPort Express et le bord du meuble.  Évitez de placer votre AirPort Express dans des zones entourées de surfaces métalliques sur trois côtés ou plus.  Si vous placez votre AirPort Express à proximité d’autres appareils électriques tels que la chaîne stéréo, évitez d’entourer complètement l’AirPort Express de câbles d’alimentation, audio ou vidéo. Positionnez votre AirPort Express de façon que les câbles passent d’un seul côté. Laissez autant d’espace que possible entre l’AirPort Express et les câbles.  Si vous placez votre AirPort Express derrière votre équipement stéréo, placez-la sur le côté. Évitez de la centrer derrière la chaîne stéréo.  Essayez de placer votre AirPort Express à 7,5 mètres au moins d’un four à micro-ondes, d’un téléphone sans fil de 2,4 GHz, ou d’autres sources d’interférences.46 Chapitre 5 Astuces et dépannage Éléments pouvant provoquer des interférences avec Airport Plus la source d’interférences est éloignée, plus le risque de problème est faible. Les éléments suivants peuvent provoquer des interférences avec Airport :  Les fours à micro-ondes.  Les pertes de fréquence radio DSS (Direct Satellite Service).  Le câble coaxial d’origine fourni avec certains types d’antennes paraboliques. Contactez le fabricant du produit pour obtenir des câbles plus récents.  Certains dispositifs électriques tels que les lignes électriques, les voies ferrées électrifiées et les centrales électriques.  Les téléphones sans fil qui fonctionnent sur la fréquence porteuse de 2,4 GHz. Si vous rencontrez des problèmes avec votre téléphone ou avec la communication avec AirPort, changez le canal utilisé par votre borne d’accès ou par l’AirPort Express.  Des bornes d’accès adjacentes qui utilisent des canaux voisins. Ainsi, si une borne d’accès A est réglée sur le canal 1, la borne B doit être réglée sur le canal 4 ou supérieur.6 47 6 En savoir plus, service après-vente et support Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation de la borne AirPort Express sur votre disque dur, sur le Web et dans l’aide en ligne. Ressources en ligne Pour obtenir les toutes dernières informations sur la borne AirPort Express, rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/airportexpress. Pour enregistrer l’AirPort Express (si vous ne l’avez pas déjà fait lors de l’installation du logiciel à partir du CD de l’AirPort Express), rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/register. Pour plus d’informations sur le service après-vente et le support d’AirPort, des forums avec des informations et des retours sur différents produits, et les versions les plus récentes des logiciels Apple à télécharger, rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/support/airport. Pour le support en dehors des États-Unis, rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/support et choisissez votre pays dans le menu local.48 Chapitre 6 En savoir plus, service après-vente et support Aide en ligne m Pour en savoir plus sur l’utilisation d’AirPort, ouvrez l’Utilitaire AirPort et choisissez Aide > Aide Utilitaire AirPort. Obtention d’un service de garantie Si le produit est endommagé ou ne fonctionne pas correctement, suivez les conseils de cette brochure, de l’aide à l’écran et des ressources en ligne. Si l’unité ne fonctionne toujours pas, rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/support pour obtenir des instructions sur l’obtention d’un service de garantie. Où trouver le numéro de série de votre AirPort Express Le numéro de série est imprimé à l’arrière de votre AirPort Express.49 Annexe Caractéristiques de l’AirPort Express Caractéristiques de l’AirPort  Vitesse de transfert des données sans fil : jusqu’à 54 mégabits par seconde (Mbps)  Portée : jusqu’à 45 mètres en utilisation normale (selon l’environnement)  Bande de fréquence : 2,4 gigahertz (GHz)  Alimentation de la sortie radio : 15 dBm (nominale)  Normes : 802.11 DSSS 1 et 2 Mbps standard, 802.11b et caractéristique 802.11g Interfaces  Connecteur LAN Ethernet RJ-45 pour la mise en réseau 10/100Base-T intégrée (G)  Impression USB (Universal Serial Bus) (d)  Mini-jack optique analogique/numérique de 3,5 mm  AirPort Extreme Conditions ambiantes  Température de fonctionnement : de 0° à 35° C (32° à 95° F)  Température de stockage : de -25° à 60° C (-13° à 140° F)  Humidité relative (en fonctionnement) : de 20 % à 80 %  Humidité relative (en stockage) : de 10 % à 90 % (sans condensation)  Altitude de fonctionnement : de 0 à 3 048 m (de 0 à 10 000 pieds)  Altitude maximale de stockage : 4 572 m (15 000 pieds)50 Annexe Caractéristiques de l’AirPort Express Taille et poids  Hauteur : 94 mm  Largeur : 75 mm  Épaisseur : 28,5 mm  Poids : 188 grammes Adresses matérielles Deux adresses matérielles pour l’AirPort sont imprimées sur le côté du boîtier :  L’identifiant AirPort : adresse utilisée pour identifier l’AirPort Express sur un réseau sans fil.  Le numéro Ethernet : également appelé adresse MAC. Il vous faudra peut-être communiquer cette adresse à votre FAI pour connecter la borne AirPort Express à Internet. Astuces de sécurité de l’AirPort Express  La seule façon d’éteindre complètement votre AirPort Express est de la débrancher de sa source d’alimentation.  Lorsque vous branchez ou débranchez votre AirPort Express, tenez-la toujours par les côtés. Éloignez vos doigts de la partie métallique de la prise.  Votre AirPort Express est un composant haute tension et ne doit en aucun cas être ouverte, même lorsqu’elle est débranchée. Si votre AirPort Express doit être réparée, consultez la rubrique « En savoir plus, service après-vente et support » à la page 47. Annexe Caractéristiques de l’AirPort Express 51  N’insérez jamais de force un connecteur dans les ports. Si le connecteur ne s’emboîte pas facilement dans le port, c’est probablement qu’ils ne sont pas compatibles. Vérifiez que le connecteur est adapté au port et qu’il est correctement positionné par rapport à celui-ci.  Si vous utilisez le câble d’alimentation facultatif, évitez de laisser pendre la borne AirPort Express en la tenant par le câble.  Pendant que vous utilisez votre AirPort Express, il est normal que le boîtier chauffe. Le boîtier de l’AirPort Express agit comme une surface de refroidissement qui transfère la chaleur de l’intérieur de l’unité vers l’air extérieur plus frais. Évitez les endroits humides  Tenez l’AirPort Express à l’écart des sources de liquides, telles que les boissons, les lavabos, les baignoires, les cabines de douche, etc.  Protégez la borne AirPort Express de la lumière directe du soleil ou de la pluie ou d’autre source d’humidité.  Prenez garde à ne pas renverser de nourriture ou de liquide sur votre AirPort Express. Si tel est le cas, débranchez l’AirPort Express avant de nettoyer. Si c’est un liquide qui a été renversé, il faudra peut-être envoyer l’appareil à Apple pour réparation. Reportez-vous à la section « En savoir plus, service après-vente et support » à la page 47. AVERTISSEMENT : pour réduire le risque d’électrocution ou de blessure, n’utilisez pas votre AirPort Express dans des emplacements mouillés ou humides ni à proximité de ceux-ci.52 Annexe Caractéristiques de l’AirPort Express N’effectuez pas vous-même les réparations À propos de la manipulation Votre AirPort Express peut être endommagée à la suite d’une manipulation ou d’un stockage inapproprié. Prenez garde à ne pas laisser tomber votre AirPort Express en la transportant. AVERTISSEMENT : n’essayez pas d’ouvrir ou de démonter votre AirPort Express. Vous risqueriez de vous électrocuter et d’annuler la garantie. Aucune pièce réparable par l’utilisateur ne se trouve à l’intérieur.53 Regulatory Compliance Information FCC Declaration of Conformity This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product was tested for FCC compliance under conditions that included the use of Apple peripheral devices and Apple shielded cables and connectors between system components. It is important that you use Apple peripheral devices and shielded cables and connectors between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. You can obtain Apple peripheral devices and the proper shielded cables and connectors through an Apple-authorized dealer. For non-Apple peripheral devices, contact the manufacturer or dealer for assistance. Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc., Product Compliance, 1 Infinite Loop M/S 26-A, Cupertino, CA 95014-2084, 408-974-2000.54 Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Class B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. VCCI Class B Statement Europe — Déclaration de conformité EU Conforme aux directives européennes 72/23/EEC, 89/336/1999/5 Pour obtenir plus d’informations, rendez-vous sur www.apple.com/euro/compliance. Union européenne— Information concernant l’élimination des déchets Ce symbole signifie que, selon les normes et la législation de votre pays, vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centrent acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.www.apple.com/airport www.apple.com/support/airport © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Express, Airport Extreme, Bonjour, iTunes, Mac, Macintosh et Mac OS sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirTunes est une marque d’Apple Inc. F019-0989-A Félicitations, vous et votre iMac êtes faits l’un pour l’autre.Dites bonjour à votre iMac. www.apple.com/fr/imac finder Finder Parcourez vos fichiers de la même manière que vous naviguez parmi vos morceaux de musique avec Cover Flow. Aide Mac Caméra iSight intégrée avec iChat Discutez en vidéo avec vos amis et votre famille, où qu’ils soient dans le monde. Aide Mac isight Mail Gérez tous vos comptes de messagerie d'un même point. Aide Mac mail iCal et Carnet d’adresses Votre emploi du temps et vos contacts toujours synchronisés. Aide Mac isyncTime Machine Sauvegardez et restaurez automatiquement vos fichiers. Aide Mac Spotlight Trouvez tout ce que vous recherchez sur votre Mac immédiatement. time machine Aide Mac spotlight Safari Profitez pleinement du web grâce au navigateur le plus rapide du monde. Aide Mac safari Coup d’œil Prévisualisez vos fichiers en un clin d’œil. Aide Mac Mac OS X Snow Leopard www.apple.com/fr/macosx iLife ’11 www.apple.com/fr/ilife iPhoto Vos clichés avec ce quelque chose en plus. Aide iPhoto photos iMovie Vos films époustouflants en quelques minutes. Aide iMovie GarageBand Créez facilement un morceau au son peaufiné. Aide GarageBand coup d’œil film enregistrementTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1 : Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 10 Configuration de votre iMac 15 Extinction ou suspension d’activité de votre iMac Chapitre 2 : Votre iMac au quotidien 18 Caractéristiques de base de votre iMac 20 Ports présents sur votre iMac 22 Autres composants de votre iMac 24 Fonctionnalités du clavier sans fil Apple et de la souris Apple Magic Mouse 26 Utilisation du clavier sans fil Apple 28 Utilisation de la souris Apple Magic Mouse 30 Utilisation de la télécommande Apple Remote 32 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3 : Augmentez votre mémoire 37 L’installation de mémoire 42 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre iMac6 Table des matières Chapitre 4 : À tout problème sa solution 45 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre iMac 47 Remplacement des piles 50 Utilisation d’Apple Hardware Test 51 Problèmes de connexion à Internet 54 Problèmes de communication sans fil avec AirPort 54 Maintien à jourde votre logiciel 55 Lorsqu’une application ne répond plus 56 Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac 57 Autres problèmes 59 Informations, services et assistance 62 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5 : Dernières recommandations 64 Informations importantes concernant la sécurité 68 Informations importantes concernant la manipulation 69 Entretien de votre iMac 71 Comprendre l’ergonomie 73 Apple et l’environnementAide Mac Assistant Migration www.apple.com/fr/imac Prêt, feu, configurez ! 18 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre iMac est conçu pour que vous puissiez le configurer facilement et commencer à travailler immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé d’ iMac ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Mac, vous trouverez dans ce chapitre des informations qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation de ce chapitre et les consignes de sécurité débutant à la page 64 avant de brancher votre iMac sur une prise de courant. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre iMac au quotidien, » pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet iMac. L’Aide Mac contient de nombreuses réponses aux questions concernant votre iMac. Pour en savoir plus sur l’Aide Mac, consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 32. Retirez tout film de protection de votre iMac avant de le configurer.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Votre iMac est fourni avec un clavier sans fil Apple, une souris sans fil Apple Magic Mouse et un câble d’alimentation secteur CA. Si vous avez commandé une télécommande Apple Remote, elle est aussi contenue dans la boîte. Câble d’alimentation secteur CA Clavier Apple Wireless Keyboard Souris Apple Magic Mouse10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Configuration de votre iMac Suivez les étapes ci-après pour configurer votre iMac. Attendez l’étape 4 pour allumer votre iMac. Étape 1 : faites passer le câble d’alimentation à travers le trou présent sur le socle, branchez-le sur le port d’alimentation au dos de votre iMac, puis insérez-le dans une prise de courant.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Étape 2 : pour accéder à Internet ou à un réseau, connectez une extrémité d’un câble Ethernet au port Ethernet de votre iMac. Connectez l’autre extrémité à un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Votre iMac est équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez le terme « AirPort ». Pour utiliser une connexion commutée, vous avez besoin d’un modem USB externe. Branchez le modem sur un port USB de votre iMac, puis utilisez un câble téléphonique pour connecter le modem à une prise de téléphone.12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 3 : allumez votre clavier et votre souris sans fil. Appuyez sur le bouton de mise sous tension situé sur le côté droit du clavier sans fil Apple faites glisser le commutateur se trouvant sur la partie inférieure de votre souris Apple Magic Mouse pour les activer. Votre clavier et votre souris sans fil, fournis avec des piles AA, sont déjà jumelés avec votre iMac. Le jumelage leur permet de communiquer sans fil avec votre iMac. Bouton Marche/Arrêt Lampe témoin Lampe témoin Interrupteur Marche/Arrêt Lorsque vous allumez votre clavier ou votre souris pour la première fois, la lampe témoin reste allumée pendant 5 secondes, indiquant que les piles sont en bon état. Si votre clavier ou souris ne fonctionne pas, vérifiez que les piles sont bien mises en place et chargées (voir la page 47). La lampe témoin clignote jusqu’à ce que vous allumiez votre iMac et qu’une connexion soit établie. Remarque : si vous avez acheté un clavier ou une souris USB, connectez le câble à un port USB (d) situé sur la partie arrière de votre iMac.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 4 : appuyez sur le bouton d’alimentation (®) situé au dos pour allumer votre iMac. Un signal sonore retentit lorsque vous allumez l’iMac. Faites un clic avec la souris afin de la connecter à votre iMac. ® ® ® Important : si votre clavier et votre souris ne sont pas jumelés, suivez les instructions à l’écran pour les jumeler avec votre iMac. Cliquez une fois avec la souris pour établir une connexion. Pour en savoir plus sur le jumelage, voir la page 27.14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 5 : utilisez l’Assistant réglages pour configurer votre iMac. La première fois que vous démarrez votre iMac, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre iMac. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien Mac vers votre nouvel iMac. Si vous n’avez pas l’intention de garder ou d’utiliser votre autre Mac, il est préférable de retirer l’autorisation pour lire de la musique, des vidéos ou des livres audio que vous avez achetés sur iTunes Store. Si vous retirer l’autorisation d’un ordinateur, il n’est pas possible à une autre personne de lire les morceaux, les vidéos ou les livres audio achetés cela libère de la place pour utiliser une autre autorisation. Pour en savoir plus sur le retrait de l’autorisation d’accès, choisissez Aide iTunes dans le menu Aide d’iTunes. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du démarrage initial, vous pouvez le faire ultérieurement à l’aide de l’Assistant migration. Accédez au dossier Applications, ouvrez Utilitaires et double-cliquez sur Assistant migration. Une fois la configuration terminée, vérifiez les mises à jour de logiciels. Choisissez le menu Pomme () > « Mise à jour de logiciels…» dans la barre de menu et suivez les instructions à l’écran.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Étape 6 : personnalisez votre bureau et configurer vos préférences. Vous pouvez facilement personnalisez votre bureau à l’aide des Préférences Système, votre centre de commandes pour la plupart des réglages de votre iMac. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre de menu, ou cliquez sur l’icône Préférences Système dans le Dock. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre iMac Lorsque vous avez terminé de travailler avec votre iMac suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre iMac Si vous envisagez de ne pas utiliser votre iMac pendant une période courte, suspendezen l’activité. Lorsque l’activité de votre iMac est suspendue, son écran est noir. Vous avez la possibilité de réactiver votre iMac rapidement sans passer par la procédure de démarrage. Pour suspendre l’activité de votre iMac, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez le menu Pomme () > Suspendre, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) situé au dos de votre iMac.  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Économiseur d’énergie et réglez une minuterie de mise en veille.  Maintenez enfoncé le bouton Lecture/Pause (’) de la télécommande optionnelle Apple Remote pendant 3 secondes.16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Pour réactiver votre iMac, procédez de l’une des manières suivantes :  Appuyez sur n’importe quelle touche du clavier.  Cliquez à l’aide de la souris.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) situé au dos de votre iMac.  Appuyez sur un des boutons de la télécommande optionnelle Apple Remote. À la réactivation de votre iMac, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. Extinction de votre iMac Si vous ne comptez pas utiliser votre iMac pendant plusieurs jours, éteignez-le. Choisissez Apple () > Éteindre. Pour rallumer votre iMac, appuyez sur le bouton (®) d’alimentation. AVIS : éteignez votre iMac avant de le déplacer. Tout déplacement de votre iMac lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.Aide Mac iLife www.apple.com/fr/macosx Votre iMac au quotidien 218 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Caractéristiques de base de votre iMac Lecteur SuperDrive à chargement par fente Caméra iSight intégrée Micro intégré Lampe témoin de la caméra Logement de la carte SD Haut-parleurs stéréo intégrés Récepteur à infrarouge (IR) intégréChapitre 2 Votre iMac au quotidien 19 Micro intégré Enregistrez des sons directement sur votre iMac ou utilisez l’application iChat incluse pour converser avec vos amis sur Internet. Lampe témoin de la caméra La lampe témoin de la caméra est allumée lorsque la caméra iSight est en marche. Caméra iSight intégrée Cette caméra permet d’organiser des vidéoconférences à l’aide de l’application iChat, de prendre des photos à travers Photo Booth ou de capturer de la vidéo avec iMovie. Lecteur SuperDrive à chargement par fente Le lecteur SuperDrive à chargement par fente lit et écrit sur des CD et des DVD de taille standard. Logement de carte SD Transférez facilement vos photos, vidéos et données vers et à partir de votre iMac avec une carte SD. Haut-parleurs stéréo intégrés Ces haut-parleurs diffusent le son de vos fichiers de musique, de vos vidéos, de vos jeux ou d’autres fichiers multimédias. Récepteur à infrarouge (IR) intégré Utilisez une télécommande Apple Remote optionnelle (disponible séparément) avec le récepteur infrarouge pour contrôler Front Row et Keynote sur votre iMac à des distances pouvant aller jusqu’à 9,1 mètres.20 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Ports présents sur votre iMac ® Port de sortie casque/audio numérique optique Port d’entrée audio/ audio numérique optique , f Port Mini DisplayPort £ d Ports USB 2.0 (4) Port Ethernet (10/100/1000 Base-T) G H Port FireWire 800Chapitre 2 Votre iMac au quotidien 21 G Port Ethernet (10/100/1000Base-T) Connectez-vous à un réseau Ethernet 10/100/1000 Base-T à grande vitesse ou à un modem câble ou DSL, ou bien connectez-vous à un autre ordinateur et transférez les fichiers. Le port Ethernet détecte automatiquement les autres périphériques Ethernet. £ Port Mini Display Port Port de sortie avec prise en charge DVI, VGA et DVI double liaison. Le modèle de 27 pouces prend aussi en charge l’entrée vidéo de sources d’affichage externes. Les câbles et adaptateurs nécessaires sont disponibles séparément. d Quatre port USB 2.0 (Universal Serial Bus) à haut débit Grâce à ces ports, vous pouvez brancher entre autres un iPod, un iPhone, un iPas, une souris, un clavier, une imprimante, un disque dur, un appareil photo numérique, une manette de jeu ou un modem externe USB sur votre iMac. Ces ports peuvent également accueillir des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée audio/audio numérique optique Branchez-y un micro externe alimenté ou tout autre équipement audio numérique. Ce port peut également servir de mini-prise stéréo 3,5 S/PDIF. f Port de sortie casque/audio numérique optique Connect headphones, external powered speakers, or digital audio equipment. Ce port peut également servir de mini-prise stéréo 3,5 S/PDIF. H Port FireWire 800 Connectez-y des périphériques externes à haute vitesse, tels que des caméras vidéo numériques ou des périphériques de stockage externe. Ce port offre une puissance maximale de 7 watts.22 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Autres composants de votre iMac ® Bouton d’alimentation Port secteur ® Accès à la mémoire (par-dessous) Logement de sécuritéChapitre 2 Votre iMac au quotidien 23 Port secteur Utilisez-le pour brancher le câble d’alimentation à votre iMac. Logement de sécurité Attachez votre ordinateur à l’aide d’un câble et d’un cadenas pour décourager les tentatives de vol (disponible séparément). ® Bouton d’alimentation Il permet d’allumer votre iMac ou de suspendre son activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour redémarrer votre lors des procédures de dépannage. Accès à la mémoire Votre iMac est équipé d’au moins 4 Go de mémoire installée sous la forme de deux modules de mémoire de 2 Go chacun. Z Technologie sans fil AirPort Extreme (interne) Connectez-vous à un réseau sans fil grâce à la technologie AirPort Extreme intégrée. ◊ Technologie sans fil Bluetooth ® 2.1+EDR (interne) Connectez les appareils sans fil, tels que le clavier sans file Apple, la souris Apple Magic Mouse, les téléphones portables Bluetooth et les assistants numériques personnels.24 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Fonctionnalités du clavier sans fil Apple et de la souris Apple Magic Mouse Touches de luminosité Clavier Apple Wireless Keyboard Touches de réglage du volume - Exposé Dashboard Souris Apple Magic Mouse Touche d’éjection de disque C Touches multimédiaChapitre 2 Votre iMac au quotidien 25 Souris Apple Magic Mouse Intègre un moteur de suivi laser, la technologie sans fil Bluetooth, un interpréteur transparent qui utilise la technologie Multi-Touch pour prendre en charge plusieurs boutons, le défilement 360°, l’agrandissement écran et le contrôle du curseur de votre iMac. Utilisez les préférences Souris pour ajuster le suivi, les clics et la vitesse de défilement ou pour ajouter la prise en charge d’un bouton secondaire (voir la page 29). Clavier sans fil Apple Combinez la liberté du sans fil avec les fonctions clés pré-programmées pour fonctionner avec vos applications. C Touche d’éjection de disque Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Vous pouvez aussi éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille. Touche Dashboard (F4) Vous permet d’ouvrir le Dashboard pour accéder à vos widgets. Touche Exposé (F3) Ouvrez Exposé pour afficher simultanément toutes les fenêtres ouvertes sur votre bureau. Touches de réglage de luminosité (F1, F2) Augmentez ( ) ou diminuez ( ) la luminosité de l’écran. ’ Clés d’accès (F7, F8, F9) Effectuez un retour rapide ( ), lancez la lecture ou mettez en pause (’), ou effectuez une avance rapide ( ) durant l’écoute d’un morceau de musique, le visionnage d’une vidéo ou la présentation d’un diaporama. - Touches de réglage du volume (F10, F11, F12) Coupez le son (—), baissez (–) ou augmentez (-) le volume du son diffusé par les hautparleurs ou à travers le port de sortie casque de votre iMac.26 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Utilisation du clavier sans fil Apple Votre clavier sans fil, fourni avec deux piles AA, est déjà jumelé avec votre iMac. Le jumelage signifie que votre clavier et votre iMac sont connectés sans fil et peuvent communiquer entre eux. À propos de la lampe témoin Le voyant DEL de votre clavier sans fil fonctionne comme indicateur de piles et comme voyant d’état. Lorsque vous allumez votre clavier pour la première fois, le voyant reste allumé pendant 5 secondes, indiquant que les piles sont en bon état, puis s’éteint. Si vous appuyez sur le bouton Marche/Arrêt (®) de votre clavier sans fil et que la lampe témoin ne s’allume pas, vous devez changer les piles. Consultez « Remplacement des piles » à la page 47. Lampe témoin Bouton Marche/ArrêtChapitre 2 Votre iMac au quotidien 27 Pour jumeler votre clavier sans fil Si votre clavier sans fil n’est pas jumelé avec votre , la lampe témoin se met à clignoter. Cela indique que votre clavier est en mode découverte et qu’il est prêt pour le jumelage avec votre iMac. Pour jumeler votre clavier sans fil : 1 Appuyez puis relâchez le bouton Marche/Arrêt (®) pour allumer votre clavier sans fil. 2 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Clavier. 3 Cliquez sur « Configurer le clavier Bluetooth… », situé dans l’angle inférieur droit. 4 Sélectionnez votre clavier sans fil, puis suivez les instructions à l’écran. Si vous ne jumelez pas votre clavier avec votre iMac au cours des 3 minutes, la lampe témoin et le clavier s’éteignent pour économiser la durée des piles. Appuyez sur le bouton Marche/Arrêt (®) pour allumer à nouveau votre clavier et le jumeler avec votre iMac. Une fois le jumelage entre votre clavier et votre iMac terminé, la lampe témoin reste allumée pendant 3 secondes puis s’éteint. Utilisation de votre clavier Personnalisez votre clavier en utilisant les préférences Clavier. Vous pouvez notamment changer les touches de modification et assigner les raccourcis clavier aux commandes du menu liées à une application Mac OS X ou au Finder. Pour personnaliser votre clavier : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Clavier, puis sur Clavier ou Raccourcis clavier.28 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Utilisation de la souris Apple Magic Mouse Votre souris sans fil Apple Magic Mouse, fournie avec deux piles AA, est déjà jumelée avec votre iMac. Le jumelage signifie que votre Apple Magic Mouse et votre iMac peuvent communiquer grâce à une connexion sans fil établie entre eux. À propos de la lampe témoin Lorsque vous allumez votre souris Apple Magic Mouse pour la première fois, le voyant reste allumé pendant 5 secondes, indiquant que les piles sont en bon état. Lorsque vous allumez votre souris et que la lampe témoin ne s’allume pas, vous devez changer les piles. Consultez « Remplacement des piles » à la page 47. Lampe témoin Interrupteur Marche/ArrêtChapitre 2 Votre iMac au quotidien 29 Pour jumeler votre clavier sans fil : Si votre souris Apple Magic Mouse n’est pas jumelée avec votre iMac, la lampe témoin se met à clignoter. Cela indique que votre souris est en mode découverte et qu’elle est prête pour le jumelage. Pour jumeler votre souris : 1 Allumez la souris en faisant glisser l’interrupteur Marche/Arrêt situé sur sa partie inférieure. 2 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Souris. 3 Cliquez sur « Configurer la souris Bluetooth… », situé dans l’angle inférieur droit. 4 Sélectionnez votre souris sans fil, puis suivez les instructions à l’écran. Si vous ne jumelez pas votre souris avec votre iMac au cours des 3 minutes, la lampe témoin et la souris s’éteignent pour économiser la durée des piles. Faites glisser l’interrupteur Marche/Arrêt pour allumer à nouveau votre souris et la jumeler avec votre iMac. Une fois le jumelage entre votre souris et votre iMac terminé, la lampe témoin reste allumée. Utilisation de la souris Apple Magic Mouse Pour en savoir plus sur les gestes Multi-Touch que vous pouvez faire avec votre souris Apple_Magic Mouse ou pour modifier son fonctionnement, utilisez les Préférences Souris. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Souris.30 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Utilisation de la télécommande Apple Remote Si une télécommande Apple Remote vous a été fournie, vous pouvez l’utiliser avec tous les produits Apple disposant d’un récepteur à infrarouge (IR) intégré. Contrôlez et lisez un film DVD ou de la musique de votre bibliothèque iTunes, visionnez des diaporamas de photos, des bandes-annonces et bien plus. Haut Bas Menu Lecture/Pause Gauche Droite Sélection Pour jumeler votre télécommande : 1 Appuyez sur Lecture/Pause pour lancer lecture ou mettre en pause l’écoute d’un morceau de musique, le visionnage d’une vidéo ou la présentation d’un diaporama. 2 Appuyez sur Droite ou Gauche pour passer à la chanson suivante ou revenir à la précédente de votre bibliothèque iTunes ou au chapitre précédent ou suivant sur un DVD. 3 Maintenez Droite ou Gauche enfoncée pour l’avance ou le retour rapide dans un morceau ou une vidéo. 4 Appuyez sur Haut ou Bas pour ajuster le volume.Chapitre 2 Votre iMac au quotidien 31 Jumelage de votre télécommande Apple Remote Jumeler votre télécommande Apple Remote avec votre iMac ou un autre produit Apple. Une fois le jumelage avec votre iMac ou un autre produit Apple, l’appareil ne peut être contôlé qu’au moyen de cette télécommande. Pour jumeler votre télécommande : 1 Approchez-vous à 8 ou 10 cm de votre iMac ou autre produit Apple. 2 Dirigez votre télécommande vers le récepteur à infrarouge de votre iMac ou de votre produit Apple. 3 Maintenez les boutons Droite et Menu enfoncés 5 secondes. Une fois le jumelage effectué, une icône de maillon de chaîne s’affiche à l’écran. Pour désactiver le jumelage de votre télécommande et de votre iMac : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre de menu. 2 Cliquez sur Sécurité, puis sur « Désactiver le jumelage ». Pour l’Apple TV ou d’autres produits Apple, maintenez les boutons Menu et Gauche enfoncés pour désactiver le jumelage. Remplacement de la pile Pour remplacer la pile : 1 Utilisez une pièce pour retirer le couvercle du compartiment de la pile. 2 Insérez une pile CR2032, la face positive (+) tournée vers le haut.32 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien 3 Remettez le couvercle en place et resserrez-le à l’aide d'une pièce de monnaie. Compartiment pour la pile Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations concernant votre iMac sont disponibles dans l’aide Mac et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/imac. Pour ouvrir l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus puis sélectionnez Aide Mac). 3 Cliquez dans le champ Rechercher, tapez votre question puis appuyez sur la touche Retour du clavier. Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre iMac, consultez le tableau suivant : Pour en savoir plus sur… Consultez L’installation de mémoire le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire » à la page 35. Le dépannage de votre iMac en cas de problème le chapitre 4, « À tout problème sa solution » à la page 43.Chapitre 2 Votre iMac au quotidien 33 Pour en savoir plus sur… Consultez L’obtention de services et d’une assistance pour votre iMac « Informations, services et assistance » à la page 59. Vous pouvez également vous rendre sur le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. L’utilisation de Mac OS X Le site web de Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx ou recherchez « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac « Pourquoi vous adorerez le Mac » sur www.apple.com/fr/getamac/whymac. L’utilisation des applications iLife Le site web d’iLife à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez aussi ouvrir une application iLife, ouvrir l’aide consacrée à cette application, puis saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Les Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de la caméra iSight L’Aide Mac en recherchant « iSight ». Utilisation de votre clavier ou de votre souris Les Préférences Système en choisissant Clavier ou Souris. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac et rechercher le terme « clavier » ou « souris ». L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme La page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/support/airport. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac et rechercher le terme « AirPort ». L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Ouvrez l’Aide Mac et recherchez le terme « Bluetooth ». Vous pouvez également consulter la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth.34 Chapitre 2 Votre iMac au quotidien Pour en savoir plus sur… Consultez La connexion d’une imprimante L’Aide Mac en recherchant « impression ». Les connexions FireWire et USB. L’Aide Mac en recherchant « FireWire » ou « USB ». La connexion à Internet L’Aide Mac en recherchant « Internet ». Un moniteur externe Ouvrez l’Aide Mac et rechercher les termes « port de sortie vidéo » ou « mode moniteur externe ». La télécommande Apple Remote L’Aide Mac en recherchant « télécommande ». Front Row L’Aide Mac en recherchant « Front Row ». L’utilisation du lecteur SuperDrive L’Aide Mac en recherchant « lecteur optique ». Les caractéristiques La page des Caractéristiques à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs pour les caractéristiques techniques standard. Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Actualités Apple, téléchargements gratuits et catalogues en ligne de logiciels et de matériel Le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/. Instructions, assistance technique et manuels destinés aux produits Apple Le site d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support.Aide Mac RAM www.apple.com/fr/store Augmentez votre mémoire 336 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Votre iMac est équipé d’au moins 4 gigaoctets (Go) de mémoire DRAM (Dynamic Random Access) DDR 3 (Double Data Rate 3) installés sous la forme de deux modules de mémoire de 2 Go chacun. Vous pouvez augmenter la mémoire jusqu’à 16 Go en remplaçant ou en installant de la mémoire supplémentaire par des modules de mémoire de 2 ou 4 Go. Les modules de mémoire doivent être conformes aux spécifications suivantes :  format Small Outline Dual Inline Memory Module (SO-DIMM) ;  1333 MHz, PC3-8500, compatible DDR3 (également appelé DDR3 1333) ;  sans tampon et non enregistrée. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre iMac pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre iMac.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 37 L’installation de mémoire Votre iMac possède quatre logements mémoire. Deux sont occupés respectivement par un module de mémoire d’au moins 2 Go. Vous pouvez installer de la mémoire supplémentaire dans les logements libres ou remplacer la mémoire des logements occupés par des modules de mémoire de 2 ou 4 Go. Vous pouvez acheter de la mémoire Apple supplémentaire chez un revendeur agréé Apple, dans un magasin Apple Store ou sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store. AVERTISSEMENT : éteignez toujours votre iMac et retirez le câble d’alimentation avant d’installer de la mémoire. N’essayez pas d’installer de la mémoire alors que votre iMac est branché. Pour installer de la mémoire : 1 Éteignez votre iMac en choisissant le menu Pomme () > Éteindre. 2 Débranchez tous les câbles de votre iMac, y compris le câble d’alimentation. 3 Placez un linge ou un chiffon propre et doux sur votre surface de travail. Tout en tenant votre iMac par les côtés, posez-le à plat de manière à faire reposer l’écran contre la surface de la table et à tourner la partie inférieure de l’ordinateur vers vous.38 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 4 Soulevez le socle et utilisez un tournevis cruciforme n° 2 pour desserrer les trois vis imperdables sur le cache d’accès à la mémoire. Faites-les tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Tournevis cruciforme Soulevez le socle ® Cache d’accès à la mémoire 5 Retirez le cache d’accès à la mémoire et mettez-le de côté.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 39 6 Sortez les languettes du compartiment de mémoire. 7 Pour remplacer un module de mémoire, vous devez tirer sur la languette afin d’éjecter le module de mémoire installé. Retirez les modules de mémoire que vous souhaitez remplacer. ® Sortez la languette Sortez la languette40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 8 Insérez les nouveaux modules de mémoire dans les logements, avec l’encoche tournée vers la droite, comme indiqué sur l’illustration.  Si vous installez des modules de mémoires supplémentaires, insérez-les dans les logements vides.  Si vous remplacez des modules de mémoires existants, insérez un nouveau module dans chacun des logements se trouvant le loin du moniteur. 9 Enfoncez fortement chaque module de mémoire dans son logement. Vous entendrez un léger clic indiquant que le module de mémoire est correctement installé. 10 Remettez les languettes dans le compartiment de mémoire. ® Modules de mémoire Remettez la languetteChapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 11 Remettez le cache d’accès à la mémoire en place et resserrez les trois vis imperdables à l’aide d’un tournevis cruciforme n° 2. AVERTISSEMENT : n’oubliez pas de remettre le cache d’accès à la mémoire en place après avoir installé la mémoire. Votre iMac ne fonctionnera pas correctement sans le cache d’accès à la mémoire. Tournevis cruciforme Soulevez le socle ® Cache d’accès à la mémoire 12 Tenez votre iMac par les côtés pour le remettre en position de marche. Reconnectez ensuite les câbles et le cordon d’alimentation. 13 Allumez votre iMac en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière.42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre iMac Après avoir installé la mémoire, assurez-vous que l’ordinateur la reconnaît. Pour vérifier la mémoire installée sur votre iMac : 1 Démarrez votre iMac. 2 Lorsque le bureau Mac OS s’affiche, choisissez le menu Pomme () > À propos de ce Mac. La quantité totale de mémoire installée sur votre iMac s’affichera alors. Pour un aperçu plus détaillé de la quantité de mémoire installée, ouvrez Informations Système en cliquant sur Plus d’infos. Si la mémoire que vous avez installée n’atteint pas le niveau de la configuration requise (voir la page 36), votre iMac sonnera trois fois toutes les cinq secondes. Si tel est le cas, éteignez votre iMac et vérifiez à nouveau les instructions d’installation pour vous assurer que la mémoire est compatible avec votre iMac et qu’elle est correctement installée. Si les problèmes persistent, retirez la mémoire et consultez les informations d’assistance technique fournies avec la mémoire ou contactez le fournisseur de la mémoire.Aide Mac aide www.apple.com/fr/support À tout problème sa solution 444 Chapitre 4 À tout problème sa solution Il se peut que vous rencontriez à titre exceptionnel des problèmes en utilisant votre iMac. Ce chapitre vous propose des conseils de dépannage à essayer en cas de problème. Vous trouverez également d’autres informations de dépannage dans l’Aide Mac ou sur le site web d’assistance à l’adresse www.apple.com/fr/support/imac. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes qui peuvent survenir au cours de l’utilisation de votre iMac. Si vous rencontrez un problème, essayez de noter les opérations que vous avez effectuées avant que le problème ne survienne. Ce récapitulatif permet de restreindre les causes possibles du problème et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent :  Les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu. Les problèmes qui ne surgissent qu’avec une application particulière peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre iMac.  Tout logiciel que vous avez récemment installé.  Tout nouveau composant matériel connecté ou installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). AVERTISSEMENT : n’essayez pas d’ouvrir votre iMac,sauf pour y installer de la mémoire. Si votre iMac a besoin d’être inspecté, reportez-vous à la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 59 pour savoir comment contacter Apple ou un fournisseur de services agréé Apple. L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce de l’iMac excepté la mémoire.Chapitre 4 À tout problème sa solution 45 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre iMac Si votre iMac ne répond plus ou que le pointeur se fige  Vérifiez que votre clavier sans fil Apple ou votre souris Apple Magic Mouse est activé et que les pilessont en état de marche. (Consultez « Remplacement des piles » à la page 47.) Si vous utilisez un clavier ou une souris USB, assurez-vous qu’ils sont connectés. Débranchez puis rebranchez les connecteurs et vérifiez qu’ils sont correctement mis en place.  Essayez de forcer à quitter les applications qui rencontrent un problème. Maintenez les touches Option et Commande (x) enfoncées, puis appuyez sur Échap. Si une zone de dialogue apparaît, sélectionnez-y l’application et cliquez sur Forcer à quitter. Enregistrez alors le travail de toute application ouverte, puis redémarrez l’iMac afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé.  Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture de l’application, éteignez votre ordinateur en maintenant enfoncé le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière de votre iMac pendant cinq secondes. Débranchez le câble d’alimentation de l’iMac. Rebranchez ensuite le câble, puis appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour rallumer l’iMac. Si le problème survient chaque fois que vous utilisez une application particulière, consultez le fabricant de cette application pour vérifier si elle est compatible avec votre iMac. Pour obtenir des informations de contact et d’assistance concernant les logiciels fournis avec votre ordinateur, consultez la page www.apple.com/guide ou rendez-vous sur le site du fabricant. Si le problème survient fréquemment, essayez de réinstaller votre logiciel système (consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac » à la page 56).46 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si votre iMac se bloque au démarrage ou si un point d’interrogation clignotant apparaît  Patientez quelques secondes. Si votre iMac ne démarre pas dans un bref délai, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 5 secondes. Maintenez ensuite la touche Option enfoncée tout en appuyant à nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour démarrer votre ordinateur. Maintenez la touche Option enfoncée jusqu’au démarrage de votre iMac, puis cliquez sur la flèche située sous l’icône du disque dur que vous voulez utiliser.  Après le démarrage de votre iMac, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier système local de Mac OS X.  Si le problème survient fréquemment, il se peut que vous deviez réinstaller votre logiciel système (consultez la rubrique « Problèmes vous empêchant d’utiliser votre iMac » à la page 45). Si votre iMac ne répond plus ou que le pointeur se fige  Assurez-vous que le câble d’alimentation est correctement connecté à l’iMac et branché sur une prise électrique en état de marche.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le signal sonore de démarrage. Cela permet de réinitialiser la mémoire RAM des paramètres (PRAM).  Si vous avez récemment installé de la mémoire et que votre iMac fait retentir une sonnerie toutes les cinq secondes, assurez-vous que la mémoire est correctement installée et qu’elle est compatible avec votre iMac. Vérifiez si le retrait de cette mémoire permet à l’iMac de démarrer (voir la page 42).Chapitre 4 À tout problème sa solution 47  Débranchez le câble d’alimentation et attendez au moins 30 secondes. Rebranchez le câble, puis appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre iMac.  Si vous ne parvenez toujours pas à redémarrer votre iMac, consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 59 pour obtenir les coordonnées du service de réparation Apple. Remplacement des piles Votre clavier sans fil Appleet votre souris Apple Magic Mouse sont fournis avec deux piles AA déjà installées. Vous pouvez les remplacer par des piles AA alcalines, au lithium ou rechargeables. Conservez le couvercle du compartiment des piles hors de portée des enfants en bas âge. AVERTISSEMENT : lorsque vous remplacez les piles, remplacez-les toutes en même temps. Ne mélangez pas les anciennes piles avec les nouvelles et ne mélangez pas différents types de piles (par exemple, des piles alcalines et des piles au lithium). N’ouvrez pas les piles, ne les percez pas, ne les installez pas à l’envers ou ne les exposez pas à des flammes, à des températures élevées ou à de l’eau. Conservezles hors de portée des enfants.48 Chapitre 4 À tout problème sa solution Pour changer les piles de votre clavier sans fil : 1 Appuyez puis relâchez le bouton Marche/Arrêt (®) pour allumer votre clavier sans fil. 2 Utilisez une pièce pour retirer le couvercle du compartiment des piles. Couvercle du compartiment des piles 3 Placez deux piles AA dans le compartiment des piles comme illustré ci-dessous. Insérez les piles 4 Replacez le couvercle du compartiment des piles. Pour contrôler l’état des piles, appuyez sur le bouton Marche/Arrêt (®). Si la lampe témoin ne s’allume pas, vous devez changer les piles. Vous pouvez contrôler l’état des piles dans les Préférences Clavier. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Clavier. L’état des piles apparaît à gauche en bas.Chapitre 4 À tout problème sa solution 49 Pour remplacer les piles de la souris Apple Magic Mouse : 1 Allumez la souris en faisant glisser l’interrupteur Marche/Arrêt situé sur sa partie inférieure. 2 Faites glisser le loquet et retirez le couvercle des piles. Loquet Piles 3 Insérez les piles, face positive (+) vers le haut, comme illustré ci-dessous. 4 Replacez le couvercle et allumez votre souris. vous devez cliquer une fois avec votre souris Apple Magic Mouse pour la reconnecter avec votre iMac. Faites glisser l’interrupteur Marche/Arrêt (®) situé sur la partie inférieure de la souris pour vérifier l’état des piles. Si la lampe témoin ne s’allume pas, vous devez changer les piles. Vous pouvez contrôler l’état des piles dans les Préférences Souris. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Souris. L’état des piles apparaît à gauche en bas.50 Chapitre 4 À tout problème sa solution Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez que votre iMac souffre d’un problème matériel, utilisez l’application Apple Hardware Test pour vérifier s’il existe un problème avec l’un des composants de l’ordinateur (tels que la mémoire ou le processeur). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre iMac, exceptés le clavier et la souris USB si vous les utilisez. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Redémarrez votre iMac en maintenant la touche D enfoncée. 3 Lorsque l’écran de sélection de langue de l’application Apple Hardware Test apparaît, sélectionnez la langue à utiliser. 4 Appuyez sur la touche Retour ou sur le bouton Continuer. 5 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 6 Apple Hardware Test affiche un code d’erreur dès qu’un problème est détecté. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si aucune panne matérielle n’est détectée par Apple Hardware Test, il s’agit peut-être d’un problème de logiciel. Si cette procédure ne donne aucun résultat, vous pouvez insérer le DVD d’installation d’applications fourni avec votre iMac pour utiliser l’application Apple Hardware Test. Pour en savoir plus, consultez le fichier Ouvrez-moi Apple Hardware Test disponible sur le DVD d’installation d’applications.Chapitre 4 À tout problème sa solution 51 Problèmes de connexion à Internet Votre iMac dispose de l’application Assistant réglages de réseau pour vous aider tout au long de la procédure de configuration d’une connexion Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir l’Assistant réglages de réseau. En cas de problème avec votre connexion Internet, vous pouvez soit essayer les étapes de cette rubrique en fonction de votre type de connexion, soit utiliser Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet (FAI) auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au FAI ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez essayer les instructions décrites dans les rubriques suivantes. Connexion à Internet par modem câble, modem DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont fermement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur, ainsi que le câble reliant le modem à la prise murale. Vérifiez également les câbles et l’alimentation de vos éventuels routeurs et concentrateurs Ethernet.52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Éteignez, puis rallumez le modem afin de réinitialiser le matériel du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions faisant référence à des modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau local. Ces derniers peuvent disposer de concentrateurs, de commutateurs, de routeurs ou de blocs de connexion que les utilisateurs de modem DSL ne possèdent pas. Les utilisateurs de réseau local doivent s’adresser à leur administrateur réseau plutôt qu’à un fournisseur d’accès à Internet. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les données saisies dans les préférences Réseau sont correctes. Pour saisir les réglages PPPoE : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur Ajouter (+) en bas de la liste des services de connexion réseau et choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Choisissez une interface pour le service PPPoE dans le menu local Ethernet. Choisissez Ethernet si vous vous connectez à un réseau câblé ou AirPort si vous vous connectez à un réseau sans fil.Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 5 Saisissez les informations fournies par votre fournisseur d’accès, tel que le nom du compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur d’accès le demande). 6 Cliquez sur Appliquer pour activer les réglages. Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur votre iMac et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre fournisseur d’accès à Internet fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est utilisée, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion (on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de « masquage d’adresses IP »). Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort peut être utilisée pour partager plusieurs adresses IP entre plusieurs ordinateurs. Pour en savoir plus sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web de l’AirPort Extreme, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces informations ne vous permettent pas de résoudre le problème, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau.54 Chapitre 4 À tout problème sa solution Problèmes de communication sans fil avec AirPort En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est actif et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que vous avez correctement configuré le logiciel en respectant les instructions fournies avec votre borne d’accès ou votre point d’accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Il est possible d’améliorer la réception en réorientant ou en faisant pivoter l’ordinateur.  Vérifiez le menu d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Ce menu affiche jusqu’à quatre barres indiquant la puissance du signal. Si le signal est faible, essayez de changer de place.  Consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus). Lisez également les instructions fournies avec le périphérique sans fil. Maintien à jourde votre logiciel Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple.Chapitre 4 À tout problème sa solution 55 Chaque fois que vous vous connectez à Internet, Mise à jour de logiciels recherche des mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez régler votre iMac pour que cette recherche soit effectuée de manière périodique, afin que vous puissiez télécharger et installer des logiciels mis à jour. Pour rechercher des mises à jour de logiciels : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône Mise à jour de logiciels, puis suivez les instructions à l’écran.  Pour en savoir plus, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Lorsqu’une application ne répond plus Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Avec Mac OS X, il est possible de quitter une application qui ne répond plus sans redémarrer votre iMac, ce qui permet d’enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes. Pour forcer une application à quitter : 1 Appuyez sur Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme () > Forcer à quitter. La boîte de dialogue Forcer à quitter des applications apparaît avec l’application sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application quitte, en laissant toutes les autres applications ouvertes.56 Chapitre 4 À tout problème sa solution Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre iMac permettent de réinstaller Mac OS X et toute application livrée avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de restaurer le logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X Pour installer Mac OS X : 1 Sauvegardez vos fichiers importants. 2 Insérez le DVD d’installation de Mac OS X fourni avec votre iMac. 3 Double-cliquez sur « Installer Mac OS X ». 4 Suivez les instructions à l’écran. Lorsque, dans la sous-fenêtre, vous êtes invité à sélectionner un disque, choisissez votre disque dur actuel Mac OS X (dans la plupart des cas, ce sera le seul disque disponible). 5 Pour choisir les parties de Mac OS X à installer, cliquez sur Personnaliser, puis sélectionnez les parties que vous souhaitez installer. Cliquez sur le triangle d’affichage situé à côté d’Applications pour cocher les cases des applications que vous souhaitez installer. 6 Une fois l’installation terminée, cliquez sur Redémarrer pour redémarrer votre iMac. 7 Suivez les instructions de l’Assistant réglages pour configurer votre nouveau compte utilisateur.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Si vous souhaitez effacer et installer, assurez-vous de sauvegarder vos données d’utilisateur avant de commencer. Utilisez Utilitaire de disque sur votre DVD d’installation de Mac OS X pour effacer votre disque dur. Pour plus d’informations à propos d’Utilitaire de disque, consultez l’Aide Mac ou ouvrez Utilitaire de disque (dans Apllications / Utilitaires) et sélectionnez Aide > Aide Utilitaire de disque. Vous pouvez également trouver des informations détaillées dans l’article suivant : http://support.apple.com/kb/HT3910?viewlocale=fr_FR. L’installation des applications iLife Vous pouvez réinstaller les application iLife fournies avec votre iMac si vous les avez accidentellement supprimées ou après avoir effectué un effacer et installer. Pour installer les applications iLife fournies avec votre ordinateur : 1 Insérez le DVD d’installation d’applications fourni avec votre iMac. 2 Suivez les instructions à l’écran. Dans la sous-fenêtre Type d’installation, cliquez sur Personnaliser. 3 Une fois l’installation terminée, cliquez sur Fermer. Autres problèmes Pour les problèmes liés aux logiciels provenant d’éditeurs tiers, contactez l’éditeur concerné. Les fabricants de logiciels proposent souvent des mises à jour de leurs produits sur leur site web.58 Chapitre 4 À tout problème sa solution Vous pouvez utiliser la sous-fenêtre Mise à jour de logiciels des Préférences Système pour rechercher et installer les logiciels Apple les plus récents. Par défaut, votre iMac recherche automatiquement les mises à jour une fois par semaine, mais vous pouvez le configurer pour qu’il effectue cette recherche une fois par jour ou une fois par mois. Vous pouvez également rechercher manuellement les mises à jour. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « Mise à jour de logiciels ». En cas de problèmes avec l’insertion d’un disque  En effectuant un mouvement continu, enfoncez le disque dans le lecteur jusqu’à ce que vos doigts touchent le bord de votre iMac.  Utilisez uniquement un disque de taille standard. En cas de problèmes avec l’éjection d’un disque  Quitter toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque, puis appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) de votre clavier.  Ouvrez une fenêtre du Finder et cliquez sur l’icône d’éjection (située à côté de celle du disque dans la barre latérale), ou bien faites glisser l’icône du disque du bureau vers la Corbeille.  Fermez la session de votre compte utilisateur en choisissant le menu Pomme () > Fermer la session « Utilisateur » (votre nom de compte apparaît dans le menu), puis appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) de votre clavier.  Redémarrez votre iMac en maintenant le bouton de la souris enfoncé. En cas de problème de défilement avec votre souris  Si votre souris est dotée d’une boule de défilement et que celle-ci ne défile pas vers le haut, vers le bas, ou latéralement, retournez la souris et faites rouler la boule énergiquement tout en la nettoyant.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59  Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique « Entretien de votre souris » à la page 70. En cas de problème de fonctionnement de votre iMac ou de Mac OS X  Si la réponse à votre question ne figure pas dans ce manuel, recherchez des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac. Dans le Finder, choisissez Aide > Aide Mac.  Pour obtenir les dernières informations de dépannage et des mises à jour de logiciels, consultez le site web d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support. Si vous perdez continuellement vos réglages de date et d’heure  La batterie de secours interne de votre ordinateur a peut-être besoin d’être remplacée. Pour en savoir plus sur la manière de contacter Apple pour reportez-vous à la rubrique « Informations, services et assistance » ci-dessous. Informations, services et assistance Votre iMac ne contient aucune pièce susceptible d’être remplacée par l’utilisateur, à l’exception du clavier, de la souris et de la mémoire. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre iMac chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur votre iMac en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple.60 Chapitre 4 À tout problème sa solution Aide à l’écran Vous trouverez bien souvent des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations concernant le dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur votre iMac, utilisez Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme () > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos. Service et assistance AppleCare Votre iMac est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de couverture pour les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou les centres de réparations agréés Apple, tel qu’un fournisseur de services agréé Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre iMac à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : la période de 90 jours d’assistance gratuite par téléphone débute à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent éventuellement s’appliquer.Chapitre 4 À tout problème sa solution 61 Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (Metropolitain) (DOM-TOM) (33) 0805 540 003 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet : www.apple.com/support/contact/phone_contacts.html62 Chapitre 4 À tout problème sa solution Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre iMac :  Choisissez le menu Pomme () > « À propos de ce Mac ». Cliquez sur le numéro de version sous les mots « Mac OS X » pour faire apparaître le numéro de version, la version et le numéro de série Mac OS X.  Cliquez sur l’icône du Finder et ouvrez /Applications/Utilitaires/Informations Système. Cliquez sur Matériel dans la sous-fenêtre Contenu.  Regardez sous le socle de l’iMac.Aide Mac ergonomie www.apple.com/fr/environment Dernières recommandations 564 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et la préservation de votre matériel, veillez à observer ces consignes pour le nettoyage et la manipulation de votre iMac, ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facilement accessible par vous et par d’autres utilisateurs éventuels. AVIS : l’utilisation ou le rangement incorrect de votre ordinateur peut entraîner l’annulation de la garantie du fabricant. Informations importantes concernant la sécurité AVERTISSEMENT : le non-respect de ces consignes de sécurité peut entraîner un incendie, un choc électrique ou d’autres types de dommages ou de blessures corporelles. Manipulation correcte Installez votre iMac sur une surface de travail stable. N’insérez jamais d’objets dans les ouvertures de ventilation. Eau et endroits humides Gardez votre iMac à l’écart de toute source de liquide (boissons, éviers, baignoires, cabines de douche, etc.). Protégez votre iMac de l’humidité ou des intempéries comme la pluie, la neige et le brouillard. Alimentation La seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation. Veillez à tirer sur la fiche plutôt que sur le câble. Débranchez toujours le câble d’alimentation avant d’ouvrir l’ordinateur pour installer de la mémoire.Chapitre 5 Dernières recommandations 65 Débranchez le câble d’alimentation (en tirant sur la fiche plutôt que sur le câble) et déconnectez le câble Ethernet ou le cordon téléphonique si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Le câble ou la fiche d’alimentation est usé(e) ou endommagé(e).  Vous avez renversé quelque chose dans le boîtier de l’ordinateur.  Votre iMac est exposé à la pluie ou à une humidité excessive.  Votre iMac a subi une chute ou le boîtier a été endommagé.  Vous pensez que votre iMac a besoin d’être inspecté ou réparé.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies plus bas). Important : la seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation. Assurez-vous de pouvoir aisément atteindre le câble d’alimentation pour débrancher votre iMac si besoin est. AVERTISSEMENT : votre câble CA dispose d’une fiche de terre à trois broches (fiche équipée d’une troisième broche de mise à la terre). Cette fiche ne peut être branchée que sur une prise CA reliée à la terre. Si vous ne pouvez pas brancher la fiche car la prise n’est pas reliée à la terre, contactez un électricien agréé pour qu’il remplace cette prise par une prise correctement reliée à la terre. Ne dérogez en aucun cas à cette consigne.66 Chapitre 5 Dernières recommandations Spécifications de l’alimentation :  Tension : 100 à 240 V CA  Courant : 3 A, maximum  Fréquence : 50 à 60 Hz Diminution de l’acuité auditive L’utilisation d’écouteurs ou d’un casque d’écoute à un niveau de volume trop élevé peut provoquer une perte d’acuité auditive irréversible. Réglez le volume à un niveau normal. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. Si vous percevez un sifflement dans vos oreilles ou s’il vous semble que le son des voix est étouffé, arrêtez immédiatement l’écoute et faites examiner votre audition. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être rapidement endommagée. Les spécialistes recommandent les mesures suivantes pour protéger votre audition :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume pour ne pas entendre les bruits environnants.  Baissez immédiatement le volume si vous ne parvenez plus à entendre les personnes qui parlent autour de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 5 Dernières recommandations 67 Informations concernant le laser des lecteurs de disque optique AVERTISSEMENT : l’exécution de réglages ou d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre équipement risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. Le laser intégré au lecteur de disque optique de votre iMac ne présente aucun danger en cas d’utilisation normale, mais peut s’avérer dangereux pour la vue en cas de démontage du lecteur. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Important : le matériel électrique peut s’avérer dangereux s’il n’est pas utilisé correctement. L’utilisation de ce produit ou de tout produit similaire doit toujours être supervisée par un adulte. Évitez que des enfants ne manipulent les composants internes ou les câbles de ces appareils. AVERTISSEMENT : n’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures de ventilation du boîtier. Cela peut s’avérer dangereux et endommager votre ordinateur. Ne procédez à aucune réparation par vous-même Votre iMac ne contient aucune pièce susceptible d’être remplacée par l’utilisateur, à l’exception du clavier, de la souris et de la mémoire (voir « L’installation de mémoire » à la page 37). Si votre iMac a besoin d’être inspecté, contactez Apple ou un fournisseur de services agréé Apple. Consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 59.68 Chapitre 5 Dernières recommandations Si vous ouvrez votre iMac ou que vous installez d’autres éléments que la mémoire, vous risquez d’endommager votre matériel. Les dommages de ce type ne sont pas couverts par la garantie limitée de votre iMac. Informations importantes concernant la manipulation AVIS : le non-respect de ces instructions de manipulation peut provoquer des dommages pour votre iMac ou tout autre bien. Environnement d’utilisation L’utilisation de votre iMac en dehors de ces plages peut gêner son bon fonctionnement :  Température de fonctionnement : 10° à 35° C  Température de stockage : -20° à 47° C  Humidité relative : 5 % à 95 % (sans condensation)  Altitude maximale de fonctionnement : 3048 mètres N’utilisez pas votre iMac dans des endroits spécialement poussiéreux ou enfumés, près d’une cuisinière, d’une cheminée ou d’un humidificateur à ultrasons fonctionnant avec de l’eau du robinet non filtrée. Les fines particules produites par la fumée, la cusine, la combustion ou l’utilisation d’humidificateurs à ultrasons fonctionnant avec de l’eau non filtrée peuvent, dans de rares cas de figure, s'infiltrer dans les ouvertures de ventilation de votre iMac et, sous certaines conditions, entraîner la formation de poussières derrière la vitre de l’écran de votre iMac.Chapitre 5 Dernières recommandations 69 Mise sous tension de votre iMac N’allumez jamais le tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur sans l’un de ses composants peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport de votre iMac Veillez à éteindre votre et à déconnecter tous les câbles et cordons qui y sont rattachés avant de le soulever ou de le changer de place. Pour soulever ou déplacer votre iMac, tenez-le par ses côtés. Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais l’insertion d’un connecteur dans un port. Lorsque vous connectez un périphérique, assurez-vous que le port n’est pas obstrué, que le connecteur est adapté au port et qu’il est correctement orienté par rapport à ce dernier. Utilisation du lecteur optique Le lecteur SuperDrive de votre iMac prend en charge les disques standards (12 cm). Les disques de forme irrégulière ou de taille inférieure à 12 cm ne sont pas acceptés. Rangement de votre iMac Si vous comptez ranger votre iMac pendant une longue période, veillez à le conserver dans un endroit frais (idéalement, 22° C). Entretien de votre iMac Respectez les règles suivantes lors du nettoyage de votre iMac et de ses accessoires :  Éteignez votre iMac et débranchez tous les câbles.  Pour nettoyer la partie extérieure de l’Mac, utilisez un chiffon doux, légèrement humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’iMac.  N’utilisez ni aérosols, ni dissolvant, ni abrasifs.70 Chapitre 5 Dernières recommandations Nettoyage de l’écran de votre iMac Utilisez le chiffon fourni avec votre iMac pour nettoyer l’écran. Pour nettoyer l’écran de votre iMac, procédez comme suit :  Éteignez votre iMac et débranchez tous les câbles.  Humidifiez, à l’eau seulement, le chiffon fourni avec votre iMac— (ou tout autre chiffon propre—, doux et non pelucheux), puis essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran. Entretien de votre souris Vous devez nettoyer votre souris de temps en temps pour éliminer la saleté et la poussière qui se sont accumulées. Utilisez un chiffon non pelucheux légèrement humidifié avec de l’eau. Évitez que la moindre humidité ne pénètre dans une ouverture et n’utilisez pas d’aérosols, de dissolvants ou d’abrasifs. Si vous avez commandé une souris USB d’Apple avec votre iMac, tenez celle-ci à l’envers et faites rouler vigoureusement la boule de défilement avec le chiffon fourni avec votre iMac, ou tout autre chiffon propre, doux et non pelucheux, pour déloger les particules qui pourraient gêner le défilement.Chapitre 5 Dernières recommandations 71 Comprendre l’ergonomie Voici quelques conseils sur la mise en place d’un environnement de travail sain Clavier Veillez à maintenir vos épaules relâchées lorsque vous utilisez le clavier. Votre bras et votre avant-bras doivent former un angle plus ou moins droit, tandis que votre poignet et votre main doivent se trouver sur une ligne à peu près droite. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Certains utilisateurs peuvent éprouver une certaine gêne au niveau des mains, des poignets ou des bras après avoir travaillé de manière intensive sans observer de pauses. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris Veillez à ce que la souris se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Écran Placez le moniteur de manière à ce que le haut de l’écran se trouve légèrement en dessous du niveau de vos yeux lorsque vous êtes assis au clavier. La distance idéale entre vos yeux et l’écran est une question d’appréciation personnelle, mais la plupart des utilisateurs semblent adopter une distance comprise entre 45 et 70 cm. Orientez l’écran de manière à ce qu’il reflète le moins possible la lumière provenant de l’éclairage et des fenêtres proches. Le pied vous permet d’orienter l’écran de façon à obtenir un angle de vision idéal et de réduire ou d’éliminer ainsi les reflets provoqués par des sources lumineuses que vous ne pouvez pas déplacer.72 Chapitre 5 Dernières recommandations Cuisses légèrement inclinées Épaules détendues Écran positionné de façon à éviter tout reflet éblouissant Avant-bras et mains en ligne droite Avant-bras légèrement inclinés Bas du dos soutenu Pieds fixes au sol ou sur un repose-pied Haut de l'écran au niveau des yeux ou juste en dessous Côté inférieur au plan de travail dégagé 45–70 cm Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à- dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie.Chapitre 5 Dernières recommandations 73 Vous devrez peut-être remonter votre siège afin que vos avant-bras et vos mains forment un angle approprié par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Vous pouvez également abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet : www.apple.com/fr/about/ergonomics Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet : www.apple.com/fr/environment75 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L‘utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes : (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit être prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures: • Turn the television or radio antenna until the interference stops. • Move the computer to one side or the other of the television or radio. • Move the computer farther away from the television or radio. • Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.76 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop, MS 26-A Cupertino, CA 95014 Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use when operating in the 5.15 to 5.25 GHz frequency band. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. この製品は、周波数帯域 5.18 ~ 5.32 GHz で動作しているときは、 屋内においてのみ使用可能です。 Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of this device is well below the FCC and EU radio frequency exposure limits. However, this device should be operated with a minimum distance of at least 20 cm between its antennas and a person’s body and the antennas used with this transmitter must not be co-located or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be co-located or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Class B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe—EU Declaration of Conformity This wireless device complies with the R&TTE Directive. Europe—EU Declaration of Conformity Consultez www.apple.com/euro/compliance. Communauté européenne Conforme aux directives européennes 72/23/EEC et 89/336/EEC. Korea Warning Statements Singapore Wireless Certification77 Taiwan Wireless Statements Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement Russia Mouse Class 1 Laser Information The Apple Magic Mouse is a Class 1 laser product in accordance with IEC60825-1 A1 A2 and 21 CFR 1040.10 and 1040.11 except for deviations pursuant to Laser Notice No. Caution: Modification of this device may result in hazardous radiation exposure. For your safety, have this equipment serviced only by an Apple Authorized Service Provider. A Class 1 laser is safe under reasonably foreseeable conditions per the requirements in IEC 60825-1 AND 21 CFR 1040. However, it is recommended that you do not direct the laser beam at anyone’s eyes. However, it is recommended that you do not direct the laser beam at anyone’s eyes. External USB Modem Information When connecting your iMac to the phone line using an external USB modem, refer to the telecommunications agency information in the documentation that came with your modem.78 ENERGY STAR ® Compliance As an ENERGY STAR ® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR ® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR ® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR ® , visit: www.energystar.gov Türkiye 79 Informations relatives à l’élimination et au recyclage Ce symbole indique que votre produit doit être mis au rebus dans des conditions adéquates selon les lois et les réglementations locales. Lorsque votre produit arrive en fin de vie, contactez Apple ou vos autorités locales pour en savoir plus sur les options de recyclage. Pour plus d’informations sur le programme de recyclage Apple, consultez www.apple.com/fr/environment/recycling. Brazil—Disposal Information: Brasil: Informações sobre eliminação e reciclagem O símbolo indica que este produto e/ou sua bateria não devem ser descartadas no lixo doméstico. Quando decidir descartar este produto e/ou sua bateria, faça-o de acordo com as leis e diretrizes ambientais locais. Para informações sobre o programa de reciclagem da Apple, pontos de coleta e telefone de informações, visite www. apple.com/br/environment. Union européenne — Informations concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains. Caution: There is a risk of explosion if the battery is replaced by an incorrect type. Dispose of used batteries according to the instructions in this manual. Achtung: Wenn die Batterie nicht mit dem richtigen Batterietyp ersetzt wird, besteht Explosionsgefahr. Entsorgen Sie verbrauchte Batterien gemäß der Anweisungen in diesem Handbuch. Attenzione: C’è rischio di esplosione se la batteria viene sostituita con un tipo di batteria non corretto. Smaltire le batterie usate secondo le istruzioni riportate in questo manuale. VARNING: Om batteriet ersätts med ett batteri av fel typ finns det risk för explosion. Lämna in batteriet för återvinning i enlighet med anvisningarna i denna handbok.80 Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. California: The coin cell battery in the optional Apple Remote contains perchlorates. Special handling and disposal may apply. Refer to: www.dtsc.ca.gov/hazardouswaste/perchlorate Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Das Gerät enthält Batterien. Diese gehören nicht in den Hausmüll. Sie können verbrauchte Batterien beim Handel oder bei den Kommunen unentgeltlich abgeben. Um Kurzschlüsse zu vermeiden, kleben Sie die Pole der Batterien vorsorglich mit einem Klebestreifen ab. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Taiwan:KApple Inc. © 2010 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations présentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014 408-996-1010 www.apple.com Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le Logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, Cover Flow, Exposé, FireWire, GarageBand, iCal, iChat, iLife, iMac, iMovie, iPhone, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, Mac OS, Photo Booth, QuickTime, Safari, Snow Leopard, Spotlight, SuperDrive et Time Machine sont des marques déposées d’Apple Inc., déposées États-Unis et dans d’autres pays. Finder, le logo FireWire, iPad et Multi-Touch sont des marques d’Apple Inc. AppleCare, Apple Store et iTunes Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. ENERGY STAR ® est une marque déposée aux États-Unis. La marque et les logos Bluetooth ® sont des marques déposées de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple. Les autres noms de produits et de sociétés mentionnés dans ce document peuvent être des marques de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information,sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Ouvrages confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Félicitations, vous et votre MacBook êtes faits l’un pour l’autre.Dites bonjour à votre MacBook. www.apple.com/fr/macbook finder Finder Parcourez vos fichiers de la même manière que vous naviguez parmi vos morceaux de musique avec Cover Flow. Aide Mac Caméra iSight intégrée avec iChat Discutez en vidéo avec vos amis et votre famille, où qu’ils soient dans le monde. Aide Mac isight MacBook Mail Gérez tous vos comptes de messagerie d'un même point Aide Mac mail iCal et Carnet d’adresses Votre emploi du temps et vos contacts toujours synchronisés. Aide Mac isyncMac OS X Leopard www.apple.com/fr/macosx iLife ’09 www.apple.com/fr/ilife iPhoto Partagez vos photos sur le web ou créez des livres, des cartes et des calendriers. Aide iPhoto GarageBand Créez votre propre morceau avec des musiciens sur une scène virtuelle. Aide GarageBand iWeb Construisez des sites web avec des photos, des films, des blogs et des podcasts. Aide iWeb iMovie Réalisez un film et partagez-le facilement sur le web. Aide iMovie photos film enregistrement site web Time Machine Sauvegardez et restaurez automatiquement vos fichiers. Aide Mac Spotlight Trouvez tout ce que vous recherchez sur votre Mac immédiatement. time machine Aide Mac spotlight Safari Profitez pleinement du web grâce au navigateur le plus rapide du monde. Aide Mac safari Coup d’œil Prévisualisez vos fichiers en un clin d’œil. Aide Mac coup d’œilTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1 : Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 9 Configuration du MacBook 16 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Chapitre 2 : Votre MacBook au quotidien 20 Caractéristiques de base de votre MacBook 23 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook 25 Ports présents sur votre MacBook 27 Utilisation du Trackpad et du clavier 28 Utilisation de la batterie du MacBook 30 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3 : Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire 44 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Chapitre 4 : À tout problème sa solution 47 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook 51 Utilisation d’Apple Hardware Test6 Table des matières 52 Problèmes de connexion à Internet 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 56 Maintien à jour de vos logiciels 57 Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook 59 Informations, services et assistance 61 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5 : Dernières recommandations 64 Informations importantes concernant la sécurité 68 Informations importantes sur la manipulation 71 Ergonomie 73 Apple et l’environnement 75 Regulatory Compliance Information1 1 Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbook Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé de MacBook ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Mac, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 63) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre MacBook au quotidien » pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet MacBook. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’Aide Mac, consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 30. Comme Apple publie de temps à autres de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Important : retirez le film protecteur qui entoure l’adaptateur secteur MagSafe 60 W avant de configurer le MacBook.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Configuration du MacBook Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  Le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W.  Le branchement des câbles et l’accès à un réseau.  La mise sous tension du MacBook et l’utilisation du trackpad.  La configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via Assistant réglages.  La configuration des préférences et du bureau Mac OS X. Câble secteur Fiche secteur Adaptateur secteur MagSafe de 60 W10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 1 : Branchez l’adaptateur secteur MagSafe 60 W pour alimenter le MacBook et recharger sa batterie. Assurez-vous que la fiche CA est complètement insérée dans l’adaptateur et que les broches de la fiche sont complètement déployées. Branchez la fiche CA de votre adaptateur sur une prise secteur, puis branchez le connecteur MagSafe sur le port secteur MagSafe. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, tirez d’abord sur la fiche secteur pour la retirer de l’adaptateur. Connectez le câble secteur inclus à l’adaptateur, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extrémité sur une prise de courant. Le câble d’alimentation secteur fournit une connexion avec mise à la terre. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. ¯ Câble secteur Fiche secteur Connecteur MagSafe Port secteur MagSafeChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 La première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Une lumière orange indique que la batterie est en charge. Une lumière verte indique que la batterie est rechargée ou qu’elle n’est pas installée. Si la lampe témoin ne s’allume pas, vérifiez que le connecteur est correctement branché. Étape 2 : Pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet sur le MacBook et l’autre extrémité sur un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Pour une connexion commutée, vous aurez besoin d’un modem Apple USB Modem externe, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store ou auprès des revendeurs agréés Apple. Branchez le modem Apple USB Modem sur un port USB du MacBook, puis reliez le modem à une prise téléphonique à l’aide d’un câble téléphonique (non inclus). G Câble Ethernet Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T)12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Remarque : votre MacBook est également équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez Aide > Aide Mac (dans la barre des menus), puis recherchez « AirPort ». Consultez « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 30. Étape 3 : Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Sa mise en route prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si l’ordinateur ne s’allume pas, consultez la rubrique « Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 49. Trackpad Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentationChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 4 : Configurez votre MacBook à l’aide d’Assistant réglages La première fois que vous démarrez votre MacBook, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien ordinateur. Pour en savoir plus, consultez la rubrique suivante « Migration d’informations vers votre MacBook ». Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation à lire la musique, les clips vidéo ou les livres audio achetés sur l’iTunes Store. Le retrait de l’autorisation d’un ordinateur empêche la lecture par un tiers de tout morceau, vidéo ou livre audio acheté et permet de libérer l’autorisation afin qu’elle puisse être utilisée. Pour plus d’informations sur le retrait d’autorisation, ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Migration d’informations vers votre MacBook Vous pouvez suivre les invites de l’Assistant réglages pour effectuer la migration des comptes d’utilisateurs, fichiers, applications existant(e)s, et d’autres informations à partir d’un autre Mac. Pour cela, procédez de l’une des manières suivantes :  Utilisez un câble FireWire pour brancher les deux ordinateurs ensemble et transférer les informations  Utilisez un câble Ethernet reliant directement les deux ordinateurs, ou connectez ces derniers au même réseau  Sans câble, directement entre les deux ordinateurs, ou en ayant les deux ordinateurs sur le même réseau sans fil Avant d’effectuer la migration, servez-vous de Mise à jour de logiciels sur votre autre Mac afin de vous assurer que vous possédez la dernière version du logiciel Mac OS X, à savoir Mac OS X v10.4.11 ou Mac OS X v10.5.6 (ou version ultérieure). Vous pouvez choisir les éléments (comptes d’utilisateur, documents, séquences, musique, photos, etc.) dont vous souhaitez effectuer la migration sur votre MacBook. Important : n’utilisez pas l’autre Mac tant que la migration n’est pas terminée. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de l’ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Si la connexion est interrompue pendant la migration, vous pouvez reprendre cette dernière ultérieurement en vous servant de l’Assistant migration de votre MacBook et de l’autre Mac. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Étape 5 : Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Menu Aide Icône de recherche de Spotlight Icône du Finder16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. À mesure que vous vous familiarisez avec votre ordinateur, explorez les Préférences Système, le centre de commandes de la plupart des réglages de votre MacBook. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Suspendez l’activité de votre MacBook si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille. Pour réactiver le MacBook :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver votre MacBook.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) ou sur l’une des touches du clavier. À la réactivation de votre MacBook, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS : patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer votre MacBook. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.18 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Extinction de votre MacBook Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook pendant un jour ou deux, il est préférable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Pomme () > Éteindre, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook pour une durée prolongée, consultez la rubrique « Informations importantes sur la manipulation » à la page 68 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2 Votre MacBook au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS X20 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook ® ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Haut-parleurs stéréo Lampe témoin de suspension d’activité Récepteur à infrarouge Trackpad Batterie (en dessous) Bouton du trackpad Lecteur optique à chargement par fenteChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 21 Microphone intégré Enregistrez du son à l’aide du micro (situé à gauche de la caméra iSight) ou profitez de l’application iChat AV incluse pour discuter en direct avec vos amis via une connexion à haut débit. Caméra iSight intégrée et lampe témoin de la caméra Cette caméra permet d’organiser des vidéoconférences avec d’autres utilisateurs à l’aide d’iChat AV, de prendre des photos à travers Photo Booth ou de capturer de la vidéo avec iMovie. La lampe témoin brille lorsque la caméra iSight fonctionne. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédia. Batterie Utilisez le MacBook en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant. Le retrait de la batterie permet d’accéder à la mémoire de votre MacBook. Trackpad et bouton du trackpad Permet de déplacer le pointeur à l’écran avec l’index ; inclut également une fonction de défilement en utilisant deux doigts sur le trackpad. Appuyez légèrement sur le trackpad pour cliquer ou double-cliquer sur une sélection.22 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque le MacBook est en suspension d’activité. Récepteur à infrarouge Associé à une télécommande Apple Remote (vendue séparément sur le site www.apple.com/fr/store), le récepteur à infrarouge vous permet de contrôler, jusqu’à une distance de 9 mètres, les applications Front Row et Keynote sur votre MacBook. SuperDrive à chargement par fente Le lecteur optique peut lire et écrire sur des CD et DVD de taille standard. ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer ou d’éteindre votre MacBook ou d’en suspendre l’activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour redémarrer le MacBook lors des procédures de dépannage.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 23 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook esc F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 — C - Touche de fonction (Fn) Touches de réglage du volume Touches de réglage de la luminosité Touches de fonction standard Touche d’éjection de disques Touche Silence Touche Exposé Touche Dashboard Commandes multimédia24 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». Touches de réglage de luminosité (F1, F2) Permettent d’augmenter ( ) ou de réduire ( ) la luminosité de l’écran. Touche Exposé (F3) Vous permet d’ouvrir Exposé pour accéder rapidement à toutes vos fenêtres ouvertes. Touche Dashboard (F4) Vous permet d’ouvrir le Dashboard pour accéder à vos widgets. ’ Commandes multimédia (F7, F8, F9) Retour rapide ( ), lecture ou pause (’) ou avance rapide ( ) d’un morceau, d’un film ou d’un diaporama. — Touche silence (F10) Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - Touches de réglage du volume (F11, F12) Permettent d’augmenter (-) ou de diminuer (–) le volume du son provenant du hautparleur intégré ou du port de sortie casque. C Touche d’éjection de disque Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 25 Ports présents sur votre MacBook ¯ Port Ethernet Gigabit G Logement de sécurité Port de sortie audio f Port d’entrée audio , Port Mini-DVI £ Port FireWire 400 H Ports USB 2.0 Port d d’adaptateur secteur MagSafe26 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien ¯ Port d’adaptateur secteur MagSafe Branchez-y l’adaptateur secteur MagSafe 60 W (inclus) pour recharger la batterie du MacBook. G Port Ethernet Gigabit Permet de se connecter à un réseau Ethernet haute vitesse, un modem câble ou DSL ou encore un autre ordinateur. Le port Ethernet détecte automatiquement les périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet. £ Port Mini-DVI (sortie vidéo) Permet de connecter votre ordinateur à un écran ou à un système de projection externe doté d’un connecteur DVI ou VGA. Vous pouvez acheter des adaptateurs correspondant aux différents formats vidéo compatibles. H Port FireWire 400 Permettent de brancher sur l’ordinateur des périphériques externes à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage. d Deux ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 Grâce à ses ports, vous pouvez brancher sur le MacBook un modem, un iPod, un iPhone, une souris, un clavier, une imprimante, un appareil photo numérique et plus encore. Vous pouvez connecter un appareil externe USB de grande puissance. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée audio Permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook. f Port de sortie audio Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement de sécurité Ce logement vous permet de protéger votre ordinateur contre le vol en y fixant un cadenas et un câble (disponible séparément).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 27 Remarque : les adaptateurs et autres accessoires sont vendus séparément sur www.apple.com/fr/store. Utilisation du Trackpad et du clavier Utilisez le trackpad pour déplacer le pointeur ainsi que pour faire défiler, cliquer, double-cliquer et faire glisser. Le déplacement du pointeur à l’écran est proportionnel à la vitesse à laquelle vous déplacez votre doigt sur le trackpad. Pour effectuer un petit déplacement du pointeur, décalez votre doigt lentement sur le trackpad. Plus vous bougerez votre doigt rapidement, plus le déplacement du pointeur sera important. Pour régler avec plus de précision la vitesse de déplacement dans les Préférences Système, choisissez menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. Voici quelques astuces et raccourcis pour le trackpad et le clavier :  Un clic secondaire ou un « clic droit » vous permet d’accéder aux commandes de menu contextuel. Pour activer cette option, sélectionnez « Placez deux doigts sur le trackpad et cliquez sur le bouton pour effectuer un clic secondaire » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris. Vous pouvez également effectuer un clic secondaire en maintenant enfoncer la touche Contrôle (ctrl) tout en cliquant.  