Apple Migration_10.4_2e_Ed.pdf Apple sur FNAC.COM - Pour voir la liste complète des manuels APPLE, cliquez ici

 

 

TELECHARGER LE PDF sur : http://manuals.info.apple.com/fr/Migration_10.4_2e_Ed.pdf

 

 

Voir également d'autres Guides APPLE :

Apple-Keynote2_UserGuide.pdf-Japon

Apple-Welcome_to_Tiger.pdf-Japon

Apple-XsanAdminGuide_j.pdf-Japon

Apple-PowerBookG4_UG_15GE.PDF-Japon

Apple-Xsan_Migration.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_TopCover_JA.pdf-Japon

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Aperture_Photography_Fundamentals.pdf-Japon

Apple-nikeipod_users_guide.pdf-Japon

Apple-QuickTime71_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Japon

Apple-Aperture_Performing_Adjustments_j.pdf-Japon

Apple-iMacG5_17inch_HardDrive.pdf-Japon

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_J.pdf-Japon

Apple-MacBook_Air_User_Guide.pdf-Japon

Apple-MacBook_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iPad_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Apple_AirPort_Networks_Early2009_H.pd-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_120GB_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-StoreKitGuide.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_ExpansionCardRiser_JA.pdf-Japon

Apple-iMacG5_Battery.pdf-Japon

Apple-Logic_Pro_8_Getting_Started.pdf-Japon

Apple-PowerBook-handbok-Norge-Norveg

Apple-iWork09_formler_og_funksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacPro_HardDrive_DIY.pdf-Japon

Apple-iPod_Fifth_Gen_Funksjonsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_white_Early2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-GarageBand_09_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-imac_mid2011_ug_h.pdf-Norge-Norvege

Apple-iDVD_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMac_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

/Apple-iPhone_3G_Viktig_produktinformasjon_H-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-macbook_air_13inch_mid2011_ug_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad2_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhoto_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_Brukerhandbok_Late2008.pdf-Norge-Norvege

Apple-Pages09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Late2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Aluminum_Late2008_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Wireless_Keyboard_Aluminum_2007_H-Norge-Norvege

Apple-NiPod_photo_Brukerhandbok_N0190269.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_13inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_17inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Velkommen_til_Snow_Leopard.pdf-Norge-Norvege.htm

Apple-TimeCapsule_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Hurtigstart.pdf-Norge-Norvege

Apple-Snow_Leopard_Installeringsinstruksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_Handbok_S0342141.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-GE_Money_Bank_Handlekonto.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_nano_6thgen_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_13inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Early2011_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Numbers09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Welcome_to_Leopard.pdf-Japon

Apple-PowerMacG5_UserGuide.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_2.1_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering-klargjoring.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacOSX10.3_Welcome.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_4_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple_TV_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMovie_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_160GB_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering_10.6.pdf-Norge-Norvege

Apple-Network-Services-Location-Manager-Veiledning-for-nettverksadministratorer-Norge-Norvege

Apple-iOS_Business_Mar12_FR.pdf

Apple-PCIDualAttachedFDDICard.pdf

Apple-Aperture_Installing_Your_Software_f.pdf

Apple-User_Management_Admin_v10.4.pdf

Apple-Compressor-4-ユーザーズマニュアル Japon

Apple-Network_Services_v10.4.pdf

Apple-iPod_2ndGen_USB_Power_Adapter-DE

Apple-Mail_Service_v10.4.pdf

Apple-AirPort_Express_Opstillingsvejledning_5.1.pdf

Apple-MagSafe_Airline_Adapter.pdf

Apple-L-Apple-Multiple-Scan-20-Display

Apple-Administration_du_service_de_messagerie_10.5.pdf

Apple-System_Image_Admin.pdf

Apple-iMac_Intel-based_Late2006.pdf-Japon

Apple-iPhone_3GS_Finger_Tips_J.pdf-Japon

Apple-Power-Mac-G4-Mirrored-Drive-Doors-Japon

Apple-AirMac-カード取り付け手順-Japon

Apple-iPhone開発ガイド-Japon

Apple-atadrive_pmg4mdd.j.pdf-Japon

Apple-iPod_touch_2.2_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Mac_OS_X_Server_v10.2.pdf

Apple-AppleCare_Protection_Plan_for_Apple_TV.pdf

Apple_Component_AV_Cable.pdf

Apple-DVD_Studio_Pro_4_Installation_de_votre_logiciel

Apple-Windows_Services

Apple-Motion_3_New_Features_F

Apple-g4mdd-fw800-lowerfan

Apple-MacOSX10.3_Welcome

Apple-Print_Service

Apple-Xserve_Setup_Guide_F

Apple-PowerBookG4_17inch1.67GHzUG

Apple-iMac_Intel-based_Late2006

Apple-Installation_de_votre_logiciel

Apple-guide_des_fonctions_de_l_iPod_nano

Apple-Administration_de_serveur_v10.5

Apple-Mac-OS-X-Server-Premiers-contacts-Pour-la-version-10.3-ou-ulterieure

Apple-boot_camp_install-setup

Apple-iBookG3_14inchUserGuideMultilingual

Apple-mac_pro_server_mid2010_ug_f

Apple-Motion_Supplemental_Documentation

Apple-imac_mid2011_ug_f

Apple-iphone_guide_de_l_utilisateur

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug_fr

Apple-NouvellesfonctionnalitesdeLogicExpress7.2

Apple-QT_Streaming_Server

Apple-Web_Technologies_Admin

Apple-Mac_Pro_Early2009_4707_UG

Apple-guide_de_l_utilisateur_de_Numbers08

Apple-Decouverte_d_Aperture_2

Apple-Guide_de_configuration_et_d'administration

Apple-mac_integration_basics_fr_106.

Apple-iPod_shuffle_4thgen_Guide_de_l_utilisateur

Apple-ARA_Japan

Apple-081811_APP_iPhone_Japanese_v5.4.pdf-Japan

Apple-Recycle_Contract120919.pdf-Japan

Apple-World_Travel_Adapter_Kit_UG

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide

Apple-RemoteSupportJP

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Compressor_3_Batch_Monitor_User_Manual_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Premiers__contacts_avec_iDVD_08

Apple-Mac_mini_Intel_User_Guide.pdf

Apple-Prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_Logic_Express_8

Apple-mac_integration_basics_fr_107.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-Logic9-examen-prep-fr.pdf-Logic-Pro-9-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-aperture_photography_fundamentals.pdf-Manuel-de-l-utilisateu

Apple-emac-memory.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Apple-Installation-et-configuration-de-votre-Power-Mac-G4

Apple-Guide_de_l_administrateur_d_Xsan_2.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_imovie6.pdf

Apple-Tiger_Guide_Installation_et_de_configuration.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Level-One-Exam-Preparation-Guide-and-Practice-Exam

Apple-Open_Directory.pdf

Apple-Nike_+_iPod_User_guide

Apple-ard_admin_guide_2.2_fr.pdf

Apple-systemoverviewj.pdf-Japon

Apple-Xserve_TO_J070411.pdf-Japon

Apple-Mac_Pro_User_Guide.pdf

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_iwork_08.pdf

Apple-services_de_collaboration_2e_ed_10.4.pdf

Apple-iPhone_Bluetooth_Headset_Benutzerhandbuch.pdf

Apple-Guide_de_l_utilisateur_de_Keynote08.pdf

APPLE/Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_F.pdf

Apple-iPod_classic_160Go_Guide_de_l_utilisateur.pdf

Apple-iBookG4GettingStarted.pdf

Apple-Administration_de_technologies_web_10.5.pdf

Apple-Compressor-4-User-Manual-fr

Apple-MainStage-User-Manual-fr.pdf

Apple-Logic_Pro_8.0_lbn_j.pdf

Apple-PowerBookG4_15inch1.67-1.5GHzUserGuide.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_CH.pdf

Apple-LED_Cinema_Display_27-inch_UG.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_RS.pdf

Apple-macbook_pro_13inch_early2011_f.pdf

Apple-iMac_Mid2010_UG_BR.pdf

Apple-iMac_Late2009_UG_J.pdf

Apple-iphone_user_guide-For-iOS-6-Software

Apple-iDVD5_Getting_Started.pdf

Apple-guide_des_fonctionnalites_de_l_ipod_touch.pdf

Apple_iPod_touch_User_Guide

Apple_macbook_pro_13inch_early2011_f

Apple_Guide_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_RAID

Apple_Time_Capsule_Early2009_Setup_F

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_rs

Apple_iphone_upute_za_uporabu

Apple_ipad_user_guide_ta

Apple_iPod_touch_User_Guide

apple_earpods_user_guide

apple_iphone_gebruikershandleiding

apple_iphone_5_info

apple_iphone_brukerhandbok

apple_apple_tv_3rd_gen_setup_tw

apple_macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_ch

apple_Macintosh-User-s-Guide-for-Macintosh-PowerBook-145

Apple_ipod_touch_user_guide_ta

Apple_TV_2nd_gen_Setup_Guide_h

Apple_ipod_touch_manual_del_usuario

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_tu

Apple_macbook_pro_retina_qs_th

Apple-Manuel_de_l'utilisateur_de_Final_Cut_Server

Apple-iMac_G5_de_lutilisateur

Apple-Cinema_Tools_4.0_User_Manual_F

Apple-Personal-LaserWriter300-User-s-Guide

Apple-QuickTake-100-User-s-Guide-for-Macintosh

Apple-User-s-Guide-Macintosh-LC-630-DOS-Compatible

Apple-iPhone_iOS3.1_User_Guide

Apple-iphone_4s_important_product_information_guide

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_F

Liste-documentation-apple

Apple-Premiers_contacts_avec_iMovie_08

Apple-macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_br

Apple-macbook_pro-13-inch-mid-2012-important_product_info

Apple-macbook_air-11-inch_mid-2012-qs_br

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_MainStage

Apple-Compressor_3_User_Manual_F

Apple-Color_1.0_User_Manual_F

Apple-guide_de_configuration_airport_express_4.2

Apple-TimeCapsule_SetupGuide

Apple-Instruments_et_effets_Logic_Express_8

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_WaveBurner

Apple-Macmini_Guide_de_l'utilisateur

Apple-PowerMacG5_UserGuide

Disque dur, ATA parallèle Instructions de remplacement

Apple-final_cut_pro_x_logic_effects_ref_f

Apple-Leopard_Installationshandbok

Manuale Utente PowerBookG4

Apple-thunderbolt_display_getting_started_1e

Apple-Compressor-4-Benutzerhandbuch

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug

Apple-macbook_air-mid-2012-important_product_info_j

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_de_reponse_d_impulsion

Apple-Aperture_2_Raccourcis_clavier

AppleTV_Setup-Guide

Apple-livetype_2_user_manual_f

Apple-imacG5_17inch_harddrive

Apple-macbook_air_guide_de_l_utilisateur

Apple-MacBook_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Keynote-2-Guide-de-l-utilisateur

Apple-PowerBook-User-s-Guide-for-PowerBook-computers

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide-5200CD-and-5300CD

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide

Apple-Workgroup-Server-Guide

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPad-User-Guide-For-iOS-5-1-Software

Apple-Boot-Camp-Guide-d-installation-et-de-configuration

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 5.1

PowerBook G4 Premiers Contacts APPLE

Guide de l'Utilisateur iphone pour le logiciel ios 5.1 APPLE

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 4,3

Guide de l’utilisateur iPod nano 5ème génération

Guide de l'utilisateur iPod Touch 2.2 APPLE

Guide de l’utilisateur QuickTime 7  Mac OS X 10.3.9 et ultérieur Windows XP et Windows 2000

Guide de l'utilisateur MacBook 13 pouces Mi 2010

Guide de l’utilisateur iPhone (Pour les logiciels iOS 4.2 et 4.3)

Guide-de-l-utilisateur-iPod-touch-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-iPad-2-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide de déploiement en entreprise iPhone OS

Guide-de-l-administrateur-Apple-Remote-Desktop-3-1

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Xserve-Diagnostics-Version-3X103

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802.11n-5e-Generation

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802-11n-5e-Generation

Guide-de-l-utilisateur-Capteur-Nike-iPod

Guide-de-l-utilisateur-iMac-21-5-pouces-et-27-pouces-mi-2011-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Qadministrator-4

