Apple prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_logic_pro_8.pdf Apple sur FNAC.COM - Pour voir la liste complète des manuels APPLE, cliquez ici

 

 

TELECHARGER LE PDF sur : http://manuals.info.apple.com/fr/prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_logic_pro_8.pdf

 

 

Voir également d'autres Guides APPLE :

Apple-Keynote2_UserGuide.pdf-Japon

Apple-Welcome_to_Tiger.pdf-Japon

Apple-XsanAdminGuide_j.pdf-Japon

Apple-PowerBookG4_UG_15GE.PDF-Japon

Apple-Xsan_Migration.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_TopCover_JA.pdf-Japon

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Aperture_Photography_Fundamentals.pdf-Japon

Apple-nikeipod_users_guide.pdf-Japon

Apple-QuickTime71_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Japon

Apple-Aperture_Performing_Adjustments_j.pdf-Japon

Apple-iMacG5_17inch_HardDrive.pdf-Japon

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_J.pdf-Japon

Apple-MacBook_Air_User_Guide.pdf-Japon

Apple-MacBook_UsersGuide.pdf-Japon

Apple-iPad_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Apple_AirPort_Networks_Early2009_H.pd-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_120GB_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-StoreKitGuide.pdf-Japon

Apple-Xserve_Intel_DIY_ExpansionCardRiser_JA.pdf-Japon

Apple-iMacG5_Battery.pdf-Japon

Apple-Logic_Pro_8_Getting_Started.pdf-Japon

Apple-PowerBook-handbok-Norge-Norveg

Apple-iWork09_formler_og_funksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacPro_HardDrive_DIY.pdf-Japon

Apple-iPod_Fifth_Gen_Funksjonsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_white_Early2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-GarageBand_09_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-imac_mid2011_ug_h.pdf-Norge-Norvege

Apple-iDVD_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMac_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2009_H.pdf-Norge-Norvege

/Apple-iPhone_3G_Viktig_produktinformasjon_H-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Mid2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-macbook_air_13inch_mid2011_ug_no.pdf-Norge-Norvege

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad2_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhoto_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_Brukerhandbok_Late2008.pdf-Norge-Norvege

Apple-Pages09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Late2009_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_13inch_Aluminum_Late2008_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Wireless_Keyboard_Aluminum_2007_H-Norge-Norvege

Apple-NiPod_photo_Brukerhandbok_N0190269.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_13inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_17inch_Mid2010_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Velkommen_til_Snow_Leopard.pdf-Norge-Norvege.htm

Apple-TimeCapsule_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_3GS_Hurtigstart.pdf-Norge-Norvege

Apple-Snow_Leopard_Installeringsinstruksjoner.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_Handbok_S0342141.pdf-Norge-Norvege

Apple-ipad_brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-GE_Money_Bank_Handlekonto.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_11inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_nano_6thgen_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_iOS4_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Air_13inch_Late2010_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacBook_Pro_15inch_Early2011_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-Numbers09_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Welcome_to_Leopard.pdf-Japon

Apple-PowerMacG5_UserGuide.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_touch_2.1_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering-klargjoring.pdf-Norge-Norvege

Apple-MacOSX10.3_Welcome.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_H.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPhone_4_Viktig_produktinformasjon.pdf-Norge-Norvege

Apple_TV_Klargjoringsoversikt.pdf-Norge-Norvege

Apple-iMovie_08_Komme_i_gang.pdf-Norge-Norvege

Apple-iPod_classic_160GB_Brukerhandbok.pdf-Norge-Norvege

Apple-Boot_Camp_Installering_10.6.pdf-Norge-Norvege

Apple-Network-Services-Location-Manager-Veiledning-for-nettverksadministratorer-Norge-Norvege

Apple-iOS_Business_Mar12_FR.pdf

Apple-PCIDualAttachedFDDICard.pdf

Apple-Aperture_Installing_Your_Software_f.pdf

Apple-User_Management_Admin_v10.4.pdf

Apple-Compressor-4-ユーザーズマニュアル Japon

Apple-Network_Services_v10.4.pdf

Apple-iPod_2ndGen_USB_Power_Adapter-DE

Apple-Mail_Service_v10.4.pdf

Apple-AirPort_Express_Opstillingsvejledning_5.1.pdf

Apple-MagSafe_Airline_Adapter.pdf

Apple-L-Apple-Multiple-Scan-20-Display

Apple-Administration_du_service_de_messagerie_10.5.pdf

Apple-System_Image_Admin.pdf

Apple-iMac_Intel-based_Late2006.pdf-Japon

Apple-iPhone_3GS_Finger_Tips_J.pdf-Japon

Apple-Power-Mac-G4-Mirrored-Drive-Doors-Japon

Apple-AirMac-カード取り付け手順-Japon

Apple-iPhone開発ガイド-Japon

Apple-atadrive_pmg4mdd.j.pdf-Japon

Apple-iPod_touch_2.2_User_Guide_J.pdf-Japon

Apple-Mac_OS_X_Server_v10.2.pdf

Apple-AppleCare_Protection_Plan_for_Apple_TV.pdf

Apple_Component_AV_Cable.pdf

Apple-DVD_Studio_Pro_4_Installation_de_votre_logiciel

Apple-Windows_Services

Apple-Motion_3_New_Features_F

Apple-g4mdd-fw800-lowerfan

Apple-MacOSX10.3_Welcome

Apple-Print_Service

Apple-Xserve_Setup_Guide_F

Apple-PowerBookG4_17inch1.67GHzUG

Apple-iMac_Intel-based_Late2006

Apple-Installation_de_votre_logiciel

Apple-guide_des_fonctions_de_l_iPod_nano

Apple-Administration_de_serveur_v10.5

Apple-Mac-OS-X-Server-Premiers-contacts-Pour-la-version-10.3-ou-ulterieure

Apple-boot_camp_install-setup

Apple-iBookG3_14inchUserGuideMultilingual

Apple-mac_pro_server_mid2010_ug_f

Apple-Motion_Supplemental_Documentation

Apple-imac_mid2011_ug_f

Apple-iphone_guide_de_l_utilisateur

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug_fr

Apple-NouvellesfonctionnalitesdeLogicExpress7.2

Apple-QT_Streaming_Server

Apple-Web_Technologies_Admin

Apple-Mac_Pro_Early2009_4707_UG

Apple-guide_de_l_utilisateur_de_Numbers08

Apple-Decouverte_d_Aperture_2

Apple-Guide_de_configuration_et_d'administration

Apple-mac_integration_basics_fr_106.

Apple-iPod_shuffle_4thgen_Guide_de_l_utilisateur

Apple-ARA_Japan

Apple-081811_APP_iPhone_Japanese_v5.4.pdf-Japan

Apple-Recycle_Contract120919.pdf-Japan

Apple-World_Travel_Adapter_Kit_UG

Apple-iPod_nano_6thgen_User_Guide

Apple-RemoteSupportJP

Apple-Mac_mini_Early2009_UG_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Compressor_3_Batch_Monitor_User_Manual_F.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Premiers__contacts_avec_iDVD_08

Apple-Mac_mini_Intel_User_Guide.pdf

Apple-Prise_en_charge_des_surfaces_de_controle_Logic_Express_8

Apple-mac_integration_basics_fr_107.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-Logic9-examen-prep-fr.pdf-Logic-Pro-9-Niveau-1-Guide-de-preparation-a-l-examen

Apple-aperture_photography_fundamentals.pdf-Manuel-de-l-utilisateu

Apple-emac-memory.pdf-Manuel-de-l-utilisateur

Apple-Apple-Installation-et-configuration-de-votre-Power-Mac-G4

Apple-Guide_de_l_administrateur_d_Xsan_2.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_imovie6.pdf

Apple-Tiger_Guide_Installation_et_de_configuration.pdf

Apple-Final-Cut-Pro-7-Level-One-Exam-Preparation-Guide-and-Practice-Exam

Apple-Open_Directory.pdf

Apple-Nike_+_iPod_User_guide

Apple-ard_admin_guide_2.2_fr.pdf

Apple-systemoverviewj.pdf-Japon

Apple-Xserve_TO_J070411.pdf-Japon

Apple-Mac_Pro_User_Guide.pdf

Apple-iMacG5_iSight_UG.pdf

Apple-premiers_contacts_avec_iwork_08.pdf

Apple-services_de_collaboration_2e_ed_10.4.pdf

Apple-iPhone_Bluetooth_Headset_Benutzerhandbuch.pdf

Apple-Guide_de_l_utilisateur_de_Keynote08.pdf

APPLE/Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-Logic-Pro-9-Effectsrfr.pdf

Apple-iPod_shuffle_3rdGen_UG_F.pdf

Apple-iPod_classic_160Go_Guide_de_l_utilisateur.pdf

Apple-iBookG4GettingStarted.pdf

Apple-Administration_de_technologies_web_10.5.pdf

Apple-Compressor-4-User-Manual-fr

Apple-MainStage-User-Manual-fr.pdf

Apple-Logic_Pro_8.0_lbn_j.pdf

Apple-PowerBookG4_15inch1.67-1.5GHzUserGuide.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2010_CH.pdf

Apple-LED_Cinema_Display_27-inch_UG.pdf

Apple-MacBook_Pro_15inch_Mid2009_RS.pdf

Apple-macbook_pro_13inch_early2011_f.pdf

Apple-iMac_Mid2010_UG_BR.pdf

Apple-iMac_Late2009_UG_J.pdf

Apple-iphone_user_guide-For-iOS-6-Software

Apple-iDVD5_Getting_Started.pdf

Apple-guide_des_fonctionnalites_de_l_ipod_touch.pdf

Apple_iPod_touch_User_Guide

Apple_macbook_pro_13inch_early2011_f

Apple_Guide_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_RAID

Apple_Time_Capsule_Early2009_Setup_F

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_rs

Apple_iphone_upute_za_uporabu

Apple_ipad_user_guide_ta

Apple_iPod_touch_User_Guide

apple_earpods_user_guide

apple_iphone_gebruikershandleiding

apple_iphone_5_info

apple_iphone_brukerhandbok

apple_apple_tv_3rd_gen_setup_tw

apple_macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_ch

apple_Macintosh-User-s-Guide-for-Macintosh-PowerBook-145

Apple_ipod_touch_user_guide_ta

Apple_TV_2nd_gen_Setup_Guide_h

Apple_ipod_touch_manual_del_usuario

Apple_iphone_4s_finger_tips_guide_tu

Apple_macbook_pro_retina_qs_th

Apple-Manuel_de_l'utilisateur_de_Final_Cut_Server

Apple-iMac_G5_de_lutilisateur

Apple-Cinema_Tools_4.0_User_Manual_F

Apple-Personal-LaserWriter300-User-s-Guide

Apple-QuickTake-100-User-s-Guide-for-Macintosh

Apple-User-s-Guide-Macintosh-LC-630-DOS-Compatible

Apple-iPhone_iOS3.1_User_Guide

Apple-iphone_4s_important_product_information_guide

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_F

Liste-documentation-apple

Apple-Premiers_contacts_avec_iMovie_08

Apple-macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_br

Apple-macbook_pro-13-inch-mid-2012-important_product_info

Apple-macbook_air-11-inch_mid-2012-qs_br

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_MainStage

Apple-Compressor_3_User_Manual_F

Apple-Color_1.0_User_Manual_F

Apple-guide_de_configuration_airport_express_4.2

Apple-TimeCapsule_SetupGuide

Apple-Instruments_et_effets_Logic_Express_8

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_WaveBurner

Apple-Macmini_Guide_de_l'utilisateur

Apple-PowerMacG5_UserGuide

Disque dur, ATA parallèle Instructions de remplacement

Apple-final_cut_pro_x_logic_effects_ref_f

Apple-Leopard_Installationshandbok

Manuale Utente PowerBookG4

Apple-thunderbolt_display_getting_started_1e

Apple-Compressor-4-Benutzerhandbuch

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug

Apple-macbook_air-mid-2012-important_product_info_j

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_de_reponse_d_impulsion

Apple-Aperture_2_Raccourcis_clavier

AppleTV_Setup-Guide

Apple-livetype_2_user_manual_f

Apple-imacG5_17inch_harddrive

Apple-macbook_air_guide_de_l_utilisateur

Apple-MacBook_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Keynote-2-Guide-de-l-utilisateur

Apple-PowerBook-User-s-Guide-for-PowerBook-computers

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide-5200CD-and-5300CD

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide

Apple-Workgroup-Server-Guide

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPad-User-Guide-For-iOS-5-1-Software

Apple-Boot-Camp-Guide-d-installation-et-de-configuration

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 5.1

PowerBook G4 Premiers Contacts APPLE

Guide de l'Utilisateur iphone pour le logiciel ios 5.1 APPLE

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 4,3

Guide de l’utilisateur iPod nano 5ème génération

Guide de l'utilisateur iPod Touch 2.2 APPLE

Guide de l’utilisateur QuickTime 7  Mac OS X 10.3.9 et ultérieur Windows XP et Windows 2000

Guide de l'utilisateur MacBook 13 pouces Mi 2010

Guide de l’utilisateur iPhone (Pour les logiciels iOS 4.2 et 4.3)

Guide-de-l-utilisateur-iPod-touch-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-iPad-2-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide de déploiement en entreprise iPhone OS

Guide-de-l-administrateur-Apple-Remote-Desktop-3-1

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Xserve-Diagnostics-Version-3X103

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802.11n-5e-Generation

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802-11n-5e-Generation

Guide-de-l-utilisateur-Capteur-Nike-iPod

Guide-de-l-utilisateur-iMac-21-5-pouces-et-27-pouces-mi-2011-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Qadministrator-4