Le défilement à deux doigts vous permet de faire glisser deux doigts pour faire défiler rapidement vers le haut, vers le bas ou vers les côtés dans la fenêtre active. Pour activer cette option, sélectionnez « Utilisez deux doigts pour faire défiler » et « Autoriser le défilement horizontal » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris.28 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien  La suppression vers l’avant supprime des caractères situés à la droite du point d’insertion. La touche Suppr. élimine les caractères situés à gauche du point d’insertion. Pour supprimer vers l’avant, maintenez enfoncée la touche de fonction (fn) tout en pressant la touche Supprimer. Utilisation de la batterie du MacBook Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe n’est pas branché, le MacBook est alimenté par sa batterie. L’autonomie du MacBook varie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui sont connectés à votre MacBook. La désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une batterie chargée lorsque votre ordinateur n’est pas connecté à un adaptateur secteur, éteignez l’ordinateur. Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoins lumineux afin que ces derniers brillent brièvement pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Vous pouvez vérifier le niveau de charge, que la batterie soit ou non insérée dans votre MacBook. Important : si un seul témoin est allumé, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que le MacBook ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir la page 37).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 29 Vous pouvez également connaître la charge actuelle de la batterie en observant l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Batterie Témoins LED de la batterie Bouton ¥ Á30 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Recharge de la batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec le MacBook est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité. Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations sur l’utilisation du MacBook sont disponibles dans l’Aide Mac qui s’affiche sur votre ordinateur et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus et procédez de l’une des manières suivantes : a Saisissez une question ou un terme dans le champ de recherche, puis sélectionnez une rubrique dans la liste des résultats ou sélectionnez « Afficher tous les résultats » pour voir toutes les rubriques. b Choisissez Aide Mac pour ouvrir la fenêtre de l’Aide Mac, qui vous permet de cliquer sur des liens ou de saisir une question.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 31 Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Reportez-vous aux sources suivantes : L’installation de mémoire le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire, » à la page 35. Le dépannage de votre MacBook en cas de problème le chapitre 4, « À tout problème sa solution, » à la page 45. L’obtention de services et d’une assistance pour votre MacBook « Informations, services et assistance » à la page 59. Sinon, consultez le site web de support Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. L’utilisation de Mac OS X le site web de Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Vous pouvez également rechercher « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac la page « Pourquoi vous adorerez le Mac » sur http://www.apple.com/fr/getamac/whymac/. L’utilisation des applications iLife le site web d’iLife à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez également ouvrir une application iLife, ouvrir l’Aide de cette application, puis saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Préférences Système, accessibles en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac. ou bien ouvrez Préfé- rences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. L’utilisation de votre clavier Recherchez « clavier » dans l’Aide Mac. L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide Mac.32 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez aussi ouvrir l’utilitaire Échange de fichiers Bluetooth (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionner Aide > Aide Bluetooth. L’entretien de la batterie Recherchez « batterie » dans l’Aide Mac. La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions FireWire et USB Recherchez « USB » ou « FireWire » dans l’Aide Mac. La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port moniteur » dans l’Aide Mac. La télécommande Apple Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac La gravure d’un CD ou DVD Recherchez « graver disque » dans l’Aide Mac. Les caractéristiques la page web concernant les caractéristiques, à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs. Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Pour obtenir des informations sur : Reportez-vous aux sources suivantes :Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 33 Actualités, téléchargement gratuits et catalogues en ligne des logiciels et du matériel Apple le site web d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr. Instructions, assistance technique et manuels des produits Apple le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Pour obtenir des informations sur : Reportez-vous aux sources suivantes :3 3 Augmentez votre mémoire mémoire RAM www.apple.com/fr/store Aide Mac36 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour retirer et remettre en place la batterie de votre MacBook. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accéder en retirant sa batterie. Votre MacBook est fourni avec un minimum de 2 gigaoctets (Go) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory) à 800 MHz. Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR2 SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module) ;  3,18 cm (soit 1,25 pouce) ;  1 Go ou 2 Go ;  200 broches ;  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 à 800 MHz. Vous pouvez ajouter deux modules de mémoire de 2 Go pour un total de 4 Go de mémoire au maximum. Pour obtenir des performances optimales, ne laissez aucun des deux logements vides et installez-y des modules de mémoire identiques. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever la batterie puis la remettre en place. La procédure suivante inclut des instructions sur le retrait de la batterie, l’ajout de mémoire et la remise en place de la batterie. Étape 1 : Enlevez la batterie. 1 Éteignez le MacBook. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet, les câbles USB et tous les autres câbles connectés au MacBook afin d’éviter toute détérioration de ce dernier. AVERTISSEMENT : soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Consultez les informations de sécurité sur la batterie à la page 66.38 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Retournez le MacBook et repérez l’emplacement du verrou de la batterie. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la droite afin de débloquer la batterie, puis retirez cette dernière avec précaution. AVERTISSEMENT : les composants internes de votre MacBook risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook, attendez 10 minutes après l’extinction afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir. ¥ Á ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 39 Étape 2 : Installer la mémoire. 1 Desserrez les trois vis imperdables maintenant le support en L, tirez sur la barre la plus longue pour retirer le support et écartez celui-ci. Les leviers situés dans les logements de mémoire se soulèvent automatiquement lorsque vous retirez le support. 2 Touchez la surface métallique à l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée. Desserrez les trois vis Tirez sur cette barre ¥ Á40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 3 Pour retirer un module de mémoire placé dans un logement, poussez le levier vers la gauche d’un mouvement rapide, ce qui fait apparaître le bord du module de mémoire. Retirez le module de mémoire. Répétez l’opération avec l’autre module de mémoire. Leviers ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 4 Insérez les nouveaux modules de mémoire dans les logements : a Commencez par insérer le bord doré, avec l’encoche sur le côté gauche. b Poussez fermement avec deux doigts sur les modules de mémoire pour les mettre en place. Vous devez entendre un clic indiquant que la mémoire est correctement insérée. Remarque : il est possible qu’une sorte de lubrifiant soit présent sur le nouveau module de mémoire afin de faciliter le processus d’insertion. Ceci est normal et vous ne devez pas essuyer ou nettoyer le module pour tenter de l’éliminer. c Si les leviers ne reviennent pas en position fermée, déplacez-les vers la droite pour les fermer. Encoches ¥ Á42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 5 Replacez le support en L en insérant d’abord le bras le plus court, puis resserrez les vis. Insérez Resserrez les trois vis d’abord ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 43 Étape 3 : Remplacez la batterie. 1 Placez le bord droit de la batterie dans son compartiment, puis appuyez doucement sur le bord gauche pour la mettre en place. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la gauche afin d’immobiliser la batterie. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur. ¥ Á ¥ Á44 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Après avoir ajouté de la mémoire au MacBook, vérifiez si elle est reconnue. Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre MacBook. 2 Lorsque le bureau Mac OS X s’affiche, choisissez le menu Pomme () > À propos de ce Mac. Pour plus de détails sur la mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations Système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si le MacBook ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, vérifiez que la mémoire est compatible avec le MacBook et qu’elle est correctement installée.4 4 À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide46 Chapitre 4 À tout problème sa solution Il se peut que vous rencontriez à titre exceptionnel des problèmes en utilisant le MacBook . Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à régler vos problèmes. Vous trouverez aussi des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes qui peuvent survenir au cours de l’utilisation de votre MacBook. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent:  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu ; les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système ;  tout composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple).Chapitre 4 À tout problème sa solution 47 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Si votre MacBook ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée sans redémarrer votre ordinateur. Pour forcer la fermeture d’une application : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme () > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas. Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des informations de contact et une assistance relatifs aux logiciels fournis avec votre MacBook, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/guide.48 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook » à la page 57. Si le MacBook se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas de suite, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque :  Insérez le DVD d’installation de Mac OS X dans votre ordinateur.  Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage.  Choisissez Programme d’installation dans la barre des menus, puis choisissez Ouvrir l’Utilitaire de disque. Lorsqu’Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S pour savoir s’il est en mesure de réparer le disque.Chapitre 4 À tout problème sa solution 49 Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook » à la page 57. Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur MagSafe 60 W fourni avec le MacBook. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin de l’adaptateur secteur ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de le débrancher puis de le brancher à nouveau afin de le positionner correctement.  Vérifiez si votre batterie à besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins cette lampe témoin reste allumée en permanence.  Si le problème persiste, réinitialisez le gestionnaire d’alimentation de MacBook en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie et en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si le retrait de cette mémoire et la remise en place de l’ancienne permet à l’ordinateur de démarrer (consultez la page 39). 50 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P, et R enfoncées jusqu’à entendre une deuxième fois le son du démarrage. Cette action réinitialise le paramètre RAM (PRAM).  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook, consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 59 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple. Si l’écran devient subitement noir ou que votre MacBook se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, observez l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le moniteur pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place. Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insert the DVD d’installation de Mac OS X. Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage. 2 Dans la barre des menus, choisissez Utilitaires > Réinitialiser le mot de passe. Suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 À tout problème sa solution 51 En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton du trackpad enfoncé. Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez qu’il y a un problème avec les composants matériels du MacBook, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants affectés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Redémarrez votre MacBook tout en maintenant enfoncée la touche D. 3 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, sélectionnez votre langue. 4 Appuyez sur la touche Retour ou cliquez sur la flèche droite. 5 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche (après 45 secondes environ), suivez les instructions à l’écran. 6 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur l’Apple Hardware Test, consultez le fichier Ouvrez-moi d’Apple Hardware Test qui se trouve sur le DVD d’installation des applications fourni avec votre ordinateur.52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Problèmes de connexion à Internet Le MacBook est équipé de l’application Assistant réglages, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages de réseau. En cas de problèmes avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes proposées dans cette rubrique en commençant par Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de réaliser les opérations suivantes. Connexions à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés. Vérifiez le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et celui reliant le modem à la prise secteur. Vérifiez également les câbles et les sources d’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 Éteignez, puis rallumez le modem afin de réinitialiser le matériel du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres blocs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les informations que vous avez saisies dans les préférences Réseau sont correctes. Pour vérifier les réglages PPPoE : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur Ajouter (+) en bas de la liste des services de connexion réseau et choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Choisissez une interface pour le service PPPoE dans le menu local Ethernet. Choisissez Ethernet si vous vous connectez à un réseau filaire ou AirPort s’il s’agit d’un réseau sans fil. 5 Saisissez les informations transmises par votre fournisseur d’accès, telles que le nom de compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur d’accès l’exige). 54 Chapitre 4 À tout problème sa solution 6 Cliquez sur Appliquer pour activer les réglages. Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur le MacBook et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. Vous pouvez utiliser une borne d’accès AirPort pour partager une adresse IP unique entre plusieurs ordinateurs. Pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web AirPort d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau.Chapitre 4 À tout problème sa solution 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort Extreme :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si l’intensité du signal est faible, essayez de changer de place.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil.56 Chapitre 4 À tout problème sa solution Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, « Mise à jour de logiciels » consulte les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer le MacBook afin qu’il recherche régulièrement des mises à jour et que vous puissiez télécharger et installer les logiciels mis à jour. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Utilisez les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur pour réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Vous pouvez choisir soit « Archiver et installer » afin d’enregistrer vos fichiers et réglages existants, soit « Effacer et installer » pour effacer toutes vos données. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration des logiciels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option « Effacer et installer » efface les données du disque dur. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X Pour installer Mac OS X : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. 2 Assurez-vous que votre adaptateur secteur est connecté et branché sur une prise de courant. 3 Insérez le DVD d’installation de Mac OS X fourni avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur Installer Mac OS X. 5 Suivez les instructions à l’écran. Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la sous-fenêtre « Sélectionner une destination » du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. Si vous choisissez « Effacer et installer », un message vous rappelle d’utiliser le DVD d’installation des applications pour réinstaller les applications incluses avec votre ordinateur.58 Chapitre 4 À tout problème sa solution 6 Une fois l’installation terminée, cliquez sur Redémarrer pour redémarrer votre ordinateur. 7 Suivez les instructions données par l’Assistant réglages pour configurer votre nouveau compte utilisateur. Installation d’applications Si vous réinstallez Mac OS X sur votre ordinateur, puis que vous sélectionnez l’option « Effacer et installer », vous devez réinstaller les applications fournies avec votre ordinateur, telles que les applications iLife. Pour installer les applications fournies avec votre ordinateur : 1 Assurez-vous que votre adaptateur secteur est connecté et branché sur une prise de courant. 2 Insérez le DVD d’installation des applications fourni avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur « Installer les logiciels inclus ». 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Cliquez sur Fermer une fois l’installation terminée.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59 Informations, services et assistance Outre le disque dur et la mémoire, votre MacBook ne contient aucune pièce que vous puissiez réparer vous-même. Si vous avez besoin de services de réparation, adressezvous à Apple ou portez votre MacBook chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous pouvez chercher des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations concernant le dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme ( ) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.60 Chapitre 4 À tout problème sa solution Service et assistance AppleCare Le MacBook est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de garantie sur les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou dans des centres de réparations agréés Apple tels que les fournisseurs de services agréés Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web adapté à votre pays (répertorié ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : la période de 90 jours d’assistance gratuite par téléphone débute à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent être applicables. Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0805 540 003 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/supportChapitre 4 À tout problème sa solution 61 Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet: Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Choisissez Apple () > À propos de ce Mac, puis cliquez sur le numéro de version sous les mots « Mac OS X » pour passer du numéro de version de Mac OS X à la version, puis au numéro de série.  Cliquez sur l’icône du Finder et ouvrez /Applications/Utilitaires/Informations Système. Cliquez sur Matériel dans la sous-fenêtre Contenu.  Retirez la batterie. Le numéro de série de votre MacBook se trouve dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la page 37. Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support Pays Téléphone Site web www.apple.com/contact/phone_contacts.html www.apple.com/contact/phone_contacts.html5 5 Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie64 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer ces consignes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Manipulation Installez le MacBook sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Évitez également de placer des objets sur le clavier lorsque vous utilisez votre MacBook. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. S’il est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posezle plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : un stockage ou un usage incorrect de votre ordinateur peut annuler la garantie du fabricant. AVERTISSEMENT : ne pas suivre ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 5 Dernières recommandations 65 Eau et endroits humides Évitez de placer votre MacBook à proximité de sources de liquide telles que des boissons, un évier, un lavabo, une baignoire ou une douche, par exemple. Protégez votre MacBook de l’humidité et des intempéries (neige, pluie et brouillard par exemple). Adaptateur secteur MagSafe 60 W Veillez à ce que la fiche ou le câble d’alimentation secteur CA soit totalement enclenché dans l’adaptateur secteur avant de brancher ce dernier sur une prise de courant. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur, retirez la batterie et débranchez tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 70).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire.66 Chapitre 5 Dernières recommandations Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas de matériaux ou d’appareils à sensibilité magnétique (comme ceux cités précédemment ou autres) à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton. Caractéristiques du port d’alimentation MagSafe :  Fréquence : 50 à 60 Hz, monophasée  Tension : 100 à 240 V  Tension de sortie : 16,5 V CA, 3,65 A Batterie Évitez de la faire tomber, de la démonter, de l’écraser, de l’incinérer ou de l’exposer au feu ou à des températures supérieures à 100 ºC. N’utilisez plus la batterie si elle vous semble endommagée de quelque façon que ce soit. Remplacez la batterie de ce produit uniquement par une batterie autorisée par Apple. Éliminez rapidement les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur.Chapitre 5 Dernières recommandations 67 Diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irréparable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à un volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.68 Chapitre 5 Dernières recommandations Informations concernant le laser pour lecteurs optiques Le lecteur optique de votre ordinateur contient un laser qui est entièrement sans danger si l’on en fait un usage normal mais qui peut s’avérer dangereux pour les yeux s’il est démonté. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Informations importantes sur la manipulation Environnement de fonctionnement : toute utilisation de votre MacBook en dehors de ces plages peut affecter ses performances :  Température de fonctionnement : 10° à 35° C  Température de stockage : -20° à 45° C  Humidité relative : 5% à 90 % (sans condensation)  Altitude d’utilisation : 0 à 3 048 mètres AVERTISSEMENT : la mise en place de réglages ou la réalisation d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre appareil risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. AVIS : ne pas suivre les présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook ou à d’autres objets.Chapitre 5 Dernières recommandations 69 Mise sous tension de votre MacBook N’allumez jamais le MacBook tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur alors que certains composants manquent peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport du MacBook Si vous transportez le MacBook dans un sac ou dans un attaché-case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture (comme la fente du lecteur optique) ou se coincer à l’intérieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port.70 Chapitre 5 Dernières recommandations Utilisation du lecteur optique Le SuperDrive de votre MacBook prend en charge les disques de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus et peuvent rester coincés dans le lecteur. Stockage du MacBook Si vous décidez de ranger le MacBook pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22° C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent. Avant de ranger votre ordinateur pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirezla de votreMacBook. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Lorsque vous nettoyez le boîtier du MacBook et ses composants, éteignez d’abord le MacBook, débranchez l’adaptateur secteur et retirez la batterie. Puis, pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage de l’écran du MacBook Pour nettoyer l’écran du MacBook, éteignez tout d’abord votre MacBook, débranchez l’adaptateur secteur, puis retirez la batterie. Ensuite utilisez le chiffon fourni pour nettoyer l’écran. Humidifiez le chiffon à l’eau si nécessaire. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 5 Dernières recommandations 71 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée72 Chapitre 5 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Position à éviter Position recommandéeChapitre 5 Dernières recommandations 73 Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 130 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet : Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Interne www.apple.com/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment75 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L‘utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes: (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit étre prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer in to an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.76 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop, MS 26-A Cupertino, CA 95014 Utilisation de la radio sans fil Cet appareil est restreint à un usage intérieur lorsqu’il fonctionne à des bandes de fréquence de 5,15 to 5,25 GHz. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be collocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Cet appareil sans fil est conforme à la directive R&TTE. Europe : déclaration de conformité EU Cet appareil est conforme à la recommandation 1999/ 519/CE du Conseil de l’Union européenne, du 12 juillet 1999, relative à la limitation de l’exposition aux champs électromagnétiques (de 0 Hz à 300 GHz). Apple Inc. déclare par la présente que la carte Mini-PCIe 802.11a/b/g/n est conforme à la directive R&TTE. Conforme aux directives européennes Basse tension et CEM. Voir : www.apple.com/euro/compliance (en anglais) Korea Warning Statements Singapore Wireless Certification77 Taiwan Wireless Statements Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement Russia External USB Modem Information Si vous connectez votre MacBook à une ligne téléphonique par le biais d’un modem USB externe, veuillez vous reporter aux informations fournies par l’agence de télécommunications mentionnées dans la documentation livrée avec votre modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov78 Informations sur l’élimination et le recyclage Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit selon les normes et la législation de votre pays. La lampe de rétro-éclairage de cet appareil contient du mercure, vous ne pouvez donc pas le mélanger avec les ordures ménagères. Lorsque votre produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales afin de connaître les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/environment/recycling. Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Taiwan:79 Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2009 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, Cover Flow, Exposé, FileVault, FireWire, GarageBand, iCal, iChat, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, MacBook, Macintosh, Mac OS, MagSafe, Photo Booth, Safari, SuperDrive et Time Machine sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder, le logo FireWire, iPhone, iWeb et Spotlight sont des marques d’Apple Inc. AppleCare, Apple Store et iTunes Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® sont des marques déposées appartenant à Bluetooth SIG, Inc., utilisées sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. L’appareil est couvert par les brevets des États-Unis portant les numéros 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Félicitations, vous et votre MacBook êtes faits l’un pour l’autre.Caméra iSight intégrée Réalisez des vidéoconférences avec 3 amis au maximum partout dans le monde et en temps réel. www.apple.com/macbook Front Row avec la télécommande Apple Remote Profitez de vos films, de votre musique et de vos photos depuis votre canapé. Spotlight Retrouvez n´importe quoi sur votre système à l’instant même où vous en saisissez le nom. www.apple.com/macbook www.apple.com/fr/macbook Aide Mac iSight www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Spotlight Aide Mac Front Row www.apple.com/fr/macbook MusiqueAmusez-vous avec vos photos Importez, organisez et partagez jusqu’à 250 000 photos, puis faites-en d’élégants albums de photos. Widgets de Dashboard Obtenez les toutes dernières informations instantanément. Affichez l’état de la bourse, la météo, les prochains vols d’avions et autres. Podcasts Enregistrez des podcasts dotés d’un son professionnel grâce aux effets sonores et aux jingles. Des sites web en un clic Créez des sites web et des blogs en toute simplicité et agrémentez-les de vidéos, de podcasts et de photos. Publier www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Dashboard Aide iPhoto photo www.apple.com/fr/ilife/garageband Aide GarageBand podcast www.apple.com/fr/ilife/iweb Aide iWeb site web www.apple.com/fr/ilife/iphotoTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1 : Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 9 Configuration du MacBook 15 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Chapitre 2 : Votre MacBook au quotidien 22 Caractéristiques de base de votre MacBook 25 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook 27 Ports présents sur votre MacBook 29 Utilisation de la batterie du MacBook 31 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3 : Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire 44 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Chapitre 4 : À tout problème sa solution 46 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook 51 Utilisation d’Apple Hardware Test 52 Problèmes de connexion à Internet6 Table des matières 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 56 Maintien à jour de vos logiciels 56 Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook 58 Informations, services et assistance 60 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5 : Dernières recommandations 62 Informations importantes concernant la sécurité 65 Informations importantes sur la manipulation 67 Ergonomie 69 Apple et l’environnement 71 Regulatory Compliance Information1 1Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbook Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé de MacBook ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 61) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre MacBook au quotidien », pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet MacBook. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’accès à l’Aide Mac, consultez la section « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 31. Apple est susceptible de publier de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Important : retirez le film protecteur qui entoure l’adaptateur secteur MagSafe 60 W avant de configurer le MacBook.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Configuration du MacBook Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  Le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W.  Le branchement des câbles et l’accès à un réseau.  La mise sous tension du MacBook et l’utilisation du trackpad.  La configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via Assistant réglages.  La configuration des préférences et du bureau Mac OS X. Câble secteur Télécommande Apple Remote Fiche secteur Adaptateur secteur MagSafe de 60 W MENU10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 1 : Branchez l’adaptateur secteur MagSafe 60 W pour alimenter le MacBook et recharger sa batterie. Assurez-vous que la fiche secteur est complètement insérée dans l’adaptateur et que les broches de la fiche sont complètement déployées. Branchez la fiche secteur de votre adaptateur sur une prise secteur, puis branchez le connecteur MagSafe sur le port secteur MagSafe. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, tirez d’abord sur la fiche secteur pour la retirer de l’adaptateur. Connectez le câble secteur inclus à l’adaptateur, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extrémité sur une prise de courant. Le câble secteur fournit une connexion avec mise à la terre. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. ¯ Câble secteur Fiche secteur Connecteur MagSafe Port secteur MagSafeChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Remarque : la première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Une lumière orange indique que la batterie est alimentée. Une lumière verte indique que la batterie n’est pas alimentée, ce qui peut signifier qu’elle est complètement rechargée ou qu’elle n’est pas installée. Si la lampe témoin ne s’allume pas, vérifiez que le connecteur est correctement branché. Étape 2 : Pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet sur le MacBook et l’autre extrémité sur un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Pour une connexion commutée, vous aurez besoin d’un modem Apple USB Modem externe, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store ou auprès des revendeurs agréés Apple. Branchez le modem Apple USB Modem sur un port USB du MacBook, puis reliez le modem à une prise téléphonique à l’aide d’un câble téléphonique (non inclus). G Câble Ethernet Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T)12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Remarque : votre MacBook est également équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez dans la barre des menus Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort. Consultez la section « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 31. Étape 3 : Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Sa mise en route prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si l’ordinateur ne s’allume pas, consultez la section « Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 49. Trackpad Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentationChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Le trackpad du MacBook permet de sélectionner et de déplacer des éléments à l’écran de la même façon que la souris d’un ordinateur de bureau.  Pour déplacer le pointeur à l’écran, glissez votre index sur le trackpad. Appuyez sur le bouton du trackpad pour sélectionner un élément, cliquer ou faire un double-clic.  Faites glisser deux doigts sur le trackpad pour faire défiler. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac et recherchez « trackpad ». Étape 4 : Configurez votre MacBook à l’aide d’Assistant réglages La première fois que vous démarrez votre MacBook, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien ordinateur. Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation à lire la musique, les clips vidéo ou les livres audio achetés sur l’iTunes Store. Le retrait de l’autorisation d’un ordinateur empêche la lecture par un tiers de tout morceau, vidéo ou livre audio acheté et permet de libérer l’autorisation afin qu’elle puisse être utilisée. Pour plus d’informations sur le retrait d’autorisation, ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de l’ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration.14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 5 : Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Icône de recherche de Spotlight Menu Aide Icône du FinderChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. À mesure que vous vous familiarisez avec votre ordinateur, explorez les Préférences Système, le centre de commandes de la plupart des réglages de votre MacBook. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Suspendez l’activité de votre MacBook si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille.16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez !  Maintenez enfoncé le bouton Lecture/Pause (’) de la télécommande Apple Remote pendant 3 secondes. Pour réactiver le MacBook :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver votre MacBook.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®), sur l’une des touches du clavier ou sur un bouton de la télécommande Apple Remote. À la réactivation de votre MacBook, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS : patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer votre MacBook. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17 Extinction de votre MacBook Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook pendant un jour ou deux, il est préférable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Pomme () > Éteindre, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook pour une durée prolongée, consultez la section « Informations importantes sur la manipulation » à la page 65 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2Votre MacBook au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS XChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 21 Cette rubrique vous offre un aperçu des différentes parties et caractéristiques de votre MacBook. Le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/, vous donne accès aux actualités Apple, à des téléchargements gratuits et des catalogues en ligne des logiciels et matériaux Apple destinés à votre MacBook. Vous trouverez également les manuels de nombreux produits Apple, ainsi que l’assistance technique pour tous les produits Apple, sur le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support.22 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook ®? ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Haut-parleurs stéréo Lampe témoin de suspension d’activité Récepteur à infrarouge Trackpad Batterie (en dessous) Bouton du trackpad Lecteur optique à chargement par fenteChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 23 Microphone intégré Capturez des données audio directement avec le micro (situé à gauche de la caméra iSight) ou bien, si vous disposez d’une connexion à haut débit, discutez avec vos amis en direct via l’application iChat AV, incluse. Caméra iSight intégrée et lampe témoin de la caméra Elle vous permet de réaliser des vidéoconférences avec d’autres utilisateurs grâce à l’application iChat AV, de prendre des photos avec Photo Booth ou de capturer des vidéos avec iMovie HD. La lampe témoin de la caméra s’allume lorsque la caméra iSight est en fonctionnement. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédia. Batterie Utilisez le MacBook en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant. En retirant la batterie, vous pouvez avoir accès à la mémoire du MacBook. Trackpad et bouton du trackpad Permet de déplacer le pointeur à l’écran avec l’index ; inclut également une fonction de défilement en utilisant deux doigts sur le trackpad. Appuyez légèrement sur le trackpad pour cliquer ou double-cliquer sur une sélection.24 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque le MacBook est en suspension d’activité. Récepteur à infrarouge Associé à la télécommande Apple Remote, le récepteur à infrarouge intégré vous permet de contrôler, jusqu’à une distance de 9 mètres, les applications Front Row et Keynote s’exé- cutant sur le MacBook. Lecteur de disque optique à chargement par fente Le lecteur optique peut lire des CD et DVD de taille standard et écrire sur des CD. Si vous disposez d’un lecteur SuperDrive, vous pouvez également écrire sur des disques DVD. ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer ou d’éteindre votre MacBook ou d’en suspendre l’activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour redémarrer le MacBook lors des procédures de dépannage.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 25 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook esc num F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 lock — i C - Touche de fonction (Fn) Touches de réglage du volume Touches de réglage de la luminosité Touche de verrouillage numérique Touche d’éjection de disques Touche Silence Touches de fonction standard Touche de bascule du mode vidéo26 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». F1, F2 (touches de réglage de la luminosité) Permettent d’augmenter ( ) ou de diminuer ( ) la luminosité de l’écran de votre MacBook. — F3 (touche silence) Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - F4, F5 (touches de réglage du volume) Permettent d’augmenter (-) ou de diminuer (–) le volume du son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. F6 (touche verrouillage numérique) Permet d’activer et de désactiver le pavé numérique intégré au clavier du MacBook. Lorsque le pavé numérique est activé, une lumière verte brille sur la touche de verrouillage numérique. i F7 (touche de bascule du mode vidéo) Permet de passer du mode double-écran (affichage de votre bureau en mode étendu, à la fois sur l’écran intégré et sur un écran externe) au mode de recopie vidéo (affichage des mêmes informations sur les deux écrans), et vice versa. F11, F12 (touches Exposé et Dashboard) Par défaut, la touche F11 ouvre Exposé et la touche F12 ouvre Dashboard. C Touche d’éjection de disque Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 27 Ports présents sur votre MacBook ¯ Port Ethernet Gigabit (10/100/ 1000 Base-T) G Logement de sécurité Port de sortie casque/audio numérique optique f Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique , Port Mini-DVI £ Port FireWire 400 H Ports USB 2.0 Port d d’adaptateur secteur MagSafe28 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien ¯ Port d’adaptateur secteur MagSafe Branchez-y l’adaptateur secteur MagSafe 60 W (inclus) pour recharger la batterie du MacBook. G Port Ethernet Gigabit (10/100/1000 Base-T) Permet de se connecter à un réseau Ethernet haute vitesse, un modem câble ou DSL ou encore un autre ordinateur. Le port Ethernet détecte automatiquement les périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet. £ Port Mini-DVI (sortie vidéo) Permet de brancher un moniteur externe, un projecteur ou un téléviseur équipé d’un connecteur DVI, VGA, composite ou S-vidéo. Selon le type de périphérique externe auquel vous connectez votre ordinateur, utilisez un adaptateur Mini-DVI vers DVI, Mini-DVI vers VGA ou Mini-DVI vers Vidéo, tous vendus séparément à l’adresse www.apple.com/fr/store. H Port FireWire 400 Permettent de brancher sur l’ordinateur des périphériques externes à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage. d Deux ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 Grâce à ses ports, vous pouvez brancher sur le MacBook un modem, un iPod, une souris, un clavier, une imprimante, un lecteur de disques, un appareil photo numérique, une manette de jeu et plus encore. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée de ligne audio/audio numérique optique Permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement de sécurité Fixez-y un verrou et un câble antivol (disponibles sur le site www.apple.com/fr/store).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 29 Utilisation de la batterie du MacBook Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe n’est pas branché, le MacBook est alimenté par sa batterie. L’autonomie du MacBook varie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui y sont connectés. La désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une batterie chargée lorsque votre ordinateur n’est pas connecté à un adaptateur secteur, éteignez l’ordinateur. Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoins lumineux afin que ces derniers brillent brièvement pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Vous pouvez vérifier le niveau de charge, que la batterie soit ou non insérée dans votre MacBook. Important : si un seul témoin est allumé, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que le MacBook ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir « Retrait de la batterie » à la page 37).30 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Vous pouvez également connaître la charge actuelle de la batterie en observant l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Batterie Témoins LED de la batterie Bouton ¥ ÁChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 31 Recharge de la batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec le MacBook est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité. Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations sur l’utilisation de votre sont disponibles dans l’Aide Mac et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus puis sélectionnez Aide Mac). 3 Cliquez dans le champ de recherche, tapez votre question et appuyez sur la touche Retour du clavier.32 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante : L’installation de mémoire Consultez le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire », à la page 35. Le dépannage de votre MacBook en cas de problème Consultez le chapitre 4, « À tout problème sa solution », à la page 45. L’obtention de services et d’une assistance pour votre MacBook Consultez la section « Informations, services et assistance » à la page 58. Sinon, consultez le site web de support Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. L’utilisation de Mac OS X Le site web de Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx/overview. Vous pouvez également consulter le document intitulé « Bienvenue dans Tiger », disponible dans le dossier /Bibliothèque/Documentation/User Guides And Information de votre disque dur, ou encore rechercher « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac Consultez l’article « How To Move To Mac » (Comment passer au Mac) à l’adresse www.apple.com/fr/macosx/switch. Vous pouvez également cliquer sur le lien « Passage de Windows à Mac », qui se trouve dans la rubrique « Problèmes fréquemment rencontrés par les utilisateurs » de la page d’accueil de l’Aide Mac. L’utilisation des applications iLife Visitez le site web d’iLife à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez aussi ouvrir une application iLife, puis ouvrir l’Aide de l’application et saisir une question dans le champ de recherche.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 33 La modification des Préférences Système Ouvrez Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac ou bien ouvrez Préférences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide Mac. L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Visitez la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Vous pouvez également ouvrir l’Aide AirPort en cliquant sur le bouton d’accueil (situé en haut de la page de l’Aide Mac) et en le maintenant enfoncé, puis en sélectionnant Aide AirPort dans la liste. L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Visitez la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez aussi ouvrir l’utilitaire Échange de fichiers Bluetooth (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionner Aide > Aide Bluetooth. L’entretien de la batterie Recherchez « batterie » dans l’Aide Mac. La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions FireWire et USB Recherchez « USB » ou « FireWire » dans l’Aide Mac. La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port de moniteur » dans l’Aide Mac. La télécommande Apple Remote Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac. Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante :34 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien La gravure d’un CD ou DVD Recherchez « graver un disque » dans l’Aide Mac. Les caractéristiques Visitez la page web concernant les caractéristiques, à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs. Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante :3 3Augmentez votre mémoire mémoire RAM www.apple.com/fr/store Aide Mac36 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour retirer et remettre en place la batterie de votre MacBook. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accéder en retirant sa batterie. Votre MacBook est fourni avec un minimum de 1 gigaoctet (Go) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory) à 667 MHz. Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR2 SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module) ;  taille inférieure à 3,8 cm ;  512 Mo ou 1 Go ;  à 200 broches ;  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 à 667 MHz. Pour obtenir des performances optimales, ne laissez aucun des deux logements vides et installez-y des modules de mémoire identiques. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever la batterie puis la remettre en place. La procédure suivante inclut des instructions sur le retrait de la batterie, l’ajout de mémoire et la remise en place de la batterie. Étape 1 : Retrait de la batterie 1 Éteignez le MacBook. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet et tous les autres câbles connectés au MacBook afin d’éviter toute détérioration de ce dernier. AVERTISSEMENT : soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Consultez les informations de sécurité sur la batterie à la page 64.38 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Retournez le MacBook et repérez l’emplacement du verrou de la batterie. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la droite afin de débloquer la batterie, puis retirez cette dernière avec précaution. AVERTISSEMENT : les composants internes de votre MacBook risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook, attendez 10 minutes après l’extinction afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir. ¥ Á ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 39 Étape 2 : Installation de la mémoire 1 Desserrez les trois vis imperdables maintenant le support en L, tirez sur la barre la plus longue pour retirer le support et écartez celui-ci. Les leviers situés dans les logements de mémoire se soulèvent automatiquement lorsque vous retirez le support. 2 Touchez la surface métallique de l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée. Desserrez les trois vis Tirez sur cette barre ¥ Á40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 3 Pour retirer un module de mémoire placé dans un logement, poussez le levier vers la gauche d’un mouvement rapide, ce qui fait apparaître le bord du module de mémoire. Retirez le module de mémoire. Répétez l’opération avec l’autre module de mémoire. Leviers ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 4 Insérez les nouveaux modules de mémoire dans les logements : a Commencez par insérer le bord doré, avec l’encoche sur le côté gauche. b Poussez fermement avec deux doigts sur les modules de mémoire pour les mettre en place. Vous devriez entendre un clic lorsque la mémoire s’enclenche. Remarque : il est possible qu’une sorte de lubrifiant soit présent sur le nouveau module de mémoire afin de faciliter le processus d’insertion. Ceci est normal et vous ne devez pas essuyer ou nettoyer le module pour tenter de l’éliminer. c Si les leviers ne reviennent pas en position fermée, déplacez-les vers la droite pour les fermer. Encoches ¥ Á42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 5 Replacez le support en L en insérant d’abord le bras le plus court, puis resserrez les vis. Insérez Resserrez les trois vis d’abord ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 43 Étape 3 : Remise en place de la batterie 1 Placez le bord droit de la batterie dans son compartiment, puis appuyez doucement sur le bord gauche pour la mettre en place. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la gauche afin d’immobiliser la batterie. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur. ¥ Á ¥ Á44 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Après avoir ajouté de la mémoire au MacBook, vérifiez si elle est reconnue. Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre MacBook. 2 Lorsque le bureau Mac OS X s’affiche, choisissez le menu Pomme () > À propos de ce Mac. Pour plus de détails sur la mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations Système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si le MacBook ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, vérifiez que la mémoire est compatible avec le MacBook et qu’elle est correctement installée.4 4À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide46 Chapitre 4 À tout problème sa solution Il se peut que vous rencontriez à titre exceptionnel des problèmes en utilisant le MacBook . Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à régler vos problèmes. Vous trouverez aussi des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes qui peuvent survenir au cours de l’utilisation de votre MacBook. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent :  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu ; les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système ;  tout composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Si votre MacBook ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée sans redémarrer votre ordinateur. Vous pouvez ainsi enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes.Chapitre 4 À tout problème sa solution 47 Pour forcer une application à se fermer : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme () > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) durant quelques secondes pour éteindre l’ordinateur. Attendez 10 secondes puis allumez l’ordinateur. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas. Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des informations de contact et une assistance relatifs aux logiciels fournis avec votre MacBook, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/guide.48 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook » à la page 56. Si le MacBook se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas de suite, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque :  Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » dans votre ordinateur.  Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage.  Choisissez Installation > Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsque Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S pour savoir s’il est en mesure de réparer le disque.Chapitre 4 À tout problème sa solution 49 Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook » à la page 56. Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur MagSafe 60 W fourni avec le MacBook. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin de l’adaptateur secteur ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de le débrancher puis de le brancher à nouveau afin de le positionner correctement.  Vérifiez si votre batterie a besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins cette lampe témoin reste allumée en permanence.  Si le problème persiste, rétablissez les réglages par défaut de l’ordinateur en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie et en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si le retrait de cette mémoire et la remise en place de l’ancienne permet à l’ordinateur de démarrer (consultez la section « Installation de la mémoire » à la page 39). 50 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Pour réinitialiser la PRAM, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le signal sonore de démarrage.  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook, consultez la section « Informations, services et assistance » à la page 58 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple. Si l’écran devient subitement noir ou que votre MacBook se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, observez l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le moniteur pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place. Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 ». Redémarrez ensuite votre ordinateur et maintenez la touche C enfoncée pendant le démarrage. 2 Dans la barre des menus, choisissez Utilitaires > Réinitialiser le mot de passe. Suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 À tout problème sa solution 51 En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton du trackpad enfoncé. Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez qu’il y a un problème avec les composants matériels du MacBook, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants affectés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 3 Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche D enfoncée lors du démarrage. 4 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, suivez les instructions à l’écran. 5 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier « À propos d’AHT » sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 ».52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Problèmes de connexion à Internet Le MacBook est équipé de l’application Assistant réglages, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages de réseau. En cas de problèmes avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes proposées dans cette rubrique en commençant par Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de réaliser les opérations suivantes. Connexions à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés. Vérifiez le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et celui reliant le modem à la prise secteur. Vérifiez également les câbles et les sources d’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 Éteignez, puis rallumez le modem afin de réinitialiser le matériel du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres blocs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE, assurez-vous que les informations que vous avez saisies dans les préférences Réseau sont correctes. Pour vérifier les réglages des Préférences Réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Sélectionnez Ethernet intégré, puis faites glisser cette configuration en haut de la liste des configurations de ports. 5 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Ethernet intégré. 6 Cliquez sur PPPoE. 7 Sélectionnez Se connecter via PPPoE.54 Chapitre 4 À tout problème sa solution 8 Vérifiez le champ Nom de compte pour vous assurer que vous avez correctement saisi les informations fournies par votre fournisseur d’accès à Internet. 9 Si vous avez choisi d’enregistrer votre mot de passe, tapez-le à nouveau afin d’être sûr qu’il est correct. 10 Cliquez sur TCP/IP. Assurez-vous d’avoir saisi dans cette sous-fenêtre les informations correctes fournies par votre fournisseur d’accès à Internet. 11 Cliquez sur Appliquer. Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur le MacBook et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. Vous pouvez utiliser une borne d’accès AirPort pour partager une adresse IP unique entre plusieurs ordinateurs. Pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web AirPort d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau.Chapitre 4 À tout problème sa solution 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort Extreme :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez le menu d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si l’intensité du signal est faible, tentez de déplacer l’appareil.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil.56 Chapitre 4 À tout problème sa solution Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, « Mise à jour de logiciels » consulte les serveurs Internet d’Apple pour rechercher les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer le MacBook afin qu’il lance régulièrement des recherches sur les serveurs Apple, puis qu’il télécharge et installe les mises à jour de logiciels trouvées. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent votre ordinateur : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option Effacer et installer efface les données du disque dur. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché. 3 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». Pour n’installer que les applications fournies avec l’ordinateur, double-cliquez sur « Install Bundled Software Only ». Remarque : pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife, double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le volume de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant. Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la fenêtre « Sélectionner une destination » du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. 58 Chapitre 4 À tout problème sa solution Informations, services et assistance L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce du MacBook, excepté la mémoire. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre MacBook chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous trouverez bien souvent des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations concernant le dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme () > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59 Service et assistance AppleCare Le MacBook est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de couverture sur les, réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou les centres de réparations agréés Apple, tels que les fournisseurs de services agréés Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : la période de 90 jours d’assistance gratuite par téléphone débute à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent éventuellement s’appliquer. Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0825 888 024 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support60 Chapitre 4 À tout problème sa solution Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet. Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Choisissez Apple () > À propos de ce Mac puis cliquez sur le numéro de version, en dessous des mots « Mac OS X ». Cliquez à cet endroit de façon répétitive pour afficher l’un après l’autre la version de Mac OS X, le numéro de sous-version et le numéro de série.  Ouvrez Informations Système (dans /Applications/Utilitaires/), et cliquez sur Matériel.  Retirez la batterie. Le numéro de série de votre MacBook se trouve dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la section page 37 . www.apple.com/contact/phone_contacts.html www.apple.com/contact/phone_contacts.html5 5Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie62 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer ces consignes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Utilisation près de l’eau et dans des endroits humides Évitez de placer votre ordinateur à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple. Protégez votre ordinateur de l’humidité et des intempéries (neige, pluie, brouillard par exemple). Manipulation du MacBook Installez le MacBook sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Évitez également de placer des objets sur le clavier lorsque vous utilisez l’ordinateur. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. S’il est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posezle plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : ne pas suivre ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 5 Dernières recommandations 63 Utilisation de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W Veillez à ce que la fiche secteur ou le câble d’alimentation secteur soit totalement inséré dans l’adaptateur secteur avant de le brancher sur une prise de courant. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur, retirez la batterie et débranchez tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 66).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire. Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas de matériaux ou d’appareils à sensibilité magnétique (comme ceux cités précédemment ou autres) à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton.64 Chapitre 5 Dernières recommandations Manipulation de la batterie Évitez de la faire tomber, de la démonter, de l’écraser, de la brûler ou de l’exposer à des températures supérieures à 100° C. N’utilisez plus la batterie si elle est endommagée de quelque façon que ce soit. Ne remplacez la batterie que par une batterie certifiée par Apple pour ce produit. Éliminez rapidement les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Prévention de la diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irréparable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 5 Dernières recommandations 65 Informations concernant le laser pour lecteurs optiques Le lecteur optique de votre ordinateur contient un laser qui est entièrement sans danger si l’on en fait un usage normal mais qui peut s’avérer dangereux pour les yeux s’il est démonté. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Informations importantes sur la manipulation Mise sous tension de votre MacBook N’allumez jamais le MacBook tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur alors que certains composants manquent peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport du MacBook Si vous transportez le MacBook dans un sac ou dans un attaché- case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture (comme la fente du lecteur optique) ou se coincer à l’inté- rieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. AVERTISSEMENT : la mise en place de réglages ou la réalisation d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre appareil risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. AVIS : ne pas suivre les présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook ou à d’autres objets.66 Chapitre 5 Dernières recommandations Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port. Utilisation du lecteur optique Le lecteur optique du MacBook prend en charge les disques de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus. Stockage du MacBook Si vous décidez de ranger le MacBook pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22° C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent. Avant de ranger votre ordinateur pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirezla du MacBook. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Lorsque vous nettoyez le boîtier du MacBook et ses composants, éteignez l’ordinateur, débranchez l’adaptateur secteur et retirez la batterie. Puis, pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage de l’écran du MacBook Pour nettoyer l’écran du MacBook, éteignez tout d’abord votre MacBook, débranchez l’adaptateur secteur, puis retirez la batterie. Humidifiez ensuite, à l’eau seulement, un chiffon propre, doux et non pelucheux et essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 5 Dernières recommandations 67 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée68 Chapitre 5 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Position à éviter Position recommandéeChapitre 5 Dernières recommandations 69 Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le clavier est situé plus bas que le plan de travail. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 130 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet : Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet : www.apple.com/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment71 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L‘utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes : (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit être prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures :  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer in to an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.72 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Product Compliance, 1 Infinite Loop M/S 26-A, Cupertino, CA 95014-2084, 408-974-2000. Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use when operating in the 5.15 to 5.25 GHz frequency band. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be collocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe—EU Declaration of Conformity This wireless device complies with the specifications EN 300 328, EN 301-489, and EN 60950 following the provisions of the R&TTE Directive. Europe : déclaration de conformité EU The equipment complies with the RF Exposure Requirement 1999/519/EC, Council Recommendation of 12 July 1999 on the limitation of exposure of the general public to electromagnetic fields (0 Hz to 300 GHz). This equipment meets the following conformance standards: EN300 328, EN301 893, EN301 489-17, EN60950 Par la présente Apple Inc. déclare que l’appareil 802.11a/b/g Mini-PCIe card est conforme aux exigences essentielles et aux autres dispositions pertinentes de la directive. Complies with European Directives 72/23/EEC, 89/336/EEC, 1999/5/EC See http://www.apple.com/euro/compliance Korea Statements Singapore Wireless Certification73 Taiwan Wireless Statements Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement Russia Informations sur les modems USB Si vous connectez votre MacBook à une ligne téléphonique par le biais d’un modem USB externe, veuillez vous reporter aux informations fournies par l’agence de télécommunications mentionnées dans la documentation livrée avec votre modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov74 Informations sur l’élimination et le recyclage Ce symbole indique que vous devez suivre les normes et la législation de votre pays pour jeter ce produit. La lampe de rétro-éclairage de cet appareil contient du mercure, vous ne pouvez donc pas le mélanger avec les ordures ménagères. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales pour en savoir plus sur les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/environment/recycling/. Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. California: The coin cell battery in your product contains perchlorates. Special handling and disposal may apply. Refer to www.dtsc.ca.gov/hazardouswaste/perchlorate. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd.75 Taïwan: Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portezle dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, Exposé, FileVault, FireWire, iCal, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, MacBook, Macintosh, Mac OS et SuperDrive sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirPort Express, Finder, le logo FireWire, MagSafe, Safari, Spotlight et Tiger sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iTunes Store est une marque de service d’Apple Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel et Intel Core sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits de tierce partie ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou toute ingénierie inverse sont interdits. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n˚ 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Félicitations, vous et votre MacBook Pro êtes faits l’un pour l’autre.Finder Parcourez le contenu de votre ordinateur à l’aide de Cover Flow. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac finder Caméra iSight intégrée Réalisez des vidéoconférences avec 3 amis au maximum partout dans le monde et en temps réel. www.apple.com/fr/macbookpro Aide Mac isight Time Machine Sauvegardez automatiquement vos fichiers sur un disque dur externe. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac time machineGarageBand Créez de la musique en ajoutant des musiciens sur une scène virtuelle. Améliorez vos chansons pour jouer comme un pro. Aide GarageBand enregistrement iWeb Créez de magnifiques sites web avec photos, films, blogs, podcasts et widgets web dynamiques. iPhoto Organisez toutes vos photos par événements. Publiez-les sur une galerie web en un seul clic. iMovie Rassemblez toutes vos vidéos dans une seule vidéothèque. Créez et partagez vos films en quelques minutes. Aide iMovie film www.apple.com/fr/ilife/imovie Aide Help photo www.apple.com/fr/ilife/iphoto www.apple.com/fr/ilife/garageband www.apple.com/fr/ilife/iweb Aide iWeb site webTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1 : Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 9 Configuration du MacBook Pro 16 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Pro Chapitre 2 : Votre MacBook Pro au quotidien 22 Caractéristiques de base de votre MacBook Pro 24 Autres fonctionnalités de votre MacBook Pro 26 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Pro 28 Ports présents sur votre MacBook Pro 30 Utilisation du trackpad et du clavier 31 Utilisation de la batterie du MacBook Pro 33 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3 : Augmentez votre mémoire 39 Installation de mémoire supplémentaire 47 Reconnaissance de la nouvelle mémoire par le MacBook Pro6 Table des matières Chapitre 4 : À tout problème sa solution 50 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Pro 55 Utilisation d’Apple Hardware Test 56 Problèmes de connexion à Internet 59 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 60 Maintien à jour de vos logiciels 61 Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro 62 Informations, services et assistance 64 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5 : Dernières recommandations 66 Informations importantes concernant la sécurité 69 Informations importantes sur la manipulation 71 Ergonomie 73 Apple et l’environnement 75 Regulatory Compliance Information1 1Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbookpro Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre MacBook Pro est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immé- diatement. Si vous n’avez jamais utilisé de MacBook Pro ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 65) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre MacBook Pro au quotidien », pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet MacBook Pro. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’accès à l’Aide Mac, consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 33. Comme Apple publie de temps à autres de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Certaines illustrations d’ordinateur peuvent être légèrement différentes selon le modèle de votre MacBook Pro. Important : retirez le film protecteur qui entoure l’adaptateur secteur MagSafe 85 W avant de configurer le MacBook Pro.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Configuration du MacBook Pro Le MacBook Pro est conçu pour être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  Le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe 85 W.  Le branchement des câbles et l’accès à un réseau.  La mise sous tension du MacBook Pro et l’utilisation du trackpad.  La configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via Assistant réglages. Câble secteur Télécommande Apple Remote Adaptateur DVI vers VGA ® MENU Adaptateur secteur MagSafe de 85 W10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez !  La configuration des préférences et du bureau Mac OS X. Étape 1 : Branchez l’adaptateur secteur MagSafe 85 W pour alimenter le MacBook Pro et recharger sa batterie. Assurez-vous que la fiche CA est complètement insérée dans l’adaptateur et que les broches de la fiche sont complètement déployées. Branchez la fiche CA de votre adaptateur sur une prise secteur, puis branchez le connecteur MagSafe sur le port secteur MagSafe. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, tirez d’abord sur la fiche CA pour la retirer de l’adaptateur. Connectez le câble d’alimentation secteur inclus à l’adaptateur, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extrémité sur une prise de courant. Le câble d’alimentation secteur fournit une connexion avec mise à la terre. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. Connecteur MagSafe ¯ Port secteur MagSafe Câble secteur ? ® Fiche secteurChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Remarque : la première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook Pro, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Si la lumière est orange, la batterie est en cours de rechargement. Si elle est verte, la batterie est complètement rechargée ou n’est pas installée. Si vous ne voyez pas de lampe témoin, vérifiez que le connecteur est correctement branché. Étape 2 : Pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet sur le MacBook Pro et l’autre extrémité sur un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Câble ® Ethernet ® Port Ethernet Gigabit (10/100/1000 Base-T) G12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Pour une connexion commutée, vous aurez besoin d’un modem Apple USB Modem externe, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store ou auprès des revendeurs agréés Apple. Branchez le modem Apple USB Modem sur un port USB du MacBook Pro, puis reliez le modem à une prise téléphonique à l’aide d’un câble téléphonique (non inclus). Remarque : votre MacBook Pro est également équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez dans la barre des menus Aide > Aide Mac, puis recherchez « AirPort ». Consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 33. Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 3 : Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook Pro. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Le démarrage du MacBook Pro prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si le MacBook Pro ne s’allume pas, consultez la rubrique « Si votre MacBook Pro ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 53. ® Trackpad Lampe témoin de suspension d’activité Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentation14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 4 : Configurez votre MacBook Pro à l’aide d’Assistant réglages. La première fois que vous démarrez votre MacBook Pro, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook Pro. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transfé- rer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien ordinateur. Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation à lire la musique, les clips vidéo ou les livres audio achetés sur l’iTunes Store. Le retrait de l’autorisation d’un ordinateur empêche la lecture par un tiers de tout morceau, vidéo ou livre audio acheté et permet de libérer l’autorisation afin qu’elle puisse être utilisée. Pour en savoir plus sur le retrait de l’autorisation d’accès, choisissez Aide iTunes dans le menu Aide de l’application iTunes. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de l’ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration. Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Étape 5 : Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Icône de recherche de Spotlight Menu Aide Icône du Finder16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. À mesure que vous vous familiarisez avec votre ordinateur, explorez les Préférences Système, le centre de commandes de la plupart des réglages de votre MacBook Pro. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Pro Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook Pro, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Pro Suspendez l’activité de votre MacBook Pro si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook Pro, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17  Maintenez enfoncé le bouton Lecture/Pause (’) de la télécommande Apple Remote pendant 3 secondes. Pour réactiver le MacBook Pro :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver le MacBook Pro.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®), sur l’une des touches du clavier ou sur l’un bouton de la télécommande Apple Remote. À la réactivation de votre MacBook Pro, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS : patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer le MacBook Pro. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.18 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Extinction de votre MacBook Pro Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook Pro pendant un jour ou deux, il est pré- férable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook Pro, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Pomme () > Éteindre, dans la barre des menus. m Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook Pro pour une durée prolongée, consultez la rubrique « Informations importantes sur la manipulation » à la page 69 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2Votre MacBook Pro au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS XChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 21 Cette rubrique vous offre un aperçu des différentes parties et caractéristiques de votre MacBook Pro. Le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/, vous donne accès aux actualités Apple, à des téléchargements gratuits et des catalogues en ligne des logiciels et matériaux Apple destinés à votre MacBook Pro. Vous trouverez également les manuels de nombreux produits Apple, ainsi que l’assistance technique pour tous les produits Apple, sur le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support.22 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook Pro ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de suspension d’activité Batterie (en dessous) Trackpad Bouton d'ouverture de l'écran Bouton du trackpad Lecteur optique à chargement par fente ®Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 23 ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer, d’éteindre ou de suspendre l’activité du MacBook Pro. Trackpad et bouton du trackpad Permet de déplacer le pointeur sur l’écran du MacBook Pro avec l’index ; inclut également une fonction de défilement en utilisant deux doigts sur le trackpad. Appuyez sur le bouton du trackpad pour cliquer ou double-cliquer. SuperDrive à chargement par fente Ce lecteur optique permet de lire et de graver des CD et DVD de taille standard. Bouton d’ouverture de l’écran Appuyez sur ce bouton pour ouvrir l’écran et le MacBook Pro. Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque le MacBook Pro est en suspension d’activité. Batterie Utilisez le MacBook Pro en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant. 24 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Autres fonctionnalités de votre MacBook Pro ® Haut-parleurs stéréo integrés Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Récepteur à infrarougeChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 25 Caméra vidéo iSight intégrée Elle vous permet de réaliser des vidéoconférences avec d’autres utilisateurs grâce à l’application iChat AV intégrée, de prendre des photos avec Photo Booth ou de capturer des vidéos avec iMovie ‘08. Lampe témoin de la caméra vidéo La lampe témoin verte de la caméra brille lorsque la caméra iSight intégrée est en fonctionnement. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédias. Microphone (situé sous la grille du haut-parleur de gauche) Il vous permet de capturer des sons directement ou bien de discuter avec vos amis en direct à travers une connexion à haut débit et iChat AV. Récepteur à infrarouge Associé à votre télécommande Apple Remote, le récepteur à infrarouge intégré vous permet de contrôler, jusqu’à une distance de 9 mètres, les applications Front Row et Keynote (vendue séparément) s’exécutant sur le MacBook Pro. 26 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Pro Touches de réglage du volume Touches de réglage de luminosité Touche de verrouillage numérique Touche d’éjection de disques Touche silence Touche de fonction (Fn) Touches de fonction standard Touche de bascule du mode vidéo Touches d'éclairage du clavier esc num F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 lock ® — i C - øChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 27 Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». ¤ Touches de réglage de luminosité (F1, F2) Permettent d’augmenter ( ) ou de réduire ( ) la luminosité de l’écran de votre MacBook Pro. — Touche silence (F3) Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - Touches de réglage du volume (F4, F5) Permettent d’augmenter (+) ou de baisser (–) le volume du son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. Touche de verrouillage numérique (F6) Permet d’activer et de désactiver le pavé numérique intégré au clavier du MacBook Pro. Lorsque le pavé numérique est activé, une lumière verte s’allume sur la touche. i Touche de bascule du mode vidéo (F7) Permet de passer du mode double-écran (affichage de votre bureau en mode étendu, à la fois sur l’écran intégré et sur un écran externe) au mode de recopie vidéo (affichage des mêmes informations sur les deux écrans), et vice versa. o Touches d’éclairage du clavier (F8, F9, F10) Permettent d’augmenter (o), de diminuer (ø) ou de désactiver (O) la luminosité de l’éclairage du clavier. Touches Exposé et Dashboard (F11, F12) La touche F11 est présélectionnée pour ouvrir Exposé et la touche F12 ouvre Dashboard. C Touche d’éjection de disque Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.28 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Ports présents sur votre MacBook Pro HPort FireWire 800 £ Port DVI Port FireWire 400 Logement H de sécurité Gauche dPort USB 2.0 Port Ethernet Gigabit (10/100/1000 Base-T) G Port d’adaptateur secteur MagSafe ¯ Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique , Logement ExpressCard/34 Ports USB 2.0 (1 port sur la gauche du modèle de 15 pouces) d Port de sortie casque/audio numérique optique f DroiteChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 29 ¯ Port secteur MagSafe Branchez-y l’adaptateur secteur MagSafe 85 W (inclus) pour recharger la batterie du MacBook Pro. d Ports haute vitesse USB (Universal Serial Bus) 2.0 Grâce à ses ports, vous pouvez brancher sur le MacBook Pro un modem, un iPod, une souris, un clavier, une imprimante, un lecteur de disques, un appareil photo numérique, une manette de jeu et plus encore. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique Permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook Pro. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement ExpressCard/34 Développez les fonctionnalités de votre MacBook Pro grâce aux cartes ExpressCard standard de 34 mm. Pour éjecter une ExpressCard, appuyer doucement dessus pour activer le ressort puis retirez-la du logement. Logement de sécurité Fixez-y un verrou et un câble antivol (disponibles sur le site www.apple.com/fr/store). H Deux ports FireWire (FireWire 400 et FireWire 800) Permettent de brancher sur l’ordinateur des périphériques externes à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage. G Port Gigabit Ethernet (10/100/1000Base-T) Permet de se connecter à un réseau Ethernet haute vitesse, un modem câble ou DSL ou encore un autre ordinateur. Le port Ethernet détecte automatiquement les périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet. £ Port DVI (moniteur externe) Permet de brancher un moniteur externe, un projecteur ou un téléviseur équipé d’un connecteur DVI ou de raccorder un moniteur VGA en utilisant l’adaptateur DVI vers VGA inclus.30 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Utilisation du trackpad et du clavier Utilisez le trackpad pour déplacer le curseur et faire défiler, taper, taper deux fois et faire glisser des éléments. La distance de déplacement du pointeur à l’écran est proportionnel à la vitesse de déplacement de votre doigt sur le trackpad. Pour déplacer légè- rement le pointeur, déplacez lentement votre doigt sur le trackpad. Plus vous faites glisser rapidement votre doigt, plus le pointeur se déplace loin. Pour ajuster la vitesse de déplacement dans les Préférences Système, choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. Voici quelques astuces et raccourcis utiles du trackpad et du clavier :  Le clic secondaire ou « clic droit » vous permet d’accéder aux commandes du menu contextuel. Pour définir cette option, sélectionnez « Placer deux doigts sur le trackpad et cliquer sur le bouton pour effectuer un clic secondaire » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris. Vous pouvez également effectuer un clic secondaire en maintenant la touche Contrôle (ctrl) enfoncée au moment où vous cliquez.  Le défilement à deux doigts vous permet de faire glisser deux doigts pour défiler rapidement vers le haut, le bas ou latéralement dans la fenêtre active. Pour définir cette option, sélectionnez « Utiliser deux doigts pour le défilement » et « Autoriser le défilement horizontal » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris.  La suppression en avant supprime les caractères à droite du point d’insertion. En appuyant sur la touche Supprimer, vous supprimez les caractères se trouvant à gauche du point d’insertion.Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 31 Pour supprimer en avant, maintenez la touche Fonction (fn) enfoncée tout en appuyant sur la touche Supprimer. Utilisation de la batterie du MacBook Pro Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe n’est pas branché, le MacBook Pro est alimenté par sa batterie. L’autonomie du MacBook Pro varie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui y sont connectés. MacBook ProLa désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une autre rechargée lorsque votre ordinateur n’utilise pas d’adaptateur secteur, il est préférable d’éteindre l’ordinateur et de suivre les étapes décrites à la page 39. Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoins lumineux afin que ces derniers brillent brièvement pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Vous pouvez vérifier le niveau de charge de la batterie qu’elle soit ou non insérée dans le MacBook Pro. Important : si un seul témoin est allumé, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que le MacBook Pro ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir la page 46).32 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Vous pouvez également savoir quelle est la charge actuelle de la batterie en vérifiant l’icône d’état de la batterie ( ), située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Batterie Témoins LED de la batterie BoutonChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 33 Recharge de la batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec le MacBook Pro est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité. Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations sur l’utilisation du MacBook Pro sont disponibles dans l’Aide Mac qui s’affiche sur votre ordinateur et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookpro. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus puis sélectionnez Aide Mac). 3 Cliquez dans le champ de recherche, tapez votre question et appuyez sur la touche Retour du clavier.34 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook Pro, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante : L’installation de mémoire Consultez le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire », à la page 37. Le dépannage de votre MacBook Pro en cas de problème Consultez le chapitre 4, « À tout problème sa solution », à la page 49. L’obtention de services et d’une assistance pour votre MacBook Pro Consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 62. Vous pouvez également vous rendre sur le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookpro. L’utilisation de Mac OS X Le site web de Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx ou encore rechercher « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac Consultez l’article « How To Move To Mac » (Comment passer au Mac) à l’adresse www.apple.com/getamac/movetomac (en anglais). Utilisation des applications iLife ‘08 Visitez le site web d’iLife à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez également ouvrir une application iLife ‘08, ouvrir l’Aide de l’application, puis saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Ouvrez Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac ou bien ouvrez Préfé- rences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide MacChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 35 L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Visitez la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Visitez la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez aussi ouvrir l’utilitaire Échange de fichiers Bluetooth (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionner Aide > Aide Bluetooth. L’entretien de la batterie Recherchez « batterie » dans l’Aide Mac La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions FireWire et USB Recherchez « USB » ou « FireWire » dans l’Aide Mac, La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port de moniteur » dans l’Aide Mac. La télécommande Apple Remote Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac. La gravure d’un CD ou DVD Recherchez « graver un disque » dans l’Aide Mac. Les caractéristiques Visitez la page web concernant les caractéristiques, à l’adresse www.apple.com/support/specs (en anglais). Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante :3 3Augmentez votre mémoire mémoire RAM www.apple.com/fr/store Aide Mac38 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour retirer et remettre en place la batterie de votre MacBook Pro. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accé- der en retirant le cache de mémoire dans la baie de la batterie. Votre MacBook Pro est fourni avec un minimum de 2 gigaoctets (Go) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory) à 667 MHz. Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module)  taille inférieure à 3,8 cm  1 Go ou 2 Go  à 200 broches  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 à 667 MHz Vous pouvez ajouter deux modules de mémoire de 2 Go pour un total de 4 Go de mémoire au maximum. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 39 Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever la batterie puis la remettre en place. La procédure suivante inclut des instructions sur le retrait de la batterie, l’ajout de mémoire et le remise en place de la batterie. Étape 1 : Retirez la batterie. 1 Éteignez votre MacBook Pro. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet et tous les autres câbles connectés au MacBook Pro afin d’éviter toute détérioration de ce dernier. AVERTISSEMENT : soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Consultez les informations de sécurité sur la batterie à la page 68.40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Retournez le MacBook Pro et repérez les loquets d’ouverture sur les côtés de la batterie. Faites glisser les deux loquets vers le haut. La batterie se dégagera légèrement. Retirez-la. AVERTISSEMENT : les composants internes de votre MacBook Pro risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook Pro, attendez 10 minutes après l’avoir éteint afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir avant de continuer.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 Étape 2 : Installez la mémoire. 1 À l’aide d’un tournevis à pointe cruciforme de taille 00, dévissez les vis qui fixent le cache de la mémoire, puis détachez-le de la baie de la batterie de l’ordinateur. Selon le modèle de votre MacBook Pro, vous aurez trois ou quatre vis. MacBook Pro de 15 pouces MacBook Pro de 17 pouces42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Touchez la surface métallique de l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 43 3 Si vous devez retirer une carte mémoire insérée dans le logement, écartez les languettes du logement de manière à libérer les encoches de la carte mémoire. Cette dernière se dégage alors légèrement. Inclinez la carte selon un angle de 25 degrés, puis retirezla doucement en la glissant hors du logement. 4 Insérez la carte mémoire selon un angle de 25 degrés. Alignez l’encoche de la carte avec la petite languette du logement mémoire puis faites glisser la carte dans ce logement jusqu’à ce que le bord doré soit presque invisible. Poussez alors fermement la carte mémoire dans le logement mémoire. Une légère résistance peut se faire sentir. 44 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 5 Écartez doucement les petites languettes du logement mémoire pour les séparer des encoches et appuyez sur la carte mémoire jusqu’à ce que les deux loquets latéraux de la carte soient enclenchés fermement. 25 O Bien insérée Mal inséréeChapitre 3 Augmentez votre mémoire 45 Remarque : assurez-vous que la mémoire est installée comme indiqué sur cette illustration ; les contacts dorés doivent être presque complètement insérés dans le connecteur. 6 Insérez toute autre mémoire dans le deuxième logement. 7 Remettez le cache de la mémoire en place et assurez-vous qu’il est bien à plat avant de resserrer les vis. MacBook Pro de 15 pouces MacBook Pro de 17 pouces46 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Étape 3 : Replacez la batterie. 1 Placez le bord inférieur de la batterie dans son compartiment. Appuyez doucement sur le bord supérieur de la batterie jusqu’à ce que les loquets soient bloqués. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 47 Reconnaissance de la nouvelle mémoire par le MacBook Pro Après avoir ajouté de la mémoire au MacBook Pro, vérifiez si elle est reconnue. Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre MacBook Pro. 2 Lorsque le bureau Mac OS X apparaît, choisissez le menu Pomme () dans la barre des menus, puis sélectionnez « À propos de ce Mac ». La mémoire totale inclut la quantité de mémoire d’origine intégrée à votre ordinateur et la mémoire que vous avez ajoutée. Pour plus de détails sur la quantité de mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si le MacBook Pro ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, vérifiez que la mémoire est compatible avec le MacBook Pro et qu’elle est correctement installée en la remettant en place.4 4À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide50 Chapitre 4 À tout problème sa solution Vous pouvez rencontrer, à titre exceptionnel, des problèmes en utilisant le MacBook Pro . Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à régler vos problèmes. Vous trouverez des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook Pro, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookpro. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes que vous pouvez rencontrer à l’utilisation du MacBook Pro. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent:  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu ; les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système ;  Tout nouveau composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Pro Si votre MacBook Pro ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée et d’enregistrer vos travaux dans d’autres applications en cours d’exécution sans redémarrer votre ordinateur.Chapitre 4 À tout problème sa solution 51 Pour forcer une application à se fermer : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme () > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) durant quelques secondes pour éteindre l’ordinateur. Attendez 10 secondes puis allumez l’ordinateur. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas. Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des informations de contact et une assistance concernant les logiciels fournis avec le MacBook Pro, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/guide.52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro » à la page 61. Si le MacBook Pro se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas de suite, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque :  Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » dans votre ordinateur.  Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage.  Choisissez Installation dans la barre des menus puis sélectionnez Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsque Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenê- tre S.O.S pour savoir s’il est en mesure de réparer le disque.Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro » à la page 61. Si votre MacBook Pro ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur MagSafe 85 W fourni avec le MacBook Pro. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin du connecteur MagSafe ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de débrancher le câble puis de le brancher à nouveau afin de le réinitialiser ou essayer à partir d’une autre prise.  Vérifiez si votre batterie à besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins cette lampe témoin reste allumée en permanence.  Si cela ne résout pas le problème, réinitialisez le système de gestion de l’alimentation du MacBook Pro en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie puis en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si le retrait de cette mémoire et la remise en place de l’ancienne permet à l’ordinateur de démarrer (consultez la rubrique « Installation de mémoire supplémentaire » à la page 39). 54 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Pour réinitialiser la PRAM, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le signal sonore de démarrage.  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook Pro, consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 62 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple. Si l’écran devient subitement noir ou que votre MacBook Pro se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook Pro. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook Pro excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, cliquez sur l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le moniteur pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place. Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 ». Redémarrez ensuite votre ordinateur et maintenez la touche C enfoncée pendant le démarrage. 2 Choisissez Utilitaires > « Réinitialiser le mot de passe » dans la barre des menus, puis suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 À tout problème sa solution 55 En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur puis immédiatement maintenez le bouton du trackpad enfoncé. Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez qu’il y a un problème avec les composants matériels du MacBook Pro, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants affectés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 3 Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche D enfoncée lors du démarrage. 4 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, suivez les instructions à l’écran. 5 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier « À propos de Apple Hardware Test » présent sur le CD « Mac OS X Install Disc 1 ».56 Chapitre 4 À tout problème sa solution Problèmes de connexion à Internet Le MacBook Pro est équipé de l’application Assistant réglages, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages de réseau. En cas de problème avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes exposées dans cette rubrique pour votre type de connexion ou vous pouvez utiliser Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de réaliser les opérations suivantes.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Connexions à Internet par modem câble, modem DSL ou réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez également les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Éteignez puis rallumez le modem et réinitialisez les composants matériels du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres blocs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI.58 Chapitre 4 À tout problème sa solution Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les informations que vous avez saisies dans les préférences Réseau sont correctes. Pour vérifier les réglages de vos préférences Réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur Ajouter (+) en bas de la liste des services de connexion réseau et choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Choisissez une interface pour le service PPPoE dans le menu local Ethernet. Choisissez Ethernet si vous vous connectez à un réseau câblé ou AirPort si vous vous connectez à un réseau sans fil. 5 Saisissez les informations fournies par votre fournisseur d’accès, tel que le nom du compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur d’accès le demande). 6 Cliquez sur Appliquer pour activer les réglages. Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur le MacBook Pro et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs tentant de partager une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59 Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort peut être utilisée pour que plusieurs ordinateurs partagent une adresse IP. Pour obtenir de plus amples informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web d’Apple consacré à AirPort Extreme, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau. Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problème avec les communications sans fil AirPort Extreme  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.60 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si les barres ne s’affichent pas, tentez de changer de place.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil. Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, « Mise à jour de logiciels » consulte les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer votre MacBook Pro afin qu’il recherche régulièrement les mises à jour disponibles, pour que vous puissiez ensuite télécharger et installer les mises à jour de logiciels. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx.Chapitre 4 À tout problème sa solution 61 Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la réinstallation de logiciels. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent le MacBook Pro : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option Effacer et installer efface les données du disque dur. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché et que le témoin est allumé. 3 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». Pour n’installer que les applications fournies avec l’ordinateur, double-cliquez sur « Bundled Software Only ». Remarque : pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife ‘08, double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le volume de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant.62 Chapitre 4 À tout problème sa solution Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la sous-fenêtre Sélectionner une destination du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. Informations, services et assistance L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce du MacBook Pro, excepté la mémoire. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre MacBook Pro chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook Pro en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous pouvez chercher des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations concernant le dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook Pro, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme () > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.Chapitre 4 À tout problème sa solution 63 Service et assistance AppleCare Votre MacBook Pro est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de couverture pour les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou les centres de réparations agréés Apple, tel qu’un fournisseur de services agréé Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook Pro à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : la période de 90 jours d’assistance gratuite par téléphone débute à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent éventuellement s’appliquer. Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0825 888 024 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support64 Chapitre 4 À tout problème sa solution Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet: Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Choisissez le menu Pomme () dans la barre des menus puis sélectionnez « À propos de ce Mac ». Cliquez sur le numéro de version situé sous les mots « Mac OS X ». Cliquez à cet endroit de façon répétitive pour afficher l’un après l’autre la version de Mac OS X, le numéro de sous-version et le numéro de série.  Cliquez sur l’icône du Finder puis ouvrez /Applications/Utilitaires/Informations Système. Cliquez alors sur Matériel dans le panneau Contenu.  Retirez la batterie. Le numéro de série de votre MacBook Pro se trouve dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la page 39 . www.apple.com/contact/phone_contacts.html5 5Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie66 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer ces consignes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook Pro ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Utilisation près de l’eau et dans des endroits humides Évitez de placer votre MacBook Pro à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple. Protégez votre MacBook Pro de l’humidité et des intempéries (neige, pluie et brouillard par exemple). Manipulation du MacBook Pro Installez le MacBook Pro sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook Pro en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Évitez également de placer des objets sur le clavier lorsque vous utilisez votre MacBook Pro. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook Pro peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. S’il est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posez-le plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : ne pas suivre ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 5 Dernières recommandations 67 Utilisation de l’adaptateur secteur MagSafe 85 W Veillez à ce que la fiche CA ou le câble d’alimentation secteur soit totalement inséré dans l’adaptateur secteur avant de le brancher sur une prise de courant. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook Pro ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur, retirez la batterie et débranchez tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 70).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook Pro ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook Pro ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire. Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas de matériaux ou d’appareils à sensibilité magnétique (comme ceux cités précédemment ou autres) à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton.68 Chapitre 5 Dernières recommandations Manipulation de la batterie Évitez de la faire tomber, de la démonter, de l’écraser, de la brûler ou de l’exposer à des températures supérieures à 100° C. N’utilisez plus la batterie si elle est endommagée de quelque façon que ce soit. Ne remplacez la batterie que par une batterie certifiée par Apple pour ce produit. Éliminez rapidement les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Prévention de la diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irréparable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 5 Dernières recommandations 69 Informations concernant le laser pour lecteurs optiques Le lecteur optique de votre ordinateur contient un laser qui est entièrement sans danger si l’on en fait un usage normal mais qui peut s’avérer dangereux pour les yeux s’il est démonté. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Informations importantes sur la manipulation Mise sous tension de votre MacBook Pro N’allumez jamais le MacBook Pro tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur alors que certains composants manquent peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport du MacBook Pro Si vous transportez le MacBook Pro dans un sac ou dans un attaché-case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture (comme la fente du lecteur optique) ou se coincer à l’intérieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. AVERTISSEMENT : la mise en place de réglages ou la réalisation d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre appareil risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. AVIS : ne pas suivre les présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook Pro ou à d’autres objets.70 Chapitre 5 Dernières recommandations Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port. Utilisation du lecteur optique Le lecteur SuperDrive du MacBook Pro prend en charge les disques de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus. Stockage du MacBook Pro Si vous décidez de ranger le MacBook Pro pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22° C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent. Avant de ranger votre MacBook Pro pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirez-la de votre MacBook Pro. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Pro Lorsque vous nettoyez le boîtier de votre MacBook Pro et ses composants, éteignez d’abord le MacBook Pro, puis débranchez l’adaptateur secteur et retirez la batterie. Puis, pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage du moniteur du MacBook Pro MacBook ProPour nettoyer l’écran du MacBook Pro, éteignez tout d’abord l’ordinateur, débranchez l’adaptateur secteur, puis retirez la batterie. Humidifiez ensuite, à l’eau seulement, un chiffon propre, doux et non pelucheux et essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 5 Dernières recommandations 71 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée72 Chapitre 5 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Position à éviter Position recommandéeChapitre 5 Dernières recommandations 73 Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 130 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet: Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet: www.apple.com/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment75 Regulatory Compliance Information Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L‘utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes: (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit être prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.76 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop, M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use when operating in the 5.15 to 5.25 GHz frequency band. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Class B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Cet appareil sans fil est conforme à la directive R&TTE. Europe : déclaration de conformité EU The equipment complies with the RF Exposure Requirement 1999/519/EC, Council Recommendation of 12 July 1999 on the limitation of exposure of the general public to electromagnetic fields (0 Hz to 300 GHz. Par la présente Apple Inc. déclare que l’appareil 802.11a/ b/g/n Mini-PCIe card est conforme aux exigences essentielles et aux autres dispositions pertinentes de la directive R&TTE. Conforme aux directives européennes sur la basse tension et la CEM. Consultez la page http:// www.apple.com/euro/compliance. Korea Statements Singapore Wireless Certification77 Taiwan Wireless Statements Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement External USB Modem Information When connecting your MacBook Pro to the phone line using an external USB modem, refer to the telecommunications agency information in the documentation that came with your modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov 78 Informations sur l’élimination et le recyclage Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit selon les normes et la législation de votre pays. Étant donné que la lampe de rétro-éclairage dans le MacBook Pro de 17 pouces contient du mercure, vous devez vous en débarrasser séparément des ordures ménagères. Lorsque votre produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales afin de connaître les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/environment/recycling.79 Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. California: The coin cell battery in your product contains perchlorates. Special handling and disposal may apply. Refer to www.dtsc.ca.gov/hazardouswaste/perchlorate. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Taïwan: Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Express, AirPort Extreme, Exposé, FileVault, FireWire, GarageBand, iCal, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, MacBook, Macintosh, Mac OS, MagSafe et SuperDrive sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Cover Flow, Finder, le logo FireWire, iPhone, iWeb, Safari et Spotlight sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iTunes Store est une marque de service d’Apple Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits. © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n˚ 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Mac OS X Server Mise à niveau et migration Pour Leopard version 10.5 Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’un exemplaire enregistré du logiciel Mac OS X Server peut reproduire cette publication aux fins d’apprentissage du logiciel. Cette publication ne peut être reproduite ou transmise en tout ou partie à des fins commerciales, comme la vente de copies de cette publication ou la fourniture d’un service d’assistance payant. Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce manuel soient les plus exactes possibles. Apple Inc. n’est pas responsable des erreurs d’impression ou de reproduction. Apple 1 Infinite Loop Cupertino CA 95014-2084 www.apple.com Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le logo Apple, iChat, Mac, Macintosh, QuickTime, Xgrid et Xserve et WebObjects sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder est une marque d’Apple Inc. Adobe et PostScript sont des marques d’Adobe Systems Incorporated. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. JavaTM et tous les logos et marques dérivés de Java sont des marques ou des marques déposées de Sun Microsystems, Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays. PowerPCTM et le logo PowerPC TM sont des marques d’International Business Machines Corporation utilisées sous licence. UNIX est une marque de The Open Group. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés ici sont des marques de leurs détenteurs respectifs. La mention de produits tiers n’est effectuée qu’à des fins informatives et ne constitue en aucun cas une approbation ni une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité vis-à-vis des performances ou de l’utilisation de ces produits. F019-0937/01-09-2007 3 1 Table des matières Préface 5 À propos de ce guide 5 Contenu de ce guide 6 Utilisation de ce guide 6 Utilisation de l’aide à l’écran 7 Guides d’administration de Mac OS X Server 8 Visualisation de guides au format PDF à l’écran 8 Impression des guides PDF 9 Obtenir des mises à jour de documentation 9 Pour obtenir des informations supplémentaires Chapitre 1 11 Avant de commencer 11 Serveurs à partir desquels réaliser une mise à niveau ou une migration 11 Mise à niveau à la version 10.5 12 Migration vers la version 10.5 des serveurs antérieurs à la version 10.5 12 Migration à partir de Windows NT 12 Migration d’utilisateurs et de groupes 13 Enregistrement et réutilisation des comptes d’utilisateur et de groupe 13 Comptes système 15 Application d’un nouveau numéro de série Chapitre 2 17 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 17 Éléments pouvant être réutilisés 18 Mise à niveau d’un maître Open Directory et de ses répliques 19 Instructions pas à pas 27 Mise à niveau du serveur web Apache vers la version 2.2 à partir de la version 1.3 Chapitre 3 29 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 29 Avant de commencer 30 Éléments pouvant migrer 31 Outils pouvant être utilisés 32 Instructions pas à pas Chapitre 4 51 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 51 Éléments pouvant être réutilisés4 Table des matières 52 Mise à niveau d’un maître Open Directory et de ses répliques 53 Instructions pas à pas 61 Mise à niveau du serveur web Apache vers la version 2.2 à partir de la version 1.3 Chapitre 5 63 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 63 Avant de commencer 64 Éléments pouvant migrer 65 Outils pouvant être utilisés 66 Instructions pas à pas Chapitre 6 85 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 85 Avant de commencer 86 Éléments pouvant migrer 86 Outils pouvant être utilisés 87 Instructions pas à pas Chapitre 7 99 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 100 Avant de commencer 100 Éléments pouvant migrer 101 Ce que les utilisateurs migrés peuvent faire 102 Planification de votre migration 107 Outils pouvant être utilisés 107 Outils de migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs 108 Outils de migration du service de fichiers 108 Outils pour fournir à Windows l’accès au service d’impression 108 Instructions pas à pas 108 Migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs 119 Migration du service de fichiers Windows 123 Accès de Windows au service d’impression Index 127 5 Préface À propos de ce guide Utilisez ce guide pour passer à Mac OS X Server 10.5 depuis une version antérieure du serveur ou pour faire migrer des données Windows NT vers Mac OS X Server 10.5. Mise à niveau et migration contient des instructions sur la réutilisation de données et de réglages de versions antérieures du serveur. Il existe deux approches :  Effectuez une installation de mise à niveau. Cette approche conserve l’ensemble de vos données et réglages et vous permet de réutiliser votre serveur pour Mac OS X Server 10.5. Vous pouvez effectuer une installation de mise à niveau de serveurs 10.4 et 10.3.  Faites migrer manuellement les données et réglages. Cette approche transfère les données et réglages vers un ordinateur distinct qui exécute Mac OS X Server 10.5. Vous pouvez faire migrer des données et des réglages depuis les versions 10.4, 10.3 et 10.2 du serveur. Contenu de ce guide Ce guide comprend les chapitres suivants :  Le Chapitre 1, « Avant de commencer » récapitule les options et la configuration requise pour la mise à niveau et la migration.  Le Chapitre 2, « Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 » décrit la mise à niveau d’un serveur 10.4.10 ou ultérieur vers la version 10.5.  Le Chapitre 3, « Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 » décrit la migration de données d’un serveur 10.4.10 ou ultérieur vers un autre ordinateur exécutant la version 10.5.  Le Chapitre 4, « Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 » décrit la mise à niveau d’un serveur 10.3.9 vers la version 10.5.  Le Chapitre 5, « Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 » décrit la migration de données d’un serveur 10.3.9 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.5.  Le Chapitre 6, « Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 » décrit la migration de données d’un serveur 10.2.8 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.5.  Le Chapitre 7, « Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT » décrit la migration de données d’un serveur Windows NT vers un ordinateur exécutant Mac OS X Server 10.5.6 PréfaceÀ propos de ce guide Utilisation de ce guide Ce guide est simple d’utilisation. Lisez le chapitre 1 pour vous assurer de bien comprendre toutes les possibilités. Consultez ensuite le chapitre qui traite de la stratégie de mise à jour ou de migration. Vous trouverez des instructions pas à pas sur la conservation et la réutilisation de données de serveur à l’aide de divers outils et techniques manuelles. Vous trouverez également des références à des instructions et des informations supplémentaires dans d’autres guides de la suite du serveur. La page suivante présente les documents de la suite et comment y accéder. Utilisation de l’aide à l’écran L’application Visualisation Aide permet d’obtenir des instructions à l’écran tout en gérant Leopard Server. L’aide peut être affichée sur un serveur ou sur un ordinateur administrateur. (Un ordinateur administrateur est un ordinateur Mac OS X sur lequel est installé le logiciel d’administration de serveur Leopard Server.) Pour obtenir de l’aide dans le cas d’une configuration avancée de Leopard Server : m Ouvrez Admin Serveur ou Gestionnaire de groupe de travail, puis :  Utilisez le menu Aide pour rechercher une tâche à exécuter.  Choisissez Aide > Aide Admin Serveur ou Aide > Aide Gestionnaire de groupe de travail avant d’explorer les rubriques d’aide et d’effectuer des recherches. L’Aide l’écran contient des instructions issues de Administration du serveur et d’autres guides d’administration avancés décrits dans « Guides d’administration de Mac OS X Server ». Pour visualiser les rubriques d’aide les plus récentes concernant les serveurs : m Assurez-vous que le serveur ou l’ordinateur administrateur est connecté à Internet pendant que vous consultez l’Aide. Visualisation Aide extrait automatiquement les rubriques d’aide les plus récentes depuis Internet et les stocke en mémoire cache. Lorsque vous n’êtes pas connecté à Internet, Visualisation Aide affiche les rubriques d’aide mises en cache.Préface À propos de ce guide 7 Guides d’administration de Mac OS X Server Premiers contacts couvre l’installation de base et les méthodes de configuration de départ pour une configuration avancée de Leopard Server, ainsi que pour une configuration standard ou de groupe de travail. Le guide avancé Administration du serveur aborde la planification, l’installation, la configuration et d’autres opérations de façon avancée. Une série de guides supplémentaires, énumérés ci-dessous, décrit la planification, la configuration, ainsi que la gestion avancée des services individuels.Vous pouvez obtenir ces guides au format PDF sur le site web de documentation de Mac OS X Server : www.apple.com/fr/server/documentation Ce guide ... explique comment : Premiers contacts et Feuille d’opération d’installation et de configuration Installer Mac OS X Server et le configurer pour la première fois. Administration de ligne de commande Installer, configurer et gérer Mac OS X Server à l’aide de fichiers de configuration et d’outils de ligne de commande UNIX. Administration des services de fichier Partager certains volumes ou dossiers de serveur entre les clients du serveur, à l’aide des protocoles AFP, NFS, FTP et SMB. Administration du service iCal Configurer et gérer le service de calendrier partagé d’iCal. Administration du service iChat Configurer et gérer le service de messagerie instantanée d’iChat. Configuration de la sécurité de Mac OS X Renforcer la sécurité des ordinateurs (clients) Mac OS X, comme l’exigent les entreprises et les organismes publics. Configuration de la sécurité de Mac OS X Server Renforcer la sécurité de Mac OS X Server et de l’ordinateur sur lequel il est installé, comme l’exigent les entreprises et les organismes publics. Administration du service de messagerie Configurer et gérer les services de messagerie IMAP, POP et SMTP sur le serveur. Administration des services de réseau Installer, configurer et administrer les services DHCP, DNS, VPN, NTP, coupe-feu IP, NAT et RADIUS sur le serveur. Administration d’Open Directory Configurer et gérer les services de répertoire et d’authentification, ainsi que configurer les clients autorisés à accéder aux services de répertoire. Administration de Podcast Producer Configurer et gérer le service Podcast Producer destiné à enregistrer, traiter et distribuer des podcasts. Administration du service d’impression Héberger les imprimantes partagées et gérer les files d’attente et travaux d’impression associés. Administration de QuickTime Streaming et Broadcasting Capturer et encoder du contenu QuickTime. Configurer et gérer le service QuickTime Streaming en vue de diffuser des données multimédias en temps réel ou à la demande. Administration du serveur Mettre en place l’installation et la configuration avancées du logiciel serveur et gérer des options qui s’appliquent à plusieurs services ou à l’intégralité du serveur.8 PréfaceÀ propos de ce guide Visualisation de guides au format PDF à l’écran Lorsque vous lisez la version PDF d’un guide à l’écran, vous pouvez :  Afficher les signets pour visualiser le plan du guide et cliquer sur un signet pour accéder directement à la section correspondante.  Rechercher un mot ou une phrase pour afficher une liste des endroits où ce mot ou cette phrase apparaît dans le document. Cliquez sur un de ces endroits pour afficher la page correspondante.  Cliquer sur une référence croisée pour accéder directement à la rubrique référencée. Cliquez sur un lien pour visiter le site web dans votre navigateur. Impression des guides PDF Si vous devez imprimer un guide, procédez comme suit pour économiser du papier et de l’encre :  Économisez de l’encre ou du toner en évitant d’imprimer la couverture.  Si vous disposez d’une imprimante couleur, économisez de l’encre en choisissant une option d’impression en niveaux de gris ou en noir et blanc dans une des sections de la zone de dialogue Imprimer.  Réduisez le volume du document imprimé et économisez du papier en imprimant plusieurs pages par feuille.Dans la zone de dialogue Imprimer, réglez Échelle sur 115 % (155 % pour Premiers contacts). Choisissez ensuite Mise en page dans le menu local sans titre. Si votre imprimante prend en charge l’impression recto verso (duplex),sélectionnez l’une des options proposées. Sinon, choisissez 2 dans le menu local Pages par feuille et, si vous le souhaitez, Simple extra fine dans le menu Bordure. (Si vous utilisez Mac OS X 10.4 ou antérieur, le réglage Échelle se trouve dans la zone de dialogue Format d’impression et les réglages relatifs à la mise en page dans la zone de dialogue Imprimer.) Administration de Mise à jour de logiciels et d’Imagerie système Utiliser NetBoot, NetInstall et Mise à jour de logiciels pour automatiser la gestion du système d’exploitation et des autres logiciels utilisés par les ordinateurs clients. Mise à niveau et migration Utiliser des réglages de données et de services correspondant à une version antérieure de Mac OS X Server ou de Windows NT. Gestion des utilisateurs Créer et gérer des comptes utilisateur, des groupes et des ordinateurs. Configurer les préférences gérées des clients Mac OS X. Administration des technologies web Configurer et gérer des technologies web telles que les blogs, WebMail, wiki, MySQL, PHP, Ruby on Rails (RoR) et WebDAV. Informatique à haute performance et administration Xgrid Configurer et gérer des grappes de calcul de systèmes Xserve et d’ordinateurs Mac. Glossaire Mac OS X Server Savoir à quoi correspondent les termes utilisés pour les produits de serveur et les produits de stockage. Ce guide ... explique comment :Préface À propos de ce guide 9 Il peut s’avérer utile d’agrandir les pages imprimées même si vous n’imprimez pas en recto verso, car la taille des pages PDF est inférieure à celle du papier d’imprimante standard. Dans la zone de dialogue Imprimer ou dans la zone de dialogue Format d’impression, essayez de régler Échelle sur 115 % (155 % pour Premiers contacts qui possède des pages de la taille d’un CD). Obtenir des mises à jour de documentation Apple publie régulièrement des pages d’aide révisées ainsi que de nouvelles éditions de ses guides. Certaines pages d’aide révisées sont des mises à jour des dernières éditions de ces guides.  Pour afficher les nouvelles rubriques d’aide à l’écran d’une application de serveur, assurez-vous que votre serveur ou votre ordinateur administrateur est connecté à Internet et cliquez sur le lien des dernières rubriques d’aide ou de mise à jour dans la page d’aide principale de l’application.  Pour télécharger les guides les plus récents en format PDF, rendez-vous sur le site web de documentation de Mac OS X Server : www.apple.com/fr/server/documentation Pour obtenir des informations supplémentaires Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes :  Documents Ouvrez-moi : mises à jour importantes et informations spécifiques. Recherchez-les sur les disques du serveur.  Site web de Mac OS X Server (www.apple.com/fr/server/macosx) : passerelle vers des informations détaillées sur de nombreux produits et technologies.  Site web de service et d’assistance Mac OS X Server (www.apple.com/fr/support/macosxserver) : accès à des centaines d’articles du service d’assistance d’Apple.  Site web de formation d’Apple (www.apple.com/fr/training) : cours dirigés par un instructeur et d’autoformation pour améliorer vos compétences d’administration serveur.  Groupes de discussions Apple, en anglais, (discussions.apple.com) : un moyen de partager questions, connaissances et conseils avec d’autres administrateurs.  Site web des listes d’envoi Apple, en anglais, (www.lists.apple.com) : abonnez-vous à des listes d’envoi afin de pouvoir communiquer par courrier électronique avec d’autres administrateurs.1 11 1 Avant de commencer Prenez un moment pour vous familiariser avec la configuration requise et les options de mise à niveau et de migration. Si vous utilisez Mac OS X Server 10.3 ou 10.4, il n’est peut-être pas nécessaire de faire migrer les données du serveur vers un autre ordinateur. Une mise à niveau de votre serveur peut s’avérer suffisante ; il s’agit d’un processus qui installe et configure Mac OS X Server 10.5 sur votre ordinateur serveur existant tout en conservant les données et les réglages de service. Serveurs à partir desquels réaliser une mise à niveau ou une migration Vous pouvez réutiliser les réglages et les données du serveur avec Mac OS X Server 10.5 en :  mettant à niveau la version 10.4.10 ou ultérieure du serveur ou la version 10.3.9 ;  effectuant une migration à partir des versions 10.4.10 ou ultérieures, de la version 10.3.9 ou de la version 10.2.8 ;  effectuant une migration à partir de Windows NT. Mise à niveau à la version 10.5 Vous pouvez mettre à niveau la version 10.4.10 ou ultérieure ou la version 10.3.9 de votre serveur à la version 10.5 ou ultérieure si :  vous n’avez pas besoin de reformater le disque dur de l’ordinateur actuel ;  le matériel de votre serveur est équipé des éléments suivants :  un processeur Intel ou PowerPC G5 ou G4 cadencé à 1 GHz ou plus ;  au moins 1 Go de mémoire vive (RAM) ;  20 Go minimum d’espace disque disponible. La mise à niveau d’un serveur consiste à installer une mise à niveau sur votre ordinateur serveur à partir des disques d’installation du serveur.Vos données et vos réglages sont conservées automatiquement, et vous n’avez que très peu de réglages manuels à effectuer. Remarque :Mac OS X Server 10.5 ne prend pas en charge le Gestionnaire Macintosh.12 Chapitre 1Avant de commencer Migration vers la version 10.5 des serveurs antérieurs à la version 10.5 Même si votre serveur existant respecte la configuration minimale requise pour la mise à niveau, il est parfois préférable d’effectuer une migration. Par exemple, il se peut que vous soyez en train de mettre des ordinateurs à jour et que vous décidiez de rétablir votre environnement serveur sur des ordinateurs plus récents. Les migrations à partir des versions 10.4.10 ou ultérieures, 10.3.9 et 10.2.8 de Mac OS X Server sont prises en charge. Effectuer une migration consiste à installer et à configurer Mac OS X Server 10.5 sur un ordinateur, à restaurer sur cet ordinateur désormais équipé de la version 10.5 les fichiers qui se trouvent sur l’ordinateur tournant sous la version antérieure à la version 10.5, puis à effectuer les réglages manuels éventuellement nécessaires. Remarque :la migration des données du Gestionnaire Macintosh n’est pas prise en charge. Vous devez effectuer une migration, et non une mise à niveau, vers la version 10.5 de Mac OS X Server si :  le disque dur de votre serveur 10.2.8, 10.3.9, 10.4.10 ou ultérieur a besoin d’être reformaté.  votre serveur 10.2.8, 10.3.9, 10.4.10 ou ultérieur ne dispose pas de :  un processeur Intel ou PowerPC G5 ou G4 cadencé à 1 GHz ou plus ;  au moins 1 Go de mémoire vive (RAM) ;  au moins 20 Go d’espace disque disponible ;  vous souhaitez déplacer sur un autre serveur les données et les réglages que vous utilisiez sur un serveur 10.2.8, 10.3.9, 10.4.10 ou ultérieur ;  la version du serveur que vous utilisiez jusqu’à présent est antérieure à la version 10.2.8. Migration à partir de Windows NT Mac OS X Server permet d’offrir divers services aux utilisateurs d’ordinateurs tournant sous Microsoft Windows 95, 98, ME (Millennium Edition), XP, Vista, NT 4 et 2000. En fournissant ces services, Mac OS X Server peut remplacer les serveurs Windows NT dans les petits groupes de travail. Le chapitre 7, « Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT » explique comment importer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs dans un contrôleur de domaine principal (PDC) Mac OS X Server depuis un serveur Microsoft Windows NT. Il fournit également des explications sur la migration des répertoires de départ, des points de partage et des informations de configuration du serveur. Migration d’utilisateurs et de groupes Toutes les versions de Mac OS X Server à partir desquelles vous pouvez effectuez une migration sont prises en charge par les outils conçus pour vous aider à déplacer les comptes utilisateurs et de groupe depuis un serveur existant vers un serveur 10.5.Chapitre 1 Avant de commencer 13 Enregistrement et réutilisation des comptes d’utilisateur et de groupe Pour enregistrer les comptes utilisateurs et de groupe destinés à être importés ultérieurement, créez une copie de sauvegarde de la base de données du maître Open Directory ou exportez les comptes utilisateurs et de groupe à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail. Pour restaurer les comptes utilisateurs et de groupe, restaurez la base de données du maître Open Directory ou utilisez le Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport. Chaque chapitre traitant de la migration fournit des instructions relatives à l’utilisation de ces outils. Comptes système Lorsque vous installez Mac OS X Server, plusieurs comptes utilisateurs et de groupe sont créés dans le répertoire local. Ces comptes sont parfois appelés comptes système parce qu’ils sont utilisés par le logiciel système du serveur. Pour savoir comment les comptes prédéfinis sont utilisés, reportez-vous à Gestion des utilisateurs. Il n’est pas possible de modifier le nom des identifiants des comptes système. Il est donc inutile d’essayer de le faire lorsque vous faites migrer des utilisateurs et des groupes. En revanche, vous pouvez, lors de la migration, ajouter des utilisateurs aux deux groupes système — admin et wheel :  Les groupes wheel et admin offrent la possibilité à leurs membres d’utiliser la commande su (substitut d’utilisateur) de l’application Terminal pour ouvrir une session en tant qu’utilisateur root sur un ordinateur distant (pour pouvoir se servir de la commande su, les membres de ces groupes doivent connaître le mot de passe root). Utilisez la commande ssh pour ouvrir une session, tapez su, puis indiquez le mot de passe root lorsque vous y êtes invité.  Les membres du groupe admin ont le droit d’administrer Mac OS X Server. Les utilisateurs admin peuvent utiliser les applications de gestion du serveur et installer des logiciels qui nécessitent des autorisations administrateur. Par défaut, les membres du groupe admin peuvent obtenir le privilège root à l’aide de la commande sudo. Voici les comptes d’utilisateur prédéfinis : Nom Nom abrégé Id. Util. Utilisateur sans autorisation nobody -2 Administrateur système root 0 Services système daemon 1 Services d’impression lp 26 Utilisateur Postfix postfix 27 Clé VPN MPPE vpn_nnnnnnnnnnnn 57 Serveur World Wide Web www 7014 Chapitre 1Avant de commencer Voici les groupes prédéfinis : Utilisateur Apple Events eppc 71 Serveur MySQL MySQL 74 sshd (séparation des autorisations) sshd 75 QuickTime Streaming Server (QTSS) qtss 76 Utilisateur Cyrus IMAP cyrus 77 Utilisateur Mailman mailman 78 Serveur d’applications appserver 79 Utilisateur Clamav clamav 82 Utilisateur Amavisd amavisd 83 Utilisateur Jabber jabber 84 Xgrid Controller xgridcontroller 85 Xgrid Agent xgridagent 86 Propriétaire de l’application appowner 87 WindowServer WindowServer 88 Utilisateur inconnu unknown 99 Nom Nom abrégé Id. Util. Nom abrégé Id. de groupe nobody -2 nogroup -1 wheel 0 daemon 1 kmem 2 sys 3 tty 4 operator 5 mail 6 bin 7 staff 20 lp 26 postfix 27 postdrop 28 utmp 45 uucp 66 dialer 68Chapitre 1 Avant de commencer 15 Application d’un nouveau numéro de série Si vous effectuez une mise à niveau vers Mac OS X Server 10.5 à partir de la version 10.4, vous devez configurer votre système de façon à ce qu’il utilise un numéro de série prévu pour la version 10.5. network 69 www 70 MySQL 74 sshd 75 qtss 76 mailman 78 appserverusr 79 admin 80 appserveradm 81 clamav 82 amavisd 83 jabber 84 xgridcontroller 85 xgridagent 86 appowner 87 WindowServer 88 accessibility 90 unknown 99 Nom abrégé Id. de groupe2 17 2 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 Suivez les instructions qui apparaissent dans ce chapitre pour mettre à niveau un serveur 10.4.10 ou ultérieur vers la version 10.5. Vous pouvez mettre à niveau les ordinateurs qui tournent sous Mac OS X Server 10.4.10 ou ultérieur si leur disque dur n’a pas besoin d’être reformaté et s’ils présentent les caractéristiques suivantes :  un processeur Intel ou PowerPC G4 ou G5 cadencé à 867 MHz ou plus ;  au moins 1 Go de mémoire vive (RAM) ;  au moins 20 Go d’espace disque disponible. Éléments pouvant être réutilisés Lorsque vous effectuez une mise à niveau à partir de Mac OS X Server 10.4.10 ou ultérieur, quasiment toutes les données et tous les réglages existants sont conservés et peuvent être réutilisés.Toutefois, tenez compte des remarques suivantes :  Il est possible de réutiliser les images NetBoot créées avec les versions 10.3 et 10.4 de Mac OS X Server,mais pas celles qui ont été créées avec des versions antérieures.  Lorsque vous effectuez une mise à niveau vers Mac OS X Server 10.5, les démons de lancement (/Système/Bibliothèque/LaunchDaemons) sont remplacés par leur version Mac OS X Server 10.5.  Les mises à niveau vers la version 10.5 suppriment l’application QTSS Publisher mais laissent les fichiers utilisés par celle-ci. En principe, ces fichiers doivent continuer à fonctionner normalement avec la version 10.5,mais vous devez les déplacer jusqu’aux emplacements appropriés. Pour en savoir plus sur le déplacement de ces fichiers, reportez-vous à « Fichiers et dossiers de QTSS Publisher » à la page 48.18 Chapitre 2Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4  PHP :Hypertext Preprocessor (PHP) 4 deviendra obsolète le 31 décembre 2007, et plus aucun correctif de sécurité critique ne sera mis au point après le 8 août 2008, comme annoncé sur le site web www.php.net. Si vous effectuez une mise à niveau vers Mac OS X Server 10.5 et que vous conservez PHP 4.4.x et Apache 1.3,songez à passer à PHP 5.x et Apache 2.2 avant le 8 août 2008 afin d’assurer la continuité de la sécurité de PHP. Remarque :le Gestionnaire Macintosh n’est pas pris en charge sous Mac OS X Server 10.5. Mise à niveau d’un maître Open Directory et de ses répliques Si le serveur que vous voulez mettre à niveau est un maître ou une réplique Open Directory, mettez tout d’abord à niveau le maître, et ensuite les répliques. Pour mettre à niveau le maître et ses répliques : 1 Mettez le maître à niveau vers la version 10.5 en suivant les instructions indiquées dans « Instructions pas à pas » à la page 19. Pendant la mise à niveau du maître, les ordinateurs clients ne peuvent pas se connecter à ce dernier pour accéder aux services Open Directory. Il se peut que les ordinateurs clients aient à patienter un peu à cause d’un délai lors de la recherche automatique d’une réplique de serveur Open Directory. Vous pouvez supprimer ce délai en modifiant le service DHCP de sorte qu’il utilise l’adresse d’une réplique de serveur Open Directory si le serveur fournit une adresse de serveur LDAP aux clients. Lorsque la mise à niveau du maître est terminée, vous pouvez modifier le service DHCP pour utiliser l’adresse du maître. Pour obtenir des instructions sur la configuration des réglages LDAP relatifs au service DHCP, reportez-vous à Administration des services de réseau. 2 Mettez chaque réplique de serveur à niveau vers la version 10.5. 3 À l’aide d’Admin Serveur, connectez-vous à chaque réplique de serveur, puis reconnectez les répliques avec le maître. Pour obtenir des informations sur la réinitialisation des mots de passe sur le maître, consultez la section « Services de répertoire » à la page 25.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 19 Instructions pas à pas Pour mettre à niveau un serveur 10.4.10 ou ultérieur vers la version 10.5,suivez les instructions de cette rubrique. Étape 1 :mettez votre serveur à jour vers la version 10.4.10 ou ultérieure Au besoin, servez-vous de la Mise à jour de logiciels pour mettre votre serveur à jour vers la version 10.4.10 ou ultérieure. Étape 2 :enregistrez tous les réglages de service Utilisez serveradmin ou Admin Serveur pour exporter tous les réglages de service pour pouvoir vous y reporter ultérieurement. Par ailleurs,servez-vous des Informations Système pour générer un profil complet de votre système. Enregistrez les réglages de service exportés et le profil de votre serveur sur un disque amovible ou sur un autre système. Important :avant la mise à niveau, il est également recommandé de créer un clone complet et démarrable du serveur et de le tester en le démarrant afin de disposer d’une copie de sauvegarde au cas où elle s’avérerait nécessaire par la suite. Étape 3 :enregistrez les réglages du service d’impression Enregistrez les réglages du service d’impression à l’aide de la commande serveradmin settings print avant de démarrer la mise à niveau. serveradmin settings print > exported_print_settings Par ailleurs, consignez le nom et l’identifiant des files d’attente CUPS afin de pouvoir les utiliser ultérieurement. Étape 4 :effectuez une mise à niveau vers la version 10.5 Vous pouvez vous servir du disque d’installation de la version 10.5 pour effectuer la mise à niveau au niveau local sur votre ordinateur serveur si ce dernier est relié à un écran, à un clavier et à un lecteur optique. 1 Mettez votre serveur à jour vers la dernière version 10.3 du serveur. 2 Effectuez une installation de mise à niveau vers la version 10.4. 3 Effectuez les réglages nécessaires après l'installation initiale du serveur.20 Chapitre 2Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 Une fois la mise à niveau terminée, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur vous indique la marche à suivre pour la configuration initiale de ce dernier. Vos réglages existants sont affichés et vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour effectuer une mise à niveau vers la version 10.5 et configurer les réglages initiaux du serveur au niveau local : 1 Assurez-vous que les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en marche. 2 Allumez l’ordinateur et insérez le disque d’installation dans le lecteur optique. 3 Redémarrez le serveur tout en maintenant la touche C du clavier enfoncée. L’ordinateur démarre à partir du disque d’installation. Vous pouvez relâcher la touche C lorsque le logo Apple s’affiche. Pour obtenir des informations sur le redémarrage d’un système Xserve sans périphérique de contrôle, reportez-vous au Guide de l’utilisateur qui vous a été fourni avec le système. 4 Lorsque le programme d’installation s’ouvre, suivez les instructions à l’écran de chaque sous-fenêtre en cliquant sur Continuer pour passer à la suivante. Remarque :dans la sous-fenêtre Sélectionner une destination, assurez-vous de sélectionner le disque ou la partition sur lequel la version 10.4.10 ou ultérieure est installée. Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur s’ouvre pour vous permettre de procéder à la configuration initiale du serveur. 5 Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour chaque serveur que vous mettez à niveau, saisissez un numéro de série unique de logiciel serveur. Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site, vous devez saisir le nom du propriétaire enregistré et l’organisation exactement tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. 6 Révisez les données de configuration, et cliquez sur Revenir si vous souhaitez les modifier. 7 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. 8 Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Remarque :il se peut que vous deviez démarrer manuellement le service de messagerie après la mise à niveau du serveur.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 21 Pour effectuer une mise à niveau vers la version 10.5 et configurer à distance les réglages initiaux du serveur : 1 Assurez-vous que les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en marche. 2 Démarrez l’ordinateur à partir du disque d’installation. La procédure suivie dépend de la présence ou de l’absence sur le serveur cible d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit pouvoir lire les DVD. Si le serveur cible est muni d’un clavier et d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation, insérez ce dernier dans le lecteur optique, puis redémarrez l’ordinateur tout en maintenant la touche C du clavier enfoncée. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur optique intégré capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à l’aide du disque d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas d’un lecteur optique intégré capable de lire votre disque d’installation, vous pouvez le démarrer en mode disque cible et insérer le disque d’installation dans le lecteur optique de votre ordinateur administrateur.Vous pouvez aussi vous servir d’un lecteur optique FireWire externe. Si le serveur cible est un système Xserve, vous pouvez déplacer son module de disque sur un autre système Xserve équipé d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans le guide Présentation, dans le guide Premiers contacts ou dans le Guide de l’utilisateur fournis avec votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 3 Sur un ordinateur administrateur, naviguez jusqu’à /Applications/Server/, ouvrez l’Assistant du serveur (il n’est pas nécessaire que vous disposiez des privilèges d’administrateur sur l’ordinateur local pour pouvoir utiliser l’Assistant du serveur), puis sélectionnez « Installer les logiciels sur un serveur distant ». 4 Identifiez le serveur que vous souhaitez mettre à niveau. Si celui-ci se trouve sur le sous-réseau local, sélectionnez-le dans la liste. Sinon, cliquez sur Serveur à l’adresse IP puis saisissez une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000). 5 Lorsque vous êtes invité à saisir un mot de passe, tapez l’ancien mot de passe d’administrateur. 6 Avancez dans les écrans d’installation en suivant les instructions affichées.22 Chapitre 2Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 7 Lorsque la sous-fenêtre Volumes apparaît,sélectionnez un disque ou un volume (partition) cible et cliquez sur Continuer. Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre, puis l’Assistant du serveur s’ouvre et une sous-fenêtre Bienvenue apparaît. 8 Pour lancer la configuration du serveur, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. 9 Dans la colonne Appliquer de la sous-fenêtre Destination, cochez le serveur que vous mettez à niveau, puis tapez son mot de passe prédéfini dans le champ Mot de passe et cliquez sur Continuer pour vous connecter au serveur. Si le serveur n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’ajouter ou Actualiser pour voir s’il est disponible. 10 Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour chaque serveur que vous mettez à niveau, vous devez saisir un numéro de série unique de logiciel serveur.Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site,saisissez le nom du propriétaire enregistré et celui de son organisation tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. 11 Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 12 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. 13 Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Remarque :il se peut que vous deviez démarrer manuellement le service de messagerie après la mise à niveau du serveur. Étape 5 :procédez aux ajustements nécessaires au terme de la configuration initiale du serveur Vous pouvez désormais utiliser le Gestionnaire de groupe de travail, Admin Serveur, Terminal ainsi que d’autres applications pour affiner les réglages de votre serveur et tirer parti des nouvelles fonctionnalités de la version 10.5. Pour obtenir des explications relatives aux nouvelles fonctionnalités et à celles qui ont été modifiées, reportez-vous au guide d’administration de chaque service.Voici quelques suggestions intéressantes.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 23 Réglages du service d’impression Pour restaurer les réglages du service d’impression, vous devez tout d’abord créer à nouveau les files d’attente CUPS d’origine avant d’importer les réglages enregistrés. Dans le cas des imprimantes connectées directement au serveur via un port USB, le système d’impression CUPS crée les files d’attente dès que vous connectez ces imprimantes au serveur et les allumez. Toutefois, vous devez ajouter les imprimantes réseau en cliquant sur Admin Serveur > Imprimer (pour les imprimantes LPR ou AppleTalk) ou sur Préférences Système > Imprimantes et fax (pour tous les types d’imprimante). Important :lorsque vous créez à nouveau une file d’attente CUPS, assurez-vous de lui redonner le même nom que celui qu’elle avait avant le processus de mise à niveau. Si le nom est différent, Admin Serveur n’importe pas les réglages correctement. Important :si vous créez les files d’attente d’impression à l’aide de la sous-fenêtre Imprimantes et fax des Préférences Système, indiquez « Postscript générique (PPD générique) » pour toute file d’attente appliquant des quotas étant donné qu’il existe des problèmes connus avec les gestionnaires d’impression de tierce partie et les quotas CUPS. Pour en savoir plus à ce sujet, reportez-vous à l’article de la Base de connaissances que vous trouverez à l’adresse suivante : http://docs.info.apple.com/article.html?artnum=303538. Une fois les files d’attente d’impression créées, importez les réglages enregistrés : réglages serveradmin exported_print_settings WebObjects Restaurez httpd.conf à la version précédente (httpd.conf.AppleSaved), ou incluez la ligne suivante dans le nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf Si vous n’avez pas installé JavaTM 1.4.2 sur votre serveur 10.4.10 ou ultérieur, vous devez mettre manuellement à jour les projets d’application WebObjects pour pouvoir utiliser la version de la Machine virtuelle Java (JVM, Java Virtual Machine) qui vous a été fournie avec la version 10.5.24 Chapitre 2Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 Pour mettre à jour un projet WebObjects : 1 Ouvrez le projet dans Xcode. 2 Dans la présentation Expert des réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de JAVA_VM à java. Remarque :les services JavaMonitor et WebObjects Task Daemon (wotaskd) sont désormais gérés par launchd, et il est possible d’y accéder par l’intermédiaire d’Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau comprend l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorez. En effet, cet élément est désactivé par défaut, et il n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.5. Pour en savoir plus, reportez-vous à Administration des technologies web et Déploiement de WebObjects. Certificats Secure Sockets Layer (SSL) Servez-vous d’Admin Serveur pour importer les certificats SSL existants que vous souhaitez continuer à utiliser pour les services iChat,Open Directory, de messagerie ou web. Pour importer un certificat SSL : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste des ordinateurs et des services, sélectionnez le serveur mis à niveau. 3 Cliquez sur Certificats. 4 Importez les certificats que vous souhaitez utiliser. Vous pouvez aussi créer un certificat auto-signé et générer une demande de signature de certificat (CSR, Certificate Signing Request) afin d’obtenir un certificat SSL délivré par une autorité de certificat, puis installer celui-ci. 5 Cliquez sur Enregistrer. 6 Activez les certificats de chaque service. Pour en savoir plus sur l’importation, la création et l’activation des certificats auto-signés, reportez-vous à Administration du service iChat, à Administration du service de messagerie, Administration d’Open Directory et à Administration des technologies web. Groupes Si vous souhaitez que les groupes puissent utiliser les nouvelles fonctionnalités de la version 10.5 telles que l’emboîtement et la vérification plus stricte de l’adhésion de groupe, mettez les fiches de groupe à niveau à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail. Pour mettre à niveau un enregistrement de groupe : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail. 2 Ouvrez le répertoire qui contient les groupes concernés. 3 Sélectionnez un ou plusieurs groupes, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». 4 Cliquez sur Enregistrer.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 25 Services de répertoire Après la mise à niveau, il est conseillé de convertir un répertoire NetInfo partagé en LDAP. Pour obtenir des informations sur les avantages de l’utilisation du protocole LDAP et pour savoir comment effectuer la conversion à l’aide d’Admin Serveur, reportez-vous à Administration d’Open Directory. Si vous souhaitez activer Kerberos pour un maître Open Directory pour lequel il n’est pas activé,servez-vous de la commande suivante qui permet de conserver les mots de passe existants et de les ajouter à un nouveau centre de distribution de clés (KDC, Key Distribution Center) : slapconfig -kerberize Si vous avez des comptes utilisateurs qui fonctionnent avec des mots de passe chiffrés et que vous ne kerbérisez pas ces derniers à l’aide de la commande ci-dessus, vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail pour les mettre à niveau et les convertir ainsi en mots de passe Open Directory. Pour utiliser le Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez l’application, puis accédez au répertoire dans lequel réside le compte utilisateur. Authentifiez-vous en tant qu’administrateur de domaine, puis sélectionnez un utilisateur avec un mot de passe crypté. Cliquez sur Avancé, choisissez Open Directory dans le menu local Type du mot de passe, cliquez sur Élémentaires,spécifiez un nouveau mot de passe, puis cliquez sur Enregistrer. Pour en savoir plus sur slapconfig, reportez-vous à sa page man. Listes de contrôle d’accès LDAP En raison d’un changement de format, vous devez déplacer manuellement les listes de contrôle d’accès (ACL, Access Control List) LDAP une fois la mise à niveau terminée. Pendant le processus de mise à niveau, le contenant ou la fiche des contrôles d’accès (accesscontrols) et des informations relatives aux listes de contrôles n’est disponible qu’en lecture seule. Ajoutez des listes de contrôle d’accès personnalisées au nouvel attribut olcAccess (dans olcBDBConfig).Vous devez aussi vous servir de la directive set au lieu de la directive group.26 Chapitre 2Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 Schémas LDAP Si vous mettez à jour le fichier slapd.conf lors de l’ajout de fichiers de schéma, exécutez la commande slaptest. Cette commande permet d’identifier le changement correspondant à l’ajout du nouveau schéma et de le rendre persistant dans la base de données. Pour exécuter la commande slaptest : 1 Créez une copie de sauvegarde du répertoire slapd.d (dans /etc/openldap). 2 Exécutez la commande suivante pour spécifier un autre fichier slapd.conf : slaptest -f -F 3 Comparez l’ancien répertoire slapd.d et le nouveau pour déterminer les modifications à effectuer. 4 Relancez slapd. DNS La première fois que vous sélectionnez DNS dans Admin Serveur après une mise à niveau, Admin Serveur vous demande si vous souhaitez effectuer une mise à niveau. Si vous cliquez sur « Ne pas mettre à niveau », Admin Serveur ne modifie pas les fichiers de configuration du service DNS qui existaient avant la mise à niveau vers la version 10.5. Le service DNS continue de s’exécuter, mais il n’est plus possible de modifier sa configuration à l’aide d’Admin Serveur. Si des changements sont nécessaires, vous devez modifier les fichiers de configuration du service DNS. Si vous cliquez sur Mettre à niveau, Admin Serveur met les fichiers de configuration à niveau au format de la version 10.5. Ceci fait, vous pouvez vous servir d’Admin Serveur pour apporter des modifications à la configuration du service DNS. Images NetBoot Après la mise à niveau, vous pouvez réutiliser les images NetBoot créées avec les versions 10.3 et 10.4. Pour gérer les images Netboot, utilisez l’Utilitaire d’images de système, qui remplace l’Utilitaire d’images de réseau pendant la mise à niveau. Historique de la mise à niveau d’Open Directory Les informations relatives à la mise à niveau du serveur LDAP Open Directory sont stockées dans le fichier /Bibliothèque/Logs/slapconfig.log. Service Web Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez à nouveau celles-ci à la version du fichier installée avec Mac OS X Server 10.5.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 27 Mise à niveau du serveur web Apache vers la version 2.2 à partir de la version 1.3 Lorsque vous effectuez une mise à niveau de Mac OS X Server 10.4.10 ou ultérieur vers Mac OS X Server 10.5, le processus de mise à niveau maintient la configuration de service web utilisée pour exécuter Apache 1.3. Pour passer à la version 2.2 d’Apache après la mise à niveau vers Mac OS X Server 10.5, utilisez l’option du service web conçue pour la mise à niveau d’Apache accessible depuis Admin Serveur. Pour effectuer la mise à niveau vers Apache 2.2 : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste des ordinateurs et des services, sélectionnez Web. 3 Cliquez sur Vue d’ensemble, puis sur « Mettre à niveau la version d’Apache ». 4 Cliquez sur 2.2. 5 Cliquez sur Continuer. 6 Une fois la mise à niveau effectuée, cliquez sur Fermer. 7 Dans la sous-fenêtre Vue d’ensemble, vérifiez que la version d’Apache est bien la 2.2. Important :Apache 2.2 s’exécute en tant que processus 64 bits si le matériel est adéquat, mais Apache 1.3 ne fonctionne qu’en 32 bits. Pour en savoir plus sur la mise à niveau vers Apache 2.2, reportez-vous à Administration des services de réseau. AVERTISSEMENT :il est possible que l’exécution du script de conversion d’Apache 1 à Apache 2 ait des effets secondaires, notamment sur les réglages liés à la sécurité, ce qui aura des répercussions sur la sécurité de votre mise à niveau.3 29 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Suivez les instructions de ce chapitre si vous devez faire migrer des données d’un serveur 10.4.10 ou ultérieur vers un autre ordinateur tournant sous la version 10.5. Il est possible de faire migrer les données qui se trouvent sur des ordinateurs Mac OS X Server 10.4.10 ou ultérieurs même si ceux-ci ne peuvent être ou ne seront pas mis à niveau vers la version 10.5 ou ultérieure. Il se peut que ces ordinateurs :  requièrent que leur disque dur soit reformaté ou nécessitent un remplacement par un ordinateur plus récent ;  utilisent un matériel de serveur qui ne dispose pas des éléments suivants :  un processeur Intel ou PowerPC G4 ou G5 cadencé à 867 MHz ou plus ;  au moins 1 Go de mémoire vive (RAM) ;  au moins 20 Go d’espace disque disponible. Avant de commencer Avant de suivre les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur 10.5 vers lequel vous ferez migrer les données. Pour obtenir des instructions, consultez la section Premiers contacts. Au besoin, mettez à niveau le serveur dont vous ferez migrer les données de sorte qu’il tourne sous la version 10.4.10 ou ultérieure. Si le serveur est un maître ou une réplique Open Directory, configurez tout d’abord le maître 10.5, puis les répliques 10.5. Pour rétablir le maître et ses répliques : 1 Configurez le maître 10.5. Pendant la configuration du maître, les ordinateurs clients ne peuvent pas se connecter au maître 10.4.10 ou ultérieur pour accéder aux services Open Directory.30 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 En outre, il se peut que les ordinateurs clients aient à patienter un peu à cause d’un délai lors de la recherche automatique de la réplique de serveur Open Directory la plus proche. Vous pouvez remédier à ce retard en modifiant le service DHCP pour utiliser l’adresse d’un serveur réplique Open Directory s’il fournit aux clients l’adresse d’un serveur LDAP. Lorsque le maître 10.5 est prêt, vous pouvez modifier le service DHCP de sorte qu’il utilise l’adresse du maître. Pour obtenir des instructions sur la configuration des réglages LDAP relatifs au service DHCP, reportez-vous à Administration des services de réseau. 2 Modifiez le rôle de la réplique 10.4.10 ou ultérieure de sorte qu’elle soit autonome, puis configurez le serveur 10.5 pour en faire une réplique du maître 10.5. Pour obtenir des instructions sur la modification du rôle Open Directory d’un serveur afin de rendre ce dernier autonome et d’en faire une réplique, reportez-vous à Administration d’Open Directory. Pour obtenir des informations sur la réinitialisation des mots de passe sur le maître, consultez l’étape 6 page 40. Éléments pouvant migrer Les informations qui apparaissent dans « Instructions pas à pas » à la page 32 expliquent comment réutiliser les données de la version 10.4 indiquées ci-dessous avec la version 10.5 :  Données de configuration Web  Contenu Web  Données MySQL  Base de données de courrier  Données WebMail  Fichiers de configuration FTP  Réglages du serveur LDAP  Images NetBoot  Applications et structures WebObjects  Données Tomcat  Applications JBoss  Réglages AFP  Réglages SMB  Configuration de coupe-feu IP  Réglages DNS  Réglages DHCP  Réglages NAT  Réglages d’impressionChapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 31  Réglages VPN  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime  Fichiers et dossiers de QTSS Publisher  Comptes d’utilisateur et de groupe  Réglages du serveur iChat Utilisez serveradmin ou Admin Serveur pour exporter tous les réglages de service afin de pouvoir vous y reporter ultérieurement. Enregistrez les réglages de service exportés sur un disque amovible ou sur un autre système. Remarque :l’une des méthodes permettant d’enregistrer les réglages de service dans Admin Serveur consiste à sélectionner le service dans la liste des ordinateurs et des services située à gauche, à cliquer sur Réglages, puis à faire glisser le bouton situé dans l’angle inférieur droit vers le Bureau. Cette opération crée un fichier contenant les réglages de service sur le Bureau. Dans la version 10.5, watchdog a été remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage automatique du matériel, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages correspondant aux services que vous avez ajoutés à /etc/watchdog.conf, créez un fichier plist launchd et installez-le dans /Système/Bibliothèque/LaunchDaemons/. Pour en savoir plus sur launchd, reportez-vous à sa page man. Outils pouvant être utilisés Plusieurs outils sont disponibles :  Vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes utilisateurs et de groupe de la version 10.4 vers un fichier délimité, puis les importer dans un serveur 10.5. Vous pouvez également importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de l’outil de ligne de commande dsimport.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  Utilisez l’outil 59_webconfigmigrator pour faire migrer les réglages de service web.  Utilisez 50_ipfwconfigmigrator pour exporter les réglages de service coupe-feu.  Utilisez 58_jabbermigrator.pl pour faire migrer les réglages de service iChat. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires.32 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Instructions pas à pas Pour déplacer des données d’un ordinateur 10.4.10 ou ultérieur à un ordinateur sur lequel Mac OS X Server 10.5 est installé, suivez les instructions de cette rubrique. Étape 1 :exportation d’utilisateurs et de groupes Servez-vous du Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes utilisateurs et de groupe depuis un répertoire NetInfo ou LDAP3 vers un fichier délimité par des caractères qui peut ensuite être importé dans un répertoire pour être utilisé avec Mac OS X Server 10.5. 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d'archive des données et un fichier utilisateur d'exportation. 4 Copiez les fichiers d'archive vers le nouveau serveur. 6 Importez les fichiers des utilisateurs et groupes. 8 Configurez les points de partage et les autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et les autorisations actuels. utilisateur groupe 2017 Gestionnaire de groupe de travail Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport 5 Configurez l'infrastructure des répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture Shared Folders Shared Folders Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture Shared Folders utilisateur groupe 2017 donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tarChapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 33 Pour exporter des utilisateurs et des groupes : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes, puis sur l’icône représentant un globe sous la barre d’outils et choisissez le répertoire à partir duquel vous souhaitez exporter des comptes. 2 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine (habituellement, diradmin). 3 Cliquez sur le bouton Utilisateurs pour exporter des utilisateurs ou sur le bouton Groupes pour exporter des groupes. 4 Exportez les comptes utilisateurs ou de groupe comme suit :  Pour exporter l’ensemble des comptes, sélectionnez-les tous.  Pour exporter un compte particulier, sélectionnez-le.  Pour exporter plusieurs comptes, sélectionnez-les en maintenant enfoncée la touche Commande ou Maj. 5 Choisissez Serveur > Exporter. 6 Spécifiez un nom à attribuer au fichier d’exportation ainsi que son emplacement. 7 Cliquez sur Exporter. Lorsque vous exportez des utilisateurs à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, les informations des mots de passe ne sont pas exportées. Si vous souhaitez définir des mots de passe, vous pouvez modifier le fichier d’exportation avant de l’importer ou définir chaque mot de passe après l’importation à l’aide de la commande passwd ou du Gestionnaire de groupe de travail. Pour en savoir plus sur la définition des mots de passe après l’importation des utilisateurs, reportez-vous à Gestion des utilisateurs. Étape 2 :créez des archives des fichiers suivants Enregistrez tous les fichiers de données que vous souhaitez réutiliser avec Mac OS X Server 10.5. Lors de l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé lors de l’étape 1, vers l’ordinateur qui tourne sous la version 10.5. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, ou utiliser /usr/bin/mkdmg pour créer des fichiers d’image disque. Vous pouvez transférer des images disque et des fichiers tar en vous servant des protocoles AFP ou FTP. Remarque :vous pouvez aussi utiliser scp -r pour effectuer une copie sécurisée des fichiers et rsync pour copier les fichiers à distance. La commande rsync est particulièrement utile si vous avez une grande quantité de données qu’il est possible de faire migrer avant le passage à la nouvelle version puis de mettre rapidement à jour.34 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Pour créer une archive tar, utilisez la commande tar dans l’application Terminal. L’indicateur -c de la commande crée un fichier d’archives au format tar. Utilisez l’indicateur -f pour spécifier le nom du fichier d’archives. Utilisez l’indicateur -v (détaillé) pour afficher les informations relatives à la progression lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff Le caractère d’échappement (\ dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar “/MyHFSVolume/My Stuff” Données de configuration Web Enregistrez les fichiers et les répertoires suivants :  /etc/httpd/httpd.conf  /etc/httpd/httpd_macosxserver.conf  /etc/httpd/httpd_mailman.conf  /etc/httpd/httpd_squirrelmail.conf  /etc/httpd/magic  /etc/httpd/mime.types  /etc/httpd/mime_macosxserver.types  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key  /etc/httpd/tomcat.conf  /etc/webperfcache/webperfcache.conf  /Bibliothèque/WebServer/ Contenu Web Copiez le contenu Web que vous souhaitez réutiliser à partir de :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/  tout autre emplacement où il réside. Données MySQL Mac OS X Server 10.4.10 ou ultérieur comprend la version 4.1.22 de MySQL. Mac OS X Server 10.5 installe MySQL 5.0.45. Pour faire migrer les bases de données MySQL d’un ordinateur vers un autre, vous pouvez vous servir de la commande mysqldump afin de créer une copie de sauvegarde de vos données. Cette commande est différente selon l’ampleur des données à sauvegarder. La migration peut en effet concerner des tables individuelles, une ou plusieurs bases de données ou toutes les bases de données qui se trouvent sur le serveur.Chapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 35 Pour créer une copie de sauvegarde des tables individuelles, tapez : mysqldump database tb1 [tb2 tb3...] > backup-file.sql où database est le nom de la base de données qui contient les tables répertoriées et tb1, tb2 et tb3 le nom des tables. Pour créer une copie de sauvegarde d’une ou plusieurs bases de données, tapez : mysqldump --databases db1 [db2 db3...] > backup-file.sql Pour créer une copie de sauvegarde de toutes les bases de données contenues dans le système, tapez : mysqldump --all-databases > backup-file.sql Vous trouverez des instructions supplémentaires à propos de la sauvegarde et de la restauration des bases de données dans la documentation relative à MySQL sur le site web www.mysql.org. Pour créer une copie de sauvegarde des tables ou des bases de données qui requièrent un accès root (par exemple, les tables d’octroi de privilèges et les autres données d’accès restreint), exécutez la commande mysqldump avec les options --user=root et -p : mysqldump --user=root -p --all-datagases > backup-file.sql Lorsque vous utilisez l’option -p, mysqldump vous demande le mot de passe root de MySQL avant de continuer. Base de données de courrier Si vous souhaitez réutiliser la base de données et le stockage du courrier, arrêtez le service de messagerie s’il est en cours d’exécution et enregistrez les fichiers de la messagerie. Si le service de messagerie n’est pas en cours d’exécution, vous pouvez copier tous ses répertoires. Par défaut :  La base de données de courrier est situé à l’emplacement /var/imap/.  Le stockage de courrier est situé à l’emplacement /var/spool/imap/. Vous pouvez sauvegarder des dossiers individuels de stockage de courrier ou bien l’ensemble du stockage de courrier. L’outil de ligne de commande ditto est utile pour sauvegarder les fichiers de courrier. Pour en savoir plus sur la commande ditto, reportez-vous à sa page man. Par ailleurs, enregistrez une copie du fichier /usr/bin/cyrus/bin/ctl_mboxlist afin de pouvoir le déplacer sur le serveur 10.5 lors de l’étape 4 décrite page 39. Ce fichier est nécessaire pour faire migrer correctement la base de données du service de messagerie lors de l’étape 7 décrite page 41.36 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Données WebMail Si vous avez utilisé SquirrelMail, qui a été installé en même temps que la version 10.4, et que vous souhaitez continuer à vous en servir après la migration, créez une copie des carnets d’adresses et des préférences stockés dans /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : Serveur LDAP Créez une copie de sauvegarde des informations de configuration du serveur LDAP. Pour créer une copie de sauvegarde de la base de données Open Directory, qui comprend la configuration du serveur LDAP : 1 Dans Admin Serveur, sélectionnez Open Directory dans la liste des ordinateurs et des services. 2 Cliquez sur Archive. 3 Dans le champ Archiver dans, sélectionnez le chemin d’accès de l’archive. 4 Cliquez sur le bouton Archive. 5 Dans le champ Nom de l’archive, tapez le nom du fichier dans lequel les informations seront stockées. 6 Dans le champ Mot de passe, tapez le mot de passe de l’archive. 7 Cliquez sur OK. AFP Enregistrez /Bibliothèque/Preferences/com.apple.AppleFileServer.plist. SMB Enregistrez /Bibliothèque/Preferences/SystemConfiguration/com.apple.smb.server.plist. Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txtChapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 37 Images NetBoot Vous pouvez faire migrer les images NetBoot créées avec Mac OS X Server 10.4. Enregistrez le dossier .nbi de chacune des images que vous souhaitez faire migrer en notant le chemin d’accès à ce dossier si vous souhaitez le créer à nouveau dans la version 10.5. Enregistrez aussi les réglages NetBoot. Dans Admin Serveur, sélectionnez NetBoot dans la liste des ordinateurs et des services située à gauche, cliquez sur Réglages, puis faites glisser le bouton situé dans l’angle inférieur droit vers le Bureau. Cette action crée un fichier contenant les réglages du service NetBoot sur le Bureau. Enregistrez ce fichier. Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ Données Tomcat Enregistrez les servlets Tomcat que vous souhaitez réutiliser. Ils se trouvent dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Si vous avez installé Axis indépendamment de la version fournie avec le serveur, enregistrez les éventuels services SOAP (Simple Object Access Protocol). Applications JBoss Enregistrez les applications JBoss situées dans /Bibliothèque/JBoss/3.2/deploy/. Coupe-feu IP Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 50_ipfwconfigmigrator Ensuite, enregistrez le contenu de /etc/ipfilter. NAT Enregistrez le contenu de /etc/nat/natd.plist. Impression Utilisez la commande serveradmin settings print pour enregistrer les réglages d’impression avant de commencer le processus de migration. serveradmin settings print > exported_print_settings Par ailleurs, consignez le nom et l’identifiant des files d’attente CUPS afin de pouvoir les utiliser ultérieurement.38 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 VPN Copiez :  /Bibliothèque/Préférences/SystemConfiguration/com.apple.RemoteAccessServers.plist  /Bibliothèque/Keychains/System.keychain  /etc/racoon/psk.text Si le L2TP est configuré et que le secret partagé IPsec est stocké dans psk.text, ce secret partagé peut aussi être stocké dans com.apple.RemoteAccessServers.plist ou System.keychain. DNS Enregistrez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. DHCP Dans Admin Serveur, sélectionnez DHCP dans la liste des ordinateurs et des services située à gauche, cliquez sur Réglages, puis faites glisser le bouton situé dans l’angle inférieur droit vers le Bureau. Cette action crée un fichier contenant les réglages du service DHCP sur le Bureau. Enregistrez ce fichier. Données utilisateur Enregistrez tous les dossiers ou fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Fichiers et dossiers de QTSS Publisher Enregistrez ce qui suit :  les fichiers et les dossiers qui se trouvent dans /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/ ;  les fichiers et les dossiers de chaque chemin d’utilisateur QTSS Publisher : /Users//Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher Serveur iChat Enregistrez les dossiers suivants :  /var/jabber/spool  /etc/jabberChapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 39 Étape 3 :points de partage et autorisations actuels Si votre serveur 10.4 contient des points de partage et des privilèges que vous souhaitez créer à nouveau sur le serveur 10.5, notez-les. Consignez les points de partage destinés aux répertoires de départ. Étape 4 :copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés lors des étapes 1 et 2 sur le serveur 10.5. Pour transférer les fichiers tar ou les images de disque via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour le dossier dans lequel vous placerez les fichiers que vous transférez depuis l’ordinateur 10.4. 3 Sur le serveur 10.4,servez-vous du service FTP pour copier les fichiers tar ou les images disque sur l’ordinateur 10.5. 4 Sur le serveur 10.5, double-cliquez sur un fichier tar pour en extraire le contenu ou doublecliquez sur une image disque pour la monter. Étape 5 :configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. L’emplacement des répertoires de départ identifié dans les comptes d’utilisateur importés doit correspondre à l’emplacement physique des répertoires de départ restaurés, y compris l’emplacement du point de partage. Pour obtenir des explications détaillées sur la marche à suivre en ce qui concerne les étapes de la procédure ci-dessous, reportez-vous àGestion des utilisateurs. Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Admin Serveur sur le serveur où vous souhaitez stocker les répertoires de départ. 3 Cliquez sur Partage de fichiers pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes utilisateurs sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS à montage automatique dynamique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Dans le Gestionnaire de groupe de travail de l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel les utilisateurs importés seront stockés.40 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Si vous restaurez les répertoires de départ dans des emplacements qui ne correspondent pas exactement à ceux identifiés dans les fiches utilisateurs exportées, vous pouvez configurer un préréglage qui identifie l’emplacement de restauration. Si vous identifiez le pré- réglage lors de l’importation des utilisateurs, le nouvel emplacement remplace celui qui existe dans les enregistrements utilisateur. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour les mots de passe, le courrier, etc. Étape 6 :importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données Si vous faites migrer des utilisateurs et des groupes à partir d’un maître Open Directory, suivez les instructions de « Réglages du serveur LDAP » à la page 44. Si vous faites migrer des utilisateurs et des groupes du nœud local,servez-vous du Gestionnaire de groupe de travail ou de l’outil dsimport. Pour en savoir plus sur l’importation à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail, reportezvous à Gestion des utilisateurs. Pour en savoir plus sur les mots de passe des utilisateurs créés à l’origine avec Mac OS X Server 10.1.5 ou antérieur, reportez-vous à Administration d’Open Directory. Pour en savoir plus sur dsimport et pour obtenir une description du format d’exportation du Gestionnaire de groupe de travail, reportez-vous à Administration de ligne de commande. Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez les fichiers d’exportation créés lors de l’étape 1 dans un emplacement accessible à partir du serveur. Vous pouvez modifier les comptes d’utilisateur dans un fichier d’exportation si vous souhaitez définir des mots de passe avant d’importer les utilisateurs. Pour obtenir des instructions, consultez la section Gestion des utilisateurs. En outre, vous pouvez configurer le préréglage défini lors de l’étape 5 ci-dessus de sorte que les mots de passe des utilisateurs soient validés à l’aide de l’authentification Open Directory, et vous pouvez configurer les options de validation de mot de passe afin d’obliger les utilisateurs à changer de mot de passe la prochaine fois qu’ils ouvriront une session. Pour obtenir des informations sur l’utilisation de mots de passe Kerberos, reportez-vous à la dernière étape de cette procédure. 2 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 3 Dans la barre d’outils, cliquez sur l’icône représentant un globe afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 4 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine.Chapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 41 5 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, assurez-vous de le spécifier. 6 Cliquez sur Importer. 7 Si vous souhaitez que les groupes puissent utiliser les nouvelles fonctionnalités de la version 10.5, mettez-les à niveau à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail. Dans le Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes, sélectionnez un ou plusieurs groupes, cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité », puis cliquez sur Enregistrer. 8 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, utilisez l’une des options suivantes. Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour plus de détails, reportez-vous à Administration de ligne de commande ou à la page man de createhomedir. S’il n’existe pas déjà, un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est créé la première fois que l’utilisateur ouvre une session. 9 Si vous souhaitez activer Kerberos pour un maître Open Directory pour lequel il n’est pas activé, servez-vous de la commande suivante qui permet de conserver les mots de passe existants et de les ajouter à un nouveau centre de distribution de clés (KDC, Key Distribution Center). slapconfig -kerberize Si vous avez des comptes utilisateurs qui fonctionnent avec des mots de passe chiffrés et que vous ne kerbérisez pas ces derniers à l’aide de la commande ci-dessus, vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail pour les mettre à niveau et les convertir en mots de passe Open Directory. Pour utiliser le Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez l’application, puis accédez au répertoire où réside le compte utilisateur. Authentifiez-vous en tant qu’administrateur d’Open Directory (généralement diradmin) puis sélectionnez un utilisateur dont le mot de passe est chiffré. Cliquez sur Avancé, choisissez Open Directory dans le menu local Type du mot de passe, cliquez sur Élémentaires,spécifiez un nouveau mot de passe, puis cliquez sur Enregistrer. Pour en savoir plus sur slapconfig, reportez-vous à sa page man.42 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Étape 7 :déplacez les fichiers de données enregistrés suivants Placez les fichiers enregistrés à partir de votre serveur 10.4 à leur emplacement final. Données de configuration Web Pour migrer la configuration Web : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Sous le serveur 10.5 dans la liste des ordinateurs et des services, cliquez sur Web. 3 Cliquez sur « Arrêter le service web » si le service web est en cours d’exécution. 4 Supprimez les fichiers suivants :  /etc/httpd/sites  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key 5 Copiez le répertoire et les fichiers enregistrés avec la version 10.4 sur le serveur 10.5. 6 Dans l’application Terminal, tapez la commande suivante : sudo cd /etc/httpd 7 Ouvrez le fichier httpd.conf en tant qu’administrateur root pour pouvoir l’éditer. 8 Dans le fichier httpd.conf :  Remplacez var/run/proxy par /var/run/proxy-1.3.  Remplacez /var/run/httpd.pid par /var/run/http-1.3.pid. 9 Enregistrez vos modifications. 10 Pour faire migrer les réglages du service web, dans Terminal, exécutez la commande suivante : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/translateApache.rb 11 Si vous avez modifié /etc/httpd/workers.properties, appliquez à nouveau toutes les modifications à la version du fichier installée avec le serveur 10.5. Le fichier workers.properties de la version 10.5 contient une nouvelle entrée pour le service Blog. 12 Dans Admin Serveur, démarrez le service Web. Contenu Web Copiez le contenu web enregistré aux emplacements suivants et à tous les autres emplacements où vous avez placé du contenu web sur le serveur :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/ Données MySQL Avant d’importer les données sauvegardées de MySQL, assurez-vous que le service MySQL est actif. Vous pouvez activer le service MySQL à l’aide d’Admin Serveur ou de la commande serveradmin.Chapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 43 Pour activer le service MySQL à l’aide de la commande serveradmin, tapez : serveradmin start mysql Pour importer les copies de sauvegarde de bases de données, tapez : mysql < backup-file.sql Pour importer des données dans des bases de données auxquelles il n’est possible d’accéder qu’avec des privilèges, exécutez la commande mysql avec les options --user=root et -p : mysql --user=root -p < backup-file.sql Lorsque vous utilisez l’option -p, mysql vous demande le mot de passe root de MySQL avant de continuer. Vous trouverez des instructions supplémentaires à propos de la sauvegarde et de la restauration des bases de données MySQL dans la documentation relative à MySQL sur le site web www.mysql.org. Base de données de courrier Pour migrer la base de données de courrier : 1 Assurez-vous que le service de messagerie de la version 10.5 n’est pas en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Si le cercle qui se trouve sur le côté gauche et qui correspond à la messagerie (Mail) n’est pas grisé, cliquez sur Arrêter Mail dans l’angle inférieur gauche. 