Guide-d-installation-Apple-TV-3-eme-generation

User-Guide-iPad-For-ios-5-1-Software

Mac OS X Server Mise à niveau et migration Pour version 10.4 ou ultérieure Deuxième éditionK Apple Computer, Inc. © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’un exemplaire enregistré du logiciel Mac OS X Server peut reproduire cette publication aux fins d’apprentissage du logiciel. Cette publication ne peut être reproduite ou transmise en tout ou partie à des fins commerciales, comme la vente de copies de cette publication ou la fourniture d’un service d’assistance payant. Tous les efforts ont été mis en œuvre pour garantir l’exactitude des informations de ce manuel. Apple Computer, Inc., n’est pas responsable des erreurs d’impression ou de typographie. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Le logo Apple est une marque d’Apple Computer Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le logo Apple, AppleShare, FireWire, Mac, Macintosh, Mac OS, QuickTime, WebObjects et Xserve sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder est une marque d’Apple Computer, Inc. Java et tous les logos et marques dérivés de Java sont des marques ou des marques déposées de Sun Microsystems, Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays. PowerPC et le logo PowerPC sont des marques d’International Business Machines Corporation, utilisées sous licence. UNIX est une marque déposée aux États-Unis et dans d’autres pays sous la licence exclusive de X/Open Company Ltd. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés sont des marques de leurs détenteurs respectifs. Les produits de tierce partie ne sont mentionnés qu’à titre indicatif, et aucunement à des fins publicitaires ou de recommandation. Apple ne se porte pas garant de ces produits et décline toute responsabilité quant à leur utilisation et à leur fonctionnement. F019-0743/21-7-06 3 1 Table des matières Préface 5 À propos de ce guide 5 Contenu de ce guide 6 Utilisation de ce guide 6 Utilisation de l’aide à l’écran 7 La suite Mac OS X Server 8 Obtenir des mises à jour de documentation 9 Informations complémentaires Chapitre 1 11 Avant de commencer 11 Serveurs à partir desquels réaliser une mise à niveau ou une migration 11 Mise à niveau vers la version 10.4 12 Migration à partir d’un serveur de version antérieure à 10.4 vers la version 10.4 13 Migration à partir de Windows NT 13 Migration d’utilisateurs et de groupes 13 Enregistrement et réutilisation des comptes d’utilisateur et de groupe 14 Comptes système Chapitre 2 17 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 17 Éléments pouvant être réutilisés 18 Mise à niveau d’un maître Open Directory et de ses répliques 18 Instructions pas à pas Chapitre 3 27 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 27 Éléments pouvant être réutilisés 28 Instructions pas à pas Chapitre 4 35 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 35 Avant de commencer 36 Éléments pouvant migrer 37 Outils pouvant être utilisés 38 Instructions pas à pas Chapitre 5 53 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 53 Avant de commencer4 Table des matières 54 Éléments pouvant migrer 55 Outils pouvant être utilisés 56 Instructions pas à pas Chapitre 6 69 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 69 Avant de commencer 69 Éléments pouvant migrer 70 Outils pouvant être utilisés 71 Instructions pas à pas Chapitre 7 83 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 83 Avant de commencer 83 Éléments pouvant migrer 84 Outils pouvant être utilisés 85 Instructions pas à pas Chapitre 8 93 Migration à partir d’AppleShare IP 93 Avant de commencer 93 Éléments pouvant migrer 94 Outils pouvant être utilisés 95 Instructions pas à pas Index 103 5 Préface À propos de ce guide Utilisez ce guide si vous souhaitez passer à Mac OS X Server version 10.4 à partir d’une version antérieure du serveur. Ce guide comporte des instructions sur la réutilisation des données et réglages provenant de versions antérieures du serveur. Il existe deux approches :  Effectuez une installation de mise à niveau. Cette approche maintient l’ensemble de vos données et réglages à leur place et vous permet de réutiliser votre matériel de serveur pour Mac OS X Server version 10.4. Vous pouvez effectuer une installation de mise à niveau de serveurs de versions 10.3 et 10.2.  Faites migrer manuellement les données et réglages. Cette approche transfert les données et réglages vers un ordinateur différent — qui exécute Mac OS X Server version 10.4. Vous pouvez faire migrer les données et réglages d’un serveur de version 10.3, 10.2, 10.1, 1.2 ou AppleShare IP (ASIP) 6.3.3. Contenu de ce guide Ce guide comprend les chapitres suivants :  Chapitre 1, « Avant de commencer », qui résume la configuration requise et les options de mise à niveau et de migration.  Chapitre 2, « Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 », qui décrit comment mettre à niveau la dernière version 10.3 vers la version 10.4.  Chapitre 3, « Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 », qui décrit comment mettre à niveau la version 10.2.8 vers la version 10.4.  Chapitre 4, « Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 », qui décrit comment faire migrer des données à partir d’un serveur de la dernière version 10.3 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.4.  Chapitre 5, « Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 », qui décrit comment faire migrer des données à partir d’un serveur de version 10.2.8 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.4.  Chapitre 6, « Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 », qui décrit comment faire migrer des données à partir d’un serveur de version 10.1.4 ou 10.1.5 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.4.6 Preface À propos de ce guide  Chapitre 7, « Migration à partir de Mac OS X Server version 1.2 », qui décrit comment faire migrer des données à partir d’un serveur de version 1.2 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.4.  Chapitre 8, « Migration à partir d’Appleshare IP », qui décrit comment faire migrer des données à partir d’un serveur ASIP 6.3.3 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.4. Utilisation de ce guide Ce guide est simple d’utilisation. Il vous suffit de lire le chapitre 1 pour vous assurer de bien comprendre toutes les options. Consultez ensuite le chapitre qui traite de la stratégie de mise à jour ou de migration. Vous trouverez des instructions pas à pas sur la conservation et la réutilisation de données de serveur à l’aide de divers outils et techniques manuelles. Vous trouverez également des références aux instructions et informations supplémentaires dans d’autres guides de la suite de serveurs ; la page suivante évoque les documents de la suite et où les trouver. Utilisation de l’aide à l’écran Vous pouvez afficher des instructions et d’autres informations utiles sur la suite serveur en utilisant l’aide à l’écran. Sur un ordinateur qui exécute Mac OS X Server, vous pouvez accéder à l’aide à l’écran après avoir ouvert le Gestionnaire de groupe de travail ou Admin Serveur. À partir du menu d’aide, sélectionnez l’une des options :  Aide Gestionnaire de groupe de travail ou Aide Admin Serveur affiche des informations sur l’application.  Aide Mac OS X Server affiche la page d’aide principale du serveur, à partir de laquelle vous pouvez rechercher des informations sur le serveur.  Documentation vous permet d’accéder au site www.apple.com/fr/server/documentation, à partir duquel vous pouvez télécharger des documents concernant le serveur. Vous pouvez également accéder à l’aide à l’écran à partir du Finder ou d’autres applications d’un serveur ou d’un ordinateur administrateur. Un ordinateur administrateur est un ordinateur Mac OS X sur lequel est installé un logiciel d’administration de serveur. Utilisez le menu Aide afin d’ouvrir Visualisation Aide, puis choisissez Bibliothèque > Aide Mac OS X Server. Pour consulter les toutes dernières rubriques d’aide, assurez-vous que l’ordinateur serveur ou administrateur est connecté à Internet lorsque vous utilisez Visualisation Aide. Visualisation Aide extrait et met en cache automatiquement les toutes dernières rubriques d’aide sur Internet concernant le serveur. Lorsque vous n’êtes pas connecté à Internet, Visualisation Aide affiche les rubriques d’aide mises en cache.Préface À propos de ce guide 7 La suite Mac OS X Server La documentation de Mac OS X Server comprend une série de guides présentant les services offerts ainsi que les instructions relatives à leur configuration, leur gestion et leur dépannage. Tous les guides sont disponibles au format PDF via : www.apple.com/fr/server/documentation. Ce guide ... explique comment : Premiers contacts, Supplément au guide Premiers contacts et Feuille d’opérations Mac OS X Server Installer Mac OS X Server et le configurer pour la première fois. Administration des services de collaboration Configurer et gérer les services de journal web, de chat et autres qui facilitent les interactions entre utilisateurs. Administration par ligne de commande Utiliser les commandes et les fichiers de configuration pour exécuter les tâches d’administration du serveur via l’interpréteur de commandes UNIX. Deploying Mac OS X Computers for K-12 Education (Utilisation d’ordinateurs Mac OS X dans l’enseignement primaire et secondaire) Configurer et déployer Mac OS X Server ainsi qu’un ensemble d’ordinateurs Mac OS X et les utiliser dans l’enseignement primaire et secondaire (professeurs, élèves et personnel). Deploying Mac OS X Server Mac OS X Server for High Performance Computing (Utilisation de Mac OS X Server pour un environnement informatique hautes performances) Configurer et gérer Mac OS X Server et les ordinateurs en grappe de serveurs Apple afin d’accélérer le traitement des opérations informatiques complexes. Administration des services de fichiers Partager des volumes ou dossiers de serveur sélectionnés parmi les clients du serveur via les protocoles suivants : AFP, NFS, FTP et SMB/CIFS. Administration de la haute disponibilité Gérer les basculements IP, l’agrégation des liens, l’équilibrage de charge et d’autres configurations matérielles et logicielles pour garantir la haute disponibilité des services Mac OS X Server. Java Application Server Guide (Guide du serveur d’applications Java) Configurer et administrer un serveur d’applications JBoss sur Mac OS X Server. Mac OS X Security Configuration (Configuration de la sécurité pour Mac OS X) Sécuriser les ordinateurs client Mac OS X. Mac OS X Server Security Configuration (Configuration de la sécurité pour Mac OS X Server) Sécuriser les ordinateurs Mac OS X Server. Administration du service de courrier Installer, configurer et administrer les services de courrier sur le serveur. Migration vers Mac OS X Server à partir de Windows NT Déplacer des comptes, des dossiers partagés et des services à partir de serveurs Windows NT vers Mac OS X Server.8 Preface À propos de ce guide Obtenir des mises à jour de documentation Apple publie régulièrement de nouvelles rubriques d’aide à l’écran, des guides révisés et des documents de solutions. Les nouvelles rubriques d’aide incluent des mises à jour des guides les plus récents.  Pour afficher de nouvelles rubriques d’aide à l’écran, assurez-vous que votre ordinateur serveur ou administrateur est connecté à Internet et cliquez sur le lien Informations de dernière minute dans la page d’aide principale de Mac OS X Server.  Pour télécharger les guides et documents de solutions les plus récents au format PDF, rendez-vous à la page web de documentation de Mac OS X Server : www.apple.com/fr/server/documentation. Administration des services réseau Installer, configurer et administrer DHCP, DNS, VPN, NTP, coupe-feu IP et services NAT sur le serveur. Administration d’Open Directory Gérer les services de répertoires et d’authentification. Administration du service d’impression Héberger les imprimantes partagées et gérer les files d’attente et travaux d’impression associés. Administration de QuickTime Streaming Server 5.5 Configurer et gérer les services d’enchaînement QuickTime. Administration de mises à jour de logiciels et d’images de système Utiliser NetBoot et Installation en réseau pour créer des images disque à partir desquelles les ordinateurs Macintosh peuvent démarrer sur le réseau. Configurer un serveur de mise à jour de logiciels pour la mise à jour d’ordinateurs clients via le réseau. Mise à niveau et migration Utiliser les données et les réglages des services actuellement utilisés sur les versions antérieures du logiciel serveur. Gestion des utilisateurs Créer et gérer des comptes d’utilisateur, groupes et listes d’ordinateurs. Configurer les préférences gérées des clients Mac OS X. Administration des technologies web Configurer et gérer un serveur web, dont WebDAV, WebMail, et les modules web. Administration des services Windows Configurer et gérer des services tels que PDC, BDC, fichiers et impression pour les utilisateurs d’ordinateurs Windows. Administration d’Xgrid Gérer des clusters de calcul Xserve à l’aide de l’application Xgrid. Glossaire Mac OS X Server Savoir à quoi correspondent les termes utilisés pour les produits de serveur et les produits de stockage. Ce guide ... explique comment :Préface À propos de ce guide 9 Informations complémentaires Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes : Documents Ouvrez-moi : mises à jour importantes et informations spécifiques. Recherchez-les sur les disques du serveur. Site web de Mac OS X Server (www.apple.com/fr/macosx/server) : une passerelle vers de plus amples informations sur divers produits et technologies. Sites web de service et d’assistance Apple (www.apple.com/fr/support) : un accès à des centaines d’articles concernant le service d’assistance Apple. Formation des clients Apple, en anglais (train.apple.com) : cours en salle et autoformations destinés à développer vos compétences en termes d’administration de serveur. Groupes de discussions Apple, en anglais (discussions.info.apple.com) : un moyen de partager questions, connaissances et conseils avec d’autres administrateurs. Répertoire des listes d’envoi Apple, en anglais (www.lists.apple.com) : abonnez-vous à des listes d’envoi afin de pouvoir communiquer par courrier électronique avec d’autres administrateurs.1 11 1 Avant de commencer Prenez un moment pour vous familiariser avec la configuration requise et les options de mise à niveau et de migration. Si vous utilisez Mac OS X Server version 10.2 ou 10.3, il ne sera peut-être pas nécessaire de faire migrer les données de serveur vers un autre ordinateur. Une mise à niveau de votre serveur peut s’avérer suffisante ; il s’agit d’un processus qui installe et configure Mac OS X Server version 10.4 sur votre ordinateur serveur existant, tout en conservant automatiquement les données et les réglages de services. Serveurs à partir desquels réaliser une mise à niveau ou une migration Vous pouvez réutiliser des réglages et données de serveur avec Mac OS X Server version 10.4 de la manière suivante :  Mise à niveau de la version 10.3.9 ou 10.2.8 du serveur  Migration à partir des versions 10.3.9, 10.2.8, 10.1.4 et 10.1.5 et 1.2, et à partir d’AppleShare IP 6.3.3  Migration à partir de Windows NT Mise à niveau vers la version 10.4 Vous pouvez mettre à niveau la version 10.3.9 ou 10.2.8 de votre serveur à la version 10.4.7 ou ultérieure si :  Vous n’avez pas besoin de reformater le disque dur de l’ordinateur actuel.  Le matériel de votre serveur est équipé des éléments suivants :  un processeur PowerPC G4 ou G5,  FireWire intégré,  au moins 512 Mo de mémoire vive (RAM),  au moins 10 gigaoctets (Go) d’espace disque disponible. 12 Chapitre 1 Avant de commencer Pour mettre à niveau un serveur version 10.3.9 ou 10.2.8 à l’aide d’un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4 correspondant à la version 10.4.6 ou antérieure, l’ordinateur serveur doit être équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5, d’un port FireWire intégré, d’au moins 128 Mo de mémoire RAM (256 Mo pour les serveurs à haute demande exécutant plusieurs services) et d’au moins 4 Go d’espace disque disponible. En mettant à niveau un serveur, vous réalisez une installation de mise à niveau à partir du disque d’installation du serveur sur votre ordinateur serveur. Vos données et réglages sont conservés automatiquement, et vous n’avez que très peu de réglages manuels à effectuer. Si vous utilisiez le Gestionnaire Macintosh pour gérer les ordinateurs clients Mac OS 9, vous pouvez continuer ainsi ; cette option n’est pas possible lorsque vous procédez à une migration. Reportez-vous à la documentation de votre serveur de version 10.2 ou 10.3 pour plus d’informations sur le Gestionnaire Macintosh. Même si votre serveur existant respecte la configuration minimale requise pour la mise à niveau, il est parfois préférable d’effectuer une migration. Vous pouvez par exemple mettre à jour certains de vos ordinateurs et décider de rétablir votre environnement serveur sur un ou plusieurs des ordinateurs les plus récents. Migration à partir d’un serveur de version antérieure à 10.4 vers la version 10.4 Les migrations à partir des versions 10.3.9, 10.2.8, 10.1.4 et 10.1.5 et 1.2 de Mac OS X Server et à partir d’AppleShare 6.3.3 sont prises en charge. Lorsque vous procédez à une migration, vous installez et réalisez une configuration initiale de Mac OS X Server version 10.4 sur un ordinateur, vous restaurez les fichiers sur l’ordinateur équipé de la version 10.4 à partir de l’ordinateur doté de la version bêta 10.4 et vous apportez les réglages manuels nécessaires. La migration des données du Gestionnaire Macintosh n’est pas prise en charge. Vous devrez effectuer une migration (plutôt qu’une mise à niveau) vers Mac OS X Server version 10.4.7 si :  Le disque dur de votre serveur 10.2.8 ou 10.3.9 doit être reformaté.  Votre serveur 10.2.8 ou 10.3.9 ne possède pas l’un des éléments suivants :  un processeur PowerPC G4 ou G5,  FireWire intégré,  au moins 512 Mo de mémoire vive (RAM),  au moins 10 gigaoctets (Go) d’espace disque disponible.  Vous souhaitez transférer sur un autre serveur les données et les réglages que vous utilisiez sur un serveur version 10.2.8 ou 10.3.9.  Vous utilisiez un serveur d’une version antérieure à 10.2.8. Si vous souhaitez effectuer la migration à partir d’un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4 correspondant à la version 10.4.6 ou antérieure, votre serveur de remplacement doit être équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5, d’un port FireWire intégré, d’au moins 128 Mo de mémoire RAM (256 Mo pour les serveurs à haute demande exécutant plusieurs services) et d’au moins 4 Go d’espace disque disponible.Chapitre 1 Avant de commencer 13 Migration à partir de Windows NT Mac OS X Server peut offrir toute une variété de services aux utilisateurs d’ordinateurs Microsoft Windows 95, 98, ME (Millennium Edition), XP, NT 4 et 2000. En fournissant ces services, Mac OS X Server peut remplacer les serveurs Windows NT dans les petits groupes de travail. Le guide de migration de Windows NT explique comment importer des utilisateurs, des groupes et des ordinateurs à partir d’un serveur Microsoft Windows NT vers un contrô- leur de domaine principal (PDC, Primary Domain Controller) Mac OS X Server. Le guide de migration de Windows NT explique également comment faire migrer des répertoires de départ, des points de partage et des informations de configuration de serveur. Migration d’utilisateurs et de groupes Toutes les versions de Mac OS X Server à partir desquelles vous pouvez effectuer une migration sont prises en charge par des outils qui vous permettent de déplacer des comptes d’utilisateur et de groupe d’un serveur existant vers un serveur de version 10.4. Enregistrement et réutilisation des comptes d’utilisateur et de groupe L’outil à utiliser pour enregistrer les comptes d’utilisateur et de groupe existants dépend de la version du serveur à partir de laquelle vous procédez à la migration : Tous ces outils, à l’exception de Migration AppleShare IP, écrivent les enregistrements de compte dans un fichier d’exportation. Pour importer des utilisateurs et des groupes à partir du fichier dans un répertoire existant en vue de leur utilisation avec la version 10.4, utilisez Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport dans la version 10.4. L’utilitaire Migration AppleShare IP conserve les comptes d’utilisateur et de groupe existants sans utiliser de fichiers d’exportation. Chaque chapitre fournit des instructions relatives à l’utilisation de ces outils. À partir de Utilisez Mac OS X Server version 10.2 et ultérieures Gestionnaire de groupe de travail Mac OS X Server version 10.1 Admin Serveur Mac OS X Server version 1.2 Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool AppleShare IP Utilitaire Migration AppleShare IP ou Admin Serveur de Mac OS14 Chapitre 1 Avant de commencer Comptes système Lorsque vous installez Mac OS X Server, plusieurs comptes d’utilisateur et de groupe sont créés automatiquement dans le répertoire local. Ces comptes prédéfinis sont parfois appelés comptes système, car ils sont utilisés par le logiciel système du serveur. Pour savoir comment ces comptes sont utilisés, consultez le guide de gestion des utilisateurs. Vous ne pouvez pas modifier les noms ou les identifiants des comptes système. Par conséquent, n’essayez pas de le faire lorsque vous effectuez la migration d’utilisateurs et de groupes. En revanche, vous pouvez, lors de la migration, ajouter des utilisateurs aux deux groupes système — admin et wheel :  Wheel est un groupe dont les membres bénéficient d’un contrôle presque identique à celui des utilisateurs « root ». Si vous êtes membre du groupe wheel, vous pouvez utiliser la commande su (changer d’utilisateur) dans l’application Terminal pour vous connecter à un ordinateur distant en tant qu’utilisateur root. Utilisez ssh pour vous connecter, tapez su, puis indiquez le mot de passe root lorsque vous y êtes invité.  Les membres du groupe admin ont le droit d’administrer Mac OS X Server. Les utilisateurs admin peuvent utiliser les applications de gestion du serveur et installer des logiciels qui nécessitent des autorisations administrateur. Voici les comptes d’utilisateur prédéfinis : Nom Nom abrégé Id. Util. Utilisateur sans autorisation nobody -2 Administrateur système root 0 Services système daemon 1 Services d’impression lp 26 Utilisateur Postfix postfix 27 Clé VPN MPPE vpn_nnnnnnnnnnnn 57 Serveur World Wide Web www 70 Utilisateur Apple Events eppc 71 Serveur MySQL mysql 74 sshd (séparation des autorisations) sshd 75 QuickTime Streaming Server (QTSS) qtss 76 Utilisateur Cyrus IMAP cyrus 77 Utilisateur Mailman mailman 78Chapitre 1 Avant de commencer 15 Voici la liste des comptes de groupe prédéfinis : Serveur d’applications appserver 79 Utilisateur Clamav clamav 82 Utilisateur Amavisd amavisd 83 Utilisateur Jabber jabber 84 Xgrid Controller xgridcontroller 85 Xgrid Agent xgridagent 86 Propriétaire de l’application appowner 87 WindowServer WindowServer 88 Utilisateur inconnu unknown 99 Nom Nom abrégé Id. Util. Nom abrégé Id. de groupe nobody -2 nogroup -1 wheel 0 daemon 1 kmem 2 sys 3 tty 4 operator 5 mail 6 bin 7 staff 20 lp 26 postfix 27 postdrop 28 utmp 45 uucp 66 dialer 68 network 6916 Chapitre 1 Avant de commencer www 70 mysql 74 sshd 75 qtss 76 mailman 78 appserverusr 79 admin 80 appserveradm 81 clamav 82 amavisd 83 jabber 84 xgridcontroller 85 xgridagent 86 appowner 87 WindowServer 88 accessibility 90 unknown 99 Nom abrégé Id. de groupe2 17 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 Suivez les instructions de ce chapitre pour mettre à niveau un serveur 10.3.9 à la version 10.4. Vous pouvez effectuer la mise à niveau des ordinateurs Mac OS X Server 10.3.9 pour lesquels le reformatage du disque dur n’est pas nécessaire et qui disposent des éléments suivants :  un processeur PowerPC G4 ou G5,  FireWire intégré,  512 Mo minimum de mémoire vive (RAM),  au moins 10 Go d’espace disque disponible. Si vous souhaitez effectuer la mise à niveau d’un serveur 10.3.9 à l’aide d’un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4 correspondant à la version 10.4.6 ou antérieure, l’ordinateur serveur doit être équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5, d’un port FireWire intégré, d’au moins 128 Mo de mémoire RAM (256 Mo pour les serveurs à haute demande exécutant plusieurs services) et d’au moins 4 Go d’espace disque disponible. Éléments pouvant être réutilisés Lorsque vous procédez à une mise à niveau à partir de Mac OS X Server 10.3.9, presque toutes les données existantes et les réglages restent disponibles, y compris les données du Gestionnaire Macintosh et tous les mots de passe d’utilisateur. Vous pouvez réutiliser les images NetBoot créées à l’aide des versions 10.2 et 10.3. Dans la version 10.4, watchdog est remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages pour les services que vous avez ajoutés à /etc/ watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et installez-le dans /Système/Bibliothèque/ LaunchDaemons/. Reportez-vous à la page man de launchd.conf pour en savoir plus.18 Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 Mise à niveau d’un maître Open Directory et de ses répliques Lorsque le serveur que vous voulez mettre à niveau est un maître ou une réplique Open Directory, commencez par mettre à niveau le maître avant de mettre à niveau les répliques. Pour mettre à niveau le maître et ses répliques : 1 Mettez à niveau le maître vers la version 10.4 en suivant les instructions de ce chapitre. Lors de la mise à niveau du maître, les ordinateurs clients ne peuvent pas s’y connecter pour des services Open Directory. Il se peut que les clients rencontrent un retard en recherchant automatiquement le serveur réplique Open Directory le plus proche. Vous pouvez remédier à ce retard en modifiant le service DHCP pour utiliser l’adresse d’un serveur réplique Open Directory si le serveur fournit aux clients l’adresse d’un serveur LDAP. Lorsque la mise à niveau du maître est terminée, vous pouvez modifier le service DHCP pour utiliser l’adresse du maître. Le guide d’administration des services de réseau fournit des instructions sur la configuration des réglages LDAP du service DHCP. 2 Mettez à niveau chacun des serveurs répliques vers la version 10.4. 3 À l’aide d’Admin Serveur, connectez-vous à chaque serveur réplique et rétablissez les répliques. Pour obtenir des informations sur la réinitialisation des mots de passe sur le maître, consultez la section « Services de répertoire » à la page 24. Instructions pas à pas Pour mettre à niveau un serveur 10.3.9 à la version 10.4, suivez les instructions de cette section. 1 Mettez votre serveur à jour vers la version 10.3.9. 2 Effectuez une installation de mise à niveau vers la version 10.4 3 Effectuez les réglages nécessaires après l’installation initiale du serveur.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 19 Étape 1 : Mise à jour de votre serveur vers la version 10.3.9 Utilisez si besoin Mise à jour de logiciels pour mettre à jour votre serveur à la version 10.3.9. Étape 2 : Effectuez une installation de mise à niveau vers la version 10.4 Vous pouvez utiliser le disque d’installation de la version 10.4 pour effectuer l’installation de mise à niveau localement sur votre ordinateur serveur si ce dernier dispose d’un moniteur, d’un clavier et d’un lecteur de disque optique. Une fois l’installation de mise à niveau terminée, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur vous guide pendant la configuration initiale du serveur. Vos réglages existants sont affichés et vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour procéder à une mise à niveau vers la version 10.4 et effectuer la configuration initiale du serveur localement : 1 Assurez-vous que tous les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en cours d’exécution. 2 Allumez l’ordinateur et insérez le disque d’installation dans le lecteur de disque optique. 3 Redémarrez l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. L’initialisation de l’ordinateur s’effectue depuis le disque d’installation. Vous pouvez relâcher la touche C lorsque le logo Apple s’affiche. 4 Lorsque le programme d’installation est lancé, suivez les instructions à l’écran. Dans la sous-fenêtre Sélectionner une destination, veillez à sélectionner le disque ou la partition sur laquelle la version 10.3.9 est installée. Cliquez sur Options, puis sélectionnez « Ne pas effacer ». Cliquez sur OK. 5 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Si vous utilisez des CD d’installation (non disponibles pour la version 10.4.7 ou ultérieure), insérez le disque d’installation suivant lorsque cela vous est demandé. 6 Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre automatiquement et l’Assistant du serveur se lance pour vous permettre de procéder à la configuration initiale du serveur. Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Excepté si vous possédez une licence de site, vous devrez saisir un numéro de série unique de logiciel serveur pour chacun des serveurs que vous mettez à niveau. Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site, vous devez saisir le nom du propriétaire enregistré et l’organisation exactement tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Lorsque vous utilisez la sous-fenêtre Utilisation du répertoire, il est conseillé de sélectionner l’option « Aucune modification » dans la configuration de répertoire du serveur. Une fois la configuration terminée, vous pouvez apporter des ajustements si nécessaire, en suivant les instructions du guide d’administration Open Directory. 20 Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 Il est impossible d’activer ou de désactiver le service de courrier ou le service WebDAV via la sous-fenêtre Services. Si l’un de ces services est en cours d’exécution lorsque vous effectuez la mise à niveau, il fonctionnera après cette dernière. Si l’un de ces services est arrêté lorsque vous effectuez la mise à niveau, il sera arrêté après cette dernière. Pour activer ou désactiver le service de courrier ou le service WebDAV, utilisez Admin Serveur après la configuration initiale du serveur. 7 Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 8 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Pour procéder à une mise à niveau vers la version 10.4 et effectuer la configuration initiale du serveur à distance : 1 Assurez-vous que tous les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en cours d’exécution. 2 Démarrez l’ordinateur à partir du disque d’installation. La procédure à utiliser varie selon que le serveur cible dispose d’un lecteur de disque optique capable de lire votre disque d’installation ou pas. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit être en mesure de lire les supports DVD. Si le serveur cible dispose d’un clavier et d’un lecteur de disque optique capable de lire votre disque d’installation, insérez le disque d’installation dans le lecteur. Redémarrez ensuite l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur de disque optique intégré capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à partir du disque d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas d’un tel lecteur optique, vous pouvez démarrer celui-ci en mode disque cible et insérer le disque d’installation dans le lecteur optique de votre ordinateur administrateur. Vous pouvez également utiliser un lecteur optique FireWire externe. Si le serveur cible est un serveur Xserve, vous pouvez déplacer son module de disque vers un autre système Xserve doté d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans les documents Présentation, Premiers contacts ou Guide de l’utilisateur qui accompagnent votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 3 Sur un ordinateur administrateur, accédez à /Applications/Serveur/ et ouvrez l’Assistant du serveur (vous n’avez pas besoin d’être administrateur de l’ordinateur local pour utiliser l’Assistant du serveur). Sélectionnez l’option Installer le logiciel sur un serveur distant. Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 21 4 Identifiez le serveur que vous souhaitez mettre à niveau. Si celui-ci se trouve sur le sous-réseau local, sélectionnez-le dans la liste. Sinon, cliquez sur Serveur à l’adresse IP puis saisissez une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000). 5 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers chiffres du numéro de série de matériel intégré au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. 6 Avancez dans les écrans d’installation en suivant les instructions affichées. 7 Lorsque la sous-fenêtre Volumes apparaît, sélectionnez un disque ou un volume (partition) cible et cliquez sur Continuer. Cliquez sur Options, puis sélectionnez « Ne pas effacer ». Cliquez sur OK. 8 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Si vous utilisez des CD d’installation (non disponibles pour la version 10.4.7 ou ultérieure), insérez le disque d’installation suivant lorsque cela vous est demandé. 9 Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre automatiquement, et l’Assistant du serveur s’ouvre et affiche une sous-fenêtre Bienvenue. Pour lancer la configuration du serveur, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. 10 Dans la sous-fenêtre Destination, placez une coche dans la colonne Appliquer du serveur distant que vous mettez à niveau, puis tapez son mot de passe de préréglage dans le champ Mot de passe et cliquez sur Continuer pour vous connecter au serveur. Si le serveur n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’ajouter ou Actualiser pour voir s’il est disponible. 11 Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Excepté si vous possédez une licence de site, vous devrez saisir un numéro de série unique de logiciel serveur pour chacun des serveurs que vous mettez à niveau. Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site, vous devez saisir le nom du propriétaire enregistré et l’organisation exactement tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Lorsque vous utilisez la sous-fenêtre Utilisation du répertoire, il est plus sûr de sélectionner l’option « Aucune modification » dans la configuration de répertoire du serveur. Une fois la configuration terminée, vous pouvez apporter des ajustements si nécessaire, en suivant les instructions du guide d’administration Open Directory. Il est impossible d’activer ou de désactiver le service de courrier ou le service WebDAV via la sous-fenêtre Services. Si l’un de ces services est en cours d’exécution lorsque vous effectuez la mise à niveau, il fonctionnera après cette dernière. Si l’un de ces services est arrêté lorsque vous effectuez la mise à niveau, il sera arrêté après cette dernière. 22 Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 Pour activer ou désactiver le service de courrier ou le service WebDAV, utilisez Admin Serveur après la configuration initiale du serveur. 12 Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 13 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Étape 3 : Procédez aux ajustements nécessaires au terme de la configuration initiale du serveur Vous pouvez désormais utiliser Gestionnaire de groupe de travail, Admin Serveur, Terminal et d’autres applications pour affiner les réglages de votre serveur et tirer parti des nouvelles fonctionnalités de la version 10.4. Consultez le guide d’administration sur les services individuels pour obtenir une explication des fonctionnalités nouvelles et modifiées. Voici quelques suggestions intéressantes. WebObjects Restaurez httpd.conf à la version précédente (httpd.conf.AppleSaved), ou incluez la ligne suivante dans le nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf Si vous n’avez pas installé Java 1.4.2 sur votre serveur 10.3.9, les projets de l’application WebObjects doivent être mis à jour manuellement afin de pouvoir utiliser la version de Java Virtual Machine (VM) incluse avec la version 10.4. Pour mettre à jour un projet WebObjects : 1 Ouvrez le projet dans Xcode. 2 Dans le mode de présentation expert pour les réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de « JAVA_VM » en « java ». Remarque : les services JavaMonitor et wotaskd (WebObjects Task Daemon) sont désormais gérés par launchd et sont accessibles via l’application Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau possède l’élément de démarrage /Système/ Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorer. Il est désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.4. Consultez le guide d’administration des technologies Web pour en savoir plus.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 23 Certificats Secure Sockets Layer (SSL) Utilisez Admin Serveur pour importer tous les certificats SSL existants que vous souhaitez continuer à utiliser pour les services LDAP, web ou les services de courrier. Pour importer un certificat SSL : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Sélectionnez Open Directory, web ou Mail dans la liste Ordinateurs et services pour le serveur mis à niveau. 3 Cliquez sur Réglages. Consultez les guides d’administration pour Open Directory, le service de courrier et les technologies web pour obtenir des informations sur l’importation des certificats SSL associés. À l’aide d’Admin Serveur, vous pouvez créer un certificat à signature automatique et générer une demande de signature de certificat (CSR, Certificate Signing Request) afin d’obtenir un certificat SSL auprès d’une autorité émettrice et de l’installer. Le guide d’administration des services de courrier vous fournit les indications nécessaires pour cette opération. Groupes Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les enregistrements de groupe à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Pour mettre à niveau un enregistrement de groupe : 1 Ouvrez le Gestionnaire de groupe de travail. 2 Ouvrez le répertoire qui contient les groupes concernés. 3 Sélectionnez un ou plusieurs groupes, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». 4 Cliquez sur Enregistrer.24 Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 Services de répertoire Après la mise à niveau, il est conseillé de convertir un répertoire NetInfo partagé en LDAP. Consultez le guide d’administration Open Directory pour en savoir plus sur les avantages liés à l’utilisation de LDAP et sur l’utilisation d’Admin serveur pour procéder à la conversion. Vous pouvez également procéder à la conversion vers l’authentification Open Directory à partir d’une autre stratégie d’authentification. Par exemple, si certains des utilisateurs de votre serveur mis à jour sont configurés pour être authentifiés à l’aide du Gestionnaire d’authentification, vous pouvez modifier leurs réglages pour l’authentification Open Directory. Vous trouverez des options d’authentification et des instructions dans le guide d’administration d’Open Directory. Si vous souhaitez activer Kerberos pour un maître Open Directory sur lequel il n’est pas activé, vous pouvez utiliser la commande suivante, qui conserve les mots de passe existants et les ajoute à votre nouveau centre de distribution de clés. slapconfig -kerberize Si vous disposez de comptes d’utilisateur dotés de mots de passe cryptés et que vous ne les kerbérisez pas à l’aide de la commande ci-dessus, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou la commande NeST pour utiliser un mot de passe Open Directory :  Pour utiliser Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez l’application et accédez au répertoire dans lequel réside le compte d’utilisateur. Authentifiez-vous en tant qu’administrateur de domaine, puis sélectionnez un utilisateur avec un mot de passe crypté. Cliquez sur Avancé, choisissez Open Directory dans le menu local Type du mot de passe, cliquez sur Élémentaires, spécifiez un nouveau mot de passe, puis cliquez sur Enregistrer.  Pour utiliser l’outil NeST, ouvrez l’application Terminal et tapez : NeST -convertuser Pour en savoir plus sur NeST et slapconfig, consultez leurs pages man. Images NetBoot Vous pouvez réutiliser les images NetBoot créées à l’aide des versions 10.2 et 10.3. à la suite de l’installation de la mise à niveau. Pour gérer les images Netboot, utilisez Utilitaire d’images de système, qui remplace Utilitaire d’images de réseau lors de l’installation de la mise à niveau.Chapitre 2 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.3 25 Service d’impression Le processus de mise à niveau correspond à l’ancienne configuration avec des files d’attente d’impression existantes et applique les réglages à la nouvelle configuration, qui est stockée dans /Bibliothèque/Préférences/com.apple.printservice.plist. Les résultats de la mise à niveau sont journalisés dans /Bibliothèque/Logs/PrintService/ PrintService.admin.log. Si le serveur possède une configuration de service d’impression héritée (NetInfo) qui n’a pas été mise à niveau, le fichier d’historique contient un rapport des éléments mis à niveau. La plupart des entrées du fichier d’historique reflètent les différences intrinsè- ques qui existent entre l’architecture d’impression de la version 10.4 (Common UNIX Printing System, ou CUPS) et l’architecture d’impression héritée. Historique de la mise à niveau d’Open Directory Les informations concernant la mise à niveau du serveur LDAP d’Open Directory sont stockées à l’emplacement suivant : /Bibliothèque/Logs/slapconfig.log Service web Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez-les à la version du fichier qui est installée avec la version 10.4 du serveur. Le fichier workers.properties de la version 10.4 possède une nouvelle entrée pour le service de journal web. Gestionnaire Macintosh, Si vous utilisiez le Gestionnaire Macintosh, vous pouvez continuer à vous en servir. Pour lancer le Gestionnaire Macintosh 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Sélectionnez le serveur mis à niveau dans la liste Ordinateurs et services, en vous y connectant si nécessaire. 3 Cliquez sur Réglages, puis sur Général. 4 Dans la section Protocoles, activez le Gestionnaire Macintosh. 5 Cliquez sur Enregistrer.3 27 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 Utilisez les instructions de ce chapitre pour mettre à niveau un serveur de la version 10.2.8 vers la version 10.4. Vous pouvez effectuer la mise à niveau des ordinateurs Mac OS X Server 10.2.8 pour lesquels le reformatage du disque dur n’est pas nécessaire et qui disposent des éléments suivants :  un processeur PowerPC G4 ou G5,  FireWire intégré,  512 Mo minimum de mémoire vive (RAM),  au moins 10 Go d’espace disque disponible. Si vous souhaitez effectuer la mise à niveau d’un serveur 10.2.8 à l’aide d’un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4 correspondant à la version 10.4.6 ou antérieure, l’ordinateur serveur doit être équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5, d’un port FireWire intégré, d’au moins 128 Mo de mémoire RAM (256 Mo pour les serveurs à haute demande exécutant plusieurs services) et d’au moins 4 Go d’espace disque disponible. Éléments pouvant être réutilisés Lorsque vous procédez à une mise à niveau à partir de Mac OS X Server version 10.2.8, presque toutes les données existantes et les réglages restent disponibles, y compris les données du Gestionnaire Macintosh et tous les mots de passe d’utilisateur. Vous pouvez réutiliser les images NetBoot créées à l’aide de la version 10.2. Dans la version 10.4, watchdog est remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages pour les services que vous avez ajoutés à /etc/ watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et installez-le dans /Système/Bibliothèque/ LaunchDaemons/. Reportez-vous à la page man de launchd.conf pour en savoir plus.28 Chapitre 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 Instructions pas à pas Pour mettre à niveau un serveur de la version 10.2.8 vers la version 10.4, suivez les instructions de cette section. Étape 1 : Mise à jour de votre serveur vers la version 10.2.8 Utilisez la Mise à jour de logiciels si nécessaire pour mettre à jour votre serveur vers la version 10.2.8. Étape 2 : Effectuez une installation de mise à niveau vers la version 10.4 Vous pouvez utiliser les disques d’installation de la version 10.4 pour effectuer l’installation de la mise à niveau localement sur votre ordinateur serveur si sont reliés à celui-ci un moniteur, un clavier et un lecteur optique. Sinon, vous pouvez effectuer la mise à niveau à distance, à partir d’un ordinateur administrateur ; le guide Premiers contacts vous indique comment configurer un ordinateur administrateur. Une fois l’installation de mise à niveau terminée, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur vous guide pendant la configuration initiale du serveur. Vos réglages existants sont affichés et vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Pour procéder à une mise à niveau vers la version 10.4 et effectuer la configuration initiale du serveur localement : 1 Assurez-vous que tous les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en cours d’exécution. 2 Allumez l’ordinateur et insérez le disque d’installation dans le lecteur de disque optique. 3 Redémarrez l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. L’initialisation de l’ordinateur s’effectue depuis le disque d’installation. Vous pouvez relâcher la touche C lorsque le logo Apple s’affiche. 1 Mettez votre serveur à jour vers la version 10.2.8. 2 Effectuez une installation de mise à niveau vers la version 10.4. 3 Effectuez les réglages nécessaires après l'installation initiale du serveur.Chapitre 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 29 4 Lorsque le programme d’installation est lancé, suivez les instructions à l’écran. Dans la sous-fenêtre Sélectionner une destination, veillez à sélectionner le disque ou la partition sur laquelle la version 10.2.8 est installée. Cliquez sur Options, puis sélectionnez « Ne pas effacer ». Cliquez sur OK. 5 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Si vous utilisez des CD d’installation (non disponibles pour la version 10.4.7 ou ultérieure), insérez le disque d’installation suivant lorsque cela vous est demandé. 6 Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre automatiquement et l’Assistant du serveur se lance pour vous permettre de procéder à la configuration initiale du serveur. Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Excepté si vous possédez une licence de site, vous devrez saisir un numéro de série unique de logiciel serveur pour chacun des serveurs que vous mettez à niveau. Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site, vous devez saisir le nom du propriétaire enregistré et l’organisation exactement tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Lorsque vous utilisez la sous-fenêtre Utilisation du répertoire, il est conseillé de sélectionner l’option « Aucune modification » dans la configuration de répertoire du serveur. Une fois la configuration terminée, vous pouvez apporter des ajustements si nécessaire, en suivant les instructions du guide d’administration Open Directory. Il est impossible d’activer ou de désactiver le service de courrier ou le service WebDAV via la sous-fenêtre Services. Si l’un de ces services est en cours d’exécution lorsque vous effectuez la mise à niveau, il fonctionnera après cette dernière. Si l’un de ces services est arrêté lorsque vous effectuez la mise à niveau, il sera arrêté après cette dernière. Pour activer ou désactiver le service de courrier ou le service WebDAV, utilisez Admin Serveur après la configuration initiale du serveur. 7 Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 8 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Pour procéder à une mise à niveau vers la version 10.4 et effectuer la configuration initiale du serveur à distance : 1 Assurez-vous que tous les serveurs DHCP ou DNS dont dépend votre serveur sont en cours d’exécution.30 Chapitre 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 2 Démarrez l’ordinateur à partir du disque d’installation. La procédure à utiliser varie selon que le serveur cible dispose d’un lecteur de disque optique capable de lire votre disque d’installation ou pas. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit être en mesure de lire les supports DVD. Si le serveur cible dispose d’un clavier et d’un lecteur de disque optique capable de lire votre disque d’installation, insérez le disque d’installation dans le lecteur. Redémarrez ensuite l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur de disque optique intégré capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à partir du disque d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas d’un tel lecteur optique, vous pouvez démarrer celui-ci en mode disque cible et insérer le disque d’installation dans le lecteur optique de votre ordinateur administrateur. Vous pouvez également utiliser un lecteur optique FireWire externe. Si le serveur cible est un serveur Xserve, vous pouvez déplacer son module de disque vers un autre système Xserve doté d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans les documents Présentation, Premiers contacts ou Guide de l’utilisateur qui accompagnent votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 3 Sur un ordinateur administrateur, accédez à /Applications/Serveur/ et ouvrez l’Assistant du serveur (vous n’avez pas besoin d’être administrateur de l’ordinateur local pour utiliser l’Assistant du serveur). Sélectionnez l’option Installer le logiciel sur un serveur distant. 4 Identifiez le serveur que vous souhaitez mettre à niveau. Si celui-ci se trouve sur le sous-réseau local, sélectionnez-le dans la liste. Sinon, cliquez sur Serveur à l’adresse IP puis saisissez une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000). 5 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers chiffres du numéro de série de matériel intégré au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. 6 Avancez dans les écrans d’installation en suivant les instructions affichées. 7 Lorsque la sous-fenêtre Volumes apparaît, sélectionnez un disque ou un volume (partition) cible et cliquez sur Continuer. Cliquez sur Options, puis sélectionnez « Ne pas effacer ». Cliquez sur OK. 8 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Insérez le disque d’installation suivant lorsqu’un message vous y invite. 9 Une fois l’installation terminée, l’ordinateur redémarre automatiquement, et l’Assistant du serveur s’ouvre et affiche une sous-fenêtre Bienvenue. Pour lancer la configuration du serveur, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer.Chapitre 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 31 10 Dans la sous-fenêtre Destination, placez une coche dans la colonne Appliquer du serveur distant que vous mettez à niveau, puis tapez son mot de passe de préréglage dans le champ Mot de passe et cliquez sur Continuer pour vous connecter au serveur. Si le serveur n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’ajouter ou Actualiser pour voir s’il est disponible. 11 Avancez dans les sous-fenêtres de l’Assistant en suivant les instructions affichées. Vos réglages existants sont affichés dans les sous-fenêtres, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez. Excepté si vous possédez une licence de site, vous devrez saisir un numéro de série unique de logiciel serveur pour chacun des serveurs que vous mettez à niveau. Vous trouverez ce numéro imprimé sur les documents fournis avec le logiciel. Si vous possédez une licence de site, vous devez saisir le nom du propriétaire enregistré et l’organisation exactement tels qu’ils ont été spécifiés par votre représentant Apple. Lorsque vous utilisez la sous-fenêtre Utilisation du répertoire, il est plus sûr de sélectionner l’option « Aucune modification » dans la configuration de répertoire du serveur. Une fois la configuration terminée, vous pouvez apporter des ajustements si nécessaire, en suivant les instructions du guide d’administration Open Directory. Il est impossible d’activer ou de désactiver le service de courrier ou le service WebDAV via la sous-fenêtre Services. Si l’un de ces services est en cours d’exécution lorsque vous effectuez la mise à niveau, il fonctionnera après cette dernière. Si l’un de ces services est arrêté lorsque vous effectuez la mise à niveau, il sera arrêté après cette dernière. Pour activer ou désactiver le service de courrier ou le service WebDAV, utilisez Admin Serveur après la configuration initiale du serveur. 12 Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. Révisez les données de configuration, en cliquant de manière facultative sur Revenir pour les modifier. 13 Pour lancer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Étape 3 : Procédez aux ajustements nécessaires au terme de la configuration initiale du serveur Vous pouvez désormais utiliser Gestionnaire de groupe de travail, Admin Serveur, Terminal et d’autres applications pour affiner les réglages de votre serveur et tirer parti des nouvelles fonctionnalités de la version 10.4. Consultez le guide d’administration sur les services individuels pour obtenir une explication des fonctionnalités nouvelles et modifiées. Voici quelques suggestions intéressantes.32 Chapitre 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 WebObjects Restaurez httpd.conf à la version précédente (httpd.conf.AppleSaved), ou incluez la ligne suivante dans le nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf En outre, mettez à jour les projets de l’application WebObjects afin de pouvoir utiliser la version de Java Virtual Machine (VM) incluse avec la version 10.4. Pour mettre à jour un projet WebObjects : 1 Ouvrez le projet dans Xcode. 2 Dans le mode de présentation expert pour les réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de « JAVA_VM » en « java ». Remarque : les services JavaMonitor et wotaskd (WebObjects Task Daemon) sont désormais gérés par launchd et sont accessibles via l’application Admin Serveur. Si le serveur que vous mettez à niveau possède l’élément de démarrage /Système/ Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, vous pouvez l’ignorer. Il est désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.4. Consultez le guide d’administration des technologies Web pour en savoir plus. Groupes Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les enregistrements de groupe à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Pour mettre à niveau un enregistrement de groupe : 1 Ouvrez le Gestionnaire de groupe de travail. 2 Ouvrez le répertoire qui contient les groupes concernés. 3 Sélectionnez un ou plusieurs groupes, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». 4 Cliquez sur Enregistrer. Services de répertoire Après la mise à niveau, il est conseillé de convertir un répertoire NetInfo partagé en LDAP. Consultez le guide d’administration Open Directory pour en savoir plus sur les avantages liés à l’utilisation de LDAP et sur l’utilisation d’Admin serveur pour procéder à la conversion. Vous pouvez également procéder à la conversion vers l’authentification Open Directory à partir d’une autre stratégie. Par exemple, si certains des utilisateurs de votre serveur mis à jour sont configurés pour être authentifiés à l’aide du Gestionnaire d’authentification, vous pouvez modifier leurs réglages pour l’authentification Open Directory. Vous trouverez des options d’authentification et des instructions dans le guide d’administration d’Open Directory.Chapitre 3 Mise à niveau de Mac OS X Server version 10.2 33 Images NetBoot Vous pouvez réutiliser les images NetBoot créées à l’aide de la version 10.2 à la suite de l’installation de la mise à niveau. Pour gérer les images Netboot, utilisez Utilitaire d’images de système, qui remplace Utilitaire d’images de réseau lors de l’installation de la mise à niveau. Service d’impression Le processus de mise à niveau correspond à l’ancienne configuration avec des files d’attente d’impression existantes et applique les réglages à la nouvelle configuration, qui est stockée dans /Bibliothèque/Préférences/com.apple.printservice.plist. Les résultats de la mise à niveau sont journalisés dans /Bibliothèque/Logs/PrintService/ PrintService.admin.log. Si le serveur possède une configuration de service d’impression héritée (NetInfo) qui n’a pas été mise à niveau, le fichier d’historique contient un rapport des éléments mis à niveau. La plupart des entrées du fichier d’historique reflètent les différences intrinsè- ques qui existent entre l’architecture d’impression de la version 10.4 (Common UNIX Printing System, ou CUPS) et l’architecture d’impression héritée. Service web Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez-les à la version du fichier qui est installée avec la version 10.4 du serveur. Le fichier workers.properties de la version 10.4 possède une nouvelle entrée pour le service de journal web. Gestionnaire Macintosh, Si vous utilisiez le Gestionnaire Macintosh, vous pouvez continuer à vous en servir. Pour lancer le Gestionnaire Macintosh 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Sélectionnez le serveur mis à niveau dans la liste Ordinateurs et services, en vous y connectant si nécessaire. 3 Cliquez sur Réglages, puis sur Général. 4 Dans la section Protocoles, activez le Gestionnaire Macintosh. 5 Cliquez sur Enregistrer.4 35 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Utilisez les instructions de ce chapitre lorsque vous devez faire migrer des données à partir d’un serveur 10.3.9 vers un autre ordinateur exécutant la version 10.4. Vous pouvez faire migrer des données à partir d’ordinateurs Mac OS X Server version 10.3.9 pour lesquels la mise à niveau à la version 10.4.7 ou ultérieure n’est pas possible. Il se peut que ces ordinateurs :  requièrent un reformatage du disque dur ou un remplacement par un ordinateur plus récent.  utilisent un matériel de serveur qui ne dispose pas des éléments suivants :  un processeur PowerPC G4 ou G5,  FireWire intégré,  512 Mo minimum de mémoire vive (RAM),  au moins 10 Go d’espace disque disponible. Si vous souhaitez faire migrer des données à partir d’un serveur 10.3.9 et utiliser un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4 correspondant à la version 10.4.6 ou anté- rieure, votre serveur de remplacement doit être équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5, d’un port FireWire intégré, d’au moins 128 Mo de mémoire RAM (256 Mo pour les serveurs à haute demande exécutant plusieurs services) et d’au moins 4 Go d’espace disque disponible. Avant de commencer Avant d’utiliser les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur de version 10.4 vers lequel vous ferez migrer les données. Consultez le guide de premiers contacts pour obtenir des instructions. Si nécessaire, mettez à niveau le serveur dont vous ferez migrer les données, de sorte qu’il exécute la version 10.3.9. Lorsque le serveur est un maître ou une réplique Open Directory, commencez par configurer le maître de version 10.4 avant de configurer les répliques de version 10.4.36 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Pour rétablir le maître et ses répliques : 1 Configurez le maître de version 10.4 en suivant les instructions de ce chapitre. Pendant la configuration du maître, les ordinateurs clients ne peuvent pas se connecter au maître de version 10.3.9 pour des services Open Directory. Il se peut que les clients rencontrent un retard en recherchant automatiquement le serveur réplique Open Directory le plus proche. Vous pouvez remédier à ce retard en modifiant le service DHCP pour utiliser l’adresse d’un serveur réplique Open Directory s’il fournit aux clients l’adresse d’un serveur LDAP. Lorsque le maître de version 10.4 est prêt, vous pouvez modifier le service DHCP pour utiliser l’adresse du maître. Le guide d’administration des services de réseau fournit des instructions sur la configuration des réglages LDAP du service DHCP. 2 Configurez chacune des répliques de version 10.4 en faisant migrer les données de manière appropriée. Changez ensuite en autonome le rôle de la réplique de version 10.3.9 et configurez le serveur de version 10.4 pour qu’il devienne une réplique du maître de version 10.4. Le guide d’administration Open Directory fournit des instructions sur le changement du rôle Open Directory d’un serveur en autonome et en réplique. Pour obtenir des informations sur la réinitialisation des mots de passe sur le maître, consultez l’étape 6 à la page 44. Éléments pouvant migrer Les informations de la section « Instructions pas à pas » à la page 38 décrivent comment réutiliser les données suivantes de la version 10.3 avec la version 10.4 :  Données de configuration web  Contenu web  Données MySQL  Base de données de courrier  Données WebMail  Fichiers de configuration FTP  Images NetBoot  Applications et structures WebObjects  Données Tomcat  Applications JBoss  Réglages AFP  Configuration de coupe-feu IP  Configuration DNSChapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 37  Réglages DHCP  Réglages NAT  Réglages VPN  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et répertoires du serveur QuickTime Streaming Server  Comptes d’utilisateur et de groupe Si vous utilisez l’un des éléments suivants, notez les réglages que vous souhaitez continuer d’utiliser, puis reportez-vous au document indiqué afin de savoir comment recréer les réglages après l’utilisation des instructions de ce chapitre. Dans la version 10.4, watchdog est remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages pour les services que vous avez ajoutés à /etc/ watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et installez-le dans /Système/Bibliothèque/ LaunchDaemons/. Reportez-vous à la page man de launchd.conf pour en savoir plus. Outils pouvant être utilisés Plusieurs outils sont disponibles :  Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes d’utilisateur et de groupe de la version 10.3 vers un fichier de données séparées par des caractères, puis pour les importer dans un serveur de version 10.4. Vous pouvez également importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de l’outil de ligne de commande dsimport.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  Utilisez l’outil 49_webconfigmigrator pour faire migrer votre configuration web.  Utilisez l’outil 50_ipfwconfigmigrator pour faire migrer votre configuration de coupe-feu.  Utilisez les outils nidump et niload et l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration DHCP. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires. Pour configurer Consultez Services de fichiers NFS Guide d’administration des services de fichiers Services Windows Guide d’administration des services Windows Service d’impression Guide d’administration du service d’impression38 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Instructions pas à pas Pour déplacer les données d’un ordinateur Mac OS X Server 10.3.9 vers un ordinateur équipé de Mac OS X Server 10.4, suivez les instructions de cette section. 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d’archive des données et un fichier utilisateur d’exportation. 4 Copiez les fichiers d’archive vers le nouveau serveur. 6 Importez les fichiers des utilisateurs et groupes. 8 Configurez les points de partage et les autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et les autorisations actuels. utilisateur groupe 2017 Gestionnaire de groupe de travail Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport 5 Configurez l’infrastructure des répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés Dossiers partagés Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés utilisateur groupe 2017 donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tarChapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 39 Étape 1 : Exportation d’utilisateurs et de groupes Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes d’utilisateur et de groupe à partir d’un répertoire NetInfo ou LDAPv3 vers un fichier délimité par des caractères que vous pouvez importer dans un répertoire en vue d’une utilisation avec Mac OS X Server version 10.4. Pour exporter des utilisateurs et des groupes : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes, puis sur l’icône représentant un globe sous la barre d’outils et choisissez le répertoire à partir duquel vous souhaitez exporter des comptes. 2 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 3 Cliquez sur le bouton Utilisateurs pour exporter des utilisateurs ou sur le bouton Groupes pour exporter des groupes. 4 Pour exporter l’ensemble des comptes de la liste, sélectionnez-les tous. Pour exporter un compte spécifique, sélectionnez-le. Pour exporter plusieurs comptes, sélectionnez-les tout en maintenant la touche Commande ou Maj enfoncée. 5 Choisissez Serveur > Exporter. 6 Spécifiez un nom à attribuer au fichier d’exportation ainsi que son emplacement. 7 Cliquez sur Exporter. Lorsque vous exportez des utilisateurs à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, les informations des mots de passe ne sont pas exportées. Pour définir des mots de passe, vous pouvez soit modifier le fichier d’exportation avant de l’importer, soit définir des mots de passe après l’importation, selon la procédure décrite à l’étape 6 à la page 44. Étape 2 : Création de fichiers d’archive Enregistrez tous les fichiers de données que vous souhaitez réutiliser avec Mac OS X Server version 10.4. À l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé à l’étape 1, vers l’ordinateur version 10.4. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, ou utiliser /usr/bin/mkdmg pour créer des fichiers d’image disque. Les images de disque et les fichiers tar peuvent être transférés à l’aide de FTP. Notez que tar ne conserve pas les fichiers de ressources sur les volumes HFS+, donc tar est utile uniquement pour les volumes UFS. Pour créer une archive tar, utilisez la commande tar dans l’application Terminal. L’option -c de la commande permet de créer un nouveau fichier d’archive en format tar. Utilisez l’option -f pour identifier le nom du fichier d’archive. Utilisez l’option -v pour afficher des informations utiles lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff40 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Le caractère d’échappement (\ dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar "/MyHFSVolume/My Stuff" Données de configuration web Enregistrez le répertoire et les fichiers suivants :  /etc/httpd/httpd.conf  /etc/httpd/httpd_macosxserver.conf  /etc/httpd/httpd_squirrelmail.conf  /etc/httpd/magic  /etc/httpd/mime.types  /etc/httpd/mime_macosxserver.types  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key  /etc/httpd/tomcat.conf  /etc/webperfcache/webperfcache.conf  /Bibliothèque/WebServer/ Contenu web Copiez le contenu web que vous souhaitez réutiliser à partir de :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/  Tout autre emplacement dans lequel il se trouve Données MySQL Mac OS X Server 10.3.9 a préinstallé la version 4.0.18 de MySQL. La version 10.4 du serveur préinstalle MySQL version 4.0.20. Pour faire migrer vos bases de données MySQL d’un ordinateur à un autre, vous pouvez utiliser la commande mysqldump à partir d’une fenêtre de Terminal. Pour sauvegarder les données, tapez : mysqldump -p table > backup-file.sql ou mysqldump --opt database > backup-file.sql Vous trouverez des instructions supplémentaires concernant la sauvegarde et la restauration des bases de données dans la documentation de MySQL à l’adresse www.mysql.com.Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 41 Base de données de courrier Si vous souhaitez réutiliser la base de données de courrier et le stockage de courrier, mettez fin au service de courrier s’il est en cours d’exécution et enregistrez les fichiers de bases de données et de stockage. Par défaut :  La base de données de courrier est situé à l’emplacement /var/imap/.  Le stockage de courrier est situé à l’emplacement /var/spool/imap/. Vous pouvez sauvegarder des dossiers individuels de stockage de courrier ou bien l’ensemble du stockage de courrier. L’outil de ligne de commande ditto est utile pour sauvegarder les fichiers de courrier. Consultez sa page man pour obtenir plus d’informations sur cet outil. Enregistrez également une copie du fichier /usr/bin/cyrus/bin/ctl_mboxlist afin de pouvoir placer ce fichier sur le serveur 10.4 à l’étape 4 à la page 43. Ce fichier sera nécessaire pour faire migrer la base de données du courrier à l’étape 7 à la page 46. Données WebMail Si vous avez utilisé l’outil SquirrelMail installé avec la version 10.3 et que vous souhaitez continuer de l’utiliser après la migration, créez des copies des carnets d’adresses et des préférences stockés dans /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : AFP Enregistrez le fichier /Bibliothèque/Préférences/com.apple.AppleFileServer.plist. Images NetBoot Vous pouvez faire migrer les images NetBoot créées à l’aide de Mac OS X Server version 10.3. Enregistrez le dossier .nbi pour chaque image que vous souhaitez faire migrer, en notant le chemin d’accès au dossier si vous souhaitez la recréer dans la version 10.4. Enregistrez également les réglages DHCP, qui incluent les réglages NetBoot. Pour obtenir des instructions, consultez la section « DHCP » à la page 42. Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/ Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/ Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txt42 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ Données Tomcat Enregistrez les servlets Tomcat que vous souhaitez réutiliser. Ils se trouvent dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Si vous avez installé Axis indépendamment de la version fournie avec le serveur, enregistrez les éventuels services SOAP (Simple Object Access Protocol). Applications JBoss Enregistrez les applications JBoss situées dans /Bibliothèque/JBoss/3.2/deploy/. Coupe-feu IP Sauvegardez ces fichiers :  /etc/ipfilter/ip_address_groups.plist  /etc/ipfilter/standard_services.plist  /etc/ipfilter/ipfw.conf NAT Enregistrez le contenu de /etc/nat/natd.plist. VPN Copiez :  /Bibliothèque/Préférences/SystemConfiguration/ com.apple.RemoteAccessServers.plist  /Bibliothèque/Keychains/System.keychain  /etc/racoon/psk.text (si L2TP est configuré et que psk.text stocke le secret partagé IPsec ; le secret partagé peut également être stocké dans com.apple.RemoteAccessServers.plist ou System.keychain) DNS Enregistrez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. DHCP Enregistrez les réglages DHCP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé DHCPconfig l’enregistrement de configuration DHCP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/dhcp . > DHCPconfigChapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 43 Bien que le DHCP d’Admin Serveur ne gérait pas les liaisons statiques entre les adresses IP et les adresses Ethernet dans la version 10.3, il les gère dans la version 10.4. Ainsi, si vous avez configuré manuellement des liaisons statiques DHCP sur votre serveur de version 10.3, vous pouvez les enregistrer dans un fichier pour les faire migrer vers la version 10.4 en utilisant la commande suivante : nidump -r /machines . > Machinesconfig Données utilisateur Enregistrez les fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Pour plus d’informations sur la migration de QTSS, consultez le guide d’administration de QuickTime Streaming Server. Étape 3 : Points de partage et autorisations actuels Si votre serveur de version 10.3 comporte des points de partage et des autorisations que vous souhaitez recréer sur le serveur de version 10.4, notez-les. Notez les points de partage qui concernent des répertoires de départ. Étape 4 : Copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés lors des étapes 1 et 2 sur le serveur version 10.4. Pour transférer les fichiers tar ou les images de disque via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour un dossier dans lequel vous placez les fichiers que vous transférez à partir de l’ordinateur version 10.3. 3 Sur le serveur de version 10.3, utilisez le service FTP pour copier les fichiers tar ou les images disque vers l’ordinateur de version 10.4. 4 Double-cliquez sur un fichier tar afin d’extraire son contenu. Double-cliquez sur une image disque afin de la monter. Étape 5 : Configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. L’emplacement des répertoires de départ identifié dans les comptes d’utilisateur importés doit correspondre à l’emplacement physique des répertoires de départ restaurés, y compris l’emplacement du point de partage. Pour plus d’informations sur les étapes individuelles de la procédure suivante, consultez le guide de gestion des utilisateurs.44 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail sur le serveur sur lequel vous souhaitez stocker les répertoires de départ. 3 Cliquez sur Partage pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes d’utilisateur sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS monté de façon dynamique et automatique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Dans Gestionnaire de groupe de travail sur l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel vous allez importer les utilisateurs. 5 Si vous prévoyez de restaurer les répertoires de départ dans des emplacements qui ne correspondent pas exactement à ceux identifiés dans les enregistrements utilisateur exportés, vous pouvez configurer un préréglage qui identifie l’emplacement de restauration. Si vous identifiez le préréglage lors de l’importation des utilisateurs, le nouvel emplacement remplace celui qui existe dans les enregistrements utilisateur. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour les mots de passe, le courrier, etc. Étape 6 : Importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données :  Consultez le guide d’administration des utilisateurs pour en savoir plus sur l’importation à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail.  Consultez le guide d’administration d’Open Directory pour obtenir des informations sur les mots de passe des utilisateurs créés à l’origine avec Mac OS X Server version 10.1.5 ou antérieure.  Consultez le guide d’administration des lignes de commande pour savoir comment utiliser dsimport et obtenir une description du format d’exportation de Gestionnaire de groupe de travail. Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez les fichiers d’exportation créés à l’étape 1 dans un emplacement accessible à partir du serveur.Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 45 2 Vous pouvez modifier les comptes d’utilisateur dans un fichier d’exportation si vous souhaitez définir des mots de passe avant d’importer les utilisateurs. Consultez le guide de gestion des utilisateurs pour obtenir des instructions. Vous pouvez également configurer le préréglage de l’étape 5 ci-dessus, de sorte que les mots de passe d’utilisateur soient validés à l’aide de l’authentification Open Directory, et configurer les options de validation de mots de passe afin d’obliger les utilisateurs à changer de mot de passe lors de leur prochaine connexion. Référez-vous à la dernière étape de cette séquence pour obtenir des informations sur l’utilisation de mots de passe Kerberos. 3 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 4 Cliquez sur l’icône représentant un globe dans la barre d’outil afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 5 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 6 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, prenez soin d’identifier ce dernier. 7 Cliquez sur Importer. 8 Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Dans Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes. Sélectionnez l’un de ces groupes ou plusieurs d’entre eux, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». Cliquez sur Enregistrer. 9 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, plusieurs options s’offrent à vous. Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour en savoir plus, consultez le guide d’administration des lignes de commande ou la page man de createhomedir. Un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est automatiquement créé s’il n’existe pas lors de la première connexion d’un utilisateur. 10 Si vous souhaitez activer Kerberos pour un maître Open Directory sur lequel il n’est pas activé, vous pouvez utiliser la commande suivante, qui conserve les mots de passe existants et les ajoute à votre nouveau centre de distribution de clés. slapconfig -kerberize46 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Si vous disposez de comptes d’utilisateur dotés de mots de passe cryptés et que vous ne les kerbérisez pas à l’aide de la commande ci-dessus, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou la commande NeST pour utiliser un mot de passe Open Directory : Pour utiliser Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez l’application et accédez au répertoire dans lequel réside le compte d’utilisateur. Authentifiez-vous en tant qu’administrateur de domaine, puis sélectionnez un utilisateur avec un mot de passe crypté. Cliquez sur Avancé, choisissez Open Directory dans le menu local Type du mot de passe, cliquez sur Élémentaires, spécifiez un nouveau mot de passe, puis cliquez sur Enregistrer. Pour utiliser l’outil NeST, ouvrez l’application Terminal et tapez : NeST -convertuser Pour en savoir plus sur NeST et slapconfig, consultez leurs pages man. Étape 7 : Replacement des fichiers de données enregistrés Placez les fichiers enregistrés à partir de votre serveur version 10.3 dans leurs emplacements respectifs finaux. Données de configuration web Pour migrer la configuration web : 1 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur Web dans la liste Ordinateurs et services. Cliquez sur Arrêter le service si le service web est en cours d’exécution. 2 Supprimez les fichiers suivants :  /etc/httpd/sites  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key 3 Copiez le répertoire et les fichiers enregistrés dans la version 10.3 sur le serveur de version 10.4. 4 Ouvrez l’application Terminal. En tant qu’utilisateur root, tapez la commande 49_webconfigmigrator : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/49_webconfigmigrator Un historique des modifications apportées aux fichiers est créé dans le fichier /Bibliothèque/Logs/Migration/webconfigmigrator.log. Les fichiers de la version 10.3 de /etc/httpd/ sont renommés en httpd.conf.obsolete, httpd_macosxserver.conf.obsolete et mime_macosxserver.types.obsolete. Un nouveau fichier httpd.conf est créé, ainsi qu’un répertoire de sites. 5 Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez-les toutes à la version du fichier qui est installée avec la version 10.4 du serveur. Le fichier workers.properties de la version 10.4 possède une nouvelle entrée pour le service de journal web. 6 Dans Admin Serveur, démarrez le service web.Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 47 Contenu web Copiez le contenu web enregistré dans :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/ Données MySQL Si vous avez sauvegardé vos données MySQL à l’aide de la commande mysqldump, vous pouvez restaurer les données en utilisant la commande suivante : mysql -p table < backup-file.sql ou mysql database < backup-file.sql Si la base de données MySQL 4.0.18 que vous êtes en train de faire migrer avait pour origine une base de données MySQL 3.23.x et qu’elle utilise toujours le format de table obsolète ISAM de MySQL 3.23, vous devez la mettre à jour. Le format ISAM n’est plus pris en charge par MySQL 4.1. Consultez la documentation sur le site web de MySQL pour connaître les détails sur la migration : www.mysql.com/doc/fr/Upgrading-from-3.23.html. Ce site propose :  d’exécuter la commande mysql_fix_privilege_tables afin d’activer de nouvelles fonctionnalités d’autorisation de sécurité ;  d’exécuter soit la commande mysql_convert_table_format (si toutes les tables existantes sont au format ISAM ou MyISAM), soit la commande ALTER TABLE table_name TYPE=MyISAM sur toutes les tables ISAM (pour éviter le format de table obsolète ISAM). Si MySQL et PHP sont exécutés sur le même serveur, il se peut que PHP ne puisse pas se connecter à MySQL ou que des erreurs d’authentification se produisent lors de l’utilisation de PHP. Pour obtenir des informations supplémentaires et des suggestions de solution, consultez les articles suivants (en anglais) de la base de données AppleCare KnowledgeBase :  « Mac OS X Server 10.4: PHP and MySQL authentication issues » (article 301456)  « Mac OS X Server 10.4: Issues connecting PHP to MySQL » (article 301457) Vous trouverez des instructions supplémentaires à propos de la sauvegarde et de la restauration des bases de données MySQL dans la documentation de MySQL à l’adresse www.mysql.com. Base de données de courrier Pour migrer la base de données de courrier : 1 Assurez-vous que le service de courrier n’est pas en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Cliquez sur l’option Arrêter le service si elle n’est pas grisée.48 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 2 Restaurez la base de données de courrier et le stockage de courrier enregistrés. La base de données de courrier est située par défaut à l’emplacement /var/imap/ et le stockage de courrier dans /var/spool/imap/. 3 Remplacez le nom du fichier enregistré « ctl_mboxlist » par « ctl_mboxlist.old », puis placez-le dans /usr/bin/cyrus/bin/. Si le fichier ctl_mboxlist.old n’est pas présent, le script upgradedb échouera à l’étape 7 ci-dessous. 4 Dans Admin Serveur, cliquez sur Réglages, puis sur Avancé, puis sur Base de données afin d’indiquer l’emplacement auquel vous avez restauré la base de données et le stockage de courrier. 5 Cliquez sur Enregistrer. 6 Ouvrez l’application Terminal et utilisez la commande su pour utiliser l’identité de l’utilisateur root. 7 Exécutez le script upgradedb de la base de données de courrier : sudo -u cyrusimap /Système/Bibliothèque/ServerSetup/SetupExtras/upgradedb 8 Dans Admin Serveur, lancez le service de courrier en cliquant sur Courrier, puis sur Démarrer le service. Données WebMail Placez les carnets d’adresses et les préférences enregistrés dans le répertoire /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ Configuration AFP Pour faire migrer la configuration AFP, restaurez /Bibliothèque/Préférences/ com.apple.AppleFileServer.plist. Images NetBoot Copiez le dossier .nbi pour chaque image que vous souhaitez faire migrer, en le plaçant éventuellement dans l’emplacement où il se trouvait précédemment. Restaurez le fichier des réglages DHCP, selon les instructions de la section « Réglages DHCP » à la page 50. Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications et structures enregistrées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 49 2 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf 3 Si Java 1.4.2 n’était pas installé sur votre serveur de version 10.3, les projets de l’application WebObjects doivent être mis à jour manuellement afin de pouvoir utiliser la version de Java Virtual Machine (VM) incluse avec la version 10.4. Ouvrez le projet dans Xcode.Dans le mode de présentation expert pour les réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de « JAVA_VM » en « java ». Remarque : les services JavaMonitor et wotaskd (WebObjects Task Daemon) sont désormais gérés par launchd et sont accessibles via l’application Admin Serveur. Si le serveur à partir duquel vous êtes en train d’effectuer la migration possède l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, il n’est pas nécessaire de le copier sur le nouveau serveur. Il est désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.4. Consultez le guide d’administration des technologies Web pour en savoir plus. Données Tomcat Restaurez les servlets Tomcat dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Placez les éventuels services SOAP que vous souhaitez faire migrer dans /Bibliothèque/ Tomcat/webapps/axis/. Mac OS X Server version 10.4 inclut une version d’Axis qui peut être plus récente ou plus ancienne que la version que vous utilisiez jusqu’à présent. Applications JBoss Restaurez les applications JBoss dans /Bibliothèque/JBoss/3.2/deploy/. Configuration de coupe-feu IP Pour migrer la configuration de coupe-feu IP : 1 Restaurez les fichiers suivants :  /etc/ipfilter/ip_address_groups.plist  /etc/ipfilter/standard_services.plist  /etc/ipfilter/ipfw.conf 2 Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 50_ipfwconfigmigrator 3 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur Coupe-feu afin de vérifier les réglages et de vous assurer qu’ils sont corrects. Vous pouvez à tout moment restaurer les réglages par défaut de la version 10.4 pour le coupe-feu IP (à l’emplacement /etc/ipfilter/ip_address_groups.plist.default) en supprimant le fichier de configuration active (/etc/ipfilter/ip_address_groups.plist). Lors du prochain accès au coupe-feu IP à l’aide d’Admin Serveur, le fichier de configuration par défaut sera utilisé pour créer le fichier de configuration active.50 Chapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 Remarque : dans la version 10.4, les services standard ne sont plus gérés dans /etc/ ipfilter/standard_services.plist. Ils font désormais partie de la configuration gérée par l’interface utilisateur graphique d’Admin Serveur, dans /etc/ipfilter/ip_address-groups.plist. NAT Restaurez le contenu de /etc/nat/natd.plist. Vous pouvez à tout moment restaurer les réglages NAT par défaut (à l’emplacement /etc/natd/natd.plist.default) en supprimant le fichier de configuration active (/etc/nat/ natd.plist). Lors du prochain accès au NAT à l’aide d’Admin Serveur, le fichier de configuration par défaut sera utilisé pour créer le fichier de configuration active. Remarque : dans la version 10.4, le réglage par défaut de unregistered_only dans /etc/nat/natd.plist.default n’est plus « faux » mais « vrai ». VPN Restaurez les éléments suivants :  /Bibliothèque/Préférences/SystemConfiguration/com.apple.RemoteAccessServers.plist.  /Bibliothèque/Keychains/System.keychain  /etc/racoon/psk.text (si L2TP est configuré et que psk.text stocke le secret partagé IPsec ; le secret partagé peut également être stocké dans com.apple.RemoteAccessServers.plist ou System.keychain) Faites migrer l’utilisateur de la clé VPN MPPE à l’aide de l’outil de ligne de commande vpnaddkeyagentuser. Consultez sa page man pour obtenir plus d’informations sur son utilisation. Configuration DNS Pour faire migrer la configuration DNS : 1 Restaurez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. 2 Dans l’application Terminal, rendez-vous au répertoire où est situé le script de migration du DNS cd /System/Library/ServerSetup/MigrationExtras/ 3 Exécutez le script de migration suivant : ./48_dnsconfigmigrator Réglages DHCP Pour migrer la configuration DHCP : 1 Restaurez les fichiers DHCPconfig et Machinesconfig. 2 Dans l’application Terminal, tapez : sudo niload -r /config/dhcp . < DHCPconfig sudo niload -r /machines . < MachinesconfigChapitre 4 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.3 51 3 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur DHCP afin de vérifier les sous-réseaux DHCP et les liaisons statiques et de vous assurer qu’ils sont corrects. Données utilisateur Restaurez les fichiers de données utilisateur enregistrés. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Suivez les instructions du guide d’administration de QuickTime Streaming Server afin de réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés à partir du répertoire /Bibliothèque/ QuickTimeStreaming/. Étape 8 : Configuration de points de partage et d’autorisations Recréez les points de partage et les autorisations en fonction des besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et cliquez sur Partage. 2 Cliquez sur le bouton Tous et sélectionnez le volume ou le dossier que vous souhaitez partager. 3 Cliquez sur Général et sélectionnez Partager cet élément et son contenu. 4 Cliquez sur Accès pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont automatiquement partagés via AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez la sous-fenêtre Protocole. Consultez le guide d’administration des services de fichiers pour en savoir plus sur la configuration des points de partage. Étape 9 : Test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.5 53 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Utilisez les instructions de ce chapitre lorsque vous devez faire migrer des données à partir d’un serveur de version 10.2.8 vers un autre ordinateur qui exécute la version 10.4. Vous pouvez faire migrer des données à partir d’ordinateurs Mac OS X Server version 10.2.8 pour lesquels la mise à niveau à la version 10.4.7 ou ultérieure n’est pas possible. Il se peut que ces ordinateurs :  requièrent un reformatage du disque dur ou un remplacement par un ordinateur plus récent.  utilisent un matériel de serveur qui ne dispose pas des éléments suivants :  un processeur PowerPC G4 ou G5 ;  FireWire intégré ;  512 Mo minimum de mémoire vive (RAM) ;  au moins 10 gigaoctets (Go) d’espace disque disponible. Si votre disque d’installation de Mac OS X Server 10.4 correspond à la version 10.4.6 ou antérieure, vous pouvez faire migrer des données depuis un serveur 10.2.8 vers un serveur de remplacement équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5, d’un port FireWire intégré, d’au moins 128 Mo de mémoire RAM (256 Mo pour les serveurs à haute demande exécutant plusieurs services) et d’au moins 4 Go d’espace disque disponible. Avant de commencer Avant d’utiliser les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur de version 10.4 vers lequel vous ferez migrer les données. Consultez le guide de premiers contacts pour obtenir des instructions. Si nécessaire, mettez à niveau le serveur dont vous ferez migrer les données, de sorte qu’il exécute la version 10.2.8. 54 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Éléments pouvant migrer Les informations de la section « Instructions pas à pas » à la page 56 décrivent comment réutiliser les données suivantes de la version 10.2 avec la version 10.4 :  Données de configuration web  Contenu web  Données MySQL  Base de données de courrier  Données WebMail  Fichiers de configuration FTP  Images NetBoot  Applications et structures WebObjects  Données Tomcat  Réglages AFP  Configuration de coupe-feu IP  Configuration DNS  Réglages DHCP  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et répertoires du serveur QuickTime Streaming Server  Comptes d’utilisateur et de groupe Si vous utilisez l’un des éléments suivants, notez les réglages que vous souhaitez continuer d’utiliser, puis reportez-vous au document indiqué afin de savoir comment recréer les réglages après l’utilisation des instructions de ce chapitre. Dans la version 10.4, watchdog est remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages pour les services que vous avez ajoutés à /etc/ watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et installez-le dans /Système/Bibliothèque/ LaunchDaemons/. Reportez-vous à la page man de launchd.conf pour en savoir plus. Pour configurer Consultez Services de fichiers NFS Guide d’administration des services de fichiers Services Windows Guide d’administration des services Windows Service d’impression Guide d’administration du service d’impressionChapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 55 Outils pouvant être utilisés Plusieurs outils sont disponibles :  Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes d’utilisateur et de groupe de la version 10.2 vers un fichier de données séparées par des caractères, puis pour les importer dans un serveur de version 10.4. Vous pouvez également importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de l’outil de ligne de commande dsimport.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  Utilisez l’outil 49_webconfigmigrator pour faire migrer votre configuration web.  Utilisez les outils nidump, niload et 50_ipfwconfigmigrator ainsi que l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration de coupe-feu IP.  Utilisez les outils nidump, niload et 51_afpconfigmigrator ainsi que l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration AFP.  Utilisez les outils nidump et niload et l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration DHCP. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires.56 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Instructions pas à pas Pour déplacer des données à partir d’un ordinateur Mac OS X Server de version 10.2.8 vers un ordinateur équipé de Mac OS X Server version 10.4, suivez les instructions de cette section. 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d’archive des données et un fichier utilisateur d’exportation. 4 Copiez les fichiers d’archive vers le nouveau serveur. 6 Importez les fichiers des utilisateurs et groupes. 8 Configurez les points de partage et les autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et les autorisations actuels. utilisateur groupe 2017 Gestionnaire de groupe de travail Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport 5 Configurez l’infrastructure des répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés Dossiers partagés Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés utilisateur groupe 2017 donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tarChapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 57 Étape 1 : Exportation d’utilisateurs et de groupes Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour exporter des comptes d’utilisateur et de groupe à partir d’un répertoire NetInfo ou LDAPv3 vers un fichier délimité par des caractères que vous pouvez importer dans un répertoire en vue d’une utilisation avec Mac OS X Server version 10.4. Pour exporter des utilisateurs et des groupes : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes, puis sur l’icône représentant un globe sous la barre d’outils et choisissez le répertoire à partir duquel vous souhaitez exporter des comptes. 2 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 3 Cliquez sur le bouton Utilisateurs pour exporter des utilisateurs ou sur le bouton Groupes pour exporter des groupes. 4 Pour exporter l’ensemble des comptes de la liste, sélectionnez-les tous. Pour exporter un compte spécifique, sélectionnez-le. Pour exporter plusieurs comptes, sélectionnez-les en maintenant enfoncée la touche Commande ou Maj. 5 Choisissez Serveur > Exporter. 6 Spécifiez un nom à attribuer au fichier d’exportation ainsi que son emplacement. 7 Cliquez sur Exporter. Lorsque vous exportez des utilisateurs à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, les informations des mots de passe ne sont pas exportées. Pour définir des mots de passe, vous pouvez soit modifier le fichier d’exportation avant de l’importer, soit définir des mots de passe après l’importation, selon la procédure décrite à l’étape 6 à la page 62. Étape 2 : Création de fichiers d’archive Enregistrez tous les fichiers de données que vous souhaitez réutiliser avec Mac OS X Server version 10.4. À l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé à l’étape 1, vers l’ordinateur version 10.4. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, ou utiliser /usr/bin/mkdmg pour créer des fichiers d’image disque. Les images de disque et les fichiers tar peuvent être transférés à l’aide de FTP. Notez que tar ne conserve pas les fichiers de ressources sur les volumes HFS+, donc tar est utile uniquement pour les volumes UFS. Pour créer une archive tar, utilisez la commande tar dans l’application Terminal. L’option -c de la commande permet de créer un nouveau fichier d’archive en format tar. Utilisez l’option -f pour identifier le nom du fichier d’archive. Utilisez l’option -v pour afficher des informations utiles lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff58 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Le caractère d’échappement (« \ » dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar "/MyHFSVolume/My Stuff" Données de configuration web Enregistrez le répertoire et les fichiers suivants :  /etc/httpd/httpd.conf  /etc/httpd/httpd_macosxserver.conf  /etc/httpd/httpd_squirrelmail.conf  /etc/httpd/magic  /etc/httpd/mime.types  /etc/httpd/mime_macosxserver.types  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key  /etc/httpd/tomcat.conf  /etc/webperfcache/webperfcache.conf  /Bibliothèque/WebServer/ Contenu web Copiez le contenu web que vous souhaitez réutiliser à partir de :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/  Tout autre emplacement dans lequel il se trouve Données MySQL Mac OS X Server version 10.2.8 a préinstallé la version 3.23 de MySQL. La version 10.4 du serveur préinstalle MySQL version 4.0.20. Pour faire migrer vos bases de données MySQL d’un ordinateur à un autre, vous pouvez utiliser la commande mysqldump à partir d’une fenêtre de Terminal. Pour sauvegarder les données, tapez : mysqldump -p table > backup-file.sql ou mysqldump --opt database > backup-file.sql Vous trouverez des instructions supplémentaires concernant la sauvegarde et la restauration des bases de données dans la documentation de MySQL à l’adresse www.mysql.com. Base de données de courrier Sauvegardez la base de données de courrier, si vous souhaitez la réutiliser. Son emplacement par défaut est /Bibliothèque/AppleMailServer/. Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 59 Données WebMail Si vous avez utilisé l’outil SquirrelMail installé avec la version 10.2 et que vous souhaitez continuer de l’utiliser après la migration, créez des copies des carnets d’adresses et des préférences stockés dans /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : AFP Enregistrez la configuration AFP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé afpconfig l’enregistrement de configuration AFP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/AppleFileServer . > afpconfig Images NetBoot Vous pouvez faire migrer les images NetBoot créées à l’aide de Mac OS X Server version 10.2. Enregistrez le dossier .nbi pour chaque image que vous souhaitez faire migrer, en notant le chemin d’accès au dossier si vous souhaitez la recréer dans la version 10.4. Enregistrez également les réglages DHCP, qui incluent les réglages NetBoot. Pour obtenir des instructions, consultez la section « DHCP » à la page 60. Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ Données Tomcat Enregistrez les servlets Tomcat que vous souhaitez réutiliser. Ils se trouvent dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Si vous avez installé Axis indépendamment de la version fournie avec le serveur, enregistrez les éventuels services SOAP (Simple Object Access Protocol). Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/ Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/ Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txt60 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Coupe-feu IP Enregistrez la configuration du coupe-feu IP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé firewallconfig l’enregistrement de configuration de coupe-feu IP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/IPFilters . > firewallconfig DNS Enregistrez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. DHCP Enregistrez les réglages DHCP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé DHCPconfig l’enregistrement de configuration DHCP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/dhcp . > DHCPconfig Bien que le DHCP d’Admin Serveur ne gérait pas les liaisons statiques entre les adresses IP et les adresses Ethernet dans la version 10.3, il les gère dans la version 10.4. Ainsi, si vous avez configuré manuellement des liaisons statiques DHCP sur votre serveur de version 10.3, vous pouvez les enregistrer dans un fichier pour les faire migrer vers la version 10.4 en utilisant la commande suivante : nidump -r /machines . > Machinesconfig Données utilisateur Enregistrez les fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Pour plus d’informations sur la migration de QTSS, consultez le guide d’administration de QuickTime Streaming Server. Étape 3 : Points de partage et autorisations actuels Si votre serveur version 10.2 comporte des points de partage et des autorisations que vous souhaitez recréer sur le serveur de version 10.4, notez-les. Notez les points de partage qui concernent des répertoires de départ. Étape 4 : Copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés lors des étapes 1 et 2 sur le serveur version 10.4. Pour transférer les fichiers tar ou les images de disque via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour un dossier dans lequel vous placerez les fichiers transférés à partir de l’ordinateur 10.2.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 61 3 Sur le serveur de version 10.2, utilisez le service FTP pour copier les fichiers tar ou les images disque vers l’ordinateur de version 10.4. 4 Double-cliquez sur un fichier tar afin d’extraire son contenu. Double-cliquez sur une image disque afin de la monter. Étape 5 : Configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. L’emplacement des répertoires de départ identifié dans les comptes d’utilisateur importés doit correspondre à l’emplacement physique des répertoires de départ restaurés, y compris l’emplacement du point de partage. Pour plus d’informations sur les étapes individuelles de la procédure suivante, consultez le guide de gestion des utilisateurs. Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail sur le serveur dans lequel vous souhaitez stocker les répertoires de départ. 3 Cliquez sur Partage pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes d’utilisateur sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS monté de façon dynamique et automatique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Dans Gestionnaire de groupe de travail sur l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel vous allez importer les utilisateurs. 5 Si vous prévoyez de restaurer les répertoires de départ dans des emplacements qui ne correspondent pas exactement à ceux identifiés dans les enregistrements utilisateur exportés, vous pouvez configurer un préréglage qui identifie l’emplacement de restauration. Si vous identifiez le préréglage lors de l’importation des utilisateurs, le nouvel emplacement remplace celui qui existe dans les enregistrements utilisateur. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour les mots de passe, le courrier, etc. 62 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Étape 6 : Importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données :  Consultez le guide d’administration des utilisateurs pour en savoir plus sur l’importation à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail.  Consultez le guide d’administration d’Open Directory pour obtenir des informations sur les mots de passe des utilisateurs créés à l’origine avec Mac OS X Server version 10.1.5 ou antérieure.  Consultez le guide d’administration des lignes de commande pour savoir comment utiliser dsimport et obtenir une description du format d’exportation de Gestionnaire de groupe de travail. Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez le ou les fichiers d’exportation créés à l’étape 1 à la page 57 dans un emplacement accessible à partir du serveur. 2 Vous pouvez modifier les comptes d’utilisateur dans un fichier d’exportation si vous souhaitez définir des mots de passe avant d’importer les utilisateurs. Consultez le guide de gestion des utilisateurs pour obtenir des instructions. Vous pouvez également configurer le préréglage défini au point 5 de l’étape 5 ci-dessus, de sorte que les mots de passe d’utilisateur soient validés à l’aide de l’authentification Open Directory, et configurer les options de validation de mots de passe afin d’obliger les utilisateurs à changer de mot de passe lors de leur prochaine connexion. 3 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 4 Cliquez sur l’icône représentant un globe sous la barre d’outils afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 5 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 6 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, prenez soin d’identifier ce dernier. 7 Cliquez sur Importer. 8 Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Dans Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes. Sélectionnez l’un de ces groupes ou plusieurs d’entre eux, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». Cliquez sur Enregistrer. 9 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, plusieurs options s’offrent à vous. Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 63 Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour en savoir plus, consultez le guide d’administration des lignes de commande ou la page man de createhomedir. Un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est automatiquement créé s’il n’existe pas lors de la première connexion d’un utilisateur. Étape 7 : Replacement des fichiers de données enregistrés Placez les fichiers enregistrés à partir de votre serveur version 10.2 dans leurs emplacements respectifs finaux. Données de configuration web Pour migrer la configuration web : 1 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur Web dans la liste Ordinateurs et services. Cliquez sur Arrêter le service si le service web est en cours d’exécution. 2 Supprimez les fichiers suivants :  /etc/httpd/sites  /etc/httpd/ssl.crt  /etc/httpd/ssl.key 3 Copiez le répertoire et les fichiers enregistrés dans la version 10.2 sur le serveur de version 10.4. 4 Ouvrez l’application Terminal. En tant qu’utilisateur root, tapez la commande 49_webconfigmigrator : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/49_webconfigmigrator Un historique des modifications apportées aux fichiers est créé dans le fichier /Bibliothèque/Logs/Migration/webconfigmigrator.log. Les fichiers de la version 10.2 de /etc/httpd/ sont renommés en httpd.conf.obsolete, httpd_macosxserver.conf.obsolete et mime_macosxserver.types.obsolete. Un nouveau fichier httpd.conf est créé, ainsi qu’un répertoire de sites. 5 Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez-les à la version du fichier qui est installée avec la version 10.4 du serveur. Le fichier workers.properties de la version 10.4 possède une nouvelle entrée pour le service de journal web. 6 Dans Admin Serveur, démarrez le service web. Contenu web Copiez le contenu web enregistré dans :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/64 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Données MySQL Si vous avez sauvegardé vos données MySQL à l’aide de la commande mysqldump, vous pouvez restaurer les données en utilisant la commande suivante : mysql -p table < backup-file.sql ou mysql database < backup-file.sql Si la base de données MySQL que vous êtes en train de faire migrer utilise toujours le format de table obsolète ISAM à partir de MySQL 3.23, c’est l’occasion d’effectuer une mise à jour. Consultez la documentation sur le site web de MySQL pour connaître les détails sur la migration : www.mysql.com/doc/fr/Upgrading-from-3.23.html Ce site propose :  d’exécuter la commande mysql_fix_privilege_tables afin d’activer de nouvelles fonctionnalités d’autorisation de sécurité ;  d’exécuter soit la commande mysql_convert_table_format (si toutes les tables existantes sont au format ISAM ou MyISAM), soit la commande ALTER TABLE table_name TYPE=MyISAM sur toutes les tables ISAM (pour éviter le format de table obsolète ISAM). Base de données de courrier Pour migrer la base de données de courrier : 1 Assurez-vous que le service de courrier n’est pas en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Cliquez sur l’option Arrêter le service si elle n’est pas grisée. 2 Cliquez sur Maintenance, puis sur Migration. 3 Placez la base de données enregistrée sur le serveur de version 10.4. Assurez-vous qu’aucun autre fichier ne se trouve à l’emplacement que vous avez sélectionné. Si vous placez la base de données à l’emplacement par défaut (/Bibliothèque /AppleMail Server/), son emplacement et ses comptes apparaîtront à l’écran. Sinon, recherchez la base de données pour identifier son emplacement et dresser la liste de ses comptes. 4 Assurez-vous que le disque de destination possède un espace libre au moins égal à la taille de la base de données de courrier. 5 Vous pouvez faire migrer aussi bien un seul utilisateur que tous les utilisateurs. Pour faire migrer le courrier pour un seul utilisateur uniquement, sélectionnez l’utilisateur puis cliquez sur Faire migrer l’utilisateur. Pour faire migrer l’ensemble de la base de données, cliquez sur Tout faire migrer.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 65 Données WebMail Placez les carnets d’adresses et les préférences enregistrés dans le répertoire /var/db/squirrelmail/data/. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ Configuration AFP Pour migrer la configuration AFP : 1 Restaurez le fichier afpconfig. 2 Ouvrez Admin Serveur et assurez-vous qu’AFP n’est pas en cours d’exécution. 3 Ouvrez le Gestionnaire NetInfo, qui se trouve dans le répertoire /Applications/Utilitaires. 4 Authentifiez-vous et accédez au répertoire /config. 5 Sélectionnez Répertoire > Nouveau sous-répertoire afin de créer un enregistrement dans /config. 6 Remplacez le nom du nouvel enregistrement « newdirectory » par « AppleFileServer » en sélectionnant la valeur de la propriété de nom et en la modifiant. 7 Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante à partir du répertoire dans lequel réside le fichier afpconfig : sudo niload -r /config/AppleFileServer . < afpconfig 8 Tapez la commande 51_afpconfigmigrator : sudo /Système/ServerSetup/MigrationExtras/51_afpconfigmigrator 9 Dans Admin Serveur, démarrez le service AFP. Images NetBoot Copiez le dossier .nbi pour chaque image que vous souhaitez faire migrer, en le plaçant éventuellement dans l’emplacement où il se trouvait précédemment. Restaurez les réglages DHCP, selon les instructions de la section « Réglages DHCP » à la page 67. Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications et structures enregistrées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ 2 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf66 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 3 Les projets de l’application WebObjects doivent être mis à jour manuellement afin de pouvoir utiliser la version de Java Virtual Machine (VM) incluse avec la version 10.4. Ouvrez le projet dans Xcode.Dans le mode de présentation expert pour les réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de « JAVA_VM » en « java ». Remarque : les services JavaMonitor et wotaskd (WebObjects Task Daemon) sont désormais gérés par launchd et sont accessibles via l’application Admin Serveur. Si le serveur à partir duquel vous êtes en train d’effectuer la migration possède l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, il n’est pas nécessaire de le copier sur le nouveau serveur. Il est désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.4. Consultez le guide d’administration des technologies Web pour en savoir plus. Données Tomcat Restaurez les servlets Tomcat dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Placez les éventuels services SOAP que vous souhaitez faire migrer dans /Bibliothèque/ Tomcat/webapps/axis/. Mac OS X Server version 10.4 inclut une version d’Axis qui peut être plus récente ou plus ancienne que la version que vous utilisiez jusqu’à présent. Configuration de coupe-feu IP Pour migrer la configuration de coupe-feu IP : 1 Restaurez le fichier firewallconfig. 2 Ouvrez Admin Serveur et assurez-vous que le service de coupe-feu n’est pas en cours d’exécution. 3 Ouvrez le Gestionnaire NetInfo, qui se trouve dans le répertoire /Applications/Utilitaires. 4 Authentifiez-vous et accédez au répertoire /config. 5 Sélectionnez Répertoire > Nouveau sous-répertoire afin de créer un enregistrement dans /config. 6 Remplacez le nom du nouvel enregistrement « newdirectory » par « IPFilters » en sélectionnant la valeur de la propriété de nom et en la modifiant. 7 Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante à partir du répertoire dans lequel réside le fichier firewallconfig : sudo niload -r /config/IPFilters . < firewallconfig 8 Tapez la commande 50_ipfwconfigmigrator : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/ 50_ipfwconfigmigrator 9 Dans Admin Serveur, démarrez le service de coupe-feu.Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 67 Configuration DNS Pour faire migrer la configuration DNS : 1 Restaurez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. 2 Dans l’application Terminal, rendez-vous au répertoire où est situé le script de migration du DNS. cd /System/Library/ServerSetup/MigrationExtras/ 3 Exécutez le script de migration suivant : ./48_dnsconfigmigrator Réglages DHCP Pour migrer la configuration DHCP : 1 Restaurez les fichiers DHCPconfig et Machinesconfig. 2 Dans l’application Terminal, tapez : sudo niload -r /config/dhcp . < DHCPconfig sudo niload -r /machines . < Machinesconfig 3 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur DHCP afin de vérifier les sous-réseaux DHCP et les liaisons statiques et de vous assurer qu’ils sont corrects. Données utilisateur Restaurez les fichiers de données utilisateur enregistrés. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques.68 Chapitre 5 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.2 Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Suivez les instructions du guide d’administration de QuickTime Streaming Server afin de réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés à partir du répertoire /Bibliothèque/ QuickTimeStreaming/. Étape 8 : Configuration de points de partage et d’autorisations Recréez les points de partage et les autorisations en fonction des besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et cliquez sur Partage. 2 Cliquez sur le bouton Tous et sélectionnez le volume ou le dossier que vous souhaitez partager. 3 Cliquez sur Général et sélectionnez « Partager cet élément et son contenu ». 4 Cliquez sur Accès pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont automatiquement partagés via AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez la sous-fenêtre Protocole. Consultez le guide d’administration des services de fichiers pour en savoir plus sur la configuration des points de partage. Étape 9 : Test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.6 69 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 Utilisez les instructions de ce chapitre lorsque vous devez faire migrer des données à partir d’un serveur de version 10.1.4 ou 10.1.5 vers un autre ordinateur qui exécute la version 10.4. Ce chapitre vous indique quels éléments vous pouvez faire migrer, et comment. Avant de commencer Avant d’utiliser les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur de version 10.4 vers lequel vous ferez migrer les données. Consultez le guide de premiers contacts pour obtenir des instructions. Si nécessaire, mettez à niveau le serveur dont vous ferez migrer les données, de sorte qu’il exécute la version 10.1.4 ou 10.1.5. Éléments pouvant migrer Les informations de la section « Instructions pas à pas » à la page 71 décrivent comment réutiliser les données suivantes avec la version 10.4 :  Données de configuration web  Contenu web  Données MySQL  Base de données de courrier  Fichiers de configuration FTP  Applications et structures WebObjects  Données Tomcat  Réglages AFP  Configuration de coupe-feu IP  Configuration DNS  Réglages DHCP70 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et répertoires du serveur QuickTime Streaming Server  Comptes d’utilisateur et de groupe Si vous utilisez l’un des éléments suivants, notez les réglages que vous souhaitez continuer d’utiliser, puis reportez-vous au document indiqué afin de savoir comment recréer les réglages après l’utilisation des instructions de ce chapitre. Dans la version 10.4, watchdog est remplacé par launchd. Pour réactiver le redémarrage matériel automatique, utilisez la sous-fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour faire migrer les réglages pour les services que vous avez ajoutés à /etc/ watchdog.conf, créez un fichier launchd plist et installez-le dans /Système/Bibliothèque/ LaunchDaemons/. Reportez-vous à la page man de launchd.conf pour en savoir plus. Outils pouvant être utilisés Plusieurs utilitaires peuvent être utilisés au cours de la migration :  Vous utilisez Admin Serveur pour exporter les utilisateurs et groupes de la version 10.1 vers un fichier d’exportation XML.  Vous utilisez Gestionnaire de groupe de travail de la version 10.4 pour importer les utilisateurs et groupes à partir du fichier d’exportation.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  Utilisez l’outil 49_webconfigmigrator pour faire migrer votre configuration web.  Utilisez les outils nidump, niload et 50_ipfwconfigmigrator ainsi que l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration de coupe-feu IP.  Utilisez les outils nidump, niload et 51_afpconfigmigrator ainsi que l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration AFP.  Utilisez les outils nidump et niload et l’application Gestionnaire NetInfo pour faire migrer votre configuration DHCP. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires. Pour configurer Consultez Services de fichiers NFS Guide d’administration des services de fichiers Services Windows Guide d’administration des services Windows Service d’impression Guide d’administration du service d’impressionChapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 71 Instructions pas à pas Pour déplacer des données à partir d’un ordinateur Mac OS X Server de version 10.1.4 ou 10.1.5 vers un ordinateur équipé de Mac OS X Server version 10.4, suivez les instructions de cette section. utilisateur groupe 2017 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d’archives des données et un fichier utilisateur d'exportation. 4 Copiez les fichiers archives sur le nouveau serveur. 6 Importez les fichiers des utilisateurs et des groupes. 8 Configurez les points de partage et autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et les autorisations actuels. donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar utilisateur groupe 2017 Server Admin Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport 5 Configurez l’infrastructure des répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés Dossiers partagés Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés72 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 Étape 1 : Exportation d’utilisateurs et de groupes Utilisez Admin Serveur pour exporter des comptes d’utilisateur et de groupe à partir d’un répertoire NetInfo vers un fichier XML, que vous pouvez ensuite importer dans un répertoire en vue d’une utilisation avec Mac OS X Server version 10.4. Pour exporter des utilisateurs et des groupes : 1 Ouvrez Admin Serveur et connectez-vous au serveur dans lequel sont stockés les comptes d’utilisateur et de groupe que vous souhaitez faire migrer. 2 Cliquez sur Utilisateurs et groupes et choisissez « Afficher utilisateurs et groupes ». 3 Sélectionnez les utilisateurs et groupes que vous souhaitez exporter, puis cliquez sur Exporter. Lorsque vous exportez des utilisateurs à l’aide d’Admin Serveur, les mots de passe cryptés sont exportés. Pour réinitialiser les mots de passe, utilisez le Gestionnaire de groupe de travail, selon la procédure décrite à l’étape 6 à la page 76. Étape 2 : Création de fichiers d’archive Enregistrez tous les fichiers de données que vous souhaitez réutiliser avec Mac OS X Server version 10.4. À l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé à l’étape 1, vers l’ordinateur version 10.4. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, ou utiliser /usr/bin/mkdmg pour créer des fichiers d’image disque. Les images de disque et les fichiers tar peuvent être transférés à l’aide de FTP. Notez que tar ne conserve pas les fichiers de ressources sur les volumes HFS+, donc tar est utile uniquement pour les volumes UFS. Pour créer une archive tar, utilisez la commande tar dans l’application Terminal. L’option -c de la commande permet de créer un nouveau fichier d’archive en format tar. Utilisez l’option -f pour identifier le nom du fichier d’archive. Utilisez l’option -v pour afficher des informations utiles lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff Le caractère d’échappement (« \ » dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar "MyHFSVolume/My Stuff" Données de configuration web Enregistrez le répertoire /etc/httpd/ ainsi que l’ensemble de son contenu. Enregistrez également le fichier /etc/webperfcache/webperfcache.conf. Contenu web Copiez le contenu web que vous souhaitez réutiliser à partir de :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/  Tout autre emplacement dans lequel il se trouveChapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 73 Données MySQL Mac OS X Server version 10.1 a préinstallé la version 3.23 de MySQL. La version 10.4 du serveur préinstalle MySQL version 4.0.20. Pour faire migrer vos bases de données MySQL d’un ordinateur à un autre, vous pouvez utiliser la commande mysqldump à partir d’une fenêtre de Terminal. Pour sauvegarder les données, tapez : mysqldump -p table > backup-file.sql ou mysqldump --opt database > backup-file.sql Vous trouverez des instructions supplémentaires concernant la sauvegarde et la restauration des bases de données dans la documentation de MySQL à l’adresse www.mysql.com. Base de données de courrier Sauvegardez la base de données de courrier, si vous souhaitez la réutiliser. Son emplacement par défaut est /Bibliothèque/AppleMailServer/. Données WebMail Mac OS X Server version 10.1 n’incluait pas de client WebMail préinstallé. Si vous avez installé SquirrelMail sur votre ordinateur, il est conseillé d’enregistrer les préférences d’utilisateur et les carnets d’adresses, et d’essayer de les faire migrer vers SquirrelMail 1.4.3 sur le serveur de version 10.4. Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : AFP Enregistrez la configuration AFP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé afpconfig l’enregistrement de configuration AFP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/AppleFileServer . > afpconfig Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/ Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/ Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txt74 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ Données Tomcat Enregistrez les servlets Tomcat que vous souhaitez réutiliser. Ils se trouvent dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Si vous avez installé Axis indépendamment de la version fournie avec le serveur, enregistrez les éventuels services SOAP (Simple Object Access Protocol). Coupe-feu IP Enregistrez la configuration du coupe-feu IP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé firewallconfig l’enregistrement de configuration de coupe-feu IP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/IPFilters . > firewallconfig DNS Enregistrez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. DHCP Enregistrez les réglages DHCP après avoir exécuté la commande suivante à partir de l’application Terminal. Cette commande écrit dans un fichier nommé DHCPconfig l’enregistrement de configuration DHCP stocké dans NetInfo : nidump -r /config/dhcp . > DHCPconfig Bien que le DHCP d’Admin Serveur ne gérait pas les liaisons statiques entre les adresses IP et les adresses Ethernet dans la version 10.1, il les gère dans la version 10.4. Ainsi, si vous avez configuré manuellement des liaisons statiques DHCP sur votre serveur de version 10.3, vous pouvez les enregistrer dans un fichier pour les faire migrer vers la version 10.4 en utilisant la commande suivante : nidump -r /machines . > Machinesconfig Données utilisateur Enregistrez les fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Pour plus d’informations sur la migration de QTSS, consultez le guide d’administration de QuickTime Streaming Server.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 75 Étape 3 : Points de partage et autorisations actuels Si votre serveur de version 10.1 comporte des points de partage et des autorisations que vous souhaitez recréer sur le serveur de version 10.4, notez-les. Notez les points de partage qui concernent des répertoires de départ. Étape 4 : Copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés lors des étapes 1 et 2 sur le serveur version 10.4. Pour transférer les fichiers tar ou les images de disque via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour un dossier dans lequel vous placez les fichiers que vous transférez à partir de l’ordinateur de version 10.1. 3 Sur le serveur de version 10.1, utilisez le service FTP pour copier les fichiers tar ou les images disque vers l’ordinateur de version 10.4. 4 Double-cliquez sur un fichier tar afin d’extraire son contenu. Double-cliquez sur une image disque afin de la monter. Étape 5 : Configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. L’emplacement des répertoires de départ identifié dans les comptes d’utilisateur importés doit correspondre à l’emplacement physique des répertoires de départ restaurés, y compris l’emplacement du point de partage. Pour plus d’informations sur les étapes individuelles de la procédure suivante, consultez le guide de gestion des utilisateurs. Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail sur le serveur sur lequel vous souhaitez stocker les répertoires de départ. 3 Cliquez sur Partage pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes d’utilisateur sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS monté de façon dynamique et automatique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Dans Gestionnaire de groupe de travail sur l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel vous allez importer les utilisateurs. 76 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 5 Si vous prévoyez de restaurer les répertoires de départ dans des emplacements qui ne correspondent pas exactement à ceux identifiés dans les enregistrements utilisateur exportés, vous pouvez configurer un préréglage qui identifie l’emplacement de restauration. Si vous identifiez le préréglage lors de l’importation des utilisateurs, le nouvel emplacement remplace celui qui existe dans les enregistrements utilisateur. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour la validation des mots de passe, le courrier, etc. Étape 6 : Importation d’utilisateurs et de groupes exportés, et d’autres données Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données :  Consultez le guide d’administration des utilisateurs pour en savoir plus sur l’importation à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail.  Consultez le guide d’administration d’Open Directory pour obtenir des informations sur les mots de passe des utilisateurs créés à l’origine avec Mac OS X Server version 10.1.5 ou antérieure.  Consultez le guide d’administration des lignes de commande pour savoir comment utiliser dsimport et obtenir une description du format d’exportation de Gestionnaire de groupe de travail. Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez le ou les fichiers d’exportation créés à l’étape 1 à la page 72 dans un emplacement accessible à partir de votre serveur. 2 Si vous souhaitez que les mots de passe des utilisateurs importés soient validés à l’aide de l’authentification Open Directory, vous pouvez configurer cela dans le préréglage que vous avez défini à l’étape 5 ci-dessus. Activez l’option de mot de passe qui oblige les utilisateurs à changer de mot de passe lors de leur prochaine connexion. Vous pouvez également modifier les réglages de mots de passe à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, une fois que vous avez terminé d’importer les utilisateurs. 3 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 4 Cliquez sur l’icône représentant un globe sous la barre d’outils afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 5 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 6 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, prenez soin d’identifier ce dernier. 7 Cliquez sur Importer.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 77 8 Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Dans Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes. Sélectionnez l’un de ces groupes ou plusieurs d’entre eux, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». Cliquez sur Enregistrer. 9 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, plusieurs options s’offrent à vous. Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Avancé, puis en cliquant sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour en savoir plus, consultez le guide d’administration des lignes de commande ou la page man de createhomedir. Un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est automatiquement créé s’il n’existe pas lors de la première connexion d’un utilisateur. Étape 7 : Replacement des fichiers de données enregistrés Placez dans les emplacements appropriés les fichiers enregistrés à partir du serveur version 10.1. Données de configuration web Pour migrer la configuration web : 1 Enregistrez le fichier /etc/httpd/servermgr_web_httpd_config.plist et le répertoire /etc/httpd/sites_disabled/ (ainsi que tout son contenu) à partir du serveur version 10.4. 2 Remplacez le répertoire /etc/httpd/ et ses fichiers sur le serveur version 10.4 par le répertoire /etc/httpd/ (et son contenu) enregistrés sur le serveur précédent. Restaurez également le fichier /etc/webperfcache/webperfcache.conf enregistré. 3 Copiez le fichier /etc/httpd/servermgr_web_httpd_config.plist et le répertoire /etc/httpd/ sites_disabled/ (ainsi que tout son contenu) dans le répertoire /etc/httpd/ restauré. 4 Ouvrez Admin Serveur et assurez-vous que le service web n’est pas en cours d’exécution. 5 Ouvrez l’application Terminal. En tant qu’utilisateur root, tapez la commande 49_webconfigmigrator : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/49_webconfigmigrator Un historique des modifications apportées aux fichiers est créé dans le fichier /Bibliothèque/Logs/Migration/webconfigmigrator.log. Les versions originales des fichiers modifiés dans /etc/httpd sont renommées en httpd.conf.obsolete, httpd_macosxserver.conf.obsolete et mime_macosxserver.types.obsolete. Un nouveau fichier httpd.conf est créé.78 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 6 Si vous avez apporté des modifications à /etc/httpd/workers.properties, appliquez-les à la version du fichier qui est installée avec la version 10.4 du serveur. Le fichier workers.properties de la version 10.4 possède une nouvelle entrée pour le service de journal web. 7 Dans Admin Serveur, démarrez le service web. Contenu web Copiez le contenu web enregistré dans :  /Bibliothèque/WebServer/Documents/  /Bibliothèque/WebServer/CGI-Executables/ Données MySQL Si vous avez sauvegardé vos données MySQL à l’aide de la commande mysqldump, vous pouvez restaurer les données en utilisant la commande suivante : mysql -p table < backup-file.sql ou mysql database < backup-file.sql Si la base de données MySQL que vous êtes en train de faire migrer utilise le format de table obsolète ISAM à partir de MySQL 3.23, c’est l’occasion d’effectuer une mise à jour. Consultez la documentation sur le site web de MySQL pour connaître les détails sur la migration : www.mysql.com/doc/fr/Upgrading-from-3.23.html Ce site propose :  d’exécuter la commande mysql_fix_privilege_tables afin d’activer de nouvelles fonctionnalités d’autorisation de sécurité ;  d’exécuter soit la commande mysql_convert_table_format (si toutes les tables existantes sont au format ISAM ou MyISAM), soit la commande ALTER TABLE table_name TYPE=MyISAM sur toutes les tables ISAM (pour éviter le format de table obsolète ISAM). Base de données de courrier Pour migrer la base de données de courrier : 1 Assurez-vous que le service de courrier n’est pas en cours d’exécution. Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Cliquez sur l’option Arrêter le service si elle n’est pas grisée. 2 Cliquez sur Maintenance, puis sur Migration. 3 Placez la base de données enregistrée sur le serveur de version 10.4. Assurez-vous qu’aucun autre fichier ne se trouve à l’emplacement que vous avez sélectionné. Si vous placez la base de données à l’emplacement par défaut (/Bibliothèque /AppleMail Server/), son emplacement et ses comptes apparaîtront à l’écran. Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 79 Sinon, recherchez la base de données pour identifier son emplacement et dresser la liste de ses comptes. 4 Assurez-vous que le disque de destination possède un espace libre au moins égal à la taille de la base de données de courrier. 5 Vous pouvez faire migrer aussi bien un seul utilisateur que tous les utilisateurs. Pour faire migrer le courrier pour un seul utilisateur uniquement, sélectionnez l’utilisateur puis cliquez sur « Faire migrer l’utilisateur ». Pour faire migrer l’ensemble de la base de données, cliquez sur Tout faire migrer. Données WebMail Si vous essayez de faire migrer des préférences et des réglages de carnet d’adresses SquirrelMail à partir d’une version de SquirrelMail que vous avez installée sur votre serveur de version 10.1, consultez la documentation disponible à l’adresse www.squirrelmail.org. Vérifiez notamment si une conversion est nécessaire entre la version de SquirrelMail que vous avez installée sur le serveur de version 10.1 et SquirrelMail version 1.4.3 sur Mac OS X Server. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ Configuration AFP Pour migrer la configuration AFP : 1 Restaurez le fichier afpconfig. 2 Ouvrez Admin Serveur et assurez-vous qu’AFP n’est pas en cours d’exécution. 3 Ouvrez le Gestionnaire NetInfo, qui se trouve dans le répertoire /Applications/Utilitaires. 4 Authentifiez-vous et accédez au répertoire /config. 5 Sélectionnez Répertoire > Nouveau sous-répertoire afin de créer un enregistrement dans /config. 6 Remplacez le nom du nouvel enregistrement « newdirectory » par « AppleFileServer » en sélectionnant la valeur de la propriété de nom et en la modifiant. 7 Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante à partir du répertoire dans lequel réside le fichier afpconfig : sudo niload -r /config/AppleFileServer . < afpconfig 8 Tapez la commande 51_afpconfigmigrator : sudo /Système/ServerSetup/MigrationExtras/51_afpconfigmigrator 9 Dans Admin Serveur, démarrez le service AFP.80 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications et structures enregistrées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ 2 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf 3 Les versions antérieures de WebObjects stockaient les informations propres à Apache dans le fichier webobjects.conf, situé dans /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/ Apache/. Si nécessaire, pour restaurer vos réglages, copiez les informations de ce fichier dans apache.conf. 4 Les projets de l’application WebObjects doivent être mis à jour manuellement afin de pouvoir utiliser la version de Java Virtual Machine (VM) incluse avec la version 10.4. Si vous utilisez WebObjects 5, ouvrez le projet dans Xcode.Dans le mode de présentation expert pour les réglages de la cible principale, changez la valeur de la propriété de « JAVA_VM » en « java ». Si vous utilisez WebObjects 4.5, vous devrez mettre à jour le code source de vos applications pour utiliser Java au lieu d’Objective-C. Pour en savoir plus, consultez la documentation Java Converter sur le disque WebObjects 5 Developer. Remarque : les services JavaMonitor et wotaskd (WebObjects Task Daemon) sont désormais gérés par launchd et sont accessibles via l’application Admin Serveur. Si le serveur à partir duquel vous êtes en train d’effectuer la migration possède l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, il n’est pas nécessaire de le copier sur le nouveau serveur. Il est désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.4. Consultez le guide d’administration des technologies Web pour en savoir plus. Données Tomcat Restaurez les servlets Tomcat dans /Bibliothèque/Tomcat/webapps/. Placez les éventuels services SOAP que vous souhaitez faire migrer dans /Bibliothèque/ Tomcat/webapps/axis/. Mac OS X Server version 10.4 inclut une version d’Axis qui peut être plus récente ou plus ancienne que la version que vous utilisiez jusqu’à présent. Configuration de coupe-feu IP Pour migrer la configuration de coupe-feu IP : 1 Restaurez le fichier firewallconfig. 2 Ouvrez Admin Serveur et assurez-vous que le service de coupe-feu n’est pas en cours d’exécution. 3 Ouvrez le Gestionnaire NetInfo, qui se trouve dans le répertoire /Applications/Utilitaires.Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 81 4 Authentifiez-vous et accédez au répertoire /config. 5 Sélectionnez Répertoire > Nouveau sous-répertoire afin de créer un enregistrement dans /config. 6 Remplacez le nom du nouvel enregistrement « newdirectory » par « IPFilters » en sélectionnant la valeur de la propriété de nom et en la modifiant. 7 Dans l’application Terminal, exécutez la commande suivante à partir du répertoire dans lequel réside le fichier firewallconfig : sudo niload -r /config/IPFilters . < firewallconfig 8 Tapez la commande 50_ipfwconfigmigrator : sudo /Système/Bibliothèque/ServerSetup/MigrationExtras/50_ipfwconfigmigrator 9 Dans Admin Serveur, démarrez le service de coupe-feu. Configuration DNS Restaurez le fichier /etc/named.conf et le répertoire /var/named/, ainsi que tout son contenu. Réglages DHCP Pour migrer la configuration DHCP : 1 Restaurez les fichiers DHCPconfig et Machinesconfig. 2 Dans l’application Terminal, tapez : sudo niload -r /config/dhcp . < DHCPconfig sudo niload -r /machines . < Machinesconfig 3 Ouvrez Admin Serveur et cliquez sur DHCP afin de vérifier les sous-réseaux DHCP et les liaisons statiques et de vous assurer qu’ils sont corrects. Données utilisateur Restaurez les fichiers de données utilisateur enregistrés. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Suivez les instructions du guide d’administration de QuickTime Streaming Server afin de réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés à partir du répertoire /Bibliothèque/ QuickTimeStreaming/. 82 Chapitre 6 Migration à partir de Mac OS X Server version 10.1 Étape 8 : Configuration de points de partage et d’autorisations Recréez les points de partage et les autorisations en fonction des besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et cliquez sur Partage. 2 Cliquez sur le bouton Tous et sélectionnez le volume ou le dossier que vous souhaitez partager. 3 Cliquez sur Général et sélectionnez « Partager cet élément et son contenu ». 4 Cliquez sur Accès pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont automatiquement partagés via AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez la sous-fenêtre Protocole. Consultez le guide d’administration des services de fichiers pour en savoir plus sur la configuration des répertoires de départ. Étape 9 : Test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.7 83 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 Utilisez les instructions de ce chapitre lorsque vous devez faire migrer des données à partir d’un serveur de version 1.2 vers un autre ordinateur qui exécute la version 10.4. Ce chapitre vous indique quels éléments vous pouvez faire migrer, et comment. Avant de commencer Avant d’utiliser les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur de version 10.4 vers lequel vous ferez migrer les données. Consultez le guide de premiers contacts pour obtenir des instructions. Éléments pouvant migrer Les informations de la section « Instructions pas à pas » à la page 85 décrivent comment réutiliser les données suivantes avec la version 10.4 :  Fichiers de configuration FTP  Applications et structures WebObjects  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Fichiers et répertoires du serveur QuickTime Streaming Server  Comptes d’utilisateur et de groupe84 Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 Si vous utilisez l’un des éléments suivants, notez les réglages que vous souhaitez continuer d’utiliser, puis reportez-vous au document indiqué afin de savoir comment recréer les réglages après l’utilisation des instructions de ce chapitre. Outils pouvant être utilisés Plusieurs utilitaires peuvent être utilisés au cours de la migration :  Utilisez l’outil de ligne de commande appelé Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool pour exporter les utilisateurs et les groupes de la version 1.2 vers un fichier d’exportation XML.  Utilisez Gestionnaire de groupe de travail de la version 10.4 pour importer des utilisateurs et des groupes à partir du fichier.  La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires. Pour configurer Consultez Services AFP et NFS Guide d’administration des services de fichiers Services réseau : DHCP, DNS ou coupe-feu Guide d’administration des services réseau Service web Guide d’administration des technologies webChapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 85 Instructions pas à pas Pour déplacer des données à partir d’un ordinateur Mac OS X Server version 1.2 vers un ordinateur équipé de Mac OS X Server version 10.4, suivez les instructions de cette section. 1 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 2 Créez des fichiers d’archive des données et un fichier utilisateur d'exportation. 4 Copiez les fichiers d’archive vers un nouveau serveur. 6 Importez le fichier des utilisateurs et groupes. 8 Configurez les points de partage et les autorisations. 9 Testez le nouveau serveur. 7 Replacez le fichier de données sur le nouveau serveur. 3 Notez les points de partage et autorisations actuels. donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar donnéesutilisateur.tar basededonnées.tar 5 Configurez l’infrastructure de répertoires de départ. Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés Dossiers partagés Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture .XML Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés Gestionnaire de groupe de travail ou outil dsimport ./Mac_OS_X_Server_1.2_Export_ Tool >/partition/exportfile.xml86 Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 Étape 1 : Exportation des informations relatives aux utilisateurs et aux groupes Utilisez l’outil de ligne de commande Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool pour exporter les informations relatives aux utilisateurs et aux groupes. L’outil se trouve sur le disque d’installation du serveur de version 10.4, dans /Welcome to Mac OS X Server/Migration Tools/. Lorsque vous exécutez l’outil, vous devez enregistrer les informations exportées dans un fichier portant l’extension « .xml », sur une partition ou un disque distinct de la partition du serveur. Pour exporter les informations relatives aux utilisateurs et aux groupes : 1 Insérez le disque d’installation. 2 Connectez-vous à l’aide du compte root. 3 Ouvrez l’application Terminal. 4 Accédez au dossier Migration Tools en tapant : cd "//Welcome to Mac OS X Server/Migration Tools/" 5 Exécutez l’outil et sauvegardez les résultats dans un fichier XML, sur une autre partition que celle du serveur Par exemple : ./Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool > /MyPartition/MyExportFile.xml Vous pouvez limiter les comptes d’utilisateur et de groupe exportés à une plage spécifique. Pour cela, utilisez les arguments de ligne de commande -u et -g. Par exemple, pour n’exporter que les comptes d’utilisateur disposant d’un numéro d’identification dans la plage allant de 100 à 199, ainsi que pour exporter tous les groupes, servez-vous de la commande suivante : ./Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool -u 100,199 > exported-ug.xml Pour exporter tous les comptes d’utilisateur, mais limiter les groupes exportés à ceux disposant d’un numéro d’identification dans la plage allant de 200 à 500, servez-vous de cette commande : ./Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool -g 200,500 > exported-ug.xml Vous pouvez également utiliser les options -u et -g dans la même commande : ./Mac_OS_X_Server_1.2_Export_Tool -u 800,899 -g 100,199 > exported-ug.xml La plage d’identifiants doit contenir deux nombres séparés par une virgule et ne peut pas contenir d’espaces. Remarque : pour des raisons de sécurité, l’outil d’exportation affecte les utilisateurs du groupe principal 80 au groupe principal 20. Pour éviter cela, utilisez l’option de ligne de commande -x. 6 Vérifiez l’emplacement auquel vous avez enregistré le fichier d’exportation et assurez-vous qu’il s’y trouve.Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 87 Lorsque vous exportez des utilisateurs, les mots de passe cryptés sont exportés. Pour réinitialiser les mots de passe, utilisez le Gestionnaire de groupe de travail, selon la procédure décrite à l’étape 6 à la page 89. Étape 2 : Création de fichiers d’archive Enregistrez tous les fichiers de données que vous souhaitez réutiliser avec Mac OS X Server version 10.4. À l’étape 4, vous déplacerez les fichiers décrits ci-dessous, ainsi que le fichier d’exportation créé à l’étape 1, vers l’ordinateur version 10.4. Pour les grandes quantités de données, vous pouvez créer une ou plusieurs archives tar, à l’aide de la commande tar de l’application Terminal ; les archives tar peuvent être transférées vers le serveur 10.4 via FTP. Notez que tar ne conserve pas les fichiers de ressources sur les volumes HFS+, donc tar est utile uniquement pour les volumes UFS. Utilisez l’option -c de la commande tar pour indiquer que vous souhaitez créer un nouveau fichier d’archive en format tar. Utilisez l’option -f pour identifier le nom du fichier d’archive. Utilisez l’option -v pour afficher des informations utiles lors de l’exécution de la commande : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar /MyHFSVolume/My\ Stuff Le caractère d’échappement (\ dans l’exemple ci-dessus) indique un espace dans le nom. Vous pouvez également utiliser des guillemets pour gérer les espaces incorporés : tar -cvf /MyHFSVolume/Stuff.tar "/MyHFSVolume/My Stuff" Fichiers de configuration FTP Pour migrer vos réglages FTP, sauvegardez les fichiers de configuration suivants : Applications et structures WebObjects Enregistrez les applications et structures WebObjects situées dans :  /Local/Bibliothèque/WebObjects/  /Bibliothèque/WebObjects/ Enregistrez une copie de webobjects.conf pour référence si vous souhaitez modifier la nouvelle version d’apache.conf afin de reproduire vos réglages actuels. Dans ce répertoire Sauvegardez ces fichiers /Bibliothèque/FTPServer/ Configuration/ ftpaccess ftpconversions ftphosts ftpgroups ftpusers /Bibliothèque/FTPServer/ Messages/ banner.txt welcome.txt limit.txt88 Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 Données utilisateur Enregistrez les fichiers de données utilisateur que vous souhaitez réutiliser, en particulier les dossiers du répertoire de départ. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Enregistrez les fichiers et les dossiers du répertoire /Bibliothèque/QuickTimeStreaming/. Pour plus d’informations sur la migration de QTSS, consultez le guide d’administration de QuickTime Streaming Server. Étape 3 : Points de partage et autorisations actuels Si votre serveur version 1.2 comporte des points de partage et des autorisations que vous souhaitez recréer sur le nouveau serveur, notez-les. Notez les points de partage qui concernent des répertoires de départ. Étape 4 : Copie des fichiers d’archive sur le nouveau serveur Transférez les fichiers enregistrés lors des étapes 1 et 2 sur le serveur version 10.4. Pour transférer des fichiers tar via FTP : 1 Utilisez Admin Serveur sur le nouveau serveur afin de démarrer le service FTP. 2 Configurez le partage pour un dossier dans lequel vous placez les fichiers que vous transférez à partir de l’ordinateur version 1.2. 3 Sur le serveur de version 1.2, utilisez le service FTP pour copier les fichiers tar vers l’ordinateur de version 10.4. 4 Double-cliquez sur un fichier tar afin d’extraire son contenu. Étape 5 : Configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. Pour plus d’informations sur les étapes individuelles de la procédure suivante, consultez le guide de gestion des utilisateurs. Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail sur le serveur sur lequel vous souhaitez stocker les répertoires de départ. 3 Cliquez sur Partage pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes d’utilisateur sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage NFS monté de façon dynamique et automatique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent.Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 89 4 Dans Gestionnaire de groupe de travail sur l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel vous allez importer les utilisateurs. 5 Vous pouvez également définir un préréglage qui configure les réglages des répertoires de départ par défaut pour les utilisateurs. Vous pouvez également utiliser le préréglage pour spécifier d’autres réglages par défaut dont les utilisateurs importés doivent hériter, par exemple pour la validation des mots de passe, le courrier, etc. Étape 6 : Importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données :  Consultez le guide d’administration des utilisateurs pour en savoir plus sur l’importation à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail.  Consultez le guide d’administration d’Open Directory pour obtenir des informations sur les mots de passe des utilisateurs créés à l’origine avec Mac OS X Server version 10.1.5 ou antérieure.  Consultez le guide d’administration des lignes de commande pour savoir comment utiliser dsimport et obtenir une description du format d’exportation de Gestionnaire de groupe de travail. Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Placez les fichiers d’exportation créés à l’étape 1 dans un emplacement accessible à partir de votre serveur. 2 Si vous souhaitez que les mots de passe des utilisateurs importés soient validés à l’aide de l’authentification Open Directory, vous pouvez configurer cela dans le préréglage que vous avez défini à l’étape 5 ci-dessus.Activez l’option de mot de passe qui oblige les utilisateurs à changer de mot de passe lors de leur prochaine connexion. Vous pouvez également modifier les réglages de mots de passe à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, une fois que vous avez terminé d’importer les utilisateurs. 3 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 4 Cliquez sur l’icône représentant un globe dans la barre d’outil afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 5 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 6 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’importation, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, prenez soin d’identifier ce dernier. 7 Cliquez sur Importer.90 Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 8 Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Dans Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes. Sélectionnez l’un de ces groupes ou plusieurs d’entre eux, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». Cliquez sur Enregistrer. 9 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, plusieurs options s’offrent à vous. Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour en savoir plus, consultez le guide d’administration des lignes de commande ou la page man de createhomedir. Un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est automatiquement créé s’il n’existe pas lors de la première connexion d’un utilisateur. Étape 7 : Replacement des fichiers de données enregistrés Placez les fichiers enregistrés à partir du serveur de version 1.2 sur le serveur de version 10.4. Fichiers de configuration FTP Copiez les fichiers de configuration FTP enregistrés dans :  /Bibliothèque/FTPServer/Configuration/  /Bibliothèque/FTPServer/Messages/ Applications et structures WebObjects Pour faire migrer WebObjects : 1 Copiez les applications et structures enregistrées dans :  /Bibliothèque/WebObjects/  /Système/Bibliothèque/WebObjects/ 2 Ajoutez la ligne suivante au nouveau fichier httpd.conf : Include /Systhème/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/Apache/apache.conf 3 Les versions antérieures de WebObjects stockaient les informations propres à Apache dans le fichier webobjects.conf, situé dans /Système/Bibliothèque/WebObjects/Adaptors/ Apache/. Si nécessaire, pour restaurer vos réglages, copiez les informations de ce fichier dans apache.conf. 4 Le serveur de version 10.4 requérant WebObjects 5, vous devrez mettre à jour le code source de vos applications pour utiliser Java au lieu d’Objective-C. Pour en savoir plus, consultez la documentation Java Converter sur le disque WebObjects 5 Developer.Chapitre 7 Migration à partir Mac OS X Server version 1.2 91 Remarque : les services JavaMonitor et wotaskd (WebObjects Task Daemon) sont désormais gérés par launchd et sont accessibles via l’application Admin Serveur. Si le serveur à partir duquel vous êtes en train d’effectuer la migration possède l’élément de démarrage /Système/Bibliothèque/StartupItems/WebObjects, il n’est pas nécessaire de le copier sur le nouveau serveur. Il est désactivé par défaut et n’est pas nécessaire pour le démarrage automatique des services WebObjects avec Mac OS X Server 10.4. Consultez le guide d’administration des technologies Web pour en savoir plus. Données utilisateur Restaurez les fichiers de données d’utilisateur enregistrés, notamment les répertoires de départ. Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Fichiers et dossiers du serveur QuickTime Streaming Server Suivez les instructions du guide d’administration de QuickTime Streaming Server afin de réutiliser les fichiers et les dossiers enregistrés à partir du répertoire /Bibliothèque/ QuickTimeStreaming/. Étape 8 : Configuration de points de partage et d’autorisations Recréez les points de partage et les autorisations en fonction des besoins. Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et cliquez sur Partage. 2 Cliquez sur le bouton Tous et sélectionnez le volume ou le dossier que vous souhaitez partager. 3 Cliquez sur Général et sélectionnez Partager cet élément et son contenu. 4 Cliquez sur Accès pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont automatiquement partagés via AFP, SMB et FTP, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez la sous-fenêtre Protocole. Consultez le guide d’administration des services de fichiers pour en savoir plus sur la configuration des points de partage. Étape 9 : Test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration.8 93 8 Migration à partir d’AppleShare IP Reportez-vous à ce chapitre lorsque vous devez faire migrer des données à partir d’un serveur AppleShare IP (ASIP) de version 6.3.3 vers un autre ordinateur qui exécute la version 10.4. Ce chapitre vous indique quels éléments vous pouvez faire migrer, et comment. Avant de commencer Avant d’utiliser les instructions de ce chapitre, procédez à la configuration initiale du serveur de version 10.4 vers lequel vous ferez migrer les données. Consultez le guide de premiers contacts pour obtenir des instructions. Éléments pouvant migrer Les informations de la section « Instructions pas à pas » à la page 95 décrivent comment réutiliser les données suivantes avec la version 10.4 :  Contenu web  Base de données de courrier  Données utilisateur, notamment les répertoires de départ  Comptes d’utilisateur et de groupe Si vous utilisez l’un des éléments suivants, notez les réglages que vous souhaitez continuer d’utiliser, puis reportez-vous au document indiqué afin de savoir comment recréer les réglages après l’utilisation des instructions de ce chapitre. Pour configurer Consultez Service AFP Guide d’administration des services de fichiers Services Windows Guide d’administration des services Windows94 Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP Outils pouvant être utilisés Plusieurs utilitaires peuvent être utilisés au cours de la migration :  L’utilitaire Migration AppleShare IP peut importer des utilisateurs et des groupes dans le répertoire du serveur local.  Si vous souhaitez importer des utilisateurs dans un répertoire partagé, créez un fichier d’exportation XML à l’aide de Web & File Admin dans ASIP 6.2 ou d’Admin serveur de Mac OS dans ASIP 6.3. Importez le fichier à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail ou de l’outil dsimport dans la version 10.4. La fonction d’importation de Gestionnaire de groupe de travail et l’outil dsimport vous permettent également d’importer d’autres types de données, comme des ordinateurs et des listes d’ordinateurs.  L’utilitaire Migration AppleShare IP peut être utilisé pour faire migrer la base de données de courrier dans Mac OS X Server version 10.2. À partir du serveur de version 10.4, vous pouvez utiliser Admin Serveur pour importer la base de données de la version 10.2. Les instructions des sections suivantes expliquent quand et comment utiliser ces utilitaires.Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP 95 Instructions pas à pas Pour déplacer des données à partir d’un ordinateur ASIP version 6.3 ou 6.2 vers un ordinateur équipé de Mac OS X Server version 10.4, suivez les instructions de cette section. 1 Créez des alias Internet pour les utilisateurs. 4 Montez les serveur ASIP sur Mac OS X Server. 6 Copiez Utilisateurs et groupes. (meichen,mei) mei chen 10 Vérifiez la migration. 11 Faites migrer le courrier. 2 Notez le point de partage et les autorisations actuels. utilisateur groupe 2017 3 Exportez les informations des utilisateurs et groupes. 5 Configurez l’infrastructure de répertoires de départ. 7 Exécutez l’utilitaire Migration AppleShare IP. ou Importez les informations des utilisateurs et groupes. 8 Copiez les fichiers de données sur le nouveau serveur. 9 Configurez les points de partage et les autorisations. Migration AppleShare IP Faire migrer Utilisateurs et groupes Pour les doublons de nom d’utilisateur : Points de partage et autorisations Créer des répertoires d’accueil locaux Bases de données de courrier Ne pas faire migrer l’utilisateur AppleShare Faire migrer les autorisations d’utilisateur AppleShare et les envoyer par courrier à l’utilisateur de Mac OS X Server /Bibliothèque/Logs/Migration ActionsGroupesUtilisateurs.log: ActionsAutorisations.log: ExceptionsAutorisations.log: Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés Utilisateurs Macintosh HD Ingénierie Lecture et écriture Bureau d’études Documents Lecture seule Lecture et écriture Dossiers partagés utilisateur groupe 201796 Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP Si vous possédez un serveur ASIP principal et un ou plusieurs serveurs ASIP secondaires que vous souhaitez migrer vers la version 10.4, synchronisez tous les serveurs secondaires avec le serveur principal avant de commencer la migration. Faites migrer le serveur principal, puis les serveurs secondaires. Lors de la migration de serveurs secondaires, vous ne pouvez pas utiliser l’utilitaire Migration AppleShare IP. Étape 1 : Fourniture d’alias Internet (si nécessaire) L’utilitaire Migration AppleShare IP utilise l’alias Internet figurant dans le compte d’utilisateur ASIP pour créer le nom abrégé requis pour le compte d’utilisateur version 10.4. S’il n’existe aucun alias Internet, l’utilitaire de migration en génère un. Si vous comptez utiliser l’utilitaire Migration AppleShare IP, créez un alias Internet pour tout compte d’utilisateur ASIP qui n’en possède pas. Pour ce faire, utilisez Admin serveur de Mac OS (dans ASIP 6.3) ou Web & File Admin (dans ASIP 6.2). Si vous prévoyez de migrer les serveurs ASIP principal et secondaires, indiquez les alias Internet sur le serveur principal, puis synchronisez les serveurs secondaires avec le serveur principal. Étape 2 : Points de partage et autorisations actuels Si votre serveur ASIP comporte des points de partage et des autorisations que vous souhaitez recréer sur le nouveau serveur, notez-les. Notez les points de partage qui concernent des répertoires de départ. Rappelez-vous que dans Mac OS X Server, un dossier ne peut pas appartenir à un groupe. Étape 3 : Exportation des informations relatives aux utilisateurs et aux groupes (si nécessaire) Si vous ne prévoyez pas d’utiliser l’utilitaire Migration AppleShare IP pour migrer les utilisateurs et les groupes, créez un fichier XML pour les comptes d’utilisateur et de groupe. Créez le fichier à l’aide de Web & File Admin dans ASIP 6.2 ou Admin serveur de Mac OS dans ASIP 6.3. Remarque : l’utilitaire Migration AppleShare IP vous permet de faire migrer les mots de passe. Lorsque vous importez un fichier XML, vous devez réinitialiser les mots de passe à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, selon la procédure décrite à l’étape 7 à la page 98. Pour exporter les informations relatives aux utilisateurs à partir d’ASIP 6.3 : 1 Ouvrez Admin Serveur de Mac OS et connectez-vous au serveur que vous souhaitez administrer. Si vous disposez de serveurs secondaires, utilisez le serveur primaire pour exporter les informations. Si vous exportez plus de 1000 utilisateurs, augmentez la quantité de mémoire allouée à Admin serveur de Mac OS. 2 Cliquez sur Utilisateurs et groupes et choisissez Afficher la liste des utilisateurs et des groupes. Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP 97 3 Sélectionnez dans la liste les utilisateurs ou les groupes que vous souhaitez exporter. Si vous sélectionnez un groupe, chacun des utilisateurs de ce groupe est exporté. Les attributs des invités ne peuvent pas être exportés. 4 Cliquez sur Utilisateurs et groupes et choisissez Exporter les éléments sélectionnés. 5 Enregistrez le fichier exporté sur le serveur ASIP. Étape 4 : Montage du serveur ASIP sur Mac OS X Server Pour monter le serveur ASIP : 1 Sur le serveur ASIP, déconnectez tous les utilisateurs et administrateurs, puis arrêtez le serveur de courrier. 2 Sur Mac OS X Server, connectez-vous à l’aide du compte d’utilisateur root, puis désactivez tous les services via Admin Serveur. 3 Cliquez sur Aller > Se connecter à un serveur. 4 Tapez l’adresse IP ou le nom DNS du serveur ASIP, puis cliquez sur Se connecter. 5 Connectez-vous au serveur ASIP en tant qu’administrateur, puis montez le volume de démarrage pour le serveur ASIP. Étape 5 : Configuration de l’infrastructure des répertoires de départ Configurez la destination des répertoires de départ que vous souhaitez restaurer. Pour plus d’informations sur les étapes individuelles de la procédure suivante, consultez le guide de gestion des utilisateurs. Pour préparer le serveur pour le stockage des répertoires de départ : 1 Si nécessaire, créez le dossier que vous souhaitez utiliser comme point de partage du répertoire de départ. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le dossier /Utilisateurs prédéfini. 2 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail sur le serveur sur lequel vous souhaitez stocker les répertoires de départ. 3 Cliquez sur Partage pour configurer un point de partage pour les répertoires de départ. Si les comptes d’utilisateur sont destinés à résider dans un répertoire Open Directory partagé, créez un point de partage AFP ou NFS monté de façon dynamique et automatique pour les répertoires de départ. Assurez-vous que le point de partage est publié dans le répertoire dans lequel résideront les comptes d’utilisateur qui en dépendent. 4 Si vous prévoyez d’importer des comptes d’utilisateur et de groupe à partir d’un fichier XML à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, vous pouvez éventuellement configurer un préréglage. Lorsque vous importez des utilisateurs, vous identifiez le préréglage et les utilisateurs héritent des réglages associés à ce préréglage. Dans Gestionnaire de groupe de travail sur l’ordinateur à partir duquel vous allez importer les utilisateurs, cliquez sur Comptes, puis ouvrez le répertoire dans lequel vous allez importer les utilisateurs. 98 Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP Configurez le préréglage. Vous pouvez spécifier des réglages de répertoire de départ par défaut pour les utilisateurs, des réglages de validation de mot de passe, des réglages de courrier, etc. Étape 6 : Copiez le fichier de données Utilisateurs et groupes Pour copier ce fichier : 1 Accédez au fichier de données Utilisateurs et groupes sur le serveur distant ASIP. Son emplacement par défaut est le dossier Préférences du dossier Système. 2 Créez une copie du fichier de données Utilisateurs et groupes. 3 À partir du serveur de version 10.4, placez la copie du fichier de données Utilisateurs et groupes dans une partition locale du serveur de version 10.4. Étape 7 : Exécutez l’utilitaire Migration AppleShare IP ou utilisez le Gestionnaire de groupe de travail pour importer des utilisateurs et des groupes, ainsi que d’autres données Vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail ou l’outil dsimport pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données dans n’importe quel répertoire :  Consultez le guide d’administration des utilisateurs pour obtenir des instructions sur l’importation à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail.  Consultez le guide d’administration des lignes de commande pour savoir comment utiliser dsimport et obtenir une description du format d’exportation de Gestionnaire de groupe de travail. L’utilitaire Migration AppleShare IP importe les utilisateurs uniquement dans le répertoire local. Pour employer l’utilitaire Migration AppleShare IP : 1 Ouvrez l’utilitaire Migration AppleShare IP dans /Applications/Serveur/. 2 Cliquez sur le cadenas situé dans le coin inférieur gauche afin de vous authentifier en tant qu’administrateur. 3 Indiquez les options de migration. Remarque : vous ne pouvez pas faire migrer des points de partage et des autorisations. Sélectionnez Utilisateurs et groupes, puis l’option permettant de créer les répertoires de départ locaux des utilisateurs que vous faites migrer. Les utilisateurs sont transférés dans le répertoire local du serveur sur lequel vous exécutez l’utilitaire de migration. L’utilitaire de migration vérifie s’il existe un doublon d’utilisateur dans un domaine parent sur un autre ordinateur. Afin de déterminer la marche à suivre en cas de doublon de nom d’utilisateur, sélectionnez l’une des options suivantes :  Ne pas faire migrer l’utilisateur AppleShare : Les données ASIP sont réattribuées à l’administrateur. (Sélectionnez cette option si vous procédez à la migration d’un serveur principal.)Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP 99  Faire migrer les autorisations d’utilisateur AppleShare et le courrier : Les données ASIP sont réattribuées à l’utilisateur existant dans le domaine parent. (Sélectionnez cette option si vous procédez à la migration d’un serveur secondaire.) Remarque : s’il existe un doublon de groupe dans un domaine parent sur un autre ordinateur, l’appartenance de ce groupe n’est pas mise à jour. 4 Cliquez sur Migrer. 5 Localisez le fichier de données Utilisateurs et groupes et cliquez sur Choisir (l’emplacement par défaut est le dossier Préférences du Dossier Système). 6 Lors de la migration, l’utilitaire fait apparaître une barre de progression et des informations d’état. Une fois la migration achevée, cliquez sur Quitter. 7 Examinez les fichiers d’historique, qui se trouvent dans le répertoire /Bibliothèque/ Logs/Migration/ :  UserGroupsActions.log : actions effectuées au cours de la migration des utilisateurs et des groupes.  UserGroupsExceptions.log : actions entreprises ou non lors de la migration des utilisateurs et des groupes, et qui requièrent peut-être une attention administrative supplémentaire. Exemple : l’historique enregistre les doublons d’utilisateur détectés ainsi que l’affectation des données à l’administrateur ou à un utilisateur existant.  PrivilegesActions.log : actions effectuées au cours de la migration des autorisations.  PrivilegesExceptions.log : actions entreprises ou non lors de la migration des autorisations, et qui requièrent peut-être une attention administrative supplémentaire. 8 Dans Gestionnaire de groupe de travail, remplacez par des réglages réseau les réglages locaux des répertoires de départ de tous les utilisateurs migrés. 9 Utilisez Gestionnaire de groupe de travail pour examiner un échantillon d’utilisateurs et de groupes, afin de déterminer si la migration des réglages a été correctement effectuée. Pour importer des utilisateurs et des groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail : 1 Dans Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Comptes. 2 Cliquez sur l’icône représentant un globe dans la barre d’outil afin d’ouvrir le répertoire dans lequel vous souhaitez importer les comptes. 3 Cliquez sur le cadenas pour vous authentifier en tant qu’administrateur de domaine. 4 Choisissez Serveur > Importer, sélectionnez le fichier d’exportation créé sur le serveur ASIP lors de l’étape 3 à la page 96, puis spécifiez les options d’importation. Si vous utilisez un préréglage, prenez soin d’identifier ce dernier. Si vous souhaitez que les mots de passe des utilisateurs importés soient validés à l’aide de l’authentification Open Directory, vous pouvez configurer cela dans le préréglage. Activez l’option de mot de passe qui force les utilisateurs à changer de mot de passe lors de leur connexion suivante.100 Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP Vous pouvez également modifier les réglages de mots de passe à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail, une fois que vous avez terminé d’importer les utilisateurs. 5 Cliquez sur Importer. Vous pouvez également utiliser l’outil dsimport pour importer des utilisateurs et des groupes. Consultez le guide d’administration des lignes de commande pour savoir comment utiliser dsimport. 6 Si vous souhaitez que les groupes utilisent les nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 comme l’imbrication et une vérification d’appartenance à un groupe plus stricte, mettez à niveau les groupes à l’aide de Gestionnaire de groupe de travail. Dans Gestionnaire de groupe de travail, ouvrez le répertoire qui contient les groupes. Sélectionnez l’un de ces groupes ou plusieurs d’entre eux, puis cliquez sur « Mettre à niveau le groupe hérité ». Cliquez sur Enregistrer. 7 Pour créer des répertoires de départ pour les utilisateurs importés, plusieurs options s’offrent à vous : Créez les répertoires de départ un par un, en sélectionnant un compte d’utilisateur dans Gestionnaire de groupe de travail, en cliquant sur Départ, puis sur Créer Départ. Créez tous les répertoires de départ en utilisant l’argument -a de la commande createhomedir. Pour en savoir plus, consultez le guide d’administration des lignes de commande ou la page man de createhomedir. Un répertoire de départ associé à un point de partage AFP est automatiquement créé s’il n’existe pas lors de la première connexion d’un utilisateur. Étape 8 : Copie des données vers le nouveau serveur Copiez les données à réutiliser du serveur distant ASIP dans Mac OS X Server. Contenu web Copiez les pages web statiques vers /Bibliothèque/WebServer/Documents/. Pour le contenu dynamique, envisagez de recoder les scripts CGI existants à l’aide des fonctionnalités de serveur web natives de Mac OS X Server. Vous pouvez également exécuter des scripts CGI AFIP basés sur AppleScript (l’environnement Classic n’étant plus indispensable pour leur exécution). Exécutez l’Activateur ACGI (dans /Applications/ Utilitaires/) pour configurer la gestion Apache de ces scripts CGI hérités. Données utilisateur Placez les répertoires de départ dans des emplacements correspondant à ceux des enregistrements utilisateur importés. Si nécessaire, vous pouvez utiliser Gestionnaire de groupe de travail pour éditer les comptes utilisateur, de sorte que les emplacements dans le compte et sur le disque soient identiques. Étape 9 : Configuration de points de partage et d’autorisations Recréez les points de partage et les autorisations en fonction des besoins.Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP 101 Pour créer un point de partage et configurer des autorisations : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et cliquez sur Partage. 2 Cliquez sur le bouton Tous et sélectionnez le volume ou le dossier que vous souhaitez partager. 3 Cliquez sur Général et sélectionnez Partager cet élément et son contenu. 4 Cliquez sur Accès pour configurer les autorisations d’accès. 5 Cliquez sur Enregistrer. Les nouveaux points de partage sont automatiquement partagés via AFP et SMB, mais pas NFS. Pour exporter un point de partage avec NFS, utilisez la sous-fenêtre Protocole. Consultez le guide d’administration des services de fichiers pour en savoir plus sur la configuration des points de partage. Étape 10 : Test du nouveau serveur Pour tester le nouveau serveur : 1 Ouvrez Gestionnaire de groupe de travail et inspectez les comptes d’utilisateur et de groupe. 2 Ouvrez Admin Serveur et inspectez les réglages des services dont vous avez migré les données de configuration. Étape 11 : Migration du courrier Si vous souhaitez faire migrer le courrier, utilisez l’une des techniques suivantes :  Demandez aux utilisateurs de copier le courrier qu’ils souhaitent enregistrer du serveur ASIP vers Mac OS X Server.  Faites migrer la base de données de courrier vers Mac OS X Server version 10.2, puis faites-la migrer vers le serveur de version 10.4. Pour que les utilisateurs copient le courrier : 1 Suivez les instructions du guide d’administration du courrier pour configurer le service de courrier de version 10.4 qui prend en charge le protocole IMAP. 2 Créez des comptes de courrier d’utilisateur. 3 Demandez aux utilisateurs de courrier ASIP de configurer leurs clients de courrier afin d’utiliser le service de courrier de Mac OS X Server. 4 Alors que le serveur de courrier ASIP est en cours d’exécution, demandez aux utilisateurs de courrier de copier le courrier qu’ils souhaitent conserver du serveur ASIP vers Mac OS X Server via le protocole IMAP. Pour faire migrer la base de données de courrier ASIP : 1 Installez Mac OS X Server version 10.2 sur un ordinateur qui comporte la configuration requise décrite dans le guide Premiers contacts avec Mac OS X Server pour la version 10.2. Suivez les instructions du guide de premiers contacts pour installer le logiciel serveur et effectuer la configuration initiale du serveur.102 Chapitre 8 Migration à partir d’AppleShare IP 2 Sur le serveur ASIP, déconnectez tous les utilisateurs et administrateurs, puis arrêtez le serveur de courrier. 3 Sur le serveur de version 10.2, connectez-vous en tant qu’administrateur et désactivez tous les services via Réglages du serveur. 4 Connectez-vous au serveur ASIP à partir du serveur de version 10.2, en ouvrant une session en tant qu’administrateur. 5 Montez le volume de démarrage pour le serveur ASIP. 6 Naviguez jusqu’au fichier « AppleShare IP Mail 6.0 Data » et copiez-le sur une partition locale sur le serveur de version 10.2. 7 Ouvrez l’utilitaire Migration AppleShare IP sur le serveur de version 10.2. Il se trouve sous /Applications/Utilitaires/. Cliquez ensuite sur le cadenas situé dans le coin inférieur gauche afin de vous authentifier en tant qu’administrateur. 8 Sélectionnez l’option qui fait migrer la base de données du courrier, puis cliquez sur Faire migrer. 9 Localisez le fichier de données Utilisateurs et groupes et cliquez sur Choisir (l’emplacement par défaut est le dossier Préférences du Dossier Système). 10 Localisez le fichier AppleShare IP Mail 6.0 Data et cliquez sur Choisir. 11 Lors de la migration, l’utilitaire fait apparaître une barre de progression et des informations d’état. Une fois la migration achevée, cliquez sur Quitter. 12 Examinez les fichiers d’historique pour la migration du courrier, qui se trouvent sous /Bibliothèque/Logs/Migration/ :  MailActions.log : actions effectuées au cours de la migration du courrier.  MailExceptions.log : actions entreprises ou non lors de la migration du courrier, et qui requièrent peut-être une attention administrative supplémentaire. 13 Déplacez la base de données du courrier du serveur de version 10.2 vers le serveur de version 10.4. Son emplacement par défaut est /Bibliothèque/AppleMailServer/. Effectuez les dernières étapes sur le serveur de version 10.4. 14 Ouvrez Admin Serveur, puis cliquez sur Courrier. Cliquez sur l’option Arrêter le service si elle n’est pas grisée. 15 Cliquez sur Maintenance, puis sur Migration. 16 Si vous avez placé la base de données à l’emplacement par défaut (/Bibliothèque/ AppleMailServer/), son nom et son contenu apparaîtront à l’écran. Sinon, cliquez sur Sélectionner pour rechercher et identifier la base de données. 17 Assurez-vous que le disque de destination possède un espace libre au moins égal à la taille de la base de données de courrier. 18 Vous pouvez faire migrer aussi bien un seul utilisateur que tous les utilisateurs. Pour faire migrer le courrier pour un seul utilisateur uniquement, sélectionnez l’utilisateur puis cliquez sur Faire migrer l’utilisateur. Pour faire migrer l’ensemble de la base de données, cliquez sur Tout faire migrer. 103 Index Index /Bibliothèque/Logs/Migration/MailActions.log 102 /Bibliothèque/Logs/Migration/ MailExceptions.log 102 /Bibliothèque/Logs/Migration/ PrivilegesActions.log 99 /Bibliothèque/Logs/Migration/ PrivilegesExceptions.log 99 /Bibliothèque/Logs/Migration/ UserGroupsActions.log 99 /Bibliothèque/Logs/Migration/ UserGroupsExceptions.log 99 /Bibliothèque/Logs/Migration/ webconfigmigrator.log migration à partir de la version 10.1 77 migration à partir de la version 10.2 63 migration à partir de la version 10.3 46 /Bibliothèque/Logs/PrintService/ PrintService.admin.log mise à niveau de la version 10.2.8 33 mise à niveau de la version 10.3 25 /Bibliothèque/Logs/slapconfig.log 25 C comparaison entre la migration et la mise à niveau 5 comparaison entre la mise à niveau et la migration 5 comptes prédéfinis comptes d’utilisateur 14 comptes de groupe 15 définition de 14 comptes système 14 configuration requise pour la migration vers la version 10.4 12 pour la mise à niveau vers la version 10.4 11 configuration requise pour la version 10.4 11 D documentation 7 G Gestionnaire Macintosh 12 guides d’administration du serveur 7 M migration à partir d’ASIP 6.3.3 configuration de l’infrastructure des répertoires de départ 97 copie de données d’utilisateur 100 copie du contenu web 100 copie du fichier de données Utilisateurs et groupes 98 éléments pouvant migrer 93 enregistrement des points de partage 96 exécution de l’utilitaire Migration AppleShare IP 98 exportation d’utilisateurs et de groupes 96 fourniture d’alias Internet 96 informations requises 93 instructions pas à pas 95 migration du courrier 101 montage d’un serveur ASIP sur un serveur de version 10.4 97 outils pouvant être utilisés 94 restauration des points de partage 100 test du nouveau serveur 101 utisation de Gestionnaire de groupe de travail pour importer des utilisateurs, des groupes et d’autres données 98 migration à partir de la version 1.2 configuration de l’infrastructure des répertoires de départ 88 création de fichiers d’archives 87 éléments pouvant migrer 83 enregistrement des applications et structures WebObjects 87 enregistrement des données d’utilisateur 88 enregistrement des fichiers de configuration FTP 87 enregistrement des fichiers QTSS 88 enregistrement des points de partage 88104 Index exportation d’utilisateurs et de groupes 86 importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données 89 informations requises 83 instructions pas à pas 85 outils pouvant être utilisés 84 restauration des applications et structures WebObjects 90 restauration des données d’utilisateur 91 restauration des fichiers de configuration FTP 90 restauration des fichiers enregistrés 88 restauration des fichiers QTSS 91 restauration des points de partage 91 test du nouveau serveur 91 migration à partir de la version 10.1 configuration de l’infrastructure des répertoires de départ 75 création de fichiers d’archives 72 éléments pouvant migrer 69 enregistrement de la configuration AFP 73 enregistrement des applications et structures WebObjects 74 enregistrement des données d’utilisateur 74 enregistrement des données de configuration web 72 enregistrement des données MySQL 73 enregistrement des données Tomcat 74 enregistrement des données Webmail 73 enregistrement des fichiers de configuration FTP 73 enregistrement des fichiers QTSS 74 enregistrement des points de partage 75 enregistrement des réglages DHCP 74 enregistrement des réglages DNS 74 enregistrement des réglages du coupe-feu IP 74 enregistrement du contenu web 72 exportation d’utilisateurs et de groupes 72 importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données 76 informations requises 69 instructions pas à pas 71 outils pouvant être utilisés 70 restauration de la base de données de courrier 78 restauration de la configuration AFP 79 restauration des applications et structures WebObjects 80 restauration des données d’utilisateur 81 restauration des données de configuration web 77 restauration des données MySQL 78 restauration des données QTSS 81 restauration des données Tomcat 80 restauration des données Webmail 79 restauration des fichiers de configuration FTP 79 restauration des fichiers enregistrés 75 restauration des points de partage 82 restauration des réglages DHCP 81 restauration des réglages DNS 81 restauration des réglages du coupe-feu IP 80 restauration du contenu web 78 test du nouveau serveur 82 migration à partir de la version 10.2 configuration de l’infrastructure des répertoires de départ 61 configuration requise 53 création de fichiers d’archives 57 éléments pouvant migrer 54 enregistrement d’images NetBoot 59 enregistrement de la base de données de courrier 58 enregistrement de la configuration AFP 59 enregistrement des applications et structures WebObjects 59 enregistrement des données d’utilisateur 60 enregistrement des données de configuration web 58 enregistrement des données MySQL 58 enregistrement des données Tomcat 59 enregistrement des données Webmail 59 enregistrement des fichiers de configuration FTP 59 enregistrement des fichiers QTSS 60 enregistrement des points de partage 60 enregistrement des réglages DHCP 60 enregistrement des réglages DNS 60 enregistrement des réglages du coupe-feu IP 60 enregistrement du contenu web 58 exportation d’utilisateurs et de groupes 57 importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données 62 informations requises 53 instructions pas à pas 56 outils pouvant être utilisés 55 restauration d’images NetBoot 65 restauration de la base de données de courrier 64 restauration de la configuration AFP 65 restauration de la configuration du coupe-feu IP 66 restauration des applications et structures WebObjects 65 restauration des données d’utilisateur 67 restauration des données de configuration web 63 restauration des données MySQL 64 restauration des données Tomcat 66 restauration des données Webmail 65Index 105 restauration des fichiers de configuration FTP 65 restauration des fichiers enregistrés 60 restauration des fichiers QTSS 68 restauration des points de partage 68 restauration des réglages 67 restauration des réglages DHCP 67 restauration du contenu web 63 test du nouveau serveur 68 migration à partir de la version 10.3 configuration de l’infrastructure des répertoires de départ 43 configuration requise 35 création de fichiers d’archives 39 éléments pouvant migrer 36 enregistrement d’images NetBoot 41 enregistrement de la base de données de courrier 41 enregistrement de la configuration du service AFP 41 enregistrement des applications et structures WebObjects 42 enregistrement des applications JBoss 42 enregistrement des données d’utilisateur 43 enregistrement des données de configuration web 40 enregistrement des données MySQL 40 enregistrement des données Tomcat 42 enregistrement des données Webmail 41 enregistrement des fichiers de configuration FTP 41 enregistrement des fichiers QTSS 43 enregistrement des points de partage 43 enregistrement des réglages DHCP 42 enregistrement des réglages DNS 42 enregistrement des réglages du coupe-feu IP 42 enregistrement des réglages NAT 42 enregistrement des réglages VPN 42 enregistrement du contenu web 40 exportation d’utilisateurs et de groupes 39 importation d’utilisateurs, de groupes et d’autres données 44 informations requises 35 instructions pas à pas 38 maître et répliques Open Directory 35 outils pouvant être utilisés 37 restauration d’images NetBoot 48 restauration de la base de données de courrier 47 restauration de la configuration AFP 48 restauration de la configuration du coupe-feu IP 49 restauration de la configuration web 46 restauration des applications et structures WebObjects 48 restauration des applications JBoss 49 restauration des données d’utilisateur 51 restauration des données MySQL 47 restauration des données Webmail 48 restauration des fichiers de configuration FTP 48 restauration des fichiers enregistrés 43 restauration des fichiers QTSS 51 restauration des points de partage 51 restauration des réglages DHCP 50 restauration des réglages DNS 50 restauration des réglages NAT 50 restauration des réglages VPN 50 restauration du contenu web 47 test du nouveau serveur 51 migration à partir de Windows NT 13 mise à niveau de la version 10.2 à l’aide du Gestionnaire Macintosh 33 modification de /etc/httpd/workers.properties 33 mise à niveau de la version 10.2.8 ajustements au terme de la configuration initiale du serveur 31 à l’aide de la mise à jour de logiciels 28 configuration à distance du serveur 29 configuration locale du serveur 28 configuration requise 27 éléments pouvant être réutilisés 27 historique de la mise à niveau du service d’impression 33 images NetBoot pouvant être réutilisées 33 instructions pas à pas 28 mise à jour des projets WebObjects 32 mise à niveau des enregistrements de groupe 32 modifications d’Open Directory 32 processus d’une installation de mise à niveau 28 mise à niveau de la version 10.3 ajustements au terme de la configuration initiale du serveur 22 à l’aide de la mise à jour de logiciels 19 à l’aide du Gestionnaire Macintosh 25 configuration à distance du serveur 20 configuration locale du serveur 19 configuration requise 17 éléments pouvant être réutilisés 17 historique de la mise à niveau d’Open Directory 25 historique de la mise à niveau du service d’impression 25 images NetBoot pouvant être réutilisées 24 importation de certificats SSL 23 installation de mise à niveau 19 instructions pas à pas 18 maître et répliques Open Directory 18 mise à jour des projets WebObjects 22 mise à niveau des enregistrements de groupe 23106 Index modification de /etc/httpd/workers.properties 25 modifications d’Open Directory 24 motifs d’une migration 12 P PrintService.admin.log mise à niveau de la version 10.2.8 33 mise à niveau de la version 10.3 25 S serveurs à partir desquels réaliser une mise à niveau ou une migration 11 slapconfig.log 25 U utilisateurs et groupes comptes (système) prédéfinis 14 enregistrement et réutilisation 13 W Windows NT 13 MacBook Air SuperDrive2 1 MacBook Air SuperDrive ® d ®3 Attach the MacBook Air SuperDrive directly to your MacBook Air. You can eject a DVD or CD only when the drive is connected to your MacBook Air. Connectez directement le lecteur MacBook Air SuperDrive à votre MacBook Air. Vous pouvez uniquement éjecter un DVD ou un CD lorsque le lecteur est connecté à votre MacBook Air. Schließen Sie das MacBook Air SuperDrive-Laufwerk an Ihr MacBook Air an. DVDs oder CDs lassen sich nur dann auswerfen, wenn das Laufwerk mit Ihrem MacBook Air verbunden ist. Conecte la unidad MacBook Air SuperDrive directamente a su MacBook Air. Solo podrá expulsar un DVD o CD cuando la unidad esté conectada a su MacBook Air.4 Regulatory Compliance Information Compliance Statement This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada.5 Apple and the Environment Apple Inc. recognizes its responsibility to minimize the environmental impacts of its operations and products. More information is available on the web at: www.apple.com/environment Korea Statement VCCI Class B Statement European Community Complies with European Low Voltage and EMC Directives. See: www.apple.com/euro/compliance Disposal and Recycling Information This symbol indicates that your product must be disposed of properly according to local laws and regulations. When your product reaches its end of life, contact Apple or your local authorities to learn about recycling options. For information about Apple’s recycling program, go to: www.apple.com/environment/recycling ODD APL-A1270 (B) USB External Optical Drive / A12706 European Union—Disposal Information The symbol above means that according to local laws and regulations your product should be disposed of separately from household waste. When this product reaches its end of life, take it to a collection point designated by local authorities. Some collection points accept products for free. The separate collection and recycling of your product at the time of disposal will help conserve natural resources and ensure that it is recycled in a manner that protects human health and the environment. Union Européenne: informations sur l’élimination Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains. Europäische Union – Informationen zur Entsorgung Das Symbol oben bedeutet, dass dieses Produkt entsprechend den geltenden gesetzlichen Vorschriften und getrennt vom Hausmüll entsorgt werden muss. Geben Sie dieses Produkt zur Entsorgung bei einer offiziellen Sammelstelle ab. Bei einigen Sammelstellen können Produkte zur Entsorgung unentgeltlich abgegeben werden. Durch das separate Sammeln und Recycling werden die natürlichen Ressourcen geschont und es ist sichergestellt, dass beim Recycling des Produkts alle Bestimmungen zum Schutz von Gesundheit und Umwelt beachtet werden. Unione Europea: informazioni per l’eliminazione Questo simbolo significa che, in base alle leggi e alle norme locali, il prodotto dovrebbe essere eliminato separatamente dai rifiuti casalinghi. Quando il prodotto diventa inutilizzabile, portarlo nel punto di raccolta stabilito dalle autorità locali. Alcuni punti di raccolta accettano i prodotti gratuitamente. La raccolta separata e il riciclaggio del prodotto al momento dell’eliminazione aiutano a conservare le risorse naturali e assicurano che venga riciclato in maniera tale da salvaguardare la salute umana e l’ambiente. Europeiska unionen – uttjänta produkter Symbolen ovan betyder att produkten enligt lokala lagar och bestämmelser inte får kastas tillsammans med hushållsavfallet. När produkten har tjänat ut måste den tas till en återvinningsstation som utsetts av lokala myndigheter. Vissa återvinningsstationer tar kostnadsfritt hand om uttjänta produkter. Genom att låta den uttjänta produkten tas om hand för återvinning hjälper du till att spara naturresurser och skydda hälsa och miljö.www.apple.com © 2008 Apple Inc. All rights reserved. Apple, the Apple logo, MacBook, and SuperDrive are trademarks of Apple Inc., registered in the U.S. and other countries. Other company and product names mentioned herein may be trademarks of their respective companies. ZM034-4528-A Printed in XXXX Félicitations, vous et votre MacBook êtes faits l’un pour l’autre.Finder Parcourez le contenu de votre ordinateur à l’aide de Cover Flow. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac finder Caméra iSight intégrée Réalisez des vidéoconférences avec 3 amis au maximum partout dans le monde et en temps réel. www.apple.com/fr/macbook Aide Mac isight Time Machine Sauvegardez automatiquement vos fichiers sur un disque dur externe. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac time machineGarageBand Créez de la musique en ajoutant des musiciens sur une scène virtuelle. Améliorez vos chansons pour jouer comme un pro. www.apple.com/fr/ilife/garageband Aide GarageBand enregistrement Aide Help photo www.apple.com/fr/ilife/iphoto iWeb Créez de magnifiques sites web avec photos, films, blogs, podcasts et widgets web dynamiques. www.apple.com/fr/ilife/iweb Aide iWeb site web iPhoto Organisez toutes vos photos par événements. Publiez-les sur une galerie web en un seul clic. iMovie Rassemblez toutes vos vidéos dans une seule vidéothèque. Créez et partagez vos films en quelques minutes. Aide iMovie film www.apple.com/fr/ilife/imovieTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1 : Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 9 Configuration du MacBook 15 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Chapitre 2 : Votre MacBook au quotidien 22 Caractéristiques de base de votre MacBook 25 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook 27 Ports présents sur votre MacBook 29 Utilisation du Trackpad et du clavier 30 Utilisation de la batterie du MacBook 32 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3 : Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire 44 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook6 Table des matières Chapitre 4 : À tout problème sa solution 46 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook 51 Utilisation d’Apple Hardware Test 52 Problèmes de connexion à Internet 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 56 Maintien à jour de vos logiciels 56 Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook 58 Informations, services et assistance 60 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5 : Dernières recommandations 62 Informations importantes concernant la sécurité 65 Informations importantes sur la manipulation 67 Ergonomie 69 Apple et l’environnement 71 Regulatory Compliance Information1 1Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbook Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé de MacBook ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 61) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre MacBook au quotidien », pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet MacBook. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’accès à l’Aide Mac, consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 32. Apple est susceptible de publier de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Important : retirez le film protecteur qui entoure l’adaptateur secteur MagSafe 60 W avant de configurer le MacBook.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Configuration du MacBook Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  Le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W.  Le branchement des câbles et l’accès à un réseau.  La mise sous tension du MacBook et l’utilisation du trackpad.  La configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via Assistant réglages.  La configuration des préférences et du bureau Mac OS X. Câble secteur Télécommande Apple Remote Fiche secteur Adaptateur secteur MagSafe de 60 W MENU10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 1 : Branchez l’adaptateur secteur MagSafe 60 W pour alimenter le MacBook et recharger sa batterie. Assurez-vous que la fiche secteur est complètement insérée dans l’adaptateur et que les broches de la fiche sont complètement déployées. Branchez la fiche secteur de votre adaptateur sur une prise secteur, puis branchez le connecteur MagSafe sur le port secteur MagSafe. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, tirez d’abord sur la fiche secteur pour la retirer de l’adaptateur. Connectez le câble secteur inclus à l’adaptateur, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extrémité sur une prise de courant. Le câble d’alimentation secteur fournit une connexion avec mise à la terre. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. ¯ Câble secteur Fiche secteur Connecteur MagSafe Port secteur MagSafeChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Remarque : la première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Une lumière orange indique que la batterie est en charge. Une lumière verte indique que la batterie est rechargée ou qu’elle n’est pas installée. Si la lampe témoin ne s’allume pas, vérifiez que le connecteur est correctement branché. Étape 2 : Pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet sur le MacBook et l’autre extrémité sur un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Pour une connexion commutée, vous aurez besoin d’un modem Apple USB Modem externe, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store ou auprès des revendeurs agréés Apple. Branchez le modem Apple USB Modem sur un port USB du MacBook, puis reliez le modem à une prise téléphonique à l’aide d’un câble téléphonique (non inclus). G Câble Ethernet Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T)12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Remarque : votre MacBook est également équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez Aide > Aide Mac (dans la barre des menus), puis recherchez « AirPort ». Consultez « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 32. Étape 3 : Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Sa mise en route prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si l’ordinateur ne s’allume pas, consultez la rubrique « Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 49. Trackpad Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentationChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 4 : Configurez votre MacBook à l’aide d’Assistant réglages. La première fois que vous démarrez votre MacBook, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien ordinateur. Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation à lire la musique, les clips vidéo ou les livres audio achetés sur l’iTunes Store. Le retrait de l’autorisation d’un ordinateur empêche la lecture par un tiers de tout morceau, vidéo ou livre audio acheté et permet de libérer l’autorisation afin qu’elle puisse être utilisée. Pour plus d’informations sur le retrait d’autorisation, ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de l’ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration.14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 5 : Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Menu Aide Icône de recherche de Spotlight Icône du FinderChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. À mesure que vous vous familiarisez avec votre ordinateur, explorez les Préférences Système, le centre de commandes de la plupart des réglages de votre MacBook. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Suspendez l’activité de votre MacBook si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez !  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille. Pour réactiver le MacBook :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver votre MacBook.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) ou sur l’une des touches du clavier. À la réactivation de votre MacBook, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS : patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer votre MacBook. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17 Extinction de votre MacBook Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook pendant un jour ou deux, il est préférable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Pomme () > Éteindre, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook pour une durée prolongée, consultez la rubrique « Informations importantes sur la manipulation » à la page 65 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2Votre MacBook au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS XChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 21 Cette rubrique vous offre un aperçu des différentes parties et caractéristiques de votre MacBook. Le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/, vous donne accès aux actualités Apple, à des téléchargements gratuits et des catalogues en ligne des logiciels et matériaux Apple destinés à votre MacBook. Vous trouverez également les manuels de nombreux produits Apple, ainsi que l’assistance technique pour tous les produits Apple, sur le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support.22 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook ®? ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Haut-parleurs stéréo Lampe témoin de suspension d’activité Récepteur à infrarouge Trackpad Batterie (en dessous) Bouton du trackpad Lecteur optique à chargement par fenteChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 23 Microphone intégré Enregistrez du son à l’aide du micro (situé à gauche de la caméra iSight) ou profitez de l’application iChat AV incluse pour discuter en direct avec vos amis via une connexion à haut débit. Caméra iSight intégrée et lampe témoin de la caméra Organisez une vidéoconférence avec d’autres personnes à l’aide d’iChat AV, prenez des photos avec Photo Booth ou servez-vous d’iMovie ‘08 pour enregistrer de la vidéo. La lampe témoin s’allume pour indiquer que la caméra iSight est en service. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédia. Batterie Utilisez le MacBook en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant. Le retrait de la batterie permet d’accéder à la mémoire de votre MacBook. Trackpad et bouton du trackpad Permet de déplacer le pointeur à l’écran avec l’index ; inclut également une fonction de défilement en utilisant deux doigts sur le trackpad. Appuyez légèrement sur le trackpad pour cliquer ou double-cliquer sur une sélection.24 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque le MacBook est en suspension d’activité. Récepteur à infrarouge Associé à la télécommande Apple Remote, le récepteur à infrarouge intégré vous permet de contrôler, jusqu’à une distance de 9 mètres, les applications Front Row et Keynote s’exécutant sur le MacBook. Lecteur de disque optique à chargement par fente Le lecteur optique peut lire des CD et DVD de taille standard et écrire sur des CD. Si vous disposez d’un lecteur SuperDrive, vous pouvez également écrire sur des disques DVD. ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer ou d’éteindre votre MacBook ou d’en suspendre l’activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour redémarrer le MacBook lors des procédures de dépannage.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 25 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook esc F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 — C - Touche de fonction (Fn) Touches de réglage du volume Touches de réglage de la luminosité Touches de fonction standard Touche d’éjection de disques Touche Silence Touche Exposé Touche Dashboard Commandes multimédia26 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». Touches de réglage de la luminosité (F1, F2) Permettent d’augmenter ( ) ou de réduire ( ) la luminosité de l’écran. Touche Toutes les fenêtres Exposé (F3) Ouvrez Exposé pour accéder rapidement à toutes vos fenêtres ouvertes. Touche Dashboard (F4) Ouvrez Dashboard pour accéder à vos widgets. ’ Commandes multimédia (F7, F8, F9) Effectuer un retour rapide (]), lire ou mettre en pause (’) ou avancer (‘) un morceau, une séquence ou un diaporama. — Touche silence (F10) Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - Touches de réglage du volume (F11, F12) Permettent d’augmenter (-) ou de diminuer (–) le volume du son provenant du haut-parleur intégré ou du port de sortie casque. C Touche d’éjection de disques Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 27 Ports présents sur votre MacBook ¯ Port Ethernet Gigabit (10/100/ 1000 Base-T) G Logement de sécurité Port de sortie casque/audio numérique optique f Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique , Port Mini-DVI £ Port FireWire 400 H Ports USB 2.0 Port d d’adaptateur secteur MagSafe28 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien ¯ Port d’adaptateur secteur MagSafe Branchez-y l’adaptateur secteur MagSafe 60 W (inclus) pour recharger la batterie du MacBook. G Port Gigabit Ethernet (10/100/1000 Base-T) Permet de se connecter à un réseau Ethernet haute vitesse, un modem câble ou DSL ou encore un autre ordinateur. Le port Ethernet détecte automatiquement les périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet. £ Port Mini-DVI (sortie vidéo) Permet de brancher un moniteur externe, un projecteur ou un téléviseur équipé d’un connecteur DVI, VGA, composite ou S-vidéo. Selon le type de périphérique externe auquel vous connectez votre ordinateur, utilisez un adaptateur Mini-DVI vers DVI, Mini-DVI vers VGA ou Mini-DVI vers Vidéo, tous vendus séparément à l’adresse www.apple.com/fr/store. H Port FireWire 400 Permettent de brancher sur l’ordinateur des périphériques externes à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage. d Deux ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 Grâce à ses ports, vous pouvez brancher sur le MacBook un modem, un iPod, un iPhone, une souris, un clavier, une imprimante, un appareil photo numérique et plus encore. Vous pouvez connecter un appareil externe USB de grande puissance. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée audio/entrée audio numérique optique Permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement de sécurité Fixez-y un verrou et un câble antivol (disponibles sur le site www.apple.com/fr/store).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 29 Utilisation du Trackpad et du clavier Utilisez le trackpad pour déplacer le pointeur ainsi que pour faire défiler, cliquer, doublecliquer et faire glisser. Le déplacement du pointeur à l’écran est proportionnel à la vitesse à laquelle vous déplacez votre doigt sur le trackpad. Pour effectuer un petit déplacement du pointeur, décalez votre doigt lentement sur le trackpad. Plus vous bougerez votre doigt rapidement, plus le déplacement du pointeur sera important. Pour régler avec plus de précision la vitesse de déplacement dans les Préférences Système, choisissez menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. Voici quelques astuces et raccourcis pour le trackpad et le clavier :  Un clic secondaire ou un « clic droit » vous permet d’accéder aux commandes de menu contextuel. Pour activer cette option, sélectionnez « Placez deux doigts sur le trackpad et cliquez sur le bouton pour effectuer un clic secondaire » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris. Vous pouvez également effectuer un clic secondaire en maintenant enfoncer la touche Contrôle (ctrl) tout en cliquant.  Le défilement à deux doigts vous permet de faire glisser deux doigts pour faire défiler rapidement vers le haut, vers le bas ou vers les côtés dans la fenêtre active. Pour activer cette option, sélectionnez « Utilisez deux doigts pour faire défiler » et « Autoriser le défilement horizontal » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris.  La suppression vers l’avant supprime des caractères situés à la droite du point d’insertion. La touche Suppr. élimine les caractères situés à gauche du point d’insertion.30 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Pour supprimer vers l’avant, maintenez enfoncée la touche de fonction (fn) tout en pressant la touche Supprimer. Utilisation de la batterie du MacBook Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe n’est pas branché, le MacBook est alimenté par sa batterie. L’autonomie du MacBook MacBookvarie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui y sont connectés. La désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une batterie chargée lorsque votre ordinateur n’est pas connecté à un adaptateur secteur, éteignez l’ordinateur. Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoins lumineux afin que ces derniers brillent brièvement pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Vous pouvez vérifier le niveau de charge, que la batterie soit ou non insérée dans votre MacBook. Important : si un seul témoin est allumé, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que le MacBook ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir la page 37).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 31 Vous pouvez également connaître la charge actuelle de la batterie en observant l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Batterie Témoins LED de la batterie Bouton ¥ Á32 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Recharge de la batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec le MacBook est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité. Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations sur l’utilisation de votre MacBook sont disponibles dans l’Aide Mac et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus puis sélectionnez Aide Mac). 3 Cliquez dans le champ de recherche, tapez votre question et appuyez sur la touche Retour du clavier.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 33 Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante : L’installation de mémoire Consultez le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire », à la page 35. Le dépannage de votre MacBook en cas de problème Consultez le chapitre 4, « À tout problème sa solution », à la page 45. L’obtention de services et d’une assistance pour votre MacBook Consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 58. Sinon, consultez le site web de support Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. L’utilisation de Mac OS X Consultez le site web Mac OS X, à l’adresse www.apple.com/fr/macosx ou recherchez « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac Reportez-vous aux instructions (en anglais) intitulées « How to move to Mac » sur www.apple.com/getamac/movetomac. L’utilisation des applications iLife ’08 Visitez le site web d’iLife ’08 à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez aussi ouvrir une application iLife ’08 puis ouvrir l’Aide de l’application et saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Ouvrez Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac ou bien ouvrez Préfé- rences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. L’utilisation de votre clavier Recherchez « clavier » dans l’Aide Mac. L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide Mac.34 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Visitez la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Visitez la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez également ouvrir l’application Échange de fichiers Bluetooth (qui se trouve dans le dossier Utilitaires du dossier Applications), puis choisir Aide > Aide Bluetooth. L’entretien de la batterie Recherchez « batterie » dans l’Aide Mac. La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions FireWire et USB Recherchez « USB » ou « FireWire » dans l’Aide Mac. La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port de moniteur » dans l’Aide Mac. La télécommande Apple Remote Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac. La gravure d’un CD ou DVD Recherchez « graver un disque » dans l’Aide Mac. Les caractéristiques Visitez la page web concernant les caractéristiques, à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs. Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante :3 3Augmentez votre mémoire mémoire RAM www.apple.com/fr/store Aide Mac36 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour retirer et remettre en place la batterie de votre MacBook. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accéder en retirant sa batterie. Votre MacBook est fourni avec un minimum de 1 gigaoctet (Go) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory) à 667 MHz. Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR2 SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module) ;  taille inférieure à 3,8 cm ;  512 Mo, 1 Go ou 2 Go ;  à 200 broches ;  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 à 667 MHz. Pour obtenir des performances optimales, ne laissez aucun des deux logements vides et installez-y des modules de mémoire identiques. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever la batterie puis la remettre en place. La procédure suivante inclut des instructions sur le retrait de la batterie, l’ajout de mémoire et la remise en place de la batterie. Étape 1 : Enlevez la batterie. 1 Éteignez le MacBook. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet et tous les autres câbles connectés au MacBook afin d’éviter toute détérioration de ce dernier. AVERTISSEMENT : soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Consultez les informations de sécurité sur la batterie à la page 64.38 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Retournez le MacBook et repérez l’emplacement du verrou de la batterie. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la droite afin de débloquer la batterie, puis retirez cette dernière avec précaution. AVERTISSEMENT : les composants internes de votre MacBook risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook, attendez 10 minutes après l’extinction afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir. ¥ Á ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 39 Étape 2 : Installer la mémoire. 1 Desserrez les trois vis imperdables maintenant le support en L, tirez sur la barre la plus longue pour retirer le support et écartez celui-ci. Les leviers situés dans les logements de mémoire se soulèvent automatiquement lorsque vous retirez le support. 2 Touchez la surface métallique de l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée. Desserrez les trois vis Tirez sur cette barre ¥ Á40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 3 Pour retirer un module de mémoire placé dans un logement, poussez le levier vers la gauche d’un mouvement rapide, ce qui fait apparaître le bord du module de mémoire. Retirez le module de mémoire. Répétez l’opération avec l’autre module de mémoire. Leviers ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 4 Insérez les nouveaux modules de mémoire dans les logements : a Commencez par insérer le bord doré, avec l’encoche sur le côté gauche. b Poussez fermement avec deux doigts sur les modules de mémoire pour les mettre en place. Vous devriez entendre un clic lorsque la mémoire s’enclenche. Remarque : il est possible qu’une sorte de lubrifiant soit présent sur le nouveau module de mémoire afin de faciliter le processus d’insertion. Ceci est normal et vous ne devez pas essuyer ou nettoyer le module pour tenter de l’éliminer. c Si les leviers ne reviennent pas en position fermée, déplacez-les vers la droite pour les fermer. Encoches ¥ Á42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 5 Replacez le support en L en insérant d’abord le bras le plus court, puis resserrez les vis. Insérez Resserrez les trois vis d’abord ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 43 Étape 3 : Remplacez la batterie. 1 Placez le bord droit de la batterie dans son compartiment, puis appuyez doucement sur le bord gauche pour la mettre en place. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la gauche afin d’immobiliser la batterie. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur. ¥ Á ¥ Á44 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Après avoir ajouté de la mémoire au MacBook, vérifiez si elle est reconnue. Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre MacBook. 2 Lorsque le bureau Mac OS X s’affiche, choisissez le menu Pomme () > À propos de ce Mac. Pour plus de détails sur la mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations Système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si le MacBook ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, vérifiez que la mémoire est compatible avec le MacBook et qu’elle est correctement installée.4 4À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide46 Chapitre 4 À tout problème sa solution Il se peut que vous rencontriez à titre exceptionnel des problèmes en utilisant le MacBook. Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à régler vos problè- mes. Vous trouverez aussi des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes qui peuvent survenir au cours de l’utilisation de votre MacBook. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent :  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu ; les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système ;  tout composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Si votre MacBook ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée sans redémarrer votre ordinateur. Vous pouvez ainsi enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes.Chapitre 4 À tout problème sa solution 47 Pour forcer une application à se fermer : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme () > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) durant quelques secondes pour éteindre l’ordinateur. Attendez 10 secondes puis allumez l’ordinateur. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas. Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des informations de contact et une assistance relatifs aux logiciels fournis avec votre MacBook, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/guide.48 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook » à la page 56. Si le MacBook se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas de suite, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque :  Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » dans votre ordinateur.  Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage.  Choisissez Installation > Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsque Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S pour savoir s’il est en mesure de réparer le disque.Chapitre 4 À tout problème sa solution 49 Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook » à la page 56. Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur MagSafe 60 W fourni avec le MacBook. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin de l’adaptateur secteur ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de le débrancher puis de le brancher à nouveau afin de le positionner correctement.  Vérifiez si votre batterie a besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins cette lampe témoin reste allumée en permanence.  Si le problème persiste, rétablissez les réglages par défaut de l’ordinateur en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie et en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si le retrait de cette mémoire et la remise en place de l’ancienne permet à l’ordinateur de démarrer (consultez la page 39). 50 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P, et R enfoncées jusqu’à entendre une deuxième fois le son du démarrage. Cette action réinitialise le paramètre RAM (PRAM).  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook, consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 58 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple. Si l’écran devient subitement noir ou que votre MacBook se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, observez l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le moniteur pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place. Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insérez le disque d’installation « Mac OS X Install Disc 1 ». Redémarrez ensuite votre ordinateur tout en maintenant la touche C enfoncée. 2 Dans la barre des menus, choisissez Utilitaires > Réinitialiser le mot de passe. Suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 À tout problème sa solution 51 En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton du trackpad enfoncé. Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez qu’il y a un problème avec les composants matériels du MacBook, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants affectés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Redémarrez votre MacBook tout en maintenant enfoncée la touche D. 3 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, sélectionnez votre langue. 4 Appuyez sur la touche Retour ou cliquez sur le bouton Flèche droite. 5 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 6 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier « À propos d’AHT » sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 ».52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Problèmes de connexion à Internet Le MacBook est équipé de l’application Assistant réglages, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages de réseau. En cas de problèmes avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes proposées dans cette rubrique en commençant par Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de réaliser les opérations suivantes. Connexions à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés. Vérifiez le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et celui reliant le modem à la prise secteur. Vérifiez également les câbles et les sources d’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 Éteignez, puis rallumez le modem afin de réinitialiser le matériel du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres blocs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les informations que vous avez saisies dans les préférences Réseau sont correctes. Pour vérifier les réglages PPPoE : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur le bouton Ajouter (+) qui se trouve au bas de la liste des services de connexion réseau, puis choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Choisissez une interface pour le service PPPoE dans le menu local Ethernet. Choisissez Ethernet si vous vous connectez à un réseau filaire ou AirPort s’il s’agit d’un réseau sans fil. 5 Saisissez les informations transmises par votre fournisseur d’accès, telles que le nom de compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur d’accès l’exige). 6 Cliquez sur Appliquer pour activer les réglages.54 Chapitre 4 À tout problème sa solution Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur le MacBook et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. Vous pouvez utiliser une borne d’accès AirPort pour partager une adresse IP unique entre plusieurs ordinateurs. Pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web AirPort d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau.Chapitre 4 À tout problème sa solution 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort Extreme :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si l’intensité du signal est faible, essayez de changer de place.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil.56 Chapitre 4 À tout problème sa solution Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous êtes connecté à Internet, Mise à jour de logiciels vérifie si des mises à jour sont disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer le MacBook afin qu’il recherche régulièrement des mises à jour et que vous puissiez télécharger et installer les logiciels mis à jour. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent votre ordinateur : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option Effacer et installer efface les données du disque dur. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché. 3 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». Pour n’installer que les applications fournies avec l’ordinateur, double-cliquez sur « Install Bundled Software Only ». Remarque : pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife ’08, double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le volume de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant. Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la fenêtre Sélectionner une destination du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. 58 Chapitre 4 À tout problème sa solution Informations, services et assistance L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce du MacBook, excepté la mémoire. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre MacBook chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous pouvez rechercher des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme () > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59 Service et assistance AppleCare Le MacBook est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de garantie sur les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou dans des centres de réparations agréés Apple tels que les fournisseurs de services agréés Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : votre période de 90 jours d’assistance téléphonique gratuite commence à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent être applicables. Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0825 888 024 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support60 Chapitre 4 À tout problème sa solution Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet : Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Choisissez le menu pomme () > À propos de ce Mac puis cliquez sur le numéro de version, en dessous des mots « Mac OS X ». Cliquez à cet endroit de façon répétitive pour afficher l’un après l’autre la version de Mac OS X, le numéro de sous-version et le numéro de série.  Ouvrez Informations Système (dans /Applications/Utilitaires/), et cliquez sur Matériel.  Retirez la batterie. Le numéro de série de votre MacBook se trouve dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la page 37 . www.apple.com/contact/phone_contacts.html www.apple.com/contact/phone_contacts.html5 5Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie62 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer ces consignes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Utilisation près de l’eau et dans des endroits humides Évitez de placer votre MacBook à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple. Protégez votre MacBook de l’humidité et des intempéries (neige, pluie, brouillard par exemple). Manipulation du MacBook Installez le MacBook sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Ne placez jamais d’objets sur le clavier lorsque vous utilisez votre MacBook. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. MacBookS’il est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posez-le plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : ne pas suivre ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 5 Dernières recommandations 63 Utilisation de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W Veillez à ce que la fiche secteur ou le câble d’alimentation secteur soit totalement inséré dans l’adaptateur secteur avant de le brancher sur une prise de courant. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur, retirez la batterie et débranchez tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 66).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire. Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas ce type d’objets ou d’appareils à sensibilité magnétique à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton.64 Chapitre 5 Dernières recommandations Manipulation de la batterie Évitez de la faire tomber, de la démonter, de l’écraser, de la brûler ou de l’exposer à des températures supérieures à 100° C. N’utilisez plus la batterie si elle est endommagée de quelque façon que ce soit. Ne remplacez la batterie que par une batterie certifiée par Apple pour ce produit. Éliminez rapidement les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Prévention de la diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irréparable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 5 Dernières recommandations 65 Informations concernant le laser pour lecteurs optiques Le lecteur optique de votre ordinateur contient un laser qui est entièrement sans danger si l’on en fait un usage normal mais qui peut s’avérer dangereux pour les yeux s’il est démonté. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Informations importantes sur la manipulation Mise sous tension de votre MacBook N’allumez jamais le MacBook tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur alors que certains composants manquent peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport du MacBook Si vous transportez le MacBook dans un sac ou dans un attaché- case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture (comme la fente du lecteur optique) ou se coincer à l’inté- rieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. AVERTISSEMENT : la mise en place de réglages ou la réalisation d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre appareil risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. AVIS : ne pas suivre les présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook ou à d’autres objets.66 Chapitre 5 Dernières recommandations Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port. Utilisation du lecteur optique Le lecteur optique du MacBook prend en charge les disques de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus et peuvent rester coincés dans le lecteur. Stockage du MacBook Si vous décidez de ranger le MacBook pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22° C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent. Avant de ranger votre ordinateur pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirezla de votreMacBook. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Lorsque vous nettoyez le boîtier du MacBook et ses composants, éteignez d’abord le MacBook, débranchez l’adaptateur secteur et retirez la batterie. Utilisez ensuite un chiffon doux, humide et non pelucheux pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage de l’écran du MacBook Pour nettoyer l’écran du MacBook, éteignez tout d’abord votre MacBook, débranchez l’adaptateur secteur, puis retirez la batterie. Ensuite utilisez le chiffon fourni pour nettoyer l’écran. Humidifiez le chiffon à l’eau si nécessaire. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 5 Dernières recommandations 67 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée68 Chapitre 5 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Position à éviter Position recommandéeChapitre 5 Dernières recommandations 69 Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le clavier est situé plus bas que le plan de travail. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 130 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet : Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet : www.apple.com/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment71 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L’utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes: (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit étre prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer in to an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) In necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.72 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use when operating in the 5.15 to 5.25 GHz frequency band. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be collocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Cet appareil sans fil est conforme à la directive R&TTE. Europe : déclaration de conformité EU The equipment complies with the RF Exposure Requirement 1999/519/EC, Council Recommendation of 12 July 1999 on the limitation of exposure of the general public to electromagnetic fields (0 Hz to 300 GHz). Par la présente, Apple Inc. déclare que la carte 802.11a/b/ g/n Mini-PCIe est conforme à la directive R&TTE. Conforme aux directives Basse tension et Compatibilité électromagnétique du Conseil européen. Voir : www.apple.com/euro/compliance. Korea Statements Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements73 Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement Russia Informations sur les modems USB Si vous connectez votre MacBook à une ligne téléphonique par le biais d’un modem USB externe, veuillez vous reporter aux informations fournies par l’agence de télécommunications mentionnées dans la documentation livrée avec votre modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov74 Informations sur l’élimination et le recyclage Ce symbole indique que vous devez suivre les normes et la législation de votre pays pour jeter ce produit. La lampe de rétro-éclairage de cet appareil contient du mercure, vous ne pouvez donc pas le mélanger avec les ordures ménagères. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales pour en savoir plus sur les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/environment/recycling/. Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. California: The coin cell battery in your product contains perchlorates. Special handling and disposal may apply. Refer to www.dtsc.ca.gov/hazardouswaste/perchlorate. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd.75 Taïwan: Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, Exposé, FileVault, FireWire, GarageBand, iCal, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, MacBook, Macintosh, Mac OS, MagSafe et SuperDrive sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Cover Flow, Finder, le logo FireWire, iPhone, iWeb, Safari et Spotlight sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® sont des marques déposées appartenant à Bluetooth SIG, Inc., utilisées sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits de tierce partie ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou toute ingénierie inverse sont interdits. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n˚ 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Power Mac G5 Guide de l’utilisateur Inclut les informations de configuration, d’extension et de dépannage pour votre ordinateur Power Mac G5 F3218Q87.book Page 1 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM Apple Computer, Inc. © 2005 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. Ce manuel est protégé par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, complétée par la loi du 3 juillet 1985 et par toutes les conventions internationales applicables aux droits d’auteurs. En vertu de ces lois et conventions, aucune reproduction totale ni partielle de ce manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Le logo Apple est une marque d’Apple Computer Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tout a été mis en œuvre pour que les informations présentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, Apple Store, AppleShare, AppleTalk, DVD Studio Pro, Final Cut Pro, FireWire, iCal, iChat, iLife, iMovie, iPod, iTunes, Mac, Mac OS, Macintosh et Power Mac sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirPort Express, Finder, le logo FireWire, iDVD, Safari, SuperDrive et Tiger sont des marques d’Apple Computer Inc. AppleCare est une marque de service d’Apple Computer, Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. .Mac est une marque de service d’Apple Computer, Inc. ENERGY STAR est une marque déposée aux États-Unis. PowerPC et le logo PowerPC sont des marques d’International Business Machines Corporation, utilisées sous licence. La marque et les logos Bluetooth sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Computer, Inc. GeForce est une marque de NVIDIA Corporation. Ce produit inclut le logiciel développé par l’Université de Californie, Berkeley et ses collaborateurs. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. F3218Q87.book Page 2 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 3 1 Table des matières Chapitre 1 5 Premiers contacts 5 Positionnement de l’ordinateur et du moniteur 6 Configuration 10 Réglage de votre moniteur 10 En cas de problème 11 Et ensuite ? 12 Procédure à suivre lorsque vous avez fini de travailler 14 Familiarisation avec votre ordinateur 16 Ports et connecteurs : extension des capacités de votre ordinateur 18 Intérieur de votre Power Mac G5 : options d’extension interne de votre ordinateur Chapitre 2 21 Utilisation de votre ordinateur 22 Utilisation de votre clavier Apple 23 Utilisation de votre souris Apple Mouse 23 Connexion de moniteurs, de téléviseurs et de périphériques vidéo 26 Utilisation de l’Universal Serial Bus (USB) 28 Utilisation de FireWire 30 Utilisation de périphériques audio 31 Utilisation de votre lecteur optique 34 Connexion à un réseau Ethernet 36 Utilisation de votre modem 36 Utilisation d’un réseau AirPort sans fil 38 Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth 41 Suspension de l’activité de l’ordinateur pour économiser l’énergie 42 Transfert d’informations entre deux ordinateurs Macintosh Chapitre 3 43 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 44 Ouverture de l’ordinateur 49 Installation de mémoire 56 Installation d’unités de stockage internes 64 Installation d’une carte d’extension PCI ou remplacement de la carte AGP 68 Installation d’une carte AirPort Extreme 69 Remplacement de la pile F3218Q87.book Page 3 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM4 Table des matières Chapitre 4 71 Dépannage 73 Problèmes de logiciels 74 Problèmes de moniteur 75 Utilisation de Apple Hardware Test 76 Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur 77 Optimisation des performances Ethernet 77 Localisation du numéro de série de votre produit Annexe A 79 Caractéristiques Annexe B 85 Environnement de travail, sécurité et entretien 85 Consignes de sécurité importantes 87 Entretien général 88 Informations importantes sur l’organisation de l’espace de travail et la santé Annexe C 91 Connexion à Internet 93 Regroupement des informations nécessaires 94 Saisie de vos informations 94 Connexion commutée 97 Connexions à Internet par ligne DSL, modem câble ou réseau LAN 102 Connexion sans fil AirPort 105 Dépannage de votre connexion 107 Communications Regulation Information F3218Q87.book Page 4 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM1 5 1 Premiers contacts Félicitations pour l’acquisition de votre nouvel ordinateur Power Mac G5 à hautes performances. Ce chapitre contient des instructions pour l’installation de l’ordinateur et du moniteur. Votre Power Mac G5 est doté de la dernière technologie informatique, notamment d’un processeur 64 bits évolué, de mémoire rapide, d’une carte graphique AGP 8X Pro pour des effets visuels impressionnants et d’un stockage interne Serial ATA, le tout réuni dans un châssis en aluminium anodisé avec accès facile aux éléments internes. Positionnement de l’ordinateur et du moniteur Soulevez l’ordinateur par ses deux poignées en utilisant des techniques de levage adaptées. Si votre moniteur est lourd, veillez à utiliser également des techniques de levage correctes lorsque vous le mettez en place. Placez le moniteur et l’écran de sorte que :  ils reposent sur une surface plane et robuste ;  les fiches des câbles d’alimentation ne soient coincées ni contre un mur ni contre tout autre objet ;  rien n’obstrue la circulation d’air devant, derrière ou au-dessous du moniteur ou de l’ordinateur ;  le plateau du lecteur optique dispose d’assez d’espace pour s’ouvrir. Le seul moyen de couper totalement l’alimentation de votre ordinateur et de votre moniteur consiste à débrancher leur fiche de la source d’alimentation électrique. Assurez-vous que les câbles d’alimentation de votre ordinateur et de votre moniteur soient facilement accessibles, pour pouvoir débrancher l’ordinateur ou le moniteur en cas de besoin. Avertissement : Apple vous recommande d’utiliser votre Power Mac G5 en position verticale avec le panneau latéral placé correctement. L’ordinateur ne fonctionne pas correctement lorsqu’il est placé sur le côté ou lorsque le panneau latéral n’est pas en place. F3218Q87.book Page 5 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM6 Chapitre 1 Premiers contacts Configuration Votre Power Mac G5 est conçu pour être configuré rapidement et utilisé immédiatement. 1 Retirez la pellicule protectrice qui peut être appliquée sur les surfaces externes de l’ordinateur et sur la paroi interne du panneau latéral. Vous trouverez des instructions pour ouvrir le panneau latéral à la section “Ouverture de l’ordinateur” à la page 44. 2 Enfoncez le câble d’alimentation fermement et complètement dans la prise encastrée au dos de l’ordinateur et branchez l’autre extrémité dans une prise de courant ou multiprise avec mise à la terre. Fiche du câble d’alimentation Prise du câble d’alimentation F3218Q87.book Page 6 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 7 3 Connectez les câbles du moniteur comme illustré ci-dessous. En fonction de votre moniteur, vous devrez connecter un seul ou plusieurs câbles. Vérifiez les instructions fournies avec le moniteur pour d’autres informations sur sa configuration. Vous avez la possibilité de connecter deux moniteurs à la carte vidéo de votre ordinateur. Si votre carte graphique dispose de deux ports DVI, vous pouvez également connecter des écrans dotés d’un connecteur ADC ou d’un connecteur VGA, ou bien un appareil vidéo, à l’aide d’un des adaptateurs suivants :  Pour connecter un moniteur VGA, utilisez un adaptateur DVI vers VGA (fourni avec votre ordinateur) afin de pouvoir connecter le moniteur au port DVI.  