Guide-d-installation-Apple-TV-3-eme-generation

User-Guide-iPad-For-ios-5-1-Software

Logic Pro 8 Prise en charge des surfaces de contrôle Apple Computer Inc. © 2007 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. En vertu des lois sur le copyright, il est interdit de copier le présent manuel en tout ou partie sans l’autorisation écrite d’Apple. Vos droits sur le logiciel sont régis par le contrat de licence du logiciel annexé. Le logo Apple est une marque d’Apple Computer, Inc. déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. L’utilisation du logo Apple « clavier » (Option + 1) à des fins commerciales sans l’autorisation écrite préalable d’Apple peut constituer une contrefaçon de marque et une concurrence déloyale en violation des lois fédérales et nationales. Tous les efforts ont été mis en œuvre pour garantir l’exactitude des informations contenues dans le présent manuel. Apple Computer, Inc. ne saurait être tenu pour responsable des coquilles, ni des erreurs d’écriture. Note : Apple mettant fréquemment à disposition de nouvelles versions et des mises à jour de son logiciel système, de ses applications et de ses sites Internet, les illustrations présentes dans ce manuel peuvent présenter de légères différences avec ce qui apparaît sur votre écran. Apple Computer, Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, FireWire, iPod, Logic, Mac, Macintosh et Mac OS sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. GarageBand est une marque d’Apple Inc. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Tout autre nom de société et de produit mentionné dans le présent manuel est une marque de son détenteur respectif. La mention de produits tiers n’est proposée que dans un souci d’information et ne constitue en rien un cautionnement ou une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité en ce qui concerne les performances ou l’utilisation de ces produits. 3 1 Table des matières Préface 7 Introduction 7 Surfaces de contrôle - Description 8 Utilisation de surfaces de contrôle avec Logic Pro 9 Surfaces de contrôle prises en charge par Logic Pro 13 Modules de surface de contrôle 13 À propos des logiciels et programmes internes 14 À propos du présent guide Chapitre 1 15 Réglage des surfaces de contrôle de base 15 Mise en route 16 Connexion de surfaces de contrôle 19 Ajout de surfaces de contrôle à Logic Pro 20 Création de groupes de surfaces de contrôle 23 Réglage de votre installation de surfaces de contrôle 31 Réglage des préférences des surfaces de contrôle 35 Affichage de messages 36 Astuces d’utilisation Chapitre 2 37 Personnalisation des assignations de contrôleur 37 Assignation de contrôleurs aux paramètres Logic Pro 38 Utilisation de la présentation simple 40 Utilisation de la présentation expert 59 Assignation de boutons à des raccourcis clavier 60 Stockage des assignations de contrôleur Chapitre 3 61 Mackie Control 61 Réglage de votre Mackie Control 61 Utilisation de la Mackie Control avec Logic Pro 62 Zone d’affichage 65 Contrôles des tranches de console 68 Curseur Master 68 Zone Assignment 86 Zone Fader Bank 88 Zone des touches de fonction4 Table des matières 89 Zone Global View 90 Boutons de modification 90 Boutons d’automation 93 Boutons Utilities 94 Zone Transport 102 Zone des touches de curseur 103 Zone du jog/scrub wheel 104 Modes utilisateur programmables 104 Connexion de switch au pied 105 Aperçu des assignations Chapitre 4 117 M-Audio iControl 117 Réglage de votre iControl 117 Modification des paramètres de module 118 Boutons d’assignation 120 Boutons Flèche haut et Flèche bas 120 Contrôles de tranches de console 122 Présentations Table de mixage et Canal 122 Le jog wheel (molette) 122 Commandes de lecture 123 Curseur Master 124 Aperçu des assignations Chapitre 5 127 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 127 Réglage de votre MC ou System 5-MC 128 Réglage de vos assignations de touche de fonction programmable 129 Écran tactile Main-Tracks 130 Main-Layouts 130 Curseurs 131 Choix des modes d’automatisation 132 Utilisation de jeux de potentiomètres 138 Moniteurs et salle de commande 138 Touches Clear 138 Barre des commandes de piste 138 Fonctionnalités propres à la System 5-MC Chapitre 6 141 CM Labs Motormix 141 Configuration de votre CM Labs Motormix 141 Aperçu des assignations Chapitre 7 149 Frontier Design TranzPort 149 Réglage de votre Frontier Design TranzPort 149 Affichage LCD 149 Aperçu des assignationsTable des matières 5 Chapitre 8 153 MiniDesk CS-32 JLCooper 153 Configuration de votre MiniDesk CS-32 JL Cooper 154 Aperçu des assignations Chapitre 9 159 JLCooper FaderMaster 4/100 159 Ce dont vous avez besoin 159 Réglage de votre JLCooper FaderMaster 4/100 160 Aperçu des assignations Chapitre 10 161 Korg microKONTROL et KONTROL49 161 Réglage de votre Korg microKONTROL et KONTROL49 162 Aperçu des assignations Chapitre 11 167 Mackie Baby HUI 167 Configuration de votre Mackie Baby HUI 168 Aperçu des assignations Chapitre 12 171 Mackie C4 171 Réglage de votre Mackie C4 171 V-Pot, V-Select 179 Boutons situés en bas 182 Incrustation de marqueur 182 Incrustation de piste 183 Incrustation de la tranche de console 183 Incrustation de fonction Chapitre 13 187 Mackie HUI 187 Réglage de votre Mackie HUI 188 Vue d’ensemble des assignations Chapitre 14 199 Radikal Technologies SAC-2K 199 Réglage de votre Radikal Technologies SAC-2K 200 Aperçu des assignations 205 Dépannage Chapitre 15 207 Roland SI-24 207 Réglage de votre Roland SI-24 208 Aperçu des assignations Chapitre 16 213 Tascam FW-1884 213 Introduction 213 Réglage de votre Tascam FW-1884 214 Vue d’ensemble des assignations6 Table des matières Chapitre 17 221 Tascam US-2400 221 Réglage de votre Tascam US-2400 222 Aperçu des assignations Chapitre 18 229 Tascam US-428 et US-224 229 Réglage des surfaces de contrôle Tascam US-428 et US-224 229 Aperçu des assignations Chapitre 19 233 Yamaha 01V96 233 Réglage de votre Yamaha 01V96 234 Aperçu des assignations 236 Section SELECTED CHANNEL 237 Section relative à l’entrée de données 237 Tranches de console 237 Section relative aux tranches de console stéréo 238 Section User Defined Keys Chapitre 20 241 Yamaha 02R96 241 Réglage de votre Yamaha 02R96 242 Aperçu des assignations Chapitre 21 247 Yamaha DM1000 247 Réglage de votre Yamaha DM1000 248 Aperçu des assignations Chapitre 22 255 Yamaha DM2000 255 Réglage de votre Yamaha DM2000 256 Aperçu des assignations 7 Préface Introduction Vous pouvez utiliser des surfaces de contrôle de matériel afin de contrôler et d’automatiser le transport, le mixage, l’enregistrement et d’autres tâches dans Logic Pro. Toutes les fonctions de Logic Pro qui correspondent à des commandes de table de mixage, telles que le réglage du volume et la position du panoramique, peuvent être exécutées à l’écran, à l’aide de la souris et du clavier de l’ordinateur. Toutefois, cette méthode n’est pas optimale et ne permet pas d’obtenir un contrôle précis en temps réel. Élargissez vos horizons créatifs avec une flexibilité et une précision de travail accrues, en reliant une surface de contrôle matérielle à votre ordinateur pour l’utiliser avec Logic Pro. Lorsque vous déplacez un curseur sur la surface de contrôle, le curseur correspondant de Logic Pro se déplace également. De même, lorsque vous réglez une commande à l’écran, la commande correspondante de la surface de contrôle se déplace vers la même position. Vous pouvez régler l’EQ ou d’autres paramètres en faisant tourner les potentiomètres rotatifs de la surface de contrôle : les paramètres correspondants sont alors mis à jour instantanément dans Logic Pro. Surfaces de contrôle - Description Les surfaces de contrôle sont des périphériques équipés de diverses commandes, dont des curseurs, des sélecteurs rotatifs, des commutateurs et des écrans. Ces commandes peuvent être mises en correspondance avec des fonctions de Logic Pro, ce qui permet de modifier des paramètres, tels que le volume ou le panoramique, plus précisément et plus rapidement qu’avec la souris et le clavier de l’ordinateur. Vous pouvez également contrôler plusieurs paramètres simultanément.8 Préface Introduction En règle générale, les surfaces de contrôle sont dotées de boutons permettant de sélectionner des paramètres d’édition, des pistes/canaux ou des banques (de canaux) spécifiques. Un grand nombre d’entre elles sont également pourvues d’un jog wheel, ou molette, servant à déplacer la tête de lecture de manière précise, les boutons de transport, tels que Lecture, Retour rapide, ainsi que d’autres commandes. Lorsque vous utilisez une surface de contrôle prise en charge par Logic Pro, certaines commandes sont prédéfinies sur les fonctions standard. Vous avez la possibilité de mettre en correspondance les commandes non assignées à d’autres commandes et fonctions Logic Pro (reportez-vous à la rubrique « Assignation de contrôleurs aux paramètres Logic Pro » à la page 37). Certaines surfaces de contrôle simples sont exclusivement dotées de potentiomètres et de boutons (non motorisés). D’autres appareils plus perfectionnés comprennent des curseurs motorisés, des encodeurs rotatifs, des voyants DEL et des écrans programmables. Le retour d’informations supplémentaire qu’offrent ces surfaces de contrôle les rend plus conviviales. Inutile désormais de se reporter à l’écran de l’ordinateur pour connaître le mode du périphérique ou les valeurs actuelles des paramètres. Utilisation de surfaces de contrôle avec Logic Pro Pour utiliser une surface de contrôle avec Logic Pro, vous devez la relier à votre ordinateur (par un port MIDI, USB, réseau ou FireWire). Vous devez ensuite l’ajouter à Logic Pro (cette opération s’effectue de manière automatique pour de nombreux périphériques pris en charge), mettre en correspondance les commandes à utiliser avec les commandes Logic Pro (là encore, la plupart de ces opérations sont exécutées automatiquement si vous utilisez un périphérique pris en charge), puis utiliser la surface de contrôle pour la lecture et l’enregistrement. L’automation de la surface de contrôle enregistrée apparaît dans la fenêtre Arrangement, lorsqu’elle est activée, et dans l’éditeur du clavier. Pour plus d’informations sur la connexion et l’ajout de surfaces de contrôle, reportez-vous au chapitre 1, « Réglage des surfaces de contrôle de base », à la page 15. Commencez par lire ce chapitre avant de passer à ceux qui traitent des différentes surfaces de contrôle. Vous trouverez ci-dessous certaines des opérations à réaliser lorsque vous utilisez des surfaces de contrôle avec Logic Pro :  contrôle des fonctions de transport, y compris le réglage des locators et l’activation des modes d’enregistrement Cycle ou Punch,  réglage des niveaux de volume et de panoramique des canaux audio, instruments, aux., Master,  sélection et contrôle de tous les paramètres d’effets et d’instruments,  sélection, Solo, Mute et activation de l’enregistrement des pistes/canaux,  réglage et ajustement des paramètres d’envoi,Préface Introduction 9  navigation à distance parmi les screensets,  scrubbing MIDI et audio (dans la fenêtre Arrangement),  zoom avant sur les différentes pistes ou sur la fenêtre active,  création, suppression et déplacement de la tête de lecture entre les marqueurs. Les surfaces de contrôle vous permettent de créer une performance live dynamique en utilisant une surface de contrôle ainsi qu’un ordinateur portable, un clavier musical et des interfaces audio et MIDI. Certains périphériques intègrent un clavier musical, des interfaces audio et MIDI, ainsi qu’une surface de contrôle tout-en-un. Les fonctions d’automation des pistes de Logic Pro peuvent être actives même si l’application n’est pas en mode d’enregistrement, vous permettant ainsi de capturer vos modifications live en temps réel pour les lire ultérieurement. Vous ne risquez plus de perdre de performances « exceptionnelles », sur scène ou en studio. Comme nous l’avons indiqué plus haut, Logic Pro prend directement en charge une grande variété de surfaces de contrôle mais permet également de remettre en correspondance des assignations existantes pour des surfaces de contrôle prises en charge ou de programmer de nouvelles assignations pour des surfaces de contrôle non prises en charge. Ceci vous permet d’élargir le champ d’utilisation des curseurs, potentiomè- tres et commutateurs, directement ou par le biais des boutons de modification. Vous pouvez utiliser n’importe quelle combinaison de surfaces de contrôle avec Logic Pro. Associez-les dans un groupe de surfaces de contrôle pour les exploiter au mieux. Vous trouverez une présentation détaillée du groupe, de l’installation et d’autres paramètres de réglage des surfaces de contrôle dans la rubrique « Création de groupes de surfaces de contrôle » à la page 20. Pour vous familiariser avec l’utilisation des surfaces de contrôle, rien de tel que l’approche pratique. Déplacez les curseurs, faites tourner les boutons et utilisez les différentes commandes de votre périphérique au fur et à mesure que vous parcourez le manuel. Vous aurez ainsi un aperçu précis du mode de fonctionnement de votre surface de contrôle, ainsi que de la manière dont les différentes parties de la surface de contrôle interagissent avec Logic Pro. Surfaces de contrôle prises en charge par Logic Pro Vous trouverez ci-après la liste alphabétique des surfaces de contrôle directement prises en charge par Logic Pro. Cette liste contient des références croisées aux rubriques propres aux périphériques concernés. 10 Préface Introduction Remarque : il est possible que votre périphérique soit directement pris en charge dans Logic Pro par le biais de fichiers de prise en charge téléchargeables. Il s’agit généralement d’un gestionnaire ou d’un module (voir « Modules de surface de contrôle » à la page 13) fourni par le fabricant. Consultez la documentation/les disques livrés avec le périphérique, ainsi que le site web du fabricant. Suivez toutes les instructions fournies dans les fichiers, le cas échéant. Périphériques pris en charge Fabricant Remarques 01V96 Yamaha La console Yamaha 01V96 émule deux unités HUI en utilisant deux connexions virtuelles d’entrée et de sortie MIDI à travers son câble USB. Reportez-vous à la rubrique « Yamaha 01V96 » à la page 233. 01X Yamaha La Yamaha 01X émule une surface de contrôle Mackie Control. Elle ne propose toutefois pas toutes les commandes disponibles sur les unités Mackie. Pour plus de détails, reportez-vous à la documentation 01X. Logic Pro reconnaît la 01X comme une 01X et affiche une icône personnalisée mais la communication s’effectue comme s’il s’agissait d’une surface de contrôle Mackie Control. Reportez-vous à la rubrique « Mackie Control » à la page 61. 02R96 Yamaha La console Yamaha 02R96 émule trois unités HUI en utilisant trois connexions virtuelles d’entrée et de sortie MIDI à travers son câble USB. Reportez-vous à la rubrique « Yamaha 02R96 » à la page 241. Baby HUI Mackie Le Baby HUI est une version compacte du HUI d’origine. Reportez-vous à la rubrique « Mackie Baby HUI » à la page 167. C4 Mackie La surface de contrôle Mackie C4 est directement prise en charge. Reportez-vous à la rubrique « Mackie C4 » à la page 171. CM408T (System 5 MC) Euphonix Reportez-vous à la rubrique « Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC » à la page 127. CS-32 MiniDesk JLCooper Reportez-vous à la rubrique « MiniDesk CS-32 JLCooper » à la page 153. DM1000 Yamaha La console Yamaha DM1000 émule deux unités HUI en utilisant deux connexions virtuelles d’entrée et de sortie MIDI à travers son câble USB. Reportez-vous à la rubrique « Yamaha DM1000 » à la page 247.Préface Introduction 11 DM2000 Yamaha La console Yamaha DM2000 émule trois unités HUI en utilisant trois connexions virtuelles d’entrée et de sortie MIDI à travers son câble USB. Reportez-vous à la rubrique « Yamaha DM2000 » à la page 255. FaderMaster 4/100 JLCooper Reportez-vous à la rubrique « JLCooper FaderMaster 4/100 » à la page 159. FE-8 Tascam Extension de la FW-1884. Reportez-vous à la rubrique « Tascam FW-1884 » à la page 213. FW-1082 Tascam Version compacte de la FW-1884. Reportez-vous à la rubrique « Tascam FW-1884 » à la page 213. FW-1884 Tascam Reportez-vous à la rubrique « Tascam FW-1884 » à la page 213. HUI Mackie Important : la compatibilité HUI a été testée avec l’interface HUI Mackie d’origine. Il existe un certain nombre de surfaces de contrôle (non mentionnées ici) capables d’émuler le HUI. Les périphériques prenant en charge l’émulation HUI n’ont pas tous été testés. Ils ne sont pas pris en charge dans Apple et leur fonctionnement avec Logic Pro en mode d’émulation HUI n’est pas non plus garanti. Reportez-vous à la rubrique « Mackie HUI » à la page 187. iControl M-Audio Reportez-vous à la rubrique « M-Audio iControl » à la page 117. KONTROL49 Korg Version plus avancée de microKONTROL. Reportez-vous à la rubrique « Korg microKONTROL et KONTROL49 » à la page 161. Logic Control XT Mackie/Emagic Extension de Logic Control. Elle offre uniquement la rubrique de tranches de console, ce qui la rend moins utile sans surface Logic Control (ou Mackie Control). Reportez-vous à la rubrique « Mackie Control » à la page 61. Pour plus de détails, reportez-vous également à l’annexe. Logic/Mackie Control Mackie/Emagic Reportez-vous à la rubrique « Mackie Control » à la page 61. Pour plus de détails, reportez-vous également à l’annexe. Périphériques pris en charge Fabricant Remarques12 Préface Introduction Mackie Control Mackie Le matériel d’origine Mackie Control est identique à celui du Logic Control. La légende du panneau avant est différente. Procurez-vous une planche de paramètres dédiée Logic Control (Lexan overlay) auprès de Mackie. Étant donné que Logic Pro reconnaît également le protocole Mackie Control, vous pouvez utiliser n’importe quelle version de programme interne. Si la version du programme interne installé sur votre unité est la version 1.02 ou supérieure, vous pouvez utiliser le mode Logic Control ou Mackie Control indifféremment. Reportez-vous à la rubrique « Mackie Control » à la page 61. Mackie Control Extender Mackie Version de Logic Control XT signée Mackie. Étant donné que Logic Pro reconnaît également le protocole Mackie Control, vous pouvez utiliser n’importe quelle version de programme interne. Si vous disposez de la version 1.02 ou supérieure, vous pouvez utiliser le mode Logic Control ou Mackie Control indifféremment. Reportez-vous à la rubrique « Mackie Control » à la page 61. Mackie Control Universal Mackie Mackie Control avec sérigraphie (légende) Logic Control et version 2.0 ou supérieure du programme interne (comprenant l’émulation HUI). Étant donné que Logic Pro reconnaît également le protocole Mackie Control, vous pouvez utiliser n’importe quelle version du programme interne. Si vous disposez de la version 1.02 ou supérieure, vous pouvez utiliser le mode Logic Control ou Mackie Control indifféremment. Reportez-vous à la rubrique « Mackie Control » à la page 61. MC Euphonix Reportez-vous à la rubrique « Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC » à la page 127. MicroKONTROL Korg Reportez-vous à la rubrique « Korg microKONTROL et KONTROL49 » à la page 161. Motormix CM Labs Reportez-vous à la rubrique « CM Labs Motormix » à la page 141. Radikal Technologies SAC-2.2 Le mode natif de la surface de contrôle SAC-2.2/2k est directement pris en charge, mais il peut également émuler une Mackie Control. Vous devez utiliser le mode natif. Reportez-vous à la rubrique « Radikal Technologies SAC-2K » à la page 199. Radikal Technologies SAC-2k Reportez-vous à la rubrique « Radikal Technologies SAC-2K » à la page 199. Périphériques pris en charge Fabricant RemarquesPréface Introduction 13 Modules de surface de contrôle Les surfaces de contrôle prises en charge communiquent avec Logic Pro par le biais de fichiers de module spéciaux installés en même temps que Logic Pro. Les fichiers de module se trouvent dans le sous-dossier /Contents/MIDI Device Plug-ins du progiciel Logic Pro. Pour voir le contenu du progiciel, cliquez sur l’icône de l’application Logic Pro tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis sélectionnez l’option d’affichage du contenu du paquet dans le menu. Logic Pro vérifie également les modules de surface de contrôle installés dans les dossiers (facultatifs) /Bibliothèque/Application Support/ Logic/MIDI Device Plug-ins et ~/Bibliothèque/Application Support/Logic/MIDI Device Plug-ins (le tilde, ~, désigne votre répertoire de départ). Lors de la sortie de nouveaux modules pour surface de contrôle indépendamment d’une mise à jour de Logic Pro (ou lorsqu’ils sont directement fournis par le fabricant du périphérique), placez-les dans les dossiers indiqués ci-dessus (ou conformément à la documentation fournie avec le module). À propos des logiciels et programmes internes La plupart des fonctionnalités des surfaces de contrôle dépendent de Logic Pro et ne peuvent pas être utilisées si Logic Pro n’est pas exécuté. Il ne s’agit pas de fonctionnalités supplémentaires non disponibles dans Logic Pro. L’un des avantages de cette approche réside dans le fait que lorsque de nouvelles fonctions sont ajoutées à Logic Pro, ou lorsque vous créez de nouvelles assignations, votre surface de contrôle est en mesure d’y accéder et de les contrôler. SI-24 Roland Reportez-vous à la rubrique « Roland SI-24 » à la page 207. TranzPort Frontier Design Group Reportez-vous à la rubrique « Frontier Design TranzPort » à la page 149. US-224 Tascam Version compacte de l’US-428. Reportez-vous à la rubrique « Tascam US-428 et US-224 » à la page 229. US-2400 Tascam Logic Pro prend en charge le mode natif de l’US- 2400. Contrairement à son mode Mackie Control, toutes les commandes, y compris la manette de jeu, sont prises en charge. Reportez-vous à la rubrique « Tascam US-2400 » à la page 221. US-428 Tascam Reportez-vous à la rubrique « Tascam US-428 et US-224 » à la page 229. Périphériques pris en charge Fabricant Remarques14 Préface Introduction La plupart des surfaces de contrôle sont dotées d’un type de logiciel appelé programme interne. Un programme interne est identique au logiciel de démarrage de bas niveau se trouvant sur votre ordinateur, votre téléphone cellulaire, votre iPod, etc. De nouveaux comportements, comme un meilleur contrôle des curseurs motorisés et des modifications à l’écran, peuvent être proposés par les mises à jour des programmes internes. Consultez régulièrement le site Internet du fabricant de votre périphérique afin de rechercher les mises à jour susceptibles d’améliorer son utilisation ou ses performances. Le programme interne est généralement stocké sur une puce EEPROM (Electronically Erasable Programmable Read-Only Memory). Il est souvent mis à jour en suivant une simple procédure de vidage MIDI, se présentant sous forme d’un fichier MIDI. Dès qu’un nouveau programme interne est disponible, vous avez la possibilité de télécharger le fichier MIDI approprié et de le lire (à partir de Logic Pro) sur vos surfaces de contrôle qui sont alors mises à jour en conséquence. La procédure de mise à jour d’un programme interne est décrite dans la documentation livrée avec le fichier MIDI. Lisez-la attentivement avant de procéder à la mise à jour. Remarque : certaines surfaces de contrôle peuvent exiger le remplacement de la puce pour les mises à jour du programme interne. Pour plus de détails, contactez le fabricant de votre périphérique. À propos du présent guide Le présent document suppose que vous connaissez l’utilisation et la terminologie de base de Logic Pro. Les fonctionnalités et utilisations de chaque paramètre Logic Pro n’y sont pas traitées. Veuillez consulter le Manuel de l’utilisateur Logic Pro 8 pour obtenir des informations complémentaires. Le chapitre suivant intitulé « Réglage des surfaces de contrôle de base, » décrit les procédures de réglage générales communes à toutes les surfaces de contrôle. Les chapitres suivants fournissent des informations sur le réglage et l’utilisation de périphériques spécifiques. Notez que ces chapitres se limitent à la description des fonctions propres à Logic et ne remplacent nullement la documentation fournie par le fabricant de votre périphérique.1 15 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Quel que soit le périphérique, vous devez d’abord connecter, ajouter et régler votre surface de contrôle pour pouvoir l’utiliser avec Logic Pro. Ce chapitre décrit les différents aspects de la procédure de réglage, ainsi que les préfé- rences communes à toutes les surfaces de contrôle. Les informations de réglage relatives à des périphériques spécifiques sont abordées dans les chapitres suivants. Important : lisez d’abord le présent chapitre avant de parcourir celui qui traite de votre périphérique. Mise en route Pour utiliser une ou plusieurs surfaces de contrôle avec Logic Pro, vous aurez besoin :  D’une copie autorisée de Logic Pro installée.  Pour les périphériques USB ou équipés du FireWire (tels que le périphérique Yamaha 01X), d’un port USB ou FireWire libre. Idéalement, il doit s’agir d’une connexion USB/ FireWire directe à l’ordinateur plutôt que d’un concentrateur USB/FireWire. Reportezvous à la documentation fournie par le fabricant de votre surface de contrôle.  Pour les périphériques uniquement équipés de ports MIDI (comme la Mackie Control), d’une interface MIDI avec des ports d’entrée et de sortie MIDI libres pour chaque périphérique. Par exemple, si vous utilisez une interface MIDI avec 8 ports d’entrée MIDI et 8 ports de sortie MIDI avec une Mackie Control et une Mackie Control XT, vous devrez utiliser deux des entrées MIDI de l’interface et deux de ses ports de sortie MIDI.  D’un gestionnaire installé (s’il est requis par votre surface de contrôle) pris en charge par la version du système d’exploitation que vous utilisez sur votre ordinateur. Important : votre interface MIDI doit comprendre des gestionnaires prenant en charge la communication SysEx. Consultez la documentation fournie avec votre interface MIDI (ou les gestionnaires de l’interface MIDI). 16 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Le nombre de périphériques pouvant être utilisés simultanément varie en fonction du nombre de ports libres du type approprié (USB, FireWire ou autre) disponibles sur votre système. Lors d’une installation standard, vous pouvez utiliser une surface de contrôle simple ou une surface de contrôle accompagnée d’un ou de plusieurs périphériques d’expansion. Vous pouvez également créer des groupes de surfaces de contrôle, comme nous l’avons mentionné dans « Création de groupes de surfaces de contrôle » à la page 20. L’utilisation de plusieurs surfaces de contrôle vous permet de contrôler un plus grand nombre de pistes/canaux, effets et d’autres paramètres simultanément. Par exemple, les Mackie Control XT sont à la base identiques à la rubrique des tranches de console (curseur, V-Pot et écran LCD) de la surface de contrôle Mackie Control principale. La surface de contrôle Mackie C4 est équipée de plusieurs V-Pots mais d’aucun curseur. Vous pouvez ajouter autant de XT, C4 ou autres surfaces de contrôle que vous souhaitez à votre système, à condition de disposer d’un nombre suffisant de ports d’entrée et de sortie MIDI libres (ou USB ou autre port approprié). Connexion de surfaces de contrôle Logic Pro prend en charge une grande variété de surfaces de contrôle que vous pouvez connecter à votre ordinateur via FireWire, USB et autres protocoles de connexion. Assurez-vous de bien vérifier le type de connexion de votre périphérique mais aussi qu’il est bien pris en charge par votre ordinateur. Avant de connecter le périphérique, lisez les instructions d’installation fournies et installez la dernière version de l’éventuel programme interne ou gestionnaire approprié, si nécessaire. Pour de plus amples informations, reportez-vous à la documentation fournie avec le périphérique.Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 17 Connexion des surfaces de contrôle FireWire et USB Si votre surface de contrôle est équipée d’un port FireWire ou USB, vous pouvez la connecter directement à votre ordinateur, à l’aide d’un câble doté des connecteurs appropriés. Les périphériques FireWire et USB transmettent et reçoivent des données via un seul câble, si le périphérique prend en charge la communication bidirectionnelle. Le schéma suivant illustre une installation classique réalisée à l’aide d’un câble FireWire ou USB : Il est recommandé de connecter les périphériques FireWire et USB directement à votre ordinateur plutôt que via un concentrateur. Les périphériques connectés en guirlande peuvent provoquer des erreurs et d’autres problèmes en raison de la quantité des données transmises en temps réel. Connexion des surfaces de contrôle via des ports de mise en réseau De nombreux périphériques sont connectés via les ports réseau (LAN) de votre Macintosh à l’aide d’un câble de mise en réseau simple et standard (CAT5). La plupart des appareils connectés de cette manière intègrent également des entrées/sorties audio, des convertisseurs audio numérique, ainsi que des ports MIDI intégrés, simplifiant ainsi de l’ajout de ces appareils (et des gestionnaires) et ne nécessitant qu’un seul câble. Il est recommandé de connecter les périphériques Firewire et USB directement à l’ordinateur plutôt que via un concentrateur ou un commutateur réseau. Ordinateur Câble USB/FireWire Surface de contrôle18 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Connexion de surfaces de contrôle MIDI Si votre surface de contrôle est équipée de ports d’entrée et de sortie MIDI, vous pouvez la connecter à une interface MIDI et connecter l’interface MIDI à votre ordinateur. Les interfaces MIDI sont généralement connectées à votre ordinateur via les protocoles de connexion USB ou FireWire. Le format MIDI utilise des ports séparés pour l’entrée et la sortie et vous devez connecter l’entrée et la sortie MIDI pour utiliser le périphérique avec Logic Pro. Le schéma suivant illustre une installation classique utilisant l’entrée et la sortie MIDI : Il est recommandé de ne pas connecter en « guirlande » d’autres périphériques MIDI via les ports d’entrée ou de sortie MIDI utilisés par les surfaces de contrôle. La connexion en guirlande peut provoquer des erreurs et d’autres problèmes en raison de la quantité des données transmises en temps réel. Pédales et interrupteurs au pied en option Certaines surfaces de contrôle vous permettent de connecter des interrupteurs au pied ou des pédales en tant que contrôleurs supplémentaires. Si votre surface de contrôle est dotée de connecteurs appropriés, vous pouvez connecter des interrupteurs au pied optionnels pour contrôler à distance la lecture et d’autres fonctions. Ceci vous libère les mains pour d’autres contrôles et peut également s’avérer utile lorsque vous utilisez des guitares ou d’autres instruments qui nécessitent les deux mains. Mise sous tension Une fois la connexion effectuée, appuyez sur l’interrupteur d’alimentation de votre surface de contrôle. Une fois l’appareil mis sous tension, les écrans (écran LCD si votre périphérique en possède un) ou les voyants DEL s’allument. Certains écrans LCD affichent un message de bienvenue indiquant le numéro de version du programme interne, au moment de la mise sous tension. Sur la plupart des surfaces de contrôle équipées de curseurs motorisés, chaque curseur glisse vers la position supérieure, puis se replace dans la position inférieure ou centrale. Cette procédure de mise sous tension à autodiagnostic indique que vos appareils fonctionnent correctement. Ordinateur Interface MIDI Port de sortie Port d’entrée Port de sortie Port d’entrée Surface de contrôleChapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 19 Généralement, vous pouvez allumer votre ordinateur (et l’interface MIDI, le cas échéant) avant ou après avoir mis la surface de contrôle sous tension, puis lancer Logic Pro avant ou après la mise sous tension. Certains périphériques peuvent toutefois nécessiter que l’ordinateur soit allumé avant/après l’initialisation du périphérique. Consultez la documentation du périphérique ainsi que le site web du fabricant. Ajout de surfaces de contrôle à Logic Pro Certaines surfaces de contrôle (telles que la Mackie Control) sont automatiquement détectées lorsque vous lancez Logic Pro. Vous pouvez ajouter d’autres périphériques qui ne sont pas détectés automatiquement dans la fenêtre Réglage. Il existe deux façons d’ajouter un périphérique : en parcourant l’ordinateur pour trouver le périphé- rique ou en l’ajoutant manuellement. L’installation est facile (elle est en outre expliquée dans la rubrique Installation du chapitre portant sur votre périphérique). Certains périphériques peuvent nécessiter des étapes différentes ou supplémentaires mais généralement tout ce que vous devrez faire est de sélectionner les périphériques que vous souhaiter utiliser avec Logic Pro, en suivant l’une des procédures suivantes : Pour ajouter une surface de contrôle en parcourant l’ordinateur : 1 Ouvrez la fenêtre de réglage Surfaces de contrôle en choisissant Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglage. 2 Dans la fenêtre Réglage, choisissez Nouvelle > Installation, puis sélectionnez le périphé- rique désiré dans la liste. Remarque : vous pouvez sélectionner plusieurs modèles en cliquant sur plusieurs entrées de la liste tout en maintenant la touche Commande enfoncée. Si vous sélectionnez plusieurs modèles, Logic Pro effectue l’opération souhaitée pour chaque modèle, l’un après l’autre. 3 Cliquez sur le bouton Parcourir. Vous pouvez également appuyer sur Entrée ou doublecliquer sur le nom du périphérique pour lancer la recherche. Logic Pro analyse alors votre système pour rechercher les périphériques connectés et installe automatiquement (puis connecte) ceux qu’il trouve. 4 Lorsque vous avez terminé, fermez la fenêtre. Si vous ne souhaitez pas sélectionner les modèles à rechercher, vous pouvez simplement choisir Nouveau > Rechercher tous dans la fenêtre Réglage : Logic Pro recherche toutes les surfaces de contrôle prises en charge sur tous les ports MIDI. Notez que ceci peut prendre un certain temps.20 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Certaines surfaces de contrôle ne prennent pas en charge la recherche automatique. Ces périphériques doivent alors être ajoutés manuellement à votre installation. Lorsque vous ajoutez un périphérique manuellement, vous devez également assigner les paramètres des ports d’entrée et de sortie MIDI appropriés. Remarque : il est préférable d’installer des périphériques par recherche automatique, dans la mesure du possible. Logic Pro est capable de recueillir plus d’informations sur les périphériques par une recherche automatique que par le biais d’une installation manuelle. Pour ajouter une surface de contrôle manuellement : 1 Ouvrez la fenêtre de réglage Surfaces de contrôle en choisissant Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglage. 2 Dans la fenêtre Réglage, choisissez Nouvelle > Installation, puis sélectionnez le périphé- rique souhaité dans la liste. 3 Cliquez sur le bouton Ajouter. 4 Fermez la fenêtre Installation une fois que vous avez terminé. Si une autre surface de contrôle du type sélectionné existe déjà dans votre réglage, une zone de dialogue d’avertissement vous demandera de confirmer l’ajout du nouveau périphérique. Vous devez modifier manuellement les valeurs des ports d’entrée et de sortie MIDI dans la case des paramètres du périphérique de la fenêtre Réglage afin qu’elles correspondent à celles du périphérique connecté. Réglages par défaut Vous pouvez réinitialiser la prise en charge de toutes les surfaces de contrôle connectées en choisissant Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglages par défaut. Création de groupes de surfaces de contrôle Si votre système comporte plusieurs surfaces de contrôle, vous pouvez définir la manière dont ils sont reliés les uns aux autres et créer des groupes de surfaces de contrôle. Un groupe de surfaces de contrôle comprend plusieurs périphériques que vous combinez pour créer une surface de contrôle virtuelle unifiée unique. Vous pouvez créer jusqu’à 20 groupes de surfaces de contrôle. Chaque groupe comprend un nombre défini de périphériques physiques. Le seul facteur de limitation est le nombre de ports d’entrée et de sortie MIDI disponibles (ou ports « MIDI » USB/FireWire si vous utilisez une surface de contrôle USB ou FireWire). Vous pouvez déterminer de manière indépendante le comportement par défaut de chaque périphérique d’un groupe. Pour de plus amples informations, reportez-vous à la rubrique intitulée Paramètres des périphériques (p. 24).Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 21 Pour créer un groupe de surfaces de contrôle : 1 Ouvrez la fenêtre de réglage Surfaces de contrôle en choisissant Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglage. 2 Dans la fenêtre Réglage, faites glisser les icônes des surfaces de contrôle que vous souhaitez regrouper de manière à ce qu’elles forment une ligne horizontale unique. L’ordre des icônes de gauche à droite définit l’ordre dans lequel les pistes et les paramètres sont arrangés sur les périphériques. Pour utiliser deux surfaces de contrôle de manière indépendante : 1 Ouvrez la fenêtre de réglage Surfaces de contrôle en choisissant Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglage. 2 Dans la fenêtre Réglage, arrangez les icônes des surfaces de contrôle sur des lignes séparées, à savoir l’une au-dessus de l’autre.22 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Le schéma ci-dessous est un exemple avec deux surfaces de contrôle Mackie Control, trois surfaces de contrôles Mackie Control XT et une surface de contrôle HUI : L’icône de l’ordinateur est connectée aux trois lignes, comme le montre le schéma ci-dessous : La ligne supérieure, qui comprend la surface de contrôle Mackie Control n˚ 1, la surface de contrôle Mackie Control XT n˚ 1 et la surface de contrôle Mackie Control XT n˚ 2, forme un groupe de surfaces de contrôle unique de 24 canaux. La surface de contrôle Mackie Control n˚ 1 contrôle les canaux 1 à 8, la XT n˚ 1 contrôle les canaux 9 à 16 et la XT n˚ 2 gère les canaux 17 à 24. Sur la seconde ligne, la surface de contrôle Mackie Control n˚ 2 et la Mackie Control XT n˚ 3 forment un second groupe de surfaces de contrôle contrôlant les instruments (des canaux 1 à 8) et les auxiliaires (des canaux 9 à 16). Sur la troisième ligne, la surface de contrôle HUI forme un groupe de surfaces de contrôles unique. Chaque groupe possède des paramètres individuels, tels que le mode Flip, le mode d’affichage, le décalage de banque de paramètres de module et autres. Ceci vous permet d’accéder, d’éditer et d’automatiser différentes rubriques de la table de mixage Logic Pro. Dans notre exemple, les trois appareils de la ligne supérieure pourraient être utilisés pour contrôler les pistes audio et les canaux MIDI. Sur la seconde ligne, la surface de contrôle Mackie Control n˚ 2 pourrait être utilisée pour les canaux d’instrument 1 à 8 et la XT n˚ 3 pourrait être utilisée pour les canaux auxiliaires. Le HUI pourrait être utilisé pour éditer les définitions de groupes. Le placement physique des appareils et la façon dont vous les utilisez sont complètement flexibles.Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 23 Remarque : dans la plupart des situations, le placement de vos surfaces de contrôle les unes par rapport aux autres doit être le même à l’écran que dans la réalité. Positionnez simplement les icônes dans votre groupe de surfaces de contrôle en conséquence. Une fois que vous avez créé un groupe de surfaces de contrôle, vous pouvez le régler dans la fenêtre Réglage. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Paramètres des groupes de surfaces de contrôle » à la page 24. Suivre un groupe de surfaces de contrôle Le menu Afficher de la fenêtre Table de mixage contient une option de suivi du groupe de surfaces de contrôle. Lorsqu’elle est activée, elle permet de mettre à jour la fenêtre Table de mixage afin qu’elle reflète le groupe de surfaces de contrôle actives. En suivant l’exemple ci-dessus, appuyez sur le bouton de sélection 2 de la piste/du canal de la surface de contrôle Mackie Control n˚ 2 (figurant sur la seconde ligne/groupe de surfaces de contrôle) pour mettre à jour la table de mixage Logic Pro afin d’afficher les canaux d’instrument 1 à 8 et les huit canaux auxiliaires. Appuyez sur un bouton Select figurant sur n’importe quel appareil de la ligne/du groupe supérieur(e) pour mettre à jour la table de mixage afin d’afficher les canaux audio 1 à 24. Réglage de votre installation de surfaces de contrôle Le côté gauche de la fenêtre Réglage contient deux ou trois zones de paramètres : Paramètres des périphériques, Paramètres spéciaux (si votre périphérique connecté les prend en charge) et Paramètres des groupes de surface de contrôle. Vous pouvez régler l’installation de vos surfaces de contrôle pour qu’elle réponde à vos besoins en éditant les paramètres dans ces cases. 24 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Paramètres des périphériques La case Paramètres des périphériques contient les paramètres suivants :  Sortie : choisissez le port de sortie MIDI dans le menu local.  Entrée : choisissez le port d’entrée MIDI dans le menu local.  Module : affiche le nom de la surface de contrôle.  Modèle : affiche le nom du modèle de la surface de contrôle.  Version : affiche la version du programme interne de certaines surfaces de contrôle.  Couleur : cliquez pour choisir la couleur qui indique quelles sont les pistes contrôlées par cette surface de contrôle. Dans la fenêtre Arrangement, les pistes contrôlées par ce périphérique sont colorées le long du bord gauche de la liste des pistes (si les barres de contrôle des pistes sont affichées). Chaque surface de contrôle doit être connectée à un port d’entrée et de sortie MIDI indé- pendant (ou à un port USB/FireWire correspondant désigné comme étant un port MIDI par le gestionnaire de périphériques). Lorsque le périphérique est ajouté, la procédure d’installation ou de recherche automatique règle les paramètres d’entrée et de sortie MIDI appropriés pour le périphérique. Si les paramètres du port MIDI sont incorrects, vous pouvez les choisir manuellement dans les menus locaux des ports d’entrée et de sortie. Paramètres spéciaux Certaines surfaces de contrôles (telles que la surface de contrôle Mackie Control) vous permettent de définir des paramètres « spéciaux » tels que la sensibilité tactile des curseurs. Lorsqu’un périphérique offrant des paramètres spéciaux est connecté, la case Paramètres spéciaux s’affiche à gauche de la fenêtre Réglage. Pour de plus amples informations sur les paramètres spéciaux pris en charge, reportez-vous à la documentation du périphérique spécifique. Paramètres des groupes de surfaces de contrôle Si vous avez créé un ou plusieurs groupes de surfaces de contrôle, vous pouvez régler les paramètres de ces groupes dans la case des paramètres des groupes de surfaces de contrôle. Ces paramètres s’appliquent au groupe associé au périphérique sélectionné et vous permettent de régler chaque groupe afin qu’il réponde à vos besoins. Ceci s’avère particulièrement utile lorsque vous disposez de plusieurs groupes de surfaces de contrôle. Pratiquement tous les paramètres des groupes de surfaces de contrôle peuvent être modifiés directement dans la surface de contrôle, ainsi que dans la fenêtre Réglage. Si vous avez créé plusieurs groupes de surfaces de contrôle la case des paramètres des groupes de surfaces de contrôle affiche les paramètres du groupe actuellement sélectionné dans la fenêtre Réglage. La case des paramètres des groupes de surfaces de contrôle contient les paramètres suivants :Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 25 Paramètres d’affichage Les paramètres situés en haut de la case vous permettent de contrôler les aspects des écrans des périphériques.  Mode Flip : choisissez les fonctions des curseurs et des boutons rotatifs d’encodeurs des tranches de console sur le périphérique. Pour les surfaces de contrôle qui contiennent un curseur et un bouton rotatif d’encodeur pour chaque tranche de console, le mode Flip vous permet d’assigner ces deux contrôles au même paramètre ou d’échanger leurs assignations. Les choix possibles sont les suivants :  Désactivé : mode standard avec le curseur jouant le rôle de réglage du volume.  Dupliquer : assigne le curseur et l’encodeur au paramètre de l’encodeur actuellement sélectionné.  Échange : active les assignations du curseur et de l’encodeur, faisant ainsi du curseur un réglage du panoramique et de l’encodeur, un réglage du volume des canaux, par exemple.  Muet : désactive le curseur. Ceci s’avère utile lors d’un enregistrement effectué dans la même pièce que la surface de contrôle et si vous souhaitez éviter le bruit mécanique des curseurs. Les automations en cours continueront à fonctionner normalement.  Mode d’affichage : cliquez pour limiter uniquement l’affichage des périphériques au nom ou à la valeur du paramètre actuel. Ceci s’avère utile en cas d’espace dédié à l’affichage du nom et de la valeur des paramètres insuffisant.  Affichage d’horloge : si votre surface de contrôle est dotée d’un affichage de position, ce paramètre vous permet de déterminer la façon dont la position de la tête de lecture est représentée : cliquez pour basculer entre les battements (valeurs musicales) ou SMPTE (valeurs de temps absolu). Remarque : l’affichage exact des éléments et leurs positions varient en fonction de l’affichage SMPTE sélectionné ou de l’option d’affichage en barres/battements définie dans les préférences de Logic Pro.  Mode de présentation des tranches de console :  Arrangement : les tranches de console du périphérique correspondent aux tranches de console de Logic Pro telles qu’elles apparaissent dans la fenêtre Table de mixage. La disposition des tranches de console correspond à la manière dont les pistes sont présentées dans la fenêtre Arrangement. La tranche de console 1 de la fenêtre Table de mixage équivaut au canal 1 de la surface de contrôle, la tranche de console 2 du mélangeur équivaut au canal 2 et ainsi de suite. Les instruments/ canaux utilisés par plusieurs pistes sont fusionnés en un seul canal. Il s’agit du mode par défaut de la plupart des périphériques, et notamment celui de la surface de contrôle Mackie Control. 26 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base  Tout : les tranches de console du périphérique correspondent aux tranches de console de Logic Pro d’un certain type, tels que les canaux MIDI ou tranches de console auxiliaires, indépendamment de leur utilisation sur des pistes. Les surfaces de contrôle qui prennent en charge ce mode d’affichage vous permettent généralement de définir quels types de canal vous souhaitez afficher. Le contenu de la fenêtre Table de mixage suit automatiquement l’état de la surface de contrôle, à condition que l’option Afficher > Suivre Surface de Contrôle soit activée dans la fenêtre Table de mixage).  Pistes : semblable au mode d’affichage Arrangement, mais les tranches de console individuelles sont affichées lorsque plusieurs pistes Arrangement se rapportent au même canal. Généralement, un canal d’instrument comportant plusieurs pistes y est relié.  Simple : ce mode affiche un canal unique (et son acheminement vers les appareils auxiliaires et autres). Vous pouvez déterminer quels paramètres les contrôleurs des tranches de console (de la surface de contrôle) éditeront. Remarque : gardez à l’esprit que le mode d’affichage est une propriété du groupe de surfaces de contrôle, et non un paramètre global. Un groupe peut afficher des bus tandis que l’autre affiche des pistes, par exemple.  Banque de curseurs pour la présentation des pistes : faites glisser verticalement ou entrez un nombre entier pour décaler les pistes qui seront contrôlées par les tranches de console du périphérique dans l’affichage de pistes. Par exemple, si votre périphérique comporte huit tranches de console, elles peuvent généralement être assignées aux tranches de console 1 à 8 dans Logic Pro. Si vous réglez ce paramètre sur 2, les tranches de console du périphérique contrôleraient les tranches de console 3 à 10 (1 + 2 = 3) de la table de mixage Logic Pro.  Banque de curseurs pour toutes les présentations : Logic Pro faites glisser verticalement ou entrez un nombre entier pour décaler les pistes qui seront contrôlées par les tranches de console du périphérique dans la présentation Tout. Ce paramètre est uniquement disponible lorsque plusieurs types de tranche de console sont affichés dans la table de mixage. Lorsque des types de tranche de console uniques sont affichés, il existe des paramètres de banque de curseurs séparés (non affichés dans la liste des paramètres).  Paramètres des tranches de console : choisissez quelle fonction est contrôlée par les encodeurs des tranches de console du périphérique. Les choix possibles sont les suivants :  Volume : les encodeurs règlent le volume des canaux.  Pan : les encodeurs règlent la position du panoramique des canaux.  Format : les encodeurs règlent/sélectionnent le format des canaux.  Entrée : les encodeurs règlent/sélectionnent la source d’entrée des canaux.  Sortie : les encodeurs règlent/sélectionnent la sortie des canaux (sorties principales/auxiliaires /surround).  Automation : les encodeurs règlent/sélectionnent le mode d’automation des canaux.Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 27  Groupe : les encodeurs règlent l’adhésion à un groupe de la piste. L’édition du paramètre vous permet de régler « aucun groupe » ou un groupe unique. L’activation de l’adhésion à plusieurs groupes n’est pas possible (ceci peut uniquement être effectué directement dans la table de mixage Logic Pro).  Paramètre d’affichage : les encodeurs règlent le paramètre d’automation sélectionné dans la fenêtre Arrangement. Ceci s’avère particulièrement utile si vous réglez la surface de contrôle sur le mode de présentation Arrangement et que votre fenêtre Arrangement affiche plusieurs sous-pistes avec divers paramètres.  Menu local du paramètre surround : choisissez le paramètre surround que les boutons rotatifs des encodeurs contrôleront. Les choix possibles sont les suivants :  Angle : les encodeurs règlent l’angle surround.  Diversité : les encodeurs règlent la diversité surround (direction).  LFE : les encodeurs règlent le niveau LFE.  Diffusion : les encodeurs règlent le paramètre de diffusion Stéréo sur les tranches de console surround.  X : les encodeurs règlent la position X Surround.  Y : les encodeurs règlent la position Y Surround.  Centrer : les encodeurs règlent le niveau des canaux au centre. Remarque : les paramètres X et Y sont une représentation différente des paramètres d’angle et de diversité et sont par conséquent indépendants. Les paramètres X et Y prennent en charge l’utilisation des manettes surround.  Bande EQ : règle la bande EQ actuelle, de manière à ce que vous puissiez éditer un paramètre Channel EQ ou Linear Phase EQ particulier pour toutes les pistes de la présentation Multicanal EQ.  Menu local des paramètres EQ : choisissez quel paramètre de la bande EQ sélectionnée est contrôlé par les encodeurs de la présentation Multicanal EQ. Les choix possibles sont les suivants :  Fréquence : les encodeurs règlent la fréquence de la bande sélectionnée.  Gain : les encodeurs règlent le gain de la bande sélectionnée. Pour les bandes Low Cut (bande 1) et High Cut (bande 8) du Channel et Linear Phase EQ, ce paramètre contrôle la courbe.  Q : les encodeurs règlent le facteur Q de la bande sélectionnée.  On/Off : les encodeurs ignorent la bande EQ sélectionnée.  Page des paramètres EQ : règle le paramètre EQ affiché dans la présentation Bande de canal EQ. Les Channel et Linear Phase EQ comprennent 8 bandes par canal audio, chaque bande offrant quatre paramètres. Tous ces paramètres sont accessibles depuis votre surface de contrôle.28 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Si votre surface de contrôle n’affiche pas immédiatement tous les paramètres EQ, vous pouvez les afficher en parcourant successivement les pages des paramètres. Par exemple, si votre surface de contrôle comporte huit tranches de console, vous pouvez contrôler directement les paramètres 1 à 8 au moyen des potentiomètres ou des curseurs 1 à 8 lorsque vous basculez vers la présentation Édition des tranches de console EQ. Vous devez alors basculer d’une page pour accéder aux paramètres 9 à 16. Paramètres d’envoi et de module Les paramètres figurant au centre de la case des paramètres des groupes des surfaces de contrôle vous permettent de contrôler différents aspects opérationnels lorsque vous utilisez des paramètres d’envoi et de module.  Envoyer slot : règle le logement d’envoi actuellement sélectionné. La valeur par défaut est 1, ce qui règle le premier envoi (supérieur) de chaque canal comme logement d’envoi. Une valeur de 2 règle le second envoi comme second logement d’envoi, une valeur de 3, le troisième logement d’envoi, et ainsi de suite.  Menu local Envoyer paramètre : choisissez le paramètre d’envoi contrôlé par les encodeurs lorsque vous vous trouvez dans la présentation Multicanal d’envoi. Les choix possibles sont les suivants :  Destination : l’encodeur est utilisé pour déterminer le nombre de canaux bus pour le logement d’envoi.  Niveau : l’encodeur est utilisé pour régler le niveau d’envoi.  Position : les encodeurs règlent les modes Pré, Post ou Post-balance.  Mute : les encodeurs activent/désactivent le son du logement d’envoi sélectionné.  Page des paramètres d’envoi : règle la page actuelle des paramètres d’envoi. Jusqu’à 32 paramètres sont proposés dans la présentation Tranches de console d’envoi pour un canal donné (Huit logements d’envoi multipliés par les quatre paramètres mentionnés ci-dessus).  Split : nombre de paramètres supérieurs : règle le nombre d’encodeurs appartenant au Split supérieur pour les contrôles de surface prenant en charge le mode Split. Les encodeurs restants appartiennent au Split inférieur. Une valeur 0 signifie que le mode Split est désactivé. Tous les encodeurs sont assignés à la zone Split supérieure. Les surfaces de contrôle qui prennent en charge le mode Split permettent l’affichage de deux rubriques de paramètres séparés dans un module (voire différents modules). Ils sont appelés « Split supérieur » et « Split inférieur ».  Page des paramètres d’instrument : détermine quel paramètre est assigné à l’encodeur situé le plus à gauche lors de l’édition d’un instrument logiciel. Le paramètre d’instrument suivant est assigné à l’encodeur 2, et ainsi de suite. Ceci s’applique au Split supérieur lorsque le mode Split est activé.Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 29  Page des paramètres d’instrument (Split inférieur) : règle le paramètre assigné à l’encodeur situé le plus à gauche du Split inférieur lors de l’édition d’un instrument logiciel (lorsque le mode Split est activé). Le paramètre d’instrument suivant est assigné à l’encodeur 2, et ainsi de suite.  Insérer slot : règle le numéro du logement d’insertion actif, tant pour sélectionner un module (dans la présentation Tranche de console de module) que pour modifier ses paramètres. La valeur par défaut est 1, ce qui règle le premier logement de module (supérieur) de chaque canal comme logement d’insertion. Une valeur de 2 règle le second logement de module comme logement d’insertion, et ainsi de suite. Lorsque le mode Split est activé, ceci s’applique au split supérieur.  Insérer Slot (Split inférieur) : règle le nombre de logements d’insertion en cours pour la scission inférieure lorsque vous sélectionnez ou éditez un module avec le mode Split activé.  Page des paramètres de module : définit quel paramètre est assigné à l’encodeur situé le plus à gauche lors de l’édition d’un module. Le paramètre de module suivant est assigné à l’encodeur 2, et ainsi de suite. Ceci s’applique au split supérieur lorsque le mode Split est activé. Remarque : les paramètres de la page de module et d’instrument sont maintenus séparés car ceci vous permet de basculer rapidement entre l’édition d’un instrument et un module d’effets sur un canal sans devoir régler la page des paramètres à chaque fois.  Page des paramètres de module (Split inférieur) : définit quel paramètre est assigné à l’encodeur situé le plus à gauche du split inférieur lorsque vous éditez un module (le mode Split activé). Le paramètre de module suivant est assigné à l’encodeur 2, et ainsi de suite.  Piste (Split inférieur) : définit quelle piste est affichée pour les présentations Bandes de canaux. Lorsque le mode Split est activé, ceci s’applique au split supérieur.  Piste (Split inférieur) : définit quelle piste est affichée (dans la rubrique Split Lower de la surface de contrôle) pour les présentations Tranches de console, lorsque le mode Split est activé.  Verrouillage de la piste : détermine comment la surface de contrôle répond lorsqu’une piste est sélectionnée dans Logic Pro (par définition, ceci affecte à distance la piste et ses paramètres (split inférieur). Lorsqu’il est réglé sur On, le groupe de surfaces de contrôle continue d’afficher la même piste, indépendamment de la piste actuellement sélectionnée dans Logic Pro. Lorsqu’il est réglé sur Off, le groupe de surfaces de contrôle bascule automatiquement vers la piste sélectionnée, à chaque fois qu’une piste est sélectionnée dans Logic Pro.30 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Autres paramètres Les paramètres figurant en bas de la case des paramètres du groupe des surfaces de contrôle vous permet de régler les paramètres du format du nom de piste, du mode Shift de la page des paramètres, du mode de changement relatif, du groupe Mix, et de la page des paramètres du groupe.  Format du nom de piste : détermine si l’affichage du nom de piste indique uniquement le nom de la piste ou le nom et le numéro de la piste.  Mode Shift la page des paramètres : détermine si le paramètre est décalé d’une page ou d’un paramètre.  Menu local Mode de changement relatif : permet de choisir le mode des assignations du contrôleur qui prennent en charge un mode de changement de valeur relatif (boutons rotatifs d’encodeurs, par exemple). Les choix possibles sont les suivants :  Brut : le paramètre est réglé par étapes brutes.  Plein : tournez l’encodeur vers la droite pour régler la valeur maximale. Si vous le tournez vers la gauche, vous réglerez la valeur minimale. L’encodeur s’arrête également sur sa valeur par défaut. Par exemple, lorsque le potentiomètre Pan est laissé au centre, le fait de tourner l’encodeur vers la droite règle initialement le paramètre du panoramique au centre (sa valeur par défaut). Un tour supplémentaire à droite règle le panoramique sur la position totalement à droite (sa valeur maximale).  Fin : le paramètre est incrémenté ou décrémenté en plusieurs étapes, d’un tick ou autre unité. Dans ce mode, la résolution la plus élevée possible est utilisée. Par exemple, lors de l’édition du paramètre Délai du module de délai de l’échantillon : chaque tick de l’encodeur augmente ou diminue la valeur d’1 échantillon, quelle que soit la valeur de la résolution.  Valeur du groupe Mix : détermine quel groupe est édité lorsque vous vous trouvez dans le mode Édition de groupe.  Page des paramètres du groupe : définit quel paramètre du groupe édité est assigné à l’encodeur situé le plus à gauche. Comment les paramètres des groupes de surfaces de contrôle sont enregistrés Toutes les modifications de paramètres (dans la fenêtre Réglage ou sur le périphérique) sont enregistrées dans un fichier de préférences nommé com.apple.logic.pro.cs, et situé dans ~/Bibliothèque/Préférences/Logic. Ce fichier est enregistré indépendamment du fichier des préférences de Logic Pro.Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 31 Réglage des préférences des surfaces de contrôle Différents paramètres affectant l’affichage de l’écran et les performances des surfaces de contrôle peuvent être réglés dans les onglets Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle. Pour ouvrir les préférences des surfaces de contrôle : m Choisissez Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Préférences (ou utilisez le raccourci clavier Ouvrir les Préférences Surfaces de contrôle). Pour désactiver temporairement vos surfaces de contrôle : m Choisissez Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Ignorer toutes les surfaces de contrôle. Cette commande s’avère utile pour mettre en sourdine les curseurs motorisés des surfaces de contrôle lorsque vous effectuez un enregistrement dans la même pièce. Elle est également pratique lorsque vous procédez à un dépannage des erreurs de données MIDI ou réduisez le réglage requis de la bande passante MIDI. Préférences générales Les préférences générales des surfaces de contrôle comprennent la résolution des contrôles relatifs, la bande passante MIDI maximale et d’autres fonctions.  Curseur de résolution des contrôles relatifs : Règle la résolution des contrôles qui modifient les valeurs de manière relative. La résolution par défaut est de 128 points. Choisissez une valeur de résolution supérieure pour diviser la plage de valeurs en incréments plus petits.  Curseur de bande passante MIDI maximale : Faites-le glisser pour régler la quantité maximale de la bande passante MIDI que votre surface de contrôle peut utiliser. Il est réglé sur une valeur par défaut de 50 % qui devrait se révéler appropriée dans la plupart des cas. Vous pouvez modifier cette valeur si vous trouvez que votre lecture MIDI ou d’automation est affectée.32 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base  Case Cliquer sur le curseur sélectionne la piste : Lorsque cette fonction est active, le fait de déplacer un curseur sur la surface de contrôle permet de sélectionner la piste correspondant au curseur. Pour que cela fonctionne, le périphérique doit être équipé de curseurs tactiles.  Surface de contrôle suit la sélection de piste : Lorsque cette fonction est active, la sélection d’une piste dans la fenêtre Arrangement sélectionnera automatiquement la piste/le canal correspondant de la surface de contrôle.  Case Résolution du Jog dépendante du zoom horizontal : Lorsque cette fonction est active, la précision du scrubbing (utilisant le jog wheel (molette)/shuttle de votre surface de contrôle) est déterminée par le niveau de zoom horizontal de Logic Pro. Votre surface de contrôle doit être équipée d’un jog wheel (molette)/shuttle (ou d’un contrôle similaire) afin qu’elle puisse être active. Pour conserver une résolution cohé- rente, quels que soient les niveaux de zoom de la fenêtre de Logic Pro, désactivez cette case.  Case Mode Pickup : Lorsque cette fonction est active, la surface de contrôle fonctionne en mode Pickup (si ce mode est disponible). Certaines surfaces de contrôle, généralement celles non dotées de curseurs motorisés ou de potentiomètres, n’affichent pas les modifications de paramètres pour cause de lecture des données d’automation existantes sur leur interface. Ces surfaces de contrôle proposent généralement un mode Pickup. En mode Pickup, le contrôleur doit atteindre la valeur actuelle avant qu’elle ne commence à changer. Ceci évite des sauts soudains des valeurs de paramètres causés par la lecture d’automation. Votre périphérique peut être équipé d’un écran (généralement deux voyants DEL fléchés) qui indique la direction ou la distance que vous devez respecter pour déplacer le contrôleur afin de correspondre aux paramètres affichés dans Logic Pro (également connu sous le nom de NULL). Une fois que vous avez fait concorder les valeurs à l’écran, désactivez le mode Pickup et démarrez l’automation. Lorsque le mode Pickup est désactivé, le réglage d’un curseur modifie le paramètre immédiatement (ce qui peut provoquer des sauts dans les valeurs des paramètres).  Menu local Contrôles multiples par paramètre : choisissez le nombre maximum d’encodeurs utilisés pour chaque paramètre, lorsque vous éditez des modules ou des instruments audio. Les choix possibles sont les suivants :  1 : les paramètres sont toujours affichés en utilisant un encodeur par paramètre avec le moins d’espace possible disponible pour le nom et la valeur du paramètre sur l’écran LCD.  2 : sur chaque appareil, les encodeurs 1 et 2 sont utilisés pour le premier paramè- tre, les encodeurs 3 et 4 pour le second, et ainsi de suite.  4 : sur chaque appareil, les encodeurs 1 à 4 sont utilisés pour le premier paramè- tre, les encodeurs 5 à 8 pour le second, et ainsi de suite.  8 : sur chaque appareil, les encodeurs 1 à 8 sont utilisés pour le premier paramè- tre, les encodeurs 9 à 16 pour le second, et ainsi de suite.Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 33 Lorsque plusieurs encodeurs sont utilisés par paramètre, ils sont divisés en groupes (1/2, 3/4, 5/6, 7/8, par exemple). Le premier encodeur de chaque groupe contrôle le paramètre affiché à l’écran. Les encodeurs restants sont inactifs. L’utilisation de plusieurs encodeurs par paramètre affiche moins de paramètres à n’importe quel moment donné, mais vous gagnez de l’espace sur l’écran LCD pour afficher des noms et valeurs de paramètres plus longs. Plus vous possédez de surfaces de contrôle au sein d’un groupe de surfaces de contrôle et plus vous bénéficiez de cette fonctionnalité.  Uniquement si tous les paramètres tiennent sur une page : Lorsque cette fonction est activée, le nombre défini d’encodeurs est uniquement utilisé lorsqu’il y a un nombre suffisant d’encodeurs pour afficher tous les paramètres sans changer de pages. Par exemple, si vous possédez une surface de contrôle Mackie Control et deux Mackie Control XT (ce qui vous donne un total de 24 encodeurs), un module comportant 13 paramètres s’affichera avec un encodeur par paramètre. Onze encodeurs demeureront inutilisés. Un module comportant 11 paramètres s’affichera avec deux encodeurs par paramètre. Deux encodeurs demeureront inutilisés (comme le seront également les encodeurs inactifs des sous-divisions mentionnées ci-dessus). Lorsque cette fonction est désactivée, plusieurs encodeurs sont utilisés pour chaque paramètre, ce qui peut nécessiter un défilement. Cela ne serait pas le cas si un seul encodeur était utilisé pour chaque paramètre.  Afficher les unités de valeurs pour : les deux cases de cette rubrique vous permettent de définir si les valeurs des paramètres sont ajoutées par l’unité de mesure, à savoir « Hz » ou « % », par exemple. Vous pouvez régler cette option séparément pour les paramètres d’instrument/module, de volume et d’autres paramètres de tranches de console. Lorsque cette fonction est activée, les valeurs applicables sont ajoutées à l’unité appropriée. Désactivez cette fonction si vous voyez que les unités rendent l’affichage trop confus.  Bouton Assignation de contrôleur : cliquez pour ouvrir la fenêtre Assignations du contrôleur.  Bouton Réglage : cliquez pour ouvrir la fenêtre de réglage Surfaces de contrôle.34 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Préférences des tags d’aide Pour les surfaces de contrôle qui sont équipées d’écrans librement programmables proposant plus de six caractères par ligne (ou segment) d’affichage, vous pouvez modifier le mode d’affichage des tags d’aide. Les tags d’aide des surfaces de contrôle sont semblables aux tags d’aide de Logic Pro car ils affichent des informations complémentaires pendant l’utilisation.  Lors de l’édition, afficher les noms longs pour : les deux cases de cette rubrique vous permettent de régler la manière dont les noms et valeurs des paramètres sont affichés sur l’écran LCD de la surface de contrôle.  Case Nom du paramètre : Lorsque cette fonction est activée, la ligne supérieure de l’écran LCD affiche le nom complet du paramètre plutôt que sa forme abrégée, lorsque vous éditez un paramètre,  Case Valeur du paramètre : Lorsque cette fonction est activée, la ligne inférieure de l’écran LCD affiche la valeur complète du paramètre lorsque vous éditez un paramètre. Si les cases « Afficher les unités de valeurs pour » (voir ci-dessous) sont cochées, elles seront ajoutées à l’unité de mesure, le cas échéant (exemples : « dB », « Hz », ou « % »). Remarque : les options suivantes fonctionnent uniquement si au moins l’un des deux paramètres décrits ci-dessus est actif.  Curseur Durée de l’affichage : Faites-le glisser pour régler la durée pendant laquelle les noms et valeurs d’un paramètre demeureront affichés sur l’écran LCD, suivant leur sélection/réglage.  Case Afficher les infos pour plusieurs paramètres : Lorsque cette fonction est activée : les informations sur le nom long apparaissent à l’écran tant que le délai imparti au temps d’affichage du paramètre édité ne s’est pas écoulé. Ceci peut provoquer un chevauchement de texte. Lorsqu’elle est désactivée : le nom long apparaît uniquement pour le paramètre le plus récemment édité, ce qui peut provoquer un papillotement de l’écran. Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base 35  Case Afficher les infos lors des sélections de pistes : Lorsque cette fonction est activée, l’élément Sélectionné apparaît sur la ligne supérieure de l’écran LCD et le nom de la piste sélectionnée s’affiche sur la ligne inférieure lorsque vous sélectionnez une piste.  Case Afficher les info lors de l’édition du volume : Lorsque cette fonction est activée, le mot Volume apparaît sur la ligne supérieure de l’écran LCD et la valeur éditée s’affiche sur la ligne inférieure lorsque vous éditez le volume d’une piste.  Cases Afficher les unités de valeurs pour : Lorsque cette fonction est activée, les valeurs des paramètres sont ajoutées à l’unité de mesure appropriée (« Hz » ou « % » par exemple). Vous pouvez régler cette option séparément pour les « paramètres d’instrument/module », de « Volume et autres paramètres ». Si vous n’avez pas besoin des valeurs d’unité, l’affichage sera moins confus. Remarque : ce paramètre s’applique uniquement pendant que vous éditez les valeurs appropriées. Affichage de messages Tous les messages (excepté les zones de dialogue Ouvrir Fichier) apparaissent sur l’écran LCD des surfaces de contrôle qui proposent l’affichage du texte. Parmi les exemples de messages, figurent les avertissements d’autorisation, l’édition des confirmations ou les messages d’erreur. Lorsqu’un message est visible, vous ne pouvez pas exécuter d’action sur une autre fenêtre. Le texte du message apparaît sur la ligne supérieure de l’écran LCD. Si le texte du message ne tient pas sur la ligne supérieure de l’écran LCD, il commence à défiler au bout de trois secondes. Vous pouvez faire défiler manuellement le texte de la zone de dialogue à l’aide du contrôle approprié (voir les tableaux des assignations figurant dans le chapitre approprié). Une fois que vous avez commencé à faire défiler le texte manuellement, le défilement automatique est désactivé.  Si la surface de contrôle est dotée d’un bouton Enter ou OK, elle déclenche le bouton par défaut de la zone de dialogue, le cas échéant.  Si la surface de contrôle est dotée d’un bouton Cancel ou Exit, elle active le bouton Annuler ou Interrompre, le cas échéant.  Tous les boutons (boutons poussoirs, notamment Entrée/par défaut et Annuler, ainsi que les cases à cocher et boutons radio, mais pas les menus locaux) sont affichés sur la ligne inférieure de l’écran. Appuyer sur un bouton de surface de contrôle sous l’affichage déclenche la fonction appropriée dans la zone de dialogue, le cas échéant. Une fois que vous avez appuyé sur un bouton Enter/Cancel figurant sur la surface de contrôle ou que vous cliquez dessus à l’écran, la zone de dialogue disparaît et tous les contrôles et écrans reviennent dans leur état précédent.36 Chapitre 1 Réglage des surfaces de contrôle de base Lorsqu’une zone de dialogue Ouvrir Fichier apparaît à l’écran, le message Il y a un sélecteur de fichier à l’écran s’affiche sur l’écran LCD ou un autre écran (si votre surface de contrôle en possède un). Astuces d’utilisation L’utilisation des surfaces de contrôle peut modifier votre façon d’utiliser Logic Pro, et vous pouvez en tirer le meilleur parti si vous modifiez légèrement vos méthodes de travail. La liste d’astuces suivante peut vous aider à alléger et à simplifier le processus de votre surface de contrôle dans Logic Pro. Personnaliser vos modèles  Réglez les screensets 1 à 7 comme vos screensets les plus fréquemment utilisés. Vous pouvez y accéder directement sur certaines surfaces de contrôle (sur la surface de contrôle Mackie Control, par exemple, vous pouvez y accéder à l’aide des touches de fonction F1 à F7, tandis que la touche de fonction 8 (F8) ferme la fenêtre la plus en haut).  Vous devez assigner une fenêtre Arrangement plein écran à une présentation Automation de piste réglée sur On (pour toutes les pistes) comme l’un de vos screensets.  Une fenêtre Table de mixage plein écran est également recommandée comme un autre screenset. Utilisation des marqueurs Les marqueurs vous permettent de naviguer rapidement d’un emplacement à un autre dans un projet. La plupart des surfaces de contrôle comportent un certain nombre de raccourcis qui vous permettent de vous déplacer rapidement entre les marqueurs, ce qui s’avère extrêmement utile pour vous déplacer dans vos projets. Les marqueurs s’avèrent également utiles pour la création ou la sélection de zones de lecture en boucle et un certain nombre d’autres tâches, telles que punch et remplacer l’enregistrement. Si vous avez tendance à suivre une structure de chanson particulière ou si vous aimez travailler avec un nombre particulier de mesures (4, 8, 16 mesures, etc.) pour les rubriques couplet et refrain, vous devez régler un certain nombre de marqueurs à des emplacements appropriés de vos modèles.2 37 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Vous pouvez assigner des contrôleurs aux paramètres Logic Pro et éditer les assignations de contrôleur pour les adapter à votre processus. Ce chapitre décrit comment assigner des contrôleurs aux paramètres Logic Pro, modifier les assignations de contrôleur et utiliser les zones et les modes pour naviguer entre les groupes d’assignations. Assignation de contrôleurs aux paramètres Logic Pro Vous pouvez assigner n’importe quel contrôleur capable de générer un message MIDI à un paramètre dans Logic Pro. L’assignation de contrôleurs aux paramètres Logic Pro vous permet d’utiliser des curseurs, potentiomètres, commutateurs et autres contrô- leurs pour contrôler à distance les fonctions Logic Pro. Vous pouvez les utiliser « tels quels » ou combinés à des touches de modification. La plupart des surfaces de contrôle prises en charge incluent des assignations de contrôleur préréglées (qui deviennent actives dès lors que vous ajoutez le périphérique à votre système). Vous pouvez modifier les assignations existantes pour les surfaces de contrôle prises en charge et créer de nouvelles assignations pour les périphériques pris en charge ou non. Par exemple : les assignations par défaut des boutons F1 à F8 sur la surface de contrôle Mackie Control ouvrent les screensets 1 à 8 dans Logic Pro. Vous pouvez réassigner ces touches de fonction à d’autres commandes (seules ou conjointement avec les touches Commande, Maj, Option ou Contrôle) dans n’importe quelle combinaison. Vous pouvez assigner des contrôleurs aux paramètres dans la fenêtre Assignation de contrôleur, à l’aide du processus d’apprentissage. Cette fenêtre comporte deux présentations : une présentation simple compacte, dans laquelle vous pouvez assigner des paramètres de tranche de console et de module. La présentation expert, plus étendue, vous permet de créer et d’éditer n’importe quel type d’assignation de contrôleur, y compris les assignations globales, d’automation et de groupe de surfaces de contrôle.38 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Utilisation de la présentation simple La présentation simple vous permet de consulter les assignations, d’assigner des contrôleurs aux paramètres de tranche de console et de module et de modifier la piste à laquelle s’appliquent ces assignations. L’assignation de contrôleurs aux paramètres de tranche de console et de module est possible par le biais du processus d’apprentissage. La présentation simple de la fenêtre Assignation de contrôleur contient les champs et boutons suivants :  Bouton Vue expert : Cliquez sur ce bouton pour ouvrir l’éditeur dans la présentation expert.  Boutons Suivant/Précédent : Cliquez sur ces boutons pour passer aux assignations suivantes ou précédentes.  Bouton Lien : Lorsque ce bouton est actif, l’assignation correspondant au dernier message MIDI reçu est automatiquement sélectionnée.  Champ Paramètre : Affiche le nom du paramètre sélectionné.  Menu Tranche de console : Permet de choisir si l’assignation s’applique à la piste sélectionnée ou si elle correspond au numéro de tranche de console saisi dans le champ en regard du menu (comme illustré dans la présentation Tout de la table de mixage).  Champ Message en entrée : Affiche les données du message MIDI entrant du contrô- leur assigné à une fonction. Un seul ensemble de paramètres d’assignation est visible à la fois. Pour assigner un contrôleur dans la présentation simple : 1 Dans la table de mixage ou dans n’importe quelle fenêtre de module, cliquez sur le paramètre que Logic Pro doit apprendre en tant qu’assignation de contrôleur. 2 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Apprendre l’assignation pour . Vous pouvez également utiliser le raccourci clavier Apprendre une nouvelle assignation de contrôleur (par défaut, Command-L) pour ouvrir la fenêtre Assignation de contrôleur et activer le mode d’apprentissage. La fenêtre Assignation de contrôleur apparaît dans la présentation simple, le bouton Mode d’apprentissage étant activé. Dans la plupart des cas, le nom du paramètre sélectionné est affiché dans le champ Paramètre. Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 39 Remarque : le mode de présentation de la fenêtre Assignation de contrôleur est mémorisé. Si la présentation expert est active lors de la fermeture de la fenêtre, cette dernière est présentée dans la même présentation lors de sa réouverture. 3 Déplacez le contrôleur à assigner au paramètre sélectionné. Le déplacement du contrôleur entraîne l’envoi à Logic Pro d’un message MIDI qui apparaît dans le champ Message en entrée. Le bouton Mode d’apprentissage reste actif, vous permettant ainsi de réaliser d’autres assignations. 4 Pour réaliser une autre assignation, sélectionnez le paramètre à assigner dans Logic Pro, puis déplacez le contrôleur souhaité sur la surface de contrôle. 5 Une fois que vous avez terminé, cliquez sur le bouton Mode d’apprentissage (ou appuyez sur Command-L) pour terminer le processus d’apprentissage, puis quittez ce mode. Autre méthode d’apprentissage : 1 Appuyez sur Command-L pour ouvrir la fenêtre Assignation de contrôleur. 2 Maintenez la touche de modification souhaitée (Commande, par exemple) enfoncée pendant que vous cliquez sur le paramètre à assigner, tout en déplaçant le contrôle. 3 Cliquez sur le bouton Mode d’apprentissage pour terminer le processus d’apprentissage. Si Logic Pro reçoit un message MIDI du périphérique pendant que vous maintenez la touche de modification enfoncée, le relâchement de cette touche désactive le bouton Mode d’apprentissage et termine le processus d’apprentissage. Si vous relâchez la touche de modification avant que Logic Pro reçoive un message MIDI, le bouton Mode d’apprentissage reste actif, de sorte que vous puissiez encore déplacer un contrôleur afin d’envoyer un message MIDI. Dans ce cas, veillez à cliquer sur le bouton Mode d’apprentissage une fois que vous avez terminé afin de mettre fin au processus d’apprentissage. Pour supprimer une assignation de contrôleur dans la présentation simple : m Choisissez l’assignation à supprimer dans la fenêtre Assignation de contrôleur (présentation simple), puis cliquez sur le bouton Supprimer. Assignation d’une série de contrôleurs Logic Pro inclut un raccourci facilitant l’assignation d’une série de contrôleurs à une série de paramètres similaires. Vous pouvez utiliser ce raccourci pour assigner une série de curseurs au volume, pour assigner une série de potentiomètres à d’autres paramè- tres de tranche de console (tels que Pan, Solo ou Mute) ou pour assigner une série de contrôleurs à un ensemble de paramètres de module : Pour assigner une série de contrôleurs à une série de paramètres : 1 Selon la procédure d’assignation standard, assignez le premier contrôleur de la série au premier paramètre (par exemple, assignez le curseur 1 au contrôle du volume pour la tranche de console 1).40 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 2 Assignez le dernier contrôleur de la série au dernier paramètre (par exemple, assignez le curseur 16 au contrôle du volume pour la tranche de console 16). Le nombre de contrôleurs entre le premier et le dernier de la série doit correspondre au nombre de paramètres entre le premier et le dernier paramètre. La zone de dialogue « Voulez-vous compléter les éléments intermédiaires ? » apparaît. Elle apparaît lorsque la distance entre les deux derniers contrôleurs correspond à la distance entre les pistes (ou le nombre de paramètres entre les deux derniers contrôleurs assignés s’il s’agit de paramètres de module). Dans les exemples ci-dessus, la distance entre 1 et 16 est égale à 15. 