2 Restaurez la base de données de courrier et le stockage de courrier enregistrés. La base de données de courrier est située par défaut à l’emplacement /var/imap/ et le stockage de courrier dans /var/spool/imap/. 3 Assurez-vous que les répertoires de la messagerie et leur contenu appartiennent au groupe de messagerie et à l’utilisateur _cyrus. 4 Renommez le fichier ctl_mboxlist enregistré de sorte que son nom soit ctl_mboxlist.old, puis déplacez-le jusque dans /usr/bin/cyrus/bin/. Si ce fichier ctl_mboxlist.old est inexistant, le script upgradedb ne fonctionnera pas correctement lors de l’étape 8 ci-dessous. 5 Dans Admin Serveur, sélectionnez Mail dans la liste des ordinateurs et des services. 6 Cliquez sur Réglages,sur Avancé, puis sur Base de données pour indiquer l’emplacement dans lequel vous avez restauré la base de données et le stockage du courrier. 7 Cliquez sur Enregistrer. 8 Exécutez le script upgradedb de la base de données de courrier : sudo -u cyrusimap /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 61_migrate_cyrus_db44 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 9 Exécutez la commande suivante pour vous assurer que les fichiers d’index de tous les comptes de messagerie fonctionnent correctement : sudo /usr/bin/cyrus/bin/reconstruct –i 10 Dans Admin Serveur, lancez le service de messagerie en cliquant sur Mail, puis sur Démarrer Mail. Données WebMail Placez les carnets d’adresses et les préférences enregistrés dans le répertoire /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ Réglages du serveur LDAP Restaurez les informations de configuration du serveur LDAP. Pour restaurer la base de données Open Directory, qui comprend la configuration du serveur LDAP : 1 Dans Admin Serveur, sélectionnez Open Directory dans la liste des ordinateurs et des services. 2 Cliquez sur Archive. 3 Dans le champ « Archiver à partir de », sélectionnez le chemin d’accès de l’archive. 4 Cliquez sur le bouton Restaurer. 5 Dans le champ Mot de passe, tapez le mot de passe de l’archive. 6 Cliquez sur OK. Configuration AFP Pour faire migrer la configuration AFP, restaurez /Bibliothèque/Préférences/ com.apple.AppleFileServer.plist. Configuration SMB Pour faire migrer la configuration SMB, restaurez /Bibliothèque/Preferences/SystemConfiguration/com.apple.smb.server.plist. Images NetBoot Copiez le dossier .nbi correspondant à chaque image que vous souhaitez faire migrer et placez-le éventuellement à l’emplacement où il se trouvait auparavant. Par ailleurs, restaurez le fichier qui contient les réglages NetBoot.Chapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 45 Pour restaurer les réglages NetBoot : 1 Ouvrez Admin Serveur, puis sélectionnez NetBoot dans la liste des ordinateurs et des services. 2 Choisissez Serveur > Importer > Réglages de service pour importer les réglages NetBoot à partir du fichier que vous avez exporté auparavant (voir « Images NetBoot » à la page 37). 3 Passez en revue les réglages NetBoot pour vous assurer qu’ils ont été correctement importés. Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications enregistrées dans /Bibliothèque/WebObjects/Applications/. 2 Copiez les cadres d’applications enregistrés dans /Bibliothèque/Frameworks/. 3 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf Remarque :les services JavaMonitor et WebObjects Task Daemon (wotaskd) sont désormais gérés par launchd, et il est possible d’y accéder par l’intermédiaire d’Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau comprend l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorez. En effet, cet élément est désactivé par défaut, et il n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.5. Pour en savoir plus, reportez-vous à Administration destechnologiesweb et Déploiement deWebObjects. 4 (Facultatif) Si Java 1.4.2 n’est pas installé sur votre serveur 10.4.10 ou ultérieur, mettez les projets d’application WebObjects à jour manuellement en les ouvrant un par un dans Xcode ; ensuite, dans la présentation Expert des réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de JAVA_VM à java. Il est nécessaire de mettre ces projets à jour manuellement pour pouvoir utiliser la version de la Machine virtuelle Java (JVM,Java Virtual Machine) fournie avec Mac OS X Server 10.5. Important :Java 1.5 doit être installé pour que WebObjects 5.4, inclus avec Mac OS X Server 10.5, puisse fonctionner. Données Tomcat Restaurez les servlets Tomcat dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Placez les services SOAP que vous souhaitez faire migrer dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/axis/. Il se peut que Mac OS X Server 10.5 comprenne une version d’Axis plus récente ou plus ancienne que celle que vous utilisiez jusqu’à présent.46 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Applications JBoss JBoss n’est pas fourni avec Mac OS X Server 10.5. Avant de restaurer vos applications JBoss, installez JBoss sur votre serveur. Pour en savoir plus sur l’installation et la migration des applications JBoss, reportez-vous à la documentation de JBoss. Configuration de coupe-feu IP Pour faire migrer la configuration du coupe-feu IP, restaurez le dossier /etc/ipfilter. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Coupe-feu pour vérifier les réglages et vous assurer qu’ils sont correctement configurés. NAT Restaurez le contenu de /etc/nat/natd.plist. Vous pouvez restaurer à tout moment les réglages NAT par défaut de la version 10.5 (situés dans/etc/natd/natd.plist.default) en supprimant le fichier de la configuration active (/etc/nat/natd.plist). Lors de l’accès suivant au NAT à l’aide d’Admin Serveur, le fichier de configuration par défaut est utilisé pour la création d’un nouveau fichier de configuration active. Remarque :dans la version 10.5, le réglage par défaut d’unregistered_only dans /etc/nat/natd.plist.default est « vrai ». Réglages du service d’impression Pour restaurer les réglages du service d’impression, vous devez tout d’abord créer à nouveau les files d’attente CUPS d’origine avant d’importer les réglages enregistrés. Dans le cas des imprimantes connectées directement au serveur via un port USB, le système d’impression CUPS crée les files d’attente dès que vous connectez ces imprimantes au serveur et les allumez. Cependant, pour les imprimantes réseau, vous devez ajouter les imprimantes en cliquant sur Admin Serveur > Impression (pour les imprimantes LPR ou AppleTalk) ou sur Préférences Système > Imprimantes et fax (pour tous les types d’imprimante). Important :lorsque vous créez à nouveau une file d’attente CUPS, assurez-vous de lui redonner le même nom que celui qu’elle avait sur l’ancien système. Si le nom est différent, Admin Serveur n’importera pas les réglages correctement.Chapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 47 Important :si vous créez les files d’attente d’impression à l’aide de la sous-fenêtre Imprimantes et fax des Préférences Système, indiquez « Postscript générique (PPD générique) » pour toute file d’attente appliquant des quotas étant donné qu’il existe des problèmes connus avec les gestionnaires d’impression de tierce partie et les quotas CUPS. Pour en savoir plus à ce sujet, reportez-vous à l’article de la Base de connaissances que vous trouverez à l’adresse suivante : http://docs.info.apple.com/article.html?artnum=303538. Une fois les files d’attente d’impression créées, importez les réglages enregistrés : serveradmin settings exported_print_settings VPN Restaurez ce qui suit :  /Bibliothèque/Préférences/SystemConfiguration/com.apple.RemoteAccessServers.plist.  /Bibliothèque/Keychains/System.keychain  /etc/racoon/psk.text Si le L2TP est configuré et que le secret partagé IPsec est stocké dans psk.text, ce secret partagé peut aussi être stocké dans com.apple.RemoteAccessServers.plist ou System.keychain. Faites migrer l’utilisateur de la clé VPN MPPE à l’aide de l’outil de ligne de commande vpnaddkeyagentuser. Pour en savoir plus sur cette commande, reportez-vous à sa page man. Configuration DNS Pour faire migrer la configuration DNS : 1 Restaurez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. 2 Dans Admin Serveur, sélectionnez DNS dans la liste des ordinateurs et des services. Une zone de dialogue apparaît et vous demande s’il faut effectuer la mise à niveau :  Si vous cliquez sur « Ne pas mettre à niveau », Admin Serveur ne modifie pas les fichiers de configuration du service DNS qui existaient avant la migration vers la version 10.5. Le service DNS continue de s’exécuter, mais il n’est plus possible de modifier sa configuration à l’aide d’Admin Serveur. Si des changements sont nécessaires, vous devez les effectuer directement dans les fichiers de configuration du service DNS.  Si vous cliquez sur Mettre à niveau, Admin Serveur met les fichiers de configuration à niveau au format de la version 10.5. Ceci fait, vous pouvez vous servir d’Admin Serveur pour apporter des modifications à la configuration du service DNS.48 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Réglages DHCP Pour migrer la configuration DHCP : 1 Ouvrez Admin Serveur, puis sélectionnez DHCP dans la liste des ordinateurs et des services. 2 Choisissez Serveur > Importer > Réglages de service pour importer les réglages DHCP à partir du fichier que vous avez exporté auparavant (voir « DHCP » à la page 38). 3 Examinez les sous-fenêtres Sous-réseaux et Cartes statiques du service DHCP pour vous assurer que les réglages de sous-réseau et de liaison statique ont été correctement importés. Données utilisateur Restaurez les fichiers de données utilisateur enregistrés. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime Suivez les instructions qui apparaissent dans Administration de QuickTime Streaming et Broadcasting pour réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés à partir de /Bibliothè- que/QuickTimeStreaming/. Fichiers et dossiers de QTSS Publisher QTSS Publisher a été supprimé de Mac OS X Server 10.5.Toutefois, les fichiers créés avec QTSS Publisher sous la version 10.4 devraient continuer à fonctionner normalement avec la version 10.5. Restaurez les fichiers et les dossiers de QTSS Publisher sur Mac OS X Server 10.5. En principe, les fichiers multimédias et MP3 QTSS Publisher sont stockés dans :  /Bibliothèque/Application Support/Apple/ QTSS Publisher/Libraries/  /Users//Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Libraries/ Pour faire migrer les listes de lecture multimédias et MP3 QTSS Publisher vers Administration web QTSS : 1 Déplacez tous les dossiers qui se trouvent dans /Bibliothèque/Application Support/ Apple/QTSS Publisher/Playlists/ vers /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists. Par exemple, vous déplacez : /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Playlists/my_playlist/ Pour /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists/my_playlist/Chapitre 3 Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 49 2 Vérifiez que le propriétaire des dossiers et des fichiers qui se trouvent dans /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists est bien qtss. 3 Dans le cas des listes de lecture multimédias, vérifiez que le dossier /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Libraries/Media/ contient les fichiers multimédias répertoriés dans les fichiers .playlist. 4 Pour les listes de lecture MP3, vérifiez que le dossier /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Libraries/MP3/ contient les fichiers multimédias répertoriés dans les fichiers .playlist. 5 Mettez à jour le fichier .config de chaque liste de lecture de sorte que les chemins d’accès indiquent le nouveau dossier contenant les listes de lecture dans /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists. Ceci inclut les chemins définis dans les préférences pid_file, playlist_file et sdp_file (listes de lecture multimédias uniquement). 6 Activez l’administration web QTSS à l’aide d’Admin Serveur. 7 Ouvrez l’Administration web à l’aide de Safari (http://:1220), puis ouvrez une session. 8 Cliquez sur Listes de lecture. Vous pouvez maintenant commencer à gérer les listes de lecture QTSS Publisher à l’aide de l’Administration web QTSS. Pour obtenir des informations sur l’Administration web, reportez-vous au Guide de l’administrateur du Serveur d’enchaînement Darwin de QuickTime Streaming Server disponible à l’adresse developer.apple.com/opensource/server/streaming. Serveur iChat Pour faire migrer les réglages du serveur iChat : 1 Restaurez les dossiers suivants :  /var/jabber/spool  /etc/jabber 2 Exécutez le script suivant avec les privilèges root : sudo execute “/Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 58_jabbermigrator.pl Le script 58_jabbermigrator.pl appelle trois autres scripts pour faire migrer les réglages du serveur iChat. Le cas échéant, vous pouvez exécuter ces scripts individuellement pour personnaliser la migration. Les scripts sont accompagnés d’une documentation qui contient des informations utiles.50 Chapitre 3Migration à partir de Mac OS X Server 10.4 Étape 8 :configuration de points de partage et d’autorisations Créez à nouveau les points de partage et les privilèges en fonction des besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Partage de fichiers. 2 Cliquez sur Volumes, puis sélectionnez le volume ou le dossier que vous voulez partager. 3 Cliquez sur Partager. 4 Cliquez sur Autorisations pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont partagés à l’aide des services AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez le volet Protocole. Pour en savoir plus sur la configuration des points de partage, reportez-vous à Administration des services de fichier. Étape 9 :test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.4 51 4 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 Suivez les instructions de ce chapitre pour mettre à niveau un serveur 10.3.9 vers la version 10.5. Vous pouvez mettre à niveau les ordinateurs qui tournent sous Mac OS X Server 10.3.9 si leur disque dur n’a pas besoin d’être reformaté et s’ils présentent les caractéristiques suivantes :  un processeur Intel ou PowerPC G4 ou G5 cadencé à 867 MHz ou plus ;  au moins 1 Go de mémoire vive (RAM) ;  au moins 20 Go d’espace disque disponible. Éléments pouvant être réutilisés Lorsque vous effectuez une mise à niveau à partir de Mac OS X Server 10.3.9, quasiment toutes les données et tous les réglages existants sont conservés et peuvent être utilisés. Toutefois, tenez compte des remarques suivantes :  Il est possible de réutiliser les images NetBoot créées avec la version 10.3.  Dans la version 10.5, watchdog a été remplacé par launchd. Pour réactiver le redé- marrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages pour les services que vous avez ajoutés à /etc/watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et installez-le dans /Système/Bibliothèque/LaunchDaemons/. Pour en savoir plus, reportez-vous à la page man de launchd.conf.  Dans la version 10.5, hwmond a été remplacé par launchd.  Les mises à niveau vers la version 10.5 suppriment l’application QTSS Publisher mais laissent les fichiers utilisés par celle-ci. En principe, ces fichiers doivent continuer à fonctionner normalement avec la version 10.5, mais vous devez les déplacer jusqu’aux emplacements appropriés. Pour en savoir plus sur le déplacement de ces fichiers, reportez-vous à « Fichiers et dossiers de QTSS Publisher » à la page 48. Remarque :le Gestionnaire Macintosh n’est pas pris en charge sous Mac OS X Server 10.5.52 Chapitre 4Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 Mise à niveau d’un maître Open Directory et de ses répliques Si le serveur que vous voulez mettre à niveau est un maître ou une réplique Open Directory, mettez tout d’abord à niveau le maître, et ensuite les répliques. Pour mettre à niveau le maître et ses répliques : 1 Mettez le maître à niveau vers la version 10.5 en suivant les instructions indiquées dans « Instructions pas à pas » à la page 53. Pendant la mise à niveau du maître, les ordinateurs clients ne peuvent pas se connecter à ce dernier pour accéder aux services Open Directory. En outre, il se peut que les ordinateurs clients aient à patienter un peu à cause d’un délai lors de la recherche automatique de la réplique de serveur Open Directory la plus proche. Vous pouvez remédier à ce retard en modifiant le service DHCP pour utiliser l’adresse d’un serveur réplique Open Directory si le serveur fournit aux clients l’adresse d’un serveur LDAP. Lorsque la mise à niveau du maître est terminée, vous pouvez modifier le service DHCP pour utiliser l’adresse du maître. Pour obtenir des instructions sur la configuration des réglages LDAP relatifs au service DHCP, reportez-vous à Administration des services de réseau. 2 Mettez chaque réplique de serveur à niveau vers la version 10.5. 3 À l’aide d’Admin Serveur, connectez-vous à chaque serveur réplique et rétablissez les répliques. Pour obtenir des informations sur la réinitialisation des mots de passe sur le maître, consultez la section « Services de répertoire » à la page 58.Chapitre 4 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 53 Instructions pas à pas Pour mettre à niveau un serveur 10.3.9 vers la version 10.5, suivez les instructions de cette rubrique. Étape 1 :mettez votre serveur à jour vers la version 10.3.9 Au besoin,servez-vous de la Mise à jour de logiciels pour mettre votre serveur à jour vers la version10.3.9. Étape 2 :enregistrez tous les réglages de service Utilisez serveradmin ou Admin Serveur pour exporter tous les réglages de service pour pouvoir vous y reporter ultérieurement. Par ailleurs,servez-vous des Informations Système pour générer un profil complet de votre système. Enregistrez les réglages de service exportés et le profil de votre serveur sur un disque amovible ou sur un autre système. Avant la mise à niveau, il est recommandé de créer un clone complet et démarrable du serveur et de le tester en le démarrant afin de disposer d’une copie de sauvegarde au cas où elle s’avérerait nécessaire par la suite. Étape 3 :enregistrez les réglages du service d’impression Enregistrez les réglages du service d’impression à l’aide de la commande serveradmin settings print avant de démarrer la mise à niveau. serveradmin settings print > exported_print_settings Par ailleurs, consignez le nom et l’identifiant des files d’attente CUPS afin de pouvoir les utiliser ultérieurement. 1 Mettez votre serveur à jour vers la version 10.2.8. 2 Effectuez une installation de mise à niveau vers la version 10.4. 3 Effectuez les réglages nécessaires après l'installation initiale du serveur.54 Chapitre 4Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 Étape 4 :effectuez une mise à niveau vers la version 10.5 Vous pouvez vous servir du disque d’installation de la version 10.5 pour effectuer la mise à niveau locale sur votre ordinateur serveur si ce dernier est relié à un écran, à un clavier et à un lecteur optique. Une fois la mise à niveau terminée, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur vous indique la marche à suivre pour la configuration initiale de ce dernier. Vos réglages existants sont affichés et vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour effectuer une mise à niveau vers la version 10.5 et configurez les réglages initiaux du serveur au niveau local : 1 Assurez-vous que les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en marche. 2 Allumez l’ordinateur et insérez le disque d’installation dans le lecteur optique. 3 Redémarrez l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. L’ordinateur démarre à partir du disque d’installation. Vous pouvez relâcher la touche C lorsque le logo Apple s’affiche. Pour obtenir des informations sur le redémarrage d’un système Xserve sans périphérique de contrôle, reportez-vous au Guide de l’utilisateur fourni avec le système. 4 Lorsque le programme d’installation s’ouvre, suivez les instructions à l’écran de chaque sous-fenêtre en cliquant sur Continuer pour passer à la suivante. Remarque :dans la sous-fenêtre Sélectionner une destination, assurez-vous de sélectionner le disque ou la partition sur lequel la version v10.3.9 est installée. Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur s’ouvre pour vous permettre de procéder à la configuration initiale du serveur. 5 Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour chaque serveur que vous mettez à niveau,saisissez un numéro de série unique de logiciel serveur.Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site, vous devez saisir le nom du propriétaire enregistré et l’organisation exactement tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. 6 Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 7 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer.Chapitre 4 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 55 8 Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Remarque :il se peut que vous deviez démarrer manuellement le service de messagerie après la mise à niveau du serveur. Pour effectuer une mise à niveau vers la version 10.5 et configurer à distance les réglages initiaux du serveur : 1 Assurez-vous que tous les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en cours d’exécution. 2 Démarrez l’ordinateur à partir du disque d’installation. La procédure utilisée dépend de la présence ou de l’absence d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation sur le serveur cible. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit pouvoir lire les DVD. Si le serveur cible est équipé d’un clavier et d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation, insérez ce dernier dans le lecteur optique, puis redémarrez l’ordinateur tout en maintenant la touche C du clavier enfoncée. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur optique intégré capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à l’aide du disque d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas d’un lecteur optique intégré capable de lire votre disque d’installation, vous pouvez le démarrer en mode disque cible et insérer le disque d’installation dans le lecteur optique de votre ordinateur administrateur. Vous pouvez aussi vous servir d’un lecteur optique FireWire externe. Si le serveur cible est un système Xserve, vous pouvez déplacer son module de disque sur un autre système Xserve équipé d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans le guide Présentation, dans le guide Premiers contacts ou dans le Guide de l’utilisateur qui vous ont été fournis avec votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 3 Sur un ordinateur administrateur, naviguez jusqu’à /Applications/Server/, ouvrez l’Assistant du serveur (il n’est pas nécessaire de disposer des privilèges d’administrateur sur l’ordinateur local pour pouvoir utiliser l’Assistant du serveur), puis sélectionnez « Installer les logiciels sur un serveur distant ». 4 Identifiez le serveur que vous souhaitez mettre à niveau. Si celui-ci se trouve sur le sous-réseau local, sélectionnez-le dans la liste. Sinon, cliquez sur Serveur à l’adresse IP puis saisissez une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000).56 Chapitre 4Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 5 Lorsque vous êtes invité à saisir un mot de passe, tapez l’ancien mot de passe d’administrateur. 6 Avancez dans les écrans d’installation en suivant les instructions affichées. 7 Lorsque la sous-fenêtre Volumes apparaît,sélectionnez un disque ou un volume (partition) cible et cliquez sur Continuer. Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre, puis l’Assistant du serveur s’ouvre et une sous-fenêtre Bienvenue apparaît. 8 Pour lancer la configuration du serveur, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. 9 Dans la sous-fenêtre Destination, placez une coche dans la colonne Appliquer du serveur distant que vous mettez à niveau, puis tapez son mot de passe de préréglage dans le champ Mot de passe et cliquez sur Continuer pour vous connecter au serveur. Si le serveur n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’ajouter ou Actualiser pour voir s’il est disponible. 10 Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour chaque serveur que vous mettez à niveau, vous devez saisir un numéro de série unique de logiciel serveur.Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site,saisissez le nom du propriétaire enregistré et celui de son organisation tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Lorsque vous utilisez la sous-fenêtre Utilisation du répertoire, il est plus sûr de sélectionner l’option « Aucune modification » dans la configuration de répertoire du serveur. Une fois la configuration terminée, vous pouvez effectuer certains ajustements si nécessaire. Pour ce faire,suivez les instructions qui apparaissent dans Administration d’Open Directory. Il est impossible d’activer ou de désactiver le service de messagerie ou le service WebDAV dans la sous-fenêtre Services. Si l’un ou l’autre de ces services est en cours d’exécution lorsque vous effectuez la mise à niveau, il sera en cours d’exécution une fois la mise à niveau terminée. De même,si l’un ou l’autre de ces services est inactif lors de la mise à niveau, il restera inactif après celle-ci. Pour activer ou désactiver le service de messagerie ou le service WebDAV, servez-vous d’Admin Serveur une fois la configuration initiale du serveur terminée. Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. 11 Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 12 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer.Chapitre 4 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 57 13 Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Remarque :il se peut que vous deviez démarrer manuellement le service de messagerie après la mise à niveau du serveur. Étape 5 :procédez aux ajustements nécessaires au terme de la configuration initiale du serveur Servez-vous du Gestionnaire de groupe de travail, d’Admin Serveur, de Terminal et des autres applications pour affiner les réglages de votre serveur et tirer parti des nouvelles fonctionnalités de la version 10.5. Pour obtenir des explications relatives aux nouvelles fonctionnalités et à celles qui ont été modifiées, reportez-vous au guide d’administration de chaque service. Voici quelques suggestions intéressantes. WebObjects Restaurez httpd.conf à la version précédente (httpd.conf.AppleSaved), ou incluez la ligne suivante dans le nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf Si vous n’avez pas installé Java 1.4.2 sur votre serveur 10.3.9, vous devez mettre manuellement à jour les projets d’application WebObjects pour pouvoir utiliser la version de la Machine virtuelle Java (JVM, Java Virtual Machine) qui vous a été fournie avec la version 10.5. Pour mettre à jour un projet WebObjects : 1 Ouvrez le projet dans Xcode. 2 Dans la présentation Expert des réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de JAVA_VM à java. Remarque :les services JavaMonitor et WebObjects Task Daemon (wotaskd) sont désormais gérés par launchd, et il est possible d’y accéder par l’intermédiaire d’Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau comprend l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorez. En effet, cet élément est désactivé par défaut, et il n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.5. Pour en savoir plus, reportezvous à Administration des technologies web et Déploiement de WebObjects.58 Chapitre 4Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 Certificats Secure Sockets Layer (SSL) Servez-vous d’Admin Serveur pour importer les certificats SSL existants que vous souhaitez continuer à utiliser pour les services iChat, Open Directory, de messagerie ou web. Pour importer un certificat SSL : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste des ordinateurs et des services, sélectionnez le serveur mis à niveau. 3 Cliquez sur Certificats. 4 Importez les certificats que vous souhaitez utiliser. Vous pouvez aussi créer un certificat auto-signé et générer une demande de signature de certificat (CSR, Certificate Signing Request) afin d’obtenir un certificat SSL délivré par une autorité de certificat, puis installer celui-ci. 5 Cliquez sur Enregistrer. 6 Activez les certificats de chaque service. Pour en savoir plus sur l’importation, la création et l’activation des certificats auto-signés, reportez-vous à Administration du service iChat, Administration du service de messagerie, à Administration d’Open Directory et à Administration des technologies web. Groupes Si vous souhaitez que les groupes puissent utiliser les nouvelles fonctionnalités de la version 10.5 telles que l’emboîtement et la vérification plus stricte de l’adhésion de groupe, mettez les fiches de groupe à niveau à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail. Pour mettre à niveau un enregistrement de groupe : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail. 2 Ouvrez le répertoire qui contient les groupes concernés. 3 Sélectionnez un ou plusieurs groupes, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». 4 Cliquez sur Enregistrer. Services de répertoire Après la mise à niveau, il est conseillé de convertir un répertoire NetInfo partagé en LDAP. Pour obtenir des informations détaillées sur les avantages de l’utilisation du protocole LDAP et pour savoir comment effectuer la conversion à l’aide d’Admin Serveur, reportezvous à Administration d’Open Directory. Si vous souhaitez activer Kerberos pour un maître Open Directory pour lequel il n’est pas activé, servez-vous de la commande suivante qui permet de conserver les mots de passe existants et de les ajouter à un nouveau centre de distribution de clés (KDC, Key Distribution Center) : slapconfig -kerberizeChapitre 4 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 59 Si vous avez des comptes utilisateurs qui fonctionnent avec des mots de passe chiffrés et que vous ne kerbérisez pas ces derniers à l’aide de la commande ci-dessus, vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail pour utiliser un mot de passe Open Directory : Pour utiliser le Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez l’application, puis accédez au répertoire dans lequel réside le compte utilisateur. Authentifiez-vous en tant qu’administrateur de domaine Open Directory (habituellement, diradmin), puis sélectionnez un utilisateur avec un mot de passe chiffré. Cliquez sur Avancé, choisissez Open Directory dans le menu local Type du mot de passe, cliquez sur Élémentaires, spécifiez un nouveau mot de passe, puis cliquez sur Enregistrer. Pour en savoir plus sur slapconfig, reportez-vous à sa page man. Listes de contrôle d’accès LDAP En raison d’un changement de format, vous devez déplacer manuellement les listes de contrôle d’accès (ACL, Access Control List) LDAP une fois la mise à niveau terminée. Pendant le processus de mise à niveau, le contenant ou la fiche des contrôles d’accès (accesscontrols) et des informations relatives aux listes de contrôles n’est disponible qu’en lecture seule. Ajoutez des listes de contrôle d’accès personnalisées au nouvel attribut olcAccess (dans olcBDBConfig).Vous devez aussi vous servir de la directive set au lieu de la directive group. Schémas LDAP Si vous mettez à jour le fichier slapd.conf lors de l’ajout de fichiers de schéma, exécutez la commande slaptest. Cette commande permet d’identifier le changement correspondant à l’ajout du nouveau schéma et de le rendre persistant dans la base de données. Pour exécuter la commande slaptest : 1 Créez une copie de sauvegarde du répertoire slapd.d (dans /etc/openldap). 2 Exécutez la commande suivante pour spécifier un autre fichier slapd.conf : slaptest -f -F 3 Comparez l’ancien répertoire slapd.d et le nouveau pour déterminer les modifications à effectuer. 4 Relancez slapd. Images NetBoot Après la mise à niveau, vous pouvez réutiliser les images NetBoot créées avec la version v10.3. Pour gérer les images Netboot, servez-vous de l’Utilitaire d’images de système, qui remplace l’Utilitaire d’images de réseau pendant la mise à niveau.60 Chapitre 4Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 Service d’impression Pour restaurer les réglages du service d’impression, vous devez tout d’abord créer à nouveau les files d’attente CUPS d’origine avant d’importer les réglages enregistrés. Dans le cas des imprimantes connectées directement au serveur via un port USB, le système d’impression CUPS crée les files d’attente dès que vous connectez ces imprimantes au serveur et les allumez.Toutefois, vous devez ajouter les imprimantes réseau en cliquant sur Admin Serveur > Impression (pour les imprimantes LPR ou AppleTalk) ou sur Préférences Système > Imprimantes et fax (pour tous les types d’imprimante). Important :lorsque vous créez à nouveau une file d’attente CUPS, assurez-vous de lui redonner le même nom que celui qu’elle avait avant le processus de mise à niveau. Si le nom est différent, Admin Serveur n’importera pas les réglages correctement. Important :si vous créez les files d’attente d’impression à l’aide de la sous-fenêtre Imprimantes et fax des Préférences Système, indiquez « Postscript générique (PPD générique) » pour toute file d’attente appliquant des quotas étant donné qu’il existe des problèmes connus avec les gestionnaires d’impression de tierce partie et les quotas CUPS. Pour en savoir plus à ce sujet, reportez-vous à l’article de la Base de connaissances que vous trouverez à l’adresse suivante : http://docs.info.apple.com/article.html?artnum=303538. Une fois les files d’attente d’impression créées, importez les réglages enregistrés : réglages serveradmin exported_print_settings DNS La première fois que vous sélectionnez DNS dans Admin Serveur après une mise à niveau, Admin Serveur vous demande si vous souhaitez effectuer une mise à niveau. Si vous cliquez sur « Ne pas mettre à niveau », Admin Serveur ne modifie pas les fichiers de configuration du service DNS qui existaient avant la mise à niveau vers la version 10.5. Le service DNS continue de s’exécuter, mais il n’est plus possible de modifier sa configuration à l’aide d’Admin Serveur. Si des changements sont nécessaires, vous devez éditer les fichiers de configuration du service DNS. Si vous cliquez sur Mettre à niveau, Admin Serveur met les fichiers de configuration à niveau au format 10.5. Ceci fait, vous pouvez vous servir d’Admin Serveur pour apporter des modifications à la configuration du service DNS. Historique de la mise à niveau d’Open Directory Les informations relatives à la mise à niveau du serveur LDAP Open Directory sont stockées dans le fichier /Bibliothèque/Logs/slapconfig.log. Service Web Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez à nouveau celles-ci à la version du fichier installée avec la version 10.5.Chapitre 4 Mise à niveau de Mac OS X Server 10.3 61 Mise à niveau du serveur web Apache vers la version 2.2 à partir de la version 1.3 Lorsque vous effectuez une mise à niveau de Mac OS X Server 10.3.9 vers Mac OS X Server 10.5, le processus de mise à niveau maintient la configuration de service web utilisée pour exécuter Apache 1.3. Pour passer à la version 2.2 d’Apache après la mise à niveau vers Mac OS X Server 10.5, utilisez l’option du service web prévue pour la mise à niveau d’Apache, accessible depuis Admin Serveur. Pour en savoir plus, consultez la section « Mise à niveau du serveur web Apache vers la version 2.2 à partir de la version 1.3 » à la page 27.5 63 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Suivez les instructions de ce chapitre si vous devez faire migrer des données d’un serveur 10.3.9 vers un autre ordinateur tournant sous la version 10.5. Il est possible de faire migrer les données qui se trouvent sur des ordinateurs Mac OS X Server 10.3.9 même si ceux-ci ne peuvent pas être ou ne seront pas mis à niveau vers la version 10.5 ou ultérieure. Il se peut que ces ordinateurs :  requièrent un reformatage du disque dur ou un remplacement par un ordinateur plus récent ;  utilisent un matériel de serveur qui ne dispose pas des éléments suivants :  un processeur Intel ou PowerPC G4 ou G5 cadencé à 867 MHz ou plus,  au moins 1 Go de mémoire vive (RAM),  au moins 20 Go d’espace disque disponible. Avant de commencer Avant de suivre les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur 10.5 vers lequel vous ferez migrer les données. Pour obtenir des instructions, consultez la section Premiers contacts. Au besoin, mettez à niveau le serveur dont vous ferez migrer les données de sorte qu’il tourne sous la version 10.3.9. Si le serveur est un maître ou une réplique Open Directory, configurez tout d’abord le maître 10.5, puis les répliques 10.5.64 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Pour rétablir le maître et ses répliques : 1 Configurez le maître 10.5. Pendant la configuration du maître, les ordinateurs clients ne peuvent pas se connecter au maître 10.3.9 pour accéder aux services Open Directory. En outre, il se peut que les ordinateurs clients aient à patienter un peu à cause d’un délai lors de la recherche automatique de la réplique de serveur Open Directory la plus proche. Vous pouvez remédier à ce retard en modifiant le service DHCP pour utiliser l’adresse d’un serveur réplique Open Directory s’il fournit aux clients l’adresse d’un serveur LDAP. Lorsque le maître 10.5 est prêt, vous pouvez modifier le service DHCP de sorte qu’il utilise l’adresse du maître. Pour obtenir des instructions sur la configuration des réglages LDAP relatifs au service DHCP, reportez-vous à Administration des services de réseau. 2 Modifiez le rôle de la réplique 10.3.9 de sorte qu’elle soit autonome, puis configurez le serveur 10.5 pour en faire une réplique du maître 10.5. Administration d’Open Directory contient des instructions relatives à la modification du rôle Open Directory d’un serveur afin de rendre ce dernier autonome et d’en faire une réplique. Pour obtenir des informations sur la réinitialisation des mots de passe sur le maître, consultez l’étape 6 page 73. Éléments pouvant migrer Les informations qui apparaissent dans « Instructions pas à pas » à la page 66 expliquent comment réutiliser avec la version 10.5 les données de la version 10.3 indiquées ci-dessous :  Données de configuration Web  Contenu Web  Données MySQL  Base de données de courrier  Données WebMail  Fichiers de configuration FTP  Images NetBoot  Applications et structures WebObjects  Données Tomcat  Applications JBoss  Réglages AFP  Configuration de coupe-feu IP  Configuration DNS  Réglages DHCP  Réglages NATChapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 65  Réglages d’impression  Réglages VPN  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime  Fichiers et dossiers de QTSS Publisher  Comptes d’utilisateur et de groupe Utilisez serveradmin ou Admin Serveur pour exporter tous les réglages de service afin de pouvoir vous y reporter ultérieurement. Enregistrez les réglages de service exportés sur un disque amovible ou sur un autre système. Remarque :l’une des méthodes permettant d’enregistrer les réglages de service dans Admin Serveur consiste à sélectionner le service dans la liste des ordinateurs et des services située à gauche, à cliquer sur Réglages, puis à faire glisser le bouton situé dans l’angle inférieur droit sur le Bureau. Cette action crée sur le Bureau un fichier contenant les réglages de service. Dans la version 10.5, watchdog a été remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage automatique du matériel, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages correspondant aux services que vous avez ajoutés à /etc/watchdog.conf, créez un fichier plist launchd et installez-le dans /Système/Bibliothèque/LaunchDaemons/. Pour en savoir plus sur launchd, reportez-vous à sa page man. Outils pouvant être utilisés Plusieurs outils sont disponibles :  Vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes utilisateurs et de groupe de la version 10.3 vers un fichier délimité par des caractères, puis les importer dans un serveur 10.5.Vous pouvez également importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de l’outil de ligne de commande dsimport.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  Utilisez l’outil 59_webconfigmigrator pour faire migrer votre configuration Web.  Utilisez l’outil 50_ipfwconfigmigrator pour faire migrer votre configuration de coupe-feu. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires.66 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Instructions pas à pas Pour déplacer des données d’un ordinateur Mac OS X Server 10.3.9 vers un ordinateur sur lequel Mac OS X Server 10.5 est installé, suivez les instructions de cette rubrique. Étape 1 :exportation d’utilisateurs et de groupes Servez-vous du Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes utilisateurs et de groupe depuis un répertoire NetInfo ou LDAP3 vers un fichier délimité par des caractères qui peut ensuite être importé dans un répertoire pour être utilisé avec Mac OS X Server 10.5. 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d'archive des données et un fichier utilisateur d'exportation. 4 Copiez les fichiers d'archive vers le nouveau serveur. 6 Importez les fichiers des utilisateurs et groupes. 8 Configurez les points de partage et les autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et les autorisations actuels. utilisateur groupe 2017 Gestionnaire de groupe de travail Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport 5 Configurez l'infrastructure des répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture Shared Folders Shared Folders Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture Shared Folders utilisateur groupe 2017 donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tarChapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 67 Pour exporter des utilisateurs et des groupes : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes, puis sur l’icône représentant un globe sous la barre d’outils et choisissez le répertoire à partir duquel vous souhaitez exporter des comptes. 2 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 3 Cliquez sur le bouton Utilisateurs pour exporter des utilisateurs ou sur le bouton Groupes pour exporter des groupes. 4 Exportez les comptes utilisateurs ou de groupe comme suit :  Pour exporter l’ensemble des comptes, sélectionnez-les tous.  Pour exporter un compte particulier, sélectionnez-le.  Pour exporter plusieurs comptes, sélectionnez-les en maintenant enfoncée la touche Commande ou Maj. 5 Choisissez Serveur > Exporter. 6 Spécifiez un nom à attribuer au fichier d’exportation ainsi que son emplacement. 7 Cliquez sur Exporter. Lorsque vous exportez des utilisateurs à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, les informations des mots de passe ne sont pas exportées. Si vous souhaitez définir des mots de passe, vous pouvez modifier le fichier d’exportation avant de l’importer ou définir chaque mot de passe après l’importation à l’aide de la commande passwd ou du Gestionnaire de groupe de travail. Pour en savoir plus sur la définition des mots de passe après l’importation des utilisateurs, reportez-vous à Gestion des utilisateurs. Étape 2 :créez des archives des fichiers suivants Enregistrez tous les fichiers de données que vous souhaitez réutiliser avec Mac OS X Server 10.5. Lors de l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé lors de l’étape 1 vers l’ordinateur qui tourne sous la version 10.5. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, ou utiliser /usr/bin/mkdmg pour créer des fichiers d’image disque. Vous pouvez transférer des images disque et des fichiers tar en vous servant des protocoles AFP ou FTP. Remarque :vous pouvez aussi utiliser scp -r pour effectuer une copie sécurisée des fichiers et rsync pour copier les fichiers à distance. La commande rsync est particulièrement utile si vous avez une grande quantité de données qu’il est possible de faire migrer avant le passage à la nouvelle version puis de mettre rapidement à jour.68 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Pour créer une archive tar, utilisez la commande tar dans l’application Terminal. L’indicateur -c de la commande crée un fichier d’archives au format tar. Utilisez l’indicateur - f pour spécifier le nom du fichier d’archives. Utilisez l’indicateur -v (détaillé) pour afficher les informations relatives à la progression lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff Le caractère d’échappement (\ dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar “/MyHFSVolume/My Stuff” Données de configuration Web Enregistrez les fichiers et les répertoires suivants :  /etc/httpd/httpd.conf  /etc/httpd/httpd_macosxserver.conf  /etc/httpd/httpd_squirrelmail.conf  /etc/httpd/magic  /etc/httpd/mime.types  /etc/httpd/mime_macosxserver.types  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key  /etc/httpd/tomcat.conf  /etc/webperfcache/webperfcache.conf  /Bibliothèque/WebServer/ Contenu Web Copiez le contenu Web que vous souhaitez réutiliser à partir de :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/  Tout autre emplacement dans lequel il se trouve Données MySQL Mac OS X Server 10.3.9 comprend la version 4.0.18 de MySQL. Mac OS X Server 10.5 installe MySQL 5.0.45. Pour faire migrer des bases de données MySQL d’un ordinateur vers un autre, vous pouvez vous servir de la commande mysqldump afin de créer une copie de sauvegarde de vos données. Cette commande est différente selon l’ampleur des données à sauvegarder. La migration peut en effet concerner des tables individuelles, une ou plusieurs bases de données ou toutes les bases de données qui se trouvent sur le serveur.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 69 Pour créer une copie de sécurité de tables particulières, tapez : mysqldump database tb1 [tb2 tb3...] > backup-file.sql où database est le nom de la base de données qui contient les tables répertoriées et tb1, tb2 et tb3 le nom des tables. Pour créer une copie de sauvegarde d’une ou plusieurs bases de données, tapez : mysqldump --databases db1 [db2 db3...] > backup-file.sql Pour créer une copie de sauvegarde de toutes les bases de données du système, tapez : mysqldump --all-databases > backup-file.sql Vous trouverez des instructions supplémentaires à propos de la sauvegarde et de la restauration des bases de données dans la documentation relative à MySQL sur le site www.mysql.org. Pour créer une copie de sauvegarde des tables ou des bases de données qui requièrent un accès root (par exemple, les tables d’octroi de privilèges et les autres données d’accès restreint), exécutez la commande mysqldump avec les options --user=root et -p : mysqldump --user=root -p --all-datagases > backup-file.sql Lorsque vous utilisez l’option -p, mysqldump vous demande le mot de passe root de MySQL avant de continuer. Base de données de courrier Si vous souhaitez réutiliser la base de données et le stockage du courrier, arrêtez le service de messagerie s’il est en cours d’exécution et enregistrez les fichiers de la messagerie. Si le service de messagerie n’est pas en cours d’exécution, vous pouvez copier tous ses répertoires. Par défaut :  La base de données de courrier est situé à l’emplacement /var/imap/.  Le stockage de courrier est situé à l’emplacement /var/spool/imap/. Vous pouvez sauvegarder des dossiers individuels de stockage de courrier ou bien l’ensemble du stockage de courrier. L’outil de ligne de commande ditto est utile pour sauvegarder les fichiers de courrier. Pour en savoir plus sur ditto, reportez-vous à sa page man. Par ailleurs, enregistrez une copie du fichier /usr/bin/cyrus/bin/ctl_mboxlist afin de pouvoir déplacer celui-ci sur le serveur 10.5 lors de l’étape 4 décrite page 72. Ce fichier est nécessaire pour que la migration de la base de données du service de messagerie puisse se faire correctement lors de l’étape 7 décrite page 75.70 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Données WebMail Si vous avez utilisé SquirrelMail, installé en même temps que la version 10.3, et que vous souhaitez continuer à vous en servir après la migration, créez des copies des carnets d’adresses et des préférences stockés dans /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : AFP Enregistrez /Bibliothèque/Preferences/com.apple.AppleFileServer.plist. Images NetBoot Vous pouvez faire migrer les images NetBoot créées avec Mac OS X Server 10.3. Enregistrez le dossier .nbi de chacune des images que vous souhaitez faire migrer en notant le chemin d’accès à ce dossier si vous souhaitez le créer à nouveau dans la version 10.5. Enregistrez aussi les réglages NetBoot. Dans Admin Serveur, sélectionnez NetBoot dans la liste des ordinateurs et des services située à gauche, cliquez sur Réglages, puis faites glisser le bouton situé dans l’angle inférieur droit vers le Bureau. Cette action crée sur le Bureau un fichier contenant les réglages du service NetBoot. Enregistrez ce fichier. Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ Données Tomcat Enregistrez les servlets Tomcat que vous souhaitez réutiliser. Ils se trouvent dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Si vous avez installé Axis indépendamment de la version fournie avec le serveur, enregistrez les éventuels services SOAP (Simple Object Access Protocol). Applications JBoss Enregistrez les applications JBoss situées dans /Bibliothèque/JBoss/3.2/deploy/. Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txtChapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 71 Coupe-feu IP Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 50_ipfwconfigmigrator Ensuite, enregistrez le contenu de /etc/ipfilter. NAT Enregistrez le contenu de /etc/nat/natd.plist. Impression Utilisez la commande serveradmin settings print pour enregistrer les réglages d’impression avant de commencer le processus de migration. serveradmin settings print > exported_print_settings Par ailleurs, consignez le nom et l’identifiant des files d’attente CUPS afin de pouvoir les utiliser ultérieurement. VPN Copiez :  /Bibliothèque/Préférences/SystemConfiguration/com.apple.RemoteAccessServers.plist  /Bibliothèque/Keychains/System.keychain  /etc/racoon/psk.text Si le L2TP est configuré et que le secret partagé IPsec est stocké dans psk.text, ce secret partagé peut aussi être stocké dans com.apple.RemoteAccessServers.plist ou System.keychain. DNS Enregistrez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. DHCP Dans Admin Serveur, sélectionnez le service DHCP à gauche, cliquez sur Réglages, puis faites glisser le bouton situé dans l’angle inférieur droit vers le Bureau. Cette action crée sur le Bureau un fichier contenant les réglages du service DHCP. Enregistrez ce fichier. Données utilisateur Enregistrez tous les dossiers ou fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/.72 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Fichiers et dossiers de QTSS Publisher Enregistrez ce qui suit :  les fichiers et les dossiers qui se trouvent dans /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/  les fichiers et les dossiers de chaque chemin d’utilisateur QTSS Publisher : /Users//Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher Étape 3 :points de partage et autorisations actuels Si votre serveur 10.3 contient des points de partage et des privilèges que vous souhaitez créer à nouveau sur le serveur 10.5, notez-les. Consignez les points de partage destinés aux répertoires de départ. Étape 4 :copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés lors des étapes 1 et 2 sur le serveur 10.5. Pour transférer les fichiers tar ou les images de disque via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour le dossier dans lequel vous placerez les fichiers transférés depuis l’ordinateur 10.3. 3 Sur le serveur 10.3, servez-vous du service FTP pour copier les fichiers tar ou les images disque sur l’ordinateur 10.5. 4 Sur le serveur 10.5, double-cliquez sur un fichier tar pour en extraire le contenu ou doublecliquez sur une image disque pour la monter. Étape 5 :configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. L’emplacement des répertoires de départ identifié dans les comptes d’utilisateur importés doit correspondre à l’emplacement physique des répertoires de départ restaurés, y compris l’emplacement du point de partage. Pour obtenir des explications détaillées sur la marche à suivre en ce qui concerne les étapes de la procédure ci-dessous, reportez-vous à Gestion des utilisateurs. Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Admin Serveur sur le serveur où vous souhaitez stocker les répertoires de départ.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 73 3 Cliquez sur Partage de fichiers pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes utilisateurs sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS à montage automatique dynamique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Dans le Gestionnaire de groupe de travail de l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel les utilisateurs importés seront stockés. Si vous restaurez les répertoires de départ à des emplacements qui ne correspondent pas exactement à ceux identifiés dans les fiches utilisateurs exportées, vous pouvez configurer un préréglage qui identifie l’emplacement de restauration. Si vous identifiez le préréglage lors de l’importation des utilisateurs, le nouvel emplacement remplace celui qui existe dans les enregistrements utilisateur. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour les mots de passe, le courrier, etc. Étape 6 :importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données Vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail ou de l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données : Pour en savoir plus sur l’importation à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail, reportez-vous à Gestion des utilisateurs. Pour en savoir plus sur les mots de passe des utilisateurs créés à l’origine avec Mac OS X Server 10.1.5 ou antérieur, reportez-vous à Administration d’Open Directory. Pour en savoir plus sur dsimport et pour obtenir une description du format d’exportation du Gestionnaire de groupe de travail, reportez-vous à Administration de ligne de commande.74 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez les fichiers d’exportation créés lors de l’étape 1 dans un emplacement accessible à partir du serveur. Vous pouvez modifier les comptes d’utilisateur dans un fichier d’exportation si vous souhaitez définir des mots de passe avant d’importer les utilisateurs. Pour obtenir des instructions, consultez la section Gestion des utilisateurs. En outre, vous pouvez configurer le préréglage défini lors de l’étape 5 ci-dessus de sorte que le mot de passe des utilisateurs soit validé à l’aide de l’authentification Open Directory, et vous pouvez configurer les options de validation de mot de passe afin d’obliger les utilisateurs à changer de mot de passe la prochaine fois qu’ils ouvriront une session. Pour obtenir des informations sur l’utilisation de mots de passe Kerberos, reportez-vous à la dernière étape de cette procédure. 2 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 3 Dans la barre d’outils, cliquez sur l’icône représentant un globe afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 4 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 5 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, assurez-vous de le spécifier. 6 Cliquez sur Importer. 7 Si vous souhaitez que les groupes puissent utiliser les nouvelles fonctionnalités de la version 10.5, mettez-les à niveau à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail. Dans le Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes, sélectionnez un ou plusieurs groupes, cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité », puis cliquez sur Enregistrer. 8 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, utilisez l’une des options suivantes : Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour plus de détails, reportez-vous à Administration de ligne de commande ou à la page man de createhomedir. S’il n’existe pas déjà, un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est créé la première fois que l’utilisateur ouvre une session.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 75 9 Si vous souhaitez activer Kerberos pour un maître Open Directory pour lequel il n’est pas activé, servez-vous de la commande suivante qui permet de conserver les mots de passe existants et de les ajouter à un nouveau centre de distribution de clés (KDC, Key Distribution Center). slapconfig -kerberize Si vous avez des comptes utilisateurs qui fonctionnent avec des mots de passe chiffrés et que vous ne kerbérisez pas ces derniers à l’aide de la commande ci-dessus, vous pouvez vous servir du Gestionnaire de groupe de travail pour utiliser un mot de passe Open Directory. Pour utiliser le Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez l’application, puis accédez au répertoire où réside le compte utilisateur. Authentifiez-vous en tant qu’administrateur de domaine, puis sélectionnez un utilisateur avec un mot de passe crypté. Cliquez sur Avancé, choisissez Open Directory dans le menu local Type du mot de passe, cliquez sur Élémentaires,spécifiez un nouveau mot de passe, puis cliquez sur Enregistrer. Pour en savoir plus sur slapconfig, reportez-vous à sa page man. Étape 7 :replacement des fichiers de données enregistrés Placez les fichiers enregistrés à partir de votre serveur 10.3 dans leurs emplacements respectifs finaux. Données de configuration Web Pour faire migrer les données de configuration web : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Sous le serveur 10.5 dans la liste des ordinateurs et des services, cliquez sur Web. 3 Cliquez sur « Arrêter le service web » si le service web est en cours d’exécution. 4 Supprimez les fichiers suivants :  /etc/httpd/sites  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key 5 Copiez le répertoire et les fichiers enregistrés avec la version 10.3 sur le serveur 10.5. 6 Ouvrez l’application Terminal, puis, avec les privilèges root, tapez la commande suivante : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/59_webconfigmigrator Un historique des modifications apportées aux fichiers est créé dans le fichier /Bibliothèque/Logs/Migration/webconfigmigrator.log. Les fichiers de la version 10.3 qui se trouvent dans /etc/httpd/ sont renommés de sorte que leurs noms soient httpd.conf.obsolete, httpd_macosxserver.conf.obsolete et mime_macosxserver.types.obsolete. Un nouveau fichier httpd.conf et un nouveau répertoire de sites sont créés.76 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 7 Si vous avez modifié /etc/httpd/workers.properties, appliquez à nouveau toutes les modifications à la version du fichier installée avec le serveur 10.5. Le fichier workers.properties de la version 10.5 contient une nouvelle entrée pour le service Blog. 8 Dans Admin Serveur, démarrez le service Web. Contenu Web Copiez le contenu web enregistré dans les emplacements suivants et dans tous les autres endroits où vous avez placé du contenu web sur le serveur :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/ Données MySQL Avant d’importer les données sauvegardées de MySQL, assurez-vous que le service MySQL est activé. Vous pouvez activer le service MySQL à l’aide d’Admin Serveur ou de la commande serveradmin. Pour activer le service MySQL à l’aide de la commande serveradmin, tapez : serveradmin start mysql Pour importer les copies de sauvegarde de bases de données, tapez : mysql < backup-file.sql Pour importer des données dans des bases de données auxquelles il n’est possible d’accéder que si l’on dispose de privilèges, exécutez la commande mysql avec les options --user=root et -p : mysql --user=root -p < backup-file.sql Lorsque vous utilisez l’option -p, mysql vous demande le mot de passe root de MySQL avant de continuer. Vous trouverez des instructions supplémentaires à propos de la sauvegarde et de la restauration des bases de données MySQL dans la documentation relative à MySQL sur le site web www.mysql.org.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 77 Base de données de courrier Pour migrer la base de données de courrier : 1 Assurez-vous que le service de messagerie de la version 10.5 n’est pas en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Si le cercle qui se trouve sur le côté gauche et qui correspond à la messagerie (Mail) n’est pas grisé, cliquez sur Arrêter Mail (dans l’angle inférieur gauche). 2 Restaurez la base de données de courrier et le stockage de courrier enregistrés. La base de données de courrier est située par défaut à l’emplacement /var/imap/ et le stockage de courrier dans /var/spool/imap/. 3 Assurez-vous que les répertoires de la messagerie et leur contenu appartiennent au groupe de messagerie et à l’utilisateur _cyrus. 4 Renommez le fichier ctl_mboxlist enregistré de sorte que son nom soit ctl_mboxlist.old, puis déplacez-le vers /usr/bin/cyrus/bin/. Si ce fichier ctl_mboxlist.old est inexistant, le script upgradedb ne fonctionnera pas correctement lors de l’étape 8 ci-dessous. 5 Dans Admin Serveur, sélectionnez Mail dans la liste des ordinateurs et des services. 6 Cliquez sur Réglages, puis sur Avancé, et ensuite sur Base de données pour indiquer l’emplacement dans lequel vous avez restauré la base de données et le stockage du courrier. 7 Cliquez sur Enregistrer. 8 Exécutez le script upgradedb de la base de données de courrier : sudo -u cyrusimap /Système/Bibliothèque/ServerSetup/SetupExtras/upgradedb 9 Exécutez la commande suivante pour vous assurer que les fichiers d’index de tous les comptes de messagerie fonctionnent correctement : sudo /usr/bin/cyrus/bin/reconstruct –i 10 Dans Admin Serveur, lancez le service de messagerie en cliquant sur Mail, puis sur Démarrer Mail. Données WebMail Placez les carnets d’adresses et les préférences enregistrés dans le répertoire /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/78 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Configuration AFP Pour faire migrer la configuration AFP, restaurez /Bibliothèque/Préférences/ com.apple.AppleFileServer.plist. Images NetBoot Copiez le dossier .nbi correspondant à chaque image que vous souhaitez faire migrer et placez-le éventuellement à l’emplacement où il se trouvait auparavant. Par ailleurs, restaurez le fichier qui contient les réglages NetBoot. Pour restaurer les réglages NetBoot : 1 Ouvrez Admin Serveur, puis sélectionnez NetBoot dans la liste des ordinateurs et des services. 2 Choisissez Serveur > Importer > Réglages de service pour importer les réglages NetBoot à partir du fichier que vous avez exporté auparavant (voir « Images NetBoot » à la page 70). 3 Révisez ces réglages NetBoot pour vous assurer qu’ils ont été correctement importés. Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications enregistrées dans /Bibliothèque/WebObjects/Applications/. 2 Copiez les cadres d’applications enregistrés dans /Bibliothèque/Frameworks/. 3 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf Remarque :les services JavaMonitor et WebObjects Task Daemon (wotaskd) sont désormais gérés par launchd, et il est possible d’y accéder par l’intermédiaire d’Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau comprend l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorez. En effet, cet élément est désactivé par défaut, et il n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.5. Pour en savoir plus, reportez-vous à Administration destechnologiesweb et Déploiement deWebObjects. 4 (Facultatif) Si Java 1.4.2 n’était pas installé sur votre serveur 10.3, mettez les projets d’application WebObjects à jour manuellement en les ouvrant un par un dans Xcode ; ensuite, dans la présentation Expert des réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de JAVA_VM à java. Il est nécessaire de mettre ces projets à jour manuellement pour pouvoir utiliser la version de la Machine virtuelle Java (JVM,Java Virtual Machine) fournie avec Mac OS X Server 10.5. Important :il faut que Java 1.5 soit installé pour que WebObjects 5.4, qui est inclus avec Mac OS X Server 10.5, puisse fonctionner.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 79 Données Tomcat Restaurez les servlets Tomcat dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Placez les services SOAP que vous souhaitez faire migrer dans /Bibliothèque/Tomcat/ webapps/axis/. Il se peut que Mac OS X Server 10.5 comprenne une version d’Axis plus récente ou plus ancienne que celle que vous utilisiez jusqu’à présent. Applications JBoss JBoss n’est pas fourni avec Mac OS X Server 10.5. Pour pouvoir restaurer vos applications JBoss, vous devez installer JBoss sur votre serveur. Pour en savoir plus sur l’installation et la migration des applications JBoss, reportez-vous à la documentation de JBoss. Configuration de coupe-feu IP Pour faire migrer la configuration du Coupe-feu IP, restaurez le dossier /etc/ipfilter. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Coupe-feu pour vérifier les réglages et vous assurer qu’ils sont correctement configurés. NAT Restaurez le contenu de /etc/nat/natd.plist. Vous pouvez restaurer à tout moment les réglages NAT par défaut de la version 10.5 (qui se trouvent dans /etc/natd/natd.plist.default) en supprimant le fichier de la configuration active (/etc/nat/natd.plist). Lors de l’accès suivant au NAT à l’aide d’Admin Serveur, le fichier de configuration par défaut est utilisé pour la création d’un nouveau fichier de configuration active. Remarque :dans la version 10.5, le réglage par défaut d’unregistered_only dans /etc/nat/natd.plist.default est « vrai ». Réglages du service d’impression Pour restaurer les réglages du service d’impression, vous devez tout d’abord créer à nouveau les files d’attente CUPS d’origine avant d’importer les réglages enregistrés. Dans le cas des imprimantes connectées directement au serveur via un port USB, le système d’impression CUPS crée les files d’attente dès que vous connectez ces imprimantes au serveur et les allumez. Pour les imprimantes réseau, vous devez ajouter les imprimantes en cliquant sur Admin Serveur > Impression (pour les imprimantes LPR ou AppleTalk) ou sur Préférences Système > Imprimantes et fax (pour tous les types d’imprimante). Important :lorsque vous créez à nouveau une file d’attente CUPS, assurez-vous de lui redonner le même nom que celui qu’elle avait sur l’ancien système. Si le nom est différent, Admin Serveur n’importera pas les réglages correctement.80 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Important :si vous créez les files d’attente d’impression à l’aide de la sous-fenêtre Imprimantes et fax des Préférences Système, indiquez « Postscript générique (PPD générique) » pour toute file d’attente appliquant des quotas étant donné qu’il existe des problèmes connus avec les gestionnaires d’impression de tierce partie et les quotas CUPS. Pour en savoir plus à ce sujet, reportez-vous à l’article de la Base de connaissances que vous trouverez à l’adresse suivante http://docs.info.apple.com/article.html?artnum=303538. Une fois les files d’attente d’impression créées, importez les réglages enregistrés : réglages serveradmin exported_print_settings VPN Restaurez ce qui suit :  /Bibliothèque/Préférences/SystemConfiguration/com.apple.RemoteAccessServers.plist.  /Bibliothèque/Keychains/System.keychain  /etc/racoon/psk.text Si le L2TP est configuré et que le secret partagé IPsec est stocké dans psk.text, ce secret partagé peut aussi être stocké dans com.apple.RemoteAccessServers.plist ou System.keychain. Faites migrer l’utilisateur de la clé VPN MPPE à l’aide de l’outil de ligne de commande vpnaddkeyagentuser. Pour en savoir plus sur cette commande, reportez-vous à sa page man. Configuration DNS Pour faire migrer la configuration DNS : 1 Restaurez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. 2 Dans Admin Serveur, sélectionnez DNS dans la liste des ordinateurs et des services. Une zone de dialogue apparaît et vous demande s’il faut effectuer la mise à niveau :  Si vous cliquez sur « Ne pas mettre à niveau », Admin Serveur ne modifie pas les fichiers de configuration du service DNS qui existaient avant la migration vers la version 10.5. Le service DNS continue de s’exécuter, mais il n’est plus possible de modifier sa configuration à l’aide d’Admin Serveur. Si des changements sont nécessaires, vous devez apporter les modifications directement dans les fichiers de configuration du service DNS.  Si vous cliquez sur Mettre à niveau, Admin Serveur met les fichiers de configuration à niveau au format de la version 10.5. Ceci fait, vous pouvez vous servir d’Admin Serveur pour apporter des modifications à la configuration du service DNS.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 81 Réglages DHCP Pour migrer la configuration DHCP : 1 Ouvrez Admin Serveur, puis sélectionnez DHCP dans la liste des ordinateurs et des services. 2 Choisissez Serveur > Importer > Réglages de service pour importer les réglages DHCP à partir du fichier que vous avez exporté auparavant (voir « DHCP » à la page 71). 3 Examinez les sous-fenêtres Sous-réseaux et Cartes statiques du service DHCP pour vous assurer que les réglages de sous-réseau et de liaison statique ont été correctement importés. Données utilisateur Restaurez les fichiers de données utilisateur enregistrés. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime Suivez les instructions qui apparaissent dans Administration de QuickTime Streaming et Broadcasting pour réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés à partir de /Bibliothè- que/QuickTimeStreaming/. Fichiers et dossiers de QTSS Publisher QTSS Publisher a été supprimé de Mac OS X Server 10.5. Toutefois, les fichiers créés avec QTSS Publisher sous la version 10.4 continuent à fonctionner normalement avec la version 10.5. Restaurez les fichiers et les dossiers de QTSS Publisher sur Mac OS X Server 10.5. En principe, les fichiers multimédias et MP3 QTSS Publisher sont stockés dans :  /Bibliothèque/Application Support/Apple/ QTSS Publisher/Libraries/  /Users/ /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Libraries/82 Chapitre 5Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 Pour faire migrer les listes de lecture multimédias et MP3 QTSS Publisher vers Administration web QTSS : 1 Déplacez tous les dossiers de /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/ Playlists/ vers /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists. Par exemple, ceci implique de déplacer : /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Playlists/my_playlist/ Pour /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists/my_playlist/ 2 Vérifiez que le propriétaire des dossiers et des fichiers qui se trouvent à l’intérieur de /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists est bien qtss. 3 Dans le cas des listes de lecture multimédias, vérifiez que le dossier /Bibliothèque/ Application Support/Apple/QTSS Publisher/Libraries/Media/ contient les fichiers multimédias répertoriés dans les fichiers .playlist. 4 Pour les listes de lecture MP3, vérifiez que le dossier /Bibliothèque/Application Support/Apple/QTSS Publisher/Libraries/MP3/ contient les fichiers multimédias répertoriés dans les fichiers .playlist. 5 Mettez à jour le fichier .config de chaque liste de lecture de sorte que les chemins d’accès indiquent le nouveau dossier dans lequel se trouvent les listes de lecture dans /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/Playlists. Ceci inclut les chemins définis dans les préférences pid_file, playlist_file et sdp_file (listes de lecture multimédias uniquement). 6 Activez l’administration web QTSS à l’aide d’Admin Serveur. 7 Ouvrez l’Administration web à l’aide de Safari (http://:1220), puis ouvrez une session. 8 Cliquez sur Listes de lecture. Vous pouvez maintenant commencer à gérer les listes de lecture QTSS Publisher à l’aide de l’Administration web QTSS. Pour obtenir des informations sur l’Administration web, reportez-vous au Guide de l’administrateur du Serveur d’enchaînement Darwin de QuickTime Streaming Server disponible à l’adresse developer.apple.com/opensource/server/streaming.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server 10.3 83 Étape 8 :configuration de points de partage et d’autorisations Créez à nouveau les points de partage et les privilèges en fonction des besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Partage de fichiers. 2 Cliquez sur Volumes, puis sélectionnez le volume ou le dossier que vous voulez partager. 3 Cliquez sur Partager. 4 Cliquez sur Autorisations pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont partagés à l’aide des services AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez le volet Protocole. Pour en savoir plus sur la configuration des points de partage, reportez-vous à Administration des services de fichier. Étape 9 :test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.6 85 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Suivez les instructions de ce chapitre si vous devez faire migrer des données d’un serveur 10.2.8 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.5. Vous pouvez faire migrer des données d’ordinateurs Mac OS X Server 10.2.8 qui ne peuvent être ou ne seront mis à niveau vers la version 10.5 ou ultérieure. Il se peut que ces ordinateurs :  requièrent un reformatage du disque dur ou un remplacement par un ordinateur plus récent ;  utilisent un matériel de serveur qui ne dispose pas des éléments suivants :  un processeur Intel ou PowerPC G5 ou G4 (cadencé à 867 MHz ou plus),  au moins 1 Go de RAM,  au moins 20 Go d’espace disque disponible. Avant de commencer Avant de suivre les instructions figurant dans ce chapitre, procédez à une configuration initiale du serveur 10.5 vers lequel vous ferez migrer des données. Pour obtenir des instructions, consultez la section Premiers contacts. Si nécessaire, mettez à niveau le serveur dont vous ferez migrer les données, de sorte qu’il exécute la version 2.8.86 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Éléments pouvant migrer Les informations de la section « Instructions pas à pas » à la page 87 décrivent comment réutiliser les données 10.2 suivantes avec 10.5 :  Données de configuration Web  Contenu Web  Base de données de courrier  Données WebMail  Fichiers de configuration FTP  Applications et structures WebObjects  Données Tomcat  Configuration DNS  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et répertoires du Serveur d’enchaînement QuickTime  Comptes d’utilisateur et de groupe Utilisez serveradmin ou Admin Serveur pour exporter les réglages de service pour référence. Stockez les réglages de service exportés sur un support amovible ou un autre système. Remarque :pour enregistrer les réglages de service dans Admin Serveur, vous pouvez par exemple sélectionner le service dans la liste d’ordinateurs et de services sur la gauche, cliquer sur Réglages et faire glisser le bouton dans l’angle inférieur droit du bureau. Le glissement de ce bouton crée un fichier sur le bureau contenant les réglages de service. Dans la version 10.5, watchdog est remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système.Pour faire migrer des réglages de services ajoutés à /etc/watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et copiez-le dans /Système/Bibliothèque/LaunchDaemons/. Pour en savoir plus sur launchd, consultez sa page man. Outils pouvant être utilisés Plusieurs outils sont disponibles :  Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes utilisateur et de groupes de la version 10.2 vers un fichier de données séparées par des caractères, puis pour les importer dans un serveur 10.5.Vous pouvez également importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de l’outil de ligne de commande dsimport.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  Utilisez l’outil 59_webconfigmigrator pour faire migrer votre configuration Web.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 87  Utilisez la commande Importer dans Admin Serveur pour importer des réglages de service. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires. Instructions pas à pas Pour déplacer des données d’un ordinateur Mac OS X Server 10.2.8 vers un ordinateur équipé de Mac OS X Server 10.5, suivez les instructions de cette section. 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d'archive des données et un fichier utilisateur d'exportation. 4 Copiez les fichiers d'archive vers le nouveau serveur. 6 Importez les fichiers des utilisateurs et groupes. 8 Configurez les points de partage et les autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et les autorisations actuels. utilisateur groupe 2017 Gestionnaire de groupe de travail Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport 5 Configurez l'infrastructure des répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture Shared Folders Shared Folders Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d'études Documents Lecture seule Lecture et écriture Shared Folders utilisateur groupe 2017 donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar88 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Étape 1 :exportation d’utilisateurs et de groupes Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes utilisateurs et de groupes d’un répertoire NetInfo ou LDAPv3 vers un fichier de données séparées par des caractères que vous pouvez importer dans un répertoire en vue d’une utilisation avec Mac OS X Server 10.5. Pour exporter des utilisateurs et des groupes : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes puis sur l’icône illustrant un globe sous la barre d’outils et choisissez le répertoire depuis lequel exporter des comptes. 2 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 3 Cliquez sur le bouton Utilisateurs pour exporter des utilisateurs, ou sur le bouton Groupes pour exporter des groupes. 4 Exportez des comptes utilisateurs ou de groupes comme suit :  Pour exporter tous les comptes, sélectionnez-les tous.  Pour exporter un seul compte, sélectionnez-le.  Pour exporter plusieurs comptes, sélectionnez-les en maintenant enfoncée la touche Commande ou Maj. 5 Choisissez Serveur > Exporter. 6 Spécifiez un nom à attribuer au fichier d’exportation ainsi que son emplacement. 7 Cliquez sur Exporter. Lorsque vous exportez des utilisateurs à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, les informations des mots de passe ne sont pas exportées. Pour définir des mots de passe, vous pouvez modifier le fichier d’exportation avant de l’importer, ou bien définir des mots de passe de façon individuelle après importation à l’aide de la commande passwd ou de Gestionnaire de groupe de travail. Pour en savoir plus sur la définition des mots de passe après importation, consultez Gestion des utilisateurs. Étape 2 :créez des archives des fichiers ci-après. Enregistrez tous les fichiers de données à réutiliser avec Mac OS X Server 10.5. À l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé à l’étape 1, vers l’ordinateur 10.5. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, ou utiliser /usr/bin/mkdmg pour créer des fichiers d’image disque. Vous pouvez transférer des images disque et des fichiers tar via AFP ou FTP. Remarque :vous pouvez également utiliser scp -r pour sécuriser la copie de fichiers et rsync pour effectuer des copies de fichiers à distance. La commande rsync s’avère particulièrement utile dans le cas d’une grande quantité de données que vous pouvez faire migrer, puis mettre à jour dans une petite fenêtre de temps d’arrêt.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 89 Pour créer une archive tar, utilisez la commande tar dans l’application Terminal. L’indicateur de commande -c crée un fichier d’archive au format tar. Utilisez l’indicateur -f pour préciser le nom du fichier d’archive. Utilisez l’indicateur -v (verbose) pour afficher les informations de progression lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff Le caractère d’échappement (\ dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar “/MyHFSVolume/My Stuff” Données de configuration Web Enregistrez les fichiers et les répertoires suivants :  /etc/httpd/httpd.conf  /etc/httpd/httpd_macosxserver.conf  /etc/httpd/httpd_squirrelmail.conf  /etc/httpd/magic  /etc/httpd/mime.types  /etc/httpd/mime_macosxserver.types  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key  /etc/httpd/tomcat.conf  /etc/webperfcache/webperfcache.conf  /Bibliothèque/WebServer/ Contenu Web Copiez le contenu Web que vous souhaitez réutiliser à partir de :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/  Tout autre emplacement dans lequel il se trouve Base de données de courrier Sauvegardez la base de données de courrier, si vous souhaitez la réutiliser. Son emplacement par défaut est /Bibliothèque/AppleMailServer/. Données WebMail Si vous utilisez SquirrelMail déjà présent au moment de l’installation de la version 10.2 et voulez continuer à l’utiliser après la migration, faites des copies des carnets d’adresses et des préférences stockés dans /var/db/squirrelmail/data/.90 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ Données Tomcat Enregistrez les servlets Tomcat que vous souhaitez réutiliser. Ils se trouvent dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Si vous avez installé Axis indépendamment de la version fournie avec le serveur, enregistrez les éventuels services SOAP (Simple Object Access Protocol). Coupe-feu IP Il est impossible de faire migrer directement les informations de configuration du coupefeu IP vers Mac OS X Server 10.5 car NetInfo n’est pas pris en charge dans cette version. Vous pouvez procéder de l’une des manières suivantes :  taper à nouveau manuellement les règles du coupe-feu ;  faire migrer les informations de configuration vers un système Mac OS X Server 10.3 ou 10.4, puis vers la version 10.5. Pour faire migrer les informations du coupe-feu vers un système Mac OS X Server 10.3 ou 10.4, enregistrez la configuration du coupe-feu IP après l’exécution de la commande suivante depuis l’application Terminal : nidump -r /config/IPFilters . > firewallconfig Cette commande écrit l’enregistrement de configuration du coupe-feu IP stocké dans NetInfo dans un fichier nommé firewallconfig : Pour terminer le processus de migration, consultez « Configuration de coupe-feu IP » à la page 96. Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txtChapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 91 DNS Enregistrez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. DHCP Dans Admin Serveur,sélectionnez DHCP dans la liste d’ordinateurs et de services sur la gauche, cliquez sur Réglages et faites glisser le bouton dans l’angle inférieur droit du bureau. Le glissement de ce bouton crée un fichier sur le bureau contenant les réglages du service DHCP.Enregistrez ce fichier. Données utilisateur Enregistrez tous les dossiers et les fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Pour en savoir plus sur la migration de QTSS, consultez Administration de QuickTime Streaming et Broadcasting. Étape 3 :points de partage et autorisations actuels Si votre serveur 10.2 possède des points de partage et des privilèges que vous voulez recréer sur le serveur 10.5, relevez-les. Notez les points de partage qui concernent les répertoires de départ. Étape 4 :copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés aux étapes 1 et 2 sur le serveur 10.5. Pour transférer les fichiers tar ou les images de disque via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour un dossier dans lequel vous placez les fichiers que vous transférez depuis l’ordinateur version 10.2. 3 Sur le serveur 10.2, utilisez le service FTP pour copier les fichiers tar ou les images disque sur l’ordinateur 10.5. 4 Sur le serveur 10.5, double-cliquez sur un fichier tar pour en extraire le contenu, ou bien sur une image disque pour la monter. Étape 5 :configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. L’emplacement des répertoires de départ identifié dans les comptes d’utilisateur importés doit correspondre à l’emplacement physique des répertoires de départ restaurés, y compris l’emplacement du point de partage. Pour des informations détaillées sur l’application de ces étapes dans la procédure suivante, consultez Gestion des utilisateurs et Administration desservices de fichier.92 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Admin Serveur sur le serveur où les répertoires de départ doivent figurer. 3 Cliquez sur Partage de fichiers pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes utilisateur doivent se trouver dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS monté de façon dynamique et automatique pour les répertoires de départ.Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Dans Gestionnaire de groupe de travail,sur l’ordinateur où vous importerez des utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel vous effectuerez l’importation. Si vous restaurez des répertoires de départ à des emplacements qui ne correspondent pas exactement à ceux identifiés dans les enregistrements utilisateur exportés, vous pouvez configurer un préréglage identifiant l’emplacement de restauration.Si vous identifiez le préréglage lors de l’importation des utilisateurs, le nouvel emplacement remplace celui qui existe dans les enregistrements utilisateur. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour les mots de passe, le courrier, etc. Étape 6 :importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données : Pour en savoir plus sur l’importation à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, consultez Gestion des utilisateurs. Pour en savoir plus sur les mots de passe des utilisateurs créés avec Mac OS X Server version 10.1.5 ou antérieure, consultez Administration d’Open Directory. Pour en savoir plus sur dsimport et obtenir la description du format d’exportation de Gestionnaire de groupe de travail, consultez Administration de ligne de commande.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 93 Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez les fichiers d’exportation créés à l’étape 1 page 88 à un emplacement accessible à partir du serveur. Vous pouvez modifier les comptes d’utilisateur dans un fichier d’exportation si vous souhaitez définir des mots de passe avant d’importer les utilisateurs. Pour obtenir des instructions, consultez la section Gestion des utilisateurs. Vous pouvez également configurer le préréglage défini au point 5 de l’étape 5 ci-dessus afin que les mots de passe utilisateur soient validés à l’aide d’une authentification d’Open Directory ; vous pouvez aussi configurer les options de validation des mots de passe de façon à obliger les utilisateurs à modifier leur mot de passe à la prochaine ouverture de session. 2 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 3 Cliquez sur l’icône illustrant un globe dans la barre d’outils afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer des comptes. 4 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 5 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, prenez soin de le préciser. 6 Cliquez sur Importer. 7 Pour que des groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.5, mettez-les à niveaux à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Dans Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire contenant les groupes, sélectionnez-en un ou plusieurs, cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité » puis sur Enregistrer. 8 Pour créer des répertoires de départ pour des utilisateurs importés, utilisez l’une des options suivantes : Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ avec l’argument -a de la commande createhomedir. Pour plus de détails, consultez la section Administration de ligne de commande ou la page man de createhomedir. Un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est créé s’il n’existe pas lors de la première connexion d’un utilisateur. Étape 7 :replacement des fichiers de données enregistrés Placez les fichiers enregistrés à partir de votre serveur version 10.2 aux emplacements finaux.94 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Données de configuration Web Pour faire migrer la configuration Web : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste d’ordinateurs et de services sous le serveur 10.5, cliquez sur Web. 3 Cliquez sur Arrêter le service si le service Web est actif. 4 Supprimez les fichiers suivants :  /etc/httpd/sites  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key 5 Copiez les fichiers et le répertoire 10.2 enregistrés sur le serveur 10.5. 6 Ouvrez l’application Terminal et, avec des privilèges root, tapez la commande suivante : /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/59_webconfigmigrator Un historique des modifications apportées aux fichiers est créé dans /Bibliothèque/Logs/Migration/webconfigmigrator.log. Les fichiers de la version 10.2 dans /etc/httpd/ sont renommés httpd.conf.obsolete, httpd_macosxserver.conf.obsolete et mime_macosxserver.types.obsolete. Un nouveau fichier httpd.conf est créé, ainsi qu’un répertoire de sites. 7 Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez-les aussi à la version du fichier installée avec le serveur 10.5. Le fichier workers.properties de la version 10.5 possède une nouvelle entrée pour le service blog. 8 Dans Admin Serveur, démarrez le service Web. Contenu Web Copiez le contenu Web enregistré dans :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 95 Base de données de courrier Pour migrer la base de données de courrier : 1 Assurez-vous que le service de messagerie 10.5 n’est pas actif. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Si le cercle Courrier sur la gauche n’est pas grisé, cliquez sur Arrêter le courrier dans l’angle inférieur gauche. 2 Cliquez sur Maintenance, puis sur Migration. 3 Placez la base de données enregistrée sur le serveur 10.5 et vérifiez qu’aucun autre fichier ne se trouve à l’emplacement sélectionné. Si vous placez la base de données à l’emplacement par défaut (/var/imap), son emplacement et ses comptes s’affichent. Sinon, recherchez la base de données pour identifier son emplacement et dresser la liste de ses comptes. 4 Assurez-vous que l’utilisateur _cyrus et le groupe de courrier sont propriétaires des répertoires de courrier et de leur contenu. 5 Assurez-vous que le disque de destination possède un espace libre au moins égal à la taille de la base de données de courrier. 6 Faites migrer un seul utilisateur ou tous les utilisateurs. Pour faire migrer le courrier pour un seul utilisateur uniquement,sélectionnez l’utilisateur puis cliquez sur Faire migrer l’utilisateur. Pour faire migrer l’ensemble de la base de données, cliquez sur Tout faire migrer. 7 Exécutez le commande suivante pour que les fichiers d’index de tous les comptes de courrier se trouvent dans le bon ordre : sudo /usr/bin/cyrus/bin/reconstruct –i 8 Dans Admin Serveur, démarrez le service de messagerie en cliquant sur Courrier, puis sur Démarrer le courrier. Données WebMail Placez les carnets d’adresses et les préférences enregistrés dans le répertoire /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/96 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications enregistrées dans /Bibliothèque/WebObjects/Applications/. 2 Copiez les structures enregistrées dans /Bibliothèque/Frameworks/. 3 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf Remarque :les services JavaMonitor et WebObjects Task Daemon (wotaskd) sont désormais gérés par launchd et accessibles via Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau possède l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorer. Il est en effet désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.5. Pour en savoir plus, consultez Administration destechnologies web et Déploiement deWebObjects. 4 (Facultatif) Si Java 1.4.2 n’est pas installé sur votre serveur 10.2, mettez manuellement à jour les projets de l’application WebObjects en ouvrant chacun d’eux dans Xcode ; dans la présentation expert pour les réglages de la cible principale, remplacez la valeur de la propriété JAVA_VM par java. Ces projets doivent être mis à jour manuellement pour utiliser la version de la machine virtuelle Java (JVM) fournie avec Mac OS X Server 10.5. Important :Mac OS X Server 10.5 inclut WebObjects 5.4, pour lequel Java 1.5 doit être installé. Données Tomcat Restaurez les servlets Tomcat dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Placez les services SOAP à faire migrer dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/axis/. Mac OS X Server version 10.5 inclut une version d’Axis plus récente ou plus ancienne que la version utilisée jusqu’à présent. Configuration de coupe-feu IP Pour migrer la configuration de coupe-feu IP : 1 Restaurez le fichier firewallconfig sur un serveur Mac OS X Server 10.3 ou 10.4. 2 Ouvrez Admin Serveur et assurez-vous que le service de coupe-feu n’est pas en cours d’exécution. 3 Ouvrez le Gestionnaire NetInfo, qui se trouve dans le répertoire /Applications/Utilitaires. 4 Authentifiez-vous et accédez au répertoire /config. 5 Sélectionnez Répertoire > Nouveau sous-répertoire afin de créer un enregistrement dans /config. 6 Remplacez le nom du nouvel enregistrement « newdirectory » par « IPFilters » en sélectionnant la valeur de la propriété de nom et en la modifiant.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 97 7 Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante à partir du répertoire dans lequel réside le fichier firewallconfig : sudo niload -r /config/IPFilters . < firewallconfig 8 Tapez la commande suivante : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 50_ipfwconfigmigrator L’exécution de ce script crée un dossier /etc/ipfilter avec tous les fichiers requis pour la migration. 9 Sur le serveur Mac OS X Server 10.5, ouvrez Admin Serveur et vérifiez que le service de coupe-feu n’est pas actif. 10 Copiez le dossier /etc/ipfilter généré par le script 50_ipfwconfigmigrator sur le serveur Mac OS X Server 10.5 vers lequel vous voulez faire migrer les réglages. 11 Démarrez le service de coupe-feu sur le serveur Mac OS X Server 10.5. Configuration DNS Pour faire migrer la configuration DNS : 1 Restaurez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/ et son contenu. 2 Dans Admin Serveur, sélectionnez DNS dans la liste d’ordinateurs et de services. Une zone de dialogue s’ouvre et vous demande de confirmer la mise à niveau :  Si vous cliquez sur « Ne pas mettre à niveau », Admin Serveur laissent les fichiers de configuration DNS tels qu’avant la migration vers 10.5. DNS continue son exécution mais vous ne pouvez pas modifier la configuration DNS avec Admin Serveur. Pour faire des changements, vous devez éditer directement les fichiers de configuration DNS.  En revanche, si vous cliquez sur Mettre à niveau, Admin Serveur met à niveau les fichiers de configuration vers le format 10.5. Vous pouvez alors utiliser Admin Serveur pour modifier la configuration DNS. Réglages DHCP Pour migrer la configuration DHCP : 1 Ouvrez Admin Serveur et sélectionnez DHCP dans la liste d’ordinateurs et de services. 