Pour connecter un moniteur ADC, utilisez un adaptateur DVI vers ADC (non inclus) pour relier le moniteur au port DVI.  Pour connecter un téléviseur, un magnétoscope ou un autre appareil vidéo, utilisez un adaptateur DVI vers Vidéo (non inclus) pour relier l’appareil au port DVI (voir “Connexion d’un téléviseur, d’un magnétoscope ou de tout autre appareil vidéo” à la page 25). Pour en savoir plus sur le branchement d’un moniteur, reportez-vous aux instructions du chapitre 2, “Utilisation de votre ordinateur”. Port USB Port FireWire 400 Câble de l’écran Ports d’écran Ports de moniteur DVI F3218Q87.book Page 7 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM8 Chapitre 1 Premiers contacts 4 Pour accéder à Internet ou à un réseau, connectez votre ordinateur à un modem DSL ou câble, ou bien à un réseau Ethernet. Si vous possédez un modem classique, connectez-le à une ligne téléphonique classique. Port modem Port Ethernet F3218Q87.book Page 8 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 9 5 Connectez le câble du clavier à l’un des ports USB (d) de l’ordinateur ou du moniteur. Branchez le câble de la souris sur l’un des ports USB du clavier. Remarque : si le câble du clavier n’est pas assez long pour atteindre un port USB de votre ordinateur, employez le câble d’extension clavier fourni avec votre ordinateur. 6 Allumez votre ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) en façade. Avec certains moniteurs Apple, vous pouvez également allumer l’ordinateur à l’aide du bouton d’alimentation du moniteur. Si votre moniteur doit être allumé séparément, faites-le en appuyant sur son bouton d’alimentation. Clavier Souris Si vous voyez des bouts de film plastique à l'intérieur du panneau latéral (utilisés comme protection lors du transport), ouvrez le panneau latéral et enlevez-les. Branchez la souris sur l'un des ports USB à l'arrière du clavier. Câble d'extention de clavier Apple keyboard F3218Q87.book Page 9 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM10 Chapitre 1 Premiers contacts Utilisation d’un clavier et d’une souris sans fil Si vous avez acheté un clavier Apple Wireless Keyboard et une souris Apple Wireless Mouse avec votre Power Mac G5, connectez l’antenne Bluetooth fournie avec votre ordinateur au port d’antenne Bluetooth (◊) situé à l’arrière de votre Power Mac G5. Pour installer le clavier et la souris sur votre ordinateur, suivez les instructions qui les accompagnent. Réglage de votre moniteur Pour ajuster les réglages de votre moniteur, sélectionnez le menu Pomme () > Préférences Système puis cliquez sur Moniteurs. Pour plus de détails sur le dépannage de votre moniteur, consultez la section “Problèmes de moniteur” à la page 74. Pour plus de détails sur l’entretien de votre moniteur, consultez la section “Entretien de votre moniteur” à la page 88. L’Aide Mac contient des informations supplémentaires sur l’utilisation de votre moniteur. En cas de problème Si rien n’apparaît à l’écran après quelques instants ou si vous pensez que votre ordinateur n’a pas démarré correctement, effectuez les vérifications suivantes afin de tenter d’identifier la cause du problème :  L’ordinateur est-il connecté à une source d’alimentation ? S’il est connecté à une multiprise munie d’un interrupteur, est-elle allumée ?  Le câble d’alimentation est-il branché sur la prise située à l’arrière de l’ordinateur et correctement enclenché ?  Les câbles du clavier et du moniteur sont-ils correctement connectés ?  Le moniteur est-il allumé ? Les contrôles de luminosité et de contraste du moniteur sont-ils correctement réglés ? Si votre moniteur est muni de tels contrôles, réglez-les.  Redémarrez votre ordinateur. Appuyez sur le bouton de mise en marche de l’ordinateur et maintenez-le enfoncé pendant environ 5 secondes jusqu’à ce que l’ordinateur s’éteigne. Appuyez à nouveau sur ce bouton pour allumer l’ordinateur.  Si un point d’interrogation clignote à l’écran ou si le voyant d’état émet une série de clignotements lorsque vous allumez l’ordinateur, consultez chapitre 4, “Dépannage”, à la page 71. F3218Q87.book Page 10 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 11 Et ensuite ? Vous avez à présent accompli toutes les tâches nécessaires pour rendre votre Power Mac G5 opérationnel. La première fois que vous démarrez votre ordinateur, l’Assistant réglages se met en route. L’Assistant réglages vous aide à saisir les informations relatives à Internet et à votre courrier électronique ainsi qu’à configurer votre compte sur votre ordinateur. Si vous possédez un autre ordinateur Mac, l’Assistant réglages peut également vous aider à transférer des fichiers, des applications et d’autres informations de votre ancien Mac vers votre nouveau Power Mac G5. Transfert d’informations vers votre Power Mac G5 Vous pouvez utiliser l’Assistant réglages pour transférer automatiquement des informations d’un autre Mac vers votre nouveau Power Mac G5. Pour transférer des informations, assurez-vous des points suivants :  Votre autre ordinateur Mac doit disposer d’un port FireWire intégré et prendre en charge le mode disque FireWire.  L’autre ordinateur Mac dont vous disposez doit Mac OS X 10.1 ou ultérieur installé.  Il vous faut un câble FireWire pour relier les deux ordinateurs. L’Assistant réglages vous guide tout au long du processus de transfert d’informations ; il vous suffit de suivre les instructions à l’écran. Le transfert d’informations vers votre Power Mac G5 n’affecte pas les informations se trouvant sur votre autre Mac. Vous pouvez transférer :  les comptes d’utilisateur, y compris les préférences et le courrier électronique ;  les réglages de réseau, pour que votre nouvel ordinateur soit automatiquement configuré avec les mêmes réglages de réseau que votre autre Mac ;  le dossier Applications, afin que toutes les applications que vous utilisiez sur l’autre ordinateur se trouvent désormais sur votre Power Mac G5 (vous serez peut-être amené à réinstaller certaines applications transférées) ;  des fichiers et dossiers stockés sur votre disque dur. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer des informations lorsque vous démarrez votre Power Mac G5 pour la première fois, vous pouvez effectuer ce transfert plus tard à l’aide de l’Assistant migration. Pour cela, ouvrez le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur l’icône Assistant migration. Remarque : si vous effectuez votre transfert d’informations à l’aide de l’Assistant migration, veillez à ce que FileVault soit désactivé sur votre ancien ordinateur. Pour désactiver FileVault, sélectionnez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Sécurité, puis suivez les instructions qui s’affichent à l’écran. F3218Q87.book Page 11 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM12 Chapitre 1 Premiers contacts Configuration de votre Power Mac G5 pour Internet Si vous n’avez pas transféré les informations concernant le compte d’utilisateur et les réglages de réseau, l’Assistant réglages vous guide tout au long de la configuration de votre ordinateur et vous assiste en vue de la connexion à Internet. Pour les particuliers, l’accès à Internet requiert généralement l’ouverture d’un compte auprès d’un fournisseur d’accès à Internet (FAI) (payant dans certains cas). Si vous disposez d’un compte Internet, consultez annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 91 pour savoir quelles sont les informations à saisir. Procédure à suivre lorsque vous avez fini de travailler Lorsque vous avez terminé de travailler avec votre Power Mac G5, suspendez l’activité de votre ordinateur ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre Power Mac G5 Cette option convient si vous n’utilisez pas votre Power Mac G5 pendant une période limitée. Lorsque l’ordinateur est en mode de suspension d’activité, son écran est noir. Vous pouvez le réactiver rapidement sans passer par la procédure de démarrage. Pour suspendre rapidement l’activité de votre ordinateur, sélectionnez l’une des méthodes suivantes :  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité.  Appuyez sur le bouton d’alimentation situé en façade de votre Power Mac G5.  Choisissez Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et indiquez un délai pour suspendre l’activité. Pour sortir votre ordinateur de la suspension d’activité, procédez de l’une des manières suivantes :  Appuyez sur n’importe quelle touche du clavier.  Cliquez avec la souris. Pour en savoir plus sur la suspension d’activité, consultez la section “Suspension de l’activité de l’ordinateur pour économiser l’énergie” à la page 41. F3218Q87.book Page 12 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 13 Éteindre votre Power Mac G5 Cette option est préférable si vous ne comptez pas utiliser votre Power Mac G5 pendant un jour ou deux. Pour éteindre votre ordinateur : m Choisissez Pomme () > Éteindre. Avertissement : n’éteignez jamais votre ordinateur via l’interrupteur d’une multiprise ou en débranchant sa fiche d’alimentation, sauf si vous ne parvenez pas à l’éteindre d’une autre manière. Toute extinction incorrecte de l’ordinateur risque d’endommager vos fichiers ou logiciels système. Avertissement : eteignez votre Power Mac G5 avant de le déplacer. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur. F3218Q87.book Page 13 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM14 Chapitre 1 Premiers contacts Familiarisation avec votre ordinateur Lecteur optique Prise pour casque d'écoute f ® Bouton d'alimentation Voyant d'état Port USB 2.0 Port FireWire 400 F3218Q87.book Page 14 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 15 Lecteur optique Votre ordinateur possède une unité combinée dite “Combo” DVD-ROM/CD-RW ou bien un SuperDrive DVD+R DL/DVD±RW/CD-RW. Tous ces lecteurs peuvent lire les CD-ROM, les CD de photos, les disques audio ordinaires et autres types de supports. Le lecteur Combo peut également lire les DVD et DVD vidéo, graver de la musique, des documents et autres fichiers numériques sur des disques CD-R et CD-RW. Outre ces types de disques, le SuperDrive peut aussi lire et écrire les disques DVD±R, DVD±RW et DVD+R Double couche. Pour ouvrir le lecteur optique, appuyez sur la touche d’éjection (C) située sur votre clavier Apple. Voyant d’état Une lumière blanche indique que l’ordinateur est en activité, une lumière clignotante indique que l’ordinateur est en suspension d’activité. ® Bouton d’alimentation Appuyez sur ce bouton pour allumer votre Power Mac G5, suspendre son activité ou la lui faire reprendre. Pour redémarrer votre ordinateur, maintenez ce bouton enfoncé pendant environ 5 secondes jusqu’à ce que l’ordinateur s’éteigne, puis appuyez dessus une nouvelle fois pour allumer l’ordinateur. Avec certains moniteurs Apple, vous pouvez également toucher ou enfoncer le bouton d’alimentation du moniteur pour allumer l’ordinateur ou suspendre son activité. H Port FireWire 400 Connectez votre Macintosh à des périphériques FireWire tels que l’iPod, des caméras vidéo numériques, des scanners et des disques durs. FireWire permet un transfert de données grande vitesse à tous ces périphériques. Le port FireWire 400 supporte des vitesses de transfert de 100, 200 et 400 mégabits par seconde (Mbps). f Prise pour casque d’écoute Connectez des écouteurs à votre Macintosh via la prise pour écouteurs. Lorsqu’une prise est insérée dans la prise pour écouteurs, le haut-parleur interne est désactivé. d Port USB 2.0 Connectez votre Macintosh à des périphériques USB tels que claviers, souris, imprimantes, scanners, haut-parleurs, microphones et concentrateurs. Il est également possible que votre écran soit doté de ports USB. F3218Q87.book Page 15 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM16 Chapitre 1 Premiers contacts Ports et connecteurs : extension des capacités de votre ordinateur Loquet Capots d’accès aux logements d’extension PCI Port de moniteur DVI Port d’antenne AirPort Port d’antenne Bluetooth Port de modem interne (sur certains modèles) Port optique de sortie audio numérique Port optique d’entrée audio numérique Prise d'alimentation Port de moniteur DVI Ports USB 2.0 (2) Port FireWire 400 W - √ Port FireWire 800 G Port Ethernet Port de sortie audio Port d’entrée audio F3218Q87.book Page 16 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 17 ¥ Loquet Soulevez le loquet pour ouvrir le panneau latéral et accéder aux éléments internes de votre Power Mac G5. Il est aussi possible de placer un verrou sur ce loquet pour empêcher l’accès aux éléments internes. £ Port d’affichage DVI Branchez un moniteur qui utilise un connecteur Digital Visual Interface (DVI). Vous pouvez utiliser l’adaptateur DVI vers VGA, fourni avec l’ordinateur, afin de connecter ce dernier aux moniteurs dotés d’un connecteur VGA. Z Port d’antenne Airport Extreme Branchez l’antenne AirPort Extreme sur ce port si une carte optionnelle AirPort Extreme est installée dans votre Macintosh. ◊ Port d’antenne Bluetooth Connectez la petite antenne cylindrique Bluetooth® fourni avec votre ordinateur si votre Power Mac G5 dispose d’un module Bluetooth facultatif. d Ports USB 2.0 Connectez votre Macintosh à des périphériques USB tels que claviers, souris, imprimantes, scanners, haut-parleurs, microphones et concentrateurs. Votre clavier Apple et votre moniteur peuvent également être équipés de ports USB. H Ports FireWire 400 et 800 Le port FireWire 400 supporte des vitesses de transfert de 100, 200 et 400 Mbps. Le port FireWire 800 supporte des vitesses de transfert de 100, 200, 400 et 800 Mbps. Prise d’alimentation Branchez-y le câble d’alimentation de l’ordinateur. Capots d’accès aux logements d’extension PCI (3) Étendez les capacités de votre Macintosh en installant jusqu’à 3 cartes PCI (Peripheral Component Interconnect) dans les logements couverts numérotés 2, 3 et 4. Port de sortie audio numérique optique Reliez votre Macintosh à un récepteur ou à d’autres périphériques audio numériques. Port optique d’entrée audio numérique Reliez votre Macintosh à des périphériques audio numériques, tels que lecteurs CD et minidisque. - Port de sortie audio analogique Il permet de connecter des équipements MP3, CD et autres matériels audio à votre Macintosh. , Port d’entrée audio analogique Il permet de connecter des microphones et autres matériels audio à alimentation externe à votre Macintosh. G Port Ethernet 10/100/1000 à paires torsadées Connectez votre Macintosh à un réseau Ethernet grande vitesse pour accéder à Internet ou à des ressources du réseau tels que des imprimantes ou des serveurs et partager des informations à travers le réseau. W Port de modem interne Connectez une ligne téléphonique ordinaire si votre Macintosh est doté d’un modem interne 56K V.92 optionnel. F3218Q87.book Page 17 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM18 Chapitre 1 Premiers contacts Intérieur de votre Power Mac G5 : options d’extension interne de votre ordinateur Baie de disque dur inférieure Lecteur optique Baie de disque dur supérieure Logement 1 : logement AGP 8X Pro (carte graphique intallée) Logements SDRAM DDR (4 ou 8 logements, selon le modèle) Logement 2 à 4 : PCI ou PCI-X (selon le modèle) Pile Connecteur de carte AirPort Extreme F3218Q87.book Page 18 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 1 Premiers contacts 19 Lecteur optique Votre ordinateur est fourni avec un lecteur combiné dit “Combo” DVD-ROM/CD-RW ou avec un SuperDrive DVD+R DL/DVD±RW/CD-RW. Pour plus d’informations sur le disque optique, voir “Utilisation de votre lecteur optique” à la page 31. Pile Votre ordinateur utilise une pile qu’il n’est nécessaire de remplacer que très rarement. Si votre ordinateur a des problèmes au démarrage ou que la date et l’heure du système sont souvent incorrectes, vous devez peut-être remplacer la pile. Pour en savoir plus, consultez “Remplacement de la pile” à la page 69. Connecteur de la carte AirPort Extreme Connectez la carte AirPort Extreme, qui permet à votre ordinateur de communiquer avec un réseau sans fil. Pour en savoir plus, consultez “Installation d’une carte AirPort Extreme” à la page 68. Logements de mémoire SDRAM DDR Selon les modèles, votre ordinateur dispose de 4 ou 8 logements de mémoire SDRAM DDR. L’ajout se fait par insertion de paires de modules DIMM DDR SDRAM dans les logements mémoire. Pour en savoir plus, consultez “Installation de mémoire” à la page 49. Baies de disque dur Votre ordinateur est fourni avec un disque dur, installé dans la baie de disque dur supérieure. Vous pouvez installer un disque dur supplémentaire dans la baie de disque dur inférieure. Votre ordinateur accepte jusqu’à deux disques Serial ATA. Pour en savoir plus, consultez “Installation d’unités de stockage internes” à la page 56. Logements PCI ou PCI-X Selon le modèle, votre ordinateur dispose de logements d’extension PCI ou PCI-X, avec un total de trois logements. Vous pouvez installer des cartes PCI dans les logements 2 à 4 pour étendre les possibilités de votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez “Installation d’une carte d’extension PCI ou remplacement de la carte AGP” à la page 64. Logement de carte AGP 8X Pro Connectez votre moniteur à la carte insérée dans le logement AGP 8X Pro (advanced graphics port), qui fournit la puissance nécessaire au traitement rapide des graphiques. Pour en savoir plus, consultez “Connexion de moniteurs, de téléviseurs et de périphériques vidéo” à la page 23 ou “Installation d’une carte d’extension PCI ou remplacement de la carte AGP” à la page 64. F3218Q87.book Page 19 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM20 Chapitre 1 Premiers contacts Informations supplémentaires Pour obtenir davantage d’informations, consultez les sections suivantes : Pour en savoir plus sur... Consultez la section... L’extinction ou la suspension d’activité de votre ordinateur “Procédure à suivre lorsque vous avez fini de travailler” à la page 12. Utilisation d’une caractéristique matérielle spécifique de votre Power Mac G5 chapitre 2, “Utilisation de votre ordinateur”, à la page 21. Installation de disques durs, de lecteurs, de mémoire et de cartes supplémentaires ou remplacement de la pile chapitre 3, “Interventions à l’intérieur de l’ordinateur”, à la page 43. Dépannage de votre ordinateur si vous rencontrez un problème chapitre 4, “Dépannage”, à la page 71. Installation de Mac OS 9 pour utiliser les applications Mac OS 9 avec votre ordinateur “Installation de Mac OS 9” à la page 77. Connexion de votre ordinateur à Internet annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 91. F3218Q87.book Page 20 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM2 21 2 Utilisation de votre ordinateur Ce chapitre fournit des instructions concernant l’utilisation des fonctions importantes de votre ordinateur Power Mac G5, notamment le clavier, la souris, les ports FireWire, USB, audio, la technologie sans fil Bluetooth et la mise en réseau. Ce chapitre fournit des explications sur les sujets suivants :  “Utilisation de votre clavier Apple” à la page 22  “Utilisation de votre souris Apple Mouse” à la page 23  “Connexion de moniteurs, de téléviseurs et de périphériques vidéo” à la page 23  “Utilisation de l’Universal Serial Bus (USB)” à la page 26  “Utilisation de FireWire” à la page 28  “Utilisation de périphériques audio” à la page 30  “Utilisation de votre lecteur optique” à la page 31  “Utilisation de votre modem” à la page 36  “Connexion à un réseau Ethernet” à la page 34  “Utilisation d’un réseau AirPort sans fil” à la page 36  “Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth” à la page 38  “Transfert d’informations entre deux ordinateurs Macintosh” à la page 42 F3218Q87.book Page 21 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM22 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Utilisation de votre clavier Apple Votre clavier Apple Keyboard dispose de touches de fonction préréglées pour les tâches récurrentes. Appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) pour éjecter les disques du lecteur optique. Appuyez sur les touches de hausse et de baisse du volume pour régler le son ou sur la touche Silence pour l’activer ou le désactiver. Utilisez les touches d’augmentation et de réduction de la luminosité pour régler la luminosité d’un moniteur Apple. Remarque : appuyez sur la touche F12 sur un clavier qui n’est pas de la marque Apple pour éjecter les disques du lecteur optique. Le clavier Apple est doté de deux ports Universal Serial Bus (USB) 1.1. Vous pouvez brancher le câble de votre souris ou d’autres périphériques USB dans les ports USB à l’arrière du clavier. Si vous avez acheté un clavier Apple Wireless Keyboard avec votre Power Mac G5, connectez l’antenne Bluetooth fournie avec votre ordinateur au port d’antenne Bluetooth situé à l’arrière de votre Power Mac G5. Pour en savoir plus, consultez les instructions fournies avec le clavier. Informations supplémentaires à propos de votre clavier Des informations supplémentaires sur votre clavier sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “clavier”. Touches de fonction Touche de baisse du volume - Touche d’augmentation du volume Touche de baisse de la luminosité Touche d’augmentation de la luminosité — Touche Silence Touche d’éjection de disque Câble clavier Ports USB F3218Q87.book Page 22 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 23 Utilisation de votre souris Apple Mouse Votre souris Apple Mouse utilise un système de repérage optique. Pour positionner le pointeur à l’aide de votre souris, déplacez celle-ci sur n’importe quelle surface adaptée, telle que le bureau, le tapis de souris ou toute autre surface granuleuse (certaines surfaces lisses et brillantes ne permettent pas un contrôle du pointeur aussi performant que d’autres). Pour cliquer sur un objet, appuyez une fois sur le corps de la souris jusqu’à ce que vous ressentiez un clic. Pour double-cliquer sur un élément, appuyez deux fois successivement et rapidement. Remarque : si vous avez acheté une souris Apple Wireless Mouse avec votre Power Mac G5, connectez l’antenne Bluetooth fournie avec votre ordinateur au port d’antenne Bluetooth situé à l’arrière de votre Power Mac G5. Pour en savoir plus, consultez les instructions fournies avec la souris. Informations supplémentaires à propos de votre souris Des informations supplémentaires sur votre souris sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “souris”. Connexion de moniteurs, de téléviseurs et de périphériques vidéo Vous pouvez connecter deux moniteurs à votre carte graphique et les utiliser simultané- ment. Si un deuxième moniteur est connecté, vous pouvez soit afficher la même image sur les deux moniteurs (mode miroir), soit utiliser le deuxième écran pour étendre la taille de votre bureau Mac OS X (mode bureau étendu). Il est nécessaire de disposer du câble approprié pour chaque moniteur à connecter. Pour utiliser plusieurs moniteurs : 1 Éteignez les moniteurs et votre ordinateur. 2 Connectez le câble vidéo de chaque moniteur à un port de la carte graphique. 3 Allumez les moniteurs et démarrez votre ordinateur. Si vous êtes en bout de course faute de place mais que vous voulez conserver le clic lorsque vous soulevez la souris, cliquez, puis appuyez sur les côtés avec le pouce et les doigts tandis que vous soulevez. F3218Q87.book Page 23 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM24 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Pour régler les moniteurs, choisissez Pomme () > Préférences Système puis cliquez sur Moniteurs. Par défaut, votre ordinateur démarre en mode bureau étendu. Pour travailler en mode miroir, sélectionnez Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Moniteurs et sélectionnez En miroir. Utilisation des ports de votre carte graphique Les cartes graphiques susceptibles d’être utilisées sur le Power Mac G5 disposent chacune de ports présentant différentes caractéristiques. Utilisez les Informations Système pour savoir quelle carte graphique est installée dans votre Power Mac G5. Pour ouvrir les Informations Système : 1 Choisissez Pomme () > À propos de ce Mac. 2 Cliquez sur Plus d’infos. 3 Sélectionnez Graphismes/Moniteurs. Consultez le tableau ci-dessous pour savoir de quels types de ports dispose votre carte graphique. En utilisant un adaptateur DVI vers Vidéo, vous pouvez connecter un périphériques vidéo à un port de Sortie TV. Pour en savoir plus, consultez “Connexion d’un téléviseur, d’un magnétoscope ou de tout autre appareil vidéo” à la page 25. Carte graphique Port 2 Port 1 ATI Radeon 9600 Port DVI à un canal Port DVI à un canal Sortie TV ATI Radeon 9650 Port DVI à deux canaux Port DVI à un canal Sortie TV NVIDIA GeForce 6800 Ultra DDL Port DVI à deux canaux Sortie TV Port DVI à deux canaux Sortie TV ATI Radeon X850 XT Port DVI à deux canaux Sortie TV ADC Ports de moniteur DVI Port de moniteur ADC Port de moniteur DVI F3218Q87.book Page 24 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 25 Connexion d’un téléviseur, d’un magnétoscope ou de tout autre appareil vidéo Vous pouvez connecter votre Power Mac G5 à un téléviseur, à un magnétoscope, ou à un autre périphérique vidéo à l’aide de l’adaptateur DVI vers Vidéo. Vous trouverez un adaptateur DVI vers Vidéo chez votre revendeur agréé Apple, dans un centre de distribution Apple ou en ligne sur Apple Store à l’adresse www.apple.com/francestore. Pour connecter un périphérique vidéo : 1 Éteignez le périphérique vidéo et votre ordinateur. 2 Connectez le connecteur DVI de l’adaptateur DVI vers Vidéo au port DVI faisant aussi office de Sortie TV de la carte graphique de votre Power Mac G5 (consultez le tableau de la page 24). 3 Connectez l’autre extrémité de l’adaptateur au port vidéo composite (RCA) ou S-vidéo du téléviseur, du magnétoscope ou du projecteur. 4 Allumez le périphérique vidéo et démarrez votre ordinateur. Pour régler l’image, choisissez Pomme () > Préférences Système puis cliquez sur Moniteurs. Pour en savoir plus sur les moniteurs Pour obtenir des informations sur la connexion de votre moniteur, lisez les instructions d’installation du chapitre 1, “Premiers contacts”. L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur l’utilisation et la configuration d’un moniteur externe. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “moniteur”. Port de moniteur DVI Port de sortie S-vidéo Adapteur DVI vers Vidéo Port de sortie vidéo composite F3218Q87.book Page 25 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM26 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Utilisation de l’Universal Serial Bus (USB) Votre Power Mac G5 est équipé de trois ports USB 2.0 ; un en façade et deux à l’arrière. Votre clavier Apple Keyboard possède deux ports USB 1.1. Ces ports USB permettent de connecter de nombreux types de périphériques, notamment des imprimantes, des scanners, des appareils photo numériques, des microphones, des manettes de jeu, des claviers, des souris et des unités de stockage. La technologie USB facilite la connexion de périphériques externes. Dans la plupart des cas, vous pouvez connecter et déconnecter un périphérique USB pendant que l’ordinateur fonctionne. Vous pouvez utiliser les périphériques dès leur branchement, sans avoir à redémarrer votre ordinateur. Utilisation de périphériques USB Apple fournit d’origine des logiciels compatibles avec de nombreux périphériques USB. Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire d’installer le pilote fourni avec le périphé- rique. Si vous connectez un périphérique USB et que votre Power Mac G5 ne trouve pas le pilote approprié, vous pouvez soit installer le pilote fourni avec le périphérique, soit vous adresser au fabricant du périphérique pour trouver, télécharger et installer le pilote approprié. Ports USB 2.0 F3218Q87.book Page 26 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 27 Connexion de plusieurs périphériques USB Pour connecter plus de trois périphériques USB, vous pouvez vous procurer un concentrateur USB. Ce dernier se connecte à un port disponible de votre ordinateur et offre des ports USB supplémentaires (généralement quatre ou sept). Remarque : pour utiliser certains périphériques USB, il se peut que vous ayez besoin d’un concentrateur USB. Informations supplémentaires sur la technologie USB L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur la technologie USB. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “USB”. Vous trouverez d’autres informations sur le site Web USB d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/usb. Pour obtenir des informations concernant les périphériques USB disponibles pour votre ordinateur, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Concentrateur USB F3218Q87.book Page 27 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM28 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Utilisation de FireWire FireWire est un système de transfert de données à haute vitesse qui vous permet de connecter et déconnecter aisément des périphériques tels que l’iPod, d’autres lecteurs de musique numérique, les caméras vidéonumériques (DV), les imprimantes, les scanneurs et les disques durs. Vous pouvez connecter et déconnecter des périphériques FireWire sans redémarrer votre ordinateur. Votre ordinateur est équipé de trois ports FireWire externes.  Deux ports FireWire 400, un en façade et un à l’arrière, acceptent un taux de transfert de données maximal de 400 mégabits par seconde (Mbps).  À l’arrière, un port rapide FireWire 800 accepte un taux de transfert de données maximal de 800 mégabits par seconde (Mbps). Le port FireWire 800 de votre Power Mac G5 peut transférer des données depuis des périphériques FireWire 800 Mbps bien plus rapidement qu’auparavant. Ce port est équipé d’un connecteur à 9 broches et est compatible avec les premiers périphériques FireWire, qui ont des connecteurs de 4 ou 6 broches. Avec un câble approprié, le port 9 broches est parfaitement compatible avec tous les périphériques FireWire. Des câbles sont disponibles pour connecter le port 9 broches à des périphériques 4, 6 ou 9 broches. Ports FireWire 400 Port FireWire 800 FireWire 400 (6 broches) FireWire 400 (4 broches) FireWire 800 (9 broches) F3218Q87.book Page 28 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 29 Utilisation de périphériques FireWire La technologie FireWire vous permet de :  Connecter une caméra vidéo numérique FireWire et capturer ou transférer directement de la vidéo de haute qualité vers ou à partir de votre ordinateur, puis d’utiliser ensuite un logiciel de montage vidéo tel que iMovie pour monter vos images vidéo.  Connecter un disque dur FireWire externe pour faire une copie de sauvegarde des données ou transférer des fichiers. Une unité de disque avec icône FireWire apparaît sur votre bureau une fois que vous connectez le disque dur à votre Power Mac G5. Certains disques durs FireWire sont alimentés via le câble FireWire, ce qui vous dispense de les brancher sur une source d’alimentation externe.  Si une défaillance empêche votre ordinateur de démarrer ou de transférer des fichiers, il est possible de connecter votre Power Mac G5 à un autre ordinateur via FireWire afin que votre Power Mac G5 apparaisse comme un disque dur externe sur l’autre ordinateur (fonctionnalité appelée mode disque cible FireWire). Consultez ci-dessous la section “Mode disque cible FireWire” pour plus d’informations. Pour utiliser un périphérique FireWire, connectez-le à l’ordinateur et installez les pilotes éventuellement fournis avec le périphérique. Votre ordinateur détecte automatiquement la connexion d’un nouveau périphérique. Pour démarrer à partir d’un disque dur FireWire sur lequel est installé Mac OS X, sélectionnez menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Disque de démarrage et sélectionnez le disque dur FireWire. Si votre disque dur FireWire ne figure pas dans la liste ou que vous ne pouvez pas le sélectionner, contactez votre revendeur pour obtenir des pilotes mis à jour. Pour déconnecter votre disque dur FireWire en toute sécurité, faites glisser son icône dans la Corbeille avant de déconnecter le câble FireWire. Mode disque cible FireWire Si vous voulez transférer des fichiers entre votre Power Mac G5 et un autre ordinateur équipé de FireWire, ou si vous rencontrez un problème empêchant votre ordinateur de démarrer, vous pouvez recourir au Mode disque cible FireWire pour connecter votre Power Mac G5 à un autre ordinateur. Remarque : pour que votre Power Mac G5 puisse fonctionner en mode disque cible FireWire, l’ordinateur associé doit disposer de n’importe quelle version de Mac OS X ou de Mac OS 9 et de FireWire version 2.3.3 ou ultérieure. Utilisez Informations Système, dans les répertoires Applications/Utilitaires, pour vérifier la version de FireWire installée. Si l’autre ordinateur fonctionne avec une ancienne version, recherchez une mise à jour sur le site Web de Service & Support Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/. F3218Q87.book Page 29 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM30 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Pour connecter votre Power Mac G5 en mode disque cible FireWire : 1 Éteignez votre Power Mac G5. 2 Utilisez un câble FireWire muni de connecteurs appropriés à 6 ou 9 broches à chaque extrémité pour connecter votre ordinateur à un autre ordinateur équipé de FireWire. 3 Démarrez ou redémarrez votre Power Mac G5 et maintenez immédiatement la touche T enfoncée. Le moniteur de votre Power Mac G5 affiche l’indicateur de mode du disque FireWire et l’icône du disque dur interne du Power Mac G5 apparaît sur le bureau de l’autre ordinateur. 4 Une fois le transfert des fichiers terminés, faites glisser l’icône du disque dur du Power Mac G5 vers la Corbeille sur l’autre ordinateur. 5 Appuyez sur le bouton d’alimentation du Power Mac G5 pour l’éteindre. 6 Débranchez le câble FireWire. Informations supplémentaires sur la technologie FireWire Des informations supplémentaires relatives à FireWire sont disponibles sur le site Web FireWire d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/firewire. Vous trouverez également des informations pertinentes dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “FireWire”. Pour obtenir des informations sur les périphériques FireWire disponibles pour votre ordinateur, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Utilisation de périphériques audio Votre Power Mac G5 est doté de capacité audio très complètes, notamment une prise pour écouteurs en façade et une sortie audio numérique optique, un entrée audio numérique optique, une sortie audio analogique et une entrée audio analogique à l’arrière. Ports audio numérique optique Un câble numérique optique ou Toslink permet de connecter un lecteur Digital Audio Tape (DAT) ou un lecteur CD au port d’entrée audio numérique optique, pour enregistrer et mixer votre propre musique. F3218Q87.book Page 30 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 31 Vous pouvez également brancher un récepteur audio ou audiovisuel (AV) au port de sortie audio numérique optique pour construire un système home cinema à partir du Power Mac G5. Prise pour écouteurs Sur l’ordinateur, la prise pour écouteurs est prévue pour brancher des écouteurs. Lorsqu’une fiche y est introduite, le haut-parleur intégré à l’ordinateur est désactivé. Important : ne branchez pas de périphériques de sortie dans la prise pour écouteurs. Utilisez pour cela le port de sortie analogique à l’arrière. Ports audio analogique Au dos de l’ordinateur, les mini-jacks d’entrée et sortie analogique permettent de connecter un microphone externe ou d’autres équipements audio. Pour sélectionner le périphérique audio d’entrée ou de sortie à employer, utilisez la fenêtre Son des Préférences Système. Utilisation de votre lecteur optique Votre lecteur optique permet d’installer ou d’exécuter des applications à partir de CD ou de DVD. Il permet également de lire des données multimédia à partir de CD, d’écouter de la musique à partir de CD audio, de graver de la musique, des documents et autres fichiers numériques sur des disques CD-R ou CD-RW. Vous pouvez également lire des films DVD et utiliser la plupart des disques DVD. Port optique d’entrée audio numérique Port optique de sortie audio numérique Câble optique numérique Câble optique numérique Récepteur AV Vers haut-parleurs ou autres sorties Lecteur CD ou autre source numérique F3218Q87.book Page 31 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM32 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Si votre ordinateur possède un lecteur SuperDrive, vous pouvez également graver des vidéos familiales en réalisant des DVD vidéo qui pourront être lus sur la plupart des lecteurs de DVD de salon, ou bien enregistrer des documents et autres fichiers numériques sur des disques DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW et DVD+R Double couche (DL) vierges, en utilisant le Finder ou iDVD. Vous pouvez placer presque deux fois plus de données (8,54 Go) sur un disque DVD+R DL. Remarque : si vous disposez de logiciels anciens stockés sur disquettes, contactez les éditeurs concernés pour savoir s’il existe des versions disponibles sur CD ou achetez un lecteur de disquettes USB externe adapté à votre Power Mac G5 chez votre distributeur agréé Apple, dans un centre de distribution Apple ou sur le site Apple Store à l’adresse www.apple.com/francestore. Insertion d’un disque Pour installer ou utiliser des programmes à partir de CD ou de DVD : 1 L’ordinateur étant allumé, ouvrez le lecteur en appuyant sur la touche d’éjection de disque (C) de votre clavier Apple Pro Keyboard. 2 Placez un disque sur le plateau en veillant à le poser bien à plat, étiquette vers le haut. 3 Appuyez à nouveau sur la touche d’éjection de disque (C) ou poussez doucement le plateau afin de le fermer. Dès que l’icône du disque s’affiche à l’écran, le disque est prêt à être utilisé. Éjection d’un disque Vous pouvez éjecter un disque soit en glissant son icône dans la Corbeille, soit en appuyant sur la touche d’éjection de disque (C) de votre clavier Apple. Vous pouvez également éjecter un disque en maintenant le bouton de la souris enfoncé lors du redémarrage de votre ordinateur. Enregistrement d’informations sur CD Votre lecteur optique permet de graver vos morceaux de musique, programmes et fichiers favoris sur des disques CD-R et CD-RW. Créez vos propres CD de musique et écoutez-les sur n’importe quel lecteur audio standard. Vous pouvez également enregistrer des fichiers informatiques, tels que des applications, des documents ou autres fichiers numériques sur un CD enregistrable. Avec les disques enregistrables CD-R (CD-Recordable), vous ne pouvez enregistrer les informations qu’une seule fois. Bien que vous ne puissiez pas modifier les informations enregistrées, vous avez peut-être la possibilité d’ajouter des informations jusqu’à ce que le disque soit plein, selon l’application utilisée. Pour obtenir des informations spécifiques concernant l’enregistrement sur votre disque CD-R, reportez-vous à la documentation fournie avec votre application. Il est préférable d’utiliser des disques CD-R pour graver des CD audio, car il se peut que votre lecteur CD ne puisse pas lire les disques CD-RW (disques réenregistrables). F3218Q87.book Page 32 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 33 Avec les disques CD-RW, vous pouvez sauvegarder et modifier des informations sur un même CD à l’infini. Toutefois, certains logiciels conçus pour enregistrer des fichiers multimédia sur CD ne peuvent enregistrer qu’une seule fois des données sur un disque. Pour enregistrer de la musique provenant de la bibliothèque iTunes sur un CD-R : 1 Ouvrez iTunes (cliquez sur son icône dans le Dock). 2 Sélectionnez la liste de lecture à enregistrer. 3 Insérez un disque CD-R vierge. 4 Cliquez sur le bouton Graver le CD, en haut de la fenêtre iTunes. Pour enregistrer des données sur un CD-R à partir du Finder : 1 Insérez un disque CD-R vierge. 2 Dans la boîte de dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque et sélectionnez le format souhaité. Une icône correspondant au CD apparaît sur le bureau. 3 Double-cliquez sur l’icône du CD, puis glissez-y des fichiers et des dossiers. 4 Choisissez Fichier > Graver le disque ou sélectionnez le disque, puis glissez-le sur l’icône “Graver le disque” située dans le Dock. Pour savoir comment faire afin d’enregistrer des fichiers musicaux sur un CD avec iTunes, consultez l’Aide iTunes. Ouvrez iTunes (dans Applications) et sélectionnez Aide > Aide iTunes et Music Store. Enregistrement d’informations sur un DVD Si vous disposez d’un lecteur SuperDrive, vous pouvez enregistrer vos propres séquences vidéo numériques sur DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW ou DVD+R DL vierge. Vous pouvez également enregistrer d’autres types de données numériques (sauvegarder vos fichiers sur des disques DVD, par exemple). Pour enregistrer des données sur un DVD vierge : 1 Introduisez un disque DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW ou DVD+R DL vierge dans le lecteur. 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque et sélectionnez le format souhaité. Une icône représentant le DVD apparaît sur le bureau. 3 Double-cliquez sur l’icône du DVD, puis glissez-y des fichiers et des dossiers. 4 Choisissez Fichier > Graver le disque ou sélectionnez le disque, puis glissez-le sur l’icône “Graver le disque” située dans le Dock. Avec les applications telles que iDVD ou DVD Studio Pro, vous pouvez créer votre propre projet DVD personnalisé, le graver sur un disque DVD et le lire sur la plupart des lecteurs DVD standards. Pour plus d’informations sur iDVD, ouvrez iDVD (dans Applications) et sélectionnez l’Aide iDVD dans le menu Aide. F3218Q87.book Page 33 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM34 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Connexion à un réseau Ethernet Votre ordinateur comprend des fonctionnalités intégrées de mise en réseau Ethernet par câbles à paires torsadées à un débit de 10/100/1000 mégabits par seconde (Mbps). Vous pouvez les utiliser pour vous connecter à un réseau, à un modem câble ou à un modem DSL. La connexion à un réseau vous donne accès à d’autres ordinateurs Elle vous permet de stocker et de récupérer des informations, d’utiliser les imprimantes d’un réseau et une messagerie électronique ou de vous connecter à Internet. Vous pouvez également utiliser Ethernet pour partager des fichiers entre deux ordinateurs ou établir un petit réseau. Si vous vous connectez à un réseau existant, procurez-vous les renseignements sur le réseau lui-même et sur les logiciels nécessaires à son utilisation auprès de l’administrateur de réseau qui supervise son fonctionnement. Avant de commencer, identifiez votre administrateur de réseau. Suivez les instructions ci-après lorsque vous choisissez un câble pour votre réseau : Connexion à un réseau Ethernet à paires torsadées Vous pouvez vous connecter directement à un réseau Ethernet 10/100/1000 à paires torsadées. Remarque : vous pouvez également connecter votre ordinateur à un réseau Ethernet utilisant des câbles coaxiaux fins. Pour cela, procurez-vous un adaptateur coaxial fin RJ-45 (disponible auprès d’autres fabricants). Adressez-vous à votre revendeur agréé Apple pour plus d’informations sur les adaptateurs de support Ethernet. Pour connecter votre Macintosh à un réseau centralisé Ethernet 10/100/1000 à paires torsadées : 1 Connectez l’extrémité d’un câble à paire torsadée RJ-45 au port Ethernet de votre Macintosh. Type de port Ethernet à paires torsadées Types de câbles à paires torsadées à utiliser 10 Mbps Classe 3, 5 ou 6 100/1000 Mbps Catégorie 5 ou 6 F3218Q87.book Page 34 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 35 2 Connectez l’autre extrémité à une prise murale RJ-45 ou à un concentrateur externe Ethernet RJ-45 relié à un réseau Ethernet à paires torsadées. Après avoir démarré l’ordinateur, vous devez configurer votre logiciel de connexion au réseau. Votre administrateur de réseau peut vous fournir les informations nécessaires. Vous pouvez également obtenir de l’aide pour la configuration de votre logiciel de réseau en consultant l’Aide Mac OS (choisissez Aide > Aide Mac). Pour configurer les réglages Réseau : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système puis cliquez sur Réseau. 2 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Ethernet intégré. 3 Cliquez sur l’onglet TCP/IP et saisissez les informations concernant votre réseau. Par défaut, le réglage est Configurer Via DHCP. 4 Cliquez sur Appliquer. Informations supplémentaires sur l’utilisation d’Ethernet Des informations supplémentaires, y compris sur la configuration d’un réseau Ethernet ou le transfert de fichiers via Ethernet, sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “Ethernet” ou “réseau”. Pour plus d’informations sur la mise en réseau de votre Power Mac G5, consultez le site Web Support & Service Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/. Pour des informations sur les produits de mise en réseau que vous pouvez utiliser avec votre Power Mac G5, consultez le Guide des Produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Prise murale RJ-45 Câble Ethernet à paire torsadée Commutateur ou concentrateur Ethernet Port Ethernet (Ethernet à paire torsadée) F3218Q87.book Page 35 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM36 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Utilisation de votre modem Si votre Power Mac G5 a été fourni avec un modem interne 56K Apple, branchez l’une des extrémités du câble modem ou du câble RJ-11 sur le port du modem qui se trouve à l’arrière de l’ordinateur et l’autre extrémité sur une prise téléphonique RJ-11 standard. Veillez à connecter le modem interne à une ligne téléphonique analogique (type le plus répandu chez les particuliers). S’il est branché sur une ligne téléphonique numérique, le modem ne fonctionnera pas et risquera même d’être endommagé. Remarque : si vous n’avez pas commandé de modem interne avec votre Power Mac G5, vous pouvez en faire installer un par un fournisseur de services agréé Apple ou auprès d’une boutique Apple. Le modem interne ne peut pas être installé par l’utilisateur. Utilisation d’un réseau AirPort sans fil AirPort constitue une méthode simple et peu coûteuse pour établir un accès sans fil à Internet à partir de n’importe quel endroit dans une maison, un bureau ou une salle de classe. Au lieu de faire appel à des câbles classiques, AirPort utilise la technologie de réseau local (LAN) sans fil permettant une communication sans fil entre plusieurs ordinateurs. Un réseau sans fil vous permet d’établir un accès à Internet, de transférer des fichiers, de jouer à plusieurs, etc. Votre Power Mac G5 est préconfiguré pour l’utilisation d’AirPort. Vous devez uniquement ajouter une carte AirPort Extreme. Consultez “Installation d’une carte AirPort Extreme” à la page 68. Vous devez installer cette dernière dans un logement à l’inté- rieur de l’ordinateur, la connecter directement à l’extrémité d’un fil d’antenne intégré et installer une antenne AirPort. Pour obtenir des instructions sur l’utilisation de votre carte AirPort Extreme, consultez la brochure fournie avec votre carte et intitulée À propos de votre carte AirPort Extreme . Connexions sans fil à un réseau En installant une carte AirPort Extreme, vous pourrez :  Connecter votre ordinateur à un réseau disposant d’un accès sans fil. Port modem Icône du port modem Avertissement : par temps d’orage, déconnectez votre modem de la prise téléphonique pour éviter qu’il ne soit endommagé par une surcharge de tension. F3218Q87.book Page 36 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 37  Utiliser votre ordinateur pour permettre à d’autres ordinateurs d’accéder au réseau à l’aide de cartes de communication sans fil.  Établir une connexion sans fil et partager des données avec un autre ordinateur équipé d’une carte AirPort, une carte sans fil 802.11b ou une carte sans fil 802.11g. Pour plus d’informations sur la zone de couverture du point d’accès sans fil au réseau, adressez-vous à l’administrateur de réseau. Si votre ordinateur a été fourni avec une carte AirPort Extreme ou que vous en installez une, vous devez également connecter au port d’antenne AirPort l’antenne AirPort fournie avec votre ordinateur (Z), à l’arrière de l’ordinateur. Pour plus de détails, consultez la section “Installation d’une carte AirPort Extreme” à la page 68. Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort Le système AirPort permet d’établir une connexion sans fil avec un appareil appelé borne d’accès qui dispose, lui, d’une connexion physique à Internet. La technologie AirPort fonctionne comme un téléphone sans fil. Le combiné du téléphone établit une connexion sans fil avec la base qui est reliée à la ligne téléphonique. De même, votre ordinateur établit une connexion sans fil avec la borne qui est connectée à la ligne téléphonique ou à votre réseau Ethernet. Remarque : la carte Airport Extreme est compatible avec toutes les versions de la borne d’accès Airport. Borne d’accès AirPort Extreme Connexion téléphonique ou Ethernet F3218Q87.book Page 37 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM38 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Important : plusieurs types d’objets placés près de l’ordinateur peuvent provoquer des interférences. Pour des informations sur la façon d’éviter les interférences, reportezvous aux instructions accompagnant la carte AirPort Extreme, l’Airport Express ou la borne d’accès AirPort Extreme. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de support et de services Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Informations complémentaires à propos d’AirPort Pour acheter une carte Airport Extreme, Airport Express ou une borne d’accès AirPort Extreme, rendez-vous dans un centre de distribution Apple, contactez votre distributeur agréé Apple ou consultez le site Apple Store à l’adresse www.apple.com/francestore. Pour plus d’informations sur AirPort, recherchez le terme “AirPort” dans l’Aide Mac. Vous pouvez également trouver des informations sur le site Web AirPort d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Votre Power Mac G5 peut se connecter et transférer des informations à des périphériques exploitant la technologie sans fil Bluetooth® , comme le clavier et la souris sans fil d’Apple, des téléphones portables, des assistants numériques personnels (PDA) et des imprimantes, ce qui permet ainsi d’éliminer les câbles servant traditionnellement à relier les périphériques. Si votre ordinateur est fourni avec un module Bluetooth intégré, veillez à branchez l’antenne Bluetooth accompagnant votre ordinateur dans le port d’antenne Bluetooth (◊) à l’arrière de l’ordinateur. La petite antenne cylindrique Bluetooth permet la réception des périphériques Bluetooth. Insérez l’antenne Bluetooth dans le port prévu à cet effet. F3218Q87.book Page 38 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 39 La technologie sans fil Bluetooth permet d’éliminer les câbles reliant normalement les périphériques. Les périphériques prenant en charge Bluetooth peuvent se connecter l’un à l’autre sans besoin de liaison physique, dans la mesure où ils sont séparés d’une distance égale ou inférieure à 10 mètres. Grâce à la technologie sans fil Bluetooth, vous pouvez :  Utiliser votre Power Mac G5 pour communiquer avec un téléphone mobile prenant en charge la technologie Bluetooth. Votre téléphone peut servir de modem pour vous connecter à un fournisseur de services sans fil, à un débit de 56 kilobits par seconde (Kbps) suffisant pour vous connecter à Internet.  Échanger des fichiers entre ordinateurs et périphériques prenant en charge Bluetooth, même entre Mac et PC. Apple recommande l’utilisation du réseau sans fil AirPort Extreme pour le transfert de tous vos fichiers à l’exception des plus petits.  Synchroniser des données entre votre ordinateur et un assistant numérique personnel (PDA) prenant en charge Bluetooth. À l’aide d’iSync, vous pouvez exécuter une opération HotSync sans fil ou transmettre votre carte de visite ou encore des événements de calendrier directement sur le PDA d’un collègue.  Utiliser un clavier ou une souris sans fil Bluetooth.  Imprimer vers une imprimante Bluetooth.  Utiliser un casque d’écoute Bluetooth. Configuration d’un périphérique Bluetooth Avant de pouvoir utiliser votre téléphone mobile pour accéder à Internet ou échanger des informations de contact, partager des fichiers avec d’autres périphériques, ou encore utilisez un clavier ou une souris Bluetooth, vous devez configurer le périphérique pour qu’il fonctionne avec votre ordinateur. Une fois le périphérique configuré, il est “jumelé” avec votre ordinateur et apparaît dans la sous-fenêtre Périphériques des Préférences Bluetooth. Le jumelage du périphérique avec votre ordinateur ne doit être effectué qu’une seule fois : il reste en vigueur aussi longtemps que vous ne le supprimez pas explicitement. Pour configurer un périphérique Bluetooth : 1 Vous pouvez également choisir “Configurer l’appareil Bluetooth” dans le menu d’état Bluetooth (◊) de la barre des menus. 2 Suivez les instructions affichées à l’écran pour le type de périphérique que vous souhaitez configurer. Important : si le menu d’état Bluetooth n’apparaît pas dans la barre des menus, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Bluetooth. Cliquez sur Réglages, puis sélectionnez “Afficher l’état Bluetooth dans la barre des menus”. Pour supprimer un jumelage avec un autre périphérique : 1 Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. 2 Cliquez sur Périphériques. 3 Sélectionnez le périphérique dans la liste, puis cliquez sur Supprimer le jumelage. F3218Q87.book Page 39 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM40 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Configuration de l’échange de fichiers Bluetooth Vous pouvez contrôler la manière dont l’ordinateur gère les fichiers échangés entre appareils Bluetooth. Vous pouvez choisir d’accepter ou de refuser les fichiers envoyés à votre ordinateur, dans quel dossier placer les fichiers reçus et acceptés, les dossiers de votre ordinateur que les autres appareils Bluetooth peuvent consulter et les applications à utiliser pour exploiter les fichiers acceptés. Pour configurer un échange de fichiers Bluetooth : 1 Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. 2 Cliquez sur Partage. 3 Cochez la case Activé pour l’Échange de fichiers Bluetooth, puis utilisez les menus locaux pour paramétrer les réglages. Envoi d’un fichier à un appareil Bluetooth Votre ordinateur peut envoyer des fichiers vers d’autres appareils Bluetooth situés dans la zone de couverture de votre ordinateur. Si votre ordinateur n’est pas jumelé avec l’appareil considéré, il est possible que deviez vous authentifier auprès de celui-ci avant de pouvoir envoyer le fichier. Si vous avez déjà jumelé l’ordinateur avec l’appareil, vous n’aurez peut-être pas à vous authentifier. Pour envoyer un fichier à un appareil Bluetooth : 1 Choisissez Envoyer un fichier dans le menu d’état Bluetooth de la barre des menus. 2 Sélectionnez le fichier que vous voulez envoyer, puis cliquez sur Envoyer. 3 Choisissez un appareil dans la liste Appareil, puis cliquez sur Envoyer. Si l’appareil ne se trouve pas dans la liste, cliquez sur Rechercher. Une fois l’appareil retrouvé, vous pouvez l’ajouter à votre liste de favoris. Pour plus d’informations sur la technologie sans fil Bluetooth Si votre ordinateur a été livré avec un module Bluetooth intégré, vous pouvez obtenir de l’aide sur l’utilisation de la technologie Bluetooth en ouvrant l’application Échange de fichiers Bluetooth (dans le sous-dossier Utilitaires du dossier Applications) et en sélectionnant Aide > Aide Bluetooth. Vous trouverez d’autres informations sur le site Web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/bluetooth. Remarque : si vous n’avez pas commandé de module Bluetooth avec votre Power Mac G5, vous pouvez en faire installer un par un fournisseur de services agréé Apple ou auprès d’une boutique Apple. Les modules Bluetooth ne peuvent pas être installés par l’utilisateur. Vous pouvez également vous procurer un adaptateur Bluetooth USB externe chez votre revendeur agréé Apple, dans un centre de distribution Apple ou en ligne sur Apple Store à l’adresse www.apple.com/francestore. F3218Q87.book Page 40 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 2 Utilisation de votre ordinateur 41 Suspension de l’activité de l’ordinateur pour économiser l’énergie Les ordinateurs Power Mac G5 sont configurés de manière à suspendre leur activité après une période d’inactivité. La suspension d’activité permet à votre ordinateur de consommer un minimum d’énergie. L’activité de l’ordinateur peut être suspendue à tout moment. Remarque : les ordinateurs Power Mac G5 sont réglés pour suspendre leur activité automatiquement après 15 minutes d’inactivité. Vous pouvez toutefois modifier les réglages de suspension d’activité automatique dans Préférences Système. À la réactivation de l’ordinateur, vos programmes, documents et réglages d’ordinateur réapparaissent exactement tels que vous les aviez laissés. Pour économiser davantage d’énergie, éteignez votre ordinateur lorsqu’il n’est pas utilisé. Vous pouvez utiliser une des méthodes suivantes pour mettre votre ordinateur en veille :  Appuyez sur le bouton d’alimentation situé à l’avant de l’ordinateur.  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité.  Choisissez Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et indiquez un délai pour suspendre l’activité. Lorsque l’activité de l’ordinateur est suspendue, le témoin d’alimentation situé sur le panneau avant clignote. Pour réactiver l’ordinateur, appuyez sur le bouton d’alimentation en façade ou appuyez sur une touche du clavier. Vous pouvez également appuyer sur le bouton d’alimentation de certains moniteurs Apple pour suspendre l’activité de l’ordinateur ou le réactiver. Les cartes PCI ou les cartes de rechange AGP ne sont pas toutes conformes aux normes de consommation électrique de l’ordinateur. Si vous installez une carte non-conforme, l’ordinateur pourra toujours suspendre son activité, mais il se peut que les économies d’énergie obtenues ne soient pas optimales. Pour obtenir des informations supplémentaires sur les options d’économies d’énergie, consultez l’Aide Mac. F3218Q87.book Page 41 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM42 Chapitre 2 Utilisation de votre ordinateur Transfert d’informations entre deux ordinateurs Macintosh Si deux ordinateurs Macintosh ne sont pas connectés via un réseau Ethernet, AirPort ou Bluetooth, vous pouvez transférer des informations de l’un à l’autre en les reliant à l’aide d’un câble Ethernet Cat 5 standard (créant ainsi un mini réseau constitué de deux ordinateurs). Ce type de câble est disponible auprès d’un revendeur agréé Apple. Branchez le câble sur chaque port Ethernet de votre ordinateur et activez le partage de fichiers sur les deux ordinateurs. Vous pouvez également configurer les réglages Ethernet sur les deux ordinateurs pour créer un petit réseau. Vous devez d’abord activer le partage de fichiers sur les deux ordinateurs : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Partage, puis sur Démarrer. Ensuite, procédez comme suit sur un seul ordinateur : 1 Choisissez Aller > Se connecter au serveur. 2 Cliquez sur Réseau local. 3 Sélectionnez l’ordinateur auquel vous souhaitez avoir accès. Pour plus d’informations à propos de la configuration Ethernet, cherchez “Ethernet” dans l’Aide Mac. Si vous disposez d’un réseau sans fil Bluetooth ou AirPort, vous pouvez aussi transférer des informations entre deux ordinateurs Macintosh. Pour plus d’informations à propos des réseaux sans fil AirPort ou Bluetooth, cherchez “AirPort” ou “Bluetooth” dans l’Aide Mac. Vous pouvez également connecter deux ordinateurs Macintosh à l’aide d’un câble FireWire. Cela vous permet d’utiliser le mode disque cible FireWire pour transférer des fichiers d’un ordinateur à l’autre. Pour en savoir plus, consultez “Mode disque cible FireWire” à la page 29. Vous pouvez configurer votre ordinateur pour qu’il se connecte à d’autres ordinateurs par liaison FireWire et protocole IP (Internet Protocol). Pour plus d’informations, recherchez “IP sur FireWire” dans l’Aide Mac. Si vous disposez d’un accès à Internet, vous pouvez transférer des fichiers par Internet vers votre iDisk .Mac, à partir duquel vous ou un autre utilisateur de Mac peut les télécharger. F3218Q87.book Page 42 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM3 43 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Vous pouvez personnaliser et accroître les capacités de votre Power Mac G5 selon vos besoins. Ce chapitre fournit des informations et des instructions sur les interventions réalisées à l’intérieur de votre ordinateur et présente les procédures suivantes :  “Ouverture de l’ordinateur” à la page 44  “Installation de mémoire” à la page 49  “Installation d’unités de stockage internes” à la page 56  “Installation d’une carte d’extension PCI ou remplacement de la carte AGP” à la page 64  “Installation d’une carte AirPort Extreme” à la page 68  “Remplacement de la pile” à la page 69 Avertissement : Apple recommande de faire appel à un technicien agréé Apple pour l’installation de modules de mémoire, de cartes d’extension PCI et d’unités de stockage internes. Consultez les informations relatives à l’assistance et à la maintenance fournies avec l’ordinateur pour savoir comment joindre un fournisseur de services agréé Apple. Si vous tentez d’installer vous-même ces composants, vous risquez d’endommager votre équipement. Dans ce cas, les dommages ne sont pas couverts par la garantie limitée de votre ordinateur. Adressez-vous à un revendeur ou à un centre de maintenance agréé Apple pour toute information complémentaire sur l’étendue de la garantie. F3218Q87.book Page 43 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM44 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Ouverture de l’ordinateur 1 Avant d’ouvrir votre ordinateur, éteignez-le en sélectionnant le menu Pomme () > Éteindre. 2 Patientez 5 à 10 minutes pour laisser le temps aux composants internes de l’ordinateur de refroidir. 3 Touchez les couvercles métalliques d’accès PCI de l’arrière de l’ordinateur pour décharger l’énergie statique accumulé par votre corps. Important : déchargez-vous toujours de l’électricité statique que vous êtes susceptible d’avoir accumulé avant de toucher ou d’installer tout composant à l’intérieur de l’ordinateur. Pour éviter de générer de l’électricité statique, ne vous déplacez pas dans la pièce avant d’avoir achevé l’installation du composant concerné et d’avoir refermé l’ordinateur. · Avertissement : veillez à toujours éteindre votre Power Mac G5 avant de l’ouvrir pour éviter d’endommager ses composants internes ou les composants à installer. N’ouvrez pas votre ordinateur et n’essayez pas d’y installer des composants s’il est allumé. ª Avertissement : même une fois votre ordinateur éteint, les composants internes peuvent être très chauds. Laissez refroidir l’ordinateur avant de continuer. Touchez la partie métallique des capots d’accès aux ports PCI. F3218Q87.book Page 44 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 45 4 Débranchez tous les câbles de l’ordinateur, y compris le câble d’alimentation. 5 Tenez le panneau latéral et soulevez le loquet à l’arrière de l’ordinateur. · Avertissement : débranchez toujours votre Power Mac G5 pour éviter d’endommager ses composants internes ou ceux que vous souhaitez installer. N’essayez pas d’installer des composants dans l’ordinateur quand il est branché. Tout en maintenant le panneau latéral, soulevez le loquet. F3218Q87.book Page 45 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM46 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 6 Enlevez le panneau latéral. Important : lorsque vous ôtez le panneau latéral, tenez-le fermement. Écartez la partie supérieure du panneau de l’ordinateur et soulevez-la pour l’extraire. F3218Q87.book Page 46 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 47 7 Démontez le déflecteur d’air et placez-le sur un tissu doux et propre. Important : n’oubliez pas de replacer le déflecteur d’air à la fin de l’intervention à l’intérieur de l’ordinateur. Votre ordinateur ne fonctionnera pas correctement sans le déflecteur d’air. Pour retirer le déflecteur d’air de l’ordinateur, soulevez-le et ôtez-le en tirant au niveau de l’alvéole. F3218Q87.book Page 47 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM48 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 8 Tirez le ventilateur de façade par la poignée pour l’enlever de l’ordinateur. Mettez-le de côté. Remarque : il est inutile de démonter le ventilateur de façade pour installer des disques durs, des cartes PCI et AGP, ou pour remplacer la pile. Retirez complètement l'ensemble ventilateur de l'ordinateur. F3218Q87.book Page 48 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 49 Installation de mémoire Selon le modèle, votre Power Mac G5 est doté de quatre ou huit logements pour modules DIMM de mémoire SDRAM DDR. Votre ordinateur est fourni avec au minimum 512 Mo de mémoire RAM, installée sous forme d’une paire de modules DIMM de 256 Mo dans deux des logements DIMM. Vous pouvez installer des paires supplémentaires de DIMM dans les logements DIMM disponibles sur la carte mère de votre ordinateur. Les modules DIMM doivent être installés par paires de capacité identique et être conformes aux caractéristiques suivantes :  400 MHz, PC 3200 DIMM  Module 184 broches  Nombre maximal d’éléments de mémoire sur la SDRAM DDR : 16  Sans parité  Sans code de correction d’erreurs  Sans tampon (n’utilisez pas de SDRAM DDR enregistrée ou avec tampon) Important : la mémoire provenant d’anciens ordinateurs Macintosh n’est pas systématiquement compatible avec votre Power Mac G5. Remarque : lorsque vous achetez de la mémoire SDRAM DDR pour ordinateurs Macintosh, assurez-vous qu’elle est conforme aux spécifications JEDEC (Joint Electron Device Engineering Council). Vérifiez auprès de votre vendeur que la mémoire SDRAM DDR gère les modes d’horloge adéquats et que la fonction SPD (Serial Presence Detect) a été correctement programmée, conformément aux spécifications JEDEC. Pour vérifier la comptabilité de vos modules DIMM SDRAM DDR, consultez le guide des produits Macintosh sur le site Web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Vous pouvez acheter de la mémoire de marque Apple sur le site Web Apple Store, à l’adresse www.apple.com/francestore. F3218Q87.book Page 49 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM50 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Pour installer de la mémoire : 1 Ouvrez votre ordinateur, puis démontez le panneau latéral, le déflecteur d’air et le ventilateur en suivant les instructions commençant à la page 44. 2 Localisez les logements DIMM dans l’ordinateur. Important : installez toujours les modules DIMM par paires de capacité égale et dans l’ordre indiqué par l’illustration ci-dessus. Les modules DIMM SDRAM s'installent par paires avec une DIMM par banque, et ce quel que soit le nombre de logements SDRAM se trouvant dans votre ordinateur. Les modules DIMM sont déjà installés dans ces deux logements. Installez des modules DIMM supplémentaires dans ces deux logements en priorité. Si des logements sont disponibles et que vous voulez étendre la mémoire, installez des modules DIMM supplémentaires de la même façon : par paire, avec un module par banque, du centre vers l'extérieur. Banque 1 Banque 2 F3218Q87.book Page 50 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 51 3 Ouvrez les éjecteurs des logements DIMM en les écartant. 4 Placez une main à l’arrière de l’ordinateur pour le maintenir, positionnez le premier DIMM dans le logement et poussez les deux extrémités du DIMM vers le bas jusqu’à ce que les languettes soient en position verticale et que les éjecteurs reprennent leur place. Important : ne touchez pas aux connecteurs du module DIMM. Manipulez le module DIMM en le tenant uniquement par les bords. 5 Positionnez le second DIMM dans le logement opposé et poussez jusqu’à ce que les éjecteurs reprennent leur position d’origine. DIMM SDRAM DDR (La forme et les composants de votre barrette DIMM peuvent varier.) L'insertion des modules DIMM SDRAM DDR dans le logement ne s’effectue que de la manière suivante : alignez l’entaille du module DIMM avec l’épaulement situé à l’intérieur du logement, puis une fois les éjecteurs ouverts (comme illustré ci-contre), enfoncez le module DIMM jusqu'à ce qu'il se mette en place. Les éjecteurs se ferment alors automatiquement. Connecteurs Entaille Logement SDRAM DDR Éjecteurs (Ils doivent être enfoncés vers l’extérieur, comme indiqué ci-dessus, pour être en position fermée.) Pour vous assurer que les modules DIMM sont correctement installés dans leur logement, maintenez d’une main l’ordinateur afin d’empêcher tout mouvement de ce dernier, puis enfoncez fermement avec l’autre main le module DIMM dans son logement. Votre ordinateur comporte 4 ou 8 logements SDRAM DDR, selon le modèle. Épaulement (à l’intérieur du logement) F3218Q87.book Page 51 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM52 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 6 Replacez le ventilateur de façade en le repoussant fermement dans l’ordinateur via la poignée, jusqu’à connexion. Important : assurez-vous que le ventilateur est bien inséré dans le connecteur. Dans le cas contraire, votre ordinateur ne fonctionnerait pas correctement. Tirez légèrement sur le ventilateur pour vérifier s’il est correctement connecté. S’il résiste et reste en place, c’est qu’il est correctement branché. Faites glisser le rail en plastique sur l'ensemble ventilateur dans la fente de la séparation dans la plaque de métal se trouvant dans l'ordinateur. L'ensemble ventilateur doit se brancher dans ce connecteur. F3218Q87.book Page 52 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 53 7 Replacez l’extracteur d’air. Important : n’oubliez pas de replacer le déflecteur d’air. Votre ordinateur ne fonctionnera pas correctement si le déflecteur d’air n’est pas en place. Insérez les trois languettes du déflecteur d’air dans les logements prévus à cet effet, puis mettez-le en place. F3218Q87.book Page 53 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM54 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 8 Replacez le panneau latéral. Important : replacez toujours le panneau latéral avant de démarrer votre ordinateur. Votre ordinateur ne fonctionnera pas correctement si le panneau latéral n’est pas en place. Insérez le panneau latéral dans le logement de l’ordinateur prévu à cet effet, puis remettez en place le panneau latéral. F3218Q87.book Page 54 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 55 9 Poussez le loquet vers le bas pour verrouiller le panneau latéral. Important : lorsque vous replacez le panneau latéral, maintenez-le de façon à ce qu’il reste bien en place lorsque vous abaissez le loquet. Tout en maintenant le panneau latéral contre l’ordinateur, abaissez le loquet jusqu’à ce qu’il soit bien fixé à l’arrière de l’ordinateur. Pour verrouiller le panneau latéral ou par mesure de sécurité, abaissez la languette de verrouillage avant de fermer le loquet, de manière à pouvoir fixer un verrou ou un câble à la boucle métallique. F3218Q87.book Page 55 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM56 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Installation d’unités de stockage internes Votre Macintosh dispose de trois baies d’unités internes: une baie de lecteur optique et deux baies de disque dur. Dans la plupart des configurations, un disque dur occupe la baie de disque dur supérieure et un lecteur optique est installé dans la baie de lecteur optique avant. Vous pouvez ajouter un disque dur Serial ATA dans le logement vide de la baie de disque dur. Les disque durs doivent respecter les spécifications suivantes :  Type : Serial ATA  Largeur : 102 mm (3,9 pouces)  Profondeur : 147 mm (5,7 pouces)  Hauteur : 25,4 mm (1 pouce) Important : utilisez les câbles Apple d’origine fournis avec votre Macintosh pour installer des disque durs ATA ou des lecteurs optiques. Pour plus d’informations sur les conditions requises et les périphériques compatibles, consultez votre distributeur agréé Apple et la section d’assistance technique du site Web Apple sur www.apple.com/fr/support. F3218Q87.book Page 56 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 57 Installation de disques dur Serial ATA Votre Macintosh peut accueillir un disque dur Serial ATA supplémentaire d’une hauteur de 25,4 mm (1 pouce) dans la baie de disque dur. Votre ordinateur est fourni avec un disque dur Serial ATA, généralement dans la baie de disque dur supérieure. Vous pouvez installer un deuxième disque dur Serial ATA dans la baie de disque dur inférieure. 1 Ouvrez votre ordinateur et ôtez le panneau latéral en suivant les instructions indiquées à la page 44. 2 Dévissez les quatre guides de disque dur du côté gauche de la baie de disque dur et vissez-les sur les côtés du disque dur comme illustré ci-dessus. Important : si la carte à circuit imprimé est visible au-dessous du disque dur, tenez le disque par ses côtés. Pour éviter d’endommager le disque dur, ne touchez pas le circuit imprimé pendant l’installation. Insérez les quatre guides de l’unité dans quatre des trous taraudés sur les côtés de celle-ci. Utilisez, si possible, les trous situés aux coins. Pour pouvoir relier les câbles d’alimentation et de données, l’unité doit être dotée de ces connecteurs en forme de lame. Certaines unités peuvent également être équipées de connecteurs en forme de broche. Ceux-ci ne permettent pas la connexion de câbles. Les quatre guides de l’unité se trouvent sur la cloison en plastique à côté des baies de disque dur. F3218Q87.book Page 57 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM58 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 3 Pour installer un disque dur supplémentaire, glissez-le dans la baie de disque inférieure, en insérant les guides du disque dur dans les rails du bas, et poussez doucement le disque dur jusqu’à ce qu’il soit en place. 4 Pour remplacer le disque dur dans la baie de disque supérieure, retirez de celle-ci le disque dur d’origine et faites-le glisser légèrement vers le bas jusqu’à ce que la baie de disque soit vide. Faites glisser le disque de remplacement dans la baie de disque supérieure, en insé- rant les guides du disque de devant dans le rail du milieu. Enclenchez les guides du disque arrière dans le rail supérieur à mesure que le disque s’emboîte dans la baie de disque. Poussez doucement le disque dans la baie jusqu’à ce qu’il soit en place. Remarque : si un disque dur est installé dans la baie de disque inférieure, retirez-le avant de remplacer le disque dur de la baie de disque supérieure. Faites coïncider les tenons de guidage dans les rails inférieurs de la baie et faites glisser le lecteur jusqu'au fond. Tenons de guidage du lecteur Pour installer un lecteur de remplacement dans la baie supérieure du disque dur, placez les guides avant dans les rails du milieu et enfoncez le lecteur. Les guides arrière doivent suivre les rails supérieurs au fur et à mesure de son installation dans la baie. Glissez le lecteur jusqu'à ce qu’il se mette en place et consolidez son installation à l’aide de la languette de la baie supérieure. Guides du disque dur Connectez le câble d’alimentation et le câble de données au lecteur du disque dur. F3218Q87.book Page 58 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 59 5 Abaissez la languette de la baie de disque pour verrouiller le disque dur. 6 Reliez au disque dur le câble d’alimentation et le câble de données Serial ATA. 7 Replacez le panneau latéral en suivant les instructions qui commencent à la page 54. Afin de consolider l’installation du disque dur, rabaissez la languette des baies jusqu'à ce qu'elle soit en position fermée (horizontale). Reliez le câble d’alimentation et celui des données au disque dur. F3218Q87.book Page 59 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM60 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Remplacement du lecteur optique Votre ordinateur est fourni avec un lecteur optique, de type SuperDrive ou Combo. Suivez ces instructions pour replacer le lecteur optique dans la baie de lecteur optique. Important : pour savoir si votre lecteur est réglé pour le mode de sélection par câble, adressez-vous au fabricant ou visitez son site Web. Avant l’installation, réglez le lecteur sur la sélection par câble si cela n’a pas été fait par le fabricant. 1 Ouvrez votre ordinateur et ôtez le panneau latéral en suivant les instructions indiquées à la page 44. 2 Débranchez de la carte mère le câble en nappe du lecteur optique. 3 Relevez les leviers du lecteur optique pour le libérer. Avant d’extraire le lecteur optique, déconnectez ce câble de la carte mère. Ouvrez les deux leviers du lecteur optique. F3218Q87.book Page 60 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 61 4 Avec précaution, tirez légèrement le lecteur en dehors de la baie. 5 Débranchez le câble en nappe au dos du lecteur d’origine et tirez doucement sur le câble via l’ouverture dans la cloison métallique à l’arrière de la baie de lecteur optique. 6 Insérez deux ou trois doigts dans l’ouverture à l’arrière de la baie de lecteur optique et repoussez le lecteur légèrement pour pouvoir le retirer de l’ordinateur. 7 Débranchez le câble d’alimentation du lecteur. 8 Dévissez les quatre tenons de guidage situés au-dessous du lecteur optique d’origine et positionnez-les au-dessous du lecteur de remplacement. 9 Retirez la protection métallique à l’avant du lecteur et positionnez-la à l’avant du lecteur de remplacement. Retirez la protection métallique du lecteur optique. Retirez les quatre tenons de guidage métalliques du lecteur optique situés au-dessous de celui-ci. Retirez le câble d’alimentation de l’arrière du lecteur optique. Retirez le lecteur de la baie en insérant deux doigts dans l’ouverture du câble en nappe et en poussant sur le lecteur. Retirez le câble en nappe de l’arrière du lecteur optique. Glissez l’autre extrémité du câble à travers l’ouverture de la cloison métallique située à l’intérieur de l'ordinateur. F3218Q87.book Page 61 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM62 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 10 Débranchez avec précaution le câble en nappe du haut du lecteur d’origine et rebranchez-le sur le lecteur de remplacement. Important : appliquez de la bande adhésive réutilisable sur le dessous du câble en nappe pour maintenir le câble sur le lecteur. Lors de la déconnexion du câble du lecteur d’origine, veillez à conserver la bande avec le câble. 11 Branchez le connecteur du câble en nappe et le câble d’alimentation à l’arrière du lecteur de remplacement. 12 Insérez partiellement le lecteur dans la baie de disque, pliez l’extrémité libre du câble en nappe, et passez-la dans l’ouverture de la cloison métallique à l’arrière de la baie de lecteur optique. Installez la protection métallique sur le lecteur optique. Insérez les quatre tenons de guidage métalliques du lecteur optique dans la partie inférieure de celui-ci. Reliez le câble d’alimentation à la partie arrière du lecteur optique. Reliez le câble en nappe à la partie arrière du lecteur optique. Glissez l’autre extrémité de ce câble (vers le bas) à travers l’ouverture de la cloison métallique située à l’intérieur de l’ordinateur. F3218Q87.book Page 62 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 63 13 Glissez le reste du lecteur dans la baie de disque en l’alignant avec les tenons de guidage, et poussez doucement le lecteur pour le mettre en place. 14 Lorsque le lecteur est installé correctement, les leviers du lecteur optique se referment. S’ils ne se referment pas, appuyez doucement dessus. 15 Reliez le câble en nappe du lecteur optique à son connecteur sur la carte mère. 16 Replacez le panneau latéral en suivant les instructions indiquées à la page 54. Pour installer le lecteur optique, enfoncez-le de sorte à ce que les broches d’alignement s’insèrent dans les quatre logements de l’ordinateur. Une fois l’installation terminée, fermez les leviers du lecteur optique. Reliez à nouveau le câble au connecteur de la carte mère. F3218Q87.book Page 63 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM64 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Installation d’une carte d’extension PCI ou remplacement de la carte AGP Vous pouvez accroître les capacités de votre Power Mac G5 en installant des cartes dans ses logements d’extension. Votre Power Mac G5 dispose de quatre logements de cartes d’extension : trois réservés aux cartes PCI (Peripheral Component Interconnect) et un destiné à accueillir une carte AGP (Advanced Graphics Port). Les cartes AGP et PCI étant munies de connecteurs différents, vous ne pouvez pas insérer une carte PCI dans un logement destiné à une carte AGP. À propos des cartes AGP Votre carte AGP, installée dans le logement 1, contient le processeur graphique (GPU - graphics processor unit) et constitue les ports du moniteur de l’ordinateur. Le logement 1 est spécialement conçu pour accueillir les cartes AGP. Ce logement à 533 mégahertz (MHz) accueille les cartes AGP à 1,5 volt (V) (voir l’illustration à la page 67). Vous pouvez remplacer la carte fournie avec votre ordinateur par une carte AGP 8X ou AGP 8X Pro. Les cartes AGP de remplacement doivent disposer de pilotes compatibles avec Mac OS X. À propos des cartes d’extension PCI Votre Macintosh compte trois logements d’extension (numéros 2, 3 et 4) qui acceptent des cartes d’une longueur maximale de 30 mm (12 pouces). Selon le modèle de votre Power Mac G5, vous pouvez installer des cartes PCI ou PCI-X. La quantité totale d’énergie consommée par les quatre logements d’extension (les trois cartes d’extension PCI et la carte AGP) ne doit pas excéder 90 watts (W). Type de carte prise en charge Logement Vitesse de la carte PCI1 logements 2, 3 et 4 64 bits, 33 MHz PCI-X logements 2 et 3 64 bits, 100 MHz PCI-X logement 4 64 bits, 133 MHz 1 Les logements PCI peuvent contenir des cartes de différentes tensions (5 V, 12 V ou 3,3 V), mais uniquement en signalisation 3,3 V, avec des tailles de données de 32 ou 64 bits et une fréquence de 33 MHz. Vous pouvez installer une carte cadencée à 66 MHz dans un logement PCI 33 MHz si la carte fonctionne également à cette fréquence inférieure. Avertissement : n’installez pas dans les logements PCI 33 MHz de cartes PCI ne fonctionnant qu’à 66 MHz : vous risquez d’endommager votre matériel. Si vous avez une carte PCI fonctionnant à 66 MHz, vérifiez auprès de son fabricant qu’elle peut également fonctionner à 33 MHz. F3218Q87.book Page 64 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 65 Pour savoir si votre ordinateur dispose de logements PCI ou PCI-X, lisez l’étiquette d’identification, située sur le côté de l’ordinateur, en bas, sous le déflecteur d’air. Vous pouvez aussi identifier votre modèle en fonction du nombre de logements DIMM. Les ordinateurs dotés de 4 logements DIMM ont des logements PCI 33 MHz ; les ordinateurs dotés de 8 logements DIMM disposent de logements PCI-X 100 et 133 MHz. L'étiquette correspondant à l'identifiant de votre ordinateur vous informe de la configuration matérielle que vous avez. Cet identifiant est codé et se présente comme dans l'étiquette illustrée ici. Si votre ordinateur possède des logements PCI-X, le code le mentionne à ce endroit. Si vous n'y trouve pas de mention “PCI-X”, votre ordinateur n'est par conséquent doté que de logements PCI. F3218Q87.book Page 65 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM66 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Installation de votre carte Vous pouvez installer une carte AGP uniquement dans le logement 1. Le logement AGP accepte des cartes AGP ou AGP Pro standard. Vous pouvez indifféremment installer des cartes PCI ou PCI-X dans les logements PCI 2, 3 et 4. Voir le tableau de la page 64. 1 Ouvrez votre ordinateur et ôtez le panneau latéral et l’extracteur d’air en suivant les instructions de la page 44. 2 Enlevez la vis du capot d’accès aux ports, retirez le capot et mettez-le de côté. Remarque : pour éviter que les vis du capot d’accès PCI tombent dans le boîtier, employez un tournevis magnétique, disponible dans la plupart des magasins d’électronique. Faites particulièrement attention à ne pas placer le tournevis magnétique près des disques durs ou de support tels que CD ou DVD. 3 Sortez la carte à installer de son sachet antistatique en la tenant par les coins et en veillant à ne toucher ni le connecteur en or, ni aucun de ses composants. · Avertissement : eteignez et débranchez toujours votre Power Mac G5 pour éviter d’endommager ses composants internes ou ceux que vous souhaitez installer. Attendez 5 ou 10 minutes pour qu’il refroidisse. N’essayez pas d’y installer des composants quand il est branché. Capot d’accès aux ports Enlevez la vis qui maintient en place le capot d’accès aux ports. Si vous devez retirer la carte du logement AGP, faites en sorte de libérer la languette de retenue. F3218Q87.book Page 66 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 67 4 Alignez le connecteur de la carte sur le logement d’extension, puis appuyez vers le bas jusqu’à ce que le connecteur soit enclenché. Si vous installez une carte de 30 cm (12 pouces), assurez-vous que la carte est engagée dans le guide approprié. Appuyez sur la carte délicatement mais fermement jusqu’à ce que le connecteur soit complètement enclenché.  N’enfoncez pas la carte dans le logement en exerçant des pressions successives sur ses côtés, mais en appliquant un mouvement droit.  Insérez la carte sans forcer. En cas de résistance, retirez la carte. Vérifiez si le connecteur et le logement sont endommagés ou obstrués, puis essayez à nouveau.  Tirez légèrement sur la carte pour voir si elle est correctement connectée. Si elle résiste, reste en place et que ses connecteurs en or sont à peine visibles, la carte est connectée. 5 Réinsérez la vis du capot d’accès aux ports, puis serrez-la afin de fixer la carte. 6 Replacez le déflecteur d’air et le panneau latéral, en suivant les instructions de la page 53. Ouverture d’accès au port Logement PCI Remettez la vis afin de consolider l’installation de la carte. Si vous installez une carte PCI pleine longeur (12 pouces), veillez à ce qu’elle tienne dans l’un des guides de la carte. Avertissement : si vous retirez une carte sans en installer une autre, veillez à recouvrir le logement vide au moyen d’un capot d’accès aux ports. Les capots permettent d’empêcher l’entrée d’objets étrangers dans l’enceinte. Un logement non couvert peut affecter la circulation d’air qui refroidit les composants internes de l’ordinateur et causer des dommages. F3218Q87.book Page 67 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM68 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Installation d’une carte AirPort Extreme Une carte AirPort constitue une solution simple et peu onéreuse permettant de bénéficier d’une connexion sans fil, que ce soit à votre domicile, au bureau ou dans une salle de classe. Vous pouvez installer une carte AirPort Extreme sur votre Power Mac G5. Important : vous devez installer une carte AirPort Extreme. Les anciennes cartes Airport ne fonctionnent pas avec le Power Mac G5. 1 Ouvrez votre ordinateur conformément aux instructions de la page 44. 2 Positionnez la carte Airport Extreme avec le logo Apple vers le haut, insérez la carte dans le logement et enfoncez-la fermement dans le connecteur. 3 Connectez avec précaution le câble coaxial de l’antenne au port de l’extrémité de la carte AirPort Extreme. Insérez la carte AirPort Extreme (le logo Apple vers le haut) dans le logement prévu à cet effet. Enfoncez-la fermement dans le connecteur. Branchez le câble de l’antenne dans l’orifice situé à l’extrémité de la carte AirPort Extreme. Le logement de la carte AirPort Extreme se trouve sous la cloison métallique. Le câble de l’antenne de la carte AirPort Extreme est fixé sous la cloison métallique à l’aide d’une agraphe. Retirez-la avant de relier le câble à la carte. F3218Q87.book Page 68 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur 69 4 Replacez le ventilateur, l’extracteur d’air et le panneau latéral, en suivant les instructions de la page 52. 5 Reliez l’antenne AirPort Extreme au port d’antenne Airport (Z) sur le panneau arrière. Pour régler la réception, faites pivoter l’antenne. Remplacement de la pile Votre ordinateur dispose d’une pile au lithium de 3,6 V placée sur la carte mère. Si vous rencontrez fréquement des problèmes au démarrage de l’ordinateur ou que la date et d’heure sont affichées de manière aléatoire, vous devez très certainement changer la pile. Achetez une pile de rechange chez un revendeur agréé Apple. Important : les piles contiennent des substances chimiques dont certaines peuvent être nuisibles à l’environnement. Veillez à respecter les directives et la législation en vigueur dans votre pays en matière de protection de l’environnement lorsque vous vous débarrassez des piles usagées. Avertissement : les règlements FCC indiquent que l’opérateur, ou toute autre personne, doit se trouver à une distance supérieur à 1 centimètre (0,4 pouce) de l’antenne AirPort Extreme pendant la transmission. De même, l’antenne AirPort Extreme ne doit pas être située près d’un autre transmetteur ou d’une autre antenne, à l’exception du modèle d’antenne Apple Bluetooth A1067. Installez l’antenne AirPort dans le port prévu à cet effet. Vous pouvez la faire pivoter sur 360°. F3218Q87.book Page 69 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM70 Chapitre 3 Interventions à l’intérieur de l’ordinateur Pour remplacer la pile : 1 Ouvrez votre ordinateur conformément aux instructions de la page 44. 2 Si une carte PCI est installée à côté de la pile, retirez la carte. 3 Enlevez la pile de son réceptacle en notant le sens des pôles. (Un signe plus figure sur le réceptacle ou à côté de ce dernier.) Si nécessaire, écartez les languettes qui retiennent la pile afin de pouvoir la retirer. Écartez ces languettes doucement pour ne pas les casser. 4 Introduisez la pile neuve dans le réceptacle en vous assurant que le signe plus de la pile coïncide avec le signe plus du réceptacle. 5 Replacez le déflecteur d’air et le panneau latéral, en suivant les instructions de la page 53. Retirez la pile de son compartiment. En cas de difficulté, écartez les deux onglets pour libérer la pile. · Avertissement : l’installation incorrecte de la pile peut provoquer une explosion. Assurez-vous de respecter la position des pôles. Utilisez uniquement une pile de type identique ou une pile équivalente recommandée par le fabricant de la pile d’origine. F3218Q87.book Page 70 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM4 71 4 Dépannage En cas de problèmes de fonctionnement de l’ordinateur, voici quelques suggestions susceptibles d’y remédier. L’ordinateur ne répond pas ou le pointeur est bloqué. Assurez-vous tout d’abord que la souris et le clavier sont connectés.  Débranchez puis rebranchez les connecteurs et vérifiez qu’ils sont correctement insérés. Essayez ensuite d’annuler l’opération en cours.  Appuyez simultanément sur les touches Commande (x) et Q pour essayer de fermer l’application en cours d’exécution.  Appuyez simultanément sur les touches Commande (x) et point. Si une boîte de dialogue apparaît, cliquez sur Annuler.  Dans Mac OS X, choisissez menu Pomme () > Forcer la fermeture puis sélectionnez l’application que vous voulez quitter. Redémarrez l’ordinateur en sélectionnant Apple () > Redémarrer pour être sûr que le problème est entièrement résolu. Il est aussi possible de forcer l’application à quitter en appuyant simultanément sur les touches Échap + Option + Commande (x).  Dans Classic, pour forcer la d’une application, appuyez simultanément sur les touches Échap, Option et Commande (x).  Si cela ne fonctionne pas, maintenez appuyé durant 5 secondes le bouton d’alimentation de la face avant de l’ordinateur. Après la mise hors tension de l’ordinateur, appuyez à nouveau sur ce bouton pour redémarrer.  En dernier recours, débranchez le câble d’alimentation pour éteindre l’ordinateur, puis rebranchez-le à nouveau et utilisez le bouton d’alimentation de la face avant pour redémarrer l’ordinateur.  Si le problème ne survient qu’avec une application particulière, consultez l’éditeur de l’application concernée afin de vérifier si elle est compatible avec votre ordinateur.  Si le problème survient fréquemment, sélectionnez Aide > Aide Mac.  Sous Mac OS X, recherchez “dépannage”.  Dans Classic, consultez la section expliquant comment éviter et résoudre les problèmes. Envisagez également le problème des conflits d’extension. F3218Q87.book Page 71 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM72 Chapitre 4 Dépannage L’ordinateur ne démarre pas ou ne s’allume pas.  Assurez-vous que le câble d’alimentation est branché sur une prise électrique en état de fonctionnement. La fiche du câble d’alimentation doit être totalement insérée dans la prise de l’ordinateur pour que celui-ci fonctionne correctement.  Si votre ordinateur ne redémarre toujours pas, essayez de réinitialiser la mémoire PRAM (mémoire des paramètres). Allumez l’ordinateur et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P, et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le son du démarrage. Relâchez les touches. Configurez votre disque dur comme disque de démarrage de l’ordinateur, en procédant comme suit : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Démarrage. 3 Sélectionnez votre disque dur. La mémoire PRAM est réinitialisé à ses valeurs par défaut et vos réglages d’horloges auront peut-être besoin d’être refaits.  Si votre ordinateur ne redémarre pas après réinitialisation de la PRAM, redémarrez-le en maintenant la touche Option enfoncée afin de choisir le système de démarrage.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant la touche Majuscule enfoncée. Le voyant d’état clignote et l’ordinateur ne démarre pas.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, une carte d’extension PCI ou tout autre composant interne, assurez-vous qu’il est correctement installé et compatible avec votre ordinateur. Essayez de l’enlever pour savoir si l’ordinateur peut démarrer.  Si le voyant d’état continue à clignoter, déterminez le nombre de clignotements pour identifier le problème :  2 clignotements : RAM absente  3 clignotements : RAM installée incompatible  4 clignotements : banques DIMM incorrectes  5 ou 6 clignotements : contactez un fournisseur de services agréé Apple. Impossible d’éjecter un disque. Un fichier est peut-être en cours d’utilisation sur ce disque. Quittez toutes les applications ouvertes, puis essayez à nouveau. Si cela ne fonctionne pas, sélectionnez menu Pomme () > Redémarrer et maintenez enfoncé soit le bouton de la souris soit la touche d’éjection (C) de votre clavier Apple Keyboard. Si le problème persiste : 1 Éteignez l’ordinateur. 2 Appuyez doucement sur le panneau protégeant le plateau du lecteur et repérez le petit orifice situé sous le plateau. F3218Q87.book Page 72 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 4 Dépannage 73 3 Insérez avec précaution l’extrémité d’un grand trombone déplié dans cet orifice. 4 Poussez fermement jusqu’à ce que le plateau s’ouvre. 5 Tirez sur le plateau pour l’ouvrir, retirez le disque et repoussez le plateau pour le fermer. Problèmes de logiciels Important : pour utiliser les applications Mac OS 9 avec votre ordinateur, vous devez installer Mac OS 9 (voir “Installation de Mac OS 9” à la page 77). Pour démarrer l’environnement Classic, ouvrez une application Mac OS 9 ou double-cliquez sur un document qui en nécessite une. Classic fonctionne en arrière-plan pour permettre l’accès aux fonctionnalités et applications Mac OS 9. Vous rencontrez un problème avec une application.  Utilisez la mise à jour de logiciels afin de vous assurer que vous disposez des tous derniers pilotes, débogueurs et autres mises à jour.  Pour les problèmes liés aux logiciels provenant d’éditeurs tiers, contactez l’éditeur concerné. Vous rencontrez un problème de fonctionnement de votre ordinateur ou de Mac OS X.  Consultez l’Aide Mac OS (dans le menu d’Aide) pour obtenir des instructions et des informations de dépannage.  Pour obtenir les informations de dépannage et les mises à jour de logiciels les plus récentes, rendez-vous sur le site Web de l’assistance Apple à l’adresse suivante : www.apple.com/fr/support. Vous éprouvez des difficultés à utiliser la communication sans fil AirPort.  Vérifiez que vous avez correctement configuré le logiciel en respectant les instructions fournies avec la carte AirPort Extreme, Airport Express ou la borne d’accès ou Airport Express.  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez la puissance du signal AirPort. Il est possible que l’icône d’état AirPort de la barre des menus indique quatre barres.  Pour en savoir plus, consultez les instructions fournies avec votre périphérique sans fil ou recherchez “AirPort” dans l’Aide Mac. F3218Q87.book Page 73 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM74 Chapitre 4 Dépannage Problèmes de moniteur Aucune image ne s’affiche à l’écran.  Assurez-vous que le moniteur et l’ordinateur sont sous tension.  Vérifiez que les câbles sont correctement connectés à l’ordinateur et au moniteur.  Assurez-vous que votre ordinateur n’est pas en veille. Appuyez sur le bouton d’alimentation ou sur n’importe quelle touche pour voir si cela réactive l’ordinateur.  Assurez-vous que la luminosité et le contraste du moniteur sont réglés correctement. Certains moniteurs disposent de commandes de luminosité et de contraste situées sur ou sous leur face avant.  Réinitialisez la mémoire des paramètres (PRAM) en redémarrant l’ordinateur tout en maintenant les touches Commande (x) + Option + P + R enfoncées, jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le signal de démarrage. Démarrez alors en utilisant le disque d’installation du logiciel fourni avec l’ordinateur. L’image à l’écran est sombre ou vacillante.  Réglez la luminosité et le contraste. Certains moniteurs disposent de commandes de luminosité et de contraste situées sur ou sous leur face avant. Si besoin est, vous pouvez ajuster la luminosité ou le contraste de votre moniteur dans la fenêtre Moniteurs des Préférences Système.  Calibrez le moniteur en sélectionnant menu Pomme () > Préférences Système. Cliquez sur Moniteurs, sélectionnez Couleur puis cliquez sur Calibrer.  Il se peut que le vacillement soit dû à des interférences provoquées par la proximité d’une ligne électrique, d’une lampe fluorescente ou d’un appareil électrique tel qu’une radio, un four à micro-ondes ou un autre ordinateur. Essayez de trouver un autre endroit pour les appareils électriques situés à proximité ou de déplacer le moniteur et l’ordinateur. Les couleurs n’apparaissent pas à l’écran ou présentent un aspect inhabituel.  Assurez-vous que le moniteur est correctement connecté à l’ordinateur.  Calibrez votre moniteur comme décrit précédemment. Consultez l’Aide Mac pour en savoir plus sur les couleurs et sur votre moniteur.  Ouvrez la fenêtre Moniteurs des Préférences Système et vérifiez que votre moniteur est réglé pour afficher les couleurs. Consultez l’Aide Mac pour en savoir plus sur les couleurs et sur votre moniteur. Avertissement : si vous rencontrez un problème avec votre moniteur Apple Display et que vous ne parvenez pas à le résoudre à l’aide de ce manuel, sollicitez l’assistance d’un fournisseur de services agréé Apple ou d’Apple. Si vous tentez de le réparer vous-même, les dommages éventuels ne seront pas couverts par la garantie limitée de votre moniteur. Adressez-vous à un revendeur ou à un centre de maintenance agréé Apple pour toute information complémentaire sur l’étendue de la garantie. F3218Q87.book Page 74 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 4 Dépannage 75 Les icônes du bureau changent de place après la modification de la résolution d’écran. Toute modification de la résolution d’écran affecte l’affichage des informations à l’écran. Une fois la résolution d’écran modifiée, le système d’exploitation est susceptible de réorganiser les icônes. Écran figé.  Forcer l’application bloquée à quitter. Choisissez Pomme (), cliquez sur Forcer à quitter puis sélectionnez l’application à fermer.  Si cela ne fonctionne pas, forcez l’ordinateur à redémarrer en enfonçant environ 5 secondes le bouton d’alimentation de sa face avant. Le voyant situé sur la face avant du moniteur clignote. Sur certains moniteurs à écran plat Apple, le témoin d’alimentation clignote rapidement pendant quelques instants lorsqu’une erreur a été détectée.  Si vous voyez une séquence répétée de trois flashs courts, cela signifie que le moniteur détecte un signal en entrée dont le format vidéo est incorrect. Assurez-vous que votre moniteur est compatible avec la carte graphique et que vous avez installé le bon pilote (si le moniteur a été livré avec un logiciel d’installation).  Si vous voyez une séquence répétée de deux flashs courts et un flash long, le moniteur détecte un problème de lampe de rétro-éclairage. Contactez un revendeur ou un centre de maintenance agréé Apple. Utilisation de Apple Hardware Test Apple Hardware Test vous aide à déterminer s’il existe un problème matériel sur votre ordinateur. Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques de votre ordinateur sauf le clavier et la souris. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 3 Puis redémarrez votre ordinateur en maintenant la touche Option enfoncée lors du démarrage. Une liste de volumes de démarrage disponibles apparaît alors. 4 Cliquez sur Apple Hardware Test, puis sur la flèche droite. 5 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 6 Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. F3218Q87.book Page 75 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM76 Chapitre 4 Dépannage En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier Ouvrez-moi À propos de Apple Hardware Test sur le disque 1 d’installation de Mac OS X. Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur, et d’installer Mac OS 9. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X Pour installer Mac OS X : 1 Sauvegardez vos fichiers importants si cela est possible. 2 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur “Install Mac OS X and Bundled Software”. 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Sélectionnez le disque de destination pour l’installation, puis continuez de suivre les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous demande d’insérer le prochain disque d’installation de Mac OS X. Important : nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et les autres applications car l’option “Effacer et installer” efface votre disque de destination. Installation d’applications Pour installer les applications fournies avec votre ordinateur, veuillez procéder comme suit. Mac OS X doit déjà être installé sur votre ordinateur. 1 Sauvegardez vos fichiers importants si cela est possible. 2 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur “Bundled Software.” 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Sélectionnez le disque de destination pour l’installation, puis continuez de suivre les instructions à l’écran. Pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes et Safari, suivez les instructions “Installation de Mac OS X” ci-dessus. F3218Q87.book Page 76 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMChapitre 4 Dépannage 77 Installation de Mac OS 9 Mac OS 9 n’est pas initialement installé sur votre ordinateur. Pour utiliser les applications Mac OS 9 avec votre ordinateur, vous devez installer Mac OS X à partir du disque d’installation 2 de Mac OS X. Pour installer Mac OS 9 : 1 Sauvegardez vos fichiers importants si cela est possible. 2 Insérez le disque 2 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur “Install Mac OS 9 System Support”. 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Sélectionnez le disque de destination pour l’installation, puis continuez de suivre les instructions à l’écran. Optimisation des performances Ethernet Votre ordinateur fonctionne de façon optimale lorsque le port Ethernet auquel il est connecté est réglé sur la négociation automatique. Demandez à votre administrateur de réseau de vérifier ce réglage. Important : si vous rencontrez des problèmes de connexion sur votre réseau, vérifiez, si possible, que le commutateur de réseau est réglé sur la négociation automatique. Si le port du commutateur ne fonctionne pas en négociation automatique, votre ordinateur détectera la vitesse appropriée, mais se réglera par défaut sur le mode semi-duplex. Si le port du commutateur à l’autre extrémité de la liaison est configuré en mode bidirectionnel simultané (full duplex), un grand nombre d’événements retardés peuvent se produire sur la liaison. S’il n’est pas possible de régler le commutateur sur la négociation automatique, réglez alors le port du commutateur sur semi-duplex. Pour plus d’informations, reportez-vous à la documentation fournie avec le commutateur Ethernet. Remarque : si vous connectez votre ordinateur directement à un commutateur Ethernet configurable, demandez à votre administrateur de réseau de désactiver l’arborescence sur ce port. Dans le cas contraire, il se peut que votre ordinateur duplique l’adresse AppleTalk d’un autre ordinateur du même réseau, ce qui rendrait instables les deux connexions au réseau. Localisation du numéro de série de votre produit Informations Système vous indique le numéro de série de votre ordinateur. Ouvrez les Informations Système (dans Applications/Utilitaires) et cliquez sur l’onglet Informations Système. Le numéro de série de votre Power Mac G5 figure aussi sur l’étiquette de configuration, à l’intérieur du panneau latéral, directement sous le déflecteur d’air. F3218Q87.book Page 77 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMF3218Q87.book Page 78 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 79 A Annexe A Caractéristiques Caractéristiques techniques du processeur et de la mémoire Processeur  Processeur PowerPC avec 512 Ko de mémoire cache sur puce L2 par processeur Mémoire vive (RAM)  Mémoire dynamique synchrone (SDRAM) à double vitesse de transfert (DDR)  Toute la mémoire SDRAM DDR est fournie sous forme de modules DIMM amovible (Dual Inline Memory Modules)  Modules DIMM installés par paires de capacité égale  Quatre ou huit logements DIMM sont disponibles pour la mémoire PC 3200 SDRAM DDR à 400 MHz, en fonction du modèle de votre ordinateur Les modules DIMM de 256 Mo doivent être conformes à la technologie 128 ou 256 mégabits (Mbits), les modules DIMM de 512 Mo à la technologie 256 Mbits et les modules DIMM de 1 Go à la technologie 512 Mbits.  2,5 volts (V) sans tampon  184 broches  Sans code de correction d’erreurs  Sans parité Les Informations Système, dans le répertoire Applications/Utilitaires, fournissent des informations sur votre ordinateur et notamment sur la quantité de mémoire. Contrôleur graphique  Carte graphique AGP 8X Pro dotée de deux connecteurs d’interface vidéo numérique (DVI). Compatible AGP 3.0 ou AGP Pro. Modes d’affichage vidéo Pour connaître les caractéristiques techniques de votre écran :  Moniteurs Apple : rendez-vous sur le site Internet Apple et vérifiez les caractéristiques de votre produit sur www.apple.com/fr/displays.  Moniteurs de tierce partie : rendez-vous sur www.apple.com/fr/guide. F3218Q87.book Page 79 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM80 Annexe A Caractéristiques Caractéristiques techniques de l’unité Combo (DVD-ROM/CD-RW)  Diamètres de disque gérés : 12 cm et 8 cm Formats de données  CD-ROM  CD Audio  CD-R  CD-RW  CD-I  CD-I Bridge  CD Extended (CD étendu)  CD Mixed Mode (CD en mode mixte)  CD Photo  CD Vidéo  CD Extra  DVD vidéo  DVD-ROM  DVD-R (lecture seule) Caractéristiques techniques du lecteur SuperDrive (DVD-R/CD-RW)  Diamètres de disque gérés : 12 cm et 8 cm Formats de données  CD-ROM  CD Audio  CD-R  CD-RW  CD-I  CD-I Bridge  CD Extended (CD étendu)  CD Mixed Mode (CD en mode mixte)  CD Photo  CD Vidéo  CD Extra  DVD vidéo  DVD±R  DVD±RW  DVD+R DL F3218Q87.book Page 80 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe A Caractéristiques 81 Caractéristiques techniques des ports USB  Gestion d’Universal Serial Bus (USB) 2.0 et 1.1  Cinq ports USB externes Type A  Un port USB 2.0 en façade  Deux ports USB 2.0 à l’arrière  Deux ports USB 1.1 intégrés au clavier Apple  Chaque port arrière se trouve sur un canal USB distinct de 480 mégabits par seconde (Mbps)  Intensité disponible pour chaque port USB de 500 milliampères (mA) à 5 V, pour un total de 1,5 ampère Caractéristiques techniques de FireWire  Gestion de FireWire 400 et FireWire 800  Trois ports FireWire externes  Un port FireWire 400 en façade  Un port FireWire 400 et un port FireWire 800 à l’arrière  Vitesse de transfert de données :  FireWire 400 : 100, 200 et 400 Mbps  FireWire 800 : 100, 200, 400 et 800 Mbps Puissance  Tension de sortie : environ 13 à 25 V  Puissance de sortie : Jusqu’à 15 W Caractéristiques techniques du réseau Ethernet  Conforme à la directive IEEE 802.3  Longueur maximale du câble : 100 mètres (m)  Protocoles : Open Transport, AppleShare, AppleTalk, NetWare pour Macintosh, TCP/IP  Connecteur : RJ-45 pour 10Base-T, 100Base-TX et 1000Base-T  Support, 10Base-T : câble UTP de catégorie 3 ou supérieure sur 2 paires jusqu’à 100 m  Support, 100Base-TX : câble UTP de catégorie 5 sur 2 paires jusqu’à 100 m  Support, 1000Base-T : câble UTP de catégorie 5 et 6 sur 4 paires jusqu’à 100 m  Vitesses de canal : auto-négociation IEEE de 10Base-T, 100Base-TX et 1000Base-T Caractéristiques techniques du modem  Norme de transmission de données : K56Flex et V.92  Vitesse : 53 kilobits par seconde (Kbps)  Norme de télécopie : ITU V.17 F3218Q87.book Page 81 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM82 Annexe A Caractéristiques Caractéristiques Bluetooth (facultatif)  Débit sur liaison sans fil : Jusqu’à 3 Mbps  Portée : jusqu’à 10 mètres (le débit de transmission des données peut varier en fonction des conditions ambiantes)  Bande de fréquences : 2,4 gigahertz (GHz) Caractéristiques AirPort Extreme Card (facultatif)  Débit sur liaison sans fil : jusqu’à 54 Mbps  Portée : jusqu’à 45,72 mètres (le débit de transmission des données peut varier en fonction des conditions ambiantes)  Bande de fréquences : 2,4 gigahertz (GHz)  Puissance de sortie radio : 15 dBm (nominal) Compatibilité  Norme 802.11 DSSS (Direct Sequence Spread Spectrum) 1 et 2 Mbps  Standard 802.11b 11 Mbps  Standard 802.11b 54 Mbps Caractéristiques Audio numérique optique  Format de données : protocole Sony/Phillips Digital Interface (S/PDIF) (IEC60958-3)  Type de connecteur : optique Toslink (IEC60874-17)  Bits par échantillon : 16 bits ou 24 bits Sortie audio numérique optique Basé sur situation typique, avec lecture d’une onde sinusoïdale 1 kHz, -1 dBFS 24 bits, fréquence d’échantillonnage en sortie de 44,1 kHz, sauf indications contraires ci-dessous.  Fréquence d’échantillonnage en sortie : 32 kHz, 44,1 kHz ou 48 kHz  Rapport signal-bruit : supérieur à 130 dB  Distorsion harmonique totale + bruit : inférieurs à -130 dB (0,00001 pour cent) Entrée audio numérique optique Basé sur situation typique, avec lecture d’une onde sinusoïdale 1 kHz, -1 dBFS 24 bits, sauf indications contraires ci-dessous.  Fsi–fréquence d’échantillonnage d’entrée (mode horloge externe) : 32 kHz, 44,1 kHz ou 48 kHz  Fsi–fréquence d’échantillonnage d’entrée (mode horloge interne) : 16 kHz à 96 kHz  Rapport signal-bruit (mode horloge externe) : supérieur à 130 dB  Rapport signal sur bruit (mode horloge interne, 16 kHz < Fsi < 96 kHz) : inférieur à -112 dB  Distorsion harmonique totale + bruit (mode horloge externe) : inférieur à -130 dB (0,00001 %)  Distorsion harmonique totale + bruit (mode horloge interne, 16 kHz < Fsi < 96 kHz) : inférieur à -112 dB (0,0003 %) F3218Q87.book Page 82 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe A Caractéristiques 83 Caractéristiques audio analogique  Fréquence d’échantillonnage : 32 kHz, 44,1 kHz ou 48 kHz  Type de prise : mini-jack 3,5 mm  Bits par échantillon : 16 bits ou 24 bits  Réponse en fréquence : 20 Hz à -20 kHz, +0,5 dB/-3 dB Sortie audio via la prise d’écouteurs  Tension de sortie : 1,4 volts (valeur efficace) (Vrms ) (+4 dBµ)  Impédance de sortie : 24 ohms  Puissance de sortie : 20 milliwatts (mW)  Rapport signal-bruit : supérieur à 90 dB  Distorsion harmonique totale : inférieure à -80 dB (0,01 pour cent)  Séparation des voies : supérieure à 65 dB Entrée audio analogique  Tension d’entrée maximale : 2 Vrms (+8 dBµ)  Impédance d’entrée : supérieure à 47 kilohms  Rapport signal-bruit : supérieur à 90 dB  Distorsion harmonique totale : inférieure à -85 dB (0,006 pour cent)  Séparation des voies : supérieure à 75 dB Sortie audio analogique  Tension de sortie : 1,4 Vrms (+4 dBµ)  Impédance de sortie : 24 ohms  Rapport signal-bruit : supérieur à 90 dB  Distorsion harmonique totale : inférieure à -80 dB (0,01 pour cent)  Séparation des voies : supérieure à 65 dB Alimentation Entrée de ligne CA  Gamme de tensions : courant alternatif (AC) de 100 à 240 V  Intensité : 7,5 ampères (A) ou 9,5 ampères (A)  Fréquence : 50–60 Hz Sortie du moniteur CC  Dépend de la carte vidéo F3218Q87.book Page 83 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM84 Annexe A Caractéristiques Alimentation requise pour les périphériques que vous pouvez connecter Cartes d’extension  La quantité maximale et totale d’énergie disponible pour les cartes AGP et PCI est de 90 W. Périphériques USB  Chacun des ports USB intégrés dispose de 500 mA. Périphériques FireWire  L’ordinateur peut fournir un total de 15 W aux ports FireWire. Horloge et pile du système  Circuit CMOS personnalisé avec pile longue durée au lithium. Au besoin, vous pouvez remplacer la pile de l’ordinateur (voir “Remplacement de la pile” à la page 69). Pour cela, procurez-vous une nouvelle pile auprès d’un distributeur agréé Apple. Dimensions et conditions de fonctionnement Dimensions  Poids : 17,84 kg (39.32 lb) Le poids dépend du modèle. Le poids indiqué ci-dessus correspond à la configuration de base et peut être supérieur si des périphériques facultatifs sont installés.  Hauteur : 511 mm (20,12 pouces)  Largeur : 206 mm (8,11 pouces)  Profondeur : 475 mm (18,70 pouces) Conditions de fonctionnement  Température de fonctionnement : 10 °C à 35 °C (50 °F à 95 °F)  Température de stockage : 40 °C à 47 °C (40 °F à 116 °F)  Humidité relative : 5 % à 95 % (sans condensation)  Altitude : 0 à 3 048 mètres (0 à 10 000 pieds) F3218Q87.book Page 84 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 85 B Annexe B Environnement de travail, sécurité et entretien Cette annexe contient des informations importantes concernant les consignes de sécurité et l’entretien ainsi que des remarques sur l’organisation de l’espace de travail pour l’utilisation de votre ordinateur et de votre moniteur. Consignes de sécurité importantes Le seul moyen de couper totalement l’alimentation de votre ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation de la source d’alimentation principale. Pour déconnecter complètement votre moniteur, vous devez également débrancher le câble d’alimentation qui le raccorde à l’ordinateur ou à la source d’alimentation. Assurez-vous que vous pouvez accéder facilement à l’une des extrémités du câble d’alimentation du périphérique afin de débrancher l’ordinateur ou le moniteur en cas de besoin. Pour votre propre sécurité et celle de votre matériel, respectez toujours les consignes suivantes. Dans les situations suivantes, débranchez la fiche d’alimentation (en tirant sur la fiche et non sur le câble) de l’ordinateur ou du moniteur et débranchez le câble du téléphone :  Le câble ou la fiche d’alimentation est usé(e) ou endommagé(e).  Vous avez renversé accidentellement une substance dans le boîtier de l’ordinateur.  L’ordinateur ou le moniteur a été exposé à la pluie ou à une humidité excessive.  L’ordinateur ou le moniteur est tombé ou son boîtier a été endommagé.  Vous pensez que l’ordinateur ou le moniteur doit faire l’objet d’une révision ou d’une réparation.  Vous voulez nettoyer l’écran ou le boîtier de l’ordinateur ou du moniteur.  Vous remarquez une fuite du liquide de refroidissement à l’intérieur ou à l’extérieur de votre ordinateur (pour les modèles de Power Mac G5 équipés d’un système de refroidissement liquide) F3218Q87.book Page 85 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM86 Annexe B Environnement de travail, sécurité et entretien  Si vous ne pensez pas utiliser votre ordinateur durant une période prolongée, retirez la pile. Système de refroidissement liquide Certains modèles de Power Mac G5 utilisent un système de refroidissement liquide pour contrôler la température à l’intérieur de l’ordinateur. Le système de refroidissement liquide est scellé et conçu pour être ouvert uniquement par un fournisseur de services agréé Apple (Apple Authorized Service Provider ou AASP). · Avertissement : pour prévenir les accidents et éviter d’endommager votre ordinateur ou votre moniteur, veillez à toujours observer les consignes suivantes :  Maintenez votre ordinateur éloigné des substances liquides et des sources d’humidité.  Ne placez aucun objet sur le dessus de l’ordinateur ou du moniteur.  Veillez à ce que les grilles d’aération de l’ordinateur et du moniteur ne soient pas obstruées.  N’enlevez jamais le boîtier du moniteur et n’ouvrez pas l’ordinateur quand il est allumé. Vous pourriez recevoir une décharge électrique.  Lorsque le temps est orageux, déconnectez votre modem de la prise téléphonique afin d’éviter qu’une surcharge de tension ne l’endommage. Votre Macintosh est équipé d’une prise de mise à la terre à trois fils, c’est-à-dire une prise munie d’une troisième broche reliée à la terre. Il s’agit d’une mesure de sécurité. Ne modifiez pas la fiche pour pouvoir l’insérer dans une prise non reliée à la terre. Faites appel à un électricien agréé pour installer une prise correctement reliée à la terre. Ne dérogez en aucun cas à cette consigne. Déplacez systématiquement votre ordinateur et votre moniteur avec précaution. Dans ce cas, veillez à suivre la procédure recommandée en fléchissant correctement les jambes. Quand vous transportez le moniteur, assurez-vous que vous faites face à l’écran. Ne le transportez pas en le saisissant par le socle. Déplacez votre ordinateur et votre moniteur avec précaution. Dans ce cas, veillez à suivre la procédure recommandée en fléchissant correctement les jambes. Quand vous transportez le moniteur, assurez-vous que vous faites face à l’écran. Ne le transportez pas en le saisissant par le socle. Le matériel électrique, s’il n’est pas utilisé correctement, peut être une source de danger. L’utilisation de ce produit par un enfant doit toujours être supervisée par un adulte. Ne permettez pas aux enfants de toucher les composants internes des appareils électriques, ni de manipuler des câbles électriques. · Avertissement : n’essayez pas d’ouvrir ou de réparer le système de refroidissement liquide. L’ouverture du système de refroidissement liquide peut endommager votre matériel. Ces dommages ne sont pas forcément couverts par la garantie limitée de votre ordinateur. F3218Q87.book Page 86 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe B Environnement de travail, sécurité et entretien 87 Pour des réparations ou des questions liées à votre garantie, contactez un fournisseur de services agréé Apple (Apple Authorized Service Provider) ou Apple. La documentation fournie avec votre ordinateur contient des informations relatives à l’assistance et à la maintenance. Apple et l’environnement Apple reconnaît sa responsabilité en matière de minimisation de l’impact de ses opérations et de ses produits sur l’environnement. Pour plus d’informations Rendez-vous sur www.apple.com/environment/summary.html. Entretien général Pour nettoyer votre ordinateur ou le moniteur de manière plus complète, procédez comme suit : 1 Éteignez l’ordinateur et le moniteur. 