3 Cliquez sur OK pour compléter automatiquement les contrôleurs entre le premier et le dernier avec les assignations correspondantes. La numérotation des assignations de paramètre (pour les modules) est illustrée dans la présentation Contrôle de la fenêtre Plug-in. Remarque : vous ne pouvez utiliser des raccourcis que pour les potentiomètres qui envoient un message de canal unique, où le premier octet de données est le numéro de contrôleur et le second, la valeur. Le numéro de contrôleur peut également être encodé dans le canal MIDI, avec un premier octet de données fixe. Consultez la documentation fournie avec votre périphérique pour obtenir des informations sur sa structure de données. Utilisation de la présentation expert Vous pouvez utiliser la présentation expert pour réaliser des assignations de contrôleur avancées. Ceci inclut les paramètres Logic Pro autres que les paramètres de tranche de console et de module. Par exemple, vous pouvez assigner des contrôleurs aux paramè- tres globaux, d’automation et de groupe de surfaces de contrôle dans la présentation expert. Vous pouvez également éditer les assignations de contrôleur dans la présentation expert et définir des zones et des modes qui vous permettent de passer d’un groupe de contrôleurs à un autre. Le processus d’apprentissage ouvre la fenêtre Assignation de contrôleur dans la pré- sentation simple, qui affiche les paramètres de base pour l’assignation en cours. Pour réaliser des assignations autres que des assignations de tranche de console ou de module (ou pour éditer d’autres paramètres d’assignation), vous devez passer en pré- sentation expert. ∏ Conseil : vous ne pouvez revenir à la présentation simple que si un paramètre de piste ou de module est sélectionné.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 41 Pour ouvrir la fenêtre Assignation de contrôleur dans la présentation expert : m Cliquez sur le bouton Vue expert. Dans la présentation expert, la fenêtre Assignation de contrôleur contient les champs, menus et boutons suivants utilisés pour éditer les paramètres d’assignation, et pour définir des zones et des modes.  Liste Zone : Affiche les zones disponibles pour le périphérique. La première entrée (Aucune Zone) est destinée aux assignations sans zone (assignations qui sont toujours actives, quelle que soit la zone active). Cliquez sur une zone de la liste pour voir ses modes (dans la liste Mode) et ses assignations en cours (dans la liste Contrôle/Paramètre). Vous pouvez également double-cliquer sur une zone pour la renommer.  Liste Mode : Affiche les modes pour la zone sélectionnée. La première entrée « (Aucun Mode) » est destinée aux assignations sans mode. Cliquez sur un mode de la liste pour voir ses assignations dans la liste Contrôle/Paramètre et en faire le mode actif de la zone sélectionnée. Vous pouvez également double-cliquer sur un mode pour le renommer.  Liste Contrôle/Paramètre : Sélectionnez l’assignation à éditer. La colonne de gauche affiche le nom du contrôle et celle de droite, le nom du paramètre contrôlé (sous forme abrégée). Les paramètres de l’assignation sélectionnée apparaissent dans les champs à droite de la liste. reportez-vous à la section « Paramètres d’assignation de contrôleur », à la page 42. Remarque : vous pouvez sélectionner plusieurs assignations dans la liste, mais seuls les paramètres de la première assignation sélectionnée sont affichés. Lorsque plusieurs assignations sont sélectionnées : les opérations réalisées dans le menu Édition peuvent être appliquées à toutes les assignations sélectionnées. Toutes les autres opérations s’appliquent uniquement à la première assignation.42 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur  Paramètres des assignations du contrôleur : Tous les aspects du paramètre d’assignation de contrôleur sélectionné sont affichés (et peuvent être modifiés) dans cette zone.  Message en entrée : Le port et le message en entrée MIDI peuvent être modifiés directement. Certains champs de cette rubrique apparaissent rarement et ne peuvent pas être modifiés.  Valeur : La plage de valeurs et la réponse de l’assignation de contrôleur aux messages entrants sont déterminés dans cette zone. Le retour vers l’affichage des surfaces de contrôle peut également être déterminé ici. Paramètres d’assignation de contrôleur Cette rubrique décrit chaque paramètre affiché dans les champs de droite de la présentation expert. Une description détaillée de chaque paramètre est disponible dans « Édition des assignations de contrôleur dans la présentation expert » à la page 46. Section Paramètres des assignations du contrôleur  Champ Nom de Control : Affiche le nom du contrôleur pour les périphériques pris en charge. Pour les périphériques non pris en charge, affiche Appris.  Champ Label : Affiche des caractères représentant l’étiquette de l’assignation sur l’affichage de la surface de contrôle. Vous pouvez voir ceci comme un afficheur alphanumérique sur une table de mixage.  Champ Flip Groupe : Saisissez un entier pour définir un flip groupe pour l’assignation.  Flipmenu Classe : Choisissez la classe du paramètre (type de paramètre) à assigner. Remarque : selon la classe que vous choisissez, différents champs et menus apparaissent pour cette classe sous le flipmenu Classe. Voir ci-dessous :  Flipmenu/champ Paramètre/Mode : Selon votre sélection dans le flipmenu Classe, vous avez le choix entre des dizaines de paramètres/modes différents. Les options disponibles changent selon la classe sélectionnée.  Champ/menu Groupe/Piste/Commande/Touche : Ces options changent également en fonction des options de menu Classe sélectionnées.  Flipmenu Type de banque : Ce menu détermine le lien de banque du paramètre assigné. Comme pour le réglage Groupe, ceci peut être Par un ou Par banque. Section Message en entrée  Flipmenu Entrée MIDI : Choisissez une source d’entrée MIDI (Port MIDI ou Clavier avec verrouillage majuscules). Ceci peut être modifié par les messages MIDI entrants (affichés dans le champ Changement de Valeur).  Champ Changement de Valeur : Affiche les messages MIDI entrants entraînant un changement de valeur.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 43  Champ Touch/Relachement : Saisissez une valeur d’entier pour forcer les messages MIDI entrants à changer le statut touch/relachement du paramètre sélectionné. Ceci s’applique uniquement aux surfaces de contrôle offrant des contrôles tactiles, où par exemple le fait de toucher ou de relâcher un curseur active ou désactive la réception de données de la surface de contrôle. Section Valeur  Champs Min et Max : Saisissez des valeurs d’entier pour définir la plage de valeurs MIDI entrantes.  Flipmenu Format : Choisissez le format utilisé pour encoder les valeurs négatives.  Champ Multiply : Saisissez la valeur qui ajustera les valeurs MIDI entrantes.  Flipmenu Mode : Choisissez le mode utilisé par les valeurs entrantes pour modifier la valeur de paramètre actuelle. Flipmenu et cases Retour : Choisissez le format d’affichage de la valeur de paramètre (sur l’affichage de la surface de contrôle, le cas échéant). Remarque : pour obtenir des informations détaillées sur chaque paramètre, reportezvous à « Édition des assignations de contrôleur dans la présentation expert » à la page 46. Assignation de contrôleurs dans la présentation expert La présentation expert vous permet d’assigner des contrôleurs comme dans la présentation simple, à l’aide du processus d’apprentissage. Vous pouvez également assigner (manuellement) des contrôleurs à des classes de paramètres Logic Pro non accessibles dans la présentation simple. Pour assigner un contrôleur à un paramètre autre qu’un paramètre de tranche de console ou de module : 1 Ouvrez la fenêtre Assignation de contrôleur dans la présentation expert. 2 Choisissez la zone et/ou le mode souhaité (sauf si vous souhaitez réaliser une assignation sans mode), puis cliquez sur le bouton plus dans le coin inférieur gauche de la liste Contrôle/Paramètre. Une nouvelle assignation vide apparaît dans la liste Contrôle/Paramètre. 3 Cliquez sur le bouton Mode d’apprentissage pour lancer le processus d’apprentissage. 4 Déplacez le contrôleur à assigner au paramètre sélectionné. Le déplacement du contrôleur entraîne l’envoi d’un message MIDI à Logic Pro (« apprenant » ainsi à Logic Pro quel contrôleur vous êtes en train d’assigner). Le message MIDI apparaît dans le champ Message en entrée. Le bouton Mode d’apprentissage reste actif, vous permettant ainsi de réaliser d’autres assignations. 5 Une fois que Logic Pro a reçu le message, choisissez la classe de paramètre à assigner dans le flipmenu Classe.44 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 6 Assignez le paramètre en effectuant les choix appropriés dans les menus et les champs qui apparaissent sous le menu Classe. Remarque : une explication détaillée des classes et autres paramètres d’assignation est disponible dans « Édition des assignations de contrôleur dans la présentation expert » à la page 46. 7 Une fois que vous avez terminé, cliquez sur le bouton Mode d’apprentissage (ou appuyez sur Command-L) pour terminer le processus d’apprentissage. Vous pouvez utiliser le raccourci (décrit dans « Assignation d’une série de contrôleurs » à la page 39) pour assigner une série de contrôleurs à une série de paramètres similaires. Pour supprimer une assignation dans la présentation expert : 1 Sélectionnez l’assignation à supprimer dans la liste Contrôle/Paramètre. 2 Sélectionnez Édition > Supprimer dans la barre des menus principale (ou appuyez sur la touche Retour). À propos des zones et des modes Vous pouvez définir un groupe de contrôleurs en tant que zone dans la présentation expert et assigner tous les contrôles d’une zone à différents paramètres, en une seule opération. Prenez l’exemple d’une surface de contrôle Mackie Control : vous pouvez définir les huit boutons rotatifs d’encodeurs en tant que zone, et les assigner tour à tour aux paramètres de panoramique, de niveau d’envoi et de module. Vous pouvez définir plusieurs zones pour une surface de contrôle : par exemple, une pour les encodeurs et une deuxième qui assigne successivement différentes fonctions aux touches de fonction (F1 à F8). Chaque ensemble de paramètres de zone est appelé mode. Une zone peut contenir un ou plusieurs modes. Un seul mode peut être actif à la fois. Une zone peut également contenir des assignations qui sont toujours actives, quel que soit le mode actif (on parle alors d’assignations sans mode). L’utilisation simultanée d’assignations avec et sans mode vous permet de réaliser des opérations telles que :  Définir une zone permettant de basculer entre deux modes (ou fonctions) par pression/ relâchement du bouton Option tout en utilisant une touche de fonction particulière.  Définir une zone vous permettant d’utiliser des assignations sans mode, par exemple pour la mise à jour de l’affichage, les fonctions de transport, et les opérations d’enregistrement ou d’annulation. La même zone peut contenir une assignation avec mode pour tous les contrôles de volume et de panoramique. Le passage à un autre mode permet d’accéder aux paramètres ÉG. Dans les deux situations avec mode, l’affichage et les fonctions de transport et d’enregistrement/d’annulation sont disponibles.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 45 Un mode peut contenir un nombre illimité d’assignations. Seules les assignations correspondant au mode actif sont traitées par Logic Pro. Les assignations correspondant aux modes inactifs sont ignorées. Vous pouvez changer le mode actif pour une zone à l’aide d’assignations spéciales (voir ci-dessous). Des zones et des modes peuvent être définis sur plusieurs surfaces de contrôle afin de prendre en charge l’utilisation de groupes de surfaces de contrôle. La liste suivante illustre un arrangement possible de zones et de modes, qui indique comment vous pouvez les définir, de façon hiérarchique : Définition de zones et de modes Vous ne pouvez définir des zones et des modes que dans la présentation expert. Pour définir une zone : 1 Cliquez sur le bouton Ajouter dans l’angle inférieur gauche de la liste Zone. Une nouvelle zone vide apparaît dans la liste Zone. Elle est mise en surbrillance, ce qui vous permet de la renommer immédiatement. 2 Saisissez son nom. Si vous souhaitez ajouter des contrôleurs à une zone, reportez-vous à « Assignation de contrôleurs dans la présentation expert » à la page 43. Pour définir un mode : 1 Cliquez sur le bouton Ajouter dans l’angle inférieur gauche de la liste Mode. Un nouveau mode vide apparaît dans la liste Mode. Il est mis en surbrillance, ce qui vous permet de le renommer immédiatement. 2 Saisissez son nom. Si vous souhaitez ajouter des contrôleurs à un mode, reportez-vous à « Assignation de contrôleurs dans la présentation expert » à la page 43. Assignation A avec mode Assignation B avec mode Mode 1 (inactif) Mode 2 (actif) Assignation A avec mode Assignation B avec mode Assignation C avec mode Assignation A avec mode Mode 3 (inactif) Assignation A avec mode Mode 4 (actif) Mode 5 (inactif) Assignation A avec mode Assignation B avec mode Assignation C avec mode Assignation D avec mode Zone 1 Zone 2 Assignation A sans mode Assignation B sans mode 46 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Réassignation d’un contrôleur La procédure de réassignation d’un contrôleur actif (un contrôleur assigné dans le mode actif) diffère de celle concernant un contrôleur inactif (un contrôleur avec une assignation dans un mode non actif). Réassignation d’un contrôleur actif Lorsque vous utilisez le processus d’apprentissage pour assigner un contrôleur actif (un contrôleur avec une assignation dans le mode actif), une zone de dialogue apparaît :  Annuler : Supprime la nouvelle assignation, en conservant l’assignation existante.  Garder les deux : Conserve la nouvelle et l’ancienne assignation. Utilisation courante : un potentiomètre contrôle plusieurs paramètres, en tant que macro.  Réassigner : Supprime toutes les assignations actives existantes pour ce paramètre. Utilisation courante : réassignation d’une touche de fonction (F1 à F8, par exemple) à un nouveau raccourci clavier. Réassignation d’un contrôleur inactif Lorsque vous utilisez le processus d’apprentissage pour assigner un contrôleur dans un mode inactif, la nouvelle assignation devient partie intégrante du mode actif, dans la zone qui contenait l’assignation inactive précédente. Ceci est généralement utilisé comme suit : Les surfaces de contrôle prises en charge comportent généralement des pages utilisateur vides disponibles, permettant ainsi de nouvelles assignations d’encodeur. Vous sélectionnez donc un mode de page utilisateur particulier (page 3, par exemple), puis apprenez une assignation pour l’encodeur. Édition des assignations de contrôleur dans la présentation expert Vous pouvez éditer les paramètres suivants pour l’assignation sélectionnée, dans les champs à droite de la fenêtre Assignation de contrôleur. Champ Nom de Control Indique le nom du contrôle. Pour les périphériques pris en charge, le nom de la surface de contrôle est utilisé. Pour les assignations créées avec le processus d’apprentissage sur des surfaces de contrôle non prises en charge, le nom de contrôle par défaut est Appris. Vous pouvez saisir un nouveau nom dans le champ. Le nom du contrôle est destiné uniquement à l’affichage et n’a aucun effet sur la fonctionnalité.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 47 Champ Label Pour les surfaces de contrôle prises en charge, indique des caractères représentant l’étiquette pour l’assignation qui apparaît sur l’affichage de la surface de contrôle. Les surfaces de contrôle non prises en charge peuvent uniquement envoyer des informations, et non en recevoir, et ne peuvent pas afficher une étiquette d’assignation. Si le champ contient du texte constant, il peut contenir un nombre illimité de caractè- res. Toutefois, utilisé comme paramètre fictif pour du texte créé de façon dynamique, le champ contient trois caractères représentant l’étiquette. Le premier caractère est toujours @, suivi de deux caractères supplémentaires. Les tableaux suivants indiquent les significations possibles des deuxième et troisième caractères. Deuxième caractère Troisième caractère Par exemple, « Envoi@s# » signifie « Envoi1 », « Envoi2 », etc. Caractère Signification t Piste R Surround S Logement d’envoi (Send) S Nombre d’envois Mi Bande de l’égaliseur Mi Nombre d’EQ p Logement d’insertion i Instrument Caractère Signification # Numéro de dessus (numéro de piste, logement d’envoi, bande de l’égaliseur, logement d’insertion) n Nom de dessus p Nom du paramètre concerné par l’assignation P Nom du premier paramètre o Décalage de paramètre, décompté à partir de 1 O Décalage de paramètre maximal, décompté à partir de 1 b Banque de paramètres (= décalage de paramètre/taille de banque), décomptée à partir de 1 Si Nombre total de banques (= décalage de paramètre/taille de banque), décompté à partir de 148 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Champ Flip Groupe Saisissez la même valeur d’entier pour deux assignations, afin de définir un homologue pour le mode Flip (pour les surfaces de contrôle prises en charge offrant le mode Flip). Par exemple, si vous définissez un curseur et un encodeur pour le même Flip Groupe, ils sont couplés. Pour définir « aucun », saisissez la valeur 0. Pour les périphériques non pris en charge : vous devez régler deux assignations actives, qui utilisent toutes deux le même Flip Groupe ; une assignation doit être absolue (par exemple à l’aide d’un curseur), l’autre relative (encodeur, par exemple). Case Exclusif Si cette case est cochée, l’assignation désactivera toutes les autres assignations dont la case Exclusif est désactivée pour le même contrôle (sur les surfaces de contrôle prises en charge). Ceci limite l’écrasement d’une assignation sans mode à des modes particuliers. Par exemple : Les curseurs contrôlent normalement le volume. Pour créer un mode où les curseurs contrôlent le niveau d’envoi, cochez la case Exclusif. Menu Classe Choisissez la classe d’assignation (le type de paramètre de destination contrôlé) dans le menu. Différentes options apparaissent sous le flipmenu Classe lorsque vous choisissez une classe. La rubrique suivante décrit les différentes classes, ainsi que les options correspondant à chacune d’elles. Changement de mode La sélection de la classe Changement de mode vous permet d’utiliser une assignation pour passer d’un mode à un autre. Un flipmenu Mode supplémentaire apparaît sous le menu Classe, vous permettant de choisir parmi les modes disponibles. Exemple : Les boutons d’assignation sur une surface de contrôle Mackie Control peuvent être utilisés pour choisir différents modes pour les encodeurs. Remarque : le mode choisi dans le menu Mode n’est activé que lorsque le menu Mode de la rubrique Valeur est réglé sur Directe. Si n’importe laquelle des autres options du menu Mode de la rubrique Valeur est choisie, voici ce qui s’applique :  Toggle : L’assignation bascule entre le premier mode de la zone et le mode choisi. L’assignation de changement de mode doit être située dans la même zone.  Relatif : Utile pour parcourir les modes vers le haut et vers le bas dans une zone (à l’aide de deux boutons) ou pour choisir un mode avec un encodeur. Le paramètre de destination minimal représente le premier mode de cette zone et le maximal, le dernier mode. L’assignation de changement de mode doit être située dans la même zone.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 49  Rotation : Utile pour naviguer au sein de tous les modes avec un seul bouton. Un jog wheel (molette), par exemple : Off → Scrub → Retour arrière Shuttle → Off. Le paramètre de destination minimal représente le premier mode de cette zone et le maximal, le dernier mode. L’assignation de changement de mode doit être située dans la même zone. Global La sélection de la classe Global vous permet d’utiliser une assignation pour contrôler des paramètres globaux. Un flipmenu Paramètre apparaît sous le menu Classe, proposant les paramètres répertoriés dans le tableau suivant. Options de la classe Global Explication Tête de lecture Cette assignation contrôle la position de la tête de lecture ; un retour est envoyé au format choisi dans le paramètre Affichage d’horloge du groupe de surfaces de contrôle. Tête de lecture (battements) Comme ci-dessus, mais le retour est envoyé au format battements. Tête de lecture (timecode) Comme ci-dessus, mais le retour est envoyé au format timecode SMPTE. Tête de lecture (battements, Scrub) Le déplacement du contrôleur ne définit pas la position de la tête de lecture, mais lance un Scrubbing. Le format est défini par le paramètre de format du groupe de surfaces de contrôle. La valeur du contrôleur définit la vitesse de scrubbing. Déplacer Locators Déplace les locators gauche et droit. Locator gauche Définit le locator gauche. Locator droit Définit le locator droit. Déplacer les locators du punch Déplace les locators de punch In et de punch Out. Locator de punch In Définit le locator de punch In. Locator de punch Out Définit le locator de punch Out. Position du marqueur Édite la position du marqueur en cours. marqueurdurée Édite la longueur du marqueur en cours.50 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Remarque : toutes les options répertoriées dans le tableau ci-dessus fonctionnent uniquement en mode relatif, où les modifications sont relatives à la valeur/position de départ, etc. Reportez-vous au sous-paramètre « Partie d’horloge ». Options de la classe Global Explication Pousser régions/évè- nements sélectionnés Pousse les régions ou événements sélectionnés selon la valeur de déplacement choisie (voir ci-dessous). Tout Solo Retour uniquement. Activé si n’importe quel bouton Solo (piste ou région) est actif Valeur de déplacement Contrôle la valeur de déplacement utilisée pour Pousser régions/évènements sélectionnés. Bascule entre tick, division, battement, mesure, image, 1/2 image. État du Scrub Définit le statut de Scrubbing pour le paramètre Tête de lecture (battements, Scrubbing). Les valeurs possibles sont : définir l’horloge, Défilement audio, retour arrière Shuttle. Automation de toutes les pistes Fait basculer le statut d’automation de toutes les pistes entre les valeurs suivantes : off, read, touch, latch, write. Texte, bouton et icône d’alerte Utilisés par les modules pour définir un mode d’alerte spécial. Ceci est principalement utile aux développeurs de surfaces de contrôle. Test Utilisé pour désactiver temporairement une assignation sans mode, à l’aide de la case Exclusif. reportez-vous à la section « Case Exclusif », à la page 48. Cycle Active et désactive la fonction Cycle. Autopunch Active et désactive la fonction Autopunch. Aller au marqueur Vous permet de déplacer la tête de lecture vers un numéro de marqueur. Un champ numérique supplémentaire sous le menu Paramètre est utilisé pour déterminer le numéro de marqueur de destination. Saisie du groupe Définit la saisie des groupes d’automation ; ces groupes sont désactivés lorsque la saisie est activée. Pour les boutons, attribue à la saisie de groupe la valeur 1 lorsque le bouton est activé et la valeur 0 lorsqu’il est relâché. Sensibilité Utilisée par certaines surfaces de contrôle (telles que l’HUI) pour traiter les messages de sensibilité entrants. Vitesse de la Shuttle Définit directement la vitesse de Shuttle (vers l’avant et vers l’arrière). Utilisez cet élément pour les contrôleurs (généralement des potentiomètres) qui envoient une valeur absolue (non relative). Zoom de forme d’onde Définit le niveau de zoom de forme d’onde dans la zone Arrangement ayant le focus. Valeur de quantification Définit la valeur de quantification dans la fenêtre ayant le focus (si ce paramè- tre est disponible). Division Définit la valeur Division dans la fenêtre ayant le focus (si ce paramètre est disponible). Zoom horizontal Définit le zoom horizontal dans la fenêtre ayant le focus (si ce paramètre est disponible). Zoom vertical Définit le zoom vertical dans la fenêtre ayant le focus (si ce paramètre est disponible).Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 51 Tranche de console La sélection de la classe Tranche de console vous permet d’utiliser une assignation pour régler un paramètre de tranche de console. Un flipmenu Tranche de console apparaît sous le menu Classe, offrant les paramètres suivants. Si vous choisissez le réglage Banque curseur, Index, Audio, Instrument logiciel, Bus, Auxiliaire, Sortie ou Master dans le flipmenu Tranche de console, les deux paramètres suivants deviennent disponibles :  Champ Numéro : décalage basé sur 0 qui est ajouté au numéro de tranche de console. Ce champ est généralement utilisé pour les contrôles séquentiels : Le curseur 1 utilise le décalage 0, le curseur 2 utilise le décalage 1, etc.  Champ Paramètre : description textuelle du paramètre concerné. Réglage possible uniquement par sélection de l’élément de menu Logic Pro > Préférences > Apprendre l’assignation pour . Notez que pour les paramètres de module et d’instrument, des décalages de page de paramètres s’appliquent, vous permettant ainsi de décaler le paramètre vers le haut et vers le bas par page. Type de tranche de console Explication Piste sélectionnée Ceci correspond normalement à la piste d’arrangement sélectionnée. Exception : Si le paramètre Verrouillage de la piste du groupe de surfaces de contrôle est activé, la piste sélectionnée est celle sélectionnée lorsque le paramètre Verrouillage de la piste a été activé Banque curseur Ceci concerne une tranche de console dans le mode de présentation actuel du groupe de surfaces de contrôle (Arrangement, Tout, Pistes, Simple). Ceci dépend de la valeur Banque curseur en cours pour ce mode (voir ci-dessous). Exemple : Le mode de présentation est Tout, la banque curseur de cette pré- sentation a pour valeur cinq et le nombre en regard de ce paramètre est deux. Par conséquent, la huitième tranche de console de la présentation Tout est concernée (Banque curseur et No. sont basés sur 0, ajoutez donc 1). Index Identique au réglage Banque curseur, mais ne dépend pas de la valeur Banque curseur en cours. Audio Canal audio. La valeur numérique (No.) détermine quel canal audio est concerné (ici encore, base 0 ; pour signaler le canal audio 2, utilisez la valeur 1). Instrument logiciel Identique au réglage Audio, pour les tranches de console d’instruments logiciels. Bus Identique au réglage Audio, pour les tranches de console de bus. Auxiliaire Identique au réglage Audio, pour les tranches de console auxiliaires. Sortie Identique au réglage Audio, mais pour les tranches de console de sortie. Principal Tranche de console principale ; si elle n’existe pas dans le projet, la première tranche de console de sortie est concernée.52 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Clé La sélection de la classe Clé vous permet d’utiliser des assignations afin d’émuler les frappes sur le clavier de votre ordinateur. Vous pouvez saisir la touche à émuler dans le champ Clé qui apparaît sous le menu Classe. Ce champ n’est pas sensible à la casse. Raccourci clavier La sélection de la classe Raccourci clavier vous permet d’utiliser une assignation pour réaliser un raccourci clavier. Vous pouvez saisir le raccourci clavier souhaité dans le champ Commande qui apparaît sous le menu Classe. Certains raccourcis clavier offrent un retour on/off ou activé/désactivé. Si vous souhaitez que votre assignation de raccourci clavier soit exécutée de façon répétée, cochez la case Répétition de touches aux bas de la fenêtre Assignation de contrôleur. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Case Répétition de touches » à la page 57. Cliquez sur le bouton Afficher pour ouvrir la fenêtre Raccourcis clavier. Le raccourci clavier affiché dans le champ Commande est automatiquement sélectionné/affiché dans la fenêtre Raccourcis clavier. Groupe de surfaces de contrôle La sélection de la classe Groupe de surfaces de contrôle vous permet de définir une propriété pour le groupe de surfaces de contrôle (auquel appartient l’assignation). Lorsque vous choisissez cette classe, le menu Paramètre apparaît sous le menu Classe. Ce menu vous permet de choisir l’une des options décrites dans « Paramètres des groupes de surfaces de contrôle » à la page 24 ou l’une de celles répertoriées dans le tableau suivant. Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 53 Remarque : les assignations pour les surfaces de contrôle non prises en charge appartiennent toujours au premier groupe de surfaces de contrôle. Si vous choisissez l’un des réglages de banque de curseurs ou de page de paramètre dans le menu Paramètre, les options de type de banque suivantes apparaissent sous le menu.  Par un : la banque de curseurs ou la page de paramètres est décalée d’une bande de canal ou d’un paramètre.  Par banque : la banque de curseurs ou la page de paramètres est décalée du nombre de tranches de console ou de paramètres affichés.  SC Réglage groupe : la banque de curseurs ou la page de paramètres est décalée de la valeur définie pour le paramètre de groupe de surfaces de contrôle Modification des paramètres de page. Groupe d’automation La sélection de la classe Groupe d’automation vous permet d’utiliser l’assignation pour définir un paramètre de groupe d’automation. Option de paramètre Informations supplémentaires Banque de curseurs pour la présentation active Mappages pour la banque de curseurs pour le mode de présentation actuellement utilisé. Ainsi, vous n’avez besoin que d’une assignation par bouton gauche/droit pour tous les modes de présentation. Filtre pour toutes les pré- sentations Lorsque ce paramètre est sélectionné et que le mode de présentation est Tout, huit cases supplémentaires (pour les huit types de tranche de console) apparaissent. Selon le mode de valeur, ces commutateurs définissent quelles tranches de console sont affichées (à l’aide du mode Directe) ou lesquelles sont basculées (à l’aide du mode X-OR). Banque de curseurs pour : Tranches de console MIDI Tranches de console d’entrée Tranches de console audio Tranches de console d’instruments Tranches de console auxiliaires Tranches de console de bus Tranches de console de sortie Ces paramètres de banque de curseurs sont utilisés dans le mode de pré- sentation Tout, lorsqu’un seul type de tranche de console est affiché. Ceci vous permet de basculer entre plusieurs types de tranche de console, tout en conservant la banque de curseurs en cours pour chaque type.54 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Lorsque cette classe est sélectionnée, un champ Groupe apparaît sous le menu Classe. Vous pouvez déterminer le groupe édité en saisissant un chiffre dans le champ. Si vous saisissez « 0 », ce paramètre est réglé sur le groupe sélectionné pour le paramètre Groupe d’automation (dans les paramètres de groupe de surfaces de contrôle). Un menu Paramètre apparaît également sous le champ Groupe, vous permettant de sélectionner le paramètre de groupe d’automation pour l’assignation. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Réglages de Groupe du Manuel de l’utilisateur Logic Pro 8. Section Message en entrée Les paramètres de cette rubrique vous permettent de contrôler différents aspects des entrées MIDI. Flipmenu Entrée MIDI Lorsque vous choisissez une entrée (un port) MIDI dans le menu, toutes les assignations qui utilisent la même entrée sont modifiées en conséquence. Si l’assignation appartient à une surface de contrôle prise en charge, l’entrée MIDI du périphérique change également dans la fenêtre Réglage. Ceci vous facilite la création d’assignations par défaut pour une nouvelle surface de contrôle. Ces nouvelles assignations peuvent être déplacées vers d’autres ordinateurs par copie du fichier de préférences com.apple.Logic.cs. Collez simplement ce fichier de préfé- rences dans le dossier Préférences d’un autre ordinateur, ouvrez la fenêtre Assignation de contrôleur dans la présentation expert, puis modifiez le paramètre Entrée MIDI d’une assignation (comme applicable au réglage MIDI sur l’autre ordinateur). Champ Changement de Valeur Affiche les messages MIDI entrants entraînant un changement de valeur dans le paramètre de destination, et vous permet d’éditer ces messages MIDI. Le champ Changement de Valeur affiche le message sous la forme d’une séquence d’octets hexadécimaux. La signification en langage clair apparaît sous le champ. Les paramètres fictifs pour la partie variable du message sont :  Lo7 : 7 octets inférieurs de la valeur (LSB ou Least Significant Bits - bits les moins significatifs)  Hi7 : 7 octets supérieurs de la valeur (MSB ou Most Significant Bits - bits les plus significatifs) Pour les messages contenant uniquement un paramètre fictif Lo7, la valeur est traitée en tant que 7 octets. Pour les messages contenant un paramètre fictif Lo7 et Hi7, la valeur est traitée en tant que 14 octets. L’ordre de Lo7 et Hi7 est respecté, et des octets constants peuvent être présents entre les deux. Ceci vous permet de définir les parties LSB et MSB Changement de commande. Exemple : B0 08 Hi7 B0 28 Lo7 indique un message 14 octets.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 55 Remarque : lorsque vous saisissez plusieurs messages MIDI, saisissez toujours chaque message entièrement, en veillant à répéter l’octet de statut, même s’il s’agit du même. Ceci peut aider à composer le message afin de s’assurer que l’octet correct fonctionne, puisque vous ne pouvez pas connaître le statut du message précédemment envoyé. Pour les messages ne contenant aucun des paramètres fictifs Lo7 et Hi7, Logic Pro suppose une valeur entrante de 1. C’est généralement le cas pour les boutons enfoncés ou relâchés. Voir également la rubrique Champ Multiply (p. 56) ci-dessous. Champ Touch/Relachement Saisissez une valeur d’entier afin d’utiliser le message MIDI entrant pour les changements de statut du paramètre de destination (de Touch vers Relachement ou inversement). Une valeur non nulle signifie Touch ; la valeur 0 signifie Relachement. Les messages sont affichés et édités de la même manière que le champ Changement de Valeur (voir la rubrique Changement de Valeur ci-dessus). Remarque : ceci s’applique uniquement à la classe d’assignation Tranche de console et aux paramètres pouvant être automatisés. Section Valeur Les paramètres de cette rubrique vous permettent de contrôler différents aspects des valeurs pour les messages MIDI entrants. Champs Min et Max : Saisissez une valeur d’entier pour régler la plage minimale et maximale pour les valeurs entrantes représentées par Lo7 et Hi7. En général, la valeur minimale par défaut est 0 et la valeur maximale par défaut, 127. Certaines surfaces de contrôle (telles que la CM Labs Motor Mix) peuvent utiliser le même message (avec différentes plages de valeurs) pour différents contrôles. Pour obtenir des informations plus spécifiques, reportez-vous à la documentation de votre périphérique. Flipmenu Format Choisissez le format d’encodage des valeurs négatives dans les parties 7 octets envoyées via MIDI. Vous avez le choix entre :  Non signé : aucune valeur négative n’est possible. La plage 7 ou 14 octets complète est traitée en tant que nombre positif. La plage de valeurs s’étend de 0 à 127 (7 octets) ou de 0 à 16383 (14 octets).  2ème complément : si l’octet le plus significatif est défini, la valeur est négative. Pour obtenir la valeur absolue, inversez tous les octets et ajoutez 1. La plage de valeurs s’étend de –128 à 127 (7 octets) ou de –8192 à 8191 (14 octets).  1er Complément : si l’octet le plus significatif est défini, la valeur est négative. Pour définir la valeur absolue, inversez tous les octets. Notez que ceci permet deux valeurs d’encodage possibles pour zéro. La plage de valeurs s’étend de –127 à 127 (7 octets) ou de –8191 à 8191 (14 octets).56 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur  Magnitude de signe : si l’octet le plus significatif est réglé, la valeur est négative. Pour régler la valeur absolue, effacez l’octet le plus significatif. Notez que ceci permet deux valeurs d’encodage possibles pour zéro. Ceci donne une plage de valeurs de –127 à 127 (7 octets) ou de –8191 à 8191 (14 octets). Le format approprié pour un périphérique est généralement spécifié dans sa documentation. Si ce n’est pas le cas, consultez le site Web du fabricant de la surface de contrôle ou contactez ce dernier pour plus d’informations. Champ Multiply Saisissez une valeur de mise à l’échelle pour les valeurs entrantes. Cette opération est particulièrement utile pour l’activation de boutons ayant pour valeur 1. Par exemple :  Pour régler le mode d’automation sur Write, réglez Multiply sur 4.00 et Mode sur Directe.  Pour décrémenter un paramètre de 1 à chaque activation du bouton, réglez Multiply sur –1.00 et Mode sur Relative. Flipmenu Mode Choisissez le mode utilisé par les valeurs entrantes pour modifier la valeur de paramè- tre actuelle. Vous avez le choix entre :  Directe : la valeur entrante est utilisée comme valeur de paramètre.  Toggle : si la valeur actuelle du paramètre est 0, elle est réglée sur la valeur entrante. Toutes les autres valeurs règlent la valeur de paramètre sur 0. Cette option est utile pour les boutons permettant de basculer entre différentes valeurs : Mute, Solo, etc.  Mesuré : la valeur entrante est mesurée de sa plage de valeurs vers celle du paramè- tre de destination. Utile pour les curseurs et les boutons rotatifs d’encodeurs.  Relatif : la valeur entrante est ajoutée à la valeur en cours du paramètre. Elle est utilisée par les encodeurs, mais également pour les boutons qui procèdent à une incré- mentation/décrémentation selon une certaine quantité (réglée par le paramètre Multiply).  Rotation : la valeur entrante est ajoutée à la valeur en cours du paramètre (en passant des valeurs maximales aux valeurs minimales). C’est utile pour les activations de bouton permettant de basculer entre les modes : mode d’automation, par exemple.  X-OR : la valeur définit un masque d’octets (en d’autres termes, un filtre), qui est appliqué à la valeur en cours du paramètre avec l’opération booléenne « exclusive or ». Utile pour l’activation/la désactivation des tranches de console de type Simple dans la présentation Tout. Pour les paramètres d’activation/de désactivation, le mode est réglé par défaut sur Toggle. Il est réglé sur Mesuré pour les contrôles absolus (curseurs et pots, par exemple) ou sur Relative pour les encodeurs.Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 57 Flipmenu Retour Choisissez le format d’affichage pour la valeur en cours du paramètre (sur l’affichage de la surface de contrôle). Vous avez le choix entre :  Aucun : aucun retour n’est envoyé.  Point/ligne simple : anneaux de voyants DEL : un seul voyant DEL ; affichages LCD : une seule ligne verticale.  Gauche vers mesure droite: une mesure de la valeur minimale vers la valeur en cours.  Mesure du centre : une mesure de la position centrale vers la valeur en cours.  Droit vers mesure gauche : une mesure de la valeur en cours vers la valeur maximale.  Q/Diffusion : deux mesures égales du centre vers la valeur en cours.  Mesure croissante : une mesure du bas vers la valeur en cours.  Mesure décroissante : une mesure du sommet vers la valeur en cours.  Texte seulement : anneaux de voyants DEL : aucun retour ; affichages LCD : aucun retour en tant qu’élément graphique.  Automatique : dépend du paramètre actuellement assigné ; le mode de retour le plus approprié est utilisé : les paramètres de module et d’instrument transportent ces informations, Pan utilise Point/ligne simple, tous les autres paramètres utilisent Gauche vers mesure droite. Remarque : le retour fonctionne uniquement pour les surfaces de contrôle prises en charge ; les réglages ne sont pas tous disponibles pour tous les contrôles. Case Retour de texte Si cette case est cochée, une représentation textuelle de la valeur en cours est envoyée vers l’affichage de la surface de contrôle. Les équipements de cet affichage déterminent la position d’affichage et le nombre de caractères utilisés. Case Retour Local (Curseur/Potentiomètre) Lorsque cette case est sélectionnée, aucun retour n’est envoyé tant que le paramètre est en mode Touch. Ceci empêche les curseurs motorisés de « lutter » contre l’utilisateur. Case Répétition de touches Lorsque cette case est sélectionnée, l’assignation est exécutée de façon répétée. Le curseur Répétition des touches (réglé dans les préférences Clavier et souris de Mac OS X) détermine la vitesse à laquelle Logic Pro répète l’assignation. La durée pendant laquelle le bouton/contrôleur doit être maintenu avant répétition de l’assignation est définie avec le curseur Retard avant répétition des préférences Clavier & souris. 58 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur Exemple : cette possibilité est particulièrement utile pour la fonction zoom : Si vous assignez une commande de répétition des touches aux boutons de zoom de la surface de contrôle Mackie Control, vous pouvez simplement maintenir le bouton Zoom avant enfoncé. Logic Pro effectuera un zoom avant jusqu’au relâchement du bouton Zoom avant. Le comportement est similaire à celui des commandes de touche Zoom. Il est également possible d’appuyer de façon répétée sur les boutons de zoom (de la surface de contrôle Mackie Control) afin d’effectuer un zoom avant/arrière de plus d’un niveau. Remarque : la case Répétition de touches est disponible uniquement pour les raccourcis clavier, les pressions de touche et les changements de valeur relatifs. Si une autre classe d’assignation est sélectionnée, la case est grisée. Les assignations de raccourci clavier par défaut prennent en charge la fonction Répétition de touches (si utile et/ou applicable à la surface de contrôle/au périphérique) ; il est donc inutile d’effectuer des changements pour utiliser cette fonctionnalité. Si vous souhaitez activer la fonction Répétition de touche pour vos propres assignations, vous pouvez avoir besoin d’utiliser l’option de réapprentissage pour le message assigné. Les messages Répétition de touche doivent inclure l’octet Lo7, qui fournit des informations sur l’état relâché ou appuyé du bouton assigné. Logic Pro vous guide tout au long du processus de réapprentissage : le message MIDI actuel est automatiquement effacé, le mode Apprentissage est activé et une balise d’aide vous invite à envoyer le message MIDI souhaité. Le relâchement du bouton assigné (après apprentissage du message MIDI) entraîne la création automatique de l’octet Lo7 et l’assignation de la valeur Lo7 (pour le message Bouton relâché) au paramètre Min. La valeur Lo7 pour le message Bouton enfoncé est automatiquement assignée au paramètre Max. En général, la plage de valeurs de 1 à 127 est utilisée pour le message Bouton enfoncé. La valeur zéro (0) est généralement utilisée pour le message Bouton relâché. Remarque : certaines surfaces de contrôle peuvent utiliser des plages de valeurs diffé- rentes (CM Labs MotorMix, par exemple). L’assignation de valeurs Min et Max appropriées garantit le fonctionnement de la répétition de touches avec les périphériques de ce type. Toutefois, cela signifie que vous devez faire attention lors du changement manuel de la valeur Min ou Max pour un raccourci clavier (si les valeurs Min et Max ne correspondent pas aux états Bouton enfoncé (marche) et Bouton relâché (arrêt), l’assignation entière ne fonctionnera pas). Veuillez consulter le manuel de votre surface de contrôle pour plus d’informations sur les valeurs que celle-ci utilise. Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 59 Assignation de boutons à des raccourcis clavier Vous pouvez non seulement assigner des contrôleurs à des paramètres, mais également assigner des boutons de surface de contrôle (et des messages de relâchement de bouton ou de touche) à des raccourcis clavier. Pour assigner un bouton de surface de contrôle à un raccourci clavier : 1 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Raccourcis clavier pour ouvrir la fenêtre Raccourcis clavier. 2 Dans la liste Commande, cliquez sur le triangle d’expansion en regard de la catégorie de votre choix afin d’afficher les commandes correspondantes, puis sélectionnez le raccourci clavier à assigner. Vous pouvez également rechercher le raccourci clavier souhaité en l’indiquant dans le champ Rechercher. 3 Cliquez sur le bouton « Apprendre nouvelle assignation ». 4 Appuyez sur le bouton (de surface de contrôle) à assigner au raccourci clavier. Un message MIDI est envoyé à Logic Pro. Le nom du contrôleur apparaît dans le champ Assignations. 5 Si vous le souhaitez, vous pouvez répéter les étapes 2 à 4 afin d’effectuer des assignations supplémentaires. 6 Une fois que vous avez terminé, cliquez sur le bouton Fermer pour quitter la fenêtre. Pour assigner un message de relâchement de bouton ou de touche à un raccourci clavier : 1 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Raccourcis clavier pour ouvrir la fenêtre Raccourcis clavier.60 Chapitre 2 Personnalisation des assignations de contrôleur 2 Dans la liste Commande, cliquez sur le triangle d’expansion afin d’afficher les commandes correspondant à une catégorie, puis sélectionnez le raccourci clavier à assigner (ou utilisez le champ Rechercher). 3 Appuyez sur le bouton ou la touche (de surface de contrôle) à affecter au raccourci clavier (et maintenez-le ou la enfoncé(e)). 4 Cliquez sur le bouton « Apprendre nouvelle assignation ». 5 Relâchez le bouton ou la touche. Le nom du bouton ou de la touche apparaît dans le champ Assignations. 6 Une fois que vous avez terminé, cliquez sur le bouton Fermer pour quitter la fenêtre. Pour supprimer une assignation de raccourci clavier : 1 Dans la fenêtre Raccourcis clavier, sélectionnez le raccourci clavier (avec une assignation à supprimer) dans la liste Commande. 2 Sélectionnez l’assignation pour le raccourci clavier dans le champ Assignations. 3 Appuyez sur la touche Retour arrière. Stockage des assignations de contrôleur Les assignations de contrôleur en cours et l’ensemble des préférences de surface de contrôle sont stockées dans le fichier ~/Bibliothèque/Preferences/com.apple.Logic.pro.cs. Vous n’avez pas besoin d’enregistrer particulièrement les assignations de contrôleur, ou les préférences et réglages associés. Ceux-ci sont automatiquement stockés (à l’emplacement indiqué ci-dessus) lorsque vous quittez Logic Pro.3 61 3 Mackie Control Vous pouvez contrôler intégralement Logic Pro à l’aide d’une surface de contrôle Mackie Control et étendre ses fonctionnalités à l’aide de plusieurs périphériques d’expansion. Les informations contenues dans le présent chapitre concernent la Mackie Control Universal, la Mackie Control originale, la Logic Control et la Mackie (ou Logic) Control Extender (XT). Le nom Mackie Control sera utilisé pour l’ensemble de ces appareils tout au long du chapitre. Les contrôles de la Mackie Control sont physiquement regroupés en différentes rubriques, appelées zones. Chaque zone est clairement étiquetée et se distingue par des nuances de gris sur l’appareil. Les descriptions ci-après des fonctionnalités et fonctions de la Mackie Control sont classées en fonction de ces zones. Réglage de votre Mackie Control Lorsque vous ouvrez Logic Pro, il détecte automatiquement la Mackie Control reliée à votre système. Vous pouvez utiliser la Mackie Control immédiatement (avec ses réglages par défaut) ou personnaliser ses réglages, conformément aux instructions des chapitres « Réglage des surfaces de contrôle de base » à la page 15 et « Personnalisation des assignations de contrôleur » à la page 37. Utilisation de la Mackie Control avec Logic Pro Il existe plusieurs manières d’utiliser la Mackie Control dans Logic Pro. Un exemple de processus simple implique les étapes suivantes : 1 Une fois votre projet ouvert dans la fenêtre Arrangement, sélectionnez les tranches de console à contrôler en appuyant sur les boutons Fader Bank situés sur la Mackie Control. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Zone Fader Bank » à la page 86.62 Chapitre 3 Mackie Control 2 Sélectionnez les paramètres à modifier et indiquez si vous souhaitez éditer plusieurs canaux (présentation Table de mixage) ou un seul (présentation Canal) à l’aide des boutons Assignment. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Zone Assignment » à la page 68. 3 Démarrez la lecture et déplacez la tête de lecture jusqu’à la position où vous souhaitez travailler, à l’aide des boutons de transport et du jog wheel (molette) Mackie Control. Pour en savoir plus, reportez-vous aux rubriques « Zone Transport » à la page 94 et « Zone du jog/scrub wheel » à la page 103. 4 Éditez le projet à l’aide des contrôles des tranches de console. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Contrôles des tranches de console » à la page 65. Zone d’affichage La zone d’affichage située en haut de la Mackie Control se compose de quatre écrans. Chacun d’eux affiche un certain type d’informations :  Écran principal à cristaux liquides  Écran Assignment (assignations)  Affichage du temps  Voyant DEL Solo Écran principal à cristaux liquides L’écran à cristaux liquides principal se divise en huit rubriques (ou colonnes) comportant chacune deux lignes de texte. Chaque rubrique affiche des informations relatives aux contrôles des tranches de console directement en dessous. Les informations qui apparaissent sur cet écran à cristaux liquides changent en fonction des paramètres que vous modifiez et de la présentation active (Table de mixage ou Canal). En général, la première ligne de chaque rubrique affiche le nom, abrégé, de la piste ou du canal. La deuxième ligne affiche le nom du paramètre, également abrégé, et/ou sa valeur. Dans certains modes, un nom de paramètre long (ou un autre texte) s’affiche brièvement à l’écran pendant que vous déplacez le contrôle correspondant. Vous pouvez régler l’affichage et la durée des noms de paramètres longs dans les préférences des surfaces de contrôle. Pour obtenir des informations sur les préférences des réglages, reportez-vous au chapitre intitulé « Réglage des surfaces de contrôle de base » à la page 15. Remarque : sur l’écran à cristaux liquides, les caractères ASCII 8 bits, tels que les guillemets ou les trémas, sont remplacés par les meilleurs équivalents ASCII 7 bits possibles.Chapitre 3 Mackie Control 63 Écran Assignment (assignations) L’écran Assignment, également désigné sous le nom d’écran de mode, situé à droite de l’écran à cristaux liquides principal, affiche une abréviation à deux chiffres de l’état des assignations. Un point (.) apparaît en bas à droite de l’écran lorsque la présentation Canal est active. Affichage du temps L’affichage du temps, à droite de l’écran Assignment, affiche la position actuelle de la tête de lecture, soit en divisions du temps musical (BATTEMENTS), soit au format de code temporel SMPTE. Un petit voyant DEL à gauche de l’écran indique son format actuel.  Lorsque le format est réglé sur Battements, les quatre segments de l’affichage du temps indiquent la position actuelle de la tête de lecture en mesures, battements, sous-divisions de battements et en ticks.  Lorsque le format est réglé sur SMPTE, les quatre segments de l’affichage du temps indiquent la position actuelle de la tête de lecture en heures, minutes, secondes et images. Vous pouvez basculer d’un format à l’autre en appuyant sur le bouton SMPTE/BEATS situé directement sous l’écran. Vous avez également la possibilité de définir le format par défaut à l’aide du paramètre Affichage d’horloge situé dans la fenêtre de réglage des surfaces de contrôle. Vous trouverez des informations à ce sujet (et sur les autres options de réglage) dans le chapitre intitulé « Réglage de votre installation de surfaces de contrôle » à la page 23. Voyant DEL Solo Le voyant DEL Solo (Rude Solo sur la Mackie Control) situé à droite de la zone d’affichage, s’allume lorsqu’une tranche de console est définie en mode Solo ou lorsque ce mode est activé. C’est un rappel utile, par exemple, si vous avez mis en solo une tranche de console, puis activé la banque de curseurs, ce qui a pour effet de masquer le voyant DEL Solo (de la tranche de console en question) sur la surface de contrôle. Boutons Display (affichage) Ces boutons, situés juste sous la partie gauche de l’affichage du temps, concernent les éléments apparaissant sur l’écran à cristaux liquides principal et l’affichage du temps. Name/Value Appuyez sur le bouton NAME/VALUE pour basculer entre les deux formats d’affichage des paramètres (à savoir le nom ou la valeur du paramètre) sur l’écran à cristaux liquides principal. 64 Chapitre 3 Mackie Control Appuyer sur le bouton NAME/VALUE tout en maintenant le bouton SHIFT enfoncé permet de passer d’un mode à l’autre parmi les trois modes de level meter sur l’écran à cristaux liquides principal :  Vertical : dans ce mode, une barre verticale indiquant le volume du canal vient se superposer au dernier caractère de chaque canal (figurant sur les deux lignes de l’écran à cristaux liquides). Le texte réapparaît lorsque le level meter n’est pas visible.  Horizontal avec maintien du pic : dans ce mode, la deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides est remplacée par les barres horizontales du volume du canal. Le maintien du pic apparaît sous la forme d’une case vide qui disparaît au bout de quelques secondes. Les surcharges de signaux (écrêtage) sont indiquées par un astérisque qui reste à l’écran jusqu’à l’effacement des surcharges (voir ci-dessous).  Désactivé : dans ce mode, aucune barre de level meter ne s’affiche sur l’écran à cristaux liquides principal. Dans ces trois modes, les voyants DEL de SIGNAL des tranches de console fonctionnent comme d’habitude, indiquant la présence d’un signal. Appuyer sur le bouton NAME/VALUE tout en maintenant le bouton CONTROL enfoncé permet d’effacer les indicateurs de surcharge (écrêtage) de la table de mixage Logic Pro et sur l’écran à cristaux liquides de la Mackie Control (si le mode Horizontal avec maintien du pic est actif). Appuyer sur le bouton NAME/VALUE tout en maintenant les boutons x/ALT ou OPTION enfoncés permet d’accéder au mode de réglage du groupe de surfaces de contrôle. Ce mode permet de modifier les réglages du groupe de surfaces de contrôle suivants, dont certains ne sont pas accessibles qu’à l’aide d’un seul bouton : Contrôle Action V-Pot 5 Définit le format d’affichage du nom des pistes.  Nom : affiche le nom de la piste uniquement.  No: Nom : affiche le numéro et le nom de la piste. V-Pot 6 Fait basculer la présentation Canal en mode Verrouillage.  Désactivé : mode standard où sélectionner une tranche de console revient à l’activer (éditer).  Activé : verrouille la tranche de console active. La sélection d’une autre tranche de console n’a aucun impact sur la tranche de console en cours d’édition. Lorsque vous passez du mode Activé à Désactivé, la tranche de console est également mise à jour. V-Pot 7 Définit le format d’affichage de l’écran à cristaux liquides.  Nom : la première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche des informations globales et la deuxième ligne, le nom des paramètres.  Valeur : la première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des paramètres et la deuxième ligne, leur valeur. Sur le plan fonctionnel, cela revient à appuyer sur le bouton NAME/VALUE.Chapitre 3 Mackie Control 65 Vous pouvez quitter le mode de réglage du groupe des surfaces de contrôle en appuyant sur le bouton NAME/VALUE ou en accédant à l’un des modes Marqueur ou Déplacement. SMPTE/Beats Appuyez sur le bouton SMPTE/BEATS situé juste sous les voyants DEL correspondants pour basculer entre les deux formats temporels (temps ou battements SMPTE). Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Affichage du temps » à la page 63. Contrôles des tranches de console Directement sous l’écran à cristaux liquides principal se trouvent huit jeux de contrôles de tranches de console. Utilisez-les pour contrôler les paramètres des tranches de console et des modules Logic Pro, ainsi que les autres fonctions Logic Pro. Chaque tranche de console se compose des contrôles suivants, décrits dans les rubriques ci-après :  Encodeur rotatif V-Pot avec bouton ;  Bouton Rec/Ready et voyant DEL ;  Voyant DEL de signal ;  Bouton Solo et voyant DEL ;  Bouton Mute et voyant DEL ;  Bouton Select et voyant DEL ;  Curseur motorisé tactile. Chaque tranche de console des unités Mackie Control et Mackie Control XT est identique. Les descriptions suivantes s’appliquent à ces deux appareils. V-Pot Le V-Pot est un encodeur rotatif doté d’un bouton intégré (sur lequel il faut appuyer, sur l’encodeur). Vous pouvez utiliser le V-Pot pour régler le niveau d’envoi et le panoramique/la balance du canal (présentation Canal) ou pour régler les paramètres des modules d’effet ou d’instrument. Le V-Pot sert également à faire défiler et à sélectionner des éléments tels que modules, instruments logiciels et autres à partir des menus. Il permet également de déterminer les destinations d’envoi. Plus vous faites tourner le V-Pot rapidement, et plus il change rapidement de valeurs, fait défiler rapidement les menus, etc. V-Pot 8 Définit le format d’affichage de l’horloge.  Battements : l’horloge s’affiche en mesures, battements, sous-divisions de battements et ticks.  SMPTE : l’horloge s’affiche sous forme de code SMPTE. Sur le plan fonctionnel, cela revient à appuyer sur le bouton SMPTE/BEATS. Contrôle Action66 Chapitre 3 Mackie Control Chaque V-Pot est dotée d’un bouton intégré sur sa partie supérieure. Lorsque vous appuyez dessus, vous définissez la valeur par défaut d’un paramètre (s’il peut avoir deux valeurs) ou vous naviguez parmi deux valeurs de paramètre (activé/désactivé). Ce bouton permet également d’activer une fonction sélectionnée au moyen du V-Pot. Par exemple, vous pouvez faire tourner le V-Pot pour parcourir la liste des modules d’effet de l’un des logements d’insertion de canal. Une fois l’effet souhaité affiché sur l’écran à cristaux liquides principal, appuyez sur le V-Pot pour sélectionner et insérer l’effet, et ouvrir la fenêtre du module. Ce bouton est parfois utilisé pour accéder à un mode d’assignation spécial. Lorsqu’une valeur ou un nom (comme un module) est présélectionné, mais ni confirmé ni instancié, cette valeur (ou ce nom) clignote sur l’écran à cristaux liquides principal jusqu’à ce que vous appuyiez sur le V-Pot. La valeur du paramètre que vous réglez à l’aide du V-Pot s’affiche sur l’écran à cristaux liquides principal (en fonction du réglage Name/Value). Elle est également indiquée par le cercle de voyants DEL autour du V-Pot. Le mode d’affichage des valeurs des paramè- tres sur l’anneau lumineux varie en fonction du type de paramètre affiché. Maintenez le bouton x/ALT enfoncé pour définir les V-Pot sur un mode de haute résolution (fine) pour les paramètres auxquels ce mode s’applique. Maintenez le bouton OPTION enfoncé et faites tourner les V-Pot pour basculer entre les valeurs minimale, par défaut et maximale du paramètre. Bouton Rec/Rdy (Record/Ready) Appuyer sur le bouton Rec/Rdy arme la tranche de console en vue de l’enregistrement. Si le canal est actuellement armé, Appuyer sur ce bouton le désarme. Chaque bouton Rec/Rdy est doté d’un voyant DEL rouge qui s’allume lorsque le canal est armé pour l’enregistrement. Maintenez le bouton OPTION enfoncé tout en appuyant sur le bouton REC/RDY de n’importe quel canal pour désarmer toutes les tranches de console. Voyant DEL Signal Le voyant DEL Signal indique la présence d’un signal MIDI ou audio sortant. Pendant l’enregistrement, il indique la présence d’un signal entrant. Bouton SOLO Appuyer sur le bouton Solo permet de mettre en solo la tranche de console, ce qui revient à désactiver le son de tous les canaux non mis en solo. Chaque bouton Solo est doté d’un voyant DEL orange qui s’allume lorsque la tranche de console est mise en solo. Le voyant DEL Rude Solo (situé à droite de la zone d’affichage) est également allumé dès qu’un canal, quel qu’il soit, est mis en solo.Chapitre 3 Mackie Control 67 Maintenez le bouton OPTION enfoncé tout en appuyant sur n’importe quel bouton SOLO de canal pour désactiver le solo de toutes les tranches de console. Dans la présentation Destination/Niveau de l’envoi (reportez-vous à la rubrique « Bouton Send » à la page 78), le bouton SOLO contrôle la sélection du mode Pré/Post des présentations Table de mixage et Canal. Bouton Désactiver l’audio Appuyez sur ce bouton pour désactiver le son du canal. Chaque bouton Mute est doté d’un voyant DEL rouge qui s’allume lorsque le son du canal a été désactivé. Maintenez le bouton OPTION enfoncé tout en appuyant sur le bouton MUTE de n’importe quelle tranche de console pour activer le son de toutes les tranches de console. Dans les présentations Fréquence/Gain EQ et Destination/Niveau de l’envoi, le bouton MUTE contrôle la fonction EQ bypass ou Send Mute. Ceci affecte les présentations Table de mixage et Canal. Bouton SELECT Appuyez sur le bouton Select pour choisir (activer) le canal en vue d’une édition basée sur les canaux ou pour accéder aux commandes d’assignation. Chaque bouton Select est doté d’un voyant DEL vert qui s’allume lorsque le canal est sélectionné. Maintenez le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur le bouton SELECT d’un canal pour définir le volume du canal sur le volume de l’unité (0 dB). Remarque : lorsque vous maintenez le bouton SHIFT enfoncé, le voyant DEL du bouton SELECT indique si le volume du canal est réglé sur 0 dB. Maintenez le bouton OPTION enfoncé tout en appuyant sur le bouton SELECT de n’importe quel canal pour créer une piste assignée à la même tranche de console que la piste sélectionnée et accéder à la présentation Arrangement. Maintenez les boutons SHIFT et OPTION enfoncés tout en appuyant sur le bouton SELECT d’un canal pour créer une piste avec la tranche de console suivante (celle suivant la piste sélectionnée) et accéder à la présentation Arrangement. Curseur motorisé tactile Le curseur motorisé de chaque tranche de console est généralement utilisé pour contrô- ler le niveau des canaux, tout comme un curseur de volume sur une console de mixage. Vous pouvez toutefois également assigner ce curseur pour contrôler d’autres paramètres.68 Chapitre 3 Mackie Control Utilisation du mode Flip Le mode Flip est activé en appuyant sur le bouton FLIP situé juste au-dessus du curseur MASTER. Lorsque le mode Flip est activé, vous pouvez contrôler le paramètre actuellement assigné au V-Pot du canal avec le curseur. Vous contrôlez ainsi plus facilement les panoramiques, les retours aux., les paramètres des pistes MIDI, les EQ, les effets, les instruments logiciels ou d’autres paramètres de canal. Vous pouvez naviguer parmi les canaux contrôlés avec les huit curseurs en appuyant sur l’un des boutons CHANNEL ou BANK (voir plus bas). Comportement du curseur dans d’autres modes  En mode Flip : duplique ou échange les paramètres avec le V-Pot sur le même canal.  Dans la présentation Angle/Diversité Surround : règle la diversité Surround.  Dans la présentation Fréquence/Gain EQ : règle le gain de la bande EQ sélectionnée.  Dans la présentation Table de mixage de la destination/du niveau de l’envoi : règle le niveau de l’envoi sélectionné.  Dans la présentation Canal de la destination/du niveau de l’envoi : règle le niveau de l’envoi figurant sur la tranche de console sélectionnée. Curseur Master Contrôle le niveau de la tranche de console principale dans la table de mixage Logic Pro. Ceci permet d’augmenter ou de réduire le niveau de toutes les bandes de canaux de sortie sans modifier leurs niveaux relatifs. Lorsque le projet ne contient aucune tranche de console principale, le curseur Master de la Mackie Control est mis en correspondance avec la tranche de console de sortie 1-2. Si vous utilisez plusieurs systèmes audio simultanément, le curseur Master contrôle uniquement la tranche de console principale du premier appareil (en respectant l’ordre indiqué dans la fenêtre des préférences audio). Zone Assignment Six boutons ASSIGNMENT sont situés directement sous le voyant DEL du même nom. Appuyez sur l’un des boutons ASSIGNMENT pour sélectionner le type de paramètre à contrôler ou à modifier à l’aide des commutateurs, des curseurs et des V-Pot de la tranche de console. Le voyant DEL correspondant s’allume pour indiquer l’assignation active et l’écran Assignment fait apparaître l’abréviation à deux chiffres du type d’assignation. Les boutons ASSIGNMENT fonctionnent aussi bien dans la présentation Simple que dans la présentation Tout. Le chapitre « Paramètres des groupes de surfaces de contrôle » à la page 24 traite des modes de présentation.Chapitre 3 Mackie Control 69 Modes d’assignation Chaque bouton ASSIGNMENT comporte deux présentations : une présentation Table de mixage et une présentation Canal. Ces présentations offrent deux possibilités pour modifier les paramètres de votre projet.  Présentation Table de mixage : affiche et permet de modifier un seul paramètre dans plusieurs canaux.  Présentation Canal : affiche et permet de modifier plusieurs paramètres d’un seul canal. L’écran du mode affiche un point en bas à droite lorsque la présentation Canal est active. Appuyez sur un bouton ASSIGNMENT pour le sélectionner et passer en présentation Table de mixage, sauf lorsque vous basculez entre la présentation Édition d’instrument et la présentation Édition de module. Dans ce cas, le mode reste en présentation Canal. Remarque : pour chacun des boutons ASSIGNMENT : les paramètres que vous pouvez modifier varient en fonction du mode d’affichage actif. Reportez-vous aux rubriques suivantes pour obtenir des informations spécifiques sur les types de paramètre affichés pour chaque assignation. Le bouton NAME/VALUE affecte également les éléments affichés sur l’écran à cristaux liquides lorsque vous êtes dans les présentations Table de mixage et Canal. Pour plus d’informations, consultez le chapitre intitulé « Zone des touches de fonction » à la page 88. Piste, bouton Appuyez sur le bouton TRACK pour sélectionner la présentation Canal et assigner les contrôles des tranches de console afin de modifier leurs paramètres.  Appuyez une fois sur le bouton TRACK pour modifier un seul paramètre dans plusieurs tranches de console et activer la présentation Table de mixage.  Appuyez à nouveau sur le bouton TRACK pour modifier plusieurs paramètres pour une seule tranche de console et passer en présentation Canal.70 Chapitre 3 Mackie Control Présentation Table de mixage La présentation Table de mixage permet de modifier un seul paramètre pour plusieurs tranches de console : volume, panoramique, format d’entrée, assignation de l’entrée, assignation de la sortie ou mode d’automation. Lorsque vous passez en présentation Table de mixage, le paramètre modifié s’affiche brièvement à droite de l’écran principal à cristaux liquides. L’écran du mode affiche tr (pour track, c’est-à-dire piste), et la première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des pistes. Appuyez sur NAME/VALUE pour afficher les valeurs des paramètres sur la deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides. Celles-ci s’affichent lorsque vous faites tourner un V-Pot ou que vous appuyez sur son bouton. Vous pouvez utiliser les contrôles suivants pour apporter des modifications en présentation Table de mixage.  Faire tourner les V-Pot permet de modifier le paramètre de la tranche de console associé.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot permet de définir la valeur par défaut du paramètre.  Les touches de curseur gauche/droit permettent de passer au paramètre suivant ou précédent de la tranche de console. Le paramètre sélectionné s’affiche brièvement sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Présentation Canal La présentation Canal permet de modifier les principaux paramètres d’une seule tranche de console : volume, panoramique, instrument, assignation du logement d’insertion 1 et 2, niveaux d’envoi 1, 2 et 3. Lorsque vous activez la présentation Canal, l’écran du mode affiche « tr. » et la première ligne de l’écran à cristaux liquides reprend le nom de la tranche de console. Appuyez sur NAME/VALUE pour afficher le nom des paramètres sur la première ligne et leur valeur sur la deuxième ligne :Chapitre 3 Mackie Control 71 Le tableau suivant répertorie les modifications possibles par chaque V-Pot en mode Canal : Maintenez le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur l’un des boutons MUTE ou V-Pot pour basculer entre les modes Mute et Bypass : Contrôle Action V-Pot 1 Modifie le volume. La valeur s’affiche sur la deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides. V-Pot 2 Modifie le panoramique. La valeur s’affiche sur la deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides. V-Pot 3 En ce qui concerne les pistes d’instruments logiciels, faites tourner ce V-Pot pour choisir l’instrument souhaité. Appuyez sur le V-Pot 3 pour confirmer votre choix/insérer l’instrument et ouvrir la fenêtre de module. V-Pot 4 En ce qui concerne les pistes audio et d’instruments logiciels, faites tourner ce V-Pot pour choisir le module utilisé sur le logement d’insertion 1. Appuyez sur le V-Pot 4 pour confirmer votre choix/ insérer l’effet et ouvrir la fenêtre de module. V-Pot 5 En ce qui concerne les pistes audio et d’instruments logiciels, faites tourner ce V-Pot pour choisir le module utilisé sur le logement d’insertion 2. Appuyez sur le V-Pot 4 pour confirmer votre choix et insérer l’effet (puis ouvrir la fenêtre comme mentionné ci-dessus). V-Pot 6 Modifie le volume d’envoi 1. V-Pot 7 Modifie le volume d’envoi 2. V-Pot 8 Modifie le volume d’envoi 3. Contrôle Action V-Pot 1 ou Mute 1 Active (ou désactive) le son de la tranche de console. V-Pot 2 ou Mute 2 Active (ou désactive) le son de la tranche de console. V-Pot 3 ou Mute 3 En ce qui concerne les pistes d’instruments logiciels, active (ou désactive) le son de l’instrument logiciel utilisé sur la tranche de console. V-Pot 4 ou Mute 4 En ce qui concerne les pistes audio et d’instruments logiciels, contourne le module d’effet utilisé dans le logement d’insertion 1. V-Pot 5 ou Mute 5 En ce qui concerne les pistes audio et d’instruments logiciels, contourne le module d’effet utilisé dans le logement d’insertion 2. V-Pot 6 ou Mute 6 Active (ou désactive) le son de l’envoi 1. V-Pot 7 ou Mute 7 Active (ou désactive) le son de l’envoi 2. V-Pot 8 ou Mute 8 Active (ou désactive) le son de l’envoi 3.72 Chapitre 3 Mackie Control Menu contextuel Maintenez le bouton TRACK enfoncé pour afficher le sous-menu contextuel des pistes sur l’écran à cristaux liquides. Lorsque ce menu est actif, l’écran du mode affiche « t_ » (pour « Track shortcuts », soit « raccourcis des pistes »). Appuyez sur l’un des boutons V-Pot ou l’une des touches de fonction pour effectuer les modifications suivantes : Présentation Configuration de la tranche de console Comme décrit précédemment, vous accédez à la présentation Canal de réglage des tranches de console à partir du menu contextuel en appuyant sur le V-Pot 8 ou sur la touche F8. Dans ce mode, vous pouvez modifier les paramètres suivants (les moins souvent utilisés) pour la tranche de console sélectionnée. Contrôle Action V-Pot 1 ou F1 Passe en présentation Table de mixage et sélectionne le volume comme paramètre modifié par le V-Pot. V-Pot 2 ou F2 Passe en présentation Table de mixage et sélectionne le panoramique comme paramètre modifié par le V-Pot. V-Pot 3 ou F3 Passe en présentation Table de mixage et sélectionne le format d’entrée comme paramètre modifié par le V-Pot. V-Pot 4 ou F4 Passe en présentation Table de mixage et sélectionne l’assignation d’entrée comme paramètre modifié par le V-Pot. V-Pot 5 ou F5 Passe en présentation Table de mixage et sélectionne l’assignation de sortie comme paramètre modifié par le V-Pot. V-Pot 6 ou F6 Passe en présentation Table de mixage et sélectionne le mode Automation comme paramètre modifié par le V-Pot. V-Pot 7 ou F7 Passe en présentation Table de mixage, mais aussi Logic Pro en pré- sentation Arrangement et sélectionne le paramètre d’automation sélectionné dans la fenêtre Arrangement. V-Pot 8 ou F8 Passe en présentation Configuration de la tranche de console (décrite ci-dessous). Contrôle Action V-Pot 1 Modifie le format de la tranche de console (mono, stéréo, gauche, droite, Surround). V-Pot 2 Modifie le paramètre Diffusion. V-Pot 3 Sélectionne l’assignation de l’entrée de la tranche de console. Confirmez votre sélection en appuyant sur V-Pot 6. V-Pot 4 Sélectionne l’assignation de sortie de la tranche de console. Confirmez votre sélection en appuyant sur V-Pot 7. V-Pot 5 Modifie le mode d’automation. V-Pot 6 Modiofie l’adhésion à un groupe. Vous pouvez uniquement choisir un groupe ou désactiver cette fonction. Pour qu’une tranche de console devienne membre de plusieurs groupes, utilisez le mode Édition de groupe (voir ci-dessous).Chapitre 3 Mackie Control 73 Bouton Pan/Surround Appuyez sur le bouton PAN/SURROUND pour activer la présentation Table de mixage Pan/Surround. Appuyez plusieurs fois sur ce bouton pour basculer entre les vues Pan/ Surround de la présentation Canal et Pan/Surround de la présentation Table de mixage. Pan/Surround - Présentation Table de mixage La fonction Pan/Surround de la présentation Table de mixage vous permet de modifier un paramètre panoramique/Surround de toutes les tranches de console : Angle ou Pan (sur les tranches de console non-Surround), Diversité, LFE, Diffusion (sur les tranches de console Surround). Le paramètre modifié s’affiche brièvement lorsque vous accédez à ce mode. Quel que soit le paramètre Surround sélectionné (et utilisé), les tranches de console non-Surround affichent toujours le contrôle Pan standard. Dans un projet contenant des tranches de console Surround et d’autres types de tranche de console, vous pouvez modifier un paramètre Surround précis pour les tranches de console Surround, tandis que les V-Pot des tranches de console non-Surround continuent à piloter la position du panoramique.  L’écran du mode affiche « Pn » (pour Pan).  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  Faire tourner les V-Pot permet de modifier le paramètre actif Pan/Surround.  Le paramètre Angle Surround pivote entre 0 et 359 degrés en évitant les limites d’angle.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot permet de définir la valeur par défaut du paramètre.  Le curseur vers la gauche/droite permet de passer au paramètre Surround précédent ou suivant. Le paramètre sélectionné s’affiche brièvement sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Pan/Surround - Présentation Canal La vue Pan/Surround de la présentation Canal permet de modifier tous les paramètres Surround de la tranche de console sélectionnée.  L’écran du mode affiche « Pn. » (pour Pan).  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom de la tranche de console et « Pan/Surround ». Contrôle Action V-Pot 1 Modifie l’ angle (ou le panoramique sur les tranches de console autres que Surround). V-Pot 2 Modifie la diversité. V-Pot 3 Modifie le volume LFE. V-Pot 4 Modifie la diffusion. 74 Chapitre 3 Mackie Control Remarque : l’angle/la diversité et les paires X/Y ont des répercussions l’un sur l’autre. Seuls les paramètres d’angle/de diversité sont automatisés et enregistrés. Autres options de mode Maintenez le bouton PAN/SURROUND enfoncé pour afficher un sous-menu sur l’écran à cristaux liquides. Les boutons V-Pot ou les touches de fonction permettent d’effectuer les modifications suivantes. V-Pot 5 Modifie le X Surround. V-Pot 6 Modifie le Y Surround. Contrôle Action Contrôle Action V-Pot 1 ou F1 Bascule en présentation Table de mixage Pan/Surround et sélectionne l’angle. V-Pot 2 ou F2 Bascule en présentation Table de mixage Pan/Surround et sélectionne la diversité. V-Pot 3 ou F3 Bascule en présentation Table de mixage Pan/Surround et sélectionne le niveau LFE. V-Pot 4 ou F4 Bascule en présentation Table de mixage Pan/Surround et sélectionne la diffusion. V-Pot 5 — V-Pot 6 ou F5 Bascule en présentation Canal Pan/Surround. V-Pot 7 ou F6 Bascule en présentation Table de mixage Angle/Diversité Surround.  L’écran du mode affiche « Ad » (Angle/Diversité).  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche l’angle Surround assigné à chaque tranche de console.  Faire tourner un V-Pot permet de modifier l’angle Surround (ou règle la position du panoramique sur les tranches de console autres que Surround).  Appuyer sur un V-Pot permet de définir la valeur par défaut de l’angle Surround.  Les curseurs contrôlent la diversité Surround. V-Pot 8 ou F7 Bascule en présentation Table de mixage X/Y Surround.  L’écran du mode affiche « XY ».  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la valeur X Surround assignée à chaque tranche de console.  Faire tourner un V-Pot permet de modifier la valeur X Surround (ou règle la position du panoramique sur les tranches de console autres que Surround).  Appuyer sur un V-Pot permet de définir la valeur par défaut du X Surround.  Les curseurs contrôlent le Y Surround.Chapitre 3 Mackie Control 75 Remarques sur la modification X/Y Surround X et Y présentent une plage de valeurs comprises entre –1000 et +1000, mais la résolution n’est pas aussi élevée, étant donné que les positions Surround sont actuellement enregistrées sous forme de données 7 bits. Remarque : les paramètres X et Y se limitent à un système de coordonnées rectangulaire. Les paires de valeurs situées en dehors du cercle Surround ne sont donc pas possibles. Lorsque vous tentez de définir une valeur qui générerait une position non valide, l’autre coordonnée est automatiquement réglée sur une position valide. Exemple : déplacer Y sur +1000 génère une valeur X de 0. Lorsque vous modifiez une seule coordonnée, l’autre coordonnée de la tranche de console la plus récente est mémorisée. Ceci vous aide à créer des mouvements linéaires. Bouton EQ Appuyez sur le bouton EQ pour activer la présentation Table de mixage EQ. Appuyez plusieurs fois sur ce bouton pour basculer entre les présentations Canal EQ et Table de mixage EQ. Remarque : si aucun Channel EQou Linear Phase EQ n’est présent sur la tranche de console sélectionnée, un Channel EQ est inséré automatiquement lorsque vous accé- dez à la présentation Canal EQ. Présentation Table de mixage EQ La présentation Table de mixage EQ permet de modifier un paramètre d’égalisation pour toutes les tranches de console : Fréquence, Gain, Q ou Bypass EQ. Le numéro de la bande EQ ainsi que le paramètre modifié s’affichent brièvement lorsque vous accédez à ce mode.  L’écran du mode affiche E1 à E8, indiquant la bande EQ sélectionnée.  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  Faire tourner les V-Pot modifie le paramètre EQ actuel.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot permet de régler le paramètre sur sa valeur par défaut.  Le curseur vers le haut/bas permet de basculer vers la bande EQ précédente ou suivante.  Le curseur vers la gauche/droite permet de passer au paramètre EQ précédent ou suivant. Le paramètre sélectionné s’affiche brièvement sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides.  Appuyez sur un bouton MUTE tout en maintenant le bouton SHIFT enfoncé pour accéder au contournement de la bande EQ active.  En mode Flip, les boutons MUTE affichent et activent l’état de contournement de la bande d’égalisation active.76 Chapitre 3 Mackie Control Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Présentation Canal EQ La présentation Canal EQ vous permet de modifier tous les paramètres EQ (de toutes les bandes) pour la tranche de console sélectionnée.  L’écran du mode affiche EQ (tranche de console EQ).  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom de la tranche de console, les égaliseurs, le numéro de page et le nombre total de pages (par exemple : « Page 1/2 »). Les curseurs vers la gauche et la droite permettent d’accéder à la bande EQ précé- dente ou suivante. L’écran à cristaux liquides affiche deux bandes d’égalisation. Si un ou plusieurs appareils Mackie Control (XT) sont connectés, chaque XT peut afficher deux bandes EQ (huit au maximum). Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Autres options du mode d’édition EQ Maintenez le bouton EQ enfoncé pour accéder à un autre sous-menu de l’écran à cristaux liquides. L’écran du mode affiche E_ ou E_., selon que vous êtes en présentation Table de mixage EQ ou Canal EQ. Contrôle Action V-Pot 1 Modifie la fréquence des bandes EQ impaires. V-Pot 2 Modifie le gain des bandes EQ impaires. V-Pot 3 Modifie le facteur Q des bandes EQ impaires. V-Pot 4 Accède à l’état de contournement des bandes EQ impaires. V-Pot 5 Modifie la fréquence des bandes EQ paires. V-Pot 6 Modifie le gain des bandes EQ paires. V-Pot 7 Modifie le facteur Q des bandes EQ paires. V-Pot 8 Accède à l’état de contournement des bandes EQ paires. Contrôle Action V-Pot 1 ou F1 Bascule en présentation Table de mixage EQ et sélectionne la fréquence. V-Pot 2 ou F2 Bascule en présentation Table de mixage EQ et sélectionne le gain. V-Pot 3 ou F3 Bascule en présentation Table de mixage EQ et sélectionne le facteur Q. V-Pot 4 ou F4 Bascule en présentation Table de mixage EQ et active le contournement. V-Pot 6 ou F6 Bascule en présentation Canal EQ.Chapitre 3 Mackie Control 77 Remarque : les curseurs forment une courbe de réponse en fréquence dans ce mode si les bandes EQ présentent des valeurs de fréquence croissantes. ∏ Conseil : vous pouvez modifier l’égalisation d’une autre tranche de console sans quitter cette présentation, en sélectionnant simplement la tranche de console dans Logic Pro ou en appuyant sur le bouton Select de la Mackie. V-Pot 7 ou F7 Bascule vers la table de mixage Fréquence/gain. Dans ce mode, vous pouvez modifier les paramètres de fréquence et de gain d’une bande EQ spécifique (1 à 8) pour toutes les tranches de console.  L’écran du mode affiche F1 à F8, indiquant la bande EQ sélectionnée.  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la fré- quence de la bande EQ sélectionnée.  Faire tourner un V-Pot permet de modifier la fréquence EQ.  Appuyer sur un V-Pot permet de régler la fréquence EQ sur sa valeur par défaut.  Utilisez les boutons Mute pour contourner l’EQ.  Utilisez les curseurs pour régler le gain de l’EQ. V-Pot 8 ou F8 Bascule vers la présentation de canal Fréquence/gain. Dans ce mode, vous pouvez modifier les paramètres de fréquence et de gain de toutes les bandes EQ de la tranche de console sélectionnée. Chaque paire de tranches de console correspond à une bande EQ.  L’écran du mode affiche FG.  Les V-Pot 1 à 8 contrôlent la fréquence des bandes EQ 1 à 8.  Les boutons Mute 1 à 8 contrôlent le contournement des bandes EQ 1 à 8.  Les curseurs 1 à 8 contrôlent le gain des bandes EQ 1 à 8. Contrôle Action78 Chapitre 3 Mackie Control Bouton Send Appuyez sur le bouton SEND pour activer la présentation Table de mixage de l’envoi. Appuyez plusieurs fois sur ce bouton pour basculer entre les présentations de table de mixage et de canal de l’envoi. Présentation Table de mixage de l’envoi La présentation Table de mixage de l’envoi permet de modifier un paramètre d’envoi pour toutes les tranches de console : Destination, Niveau, Position ou Mute. Le numéro du logement d’insertion ainsi que le paramètre modifié s’affichent brièvement sur l’écran à cristaux liquides lorsque vous activez ce mode.  L’écran indique S1 à S8, correspondant au logement d’envoi sélectionné.  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  Faire tourner les V-Pot modifie le paramètre d’envoi actuel.  Appuyer sur un V-Pot permet de confirmer la destination d’envoi présélectionnée et de régler les autres paramètres d’envoi sur leur valeur par défaut.  Le curseur vers le haut/bas permet de passer au logement d’envoi précédent ou suivant.  Le curseur vers la gauche/droite permet de passer au paramètre d’envoi précédent ou suivant. Le paramètre sélectionné s’affiche brièvement sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides.  Appuyez sur un bouton MUTE tout en maintenant SHIFT enfoncé pour faire basculer l’état Mute de l’envoi.  En mode Flip, les boutons MUTE permettent d’afficher et de modifier l’état de muet de l’envoi actif. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Présentation Canal de l’envoi La présentation Canal d’envoi vous permet de modifier tous les paramètres d’envoi de la tranche de console sélectionnée. L’écran du mode affiche « SE. » (pour « send channel strip », soit « tranche de console d’envoi »). La première ligne de l’écran à cristaux Contrôle Action V-Pot 1 Modifie la destination des envois impairs. V-Pot 2 Modifie le volume des envois impairs. V-Pot 3 Modifie la position (pré/post) des envois impairs. V-Pot 4 Règle l’état Mute des envois impairs. V-Pot 5 Modifie la destination des envois pairs. V-Pot 6 Modifie le volume des envois pairs. V-Pot 7 Modifie la position (pré/post) des envois pairs. V-Pot 8 Règle l’état de muet des envois pairs.Chapitre 3 Mackie Control 79 liquides affiche le nom de la tranche de console, le terme « Sends » (envois), le numéro de la page et le nombre total de pages (Page 1/4, par exemple). Les touches de curseur vers la gauche/droite permettent de naviguer entre les pages. Le nombre d’envois pouvant être affichés simultanément varie en fonction du nombre d’unités Mackie Control XT que vous possédez. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Autres options du mode d’édition des envois Maintenez le bouton SEND enfoncé pour accéder à un autre sous-menu de l’écran à cristaux liquides : l’écran du mode affiche « S_ » ou « S_. », selon que vous êtes en présentation Table de mixage ou Canal de l’envoi. Contrôle Action V-Pot 1 ou F1 Bascule vers la présentation Table de mixage de l’envoi et sélectionne la destination. V-Pot 2 ou F2 Bascule vers la présentation Table de mixage de l’envoi et sélectionne le niveau d’envoi. V-Pot 3 ou F3 Bascule vers la présentation Table de mixage de l’envoi et sélectionne la position. V-Pot 4 ou F4 Bascule vers la présentation Table de mixage de l’envoi et sélectionne l’état Mute. V-Pot 5 ou F5 Bascule vers la présentation Canal de l’envoi. V-Pot 6 ou F6 Bascule vers la présentation Tranche de console de l’envoi 2 : ce mode est identique à la présentation Canal de l’envoi, mais ses paramètres sont légèrement réorganisés. Vous pouvez contrôler un paramètre pour tous les logements d’envoi utilisés dans la tranche de console sélectionnée.  L’écran du mode affiche « SE. » (pour « Send channel strip », soit « tranche de console de l’envoi»).  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom de la tranche de console, le terme « Sends » (envois), le numéro de la page et le nombre total de pages.  Les V-Pot 1 à 8 modifient le paramètre affiché.  Les touches du curseur horizontal permettent de naviguer entre les pages. Le nombre de paramètres pouvant être affichés simultanément varie en fonction du nombre d’unités Mackie Control XT que vous possédez.80 Chapitre 3 Mackie Control Si un ou plusieurs envois sont activés sur plusieurs canaux, vous pouvez vous déplacer entre eux lorsque vous êtes dans les modes de présentation Canal en appuyant tout simplement sur le bouton Select du canal voulu. Bouton Plug-in Appuyez sur le bouton PLUG-IN pour activer la présentation Table de mixage de module. Appuyez plusieurs fois sur ce bouton pour basculer entre les présentations Canal et Table de mixage de module. Remarque : notez toutefois qu’il existe une exception : si vous êtes dans la présentation Édition d’instrument, ce bouton permet de passer à la présentation Édition de module. Pour plus d’informations, reportez-vous au chapitre intitulé « Présentation Édition d’instrument » à la page 85. V-Pot 7 ou F7 Accède à la présentation Table de mixage Destination/Niveau : Dans ce mode, vous pouvez commander un logement d’envoi pour toutes les tranches de console. Chaque tranche de console correspond au nom de la tranche de console affichée sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides.  L’écran du mode affiche d1 à d8, indiquant l’envoi sélectionné.  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la destination de l’envoi sélectionné.  Faire tourner un V-Pot présélectionne la destination d’envoi.  Appuyer sur un V-Pot confirme la destination d’envoi présélectionnée.  Les boutons SOLO modifient la position d’envoi et un voyant DEL SOLO allumé indique le mode Pré-curseur.  Les boutons MUTE règlent l’état Mute de l’envoi.  Les curseurs modifient le niveau d’envoi. V-Pot 8 ou F8 Accède à la présentation Canal Destination/Niveau : Vous pouvez commander tous les logements d’envoi de la tranche de console sélectionnée dans ce mode. Chaque tranche de console correspond au numéro d’envoi gravé sous l’écran à cristaux liquides.  L’écran du mode affiche « dL ».  Faire tourner un V-Pot présélectionne la destination d’envoi correspondante.  Appuyer sur un V-Pot confirme une destination d’envoi présélectionnée.  Les boutons SOLO modifient la position d’envoi et un voyant DEL SOLO allumé indique le mode Pré-curseur.  Les boutons MUTE règlent l’état Mute de l’envoi.  Les curseurs modifient le gain d’envoi. Contrôle ActionChapitre 3 Mackie Control 81 Présentation Table de mixage de module Dans ce mode, vous pouvez afficher et éditer les modules associés à un logement d’insertion particulier, et ce, pour tous les canaux.  L’écran indique P1 à P9 ou 10 à 16, correspondant au numéro du logement d’insertion sélectionné. Remarque : si un canal d’instrument logiciel est sélectionné, l’écran affiche P1 à P9 et 10 à 15.  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides mentionne le module sélectionné pour le logement d’insertion actif. Les modules muets sont identifiés par un astérisque (*) placé devant leur nom.  Faire tourner les V-Pot présélectionne un nouveau module. Le nom du module clignote jusqu’à ce que vous le confirmiez en appuyant sur le V-Pot.  Faire tourner le V-Pot d’un autre canal annule toute présélection antérieure et démarre une présélection sur la base de la dernière tranche de console sélectionnée.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot :  Confirme ou active le module présélectionné (en supposant que vous ayez effectué votre présélection en faisant tourner le V-Pot).  Ouvre la fenêtre d’un module, si aucune fenêtre n’est ouverte. Si la fenêtre d’un module est ouverte et que le mode Lien est activé, la sélection d’un autre module remplacera la fenêtre du module existant.  Bascule vers la présentation Édition de module.  Les touches de curseur vers le haut/bas modifient le logement d’insertion du module affiché (1 à 15).  Appuyer sur un V-Pot ou sur le bouton MUTE tout en maintenant SHIFT enfoncé permet d’activer ou de désactiver le son du module. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Pour retirer un module : m Présélectionnez la valeur « -- » (en faisant tourner complètement le V-Pot dans le sens contraire inverse des aiguilles d’une montre), puis appuyez sur le V-Pot du logement d’insertion approprié. La Mackie Control ne bascule pas vers la présentation Édition de module et aucune fenêtre de module n’est lancée lorsque vous choisissez la valeur « -- ». Si la fenêtre d’un module est ouverte, elle se ferme (si le mode Lien est inactif). Présentation Canal de module Ce mode affiche les modules associés à tous les logements d’insertion du canal sélectionné.82 Chapitre 3 Mackie Control  L’écran du mode affiche le texte « PL » .  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche Ins1Pl à Ins8Pl  La ligne inférieure de l’écran à cristaux liquides mentionne le module sélectionné pour ce logement d’insertion. Les modules muets sont identifiés par un astérisque (*) placé devant leur nom.  Faire tourner les V-Pot présélectionne un nouveau module. Le nom du module clignote jusqu’à ce que vous l’activiez.  Faire tourner le V-Pot d’un autre canal annule toute présélection antérieure et démarre une présélection sur la base de la dernière tranche de console sélectionnée.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot :  Active le module présélectionné (en supposant que vous ayez effectué votre pré- sélection en faisant tourner le V-Pot).  Ouvre la fenêtre d’un module si aucune fenêtre n’est ouverte (si la fenêtre d’un module est ouverte et que le mode Lien est activé, la sélection d’un autre module remplace le module existant).  Bascule vers la présentation Édition de module.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot tout en maintenant SHIFT enfoncé permet d’activer ou de couper le son du module. Pour retirer un module : m Présélectionnez la valeur « -- » (en faisant tourner complètement le V-Pot dans le sens contraire inverse des aiguilles d’une montre), puis appuyez sur le V-Pot rattaché au logement d’insertion approprié. La Mackie Control ne bascule pas vers la présentation Édition de module et aucune fenêtre de module n’est lancée. Si une fenêtre a été ouverte précédemment, elle se ferme (si le mode Lien est inactif). Présentation Édition de module Vous pouvez afficher et modifier les paramètres de module dans ce mode.  L’écran indique P1 à P8, correspondant au numéro du logement d’insertion sélectionné du module.  En fonction du réglage du bouton Name/Value, l’écran à cristaux liquides bascule entre les deux modes comme suit :  Nom : la première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom de la bande de canal, le numéro d’insertion, le nom du module, la page des paramètres active et le nombre total de pages de paramètres. La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom du paramètre que vous pouvez modifier à travers le V-Pot correspondant (situé en dessous du nom du paramètre).Chapitre 3 Mackie Control 83  Valeur : la ligne supérieure de l’écran à cristaux liquides affiche le nom du paramè- tre que vous pouvez modifier à travers le V-Pot correspondant. La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la valeur active du paramètre. Si l’espace à l’écran le permet, le type d’unité est ajouté (par exemple, Hz ou dB).  Faire tourner les V-Pot modifie les valeurs des paramètres.  Appuyez sur le bouton d’un V-Pot pour définir la valeur par défaut du paramètre, sauf si celui-ci ne comporte que deux valeurs (Activé/Désactivé, par exemple). Dans ce cas, appuyez sur le bouton du V-Pot pour basculer entre ces valeurs.  Les touches de curseur vers la gauche/droite permettent de passer à la page de paramètres suivante ou précédente. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Lorsque vous utilisez ces touches pour basculer entre les paramètres, ceux-ci sont modifiés par groupes de huit (sauf si les paramètres de la dernière page ne forment pas un groupe complet de huit éléments). Ainsi, si un module comporte 19 paramètres et que la Mackie Control contrôle les paramètres 1 à 8 :  Appuyez sur la touche du curseur droit pour accéder aux paramètres 9 à 16.  Appuyez à nouveau sur cette touche pour accéder aux paramètres 12 à 19.  Appuyez sur la touche du curseur gauche pour revenir aux paramètres 9 à 16 et non 4 à 11. De cette façon, vous revenez toujours aux positions de page que vous vous attendez à trouver et qui vous sont familières.  Pour faire défiler un par un les paramètres plutôt que les pages, maintenez la touche x/ALT enfoncée tout en appuyant sur la touche du curseur gauche/droit.  Les touches de curseur vers le haut/bas modifient le logement d’insertion affiché (1 à 15). Si vous possédez un groupe de surfaces de contrôle composé de plusieurs appareils Mackie Control et XT, les paramètres sont alors répartis sur les différents écrans. Le nombre de paramètres affiché varie en fonction des réglages Contrôles multiples par paramètre accessibles dans Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Préférences (reportez-vous au chapitre sur le réglage des surfaces de contrôle). Remarque : lorsque vous quittez la présentation Édition de module, la fenêtre du module se ferme. Compatibilité La Mackie Control permet d’éditer tous les modules pouvant être automatisés. Le type de module (Logic Pro natif, TDM, Audio Units) n’est pas pertinent.84 Chapitre 3 Mackie Control Certains modules de fabricants tiers n’offrent malheureusement pas de noms et/ou de valeurs de paramètres sous forme de texte. Dans ce cas, les paramètres sont nommés/ énumérés comme « Contrôle 1, » « Contrôle 2 », etc., avec des valeurs affichées sous forme de nombres compris entre 0 et 1 000. Contactez le fabricant du module pour obtenir une version prenant en charge cette fonctionnalité. Bouton Instrument Appuyez sur le bouton INSTRUMENT pour activer présentation Table de mixage d’instrument, sauf si la Mackie Control est actuellement en présentation Édition de module. Dans ce cas, appuyez sur le bouton INSTRUMENT pour accéder à la présentation Édition d’instrument. Si vous ne voyez pas les tranches de console d’instrument logiciel, utilisez les boutons BANK ou CHANNEL de la zone FADER BANKS, ou activez la présentation Tout en appuyant sur le bouton INSTRUMENT. (Cela suppose que vous ayez créé au moins une piste d’instrument logiciel). Présentation Table de mixage d’instrument Dans ce mode, vous pouvez visualiser et modifier les logements d’instrument de tous les canaux.  L’écran du mode affiche « In » (pour instrument).  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche l’instrument sélectionné. Le nom des instruments muets est précédé d’un astérisque (*).  Faire tourner les V-Pot présélectionne un nouvel instrument. Le nom de l’instrument présélectionné clignote jusqu’à ce que vous l’activiez.  Faire tourner le V-Pot d’un autre canal annule toute présélection antérieure et démarre une présélection sur la base de la dernière tranche de console choisie.  Appuyer sur le bouton d’un V-Pot :  Active le module d’instrument présélectionné (en supposant que vous ayez effectué votre présélection en faisant tourner le V-Pot).  Ouvre la fenêtre d’un module, si aucune fenêtre n’est ouverte. Si la fenêtre d’un module est ouverte et que le mode Lien est activé, la sélection du module d’un autre instrument remplace le module existant.  Bascule vers la présentation Édition d’instrument.  Appuyer sur un V-Pot ou sur un bouton MUTE tout en maintenant SHIFT enfoncé permet d’activer ou couper le son de l’instrument.Chapitre 3 Mackie Control 85 Pour retirer un instrument : 1 Présélectionnez la valeur « -- » (en faisant tourner complètement le V-Pot dans le sens inverse des aiguilles d’une montre). 2 Appuyez sur le V-Pot. La Mackie Control ne bascule pas vers la présentation Édition d’instrument et aucune fenêtre de module n’est lancée. Si la fenêtre d’un module est ouverte, elle se ferme. Présentation Édition d’instrument Vous pouvez afficher et modifier les paramètres d’instrument dans ce mode.  L’écran du mode affiche « In ».  En fonction du réglage du bouton NAME/VALUE, l’écran à cristaux liquides change comme suit :  Nom : la première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom de la tranche de console, le nom de l’instrument, la page des paramètres active et le nombre total de pages de paramètres. La ligne inférieure de l’écran à cristaux liquides affiche le nom du paramètre que vous pouvez modifier à travers le V-Pot situé juste en dessous.  Valeur : la ligne supérieure de l’écran à cristaux liquides affiche le nom du paramè- tre que vous pouvez modifier à travers le V-Pot situé en dessous. La deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la valeur du paramètre faisant l’objet d’une modification. Si l’espace sur la ligne de l’écran à cristaux liquides le permet, le type d’unité s’affiche après la valeur (par exemple, Hz ou dB).  Faites tourner un V-Pot pour modifier le paramètre correspondant.  Appuyez sur le bouton d’un V-Pot pour régler le paramètre sur sa valeur par défaut, sauf s’il ne comporte que deux valeurs (comme Activé/Désactivé). Dans ce cas, appuyez sur le bouton du V-Pot pour basculer entre ces valeurs. Compatibilité La Mackie Control permet d’éditer tous les instruments pouvant être automatisés, quel que soit le type de module utilisé (Logic Pro natif, TDM, Audio Units). Les instruments de certains fabricants tiers n’offrent pas de noms et/ou de valeurs de paramètres sous forme de texte. Dans ce cas, les paramètres sont nommés/énumérés comme « Contrôle 1, » « Contrôle 2 », etc., avec des valeurs affichées sous forme de nombres compris entre 0 et 1 000. Contactez le fabricant du module pour obtenir une version prenant en charge cette fonctionnalité.86 Chapitre 3 Mackie Control Zone Fader Bank Cette zone de la Mackie Control contient deux jeux de boutons vers la gauche et la droite, permettant de basculer entre les canaux un par un ou par groupes, ainsi que les boutons FLIP et GLOBAL VIEW. Boutons Bank gauche et droit La Mackie Control propose 8 jeux de contrôles de tranche de console pour vous permettre d’éditer les huit canaux correspondants. Les boutons Bank gauche et droit vous permettent de vous déplacer/de naviguer entre des « banques » de huit tranches de console. Ainsi, si vous éditez les tranches de console 1 à 8, appuyez sur le bouton Bank droit pour accéder aux tranches de console 9 à 16. Appuyez à nouveau sur ce bouton pour vous déplacer vers les tranches de console 17 à 24. Appuyez sur le bouton Bank gauche pour revenir aux tranches de console 9 à 16, puis 1 à 8 en appuyant une nouvelle fois sur ce bouton. Si vous utilisez un groupe de surfaces de contrôle, les boutons Bank gauche et droit permettent de décaler les tranches de console actives du nombre total de canaux compris dans le groupe des surfaces de contrôle. Par exemple, si vous possédez une Mackie Control et deux Mackie Control XT, la présentation se décale de 24 canaux, soit le nombre total de canaux du groupe des surfaces de contrôle. L’utilisation des boutons Bank modifie toujours les tranches de console par groupes de huit, sauf si les dernières tranches de console ne forment pas un groupe complet de huit éléments. Par exemple, si un projet comporte 19 tranches de console, la Mackie Control contrôle les tranches de console 1 à 8 :  Appuyez sur le bouton Bank droit pour accéder aux tranches de console 9 à 16.  Appuyez à nouveau sur ce bouton pour accéder aux tranches de console 12 à 19.  Appuyez sur le bouton Bank gauche pour revenir aux tranches de console 9 à 16 et non 4 à 11. De cette façon, vous revenez toujours aux tranches de console que vous vous attendez à trouver et qui vous sont familières. Boutons Channel gauche et droit L’utilisation des boutons gauche et droit du canal vous permet de vous déplacer vers le haut ou vers le bas d’une seule tranche de console. Appuyez sur le bouton Channel droit pour décaler les tranches de console actives vers le haut une à une, tandis que si vous appuyez sur le bouton Channel gauche, vous les décalez vers le bas. Par exemple, si vous affichez les tranches de console 1 à 8, appuyez sur le bouton Channel droit pour afficher les tranches de console 2 à 9.Chapitre 3 Mackie Control 87 Remarques sur l’utilisation des boutons Fader Bank En maintenant le bouton OPTION enfoncé et en appuyant sur le bouton BANK ou CHANNEL gauche, vous accédez directement au premier ensemble de tranches de console du projet. En appuyant sur le bouton BANK ou CHANNEL droit, vous accédez directement au dernier ensemble de tranches de console du projet. Par exemple, si votre projet comporte 64 tranches de console, appuyez sur le bouton BANK ou CHANNEL gauche pour accéder directement aux tranches de console 1 à 8, ou appuyez sur le bouton BANK ou CHANNEL droit pour accéder directement aux tranches de console 57 à 64. Pour les présentations où un type de tranche de console s’affiche (audio, instruments ou bus), Logic Pro mémorise le dernier groupe de huit tranches de console affiché dans la présentation et y revient lorsque vous revenez sur cette présentation à partir d’une autre. Par exemple, si vous démarrez dans une présentation où les tranches de console audio 4 à 11 sont visibles, basculez vers la présentation d’instrument, faites défiler les instruments 6 à 13, puis repassez en présentation de canaux audio, vous revenez aux tranches de console audio 4 à 11 (et non 6 à 13). Basculer vers la présentation des canaux d’instruments affiche les instruments 6 à 13. Bouton FLIP Appuyez sur le bouton FLIP (seul ou simultanément avec un bouton de modification) pour activer et désactiver l’un des trois modes suivants : Flip, Swap ou Zero. Mode Flip Appuyez sur le bouton FLIP pour activer le mode correspondant. En mode Flip, les assignations actuelles des huit V-Pot sont reflétées par les huit curseurs de canaux, de manière à ce qu’ils contrôlent le même paramètre. Ainsi, lorsque vous faites tourner l’un des V-Pot, le curseur correspondant se déplace, et vice versa. Lorsque vous activez le mode Flip, le voyant DEL situé à côté du bouton FLIP s’éclaire. Appuyez à nouveau sur le bouton FLIP pour désactiver ce mode. Le mode Flip présente un certain nombre d’avantages :  Les curseurs permettent une modification plus fine de n’importe quel type de paramètre.  Contrairement aux V-Pot, les curseurs sont tactiles. Vous avez donc la possibilité de remplacer les mouvements d’automation existants du contrôleur par une valeur constante. Mode Swap Maintenez le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur FLIP pour activer le mode Swap. En mode Swap, les assignations des encodeurs sont échangées avec celles des curseurs, si bien que les curseurs contrôlent le paramètre assigné jusque-là aux V-Pot, et vice versa. Le voyant DEL situé à côté du bouton FLIP clignote lorsque le mode Swap est actif.88 Chapitre 3 Mackie Control Lorsque le mode Swap est actif, appuyez à nouveau sur le bouton FLIP pour revenir au mode Flip. Maintenez le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur FLIP pour désactiver le mode Swap et rétablir l’état des assignations de V-Pot et de curseurs tel qu’il était avant que vous activiez les modes Flip ou Swap. Mode Zero Maintenez le bouton CONTROL enfoncé tout en appuyant sur le bouton FLIP pour activer le mode Zero. En mode Zero, les curseurs sont définis sur la position zéro et ne bougent pas. Cette option est utile notamment lorsque la Mackie Control se trouve à proximité de micros et que vous ne souhaitez pas capturer le bruit mécanique lié au déplacement des curseurs. Lorsque le mode Zero est actif, appuyez à nouveau sur le bouton FLIP pour revenir au mode Flip. Maintenez le bouton CONTROL enfoncé tout en appuyant sur le bouton FLIP pour désactiver le mode Zero et réactiver les curseurs. Bouton Global View Le bouton GLOBAL VIEW est utilisé en combinaison avec les boutons de la zone Global View. Ils sont détaillés dans le chapitre intitulé « Zone Global View » à la page 89. Zone des touches de fonction La zone des touches de fonction, située sous l’affichage du temps et des boutons Display, comporte huit boutons de fonction, F1 à F8. Ces touches sont assignées comme suit : Maintenez le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur l’une de touches de fonction pour ouvrir l’une des fenêtres suivantes (ou la fermer, si elle est ouverte) : Touche de fonction Action F1 à F8 Rappelle les screensets 1 à 8. Touche de fonction Action F1 Fenêtre Arrangement F2 Table de mixage F3 Liste des événements F4 Éditeur de partition F5 Hyper Editor F6 Éditeur Clavier F7 Fenêtre Transport F8 Chutier audioChapitre 3 Mackie Control 89 Maintenez la touche x/ALT enfoncée tout en appuyant sur l’une des touches de fonction pour activer un raccourci clavier standard : Dans les messages, appuyer sur l’une des touches de fonction revient à utiliser les touches numériques du clavier de l’ordinateur : Dans d’autres modes, les touches de fonction exécutent d’autres tâches, comme des raccourcis vers les marqueurs. Reportez-vous au chapitre intitulé « Marqueur » à la page 96. Consultez également les tableaux du chapitre « Aperçu des assignations » à la page 105. Zone Global View Vous pouvez utiliser les huit boutons de la zone Global View pour afficher et éditer des types précis de tranche de console. Appuyez sur n’importe quel bouton de la zone Global View pour activer le mode de toutes les présentations. Lorsque ce mode est actif, le voyant DEL vert situé à droite du bouton GLOBAL VIEW est allumé. Touche de fonction Action F1 Couper F2 Copier F3 Coller F4 Effacer F5 Tout sélectionner F6 Sélectionner tous les suivants F7 Sélectionner régions/événements similaires F8 Sélectionner entre les locators Touche de fonction Action F1 1 F2 2 F3 3 F4 4 F5 5 F6 6 F7 7 F8 8 Les boutons situés directement sous les touches de fonction remplissent les fonctions d’entrée numérique : Bouton MIDI Tracks 9 Bouton Inputs 090 Chapitre 3 Mackie Control Lorsque vous appuyez sur l’un des boutons de la zone Global View, le type correspondant de tranche de console s’affiche sur l’écran à cristaux liquides principal. Vous pouvez éditer chaque tranche de console à l’aide des contrôles de tranche de console correspondants. Appuyez sur plusieurs boutons (Audio Tracks, Instruments et Aux, par exemple) pour afficher tous les canaux appartenant aux types sélectionnés, comme décrit ci-dessous : Pour afficher et éditer plusieurs tranches de console Toutes les présentations : m Maintenez enfoncé n’importe quel bouton de la zone Global View tout en appuyant sur un autre bouton pour ajouter ce type de tranche de console à ceux actuellement affichés. Si un type de tranche de console est déjà affiché, appuyez sur son bouton pour le faire disparaître de l’écran. Par exemple, pour afficher les tranches de console audio et de sortie, maintenez le bouton Audio Tracks enfoncé et appuyez sur le bouton Outputs. Boutons de modification Les quatre boutons de modification correspondent aux touches du clavier de votre ordinateur, mais fonctionnent indépendamment. Vous pouvez utiliser ces boutons ainsi que la touche appropriée du clavier de l’ordinateur (ou la souris) au lieu d’utiliser la touche de modification correspondante. Ceci s’applique également aux commandes modifiées de la Mackie Control. Toutes les commandes modifiées de la Mackie Control sont abordées dans la description de chaque fonction. Vous trouverez ci-après une description générale de chaque bouton :  SHIFT : propose une autre fonction ou un autre rôle d’un bouton.  OPTION : la fonction s’applique à toutes les tranches de console. En matière de modification des valeurs relatives, définit la valeur minimale, par défaut ou maximale, selon que vous l’augmentez ou la diminuez.  Contrôle : lorsque vous maintenez ce bouton enfoncé, la saisie du groupe est activée et les groupes de tranches de console sont temporairement désactivés.  x/ALT : permet de régler plus précisément une fonction ou d’effectuer une autre variation. Boutons d’automation Les boutons d’automation activent les modes d’automation correspondants dans Logic Pro : Read/Off (lire/désactivé), Touch (toucher), Latch (verrouiller) et Write (écrire). Utilisez les boutons d’automation de pair avec les boutons SELECT des canaux, comme suit : Pour définir le mode d’automation d’un canal : 1 Sélectionnez le canal à automatiser.Chapitre 3 Mackie Control 91 2 Appuyez sur le bouton Automation correspondant au mode souhaité. 3 Déplacez le curseur correspondant. Les modes d’automation sont décrits ci-dessous :  READ/OFF: si aucun mode d’automation n’est actif, appuyez sur ce bouton pour basculer entre le mode Read et la fonction Off.  Lire : le curseur lit (suit) toutes les données d’automation existantes, mais n’enregistre pas de nouvelles données.  Désactivé : l’automation est désactivée. Le curseur n’envoie ni ne reçoit de données d’automation. Les données d’automation existantes ne sont pas modifiées. Si vous le déplacez, le curseur règle toujours le volume ou le panoramique, comme d’habitude.  TOUCH : écrit de nouvelles données lorsque vous touchez le curseur ou que vous faites tourner le V-Pot pendant la lecture. Toutes les données d’automation existantes (du type de curseur actuel) sont remplacées par de nouvelles données, tant que le contrôle est actif (c’est-à-dire pendant que vous touchez le curseur ou que vous faites tourner le V-Pot).  VERROU : identique au mode Touch, mais le contrôle reste actif même lorsque vous ne touchez pas le curseur ou que vous ne faites pas tourner le V-Pot. Lorsque vous relâ- chez le curseur, sa valeur actuelle remplace toutes les données d’automation existantes tant que le séquenceur est en mode de lecture (ou d’enregistrement). Appuyez sur STOP pour empêcher l’écrasement des données d’automation existantes.  WRITE : écrase toutes les données d’automation existantes ou crée de nouvelles données d’automation s’il n’en existe pas. Utilisez cette option uniquement si vous souhaitez détruire toutes les données d’automation existantes. Appuyez sur l’un des boutons d’automation tout en maintenant la touche OPTION enfoncée pour assigner le mode d’automation sélectionné à tous les canaux. Dès qu’un mode d’automation a été assigné à tous les canaux, le voyant DEL correspondant s’éclaire à chaque fois que vous maintenez la touche OPTION enfoncée. Important : ce comportement est légèrement différent pour le mode d’automation Off. Lorsque vous maintenez le bouton OPTION enfoncé et que vous appuyez sur Read/Off, les voyants DEL des autres boutons d’automation sont éteints. Cela ne signifie pas nécessairement que toutes les tranches de console sont effectivement désactivées. Elles peuvent parfaitement toujours être définies sur d’autres modes. Pour vous assurer que vous avez réglé toutes les tranches de console sur le mode Off, appuyez deux fois sur Read/Off tout en maintenant la touche OPTION enfoncée. Le voyant DEL Read/off s’allume, puis s’éteint. Groupe Appuyer sur le bouton GROUP permet d’accéder au mode Édition de groupe et de modifier différents paramètres applicables aux groupes de la table de mixage.92 Chapitre 3 Mackie Control En mode Édition de groupe :  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom des tranches de console.  La deuxième ligne affiche les paramètres de groupe.  L’écran Assignment désigne le groupe affiché, G1 par exemple.  L’affichage du temps indique le nom du groupe (s’il comporte plus de dix caractères, seuls les dix derniers s’affichent).  Vous pouvez basculer entre les paramètres de groupe à l’aide des boutons de V-Pot.  Les boutons Curseur vers le haut/bas permettent de sélectionner le groupe précé- dent ou suivant.  Les boutons du curseur gauche/droit permettent de décaler l’affichage des paramè- tres du groupe.  Les boutons Select déterminent l’adhésion au groupe. Appuyez sur un bouton Select pour ajouter la tranche de console au groupe (ou la supprimer du groupe si elle fait déjà partie d’un groupe). Le voyant DEL du bouton Select indique l’adhésion active à un groupe.  Le voyant DEL situé à côté du bouton GROUP est allumé. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Si le mode Édition de groupe est désactivé, maintenez le bouton GROUP enfoncé et appuyez sur un ou plusieurs boutons Select pour créer un groupe. Appuyez sur le bouton GROUP tout en maintenant SHIFT enfoncé pour créer un groupe, ouvrir la fenêtre du groupe et accéder au mode Édition de groupe. Appuyez sur le bouton GROUP tout en maintenant le bouton TRACK enfoncé pour passer à la présentation Table de mixage avec le paramètre du groupe de tranches de console affiché. Cela permet d’afficher le groupe auquel appartient la tranche de console sélectionnée. L’adhésion à plusieurs groupes s’affiche comme dans la fenêtre Table de mixage. Faire tourner un V-Pot modifie l’adhésion à un groupe. Remarque : vous pouvez uniquement sélectionner un groupe (ou le désactiver) à travers cette fonction.Chapitre 3 Mackie Control 93 Boutons Utilities Les quatre boutons Utilities activent les fonctions courantes de Logic Pro : Save (enregistrer), Undo (annuler la dernière opération), Cancel (annuler) et Enter (entrée). Save Appuyez sur ce bouton pour enregistrer le fichier du projet en cours. La première fois que vous enregistrez un projet, une zone de dialogue d’enregistrement apparaît sur l’écran de votre ordinateur. Entrez le nom et l’emplacement du fichier, puis cliquez sur le bouton Enregistrer de la zone de dialogue. L’écran à cristaux liquides principal affiche ce message : Il y a un sélecteur de fichier à l’écran et l’affichage de la position/du temps indique ALERT. Tous les voyants DEL sont éteints. Une fois l’enregistrement du fichier confirmé dans Logic Pro, la Mackie Control rétablit l’état précédent de tous les contrôles (c’est-à-dire celui qu’ils avaient avant que vous appuyiez sur le bouton SAVE). Dès que vous avez donné un nom à un projet et que vous l’avez enregistré une fois, appuyez à nouveau sur SAVE pour mémoriser l’état du projet. Ni la zone de dialogue d’enregistrement, ni l’alerte ne s’affiche à nouveau sur l’écran à cristaux liquides. Vous pouvez ainsi enregistrer rapidement les modifications incrémentielles que vous effectuez tout au long du développement de votre projet. Le voyant DEL SAVE s’éclaire dès que vous apportez des modifications (enregistrables) à votre projet. Maintenez le bouton OPTION enfoncé tout en appuyant sur le bouton SAVE pour ouvrir la zone de dialogue d’enregistrement sur l’écran de l’ordinateur. Ceci vous permet de renommer un projet ou de l’enregistrer dans un autre répertoire. Undo Appuyez sur le bouton UNDO pour annuler la dernière opération effectuée. Étant donné que Logic Pro prend en charge un nombre quasiment illimité d’étapes d’annulation/de rétablissement, le voyant vert UNDO s’allume dès qu’il est possible de rétablir une opération et non pour indiquer une étape annulable. L’écran à cristaux liquides avertit l’utilisateur que le fait d’exécuter une étape d’édition réversible rend toutes les étapes de rétablissement indisponibles. Maintenez le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur UNDO pour rétablir l’opération précédente. Maintenez le bouton OPTION enfoncé tout en appuyant sur le bouton UNDO pour ouvrir la fenêtre de l’historique des annulations.94 Chapitre 3 Mackie Control Cancel Lorsqu’une alerte s’affiche sur l’écran de votre ordinateur, vous pouvez annuler ou l’interrompre en appuyant sur le bouton Cancel. Pour plus d’informations sur les alertes, reportez-vous à la rubrique « Affichage de messages » à la page 35. Appuyer sur le bouton UNDO lorsqu’aucune alerte n’est visible à l’écran a pour effet :  L’ouverture de la boîte à outils sur la position actuelle à l’écran du curseur de la souris.  Sinon, cette opération exécute toute fonction assignée à la touche Échap du clavier de l’ordinateur.  Si la Mackie Control affiche actuellement le contenu d’une piste d’un dossier, appuyez sur le bouton Annuler pour quitter le dossier.  Le bouton Cancel permet également d’annuler la présélection de valeur d’un paramètre (clignotant). Enter Lorsqu’une alerte s’affiche sur l’écran de votre ordinateur, appuyez sur le bouton ENTER pour déclencher la fonction du bouton par défaut de l’alerte. Pour plus d’informations sur les alertes, reportez-vous à la rubrique « Affichage de messages » à la page 35. En l’absence d’alerte à l’écran et si la piste sélectionnée est une piste Dossier, appuyez sur ENTER pour ouvrir le dossier. Zone Transport La zone Transport comprend cinq boutons correspondant aux fonctions de transport standard (rembobinage, avance rapide, arrêt, lecture et enregistrement) et sept petits boutons ronds correspondant aux différents modes d’enregistrement et de lecture. Chaque bouton est doté d’un voyant DEL dédié qui indique son état actuel. Vous pouvez utiliser ces boutons séparément ou ensemble, afin de naviguer dans les projets et de les éditer. Rewind Rembobine (effectue un retour arrière Shuttle) le projet. Appuyez sur REWIND à plusieurs reprises tout en rembobinant pour accélérer la vitesse de rembobinage. Appuyez plusieurs fois sur le bouton FAST FWD au cours du rembobinage pour ralentir, arrêter et finalement inverser la direction de la shuttle. Appuyez sur le bouton STOP pour arrêter le rembobinage sur la position actuelle de la tête de lecture. Faites tourner le jog wheel (molette)/scrub pour quitter le mode de retour arrière Shuttle. Lorsque l’un des modes de marqueur est activé, appuyez sur le bouton REWIND pour déplacer la tête de lecture sur le marqueur précédent. Chapitre 3 Mackie Control 95 Lorsque l’un des modes de déplacement est activé, le bouton REWIND permet de déplacer les régions ou les événements sélectionnés vers l’arrière d’après la valeur définie dans le mode de grand déplacement. Fast Fwd Effectue une avance rapide (avance rapide Shuttle) dans le projet. Appuyez plusieurs fois sur FAST FWD tout en effectuant une avance rapide pour accélérer la vitesse de la shuttle. Appuyez plusieurs fois sur le bouton REWIND au cours de l’avance rapide pour ralentir, arrêter et finalement inverser la direction de la shuttle. Appuyez sur le bouton STOP pour arrêter l’avance rapide. Faites tourner le jog wheel (molette)/scrub pour quitter le mode d’avance rapide Shuttle. Lorsque l’un des modes de marqueur est actif, appuyez sur le bouton FAST FWD pour placer la tête de lecture sur le marqueur suivant. Lorsque l’un des modes de déplacement est activé, le bouton FAST FWD permet de déplacer les régions ou les événements sélectionnés vers l’avant d’après la valeur définie dans le mode de grand déplacement. ∏ Conseil : vous pouvez combiner des marqueurs avec des zones de lecture en boucle en appuyant sur les boutons correspondants de la Mackie Control. Ceci, conjointement avec une navigation entre les marqueurs (à l’aide des boutons REWIND et FAST FWD), déplace la tête de lecture et définit automatiquement une zone de lecture en boucle entre des marqueurs adjacents. Essayez cette opération, ainsi que d’autres options avec différentes combinaisons de boutons. Arrêt Appuyez sur le bouton STOP pour arrêter la lecture du projet (ou l’enregistrement s’il est activé), ainsi que toutes les autres fonctions de transport. Appuyez sur le bouton STOP une seconde fois pour faire revenir la tête de lecture au point de départ du projet ou au début de la zone de lecture en boucle la plus proche, si le mode Cycle est actif. Appuyez plusieurs fois sur STOP pour basculer entre ces deux fonctions. Lecture Appuyez sur PLAY pour démarrer la lecture à partir de la position actuelle de la tête de lecture. Appuyez plusieurs fois sur PLAY pour passer directement à la zone de lecture en boucle la plus proche si le mode Cycle est actif. Appuyer simultanément sur les boutons MAJ et PLAY revient à activer la commande Pause. Enregistrer Appuyez sur RECORD pour activer l’enregistrement sur la tranche de console MIDI, audio ou d’instrument logiciel (si elle est armée pour l’enregistrement).96 Chapitre 3 Mackie Control Il est possible que lors du premier armement d’une tranche de console audio, en appuyant sur le bouton REC/RDY du canal voulu, une zone de dialogue Save apparaisse sur l’écran de l’ordinateur. Entrez le nom du fichier (et un emplacement d’enregistrement) dans la zone de dialogue, puis appuyez sur Save. L’écran à cristaux liquides principal de la Mackie Control affiche ce message : There is a file select dialog on the screen (Il y a un sélecteur de fichier à l’écran). Quant à l’affichage de la position/du temps, il indique ALERT. Tous les voyants DEL sont éteints. Une fois que vous avez entré le nom du fichier (et appuyé sur Save), l’état précédent de tous les contrôles de la Mackie Control est rétabli. Une fois que le nom du fichier audio par défaut a été saisi, vous pouvez librement sélectionner et armer n’importe quelle tranche de console audio, puis appuyer sur le bouton RECORD. Vous ne voyez plus apparaître de messages d’alerte ni la zone de dialogue d’enregistrement à l’écran. Afin d’éviter cette situation, enregistrez votre projets avec l’option Ressources. Vous éviterez ainsi de devoir définir des noms de fichiers, et la gestion en sera facilitée et accé- lérée, tout particulièrement lorsque vous utilisez Logic Pro avec la Mackie Control. Marqueur Appuyez sur le bouton MARKER pour activer l’un des trois modes de marqueur, et créer ou supprimer des marqueurs et y accéder directement dans votre projet. Les trois modes de marqueur, Small Marker (petit marqueur), Large Marker (grand marqueur) et Temporary Marker (marqueur temporaire) sont expliqués dans les rubriques suivantes. Remarque : les modes de marqueur et de déplacement sont mutuellement exclusifs ; l’activation de l’un d’eux désactive l’autre. Mode Small Marker Appuyez sur le bouton MARKER pour activer le mode Small Marker. Dans ce mode, appuyez sur les boutons FAST FWD ou REWIND pour placer la tête de lecture sur le marqueur suivant ou précédent. Appuyez une nouvelle fois sur ce bouton pour revenir au comportement par défaut des boutons FAST FWD et REWIND (reportez-vous aux rubriques « Rewind » à la page 94 et « Fast Fwd » à la page 95). Le mode Small Marker s’avère utile si vous souhaitez accéder directement aux marqueurs lorsque vous utilisez les V-Pot à d’autres fins. Mode Large Marker Appuyez sur le bouton MARKER tout en maintenant le bouton SHIFT enfoncé pour afficher trois options de création sur l’écran à cristaux liquides, assignées aux trois boutons V-Pot situés le plus à droite.Chapitre 3 Mackie Control 97 Une fois les marqueurs créés, appuyez sur le bouton du V-Pot répertorié ci-dessous pour créer ou supprimer un marqueur sur la position actuelle de la tête de lecture. L’utilisation du jog/scrub wheel est recommandée pour créer ou supprimer des marqueurs. Faites-les tourner pour placer la tête de lecture dans la position du projet voulue et appuyez sur le V-Pot approprié pour créer ou supprimer un marqueur.  Pour un placement brut, utilisez simplement la molette pour déplacer la tête de lecture.  Pour un placement fin, appuyez sur le bouton SCRUB, puis utilisez la molette pour positionner la tête de lecture avec précision (valable uniquement si vous créez ou supprimez un marqueur non ajusté). Pour plus d’informations sur l’utilisation du jog/scrub wheel, reportez-vous au chapitre intitulé « Zone du jog/scrub wheel » à la page 103. Quittez le mode Large Marker en appuyant une nouvelle fois sur le bouton MARKER. Mode Temporary Marker Si vous souhaitez activer temporairement le mode Marker (pour exécuter rapidement quelques fonctions de marqueur), maintenez le bouton Marker enfoncé et appuyez sur un bouton (au moins) de V-Pot : vous exécutez ainsi la fonction du marqueur et quittez ce mode dès que vous relâchez le bouton MARKER.  Lorsque vous êtes dans ce mode, avec le bouton MARKER maintenu enfoncé, appuyez sur les touches de fonction F1 à F8 pour accéder directement aux huit premiers marqueurs (s’ils ont été créés). Par exemple, pour naviguer jusqu’au marqueur 3, appuyez sur le bouton MARKER, maintenez-le enfoncé et appuyez sur F3.  Pour accéder directement d’un marqueur à un autre, sans nécessairement maintenir le bouton MARKER enfoncé, il vous suffit d’appuyer sur les boutons FAST FWD ou REWIND. Contrôle Action V-Pot 1 à 5 Affiche les cinq premiers marqueurs par leur nom. Appuyez sur un V-Pot pour placer la tête de lecture sur le marqueur correspondant. Lorsque la position de la tête de lecture se trouve à l’intérieur d’un marqueur, la deuxième ligne affiche INSIDE et l’anneau lumineux du V-Pot est éclairé. V-Pot 6 Cr w/o : crée un marqueur sans ajustement à la mesure la plus proche. V-Pot 7 Create : crée un marqueur ajusté à la mesure la plus proche. V-Pot 8 Delete : supprime le marqueur situé au-dessus de la position actuelle de la tête de lecture.98 Chapitre 3 Mackie Control Nudge Le bouton NUDGE permet de déplacer (nudge) les régions (ou événements) audio ou MIDI sélectionnés dans les modes Small, Large ou Temporary Nudge (petit déplacement, grand déplacement et déplacement temporaire. Chaque mode est expliqué ci-dessous : Remarque : les modes de marqueur et de déplacement sont mutuellement exclusifs ; l’activation de l’un d’eux désactive l’autre. Mode Small Nudge Appuyez sur le bouton NUDGE pour réassigner le comportement des boutons FAST FWD et REWIND. Appuyez sur les boutons FAST FWD ou REWIND pour déplacer les séquences ou événements sélectionnés de la valeur définie dans le mode Large Nudge (voir ci-dessous). Appuyez à nouveau sur le bouton NUDGE pour rétablir le comportement par défaut des boutons FAST FWD et REWIND (consultez les rubriques « Rewind » à la page 94 et « Fast Fwd » à la page 95). Le mode Small Nudge s’avère utile si vous souhaitez déplacer des régions ou des évé- nements, mais que vous continuez à utiliser les V-Pot à d’autres fins. Mode Large Nudge Appuyez sur le bouton NUDGE tout en maintenant le bouton SHIFT enfoncé pour afficher huit fonctions sur l’écran à cristaux liquides et les assigner aux boutons VPot correspondants. Ces fonctions vous permettent de déplacer la région ou les événements sélectionnés selon différentes valeurs ou les placer plus précisément. La position de la première région ou du premier événement sélectionné s’affiche audessus des V-Pot 3 et 4. Si ce n’est pas le cas, cela signifie qu’une fenêtre ne permettant pas de sélectionner des régions ou des événements est ouverte, ou encore qu’aucune région ou qu’aucun événement n’est sélectionné. Les fonctions sont les suivantes : Contrôle Étiquette Action V-Pot 1 Déplacement Sélectionne la valeur de déplacement utilisée par les boutons REWIND et F.FWD. Ces boutons permettent de déplacer les objets sélectionnés vers l’avant/l’arrière de la valeur définie. V-Pot 2 Pickup Permet de se placer sur la position actuelle de la tête de lecture. V-Pot 3 Mesure Se déplace d’une mesure. V-Pot 4 battement Se déplace de la valeur du dénominateur du projet actuel (battements). V-Pot 5 Division Se déplace de la valeur de division du projet actuel.Chapitre 3 Mackie Control 99 Les touches fléchées émulent celles du clavier de l’ordinateur, vous permettant ainsi de sélectionner facilement une région ou un événement. Remarque : assurez-vous que le bouton ZOOM n’est pas actif lorsque vous utilisez les touches de curseur. Appuyez à nouveau sur le bouton NUDGE pour désactiver le mode Large Nudge. Mode Temporary Nudge Pour utiliser temporairement la fonction de déplacement (pendant un ou deux petits déplacements), maintenez la touche NUDGE enfoncée et utilisez un ou plusieurs V-Pot : vous exécutez ainsi la fonction sélectionnée et quittez le mode Temporary Nudge dès que vous relâchez le bouton NUDGE. En mode Temporary Nudge, les touches fléchées émulent celles du clavier de l’ordinateur, ce qui vous permet de sélectionner facilement une région ou un événement. La valeur Nudge des boutons REWIND et F.FWD peut également être définie à l’aide des touches de fonction : Cycle Active/désactive le mode Cycle. Par défaut, la zone de lecture en boucle tombe entre les deux premiers marqueurs. Les marqueurs suivants peuvent agir comme limites gauche/droite pour d’autres zones de lecture en boucle. Pour naviguer entre les zones de lecture en boucle définies par les marqueurs : 1 Appuyez sur le bouton MARKER. 2 Appuyez sur le bouton CYCLE. Une fois le mode actif, appuyez sur les boutons REWIND ou FAST FWD. V-Pot 6 Ticks Se déplace de simples ticks. V-Pot 7 Images Se déplace d’une image SMPTE. V-Pot 8 Image/2 Se déplace de la moitié d’une image SMPTE. Contrôle Étiquette Action Touche de fonction Action F1 Définit les ticks. F2 Définit la division. F3 Définit le battement. F4 Définit la mesure. F5 Définit les images. F6 Définit les demi-images.100 Chapitre 3 Mackie Control Pour régler le locator gauche ou droit sur la position actuelle de la tête de lecture : m Maintenez le bouton CYCLE enfoncé et appuyez sur REWIND ou FAST FWD. Ceci active également le mode Cycle. Pour définir une nouvelle zone de lecture en boucle le plus rapidement possible : 1 Naviguez jusqu’à la position voulue pour le locator gauche à l’aide du jog/scrub wheel. 2 Appuyez sur CYCLE et REWIND. 3 Naviguez jusqu’à la position voulue pour le locator droit à l’aide du jog/scrub wheel. 4 Appuyez sur CYCLE et FAST FWD. Présentation Cycle Appuyez sur les boutons SHIFT et CYCLE pour activer la présentation Cycle :  L’écran du mode affiche « Cy ».  V-Pot 1 : affiche et permet de modifier l’état de mise en boucle (désactivée ou activée) ; vous pouvez également utiliser le bouton CYCLE.  V-Pot 2 - BySel : permet de régler la zone active de lecture en boucle par le biais de la sélection effectuée dans la fenêtre Arrangement (région audio ou MIDI sélectionnée).  V-Pot 3 - Move : déplace le cycle en cours d’une mesure à chaque clic, lorsque vous faites tourner le V-Pot.  L’écran affiche les locators gauche et droit au-dessus des V-Pot 5 et 7.  Appuyez sur le V-Pot 5 pour capter la position actuelle de la tête de lecture pour le locator gauche.  Faites tourner le V-Pot 5 pour modifier le locator gauche en mesures.  Faites tourner le V-Pot 6 pour modifier le locator gauche en battements (étapes du dénominateur).  Appuyez sur le V-Pot 7 pour capter la position actuelle de la tête de lecture pour le locator droit.  Faites tourner le V-Pot 7 pour modifier le locator droit en mesures.  Faites tourner le V-Pot 8 pour modifier le locator droit en battements (étapes du dénominateur). Pour revenir à un mode Assignment standard, appuyez sur l’un des boutons Assignment. Drop Active/désactive le mode Autopunch. Pour naviguer entre les zones de punch In : 1 Appuyez sur le bouton MARKER. 2 Appuyez sur le bouton DROP et une fois le mode actif, appuyez sur les boutons FAST FWD ou REWIND.Chapitre 3 Mackie Control 101 Pour définir le locator punch In ou de punch Out sur la position actuelle de la tête de lecture : m Maintenez le bouton DROP enfoncé et appuyez sur FAST FWD ou REWIND. Ceci a également pour effet d’activer le mode Autopunch. Pour définir une nouvelle zone de punch In le plus rapidement possible : 1 Naviguez jusqu’à la position voulue du locator de punch In à l’aide du jog/scrub wheel. 2 Appuyez sur DROP et REWIND. 3 Naviguez jusqu’à la position voulue du locator de punch Out à l’aide du jog/scrub wheel. 4 Appuyez sur DROP et FAST FWD. Présentation Punch Appuyez sur les boutons SHIFT et DROP pour activer la présentation Punch :  L’écran du mode affiche Pu.  V-Pot 1 : affiche et permet de modifier l’état de l’Autopunch (désactivé ou activé) ; vous pouvez également utiliser le bouton DROP.  Le V-Pot 3 (Move) déplace la zone punch en cours d’une mesure à chaque clic, lorsque vous faites tourner le V-Pot.  L’écran affiche les locators de punch In et de punch Out au-dessus des V-Pot 5 et 7.  Appuyez sur le V-Pot 5 pour capter la position actuelle de la tête de lecture pour le locator de punch In.  Faites tourner le V-Pot 5 pour modifier le locator de punch In en mesures.  Faites tourner le V-Pot 6 pour modifier le locator gauche en battements (étapes du dénominateur).  Appuyez sur le V-Pot 7 pour capter la position actuelle de la tête de lecture pour le locator de punch Out.  Faites tourner le V-Pot 7 pour modifier le locator de punch Out en mesures.  Faites tourner le V-Pot 8 pour modifier le locator droit en battements (étapes du dénominateur). Modifier un locator de punch à l’aide de la Mackie Control permet d’activer le mode Autopunch. Pour revenir à un mode Assignment standard, appuyez sur l’un des boutons Assignment. Replace Active/désactive le mode de remplacement.102 Chapitre 3 Mackie Control Clic Active/désactive le clic du métronome (MIDI ou Klopfgeist). Il existe des réglages de clic indépendants pour la lecture et l’enregistrement. Les réglages de clic sont déterminés dans Fichier > Réglages Projet > Métronome. Appuyez sur les boutons SHIFT et CLICK pour Active/désactive le mode de synchronisation externe et la transmission MMC. Solo Le bouton SOLO se comporte comme le raccourci clavier Solo. Les différents canaux peuvent être mis en solo à l’aide du bouton SOLO de chaque tranche de console. Les régions MIDI ou audio peuvent être sélectionnées et mises en solo, ainsi que les canaux sélectionnés. Chaque canal est doté d’un VOYANT DEL distinct qui s’allume lorsqu’une tranche de console est mise en solo. Le voyant DEL RUDE SOLO, immédiatement à droite de l’affichage de position/temps, s’éclaire également à chaque fois qu’une tranche de console, quelle qu’elle soit, est mise en solo. Appuyez sur les boutons SHIFT et SOLO pour activer le verrouillage du mode Solo. Zone des touches de curseur Ces cinq boutons, situés à gauche du jog/Shuttle wheel, offrent de nombreuses fonctions. Les quatre touches de curseur, Haut, Bas, Gauche et Droite, entourent le bouton ZOOM central. Fonctionnement normal Lorsque le bouton ZOOM n’est pas activé (son voyant DEL est éteint), les quatre touches de curseur sélectionnent le paramètre actif, décalent la page des paramètres ou le logement d’envoi/EQ/d’insertion, en fonction de l’assignation en place des V-Pot. Lorsque vous maintenez le bouton OPTION enfoncé, les touches de curseur gauche/ droit permettent d’accéder à la première/dernière page et les touches de curseur haut/ bas, au premier/dernier logement. Lorsque vous maintenez le bouton x/ALT enfoncé, les touches de curseur gauche/droit décalent l’affichage des paramètres d’un paramètre, plutôt que d’une page. Dans les modes de présentation qui ne nécessitent aucun changement page ou d’affichage de logement, les touches de curseur émulent les touches fléchées du clavier de l’ordinateur (par exemple,présentation Table de mixage). En mode Large Nudge et Temporary Nudge, les touches fléchées droite/gauche émulent celles du clavier de l’ordinateur, ce qui vous permet de sélectionner facilement une région ou un événement.Chapitre 3 Mackie Control 103 Mode Zoom Appuyez sur le bouton ZOOM pour activer ce mode. Les touches de curseur sont ensuite utilisées pour modifier le facteur de zoom vertical ou horizontal de la fenêtre active. Dans la fenêtre Arrangement :  La touche OPTION et le curseur haut/bas permettent de modifier le facteur de zoom de la piste sélectionnée.  La touche OPTION et le curseur gauche permettent de réinitialiser le facteur de zoom de la piste sélectionnée.  La touche OPTION et le curseur droit permettent de réinitialiser le facteur de zoom de toutes les pistes de la même catégorie (audio, MIDI, etc.) en tant que piste sélectionnée. Émulation des touches fléchées de l’ordinateur Pour utiliser les touches de curseur en remplacement des touches fléchées du clavier de l’ordinateur, maintenez la touche SHIFT enfoncée. Lorsque vous appuyez sur les boutons SHIFT et ZOOM, les touches de curseur permettent d’activer le mode Permanent Cursor Key. Elles reproduisent les touches fléchées de l’ordinateur sans vous obliger à maintenir le bouton SHIFT enfoncé. Le voyant DEL du bouton ZOOM clignote lorsque vous êtes dans ce mode. Vous pouvez désactiver ce mode en appuyant sur le bouton ZOOM. Zone du jog/scrub wheel Le jog/scrub wheel et le bouton SCRUB permettent de naviguer dans le projet, ce qui s’avère utile pour un certain nombre de tâches de transport. Il vous suffit simplement de faire tourner la molette pour l’utiliser. Les modes Scrub suivants modifient le comportement du jog/scrub wheel.  Mode Scrub désactivé : le jog/scrub wheel déplace la tête de lecture.  Mode Scrub activé : le jog/scrub wheel effectue un scrubbing, ce qui vous permet d’écouter les données des pistes sélectionnées (ou mises en solo) tout en faisant défiler/naviguant dans le projet. La lecture des pistes audio s’effectue généralement en respectant leur vitesse d’origine. Si vous préférez les écouter en doublant leur vitesse, choisissez Logic Pro > Pré- férences > Audio > Gestionnaires et réglez Vitesse de Scrub Maximum sur Double dans le menu local. Remarque : vous pouvez également utiliser le bouton SCRUB pour activer la fonction Pause.104 Chapitre 3 Mackie Control  Mode SHUTTLE (le voyant DEL du bouton Scrub clignote) : le jog/scrub wheel permet de déplacer la tête de lecture. Faites-le tourner pour augmenter ou diminuer la vitesse de déplacement de la tête de lecture. Modes utilisateur programmables La Mackie Control offre six modes utilisateur programmables que vous pouvez utiliser pour vos propres assignations. Vous pouvez activer chacun de ces modes en maintenant le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur l’un des boutons Assignment, comme suit :  TRACK + SHIFT = Mode utilisateur 1.  PAN/SURROUND + SHIFT = Mode utilisateur 2.  EQ + SHIFT = Mode utilisateur 3.  SEND + SHIFT = Mode utilisateur 4.  PLUG-IN + SHIFT = Mode utilisateur 5.  INSTRUMENT + SHIFT = Mode utilisateur 6. Les écrans Assignment affichent les modes utilisateur sous la forme u1, u2, etc. Pour créer une assignation dans l’un des modes utilisateur : 1 Activez le mode utilisateur voulu en maintenant le bouton SHIFT enfoncé et en appuyant sur l’un des boutons Assignment répertoriés ci-dessus. 2 Dans Logic Pro, utilisez le processus d’apprentissage pour créer une ou plusieurs assignations, conformément aux instructions de la rubrique « Assignation de contrôleurs aux paramètres Logic Pro » à la page 37. Connexion de switch au pied Vous pouvez connecter une pédale provisoire, de polarité positive ou négative, aux prises des switches au pied. Par défaut, ces switches commandent les fonctions suivantes :  LE SWITCH UTILISATEUR A est assigné à la fonction de marche/arrêt.  LE SWITCH UTILISATEUR B est assigné à la fonction d’enregistrement (notez qu’une piste doit être sélectionnée et armée pour que l’enregistrement puisse avoir lieu).  Un CONTRÔLE EXTERNE est assigné au niveau du curseur MASTER. Utilisez uniquement une pédale d’expression avec cette prise. La polarité des switches au pied est déterminée par la Mackie Control au moment de la mise sous tension. Vous devez d’abord connecter les switches au pied, puis allumer la Mackie Control.Chapitre 3 Mackie Control 105 Aperçu des assignations Les tableaux d’assignation ci-après sont divisés en fonction des zones de la Mackie Control. Boutons DISPLAY Contrôles des tranches de console (1 à 8) Bouton Option de modification Fonction/Commentaires NAME/VALUE — Permet de basculer entre l’affichage du nom des paramètres et de leur valeur. Maj Permet de naviguer parmi les écrans des level meter : vertical, horizontal et désactivé. Option Permet de naviguer entre l’affichage du nom et l’affichage du numéro et du nom des pistes. Contrôle Permet d’effacer les témoins des clips/surcharges. x/ALT Permet d’accéder au mode des réglages du groupe des surfaces de contrôle. SMPTE/BEATS — Permet de basculer entre le format SMPTE et le format de battements sur l’affichage d’horloge. Contrôle Option de modification Fonction/Commentaires Rotation du V-Pot — Modifie le paramètre affiché sur l’écran à cristaux liquides. Option Définit le paramètre sur sa valeur minimale, par défaut ou maximale. x/ALT Modifie le paramètre en haute résolution. Pression sur le bouton du V-Pot — Rétablit la valeur par défaut du paramètre affiché sur l’écran à cristaux liquides ou bascule entre deux valeurs possibles. Clignotement de la présélection : — Active la valeur présélectionnée. Options de menu : — Active l’option visible à l’écran. Si la piste est un dossier : — Active le dossier. Bouton REC/RDY — Active/désactive le bouton Record Enable de la piste. Option Désactive le bouton Record Enable de toutes les pistes.106 Chapitre 3 Mackie Control Bouton Solo — Active/désactive le bouton Solo de la tranche de console d’une piste. Option Désactive le bouton Solo de toutes les tranches de console. Dans la présentation Table de mixage Destination/Niveau de l’envoi : — Active l’état pré/post de l’envoi sélectionné. Dans la présentation Canal Destination/Niveau de l’envoi : — Bascule entre l’état pré/post de l’envoi sur la tranche de console sélectionnée. Bouton Désactiver l’audio — Active/désactive le bouton Mute de la tranche de console d’une piste. Option Désactive le bouton Mute de toutes les tranches de console. Dans la présentation Table de mixage : Maj Active/désactive la fonction Mute/Bypass du paramètre affiché. Dans la présentation Table de mixage EQ : Maj Active/désactive le contournement de la bande EQ actuelle. Dans la présentation Fréquence/Gain EQ : — Active/désactive le contournement de la bande EQ sélectionnée. Dans la présentation Table de mixage de l’envoi : Maj Active/désactive le contournement de l’envoi sélectionné. Dans la présentation Table de mixage Destination/Niveau de l’envoi : — Active/désactive le contournement de l’envoi sélectionné. Dans la présentation Canal Destination/Niveau de l’envoi : — Active/désactive l’état Mute de l’envoi sur la tranche de console sélectionnée. Dans présentation Table de mixage de module : Maj Active/désactive le contournement du module. Dans la présentation Table de mixage d’instrument : Maj Active/désactive le contournement de l’instrument. Bouton SELECT — Sélectionne une tranche de console. Maj Règle le volume de la tranche de console sur le niveau de l’unité (0 dB). Option Crée une piste avec la même assignation que la piste sélectionnée et bascule vers la présentation Arrangement. Maj+Option Crée une piste avec la tranche de console suivante (suivant la piste sélectionnée) et bascule vers la présentation Arrangement. Contrôle Option de modification Fonction/CommentairesChapitre 3 Mackie Control 107 Boutons ASSIGNMENT Maintenez ces boutons enfoncés pour afficher le menu des boutons programmables ; relâchez-les pour faire basculer les V-Pot en présentation Multicanal ou Canal pour : Curseur — Règle le volume. En mode Flip dupliqué : — Même fonction que le V-Pot du même canal. En mode Flip d’échange : — Fonction d’échange avec un V-Pot du même canal. Dans la présentation Angle/Diversité Surround : — Règle la diversité Surround. Dans la présentation Fréquence/Gain EQ : — Règle le gain de la bande EQ sélectionnée. Dans la présentation Table de mixage Destination/Niveau de l’envoi : — Règle le niveau de l’envoi sélectionné. Dans la présentation Canal Destination/Niveau de l’envoi : — Règle le niveau de l’envoi sur la tranche de console sélectionnée. Contrôle Option de modification Fonction/Commentaires Bouton Option de modification Fonction/Commentaires Piste — Paramètres des tranches de console. Piste Maj Mode utilisateur 1. PAN/SURROUND — Paramètres Pan/Surround. PAN/SURROUND Maj Mode utilisateur 2. Égaliseur — Paramètres EQ. Égaliseur Maj Mode utilisateur 3. Effet d’envoi — Paramètres d’envoi. Effet d’envoi Maj Mode utilisateur 4. Module — Sélection de module ou mode d’édition de module. Module Maj Mode utilisateur 5. Instrument — Sélection d’instrument ou mode d’édition d’instrument. Instrument Maj Mode utilisateur 6.108 Chapitre 3 Mackie Control Boutons de fonction BANK <> — Décale la banque de curseurs vers la gauche/droite du nombre de tranches de console. Option Décale la banque de curseurs au début ou à la fin. CHANNEL<> — Décale la banque de curseurs vers la gauche/droite d’un canal. Option Décale la banque de curseurs au début ou à la fin. FLIP — Fait basculer le mode Flip entre Off et Duplicate. Maj Fait basculer le mode Flip entre Off et Swap. Contrôle Fait basculer le mode Flip entre Off et Zéro (désactive la motorisation des curseurs). GLOBAL VIEW — Bascule entre la présentation Arrangement et la présentation Tout. Maj Bascule entre la présentation Arrangement et la présentation Pistes. Bouton Option de modification Fonction/Commentaires Bouton Option de modification Fonction/Commentaires F1 — Rappelle le screenset 1. Maj Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement. x/ALT Couper. Piste Bascule vers la vue Volume de la présentation Table de mixage. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation Table de mixage—Pan/Angle Surround. égaliseur Active la présentation Table de mixage—contournement. effet d’envoi Bascule vers la présentation Table de mixage—Destination. marqueur Crée un marqueur sans ajustement. NUDGE Valeur du déplacement : tick. Dans un message : La touche F1 équivaut à la touche 1 du clavier de l’ordinateur. F2 — Rappelle le screenset 2. Maj Ouvre ou ferme la fenêtre Table de mixage. x/ALT Copier. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage—Pan. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation Table de mixage—Pan/Radius Surround. égaliseur Bascule vers la présentation Table de mixage—Type EQ. effet d’envoi Bascule vers la présentation Table de mixage—Niveau. marqueur Crée un marqueur avec ajustement. Nudge Valeur du déplacement : format.Chapitre 3 Mackie Control 109 Dans un message : La touche F2 équivaut à la touche 2 du clavier de l’ordinateur. F3 — Rappelle le screenset 3. Maj Ouvre ou ferme l’éditeur d’événements. x/ALT Coller. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage—Mode Tranche de console. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation Table de mixage—Pan/LFE Surround. égaliseur Bascule vers la présentation Table de mixage—Fréquence. effet d’envoi Bascule vers la présentation Table de mixage—Position. marqueur Supprime un marqueur. Nudge Valeur du déplacement : battement. Dans un message : La touche F3 équivaut à la touche 3 du clavier de l’ordinateur. F4 — Rappelle le screenset 4. Maj Ouvre ou ferme l’éditeur de partition. x/ALT Efface les valeurs. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage—Entrée. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation Table de mixage—Mode Pan/Surround. égaliseur Bascule vers la présentation Table de mixage—Gain. effet d’envoi Bascule vers la présentation Table de mixage—Mute. Nudge Valeur du déplacement : mesure. Dans un message : La touche F4 équivaut à la touche 4 du clavier de l’ordinateur. F5 — Rappelle le screenset 5. Maj Ouvre ou ferme Hyper Editor. x/ALT Sélectionne tout. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage—Sortie. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation Canal. égaliseur Bascule vers la présentation Table de mixage—Facteur Q. effet d’envoi Bascule vers la présentation Canal. Nudge Valeur du déplacement : image. Dans un message : La touche F5 équivaut à la touche 5 du clavier de l’ordinateur. Bouton Option de modification Fonction/Commentaires110 Chapitre 3 Mackie Control F6 — Rappelle le screenset 6. Maj Ouvre ou ferme l’éditeur du clavier. x/ALT Sélectionne tous les éléments suivants. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage—Automation. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation Angle/Diversité. égaliseur Bascule vers la présentation Canal. effet d’envoi Bascule vers la présentation Tranche de console 2. Nudge Valeur du déplacement : 1/2 image. Dans un message : La touche F6 équivaut à la touche 6 du clavier de l’ordinateur. F7 — Rappelle le screenset 7. Maj Ouvre/ferme la fenêtre Transport. x/ALT Sélectionne des régions/événements similaires. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage—Paramètre affiché. PAN/SURROUND Bascule vers la présentation X/Y Surround. égaliseur Bascule vers la présentation Table de mixage-Fréquence/Gain. effet d’envoi Bascule vers la présentation Table de mixage-Destination/Niveau. Dans un message : La touche F7 équivaut à la touche 7 du clavier de l’ordinateur. F8 — Ferme la fenêtre flottante située tout en haut. Maj Ouvre ou ferme le chutier Audio. x/ALT Effectue la sélection entre les locators. Piste Bascule vers la présentation Tranche de console-Réglages. égaliseur Bascule vers la présentation Tranche de console-Fréquence/Gain. effet d’envoi Bascule vers la présentation Tranche de console-Destination/ Niveau. Dans un message : La touche F8 équivaut à la touche 8 du clavier de l’ordinateur. Bouton Option de modification Fonction/CommentairesChapitre 3 Mackie Control 111 Boutons GLOBAL VIEW Bouton Option de modification Fonction/Commentaires MIDI TRACKS — Bascule vers la présentation Tout et affiche les pistes MIDI. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 1 (tranches de console 1 à 8, par exemple). Dans un message : Le bouton MIDI TRACKS équivaut à la touche 9 du clavier de l’ordinateur. INPUTS — Bascule vers la présentation Tout et affiche les tranches de console d’entrée. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 2 (tranches de console 9 à 16, par exemple). Dans un message : Le bouton INPUTS équivaut à la touche 0 du clavier de l’ordinateur. Pistes audio — Bascule vers la présentation Tout et affiche les tranches de console audio. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 3 (tranches de console 17 à 24, par exemple). Dans un message : Le bouton AUDIO TRACKS équivaut à la virgule sur le clavier de l’ordinateur. AUDIO INSTRUMENTS — Bascule vers la présentation Tout et affiche les tranches de console d’instrument logiciel. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 4 (tranches de console 25 à 32, par exemple). Dans un message : Le bouton AUDIO INSTRUMENTS équivaut au symbole « / » du clavier de l’ordinateur. Aux — Bascule vers la présentation Tout et affiche les tranches de console aux. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 5 (tranches de console 33 à 40, par exemple). Dans un message : Le bouton AUX équivaut à l’astérisque (*) du clavier de l’ordinateur. Bus — Bascule vers la présentation Tout et affiche les tranches de console de bus. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 6 (tranches de console 41 à 48, par exemple). Dans un message : Le bouton BUSSES équivaut au signe moins (–) du clavier de l’ordinateur. Sorties — Bascule vers la présentation Tout et affiche les tranches de console de sortie et principal. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 7 (tranches de console 49 à 56, par exemple). Dans un message : Le bouton OUTPUTS équivaut au signe plus (+) du clavier de l’ordinateur. 112 Chapitre 3 Mackie Control Boutons MODIFICATION(maintenus enfoncés) Boutons AUTOMATION Utilisateur — Non assigné pour l’instant. Maj Défini sur la banque de curseurs n˚ 8 (tranches de console 57 à 64, par exemple). Bouton Option de modification Fonction/Commentaires Bouton Fonction/Commentaires Maj Bascule vers la seconde fonction. Option Applique la fonction à toutes les tranches de console ou définit un paramètre sur sa valeur minimale, par défaut ou maximale. Contrôle Désactive les fonctions de groupe lorsque vous maintenez ce bouton enfoncé. x/ALT Active le mode fin ; décale la page des paramètres d’un paramètre au lieu d’une page. Mackie Control Option de modification Fonction/Commentaires READ/OFF — Règle l’automation de la piste sélectionnée sur Read (lecture) ou Off (désactivée). Option Règle l’automation de toutes les pistes sur Read (lecture) ou Off (désactivée). Touch (Toucher) — Règle l’automation de la piste sélectionnée sur Touch. Option Règle l’automation de toutes les pistes sur Touch. Latch (Verrouiller) — Règle l’automation de la piste sélectionnée sur Latch. Option Règle l’automation de toutes les pistes sur Latch. Write (Écrire) — Règle l’automation de la piste sélectionnée sur Write. Option Règle l’automation de toutes les pistes sur Write. TRIM Non assigné pour l’instant. Groupe — Active le mode d’édition de groupe. Maj Crée un groupe, ouvre la fenêtre Groupe et active le mode Édition de groupe. Piste Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les paramètres de groupe. Option Bascule vers la présentation Simple.Chapitre 3 Mackie Control 113 Boutons UTILITAIRES Boutons TRANSPORT Bouton Option de modification Fonction/Commentaires SAVE — Enregistre le projet. Option Enregistre le projet sous un nom défini. UNDO — Annule la dernière opération effectuée. Maj Rétablit la dernière opération effectuée. Option Ouvrir l’historique d’annulation. CANCEL — Quitte le dossier. Clignotement de la présélection : — Annule la présélection. Dans les alertes : — Exécute le bouton Cancel. ENTER — Accède au dossier de la piste sélectionnée. Dans les alertes : — Exécute le bouton par défaut. Bouton Option de modification Fonction/Commentaires Marqueur — Active/désactive le mode Small Marker. Maj Active/désactive le mode Large Marker. Nudge — Actve/désactive le mode Small Nudge. Maj Active/désactive le mode Large Nudge. marqueur Créer un marqueur. Ceci permet de créer un marqueur très facilement sans accéder au mode Large Marker. Cycle — Active/désactive le mode Cycle. Maj Bascule vers la présentation Cycle. DROP — Active/désactive le mode Autopunch. Maj Bascule vers la présentation Punch. REPLACE — Active/désactive le mode de remplacement. Clic — Active/désactive le clic du métronome (séparément pour la lecture et l’enregistrement). Maj Active/désactive la synchronisation interne/externe et MMC. Solo — Active/désactive la fonction de verrouillage Solo. Maj Active la fonction de verrouillage du mode Solo.114 Chapitre 3 Mackie Control REWIND << — Retour arrière Shuttle. MARKER Accède au marqueur précédent. NUDGE Déplacement vers la gauche de la valeur choisie. CYCLE Active le mode Cycle et règle le locator gauche sur la tête de lecture. DROP Active le mode Autopunch et règle le locator de punch In. En mode Marker : — Accède au marqueur précédent. En mode Nudge : — Déplacement vers la gauche de la valeur choisie. F.FWD >> — Avance rapide Shuttle. MARKER Accède au marqueur suivant. NUDGE Déplacement vers la droite de la valeur choisie. CYCLE Active le mode Cycle et règle le locator droit sur la tête de lecture. DROP Active le mode Autopunch et règle le locator de punch Out. En mode Marker : — Accède au marqueur précédent. En mode Nudge : — Déplacement vers la droite de la valeur choisie. Arrêt — Arrêt. Lecture — Lecture. Maj Pause. Enregistrer — Enregistrer. Bouton Option de modification Fonction/CommentairesChapitre 3 Mackie Control 115 Touches du curseur Mackie Control Option de modification Fonction/Commentaires Curseur gauche/droit Si vous êtes dans la présentation Table de mixage : — Sélectionne le paramètre précédent/suivant de la présentation en cours. Zoom Fait défiler la fenêtre horizontalement sur la page. Si vous êtes dans la présentation EQ de tranche de console, Envoi ou Édition de module/d’instrument : — Décaler la page de l’éditeur en cours d’une page. x/ALT Décaler la page de l’éditeur en cours d’un paramètre. Zoom Fait défiler la fenêtre horizontalement sur la page. Autres cas (toujours en mode Nudge) : — Reproduit les touches fléchées vers la gauche/droite du clavier de l’ordinateur. Zoom Fait défiler la fenêtre horizontalement sur la page. En mode Zoom : — Modifie le niveau de zoom horizontal. Maj Réinitialise le zoom de la piste actuelle (curseur gauche) ou toutes les pistes du même type (curseur droit). Curseur haut/bas Dans la présentation EQ de tranche de console, Envoi ou Éditeur de module/ d’instrument : — Sélectionne la bande EQ, l’envoi ou le logement d’insertion pré- cédent/suivant. Zoom Fait défiler la fenêtre verticalement sur la page. Autres cas (toujours en mode Nudge) : — Reproduit les touches fléchées vers le haut/bas du clavier de l’ordinateur. Zoom Fait défiler la fenêtre verticalement sur la page. En mode Zoom : — Modifie le niveau de zoom vertical. Maj Modifie le zoom de la piste actuelle. Zoom — Bascule entre le comportement de la touche du curseur par défaut (voir ci-dessus) et le mode Zoom. Maj Bascule entre le comportement de la touche du curseur par défaut et la reproduction permanente des touches fléchées du clavier de l’ordinateur.116 Chapitre 3 Mackie Control Jog/scrub wheel (molette) Sorties externes Contrôle Option de modification Fonction Manette — Déplacer la tête de lecture vers l’avant ou l’arrière. Cycle Règle le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture, avance la tête de lecture normalement, puis règle le locator droit sur la position de la tête de lecture. Continuer à faire tourner la molette tout en maintenant le bouton CYCLE enfoncé permet d’avancer la tête de lecture et de redéfinir le locator droit. Conseil : faire tourner la molette dans le sens inverse des aiguilles d’une montre tout en maintenant le bouton CYCLE enfoncé permet de définir une plage de cycles à ignorer. DROP Règle le locator de punch In sur la position actuelle de la tête de lecture, avance la tête de lecture normalement, puis règle le locator de punch Out sur la position de la tête de lecture. Continuer à tourner la molette tout en maintenant le bouton DROP enfoncé permet d’avancer la tête de lecture et de redéfinir le locator de punch Out. Bouton SCRUB — Active/désactive le mode Scrub. Maj Active le mode Shuttle sur la molette (le voyant DEL du bouton SCRUB clignote). Entrée Option de modification Fonction USER SWITCH A — Lecture/Arrêt. USER SWITCH B — Enregistrer. EXTERNAL CONTROL — Volume principal.4 117 4 M-Audio iControl Ce chapitre présente l’utilisation de M-Audio iControl avec Logic Pro. L’utilisation d’iControl dans Logic Pro permet une compatibilité totale avec les projets GarageBand. Lorsque vous ouvrez un projet GarageBand dans Logic Pro, vous pouvez l’éditer (à l’aide du contrôleur iControl) exactement comme dans GarageBand. Vous bénéficiez également de toute la puissance de contrôle, d’édition et de traitement offerte par Logic Pro. Les fonctionnalités de Logic Pro étant considérablement étendues par rapport à GarageBand, certains boutons iControl risquent de ne pas être assignés comme prévu. Toutefois, vous pouvez facilement réassigner les boutons iControl dans la fenêtre Assignation de contrôleur. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Personnalisation des assignations de contrôleur » à la page 37. Réglage de votre iControl Lorsque vous connectez iControl à l’un des ports USB de votre ordinateur, Logic Pro détecte automatiquement ce périphérique. Si des canaux sont en mode Mute, Solo ou Enregistrement activé dans le projet en cours, le voyant DEL du contrôle de tranche de console correspondant est allumé (pour refléter l’état de la bande). Si le mode Cycle est actif, un voyant DEL allumé l’indique également. Modification des paramètres de module Outre le volume, le panoramique et d’autres fonctions de tranches de console, iControl permet de modifier tout module pouvant être automatisé dans Logic Pro. De nombreux modules d’effet et d’instrument Logic Pro, ainsi que ceux des fabricants tiers, comportent des dizaines de paramètres. Chacun d’eux est accessible avec iControl. Si vous vous rendez compte qu’un module tiers ne prend pas en charge la modification à distance ou d’autres fonctions mentionnées dans ce document, contactez le fabricant du module pour obtenir une version mise à jour.118 Chapitre 4 M-Audio iControl Boutons d’assignation Vous pouvez utiliser les boutons situés le long du côté gauche d’iControl (dans la zone All Tracks et Selected Track) pour sélectionner différentes fonctions pour les boutons rotatifs des encodeurs situés le long du bord droit, dans la zone des tranches de console. Dans certains cas, les contrôles de la zone des tranches de console modifient les fonctions des boutons de sélection. Bouton Volume Le bouton Volume assigne aux boutons rotatifs des encodeurs (dans la zone des tranches de console) le contrôle du volume des huit canaux actifs. Les boutons des tranches de console (Sel, Record Enable, Mute et Solo) fonctionnent comme décrit dans la rubrique « Contrôles de tranches de console » à la page 120. Bouton Pan Le bouton Pan assigne aux boutons rotatifs des encodeurs le contrôle du panoramique/de la balance des huit canaux actifs. Les fonctions assignées aux boutons des tranches de console sont celles par défaut. Bouton Track Info (Infos de piste) Le bouton Track Info active la présentation Tranche de console. Dans ce mode, les boutons de sélection (Sel) et les boutons rotatifs des encodeurs vous permettent de modifier les paramètres globaux de la tranche de console sélectionnée. Les boutons Record Enable, Mute et Solo conservent leurs fonctions par défaut.  Boutons Sel 1 à 5 : activent/désactivent l’état de contournement des cinq premiers logements d’insertion.  Boutons Sel 6 et 7 : activent/désactivent l’état de contournement des premier et deuxième logements d’insertion.  Bouton Sel 8 : aucune assignation Dans la présentation Tranche de console, chacun des boutons de sélection est allumé lorsque le logement d’insertion ou d’envoi correspondant est activé, et éteint lorsque le logement est contourné.  Encodeur 1 : si le canal sélectionné est une tranche de console audio avec un effet Porte de bruit, contrôle le paramètre Seuil de la porte de bruit (en cas d’insertion dans la tranche de console sélectionnée).  Encodeur 2 : si le canal sélectionné est une tranche de console audio avec un effet Compressor, contrôle le taux de compression. Remarque : les assignations des encodeurs 1 et 2 sont optimisées pour les pistes d’instruments réels de GarageBand, où sont insérés des effets Porte de bruit et Compresseur par défaut.  Les encodeurs 3 et 4 ne sont pas assignés.  L’encodeur 5 contrôle le potentiomètre Pan du canal. Chapitre 4 M-Audio iControl 119  L’encodeur 6 contrôle le niveau d’envoi pour le premier envoi du canal.  L’encodeur 7 contrôle le niveau d’envoi pour le deuxième envoi du canal.  L’encodeur 8 contrôle le curseur de volume du canal. Generator (générateur) Si la tranche de console sélectionnée correspond à un instrument, le bouton du géné- rateur assigne aux boutons rotatifs des encodeurs la modification des paramètres de génération du son de l’instrument. Ces assignations se présentent par groupes de huit paramètres. Les boutons Flèche haut et Flèche bas permettent d’accéder à la page pré- cédente ou suivante de huit paramètres. L’activation du bouton Generator n’a aucun effet si la tranche de console sélectionnée n’est pas de type instrument logiciel. Effect 1 et Effect 2 (effet 1 et effet 2) Une pression sur le bouton Effect 1 assigne aux boutons rotatifs d’encodeur la modification des paramètres du troisième logement d’insertion de la tranche de console sélectionnée. Une pression sur le bouton Effect 2 assigne aux boutons rotatifs d’encodeur la modification des paramètres du quatrième logement d’insertion (s’il existe). Les boutons Flèche haut et Flèche bas permettent d’accéder à la page de paramètres pré- cédente ou suivante. Appuyer sur le bouton Effect 1 ou Effect 2 tout en maintenant le bouton Option enfoncé active ou désactive l’état de contournement des logements d’insertion 3 et 4, respectivement. Lorsque vous utilisez les boutons fléchés pour passer d’une page de paramètres à l’autre (à l’aide des boutons Generator, Effect 1 ou Effect 2), les paramètres changent par groupes de huit (sauf si les paramètres de la dernière page ne constituent pas un groupe complet de huit éléments). Par exemple, si un module comporte 19 paramètres et que iControl contrôle les paramètres 1 à 8 :  Le bouton Flèche haut permet d’accéder aux paramètres 9 à 16.  Une nouvelle pression sur le bouton Flèche haut permet d’accéder aux paramètres 12 à 19  Une pression sur le bouton Flèche bas permet de revenir aux paramètres 9 à 16, et non 4 à 11. Vous pouvez ainsi toujours revenir aux pages de votre choix. Égaliseur Le bouton EQ vous permet de modifier les paramètres d’égalisation de la tranche de console sélectionnée. Si la tranche de console sélectionnée comporte un Channel EQ ou un Linear Phase EQ , le bouton EQ ouvre la fenêtre du module EQ. En l’absence de Channel EQ ou de Linear Phase EQ sur la tranche de console sélectionnée, un Channel EQ est inséré automatiquement. Les boutons Flèche haut et Flèche bas permettent d’accéder à la page de paramètres suivante ou précédente. 120 Chapitre 4 M-Audio iControl Chaque bouton d’assignation comporte deux modes : la présentation Table de mixage et la présentation Canal, qui déterminent si les boutons rotatifs d’encodeur (et dans certains cas, les boutons de sélection) modifient des canaux distincts ou le même canal. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Présentations Table de mixage et Canal » à la page 122. Boutons Flèche haut et Flèche bas Le contrôleur iControl comporte des contrôles pour huit tranches de console, à savoir les bandes 1 à 8 par défaut. Pour accéder à d’autres tranches de console, appuyez sur le bouton Flèche haut. Vous accédez ainsi aux tranches de console 9 à 16. Appuyez à nouveau sur le bouton Flèche haut pour accéder aux tranches de console 17 à 24 ou sur le bouton Flèche bas pour revenir aux tranches de console 1 à 8. Lorsque vous utilisez les boutons fléchés pour naviguer entre les groupes de tranches de console, les bandes sont regroupées par huit (en commençant par la tranche de console 1), sauf si les dernières bandes ne constituent pas un groupe complet de huit éléments. Par exemple, si un projet comporte 19 tranches de console et que iControl contrôle les bandes 1 à 8 :  Le bouton Flèche haut permet d’accéder aux tranches de console 9 à 16.  Une nouvelle pression sur le bouton Flèche haut permet d’accéder aux tranches de console 12 à 19.  Le bouton Flèche bas permet de revenir aux tranches de console 9 à 16, et non 4 à 11. Appuyer sur le bouton Flèche haut tout en maintenant le bouton Option enfoncé permet d’accéder aux huit premières tranches de console du projet. De même, appuyer simultanément sur les boutons Option et Flèche bas permet d’accéder aux huit derniè- res tranches de console du projet. Par exemple, si un projet comporte 64 tranches de console, la combinaison Option-Flèche haut permet d’accéder aux tranches de console 57 à 64, tandis que Option-Flèche bas permet d’accéder aux tranches de console 1 à 8. Remarque : si le bouton Generator, EQ, Effect 1 ou Effect 2 est allumé, les fonctions des boutons Flèche haut et Flèche bas sont celles décrites dans les rubriques Generator, Effect 1 et Effect 2. Pour plus d’informations, reportez-vous aux pages précédentes. Contrôles de tranches de console Le côté droit du contrôleur iControl est doté de huit lignes de contrôles destinés à la modification des tranches de console. Chaque ligne possède les boutons Sel, Record Enable, Mute et Solo, ainsi qu’un bouton rotatif d’encodeur. Les contrôles des tranches de console sont décrits dans les rubriques suivantes :Chapitre 4 M-Audio iControl 121 Bouton de sélection (Sel) Le bouton Sel d’un canal permet de sélectionner le canal en question pour activer l’édition ou les commandes d’assignation correspondantes. Lorsqu’un canal est sélectionné, le bouton Sel s’allume. Remarque : si le bouton Track Info est allumé, les boutons de sélection se comportent différemment. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Bouton Track Info (Infos de piste) » à la page 118. Bouton Record Enable (enregistrement activé) Le bouton Record Enable d’un canal (bouton avec un point blanc) prépare à l’enregistrement la tranche de console associée. Lorsqu’un canal est prêt pour l’enregistrement, le point blanc est allumé. Une deuxième pression sur le bouton Record Enable désactive l’enregistrement pour le canal. Pour annuler la préparation à l’enregistrement de toutes les tranches de console, maintenez le bouton Option enfoncé tout en appuyant sur le bouton Record Enable de n’importe quel canal. Bouton Désactiver l’audio Le bouton Mute d’un canal (sur lequel est représenté un haut-parleur) permet de désactiver le son du canal. Lorsque le son de la tranche de console est désactivé, l’icône correspondante est allumée. Une deuxième pression sur le bouton Mute réactive le son de la tranche de console. Pour activer le son de toutes les tranches de console, maintenez le bouton Option enfoncé tout en appuyant sur le bouton Mute de n’importe quel canal. Bouton Solo Le bouton Solo d’un canal (icône représentant un casque) permet d’activer le mode Solo du canal. Lorsque la tranche de console est en mode Solo, cette icône est allumée. Une deuxième pression sur le bouton Solo désactive le mode Solo de la tranche de console. Pour entendre (désactiver le mode Solo) toutes les tranches de console, maintenez le bouton Option enfoncé et appuyez sur le bouton Solo de n’importe quel canal. Bouton rotatif de l’encodeur Chaque canal est doté d’un bouton rotatif d’encodeur, situé à droite du bouton Solo. La fonction assignée aux encodeurs change selon les boutons d’assignation choisis. Reportez-vous à la rubrique « Boutons d’assignation » à la page 118. Appuyez sur le bouton Option tout en actionnant un bouton rotatif d’encodeur (quel que soit le mode d’assignation actif) pour naviguer entre les valeurs minimale, par défaut et maximale du paramètre. 122 Chapitre 4 M-Audio iControl Présentations Table de mixage et Canal Les boutons rotatifs d’encodeur fonctionnent dans deux présentations : la présentation Table de mixage et la présentation Canal. Le passage d’une de ces présentations à l’autre détermine si les boutons rotatifs (et dans certains cas, les boutons de sélection) éditent des canaux distincts ou un seul canal.  Présentation Table de mixage : permet d’accéder au même paramètre pour huit tranches de console, comme le panoramique ou le volume (généralement une rubrique de la fenêtre Table de mixage).  Présentation Canal : permet d’accéder aux huit paramètres de la tranche de console sélectionnée. L’accès à une présentation Table de mixage ou Canal se fait à l’aide d’un des boutons d’assignation. Pour plus d’informations sur l’utilisation des boutons d’assignation, reportez-vous à la rubrique « Boutons d’assignation » à la page 124. Le jog wheel (molette) Vous pouvez naviguer au sein des projets à l’aide du jog wheel situé en bas à gauche du contrôleur iControl, juste au-dessus des contrôles de transport. Faites tourner la molette dans le sens des aiguilles d’une montre pour déplacer la tête de lecture vers l’avant. Faites-la tourner vers la gauche pour déplacer la tête de lecture vers l’arrière. Commandes de lecture Les contrôles de transport, en bas à gauche de l’iControl, se présentent sous la forme de six gros boutons : Enregistrement, Retour au début, Rembobinage, Lecture, Avance rapide et Cycle. Servez-vous de ces boutons pour vous déplacer dans vos projets, et pour effectuer différentes tâches d’enregistrement et d’édition. Bouton Enregistrer Appuyez sur le bouton Enregistrement (celui représenté par un gros point blanc) pour activer l’enregistrement sur les tranches de console actuellement prêtes pour l’enregistrement (voir « Bouton Record Enable (enregistrement activé) » à la page 121). Bouton Retour au début Appuyez sur le bouton Retour au début (représenté par une ligne verticale et une flè- che gauche) pour déplacer la tête de lecture vers le début du projet. Bouton Rembobinage Appuyez brièvement sur le bouton Rembobinage (deux flèches vers la gauche) pour déplacer la tête de lecture d’une mesure vers l’arrière. Si vous maintenez le bouton Rembobinage enfoncé, vous déplacez la tête de lecture de façon continue vers l’arrière, par incréments d’une mesure. Chapitre 4 M-Audio iControl 123 Vous avez également la possibilité d’appuyer simultanément sur les boutons Rembobinage et Cycle (pour activer le mode Cycle), et régler le bord gauche de la boucle (locator gauche) sur la tête de lecture. Lecture/Arrêt Appuyez sur le bouton Lecture (flèche vers la droite) pour démarrer la lecture à partir de la position actuelle de la tête de lecture ou pour l’arrêter si le projet est en cours de lecture. Bouton Avance rapide Appuyez brièvement sur le bouton Avance rapide (deux flèches vers la droite) pour déplacer la tête de lecture d’une mesure vers l’avant. Si vous maintenez le bouton Avance rapide enfoncé, vous déplacez la tête de lecture de façon continue vers l’avant, par incréments d’une mesure. Vous avez également la possibilité d’appuyer simultanément sur les boutons Fast Forward et Cycle (pour activer le mode Cycle), et régler le bord droit de la boucle (locator droit) sur la tête de lecture. Bouton Cycle Appuyez sur le bouton Cycle (deux flèches formant un cercle) pour activer le mode Cycle. Si le mode Cycle est actif, ce bouton permet de le désactiver. Vous pouvez activer le mode Cycle (et régler respectivement les locators droit et gauche de la boucle) à l’aide des boutons Rembobinage ou Avance rapide et Cycle. Pour régler les locators gauche et droit, et activer le mode Cycle : 1 Utilisez le jog wheel pour placer la tête de lecture sur le locator gauche de votre choix, puis appuyez simultanément sur les boutons Cycle et Rembobinage. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Accédez à la position de locator droit de votre choix à l’aide du jog wheel, puis appuyez simultanément sur les boutons Cycle et Avance rapide.  Maintenez le bouton Cycle enfoncé, accédez à la position où vous souhaitez placer le locator droit à l’aide du jog wheel, puis relâchez le bouton Cycle. Curseur Master Le déplacement du curseur Master sur le contrôleur iControl règle le niveau du curseur Master dans la fenêtre Table de mixage de Logic Pro. Le curseur Master modifie le niveau de tous les canaux de sortie, mais n’affecte pas les niveaux relatifs des canaux précédant le curseur Master dans le chemin du signal. Déplacez le curseur vers la gauche pour atté- nuer le niveau du master ou vers la droite pour l’augmenter.124 Chapitre 4 M-Audio iControl Aperçu des assignations Les tableaux d’assignation suivants présentent toutes les assignations de chaque contrôle, avec et sans le bouton Option (pour les boutons d’assignation et les contrôles de tranche de console) ou le bouton Cycle (pour le jog wheel et les boutons de transport). Boutons d’assignation Les boutons d’assignation figurant dans la zone All Tracks et Selected Track définissent le comportement des contrôles de tranches de console. Contrôles de tranches de console (x8) Bouton iControl Option de modification Fonction/Commentaires Volume — Les encodeurs contrôlent le curseur de niveau du canal. Pan — Les encodeurs contrôlent le panoramique/la balance du canal. Generator (générateur) — Les encodeurs contrôlent les paramètres d’instrument du logiciel. Track Info (Infos de piste) — Les encodeurs contrôlent les paramètres des tranches de console. Égaliseur — Les encodeurs contrôlent les paramètres EQ. Effect 1 — Les encodeurs contrôlent les paramètres d’insertion 3. Effect 2 — Les encodeurs contrôlent les paramètres d’insertion 4. Option — Bouton de modification des autres contrôles ; lorsqu’il est maintenu enfoncé, le contrôle modifié : applique la fonction à toutes les tranches de console, ou règle le paramètre sur sa valeur minimale, maximale ou sur sa valeur par défaut. Flèche haut/bas — Décale la banque de curseurs vers la gauche/droite en fonction du nombre de tranches de console. Option Décale la banque de curseurs vers le premier ou le dernier groupe de canaux du projet. iControl Option de modification Fonction/Commentaires Encodeur — Modifie le paramètre sélectionné. Option Attribue au paramètre sa valeur minimale, par défaut ou maximale. Record Enable (enregistrement activé) — Active/désactive le bouton Record Enable de la tranche de console. Option Désactive les boutons Record Enable de toutes les tranches de console. Solo — Active/désactive le bouton Solo de la tranche de console. Option Désactive les boutons Solo de toutes les tranches de console. Muet — Active/désactive le bouton Mute de la tranche de console. Option Désactive les boutons Mute de toutes les tranches de console. Chapitre 4 M-Audio iControl 125 Manette Boutons de transport Sel — Sélectionne la tranche de console, sauf dans la présentation Canal. iControl Option de modification Fonction/Commentaires iControl Option de modification Fonction/Commentaires Manette — Déplace la tête de lecture. Cycle Règle le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture, avance la tête de lecture comme d’habitude, puis règle le locator droit sur la nouvelle position de la tête de lecture. Faites à nouveau tourner le jog wheel (vers la droite) tout en maintenant le bouton Cycle enfoncé pour faire avancer la tête de lecture et réinitialiser la position du locator droit. Conseil : la rotation du jog wheel dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (vers la gauche) tout en maintenant le bouton Cycle enfoncé, définit une plage-boucle à ignorer. iControl Option de modification Fonction/Commentaires Enregistrer — Enregistrer. Retour au début — Accède au début du projet. Rembobinage — Déplace la tête de lecture d’une mesure vers l’arrière. Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, le glissement vers l’arrière se poursuit. Cycle Active la fonction Cycle et règle le locator gauche sur la position de la tête de lecture. Lecture — Lecture ou arrêt. Avance rapide — Déplace la tête de lecture d’une mesure vers l’avant. Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, le glissement vers l’avant se poursuit. Cycle Active la fonction Cycle et règle le locator droit sur la position de la tête de lecture. Cycle — Active ou désactive le mode Cycle.5 127 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Logic Pro prend en charge le protocole Euphonix EuCon, permettant ainsi une communication avancée entre la MC ou System 5-MC et Logic Pro. Le chapitre suivant décrit l’utilisation de la MC et de la System 5-MC pour contrôler Logic Pro en mode EuCon. Remarque : il s’agit d’un complément du manuel d’utilisation de la MC, qui se limite aux descriptions des fonctions propres à Logic Pro. Pour plus d’informations sur vos surfaces de contrôle, reportez-vous aux manuels d’utilisation des périphériques. Réglage de votre MC ou System 5-MC Pour utiliser votre MC ou System 5-MC avec Logic Pro, suivez les étapes décrites ci-dessous. Pour régler la MC ou System 5-MC afin de l’utiliser avec Logic Pro : 1 Réglez vos unités MC et/ou CM408T comme décrit dans le manuel d’utilisation de la MC. 2 Installez le logiciel EuConWS (version 1.1.2 ou ultérieure) sur votre Macintosh. 3 Vérifiez que votre Macintosh est configuré en tant que station de travail sur la MC (voir le manuel d’utilisation de la MC). 4 En supposant que le logiciel MC est en cours d’exécution sur la MC,sélectionnez l’icône de menu Euphonix sur l’écran tactile de la MC. Sélectionnez l’élément de menu Prefs, puis accédez à l’onglet About. Vérifiez qu’il s’agit de la version 1.1.2 ou ultérieure d’EuCon. Si ce n’est pas le cas, vous devez mettre à jour le logiciel EuCon. Pour plus d’informations, accédez au site Web d’Euphonix. 128 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Remarque : si vous utilisiez jusqu’à présent une version antérieure d’EuCon, vous devez supprimer ou renommer le fichier Logic Pro.xml avant d’installer des versions plus récentes d’EuCon. Ce fichier est utilisé lors du contrôle de Logic Pro avec l’émulation HUI des périphériques Euphonix, et entraînera des conflits lors du contrôle de Logic Pro en mode EuCon. Quittez le menu de préférences de la MC, puis revenez au système d’exploitation en sélectionnant Euphonix > Shutdown > Exit to Operating System, puis ouvrez le dossier C:\Program Files\Euphonix\EuCon\UserSets\MCUser\MC_USER_SET__Root, et renommez ou supprimez le fichier Logic Pro.xml. 5 Si vous disposez d’une CM408T et que le logiciel MC correct est en cours d’exécution : sélectionnez Euphonix > Prefs. > Modules, sélectionnez la CM408T dans la liste All Online et appuyez sur Ajouter. 6 Ouvrez Logic Pro. L’écran de démarrage indique que Logic Pro est en train de démarrer EuCon. 7 Sur la MC, appuyez sur le bouton de la station de travail associé à votre ordinateur Macintosh. L’affichage de la MC affiche une barre de progression « Attaching to Logic Pro ». Remarque : la prise en charge d’EuCon par Logic Pro n’est pas effectuée de la même manière que pour les autres surfaces de contrôle. Par conséquent, vous ne pouvez pas utiliser l’éditeur d’assignations de surface de contrôle pour modifier les assignations. Vous ne pouvez utiliser que les équipements fournis par la MC ou System 5-MC. Pour plus d’informations, reportez-vous aux manuels d’utilisation fournis avec vos périphériques EuCon. Les périphériques EuCon n’apparaissent pas dans la fenêtre de réglage Surfaces de Contrôle. Réglage de vos assignations de touche de fonction programmable Le fichier de jeu d’applications Logic Pro.xml (installé avec EuCon version 1.1.2) comporte de nombreuses assignations de touche de fonction programmable utiles. Il est possible de les éditer à l’aide de l’écran tactile de la MC. Pour modifier une assignation de touche de fonction programmable : 1 Appuyez sur l’icône de menu Euphonix, puis sélectionnez Setup dans le flipmenu qui apparaît. 2 Sélectionnez la touche de fonction programmable concernée. 3 Sélectionnez la commande EuCon de votre choix dans le menu.Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 129 Logic Pro prend en charge les commandes EuCon suivantes :  Raccourcis clavier : tous Logic Pro les raccourcis clavier (à l’exception des commandes de transport) figurent ici. L’écran tactile utilise la même hiérarchie que la fenêtre Raccourcis clavier. Beaucoup de ces raccourcis clavier permettent de basculer entre différents états (on/off, par exemple) ou de définir une valeur. La plupart permettent également un retour sur la touche de fonction programmable (par exemple : une touche de fonction programmable assignée à la commande Open/Close Score Editor est éclairée lorsqu’une fenêtre de l’éditeur de partition est ouverte).  Molette gauche/Molette droite : les commandes figurant ici vous permettent de régler la molette gauche ou droite de sorte que sa rotation entraîne une certaine action. Ceci inclut : zoom horizontal ou vertical, zoom de forme d’onde, zoom sur une piste, déplacement de locators, ajustement du locator gauche, ajustement du locator droit, déplacement des locators du punch, ajustement des positions internes et externes du punch, déplacement des marqueurs, ajustement des longueurs de marqueur, action Pousser Régions/évènements sélectionnés, panoramique gauche/droite (surround X) et panoramique avant/arrière (Y surround).  Projet > Marqueurs : tous les marqueurs définis dans le projet ouvert sont présentés dans une liste. L’assignation d’une touche de fonction programmable à un marqueur entraîne l’affichage du titre de ce marqueur sur l’affichage LCD de la touche de fonction. Si vous appuyez sur la touche de fonction programmable, la tête de lecture est déplacée vers le point de départ du marqueur. La touche de fonction programmable est éclairée lorsque la tête de lecture figure au sein des limites du marqueur. L’attribution d’un nouveau nom à un marqueur dans Logic Pro modifie également le titre de la touche de fonction programmable associée. Toutefois, le fait de déplacer un marqueur en déconnecte la touche de fonction programmable.  Transport : tous les raccourcis clavier associés au transport figurent ici. Remarque : les touches de fonction programmables de marqueur font partie du jeu d’applications et non des données du projet. N’oubliez pas d’enregistrer les réglages Personnel après avoir défini une touche de fonction programmable de marqueur. Écran tactile Main-Tracks L’écran tactile Main-Tracks de la MC affiche toujours les canaux du projet dans la pré- sentation Mixer’s Arrange :  Les canaux sont disposés dans le même ordre que dans la fenêtre Arrangement.  Les pistes redondantes ne sont pas accessibles (plusieurs pistes sont acheminées vers/représentent le même canal). Remarque : les sélections filtrées (différents modes de présentation) ne sont pas reflé- tées sur l’écran tactile Main-Tracks de la MC. 130 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Les informations de transport sont affichées comme suit :  SMPTE clock  Bars/beats time  Locator gauche  Locator droit Main-Layouts Les styles sont enregistrés automatiquement avec le projet Logic Pro. Lors du nouveau chargement d’un projet, tous les styles définis sont disponibles. Curseurs La rubrique suivante décrit les fonctionnalités des éléments de curseur de la MC dans Logic Pro. Notez que cette rubrique se limite à une description des fonctions propres à Logic Pro. Pour plus d’informations sur les fonctionnalités de base des curseurs, reportez-vous au manuel d’utilisation des périphériques. Touches Solo Cette touche active le bouton Solo pour chaque tranche de console. Touches On Les touches On de la MC offrent les mêmes fonctionnalités que les boutons Mute dans Logic Pro, mais se comportent de façon assez inattendue :  Pour que vous puissiez entendre le canal, une touche On de la MC doit être active (éclairée).  Si une tranche de console est en mode Mute dans Logic Pro, la touche On de canal MC correspondante n’est pas allumée. Voyant DEL L Si la tranche de console Logic Pro contrôlée par le curseur appartient à un groupe d’automation, le voyant DEL L de la tranche de console est allumé. Préférence Cliquer sur le curseur sélectionne la piste Notez que cette préférence de Logic Pro (Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Préférences) ne s’appliquent pas à la MC et à la System 5-MC lorsque ces derniè- res sont utilisées avec le protocole EuCon. Cette fonction est proposée par la MC, avec la préférence Select channel by touching fader/joystick.Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 131 Choix des modes d’automatisation La MC et la System 5-MC ne prennent en charge que les modes d’automation Read et Write. Logic Procomporte cependant les modes d’automation Touch et Latch. Lorsque vous utilisez ces périphériques avec Logic Pro, l’activation du mode Read/Write sur l’écran tactile active le mode Touch dans Logic Pro. Le mode Latch ne peut pas être activé avec la MC ni la System 5-MC. Pour choisir un mode d’automation sur la MC : 1 Appuyez simultanément sur les touches Wave et Select. 2 Sélectionnez le mode d’automation souhaité dans le flipmenu affiché sur l’écran tactile. Vous avez le choix entre les options suivantes :  Isolate : le mode d’automation est désactivé.  Lire : active le mode Read dans Logic Pro.  Write : active le mode Write dans Logic Pro.  Read/Write : active le mode Touch dans Logic Pro. Vous pouvez également utiliser la touche Select pour basculer entre les modes d’automation dans Logic Pro :  Lorsque vous réglez le mode d’automation sur Off ou Read, la touche Select permet de basculer entre ces deux modes.  Lorsque vous réglez le mode d’automation sur Read ou Touch, la touche Select permet de basculer entre ces modes. Pour choisir un mode d’automation sur une tranche de console CM408T : 1 Appuyez simultanément sur les touches Wave et Y. Les modes d’automation disponibles sont affichés dans un flipmenu sur l’affichage de la CM408T. 2 Utilisez le curseur de la tranche de console pour parcourir les éléments suivants :  Isolate : Le mode d’automation est désactivé.  Lire : Active le mode Read dans Logic Pro.  Write : Active le mode Write dans Logic Pro.  Read/Write : Active le mode Touch dans Logic Pro. 3 Utilisez la touche Y pour confirmer votre sélection ou sur la touche N pour annuler l’opération. Remarque : si un mode d’automation Write (Touch, Latch, Write) est actif (et qu’un paramètre d’automation est activé dans les réglages Logic Pro > Préférences > Automation > Touch/Latch/Write efface), le voyant DEL W rouge est allumé. Le voyant DEL vert est allumé lorsqu’un mode d’automation Read est actif. Les deux voyants DEL sont allumés lorsque le mode Touch ou Latch est actif.132 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Utilisation de jeux de potentiomètres Lors de l’utilisation de la surface de contrôle Euphonix MC avec Logic Pro, un jeu de potentiomètres contient des pages de huit paramètres chacune. Les jeux de potentiomètres sont organisés de façon hiérarchique. Le jeu de potentiomètres de niveau supérieur conduit aux jeux suivants :  Inserts : une pression de la touche de fonction programmable Inserts permet d’accé- der à la liste de tous les modules actuellement insérés (pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique suivante). La touche On est allumée si un module est activé (et non contourné), et n’appartient pas aux groupes de modules dynamiques, d’égalisation ou de filtrage (ceci s’applique également aux modules Audio Unit). Une pression de la touche On active le contournement de tous les modules n’appartenant pas aux groupes dynamiques, d’égalisation ou de filtrage.  Entrée : une pression de la touche de fonction programmable Input permet d’accé- der aux paramètres d’entrée (voir « Jeu de potentiomètres Input » à la page 134).  Dyn : la touche de fonction programmable Dyn n’est actuellement pas utilisée pour afficher une liste de modules dynamiques, ni pour en permettre l’édition. La touche On est allumée lorsque n’importe quel module dynamique est activé (et non contourné). Notez que ceci s’applique uniquement aux modules Logic Pro, et non aux modules Audio Unit. Une pression de la touche On permet d’activer/de désactiver l’état de contournement de tous les modules dynamiques.  EQ : une pression de la touche de fonction programmable EQ permet d’accéder au mode d’édition EQ (voir « Jeu de potentiomètres EQ » à la page 135). La touche On est allumée si les modules d’égalisation sont activés (et non contournés). Notez que ceci s’applique uniquement aux modules Logic Pro, et non aux modules Audio Unit. Une pression de la touche On permet d’activer/de désactiver l’état de contournement de tous les modules d’égalisation.  Sends : une pression de la touche de fonction programmable Sends permet d’accé- der au mode d’édition des envois (voir « Jeu de potentiomètres Sends » à la page 136).  Pan : une pression de la touche de fonction programmable Pan permet d’accéder au mode d’édition Pan/Surround (voir « Jeu de potentiomètres Pan/Surround Editing » à la page 136).  Groups : une pression de la touche de fonction programmable Groups permet d’accéder au mode d’édition de groupes (voir « Jeu de potentiomètres Groups » à la page 137).  Sortie : une pression de la touche de fonction programmable Output permet d’accé- der au mode d’édition des paramètres de sortie (voir « Jeu de potentiomètres Output » à la page 137).Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 133 Jeu de potentiomètres Inserts (Configuration) Dans ce mode, les touches de fonction programmables affichent les modules d’effet insérés sur la tranche de console sélectionnée. Si plus de huit modules d’effet sont insérés, vous pouvez utiliser la touche Page de droite (du jeu de touches Page gauche) pour afficher les modules suivants. Pour éditer un module d’effet : 1 Appuyez sur la touche de fonction programmable (ou le potentiomètre respectif) portant le nom du module à éditer. Vous accédez ainsi au mode d’édition des modules d’effet. Les paramètres de module sont affichés dans l’ordre de la présentation Controles de l’effet. 2 Tournez les potentiomètres respectifs pour modifier les valeurs souhaitées. La pression sur un potentiomètre attribue au paramètre contrôlé sa valeur par défaut. Pour les paramètres avec seulement deux valeurs possibles, la touche On est allumée lorsque la valeur est 1 (ou on) et éteinte lorsque la valeur est 0 (ou off). La pression de la touche On permet de basculer entre ces deux valeurs. Si le module comporte plus de huit paramètres, utilisez le jeu de touches Page de gauche pour naviguer entre les pages de paramètres. Une pression de la touche Back renvoie au jeu de potentiomètres Inserts (Configuration). Pour insérer des modules d’effet : 1 Dans le mode Knobset Inserts (Configuration), appuyez simultanément sur les deux touches Page. Vous accédez ainsi au mode d’insertion d’effet. Les touches de fonction programmables affichent les huit premiers logements d’insertion d’un canal. ∏ Conseil : si un logement d’insertion contient déjà un module d’effet, la MC l’indique par le biais d’une touche On allumée. 2 Sélectionnez le logement d’insertion souhaité en appuyant sur le potentiomètre respectif. Appuyez sur la touche Page de gauche pour afficher les logements d’insertion 9 à 15. Lorsque vous appuyez sur le potentiomètre respectif, les touches de fonction programmables affichent le menu des modules Logic Pro. 3 Sélectionnez le module d’effet souhaité :  Une pression de la touche de fonction programmable ou du potentiomètre permet d’accéder à un sous-menu ou d’insérer un module d’effet sélectionné.  Une pression de la touche Back permet de monter d’un niveau dans la hiérarchie de menus.134 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Jeu de potentiomètres Input Si le mode Knobset Input est actif, les touches de fonction programmables affichent toutes les valeurs d’entrée de canal possibles pour les canaux audio :  La première valeur est « -- », ce qui signifie aucune entrée.  La valeur d’entrée active est indiquée par une touche On allumée.  Une pression sur la touche On, la touche de fonction programmable ou le potentiomètre respectif sélectionne la valeur d’entrée correspondante.  S’il existe plus de huit valeurs (entrées), le jeu de touches Page de gauche permet d’accéder aux entrées précédentes/suivantes.  Une pression simultanée des deux touches Page permet d’accéder au mode de réglage des entrées : les touches de fonction programmables affichent les valeurs de mode (Mono, Stéréo, Gauche, Droit, Surround) pour la tranche de console. Ici aussi, la valeur active est indiquée par une touche On allumée. Une pression sur la touche On, la touche de fonction programmable ou le potentiomètre respectif sélectionne la valeur correspondante.  Une pression de la touche Back renvoie au jeu de potentiomètres de niveau supérieur. Remarque : sur les tranches de console d’instrument logiciel, le jeu de potentiomètres Input affiche l’instrument inséré. Pour éditer un instrument : m Appuyez sur la touche de fonction programmable ou le potentiomètre respectif (sur un canal d’instrument). Les paramètres d’instrument sont affichés dans l’ordre de la présentation Controles du module. Une rotation d’un potentiomètre change la valeur de paramètre. La pression sur un potentiomètre attribue au paramètre sa valeur par défaut. Pour les paramètres avec seulement deux valeurs possibles, la touche On est allumée lorsque la valeur est 1 (ou on) et éteinte lorsque la valeur est 0 (ou off). Pour modifier ou insérer un instrument : 1 Appuyez simultanément sur les deux touches Page. Vous accédez ainsi au mode d’insertion d’instrument. L’affichage de la touche de fonction programmable indique le logement d’instrument du canal. Lorsque vous appuyez sur le potentiomètre ou la touche de fonction programmable, la touche entraîne l’affichage du menu des modules d’instruments.Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 135 2 Sélectionnez le module d’instrument souhaité :  Une pression de la touche de fonction programmable ou du potentiomètre permet d’accéder à un sous-menu ou d’insérer un module d’instrument sélectionné.  Une pression de la touche Back permet de monter d’un niveau dans la hiérarchie de menus (ou de revenir au jeu de potentiomètres Input si vous vous trouvez au niveau supérieur du menu). Ouverture et fermeture de fenêtres de modules Logic Pro prend en charge les préférences « Open plug-ins on workstation when editing » et « Close plug-ins on workstation when exiting » de la MC. Ce comportement dépend de l’activation du bouton Lien dans les fenêtres de modules. Si une fenêtre de module avec bouton Lien activé est ouverte :  La préférence « Open plug-ins on workstation when editing » n’ouvre pas de nouvelle fenêtre lors de la sélection d’un nouveau module, mais remplace le contenu de la fenêtre ouverte.  La préférence « Close plug-ins on workstation when exiting » n’a aucun effet. Sinon, « Open plug-ins on workstation when editing » ouvre une nouvelle fenêtre de module dans laquelle le bouton Lien est désactivé. « Close plug-ins on workstation when exiting » ferme la fenêtre plug-in. Jeu de potentiomètres Dyn(amic) Ce jeu de potentiomètres n’est actuellement pas implémenté. Jeu de potentiomètres EQ Ce jeu de potentiomètres vous permet d’éditer le premier module d’égalisation (Channel EQ ou Linear Phase EQ). Il existe deux pages, chaque bande comportant deux potentiomètres.  La page 1 affiche les paramètres de la première, de la deuxième, de la septième et de la huitième bande de l’égaliseur.  La page 2 affiche les paramètres des bandes EQ 3 à 6. Si aucun EQ de phase linéaire ou de canal n’est présent sur la tranche de console sélectionnée, une pression de la dernière touche de fonction programmable dans la deuxième ligne (étiquette AddChEQ) insère un EQ de canal. Contrôles disponibles pour chaque bande  Le potentiomètre supérieur contrôle la fonction Fréquence ou Q. Vous pouvez basculer entre Fréquence et Q à l’aide de la touche Sélection du jeu de potentiomètres. La pression sur un potentiomètre attribue au paramètre contrôlé sa valeur par défaut.  Le potentiomètre inférieur contrôle Gain (ou Courbe). Là encore, la pression sur un potentiomètre attribue au paramètre contrôlé sa valeur par défaut.136 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC  La touche On du potentiomètre inférieur permet d’activer/de désactiver l’état de contournement de la bande. Lorsque la bande est contournée, la touche On est éteinte. Lorsque la bande est active, la touche On est allumée. Pour revenir au jeu de potentiomètres de niveau supérieur : m Appuyez sur la touche Back. Jeu de potentiomètres Sends Le jeu de potentiomètres Sends affiche les options d’envoi de canal.  La touche de fonction programmable affiche la destination d’envoi.  Le potentiomètre contrôle le volume d’envoi. La pression sur un potentiomètre attribue au paramètre correspondant au potentiomètre d’envoi sa valeur par défaut.  La touche Select permet de basculer entre les modes avant utilisation de curseurs (off - éteint) et après utilisation de curseurs (on - allumé).  La touche On permet d’activer/de désactiver l’état de contournement de l’envoi.  Une pression simultanée des deux touches Page permet d’accéder au mode de réglage de l’envoi (voir la rubrique suivante).  Une pression de la touche Back renvoie au jeu de potentiomètres de niveau supérieur. Jeu de potentiomètres Send Configuration En mode de réglage de l’envoi, la liste des huit premiers logements d’envoi est affichée. Lorsque vous appuyez sur le potentiomètre, la touche de fonction programmable affiche le volume d’envoi (à condition que le logement d’envoi soit déjà assigné à un bus). Pour modifier une destination d’envoi : 1 Sélectionnez le logement d’envoi souhaité en appuyant sur la touche programmable ou le potentiomètre respectif. Les huit premières destinations d’envoi sont affichées. Vous pouvez utiliser la touche Page de droite (du jeu de touches Page de gauche) pour afficher d’autres destinations d’envoi (bus). 2 Sélectionnez la destination souhaitée en appuyant sur la touche programmable ou le potentiomètre respectif. Pour revenir au mode d’édition des envois : m Appuyez sur la touche Back. Jeu de potentiomètres Pan/Surround Editing Ce jeu de potentiomètres affiche le paramètre Pan, sauf si le mode Surround est actif sur les canaux.Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 137 Sur les canaux où le mode Surround est actif, ce jeu de potentiomètres affiche :  Angle Surround  Diversité du Surround  Niveau LFE  X Surround (gauche/droite)  Y Surround (avant/arrière)  Étalement  Niveau central Appuyez sur la touche Back pour revenir au jeu de potentiomètres de niveau supé- rieur. La pression sur un potentiomètre attribue au paramètre contrôlé sa valeur par défaut. Jeu de potentiomètres Groups Ce jeu de potentiomètres affiche tous les groupes d’automation actuellement utilisés.  Les touches de fonction programmables affichent les noms des groupes. Appuyez sur ces touches pour sélectionner les groupes respectifs.  La touche On affiche les adhésions de groupe actives/inactives pour la tranche de console et permet de basculer entre elles.  Une pression de la touche Back renvoie au jeu de potentiomètres de niveau supérieur. Jeu de potentiomètres Output Si le jeu de potentiomètres Output est actif, les touches de fonction programmables affichent toutes les valeurs de sortie possibles pour la tranche de console :  La première valeur est Surround, la deuxième « -- », ce qui signifie aucune sortie.  La sortie active est indiquée par une touche On allumée.  Une pression sur la touche On, la touche de fonction programmable ou le potentiomètre respectif sélectionne la valeur de sortie correspondante.  S’il y a plus de huit sorties, vous pouvez utiliser la touche Page de droite (ou les touches Page de gauche) pour afficher d’autres sorties.  Une pression de la touche Back renvoie au jeu de potentiomètres de niveau supérieur. Bouton assignable Le bouton assignable peut être utilisé pour contrôler n’importe quel paramètre pouvant être automatisé. Vous devez cliquer avec la souris sur le paramètre cible pour l’assigner. Une pression sur le potentiomètre verrouille/déverrouille le potentiomètre assignable. Lorsqu’il est verrouillé, un clic de souris sur un paramètre ne réassigne pas le bouton assignable.138 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Les touches On et Smart permettent de faire basculer le paramètre assigné entre les valeurs 0 et 1 (utile pour les paramètres on/off). Moniteurs et salle de commande Logic Pro ne prend pas en charge le contrôle de surveillance d’EuCon. Veuillez utiliser l’application Studio Monitor Pro. Touches Clear Les touches Clear Mute et Clear Solo désactivent les modes Mute ou Solo sur tous les canaux. Ces touches sont allumées lorsque n’importe quel canal est en mode Mute/Solo. Le bouton sans étiquette au-dessus de la touche Clear Mute offre une fonctionnalité spéciale sur la CM408T : lorsqu’il est actif (allumé), une pression sur une touche/un bouton de la CM408T active la présentation respective (jeux de potentiomètres, sousmenus, etc.) pour tous les canaux. Barre des commandes de piste La barre des commandes de piste de la fenêtre Arrangement de Logic Pro offre une fonctionnalité spéciale sur les périphériques Euphonix MC et System 5-MC : elle montre les pistes ciblées en bleu clair. Toutes les pistes en cours d’accès sont affichées en bleu foncé. Remarque : il est impossible de changer la couleur de la barre des commandes de piste dans la fenêtre de réglage de la surface de contrôle. Fonctionnalités propres à la System 5-MC Cette rubrique décrit comment le module de curseur de la System 5-MC (CM408T) contrôle Logic Pro en mode EuCon. Affichage TFT  Level Meter : affichent le volume de la tranche de console respective. Deux level meter (VU-mètres) discrets sont affichés pour les canaux stéréo, plusieurs colonnes associées (leur nombre correspond au format Surround du projet) pour les canaux Surround.  Section d’ informations sur la tranche de console : affiche le nom, le numéro, le mode Stéréo/Surround, et les assignations d’entrée et de sortie de la tranche de console.Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC 139  Graphiques : dans tous les jeux de potentiomètres (sauf EQ), la rubrique Graphiques affiche la position active de panoramique ou de Surround. Si le jeu de potentiomètres EQ est sélectionné, la rubrique Graphiques affiche la réponse en fréquence actuelle. Si le module d’égalisation est contourné, la courbe s’affiche en gris plutôt qu’en vert.  Assignation de jeu de potentiomètres : les huit lignes affichent normalement l’assignation d’un bouton. La valeur en cours d’un potentiomètre est affichée lorsque le bouton fait l’objet d’une pression. Dans le jeu de potentiomètres Output and Group, un cadre vert est affiché autour du texte des cellules de bouton avec une touche On allumée.  Barre de couleur : la couleur correspond à celle assignée au canal audio (ou d’instrument). Deux touches au-dessus des jeu de potentiomètress Une pression sur les deux touches situées au-dessus d’un jeu de potentiomètres équivaut à une pression sur la touche Back de la MC : vous montez d’un niveau dans la hié- rarchie, le cas échéant. Cellules de potentiomètre Les cellules de potentiomètre de la CM408T sont presque identiques à celles de la MC. Il y a une seule différence : elles comportent un voyant DEL à quatre caractères, mais aucune touche de fonction programmable. Touches du jeu de potentiomètres de niveau supérieur Ces touches vous permettent d’accéder directement à des jeux de potentiomètres :  Touche « * » (astérisque) : identique à la touche de fonction programmable Insertions (voir « Jeu de potentiomètres Inserts (Configuration) » à la page 133).  Entrée : permet d’accéder au jeu de potentiomètres Entrée (voir « Jeu de potentiomètres Input » à la page 134).  Dyn : sélectionne le jeu de potentiomètres Dynamic (voir « Jeu de potentiomètres Dyn(amic) » à la page 135).  EQ : sélectionne le jeu de potentiomètres EQ/Filter (voir « Jeu de potentiomètres EQ » à la page 135).  Aux : sélectionne le jeu de potentiomètres Sends (voir « Jeu de potentiomètres Sends » à la page 136).  Pan : sélectionne le jeu de potentiomètres Pan (voir « Jeu de potentiomètres Pan/ Surround Editing » à la page 136).  Grp : sélectionne le jeu de potentiomètres Group (voir « Jeu de potentiomètres Groups » à la page 137).  Mix : sélectionne le jeu de potentiomètres Output (voir « Jeu de potentiomètres Output » à la page 137).140 Chapitre 5 Prise en charge d’EuCon pour les surfaces de contrôle Euphonix MC et System 5-MC Touches In Ces touches vous permettent d’activer/de désactiver le contournement de certains types de module.  Touche Ins In : active/désactive le contournement de tous les modules n’appartenant pas aux catégories Dynamic, EQ ou Filter (ceci s’applique également aux modules Audio Unit).  Dyn In : active/désactive le contournement de tous les modules de type Dynamic (ceci s’applique uniquement à Logic Pro, pas aux modules Audio Unit).  EQ In : active/désactive le contournement de tous les modules d’égalisation (ceci s’applique uniquement à Logic Pro, pas aux modules Audio Unit).  Filt In : active/désactive le contournement de tous les modules de filtrage (ceci s’applique uniquement à Logic Pro, pas aux modules Audio Unit). Touches identiques Les touches suivantes de la CM408T fonctionnent de la même manière que ses homologues de la MC :  Touche Page/Configure  Touche Channel Select  Touche Rec  Touche Solo  Touche On6 141 6 CM Labs Motormix Configuration de votre CM Labs Motormix Pour utiliser votre surface de contrôle CM Labs Motormix avec Logic Pro, suivez les étapes décrites ci-dessous. Pour configurer votre surface de contrôle CM Labs Motormix dans Logic Pro : 1 Vérifiez que votre unité Motormix partage une connexion bidirectionnelle avec l’interface MIDI. 2 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de Contrôle > Réglage. 3 Sélectionnez Nouveau > Installer à partir du menu de la fenêtre Réglage. 4 Dans la fenêtre d’installation, sélectionnez Motormix, cliquez sur Ajouter, puis réglez les ports d’entrée et de sortie MIDI appropriés dans la fenêtre Réglage. Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés.142 Chapitre 6 CM Labs Motormix Boutons de sélection Les boutons de sélection, situés immédiatement sous l’écran à cristaux liquides, permettent différentes actions, selon le mode actif. Mode Assignation Normal Sélectionne le canal affiché sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides. Il est possible de décaler les canaux vers la gauche et la droite à l’aide des boutons Présentation correspondants. Voyant DEL du bouton Bank clignotant Mode Présentation du canal : les boutons de sélection permettent de basculer entre les tranches de console affichées :  1 : active la présentation Simple.  2 : active la présentation Arrangement.  3 : toutes les présentations, canaux MIDI.  4 : toutes les présentations, canaux d’entrée.  5 : toutes les présentations, canaux audio.  6 : toutes les présentations, canaux d’instruments.  7 : toutes les présentations, canaux auxiliaires et de bus.  8 : toutes les présentations, canaux de sortie et master. Voyant DEL du bouton WINDOW/ tool allumé Mode de sélection de la fenêtre : les boutons de sélection permettent d’ouvrir ou de fermer un type de fenêtre particulier, ou de l’activer à l’aide d’une touche. Voyant DEL éteint : si la fenêtre est fermée, ce bouton permet de l’ouvrir. voyant DEL allumé : si la fenêtre est ouverte, mais qu’elle n’est pas active, ce bouton permet de l’activer. Voyant DEL clignotant : si la fenêtre est active, ce bouton permet de la fermer.  1 : Fenêtre Arrangement  2 : Table de mixage  3 : Liste des événements  4 : Éditeur de partition  5 : Hyper Editor  6 : Éditeur Clavier  7 : Fenêtre du transport  8 : Chutier audio Bouton WINDOW/tool clignotant Mode de sélection de l’outil : les boutons de sélection permettent de choisir un outil.  1 : Pointeur  2 : Crayon  3 : Gomme  4 : Texte, outil  5 : Ciseaux  6 : Colle, outil  7 : Solo, outil  8 : Silence, outil Bouton PLAY/transport clignotant Mode de la rubrique du transport  1 : Enregistrer  2 : Pause  3 : Arrêt  4 : Lecture  5 : Rembobinage  6 : Avance rapide  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la position de la tête de lecture.Chapitre 6 CM Labs Motormix 143 Remarque : dans les messages, les boutons de sélection génèrent les caractères du clavier d’ordinateur représentés sur la face des boutons. Bouton STOP/de localisation clignotant Mode de localisation  1 : accède au locator gauche.  2 : accède au locator droit.  3 : active ou désactive le mode Cycle.  4 : active ou désactive le mode Autopunch.  5 : active le mode Marqueur (voir ci-dessous).  6 : ouvre la liste des marqueurs.  La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche la position de la tête de lecture. Mode Marqueur  1 à 6 : sélection d’un marqueur, allant de 1 à 6. Son nom apparaît sur la première ligne de l’écran à cristaux liquides.  7 : crée un marqueur.  8 : supprime le marqueur sélectionné. Mode d’édition de groupe Bascule entre les paramètres de regroupement. Il est possible de décaler l’affichage des paramètres à l’aide des boutons gauche et droit de présentation en maintenant le bouton SHIFT enfoncé. Mode Assignation d’effet Active le mode Édition d’effet pour le canal sélectionné. Mode Édition d’effet Active/désactive le paramètre sélectionné ou rétablit sa valeur par défaut. Mode Assignation d’instrument Active le mode Édition d’instrument pour le canal (instrument) sélectionné. Mode Édition d’instrument Active/désactive le paramètre sélectionné ou rétablit sa valeur par défaut. Mode Assignation144 Chapitre 6 CM Labs Motormix Potentiomètres rotatifs Contrôle Assignation Potentiomè- tres rotatifs 1 à 8 Contrôlent le paramètre choisi avec le sélecteur rotatif, comme illustré dans l’affichage à 7 segments (voir ci-dessous). Affichage à 7 segments Affiche la sélection en cours des potentiomètres rotatifs : Édition d’envoi/égalisation (voyant DEL S-MUTE ou PRE/PST allumé) :  S1 à S8 = niveaux Send 1 à 8  F1 à F8 = fréquences 1 à 8 de la bande de l’égaliseur  G1 à G8 = gains 1 à 8 de la bande de l’égaliseur  q1 à q8 = facteurs Q 1 à 8 de la bande de l’égaliseur Édition Pan/Surround (voyant DEL de sélection allumé) :  Pn = Pan  An = Angle Surround  dv = Diversité du Surround  FE = LFO Surround  Sp = Diffusion Surround  X = X Surround  Y = Y Surround Édition des paramètres de canal (voyant DEL eff-4 allumé) :  VL = Volume  Pn ou An = Pan/Angle Surround  FM = Format d’entrée de canal  In = Assignation d’entrée de canal  Ou = Assignation de sortie de canal  Au = Mode Automation  Gr = Adhésion au groupe Assignation :  d1 à d8 = assignation de la destination Send 1 à 8 Édition d’effet (voyant DEL DSP/compare allumé) :  P1 à 15 = assignation des logements d’insertion 1 à 15 à l’effet.  P1. à 15. = édition des paramètres d’effet. Édition d’instrument (voyant DEL DSP/compare allumé) :  IA = assignation d’un instrument à un logement.  IE. = modification des paramètres d’instrument. Modification des propriétés de groupe (voyant DEL de groupe allumé) :  G1 à 32 = numéro de groupe. Sélecteur rotatif Sélectionne un logement ou un paramètre pour les boutons rotatifs d’encodeur en fonction des types de paramètres qu’ils permettent de modifier :  Logement d’envoi lors de la modification du volume d’envoi ou de l’assignation de la destination d’envoi.  Égalisation lors de la modification d’un paramètre EQ.  Logement d’effet/d’instrument lors de l’assignation d’un effet ou d’un instrument.  Paramètre Pan/Surround lors de la modification d’un paramètre Pan/Surround.  Paramètre de canal lors de la modification d’un paramètre de canal.  Page des paramètres d’effet/d’instrument lors de la modification d’un module d’effet ou d’instrument.Chapitre 6 CM Labs Motormix 145 Boutons multi-usage Ces boutons (A à H) ont plusieurs usages selon le mode actuel, comme l’indiquent les voyants DEL vert et jaune à droite. Remarque : dans les messages, les boutons multi-usage génèrent les caractères du clavier d’ordinateur représentés sur la face des boutons. Boutons de gravure Ces boutons (I à P) ont plusieurs usages selon le mode en cours, comme l’indiquent les voyants DEL rouges à gauche. Boutonpoussoir Sélecteur rotatif Bascule entre les modes Flip Désactivé et Dupliquer (les curseurs reflètent les assignations des boutons rotatifs de l’encodeur). Maj Bascule entre les modes d’affichage des tranches de console :  Infos de page sur la première ligne, nom du paramètre sur la dernière ligne.  Nom du paramètre sur la première ligne, valeur du paramètre sur la dernière ligne. Contrôle Assignation Mode Assignation fx bypass Active/désactive le contournement de l’effet d’insertion sélectionné. SHIFT (effet 1) Active/désactive le contournement de la bande sélectionnée de l’égaliseur et bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition de fréquence pour l’égalisation. s-mute Active/désactive le contournement de l’envoi en cours d’édition et bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition d’envoi. SHIFT (effet 2) Active/désactive le contournement de la bande sélectionnée de l’égaliseur et bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition de gain pour l’égalisation. pre/post Bascule entre les modes Pré-curseur et Post-curseur de l’envoi en cours d’édition, et bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition d’envoi. Le mode Post-curseur est identifié par un voyant DEL allumé. SHIFT (effet 3) Active/désactive le contournement de la bande sélectionnée de l’égaliseur et bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition du facteur Q (égalisation). Sélection Bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition Pan/Surround. Le paramètre est choisi à l’aide du sélecteur rotatif. SHIFT (effet 4) Bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode d’édition des paramètres de canal. Mode Assignation Enregistrer Active/désactive le statut Enregistrement activé du canal. SHIFT (fnctA) Bascule le mode d’automation sur Latch. ALL + SHIFT (fnctA) Bascule le mode d’automation de tous les canaux sur Latch. Write (Écrire) Bascule le mode d’automation sur Write. Tout Bascule le mode d’automation de tous les canaux sur Write.146 Chapitre 6 CM Labs Motormix Remarque : dans les messages, les boutons de gravure génèrent les caractères du clavier d’ordinateur représentés sur la face des boutons. Boutons SOLO Ces boutons activent le statut Solo du canal affiché. Remarque : dans les messages, les boutons Solo génèrent les caractères du clavier d’ordinateur représentés sur la face des boutons. Boutons MUTE Ces boutons activent le statut Mute du canal affiché. Remarque : dans les messages, les boutons Mute génèrent les caractères du clavier d’ordinateur représentés sur la face des boutons. Section VIEW (Présentation) SHIFT (fnctB) Bascule le mode d’automation sur Lire. ALL + SHIFT (fnctA) Bascule le mode d’automation de tous les canaux sur Lire. Burn Bascule le mode d’automation sur Touch. Tout Bascule le mode d’automation de tous les canaux sur Touch. SHIFT (fnctC) Bascule le mode d’automation sur Désactivé. ALL + SHIFT (fnctA) Bascule le mode d’automation de tous les canaux sur Désactivé. Mode Assignation Contrôle Assignation Boutons gauche/droit Dans les modes d’édition de module d’effet et d’instrument : décale la banque de paramètres. Dans les autres modes :  Si le voyant DEL BANK est éteint : décale la banque de curseurs d’un canal.  Si le voyant DEL BANK est allumé : décale la banque de curseurs d’une banque (groupe de 8 canaux). Maj Dans les modes d’édition de module d’effet et d’instrument : décale la banque de paramètres d’un paramètre. En mode d’édition de groupe, la banque de paramètres du groupe est décalée. Banque Modifie le mode des boutons gauche/droit (voir ci-dessus). Maj Règle les boutons de sélection sur le mode Présentation du canal. Groupe Attribue aux boutons de sélection, aux boutons rotatifs de l’encodeur et aux boutons « multi » le mode d’édition de groupe. Maj Affiche les assignations de groupe des canaux sur l’écran à cristaux liquides. Les boutons rotatifs de l’encodeur permettent de modifier ces assignations.Chapitre 6 CM Labs Motormix 147 Boutons de fonction (gauche) Curseurs Les curseurs contrôlent généralement le volume, sauf en mode Flip, où ils dupliquent les assignations des boutons rotatifs des encodeurs. Contrôle Assignation AUTO ENBL/mode Non assigné pour l’instant. Maj Bascule les boutons rotatifs de l’encodeur en mode Activation de l’automation. SUSPEND/create Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les groupes sont temporairement désactivés. Maj Crée un groupe et passe en mode d’édition de groupe. PLUG-IN/compare Bascule les boutons rotatifs de l’encodeur et les boutons multi-usage en mode Assignation d’effet. Utilisez le potentiomètre de sélection pour choisir le logement d’insertion à éditer. En mode Assignation d’effet ou d’instrument, bascule en mode Pan. En mode Édition d’effet, bascule en mode Assignation d’effet. En mode Édition d’instrument, bascule en mode Assignation d’instrument. Maj Bascule les boutons rotatifs de l’encodeur et les boutons multi-usage en mode Assignation d’instrument. WINDOW/tools Bascule les boutons de sélection en mode de sélection de fenêtre. Maj Bascule les boutons de sélection en mode de sélection d’outil. ALL/ALT/FINE Lorsque le bouton ALL/ALT/FIN est maintenu enfoncé, les boutons rotatifs de l’encodeur sont en mode Total : une rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre règle le paramètre sur la valeur minimale, une rotation dans l’autre sens règle le paramètre sur la valeur maximale. Maj Lorsque les boutons SHIFT et ALL/ALT/FIN sont maintenus enfoncés, les boutons rotatifs de l’encodeur sont en mode Fin. Les modifications de paramètre sont apportées en valeurs unitaires (ou plus petites). DEFAULT/bypass Non assigné pour l’instant. Maj En mode Édition d’instrument : modifie l’état de contournement de l’instrument. En mode Édition d’effet : modifie l’état de contournement de l’effet en cours d’édition. UNDO/save Réalise une étape d’annulation. Le voyant DEL est allumé si une étape de rétablissement est disponible. Maj Enregistre le projet. Le voyant DEL est allumé si le projet contient des modifications non enregistrées. Maj Bascule en mode Shift (où les fonctions indiquées par les étiquettes (inversées) sous les boutons s’appliquent).148 Chapitre 6 CM Labs Motormix Boutons de fonction droits Contrôle Assignation PLAY/ transport Raccourci clavier de lecture. Maj Bascule les boutons de sélection en mode de la rubrique Transport. STOP/locate Raccourci clavier d’arrêt. Maj Bascule les boutons de sélection en mode de localisation. FFWD/monitor Raccourci clavier d’avance rapide Shuttle. REWIND/status Raccourci clavier de retour arrière Shuttle. Maj Ouvre la fenêtre de synchronisation des réglages du projet. NEXT/configure Déplace la tête de lecture vers le marqueur suivant. LAST/assign Lorsque les boutons rotatifs de l’encodeur affichent des destinations d’envoi, l’utilisation de ce contrôle rétablit l’affichage des niveaux d’envoi. Sinon : déplace la tête de lecture vers le marqueur précédent. Maj Lorsque les boutons rotatifs de l’encodeur affichent des niveaux d’envoi, l’utilisation de ce contrôle bascule vers l’affichage des destinations d’envoi. Lorsque les encodeurs rotatifs sont en mode Édition d’effet, l’utilisation de LAST/assign les bascule vers le mode Assignation d’effet. Lorsque les boutons rotatifs de l’encodeur sont en mode Édition d’instrument, l’utilisation de ce contrôle les bascule vers le mode Assignation d’instrument. ENTER/utility Identique à la touche Entrée sur le clavier de l’ordinateur. Maj Ouvre la fenêtre d’automation des réglages du projet. ESCAPE Lorsque le voyant DEL est allumé, sort du mode « spécial » (indiqué par un voyant DEL clignotant). Le reste du temps : Identique à la touche Échap du clavier de l’ordinateur.7 149 7 Frontier Design TranzPort Réglage de votre Frontier Design TranzPort La rubrique suivante décrit les étapes nécessaires pour utiliser votre surface de contrôle Frontier Design TranzPort avec Logic Pro. Pour régler votre périphérique Frontier Design TranzPort dans Logic Pro : 1 Vérifiez que le logiciel fourni avec le périphérique TranzPort est installé. 2 Vérifiez que la passerelle Tranz (émetteur sans fil) est connectée à l’ordinateur via USB. Lors de son lancement, Logic Pro installe automatiquement la TranzPort et la règle sur le mode natif. Affichage LCD L’affichage LCD présente les informations suivantes :  Ligne supérieure gauche : Nom du canal actuellement affiché  Ligne supérieure médiane : Volume du canal actuellement affiché  Ligne supérieure droite : Panoramique du canal actuellement affiché  Ligne inférieure gauche : level meter du canal affiché  Ligne inférieure droite : Position actuelle de la tête de lecture Aperçu des assignations La présence d’un bouton SHIFT (ou de tout autre bouton de modification) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Tranche de console Contrôle Assignation Décale le canal actuellement affiché vers la droite (d’un canal). Maj Décale le canal actuellement affiché vers la droite (de huit canaux).150 Chapitre 7 Frontier Design TranzPort Master Section REC Active/désactive le bouton Record Enable du canal actuellement affiché. Maj Désactive les boutons Record Enable de tous les canaux. Solo Active/désactive le mode Solo pour le canal actuellement affiché. Maj Désactive le mode Solo pour tous les canaux. Muet Active/désactive le mode Mute pour le canal actuellement affiché. Maj Désactive le mode Mute pour tous les canaux. ANY SOLO Allumé si n’importe quel(le) piste, canal ou région est en mode Solo. UNDO Annuler. Maj Rétablir. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Maj Bouton de modification qui modifie la fonction d’autres contrôles. IN Place la tête de lecture sur le locator gauche de la boucle. PUNCH Active le mode Autopunch et règle le locator de punch In sur la position de la tête de lecture. boucle Active le mode Cycle et règle le locator gauche de la boucle sur l’emplacement de la tête de lecture. OUT Accède au locator droit de la boucle. PUNCH Active le mode Autopunch et règle le locator de punch Out sur la position de la tête de lecture. boucle Active le mode Cycle et règle le locator droit de la boucle sur l’emplacement de la tête de lecture. PUNCH Active/désactive le mode Autopunch. boucle Active/désactive le mode Cycle. PREV Déplace la tête de lecture vers le marqueur précédent. Maj Règle des locators sur le marqueur précédent. ADD Crée un marqueur à la position de la tête de lecture. Maj Supprime un marqueur à la position de la tête de lecture. NEXT Déplace la tête de lecture vers le marqueur suivant. Maj Règle des locators sur le marqueur suivant. Manette Selon le mode en cours du jog wheel (molette) : • Déplace la tête de lecture par mesure. • Contrôle le scrubbing audio (et MIDI). • Effectue un retour arrière ou une avance rapide Shuttle. Maj Ajuste le volume du canal actuellement affiché.Chapitre 7 Frontier Design TranzPort 151 Entrée externe Boucle Règle le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture, avance cette dernière comme d’habitude, puis règle le locator droit sur la nouvelle position de la tête de lecture. L’utilisation simultanée du jog wheel (molette) et du bouton LOOP avant la tête de lecture, puis règle le locator droit. Conseil : Une rotation du jog wheel dans le sens inverse des aiguilles d’une montre tout en maintenant le bouton LOOP enfoncé définit l’étendue d’une boucle à ignorer. DROP Règle le locator de punch In sur la position actuelle de la tête de lecture, avance cette dernière comme d’habitude, puis règle le locator de punch Out sur la nouvelle position de la tête de lecture. L’utilisation simultanée du jog wheel (molette) et du bouton DROP avance la tête de lecture, puis règle le locator de punch Out. REW Effectue un retour arrière Shuttle. Maj Accède à la dernière position de lecture. PUNCH Active le mode Autopunch et règle le locator de punch In sur la position de la tête de lecture. Boucle Active le mode Cycle et règle le locator gauche sur la position de la tête de lecture. F FWD Effectue une avance rapide Shuttle. PUNCH Active le mode Autopunch et règle le locator de punch Out sur la position de la tête de lecture. Boucle Active le mode Cycle et règle le locator droit sur la position de la tête de lecture. Arrêt Arrêt Maj Fait basculer le jog wheel (molette) entre les modes de déplacement des têtes de lecture (par mesures), Scrubbing et Shuttle. Lecture Lecture Maj Pause Enregistrer Enregistrer. Maj Enregistrer. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Commutateur au pied Punch In/Out8 153 8 MiniDesk CS-32 JLCooper Configuration de votre MiniDesk CS-32 JL Cooper Pour utiliser votre mini-surface de contrôle CS-32 JL Cooper avec Logic Pro, suivez les étapes décrites ci-dessous. Pour ajouter des unités connectées au port USB : 1 Installez le logiciel fourni avec la CS-32. 2 Vérifiez que la CS-32 est en mode Hôte. 3 Vérifiez que vos unités CS-32 sont reliées à l’ordinateur par le port USB. Les unités USB sont installées automatiquement lorsque vous ouvrez Logic Pro. Pour ajouter des unités connectées au port MIDI : 1 Installez le logiciel fourni avec la CS-32. 2 Vérifiez que la CS-32 est en mode Hôte : 3 Vérifiez que vos unités CS-32 sont reliées à l’ordinateur par le port MIDI. 4 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de Contrôle > Réglage. 5 Sélectionnez Nouveau > Installer à partir du menu de la fenêtre Réglage. 6 Sélectionnez la CS-32 dans la liste de la fenêtre d’installation. 7 Cliquez sur le bouton Analyser.154 Chapitre 8 MiniDesk CS-32 JLCooper Aperçu des assignations Un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action modifiée si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Affichage L’affichage fait apparaître des informations sur le mode actif et le paramètre en cours de modification : Potentiomètres (pot) Les potentiomètres n’étant pas motorisés, le mode Pickup est utilisé (s’il est activé dans les préférences Surfaces de contrôle). En mode Pickup, le contrôleur doit atteindre (collecter) la valeur actuelle pour que celle-ci commence à changer. Ceci empêche les sauts brusques des valeurs des paramètres, causés par l’automation de la lecture. La valeur active d’un potentiomètre est indiquée par les voyants DEL fléchés NULL.  La flèche supérieure est allumée si la valeur du potentiomètre est supérieure à la valeur active. Texte affiché Signification -- Un paramètre à bascule (Solo, Mute, Rec/Rdy) a été désactivé. AE Configuration d’activation de l’automation : les boutons Mute de 1 à 6 affichent/règlent différents paramètres d’automation. AS Les potentiomètres (boutons) sont en mode d’assignation Pan/Send. b1–b9 Les potentiomètres sont en mode Sélection de banque de modules ou Sélection de banque d’instruments. In Les potentiomètres sont en mode Édition d’instrument. Lt Les boutons Mute affichent/règlent le mode d’automation Latch. Mu Le mode Mute a été activé. P1–P9 Les potentiomètres sont en mode Édition d’effet. PA Les potentiomètres sont en mode Pan/Send rd Les boutons Mute affichent/règlent le mode d’automation Lire. Re Le mode Enregistrement prêt a été activé. So Le mode Solo a été activé. Tc Les boutons Mute affichent/règlent le mode d’automation Touch. Wr Les boutons Mute affichent/règlent le mode d’automation Write. Autre texte Lorsqu’un canal est sélectionné, les deux premiers caractères de son nom apparaissent brièvement. Nombres Lorsque vous modifiez une valeur numérique à l’aide d’un curseur ou d’un potentiomètre, la valeur active s’affiche. Si elle comporte plus de deux chiffres, les deux derniers sont affichés. Les signes plus/moins (+/–) apparaissent si un seul chiffre est affiché.Chapitre 8 MiniDesk CS-32 JLCooper 155  La flèche inférieure est allumée si la valeur du potentiomètre est inférieure à la valeur active.  Les deux voyants DEL fléchés sont allumés lorsque le potentiomètre a atteint la valeur active. Les potentiomètres peuvent fonctionner dans trois modes, chacun comportant un sous-mode. Mode Pan/Send Appuyez sur F7 pour activer le mode Pan/Send (l’affichage indique « PA »). Dans ce mode, les potentiomètres contrôlent les paramètres de canal suivants : Si vous maintenez le bouton SHIFT enfoncée (l’affichage indique « AS »), les potentiomètres vous permettent d’opérer les assignations suivantes : Mode Édition d’instrument Appuyez sur F8 pour passer en mode Édition d’instrument (l’affichage indique « In »). Les potentiomètres contrôlent les paramètres d’instrument (logiciels). En maintenant le bouton SHIFT enfoncé (l’affichage indique b1–b9), vous pouvez passer d’une banque (ou page) de paramètres à l’autre (voir « Section Curseur » à la page 157). Mode Édition d’effet Appuyez sur F9 pour passer en mode Édition d’effet (l’affichage indique P1–P9). Les potentiomètres contrôlent les paramètres de l’effet dans le logement d’insertion sélectionné. Contrôle Assignation SEND A/P1 Contrôle le niveau Send 1 du canal sélectionné. SEND B/P2 Contrôle le niveau Send 2 du canal sélectionné. PAN/P3 Contrôle le panoramique du canal sélectionné. SEND C/P4 Contrôle le niveau Send 3 du canal sélectionné. SEND D/P5 Contrôle le niveau Send 4 du canal sélectionné. SEND E/P6 Contrôle le niveau Send 5 du canal sélectionné. Contrôle Assignation SEND A/P1 Assigne la destination Send 1 (bus) du canal sélectionné. SEND B/P2 Assigne la destination Send 2 du canal sélectionné. PAN/P3 Assigne le format d’entrée du canal sélectionné. SEND C/P4 Assigne la destination Send 3 du canal sélectionné. SEND D/P5 Assigne la destination Send 4 du canal sélectionné. SEND E/P6 Assigne la destination Send 5 du canal sélectionné.156 Chapitre 8 MiniDesk CS-32 JLCooper En maintenant le bouton SHIFT enfoncé (l’affichage indique alors b1–b9), vous pouvez passer d’un logement d’insertion à l’autre et d’une banque (page) de paramètres à l’autre (voir « Section Curseur » à la page 157). Tranches de console Bouton Banque Contrôle Assignation PAN SELECT/TRACK SELECT Sélectionne la tranche de console (destination de la piste sélectionnée). Solo Active ou désactive le mode Solo. LOCATE Déplace la tête de lecture vers les marqueurs 1 à 32. Maj LOCATE 17 : crée un marqueur. LOCATE 18 : crée un marqueur sans arrondi. LOCATE 19 : supprime le marqueur à la tête de lecture. LOCATE 25 : ouvre la liste des marqueurs. LOCATE 26 : ouvre la fenêtre Texte des marqueurs. LOCATE 28 : règle des locators par rapport au marqueur précédent. LOCATE 29 : règle des locators par rapport au marqueur actif. LOCATE 30 : règle des locators par rapport au marqueur suivant. LOCATE 31 : place la tête de lecture sur le marqueur précédent. LOCATE 32 : place la tête de lecture sur le marqueur suivant. Muet Active ou désactive le mode Muet. F1 Configuration du mode d’activation de l’automation (l’affichage indique AE). MUTE 1 : active/désactive l’automation du volume. MUTE 2 : active/désactive l’automation du du panoramique. MUTE 3 : active/désactive l’automation du mode Muet. MUTE 4 : active/désactive l’automation du mode Solo. MUTE 5 : active/désactive l’automation de l’envoi (niveau). MUTE 6 : active/désactive l’automation des paramètres des modules. F2 Bascule entre les modes d’automation Lire et Off (l’affichage indique Td). F3 Bascule entre les modes d’automation Touch et Off (l’affichage indique Tc). F4 Bascule entre les modes d’automation Latch et Off (l’affichage indique Lt). F5 Bascule entre les modes d’automation Write et Off (l’affichage indique Wr). ARM Active/désactive le bouton Record Enable. Curseurs Contrôlent le volume. Les curseurs n’offrant aucun retour, le mode Pickup est utilisé, comme pour les potentiomètres. Pour plus d’informations sur le mode Pickup, reportez-vous à la rubrique Potentiomètres (pot) à la page 154. Contrôle Assignation (Petit bouton rouge avec voyant DEL vert) Voyant DEL éteint : les étiquettes noires des boutons de tranches de console s’appliquent (TRK/LOC/ARM). Voyant DEL allumé : les étiquettes blanches des boutons de tranches de console s’appliquent (PAN/SOLO/MUTE).Chapitre 8 MiniDesk CS-32 JLCooper 157 Section Touche F Section Curseur Contrôle Assignation Maj Bouton de modification de la fonction des autres contrôles. Reportez-vous aux entrées SHIFT dans la colonne de gauche. F1 Si vous maintenez ce bouton enfoncé, les boutons MUTE 1 à 6 activent/désactivent l’automation de certains paramètres (voir MUTE). Maj Active ou désactive le mode Cycle. F2 Si vous maintenez ce bouton enfoncé, les boutons MUTE règlent le mode d’automation sur Lire. Maj Active/désactive le mode Autopunch. F3 Si vous maintenez ce bouton enfoncé, les boutons MUTE règlent le mode d’automation sur Touch. Maj Règle le locator gauche selon la position actuelle de la tête de lecture. F4 Si vous maintenez ce bouton enfoncé, les boutons MUTE règlent le mode d’automation sur Latch. Maj Règle le locator droit selon la position actuelle de la tête de lecture. F5 Si vous maintenez ce bouton enfoncé, les boutons MUTE règlent le mode d’automation sur Write. Maj Règle le locator de punch In selon la position actuelle de la tête de lecture. F6 Maj Règle le locator de punch Out selon la position actuelle de la tête de lecture. F7 Attribue aux potentiomètres le mode Pan/Send (l’affichage indique PA). Maj Active/désactive le clic du métronome. F8 Attribue aux potentiomètres le mode Édition d’instrument (l’affichage indique P1–P9). F9 Attribue aux potentiomètres le mode Édition d’effet (l’affichage indique P1–P9). Contrôle Assignation Haut Effectue un zoom arrière vertical. Maj En mode Édition d’effet : se déplace d’un logement d’insertion vers le haut (sauf si le premier logement est sélectionné). Bas Effectue un zoom avant vertical. Maj En mode Édition d’effet : se déplace d’un logement d’insertion vers le bas (sauf s’il s’agit du dernier logement). Gauche Effectue un zoom arrière horizontal. Maj Dans les modes Édition d’instrument et Édition d’effet : décrémente la banque de paramètres active (descend d’une banque, ou d’une page, de paramètres).158 Chapitre 8 MiniDesk CS-32 JLCooper Section Transport Section Jog wheel (molette) Droit Effectue un zoom avant horizontal. Maj Dans les modes Édition d’instrument et Édition d’effet : incrémente la banque de paramètres active (remonte d’une banque, ou d’une page, de paramètres). Contrôle Assignation Contrôle Assignation Enregistrer Enregistrer Arrêt Arrêt REW Déplace la tête de lecture d’une mesure vers l’arrière. Lecture Lecture Avance rapide Déplace la tête de lecture d’une barre vers l’avant. Contrôle Assignation Manette SCRUB désactivé : déplace la tête de lecture (de mesure en mesure). SCRUB activé : le scrubbing audio (et MIDI) est possible. SHUTTLE activé : mode Shuttle SCRUB Bascule le jog wheel entre les modes de déplacement de tête de lecture (par mesures) et Scrubbing. SHUTTLE Bascule le jog wheel entre les modes de déplacement de tête de lecture (par mesures) et Shuttle.9 159 9 JLCooper FaderMaster 4/100 Ce dont vous avez besoin Vous avez besoin d’une ou de plusieurs unités FaderMaster 4/100 (version MIDI ou USB) avec la version de firmware 1.03 ou supérieure. Important : si vous disposez d’un firmware antérieur (voir l’autocollant à l’arrière de l’unité), contactez JLCooper. Réglage de votre JLCooper FaderMaster 4/100 Pour pouvoir utiliser votre surface de contrôle Faster Master 4/100 avec Logic Pro, suivez les étapes ci-dessous.  Modèle USB uniquement : Installez le logiciel fourni avec la FaderMaster 4/100.  Vérifiez que vos unités FaderMaster 4/100 sont connectées à l’ordinateur via USB ou MIDI. Les unités USB sont installées automatiquement. Pour installer des unités connectées via MIDI : 1 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglage. 2 Sélectionnez Nouveau > Installer dans le menu local de la fenêtre Réglage. 3 Sélectionnez la FaderMaster 4/100 dans la liste de la fenêtre Installer. 4 Cliquez sur le bouton Détecter. Remarque : vous pouvez combiner plusieurs unités FaderMaster 4/100 afin de former une grande surface de contrôle virtuelle. Toutefois, la signification/les fonctionnalités des boutons Piste sont commandées individuellement pour chaque unité.160 Chapitre 9 JLCooper FaderMaster 4/100 Aperçu des assignations Les tableaux d’assignation suivants sont divisés selon les zones de la FaderMaster 4/100. Boutons globaux Tranche de console Contrôle Assignation Select Attribue aux boutons Piste les opérations de sélection de piste. Aux Attribue aux boutons Piste l’émulation des boutons Enregistrement activé. Solo Attribue aux boutons Piste l’émulation des boutons Solo. Muet Attribue aux boutons Piste l’émulation des boutons Mute. Inc Augmente l’affichage de banque de curseurs pour afficher les quatre canaux suivants. Dec Réduit l’affichage de banque de curseurs pour afficher les quatre canaux précédents. Contrôle Assignation Bouton piste Réalise la fonction sélectionnée (Sélection, Enregistrement activé, Solo, Mute). Curseur Contrôle le volume (tactile et motorisé).10 161 10 Korg microKONTROL et KONTROL49 Réglage de votre Korg microKONTROL et KONTROL49 La rubrique ci-dessous décrit les étapes nécessaires pour utiliser votre surface de contrôle avec Logic Pro. Pour régler votre surface de contrôle avec Logic Pro : 1 Vérifiez que vos unités sont reliées à l’ordinateur par le port USB. 2 Ouvrez Logic Pro. Les unités sont détectées et installées automatiquement. Le microKONTROL/ KONTROL49 est automatiquement configuré en mode natif (les paramètres de scène internes sont ignorés). Remarque : si l’installation et l’identification échouent, le temps de réponse du microKONTROL/KONTROL49 est peut-être trop long, en raison de problèmes de puissance liés au bus USB. Dans ce cas, connectez l’adaptateur secteur fourni, puis mettez le commutateur d’alimentation en position DC. Lorsque vous quittez Logic Pro (ou supprimez l’icône de surface de contrôle dans la fenêtre de réglage des surfaces de contrôle), le microKONTROL/KONTROL49 repasse en fonctionnement normal (non natif).162 Chapitre 10 Korg microKONTROL et KONTROL49 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Pads (manettes) Les pads peuvent fonctionner en huit modes et trois incrustations. Appuyez simultané- ment sur le bouton SCENE tout en actionnant les pads pour sélectionner le mode des pads et des tranches de console. Si vous relâchez le bouton SCENE sans appuyer sur un pad, la présentation Pad ou Canal active n’est pas affectée. Mode Transport Pour activer ce mode, appuyez simultanément sur le bouton SCENE et le pad 1. Pad (manette) Assignation 1 Attribue aux pads le mode Transport. 