2 Choisissez Serveur > Importer > Réglages du service pour importer les réglages DHCP depuis le fichier exporté auparavant (voir « DHCP » à la page 91). 3 Consultez les sous-fenêtres du service DHCP pour vérifier que les réglages DHCP ont été correctement importés.98 Chapitre 6Migration à partir de Mac OS X Server 10.2 Données utilisateur Restaurez les fichiers de données utilisateur enregistrés. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Fichiers et dossiers du Serveur d’enchaînement QuickTime Suivez les instructions dans Administration de QuickTime Streaming et Broadcasting pour réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés depuis /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Étape 8 :configuration de points de partage et d’autorisations Recréez les points de partage et les autorisations selon vos besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur Partage de fichiers. 2 Cliquez sur Volumes et sélectionnez le volume ou le dossier à partager. 3 Cliquez sur Partager. 4 Cliquez sur Autorisations pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont partagés via AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez le volet Protocole. Pour en savoir plus sur la configuration des points de partage, consultez Administration des services de fichier. Étape 9 :test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.7 99 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Ce chapitre contient des instructions pour le transfert de données et de réglages d’un serveur Windows NT vers un ordinateur exécutant Mac OS X Server 10.5. Il comporte les sections suivantes :  « Avant de commencer » à la page 100 décrit les tâches prérequises à réaliser avant d’entamer le processus de migration.  « Éléments pouvant migrer » à la page 100 décrit les éléments que vous pouvez faire migrer d’un serveur Windows NT vers un ordinateur Mac OS X Server 10.5.  « Outils pouvant être utilisés » à la page 107 décrit les outils permettant de faire migrer un serveur Windows NT vers un ordinateur Mac OS X Server 10.5.  « Instructions pas à pas » à la page 108 explique comment transférer des enregistrements d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs d’un contrôleur de domaine principal Windows NT (PDC) vers un PDC Mac OS X Server. Cette section décrit également comment configurer des répertoires de départ et des profils utilisateur itinérants sur Mac OS X Server pour des utilisateurs Windows. Vous découvrirez aussi comment configurer des dossiers partagés sur Mac OS X Server et y copier des fichiers et des dossiers partagés à partir de dossiers réseau Windows NT. Par ailleurs, cette section explique comment configurer les files d’attente de Mac OS X Server pour l’accès à Windows et comment les ajouter en tant qu’imprimantes sur des ordinateurs Windows clients. Pour en savoir plus sur la configuration et la gestion de services pour des utilisateurs Windows, consultez la section Administration des services de fichier. Vous apprendrez aussi comment gérer des enregistrements d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs pour des clients Windows. Remarque :étant donné qu’Apple publie régulièrement de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels, les illustrations de ce document peuvent être différentes de celles qui s’affichent à l’écran.100 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Avant de commencer Avant de suivre les instructions figurant dans ce chapitre, procédez à une configuration initiale du serveur Mac OS X Server 10.5 vers lequel vous ferez migrer des données. Pour obtenir des instructions, consultez la section Premiers contacts. Éléments pouvant migrer Les instructions de la section « Instructions pas à pas » à la page 108 décrivent comment réutiliser les données suivantes d’un serveur Windows NT avec un PDC Mac OS X Server :  Comptes d’utilisateur et de groupe.  Enregistrements pour des ordinateurs membres du domaine NT.  Fichiers personnels des utilisateurs dans les dossiers Mes documents et les répertoires de départ.  Profils utilisateur itinérants. Pour faire migrer des enregistrements d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs, il vous faut un système Mac OS X Server qui soit ou puisse être un maître Open Directory. Après la migration, le chemin du répertoire de départ des utilisateurs migrés reste le même. Lors de la migration, le chemin du répertoire de départ de chaque utilisateur est copié dans son compte utilisateur Mac OS X Server. Les utilisateurs doivent pouvoir continuer à utiliser leurs répertoires de départ, même s’ils se trouvaient sur le serveur du contrôleur de domaine principal Windows NT, qui doit être désactivé après la migration. Si les utilisateurs ont des répertoires de départ sur le serveur du contrôleur de domaine principal Windows NT, ils doivent temporairement copier les fichiers qu’ils contiennent à un autre emplacement avant de faire migrer leurs enregistrements vers le PDC Mac OS X Server. Ces utilisateurs peuvent copier les fichiers de leurs répertoires de départ dans leurs dossiers Mes documents si leurs ordinateurs clients possèdent assez d’espace disque. Ils peuvent également copier leurs fichiers dans un dossier réseau qui ne se trouve pas sur le serveur du PDC. Vous devrez configurer de nouveaux répertoires de départ pour ces utilisateurs sur le PDC Mac OS X Server ou sur un serveur membre. Après leur migration, ces utilisateurs pourront copier des fichiers dans leurs nouveaux répertoires de départ.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 101 Ce que les utilisateurs migrés peuvent faire Lorsque vous faites migrer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs d’un serveur Windows NT vers Mac OS X Server, l’ordinateur Mac OS X Server devient un contrôleur de domaine principal (PDC). Les utilisateurs migrés peuvent alors effectuer les actions suivantes :  ouvrir une session dans le domaine du PDC avec les mêmes noms d’utilisateurs, mots de passe et postes de travail qu’avant,  faire que leurs profils itinérants soient stockés et récupérés sur un système Mac OS X Server,  utiliser des dossiers de départ réseau situés sur un système Mac OS X Server,  rester membres du même groupe,  accéder au contenu de dossiers réseau que vous copiez sur des points de partage Mac OS X Server,  utiliser des files d’attente d’impression configurées sur Mac OS X Server et les ajouter comme imprimantes aux postes de travail Windows des utilisateurs. D’autres utilisateurs dont vous avez configuré les comptes Mac OS X Server peuvent également utiliser ces services. Par ailleurs, Mac OS X Server peut fournir Windows Internet Naming Service (WINS) et le parcours de domaines Windows à travers des sous-réseaux aux utilisateurs Windows migrés et nouveaux. Mac OS X Server peut fournir d’autres services aux utilisateurs Windows, Mac OS X et UNIX, dont Mail,Web, Blog, iChat (Jabber),VPN, DHCP, DNS et NAT. Pour des informations détaillées, consultez les guides de configuration et d’administration de Mac OS X Server décrits dans la préface. En fournissant ces services, Mac OS X Server peut remplacer des serveurs Windows NT dans de petits groupes de travail. Imaginez administrer par exemple plusieurs serveurs Windows NT acquis au fil des années pour prendre en charge l’accès à des domaines et des dossiers réseau partagés. Selon les standards actuels, vos anciens serveurs sont probablement lents et offrent une capacité de stockage réduite. Vous avez la possibilité de faire migrer des comptes utilisateur depuis plusieurs contrôleurs de domaine Windows NT vers un même système Mac OS X Server. Ce système Mac OS X Server peut aussi héberger des dossiers réseau partagés pour des utilisateurs Windows. Si vous préférez isoler des comptes utilisateur sur un système Mac OS X Server dédié, les dossiers partagés peuvent se trouver sur un autre système Mac OS X Server.102 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Outre les utilisateurs de postes de travail Windows, Mac OS X Server peut transférer des utilisateurs d’ordinateurs Mac OS X. Un compte utilisateur sur le serveur peut permettre d’ouvrir une session depuis un ordinateur Mac OS X, ainsi qu’un poste de travail Windows. Un utilisateur qui ouvre une session sur les deux plate-formes peut posséder le même répertoire de départ, quelle que soit la machine sur laquelle la session est ouverte. Remarque :les expressions Ouvrir une session et se connecter désignent la même opération. Se connecter s’emploie généralement dans l’environnement Windows, alors qu’il est habituel d’ouvrir une session dans l’environnement Mac OS X. Planification de votre migration Avant d’entamer la migration de comptes et de services d’un serveur Windows NT vers Mac OS X Server, vous devez planifier ce qui suit :  Migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs vers un contrôleur de domaine principal (PDC) Mac OS X Server  Indication de répertoires de départ et de profils utilisateur itinérants  Migration du service de fichiers Windows  Accès de Windows au service d’impression  Configuration DNS Migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs vers un contrôleur de domaine principal (PDC) Mac OS X Server Mac OS X Server inclut l’outil de ligne de commande ntdomainmigration.sh, lequel :  configure Mac OS X Server en tant que PDC,  extrait des informations d’utilisateurs et de groupes et s’en sert pour créer des comptes utilisateur et de groupes Mac OS X Server.  extrait des informations d’ordinateurs et s’en sert pour ajouter des ordinateurs Windows à la liste d’ordinateurs Windows de Mac OS X Server : ils deviennent alors membres du domaine du PDC Mac OS X Server. Important :en raison d’un problème connu, le script de migration du domaine Windows NT (NTdomainmigration.sh) ne fait pas migrer les informations de groupes. La solution consiste à créer manuellement les informations de groupes sur le serveur Mac OS X Server faisant office de PDC. Les comptes utilisateur et de groupes migrés sont stockés dans le répertoire LDAP du serveur avec les enregistrements d’ordinateurs migrés et d’autres informations. Le contrôleur de domaine principal (PDC) a accès aux informations de ce répertoire car vous faites migrer un serveur qui est un maître Open Directory et héberge un répertoire LDAP. Le répertoire LDAP fonctionne correctement jusqu’à 200 000 enregistrements, à condition que le serveur dispose d’assez d’espace disque pour stocker tous ces enregistrements.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 103 Le PDC utilise également le serveur de mots de passe du maître Open Directory pour authentifier des utilisateurs lorsqu’ils ouvrent une session dans le domaine Windows. Le serveur de mots de passe peut valider des mots de passe à l’aide de NTLMv2, NTLMv1, LAN Manager et bien d’autres méthodes d’authentification. Le maître Open Directory peut aussi posséder un centre de distribution de clés (KDC, Key Distribution Center) Kerberos. La fonction PDC n’utilise pas Kerberos pour authentifier des utilisateurs pour des services Windows, mais le courrier et d’autres services peuvent être configurés pour employer Kerberos en vue d’authentifier les utilisateurs de postes de travail Windows possédant des comptes dans le répertoire LDAP. Pour en savoir plus sur le répertoire et les services d’authentification, consultez la section Administration d’Open Directory. Si vous voulez autoriser des opérations de basculement et de copie de sauvegarde pour le nouveau contrôleur de domaine principal (PDC) et possédez d’autres systèmes Mac OS X Server, vous pouvez désigner l’un ou plusieurs de ces derniers comme des contrôleurs de domaine secondaires (BDC). Le PDC et les BDC possèdent des copies synchronisées des données de répertoire et d’authentification, et ils partagent les demandes de clients pour ces données. Si le PDC n’est plus disponible, les clients basculent vers un BDC jusqu’à ce que le PDC redevienne disponible. Pour en savoir plus et obtenir des instructions sur la configuration d’un BDC, consultez la section Administration d’Open Directory. Si vous possédez des systèmes Mac OS X Server qui ne sont ni des PDC, ni des BDC, vous pouvez les configurer pour fournir d’autres services Windows comme membres du domaine Windows de Mac OS X Server. En tant que membres du domaine Windows, les services Windows de Mac OS X Server utilisent le contrôleur de domaine pour identifier et authentifier les utilisateurs. Au moment de configurer Mac OS X Server comme PDC, assurez-vous que votre réseau ne comporte pas un autre PDC avec le même nom de domaine. Le réseau peut comporter plusieurs maîtres Open Directory, mais un seul PDC. Fourniture de répertoires de départ et de profils utilisateur itinérants Les utilisateurs migrés peuvent continuer à utiliser leurs répertoires de départ, sauf s’ils se trouvent sur le serveur Windows NT que vous désactivez. Si certains utilisateurs ont des répertoires de départ sur ce serveur, vous pouvez faire migrer ces répertoires vers Mac OS X Server. Vous pouvez aussi faire migrer les répertoires de départ d’autres utilisateurs vers Mac OS X Server. Avant de faire migrer des répertoires de départ à partir d’un serveur Windows NT, les utilisateurs doivent temporairement copier leurs fichiers à un autre emplacement, comme leur dossier Mes documents ou un dossier réseau. Une fois les répertoires de départ Mac OS X Server configurés, les utilisateurs peuvent copier les fichiers dans les nouveaux répertoires de départ.104 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Lorsqu’un utilisateur avec un répertoire de départ Mac OS X Server ouvre une session dans le domaine Windows du PDC Mac OS X Server,Windows mappe le répertoire de départ sur une unité réseau. Si le même utilisateur ouvre une session sur un ordinateur client Mac OS X, le système Mac OS X monte automatiquement le même répertoire de travail. L’utilisateur possède alors le même dossier de départ réseau, qu’il ouvre une session sur un ordinateur Windows ou sur un ordinateur Mac OS X. Un répertoire de départ Mac OS X Server se trouve sur un point de partage, à savoir un dossier, un disque dur, une partition de disque dur ou tout autre volume accessible sur le réseau. Le point de partage d’un répertoire de départ peut se trouver sur le même serveur que le PDC, ou bien sur un membre du domaine Mac OS X Server. Les réglages dans le compte utilisateur indiquent l’emplacement du répertoire de départ et la lettre d’unité pour l’unité Windows mappée. Vous pouvez gérer les points de partage et les réglages des répertoires de départ avec Gestionnaire de groupe de travail. Mac OS X Server stocke également un profil utilisateur pour chaque utilisateurWindows qui ouvre et ferme une session sur le PDC. Il s’agit dans ce cas de profils itinérants. Chaque utilisateur possède le même profil au moment d’ouvrir une session sur le PDC depuis n’importe quel poste de travailWindows sur le réseau. Un profil utilisateur stocke les réglages (écran de veille, couleurs, arrière-plans,sons, cookies Web, etc.), les favoris, le dossier Mes documents et d’autres données de l’utilisateur Windows dans un point de partage sur un système Mac OS X Server. En général, le serveur PDC stocke les données du profil itinérant des utilisateurs, mais un autre système Mac OS X Server peut également stocker ces données pour n’importe quel utilisateur. Si vous disposez d’un seul système Mac OS X Server, il peut servir de PDC tout en hébergeant des répertoires de départ et des profils utilisateur itinérants. Fourniture d’un service de fichiers Si vous faites migrer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs vers un PDC Mac OS X Server, vous pouvez configurer Mac OS X Server pour remplacer le service de fichiers actuellement fourni par Windows NT aux utilisateurs Windows. Les comptes utilisateur définis sur Mac OS X Server peuvent être utilisés pour authentifier l’accès à des dossiers réseau partagés via le protocole Windows standard SMB (Server Message Block) pour le service de fichiers. Les utilisateurs Windows accèdent à des dossiers partagés sur Mac OS X Server à l’aide de procédures courantes, telles que le mappage d’une unité réseau. Les comptes utilisateur du PDC Mac OS X Server (le répertoire LDAP du serveur) peuvent servir à accéder aux dossiers partagés du serveur PDC, le cas échéant. Les comptes utilisateur PDC peuvent aussi être employés pour accéder à des dossiers partagés sur des serveurs membres du domaine Windows. Par ailleurs, les comptes utilisateur définis dans le domaine de répertoire local d’un serveur peuvent permettre d’accéder à des dossiers partagés sur ce serveur.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 105 Les dossiers partagés se trouvent dans des points de partage Mac OS X Server. Les utilisateurs Windows peuvent mapper des unités réseau sur des points de partage de Mac OS X Server comme ils le font sur des dossiers réseau des serveurs Windows NT. Vous pouvez configurer des points de partage pour l’utilisation exclusive ou non exclusive d’utilisateurs Windows. Par exemple, vous pouvez configurer un point de partage dans lequel les utilisateurs Windows et Mac OS X enregistrent des images partagées ou des fichiers de traitement de texte utilisables sur une autre plate-forme. À l’inverse, vous pouvez configurer un point de partage réservé à un accès SMB afin d’offrir un point d’accès unique à vos utilisateurs Windows et leur permettre de profiter du verrouillage de fichiers opportuniste (oplocks) et du verrouillage de fichiers strict. En général, le verrouillage de fichiers empêche plusieurs clients de modifier simultanément les mêmes informations. Un client verrouille le fichier ou une partie du fichier pour profiter d’un accès exclusif. Le verrouillage opportuniste offre un accès exclusif, mais il permet aussi à un client de mettre localement en cache ses modifications (sur l’ordinateur client) pour améliorer les performances. Important :n’activez pas le verrouillage opportuniste, ou oplocks,, pour un point de partage utilisant un protocole autre que SMB. Vous pouvez contrôler l’accès des utilisateurs aux dossiers et aux fichiers stockés dans des points de partage Mac OS X Server en définissant des autorisations UNIX standard (lecture, lecture et écriture, écriture, aucune) pour le propriétaire, le groupe ou quiconque. Pour un contrôle plus flexible, vous pouvez utiliser des listes de contrôle d’accès. Pour en savoir plus sur les points de partage et les autorisations, consultez la section Administration des services de fichier. Les utilisateurs Windows peuvent mapper des unités réseau sur des points de partage Mac OS X Server106 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Fourniture d’un service d’impression Le service d’impression de Mac OS X Server vous permet de configurer un environnement d’impression géré sur votre réseau. Vous pouvez partager des imprimantes compatibles PostScript en leur configurant des files d’attente sur un serveur. Lorsqu’un utilisateur imprime vers une file d’attente partagée, la tâche d’impression attend sur le serveur que l’imprimante soit disponible ou que les critères de planification établis soient respectés. Vous pouvez par exemple :  conserver une tâche pour l’imprimer ultérieurement,  limiter le nombre de pages individuelles que les utilisateurs peuvent imprimer sur des imprimantes déterminées,  conserver des historiques qui résument l’utilisation des imprimantes. Mac OS X Server peut offrir aux utilisateurs Windows l’accès à des files d’attente via le protocole Windows standard de partage d’imprimantes SMB. L’impression vers une file d’attente Mac OS X Server revient à imprimer vers n’importe quelle imprimante réseau dans Windows. L’installation d’une imprimante sur un ordinateur Windows requiert des autorisations administrateur. Les utilisateurs ayant ouvert une session avec des comptes PDC ne peuvent pas installer des imprimantes,sauf s’ils sont membres du groupe local Administrateurs (ou du groupe local Utilisateurs avec pouvoir dans Windows 2000). Pour contrôler le nombre de pages imprimées par chaque utilisateur, vous fixez des quotas d’impression. Un quota d’impression détermine le nombre de pages qu’un utilisateur peut imprimer au cours d’une période donnée. Un utilisateur qui atteint le quota d’impression ne peut plus imprimer jusqu’à la fin de la durée du quota. Pour chaque utilisateur, vous définissez un seul quota valable pour toutes les files d’attente, ou bien des quotas individuels pour chacune d’elles. Configuration DNS Pour certains services de Mac OS X Server, un DNS correctement configuré est obligatoire ou du moins en simplifie l’utilisation. En particulier, l’authentification Kerberos requiert un DNS correctement configuré. Même si Mac OS X Server n’utilise pas Kerberos pour authentifier des utilisateurs Windows pour l’accès à des domaines ou le service d’impression, Mac OS X Server peut s’en servir pour authentifier des utilisateurs Windows pour d’autres services. Par exemple, Mac OS X Server peut utiliser Kerberos pour authentifier des utilisateurs Mac OS X pour l’ouverture de sessions et le service de fichiers.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 107 Si vous souhaitez que Mac OS X Server fournisse des services à des utilisateurs tant Mac OS X que Windows, assurez-vous que le DNS de votre réseau est configuré pour résoudre le nom du serveur avec son adresse IP et une recherche inverse de l’adresse IP du serveur avec son nom. DNS peut aussi servir de mécanisme de secours pour la résolution de noms par des postes de travailWindows. Les postes de travailWindows tentent dans un premier temps de reconnaître le PDC via NetBIOS :DNS n’est alors pas requis pour que Mac OS X Server fournisse un PDC ou d’autres services aux utilisateurs Windows. Toutefois, les clients Windows auront recours à la résolution de noms DNS s’ils ne peuvent pas identifier le nom d’un serveur via NetBIOS. Par conséquent, il peut s’avérer utile pour les utilisateurs Windows d’avoir un DNS correctement configuré et activé. Votre DNS peut être fourni par Mac OS X Server ou tout autre serveur sur votre réseau. Si vous avez un fournisseur d’accès à Internet (FAI) indépendant, ce dernier peut aussi vous fournir un DNS. Pour en savoir plus sur la configuration du DNS dans Mac OS X Server, consultez la section Administration des services de réseau. Outils pouvant être utilisés Cette section décrit les outils disponibles pour la migration de Windows NT vers Mac OS X Server 10.5. Outils de migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs Pour faire migrer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs, utilisez :  Admin Serveur, pour convertir Mac OS X Server en maître Open Directory et configurer le service WINS.  l’outil de ligne de commande ntdomainmigration.sh pour configurer Mac OS X Server en tant que PDC et y faire migrer les informations d’utilisateurs et d’ordinateurs depuis le serveur NT. Important :en raison d’un problème connu, le script de migration de domaine Windows NT (NTdomainmigration.sh) ne fait pas migrer les informations de groupes. La solution consiste à créer manuellement les informations de groupes sur le serveur Mac OS X Server servant de PDC.  Gestionnaire de groupe de travail pour modifier des comptes utilisateur et de groupes, configurer des dossiers de départ réseau et configurer des profils utilisateur itinérants.  Windows Explorer pour copier des fichiers d’utilisateurs dans leurs nouveaux répertoires de départ.108 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Outils de migration du service de fichiers Pour faire migrer le service de fichiers, utilisez :  Gestionnaire de groupe de travail pour créer des points de partage et des dossiers partagés, ainsi que définir des listes de contrôle d’accès et des privilèges UNIX pour celles-ci.  Windows Explorer pour copier des fichiers partagés et mapper des unités réseau sur des points de partage Mac OS X Server. Outils pour fournir à Windows l’accès au service d’impression Pour offrir à Windows l’accès au service d’impression, utilisez :  Admin Serveur pour configurer des files d’attente pour l’accès de Windows et l’application de quotas d’impression.  L’assistant Ajouter une imprimante sur chaque poste de travail Windows pour ajouter des files d’attente comme imprimantes.  Gestionnaire de groupe de travail pour configurer des quotas pour les utilisateurs (facultatif). Instructions pas à pas Cette section décrit comment effectuer une migration de Windows NT vers Mac OS X Server 10.5.  « Migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs » à la page 108.  « Migration du service de fichiers Windows » à la page 119.  « Accès de Windows au service d’impression » à la page 123. Migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs Suivez les instructions dans cette section pour transférer des comptes utilisateur et de groupes, des enregistrements d’ordinateurs et des fichiers personnels d’utilisateurs d’un PDC Windows NT vers un PDC Mac OS X Server. Important :en raison d’un problème connu, le script de migration de domaine Windows NT (NTdomainmigration.sh) ne fait pas migrer les informations de groupes. La solution consiste à créer manuellement les informations de groupes sur le serveur Mac OS X Server servant de PDC.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 109 Le diagramme suivant récapitule les étapes pour la migration d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs. Vous trouverez en dessous des instructions détaillées. Étape 1 :configurez un maître Open Directory. Vous pouvez configurer un maître Open Directory lors de la configuration initiale du serveur après l’installation de Mac OS X Server. Si Mac OS X Server est déjà installé, vous pouvez utiliser Admin Serveur pour configurer un maître Open Directory. Lorsque vous configurez un maître Open Directory, Kerberos démarre seulement si le serveur est configuré pour utiliser un service DNS qui résout le nom DNS qualifié complet du serveur, ainsi qu’une recherche inverse de l’adresse IP du serveur. Mac OS X Server utilise l’authentification Kerberos pour des services autres que les services Windows. Si vous souhaitez que Mac OS X Server fournisse des services aux utilisateurs tant Mac OS X que Windows, configurez-le de façon à ce que Kerberos soit actif. 3 Migration des fiches d'utilisateurs, de groupes et d'ordinateurs. 5 Transfert des scripts d'ouverture de session. 4 Configuration de l'infrastructure du répertoire de départ. 1 Configuration du maître Open Directory. 6 Les utilisateurs transfèrent les fichiers vers les nouveaux répertoires de départ. Mac OS X Server Serveur Windows NT 7 Les utilisateurs se déconnectent pour enregistrer les réglages du profil. Clients Windows 2 Les utilisateurs copient les fichiers depuis les anciens répertoires de départ.110 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Pour convertir Mac OS X Server en maître Open Directory : 1 Si Mac OS X Server doit utiliser un service DNS existant, configurez le service DNS de votre réseau pour résoudre le nom et l’adresse IP du serveur, ainsi que la recherche inverse de l’adresse IP du serveur avec son nom. 2 Installez le logiciel Mac OS X Server 10.5 s’il n’est pas déjà installé. Pour obtenir des instructions d’installation, consultez la section Premiers contacts. Si le logiciel Mac OS X Server est déjà installé, passez à l’étape 4. 3 Lors de la configuration initiale du serveur juste après l’installation, utilisez la configuration avancée pour créer un maître Open Directory avec les informations suivantes,mais ne créez pas de PDC Windows et ne configurez pas le service de fichiers SMB pour un démarrage automatique :  Dans la sous-fenêtre Réglages TCP/IP, tapez l’adresse IP d’un ou plusieurs serveurs DNS configurés pour résoudre le nom et l’adresse IP du nouveau serveur. Si aucun serveur DNS n’est configuré pour résoudre le nom et l’adresse IP du nouveau serveur, ne tapez pas d’adresse du serveur DNS.  Dans la sous-fenêtre Utilisation du répertoire, choisissez Maître Open Directory dans le menu local « Réglez l’utilisation du répertoire sur ». Ne sélectionnez pas « Activer le contrôleur de domaine principal Windows ». Le serveur devient un PDC à l’étape 3, « faites migrer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs vers Mac OS X Server. » à la page 111.  Dans la sous-fenêtre Services, laissez le service de fichiers Windows désélectionné. Vous pouvez activer d’autres services dans cette sous-fenêtre. Si vous n’activez pas de services à présent, vous pourrez le faire plus tard à l’aide d’Admin Serveur. 4 Si Mac OS X Server doit fournir son propre service DNS, utilisez ce qui suit pour le configurer ainsi que les préférences réseau du serveur.  Pour obtenir des instructions sur la configuration du service DNS du serveur, consultez la section Administration des services de réseau.  Dans la sous-fenêtre Réseau des Préférences Système, vérifiez que l’adresse IP du serveur est la première adresse dans le champ Serveurs DNS pour l’interface réseau principale. Pour obtenir des instructions, ouvrez les Préférences Système, choisissez Aide > Aide Préférences Système et recherchez « modification des réglages réseau ». 5 Utilisez Admin Serveur pour confirmer que le serveur est un maître Open Directory et savoir si Kerberos est en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, connectez-vous au serveur, sélectionnez Open Directory dans la liste d’ordinateurs et de services, cliquez sur Vue d’ensemble et vérifiez ce qui suit.  Si la sous-fenêtre Vue d’ensemble d’Open Directory n’indique pas que le serveur est un maître Open Directory, cliquez sur Réglages puis sur Général et choisissez Maître Open Directory dans le menu local Rôle. Pour obtenir des instructions détaillées, consultez la section Administration d’Open Directory.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 111  Si la sous-fenêtre Vue d’ensemble indique que Kerberos est arrêté, démarrez-le. Cliquez sur Réglages,sur Général puis sur Kerbériser et authentifiez-vous lorsque demandé. Pour obtenir des instructions détaillées sur le démarrage de Kerberos après la configuration d’un maître Open Directory, consultez la section Administration d’Open Directory. Kerberos ne démarre pas si le serveur n’est pas configuré pour utiliser un serveur DNS qui résout le nom DNS qualifié complet du serveur et la recherche inverse de l’adresse IP du serveur. 6 Utilisez Admin Serveur pour procéder comme suit afin de vérifier que les méthodes d’authentification employées par les services Windows (NTLMv1, NTLMv2 et éventuellement LAN Manager) sont activées. Si Open Directory est sélectionné pour le serveur PDC dans la liste d’ordinateurs et de service d’Admin Serveur, cliquez sur Réglages,sur Règlement, puis sur Authentification. Assurez-vous que l’option NTLMv1 et NTLMv2 est sélectionnée. Sélectionnez d’autres méthodes d’authentification requises par des services et des utilisateurs du serveur. Étape 2 :demandez aux utilisateurs de copier les fichiers de leurs anciens répertoires de départ. Indiquez aux utilisateurs qui ont des répertoires de départ sur le serveur Windows NT qui sera désactivé qu’ils doivent copier les fichiers de leurs répertoires de départ dans leur dossier Mes documents ou dans un dossier réseau restant actif. Ils pourront ensuite copier ces fichiers dans les nouveaux répertoires de départ Mac OS X Server. Les utilisateurs qui ont des répertoires de départ sur des serveurs Windows demeurant actifs n’ont pas besoin de copier les fichiers contenus dans ces répertoires. Après leur migration vers Mac OS X Server, ces utilisateurs pourront accéder comme auparavant à leurs répertoires de départ. Étape 3 :faites migrer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs vers Mac OS X Server. Utilisez l’outil de ligne de commande ntdomainmigration.sh pour faire migrer des informations d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs depuis un serveur NT. Pour les utilisateurs et les groupes migrés, l’outil crée des comptes dans le répertoire LDAP de Mac OS X Server. Pour les ordinateurs migrés, il crée des enregistrements et les ajoute à la liste d’ordinateurs Windows dans le répertoire LDAP. Par ailleurs, l’outil configure Mac OS X Server comme PDC et démarre les services Windows. Pour utiliser ntdomainmigration.sh, vous devez connaître le domaine Windows du serveur NT, le nom et le mot de passe d’un administrateur du domaine NT, ainsi que le nom et le mot de passe d’un administrateur du répertoire LDAP. Si votre réseau comporte un serveur WINS, vous devez aussi en connaître l’adresse IP ou le nom DNS.112 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Lorsque vous exécutez ntdomainmigration.sh, il envoie des informations sur les utilisateurs, les groupes et les ordinateurs migrés. Vous pouvez enregistrer ces informations si vous voulez conserver un historique de la migration. Pour faire migrer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs et convertir Mac OS X Server en PDC : 1 Configurez Mac OS X Server pour utiliser le serveur WINS existant sur votre réseau ou pour fournir un service WINS en procédant comme suit : Ouvrez Admin Serveur, connectez-vous au serveur et sélectionnez SMB dans la liste d’ordinateurs et de services. Cliquez sur Réglages puis sur Avancé, et procédez de l’une des manières suivantes :  Si votre réseau comporte un serveur WINS, sélectionnez « S’inscrire sur ce serveur WINS » et tapez l’adresse IP ou le nom DNS du serveur WINS.  Si votre réseau n’a pas de serveur WINS, sélectionnez « Activer le serveur WINS ». Vous ne devez pas forcément configurer le service WINS si Mac OS X Server se trouve sur le même sous-réseau que le serveur Windows NT ; cette opération n’est pas pour autant un problème. 2 Vérifiez que le service Windows est arrêté en procédant comme suit : Si SMB est sélectionné dans la liste d’ordinateurs et de services, cliquez sur Vue d’ensemble. Si la sous-fenêtre Vue d’ensemble indique que le service SMB est actif, cliquez sur Arrêter SMB ou choisissez Serveur > Arrêter le service. 3 Ouvrez Terminal, tapez la commande suivante (en remplaçant comme décrit dans la tableau suivant), et appuyez sur la touche Retour : sudo /usr/sbin/ntdomainmigration.sh Pour Remplacer par Le nom de domaine Windows du serveur NT Le nom NetBIOS du serveur NT Le nom d’un utilisateur du domaine NT avec des droits administrateur Le nom d’un compte utilisateur du répertoire LDAP avec des autorisations administrateurChapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 113 4 Lorsqu’un message vous le demande, comme suit, tapez votre mot de passe utilisateur d’exécution (vous devez être autorisé à utiliser sudo dans le fichier /private/etc/sudoers), le mot de passe de l’administrateur du domaine NT indiqué et le mot de passe de l’administrateur du répertoire LDAP indiqué : Mot de passe : Tapez le mot de passe de l’administrateur du domaine NT () : Tapez le mot de passe de l’administrateur LDAP () : Après la première invite, tapez le mot de passe de l’utilisateur root. Il est généralement identique au mot de passe d’administrateur du serveur saisi lors de la configuration initiale du serveur. À la deuxième et troisième invites, à la place de , vous voyez le nom de l’administrateur du domaine NT que vous avez indiqué et à la place de le nom de l’administrateur du répertoire LDAP précisé. 5 Au terme de l’exécution de ntdomainmigration.sh, vous pouvez enregistrer un historique de migration en choisissant Fichier > « Enregistrer le texte sous ». Une fois les trois mots de passe saisis, ntdomainmigration.sh envoie des informations sur les enregistrements des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs qu’il fait migrer. Lorsque l’outil a terminé, le message « La migration du domaine a abouti » apparaît. Vous pouvez enregistrer ces informations sous forme d’historique de migration. Si l’erreur se produit au cours de la migration, ntdomainmigration.sh les enregistre dans l’historique du système. Pour afficher l’historique du système, ouvrez Admin Serveur, sélectionnez le serveur dans la liste d’ordinateurs et de services, cliquez sur Historiques, puis choisissez Historique du système dans le menu local Présentation. 6 Vous pouvez éventuellement utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour modifier les comptes utilisateur et de groupes comme suit. Vous pouvez sélectionner les comptes utilisateur et de groupes migrés et en modifier les réglages. Vous pouvez par exemple :  Sélectionner tous les comptes utilisateur migrés et définir les critères de mot de passe dans la sous-fenêtre Avancé afin que les utilisateurs soient obligés de changer leur mot de passe à la prochaine ouverture de session. Tant que les utilisateurs migrés ne réinitialisent pas leur mot de passe, ils travaillent uniquement avec les méthodes d’authentification NTLMv1, NTLMv2 et LAN Manager employées par les services Windows. Les mots de passe des utilisateurs migrés doivent être réinitialisés pour utiliser des méthodes d’authentification requises par d’autres services.  Ajouter des utilisateurs à des groupes dans la sous-fenêtre Membres pour les comptes de groupes, ou dans la sous-fenêtre Groupes pour les comptes utilisateur.  Sélectionner plusieurs comptes utilisateur et en configurer les comptes de messagerie dans la sous-fenêtre Courrier.114 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT  Indiquer un point de partage pour les dossiers de départ réseau des utilisateurs sélectionnés, comme décrit à l’étape suivante. Pour obtenir des instructions sur la définition des critères et des options de sécurité des mots de passe, consultez la section Administration d’Open Directory. Pour d’autres instructions sur les tâches des utilisateurs et des groupes, consultez la section Gestion des utilisateurs. 7 Utilisez Admin Serveur pour démarrer le service SMB comme suit : Ouvrez Admin Serveur, sélectionnez SMB dans la liste d’ordinateurs et de services, puis cliquez sur Vue d’ensemble. Si le service SMB est arrêté, cliquez sur Démarrer SMB ou choisissez Serveur > Démarrer le service. 8 Arrêtez le PDC Windows NT. Mac OS X Server devient alors le PDC pour le domaine Windows, et le domaine ne doit pas avoir deux PDC. Étape 4 :configurez l’infrastructure des répertoires de départ. Si des utilisateurs avaient des répertoires de départ sur le serveur Windows NT arrêté, vous devez leur configurer des répertoires de départ Mac OS X Server.Vous pouvez également configurer des répertoires de départ Mac OS X Server pour d’autres utilisateurs migrés. Le répertoire de départ d’un utilisateur est monté lorsque celui-ci ouvre une session avec un compte utilisateur Mac OS X Server. Le répertoire de départ est mappé sur une unité réseau et vous pouvez indiquer la lettre d’unité pour chaque utilisateur. La configuration de répertoires de départ Mac OS X Server pour des utilisateurs Windows se fait en deux temps :  Configuration de points de partage Mac OS X Server pour des répertoires de départ  Indication des réglages des répertoires de départ (emplacement et lettre d’unité) pour des comptes utilisateur Le point de partage configuré pour des répertoires de départ peut correspondre au dossier /Utilisateurs prédéfini sur le PDC Mac OS X Server. Si vous préférez que les répertoires de départ des utilisateurs se trouvent sur un ou plusieurs autres serveurs, vous pouvez créer des points de partage sur d’autres systèmes Mac OS X Server. Un point de partage pour un répertoire de départWindows doit se trouver sur un serveur membre du domaine Windows ou sur un serveur PDC, et il doit être configuré pour utiliser le protocole SMB. Pour obtenir des instructions sur la configuration d’un système Mac OS X Server comme membre du domaine Windows, consultez la section Administration desservices de fichier. Si le point de partage sera utilisé pour les répertoires de départ des utilisateurs tant Windows que Mac OS X, il doit également employer le protocole AFP ou NFS et avoir un enregistrement de montage réseau configuré pour les répertoires de départ. Pour obtenir des instructions sur la configuration des répertoires de départ Mac OS X, consultez le chapitre traitant des répertoires de départ dans Gestion des utilisateurs.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 115 Pour une vue d’ensemble des points de partage, ainsi qu’une explication des problè- mes à prendre éventuellement en compte avant leur création, consultez le chapitre sur les points de partage dans Administration des services de fichier. Pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ des utilisateurs Windows : 1 Ouvrez Admin Serveur et sélectionnez un point de partage existant ou configurez-en un nouveau pour les répertoires de départ :  Pour utiliser un point de partage existant, connectez Admin Serveur au serveur sur lequel figure le point de partage, cliquez sur Partage de fichiers puis sur Points de partage, et sélectionnez le point de partage en question.  Pour configurer un nouveau point de partage, connectez Admin Serveur au serveur sur lequel figure le point de partage, cliquez sur Partage de fichiers puis sur Volumes, accédez au dossier devant servir de point de partage des répertoires de départ, puis cliquez sur Partager.  Pour créer un dossier comme point de partage, cliquez sur le bouton Nouveau dossier, tapez le nom du dossier, cliquez sur Créer,sélectionnez le nouveau dossier et cliquez sur Partager. Remarque :n’utilisez pas de barre oblique (/) dans un nom de dossier ou de volume amené à être partagé. Les utilisateurs qui tentent d’accéder au point de partage peuvent avoir des difficultés à le voir. 2 Une fois le point de partage des répertoires de départ sélectionné dans Admin Serveur, définissez-en l’accès et les autorisations dans la sous-fenêtre Autorisations, puis cliquez sur Enregistrer :  Pour changer le propriétaire ou le groupe du point de partage, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et faites glisser un nom depuis le volet Utilisateurs et groupes vers la liste POSIX. Utilisez les menus locaux en regard des champs pour changer les autorisations.  Pour ajouter une entrée à la liste de contrôle d’accès, faites glisser un nom depuis le volet Utilisateurs et groupes. Utilisez les menus locaux en regard des champs pour changer les autorisations.  Pour supprimer une entrée de la liste de contrôle d’accès ou de la liste POSIX, sélectionnez-la et cliquez sur le bouton Supprimer (–). Les privilèges UNIX habituels pour un point de partage contenant des répertoires de départ sont les suivants :  Propriétaire désigne l’administrateur du serveur principal et possède des autorisations en lecture et écriture.  Groupe correspond à « admin » et possède des autorisations en lecture et écriture.  Tous possèdent une autorisation en lecture seule. Pour en savoir plus sur les listes de contrôle d’accès et les privilèges UNIX, consultez la section Administration des services de fichier.116 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 3 Une fois le point de partage sélectionné dans Admin Serveur, cliquez sur Point de partage et sur Options de protocole, configurez les réglages pour SMB et d’autres protocoles, puis cliquez sur Enregistrer. Pour configurer les réglages SMB du point de partage, cliquez sur SMB puis sur « Partager cet élément via SMB ». Configurez les réglages SMB comme il convient et cliquez sur OK. Important :si des utilisateurs Mac OS ou UNIX doivent aussi accéder au point de partage, vérifiez que l’option « Activer le verrouillage strict » est sélectionnée. Configurez les autres protocoles de partage de fichiers comme nécessaire. Pour en savoir plus sur la configuration des réglages de fichiers AFP, SMB, FTP et NFS, consultez la section Administration des services de fichier. 4 Si le point de partage sera utilisé pour des répertoires de départ Mac OS X et Windows, configurez-le pour un montage automatique sur des ordinateurs clients : Une fois le point de partage sélectionné dans Admin Serveur, cliquez sur Point de partage, sur « Activer le montage automatique », effectuez les configurations nécessaires, cliquez sur OK, puis sur Enregistrer. Pour en savoir plus sur la configuration du montage automatique pour le point de partage, consultez la section Administration desservices de fichier. Pour indiquer un emplacement et une lettre d’unité pour les répertoires de départ des utilisateurs Windows : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail,sélectionnez les comptes utilisateur pour lesquels configurer des répertoires de départ. Pour sélectionner des comptes utilisateur, cliquez sur le bouton Comptes, puis sur l’icône illustrant un petit globe sous la barre d’outils, et ouvrez le répertoire LDAP du PDC. Pour modifier les informations sur le répertoire de départ, cliquez sur le verrou pour vous authentifier en tant qu’administrateur du domaine du répertoire LDAP, puis sélectionnez un ou plusieurs utilisateurs dans la liste d’utilisateurs. 2 Si vous voulez utiliser le même dossier de départ réseau pour Windows et pour Mac OS X, cliquez sur Départ et indiquez le point de partage à employer : Dans la liste de points de partage,sélectionnez /Utilisateurs ou tout autre point de partage souhaité, puis cliquez sur Créer Départ. Si le point de partage à utiliser n’est pas répertorié, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et tapez l’URL du point de partage et le chemin du répertoire de départ de l’utilisateur dans le point de partage. Si vous voulez choisir le point de partage /Utilisateurs mais qu’il ne figure pas dans la liste, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et tapez le chemin du répertoire de départ de l’utilisateur dans le champ Départ.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 117 Tapez le chemin comme suit : /Utilisateur/nomutilisateurabrégé Remplacez nomutilisateurabrégé par le premier nom abrégé du compte utilisateur configuré. 3 Cliquez sur Windows, tapez l’emplacement du répertoire de départ dans le champ Chemin, choisissez une lettre d’unité dans le menu local Disque dur, puis cliquez sur Enregistrer en gardant ce qui suit à l’esprit :  Laissez le champ Chemin vide pour utiliser le même répertoire de départ pour l’ouverture de session sur Windows et sur Mac OS X. Vous pouvez aussi indiquer ce répertoire de départ en tapant un chemin UNC n’incluant pas de point de partage : \\nomserveur\nomutilisateurabrégé Remplacez nomserveur par le nom NetBIOS du serveur du PDC ou un serveur membre du domaine Windows où se trouve le point de partage. Remplacez nomutilisateurabrégé par le premier nom abrégé du compte utilisateur configuré.  Pour indiquer un autre point de partage SMB, tapez un chemin UNC incluant ce point de partage : \\nomserveur\nompartage\nomutilisateurabrégé Remplacez nompartage par le nom du point de partage.  La lettre d’unité par défaut est H. Windows se sert de cette lettre pour identifier le répertoire de départ monté. 4 Si le champ Chemin n’est pas vide, vérifiez que le point de partage indiqué contient un dossier pour le répertoire de départ de l’utilisateur. Le nom du dossier doit correspondre au premier nom abrégé de l’utilisateur, et ce dernier doit posséder les autorisations en lecture et écriture sur ce dossier. Si le champ Chemin est vide, il n’est pas obligatoire que le point de partage du répertoire de départ contienne un dossier pour le répertoire de départ de l’utilisateur.Dans ce cas, Mac OS X Server crée un dossier de répertoire de départ dans le point de partage indiqué dans la sous-fenêtre Départ. Étape 5 :transférez des scripts d’ouverture de session vers Mac OS X Server. Si des utilisateurs ont des scripts d’ouverture de session sur un serveur Windows NT, vous pouvez les copier sur le PDC Mac OS X Server et configurer des comptes utilisateur en vue de les utiliser. Vous pouvez copier les scripts via le réseau ou à l’aide d’un disque amovible comme un disque CD-R ou USB. Sur le PDC Mac OS X Server, les scripts d’ouverture de session utilisateur se trouvent dans le dossier /etc/netlogon/.118 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Pour les copier sur le PDC Mac OS X Server sur le réseau : 1 Sur un ordinateur Windows où vous pouvez accéder au serveur NT et un point de partage Mac OS X Server dans lequel copier les fichiers, ouvrez le dossier contenant les scripts à copier. 2 Connectez-vous au point de partage Mac OS X Server et mappez une unité réseau sur ce point. Pour obtenir des instructions sur le mappage d’une unité réseau, consultez l’aide à l’écran dans Windows. 3 Copiez les scripts sur le point de partage Mac OS X Server mappé. 4 Ouvrez une session dans le PDC Mac OS X Server avec le nom d’utilisateur et le mot de passe root, ouvrez le dossier du point de partage dans lequel vous avez fait la copie et copiez les scripts dans le dossier /etc/netlogon/. Le nom d’utilisateur root est « root » ou « administrateur système » et le mot de passe est identique à celui donné au premier compte administrateur créé. Si vous copiez des scripts dans le Finder, vous pouvez ouvrir /etc/netlogon/ en choisissant Aller > Aller au dossier, en tapant /etc/netlogon/ et en cliquant sur Aller. 5 Fermez la session puis ouvrez-en une autre avec le nom et le mot de passe de l’administrateur du serveur. 6 Dans Gestionnaire de groupe de travail, sélectionnez tous les comptes utilisateur du PDC Windows et assurez-vous que l’emplacement du script d’ouverture de session est correctement indiqué dans la sous-fenêtre Windows. Le champ Script d’ouverture de session doit contenir le chemin relatif du script d’ouverture de session figurant dans /etc/netlogon/. Par exemple, si vous avez copié un script nommé setup.bat dans /etc/netlogon/, le champ Script d’ouverture de session doit afficher setup.bat. Étape 6 :demandez aux utilisateurs de transférer des fichiers vers les répertoires de départ Mac OS X Server. Les utilisateurs qui ont effectué une copie de sauvegarde de fichiers de l’ancien serveur Windows NT (à l’étape 2 page 111) peuvent désormais copier ces fichiers dans les répertoires de départ Mac OS X Server configurés pour eux (à l’étape 4 page 114). Lorsque chaque utilisateur ouvre une session avec un compte utilisateur du PDC Mac OS X Server, son répertoire de départ est mappé sur une unité réseau. L’utilisateur peut alors copier des fichiers depuis le dossier Mes documents et des dossiers réseau. Une fois ces fichiers copiés dans le répertoire de départ, demandez aux utilisateurs de les supprimer des emplacements précédents.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 119 Les utilisateurs doivent généralement conserver les fichiers volumineux dans leur dossiers de départ réseau au lieu du dossier Mes documents. Plus la taille du dossier Mes documents est importante, plus la synchronisation à l’ouverture et à la fermeture de sessions du domaine prend du temps.Toutefois, les utilisateurs qui doivent accéder aux fichiers quand ils sont déconnectés du réseau ne doivent pas conserver ces fichiers dans leurs dossiers de départ réseau. Étape 7 :demandez aux utilisateurs de fermer la session pour mettre à jour leurs profils itinérants. Les profils itinérants stockés sur l’ancien serveur du PDC Windows NT sont migrés de façon individuelle lorsque des utilisateurs migrésferment la session du domaineWindows du PDC Mac OS X Server. Ces profils ne sont pas migrés en masse de l’ancien au nouveau PDC. La première fois que chaque utilisateur ouvre une session sur le nouveau PDC, le poste de travail Windows ne peut pas charger le profil itinérant depuis l’ancien PDC car il est alors arrêté. Dans ce cas, Windows se sert de la copie locale du profil utilisateur stocké sur le poste de travail Windows. Lorsque l’utilisateur ferme la session, Windows enregistre les réglages et le contenu du profil du dossier Mes documents sur le serveur du PDC Mac OS X Server. À partir de là, Windows peut charger le profil itinérant lorsque l’utilisateur ouvre une session sur le domaine Windows du PDC Mac OS X Server. Pour avoir des profils itinérants stockés sur un serveur autre que le PDC Mac OS X Server, indiquez le chemin du profil pour chaque utilisateur dans la sous-fenêtre Windows de Gestionnaire de groupe de travail. Pour obtenir des instructions, consultez la section Gestion des utilisateurs. Migration du service de fichiers Windows Suivez les instructions dans cette section pour transférer le contenu des dossiers réseau sur un serveur Windows NT vers des points de partage sur des systèmes Mac OS X Server. Configurez le service de fichiers Mac OS X Server en désignant les dossiers sur le serveur comme des points de partage et en plaçant les fichiers pour les utilisateurs Windows dans les dossiers de points de partage.Vous pouvez définir des listes de contrôle d’accès et des privilèges UNIX standard afin de contrôler le type d’accès dont bénéficient les utilisateurs pour les points de partage et les dossiers. Les utilisateurs Windows peuvent ensuite mapper des unités réseau sur des points de partage Mac OS X Server et accéder à leur contenu.120 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Le diagramme suivant récapitule les étapes de migration. Vous trouverez à la suite des instructions détaillées. Étape 1 :configurez des points de partage SMB dans Mac OS X Server. Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour configurer des points de partage pour des dossiers et des volumes (y compris des disques, des partitions de disque, des CD et des DVD) que les utilisateurs Windows doivent partager. Si vous avez configuré un PDC Mac OS X Server, vous avez peut-être configuré des points de partage pour les répertoires de départ et les profils utilisateur itinérants ou utilisé les valeurs par défaut.Vous pouvez configurer d’autres points de partage sur des serveurs membres du domaine Windows ou sur le PDC à proprement parler. Si vous n’avez pas de PDC, vous pouvez configurer des points de partage sur un système Mac OS X Server configuré pour les services Windows autonomes. Les points de partage configurés sur un serveur autonome, un serveur membre du domaine ou un serveur du PDC peuvent répondre à une utilisation exclusive ou non exclusive des utilisateurs Windows. Pour une vue d’ensemble des points de partage, avec une présentation des listes de contrôle d’accès et des privilèges UNIX standard, consultez la section Administration desservices de fichier. Mac OS X Server Serveur Windows NT Clients Windows 1 Configuration des points de partage. 2 Transfert des fichiers. 3 Définiton des autorisations UNIX et/ou ACL. 4 Mise en correspondance des lecteurs réseau avec les points de partage.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 121 Pour créer un point de partage SMB et en contrôler l’accès : 1 Ouvrez Admin Serveur, connectez-vous au serveur qui hébergera le point de partage et cliquez sur Partage de fichiers. 2 Vous pouvez éventuellement définir des autorisations de liste de contrôle d’accès pour le nouveau point de partage ou les dossiers qu’il renferme. 3 Cliquez sur Volumes et sélectionnez le volume à partager. Pour créer un dossier à utiliser comme point de partage, cliquez sur Parcourir, sur Nouveau dossier, tapez le nom du dossier et cliquez sur Créer. Remarque :n’utilisez pas de barre oblique (/) dans un nom de dossier ou de volume amené à être partagé. Les utilisateurs qui tentent d’accéder au point de partage pourraient avoir des difficultés à le voir. 4 Pour partager le volume ou le dossier, cliquez sur Partager. 5 Pour contrôler les utilisateurs accédant au point de partage, cliquez sur Points de partage, sur Autorisations, puis ajoutez des autorisations de liste de contrôle d’accès et/ou des privilèges UNIX standard. Pour obtenir des instructions sur la configuration des autorisations d’un point de partage, consultez la section Administration desservices de fichier. 6 Cliquez sur Enregistrer, sur Point de partage, sur Options de protocole, puis sur SMB. 7 Sélectionnez « Partager cet élément via SMB ». 8 Pour permettre aux utilisateurs non enregistrés d’accéder au point de partage,sélectionnez « Autoriser l’accès comme invité SMB ». Important :pour une plus grande sécurité, ne sélectionnez pas cette option. 9 Pour changer le nom que les clients voient lorsqu’ils recherchent un point de partage pour s’y connecter via SMB, tapez un nouveau nom dans le champ Nom SMB personnalisé. Le changement de nom personnalisé est sans incidence sur le nom du point de partage et ne concerne que le nom que les clients SMB voient. 10 Sélectionnez le type de verrouillage pour ce point de partage :  Pour permettre aux clients d’effectuer un verrouillage de fichiers opportuniste, sélectionnez Activer les oplocks. Important :n’activez pas les oplocks pour un point de partage utilisant un protocole autre que SMB.  Pour que les clients utilisent des verrouillages standard sur les fichiers du serveur, sélectionnez « Activer le verrouillage strict ».122 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 11 Choisissez une méthode pour attribuer les autorisations d’accès UNIX par défaut pour les nouveaux fichiers et dossiers dans le point de partage :  Pour que de nouveaux éléments adoptent les autorisations de l’élément parent, sélectionnez « Recevoir l’autorisation des parents ».  Pour attribuer des autorisations spécifiques, sélectionnez Affecter comme suit et définissez les autorisations Propriétaire, Groupe et Tous via les menus locaux. 12 Pour empêcher l’accès AFP au nouveau point de partage, cliquez sur AFP et désélectionnez « Partager cet élément via AFP ». 13 Pour empêcher l’accès FTP au nouveau point de partage, cliquez sur FTP et désélectionnez « Partager cet élément via FTP ». 14 Pour empêcher l’accès NFS au nouveau point de partage, cliquez sur NFS et désélectionnez « Exporter cet élément et son contenu vers ». 15 Cliquez sur OK. 16 Assurez-vous que le service SMB est en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, sélectionnez SMB dans la liste d’ordinateurs et de services, puis cliquez sur Vue d’ensemble. Si le service SMB est arrêté, cliquez sur Démarrer SMB. Étape 2 :transférez des fichiers de Windows NT vers des points de partage Mac OS X Server. Une fois des points de partage Mac OS X Server configurés, vous pouvez y transférer des fichiers depuis des dossiers réseau sur le serveur Windows. Utilisez un ordinateur pouvant se connecter aux dossiers réseau Windows et aux points de partage Mac OS X Server. Les utilisateurs Windows peuvent aussi copier leurs propres fichiers sur des points de partage auxquels ils ont accès en lecture et écriture. Lorsque vous vous connectez à chaque point de partage, utilisez le nom et le mot de passe d’un compte utilisateur Mac OS X Server qui a accès en lecture et écriture aux dossiers dans lesquels vous allez copier des fichiers. Les autorisations par défaut que vous avez configurées auparavant pour un point de partage (à l’étape 1, « configurez des points de partage SMB dans Mac OS X Server. ») sont attribuées aux dossiers copiés dans ce point de partage. Étape 3 :contrôlez l’accès à des fichiers et des dossiers copiés. Vous pouvez définir des listes de contrôle d’accès sur des dossiers ou changer les privilèges UNIX attribués par défaut aux fichiers et dossiers copiés depuis des dossiers réseau Windows NT dans des points de partage Mac OS X Server. Vous pouvez définir des listes de contrôle d’accès ou attribuer des privilèges UNIX pour limiter l’accès aux dossiers détenus par des utilisateurs. Par exemple, vous pouvez octroyer à un utilisateur l’accès en lecture et écriture à un dossier et l’accès en écriture seulement à tous les autres utilisateurs, ce qui crée une boîte de dépôt.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 123 Vous pouvez également définir des listes de contrôle d’accès pour offrir à certains groupes plus d’accès à un dossier.Vous pouvez par exemple donner à un groupe l’accès en lecture et écriture, à un autre groupe l’accès en lecture seule et à tous les autres utilisateurs aucun accès.Vous pouvez attribuer des privilèges UNIX pour qu’un groupe ait un accès plus étendu que les autres. Pour en savoir plus sur les listes de contrôle d’accès et les privilèges UNIX, consultez la section Administration des services de fichier. Étape 4 :les utilisateurs peuvent mapper des unités en réseau sur des points de partage. Les utilisateurs Windows peuvent désormais se connecter aux points de partage Mac OS X Server qu’ils voient sous forme de dossiers réseau et mapper des unités réseau sur ces points de partage. Pour obtenir des instructions de base sur le mappage d’une unité réseau, consultez l’aide à l’écran dans Windows. Le nom et le mot de passe d’ouverture de session de l’utilisateur sont utilisés par défaut pour authentifier la connexion à un point de partage Mac OS X Server. Si l’utilisateur n’a pas ouvert la session sur Windows avec le nom et le mot de passe d’un compte utilisateur Mac OS X Server, il peut cliquer sur « Se connecter sous un nom d’utilisateur différent » dans la zone de dialogue « Connecter un lecteur réseau » et saisir le nom et le mot de passe d’un compte utilisateur Mac OS X Server. Vous pouvez ajouter des comptes utilisateur pour des utilisateurs Windows qui n’en possèdent pas encore à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Pour obtenir des instructions, consultez la section Gestion des utilisateurs. Accès de Windows au service d’impression Suivez les instructions de cette section pour configurer l’accès aux files d’attente d’impression Mac OS X Server depuis des postes de travail Windows. Pour configurer le service d’impression pour des utilisateurs Windows, configurez des files d’attente d’impression pour l’emploi du protocole SMB. Ces utilisateurs peuvent ensuite se servir de l’assistant Ajouter une imprimante pour installer (se connecter à) des files d’attente d’impression comme des imprimantes réseau sur leurs postes de travailWindows. Ils verront alors ces files d’attente sous forme d’imprimantes. Pour installer une file d’attente d’impression sur un ordinateur Windows, il vous faut un compte utilisateur membre du groupe Administrateurs ou Utilisateurs avec pouvoir de l’ordinateur (pour Windows 2000). Par défaut, les comptes utilisateur du PDC ne sont pas membres de ces comptes locaux. Pour limiter le nombre de pages que des utilisateurs peuvent imprimer, établissez des quotas d’impression sur leur compte.124 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Le diagramme suivant récapitule les étapes de migration pour configurer l’accès aux files d’attente d’impression Mac OS X Server depuis des postes de travail Windows. Vous trouverez à la suite des instructions détaillées. Étape 1 :configurez des files d’attente d’impression SMB dans Mac OS X Server. Utilisez Admin Serveur pour créer des files d’attente sur le serveur pour des imprimantes PostScript réseau, rendre ces files d’attente disponibles pour des utilisateurs Windows et démarrer le service d’impression sur le serveur. Pour configurer une file d’attente d’impression partagée pour l’accès SMB : 1 Dans Admin Serveur, sélectionnez Imprimer dans la liste d’ordinateurs et de services. 2 Cliquez sur Files d’attente. 3 Sélectionnez une file d’attente existante que vous voulez rendre disponible pour des utilisateurs Windows, puis cliquez sur le bouton Modifier (en forme de stylo) ou sur le bouton Ajouter (+) pour créer une file d’attente. Si vous cliquez sur le bouton Ajouter (+) pour créer une file d’attente, choisissez le protocole de l’imprimante dans le menu local en haut de la zone de dialogue, puis indiquez l’imprimante avec les informations suivantes :  Pour une imprimante AppleTalk ou Open Directory, sélectionnez-la dans la liste et cliquez sur OK.  Pour une imprimante LPR, tapez son adresse IP ou son nom DNS et cliquez sur OK (si vous ne voulez pas utiliser la file d’attente d’impression par défaut du serveur, désélectionnez « Utiliser la file d’attente par défaut sur le serveur » et tapez un nom de file d’attente). 4 Dans la sous-fenêtre d’édition de files d’attente, vérifiez que le champ Nom de partage respecte les règles de dénomination SMB. Pour le protocole SMB, le nom de partage doit comporter un maximum de 15 caractères et contenir uniquement les caractères A–Z, a–z, 0–9 et _ (traite de soulignement). Certains clients Windows limitent la longueur du nom à 12 caractères. Mac OS X Server Imprimantes PostScript Clients Windows 3 Définiton des quotas d'impression (facultatif). 1 Configuration des files d'attente d'impression. 2 Connexion aux files d'attente et impression.Chapitre 7 Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT 125 Le nom de partage est celui de la file d’attente que les utilisateurs voient comme nom d’imprimante. Le changement du nom de partage est sans incidence sur le nom de l’imprimante sur le serveur, qui apparaît au-dessus de le champ Nom de partage.Vous pouvez modifier le nom de l’imprimante, le type (modèle) et l’emplacement dans la zone de dialogue Ajouter une imprimante, accessible depuis la zone de dialogue Imprimer. Pour éviter des conflits, assurez-vous que le nom de partage n’est pas identique à un nom de point de partage SMB. 5 Sélectionnez SMB et d’autres protocoles utilisés par des ordinateurs clients. Les ordinateursWindows peuvent utiliser SMB. Les ordinateursWindows 2000,Windows XP et Windows Vista peuvent utiliser SMB ou LPR. Les ordinateurs Mac OS X et Mac OS 9 peuvent utiliser AppleTalk ou LPR. 6 Pour appliquer les quotas d’impression fixés pour des utilisateurs dans Gestionnaire de groupe de travail, sélectionnez « Appliquer des quotas pour cette file d’attente ». 7 Cliquez sur Enregistrer. 8 Si le service d’impression est arrêté, cliquez sur Démarrer l’impression dans la barre d’outils ou choisissez Fichier > Démarrer le service. 9 Assurez-vous que le service d’impression est en cours d’exécution en sélectionnant Imprimer dans la liste d’ordinateurs et de services et en cliquant sur Vue d’ensemble. 10 Si le service d’impression est arrêté, cliquez sur Démarrer l’impression ou choisissez Serveur > Démarrer le service. Étape 2 :les clients Windows peuvent se connecter à des files d’attente Mac OS X Server. Les utilisateurs Windows peuvent désormais ajouter des connexions à des files d’attente Mac OS X Server à l’aide de l’assistant Ajouter une imprimante. Sur un ordinateur Windows XP, l’ajout d’une connexion à une file d’attente suppose l’ouverture de session avec un compte utilisateur membre du groupe Administrateurs de l’ordinateur. Sur un ordinateur Windows 2000, l’ajout d’une connexion à une file d’attente suppose l’ouverture de session avec un compte utilisateur membre du groupe Administrateurs ou Utilisateurs avec pouvoir de l’ordinateur. Par défaut, les comptes utilisateur du PDC ne sont pas membres de ces groupes. Pour obtenir des instructions sur l’ajout d’utilisateurs à des comptes de groupes locaux, consultez l’aide à l’écran dans Windows sur la gestion de l’ordinateur. Pour obtenir des instructions de base sur la connexion à des imprimantes réseau, consultez l’aide à l’écran dans Windows.126 Chapitre 7Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Étape 3 :définissez et appliquez des quotas d’impression (facultatif ). La définition de quotas d’impression se fait en deux temps :  Indication du quota et de la durée pour chaque utilisateur avec Gestionnaire de groupe de travail.  Configuration du service d’impression pour appliquer des quotas pour les files d’attente avec Admin Serveur. Pour fixer le quota d’impression pour un ou plusieurs utilisateurs : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail,sélectionnez les comptes utilisateur pour lesquels configurer un répertoire de départ. 2 Cliquez sur Quota d’impression et sélectionnez une option de quota d’impression :  Pour fixer un quota pour toutes les files d’attente, sélectionnez « Toutes les files d’attente » et tapez le nombre de pages et le nombre de jours après lesquels le quota sera réinitialisé.  Pour fixer un quota pour une seule file d’attente,sélectionnez Par file d’attente, choisissez la file d’attente dans la liste déroulante et tapez le quota et la durée. Si la file d’attente ne se trouve pas dans la liste, cliquez sur Ajouter et remplacez « sans titre » par le nom de la file d’attente. Choisissez ensuite le file d’attente dans la liste déroulante,tapez l’adresse IP ou le nom DNS du serveur hébergeant cette file d’attente et tapez le quota de pages et la durée du quota pour l’utilisateur. 3 Cliquez sur Enregistrer. Les quotas ne s’appliquent pas tant que vous n’activez pas leur application pour des files d’attente spécifiques dans le service d’impression avec Admin Serveur. Pour appliquer des quotas pour une file d’attente d’impression : 1 Dans Admin Serveur, sélectionnez Imprimer dans la liste d’ordinateurs et de services. 2 Cliquez sur Files d’attente. 3 Sélectionnez une file d’attente dans la liste. 4 Sélectionnez « Appliquer des quotas pour cette file d’attente ». 5 Cliquez sur Enregistrer. 127 Index Index A accès listes de contrôle d’accès (ACL)25, 59, 122 points de partage SMB120, 122, 123 Voir aussi LDAP; autorisations; SOAP administrateur, privilèges d’13 Admin Serveur31, 65, 86 adresses IP106 aide, utilisation6 applications JBoss migration à partir de la version 10.370, 79 migration à partir de la version 10.437, 46 archivage migration à partir de la version 10.367, 72 migration à partir de la version 10.433, 39 migration de 10.288, 91 authentification25, 111 Voir aussi Kerberos; mots de passe authentification de NTLMv1 et 2111 authentification standard. Voir mots de passe chiffrés autorisations administrateur13 migration à partir de la version 10.372, 83 migration à partir de la version 10.439, 50 migration de 10.291, 98 migration de Windows NT105, 115, 118 root13, 118 autorisations root13, 118 B BDC (contrôleur de domaine secondaire)103 C certificats, importation24, 58 certificats SSL (Secure Sockets Layer)24, 58 CIFS (Common Internet File System). Voir SMB/CIFS clients. Voir groupes; utilisateurs Common UNIX Printing System. Voir CUPS comptes. Voir groupes; utilisateurs; Gestionnaire de groupe de travail comptes d’utilisateur12, 13 comptes de groupe, enregistrement et réutilisation12, 13 comptes prédéfinis13, 14 comptes système13 comptes utilisateurs Voir aussi utilisateurs configuration mise à niveau à partir de la version 10.354, 55 mise à niveau à partir de la version 10.420, 21 configuration requise29, 63 configuration requise, système85 contrôleur de domaine principal. Voir PDC contrôleur de domaine secondaire. Voir BDC contrôleurs, PDC101, 102, 104, 112, 119 copies de sauvegarde, compte utilisateur103 courrier électronique. Voir service de messagerie CSR (demande de signature de certificat)24 CUPS (Common UNIX Printing System) migration à partir de la version 10.371, 79 migration à partir de la version 10.437, 46 mise à niveau à partir de la version 10.353, 60 mise à niveau à partir de la version 10.419, 23 D Demande de signature de certificat. Voir CSR démon launchd24, 45, 57, 78, 96 démon wotaskd24, 45, 57, 78, 96 dittooutil69 documentation7, 8, 9 domaines, annuaire. Voir Open Directory domaine Windows. Voir SMB/CIFS Domain Name System. Voir DNS dossiers. Voir dossiers de départ dossiers de départ migration à partir de la version 10.372, 74 migration à partir de la version 10.439, 41 migration de 10.291, 93 migration de Windows NT100, 103, 111, 114, 118 dsimport outil65 E exportation réglages de serveur19128 Index utilisateurs et groupes31, 32, 65, 66, 88 Voir aussi importation F fichiers déplacement de41, 75 relocalisation de93 transfert d’un utilisateur Windows118 verrouillage de105 Voir aussi archivage fichiers partagés. Voir partage de fichiers files d’attente, imprimer23, 125, 126 G Gestionnaire de groupe de travail enregistrement et réutilisation des utilisateurs et des groupes13 exportation d’utilisateurs et de groupes31, 32, 65, 66 importation d’utilisateurs et de groupes40, 73, 86 mise à niveau de mot de passe59 mise à niveau des mots de passe25 Gestionnaire Macintosh11 groupe admin13 groupes comptes prédéfinis13, 14 exportation31, 32, 65, 66, 88 importation40, 73, 92 migration de Windows NT100, 101, 102, 107, 108, 111 mise à niveau24, 58 groupe wheel13 H historiques, Open Directory26, 60 hôtes. Voir serveurs I images. Voir images disque; service NetBoot images disque, archivage de fichiers33, 67 Voir aussi service NetBoot importation certificats SSL24, 58 dsimport outil31, 65 groupes40, 73, 92 outil dsimport13 utilisateurs40, 73, 92 Voir aussi exportation Initiales de « Dynamic Host Configuration Protocol » (protocole de configuration dynamique d’hôtes). Voir DHCP Initiales de « File Transfer Protocol » (protocole de transfert de fichiers). Voir FTP Initiales de « Network address translation » (conversion d’adresses réseau). Voir NAT installation, mise à niveau19, 54 J Java migration à partir de la version 10.445, 78 migration de 10.496 mise à niveau à partir de la version 10.423 K Kerberos migration à partir de la version 10.375 migration à partir de la version 10.441 migration de Windows NT103, 106, 109, 111 mise à niveau à partir de la version 10.358 mise à niveau à partir de la version 10.425 L Lightweight Directory Access Pr listes de contrôle d’accès (ACL)25, 59, 122 M Mac OS X Server et le Gestionnaire Macintosh11 en remplacement de serveurs Windows NT101 Voir aussi version maître Open Directory migration à partir de la version 10.429 migration de Windows NT100, 102, 109 mise à niveau à partir de la version 10.352 mise à niveau à partir de la version 10.418 mappages d’unités réseau123 migration à partir de la version 10.211, 12 migration à partir de Windows NT vue d’ensemble11, 12 migration de la version 10.285, 86, 87 migration de Windows NT aperçu99, 100 configuration DNS106 procédure pas à pas108 remarques de planification102 service d’impression106, 108, 123 services de fichiers104, 108, 119 utilisateurs et groupes101, 102, 103, 107, 108, 111, 119 migration et mise à niveau5, 6 migration par rapport à mise à niveau11, 12, 13 mise à jour de logiciels19, 53 Mise à jour de logiciels, service19, 53 mise à niveau et migration5, 6 mise à niveau par rapport à migration11, 12, 13 mot de passe chiffrés59 mise à niveau à partir de la version 10.359Index 129 mot de passe chiffrés59 mots de passe chiffrés25, 41 migration à partir de la version 10.367 migration à partir de la version 10.433, 40, 41 migration de 10.288 mise à niveau à partir de la version 10.425 Open Directory25, 103 ouverture de session d’utilisateur root13 mots de passe chiffrés25, 41 MySQL migration à partir de la version 10.368 migration à partir de la version 10.434, 42, 76 N NAT (Network Address Translation) migration à partir de la version 10.371, 79 migration à partir de la version 10.437, 46 NetBIOS107 numéro de série, serveur15 O Open Directory historiques26, 60 migration à partir de la version 10.429, 36, 44 mise à niveau à partir de la version 10.418, 26 OpenLDAP Voir aussi Open Directory ordinateurs, migration de Windows NT100, 101, 102, 108, 111 outil createhomedir41 outil dsimport13, 31 outils de l13 outils de ligne de commande archivage33, 67, 88 copie33, 67, 69, 88 copie de fichiers à distance33, 88 dossiers de départ41 importation13, 31, 65 ouverture de session13 test de schéma LDAP26, 59 outil ssh13 outil su13 outil tar33 ouverture de session utilisateur root13 utilisateurs Windows102, 104, 117 P Partage de fichiers Voir aussi points de partage migration à partir de la version 10.373, 83 migration à partir de la version 10.439 migration de 10.292 migration de Windows NT104 PDC (contrôleur de domaine principal)101, 102, 104, 112, 119 PHP Hypertext Preprocessor (PHP)18 points de partage migration à partir de la version 10.372, 83 migration à partir de la version 10.439, 50 migration de 10.291, 98 et utilisateurs Windows104, 105, 114, 120, 122, 123 Postscript générique (PPD générique)23 privilèges, administrateur Voir aussi autorisations privilèges administrateur13 procédures de configuration. Voir configuration; installation profils utilisateur itinérants103, 119 Q QTSS Publisher migration à partir de la version 10.372, 81 migration à partir de la version 10.438, 48 mise à niveau à partir de la version 10.351 mise à niveau à partir de la version 10.417 QuickTime Streaming Server (QTSS) migration à partir de la version 10.371, 81 migration à partir de la version 10.438, 48 migration de 10.291 migration de 10.498 quotas, imprimer126 R répertoires. Voir services de répertoire; dossiers de départ réplique Open Directory migration à partir de la version 10.429 mise à niveau à partir de la version 10.352 mise à niveau à partir de la version 10.418 requise, configuration11 réseau privé. Voir VPN rsync outil33, 88 S schémas, domaine d’annuaire59 schémas, domaine de répertoire26 scp outil33, 67, 88 script NTdomainmigration.sh102, 107, 108, 111 Secure Sockets Layer. Voir SSL sécurité authentification111 Voir aussi accès; service coupe-feu; Kerberos; mots de passe sécurité authentification25 certificats SSL24, 58130 Index Server Message Block/Common Internet File System. Voir SMB/ serveur Apache mise à niveau à partir de la version 10.361 mise à niveau à partir de la version 10.418, 27 serveur d’applications Tomcat migration à partir de la version 10.370, 79 migration à partir de la version 10.437, 45 migration de 10.290, 96 serveur d’applications WebObjects migration à partir de la version 10.370, 78 migration à partir de la version 10.437, 45 migration de 10.290, 96 mise à niveau à partir de la version 10.357 mise à niveau à partir de la version 10.423 serveur de mots de passe. Voir serveur de mots de passe Open Directory serveur de mots de passe Open Directory102 serveur Leopard. Voir Mac OS X Server serveurs mises à niveau à distance21, 55 numéro de série15 test50, 83, 98 Voir aussi version serveurs distants, mise à niveau21, 55 service AFP (Apple Filing Protocol) migration à partir de la version 10.370, 78 migration à partir de la version 10.436, 44 service AFP. Voir AFP service coupe-feu migration à partir de la version 10.371, 79 migration à partir de la version 10.437, 46 service coupe-feu IP. Voir service coupe-feu service d’impression migration à partir de la version 10.371, 79 migration à partir de la version 10.437, 46 migration de Windows NT106, 108, 123 mise à niveau à partir de la version 10.353, 60 mise à niveau à partir de la version 10.419, 23 service de conversation. VoiriChat service de coupe-feu migration de 10.290, 96 service de messagerie migration à partir de la version 10.369, 77 migration à partir de la version 10.435, 43 migration de 10.289, 95 Voir aussi WebMail service de protocole SMB/CIFS (Server Message Block/Common Internet File System) migration à partir de la version 10.436, 44 migration de Windows NT105, 106, 120, 123 service DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) migration à partir de la vers29 migration à partir de la version 10.371, 81 migration à partir de la version 10.438, 48 migration de 10.291, 97 mise à niveau à p18 mise à niveau à partir de la version 10.352 service DNS (Domain Name System) migration à partir de la version 10.371, 80 migration à partir de la version 10.438, 47 migration de 10.291, 97 migration de Windows NT106, 110 mise à niveau à partir de la version 10.360 mise à niveau à partir de la version 10.426 service FTP (File Transfer Protocol) migration à partir de la version 10.370, 77 migration à partir de la version 10.436, 44 migration de 10.290, 95 Service iChat38, 49 service LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) migration à partir de la version 10.436, 44 migration de Windows NT103 mise à niveau à partir de la version 10.359 mise à niveau à partir de la version 10.425, 26 service NetBoot migration à partir de la version 10.370, 78 migration à partir de la version 10.437, 44 mise à niveau à partir de la version 10.351, 59 mise à niveau à partir de la version 10.417, 26 services d’annuaire et mise à niveau25, 58 Voir aussi Open Directory services de fichiers, migration de Windows NT104, 108, 119 Voir aussi AFP; FTP; points de partage; SMB/CIFS services du domaine NT. Voir SMB/CIFS; migration de Windows NT services réseau. Voir DHCP; DNS; service coupe-feu; adresses IP; NAT; VPN service web migration à partir de la version 10.368, 75, 76 migration à partir de la version 10.434, 42 migration de 10.289, 94 mise à niveau à partir de la version 10.360 mise à niveau à partir de la version 10.426 Si24 Simple Object Access Protocol. Voir SOAP slaptest outil26, 59 SOAP (Simple Object Access Protocol) migration à partir de la version 10.370, 79 migration à partir de la version 10.437, 45 migration de 10.290, 96 T tâches, imprimer (files d’attente)23, 125, 126 tar outil67, 88 U utilisateurs autorisations105Index 131 exportation31, 32, 65, 66, 88 importation40, 73, 92 migration à partir de la version 10.371, 81 migration à partir de la version 10.438, 48 migration de 10.291, 98 migration de Windows NT100, 101, 102, 107, 108, 111, 118, 119 mise à niveau à partir de la version 10.359 ouverture de session13, 102, 104, 117 profils itinérants103, 119 root13, 118 Voir aussi groupes; dossiers de départ; comptes utilisateurs V verrouillage, fichier105 verrouillage de fichiers opportuniste (oplocks)105 verrouillage de fichiers strict105 version 10.3 migration12, 61, 63, 64, 65, 66 mise à niveau11, 51, 52, 53 version 10.4 migration12, 29, 31, 32 migration à partir de la29, 30 mise à niveau11, 17, 19 mise à niveau à partir de18 mise à niveau à partir de la27 VPN (Virtual Private Network) migration à partir de la version 10.371, 80 migration à partir de la version 10.438, 47 W WebMail migration à partir de la version 10.370, 77 migration à partir de la version 10.436, 44 Webmail migration de 10.289, 95 Windows Internet Naming Service. Voir WINS WINS (Windows Internet Naming Service)101 X Xserve, installation de mise à niveau à distance avec21, 55 Mac OS X Server Premiers contacts Pour la version 10.5 LeopardK Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’un exemplaire valide du logiciel Mac OS X Server peut reproduire la présente publication à des fins d’apprentissage dudit logiciel. La présente publication ne peut être reproduite ou transmise en totalité ou en partie à des fins commerciales, telles que la vente de copies ou la prestation d’un service d’assistance payant. Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce manuel soient les plus exactes possibles. Apple Inc n’est pas responsable des erreurs d’impression ou de reproduction. Étant donné qu’Apple publie régulièrement de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels, les illustrations de ce document peuvent être différentes de celles qui s’affichent à l’écran. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Express, AirPort Extreme, Bonjour, FireWire, iCal, iPod, iSight, iTunes, Keychain, Keynote, Mac, Mac OS, Macintosh, Panther, Power Mac, QuickTime, Xcode, Xgrid et Xserve sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Apple Remote Desktop, Apple TV, Finder, iPhone, Leopard, Safari, Spotlight et Tiger sont des marques d’Apple Inc. Adobe et PostScript sont des marques d’Adobe Systems Incorporated. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. PowerPC™ et le logo PowerPC™ sont des marques d’International Business Machines Corporation utilisées sous licence. UNIX est une marque déposée du groupe Open aux États-Unis et dans d’autres pays. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés ici sont des marques de leurs détenteurs respectifs. La mention de produits tiers n’est effectuée qu’à des fins informatives et ne constitue en aucun cas une approbation ni une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité vis-à-vis des performances ou de l’utilisation de ces produits. F034-4192-A/01-09-20073 Table des matières 11 Chapitre 1 : Présentation de Mac OS X Server 12 Nouveautés de Leopard Server 13 Configuration simple 15 Préférences du serveur et état du serveur 16 Serveur iCal 18 Services de groupe avec wikis et blogs 20 Répertoire 21 Podcast Producer 23 Serveur Spotlight 24 Compatibilité avec UNIX 24 Calcul 64 bits 25 Configurations de serveur 27 Fonctionnement de Leopard Server 30 Leopard Server au sein d’un groupe de travail 32 Services 35 Applications et utilitaires 36 Outils et applications avancés4 Table des matières 39 Chapitre 2 : Installation de Mac OS X Server 40 Éléments requis pour l’installation de Leopard Server 42 Installation Locale 44 Préparation d’un ordinateur administrateur 45 Installation à distance 49 Chapitre 3 : Configuration de Mac OS X Server 50 Configuration locale d’un serveur 52 Sécurité de votre serveur 52 Protection du compte administrateur système (root) 53 Configuration à distance d’un serveur 57 Chapitre 4 : Gestion de votre serveur 57 Utilisation de Préférences du serveur 59 Utilisation du widget d’état du serveur 61 Recherche de réglages dans Préférences du serveur 61 Connexion de Préférences du serveur à un serveur distant 62 Fermeture d’une connexion de Préférences du serveur 63 Sauvegarde et restauration du serveur 64 Mise à jour de Leopard Server 67 Chapitre 5 : Gestion des utilisateurs 68 À propos des comptes utilisateur 72 À propos des comptes d’administrateur 74 Ajout d’un compte utilisateurTable des matières 5 76 Importation d’utilisateurs 78 Importation automatique de groupes d’utilisateurs 80 Suppression d’un compte utilisateur 81 Modification des réglages d’un compte utilisateur 83 Modification des informations de contact d’un utilisateur 84 Contrôle de l’accès d’un utilisateur aux différents services 85 Modification de l’appartenance d’un utilisateur à des groupes 86 Modification du nom ou du mot de passe d’un utilisateur 88 Modification de la photo d’un utilisateur 89 Personnalisation du message électronique d’accueil 91 Personnalisation du message électronique d’invitation du serveur 92 Personnalisation du message électronique d’invitation du groupe 95 Chapitre 6 : Gestion des ordinateurs des utilisateurs 95 Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard 99 Configuration de services pour les nouveaux utilisateurs de Leopard 101 Configuration d’utilisateurs Leopard à partir d’un message d’invitation 103 Configuration d’un Mac à l’aide de l’Utilitaire d’annuaire 105 Configuration manuelle des ordinateurs des utilisateurs 107 Configuration d’une connexion VPN pour les utilisateurs Mac 109 Configuration manuelle de la connexion VPN d’un utilisateur 110 Utilisation des informations de répertoire sur les ordinateurs des utilisateurs de Leopard6 Table des matières 113 Chapitre 7 : Gestion des groupes 114 Création d’un nouveau groupe 117 Suppression d’un groupe 118 Ajout ou suppression de membres d’un groupe 120 Ajout ou suppression de membres externes d’un groupe 122 Modification des réglages de groupe 123 Modification du nom d’un groupe 123 Configuration d’un dossier de partage de fichiers d’un groupe 124 Configuration d’une liste d’envoi de groupe 124 Configuration du site web wiki d’un groupe 126 Configuration du calendrier d’un groupe 127 Configuration des archives de la liste d’envoi d’un groupe 129 Chapitre 8 : Personnalisation des services 129 Gestion du service de partage de fichiers 130 À propos du service de partage de fichiers 130 Ajout d’un dossier partagé 131 Suppression d’un dossier partagé 132 Contrôle de l’accès au dossier partagé 133 Recherche d’une adresse de partage de fichiers sur un serveur 134 Gestion du service iCal 135 À propos du service iCal 136 Gestion du service iChat 136 À propos du service iChatTable des matières 7 137 Ajout de tous les utilisateurs à la liste de contacts de chaque utilisateur 138 Conversation avec les utilisateurs de Google Talk et d’autres services XMPP 138 Enregistrement et archivage des messages instantanés 139 Gestion du service de messagerie 139 À propos du service de messagerie 140 Choix d’un serveur de relais du courrier électronique 141 À propos du filtrage des messages indésirables et des virus 142 Analyse des messages indésirables et des virus entrants 143 Gestion des services web 144 À propos des services web 145 Recherche de l’adresse du site web du serveur 145 Hébergement d’un site web conventionnel 146 Configuration du service wiki de groupe 147 Configuration du service Webmail 147 Configuration des blogs d’utilisateur 148 Gestion du service VPN 149 À propos du service VPN 150 Modification du secret partagé VPN 151 Création d’un fichier de configuration VPN 152 Modification de la plage d’adresses IP pour le VPN 154 Fourniture d’un service VPN via un routeur Internet 155 Personnalisation des services à l’aide d’applications avancées8 Table des matières 157 Chapitre 9 : Gestion des informations du serveur 157 Gestion des informations du serveur 158 Modification du numéro de série ou des détails de la licence de site 159 Modification des réglages de notification 160 Modification du nom de votre serveur 161 Modification de l’adresse IP de votre serveur 162 Connexion à un serveur de répertoire 163 Modification des réglages de coupe-feu 164 À propos du coupe-feu 165 Consultation des historiques du serveur 168 Contrôle des courbes du serveur 171 Chapitre 10 : En savoir plus 171 Utilisation de l’aide à l’écran 173 Guides d’administration de Mac OS X Server 176 Visualisation de guides PDF à l’écran 177 Impression des guides PDF 178 Obtenir des mises à jour de documentation 179 Pour obtenir des informations supplémentaires 181 Annexe A : Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server 182 Effacement à l’aide du programme d’installation 183 Effacement à l’aide d’Assistant du serveur 183 Effacement à l’aide d’Utilitaire de disqueTable des matières 9 184 Partitionnement d’un disque dur 184 Création d’un ensemble RAID 185 Annexe B : Configuration d’un routeur Internet 185 Configuration du mappage des ports sur une borne d’accès AirPort Extreme 187 Configuration manuelle du mappage de ports sur un routeur Internet 189 Index1 11 1 Présentation de Mac OS X Server Mac OS X Server possède tout ce dont vous avez besoin pour fournir des services de groupe de travail et des services Internet standard. Il convient parfaitement à l’enseignement et aux petites et grandes entreprises. Mac OS X Server 10.5 Leopard combine une base UNIX éprouvée et stable, des standards ouverts et la simplicité d’utilisation de Macintosh. Il propose une vaste gamme de services prenant en charge des ordinateurs clients Macintosh, Windows et UNIX via un réseau. Avec Leopard Server, les petites entreprises et les petits groupes de travail qui n’ont pas de service informatique peuvent profiter au mieux des avantages d’un serveur. Même un utilisateur sans connaissances techniques est en mesure de configurer et de gérer Leopard Server pour un groupe. Les autres utilisateurs du groupe peuvent configurer automatiquement leur Mac pour bénéficier des services de Leopard Server. Leopard Server dispose également d’options de configuration et d’outils de gestion avancés destinés aux informaticiens.12 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Nouveautés de Leopard Server Mac OS X Server 10.5 Leopard propose d’importantes améliorations dans plusieurs domaines clés :  Configuration simple  Préférences du serveur et état du serveur  Serveur iCal  Services de groupe avec wikis et blogs  Application Répertoire  Podcast Producer  Serveur Spotlight  Compatibilité avec UNIX et calcul 64 bits Les performances et l’extensibilité de Leopard Server ont également été améliorées de manière significative en ce qui concerne des services clés tels que le partage de fichiers et les services de messagerie. Si vous êtes un administrateur de serveur expérimenté et que vous souhaitez configurer un serveur d’entreprise ou que vous avez d’autres besoins complexes, vous découvrirez les améliorations apportées dans les domaines du partage de fichiers, des technologies web, de la diffusion de données multimédias, de la messagerie instantanée, du service de messagerie, de l’authentification liées aux répertoires et aux réseaux, de la création d’images de système et de la gestion de clients. Admin Serveur, Gestionnaire de groupe de travail et Utilitaire d’images de système ont tous été améliorés. Pour en savoir plus, consultez Administration du serveur ainsi que les autres guides d’administration avancés décrits dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 13 Configuration simple Mac OS X Server n’a jamais été aussi simple à utiliser. Assistant du serveur élimine les difficultés liées à la configuration d’un serveur. Il vous guide tout au long du processus d’installation et de la configuration des services de base. Il configure automatiquement votre borne d’accès AirPort Extreme (802.11n) et analyse le réseau afin de vérifier l’état des connexions au réseau local et à Internet. En quelques clics, Leopard Server prépare le partage de fichiers, le courrier électronique, les sites web de groupe, la messagerie instantanée, les calendriers individuels, l’accès à distance et les fonctions de sauvegarde. 14 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Les utilisateurs peuvent ainsi configurer rapidement et facilement des ordinateurs Mac équipés de Mac OS X Leopard en vue d’obtenir des services du serveur. Il suffit de cliquer sur un bouton présent dans un message électronique ou d’ouvrir l’application Utilitaire d’annuaire pour ouvrir un assistant qui se connecte au serveur et configure les applications afin qu’elles utilisent ses services. En quelques instants, Mail, iChat, iCal et une connexion réseau VPN sont prêts à être utilisés. Chaque utilisateur d’iChat voit s’afficher les autres utilisateurs dans sa liste de contacts iChat. Les utilisateurs de Mail sont prêts à envoyer du courrier aux personnes de leur groupe. Carnet d’adresses, Répertoire et Mail sont prêts à consulter les coordonnées de contacts partagées dans le répertoire du serveur. Toute imprimante connectée au port USB du serveur est automatiquement mise à la disposition des utilisateurs.