2 Déconnectez le câble d’alimentation de l’ordinateur du côté de la prise ou multiprise électrique. Si votre moniteur est branché sur une prise, débranchez-le également. 3 Débranchez les câbles du moniteur du côté de l’ordinateur. · Avertissement : utilisez toujours votre ordinateur en position verticale. Si une fuite de liquide se produit à l’intérieur ou à l’extérieur de votre ordinateur (éventualité improbable), déconnectez toute alimentation électrique de votre ordinateur et ne le redémarrez pas. Contactez un fournisseur de services agréé Apple (Apple Authorized Service Provider) ou contactez Apple pour obtenir des informations sur la réparation de votre ordinateur. Après avoir déconnecté l’alimentation électrique, vous pouvez nettoyer le liquide de refroidissement avec un tissu absorbant. Évitez toute inhalation ou tout contact direct avec la peau. Le liquide peut provoquer une irritation superficielle de la peau. En cas de contact avec la peau, laver abondamment au savon et à l’eau. En cas de contact avec les yeux, rincer abondamment à l’eau. Les matériaux ayant servi au nettoyage doivent être recyclés ou traités conformément aux lois, normes et directives locales. Le liquide de refroidissement peut être nocif s’il est avalé.Des fiches toxicologiques (Material Safety Data Sheets ou MSDS) sont disponibles sur le site www.apple.com/about/environment/resources/msds.html. F3218Q87.book Page 87 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM88 Annexe B Environnement de travail, sécurité et entretien 4 Nettoyez l’écran du moniteur à l’aide d’un papier absorbant ou d’un tissu doux et non pelucheux imbibé d’eau légèrement savonneuse. 5 Nettoyez délicatement le boîtier de l’ordinateur ou du moniteur à l’aide d’un chiffon propre, doux et humide. Important : n’utilisez pas d’alcool, d’aérosols ni de produits solvants ou abrasifs susceptibles d’endommager la finition du boîtier. Protection de votre lecteur optique Pour garantir le bon fonctionnement de votre lecteur optique :  Placez votre ordinateur de sorte que le plateau du lecteur ne heurte aucun obstacle lors de son ouverture.  Laissez le lecteur fermé lorsque vous ne l’utilisez pas.  Ne placez aucun objet sur le plateau du lecteur lorsqu’il est ouvert.  Ne touchez pas la lentille du lecteur optique avec vos doigts. N’essuyez pas la lentille du lecteur avec un mouchoir en papier ni aucune autre matière abrasive. Si vous devez la nettoyer, procurez-vous les produits adéquats auprès d’un fournisseur de services agréé Apple.  Maintenez votre ordinateur éloigné de toute source d’humidité. Entretien de votre moniteur Pour entretenir votre moniteur et en garantir la longévité :  N’appuyez pas sur la surface de l’écran.  N’écrivez pas sur l’écran et ne le touchez pas avec un objet tranchant.  Si vous ne pensez pas utiliser le moniteur et l’ordinateur pendant au moins une journée, éteignez-les ou utilisez les réglages Économiseur d’énergie.  En cas d’inactivité prolongée de votre ordinateur, éteignez l’écran, baissez la luminosité ou utilisez un programme d’économie d’écran qui assombrit ou modifie l’image affichée. Informations importantes sur l’organisation de l’espace de travail et la santé Voici quelques conseils permettant d’adapter votre environnement de travail à votre morphologie et prévenir la fatigue oculaire.  Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de manière à ce que vos cuisses soient légèrement inclinées et que vos pieds soient posés à plat sur le sol. · Avertissement : ne vaporisez pas de liquide directement sur l’écran du moniteur. Une partie de ce liquide pourrait s’infiltrer à l’intérieur et provoquer une décharge électrique. F3218Q87.book Page 88 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe B Environnement de travail, sécurité et entretien 89 Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie.  Lorsque vous utilisez le clavier de l’ordinateur, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, ou presque, et votre main doit être dans le prolongement du poignet. Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail.  Veillez à ce que la souris se trouve à hauteur du clavier. Prévoyez également un espace suffisant pour pouvoir la manipuler commodément.  Placez le moniteur de manière à ce que le haut de l’écran soit légèrement en dessous du niveau de vos yeux quand vous êtes assis au clavier. Il vous appartient de juger de la meilleure distance entre vos yeux et l’écran. Elle se situe en général entre 45 et 70 cm.  Positionnez le moniteur de façon à éviter d’être ébloui par la réflexion sur ce dernier de l’éclairage au plafond ou de la lumière des fenêtres de la pièce. Si possible, utilisez un pied de moniteur inclinable. Le pied vous permet de régler le meilleur angle de vision et de réduire ou d’éliminer l’éblouissement causé par les sources lumineuses impossibles à déplacer. Pour plus d’information sur l’hygiène, la sécurité et la maintenance, consultez la page Internet d’Apple sur l’ergonomie à l’adresse www.apple.com/about/ergonomics. Cuisses légèrement inclinées Épaules détendues Écran orienté de manière à réduire les reflets Mains dans le prolongement des avant-bras Avant-bras à l’horizontale ou légèrement relevés Dossier soutenant la région lombaire Pieds à plat sur le sol ou sur un repose-pied Haut de l’écran au niveau des yeux ou légèrement en dessous. (Vous devrez peut-être ajuster la hauteur du moniteur en surélevant votre plan de travail ou le moniteur lui-même.) Espace dégagé sous le plan de travail 45–70 cm F3218Q87.book Page 89 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMF3218Q87.book Page 90 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 91 C Annexe C Connexion à Internet Votre ordinateur vous permet de naviguer sur le Web, d’échanger du courrier électronique avec vos amis et votre famille ou de dialoguer en temps réel via Internet. Suivez les instructions de ce guide détaillé pour vous connecter à Internet. Lors du premier démarrage de Mac OS X, l’Assistant réglages vous aide à saisir vos informations de configuration Internet. Si vous n’avez pas utilisé l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet, vous pouvez l’utiliser maintenant. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton “Assistez-moi” pour ouvrir l’Assistant réglages de réseau. Si vous ne souhaitez pas utiliser l’Assistant réglages de réseau, vous pouvez utiliser les informations figurant dans cette annexe pour configurer votre connexion manuellement. Il existe quatre types de connexion à Internet :  Connexion par ligne téléphonique : l’ordinateur est relié à une prise téléphonique murale via un câble téléphonique (pour les ordinateurs comprenant un modem).  Connexion via un modem câble ou DSL à haut débit : l’ordinateur est relié via un câble Ethernet à un modem spécial fourni par un FAI.  Connexion sans fil AirPort Extreme : l’ordinateur est connecté sans fil à Internet via une borne d’accès Airport Extreme ou AirPort Express.  Réseau local (LAN) : l’ordinateur est connecté à un réseau local via un câble Ethernet. C’est le type de connexion habituellement utilisé dans les entreprises. Avant de vous connecter à Internet : 1 Procurez-vous un compte auprès d’un FAI si vous n’en possédez pas encore. Vous pouvez consulter votre annuaire téléphonique pour trouver un fournisseur d’accès à Internet. Consultez les rubriques “accès Internet”, “services Internet” ou “en ligne”. Remarque : si vous choisissez America Online, sautez l’étape Réglages Internet de l’Assistant réglages. Vous devez utiliser le programme d’installation d’AOL. Ouvrez ce programme, puis suivez les instructions à l’écran pour configurer AOL. F3218Q87.book Page 91 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM92 Annexe C Connexion à Internet 2 Procurez-vous les informations de connexion auprès de votre FAI ou de votre administrateur réseau. Dans certains cas, si un autre ordinateur se trouvant au même emplacement est déjà connecté à Internet, vous pouvez probablement utiliser ses réglages. Pour accéder aux réglages sur un ordinateur Mac OS X :  Ouvrez la fenêtre Réseau des Préférences Système.  Dans le menu local Afficher, sélectionnez votre mode de connexion.  Copiez les informations concernant votre connexion. Pour accéder aux réglages sur un ordinateur Mac OS 9 :  Ouvrez le tableau de bord TCP/IP.  Rechercher le mode de connexion dans le menu local “Connexion”.  Recherchez la configuration dans le menu local Configurer.  Notez l’adresse IP, le masque de sous-réseau et l’adresse du routeur figurant dans les champs correspondants. Pour accéder aux réglages sur un PC Windows : Les informations de connexion d’un PC Windows se trouvent à deux endroits.  Pour trouver l’adresse IP et le masque de sous-réseau, ouvrez le panneau de configuration “Connexions réseau”.  Pour accéder aux informations relatives aux comptes d’utilisateurs, ouvrez le panneau de configuration Comptes d’utilisateurs. Vous pouvez écrire ces informations directement sur les pages suivantes, puis les saisir dans l’Assistant réglages. 3 Si vous utilisez un modem téléphonique, branchez un câble téléphonique (inclus avec la plupart des ordinateurs Macintosh) sur le port modem de votre ordinateur et sur une prise téléphonique murale. Si vous disposez d’un modem DSL ou câble, connectez-le à votre ordinateur en suivant les instructions incluses. 4 Allumez votre ordinateur et saisissez les informations dans l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet. Remarque : si vous avez déjà démarré votre ordinateur et configuré votre connexion à Internet sans utiliser l’Assistant réglages, sélectionnez Pomme () > Préférences Système et cliquez sur Réseau. Cliquez ensuite sur “Assistez-moi”. L’Assistant réglages s’ouvre. F3218Q87.book Page 92 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 93 Regroupement des informations nécessaires Vous pouvez noter sur ces pages les informations obtenues auprès de votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI), de votre administrateur réseau ou récupérées sur votre autre ordinateur, puis les saisir dans l’Assistant réglages de réseau. Pour configurer une connexion téléphonique classique, procurez-vous les informations suivantes :  Nom du fournisseur d’accès  Nom d’utilisateur ou de compte  Mot de passe  Numéro de téléphone du FAI  Numéro de téléphone de remplacement  Préfixe pour obtenir une ligne extérieure Pour configurer une connexion DSL, par modem câble, réseau local (LAN) ou sans fil AirPort Extreme : m Choisissez d’abord votre méthode de connexion (en cas de doute, consultez votre administrateur système ou votre FAI) :  Manuellement  Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle  Via DHCP  Via BootP  PPP Si vous ne savez pas quelle méthode utiliser, il est recommandé d’activer l’option “Via DHCP”, car le réseau fournit alors la plupart des informations requises automatiquement. Si vous avez sélectionné “Manuellement” ou “Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle” procurez-vous les informations suivantes :  Adresse IP  Masque de sous-réseau  Adresse du routeur Remarque : si vous avez sélectionné “Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle”, vous n’avez pas besoin d’un masque de sous-réseau ni d’adresse de routeur. Si vous avez sélectionné “Via DHCP”, regroupez les informations facultatives suivantes (consultez votre FAI si nécessaire) :  ID client DHCP  Serveurs DNS F3218Q87.book Page 93 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM94 Annexe C Connexion à Internet Si vous avez sélectionné “PPP”” (pour des connexions PPPoE), procurez-vous les informations suivantes :  Fournisseur d’accès  Nom du compte  Mot de passe  Nom du service PPPoE Les informations ci-dessous sont facultatives. Consultez votre FAI ou votre administrateur système si nécessaire.  Serveurs DNS  Nom de domaine  Serveur proxy Saisie de vos informations Après vous être procuré les informations de configuration spécifiques auprès de votre FAI ou de votre administrateur réseau, vous pouvez soit cliquer sur le bouton “Assistez-moi” dans la fenêtre des préférences Réseau pour ouvrir l’Assistant réglages de réseau, soit saisir les informations manuellement. Pour saisir vos informations manuellement, suivez les étapes correspondant à votre mode de connexion.  Modem téléphonique avec connexion PPP (Point-to-Point Protocol) (voir la page 94)  Connexion via modem câble, DSL ou réseau local LAN (voir la page 98) avec les configurations suivantes :  Manuelle  DHCP  PPPoE  Connexion sans fil AirPort Extreme (voir la page 102) Connexion commutée Le modem téléphonique constitue la manière la plus courante de se connecter à Internet. Votre modem utilise une méthode appelée PPP (Point-to-Point Protocol) pour se connecter à un FAI. Assurez-vous que votre modem est branché sur une ligne téléphonique et que vous disposez des informations fournies par votre FAI. Pour configurer les préférences Réseau pour le port modem interne : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. F3218Q87.book Page 94 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 95 3 Choisissez Configuration des ports réseau dans le menu local Afficher, puis cochez la case Activé à côté de Modem interne. 4 Faites glisser Modem interne en haut de la liste Configurations de port pour en faire l’interface réseau préférée ou principale. 5 Choisissez Modem interne dans le menu local Afficher et cliquez sur PPP. 6 Saisissez les informations fournies par votre FAI, puis cliquez sur Appliquer. F3218Q87.book Page 95 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM96 Annexe C Connexion à Internet Pour tester votre configuration Internet : 1 Ouvrez l’application Connexion à Internet (dans le dossier Applications). 2 Cliquez sur l’icône Modem interne si nécessaire. 3 Tapez le numéro de téléphone de connexion de votre FAI, votre nom de compte et votre mot de passe, si nécessaire. 4 Cliquez sur Se connecter. L’application Connexion à Internet compose le numéro de votre FAI et établit une connexion. Pour vous connecter automatiquement au démarrage d’une application Internet, telle qu’un navigateur Web ou une application de courrier électronique : 1 Cliquez sur Options PPP (dans la fenêtre PPP des préférences Réseau). 2 Cochez la case “Se connecter automatiquement si nécessaire”. 3 Cliquez sur OK, puis sur Appliquer. F3218Q87.book Page 96 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 97 Connexions à Internet par ligne DSL, modem câble ou réseau LAN Si vous vous connectez à Internet soit à l’aide d’un modem DSL ou câble, soit via un réseau local Ethernet, demandez à votre FAI ou à votre administrateur réseau comment configurer votre connexion à Internet :  Manuellement : avec une configuration manuelle, votre FAI ou votre administrateur réseau vous communique une adresse IP statique et d’autres informations à saisir dans les préférences Réseau.  Utilisation du protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) : avec une configuration DHCP, le serveur DHCP renseigne automatiquement les informations à votre place.  Utilisation du protocole PPPoE (Point-to-Point Protocol over Ethernet) : si vous utilisez un modem DSL et que vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour vous connecter à Internet, vous devez peut-être configurer votre réseau pour utiliser le protocole PPPoE. Lors de la configuration de votre réseau, veillez à garder les informations fournies par votre FAI à portée de main. Pour configurer les Préférences réseau pour le port Ethernet intégré : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Cochez la case Activé à côté d’Ethernet intégré. F3218Q87.book Page 97 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM98 Annexe C Connexion à Internet 5 Faites glisser Ethernet intégré en haut de la liste Configurations de port pour en faire l’interface réseau préférée ou principale. Suivez ensuite les instructions de configuration manuelle de votre réseau, via DHCP ou PPPoE, indiquées par votre FAI ou votre administrateur réseau. Configuration manuelle Ayez à portée de main l’adresse IP, l’adresse du routeur et le masque sous-réseau communiqués par votre FAI. Pour effectuer une configuration manuelle : 1 Dans préférence Réseau, sélectionnez Ethernet intégré dans le menu local Afficher. 2 Cliquez sur TCP/IP, si nécessaire. 3 Dans le menu local Configurer IPv4, choisissez Manuellement. 4 Remplissez le reste des champs. 5 Cliquez sur Appliquer. Une fois la configuration du réseau terminée, votre pouvez utiliser votre connexion. Ouvrez votre navigateur Web (ou une autre application TCP/IP) afin de tester votre connexion à Internet. F3218Q87.book Page 98 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 99 Configuration DHCP Après avoir configuré un serveur DHCP, les informations sur le réseau sont renseignées automatiquement. Pour configurer DHCP : 1 Dans préférence Réseau, sélectionnez Ethernet intégré dans le menu local Afficher. 2 Cliquez sur TCP/IP, si nécessaire. 3 Choisissez Via DHCP dans le menu local Configurer IPv4. 4 Cliquez sur Appliquer. Ouvrez votre navigateur Web (ou une autre application TCP/IP) afin de tester votre connexion à Internet. Remarque : sauf instructions contraires de votre FAI, ignorez les champs Client DHCP et Domaines de recherche. F3218Q87.book Page 99 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM100 Annexe C Connexion à Internet Configuration de PPPoE Certains FAI proposant la technologie DSL utilisent le protocole PPPoE (Point-to-Point Protocol over Ethernet). Si vous utilisez un modem DSL et que vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour vous connecter à Internet, contactez votre FAI pour savoir si vous devez vous connecter via PPPoE. Pour configurer une connexion PPPoE : Pour configurer votre réseau, ayez à portée de main votre nom d’utilisateur, votre mot de passe et, si nécessaire, l’adresse du serveur de noms de domaine (DNS) fournis par votre FAI. 1 Dans préférence Réseau, sélectionnez Ethernet intégré dans le menu local Afficher. 2 Cliquez sur PPPoE et sélectionnez “Se connecter via PPPoE”. 3 Remplissez le reste des champs. Si vous souhaitez que tous les utilisateurs de votre ordinateur utilisent la même méthode de connexion, sélectionnez “Enregistrer le mot de passe”. F3218Q87.book Page 100 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 101 Remarque : pour vous connecter automatiquement au démarrage d’une application TCP/IP, par exemple un navigateur Web ou une application de courrier électronique, cliquez sur Options PPPoE, sélectionnez “Se connecter automatiquement si nécessaire”, puis cliquez sur OK. 4 Cliquez sur TCP/IP et sélectionnez Via PPP ou Manuellement dans le menu local Configurer IPv4, selon les instructions de votre FAI. Si votre FAI vous a communiqué une adresse IP statique, choisissez Manuellement et tapez l’adresse dans le champ Adresse IP. 5 Saisissez les adresses des serveurs de noms de domaine (DNS) dans le champ Serveurs DNS. 6 Cliquez sur Appliquer. p F3218Q87.book Page 101 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM102 Annexe C Connexion à Internet Votre connexion à Internet est prête dès que vous avez fini de configurer votre réseau. Vous pouvez alors ouvrir votre navigateur Web ou une autre application TCP/IP afin de tester votre connexion. Important : si vous n’avez pas sélectionné l’option de connexion automatique, vous devez ouvrir l’application Connexion à Internet, choisir la configuration adéquate, puis cliquer sur Se connecter. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Connexion à Internet dans la barre des menus située en haut de l’écran. Connexion sans fil AirPort Si une carte AirPort Extreme est installée sur votre Power Mac G5, vous pouvez configurer votre réseau AirPort et votre connexion à Internet à l’aide de l’Assistant réglages AirPort qui se trouve dans le sous-dossier Utilitaires de votre dossier Applications. L’assistant vous aide à configurer votre borne d’accès AirPort et à régler votre ordinateur pour qu’il utilise AirPort. Pour en savoir plus sur votre borne d’accès AirPort, consultez le Guide de configuration de la borne d’accès AirPort livré avec votre borne d’accès. Si votre borne d’accès AirPort est déjà configurée, votre carte AirPort Extreme peut dans la plupart des cas y accéder immédiatement. Pour vérifier si vous avez accès à un réseau AirPort : m Cliquez sur l’icône d’état AirPort dans la barre des menus et choisissez un réseau AirPort dans la liste. Si aucun réseau AirPort n’y figure, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages AirPort pour vérifier ou modifier vos réglages ou bien les changer via la fenêtre Réseau des Préférences Système. F3218Q87.book Page 102 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 103 Configuration manuelle d’une connexion AirPort Demandez les informations suivantes à votre administrateur système si vous prévoyez d’effectuer une connexion manuelle. Si vous vous connectez via DHCP, la plupart de ces informations sont automatiquement transmises à votre ordinateur via le réseau. Consultez votre administrateur de système pour obtenir les renseignements nécessaires.  Adresses des serveurs de noms de domaine (DNS), si nécessaire  Configuration d’adresse IP manuelle ou via DHCP  Adresse IP  Adresse du routeur  Masque de sous-réseau  Mot de passe, si nécessaire Assurez-vous ensuite que les options de connexion AirPort sont activées dans les préférences Réseau. Pour configurer les Préférences réseau pour une connexion AirPort : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Cochez la case Activé à côté d’AirPort. F3218Q87.book Page 103 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM104 Annexe C Connexion à Internet Suivez ensuite les instructions fournies par votre FAI ou votre administrateur réseau pour configurer votre réseau manuellement ou via DHCP. Si vous configurez vous-même votre réseau, il est peut-être plus simple d’utiliser DHCP car le serveur attribue automatiquement les adresses IP. 5 Choisissez AirPort dans le menu local Afficher. 6 Cliquez sur TCP/IP, si nécessaire. 7 Dans le menu local Configurer IPv4, choisissez Manuellement ou Via DHCP.  Si vous choisissez Manuellement, saisissez les autres informations dans les champs correspondants.  Si vous choisissez Via DHCP, il est inutile de saisir d’autres informations, sauf instructions contraires de votre administrateur système. 8 Cliquez sur AirPort et sélectionnez les options requises pour vous connecter à un réseau AirPort Extreme après le redémarrage ou lors de la réactivation de l’ordinateur après une suspension d’activité. 9 Cliquez sur Appliquer. Une fois les réglages AirPort configurés, vous pouvez vous connecter. Pour tester votre connexion AirPort : m Cliquez sur l’icône d’état AirPort dans la barre des menus et choisissez Activer AirPort. Tout réseau AirPort Extreme situé dans la zone de couverture doit apparaître dans le menu. F3218Q87.book Page 104 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMAnnexe C Connexion à Internet 105 Dépannage de votre connexion Connexion à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau LAN SI vous n’arrivez pas à vous connecter à Internet avec votre AirPort, votre interface Ethernet intégrée ou votre modem interne, vous pouvez recourir au Diagnostic réseau pour obtenir un état sur vos problèmes de connexion. Cliquez sur “Assistant” dans la sous-fenêtre Réseau des Préférences Système, cliquez sur Diagnostic, puis suivez les instructions affichées à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut- être au niveau du fournisseur d’accès à Internet (FAI) auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au FAI ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également effectuer les opération suivantes : Vérifiez les câbles et les sources d’alimentation. Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez les câbles et l’alimentation des routeurs et des concentrateurs Ethernet. Allumez et éteignez le modem puis réinitialisez-le. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains FAI conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès Internet via PPPoE, vérifiez d’abord les câbles et l’alimentation, éteignez et rallumez le modem, puis réinitialisez-le. Vérifiez les réglages des Préférences Système : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Sélectionnez Ethernet intégré, puis faites glisser cette configuration en haut de la liste des configurations de ports. 5 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Ethernet intégré. 6 Cliquez sur PPPoE. 7 Sélectionnez Se connecter via PPPoE. 8 Vérifiez le champ Nom de compte pour vous assurer d’avoir tapé les informations correctes fournies par votre FAI. F3218Q87.book Page 105 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM106 Annexe C Connexion à Internet 9 Si vous avez choisi d’enregistrer votre mot de passe, tapez-le à nouveau afin d’être sûr qu’il est correct. 10 Cliquez sur TCP/IP. Assurez-vous d’avoir saisi dans cette fenêtre les informations correctes fournies par votre FAI. 11 Cliquez sur Appliquer. Connexions par réseau Si vous disposez de plusieurs ordinateurs tentant de partager une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est utilisée, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion (on parle alors de conversion d’adresse réseau [NAT] ou de “masquage d’adresse IP”). Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort Extreme peut être utilisée pour que plusieurs ordinateurs partagent une adresse IP. Pour plus d’informations sur l’utilisation de la borne d’accès AirPort Extreme, consultez l’aide à l’écran ou rendez-vous sur le site Web AirPort, à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Si ces instructions ne vous permettent pas de résoudre les problèmes rencontrés, contactez votre FAI. F3218Q87.book Page 106 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 107 Communications Regulation Information FCC Compliance Statement This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device, pursuant to part 15 of the FCC Rules. These limits are designed to provide reasonable protection against harmful interference in a residential installation. This equipment generates, uses, and can radiate radio frequency energy and, if not installed and used in accordance with the instructions, may cause harmful interference to radio communications. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. If this equipment does cause harmful interference to radio or television reception, which can be determined by turning the equipment off and on, the user is encouraged to try to correct the interference by one or more of the following measures:  Reorient or relocate the receiving antenna.  Increase the separation between the equipment and receiver.  Connect the equipment into an outlet on a circuit different from that to which the receiver is connected.  Consult the dealer or an experienced radio/TV technician for help. If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Computer, Inc. Product Compliance, 1 Infinite Loop M/S 26-A, Cupertino, CA 95014-2084, 408-974-2000. Bluetooth Information FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Class B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Bluetooth Europe—EU Declaration of Conformity This wireless device complies with the specifications EN 300 328, EN 301-489, and EN 60950 following the provisions of the R&TTE Directive. Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Class B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. VCCI Class B Statement Europe—Déclaration de conformité européenne Conforme aux directives européennes 72/23/CEE, 89/336/CEE et 99/5/CEE. Laser Information Do not attempt to disassemble the cabinet containing the laser. The laser beam used in this product is harmful to the eyes. The use of optical instruments, such as magnifying lenses, with this product increases the potential hazard to your eyes. For your safety, have this equipment serviced only by an Apple-authorized service provider. Warning: Making adjustments or performing procedures other than those specified in your equipment’s manual may result in hazardous radiation exposure. F3218Q87.book Page 107 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM108 Because of the optical disc drive in your computer, your computer is a Class 1 laser product. The Class 1 label, located in a user-accessible area, indicates that the drive meets minimum safety requirements. A service warning label is located in a serviceaccessible area. The labels on your product may differ slightly from the ones shown here. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the optional AirPort Extreme Card is far below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. Informations sur la souris et le clavier La souris optique d’Apple est un appareil à diode électroluminescente de catégorie 1. Ce produit est conforme aux exigences des directives européennes 72/23/CEE et 89/336/CEE. It also complies with the Canadian ICES-003 Class B Specification. Avertissement relatif aux activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with office product equipment manufacturers to promote energy-efficiency. Reducing energy consumption of office products saves money and reduces pollution by eliminating wasted energy. Disposal and Recycling Information The backlight lamp in this product contains mercury. Dispose according to local, state, and federal laws. For information about Apple’s recycling program, go to www.apple.com/environment/summary.html Élimination de la pile Les batteries usagées doivent être recyclées ou traitées conformément aux normes d’environnement locales. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Deutschland: Das Gerät enthält Batterien. Diese gehören nicht in den Hausmüll. Sie können verbrauchte Batterien beim Handel oder bei den Kommunen unentgeltlich abgeben. Um Kurzschlüsse zu vermeiden, kleben Sie die Pole der Batterien vorsorglich mit einem Klebestreifen ab. Taïwan: Informations relatives au téléphone et au modem Apple 56K Informez votre opérateur téléphonique Certains opérateurs téléphoniques exigent que vous informiez votre agence locale lorsque vous raccordez un modem à leur réseau. Information You Need in the United States The internal modem complies with Part 68 of the FCC rules. On the back of this equipment is a label that contains, among other information, the FCC registration number and ringer equivalence number (REN). If requested, provide this information to your telephone company.  Ringer equivalence number (REN) : 0.1B (part numbers M9455 and M9457) and 0.6B (part number M9454). The REN is useful for determining the quantity of devices you may connect to your telephone lines and still have all those devices ring when your telephone number is called. In most, but not all areas, the sum of the RENs of all devices connected to one line should not exceed five (5.0). To be certain of the number of devices you may connect to your line, as determined by the REN, you should contact your local telephone company to determine the maximum REN for your calling area.  Telephone jack type: USOC, RJ-11 An FCC-compliant telephone cord and modular plug are provided with this equipment. This equipment is designed to be connected to the telephone network or premises wiring using a compatible modular jack that complies with Part 68 rules. See the installation instructions for details. Telephone Line Problems If your telephone doesn’t work, there may be a problem with your telephone line. Disconnect the modem to see if the problem goes away. If it doesn’t, Class 1 label Service warning label F3218Q87.book Page 108 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 109 report the problem either to your local telephone company or to your company’s telecommunications department. If disconnecting the modem eliminates the problem, the modem itself may need service. Pour obtenir de l’assistance, reportez-vous aux informations relatives à l’assistance et à la maintenance fournies avec votre produit Apple pour vous entrer en contact avec Apple ou un fournisseur de services agréé Apple. If you do not disconnect your modem when it is adversely affecting the telephone line, the telephone company has the right to disconnect your service temporarily until you correct the problem. The telephone company will notify you as soon as possible. Also, you will be informed of your right to file a complaint with the FCC. The telephone company may make changes in its facilities, equipment, operations, or procedures that could affect the operation of your equipment. If this happens, the telephone company will provide advance notice in order for you to make the necessary modifications to maintain uninterrupted service. The internal modem will not work with party lines, cannot be connected to a coin-operated telephone, and may not work with a private branch exchange (PBX). Telephone Consumer Protection Act The Telephone Consumer Protection Act of 1991 makes it unlawful for any person to use a computer or other electronic device to send any message via a telephone fax machine unless such message clearly contains, in a margin at the top or bottom of each transmitted page or on the first page of the transmission, the date and time it was sent and an identification of the business, other entity, or individual sending the message and the telephone number of the sending machine of such business, entity, or individual. Information You Need in Canada The Industry Canada (IC) label identifies certified equipment. This certification means that the equipment meets certain telecommunications network protective, operational, and safety requirements. The Department does not guarantee the equipment will operate to a user’s satisfaction. Before installing this equipment, make sure that you are permitted to connect to the facilities of the local telecommunications company. Be sure you use an acceptable method of connection to install the equipment. In some cases, you may extend the company’s internal wiring for single-line individual service by means of a certified telephone extension cord. Be aware, however, that compliance with these conditions may not prevent degradation of service in some situations. Repairs to certified equipment should be made by an authorized Canadian maintenance facility designated by the supplier. Any equipment malfunctions or repairs or alterations that you make to this equipment may cause the telecommunications company to request that you disconnect the equipment. In Canada, contact Apple at: 7495 Birchmount Road, Markham, Ontario, L3R 5G2, 800-263-3394 Users should not attempt to make such connections themselves, but should contact the appropriate electric inspection authority or electrician.  Load number: 0.1 (part numbers M9455 and M9457) and 0.2 (part number M9454). The load number (LN) assigned to each terminal device denotes the percentage of the total load to be connected to the telephone loop that is used by the device, to prevent overloading. The termination of a loop may consist of any combination of devices, subject only to the requirement that the sum of the load numbers of all devices does not exceed 100.  Telephone jack type: CA-11 Informations destinées aux utilisateurs canadiens L’étiquette d’Industrie Canada identifie un matériel homologué. Cette étiquette certifie que le matériel est conforme à certaines normes de protection, d’exploitation et de sécurité des réseaux de télécommunications. Le Ministère n’assure toutefois pas que le matériel fonctionnera à la satisfaction de l’utilisateur. Avant d’installer ce matériel, l’utilisateur doit s’assurer qu’il est permis de le raccorder au réseau de l’entreprise locale de télécommunication. Le matériel doit également être installé en suivant une méthode acceptée de raccordement. Dans certains cas, le câblage appartenant à l’entreprise utilisé pour un service individuel à ligne unique peut être prolongé au moyen d’un dispositif homologué de raccordement (cordon prolongateur téléphonique). L’abonné ne doit pas oublier qu’il est possible que la conformité aux conditions énoncées ci-dessus n’empêche pas la dégradation du service dans Warning: Users should ensure for their own protection that the electrical ground connections of the power utility, telephone lines, and internal metallic water pipe system, if present, are connected together. This precaution may be particularly important in rural areas. F3218Q87.book Page 109 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM110 certaines situations. De fait, les entreprises de télécommunication ne permettent pas que l’on raccorde un matériel aux prises d’abonnés, sauf dans les cas précis prévus par les tarifs particuliers de ces entreprises. Les réparations de matériel homologué doivent être effectuées par un centre d’entretien canadien autorisé désigné par le fournisseur. La compagnie de télécommunications peut demander à l’utilisateur de débrancher un appareil suite à des réparations ou à des modifications effectuées par l’utilisateur ou en raison d’un mauvais fonctionnement. Veuillez contacter Apple pour des informations supplémentaires : Apple Canada, Inc. 7495 Birchmount Road Markham, Ontario Canada L3R 5G2 Service clientèle d’Apple Canada : 800-263-3394 L’utilisateur ne doit pas tenter de faire ces raccordements lui-même ; il doit avoir recours à un service d’inspection des installations électriques ou à un électricien, selon le cas.  Numéro de charge : 0,2 L’indice de charge (IC) assigné à chaque dispositif terminal indique, pour éviter toute surcharge, le pourcentage de la charge totale qui sera raccordée à un circuit téléphonique bouclé utilisé par ce dispositif. La terminaison du circuit bouclé peut être constituée de n’importe quelle combinaison de dispositifs pourvu que la somme des indices de charge de l’ensemble des dispositifs ne dépasse pas 100.  Type de prise téléphonique : CA-11 Information You Need in the United Kingdom This terminal equipment is intended for direct connection to the analogue Public Switched Telecommunications Network and is approved for use within the United Kingdom with the following features:  Modem facility  Autocalling facility  Autoanswer facility  DTMF signaling Operation in the absence of proceed indication or upon detection of proceed indication This product is in conformity with relevant regulatory standards following the provisions of European Council Directives 73/23/EEC (Low Voltage Directive) and 89/336/EEC amended by 92/31/EEC (EMC Directive). Informationen für Deutschland Diese Modem-Karte ist als Endeinrichtung vorgesehen und muss an ein TAE mit F-Kodierung angeschlossen werden. Diese Endeinrichtung ist in Konformität gemäss Niederspannungsrichtlinie 73 / 23 / EWG sowie EMC-Richtlinien 89 / 336 / EWG und 92 / 31 / EWG. Informations pour la France Ce matériel est conforme aux normes applicables de sécurité électrique d’après la directive 73/23/CEE et aux normes applicables de comptabilité électromagnétique d’après la directive 89/336/CEE, modifiée par la directive 92/31/CEE. Information You Need in Australia All telecommunications devices are required to be labelled as complying to the Australian telecommunications standards, ensuring the health and safety of the operator and the integrity of the Australian telecommunications network. To provide compliance with the Australian Communications Authority’s technical standards, please ensure that the following AT commands are maintained:  ATB0 (ITU/CCITT operation)  AT&G0 (no guard tone)  AT&P1 (33/66 pulse dial make/break ratio)  ATS0 = 0 or ATS0 = 1 (no answer or answer greater than one ring)  ATS6 = 95 (DTMF period between 70–255 ms)  ATS11 = 95 (DTMF period between 70–255 ms) For calls that are automatically generated, a total of three call attempts are allowed to a telephone number, with a minimum period between calls of 2 seconds. If the call does not connect after three attempts, 30 minutes must expire before automatic redialing may be initiated. Failure to set the modem (and any associated communications software) to the above settings may result in the modem being non-compliant with Australian telecommunications standards. Under these circumstances a user could be subject to significant penalties under the Telecommunications Act 1997. This modem must be properly secured in order for you to use it. Telecommunications network voltages exist inside the computer and the telecommunications line connection must be removed before opening the computer. Avertissement : pour sa propre sécurité, l’utilisateur doit s’assurer que tout les fils de mise à la terre du secteur, des lignes téléphoniques et les canalisations d’eau métalliques, s’il y en a, soient raccordés ensemble. Cette précaution est particulièrement importante dans les régions rurales. F3218Q87.book Page 110 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM 111 Information You Need in New Zealand This modem is fully approved to operate on the New Zealand telecommunications network under Telepermit number PTC 211/04/002 (part numbers M9455 and M9457) and PTC 211/01/062 (part number M9454). All telecommunications devices are required to hold a Telepermit and be labelled accordingly with the approved Telepermit number to comply with the New Zealand telecommunications standards, ensuring the health and safety of the operator and the integrity of the New Zealand telecommunications network. To ensure compliance, all calls that are automatically generated should not make more than 10 call attempts to the same number within any 30 minute period with a minimum period between calls of 30 seconds. Failure to adhere to these standards may result in the modem being non-compliant with New Zealand Telecom standards. Under these circumstances a user could be subject to significant penalties. Important: The grant of a Telepermit for any item of terminal equipment indicates that only Telecom has accepted that the item complies with minimum conditions for connection to its network. It indicates no endorsement of the product by Telecom, nor does it provide any sort of warranty. Above all, it provides no assurance that any item will work correctly in all respects with another item of Telepermitted equipment of a different make or model, nor does it imply that any product is compatible with all of Telecom’s network services. F3218Q87.book Page 111 Thursday, March 24, 2005 5:51 PMF3218Q87.book Page 112 Thursday, March 24, 2005 5:51 PM Félicitations, vous et votre MacBook Pro êtes faits l’un pour l’autre.Finder Parcourez le contenu de votre ordinateur à l’aide de Cover Flow. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac finder Caméra iSight intégrée Réalisez des vidéoconférences avec 3 amis au maximum partout dans le monde et en temps réel. www.apple.com/fr/macbookpro Aide Mac isight Time Machine Sauvegardez automatiquement vos fichiers sur un disque dur externe. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac time machineGarageBand Créez de la musique en ajoutant des musiciens sur une scène virtuelle. Améliorez vos chansons pour jouer comme un pro. Aide GarageBand enregistrement iWeb Créez de magnifiques sites web avec photos, films, blogs, podcasts et widgets web dynamiques. iPhoto Organisez toutes vos photos par événements. Publiez-les sur une galerie web en un seul clic. iMovie Rassemblez toutes vos vidéos dans une seule vidéothèque. Créez et partagez vos films en quelques minutes. Aide iMovie film www.apple.com/fr/ilife/imovie Aide Help photo www.apple.com/fr/ilife/iphoto www.apple.com/fr/ilife/garageband www.apple.com/fr/ilife/iweb Aide iWeb site webTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1: Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 9 Configuration du MacBook Pro 16 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Pro Chapitre 2: Votre MacBook Pro au quotidien 20 Caractéristiques de base de votre MacBook Pro 22 Autres fonctionnalités de votre MacBook Pro 24 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Pro 26 Ports présents sur votre MacBook Pro 28 Utilisation du trackpad et du clavier 31 Utilisation de la batterie du MacBook Pro 34 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3: Augmentez votre mémoire 41 Installation de mémoire supplémentaire 49 Reconnaissance de la nouvelle mémoire par le MacBook Pro Chapitre 4: À tout problème sa solution 53 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Pro6 Table des matières 57 Utilisation d’Apple Hardware Test 58 Problèmes de connexion à Internet 61 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 62 Maintien à jour de vos logiciels 63 Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro 64 Informations, services et assistance 66 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5: Dernières recommandations 68 Informations importantes concernant la sécurité 71 Informations importantes sur la manipulation 73 Ergonomie 76 Apple et l’environnement 77 Regulatory Compliance Information1 1 Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbookpro Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre MacBook Pro est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immé- diatement. Si vous n’avez jamais utilisé de MacBook Pro ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 67) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre MacBook Pro au quotidien, » pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet MacBook Pro. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’accès à l’Aide Mac, consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 34. Comme Apple publie de temps à autres de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Certaines illustrations d’ordinateur peuvent être légèrement différentes selon le modèle de votre MacBook Pro. Important : retirez le film protecteur qui entoure l’adaptateur secteur MagSafe 85 W avant de configurer le MacBook Pro.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Configuration du MacBook Pro Le MacBook Pro est conçu pour être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  Le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe 85 W.  Le branchement des câbles et l’accès à un réseau.  La mise sous tension du MacBook Pro et l’utilisation du trackpad. Câble secteur Apple Remote Adaptateur DVI vers VGA ® MENU Adaptateur secteur MagSafe de 85 W10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez !  La configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via Assistant réglages.  La configuration des préférences et du bureau Mac OS X. Étape 1: Branchez l’adaptateur secteur MagSafe 85 W pour alimenter le MacBook Pro et recharger sa batterie. Assurez-vous que la fiche CA est complètement insérée dans l’adaptateur et que les broches de la fiche sont complètement déployées. Branchez la fiche CA de votre adaptateur sur une prise secteur, puis branchez le connecteur MagSafe sur le port secteur MagSafe. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, remplacez la fiche CA par le câble d’alimentation secteur. Tirez d’abord sur la fiche CA pour la retirer de l’adaptateur, puis branchez le câble d’alimentation secteur inclus sur l’adaptateur, en vous assurant que tout est branché correctement. Branchez l’autre extrémité sur une prise de courant. Le câble d’alimentation secteur fournit une connexion avec mise à la terre. Connecteur MagSafe ¯ Port secteur MagSafe Câble secteur ? ® Fiche secteurChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. Remarque : la première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook Pro, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Si la lumière est orange, la batterie est en cours de rechargement. Si elle est verte, la batterie est complètement rechargée ou n’est pas installée. Si aucune lumière ne s’allume, assurez-vous que le connecteur est bien branché et que l’adaptateur secteur est branché sur une prise de courant. Étape 2: Pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet sur le MacBook Pro et l’autre extrémité sur un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Câble ® Ethernet ® Port Ethernet Gigabit (10/100/1000 Base-T) G12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Pour une connexion commutée, vous aurez besoin d’un modem Apple USB Modem externe, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store ou auprès des revendeurs agréés Apple. Branchez le modem Apple USB Modem sur un port USB du MacBook Pro, puis reliez le modem à une prise téléphonique à l’aide d’un câble téléphonique (non inclus). Remarque : votre MacBook Pro est également équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez dans la barre des menus Aide > Aide Mac, puis recherchez « AirPort ». Consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 34. Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 3: Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook Pro. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Le démarrage du MacBook Pro prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si le MacBook Pro ne s’allume pas, consultez la rubrique « Si votre MacBook Pro ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 55. ® Trackpad Lampe témoin de suspension d’activité Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentation14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 4: Configurez votre MacBook Pro à l’aide d’Assistant réglages La première fois que vous démarrez votre MacBook Pro, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook Pro. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transfé- rer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien ordinateur. Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation à lire la musique, les clips vidéo ou les livres audio achetés sur l’iTunes Store. Le retrait de l’autorisation d’un ordinateur empêche la lecture par un tiers de tout morceau, vidéo ou livre audio acheté et permet de libérer l’autorisation afin qu’elle puisse être utilisée. Pour en savoir plus sur le retrait de l’autorisation d’accès, choisissez Aide iTunes dans le menu Aide de l’application iTunes. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de l’ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration. Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Étape 5: Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Icône de recherche de Spotlight Menu Aide Icône du Finder16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez Apple () > Préférences Système dans la barre des menus ou cliquez sur l’icône Préférences Système dans le Dock. Les Préférences Système constituent votre centre de commande pour la plupart des réglages de votre MacBook Pro. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Pro Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook Pro, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Pro Suspendez l’activité de votre MacBook Pro si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook Pro, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17  Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille. Pour réactiver le MacBook Pro :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver le MacBook Pro.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) ou sur l’une des touches du clavier. À la réactivation de votre MacBook Pro, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS: patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer le MacBook Pro. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.18 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Extinction de votre MacBook Pro Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook Pro pendant un jour ou deux, il est pré- férable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook Pro, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Pomme () > Éteindre, dans la barre des menus. m Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook Pro pour une durée prolongée, consultez la rubrique « Informations importantes sur la manipulation » à la page 71 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2 Votre MacBook Pro au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS X20 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook Pro ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de suspension d’activité Batterie (en dessous) Trackpad Bouton d'ouverture de l'écran Bouton du trackpad Lecteur optique à chargement par fente ®Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 21 ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer, d’éteindre ou de suspendre l’activité du MacBook Pro. Trackpad et bouton du trackpad Permet de déplacer le pointeur sur le trackpad, d’effectuer un défilement avec deux doigts ou de consulter des documents en utilisant trois doigts. Toquez un coup sur le trackpad pour cliquer ou deux coups pour double-cliquer. Écartez ou serrez deux doigts pour effectuer un zoom avant ou arrière. Utilisez deux doigts pour faire pivoter les photos, etc. SuperDrive à chargement par fente Ce lecteur optique permet de lire et de graver des CD et DVD de taille standard. Bouton d’ouverture de l’écran Appuyez sur ce bouton pour ouvrir l’écran et le MacBook Pro. Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque le MacBook Pro est en suspension d’activité. Batterie Utilisez le MacBook Pro en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant. 22 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Autres fonctionnalités de votre MacBook Pro ® Haut-parleurs stéréo integrés Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Récepteur à infrarougeChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 23 Caméra vidéo iSight intégrée Elle vous permet de réaliser des vidéoconférences avec d’autres utilisateurs grâce à l’application iChat AV intégrée, de prendre des photos avec Photo Booth ou de capturer des vidéos avec iMovie ’08. Lampe témoin de la caméra vidéo La lampe témoin de la caméra brille en vert lorsque la caméra iSight intégrée est en fonctionnement. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédias. Microphone (situé sous la grille du haut-parleur de gauche) Il vous permet de capturer des sons directement ou bien de discuter avec vos amis en direct à l’aide de l’application iChat AV incluse. Récepteur à infrarouge Associé à une télécommande Apple Remote (vendue séparément sur le site www.apple.com/fr/store), le récepteur à infrarouge vous permet de contrôler, jusqu’à une distance de 9 mètres, les applications Front Row et Keynote s’exécutant sur le MacBook Pro.24 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Pro Touches de réglage du volume Touches de réglage de luminosité Touche silence Touche de fonction (Fn) Touches d'éclairage du clavier esc F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 ® — - C Touche d’éjection de disques Exposé Dashboard Touches multimédia ’Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 25 Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». ¤ Touches de réglage de luminosité (F1, F2) Permettent d’augmenter ( ) ou de réduire ( ) la luminosité de l’écran de votre MacBook Pro. Touche Toutes les fenêtres d’Exposé (F3) Vous permet d’ouvrir Exposé pour accéder rapidement à toutes vos fenêtres ouvertes. Touche Dashboard (F4) Vous permet d’ouvrir le Dashboard pour accéder à vos widgets. o Touches d’éclairage du clavier (F5, F6) Permettent d’augmenter (o) ou de diminuer (ø) la luminosité de l’éclairage du clavier. ’ Touches multimédia (F7, F8, F9) Vous permettent de rembobiner (]), de lire ou faire une pause (’) ou encore d’effectuer une avance rapide (‘) dans un morceau, une séquence ou un diaporama. — Touche silence (F10) Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - Touches de réglage du volume (F11, F12) Permettent d’augmenter (+) ou de baisser (–) le volume du son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. C Touche d’éjection de disque Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.26 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Ports présents sur votre MacBook Pro HPort FireWire 800 £ Port DVI Port FireWire 400 Logement H de sécurité Gauche dPort USB 2.0 Port Ethernet Gigabit (10/100/1000 Base-T) G Port d’adaptateur secteur MagSafe ¯ Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique , Logement ExpressCard/34 Ports USB 2.0 (1 port sur la gauche du modèle de 15 pouces) d Port de sortie casque/audio numérique optique f DroiteChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 27 ¯ Port dsecteur MagSafe Branchez-y l’adaptateur secteur MagSafe 85 W (inclus) pour recharger la batterie du MacBook Pro. d Ports haute vitesse USB (Universal Serial Bus) 2.0 Grâce à ses ports, vous pouvez brancher un modem, un iPod, une souris, un clavier, une imprimante, un lecteur de disque, un appareil photo numérique, une manette de jeu, etc. sur votre MacBook Pro. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique Permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook Pro. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement ExpressCard/34 Développez les fonctionnalités de votre MacBook Pro grâce aux cartes ExpressCard standard de 34 mm. Pour éjecter une ExpressCard, appuyer doucement dessus pour activer le ressort puis retirez-la du logement.28 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Utilisation du trackpad et du clavier Le trackpad vous permet de déplacer le curseur, d’effectuer des défilements, de cliquer ou de double-cliquer en toquant dessus et de faire glisser des éléments. Le déplacement du pointeur à l’écran correspond à la vitesse à laquelle vous faites glisser votre doigt sur le trackpad. Pour déplacer légèrement le pointeur, glissez lentement votre doigt sur le trackpad. Plus votre doigt glisse vite, plus le pointeur se déplace loin. Pour ajuster la vitesse de déplacement et régler d’autres options du trackpad, choisissez le menu Pomme () > Préférences Système, puis cliquez sur Clavier et souris et enfin sur Trackpad. Logement de sécurité Fixez-y un verrou et un câble antivol (disponibles sur le site www.apple.com/fr/store). H Deux ports FireWire (FireWire 400 et FireWire 800) Permettent de brancher sur l’ordinateur des périphériques externes à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage. G Port Gigabit Ethernet (10/100/1000Base-T) Permet de se connecter à un réseau Ethernet haute vitesse, un modem câble ou DSL ou encore un autre ordinateur. Le port Ethernet détecte automatiquement les périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet. £ Port DVI (moniteur externe) Permet de brancher un moniteur externe, un projecteur ou un téléviseur équipé d’un connecteur DVI ou de raccorder un moniteur VGA en utilisant l’adaptateur DVI vers VGA inclus.Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 29 Voici quelques astuces et raccourcis utiles du clavier et du trackpad :  La suppression en avant supprime les caractères à droite du point d’insertion. En appuyant sur la touche Supprimer, vous supprimez les caractères se trouvant à gauche du point d’insertion. Pour supprimer en avant, maintenez la touche Fonction (fn) enfoncée tout en appuyant sur la touche Supprimer.  Le clic secondaire ou « clic droit » vous permet d’accéder aux commandes du menu contextuel. Pour effectuer un clic secondaire, placez deux doigts sur le trackpad tout en cliquant sur le bouton du trackpad. Si le clic tactile est activé, il vous suffit de toquer sur le trackpad avec deux doigts. Vous pouvez également effectuer un clic secondaire en en maintenant la touche Contrôle (ctrl) enfoncée au moment où vous cliquez.30 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien  Le défilement à deux doigts vous permet de défiler rapidement vers le haut, le bas ou latéralement dans la fenêtre active. Cette option est activée par défaut. Les actions du trackpad qui suivent fonctionnent au sein de certaines applications, comme Aperçu ou iPhoto. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac et recherchez « trackpad ».  En resserrant ou en écartant deux doigts, vous pouvez effectuer un zoom avant ou arrière dans les PDF, les images, les photos, etc.Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 31  En pivotant deux doigts vous pouvez fairepivoter des photos, des pages, etc.  Le défilement à trois doigts vous permet de feuilleter rapidement les documents, de passer à la photo précédente ou à la suivante, etc. Utilisation de la batterie du MacBook Pro Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe n’est pas branché, le MacBook Pro est alimenté par sa batterie. L’autonomie du MacBook Pro varie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui y sont connectés. MacBook ProLa désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une autre rechargée lorsque vous n’utilisez pas d’adaptateur secteur, il est préférable d’éteindre le MacBook Pro et de suivre les étapes décrites à la page 41.32 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoins lumineux afin que ces derniers brillent brièvement pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Vous pouvez vérifier le niveau de charge de la batterie qu’elle soit ou non insérée dans le MacBook Pro. Important : si un seul témoin est allumé, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que le MacBook Pro ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir page 48). Batterie Témoins LED de la batterie BoutonChapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 33 Vous pouvez également savoir quelle est la charge actuelle de la batterie en vérifiant l’icône d’état de la batterie ( ), située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Recharge de la batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec le MacBook Pro est branché, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en suspension d’activité. La recharge est toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité.34 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations sur l’utilisation du MacBook Pro sont disponibles dans l’Aide Mac qui s’affiche sur votre ordinateur et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookpro. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus et procédez de l’une des manières suivantes : a Saisissez une question ou un terme dans le champ de recherche, puis sélectionnez une rubrique dans la liste des résultats ou sélectionnez « Afficher tous les résultats » pour voir toutes les rubriques. b Choisissez Aide Mac pour ouvrir la fenêtre de l’Aide Mac, qui vous permet de cliquer sur des liens ou de saisir une question.Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 35 Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook Pro, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Effectuez ceci : L’installation de mémoire Consultez le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire, » à la page 39. Le dépannage de votre MacBook Pro en cas de problème Consultez le chapitre 4, « À tout problème sa solution, » à la page 51. L’obtention de services et d’une assistance pour votre MacBook Pro Consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 64. Vous pouvez également vous rendre sur le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookpro. L’utilisation de Mac OS X Visitez le site web de Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx ou encore rechercher « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac Consultez l’article « How To Move To Mac » (Comment passer au Mac) à l’adresse www.apple.com/getamac/movetomac. Utilisation des applications iLife ’08 Visitez le site web d’iLife à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez également ouvrir une application iLife ’08, ouvrir l’Aide de l’application, puis saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Ouvrez Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Familiarisez-vous avec les mouvements au sein des applications pour voir les fonctionnalités qu’elles prennent en charge. Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac ou bien ouvrez Préfé- rences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad.36 Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide Mac L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Visitez la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac et rechercher le terme « AirPort ». L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Visitez la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez aussi ouvrir l’utilitaire Échange de fichiers Bluetooth (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionner Aide > Aide Bluetooth. L’entretien de la batterie Recherchez « batterie » dans l’Aide Mac La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions FireWire et USB Recherchez « USB » ou « FireWire » dans l’Aide Mac, La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port de moniteur » dans l’Aide Mac. Télécommande Apple Remote (vendue séparément sur le site www.apple.com/fr/store) Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac. La gravure d’un CD ou DVD Recherchez « graver un disque » dans l’Aide Mac. Pour obtenir des informations sur : Effectuez ceci :Chapitre 2 Votre MacBook Pro au quotidien 37 Les caractéristiques Visitez la page web concernant les caractéristiques, à l’adresse support.apple.com/specs (en anglais). Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Actualités, téléchargement gratuits et catalogues en ligne des logiciels et du matériel Apple Visitez le site web d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr. Instructions, assistance technique et manuels des produits Apple Visitez le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Pour obtenir des informations sur : Effectuez ceci :3 3 Augmentez votre mémoire mémoire RAM www.apple.com/fr/store Aide Mac40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour retirer et remettre en place la batterie de votre MacBook Pro. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accé- der en retirant le cache de mémoire dans la baie de la batterie. Votre MacBook Pro est fourni avec un minimum de 2 gigaoctets (Go) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory) à 667 MHz. Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module)  taille inférieure à 3,8 cm  1 Go ou 2 Go  à 200 broches  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 à 667 MHz Vous pouvez ajouter deux modules de mémoire de 2 Go pour un total de 4 Go de mémoire au maximum. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever la batterie puis la remettre en place. La procédure suivante inclut des instructions sur le retrait de la batterie, l’ajout de mémoire et le remise en place de la batterie. Étape 1: Retrait de la batterie. 1 Éteignez votre MacBook Pro. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet et tous les autres câbles connectés au MacBook Pro afin d’éviter toute détérioration de ce dernier. AVERTISSEMENT : soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Consultez les informations de sécurité sur la batterie à la page 70.42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Retournez le MacBook Pro et repérez les loquets d’ouverture sur les côtés de la batterie. Faites glisser les deux loquets vers le haut. La batterie se dégagera légèrement. Retirez-la. AVERTISSEMENT : les composants internes de votre MacBook Pro risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook Pro, attendez 10 minutes après l’avoir éteint afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir avant de continuer.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 43 Étape 2: Installez la mémoire. 1 À l’aide d’un tournevis à pointe cruciforme de taille 00, dévissez les vis qui fixent le cache de la mémoire, puis détachez-le de la baie de la batterie de l’ordinateur. Selon le modèle de votre MacBook Pro, vous aurez trois ou quatre vis. MacBook Pro de 15 pouces MacBook Pro de 17 pouces44 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Touchez la surface métallique de l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 45 3 Si vous devez retirer une carte mémoire insérée dans le logement, écartez les languettes du logement de manière à libérer les encoches de la carte mémoire. Cette dernière se dégage alors légèrement. Inclinez la carte selon un angle de 25 degrés, puis retirezla doucement en la glissant hors du logement. 4 Insérez la carte mémoire selon un angle de 25 degrés. Alignez l’encoche de la carte avec la petite languette du logement mémoire puis faites glisser la carte dans ce logement jusqu’à ce que le bord doré soit presque invisible. Poussez alors fermement la carte mémoire dans le logement mémoire. Une légère résistance peut se faire sentir. 46 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 5 Écartez doucement les petites languettes du logement mémoire pour les séparer des encoches et appuyez sur la carte mémoire jusqu’à ce que les deux loquets latéraux de la carte soient enclenchés fermement. 25 O Bien insérée Mal inséréeChapitre 3 Augmentez votre mémoire 47 Remarque : assurez-vous que la mémoire est installée comme indiqué sur cette illustration ; les contacts dorés doivent être presque complètement insérés dans le connecteur. 6 Insérez toute autre mémoire dans le deuxième logement. 7 Remettez le cache de la mémoire en place et assurez-vous qu’il est bien à plat avant de resserrer les vis. MacBook Pro de 15 pouces MacBook Pro de 17 pouces48 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Étape 3: Remplacez la batterie. 1 Placez le bord inférieur de la batterie dans son compartiment. Appuyez doucement sur le bord supérieur de la batterie jusqu’à ce que les loquets soient bloqués. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 49 Reconnaissance de la nouvelle mémoire par le MacBook Pro Après avoir ajouté de la mémoire au MacBook Pro, vérifiez si elle est reconnue. Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre MacBook Pro. 2 Lorsque le bureau Mac OS X apparaît, choisissez le menu Pomme () dans la barre des menus, puis sélectionnez « À propos de ce Mac ». La mémoire totale inclut la quantité de mémoire d’origine intégrée à votre ordinateur et la mémoire que vous avez ajoutée. Pour plus de détails sur la quantité de mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si le MacBook Pro ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, vérifiez que la mémoire est compatible avec le MacBook Pro et qu’elle est correctement installée en la remettant en place.4 4 À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Vous pouvez rencontrer, à titre exceptionnel, des problèmes en utilisant le MacBook Pro . Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à régler vos problèmes. Vous trouverez des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook Pro, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookpro. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes que vous pouvez rencontrer à l’utilisation du MacBook Pro. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent:  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu ; les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système ;  Tout nouveau composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple).Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Pro Si votre MacBook Pro ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée et d’enregistrer vos travaux dans d’autres applications en cours d’exécution sans redémarrer votre ordinateur. Pour forcer une application à se fermer : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme () > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez le bouton d’alimentation (®) enfoncé durant quelques secondes jusqu’à ce que l’ordinateur s’éteigne. Attendez 10 secondes puis allumez l’ordinateur. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas.54 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des informations de contact et une assistance concernant les logiciels fournis avec le MacBook Pro, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro » à la page 63. Si le MacBook Pro se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas de suite, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque :  Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » dans votre ordinateur. Chapitre 4 À tout problème sa solution 55  Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage.  Choisissez Installation dans la barre des menus puis sélectionnez Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsque Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenê- tre S.O.S pour savoir s’il est en mesure de réparer le disque. Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez la rubrique « Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro » à la page 63. Si votre MacBook Pro ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur MagSafe 85 W fourni avec le MacBook Pro. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin du connecteur MagSafe ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de débrancher le câble puis de le brancher à nouveau afin de le réinitialiser ou essayer à partir d’une autre prise.  Vérifiez si votre batterie à besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins cette lampe témoin reste allumée en permanence.  Si cela ne résout pas le problème, réinitialisez le système de gestion de l’alimentation du MacBook Pro en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie puis en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes. 56 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si le retrait de cette mémoire et la remise en place de l’ancienne permet à l’ordinateur de démarrer (consultez la rubrique « Installation de mémoire supplémentaire » à la page 41).  Pour réinitialiser la PRAM, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le signal sonore de démarrage.  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook Pro, consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 64 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple. Si l’écran devient subitement noir ou que votre MacBook Pro se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook Pro. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook Pro excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, cliquez sur l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le moniteur pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 ». Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage. 2 Choisissez Utilitaires > « Réinitialiser le mot de passe » dans la barre des menus, puis suivez les instructions à l’écran. En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur puis immédiatement maintenez le bouton du trackpad enfoncé. Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez qu’il y a un problème avec les composants matériels du MacBook Pro, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants affectés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche D enfoncée lors du démarrage. 3 Lorsque l’écran de sélection d’Apple Hardware Test s’affiche, choisissez votre langue.58 Chapitre 4 À tout problème sa solution 4 Appuyez sur la touche Retour ou cliquez sur la flèche droite. 5 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche (après 45 secondes environ), suivez les instructions à l’écran. 6 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier « À propos de Apple Hardware Test » présent sur le CD « Mac OS X Install Disc 1 ». Problèmes de connexion à Internet Le MacBook Pro est équipé de l’application Assistant réglages, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages de réseau. En cas de problème avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes exposées dans cette rubrique pour votre type de connexion ou vous pouvez utiliser Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59 Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de réaliser les opérations suivantes. Connexions à Internet par modem câble, modem DSL ou réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez également les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Éteignez puis rallumez le modem et réinitialisez les composants matériels du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres blocs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les informations que vous avez saisies dans les préférences Réseau sont correctes. 60 Chapitre 4 À tout problème sa solution Pour vérifier les réglages de vos préférences Réseau : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur Ajouter (+) en bas de la liste des services de connexion réseau et choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Choisissez une interface pour le service PPPoE dans le menu local Ethernet. Choisissez Ethernet si vous vous connectez à un réseau câblé ou AirPort si vous vous connectez à un réseau sans fil. 5 Saisissez les informations fournies par votre fournisseur d’accès, tel que le nom du compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur d’accès le demande). 6 Cliquez sur Appliquer pour activer les réglages. Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur le MacBook Pro et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs tentant de partager une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur.Chapitre 4 À tout problème sa solution 61 Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort peut être utilisée pour que plusieurs ordinateurs partagent une adresse IP. Pour obtenir de plus amples informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web d’Apple consacré à AirPort Extreme, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau. Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problème avec les communications sans fil AirPort Extreme  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.62 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si les barres ne s’affichent pas, tentez de changer de place.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil. Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, « Mise à jour de logiciels » consulte les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer votre MacBook Pro afin qu’il recherche régulièrement les mises à jour disponibles, pour que vous puissiez ensuite télécharger et installer les mises à jour de logiciels. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Choisissez le menu Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx.Chapitre 4 À tout problème sa solution 63 Réinstallation des logiciels fournis avec le MacBook Pro Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la réinstallation de logiciels. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent le MacBook Pro : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option Effacer et installer efface les données du disque dur. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché et que le témoin est allumé. 3 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». Pour n’installer que les applications fournies avec l’ordinateur, double-cliquez sur « Bundled Software Only ». Remarque : pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife ’08, double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le volume de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant.64 Chapitre 4 À tout problème sa solution Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la sous-fenêtre Sélectionner une destination du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. Informations, services et assistance L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce du MacBook Pro, excepté la mémoire. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre MacBook Pro chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook Pro en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous pouvez chercher des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations concernant le dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook Pro, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme () > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.Chapitre 4 À tout problème sa solution 65 Service et assistance AppleCare Votre MacBook Pro est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de couverture pour les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou les centres de réparations agréés Apple, tel qu’un fournisseur de services agréé Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook Pro à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : la période de 90 jours d’assistance gratuite par téléphone débute à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent éventuellement s’appliquer. Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0825 888 024 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support66 Chapitre 4 À tout problème sa solution Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet: Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Choisissez le menu Pomme () dans la barre des menus puis sélectionnez « À propos de ce Mac ». Cliquez sur le numéro de version sous les mots « Mac OS X » pour passer du numéro de version de Mac OS X à la version, puis au numéro de série.  Cliquez sur l’icône du Finder puis ouvrez /Applications/Utilitaires/Informations Système. Cliquez alors sur Matériel dans le panneau Contenu.  Retirez la batterie. Le numéro de série de votre MacBook Pro se trouve dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la page 41. www.apple.com/contact/phone_contacts.html5 5 Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie68 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer ces consignes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook Pro ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Utilisation près de l’eau et dans des endroits humides Évitez de placer votre MacBook Pro à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple. Protégez votre MacBook Pro de l’humidité et des intempéries (neige, pluie et brouillard par exemple). Manipulation du MacBook Pro Installez le MacBook Pro sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook Pro en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Évitez également de placer des objets sur le clavier lorsque vous utilisez votre MacBook Pro. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook Pro peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. S’il est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posez-le plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : ne pas suivre ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 5 Dernières recommandations 69 Utilisation de l’adaptateur secteur MagSafe 85 W Veillez à ce que la fiche CA ou le câble d’alimentation secteur soit totalement inséré dans l’adaptateur secteur avant de le brancher sur une prise de courant. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook Pro ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur, retirez la batterie et débranchez tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 72).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook Pro ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook Pro ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire. Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas de matériaux ou d’appareils à sensibilité magnétique (comme ceux cités précédemment ou autres) à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton.70 Chapitre 5 Dernières recommandations Manipulation de la batterie Évitez de la faire tomber, de la démonter, de l’écraser, de la brûler ou de l’exposer à des températures supérieures à 100° C. N’utilisez plus la batterie si elle est endommagée de quelque façon que ce soit. Ne remplacez la batterie que par une batterie certifiée par Apple pour ce produit. Éliminez rapidement les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Prévention de la diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irré- parable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 5 Dernières recommandations 71 Informations concernant le laser pour lecteurs optiques Le lecteur optique de votre ordinateur contient un laser qui est entièrement sans danger si l’on en fait un usage normal mais qui peut s’avérer dangereux pour les yeux s’il est démonté. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Informations importantes sur la manipulation Mise sous tension de votre MacBook Pro N’allumez jamais le MacBook Pro tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur alors que certains composants manquent peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport du MacBook Pro Si vous transportez le MacBook Pro dans un sac ou dans un attaché-case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture (comme la fente du lecteur optique) ou se coincer à l’intérieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. AVERTISSEMENT : la mise en place de réglages ou la réalisation d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre appareil risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. AVIS: ne pas suivre les présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook Pro ou à d’autres objets.72 Chapitre 5 Dernières recommandations Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port. Utilisation du lecteur optique Le lecteur SuperDrive du MacBook Pro prend en charge les disques de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus. Stockage du MacBook Pro Si vous décidez de ranger le MacBook Pro pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22 °C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent . Avant de ranger votre MacBook Pro pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirez-la de votre MacBook Pro. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Pro Lorsque vous nettoyez le boîtier de votre MacBook Pro et ses composants, éteignez d’abord le MacBook Pro, puis débranchez l’adaptateur secteur et retirez la batterie. Puis, pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage du moniteur du MacBook Pro MacBook ProPour nettoyer l’écran du MacBook Pro, éteignez tout d’abord l’ordinateur, débranchez l’adaptateur secteur, puis retirez la batterie. Humidifiez ensuite, à l’eau seulement, le chiffon fourni et essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 5 Dernières recommandations 73 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée74 Chapitre 5 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Position à éviter Position recommandéeChapitre 5 Dernières recommandations 75 Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail.76 Chapitre 5 Dernières recommandations Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 130 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet: Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet: www.apple.com/fr/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment77 Regulatory Compliance Information Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L‘utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes: (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit étre prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.78 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop, M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 Utilisation de la radio sans fil Cet appareil est restreint à un usage intérieur lorsqu’il fonctionne à des bandes de fréquence de 5,15 to 5,25 GHz. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Cet appareil sans fil est conforme à la directive R&TTE. Europe : déclaration de conformité EU Consultez le site web http://www.apple.com/euro/ compliance. Korea Statements Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements79 Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement External USB Modem Information When connecting your MacBook Pro to the phone line using an external USB modem, refer to the telecommunications agency information in the documentation that came with your modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov 80 Informations sur l’élimination et le recyclage Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit selon les normes et la législation de votre pays. Étant donné que la lampe de rétro-éclairage dans le MacBook Pro de 17 pouces à résolution standard contient du mercure, vous devez vous en débarrasser séparément des ordures ménagères. Lorsque votre produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales afin de connaître les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/environment/recycling. Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. California: The coin cell battery in your product contains perchlorates. Special handling and disposal may apply. Refer to www.dtsc.ca.gov/hazardouswaste/perchlorate. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Taïwan: Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2008 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Express, AirPort Extreme, Cover Flow, Exposé, FileVault, FireWire, GarageBand, iCal, iChat, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, MacBook, Macintosh, Mac OS, MagSafe, Photo Booth et SuperDrive sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder, le logo FireWire, iPhone, iWeb, Safari et Spotlight sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iTunes Store est une marque de service d’Apple Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits. © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n˚ 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Nouvelles fonctionnalités d’Aperture 1.5 Aperture 1.5 apporte des améliorations en matière de performances, de fiabilité et de compatibilité. Le présent document traite des sujets suivants :  Utilisation de la photothèque Aperture 1.5 (p. 2)  Utilisation des aperçus des images (p. 4)  Exportation JPEG par glisser-déposer (p. 5)  Exportation de fichiers originaux numériques avec métadonnées (p. 5)  Exportation des métadonnées répertoriées dans un fichier séparé (p. 5)  Exportation à l’aide des modules (p. 6)  Options de loupe améliorées (p. 6)  Utilisation des préréglages d’ajustement (p. 6)  Enregistrement des préréglages de précision RAW (p. 7)  Utilisation des commandes de couleur (p. 7)  Utilisation des commandes de renforcement de la netteté des contours (p. 7)  Utilisation des inspecteurs des ajustements et des métadonnées (p. 8)  Mise à jour automatique de la palette de mots-clés (p. 8)  Recherche améliorée par des informations IPTC (p. 8)  Utilisation de la palette Prélever et appliquer (p. 8)  Utilisation de l’éditeur de liste Remplissage automatique (p. 9)  Utilisation des présentations et des préréglages de métadonnées (p. 9)  Commandes de résolution améliorés dans la zone de dialogue Imprimer (p. 10)  Prise en charge améliorée d’AppleScript (p. 10)  À propos de la sauvegarde de vos images (p. 10)  Raccourcis clavier mis à jour (p. 11)  Prise en charge de formats de fichiers RAW supplémentaires (p. 11)2  Prise en charge améliorée des ordinateurs Macintosh (p. 11)  Précédentes informations de version concernant Aperture 1.1 (p. 11) Utilisation de la photothèque Aperture 1.5 Aperture 1.5 dispose d’une nouvelle structure de photothèque ouverte qui vous permet de stocker des photos où vous voulez. Vous pouvez désormais copier les fichiers image avec lesquels vous souhaitez travailler dans la photothèque Aperture ou laisser Aperture établir un lien vers les fichiers image à leur emplacement actuel. Vous pouvez aussi laisser Aperture établir des liens vers votre photothèque iPhoto sans copier les fichiers image dans la photothèque Aperture. Aperture peut traiter des photos stockées sur plusieurs disques durs et autres supports de stockage. Vous pouvez cataloguer des fichiers image et les rechercher même s’ils sont stockés sur plusieurs volumes, y compris des disques durs déconnectés, des CD et des DVD. Les images gérées et les images référencées, qu’est-ce que c’est ? Aperture vous permet de choisir la façon d’organiser vos photos sur disque. Vous pouvez stocker vos photos dans la photothèque Aperture ou importer des images en établissant simplement un lien vers le fichier image à son emplacement actuel, sans devoir le placer dans la photothèque. Les images dont les fichiers originaux numériques sont stockés dans la photothèque Aperture sont appelées images gérées. Ces fichiers originaux sont stockés dans la photothèque, comme dans les versions précédentes d’Aperture. Aperture gère les fichiers originaux stockés dans la photothèque en faisant en sorte qu’ils soient toujours accessibles et offre des avantages comme, par exemple, la sauvegarde en un clic des fichiers originaux numériques dans des banques. Les images importées dont les fichiers originaux numériques n’ont pas été placés dans la photothèque sont appelées images référencées. L’utilisation d’images référencées dans votre système Aperture peut offrir un certain nombre d’avantages importants en matière de flux de production photographique. Vous pouvez incorporer votre portfolio existant d’images dans Aperture sans devoir déplacer les fichiers. L’importation d’images par référence ne duplique pas les fichiers image dans la photothèque Aperture, ce qui permet d’économiser de l’espace disque. Vous pouvez aussi connecter et déconnecter les disques durs contenant les fichiers originaux de vos images référencées en fonction de vos besoins, ce qui permet de garder les fichiers originaux des images les moins utilisées déconnectés ou de rendre certains types d’images disponibles pour la modification ou l’ajustement au cas par cas. L’utilisation d’images référencées dans votre système Aperture permet de créer un système de gestion des images flexible et personnalisé adapté à votre façon de travailler.3 Vous devez spécifier si une image est une image gérée ou une image référencée lors de son importation. Lorsque vous importez des images, vous pouvez :  spécifier que les fichiers originaux doivent être stockés dans la photothèque Aperture ;  importer des images comme images référencées afin que leurs fichiers originaux ne soient pas déplacés ;  déplacer ou copier des fichiers image vers un nouvel emplacement. Par exemple, il se peut que vous souhaitiez que certains fichiers d’images référencées, comme, par exemple, les photos de mariage, soient toujours placés à un certain endroit sur le disque dur, tandis que d’autres fichiers d’images référencées, comme, par exemple, les photos de sport, soient placés à un autre endroit sur le disque dur. Vous pouvez travailler avec les images référencées (créer des copies de travail, y apporter des ajustements, les rogner et y ajouter des métadonnées) exactement de la même façon qu’avec les images dont les fichiers originaux sont stockés dans la photothèque. Les copies de travail que vous créez à partir d’une image référencée sont stockées dans la photothèque. Pour que vous puissiez apporter des ajustements à une copie de travail créée à partir d’une image référencée, les fichier original de cette dernière doit simplement être disponible sur votre disque dur ou sur tout autre périphérique de stockage. Par exemple, si vous supprimez le fichier original d’une image référencée dans le Finder, autrement dit si vous le supprimez définitivement de votre ordinateur, Aperture n’aura plus accès à ce fichier et vous ne pourrez donc plus apporter des modifications à vos copies de travail ni en créer de nouvelles. Pour vous aider à identifier les images référencées, Aperture les marque d’une carte d’identification que vous pouvez afficher ou masquer. Lorsque le fichier original d’une image référencée est introuvable, sa carte d’identification change et indique que l’image n’est pas accessible. Par exemple, si vous déconnectez un disque dur contenant les fichiers originaux d’images référencées, Aperture marque automatiquement les images référencées dans le navigateur et le visualiseur comme étant déconnectées. Lorsque vous reconnectez ensuite le disque dur, Aperture accède automatiquement aux fichiers originaux et les marque comme étant connectés, ce qui vous permet à nouveau de les manipuler et de modifier leurs copies de travail. Lorsque vous recherchez des images, vous pouvez rechercher en particulier les images gérées, les images référencées, les images connectées ou les images déconnectées. Aperture fournit aussi de solides outils de gestion de fichiers qui vous permettent de connaître rapidement les images qui sont déconnectées et de reconnecter facilement les images dont les fichiers originaux ont été déplacés vers d’autres volumes.4 Les avantages de l’utilisation des images gérées et des images référencées Pour les connaître, lisez ce qui suit :  Images gérées : l’utilisation d’images gérées permet un système de gestion des fichiers simple puisque Aperture stocke et maintient les fichiers originaux des images gérées dans la photothèque Aperture. Les images gérées sont toujours disponibles et ne sont jamais déconnectées. Vous avez la possibilité de sauvegarder les fichiers originaux de vos images gérées dans des banques chaque fois que les volumes contenant les banques sont montés.  Images référencées : l’utilisation d’images référencées vous permet de stocker les fichiers où vous voulez sur votre ordinateur ou sur les volumes connectés. Même lorsque vous démontez le volume sur lequel un fichier original référencé se trouve, Aperture mémorise son emplacement. Lorsque vous montez à nouveau le volume, Aperture reconnecte automatiquement le fichier original. Bien qu’il ne soit pas possible de sauvegarder les fichiers originaux référencés dans une banque, toutes les métadonnées, les copies de travail et les aperçus associés aux fichiers originaux sont stockés dans la photothèque Aperture, et ces éléments donc sauvegardés dans la banque. Si vous avez choisi de travailler avec les aperçus des images, vous pouvez afficher un aperçu en haute résolution de l’image dans Aperture, même lorsque le fichier original d’une image référencée est déconnecté. Pour en savoir plus sur l’utilisation des aperçus, consultez la section « Utilisation des aperçus des images » à la page 4. Utilisation des aperçus des images Aperture peut maintenant créer des aperçus en haute résolution qui s’affichent lorsque vous sélectionnez une image dans le navigateur. Ces aperçus vous permettent de rapidement visualiser et manipuler vos images lorsque vous les sélectionnez, même s’il s’agit d’images référencées déconnectées. Les aperçus sont des vues détaillées et en taille réelle des images affichées l’une après l’autre dans le visualiseur et lors de la lecture de diaporamas. Vous pouvez aussi définir des options d’aperçu dans la fenêtre Préférences pour contrôler leur création, leur qualité et leur taille. Vous pouvez laisser Aperture créer des aperçus en taille réelle de vos images de manière automatique ou contrôler la création des aperçus manuellement. Vous pouvez également faire en sorte qu’Aperture crée des aperçus de l’ensemble de vos projets ou seulement de certains d’entre eux. Par exemple, vous pouvez sélectionner un projet et demander à Aperture de créer les aperçus de ces images. Vous pouvez contrôler la création d’aperçus projet par projet. Aperture crée en arrière-plan des aperçus des projets contrôlables via la liste des tâches.5 Il est de même possible de contrôler manuellement la création d’aperçus. Vous pouvez sélectionner des copies de travail et laisser Aperture créer les aperçus de ces dernières à la demande. Ainsi, lorsqu’Aperture n’est pas configuré pour créer les aperçus d’un projet automatiquement, vous pouvez quand même créer les aperçus de certaines copies de travail si vous le souhaitez. Vous pouvez aussi modifier la qualité des aperçus comme vous le souhaitez. Par exemple, si vous n’avez pas besoin d’aperçus en haute résolution et préférez travailler avec des fichiers image de petite taille, vous pouvez réduire la taille et la qualité des aperçus. Cela s’avère particulièrement utile si vous travaillez sur un MacBook ou un MacBook Pro. Exportation JPEG par glisser-déposer Vous pouvez désormais faire glisser des aperçus JPEG en haute résolution d’images issues d’Aperture 1.5 dans d’autres applications. Sans avoir à passer par un processus d’exportation fastidieux, vous pouvez faire glisser des images d’Aperture dans des pré- sentations Keynote, des pages iWeb, des projets iDVD, le Finder, et bien plus encore. La taille et la qualité des images correspondront aux réglages que vous avez définis pour la création d’aperçus. Pour obtenir d’autres résolutions, tailles et formats, choisissez Fichier > Exporter > Exporter les copies de travail. Exportation de fichiers originaux numériques avec métadonnées Avec Aperture 1.5, vous pouvez désormais exporter des fichiers originaux numériques accompagnés des données IPTC stockées dans des fichiers séparés XMP qui peuvent être utilisés dans d’autres applications, telles qu’Adobe Photoshop. Exportation des métadonnées répertoriées dans un fichier séparé Avec Aperture 1.5, vous pouvez sélectionner des images et exporter les métadonnées qui leur sont assignées dans un fichier texte Unicode avec tabulations pour séparateurs. Ce fichier texte indiquera le nom de la copie de travail, les classements, les mots-clés et autres métadonnées associées à l’image.6 Exportation à l’aide des modules Les applications de tierce partie ou les services photo peuvent désormais fournir des modules qui permettent à Aperture d’exporter les fichiers au format et avec les réglages que l’application ou le service requiert. Par exemple, il arrive que des services de galerie de photographies et des laboratoires de photographie exigent de recevoir des images d’une taille ou d’un format spécifiques ou avec certains types de métadonnées. Ils peuvent alors créer un module qui configure automatiquement Aperture pour l’exportation de fichiers selon leurs critères. Pour utiliser un module d’exportation, vous devez d’abord vous le procurer auprès du service ou du fournisseur de l’application, puis l’installer. Les modules de tierce partie d’Aperture sont stockés dans un des emplacements suivants :  /Bibliothèque/Application Support/Aperture/Plug-Ins/Export/ ou  /Utilisateurs/nom d’utilisateur/Bibliothèque/Application Support/Aperture/ Plug-Ins/Export/ Options de loupe améliorées Aperture 1.5 apporte des améliorations à la loupe. Pour en savoir plus, consultez le document Informations de dernière minute, disponible via le menu Aide d’Aperture. Utilisation des préréglages d’ajustement Si vous utilisez souvent les mêmes réglages d’ajustement, Aperture 1.5 vous propose désormais d’enregistrer ces réglages sous forme de préréglages d’ajustement. Vous pouvez créer de nouveaux préréglages d’ajustement, les renommer et les réorganiser ou encore supprimer ceux dont vous n’avez plus besoin. Supprimer un préréglage d’ajustement n’a pas d’incidence sur les ajustements déjà appliqués à vos images. Chaque ajustement possède son propre ensemble de préréglages accessible via son menu local Action de préréglage. (Les préréglages d’ajustement n’apparaissent dans le menu local Action de préréglage qu’une fois que vous les avez créés.)7 Enregistrement des préréglages de précision RAW Dans Aperture 1.5, vous pouvez désormais enregistrer des réglages de précision RAW de la même façon que les préréglages d’ajustement. Vous pouvez donc maintenant définir des réglages pour plusieurs appareils photo. Comme dans Aperture 1.1, vous pouvez toujours enregistrer un groupe de réglages pour chaque modèle d’appareil photo comme réglage par défaut de l’appareil. Pour en savoir plus sur l’utilisation de préréglages d’ajustement, consultez la section « Utilisation des préréglages d’ajustement » à la page 6. Pour en savoir plus sur l’utilisation des commandes de précision RAW, consultez la section « Précédentes informations de version concernant Aperture 1.1 » à la page 11. Utilisation des commandes de couleur Dans Aperture 1.5, vous pouvez désormais ajuster de manière sélective les couleurs rouge, vert, bleu, cyan, magenta et jaune d’une image à l’aide des commandes Couleur de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements. Chaque couleur dispose de ses propres commandes de la teinte, de la saturation et de la luminance. De plus, Aperture fournit une commande nommée Gamme permettant de définir l’étendue de couleur affectée par les ajustements en matière de teinte, de saturation et de luminance, appelé aussi étendue chromatique. La commande Gamme s’utilise pour affiner les ajustements en matière de couleur. Utilisation des commandes de renforcement de la netteté des contours Aperture 1.5 apporte un nouvel ajustement appelé « Renforcement de la netteté des contours » qui vous permet de mieux contrôler le renforcement de la netteté des images. Les commandes Renforcement de la netteté des contours ajustent les valeurs de luminance de l’image, en augmentant le contraste entre les pixels clairs et les pixels foncés qui se touchent afin d’en accentuer les contours. L’augmentation du contraste entre ces pixels clairs et foncés adjacents donne à l’image plus de piqué. Les images prises à l’aide d’appareils photo numériques sont souvent légèrement plus floues en raison du filtre de réduction de l’effet mosaïque (« demosaic ») appliqué par le processeur de l’appareil. Vous pouvez également utiliser les commandes Renforcement de la netteté des contours au moment de réaliser des ajustements en matière de réduction de bruit ; ainsi, l’image conserve des contours détaillés et nets qui, sans ça, seraient obscurcis par l’effet de l’ajustement de réduction de bruit.8 Utilisation des inspecteurs des ajustements et des métadonnées Dans Aperture 1.5, vous pouvez maintenant utiliser l’inspecteur des ajustements et celui des métadonnées un à la suite de l’autre dans le panneau Inspecteurs. Par exemple, lorsque vous appliquez des ajustements à des images, vous pouvez garder l’inspecteur des métadonnées masqué et utiliser l’ensemble du panneau des inspecteurs pour afficher et utiliser les commandes d’ajustement. Vous pouvez aussi continuer à scinder le panneau des inspecteurs pour afficher en même temps l’inspecteur des ajustements et l’inspecteur des métadonnées. Mise à jour automatique de la palette de mots-clés La palette de mots-clés fournit un moyen pratique d’affecter des mots-clés à des images. La palette de mots-clés se met désormais automatiquement à jour avec tout mot-clé que vous ajoutez. Par exemple, lorsque vous saisissez un nouveau mot-clé dans l’inspecteur des métadonnées, ce mot-clé apparaît aussi dans la palette de mots-clés. Lorsque vous modifiez un mot-clé, par exemple, en modifiant son orthographe ou sa casse, le mot-clé est mis à jour sur toutes les images auxquelles il est assigné. De plus, la palette de mots-clés peut être verrouillée pour empêcher toute modification involontaire. Recherche améliorée par des informations IPTC Aperture 1.5 fournit des qualificateurs de recherche supplémentaires pour vous aider à rechercher et à localiser des images en fonction de l’absence d’informations dans les champs IPTC. Par exemple, pour rechercher les images auxquelles aucun mot-clé IPTC n’est assigné, définissez une recherche IPTC qui utilise l’élément Mots-clés (dans le menu local IPTC) et le qualificateur de recherche « est vide ». Utilisation de la palette Prélever et appliquer Les outils Prélever et Appliquer peuvent maintenant être utilisés pour appliquer des ajustements de rognage et de redressement à des images. Pour en savoir plus sur l’utilisation des outils Prélever et Appliquer pour l¡application d’ajustements, consultez le document Programme d’ajustement d’image dans le menu Aide d’Aperture.9 Utilisation de l’éditeur de liste Remplissage automatique Vous pouvez dorénavant configurer et modifier la liste des métadonnées qu’Aperture saisit automatiquement à l’aide de l’éditeur de liste de remplissage automatique. Lorsque vous saisissez des métadonnées dans les champs de l’inspecteur des métadonnées, Aperture complète les entrées dont les premières lettres sont identiques à celles que vous venez de saisir. Par exemple, si vous avez déjà utilisé le mot-clé Paysage et que vous saisissez à nouveau les premières lettres de Paysage, Aperture saisit automatiquement Paysage dans le champ. Vous pouvez saisir jusqu’à 20 entrées par type de champ. Si vous avez fait une faute d’orthographe lors de la saisie, vous pouvez également utiliser l’éditeur de liste Remplissage automatique pour corriger votre erreur et faire en sorte qu’Aperture suggère toujours la bonne orthographe. Utilisation des présentations et des préréglages de métadonnées Dans Aperture 1.5, vous pouvez créer vos propres présentations et vos propres préréglages de métadonnées. Utilisation des présentations de métadonnées Vous pouvez créer vos propres combinaisons de métadonnées à afficher avec vos images, que l’on appelle présentations des métadonnées. (Dans les versions précédentes d’Aperture, les présentations de métadonnées étaient appelées ensembles de métadonnées.) Il est possible de modifier les présentations de métadonnées fournies par Aperture. L’inspecteur des métadonnées vous permet de :  Créer de nouvelles présentations de métadonnées  Modifier des présentations de métadonnées existantes  Changer l’ordre des présentations de métadonnées dans les menus locaux  Renommer des présentations de métadonnées  Dupliquer des présentations de métadonnées  Supprimer des présentations de métadonnées Vous pouvez également appliquer des combinaisons de métadonnées à vos images en enregistrant des métadonnées dans une présentation et en enregistrant celle-ci sous forme de préréglage de métadonnées. Pour en savoir plus sur la création et l’utilisation de préréglages de métadonnées, consultez la section suivante, « Utilisation des préréglages de métadonnées ».10 Utilisation des préréglages de métadonnées Dans Aperture 1.5, vous pouvez créer vos propres combinaisons de préréglages de métadonnées à appliquer aux images. Pour cela, commencez par choisir une présentation de métadonnées affichant les types de métadonnées que vous souhaitez appliquer. Vous pouvez également si vous le souhaitez créer une présentation personnalisée. Vous devez ensuite saisir les métadonnées que vous voulez appliquer dans les champs de métadonnées de la présentation, puis enregistrer les informations sous la forme d’un préréglage de métadonnées. Vous pouvez alors choisir le préréglage de métadonnées qui vous inté- resse lorsque vous importez des images, effectuez un changement groupé d’images ou modifiez les métadonnées d’une image dans l’inspecteur des métadonnées. Aperture vous propose également des méthodes simples de gestion de vos préréglages. Commandes de résolution améliorés dans la zone de dialogue Imprimer Que vous imprimiez un seul tirage haute résolution, une série de planches contact ou votre dernier livre de voyage, vous devez utiliser la zone de dialogue Imprimer. Vous pouvez maintenant spécifier la résolution en points par pouce (ppp) à laquelle vous voulez imprimer votre image dans le champ PPP. Vous pouvez aussi cocher la case « Utiliser la résolution ppp optimale » pour permettre à Aperture de calculer la meilleure résolution d’impression des images sur l’imprimante sélectionnée. Pour en savoir plus sur l’impression, consultez Manuel de l’utilisateur d’Aperture dans le menu Aide d’Aperture. Prise en charge améliorée d’AppleScript Aperture 1.5 propose maintenant de puissantes commandes de script permettant d’agir sur des images sélectionnées, en plus des commandes de manipulation des projets et des albums. Vous pouvez utiliser un script pour exporter des fichiers originaux RAW accompagnés de fichiers séparés XMP, utiliser des routines de script pour ne manipuler que les meilleures images d’une pile ou utiliser un script pour importer des images référencées à partir de n’importe quel emplacement. À propos de la sauvegarde de vos images Il est primordial de sauvegarder votre photothèque dans une banque. Lorsque vous sauvegardez vos images, Aperture réalise une copie complète de la photothèque dans son état actuel. Si vous supprimez des fichiers de la photothèque, ils sont également supprimés de la sauvegarde lors de la prochaine mise à jour de cette dernière. 11 Vous pouvez effectuer et stocker autant de sauvegardes complètes de la photothèque que vous le souhaitez dans plusieurs banques. La copie de sauvegarde contient les copies de travail, les métadonnées, les aperçus et les informations d’ajustement associées à toutes vos images ainsi que les fichiers originaux numériques des images gérées. Les fichiers originaux des images référencées ne sont pas sauvegardés dans la banque avec la photothèque. Important : comme les fichiers originaux numériques des images référencées sont stockés en dehors de la photothèque, vous devez gérer leur sauvegarde et leur archivage vous-même. Raccourcis clavier mis à jour Aperture 1.5 a été amélioré afin de rendre l’utilisation des raccourcis clavier plus facile. Par exemple, vous pouvez maintenant classer les images en appuyant simplement sur les touches numériques 1 à 5 pour attribuer à l’image sélectionnée un classement de une à cinq étoiles. Pour obtenir une liste des raccourcis clavier, consultez le document Référence rapide de l’application Aperture. Les raccourcis clavier des éléments de menu apparaissent aussi dans les menus d’Aperture. Prise en charge de formats de fichiers RAW supplémentaires Aperture 1.5 prend désormais en charge les formats de fichier RAW des appareils photo Fuji S2, Fuji S3 Pro et Sony A100. Pour la liste complète des formats de fichier RAW pris en charge, visitez : http://www.apple.com/fr/aperture/raw Prise en charge améliorée des ordinateurs Macintosh Aperture 1.5 est compatible avec les ordinateurs Mac mini et MacBook à processeur Intel. Pour la liste complète des configurations requises, visitez : http://www.apple.com/fr/aperture/specs.html Précédentes informations de version concernant Aperture 1.1 Les informations qui suivent portent sur Aperture 1.1, une version Universal d’Aperture conçue pour fonctionner sur les ordinateurs Macintosh à processeur PowerPC ou à processeur Intel. Aperture 1.1 améliore les performances et résout d’autres problèmes liés au décodage de fichiers RAW.12 Décodage de fichiers RAW amélioré Aperture 1.1 contient de nouveaux algorithmes de décodage RAW qui donnent une meilleure qualité d’image RAW. Avec le rendu par défaut amélioré des images RAW provenant des appareils photo pris en charge, Aperture 1.1 offre une qualité d’image nettement meilleure avec des améliorations dans le domaine de la réduction du bruit, de l’augmentation de la netteté et de la récupération des tons clairs. Pour maintenir l’intégrité des images des photos existantes dans votre photothèque Aperture, Aperture 1.1 vous permet de conserver le décodage RAW original d’Aperture 1.0 en migrant sélectivement des images à l’aide du nouveau processus de décodage RAW d’Aperture 1.1 ou de créer des doublons de chaque fichier d’image RAW original avec application du décodage RAW d’Aperture 1.1. Stratégies pour la migration d’images Lorsque vous commencez à utiliser Aperture 1.1, toutes les images dont vous disposez continuent à utiliser le processus de décodage RAW d’Aperture 1.0 afin de préserver leur apparence. Vous pouvez faire migrer n’importe laquelle de ces images vers le nouveau processus de décodage RAW Aperture 1.1. Vous pouvez aussi utiliser la commande « Faire migrer les images » du menu Fichier pour faire migrer les images, les projets, les livres, les galeries et les journaux web, les albums de type table lumineuse, les albums et les albums intelligents sélectionnés au préalable. La migration d’un grand nombre d’images peut prendre beaucoup de temps. C’est pourquoi il se peut que vous préfériez faire migrer les images au fur et à mesure de vos besoins. Par exemple, si vous disposez d’images classées cinq étoiles, il se peut que vous souhaitiez d’abord faire migrer ces dernières. Faire migrer une image plus d’une fois ou faire migrer une image qui utilise déjà le décodage RAW d’Aperture 1.1, n’a aucune incidence sur l’image. Migration d’une sélection d’images RAW Vous pouvez faire migrer toutes les images, uniquement les images possédant des ajustements ou uniquement les images sans ajustements. Vous pouvez aussi faire migrer une image à la fois à l’aide des commandes de précision RAW de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements. Pour en savoir plus sur la migration d’images individuelles, consultez la section « Migration d’images individuelles à l’aide des commandes de précision RAW » à la page 14. Important : la commande « Faire migrer les images » est irréversible. Vous pouvez toutefois appliquer à nouveau l’encodage RAW d’Aperture 1.0 à une image individuelle à l’aide du menu local Copie de travail de la zone Réglage de précision RAW de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements. Pour en savoir plus, consultez la section « Migration d’images individuelles à l’aide des commandes de pré- cision RAW » à la page 14.13 Pour faire migrer une sélection d’images RAW : 1 Sélectionnez une image ou un groupe d’images. 2 Choisissez Fichier > Faire migrer les images. 3 Dans la zone de dialogue qui apparaît, sélectionnez les critères de migration appropriés, puis cliquez sur le bouton « Faire migrer les images ». Les fichiers d’image RAW sont migrés du processus de décodage RAW d’Aperture 1.0 vers celui d’Aperture 1.1 selon les critères que vous avez spécifiés. Vous pouvez aussi faire migrer toutes les images d’un projet, d’un livre, d’une galerie ou d’un journal web, d’un album de type table lumineuse, d’un album ou d’un album intelligent. Pour faire migrer un projet ou un album : 1 Dans le panneau des projets, sélectionnez un projet ou un album. 2 Choisissez Fichier > « Faire migrer les images ». 3 Dans la zone de dialogue qui apparaît, sélectionnez les critères de migration appropriés, puis cliquez sur le bouton Faire migrer les images. Toutes les images RAW du projet ou de l’album sélectionné sont migrées vers le processus de décodage RAW d’Aperture 1.1. Vous pouvez aussi faire migrer toutes les images RAW de la photothèque en une fois. Ce processus de migration peut toutefois prendre beaucoup de temps si votre photothèque est volumineuse. Pour faire migrer toutes les images RAW de la photothèque : 1 Dans le panneau des projets, cliquez sur le triangle d’affichage Photothèque pour afficher les albums intelligents qui se trouvent en dessous. 2 Sélectionnez l’album intelligent nommé Toutes les images. 3 Choisissez Fichier > Faire migrer les images.14 4 Dans la zone de dialogue qui apparaît, sélectionnez les critères de migration appropriés, puis cliquez sur le bouton « Faire migrer les images ». Toutes les images RAW de la photothèque sont migrées vers le processus de décodage RAW d’Aperture 1.1. Migration d’images individuelles à l’aide des commandes de précision RAW Vous pouvez faire migrer une image RAW à la fois à l’aide du menu local Copie de travail. Pour faire migrer une image RAW à l’aide du menu local Copie de travail : 1 Sélectionnez une image RAW. 2 Dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, cochez la case « Réglage de précision RAW », puis choisissez 1.1 dans le menu local Copie de travail. L’image est à nouveau décodée à l’aide du processus de décodage RAW d’Aperture 1.1, la copie de travail de l’image est mise à jour et les commandes de précision RAW deviennent disponibles. Pour en savoir plus sur les nouvelles commandes de précision RAW, consultez la section suivante. Nouvelles commandes de précision RAW En plus d’un processus de décodage de fichiers RAW amélioré, Aperture 1.1 apporte de nouvelles commandes de précision RAW. Vous pouvez maintenant modifier la façon dont Aperture 1.1 décode les fichiers RAW à l’aide des commandes d’ajustement de la zone « Réglage de précision RAW » de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements. Comme le processus de décodage RAW est unique pour chaque modèle d’appareil photo, il se peut toutefois que certaines commandes de précision RAW soient estompées (non disponibles) pour le modèle d’appareil photo dont vous disposez. Les nouvelles commandes de précision RAW contiennent les paramètres suivants :  Augmentation : utilisez ce curseur et cette case de valeur pour augmenter le contraste de l’image.  Renforcement de netteté : utilisez les curseurs et les cases de valeur Intensité et Bords pour affiner la quantité de renforcement de la netteté à appliquer aux images pendant le processus de décodage RAW.  