2 Attribue aux pads le mode Solo/Mute. 3 Attribue aux pads le mode Rec/Select (enregistrement/sélection). 4–8 Attribue aux pads les modes User (utilisateur) 4 à 8.Ces modes ne sont assignés à aucun pad. Vous pouvez les assigner à des raccourcis clavier avec la fonction Apprendre. 9 Attribue aux tranches de console le mode Pan. 10 Attribue aux tranches de console le mode Send (envoi). 11 Attribue aux tranches de console le mode Automation (automation) 12 Attribue aux tranches de console le mode Édition d’instrument. 13 Attribue aux tranches de console le mode Édition d’effet. 14–16 Attribue aux tranches de console les modes User (utilisateur) 6 à 8.Ces modes ne sont assignés à aucun encodeur. Vous pouvez les assigner à l’aide de la fonction Apprendre de Logic Pro. Pad (manette) Assignation 1 Attribue à l’encodeur principal le mode Transport. 2 Attribue à l’encodeur principal le mode Scrub. 3 Attribue à l’encodeur principal le mode Shuttle. 7 Bascule entre synchronisation interne et externe. 8 Active/désactive le clic du métronome (séparément pour la lecture et l’enregistrement). 9 Active/désactive le mode Cycle. 10 Active/désactive le mode Autopunch. 11 Active/désactive le mode de remplacement. 12 Active/désactive le mode Solo. 13 Enregistrer.Chapitre 10 Korg microKONTROL et KONTROL49 163 Mode Solo/Mute Pour activer ce mode, appuyez simultanément sur le bouton SCENE et le pad 2. Mode Rec/Select (enregistrement/sélection) Pour activer ce mode, appuyez simultanément sur le bouton SCENE et le pad 3. Modes User (utilisateur) 4 à 8 Pour activer ces modes, appuyez simultanément sur le bouton SCENE et les pads 4 à 8. Dans ces modes, les pads ne sont pas assignés. Utilisez la fonction Apprendre (Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Apprendre l’assignation pour xxx) pour les assigner à des raccourcis clavier, par exemple. Remarque : en mode d’apprentissage : si un pad est activé et relâché immédiatement, l’assignation apprise ne fonctionne pas comme prévu. Pour assigner correctement un raccourci clavier : 1 Activez le bouton Apprendre nouvelle assignation dans la fenêtre Raccourcis clavier. 2 Choisissez le raccourci clavier souhaité, puis maintenez le pad enfoncé jusqu’à ce que l’état du bouton Apprendre nouvelle assignation soit activé. Cette approche légèrement différente est due aux messages envoyés par les périphériques Korg : lorsque le pad est immédiatement relâché, une plage de valeurs est apprise. Si le pad est maintenu enfoncé jusqu’à désactivation du mode d’apprentissage, une valeur fixe est mémorisée. Mode Send (envoi) Pour activer ce mode, appuyez simultanément sur le bouton SCENE et le pad 10. En mode d’envoi, les encodeurs des tranches de console contrôlent le niveau de l’envoi sélectionné. Les pads restent dans le mode sélectionné. 14 Pause 15 Lecture 16 Arrêt Pad (manette) Assignation Pad (manette) Assignation 1–8 Active/désactive le mode Solo pour les huit canaux contrôlés avec les huit tranches de console. 9–16 Active/désactive le mode Mute pour les huit canaux contrôlés avec les huit tranches de console. Pad (manette) Assignation 1–8 Active/désactive le bouton Record Enable (enregistrement activé) des huit canaux contrôlés avec les huit tranches de console. 9–16 Sélectionne l’un des huit canaux contrôlés avec les huit tranches de console.164 Chapitre 10 Korg microKONTROL et KONTROL49 Incrustation de l’envoi Appuyer sur le bouton SETTING alors que les encodeurs sont en mode Send modifie l’action des pads dans ce mode. Mode Édition d’effet Pour activer ce mode, appuyez simultanément sur le bouton SCENE et le pad 13. En mode Édition d’effet, les encodeurs de tranches de console contrôlent les paramètres de l’effet sélectionné. Les pads restent dans le mode sélectionné. Incrustation de l’édition d’effet Appuyer sur le bouton SETTING alors que les encodeurs sont en mode Édition d’effet modifie l’action des pads dans ce mode. Section principale L’écran à cristaux liquides principal présente des informations sur le mode actif des encodeurs. Pad (manette) Assignation 1–8 Active/désactive l’état de contournement des envois (de l’envoi sélectionné) pour les huit tranches de console. 9–16 Active/désactive la position d’envoi (curseur pre/post) de l’envoi sélectionné, pour les huit tranches de console. Pad (manette) Assignation 1–8 Active/désactive l’état de contournement des effets (du logement d’insertion sélectionné) pour les huit tranches de console. Texte affiché Signification Les encodeurs éditent les paramètres d’instrument. Les encodeurs éditent les paramètres d’effet (xx indique le logement d’insertion sélectionné). Automatn Les encodeurs règlent le mode Automation. Ins. x (avec le bouton SETTING) L’encodeur principal choisit le numéro de logement d’insertion. ModePad ? Affiché lorsque le bouton SCENE est maintenu enfoncé. Pan Les encodeurs contrôlent le panoramique. Send x Les encodeurs contrôlent le niveau de l’envoi x. User 6 Mode User 6 de tranche de console. Les encodeurs ne sont initialement pas assignés. User 7 Mode User 7 de tranche de console. Les encodeurs ne sont initialement pas assignés. User 8 Mode User 8 de tranche de console. Les encodeurs ne sont initialement pas assignés.Chapitre 10 Korg microKONTROL et KONTROL49 165 Le rétro-éclairage de l’écran à cristaux liquides est rouge en mode enregistrement et vert le reste du temps. Voici le rôle des contrôles situés dans la rubrique principale : Contrôle Assignation Encodeur principal Contrôle la tête de lecture dans trois modes (voir les pads 1 à 3 dans la rubrique « Mode Transport » à la page 162). Réglage Bouton maintenu enfoncé en mode d’envoi :  L’encodeur principal choisit l’envoi actuel.  Les pads ont une signification spéciale (voir « Mode Send (envoi) » à la page 163).  Les écrans à cristaux liquides affichent les destinations d’envoi.  Les encodeurs choisissent les destinations d’envoi. Bouton maintenu enfoncé en mode Édition d’effet :  L’encodeur principal choisit le logement d’insertion actif.  Les pads ont une signification spéciale (voir « Mode Édition d’effet » à la page 164).  Les écrans à cristaux liquides affichent le nom des effets (pour les huit canaux). MESSAGE Active/désactive le mode Flip dupliqué. Lorsqu’il est activé, les curseurs et les encodeurs contrôlent le paramètre affiché sur l’écran à cristaux liquides. SCENE Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les pads permettent de naviguer entre les fonctions de pad et les présentations de canal. Reportez-vous à la rubrique « Pads (manettes) » à la page 162. EXIT — HEX LOCK Décale la banque de curseurs vers les huit canaux précédents (le voyant DEL est allumé s’il existe des canaux précédents). Décale la banque de curseurs vers les huit paramètres précédents dans les présentations Édition d’effet ou Édition d’instrument. ENTER Décale la banque de curseurs vers les huit canaux suivants (le voyant DEL est allumé s’il existe des canaux suivants). Décale la banque de curseurs vers les huit paramètres suivants dans les présentations Édition d’effet ou Édition d’instrument. < Décalage d’une octave vers le bas > Décalage d’une octave vers le haut166 Chapitre 10 Korg microKONTROL et KONTROL49 Tranches de console Il existe plusieurs modes pour les encodeurs, activables à l’aide du bouton SCENE et des pads 9 à 16. Entrée externe Contrôle Assignation Écran à cristaux liquides Affiche le paramètre contrôlé par l’encodeur. La paire nom/valeur en cours est affichée pendant quelques secondes lorsque vous déplacez un encodeur ou un curseur. Lorsque les encodeurs sont dans une présentation Table de mixage (Pan, Send, Send Setup), la couleur de l’arrière-plan indique le mode d’automation des canaux :  Vert : désactivé ou Lire  Jaune : touch ou Latch  Rouge : write (Écrire) Encodeur Contrôle le paramètre affiché directement au-dessus de l’encodeur sur l’écran à cristaux liquides. Curseur Contrôle le volume. Les curseurs n’offrant aucun retour, le mode Pickup est utilisé (s’il est activé dans les préférences des surfaces de contrôle). Cela signifie que le curseur doit atteindre (« collecter ») la valeur de paramètre actuelle pour que la valeur commence à changer. Contrôle Assignation Switch au pied Démarre et arrête la lecture. Pédale Contrôle le curseur principal.11 167 11 Mackie Baby HUI Configuration de votre Mackie Baby HUI Les unités Baby HUI ne prennent pas en charge l’analyse automatique. Vous devez ajouter manuellement ces périphériques à votre configuration. En ajoutant un périphérique de cette manière, vous devez alors spécifier les paramètres d’entrée et de sortie MIDI. Pour configurer des unités Mackie Baby HUI : 1 Vérifiez que vos unités Baby HUI partagent une connexion bidirectionnelle avec l’ordinateur à travers une interface MIDI. 2 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de Contrôle > Réglage. 3 Sélectionnez Nouveau > Installer dans la fenêtre Réglage. 4 Sélectionnez l’unité Baby HUI dans la fenêtre d’installation. 5 Cliquez sur le bouton Ajouter. 6 Sélectionnez le périphérique ajouté dans la fenêtre Réglage, puis assignez les paramè- tres d’entrée et de sortie MIDI comme il convient.168 Chapitre 11 Mackie Baby HUI Aperçu des assignations Si la mention SHIFT figure sous la description d’un bouton, ce dernier permet une autre action lorsque vous maintenez enfoncée le bouton de modification. Tranches de console Section Assignation d’encodeur Section Automation Contrôle Assignation Bouton rotatif de l’encodeur Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique Assignation d’encodeur. Bouton-poussoir de l’encodeur Sélectionne une tranche de console. Maj Active/désactive le bouton d’activation pour l’enregistrement du canal sélectionné. Indicateur de signal S’allume en présence d’un signal transmis sur le canal. Indique également la sélection d’un canal. Solo Active ou désactive le mode Solo. Muet Active ou désactive le mode Mute. Curseur Ajuste le volume. Contrôle Assignation PAN Assigne la fonction de panoramique aux boutons rotatifs de l’encodeur. SEND 1 Assigne le niveau Send 1 aux boutons rotatifs de l’encodeur. SEND 2 Assigne le niveau Send 2 aux boutons rotatifs de l’encodeur. SEND 3 Assigne le niveau Send 3 aux boutons rotatifs de l’encodeur. SEND 4 Assigne le niveau Send 4 aux boutons rotatifs de l’encodeur. Contrôle Assignation BYPASS/OFF Attribue au canal sélectionné le mode d’automation Off. Maj Active ou désactive la lecture et l’enregistrement de l’automation du niveau (volume). Read (Lire) Attribue au canal sélectionné le mode d’automation Lire. Maj Active ou désactive la lecture et l’enregistrement de l’automation du mode Muet. Write (Écrire) Attribue au canal sélectionné le mode d’automation Write. Maj Active ou désactive la lecture et l’enregistrement de l’automation de panoramique. Touch (Toucher) Attribue au canal sélectionné le mode d’automation Touch. Maj Active ou désactive la lecture et l’enregistrement de l’automation d’envoi.Chapitre 11 Mackie Baby HUI 169 Section d’affichage Section Utilitaire Section Navigation Section Transport Contrôle Assignation TRANSPORT Ouvre ou ferme la fenêtre des mesures de Transport. MEM–LOC Ouvre ou ferme la liste des Marqueurs. Table de mixage Ouvre ou ferme la table de Mixage. EDIT Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement. Contrôle Assignation UNDO Annule la dernière étape d’édition. Maj Permet d’activer l’autre fonction proposée pour certains boutons (voir ci-dessous). Contrôle Assignation RTZ Accède au locator gauche. Maj Place le locator de punch d’entrée (sur la tête de lecture). END Accède au locator droit. Maj Place le locator de punch de sortie (sur la tête de lecture). BANK SELECT (gauche) Décale les tranches de console d’une banque vers la gauche. Maj Décale les tranches de console d’un canal vers la gauche. BANK SELECT (droite) Décale les tranches de console d’une banque vers la droite. Maj Décale les tranches de console d’un canal vers la droite. Contrôle Assignation REWIND Retour arrière Shuttle. FAST FWD Avance rapide Shuttle. Arrêt Arrêt. Lecture Lecture. Enregistrer Enregistrer.12 171 12 Mackie C4 Réglage de votre Mackie C4 Une unité Mackie C4 connectée et sous tension est automatiquement détectée lorsque vous ouvrez Logic Pro. Vous pouvez utiliser la surface de contrôle C4 dans un groupe de surfaces de contrôle indépendant (avec d’autres icônes de surface de contrôle placées au-dessus/en dessous de l’icône C4), ou combinée à une ou plusieurs surfaces de contrôle (comme Mackie Control - placez l’icône à droite ou à gauche des icônes existantes). La surface de contrôle C4 peut être utilisée de manière indépendante, mais s’avère plus utile lorsqu’elle est combinée à d’autres surfaces de contrôle, et tout particulièrement le Mackie Control. Dans ce cas, la C4 ajoute huit canaux dans la présentation Table de mixage. L’utilisation de la C4 dans son propre groupe de surfaces de contrôle vous permet d’éditer des instruments et des effets de manière distincte, tout en procé- dant au mixage et en exécutant d’autres tâches sur le Mackie Control ou une autre surface de contrôle. V-Pot, V-Select Le fonctionnement dépend du mode de présentation actuel et de l’incrustation choisie (voir ci-dessous). Chaque encodeur rotatif V-Pot intègre un bouton-poussoir V-Select.  La première ligne comprend les V-Pot 1 à 8.  La deuxième ligne comprend les V-Pot 9 à 16.  La troisième ligne comprend les V-Pot 17 à 24.  La dernière ligne comprend les V-Pot 25 à 32. V-Pot/V-Select 1 à 8 Si aucune incrustation n’est active, les V-Pot de 1 à 8 (ceux de la première ligne) fonctionnent généralement de la même manière que leurs homologues sur un Mackie Control ou un Mackie Control XT. Reportez-vous à la rubrique « Zone Assignment » à la page 68.172 Chapitre 12 Mackie C4 V-Pot/V-Select 9 à 32 Ces V-Pot présentent des fonctionnalités supplémentaires selon les différents modes de présentation. Dans les présentations Table de mixage (multicanal), les V-Pot des lignes 2, 3 et 4 modifient généralement le paramètre suivant celui modifié de la ligne 1. Exemple : à l’aide de la fonction Pan/Surround dans la présentation Table de mixage, la première ligne 1 modifie l’angle Panoramique/Surround, la ligne 2 la diversité du Surround, la ligne 3 le volume LFE et la ligne 4, la diffusion. Dans la présentation Canal, les quatre lignes représentent un groupe de 32 paramètres modifiables. Dans les présentations des effets et instruments, elles peuvent être scindées en deux groupes (paramètres 8/24, 16/16 ou 24/8). Reportez-vous à la rubrique « SPLIT » à la page 179. Présentation de table de mixage-Pan/Surround Dans la présentation de table de mixage Pan/Surround :  La première ligne modifie le paramètre 1 de panoramique/Surround.  La deuxième ligne modifie le paramètre 2 de panoramique/Surround.  La troisième ligne modifie le paramètre 3 de panoramique/Surround.  La quatrième ligne modifie le paramètre 4 de panoramique/Surround (dans l’ordre : panoramique/angle, diversité, LFE, diffusion, X, Y). Le bouton fléché SINGLE vers la gauche ou vers la droite permet de modifier le paramètre édité à la ligne 1, affectant ainsi les paramètres affichés (et modifiés) aux lignes 2 à 4. Pour accéder à la présentation de table de mixage Pan/Surround : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes de l’incrustation de tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 18 (Surrnd Mixer). Présentation du canal - Pan/Surround Dans l’option Pan/Surround de la présentation Canal, la première ligne modifie les huit paramètres de son Surround d’un canal. Si un canal stéréo ou mono est sélectionné, l’encodeur rotatif V-Pot 1 modifie le paramètre Pan (ou balance). Pour accéder à la présentation de canal Pan/Surround : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes d’incrustation de la tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 26 (Surrnd).Chapitre 12 Mackie C4 173 Présentation de table de mixage - Tranche de console Dans la présentation de table de mixage Tranche de console, l’ordre des lignes est inversé, si bien que la dernière ligne permet de modifier le paramètre 1. La quatrième ligne d’encodeurs V-Pot (dernière ligne) modifie le paramètre du canal sélectionné. La troisième ligne modifie le paramètre du canal 2, la ligne 2 le paramètre du canal 4 et la ligne 1 (première ligne), le paramètre du canal 4. Les V-Pot modifient les paramètres des canaux dans l’ordre suivant : volume, panoramique/angle, format d’entrée, assignation d’entrée, assignation de sortie, mode d’automation, groupe, paramètre d’automation affiché. Pour modifier des paramètres non visibles : m Appuyez sur les boutons fléchés BANK ou SINGLE (vers la gauche/droite) pour modifier le paramètre affiché et édité à la ligne 4. Les paramètres figurant sur les lignes 1 à 3 seront ajustés en conséquence. Pour accéder à la présentation de Tranche de console : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes de l’incrustation de tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 17. Présentation de table de mixage EQ Dans la présentation de table de mixage EQ :  La première ligne définit le contournement de la bande sélectionnée de l’égaliseur.  La deuxième ligne modifie la fréquence de la bande sélectionnée de l’égaliseur.  La troisième ligne modifie le gain/la courbe de la bande sélectionnée de l’égaliseur.  La quatrième ligne modifie le facteur Q de la bande sélectionnée de l’égaliseur.  Les boutons SLOT UP et SLOT DOWN permettent de sélectionner la bande de l’égaliseur. Remarque : ceci fonctionne uniquement si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré dans la tranche de console sélectionnée. Pour accéder à la présentation de table de mixage EQ : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes de l’incrustation de tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 19 (EQ Mixer).174 Chapitre 12 Mackie C4 Présentation Channel EQ Dans la présentation Channel EQ :  La première ligne modifie la fréquence des huit bandes.  La deuxième ligne modifie le gain/l’inclinaison des huit bandes.  La troisième ligne modifie le facteur Q des huit bandes.  La quatrième ligne règle l’état de contournement des huit bandes. Si aucun Channel EQ ou Linear Phase EQ n’est présent sur le canal sélectionné, un Channel EQ est automatiquement inséré lorsque vous passez dans la présentation de canal EQ. Les boutons TRACK L et TRACK R permettent de passer au canal précédent ou suivant. Si vous activez un canal sans avoir inséré, pour un EQ Channel ou un Linear Phase EQ, l’écran de la C4 affiche le symbole « – » et les encodeurs V-Pot correspondants restent sans effet. Pour accéder à la présentation du canal EQ : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes de l’incrustation de tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 27 (EQ). Présentation de table de mixage d’envoi Dans la présentation de table de mixage d’envoi :  La première ligne modifie la destination d’envoi du logement d’envoi sélectionné (sur le canal sélectionné).  La deuxième ligne modifie le volume de l’envoi.  La troisième ligne modifie la position d’envoi (pré-curseur/post-curseur).  La quatrième ligne active/désactive le son de l’envoi.  Les boutons SLOT UP et SLOT DOWN sélectionnent le logement de l’envoi.  Les boutons TRACK L et TRACK R décalent la banque de curseurs (vers la gauche ou la droite) du nombre de tranches de console du groupe de surfaces de contrôle. Pour accéder à la présentation de table de mixage d’envoi : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes de l’incrustation de tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 20 (Sends Mixer). Chapitre 12 Mackie C4 175 Présentation du canal d’envoi Dans la présentation du canal d’envoi :  La première ligne modifie les huit (premières) destinations d’envoi de la bande de canal sélectionnée.  La deuxième ligne modifie le volume des envois 1 à 8.  La troisième ligne modifie les positions d’envoi 1 à 8 (pré/post-curseur).  La quatrième ligne active/désactive les envois 1 à 8.  Les boutons TRACK L et TRACK R permettent d’activer le canal précédent ou suivant. Pour accéder à la présentation du canal d’envoi : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes d’incrustation de la tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 28 (Sends). Présentation de table de mixage pour assignation d’effets Dans la présentation de la table de mixage pour l’assignation d’effets, la surface de contrôle C4 affiche les quatre premiers logements d’insertion des huit canaux sélectionnés.  Faites tourner un V-Pot pour passer d’un effet à l’autre (à travers le menu Effet affiché dans les canaux de table de mixage Logic Pro).  Appuyez sur le bouton V-Select correspondant pour insérer l’effet choisi. Vous accédez ainsi à la présentation Édition d’effet où vous pouvez directement modifier les paramè- tres des effets. Reportez-vous à la rubrique ci-dessous pour plus d’informations.  Les boutons SLOT UP et SLOT DOWN permettent de passer d’un logement d’insertion à l’autre.  Les boutons TRACK L et TRACK R permettent de décaler la banque de curseurs du nombre de tranches de console du groupe de surfaces de contrôle.  Maintenir le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur un bouton V-Select permet d’activer l’état de contournement du logement d’insertion correspondant. Les effets contournés sont désignés par un astérisque situé devant le nom de l’effet. Pour accéder à la présentation de table de mixage pour assignation d’effets : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes d’incrustation de la tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 21 (PlugIn Mixer). 176 Chapitre 12 Mackie C4 Présentation d’édition des effets Dans la présentation d’édition des effets :  Les V-Pot 1 à 32 constituent un groupe de 32 paramètres. Il est possible de les séparer (voir ci-dessous).  Les boutons SLOT UP et SLOT DOWN permettent de sélectionner le logement d’insertion voulu.  Les boutons fléchés BANK (vers la gauche/droite) permettent de décaler d’une page les paramètres modifiés.  En mode d’affichage séparé, ceci s’applique à la fonction Split Upper (scission supérieure).  Lorsque vous maintenez le bouton SHIFT enfoncé, ceci s’applique à la fonction Split Lower (scission inférieure).  Les boutons fléchés SINGLE (vers la gauche/droite) permettent de décaler d’une position les paramètres modifiés.  En mode d’affichage séparé, ceci s’applique à la fonction Split Upper (scission supérieure).  Lorsque vous maintenez le bouton SHIFT enfoncé, ceci s’applique à la fonction Split Lower (scission inférieure). Pour accéder à la présentation d’édition des effets : m Accédez à la présentation de table de mixage pour assignation d’effets, puis insérez ou sélectionnez un effet (reportez-vous à la rubrique ci-dessus pour obtenir des détails). Ceci active automatiquement la présentation d’édition des effets. Présentation de table de mixage pour assignation d’instruments Dans la présentation de la table de mixage pour l’assignation d’instruments, la surface de contrôle C4 affiche les logements d’instruments des canaux d’instruments sélectionnés.  Faites tourner un V-Pot pour sélectionner un instrument logiciel (à travers le menu du module des instruments affiché dans les canaux d’instruments de Logic Pro).  Appuyez sur le bouton V-Select correspondant pour insérer l’instrument choisi. Vous accédez ainsi à la présentation d’édition des instruments où vous pouvez modifier les paramètres des instruments. Reportez-vous à la rubrique ci-dessous pour plus d’informations.  Les boutons TRACK L et TRACK R permettent de décaler la banque de curseurs du nombre de tranches de console du groupe de surfaces de contrôle.  Maintenir le bouton SHIFT enfoncé tout en appuyant sur un bouton V-Select permet d’activer l’état de contournement du logement d’instrument correspondant. Un asté- risque précède le nom des instruments contournés.Chapitre 12 Mackie C4 177 Pour accéder à la présentation de table de mixage pour assignation d’instruments : 1 Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé. Les étiquettes d’incrustation de la tranche de console s’affichent sur les écrans de la C4. 2 Appuyez sur le bouton V-Select 22 (Instru Mixer). Présentation de l’édition des instruments Dans la présentation de l’édition des instruments :  Les V-Pot 1 à 32 constituent un groupe de 32 paramètres. Il est possible de les séparer.  Les boutons fléchés BANK (vers la gauche/droite) permettent de décaler d’une page les paramètres modifiés.  En mode d’affichage séparé, ceci s’applique à la fonction Split Upper (scission supérieure).  Lorsque vous maintenez le bouton SHIFT enfoncé, ceci s’applique à la fonction Split Lower (scission inférieure).  Les boutons fléchés SINGLE (vers la gauche/droite) permettent de décaler d’une position les paramètres modifiés.  En mode d’affichage séparé, ceci s’applique à la fonction Split Upper (scission supérieure).  Lorsque vous maintenez le bouton SHIFT enfoncé, ceci s’applique à la fonction Split Lower (scission inférieure). Pour accéder à la présentation d’édition des instruments : m Accédez à la présentation de table de mixage pour assignation des instruments, puis insérez ou sélectionnez un instrument (reportez-vous à la rubrique ci-dessus pour obtenir des détails). Vous activez ainsi automatiquement la présentation d’édition des instruments. Présentation Cycle Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé tout en appuyant sur V-Select 31 pour activer la présentation Cycle. Dans ce mode, les encodeurs V-Pot et les boutons V-Select se comportent comme suit :  V-Pot/V-Select 1 (Cycle) : permet d’afficher et de modifier l’état de mise en boucle (activé ou désactivé).  V-Select 2 (BySet) : fait correspondre la zone de la boucle avec les sélections effectuées dans la fenêtre Arrangement (régions audio ou MIDI sélectionnées).  V-Pot 3 (Move) : déplace la zone de cycle active d’une mesure lorsque vous faites tourner le V-Pot d’un cran.  V-Pot 4 : déplace la zone de cycle active d’un battement lorsque vous faites tourner le V-Pot d’un cran.  L’écran affiche les locators gauche et droit au-dessus des V-Pot 5 et 7.178 Chapitre 12 Mackie C4  Appuyez sur le bouton V-Select 5 pour capter (utiliser) la position actuelle de la tête de lecture pour le locator gauche.  Faites tourner le V-Pot 5 pour changer la position du locator gauche de quelques mesures.  Faites tourner le V-Pot 6 pour modifier la position du locator gauche de quelques battements (étapes du dénominateur).  Appuyez sur le bouton V-Select 7 pour capter (utiliser) la position actuelle de la tête de lecture pour le locator droit.  Faites tourner l’encodeur V-Pot 7 pour modifier la position du locator droit de quelques mesures.  Faites tourner l’encodeur V-Pot 8 pour modifier la position du locator droit de quelques battements (étapes du dénominateur). Présentation Punch Maintenez le bouton CHAN STRIP enfoncé tout en appuyant sur V-Select 32 pour activer la présentation Punch. Dans ce mode, les encodeurs V-Pot et les boutons V-Select se comportent comme suit :  La commande V-Pot/V-Select 1 permet d’afficher et de modifier l’état de l’Autopunch (activé ou désactivé).  V-Pot 3 (Move) : déplace le locator de punch In actif d’une mesure lorsque vous faites tourner le V-Pot d’un cran.  V-Pot 4 : déplace le locator de punch In actif d’un battement lorsque vous faites tourner le V-Pot d’un cran.  L’écran affiche les locators de punch In et de punch Out, au-dessus des V-Pot 5 et 7.  Appuyez sur le bouton V-Select 5 pour capter (utiliser) la position actuelle de la tête de lecture pour le locator de punch In.  Faites tourner le V-Pot 5 pour changer la position du locator du punch In de quelques mesures.  Faites tourner le V-Pot 6 pour changer la position du locator du punch In de quelques battements (étapes du dénominateur).  Appuyez sur le bouton V-Select 7 pour capter (utiliser) la position actuelle de la tête de lecture pour le locator de punch Out.  Faites tourner le V-Pot 7 pour changer la position du locator du punch Out de quelques mesures.  Faites tourner le V-Pot 8 pour changer la position du locator de punch Out de quelques battements (étapes du dénominateur). Remarque : modifier la position d’un locator de punch avec la surface de contrôle C4 active automatiquement le mode Autopunch.Chapitre 12 Mackie C4 179 Boutons situés en bas La rubrique suivante décrit le fonctionnement des boutons situés au bas de la surface de contrôle C4. SPLIT Permet d’activer l’édition séparée entre les lignes 4/0, 1/3, 2/2 et 3/1. L’édition séparée vous permet de modifier simultanément deux rubriques distinctes d’un module, voire deux modules différents. L’édition séparée est également possible sur plusieurs unités C4. Dans le cas de deux unités, par exemple, appuyer sur le bouton SPLIT offre les modes de séparation suivants :  1/7 (La fonction Split Upper représente la première ligne de la première unité, Split Lower les 3 dernières lignes de la première unité et toutes les lignes de la seconde unité. Le voyant DEL 1/3 est allumé.)  2/6 (La fonction Split Upper représente les deux premières lignes de la première unité, Split Lower les deux dernières lignes de la première unité et toutes les lignes de la seconde unité. Le voyant DEL 2/1 est allumé.)  3/5 (Le voyant DEL 3/1 est allumé.)  4/4 (Les trois voyants DEL sont allumés.)  5/3 (Les trois voyants DEL sont allumés.)  6/2 (Les trois voyants DEL sont allumés.)  7/1 (Les trois voyants DEL sont allumés.) LOCK Active/désactive le verrouillage des pistes. Lorsque cette fonction est activée, la sélection d’une autre piste dans la fenêtre Arrangement n’active pas la sélection de la piste/ du canal actuels sur la C4. SPOT ERASE Non assigné pour l’instant. MARKER Permet de naviguer entre les modes de présentation d’incrustation du marqueur (voir « Incrustation de marqueur » à la page 182) et normal. TRACK Permet de naviguer entre les modes de présentation d’incrustation de la piste (voir « Incrustation de piste » à la page 182) et normal.180 Chapitre 12 Mackie C4 Autres options de la présentation de table de mixage Maintenir le bouton TRACK enfoncé permet d’accéder à un autre sous-menu dans la partie inférieure de l’écran à cristaux liquides, pour afficher des types de canaux particuliers :  V-Select 25 permet d’activer la présentation du canal MIDI.  V-Select 26 permet d’activer la présentation du canal d’entrée.  V-Select 27 permet d’activer la présentation du canal audio.  V-Select 28 permet d’activer la présentation du canal d’instrument logiciel.  V-Select 29 permet d’activer la présentation du canal auxiliaire.  V-Select 30 permet d’activer la présentation du canal du bus.  V-Select 31 permet d’activer la présentation du canal de sortie.  V-Select 32 permet d’activer la présentation du canal principal. Relâcher le bouton TRACK sans appuyer sur un V-Select permet de revenir à la présentation de table de mixage. CHAN STRIP Permet de naviguer entre les modes de présentation d’incrustation de la bande de canal (voir « Incrustation de la tranche de console » à la page 183) et normal. Autres options de présentation utilisateur Maintenir le bouton CHAN STRIP enfoncé permet d’accéder à un autre sous-menu dans la partie inférieure de l’écran à cristaux liquides :  Les V-Select 9 à 16 permettent d’activer l’un des huit modes utilisateur et d’assigner librement des paramètres aux commandes V-Pot ou V-Select.  V-Select 17 permet d’activer la présentation de table de mixage de tranches de console (voir « Présentation de table de mixage - Tranche de console » à la page 173).  V-Select 18 permet d’activer la présentation de table de mixage Pan/Surround (voir « Présentation de table de mixage-Pan/Surround » à la page 172).  V-Select 19 permet d’activer la présentation de table de mixage EQ (voir « Présentation de table de mixage EQ » à la page 173).  V-Select 20 permet d’activer la présentation de table de mixage d’envoi (voir « Présentation de table de mixage d’envoi » à la page 174).  V-Select 21 permet d’activer la présentation de table de mixage pour assignation d’effets (voir « Présentation de table de mixage pour assignation d’effets » à la page 175).  V-Select 22 permet d’activer la présentation de table de mixage de sélection d’instruments (voir « Présentation de table de mixage pour assignation d’instruments » à la page 176).  V-Select 26 permet d’activer la présentation de canal Pan/Surround (voir « Présentation du canal - Pan/Surround » à la page 172).Chapitre 12 Mackie C4 181  V-Select 27 permet d’activer la présentation de canal EQ (voir « Présentation Channel EQ » à la page 174).  V-Select 28 permet d’activer la présentation du canal d’envoi (voir « Présentation du canal d’envoi » à la page 175).  V-Select 31 active la présentation Cycle (voir « Présentation Cycle » à la page 177).  V-Select 32 active la présentation Drop (voir « Présentation Punch » à la page 178). FUNCTION Permet de naviguer entre les modes de présentation d’incrustation de la fonction (voir « Incrustation de fonction » à la page 183) et normal. Boutons de modification Les quatre boutons de cette zone sont identiques aux touches du clavier de votre ordinateur (mais restent indépendants des touches de modification du clavier). De nombreuses fonctions Logic Pro se comportent différemment lorsque vous appuyez sur un ou plusieurs boutons de modification, et que vous appuyez simultanément sur une autre touche ou cliquez avec la souris. Ceci s’applique également à la surface de contrôle C4. Toutes les commandes C4 modifiées sont abordées dans chaque description de fonction. Voici une description générale des fonctions des boutons de modification :  SHIFT : permet d’activer une fonction différente de la fonction habituelle du bouton activé.  OPTION : lorsque vous maintenez ce bouton enfoncé, les paramètres se règlent sur leur valeur minimale, leur valeur par défaut ou leur valeur maximale si vous les modifiez à l’aide d’un V-Pot.  CTRL : désactive la fonction Groupe.  x/ALT : lorsque vous maintenez ce bouton enfoncé, les paramètres sont modifiés en mode fin (haute résolution) si vous faites tourner un encodeur V-Pot. BANK (gauche/droite) Décale l’affichage des paramètres d’une page (un groupe de paramètres) dans des présentations particulières. SINGLE (gauche/droite) Décale l’affichage des paramètres d’un paramètre dans des présentations particulières.182 Chapitre 12 Mackie C4 TRACK L/TRACK R Dans la présentation de table de mixage, ces boutons décalent la banque de curseurs vers la gauche ou la droite du nombre de tranches de console du groupe de surfaces de contrôle. Par exemple : si un groupe de surfaces de contrôle comprend deux unités C4, la présentation se décale de 16 canaux. Appuyer simultanément sur les boutons TRACK L ou TRACK R et OPTION permet d’accéder au premier ou au dernier groupe de canaux du projet (ou pages de paramè- tres en mode d’édition). Par exemple, si vous visualisez les huit premiers canaux (sur 64) dans la banque de curseurs, appuyer sur les boutons OPTION et TRACK L et TRACK R permet d’afficher les huit derniers canaux de la banque de curseurs (canaux 57 à 64). Dans la présentation Canal, le bouton TRACK L/TRACK R permet de sélectionner le canal précédent ou suivant. Si vous maintenez le bouton SHIFT enfoncé : se comporte comme décrit ci-dessus, mais affecte uniquement le groupe de scission inférieure (si le mode d’affichage séparé est actif). SLOT UP/SLOT DOWN Sélectionne l’EQ, le logement d’envoi ou d’insertion souhaité. Incrustation de marqueur L’incrustation de marqueur est active lorsque le voyant du bouton MARKER est allumé.  Les boutons V-Select 1 à 30 sont assignés aux marqueurs 1 à 30. La première ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le nom du marqueur ; la dernière ligne affiche INSIDE lorsque la tête de lecture se trouve dans les limites du marqueur.  V-Select 31 crée un marqueur.  V-Select 32 supprime le marqueur actuel. Incrustation de piste L’incrustation de piste est active lorsque le voyant du bouton TRACK est allumé.  Les boutons V-Select 1 à 32 modifient la piste ou le canal édités. Lorsqu’une piste ou un canal est sélectionnée pour une opération Split Upper, la dernière ligne de l’écran à cristaux liquides affiche le mot UPPER. Si une piste ou un canal est sélectionné pour une opération Split Lower, le mot LOWER s’affiche. Pour sélectionner une piste ou un canal pour une opération Split Upper, appuyez sur le bouton V-Select approprié. Pour sélectionner une piste ou un canal pour une opération Split Lower, appuyez sur le bouton V-Select tout en maintenant le bouton SHIFT enfoncé.  Les touches fléchées BANK (gauche/droite) permettent de décaler la banque de curseurs du nombre de canaux du groupe de surfaces de contrôle.Chapitre 12 Mackie C4 183  Les touches fléchées SINGLE (gauche/droite) permettent de décaler la banque de curseurs d’un canal. Incrustation de la tranche de console L’incrustation de la tranche de console est active lorsque le voyant du bouton CHAN STRIP est allumé.  La première ligne de V-Pot/V-Select permet de modifier la fréquence et le gain des bandes 3 à 6 d’égalisation (les bandes paramétriques), à condition qu’un effet d’égalisation soit inséré dans la tranche de console active.  La deuxième ligne de V-Pot/V-Select permet d’activer le mode d’édition des effets pour les insertions 1 à 8, à condition qu’un effet soit inséré dans le logement d’insertion correspondant. En l’absence d’effet, faites tourner le V-Pot correspondant pour sélectionner un effet, puis appuyez sur le bouton V-Select pour l’insérer.  La troisième ligne de V-Pot/V-Select permet de modifier les niveaux d’envoi 1 à 8, à condition que le canal choisi ait des envois actifs.  V-Pot/V-Select 25 permet d’activer le mode d’édition des instruments, à condition que le canal sélectionné soit acheminé à travers un canal d’instrument et qu’un module d’instrument soit inséré.  V-Pot/V-Select 26 permet de modifier la destination de sortie des canaux.  V-Pot/V-Select 27 permet de régler le mode d’automation.  V-Pot/V-Select 28 permet de modifier l’adhésion à un groupe.  V-Pot/V-Select 29 permet de modifier un volume.  V-Pot/V-Select 30 permet de modifiier l’angle panoramique/Surround (des canaux Surround).  V-Pot/V-Select 31 permet de modifier la diversité Surround.  V-Pot/V-Select 32 permet de régler le format d’entrée des canaux. Incrustation de fonction L’incrustation des fonctions est active lorsque le voyant du bouton FUNCTION est allumé. Contrôle Assignation 1 (écran : Inspct) Active/désactive l’inspecteur de la fenêtre en cours. 2 (Channl Strip) Active/désactive l’affichage de la zone des listes dans la fenêtre Arrangement. 2 (Channel Strip)-Option Active/désactive l’affichage de la zone des médias dans la fenêtre Arrangement. 3 (Delay in ms) Active/désactive l’affichage des délais en millisecondes. 4 (Ruler: SMPTE) Active/désactive l’affichage SMPTE de la règle.184 Chapitre 12 Mackie C4 5 (Global Track) Active/désactive l’affichage des pistes globales. 6 (Arrang Grid) Active/désactive l’affichage de la grille de la fenêtre Arrangement. 7 (Event Float) Active/désactive l’affichage de la liste des événements. 8 (Name/Value) Permet de basculer le mode d’affichage entre Name et Value (identique au bouton NAME/VALUE du Mackie Control). 9 (Track Autom.) Active/désactive l’affichage de l’automation des pistes dans la fenêtre Arrangement. 10 (Trk>Rg Autom.) Exécute le raccourci clavier Déplacer les données actives d’automation de la piste vers la région. En maintenant le bouton OPTION enfoncé (écran : Trk>Ob Au All), le raccourci clavier « Déplacer toutes les données d’automation de la piste vers la région » est exécuté. 11 (Rg>Trk Autom.) Exécute la fonction Déplacer les données de la région active dans l’automation de la piste. En maintenant le bouton OPTION enfoncé (écran : Ob>Trk Au All), le raccourci clavier « Déplacer toutes les données de contrôles de région vers l’automation de la piste » est exécuté. 12 (Clear Autom.) Exécute le raccourci clavier Effacer l’automation actuellement visible de la piste courante. En maintenant le bouton OPTION enfoncé (écran : Clear Au All), la fonction « Effacer toutes les données d’automation de la piste courante » est exécutée. 13 (ClrAll Overld) Réinitialise les écrans de surcharge Level Meter. 14 (ClrAll RecRdy) Désactive le bouton d’activation de l’enregistrement de tous les canaux. 15 (ClrAll Solo) Désactive le mode Solo pour tous les canaux. 16 (ClrAll Mute) Désactive le mode Mute pour tous les canaux. 17 (Tool: Pointr) Choisit l’outil Pointeur. 18 (Tool: Pencil) Choisit l’outil Crayon. 19 (Tool: Scissr) Choisit l’outil Ciseaux. 20 (Tool: Glue) Choisit l’outil Colle. 21 (Tool: Text) Choisit l’outil Texte. 22 (Tool: Xfade) Choisit l’outil Fondu enchaîné. 23 (Tool: Marque) Choisit l’outil Sélecteur. 24 (Tool Autom.) Choisit l’outil Sélection d’automation. V-Pot 25 (WfZoom) Modifie le facteur de zoom des formes d’onde (si la fenêtre Arrangement est active). V-Pot 26 (V.Zoom) Modifie le facteur de zoom vertical de la fenêtre active. V-Pot 27 (H.Zoom) Modifie le facteur de zoom horizontal de la fenêtre active. V-Pot 28 (Move Cycle) Déplace les locators des cycles. Contrôle AssignationChapitre 12 Mackie C4 185 V-Pot 29 (Quantz) Choisit la valeur Quantifier. Le bouton V-Select 29 exécute l’option « Quantifier les événements sélectionnés » pour les régions ou les événements sélectionnés. V-Pot 30 (Division) Choisit la valeur de division de l’affichage de l’horloge. V-Select 31 (Prev SetEXS) Exécute le raccourci clavier Réglage de module ou d’instrument EXS suivant. V-Select 32 (Next SetEXS) Exécute le raccourci clavier Réglage de module ou instrument EXS précédent. Contrôle Assignation13 187 13 Mackie HUI Réglage de votre Mackie HUI Les unités HUI ne prennent pas en charge la détection automatique. Vous devez ajouter manuellement ces périphériques à votre installation. Lorsque vous ajoutez un périphérique de cette manière, vous devez assigner les paramètres de port MIDI In et Out. Pour régler des unités Mackie HUI : 1 Vérifiez que vos unités HUI sont connectées à l’ordinateur de façon bidirectionnelle, à l’aide d’une interface MIDI. 2 SélectionnezLogic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglage. 3 Sélectionnez Nouveau > Installer dans la fenêtre Réglage. 4 Sélectionnez la surface de contrôle HUI dans la fenêtre Installer. 5 Cliquez sur le bouton Ajouter. 6 Sélectionnez le périphérique ajouté dans la fenêtre Réglage, puis réglez les paramètres MIDI In et Out de façon appropriée. Autres périphériques compatibles HUI Si l’unité émule une unité HUI, procédez comme si vous utilisiez une HUI. Si vous rencontrez des problèmes dans l’affichage DSP Edit, installez l’unité comme une DM2000. Si l’unité émule plusieurs HUI, ajoutez le nombre requis de périphériques supplémentaires dans la fenêtre Réglage. Si l’unité ne peut prendre en charge qu’une seule rubrique DSP Edit du périphérique HUI, sélectionnez le nom de modèle « HUI Channel Strips only » pour ces unités supplémentaires. La navigation au sein de la rubrique DSP Edit se limite ainsi à quatre paramètres. Pour plus d’informations sur les assignations de bouton, reportez-vous à la rubrique Vue d’ensemble des assignations ci-dessous, ainsi qu’au manuel de l’utilisateur du périphérique.188 Chapitre 13 Mackie HUI Vue d’ensemble des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Section ASSIGN Contrôle Assignation SEND A Assigne le niveau Send 1 aux V-Pots, et les niveaux Send 1 à 4 aux V-Pots DSP. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les afficheurs alphanumériques affichent la destination Send 1 actuelle (numéro de bus). SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 6 SEND B Comme ci-dessus, pour Send 2 SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 7 SEND C Comme ci-dessus, pour Send 3 SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 8 SEND D Comme ci-dessus, pour Send 4 SEND E Comme ci-dessus, pour Send 5 PAN Assigne Pan aux V-Pots et les paramètres de panoramique/surround de la bande de canal (surround) sélectionnée aux V-Pots DSP. Note : Vous devez confirmer toute modification apportée avec les V-Pots DSP en appuyant sur le bouton V-Select correspondant. INPUT Assigne l’entrée de tranche de console aux V-Pots. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les afficheurs alphanumériques affichent l’assignation d’entrée de tranche de console actuelle. Les quatre ports V DSP contrôlent les paramètres suivants de la tranche de console sélectionnée : format, entrée, sortie et mode d’automation. Note : Vous devez confirmer toute modification apportée avec les V-Pots ou les V-Pots DSP en appuyant sur le bouton V-Select correspondant. OUTPUT Assigne la sortie de tranche de console aux V-Pots. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les afficheurs alphanumériques affichent l’assignation de sortie de tranche de console actuelle. Les quatre ports V DSP contrôlent les paramètres suivants de la tranche de console sélectionnée : format, entrée, sortie et mode d’automation. Note : Vous devez confirmer toute modification apportée avec les V-Pots ou les V-Pots DSP en appuyant sur le bouton V-Select correspondant. REC/RDY ALL Désactive le bouton Record Enable de toutes les tranches de console. Ignorer Fait basculer les boutons INSERT entre les modes Insert Select et Insert Bypass. Voir l’entrée Insert dans le tableau Tranches de console page 190. Muet Fait basculer les boutons V-Select entre les modes Send Position et Send Mute. Maj Active ou désactive le mode Flip. SELECT-ASSIGN Affiche l’assignation de V-Pot comme suit : Pan, Snd1 to Snd8, S1As to S8As, In, Out.Chapitre 13 Mackie HUI 189 Boutons de banque de curseurs Section WINDOW Section KEYBOARD SHORTCUTS SUSPEND — par défaut Maintenez ce bouton enfoncé pour faire basculer les boutons V-Select entre : fonctionnement normal et valeurs par défaut. ASSIGN Lorsque les V-Pots affichent un niveau d’envoi, le bouton ASSIGN leur attribue le mode Send Destination Assignment (en d’autres termes, il sélectionne un bus). Appuyez sur le bouton V-Select pour confirmer l’assignation. Les V-Pots DSP affichent les assignations des logements d’envoi 1 à 4 ou 5 à 8. Confirmez toute modification en appuyant sur le bouton V-Select (sinon, toutes les modifications seront perdues lorsque vous quitterez le mode Send Destination Assignment) ou appuyez une deuxième fois sur le bouton Assignement. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Bank Left Décale les tranches de console d’une banque (un groupe de tranches de console ou de paramètres) vers la gauche. Bank Right Décale les tranches de console d’une banque vers la droite. Channel Left Décale les tranches de console d’un canal (ou paramètre) vers la gauche. Channel Right Décale les tranches de console d’un canal vers la droite. Contrôle Assignation TRANSPORT Ouvre ou ferme la fenêtre Barre de transport. EDIT Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement. MIX Ouvre ou ferme la table de mixage. ALT Ouvre ou ferme l’Éditeur d’échantillons. STATUS Ouvre ou ferme le chutier Audio. MEM-LOC Ouvre ou ferme la liste des marqueurs. Contrôle Assignation UNDO Annule la dernière édition. SHIFT/ADD Rétablit la dernière édition. OPTION/ALL Ouvre la fenêtre Historique d’annulation. SAVE Enregistre le projet. OPTION/ALL Effectue une opération Enregistrer sous, vous permettant ainsi d’enregistrer le projet sous un autre nom. EDIT MODE — EDIT TOOL Sélectionne l’outil suivant. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons numériques permettent de sélectionner un outil spécifique.190 Chapitre 13 Mackie HUI Tranches de console SHIFT/ADD Permet de basculer entre différents modes/différentes actions pour certains boutons. Voir la description des autres boutons. OPTION/ALL Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, le mode de changement de valeur est réglé sur relatif : ceci permet de basculer entre une valeur minimale, par défaut ou maximale pour le paramètre modifié. Voir aussi la description des autres boutons. CTRL/CLUTCH Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, la saisie du groupe est lancée (tous les groupes sont désactivés). x/ALT/FINE Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, le mode de changement de valeur est réglé sur fin. Tous les changements de valeur fonctionnent à résolution maximale. Voir aussi la description des autres boutons. Contrôle Assignation Contrôle Assignation VU-mètres Affiche les niveaux fugaces et de crête. REC/RDY Active ou désactive le bouton Record Enable. OPTION/ALL Désactive les boutons Record Enable de toutes les tranches de console. INSERT  Bouton BYPASS OFF (voir le mode Insert Select, page 188) : Sélectionne la tranche de console pour sélection de module.  Bouton BYPASS ON (voir mode Insert Bypass, page 188) : active/désactive le contournement du logement d’insertion sélectionné. V-SEL  Bouton PAN ON Règle le paramètre Pan sur la position centrale si le bouton DEFAULT est activé.  Send 1 to 8 sélectionné : Édite Send Pre/Post, active/désactive Send Mute, ou règle le niveau d’envoi sur la valeur par défaut.  En mode Send Destination Assignment, Channel Strip Input ou Channel Strip Output Assignment : Les boutons V-SEL confirment votre sélection. V-Pot Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique ASSIGN. Auto Navigue entre les modes d’automation. Si vous maintenez un bouton de mode d’automation enfoncé, une pression du contrôle AUTO règle ce mode. solo Active ou désactive le bouton Solo. OPTION/ALL Désactive les boutons Solo de toutes les tranches de console. muet Active ou désactive le bouton Mute. OPTION/ALL Désactive les boutons Mute de toutes les tranches de console. Afficheur alphanumérique Affiche le nom de la tranche de console (ou l’assignation d’envoi, d’entrée ou de sortie). SELECT Sélectionne la tranche de console. SHIFT/ADD Règle le volume sur le niveau Unité. par défaut Règle le volume sur le niveau Unité. Curseur Ajuste le volume ou duplique l’assignation de V-Pot, en mode Flip.Chapitre 13 Mackie HUI 191 Section DSP EDIT/ASSIGN Contrôle Assignation ASSIGN — COMPARE Fait basculer l’affichage DSP entre les modes nom de piste/nom de paramètre et nom de paramètre/valeur de paramètre. contournement Modifie l’état de contournement du module en cours d’édition. DSP Select 1 to 4 Mode Assignment Pan  DSP Select 1 réinitialise l’angle de panoramique ou de surround.  DSP Select 2 réinitialise la diversité du Surround.  DSP Select 3 réinitialise le LFE Surround (niveau).  DSP Select 4 réinitialise le paramètre de diffusion. Mode Assignment Send Active ou désactive les modes Send 1 à 4 ou Mute 5 à 8. Mode Effect Assign Confirme la sélection d’effet d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8, sélectionne ce logement d’insertion et passe en mode Effect Edit, montrant les paramètres de l’effet choisi. Mode Effect Edit Règle le paramètre sur la valeur par défaut ou active/désactive les paramètres. V-Pots DSP Mode Assignment Pan  Le V-Pot DSP 1 contrôle l’angle de panoramique ou de Surround.  Le V-Pot DSP 2 contrôle la diversité du Surround.  Le V-Pot DSP 3 contrôle le LFE Surround (niveau).  Le V-Pot DSP 4 contrôle le paramètre de diffusion. Mode Assignment Send Contrôle les niveaux d’envoi 1 à 4 ou 5 à 8. Mode Effect Assign Assigne des effets aux logements d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8. Mode Effect Edit Contrôle le paramètre d’effet sélectionné. INSERT/PARAM Bascule entre les modes Effect Assign et Effect Edit. SCROLL Mode Effect Edit : Décale l’affichage des paramètres selon le nombre de V-pots DSP dans le groupe de surfaces de contrôle (en général quatre). x/ALT/FINE Mode Effect Edit : Décale l’affichage des paramètres d’un (paramètre).192 Chapitre 13 Mackie HUI Touches de fonction Section AUTO ENABLE Contrôle Assignation F1 Efface les voyants DEL de saturation. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console MIDI. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement. F2 Rappelle le screenset 2. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console d’entrée. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme la table de mixage. F3 Rappelle le screenset 3. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console audio. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme la liste des événements. F4 Rappelle le screenset 4. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console d’instrument. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme l’éditeur de partition. F5 Rappelle le screenset 5. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console aux. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme Hyper Editor. F6 Rappelle le screenset 6. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console bus. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme l’éditeur de clavier. F7 Fait basculer le format d’affichage du compteur entre SMPTE et mesures/battements/divisions/ticks. SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage, et affiche les tranches de console principales et de sortie. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme la fenêtre Barre de transport. F8/ESC Par défaut : quitte le dossier. Accès au mode Marqueur : ferme la zone de dialogue. x/ALT/FINE Ouvre ou ferme le chutier Audio. Contrôle Assignation FADER Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de volume. Pan Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de panoramique. PLUG IN Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de paramètre de module. muet Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de mode Mute.Chapitre 13 Mackie HUI 193 Section AUTO MODE Section STATUS/GROUP Effet d’envoi Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de niveau d’envoi. SEND MUTE — Contrôle Assignation Contrôle Assignation Read (Lire) Règle le canal sélectionné sur le mode d’automation Read. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, une pression du bouton de tranche de console AUTO règle le mode d’automation sur Read. OPTION/ALL Règle tous les canaux sur le mode d’automation Read. Latch (Verrouiller) Règle le canal sélectionné sur le mode d’automation Latch. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, une pression du bouton de tranche de console AUTO règle le mode d’automation sur Latch. OPTION/ALL Règle tous les canaux sur le mode d’automation Latch. TRIM — Touch (Toucher) Règle le canal sélectionné sur le mode d’automation Touch. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, une pression du bouton de tranche de console AUTO règle le mode d’automation sur Touch. OPTION/ALL Règle tous les canaux sur le mode d’automation Touch. Write (Écrire) Règle le canal sélectionné sur le mode d’automation Write. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, une pression du bouton de tranche de console AUTO règle le mode d’automation sur Write. OPTION/ALL Règle tous les canaux sur le mode d’automation Write. Off (Désactivé) Règle le canal sélectionné sur le mode d’automation Off. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, une pression du bouton de tranche de console AUTO règle le mode d’automation sur Off. OPTION/ALL Règle tous les canaux sur le mode d’automation Off. Contrôle Assignation Auto Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les afficheurs alphanumériques affichent le mode d’automation de tous les canaux. MONITOR — PHASE—SHIFT Active la présentation Simple. Groupe Passe en mode Group Edit :  La ligne supérieure (dans la rubrique DSP Edit) affiche le numéro et le nom du groupe modifié.  Les boutons DSP Select 1 à 4 permettent de basculer entre les propriétés du groupe modifié. Le nom du groupe est indiqué sur la ligne inférieure.  Lorsque le bouton INSERT/PARAM est désactivé, les V-Pots DSP permettent de naviguer au sein des propriétés du groupe. Si le bouton INSERT/PARAM est activé, les V-Pots DSP EDIT permettent de sélectionner le groupe à modifier.  Les boutons SELECT activent/désactivent l’adhésion de groupe du canal.194 Chapitre 13 Mackie HUI Section EDIT affichage du temps Section LOCATE/NUMERICS SHIFT/ADD Active la présentation Canal. CREATE Crée un nouveau groupe et active le mode Group Edit (voir ci-dessus). SHIFT/ADD Active la présentation Table de mixage. SUSPEND Active ou désactive la saisie du groupe. SHIFT/ADD Active la présentation Pistes. Contrôle Assignation Contrôle Assignation CAPTURE — SEPARATE — Couper Coupe la sélection (de régions ou d’événements). Copier Copie la sélection. Coller Colle le contenu du Presse-papier. Supprimer Supprime la sélection. Contrôle Assignation Timecode (code temporel) Allumé si le compteur affiche un timecode SMPTE. FEET Non assigné. Battements Allumé si le compteur affiche des mesures/battements/divisions/ticks. Affichage du temps Bascule entre un timecode SMPTE et un affichage mesures/battements/divisions/ ticks. RUDE SOLO LIGHT Clignote si n’importe quel canal est en mode Solo. Contrôle Assignation CLR Supprime le marqueur en cours. = Crée un marqueur à la position actuelle de la tête de lecture. / Équivaut à la touche de clavier d’ordinateur / (mais en est indépendant). * Équivaut à la touche de clavier d’ordinateur * (mais en est indépendant). – Équivaut à la touche de clavier d’ordinateur – (mais en est indépendant). + Équivaut à la touche de clavier d’ordinateur + (mais en est indépendant). 0 à 9  Normal : 1 à 9 rappelle les marqueurs 1 à 9.  Dans la zone de dialogue Aller au Marqueur : Équivalent aux touches de clavier d’ordinateur 0 à 9 (mais en sont indépendants.Chapitre 13 Mackie HUI 195 Section Transport SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche :  1 : Tranches de console MIDI  2 : Tranches de console d’entrée  3 : Tranches de console audio  4 : Tranches de console d’instruments  5 : Tranches de console aux  6 : Tranches de console de bus  7 : Tranches de console principales et de sortie EDIT TOOL Sélectionne un outil (si applicable à la fenêtre ayant le focus) :  1 : Pointeur  2 : Crayon  3 : Gomme  4 : Outil texte  5 : Ciseaux  6 : Colle  7 : Outil Solo  8 : Outil Muet  9 : Outil Zoom 0 Dans la zone de dialogue Aller au Marqueur : équivaut à la touche de clavier d’ordinateur 0. .  Ailleurs que dans la zone de dialogue Aller au Marqueur : accède à la zone de dialogue Aller au Marqueur.  Dans la zone de dialogue Aller au marqueur : équivaut à la touche de clavier d’ordinateur point. ENTER  Ailleurs que dans la zone de dialogue Aller au Marqueur : accède au dossier de la piste sélectionnée.  Dans la zone de dialogue Aller au marqueur : confirme le numéro de marqueur saisi. Contrôle Assignation Contrôle Assignation AUDITION — PRE Règle le locator gauche (sur la position actuelle de la tête de lecture). IN Règle le locator de punch In (sur la position actuelle de la tête de lecture). OUT Règle le locator de punch Out (sur la position actuelle de la tête de lecture). POST Règle le locator droit (sur la position actuelle de la tête de lecture). RTZ Place la tête de lecture au niveau du locator gauche. END Place la tête de lecture au niveau du locator droit. ON LINE Bascule entre une synchronisation interne et externe. Boucle Active ou désactive le mode Cycle. QUICK PUNCH Active ou désactive le mode Autopunch. REWIND Procède à un retour arrière Shuttle. FAST FWD Procède à une avance rapide Shuttle.196 Chapitre 13 Mackie HUI Boutons curseur Arrêt Arrête la lecture. Lecture Démarre la lecture. SHIFT/ADD Met en pause la lecture (ou l’enregistrement). Enregistrer Enregistrer. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Curseur haut  Mode Curseur : équivaut à la touche fléchée vers le haut du clavier d’ordinateur.  Mode Zoom : zoom avant vertical (dans la fenêtre ayant le focus). SHIFT/ADD Mode Zoom : zoom sur une piste (zoom avant). x/ALT/FINE Page préc. OPTION/ALL + x/ALT/FINE Aller en haut. Curseur bas  Mode Curseur : équivaut à la touche fléchée vers le bas du clavier d’ordinateur.  Mode Zoom : zoom arrière vertical (dans la fenêtre ayant le focus). SHIFT/ADD Mode Zoom : Zoom sur une piste (zoom arrière). x/ALT/FINE Page suiv. OPTION/ALL + x/ALT/FINE Aller en bas (de la fenêtre/liste ayant le focus). Curseur gauche  Mode Curseur : équivaut à la touche fléchée vers la gauche du clavier d’ordinateur.  Mode Zoom : zoom arrière horizontal (dans la fenêtre ayant le focus). SHIFT/ADD Mode Zoom : init Zoom Piste Individuelle (de pistes du même type). x/ALT/FINE Page Gauche OPTION/ALL + x/ALT/FINE Aller vers le bord gauche (de la fenêtre ayant le focus). Curseur droit  Mode Curseur : équivaut à la touche fléchée vers la droite du clavier d’ordinateur.  Mode Zoom : zoom avant horizontal (dans la fenêtre ayant le focus). SHIFT/ADD Mode Zoom : Init Zoom Piste Individuelle (de toutes les pistes, quel que soit le type). x/ALT/FINE Page Droite OPTION/ALL + x/ALT/FINE Aller vers le bord droit (de la fenêtre ayant le focus). MODE Bascule entre les modes Curseur et Zoom.Chapitre 13 Mackie HUI 197 Manette Commutateurs au pied Contrôle Assignation Manette  Par défaut : Déplace la tête de lecture d’une mesure.  Bouton Scrub allumé : mode Scrub.  Bouton Shuttle allumé : mode Shuttle. SCRUB Active ou désactive le mode Scrub. SHUTTLE Active ou désactive le mode Shuttle. Contrôle Assignation Commutateur au pied 1 Lecture ou Stop. Commutateur au pied 2 Enregistrement activé/désactivé.14 199 14 Radikal Technologies SAC-2K Réglage de votre Radikal Technologies SAC-2K Vérifiez que votre surface de contrôle partage une connexion bidirectionnelle avec l’ordinateur à travers : une interface MIDI ou le connecteur USB de l’unité. Si les appareils sont reliés par le biais d’une connexion USB, vérifiez que le gestionnaire MIDI approprié est installé. Visitez le site web du fabricant pour télécharger les gestionnaires mis à jour, le cas échéant. Pour régler les unités SAC-2K : 1 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglages. 2 Sélectionnez Nouveau > Installer dans le menu local de la fenêtre de réglage. 3 Sélectionnez l’unité SAC-2K dans la fenêtre d’installation. 4 Cliquez sur le bouton Analyser. 200 Chapitre 14 Radikal Technologies SAC-2K Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Écrans à cristaux liquides et encodeurs Tranches de console Contrôle Assignation Écrans à cristaux liquides de gauche et du centre La première ligne affiche le numéro du canal lorsque vous êtes en mode de présentation Table de mixage (multicanal). Le nom du paramètre s’affiche lorsque vous êtes en mode Canal (unique). La deuxième ligne affiche la valeur du paramètre de l’encodeur correspondant (celui situé directement en dessous de l’écran). Les level meter s’affichent à droite. Écran à cristaux liquides de droite La première ligne affiche le nom du paramètre modifié à travers l’encodeur correspondant (situé en dessous). La deuxième ligne affiche la valeur du paramètre (assignée à l’encodeur situé sous l’écran). Le level meter de la sortie du master s’affiche à l’extrémité droite. Encodeurs Modifient le paramètre correspondant affiché sur l’écran à cristaux liquides. Boutons-poussoirs des encodeurs Paramètres dotés de deux valeurs (On/Off) : permettent de basculer entre les deux valeurs. Paramètres permettant d’accéder à des options (sélection de module, par exemple ) : confirment la présélection. Dans d’autres situations : permettent de définir la valeur par défaut des paramètres. Contrôle Assignation Mute/Solo Permet de basculer les boutons Mute/Solo 1 à 8 entre ces deux modes. Voyant DEL éteint : les boutons Mute/Solo permettent d’activer/de désactiver l’état Mute. Voyant DEL allumé : les boutons Mute/Solo permettent d’activer/de désactiver l’état Solo. Le voyant DEL clignote : les boutons Mute/Solo permettent d’activer/de désactiver l’état d’enregistrement activé. Maj Règle le mode Enregistrement activé des boutons Mute/Solo. Mute/Solo 1 à 8 Voyant DEL Mute/Solo éteint : active/désactive l’état Mute ; le voyant DEL affiche l’état correspondant. Voyant DEL Mute/Solo allumé : active/désactive l’état Solo ; le voyant DEL affiche l’état correspondant. Clignotement du voyant DEL Mute/Solo : active/désactive la fonction Enregistrement activé ; le voyant DEL affiche l’état correspondant (armé/désarmé).Chapitre 14 Radikal Technologies SAC-2K 201 Section Mixer View Mode Boutons SELECT 1 à 8 Permettent de sélectionner un canal. Exception : en mode Groupe, ces boutons définissent l’adhésion au groupe du canal. Bouton Master Select Permet de faire basculer le mode Flip entre les états Désactivé et Dupliquer. Curseurs 1 à 8 Contrôlent le volume ou dupliquent le paramètre assigné à l’encodeur situé au-dessus, si le mode Flip est activé. Curseur Master Contrôle le curseur de niveau principal, s’il existe. Dans le cas contraire, contrôle le niveau de sortie 1-2). Bouton EQ Insère un Channel EQ dans le canal si aucun Channel EQ ou Linear Phase EQ n’est présent. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Pan Active le mode de modification du panoramique en présentation Table de mixage (multicanal). Les encodeurs 9 à 12 modifient le panoramique/l’angle, la diversité, le LFE et le mode Surround du canal sélectionné (en mode Surround). High, HiMid, LowMid, Low Bascule vers l’édition du gain en présentation Table de mixage (multicanal) d’une bande de l’égaliseur donnée. Les encodeurs 9 à 12 modifient la fré- quence, le gain, le facteur Q et l’état Activé/Désactivé du canal sélectionné. Le fait d’appuyer sur le bouton permet de choisir en relâchant le bouton une bande de l’égaliseur.  Low : bande 3 (première bande de paramétrage EQ).  LowMid : bande 4 (seconde bande de paramétrage EQ).  HiMid : bande 5 (troisième bande de paramétrage EQ).  High : bande 6 (quatrième bande de paramétrage EQ). Tout en le maintenant enfoncé, vous pouvez utiliser l’encodeur 9 pour choisir la bande de l’égaliseur à éditer (bandes 1 à 8). Le voyant DEL du bouton est allumé lorsque vous êtes en mode d’édition du gain de la présentation Table de mixage (de la bande de l’égaliseur du canal sélectionné). Snd/Ins Permettent de basculer les quatre boutons Snd/Ins (1 à 4) entre les modes Send et Insert.  Voyant DEL éteint : mode d’envoi.  Voyant DEL allumé : mode d’insertion.202 Chapitre 14 Radikal Technologies SAC-2K Snd/Ins 1 à 4  Si vous êtes en mode Send, activent l’édition du volume d’envoi en pré- sentation Table de mixage (multicanal) des boutons Send 1 à 4. Les encodeurs 9 à 12 modifient la destination, le volume, le pré/post et la coupure du son du canal sélectionné. Vous devez confirmer la destination d’envoi en appuyant sur le bouton de l’encodeur 9. Tout en le maintenant enfoncé, utilisez l’encodeur 9 pour sélectionner le numéro de l’envoi souhaité (1 à 8). Le voyant DEL du bouton est allumé lorsque vous êtes en mode d’édition du volume d’envoi et en présentation Table de mixage (concernant le logement d’envoi du canal sélectionné).  Si vous êtes en mode d’insertion, vous basculez vers la sélection du module en présentation Table de mixage pour les insertions 1 à 4. La sélection du module est confirmée en appuyant sur le bouton de l’encodeur. Tout en le maintenant enfoncé, utilisez l’encodeur 9 pour choisir le logement d’insertion souhaité (1 à 15). Le voyant DEL du bouton est allumé lorsque vous êtes en mode de sélection du module (concernant le logement d’insertion du canal correspondant). Audio Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux audio. Maj Bascule vers la présentation Table de mixage. MIDI Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les tranches de console MIDI. Maj Bascule vers la présentation Arrangement (piste) et affiche les tranches de console de toutes les pistes utilisées dans l’arrangement. Entrée Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux d’entrée. Maj Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux principal et de sortie. Inst Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux d’instrument (logiciel). Maj Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux aux. Bus Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux de bus. Maj Bascule vers la présentation Simple. Groupe Bascule vers le mode d’édition de groupe :  Les boutons-poussoirs des encodeurs 1 à 10 permettent de modifier les propriétés d’un groupe (la propriété s’affiche sur la deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides).  L’encodeur 11 fait défiler les propriétés du groupe.  L’encodeur 12 permet de sélectionner le groupe à éditer. Son nom s’affiche sur la deuxième ligne de l’écran à cristaux liquides, au-dessus de l’encodeur 12.  Sélectionnez les boutons 1 à 8 pour activer/désactiver l’adhésion au groupe du canal. 1 à 8 Permet de décaler la banque de curseurs (groupe de canaux ou de paramè- tres) d’une banque vers la gauche. 9 à 16 Permet de décaler la banque de curseurs d’une banque vers la droite. 17 à 24 Permet de décaler la banque de curseurs d’un canal vers la gauche. 25 à 32 Permet de décaler la banque de curseurs d’un canal vers la droite. Contrôle AssignationChapitre 14 Radikal Technologies SAC-2K 203 Section Software Navigation Remarque : tous les boutons qui correspondent à des touches du clavier de l’ordinateur sont indépendants de ces touches. Ils peuvent tous être réassignés. Section Locator Le locator affiche la position actuelle de la tête de lecture au format mesures/battements, conformément aux réglages du projet. Un point sépare les segments à l’écran car le format en mesures/battements utilise 14 caractères (maximum) dans Logic Pro et l’affichage SAC est limité à huit chiffres. Contrôle Assignation 1 Voyant DEL num éteint : — Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 1 sur le clavier de l’ordinateur. 2 Voyant DEL num éteint : équivalent de la flèche gauche sur le clavier de l’ordinateur. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 2 sur le clavier de l’ordinateur. 3 Voyant DEL num éteint : équivalent de la flèche vers le haut sur le clavier de l’ordinateur. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 3 sur le clavier de l’ordinateur. 4 Voyant DEL num éteint : équivalent de la flèche droite sur le clavier de l’ordinateur. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 4 sur le clavier de l’ordinateur. 5 Voyant DEL num éteint : annule la dernière opération d’édition. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 5 sur le clavier de l’ordinateur. 6 Voyant DEL num éteint : — Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 6 sur le clavier de l’ordinateur. 7 Voyant DEL num éteint : copie la sélection (de régions ou d’événements). Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 7 sur le clavier de l’ordinateur. 8 Voyant DEL num éteint : équivalent de la flèche vers le bas sur le clavier de l’ordinateur. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 8 sur le clavier de l’ordinateur. 9 Voyant DEL num éteint : colle le contenu du Presse-papiers. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 9 sur le clavier de l’ordinateur. 0 Voyant DEL num éteint : enregistre le projet. Voyant DEL num allumé : équivalent de la touche 0 sur le clavier de l’ordinateur. Num Bascule entre les fonctions principale et secondaire des boutons numériques (voir ci-dessus). Enter Équivalent de la touche Entrée sur le clavier de l’ordinateur.204 Chapitre 14 Radikal Technologies SAC-2K Section Marker Section Transport Contrôle Assignation Maj Passe à la fonction secondaire des autres boutons. Scrub Bascule entre trois modes de jog wheel (molette) :  Voyant DEL éteint : déplace la tête de lecture d’une mesure.  Voyant DEL allumé : active le mode Scrub.  Voyant DEL clignotant : active le mode Shuttle. From Règle le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Déplace la tête de lecture sur la position du locator gauche. Store Marker Crée un marqueur sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Supprime le marqueur de la position actuelle de la tête de lecture. To Règle le locator droit sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Déplace la tête de lecture sur la position du locator droit. Recall Marker Ouvre la zone de dialogue Aller au marqueur. Maj Ouvre la liste des marqueurs. Manette Déplace la tête de lecture dans l’un des trois modes, en fonction de l’état du bouton Scrub (voir ci-dessus). Contrôle Assignation << Shuttle arrière. Maj Accède au marqueur précédent. >> Shuttle avant. Maj Accède au marqueur suivant. Arrêt Arrête la lecture (ou l’enregistrement). Lecture Démarre la lecture. Maj Active/désactive le mode Cycle. Enregistrer Démarre l’enregistrement (pour enregistrer des pistes activées). Maj Active/désactive le mode de remplacement. Chapitre 14 Radikal Technologies SAC-2K 205 Section Channel Strips Dépannage Cette rubrique peut vous aider à résoudre quelques problèmes courants.  Le nom des pistes/canaux est plus court que nécessaires et les assignations ne fonctionnent pas correctement : la SAC-2K est en mode d’émulation (Logic Control ou HUI, par exemple). Afin de résoudre ce problème, il suffit d’éteindre la console SAC-2K, puis de la rallumer.  Les curseurs ne fonctionnent pas et l’écran du locator affiche 00000000 : vous avez basculé manuellement la SAC-2K en mode SLAVE. Malheureusement, cette opération ne permet pas d’initialiser certains des réglages nécessaires à une bonne communication. Pour résoudre ce problème, il suffit d’éteindre la console SAC-2K, puis de la rallumer. Contrôle Assignation EQ Permet d’activer le mode Édition EQ en présentation Canal. Le fait d’appuyer plusieurs fois sur le bouton permet de naviguer parmi les pages des paramè- tres EQ disponibles. Inserts/Sends Permet d’accéder au mode Édition de module en présentation Canal et d’éditer le module d’effet inséré dans le logement d’insertion choisi (du canal sélectionné). Le fait d’appuyer plusieurs fois sur le bouton permet de naviguer parmi les pages de paramètres des modules d’effets disponibles. Dynamique — MIDI — Instrument Permet d’activer le mode Édition d’instrument en présentation Canal et d’éditer le module d’instrument inséré dans le canal (d’instrument) sélectionné. Le fait d’appuyer sur ce bouton à plusieurs reprises permet de naviguer parmi les pages des paramètres des modules d’instruments disponibles.15 207 15 Roland SI-24 Réglage de votre Roland SI-24 Suivez la procédure décrite avant d’utiliser votre surface de contrôle avec Logic Pro. Pour utiliser les fonctions audio et MIDI de la console SI-24 :  Assurez-vous que vos unités SI-24 sont reliées à la carte RPC à l’aide du câble (fourni). Ce connecteur permet d’obtenir des connexions MIDI et audio numériques.  Vérifiez que le gestionnaire approprié est installé et fonctionne correctement. Remarque : la carte RPC est un périphérique PCI qui n’est pas compatible avec la plupart des G5 ni avec les ordinateurs Macintosh Intel qui ne proposent qu’une interface PCI-X. Pour utiliser la SI-24 comme surface de contrôle : m Raccordez-la tout simplement de manière bidirectionnelle avec deux ports d’interface MIDI libres (non occupés par d’autres périphériques). Lorsqu’elle est utilisée comme surface de contrôle, la SI-24 peut être combinée à tous les systèmes Macintosh compatibles avec Logic Pro. Bien entendu, vous aurez besoin d’un autre périphérique d’entrée et de sortie audio. Pour analyser votre unité SI-24 : 1 Sélectionnez Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Réglages. 2 Sélectionnez Nouveau > Installer dans le menu local de la fenêtre de réglage. 3 Sélectionnez Roland SI-24 dans la fenêtre d’installation. 4 Cliquez sur le bouton Analyser. Logic Pro analyse et installe automatiquement votre surface de contrôle.208 Chapitre 15 Roland SI-24 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Tranches de console Contrôle Assignation EQ ON/OFF 1 à 4 En mode Pan :  Permet d’activer/de désactiver le contournement des bandes d’égalisation 1 à 4.  Permet d’accéder au mode EQ/Send. Si aucun Channel EQ ou Linear Phase EQ n’est présent sur le canal sélectionné, un Channel EQ est automatiquement inséré. En mode EQ/Send :  Permet d’activer/de désactiver le contournement des bandes d’égalisation 1 à 4. Le voyant DEL du bouton est allumé lorsque l’égaliseur est activé. En mode Module :  Permet de basculer entre les insertions 1 à 4. Un voyant DEL allumé désigne le logement d’insertion sélectionné.  Si la fenêtre d’un module est ouverte, elle s’actualise pour refléter les paramètres du module du logement d’insertion sélectionné. Maj En mode EQ/Send : active/coupe le son des envois 1 à 4. EQ/SEND Permet de basculer parmi les modes de présentation de canal suivants :  Mode EQ/Send (voyant DEL allumé).  Mode d’édition de panoramique (voyant DEL éteint). Module Permet de basculer parmi les modes de présentation de canal suivants :  Mode Édition module (voyant DEL allumé) (la fenêtre du module s’ouvre).  Mode Édition de panoramique (voyant DEL éteint). La fenêtre du module se ferme lorsque vous quittez le mode Édition de module. Maj Permet de basculer parmi les modes de présentation de canal suivants :  Mode Édition d’instrument (voyant DEL allumé) (la fenêtre d’instrument s’ouvre).  Mode Édition de panoramique (voyant DEL éteint). La fenêtre de module d’instrument se ferme lorsque vous quittez le mode Édition d’instrument. PAN 1 à 12 En mode Édition de panoramique :  Contrôle le panoramique/la balance (angle Surround des canaux en mode Surround) de la tranche de console. En mode EQ/Send :  1/3/5/7 : contrôle le paramètre de gain des bandes EQ 1 à 4.  2/4/6/8 : contrôle le paramètre de fréquence des bandes EQ 1 à 4.  9–12 : contrôle les niveaux d’envoi 1 à 4. En mode Édition de module :  1–10 : modifie le paramètre du module.  11 : contourne le module.  12 : décale la page des paramètres de module (une page est un ensemble de paramètres). En mode Instrument :  1–10 : modifie le paramètre Instrument.  11 : contourne le module d’instrument.  12 : décale la page des paramètres d’instrument.Chapitre 15 Roland SI-24 209 Section STATUS MODE Maj En mode EQ/Send :  2/4/6/8 : contrôle le facteur Q des bandes EQ 1 à 4.  9–12 : détermine la destination des envois 1 à 4. CH SELECT 1 à 12 Permet de sélectionner une piste/un canal. STATUS 1 à 12 En mode Automation : fait basculer le mode Automation entre les états suivants :  Off (voyant DEL éteint)  Read (vert)  Latch (orange)  Write (rouge) En mode Enregistrement prêt : active/désactive la fonction d’enregistrement activé. En mode Solo : active/désactive le mode Solo. En mode Mute : active/coupe le son. Curseur 1 à 12 Permet de contrôler le volume. Contrôle Assignation Contrôle Assignation AUTOMIX Règle les boutons STATUS 1 à 12 en mode Automation. Maj Règle toutes les pistes sur le mode d’automation Off, Read, Latch ou Write. Appuyez plusieurs fois sur cette combinaison de boutons pour passer d’un mode d’automation à un autre. REC/PLAY Règle les boutons STATUS 1 à 12 en mode Enregistrement activé. Solo Règle les boutons STATUS 1 à 12 en mode Solo. Muet Règle les boutons STATUS 1 à 12 en mode Mute.210 Chapitre 15 Roland SI-24 Contrôles CH ASSIGN Section MASTER Section SURROUND PAN Contrôle Assignation Entrée Affiche les 12 premières tranches de console d’entrée audio. Maj Affiche les 12 premières tranches de console MIDI. Sortie Affiche les 12 premières tranches de console de sortie audio.  1 : sortie 1 et 2 (assignation Surround par défaut : avant).  2 : sortie 3 et 4 (assignation Surround par défaut : arrière).  3 : sortie 5 (assignation Surround par défaut : centre).  4 : sortie 6 (assignation Surround par défaut : LFE).  5 : sortie 7 et 8 (sortie numérique). Maj Affiche les 12 premiers canaux audio. Bus Affiche les 12 premiers canaux aux. Maj Affiche les 12 premiers canaux d’instrument. Piste 1 à 12 Bascule sur la présentation Arrangement et affiche les 12 premiers canaux. Piste 13 à 24 Bascule sur la présentation Arrangement et affiche les canaux 13 à 24. Contrôle Assignation Curseur Master Contrôle la tranche de console principale. Contrôle Assignation ON/OFF Permet de faire basculer la sortie des canaux sélectionnés sur différents états :  Surround (voyant DEL allumé)  Sortie 1-2 (voyant DEL éteint) Affiche/masque également la fenêtre de panoramique Surround. Joystick X/Y Surround du canal sélectionné.Chapitre 15 Roland SI-24 211 Section de touches numériques Contrôle Assignation SYSTEM Permet de basculer la SI-24 en mode Système. Reportez-vous au manuel de l’utilisateur de la console SI-24 pour plus de détails. LOCATE Permet de basculer les touches numériques en mode Locate. SHORT CUT Permet de basculer les touches numériques en mode Raccourci. SCREEN SET Permet de basculer les touches numériques en mode Screenset. 0 à 9 Mode Système : reportez-vous au manuel de l’utilisateur de la SI-24. Mode Locate :  1 à 9 : place la tête de lecture sur un des marqueurs de 1 à 9.  0 : crée un marqueur à l’emplacement de la tête de lecture. Mode Raccourci :  1 : enregistre le projet. Le voyant DEL est allumé si le projet a été modifié depuis son dernier enregistrement.  