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 15 Préférences du serveur et état du serveur Leopard Server est encore plus simple à gérer. Vous souhaitez modifier certains éléments ? Les préférences du serveur permettent de gérer rapidement les utilisateurs, les groupes, les services et les informations du système. Vous pouvez soit utiliser les préférences du serveur directement sur le serveur, soit utiliser un autre Mac pour gérer votre serveur via le réseau. Retrouvez le réglage qui vous intéresse sans connaître son emplacement exact16 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Pour contrôler les performances et les services du serveur, vous pouvez vous référer aux graphiques et aux statistiques proposés par le widget d’état du serveur disponible dans le Dashboard. État du serveur fonctionne en réseau, ce qui vous permet de surveiller le serveur depuis un autre Mac. Serveur iCal Le serveur iCal facilite le partage de calendriers et la planification des rendez-vous ; il permet également de coordonner des événements au sein d’un groupe de travail, d’une petite entreprise ou d’une grande organisation. Plusieurs collègues peuvent vérifier leurs disponibilités respectives, proposer et accepter des réunions, réserver des projecteurs et bien plus encore. Le serveur iCal envoie des invitations avec agendas ou listes de tâches et gère les réponses. Vérifiez le processeur, le réseau ou l’utilisation des disques Vérifiez l’état du serviceChapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 17 Le serveur iCal s’intègre aux applications de calendrier avancées telles qu’iCal 3 de Leopard, ainsi qu’aux applications de calendrier de tierce partie prenant en charge le protocole standard CalDAV.18 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Services de groupe avec wikis et blogs Leopard Server comprend un service wiki qui permet aux groupes de créer et de diffuser facilement des informations via leurs propres sites web intranet partagés. Tous les membres d’un groupe peuvent aisément visualiser, rechercher et modifier du contenu wiki à partir de leur navigateur web. En utilisant les modèles proposés ou en créant leurs propres modèles, ils peuvent ajouter, supprimer, modifier et mettre en forme le contenu de la manière la plus naturelle possible, même sans connaître les balises HTML ou une syntaxe spécifique. Ils peuvent en quelques clics, joindre des fichiers et des images, publier des podcasts, assigner des mots-clés et créer des liens vers d’autres pages wiki ou d’autres sites web. Il leur est également possible de visualiser l’intégralité de l’historique des changements wiki et de rétablir les anciennes versions des pages. Ils peuvent en outre visualiser des calendriers partagés, des blogs et des archives de listes d’envoi et y contribuer.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 19 Chaque utilisateur peut avoir son propre blog lui permettant de tenir ses collègues au courant de ses différents projets ou des fichiers sur lesquels il travaille et de publier des images ou des podcasts. Un blog personnel constitue l’emplacement idéal pour proposer des informations destinées à votre groupe ou simplement pour conserver des références.20 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Répertoire L’application Répertoire permet aux utilisateurs d’accéder à des informations partagées sur les personnes, les groupes, les emplacements et les ressources de l’organisation. Les utilisateurs peuvent partager des contacts, ajouter des groupes, configurer des services de groupe et gérer les coordonnées de leurs propres contacts.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 21 Podcast Producer Une caméra vidéo, un Mac et Leopard Server, c’est tout ce dont vous avez besoin pour produire des podcasts de cours, de formation ou d’autres projets audio et vidéo. Podcast Producer automatise la capture, l’encodage et la distribution vidéo et audio. 22 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server L’application Transfert de Podcast installée sur tous les ordinateurs Mac équipés de Leopard permet aux utilisateurs d’enregistrer des fichiers audio et vidéo de haute qualité à partir d’une caméra FireWire, d’un micro USB, d’iSight ou de tout autre périphérique compatible connecté à un Mac local ou distant. Transfert de Podcast envoie automatiquement l’enregistrement terminé à Podcast Producer sur Leopard Server ; ce dernier l’encode et le publie en se basant sur votre sélection de processus dans Transfert de Podcast. Podcast Producer peut ajouter des effets tels que des filigranes, des titres et des vidéos de présentation avant de publier le podcast sur une page web, un blog, iTunes, iTunes U, QuickTime Streaming Server, un iPod, Apple TV, iPhone ou un autre type de téléphone portable. Le service de messagerie de Leopard Server peut même vous prévenir lorsque le travail est terminé. Outre l’enregistrement audio et vidéo, Transfert de Podcast peut enregistrer ce qui est affiché à l’écran (une présentation Keynote par exemple) ainsi que le son provenant d’une source locale ou distante. Vous pouvez de même utiliser Transfert de Podcast pour partager des séquences QuickTime avec d’autres personnes. Toute personne disposant d’une connexion à Internet et d’une autorisation d’utilisation de Transfert de Podcast peut lancer le processus. Il suffit pour cela d’ouvrir une session Transfert de Podcast, de sélectionner quelques options et de cliquer sur un bouton pour commencer à enregistrer. Pour terminer, cliquez sur un autre bouton pour arrêter l’enregistrement, saisissez un titre et une description, puis cliquez sur un dernier bouton pour lancer le processus de publication de podcast. Podcast Producer s’occupe du reste.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 23 Podcast Producer utilise automatiquement le service Xgrid 2 de votre serveur pour optimiser les performances d’encodage de podcast. Xgrid répartit via le réseau les tâches d’encodage aux ordinateurs Mac dont le système Leopard est configuré pour partager leur capacité de traitement inutilisée. Vous pouvez produire des podcasts supplémentaires en ajoutant des ordinateurs Mac ; Xgrid s’adapte automatiquement. Serveur Spotlight Spotlight simplifie la recherche de contenu sur un Mac et, désormais, sur le réseau grâce à Leopard Server. Le serveur Spotlight permet aux utilisateurs Mac de trouver rapidement et facilement des documents, des fichiers et d’autres contenus stockés sur leur serveur. Sa méthode de recherche est plus intelligente, car il ne se limite pas à rechercher les noms de fichier, il peut également explorer le contenu des volumes réseau montés. Vous n’avez pas besoin de vous rappeler du nom donné à un document, à un projet ou à un fichier partagé particulier. Utilisez Coup d’œil pour visualiser, lire et regarder les fichiers trouvés sans les ouvrir. L’indexation des contenus est effectuée de manière automatique et transparente sur le serveur. Il n’est pas nécessaire de configurer le serveur ou les ordinateurs Mac des utilisateurs. Pour plus de sécurité, le serveur Spotlight utilise le système Mac OS X Server d’autorisation et de contrôle de l’accès aux fichiers. La recherche effectuée par un utilisateur se limite aux éléments auxquels il a accès, ce qui permet de protéger de manière sûre la confidentialité de certaines informations. Ainsi, tous les membres d’un groupe peuvent stocker des fichiers sur le serveur. Ils peuvent facilement retrouver des fichiers partagés, mais les personnes qui ne font pas partie du groupe n’y ont pas accès. 24 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Compatibilité avec UNIX Leopard Server est un produit Open Brand UNIX 03, certifié conforme aux spécifications SUSv3 et POSIX 1003.1 pour les utilitaires Shell, les fils d’exécution et l’API C. Leopard Server peut compiler et exécuter tout votre code compatible UNIX 03, ce qui permet de le déployer dans des environnements exigeant une compatibilité totale. Mac OS X Server est également entièrement compatible avec votre logiciel de serveur et vos applications. Calcul 64 bits Pour la première fois sur Leopard Server, des composants clés de logiciel serveur peuvent exploiter le calcul 64 bits pour optimiser les performances et la puissance de traitement et pour manipuler des ensembles de données plus volumineux. Leopard Server exécute les applications 64 bits parallèlement aux applications 32 bits en assurant leur optimisation.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 25 Configurations de serveur Leopard Server dispose de plusieurs options pour configurer votre serveur en fonction de vos besoins particuliers. Le tableau de la page suivante répertorie quelques-unes des raisons pour choisir chacune des configurations suivantes :  Standard : configuration simplifiée idéale pour le premier serveur ou l’unique serveur d’une petite organisation.  Groupe de travail : configuration facile à utiliser idéale pour un groupe de travail dans une organisation avec un serveur de répertoire existant.  Avancée : configuration flexible idéale pour les déploiements hautement personnalisés et avancés. Vous pouvez transformer une configuration standard en configuration de groupe de travail en connectant le serveur à un serveur de répertoire de votre organisation. De la même manière, vous pouvez passer d’une configuration de groupe de travail à une configuration standard en déconnectant le serveur du serveur de répertoire. Il est également possible de convertir en configuration avancée une configuration standard ou une configuration de groupe de travail (le contraire étant impossible, sauf si vous réinstallez Leopard Server). Pour en savoir plus sur le changement de configuration, consultez les rubriques « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162 et Administration du serveur (description dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173).26 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Raison du choix Standard Groupe de travail Avancée Configurer le premier serveur ou l’unique serveur d’une petite organisation. % Configurer automatiquement tous les services. % Configurer uniquement certains services automatiquement. % Utiliser des comptes utilisateur existants présents dans le serveur de répertoire de votre organisation. % Utiliser une seule application simple (Préférences du serveur) pour gérer les réglages fondamentaux des comptes utilisateur, des groupes et des services. % % Configurer automatiquement les ordinateurs Mac équipés de Leopard pour qu’ils utilisent le serveur. % % Aucune expérience d’administration de serveur n’est requise. % % Contrôle total de centaines de réglages de configuration de service pour plusieurs serveurs. % Gérer des comptes utilisateur, des dossiers de départ et des préférences pour des centaines ou même des milliers d’utilisateurs, de groupes et d’ordinateurs. % Configurer des dossiers de départ réseau et des comptes utilisateur mobiles. %Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 27 Fonctionnement de Leopard Server L’illustration suivante présente une configuration standard de Mac OS X Server dans une petite organisation. Le serveur est connecté à un réseau local et à quelques ordinateurs d’utilisateurs. Les autres ordinateurs d’utilisateurs se connectent sans fil au réseau local via une borne d’accès AirPort Extreme. AirPort Extreme se connecte à Internet via un modem DSL ou un modem câble et partage sa connexion Internet avec le serveur et les ordinateurs des utilisateurs. Le serveur et les ordinateurs des utilisateurs obtiennent leur adresse réseau via le serveur DHCP d’AirPort Extreme. Ils bénéficient du service de noms DNS offert le fournisseur d’accès à Internet. Le serveur fournit des comptes utilisateur et des comptes de groupe, des dossiers partagés, des calendriers partagés, une messagerie instantanée et un site web wiki contenant des blogs. Comme le fournisseur d’accès à Internet ne fournit pas un nombre suffisant d’adresses électroniques pour chaque personne de l’organisation, c’est le serveur qui fournit les adresses électroniques et le service de messagerie. Utiliser de puissantes applications, telles qu’Admin Serveur et Gestionnaire de groupe de travail, ou des outils à ligne de commande pour configurer des services et gérer des clients. % Enregistrer des données de configuration en vue de la configuration automatique de plusieurs serveurs. % Mettre à niveau des serveurs existants. % Raison du choix Standard Groupe de travail Avancée28 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Certains utilisateurs peuvent consulter leur courrier électronique à distance, mais ne disposent pas d’un ordinateur portable à emporter chez eux ou lors de leurs déplacements. Ils peuvent se connecter au service WebMail du serveur depuis leur ordinateur fixe personnel ou tout ordinateur équipé d’un navigateur web. D’autres utilisateurs disposent d’un ordinateur portable et d’un ordinateur fixe personnel configurés pour se connecter au VPN du serveur via Internet. Cela leur permet d’accéder à distance et de manière sécurisée à tous les services fournis par le serveur sur le réseau local lorsqu’ils travaillent chez eux ou lorsqu’ils sont en déplacement.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 29 Mac OS X Server DSL ou modem câble Internet Ordinateur Mac OS X VPN Serveur DNS ISP Ordinateurs Mac OS X AirPort Extreme30 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Leopard Server au sein d’un groupe de travail L’illustration ci-dessous décrit une configuration de groupe de travail de Mac OS X Server utilisée par tout un service d’une grande organisation. Cette organisation dispose d’un service informatique qui fournit le service DHCP d’affectation d’adresses de réseau, un service de noms DNS, un service de messagerie, un accès à Internet et un VPN. Comme toutes les personnes du service disposent déjà d’un compte utilisateur fourni par le serveur Open Directory de l’organisation, leurs comptes utilisateur ont été importés dans le serveur du groupe de travail. Il leur suffit alors d’utiliser leur nom d’utilisateur et leur mot de passe habituels pour s’identifier auprès des services proposés par le serveur du groupe de travail. Ces services sont automatiquement configurés pour utiliser l’authentification Kerberos du serveur Open Directory, ce qui permet aux utilisateurs de se connecter une seule fois par session pour l’ensemble des services de groupe de travail. Le serveur de groupe de travail fournit des services de calendrier et de messagerie instantanée compatibles avec les applications iCal et iChat de Mac OS X. Il fournit également des dossiers partagés et de sites web wiki aux groupes du service. Certains de ces groupes incluent des personnes externes au service. Les membres externes du groupe utilisent leur compte utilisateur pour accéder au dossier partagé, au calendrier, au wiki et au blog du groupe. Le service compte quelques utilisateurs Windows qui utilisent Internet Explorer et Safari pour accéder au wiki, au calendrier et au blog de leur groupe. Les dossiers partagés se présentent sous forme d’unités mappées dans les emplacements réseau correspondants. Les PC de ces utilisateurs Windows sont configurés pour utiliser le service de messagerie instantanée Jabber du serveur de groupe de travail.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 31 Serveurs de toute l’organisation Organisation Groupe de travail Mac OS X Server AirPort Extreme Ordinateur Mac OS X de l’administrateur Ordinateurs Windows Ordinateurs Mac OS X Internet Intranet32 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Services Leopard Server fournit les services et les fonctionnalités de système figurant dans le tableau ci-dessous. Les services et les informations système sont automatiquement configurés pour une configuration standard ou de groupe de travail à l’aide des informations que vous avez fournies lors de la configuration initiale du serveur. Après avoir effectué une configuration standard ou de groupe de travail, vous pouvez modifier les réglages de service et de système. Vous pouvez désactiver les services inutiles (ceux dont vous disposez déjà par exemple). Vous n’avez, par exemple, pas besoin du service de messagerie d’une configuration standard si vous souhaitez utiliser le service de messagerie d’un fournisseur d’accès à Internet. De même, si personne ne doit accéder à votre serveur à partir de son domicile ou dans le cadre d’un déplacement, désactivez le service VPN. Une configuration de groupe de travail ne doit pas nécessairement fournir le service de messagerie ou le service VPN si ces services sont déjà fournis par votre organisation. Pour en savoir plus sur les réglages de service et de système, consultez le chapitre 4, « Gestion de votre serveur », le chapitre 8, « Personnalisation des services », et le chapitre 9, « Gestion des informations du serveur ». Si vous sélectionnez une configuration avancée lors de la configuration initiale, les services ne sont pas configurés de façon automatique. Vous devez utiliser des applications d’administration avancées, telles qu’Admin Serveur et Gestionnaire de groupe de travail ou des outils de ligne de commande, pour configurer des réglages avancés pour les services devant être fournis par le serveur. Pour en savoir plus sur la configuration avancée, consultez Administration du serveur ainsi que les autres guides d’administration avancés décrits dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 33 Service Standard Groupe de travail Avancée Partage de fichiers (protocoles AFP et SMB) Inclus Facultatif Facultatif Partage de fichiers (protocoles FTP et NFS) Inutilisé Inutilisé Facultatif Partage d’imprimantes (imprimante USB ou FireWire directement connectée) Automatique Automatique Inutilisé Impression Inutilisé Inutilisé Facultatif iCal (partage de calendriers, planification d’événements) Inclus Facultatif Facultatif iChat (messagerie instantanée) Inclus Facultatif Facultatif Courrier électronique avec filtrage spam et antivirus Inclus Facultatif Facultatif Web (wikis, blogs, WebMail) Inclus Facultatif Facultatif VPN (accès à distance sécurisé) Facultatif Facultatif Facultatif Passerelle Internet (NAT, DNS) Facultatif Facultatif Facultatif Sauvegarde du serveur via Time Machine Facultatif Facultatif Inutilisé Open Directory (comptes utilisateur et autres données) Automatique Automatique Facultatif Coupe-feu d’application Facultatif Facultatif Inutilisé Coupe-feu IP avec coupe-feu adaptatif en option Inutilisé Inutilisé Facultatif Podcast Producer Inutilisé Inutilisé Facultatif Gestion totale des utilisateurs et des groupes de travail Inutilisé Inutilisé Facultatif Xgrid (constitution de grappes de calcul) Inutilisé Inutilisé Facultatif DHCP, DNS, NAT Automatique Automatique Facultatif RADIUS Inutilisé Inutilisé Facultatif34 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server NetBoot et NetInstall (création d’image système) Inutilisé Inutilisé Facultatif Spotlight (recherche) Automatique Automatique Automatique QuickTime Streaming Inutilisé Inutilisé Facultatif Mise à jour de logiciels Inutilisé Inutilisé Facultatif Gestion à distance Inclus Inclus Inclus Ouverture de session à distance (ssh) Inclus Inclus Inclus Service Standard Groupe de travail AvancéeChapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 35 Applications et utilitaires Une fois Leopard Server configuré, vous pouvez modifier les réglages des services et exécuter d’autres tâches d’administration de serveur au moyen des applications décrites ci-après. Vous pouvez également utiliser l’application Répertoire, destinée aux utilisateurs non administrateurs, pour gérer les informations partagées dans le répertoire du serveur. Répertoire est installé sur tous les ordinateurs Mac équipés de Leopard, ainsi que sur votre serveur. Pour plus d’informations concernant l’utilisation de l’application Répertoire ou de l’Utilitaire d’annuaire, puis utilisez le menu Aide. Pour en savoir plus sur l’utilisation des autres applications, consultez les autres chapitres. Applications réservées aux administrateurs de serveurs standard et de groupe de travail Répertoire (sous /Applications/Utilitaires/) Permet aux utilisateurs d’accéder aux informations partagées concernant les personnes, les groupes, les emplacements et les ressources. Les utilisateurs peuvent partager des contacts, ajouter des groupes, configurer des services de groupe et gérer les coordonnées de leurs contacts. Utilitaire d’annuaire (sous /Applications/Utilitaires/) Connecte votre serveur à un serveur de répertoire de votre organisation. Assistant du serveur (sous /Applications/Server/) Installe ou configure Mac OS X Server sur un ordinateur distant. Préférences serveur (sous /Applications/Server/) Permet de gérer les utilisateurs et les groupes, de personnaliser les services et les informations système et, enfin, de surveiller l’activité du serveur. Widget d’état du serveur pour Dashboard Permet de surveiller l’activité du serveur depuis n’importe quel Mac équipé de Leopard.36 Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server Outils et applications avancés Si vous effectuez une configuration avancée de Leopard Server, l’administration se fait via les applications et les outils ci-dessous. Pour en savoir plus, consultez Administration du serveur ainsi que les autres guides d’administration avancés décrits dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173. Important : si vous disposez d’applications et d’outils d’administration provenant de Mac OS X Server 10.4 Tiger ou antérieur, ne les utilisez pas avec Leopard Server. Applications et outils réservés aux administrateurs de serveur avancés Utilitaire d’annuaire (sous /Applications/Utilitaires/) Connecte le serveur à un serveur de répertoire de votre organisation. Transfert de Podcast (sous /Applications/Utilitaires/) Permet aux utilisateurs d’enregistrer des fichiers audio et vidéo de haute qualité à partir d’une caméra locale ou distante, de capturer ce qui s’affiche à l’écran ou de télécharger des fichiers QuickTime dans Podcast Producer afin de les encoder et de les distribuer. QuickTime Broadcaster (sous /Applications/) Capture des fichiers audio et vidéo en temps réel et fonctionne de manière transparente avec QuickTime Streaming Server pour obtenir une diffusion en réseau de haute qualité. RAID Admin (sous /Applications/Server/) Configure et surveille le matériel Xserve RAID. Admin Serveur (sous /Applications/Server/) Configure des services, gère des points de partage de fichiers, modifie la configuration des services et personnalise les réglages du serveur. Surveille l’activité du serveur et affiche les historiques de maintenance détaillés.Chapitre 1 Présentation de Mac OS X Server 37 Assistant du serveur (sous /Applications/Server/) Installe ou configure Mac OS X Server sur un ordinateur distant. Contrôle de serveur (sous /Applications/Server/) Surveille et gère à distance un ou plusieurs systèmes Xserve. Utilitaire d’images de système (sous /Applications/Server/) Crée et personnalise des images NetBoot et NetInstall pour les ordinateurs Mac OS X et Mac OS X Server. Gestionnaire de groupe de travail (sous /Applications/Server/) Gère les utilisateurs, les groupes, les ordinateurs et les groupes d’ordinateurs dans le cadre de déploiements de serveur avancés. Gère les préférences des utilisateurs de Mac OS X. Xgrid Admin (sous /Applications/Server/) Gère les grappes de serveurs à distance et surveille l’activité des contrôleurs, des agents, ainsi que l’état des tâches sur la grille de calcul. Utilitaires de ligne de commande Utilise des outils UNIX pour installer et configurer les logiciels de serveur, administrer les services, gérer les utilisateurs, etc. Applications et outils réservés aux administrateurs de serveur avancés2 39 2 Installation de Mac OS X Server Utilisez le programme d’installation pour installer Leopard Server localement ou Assistant du serveur pour l’installer à distance. Avant de commencer, vous devez :  Vous assurer que le serveur cible est conforme à la configuration requise.  Connecter le serveur cible à votre réseau Ethernet.  Utiliser Feuille d’opération d’installation et de configuration pour rassembler les informations nécessaires (ce document se trouve dans le dossier Documentation du disque d’installation de Mac OS X Server).  Installez Mac OS X Server 10.5 Leopard via l’une des méthodes suivantes :  Procédez à une installation locale si le serveur cible dispose d’un moniteur.  Procédez à une installation à distance si le serveur cible n’est pas facilement accessible ou s’il n’a pas de moniteur. Pour en savoir plus sur l’installation de Leopard Server sur plusieurs serveurs, les installations automatisées et les autres méthodes d’installation avancées, consultez Administration du serveur. Pour en savoir plus sur la mise à niveau ou la migration vers Leopard Server depuis une version antérieure de Mac OS X Server, consultez Mise à niveau et migration. Ces guides avancés sont décrits dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173.40 Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server Éléments requis pour l’installation de Leopard Server Pour installer Leopard Server, vous avez besoin d’un ordinateur de bureau Macintosh ou d’un serveur disposant des éléments suivants :  Un processeur Intel ou un processeur PowerPC G5 ou G4 (867 MHz ou plus rapide).  Au moins 1 Go de mémoire vive (RAM).  20 Go minimum d’espace disque disponible.  Une connexion active à un réseau Ethernet sécurisé. Un serveur de groupe de travail ou standard requiert beaucoup plus d’espace disque, une grande capacité de disque dur externe, par exemple, si vous voulez effectuer des sauvegardes du serveur à l’aide de Time Machine. (La sauvegarde des données d’un serveur via Time Machine n’est pas prise en charge pour les serveurs avancés.) Un lecteur DVD intégré est pratique, mais vous pouvez le remplacer par un lecteur DVD FireWire externe ou utiliser un Mac équipé d’un lecteur DVD et fonctionnant en mode disque cible. Le moniteur est optionnel. Vous pouvez installer et administrer Mac OS X Server sur un ordinateur dépourvu de moniteur à partir d’un ordinateur administrateur. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Préparation d’un ordinateur administrateur » à la page 44. Certaines opérations d’encodage nécessitent une carte graphique compatible. Il n’est pas nécessaire de placer votre serveur dans un endroit où il sera constamment accessible. Vous pouvez utiliser n’importe quel Mac configuré en tant qu’ordinateur administrateur pour effectuer des tâches administratives.Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server 41 À moins que vous ne disposiez d’une licence de site, il vous faut un numéro de série unique pour chaque serveur. Vous devez utiliser un numéro de série Mac OS X Server 10.5 Leopard (qui commence par XSVR-105). Installation sécurisée de Mac OS X Server Lorsque vous démarrez un ordinateur à partir du disque d’installation de Mac OS X Server, le service d’ouverture de session à distance ssh et le service de partage d’écran VNC démarrent automatiquement pour vous permettre d’exécuter l’installation à distance. Important : assurez-vous que le réseau est sécurisé avant d’installer ou de réinstaller Mac OS X Server. En effet, SSH et VNC donnent à d’autres personnes l’accès à l’ordinateur par le réseau. Par exemple, configurez votre réseau local de façon à ce que seuls des utilisateurs dignes de confiance y aient accès. Évitez d’utiliser les prises Ethernet dans les lieux publics. Si vous possédez une borne d’accès AirPort ou tout autre point d’accès sans fil, configurez-le de façon à ce qu’il utilise l’authentification WEP-2 ainsi qu’un mot de passe difficile à deviner. Il est recommandé d’attribuer un nom que vous seul connaissez au réseau sans fil. De la même manière, efforcez-vous de ne pas révéler le numéro de série maté- riel car celui-ci est utilisé comme mot de passe dans le cadre de l’installation et de la configuration à distance.42 Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server Installation Locale Vous pouvez installer Mac OS X Server directement sur le serveur cible en démarrant le serveur à partir du disque d’installation de Mac OS X Server. Le programme d’installation vous guide tout au long du processus d’installation interactif. Le serveur cible doit disposer d’un moniteur afin que vous puissiez communiquer avec le programme d’installation. Vous pouvez effectuer :  Une nouvelle installation de Mac OS X Server sur un disque sur lequel Mac OS X Server ou Mac OS X n’est pas installé.  Une installation spéciale, qui consiste à installer Mac OS X Server après avoir effacé et formaté un disque cible. Pour procéder à une installation locale de Mac OS X Server : 1 Si vous envisagez d’effacer ou de partitionner le disque cible, assurez-vous que vous possédez une copie de sauvegarde du disque. 2 Vérifiez que l’ordinateur dispose d’une connexion active à un réseau Ethernet sécurisé. Cette connexion au réseau est nécessaire pour configurer le domaine Open Directory du serveur. Programme d’installation Serveur cibleChapitre 2 Installation de Mac OS X Server 43 3 Démarrez l’ordinateur, ouvrez une session si nécessaire et insérez le disque d’installation de Mac OS X Server dans le lecteur DVD. 4 Ouvrez l’application d’installation de Mac OS X Server et cliquez sur le bouton Redémarrer. L’application se trouve dans la fenêtre Disque d’installation de Mac OS X Server. Si, dans l’angle inférieur droit de la fenêtre de l’application, un bouton Installer apparaît au lieu d’un bouton Redémarrer, cliquez sur Installer et suivez les étapes du programme d’installation (ignorez les étapes 5 à 8 ci-dessous). Lorsque l’installation est terminée, redé- marrez le serveur. Assistant du serveur s’ouvre afin que vous puissiez configurer le serveur. Pour en savoir plus, consultez le chapitre 3, « Configuration de Mac OS X Server ». 5 Après le redémarrage de l’ordinateur, choisissez la langue que vous souhaitez utiliser sur le serveur, puis cliquez sur le bouton représentant une flèche. 6 Effectuez les étapes du programme d’installation en suivant les instructions à l’écran. 7 Lorsque la sous-fenêtre Sélectionner une destination apparaît, choisissez un disque ou un volume (partition) cible en vous assurant que celui-ci se trouve à l’état adéquat. Si vous souhaitez effacer le disque cible, cliquez sur Options, sélectionnez Effacer et Installer, choisissez un format, puis cliquez sur OK. Vous pouvez également choisir Utilitaires > Utilitaire de disque pour effacer le disque cible en utilisant un format moins courant, partitionner le disque dur du serveur ou créer un ensemble RAID. Pour plus d’informations, consultez l’annexe A, « Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server ». 8 Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre et Assistant du serveur s’ouvre pour vous permettre de configurer le serveur. Pour en savoir plus, consultez le chapitre 3, « Configuration de Mac OS X Server ».44 Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server Préparation d’un ordinateur administrateur Vous pouvez utiliser un ordinateur administrateur pour installer Mac OS X Server sur un autre ordinateur via le réseau. Comme illustré ci-dessous, démarrez le serveur à l’aide du disque d’installation de Mac OS X Server, puis utilisez l’application Assistant du serveur pour exécuter l’installation à distance. Il n’est pas nécessaire que le serveur cible soit équipé d’un moniteur. Il est également possible d’utiliser un ordinateur administrateur pour configurer et gérer Mac OS X Server à distance. Pour en savoir plus, consultez « Configuration à distance d’un serveur » à la page 53 et « Connexion de Préférences du serveur à un serveur distant » à la page 61. Pour transformer un ordinateur Mac OS X en ordinateur administrateur, vous devez installer un logiciel d’administration de serveur dessus. Si vous disposez d’un autre serveur sur lequel Leopard Server est déjà configuré, vous pouvez également l’utiliser en tant qu’ordinateur administrateur. Ordinateur de l’administrateur Serveur cible avec lecteur DVD Assistant serveurChapitre 2 Installation de Mac OS X Server 45 Pour configurer un ordinateur administrateur : 1 Assurez-vous que la version 10.5 Leopard de Mac OS X est installée sur l’ordinateur Mac OS X. 2 Insérez le disque Outils d’administration. 3 Ouvrez le dossier du programme d’installation. 4 Double-cliquez sur ServerAdministrationSoftware.mpkg pour ouvrir le programme d’installation et suivez les instructions à l’écran. Installation à distance Si vous utilisez Assistant du serveur sur un ordinateur administrateur, il est possible d’installer Mac OS X Server sur un autre ordinateur via le réseau. S’il n’est pas nécessaire que l’ordinateur sur lequel vous procédez à l’installation dispose d’un moniteur, il doit néanmoins être équipé d’un lecteur DVD pour le disque d’installation de Mac OS X Server. Si l’ordinateur ne dispose pas d’un lecteur DVD intégré, vous pouvez le remplacer par un lecteur DVD FireWire externe ou utiliser un ordinateur Mac équipé d’un lecteur DVD et fonctionnant en mode disque cible. Vous pouvez effectuer :  Une nouvelle installation de Mac OS X Server sur un disque sur lequel Mac OS X Server ou Mac OS X n’est pas installé.  Une installation spéciale qui consiste à installer Mac OS X Server après avoir effacé et formaté un disque cible.46 Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server Pour procéder à une installation à distance de Mac OS X Server : 1 Si vous envisagez d’effacer le disque ou la partition cible , assurez-vous que vous possédez une copie de sauvegarde et utilisez éventuellement Utilitaire de disque pour pré- parer le disque cible. Si vous ne devez effacer le disque cible qu’en utilisant le format le plus courant, Mac OS Étendu (journalisé), il n’est pas nécessaire d’utiliser Utilitaire de disque. Utilitaire de disque permet d’effacer le disque cible en utilisant d’autres formats, de partitionner le disque dur du serveur ou de créer un ensemble RAID. Pour en savoir plus sur l’utilisation d’Utilitaire de disque pour ces tâches, consultez l’annexe A, « Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server ». 2 Démarrez le serveur cible à partir du disque d’installation de Mac OS X Server. Si le serveur cible est équipé d’un lecteur DVD intégré, insérez le disque, puis redémarrez l’ordinateur tout en maintenant enfoncée la touche C. Relâchez la touche lorsque le logo Apple s’affiche. Si le serveur cible est équipé d’un lecteur DVD FireWire externe, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant la touche Option enfoncée, sélectionnez l’icône du disque d’installation de Mac OS X Server, puis cliquez sur le bouton représentant une flèche. 3 Sur un ordinateur administrateur, ouvrez Assistant du serveur, sélectionnez « Installer Mac OS X Server sur un ordinateur distant » et cliquez sur Continuer. Assistant du serveur est situé dans /Applications/Server/. Vous pouvez utiliser Assistant du serveur sans compte administrateur. 4 Dans la sous-fenêtre Destination, identifiez le serveur cible et sélectionnez-le dans la liste. Vous pouvez reconnaître un serveur par son adresse iP, son nom DNS ou son adresse MAC (également appelée adresse Ethernet ou adresse matérielle).Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server 47 Pour les serveurs trouvés par Assistant du serveur sur le réseau local (sous-réseau IP), l’adresse IP peut être automatiquement attribuée par un serveur DHCP sur le réseau. S’il n’existe aucun serveur DHCP, le serveur cible utilise une adresse de type 169.254.xxx.xxx unique parmi les serveurs du réseau local. Vous pouvez modifier l’adresse IP ultérieurement, lors de la configuration du serveur. Si le serveur qui vous intéresse n’est pas dans la liste, vous pouvez cliquer sur Actualiser, afin qu’Assistant du serveur recherche à nouveau les serveurs prêts à être installés sur votre réseau local. Si le serveur qui vous intéresse se trouve sur un autre réseau local, choisissez « Serveur à l’adresse IP » dans le menu local Installer sur, puis saisissez une adresse IP au format IPv4 (par exemple, 192.0.2.200). Il est également possible de choisir « Serveur du nom DNS » et de saisir le nom DNS du serveur. 5 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers caractères du numéro de série matériel intégré au serveur. Pour obtenir ce numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. Respectez les majuscules lorsque vous saisissez le numéro de série. Pour les ordinateurs sans numéro de série matériel intégré, utilisez 12345678 comme mot de passe. 6 Ouvrez les sous-fenêtres Langue d’installation, Informations importantes et Licence du logiciel et suivez les instructions à l’écran. Pour en savoir plus sur les réglages d’une sous-fenêtre d’Assistant du serveur, cliquez sur le bouton Aide de la sous-fenêtre. 7 Dans la sous-fenêtre Volumes, sélectionnez un disque ou une partition cible, assurezvous qu’il se trouve dans un état adéquat et cliquez sur Continuer.48 Chapitre 2 Installation de Mac OS X Server Pour en savoir plus sur les icônes d’état du disque, cliquez sur le bouton Aide de la sous-fenêtre Volumes. 8 Si Mac OS X Server ou Mac OS X est installé sur le volume sélectionné, sélectionnez une option disponible et cliquez sur OK. Ces options peuvent être les suivantes :  « Effacer en utilisant le formatage Mac OS X étendu (journalisé) puis installer » : efface la totalité du volume de destination avant d’installer une nouvelle copie de Mac OS X Server.  « Mise à niveau de Mac OS X Server » : cette option est uniquement disponible si le volume cible dispose de la dernière mise à niveau de Mac OS X Server 10.4 Tiger ou de Mac OS X Server 10.3.9 Panther. Vous pouvez mettre ce volume à niveau avec une configuration avancée de Leopard Server sans effacer le volume de destination. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Mise à niveau et migration (décrite dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173). 9 Une fois l’installation terminée, le serveur cible redémarre et vous pouvez continuer à utiliser Assistant du serveur pour configurer le serveur à distance. Pour en savoir plus, consultez le chapitre 3, « Configuration de Mac OS X Server ». Au lieu d’utiliser Assistant du serveur sur un ordinateur administrateur, vous pouvez contrô- ler l’installation à distance en utilisant le partage d’écran sur un Mac équipé de Mac OS X 10.5 Leopard ou un autre Mac équipé d’Apple Remote Desktop (que vous pouvez acheter séparément). Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Administration du serveur (décrite dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173).3 49 3 Configuration de Mac OS X Server L’Assistant du serveur vous guide tout au long de la première configuration de votre serveur. L’Assistant du serveur s’ouvre automatiquement lorsque :  Vous avez terminé l’installation de Mac OS X Server 10.5 Leopard.  Vous démarrez un nouveau serveur sur lequel Leopard Server est préinstallé. Vous pouvez utiliser l’Assistant du serveur :  Localement sur le serveur.  À distance sur un ordinateur administrateur afin de configurer le serveur via le réseau. Pour en savoir plus sur la configuration interactive de plusieurs serveurs ou la configuration automatique d’une configuration avancée, consultez Administration du serveur (décrit dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173).50 Chapitre 3 Configuration de Mac OS X Server Configuration locale d’un serveur Vous pouvez configurer un nouveau serveur ou un nouvel ordinateur sur lequel Mac OS X Server vient d’être installé en utilisant le clavier, la souris et le moniteur du serveur. Pour configurer un serveur localement : 1 Préparez la configuration en remplissant une copie imprimée de la Feuille d’opération d’installation et de configuration. La Feuille d’opération d’installation et de configuration se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. 2 Si vous disposez d’un service DHCP ou DNS fourni par votre fournisseur d’accès à Internet, d’un routeur Internet ou d’autres serveurs sur votre réseau, assurez-vous qu’ils sont configurés pour votre nouveau serveur et qu’ils sont en cours de fonctionnement. 3 Si vous souhaitez configurer votre serveur en tant que passerelle Internet pour qu’il partage une connexion Internet avec d’autres ordinateurs de votre réseau, vérifiez les éléments suivants :  Un port ou une interface Ethernet est connecté à votre modem DSL, votre modem câble ou toute autre source Internet. L’interface Internet doit disposer d’une adresse IP publique (il ne doit pas s’agir d’une adresse IP privée telle que 10.0.1.1 ou 192.168.1.1).  Un autre port Ethernet est connecté à votre réseau local. Lors de la configuration, vous devez indiquer le port connecté à Internet. Par exemple, si le port Ethernet intégré au serveur est connecté à Internet, vous devez le définir comme étant le port Internet. Si votre serveur compte plus de deux ports Ethernet, vous devez sélectionner l’un d’entre eux comme port réseau local. 4 Si le serveur est éteint, allumez-le. Lorsque le serveur démarre, l’Assistant du serveur s’ouvre automatiquement.Chapitre 3 Configuration de Mac OS X Server 51 5 Suivez les instructions à l’écran présentées dans les sous-fenêtres successives de l’Assistant du serveur en saisissant les informations que vous avez notées dans la Feuille d’opération d’installation et de configuration. Pour en savoir plus sur les réglages figurant dans les sous-fenêtres de l’Assistant du serveur, cliquez sur le bouton Aide de la sous-fenêtre. Au terme de la configuration du serveur, vous pouvez :  Effectuer quelques opérations supplémentaires pour sécuriser votre serveur. Pour en savoir plus, consultez les rubriques « Sécurité de votre serveur » et « Protection du compte administrateur système (root) ».  Utiliser Mise à jour de logiciels pour installer les mises à jour disponibles de Mac OS X Server. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Mise à jour de Leopard Server » à la page 64.  Configurer une borne d’accès AirPort ou un routeur Internet de façon à ce que les utilisateurs puissent accéder à votre serveur via Internet. Pour en savoir plus, consultez l’annexe B, « Configuration d’un routeur Internet »  Utiliser Préférences du serveur pour configurer des utilisateurs et des groupes, personnaliser des services et des informations système et surveiller l’activité du serveur. Vous pouvez également utiliser le widget d’état du serveur avec Dashboard pour surveiller votre serveur. Pour en savoir plus sur ces tâches, lisez les chapitres 4 à 9 ou ouvrez Préférences du serveur et consultez le menu Aide.52 Chapitre 3 Configuration de Mac OS X Server Sécurité de votre serveur Pour garantir la sécurité de votre serveur, vous devez créer un compte utilisateur standard après avoir configuré votre serveur. Lorsque vous ouvrez une session sur le serveur, utilisez toujours ce compte standard plutôt qu’un compte administrateur. Votre compte administrateur est réservé aux applications exigeant des autorisations d’administrateur. Utilisez par exemple votre nom et votre mot de passe d’administrateur avec Préférences du serveur pour gérer des utilisateurs, des groupes ou des services. Pour créer un compte utilisateur standard, utilisez la sous-fenêtre Comptes des Préférences Système du serveur. Pour obtenir des informations, ouvrez Préférences Système et consultez le menu Aide. Protection du compte administrateur système (root) Le mot de passe d’administrateur que vous saisissez lors de la configuration est également utilisé pour le compte administrateur système du serveur (ou root). Le compte administrateur système (root) peut déplacer ou supprimer n’importe quel fichier du système, y compris les fichiers système non accessibles par un compte administrateur de serveur ou un compte utilisateur quelconque. Vous n’avez pas besoin des privilèges d’utilisateur root pour administrer votre serveur. Important : il est très important de protéger le mot de passe d’utilisateur root en veillant à ce qu’il ne soit pas identique au mot de passe d’un autre compte. Une fois le serveur configuré, vous devez modifier le mot de passe du compte utilisateur root. Pour en savoir plus sur la modification du mot de passe root, ouvrez Utilitaire d’annuaire (sous /Applications/Utilitaires/) et consultez le menu Aide.Chapitre 3 Configuration de Mac OS X Server 53 Configuration à distance d’un serveur Si vous venez d’installer Mac OS X Server sur un nouveau serveur ou un autre ordinateur, vous pouvez le configurer via le réseau à l’aide de l’Assistant du serveur à partir d’un ordinateur administrateur. Le serveur que vous configurez ne doit pas nécessairement disposer d’un clavier ou d’un moniteur. Pour en savoir plus sur les ordinateurs administrateur, consultez la rubrique « Préparation d’un ordinateur administrateur » à la page 44. Pour configurer un serveur distant : 1 Préparez la configuration en remplissant une copie imprimée de la Feuille d’opération d’installation et de configuration. La Feuille d’opération d’installation et de configuration se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. 2 Si vous disposez d’un service DHCP ou DNS fourni par votre fournisseur d’accès à Internet, d’un routeur Internet ou d’autres serveurs sur votre réseau, assurez-vous qu’ils sont configurés pour votre nouveau serveur et qu’ils sont en cours de fonctionnement. 3 Si vous souhaitez configurer votre serveur en tant que passerelle Internet, afin qu’il partage une connexion Internet avec d’autres ordinateurs de votre réseau, vérifiez les éléments suivants :  Un port ou une interface Ethernet est connecté à votre modem DSL, votre modem câble ou toute autre source Internet. L’interface Internet doit disposer d’une adresse IP publique (il ne doit pas s’agir d’une adresse IP telle que 10.0.1.1 or 192.168.1.1).  Un autre port Ethernet est connecté à votre réseau local.54 Chapitre 3 Configuration de Mac OS X Server Lors de la configuration, vous devez indiquer le port connecté à Internet. Par exemple, si le port Ethernet intégré au serveur est connecté à Internet, vous devez le définir comme étant le port Internet. Si votre serveur compte plus de deux ports Ethernet, vous devez sélectionner l’un d’entre eux comme port réseau local. 4 Si le serveur est éteint, allumez-le. Lorsque le serveur démarre, l’Assistant du serveur s’ouvre automatiquement et attend que la configuration à distance commence. 5 Sur un ordinateur administrateur, ouvrez l’Assistant du serveur, sélectionnez « Configurer un serveur distant », puis cliquez sur Continuer. L’Assistant du serveur se trouve dans /Applications/Server/. Il est possible d’utiliser l’Assistant du serveur sans compte administrateur sur l’ordinateur local. 6 Dans la sous-fenêtre Destination, saisissez dans la colonne Mot de passe le mot de passe prédéfini pour le serveur que vous souhaitez configurer, puis cochez la case Appliquer. Si le serveur n’est pas dans la liste, cliquez sur Actualiser, afin que l’Assistant du serveur recherche à nouveau les serveurs prêts à être installés sur votre réseau local (sous-réseau IP). Si le serveur qui vous intéresse se trouve sur un autre réseau local, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et saisissez son adresse IP ou son nom DNS. Le mot de passe prédéfini est composé des 8 premiers caractères du numéro de série matériel intégré à l’ordinateur. Vous trouverez ce numéro sur une étiquette collée sur l’ordinateur. Respectez les majuscules lorsque vous saisissez le numéro de série. Pour les ordinateurs sans numéro de série matériel intégré, utilisez 12345678 comme mot de passe. 7 Cliquez sur Continuer et suivez les instructions présentées dans les sous-fenêtres successives de l’Assistant du serveur en saisissant les informations que vous avez notées dans la Feuille d’opération d’installation et de configuration.Chapitre 3 Configuration de Mac OS X Server 55 Pour en savoir plus sur les réglages présents dans l’Assistant du serveur, cliquez sur le bouton Aide de n’importe quelle sous-fenêtre. Au terme de la configuration du serveur, vous pouvez :  Effectuer quelques opérations permettant de sécuriser votre serveur. Pour en savoir plus, consultez les rubriques « Sécurité de votre serveur » à la page 52 et « Protection du compte administrateur système (root) » à la page 52.  Utiliser Mise à jour de logiciels pour installer les mises à jour disponibles de Mac OS X Server. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Mise à jour de Leopard Server » à la page 64.  Configurer une borne d’accès AirPort ou un routeur Internet de façon à ce que les utilisateurs puissent accéder à votre serveur via Internet. Pour en savoir plus, consultez l’annexe B, « Configuration d’un routeur Internet ».  Utiliser Préférences du serveur pour configurer des utilisateurs et des groupes, personnaliser des services et des informations système et surveiller l’activité du serveur. Vous pouvez également utiliser le widget d’état du serveur avec Dashboard pour surveiller votre serveur. Pour en savoir plus sur ces tâches, lisez les chapitres 4 à 9 ou ouvrez Préférences du serveur et consultez le menu Aide.4 57 4 Gestion de votre serveur Utilisez le widget d’état du serveur, Préférences du serveur, Time Machine et Mise à jour de logiciels pour vérifier l’état, modifier les réglages, sauvegarder, restaurer et mettre à jour le logiciel du serveur. Vérifiez l’état à l’aide de Préférences du serveur ou du widget d’état du serveur. Rechercher et modifier les réglages du serveur à l’aide de Préférences du serveur. Utilisez Pré- férences du serveur et le widget d’état du serveur soit sur le serveur lui-même, soit via le réseau à partir de n’importe quel Mac équipé de Leopard. Réglez les préférences de Time Machine de façon à effectuer une copie de sauvegarde du serveur. La restauration s’effectue à l’aide de l’application Time Machine ou du programme d’installation. Maintenez le logiciel du serveur à jour via Mise à jour de logiciels. Utilisation de Préférences du serveur Préférences du serveur permet de vérifier l’état des services et de modifier leurs réglages. Vous devez utiliser Préférences du serveur pour gérer divers aspects d’une configuration standard ou d’une configuration de groupe de travail de Leopard Server, notamment les personnes autorisées à utiliser les services, le type de configuration de ces services ou leur état.58 Chapitre 4 Gestion de votre serveur Lorsque vous ouvrez Préférences du serveur, les préférences individuelles sont regroupées dans les catégories décrites ci-dessous.  Comptes : gère les utilisateurs et les groupes.  Services : personnalise les réglages du partage de fichiers, le service de calendrier iCal, le service de messagerie instantané iChat, le service de messagerie, les services web et le service d’accès à distance VPN.  Système : vérifiez les informations du serveur, les journaux de fonctionnement, les graphes d’activité du serveur et les réglages du pare-feu. Pour gérer un serveur standard ou de groupe de travail : 1 Ouvrez Préférences du serveur. Préférences du serveur est disponible dans /Applications/Server/. 2 Si Préférences du serveur vous invite à saisir le nom de votre serveur, votre nom d’utilisateur et votre mot de passe, saisissez le nom DNS ou l’adresse IP du serveur, le nom d’un compte administrateur du serveur et le mot de passe de ce compte administrateur. Le compte que vous avez créé lorsque vous avez configuré le serveur est un compte administrateur.Chapitre 4 Gestion de votre serveur 59 Utilisation du widget d’état du serveur Vous pouvez utiliser le widget d’état du serveur pour surveiller l’état de Mac OS X Server soit sur le serveur lui-même, soit depuis un autre ordinateur équipé de Mac OS X Server ou de Mac OS X. Pour utiliser le widget d’état du serveur : 1 Ouvrez Dashboard, cliquez sur le bouton Ouvrir (+), puis sur le widget d’état du serveur, ou faites glisser ce dernier hors de la barre des widgets. Vous pouvez ouvrir Dashboard en cliquant sur son icône dans le Dock ou en utilisant son raccourci clavier (touche F12). 2 Saisissez le nom DNS ou l’adresse IP du serveur, un nom et un mot de passe d’administrateur, puis cliquez sur Terminé. 3 Une fois le widget d’état du serveur connecté à un serveur, il affiche le nom DNS du serveur ainsi que des informations concernant l’état du serveur et de ses services. Contrôlez l’utilisation du processeur, la charge du réseau ou l’utilisation des disques en cliquant sur l’une des icônes situées sous le graphique.60 Chapitre 4 Gestion de votre serveur Cliquez sur le graphique pour modifier l’échelle de temps du graphique du processeur ou du réseau (une heure, un jour ou une semaine). Si votre serveur dispose de plusieurs disques, vous pouvez consulter l’état de chacun d’eux tour à tour en cliquant sur le graphe d’utilisation de disque. Vérifiez l’indicateur d’état et le nombre actuel de connexions pour les services répertoriés. Un voyant vert signifie que le service fonctionne normalement. Ouvrez la sous-fenêtre Préférences du serveur correspondant à l’un des services de la liste en cliquant sur ce service dans le widget. Connectez-vous à un autre serveur en déplaçant la souris vers l’angle supérieur gauche du widget et en cliquant sur le petit bouton Informations (i). Vous pouvez ouvrir un autre widget d’état du serveur pour visualiser en même temps plusieurs aspects de l’état d’un serveur ou pour surveiller un autre serveur du réseau. Le widget d’état du serveur nécessite Mac OS X Server 10.5 Leopard ou Mac OS X 10.5 Leopard. Pour en savoir plus sur les widgets et sur Dashboard, basculez sur le Finder et consultez le menu Aide. Il est également possible de visualiser les graphiques d’activité du serveur à l’aide de Préférences du serveur.Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Contrôle des courbes du serveur » à la page 168.Chapitre 4 Gestion de votre serveur 61 Recherche de réglages dans Préférences du serveur Préférences du serveur contient des dizaines de réglages que vous pouvez modifier pour personnaliser votre ordinateur. Vous pouvez rapidement rechercher le réglage qui vous intéresse dans Préférences du serveur. Pour rechercher des réglages dans Préférences du serveur : 1 Ouvrez Préférences du serveur. 2 Dans le champ de recherche, saisissez un mot ou une phrase décrivant l’élément à modifier. Par exemple, si vous souhaitez ajouter des membres à un groupe, saisissez « membres de groupe». À mesure que vous saisissez des mots, des propositions vous sont faites sous le champ de recherche. 3 Arrêtez la saisie lorsque l’élément que vous recherchez figure dans la liste des résultats de recherche. Une ou plusieurs préférences sont mises en surbrillance dans la fenêtre Préférences du serveur. 4 Cliquez sur l’élément correspondant à ce que vous souhaitez modifier. Dans la sous-fenêtre qui s’ouvre, changez les réglages de cet élément. Connexion de Préférences du serveur à un serveur distant Vous pouvez connecter Préférences du serveur à un serveur via le réseau et gérer des utilisateurs, des groupes, des services et des informations système à distance. Pour gérer un serveur à distance : 1 Ouvrez Préférences du serveur sur un ordinateur administrateur et choisissez Connexion > Nouvelle connexion.62 Chapitre 4 Gestion de votre serveur Pour en savoir plus sur les ordinateurs administrateur, consultez la rubrique « Préparation d’un ordinateur administrateur » à la page 44. 2 Saisissez le nom DNS ou l’adresse IP du serveur distant, ainsi que le nom et le mot de passe d’un compte administrateur sur le serveur distant. Une fois Préférences du serveur connecté à un serveur distant, le nom ou l’adresse IP du serveur est affiché dans la barre de titre de la fenêtre Préférences du serveur. Pour vous reconnecter à un serveur auquel vous vous êtes connecté récemment, choisissez Connexion > Ouvrir connexion récente, puis choisissez le serveur qui vous intéresse. Vous pouvez connecter Préférences du serveur aux configurations standard et de groupe de travail de Leopard Server, mais pas à une configuration avancée de Leopard Server ou à une version antérieure de Mac OS X Server. Fermeture d’une connexion de Préférences du serveur Par sécurité, fermez la fenêtre Préférences du serveur lorsque vous ne l’utilisez pas pour gérer les utilisateurs, les groupes, les services ou les informations système du serveur. Le fait de laisser ouverte une connexion à un serveur sur un serveur non utilisé peut permettre à une personne non autorisée de modifier les utilisateurs, les groupes ou les services. Voici plusieurs méthodes permettant de fermer une connexion Préférences du serveur : m Fermez la fenêtre Préférences du serveur. m Choisissez Connexion > Fermer. m Quittez Préférences du serveur.Chapitre 4 Gestion de votre serveur 63 Si vous fermez la seule fenêtre ouverte de Préférences du serveur, l’application se ferme automatiquement. Sauvegarde et restauration du serveur Il est possible de sauvegarder automatiquement les fichiers du serveur à l’aide de Time Machine. Il s’agit d’une solution de sauvegarde complète du système. Elle permet de sauvegarder automatiquement l’intégralité des fichiers du système sur un disque dur externe local ou à distance sur un système de fichiers en réseau. Ce système permet également d’assurer un suivi des fichiers que vous avez créés, mis à jour ou supprimés. Time Machine sauvegarde les changements et crée un historique du système de fichiers que vous pouvez parcourir en fonction de la date. Vous pouvez utiliser son navigateur visuel intuitif et chronologique pour rechercher des fichiers sauvegardés à une date ultérieure et les restaurer. Vous pouvez dresser la liste des dossiers et des disques à ne pas sauvegarder. Time Machine exclut automatiquement les fichiers temporaires et en cache situés sous /tmp/, /Bibliothèque/Logs/, /Bibliothèque/Caches/ et /Utilisateurs/nomutilisateur/ Bibliothèque/Caches/. Les options de sauvegarde se règlent dans la sous-fenêtre Time Machine des Préférences Système. Utilisez l’application Time Machine pour restaurer des fichiers. Vous pouvez de même restaurer une version antérieure du système à l’aide du programme d’installation. Pour en savoir plus sur la sauvegarde et la restauration à l’aide de Time Machine ou du programme d’installation, ouvrez Préférences Système et consultez le menu Aide.64 Chapitre 4 Gestion de votre serveur Remarque : s’il est possible de restaurer une configuration standard ou une configuration de groupe de travail à partir d’une sauvegarde Time Machine, il n’est pas toujours possible de restaurer complètement des réglages avancés modifiés à l’aide d’Admin Serveur. Mise à jour de Leopard Server Si votre serveur est connecté à Internet, Mise à jour de logiciels peut récupérer automatiquement la dernière version gratuite de Leopard Server, des mises à jour de sécurité et d’autres améliorations conçues par Apple. Votre serveur est réglé pour rechercher automatiquement des mises à jour une fois par semaine, mais vous pouvez le régler pour qu’il effectue cette recherche une fois par jour ou une fois par mois. Vous pouvez également rechercher immédiatement des mises à jour. Pour rechercher des mises à jour ou régler la mise à jour automatique : 1 Ouvrez Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône Mise à jour de logiciels et suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 Gestion de votre serveur 65 Si votre organisation dispose d’un autre serveur équipé de Mac OS X Server, votre serveur peut passer par celui-ci plutôt que par le site d’Apple pour récupérer des mises à jour de logiciels. Un administrateur qualifié peut configurer Mac OS X Server de façon à ce qu’il propose un service de mise à jour de logiciels à l’aide d’Admin Serveur. Vous pouvez également télécharger des mises à jour de logiciels directement sur le site web de téléchargements d’Apple : www.apple.com/fr/support/downloads5 67 5 Gestion des utilisateurs Créez ou importez des comptes utilisateur, modifiez leurs réglages ou supprimez-les dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur. La sous-fenêtre Utilisateurs vous permet de configurer des comptes pour les personnes qui utilisent les services fournis par ce serveur et de contrôler les services auxquels elles ont accès. Vous pouvez mettre à jour leurs informations de contact et changer leur appartenance à des groupes. Il est également possible de modifier les messages électroniques à envoyer aux nouveaux utilisateurs. Pour en savoir plus sur les réglages et les commandes figurant dans cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide situé dans l’angle inférieur droit de la fenêtre de Préférences du serveur.68 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs À propos des comptes utilisateur Les comptes utilisateurs sur votre serveur permettent aux utilisateurs d’avoir accès aux services fournis par le serveur. Un compte utilisateur renferme les informations permettant de prouver l’identité de l’utilisateur pour l’ensemble des services exigeant une authentification. Un compte utilisateur constitue également une zone de stockage des informations de contact et d’autres données de l’utilisateur. Chaque compte utilisateur peut fournir une adresse e-mail, une adresse de messagerie instantanée iChat, un calendrier individuel et un accès distant VPN à votre serveur. Les utilisateurs peuvent également être membres de groupes, en les autorisant à accéder à des ressources de groupes telles qu’un dossier de groupe partagé, un site Web de groupe et un calendrier de groupe. Les utilisateurs n’ont évidemment plus accès à ces services lorsque ces derniers sont désactivés.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 69 Vous pouvez ajouter de nouveaux comptes utilisateur via la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur en :  créant des comptes,  important des comptes existants, si votre organisation dispose d’un serveur de répertoire et que votre serveur est connecté à celui-ci. Il est possible d’importer individuellement des comptes utilisateur. Vous pouvez également importer automatiquement l’ensemble des comptes utilisateur membres d’un groupe. Les comptes utilisateur que vous créez sont stockés dans le répertoire de votre serveur. Les comptes utilisateur importés demeurent sur le serveur de répertoire de votre organisation. Vous pouvez ajouter aux comptes importés des informations de contact, des informations sur l’appartenance aux groupes, etc. Ces informations sont stockées dans le répertoire de votre serveur. Lorsqu’une personne utilise un compte utilisateur importé, votre serveur combine automatiquement les informations stockées sur le serveur de répertoire avec les informations supplémentaires stockées sur le répertoire de votre serveur. Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier les comptes utilisateur crées sur votre serveur. L’application Répertoire permet également aux utilisateurs de modifier leurs comptes. Si votre serveur a importé des comptes utilisateur, vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier les informations supplémentaires ajoutées aux comptes importés dans le répertoire de votre serveur, mais pas les informations de compte figurant dans le répertoire de votre organisation. Tout administrateur de ce répertoire peut modifier ses informations de compte à l’aide d’outils du serveur de répertoire.70 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Les utilisateurs bénéficiant d’autorisations d’administrateur sur leur ordinateur peuvent créer des comptes utilisateur locaux via la sous-fenêtre Comptes des Préférences Système. Ces comptes utilisateur locaux sont stockés sur l’ordinateur de l’utilisateur. Les comptes utilisateur locaux disposent chacun d’un dossier de départ sur l’ordinateur et peuvent être utilisés pour ouvrir une session sur l’ordinateur. Les comptes utilisateur locaux ne peuvent être utilisés pour accéder au serveur via le réseau. Votre serveur étant également un ordinateur Mac OS X, il dispose, outre ses comptes de serveur, de comptes locaux ainsi que d’éventuels comptes importés. Les comptes locaux de votre serveur peuvent servir à ouvrir une session sur le serveur ; un compte local disposant d’autorisations d’administrateur peut être utilisé pour administrer le serveur. Pour en savoir plus sur les autorisations d’administrateur, consultez la rubrique suivante, « À propos des comptes d’administrateur ».Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 71 Le tableau ci-dessous résume les différences principales entre les comptes de serveur, les comptes importés et les comptes locaux. Type de compte Stocké dans Créé par Utilisé pour Comptes de serveur Le répertoire de votre serveur Vous (un administrateur de serveur) via Préférences du serveur L’appartenance aux groupes, les informations de contact, l’authentification auprès des services Comptes importés Le serveur de répertoire de votre organisation, avec ajout d’informations supplé- mentaires au répertoire de votre serveur L’administrateur du serveur de répertoire L’appartenance aux groupes, les informations de contact, l’authentification auprès des services Comptes locaux Tous les ordinateurs équipés de Mac OS X Un utilisateur disposant d’un compte d’administrateur sur l’ordinateur, à l’aide des préférences Comptes Les dossiers de départ, l’ouverture de session sur l’ordinateur72 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs À propos des comptes d’administrateur Vous devez disposer d’un compte d’administrateur sur votre serveur pour pouvoir créer d’autres comptes utilisateur ou des groupes, pour modifier les réglages du serveur et pour exécuter d’autres tâches à l’aide de Préférences du serveur. Le compte administrateur vous permet également de modifier les préférences verrouillées dans les Préférences Système, d’installer des logiciels sur le serveur et d’exécuter des tâches que les utilisateurs standard ne sont pas autorisés à exécuter. Votre serveur dispose de deux comptes administrateur une fois terminé le processus de configuration initial décrit au chapitre 3. Le compte administrateur principal est celui dont vous avez saisi le nom et le mot de passe au moment de la configuration du serveur. L’autre compte administrateur dispose également du mot de passe que vous avez saisi, mais le nom correspondant est Administrateur local et le nom abrégé est localadmin. Le tableau ci-dessous résume les similarités et les différences entre ces deux comptes. Le compte administrateur principal se trouve dans le répertoire de votre serveur, ainsi que les comptes utilisateur que vous créez dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur. Vous pouvez utiliser ce compte administrateur sur le serveur ; il peut également vous permettre de gérer votre serveur via le réseau depuis un autre Mac.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 73 Le compte administrateur local est stocké sur le serveur, pas dans son répertoire, avec les comptes utilisateur créés via la sous-fenêtre Comptes des Préférences Système. Utilisez le compte administrateur local pour ouvrir une session sur le serveur et utilisez Pré- férences du serveur du serveur si vous constatez un dysfonctionnement rendant l’autre compte administrateur inutilisable. Lorsque vous créez un compte utilisateur, vous devez spécifier s’il s’agit d’un utilisateur administrateur ou standard. Vous pouvez également transformer un compte utilisateur importé en administrateur de serveur. Si vous ne souhaitez pas qu’un utilisateur soit autorisé à utiliser Préférences du serveur ou à installer des logiciels sur le serveur, ne lui donnez pas d’autorisation administrateur. Administrateur principal Administrateur local Nom et nom abrégé Spécifié au moment de la configuration Administrateur local et localadmin Mot de passe Spécifié au moment de la configuration Spécifié au moment de la configuration Stocké sur le répertoire du serveur Oui Non Utilisable depuis un ordinateur administrateur Oui Non74 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Afin de sécuriser votre ordinateur , ne partagez jamais un nom et un mot de passe d’administrateur avec quelqu’un d’autre. Veillez à fermer la session lorsque vous quittez votre ordinateur ou à mettre en place un économiseur d’écran verrouillé à l’aide de la sous-fenêtre Économiseur d’écran et de la sous-fenêtre Sécurité des Préférences Système. Si vous vous absentez alors que votre session est ouverte et que l’écran est déverrouillé, n’importe qui peut utiliser votre ordinateur et modifier des éléments à l’aide de vos autorisations d’administrateur. Pour renforcer la sécurité, ouvrez régulièrement une session sur le serveur via un compte utilisateur standard. Utilisez vos nom et mot de passe administrateur pour ouvrir les Pré- férences du serveur ou toute autre application exigeant des autorisations administrateur. Ne configurez jamais le serveur pour qu’il démarre automatiquement une session administrateur. Si vous le faites, toute personne qui redémarre le serveur peut ouvrir une session en tant qu’administrateur. Ajout d’un compte utilisateur Vous pouvez ajouter des comptes utilisateur pour toute personne utilisant les services fournis par votre serveur. Votre serveur attribue une adresse électronique personnelle, une adresse iChat et un calendrier à chaque compte utilisateur. Les comptes utilisateur ont également accès aux fichiers partagés et aux sites web partagés du serveur et ils peuvent utiliser VPN pour accéder à distance au serveur. Pour être disponibles, les services doivent être activés ; il est possible de contrôler individuellement l’accès de chaque compte utilisateur aux différents services.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 75 Pour ajouter un nouveau compte utilisateur : 1 Cliquez sur le bouton Ajouter (+) de la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur. 2 Si un menu local s’affiche, choisissez l’une des commandes suivantes : « Importer l’utilisateur du répertoire » : vous pouvez importer des comptes utilisateur existants depuis le répertoire de votre organisation. Pour en savoir plus sur cette opération, consultez la rubrique « Importation d’utilisateurs » à la page 76. Créer un utilisateur : lorsque cela est possible, vous pouvez ajouter de nouveaux utilisateurs à partir du serveur de répertoire de votre entreprise. Il est toutefois possible de créer des comptes utilisateur dans le répertoire de votre serveur. Pour réaliser cette opération, passez à l’étape 3. Si aucun menu local n’apparaît lorsque vous cliquez sur le bouton Ajouter (+), votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire. Passez à l’étape 3 pour créer un compte utilisateur dans le répertoire de votre serveur. 3 Saisissez le nom de l’utilisateur. Le nom peut contenir jusqu’à 255 caractères (255 caractères romains ou 85 caractères japonais). Ce nom peut comporter des espaces. 4 Si vous ne souhaitez pas utiliser le nom abrégé généré automatiquement, saisissez un nouveau nom abrégé (une fois le compte créé, il est impossible de modifier ce nom). Le nom abrégé contient généralement huit caractères ou moins, mais il peut comprendre jusqu’à 255 caractères latins. Ce nom peut uniquement être composé des caractères a à z, A à Z, 0 à 9, _ (soulignement) ou - (trait d’union). Remarque : si l’utilisateur dont vous êtes en train de créer le compte possède déjà un Mac configuré, utilisez le même nom abrégé pour le compte utilisateur sur le serveur. Cela facilite l’accès aux services.76 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 5 Saisissez le mot de passe utilisateur dans les champs Mot de passe et Confirmer. Vous pouvez utiliser l’Assistant mot de passe pour vous aider à choisir un nouveau mot de passe. Cliquez sur le bouton de clé à droite du champ Mot de passe pour vérifier la qualité du nouveau mot de passe. 6 Sélectionnez « Autoriser l’utilisateur à administrer l’ordinateur » si ce compte utilisateur a besoin de créer d’autres comptes utilisateur ou des groupes, d’installer des logiciels sur le serveur ou de modifier des réglages du serveur. Importation d’utilisateurs Si votre serveur est connecté au serveur de répertoire de votre organisation, vous pouvez importer des comptes utilisateur existants. Votre serveur attribue une adresse électronique personnelle, une adresse iChat et un calendrier à chaque compte utilisateur importé. Les comptes utilisateur importés ont également accès aux fichiers partagés et aux sites web partagés du serveur. Si le service de messagerie et le service VPN de votre serveur sont activés, les comptes utilisateur importés reçoivent une adresse électronique et peuvent utiliser le service VPN pour accéder à distance au serveur. Les services doivent être activés pour être accessibles ; il est possible de contrôler individuellement l’accès de chaque compte utilisateur importé aux différents services. Pour importer un compte utilisateur : 1 Avant d’importer un compte utilisateur, assurez-vous que le contenu du message électronique d’invitation est adapté à vos besoins. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Personnalisation du message électronique d’invitation du serveur » à la page 91.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 77 2 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et choisissez « Importer l’utilisateur du répertoire » dans le menu local. Si aucun menu local n’apparaît lorsque vous cliquez sur le bouton Ajouter (+), votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire de votre organisation. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162. Si votre organisation ne dispose pas d’un serveur de répertoire (votre serveur excepté), vous pouvez créer des comptes utilisateur. Pour en savoir plus sur la création de comptes utilisateur, consultez la rubrique « Ajout d’un compte utilisateur » à la page 74. 3 Sélectionnez un compte utilisateur dans la liste des comptes du serveur de répertoire de votre organisation, sélectionnez l’option (facultative) « Envoyer une invitation par courrier électronique aux utilisateurs importés », puis cliquez sur Importer. 4 Une fois l’importation des comptes utilisateur terminée, cliquez sur Terminé. Les comptes utilisateur importés via cette procédure apparaissent dans la liste Importés de la sous-fenêtre Utilisateurs. Vous pouvez importer automatiquement des comptes utilisateur à partir de groupes au lieu de les importer un par un via cette procédure. Pour en savoir plus sur cette opération, consultez la rubrique suivante.78 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Importation automatique de groupes d’utilisateurs Si votre serveur est connecté au serveur de répertoire de votre organisation, il est possible d’importer des groupes de comptes utilisateur existants. Lorsque vous importez un groupe, votre serveur importe automatiquement les comptes utilisateur de tous les membres de ce groupe. Votre serveur vérifie régulièrement sur le serveur de répertoire de votre organisation s’il y a eu des changements dans la composition de chaque groupe importé et ajoute ou supprime automatiquement des comptes utilisateur importés en fonction de ces changements. Votre serveur attribue une adresse électronique personnelle, une adresse iChat et un calendrier à chaque compte utilisateur importé. Les comptes utilisateur importés ont également accès aux fichiers partagés et aux sites web partagés du serveur. Si le service de messagerie et le service VPN de votre serveur sont activés, les comptes utilisateur importés reçoivent une adresse électronique et peuvent utiliser le service VPN pour accéder à distance au serveur. Les services doivent être activés pour être accessibles ; il est possible de contrôler individuellement l’accès de chaque compte utilisateur importé aux différents services. Pour importer automatiquement des comptes utilisateur à partir de groupes : 1 Avant d’importer des comptes utilisateur à partir de groupes, assurez-vous que le contenu du message électronique d’invitation est adapté à vos besoins. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Personnalisation du message électronique d’invitation du serveur » à la page 91. 2 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, cliquez sur le bouton Action (en forme d’engrenage) et choisissez « Importer les utilisateurs des groupes » dans le menu local.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 79 Si le menu local Action ne comprend pas cette option, votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162. Si votre organisation ne dispose pas d’un serveur de répertoire (votre serveur excepté), vous pouvez créer des comptes utilisateur. Pour en savoir plus sur la création de comptes utilisateur, consultez la rubrique « Ajout d’un compte utilisateur » à la page 74. 3 Modifiez la liste de droite de façon à ce qu’elle contienne les groupes dont vous souhaitez importer automatiquement les membres. Ajoutez un groupe disponible en le sélectionnant dans la liste de gauche, puis en cliquant sur Ajouter. Supprimez un groupe à importer en le sélectionnant dans la liste de droite, puis en cliquant sur Supprimer. 4 Si vous le souhaitez, sélectionnez « Envoyer une invitation par courrier électronique aux nouveaux utilisateurs importés ». 5 Si la liste des groupes à importer vous convient, cliquez sur Enregistrer. Les comptes utilisateur automatiquement importés à partir de groupes figurent sous la mention « Automatique » dans la sous-fenêtre Utilisateurs. Vous pouvez également importer individuellement des comptes utilisateur. Pour en savoir plus sur cette opération, consultez la rubrique « Importation d’utilisateurs » à la page 76.80 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Suppression d’un compte utilisateur Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour supprimer des comptes utilisateur dont votre serveur n’a plus de besoin. Supprimer un compte utilisateur entraîne l’annulation de son appartenance à un groupe et le retire de la liste des contacts automatiques d’iChat. Cette suppression entraîne de même la suppression de l’adresse électronique stockée par l’utilisateur sur le serveur et empêche l’accès de l’utilisateur à son calendrier personnel. Pour supprimer un compte utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur à modifier dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur le bouton Supprimer (-).Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 81 Modification des réglages d’un compte utilisateur Changez le nom, le mot de passe, la photo ou les autorisations d’administrateur d’un utilisateur en cliquant sur Compte dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur. Pour changer les réglages d’un compte utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur à modifier dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur Compte et modifiez tous les réglages disponibles en vous aidant des informations suivantes : Nom : saisissez le nom de l’utilisateur. Le nom, associé au mot de passe, peut être utilisé pour l’authentification en vue d’utiliser des services.82 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Nom abrégé : il s’agit de l’abréviation du nom de l’utilisateur. Le nom abrégé est utilisé pour l’adresse électronique de l’utilisateur et les adresses iChat. Il peut également être utilisé avec le mot de passe pour l’authentification auprès des services. Il ne peut plus être modifié une fois que le compte a été créé. « Réinitialiser le mot de passe » : cliquez sur cette option pour réinitialiser le mot de passe. Il est impossible de modifier le mot de passe d’un compte utilisateur importé depuis un serveur de répertoire. Image : cliquez ici pour éditer la photo de l’utilisateur en choisissant une photo, en prenant une photo avec un appareil photo connecté à votre ordinateur ou en appliquant un effet visuel. « Autoriser l’utilisateur à administrer ce serveur » : si vous sélectionnez cette option, le compte utilisateur peut gérer des utilisateurs, des groupes et des services à l’aide de Préférences du serveur. Si les réglages situés en regard du nom abrégé sont estompés dans la sous-fenêtre Compte, il est impossible de les modifier, car ils sont stockés sur le serveur de répertoire auquel votre serveur est connecté. Les utilisateurs équipés de Leopard peuvent modifier leurs propres informations de compte à l’aide de l’application Répertoire.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 83 Modification des informations de contact d’un utilisateur Modifiez le nom et le prénom, l’adresse, l’adresse électronique, l’adresse de chat, l’adresse de site web et l’adresse de blog d’un utilisateur en cliquant sur Informations de contact dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur.84 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Pour modifier les informations de contact d’un utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur à modifier dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur Informations de contact et modifiez tous les réglages disponibles en vous aidant des informations suivantes : Nom : nom et prénom de l’utilisateur. Adresse : adresse postale de l’utilisateur. Contact : adresse de messagerie instantanée et adresse électronique de l’utilisateur.  Pour ajouter une adresse, cliquez sur le bouton Ajouter (+).  Pour supprimer une adresse, sélectionnez-la et cliquez sur le bouton Supprimer (–). Site web : adresse du site web personnel de l’utilisateur (commence par http://). Journal web : adresse du blog personnel de l’utilisateur (commence par http://). Si les réglages de la sous-fenêtre Informations de contact sont estompés, il est impossible de les modifier, car ils sont stockés sur le serveur de répertoire auquel votre serveur est connecté. Les utilisateurs équipés de Leopard peuvent modifier leurs informations de contact à l’aide de l’application Répertoire. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Utilisation des informations de répertoire sur les ordinateurs des utilisateurs de Leopard » à la page 110. Contrôle de l’accès d’un utilisateur aux différents services Contrôlez l’accès d’un utilisateur à des services particuliers en cliquant sur Services dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 85 Pour changer les réglages d’accès aux services d’un utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur à contrôler dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur Services et cochez les services auxquels l’utilisateur peut accéder. Décochez les services dont vous ne souhaitez pas accorder l’accès à l’utilisateur. Modification de l’appartenance d’un utilisateur à des groupes Intégrez un utilisateur à un groupe ou supprimez un utilisateur d’un groupe en cliquant sur Groupes dans la sous-fenêtre Utilisateurs.86 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Pour changer l’appartenance d’un utilisateur à des groupes : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur à modifier dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur Groupes, puis sur Modifier l’adhésion. 3 Cochez la case en regard de chaque groupe auquel vous souhaitez intégrer l’utilisateur. Décochez la case en regard de chaque groupe auquel vous souhaitez ne pas intégrer l’utilisateur. 4 Une fois vos changements effectués, cliquez à nouveau sur Modifier l’adhésion pour afficher une liste statique des groupes auxquels l’utilisateur appartient. Pour en savoir plus sur l’ajout, la suppression ou la configuration des groupes, consultez le chapitre 7, « Gestion des groupes ». Modification du nom ou du mot de passe d’un utilisateur Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier le nom ou le mot de passe d’un compte utilisateur standard ou d’un compte administrateur. Pour changer le nom ou le mot de passe d’un compte utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur standard ou administrateur à modifier dans la liste de gauche, puis cliquez sur Compte. 2 Pour changer le nom, modifiez le champ Nom. Le nom peut contenir jusqu’à 255 caractères (255 caractères romains ou 85 caractères japonais). Ce nom peut comporter des espacesChapitre 5 Gestion des utilisateurs 87 Il est impossible de changer le nom abrégé d’un compte utilisateur à l’aide de Préfé- rences du serveur. 3 Pour changer le mot de passe, cliquez sur « Réinitialiser le mot de passe », saisissez le nouveau mot de passe dans les champs « Nouveau mot de passe » et Confirmer, puis cliquez sur « Modifier le mot de passe ». Vous pouvez utiliser l’Assistant mot de passe pour vous aider à choisir un nouveau mot de passe. Cliquez sur le bouton Clé à droite du champ « Nouveau mot de passe » pour vérifier la qualité du nouveau mot de passe. Les utilisateurs équipés de Leopard peuvent modifier leurs nom et mot de passe à l’aide de l’application Répertoire. Les utilisateurs peuvent modifier leur mot de passe lors de l’authentification pour le partage de fichiers. Si votre serveur comporte des comptes utilisateur importés ou des comptes utilisateur importés automatiquement à partir de groupes, leurs nom et mot de passe peuvent être modifiés par un administrateur du serveur de répertoire contenant les comptes. Si ce serveur de répertoire est une configuration standard de Mac OS X Server et que vous en êtes administrateur, vous pouvez y connecter Préférences du serveur à distance et effectuer vos changements. Pour en savoir plus sur la connexion à distance, consultez la rubrique « Connexion de Préférences du serveur à un serveur distant » à la page 61. Si les comptes utilisateur importés de votre serveur sont stockés sur une configuration avancée de Mac OS X Server, l’administrateur du répertoire peut utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour modifier les nom et mot de passe du compte. Pour en savoir plus sur Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez cette application et consultez le menu Aide.88 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Pour changer le mot de passe ou d’autres attributs du compte administrateur local, utilisez la sous-fenêtre Comptes des Préférences Système après avoir configuré le serveur. Pour en savoir plus sur la modification des comptes locaux, ouvrez Préférences Système et consultez le menu Aide. Pour changer le mot de passe du compte administrateur système (root), utilisez l’application Utilitaire d’annuaire après avoir configuré le serveur. Pour en savoir plus sur l’utilisation d’Utilitaire d’annuaire, ouvrez l’application et consultez le menu Aide. Modification de la photo d’un utilisateur Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier la photo d’un compte utilisateur standard ou d’un compte administrateur. Si votre serveur contient des comptes utilisateur importés ou des comptes utilisateur automatiquement importés à partir de groupes, vous pouvez changer les photos sauf si elles ont été définies sur le serveur de répertoire de votre organisation. Pour changer la photo d’un compte utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur, sélectionnez le compte utilisateur à modifier dans la liste de gauche, puis cliquez sur Compte. 2 Pour utiliser une photo de la liste, cliquez sur le champ de photo et choisissez une photo dans le menu local. 3 Pour modifier la photo ou pour utiliser une photo provenant d’un appareil photo ou d’un fichier, cliquez sur le champ de photo, choisissez Modifier l’image dans le menu local, effectuez vos modifications, puis cliquez sur Définir ou Annuler. Pour choisir une photo que vous avez utilisée récemment, cliquez sur Photos récentes.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 89 Pour déplacer la photo, faites-la glisser vers le haut, vers le bas ou de gauche à droite. Pour rogner la photo, faites glisser le curseur. Pour capturer une nouvelle photo à l’aide d’un appareil connecté à l’ordinateur, cliquez sur le bouton d’appareil photo. Pour appliquer un effet visuel, cliquez sur le bouton Effets visuels (grille), faites défiler les effets disponibles et sélectionnez celui qui vous intéresse. Pour utiliser un fichier d’image, cliquez sur Choisir. Les utilisateurs équipés de Leopard peuvent modifier leurs photos à l’aide de l’application Répertoire. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Utilisation des informations de répertoire sur les ordinateurs des utilisateurs de Leopard » à la page 110. Personnalisation du message électronique d’accueil Vous pouvez utiliser les Préférences du serveur pour ajouter votre nom, votre adresse, votre adresse électronique et une introduction personnelle au message électronique standard que votre serveur envoie aux nouveaux utilisateurs concernant ses services. Ce message standard précise le nom DNS du serveur, l’adresse électronique du destinataire et explique les services offerts par le serveur. Il comprend également des liens vers le partage de fichiers disponible et les services web. Le serveur envoie automatiquement un message chaque fois que vous ajoutez un compte utilisateur. Il n’envoie toutefois pas de message électronique si le service de messagerie n’est pas activé au moment où vous ajoutez des comptes utilisateur.90 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Pour personnaliser le courrier électronique envoyé aux nouveaux comptes utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateur des Préférences du serveur, cliquez sur le bouton d’action et sélectionnez « Réglages des messages électroniques » dans le menu local. 2 Saisissez le nom et l’adresse électronique de l’expéditeur dans les champs « Nom complet de l’Admin » et « Adresse électronique de l’Admin ». 3 Vous pouvez également inscrire un message personnel dans le champ Accueil. Vous pouvez utiliser ce message pour vous introduire, les destinataires sauront ainsi qu’il s’agit d’un message authentique. Par exemple : Bonjour, je suis l’administrateur de notre serveur, monserveur.exemple.com. Si vous avez besoin d’aide pour en obtenir les services, n’hésitez pas à m’envoyer un courrier électronique ou à m’appeler au 01 23 45 67 89. —Frédéric. Les utilisateurs reçoivent le message électronique d’accueil lorsqu’ils commencent à utiliser leur compte de messagerie. Ils peuvent voir votre nom et votre message dans une section séparée du texte de message standard généré par le serveur.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 91 Personnalisation du message électronique d’invitation du serveur Vous pouvez utiliser les Préférences du serveur pour ajouter votre nom, votre adresse, votre adresse électronique et une introduction personnelle au message électronique standard que votre serveur peut envoyer pour expliquer aux nouveaux utilisateurs importés comment obtenir ses services. Ce message standard précise le nom DNS du serveur et explique les services offerts par le serveur. Les destinataires qui dispose de Mac OS X version 10.5 Leopard peuvent cliquer sur un bouton dans le courrier électronique pour configurer automatiquement leur Mac afin d’obtenir les services de votre serveur. Il comprend également des liens vers le partage de fichiers disponible et les services web. Vous pouvez sélectionner une option permettant d’envoyer ce message électronique lorsque vous importez des utilisateurs ou un groupe d’utilisateurs. Le serveur envoie l’invitation aux adresses électroniques figurant dans les comptes utilisateur importés. Le serveur n’envoie pas d’invitation aux comptes utilisateur importés ne contenant pas d’adresse électronique. Pour personnaliser le courrier électronique envoyé aux nouveaux comptes utilisateur importés : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateur des Préférences du serveur, cliquez sur le bouton d’action et sélectionnez « Réglages des messages électroniques » dans le menu local. 2 Saisissez le nom et l’adresse électronique de l’expéditeur dans les champs « Nom complet de l’Admin » et « Adresse électronique de l’Admin ». 3 Vous pouvez également inscrire un message personnel dans le champ d’invitation. Si vous ne voyez pas de champ Invitation, votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162.92 Chapitre 5 Gestion des utilisateurs Vous pouvez utiliser ce message pour vous introduire, les destinataires sauront ainsi qu’il s’agit d’un message authentique. Par exemple : Bonjour, je suis l’administrateur de notre serveur, monserveur.exemple.com. Si vous avez besoin d’aide pour configurer votre ordinateur afin d’en obtenir les services, n’hésitez pas à m’envoyer un courrier électronique ou à m’appeler au 01 23 45 67 89. —Frédéric. Les destinataires peuvent voir votre nom et votre message dans une section séparée du texte de message standard généré par le serveur. Personnalisation du message électronique d’invitation du groupe Vous pouvez utiliser les Préférences du serveur pour ajouter votre nom, votre adresse, votre adresse électronique et une introduction personnelle au message électronique standard que votre serveur peut envoyer pour expliquer aux nouveaux utilisateurs externes d’un groupe comment obtenir les services de ce groupe. Ce message standard précise le nom du groupe et le nom DNS du serveur et explique les services offerts par ce serveur. Il comprend également des liens vers le partage de fichiers disponible et les services de groupes. Vous pouvez sélectionner une option permettant d’envoyer le message lorsque vous ajoutez des utilisateurs ou des groupes issus du serveur de répertoire de votre organisation en tant que membres externes d’un groupe sur votre serveur. Le serveur envoie l’invitation aux adresses électroniques figurant dans chaque compte utilisateur de nouveau membre externe. Le serveur n’envoie pas d’invitation aux nouveaux membres externes dont le compte utilisateur ne contient pas d’adresse électronique.Chapitre 5 Gestion des utilisateurs 93 Pour personnaliser le message électronique envoyé aux nouveaux membres externes d’un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Utilisateur des Préférences du serveur, cliquez sur le bouton d’action et sélectionnez « Réglages des messages électroniques » dans le menu local. 2 Saisissez le nom et l’adresse électronique de l’expéditeur dans les champs « Nom complet de l’Admin » et « Adresse électronique de l’Admin ». 3 Vous pouvez également inscrire un message personnel dans le champ d’invitation au groupe. Si vous ne voyez pas le champ Invitation au groupe, votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162. Vous pouvez utiliser ce message pour vous introduire, les destinataires sauront ainsi qu’il s’agit d’un message authentique. Par exemple : Bonjour, je suis l’administrateur du serveur monserveur.exemple.com qui fournit des services qu groupe. Si vous avez besoin d’aide pour obtenir des services de groupe à partir du serveur, n’hésitez pas à m’envoyer un courrier électronique ou à m’appeler au 01 23 45 67 89. —Frédéric. Les destinataires peuvent voir votre nom et votre message dans une section séparée du texte de message standard généré par le serveur.6 95 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Apprenez à aider les utilisateurs à configurer leur ordinateur de manière à pouvoir utiliser les services fournis par votre serveur. Les utilisateurs ont besoin de configurer leur ordinateur pour bénéficier des services de votre serveur. Les utilisateurs qui disposent de Mac OS X 10.5 Leopard peuvent configurer leur ordinateur automatiquement. Ceux qui disposent de Mac OS X ou de Windows doivent le configurer manuellement. Les utilisateurs dont le Mac est doté de Leopard et qui sont connectés à votre serveur peuvent utiliser l’application Répertoire pour partager des contacts, ajouter des groupes, configurer des services de groupe et gérer leurs propres informations de contact. Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard Les utilisateurs qui disposent de Mac OS X v10.5 Leopard peuvent configurer automatiquement leur ordinateur Mac pour bénéficier de services disponibles sur votre serveur. Comme expliqué dans le tableau suivant, la procédure de configuration varie selon trois types d’utilisateurs de Leopard.96 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Une fois que l’utilisateur a accompli l’une des procédures de configuration automatique, il est prêt à accéder aux services présentés dans le tableau de la page suivante (il ne peut, bien évidemment, accéder qu’aux services activés). Le compte local de l’utilisateur est rattaché à son compte serveur et porte la mention « Géré » dans la sous-fenêtre Comptes de Préférences Système. Les deux comptes ont le même mot de passe.  