Flou chromatique : utilisez le curseur et la case de valeur Rayon pour adoucir le bruit chromatique en rendant flous les artefacts de couleur provoqués par le bruit du capteur d’image numérique lorsque les images sont prises à des vitesses ISO élevées ou sous de longues expositions. Choisissez 1.1 dans le menu local Copie de travail.15  Compensation automatique du bruit : cochez cette case pour activer des ajustements supplémentaires, comme, par exemple, la réduction de bruit et la suppression de pixels bloqués, qui seront automatiquement appliqués à l’image. Remarque : certaines commandes de la zone « Réglage de précision RAW » de l’inspecteur des ajustements et de la palette d’ajustements apparaissent estompées si les réglages en question ne sont pas disponibles pour votre appareil photo. À l’aide de ces commandes, vous pouvez affiner vos réglages de décodage RAW image par image. Aperture 1.1 vous permet aussi d’enregistrer vos réglages de décodage RAW personnalisés sous forme de réglages par défaut qui seront toujours utilisés avec un appareil photo donné ; de cette manière, vous pourrez facilement les appliquer aux nouvelles images que vous importez. Pour en savoir plus sur l’enregistrement des réglages de précision RAW personnalisés comme réglages par défaut pour un appareil photo donné, consultez la section « Définition des réglages par défaut de l’appareil photo » à la page 19. Utilisation des commandes Augmentation Mac OS détermine le format de fichier RAW de chaque appareil photo numérique pour mettre en place un réglage de contraste optimal. Les commandes Augmentation vous permettent de définir le contraste lors du décodage du fichier RAW. La valeur 0 (zéro) n’applique aucun ajustement de contraste, tandis que la valeur 1 applique la totalité de l’ajustement de contraste recommandé par Apple. Pour ajuster le paramètre Augmentation : 1 Sélectionnez une image RAW importée dans ou migrée vers Aperture 1.1. 2 Dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, effectuez l’une des opérations suivantes : Utilisez le curseur et la case de valeur Augmentation pour ajuster la quantité de contraste à appliquer pendant le processus de décodage RAW.16  Par défaut, le curseur Augmentation est réglé sur 1,00. Faites glisser le curseur Augmentation vers la gauche pour diminuer la quantité de contraste à appliquer à l’image pendant le processus de décodage RAW ou faites-le glisser vers la droite pour augmenter cette quantité.  Cliquez sur la flèche gauche ou la flèche droite dans la case de valeur Augmentation pour ajuster le contraste par incréments de 5 pour cents ou faites glisser le curseur.  Double-cliquez sur le nombre qui figure dans la case de valeur Augmentation, saisissez une valeur comprise entre 0,00 et 1,00, puis appuyez sur Retour. La valeur 0,00 n’applique aucun ajustement de contraste à l’image pendant le processus de décodage RAW. Une valeur supérieure à 0,00 augmente l’ajustement de contraste appliqué à l’image. La valeur 1,00 applique la totalité de l’ajustement de contraste recommandé par Apple pour le modèle d’appareil photo en question. Utilisation des commandes Renforcement de la netteté Vous pouvez activer le renforcement de la netteté pendant le processus de décodage RAW en cochant la case Renforcement de la netteté dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements. Remarque : lorsque les commandes Renforcement de la netteté de la zone Réglage de précision RAW de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements sont désactivées, Aperture n’applique aucun ajustement de renforcement de la netteté pendant le processus de décodage RAW. Pour ajuster le paramètre Renforcement de la netteté : 1 Sélectionnez une image RAW importée dans ou migrée vers Aperture 1.1. 2 Dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, cochez la case Renforcement de la netteté. Cocher cette case permet d’activer les commandes Renforcement de la netteté pour le modèle d’appareil photo en question, ce qui vous permet d’appliquer une valeur personnalisée pendant le processus de décodage RAW. Si vous faites glisser les curseurs Intensité et Bords, la case « Renforcement de la netteté » est automatiquement cochée. Cochez la case Renforcement de la netteté pour renforcer la netteté pendant le processus de décodage RAW.17 3 Ajustez la force de l’effet de renforcement de la netteté en effectuant l’une des opérations suivantes :  La valeur par défaut du curseur et de la case de valeur Intensité est déterminée par l’appareil photo utilisé pour créer le fichier d’image RAW. Faites glisser le curseur Intensité vers la droite pour augmenter la force de l’effet de renforcement de la netteté à appliquer à l’image pendant le processus de décodage RAW ou faites-le glisser vers la gauche pour diminuer cette force.  Cliquez sur la flèche gauche ou la flèche droite dans la case de valeur Intensité pour ajuster la force de l’effet de renforcement de la netteté par incréments de 5 pour cents ou faites glisser le curseur.  Double-cliquez sur le nombre qui figure dans la case de valeur Intensité, saisissez une valeur comprise entre 0,00 et 1,00, puis appuyez sur Retour. La valeur 0,00 n’applique aucun effet de renforcement de la netteté à l’image pendant le processus de décodage RAW. Une valeur supérieure à 0,00 augmente l’effet de renforcement de la netteté appliqué à l’image. 4 Ajustez la façon dont l’effet de renforcement de la netteté doit être appliqué aux bords en effectuant l’une des opérations suivantes :  La valeur par défaut du curseur et de la case de valeur Bords est déterminée par l’appareil photo utilisé pour créer le fichier d’image RAW. Faites glisser le curseur Bords vers la droite pour intensifier l’effet de renforcement de la netteté au niveau des bords « durs » (les zones où il y a des changements de couleur importants) pendant le processus de décodage RAW. Faites-le glisser vers la gauche pour limiter cet effet.  Cliquez sur la flèche gauche ou la flèche droite dans la case de valeur Bords pour ajuster la force de l’effet de renforcement de la netteté au niveau des bords durs par incréments de 5 pour cents ou faites glisser le curseur.  Double-cliquez sur le nombre qui figure dans la case de valeur Bords, saisissez une valeur comprise entre 0,00 et 1,00, puis appuyez sur Retour. Une valeur supérieure à 0,00 intensifie l’effet de renforcement de la netteté au niveau des bords durs. Utilisez le curseur et la case de valeur Intensité pour ajuster la force de l’effet de renforcement de la netteté à appliquer pendant le processus de décodage RAW. Utilisez le curseur et la case de valeur Bords pour ajuster la façon dont l’effet de renforcement de la netteté doit être appliqué pendant le processus de décodage RAW.18 Utilisation des commandes Flou chromatique Des artéfacts de couleur apparaissent sur les images numériques à cause du bruit créé par les capteurs d’image numériques. Les commandes Flou chromatique maculent légè- rement la couleur pour corriger ces artéfacts. Mac OS détermine le format de fichier RAW de chaque appareil photo numérique pour mettre en place une valeur de flou chromatique optimale. Lorsque vous cochez la case Flou chromatique dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, cet ajustement de flou chromatique est désactivé, ce qui vous permet de définir votre propre valeur de flou chromatique. Pour ajuster le paramètre de flou chromatique : 1 Sélectionnez une image RAW importée dans ou migrée vers Aperture 1.1. 2 Dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, cochez la case Flou chromatique. 3 Ajustez la zone à laquelle l’effet de flou chromatique doit être appliqué en effectuant l’une des opérations suivantes :  La valeur par défaut du curseur et de la case de valeur Rayon est déterminée par l’appareil photo utilisé pour créer le fichier d’image RAW. Faites glisser le curseur Rayon vers la droite pour augmenter le rayon de la zone à laquelle l’effet de flou chromatique doit être appliqué pendant le processus de décodage RAW ou faites-le glisser vers la gauche pour diminuer ce rayon.  Cliquez sur la flèche gauche ou la flèche droite dans la case de valeur Rayon pour ajuster le rayon par incréments d’un dixième de pixel ou faites glisser le curseur.  Double-cliquez sur le nombre qui figure dans la case de valeur Rayon, saisissez une valeur comprise entre 0,10 et 10,00, puis appuyez sur Retour. La valeur 0,10 applique le degré de flou chromatique minimum pendant le processus de décodage RAW. Une valeur supérieure à 0,10 augmente l’effet de flou chromatique pendant le processus de décodage RAW. Sélectionnez la case Flou chromatique pour modifier les paramètres de décodage RAW de flou chromatique. Utilisez le curseur et la case de valeur Rayon pour ajuster la zone à laquelle l’effet de flou chromatique doit être appliqué pendant le processus de décodage RAW.19 Activation des ajustements de compensation automatique du bruit Les capteurs d’image numériques produisent du bruit dans les images si certains réglages sont mis en place (généralement, les réglages ISO élevés et les longues expositions). Mac OS analyse les caractéristiques du bruit de tous les appareils photo et les utilise pour contrôler des paramètres comme la netteté. Vous pouvez activer l’ajustement automatique en cochant la case « Compensation automatique du bruit ». Pour activer l’ajustement de compensation automatique du bruit : 1 Sélectionnez une image RAW importée dans ou migrée vers Aperture 1.1. 2 Dans l’inspecteur des ajustements ou la palette d’ajustements, cochez la case « Compensation automatique du bruit ». Aperture applique alors cet ajustement. Définition des réglages par défaut de l’appareil photo Une fois que vous avez modifié les réglages de décodage RAW via les commandes de la zone « Réglage de précision RAW » de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements, vous pouvez enregistrer ces réglages comme valeurs de paramètre par défaut pour le modèle d’appareil photo dont vous disposez. Tous les fichiers image RAW provenant de ce modèle d’appareil photo et importés dans Aperture sont alors décodés à l’aide de ces réglages. Pour définir le réglage d’appareil photo par défaut : m Dans la zone « Réglage de précision RAW » de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements, choisissez « Enregistrer comme réglage d’appareil photo par défaut » dans le menu local Réglages. Le menu local Réglages affiche « Réglage par défaut d’appareil photo ». Cochez cette case pour activer l’ajustement de compensation automatique du bruit. Le modèle d’appareil photo est affiché dans le champ Appareil photo.Vous pouvez effacer les réglages par défaut de l’appareil photo à tout moment. Pour effacer les réglages par défaut de l’appareil photo : m Dans la zone « Réglage de précision RAW » de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements, choisissez « Effacer le réglage d’appareil photo par défaut » dans le menu local Réglages. Le menu local Réglages affiche Personnalisé. Vous pouvez aussi configurer les commandes de précision RAW de sorte à utiliser les réglages de décodage RAW recommandés par Apple. Pour utiliser les réglages de décodage RAW recommandés par Apple : m Dans la zone « Réglage de précision RAW » de l’inspecteur des ajustements ou de la palette d’ajustements, choisissez Apple dans le menu local Réglages. Le menu local Réglages affiche Apple. © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, AppleScript, FireWire, iDVD, iPhoto, Mac, Macintosh et Mac OS sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Aperture, Finder, iWeb, Keynote, MacBook et Safari sont des marques d’Apple Computer Inc. Adobe et Photoshop sont des marques ou des marques déposées d’Adobe Systems Incorporated aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Intel et Intel Core sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. PowerPC et le logo PowerPC sont des marques d’International Business Machines Corporation, utilisées sous licence. Les autres noms d’entreprises et de produits mentionnés dans ce document sont des marques de leurs propriétaires respectifs. Le 28 août 2006 F019-0798 Mac OS X Server Premiers contacts avec la version 10.4 ou ultérieure Deuxième éditionK Apple Computer, Inc. © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’un exemplaire enregistré du logiciel Mac OS X Server peut reproduire cette publication aux fins d’apprentissage du logiciel. Cette publication ne peut être reproduite ou transmise en tout ou partie à des fins commerciales, comme la vente de copies de cette publication ou la fourniture d’un service d’assistance payant. Tous les efforts ont été mis en œuvre pour garantir l’exactitude des informations de ce manuel. Apple Computer, Inc., n’est pas responsable des erreurs d’impression ou de typographie. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Le logo Apple est une marque d’Apple Computer Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Apple, le logo Apple, AirPort, AppleShare, AppleTalk, FireWire, iBook, iMac, iPod, Keychain, LaserWriter, Mac, Mac OS, Macintosh, Power Mac, Power Macintosh, Quartz, QuickTime, WebObjects et Xserve sont des marques d’Apple Computer, Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Apple Remote Desktop, Disk First Aid, eMac, Finder, le logo FireWire, Xcode et Xgrid sont des marques d’Apple Computer Inc. Adobe et PostScript sont des marques d’Adobe Systems Incorporated. Intel et Intel Core sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. Java et tous les logos et marques dérivés de Java sont des marques ou des marques déposées de Sun Microsystems, Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays. PowerPC™ et le logo PowerPC™ sont des marques d’International Business Machines Corporation utilisées sous licence. UNIX est une marque déposée aux États-Unis et dans d’autres pays, sous licence exclusive de X/Open Company Ltd. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés sont des marques de leurs détenteurs respectifs. Les produits de tierce partie ne sont mentionnés qu’à titre indicatif, et aucunement à des fins publicitaires ou de recommandation. Apple ne se porte pas garant de ces produits et décline toute responsabilité quant à leur utilisation et à leur fonctionnement. F019-0740-A/21-7-063 Table des matières 9 À propos de ce guide 9 Nouveautés de la version 10.4 10 Informatique hautes performances 10 Gestion de l’accès des utilisateurs 13 Administration de serveur 14 Services de collaboration 15 Contenu de ce guide 17 Utilisation de l’aide à l’écran 18 La suite Mac OS X Server 21 Obtenir des mises à jour de documentation 22 Informations complémentaires 23 Chapitre 1 : Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 23 Planification 24 Installation du logiciel serveur 25 Mise à niveau et migration 26 Installation locale à partir du disque d’installation du serveur 26 Installation à distance à partir du disque d’installation du serveur 30 Automatisation de l’installation de serveurs avec une image disque4 Table des matières 31 Configuration initiale du serveur 32 Réglages établis au cours de la configuration initiale du serveur 34 Configuration interactive des serveurs 36 Automatisation de la configuration du serveur 41 Configuration des services 42 Rester à jour 43 Chapitre 2 : Avant de commencer 44 Mise en place d’une équipe de planification 45 Identification des serveurs à mettre en place 46 Choix des services à héberger sur chaque serveur 48 Définition d’une stratégie de migration 48 Mise à niveau et migration à partir d’une version antérieure de Mac OS X Server 49 Migration à partir de Windows NT 49 Définition d’une stratégie d’intégration 50 Définition de la configuration de l’infrastructure matérielle 51 Définition de l’infrastructure minimale pour la configuration du serveur 53 Vérification de la disponibilité du matériel nécessaire pour le serveur 53 Limitation de la nécessité de déplacer des serveurs après la configuration 55 Modification du nom d’hôte du serveur après la configuration 56 Modification de l’adresse IP du serveur après la configuration 56 Définition de la stratégie d’installation et de configuration à utiliser 56 Recherche et organisation des informationsTable des matières 5 57 Chapitre 3 : Installation du logiciel serveur 58 Configuration requise pour l’installation de Mac OS X Server 59 Informations nécessaires 59 Utilisation du disque d’installation du serveur 60 Mise à niveau et migration 62 Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server 64 Instructions matérielles pour l’installation de Mac OS X Server 64 Identification du serveur distant lors de l’installation de Mac OS X Server 65 Installation du logiciel serveur de manière interactive à partir du disque d’installation 65 Connexion au réseau au cours de l’installation 65 Installation du logiciel serveur sur un ordinateur en réseau 66 Utilisation d’un visualiseur VNC pour préparer un disque avant l’installation 68 Utilisation du programme d’installation pour une installation locale à partir du disque d’installation 70 Utilisation de l’application Assistant du serveur pour une installation à distance depuis le disque d’installation 74 Utilisation d’un visualiseur VNC pour effectuer une installation à distance depuis le DVD d’installation 77 Mise à niveau d’un ordinateur de Mac OS X à Mac OS X Server 78 Automatisation de l’installation du logiciel serveur avec une image disque 79 Installation du logiciel serveur à l’aide de l’outil de ligne de commande installer 84 Installation de plusieurs serveurs6 Table des matières 85 Chapitre 4 : Configuration initiale du serveur 86 Informations nécessaires 87 Enregistrement des données de configuration 94 Spécification de l’utilisation initiale d’Open Directory 100 Connexion au réseau lors de la configuration initiale du serveur 101 Configuration de serveurs avec plusieurs ports Ethernet 101 Utilisation de la configuration interactive de serveur 102 Configuration interactive d’un serveur local 103 Report de la configuration de serveur local après l’installation 103 Configuration interactive d’un serveur distant 105 Configuration interactive d’un lot de serveurs distants 107 Configuration interactive de plusieurs serveurs distants tour à tour 110 Utilisation de la configuration automatique de serveur 111 Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un fichier 115 Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un répertoire 121 Détermination de l’état des configurations 121 Utilisation de la sous-fenêtre Destination pour les informations d’état de configuration 121 Gestion des échecs de configuration 122 Gestion des avertissements de configuration 123 Obtention d’informations d’état sur l’installation de la mise à niveau 123 Configuration des services 124 Configuration d’Open Directory 124 Configuration de la gestion des utilisateursTable des matières 7 125 Configuration des services de fichiers 126 Configuration du service d’impression 127 Configuration de service web 128 Configuration du service de courrier 129 Configuration de services réseau 129 Configuration de services d’images de système et de services de mise à jour de logiciels 130 Configuration de l’enchaînement et de la diffusion de données 130 Configuration d’un serveur d’applications 131 Configuration d’un serveur WebObjects 131 Configuration du service de collaboration 133 Chapitre 5 : Administration du serveur 134 Utilisation des outils d’administration 136 Ordinateurs permettant d’administrer un serveur 136 Configuration d’un ordinateur administrateur 138 Administration au moyen d’un ordinateur non Mac OS X 138 Programme d’installation 139 Assistant du serveur 139 Format de répertoire 140 Gestionnaire de groupe de travail 141 Ouverture du Gestionnaire de groupe de travail et authentification 142 Administration de comptes 144 Définition des préférences gérées8 Table des matières 146 Utilisation de données de répertoire 147 Gestion du partage 148 Configuration des présentations de réseau gérées 149 Personnalisation de l’environnement du Gestionnaire de groupe de travail 150 Admin Serveur 150 Ouverture de l’application Admin Serveur et authentification 151 Utilisation de serveurs spécifiques 154 Administration des services 157 Contrôle de l’accès aux services 158 Utilisation de SSL pour l’administration à distance des serveurs 159 Personnalisation de l’environnement d’Admin Serveur 159 Assistant réglages de passerelle 160 Gestion des images de système 161 Contrôle de serveur 163 Gestion de l’enchaînement de données 164 Apple Remote Desktop 165 Outils de ligne de commande 166 Xgrid Admin 166 Utilisation d’ordinateurs de versions antérieures à la 10.4 à partir de serveurs de version 10.4 167 Index9 Préface À propos de ce guide Ce guide vous permet de vous orienter parmi les étapes de la configuration initiale de Mac OS X Server et son administration. Il a pour but de vous aider à préparer votre serveur à répondre aux besoins de vos utilisateurs et de votre entreprise. Nouveautés de la version 10.4 Mac OS X Server version 10.4 offre des améliorations majeures dans les domaines suivants :  Informatique hautes performances.  Gestion de l’accès des utilisateurs.  Administration de serveur.  Services de collaboration. La version 10.4.7 permet de prendre en charge les ordinateurs Macintosh de serveur et de bureau à processeur Intel.10 Préface À propos de ce guide Informatique hautes performances Mac OS X Server offre une approche hautes performances et rentable des activités impliquant de nombreux calculs :  Service Xgrid. Le service de calcul Xgrid vous permet d’obtenir des performances de type super-ordinateur via la distribution des calculs sur des ensembles d’ordinateurs Mac OS X dédiés ou partagés. Le contrôleur de cluster Xgrid fournit un accès centralisé au pool de calcul distribué, appelé cluster de calcul.  Traitement 64 bits. La prise en charge du traitement 64 bits inclut une mémoire adressable sur 64 bits et la possibilité d’exécuter simultanément des applications 64 bits et 32 bits.  Mise en réseau accélérée. L’agrégation de liens permet de configurer plusieurs liaisons réseau physiques en une liaison logique unique afin d’améliorer la capacité et la disponibilité des connexions réseau. Vous pouvez également tirer parti de trames jumbo et du protocole IP sur FireWire afin d’optimiser les transmissions réseau. Gestion de l’accès des utilisateurs De nombreuses nouvelles fonctionnalités de la version 10.4 vous permettent de faciliter et de gérer l’accès des utilisateurs aux services :  Listes de contrôle d’accès (ACL). Les ACL vous permettent de créer des autorisations d’accès aux points de partage, dossiers et fichiers avec un degré élevé de précision. Un large éventail d’autorisations peut être affecté à des utilisateurs et groupes individuels, et ces autorisations peuvent être imbriquées. En outre, vous pouvez utiliser l’héritage pour propager des autorisations via une hiérarchie de systèmes de fichiers.Préface À propos de ce guide 11  Groupes imbriqués. Un groupe imbriqué est un groupe membre d’un autre groupe. Les groupes imbriqués vous permettent de gérer des groupes d’utilisateurs à un niveau global (lorsque vous souhaitez agir sur tous les membres d’un groupe) et à un niveau plus détaillé (lorsque vous souhaitez agir uniquement sur certains membres d’un groupe).  Verrouillage unifié. Mac OS X Server unifie le verrouillage des fichiers entre les protocoles AFP et SMB/CIFS. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs travaillant simultanément sur plusieurs plates-formes de partager des fichiers sans se soucier de la corruption des fichiers.  Accès aux services. Vous pouvez spécifier les utilisateurs et groupes qui peuvent utiliser les services hébergés par un serveur.  Prise en charge générale de Kerberos. Les services suivants de Mac OS X Server prennent désormais en charge l’authentification Kerberos : AFP, le courrier, FTP (File Transfer Protocol), SSH (Secure Shell), la fenêtre d’ouverture de session, LDAPv3, VPN (Virtual Private Network), l’économiseur d’écran et Apache (via le protocole SPNEGO).  Exploration réseau. Vous pouvez configurer les présentations de réseau gérées, qui sont des vues personnalisées que les utilisateurs voient lorsqu’ils sélectionnent l’icône Réseau dans la barre latérale d’une fenêtre du Finder. Une présentation de réseau gérée est constituée d’un ou plusieurs voisinages réseau, qui apparaissent dans le Finder sous forme de dossiers. Chaque dossier contient une liste de ressources qu’un administrateur a associé à la présentation. Les présentations de réseau gérées offrent un moyen efficace de présenter les ressources réseau. Vous pouvez créer plusieurs présentations pour différents ordinateurs clients. Étant donné que les présentations sont stockées avec Open Directory, la présentation de réseau d’un ordinateur est automatiquement disponible lorsqu’un utilisateur ouvre une session.12 Préface À propos de ce guide  VPN site à site. Un VPN site à site relie deux réseaux. Il offre une connexion sécurisée qu’il est facile d’établir en cas de besoin, pour configurer un réseau sur un autre site, par exemple lors du développement d’une entreprise. Un VPN site à site fait apparaî- tre les deux réseaux comme un seul pour les utilisateurs des deux sites.  Mobilité. Les utilisateurs équipés d’ordinateurs portables peuvent utiliser la liaison sécurisée afin de s’assurer que les services auxquels ils accèdent lors de leurs déplacements sont sûrs. Une liaison sécurisée offre à un ordinateur client un moyen de s’authentifier auprès d’un serveur LDAP et au serveur LDAP un moyen de s’authentifier auprès du client.  Liaison sécurisée de répertoire. La liaison sécurisée de répertoire, également appelée liaison authentifiée de répertoire, permet d’établir une connexion authentifiée entre un ordinateur client et un répertoire LDAP sur Mac OS X Server. Étant donné que l’ordinateur client authentifie le serveur LDAP avant de s’y connecter, un utilisateur malveillant ne peut pas contrôler l’ordinateur client en interposant un faux serveur LDAP non authentifié.  Importation de comptes. Les performances de l’importation de comptes dans un répertoire LDAPv3 ont été considérablement améliorées. En outre, vous pouvez désormais importer des réglages de politique de mot de passe, contrôler si des réglages prédéfinis sont appliqués lors de l’importation, ou encore spécifier la quantité d’informations journalisées.Préface À propos de ce guide 13 Administration de serveur La gestion de Mac OS X Server devient toujours plus simple et plus efficace :  Réplication de schéma Open Directory. Vous pouvez désormais stocker un schéma LDAP dans le répertoire, ce qui vous permet d’ajouter un nouveau schéma sans avoir à copier manuellement les fichiers de configuration. Les modifications sont automatiquement propagées du maître Open Directory vers tous les répliques.  Éditeur de préférences. Si vous souhaitez contrôler avec précision les réglages de préférences, vous pouvez utiliser des manifestes de préférences via le nouvel éditeur de préférences du Gestionnaire de groupe de travail. Les manifestes de préférences sont des fichiers qui décrivent la structure et les valeurs des préférences d’une application ou d’un utilitaire. L’éditeur de préférences vous permet d’utiliser des manifestes pour les préférences prédéfinies, ou d’ajouter de nouveaux manifestes pour les applications et utilitaires souhaités.  Filtrage du courrier indésirable et des virus. Le service de courrier protège les utilisateurs contre le courrier indésirable et les autres messages non autorisés. Vous pouvez définir des filtres qui permettent de réduire le courrier indésirable et les virus, filtrer le courrier commercial non sollicité, ou encore détecter les messages avec un contenu particulier. Le filtrage du courrier indésirable, basé sur le puissant outil SpamAssassin, inclut une option d’auto-apprentissage.  Configuration de passerelle réseau. Une nouvelle application, Assistant réglages de passerelle, automatise la configuration d’une passerelle simple entre le réseau local et Internet. Une passerelle vous permet de partager la connexion Internet d’un serveur entre les différents ordinateurs du réseau local. L’Assistant réglages de passerelle configure automatiquement les services DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol), NAT (Network Address Translation), coupe-feu, DNS et VPN. 14 Préface À propos de ce guide  Gestion des certificats SSL (Secure Sockets Layer). Admin Serveur facilite la gestion des certificats SSL pouvant être utilisés par le courrier, le web, Open Directory et les autres services qui les prennent en charge. Vous pouvez créer un certificat à signature automatique et générer une demande de signature de certificat (CSR, Certificate Signing Request) afin d’obtenir un certificat SSL auprès d’une autorité émettrice et de l’installer. Services de collaboration Les services de collaboration assurent la promotion des interactions entre les utilisateurs, en facilitant le travail d’équipe et la productivité. Mac OS X Server continue de fournir la prise en charge de la collaboration via la gestion des listes d’envoi, la gestion des comptes et dossiers de groupes, ainsi que le partage de fichiers multiplateformes. Deux nouveaux services de collaboration ont été ajoutés pour la version 10.4 :  Service de journal web. Mac OS X Server fournit un serveur de journal web multiutilisateur, conforme aux normes XML RSS et Atom. Le service de journal web gère l’authentification Open Directory. Pour plus de sécurité, les utilisateurs peuvent accé- der au service de journal web via un site web compatible SSL.  Service iChat. Mac OS X Server fournit une messagerie instantanée pour les utilisateurs Macintosh, Windows et Linux. L’authentification d’utilisateur est intégrée à Open Directory, et la configuration et l’administration du service iChat sont effectuées à l’aide de l’application graphique Admin Serveur. Préface À propos de ce guide 15 Contenu de ce guide Il est constitué de cinq chapitres.  Le chapitre 1, « Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration », est une synthèse des informations contenues dans les chapitres suivants. Il passe en revue les étapes de l’installation et de la configuration initiale du serveur, ainsi que les options dont vous disposez à chaque étape.  Le chapitre 2, « Avant de commencer », vous aide à optimiser les bénéfices que peut apporter Mac OS X Server à votre environnement. Il vous permet également de répondre aux besoins à la fois de l’administrateur et de l’utilisateur du serveur, mais aussi d’identifier quelles sont les conditions préalables nécessaires au serveur et aux services qui peuvent affecter l’installation et la configuration initiale.  Le chapitre 3, « Installation du logiciel serveur », présente les différentes méthodes d’installation de Mac OS X Server et vous les expose en détail.  Le chapitre 4, « Configuration initiale du serveur », vous explique comment configurer les fonctions élémentaires de Mac OS X Server de manière interactive ou automatique. Il vous indique également les étapes à suivre après la configuration initiale.  Le chapitre 5, « Administration du serveur », offre une description des applications graphiques que vous pouvez utiliser pour administrer Mac OS X Server localement sur le serveur ou à distance depuis un autre serveur ou un ordinateur administrateur.16 Préface À propos de ce guide Les chapitres et annexes supplémentaires qui figuraient dans la première édition du manuel Premiers contacts se trouvent désormais dans un document séparé, intitulé « Supplément à la deuxième édition du guide Premiers contacts avec la version 10.4 ou ultérieure de Mac OS X Server ». Lisez-le pour vous familiariser avec des scénarios type d’utilisation de Mac OS X S, ses services et sa terminologie. L’exemple de configuration inclus vous expose en détails une méthode pour installer Mac OS X Server et effectuer la configuration initiale du serveur dans une petite entreprise. Vous pouvez utiliser la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) fournie pour noter les informations dont vous aurez besoin lorsque vous installerez et configurerez Mac OS X Server. La feuille d’opérations est également disponible individuellement. Vous trouverez le supplément au guide Premiers contacts et la feuille d’opérations sous forme de fichiers PDF dans le dossier Documentation du disque d’installation de Mac OS X Server et sur le CD Mac OS X Server Admin Tools. Ces documents sont également disponibles sur le site web de la documentation relative au serveur : www.apple.com/fr/server/documentation. Remarque : étant donné qu’Apple publie régulièrement de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels, les illustrations de ce document peuvent être différentes de celles qui s’affichent à l’écran.Préface À propos de ce guide 17 Utilisation de l’aide à l’écran Vous pouvez afficher des instructions et d’autres informations utiles sur la suite serveur en utilisant l’aide à l’écran. Sur un ordinateur qui exécute Mac OS X Server, vous pouvez accéder à l’aide à l’écran après avoir ouvert le Gestionnaire de groupe de travail ou Admin Serveur. À partir du menu d’aide, sélectionnez l’une des options :  Aide Gestionnaire de groupe de travail ou Aide Admin Serveur affiche des informations sur l’application.  Aide Mac OS X Server affiche la page d’aide principale du serveur, à partir de laquelle vous pouvez rechercher des informations sur le serveur.  Documentation vous permet d’accéder au site www.apple.com/fr/server/documentation, à partir duquel vous pouvez télécharger la documentation concernant le serveur. Vous pouvez également accéder à l’aide à l’écran à partir du Finder ou d’autres applications d’un serveur ou d’un ordinateur administrateur. Un ordinateur administrateur est un ordinateur Mac OS X sur lequel est installé un logiciel d’administration de serveur. Utilisez le menu Aide afin d’ouvrir Visualisation Aide, puis choisissez Bibliothèque > Aide Mac OS X Server. Pour consulter les toutes dernières rubriques d’aide, assurez-vous que l’ordinateur serveur ou administrateur est connecté à Internet lorsque vous utilisez Visualisation Aide. Visualisation Aide extrait et met en cache automatiquement les toutes dernières rubriques d’aide sur Internet concernant le serveur. Lorsque vous n’êtes pas connecté à Internet, Visualisation Aide affiche les rubriques d’aide mises en cache.18 Préface À propos de ce guide La suite Mac OS X Server La documentation de Mac OS X Server comprend une série de guides présentant les services offerts ainsi que les instructions relatives à leur configuration, leur gestion et leur dépannage. Tous les guides sont disponibles au format PDF via : www.apple.com/fr/server/documentation. Ce guide ... explique comment : Premiers contacts, Supplément au guide Premiers contacts, et Feuille d’opérations de Mac OS X Server Installer Mac OS X Server et le configurer pour la première fois. Administration des services de collaboration Configurer et gérer les services de journal web, de chat et autres qui facilitent les interactions entre utilisateurs. Administration par ligne de commande Utiliser les commandes et les fichiers de configuration pour exécuter les tâches d’administration du serveur via l’interpré- teur de commandes UNIX. Utilisation d’ordinateurs Mac OS X dans l’enseignement primaire et secondaire (Deploying Mac OS X Computers for K-12 Education) Configurer et déployer Mac OS X Server ainsi qu’un ensemble d’ordinateurs Mac OS X et les utiliser dans l’enseignement primaire et secondaire (professeurs, élèves et personnel). Utilisation de Mac OS X Server pour un environnement informatique hautes performances (Deploying Mac OS X Server for High Performance Computing) Configurer et gérer Mac OS X Server et les ordinateurs en grappe de serveurs Apple afin d’accélérer le traitement des opérations informatiques complexes.Préface À propos de ce guide 19 Administration du service de fichiers Partager des volumes ou dossiers de serveur sélectionnés parmi les clients du serveur via les protocoles suivants : AFP, NFS, FTP et SMB/CIFS. Administration de la haute disponibilité Gérer les basculements IP, l’agrégation des liens, l’équilibrage de charge et d’autres configurations matérielles et logicielles pour garantir la haute disponibilité des services Mac OS X Server. Guide du serveur d’applications Java (Java Application Server Guide) Configurer et administrer un serveur d’applications JBoss sur Mac OS X Server. Configuration de la sécurité pour Mac OS X (Mac OS X Security Configuration) Sécuriser les ordinateurs client Mac OS X. Configuration de la sécurité pour Mac OS X Server (Mac OS X Server Security Configuration) Sécuriser les ordinateurs Mac OS X Server. Administration du service de courrier Installer, configurer et administrer les services de courrier sur le serveur. Migration à partir de Windows NT vers Mac OS X Server Déplacer des comptes, des dossiers partagés et des services à partir de serveurs Windows NT vers Mac OS X Server. Administration des services réseau Installer, configurer et administrer DHCP, DNS, VPN, NTP, coupe-feu IP et services NAT sur le serveur. Administration d’Open Directory Gérer les services de répertoires et d’authentification. Administration du service d’impression Héberger les imprimantes partagées et gérer les files d’attente et travaux d’impression associés. Ce guide ... explique comment :20 Préface À propos de ce guide Administration de QuickTime Streaming Server 5.5 Configurer et gérer les services d’enchaînement QuickTime. Administration de mises à jour de logiciels et d’images de système Utiliser NetBoot et Installation en réseau pour créer des images disque à partir desquelles les ordinateurs Macintosh peuvent démarrer sur le réseau. Configurer un serveur de mise à jour de logiciels pour la mise à jour d’ordinateurs clients via le réseau. Mise à niveau et migration Utiliser les données et les réglages des services actuellement utilisés sur les versions antérieures du logiciel serveur. Gestion des utilisateurs Créer et gérer des comptes d’utilisateur, groupes et listes d’ordinateurs. Configurer les préférences gérées des clients Mac OS X. Administration des technologies web Configurer et gérer un serveur web, dont WebDAV, WebMail, et les modules web. Administration des services Windows Configurer et gérer des services tels que PDC, BDC, fichiers et impression pour les utilisateurs d’ordinateurs Windows. Administration d’Xgrid Gérer des clusters de calcul Xserve à l’aide de l’application Xgrid. Mac OS X Server Glossaire Savoir à quoi correspondent les termes utilisés pour les produits de serveur et les produits de stockage. Ce guide ... explique comment :Préface À propos de ce guide 21 Obtenir des mises à jour de documentation Apple publie régulièrement de nouvelles rubriques d’aide à l’écran, des guides révisés et des documents de solutions. Les nouvelles rubriques d’aide incluent des mises à jour des guides les plus récents.  Pour afficher de nouvelles rubriques d’aide à l’écran, assurez-vous que votre ordinateur serveur ou administrateur est connecté à Internet et cliquez sur le lien Informations de dernière minute dans la page d’aide principale de Mac OS X Server.  Pour télécharger les guides et documents de solutions les plus récents au format PDF, rendez-vous à la page web de documentation de Mac OS X Server : www.apple.com/fr/server/documentation.22 Préface À propos de ce guide Informations complémentaires Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes :  Documents Ouvrez-moi : mises à jour importantes et informations spécifiques ; recherchez-les sur les disques du serveur.  Site web de Mac OS X Server (www.apple.com/fr/macosx/server) : une passerelle vers de plus amples informations sur divers produits et technologies.  Site web de service et d’assistance Apple (www.apple.com/fr/support) : un accès à des centaines d’articles concernant le service d’assistance Apple.  Formation des clients Apple (train.apple.com) : cours en salle et autoformations pour développer vos compétences en termes d’administration de serveur.  Groupes de discussion Apple (discussions.info.apple.com) : un moyen de partager questions, connaissances et conseils avec d’autres administrateurs.  Répertoire de liste d’envoi Apple (www.lists.apple.com) : abonnez-vous à des listes d’envoi afin de pouvoir communiquer par courrier électronique avec d’autres administrateurs.1 23 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Avant d’installer et de configurer Mac OS X Server, prenez le temps de planifier l’opération et de vous familiariser avec les options. Ce chapitre est une synthèse des informations contenues dans les chapitres suivants. Il passe en revue les étapes de l’installation et de la configuration initiale du serveur, ainsi que les options dont vous disposez à chaque étape. Planification Lors de la phase de planification, vous déterminez de quelle manière vous prévoyez d’utiliser Mac OS X Server et si des opérations s’avèrent nécessaires avant son installation. Installez le logiciel serveur Programmez Configurez le serveur Configurez les services Restez à jour24 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Il se peut par exemple que vous souhaitiez passer un serveur existant à la version 10.4 tout en continuant à héberger des services de répertoires, de fichiers et de courrier pour les clients de votre réseau. Avant d’installer votre logiciel serveur, vous devrez peut-être préparer les données à faire migrer vers votre nouveau serveur, et vous demander si le moment est opportun pour mettre en œuvre une nouvelle solution de services de répertoires. Le chapitre 2, « Avant de commencer », à la page 43 vous aidera à comprendre ce que vous devez faire en premier lieu et ce que vous pouvez remettre à plus tard. Lors de la phase de planification, vous décidez également quelles options d’installation et de configuration du serveur sont les plus adaptées à vos besoins. Le supplément au guide Premiers contacts présente un exemple illustrant l’installation et la configuration d’un serveur dans le contexte d’une petite entreprise. Installation du logiciel serveur Sur certains ordinateurs, Mac OS X Server version 10.4 est installé d’office. Toutefois, vous serez parfois amené à installer le logiciel serveur, par exemple pour effectuer une mise à niveau à partir d’un serveur 10.2 ou 10.3, pour transformer en serveur un ordinateur équipé de Mac OS X version 10.4, ou pour restaurer entièrement votre environnement serveur. Vous pouvez installer le logiciel serveur :  à partir du disque d’installation du serveur ;  à partir d’une image d’installation que vous configurez et stockez sur le disque (installation automatisée). Le chapitre 3, « Installation du logiciel serveur », à la page 57 fournit des instructions détaillées sur toutes les options d’installation résumées dans les sections suivantes.Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 25 Mise à niveau et migration Si vous utilisez actuellement une version de Mac OS X Server antérieure à la version 10.4 et que vous souhaitez conserver les données et réglages, vous pouvez procéder à une mise à niveau ou à une migration vers la version 10.4. Si vous utilisez Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8 et que vous n’avez pas besoin de changer de matériel, vous pouvez effectuer une installation de mise à niveau. La mise à niveau est simple, car elle préserve les données et réglages existants. Vous pouvez effectuer une mise à niveau à l’aide de n’importe lequel des scénarios d’installation décrits dans les sections suivantes. Si vous ne pouvez pas procéder à une installation de mise à niveau, comme par exemple lorsque vous devez formater le disque du système ou mettre à niveau le matériel du serveur, vous pouvez faire migrer les données et réglages vers un ordinateur sur lequel vous avez installé Mac OS X Server version 10.4. La migration à partir des versions 10.3.9, 10.2.8, 10.1.4, 10.1.5 et 1.2 de Mac OS X Server et de la version 6.3.3 d’AppleShare IP est prise en charge. Le guide de mise à niveau et de migration fournit des instructions complètes pour la réutilisation de données et de réglages dans ces deux scénarios. Remarque : vous ne pouvez pas effectuer de mise à jour à une version ultérieure à 10.4 en utilisant un disque d’installation de Mac OS X Server. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser le DVD d’installation de la version 10.4.7 pour mettre à jour une version antérieure. Pour savoir comment mettre à jour à la dernière version en date, consultez « Rester à jour » à la page 42.26 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Installation locale à partir du disque d’installation du serveur Si le serveur cible dispose d’un clavier et d’un écran ainsi que d’un lecteur optique, vous pouvez lancer l’installation de Mac OS X Server localement en démarrant le serveur à partir d’un disque d’installation. Le programme d’installation, automatiquement lancé après le démarrage, permet d’installer le logiciel serveur en se laissant guider par une interface graphique. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Utilisation du programme d’installation pour une installation locale à partir du disque d’installation » à la page 68. Si vous préférez utiliser la ligne de commande, lancez l’application Terminal à partir du menu du programme d’installation et suivez les instructions dans « Installation du logiciel serveur à l’aide de l’outil de ligne de commande installer » à la page 79. Installation à distance à partir du disque d’installation du serveur Si le serveur cible ne dispose pas d’un clavier ou d’un écran ou s’il ne s’agit pas de l’ordinateur que vous utilisez, vous pouvez utiliser un ordinateur administrateur pour installer le logiciel serveur à partir du disque d’installation du serveur. Programme d’installation ou outil installer dans l’application TerminalChapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 27 Un ordinateur administrateur est un ordinateur Mac OS X Server version 10.4 ou Mac OS X version 10.4 sur lequel vous avez installé les logiciels de gestion de serveur. La section « Configuration d’un ordinateur administrateur » à la page 136 vous indique comment installer un ordinateur administrateur Mac OS X. Le serveur cible peut se trouver sur le même sous-réseau que l’ordinateur administrateur ou sur un autre. Vous pouvez également contrôler l’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur depuis un autre ordinateur à l’aide d’un visualiseur VNC. Ce type de logiciel est disponible en open-source, et Apple Remote Desktop (décrit à la page 164) est doté d’une fonctionnalité de visualiseur VNC. Si le serveur cible dispose d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à l’aide d’un disque d’installation du serveur, comme illustré à la page suivante. Utilisez alors l’Assistant du serveur depuis l’ordinateur administrateur pour démarrer le processus d’installation. Vous pouvez également utiliser un visualiseur VNC pour contrôler l’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur. Si vous souhaitez installer le logiciel serveur sur plusieurs serveurs, initialisez chacun d’entre eux à partir d’un disque d’installation. Ouvrez ensuite une fenêtre de l’Assistant du serveur pour chaque installation à effectuer ou bien utilisez un visualiseur VNC pour établir une connexion à chaque serveur démarré à partir d’un disque d’installation pour version 10.4.7 ou ulté- rieure. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Utilisation de l’application Assistant du serveur pour une installation à distance depuis le disque d’installation » à la page 70 ou « Utilisation d’un visualiseur VNC pour effectuer une installation à distance depuis le DVD d’installation » à la page 74. 28 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Vous pouvez également utiliser la ligne de commande. Après l’avoir initialisé, connectez-vous au serveur cible via SSH à partir d’un ordinateur administrateur et suivez les instructions exposées à la section « Installation du logiciel serveur à l’aide de l’outil de ligne de commande installer » à la page 79. Si vous souhaitez installer le logiciel serveur sur plusieurs serveurs, démarrez-les à partir d’un disque d’installation, puis ouvrez une fenêtre de Terminal pour chaque installation. Ordinateur administrateur Sous-réseau 1 Sous-réseau 2 Bienvenue >programme d’installation >programme d’installationChapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 29 Si le serveur cible ne dispose pas d’un clavier, d’un écran et d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation, vous pouvez utiliser le lecteur optique d’un ordinateur administrateur connecté au serveur cible via un câble FireWire. Démarrez le serveur en mode disque cible, ce qui fait apparaître le serveur cible sous la forme d’un disque dur FireWire sur l’ordinateur administrateur. (Lorsque vous utilisez ce mode, une icône de disque pour chaque partition du disque dur du serveur s’affiche sur le bureau de l’ordinateur administrateur.) Sur l’ordinateur administrateur, procédez à l’installation sur l’un des volumes de serveur cible montés depuis un disque d’installation. Dans ce cas, vous devez terminer une installation avant d’en commencer une autre. Il existe d’autres façons de travailler avec un serveur cible ne disposant pas de lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous pouvez par exemple démarrer le serveur à partir d’un lecteur optique externe relié au serveur cible via un câble FireWire. Vous pouvez aussi utiliser le lecteur optique d’un autre ordinateur connecté au serveur cible via un câble FireWire. Démarrer l’autre ordinateur en mode disque cible rend son lecteur optique disponible comme lecteur optique externe sur le serveur cible. Ordinateur administrateur30 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Après avoir démarré le serveur cible depuis un lecteur optique externe, utilisez un ordinateur administrateur pour lancer l’installation du logiciel serveur. Vous pouvez également utiliser un visualiseur VNC pour contrôler l’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur. Vous pouvez également installer le logiciel serveur sur un système Xserve sans lecteur optique en déplaçant son module de disque vers un autre système Xserve doté, lui, d’un tel lecteur. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans les documents Présentation, Premiers contacts, ou Guide de l’utilisateur qui accompagnent les systèmes Xserve et les ordinateurs Macintosh. Automatisation de l’installation de serveurs avec une image disque Si vous devez installer le logiciel serveur sur un grand nombre de serveurs ou le réinstaller fréquemment, vous pouvez accélérer l’installation via une image d’installation qui demeurera sur le disque dur plutôt que sur le disque d’installation. Cette technique est illustrée à la page suivante. Reportez-vous au guide d’administration de mises à jour de logiciels et d’images de système pour des instructions relatives à la création et au déploiement d’images d’Installation en réseau créées à partir d’un CD, d’un DVD ou bien d’un volume ou d’une partition existant(e). Reportez-vous à la section « Automatisation de l’installation du logiciel serveur avec une image disque » à la page 78 pour en savoir plus sur l’utilisation de ces images pour installer le serveur. Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 31 Configuration initiale du serveur Après avoir installé le logiciel serveur, l’étape suivante consiste à configurer le serveur. Il y a plusieurs manières de configurer un serveur :  en configurant un ou plusieurs serveurs de manière interactive ;  en automatisant la configuration des serveurs en enregistrant les données de configuration dans un fichier ou dans un répertoire. Les serveurs à configurer sont ensuite paramétrés de manière à accéder à ces données. Serveurs cible Serveurs cible NetBoot Serveur Mac OS X Lancement de l’installation du serveur Ordinateur administrateur Destination32 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Le chapitre 4, « Configuration initiale du serveur », à la page 85 fournit des instructions détaillées pour tous les scénarios de configuration du serveur, résumées ci-dessous après une explication de ce qui se passe au cours de la configuration initiale du serveur. Réglages établis au cours de la configuration initiale du serveur Au cours de la configuration du serveur, des réglages de base sont établis :  Le choix de la langue utilisée pour l’administration du serveur et le clavier de l’ordinateur est défini.  Le numéro de série du logiciel serveur est défini.  Un utilisateur administrateur de serveur est défini et le répertoire de départ de l’utilisateur est créé. Si vous configurez le serveur en tant que maître Open Directory, un administrateur de domaine est également défini pour le répertoire LDAP.  La définition des points de partage AFP et FTP par défaut, tels que Éléments partagés, Utilisateurs et Groupes.  La configuration de base des informations Open Directory. Au moins un domaine local NetInfo est créé. Vous pouvez également configurer un répertoire LDAP pouvant être utilisé par d’autres ordinateurs, ou configurer le serveur afin d’obtenir les informations de répertoire à partir d’autres serveurs.  Le nom d’hôte, le nom d’ordinateur et le nom d’hôte local sont définis. Vous pouvez spécifier le nom de l’ordinateur et le nom d’hôte local, mais l’Assistant du serveur configure automatiquement le nom d’hôte sur AUTOMATIC dans /etc/hostconfig. Avec ce réglage, le nom d’hôte du serveur est le premier nom qui est vrai dans cette liste :  Le nom fourni par le serveur DHCP ou BootP pour l’adresse IP principale.  Le premier nom renvoyé par une requête DNS inversé (adresse-vers-nom) pour l’adresse IP principale.Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 33  Le nom d’hôte local.  Le nom « localhost ».  Les interfaces réseau (ports) sont configurées. Les réglages TCP/IP et Ethernet sont définis pour chaque port que vous souhaitez activer.  La configuration éventuelle du service d’horloge réseau.  L’activation éventuelle de services ne nécessitant pas de configuration supplémentaire. Par défaut, pour renforcer la sécurité, les seuls processus du serveur en service sont ceux indispensables aux fonctions de base du système. Les services accessibles depuis l’extérieur, tels que courrier, web et services de fichiers, sont désactivés par défaut et les ports correspondants fermés. Si vous procédez à la mise à niveau, les réglages de base actuels s’affichent au cours du processus de configuration, mais vous pouvez les modifier. D’autres réglages, tels que les points de partage que vous avez définis et les services que vous avez configurés, sont préservés. Reportez-vous au guide de mise à niveau et de migration pour une description complète des éléments mis à niveau et des actions que vous pouvez entreprendre à la suite de la configuration du serveur. Vous ne pouvez réaliser qu’une seule fois la configuration initiale du serveur sans réinstaller celui-ci. Si vous avez besoin de modifier l’un des réglages établis lors de la configuration, il existe d’autres moyens de le faire. Vous pouvez par exemple utiliser Admin Serveur ou Format de répertoire pour gérer les réglages Open Directory.34 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Configuration interactive des serveurs Le moyen le plus simple de configurer un petit nombre de serveurs est de faire appel au processus de l’Assistant du serveur, après avoir établi une connexion avec chacun des serveurs tour à tour. Fournissez alors les données de configuration des serveurs de manière interactive et démarrez ensuite immédiatement la configuration. Il s’agit de la technique utilisée pour configurer un serveur local, comme décrit à la section « Configuration interactive d’un serveur local » à la page 102. Vous pouvez également utiliser cette méthode interactive pour configurer un serveur distant à partir d’un ordinateur administrateur. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Configuration interactive d’un serveur distant » à la page 103.Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 35 Lorsque plusieurs serveurs distants peuvent utiliser les mêmes données de configuration, vous pouvez indiquer celles-ci, puis lancer la configuration simultanée de tous les serveurs : il est alors question d’une configuration par lot. Pour cette technique, représentée à gauche dans l’illustration ci-dessous, les identifiants réseau de tous les serveurs cible doivent être définis à l’aide de DHCP ou de BootP. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Configuration interactive d’un lot de serveurs distants » à la page 105. Sous-réseau 1 Sous-réseau 2 Bienvenue Bienvenue Bienvenue36 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Si vous souhaitez personnaliser la configuration des serveurs, vous pouvez gérer chacune d’elles séparément à partir d’une fenêtre distincte de l’Assistant du serveur. Cette manière de procéder est représentée à droite dans l’illustration ci-dessus. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Configuration interactive de plusieurs serveurs distants tour à tour » à la page 107. Bien que l’illustration précédente montre des serveurs cible se trouvant sur le même sous-réseau que l’ordinateur administrateur dans un cas et sur un sous-réseau diffé- rent dans l’autre, les deux méthodes de configuration peuvent être employées indiffé- remment. Si le serveur cible est sur un sous-réseau différent, vous devez fournir son adresse IP. Les serveurs se trouvant sur le même sous-réseau sont indiqués par l’Assistant du serveur ; il suffit dans ce cas de sélectionner un ou plusieurs serveurs dans la liste. Automatisation de la configuration du serveur Si vous devez configurer un nombre plus important de serveurs, la configuration automatisée peut être la bonne solution. Cette méthode permet également d’enregistrer les données de configuration afin de les réutiliser pour réinstaller par la suite un logiciel serveur.Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 37 Utilisez l’Assistant du serveur pour spécifier les données de configuration, puis enregistrez ces données dans un fichier ou un répertoire. Par défaut, les données de configuration enregistrées sont cryptées pour plus de sécurité. Utilisation des données de configuration stockées sur un fichier Lorsque vous placez un fichier de configuration sur un volume (CD, DVD, iPod, clé USB, partition de disque) monté localement sur un serveur installé mais pas configuré, ce dernier détecte le fichier et l’utilise automatiquement pour se configurer. Données de configuration Ordinateur administrateur dans un répertoire Données de configuration dans un fichier38 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Vous pouvez par exemple stocker plusieurs fichiers de configuration sur un iPod, puis connecter l’iPod au premier serveur pour lequel existe un fichier de configuration, avant de le connecter au serveur suivant, et ainsi de suite. iPod iPodChapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 39 Chaque serveur reconnaît son propre fichier puisqu’il a été nommé en utilisant l’un de ses identifiants et que son emplacement est connu. Ainsi, un serveur dont les huit premiers caractères du numéro de série seraient WXYZ1234 utiliserait le fichier suivant pour s’autoconfigurer : /Volumes/MyIPod/Auto Server Setup/ WXYZ1234.plist. Une autre solution consiste à utiliser l’adresse IP d’un serveur comme identifiant. Un serveur avec l’adresse IP 10.0.0.4 utiliserait le fichier suivant : /Volumes/MyIPod/Auto Server Setup/10.0.0.4.plist. Vous pouvez également utiliser un seul fichier nommé « generique.plist » par exemple, pour configurer plusieurs serveurs si les données de configuration n’ont pas besoin d’être individualisées et que les identités réseau des serveurs sont fournies via DHCP. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un fichier » à la page 111. Utilisation de données de configuration stockées dans un répertoire Le serveur cible peut également se configurer à l’aide de données de configuration stockées dans un répertoire. Il doit alors être configuré pour accéder à ce dossier. Bien que le stockage de données de configuration dans un dossier soit la manière la plus automatisée de configurer plusieurs serveurs, cette approche suppose au préalable une infrastructure afin que les serveurs cibles puissent trouver les données de configuration stockées dans le répertoire. 40 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Les composants essentiels de l’infrastructure sont les services DHCP et Open Directory, comme le montre l’illustration ci-dessous. Le serveur Open Directory de cet exemple héberge un répertoire LDAP dans lequel ont été enregistrées des données de configuration. L’adresse du serveur Open Directory est abonnée au service DHCP, exécuté sur un autre serveur dans le cas présent. Le service DHCP fournit l’adresse du serveur Open Directory aux serveurs cibles lorsqu’il affecte des adresses IP à ces serveurs. Les serveurs cibles détectent automatiquement les données de configuration qui ont été stockées à leur intention dans le répertoire LDAP et les utilisent pour s’autoconfigurer. Vous pouvez enregistrer les données de configuration dans un répertoire Apple OpenLDAP ou dans tout autre répertoire gérant le système d’extensions Apple pour les données de configuration enregistrées. Ce système d’extensions est documenté dans le guide d’administration Open Directory. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un répertoire » à la page 115. Serveur Open Directory Serveur DHCPChapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration 41 Utilisation du cryptage Par défaut, les données de configuration enregistrées sont cryptées pour plus de sécurité. Avant qu’un serveur puisse s’autoconfigurer en utilisant des données cryptées, il doit pouvoir accéder à la phrase secrète employée lors du cryptage des données. La phrase secrète peut être fournie soit de manière interactive (en utilisant l’Assistant du serveur), soit à partir d’un fichier sur un volume local du serveur cible. Vous pouvez par exemple stocker le fichier avec la phrase secrète sur un iPod, puis connecter ce dernier à chacun des serveurs ayant besoin de la phrase secrète. Un serveur dont l’adresse IP serait 10.0.0.4 utiliserait ainsi le fichier /Volumes/MyIPod/Auto Server Setup/10.0.0.4.pass. Configuration des services Au terme de la configuration initiale du serveur, vous pouvez :  Faites migrer les données et réglages à partir d’un serveur antérieur. Reportez-vous au guide de mise à niveau et de migration pour savoir comment procéder.  Configurez les services individuels que vous souhaitez fournir. Consultez les guides d’administration des différents services afin de connaître les options propres à chaque service. Lorsque vous configurez des services, utilisez les outils d’administration du serveur décrits dans le chapitre 5, « Administration du serveur », à la page 133. 42 Chapitre 1 Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration Rester à jour Une fois que vous avez configuré le serveur, vous pouvez le mettre à jour lorsque Apple publie des mises à jour de logiciels serveur. Il existe différentes façons d’accéder aux mises à jour de Mac OS X Server :  Utilisez la sous-fenêtre Mise à jour de logiciels dans les Préférences Système.  Utilisez l’outil de ligne de commande softwareupdate.  Dans Admin Serveur, sélectionnez un serveur dans la liste Ordinateurs et services, puis cliquez sur le bouton Mettre à jour.  Utilisez le service de mise à jour de logiciels de serveur.  Téléchargez une image disque de la mise à jour du logiciel depuis le site www.apple.com/fr/support/downloads.2 43 2 Avant de commencer Avant d’installer et de configurer Mac OS X Server, prenez le temps d’effectuer un minimum de planification. Les principaux objectifs de la phase de planification sont de s’assurer que :  les serveurs que vous déployez répondent aux besoins des utilisateurs et administrateurs ;  les conditions préalables en matière de serveur et de services et qui affectent l’installation et la configuration initiale ont été identifiées. La planification de l’installation est particulièrement importante si vous intégrez Mac OS X Server dans un réseau existant, si vous migrez à partir de versions antérieures de Mac OS X Server ou si vous prévoyez de mettre en place plusieurs serveurs. Mais même dans un environnement à un serveur unique, il est préférable d’évaluer rapidement les besoins auxquels répondra le serveur. Ce chapitre pourra servir de base à votre réflexion. Il ne présente pas un algorithme de planification rigoureux. Il ne fournit pas non plus les détails nécessaires pour déterminer s’il faut implémenter un service donné ou évaluer les ressources qu’il nécessite. Considérez simplement ce chapitre comme une occasion de faire une pause et de réfléchir à la manière d’optimiser les avantages que présente Mac OS X Server dans votre environnement.44 Chapitre 2 Avant de commencer Comme la conception, la planification n’est pas non plus forcément un processus linéaire. Sachez que l’ordre des sections de ce chapitre n’est en rien obligatoire. Différentes sections offrent des suggestions qui peuvent être mises en œuvre de manière simultanée ou itérative. Mise en place d’une équipe de planification Impliquez dans le processus de planification de l’installation des personnes représentant différents points de vue :  Quels sont les besoins au jour le jour que doit satisfaire un serveur ? Pour quelles activités les utilisateurs et les groupes de travail dépendront-ils du serveur ? Si le serveur doit être employé dans une salle de cours, veillez à ce que le formateur qui gérera ses services et l’administrera au quotidien soit consulté.  Quels besoins devront être satisfaits en matière de gestion des utilisateurs ? L’initialisation des ordinateurs doit-elle se faire à l’aide de NetBoot ? Sera-t-il nécessaire de mettre en place une gestion des clients Macintosh et des répertoires de départ du réseau ? Les personnes ayant de l’expérience dans le domaine de l’administration de serveurs doivent discuter avec les utilisateurs du serveur n’ayant pas de compé- tences techniques particulières afin que ces derniers comprennent mieux l’intérêt de certains services.  Quels services existants non Apple, tel qu’Active Directory, le serveur devra-t-il intégrer ? Si vous avez prévu de remplacer un ordinateur Windows NT, envisagez d’utiliser pour cela Mac OS X Server, qui gère de manière complète les clients Windows. Assurez-vous que les administrateurs qui connaissent ces autres systèmes participent au processus de planification.Chapitre 2 Avant de commencer 45  Quelles sont les caractéristiques du réseau dans lequel le serveur sera installé ? Devrez-vous mettre à jour les alimentations électriques, les commutateurs ou d’autres composants réseau ? Le moment est-il venu de réorganiser les infrastructures où sont hébergés vos serveurs ? Une personne ayant des connaissances en matière de systèmes et de réseaux pourra contribuer à la prise de décision et remplir la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure). Identification des serveurs à mettre en place Effectuez un inventaire des serveurs :  De combien de serveurs disposez-vous actuellement ?  Comment sont-ils utilisés ?  Comment optimiser l’utilisation des serveurs que vous souhaitez garder ?  Y a-t-il des serveurs que vous souhaitez supprimer ? Lesquels peuvent être remplacés par Mac OS X Server?  Avec quels serveurs non Apple faudra-t-il intégrer Mac OS X Server ? Pourquoi ?  Y a-t-il des serveurs Mac OS X Server devant être passés à la version 10.4 ?  Combien de nouveaux ordinateurs Mac OS X devront être mis en place ?46 Chapitre 2 Avant de commencer Choix des services à héberger sur chaque serveur Identifiez quels services vous voulez héberger sur chaque Mac OS X Server et sur chaque serveur non Apple que vous choisissez d’utiliser. Pour distribuer des services entre serveurs, vous devez connaître à la fois les utilisateurs et les services. Voici quelques exemples d’influence des options de services et des configurations matérielles et logicielles requises sur ce qui est installé sur chacun des serveurs :  Les implémentations de services de répertoire peuvent aller de l’utilisation des répertoires existants et de l’authentification Kerberos hébergée sur des serveurs non Apple à des répertoires Open Directory sur des serveurs disséminés partout dans le monde. Les services de répertoire nécessitent une analyse et une planification approfondies. Le guide d’administration Open Directory peut vous aider à comprendre les options et les possibilités.  Les répertoires de départ pour les utilisateurs du réseau peuvent être regroupés sur un seul serveur ou distribués sur plusieurs. Ils peuvent être déplacés en cas de besoin, mais vous risquez alors de devoir modifier un grand nombre de fiches d’utilisateurs et de points de partage. Par conséquent, développez une stratégie valable pendant une durée raisonnablement longue. Consultez le guide de gestion des utilisateurs pour plus d’informations sur les répertoires de départ.  Certains services permettent de limiter l’espace disque sollicité par chaque utilisateur. Vous pouvez par exemple mettre en place des quotas à la fois pour les répertoires de départ et pour le courrier des utilisateurs. Pensez aux quotas en tant que moyen d’augmenter l’espace disque disponible sur un serveur qui stocke des répertoires de départ et des bases de données de courrier. Les guides de gestion des utilisateurs et d’administration du service de courrier décrivent les quotas de répertoires de départ et de courrier, respectivement.Chapitre 2 Avant de commencer 47  Les besoins en matière d’espace disque dépendent également des types de fichiers hébergés par le serveur. Pour les environnements créatifs, il est nécessaire de prévoir de très importantes capacités de stockage du fait du volume important des fichiers d’images, vidéo etc., alors qu’une école primaire aura des besoins beaucoup plus modestes. Le guide d’administration des services de fichiers décrit le partage de fichiers.  Si vous prévoyez de mettre en place un serveur d’enchaînement de données, vous devrez allouer un espace disque suffisant pour un certain nombre d’heures de diffusion en continu de vidéo ou de son. Reportez-vous au guide d’administration de QuickTime Streaming Server pour connaître les configurations matérielles requises et obtenir un exemple de configuration.  Le nombre d’ordinateurs client NetBoot que vous pouvez connecter à un serveur dépend du nombre de connexions Ethernet du serveur, du nombre d’utilisateurs, de la quantité de RAM et d’espace disque disponible, ainsi que d’autres facteurs. Le service DHCP doit être disponible. Reportez-vous au guide d’imagerie système et d’administration des mises à jour logicielles pour connaître les règles de planification de capacité NetBoot.  Mac OS X Server offre une gestion complète des utilisateurs Windows. Vous pouvez regrouper les tâches de gestion sur des serveurs fournissant des services de contrôleur principal de domaine ou bien répartir les services sur différents serveurs. Le guide d’administration des services Windows décrit les options disponibles.  Si vous voulez utiliser un RAID logiciel pour segmenter des disques ou les mettre en miroir, vous aurez besoin de deux lecteurs non Firewire ou plus sur un serveur. Consultez l’aide en ligne d’Utilitaire de disque pour plus d’informations. Avant de prendre des décisions définitives quant à l’hébergement des services par les différents serveurs, familiarisez-vous avec les guides d’administration de chacun des services que vous souhaitez déployer. 48 Chapitre 2 Avant de commencer Définition d’une stratégie de migration Si vous utilisez un serveur Mac OS X Server antérieur à la version 10.4 ou un serveur Windows NT, examinez les opportunités de déplacement des données et réglages vers un serveur Mac OS X Server version 10.4. Mise à niveau et migration à partir d’une version antérieure de Mac OS X Server Si vous utilisez des ordinateurs équipés de versions de Mac OS X Server antérieures à la version 10.4, envisagez leur mise à niveau vers la version 10.4. Si vous utilisez la version 10.3.9 ou 10.2.8 et que vous n’avez pas besoin de changer de matériel, vous pouvez effectuer une installation de mise à niveau. La mise à niveau est simple, car elle préserve les données et réglages existants. Si vous utilisiez le Gestionnaire Macintosh pour gérer les ordinateurs client Mac OS 9, vous pouvez continuer ainsi, option qui n’est pas possible lorsque vous procédez à une migration. Reportez-vous à la documentation de votre serveur de version 10.2 ou 10.3 pour plus d’informations sur le Gestionnaire Macintosh. Lorsque cette approche est impossible, vous pouvez migrer les données et les réglages. Vous devrez procéder à une migration, et non à une mise à niveau, dans les cas suivants :  Le disque dur d’un serveur version 10.2.8 ou 10.3 doit être formaté ou ne satisfait pas à la configuration minimale requise par la version 10.4. La section « Configuration requise pour l’installation de Mac OS X Server » à la page 58 décrit la configuration minimale.  Vous souhaitez transférer sur un autre serveur les données et les réglages que vous utilisiez sur un serveur de version 10.2.8 ou 10.3.  Vous utilisiez un serveur d’une version antérieure à 10.2.8.Chapitre 2 Avant de commencer 49 La migration à partir des versions 10.3.9, 10.2.8, 10.1.4, 10.1.5 et 1.2 et de la version 6.3.3 d’AppleShare IP est prise en charge. Lorsque vous procédez à une migration, vous installez et configurez un serveur de version 10.4, vous y restaurez les fichiers à partir du serveur antérieur et vous apportez les modifications manuelles nécessaires. Lisez le guide de mise à niveau et de migration pour en savoir plus. Remarque : vous ne pouvez pas effectuer de mise à jour à une version ultérieure à 10.4 en utilisant un disque d’installation de Mac OS X Server. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser le DVD d’installation de la version 10.4.7 pour mettre à jour une version antérieure. Pour savoir comment mettre à jour à la dernière version en date, consultez « Rester à jour » à la page 42. Migration à partir de Windows NT Mac OS X Server peut offrir divers services aux utilisateurs d’ordinateurs Microsoft Windows 95, 98, ME, XP, NT 4 et 2000. En fournissant ces services, Mac OS X Server peut remplacer les serveurs Windows NT dans les petits groupes de travail. Le guide de migration à partir de Windows NT fournit des instructions pour la migration des utilisateurs, groupes, fichiers, etc. à partir d’un serveur Windows NT vers Mac OS X Server. Définition d’une stratégie d’intégration Il y a deux aspects à prendre en compte lorsque vous intégrez Mac OS X Server à un environnement hétérogène :  la configuration de Mac OS X Server de manière à exploiter les services existants ;  la configuration d’ordinateurs non Apple pour l’utilisation de Mac OS X Server.50 Chapitre 2 Avant de commencer Le premier aspect concerne principalement l’intégration des services de répertoire. Déterminez quels ordinateurs Mac OS X Server utiliseront des répertoires existants (tels qu’Active Directory, LDAPv3 et NIS) et des services d’authentification existants (tels que Kerberos). Reportez-vous au guide d’administration Open Directory pour les options disponibles et plus d’instructions. L’intégration peut simplement consister à activer une option dans Format de répertoire ou supposer la reconfiguration des services existants et des réglages de Mac OS X Server. Le deuxième aspect dépend largement du niveau de prise en charge que Mac OS X Server doit offrir aux utilisateurs d’ordinateurs Windows. Le guide des services Windows vous dira quelles options sont disponibles. Définition de la configuration de l’infrastructure matérielle Déterminez s’il est nécessaire d’apporter des modifications au site ou à la topologie du réseau avant d’installer et de configurer les serveurs.  Qui administrera le serveur, et de quel type d’accès au serveur auront besoin les administrateurs ? Les serveurs de salles de classes doivent être facilement accessibles aux instructeurs alors que ceux qui hébergent des informations de répertoire pour tout le réseau doivent être sécurisés par un accès protégé dans des locaux. Les outils d’administration de Mac OS X Server offrant une solution complète d’administration du serveur à distance, il est rare qu’un administrateur ait besoin d’accéder physiquement au serveur.  Certaines conditions de climatisation ou d’alimentation électriques doivent-elles être remplies ? Voyez la documentation livrée avec le serveur pour plus d’informations.Chapitre 2 Avant de commencer 51  Avez-vous pensé à mettre à jour des éléments tels que câbles, commutateurs et alimentations électriques ? Le moment est peut-être adéquat pour le faire.  Votre réseau et vos sous-réseaux TCP/IP sont-ils configurés pour gérer les services et les serveurs que vous prévoyez de déployer ? Définition de l’infrastructure minimale pour la configuration du serveur Les infrastructures de configuration du serveur sont les services et les serveurs qui doivent être installés en premier car d’autres en dépendent. Par exemple, si vous souhaitez utiliser Mac OS X Server pour fournir des services DHCP, une horloge de réseau et BootP à d’autres serveurs que vous allez configurer par la suite, vous devez configurer et activer le ou les serveurs fournissant ces services avant de configurer ceux qui en dépendent. Par ailleurs, si vous voulez automatiser la configuration des serveurs en utilisant des données de configuration stockées dans un répertoire, les serveurs DHCP et de répertoires doivent être configurés au préalable. Le travail d’infrastructure de configuration requis dépend de la complexité de votre site et de vos objectifs. En général, les services DHCP, DNS et de répertoires sont souhaitables ou obligatoires pour un réseau moyen ou de grande taille :  La couche d’infrastructure la plus essentielle comprend des services de réseau tels que DHCP et DNS. Tous les services fonctionnent mieux si un service DNS est disponible sur le réseau, et de nombreux services requièrent son bon fonctionnement. Si vous n’hébergez pas de service DNS, consultez l’administrateur responsable du serveur DNS lorsque vous configurez vos propres serveurs. Les conditions de DNS requises pour les services individuels sont indiquées dans les guides d’administration propres à chaque service.52 Chapitre 2 Avant de commencer La configuration de DHCP doit se faire en fonction de la topologie physique de votre réseau.  Autre composant d’infrastructure essentiel : les services de répertoire, qui sont nécessaires pour le partage des données entre services, serveurs et ordinateurs. Le type de données le plus couramment partagé est celui employé par les utilisateurs et les groupes, même si les informations de configuration telles que les enregistrements de montage et les autres données de répertoires sont également partagées. Les infrastructures de services de répertoire sont nécessaires lorsque vous souhaitez héberger des services d’authentification multi-plateformes ou que plusieurs services doivent utiliser les mêmes noms et mots de passe. Voici un exemple d’ordre possible d’installation des infrastructures de serveur comprenant DNS, DHCP et services de répertoire ; ces services peuvent être installés sur un ou plusieurs serveurs : 1 Installez le serveur DNS. 2 Installez DHCP. 3 Configurez DHCP pour indiquer l’adresse du serveur DNS et que celui-ci offre ses services aux clients DHCP. 4 Installez un serveur de répertoires comprenant si besoin est un service de contrôleur principal de domaine Windows. 5 Ajoutez au répertoire des données sur les utilisateurs, groupes et répertoires de départ. Ce processus implique par exemple d’importer des utilisateurs et des groupes, de configurer des points de partage et des préférences gérées. 6 Configurez DHCP pour indiquer l’adresse du serveur de répertoires et que celui-ci offre ses services aux clients DHCP.Chapitre 2 Avant de commencer 53 Vos besoins particuliers peuvent modifier cette séquence. Ainsi, si vous souhaitez utiliser des services tels que VPN, NAT ou coupe-feu IP, leur installation devra être prise en compte lors de la configuration de DNS et de DHCP. Le supplément au guide Premiers contacts illustre les étapes d’une éventuelle configuration des infrastructures de répertoires et de réseau Mac OS X Server pour une petite entreprise. Le supplément se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements du supplément. Vérification de la disponibilité du matériel nécessaire pour le serveur Il peut être préférable d’attendre que tout le matériel soit en place avant de commencer la configuration du serveur. Ainsi, évitez de configurer un serveur dont vous souhaitez stocker les données en miroir tant que tous les disques sur lesquels vous devez configurer la mise en miroir ne sont pas disponibles. Il est également préférable d’attendre que le sous-système RAID soit en place avant d’installer un serveur de répertoires de départ ou tout serveur qui y fera appel. Limitation de la nécessité de déplacer des serveurs après la configuration Essayez de placer un serveur dans son emplacement réseau final (sous-réseau) avant de le configurer pour la première fois. Si vous souhaitez éviter tout accès non autorisé ou prématuré au cours du démarrage, vous pouvez configurer un coupe-feu afin de protéger le serveur lors de la finalisation de sa configuration.54 Chapitre 2 Avant de commencer Si vous ne pouvez pas éviter de déplacer un serveur après la configuration initiale, vous devez commencer par modifier les réglages qui dépendent de l’emplacement réseau. Par exemple, l’adresse IP et le nom d’hôte du serveur, stockés dans les deux répertoires et fichiers de configuration du serveur, doivent être mis à jour. Lorsque vous déplacez un serveur, tenez compte des règles suivantes :  Limitez la durée pendant laquelle le serveur se trouve dans son emplacement temporaire, de façon à limiter la quantité d’informations à modifier.  Reportez la configuration des services qui dépendent des réglages réseau, jusqu’à ce que le serveur se trouve à son emplacement final. Ces services incluent la réplication Open Directory, les réglages Apache (tels que les hôtes virtuels), DHCP et d’autres réglages d’infrastructure réseau dont dépendent d’autres ordinateurs.  Attendez avant d’importer les comptes d’utilisateur finaux. Limitez-vous aux comptes de test afin de limiter les informations réseau propres à l’utilisateur (telles que l’emplacement du répertoire de départ) qui devront être modifiées après le déplacement.  Après avoir déplacé le serveur, utilisez l’outil changeip pour changer les adresses IP, noms d’hôte et autres données stockées dans les répertoires Open Directory NetInfo et LDAP sur le serveur. Vous pouvez être amené à ajuster manuellement certaines configurations réseau, telles que la base de données DNS locale, après l’utilisation de l’outil. Étant donné que la commande changeip ne change pas réellement l’adresse IP du serveur, utilisez la commande networksetup (ou les préférences Réseau) pour changer l’adresse IP du serveur dans ses réglages de réseau. Pour plus d’informations, reportez-vous au guide d’administration de la ligne de commande ou à la page man de changeip.Chapitre 2 Avant de commencer 55  Reconfigurez la stratégie de recherche des ordinateurs (tels que les ordinateurs des utilisateurs et les serveurs DHCP) qui ont été configurés pour utiliser le serveur dans son emplacement d’origine. Modification du nom d’hôte du serveur après la configuration Lorsque vous procédez à la configuration initiale du serveur pour les nouvelles installations, l’Assistant du serveur définit la valeur du nom d’hôte en affectant la valeur AUTOMATIC au paramètre de nom d’hôte dans /etc/hostname. Avec ce réglage, le nom d’hôte du serveur est le premier nom qui est vrai dans cette liste :  Le nom fourni par le serveur DHCP ou BootP pour l’adresse IP principale.  Le premier nom renvoyé par une requête DNS inversé (adresse-vers-nom) pour l’adresse IP principale.  Le nom d’hôte local.  Le nom « localhost ». Si vous souhaitez modifier le nom d’hôte après la configuration initiale, n’utilisez pas la sous-fenêtre Partage des Préférences Système pour modifier le nom d’ordinateur du serveur ; utilisez l’outil de ligne de commande changeip. Pour plus d’informations, reportez-vous au guide d’administration de la ligne de commande ou à la page man de changeip.56 Chapitre 2 Avant de commencer Modification de l’adresse IP du serveur après la configuration Pour changer l’adresse IP d’un serveur après la configuration initiale, utilisez l’outil changeip. Étant donné que la commande changeip ne change pas réellement l’adresse IP du serveur, utilisez la commande networksetup (ou les préférences Réseau) pour changer l’adresse IP du serveur dans ses réglages de réseau. Pour plus d’informations, reportezvous au guide d’administration de la ligne de commande ou à la page man de changeip. Définition de la stratégie d’installation et de configuration à utiliser Examinez les options d’installation et de configuration du serveur (voir le chapitre 1, « Vue d’ensemble de l’installation et de la configuration », à la page 23). Choisissez les options que vous souhaitez utiliser, puis reportez-vous à la page 59 pour les conditions préliminaires à l’installation, et à la page 86 pour la configuration initiale du serveur. Recherche et organisation des informations Pour chaque serveur que vous configurez, complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure). Celle-ci vous permet de noter toutes les données dont vous avez besoin pour parcourir rapidement les options d’installation et de configuration à utiliser. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations.3 57 3 Installation du logiciel serveur Vous pouvez procéder à la mise à niveau vers Mac OS X Server version 10.4 à partir de la version 10.3 ou 10.2, ou installer une version complète de Mac OS X Server version 10.4. Consultez les informations sur la configuration requise ci-dessous et notez celles correspondant à chaque serveur que vous souhaitez installer sur la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) (située sur le disque d’installation de Mac OS X Server). Utilisez ensuite les instructions détaillées d’installation auxquelles renvoie le tableau suivant. Les instructions concernant le sujet suivant Se trouvent à la « Utilisation du disque d’installation du serveur » page 59 « Mise à niveau et migration » page 60 « Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server » page 62 « Instructions matérielles pour l’installation de Mac OS X Server » page 64 « Identification du serveur distant lors de l’installation de Mac OS X Server » page 64 « Connexion au réseau au cours de l’installation » page 65 « Installation du logiciel serveur sur un ordinateur en réseau » page 65 « Utilisation d’un visualiseur VNC pour préparer un disque avant l’installation » page 6658 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Configuration requise pour l’installation de Mac OS X Server L’ordinateur de bureau ou le serveur sur lequel vous installez Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur doit être doté des éléments suivants :  Un processeur Intel, PowerPC G4 ou PowerPC G5.  FireWire intégré.  512 Mo minimum de mémoire vive (RAM).  10 Go minimum d’espace disque disponible. Si vous disposez d’un disque d’installation pour une version de Mac OS X Server antérieure à la version 10.4.7, vous ne pouvez l’utiliser que pour installer le logiciel serveur sur un serveur ou un ordinateur de bureau Macintosh équipé d’un processeur PowerPC G3, G4 ou G5. « Utilisation du programme d’installation pour une installation locale à partir du disque d’installation » page 68 « Utilisation de l’application Assistant du serveur pour une installation à distance depuis le disque d’installation » page 70 « Utilisation d’un visualiseur VNC pour effectuer une installation à distance depuis le DVD d’installation » page 74 « Mise à niveau d’un ordinateur de Mac OS X à Mac OS X Server » page 77 « Automatisation de l’installation du logiciel serveur avec une image disque » page 78 « Installation du logiciel serveur à l’aide de l’outil de ligne de commande installer » page 79 « Installation de plusieurs serveurs » page 84 Les instructions concernant le sujet suivant Se trouvent à laChapitre 3 Installation du logiciel serveur 59 Les moniteurs et claviers sont optionnels. Vous pouvez installer le logiciel serveur sur un ordinateur sans moniteur ni clavier à l’aide d’un ordinateur administrateur. La section « Configuration d’un ordinateur administrateur » à la page 136 décrit la configuration de ce type d’ordinateur. Si vous utilisez un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, vous pouvez contrôler l’installation depuis un autre ordinateur avec le visualiseur VNC. Ce type de logiciel est disponible en open-source, et Apple Remote Desktop (décrit à la page 164) est doté d’une fonctionnalité de visualiseur VNC. Informations nécessaires Utilisez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) pour noter les informations relatives à chacun des serveurs que vous souhaitez installer. Les paragraphes suivants fournissent des explications complémentaires sur les éléments de la feuille d’opérations. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. Utilisation du disque d’installation du serveur Vous pouvez installer le logiciel serveur à l’aide d’un DVD d’installation. Si vous installez une version de Mac OS X Server antérieure à la version 10.4.7, vous pouvez aussi utiliser un ensemble de CD d’installation. Le DVD d’installation contient tout ce dont vous avez besoin pour installer le logiciel serveur, ainsi que le logiciel d’installation d’Xcode Tools (dans le dossier Other Installs).60 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Si vous disposez de CD d’installation (non disponibles pour la version 10.4.7 ou ultérieure), vous n’avez besoin que des deux premiers. Utilisez le troisième CD si vous souhaitez installer des gestionnaires d’impression facultatifs. Le DVD d’installation contient aussi des utilitaires tels que Disk First Aid, Firmware Updates et Startup Disk. Ces utilitaires figurent aussi sur le premier CD d’installation (s’il est disponible). En plus des CD et DVD d’installation, Mac OS X Server inclut le CD Mac OS X Server Admin Tools qui sert à la configuration d’un ordinateur administrateur. Mise à niveau et migration Si vous utilisez des ordinateurs équipés de versions de Mac OS X Server antérieures à la version 10.4, envisagez leur mise à niveau vers la version 10.4. Si vous utilisez la version 10.3.9 ou 10.2.8 et que vous n’avez pas besoin de changer de matériel, vous pouvez effectuer une installation de mise à niveau. La mise à niveau est simple, car elle préserve les données et réglages existants. Si vous utilisiez le Gestionnaire Macintosh pour gérer les ordinateurs client Mac OS 9, vous pouvez continuer ainsi, option qui n’est pas possible lorsque vous procédez à une migration. Reportez-vous à la documentation de votre serveur de version 10.2 ou 10.3 pour plus d’informations sur le Gestionnaire Macintosh.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 61 Lorsque cette approche est impossible, vous pouvez migrer les données et les réglages. Vous devrez procéder à une migration, et non à une mise à niveau, dans les cas suivants :  Le disque dur d’un serveur de version 10.2.8 ou 10.3 doit être reformaté ou ne satisfait pas à la configuration minimale pour la version 10.4. Consultez la section « Configuration requise pour l’installation de Mac OS X Server » à la page 58.  Vous souhaitez transférer sur un autre serveur les données et les réglages que vous utilisiez sur un serveur de version 10.2.8 ou 10.3.  vous utilisiez un serveur d’une version antérieure à 10.2.8. La migration à partir des versions 10.3.9, 10.2.8, 10.1.4, 10.1.5 et 1.2 de Mac OS X Server et à partir de la version 6.3.3 d’AppleShare IP est prise en charge. Lorsque vous procédez à une migration, vous installez et configurez un serveur de version 10.4, vous y restaurez les fichiers à partir du serveur antérieur et vous apportez les modifications manuelles nécessaires. Lisez le guide de mise à niveau et de migration pour en savoir plus. Remarque : vous ne pouvez pas effectuer de mise à jour à une version ultérieure à 10.4 en utilisant un disque d’installation de Mac OS X Server. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser de DVD d’installation de la version 10.4.7 pour mettre à jour depuis une version antérieure. Pour savoir comment mettre à jour à la dernière version en date, consultez « Rester à jour » à la page 42.62 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server Avant de réaliser une installation spéciale de Mac OS X Server, vous pouvez partitionner le disque dur de l’ordinateur serveur en plusieurs volumes, créer un ensemble RAID ou bien effacer le disque ou la partition cible. Si vous utilisez un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, vous pouvez réaliser ces tâches depuis un autre ordinateur en réseau en utilisant un visualiseur VNC comme, par exemple, Apple Remote Desktop, avant de lancer une installation spéciale. Les instructions fournies plus loin dans ce chapitre vous indiquent à quel moment effectuer les tâches de préparation des disques décrites aux paragraphes suivants. Partitionnement d’un disque dur Partitionner le disque dur permet de créer un volume destiné au logiciel système du serveur et un ou plusieurs autres pour les données et les autres logiciels. Le volume minimum recommandé pour une telle partition est de 10 Go. Important : ne stockez pas de logiciels supplémentaires ou de données d’utilisateur sur le disque dur ou la partition où est installé le système d’exploitation. De cette façon, vous évitez la perte de fichiers dans l’éventualité d’une réinstallation ou d’une mise à niveau du logiciel système. Si vous devez stocker des logiciels ou données supplémentaires sur la partition système, envisagez une mise en miroir du disque. Avertissement : avant de partitionner un disque, de créer un ensemble RAID ou d’effacer un disque ou une partition d’un serveur existant, conservez toutes les données de l’utilisateur que vous souhaitez sauvegarder en les copiant sur un autre disque ou une autre partition.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 63 Création d’un ensemble RAID Si le serveur cible est équipé d’un deuxième disque physique, vous pouvez configurer le disque cible pour la mise en miroir RAID. La mise en miroir RAID configure deux disques, de sorte que le deuxième est utilisé automatiquement si le premier n’est pas disponible. Les deux disques doivent comporter une partition unique. Pour utiliser toute la capacité du disque, les deux doivent présenter la même taille. Si le disque cible comporte une partition unique et que le deuxième disque physique comporte une partition unique sans aucune donnée, vous pouvez configurer la mise en miroir RAID après l’installation. Pour éviter toute perte de données, il est cependant préférable de configurer la mise en miroir RAID le plus tôt possible. Effacement d’un disque ou d’une partition Vous avez la possibilité d’effacer un disque ou une partition lorsque vous utilisez le programme d’installation de Mac OS X Server. Lorsque vous sélectionnez le volume cible dans le programme d’installation, vous pouvez aussi sélectionner une option permettant d’effacer le disque ou la partition cible lors de l’installation à l’aide du format Mac OS Étendu (journalisé). Il s’agit du format le plus courant pour un volume de démarrage Mac OS X Server. Vous pouvez aussi utiliser le programme d’installation pour ouvrir l’application Utilitaire de disque, puis utiliser cette dernière pour effacer le volume cible ou toute autre volume. Vous pouvez effacer le volume cible à l’aide du format Mac OS Étendu ou Mac OS Étendu (journalisé). Vous pouvez effacer d’autres volumes à l’aide du format Mac OS Étendu (sensible à la casse), du format Mac OS Étendu (journalisé, sensible à la casse) ou du format Système de fichiers UNIX (UFS). Il est recommandé de ne pas utiliser le format UFS ni aucun des formats sensible à la casse pour un volume de démarrage Mac OS X Server.64 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Instructions matérielles pour l’installation de Mac OS X Server Lors de l’installation du logiciel serveur sur un système Xserve, la procédure à suivre pour démarrer l’ordinateur en vue de l’installation dépend du type de matériel Xserve. Les procédures sont décrites dans le Guide de l’utilisateur Xserve ou dans le guide Présentation fourni avec le système Xserve. Identification du serveur distant lors de l’installation de Mac OS X Server Pour les installations de serveurs distants, vous devez connaître les informations suivantes concernant le serveur cible :  Son identité du serveur cible. Lorsque vous utilisez l’Assistant du serveur, vous devez pouvoir reconnaître le serveur cible parmi une liste de serveurs sur votre sous-réseau local, ou saisir l’adresse IP du serveur (au format IPv4 : 000.000.000.000) s’il réside sur un sous-réseau différent. Les informations relatives aux serveurs répertoriés incluent l’adresse IP, le nom d’hôte et l’adresse MAC (Media Access Control), également appelée adresse matérielle ou adresse Ethernet. Si vous utilisez un visualiseur VNC pour contrôler à distance l’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, il est possible qu’il vous permette de sélectionner le serveur cible parmi une liste de serveurs VNC disponibles. Si ce n’est pas le cas, vous devrez alors saisir l’adresse IP du serveur (au format IPv4 : 000.000.000.000). L’adresse IP du serveur cible est attribuée par un serveur DHCP sur le réseau ; s’il n’y a pas de serveur DHCP, le serveur cible utilise une adresse 169.xxx.xxx.xxx, différente de celle des serveurs, sur le sous-réseau local. Vous pouvez modifier l’adresse IP ultérieurement, lors de la configuration du serveur.  Le mot de passe prédéfini. Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 65 Le mot de passe est constitué des huit premiers chiffres du numéro de série de maté- riel incorporé au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. Les ordinateurs plus anciens ne possèdent pas de numéro de série incorporé ; pour ces systèmes, utilisez la suite de chiffres 12345678. Installation du logiciel serveur de manière interactive à partir du disque d’installation Vous pouvez utiliser le disque d’installation pour installer le logiciel serveur de manière interactive sur un serveur local ou un serveur distant, ou sur un ordinateur sur lequel Mac OS X est préinstallé. Connexion au réseau au cours de l’installation Si vous souhaitez utiliser un serveur en tant que maître Open Directory, assurez-vous qu’il dispose d’une connexion Ethernet active à un réseau sécurisé avant de procéder à l’installation et la configuration initiale. Installation du logiciel serveur sur un ordinateur en réseau Lorsque vous démarrez un ordinateur depuis un disque d’installation du serveur, le protocole SSH démarre automatiquement afin que les installations à distance puissent être réalisées. Important : assurez-vous que le réseau est sécurisé avant d’installer ou de réinstaller Mac OS X Server. En effet, SSH donne à d’autres personnes l’accès à l’ordinateur par le réseau. Définissez, par exemple, la topologie du réseau de façon à ce que seuls les utilisateurs de confiance puissent accéder au sous-réseau de l’ordinateur serveur.66 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Utilisation d’un visualiseur VNC pour préparer un disque avant l’installation Avant de lancer une installation spéciale de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, vous pouvez préparer le disque dur de l’ordinateur cible depuis un autre ordinateur en réseau en utilisant un visualiseur VNC. Vous pouvez partitionner le disque dur en plusieurs volumes, créer un ensemble RAID ou bien effacer le disque ou la partition cible. Pour en savoir plus sur ces tâches, consultez « Préparation des disques pour l’installation de Mac OS X Server » à la page 62. Pour préparer le disque cible avant d’installer Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur : 1 Démarrez l’ordinateur cible à partir du DVD d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur. La procédure à suivre dépend du type de matériel cible. Si le serveur cible est muni d’un clavier et d’un lecteur de DVD-ROM, insérez le DVD d’installation dans le lecteur. Redémarrez ensuite l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur de DVD-ROM intégré, démarrez le serveur à partir du DVD d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas de lecteur de DVD-ROM intégré, vous pouvez utiliser un lecteur de DVD-ROM FireWire externe. Vous pouvez également installer le logiciel serveur sur un système Xserve sans lecteur de DVD-ROM en déplaçant son module de disque vers un autre système Xserve doté, lui, d’un tel lecteur. Avertissement : avant de partitionner un disque, de créer un ensemble RAID ou d’effacer un disque ou une partition d’un serveur existant, conservez toutes les données de l’utilisateur que vous souhaitez sauvegarder en les copiant sur un autre disque ou une autre partition.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 67 2 Utilisez votre visualiseur VNC pour établir une connexion au serveur cible. 3 Identifiez le serveur cible. Si le serveur cible fait partie d’une liste de serveurs disponibles fournie par le visualiseur VNC, sélectionnez-le dans cette liste. Sinon, vous devrez saisir une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000). 4 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers chiffres du numéro de série de matériel intégré au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. Si vous effectuez l’installation sur un vieil ordinateur qui ne dispose pas de numéro de série de matériel intégré, tapez le mot de passe 12345678. Si vous utilisez Apple Remote Desktop comme visualiseur VNC, saisissez le mot de passe sans préciser de nom d’utilisateur. 5 Lorsque le programme d’installation s’ouvre, choisissez Utilitaires > Utilitaire de disque. Servez-vous alors de cet utilitaire pour préparer le disque cible. Vous trouverez dans l’Aide Utilitaire de disque des instructions sur le partitionnement du disque dur en plusieurs volumes, sur la création d’un ensemble RAID et sur l’effacement du disque ou de la partition cible. Pour afficher cette aide, ouvrez Utilitaire de disque sur un autre ordinateur Macintosh doté de Mac OS X 10.4 et choisissez Aide > Aide Utilitaire de disque. 6 Une fois la préparation du disque cible terminée, quittez Utilitaire de disque. Vous pouvez alors continuer à utiliser le visualiseur VNC pour effectuer l’installation spéciale, selon les instructions décrites à la section « Utilisation d’un visualiseur VNC pour effectuer une installation à distance depuis le DVD d’installation » à la page 74, ou vous pouvez quitter le programme d’installation et utiliser une autre méthode.68 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Utilisation du programme d’installation pour une installation locale à partir du disque d’installation Mac OS X Server peut être installé directement sur un ordinateur muni d’un moniteur, d’un clavier et d’un lecteur de disque optique. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit être en mesure de lire les supports DVD. Vous pouvez aussi procéder à l’installation directement sur un ordinateur sans écran, clavier ni lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Dans ce cas, démarrez l’ordinateur cible en mode disque cible et reliez-le à un ordinateur administrateur à l’aide d’un câble FireWire. Utilisez l’ordinateur administrateur pour installer le logiciel serveur sur le disque ou sur une partition de l’ordinateur cible (qui apparaît sous la forme d’une icône de disque sur l’ordinateur administrateur). Pour installer le logiciel serveur localement : 1 Si vous installez la version complète du logiciel plutôt que la mise à jour, sauvegardez au préalable toute information stockée sur le disque ou la partition sur lequel sera installé le logiciel serveur. 2 Allumez l’ordinateur et insérez le premier disque d’installation de Mac OS X Server dans le lecteur de disque optique. 3 Redémarrez l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. L’initialisation de l’ordinateur s’effectue depuis le disque d’installation. Vous pouvez relâcher la touche C lorsque le logo Apple s’affiche. 4 Après le redémarrage de l’ordinateur, choisissez la langue que le serveur doit utiliser, puis cliquez sur Continuer.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 69 5 Lorsque le programme d’installation s’ouvre, si vous souhaitez effectuer une installation spéciale, vous pouvez si vous le souhaitez utiliser le menu Utilitaires pour ouvrir l’application Utilitaire de disque et préparer le disque ou la partition cible. Avec Utilitaire de disque, vous pouvez partitionner le disque cible ou créer un ensemble RAID. Vous pouvez aussi utiliser Utilitaire de disque pour effacer le disque à l’aide du format Mac OS Étendu. Important : ne stockez pas de logiciels supplémentaires ou de données d’utilisateur sur le disque dur ou la partition où est installé le système d’exploitation. De cette façon, vous évitez la perte de fichiers dans l’éventualité d’une réinstallation ou d’une mise à niveau du logiciel système. Si vous devez stocker des logiciels ou données supplémentaires sur la partition système, envisagez une mise en miroir du disque. 6 Avancez dans les sous-fenêtres du programme d’installation en suivant les instructions affichées. 7 Lorsque la sous-fenêtre Sélectionner une destination apparaît, choisissez un disque ou un volume (partition) cible en vous assurant que celui-ci se trouve à l’état adéquat. Si vous effectuez une installation spéciale, vous pouvez choisir Utilitaires > « Ouvrir Utilitaire de disque » pour suivre une dernière fois les étapes de préparation du disque avant de sélectionner le volume cible et de cliquer sur Continuer. Vous pouvez également cliquer sur Options pour formater le disque ou volume de destination au format Mac OS Étendu (journalisé) ; sélectionnez alors Effacer afin de formater le disque, puis cliquez sur OK. En cas d’installation de la mise à niveau sur un volume équipé de Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8, cliquez sur Options, puis sélectionnez Ne pas effacer. Cliquez sur OK.70 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Important : lorsque vous effectuez une mise à niveau, assurez-vous que les données de configuration enregistrées ne sont pas détectées par inadvertance et utilisées par le serveur. Si les données de configuration enregistrées sont utilisées, les réglages existants du serveur seront remplacés par les réglages enregistrés. Pour plus d’informations, consultez la section « Procédure de recherche par un serveur de données de configuration enregistrées » à la page 87. 8 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Insérez le disque d’installation suivant lorsqu’un message vous y invite. 9 Lorsque l’installation est terminée, l’ordinateur redémarre automatiquement et vous pouvez procéder à la configuration initiale du serveur. Si vous utilisez un ordinateur administrateur pour procéder à l’installation sur un serveur en mode disque cible et connecté à l’aide d’un câble FireWire, fermez l’Assistant du serveur lorsqu’il démarre automatiquement sur l’ordinateur administrateur. Éteignez l’ordinateur administrateur et le serveur. Démarrez ensuite l’ordinateur administrateur et le serveur normalement (pas en mode disque cible). Vous pouvez maintenant utiliser l’Assistant du serveur à partir de l’ordinateur administrateur et configurer le serveur à distance. Le chapitre 4, « Configuration initiale du serveur », à la page 85 explique comment configurer un serveur localement ou à distance. Utilisation de l’application Assistant du serveur pour une installation à distance depuis le disque d’installation L’installation de Mac OS X Server sur un serveur distant depuis le disque d’installation requiert l’accès à l’ordinateur cible, ainsi qu’un ordinateur administrateur depuis lequel gérer l’installation.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 71 Si vous disposez d’un DVD d’installation de Mac OS X Server 10.4.7, une solution alternative est expliquée à la section « Utilisation d’un visualiseur VNC pour effectuer une installation à distance depuis le DVD d’installation » à la page 74. Pour installer le logiciel sur un serveur distant à l’aide de l’Assistant du serveur : 1 Si vous installez la version complète du logiciel plutôt que la mise à jour, sauvegardez au préalable toute information stockée sur le disque ou la partition de destination que vous souhaitez conserver, et utilisez si vous le souhaitez Utilitaire de disque pour pré- parer le disque cible. Avec Utilitaire de disque, vous pouvez partitionner le disque cible ou créer un ensemble RAID. Vous pouvez également utiliser Utilitaire de disque pour effacer le disque à l’aide du format Mac OS Étendu ou Mac OS Étendu (journalisé). Si le serveur cible est doté d’un clavier et d’un écran, vous pouvez utiliser Utilitaire de disque en ouvrant cet utilitaire sur le serveur (dans /Applications/Utilitaires/). Vous trouverez dans l’Aide Utilitaire de disque des instructions sur les tâches de préparation du disque. Si vous installez Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, vous pouvez également contrôler Utilitaire de disque à distance depuis un autre ordinateur grâce au visualiseur VNC. Pour obtenir des instructions, consultez la section « Utilisation d’un visualiseur VNC pour préparer un disque avant l’installation » à la page 66. Important : ne stockez pas de logiciels supplémentaires ou de données d’utilisateur sur le disque dur ou la partition où est installé le système d’exploitation. De cette façon, vous évitez la perte de fichiers dans l’éventualité d’une réinstallation ou d’une mise à niveau du logiciel système. Si vous devez stocker des logiciels ou données supplémentaires sur la partition système, envisagez une mise en miroir du disque.72 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 2 Démarrez l’ordinateur cible à partir du disque d’installation. La procédure à utiliser varie selon que le serveur cible dispose d’un lecteur optique capable de lire votre ou vos disques d’installation ou pas. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit être en mesure de lire les supports DVD. Si le serveur cible dispose d’un clavier et d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation, insérez le premier disque d’installation dans le lecteur optique. Redémarrez ensuite l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur de disque optique intégré capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à partir du premier disque d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas d’un tel lecteur optique, vous pouvez démarrer celui-ci en mode disque cible et insérer le disque d’installation dans le lecteur optique de votre ordinateur administrateur. Vous pouvez également utiliser un lecteur optique FireWire externe. Si le serveur cible est un serveur Xserve, vous pouvez déplacer son module de disque vers un autre système Xserve doté d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans les documents Présentation , Premiers contacts ou Guide de l’utilisateur qui accompagnent votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 3 Sur un ordinateur administrateur, accédez à /Applications/Server/ et ouvrez l’Assistant du serveur (vous n’avez pas besoin d’être administrateur de l’ordinateur local pour utiliser l’Assistant du serveur). Sélectionnez l’option Installer le logiciel sur un serveur distant.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 73 4 Identifiez le serveur cible. Si celui-ci se trouve sur le sous-réseau local, sélectionnez-le dans la liste. Sinon, cliquez sur Serveur à l’adresse IP puis saisissez une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000). 5 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers chiffres du numéro de série de matériel intégré au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. Si vous effectuez l’installation sur un vieil ordinateur qui ne dispose pas de numéro de série de matériel intégré, tapez le mot de passe 12345678. 6 Avancez dans les écrans d’installation en suivant les instructions affichées. 7 Lorsque la sous-fenêtre Volumes apparaît, choisissez un disque ou un volume (partition) cible en vous assurant que celui-ci se trouve dans l’état adéquat. Puis sélectionnez-le et cliquez sur Continuer. En cas d’installation de la mise à niveau sur un volume équipé de Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8, sélectionnez Ne pas effacer. Sinon, sélectionnez Effacer pour formater le disque au format Mac OS Étendu (journalisé). Cliquez sur OK. Important : lorsque vous effectuez une mise à niveau, assurez-vous que les données de configuration enregistrées ne sont pas détectées par inadvertance et utilisées par le serveur. Si les données de configuration enregistrées sont utilisées, les réglages existants du serveur seront remplacés par les réglages enregistrés. Pour plus d’informations, consultez la section « Procédure de recherche par un serveur de données de configuration enregistrées » à la page 87. 8 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Insérez le disque d’installation suivant lorsqu’un message vous y invite.74 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Tandis que l’installation progresse, vous pouvez ouvrir une autre fenêtre de l’Assistant du serveur pour installer le logiciel serveur sur un autre ordinateur ; choisissez pour cela Fichier > Nouvelle fenêtre. Lorsque l’installation est terminée, le serveur cible redémarre automatiquement et vous pouvez procéder à la configuration initiale du serveur. Le chapitre 4, « Configuration initiale du serveur », à la page 85 vous indique comment procéder. Utilisation d’un visualiseur VNC pour effectuer une installation à distance depuis le DVD d’installation Si vous utilisez un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, vous pouvez contrôler l’installation depuis un autre ordinateur en utilisant un visualiseur VNC open-source ou Apple Remote Desktop. De cette façon, vous pouvez contrôler à distance la préparation du disque ou de la partition cible avant de procéder à l’installation. Vous pouvez partitionner le disque dur en plusieurs volumes, créer un ensemble RAID ou bien effacer le disque ou la partition cible. Pour installer le logiciel sur un serveur distant à l’aide d’un visualiseur VNC : 1 Si vous installez la version complète du logiciel plutôt que la mise à jour, sauvegardez au préalable toute information stockée sur le disque ou la partition sur lequel sera installé le logiciel serveur. 2 Démarrez l’ordinateur cible à partir du DVD d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur. La procédure à suivre dépend du type de matériel cible. Si le serveur cible est muni d’un clavier et d’un lecteur de DVD-ROM, insérez le DVD d’installation dans le lecteur. Redémarrez ensuite l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 75 Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur de DVD-ROM intégré, démarrez le serveur à partir du DVD d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas de lecteur de DVD-ROM intégré, vous pouvez utiliser un lecteur de DVD-ROM FireWire externe. Vous pouvez également installer le logiciel serveur sur un système Xserve sans lecteur de DVD-ROM en déplaçant son module de disque vers un autre système Xserve doté, lui, d’un tel lecteur. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation de disques FireWire externes dans les documents Présentation , Premiers contacts ou Guide de l’utilisateur qui accompagnent votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 3 Utilisez votre visualiseur VNC pour établir une connexion au serveur cible. 4 Identifiez le serveur cible. Si le serveur cible fait partie d’une liste de serveurs disponibles fournie par le visualiseur VNC, sélectionnez-le dans cette liste. Sinon, vous devrez saisir une adresse IP au format IPv4 (000.000.000.000). 5 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers chiffres du numéro de série de matériel intégré au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. Si vous effectuez l’installation sur un vieil ordinateur qui ne dispose pas de numéro de série de matériel intégré, tapez le mot de passe 12345678. Si vous utilisez Apple Remote Desktop comme visualiseur VNC, saisissez le mot de passe sans préciser de nom d’utilisateur.76 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 6 Lorsque le programme d’installation s’ouvre, si vous souhaitez effectuer une installation spéciale, vous pouvez si vous le souhaitez utiliser le menu Utilitaires pour ouvrir l’application Utilitaire de disque et préparer le disque ou la partition cible. Vous trouverez dans l’Aide Utilitaire de disque des instructions sur le partitionnement du disque dur en plusieurs volumes, sur la création d’un ensemble RAID et sur l’effacement du disque ou de la partition cible. Pour afficher cette aide, ouvrez Utilitaire de disque sur un autre ordinateur Macintosh doté de Mac OS X 10.4 et choisissez Aide > Aide Utilitaire de disque. Important : ne stockez pas de logiciels supplémentaires ou de données d’utilisateur sur le disque dur ou la partition où est installé le système d’exploitation. De cette façon, vous évitez la perte de fichiers dans l’éventualité d’une réinstallation ou d’une mise à niveau du logiciel système. Si vous devez stocker des logiciels ou données supplémentaires sur la partition système, envisagez une mise en miroir du disque. 7 Une fois la préparation du disque cible terminée, quittez Utilitaire de disque. 8 Avancez dans les sous-fenêtres du programme d’installation en suivant les instructions affichées. 9 Lorsque la sous-fenêtre Sélectionner une destination apparaît, choisissez un disque ou un volume (partition) cible en vous assurant que celui-ci se trouve à l’état adéquat. Si vous effectuez une installation spéciale, vous pouvez choisir Utilitaires > Ouvrir Utilitaire de disque pour suivre une dernière fois les étapes de préparation du disque avant de sélectionner le volume cible et de cliquer sur Continuer. Vous pouvez aussi cliquer sur Options pour formater le disque ou le volume de destination au format Mac OS Étendu (journalisé) : sélectionnez Effacer pour formater le disque au format Mac OS Étendu (journalisé), puis cliquez sur OK.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 77 En cas d’installation de la mise à niveau sur un volume équipé de Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8, cliquez sur Options, puis sélectionnez Ne pas effacer. Cliquez sur OK. Important : lorsque vous effectuez une mise à niveau, assurez-vous que les données de configuration enregistrées ne sont pas détectées par inadvertance et utilisées par le serveur. Si les données de configuration enregistrées sont utilisées, les réglages existants du serveur seront remplacés par les réglages enregistrés. Pour plus d’informations, consultez la section « Procédure de recherche par un serveur de données de configuration enregistrées » à la page 87. 10 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Tandis que l’installation se poursuit, vous pouvez utiliser le visualiseur VNC pour établir une connexion à un autre ordinateur et y installer Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur. Lorsque l’installation est terminée, le serveur redémarre et déconnecte automatiquement le visualiseur VNC. Vous pouvez réaliser la configuration initiale du serveur de manière interactive ou automatique. Le chapitre 4, « Configuration initiale du serveur », à la page 85 vous indique comment procéder. Mise à niveau d’un ordinateur de Mac OS X à Mac OS X Server Vous pouvez utiliser le DVD d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 pour mettre à niveau un ordinateur de bureau :  sur lequel Mac OS X 10.4.7 ou ultérieur est déjà installé ;  disposant d’un processeur Intel ;  ayant été introduit pendant l’été 2006 ou plus tard ;  disposant de la configuration requise décrite dans « Configuration requise pour l’installation de Mac OS X Server » à la page 58.78 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Pour mettre à niveau un ordinateur de Mac OS X à Mac OS X Server : 1 Démarrez l’ordinateur depuis le disque dur, selon la procédure habituelle. N’utilisez pas de disque d’installation. 