2 : annule la dernière opération d’édition. Le voyant DEL est allumé s’il est possible de rétablir l’opération annulée.  3 : copie la sélection (de régions ou d’événements).  4 : colle le contenu du Presse-papiers.  5 : annule la sélection.  6 : active/désactive le mode Scrub. Le voyant DEL est allumé si le mode Défiler est activé.  7 : active/désactive le mode Cycle. Le voyant DEL est allumé si ce mode est activé.  8 : active/désactive le mode Autopunch. Le voyant DEL est allumé si le mode Autopunch est activé.  9 : permet de faire passer la fenêtre Arrangement en présentation de volume Hyper Draw.  0 : permet de faire passer la fenêtre Arrangement en présentation de panoramique Hyper Draw. Mode Screenset :  1 à 9 : rappelle les screensets 1 à 9.  0 : active/désactive la commande Verrouiller Screenset. Maj Mode Locate :  1 à 9 : place la tête de lecture sur un des marqueurs de 10 à 18.  0 : supprime un marqueur à l’emplacement de la tête de lecture. Mode Raccourci :  1 : effectue une opération Enregistrer sous.  2 : rétablit la dernière opération annulée.  3 : coupe la sélection.  4 : colle le contenu du Presse-papiers. Mode Screenset :  1 : ouvre/ferme la fenêtre Arrangement.  2 : ouvre/ferme la table de mixage.  3 : ouvre/ferme l’éditeur d’évènements.  4 : ouvre/ferme l’éditeur de partition.  5 : ouvre/ferme Hyper Editor.  6 : ouvre/ferme l’éditeur Clavier.  7 : ouvre/ferme la fenêtre Transport.  8 : ouvre/ferme la fenêtre Chutier audio.  9 : ouvre/ferme l’éditeur des échantillons.212 Chapitre 15 Roland SI-24 Section Transport Contrôle Assignation PAUSE Pause REW Rembobine la tête de lecture en arrière par incréments d’une mesure. F FWD Avance la tête de lecture d’une mesure. Arrêt Arrête la lecture. Lecture Démarre la lecture. Enregistrer Démarre l’enregistrement. Manette Mode Scrub désactivé : Déplace la tête de lecture par incréments d’une mesure. Mode Scrub activé : Scrubs (audio et MIDI).16 213 16 Tascam FW-1884 Introduction Logic Pro prend en charge la Tascam FW-1884, l’extension FE-8 et la FW-1082. Les versions 1.10 et ultérieures du gestionnaire prennent en charge l’application SoftLCD qui affiche des informations sur le nom des pistes, les assignations de paramètres et les valeurs utilisées pour l’encodeur. SoftLCD affiche le mode d’automation de piste en cours lorsque l’un des boutons de mode d’automation est maintenu enfoncé. L’encodeur correspondant édite le paramètre. Les alertes sont affichées dans SoftLCD. Les boutons de sélection vous permettent de contrôler à distance les boutons d’alerte. Le texte suivant, qui fait référence à la FW-1884, s’applique également à l’extension FE-8 et à la FW-1082, sauf lorsque ces périphériques sont mentionnés de façon explicite. Réglage de votre Tascam FW-1884 La rubrique ci-dessous décrit les étapes à suivre pour utiliser votre surface de contrôle avec Logic Pro. Pour régler votre surface de contrôle Tascam FW-1884 avec Logic Pro : 1 Vérifiez que le gestionnaire FW-1884 approprié (applicable à votre version de Mac OS X) est correctement installé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la documentation de la FW-1884. Il peut également s’avérer intéressant de consulter le site web du fabricant. 2 Connectez la FW-1884 à votre ordinateur à l’aide du câble FireWire fourni. 3 Ouvrez Logic Pro. La FW-1884 est installée automatiquement.214 Chapitre 16 Tascam FW-1884 Vue d’ensemble des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Remarque : les unités FE-8 offrent uniquement la rubrique Tranche de console ; d’autres équipements mentionnés dans ce document ne s’appliquent donc pas. Toutefois, la rubrique/ENCODERS de la FW-1884 s’applique aux tranches de console de la FE-8. La FW-1082 ne comporte aucun encodeur de canal et offre une rubrique de bande de canal étendue. Section ENCODERS (FW-1884 uniquement) Section SHORTCUTS (FW-1884 uniquement) Contrôle Assignation FLIP Bascule le mode Flip entre Off et Swap. En mode Swap, le paramètre contrôlé par le curseur et l’encodeur de chaque tranche de console est échangé. Pan Assigne Pan aux encodeurs. AUX 1 Assigne le niveau Send 1 aux encodeurs. AUX 2 Assigne le niveau Send 2 aux encodeurs. AUX 3 Assigne le niveau Send 3 aux encodeurs. AUX 4 Assigne le niveau Send 4 aux encodeurs. AUX 5 Assigne le niveau Send 5 aux encodeurs. AUX 6 Assigne le niveau Send 6 aux encodeurs. AUX 7 Assigne le niveau Send 7 aux encodeurs. AUX 8 Assigne le niveau Send 8 aux encodeurs. Contrôle Assignation SAVE/F1 Enregistre le projet actif. Le voyant DEL est allumé si le projet a été édité depuis le dernier enregistrement. REVERT/F2 Rétablit la version enregistrée la plus récente du projet. ALL SAFE/F3 Désactive les boutons Record Enable de tous les canaux. CLR SOLO/F4 Désactive le mode Solo pour tous les canaux. Maj Désactive le mode Mute pour tous les canaux. MARKERS/F5 Crée un nouveau marqueur à la position actuelle de la tête de lecture. Maj Supprime le marqueur à la position de la tête de lecture. LOOP/F6 Active/désactive le mode Cycle. Couper Coupe la sélection en cours (de régions ou d’événements) et la place dans le Presse-papier. DEL Supprime la sélection en cours.Chapitre 16 Tascam FW-1884 215 Tranches de console Copier Copie la sélection en cours dans le Presse-papier. Coller Copie le contenu du Presse-papier vers la position actuelle de la tête de lecture. ALT/CMD Bouton de modification pour d’autres boutons. UNDO Procède à une annulation (de la dernière édition). Le voyant DEL est allumé lorsqu’un rétablissement est possible. Maj Procède à un rétablissement (rétablit une annulation). Maj Bouton de modification pour d’autres boutons. CTRL Bouton de modification pour d’autres boutons. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Voyants DEL REC Ces voyants DEL sont allumés lorsque la piste/le canal correspondant est en cours d’enregistrement. Ils clignotent lorsque la piste/le canal est en mode Record Enable (armed). SEL Sélectionne la piste/le canal. Maj Active/désactive le mode Send Mute lorsque des encodeurs contrôlent le volume d’un envoi. Read (Lire) Règle le mode d’automation de piste sur Read. Write (Écrire) Règle le mode d’automation de piste sur Write. TCH Règle le mode d’automation de piste sur Touch. Latch (Verrouiller) Règle le mode d’automation de piste sur Latch. Solo Active/désactive le statut Solo de la piste/du canal. Maj Désactive l’état Solo pour toutes les pistes (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). Muet Active/désactive le statut Mute de la piste/du canal. Maj Désactive l’état Muet pour toutes les pistes (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). Encodeur Contrôle le paramètre choisi avec la rubrique ENCODERS. SET Lorsque des encodeurs contrôlent le volume d’un envoi, cette combinaison vous permet de définir la destination d’envoi. Fader Contrôle le volume du canal.216 Chapitre 16 Tascam FW-1884 Section EQ (FW-1884 uniquement) Les contrôles EQ s’appliquent à une certaine bande EQ du canal sélectionné. S’il n’est pas déjà présent, un EQ de canal ou de phase linéaire est automatiquement inséré dans le canal. Mode Assignation REC Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les boutons SEL activent/désactivent Record Enable pour la tranche de console correspondante. Gain Édite le gain de la bande EQ sélectionnée. SET Sélectionne l’entrée de canal. FREQ Modifie le paramètre Fréquence de la bande EQ sélectionnée. SET Sélectionne la sortie de canal. Q Édite le facteur Q de la bande EQ sélectionnée. SET Sélectionne le format d’entrée de canal. Aiguës Sélectionne la bande EQ 6. Maj Sélectionne la bande EQ 8. REC Active/désactive le contournement de la bande 6 de l’égaliseur (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). HI-MID Sélectionne la bande EQ 5. Maj Sélectionne la bande EQ 7. REC Active/désactive le contournement de la bande 7 de l’égaliseur (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). LOW-MID Sélectionne la bande EQ 4. Maj Sélectionne la bande EQ 2. REC Active/désactive le contournement de la bande 3 de l’égaliseur (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). LOW Sélectionne la bande EQ 3. Maj Sélectionne la bande EQ 1. REC Active/désactive le contournement de la bande 3 de l’égaliseur (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis).Chapitre 16 Tascam FW-1884 217 Section Encodeurs et Contrôles (FW-1082 uniquement) Les trois boutons figurant au bas de cette rubrique déterminent le mode d’autres contrôles :  Mode EQ/Pan : Les contrôlent s’appliquent à une certaine bande EQ du canal sélectionné.  Mode AUX 1–4 : Les contrôles s’appliquent aux boutons Send 1 à 4.  Mode AUX 5–8 : Les contrôles s’appliquent aux boutons Send 5 à 8. Mode Assignation REC Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les boutons SEL activent/désactivent Record Enable pour la tranche de console. EQ GAIN–AUX 1/5 • Mode EQ/PAN : édite le gain de la bande EQ sélectionnée. • Mode AUX 1–4 : contrôle le niveau Send 1. • Mode AUX 5–8 : contrôle le niveau Send 5. SET Sélectionne l’entrée de canal. EQ FREQ–AUX 2/6 • Mode EQ/PAN : édite la fréquence de la bande EQ sélectionnée. • Mode AUX 1–4 : contrôle le niveau Send 2. • Mode AUX 5–8 : contrôle le niveau Send 6. SET Sélectionne la sortie de canal. EQ Q–AUX 3/7 • Mode EQ/PAN : édite le facteur Q de la bande EQ sélectionnée. • Mode AUX 1–4 : contrôle le niveau Send 3. • Mode AUX 5–8 : contrôle le niveau Send 7. SET Sélectionne le format d’entrée de canal. PAN–AUX 4/8 • Mode EQ/PAN : édite le panoramique. • Mode AUX 1–4 : contrôle le niveau Send 4. • Mode AUX 5–8 : contrôle le niveau Send 8. EQ HI–AUX 1/5 • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 6. • Mode AUX 1–4 : active/désactive le mode Mute Send 1. • Mode AUX 5–8 : active/désactive le mode Mute Send 5. Maj • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 8. • Mode AUX 1–4 : bascule la position Send 1 (avant/après.) • Mode AUX 5–8 : bascule la position Send 5 (avant/après). REC Active/désactive le contournement de la bande 6 de l’égaliseur. EQ HI MID–AUX 2/6 • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 5. • Mode AUX 1–4 : active/désactive le mode Mute Send 2. • Mode AUX 5–8 : active/désactive le mode Mute Send 6. Maj • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 7. • Mode AUX 1–4 : bascule la position Send 2 (avant/après). • Mode AUX 5–8 : bascule la position Send 6 (avant/après). REC Active/désactive le contournement de la bande 5 de l’égaliseur. EQ LO MID–AUX 3/7 • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 4. • Mode AUX 1–4 : active/désactive le mode Mute Send 3. • Mode AUX 5–8 : active/désactive le mode Mute Send 7. 218 Chapitre 16 Tascam FW-1884 Curseur MASTER Ce curseur contrôle toujours le volume principal. En l’absence de canal principal, il contrôle la sortie 1/2. Section Automation/Clock Rate (FW-1884 uniquement) Maj • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 2. • Mode AUX 1–4 : bascule la position de Send 3 (avant/après). • Mode AUX 5–8 : bascule la position Send 7 (avant/après). REC Active/désactive le contournement de la bande 4 de l’égaliseur. EQ LOW–AUX 4/8 • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 3. • Mode AUX 1–4 : active/désactive le mode Mute Send 4. • Mode AUX 5–8 : active/désactive le mode Mute Send 8. Maj • Mode EQ/PAN : sélectionne la bande EQ 1. • Mode AUX 1–4 : bascule la position Send 4 (avant/après). • Mode AUX 5–8 : bascule la position Send 8 (avant/après). REC Active/désactive le contournement de la bande 3 de l’égaliseur. EQ/PAN Sélectionne le mode EQ/PAN. Maj Active/désactive le mode Flip. Lorsque le mode Flip est activé, les curseurs contrôlent le panoramique. AUX 1–4 Sélectionne le mode AUX 1 à 4. AUX 5–8 Sélectionne le mode AUX 5 à 8. Mode Assignation Contrôle Assignation Read (Lire) Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les boutons SEL sont allumés si un canal est en mode d’automation Read. Une pression du bouton SELl règle le mode Read. Une rotation de l’encodeur modifie également le mode d’automation. Write (Écrire) Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les boutons SEL sont allumés si un canal est en mode d’automation Write. Une pression du bouton SEL règle le mode Write. Une rotation de l’encodeur modifie également le mode d’automation. TCH Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les boutons SEL sont allumés si un canal est en mode d’automation Touch. Une pression du bouton SEL règle le mode Touch. Une rotation de l’encodeur modifie également le mode d’automation. Latch (Verrouiller) Lorsque ce bouton est maintenu enfoncé, les boutons SEL sont allumés si un canal est en mode d’automation Latch. Une pression du bouton SEL règle le mode Latch. Une rotation de l’encodeur modifie également le mode d’automation. F7 Attribue aux encodeurs l’édition des paramètres de panoramique/surround sur le canal sélectionné. Les paramètres de surround se présentent comme suit : angle, rayon, LFE (niveau), mode surround, X, Y, centre (niveau). F8 Bascule les encodeurs en présentation Canal, mode EQ Edit pour le canal sélectionné. Pour plus d’informations sur les assignations de paramètre, voir la ligne supérieure de l’application SoftLCD. Le curseur gauche/droit décale la banque de paramètres (une banque est un groupe de canaux ou de paramètres).Chapitre 16 Tascam FW-1884 219 Section Contrôles Mode (FW-1082 uniquement) Section MASTER F9 Bascule les encodeurs en présentation Canal mode Plug-in Edit pour le canal sélectionné. Le curseur gauche/droit décale la banque de paramètres (chaque banque peut être présentée sous la forme d’une page de paramètres de module). Le curseur haut/bas sélectionne le logement d’insertion de canal en vue de son édition. F10 Bascule les encodeurs en présentation Canal, mode Instrument Edit pour le canal sélectionné. Le curseur gauche/droit décale la banque de paramètres. Contrôle Assignation Contrôle Assignation F1 Enregistre le projet actif. Le voyant DEL est allumé si le projet a été modifié depuis le dernier enregistrement. Maj Ouvre la zone de dialogue Enregistrer sous. F2 Procède à une annulation (de la dernière édition). Le voyant DEL est allumé lorsqu’un rétablissement est possible. Maj Procède à un rétablissement. F3 Copie la sélection en cours (de régions ou d’événements) vers le Presse-papier. Maj Coupe la sélection en cours et la place dans le Presse-papier. F4 Colle le contenu du Presse-papier. Maj Efface la sélection en cours. Contrôle Assignation Boutons curseur Identiques aux touches fléchées du clavier d’ordinateur (mais indépendants de ces dernières), sauf lorsque les encodeurs sont en mode EQ Edit, Plug-in Edit ou Instrument Edit (voir ci-dessus). Maj Zoom avant et arrière horizontal ou vertical (de la fenêtre ayant le focus). SHTL Active le mode Shuttle pour la molette. Molette Mode Shuttle désactivé : déplace la tête de lecture d’une mesure. Mode Shuttle activé : procède à une avance rapide ou à un retour arrière Shuttle de la tête de lecture. Voyants DEL Bank Affichent la banque de curseurs sélectionnée. Si vous disposez uniquement d’une surface de contrôle FW-1884, une banque fait référence à huit canaux. Si vous avez ajouté des extensions FE-8, une banque englobe le nombre total de tranches de console (physiques) : 16, 24, etc. Si aucun voyant DEL n’est allumé, la banque 5 ou supérieure est sélectionnée. < BANK Décale la banque de curseurs d’une banque vers le bas. Maj Décale la banque de curseurs d’un canal vers le bas. SET Active la présentation Table de mixage (multicanal, gestionnaire 1.20 ou ulté- rieur requis). BANK > Décale la banque de curseurs d’une banque vers le haut.220 Chapitre 16 Tascam FW-1884 Maj Décale la banque de curseurs d’un canal vers le haut. SET Active la présentation Table de mixage et affiche tous les canaux auxiliaires et de sortie (multicanal, gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). << LOCATE Accède au marqueur précédent. SET Supprime le marqueur actif (gestionnaire 1.20 ou ultérieur requis). LOCATE >> Accède au marqueur suivant. SET Crée un marqueur au niveau de la tête de lecture (gestionnaire 1.20 ou ulté- rieur requis). Boutons NUDGE Déplace l’événement/la région sélectionné vers la gauche ou la droite (selon la valeur de déplacement actuelle). SET Sélectionne la valeur de déplacement actuelle : tick, division, dénominateur, mesure, image, 1/2 image. SET Bouton de modification pour d’autres boutons. IN Déplace la tête de lecture vers la position du locator gauche. SET Règle le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Règle le locator de punch In sur la position actuelle de la tête de lecture. OUT Déplace la tête de lecture vers la position du locator droit. SET Règle le locator droit sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Règle le locator de punch Out sur la position actuelle de la tête de lecture. REW Identique au raccourci clavier Rewind. FFWD Identique au raccourci clavier Forward. Arrêt Arrête la lecture. Lecture Démarre la lecture. REC Identique au raccourci clavier Record. Contrôle Assignation17 221 17 Tascam US-2400 Réglage de votre Tascam US-2400 Suivez les procédures détaillées ci-dessous pour utiliser votre Tascam US-2400 avec Logic Pro. Pour régler le Tascam US-2400 à utiliser avec Logic Pro : 1 Vérifiez que vos unités US-2400 sont reliées à l’ordinateur par le port USB. 2 Vérifiez que l’US-2400 est en mode natif. Reportez-vous au manuel de votre US-2400 pour en savoir plus à ce sujet. 3 Ouvrez Logic Pro. Vos surfaces de contrôle sont analysées et installées automatiquement. Note spéciale L’US-2400 peut s’exécuter en mode natif et en mode d’émulation Mackie Control. Si l’unité est réglée en mode d’émulation Mackie Control et que le module de prise en charge natif est installé dans le progiciel Logic Pro, Logic Pro détecte : une surface de contrôle native US-2400 et une surface Mackie Control plus deux unités Extender (XT). Pour exécuter l’US-2400 en mode Mackie Control, supprimez le module US-2400 du progiciel Logic Pro. Logic Pro détecte alors une surface Mackie Control plus deux unités Extender (XT) (réglage approprié de l’US-2400 en mode d’émulation Mackie Control) lorsque vous effectuez l’analyse des surfaces de contrôle. La présentation des boutons du mode Mackie Control est différente de celle du Tascam US-2400. Lorsque vous exécutez le Tascam US-2400 en mode Mackie Control, certains contrôleurs, comme la manette de jeu, ne sont pas accessibles. Du fait de ces restrictions, l’utilisation du Tascam US-2400 en mode Mackie Control n’est pas recommandée. Si vous l’utilisez ainsi, reportez-vous à la documentation fournie avec le Tascam US-2400 pour plus de détails.222 Chapitre 17 Tascam US-2400 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Tranches de console Contrôle Assignation Encodeurs Bouton CHAN activé : reportez-vous à la rubrique « Détails sur les encodeurs » à la page 223.Bouton CHAN clignotant : paramètres des instruments de contrôle des encodeurs, voir aussi « Présentation Édition d’instrument » à la page 226.Bouton PAN clignotant : paramètres des modules de contrôle des encodeurs, voir aussi « Présentation Édition de module » à la page 226. Autres modes : les encodeurs contrôlent les paramètres du mode actif. TOUCHE F  Si vous êtes dans la présentation d’édition d’instrument (le bouton CHAN clignote), appuyer sur la touche F ouvre la présentation d’assignation d’instrument : les encodeurs permettent de choisir un module d’instrument dans la liste des modules d’instruments logiciels disponibles.  Si vous êtes dans la présentation d’édition de module (le bouton PAN clignote), appuyer sur la touche F ouvre la présentation d’assignation de module : les encodeurs permettent de choisir un module d’effet dans la liste des modules d’effets disponibles.  Si vous êtes dans la présentation Send (le voyant DEL du bouton AUX clignote) et que vous appuyez sur la touche F, les encodeurs servent à assigner la destination de l’envoi. Boutons SEL Permettent de sélectionner pistes et canaux. Maj Dans la présentation Panoramique : définit le volume sur Unité (0 dB). Dans les présentations d’envoi : active/désactive le mode Send (pré/post-envoi). TOUCHE F Active/désactive le bouton Record Enable de chaque canal. Boutons SOLO Activent/désactivent la fonction Solo. Boutons MUTE Activent/désactivent le son. Dans les présentations Send avec le mode Flip activé : active/coupe le son de l’envoi sélectionné. Maj Dans les présentations d’envoi : active/coupe le son de l’envoi sélectionné. Curseurs Contrôlent le volume de chaque canal (sauf si le mode Flip de duplication ou d’échange est actif).Chapitre 17 Tascam US-2400 223 Détails sur les encodeurs En mode CHAN (bouton CHAN activé), les encodeurs contrôlent ces paramètres sur le canal sélectionné : Contrôle Assignation Encodeur 1 (AUX 1) Contrôle le niveau Send 1. Encodeur 2 (AUX 2) Contrôle le niveau Send 2. Encodeur 3 (AUX 3) Contrôle le niveau Send 3. Encodeur 4 (AUX 4) Contrôle le niveau Send 4. Encodeur 5 (AUX 5) Contrôle le niveau Send 5. Encodeur 6 (AUX 6) Contrôle le niveau Send 6. Encodeur 7 Contrôle le niveau Send 7. Encodeur 8 Contrôle le niveau Send 8. Encodeur 11 (GAIN 1) Contrôle le paramètre Gain de la bande 3, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 12 (FREQ. 1) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 3, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 13 (Q 1) Contrôle le facteur Q de la bande 3, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 14 (GAIN 2) Contrôle le paramètre Gain de la bande 4, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 15 (FREQ. 2) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 4, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 16 (Q 2) Contrôle le facteur Q de la bande 4, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 17 (GAIN 3) Contrôle le paramètre Gain de la bande 5, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 18 (FREQ. 3) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 5, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 19 (Q 3) Contrôle le facteur Q de la bande 5, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 20 (GAIN 4) Contrôle le paramètre Gain de la bande 6, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 21 (FREQ. 4) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 6, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 22 (Q 4) Contrôle le facteur Q de la bande 6, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 24 (PAN) Contrôle le panoramique.224 Chapitre 17 Tascam US-2400 En mode CHAN (bouton SHIFT maintenu enfoncé), les encodeurs contrôlent les paramètres suivants sur le canal sélectionné : Contrôle Assignation Encodeur 1 (AUX 1) Contrôle le panoramique/l’angle Surround. Encodeur 2 (AUX 2) Contrôle le radius Surround. Encodeur 3 (AUX 3) Contrôle le LFE Surround (niveau). Encodeur 4 (AUX 4) Contrôle le mode Surround. Encodeur 5 (AUX 5) Contrôle le X Surround. Encodeur 6 (AUX 6) Contrôle le Y Surround. Encodeur 11 (GAIN 1) Contrôle le paramètre de courbe de la bande 1, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 12 (FREQ. 1) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 1, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 13 (Q 1) Contrôle le facteur Q de la bande 1, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 14 (GAIN 2) Contrôle le paramètre Gain de la bande 2, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 15 (FREQ. 2) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 2, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 16 (Q 2) Contrôle le facteur Q de la bande 2, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 17 (GAIN 3) Contrôle le paramètre Gain de la bande 7, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 18 (FREQ . 3) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 7, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 19 (Q 3) Contrôle le facteur Q de la bande 7, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 20 (GAIN 4) Contrôle le paramètre de courbe de la bande 8, si un Channel EQou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 21 (FREQ . 4) Contrôle le paramètre Fréquence de la bande 8, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 22 (Q 4) Contrôle le facteur Q de la bande 8, si un Channel EQ ou un Linear Phase EQ est inséré. Encodeur 24 (PAN) Contrôle le panoramique/la balance (des canaux mono ou stéréo).Chapitre 17 Tascam US-2400 225 Tranche de console principale Section Assignation des encodeurs Il s’agit de l’assignation standard de ces boutons : Contrôle Assignation SEL Sélectionne la tranche de console de sortie Master, si elle existe. Dans le cas contraire, le canal de sortie 1-2 est sélectionné. CLR SOLO Désactive la fonction Solo pour tous les canaux/pistes. Maj Désactive la fonction Mute pour tous les canaux/pistes. TOUCHE F Désactive les boutons Record Enable de tous les canaux/pistes. FLIP Bascule le mode Flip entre l’état Désactivé (voyant DEL éteint) et l’état Dupliquer (voyant DEL allumé). Dans ce mode, le curseur de chaque tranche de console reflète la fonction de l’encodeur. Maj Règle le mode Flip sur Échange (voyant DEL clignotant). Dans ce mode, les paramètres contrôlés par le curseur et l’encodeur sont intervertis. TOUCHE F Règle le mode Flip sur Zéro. Les moteurs des curseurs sont désactivés (voyant DEL clignotant). Contrôle Assignation CHAN Bascule les encodeurs sur la présentation Canal (voir la légende des encodeurs). Le voyant DEL CHAN est allumé. TOUCHE F Bascule les encodeurs sur la présentation Édition d’instrument. Le voyant DEL CHAN clignote. Reportez-vous à « Présentation Édition d’instrument » à la page 226, pour plus de détails. Pan Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage (multicanal) des contrôles de panoramique. Le voyant DEL PAN est allumé. TOUCHE F Bascule les encodeurs sur la présentation Édition de module. Le voyant DEL PAN clignote. Reportez-vous à « Présentation Édition de module » à la page 226 pour plus de détails. AUX 1 Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage du niveau Send 1 (pour tous les canaux). TOUCHE F Bascule l’affichage de la fenêtre Arrangement :  Si la fenêtre Arrangement est ouverte, elle se ferme.  Si la fenêtre Arrangement est fermée, elle s’ouvre. AUX 2 Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage du niveau Send 2. TOUCHE F Bascule l’affichage de la liste d’évènement :  Si la liste d’évènement est ouverte, elle se ferme.  Si la liste d’évènement est fermée, elle s’ouvre. AUX 3 Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage du niveau Send 3. TOUCHE F Bascule l’affichage de l’éditeur de partition :  Si l’éditeur de partition est ouvert, il se ferme.  Si l’éditeur de partition est fermé, il s’ouvre. 226 Chapitre 17 Tascam US-2400 Présentation Édition d’instrument Dans la présentation Édition d’instrument, les boutons AUX suivants ont des assignations spéciales : Les voyants DEL AUX affichent la banque de paramètres sélectionnée. Le voyant DEL AUX 2 est allumé si les paramètres 25 à 48 sont affichés sur les encodeurs. Présentation Édition de module Dans la présentation Édition de module, les boutons AUX suivants ont des assignations spéciales : Les voyants DEL AUX affichent le logement d’insertion sélectionné. Par exemple : le voyant DEL AUX 2 est allumé si le logement d’insertion 2 est en cours d’édition. AUX 4 Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage du niveau Send 4. TOUCHE F Bascule l’affichage de la fenêtre Chutier Audio :  Si la fenêtre Chutier Audio est ouverte, elle se ferme.  Si la fenêtre Chutier Audio est fermée, elle s’ouvre. AUX 5 Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage du niveau Send 5. TOUCHE F Bascule l’affichage de Hyper Editor :  Si Hyper Editor est ouvert, il se ferme.  Si Hyper Editor est fermé, il s’ouvre. AUX 6 Bascule les encodeurs sur la présentation Table de mixage du niveau Send 6. TOUCHE F Bascule l’affichage de l’éditeur Clavier :  Si l’éditeur Clavier est ouvert, il se ferme.  Si l’éditeur Clavier est fermé, il s’ouvre. Contrôle Assignation Contrôle Assignation AUX 1 Fait défiler la banque de curseurs de paramètres vers la gauche, de 24 paramètres. AUX 2 Fait défiler la banque de curseurs de paramètres vers la droite, de 24 paramètres. AUX 4 Active/désactive le bouton Bypass de l’instrument en cours d’édition. Contrôle Assignation AUX 1 Fait défiler la banque de curseurs de paramètres vers la gauche, de 24 paramètres. AUX 2 Fait défiler la banque de curseurs de paramètres vers la droite, de 24 paramètres. AUX 3 Incrémente la valeur Insérer slot (choisit un logement comportant un numéro supérieur). AUX 4 Active/désactive le bouton Bypass du module en cours d’édition. AUX 6 Décrémente la valeur Insérer slot (choisit un logement comportant un numéro inférieur).Chapitre 17 Tascam US-2400 227 Section Master Contrôle Assignation MTR Bascule l’affichage de l’anneau du voyant DEL de l’encodeur entre deux modes :  La valeur du paramètre (voyant DEL éteint).  Level meter/vu-mètre du maintien du pic (voyant DEL allumé). En mode Level meter, le voyant DEL situé au-dessous de l’encodeur indique les surcharges de signal (écrêtage). TOUCHE F Touche de modification, utilisée pour basculer la fonction des autres contrôles (voir les entrées « TOUCHE F » de la colonne de gauche). NULL Règle le Surround X/Y ou le panoramique du canal sélectionné sur la position centrale. Le voyant DEL s’allume si l’effet Surround X (ou le panoramique) se situe au centre. TOUCHE F Réinitialise l’affichage de surcharge des level meter. Jog Wheel (molette) SCRUB désactivé : déplace la tête de lecture par mesures. SCRUB activé : scrubbing (audio et MIDI). Voyant DEL SCRUB clignotant : mode Shuttle. Manette de jeu Modifie le Surround X/Y ou le panoramique du canal sélectionné. SCRUB Bascule le jog wheel entre les modes Déplacer la tête de lecture d’un certain nombre de mesures (voyant DEL éteint) et Scrubbing (voyant DEL allumé). Maj Règle le jog wheel sur le mode Shuttle (le voyant DEL clignote). BANK - Décale la banque de curseurs vers la gauche, d’une banque. Le voyant DEL est allumé si la banque de curseurs la plus à gauche n’est pas atteinte. TOUCHE F Décale la banque de curseurs d’un canal vers la gauche. BANK + Décale la banque de curseurs d’une banque vers la droite. Le voyant DEL est allumé si la banque de curseurs la plus à droite n’est pas atteinte. TOUCHE F Décale la banque de curseurs d’un canal vers la droite. IN Règle le locator de punch In sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Déplace la tête de lecture vers la position du locator gauche. TOUCHE F Règle le locator de lecture gauche sur la position actuelle de la tête de lecture. OUT Règle le locator de punch Out sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Déplace la tête de lecture vers la position du locator droit. TOUCHE F Règle le locator de lecture droit sur la position actuelle de la tête de lecture. Maj Touche de modification, utilisée pour basculer la fonction des autres contrôles (voir les entrées mentionnant SHIFT dans la colonne de gauche). REW Effectue un retour arrière Shuttle. Maj Identique à la touche fléchée vers la gauche du clavier de l’ordinateur (mais indépendante de celle-ci). F FWD Effectue une avance rapide Shuttle. Maj Identique à la touche fléchée vers la droite du clavier de l’ordinateur (mais indépendante de celle-ci). Arrêt Arrête la lecture.228 Chapitre 17 Tascam US-2400 Maj Identique à la touche fléchée vers le bas du clavier de l’ordinateur (mais indé- pendante de celle-ci). Lecture Démarre la lecture. Maj Identique à la touche fléchée vers le haut du clavier de l’ordinateur (mais indé- pendante de celle-ci). Enregistrer Active/désactive l’enregistrement. Contrôle Assignation18 229 18 Tascam US-428 et US-224 Réglage des surfaces de contrôle Tascam US-428 et US-224 La rubrique suivante présente les étapes nécessaires à l’utilisation des surfaces de contrôle Tascam US-428 ou US-224 avec Logic Pro. Pour régler vos périphériques Tascam US-428 ou US-224 dans Logic Pro : 1 Installez la dernière version du gestionnaire nécessaire au US-428 et au US-224. 2 Vérifiez que vos unités US-428 ou US-224 sont reliées à l’ordinateur par le port USB. 3 Ouvrez Logic Pro. Les unités sont analysées et installées automatiquement. Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (NULL, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Remarque : l’US-224 n’offre que quatre tranches de console et commandes de lecture, et ne comporte pas les rubriques EQ et Master (à l’exception du bouton NULL et de la molette de données) de l’US-428. De nombreuses opérations répertoriées ci-dessous sont caractéristiques des commandes supplémentaires de l’US-428 et ne peuvent pas être effectuées avec l’US-224.230 Chapitre 18 Tascam US-428 et US-224 Tranches de console Section EQ Contrôle Assignation MUTE 1 à 8 Voyant DEL SOLO désactivé : active/coupe le son ; le voyant DEL affiche l’état de la fonction Mute. Voyant DEL SOLO activé : active/désactive la fonction Solo ; le voyant DEL affiche l’état de la fonction Solo. Voyants DEL REC 1 à 8 Affiche l’état d’enregistrement activé. NULL Activé si le curseur est supérieur au volume de canal réel (dans Logic Pro). Voyants DEL SELECT 1 à 8 Affichent l’état de sélection (du canal). NULL Activé si le curseur est inférieur au volume de canal réel (dans Logic Pro). Boutons SELECT 1 à 8 Sélectionnent le canal. REC Active/désactive l’état d’enregistrement activé. Curseur 1 à 8 Contrôle le volume du canal. NULL Permet de mettre à jour la position du curseur en fonction du volume réel (dans Logic Pro). Curseur Master Contrôle le curseur de volume Master (ou les sorties 1 et 2 si le projet ne comporte pas de canal de curseur de ce type). Contrôle Assignation Gain Contrôle le gain de la bande sélectionnée de l’égaliseur (du canal choisi). Freq Contrôle la fréquence de la bande sélectionnée de l’égaliseur (du canal choisi). Q Contrôle le facteur Q de la bande sélectionnée de l’égaliseur (du canal choisi). Aiguës Sélectionne la bande 3 de l’égaliseur (permettant d’utiliser les contrôles Gain, Freq. et Q pour cette bande). ASGN Active/désactive le contournement de la bande de l’égaliseur 3. HI-MID Sélectionne la bande 4 de l’égaliseur (permettant d’utiliser les contrôles Gain, Freq. et Q pour cette bande). ASGN Active/désactive le contournement de la bande de l’égaliseur 4. LO-MID Sélectionne la bande 5 de l’égaliseur (permettant d’utiliser les contrôles Gain, Freq. et Q pour cette bande). ASGN Active/désactive le contournement de la bande de l’égaliseur 5. LOW Sélectionne la bande 6 de l’égaliseur (permettant d’utiliser les contrôles Gain, Freq. et Q pour cette bande). ASGN Active/désactive le contournement de la bande de l’égaliseur 6.Chapitre 18 Tascam US-428 et US-224 231 Contrôles de rubrique Master Section LOCATE Contrôle Assignation AUX 1 Bascule la molette de données entre le mode Transport/Scrub et le niveau Send 1. ASGN Active/désactive l’état Mute Send 1. AUX 2 Bascule la molette de données entre le mode Transport/Scrub et le niveau Send 2. ASGN Active/désactive l’état Mute Send 2. AUX 3 Bascule la molette de données entre le mode Transport/Scrub et le niveau Send 3. ASGN Active/désactive l’état Mute Send 3. AUX 4 Bascule la molette de données entre le mode Transport/Scrub et le niveau Send 4. ASGN Active/désactive l’état Mute Send 4. ASGN Bouton de modification de la fonction des contrôles de l’égaliseur, des boutons AUX 1 à 4, du potentiomètre PAN et de la molette de données. F1 Active/désactive le mode Cycle. F2 Active/désactive le mode Autopunch. F3 Active/désactive le mode Scrub. Pan Contrôle le panoramique du canal sélectionné. ASGN Définit l’entrée du canal sélectionné. NULL Bouton de modification du mode NULL. Le mode NULL permet de mettre à jour les positions du curseur en fonction du volume réel (affiché dans Logic Pro). Molette de données Voyant DEL AUX 1 activé : contrôle le volume de l’envoi 1 du canal sélectionné. Voyant DEL AUX 2 activé : contrôle le volume de l’envoi 2 du canal sélectionné. Voyant DEL AUX 3 activé : contrôle le volume de l’envoi 3 du canal sélectionné. Voyant DEL AUX 4 activé : contrôle le volume de l’envoi 4 du canal sélectionné. Voyant DEL F3 activé : la molette de données est en mode Scrub. Aucun des voyants DEL ci-dessus n’est allumé : la molette de données est en mode Transport et déplace la tête de lecture d’une mesure à l’autre. ASGN Définit la sortie du canal sélectionné. Contrôle Assignation << LOCATE Déplace la tête de lecture sur la position du marqueur précédent. LOCATE >> Déplace la tête de lecture sur la position du marqueur suivant. SET Crée un marqueur à la position actuelle de la tête de lecture.232 Chapitre 18 Tascam US-428 et US-224 Section BANK Section Transport Contrôle Assignation < BANK Décale la banque de curseurs d’une banque vers la gauche (une banque est un groupe de canaux). Le voyant DEL est allumé si la banque de curseurs la plus à gauche n’est pas atteinte. BANK> Décale la banque de curseurs d’une banque vers la droite. Le voyant DEL est allumé si la banque de curseurs la plus à droite n’est pas atteinte. Contrôle Assignation REW Déplace la tête de lecture d’une mesure vers l’arrière. F FWD Déplace la tête de lecture d’une mesure vers l’avant. Arrêt Arrête la lecture. Lecture Démarre la lecture. Enregistrer Commence l’enregistrement.19 233 19 Yamaha 01V96 Réglage de votre Yamaha 01V96 Effectuez cette procédure pour pouvoir utiliser votre surface de contrôle avec Logic Pro 8.  Vérifiez que vos unités 01V96 sont reliées à l’ordinateur par le port USB.  Vérifiez que le gestionnaire MIDI fourni avec l’unité est installé. Sur le panneau avant de la console 01V96 : 1 Appuyez plusieurs fois sur le bouton DISPLAY ACCESS [DIO/SETUP] pour faire apparaî- tre la page DIO/Setup/MIDI/Host. 2 Déplacez le curseur sur la première zone de paramètre DAW dans la rubrique des fonctions spéciales, puis faites tourner la molette des paramètres pour sélectionner USB et 1–2. 3 Appuyez plusieurs fois sur le bouton DISPLAY ACCESS [DIO/SETUP] pour afficher la page DIO/Setup/Remote. 4 Faites tourner la molette des paramètres pour sélectionner General DAW comme paramètre CIBLE. 5 Appuyez sur le bouton LAYER [REMOTE]. Dans Logic Pro : L’unité est automatiquement installée à l’ouverture de Logic Pro. Deux icônes 01V96 (USB 1–2) alignées horizontalement doivent apparaître dans la fenêtre de réglage.234 Chapitre 19 Yamaha 01V96 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Section DISPLAY ACCESS Section FADER MODE Contrôle Assignation AUTOMIX Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des bandes de canaux indiquent le mode d’automation actuel. PAIR/GROUP Active le mode Édition de groupe :  La première ligne de la rubrique DSP Edit (qui apparaît à l’écran de la surface de contrôle) indique le numéro et le nom du groupe en cours d’édition.  Les boutons de contrôle des paramètres F1 à F4 basculent les propriétés du groupe en cours d’édition. Le nom du groupe est affiché sur la ligne du bas.  Lorsque le bouton INSERT/PARAM est défini en mode d’insertion, la molette des paramètres fait défiler les propriétés de groupe. Dans les autres cas, elle permet de sélectionner le groupe en cours d’édition.  Les boutons SELECT activent/désactivent l’adhésion au groupe du canal. DAW SHIFT/ADD Bascule vers une présentation des canaux utilisés par les pistes d’arrangement. Effet Masque ou affiche l’éditeur des échantillons. Contrôle Assignation AUX 1 Assigne le niveau Send 1 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs DSP. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. DAW SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 6. AUX 2 Assigne le niveau Send 2 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs DSP. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 2 actuelle. DAW SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 7. AUX 3 Assigne le niveau Send 3 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs DSP. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 3 actuelle. DAW SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 8. AUX 4 Assigne le niveau Send 4 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs DSP. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 4 actuelle. AUX 5 Assigne le niveau Send 5 aux encodeurs et les niveaux Send 5 à 8 aux encodeurs DSP. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 5 actuelle. AUX 6 Bascule les boutons de sélection des encodeurs entre le comportement normal et la définition de la valeur par défaut.Chapitre 19 Yamaha 01V96 235 Fonction de l’écran à cristaux liquides Écran à cristaux liquides L’écran à cristaux liquides affiche différentes données en fonction de la page sélectionnée (par les boutons F2, F3 et F4) : Mode Insertion de l’affichage Appuyez sur le bouton [F2] pour sélectionner le mode d’insertion de l’affichage. Dans ce mode, l’écran à cristaux liquides affiche des paramètres, ce qui permet d’éditer les effets. Ce mode permet également de passer d’un logement d’insertion à l’autre, ce qui permet d’éditer chaque effet. AUX 7 Assigne le panoramique aux encodeurs ; assigne les paramètres de panoramique/Surround du canal sélectionné aux encodeurs DSP. AUX 8 Détermine le mode des boutons SEL de la tranche de console lorsque le bouton AUTO de cette bande est désactivé :  Indicateur désactivé : sélection de piste/canal.  Indicateur activé : sélection du mode d’insertion. HOME Active ou désactive le mode Flip. Contrôle Assignation Contrôle Assignation Boutons droit/gauche Mode Édition d’effet : décale l’affichage des paramètres du nombre de paramè- tres affichés dans le groupe de surfaces de contrôle (généralement quatre). DAW ALT/FINE Mode Édition d’effet : décale l’affichage des paramètres d’un paramètre. F1 Éteint les voyants DEL de surcharge. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche les canaux MIDI. DAW ALT/FINE Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement. Écran Assignation Option TIME CODE Active si le compteur affiche le code temporel SMPTE. FEET Non assigné. Option BEATS Active si le compteur affiche les mesures/battements/divisions/ticks. Affichage du compteur Affiche le code temporel SMPTE ou les mesures/battements/divisions/ticks. SELECT ASSIGN Affiche l’assignation des encodeurs comme suit : Pan, Snd1 à Snd8, S1As à S8As, In, Out. ASSIGN — COMPARE Bascule l’écran entre les modes « nom de piste/nom de paramètre » et « nom de paramètre/valeur de paramètre ». Contournement Modifie l’état de contournement de l’effet en cours d’édition. INSERT/PARAM Bascule entre les modes Assignation d’effet et Édition d’effet.236 Chapitre 19 Yamaha 01V96 Mode d’affichage de canal Section SELECTED CHANNEL Activation des contrôles de rotation 1 à 4 Mode Assignation de panoramique :  Le contrôle rotatif 1 centre l’angle de panoramique ou Surround.  Le contrôle rotatif 2 centre la diversité Surround.  Le contrôle rotatif 3 centre le volume LFE Surround.  Le contrôle rotatif 4 applique la valeur par défaut à la diffusion. Mode Assignation d’envoi :  Active/désactive les boutons Send 1 à 4 ou Mute 5 à 8. Mode Assignation d’effet :  Confirme la sélection de l’effet pour les logements d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8, et active le mode d’édition d’effet pour le logement d’insertion sélectionné. Mode Édition d’effet :  Définit le paramètre sur sa valeur par défaut ou bascule les boutons dotés de deux états. Déplacement des contrôles de rotation 1 à 4 Mode Assignation de panoramique :  Le contrôle rotatif 1 modifie l’angle de panoramique ou Surround.  Le contrôle rotatif 2 modifie la diversité Surround.  Le contrôle rotatif 3 modifie le volume LFE du son Surround.  Le contrôle rotatif 4 modifie la diffusion. Mode Assignation d’envoi :  Contrôle le niveau d’envoi des boutons Send 1 à 4 ou 5 à 8. Mode assignation d’effet :  Sélectionne le logement d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8. Mode Édition d’effet :  Définit la valeur. Écran Assignation Contrôle Assignation Déplacement des contrôles de paramètre 1 à 16 Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique FADER MODE. Activation des contrôles de paramè- tre 1 à 16 Lorsque Send 1 à 8 est sélectionné : modifie la position de pré/post-curseur d’envoi, active ou coupe le son de l’envoi, ou encore rétablit le volume de l’envoi à sa valeur par défaut. Mode d’assignation Send, Input ou Output : confirme la sélection. Contrôle Assignation Contrôle Pan Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique FADER MODE.Chapitre 19 Yamaha 01V96 237 Section relative à l’entrée de données Tranches de console Section relative aux tranches de console stéréo Contrôle Assignation Molette de paramètres Par défaut : déplace la tête de lecture d’une mesure. Scrub : scrub (fichier audio ou MIDI). Shuttle : mode Shuttle. Bouton [DEC] Par défaut : ferme le dossier. Dans la zone de dialogue Aller au marqueur : annule la zone de dialogue. DAW ALT/FINE Ouvre ou ferme la fenêtre du chutier audio. Bouton [INC] Ouvre le dossier sélectionné. Contrôle Assignation Level Meter Affiche le niveau momentané et le niveau de crête. SEL Si la fonction AUTO est désactivée :  FADER MODE [AUX 8] désactivé : sélectionne le canal.  FADER MODE [AUX 8] activé : sélectionne le canal pour l’assignation d’insertion, ce qui permet d’insérer des effets. Si la fonction AUTO est activée :  Fait défiler les modes d’automation. Définit le mode sélectionné lorsqu’un bouton de mode d’automation est maintenu enfoncé. DAW SHIFT/ADD Règle le volume sur le niveau de l’unité. Solo Active ou désactive le bouton Solo. DAW OPTION/ALL Désactive le bouton Solo de tous les canaux. ON Active ou désactive le bouton Mute. DAW OPTION/ALL Active le son pour tous les canaux. Curseur Ajuste le volume ou duplique l’encodeur (assigné à la molette de paramètres) en mode Flip. Contrôle Assignation SEL Bascule les boutons SEL des tranches de console entre sélection de tranche de console et sélection d’insertion.238 Chapitre 19 Yamaha 01V96 Section User Defined Keys Ces touches définies par l’utilisateur peuvent être assignées aux fonctions suivantes : Contrôle Assignation DAW WIN STATUS Ouvre ou ferme la fenêtre du chutier audio. DAW REC/RDY 1 à 16 Active ou désactive le bouton Record Enable du canal. DAW WIN TRANSPORT Ouvre ou ferme la fenêtre des mesures de transport. DAW BANK– Décale les tranches de console d’une banque (une banque est un groupe de canaux ou de paramètres) vers la gauche. DAW BANK+ Décale les tranches de console d’une banque vers la droite. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la seconde utilisation de certains boutons. Reportez-vous à la description des autres boutons. DAW OPTION/ALL Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, le mode de changement de valeur est défini sur Pleine : faire tourner l’encodeur vers la droite définit la valeur maximale. Le tourner vers la gauche définit la valeur minimale. L’encodeur s’arrête également sur sa valeur par défaut. Reportez-vous à la description des autres boutons. DAW GROUP STATUS Active le mode Édition de groupe :  La première ligne de l’écran affiche le nom et le numéro du groupe en cours d’édition.  Les boutons de contrôle des paramètres 1 à 4 basculent entre les proprié- tés du groupe en cours d’édition. Le nom du groupe est affiché sur la ligne du bas.  Lorsque le bouton INSERT/PARAM est défini sur INSERT, les boutons de défilement d’onglet gauche et droit font défiler les propriétés de groupe. Sinon, il sélectionne le groupe à éditer.  Les boutons SELECT activent/désactivent l’adhésion au groupe du canal. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Canal. DAW SUSPEND Active ou désactive la saisie du groupe. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation de canal étendu. DAW CREATE GROUP Crée un groupe et active le mode Édition de groupe (voir ci-dessus). DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage. DAW WIN MIX/EDIT Bascule entre les fenêtres Arrangement et Table de mixage. DAW CHANNEL – Décale les tranches de console d’un canal vers la gauche. DAW CHANNEL+ Décale les tranches de console d’un canal vers la droite. DAW CTRL/CLUTCH Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, la saisie du groupe est activée (tous les groupes sont désactivés). DAW ALT/FINE Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, le mode de changement de valeur est défini sur Fin : les changements de valeur fonctionnent dans la résolution maximale. Reportez-vous également à la description des autres boutons. DAW MONI STATUS — DAW UNDO Annule la dernière opération d’édition.Chapitre 19 Yamaha 01V96 239 DAW SHIFT/ADD Rétablit la dernière opération annulée. DAW OPTION/ALL Ouvre la fenêtre Historique d’annulation. DAW SAVE Enregistre le projet. DAW WIN MEM-LOC Ouvre ou ferme la liste des marqueurs. DAW OPTION/ALL Effectue une opération Enregistrer sous, ce qui permet d’enregistrer le projet sous un autre nom. DAW EDIT TOOL Sélectionne l’outil suivant. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons numériques sélectionnent un outil spécifique. DAW WIN INSERT Ouvre ou ferme l’éditeur des échantillons. DAW REC/RDY ALL Désactive la fonction d’enregistrement activé de tous les canaux. DAW SCRUB Active ou désactive le mode Scrub. DAW SHUTTLE Active ou désactive le mode Shuttle. DAW REW Effectue un retour arrière Shuttle. DAW FF Effectue une avance rapide Shuttle. DAW STOP Arrêt. DAW PLAY Lecture. DAW SHIFT/ADD Pause. DAW REC Enregistrer. DAW PRE Définit le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW IN Règle le locator de punch In sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW OUT Règle le locator de punch Out sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW POST Règle le locator droit sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW RTZ Déplace la tête de lecture sur la position du locator gauche. DAW END Déplace la tête de lecture sur la position du locator droit. DAW ONLINE Active/désactive la synchronisation interne/externe. DAW QUICK PUNCH Active/désactive le mode Autopunch. DAW AUTO FADER Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de volume. DAW AUTO PAN Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de panoramique. DAW AUTO PLUGIN Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation des paramè- tres de module. DAW AUTO MUTE Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation en mode Mute. DAW AUTO SEND Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de niveau d’envoi. DAW AUTO WRITE Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Write. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Write. DAW AUTO TOUCH Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Touch. Contrôle Assignation240 Chapitre 19 Yamaha 01V96 DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Touch. DAW AUTO LATCH Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Latch. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Latch. DAW AUTO READ Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Read. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Read. DAW AUTO OFF Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Off. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Off. DAW AUTO STATUS Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent le mode d’automation de la piste/du canal sélectionné. Contrôle Assignation20 241 20 Yamaha 02R96 Réglage de votre Yamaha 02R96 Effectuez cette procédure pour pouvoir utiliser votre surface de contrôle avec Logic Pro.  Vérifiez que vos unités 02R96 sont reliées à l’ordinateur par le port USB.  Vérifiez que le gestionnaire MIDI fourni avec l’unité est installé. Sur le panneau avant de la 02R96 : 1 Appuyez plusieurs fois sur le bouton DISPLAY ACCESS [DIO/SETUP] pour faire apparaî- tre la page DIO/Setup/MIDI/Host. 2 Déplacez le curseur sur la première zone de paramètre DAW dans la rubrique des fonctions spéciales, puis faites tourner la molette des paramètres pour sélectionner USB et 1–2. 3 Appuyez plusieurs fois sur le bouton DISPLAY ACCESS [DIO/SETUP] pour afficher la page DIO/Setup/Remote. 4 Faites tourner la molette des paramètres pour sélectionner General DAW comme paramètre CIBLE. 5 Appuyez sur le bouton LAYER [REMOTE]. Dans Logic Pro : L’unité est automatiquement installée à l’ouverture de Logic Pro. Trois icônes 02R96 (USB 1-3) alignées horizontalement apparaissent normalement dans la fenêtre de réglage.242 Chapitre 20 Yamaha 02R96 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Section DISPLAY ACCESS Section AUX SELECT Section ENCODER MODE Section FADER MODE Contrôle Assignation METER Efface les voyants DEL de surcharge. Contrôle Assignation AUX 1 Assigne le niveau Send 1 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux potentiomè- tres rotatifs affichés. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. AUX 2 Assigne le niveau Send 2 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux potentiomè- tres rotatifs affichés. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 2 actuelle. AUX 3 Assigne le niveau Send 3 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux potentiomè- tres rotatifs affichés. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 3 actuelle. AUX 4 Assigne le niveau Send 4 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux potentiomè- tres rotatifs affichés. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 4 actuelle. AUX 5 Assigne le niveau Send 5 aux encodeurs et les niveaux Send 5 à 8 aux potentiomè- tres rotatifs affichés. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 2 actuelle. Contrôle Assignation PAN Assigne le panoramique aux encodeurs ; assigne les paramètres de panoramique/ Surround du canal sélectionné aux encodeurs d’affichage. AUX Assigne le niveau Send 1 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs DSP. Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. Contrôle Assignation FADER Active ou désactive le mode Flip. AUX/MTRX Active ou désactive le mode Flip.Chapitre 20 Yamaha 02R96 243 Section EFFECTS/PLUG-INS Contrôle Assignation Display Ouvre ou ferme la fenêtre de l’éditeur des échantillons. PLUG-INS Bascule les boutons des encodeurs entre le comportement normal et la définition de la valeur par défaut. CHANNEL INSERTS Détermine le mode des boutons SEL des tranches de console :  Indicateur désactivé : sélection du canal.  Indicateur activé : sélection du mode d’insertion. 1 — 2 Bascule l’affichage entre les modes « nom de piste/nom de paramètre » et « nom de paramètre/valeur de paramètre ». 3 Active ou désactive le contournement du logement d’insertion en cours d’édition. 4 Bascule entre les modes Assignation de module et Édition de module. Paramètre vers le haut et vers le bas Mode Édition de module : décale l’affichage des paramètres du nombre de paramè- tres affichés dans le groupe de surfaces de contrôle. Boutons de contrôle des paramètres 1–4 Mode Assignation de panoramique :  Le bouton de contrôle du paramètre 1 centre l’angle de panoramique ou Surround.  Le bouton de contrôle du paramètre 2 centre la diversité Surround.  Le bouton de contrôle du paramètre 3 réinitialise le volume LFE Surround.  Le bouton du contrôle du paramètre 4 réinitialise la diffusion. Mode Assignation d’envoi :  Active/désactive les fonctions Send 1 à 4 ou Mute 5 à 8. Mode assignation de module :  Confirme la sélection du module pour les logements d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8, et active le mode d’édition de module pour le logement d’insertion sélectionné. Mode Édition de module :  Définit la valeur sur le paramètre par défaut ou active/désactive le basculement bipolaire. Contrôles de paramètre Mode Assignation de panoramique :  Le contrôle du paramètre 1 change l’angle du panoramique ou du son Surround.  Le contrôle du paramètre 2 modifie la diversité Surround.  Le contrôle du paramètre 3 modifie le volume LFE du son Surround.  Le contrôle du paramètre 4 modifie la diffusion. Mode Assignation d’envoi :  Contrôle le niveau d’envoi des fonctions Send 1 à 4 ou 5 à 8. Mode assignation de module :  Sélectionne le logement d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8. Mode Édition de module :  Définit la valeur.244 Chapitre 20 Yamaha 02R96 Écran à cristaux liquides L’écran à cristaux liquides affiche différentes données en fonction de la page sélectionnée (par les boutons F2, F3 et F4) :  Mode INSERT ASSIGN/EDIT : détails des paramètres, sélection d’un module ou paramètres de module. Appuyez sur [F2] pour sélectionner ce mode (pour obtenir des détails sur les assignations, reportez-vous au tableau ci-dessous).  Mode de présentation Canal : affichage des valeurs de l’encodeur et des tranches de console. Appuyez sur [F3] pour sélectionner ce mode.  Mode de présentation Level meters : appuyez sur [F4] pour sélectionner ce mode. Les assignations suivantes sont disponibles dans les trois modes : Section USER DEFINED KEYS Écran Assignation Timecode (code temporel) Actif si le compteur affiche le code temporel SMPTE. Battements Actif si le compteur affiche les mesures/battements/divisions/ticks. Affichage du compteur Affiche le code temporel SMPTE ou les mesures/battements/divisions/ticks. SELECT ASSIGN Affiche l’assignation des encodeurs comme suit : Pan, Snd1 à Snd8, S1As à S8As, In, Out. Contrôle Assignation Display Lorsque vous maintenez ce contrôle enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent le mode d’automation des canaux sélectionnés. 1 Bascule entre les fenêtres Arrangement et Table de mixage. 2 Active/désactive la saisie du groupe. 3 Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Write. 4 Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Touch. 5 Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Latch. 6 Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Read. 8 Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Off. 9 Décale les tranches de console d’une banque (une banque est un groupe de canaux ou de paramètres) vers la gauche. 10 Décale les tranches de console d’une banque vers la droite. 11 Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de volume. 12 Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation en mode Mute. 13 Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de panoramique. 14 Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation de niveau d’envoi. 16 Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation des paramètres de module.Chapitre 20 Yamaha 02R96 245 Tranches de console Section MACHINE CONTROL Contrôle Assignation Encodeur Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique AUX SELECT. Bouton Encoder Select Panoramique sélectionné : définit le panoramique sur la position centrale. Si le bouton EFFECTS/PLUG-INS [PLUG-INS] est activé, Send 1 à 8 est sélectionné : modifie l’option pré/post de l’envoi, active/coupe le son de l’envoi, ou encore rétablit le volume de l’envoi à sa valeur par défaut. Assignation d’envoi, Input ou Output : confirme la sélection. Auto Fait défiler les modes d’automation. Définit ce mode lorsque vous maintenez un bouton de mode d’automation enfoncé. SEL Si EFFECTS/PLUG-INS [CHANNEL INSERTS] est désactivé : sélectionne le canal. Si EFFECTS/PLUG-INS [CHANNEL INSERTS] est activé : choisit le canal pour la sélection/l’insertion de module. Solo Active/désactive le bouton Solo. ON Active/désactive le bouton Mute. Curseur Ajuste le volume ou duplique l’encodeur en mode Flip. Contrôle Assignation Display Ouvre ou ferme la liste des marqueurs. 1 à 8 Rappelle les marqueurs 1 à 8. REW Effectue un retour arrière Shuttle. FF Effectue une avance rapide Shuttle. Arrêt Arrêt Lecture Lecture REC Enregistrer246 Chapitre 20 Yamaha 02R96 Section relative à l’entrée de données Contrôle Assignation SCRUB Active/désactive le mode Scrub. SHUTTLE Active/désactive le mode Shuttle. Molette de paramètres Par défaut : déplace la tête de lecture d’une mesure. Scrub : scrub. Shuttle : mode Shuttle. ENTER Ouvre le dossier sélectionné. DEC Ferme le dossier. INC Bascule entre les modes Curseur et Zoom. Curseur haut Mode Curseur : équivalent de la flèche vers le haut sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom arrière vertical. Curseur bas Mode Curseur : équivalent de la flèche vers le bas sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom arrière vertical. Curseur gauche Mode Curseur : équivalent de la flèche gauche sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom arrière horizontal. Curseur droite Mode Curseur : équivalent de la flèche droite sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom avant horizontal.21 247 21 Yamaha DM1000 Réglage de votre Yamaha DM1000 Effectuez cette procédure pour pouvoir utiliser votre surface de contrôle avec Logic Pro.  Vérifiez que vos unités DM1000 sont reliées à l’ordinateur par le port USB.  Vérifiez que le gestionnaire MIDI fourni avec l’unité est installé. Sur le panneau avant du DM1000 : 1 Appuyez sur le bouton DISPLAY ACCESS [SETUP] plusieurs fois jusqu’à ce que la page Configuration/MIDI/Hôte apparaisse. 2 Déplacez le curseur sur la première zone de paramètre DAW dans la rubrique Special Functions, puis faites tourner la molette des paramètres pour sélectionner USB et 1–3. 3 Appuyez sur le bouton DISPLAY ACCESS [REMOTE], puis sur la touche [F1]. La page Configuration/Télécommande 1 apparaît. 4 Faites tourner la molette de paramètres pour sélectionner General DAW comme paramètre CIBLE. 5 Appuyez sur le bouton LAYER [REMOTE 1]. Dans Logic Pro : Lorsque vous ouvrez Logic Pro, l’unité est installée automatiquement. Trois icônes DM1000 (USB 1–3) alignées horizontalement doivent apparaître dans la fenêtre de réglage.248 Chapitre 21 Yamaha DM1000 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Section DISPLAY ACCESS Section AUX SELECT Contrôle Assignation DISPLAY Ouvre ou ferme l’éditeur des échantillons. AUTOMIX Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages de tranches de console indiquent le mode d’automation du canal sélectionné. PAIR/GROUP Active le mode d’édition de groupe :  La première ligne de l’écran affiche le nom et le numéro du groupe en cours d’édition.  Les boutons de contrôle des paramètres 1 à 4 basculent entre les proprié- tés du groupe en cours d’édition (nom affiché sur la dernière ligne de l’écran).  Lorsque l’option INSERT/PARAM est réglée sur INSERT, les boutons de défilement d’onglet gauche et droit font défiler les propriétés de groupe. Dans le cas contraire, le groupe à éditer est sélectionné.  Les boutons SELECT activent/désactivent l’adhésion au groupe du canal. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Canal. MÈTRE Efface les voyants DEL de surcharge. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation de table de mixage et affiche les canaux MIDI. DAW ALT/FINE Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement. EFFECT Ouvre ou ferme l’éditeur des échantillons. Contrôle Assignation AUX 1 Assigne le niveau d’envoi 1 aux encodeurs et les niveaux d’envoi 1 à 4 aux encodeurs d’affichage. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages de tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. DAW SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 6. AUX 2 Comme ci-dessus, pour Send 2. DAW SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 7. AUX 3 Comme ci-dessus, pour Send 3. DAW SHIFT/ADD Comme ci-dessus, pour Send 8. AUX 4 Comme ci-dessus, pour Send 4. AUX 5 Comme ci-dessus, pour Send 5.Chapitre 21 Yamaha DM1000 249 Section ENCODER MODE Section FADER MODE Fonction de l’écran à cristaux liquides Écran à cristaux liquides L’écran à cristaux liquides affiche différentes données en fonction de la page sélectionnée (par les boutons F2, F3 et F4) :  Mode INSERT ASSIGN/EDIT : détails sur les paramètres, sélection de module ou paramètres de module. Appuyez sur [F2] pour sélectionner ce mode. AUX 6 Bascule entre le comportement normal et la valeur par défaut des boutons d’encodeur. AUX 8 Détermine le mode des boutons SEL des tranches de console lorsque le bouton AUTO de la tranche de console est désactivé :  Indicateur désactivé : sélection du canal.  Indicateur activé : sélection de l’insertion. Contrôle Assignation Contrôle Assignation PAN Assigne le panoramique aux encodeurs ; assigne les paramètres de panoramique/Surround du canal sélectionné aux encodeurs d’affichage. AUX Assigne le niveau Send 1 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs d’affichage. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages de tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. Contrôle Assignation FADER MODE Active ou désactive le mode Flip. Contrôle Assignation Left & Right Mode édition de module : décale l’affichage des paramètres du nombre de contrôles de paramètre dans le groupe de surfaces de contrôle. DAW ALT/FINE Mode édition de module : décale l’affichage de paramètres d’un paramètre. Écran Assignation Écran à cristaux liquides Affiche des détails sur les paramètres, la sélection de module ou les paramè- tres de module. timecode (code temporel) Actif si le compteur affiche le code temporel. Battements Actif si le compteur affiche les mesures/battements/divisions/ticks. Affichage du temps Affiche le code temporel ou les mesures/battements/divisions/ticks. Sélection de l’assignation Affiche l’assignation de l’encodeur comme suit : Pan, Snd1 à Snd8, S1As à S8As, In, Out.250 Chapitre 21 Yamaha DM1000 Page des insertions sur l’écran à cristaux liquides Section Entrée de données Contrôle Assignation Comparaison Bascule l’affichage entre les modes « nom de piste/nom de paramètre » et « nom du paramètre/valeur de paramètre ». contournement Active ou désactive le contournement de l’insertion du module en cours d’édition. INSERT/PARAM Bascule entre les modes d’assignation et d’édition de module. Boutons de contrôle des paramètres 1–4 Mode d’assignation de panoramique :  Le bouton du contrôle de paramètre 1 centre l’angle de panoramique ou Surround.  Le bouton de contrôle du paramètre 2 centre la diversité Surround.  Le bouton de contrôle du paramètre 3 réinitialise le volume LFE Surround.  Le bouton du contrôle de paramètre 4 réinitialise la diffusion. Mode d’assignation d’envoi :  Active/désactive les envois 1 à 4 ou les silences 5 à 8. Mode d’assignation de module :  Confirme la sélection du module pour les logements d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8, et active le mode d’édition de module pour le logement d’insertion sélectionné. Mode d’édition de module :  Définit la valeur sur le paramètre par défaut ou active/désactive l’interrupteur bipolaire. Contrôles des paramètres Mode d’assignation de panoramique :  Le contrôle du paramètre 1 change l’angle du panoramique ou du son Surround.  Le contrôle du paramètre 2 modifie la diversité Surround.  Le contrôle du paramètre 3 modifie le volume LFE Surround.  Le contrôle du paramètre 4 modifie la diffusion. Mode d’assignation d’envoi :  Contrôlent les niveaux Send 1 à 4 ou 5 à 8. Mode d’assignation de module :  Assigne l’insertion 1 à 4 ou 5 à 8. Mode d’édition de module :  Opte pour la valeur par défaut. Contrôle Assignation Molette de paramètre Par défaut : déplace la tête de lecture d’une mesure. Scrub : scrub. Shuttle : mode Shuttle. - (DEC) Par défaut : sort du dossier. Dans la zone de dialogue Aller au Marqueur : annule la zone de dialogue. DAW ALT/FINE Ouvre ou ferme le chutier audio. + (INC) Ouvre le dossier sélectionné.Chapitre 21 Yamaha DM1000 251 Tranches de console Tranche de console stéréo Section USER DEFINED KEYS Ces touches définies par l’utilisateur peuvent être assignées aux fonctions suivantes : Contrôle Assignation Level Meter Affichent le niveau momentané et le niveau de crête. Encodeur Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique AUX SELECT. Bouton Encoder Select Pan sélectionné : définit le panoramique sur la position centrale si la matrice 1 est activée. Send 1 à 8 sélectionné : modifie la pré/post-position de l’envoi, active/coupe le son de l’envoi, ou encore rétablit le volume de l’envoi à sa valeur par défaut. Mode d’assignation d’envoi, d’entrée ou de sortie sélectionné : confirme la sélection. SEL Si AUTO désactivé :  AUX [AUX 8] désactivé : sélectionne le canal.  AUX [AUX 8] activé : sélectionne le canal pour l’assignation d’insertion. Si AUTO activé :  Fait défiler les modes d’automation. Lorsque vous maintenez le bouton d’un mode d’automation enfoncé, ce mode est défini. DAW SHIFT/ADD Règle le volume sur le niveau de l’unité. MATRIX SELECT 1 Règle le volume sur le niveau de l’unité. Solo Active ou désactive le bouton Solo. DAW OPTION/ALL Désactive le bouton Solo de tous les canaux. ON Active ou désactive le bouton Mute. DAW OPTION/ALL Active le son pour tous les canaux. Curseur Ajuste le volume ou duplique l’assignation d’encodeur dans le mode Flip. Contrôle Assignation Auto Bascule entre les tâches de sélection de canal et d’insertion des boutons SEL de tranche de console. Contrôle Assignation DAW WIN STATUS Ouvre ou ferme le chutier audio. DAW REC/RDY 1 à 16 Active/désactive le bouton Record Enable du canal sélectionné. DAW WIN TRANSPORT Ouvre ou ferme la fenêtre des mesures transport. DAW BANK- Décale les tranches de console d’une banque (une banque est un groupe de canaux ou de paramètres) vers la gauche. DAW BANK+ Décale les tranches de console d’une banque vers la droite. DAW SHIFT/ADD Active une seconde fonction/utilisation sur certains boutons.252 Chapitre 21 Yamaha DM1000 DAW OPTION/ALL Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, le mode de changement de valeur est défini sur Pleine : faire tourner l’encodeur vers la droite définit la valeur maximale. Le faire tourner vers la gauche définit la valeur minimale. L’encodeur s’arrête également sur sa valeur par défaut. Reportez-vous à la description des autres boutons. DAW GROUP STATUS Active le mode d’édition de groupe :  La première ligne de l’écran affiche le nom et le numéro du groupe en cours d’édition.  Les boutons de contrôle de paramètre 1 à 4 passent d’une propriété du groupe en cours d’édition à l’autre (nom indiqué sur la dernière ligne de l’écran).  Lorsque l’option INSERT/PARAM est réglée sur INSERT, les boutons de défilement d’onglet gauche et droit font défiler les propriétés de groupe. Dans le cas contraire, ils sélectionnent le groupe en cours d’édition.  Les boutons SELECT activent/désactivent l’adhésion au groupe du canal. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Canal. DAW SUSPEND Active ou désactive la saisie du groupe. DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation de canal étendu. DAW CREATE GROUP Crée un groupe et active le mode d’édition de groupe (voir ci-dessus). DAW SHIFT/ADD Bascule vers la présentation Table de mixage. DAW WIN MIX/EDIT Bascule entre les fenêtres Arrangement et Table de mixage. DAW CHANNEL - Décale les tranches de console d’un canal vers la gauche. DAW CHANNEL+ Décale les tranches de console d’un canal vers la droite. DAW CTRL/CLUTCH Si ce contrôle est maintenu enfoncé, la saisie du groupe est activée (tous les groupes sont désactivés). DAW ALT/FINE Si ce contrôle est maintenu enfoncé, le mode de changement de valeur est défini sur Fin : les changements de valeur se font en résolution maximale. Reportez-vous également à la description des autres boutons. DAW MONI STATUS — DAW UNDO Annule la dernière opération d’édition. DAW SHIFT/ADD Rétablit la dernière opération annulée. DAW OPTION/ALL Ouvre la fenêtre Historique d’annulation. DAW SAVE Enregistre le projet. DAW WIN MEM-LOC Ouvre ou ferme la liste des marqueurs. DAW OPTION/ALL Effectue une opération Enregistrer sous, ce qui permet d’enregistrer le projet sous un nom différent. DAW EDIT TOOL Sélectionne l’outil suivant. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons numériques sélectionnent un outil spécifique. DAW WIN INSERT Ouvre ou ferme l’éditeur des échantillons. DAW REC/RDY ALL Désactive les boutons Record Enable de tous les canaux. DAW SCRUB Active ou désactive le mode Scrub. Contrôle AssignationChapitre 21 Yamaha DM1000 253 DAW SHUTTLE Active ou désactive le mode Shuttle. DAW REW Effectue un retour arrière Shuttle. DAW FF Effectue une avance rapide Shuttle. DAW STOP Arrêt. DAW PLAY Lecture. DAW SHIFT/ADD Pause. DAW REC Enregistrer DAW PRE Définit le locator gauche sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW IN Définit le locator de punch In sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW OUT Définit le locator de punch Out sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW POST Définit le locator droit sur la position actuelle de la tête de lecture. DAW RTZ Déplace la tête de lecture sur la position du locator gauche. DAW END Déplace la tête de lecture sur la position du locator droit. DAW ONLINE Active ou désactive la synchronisation interne/externe. DAW QUICK PUNCH Active ou désactive le mode Autopunch. DAW AUTO FADER Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du volume. DAW AUTO PAN Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du panoramique. DAW AUTO PLUGIN Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation des paramè- tres de module. DAW AUTO MUTE Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du mode muet. DAW AUTO SEND Active ou désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du niveau d’envoi. DAW AUTO WRITE Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation de l’écriture. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la bande de canal définissent le mode d’automation sur Write. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Write. DAW AUTO TOUCH Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Touch. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Touch. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Touch. DAW AUTO LATCH Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Latch. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Latch. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Latch. DAW AUTO READ Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Lire. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Lire. Contrôle Assignation254 Chapitre 21 Yamaha DM1000 DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Lire. DAW AUTO TRIM — DAW AUTO OFF Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Off. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Off. DAW OPTION/ALL Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Off. DAW AUTO STATUS Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages de tranches de console indiquent le mode d’automation de la piste/du canal sélectionné. Contrôle Assignation22 255 22 Yamaha DM2000 Réglage de votre Yamaha DM2000 Effectuez cette procédure pour pouvoir utiliser votre surface de contrôle DM2000 avec Logic Pro.  Vérifiez que vos unités DM2000 sont reliées à l’ordinateur par le port USB.  Vérifiez que le gestionnaire MIDI fourni avec l’unité est installé. Sur le panneau avant du DM2000 : 1 Appuyez sur le bouton DISPLAY ACCESS [SETUP] plusieurs fois jusqu’à ce que la page Configuration/MIDI/Hôte apparaisse. 2 Déplacez le curseur sur la première zone de paramètre DAW dans la rubrique Special Functions, puis faites tourner la molette des paramètres pour sélectionner USB et 1–3. 3 Appuyez sur le bouton DISPLAY ACCESS [REMOTE], puis sur la touche [F1]. La page Configuration/Télécommande 1 apparaît. 4 Faites tourner la molette de paramètres pour sélectionner General DAW comme paramètre CIBLE. 5 Appuyez sur le bouton LAYER [REMOTE 1]. Dans Logic Pro : Lorsque vous ouvrez Logic Pro, l’unité est installée automatiquement. Trois icônes DM2000 (USB 1–3) alignées horizontalement doivent apparaître dans la fenêtre de réglage.256 Chapitre 22 Yamaha DM2000 Aperçu des assignations La présence d’un bouton de modification (SHIFT, par exemple) indiqué par une description sous le bouton d’une fonction donnée, entraîne l’action décrite si vous maintenez simultanément ce bouton et le bouton de modification enfoncés. Section MATRIX SELECT Section AUX SELECT Contrôle Assignation MATRIX 1 Bascule entre le comportement normal et la valeur par défaut des boutons d’encodeur. MATRIX 2 Bascule entre les modes Send Position et Send Mute des boutons d’encodeur. MATRIX 4 Si le bouton ENCODER MODE [ASSIGN 4] est activé, bascule entre les modes Insert Select (indicateur désactivé) et Insert Bypass (indicateur activé) des boutons SEL des tranches de console. Contrôle Assignation AUX 1 Assigne le niveau d’envoi 1 aux encodeurs et les niveaux d’envoi 1 à 4 aux encodeurs d’affichage. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. USER 4 Comme ci-dessus, pour Send 6. AUX 2 Comme ci-dessus, pour Send 2. USER 4 Comme ci-dessus, pour Send 7. AUX 3 Comme ci-dessus, pour Send 3. USER 4 Comme ci-dessus, pour Send 8. AUX 4 Comme ci-dessus, pour Send 4. AUX 5 Comme ci-dessus, pour Send 5.Chapitre 22 Yamaha DM2000 257 Section ENCODER MODE Section FADER MODE Section DISPLAY ACCESS Contrôle Assignation PAN Assigne le panoramique aux encodeurs ; assigne les paramètres de panoramique/ Surround du canal sélectionné aux encodeurs d’affichage. AUX/MTRX Assigne le niveau Send 1 aux encodeurs et les niveaux Send 1 à 4 aux encodeurs d’affichage. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages des bandes de canaux indiquent l’assignation de destination Send 1 actuelle. ASSIGN 1 Assigne l’assignation d’entrée de la tranche de console aux encodeurs. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation d’entrée actuelle de la tranche de console. ASSIGN 2 Assigne l’assignation de sortie de la tranche de console aux encodeurs. Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages des tranches de console indiquent l’assignation de sortie actuelle de la tranche de console. ASSIGN 3 Lorsque les encodeurs affichent un niveau d’envoi, ce contrôle les bascule vers le mode d’assignation de la destination d’envoi. Appuyez sur le bouton Encoder (ou ASSIGN 3 de nouveau) pour confirmer l’assignation. ASSIGN 4 Détermine le mode des boutons SEL des tranches de console :  Indicateur désactivé : sélection du canal.  Indicateur activé : sélection d’insertion ou contournement d’insertion en fonction de MATRIX SELECT [MATRIX 4]. Contrôle Assignation FADER Active ou désactive le mode Flip. AUX/MTRX Active ou désactive le mode Flip. Contrôle Assignation METER Efface les voyants DEL de surcharge. USER 4 Bascule vers la présentation de table de mixage et affiche les canaux MIDI. USER 13 Ouvre ou ferme la fenêtre Arrangement.258 Chapitre 22 Yamaha DM2000 Section EFFECTS/PLUG-INS Contrôle Assignation Écran Ouvre ou ferme l’éditeur des échantillons. 6 Bascule l’affichage entre les modes « nom de piste/nom de paramètre » et « nom du paramètre/valeur de paramètre ». 7 Active ou désactive le contournement du logement d’insertion en cours d’édition. 8 Bascule entre les modes d’assignation et d’édition de module. Paramètre (vers le haut et vers le bas) Mode d’édition de module : décale l’affichage des paramètres du nombre de contrô- les de paramètre dans le groupe de surfaces de contrôle. USER 13 Mode d’édition de module : décale l’affichage de paramètres d’un paramètre. Boutons de contrôle des paramètres 1–4 Mode d’assignation de panoramique :  Le bouton de contrôle du paramètre 1 centre l’angle de panoramique ou Surround.  Le bouton de contrôle du paramètre 2 centre la diversité Surround.  Le bouton de contrôle du paramètre 3 réinitialise le volume LFE Surround.  Le bouton du contrôle du paramètre 4 réinitialise la diffusion. Mode d’assignation d’envoi :  Active/désactive les envois 1 à 4 ou les silences 5 à 8. Mode d’assignation de module :  Confirme la sélection du module pour les logements d’insertion 1 à 4 ou 5 à 8, et active le mode d’édition de module pour le logement d’insertion sélectionné. Mode d’édition de module :  Définit la valeur sur le paramètre par défaut ou active/désactive l’interrupteur bipolaire. Contrôles des paramètres Mode d’assignation de panoramique :  Le contrôle du paramètre 1 change l’angle du panoramique ou du son Surround.  Le contrôle du paramètre 2 modifie la diversité Surround.  Le contrôle du paramètre 3 modifie le volume LFE Surround.  Le contrôle du paramètre 4 modifie la diffusion. Mode d’assignation d’envoi :  Contrôlent les niveaux Send 1 à 4 ou 5 à 8. Mode d’assignation de module :  Assigne l’insertion 1 à 4 ou 5 à 8. Mode d’édition de module :  Opte pour la valeur par défaut.Chapitre 22 Yamaha DM2000 259 Écran à cristaux liquides Section TRACK ARMING Écran Assignation Écran à cristaux liquides Affiche des détails sur les paramètres, la sélection de module ou les paramètres de module. Timecode (code temporel) Actif si le compteur affiche le code temporel SMPTE. Battements Actif si le compteur affiche les mesures/battements/divisions/ticks. Compteur Affiche le code temporel SMPTE ou les mesures/battements/divisions/ticks. Sélection de l’assignation Affiche l’assignation de l’encodeur comme suit : Pan, Snd1 à Snd8, S1As à S8As, In, Out. Contrôle Assignation 1 à 24 Active/désactive le bouton Record Enable du canal sélectionné. USER 5 Désactive les boutons Record Enable de tous les canaux. Principal Désactive les boutons Record Enable de tous les canaux. 