Si le compte serveur de l’utilisateur est nouveau, son mot de passe est remplacé par le mot de passe du compte local de l’utilisateur.  Si le compte serveur de l’utilisateur est importé à partir d’un compte existant sur un serveur de répertoire, le mot de passe de ce compte remplace le mot de passe du compte local de l’utilisateur. Configuration automatique pour les Commence dès que les utilisateurs ont Pour obtenir des informations, voir nouveaux utilisateurs de Leopard (qui ont un nouveau Mac ou qui ont récemment installé Leopard) si la configuration de votre serveur est standard. effectué l’étape correspondant à la sous-fenêtre « Se connecter à Mac OS X Server » lors de la configuration de Leopard. « Configuration de services pour les nouveaux utilisateurs de Leopard » ci-dessous. utilisateurs actuels de Leopard dont vous importez les comptes depuis un serveur de répertoire. cliqué sur le bouton dans le courrier électronique d’invitation reçu. « Configuration d’utilisateurs Leopard à partir d’un message d’invitation » à la page 101. utilisateurs actuels de Leopard dont vous créez les comptes sur le serveur. ouvert l’application Utilitaire d’annuaire (ou après l’ouverture automatique de cet utilitaire). « Configuration d’un Mac à l’aide de l’Utilitaire d’annuaire » à la page 103.Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 97 Si l’utilisateur change le mot de passe dans la sous-fenêtre Comptes de Préférences Système, le mot de passe du compte serveur est modifié en conséquence. Si les comptes d’un utilisateur ont été créés avec différents noms d’utilisateur, l’utilisateur peut modifier le nom complet du compte local à l’aide de la sous-fenêtre Comptes de Préférences Système. Il peut également utiliser l’application Répertoire pour changer le nom complet du compte serveur. Pour obtenir des informations sur les comptes utilisateur locaux, les comptes serveur et les comptes importés, reportez-vous à la rubrique « À propos des comptes utilisateur » à la page 68. Application prête à accéder Carnet d’adresses à d’autres coordonnées d’utilisateur. Répertoire à des informations sur les utilisateurs, les groupes et les ressources. Finder aux dossiers partagés. iCal au calendrier personnel de l’utilisateur et au calendrier de groupe. iChat au compte Jabber de l’utilisateur et à sa liste de contacts. Mail au compte de messagerie de l’utilisateur et aux adresses électroniques des contacts de l’utilisateur.98 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Safari au site web du serveur : http://monserveur.exemple.com Wikis de groupe : http://monserveur.exemple.com/groups Blogs d’utilisateurs : http://monserveur.exemple.com/users Webmail : http://monserveur.exemple.com/webmail Préférences Réseau à la connexion VPN Application prête à accéderChapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 99 Configuration de services pour les nouveaux utilisateurs de Leopard Pendant la configuration initiale d’un nouveau Mac ou d’un Mac équipé de Mac OS X 10.5 Leopard nouvellement installé, la sous-fenêtre « Se connecter à Mac OS X Server » permet à l’utilisateur de choisir votre serveur si sa configuration est la configuration standard de Leopard Server et s’il possède un compte sur le serveur. (La configuration d’un serveur est standard si celui-ci ne comporte pas de comptes utilisateurs importés et s’il n’est pas connecté à un serveur de répertoire.) L’utilisateur choisit votre serveur L’utilisateur spécifie un compte sur votre serveur100 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Ce sous-volet apparaît uniquement si le Mac détecte une configuration standard de Leopard Server sur le réseau. Ce sous-volet ne permet pas à un utilisateur de choisir une configuration de groupe de travail de Leopard Server. (Un serveur possède une configuration de groupe de travail s’il est connecté à un serveur de répertoire. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » page 136.) Si l’utilisateur accompli l’étape correspondant à cette sous-fenêtre :  Un compte utilisateur local est créé sur le Mac de l’utilisateur à partir du compte spé- cifié sur le serveur. Les deux comptes ont les mêmes nom complet, nom abrégé et mot de passe.  Un dossier de départ est configuré sur l’ordinateur de l’utilisateur.  L’ordinateur de l’utilisateur est automatiquement connecté à votre serveur et configuré pour bénéficier des services de ce dernier. Pour savoir comment l’ordinateur obtient des services, reportez-vous à la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95. Il peut arriver, pour diverses raisons, que l’utilisateur ne parvienne pas à terminer l’étape correspondant à la sous-fenêtre « Se connecter à Mac OS X Server ». Par exemple :  Il ne connaît pas le nom de votre serveur ou ne possède pas de compte utilisateur sur le serveur. Si tel est le cas, il peut ignorer la sous-fenêtre « Se connecter à Mac OS X Server » en désélectionnant l’option « Utiliser le Mac OS X Server suivant ».  Son Mac n’est pas connecté au réseau lors de la configuration initiale. Si tel est le cas, la sous-fenêtre « Créer votre compte » apparaît à la place de la sous-fenêtre « Se connecter à Mac OS X Server ». L’utilisateur crée alors un nouveau compte sans se baser sur le compte serveur.Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 101 Si l’utilisateur ne termine pas l’étape correspondant à la sous-fenêtre « Se connecter à Mac OS X Server », quelle qu’en soit la raison, il peut mettre fin à la configuration initiale, puis configurer le Mac pour bénéficier des services disponibles sur votre serveur. Pour savoir comment procéder, reportez-vous à la rubrique « Configuration d’un Mac à l’aide de l’Utilitaire d’annuaire » à la page 103. Configuration d’utilisateurs Leopard à partir d’un message d’invitation Si Mac OS X 10.5 Leopard est déjà installé sur les ordinateurs de certains utilisateurs et si vous importez leurs comptes utilisateur à partir d’un serveur de répertoire, vous pouvez leur envoyer un message électronique les invitant à se joindre au serveur. Les utilisateurs de Leopard peuvent cliquer sur un bouton dans ce message d’invitation pour lancer un assistant qui connecte leur ordinateur au serveur et configure leurs applications pour obtenir les services de votre serveur. Pour en savoir plus sur l’assistant, consultez la rubrique « Configuration d’un Mac à l’aide de l’Utilitaire d’annuaire ». Remarque : pour recevoir un message d’invitation, un utilisateur importé doit avoir une adresse électronique dans le compte utilisateur situé sur le serveur de répertoire. Seuls les utilisateurs qui ont des comptes utilisateur importés reçoivent ce message d’invitation. Les utilisateurs dont les comptes sont créés par vous sur votre serveur ne reçoivent pas de message d’invitation. Les deux rubriques suivantes expliquent comment leurs ordinateurs peuvent être configurés.102 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Lorsqu’un utilisateur de Leopard clique sur le bouton se trouvant dans le message d’invitation pour utiliser l’assistant, celui-ci recherche sur le serveur un compte utilisateur dont le nom complet ou abrégé correspond au compte utilisateur local dont la session est actuellement ouverte sur l’ordinateur de l’utilisateur. Si l’assistant trouve un tel nom, il demande à l’utilisateur s’il veut rattacher le compte local au compte serveur. Si celui-ci accepte, le compte local est modifié de manière à utiliser le mot de passe du compte serveur. Le dossier de départ de l’utilisateur demeure sur son ordinateur. L’utilisateur choisit ensuite de configurer ou non ses applications pour obtenir les services disponibles sur le serveur. Pour savoir comment les applications sont configurées, reportezvous à la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95. Pour obtenir des informations sur l’ajout de votre nom, votre adresse électronique et une introduction personnelle au message électronique standard que votre serveur élabore comme courrier électronique d’invitation, consultez la rubrique « Personnalisation du message électronique d’invitation du serveur » à la page 91.Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 103 Configuration d’un Mac à l’aide de l’Utilitaire d’annuaire Si un Mac équipé de Mac OS X 10.5 Leopard n’est pas encore connecté à un serveur et si Leopard détecte votre serveur sur le réseau, l’Utilitaire d’annuaire s’ouvre automatiquement. Un assistant s’affiche alors et connecte le Mac au serveur, puis configure les applications du Mac pour qu’elles utilisent les services du serveur. L’utilisateur peut également ouvrir manuellement l’Utilitaire d’annuaire qui affichera l’assistant s’il détecte votre serveur. 104 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Lors de l’utilisation de l’assistant :  L’utilisateur décide s’il configure le Mac pour obtenir les services disponibles sur votre serveur. Si l’utilitaire trouve plusieurs serveurs qui peuvent fournir des services, il pré- sente une liste de ces serveurs en les triant par nom d’ordinateur et par adresse IP. L’utilisateur doit alors savoir quel serveur choisir. La liste contient uniquement les serveurs ayant une configuration standard ou de groupe de travail Leopard Server.  L’utilisateur saisit le nom et le mot de passe du compte utilisateur sur le serveur et le mot de passe du compte utilisateur local dont la session est actuellement ouverte sur son ordinateur. Le mot de passe du compte serveur est alors remplacé par le mot de passe du compte local. Le dossier de départ de l’utilisateur demeure sur son ordinateur.  L’utilisateur choisit ensuite de configurer ou non ses applications pour obtenir les services disponibles sur le serveur. Pour savoir comment les applications obtiennent ces services, reportez-vous à la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95.Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 105 Configuration manuelle des ordinateurs des utilisateurs Les utilisateurs qui disposent de Mac OS X 10.4 Tiger ou d’une version antérieure, ou ceux qui utilisent Windows, peuvent bénéficier des services de votre serveur en configurant manuellement leurs applications. Ils peuvent utiliser les réglages présentés dans le tableau suivant, en remplaçant les exemples de données en italique par le nom DNS de votre serveur et par leur nom abrégé d’utilisateur. Application Réglages Finder (partage de fichiers) afp://monserveur.exemple.com smb://monserveur.exemple.com iChat (application de messagerie instantanée XMPP) Type de compte : Jabber Serveur : monserveur.exemple.com Identifiant Jabber : nomabrégé@monserveur.exemple.com Authentification : Kerberos v5 de préférence Port : 5223 Mail (application de courrier électronique) Type de compte : IMAP ou POP Serveur de courrier entrant : monserveur.exemple.com Serveur de courrier sortant : monserveur.exemple.com Adresse électronique : nomabrégé@monserveur.exemple.com Authentification : Kerberos v5 de préférence iCal (application de calendrier CalDAV) S’abonner à : http://monserveur.exemple.com:8008/ principals/users/nomabrégé Si l’application calendrier prend en charge le protocole SSL, inscrivez-vous à : http://monserveur.exemple.com: 8443/principals/users/nomabrégé106 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Safari (navigateur web) Site web : http://monserveur.exemple.com Wikis de groupe : http://monserveur.exemple.com/groups Blogs d’utilisateurs : http://monserveur.exemple.com/users Webmail : http://monserveur.exemple.com/webmail Connexion à Internet (connexion VPN) Voir « Configuration d’une connexion VPN pour les utilisateurs Mac » ci-dessous, ou « Configuration manuelle de la connexion VPN d’un utilisateur » à la page 109. Application RéglagesChapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 107 Configuration d’une connexion VPN pour les utilisateurs Mac Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour générer un fichier que les utilisateurs Mac peuvent ouvrir en vue de créer automatiquement une configuration VPN. L’utilisateur peut ensuite établir une connexion VPN au serveur et à son réseau via Internet. Le fichier de configuration fonctionne avec Mac OS X 10.3 ou ultérieur. Pour savoir comment générer un fichier de configuration, reportez-vous à la page 151. Lorsque vous donnez aux utilisateurs Mac un fichier de configuration VPN que vous avez généré, vous pouvez également leur fournir les instructions suivantes.108 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Utilisation d’un fichier de configuration VPN Si la personne qui gère votre serveur vous a remis un fichier de configuration VPN et si vous disposez de Mac OS X 10.3 ou ultérieur, vous pouvez utiliser ce fichier pour configurer votre ordinateur en vue d’établir des connexions VPN au serveur. Le fichier de configuration contient toutes les informations nécessaires à l’établissement d’une connexion VPN au serveur, à l’exception du nom et du mot de passe de votre compte utilisateur sur le serveur. Pour importer une configuration VPN à partir d’un fichier : 1 Ouvrez le fichier et sélectionnez VPN (L2TP) si l’on vous demande où placer la configuration importée. 2 Saisissez le nom de votre compte utilisateur dans le champ Nom de compte. 3 Si l’administrateur du serveur vous demande de saisir le mot de passe de votre compte utilisateur, saisissez-le dans le champ Mot de passe. Si vous disposez de la version Mac OS X 10.5 Leopard, cliquez sur Réglages d’authentification pour voir le champ Mot de passe. Pour des raisons de sécurité, l’administrateur peut vous demander de ne pas saisir votre mot de passe pour l’instant. 4 Quittez l’application et enregistrez ou appliquez les modifications à l’invite. Si vous voulez établir une connexion VPN à partir d’un réseau équipé d’un coupe-feu, configurez ce dernier pour qu’il autorise le trafic sur les ports UDP 500 et 4500, ainsi que sur le protocole IP 50. Si vous n’avez pas saisi votre mot de passe avant d’enregistrer la configuration VPN, il vous sera demandé de le saisir à chaque fois que vous établirez une connexion VPN au serveur.Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 109 Configuration manuelle de la connexion VPN d’un utilisateur Il arrive que des utilisateurs ne puissent pas importer des réglages VPN à partir d’un fichier de configuration, car ils ne disposent pas du fichier ou qu’ils utilisent des ordinateurs Windows qui ne peuvent pas utiliser ce fichier. Ces utilisateurs peuvent configurer manuellement leurs ordinateurs pour établir une connexion VPN à votre serveur. Pour ce faire, ils doivent créer une nouvelle configuration VPN et saisir les réglages de connexion VPN suivants :  Serveur ou hôte VPN : nom DNS de votre serveur ou son adresse IP publique.  Type de VPN : L2TP via IPSec.  Secret partagé (clé) pour IPSec : apparaît dans la sous-fenêtre VPN de Préférences du serveur lorsque vous cliquez sur Modifier, puis que vous sélectionnez « Afficher secret partagé ».  Nom de compte : nom abrégé du compte de l’utilisateur sur votre serveur.  Mot de passe de l’utilisateur : mot de passe du compte de l’utilisateur sur votre serveur. Les utilisateurs qui veulent établir une connexion VPN à partir d’un ordinateur équipé d’un coupe-feu doivent configurer le coupe-feu de manière à autoriser le trafic sur les ports UDP 500 et 4500, ainsi que sur le protocole IP 50.110 Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs Utilisation des informations de répertoire sur les ordinateurs des utilisateurs de Leopard Les utilisateurs équipés de Mac OS X 10.5 Leopard peuvent utiliser l’application Répertoire pour afficher des informations partagées sur des personnes, des groupes, des emplacements et des ressources. Ils peuvent utiliser Répertoire pour partager des contacts, ajouter et supprimer des groupes, modifier leur appartenance aux groupes, configurer des services de groupe et gérer leurs propres coordonnées. Chapitre 6 Gestion des ordinateurs des utilisateurs 111 Lorsque des utilisateurs consultent des informations sur d’autres personnes, ils ne voient pas seulement leurs coordonnées. Répertoire peut afficher la photo de la personne concernée, présenter une liste des groupes publics auxquels elle appartient, présenter une liste de ses supérieurs et de ses subalternes directs et afficher une carte permettant de localiser l’endroit où se trouve la personne. Répertoire fonctionne avec plusieurs applications Mac OS X. Les utilisateurs peuvent créer des contacts partagés à partir des entrées de Carnet d’adresses, cliquer sur des adresses électroniques pour envoyer des messages à l’aide de Mail ou visiter les sites web wiki de groupe à l’aide de Safari. Répertoire permet aux utilisateurs de consulter les enregistrements stockés dans le répertoire de votre serveur. Si votre serveur est connecté à un serveur de répertoire, Répertoire montre également les enregistrements stockés sur ce serveur. Remarque : les modifications effectuées par les utilisateurs à l’aide de Répertoire sont visibles dans Préférences du serveur. Pour afficher les modifications les plus récentes effectuées avec Répertoire, sélectionnez Présentation > Actualiser dans Préférences du serveur. Pour savoir comment utiliser Répertoire, ouvrez-le et utilisez le menu Aide. Répertoire est disponible dans /Applications/Utilitaires/.7 113 7 Gestion des groupes Utilisez la sous-fenêtre Groupes pour ajouter ou supprimer des groupes, afficher et modifier des compositions de groupe ou configurer des services de groupe. La sous-fenêtre Groupes vous permet de créer des groupes, de configurer des services de groupe tels que les wikis et les blogs, d’ajouter et de supprimer des membres dans des groupes et de supprimer des groupes inutiles. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes de cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide situé dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur.114 Chapitre 7 Gestion des groupes Création d’un nouveau groupe Vous pouvez créer un nouveau groupe lorsque des utilisateurs de serveur ont besoin de leurs propres listes d’envoi, dossier de groupe partagé, wiki et blog, calendrier ou archives de liste d’envoi. Vous devez sélectionner les services disponibles pour chaque groupe. Pour créer un nouveau groupe : 1 Cliquez sur le bouton Ajouter (+) dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur. 2 Tapez le nom du groupe, changez éventuellement le nom abrégé, puis cliquez sur Créer le groupe.Chapitre 7 Gestion des groupes 115 Le nom du groupe peut comporter jusqu’à 255 caractères (de 255 caractères latins à seulement 85 caractères japonais). Ce nom peut comporter des espaces. Une fois le compte créé, vous ne pourrez plus modifier le nom abrégé. Si vous ne souhaitez pas utiliser le nom abrégé généré automatiquement, tapez un nouveau nom abrégé. Le nom abrégé se limite généralement à huit caractères, mais il peut comporter jusqu’à 255 caractères latins. Utilisez uniquement les caractères a à z, A à Z, 0 à 9, _ (souligné), ou - (tiret). 3 Sélectionnez les services à mettre à la disposition de ce groupe. Dossier de partage de fichiers : permet de configurer un dossier de groupe partagé afin que les membres du groupe puissent accéder aux fichiers du dossier de groupe partagé et y placer leurs propres fichiers. Ce dossier porte le nom abrégé du groupe et se trouve sur le disque de démarrage du serveur, dans /Groupes/. Liste d’envoi : une adresse électronique de groupe est définie à l’aide du nom abrégé du groupe et les membres du groupe reçoivent tous les messages électroniques envoyés à l’adresse du groupe. Wiki et blog : permet aux membres d’un groupe d’utiliser leur navigateur web pour afficher le wiki du groupe et y contribuer. Calendrier web : permet aux membres d’un groupe d’utiliser leur navigateur web pour consulter le calendrier du groupe et y ajouter des événements. Archives web de liste d’envoi : permet aux membres d’un groupe de lire des messages électroniques archivés envoyés à l’adresse électronique du groupe. 4 Ajoutez des utilisateurs au groupe en cliquant sur Membres et ajoutez des utilisateurs et des groupes provenant du serveur de répertoire de votre organisation en cliquant sur Membres externes.116 Chapitre 7 Gestion des groupes Pour obtenir des instructions, consultez les rubriques « Ajout ou suppression de membres d’un groupe » à la page 118 et « Ajout ou suppression de membres externes d’un groupe » à la page 120. Si vous ne voyez pas d’onglet Membres externes (présenté à la page 120), votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162. Pour accéder aux services de groupe, les membres du groupe doivent s’authentifier à l’aide du nom et du mot de passe de leur compte utilisateur. Les services du groupe ne sont disponibles que si le service de partage de fichiers, le service iCal, les services web et le service de messagerie sont activés. Les utilisateurs disposant de Leopard peuvent ajouter des groupes à l’aide de l’application Répertoire. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Utilisation des informations de répertoire sur les ordinateurs des utilisateurs de Leopard » à la page 110.Chapitre 7 Gestion des groupes 117 Suppression d’un groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour supprimer les groupes devenus inutiles. Pour supprimer un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez le groupe à supprimer dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur le bouton Supprimer (–). Après avoir supprimé un groupe, le dossier partagé du groupe et le dossier de sites web demeurent sur le disque de démarrage du serveur. Le dossier partagé se trouve dans /Groups/ et le dossier de sites web du groupe dans /Bibliothèque/Collaboration/Groups/. Vous pouvez conserver ces dossiers ou les faire glisser dans la corbeille. Les utilisateurs disposant de Leopard peuvent supprimer des groupes à l’aide de l’application Répertoire. Pour obtenir des instructions, les utilisateurs peuvent ouvrir Répertoire, puis consulter le menu Aide.118 Chapitre 7 Gestion des groupes Ajout ou suppression de membres d’un groupe La sous-fenêtre Groupes vous permet d’ajouter ou de supprimer des membres de groupe qui sont des utilisateurs que vous avez créés ou importés dans la sous-fenêtre Utilisateurs. (Pour disposer d’utilisateurs importés, votre serveur doit être connecté à un serveur de répertoire.)Chapitre 7 Gestion des groupes 119 Pour ajouter ou supprimer des membres d’un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez le groupe à modifier dans la liste de gauche. 2 Cliquez sur Membres, puis sur Modifier l’adhésion. 3 Cochez la case en regard de chaque utilisateur que vous souhaitez intégrer au groupe. Désactivez la case en regard de chaque utilisateur à retirer du groupe. 4 Une fois que vous avez terminé, cliquez à nouveau sur Modifier l’adhésion pour afficher une liste statique des membres du groupe. Les utilisateurs disposant de Leopard peuvent ajouter et supprimer des membres de groupe à l’aide de l’application Répertoire. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Utilisation des informations de répertoire sur les ordinateurs des utilisateurs de Leopard » à la page 110. Pour en savoir plus sur l’ajout, la suppression ou la configuration des comptes utilisateur, reportez-vous au chapitre 5, « Gestion des utilisateurs ».120 Chapitre 7 Gestion des groupes Ajout ou suppression de membres externes d’un groupe Si votre serveur est connecté à un serveur de répertoire, les membres de votre groupe peuvent inclure des utilisateurs et un groupe issu du serveur de répertoire. Les membres externes ne disposent pas de compte utilisateur sur votre serveur, mais peuvent utiliser le site web wiki de groupe. Utilisez la sous-fenêtre Groupes pour ajouter ou supprimer des membres externes.Chapitre 7 Gestion des groupes 121 Pour ajouter ou supprimer des membres externes : 1 Avant d’ajouter des membres externes, assurez-vous que le message électronique d’invitation est formulé conformément à vos besoins. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Personnalisation du message électronique d’invitation du groupe » à la page 92 ; 2 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez le groupe à modifier dans la liste de gauche, puis cliquez sur Membres externes. Si vous ne voyez pas d’onglet Membres externes, votre serveur n’est pas connecté à un serveur de répertoire. Consultez la rubrique « Connexion à un serveur de répertoire » à la page 162. 3 Pour supprimer un membre externe du groupe, sélectionnez le membre dans la liste de droite et cliquez sur le bouton Supprimer (–) sous la liste. 4 Pour ajouter un membre au groupe, cliquez sur le bouton Ajouter (+) sous la liste des membres. 5 Sélectionnez un membre potentiel dans la liste, sélectionnez éventuellement « Envoyer une invitation électronique aux utilisateurs ajoutés », puis cliquez sur Ajouter au groupe. Pour rechercher un utilisateur ou un groupe, tapez le début du nom dans le champ de recherche. Pour afficher ou masquer des utilisateurs ou des groupes situés sous un titre particulier, cliquez sur le triangle qui se trouve dans le titre. 6 Une fois que vous avez fini d’ajouter des membres, cliquez sur Terminé. Pour en savoir plus sur l’ajout, la suppression ou la configuration des comptes utilisateur, reportez-vous au chapitre 5, « Gestion des utilisateurs ».122 Chapitre 7 Gestion des groupes Modification des réglages de groupe Vous pouvez modifier le nom d’un groupe ou configurer des services de groupe en cliquant sur Groupes dans la sous-fenêtre Utilisateurs de Préférences du serveur. Les services de groupe incluent un dossier de groupe partagé, une liste d’envoi de groupe, un site web de groupe avec wiki et blog, un calendrier web et des archives web de liste d’envoi. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes disponibles dans cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide situé dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur.Chapitre 7 Gestion des groupes 123 Modification du nom d’un groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier le nom d’un groupe. Pour modifier le nom d’un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez le groupe à modifier dans la liste de gauche, puis cliquez sur Réglages du groupe. 2 Modifiez le champ Nom du groupe. Le nom peut comporter jusqu’à 255 caractères (de 255 caractères latins à seulement 85 caractères japonais). Ce nom peut comporter des espaces. Vous ne pouvez pas changer le nom abrégé d’un groupe à l’aide de Préférences du serveur. Configuration d’un dossier de partage de fichiers d’un groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour configurer un dossier partagé de groupe. Les membres du groupe peuvent consulter des fichiers dans le dossier de groupe partagé et y placer leurs propres fichiers. Ce dossier porte le nom abrégé du groupe et se trouve sur le disque de démarrage du serveur, dans /Groups/. Pour configurer un dossier de partage de fichiers pour un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez un groupe dans la liste de gauche ou créez un nouveau groupe, puis cliquez sur Réglages du groupe. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Création d’un nouveau groupe » à la page 114. 2 Sélectionnez « Dossier de partage de fichiers ».124 Chapitre 7 Gestion des groupes 3 Cliquez sur Tout afficher, puis sur Partage de fichiers et assurez-vous que le service de partage de fichiers et l’accès au dossier partagé Groupe sont activés. Les membres du groupe s’authentifient à l’aide du nom et du mot de passe de leur compte utilisateur pour accéder au dossier partagé du groupe. Configuration d’une liste d’envoi de groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour configurer une liste d’envoi de groupe. L’adresse électronique du groupe est constituée à partir du nom abrégé du groupe. Le serveur récupère les messages électroniques envoyés à cette adresse et les envoie à l’adresse électronique de chaque membre du groupe. Pour configurer la liste d’envoi d’un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez un groupe dans la liste de gauche ou créez un nouveau groupe, puis cliquez sur Réglages du groupe. 2 Sélectionnez « Liste d’envoi ». 3 Cliquez sur Tout afficher et assurez-vous que le service de messagerie est activé. Configuration du site web wiki d’un groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour configurer un site web avec wiki, blog, calendrier (facultatif) et archives de liste d’envoi facultatif) de groupe. À l’aide de leur navigateur web, les membres du groupe peuvent afficher le wiki et le blog du groupe et y contribuer, vérifier le calendrier du groupe et y ajouter des événements, et lire les messages électroniques archivés envoyés à l’adresse électronique du groupe.Chapitre 7 Gestion des groupes 125 Pour configurer le site web wiki d’un groupe : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, sélectionnez un groupe dans la liste de gauche ou créez un nouveau groupe, puis cliquez sur Réglages du groupe. 2 Sélectionnez « Wiki et blog ». 3 Sélectionnez Calendrier web si vous voulez que le site web du groupe comprenne un calendrier partagé. 4 Sélectionnez « Archives web de liste d’envoi » et « Liste d’envoi » si vous voulez que le site web du groupe comprenne des archives de liste d’envoi. 5 Cliquez sur Tout afficher, puis sur Web et assurez-vous que le service web est activé et que l’option « Activer les wikis de groupe » est sélectionnée. 6 Si vous avez activé le calendrier web à l’étape 3, cliquez sur Tout afficher et assurez-vous que le service iCal est activé. 7 Si vous avez activé l’option d’archives web de liste d’envoi à l’étape 4, cliquez sur Tout afficher et assurez-vous que le service de messagerie est activé. Vous pouvez ouvrir le site web wiki du groupe en cliquant sur la flèche de lien en regard de « Wiki et blog ». Vous pouvez ouvrir le calendrier web du groupe en cliquant sur la flèche de lien en regard de « Calendrier web ». Pour en savoir plus sur l’utilisation du wiki, du blog, du calendrier et des archives de liste d’envoi, reportez-vous à l’aide disponible sur le site web du groupe. Les membres du groupe peuvent accéder à leur site web à l’adresse suivante : http://nomDNSduserveur/groups/nomabrégédugroupe126 Chapitre 7 Gestion des groupes Remplacez les exemples en italique par le nom DNS du serveur et le nom abrégé du groupe. Le nom DNS du serveur est affiché dans la sous-fenêtre Information de Préfé- rences du serveur. Les membres du groupe doivent ouvrir une session à l’aide du nom et du mot de passe de leur compte utilisateur pour accéder au wiki, au blog, au calendrier web ou aux archives web de la liste d’envoi du groupe. Vous pouvez contrôler l’accès aux services du groupe en utilisant l’application Répertoire (située dans /Applications/Utilitaires/). Pour savoir comment utiliser Répertoire, ouvrez l’application et utilisez le menu Aide. Configuration du calendrier d’un groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour configurer un calendrier de groupe dans le cadre d’un site web wiki. Les utilisateurs peuvent utiliser leur navigateur web pour consulter le calendrier du groupe et y ajouter des événements. Pour configurer le calendrier web d’un groupe dans le cadre d’un site web wiki : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, cliquez sur Réglages du groupe et, dans la liste de gauche, sélectionnez un groupe disposant d’un site web wiki. 2 Sélectionnez « Calendrier web ». 3 Cliquez sur Tout afficher, puis sur iCal et assurez-vous que le service iCal est activé. Vous pouvez ouvrir le calendrier web du groupe en cliquant sur la flèche de lien située en regard de « Calendrier web ».Chapitre 7 Gestion des groupes 127 Les membres du groupe peuvent afficher leur calendrier web à l’adresse suivante : http://nomDNSduserveur/groups/nomabrégédugroupe/calendar Remplacez les exemples en italique par le nom DNS du serveur et le nom abrégé du groupe. Le nom DNS du serveur est affiché dans la sous-fenêtre Information de Préfé- rences du serveur. Les membres du groupe doivent ouvrir une session à l’aide du nom et du mot de passe de leur compte utilisateur pour accéder au calendrier web du groupe. Configuration des archives de la liste d’envoi d’un groupe Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour configurer les archives de la liste d’envoi d’un groupe dans le cadre d’un site web wiki. Ce service permet aux utilisateurs d’utiliser leur navigateur web pour lire les messages électroniques archivés envoyés à l’adresse électronique du groupe. Pour configurer des archives web de liste d’envoi : 1 Dans la sous-fenêtre Groupes de Préférences du serveur, cliquez sur Réglages du groupe et, dans la liste de gauche, sélectionnez un groupe disposant d’un site web wiki. 2 Sélectionnez « Archives web de liste d’envoi » et « Liste d’envoi ». 3 Cliquez sur Tout afficher, puis sur Mail et assurez-vous que le service de messagerie est activé. Les membres du groupe peuvent consulter leurs archives web de liste d’envoi à l’adresse suivante : http://nomDNSduserveur/groups/nomabrégédugroupe/mailinglist128 Chapitre 7 Gestion des groupes Remplacez les exemples en italique par le nom DNS du serveur et le nom abrégé du groupe. Le nom DNS du serveur est affiché dans la sous-fenêtre Information de Préfé- rences du serveur. Les membres du groupe doivent ouvrir une session à l’aide du nom et du mot de passe de leur compte utilisateur pour accéder aux archives web de la liste d’envoi du groupe.8 129 8 Personnalisation des services Utilisez Préférences du serveur pour modifier les réglages de partage de fichiers, d’iCal, d’iChat, de Mail, du service web et des services VPN. Gestion du service de partage de fichiers Utilisez la sous-fenêtre Partage de fichiers pour activer et désactiver le service de partage de fichiers ou l’accès sécurisé aux dossiers partagés Groupes et Public. Vous pouvez aussi ajouter vos propres dossiers partagés, également connus sous le nom de points de partage, ou les supprimer. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes de cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur.130 Chapitre 8 Personnalisation des services À propos du service de partage de fichiers Mac OS X Server Le service de partage de fichiers permet aux utilisateurs d’accéder aux dossiers partagés et de stocker des fichiers sur le serveur. Ceux-ci peuvent utiliser des ordinateurs Macintosh, Windows ou UNIX pour accéder à leurs fichiers et dossiers partagés sans logiciel spécifique et ce, à l’aide de protocoles de fichiers natifs, notamment les protocoles AFP et SMB. Les utilisateurs de Windows voient les serveurs de fichiers Mac OS X Server dans leurs Favoris réseau, de la même manière que les serveurs de fichiers Windows. Ajout d’un dossier partagé Vous pouvez ajouter un dossier partagé que les utilisateurs peuvent sélectionner lorsqu’ils se connectent au serveur pour le partage de fichiers. Les utilisateurs de Mac voient le dossier partagé comme un disque partagé dans le Finder. Les utilisateurs de Windows voient le dossier partagé dans les Favoris réseau. Les dossiers partagés sont également appelés points de partage.Chapitre 8 Personnalisation des services 131 Pour ajouter un dossier partagé : 1 Si vous voulez partager un fichier qui n’existe pas encore, créez-le et donnez-lui un nom dans le Finder. 2 Dans la sous-fenêtre Partage de fichiers de Préférences du serveur, cliquez sur le bouton Ajouter (+), sélectionnez le dossier que vous souhaitez partager et cliquez sur Ouvrir. Si vous utilisez Préférences du serveur sur le serveur, vous pouvez également faire glisser un dossier à partager depuis une fenêtre du Finder pour le placer dans la liste de la sous-fenêtre Partage de fichiers. 3 Pour autoriser les utilisateurs à accéder à ce dossier sans devoir ouvrir une session ou pour modifier la liste des utilisateurs pouvant accéder à ce dossier partagé, cliquez sur Modifier les autorisations. Pour obtenir des informations, consultez la rubrique « Contrôle de l’accès au dossier partagé » à la page 132. Si vous voulez configurer un dossier de partage de fichiers de groupe, utilisez la sousfenêtre Groupes de Préférences du serveur. Les dossiers de partage de fichiers de groupe se trouvent dans /Groups/ dossier partagé. Pour obtenir des instructions, consultez la rubrique « Configuration d’un dossier de partage de fichiers d’un groupe » à la page 123. Suppression d’un dossier partagé Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour supprimer les dossiers partagés que vous ne souhaitez plus utiliser pour le partage de fichiers. Lorsque vous supprimez un dossier partagé, le dossier et son contenu restent sur le disque du serveur.132 Chapitre 8 Personnalisation des services Pour supprimer un dossier partagé : m Dans la sous-fenêtre Partage de fichiers de Préférences du serveur, sélectionnez le dossier partagé à supprimer, puis cliquez sur le bouton Supprimer (–). Contrôle de l’accès au dossier partagé Vous pouvez autoriser ou interdire l’accès à chaque dossier partagé affiché dans la sous-fenêtre Partage de fichiers de Préférences du serveur. Vous pouvez indiquer quels utilisateurs ont un accès en lecture et écriture à chaque dossier partagé et à son contenu : tous les utilisateurs ayant un compte sur votre serveur ou uniquement les utilisateurs et groupes de votre choix. Vous pouvez également décider d’activer ou de désactiver l’accès des invités pour chaque dossier partagé. L’activation de l’accès au dossier partagé permet aux utilisateurs d’utiliser les protocoles de partage de fichiers AFP et SMB pour accéder au dossier. Les invités peuvent accéder au dossier partagé sans avoir à ouvrir de session. Pour modifier les réglages d’un fichier partagé : 1 Dans la sous-fenêtre Partage de fichiers, trouvez le dossier partagé dans la liste. 2 Pour autoriser l’accès à un dossier partagé, sélectionnez la case correspondante. 3 Pour donner à tous les utilisateurs ayant un compte sur votre serveur un accès en lecture et écriture au dossier partagé et à son contenu, cliquez sur Modifier les autorisations et sélectionnez « Tous les utilisateurs enregistrés ». 4 Pour restreindre l’accès en lecture et écriture au dossier partagé et à son contenu, cliquez sur Modifier les autorisations, sélectionnez « Uniquement ces utilisateurs et groupes enregistrés », puis cochez la case se trouvant à côté de chaque utilisateur et groupe auquel vous souhaitez autoriser l’accès.Chapitre 8 Personnalisation des services 133 Si vous donnez à un groupe un accès en lecture et écriture, tous les membres du groupe ont un accès en lecture et écriture, même si les cases qui leur correspondent sont désé- lectionnées. 5 Pour permettre aux utilisateurs invités de lire le contenu d’un dossier partagé, cliquez sur Modifier les modifications et sélectionnez « Autoriser l’accès en lecture seule pour les invités ». Désélectionnez cette option pour ne plus autoriser l’accès aux invités. Si vous autorisez l’accès à un dossier partagé, les utilisateurs peuvent y avoir accès à l’aide des protocoles de fichiers de partage les plus communs, AFP et SMB. Vous pouvez également modifier les autorisations d’accès à un dossier partagé ou à tout élément de ce dossier en utilisant la fenêtre d’information dans le Finder. Pour obtenir des informations sur le réglage des autorisations d’accès aux dossiers et fichiers, allez dans le Finder, puis utilisez le menu Aide. Recherche d’une adresse de partage de fichiers sur un serveur Les utilisateurs et éventuellement les invités peuvent se connecter aux dossiers partagés du serveur en utilisant les protocoles AFP ou SMB aux adresses suivantes :  smb://nomDNSduserveur  afp://nomDNSduserveur Remplacez l’exemple en italique par le nom DNS de votre serveur, qui est affiché dans la sous-fenêtre Information de Préférences du serveur.134 Chapitre 8 Personnalisation des services Pour accéder aux dossiers partagés pour lesquels l’accès par les invités est désactivé, les utilisateurs doivent ouvrir une session en utilisant le nom et le mot de passe de leur compte utilisateur sur le serveur. Une fois la session ouverte, les utilisateurs ont accès au dossier partagé de chaque groupe auquel ils appartiennent. Si l’accès par les invités à un dossier de partage est activé, les utilisateurs peuvent se connecter sans avoir à ouvrir de session. Pour obtenir des informations, consultez la rubrique « Contrôle de l’accès au dossier partagé » à la page 132. Gestion du service iCal Utilisez la sous-fenêtre iCal pour activer et désactiver le service calendrier iCal, limiter la taille du fichier joint ou limiter le volume total de données du calendrier de l’utilisateur. Pour configurer la sous-fenêtre iCal : m Modifiez tous les paramètres disponibles en vous référant aux informations suivantes : Activé/Désactivé indique l’état du service iCal et le bouton Activé/Désactivé active ou désactive le service.Chapitre 8 Personnalisation des services 135 Limiter la taille de chaque événement de calendrier à__ Mo’: définit la taille totale maximale d’un événement, de la tâche à réaliser ou d’un autre objet du calendrier, notamment la taille totale de tous les fichiers joints. Si l’utilisateur tente d’enregistrer un objet de calendrier plus important, le serveur envoie un message d’erreur à l’application de calendrier de l’utilisateur. Limiter la taille de calendrier totale de chaque utilisateur à__ Mo : limite la quantité d’espace disque que les événements des utilisateurs, les tâches à réaliser et d’autres données relatives au calendrier peuvent utiliser sur le serveur. Si un utilisateur dépasse cette limite, le serveur envoie un message d’erreur à l’application de calendrier de l’utilisateur. À propos du service iCal Le service de calendrier de Mac OS X Server, iCal Server, permet aux utilisateurs de partager des calendriers, de programmer des rencontres et de coordonner des événements, le tout de manière aisée. Les utilisateurs peuvent vérifier rapidement et facilement la disponibilité des autres utilisateurs, mettre en place et proposer des rencontres, réserver des salles de conférence, réserver des projecteurs et plus encore. iCal Server envoie les invitations, qui peuvent contenir des informations telles qu’un agenda ou une liste des tâches, et présente les réponses sous forme de tableau. Un ordinateur équipé de Mac OS X 10.5 Leopard peut configurer automatiquement son application iCal en vue d’utiliser iCal Server. Consultez la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95. iCal Server fonctionne également avec d’autres applications de calendrier courantes, prenant en charge le protocole CalDAV standard.136 Chapitre 8 Personnalisation des services Gestion du service iChat Utilisez la sous-fenêtre iChat pour activer et désactiver le service de messagerie instantanée iChat, ajouter tous les utilisateurs à la liste de contacts de chaque utilisateur, activer la conversation avec d’autres systèmes de messagerie instantanée ou configurer le listage et l’archivage de toutes les conversations. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes de cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur. À propos du service iChat Le service iChat fournit une messagerie instantanée sécurisée (MI) aux utilisateurs de Macintosh, Windows et Linux. Les membres du groupe peuvent chercher des solutions ensemble, établir des plans, échanger des URL ou transférer des fichiers sans avoir à craindre l’intrusion de personnes étrangères qui pourraient intercepter des informations confidentielles. Le service iChat fournit une messagerie textuelle entre les utilisateurs ou entre des utilisateurs multiples. Il facilite également les connexions directes entre les utilisateurs en matière d’audio, de vidéo et de sessions audio et vidéo multidirectionnelles.Chapitre 8 Personnalisation des services 137 Les informations sur le compte iChat des utilisateurs sont stockées sur le serveur. Les utilisateurs peuvent accéder à leurs comptes depuis n’importe quel Mac et voir les mêmes listes de contacts, groupes et ainsi de suite. L’application iChat d’un ordinateur équipé de Mac OS X 10.5 Leopard peut être configurée automatiquement en vue d’utiliser le service iChat de votre serveur. Consultez la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95. Le service iChat fonctionne également avec des logiciels de messagerie instantanée compatibles avec Jabber, disponibles avec Windows, Linux et même avec des assistants numériques personnels classiques. Ajout de tous les utilisateurs à la liste de contacts de chaque utilisateur Les identifiants Jabber (noms d’écrans) de tous les utilisateurs ayant un compte sur le serveur peuvent être ajoutés automatiquement à la liste de contacts de chaque utilisateur. Les utilisateurs voient leurs listes de contacts Jabber dans iChat (ou une autre application de messagerie instantanée XMPP). Ils peuvent ajouter ou supprimer des contacts. Pour ajouter tous les utilisateurs à la liste de contacts Jabber de chaque utilisateur : 1 Dans la sous-fenêtre iChat de Préférences du serveur, sélectionnez « Ajouter automatiquement tous les utilisateurs à chaque liste de contacts ». 2 Redémarrez le service iChat en cliquant deux fois sur Activé/Désactivé. Les modifications apportées au service iChat prennent effet une fois ce dernier redémarré. Si vous désélectionnez l’option « Ajouter automatiquement tous les utilisateurs à chaque liste de contacts », les utilisateurs ne sont pas supprimés automatiquement des listes de contacts. Chaque utilisateur peut supprimer les contacts qui ont été ajoutés automatiquement à sa liste de contacts.138 Chapitre 8 Personnalisation des services Conversation avec les utilisateurs de Google Talk et d’autres services XMPP Vous pouvez autoriser les utilisateurs du serveur à échanger des messages instantanés avec des utilisateurs de Google Talk et d’autres systèmes de messagerie instantanée utilisant le protocole XMPP. Pour autoriser la conversation via Google Talk et d’autres services XMPP : 1 Dans la sous-fenêtre iChat des Préférences du serveur, sélectionnez « Activer la communication de serveur à serveur ». 2 Redémarrez le service iChat en cliquant deux fois sur Activé/Désactivé. Les modifications apportées au service iChat prennent effet une fois ce dernier redémarré. Enregistrement et archivage des messages instantanés Le service iChat peut enregistrer une copie de tous les messages instantanés dans un fichier texte. Le service comprime la copie et enregistre une archive une fois par semaine. La dernière copie et les archives comprimées se trouvent dans /var/jabberd/ message_archives/. Pour enregistrer et archiver des messages instantanés : 1 Dans la sous-fenêtre iChat des Préférences du serveur, sélectionnez « Enregistrer et archiver toutes les conversations ». 2 Redémarrez le service iChat en cliquant deux fois sur Activé/Désactivé. Les modifications apportées au service iChat prennent effet une fois ce dernier redémarré.Chapitre 8 Personnalisation des services 139 Gestion du service de messagerie Utilisez la sous-fenêtre Messagerie pour activer et désactiver le service de messagerie, modifier le message d’accueil envoyé aux nouveaux utilisateurs, spécifier un serveur relais pour les messages sortants ou ajuster le filtrage des messages indésirables et des virus. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes de cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur. À propos du service de messagerie Le service de messagerie permet aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir des messages électroniques sur votre réseau local et sur Internet en utilisant n’importe quelle application de courrier électronique. Le service de messagerie peut fournir des listes d’envoi pour les groupes et il contient des filtres qui protègent les utilisateurs contre le courrier indé- sirable et les virus.140 Chapitre 8 Personnalisation des services Toutes les personnes ayant un compte utilisateur obtiennent une adresse électronique. L’application de messagerie d’un ordinateur doté de Mac OS X 10.5 Leopard peut être configurée automatiquement de manière à utiliser le service de messagerie de votre serveur. Consultez la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95. Le service de messagerie fonctionne également avec d’autres applications de messagerie classiques qui utilisent les protocoles de messagerie standard. Les utilisateurs peuvent recevoir du courrier électronique en utilisant le protocole IMAP ou POP et en envoyer en utilisant le protocole SMTP. Choix d’un serveur de relais du courrier électronique Votre service de messagerie peut transmettre un message sortant via un autre serveur, qui transfère alors le courrier électronique vers sa destination.  Si vous utilisez un fournisseur d’accès à Internet (FAI), celui-ci peut stipuler que tous les messages sortants doivent être pris en charge par un serveur désigné.  Si votre organisation fournit un service Internet, il se peut que votre serveur ait besoin d’utiliser un serveur relais pour transmettre les messages sortants via un coupe-feu. Si tel est le cas, votre organisation désignera un serveur particulier qui relaiera les messages via un coupe-feu. Important : utilisez un serveur relais uniquement si votre FAI ou votre organisation l’exige. Relayer des messages via un autre serveur sans autorisation peut faire de votre serveur un système qui abuse du service de messagerie. Chapitre 8 Personnalisation des services 141 Pour relayer des messages sortants via un autre serveur : 1 Dans la sous-fenêtre Mail des Préférences du serveur, sélectionnez « Relayer les messages sortants via le FAI ». Si cette option est déjà sélectionnée, cliquez sur le bouton Modifier se trouvant en regard. Apparaît alors une zone de dialogue dans laquelle vous devez saisir des informations sur la connexion du serveur relais. 2 Tapez le nom DNS du serveur relais ou l’adresse IP fournie par votre FAI ou votre organisation. 3 Si votre FAI ou votre organisation demande également l’authentification de votre serveur avant l’envoi de messages électroniques, sélectionnez « Activer l’authentification du relais SMPT ». À propos du filtrage des messages indésirables et des virus Le service de messagerie peut examiner les messages entrants avant de les livrer pour vérifier qu’ils sont exempts de virus et de messages indésirables. Mac OS X Server utilise SpamAssassin (spamassassin.apache.org) pour analyser le texte du message et calcule la probabilité qu’il s’agisse d’un message indésirable. Aucun filtre de courrier indésirable n’est efficace à 100 % en matière d’identification. Mac OS X Server ne supprime pas les messages indésirables. Il transmet toutefois les messages avec la mention « ***COURRIER INDÉSIRABLE*** » ajoutée à l’objet. Le destinataire peut vérifier s’il s’agit réellement de messages indésirables et les traiter en conséquence. 142 Chapitre 8 Personnalisation des services Chaque message est analysé et les statistiques des mots les plus fréquents sont enregistrées. Les messages électroniques contenant beaucoup des mots généralement rencontrés dans les messages indésirables reçoivent un score plus élevé indiquant leur forte probabilité d’être des messages indésirables. Mac OS X Server utilise ClamAV (www.clamav.net) pour analyser les messages et rechercher des virus. Le courrier électronique infecté par un virus suspect est supprimé et un avis est envoyé à l’adresse électronique de notification indiquée dans la sous-fenêtre Information des Préférences du serveur. Le serveur met automatiquement à jour la définition des virus une fois par jour via Internet. Analyse des messages indésirables et des virus entrants Le service de messagerie peut analyser les messages entrants pour rechercher les messages indésirables et les virus. Les messages contenant des virus connus sont supprimés. Les messages suspectés d’être des messages indésirables sont transmis avec la mention ***COURRIER INDÉSIRABLE***. Pour que le service de messagerie analyse les messages indésirables et les virus : 1 Dans la sous-fenêtre Mail des Préférences du serveur, sélectionnez « Filtrer le courrier indésirable et les virus ». 2 Ajustez le curseur pour définir le niveau de tolérance du filtre en matière de classification d’un message entrant comme courrier indésirable. Agressif : le filtre de messages indésirables tolère peu de signes indiquant que le courrier peut être indésirable. Modéré : le filtre de messages indésirables tolère quelques signes indiquant que le courrier peut être indésirable.Chapitre 8 Personnalisation des services 143 Prudent : le filtre de messages indésirables marque le message entrant comme courrier indésirable uniquement s’il contient de nombreux signes indiquant que le courrier peut être indésirable. Gestion des services web Utilisez la sous-fenêtre Web pour activer et désactiver les services web, modifier l’emplacement de la page d’accueil de votre site web, activer les sites web wiki de groupe ou d’autres services web. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes de cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur.144 Chapitre 8 Personnalisation des services À propos des services web Les services web peuvent accueillir un site web conventionnel ou fournir des sites web de groupe avec des wikis, blogs, calendriers facultatifs et archives de listes d’envoi facultatives. D’autres services web fournissent un accès web au courrier électronique. Tous les membres d’un groupe peuvent aisément afficher, rechercher et modifier du contenu wiki directement à partir de leurs navigateurs web. En utilisant les modèles fournis ou en créant leurs propres modèles, ils peuvent ajouter, supprimer, modifier et formater naturellement le contenu, sans avoir à connaître les codes de balise ou la syntaxe spécifiques. Ils ont la possibilité, en quelques clics ou par un glisser-déposer, de joindre des fichiers et des images, de publier du contenu dans des podcasts, d’attribuer des motsclés et d’établir des liens vers d’autres pages wiki ou d’autres sites web. Ils peuvent afficher l’historique complet des modifications du wiki et revenir à une ancienne version de n’importe quelle page. Ils peuvent également consulter des calendriers partagés, des blogs et des listes d’envoi et y contribuer. Les blogs permettent aux utilisateurs non techniciens de tenir leurs collègues informés des projets, des fichiers sur lesquels ils travaillent et des images ou podcasts. Les utilisateurs publient leurs propres blogs, par simple glisser-déposer, à l’aide d’une sélection de modèles professionnels prédéfinis. Avec WebMail, les utilisateurs peuvent recevoir et envoyer du courrier électronique depuis un navigateur web, n’importe où sur Internet. Ils peuvent accéder à tout leur courrier électronique comme s’ils utilisaient l’application Mail de Mac OS X ou une autre application de messagerie sur leur ordinateur.Chapitre 8 Personnalisation des services 145 Recherche de l’adresse du site web du serveur L’adresse du site web de votre serveur est la suivante : http://nomDNSduserveur Remplacez l’exemple en italique par le nom DNS de votre serveur, qui est affiché dans la sous-fenêtre Information de Préférences du serveur. Si le site web de votre serveur est un wiki de groupe, les visiteurs doivent ouvrir une session à l’aide du nom et du mot de passe d’un membre du groupe. Hébergement d’un site web conventionnel Plutôt que d’utiliser un site web avec wiki de groupe configuré pour vous par Mac OS X Server, votre serveur peut héberger un site web conventionnel composé de fichiers HTML statiques. Pour créer ce site web, utilisez le logiciel de développement de votre choix ou faites-le créer par un tiers, puis copiez les fichiers du site web sur votre serveur. Pour héberger un site web conventionnel : 1 Assurez-vous que la page d’accueil de votre site web porte le nom index.html ou index.php. 2 Ouvrez le dossier des sites web du serveur, qui se trouve dans /Bibliothèque/WebServer/Documents/. Vous pouvez si vous le souhaitez supprimer les fichiers d’exemple. 3 Copiez vos fichiers de site web dans le dossier des sites web. 4 Dans la sous-fenêtre Web de Préférences du serveur, sélectionnez « Page d’accueil du serveur » dans le menu local Page d’accueil. 5 Si les services web ne sont pas activés, cliquez sur le bouton Activé/Désactivé dans la sous-fenêtre Web.146 Chapitre 8 Personnalisation des services Configuration du service wiki de groupe Vous pouvez utiliser la sous-fenêtre Web de Préférences du serveur pour rendre tous les sites web wiki de groupe disponibles ou non sur le réseau. Lorsque des sites web wiki de groupe sont disponibles, chaque membre du groupe peut accéder au wiki de groupe, au blog, au calendrier facultatif et aux archives de listes d’envoi facultatives. Vous pouvez activer et définir des options pour chaque wiki de groupe dans la sousfenêtre Groupes. Pour activer le service wiki pour tous les groupes : 1 Dans la sous-fenêtre Web de Préférences du serveur, sélectionnez « Activer les wikis de groupe » et assurez-vous que le service web est activé. S’il n’est pas activé, cliquez sur le bouton Activé/Désactivé. 2 Si vous voulez visiter la page wiki contenant des liens vers tous les wikis de groupe, cliquez sur la flèche gauche pour « Activer les wikis de groupe ». 3 Si vous voulez configurer un wiki pour un nouveau groupe ou un groupe existant, cliquez sur « Créer un nouveau groupe avec un site web wiki ». Le fait de cliquer sur ce lien vous permet d’afficher la sous-fenêtre Groupes, dans laquelle vous pouvez créer un nouveau groupe ou sélectionner un groupe existant, puis configurer le wiki du groupe. Pour obtenir des informations sur la création de groupes et sur la configuration de wikis de groupe, consultez les rubriques « Création d’un nouveau groupe » à la page 114 et « Configuration du site web wiki d’un groupe » à la page 124.Chapitre 8 Personnalisation des services 147 Configuration du service Webmail Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour activer et désactiver le service Webmail. Ce service permet à tous les utilisateurs du serveur d’utiliser un navigateur web pour accéder à leur courrier via Internet. Pour activer et désactiver le service Webmail : m Dans la sous-fenêtre Web de Préférences du serveur, sélectionnez ou désélectionnez l’option Webmail. Si cette option est sélectionnée, le fait de cliquer sur la flèche gauche située à côté ouvre le site web Webmail. Les utilisateurs accèdent au Webmail de votre serveur en ajoutant /webmail à l’adresse du site web de votre serveur. Par exemple : http://serveur.exemple.com/webmail Configuration des blogs d’utilisateur Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour activer ou désactiver le service web consacré aux blogs d’utilisateur. Ce service permet à tous les utilisateurs de créer leur propre blog à l’aide d’un navigateur web. Pour activer et désactiver les blogs d’utilisateur : m Dans la fenêtre web de Préférences du serveur, sélectionnez ou désélectionnez Blogs d’utilisateur. Si cette option est sélectionnée, le fait de cliquer sur la flèche gauche située à côté ouvre le site web des blogs.148 Chapitre 8 Personnalisation des services Les utilisateurs accèdent à leurs blogs en ajoutant /utilisateurs/nomabrégé à l’adresse du site web de votre serveur. Par exemple : http://serveur.exemple.com/users/rpatel Gestion du service VPN Utilisez la sous-fenêtre VPN pour activer et désactiver le service d’accès à distance VPN, vérifier ou modifier le secret VPN, définir la plage d’adresses IP pour les utilisateurs VPN ou enregistrer un ficher de configuration VPN pour les utilisateurs de Mac OS X. Pour obtenir des informations sur les réglages et les commandes de cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide dans le coin inférieur droit de la fenêtre Préférences du serveur.Chapitre 8 Personnalisation des services 149 À propos du service VPN Le service VPN (virtual private network) permet aux utilisateurs de se connecter à votre réseau depuis chez eux ou depuis d’autres endroits distants via Internet. Ils établissent une connexion VPN sécurisée pour accéder aux services de groupe de travail tels que le partage de fichiers, la messagerie, iChat, iCal et le service web. Le service VPN utilise le protocole L2TP et un secret partagé pour assurer la confidentialité, l’authentification et l’intégrité des communications. Un secret partagé sécurisé est généré automatiquement lorsque vous configurez votre serveur. Le secret partagé n’est pas utilisé pour authentifier les utilisateurs des ordinateurs clients lors de la connexion VPN. Il permet néanmoins au serveur de faire confiance aux ordinateurs clients qui disposent du secret partagé et inversement. Serveur et ordinateurs clients doivent disposer du secret partagé. Un ordinateur équipé de Mac OS X10.5 Leopard peut automatiquement obtenir le secret partagé et être configuré pour établir des connexions au service VPN du serveur. Consultez la rubrique « Configuration automatique des ordinateurs Mac Leopard » à la page 95. Les autres ordinateurs Mac et Windows peuvent être configurés de différentes façons pour se connecter au service VPN. Consultez les rubriques « Configuration d’une connexion VPN pour les utilisateurs Mac » à la page 107 et « Configuration manuelle de la connexion VPN d’un utilisateur » à la page 109.150 Chapitre 8 Personnalisation des services Modification du secret partagé VPN Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier le secret partagé utilisé par le serveur et un ordinateur client pour l’authentification lors de l’établissement d’une connexion VPN. Le fait de changer régulièrement de secret partagé améliore la sécurité VPN, mais n’est pas pratique car les utilisateurs doivent également changer le secret partagé sur les ordinateurs qu’ils utilisent pour les connexions VPN. Pour modifier le secret partagé VPN : 1 Dans la sous-fenêtre VPN de Préférences du serveur, cliquez sur Édition. 2 Sélectionnez « Afficher le secret partagé » de manière à pouvoir lire le secret, tapez un nouveau secret et cliquez sur OK. Le secret partagé doit comporter au moins 8 caractères (de préférence 12 caractères ou plus) comprenant des lettres, des chiffres et des symboles, mais pas d’espace. Initialement, le secret partagé est constitué de 32 caractères aléatoires. Vous pouvez utiliser l’Assistant de mot de passe pour vous aider à composer un nouveau secret partagé. Activez temporairement la sous-fenêtre Utilisateurs, cliquez sur Compte, sur « Réinitialiser le mot de passe », sur le bouton Clé à droite du champ « Nouveau mot de passe », puis sur Annuler et retournez à la sous-fenêtre VPN. L’Assistant de mot de passe reste ouvert. Vous pouvez l’utiliser pour générer un nouveau secret partagé que vous copiez dans le champ Suggestion et collez dans le champ Secret partagé. Après avoir changé leur secret, tous les utilisateurs VPN doivent procéder au même changement dans leur configuration VPN. Pour obtenir des informations sur cette modification, consultez la rubrique « Configuration manuelle de la connexion VPN d’un utilisateur » à la page 109.Chapitre 8 Personnalisation des services 151 Création d’un fichier de configuration VPN Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour générer un fichier que les utilisateurs Mac peuvent ouvrir pour créer automatiquement une configuration VPN. Après avoir créé la configuration VPN, l’utilisateur peut établir une connexion VPN au serveur et à son réseau via Internet. Le fichier de configuration fonctionne avec Mac OS X 10.3 ou ultérieur. Pour générer un fichier de configuration VPN : 1 Dans la sous-fenêtre VPN de Préférences du serveur, cliquez sur Enregistrer sous, sélectionnez un emplacement pour le fichier de configuration VPN, puis cliquez sur Enregistrer. 2 Distribuez le fichier de configuration enregistré aux utilisateurs qui ont besoin de configurer une configuration VPN sur leur Mac. Pour configurer un Mac, il suffit à un utilisateur d’ouvrir le fichier de configuration VPN que vous avez généré. L’ouverture de ce fichier entraîne l’ouverture soit de la sousfenêtre Réseau des Préférences Système, soit de Connexion à Internet (selon la version Mac OS X), puis l’importation d’une configuration VPN avec toutes les informations nécessaires à l’établissement d’une connexion VPN, à l’exception du nom et du mot de passe de compte utilisateur sur le serveur. Si Connexion à Internet demande à l’utilisateur où placer la configuration importée, celui-ci doit sélectionner VPN (L2TP). L’utilisateur ne doit pas sélectionner VPN (PPTP) ou toute autre option.152 Chapitre 8 Personnalisation des services Lorsque les Préférences Réseau ou Connexion à Internet ont terminé l’importation de la configuration VPN, l’utilisateur doit taper un nom de compte et éventuellement un mot de passe, puis les enregistrer pour qu’ils fassent partie de la configuration VPN au moment de quitter l’application. Si l’utilisateur enregistre à la fois le nom et le mot de passe comme faisant partie de la configuration VPN, toute personne utilisant l’ordinateur en question pourra ouvrir automatiquement une session pour établir une connexion VPN à votre serveur. Par mesure de sécurité, vous pouvez demander aux utilisateurs de taper leur nom de compte mais pas leur mot de passe, puis de quitter l’application (Préférences Système ou Connexion à Internet). Si les utilisateurs n’enregistrent pas de mot de passe dans la configuration VPN sur leur ordinateur, il leur sera demandé d’ouvrir une session à chaque fois qu’ils établiront une connexion à votre serveur. Pour obtenir les informations à transmettre aux utilisateurs et leur expliquer comment utiliser le fichier de configuration VPN, consultez la rubrique « Configuration d’une connexion VPN pour les utilisateurs Mac » à la page 107. Modification de la plage d’adresses IP pour le VPN Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier la plage d’adresses réservée par le serveur pour attribuer des adresses aux ordinateurs distants qui se connectent via VPN au serveur. Vous pouvez, par exemple, étendre cette plage pour rendre plus d’adresses IP disponibles pour les connexions VPN. Important : il s’agit d’adresses présentes sur le réseau du serveur, qui ne peuvent pas être utilisées par d’autres ordinateurs ou périphériques sur le réseau. Cette plage d’adresses ne peut comporter aucune adresse IP statique utilisée sur le réseau, ni empiéter sur la plage d’adresses IP attribuées par le serveur DHCP.Chapitre 8 Personnalisation des services 153 Pour modifier la plage d’adresses IP du service VPN : 1 Dans la sous-fenêtre VPN de Préférences du serveur, modifiez la première et la dernière adresse IP de la plage, ou les deux. La plage d’adresses doit être suffisamment large pour pouvoir inclure le nombre maximum d’ordinateurs distants simultanément connectés via VPN. Le service VPN attribue une adresse IP pour la durée de la connexion VPN et récupère l’adresse attribuée lorsque l’ordinateur distant se déconnecte. 2 Si vous disposez d’une borne d’accès AirPort ou d’un autre routeur Internet (passerelle) qui fournit le service DHCP, il peut s’avérer nécessaire d’adapter sa plage d’adresses IP de sorte que les plages d’adresses DHCP et VPN ne se chevauchent pas. Pour obtenir des informations sur la modification des réglages d’un routeur Internet, consultez la documentation du routeur. Lorsqu’un ordinateur distant établit une connexion VPN, le serveur lui attribue une adresse IP inutilisée provenant de la plage d’adresses réservées. Cette adresse IP ne remplace pas l’adresse IP déjà utilisée par l’ordinateur distant pour se connecter à Internet. L’ordinateur distant conserve cette adresse IP et toute autre adresse IP qu’il utilise et ajoute l’adresse IP qui lui est attribuée pour le VPN. 154 Chapitre 8 Personnalisation des services Fourniture d’un service VPN via un routeur Internet Si votre serveur fournit un service VPN à travers une borne d’accès AirPort ou tout autre routeur Internet et si les ordinateurs des utilisateurs ont besoin d’établir des connexions VPN via leurs propres bornes d’accès ou routeurs Internet, votre serveur doit se trouver sur un sous-réseau IP différent de celui des ordinateurs des utilisateurs VPN. En d’autres termes, les trois premiers nombres (tels que 10.0.1 ou 192.168.1) de l’adresse IP de votre serveur ne peuvent être identiques aux trois premiers nombres des adresses IP des utilisateurs VPN. Vous pouvez éviter ce conflit en modifiant le troisième nombre de l’adresse IP de tous les périphériques rattachés au réseau local de votre serveur : borne d’accès AirPort ou autre routeur Internet, serveur et autres ordinateurs. Utilisez un nombre compris entre 2 et 254. Par exemple, si votre serveur et d’autres périphériques rattachés à son réseau ont des adresses IP commençant par « 10.0.1 », modifiez-les de sorte qu’elles commencent par « 10.0.2 » ou par « 10.0.100 ». Si leurs adresses IP commencent par « 192.168.1 », vous pouvez les changer pour qu’elles commencent par « 192.168.5 » ou par « 192.168.70 ». Vous pouvez également utiliser les valeurs 172.16.0 à 172.31.255. Dans tous les cas, utilisez le masque de sous-réseau 255.255.255.0. Si votre borne d’accès AirPort, un autre routeur Internet ou le serveur DHCP attribue des adresses IP aux ordinateurs de votre réseau, modifiez-les pour attribuer des adresses IP commençant par les trois premiers nombres de l’adresse IP de votre serveur. Si possible, effectuez ces modifications avant de configurer votre serveur. Pour procéder à ces modifications sur une borne d’accès AirPort, utilisez Utilitaire AirPort (qui se trouve dans /Applications/Utilitaires/). Pour obtenir des instructions, ouvrez Utilitaire AirPort, puis consultez le menu Aide. Pour obtenir des informations sur la configuration d’un autre type de routeur ou de passerelle Internet, consultez la documentation correspondante.Chapitre 8 Personnalisation des services 155 Pour obtenir des informations sur le changement de l’adresse IP de votre serveur, consultez la rubrique « Modification de l’adresse IP de votre serveur » à la page 161. Après avoir changé l’adresse IP de votre borne d’accès AirPort ou d’un autre routeur Internet, procédez aux changements nécessaires sur votre serveur et sur les autres ordinateurs de son réseau pour pouvoir utiliser la nouvelle adresse comme adresse de routeur. Pour effectuer ces changements, utilisez la sous-fenêtre Réseau des Préférences Système sur votre serveur et sur les autres Macs. Pour obtenir des informations sur le changement d’adresses IP d’autres périphériques, consultez leur documentation. Personnalisation des services à l’aide d’applications avancées Bien que Préférences du serveur et le widget d’état du serveur soient les outils les mieux adaptés pour l’administration d’une configuration standard ou de groupe de travail de Leopard Server, vous pouvez également utiliser Admin Serveur, Gestionnaire de groupe de travail, ainsi que d’autres applications et outils avancés énumérés à la rubrique « Outils et applications avancés » à la page 36. Vous pouvez utiliser les applications et les outils avancés pour personnaliser des services en modifiant leurs options avancées. Vous pouvez également activer des services, tels que QuickTime Streaming Server, ne faisant pas partie d’une configuration standard ou de groupe de travail. Pour obtenir des informations sur les services, les options et les applications avancés, consultez Administration du serveur et les autres guides d’administration avancée décrits à la rubrique « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173.156 Chapitre 8 Personnalisation des services Important : avant d’utiliser Admin Serveur, Gestionnaire de groupe de travail ou d’autres outils et applications avancés pour apporter des modifications à une configuration standard ou de groupe de travail, notez soigneusement les réglages actuels au cas où vous auriez besoin d’y revenir. Vous pouvez, par exemple, faire une capture d’écran de chaque sous-fenêtre et zone de dialogue avant de changer les réglages qu’elles contiennent. (Pour plus d’informations sur les captures d’écran, basculez vers le Finder, puis utilisez le menu d’Aide.)9 157 9 Gestion des informations du serveur Utilisez les Préférences serveur pour obtenir des informations générales, vérifier les historiques de service, consulter les graphes d’activité du serveur et modifier les réglages du pare-feu. Gestion des informations du serveur Utilisez la sous-fenêtre Informations de Préférences du serveur pour obtenir des informations sur votre serveur, notamment le matériel et les logiciels installés, les noms et l’adresse réseau, ainsi que le numéro de série. Vous pouvez également modifier le nom et le numéro de série de l’ordinateur du serveur. Pour plus d’informations sur les réglages et les commandes disponibles dans cette sous-fenêtre, cliquez sur le bouton Aide situé dans l’angle inférieur droit de la sous-fenêtre Préférences du serveur.158 Chapitre 9 Gestion des informations du serveur Modification du numéro de série ou des détails de la licence de site Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier le numéro de série du logiciel Mac OS X Server et les informations de la licence de site. Pour modifier le numéro de série du logiciel ou la licence de site : 1 Dans la sous-fenêtre Informations de Préférence du serveur, cliquez sur le bouton Modifier situé à côté des informations de la licence du serveur. 2 Tapez un autre numéro de série ou modifiez les détails de la licence de site en fonction de vos besoins, puis cliquez sur Enregistrer.Chapitre 9 Gestion des informations du serveur 159 Modification des réglages de notification Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier l’adresse électronique à laquelle le serveur envoie des messages pour vous avertir en cas d’espace disque faible, vous signaler les mises à jour de logiciels et vous prévenir lorsque des messages électroniques infectés par un virus ont été supprimés. Vous pouvez également activer ou désactiver chaque type de notification. Pour changer d’adresse électronique de notification : 1 Dans la sous-fenêtre Informations de Préférences du serveur, cliquez sur le bouton Modifier situé sur la ligne Notifications. 2 Tapez l’adresse électronique souhaitée dans le champ des notifications électroniques. Si vous souhaitez qu’aucune notification ne soit envoyée, laissez vierge le champ des notifications électroniques. 3 Sélectionnez les types de notification que doit envoyer le serveur, puis cliquez sur Enregistrer. Espace disque faible : envoie un message dès qu’un disque ou une partition contient moins de 5 pour cent d’espace libre disponible. Mises à jour de logiciels disponibles : envoie un message lorsque de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles pour le serveur. Virus détecté dans message entrant : envoie un message lorsque le filtre antivirus du courrier électronique détecte un virus.160 Chapitre 9 Gestion des informations du serveur Modification du nom de votre serveur Vous pouvez utiliser Préférences du serveur pour modifier le nom de l’ordinateur du serveur. Cela permet d’identifier le serveur auprès des ordinateurs clients qui recherchent des serveurs de fichiers en réseau, des files d’attente d’impression ou d’autres ressources réseau identifiées par un nom d’ordinateur plutôt que par un nom DNS. Pour modifier le nom de l’ordinateur du serveur : m Dans la sous-fenêtre Informations de Préférences du serveur, modifiez le champ Nom de l’ordinateur. Spécifiez un nom de 63 caractères latins maximum (espaces compris) en évitant d’utiliser les caractères =, : ou @. Mac OS X convertit automatiquement le nom de l’ordinateur en format compatible avec le partage de fichiers SMB. Pour modifier le nom d’hôte local du serveur, utilisez la sous-fenêtre Partage des Préfé- rences Système sur le serveur. Les autres ordinateurs du réseau local du serveur (sousréseau IP) peuvent utiliser le nom d’hôte local du serveur pour contacter le serveur. Si vous modifiez le nom d’hôte local de votre serveur, les utilisateurs des autres ordinateurs devront peut-être modifier leurs signets ou d’autres réglages pour pouvoir utiliser le nouveau nom d’hôte local du serveur. Pour plus d’informations concernant l’utilisation des Préférences Système, ouvrez cette sous-fenêtre, puis utilisez le menu Aide. Seul l’administrateur de votre service DNS peut modifier le nom DNS du serveur. Évitez de modifier le nom DNS du serveur car cela obligera les utilisateurs de ses services à reconfigurer leurs ordinateurs.  Les utilisateurs disposant de Mac OS X 10.5 Leopard doivent utiliser Utilitaire d’annuaire pour déconnecter leur ordinateur du serveur et pour se connecter de nouveau au serveur. Chapitre 9 Gestion des informations du serveur 161  Les utilisateurs disposant d’une version plus ancienne de Mac OS X ou utilisant Windows devront modifier leurs abonnements à des calendriers partagés, leurs adresses iChat, leurs adresses électroniques, l’adresse du site web du serveur, les adresses wiki de groupe et l’adresse VPN du serveur. Modification de l’adresse IP de votre serveur L’adresse IP du serveur fait partie des réglages de connexion au réseau de la sous-fenêtre Réseau des Préférences Système. Pour plus d’informations sur la modification des pré- férences Réseau, ouvrez Préférences Système sur le serveur, puis utilisez le menu Aide. Important : si votre service DNS est fourni par votre fournisseur d’accès à Internet ou par un autre serveur situé sur votre réseau, modifiez l’enregistrement DNS de votre serveur afin d’utiliser la nouvelle adresse IP. La modification de l’adresse IP de votre serveur peut interrompre la connexion des ordinateurs fonctionnant sous Mac OS X 10.5 Leopard. Si cela se produit, les utilisateurs de ces ordinateurs doivent utiliser Utilitaire d’annuaire pour déconnecter leur ordinateur du serveur et pour se connecter de nouveau au serveur. 162 Chapitre 9 Gestion des informations du serveur Connexion à un serveur de répertoire Si votre organisation possède un serveur de répertoire, mais que vous n’y avez pas connecté votre serveur lors de la configuration, vous pouvez le faire maintenant. Vous pouvez ensuite importer, pour les membres de votre groupe de travail, des comptes utilisateur depuis ce serveur de répertoire. Vous pouvez également donner à d’autres comptes utilisateur du serveur de répertoire l’accès aux services de votre groupe de travail en définissant ces comptes comme membres de groupe externes. Pour plus d’informations, consultez les rubriques « Importation automatique de groupes d’utilisateurs » à la page 78 et « Ajout ou suppression de membres externes d’un groupe » à la page 120. Utilisez Utilitaire d’annuaire (situé dans /Applications/Utilitaires/) pour vous connecter à un serveur de répertoire. Pour plus d’informations concernant la connexion à un serveur de répertoire, ouvrez Utilitaire d’annuaire, puis utilisez le menu Aide. Votre serveur est considéré comme une configuration de groupe de travail s’il est connecté à un serveur de répertoire.Chapitre 9 Gestion des informations du serveur 163 Modification des réglages de coupe-feu Utilisez la sous-fenêtre Coupe-feu de Préférences du serveur pour configurer un coupefeu protégeant votre serveur des utilisateurs provenant d’autres réseaux ou d’Internet. Le coupe-feu contrôle les connexions entrantes provenant de l’extérieur de votre réseau local (sous-réseau IP). Le coupe-feu permet à des services individuels d’accepter des connexions entrantes provenant d’ordinateurs hors du réseau local de votre serveur ou de forcer des services sélectionnés à accepter les connexions entrantes provenant d’ordinateurs du réseau local de votre serveur. Vous pouvez démarrer le coupe-feu et sélectionner les services limitant les connexions entrantes. Vous pouvez également empêcher le coupe-feu d’autoriser les connexions réseau entrantes à tous les services extérieurs au réseau local de votre serveur.164 Chapitre 9 Gestion des informations du serveur Pour modifier les réglages de coupe-feu : 1 Dans la sous-fenêtre Coupe-feu de Préférences du serveur, cliquez sur le bouton Activé/ Désactivé pour activer ou désactiver le coupe-feu. Activez le coupe-feu si vous voulez contrôler séparément les connexions entrantes de chacun des services de la liste. Vous pouvez également désactiver le coupe-feu pour autoriser les connexions réseau entrantes à tous les services extérieurs au réseau local de votre serveur. 2 Dans la liste des services, cochez la case d’un des services si vous voulez que celui-ci accepte uniquement les connexions entrantes provenant du réseau local du serveur. Désélectionnez la case d’un des services si vous voulez que celui-ci accepte les connexions entrantes provenant de tous les réseaux, y compris Internet. Les réglages de la liste des services prennent effet uniquement si le coupe-feu est activé. À propos du coupe-feu Mac OS X Server comprend un logiciel coupe-feu que vous pouvez utiliser pour bloquer les communications réseau indésirables avec votre serveur. Ce coupe-feu est appelé coupe-feu d’application, car il accepte ou refuse les connexions entrantes en fonction de l’application, du service ou de tout autre module logiciel particulier essayant d’accepter la connexion. Ce coupe-feu ne contrôle pas le trafic réseau sortant. Les réglages de la sous-fenêtre Coupe-feu de Préférences du serveur permettent de contrôler le même coupe-feu que les réglages de la sous-fenêtre Coupe-feu de la sous-fenêtre Sécurité de Préférences du serveur. Chapitre 9 Gestion des informations du serveur 165 Mac OS X Server dispose d’un autre coupe-feu fonctionnant différemment. Appelé coupe-feu IP, il accepte ou refuse le trafic entrant ou sortant en se basant sur les attributs du trafic, tels que le port de destination ou l’adresse IP d’origine. Le coupe-feu IP peut être utilisé en même temps que le coupe feu d’application. Pour obtenir des informations sur le coupe-feu IP, consultez la rubrique Administration des services de réseau (décrite dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173). Consultation des historiques du serveur Utilisez la sous-fenêtre Historiques de Préférences du serveur pour afficher les historiques de messages conservés par les composants Mac OS X Server lorsqu’ils fournissent des services. Ces historiques comprennent les messages affichés dans les zones de dialogue d’avertissement, ainsi que des messages (uniquement visibles dans les historiques) d’avertissements, d’erreurs et d’opérations de routine. Si vous recevez un message d’erreur dans une zone de dialogue, un historique peut afficher des détails complé- mentaires relatifs au problème.166 Chapitre 9 Gestion des informations du serveur Les messages d’historiques sont plutôt techniques et ne sont pas très compréhensibles pour les utilisateurs moyens, mais ils peuvent aider les techniciens à résoudre les problèmes. Voici quelques façons d’utiliser la sous-fenêtre Historiques : m Sélectionnez un historique dans le menu local Présentation. Le nom de fichier de l’historique et son emplacement sur le serveur sont affichés au-dessus du contenu de l’historique. m Affichez uniquement les entrées d’historique contenant une phrase ou un mot particulier en saisissant ce mot ou cette phrase dans le champ Filtre, en haut de la fenêtre.Chapitre 9 Gestion des informations du serveur 167 m Affichez toutes les entrées de l’historique sélectionné en supprimant le contenu du champ Filtre ou en cliquant sur le bouton X du champ. Vous pouvez également afficher les historiques Mac OS X Server et d’autres historiques via l’application Console (située dans /Applications/Utilitaires/) sur le serveur. Vous pouvez par exemple utiliser Console pour afficher le fichier console.log qui contient des messages importants provenant d’applications ouvertes sur le serveur. Pour obtenir des informations sur l’utilisation de Console, ouvrez l’application, puis utilisez le menu Aide.168 Chapitre 9 Gestion des informations du serveur Contrôle des courbes du serveur Utilisez la sous-fenêtre Courbes des Préférences du serveur pour obtenir une image de l’activité du serveur sur la durée. Vous pouvez ainsi repérer les moments où le serveur est habituellement occupé, voir s’il fonctionne presque à son niveau maximum et vérifier à quel moment il est susceptible d’être moins utilisé.Chapitre 9 Gestion des informations du serveur 169 Voici quelques façons d’utiliser la sous-fenêtre Courbes : m Choisissez un type d’activité et une période dans les menus locaux. Utilisation du processeur : surveille la charge de travail du ou des processeurs du serveur (également appelés unités centrales de traitement ou UCT). Trafic réseau : suit le nombre de données entrantes et sortantes transférées par le serveur sur le réseau. Espace disque : vérifiez la quantité d’espace utilisée et la quantité disponible sur chaque disque monté ou volume (partition). Trafic du partage de fichiers : suit le nombre de données entrantes et sortantes transférées par les services de partage de fichiers sur le réseau. Trafic de site web : suit le nombre de données entrantes et sortantes transférées par les services web sur le réseau. Vous pouvez également surveiller l’activité du serveur en utilisant le widget d’état du serveur directement sur le serveur ou à partir d’un autre ordinateur du réseau. Pour plus d’informations, consultez la rubrique « Utilisation du widget d’état du serveur » à la page 59. Si le serveur possède un écran, vous pouvez utiliser Moniteur d’activité (situé dans /Applications/Utilitaires/) sur le serveur. Moniteur d’activité affiche les processus et les applications ouverts sur l’ordinateur. Il vous permet également de surveiller la charge de travail du processeur à court terme, l’activité des disques et l’activité du réseau. Pour obtenir des informations sur Moniteur d’activité, ouvrez cette application, puis utilisez le menu Aide.10 171 10 En savoir plus Pour en savoir plus sur l’utilisation de Mac OS X Server, consultez l’aide à l’écran, les guides avancés et le web. Utilisation de l’aide à l’écran Vous pouvez obtenir des instructions à l’écran pendant que vous utilisez Leopard Server. L’aide peut être affichée sur un serveur ou sur un ordinateur administrateur (un ordinateur administrateur est un ordinateur Mac OS X sur lequel est installé le logiciel d’administration de Leopard Server). Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Préparation d’un ordinateur administrateur » à la page 44. Pour obtenir de l’aide dans le cas d’une configuration standard ou de groupe de travail de Leopard Server : m Ouvrez Préférences du serveur, puis :  Choisissez Aide > Préférences du serveur, pour explorer les rubriques d’aide et faire des recherches.  Cliquez sur un bouton d’aide dans Préférences du serveur.  Utilisez le menu Aide pour rechercher une tâche à exécuter.172 Chapitre 10 En savoir plus L’aide à l’écran de Préférences du serveur contient toutes les instructions de ce guide pour gérer une configuration standard ou de groupe de travail de Leopard Server. L’Aide de Préférences du serveur renferme d’autres rubriques centrées plus particulièrement que le guide sur des tâches spécialisées. Pour obtenir de l’aide dans le cas d’une configuration avancée de Leopard Server : m Ouvrez Admin Serveur ou Gestionnaire de groupe de travail, puis :  Choisissez Aide > Aide Admin Serveur ou Aide > Aide Gestionnaire de groupe de travail avant d’explorer les rubriques d’aide et d’effectuer des recherches.  Utilisez le menu Aide pour rechercher une tâche à exécuter. L’Aide contient des instructions issues de Administration du serveur ainsi que d’autres guides d’administration avancés décrits dans « Guides d’administration de Mac OS X Server ». Pour visualiser les rubriques d’aide les plus courantes à propos du serveur : m Assurez-vous que le serveur ou l’ordinateur administrateur est connecté à Internet pendant que vous consultez l’Aide. Visualisation Aide extrait automatiquement depuis Internet et met en cache les rubriques d’aide les plus courantes concernant les serveurs. Lorsque vous n’êtes pas connecté à Internet, Visualisation Aide affiche les rubriques d’aide mises en cache.Chapitre 10 En savoir plus 173 Guides d’administration de Mac OS X Server Premiers contacts traite de l’installation et de la configuration des configurations standard et de groupe de travail de Mac OS X Server. Pour les configurations avancées, consultez Administration du serveur, qui regroupe la planification, l’installation, la configuration et l’administration du serveur en général. Une série de guides supplé- mentaires, énumérés ci-dessous, décrit la planification, la configuration, ainsi que la gestion avancée des services individuels. Vous pouvez obtenir ces guides au format PDF sur le site web de documentation de Mac OS X Server : www.apple.com/fr/server/documentation/174 Chapitre 10 En savoir plus Ce guide ... explique comment : Premiers contacts et Feuille d’opération d’installation et de configuration Installer Mac OS X Server et mettre en place une configuration standard ou de groupe de travail. Administration de ligne de commande Installer, configurer et gérer Mac OS X Server à l’aide de fichiers de configuration et d’outils de ligne de commande UNIX. Administration des services de fichier Partager certains volumes ou dossiers de serveur entre les clients du serveur, à l’aide des protocoles AFP, NFS, FTP et SMB. Administration du service iCal Configurer et gérer le service de calendrier partagé d’iCal. Administration du service iChat Configurer et gérer le service de messagerie instantanée d’iChat. Configuration de la sécurité de Mac OS X Renforcer la sécurité des ordinateurs (clients) Mac OS X, comme l’exigent les entreprises et les organismes publics. Configuration de la sécurité de Mac OS X Server Renforcer la sécurité de Mac OS X Server et de l’ordinateur sur lequel il est installé, comme l’exigent les entreprises et les organismes publics. Administration du service de messagerie Configurer et gérer les services de messagerie IMAP, POP et SMTP sur le serveur. Administration des services de réseau Installer, configurer et administrer les services DHCP, DNS, VPN, NTP, coupe-feu IP, NAT et RADIUS sur le serveur.Chapitre 10 En savoir plus 175 Administration d’Open Directory Configurer et gérer les services de répertoire et d’authentification et configurer les clients autorisés à accéder aux services de répertoire. Administration de Podcast Producer Configurer et gérer le service Podcast Producer destiné à enregistrer, traiter et distribuer des podcasts. Administration du service d’impression Héberger les imprimantes partagées et gérer les files d’attente et travaux d’impression associés. Administration de QuickTime Streaming et Broadcasting Capturer et encoder du contenu QuickTime. Configurer et gérer le service QuickTime Streaming en vue de diffuser des données multimé- dias en temps réel ou à la demande. Administration du serveur Mettre en place l’installation et la configuration avancées du logiciel serveur et gérer des options qui s’appliquent à plusieurs services ou à l’inté- gralité du serveur. Administration de Mise à jour de logiciels et d’Imagerie système Utiliser NetBoot, NetInstall et Mise à jour de logiciels pour automatiser la gestion du système d’exploitation et des autres logiciels utilisés par les ordinateurs clients. Mise à niveau et migration Utiliser des réglages de données et de services correspondant à une version antérieure de Mac OS X Server ou de Windows NT. Ce guide ... explique comment :176 Chapitre 10 En savoir plus Visualisation de guides PDF à l’écran Lorsque vous lisez la version PDF d’un guide à l’écran, vous pouvez :  Afficher les signets pour visualiser le plan du guide et cliquer sur un signet pour accé- der directement à la rubrique correspondante.  Rechercher un mot ou une phrase pour afficher une liste des endroits où ce mot ou cette phrase apparaît dans le document. Cliquez sur un de ces endroits pour afficher la page correspondante.  Cliquer sur une référence croisée pour accéder directement à la rubrique référencée. Cliquez sur un lien pour visiter le site web dans votre navigateur. Gestion des utilisateurs Créer et gérer des comptes utilisateur, des groupes et des ordinateurs. Configurer les préférences gérées des clients Mac OS X. Administration des technologies web Configurer et gérer des technologies web telles que les blogs, WebMail, wiki, MySQL, PHP, Ruby on Rails (RoR) et WebDAV. Administration Xgrid Configurer et gérer des grappes de calcul de systèmes Xserve et d’ordinateurs Mac. Glossaire Mac OS X Server Savoir à quoi correspondent les termes utilisés pour les produits de serveur et les produits de stockage. Ce guide ... explique comment :Chapitre 10 En savoir plus 177 Impression des guides PDF Afin d’économiser du papier et de l’encre et d’améliorer la lisibilité, suivez ces étapes lorsque vous imprimez un guide :  Économisez de l’encre ou du toner en évitant d’imprimer la couverture.  Si vous disposez d’une imprimante couleur, économisez de l’encre en choisissant une option d’impression en niveaux de gris ou en noir et blanc dans une des sections de la zone de dialogue Imprimer.  Réduisez le volume du document imprimé et économisez du papier en imprimant plusieurs pages par feuille. Dans la zone de dialogue Imprimer, choisissez Présentation dans le menu local sans titre. Si votre imprimante prend en charge l’impression recto verso (duplex), sélectionnez l’une des options proposées. Dans le cas contraire, choisissez 2 dans le menu local Pages par feuille et réglez l’échelle sur 115 % (155 % pour Premiers contacts).  Pour imprimer Premiers contacts à partir du PDF, il est conseillé d’agrandir les pages au format CD même si vous n’imprimez pas deux pages par feuille. Réglez l’échelle sur 155 %. Si vous utilisez Mac OS X 10.4 ou antérieur, vous trouverez le réglage d’échelle dans la zone de dialogue Format d’impression.178 Chapitre 10 En savoir plus Obtenir des mises à jour de documentation Apple publie régulièrement des pages d’aide révisées ainsi que de nouvelles éditions de ses guides. Certaines pages d’aide révisées sont des mises à jour des dernières éditions de ces guides.  Pour afficher les nouvelles rubriques d’aide à l’écran d’une application de serveur, assurez-vous que votre serveur ou votre ordinateur administrateur est connecté à Internet et cliquez sur le lien des dernières rubriques d’aide ou de mise à jour dans la page d’aide principale de l’application.  