2 Introduisez le DVD d’installation, ouvrez le dossiers Other Installs, puis double-cliquez sur MacOSXServerInstall.mpkg pour exécuter le programme d’installation. 3 Lorsque l’installation est terminée, votre ordinateur redémarre automatiquement et l’Assistant du serveur s’ouvre pour vous permettre de configurer le serveur. 4 Après redémarrage du serveur, installez toute mise à jour du logiciel serveur à l’aide de Mise à jour de logiciels. Automatisation de l’installation du logiciel serveur avec une image disque Si vous devez installer le logiciel serveur sur un grand nombre de serveurs ou le réinstaller fréquemment, vous pouvez automatiser l’installation à l’aide d’une image d’installation qui demeurera sur le disque dur plutôt que sur le disque d’installation. Pour installer le logiciel serveur à l’aide d’une image disque : 1 Sur un serveur Mac OS X Server version 10.4, ouvrez Utilitaire d’images de système. 2 Créez une image d’Installation en réseau à partir du DVD (ou des CD, le cas échéant) d’installation du serveur ou à partir d’un serveur « modèle » de version 10.4 que vous avez déjà configuré. 3 Utilisez Admin Serveur pour démarrer le service NetBoot et activer l’image disque. 4 Configurez chaque ordinateur cible de manière à ce qu’il démarre via l’image d’Installation en réseau.Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 79 5 Initialisez l’installation à distance en ouvrant l’Assistant du serveur sur un ordinateur administrateur ou à l’aide d’un visualiseur VNC sur un ordinateur en réseau. Si vous utilisez l’Assistant du serveur, choisissez « Installer les logiciels sur un serveur distant ». Lorsque vous vous trouvez dans la sous-fenêtre Destination, identifiez les ordinateurs qui ont démarré à l’aide de l’image d’Installation en réseau. Si vous utilisez le visualiseur VNC, connectez-vous à chaque ordinateur ayant démarré à l’aide d’une image d’Installation en réseau de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur, puis contrôlez à distance la préparation du disque et l’installation. 6 Poursuivez comme vous le feriez pour installer le logiciel serveur sur n’importe quel ordinateur distant. Le guide d’administration des images disque et des mises à jour logicielles décrit la façon de créer et de déployer des images disque. Installation du logiciel serveur à l’aide de l’outil de ligne de commande installer L’outil installer permet d’installer le logiciel serveur sur un ordinateur local ou distant à partir de la ligne de commande. Pour plus d’informations sur installer :  Reportez-vous au guide d’administration de la ligne de commande.  Ouvrez l’application Terminal et saisissez installer, installer -help, ou man installer.80 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Pour installer le logiciel serveur à l’aide de la commande installer : 1 Démarrez l’ordinateur cible à partir du disque d’installation. La procédure à utiliser varie selon que le serveur cible dispose d’un lecteur optique capable de lire votre ou vos disques d’installation ou pas. Si vous disposez d’un DVD d’installation, le lecteur optique doit être en mesure de lire les supports DVD. Si le serveur cible dispose d’un clavier et d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation, insérez le premier disque d’installation dans le lecteur optique. Redémarrez ensuite l’ordinateur en maintenant appuyée la touche C de votre clavier. Si le serveur cible est un système Xserve équipé d’un lecteur de disque optique inté- gré capable de lire votre disque d’installation, démarrez le serveur à partir du premier disque d’installation en suivant les instructions du Guide de l’utilisateur Xserve relatives au démarrage à partir d’un disque système. Si le serveur cible ne dispose pas d’un tel lecteur optique, vous pouvez démarrer celui-ci en mode disque cible et insérer le disque d’installation dans le lecteur optique de votre ordinateur administrateur. Vous pouvez également utiliser un lecteur optique FireWire externe. Si le serveur cible est un serveur Xserve, vous pouvez déplacer son module de disque vers un autre système Xserve doté d’un lecteur optique capable de lire votre disque d’installation. Vous trouverez des instructions relatives à l’utilisation du mode disque cible et des lecteurs optiques externes dans les documents Présentation , Premiers contacts ou Guide de l’utilisateur qui accompagnent votre système Xserve ou votre ordinateur Macintosh. 2 Si vous installez un serveur local, choisissez Utilitaires > « Ouvrir Terminal » à l’ouverture du programme d’installation afin de lancer l’application Terminal. Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 81 Si vous installez un serveur distant, à partir de l’application Terminal sur un ordinateur administrateur ou à partir d’une station de travail Unix, établissez une session SSH avec le serveur comme utilisateur root, en spécifiant pour le paramètre l’adresse IP du serveur cible : ssh root@ Si vous ignorez l’adresse IP et que le serveur distant réside dans le sous-réseau local, utilisez la commande sa_srchr pour identifier les ordinateurs du sous-réseau local sur lesquels vous pouvez installer le logiciel serveur : /system/library/serversetup/sa_srchr 224.0.0.1 monordinateur.exemple.com#PowerMac4,4###Mac OS X Server 10.4#RDY4PkgInstall#2.0#512 Vous pouvez également utiliser l’Assistant du serveur pour générer les informations relatives aux ordinateurs sur le sous-réseau local. Ouvrez l’Assistant du serveur, sélectionnez « Installer le logiciel sur un ordinateur distant », puis cliquez sur Continuer pour accéder à la sous-fenêtre Destination et générer une liste de serveurs en attente d’installation. 3 Lorsque vous êtes invité à fournir un mot de passe, saisissez les huit premiers chiffres du numéro de série de matériel intégré au serveur. Pour rechercher le numéro de série, cherchez une étiquette sur le serveur. Si l’ordinateur cible a été configuré en tant que serveur, vous trouverez également le numéro de série du matériel dans /Système/Bibliothèque/ServerSetup/SerialNumber. Si vous effectuez l’installation sur un vieil ordinateur qui ne dispose pas de numéro de série de matériel intégré, tapez le mot de passe 12345678. 4 Identifiez le volume du serveur cible sur lequel vous souhaitez installer le logiciel serveur.82 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Pour répertorier les volumes disponibles pour l’installation du logiciel serveur à partir du disque d’installation, tapez la commande suivante : /usr/sbin/installer -volinfo -pkg /System/Installation/Packages/ OSInstall.mpkg Vous pouvez également identifier une image d’Installation en réseau que vous avez créée et montée : /usr/sbin/installer -volinfo -pkg /Volumes/ServerNetworkImage10.4/ System/Installation/Packages/OSInstall.mpkg La liste affichée dépend de votre environnement ; l’exemple ci-dessous présente trois volumes disponibles : /Volumes/Mount 01 /Volumes/Mount1 /Volumes/Mount02 5 Si Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8 est installé sur le volume cible, lorsque vous exécutez installer, ce dernier va mettre à niveau le serveur à la version 10.4 en conservant les fichiers des utilisateurs. Si vous n’effectuez pas de mise à niveau mais que vous effectuez une installation spéciale, sauvegardez les fichiers d’utilisateur à conserver, puis utilisez la commande diskutil pour effacer le volume, le formater et autoriser la journalisation : /usr/sbin/diskutil eraseVolume HFS+ "Mount 01" "/Volumes/Mount 01" /usr/sbin/diskutil enableJournal "/Volumes/Mount 01" Vous pouvez également utiliser diskutil pour partitionner le volume et configurer la mise en miroir. Reportez-vous à la page man de diskutil pour plus d’informations sur cette commande. Chapitre 3 Installation du logiciel serveur 83 Important : ne stockez pas de données sur le disque dur ou la partition où est installé le système d’exploitation. De cette façon, vous évitez la perte de données dans l’éventualité d’une réinstallation ou d’une mise à niveau du logiciel système. Si vous devez stocker des logiciels ou données supplémentaires sur la partition système, envisagez une mise en miroir du disque. 6 Installez le système d’exploitation sur un volume de la liste obtenue à l’étape 4. Par exemple, pour utiliser Mount 01 pour l’installation à partir d’un disque d’installation du serveur, saisissez : /usr/sbin/installer -verboseR -lang en -pkg /System/Installation/ Packages/OSInstall.mpkg -target "/Volumes/Mount 01" Si vous utilisez une image d’Installation en réseau, la commande l’identifie comme indiqué à l’étape 4. Lorsque vous tapez le paramètre -lang, utilisez l’une des valeurs suivantes : en (pour anglais), de (pour allemand), fr (pour français) ou ja (pour japonais). 7 Au cours de l’installation, l’état d’avancement des opérations est affiché. Tandis que l’installation progresse, vous pouvez ouvrir une autre fenêtre Terminal pour installer le logiciel serveur sur un autre ordinateur . 8 Lorsque l’installation est terminée, redémarrez le serveur. Saisissez pour cela : /sbin/reboot ou /sbin/shutdown -r Lorsque l’installation est terminée, l’Assistant du serveur s’ouvre automatiquement.84 Chapitre 3 Installation du logiciel serveur Si vous disposez de CD d’installation (ils ne sont pas disponibles pour la version 10.4.7 ou ultérieure), utilisez les instructions suivantes pour installer les logiciels restants à partir des CD d’installation restants. Pour utiliser le disque d’installation suivant, tapez la commande sa_srchr afin de localiser le serveur en attente. Spécifiez pour le paramètre l’adresse utilisée à l’étape 2 : /system/library/serversetup/sa_srchr Lorsque la réponse sa_srchr inclut la chaîne « #InstallInProgress », insérez le disque d’installation suivant : monordinateur.exemple.com#PowerMac4,4## #Mac OS X Server 10.4#InstallInProgress#2.0#2080 Installation de plusieurs serveurs Vous pouvez utiliser l’Assistant du serveur, le visualiseur VNC ou l’outil installer pour lancer les multiples installations du logiciel serveur. Après avoir utilisé l’Assistant du serveur pour lancer l’installation du logiciel serveur sur un ordinateur distant, choisissez Fichier > Nouvelle fenêtre pour installer le logiciel sur un autre ordinateur. Après avoir utilisé un visualiseur VNC pour contrôler l’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur sur un ordinateur distant, vous pouvez utiliser ce même visualiseur VNC pour établir une connexion à un autre ordinateur distant et contrôler l’installation réalisée sur ce dernier. Vous pouvez également ouvrir l’application Terminal et utiliser l’outil installer pour lancer une autre installation de logiciel serveur.4 85 4 Configuration initiale du serveur Les caractéristiques élémentaires de Mac OS X Server sont définies lors de la configuration initiale du serveur. Voici une référence rapide des sujets traités dans ce chapitre. Pour en savoir plus sur Consultez Emplacement Options et configuration requise « Enregistrement des données de configuration » « Spécification de l’utilisation initiale d’Open Directory » « Connexion au réseau lors de la configuration initiale du serveur » « Configuration de serveurs avec plusieurs ports Ethernet » page 87 page 94 page 100 page 101 Collecte d’informations La Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) disque d’installation Configuration interactive de serveurs « Utilisation de la configuration interactive de serveur » « Configuration interactive d’un serveur local » « Report de la configuration de serveur local après l’installation » « Configuration interactive d’un serveur distant » « Configuration interactive d’un lot de serveurs distants » « Configuration interactive de plusieurs serveurs distants tour à tour » page 101 page 102 page 103 page 103 page 105 page 10786 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Informations nécessaires Reportez-vous à la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) pour comprendre et noter les informations concernant chaque serveur à configurer. Les paragraphes suivants fournissent des explications complémentaires sur certains des éléments de la feuille d’opérations. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. Si vous effectuez une mise à niveau depuis Mac OS X Server version 10.3.9 ou 10.2.8, l’Assistant du serveur affiche les réglages de serveur existants, mais vous pouvez les modifier. Prenez note, dans la feuille d’opérations, des réglages à utiliser par le serveur version 10.4. Configuration automatique de serveurs « Utilisation de la configuration automatique de serveur » « Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un fichier » « Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un répertoire » page 110 page 111 page 115 Contrôle et dépannage « Détermination de l’état des configurations » page 121 Que faire après la configuration initiale « Configuration des services » page 123 Pour en savoir plus sur Consultez EmplacementChapitre 4 Configuration initiale du serveur 87 Enregistrement des données de configuration Pour travailler à partir de données de configuration enregistrées, établissez une stratégie pour nommer, crypter et stocker les données. Procédure de recherche par un serveur de données de configuration enregistrées Un serveur récemment installé se règle lui-même en se basant sur les données de configuration enregistrées via la séquence de recherche ci-après. Lorsque le serveur trouve des données de configuration correspondant aux critères décrits, il interrompt la recherche et utilise ces données pour opérer ses réglages. 1 Le serveur recherche ensuite des fichiers de configuration sur les volumes montés localement, dans /Volumes/*/Auto Server Setup/, où * est un nom de système de fichiers. Il effectue une recherche alphabétique dans les volumes par nom de périphérique, en recherchant un fichier portant l’extension « .plist » et nommé à l’aide de son adresse MAC, son adresse IP, son nom DNS partiel, son numéro de série de matériel intégré, son nom DNS complet, son adresse IP partielle ou generic.plist, dans cet ordre. 2 Le serveur recherche ensuite dans un répertoire, pour lequel il est configuré, un enregistrement de configuration, dans un chemin d’accès nommé « AutoServerSetup ». Il recherche les enregistrements nommés à l’aide de son adresse MAC, son adresse IP, son nom DNS partiel (monserveur), son numéro de série de matériel intégré, son nom DNS complet (monserveur.exemple.com), son adresse IP partielle ou « generic », dans cet ordre.88 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Si les données de configuration sont cryptées, le serveur a besoin de la phrase secrète correcte avant de pouvoir effectuer ses réglages. Vous pouvez employer l’Assistant du serveur pour fournir la phrase secrète de manière interactive ou bien vous pouvez la fournir dans un fichier texte stocké dans /Volumes/*/Auto Server Setup/. Le serveur cible effectue une recherche alphabétique dans les volumes par nom de système de fichiers, en recherchant un fichier portant l’extension « .pass » et nommé à l’aide de son adresse MAC, son adresse IP, son nom DNS partiel, son numéro de série de matériel intégré, son nom DNS complet, son adresse IP partielle ou generic.plist, dans cet ordre. Important : lorsque vous effectuez une mise à niveau, assurez-vous que les données de configuration enregistrées ne sont pas détectées par inadvertance et utilisées par le serveur que vous mettez à niveau. Si les données de configuration enregistrées sont utilisées, les réglages existants du serveur seront remplacés par les réglages enregistrés. Les deux sections suivantes fournissent plus de détails sur l’emploi des données de configuration enregistrées. Utilisation de données de configuration enregistrées dans un fichier Lorsque vous enregistrez des données de configuration dans un fichier, un serveur cible détecte automatiquement celui-ci et l’utilise si :  Les données de configuration détectées par le serveur cible ne se trouvent pas dans un répertoire que le serveur peut exploiter. Reportez-vous à la section « Utilisation de données de configuration enregistrées dans un répertoire » à la page 91 pour plus d’informations sur la détection et l’utilisation de données de répertoire par un serveur pour se régler lui-même.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 89  Le fichier de configuration se trouve sur un volume monté localement dans /Volumes/*/ Auto Server Setup/, où * correspond à tout périphérique monté sous /Volumes. Un serveur cible recherche dans les volumes par ordre alphabétique des noms de périphériques. Le périphérique monté en tant que système de fichiers peut être le disque dur du serveur ou un iPod, un DVD, un CD, un disque FireWire, un disque USB ou tout autre périphérique connecté au serveur. Par exemple, /Volumes/AdminiPod/Auto Server Setup/monserveur.exemple.com.plist.  Le nom du fichier de configuration est l’un de ceux qui suivent (lors de la recherche de fichiers de configuration, les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : .plist (insérez les zéros à gauche mais omettez les deux-points). Par exemple, 0030654dbcef.plist. .plist. Par exemple, 10.0.0.4.plist. .plist. Par exemple, monserveur.plist. .plist (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234.plist. .plist. Par exemple, monserveur.exemple.com.plist. .plist. Par exemple, 10.0.plist (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique.plist (fichier que tout serveur reconnaîtra, utilisé pour configurer les serveurs qui nécessitent les mêmes valeurs de configuration). Si le numéro de série spécifié dans le fichier n’est pas associé à une licence de site, vous devrez le définir manuellement après l’installation. Utilisez Admin Serveur ou la commande suivante dans l’application Terminal : serversetup -setServerSerialNumber.90 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur  La phrase secrète correcte est fournie au serveur si les données de configuration sont cryptées. Vous pouvez employer l’Assistant du serveur pour fournir une phrase secrète de manière interactive ou dans un fichier texte. Placez le fichier de phrase secrète sur un volume monté localement sur le serveur cible, dans /Volumes/*/Auto Server Setup/ . Le fichier de phrase secrète peut porter l’un des noms ci-après (les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : .pass (insérez les zéros à gauche mais omettez les deuxpoints). Par exemple, 0030654dbcef.pass. .pass. Par exemple, 10.0.0.4.pass. .pass. Par exemple, monserveur.pass. .pass (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234.pass. .pass. Par exemple, monserveur.exemple.com.pass. .pass. Par exemple, 10.0.pass (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique.pass (un fichier que tout serveur reconnaîtra). Si le numéro de série du logiciel serveur n’est pas associé à une licence de site, vous devrez le définir manuellement après l’installation. Utilisez Admin Serveur ou la commande suivante dans Terminal : serversetup -setServerSerialNumber.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 91 Si vous souhaitez réutiliser les données de configuration enregistrées après réinstallation d’un serveur, vous pouvez stocker le ou les fichiers de configuration du serveur dans une petite partition locale qui ne sera pas effacée lorsque vous réinstallerez le serveur. Les fichiers de configuration sont automatiquement détectés et réutilisés après chaque réinstallation. Utilisation de données de configuration enregistrées dans un répertoire Cette démarche permet le moins d’intervention possible pour configurer plusieurs serveurs mais requiert une infrastructure DHCP et de répertoires. À l’aide de l’Assistant du serveur, enregistrez les données de configuration dans un répertoire existant, pour lequel l’ordinateur que vous utilisez est configuré et où les serveurs récemment installés doivent lire les données de configuration. Le système du répertoire doit accepter les données de configuration enregistrées. Open Directory offre une prise en charge intégrée des données de configuration stockées. Pour stocker des données de configuration dans un répertoire non Apple, vous devez d’abord étendre son système, comme décrit dans le guide d’administration Open Directory. Lorsque vous enregistrez des données de configuration dans un répertoire, un serveur cible les détecte automatiquement et les utilise si :  Le serveur cible obtient ses noms de réseau (nom d’hôte, nom d’ordinateur et nom d’hôte local) ainsi que sa configuration de port à partir d’un serveur DHCP.  Le serveur DHCP est configuré pour identifier l’adresse IP du serveur de répertoire où sont stockées les données de configuration. Reportez-vous au guide d’administration des services réseau pour des instructions de configuration de serveur DHCP.  Les serveurs de répertoire et DHCP sont en cours d’exécution.92 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur  Les données de configuration sont stockées dans le répertoire, dans le chemin d’accès /AutoServerSetup/ et un enregistrement portant l’un de ces noms (les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : (insérez les zéros à gauche mais omettez les deux-points). Par exemple, 0030654dbcef. . Par exemple, 10.0.0.4. . Par exemple, monserveur. (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234. . Par exemple, monserveur.exemple.com. . Par exemple, 10.0 (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique (enregistrement que tout serveur reconnaîtra, utilisé pour configurer les serveurs qui nécessitent les mêmes valeurs de configuration). Si le numéro de série spécifié dans le fichier n’est pas associé à une licence de site, vous devrez le définir manuellement après l’installation. Utilisez Admin Serveur ou la commande suivante dans l’application Terminal : serversetup -setServerSerialNumber.  La phrase secrète correcte est fournie au serveur (les données de configuration stockées dans un répertoire doivent toujours être cryptées). Vous pouvez employer l’Assistant du serveur pour fournir une phrase secrète de manière interactive ou dans un fichier texte. Placez le fichier de phrase secrète sur un volume monté localement sur le serveur cible, dans /Volumes/*/Auto Server Setup/ , où * correspond à tout périphérique monté sous /Volumes. Un serveur cible recherche dans les volumes par ordre alphabétique des noms de périphériques.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 93 Le fichier de phrase secrète peut porter l’un des noms ci-après (les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : .pass (insérez les zéros à gauche mais omettez les deuxpoints). Par exemple, 0030654dbcef.pass. .pass. Par exemple, 10.0.0.4.pass. .pass. Par exemple, monserveur.pass. .pass (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234.pass. .pass. Par exemple, monserveur.exemple.com.pass. .pass. Par exemple, 10.0.pass (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique.pass (un fichier que tout serveur reconnaîtra). Si le numéro de série du logiciel serveur n’est pas associé à une licence de site, vous devrez le définir manuellement après l’installation. Utilisez Admin Serveur ou la commande suivante dans Terminal : serversetup -setServerSerialNumber. Stockage de copies de sauvegarde des données de configuration enregistrées Les données de configuration enregistrées ne servent pas uniquement à l’automatisation de la configuration de plusieurs serveurs. Elles permettent également de reconfigurer les serveurs si vous avez besoin d’y réinstaller le logiciel serveur. Il est possible de conserver des copies de sauvegarde des fichiers de données de configuration sur un serveur de fichiers du réseau. De la même façon, vous pouvez stocker les fichiers de données de configuration dans une partition locale qui ne sera pas effacée lorsque vous réinstallerez le logiciel serveur. 94 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Spécification de l’utilisation initiale d’Open Directory Lors de la configuration initiale d’un serveur, vous spécifiez sa configuration de services de répertoire. Les options sont les suivantes :  Aucune modification, option disponible uniquement lors de la mise à niveau à partir de Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8.  Serveur autonome, option utilisée pour configurer uniquement un domaine de répertoire NetInfo local sur le serveur.  Maître Open Directory, option utilisée pour configurer un répertoire LDAP sur le serveur, en vue du partage avec d’autres ordinateurs.  Connecté à un système de répertoire, option utilisée pour configurer le serveur pour obtenir les informations de répertoire d’un domaine de répertoire partagé déjà configuré sur un autre serveur. Dans toutes ces situations, l’authentification Open Directory est configurée sur le serveur et utilisée par défaut pour tout nouvel utilisateur ajouté aux domaines résidant sur le serveur. Si vous configurez plusieurs serveurs et qu’un ou plusieurs d’entre eux hébergent un répertoire partagé, configurez-les avant les serveurs qui utiliseront ces répertoires partagés.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 95 Remarque : si vous connectez Mac OS X Server version 10.4 à un domaine de répertoire de Mac OS X Server version 10.2 ou antérieure, soyez conscient que les utilisateurs définis dans l’ancien domaine de répertoire ne peuvent pas être authentifiés avec la méthode MS-CHAPv2. Cette méthode peut être nécessaire pour authentifier de manière sécurisée les utilisateurs pour le service VPN de Mac OS X Server version 10.4. Open Directory dans Mac OS X Server 10.4 prend en charge l’authentification MS-CHAPv2, mais le serveur de mot de passe dans Mac OS X Server 10.2 ne prend pas en charge cette authentification. Après configuration, utilisez si nécessaire les applications Format de répertoire ou Admin Serveur pour affiner la configuration de répertoire du serveur . Format de répertoire permet de configurer des connexions à plusieurs répertoires, y compris Active Directory et d’autres systèmes de répertoires non Apple, et de spécifier une stratégie de recherche (l’ordre dans lequel le serveur doit effectuer la recherche dans les domaines). Admin Serveur permet de configurer des répliques d’un maître Open Directory et de gérer les autres aspects de la configuration du service de répertoires d’un serveur. Le guide d’administration Open Directory vous aidera à choisir les options adéquates de configuration d’utilisation de répertoire. S’il s’agit d’une mise à niveau, le meilleur choix est habituellement Aucune modification. Si vous configurez un nouveau serveur, le choix le plus simple est Serveur autonome. Après la configuration initiale du serveur, vous pouvez employer Format de répertoire ou Admin Serveur pour ajuster et finaliser la configuration de répertoire.96 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Mise à jour sans changer l’utilisation de répertoire Lorsque vous configurez un serveur mis à niveau depuis la version 10.3.9 ou 10.2.8 vers la version 10.4 et que vous souhaitez qu’il exploite la même configuration de répertoire qu’auparavant, choisissez Aucune modification dans la sous-fenêtre Utilisation du répertoire de l’Assistant du serveur. Même lorsque vous souhaitez changer la configuration de répertoire du serveur, le choix le plus sûr reste Aucune modification, en particulier si vous envisagez de modifier la configuration de répertoire partagé d’un serveur. Par exemple, vous pouvez passer de l’hébergement d’un répertoire à l’utilisation d’un répertoire partagé d’un autre serveur et vice versa ou migrez d’un domaine NetInfo partagé vers LDAP. Ces opérations sont à réaliser après la configuration serveur, de façon à préserver l’accès aux informations sur les répertoires en réseau. Reportez-vous au guide d’administration Open Directory pour en savoir plus sur les options d’utilisation de répertoire et l’emploi de Format de répertoire et d’Admin Serveur afin de modifier des répertoires. Reportez-vous au guide de mise à niveau et de migration pour plus d’informations sur l’emploi de données de répertoire existantes lorsque vous changez les réglages de service de répertoire. Si vous choisissez l’option « Aucune modification » et que le serveur n’utilisait pas de serveur de mot de passe, l’authentification Open Directory est configurée. Lorsque vous ajoutez des utilisateurs à un domaine de répertoire Apple résidant sur le serveur, les mots de passe sont validés par défaut en utilisant l’authentification Open Directory.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 97 Configuration d’un serveur comme serveur autonome Lorsque vous ne souhaitez pas que le serveur que vous configurez héberge ou utilise des informations de répertoire partagé, choisissez l’option d’utilisation de répertoire Serveur autonome dans l’Assistant du serveur. Cette option concerne uniquement un domaine NetInfo local. S’agissant d’un domaine local, les données qui y sont stockées ne sont accessibles que par le serveur que vous configurez. L’authentification Open Directory est également configurée sur le serveur. Par défaut, elle est utilisée lorsqu’un utilisateur est ajouté au domaine local. Lorsqu’un utilisateur tente de se connecter au serveur ou d’utiliser l’un des services réclamant une authentification, le serveur authentifie l’utilisateur en consultant la base de données locale. Si l’utilisateur a un compte sur le système et fournit le mot de passe correct, l’authentification aboutit. Configuration d’un serveur en tant que maître Open Directory Lorsque vous souhaitez qu’un serveur que vous configurez héberge un répertoire LDAP pour une utilisation par lui-même et par d’autres ordinateurs, assurez-vous que le serveur est connecté au réseau lorsque vous le configurez, et choisissez l’option d’utilisation de répertoire Maître Open Directory dans l’Assistant du serveur. Cette option :  Configure un répertoire LDAP sur le serveur.  Crée un administrateur de domaine pour le répertoire. Il s’agit de l’administrateur qui dispose des autorisations nécessaires pour modifier les informations stockées dans le répertoire, telles que les comptes et les présentations de réseau gérées.  Active l’authentification Open Directory pour la validation de tous les utilisateurs définis dans le domaine NetInfo local et le répertoire LDAP.98 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur  Configure un KDC Kerberos sur le serveur. Pour qu’un maître Open Directory puisse fournir l’authentification Kerberos et par signature unique, il est nécessaire de configurer le DNS de manière appropriée. Le service DNS doit transformer les noms DNS complets de tous les serveurs (y compris celui du maître Open Directory proprement dit) en adresses IP et permettre les recherches inverses correspondantes.  Il active éventuellement un contrôleur de domaine principal Windows sur le serveur, ce qui permet à votre serveur d’authentifier et de fournir des répertoires de départ aux utilisateurs d’ordinateurs sous Windows NT4.x, Windows 9x et Windows XP. Pour configurer un autre serveur en tant que réplique Open Directory et contrôleur de domaine secondaire (BDC) facultatif pour un PDC, utilisez Admin Serveur une fois la configuration terminée. Pour définir des connexions de répertoire supplémentaires, utilisez Format de répertoire. Reportez-vous au guide d’administration Open Directory pour plus d’informations sur la configuration de répertoire. L’authentification Open Directory est configurée sur le serveur et utilisée par défaut pour tous les utilisateurs ajoutés aux domaines qui résident sur le serveur.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 99 Configuration d’un serveur pour la connexion à un système de répertoire Si vous souhaitez que le serveur que vous configurez emploie un répertoire partagé sur un autre ordinateur, choisissez l’option d’utilisation de répertoire Connecté à un système de répertoire dans l’Assistant du serveur. Choisissez ensuite l’une des options suivantes :  « Tel que spécifié par le serveur DHCP », pour configurer un serveur afin d’utiliser un serveur DHCP pour obtenir des informations de connexion à un système de répertoire. Le serveur DHCP doit être configuré pour fournir l’adresse et la base de recherche d’un serveur LDAP (DHCP option 95) ou l’adresse et la balise d’un serveur NetInfo hérité. Le service de répertoire et le service DHCP sont indépendants. Ils ne doivent donc pas nécessairement être fournis par le même serveur.  Serveur Open Directory, afin d’indiquer que l’adresse du serveur Mac OS X Server hébergeant le répertoire LDAP doit être obtenue via DHCP, ou pour spécifier l’adresse IP ou le nom DNS du serveur.  Serveur NetInfo, afin d’indiquer comment le serveur en cours de configuration doit localiser le serveur hébergeant un domaine partagé. Choisissez l’une de ces options : Broadcast, DHCP, Adresse IP statique. Cette dernière suppose que vous fournissiez l’adresse IP du serveur NetInfo et la balise NetInfo du domaine de répertoire, habituellement « network ».  « Autre serveur de répertoire », option à choisir lorsque vous souhaitez configurer l’accès à des répertoires non Apple, tels qu’Active Directory, Novell eDirectory ou un domaine NIS. Après configuration du serveur, utilisez Format de répertoire pour spé- cifier la configuration de répertoire du serveur. Reportez-vous au guide d’administration Open Directory pour plus d’informations.100 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Vous pouvez configurer un serveur pour qu’il se connecte à un répertoire NetInfo partagé sur Mac OS X Server version 10.0 et ultérieure ou à un répertoire LDAP sur la version 10.2 ou 10.3. Cependant, il est possible que vous ne bénéficiez pas de certaines fonctionnalités :  Le service VPN sur la version 10.3 ou ultérieure nécessite l’authentification MS-CHAP2, qui n’est pas disponible avec les versions 10.2 et antérieures.  La réplication n’est pas prise en charge par les versions 10.2 et antérieures.  La configuration Kerberos est beaucoup plus complexe dans la version 10.2. En outre, la synchronisation automatique de Kerberos et du serveur de mot de passe requiert la version 10.3 ou ultérieure.  Dans la version 10.3 et les versions antérieures, la liaison sécurisée de répertoires, la prise en charge des sous-domaines LDAP et les contrôles d’accès aux répertoires ne sont pas disponibles. Connexion au réseau lors de la configuration initiale du serveur Essayez de placer un serveur dans son emplacement réseau final (sous-réseau) avant de le configurer pour la première fois. Si vous souhaitez éviter tout accès non autorisé ou prématuré au cours du démarrage, vous pouvez configurer un coupe-feu afin de protéger le serveur lors de la finalisation de sa configuration. Si vous ne pouvez pas éviter de déplacer un serveur après la configuration initiale, vous devez commencer par modifier les réglages qui dépendent de l’emplacement réseau. Par exemple, l’adresse IP et le nom d’hôte du serveur, stockés dans les deux répertoires et fichiers de configuration du serveur, doivent être mis à jour. Pour plus d’informations, consultez la section « Modification du nom d’hôte du serveur après la configuration » à la page 55.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 101 Configuration de serveurs avec plusieurs ports Ethernet Votre serveur est équipé d’un port Ethernet intégré et éventuellement d’autres ports intégrés ou ajoutés. Lorsque vous utilisez l’Assistant du serveur pour configurer de manière interactive un ou plusieurs serveurs, tous les ports Ethernet disponibles d’un serveur sont répertoriés ; sélectionnez-en un ou plusieurs à activer et à configurer. Lorsque vous travaillez avec l’Assistant du serveur en mode hors connexion, cliquez sur un bouton Ajouter afin de créer manuellement une liste de ports à configurer. Si vous activez plusieurs ports, indiquez l’ordre dans lequel les ports doivent être utilisés par le serveur lors du routage du trafic vers le réseau. Lorsque le serveur reçoit le trafic réseau sur un port actif quelconque, le trafic réseau initié par le serveur est acheminé via le premier port actif. Reportez-vous à la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) pour obtenir une description des attributs de configuration des ports. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. Utilisation de la configuration interactive de serveur La solution interactive est intéressante lorsque vous avez peu de serveurs à configurer. Pour exploiter cette démarche, ouvrez l’Assistant du serveur, connectez-vous à un ou plusieurs serveurs cibles, fournissez les données de configuration, puis démarrez immédiatement la configuration. La méthode interactive permet de configurer un serveur local ou un ou plusieurs serveurs distants.102 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Configuration interactive d’un serveur local Une fois le logiciel serveur installé sur un serveur, la méthode interactive permet de le configurer en local si vous avez possibilité d’accéder physiquement à l’ordinateur. Pour configurer de manière interactive un serveur local : 1 Complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure). La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous à la section « Informations nécessaires » à la page 86. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. 2 Au redémarrage du serveur, l’Assistant du serveur est automatiquement ouvert. 3 Tapez les données de configuration notées sur la feuille d’opérations au fur et à mesure de votre progression dans les sous-fenêtres de l’Assistant, en suivant les instructions à l’écran. Vérifiez que tout serveur DHCP ou DNS que doit employer le serveur que vous configurez est bien en cours d’exécution. 4 Une fois entrées les données de configuration, l’Assistant du serveur affiche un résumé des données. 5 Vérifiez les données de configuration que vous avez entrées. Cliquez éventuellement sur Revenir pour les modifier. 6 Pour enregistrer les données de configuration sous forme de fichier texte ou dans un format utilisable pour une configuration automatique du serveur (un fichier de configuration ou une fiche de répertoire enregistré), cliquez sur Enregistrer sous. Pour crypter le fichier ou la fiche, sélectionnez « Enregistrer au format crypté », puis tapez et confirmez une phrase secrète. Vous devez fournir la phrase secrète avant qu’un fichier de configuration crypté puisse être utilisé par un serveur cible.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 103 7 Pour lancer la configuration du serveur local, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Redémarrer. Vous pouvez maintenant ouvrir une session sous l’identité de l’administrateur créé pendant la configuration, afin de configurer les services. Report de la configuration de serveur local après l’installation Une fois terminée l’installation du logiciel serveur sur un ordinateur local, l’ordinateur redémarre et l’Assistant du serveur s’ouvre automatiquement. Si vous désirez reporter la configuration du serveur à plus tard, appuyez sur les touches Commande + Q. L’ordinateur s’éteint. À son prochain démarrage, l’Assistant du serveur s’ouvrira automatiquement. Configuration interactive d’un serveur distant Une fois le logiciel serveur installé sur un serveur, la méthode interactive permet de le configurer à distance à partir d’un ordinateur administrateur capable de se connecter au serveur cible. Pour configurer de manière interactive un serveur distant : 1 Complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure). La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous à la section « Informations nécessaires » à la page 86. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. 2 Assurez-vous que le serveur cible est en cours d’exécution.104 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 3 Sur un ordinateur administrateur, ouvrez l’Assistant du serveur dans /Applications/Server/. Vous n’avez pas besoin d’être administrateur sur l’ordinateur administrateur pour utiliser l’Assistant du serveur. 4 Dans la sous-fenêtre Bienvenue, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. 5 Dans la sous-fenêtre Destination, placez une coche dans la colonne Appliquer du serveur distant à configurer, puis tapez son mot de passe de préréglage dans la case Mot de passe et cliquez sur Continuer pour vous connecter au serveur. Si le serveur cible n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’ajouter ou Actualiser pour voir s’il est disponible. 6 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez la langue à employer pour administrer le serveur cible. 7 Suivez l’étape 8 si vous voulez utiliser des données de configuration enregistrées. Sinon, passez à l’étape 9. 8 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez Fichier > « Ouvrir le fichier de configuration » ou Fichier > « Ouvrir la fiche de répertoire » pour charger les données de configuration enregistrées à employer. Si les données de configuration enregistrées sont cryptées, tapez la phrase secrète lorsque nécessaire. Choisissez éventuellement Présentation > Aller à Revoir pour vérifier les données de configuration, puis Revenir pour les modifier. 9 Cliquez sur Continuer et saisissez les données de configuration au fur et à mesure de votre progression dans les sous-fenêtres de l’Assistant, en suivant les instructions affichées. Vérifiez que tout serveur DHCP ou DNS que doit employer le serveur que vous configurez est bien en cours d’exécution.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 105 10 Une fois toutes les données de configuration spécifiées, vérifiez le résumé affiché par l’Assistant du serveur et cliquez éventuellement sur Revenir pour modifier les données. 11 Pour enregistrer les données de configuration sous forme de fichier texte ou dans un format utilisable pour une configuration automatique du serveur (un fichier de configuration ou une fiche de répertoire enregistré), cliquez sur Enregistrer sous. Pour crypter le fichier ou la fiche, sélectionnez « Enregistrer au format crypté », puis tapez et confirmez une phrase secrète. Vous devez fournir la phrase secrète avant qu’un fichier de configuration crypté puisse être utilisé par un serveur cible. 12 Pour lancer la configuration du serveur cible distant, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Continuer. Le serveur cible redémarre automatiquement et vous pouvez ouvrir une session sous l’identité de l’administrateur de serveur créé pendant la configuration, afin de configurer les services. Configuration interactive d’un lot de serveurs distants Vous pouvez employer la méthode interactive pour configurer un lot de serveurs si :  tous les serveurs sont accessibles à partir d’un ordinateur administrateur ;  tous les serveurs utilisent les même données de configuration, à l’exception du numéro de série du logiciel serveur et des identités réseau (nom d’hôte, nom d’ordinateur et nom d’hôte local) ;  les identités réseau sont fournies par un serveur DHCP ou BootP. Pour configurer plusieurs serveurs distants de manière interactive, par lot : 1 Complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) avec les réglages à utiliser pour tous les serveurs que vous souhaitez configurer. 106 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous à la section « Informations nécessaires » à la page 86. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. 2 Assurez-vous que les serveurs cibles et tous serveurs DHCP ou DNS qu’ils doivent employer sont en cours d’exécution. 3 Sur un ordinateur administrateur capable de se connecter à tous les serveurs cibles, ouvrez l’Assistant du serveur dans /Applications/Server/. Vous n’avez pas besoin d’être administrateur sur l’ordinateur administrateur pour utiliser l’Assistant du serveur. 4 Dans la sous-fenêtre Bienvenue, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. 5 Dans la sous-fenêtre Destination, placez une coche dans la colonne Appliquer de chaque serveur distant à configurer. Tapez ensuite le mot de passe de préréglage dans la case Mot de passe de chaque serveur et cliquez sur Continuer pour vous connecter aux serveurs. Si un serveur cible à configurer n’est pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’y ajouter. 6 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez la langue à employer pour administrer les serveurs cible. 7 Suivez l’étape 8 si vous voulez utiliser des données de configuration enregistrées. Sinon, passez à l’étape 9. 8 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez Fichier > « Ouvrir le fichier de configuration » ou Fichier > « Ouvrir la fiche de répertoire » pour charger les données de configuration enregistrées à employer. Si les données de configuration enregistrées sont cryptées, tapez la phrase secrète lorsque nécessaire.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 107 Choisissez éventuellement Présentation > Aller à Revoir pour vérifier les données de configuration, puis Revenir pour les modifier. 9 Cliquez sur Continuer et saisissez les données de configuration au fur et à mesure de votre progression dans les sous-fenêtres de l’Assistant, en suivant les instructions affichées. Lorsque vous y êtes invité, tapez le numéro de série du logiciel serveur de chaque serveur cible. 10 Une fois toutes les données de configuration spécifiées, vérifiez le résumé affiché par l’Assistant du serveur et cliquez éventuellement sur Revenir pour modifier les données. 11 Pour enregistrer les données de configuration sous forme de fichier texte ou dans un format utilisable pour une configuration automatique du serveur (un fichier de configuration ou une fiche de répertoire enregistré), cliquez sur Enregistrer sous. Pour crypter le fichier ou la fiche, sélectionnez « Enregistrer au format crypté », puis tapez et confirmez une phrase secrète. Vous devez fournir la phrase secrète avant qu’un fichier de configuration crypté puisse être utilisé par un serveur cible. 12 Pour démarrer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. Au terme de la configuration du serveur, cliquez sur Continuer. Les serveurs cible redé- marrent automatiquement et vous pouvez ouvrir une session sous l’identité de l’administrateur de serveur créé pendant la configuration, afin de configurer leurs services. Configuration interactive de plusieurs serveurs distants tour à tour Vous pouvez employer la méthode interactive pour configurer plusieurs serveurs en utilisant plusieurs fenêtres de l’Assistant du serveur sur un ordinateur administrateur.108 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Pour configurer de manière interactive plusieurs serveurs distants tour à tour : 1 Complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) pour chaque serveur à configurer. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous à la section « Informations nécessaires » à la page 86. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. 2 Assurez-vous que les serveurs cibles et tous serveurs DHCP ou DNS qu’ils doivent employer sont en cours d’exécution. 3 Sur un ordinateur administrateur capable de se connecter à tous les serveurs cibles, ouvrez l’Assistant du serveur dans /Applications/Server/. Vous n’avez pas besoin d’être administrateur sur l’ordinateur administrateur pour utiliser l’Assistant du serveur. 4 Dans la sous-fenêtre Bienvenue, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. 5 Dans la sous-fenêtre Destination, cochez l’un des serveurs distants à configurer. Tapez ensuite le mot de passe de préréglage dans la case Mot de passe du serveur et cliquez sur Continuer pour vous connecter au serveur. Si le serveur à configurer n’est pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’y ajouter. 6 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez la langue à employer pour administrer le serveur cible. 7 Suivez l’étape 8 si vous voulez utiliser des données de configuration enregistrées. Sinon, passez à l’étape 9.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 109 8 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez Fichier > « Ouvrir le fichier de configuration » ou Fichier > « Ouvrir la fiche de répertoire » pour charger les données de configuration enregistrées à employer. Si les données de configuration enregistrées sont cryptées, tapez la phrase secrète lorsque nécessaire. Choisissez éventuellement Présentation > Aller à Revoir pour vérifier les données de configuration, puis Revenir pour les modifier. 9 Cliquez sur Continuer et saisissez les données de configuration au fur et à mesure de votre progression dans les sous-fenêtres de l’Assistant, en suivant les instructions affichées. 10 Une fois toutes les données de configuration spécifiées, vérifiez le résumé affiché par l’Assistant du serveur et cliquez éventuellement sur Revenir pour modifier les données. 11 Pour enregistrer les données de configuration sous forme de fichier texte ou dans un format utilisable pour une configuration automatique du serveur (un fichier de configuration ou une fiche de répertoire enregistré), cliquez sur Enregistrer sous. Pour crypter le fichier ou la fiche, sélectionnez « Enregistrer au format crypté », puis tapez et confirmez une phrase secrète. Vous devez fournir la phrase secrète avant qu’un fichier de configuration crypté puisse être utilisé par un serveur cible. 12 Pour démarrer la configuration du serveur, cliquez sur Appliquer. 13 Pour travailler sur la configuration d’un autre serveur avant la fin de celle en cours, choisissez Fichier > Nouvelle fenêtre et répétez les étapes 4 à 12. Lorsque sa configuration est achevée, le serveur cible redémarre automatiquement et vous pouvez ouvrir une session sous l’identité de l’administrateur de serveur créé pendant la configuration, afin de configurer ses services.110 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Utilisation de la configuration automatique de serveur La méthode automatique est utile lorsque :  vous avez un nombre plus important de serveurs à configurer,  vous souhaitez préparer la configuration de serveurs pas encore disponibles,  vous souhaitez enregistrer des données de configuration à des fins de sauvegarde,  vous devez réinstaller fréquemment des serveurs. Une manière d’employer cette méthode est d’utiliser le mode hors connexion de l’Assistant du serveur et travailler sur les données de configuration sans vous connecter à des serveurs particuliers. Spécifiez les données de configuration, puis enregistrezles dans un fichier ou dans un répertoire accessible à partir de serveurs cible, comme indiqué dans les deux sections qui suivent. Ceux sur lesquels le logiciel Mac OS X Server version 10.4 a été installé détectent automatiquement la présence des données de configuration enregistrées et les utilisent pour se configurer eux-mêmes. Vous pouvez définir des données de configuration génériques. Celles-ci peuvent être utilisées pour configurer n’importe quel serveur. Par exemple, vous pouvez définir des données de configuration génériques pour un serveur en commande, ou configurer 50 ordinateurs Xserve qui doivent être configurés de manière identique. Vous pouvez également enregistrer des données de configuration adaptées à un serveur en particulier.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 111 Important : lorsque vous effectuez une mise à niveau, assurez-vous que les données de configuration enregistrées ne sont pas détectées par inadvertance et utilisées par le serveur. Si les données de configuration enregistrées sont utilisées, les réglages existants du serveur seront remplacés par les réglages enregistrés. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section « Procédure de recherche par un serveur de données de configuration enregistrées » à la page 87. Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un fichier Une fois le logiciel serveur installé sur un serveur, vous pouvez le configurer automatiquement en utilisant des données enregistrées dans un fichier. Pour enregistrer et appliquer les données de configuration d’un fichier : 1 Complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) pour chaque serveur à configurer. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous à la section « Informations nécessaires » à la page 86. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. 2 Sur un ordinateur administrateur, ouvrez l’Assistant du serveur dans /Applications/Server/. Vous n’avez pas besoin d’être administrateur sur l’ordinateur administrateur pour utiliser l’Assistant du serveur. 3 Dans la sous-fenêtre Bienvenue, sélectionnez « Enregistrer la configuration dans une fiche de répertoires ou fichiers » pour travailler en mode hors connexion (connexion serveur inutile).112 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 4 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez la langue à employer pour administrer le ou les serveurs cible. 5 Si vous voulez créer un nouveau fichier de configuration, suivez l’étape 6. Pour travailler avec un fichier de configuration existant, passez à l’étape 7. Si vous prévoyez de créer un fichier de configuration générique pour configurer plusieurs serveurs, prenez soin de ne pas spécifier de noms de réseau (nom d’ordinateur et nom d’hôte local) et vérifiez que chaque interface réseau (port) est définie pour être configurée Via DHCP ou Via BootP. 6 Cliquez sur Continuer et saisissez les données de configuration au fur et à mesure de votre progression dans les sous-fenêtres de l’Assistant, en suivant les instructions affichées. 7 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez Fichier > « Ouvrir le fichier de configuration » ou Fichier > « Ouvrir la fiche de répertoire » pour charger les données de configuration enregistrées sur lesquelles vous voulez travailler. Si les données de configuration enregistrées sont cryptées, tapez la phrase secrète lorsque nécessaire. Choisissez éventuellement Présentation > Aller à Revoir pour vérifier les données de configuration, puis Revenir pour les modifier. 8 Dans la sous-fenêtre Interfaces de réseau, cliquez sur Ajouter pour spécifier les interfaces de réseau. 9 Une fois spécifiées toutes les données de configuration, vérifiez le résumé affiché par l’Assistant du serveur et cliquez éventuellement sur Revenir pour modifier les données. 10 Cliquez sur Enregistrer sous, puis sélectionnez Fichier de configuration. 11 Pour crypter le fichier, sélectionnez « Enregistrer au format crypté », puis tapez et vérifiez une phrase secrète.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 113 Vous devez fournir la phrase secrète avant qu’un fichier de configuration crypté puisse être utilisé par un serveur cible. 12 Cliquez sur OK, accédez à l’emplacement où vous voulez enregistrer le fichier, nommez celui-ci en utilisant l’une des options suivantes et cliquez sur Enregistrer (lors de la recherche de fichiers de configuration, les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : .plist (insérez les zéros à gauche mais omettez les deux-points). Par exemple, 0030654dbcef.plist. .plist. Par exemple, 10.0.0.4.plist. .plist. Par exemple, monserveur.plist. .plist (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234.plist. .plist. Par exemple, monserveur.exemple.com.plist. .plist. Par exemple, 10.0.plist (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique.plist (fichier que tout serveur reconnaîtra, utilisé pour configurer les serveurs qui nécessitent les mêmes valeurs de configuration). 13 Placez le fichier à un emplacement où le ou les serveurs cibles peuvent le détecter. Un serveur peut détecter un fichier de configuration s’il réside sur un volume monté localement dans /Volumes/*/Auto Server Setup/, où * correspond à tout périphérique monté sous /Volumes. Il peut s’agir du disque dur du serveur ou d’un iPod, d’un DVD, d’un CD, d’un disque FireWire, d’un disque USB ou de tout autre périphérique connecté au serveur. Par exemple, si vous possédez un iPod nommé AdminiPod, le chemin d’accès utilisé sera /Volumes/AdminiPod/Auto Server Setup/.114 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 14 Si les données de configuration sont cryptées, rendez accessible la phrase secrète au(x) serveur(s) cible(s). Vous pouvez fournir la phrase secrète de manière interactive, à l’aide de l’Assistant du serveur ou dans un fichier texte. Pour fournir la phrase secrète dans un fichier, suivez l’étape 15. Pour la fournir de manière interactive, passez à l’étape 16. 15 Pour fournir une phrase secrète dans un fichier, créez un fichier texte et tapez à la première ligne la phrase secrète du fichier de configuration enregistré. Sauvegardez le fichier en utilisant l’un des noms suivants (les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : .pass (insérez les zéros à gauche mais omettez les deux-points). Par exemple, 0030654dbcef.pass. .pass. Par exemple, 10.0.0.4.pass. .pass. Par exemple, monserveur.pass. .pass (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234.pass. .pass. Par exemple, monserveur.exemple.com.pass. .pass. Par exemple, 10.0.pass (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique.pass (un fichier que tout serveur reconnaîtra). Placez le fichier de phrase secrète sur un volume monté localement sur le serveur cible, dans /Volumes/*/Auto Server Setup/, où * correspond à tout périphérique monté sous /Volumes.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 115 16 Pour fournir de manière interactive une phrase secrète, utilisez l’Assistant du serveur sur un ordinateur administrateur capable de se connecter au serveur cible. Dans la sous-fenêtre Bienvenue ou Destination, choisissez Fichier > Fournir la phrase secrète. Dans la zone de dialogue, tapez l’adresse IP, le mot de passe et la phrase secrète du serveur cible. Cliquez sur Envoyer. 17 Si vous utilisez un fichier de configuration générique et que le numéro de série ne correspond pas à une licence de site, vous devrez saisir le numéro de série du serveur à l’aide d’Admin Serveur ou de la ligne de commande après l’installation. Dans Admin Serveur, sélectionnez le serveur, cliquez sur Réglages, puis sur Général. Vous pouvez également utiliser ssh dans l’application Terminal afin de vous connecter au serveur et saisir la commande serversetup -setServerSerialNumber. Consultez le guide d’administration de la ligne de commande pour une description de la disposition d’un fichier de configuration enregistré et pour en savoir plus sur la commande serversetup. Configuration automatique de serveurs avec des données enregistrées dans un répertoire Une fois le logiciel serveur installé sur un serveur, vous pouvez le configurer automatiquement en utilisant des données enregistrées dans un répertoire. Cette méthode nécessite un répertoire et une infrastructure DHCP préexistants, comme décrit ci-dessous.116 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Pour enregistrer et appliquer des données de configuration dans une fiche de répertoire : 1 Vérifiez que le répertoire dans lequel vous souhaitez enregistrer les données de configuration existe, que son système accepte les données de configuration enregistrées et qu’il est accessible à partir de votre ordinateur administrateur. Le guide d’administration Open Directory décrit comment configurer et accéder aux répertoires. Il présente également le système pour les données de configuration enregistrées. La gestion des données de configuration enregistrées est intégrée aux répertoires Apple OpenLDAP mais le système des autres répertoires doit être étendu pour accepter ce type de données. 2 Complétez la Feuille d’opérations de Mac OS X Server (pour version 10.4 ou ultérieure) pour chaque serveur à configurer. La feuille d’opérations se trouve sur le disque d’installation de Mac OS X Server, dans le dossier Documentation. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous à la section « Informations nécessaires » à la page 86. Dans la Préface sont indiqués les autres emplacements de la feuille d’opérations. 3 Sur un ordinateur administrateur, ouvrez l’Assistant du serveur dans /Applications/Server/. Vous n’avez pas besoin d’être administrateur sur l’ordinateur administrateur pour utiliser l’Assistant du serveur. 4 Dans la sous-fenêtre Bienvenue, sélectionnez « Enregistrer la configuration dans une fiche de répertoires ou fichiers » pour travailler en mode hors connexion (connexion serveur inutile). 5 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez la langue à employer pour administrer le ou les serveurs cible.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 117 6 Si vous voulez créer une nouvelle configuration, suivez l’étape 7. Pour travailler avec une configuration existante, passez à l’étape 8. Si vous créez des données de configuration génériques, prenez soin de ne pas spécifier de noms de réseau (nom d’ordinateur et nom d’hôte local) et vérifiez que l’interface de réseau (port) est définie pour être configurée Via DHCP ou Via BootP. 7 Cliquez sur Continuer et saisissez les données de configuration au fur et à mesure de votre progression dans les sous-fenêtres de l’Assistant, en suivant les instructions affichées. 8 Dans la sous-fenêtre Langue, choisissez Fichier > « Ouvrir le fichier de configuration » ou Fichier > « Ouvrir la fiche de répertoire » pour charger les données de configuration enregistrées sur lesquelles vous voulez travailler. Si les données de configuration enregistrées sont cryptées, tapez la phrase secrète lorsque nécessaire. Choisissez éventuellement Présentation > Aller à Revoir pour vérifier les données de configuration, puis Revenir pour les modifier. 9 Dans la sous-fenêtre Interfaces de réseau, cliquez sur Ajouter pour spécifier les interfaces de réseau. 10 Une fois spécifiées toutes les données de configuration, vérifiez le résumé affiché par l’Assistant du serveur et cliquez éventuellement sur Revenir pour modifier les données. 11 Cliquez sur Enregistrer sous, puis sélectionnez Fiche de répertoire. 12 Pour crypter le fichier, sélectionnez « Enregistrer au format crypté », puis tapez et vérifiez une phrase secrète. Avant qu’un enregistrement de répertoire crypté soit utilisable par un serveur cible, vous devez fournir la phrase secrète.118 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 13 Spécifiez le répertoire dans lequel vous souhaitez enregistrer la configuration, nommez la fiche de configuration, puis cliquez sur OK. Lorsque vous y êtes invité, tapez les informations requises pour vous authentifier comme administrateur de domaine de répertoire. Les réglages sont enregistrés dans le répertoire dans AutoServerSetup. Les serveurs cibles recherchent les noms d’enregistrement dans l’ordre suivant : (insérez les zéros à gauche mais omettez les deux-points). Par exemple, 0030654dbcef. . Par exemple, 10.0.0.4. . Par exemple, monserveur. (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234. . Par exemple, monserveur.exemple.com. . Par exemple, 10.0 (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique (enregistrement que tout serveur reconnaîtra, utilisé pour configurer les serveurs qui nécessitent les mêmes valeurs de configuration). 14 Assurez-vous que l’infrastructure correcte est en place de façon à ce que les serveurs devant employer l’enregistrement de configuration stockée puissent le trouver. Le serveur de répertoire stockant l’enregistrement de configuration doit être en cours d’exécution. Le DHCP doit être configuré pour identifier le serveur de répertoire auprès des serveurs cible via l’Option 95. De plus, il faudra éventuellement configurer le DNS si vos données de répertoire comportent des noms DNS. Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 119 Reportez-vous à la section « Définition de l’infrastructure minimale pour la configuration du serveur » à la page 51 pour des informations supplémentaires sur l’infrastructure. Les guides d’administration Open Directory et des services de réseau fournissent des instructions pour configurer les répertoires et DHCP. 15 Si les données de configuration sont cryptées, rendez accessible la phrase secrète au(x) serveur(s) cible(s). Vous pouvez fournir la phrase secrète de manière interactive, à l’aide de l’Assistant du serveur ou dans un fichier texte. Pour fournir la phrase secrète dans un fichier, suivez l’étape 16. Pour la fournir de manière interactive, passez à l’étape 17. 16 Pour fournir une phrase secrète dans un fichier, créez un fichier texte et tapez à la première ligne la phrase secrète du fichier de configuration enregistré. Sauvegardez le fichier en utilisant l’un des noms suivants (les serveurs cibles recherchent les noms dans l’ordre indiqué) : .pass (insérez les zéros à gauche mais omettez les deux-points). Par exemple, 0030654dbcef.pass. .pass. Par exemple, 10.0.0.4.pass. .pass. Par exemple, monserveur.pass. .pass (8 premiers caractères seulement). Par exemple, ABCD1234.pass. .pass. Par exemple, monserveur.exemple.com.pass. .pass. Par exemple, 10.0.pass (trouve 10.0.0.4 et 10.0.1.2). generique.pass (un fichier que tout serveur reconnaîtra).120 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Placez le fichier de phrase secrète sur un volume monté localement sur le serveur cible, dans /Volumes/*/Auto Server Setup/, où * correspond à tout périphérique monté sous le répertoire /Volumes. 17 Pour fournir de manière interactive une phrase secrète, utilisez l’Assistant du serveur sur un ordinateur administrateur capable de se connecter au serveur cible. Dans la sous-fenêtre Bienvenue ou Destination, choisissez Fichier > Fournir la phrase secrète. Dans la zone de dialogue, tapez l’adresse IP, le mot de passe et la phrase secrète du serveur cible. Cliquez sur Envoyer. 18 Si vous utilisez une fiche de configuration générique et que le numéro de série du serveur ne correspond pas à une licence de site, vous devrez saisir le numéro de série du serveur à l’aide d’Admin Serveur ou de la ligne de commande à l’issue de la configuration. Dans Admin Serveur, sélectionnez le serveur, cliquez sur Réglages, puis sur Général. Pour utiliser la ligne de commande, utilisez ssh dans l’application Terminal afin de vous connecter au serveur et saisissez la commande serversetup -setServerSerialNumber. Reportez-vous au guide d’administration Open Directory pour une description du système de données de configuration enregistrées dans un répertoire. Pour plus d’informations sur serversetup, reportez-vous au guide d’administration de la ligne de commande.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 121 Détermination de l’état des configurations Si la configuration échoue, vous en serez informé de plusieurs façons. Utilisation de la sous-fenêtre Destination pour les informations d’état de configuration L’Assistant du serveur affiche les informations d’erreurs dans sa sous-fenêtre Destination. Pour y accéder, dans la sous-fenêtre Bienvenue, sélectionnez « Configurer un serveur distant » et cliquez sur Continuer. Si le serveur qui vous intéresse n’est pas répertorié, cliquez sur Ajouter. Sélectionnez le serveur et examinez les informations affichées. Vous pouvez enregistrer une liste de serveurs à contrôler dans la sous-fenêtre Destination, en choisissant Fichier > Enregistrer la liste de serveurs. Lorsque vous souhaitez surveiller l’état de ces serveurs, utilisez Fichier > Charger la liste de serveur. Gestion des échecs de configuration Lorsqu’une configuration de serveur échoue, un historique d’erreurs est créé dans /Système/Bibliothèque/ServerSetup/Configured/POR.err sur le serveur cible. Le contenu de cet historique peut être affiché et le fichier d’historique effacé sur un ordinateur administrateur distant. Double-cliquez sur l’icône d’erreur d’un serveur dans la sous-fenêtre Destination de l’Assistant du serveur. Si vous y êtes invité, fournissez le mot de passe de préréglage et cliquez sur Envoyer. Le contenu de l’historique est affiché et vous pouvez cliquer sur Supprimer pour effacer le fichier d’historique. La configuration ne peut pas être redémarrée tant que ce fichier n’a pas été effacé. 122 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Si la configuration échoue parce qu’un fichier de phrase secrète est introuvable lors de l’utilisation de données de configuration enregistrées dans un fichier ou une fiche de répertoire, vous pouvez :  Utiliser l’Assistant du serveur pour indiquer de manière interactive une phrase secrète. Dans la sous-fenêtre Destination, choisissez Fichier > Fournir la phrase secrète.  Indiquer la phrase secrète dans un fichier texte. Placez le fichier de phrase secrète sur un volume monté localement sur le serveur cible, dans /Volumes/*/Auto Server Setup/, où * correspond à tout périphérique monté sous /Volumes. Un serveur cible recherche dans les volumes par ordre alphabétique des noms de périphériques. Si la configuration d’un serveur distant échoue pour toute autre raison, vous devez réinstaller le logiciel serveur et reprendre la configuration initiale. Si la configuration d’un serveur local échoue, vous pouvez redémarrer l’ordinateur, exécuter de nouveau l’Assistant du serveur, puis redémarrer la configuration. Vous pouvez également réinstaller le logiciel serveur. Gestion des avertissements de configuration Lorsque la configuration est terminée, mais qu’il existe une condition nécessitant votre attention, un historique d’avertissement est créé dans /Bibliothèque/Logs/ ServerAssistant.POR.status sur le serveur cible. Cliquez sur le lien ServerAssistant.status sur le bureau du serveur cible afin d’ouvrir ce fichier.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 123 Voici quelques-uns des messages que vous pouvez rencontrer dans l’historique :  Le numéro de série du logiciel serveur n’est pas valide. Ouvrez Admin Serveur, sélectionnez le serveur dans la liste Ordinateurs et services, cliquez sur Réglages, puis sur Général. Tapez le numéro de série correct, puis cliquez sur Enregistrer.  Étant donné que ce serveur a été configuré avec un fichier ou un enregistrement de répertoire générique et que le numéro de série ne correspond pas à une licence de site, vous devez saisir le numéro de série du logiciel serveur à l’aide d’Admin Serveur. Ouvrez Admin Serveur, sélectionnez le serveur dans la liste Ordinateurs et services, cliquez sur Réglages, puis sur Général. Tapez le numéro de série correct, puis cliquez sur Enregistrer.  L’administrateur de serveur défini dans les données de configuration existe déjà sur le serveur que vous avez mis à niveau. Obtention d’informations d’état sur l’installation de la mise à niveau Lorsque vous effectuez une installation de mise à niveau, des fichiers d’historique peuvent être créés sur le serveur cible. Pour en savoir plus sur les historiques de mise à niveau, reportez-vous aux informations sur la mise à niveau dans le guide de mise à niveau et de migration. Configuration des services Les sections suivantes abordent la configuration initiale de services individuels et vous indiquent où trouver des instructions complètes pour personnaliser les services en fonction des besoins.124 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Configuration d’Open Directory À moins que votre serveur ne doive être intégré au système de répertoire d’un autre fabricant ou que l’architecture de répertoire d’un serveur que vous mettez à jour doive être immédiatement modifiée, vous pouvez tout de suite commencer à utiliser les répertoires que vous avez configurés pendant la configuration du serveur. Le guide d’administration Open Directory contient des instructions sur tous les aspects de la configuration de domaine Open Directory et de l’authentification :  configuration de l’accès d’un ordinateur client à des données de répertoire partagé ;  réplique de répertoires LDAP et des informations d’authentification de maîtres Open Directory ;  intégration avec Active Directory et autres répertoires non Apple ;  configuration de la signature unique ;  utilisation de Kerberos et autres techniques d’authentification. Configuration de la gestion des utilisateurs À moins d’utiliser un serveur exclusivement pour héberger du contenu Internet (comme des pages web) ou pour créer un cluster de calcul, vous serez probablement amené à configurer des comptes d’utilisateur en plus du ou des comptes d’administrateur créés pendant la configuration du serveur. Pour configurer un compte utilisateur : 1 Ouvrez le Gestionnaire de groupe de travail. 2 Cliquez sur le petit globe en haut de la fenêtre d’application pour sélectionner le répertoire auquel ajouter des utilisateurs. 3 Cliquez sur le bouton Nouvel utilisateur.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 125 4 Spécifiez les réglages d’utilisateur dans les différentes sous-fenêtres. Vous pouvez configurer des comptes d’utilisateur en utilisant le Gestionnaire de groupe de travail pour importer les réglages à partir d’un fichier. Le guide de gestion des utilisateurs explique comment définir les réglages d’utilisateur, configurer des comptes de groupe et des listes d’ordinateurs, définir des préférences gérées, ou encore importer des comptes. Configuration des services de fichiers Lorsque vous activez les services de partage de fichiers, les utilisateurs peuvent partager des éléments dans les dossiers sélectionnés. Si vous activez le service de fichiers Apple pendant la configuration du serveur, les utilisateurs en possession de comptes peuvent partager des éléments en les plaçant dans le dossier Public de leur répertoire de départ ou en copiant ces éléments dans le dossier Boîte de dépôt d’un dossier Public d’un autre utilisateur. Si vous n’avez pas encore activé le service de fichiers Apple ou d’autres services de fichiers disponibles, vous pouvez le faire à présent. Pour configurer le partage de fichiers : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste sous le serveur concerné, cliquez sur chaque service de fichiers à activer, puis sur le bouton Démarrer le service dans la barre d’outils. Pour partager des fichiers avec des ordinateurs Macintosh, activez le service de fichiers Apple (service AFP). Pour partager des fichiers avec des ordinateurs disposant de Windows, activez les services Windows.126 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Pour fournir l’accès File Transfer Protocol (FTP), activez le service FTP. Pour un partage avec des ordinateurs UNIX, activez le service NFS. 3 Ouvrez le Gestionnaire de groupe de travail et cliquez sur Partage pour configurer un point de partage. 4 Sélectionnez un volume ou un dossier à partager dans l’onglet Tous. 5 Cliquez sur Général, puis sélectionnez Partager cet élément et son contenu. 6 Cliquez sur les autres onglets afin de spécifier des attributs pour le point de partage. Le guide d’administration des services de fichiers contient des instructions pour la gestion des points de partage et la configuration du partage de fichiers avec tous les protocoles. Configuration du service d’impression Lorsque vous activez le service d’impression, les utilisateurs de serveurs peuvent partager des imprimantes réseau PostScript ou des imprimantes PostScript et non PostScript connectées directement au serveur. Une file d’attente est configurée automatiquement pour toute imprimante USB connectée au serveur. Aucune file d’imprimante n’est automatiquement configurée pour les imprimantes réseau, mais il est facile d’en ajouter. Pour configurer une file d’imprimante partagée : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste sous le serveur en question, cliquez sur le bouton du service d’impression. 3 Cliquez sur le bouton Réglages en bas de la fenêtre de l’application, puis sur Files d’attente. 4 Cliquez sur le bouton Ajouter (+).Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 127 5 Choisissez un protocole de connexion, identifiez une imprimante, puis cliquez sur OK. 6 Si le service n’est pas en cours d’exécution, cliquez sur le bouton Démarrer le service dans la barre d’outils. Les utilisateurs d’ordinateurs Mac OS X peuvent à présent ajouter l’imprimante à l’aide de Configuration d’imprimante. Pour plus d’informations sur la configuration des services d’impression, reportez-vous au guide d’administration du service d’impression. Configuration de service web Vous pouvez utiliser le serveur HTTP Apache fourni avec Mac OS X Server pour héberger des sites web d’utilisateurs individuels ou de serveur. Si vous avez activé le service web dans l’Assistant du serveur, votre serveur est prêt à fournir des pages HTML à partir des dossiers des sites du serveur et des utilisateurs individuels.  Pour visualiser le site de serveur principal, ouvrez un navigateur web sur un ordinateur ayant accès au serveur et tapez l’adresse IP ou le nom de domaine du serveur.  Pour visualiser le site d’un utilisateur, ajoutez une barre oblique (/), un tilde (~) et le diminutif de l’utilisateur après l’adresse du serveur. Par exemple, tapez http://192.268.2.1/~utilisateur Pour activer le service web s’il n’est pas en cours d’exécution : 1 Si vous disposez des fichiers HTML de votre site principal, copiez-les dans le dossier Documents du répertoire /Bibliothèque/WebServer. Si les fichiers de votre site sont organisés en dossiers, copiez la structure des dossiers entière dans le dossier Documents.128 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Dans le cas d’un site utilisateur, les fichiers se placent dans le dossier Sites du répertoire de départ de l’utilisateur. Assurez-vous que les fichiers et dossiers que le service web doit présenter sont lisibles par l’utilisateur www. Si vous prévoyez d’activer WebDAV, assurez-vous que les fichiers et dossiers appropriés peuvent faire l’objet d’une écriture par l’utilisateur www. Si vous ne disposez pas encore de vos fichiers HTML, vous pouvez toujours activer le service web pour voir comment il fonctionne à l’aide des pages de démarrage par défaut fournies avec Mac OS X Server. 2 Ouvrez Admin Serveur. 3 Dans la liste sous le serveur en question, cliquez sur le bouton du service web. 4 Si le service n’est pas en cours d’exécution, cliquez sur le bouton Démarrer le service dans la barre d’outils. Le guide d’administration des technologies web décrit les nombreuses fonctions de service web, notamment comment configurer SSL sur un site, activer WebMail et utiliser WebDAV pour le partage de fichiers. Configuration du service de courrier Si vous n’avez pas activé le service de courrier dans l’Assistant du serveur, vous pouvez le démarrer à l’aide d’Admin Serveur, comme décrit ci-dessus pour les autres services. Pour que vos utilisateurs puissent utiliser la totalité des services de courrier disponibles, vous devez définir d’autres réglages. Le guide d’administration du service de courrier fournit des instructions détaillées pour configurer et gérer un serveur de courrier.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 129 Configuration de services réseau Si vous voulez qu’un serveur héberge l’un des services réseau suivants, recherchez les instructions de configuration dans le guide d’administration des services réseau :  service DHCP ;  DNS ;  Service de coupe-feu ;  NAT (Network Address Translation) ;  VPN ;  service d’horloge réseau. Configuration de services d’images de système et de services de mise à jour de logiciels Pour en savoir plus sur l’utilisation de NetBoot et de l’installation en réseau afin de simplifier la gestion et l’installation de systèmes d’exploitation clients et autres logiciels, reportez-vous au guide d’administration de l’imagerie système et des mises à jour de logiciels. Il indique comment créer des images disque et configurer Mac OS X Server de façon que d’autres ordinateurs Macintosh puissent démarrer ou installer via le réseau, à partir de ces images. Le même guide décrit comment configurer le service de mise à jour de logiciels, lequel vous permet de personnaliser les mises à jour des logiciels Apple sur les ordinateurs clients.130 Chapitre 4 Configuration initiale du serveur Configuration de l’enchaînement et de la diffusion de données Pour en savoir plus sur le mode d’administration d’un serveur d’enchaînement diffusant des flux de données en temps réel ou à la demande vers des ordinateurs clients, reportez-vous au guide d’administration de QuickTime Streaming Server. Configuration d’un serveur d’applications Pour configurer un serveur d’applications Java, reportez-vous au guide du serveur d’applications Java. Il indique comment développer et déployer des servlets, des beans et des applications d’entreprise, mais aussi comment configurer et administrer un serveur d’applications Java. Utilisez Admin Serveur pour administrer JBoss et Tomcat. Pour activer JBoss s’il n’est pas en cours d’exécution : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste sous le serveur en question, cliquez sur Serveur d’applications. 3 Cliquez sur Démarrer le service.Chapitre 4 Configuration initiale du serveur 131 Configuration d’un serveur WebObjects Si vous souhaitez développer des applications WebObjects, reportez-vous à la bibliothèque de référence WebObjects, disponible sur le site developer.apple.com/ referencelibrary/WebObjects/. Si vous souhaitez configurer un serveur d’applications WebObjects, reportez-vous à la section Déploiement de la bibliothèque de référence WebObjects. Pour activer WebObjects s’il n’est pas en cours d’exécution : 1 Ouvrez Admin Serveur. 2 Dans la liste sous le serveur en question, cliquez sur WebObjects. 3 Cliquez sur Démarrer le service. Configuration du service de collaboration Outre les services déjà décrits, qui permettent aux utilisateurs de communiquer (par exemple les services de courrier et de fichiers, ou encore les comptes et préférences de groupe), vous pouvez configurer un serveur iChat et un serveur de journal web. L’utilisation d’Admin Serveur pour configurer les services iChat et de journal web est décrite dans le guide d’administration des services de collaboration.5 133 5 Administration du serveur Administrez Mac OS X Server au moyen d’applications graphiques ou d’utilitaires de ligne de commande. Ces outils offrent diverses approches d’administration de serveur :  Vous pouvez administrer les serveurs en local (directement sur le serveur utilisé) ou à distance à partir d’un autre serveur, d’un ordinateur Mac OS X ou d’un poste de travail UNIX.  Les applications graphiques, comme Admin Serveur et Gestionnaire de groupe de travail, facilitent l’administration du serveur et sécurisent les communications pour l’administration du serveur à distance. Vous pouvez utiliser ces applications sur un ordinateur Mac OS X Server (elles se trouvent dans le répertoire /Applications/Server/) ou sur un ordinateur Mac OS X où vous les avez installées comme décrit dans « Configuration d’un ordinateur administrateur » à la page 136.134 Chapitre 5 Administration du serveur  Des utilitaires de ligne de commande sont accessibles pour les administrateurs qui préfèrent administrer le serveur à l’aide de commandes. Pour l’administration du serveur à distance, vous pouvez soumettre les commandes dans une session SSH (Secure Shell). Vous pouvez taper les commandes sur les ordinateurs Mac OS X Server et Mac OS X au moyen de l’application Terminal, qui se trouve dans le dossier /Applications/Utilitaires/. Vous pouvez également les exécuter à partir d’un ordinateur non Macintosh, comme décrit dans la rubrique « Administration au moyen d’un ordinateur non Mac OS X » à la page 138. Utilisation des outils d’administration Les informations relatives à chaque outil d’administration sont disponibles aux pages indiquées dans le tableau ci-dessous. Utilisez cette application ou cet outil Pour Pour plus d’informations, voir la Programme d’installation Installer le logiciel serveur ou mettre à niveau la version 10.2 ou 10.3 page 138 Assistant du serveur Configurer un serveur en version 10.4 page 139 Format de répertoire Configurer l’accès aux données dans les répertoires, définir une politique de recherche et activer les protocoles de détection de services page 139Chapitre 5 Administration du serveur 135 La section suivante décrit comment configurer un ordinateur sur lequel utiliser ces applications et outils. Gestionnaire de groupe de travail Administrer des comptes et leurs préférences gérées, configurer des points de partage, ou encore configurer des présentations de réseau gérées. page 140 Admin Serveur Configurer et contrôler des services Configurer et administrer l’enchaînement de données QuickTime page 150 page 163 Assistant réglages de passerelle Configurer une passerelle simple entre deux réseaux page 159 Outils d’image de système Gérer les images de disque NetBoot et d’installation en réseau page 160 Contrôle de serveur Contrôler l’équipement Xserve page 161 QTSS Publisher Gérer les données et les préparer pour la diffusion en continu ou le téléchargement progressif page 163 Apple Remote Desktop (facultatif) Surveiller et contrôler d’autres ordinateurs Macintosh page 164 Utilitaires de ligne de commande Administrer un serveur au moyen d’un shell de commande UNIX page 165 Xgrid Admin Surveiller les contrôleurs, grilles et travaux Xgrid locaux ou distants page 166 Utilisez cette application ou cet outil Pour Pour plus d’informations, voir la 136 Chapitre 5 Administration du serveur Ordinateurs permettant d’administrer un serveur Pour administrer un serveur localement au moyen des applications graphiques d’administration (disponibles dans le répertoire /Applications/Server/), ouvrez une session sur le serveur en tant qu’administrateur, puis démarrez l’application. Pour administrer un serveur distant, ouvrez les applications sur un ordinateur administrateur. Un ordinateur administrateur est un ordinateur Mac OS X Server ou Mac OS X version 10.4 ou ultérieure quelconque, sur lequel les outils d’administration ont été installés à partir du CD Mac OS X Server Admin Tools. Consultez la section « Configuration d’un ordinateur administrateur » à la page 136. Vous pouvez exécuter les outils de ligne de commande à partir de l’application Terminal (dans le répertoire /Applications/Utilitaires/) et sur n’importe quel ordinateur Mac OS X Server ou Mac OS X. Vous pouvez également exécuter les utilitaires de ligne de commande depuis un poste de travail UNIX. Configuration d’un ordinateur administrateur Un ordinateur administrateur est équipé de Mac OS X ou Mac OS X Server version 10.4 ou supérieure, qui vous permet d’administrer les serveurs distants. Chapitre 5 Administration du serveur 137 Dans la figure ci-dessous, les flèches vont des ordinateurs administrateurs vers les serveurs qu’ils permettent d’administrer. Dès que vous avez installé et configuré un ordinateur Mac OS X Server doté d’un moniteur, d’un clavier et d’un lecteur optique, celui-ci est un ordinateur administrateur. Pour définir un ordinateur équipé de Mac OS X comme ordinateur administrateur, vous devez installer un autre logiciel. Pour activer l’administration à distance de Mac OS X Server à partir d’un ordinateur Mac OS X : 1 Assurez-vous que l’ordinateur Mac OS X possède la version 10.4 ou supérieure. Ordinateur administrateur Mac OS X Serveurs Mac OS X Server138 Chapitre 5 Administration du serveur En outre, vérifiez que l’ordinateur a au moins 128 Mo de RAM et 1 Go d’espace disque disponible. 2 Insérez le CD Mac OS X Server Admin Tools. 3 Ouvrez le dossier du programme d’installation. 4 Démarrez le programme d’installation (ServerAdministrationSoftware.mpkg) et suivez les instructions à l’écran. Administration au moyen d’un ordinateur non Mac OS X Vous pouvez utiliser un ordinateur non Mac OS X prenant en charge SSH (comme un poste de travail UNIX) pour administrer Mac OS X Server à l’aide des utilitaires de ligne de commande. Pour plus d’informations, consultez le guide d’administration de la ligne de commande. Programme d’installation Utilisez le programme d’installation pour installer le logiciel serveur sur un serveur local à partir du disque d’installation de Mac OS X Server. Ce programme permet d’effectuer les tâches suivantes :  Une installation spéciale de Mac OS X Server, qui installe la version 10.4 après avoir effacé et formaté un disque cible.  Une installation de mise à niveau, qui met à niveau Mac OS X Server 10.3.9 ou 10.2.8 à la version 10.4 sans effacer aucune donnée.  Une nouvelle installation de Mac OS X Server sur un volume ne comportant aucun fichier système Mac OS X.Chapitre 5 Administration du serveur 139 Pour des informations sur l’utilisation du programme d’installation, voir le chapitre 3, « Installation du logiciel serveur ». Assistant du serveur L’Assistant du serveur (situé dans /Applications/Server/) est utilisé pour :  Les installations du serveur à distance.  La configuration initiale d’un serveur local.  La configuration initiale d’un ou plusieurs serveurs distants.  La préparation des données pour la configuration automatique du serveur. Voir le chapitre 4, « Configuration initiale du serveur », pour des informations sur l’utilisation de l’Assistant du serveur. Vous pouvez également cliquer sur le bouton En savoir plus dans l’Assistant du serveur pour obtenir des informations d’utilisation. Format de répertoire Format de répertoire est la principale application permettant de configurer les connexions d’un ordinateur Mac OS X vers Open Directory, Active Directory et d’autres domaines de répertoire, ainsi que pour définir la stratégie de recherche et les protocoles de détection de services de l’ordinateur. L’application Format de répertoire est installée sur les ordinateurs Mac OS X Server et Mac OS X dans le répertoire /Applications/Utilitaires. Pour plus d’informations sur l’utilisation de Format de répertoire, reportez-vous au guide d’administration d’Open Directory ou à l’aide de Format de répertoire.140 Chapitre 5 Administration du serveur Gestionnaire de groupe de travail Utilisez le Gestionnaire de groupe de travail pour administrer des comptes : comptes d’utilisateur, comptes de groupe et listes d’ordinateurs. Vous pouvez également l’utiliser pour définir les préférences des utilisateurs Mac OS X, gérer le partage, configurer les présentations de réseau gérées et accéder à l’Inspecteur, une fonctionnalité avancée qui permet la modification des entrées Open Directory. Les informations relatives au Gestionnaire de groupe de travail sont disponibles dans de nombreux documents :  Le guide de gestion des utilisateurs décrit l’utilisation du Gestionnaire de groupe de travail pour l’administration des comptes et des préférences. Ce guide explique également comment configurer les présentations de réseau gérées, et comment importer et exporter des comptes.  Le guide d’administration du service de fichiers décrit l’administration des points partagés à l’aide de la fonction de partage du Gestionnaire de groupe de travail.  Le guide d’administration d’Open Directory décrit l’utilisation de l’Inspecteur.  Le guide d’administration des services Windows décrit l’administration des utilisateurs de postes de travail Windows à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail.  Le guide d’administration d’ impression décrit la définition des quotas d’impression de chaque utilisateur à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail.  Pour récupérer des informations en ligne, utilisez le menu Aide. Vous y obtiendrez de l’aide sur les tâches d’administration que le Gestionnaire de groupe de travail permet d’effectuer, ainsi que d’autres rubriques relatives à Mac OS X Server.Chapitre 5 Administration du serveur 141 Ouverture du Gestionnaire de groupe de travail et authentification Le Gestionnaire de groupe de travail est installé dans le dossier /Applications/Server/, à partir duquel vous pouvez l’ouvrir dans le Finder. Vous pouvez également ouvrir le Gestionnaire de groupe de travail en cliquant sur l’icône correspondante dans le Dock ou dans la barre d’outils d’Admin Serveur :  Pour ouvrir le Gestionnaire de groupe de travail sur le serveur que vous utilisez sans authentification, choisissez Afficher les répertoires dans le menu du serveur lorsque la zone de dialogue d’ouverture de session du Gestionnaire de groupe de travail s’affiche. Vous avez un accès en lecture seule aux informations qu’il contient. Pour apporter des modifications, cliquez sur l’icône représentant un cadenas afin de vous authentifier en tant qu’administrateur de serveur. Cette procédure est la plus indiquée lorsque vous administrez différents serveurs et que vous travaillez avec divers domaines de répertoire.  Pour vous authentifier en tant qu’administrateur d’un serveur particulier, qu’il soit local ou distant, tapez l’adresse IP du serveur ou son nom DNS dans la fenêtre d’ouverture de session ou cliquez sur Parcourir pour effectuer votre sélection dans une liste de serveurs. Tapez le nom d’utilisateur et le mot de passe d’un administrateur du serveur, puis cliquez sur Se connecter Procédez de cette manière si vous travaillez la plupart du temps avec le même serveur. Après avoir ouvert le Gestionnaire de groupe de travail, vous pouvez ouvrir l’une de ses fenêtres pour un autre ordinateur en cliquant sur Se connecter dans la barre d’outils ou en choisissant Serveur > Se connecter. Important : lorsque vous vous connectez à un serveur dans le Gestionnaire de groupe de travail, veillez à ce que l’utilisation des majuscules et minuscules pour le nom d’utilisateur complet ou abrégé soit la même que dans le compte d’utilisateur.142 Chapitre 5 Administration du serveur Administration de comptes Une fois que vous avez ouvert une session dans le Gestionnaire de groupe de travail, la fenêtre du compte apparaît, affichant une liste de comptes d’utilisateur. Il s’agit initialement des comptes stockés dans le dernier noeud de répertoire figurant dans le chemin de recherche du serveur. Lorsque vous utilisez d’autres fenêtres du Gestionnaire de groupe de travail, telles que Préférences ou Partage, cliquez sur Comptes dans la barre d’outils afin de revenir à la fenêtre des comptes. Pour spécifier le ou les répertoires dans lesquels sont stockés les comptes que vous souhaitez utiliser, cliquez sur l’icône en forme de globe. Pour utiliser différents comptes dans différentes fenêtres du Gestionnaire de groupe de travail, cliquez sur Nouvelle fenêtre dans la barre d’outils. Pour administrer les comptes répertoriés, cliquez sur le bouton Utilisateurs, Groupes ou Listes d’ordinateurs sur le côté gauche de la fenêtre. Vous pouvez filtrer les comptes répertoriés en utilisant la liste de recherche au-dessus de la liste des comptes. Pour actualiser la liste des comptes, cliquez sur le bouton Actualiser dans la barre d’outils. Pour simplifier la définition des attributs initiaux d’un compte à sa création, vous pouvez utiliser des préréglages. Un compte préréglé est un modèle de compte. Pour créer un préréglage, sélectionnez un compte, configurez toutes les valeurs à votre convenance, puis choisissez Enregistrer le préréglage dans le menu local Préréglages, au bas de la fenêtre. Si vous souhaitez travailler uniquement avec les comptes qui satisfont à certains critères très spécifiques, cliquez sur Rechercher dans la barre d’outils. Les fonctions Rechercher incluent l’option permettant la modification simultanée des comptes sélectionnés.Chapitre 5 Administration du serveur 143 Pour importer ou exporter des comptes, sélectionnez ceux qui vous intéressent, puis choisissez Serveur > Importer ou Serveur > Exporter.144 Chapitre 5 Administration du serveur Définition des préférences gérées Pour utiliser des préférences gérées pour les comptes d’utilisateur, les comptes de groupe ou les listes d’ordinateurs, cliquez sur l’icône Préférences dans la barre d’outils du Gestionnaire de groupe de travail. Chapitre 5 Administration du serveur 145 Cliquez sur Détails pour utiliser l’éditeur de préférences afin d’utiliser des manifestes de préférences. 146 Chapitre 5 Administration du serveur Utilisation de données de répertoire Si vous souhaitez utiliser des données de répertoire brutes, utilisez l’Inspecteur du Gestionnaire de groupe de travail. Pour afficher l’Inspecteur, choisissez Gestionnaire de groupe de travail > Préférences. Activez « Afficher l’onglet « Toutes les fiches » et l’inspecteur », puis cliquez sur OK. Ensuite, cliquez sur le bouton Tous les enregistrements (qui ressemble à un oeil de boeuf) pour accéder à l’Inspecteur. Utilisez le menu local situé au-dessus de la liste Nom afin de sélectionner les fiches qui vous intéressent. Par exemple, vous pouvez utiliser les utilisateurs, les groupes, les ordinateurs, les points de partage et beaucoup d’autres objets de répertoire.Chapitre 5 Administration du serveur 147 Gestion du partage Pour utiliser des points de partage et des listes de contrôle d’accès, cliquez sur l’icône Partage dans la barre d’outils du Gestionnaire de groupe de travail.148 Chapitre 5 Administration du serveur Configuration des présentations de réseau gérées Pour configurer la façon dont les ressources sont répertoriées lorsqu’un utilisateur sélectionne l’icône Réseau dans la barre latérale d’une fenêtre du Finder, définissez une présentation de réseau gérée. Cliquez sur Réseau dans la barre d’outils du Gestionnaire de groupe de travail, puis sur Présentation afin de spécifier les objets dans la hiérarchie d’affichage.Chapitre 5 Administration du serveur 149 Cliquez sur Réglages afin de spécifier les ordinateurs qui doivent utiliser une présentation particulière. Personnalisation de l’environnement du Gestionnaire de groupe de travail Il existe plusieurs moyens d’adapter l’environnement du Gestionnaire de groupe de travail :  Pour contrôler l’affichage des comptes dans le Gestionnaire de groupe de travail, l’utilisation ou non de transactions SSL pour le partage, ainsi que d’autres comportements, choisissez Gestionnaire de groupe de travail > Préférences.  Pour personnaliser la barre d’outils, choisissez Affichage > Personnaliser la barre d’outils.150 Chapitre 5 Administration du serveur  Pour inclure des utilisateurs et groupes prédéfinis dans les listes d’utilisateurs et de groupes, choisissez Affichage > Afficher les utilisateurs et groupes du système.  Pour ouvrir Admin Serveur afin de contrôler et utiliser des services sur des serveurs particuliers, cliquez sur l’icône Admin dans la barre d’outils. Admin Serveur L’application Admin Serveur vous permet d’administrer des services sur un ou plusieurs ordinateurs Mac OS X Server. Admin Serveur vous permet également de spécifier des réglages qui prennent en charge plusieurs services, tels que la création et la gestion de certificats SSL, ainsi que la définition des utilisateurs et groupes autorisés à accéder aux services. Les informations sur l’utilisation d’Admin Serveur pour gérer les services apparaissent dans les guides d’administration individuels et dans les informations à l’écran, accessibles via le menu Aide d’Admin Serveur. Ouverture de l’application Admin Serveur et authentification Admin Serveur est installé dans le dossier /Applications/Server/, à partir duquel vous pouvez l’ouvrir dans le Finder. Vous pouvez également ouvrir Admin Serveur en cliquant sur l’icône correspondante dans le Dock ou sur le bouton Admin dans la barre d’outils du Gestionnaire de groupe de travail. Pour sélectionner un serveur à utiliser, tapez son adresse IP ou son nom DNS dans la zone de dialogue d’ouverture de session ou cliquez sur Parcourir pour le choisir dans une liste de serveurs. Tapez le nom d’utilisateur et le mot de passe d’un administrateur, puis cliquez sur Se connecterChapitre 5 Administration du serveur 151 Utilisation de serveurs spécifiques Les serveurs que vous pouvez administrer avec Admin Serveur apparaissent dans la liste Ordinateurs et services, sur le côté gauche de la fenêtre de l’application. Pour ajouter un serveur à la liste Ordinateurs et services, cliquez sur Ajouter un serveur dans la barre d’outils et ouvrez une session sur le serveur. La prochaine fois que vous ouvrez Admin Serveur, les serveurs ajoutés s’affichent dans la liste. Pour supprimer un serveur de la liste Ordinateurs et services, sélectionnez-le, choisissez Serveur > Se déconnecter, puis Serveur > Supprimer le serveur.152 Chapitre 5 Administration du serveur Pour restreindre les éléments affichés dans la liste, utilisez le menu local situé au-dessus de la liste pour sélectionner ceux que vous souhaitez afficher. Pour modifier l’ordre des serveurs dans la liste, glissez-les à la nouvelle position de votre choix. Si un serveur de la liste Ordinateurs et services s’affiche en gris, double-cliquez sur le serveur ou cliquez sur le bouton Se connecter dans la barre d’outils afin d’ouvrir une nouvelle session. Cochez la case Ajouter au trousseau lorsque vous ouvrez la session afin d’activer la reconnexion automatique à la prochaine ouverture d’Admin Serveur. Pour utiliser les réglages généraux du serveur, sélectionnez un serveur dans la liste Ordinateurs et services.  Cliquez sur Vue d’ensemble pour afficher les informations relatives au serveur.  Cliquez sur Historiques afin d’afficher des informations sur les ports et volumes utilisés par le serveur.  Cliquez sur Système pour afficher les informations relatives aux ports et aux volumes utilisés par le serveur.  Cliquez sur Graph. afin d’afficher un historique de l’activité du serveur.  Cliquez sur MÀJ pour mettre à jour le logiciel serveur à l’aide de Mise à jour de logiciels.  Cliquez sur Réglages afin d’afficher ou de modifier les réglages de réseau du serveur, le numéro de série du logiciel serveur, les certificats SSL, les contrôles d’accès aux services, ainsi que d’autres informations. Lorsque vous cliquez sur Réglages, vous avez accès à différentes sous-fenêtres :  Cliquez sur Général afin d’utiliser le numéro de série du serveur ou pour activer SNMP, NTP, Macintosh Manager ou SSH.Chapitre 5 Administration du serveur 153 SNMP est l’abréviation de Simple Network Management Protocol, une norme qui facilite la surveillance et la gestion de l’ordinateur. Le serveur utilise le projet open source net-snmp pour son implémentation de SNMP. Bien qu’aucun des outils d’administration du serveur n’utilise ou ne nécessite SNMP, son activation permet la surveillance et la gestion du serveur à partir de logiciels tiers, tels que HP OpenView. Utilisez la case NTP (Network Time Protocol) pour activer le service NTP. Pour plus d’informations sur NTP, reportez-vous au guide d’administration des services de réseau. Le Gestionnaire Macintosh n’est activé que si une installation de mise à niveau a été utilisée pour mettre à niveau un serveur de version 10.2 ou 10.3 vers la version 10.4. Reportez-vous à la section « Mise à niveau et migration à partir d’une version anté- rieure de Mac OS X Server » à la page 48 pour plus d’informations sur les installations de mise à niveau. SSH est l’abréviation de Secure Shell. Le serveur utilise le projet open-source OpenSSH pour son implémentation de SSH. Lorsque vous activez SSH, vous pouvez utiliser des outils de ligne de commande pour administrer le serveur à distance. SSH est également utilisé pour d’autres tâches d’administration à distance de serveurs, telles que la configuration initiale du serveur, la gestion du partage, ou encore l’affichage des chemins du système de fichiers et du contenu des dossiers dans les outils d’administration du serveur. SSH doit être activé lors de la création d’un réplique Open Directory, mais il peut ensuite être désactivé.  Cliquez sur Réseau afin d’afficher ou de modifier le nom d’ordinateur ou le nom d’hôte local du serveur. Le nom d’ordinateur est le nom qu’un utilisateur voit lors de l’exploration du réseau (/Réseau). Le nom d’hôte local est généralement dérivé du nom d’ordinateur, mais il peut être modifié.154 Chapitre 5 Administration du serveur  Cliquez sur Date et heure afin de définir la date et l’heure du serveur.  Cliquez sur Certificats afin de gérer les certificats SSL du serveur. Pour plus d’informations, consultez la section « Utilisation de SSL pour l’administration à distance des serveurs » à la page 158.  Cliquez sur Accès afin de contrôler l’accès des utilisateurs à certains services. Vous pouvez configurer le même accès à tous les services, ou bien sélectionner un service et personnaliser ses réglages d’accès. Les contrôles d’accès sont simples. Choisissez entre autoriser tous les utilisateurs et groupes à utiliser les services, ou autoriser uniquement certains utilisateurs et groupes à utiliser les services. Administration des services Pour utiliser un service particulier sur un serveur sélectionné dans la liste Ordinateurs et services d’Admin Serveur, cliquez sur le service dans la liste sous le serveur. Vous pouvez afficher les informations relatives à un service (historiques, graphiques, etc.) et gérer ses réglages. Pour démarrer ou arrêter un service, sélectionnez-le, puis cliquez sur Démarrer le service ou Arrêter le service dans la barre d’outils.Chapitre 5 Administration du serveur 155 Pour copier les réglages du service d’un serveur vers un autre ou pour les enregistrer dans un fichier de liste de propriétés en vue de leur réutilisation ultérieure, cliquez sur l’icône de glisser-déposer lorsqu’elle est visible dans l’angle inférieur droit de la fenêtre d’Admin Serveur. Sélectionnez le service dont vous voulez copier les réglages, puis cliquez sur Réglages pour les afficher. Cliquez ensuite sur l’icône glisser-déposer. L’icône prend alors la forme d’une version miniature de la fenêtre Réglages. Pour enregistrer les réglages dans un fichier de liste des propriétés, faites glisser la fenê- tre miniature sur votre Bureau ou dans un dossier. Pour appliquer les réglages à un autre serveur, ouvrez une autre fenêtre Admin Serveur, puis faites glisser la fenêtre miniature des réglages vers le service qui doit hériter de ses valeurs.156 Chapitre 5 Administration du serveur Vous pouvez désactiver les modifications des réglages des services par les utilisateurs non autorisés via les options de verrouillage de présentation d’Admin Serveur.  Pour désactiver les modifications apportées aux réglages d’un service au-delà d’un certain délai d’inactivité, choisissez Admin Serveur > Préférences. Sélectionnez « Bloquer autom. la présentation après » et indiquez la durée, par défaut de 60 minutes.  Pour désactiver les modifications à la demande, choisissez Présentation > Bloquer la présentation. Pour activer de nouveau les modifications, choisissez Présentation > Débloquer la présentation et authentifiez-vous à nouveau en tapant le nom d’utilisateur et le mot de passe utilisés pour ouvrir la session. Important : pour vous assurer que le verrouillage de présentation persiste après l’arrêt, puis le redémarrage d’Admin Serveur, ne stockez pas de mot de passe dans le trousseau. Si vous le faites quand même, prenez soin de verrouiller le trousseau à l’aide de l’application Trousseau d’accès.Chapitre 5 Administration du serveur 157 Contrôle de l’accès aux services Vous pouvez utiliser Admin Serveur pour configurer les utilisateurs et groupes qui peuvent utiliser les services hébergés par un serveur. Sélectionnez un serveur dans la liste Ordinateurs et services, cliquez sur Réglages, puis sur Accès. Vous pouvez spécifier séparément les contrôles d’accès des services individuels, ou définir un ensemble de contrôles qui s’appliquent à tous les services hébergés par le serveur.158 Chapitre 5 Administration du serveur Utilisation de SSL pour l’administration à distance des serveurs Vous pouvez définir le niveau de sécurité des communications entre Admin Serveur et les serveurs distants en choisissant Admin Serveur > Préférences. Par défaut, l’option Utiliser des connexions sécurisées (SSL) est activée et toutes les communications avec les serveurs distants sont cryptées à l’aide de SSL. Cette option utilise un certificat auto-signé de 128 bits dans le répertoire /etc/servermgrd/ssl.crt/ à l’installation du serveur. Les communications utilisent le protocole HTTPS (port 311). Si cette option n’est pas activée, le protocole HTTP (port 687) est utilisé et du texte clair est échangé entre Admin Serveur et le serveur distant. Pour renforcer la sécurité, cochez également la case « Exiger une signature numérique valide ». Cette option utilise un certificat SSL installé sur un serveur distant afin de garantir que le serveur distant est un serveur valide. Avant d’activer cette option, suivez les instructions décrites dans le guide d’administration du courrier, relatives à la création d’une demande de signature des certificats (CSR, Certificate Signing Request), l’obtention d’un certificat SSL auprès d’une autorité de certification et l’installation de celui-ci sur chaque serveur distant. Au lieu de placer les fichiers dans le répertoire / etc/httpd/, stockez-les dans /etc/servermgrd/. Vous pouvez également générer un certificat avec signature automatique et l’installer sur le serveur distant. Vous pouvez utiliser Admin Serveur pour configurer et gérer les certificats SSL avec signature automatique ou émis, utilisés par le courrier, le web, Open Directory et d’autres services qui les prennent en charge. Le guide d’administration du service de courrier fournit des instructions pour l’utilisation d’Admin Serveur pour créer, organiser et utiliser des certificats numériques pour les services compatibles SSL. Les guides d’administration des services individuels décrivent comment configurer des services spécifiques pour l’utilisation de SSL.Chapitre 5 Administration du serveur 159 Si vous souhaitez définir des niveaux d’authentification SSL supérieurs, visitez le site www.modssl.org. Personnalisation de l’environnement d’Admin Serveur Pour contrôler l’environnement d’administration, vous avez le choix entre plusieurs options.  Pour contrôler l’apparence des listes d’Admin Serveur, la fréquence d’actualisation et d’autres comportements, choisissez Admin Serveur > Préférences.  Pour personnaliser la barre d’outils, choisissez Affichage > Personnaliser la barre d’outils.  Pour ajouter dans la barre d’outils un raccourci vers une présentation particulière d’Admin Serveur, accédez à la sous-fenêtre de votre choix, puis choisissez Présentation > Ajouter un raccourci vers la présentation. Les informations affichées dans la fenêtre Admin Serveur lors de l’ajout du raccourci s’affichent chaque fois que vous cliquez sur la présentation dans la barre d’outils. Assistant réglages de passerelle L’Assistant réglages de passerelle automatise la configuration d’une passerelle simple entre un réseau local et Internet. Une passerelle vous permet de partager la connexion Internet d’un serveur entre les différents ordinateurs de votre réseau local. L’Assistant réglages de passerelle configure automatiquement DHCP, NAT, le coupe-feu, DNS et VPN. Exécutez l’Assistant réglages de passerelle à partir de /Applications/Server/. Vous pouvez également l’exécuter à partir d’Admin Serveur en choisissant Présentation > Assistant réglages de passerelle. Reportez-vous au guide d’administration des services de réseau pour plus d’informations sur l’Assistant réglages de passerelle.160 Chapitre 5 Administration du serveur Gestion des images de système Vous pouvez utiliser les applications Mac OS X Server suivantes pour configurer et gérer les images NetBoot et les images d’Installation en réseau :  L’Utilitaire d’images de système crée des images disque Mac OS X. Il est installé avec le logiciel Mac OS X Server dans le dossier /Applications/Server/.  Admin Serveur active et configure le service NetBoot et les services sous-jacents. Il est installé avec le logiciel Mac OS X Server dans le dossier /Applications/Server.  PackageMaker crée des fichiers que vous pouvez utiliser pour ajouter des logiciels supplémentaires à des images disque. Accédez à PackageMaker à partir d’Xcode Tools. Vous trouverez un programme d’installation d’Xcode Tools sur le DVD d’installation du serveur, dans le dossier Other Installs.  L’application Property List Editor permet de modifier des listes de propriétés telles que NBImageInfo.plist. Vous pouvez également y accéder à partir d’Xcode Tools. Le guide d’administration des images de système et des mises à jour logicielles fournit des instructions pour l’utilisation de toutes ces applications.Chapitre 5 Administration du serveur 161 Contrôle de serveur Utilisez Contrôle de serveur pour surveiller le matériel Xserve local ou distant et pour déclencher des notifications par courrier électronique lorsque les circonstances l’imposent. Contrôle de serveur vous donne des informations à propos du système d’exploitation, des lecteurs, de l’alimentation, de la température de la carcasse et du processeur, des ventilateurs, de la sécurité et du réseau. Contrôle de serveur est installé dans le répertoire /Applications/Server/ lorsque vous installez votre serveur ou configurez un ordinateur administrateur. Pour ouvrir Contrôle de serveur, cliquez sur l’icône de l’application dans le Dock ou double-cliquez sur son icône dans le répertoire /Applications/Server/. Dans Admin Serveur, choisissez Présentation > Contrôle de serveur.162 Chapitre 5 Administration du serveur Pour identifier le serveur Xserve à contrôler, cliquez sur Ajouter un serveur, identifiez le serveur qui vous intéresse et tapez le nom d’utilisateur et le mot de passe d’un administrateur du serveur. Sélectionnez la fréquence d’actualisation des données dans le menu local « Mettre à jour tous les », dans la sous-fenêtre Infos. Choisissez Fichier > Exporter ou Fichier > Importer pour gérer les différentes listes de serveurs Xserve à contrôler. Choisissez Fichier > Fusionner pour regrouper toutes les listes en une. Les témoins LED du système figurant sur les parties avant et arrière d’un serveur Xserve s’allument lorsque le service est requis. Utilisez Contrôle de serveur pour savoir plus exactement pourquoi les témoins s’allument. Vous pouvez également allumer les témoins d’un serveur Xserve afin de l’identifier dans une baie de serveurs. Pour cela, sélectionnez le serveur et cliquez sur Témoin système dans la sous-fenêtre Infos. Cliquez sur Modifier les notifications pour configurer l’application Contrôle de serveur de sorte qu’elle vous avertisse par courrier électronique de tout changement de l’état du serveur Xserve. Pour chaque serveur, configurez les conditions dont vous souhaitez être averti. Le message électronique peut provenir de Contrôle de serveur ou du serveur lui-même. Contrôle de serveur conserve des historiques de l’activité sur chaque serveur Xserve. Cliquez sur Afficher l’historique pour afficher un journal. L’historique indique par exemple le nombre de fois où Contrôle de serveur a tenté de contacter le serveur et quelles connexions ont réussi. Les historiques indiquent également les modifications de l’état du serveur. Ces historiques n’incluent pas l’activité système sur le serveur. Pour plus d’informations, reportez-vous à l’aide de Contrôle de serveur.Chapitre 5 Administration du serveur 163 Gestion de l’enchaînement de données Le guide d’administration de QuickTime Streaming Server 5.5 fournit des instructions pour l’administration de du serveur QuickTime Streaming Server (QTSS) via Admin Serveur. Le guide d’administration de QuickTime Streaming Server 5.5 présente également QTSS Publisher, une application facile à utiliser pour la gestion des données et leur préparation pour la diffusion en continu ou le téléchargement progressif. QTSS Publisher est installé avec Mac OS X Server dans /Applications/Server/. Pour plus d’informations, ouvrez QTSS Publisher et choisissez Aide > Aide de QTSS Publisher.164 Chapitre 5 Administration du serveur Apple Remote Desktop Apple Remote Desktop (ARD), que vous pouvez acheter séparément, est une application de gestion des ordinateurs en réseau, facile à utiliser. Elle simplifie la configuration, la surveillance et la maintenance des ordinateurs distants et vous permet d’interagir avec les utilisateurs.Chapitre 5 Administration du serveur 165 Vous pouvez utiliser ARD pour contrôler et observer des écran d’ordinateurs, configurer des ordinateurs et installer des logiciels. Vous pouvez effectuer des interactions d’utilisateur de un à un et de un à plusieurs afin de fournir une aide ou une assistance. Vous pouvez effectuer des opérations élémentaires de dépannage des problèmes de réseau. Vous pouvez également générer des rapports d’audit des caractéristiques du matériel et des logiciels installés. Vous pouvez également utiliser ARD pour contrôler l’installation sur un serveur démarré au préalable à partir d’un disque d’installation de Mac OS X Server 10.4.7 ou ultérieur car cette application inclut une fonctionnalité de visualiseur VNC. Pour plus d’informations sur Apple Remote Desktop, accédez au site suivant : www.apple.com/fr/remotedesktop Outils de ligne de commande Si vous êtes administrateur et préférez travailler dans un environnement de ligne de commande, Mac OS X Server s’y prête aisément. À partir de l’application Terminal dans Mac OS X, vous pouvez utiliser les shells UNIX intégrés (sh, csh, tsh, zsh, bash) afin d’utiliser les outils d’installation et de configuration du logiciel serveur, ainsi que configurer et contrôler des services. Vous pouvez également soumettre des commandes à partir d’un ordinateur non Mac OS X. Lorsque vous administrez des serveurs distants, vous travaillez de façon sécurisée dans une session SSH (Secure Shell). Le guide d’administration par ligne de commande décrit les commandes et les fichiers de configuration des applications Terminal, SSH et Admin Serveur.166 Chapitre 5 Administration du serveur Xgrid Admin Vous pouvez utiliser Xgrid Admin pour surveiller des contrôleurs, grilles et travaux Xgrid locaux ou distants. Vous pouvez ajouter des contrôleurs et des agents afin de surveiller et de spécifier les agents qui n’ont pas encore rejoint de grille. Vous pouvez également utiliser Xgrid Admin pour interrompre, arrêter ou redémarrer des travaux. Xgrid Admin est installé dans /Applications/Server/ lors de l’installation du serveur ou de la configuration d’un ordinateur administrateur. Pour ouvrir Xgrid Admin, double-cliquez sur l’icône Xgrid Admin dans /Applications/Server/. Pour plus d’informations, reportez-vous à l’aide de Xgrid Admin. Utilisation d’ordinateurs de versions antérieures à la 10.4 à partir de serveurs de version 10.4 Les serveurs de versions 10.3 et 10.2 peuvent être administrés à l’aide d’outils d’administration installés sur un serveur de version 10.4. Le Gestionnaire de groupe de travail sur un serveur de version 10.4 peut être utilisé pour gérer les clients Mac OS X qui exé- cutent Mac OS X 10.2.4 ou ultérieur. Une fois que vous avez modifié une fiche d’utilisateur à l’aide du Gestionnaire de groupe de travail en version 10.4, elle n’est accessible que par le Gestionnaire de groupe de travail en version 10.4. Les préférences des clients Mac OS 9 peuvent être gérées à partir d’un serveur de version 10.4 via le Gestionnaire Macintosh uniquement lorsque vous procédez à une mise à niveau à la version 10.4 ; vous pouvez utiliser une installation de mise à niveau pour installer la version 10.4 sur un serveur de version 10.3.9 ou 10.2.8.167 Index Index A administration d’un serveur version 10.3 166 Admin Serveur 150 administration de services 154 contrôle de l’accès aux services 157 ouverture et authentification 150 personnalisation de l’environnement 159 utilisation de serveurs 151 utilisation de SSL pour l’administration à distance de serveurs 158 Apple Remote Desktop (ARD) 164 Assistant du serveur 139 Assistant réglages de passerelle 159 automatisation de l’installation du logiciel serveur 78 automatisation de la configuration de serveur 111 C configuration de service 123 configuration du serveur 23 configuration automatique utilisant des données d’un fichier 111 configuration automatisée avec des données de répertoire 115 configuration interactive de plusieurs serveurs distants 107 configuration interactive locale 102, 103 configuration interactive locale par lot 105 réglages de base établis 32 configuration serveur contrôle de l’état 121 enregistrement des données de configuration dans un fichier 88 enregistrement des données de configuration dans un répertoire 91 informations nécessaires 86 mode hors connexion 110 stockage de copies de sauvegarde des données de configuration enregistrées 93 utilisation Open Directory 94 configurer l’ordinateur administrateur 136 configurer un poste de travail non Mac OS X 138 Contrôle de serveur 161 D documentation 18 E exportation d’utilisateurs et de groupes 143 F Format de répertoire 139168 Index G Gestionnaire de groupe de travail 140 administration de comptes 142 configuration de présentations de réseau gérées 148 définition de préférences gérées 144 gestion du partage 147 personnalisation de l’environnement du Gestionnaire de groupe de travail 149 utilisation de données de répertoire 146 guides d’administration du serveur 18 I importation de comptes 143 installation 23 installation du logiciel serveur automatisation de l’installation 78 configuration système requise 58 informations préalables 59 installation interactive à distance 70 instructions matérielles 64 mot de passe prédéfini 64 sur un ordinateur équipé de Mac OS X version 10.4 77 utilisation de l’application Installation pour une installation locale 68 utilisation de l’outil installer 79 M migration 48, 60 mise à niveau à partir d’une version antérieure du serveur 48 O ouverture du Gestionnaire de groupe de travail et authentification 141 P PackageMaker 160 planification de l’installation définir une stratégie 56 définition d’une stratégie d’intégration 49 définition d’une stratégie de migration 48, 60 définition de l’infrastructure matérielle 50 déterminer les services à héberger 46 disponibilité du matériel 53 identification des serveurs à mettre en place 45 infrastructures de configuration du serveur 51 limitation de la nécessité de déplacer des serveurs après la configuration 53 mise en place d’une équipe 44 modification du nom d’hôte du serveur après la configuration 55 objectifs 43 recherche et organisation des informations 56 POR.err 121 POR.status 122 préréglage 142 programme d’installation 138 Property List Editor 160Index 169 S shells UNIX 165 SSH 165 T Terminal 165 U utilitaire d’images de système 160 utilitaires de ligne de commande 165 W Windows migration à partir de 49 X Xgrid Admin 166 eMac Guide de l’utilisateur Contient des informations relatives au réglage, à l’extension et au dépannage de votre ordinateur eMac F298586J.book Page 1 Friday, April 1, 2005 1:10 PMK Apple Computer, Inc. © 2005 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. En vertu des lois et conventions, aucune reproduction totale ni partielle de ce manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Le logo Apple est une marque d’Apple Computer Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tout a été mis en œuvre pour que les informations présentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AppleTalk, Final Cut, Final Cut Pro, FireWire, iCal, iLife, iMovie, iPod, iTunes, Mac, Macintosh, Mac OS et QuickTime sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirPort Express, eMac, Finder, iDVD, iPhoto, iSight, Safari et SuperDrive sont des marques d’Apple Computer, Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. .Mac est une marque de service d’Apple Computer, Inc. La marque et les logos Bluetooth sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Computer, Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. “Dolby”, “Pro Logic” et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits. © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur elles-mêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n° 4,631,603, 4,577,216, 4,819,098 et 4,907,093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. F298586J.book Page 2 Friday, April 1, 2005 1:10 PM 3 1 Table des matières Chapitre 1 5 Premiers contacts 6 Réglage de l’eMac 8 Et ensuite ? 