Pour télécharger les guides les plus récents en format PDF, rendez-vous sur le site web de documentation de Mac OS X Server : www.apple.com/fr/server/documentation/Chapitre 10 En savoir plus 179 Pour obtenir des informations supplémentaires Pour en savoir plus, consultez les ressources suivantes Documents Lisez-moi (sur le disque d’installation de Mac OS X Server et le disque Outils d’administration) Mises à jour importantes et informations spéciales Site web de Mac OS X Server (www.apple.com/fr/server/macosx) Informations complètes sur le produit et la technologie Site web d’assistance de Mac OS X Server (www.apple.com/fr/support/macosxserver) Accès à des centaines d’articles du service d’assistance Apple Sites web (en anglais) de discussions Apple (discussions.apple.com) Ce site permet de poser des questions à d’autres administrateurs, de partager vos connaissances, de donner des conseils et d’en recevoir Site web (en anglais) des listes d’envoi d’Apple (www.lists.apple.com) Abonnez-vous aux listes d’envoi pour discuter par courrier électronique avec d’autres administrateurs.Annexe 181 A A Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server Utilisez le programme d’installation, Assistant du serveur ou Utilitaire de disque si vous devez effacer un disque, le partitionner en plusieurs volumes ou configurer un ensemble RAID. Outils à utiliser Objectif À quel moment Programme d’installation Effacer le disque cible en utilisant un format courant Pendant l’installation locale Assistant du serveur Effacer le disque cible en utilisant le format le plus courant : Mac OS X Étendu (journalisé) Pendant l’installation à distance Utilitaire de disque Effacer le disque cible en utilisant des formats moins courants, partitionner l’intégralité du disque en plusieurs volumes ou configurer un ensemble RAID Pendant l’installation locale Avant l’installation à distance182 Annexe A Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server Pour plus d’informations concernant l’utilisation du programme d’installation, d’Assistant du serveur et d’Utilitaire de disque au cours de l’installation, reportez-vous au chapitre 2, « Installation de Mac OS X Server ». Pour plus d’informations concernant le contrôle d’Utilitaire de disque à distance (depuis un autre ordinateur) à l’aide d’Apple Remote Desktop (que vous pouvez acheter séparément) avant l’installation à distance, reportez-vous à Administration du serveur (décrit dans « Guides d’administration de Mac OS X Server » à la page 173). Effacement à l’aide du programme d’installation Vous pouvez effacer le disque cible lorsque vous utilisez le programme d’installation de Mac OS X Server. Lorsque vous sélectionnez le disque cible dans le programme d’installation, une option permettant d’effacer le disque cible durant l’installation vous est proposée. Vous avez le choix entre deux formats de disque :  Mac OS Étendu (Journalisé) est l’option recommandée. Il s’agit du format le plus courant pour un volume de démarrage Mac OS X Server.  Mac OS Étendu (sensible à la casse, journalisé) mérite votre attention si vous envisagez d’héberger sur votre serveur un site web conventionnel à contenu web statique plutôt que des sites web wiki de groupe. Les volumes sensibles à la casse peuvent héberger du contenu web statique avec une correspondance plus directe entre les fichiers et les adresses URL. AVERTISSEMENT : avant de partitionner un disque, de créer un ensemble RAID ou d’effacer un disque ou une partition sur un serveur, sauvegardez toutes les données d’utilisateur que vous souhaitez enregistrer en les copiant sur un autre disque.Annexe A Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server 183 Important : un logiciel tiers risque de ne pas fonctionner correctement s’il est installé sur un volume sensible à la casse en raison d’une discordance imprévue de l’emploi des majuscules. Une application peut, par exemple, comporter un dossier nommé « Modules », alors que certaines parties de cette application appellent ce dossier « modules ». Cela ne poserait aucun problème sur un volume Mac OS Étendu (journalisé), mais pas sur un volume Mac OS Étendu (sensible à la casse, journalisé). Effacement à l’aide d’Assistant du serveur Si vous utilisez Assistant du serveur pour installer Mac OS X Server à distance et si Mac OS X Server ou Mac OS X est déjà installé sur le disque cible, Assistant du serveur ne peut effacer le disque qu’en utilisant le format Mac OS Étendu (journalisé). Effacement à l’aide d’Utilitaire de disque Pour bénéficier d’un plus grand choix de formats, utilisez le menu Utilitaires du programme d’installation pour ouvrir l’application Utilitaire de disque, puis effacez le disque cible à l’aide de cette application. Vous pouvez choisir les formats décrits à la page précédente ou choisir leurs variantes non journalisées : Mac OS Étendu et Mac OS Étendu (sensible à la casse). Le format ZFS ne convient pas aux disques de démarrage Mac OS X Server. Les versions plus anciennes de Mac OS X et de Mac OS X Server permettent également d’effacer des disques en utilisant le format de fichiers UFS (UNIX File System). N’utilisez pas ce format pour les disques de démarrage Mac OS X Server.184 Annexe A Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server Partitionnement d’un disque dur Partitionner le disque dur permet de créer un volume destiné au logiciel système du serveur et un ou plusieurs autres pour les données et les autres logiciels. La taille minimale recommandée pour une partition d’installation est de 20 Go. Un volume plus important est recommandé pour les configurations standard ou les configurations de groupe de travail, car elles conservent les dossiers partagés et les sites web de groupe sur le volume de démarrage avec le logiciel serveur. Utilisez Utilitaire de disque pour partitionner un disque dur. Création d’un ensemble RAID Si vous installez Leopard Server sur un ordinateur doté de plusieurs disques durs internes, vous pouvez créer un ensemble RAID (matrice redondante de disques indépendants) pour optimiser la capacité de stockage, améliorer les performances et augmenter la fiabilité en cas de défaillance de disque. Un ensemble RAID en miroir, par exemple, augmente la fiabilité en écrivant vos données simultanément sur deux disques ou plus. Si l’un des disques est défaillant, votre serveur utilise automatiquement l’un des autres disques de l’ensemble RAID. Utilitaire de disque vous permet de configurer un ensemble RAID. Vous pouvez configurer la mise en miroir RAID après avoir installé Mac OS X Server si le disque utilisé n’est pas partitionné. Afin d’éviter toute perte de données, vous devez configurer la mise en miroir RAID le plus tôt possible. Pour plus d’informations sur la configuration d’un ensemble RAID, ouvrez Utilitaire de disque, puis utilisez le menu Aide.Annexe 185 B B Configuration d’un routeur Internet Configurez une borne d’accès AirPort ou un routeur Internet, afin de rendre les services de votre serveur disponibles via Internet. Si vous disposez d’un routeur Internet ou d’une passerelle partageant une connexion Internet entre les ordinateurs de votre réseau local, ce routeur ou cette passerelle isole votre réseau local d’Internet. Les ordinateurs connectés à Internet ne peuvent pas accé- der aux services fournis par votre serveur, à moins que votre routeur ne soit configuré pour réexpédier vers votre serveur les requêtes effectuées auprès de chaque service. Dans ce processus de réexpédition de ports (ou mappage de ports) chaque service communique par le biais d’un port de communication numéroté et abstrait. Ces ports ne sont pas physiques comme le port Ethernet de votre ordinateur. Configuration du mappage des ports sur une borne d’accès AirPort Extreme Une configuration standard ou de groupe de travail de Mac OS X Server version 10.5 Leopard peut configurer automatiquement le mappage de ports sur une borne d’accès AirPort Extreme (802.11n). Le serveur configure l’AirPort Extreme pour rendre les services iChat, courrier électronique, web et VPN disponibles sur Internet. Le serveur configure l’AirPort Extreme séparément pour chaque service lors du démarrage et de l’arrêt du service.186 Annexe B Configuration d’un routeur Internet Le serveur peut configurer automatiquement un mappage de ports sur une borne d’accès AirPort utilisant le mot de passe par défaut (public). Si le mot de passe de la borne d’accès AirPort est différent, vous pouvez le saisir lors de l’installation locale du serveur et ce dernier peut ainsi configurer un mappage de ports sur la borne d’accès. Si vous procédez à l’installation de votre serveur à distance, il pourra configurer automatiquement le mappage de ports, à condition que votre borne d’accès utilise le mot de passe par défaut. Le mot de passe par défaut étant cependant généralement connu, son utilisation compromet la sécurité de votre réseau sans fil. Pour configurer automatiquement une borne d’accès AirPort, l’option Mode IPv6 doit être réglée sur Tunnel dans l’application Utilitaire AirPort (située dans /Applications/Utilitaires/). La borne d’accès AirPort doit être configurée pour partager une connexion Internet avec les ordinateurs qui y sont connectés via Ethernet. Seules les configurations standard et de groupe de travail de Leopard Server peuvent configurer automatiquement une borne d’accès AirPort. Les configurations avancées de Leopard Server laissent le mappage de ports aux soins de l’administrateur. Remarque : les utilisateurs ayant des comptes sur votre serveur doivent créer une connexion VPN vers votre serveur pour obtenir un accès distant sécurisé à tous les services via Internet. La configuration de la réexpédition de ports, qu’elle soit automatique sur un AirPort Extreme ou manuelle comme expliqué plus bas, ne rend disponibles via Internet que certains des services de votre serveur.Annexe B Configuration d’un routeur Internet 187 Configuration manuelle du mappage de ports sur un routeur Internet Vous pouvez configurer manuellement le mappage de ports sur la plupart des routeurs Internet en utilisant leur logiciel de configuration. Ce logiciel de configuration est généralement constitué de plusieurs pages web. Ouvrez Safari, puis accédez à la page web contenant les réglages de mappage de ports ou de réexpédition de ports. Dans certains cas, vous pouvez sélectionner des services standard, tels que web ou VPN, et spécifier que chacun d’entre eux doit être associé à l’adresse IP de votre serveur. Dans d’autres cas, vous devez saisir les numéros de port des services, puis saisir l’adresse IP de votre serveur pour chacun d’entre eux. 188 Annexe B Configuration d’un routeur Internet Le tableau suivant regroupe les services et les ports correspondant pour lesquels il peut être utile de configurer le mappage ou la réexpédition de ports. Certains routeurs Internet peuvent vous demander de spécifier le protocole TCP ou UDP pour chaque port, d’autres non. Pour obtenir des informations spécifiques sur la manière de configurer une réexpé- dition de ports sur votre routeur Internet, reportez-vous à la documentation du routeur. Service Port TCP ou UDP Service iChat iChat serveur à serveur Proxy de transfert de fichiers iChat 5269 7777 TCP TCP Service de messagerie SMTP 25 TCP Service web HTTP 80 TCP Service VPN ISAKMP/IKE L2TP PPTP IKE NAT Traversal 500 170 1723 4500 UDP UDP TCP UDP189 Index Index A accès dossier 132 groupes 116 utilisateur 84, 86, 123 utilisateur root 52 administrateur comptes 52 comptes pour 72, 87 configuration 52, 72, 88 Admin Serveur 64, 155 adresse IP passerelle 50, 53 serveur, modification 161 serveur distant 47, 54 service VPN 152, 153 adresses électroniques 68, 115, 159 aide, utilisation 171 Apple Remote Desktop 48, 182 application Répertoire 97, 110 applications 35, 36 Voir aussi les applications individuellement archivage listes d’envoi de groupe 127 messages instantanés 138 Assistant du serveur 44, 45, 49, 50, 53 authentification réseau sans fil 41 serveur relais pour le courrier électronique 141 services de groupe 116 utilisateur 71 VPN 149, 150 Voir aussi mots de passe autorisation, fichier 132, 133 autorisations, root 52 B blogs 19, 144, 147 borne d’accès AirPort mappage de ports 185 sécurité 41 service DHCP de 153 VPN via 154 C calendrier 74 calendriers. Voir service iCal CIFS (Common Internet File System). Voir SMB ClamAV 142 Common Internet File System. Voir SMB compte administrateur local 72, 88 comptes administrateur 52, 72, 87 importation 76, 78, 87, 91 Voir aussi comptes de groupe; comptes utilisateur comptes de groupe ajout 110, 114 attribution de nom 123 membres 118, 120 réglages 122 suppression 110, 117 comptes utilisateur ajout 74190 Index appartenance à un groupe 85 à propos 68, 72 Gestionnaire de groupe de travail 87 importation 76, 87, 91 locaux 70 mots de passe 76, 87 noms 75, 86 réglages 81 standard 52, 73 suppression 80 Voir aussi administrateur; Comptes de groupe; utilisateurs configuration administrateur 52, 72, 88 à propos 25 borne d’accès AirPort 41, 153, 154, 185 mappage de ports 185 routeur Internet 154, 187 utilisateurs 68 Voir aussi configuration avancée; configuration standard; configuration de groupe de travail configuration, serveur Voir aussi configuration à distance 53 locale 50 configuration avancée applications 36 à propos 25, 32 conversion 25 documentation 173 importation d’utilisateurs de 87 services 32 configuration de groupe de travail applications 35 à propos 25, 30, 32 connexion au répertoire 162 courbes 168 documentation 171, 178 gestion à distance 61, 62 graphiques 59 historiques 165 informations du serveur 157 informations sur le serveur 59 mise à jour de logiciels 64 mot de passe d’administrateur 52 partage de fichiers 129 réglages 61 réglages de coupe-feu 163 restauration du serveur 63 sauvegarde du serveur 63 service de messagerie 139, 141 service iCal 134 service iChat 136 services compris 32 services web 143, 145 service VPN 107, 109, 148, 152 Voir aussi comptes de groupe; services; comptes utilisateur configuration requise 40 configuration standard applications 35 à propos 25, 27, 32 courbes 168 documentation 171, 178 gestion à distance 61, 62 graphiques 59 historiques 165 informations du serveur 59, 157 mise à jour de logiciels 64 mot de passe d’administrateur 52 partage de fichiers 129 réglages 61 réglages de coupe-feu 163 restauration du serveur 63 sauvegarde du serveur 63Index 191 service de messagerie 139, 141 service iCal 134 service iChat 136 services compris 32 services web 143, 145 service VPN 107, 109, 148, 152 Voir aussi comptes de groupe; services; comptes utilisateur conventions d’attribution de nom utilisateurs 75, 86 conventions de nom groupes 123 nom de l’ordinateur 160 courbes, serveur 168 courrier électronique. Voir service de messagerie; messages D détection des messages indésirables 141, 142 détection des virus 141, 142, 159 disque dur. Voir disques disque en miroir. Voir en miroir, disque disques effacement 182 formats 182, 183 installation cible 42, 46 partition 182, 184 documentation 173, 176, 177, 178 dossier de groupe 123, 129 dossier Public 129 dossiers partagés dossier de groupe 123 Voir partage de fichiers F FAI (fournisseur d’accès à Internet) 140 formats, disque 182, 183 fournisseur d’accès à Internet 161 G Gestionnaire de groupe de travail 87, 155 graphiques, serveur 59 groupes adhésion 118, 120 appartenance 85 attribution de nom 123 contrôle de l’accès 116 dossiers partagés 123, 129 importation 78 liste d’envoi 124, 127 partage de calendrier 126 réglages 113, 122 wikis 124, 126, 127, 146 H historiques, serveur 165 I importation comptes utilisateur 76, 87, 91 groupes 78 informations de contact, utilisateur 83 installation à distance 45 à propos 39 automatisée 39 avancée 39 configuration requise 40 disque cible 42, 46 emplacement physique 40 information sur 39 locale 42 logiciel serveur 39, 42, 45 nouvelle 42, 45 préparation pour 40, 44, 182 sauvegarde avant 182 sécurité 41 spéciale 42, 45 installation automatisée 39 interfaces, réseau192 Index Voir ports, Ethernet J journaux web. Voir blogs L L2TP (Layer Two Tunneling Protocol) 149 Lecteur DVD 40 Leopard Server. Voir Mac OS X Server liste d’envoi 124, 127 logiciel. Voir Mac OS X Server LTTP. Voir L2TP M Mac OS X Server à propos de 12 configuration 49 installation 39 mise à jour 64 mappage de ports 185 matrices, disques. Voir RAID messagerie instantanée. Voirservice iChat messages accueil 89 invitation de groupe 92 invitation du groupe 121 invitation du serveur 91, 101 notifications 159 Voir aussi service iChat; service de messagerie mise à jour 64, 178 Mise à jour de logiciels 64 mise en miroir, disque 184 Moniteur d’activité 169 mots de passe administrateur 52, 72, 88 compte utilisateur 76, 87 secret partagé 150 utilisateur root 52 N nom abrégé 75, 114 nom d’hôte local 160 nom de domaine 160 nom de l’ordinateur 160 notifications 159 numéro de série logiciel 41, 158 matériel 41, 47 O ordinateur administrateur 44, 61 ordinateurs client Voir ordinateurs d’utilisateurs ordinateurs des utilisateurs configuration 95 connexion au serveur 95, 100, 101, 103 gestion 95 informations de répertoire 110 secret partagé 149, 150 outils antivirus. Voir détection de virus P partage d’imprimantes 14 partage de fichiers adresses de serveur 133 ajout d’un fichier 130 à propos de 130 contrôle de l’accès 132 dossier de groupe 129 dossier Public 129 gestion 129 suppression de dossiers 131 passerelle, serveur 50, 53 Voir aussi routeur Internet photo, utilisateur 88 Podcast Producer 21 points de partage Voir partage de fichiers ports, coupe-feu 108, 109 ports Ethernet 50, 53 préférences. Voir Préférences du serveur; Préférences Système Préférences du serveurIndex 193 à propos 57 recherche de réglages 61 utilisation à distance 61, 62 Préférences Système adresse IP du serveur 161 comptes utilisateur 70, 72, 96 nom d’hôte local 160 sécurité de l’ordinateur 74 Time Machine 63 Programme d’installation 42, 63, 182 protocoles AFP 133 CalDAV 135 IMAP 140 L2TP 149 POP 140 SMB 133 SMTP 140 XMPP 138 Protocole SMB (Server Message Block). Voir SMB R RAID (matrice redondante de disques indépendants) 184 rechercher à l’aide de Spotlight 23 réexpédition de ports. Voirmappage de ports réglages de coupe-feu 108, 109, 163 requise, configuration 40 réseau adresse IP 152, 161 coupe-feu 163, 164 sécurité 41 VPN 148 ressources partagées 110 Voir aussi partage de fichiers restauration du serveur 63 routeur. Voir routeur Internet routeur Internet mappage de ports 187 service DHCP de 153 VPN via 154 S sauvegarde avant l’installation 182 restauration à partir de 63 serveur 63 secret partagé 149, 150 sécurité administrateur 52, 74 authentification 68, 116, 150 borne d’accès AirPort 41 installation 41 réglages de coupe-feu 163 réseau sans fil 41 root 52 secret partagé 149, 150 Voir aussi accès; mots de passe serveur de répertoire connexion à 162 importation d’utilisateurs 69, 76 importation de groupes 78 membres de groupes 92 membres du groupe 121 serveur DHCP 47, 152, 154 serveur local configuration 50 installation 42 serveur relais, messagerie 140 serveurs a 133, 145, 147, 148 adresse IP 161 configuration 49 courbes 168 emplacement physique 40 gestion 57 graphiques 59 historiques 165 informations sur 157 installation 39 logiciel 39 mise à jour 64194 Index noms 160 numéro de série de 41, 47 numéro de série pour 158 restauration 63 sauvegarde de 63 surveillance de l’état 59 Voir aussi serveur de répertoire; serveurs distants; services serveurs distants configuration 53 état du serveur 59 installation 45 Préférences du serveur 61, 62 service AFP (Apple Filing Protocol) 133 service AFP (Apple Filing Protocol) Voir AFP service de conversation. Voir iChat service de messagerie à propos de 139 configuration utilisateur 105 détection des messages indésirables 141, 142 détection des virus 141, 142 détection de virus 159 liste d’envoi du groupe 124, 127 mappage de ports 188 serveur relais 140 webmail 147 service de protocole SMB (Server Message Block) 133 service DNS (Domain Name System) 133, 161 service iCal à propos de 16, 135 calendrier de groupe 126 configuration utilisateur 105 gestion 134 restrictions concernant les données de l’utilisateur 135 tailles des pièces jointes 135 service iChat à propos de 136 archivage des messages 138 configuration utilisateur 105 enregistrement des messages 138 gestion 136 Google Talk 138 mappage de ports 188 réglages concernant les contacts 136 services XMPP 138 service mail gestion 139 services à propos 32 contrôle de l’accès d’un utilisateur 84 gestion 57 groupe 115 historiques 165 mappage de ports 185 surveillance de l’état 59 Voir aussi services individuels services web à propos de 144 blogs d’utilisateur 144, 147 gestion 143 mappage de ports 188 wikis 144, 146 sites web adresses 145, 147, 148 hébergement conventionnel 145 wiki 124, 126, 127, 144 calcul 64 bits 24 spam. Voir détection des messages indésirables Spotlight 23 SSH 41Index 195 systèmes de messagerie XMPP 138 T Time Machine 63 trouver à l’aide de Spotlight 23 U UCE (courrier commercial non sollicité) Voir détection des messages indésirables UNIX 24 utilisateur root 52 utilisateurs à propos 67 attribution d’un nom 75, 86 authentification 68 blogs 19, 144, 147 configuration 68 contrôle de l’accès 84, 86, 123 gestion 95 Gestionnaire de groupe de travail 87 informations de contact 83 messages 89, 91, 92 messages à 101, 121 photo 88 restrictions concernant les données iCal 135 root 52 Voir aussi groupes; comptes utilisateur; ordinateurs d’utilisateurs utilisateurs de Leopard adresse IP du serveur 161 configuration 95, 99, 101, 103 informations de répertoire 97, 110 nom DNS du serveur 160 utilisateurs de Tiger 105 Utilitaire d’annuaire 103, 160, 161 utilitaire de disque 183, 184 V virtual private network. Voir VPN VNC 41 volumes, installation 47 VPN (virtual private network) adresses IP 152 à propos de 149 connexion de l’utilisateur 107, 109 coupe-feu 108, 109 fichier de configuration 151 gestion 148 mappage de ports 188 routeur Internet 154 secret partagé 150 W webmail 147 widget d’état du serveur 59 wikis à propos 18 services de groupe 124 services web 144 Félicitations, vous et votre Mac mini êtes faits l’un pour l’autre.Table des matières 3 Table des matières Chapitre 1: Configurez, utilisez 7 Gestion de Mac OS X Server 8 Contenu de la boîte 9 Configuration de votre Mac mini 16 Configuration de Partage de CD ou DVD 18 Pour obtenir des informations supplémentaires sur votre Mac mini 21 Extinction ou suspension d’activité de votre Mac mini Chapitre 2: Prise en main de votre Mac mini 26 Description de la face avant de votre Mac mini 28 Description de la face arrière de votre Mac mini 30 Utilisation de la télécommande Apple Remote 33 Informations complètes Chapitre 3: Une solution à chaque problème 40 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre Mac mini 42 Réinstallation de logiciels à l’aide de « Installation à distance de Mac OS X » 46 Autres problèmes 48 Utilisation d’Apple Server Diagnostics 49 En cas de problème de connexion à Internet4 Table des matières 52 Problèmes de communications sans fil AirPort Extreme 53 Maintien à jour de votre logiciel 53 En savoir plus, service et assistance 57 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 4: Dernières recommandations 61 Informations importantes sur la sécurité 64 Informations importantes sur la manipulation 66 Principes ergonomiques 69 Apple et l’environnement 71 Regulatory Compliance Information1 1 Configurez, utilisez www.apple.com/fr/macmini Aide Mac Assistant serveurChapitre 1 Configurez, utilisez 7 Votre Mac mini est conçu pour être configuré facilement et utilisé immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé de Mac mini ou n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions pour débuter. Important : lisez toutes les instructions d’installation et les consignes de sécurité à partir de la page 61 avant de brancher votre Mac mini à une prise électrique. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Prise en main de votre Mac mini, » pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de votre Mac mini. De nombreuses réponses se trouvent dans l’Aide Mac de votre Mac mini. Pour en savoir plus sur l’Aide Mac, reportez-vous à la rubrique « Informations complètes » à la page 33. Gestion de Mac OS X Server Après avoir configuré votre Mac mini, ce dernier est alors prêt pour héberger l’intégralité des services fournis par Mac OS X Server. Pour en savoir plus sur la configuration et l’usage de Mac OS X Server, reportez-vous à Mac OS X Server : Premiers contacts accessible sur le CD des outils Admin Tools. Pour en savoir plus sur les logiciels serveur, consultez l’ensemble de la documentation sur le site web des ressources serveur d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/server/macosx/resources.8 Chapitre 1 Configurez, utilisez Contenu de la boîte Votre Mac mini est fourni avec les composants suivants : Avant de configurer votre Mac mini, enlevez le film protecteur situé à l’extérieur de votre ordinateur et de son adaptateur secteur. Suivez la procédure décrite dans les pages suivantes pour le configurer. Important : ne placez jamais d’objet sur votre Mac mini, car cela pourrait provoquer des interférences avec les signaux sans fil AirPort ou Bluetooth® . Adaptateur Mini-DVI vers DVI Câble secteur Adaptateur secteurChapitre 1 Configurez, utilisez 9 Configuration de votre Mac mini Placez votre Mac mini à l’endroit ou sur une face latérale, mais pas sur sa face supé- rieure. Utilisez l’adaptateur secteur fourni avec votre Mac mini, à l’exclusion de tous les autres. Étape 1: Branchez le câble d’alimentation de l’adaptateur secteur à votre Mac mini, puis branchez le cordon de l’adaptateur à une prise de terre. ®10 Chapitre 1 Configurez, utilisez Étape 2: Pour accéder à Internet ou à un réseau, connectez une extrémité du câble Ethernet à votre Mac mini et l’autre à un modem câble, à un modem DSL ou à un réseau. La technologie AirPort Extreme de gestion sans fil réseau est intégrée à votre Mac mini. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez le terme « AirPort ». ®Chapitre 1 Configurez, utilisez 11 Étape 3: Connectez le câble USB de votre clavier et de votre souris. Votre Mac mini n’est pas livré avec un clavier ou une souris, mais vous pouvez utiliser pratiquement n’importe quel clavier USB et n’importe quelle souris USB avec votre ordinateur. Si votre clavier dispose d’un port USB (d), vous pouvez connecter votre souris à ce dernier. Dans le cas contraire, vous pouvez connecter la souris à un des ports USB (d) situés à l’arrière de votre Mac mini. ®12 Chapitre 1 Configurez, utilisez Vous pouvez utiliser les préférences Clavier pour modifier le comportement des touches de modification Verrouillage Majuscules, Contrôle, Option et Commande (x). Pour ouvrir les préférences Clavier, choisissez le menu Pomme () > Préférences système, cliquez sur Clavier, puis sur « Touches de modification…». Suivez les instructions à l’écran. Si vous utilisez un clavier USB qui n’est pas spécialement conçu pour Mac OS, il se peut qu’il ne soit pas doté d’une touche de modification Commande (x) ou Option, touches standard sur les claviers Apple. Si vous disposez d’un clavier d’un autre fabricant :  La touche Windows (l’icône sur la touche ressemble au logo de Windows) équivaut à la touche de modification Commande (x) d’un clavier Apple.  La touche Alt équivaut à la touche de modification Option d’un clavier Apple. Si vous utilisez une souris ou un clavier USB provenant d’un fabricant, des gestionnaires logiciels seront sans doute requis. Visitez le site Internet du fabricant pour trouver les gestionnaires les plus récents. Utilisation d’un clavier ou d’une souris sans fil Si vous avez acheté un clavier ou une souris Apple sans fil avec votre Mac mini, suivez les instructions qui accompagnent ces périphériques pour les configurer avec le Mac mini.Chapitre 1 Configurez, utilisez 13 Étape 4: Branchez un câble vidéo sur le port mini-DVI ou Mini DisplayPort. Votre Mac mini est livré sans moniteur. Vous pouvez brancher un écran doté d’un :  Port Mini DisplayPort. Connectez-le directement au port Mini DisplayPort.  Connecteur DVI. Utilisez l’adaptateur Mini-DVI vers DVI fourni avec votre Mac mini pour le brancher sur le port mini-DVI.  Connecteur VGA. Utilisez l’adaptateur Mini-DVI vers VGA pour le brancher sur le port Mini-DVI ou l’adaptateur port Mini DisplayPort vers VGA pour le brancher sur le port Mini DisplayPort. Des adaptateurs sont disponibles à l’adresse www.apple.com/fr/store ou dans votre Apple Store le plus proche. ® Port Mini-DVI Port Mini DisplayPort14 Chapitre 1 Configurez, utilisez Étape 5: Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) à l’arrière du Mac mini pour l’allumer. Étape 6: Configurez votre Mac mini à l’aide de l’Assistant de Mac OS X Server. La première fois que vous allumez votre Mac mini, l’Assistant de Mac OS X Server vous demande alors de founir quelques renseignements de base que Mac OS X Server nécessite afin de pouvoir démarrer et se connecter au réseau. Préparez les informations suivantes la première fois que vous allumez votre Mac mini afin de les renseigner :  les nom et mot de passe du compte d’un administrateur serveur ;  le numéro de série de votre logiciel Mac OS X Server ; ® ®Chapitre 1 Configurez, utilisez 15  les réglages détaillés du réseau, notamment l’adresse IP, le masque de sous-réseau et les serveur DNS ;  si vous choisissez de créer des comptes utilisateur ou groupe sur votre Mac mini ou d’utiliser des comptes d’un service de répertoire existant. Pour obtenir une liste des informations nécessaires pour entièrement configurer votre Mac mini à l’aide d’Assistant du serveur, reportez-vous à Mac OS X Server : Installation and Setup Worksheet Feuille d’opérations pour l’installation et la configuration accessible depuis le DVD d’installation de Mac OS X Server (ou depuis le site web des ressources serveur d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/server/macosx/resources. Si vous possédez déjà un ordinateur Mac fonctionnant sous Mac OS X Server 10.4, 10.5 ou 10.6, l’Assistant de Mac OS X Server peut vous aider à transférer automatiquement les réglages système, ceux des services, les comptes utilisateur, les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien Mac vers votre Mac mini.Utilisez une connexion Ethernet, FireWire ou sans fil pour transférer ces informations. Pour en savoir plus sur l’utilisation des services sous Mac OS X Server, reportez-vous au document Mac OS X Server : Premiers contacts inclus avec votre Mac mini. Pour obtenir des renseignements détaillés sur Mac OS X Server, accédez à www.apple.com/fr/server/macosx/resources.16 Chapitre 1 Configurez, utilisez Étape 7: Personnalisez le bureau et réglez vos préférences Vous pouvez facilement personnaliser votre bureau à l’aide des Préférences Système, votre centre de commandes pour la plupart des réglages de votre Mac mini. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus ou cliquez sur l’icône Préférences Système située dans le Dock. Pour en savoir plus, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « Préférences Système » ou le nom de préférences spécifiques à modifier. Configuration de Partage de CD ou DVD Vous pouvez utiliser Partage de CD ou DVD pour créer un « partenariat » entre votre Mac mini et un autre ordinateur Mac ou Windows équipé d’un lecteur de disque optique et situé sur le même réseau câblé ou sans fil. Utilisez cet autre ordinateur pour :  partager le contenu de DVD ou CD ou installer des applications (voir « Partage de disques avec « Partage de CD ou DVD » » à la page 18) ;  installer Mac OS X Server à distance (voir « Réinstallation de logiciels à l’aide de « Installation à distance de Mac OS X » » à la page 42) ou passer par Utilitaire de disque (voir « Utilisation d’Utilitaire de disque » à la page 45). L’ordinateur équipé du lecteur optique peut être un Mac disposant de Mac OS X 10.4.11 ou ultérieur ou un ordinateur Windows XP ou Windows Vista. Si le Mac dispose de Mac OS X 10.5.5 ou d’une version ultérieure, « Partage de CD ou DVD » est déjà installé. Vous pouvez créer des partenariats avec plusieurs ordinateurs. Chapitre 1 Configurez, utilisez 17 Si l’autre ordinateur est un ordinateur Windows ou un Mac avec une version Mac OS X antérieure à 10.5.5, insérez le DVD d’installation de Mac OS X fourni avec votre Mac mini pour installer « Configuration du partage de CD ou DVD », qui inclut les logiciels pour Partage de CD ou DVD, l’Assistant migration et Installation à distance de Mac OS X :  Si l’autre ordinateur est un ordinateur Windows, choisissez « Partage de CD ou DVD » à partir de l’Assistant d’installation qui démarre automatiquement.  Si l’autre ordinateur est un Mac, double-cliquez sur le paquet de Configuration du partage de CD ou DVD sur le DVD d’installation de Mac OS X. Important : après avoir installé le paquet « Configuration du partage de CD ou DVD » sur votre autre Mac, assurez-vous que vous disposez de la dernière version disponible du logiciel, en choisissant Apple () > « Mise à jour de logiciels ». Installez toutes les mises à jour de logiciels Mac OS X disponibles.18 Chapitre 1 Configurez, utilisez Pour obtenir des informations supplémentaires sur votre Mac mini Si vous voulez installer des applications de tierces parties à partir d’un CD ou d’un DVD, vous pouvez les installer sur votre Mac mini ou partager les informations en utilisant un lecteur de disque optique sur un autre ordinateur Mac ou Windows (si « Partage de CD ou DVD » est configuré et activé). Consultez la rubrique suivante pour plus d’informations. Partage de disques avec « Partage de CD ou DVD » Vous pouvez activer « Partage de CD ou DVD » sur un ordinateur Mac ou Windows afin d’utiliser la fonctionnalité de disque distant de votre Mac mini. Le disque distant vous permet de partager les disques que vous insérez dans le lecteur de disque optique de l’autre ordinateur. Certains disques, notamment les DVD ou les disques de jeu, peuvent être protégés en copie et donc inutilisables par le biais de « Partage de CD ou DVD ». Assurez-vous d’avoir activé « Partage de CD ou DVD » sur tout ordinateur Mac ou Windows avec lequel vous souhaitez créer un partenariat. Pour en savoir plus, reportezvous à la page 16. Pour activer « Partage de CD ou DVD » si votre autre ordinateur est un Mac : 1 Assurez-vous que l’autre Mac et votre Mac mini sont sur le même réseau sans fil. Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus pour savoir à quel réseau vous êtes connecté.Chapitre 1 Configurez, utilisez 19 2 Sur l’autre Mac, choisissez Pomme () > Préférences Système puis ouvrez Partage. 3 Dans la sous-fenêtre Partage, sélectionnez « Partage de CD ou DVD » dans la liste des services. Si vous souhaitez que les autres utilisateurs doivent demander la permission d’utiliser un DVD ou CD que vous partagez, cochez la case « Me demander avant d’autoriser l’utilisation de mon lecteur DVD ». Pour activer « Partage de CD ou DVD », si votre autre ordinateur est un ordinateur Windows : 1 Assurez-vous que votre Mac mini et l’ordinateur Windows sont sur le même réseau sans fil. 20 Chapitre 1 Configurez, utilisez 2 Sur l’ordinateur Windows, ouvrez le panneau de configuration « Partage de CD ou DVD ». 3 Sélectionnez « Activer le partage de CD ou DVD ». Si vous souhaitez que les autres utilisateurs doivent demander la permission d’utiliser un DVD ou CD que vous partagez, cochez la case « Me demander avant d’autoriser l’utilisation de mon lecteur DVD ». Pour utiliser un DVD ou CD partagé : 1 Sur l’autre ordinateur, insérez un DVD ou un CD dans le lecteur de disque optique. 2 Sur votre Mac mini, sélectionnez le disque distant lorsqu’il apparaît dans Appareils dans la barre latérale du Finder. Si le bouton « Demander à utiliser » apparaît, cliquez dessus. 3 Sur l’autre ordinateur, lorsque vous y êtes invité, cliquez sur Accepter pour autoriser votre Mac mini à utiliser le DVD ou CD. 4 Sur votre Mac mini, utilisez le disque de la manière habituelle lorsqu’il devient disponible.Chapitre 1 Configurez, utilisez 21 Si vous essayez d’éteindre l’autre ordinateur ou d’éjecter le DVD ou CD partagé pendant que votre Mac mini l’utilise, un message vous indique que le disque est en cours d’utilisation. Pour continuer, cliquez sur Continuer. Extinction ou suspension d’activité de votre Mac mini Lorsque vous avez fini d’utiliser votre Mac mini, vous pouvez suspendre son activité ou l’éteindre. Suspension de l’activité de votre Mac mini Si vous envisagez de ne pas utiliser votre Mac mini pendant une période inférieure à quelques jours, suspendez-en l’activité. Lorsque l’activité de votre Mac mini est suspendue, son écran est noir. Vous avez la possibilité de réactiver rapidement votre Mac mini sans passer par la procédure de démarrage. Pour suspendre l’activité de votre Mac mini, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Pomme () > Suspendre dans la barre de menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière de votre Mac mini.  Choisissez Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille.  Maintenez enfoncé le bouton Lecture/Pause (’) de la télécommande Apple Remote (vendue en option) pendant 3 secondes.22 Chapitre 1 Configurez, utilisez Pour réactiver votre Mac mini, appuyez sur une touche du clavier ou un bouton de la télécommande Apple Remote. À la réactivation de votre Mac mini, vos applications, documents et réglages d’ordinateur réapparaissent exactement tels que vous les aviez laissés. Extinction de votre Mac mini Si vous ne comptez pas utiliser votre Mac mini pendant plusieurs jours, éteignez-le. Choisissez Pomme () > Éteindre. Pour le rallumer, appuyez sur le bouton d’alimentation (®). AVIS : éteignez votre Mac mini avant de le déplacer. Tout déplacement de votre Mac mini lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou une impossibilité de démarrer à partir du disque dur.2 2 Prise en main de votre Mac mini www.apple.com/fr/server/macosx Aide Mac serveurChapitre 2 Prise en main de votre Mac mini 25 Veuillez lire la présentation des fonctions et des ports de votre Mac mini. Le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr, vous donne accès aux informations, aux téléchargements gratuits et aux catalogues en ligne des logiciels et matériels Apple les plus récents destinés à votre Mac mini. Vous trouverez également les manuels de nombreux produits Apple, ainsi que l’assistance technique pour tous les produits Apple sur le site web d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support.26 Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini Description de la face avant de votre Mac mini Témoin lumineux d’alimentation Récepteur à infrarouge intégré Antenne Bluetooth Antennes AirPortChapitre 2 Prise en main de votre Mac mini 27 Remarque : les adaptateurs d’écran et autres accessoires pour Mac mini sont vendus séparément sur www.apple.com/fr/store ou dans votre Apple Store le plus proche. Z Technologie sans fil AirPort Extreme (interne) Connectez-vous à un réseau sans fil grâce à la technologie AirPort Extreme. Afin d’éviter toute interférence, veillez à libérer la zone entourant les antennes AirPort. Récepteur à infrarouge intégré Utilisez une télécommande Apple Remote facultative (disponible séparément) avec le récepteur infrarouge afin de contrôler Front Row et Keynote de votre Mac mini d’une distance maximale de 9,1 mètres. Témoin lumineux d’alimentation Un témoin lumineux blanc indique que votre Mac mini est allumé ; un témoin clignotant indique que son activité est suspendue. ◊ Technologie sans fil Bluetooth (interne) Connectez des périphériques sans fil tels qu’un téléphone portable, un organiseur et une imprimante Bluetooth, ainsi que le clavier et la souris Apple sans fil (tous deux en vente sur le site www.apple.com/fr/store ou dans votre Apple Store le plus proche).28 Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini Description de la face arrière de votre Mac mini , f H Bouton d’alimentation Logement de sécurité Port secteur ® ¯ G Port de sortie casque/audio numérique optique Port Ethernet (10/100/1000 Base-T) Port FireWire 800 £ Port Mini-DVI £ Port Mini DisplayPort d Ports USB 2.0 (5) Porte d’entrée de ligne audio/ audio ®Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini 29 £ Port mini-DVI Utilisez l’adaptateur mini-DVI vers DVI inclus pour brancher un écran DVI ou une TV. £ Port Mini DisplayPort Branchez un écran sur le port Mini DisplayPort. Logements de sécurité Attachez un verrou et un câble (disponible séparément) afin de dissuader les tentatives de vol. , Port d’entrée de ligne audio/audio numérique optique Connectez un micro ou un appareil audio numérique de niveau ligne. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter un casque, des haut-parleurs actifs externes ou des appareils audio numériques. d Cinq ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 à haut-débit Branchez un iPod, un iPhone, une souris, un clavier, une imprimante, un disque dur, un appareil photo numérique, une manette de jeu, un modem externe USB, etc. Vous pouvez aussi brancher des périphériques USB 1.1.30 Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini Utilisation de la télécommande Apple Remote Avec la télécommande Apple Remote vous pouvez, à distance, lire la musique de votre bibliothèque musicale iTunes, regarder des diaporamas de photos et des bandesannonces QuickTime, lire un DVD dans Lecteur DVD et plus encore. Votre télécommande Apple Remote peut :  Naviguer dans iTunes ou dans Lecteur DVD.  Suspendre l’activité de votre Mac mini ou le remettre sous tension. Pour utiliser votre télécommande Apple Remote :  Appuyez sur le bouton Lecture/Pause (’) pour lire ou mettre en pause un morceau, un diaporama ou un film. H Port FireWire 800 Branchez des appareils externes à haut-débit, tels que les caméras vidéo numériques et les appareils de stockage. G Port Ethernet Branchez un modem DSL ou un modem câble ou connectez-vous à un réseau Ethernet à haut-débit 10/100/1000Base-T ou un autre ordinateur à travers ce port. Le port Ethernet détecte automatiquement les dispositifs Ethernet et ne requiert pas de câble de connexion. ¯ Port d’alimentation Il permet de connecter le câble d’alimentation relié à l’adaptateur secteur. ® Bouton d’alimentation Allumez ou éteignez votre Mac mini ou suspendez l’activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour réinitialiser l’ordinateur lors des procédures de dépannage.Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini 31  Appuyez sur les boutons Suivant/Avance rapide ( ) ou Précédent/Retour rapide ( ) pour passer au morceau suivant ou précédent de votre bibliothèque iTunes ou au chapitre suivant ou précédent d’un film DVD.  Maintenez enfoncé les boutons Suivant/Avance rapide ( ) ou Précédent/ Retour rapide ( ) pour effectuer une avance rapide ou un retour rapide dans un morceau ou un film.  Appuyez sur les boutons Augmenter le volume (∂) et Diminuer le volume (D) pour régler le volume. Jumelage de votre télécommande Apple Remote Si vous possédez dans une pièce plusieurs ordinateurs ou autres appareils dotés de récepteurs à infrarouge intégrés (par exemple, plus d’un Mac mini dans un bureau personnel ou un laboratoire), vous avez la possibilité de « jumeler » votre télécommande Apple Remote avec un ordinateur ou un appareil précis. Le jumelage permet de configurer l’ordinateur ou l’appareil récepteur de façon à ce qu’il soit contrôlé par une seule télécommande. 32 Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini Pour jumeler votre télécommande Apple Remote avec votre Mac mini : 1 Placez-vous à proximité de votre Mac mini (de 8 à 10 centimètres environ). 2 Dirigez la télécommande vers le devant de votre Mac mini. 3 Maintenez enfoncés simultanément les boutons Suivant/Avance rapide ( ) et Menu (») pendant 5 secondes. Lorsque vous avez correctement jumelé votre télécommande Apple Remote avec votre Mac mini, un symbole en forme de maillon de chaîne ( ) apparaît à l’écran. Pour annuler le jumelage de votre télécommande Apple Remote et de votre Mac mini : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Sécurité, puis sur Désactiver le jumelage. Désactivation de la réception infrarouge Vous pouvez utiliser les préférences Sécurité pour activer ou désactiver la réception infrarouge. Pour désactiver la réception infrarouge :  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus et cliquez sur Sécurité.  Cochez la case « Désactiver le récepteur à infrarouge de la télécommande ».Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini 33 Informations complètes Vous trouverez une multitude d’informations concernant l’utilisation de votre Mac mini dans l’Aide Mac de votre ordinateur et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support. Pour ouvrir l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône Finder dans le Dock (la barre d’icônes situé au bord de l’écran). 2 Cliquez sur menu Aide dans la barre des menus et effectuez l’une des opérations suivantes : a Tapez une question ou indiquez le terme voulu dans le champ Recherche et sélectionnez une rubrique dans la liste des résultats ou sélectionnez « Afficher tous les résultats » pour retrouver toutes les rubriques. b Sélectionnez Aide Mac pour ouvrir la fenêtre Aide Mac dans laquelle vous pouvez parcourir les rubriques ou saisir une question de recherche. Pour plus d’informations Pour plus d’informations sur l’utilisation de votre Mac mini, reportez-vous aux rubriques suivantes : Sujet traité Voir Dépannage de votre Mac mini en cas de problème le chapitre 3, « Une solution à chaque problème, » à la page 37. Service et assistance pour votre Mac mini Consultez « En savoir plus, service et assistance » à la page 53 ou rendez-vous sur la page d’assistance du Mac mini à l’adresse www.apple.com/fr/support/macmini.34 Chapitre 2 Prise en main de votre Mac mini Utilisation de Mac OS X Server Site de Mac OS X Server, à l’adresse www.apple.com/fr/server/macosx. Recherche de « Mac OS X Server » dans l’Aide Mac. Migration d’un PC vers un Mac « Pourquoi vous allez adorer un Mac » disponible sur www.apple.com/fr/getamac/whymac. Modification des préférences système Ouvrez les Préférences système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences système. Ou recherchez « préférences système » dans l’Aide Mac. Utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Page d’assistance AirPort, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport Ou bien ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Airport ». Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Bluetooth ». Ou accédez à la Page d’assistance Bluetooth, à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Connexion d’une imprimante Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « impression ». Connexions FireWire et USB Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « FireWire » ou « USB ». Connexion à Internet Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Internet ». Utilisation d’un moniteur Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « écran ». Connexion d’un téléviseur Site web du Mac mini, à l’adresse www.apple.com/fr/macmini/accessories.html Télécommande Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « télécommande ». Face avant Ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Front Row ». Sujet traité VoirChapitre 2 Prise en main de votre Mac mini 35 Caractéristiques Page Caractéristiques, à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs. Vous pouvez également ouvrir les Informations système en choisissant Pomme (K) > À propos de ce Mac dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Actualités Apple, téléchargements gratuits et catalogues en ligne de logiciels et de matériel Site Apple à l’adresse www.apple.com/fr. Instructions, assistance technique et manuels des produits Apple Site du service d’assistance d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Sujet traité Voir3 3 Une solution à chaque problème www.apple.com/fr/support Aide Mac aideChapitre 3 Une solution à chaque problème 39 Il se peut que vous rencontriez des problèmes lors de l’utilisation de votre Mac mini. Lisez plus loin la présente documentation pour des astuces de dépannage. Vous trouverez également des informations supplémentaires dans l’Aide Mac ou sur le site web de service après-vente et d’assistance du Mac mini, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macmini. II existe généralement une solution simple et rapide à tout problème rencontré avec le Mac mini. Dans un tel cas, essayez de noter les opérations effectuées avant que le problème ne survienne. Cela permet de restreindre les causes possibles du problème et trouver ainsi la solution. Les éléments à noter comprennent :  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu (les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application donnée peuvent indiquer que celle-ci n’est pas compatible avec la version de Mac OS X Server installée sur votre ordinateur) ;  tout logiciel installé récemment ;  tout nouveau matériel (tel qu’un périphérique) que vous aurez branché. AVERTISSEMENT : n’essayez pas d’ouvrir votre Mac mini. Si votre Mac mini doit être réparé, consultez « En savoir plus, service et assistance » à la page 53 pour en savoir plus sur la façon de contacter un fournisseur de services agréé Apple ou Apple pour un dépannage. Votre Mac mini ne contient aucune pièce manipulable par l’utilisateur.40 Chapitre 3 Une solution à chaque problème Problèmes vous empêchant d’utiliser votre Mac mini Si votre ordinateur ne répond plus ou que le pointeur se fige  Assurez-vous que la souris et le clavier sont connectés. Débranchez puis rebranchez les connecteurs et vérifiez qu’ils sont correctement mis en place.  Si le problème persiste, essayer de forcer les applications posant problème à quitter. Sur un clavier Apple Keyboard, maintenez les touches Option et Commande (x) enfoncées puis appuyez sur la touche Échap. Sur les autres claviers, maintenez les touches Windows et Alt enfoncées puis appuyez sur la touche Échap. Si une zone de dialogue apparaît, sélectionnez l’application figée et cliquez sur Forcer à quitter. Enregistrez le travail de toute application ouverte, puis redémarrez votre Mac mini afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) à l’arrière de votre Mac mini et maintenezle enfoncé cinq secondes pour arrêter l’ordinateur.  Débranchez le câble d’alimentation de votre Mac mini. Rebranchez le câble, puis appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour rallumer votre Mac mini. Si le problème se reproduit lorsque vous utilisez une application particulière, consultez le fabricant de cette application pour vérifier si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour toute information sur le service après-vente relatif aux logiciels fournis avec votre ordinateur, consultez la page à l’adresse www.apple.com/fr/guide ou accédez au site web du fabricant.Chapitre 3 Une solution à chaque problème 41 Si le problème a fréquemment lieu, essayer de réinstaller votre logiciel système (voir « Réinstallation de logiciels à l’aide de « Installation à distance de Mac OS X » » à la page 42). Si votre Mac mini se bloque au démarrage ou si un point d’interrogation clignote à l’écran  Patientez quelques secondes. Si votre Mac mini ne démarre pas après un certain temps, éteignez votre Mac mini en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant environ cinq secondes, jusqu’à ce qu’il s’éteigne complètement. Maintenez ensuite la touche Option enfoncée puis appuyez à nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour démarrer votre ordinateur. Maintenez la touche Option enfoncée jusqu’au démarrage de votre Mac mini, puis cliquez sur la flèche située sous l’icône du disque dur que vous souhaitez utiliser comme disque de démarrage.  Une fois que votre Mac mini a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système Mac OS X Server.  Si le problème se reproduit fréquemment, réinstallez éventuellement votre logiciel système (voir « Réinstallation de logiciels à l’aide de « Installation à distance de Mac OS X » » à la page 42). Si votre Mac mini ne s’allume pas ou ne démarre pas  Assurez-vous que le câble d’alimentation est branché sur votre Mac mini et dans l’adaptateur secteur mais aussi une prise de courant qui fonctionne. 42 Chapitre 3 Une solution à chaque problème  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement enfoncées les touches Commande (x), Option, P et R du clavier Apple jusqu’à entendre une deuxième fois le signal sonore de démarrage. L’opération permet de réinitialiser la RAM de paramétrage (PRAM). Sur d’autres claviers, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement enfoncées les touches Windows, Alt, P et R.  Débranchez le câble d’alimentation et attendez au moins 30 secondes. Rebranchez le câble, puis appuyez à nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre Mac mini.  Si vous ne pouvez toujours pas démarrer votre Mac mini, reportez-vous à la rubrique « En savoir plus, service et assistance » à la page 53 pour savoir comment prendre contact avec Apple en vue d’une réparation. Réinstallation de logiciels à l’aide de « Installation à distance de Mac OS X » Utilisez « Installation à distance de Mac OS X » sur un ordinateur partenaire dont vous voulez partager le lecteur de disque optique, quand vous souhaitez effectuer l’une des tâches suivantes sur votre Mac mini :  Réinstaller Mac OS X Server et d’autres logiciels fournis avec votre Mac mini.  Réinitialiser votre mot de passe.  Utiliser Utilitaire de disque pour réparer le disque dur de votre Mac mini. Les instructions pour l’installation du logiciel Configuration du partage de CD ou DVD se trouvent en la page 16.Chapitre 3 Une solution à chaque problème 43 Pour utiliser « Installation à distance de Mac OS X » : 1 Insérez le DVD d’installation de Mac OS X Server dans le lecteur de disque optique de l’autre ordinateur. 2 Si l’autre ordinateur est un Mac, ouvrez le sous-dossier Applications/Utilitaires/ « Installation à distance de Mac OS X ». (À moins que l’autre Mac dispose déjà de Mac OS X 10.5.5, vous devrez installer cette application.) Sous Windows, choisissez « Installation à distance de Mac OS X » à partir de l’Assistant d’installation. 3 Lisez l’introduction puis cliquez sur Continuer. 4 Sélectionnez le disque d’installation que vous souhaitez utiliser, puis cliquez sur Continuer. 5 Sélectionnez une connexion réseau : AirPort, si vous utilisez un réseau AirPort, ou Ethernet, si l’autre ordinateur se trouve sur un réseau Ethernet. Cliquez sur Continuer.44 Chapitre 3 Une solution à chaque problème 6 Redémarrez votre Mac mini en maintenant la touche Option enfoncée jusqu’à l’apparition de la liste des disques de démarrage disponibles. 7 Choisissez un disque de démarrage. 8 Cliquez sur Continuer dans « Installation à distance de Mac OS X ». 9 Si vous avez choisi AirPort comme réseau à l’étape 5, choisissez sur votre Mac mini votre réseau AirPort dans la liste locale. Si le réseau est sécurisé, vous êtes invité à saisir un mot de passe. Pour saisir un nom de réseau privé, choisissez les points de suspension (…) puis tapez le nom du réseau. 10 Si vous avez choisi AirPort comme réseau à l’étape 5, lorsque l’icône d’état AirPort indiquant la force du signal apparaît, cliquez sur Continuer dans « Installation à distance de Mac OS X ». 11 Sur votre Mac mini, cliquez sur le bouton en forme de flèche situé au-dessous de l’icône du programme d’installation puis effectuez l’une des actions suivantes :  Si vous avez oublié votre mot de passe et avez besoin de le réinitialiser, consultez la rubrique « Réinitialisation de votre mot de passe » ci-dessous.  Si vous souhaitez exécuter Utilitaire de disque, consultez la rubrique « Utilisation d’Utilitaire de disque » à la page 45.Chapitre 3 Une solution à chaque problème 45 Réinitialisation de votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. Pour réinitialiser votre mot de passe si vous utilisez un ordinateur partenaire et l’Installation à distance de Mac OS X : 1 Suivez la procédure d’utilisation d’« Installation à distance de Mac OS X » en commen- çant à la page 43. 2 Cliquez sur Continuer dans « Installation à distance de Mac OS X ». 3 Sur votre Mac mini, choisissez Utilitaires > « Réinitialiser le mot de passe » dans la barre des menus et suivez les instructions à l’écran. Une fois terminé, quittez le programme d’installation de Mac OS X. 4 Sur l’autre ordinateur, cliquez sur Quitter pour quitter « Installation à distance de Mac OS X ». Utilisation d’Utilitaire de disque Lorsque vous avez besoin de réparer, vérifier ou effacer le disque dur de votre Mac mini, utilisez Utilitaire de disque en partageant le lecteur de disque optique d’un autre ordinateur. Pour utiliser Utilitaire de disque à partir d’un ordinateur partenaire : 1 Suivez la procédure d’utilisation d’« Installation à distance de Mac OS X » en commen- çant à la page 43. 2 Cliquez sur Continuer dans « Installation à distance de Mac OS X ».46 Chapitre 3 Une solution à chaque problème 3 Sur votre Mac mini, choisissez Programme d’installation > « Ouvrir Utilitaire de disque », puis suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S. pour voir si Utilitaire de disque peut réparer le disque. Une fois terminé, quittez le programme d’installation de Mac OS X sur votre Mac mini. 4 Sur l’autre ordinateur, cliquez sur Quitter pour quitter « Installation à distance de Mac OS X ». Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, essayez de réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Voir la rubrique « Réinstallation de logiciels à l’aide de « Installation à distance de Mac OS X » » à la page 42. Autres problèmes En cas de problème avec une application Pour les problèmes liés aux logiciels provenant d’éditeurs tiers, contactez l’éditeur concerné. Les éditeurs de logiciels proposent souvent des mises à jour de leurs produits sur leurs sites web. Vous pouvez configurer votre Mac mini pour qu’il cherche et installe automatiquement les dernières mises à jour Apple via la sous-fenêtre Mise à jour de logiciels des Préférences Système. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac et recherchez « mise à jour de logiciels ».Chapitre 3 Une solution à chaque problème 47 En cas de problème de fonctionnement de votre Mac mini ou de Mac OS X Server  Si les réponses à vos questions ne figurent pas dans ce manuel, recherchez des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac. Sélectionnez Aide > Aide Mac.  Consultez le site web d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/ macosxserver pour obtenir les dernières informations de dépannage et des mises à jour de logiciels. Si vos réglages de date et heure disparaissent régulièrement  La pile de secours interne de votre ordinateur a peut-être besoin d’être remplacée. Pour savoir comment contacter le service après-vente d’Apple, reportez-vous à « En savoir plus, service et assistance » à la page 53.48 Chapitre 3 Une solution à chaque problème Utilisation d’Apple Server Diagnostics Si vous pensez que votre matériel Mac mini présente un problème, utilisez Apple Server Diagnostics pour vous aider à déterminer s’il s’agit d’un problème avec l’un des composants de l’ordinateur. Pour utiliser Apple Server Diagnostics : 1 Déconnectez tous les périphériques connectés à votre Mac mini à l’exception du clavier et de la souris. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Redémarrez votre Mac mini tout en maintenant la touche D enfoncée. 3 Lorsque l’écran de sélection d’Apple Server Diagnostics apparaît, sélectionnez la langue qui vous convient. 4 Appuyez sur la touche Retour ou sur le bouton Continuer. 5 Lorsque l’écran principal Apple Server Diagnostics apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions reprises à l’écran. 6 En cas de détection d’un problème, Apple Server Diagnostics affiche le code d’une erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Server Diagnostics ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus, consultez la documentation sur les diagnostics serveur Apple pré- sente sur le CD des outils Admin Tools. Chapitre 3 Une solution à chaque problème 49 En cas de problème de connexion à Internet Votre Mac mini comprend l’application Assistant de configuration qui vous aide à configurer une connexion Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur Assistant pour lancer l’Assistant réglages de réseau. En cas de problème avec votre connexion Internet, vous pouvez effectuer les opérations de cette section pour le type de connexion ou utiliser Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis sur Assistant. 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci provient peut-être du fournisseur d’accès Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez essayer les méthodes proposées dans les sections suivantes. Connexions à Internet par modem câble, modem DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à votre ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez également les câbles et l’alimentation de vos concentrateurs Ethernet et routeurs. 50 Chapitre 3 Une solution à chaque problème Allumez et éteignez le modem puis réinitialisez-le Éteignez votre modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne s’appliquent pas aux utilisateurs réseau. À la différence des utilisateurs de modem DSL, les utilisateurs réseau peuvent posséder des concentrateurs, commutateurs, routeurs ou points de connexion. Les utilisateurs réseau doivent contacter leur administrateur réseau et non pas un FAI. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les bonnes informations ont été saisies dans les préférences Réseau. Pour saisir les réglages PPPoE : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur Ajouter (+) situé en bas de la liste des services de connexion réseau, puis choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Dans le menu local Ethernet, indiquez une interface pour le service PPPoE. Sélectionnez Ethernet si vous vous connectez à un réseau câblé ou sur AirPort si vous vous connectez à un réseau sans fil. Chapitre 3 Une solution à chaque problème 51 5 Saisissez les informations que vous avez reçues de votre fournisseur de service, telles que le nom du compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur de service vous l’impose). 6 Cliquez sur Appliquer pour que les réglages s’appliquent. Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché à votre Mac mini et au réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre fournisseur d’accès Internet fournit une seule ou plusieurs adresses IP (une pour chaque ordinateur). Si une seule adresse IP est utilisée, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion (on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP). Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort permet de partager une adresse IP entre plusieurs ordinateurs. Pour plus d’informations sur l’utilisation de la borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou consultez le site web AirPort Extreme, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, contactez votre fournisseur d’accès Internet ou votre administrateur réseau.52 Chapitre 3 Une solution à chaque problème Problèmes de communications sans fil AirPort Extreme En cas de problème avec les communications sans fil AirPort Extreme :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Vérifiez que vous avez correctement configuré le logiciel en respectant les instructions fournies avec la borne d’accès ou le point d’accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en réorientant votre ordinateur.  Consultez le menu d’état AirPort (Z) dans la barre de menus. La puissance du signal est représentée par quatre barres au maximum. Si le signal s’avère faible, tentez après avoir changé d’endroit.  Consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre de menus). Pour plus d’informations, consultez également les instructions du périphérique sans fil.Chapitre 3 Une solution à chaque problème 53 Maintien à jour de votre logiciel Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, Mise à jour de logiciels recherche la présence de mises à jour pour votre ordinateur. Vous pouvez régler votre Mac mini pour vérifier régulièrement la présence de mises à jour de logiciels, et éventuellement les télécharger et les installer. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône Mise à jour de logiciels et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X Server, accédez à www.apple.com/fr/server/macosx. En savoir plus, service et assistance Votre Mac mini ne contient aucune pièce manipulable par l’utilisateur. Si vous avez besoin d’assistance, apportez votre Mac mini à un fournisseur de services agréé Apple ou contactez Apple pour un dépannage. Vous pouvez trouver plus d’informations sur votre Mac mini via des ressources en ligne, l’aide à l’écran, les Informations Système ou Apple Hardware Test. Si vous souhaitez étendre la mémoire du système, contactez un fournisseur de services agréé Apple ou un magasin Apple Store.54 Chapitre 3 Une solution à chaque problème Ressources en ligne Pour obtenir des informations sur le service et l’assistance en ligne, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/support/. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez rechercher les informations dans la base de connaissance AppleCare, consulter les mises à jour de logiciels ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous trouverez souvent des réponses à vos questions ainsi que des instructions et informations sur le dépannage dans l’Aide Mac. Sélectionnez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur votre Mac mini, utilisez les Informations Système. Les Informations Système vous indiquent quel matériel et quels logiciels sont installés, le numéro de série et la version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir les Informations Système, choisissez Pomme () > À propos de ce Mac dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos. Service et assistance AppleCare Votre Mac mini vous est fourni avec une garantie de 90 jours d’assistance technique et d’un an de réparations matérielles dans un centre de réparation agréé par Apple (comme par exemple un fournisseur de services agréé Apple ou un magasin Apple Store). Vous pouvez étendre cette garantie en souscrivant au contrat AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (voir tableau). Apple fournit également une assistance d’expert pour Mac OS X Server. Au-delà de l’assistance gratuite pendant 90 jours, ces produits disposent d’une assistance technique détaillée pendant une année complète.Chapitre 3 Une solution à chaque problème 55 Mac OS X Server Software Support permet de bénéficier d’une assistance et de conseils par téléphone 1 et par e-mail 2 pour les problèmes de mise en réseau et de flux de productiondans les environnements Mac OS X Server, y compris de l’assistance pour l’utilisation des outils de ligne de commande et d’intégration dans des environnements hétérogènes. 3 Chaque contrat Mac OS X Server Software Support s’accompagne de toutes les fonctionnalités de l’assistance AppleCare Help Desk Support, décrite ci-dessous. Choisissez l’un des trois contrats suivants : Select, Preferred ou Alliance. AppleCare Help Desk Support fait profiter d’un an d’expertise à votre service d’assistance technique interne. Ce produit fournit une assistance prioritaire par téléphone 1 et par e-mail2 à deux contacts techniques désignés pour votre organisation. Les produits couverts incluent Apple Remote Desktop, Final Cut Studio, Final Cut Server, Aperture, Logic Studio, Mac OS et l’interface utilisateur graphique de Mac OS X Server. Vous recevez également un abonnement à AppleCare Help Desk Tools, bibliothèque de disques de diagnostics matériels et d’installation de Mac OS mise à jour tous les trimestres. 1. Les numéros de téléphone et les horaires d’intervention peuvent varier et être modifiés ; des frais de communications téléphoniques locales peuvent s’appliquer. 2. L’accès aux ressources web requiert l’utilisation d’un fournisseur d’accès à Internet compatible ; des frais peuvent s’appliquer. 3. Les détails sur la couverture de l’assistance ainsi que la liste des technologies Apple prises en charge figurent dans les contrats Mac OS X Server Software Support et AppleCare Help Desk Support disponibles à l’adresse : www.apple.com/fr/support/products/macosxserver_sw_supt.html www.apple.com/fr/support/products/helpdesk.html56 Chapitre 3 Une solution à chaque problème Si vous avez besoin d’une assistance complémentaire, les techniciens du centre télé- phonique AppleCare peuvent vous aider à installer et ouvrir des applications et à résoudre certains problèmes élémentaires. Appelez le centre d’appel le plus près de chez vous (pendant les 90 premiers jours, ce service est gratuit). Au moment de votre appel, il vous faudra connaître la date d’achat de votre Mac mini et son numéro de série. Remarque : la période de 90 jours d’assistance téléphonique gratuite démarre le jour de l’achat ; des coûts de communication téléphoniques peuvent être facturés. Les numéros de téléphone sont susceptibles de changer et des coûts téléphoniques locaux ou nationaux peuvent s’appliquer. La liste complète est disponible sur le web : Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0805 540 003 www.apple.com/fr/support Luxembourg (33) 0825 888 024 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support www.apple.com/contact/phone_contacts.htmlChapitre 3 Une solution à chaque problème 57 Localisation du numéro de série de votre produit Optez pour l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre Mac mini :  Choisissez Pomme () dans la barre de menus, puis choisissez À propos de ce Mac. Cliquez sur le numéro de version sous les mots « Mac OS X Server » pour passer entre les numéros de version, de compilation et de série de Mac OS X Server.  Ouvrez Informations système (accessible dans le dossier /Applications/Utilitaires/), puis cliquez sur Matériel.  Regardez dans le bas de votre Mac mini.4 4 Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomieChapitre 4 Dernières recommandations 61 Afin d’éviter toute blessure et de préserver votre matériel, veillez à observer les consignes exposées ici pour le nettoyage et la manipulation de votre Mac mini ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions pour que vous et tout autre utilisateur puissiez vous y reporter facilement. Informations importantes sur la sécurité Manipulation appropriée Mettez-en place votre Mac mini sur une surface de travail stable permettant une bonne ventilation sous et autour de l’ordinateur. Ne faites pas fonctionner votre Mac mini sur un coussin ou tout autre matériau mou, celui-ci pouvant bloquer la circulation de l’air. N’introduisez jamais d’objet dans les orifices de ventilation. Plans d’eau et endroits humides Évitez de placer votre Mac mini à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire, d’une douche, etc. Protégez votre Mac mini de l’humidité et des intempéries (neige, pluie ou brouillard). Adaptateur secteur Suivez ces indications au moment d’utiliser l’adaptateur secteur:  Veillez à engager fermement les fiches dans l’adaptateur secteur, l’ordinateur et la prise secteur. AVIS : un stockage ou un usage incorrect de votre ordinateur peut entraîner l’invalidation de la garantie du fabricant. AVERTISSEMENT : ne pas suivre les présentes instructions peut entraîner le départ d’un feu, une électrocution ou toute autre blessure ou détérioration.62 Chapitre 4 Dernières recommandations  Laissez toujours de l’espace autour de l’adaptateur secteur et placez votre Mac mini dans un endroit permettant la circulation d’air.  Utilisez uniquement l’adaptateur secteur fourni avec votre ordinateur. Votre Mac mini utilise emploie un adaptateur secteur de 110 watts.  La seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation. Veillez à tirer sur la prise et non pas sur le câble. Débranchez l’adaptateur secteur et tout autre câble si l’un des cas suivants se présente :  vous comptez nettoyer votre Mac mini (suivez obligatoirement les conseils décrits en la page 66) ;  la prise ou le câble d’alimentation est usé ou endommagé ;  votre Mac mini ou son adaptateur secteur est exposé à la pluie, à une humidité excessive ou du liquide est accidentellement versé dans le boîtier ;  votre Mac mini ou son adaptateur secteur est tombé ou est détérioré, ou vous soupçonnez que son entretien ou sa réparation devient obligatoire. Caractéristiques électriques :  Fréquence : 50 à 60 Hz  Tension de ligne : 100 à 240 V CA AVERTISSEMENT : il est normal que l’adaptateur secteur chauffe lorsqu’il est utilisé. Veillez à toujours prévoir une ventilation adéquate et à éviter tout contact prolongé avec l’appareil.Chapitre 4 Dernières recommandations 63 Détérioration de l’audition L’utilisation d’écouteurs ou d’un casque d’écoute à un niveau de volume trop élevé peut provoquer une perte d’acuité auditive permanente. Il est possible de supporter petit à petit des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux à la longue, mais qui risquent néanmoins d’endommager votre ouïe. En cas de bourdonnements dans les oreilles ou d’un affaiblissement de l’audition, cessez l’écoute et consultez un médecin. Plus le volume sonore est élevé, plus les atteintes à l’audition sont rapides. Les experts de l’audition recommandent les mesures de précaution suivantes :  Limitez la durée d’utilisation d’écouteurs ou d’un casque à volume sonore élevé.  Évitez de monter le volume pour couvrir les bruits ambiants.  Baissez le son si vous n’entendez pas les personnes parler autour de vous. Activités à risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être exploité dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, dans le contrôle aérien ou pour aucun autre usage où une panne de votre système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques. AVERTISSEMENT : apporter des modifications ou ne pas se conformer aux procédures indiquées dans le manuel livré avec votre équipement peut vous exposer à des radiations dangereuses. 64 Chapitre 4 Dernières recommandations Important : le matériel électrique peut s’avérer dangereux s’il n’est pas utilisé correctement. L’utilisation de ce produit ou de tout produit similaire doit toujours être supervisée par un adulte. Évitez que des enfants ne manipulent les composants internes ou les câbles de ces appareils. Ne procédez à aucune réparation par vous-même Votre Mac mini ne contient aucune pièce manipulable par l’utilisateur. N’essayez pas d’ouvrir votre Mac mini. S’il a besoin d’être réparé, consultez les informations sur le service après-vente fournies avec votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple ou un fournisseur de services agréé Apple à cet effet. Si vous ouvrez votre Mac mini ou installez des éléments, vous risquez d’endommager votre matériel ; ce type de dommage n’est pas couvert par la garantie limitée de votre Mac mini. Informations importantes sur la manipulation Environnement de fonctionnement Faire fonctionner votre Mac mini sans respecter les limites indiquées peut influer sur les performances :  Températures de fonctionnement : 10* à 35° C AVERTISSEMENT : n’introduisez jamais d’objet d’aucune sorte dans les ouvertures de ventilation du boîtier. Cela pourrait être dangereux et endommager votre ordinateur. AVIS : ne pas suivre les présentes instructions de manipulation peut entraîner la détérioration de votre Mac mini ou de la propriété d’autrui.Chapitre 4 Dernières recommandations 65  Températures pour le stockage : - 40° à 47° C  Humidité relative : 5 % à 95 % (sans condensation)  Altitude de fonctionnement maximale : 3 048 mètres Mise sous tension de votre Mac mini N’allumez jamais votre Mac mini sans vous assurer que ses composants internes et ses périphériques externes sont en place. Faire fonctionner l’ordinateur lorsque des éléments manquent peut s’avérer dangereux et endommager votre ordinateur. Transport de votre Mac mini Avant de soulever ou de repositionner votre Mac mini, éteignez-le et débranchez tous les câbles qui y sont connectés. Si vous transportez votre Mac mini dans un sac ou une mallette, assurez-vous qu’aucun objet libre (tels que des trombones ou des pièces de monnaie) peut s’introduire accidentellement à l’intérieur de l’ordinateur par les orifices de ventilation ou le logement du lecteur optique ou se bloquer dans un des ports. Utilisation de connecteurs et de ports Ne forcez jamais au moment d’enficher un connecteur dans un port. Pour brancher un périphérique, assurez-vous que le port n’est pas obstrué, que le connecteur correspond bien au port et que vous l’avez positionné correctement.66 Chapitre 4 Dernières recommandations Rangement de votre Mac mini Si vous rangez votre Mac mini pour une période longue, placez-le dans un endroit à température ambiante non excessive (de préférence autour de 22° C). Nettoyage de votre Mac mini Pour nettoyer le boîtier de votre Mac mini et ses composants, éteignez d’abord votre Mac mini et débranchez-le du secteur. Servez-vous alors d’un chiffon doux, humide et non pelucheux pour nettoyer l’extérieur de l’ordinateur. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez pas d’aérosols, de solvants ou d’abrasifs pouvant détériorer les finitions. Principes ergonomiques Voici quelques astuces pour l’installation d’un environnement de travail sain. Clavier Veillez à maintenir vos épaules relâchées lorsque vous utilisez le clavier. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle quasiment droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Changez souvent la position des mains pour éviter la fatigue musculaire. Certains utilisateurs risquent de ressentir une certaine incommodité dans les mains, les poignets ou les bras après des durées de travail intensif sans pause. Si vous commencez à ressentir une douleur ou une certaine incommodité chronique au niveau des mains, des poignets ou des bras, consultez un professionnel de la santé qualifié.Chapitre 4 Dernières recommandations 67 Souris Positionnez la souris à la même hauteur que le clavier et vous permettant de l’atteindre confortablement. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de sorte que vos cuisses soient horizontales et que vos pieds reposent à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant afin que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Si nécessaire, relevez votre siège pour que la position de vos avant-bras et vos mains forme un angle approprié avec le clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Vous pouvez également abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une autre solution consiste à utiliser un bureau doté d’un support à clavier situé plus bas que la surface de travail. Moniteur Placez le moniteur de manière à ce que le haut de l’écran se trouve légèrement en dessous du niveau des yeux lorsque vous êtes assis au clavier. Il vous appartient de juger de la meilleure distance entre vos yeux et l’écran. Elle se situe en général entre 45 et 70 cm.68 Chapitre 4 Dernières recommandations Orientez l’écran de manière à ce qu’il reflète le moins possible la lumière provenant de l’éclairage et des fenêtres. Si possible, utilisez un support inclinable pour l’écran. Le support permet de définir le meilleur angle de vue et de contribuer à réduire ou à éliminer l’éblouissement provoqué par les sources lumineuses fixes. Pour plus d’informations sur l’ergonomie, rendez-vous le web : Cuisses légèrement inclinées Épaules détendues Écran positionné de manière à éviter les reflets Avants-bras et mains alignés Avants-bras à plat ou légèrement inclinés Bas du dos maintenu Pieds à plat sur le sol ou sur un respose-pied Partie supérieure de l’écran au niveau des yeux ou légè- rement en dessous (vous devrez éventuellement ré- gler la hauteur de votre moniteur en surélevant ou en abaissant votre surface de travail). Espace dégagé sous la surface de travail 45–70 cm www.apple.com/fr/about/ergonomicsChapitre 4 Dernières recommandations 69 Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Pour plus d’informations, rendez-vous à l’adresse : www.apple.com/fr/environment71 Regulatory Compliance Information Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L’utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes : (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit être prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.72 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop, MS 26-A Cupertino, CA 95014 Wireless Radio Use Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur lorsqu’il fonctionne dans l’intervalle de fréquences compris de 5,15 à 5,25 GHz. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC and EU radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe—Déclaration de conformité UE Cet appareil sans fil est conforme à la directive R&TTE. Europe—Déclaration de conformité UE See www.apple.com/euro/compliance. Korea Warning Statements Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements73 Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement External USB Modem Information When connecting your Mac mini to the phone line using an external USB modem, refer to the telecommunications agency information in the documentation that came with your modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov.74 Informations sur l’élimination et le recyclage Ce symbole indique que la mise au rebut de votre produit doit obéir aux lois et réglementations locales. Quand vous souhaitez mettre au rebut votre produit, contactez Apple ou les autorités locales pour en savoir plus sur les modalités de son recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, rendez-vous sur l’adresse www.apple.com/fr/ environment/recycling. Informations sur l’élimination des batteries Débarrassez-vous des batteries en respectant les lois et les consignes environnementales locales. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Taïwan: Union européenne—Informations sur l’élimination Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2009 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, FireWire, iPod, iTunes, Keynote, Mac, Mac OS et QuickTime sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Aperture, Apple Remote Desktop, Final Cut Studio, Finder, le logo FireWire, iPhone et Logic Studio sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. La marque et les logos Bluetooth® sont des marques déposées par Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqués sous licence par Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le symbole double D sont des marques de Dolby Laboratories. Ouvrages confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans ce manuel intègre des technologies de protection des droits d’auteur elles-mêmes protégées par divers brevets des États-Unis ainsi que par d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteur doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou restreint, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. L’appareil est couvert par les brevets des États-Unis portant les numéros 4,631,603, 4,577,216, 4,819,098 et 4,907,093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Création de réseaux AirPort grâce à l’Utilitaire AirPort Mac OS X 10.5 + Windows2 1 Table des matières Chapitre 1 4 Premiers contacts 6 Configuration, à l’aide d’Utilitaire AirPort, de périphériques sans fil Apple pour l’accès à Internet 7 Extension de la portée de votre réseau AirPort 7 Partage d’un disque dur USB branché sur une borne d’accès AirPort Extreme ou sur une Time Capsule 8 Impression à l’aide d’un périphérique sans fil Apple 8 Partage de la connexion à Internet de votre ordinateur Chapitre 2 11 Sécurité d’AirPort 11 Sécurité des réseaux AirPort domestiques 12 Sécurité des réseaux AirPort pour les entreprises et les écoles 13 WPA (Wi-Fi Protected Access) et WPA2 Chapitre 3 16 Configuration de réseaux AirPort 17 Configuration à l’aide d’Utilitaire AirPort 20 Configuration du réseau AirPort Extreme 27 Configuration et partage de l’accès à Internet 45 Réglage des options avancées 47 Configuration d’un système de distribution sans fil WDS 52 Extension de la portée d’un réseau 802.11n 54 Configuration d’un réseau bibande (2,4 GHz et 5 GHz) 55 Protection de votre réseau 61 Acheminement du trafic réseau vers un ordinateur particulier de votre réseau (mappage de ports) 63 Journalisation 64 Configuration de IPv6 65 Partage et protection de disques durs USB sur votre réseau 66 Utilisation d'une Time Capsule sur votre réseau 67 Connexion d’une imprimante USB à un périphérique sans fil Apple 68 Ajout d’un client sans fil à votre réseau 802.11n 69 Résolution des problèmesTable des matières 3 Chapitre 4 71 Considérations générales 71 Fonctionnement d’un réseau 75 Éléments pouvant provoquer des interférences avec AirPort Glossaire 761 4 1 Premiers contacts AirPort est le moyen le plus simple d’accéder sans fil à Internet et aux réseaux, depuis n’importe quel emplacement de votre maison, de votre bureau ou d’une salle de classe. AirPort repose sur les dernières spécifications de l’avant-projet 802.11n de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) et assure une mise en réseau sans fil rapide et fiable à la maison, dans les salles de classe ou dans les petites entreprises. Il offre des taux de transfert de données jusqu’à cinq fois supérieurs au taux fournis par la norme 802.11g et un rayon de détection réseau au moins deux fois plus étendu. La borne d’accès AirPort Extreme et la Time Capsule sont des dispositifs bibandes, c’est-à- dire qu’elles fonctionnent aussi bien dans le spectre de 2,4 Gigahertz (GHz) que de 5 GHz. Elles sont en outre totalement rétrocompatibles, de sorte que les ordinateurs Mac et PC équipés de cartes de connexion sans fil répondant aux normes 802.11a, 802.11b, 802.11g ou à l’avant-projet de norme 802.11n de l’IEEE peuvent se connecter aux réseaux sans fil Airport. Ils fonctionnent également sans problème avec AirPort Express pour diffuser notamment de la musique via une connexion sans fil. La borne d’accès AirPort Extreme et la Time Capsule sont dotées de trois ports Ethernet 10/100/1000Base-T Gigabit supplémentaires ; il n’est donc pas nécessaire d’ajouter un routeur à votre réseau. Pour configurer une borne d’accès AirPort Extreme, AirPort Express ou une Time Capsule, vous devez exécuter Utilitaire AirPort, l’application de configuration et de gestion simplifiées. Utilitaire AirPort est doté d’une interface utilisateur simple rassemblant l’ensemble des commandes logicielles. Il simplifie la gestion de plusieurs périphériques sans fil Apple et offre des fonctions de contrôle de clients et de journalisation. Utilitaire AirPort permet d’activer des comptes d’invité à durée de validité limitée pour autoriser un accès temporaire à votre réseau. Il n’est, par conséquent, plus nécessaire de fournir le mot de passe de votre réseau aux utilisateurs de passage. Vous pouvez même créer des comptes dotés de limites temporaires afin d’exercer un contrôle parental optimal. Cette version d’Utilitaire AirPort prend en charge IPv6 et Bonjour, afin que vous puissiez « rendre publics » des services réseau tels que l’impression et le partage de disque dur à travers le port WAN.Chapitre 1 Premiers contacts 5 Remarque : lorsque les fonctionnalités abordées dans ce document s’appliquent indiffé- remment à la borne d’accès AirPort Extreme, à l'AirPort Express et à la Time Capsule, les périphériques sont alors appelés, dans leur ensemble, « périphériques sans fil Apple ». Vous pouvez brancher un disque dur USB sur une borne d’accès AirPort Extreme ou sur une Time Capsule pour que tout le monde ayant accès au réseau puisse sauvegarder, stocker et partager des fichiers. Comme chaque Time Capsule comprend un disque AirPort interne, il n’est pas nécessaire de brancher de disque externe. Vous pouvez, si vous le désirez, connecter d’autres disques USB au port USB de votre Time Capsule. Vous avez également la possibilité de brancher une imprimante USB sur le port USB de n’importe quel périphérique sans fil Apple, afin que tous les utilisateurs du réseau puissent accéder à l’imprimante ou au concentrateur. Tous les périphériques sans fil Apple procurent un niveau élevé de sécurité d’accès sans fil. Ils comportent un coupe-feu intégré et prennent en charge des technologies standard de chiffrement de données. L’utilitaire de configuration simple d’emploi et de puissantes commandes d’accès permettent toutefois aux utilisateurs autorisés de se connecter sans difficultés au réseau Airport qu’ils ont créés. Utilisez l’une des méthodes suivantes avec un périphérique sans fil Apple pour assurer un accès sans fil à Internet et partager une seule connexion à Internet entre plusieurs ordinateurs :  Configurez le périphérique en routeur destiné à fournir des adresses IP aux ordinateurs du réseau via DHCP et NAT. Si le périphérique sans fil est branché sur un modem DSL ou câble connecté à Internet, il reçoit les pages web et le courrier électronique provenant d’Internet à travers sa connexion Internet, puis retransmet ce contenu via le réseau sans fil (aux ordinateurs sans fil) ou via Ethernet (aux ordinateurs connectés par leur port Ethernet).  Configurez le périphérique sans fil Apple en pont entre un réseau existant disposant déjà d’un accès à Internet et un routeur fournissant les adresses IP. Le périphérique transmet alors les adresses IP et la connexion Internet aux ordinateurs équipés d’AirPort ou d’une carte sans fil ou aux ordinateurs connectés au périphérique sans fil via Ethernet. 6 Chapitre 1 Premiers contacts Ce document fournit des informations sur la borne d’accès AirPort Extreme, sur AirPort Express et sur Time Capsule, ainsi que des informations détaillées sur la configuration de réseaux 802.11n à l’aide d’Utilitaire AirPort pour des ordinateurs équipés de Mac OS X v10.5 ou ultérieur ou de Windows XP et du Service Pack 2. Vous pouvez configurer un périphérique sans fil Apple pour vous connecter sans fil à Internet en quelques minutes. De plus, comme les périphériques sans fil Apple sont des produits de mise en réseau à la fois souples et puissants, vous pouvez créer un réseau AirPort offrant de nombreuses autres possibilités. Ce document permet également de concevoir et de mettre en place un réseau AirPort chargé de fournir, via Ethernet, un accès Internet à des ordinateurs non équipés d’AirPort ou de tirer parti de certaines des fonctionnalités plus avancées de votre périphérique sans fil. Vous trouverez d’autres informations générales concernant les réseaux sans fil, ainsi qu’une vue d’ensemble de la technologie AirPort, dans les documents AirPort publiés précédemment et disponibles à l’adresse www.apple.com/fr/support/manuals/airport. Remarque : les captures d’écran d’Utilitaire AirPort contenues dans ce document proviennent de Mac OS X 10.5. Si vous utilisez un ordinateur Windows, il se peut que les images de ce document diffèrent légèrement de ce qui apparaît sur votre écran. Configuration, à l’aide d’Utilitaire AirPort, de périphériques sans fil Apple pour l’accès à Internet Tout comme votre ordinateur, les périphériques sans fil Apple doivent, pour se connecter à Internet, être configurés à l’aide des informations appropriées sur le matériel et la mise en réseau IP. Installez Utilitaire AirPort, disponible sur le CD accompagnant votre périphérique sans fil, et exécutez-le pour indiquer les données de configuration d’accès à Internet et d’autres réglages réseau. Cette version d’Utilitaire AirPort allie la simplicité d’usage d’Assistant réglages AirPort et la puissance d’Utilitaire Admin AirPort. Elle est installée dans le dossier Utilitaires (situé dans le dossier Applications) sur les ordinateurs Macintosh fonctionnant sous Mac OS X, et dans Démarrer > Tous les programmes > AirPort sur les ordinateurs fonctionnant sous Windows. Utilitaire AirPort vous guide tout au long de la procédure de configuration en vous posant une série de questions visant à déterminer comment la connexion à Internet de la borne d’accès et les autres interfaces doivent être configurées. Saisissez les réglages Ethernet, PPPoE (PPP over Ethernet) ou LAN (réseau local) qui vous ont été fournis par votre fournisseur d’accès à Internet ou votre administrateur réseau, attribuez à votre réseau AirPort un nom et un mot de passe, configurez une borne d’accès comme pont sans fil pour étendre le champ de détection de votre réseau AirPort existant et réglez d’autres options. Une fois que vous avez terminé la saisie des réglages, Utilitaire AirPort transfère ces derniers à votre périphérique sans fil. Il se connecte ensuite à Internet et partage sa connexion Internet avec les ordinateurs qui accèdent au réseau AirPort.Chapitre 1 Premiers contacts 7 Vous pouvez également créer un réseau AirPort exploitant les fonctions de mise en réseau plus avancées offertes par les périphériques sans fil Apple. Pour le réglage d’options AirPort plus évoluées, Utilitaire AirPort vous permet de configurer manuellement votre périphérique sans fil ou de reprendre et modifier rapidement des réglages que vous avez déjà configurés sur un autre périphérique. Certaines des fonctions avancées de mise en réseau AirPort ne peuvent être mises en place qu’à l’aide des fonctions de configuration manuelle d’Utilitaire AirPort. Utilitaire AirPort vous permet de configurer manuellement votre périphérique sans fil Apple si :  vous souhaitez fournir l’accès Internet à des ordinateurs qui se connectent au périphérique sans fil via Ethernet ;  vous avez déjà configuré votre périphérique, mais vous devez modifier un réglage (les informations d’identification de votre compte par exemple) ;  vous devez configurer des réglages avancés tels que la fréquence de canal, les options avancées de sécurité, les réglages relatifs aux réseaux fermés, la durée de bail DHCP, le contrôle d’accès, la confidentialité WAN, les réglages de puissance de transmission, le mappage de ports ou d’autres options. Pour obtenir des instructions relatives à l’usage d’Utilitaire AirPort en vue de configurer manuellement votre périphérique sans fil et votre réseau, reportez-vous à la rubrique « Configuration à l’aide d’Utilitaire AirPort » à la page 17. Extension de la portée de votre réseau AirPort Vous pouvez étendre la portée de votre réseau en vous servant d’Utilitaire AirPort soit pour configurer des connexions sans fil entre plusieurs périphériques de votre réseau et créer ainsi un système WDS (Wireless Distribution System), soit pour connecter un périphérique via Ethernet afin de créer un réseau itinérant. Pour plus d’informations sur la configuration d’un WDS ou d’un réseau itinérant, consultez la section « Connexion de périphériques sans fil supplémentaires à votre réseau AirPort » à la page 45. Partage d’un disque dur USB branché sur une borne d’accès AirPort Extreme ou sur une Time Capsule Si vous utilisez une Time Capsule ou la toute dernière borne d’accès AirPort Extreme, vous pouvez brancher un disque dur USB dessus afin que les ordinateurs Macintosh ou Windows, connectés sans fil ou par câbles, puissent partager des fichiers sur le disque dur. Comme chaque Time Capsule comprend un disque AirPort interne, il n’est pas nécessaire de brancher de disque externe. Vous pouvez, si vous le désirez, connecter d’autres disques USB au port USB de votre Time Capsule. Voir « Partage et protection de disques durs USB sur votre réseau » à la page 65.8 Chapitre 1 Premiers c