10 Étapes à suivre lorsque vous avez fini d’utiliser votre eMac Chapitre 2 11 Découverte de votre eMac 12 eMac : vue de face 14 eMac : vue de profil 16 À propos de Mac OS X 17 Personnalisation du bureau et réglage des préférences 18 Connexion à une imprimante 18 Lecture d’un CD et connexion d’écouteurs 19 Mise à jour constante de vos logiciels 19 Connexion d’une caméra vidéo numérique ou d’autres périphériques FireWire 19 Connexion à un réseau 20 Connexion à Internet 20 Transfert de fichiers vers un autre ordinateur 21 Utilisation des applications Mac OS 9 21 Lorsqu’une application se fige 22 Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac 22 Utilisation des applications Chapitre 3 23 Utilisation de votre ordinateur 24 USB (Universal Serial Bus) 26 FireWire 28 Internet et réseau sans fil AirPort Extreme 29 Technologie sans fil Bluetooth 32 Ethernet 33 Gestion vidéo externe (VGA, Composite et S-Vidéo) 35 Utilisation de votre lecteur optique 38 Commandes du clavier 39 Protection de votre ordinateur F298586J.book Page 3 Friday, April 1, 2005 1:10 PM4 Table des matières Chapitre 4 41 Extension des capacités de votre ordinateur 41 Ajout de mémoire 45 Installation d’une carte AirPort Extreme 48 Remplacement de la pile interne Chapitre 5 53 Dépannage 54 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre ordinateur 55 Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur 56 Autres problèmes 58 Utilisation d’Apple Hardware Test 58 Localisation du numéro de série de votre produit Annexe A 59 Caractéristiques Annexe B 61 Consignes d’entretien, d’utilisation et de sécurité 61 Entretien de votre eMac 62 Transport de votre eMac 62 Consignes de sécurité concernant l’utilisation de votre ordinateur 63 Connecteurs et ports 64 Prévention des dommages auditifs 64 Apple et l’environnement 64 Ergonomie Annexe C 67 Connexion à Internet 69 Fiche technique Assistant réglages 71 Configuration manuelle de votre connexion à Internet 71 Connexion commutée 74 Connexions à Internet par ligne DSL, modem câble ou réseau LAN 79 Connexion sans fil AirPort 82 Dépannage de votre connexion 85 Communications Regulation Information F298586J.book Page 4 Friday, April 1, 2005 1:10 PM1 5 1 Premiers contacts Votre ordinateur eMac a été conçu pour être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé d’eMac ou que vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous permettront de débuter. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez à prendre connaissance des informations contenues dans le chapitre 2, “Découverte de votre eMac” pour découvrir les nouvelles caractéristiques de cet eMac. Câble CA Clavier Souris Câble téléphonique F298586J.book Page 5 Friday, April 1, 2005 1:10 PM6 Chapitre 1 Premiers contacts Réglage de l’eMac 1 Branchez fermement l’une des extrémités du cordon d’alimentation sur la prise d’alimentation et l’autre extrémité sur une prise électrique reliée à la terre ou sur une multiprise. Vous trouverez les indications de tension électrique à l’intérieur du clapet du lecteur optique. Important : l’alimentation de votre eMac n’est pas universelle. Vérifiez bien les indications de tension électrique à l’intérieur du clapet du lecteur optique de votre ordinateur. Pour ouvrir le clapet du lecteur optique, appuyez sur la touche d’éjection (C) de votre clavier Apple. Indications de tension électrique à l'intérieur du clapet du lecteur optique F298586J.book Page 6 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 1 Premiers contacts 7 2 Pour permettre la connexion à Internet, reliez le port Ethernet (G) de votre ordinateur à un réseau Ethernet ou à un modem câble ou DSL au moyen d’un câble Ethernet. Vous pouvez également connecter le port modem de l’ordinateur (W) (inclus sur certains modèles) à une ligne téléphonique au moyen du câble téléphonique inclus (reportez-vous au schéma). 3 Branchez le câble du clavier à l’un des ports USB (d) de votre ordinateur. Branchez le câble de la souris sur l’un des ports USB du clavier. WPort Modem Câble CA Câble téléphonique GPort Ethernet d d F298586J.book Page 7 Friday, April 1, 2005 1:10 PM8 Chapitre 1 Premiers contacts 4 Allumez votre ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) situé sur le côté de l’ordinateur. Réglage de votre moniteur Pour régler les paramètres de l’écran, choisissez menu Pomme () > Préférences Système (cliquez sur le menu Pomme et choisissez Préférences Système), puis cliquez sur Moniteurs. Pour augmenter le contraste de l’écran, appuyez sur la touche F15 de votre clavier. Pour diminuer le contraste, appuyez sur la touche F14. Utilisation d’une souris et d’un clavier sans fil Si vous avez acquis un clavier Apple Wireless Keyboard, une souris Apple Wireless Mouse et le module Bluetooth optionnel avec votre eMac, reportez-vous aux instructions fournies avec le clavier et la souris pour les configurer sur l’ordinateur. Et ensuite ? Vous avez à présent accompli les étapes permettant de rendre votre eMac opérationnel. L’Assistant réglages se lance lorsque vous allumez votre ordinateur pour la première fois. Il vous aide à saisir les informations nécessaires concernant Internet et votre messagerie et à configurer un utilisateur sur votre ordinateur. Si vous possédez déjà un ordinateur Mac, l’Assistant réglages peut également vous aider à transférer automatiquement des fichiers, des applications et d’autres informations de cet ancien ordinateur vers votre nouvel eMac. ® Bouton d’alimentation F298586J.book Page 8 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 1 Premiers contacts 9 Transfert d’informations vers votre eMac Vous pouvez utiliser l’Assistant réglages pour transférer automatiquement des informations d’un autre Mac sur votre nouvel eMac. Pour transférer des informations, assurez-vous des points suivants :  Votre autre ordinateur Mac doit disposer d’un port FireWire intégré et prendre en charge le mode disque cible FireWire.  Mac OS X v10.1 ou ultérieur doit être installé sur votre autre Mac.  Vous devez être en possession d’un câble FireWire standard 6 broches vers 6 broches. L’Assistant réglages vous guide tout au long du processus de transfert d’informations ; il vous suffit de suivre les instructions à l’écran. Le transfert d’informations sur votre eMac n’affecte pas les informations se trouvant sur votre autre Mac. Avec l’Assistant réglages, vous pouvez transférer :  les comptes d’utilisateur, y compris les préférences et le courrier électronique ;  les réglages de réseau, pour que votre nouvel ordinateur soit automatiquement configuré avec les mêmes réglages de réseau que votre autre Mac ;  le dossier Applications, pour que les applications que vous utilisez sur votre autre Mac se trouvent à présent sur votre nouvel eMac (certaines des applications transfé- rées devront peut-être être réinstallées) ;  les fichiers et dossiers qui se trouvent sur le disque dur et les partitions. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de votre eMac, vous pouvez le faire ultérieurement. Ouvrez le dossier Applications, ouvrez Utilitaires et double-cliquez sur l’icône Assistant migration. (Lorsque vous effectuez la configuration initiale de votre ordinateur, l’Assistant réglages est renommé en Assistant migration.) Remarque : si vous transférez par la suite des informations à l’aide de l’Assistant migration, assurez-vous que le File Vault soit éteint sur l’ancien ordinateur. Pour éteindre le File Vault, dans le menu Pomme ( ) > Préférences Système, cliquez sur Sécurité et suivez les instructions à l’écran. Configuration de votre eMac pour Internet Si vous n’avez pas transféré vos réglages réseau, l’Assistant réglages peut également vous guider tout au long de la configuration de votre ordinateur en vue de sa connexion à Internet. Pour les particuliers, l’accès à Internet requiert généralement l’ouverture d’un compte auprès d’un fournisseur d’accès à Internet (FAI) (payant dans certains cas). Si vous disposez déjà d’un compte Internet, consultez l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 67 pour savoir quelles sont les informations à saisir. F298586J.book Page 9 Friday, April 1, 2005 1:10 PM10 Chapitre 1 Premiers contacts Informations supplémentaires Pour obtenir davantage d’informations, consultez les sections suivantes : Étapes à suivre lorsque vous avez fini d’utiliser votre eMac Deux options s’offrent à vous : Suspension de l’activité de votre eMac. Si vous envisagez de ne pas utiliser votre eMac pendant un période inférieure à quelques jours, suspendez-en l’activité. Lorsque l’activité d’un ordinateur est suspendue, son écran s’éteint et un témoin lumineux blanc, situé à droite du lecteur optique, clignote lentement. Vous pouvez rapidement réactiver l’ordinateur. Ceci est beaucoup plus rapide que le processus de démarrage. Pour suspendre rapidement l’activité de votre ordinateur, choisissez l’une des méthodes suivantes :  Choisissez Pomme () > Suspendre l’activité.  Appuyez sur le bouton d’alimentation. Pour réactiver votre ordinateur, appuyez sur une touche quelconque du clavier ou cliquez avec la souris. Extinction de l’eMac Si vous ne comptez pas utiliser votre eMac pendant quelques jours, éteignez-le.  Choisissez Pomme () > Éteindre. Pour en savoir plus sur... Consultez la section... L’extinction ou la suspension d’activité de votre ordinateur “Étapes à suivre lorsque vous avez fini d’utiliser votre eMac” à la page 10 L’utilisation des fonctionnalités matérielles et logicielles de votre eMac “Découverte de votre eMac” à la page 11 Les informations supplémentaires disponibles dans l’aide en ligne “Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac” à la page 22 L’utilisation d’une fonctionnalité spécifique de l’eMac ou la connexion d’un périphérique numé- rique tel que l’iPod “Utilisation de votre ordinateur” à la page 23 L’installation de mémoire ou d’une carte AirPort Extreme “Extension des capacités de votre ordinateur” à la page 41 Les mesures à prendre en cas de problèmes avec votre eMac “Dépannage” à la page 53 Avertissement : eteignez votre eMac avant de le déplacer. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur. F298586J.book Page 10 Friday, April 1, 2005 1:10 PM2 11 2 Découverte de votre eMac Dans ce chapitre, vous trouverez des informations élémentaires sur l’eMac. La lecture de ce chapitre vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur les différents éléments de votre ordinateur et Mac OS X, et des informations sommaires sur les tâches basiques telles que personnaliser l’apparence du bureau, se connecter à une imprimante, lire un CD, connecter un appareil photo numérique, utiliser Internet, obtenir des réponses lorsque vous avez besoin d’aide, etc. Pour obtenir les informations les plus récentes Apple publiant fréquemment des nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Le site Web d’Apple, www.apple.com, vous donne accès aux informations, téléchargements gratuits et catalogues en ligne de logiciels et de matériels Apple les plus récents destinés à votre eMac. Vous trouverez également les manuels de nombreux produits Apple, ainsi que l’assistance technique pour tous les produits Apple, sur le site Web de service et d’assistance AppleCare, à l’adresse www.apple.com/fr/support. F298586J.book Page 11 Friday, April 1, 2005 1:10 PM12 Chapitre 2 Découverte de votre eMac eMac : vue de face Microphone Lecteur de disque optique Haut-parleurs stéréo Ports USB Logement de la carte AirPort Extreme (à l’intérieur) Témoin lumineux d’alimentation Touche d’éjection de disque Clavier Apple Keyboard Souris Apple Mouse - Boutons de réglage du volume d C F298586J.book Page 12 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 2 Découverte de votre eMac 13 Microphone Enregistrez des sons directement sur votre eMac ou parlez avec des amis en direct au moyen de l’application iChat. Lecteur de disque optique Votre ordinateur est équipé d’un lecteur CD-ROM, d’un lecteur Combo DVD-ROM/CD-RW ou d’un lecteur SuperDrive DVD+R DL/DVD±RW/CD-RW. Tous ces lecteurs peuvent lire les CD-ROM, les CD de photos, les disques audio ordinaires et autres types de supports. Le lecteur Combo peut également lire les DVD et les DVD vidéo, graver de la musique, des documents et autres fichiers numériques sur des disques CD-R et CD-RW. De plus, le lecteur SuperDrive vous permet de lire et graver des DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW et des DVD+R double couche (DL). Pour ouvrir le lecteur, appuyez sur la touche d’éjection (C) de votre clavier Apple. Haut-parleurs stéréo Écoutez de la musique, le son de vos films, jeux et fichiers multimédia. d Deux ports USB (Universal Serial Bus) 1.1 sur le clavier Branchez les périphériques USB 1.1 à faible consommation, tels que les souris, les appareils photo numé- riques et les manettes de jeu sur le clavier de votre eMac. Connectez votre souris Apple à l’un des ports USB du clavier. (Trois ports USB 2.0 haute vitesse se trouvent sur le côté de votre ordinateur.) Z Logement de la carte AirPort Extreme La carte AirPort Extreme installée sur l’ordinateur vous permet de vous connecter à un réseau sans fil. Votre eMac est peut-être déjà équipé d’une carte AirPort Extreme. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous en procurer une et l’installer vous-même. Consultez la section “Installation d’une carte AirPort Extreme” à la page 45. ◊ Technologie sans fil Bluetooth® intégrée Avec le module Bluetooth intégré (en option), vous pouvez vous connecter sans fil aux périphériques tels que les téléphones portables, les assistants personnels, les imprimantes, le clavier Apple Wireless Keyboard et la souris Apple Wireless Mouse (en vente sur le site www.apple.com/francestore). Témoin lumineux d’alimentation Un témoin blanc indique que l’ordinateur est allumé. Un témoin clignotant lentement indique que l’ordinateur est en veille. - Boutons de réglage du volume Ces boutons permettent d’augmenter ou de baisser le volume du son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie audio. C Touche d’éjection de disque Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un CD ou un DVD. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la corbeille. Souris Apple Mouse Cette souris optique de précision peut être utilisée sans tapis de souris sur la plupart des surfaces. F298586J.book Page 13 Friday, April 1, 2005 1:10 PM14 Chapitre 2 Découverte de votre eMac eMac : vue de profil ® Bouton d’alimentation Prise d’alimentation Accès à la mémoire (à l’intérieur) Rainure de sécurité Prise casque Port d’entrée audio Ports USB 2.0 Ports FireWire 400 Port Modem Port Ethernet Port de sortie vidéo f , d H W G £ ¥ F298586J.book Page 14 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 2 Découverte de votre eMac 15 Accès à la mémoire (à l’intérieur) Votre eMac contient au moins 256 Mo de mémoire DDR-SDRAM (Double Data Rate Synchronous Dynamic Random Access). Il dispose de deux logements mémoire, dont l’un est généralement libre en vue d’éventuelles extensions. La quantité maximale de mémoire que vous pouvez installer sur votre eMac est de 1 Go réparti sur deux modules de 512 Mo. Pour obtenir des instructions, consultez la section “Ajout de mémoire” à la page 41. f Prise casque Ce port permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque d’écoute ou tout autre périphé- rique de sortie audio. , Port d’entrée audio Ce port permet de connecter un microphone ou tout autre appareil audio à votre eMac. d Trois ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 Ces ports vous permettent de raccorder des imprimantes, des lecteurs Zip ou autres, des appareils photo numériques, des manettes de jeu, etc. Vous pouvez brancher des appareils USB 1.1 d’origine et USB 2.0 à haute vitesse. (Votre clavier est également équipé de deux ports USB 1.1.) H Deux ports FireWire 400 Ces ports permettent de connecter des périphériques externes à haute vitesse tels qu’un iPod, des caméras vidéo numériques, des imprimantes et des unités de stockage externes. W Port Modem (selon le modèle) Il permet de connecter une ligne téléphonique standard directement au modem interne 56K v.92. G Ethernetport Connectez-vous à un réseau Ethernet 10/100 Base-T à grande vitesse ou à un modem câble, ou bien connectez-vous à un autre ordinateur et transférez les fichiers. La fonction de détection automatique du port Ethernet détecte les autres périphériques Ethernet. Pour établir des connexions à d’autres périphériques Ethernet, il est inutile d’utiliser un câble croisé Ethernet. £ Port de sortie vidéo La carte VGA Apple facultative (disponible sur www.apple.com/francestore) vous permet de connecter à votre ordinateur un moniteur externe ou un projecteur utilisant un port VGA. La carte vidéo Apple facultative (disponible sur www.apple.com/francestore) vous permet de connecter l’eMac à un téléviseur, un magnétoscope ou tout autre périphérique vidéo utilisant un connecteur S-vidéo ou composite. ® Bouton d’alimentation Il permet d’allumer votre eMac ou d’en suspendre l’activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour réinitialiser l’ordinateur lors des procédures de dépannage. ≤ Prise d’alimentation Branchez-y le câble d’alimentation de l’ordinateur. ¥ Rainure de sécurité Elle permet de protéger votre eMac contre le vol en y reliant un câble de sécurité. F298586J.book Page 15 Friday, April 1, 2005 1:10 PM16 Chapitre 2 Découverte de votre eMac À propos de Mac OS X Votre ordinateur est livré avec Mac OS X. Doté d’une interface utilisateur élégante et de capacités graphiques ultramodernes, ce système d’exploitation offre une stabilité et des performances système excellentes. Pour en savoir plus sur Mac OS X et les applications iLife, récompensées par des prix, installées sur votre ordinateur, consultez le livret Bienvenue dans Tiger inclus avec votre eMac. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac et parcourir les informations qu’elle contient. Vous trouverez un grand volume d’informations pour les utilisateurs novices et expérimentés, et pour ceux qui passent au Mac. Si vous rencontrez des problèmes lors de l’utilisation de Mac OS X, reportez-vous aux informations de dépannage au dos de ce manuel ou allez dans la barre des menus en haut de l’écran et sélectionnez Aide > Aide Mac. Pour avoir des informations sur la compatibilité des applications logicielles avec Mac OS X, ou pour en savoir plus sur Mac OS X, visitez le site Web d’Apple : www.apple.com/fr/macosx. Remarque : si vous voulez utiliser les applications Mac OS 9 avec votre ordinateur, vous devez installer Mac OS 9 (reportez-vous à la rubrique à la page 21). Mac OS 9 ne peut pas être installé comme système d’exploitation principal de votre eMac et vous ne pouvez pas démarrer votre ordinateur sous Mac OS 9. F298586J.book Page 16 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 2 Découverte de votre eMac 17 Personnalisation du bureau et réglage des préférences Au moyen des Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme (), puis Préférences Système dans la barre des menus. N’hésitez pas à changer et essayer ce qui suit :  Bureau et économiseur d’écran : ouvrez cette sous-fenêtre de préférences pour changer la couleur et le motif du bureau ou pour la remplacer par la photo ou l’image de votre choix. Vous pouvez également choisir un effet d’écran accrocheur à faire apparaître lorsque l’ordinateur reste inactif.  Dock : ouvrez cette sous-fenêtre de préférences pour changer l’apparence, l’emplacement et le comportement de votre Dock.  Apparence : ouvrez ce panneau de préférences pour changer entre autres les couleurs des boutons, des menus, des fenêtres et la couleur de contraste. Tout en vous familiarisant avec votre ordinateur, découvrez progressivement les autres Préférences Système. Cette application constitue le centre de contrôle de la plupart des réglages de votre eMac. Pour plus d’informations, sélectionnez Aide > Aide Mac et recherchez “Préférences Système” ou la sous-fenêtre spécifique que vous souhaitez modifier. F298586J.book Page 17 Friday, April 1, 2005 1:10 PM18 Chapitre 2 Découverte de votre eMac Connexion à une imprimante Lorsque vous branchez une imprimante sur le port USB ou FireWire, votre ordinateur peut la détecter automatiquement et l’ajouter à la liste des imprimantes utilisables. Il se peut que vous deviez configurer les imprimantes connectées à un réseau avant de pouvoir les utiliser. Pour configurer une imprimante, ouvrez les Préférences Système, cliquez sur Imprimantes et fax, cliquez sur Impression puis sur le bouton Ajouter (+) pour ajouter une imprimante. Utilisez les boutons Ajouter (+) et Supprimer (–) pour choisir les imprimantes que vous voulez voir apparaître dans la Liste des imprimantes. Remarque : si une carte AirPort Extreme est installée sur votre eMac et que vous possédez une borne d’accès AirPort Extreme ou AirPort Express, vous pouvez raccorder une imprimante USB à la borne d’accès (au lieu de la raccorder à votre ordinateur) et imprimer sans fil. Si vous vous connectez à une imprimante via un réseau, il vous faudra peut-être savoir le nom de réseau ou l’adresse de l’imprimante pour la sélectionner. Reportez-vous à la documentation fournie avec votre imprimante ou adressez-vous à votre administrateur réseau. Pour plus d’informations, ouvrez l’Aide Mac et faites un recherche sur “impression”. Pour réaliser une installation spécifique ou connaître les instructions de configuration, vous pouvez également vous reporter au manuel fourni avec votre imprimante. Contrôle de l’impression Lorsque vous avez envoyé un document à l’impression, vous pouvez contrôler l’impression et l’arrêter ou la mettre en attente temporairement. Pour contrôler l’impression : m Cliquez sur l’icône de l’imprimante dans le Dock. Dans la fenêtre qui s’ouvre alors, vous pouvez voir les travaux d’impression dans la file d’attente sur lesquels vous pouvez intervenir. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac (reportez-vous à la rubrique à la page 22) et faites une recherche sur “impression”. Lecture d’un CD et connexion d’écouteurs Pour écouter de la musique lorsque vous travaillez sur votre eMac, insérez un CD dans votre lecteur optique. iTunes, un lecteur de musique souple d’emploi, apparaît automatiquement. Pour écouter votre musique en privé, connectez la prise minijack de votre casque d’écoute à la prise casque (f) de votre eMac. Pour en savoir plus sur iTunes : m Ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes et Music Store. Pour en savoir plus sur votre lecteur optique, consultez la section “Utilisation de votre lecteur optique” à la page 35. F298586J.book Page 18 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 2 Découverte de votre eMac 19 Mise à jour constante de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet et télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, l’application Mise à jour de logiciels consulte les serveurs Internet d’Apple pour rechercher les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer votre eMac afin qu’il recherche régulièrement dans le serveur Apple des mises à jour de logiciels, puis qu’il les télécharge et les installe sur votre ordinateur. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Choisissez Pomme () > Mise à jour de logiciels. La fenêtre Mise à jour de logiciels s’ouvre. Les mises à jour disponibles apparaissent dans une liste. 2 Cochez les cases situées en regard des éléments à installer, puis cliquez sur Installer. Saisissez un nom et un mot de passe d’administrateur (utilisés lors de la configuration initiale de votre ordinateur). Lorsque vous installez certaines mises à jour, votre ordinateur peut par la suite accepter des mises à jours plus récentes. Une fois les premières mises à jour terminées, l’application Mise à jour de logiciels recherche à nouveau des mises à jour. Pour plus d’informations, effectuez une recherche sur “Mise à jour de logiciels” dans l’Aide Mac OS (consultez la section à la page 22). Connexion d’une caméra vidéo numérique ou d’autres périphériques FireWire Si vous disposez d’un iPod ou iPod mini, d’une caméra iSight, d’une caméra numérique ou d’autres périphériques dotés d’un connecteur FireWire, vous pouvez les connecter à l’eMac. Suivez les instructions d’installation fournies avec votre appareil. Pour plus d’informations à propos de FireWire, consultez “FireWire” à la page 26. Connexion à un réseau Si vous souhaitez connecter votre eMac à un réseau Ethernet, à un modem câble ou DSL ou à un réseau sans fil, consultez “Ethernet” à la page 32 et “Internet et réseau sans fil AirPort Extreme” à la page 28 pour plus d’informations sur la configuration d’une connexion Ethernet ou AirPort. Vous pouvez également sélectionner Aide > Aide Mac (reportez-vous à la rubrique à la page 22) et faire une recherche sur “Ethernet” ou “AirPort” pour trouver plus d’informations. F298586J.book Page 19 Friday, April 1, 2005 1:10 PM20 Chapitre 2 Découverte de votre eMac Connexion à Internet Lors du réglage initial de votre eMac, des instructions vous ont été données sur la manière de vous connecter à Internet. Si vous adoptez un type de connexion différent, tel que DSL, modem câble, réseau local Ethernet (LAN) ou réseau AirPort Extreme, vous trouverez des informations supplémentaires sous la rubrique à l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 67. Transfert de fichiers vers un autre ordinateur Si vous souhaitez transférer des fichiers ou des documents sur ou à partir de votre eMac, il existe plusieurs manières de le faire.  Vous pouvez facilement transférer des fichiers à l’aide de l’Assistant réglages ou de l’Assistant migration. Pour plus d’informations, consultez la section “Transfert d’informations vers votre eMac” à la page 9.  Si vous disposez d’un iPod ou d’un mini iPod, vous pouvez transférer des fichiers vers l’iPod, puis connecter l’iPod à l’autre ordinateur pour transférer les fichiers vers ce dernier. Pour en savoir plus, consultez le manuel inclus avec votre iPod.  Vous pouvez transférer des fichiers via Internet en utilisant .Mac ou d’autres comptes Internet.  Vous pouvez transférer des fichiers à un autre ordinateur à travers d’un réseau. Pour accéder à un autre serveur ou ordinateur, sélectionnez Aller > “Se connecter à un serveur” dans la barre de menus du Finder.  Vous pouvez créer un petit réseau Ethernet en branchant un câble Ethernet à votre eMac sur le port Ethernet d’un autre ordinateur. Pour en savoir plus, choisissez Aide > Aide Mac puis faites une recherche sur “Création d’un petit réseau Ethernet”.  Vous pouvez également vous connecter à un autre Mac au moyen d’un câble FireWire. Votre eMac apparaît comme un lecteur de disque sur l’autre ordinateur. Vous pouvez alors transférer les fichiers. Pour plus d’informations sur comment utiliser FireWire pour transférer des fichiers, consultez “Mode disque cible FireWire” à la page 27.  Si votre ordinateur est équipé d’une carte AirPort Extreme, vous pouvez vous connecter à un réseau sans fil AirPort Extreme pour transférer les fichiers. Pour plus d’informations, consultez la section “Internet et réseau sans fil AirPort Extreme” à la page 28. Pour plus d’informations sur le transfert de fichiers et de documents, sélectionnez Aide > Aide Mac et faites une recherche sur “transfert de fichiers”. F298586J.book Page 20 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 2 Découverte de votre eMac 21 Utilisation des applications Mac OS 9 Mac OS 9 n’est pas initialement installé sur votre eMac. Si vous devez utiliser les applications Mac OS 9, il vous faut tout d’abord installer Mac OS 9 à l’aide du disque “Mac OS X Install Disc 2 “. Pour installer Mac OS 9 : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels si cela est possible. 2 Insérez le disque “Mac OS X Install Disc 2” livré avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur “Install Mac OS 9 System Support”. 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Une fois Mac OS 9 installé, vous pouvez ouvrir les applications Mac OS 9 d’un double-clic sur l’icône correspondante. Lorsqu’une application se fige Même si c’est assez rare, il se peut qu’une application se fige à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application qui ne répond plus sans redémarrer votre ordinateur, ce qui permet d’enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes. Pour forcer une application à quitter : 1 Appuyez sur Commande (x) + Option + Échap ou choisissez Forcer à quitter dans le menu Pomme (). La boîte de dialogue Forcer à quitter des applications apparaît avec l’application sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application quitte, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si besoin est, vous pouvez forcer la fermeture de l’environnement Classic, ce qui ferme alors toutes les applications Mac OS 9. Vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette boîte de dialogue. Si vous rencontrez d’autres problèmes, consultez le chapitre 5, “Dépannage”, à la page 53. F298586J.book Page 21 Friday, April 1, 2005 1:10 PM22 Chapitre 2 Découverte de votre eMac Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac En utilisant l’Aide à l’écran, vous trouverez une réponse à la plupart de vos questions relatives à l’utilisation de votre ordinateur et de Mac OS X. (L’Aide Mac est aussi parfois appelée Aide Mac OS.) Pour utiliser l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock. 2 Sélectionnez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide et sélectionnez Aide Mac). 3 Tapez une question dans le champ “Posez une question”, puis appuyez sur la touche Retour du clavier. 4 Double-cliquez sur l’un des éléments apparaissant dans la liste des rubriques d’aide. Utilisation des applications Votre eMac est fourni avec des logiciels, dont la suite iLife, qui vous permettront d’envoyer des messages électroniques, de naviguer sur Internet, de discuter en ligne, d’organiser vos morceaux de musique et vos photos numériques, de créer des vidéos et bien plus encore. Pour plus d’informations sur ces applications, consultez le livret Bienvenue dans Tiger fourni avec votre ordinateur. Pour plus d’informations sur l’utilisation d’une application, ouvrez cette dernière puis ouvrez l’Aide correspondante. La rubrique “À propos de” contient des informations utiles pour les débutants. F298586J.book Page 22 Friday, April 1, 2005 1:10 PM3 23 3 Utilisation de votre ordinateur Votre eMac comporte de nombreuses fonctionnalités et capacités d’extension intégrées permettant de le personnaliser et de le faire évoluer selon vos besoins. Voici quelques-unes des fonctionnalités et capacités de votre ordinateur :  Ports USB 2.0 pour la connexion de matériel supplémentaire, notamment des imprimantes, scanners, manettes de jeu, claviers, appareils photo numériques et lecteurs de disquettes.  Ports FireWire pour la connexion de périphériques à haute vitesse, tels que l’iPod ou l’iPod mini, la caméra iSight, les caméras numériques et les disques durs externes.  Module Bluetooth facultatif pour se connecter sans fil à des périphériques numériques.  Les toutes dernières technologies de communication, telles qu’un modem 56K v.92 (sur certains modèles), une carte Ethernet 10/100 Base-T et une connexion facultative à Internet ou à un réseau sans fil AirPort Extreme.  La sortie VGA et l’adaptateur VGA (disponibles sur www.apple.com/francestore) vous permettent de connecter votre eMac à un moniteur externe ou à un appareil de projection. Utilisez le port vidéo de votre eMac et l’adaptateur vidéo Apple (disponible sur www.apple.com/francestore) pour afficher l’écran de votre ordinateur sur n’importe quel téléviseur gérant le format composite ou S-vidéo.  Port d’entrée audio, port de casque d’écoute, etc. Pour en savoir davantage sur les capacités de votre eMac, commencez par prendre connaissance des informations de ce chapitre. Vous pourrez trouver plus d’informations dans l’Aide Mac (reportez-vous à la rubrique à la page 22) et sur les nombreux sites Web d’Apple. F298586J.book Page 23 Friday, April 1, 2005 1:10 PM24 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur USB (Universal Serial Bus) Votre eMac est muni de cinq ports USB (d) (trois ports à haute vitesse USB 2.0 sur l’ordinateur et deux ports USB 1.1 sur le clavier) que vous pouvez utiliser pour connecter de nombreux types de périphériques tels que les imprimantes, scanners, appareils photo numériques, manettes de jeu, claviers et lecteurs de disquette. La technologie USB facilite la connexion de périphériques externes. Dans la plupart des cas, vous pouvez connecter et déconnecter un périphérique USB pendant que l’ordinateur fonctionne. Vous pouvez utiliser les périphériques dès leur branchement, Utilisation de périphériques USB Pour utiliser un périphérique USB avec votre ordinateur, il suffit de connecter le périphérique à l’ordinateur. L’ordinateur charge le logiciel adéquat chaque fois que vous connectez un nouveau périphérique. Les ports USB 2.0 situés sur le côté de votre ordinateur vous permettent de brancher des périphériques USB 1.1 d’origine et des périphériques USB 2.0 à haute vitesse. Les périphériques USB 1.1 ne bénéficieront pas du taux de transfert plus rapide de l’USB 2.0. De même, vous pouvez brancher des périphériques USB 2.0 sur les ports USB 1.1 du clavier, mais ils fonctionneront à des vitesses moins élevées. Remarque : Apple fournit d’origine des logiciels compatibles avec de nombreux périphériques USB. Si votre eMac ne parvient pas à trouver le logiciel adéquat pour un périphérique USB que vous venez de connecter, vous pouvez installer le logiciel fourni avec le périphérique ou consulter le site Web du fabricant pour chercher les dernières versions. d F298586J.book Page 24 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 25 Utilisation simultanée de plusieurs périphériques USB Si tous vos ports USB sont occupés et que vous souhaitez connecter davantage de périphériques USB, vous pouvez vous procurer un concentrateur USB. Ce dernier se connecte à un port USB disponible de votre ordinateur et vous permet de disposer de ports USB supplémentaires (en général quatre ou sept). La plupart des concentrateurs USB disposent d’un adaptateur secteur et doivent être branchés sur une prise électrique. Remarque : si vous utilisez une chaîne de périphériques et de concentrateurs USB, certains d’entre eux risquent de ne pas fonctionner s’ils sont connectés via une combinaison de concentrateurs USB 2.0 haute vitesse et de concentrateurs USB 1.1 à vitesse normale ou faible. Il se peut, par exemple, qu’aucun disque dur externe USB ne s’affiche sur votre bureau. Pour éviter ce problème, ne connectez pas ensemble des périphériques USB présentant des vitesses différentes. Connectez directement votre concentrateur haute vitesse à votre ordinateur, puis connectez-y les périphériques haute vitesse. Connectez les concentrateurs à vitesse normale ou faible directement à votre ordinateur, puis connectez-y les périphériques de vitesse similaire. Informations supplémentaires sur la technologie USB Des informations supplémentaires sur USB sont disponibles dans l’Aide Mac (consultez la page 22). Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “USB”. Vous trouverez d’autres informations sur le site Web USB d’Apple, à l’adresse www.apple.com/usb. Pour obtenir des informations sur les périphériques USB disponibles pour votre ordinateur, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Concentrateur USB F298586J.book Page 25 Friday, April 1, 2005 1:10 PM26 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur FireWire Votre ordinateur est muni de deux ports FireWire 400 (H). Le FireWire facilite la connexion et déconnexion des périphériques haute vitesse, tels que l’iPod ou l’iPod mini, la caméra iSight, les caméras numériques, les imprimantes, les scanners et les disques durs. Vous pouvez connecter et déconnecter des périphériques FireWire sans redémarrer votre ordinateur. La liste ci-dessous répertorie certaines des opérations possibles avec FireWire :  Connectez un iPod ou un iPod mini et transférez des milliers de chansons provenant d’iTunes ou synchronisez vos adresses et les données de votre agenda grâce à iSync. Vous pouvez également utiliser l’iPod comme disque dur externe pour le transfert de fichiers.  Connecter une caméra iSight Apple et utiliser l’application iChat fournie pour participer à une vidéoconférence avec vos amis ou votre famille via une connexion Internet à haut débit.  Connecter un caméscope numérique pour capturer, transférer et monter de la vidéo haute qualité directement sur votre ordinateur à l’aide de logiciels de montage vidéo tels qu’iMovie, Final Cut Pro ou Final Cut Express.  Connecter un disque dur FireWire externe sur le port FireWire et l’utiliser pour sauvegarder des données ou transférer des fichiers. Une icône de disque dur FireWire s’affiche sur le bureau dès que vous connectez le disque dur votre eMac.  Démarrer à partir d’un disque dur externe FireWire. Connectez un disque FireWire externe (équipé d’un système d’exploitation valide), ouvrez la fenêtre Démarrage des Préférences Système, et cliquez sur le disque FireWire. Redémarrez votre ordinateur. H F298586J.book Page 26 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 27 Utilisation de périphériques FireWire Pour utiliser un périphérique FireWire avec votre ordinateur, il suffit de connecter ce périphérique à l’ordinateur. Apple fournit d’origine des logiciels compatibles avec de nombreux périphériques FireWire. Si votre eMac ne parvient pas à trouver le logiciel adéquat pour un périphérique FireWire que vous venez de connecter, vous pouvez installer le logiciel fourni avec le périphérique ou consulter le site Web du fabricant pour les dernières versions. Remarque : le port FireWire est conçu pour alimenter les périphériques FireWire (8 watts maximum). Vous pouvez connecter plusieurs périphériques entre eux et relier en chaîne les périphériques (“guirlande”) au port FireWire de votre ordinateur. Dans la plupart des cas, l’ordinateur ne doit pas alimenter plus de deux périphériques. Si vous connectez plus de deux périphériques, les autres périphériques de la guirlande doivent être alimentés au travers d’adaptateurs électriques séparés. La connexion de plus de deux périphériques FireWire alimentés par l’ordinateur peut provoquer des problèmes. En cas de problème, éteignez l’ordinateur, déconnectez les périphériques FireWire, puis redémarrez l’ordinateur. Mode disque cible FireWire Si vous souhaitez transférer des fichiers de votre eMac vers un autre ordinateur équipé de la technologie FireWire ou que vous êtes confronté à un problème qui empêche le démarrage de votre ordinateur, utilisez le mode disque cible FireWire pour vous connecter à un autre ordinateur. Pour connecter votre eMac en mode disque cible FireWire : 1 Assurez-vous que votre eMac est éteint. 2 Utilisez un câble FireWire muni d’un connecteur standard à 6 broches à chaque extrémité pour connecter votre eMac à un autre ordinateur équipé de FireWire. 3 Démarrez votre eMac, puis maintenez immédiatement la touche T enfoncée. L’écran de votre eMac affiche alors le logo FireWire. L’écran de l’autre ordinateur affiche l’icône du disque dur interne et l’icône d’un CD ou d’un DVD inséré dans le lecteur optique. 4 Lorsque vous avez terminé de transférer les fichiers, faites glisser l’icône du disque dur de l’eMac et l’icône du CD ou DVD dans la Corbeille. 5 Pour éteindre l’eMac, appuyez sur le bouton d’alimentation, puis déconnectez le câble FireWire. Informations supplémentaires sur la technologie FireWire Des informations supplémentaires sur FireWire sont disponibles dans l’Aide Mac (consultez la page 22). Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “FireWire”. Vous trouverez d’autres informations sur le site Web FireWire d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/firewire. F298586J.book Page 27 Friday, April 1, 2005 1:10 PM28 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur Internet et réseau sans fil AirPort Extreme Votre eMac est prêt à fonctionner avec AirPort Extreme. Si vous avez commandé une carte AirPort Extreme au moment de l’achat de votre eMac, la carte est déjà installée. Si vous ne disposez pas d’une carte AirPort préinstallée et que vous souhaitez en installer une, consultez la page 45 pour obtenir plus d’informations. AirPort permet d’accéder sans fil à Internet en toute simplicité et sans vous ruiner n’importe où, que ce soit chez vous, au bureau ou dans un établissement scolaire. Au lieu de faire appel à des câbles classiques, AirPort utilise la technologie de réseau local (LAN) sans fil permettant une communication sans fil entre plusieurs ordinateurs. Utilisez un réseau sans fil pour configurer l’accès à Internet, transférer des fichiers, jouer à plusieurs en réseau et bien d’autres choses encore. Remarque : l’accès sans fil à Internet requiert une carte AirPort Extreme. Votre ordinateur n’est pas compatible avec les anciens modèles de carte AirPort. Il requiert également une borne d’accès AirPort Extreme ou AirPort Express ainsi qu’un accès à Internet (éventuellement payant). Certains fournisseurs d’accès à Internet ne sont pas encore compatibles avec AirPort. La portée varie en fonction des conditions d’emplacement. Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort Le système AirPort permet d’établir une connexion sans fil avec un appareil appelé borne d’accès qui dispose, lui, d’une connexion physique à Internet. La technologie AirPort fonctionne comme un téléphone sans fil. La carte AirPort Extreme installée sur l’ordinateur permet d’effectuer une connexion sans fil à une borne d’accès, elle-même connectée à Internet via une ligne téléphonique ou un modem DSL ou câble. Connexion à Internet Borne d'accès Prise AC AirPort Express Modem câble ou DSL F298586J.book Page 28 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 29 Bornes d’accès AirPort Express et AirPort Extreme Si vous possédez un AirPort Express, vous pouvez vous connecter à Internet sans fil, mais aussi y connecter votre chaîne stéréo ou des hauts-parleurs branchés sur l’alimentation et ainsi lire de la musique sans fil à partir de votre ordinateur. Si vous avez un modem câble ou DSL ou une connexion réseau local (LAN), vous pouvez utiliser une borne d’accès AirPort Express (reportez-vous à l’illustration ci-dessus) ou une borne d’accès AirPort Extreme. Si vous avez une connexion par appel commuté et que vous souhaitez vous connecter sans fil, vous devez utiliser une borne d’accès AirPort Extreme. Informations complémentaires à propos d’AirPort Pour acheter AirPort Express ou une borne d’accès AirPort Extreme, contactez votre fournisseur agréé Apple ou rendez-vous sur le site Web Apple Store, à l’adresse www.apple.com/francestore. Des informations supplémentaires sur AirPort sont disponibles dans l’Aide AirPort. Sélectionnez Aide > Aide Mac, puis Centre d’aide > Aide AirPort. Vous trouverez également des informations sur le site Web AirPort d’Apple, à l’adresse http://www.apple.com/fr/airport et sur le site de Service et Support d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support. Technologie sans fil Bluetooth Si votre ordinateur est équipé du module Bluetooth facultatif, vous pouvez vous connecter à des périphériques utilisant la technologie sans fil Bluetooth. Cette dernière vous permet de créer des connexions sans fil de faible portée entre des ordinateurs de bureaux et portables, des assistants personnels, des téléphones portables, des télépho-nes appareils photo, des imprimantes, des appareils photo numériques et des périphériques d’entrée sans fil tels que le clavier Apple Wireless Keyboard ou la souris Apple Wireless Mouse (disponibles à la vente sur le site www.apple.com/francestore). Avec la technologie sans fil Bluetooth vous n’avez plus besoin des multiples câbles qui relient habituellement les périphériques entre eux. Chacun des périphériques dotés de la technologie sans fil Bluetooth peuvent être interconnectés dans un rayon de 10 mètres. Avec la technologie sans fil Bluetooth, vous pouvez :  Relier votre ordinateur aux téléphones compatibles Bluetooth. Votre téléphone peut servir de modem pour vous connecter à un fournisseur de services sans fil, à un débit de 56 kilobits par seconde (Kbps) suffisant pour vous connecter à Internet.  Échanger des fichiers entre des ordinateurs et périphériques compatibles Bluetooth et même entre Mac ou PC. Apple recommande l’utilisation du réseau sans fil AirPort Extreme pour le transfert de tous vos fichiers à l’exception des plus petits. F298586J.book Page 29 Friday, April 1, 2005 1:10 PM30 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur  Synchroniser des données entre votre ordinateur et un assistant personnel compatible Bluetooth. À l’aide d’iSync, vous pouvez exécuter une opération HotSync sans fil ou transmettre votre carte de visite ou encore des événements de calendrier directement sur le PDA d’un collègue.  Utiliser un clavier ou une souris sans fil Bluetooth.  Imprimer sur une imprimante Bluetooth.  Utiliser un casque Bluetooth. Configuration d’un périphérique Bluetooth Avant de pouvoir utiliser un téléphone portable pour vous connecter à Internet ou échanger des informations de contact, d’échanger des fichiers avec d’autres périphériques ou d’utiliser un clavier ou une souris Bluetooth, vous devez configurer votre périphérique afin qu’il fonctionne avec votre ordinateur. Lorsque vous avez configuré le périphérique, il est alors “jumelé” avec votre ordinateur et vous pouvez le voir dans la sous-fenêtre des Appareils des Préférences Bluetooth. Vous n’avez à jumeler l’ordinateur et le périphérique qu’une seule fois et les deux appareils restent alors jumelés jusqu’à ce que vous en décidiez autrement. Pour configurer un périphérique Bluetooth : 1 Choisissez “Configurer un appareil Bluetooth” dans le menu d’état Bluetooth de la barre des menus. 2 Suivez les instructions qui s’affichent à l’écran pour le type de périphérique que vous voulez configurer. Important : si le menu d’état Bluetooth ne se trouve pas dans la barre des menus, ouvrez les Préférences Système et cliquez sur Bluetooth. Cliquez sur Réglages et sélectionnez “Afficher l’état Bluetooth dans la barre des menus”. Pour supprimer le jumelage d’un périphérique : 1 Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. 2 Cliquez sur Appareils et choisissez le périphérique dans la liste. 3 Cliquez alors sur Supprimer le jumelage. Configuration de l’échange de fichiers Bluetooth Vous pouvez contrôler la manière dont l’ordinateur gère les fichiers échangés avec d’autres appareils Bluetooth. Vous pouvez choisir d’accepter ou de refuser les fichiers envoyés vers votre ordinateur, le dossier à utiliser pour les fichiers en provenance d’autres appareils, un dossier que les autres appareils peuvent consulter et décider des applications à utiliser pour ouvrir les fichiers que vous acceptez. F298586J.book Page 30 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 31 Pour configurer un échange de fichiers Bluetooth : 1 Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. 2 Cliquez sur Partage. 3 Cochez la case permettant d’activer “Échange de fichiers Bluetooth” puis utilisez les menu locaux pour ajuster les réglages. Remarque : cochez la case “Exiger un jumelage pour la sécurité” pour sécuriser les échanges de fichiers et exiger une authentification par mot de passe avant le transfert des fichiers. Envoi d’un fichier à un appareil Bluetooth Votre ordinateur peut envoyer des fichiers à d’autres appareils Bluetooth à portée de votre ordinateur. S’il n’y a pas de jumelage avec l’appareil, il se peut que vous deviez vous authentifier auprès de ce dernier avant de pouvoir envoyer le fichier. Si vous avez déjà jumelé l’ordinateur à l’appareil, vous n’aurez peut-être pas à vous authentifier. Pour envoyer un fichier à un appareil Bluetooth : 1 Choisissez Envoyer un fichier dans le menu d’état Bluetooth de la barre des menus. 2 Sélectionnez le fichier que vous souhaitez envoyer puis cliquez sur Envoyer. 3 Choisissez un appareil dans la liste de périphériques, puis cliquez sur Envoyer. 4 Si l’appareil ne se trouve pas dans la liste, cliquez sur Rechercher. Une fois l’appareil détecté, vous pouvez ajouter ce dernier à votre liste de favoris. Pour plus d’informations sur la technologie sans fil Bluetooth Pour accéder à l’aide Bluetooth, ouvrez l’application “Échange de fichiers Bluetooth” (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionnez Aide > Aide Bluetooth. Vous trouverez d’autres informations sur le site Web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/bluetooth. Remarque : le module Bluetooth facultatif ne peut être installé qu’au moment de l’achat de votre eMac. F298586J.book Page 31 Friday, April 1, 2005 1:10 PM32 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur Ethernet Votre ordinateur est doté de la technologie de mise en réseau Ethernet 10/100 mégabits par seconde (Mbps) Base-T (paire torsadée), qui permet de vous connecter à un réseau ou à un modem câble ou DSL. La connexion à un réseau vous donne accès à d’autres ordinateurs et vous permet de stocker et de récupérer des informations, d’utiliser les imprimantes d’un réseau, des modems et une messagerie électronique ou de vous connecter à Internet. Vous pouvez également utiliser Ethernet pour partager des fichiers entre deux ordinateurs ou établir un petit réseau. Le port Ethernet de l’eMac détecte automatiquement les autres périphériques Ethernet. Pour établir des connexions à d’autres périphériques Ethernet, il est inutile d’utiliser un câble croisé Ethernet.  Utilisez un câble Ethernet de catégorie 3 (Cat 3) à quatre paires pour vous connecter à un réseau Ethernet 10 Base-T.  Utilisez un câble Ethernet de catégorie 5 (Cat 5) à deux paires pour vous connecter à un réseau Ethernet 10 Base-T ou 100 Base-T. Informations supplémentaires sur l’utilisation d’Ethernet Des informations supplémentaires, expliquant notamment comment établir un réseau Ethernet et transférer des fichiers via Ethernet, sont disponibles dans l’Aide Mac (reportez-vous à la rubrique la page 22). Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “Ethernet” ou “réseau”. Pour obtenir des informations sur les produits en réseau que vous pouvez utiliser avec votre eMac, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. G F298586J.book Page 32 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 33 Gestion vidéo externe (VGA, Composite et S-Vidéo) Votre ordinateur dispose d’un port de sortie vidéo qui vous permet de le connecter à un moniteur (écran) externe ou à un projecteur VGA à l’aide de l’adaptateur VGA (disponible sur www.apple.com/francestore). Vous pouvez également afficher ou enregistrer des images issues de l’ordinateur en connectant un téléviseur, un vidéo-projecteur ou un magnétoscope, à l’aide de l’adaptateur vidéo Apple (disponibles sur www.apple.com/francestore). Remarque : l’adaptateur vidéo Apple n’est pas compatible avec les modèles précédents d’eMac Lorsque votre eMac est connecté à un moniteur externe ou à un téléviseur, la même image apparaît sur son écran et sur le moniteur externe (mode appelé recopie vidéo). Remarque : en raison des limitations d’affichage de la plupart des téléviseurs, la qualité des images affichées sur un téléviseur sera inférieure à celle des images affichées par l’écran intégré ou le moniteur externe. Adaptateur VGA Apple Port de vidéo composite Port de sortie S-vidéo Adaptateur vidéo Apple £ Æ Æ F298586J.book Page 33 Friday, April 1, 2005 1:10 PM34 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur Connexion d’un écran externe ou d’un projecteur Pour connecter un écran externe ou un projecteur à votre ordinateur à l’aide d’une connexion VGA : 1 Allumez l’écran externe ou le projecteur. 2 Connectez l’adaptateur VGA Apple au port VGA du moniteur externe ou du projecteur. 3 Connectez l’adaptateur VGA Apple à votre eMac. Votre eMac détecte automatiquement l’écran externe ou le projecteur. Important : pour être sûr que votre eMac détecte automatiquement le moniteur externe ou le projecteur, vérifiez que l’adaptateur VGA est d’abord branché à ce moniteur externe ou projecteur. 4 Utilisez la fenêtre Moniteurs des Préférences Système pour régler la résolution du moniteur externe ou du projecteur. Connexion d’un téléviseur, d’un magnétoscope ou de tout autre appareil vidéo Pour connecter un téléviseur, un magnétoscope ou tout autre appareil vidéo à votre eMac : 1 Connectez l’extrémité munie d’une seule fiche de l’adaptateur vidéo d’Apple inclus au port de sortie vidéo de votre eMac. 2 Connectez l’autre extrémité de l’adaptateur au port vidéo composite ou S-Vidéo du téléviseur ou du magnétoscope à l’aide d’un câble S-Vidéo ou composite. 3 Allumez l’appareil. 4 Pour régler l’apparence des images affichées à l’écran, ouvrez la fenêtre Moniteurs des Préférences Système. L’image apparaît alors à la fois sur l’eMac et sur le téléviseur. Informations supplémentaires sur l’utilisation d’un moniteur externe ou d’un téléviseur Vous pourrez trouver des informations supplémentaires sur la configuration et l’utilisation d’un moniteur externe dans l’Aide Mac OS. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “moniteur”. F298586J.book Page 34 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 35 Utilisation de votre lecteur optique Votre lecteur optique permet d’installer ou d’exécuter des applications à partir de CD. Il peut lire des éléments multimédia (des vidéos QuickTime par exemple) provenant de CD et des morceaux de musique provenant de CD audio. Si votre eMac est équipé d’un lecteur Combo ou d’un lecteur SuperDrive, vous pouvez graver des CD musicaux et enregistrer des documents et autres fichiers numériques sur des disques CD-R et CD-RW. Vous pouvez également lire des films DVD et utiliser la plupart des disques DVD. Si vous avez un lecteur SuperDrive, vous pouvez également graver vos vidéo personnelles sur des DVD lisibles par la plupart des lecteurs DVD, ou enregistrer des documents ou autres fichiers numériques sur des DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW et DVD DL (double couche) vierges à l’aide du Finder ou d’iDVD. Comme indiqué plus haut, le lecteur SuperDrive grave des DVD+R DL (double couche) sur lesquels peuvent être stockées jusqu’à 8,5 Gigaoctets (Go) d’informations. Remarque : si vous possédez des logiciels anciens fournis sur disquettes, demandez à l’éditeur s’ils sont disponibles sur CD ou en ligne, ou achetez un lecteur de disquettes externe USB pour votre eMac chez un distributeur Apple ou à l’Apple Store sur le site multilingue www.apple.com/francestore. Insertion d’un CD ou d’un DVD Pour installer ou utiliser des logiciels à partir d’un disque CD-ROM ou DVDROM, procédez comme suit : 1 L’ordinateur étant allumé, ouvrez le lecteur en appuyant sur la touche d’éjection de disque (C) située sur votre clavier. 2 Posez le disque à l’horizontale sur le plateau, étiquette vers le haut, puis appuyez à nouveau sur la touche d’éjection de disque pour refermer le plateau. F298586J.book Page 35 Friday, April 1, 2005 1:10 PM36 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur Remarque : certains disques DVD comportent deux faces sans aucune étiquette. Dès que son icône apparaît sur le bureau, le disque peut être utilisé. Éjection d’un disque Pour éjecter un disque, procédez comme suit :  Glissez l’icône du disque dans la corbeille.  Maintenez enfoncée la touche d’éjection de disque (C) sur le clavier jusqu’à ce que le disque soit éjecté. Si vous ne parvenez pas à éjecter le disque, fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et réessayez. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé. F298586J.book Page 36 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 37 Lecture de DVD Avec un lecteur combiné DVD/CD-RW ou un graveur SuperDrive, votre eMac pourra lire des DVD-vidéo. Insérez le DVD que vous voulez lire. L’application Lecteur DVD s’ouvre automatiquement et lance la lecture du disque. Si vous avez connecté l’eMac à un téléviseur pour voir le DVD sur l’écran du téléviseur, sélectionnez 720 x 480 NTSC (aux États-Unis) ou 720 x 576 PAL (en Europe et dans d’autres régions) dans la fenêtre Moniteur des Préférences Système. Il est très facile de connecter votre eMac à une chaîne stéréo. Connectez le port de casque d’écoute de votre eMac aux ports d’entrée audio de votre chaîne stéréo ( f) à l’aide d’un câble mini-prise/RCA de 3,5 millimètres (non inclus). Enregistrement de disques CD-R et CD-RW Avec un lecteur Combo DVD/CD-RW ou un graveur SuperDrive, vous pouvez enregistrer de la musique sur des CD-R ou CD-RW à partir de la bibliothèque d’iTunes. Pour enregistrer de la musique sur un CD-R ou CD-RW : 1 Cliquez sur l’icône d’iTunes dans le Dock. 2 Sélectionnez la liste de lecture à enregistrer. 3 Insérez un disque vierge CD-R ou CD-RW. (Pour une compatibilité optimale avec les lecteurs CD, utilisez un CD-R.) 4 En haut de la fenêtre iTunes, cliquez sur l’option Graver le CD. Vous pouvez également enregistrer des données sur les CD-R et CD-RW : 1 Insérez un disque vierge dans le lecteur optique. 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque. Une icône correspondant au CD apparaît sur le bureau. 3 Glissez des fichiers et dossiers sur l’icône du disque. 4 Choisissez Fichier > Graver le disque ou sélectionnez le disque, puis glissez-le sur l’icône “Graver le disque“ située dans le Dock. Pour plus d’informations  Pour obtenir des informations sur l’enregistrement de fichiers de musique sur un CD-R à l’aide d’iTunes, ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes et Music Store.  Pour obtenir des instructions sur l’utilisation de l’application Lecteur DVD, ouvrez Lecteur DVD et choisissez Aide > Aide Lecteur DVD. F298586J.book Page 37 Friday, April 1, 2005 1:10 PM38 Chapitre 3 Utilisation de votre ordinateur Enregistrement d’informations sur un DVD Si votre eMac est équipé d’un lecteur SuperDrive, vous pouvez graver vos propres vidéo numériques sur DVD-R, DVD-RW, DV+R, VD+RW ou DVD+R DL (double couche) vierges. Vous pouvez également enregistrer d’autres types de données numériques sur ces disques et ainsi sauvegarder vos fichiers sur des DVD, par exemple. Pour enregistrer des données sur un DVD vierge : 1 Insérez un DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW ou DVD+R DL (double couche) vierge dans le lecteur. 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque et sélectionnez le format souhaité. Une icône représentant le DVD apparaît sur le bureau. 3 Double-cliquez sur l’icône du DVD, puis glissez-y des fichiers et des dossiers. 4 Choisissez Fichier > Graver le disque ou sélectionnez le disque, puis glissez-le sur l’icône “Graver le disque“ située dans le Dock. Avec iDVD, vous pouvez aussi créer un projet de DVD personnalisé, le graver sur un disque DVD vierge et le lire ensuite sur la plupart des lecteurs DVD. Pour plus d’informations sur l’utilisation d’iDVD, ouvrez iDVD et choisissez Aide > Aide iDVD. Commandes du clavier Les commandes clavier vous permettent de régler rapidement le volume ou d’éjecter un CD ou un DVD. Pour augmenter le contraste de l’écran, appuyez sur la touche F15 de votre clavier. Pour diminuer le contraste, appuyez sur la touche F14. Avec Exposé, vous pouvez facilement gérer les fenêtres sur l’écran. Pour voir toutes les fenêtres ouvertes d’un seul coup d’œil, appuyez sur F9. Pour voir toutes les fenêtres ouvertes dans l’application active, appuyez sur F10. Pour masquer toutes les fenêtres ouvertes pour pouvoir visualiser le bureau, appuyez sur F11. Diminution du volume Augmentation du volume Touche de mode silencieux Touche d’éjection de disque F298586J.book Page 38 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 3 Utilisation de votre ordinateur 39 Protection de votre ordinateur Utilisez un câble de sécurité et le verrou antivol intégré pour attacher votre eMac à un meuble ou objet fixe. Des informations supplémentaires sur les fonctionnalités logicielles de sécurité de votre eMac, y compris les mots de passe d’utilisateurs multiples et le cryptage des fichiers, sont disponibles dans l’Aide Mac (consultez la page 22). Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “sécurité” ou “utilisateurs multiples”. ¥ Dispositif type de verrouillage avec câble de sécurité F298586J.book Page 39 Friday, April 1, 2005 1:10 PMF298586J.book Page 40 Friday, April 1, 2005 1:10 PM4 41 4 Extension des capacités de votre ordinateur Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour l’extension des capacités de votre ordinateur. Vous y trouverez des instructions sur les opérations suivantes :  “Ajout de mémoire” à la page 41  “Installation d’une carte AirPort Extreme” à la page 45 Ajout de mémoire Votre eMac contient au moins 256 Mo de mémoire DDR-SDRAM (Double Data Rate Synchronous Dynamic Random Access). Il dispose de deux logements mémoire, dont l’un est généralement libre en vue d’éventuelles extensions. Chaque logement accepte les modules de mémoire correspondant aux spécifications suivantes :  DDR-SDRAM (Double Data Rate-Synchronous Dynamic Random Access Memory)  PC-2700 (plus communément appelée DDR-333) ou PC-3200 (plus communément appelée DDR-400), Remarque : vous pouvez aussi bien utiliser de la DDR-333 que de la DDR-400 pour réaliser une extension de mémoire. Sachez toutefois que si vous utilisez de la DDR-400, elle ne pourra fonctionner qu’à la vitesse maximale d’une DDR-333. L’usage de DDR-400 n’est donc d’aucune utilité en matière de performance.  Modules DIMM à 184 broches  +2,5 V  Sans tampon/Non enregistrée La quantité maximale de mémoire RAM que vous pouvez installer dans votre eMac est de 1 Go réparti sur deux modules de 512 Mo. Avertissement : consultez les informations sur l’assistance technique fournies avec l’ordinateur pour savoir comment joindre la société Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur. F298586J.book Page 41 Friday, April 1, 2005 1:10 PM42 Chapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur Pour installer de la mémoire supplémentaire : 1 Éteignez votre ordinateur en choisissant menu Pomme () > Éteindre. Débranchez tous les câbles de l’ordinateur, excepté le câble d’alimentation. 2 Placez un linge ou un chiffon propre et doux sur le bureau ou la table. Soulevez doucement l’ordinateur et retournez-le de sorte que la surface de son écran repose sur le chiffon. 3 À l’aide d’un tournevis cruciforme (Phillips) N°1, dévissez la vis imperdable du panneau d’accès à la mémoire. Retirez ensuite délicatement le panneau d’accès. F298586J.book Page 42 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 43 4 Touchez le métal à l’intérieur de l’ordinateur afin de protéger ce dernier contre toute décharge d’électricité statique. Important : déchargez-vous toujours de l’électricité statique que vous êtes susceptible d’avoir accumulé avant de toucher ou d’installer tout composant à l’intérieur de l’ordinateur. Pour éviter de générer de l’électricité statique, ne vous déplacez pas dans la pièce avant d’avoir achevé l’installation de la mémoire et d’avoir refermé l’ordinateur. 5 Débranchez le câble d’alimentation de l’ordinateur. 6 Insérez la barrette de mémoire dans son logement. Le module ne s’insère dans le logement que dans un seul sens. Veillez à aligner l’encoche du module sur celle qui se trouve à l’intérieur du logement. Assurez-vous que les éjecteurs sont bien ouverts et poussez le module de mémoire jusqu’à ce qu’il s’enclenche pour se mettre en place. Les éjecteurs se refermeront automatiquement. F298586J.book Page 43 Friday, April 1, 2005 1:10 PM44 Chapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 7 Maintenez le panneau d’accès contre la base de l’ordinateur et resserrez la vis. 8 Remettez doucement l’ordinateur à l’endroit. Rebranchez ensuite tous les câbles que vous avez débranchés de votre ordinateur. 9 Allumez l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation. Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre ordinateur Après avoir installé de la mémoire supplémentaire dans votre eMac, assurez-vous qu’elle est reconnue par l’ordinateur. Procédez de la manière suivante : 1 Démarrez votre ordinateur. 2 Lorsque vous voyez apparaître le bureau Mac OS, choisissez menu Pomme () > À propos de ce Mac. Avertissement : faire fonctionner l’ordinateur lorsqu’il est ouvert ou que certains de ses composants ont été enlevés peut s’avérer dangereux ou l’endommager. Mémoire totale installée dans votre eMac F298586J.book Page 44 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 45 Ce total inclut la quantité de mémoire installée d’origine plus la quantité que vous avez ajoutée. Pour obtenir une répartition plus détaillée de la quantité de mémoire installée dans votre ordinateur, ouvrez l’application Informations Système Apple en cliquant sur Plus d’infos. Si votre ordinateur ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, éteignez-le et vérifiez à nouveau les instructions d’installation afin de vous assurer que la mémoire est correctement installée et qu’elle est compatible avec votre eMac. Si les problèmes persistent, retirez la mémoire et consultez les informations d’assistance technique fournies avec la mémoire ou contactez le fournisseur de la mémoire. Installation d’une carte AirPort Extreme Si votre ordinateur n’est pas équipé d’une carte AirPort Extreme, vous pouvez en acheter une soit auprès de votre fournisseur agréé Apple, soit sur le site Web Apple Store, à l’adresse www.apple.com/francestore, puis l’installer vous-même ou la faire installer par un technicien agréé Apple. Remarque : votre eMac n’est pas compatible avec les anciennes cartes AirPort. N’utilisez que les cartes AirPort Extreme. Pour installer une carte AirPort Extreme dans votre eMac : 1 Appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) située sur le clavier pour ouvrir le clapet du lecteur. Maintenez ensuite le clapet ouvert et appuyez à nouveau sur la touche d’éjection pour remettre le plateau en place. 2 Maintenez le clapet ouvert et éteignez votre ordinateur en sélectionnant menu Pomme ( ) > Éteindre. F298586J.book Page 45 Friday, April 1, 2005 1:10 PM46 Chapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 3 Dévissez les vis imperdables du panneau d’accès à l’AirPort à l’aide d’un tournevis cruciforme (Phillips) N°1. Retirez le panneau et décrochez l’antenne qui s’y trouve. 4 Insérez partiellement la carte AirPort Extreme dans son logement, le logo orienté vers le bas (le code-barre vers le haut), puis connectez solidement l’antenne à la carte. F298586J.book Page 46 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 47 5 Enfoncez fermement la carte AirPort Extreme dans le logement et rentrez l’antenne dans l’ordinateur. Il se peut que vous deviez soulever légèrement la carte pour pouvoir l’insérer. Important : veillez à enfoncer complètement la carte AirPort Extreme dans son logement. 6 Rentrez la languette de la carte AirPort Extreme dans l’ordinateur. F298586J.book Page 47 Friday, April 1, 2005 1:10 PM48 Chapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 7 Remettez le panneau d’accès AirPort en place. 8 Allumez l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) se trouvant sur le côté. Si vous vous trouvez dans la zone de couverture d’un réseau AirPort, vous pouvez sélectionner ce réseau au moyen de l’icône État Airport de la barre des menus. L’Assistant réglages AirPort, situé dans Applications/Utilitaires, vous permet de configurer une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme. Remplacement de la pile interne La pile de secours de l’ordinateur permet de conserver certains réglages, comme l’heure et la date, quand l’ordinateur est éteint. Si vous constatez des problèmes intermittents au démarrage de l’ordinateur ou des changements aléatoires de la date et de l’heure, il est possible qu’il faille changer la pile de secours. Vous pouvez vous procurer une pile au lithium sans plomb de 3,6 V 1/2 AA auprès de la plupart des revendeurs de matériel électronique ou informatique. Remarque : si votre ordinateur est branché sur un bloc multiprise, Apple vous recommande de laisser ce bloc allumé pour préserver la longévité de votre pile. F298586J.book Page 48 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 49 Pour remplacer la pile interne : 1 Éteignez votre ordinateur en choisissant menu Pomme () > Éteindre. Débranchez tous les câbles de l’ordinateur, excepté le câble d’alimentation. 2 Placez un linge ou un chiffon propre et doux sur le bureau ou la table. Soulevez doucement l’ordinateur et retournez-le de sorte que la surface de son écran repose sur le chiffon. 3 À l’aide d’un tournevis cruciforme (Phillips) N°1, dévissez la vis imperdable du panneau d’accès à la mémoire. Retirez ensuite délicatement le panneau d’accès. F298586J.book Page 49 Friday, April 1, 2005 1:10 PM50 Chapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 4 Touchez le métal à l’intérieur de l’ordinateur afin de protéger ce dernier contre toute décharge d’électricité statique. Important : déchargez-vous toujours de l’électricité statique que vous êtes susceptible d’avoir accumulé avant de toucher ou d’installer tout composant à l’intérieur de l’ordinateur. Pour éviter de générer de l’électricité statique, ne vous déplacez pas dans la pièce avant d’avoir achevé l’installation de la mémoire et d’avoir refermé l’ordinateur. 5 Débranchez le câble d’alimentation de l’ordinateur. 6 Retirez la pile interne et remplacez-la. Veillez à aligner le signe + de la pile sur celui qui se trouve à l’intérieur de l’ordinateur. F298586J.book Page 50 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 51 7 Trouvez le bouton de réinitialisation de l’unité de gestion de l’alimentation situé à l’intérieur de l’ordinateur. Maintenez ce bouton enfoncé durant une seconde à l’aide d’un crayon ou d’un stylo. 8 Maintenez le panneau d’accès contre la base de l’ordinateur et resserrez la vis. 9 Remettez doucement l’ordinateur à l’endroit. Rebranchez ensuite tous les câbles que vous avez débranchés de votre ordinateur. F298586J.book Page 51 Friday, April 1, 2005 1:10 PM52 Chapitre 4 Extension des capacités de votre ordinateur 10 Allumez l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) situé sur le côté. 11 Débarrassez-vous de la pile usagée conformément aux instructions du fabricant et aux directives sur l’environnement en vigueur dans votre pays. Le remplacement de la pile peut provoquer le rétablissement des valeurs par défaut de certains réglages tels que la date et l’heure. Vous devrez peut-être également restaurer les réglages de modem dans les applications de communication que vous utilisez. Avertissement : faire fonctionner l’ordinateur lorsqu’il est ouvert ou que certains de ses composants ont été enlevés peut s’avérer dangereux ou l’endommager. F298586J.book Page 52 Friday, April 1, 2005 1:10 PM5 53 5 Dépannage Il arrive parfois que vous rencontriez des problèmes en utilisant votre eMac. Dans ce chapitre, vous trouverez des suggestions pour résoudre ces problèmes. La plupart des problèmes sont dus à une mauvaise configuration du logiciel ou à l’incompatibilité du logiciel utilisé avec la version du Mac OS (logiciel de base) installée sur votre ordinateur. Il est également possible (mais moins probable) que le problème vienne de Mac OS ou du matériel informatique de votre ordinateur, notamment la mémoire ou le disque dur. En cas de problème avec votre ordinateur, n’oubliez pas qu’il existe souvent une solution simple et rapide. Lorsqu’un problème survient, récapitulez les circonstances qui y ont abouti. Ce récapitulatif des opérations effectuées avant que le problème ne se produise contribue à restreindre les causes possibles et à trouver une solution. Les éléments à noter comprennent :  Les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu. Les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur.  Tout logiciel installé récemment. Certaines applications installent des extensions qui peuvent ne pas être compatibles avec l’environnement Classic.  Tout nouveau composant matériel connecté ou installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). F298586J.book Page 53 Friday, April 1, 2005 1:10 PM54 Chapitre 5 Dépannage Problèmes vous empêchant d’utiliser votre ordinateur Si l’ordinateur ne répond pas ou si le pointeur se fige  Assurez-vous tout d’abord que la souris et le clavier sont connectés. Débranchez puis rebranchez les connecteurs et vérifiez qu’ils sont correctement mis en place.  Si cela ne donne pas de résultats, essayez de forcer la fermeture des applications posant problème. Maintenez les touches Option et Commande (x) enfoncées, puis appuyez sur Échap. Si une zone de dialogue apparaît, sélectionnez-y l’application et cliquez sur Forcer à quitter. Ensuite, enregistrez le travail de toute application ouverte, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entiè- rement réglé.  Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture de l’application, maintenez le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant quelques secondes pour éteindre l’ordinateur.  Si cela reste sans effets, débranchez le câble d’alimentation de la prise secteur. Rebranchez-le, puis appuyez sur le bouton d’alimentation (®) de l’ordinateur pour le rallumer. Si le problème survient fréquemment lorsque vous utilisez une application particulière, consultez le fabricant de cette dernière pour vérifier si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour l’assistance et les informations de contact relatives aux logiciels fournis avec votre ordinateur, rendez-vous sur www.apple.com/fr/guide. Si le problème survient fréquemment, vous devrez peut-être réinstaller votre logiciel système (reportez-vous à la rubrique “Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur” à la page 55). Si l’ordinateur se bloque lors du démarrage ou si un point d’interrogation clignote à l’écran  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas après un certain temps, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 5 secondes, jusqu’à ce qu’il s’éteigne complètement. Maintenez ensuite la touche Option enfoncée, puis appuyez de nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour démarrer votre ordinateur. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite.  Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système Mac OS X.  Si le problème survient fréquemment, vous devrez peut-être réinstaller votre logiciel système (reportez-vous à la rubrique “Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur” à la page 55). F298586J.book Page 54 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 5 Dépannage 55 Si l’ordinateur ne s’allume pas ou ne démarre pas  Assurez-vous que le câble d’alimentation est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise électrique en état de marche.  Si le problème persiste, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez enfoncées les touches Commande (x), Option, P et R jusqu’à entendre une seconde fois le signal de démarrage.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si son retrait permet à l’ordinateur de démarrer (reportez-vous à la rubrique à la page 41).  Si vous ne réussissez toujours pas à démarrer, consultez les informations sur les options de services et d’assistance fournies avec votre eMac pour savoir comment contacter Apple. Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur Utilisez les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur pour réinstaller Mac OS X et les applications. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X Pour installer Mac OS X, procédez de la manière suivante : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels si cela est possible. 2 Insérez le disque “Mac OS X Install Disc 1” livré avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur “Install Mac OS X and Bundled Software”. 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous demande d’insérer le prochain disque d’installation de Mac OS X. Avertissement : nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et les autres applications car l’option “Effacer et installer” efface votre disque de destination. F298586J.book Page 55 Friday, April 1, 2005 1:10 PM56 Chapitre 5 Dépannage Installation des applications Pour installer les applications fournies avec votre ordinateur, veuillez procéder comme suit. Mac OS X doit déjà être installé sur votre ordinateur. 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels si cela est possible. 2 Insérez le disque “Mac OS X Install Disc 1” livré avec votre ordinateur. 3 Double-cliquez sur “Bundled Software”. 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous demande d’insérer d’autres disques d’installation. Remarque : pour installer iCal, iChat, iSync, iTunes et Safari, suivez les instructions reprises plus haut dans “Installation de Mac OS X”. Réinstallation de Mac OS 9 Pour installer ou réinstaller Mac OS 9, suivez les instructions d’installation de Mac OS 9, à la page 21. Autres problèmes En cas de problème avec une application  Pour les problèmes liés aux logiciels provenant d’éditeurs tiers, contactez l’éditeur concerné. Les éditeurs de logiciels proposent souvent des mises à jour de leurs produits sur leurs sites Web. Vous pouvez utiliser la fenêtre Mise à jour de logiciels des Préférences Système pour configurer votre eMac afin qu’il recherche et installe automatiquement les dernières mises à jour fournies par Apple. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “mise à jour de logiciels”. En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort  Vérifiez que vous avez correctement configuré le logiciel en respectant les instructions fournies avec la carte AirPort Extreme ou la borne d’accès AirPort.  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez la puissance du signal AirPort. L’icône d’état AirPort de la barre des menus affiche jusqu’à quatre barres. F298586J.book Page 56 Friday, April 1, 2005 1:10 PMChapitre 5 Dépannage 57  Des problèmes de fonctionnement de réseau peuvent survenir si votre borne d’accès est fréquemment utilisée à proximité d’un four micro-ondes, d’un téléphone sans fil ou autres sources d’interférences. Pour minimiser les interférences, placez votre borne d’accès loin de ces appareils.  Pour plus d’informations sur l’utilisation et le dépannage d’AirPort, sélectionnez Aide > Aide Mac, puis choisissez Centre d’aide > Aide AirPort. En cas de problème avec l’éjection d’un disque  Quittez toute application susceptible d’utiliser le disque, puis réessayez. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé.  Si cela ne fonctionne pas, ouvrez une fenêtre du Finder et cliquez sur l’icône d’éjection à côté de celle de disque dans la barre latérale ou faites glisser l’icône du disque du bureau jusqu’à la Corbeille.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé. En cas de problème de connexion à Internet  Assurez-vous que votre ligne téléphonique ou que votre câble réseau est connecté et qu’il fonctionne correctement.  Si vous utilisez une connexion Internet par appel commuté, vérifiez que votre câble téléphonique est relié au port modem (indiqué par le symbole W) et non au port Ethernet (indiqué par le symbole G).  Consultez “Connexion à Internet” à la page 67 pour en savoir plus sur la configuration de votre ordinateur en vue de la connexion à Internet. Vous y découvrirez comment localiser vos réglages Internet ainsi que les coordonnées de votre fournisseur d’accès à Internet (si vous vous êtes servi de l’Assistant réglages pour établir votre compte Internet).  Consultez “Dépannage de votre connexion” à la page 82 en cas de problème de connexion à Internet. En cas de problèmes de fonctionnement de votre ordinateur ou de Mac OS  Si les réponses à vos questions ne figurent pas dans ce manuel, recherchez des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les dernières informations de dépannage et des mises à jour de logiciels, consultez le site Web d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support. Si vos réglages de date et heure disparaissent régulièrement  Vous devrez peut-être remplacer la pile interne de votre ordinateur : Pour toute information supplémentaire, consultez la section “Remplacement de la pile interne” à la page 48. F298586J.book Page 57 Friday, April 1, 2005 1:10 PM58 Chapitre 5 Dépannage Utilisation d’Apple Hardware Test Apple Hardware Test vous aide à déterminer s’il existe un problème matériel sur votre ordinateur. Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques de votre ordinateur sauf le clavier et la souris. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Insérez le disque “Mac OS X Install Disc 1” livré avec votre ordinateur. 3 Puis redémarrez votre ordinateur en maintenant la touche Option enfoncée lors du démarrage. Une liste de volumes de démarrage disponibles apparaît alors. Cliquez sur Apple Hardware Test, puis sur la flèche droite. 4 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 5 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne de matériel, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier Ouvrez-moi d’Apple Hardware Test sur le disque “Mac OS X Install Disc 1” fourni avec votre ordinateur. Localisation du numéro de série de votre produit Le numéro de série de votre eMac est apposé sur la face intérieure de la porte d’accès au lecteur optique. Appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) située sur le clavier pour ouvrir le clapet du lecteur. Maintenez-le ensuite ouvert et appuyez à nouveau sur la touche d’éjection pour remettre le plateau en place. Si vous ne parvenez pas à allumer votre ordinateur, vous pouvez ouvrir le clapet du lecteur avec votre ongle. F298586J.book Page 58 Friday, April 1, 2005 1:10 PM 59 A Annexe A Caractéristiques Vous pouvez utiliser les Informations Système pour rechercher des informations détaillées sur votre eMac, notamment la quantité de mémoire intégrée, la taille du disque dur, les périphériques connectés, et le numéro de série. Pour accéder au contenu des Informations Système, sélectionnez le menu Pomme () > À propos de ce Mac dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos ou ouvrez Informations Système, situé dans Applications/Utilitaires. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites Web www.apple.com/fr/emac et www.apple.com/fr/support. Dans la fenêtre apparaissant, cliquez sur les triangles pour afficher ou cacher le contenu des différentes catégories. F298586J.book Page 59 Friday, April 1, 2005 1:10 PMF298586J.book Page 60 Friday, April 1, 2005 1:10 PM 61 B Annexe B Consignes d’entretien, d’utilisation et de sécurité Afin d’assurer votre propre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer les consignes exposées dans cette annexe pour le nettoyage et la manipulation de votre ordinateur, ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Entretien de votre eMac Respectez les règles suivantes lors du nettoyage de votre ordinateur et de ses accessoires : • Éteignez votre eMac et débranchez tous ses câbles. • Pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. • N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs. Entretien de l’écran de votre eMac Pour nettoyer l’écran, procédez comme suit : • Éteignez votre eMac et débranchez tous ses câbles. • Humidifiez, à l’eau seulement, un chiffon propre, doux et non pelucheux et essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran. F298586J.book Page 61 Friday, April 1, 2005 1:10 PM62 Annexe B Consignes d’entretien, d’utilisation et de sécurité Transport de votre eMac Votre eMac pèse 22,7 kg environ. Essayez toujours de vous faire aider par une deuxième personne pour le soulever. Si vous transportez seul votre eMac, placez-vous face à l’écran et saisissez le bas de l’ordinateur à deux mains. Pour soulever, utilisez la force de vos jambes et non celle de votre dos. Consignes de sécurité concernant l’utilisation de votre ordinateur Pour votre propre sécurité et celle de votre matériel, respectez toujours les consignes suivantes. Débranchez le câble d’alimentation (en tirant sur la fiche plutôt que sur le câble) et le câble téléphonique si l’un des cas suivants se présente : • vous souhaitez retirer un composant quelconque ; • le câble ou la fiche d’alimentation est usé(e) ou endommagé(e) ; • vous avez renversé quelque chose dans le boîtier de l’ordinateur ; • votre ordinateur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive ; • votre ordinateur est tombé ou son boîtier a été endommagé de quelque autre façon ; • votre ordinateur doit être inspecté ou réparé ; • vous devez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies précédemment). Important : la seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation et le câble téléphonique. Assurez-vous qu’au moins une extrémité du câble d’alimentation se trouve à portée de main afin de pouvoir débrancher l’ordinateur si nécessaire. F298586J.book Page 62 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe B Consignes d’entretien, d’utilisation et de sécurité 63 Important : si votre ordinateur est exposé à la pluie, aux éclaboussures ou à toute autre humidité excessive, une révision est nécessaire. Ne le mettez pas en marche, même après séchage. Observez toujours les consignes ci-dessous : • Évitez de placer votre ordinateur à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire, d’une douche, etc. • Protégez votre ordinateur de l’humidité et des intempéries (neige, pluie...). • Lisez soigneusement les instructions d’installation avant de brancher votre ordinateur sur une prise murale. • Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. • Suivez toutes les instructions et mises en garde concernant votre système. Important : le matériel électrique peut s’avérer dangereux s’il n’est pas utilisé correctement. L’utilisation de ce produit ou de tout produit similaire doit toujours être supervisée par un adulte. Ne permettez pas aux enfants de toucher les composants internes de tout appareil électrique, ni de manipuler des câbles électriques. Connecteurs et ports Ne forcez jamais un connecteur dans un port. Si vous ne parvenez pas à brancher sans forcer le connecteur sur le port, c’est qu’ils ne sont pas adaptés. Assurez-vous que le connecteur est adapté au port et que vous l’avez positionné correctement par rapport à ce dernier. Avertissement : votre cordon d’alimentation CA est livré avec une fiche de terre à trois broches (fiche équipée d’une troisième broche de mise à la terre). Cette fiche ne peut être branchée que sur une prise CA reliée à la terre. Si vous ne pouvez pas brancher la fiche car la prise n’est pas reliée à la terre, contactez un électricien agréé pour qu’il remplace cette prise par une prise reliée à la terre. Ne dérogez en aucun cas à cette consigne. Avertissement : n’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures du boîtier. Cela peut être dangereux et provoquer un incendie ou un choc électrique. F298586J.book Page 63 Friday, April 1, 2005 1:10 PM64 Annexe B Consignes d’entretien, d’utilisation et de sécurité Prévention des dommages auditifs Apple et l’environnement Apple Computer, Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Conformité ENERGY STAR® En tant que partenaire ENERGY STAR® Apple a configuré ce produit de telle sorte qu’il respecte les recommandations d’économie d’énergie d’ENERGY STAR® . Le programme ENERGY STAR® est un partenariat avec les fabricants de matériel de bureau visant à promouvoir une consommation efficace de l’énergie. La réduction de la consommation d’énergie des appareils de bureau permet de réaliser des économies et contribue à réduire la pollution en éliminant le gaspillage d’énergie. Pour plus d’informations Rendez-vous sur le site www.apple.com/environment/summary.html. Ergonomie Clavier Veillez à maintenir vos épaules relâchées lorsque vous utilisez le clavier. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Adoptez un frappe légère, mains et doigts détendus. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un effort continu et intensif, certains utilisateurs ressentent des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Avertissement : l’utilisation d’écouteurs ou de casques d’écoute réglés sur un niveau de volume trop élevé peut entraîner une perte durable de l’acuité auditive. Il est possible de supporter petit à petit des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux à la longue, mais qui risquent néanmoins d’endommager votre ouïe. Par mesure de précaution, réglez dès le départ le volume sonore de votre eMac sur un niveau sans danger. Si vous éprouvez une sensation de sifflement dans les oreilles, réduisez le volume ou arrêtez d’utiliser des écouteurs ou un casque d’écoute avec votre eMac. F298586J.book Page 64 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe B Consignes d’entretien, d’utilisation et de sécurité 65 Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Vous pouvez également abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail. Souris Veillez à ce que la souris se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Ordinateur Placez l’ordinateur de manière à ce que le haut de l’écran soit légèrement en dessous du niveau de vos yeux quand vous êtes installé devant le clavier. Il vous appartient de juger de la meilleure distance entre vos yeux et l’écran. Elle se situe en général entre 45 et 70 cm. Positionnez l’écran de manière à ce qu’il reflète le moins possible la lumière provenant de l’éclairage et des fenêtres. Pour plus d’informations Rendez-vous sur le site Web www.apple.com/about/ergonomics. F298586J.book Page 65 Friday, April 1, 2005 1:10 PMF298586J.book Page 66 Friday, April 1, 2005 1:10 PM 67 C Annexe C Connexion à Internet Votre ordinateur vous permet de naviguer sur le Web, d’échanger du courrier électronique avec vos amis et votre famille ou de dialoguer en temps réel via Internet. Suivez les instructions de ce guide détaillé pour vous connecter à Internet. Lors du premier démarrage de Mac OS X, l’Assistant réglages vous aide à saisir vos informations de configuration Internet. Si vous n’avez pas utilisé l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet, vous pouvez l’utiliser maintenant. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton “Assistant” pour ouvrir l’Assistant réglages de réseau. Si vous ne souhaitez pas utiliser l’Assistant réglages de réseau, vous pouvez utiliser les informations figurant dans cette annexe pour configurer votre connexion manuellement. Il existe quatre types de connexion à Internet : • Connexion par ligne téléphonique : l’ordinateur est relié à une prise téléphonique murale via un câble téléphonique (pour les ordinateurs comprenant un modem). • Connexion à haut débit via un modem câble ou DSL : l’ordinateur est relié via un câble Ethernet à un modem spécial fourni par un FAI. • Connexion sans fil AirPort Extreme : l’ordinateur est connecté sans fil à Internet via une borne d’accès AirPort Extreme ou AirPort Express. • Réseau local (LAN) : l’ordinateur est connecté à un réseau local via un câble Ethernet. C’est le type de connexion habituellement utilisé dans les entreprises. Avant de vous connecter à Internet : 1 Procurez-vous un compte auprès d’un FAI si vous n’en possédez pas encore. Vous trouverez en principe les coordonnées d’un FAI dans votre annuaire téléphonique, à la rubrique consacrée aux fournisseurs d’accès à Internet. Consultez les rubriques “accès Internet”, “services Internet” ou “en ligne”. Remarque : si vous choisissez America Online, sautez l’étape Réglages Internet de l’Assistant réglages. Il vous faut alors le programme d’installation AOL. Ouvrez-le, puis suivez les instructions à l’écran pour configurer AOL. F298586J.book Page 67 Friday, April 1, 2005 1:10 PM68 Annexe C Connexion à Internet 2 Procurez-vous les informations de connexion auprès de votre FAI ou de votre administrateur réseau. Consultez la section suivante, “Fiche technique Assistant réglages” à la page 69, pour savoir quelles sont les informations dont vous avez besoin pour chaque type de connexion. Dans certains cas, si un autre ordinateur se trouvant au même emplacement est déjà connecté à Internet, vous pouvez probablement utiliser ses réglages. Pour accéder aux réglages sur un ordinateur Mac OS X : • Ouvrez la fenêtre Réseau des Préférences Système. • Dans le menu local Afficher, sélectionnez votre mode de connexion. • Copiez les informations concernant votre connexion. Pour accéder aux réglages sur un ordinateur Mac OS 9 : • Ouvrez le tableau de bord TCP/IP. • Rechercher le mode de connexion dans le menu local “Connexion”. • Recherchez la configuration dans le menu local Configurer. • Notez l’adresse IP, le masque de sous-réseau et l’adresse du routeur figurant dans les champs correspondants. Pour accéder aux réglages sur un PC Windows : Les informations de connexion d’un PC Windows se trouvent à deux endroits. • Pour trouver l’adresse IP et le masque de sous-réseau, ouvrez le tableau de bord “Connexions réseau et Internet”. • Pour accéder aux informations relatives aux comptes d’utilisateurs, ouvrez le tableau de bord Comptes d’utilisateurs. Vous pouvez écrire ces informations directement sur les pages suivantes, puis les saisir dans l’Assistant réglages. 3 Si vous utilisez un modem téléphonique, branchez un câble téléphonique (inclus avec la plupart des ordinateurs Macintosh) sur le port modem de votre ordinateur et sur une prise téléphonique murale. Si vous disposez d’un modem DSL ou câble, connectez-le à votre ordinateur en suivant les instructions incluses. 4 Allumez votre ordinateur et saisissez les informations dans l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet. Remarque : si vous avez déjà démarré votre ordinateur et configuré votre connexion à Internet sans utiliser l’Assistant réglages, sélectionnez Pomme () > Préférences Système et cliquez sur Réseau. Puis cliquez sur “Assistant”. L’Assistant réglages s’ouvre. F298586J.book Page 68 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 69 Fiche technique Assistant réglages Vous pouvez noter sur ces pages les informations obtenues auprès de votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI), de votre administrateur réseau ou de votre autre ordinateur, puis les saisir dans l’Assistant réglages de réseau. Sélectionnez la méthode utilisée par votre ordinateur pour se connecter à Internet. Pour configurer une connexion par ligne téléphonique, saisissez les informations suivantes : Pour configurer une connexion par modem câble ou DSL ou via un réseau local : 1 Choisissez votre type de connexion. Renseignez-vous auprès de votre FAI. Modem téléphonique Modem câble Modem DSL Réseau local (Ethernet) Sans fil Nom d’utilisateur Mot de passe Numéro de téléphone FAI Préfixe pour obtenir la ligne externe Manuellement Manuellement via le routeur DHCP Via DHCP Via BootP PPP F298586J.book Page 69 Friday, April 1, 2005 1:10 PM70 Annexe C Connexion à Internet 2 Saisissez les informations fournies par votre FAI : Si vous avez sélectionné “Manuellement” ou “Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle”*, saisissez les informations suivantes : * Si vous avez sélectionné “Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle”, il n’est pas nécessaire de saisir un masque de réseau ou une adresse de routeur. Si vous avez sélectionné “Via DHCP”, saisissez : Remarque : le numéro de client DHCP est facultatif et il est possible qu’il ne soit pas nécessaire. Demandez conseil à votre FAI. Si vous avez sélectionné “PPP (pour les connexions PPPoE)”, saisissez : Adresse IP Masque de sous-réseau Adresse du routeur Numéro de client DHCP Fournisseur d’accès (facultatif) Nom de service PPPoE (facultatif) Nom de compte Mot de passe F298586J.book Page 70 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 71 Les informations ci-après sont facultatives. Demandez à votre FAI s’il est nécessaire de les saisir. Configuration manuelle de votre connexion à Internet Lorsque vous avez accompli, à l’aide de l’Assistant réglages, les instructions des pages précédentes, vous avez terminé la configuration de votre connexion à Internet. Si vous ne souhaitez pas utiliser l’Assistant réglages ou si vous souhaitez simplement modifier des parties spécifiques de votre configuration Internet, suivez les instructions suivantes pour configurer manuellement votre connexion. Pour saisir vos informations manuellement, suivez les étapes correspondant à votre mode de connexion. • Modem téléphonique avec connexion PPP (Point-to-Point Protocol) (reportez-vous à la rubrique à la page 71) • Connexion via modem câble, DSL ou réseau LAN avec les configurations suivantes : • Manuelle (reportez-vous à la rubrique à la page 75) • DHCP (reportez-vous à la rubrique à la page 76) • PPPoE (reportez-vous à la rubrique à la page 77) • Connexion sans fil AirPort (reportez-vous à la rubrique à la page 79) Connexion commutée Le modem téléphonique constitue la manière la plus courante de se connecter à Internet. Votre modem utilise une méthode appelée PPP (Point-to-Point Protocol) pour se connecter à un FAI. Assurez-vous que votre modem est branché sur une ligne téléphonique et que vous disposez des informations fournies par votre FAI (reportez-vous à la rubrique à la page 69). Pour configurer les préférences Réseau pour le port modem interne : 1 Choisissez le menu Pomme (), puis Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. Hôtes DNS (facultatif pour DHCP et BootP) Nom de domaine (facultatif) Serveur proxy (facultatif) F298586J.book Page 71 Friday, April 1, 2005 1:10 PM72 Annexe C Connexion à Internet 3 Choisissez Configuration des ports réseau dans le menu local Afficher, puis cochez la case Activé à côté de Modem interne. 4 Faites glisser Modem interne en haut de la liste Configurations de port pour en faire l’interface réseau préférée ou principale. 5 Choisissez Modem interne dans le menu local Afficher et cliquez sur PPP. 6 Saisissez les informations fournies par votre FAI, puis cliquez sur Appliquer. F298586J.book Page 72 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 73 Pour tester votre configuration Internet : 1 Ouvrez l’application Connexion à Internet (dans le dossier Applications). 2 Cliquez sur l’icône Modem interne si nécessaire. 3 Tapez le numéro de téléphone de connexion de votre FAI, votre nom de compte et votre mot de passe, si nécessaire. 4 Cliquez sur Se connecter. L’application Connexion à Internet compose le numéro de votre FAI et établit une connexion. Pour vous connecter automatiquement au démarrage d’une application Internet, telle qu’un navigateur Web ou une application de courrier électronique : 1 Cliquez sur Options PPP (dans la fenêtre PPP des préférences Réseau). 2 Cochez la case “Se connecter automatiquement si nécessaire”. 3 Cliquez sur OK, puis sur Appliquer. F298586J.book Page 73 Friday, April 1, 2005 1:10 PM74 Annexe C Connexion à Internet Connexions à Internet par ligne DSL, modem câble ou réseau LAN Si vous vous connectez à Internet soit à l’aide d’un modem DSL ou câble, soit via un réseau LAN Ethernet, demandez à votre FAI ou à votre administrateur réseau comment vous devriez configurer votre connexion à Internet : • Manuellement : avec une configuration manuelle, votre FAI ou votre administrateur réseau vous communique une adresse IP statique et d’autres informations à saisir dans les préférences Réseau. • Utilisation du protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) : avec une configuration DHCP, le serveur DHCP saisit automatiquement les informations à votre place. • Utilisation du protocole PPPoE (Point-to-Point Protocol over Ethernet) : si vous utilisez un modem DSL et que vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour vous connecter à Internet, vous devrez éventuellement configurer votre réseau pour qu’il utilise le protocole PPPoE. Lors de la configuration de votre réseau, veillez à garder les informations fournies par votre FAI à portée de main (reportez-vous à la rubrique à la page 69). Pour configurer les préférences Réseau pour le port Ethernet intégré : 1 Choisissez le menu Pomme (), puis Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Cochez la case Activé à côté d’Ethernet intégré. F298586J.book Page 74 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 75 5 Faites glisser Ethernet intégré en haut de la liste Configurations de port pour en faire l’interface réseau préférée ou principale. Suivez ensuite les instructions de configuration manuelle de votre réseau, via DHCP ou PPPoE, selon les recommandations de votre FAI ou de votre administrateur réseau. Configuration manuelle Ayez à portée de main votre adresse IP statique, l’adresse du routeur et le masque de sous-réseau fournis par votre FAI (reportez-vous à la rubrique à la page 69). Pour effectuer une configuration manuelle : 1 Dans préférence Réseau, sélectionnez Ethernet intégré dans le menu local Afficher. 2 Cliquez sur TCP/IP, si nécessaire. 3 Dans le menu local Configurer IPv4, choisissez Manuellement. 4 Remplissez le reste des champs. 5 Cliquez sur Appliquer. Votre connexion est prête dès que vous avez configuré votre réseau. Ouvrez votre navigateur Web (ou une autre application TCP/IP) afin de tester votre connexion à Internet. F298586J.book Page 75 Friday, April 1, 2005 1:10 PM76 Annexe C Connexion à Internet Configuration DHCP Une fois la configuration DHCP effectuée, le serveur DHCP saisit automatiquement vos informations réseau. Pour effectuer une configuration DHCP : 1 Dans préférence Réseau, sélectionnez Ethernet intégré dans le menu local Afficher. 2 Cliquez sur TCP/IP, si nécessaire. 3 Choisissez Via DHCP dans le menu local Configurer IPv4. 4 Cliquez sur Appliquer. Ouvrez votre navigateur Web (ou une autre application TCP/IP) afin de tester votre connexion à Internet. Remarque : sauf instructions contraires de votre FAI, ignorez les champs Client DHCP et Domaines de recherche. F298586J.book Page 76 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 77 Configuration PPPoE Certains FAI s’appuyant sur la technologie DSL utilisent le protocole PPPoE (Point-toPoint Protocol over Ethernet). Si vous utilisez un modem DSL et que vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour vous connecter à Internet, contactez votre FAI pour savoir si vous devez vous connecter via PPPoE. Pour configurer une connexion PPPoE : Pour configurer votre réseau, ayez à portée de main votre nom d’utilisateur, votre mot de passe et, si cela est nécessaire, l’adresse du serveur de noms de domaine (DNS) fournis par votre FAI (reportez-vous à la rubrique à la page 69). 1 Dans préférence Réseau, sélectionnez Ethernet intégré dans le menu local Afficher. 2 Cliquez sur PPPoE et sélectionnez “Se connecter via PPPoE”. 3 Remplissez le reste des champs. Si vous souhaitez que tous les utilisateurs de votre ordinateur utilisent la même méthode de connexion, sélectionnez “Enregistrer le mot de passe”. F298586J.book Page 77 Friday, April 1, 2005 1:10 PM78 Annexe C Connexion à Internet Remarque : pour vous connecter automatiquement au démarrage d’une application TCP/IP, telle qu’un navigateur Web ou une application de messagerie, cliquez sur Options PPPoE, puis sélectionnez “Se connecter automatiquement si nécessaire” puis cliquez sur OK. 4 Cliquez sur TCP/IP et sélectionnez Via PPP ou Manuellement dans le menu local Configurer IPv4, selon les instructions de votre FAI. Si votre FAI vous a communiqué une adresse IP statique, choisissez Manuellement et tapez l’adresse dans le champ Adresse IP. 5 Saisissez les adresses des serveurs de noms de domaine (DNS) dans le champ Serveurs DNS. 6 Cliquez sur Appliquer. F298586J.book Page 78 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 79 Votre connexion à Internet est prête dès que vous avez configuré votre réseau. Vous pouvez alors ouvrir votre navigateur Web ou une autre application TCP/IP afin de tester votre connexion. Important : si vous n’avez pas sélectionné l’option de connexion automatique, vous devez ouvrir l’application Connexion à Internet, choisir la configuration adéquate, puis cliquer sur Se connecter. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Connexion à Internet dans la barre des menus située en haut de l’écran. Connexion sans fil AirPort Si une carte AirPort Extreme est installée sur votre eMac, vous pouvez configurer votre réseau AirPort et votre connexion à Internet à l’aide de l’Assistant réglages AirPort qui se trouve dans le dossier Applications/Utilitaires. L’assistant vous aide à configurer votre borne d’accès AirPort et à régler votre ordinateur pour qu’il utilise AirPort. Pour en savoir plus sur votre borne d’accès AirPort, consultez le Guide de configuration de la borne d’accès AirPort livré avec votre borne d’accès. Remarque : un eMac sur lequel est installée une carte AirPort Extreme peut se connecter à une borne d’accès AirPort Extreme, AirPort, ou AirPort Express. Votre eMac peut également se connecter aux autres modèles Mac sur lesquels sont installées des cartes AirPort Extreme. Si votre borne d’accès AirPort est déjà configurée, votre carte AirPort Extreme peut dans la plupart des cas y accéder immédiatement. Pour vérifier si vous avez accès à un réseau AirPort : m Cliquez sur l’icône d’état AirPort dans la barre des menus et choisissez un réseau AirPort dans la liste. Si aucun réseau AirPort n’y figure, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages AirPort pour vérifier ou modifier vos réglages ou bien les changer via la fenêtre Réseau des Préférences Système. F298586J.book Page 79 Friday, April 1, 2005 1:10 PM80 Annexe C Connexion à Internet Configuration manuelle d’une connexion AirPort Demandez les informations suivantes à votre administrateur système si vous prévoyez d’effectuer une connexion manuelle. Si vous vous connectez via DHCP, la plupart de ces informations sont automatiquement transmises à votre ordinateur via le réseau. Consultez votre administrateur de système pour obtenir les renseignements nécessaires. • Adresses des serveurs de noms de domaine (DNS), si nécessaire • Configuration d’adresse IP manuelle ou via DHCP • Adresse IP • Adresse du routeur • Masque de sous-réseau • Mot de passe, si nécessaire Assurez-vous ensuite que les options de connexion AirPort sont activées dans les préférences Réseau. Pour configurer les Préférences réseau pour une connexion AirPort : 1 Choisissez le menu Pomme (), puis Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Cochez la case Activé à côté d’AirPort. F298586J.book Page 80 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 81 Suivez ensuite les instructions fournies par votre FAI ou votre administrateur réseau pour configurer votre réseau manuellement ou via DHCP. Si vous configurez vousmême votre réseau, il est peut-être plus simple d’utiliser DHCP car le serveur attribue automatiquement les adresses IP. 5 Choisissez AirPort dans le menu local Afficher. 6 Cliquez sur TCP/IP, si nécessaire. 7 Dans le menu local Configurer IPv4, choisissez Manuellement ou Via DHCP. • Si vous choisissez Manuellement, saisissez les autres informations dans les champs correspondants. • Si vous choisissez Via DHCP, il est inutile de saisir d’autres informations, sauf instructions contraires de votre administrateur de système. 8 Cliquez sur AirPort et sélectionnez les options requises pour vous connecter à un réseau AirPort Extreme après le redémarrage ou lors de la réactivation de l’ordinateur après une suspension d’activité. 9 Cliquez sur Appliquer. Une fois les réglages AirPort configurés, vous êtes prêt à vous connecter. Pour tester votre connexion AirPort : m Cliquez sur l’icône d’état AirPort dans la barre des menus et choisissez Activer AirPort. Tout réseau AirPort Extreme situé dans la zone de couverture doit apparaître dans le menu. F298586J.book Page 81 Friday, April 1, 2005 1:10 PM82 Annexe C Connexion à Internet Dépannage de votre connexion Connexion à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau LAN Si vous ne pouvez pas vous connecter à Internet via l’AirPort, le port Ethernet ou modem intégré, vous pouvez utiliser le Diagnostic réseau pour détecter les problèmes de connexion. Dans la sous-fenêtre Réseau des Préférences Système, cliquez sur Assistant..., puis sur Diagnostic pour ouvrir le Diagnostic réseau puis suivez les instructions. Si le Diagnostic réseau ne peut pas résoudre le problème, il se peut que le problème vienne du fournisseur d’accès Internet (FAI) auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe que vous utilisez pour vous connecter au FAI, ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de suivre les étapes suivantes. Vérifiez les câbles et les sources d’alimentation Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez les câbles et l’alimentation des routeurs et des concentrateurs Ethernet. Allumez et éteignez le modem puis réinitialisez-le. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains FAI conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès Internet via PPPoE, vérifiez d’abord les câbles et l’alimentation, éteignez et rallumez le modem, puis réinitialisez-le. Vérifiez les réglages des Préférences Système : 1 Choisissez Pomme () > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Sélectionnez Ethernet intégré, puis faites glisser cette configuration en haut de la liste des configurations de ports. 5 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Ethernet intégré. 6 Cliquez sur PPPoE. 7 Sélectionnez Se connecter via PPPoE. 8 Vérifiez le champ Nom de compte pour vous assurer d’avoir tapé les informations correctes fournies par votre FAI. F298586J.book Page 82 Friday, April 1, 2005 1:10 PMAnnexe C Connexion à Internet 83 9 Si vous avez choisi d’enregistrer votre mot de passe, tapez-le à nouveau afin d’être sûr qu’il est correct. 10 Cliquez sur TCP/IP. Assurez-vous d’avoir saisi dans cette fenêtre les informations correctes fournies par votre FAI. 11 Cliquez sur Appliquer. Connexions au réseau Si vous disposez de plusieurs ordinateurs tentant de partager une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est utilisée, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion (on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de “masquage d’adresse IP”). Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort Extreme peut être utilisée pour que plusieurs ordinateurs partagent une adresse IP. Pour plus d’informations sur l’utilisation de la borne d’accès AirPort Extreme, consultez l’aide à l’écran ou rendez-vous sur le site Web AirPort, à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Si ces instructions s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, contactez votre FAI. F298586J.book Page 83 Friday, April 1, 2005 1:10 PMF298586J.book Page 84 Friday, April 1, 2005 1:10 PM 85 Communications Regulation Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. Responsable (uniquement pour les questions relatives à la conformité FCC) : Apple Computer Inc. Product Compliance 1 Infinite Loop M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 408-974-2000 Bluetooth Information FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Bluetooth Europe—EU Declaration of Conformity This wireless device complies with the specifications EN 300 328, EN 301-489, and EN 60950 following the provisions of the R&TTE Directive. Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la classe B respecte toutes les exigences du Reglement sur le matériel brouilleur du Canada. Déclaration VCCI Classe B F298586J.book Page 85 Friday, April 1, 2005 1:10 PM86 Europe—UE Déclaration de conformité Ce produit est conforme aux directives européennes 72/23/CEE et 99/5/CE. Laser Information Do not attempt to disassemble the cabinet containing the laser. The laser beam used in this product is harmful to the eyes. The use of optical instruments, such as magnifying lenses, with this product increases the potential hazard to your eyes. For your safety, have this equipment serviced only by an Apple-authorized service provider. Because of the optical disc drive in your computer, your computer is a Class 1 laser product. The Class 1 label, located in a user-accessible area, indicates that the drive meets minimum safety requirements. A service warning label is located in a serviceaccessible area. The labels on your product may differ slightly from the ones shown here. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the optional AirPort Extreme Card is far below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. Souris à diode électroluminescente (DEL) de Catégorie 1 La souris optique Apple est un produit à DEL de Catégorie 1 répondant aux normes IEC 60825-1 A1 A2. Ce produit est conforme aux exigences des directives européennes 72/23/CEE et 89/336/CEE. It also complies with the Canadian ICES-003 Class B Specification. Taiwan Statement Korea Statement Avertissement relatif aux activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques. ENERGY STAR ® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with office product equipment manufacturers to promote energy-efficiency. Reducing energy consumption of office products saves money and reduces pollution by eliminating wasted energy. Computer Disposal Recycle or dispose of your eMac according to your local environmental laws, regulations, and guidelines for electrical and electronic equipment. For information about Apple’s recycling program, go to www.apple.com/environment/summary.html Élimination de la pile Les batteries usagées doivent être recyclées ou traitées conformément aux normes d’environnement locales. Nederlands:Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Deutschland: Das Gerät enthält Batterien. Diese gehören nicht in den Hausmüll. Sie können verbrauchte Batterien beim Handel oder bei den Kommunen unentgeltlich abgeben. Um Kurzschlüsse zu vermeiden, kleben Sie die Pole der Batterien vorsorglich mit einem Klebestreifen ab. Warning: Making adjustments or performing procedures other than those specified in your equipment’s manual may result in hazardous radiation exposure. Étiquette Catégorie Étiquette de mise en garde F298586J.book Page 86 Friday, April 1, 2005 1:10 PM 87 Taïwan: Informations relatives au téléphone et au modem Apple 56K Informez votre opérateur téléphonique Certains opérateurs téléphoniques exigent que vous informiez votre agence locale lorsque vous raccordez un modem à leur réseau. Information You Need in the United States The internal modem complies with Part 68 of the FCC rules. On the back of this equipment is a label that contains, among other information, the FCC registration number and ringer equivalence number (REN). If requested, provide this information to your telephone company.  Ringer equivalence number (REN) : 0.1B The REN is useful to determine the quantity of devices you may connect to your telephone lines and still have all those devices ring when your telephone number is called. In most, but not all areas, the sum of the RENs of all devices connected to one line should not exceed five (5.0). To be certain of the number of devices you may connect to your line, as determined by the REN, you should contact your local telephone company to determine the maximum REN for your calling area.  Telephone jack type: USOC, RJ-11 An FCC-compliant telephone cord and modular plug are provided with this equipment. This equipment is designed to be connected to the telephone network or premises wiring using a compatible modular jack that complies with Part 68 rules. See the installation instructions for details. Telephone Line Problems If your telephone doesn’t work, there may be a problem with your telephone line. Disconnect the modem to see if the problem goes away. If it doesn’t, report the problem either to your local telephone company or to your company’s telecommunications people. If disconnecting the modem eliminates the problem, the modem itself may need service. See the service and support information that came with your Apple product for instructions on how to contact Apple or an Apple-authorized service provider for assistance. If you do not disconnect your modem when it is adversely affecting the telephone line, the telephone company has the right to disconnect your service temporarily until you correct the problem. The telephone company will notify you as soon as possible. Also, you will be informed of your right to file a complaint with the FCC. The telephone company may make changes in its facilities, equipment, operations, or procedures that could affect the operation of your equipment. If this happens, the telephone company will provide advance notice in order for you to make the necessary modifications to maintain uninterrupted service. The internal modem will not work with party lines, cannot be connected to a coin-operated telephone, and may not work with a private branch exchange (PBX). Telephone Consumer Protection Act The Telephone Consumer Protectio