260 Chapitre 22 Yamaha DM2000 Section AUTOMIX Contrôle Assignation Écran Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, les affichages de tranches de console indiquent le mode d’automation de la piste/du canal sélectionné. REC Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation de l’écriture. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Write. USER 5 Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Write. ABORT/UNDO Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Touch. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Touch. USER 5 Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Touch. AUTOREC Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Latch. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Latch. USER 5 Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Latch. RETURN Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Lire. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Lire. USER 5 Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Lire. RELATIVE — TOUCH SENSE Règle la piste/le canal sélectionné sur le mode d’automation Off. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons AUTO de la tranche de console définissent le mode d’automation sur Off. USER 5 Règle tous les canaux/pistes sur le mode d’automation Off. OVERWRITE [FADER] Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du volume. OVERWRITE [PAN] Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du panoramique. OVERWRITE [EQ] Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation des paramètres de module. OVERWRITE [ON] Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du mode muet. OVERWRITE [AUX] Active/désactive la lecture et l’enregistrement d’automation du niveau d’envoi.Chapitre 22 Yamaha DM2000 261 Section USER DEFINED KEYS Contrôle Assignation Écran Ouvre ou ferme la fenêtre du chutier audio. 1 Ouvre ou ferme la fenêtre des mesures du Transport. 2 Décale les tranches de console d’une banque vers la gauche. 3 Décale les tranches de console d’une banque vers la droite. 4 Bascule vers une seconde fonction/utilisation sur certains boutons (voir les descriptions des autres boutons). 5 Lorsque ce contrôle est maintenu enfoncé, le mode de changement de valeur est défini sur Pleine : faire tourner l’encodeur vers la droite définit la valeur maximale. Le faire tourner vers la gauche définit la valeur minimale. L’encodeur s’arrête également sur sa valeur par défaut. Reportez-vous également à la description des autres boutons. 6 Active le mode d’édition de groupe :  La première ligne de l’écran affiche le nom et le numéro du groupe en cours d’édition.  Les boutons de contrôle de paramètre 1 à 4 passent d’une propriété du groupe en cours d’édition à l’autre (nom indiqué sur la dernière ligne de l’écran).  Lorsque l’option INSERT/PARAM est réglée sur INSERT, les boutons de défilement d’onglet gauche et droit font défiler les propriétés de groupe. Dans le cas contraire, ils sélectionnent le groupe en cours d’édition.  Les boutons SELECT activent/désactivent l’adhésion au groupe du canal. USER 4 Bascule vers le mode de présentation Canal. 7 Active ou désactive la saisie du groupe (désactive tous les groupes). USER 4 Active la présentation de canal étendu. 8 Crée un groupe et active le mode d’édition de groupe (voir ci-dessus). USER 4 Bascule vers le mode de présentation Table de mixage. 9 Bascule entre les fenêtres Arrangement et Table de mixage. 10 Décale les tranches de console d’un canal vers la gauche. 11 Décale les tranches de console d’un canal vers la droite. 12 Si ce contrôle est maintenu enfoncé, la saisie du groupe est activée (tous les groupes sont désactivés). 13 Si ce contrôle est maintenu enfoncé, le mode de changement de valeur est défini sur Fin : les changements de valeur se font en résolution maximale. Reportez-vous également à la description des autres boutons. 14 — 15 Annule la dernière opération d’édition. USER 4 Rétablit la dernière opération annulée. USER 5 Historique d’annulation. 16 Enregistre le projet. USER 5 Effectue une opération Enregistrer sous, ce qui permet d’enregistrer le projet sous un nom différent.262 Chapitre 22 Yamaha DM2000 Section LOCATOR Contrôle Assignation Écran Ouvre ou ferme la liste des marqueurs. 1 à 8 Rappelle les marqueurs 1 à 8. USER 4 Bascule vers la présentation Table de mixage et affiche : 1 : Canaux MIDI 2 : Canaux d’entrée 3 : Canaux audio 4 : Canaux instrumentaux 5 : Canaux auxiliaires 6 : Canaux Bus 7 : Canaux de sortie et canal principal DISPLAY HISTORY [FORWARD] Sélectionne l’outil : 1 : Flèche 2 : Crayon 3 : Gomme 4 : Outil Texte 5 : Ciseaux 6 : Colle, outil 7 : Solo, outil 8 : Outil Muet PRE Règle le locator gauche sur l’emplacement de la tête de lecture. IN Règle le locator de Punch In sur l’emplacement de la tête de lecture. OUT Règle le locator de Punch Out sur l’emplacement de la tête de lecture. POST Règle le locator droit sur l’emplacement de la tête de lecture. RETURN TO ZERO Place la tête de lecture sur le locator gauche. END Place la tête de lecture sur le locator droit. ONLINE Active ou désactive la synchronisation interne/externe. QUICK PUNCH Active/désactive le mode Autopunch.Chapitre 22 Yamaha DM2000 263 Tranches de console Section Transport/Curseur Contrôle Assignation Level Meter Affiche le niveau momentané et le niveau de crête. Encodeur Ajuste le paramètre sélectionné dans la rubrique AUX SELECT. Bouton Encoder Select Pan sélectionné : règle le panoramique sur la position centrale. Si MATRIX 1 sur Send 1 à 8 est sélectionné : modifie la pré/post-position de l’envoi, active/coupe le son de l’envoi, ou encore rétablit le volume de l’envoi à sa valeur par défaut. Mode d’assignation d’envoi, d’entrée ou de sortie sélectionné : confirme la sélection. Auto Fait défiler les modes d’automation. Lorsque vous maintenez le bouton d’un mode d’automation enfoncé, ce mode est défini. SEL Si ENCODER MODE [ASSIGN 4] désactivé : sélectionne le canal. Si ENCODER MODE [ASSIGN 4] activé :  BYPASS désactivé : sélectionne le canal pour la sélection de module.  BYPASS activé : bascule l’état de contournement du logement d’insertion sélectionné. USER 4 Règle le volume sur le niveau de l’unité. MATRIX SELECT 1 Règle le volume sur le niveau de l’unité. Solo Active ou désactive le bouton Solo. USER 5 Désactive le bouton Solo de tous les canaux. ON Active ou désactive le bouton Mute. USER 5 Active le son pour tous les canaux. Affichage de la tranche de console Affiche le nom du canal ou l’assignation de l’envoi, de l’entrée ou de la sortie. Curseur Ajuste le volume ou duplique l’encodeur dans le mode Flip. Contrôle Assignation REW Effectue un retour arrière Shuttle. FF Effectue une avance rapide Shuttle. Arrêt Arrêt. Lecture Lecture. USER 4 Pause. REC Enregistrer. DISPLAY HISTORY [FORWARD] Sélectionne l’outil suivant. Si ce contrôle est maintenu enfoncé, les boutons numériques sélectionnent un outil spécifique. SCRUB Active ou désactive le mode Scrub.264 Chapitre 22 Yamaha DM2000 SHUTTLE Active ou désactive le mode Shuttle. Molette de paramètre Par défaut : déplace la tête de lecture d’une mesure. Scrub : scrub. Shuttle : mode Shuttle. DEC Par défaut : sort du dossier. Dans la zone de dialogue Aller au Marqueur : annule la zone de dialogue. USER 13 Ouvre ou ferme le chutier audio. INC Bascule entre les modes Curseur et Zoom. Curseur haut Mode Curseur : équivalent de la flèche vers le haut sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom arrière vertical. USER 4 Mode Zoom : Effectue un zoom avant sur une piste spécifique. USER 13 Page préc. USER 5 + USER 13 Défilement vers le haut. Curseur bas Mode Curseur : équivalent de la flèche vers le bas sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom arrière vertical. USER 4 Mode Zoom : Effectue un zoom arrière sur une piste spécifique. USER 13 Page suivante. USER 5 + USER 13 Défilement vers le bas. Curseur gauche Mode Curseur : équivalent de la flèche gauche sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom arrière horizontal. USER 4 Mode Zoom : réinitialise le niveau de zoom des pistes du même type. USER 13 Page gauche. USER 5 + USER 13 Défilement vers la bordure gauche Curseur droit Mode Curseur : équivalent de la flèche droite sur le clavier de l’ordinateur. Mode Zoom : effectue un zoom avant horizontal. USER 4 Mode Zoom : réinitialise le niveau de zoom de chaque piste. USER 13 Page droite. USER 5 + USER 13 Défilement vers la bordure droite (de la fenêtre active). ENTER Ouvre le dossier sélectionné. Contrôle Assignation Visualiseur Afficher/masquer le visualiseur Visualiseur Multi Visualiseur Principal Visualiseur Par trois Visualiseur Comparaison Visualiseur En pile Secondaire (Miroir) Secondaire (Alterner) Secondaire (Étendu) Secondaire (Vierge) Secondaire (Bureau) Afficher/masquer le visualiseur de métadonnées Sélectionner uniquement le visualiseur principal Alterner l’affichage des métadonnées du Visualiseur Afficher les options Commandes de comparaison Définir élément de comparaison Sélectionner élément de comparaison Désélectionner élément de comparaison Classer élément comme sélectionné Classer élément comme rejeté Abaisser classement de l’élém. Améliorer classement de l’élém. Faire pivoter élém. vers gauche Faire pivoter élém. vers droite Panneaux des projets Afficher/masquer Panneau des projets Panneau des projets au 1 er plan Nouvel album vide Nouvel album à partir sélection maj L Nouvel album intelligent L option L Q W option $ option ^ option - option ) option ç option ` retour option retour retour J maj Y S Y option X option B option S option A option M option T option O option H option R option U V © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Apple et le logo Apple sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Aperture est une marque d’Apple Computer, Inc. F034-3902-A Printed in XXXXX Aperture Référence rapide Barre des commandes Afficher/masquer la barre des commandes Réduire/agrandir le visualiseur Faire pivoter vers la gauche Faire pivoter vers la droite Élément précédent Élément suivant Afficher/masquer les contrôles de mots-clés Groupe de mots-clés prédéfinis précédent Groupe de mots-clés prédéfinis suivant Appliquer les mots-clés prédéfinis attribués à ces touches Supprimer les mots-clés prédéfinis attribués à ces touches Commandes de classement ou = 1 ou = 2 ou = 3 Appliquer le classement de 1 à 5 ou = 4 ou = 5 ou Abaisser le classement ou Améliorer le classement ou Rejeter ou Sélectionner Meilleur classement que dernier élément Rejeter et passer au suivant Abaisser le classement et passer au suivant Améliorer le classement et passer au suivant Sélectionner et passer au suivant Sélectionner et effacer le dernier Rejeter et effacer le dernier Abaisser le classement et effacer le dernier Améliorer le classement et effacer le dernier Inspecteur des métadonnées Afficher/masquer les inspecteurs Afficher/masquer les ajustements Afficher/masquer les métadonnées Afficher les mots-clés Afficher les données EXIF Afficher les données IPTC Afficher les autres données ctrl R Afficher l’archive ctrl O ctrl I ctrl E ctrl K ctrl D ctrl A I maj = maj ) maj ç maj ` ctrl ` ctrl - ctrl ) ctrl ç = ` ( ç ç ) ) - - ‘ ( ‘ ‘ “ “ é é & & maj option ! maj option è maj option è maj option ( maj option ‘ maj option “ maj option é maj option & option ! option è option § option ( option ‘ option “ option é option & : ; maj D $ ^ Z DNavigateur Présentation en grille Présentation par listes Diminuer la taille des vignettes Augmenter la taille des vignettes Fermer l’onglet Afficher/masquer les métadonnées du navigateur Alterner la présentation des métadonnées du navigateur Afficher les options Exporter les fichiers originaux Commandes de sélection Naviguer Tout sélectionner Tout désélectionner Inverser la sélection Sélectionner jusqu’au début Sélectionner jusqu’à la fin Précédent dans la sélection Suivant dans la sélection Dispositions de l’espace de travail Élémentaire Agrandir le navigateur Agrandir le visualiseur Permuter l’espace de travail Faire pivoter l’espace de travail Commandes d’empilement Créer un élément de pile ouvert Défaire la pile Définir la meilleure image de la pile Élever un élément de la pile Abaisser un élément de la pile Scinder la pile Ouvrir/fermer une seule pile Fermer toutes les piles Ouvrir toutes les piles Créer un élément de pile fermé Empiler automatiquement Pile précédente Pile suivante Tout sélectionner dans la pile Sélectionner uniquement les principaux dans la pile Palette de requête Afficher/masquer la palette de requête Afficher toutes les images non-classées (ou mieux) Afficher toutes les images classées +1 (ou mieux) Afficher toutes les images classées +2 (ou mieux) Afficher toutes les images classées +3 (ou mieux) Afficher toutes les images classées +4 (ou mieux) Afficher uniquement les images sélectionnées (+5) Tout afficher Afficher uniquement les images non-classées Afficher uniquement les images rejetées ctrl ! ctrl è ctrl § ctrl ( ctrl ‘ ctrl “ ctrl é ctrl & ctrl @ F maj E E pg option suiv. pg option préc. option A option K option , option , . maj K option K $ ^ ` maj K K maj W option W option V option M option S , ù maj fin maj début R maj A A maj S J maj U U W maj $ maj ^ ctrl L ctrl G Barre des outils Afficher/masquer la barre des outils Afficher/masquer la palette des mots-clés Afficher/masquer le panneau d’importation Importer Alterner original/copie de travail Créer une copie à partir de l’original Créer une copie à partir de l’original JPEG Créer une copie dupliquée Créer une copie à partir de l’original et ouvrir la pile Créer une copie à partir de l’original JPEG et ouvrir la pile Créer une copie dupliquée et ouvrir la pile Afficher/masquer la palette des ajustements Imprimer les images Diaporama Outils d’ajustement Outil de sélection Outil de rotation gauche/droite Outil de redressement Outil de rognage Outil Retoucher et corriger Outil Yeux rouges Outil de prélèvement Outil d’application Loupe Afficher/masquer la loupe Augmenter le diamètre de la loupe Diminuer le diamètre de la loupe Augmenter le grossissement de la loupe Diminuer le grossissement de la loupe Plein écran Afficher/masquer le plein écran Décaler vers la gauche Arrêter le décalage Décaler vers la droite Bande de film automatique Bande de film activée Permettre activation/désactivation de la bande de film Table lumineuse Navigateur Découvrir Tout afficher Taille réelle espace Panoramique maj F maj A maj X N ctrl V ctrl = ctrl : L K J F maj ) maj - maj option ) maj option - @ maj O O E X C G R A maj S P H maj option G maj option J maj option G option V option J option G M I maj I maj H maj TNavigateur Présentation en grille Présentation par listes Diminuer la taille des vignettes Augmenter la taille des vignettes Fermer l’onglet Afficher/masquer les métadonnées du navigateur Alterner la présentation des métadonnées du navigateur Afficher les options Exporter les fichiers originaux Commandes de sélection Naviguer Tout sélectionner Tout désélectionner Inverser la sélection Sélectionner jusqu’au début Sélectionner jusqu’à la fin Précédent dans la sélection Suivant dans la sélection Dispositions de l’espace de travail Élémentaire Agrandir le navigateur Agrandir le visualiseur Permuter l’espace de travail Faire pivoter l’espace de travail Commandes d’empilement Créer un élément de pile ouvert Défaire la pile Définir la meilleure image de la pile Élever un élément de la pile Abaisser un élément de la pile Scinder la pile Ouvrir/fermer une seule pile Fermer toutes les piles Ouvrir toutes les piles Créer un élément de pile fermé Empiler automatiquement Pile précédente Pile suivante Tout sélectionner dans la pile Sélectionner uniquement les principaux dans la pile Palette de requête Afficher/masquer la palette de requête Afficher toutes les images non-classées (ou mieux) Afficher toutes les images classées +1 (ou mieux) Afficher toutes les images classées +2 (ou mieux) Afficher toutes les images classées +3 (ou mieux) Afficher toutes les images classées +4 (ou mieux) Afficher uniquement les images sélectionnées (+5) Tout afficher Afficher uniquement les images non-classées Afficher uniquement les images rejetées ctrl ! ctrl è ctrl § ctrl ( ctrl ‘ ctrl “ ctrl é ctrl & ctrl @ F maj E E pg option suiv. pg option préc. option A option K option , option , . maj K option K $ ^ ` maj K K maj W option W option V option M option S , ù maj fin maj début R maj A A maj S J maj U U W maj $ maj ^ ctrl L ctrl G Barre des outils Afficher/masquer la barre des outils Afficher/masquer la palette des mots-clés Afficher/masquer le panneau d’importation Importer Alterner original/copie de travail Créer une copie à partir de l’original Créer une copie à partir de l’original JPEG Créer une copie dupliquée Créer une copie à partir de l’original et ouvrir la pile Créer une copie à partir de l’original JPEG et ouvrir la pile Créer une copie dupliquée et ouvrir la pile Afficher/masquer la palette des ajustements Imprimer les images Diaporama Outils d’ajustement Outil de sélection Outil de rotation gauche/droite Outil de redressement Outil de rognage Outil Retoucher et corriger Outil Yeux rouges Outil de prélèvement Outil d’application Loupe Afficher/masquer la loupe Augmenter le diamètre de la loupe Diminuer le diamètre de la loupe Augmenter le grossissement de la loupe Diminuer le grossissement de la loupe Plein écran Afficher/masquer le plein écran Décaler vers la gauche Arrêter le décalage Décaler vers la droite Bande de film automatique Bande de film activée Permettre activation/désactivation de la bande de film Table lumineuse Navigateur Découvrir Tout afficher Taille réelle espace Panoramique maj F maj A maj X N ctrl V ctrl = ctrl : L K J F maj ) maj - maj option ) maj option - @ maj O O E X C G R A maj S P H maj option G maj option J maj option G option V option J option G M I maj I maj H maj TVisualiseur Afficher/masquer le visualiseur Visualiseur Multi Visualiseur Principal Visualiseur Par trois Visualiseur Comparaison Visualiseur En pile Secondaire (Miroir) Secondaire (Alterner) Secondaire (Étendu) Secondaire (Vierge) Secondaire (Bureau) Afficher/masquer le visualiseur de métadonnées Sélectionner uniquement le visualiseur principal Alterner l’affichage des métadonnées du Visualiseur Afficher les options Commandes de comparaison Définir élément de comparaison Sélectionner élément de comparaison Désélectionner élément de comparaison Classer élément comme sélectionné Classer élément comme rejeté Abaisser classement de l’élém. Améliorer classement de l’élém. Faire pivoter élém. vers gauche Faire pivoter élém. vers droite Panneaux des projets Afficher/masquer Panneau des projets Panneau des projets au 1 er plan Nouvel album vide Nouvel album à partir sélection maj L Nouvel album intelligent L option L Q W option $ option ^ option - option ) option ç option ` retour option retour retour J maj Y S Y option X option B option S option A option M option T option O option H option R option U V © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Apple et le logo Apple sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Aperture est une marque d’Apple Computer, Inc. Aperture Référence rapide Barre des commandes Afficher/masquer la barre des commandes Réduire/agrandir le visualiseur Faire pivoter vers la gauche Faire pivoter vers la droite Élément précédent Élément suivant Afficher/masquer les contrôles de mots-clés Groupe de mots-clés prédéfinis précédent Groupe de mots-clés prédéfinis suivant Appliquer les mots-clés prédéfinis attribués à ces touches Supprimer les mots-clés prédéfinis attribués à ces touches Commandes de classement ou = 1 ou = 2 ou = 3 Appliquer le classement de 1 à 5 ou = 4 ou = 5 ou Abaisser le classement ou Améliorer le classement ou Rejeter ou Sélectionner Meilleur classement que dernier élément Rejeter et passer au suivant Abaisser le classement et passer au suivant Améliorer le classement et passer au suivant Sélectionner et passer au suivant Sélectionner et effacer le dernier Rejeter et effacer le dernier Abaisser le classement et effacer le dernier Améliorer le classement et effacer le dernier Inspecteur des métadonnées Afficher/masquer les inspecteurs Afficher/masquer les ajustements Afficher/masquer les métadonnées Afficher les mots-clés Afficher les données EXIF Afficher les données IPTC Afficher les autres données ctrl R Afficher l’archive ctrl O ctrl I ctrl E ctrl K ctrl D ctrl A I maj = maj ) maj ç maj ` ctrl ` ctrl - ctrl ) ctrl ç = ` ( ç ç ) ) - - ‘ ( ‘ ‘ “ “ é é & & maj option ! maj option è maj option § maj option ( maj option ‘ maj option “ maj option é maj option & option ! option è option § option ( option ‘ option “ option é option & : ; maj D $ ^ Z D Shake 4 User Manual Shake Homepage.qxp 5/20/05 6:25 PM Page 1 Apple Computer, Inc. © 2005 Apple Computer, Inc. All rights reserved. Under the copyright laws, this manual may not be copied, in whole or in part, without the written consent of Apple. Your rights to the software are governed by the accompanying software license agreement. The Apple logo is a trademark of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Use of the keyboard Apple logo (Option-Shift-K) for commercial purposes without the prior written consent of Apple may constitute trademark infringement and unfair competition in violation of federal and state laws. Every effort has been made to ensure that the information in this manual is accurate. Apple Computer, Inc. is not responsible for printing or clerical errors. Apple Computer, Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, the Apple logo, Final Cut, Final Cut Pro, FireWire, Mac, Macintosh, Mac OS, Nothing Real, QuickTime, Shake, and TrueType are trademarks of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Exposé and Finder are trademarks of Apple Computer, Inc. Adobe is a trademark of Adobe Systems Inc. Cineon is a trademark of Eastman Kodak Company. Maya, Alias, Alias/Wavefront, and O2 are trademarks of SGI Inc. 3ds Max is a trademark of Autodesk Inc. Softimage and Matador are registered trademarks of Avid Technology, Inc. Times is a registered trademark of Heidelberger Druckmaschinen AG, available from Linotype Library GmbH. Other company and product names mentioned herein are trademarks of their respective companies. Mention of third-party products is for informational purposes only and constitutes neither an endorsement nor a recommendation. Apple assumes no responsibility with regard to the performance or use of these products. ACKNOWLEDGEMENTS Portions of this Apple software may utilize the following copyrighted material, the use of which is hereby acknowledged. Double Negative Visual Effects (OpenEXR): Portions of the OpenEXR file translator plug-in are licensed from Double Negative Visual Effects. FilmLight Limited (Truelight): Portions of this software are licensed from FilmLight Limited. © 2002-2005 FilmLight Limited. All rights reserved. FLEXlm 9.2 © Globetrotter Software 2004. Globetrotter and FLEXlm are registered trademarks of Macrovision Corporation. Framestore Limited (Keylight): FS-C Keylight v1.4 32 bit version © Framestore Limited 1986-2002. Industrial Light & Magic, a division of Lucas Digital Ltd. LLC (OpenEXR): Copyright © 2002 All rights reserved. Redistribution and use in source and binary forms, with or without modification, are permitted provided that the following conditions are met: Redistributions of source code must retain the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer. Redistributions in binary form must reproduce the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer in the documentation and/or other materials provided with the distribution. Neither the name of Industrial Light & Magic nor the names of its contributors may be used to endorse or promote products derived from this software without specific prior written permission. THIS SOFTWARE IS PROVIDED BY THE COPYRIGHT HOLDERS AND CONTRIBUTORS "AS IS" AND ANY EXPRESS OR IMPLIED WARRANTIES, INCLUDING, BUT NOT LIMITED TO, THE IMPLIED WARRANTIES OF MERCHANTABILITY AND FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE ARE DISCLAIMED. IN NO EVENT SHALL THE COPYRIGHT OWNER OR CONTRIBUTORS BE LIABLE FOR ANY DIRECT, INDIRECT, INCIDENTAL, SPECIAL, EXEMPLARY, OR CONSEQUENTIAL DAMAGES (INCLUDING, BUT NOT LIMITED TO, PROCUREMENT OF SUBSTITUTE GOODS OR SERVICES; LOSS OF USE, DATA, OR PROFITS; OR BUSINESS INTERRUPTION) HOWEVER CAUSED AND ON ANY THEORY OF LIABILITY, WHETHER IN CONTRACT, STRICT LIABILITY, OR TORT (INCLUDING NEGLIGENCE OR OTHERWISE) ARISING IN ANY WAY OUT OF THE USE OF THIS SOFTWARE, EVEN IF ADVISED OF THE POSSIBILITY OF SUCH DAMAGE. Oliver James (Keylight 32-bit support): © 2005 Apple Computer, Inc. All rights reserved. This new version has been updated by Oliver James, one of Keylight's original authors, to provide full support for floating point images. Thomas G. Lane ( JPEG library ): © 1991-1998 Thomas G. Lane. All rights reserved except as specified below. The authors make NO WARRANTY or representation, either express or implied, with respect to this software, its quality, accuracy, merchantability, or fitness for a particular purpose. This software is provided AS IS, and you, its user, assume the entire risk as to its quality and accuracy. Permission is hereby granted to use, copy, modify, and distribute this software (or portions thereof) for any purpose, without fee, subject to these conditions: (1) If any part of the source code for this software is distributed, then this README file must be included, with this copyright and no-warranty notice unaltered; and any additions, deletions, or changes to the original files must be clearly indicated in accompanying documentation. (2) If only executable code is distributed, then the accompanying documentation must state that this software is based in part on the work of the Independent JPEG Group. (3) Permission for use of this software is granted only if the user accepts full responsibility for any undesirable consequences; the authors accept NO LIABILITY for damages of any kind. These conditions apply to any software derived from or based on the IJG code, not just to the unmodified library. If you use our work, you ought to acknowledge us. Permission is NOT granted for the use of any IJG author's name or company name in advertising or publicity relating to this software or products derived from it. This software may be referred to only as the Independent JPEG Group's software. We specifically permit and encourage the use of this software as the basis of commercial products, provided that all warranty or liability claims are assumed by the product vendor. Sam Leffler and Silicon Graphics, Inc. (TIFF library): © 1988-1996 Sam Leffler. Copyright © 1991-1996 Silicon Graphics, Inc. Permission to use, copy, modify, distribute, and sell this software and its documentation for any purpose is hereby granted without fee, provided that (i) the above copyright notices and this permission notice appear in all copies of the software and related documentation, and (ii) the names of Sam Leffler and Silicon Graphics may not be used in any advertising or publicity relating to the software without the specific, prior written permission of Sam Leffler and Silicon Graphics. © THE SOFTWARE IS PROVIDED AS-IS AND WITHOUT WARRANTY OF ANY KIND, EXPRESS, IMPLIED OR OTHERWISE, INCLUDING WITHOUT LIMITATION, ANY WARRANTY OF MERCHANTABILITY OR FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE. IN NO EVENT SHALL SAM LEFFLER OR SILICON GRAPHICS BE LIABLE FOR ANY SPECIAL, INCIDENTAL, INDIRECT OR CONSEQUENTIAL DAMAGES OF ANY KIND, OR ANY DAMAGES WHATSOEVER RESULTING FROM LOSS OF USE, DATA OR PROFITS, WHETHER OR NOT ADVISED OF THE POSSIBILITY OF DAMAGE, AND ON ANY THEORY OF LIABILITY, ARISING OUT OF OR IN CONNECTION WITH THE USE OR PERFORMANCE OF THIS SOFTWARE. Photron USA, Inc. (Primatte Keyer): © 2004 Photron, USA Glen Randers-Pehrson, et al. ( png ): libpng version 1.0.8 - July 24, 2000. © 1998-2000 Glenn Randers-Pehrson, © 1996, 1997 Andreas Dilger, © 1995, 1996 Guy Eric Schalnat, Group 42, Inc. COPYRIGHT NOTICE, DISCLAIMER, and LICENSE For the purposes of this copyright and license, Contributing Authors is defined as the following set of individuals: Andreas Dilger, Dave Martindale, Guy Eric Schalnat, Paul Schmidt, Tim Wegner. The PNG Reference Library is supplied AS IS. The Contributing Authors and Group 42, Inc. disclaim all warranties, expressed or implied including, without limitation, the warranties of merchantability and of fitness for any purpose. The Contributing Authors and Group 42, Inc. assume no liability for direct, indirect, incidental, special, exemplary, or consequential damages, which may result from the use of the PNG Reference Library, even if advised of the possibility of such damage. Permission is hereby granted to use, copy, modify, and distribute this source code, or portions hereof, for any purpose, without fee, subject to the following restrictions: 1. The origin of this source code must not be misrepresented. 2. Altered versions must be plainly marked as such and must not be misrepresented as being the original source. 3. This Copyright notice may not be removed or altered from any source or altered source distribution. The Contributing Authors and Group 42, Inc. specifically permit, without fee, and encourage the use of this source code as a component to supporting the PNG file format in commercial products. If you use this source code in a product, acknowledgment is not required but would be appreciated. Julian R. Seward ( bzip2 ): © 1996-2002 Julian R Seward. All rights reserved. Redistribution and use in source and binary forms, with or without modification, are permitted provided that the following conditions are met: 1. Redistributions of source code must retain the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer. 2. The origin of this software must not be misrepresented; you must not claim that you wrote the original software. If you use this software in a product, an acknowledgment in the product documentation would be appreciated but is not required. 3. Altered source versions must be plainly marked as such, and must not be misrepresented as being the original software. 4. The name of the author may not be used to endorse or promote products derived from this software without specific prior written permission. THIS SOFTWARE IS PROVIDED BY THE AUTHOR ``AS IS'' AND ANY EXPRESS OR IMPLIED WARRANTIES, INCLUDING, BUT NOT LIMITED TO, THE IMPLIED WARRANTIES OF MERCHANTABILITY AND FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE ARE DISCLAIMED. IN NO EVENT SHALL THE AUTHOR BE LIABLE FOR ANY DIRECT, INDIRECT, INCIDENTAL, SPECIAL, EXEMPLARY, OR CONSEQUENTIAL DAMAGES (INCLUDING, BUT NOT LIMITED TO, PROCUREMENT OF SUBSTITUTE GOODS OR SERVICES; LOSS OF USE, DATA, OR PROFITS; OR BUSINESS INTERRUPTION) HOWEVER CAUSED AND ON ANY THEORY OF LIABILITY, WHETHER IN CONTRACT, STRICT LIABILITY, OR TORT (INCLUDING NEGLIGENCE OR OTHERWISE) ARISING IN ANY WAY OUT OF THE USE OF THIS SOFTWARE, EVEN IF ADVISED OF THE POSSIBILITY OF SUCH DAMAGE. Julian Seward, Cambridge, UK. jseward@acm.org bzip2/libbzip2 version 1.0.2 of 30 December 2001 5 1 Contents Preface 15 Shake 4 Documentation and Resources 15 What Is Shake? 16 Using the Shake Documentation 16 Onscreen Help 17 Contextual Help 17 Apple Websites 18 Keyboard and Mouse Conventions on Different Platforms 19 Using a Stylus 20 Using Dual-Head Monitors Chapter 1 23 An Overview of the Shake User Interface 23 Opening Shake 24 Overview of the Shake User Interface 27 Making Adjustments to the Shake Window 28 Navigating in the Viewer, Node View, and Curve Editor 30 Working With Tabs and the Tweaker 31 Menus and the Title Bar 35 Script Management 38 The File Browser 45 Using and Customizing Viewers 72 The Parameters Tabs 78 Using Expressions in Parameters 81 The Parameters Tab Shortcut Menu 82 The Domain of Definition (DOD) 88 The Time Bar 90 Previewing Your Script Using the Flipbook Chapter 2 91 Setting a Script’s Global Parameters 91 About Global Parameters 92 The Main Global Parameters 98 guiControls 101 Monitor Controls 102 Colors6 Contents 102 enhancedNodeView 104 Application Environmental Variables 104 Script Environmental Variables Chapter 3 107 Adding Media, Retiming, and Remastering 107 About Image Input 110 Using the FileIn (SFileIn) Node 117 Retiming 123 The TimeX Node 125 Manual Manipulation of Time 126 Remastering Media 130 Working With Extremely High-Resolution Images 132 Using Shake With Final Cut Pro Chapter 4 137 Using Proxies 137 Using Proxies 139 Using interactiveScale 141 Using Temporary Proxies 144 Permanently Customizing Shake’s Proxy Settings 148 Using Pre-Generated Proxy Files Created Outside of Shake 150 Pre-Generating Your Own Proxies 163 When Not to Use Proxies 164 Proxy Parameters Chapter 5 167 Compatible File Formats and Image Resolutions 167 File Formats 170 Table of Supported File Formats 173 Format Descriptions 178 Support for Custom File Header Metadata 180 Table of File Sizes 180 Controlling Image Resolution 183 Nodes That Affect Image Resolution 186 Cropping Functions Chapter 6 191 Importing Video and Anamorphic Film 191 The Basics of Processing Interlaced Video 196 Setting Up Your Script to Use Interlaced Images 200 Displaying Individual Fields in the Viewer 204 Integrating Interlaced and Non-Interlaced Footage 205 Video Functions 209 About Aspect Ratios and Nonsquare PixelsContents 7 Chapter 7 217 Using the Node View 217 About Node-Based Compositing 218 Where Do Nodes Come From? 219 Navigating in the Node View 221 Using the Enhanced Node View 224 Noodle Display Options 226 Creating Nodes 228 Selecting and Deselecting Nodes 231 Connecting Nodes Together 235 Breaking Node Connections 235 Inserting, Replacing, and Deleting Nodes 240 Moving Nodes 240 Loading a Node Into a Viewer 241 Loading Node Parameters 243 Ignoring Nodes 243 Renaming Nodes 244 Arranging Nodes 246 Groups and Clusters 251 Opening Macros 251 Cloning Nodes 253 Thumbnails 257 The Node View Shortcut Menu Chapter 8 261 Using the Time View 261 About the Time View 262 Viewing Nodes in the Time View 263 Clip Durations in the Time View 263 Adjusting Image Nodes in the Time View 270 The Transition Node Chapter 9 277 Using the Audio Panel 277 About Audio in Shake 278 Loading, Refreshing, and Removing Audio Files 280 Previewing and Looping Audio 282 Playing Audio With Your Footage 283 Viewing Audio 283 Slipping Audio Sync in Your Script 285 Extracting Curves From Sound Files 288 Exporting an Audio Mix8 Contents Chapter 10 291 Parameter Animation and the Curve Editor 291 Animating Parameters With Keyframes 294 Using the Curve Editor 298 Navigating the Curve Editor 300 Working With Keyframes 316 More About Splines Chapter 11 323 The Flipbook, Monitor Previews, and Color Calibration 323 Cached Playback From the Viewer 323 Launching the Flipbook 324 Flipbook Controls 325 Viewing, Zooming, and Panning Controls 325 Memory Requirements 326 Creating a Disk-Based Flipbook 330 Viewing on an External Monitor 331 Monitor Calibration With Truelight Chapter 12 333 Rendering With the FileOut Node 333 Attaching FileOut Nodes Prior to Rendering 336 Rendering From the Command Line 337 Using the Render Parameters Window 339 The Render Menu 339 Support for Apple Qmaster Chapter 13 343 Image Caching 343 About Caching in Shake 343 Cache Parameters in the Globals Tab 344 Using the Cache Node 349 Commands to Clear the Cache 349 Memory and the Cache in Detail 352 Customizing Image Caching Behavior Chapter 14 355 Customizing Shake 355 Setting Preferences and Customizing Shake 355 Creating and Saving .h Preference Files 359 Customizing Interface Controls in Shake 371 Customizing File Path and Browser Controls 375 Tool Tabs 378 Customizing the Node View 379 Using Parameters Controls Within Macros 386 Viewer Controls 392 Template Preference Files 392 Changing the Default QuickTime ConfigurationContents 9 393 Environment Variables for Shake 400 Interface Devices and Styles 401 Customizing the Flipbook 401 Configuring Additional Support for Apple Qmaster Chapter 15 405 Image Processing Basics 405 About This Chapter 405 Taking Advantage of the Infinite Workspace 408 Bit Depth 414 Channels Explained 417 Compositing Basics and the Alpha Channel 421 About Premultiplication and Compositing 437 The Logarithmic Cineon File Chapter 16 451 Compositing With Layer Nodes 451 Layering Node Essentials 452 Compositing Math Overview 453 The Layer Nodes 470 Other Compositing Functions Chapter 17 473 Layered Photoshop Files and the MultiLayer Node 473 About the MultiLayer Node 473 Importing Photoshop Files 477 Importing a Photoshop File Using the FileIn Node 478 Using the MultiLayer Node Chapter 18 485 Compositing With the MultiPlane Node 485 An Overview of the MultiPlane Node 487 Using the Multi-Pane Viewer Display 493 Connecting Inputs to a MultiPlane Node 494 Using Camera and Tracking Data From .ma Files 500 Transforming Individual Layers 506 Attaching Layers to the Camera and to Locator Points 512 Parameters in the Images Tab 517 Manipulating the Camera Chapter 19 527 Using Masks 527 About Masks 528 Using Side Input Masks to Limit Effects 530 Using Masks to Limit Color Nodes 533 Masking Concatenating Nodes 534 Masking Transform Nodes 536 Masking Layers10 Contents 539 Masking Filters 540 The -mask/Mask Node 542 Masking Using the Constraint Node Chapter 20 545 Rotoscoping 545 Options to Customize Shape Drawing 546 Using the RotoShape Node 548 Drawing New Shapes With the RotoShape Node 550 Editing Shapes 556 Copying and Pasting Shapes Between Nodes 557 Animating Shapes 562 Attaching Trackers to Shapes and Points 564 Adjusting Shape Feathering Using the Point Modes 566 Linking Shapes Together 567 Importing and Exporting Shape Data 567 Right-Click Menu on Transform Control 568 Right-Click Menu on Point 568 Viewer Shelf Controls 572 Using the QuickShape Node Chapter 21 579 Paint 579 About the QuickPaint Node 580 Toggling Between Paint and Edit Mode 580 Paint Tools and Brush Controls 583 Modifying Paint Strokes 585 Animating Strokes 587 Modifying Paint Stroke Parameters 591 QuickPaint Hot Keys 591 QuickPaint Parameters 594 StrokeData Synopsis Chapter 22 597 Shake-Generated Images 597 Generating Images With Shake 597 Checker 598 Color 599 ColorWheel 600 Grad 601 Ramp 602 Rand 603 RGrad 604 Text 609 TileContents 11 Chapter 23 611 Color Correction 611 Bit Depth, Color Space, and Color Correction 612 Concatenation of Color-Correction Nodes 615 Premultiplied Elements and CG Element Correction 617 Color Correction and the Infinite Workspace 620 Using the Color Picker 625 Using a Color Control Within the Parameters Tab 627 Customizing the Palette and Color Picker Interface 627 Using the Pixel Analyzer 631 The PixelAnalyzer Node 635 Color-Correction Nodes 637 Atomic-Level Functions 646 Utility Correctors 659 Consolidated Color Correctors 674 Other Nodes for Image Analysis Chapter 24 681 Keying 681 About Keying and Spill Suppression 682 Pulling a Bluescreen or Greenscreen 683 Combining Keyers 687 Blue and Green Spill Suppression 691 Edge Treatment 696 Keying DV Video 702 Keying Functions Chapter 25 717 Image Tracking, Stabilization, and SmoothCam 717 About Image Tracking Nodes 720 Image Tracking Workflow 728 Strategies for Better Tracking 733 Modifying the Results of a Track 739 Saving Tracks 740 Tracking Nodes 754 The SmoothCam Node Chapter 26 763 Transformations, Motion Blur, and AutoAlign 763 About Transformations 764 Concatenation of Transformations 766 Inverting Transformations 766 Onscreen Controls 775 Scaling Images and Changing Resolution 778 Creating Motion Blur in Shake 783 The AutoAlign Node 794 The Transform Nodes12 Contents Chapter 27 807 Warping and Morphing Images 807 About Warps 807 The Basic Warp Nodes 821 The Warper and Morpher Nodes 830 Creating and Modifying Shapes 845 Using the Warper Node 854 Using the Morpher Node Chapter 28 861 Filters 861 About Filters 861 Masking Filters 864 The Filter Nodes Chapter 29 895 Optimizing and Troubleshooting Your Scripts 895 Optimization 899 Problems With Premultiplication 900 Unwanted Gamma Shifts During FileIn and FileOut 902 Avoiding Bad Habits Chapter 30 905 Installing and Creating Macros 905 How to Install Macros 907 Creating Macros—The Basics 914 Creating Macros—In Depth Chapter 31 935 Expressions and Scripting 935 What’s in This Chapter 935 Linking Parameters 937 Variables 939 Expressions 941 Reference Tables for Functions, Variables, and Expressions 947 Using Signal Generators Within Expressions 951 Script Manual Chapter 32 963 The Cookbook 963 Cookbook Summary 963 Coloring Tips 967 Filtering Tips 968 Keying Tips 974 Layering Tips 977 Transform Tips 979 Creating Depth With Fog 980 Text Treatments 984 Installing and Using Cookbook Macros 985 Command-Line MacrosContents 13 986 Image Macros 989 Color Macros 993 Relief Macro 993 Key Macros 994 Transform Macros 996 Warping With the SpeedBump Macro 996 Utility Macros 1001 Using Environment Variables for Projects Appendix A 1005 Keyboard Shortcuts and Hot Keys 1005 Keyboard Shortcuts in Shake Appendix B 1015 The Shake Command-Line Manual 1015 Viewing, Converting, and Writing Images Index 103114 Contents 15 Preface Shake 4 Documentation and Resources Welcome to the world of Shake 4 compositing. This chapter covers where to find help, how the keyboard and mouse work on different platforms, and how to set up Shake for use with a stylus. What Is Shake? Shake is a high-quality, node-based compositing and visual effects application for film and video. Shake supports most industry-standard graphics formats, and easily accommodates high-resolution and high bit depth image sequences and QuickTime files (Mac OS X only). Among Shake’s many built-in tools are industry-standard keyers for pulling bluescreens and greenscreens, a complete suite of color-correction tools, features for high-quality motion retiming and format remastering, motion tracking, smoothing, and stabilization capabilities, integrated procedural paint tools, and a rotoscoping and masking environment that provides complete control over animated and still mattes. Shake also supports an extensive list of third-party plug-ins, and is compatible across both the Mac OS X and Linux platforms. Shake is also an image-processing tool that can be used as a utility for media being passed along a pipeline of many different graphics applications. Large facilities can use Shake to process and combine image data from several different departments—for example, taking a project from initial film recording; providing processed images and tools for use by the 3D animation, digital matte, and roto departments; recombining the output from all these groups with the original plates for compositing; and ultimately sending the final result back out for film recording. Shake’s tools can be accessed in several different ways. While most artists work within the graphical interface, advanced users can access a command-line tool running from the Terminal. Likewise, more technically oriented users can perform complex image processing by creating scripts (the Shake scripting language is similar to C), thereby using Shake as an extensive image-manipulation library.16 Preface Shake 4 Documentation and Resources Using the Shake Documentation There are several components to the documentation accompanying Shake, including printed user manuals and tutorials, onscreen documentation in PDF and HTML formats, and contextual help available directly from within the Shake interface. User Manual The Shake 4 User Manual is divided into two volumes: • Volume I—The Interface: Explains the basics of the Shake interface and provides instructions for working with media, file formats, nodes, and so on. • Volume II—Compositing: Discusses the specific features Shake provides for image compositing. Part I of this volume covers such topics as image processing, rotoscoping, color correction, and so on. Part II delves into Shake’s advanced functionality, including optimizing, creating macros, and using expressions. This section also includes “The Cookbook,” a repository of useful Shake tips and techniques. Tutorials If you are new to Shake, you are encouraged to work through the Shake 4 Tutorials. These interactive lessons provide you with a solid introduction to Shake’s functionality and workflow. Onscreen Help Onscreen help (available to Mac OS X users in the Help menu) provides easy access to information while you’re working in Shake. Onscreen versions of the Shake 4 User Manual and Shake 4 Tutorials are available here, along with other documents in PDF format and links to websites. To access onscreen help in Mac OS X: m In Shake, choose an option from the Help menu. Note: You can also open PDF versions of the user manual and tutorials from the Shake/doc folder. Viewing Shake Onscreen Documentation on Linux Systems To view Shake onscreen documentation on a Linux system, you’ll need to download and install Adobe Acrobat Reader, then configure the PDF browser path in the Shake application. To configure the PDF browser path in Shake: 1 Open the Globals tab. 2 Open the guiControl subtree (click the “+” sign). The subtree expands.Preface Shake 4 Documentation and Resources 17 3 Click the folder icon next to the pdfBrowser Path parameter. The Choose Application window appears. 4 In the Choose Application window, browse to and select the Adobe Acrobat Reader application. To save your PDF browser settings in Shake: 1 Choose File > Save Interface Settings. The “Save preferences to” window appears. 2 In the “Save preferences to” window, save your settings to a defaultui.h file. Contextual Help In addition to the onscreen help, the Shake interface provides immediate contextual help from within the application. Moving the pointer over most controls in Shake displays their function in the Info field, located at the bottom-right side of the Shake interface. The Info field provides immediate information about each control’s function. For example, moving the pointer over the Warp tool tab displays the following information in the Info field. In addition to the information available from the Info field, each node in Shake has a corresponding HTML-based contextual help page, available via a special control in the Parameters tab. To display a node’s contextual help page: m Load a node’s parameters into the Parameters tab, then click the Help button to the right of the node name field. Note: Contextual help pages are opened using your system’s currently configured default web browser. Apple Websites There are a variety of discussion boards, forums, and educational resources related to Shake on the web.18 Preface Shake 4 Documentation and Resources Shake Websites The following websites provide general information, updates, and support information about Shake, as well as the latest news, resources, and training materials. For more information about Shake, go to: • http://www.apple.com/shake To get more information on third-party resources, such as third-party tools and user groups, go to: • http://www.apple.com/software/pro/resources/shakeresources.html An useful listserver, archive, and extensive macro collection are accessible at the unofficial Shake user community site, HighEnd2D.com: http://www.highend2d.com/shake For more information on the Apple Pro Training Program, go to: • http://www.apple.com/software/pro/training Keyboard and Mouse Conventions on Different Platforms Shake can be used on the Mac OS X and Linux platforms. Functions or commands that are platform-specific have been documented whenever possible. This section summarizes the main differences. • Keyboard: Hot keys or keyboard commands that vary between the Macintosh and Linux platforms are documented when possible. In most cases, the Command and Control keys are interchangeable. The Macintosh Delete key located below the F12 key is the equivalent of the Linux Backspace key; the Macintosh Delete key grouped with the Help, Home, and End keys is the equivalent of the Linux Delete key. Important: Macintosh users should remember that the Delete key used in Shake is not the key located below the F12 key but, rather, the one grouped with the Help, Home, and End keys. • Mouse: Shake requires the use of a three-button mouse. A three-button mouse provides quick access to shortcut menus and navigational shortcuts. Shake also supports the middle scroll wheel of a three-button mouse. Shake documentation refers to the three mouse buttons as follows: Mouse Button Documentation Reference Left mouse button Click Middle mouse button Middle mouse button or middle-click Right mouse button Right-clickPreface Shake 4 Documentation and Resources 19 Note: This manual uses the term “right-click” to describe how to access shortcut menu commands. The following table lists the user manual notation system. Using a Stylus Shake is designed to be used with a graphics tablet and stylus. To optimize the Shake interface for use with a tablet and stylus: 1 In the guiControls subtree of the Globals tab, enable virtualSliderMode. 2 Set the parameter virtualSliderSpeed to 0. Notation Example Hot keys/keyboard commands To break a tangent handle in the Curve Editor, Control-click the handle. Some hot keys/keyboard commands vary depending on the platform. The Mac OS X command appears first, followed by the Linux command. The two hot keys/commands are separated by a forward slash. In general, the Command and Control keys are interchangeable. In the Node View, you can press Control-Option-click / Control-Altclick to zoom in and out. Menu selections are indicated by angle brackets. To open a script, choose File > Open Script. File paths and file names appear in italics. Also, directories and file paths are divided by forward slashes. Temp files are saved in the ..//var/tmp/ directory. Node groups (Tool tabs) appear in the default font, followed by the name of the node in italics. A dash appears between the tab and node names. In the Node View, select the Cloud node, and insert a Transform– CornerPin node. Command-line functions appear in italics. shake -exec my_script -t 1-240 Modifications to preferences files appear in italics. Add the following lines to a .h file in your startup directory: script.cineonTopDown = 1; script.tiffTopDown = 1;20 Preface Shake 4 Documentation and Resources When virtualSliderMode is enabled, the left button always uses the virtual sliders when when you click a value field. Normally, you have to press Control and drag. However, when virtualSliderMode is on, dragging left or right in a value field adjusts the value beyond normal slider limits. Note: The stylus does not allow you to use your desk space the same way as with a mouse; consequently, you have to enable virtualSliderMode. Window Navigation Using a Stylus Shake makes extensive use of the middle-mouse button to facilitate navigation within each tab of the interface. To navigate and zoom within Shake easily using a stylus, you should map the middle mouse button to one of the stylus buttons. Once mapped, you can use that button to pan around within any section of the Shake interface, or Control-click and drag with that button to zoom into and out of a section of the interface. Using Dual-Head Monitors You can choose View > Spawn Viewer Desktop to create a new Viewer window that floats above the normal Shake interface. You can then move this Viewer to a second monitor, clearing up space on the first for node editing operations. Important: This technique only works when both monitors are driven by the same graphics card.I Part I: Interface, Setup, and Input Part I presents information about the Shake graphical user interface as a whole, with detailed information about all the major interface components. Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Chapter 4 Using Proxies Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film Chapter 7 Using the Node View Chapter 8 Using the Time View Chapter 9 Using the Audio Panel Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Chapter 11 The Flipbook, Monitor Previews, and Color Calibration Chapter 12 Rendering With the FileOut Node Chapter 13 Image Caching Chapter 14 Customizing Shake 1 23 1 An Overview of the Shake User Interface This chapter provides a fast introduction to all aspects of the Shake graphical user interface. It also provides indepth information about navigating the interface, and customizing it to suit your needs. Opening Shake When you open the Shake interface, a blank Shake script appears. Shake scripts (otherwise known as project files) are unique in that they’re actually a text document containing the command-line script representation of the node tree that you assemble in the interface. You can open Shake scripts in any text editor to examine their contents, and if you’re a power user, you can make modifications to your composite right within the text of the script itself (this is only recommended if you’re conversant with Shake’s scripting language, covered in more detail in Part III of this book). Most of the time, however, you’ll likely stay within Shake’s graphical interface, which provides specialized controls for performing a wide variety of compositing tasks (many of which would be far too unwieldy to manipulate from the command line). Opening Two Scripts at Once Shake is designed to have only one script open at a time. Typically, each script is used to create a single compositing project, with a single frame range and a single node tree. Although Shake supports multiple independent node trees within the same script, all trees share the same duration, defined by the timeRange parameter in the Globals tab. If necessary, it is possible to open two scripts simultaneously into interface windows. In this case, what you’re really doing is launching two instances of Shake at once. This is primarily useful if you need to copy information from one script to another. Important: When youopen Shake twice, the first instance of Shake is the only one that’s able to write to and read from the cache. (For more information on caching in Shake, see Chapter 13, “Image Caching,” on page 343.)24 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Overview of the Shake User Interface The Shake user interface is divided into five main areas: the Viewer, the Tool tabs, the Parameters/Globals tabs, the Node View/Curve Editor/Color Picker/Audio Panel/Pixel Analyzer tabs, and the Time Bar at the bottom. Node View The Node View is the heart of Shake, and displays the tree of connected nodes that modify the flow of image data from the top of the tree down to the bottom. Every function in Shake is represented as a separate node that can be inserted into the node tree. You use the Node View to modify, select, view, navigate, and organize your composite. For more information on the Node View, see Chapter 7, “Using the Node View,” on page 217. Viewer Area The Viewer area is capable of containing one or more Viewers, which display the image of the currently selected node. You have explicit control over which part of the node tree is displayed in the Viewer—in fact, the ability to separate the node that’s displayed in the Viewer from the node being edited in the Parameters tabs is central to working with Shake. Each Viewer allows you to isolate specific channels from each image. For example, you can choose to view only the red channel of an image while you make a color correction, or only the alpha channel when you’re adjusting a key. Viewer area Displays the image at the selected node in the node tree. Node View One of many tabs that can be displayed here. The Node View displays the node tree, which defines the flow and processing of image data in your project. Time Bar area Lets you navigate among the frames of your project using the playback buttons and the playhead. Tool tabs All of the available nodes in Shake are organized into eight tabs. Click a node’s icon to add that node to the node tree. Parameters tabs The parameters of selected nodes appear in the Parameters1 and 2 tabs. The global parameters of your project appear in the Globals tab. Images from The Saint provided courtesy of Framestore CFC and Paramount British Pictures Ltd.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 25 Tool Tabs The Tool tabs contain groups of nodes, organized by function. Nodes you click in these tabs are added to the node tree. For example, to add a Keylight node, click the Key tool tab, and click the Keylight node. The Keylight node then appears in the node tree. If you right-click a node in any of the Tool tabs, you can choose to insert that node into the node tree in a variety of different ways, using the shortcut menu. The Tool tabs area can also display the Curve Editor, Node View, or Time View. The Time Bar Area The Time Bar area, at the bottom of the Shake window, displays the currently defined range of frames. Three fields to the right of the Time Bar show the displayed number of frames in the Time Bar (not the time range), the current position of the playhead, and the Increments (Inc) in which the playhead moves. To the right of these fields, the Viewer playback controls let you step through your composite in different ways. Command and Help Lines Underneath the Time Bar area are two additional fields. The Command Line field lets you enter Shake script commands directly, effectively bypassing the graphical interface. The Info field provides immediate information about interface controls that you roll the pointer over. Parameters Tabs The two Parameters tabs can be set to display the parameters within a selected node. You can load two different sets of parameters into each of the two Parameters tabs. The Globals tab to the right contains the parameters that affect the behavior of the entire script (such as proxy use, motionBlur, and various interface controls). Curve Editor The Curve Editor is a graph on which you view, create, and modify the animation and Lookup curves that are associated with parameters in the nodes of your script. In addition to adding and editing the control points defining a curve’s shape, you can change a curve’s type, as well as its cycling mode. For more information on using the Curve Editor, see Chapter 10, “Parameter Animation and the Curve Editor.” Color Picker The Color Picker is a centralized interface that lets you assign colors to node color parameters by clicking the ColorWheel and luminance bar, clicking swatches from a color palette, or by defining colors numerically using a variety of color models. You can also store your own frequently-used color swatches for future use in the Palette. For more information on how to use the Color Picker, see “Using the Color Picker” on page 620.26 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Audio Panel The Audio Panel lets you load AIFF and WAV audio files for use by your project. Several different files can be mixed down to create a single file. The audio waveforms can be displayed inside the Curve Editor. Sound playback can be activated in the Time Bar playback controls (Mac OS X only). Note: Because audio playback is handled through the use of Macintosh-specific QuickTime libraries, you can only hear audio playback on Mac OS X systems. You can still analyze and visualize audio in Linux. For more information on the Audio Panel, see Chapter 9, “Using the Audio Panel,” on page 277. Pixel Analyzer The Pixel Analyzer is a tool to find and compare different color values on an image. You can examine minimum, average, current, or maximum pixel values on a selection (that you make), or across an entire image. For more information on how to use the Pixel Analyzer, see “Using the Pixel Analyzer” on page 627. Console The Console tab displays the data that Shake sends to the OS while in operation. It’s a display-only tab. Two controls at the top of the Console tab let you change the color of the text, and erase the current contents of the console. The maximum width of displayed text can be set via the consoleLineLength parameter, in the guiControls subtree of the Globals tab. Getting Help in Shake There are three ways you can get more information about the Shake interface: • As you pass the pointer (no need to click) over a node or Viewer, information for the node appears either in the title bar of the Viewer, or in the bottom-right Info field. The displayed information includes node name, type, resolution, bit depth, and channels. • You can also right-click most buttons to display a pop-up menu listing that button’s options. You can use this to select a function or to find out what a button does. • The Help menu contains detailed information on how to use Shake, including the full contents of this user manual, specifics on new features introduced with the current release, and late-breaking news about last-minute changes and additions made to Shake.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 27 Making Adjustments to the Shake Window As you work with Shake, there are several methods for resizing and customizing the various areas of the Shake interface. To resize any area of the interface: m Position the pointer at any border between interface areas and drag to increase or decrease the size of that area. If you drag an intersection, you can resize multiple areas at once. To expand any one area to take up the full screen: m Position the pointer in the area you want to expand, and press the Space bar. m Press the Space bar again to shrink the area back to its original size. Note: Use of the Space bar is especially helpful in the Curve Editor, when you are working with high-resolution elements or large scripts. To temporarily hide an area, do one of the following: m Drag the top border of the Tool tab or Parameters tab areas down to the bottom. m Drag the bottom border of the Viewer, Node View, or any other area up to the top. That area remains hidden until you drag its top or bottom border back out again. Before collapsing Tool tabs After collapsing Tool tabs28 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Navigating in the Viewer, Node View, and Curve Editor The Viewer, Node View, and Curve Editor are all capable of containing much more information than can be displayed at one time. You can pan and zoom around within each of these areas in order to focus on the elements you want to adjust in greater detail. Important: Shake requires the use of a three-button mouse—the middle mouse button is key to navigating the Shake interface. If, in Mac OS X, you map Exposé functionality to the middle mouse button, this will interfere with navigation in Shake, and you should disable this functionality. To pan across the contents of an area, do one of the following: m Press the middle mouse button and drag. m Option-click (Mac OS X) or Alt-click (Linux) and drag. To zoom into or out of an area, do one of the following: m Hold down the Control key and drag while holding down the middle mouse button. m Control-Option-drag or Control-Alt-drag. m Use the + or - key to zoom in or out based on the position of the pointer. To reset an area to 1:1 viewing, do one of the following: m In the Viewer, click the Home button in the Viewer shelf. m Move the pointer to an interface area, then press Home. To fit the contents to the available space within an area: m In the Viewer, click the Fit Image to Viewer button in the Viewer shelf. m Move the pointer to an interface area, and press F. Saving Favorite Views If you find yourself panning back and forth within a particular area to the same regions, it might be time to create a Favorite View within that area. • In the Node View, you could save several views in your node tree where you’ll be making frequent adjustments. • If you’re doing paint work on a zoomed-in image in the Viewer, you can save the position and zoom level of several different regions of the image. • In the Curve Editor, you can save several different pan, zoom-level, and displayedcurve collections that you need to switch among as you adjust the animation of different nodes in your project. • In the Parameters tab, you can save the parameters being tweaked, as well as the node being displayed in the Viewer. Once you’ve saved one or more Favorite Views in each interface area, you can instantly recall the position, zoom level, and state of that area by recalling the Favorite View that you saved. You can save up to five Favorite Views.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 29 To define a Favorite View: 1 Pan to a position in an area that contains the region you want to save as a Favorite View. If necessary, adjust the zoom level to encompass the area that you want to include. 2 Depending on the area you’re adjusting, you can save additional state information particular to that area. Make additional adjustments as necessary so that you can recall the desired project elements: • In the Node View, you can save the state of the nodes that are currently loaded into the Viewer and Parameters tabs. • In the Viewer, you can save the node that’s currently being viewed. • In the Curve Editor, you can save the curves that are currently loaded and displayed. • In the Parameters tab, you can save the parameters that are being tweaked, as well as the node displayed in the Viewer. 3 To save a Favorite View, move the pointer into that area and do one of the following: • Right-click anywhere within the area, then choose Favorite Views > View N > Save from the shortcut menu (where N is one of the five Favorite Views you can save). • Press Shift-F1-5, where F1, F2, F3, F4, and F5 correspond to each of the Favorite Views. Restoring Favorite Views Once you’ve defined one or more Favorite Views, you can restore them in one of two ways. Simply restoring the framing results in the current contents of that area being panned and zoomed to the saved position. Restoring the framing and state, on the other hand, results in the restoration of additional state information that was adjusted in step 2. To restore the framing of a Favorite View, do one of the following: • Right-click in the Viewer, Node View, or Curve Editor, then choose Favorite Views > View N > Restore Framing from the shortcut menu (where N is one of the five Favorite Views you can save). • Press F1-5, where F1, F2, F3, F4, and F5 correspond to each of the Favorite Views. That area is set to the originally saved position and zoom level. To restore the framing and state of a Favorite View, do one of the following: • Right-click in the Viewer, Node View, or Curve Editor, then choose Favorite Views > View N > Restore Framing & State from the shortcut menu (where N is one of the five Favorite Views you can save). • Press Option-F1-5 or Alt-F1-5, where F1, F2, F3, F4, and F5 correspond to each of the Favorite Views.30 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Depending on the area, the originally saved position and zoom level are recalled, as well as the following state information: • In the Node View, the node or nodes that were loaded into the Viewer and Parameters tabs when you saved the Favorite View • In the Viewer, the node that was viewed when you saved the Favorite View • In the Curve Editor, the curves that were loaded and displayed when you saved the Favorite View • In the Parameters tab, the parameters that were being tweaked, as well as the node that was displayed, when you saved the Favorite View Working With Tabs and the Tweaker Each area of the Shake window has several tabs that reveal more of the interface. These tabs can also be customized. For example: To move a tab to another area: m Select a tab using the middle mouse button or Option-click / Alt-click, and then drag the tab into a new window pane. To detach a tab and use it as a floating window: m Shift-middle-click or Shift-Option-click / Shift-Alt-click the tab. A good example of this last operation is to detach a Parameters tab, then press the Space bar while the pointer is positioned over the Viewer. You can then tune your image in full-screen mode. Using the Tweaker The parameters of individual nodes can be opened into a floating window, called the Tweaker.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 31 To open a floating Tweaker window: m Select the node you want to tune and press Control-T. A movable, floating Tweaker window for the node appears. Note: To save your window settings for later use, choose File > Save Interface Settings. Menus and the Title Bar This section discusses the Shake title bar and the Shake, File, Edit, Tools, Viewers, Render, and Help menus. Title Bar Information The title bar of the full Shake window displays the current version of Shake, the name of the currently open script, and the current proxy resolution in use. OS Window Functions Shake responds to OS windowing, so you can resize the entire window, expand it to full screen, or stow it as an icon by clicking the standard buttons in the upper-right corner of the Shake Viewer title bar.32 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Shake Menu (Mac OS X Only) The following table shows the Shake menu options. The Shake menu appears only in the Macintosh version of Shake. File Menu The following table shows the File menu options. Menu Option Description About Shake Displays the Shake version number and copyright information. Services Services provide a quick way to perform tasks with several applications. Hide Shake (Command-H) Hides Shake. To show Shake again, click the Shake icon in the Dock. Hide Others (Option-OptionCommand-H) Hides all running applications other than Shake. To show the applications again, choose Shake > Show All. Quit Shake Quits the Shake application. Menu Option Description New Script (Command-N or Control-N) Deletes all nodes currently in the Node View. (You can also press Command-A or Control-A in the Node View to select all nodes and then press Del.) Open Script (Command-O or Control-O) Opens the Load Script window. The script selected in the Browser replaces what is already in the Node View. You can also use the Load button in the title bar. Import Photoshop File Imports a Photoshop file. If the Photoshop file contains multiple layers, you can import the layers as separate FileIn nodes that are fed into a MultiLayer node, or as a single, composited image by using a normal FileIn node. Reload Script Reloads the script listed in the title bar. Add Script Opens the Load Script window. Adds a second set of nodes to those currently in the Node View. The added nodes are renamed if a naming conflict arises. (For example, FileIn1 becomes FileIn2 if FileIn1 already exists.) Global settings are taken from the added script, as is the new script name. Save Script (Command-S or Control-S) Saves the script without prompting you for a script name (if you have already saved). You can also use the Save button in the title bar. Save Script As (Shift-CommandS or Shift-Control-S) Opens the Save Script window. Enter the new script name, and click OK to save the script. Save Selection As Script Saves the currently selected nodes in the Node View as a separate script.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 33 Recover Script (Shift-CommandO or Shift-Control-O) Loads the last autoSave script and is usually done when the user has forgotten to save a script and quits Shake, or when Shake has unexpectedly quit. The script is found under $HOME/nreal/ autoSave. (The $HOME directory is your personal Home directory, for example, the /Users/john directory.) If you have environment variables set, you can launch Shake on the command line with the same option using -recover: shake -recover For more information on environment variables, see Chapter 14, “Customizing Shake.” Load Interface Settings Opens the Load Preferences From window. Select an interface settings file from disk, and click OK to load the file. Save Interface Settings Opens the Save Preferences To window. This lets you save the various default Shake settings, including your window layout to a file in your $HOME/nreal/settings file. If you call it defaultui.h, it is automatically read next time you launch Shake. You can save the settings file anywhere, but it is not read automatically unless the file is in the settings directory. Flush Cache When you choose Flush Cache, all appropriate images are copied from the memory cache to the disk cache (depending on how the cacheMode parameter is set), but the memory cache is not cleared. This command is similar to what Shake does when you quit (the delay that occurs when you quit is Shake flushing the memory cache to disk). Purge Memory Cache Similar to the Flush Cache command, but the memory cache is cleared afterwards. This is useful if most of your RAM is filled with cache data, and you want to free it up to create and play a Flipbook without needing to exit Shake first in order to clear the memory cache. The cacheMode parameter in the Globals tab controls whether or not images in the cache are used (regardless of whether they are coming from the disk or memory). Recent Scripts Lists the last five scripts you worked on. Choosing a script from this list opens it within Shake. Exit (Linux only) Exits the program. You can also use the standard OS exit buttons in the upper corner of the interface. Menu Option Description34 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Edit Menu The following table shows the Edit menu options. Tools Menu The Tools menu provides a menu listing for each of the nodes in the Tool tabs (for example, Image, Color, Filter, and so on). You can also right-click a tab to display the tools list. More information about each of these nodes is available in Part II of this manual. Menu Option Description Undo (Command-Z or Control-Z) Redo (Command-Y or Control-Y) Undoes previous commands; up to 100 levels of undo. Layout, viewing, and parameter changes are saved in the Undo list. You can also click the Undo/Redo button. You can change the amount of undo/redo levels in your ui.h file. See “Menus and the Title Bar” on page 31 for more information. If you do an Undo and you have not changed anything, click Redo to go back to your previous settings. Find Nodes (Command-F or Control-F) Opens the Select Nodes by Name window that allows you to dynamically select nodes that match your criteria in the search string. • Select by name. Nodes that match the search string are immediately activated. For example, if you enter f, FileIn1 and Fade1 are selected. If you enter fi, just FileIn1 is selected. • Select by type. Select nodes by type. For example, enter Move, and all Move2D and Move3D nodes are selected. • Select by expression. Allows you to enter an expression. For example, to find all nodes with an angle parameter greater than 180, enter: angle>180 • Match case. Sets case sensitivity.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 35 Viewers Menu The following table shows the Viewers menu options. Render Menu The following table shows the Render menu options. For more information on rendering, see Chapter 12, “Rendering With the FileOut Node,” on page 333. Script Management The following section discusses the buttons in the upper-right corner of the Shake interface, which let you Load and Save scripts, undo and redo changes you’ve made, and control when and how the Viewer updates the images generated by your script. Menu Option Description New Viewer Creates a new Viewer in the Viewer area, and automatically stretches it to fill the Viewer area. While in a Viewer, you can also right-click and select New Viewer, or press N. Spawn Viewer Desktop Launches a floating Viewer window that can be moved independently of the interface. The Viewer Desktop is ideal for dual-monitor setups. Menu Option Description Render Flipbook Renders a Flipbook of the current Viewer. Opens the Flipbook Render Parameters window, which allows you to override the Global parameters (if necessary). To cancel the render, press Esc (Escape) when in the Flipbook window. Render Disk Flipbook Mac OS X only. Launches a disk-based Flipbook into QuickTime. This has several advantages over normal Flipbooks. It allows for extremely long clips, allows you to attach audio (loaded with the Audio Panel in the main interface), and lets you write out the sequence as a QuickTime file after viewing, bypassing the need to render the sequence again. For more information, see “Creating a Disk-Based Flipbook” on page 326. Render FileOut Nodes Renders FileOut nodes in the Node View. In the Node View, press F to frame all active nodes. You have the option to render only the active FileOut nodes, or all FileOut nodes. Render Cache Nodes Immediately caches sections of the node tree where Cache nodes have been inserted. This command lets you cache all Cache nodes in the Node View over a specific duration. For more information on using Cache nodes, see Chapter 13, “Image Caching,” on page 343. Render Proxies Renders your proxy files for your FileIn nodes, and leaves your FileOuts untouched. For more information on proxies, see “Using Proxies” on page 137.36 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface To load or save a Shake script: m Click Load or Save to open the Load Script window, or to save the current script with the same name. You can also press Command-S or Control-S to save the script quickly. If the script is not yet named, the Save Script window opens. To save a script with a new name: m Choose File > Save Script As, and enter a new file name in the Save Script window. To reload the same script: m Choose File > Reload. The script that appears in the Shake title bar is reloaded. To undo or redo, do one of the following: m Click the Undo or Redo button. m Press Command-Z or Control-Z to undo, or press Command-Y or Control-Y to redo. Customizing AutoSave A backup script is stored automatically every 60 seconds in your $HOME/nreal/ autoSave directory. The last saved script can be accessed with the File > Recover menu command (shake -recover in the Terminal), or browsed to under the Directories pull-down menu in the File Browser. The backup time interval can be changed in your ui.h files in include/startup/ui/ myPreferenceFile.h. Enter the following line (with the desired time interval, in seconds, in place of the “60”): script.autoSaveDelay = 60; Four other autosave behaviors can be customized within a .h preference file in the include/startup directory: • script.autoSaveDirectory: Setting a directory with this declaration overrides the default behavior of placing autosave scripts in ~/nreal/autosave/. • script.autoSavePrefix: Defines text to be prepended to autosave script names. • script.autoSaveNumSaves: Sets the total number of autosave scripts to be saved. Undo RedoChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 37 By default, there are 100 steps of undo and redo in Shake. Update The Update button controls what is updated in the Viewer, and when. The Update button has three modes: • Always: Updates the Viewer with every change that’s made to a parameter, and every time you move the playhead in the Time Bar. • Manual: The scene is not updated until you do one of the following: • Click Update. • Click the left side of a node in the Node View. • Press the U key. • Release: Waits until you finish adjusting a parameter, or moving the playhead in the Time Bar, before updating the image in the Viewer. By default, clicking Manual once toggles this setting to Always. Click and hold this control to see the pop-up menu, from which you can choose Always, Manual, or Release. Proxy The proxy button, labeled “Base,” allows you to quickly get to one of your four proxy settings. Click Base once to toggle to P1. Click and hold the Base button for other proxy options. For more information on proxies, see Chapter 4, “Using Proxies,” on page 137. Changing the Possible Levels of Undo To change the level of undos, enter the following line (with your desired number of undos in place of the “100”) in one of your ui.h files: gui.numUndoLevels = 100; For more information, see Chapter 30, “Installing and Creating Macros,” on page 905.38 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface The File Browser The File Browser is an interactive browser that serves many purposes. It lets you navigate the local volumes (both fixed and removable media) on your computer, or remote volumes over your network. You use it to open or save scripts, load images via a FileIn node, and to load and save lookup files and expressions. Using the File Browser, image sequences can be listed either as a long list of individual files or as a single object. You can bookmark favorite directories. You can also use it to create and delete directories, and delete files directly in the Browser. Opening the File Browser There are several operations that open the File Browser. To open the File Browser, do one of the following: m Create a FileIn or a FileOut node. m Click the Load Script button, located in the upper-right section of the Shake interface. m Click the Save Script button, located in the upper-right section of the Shake interface. m To open the File Browser from an existing FileIn or FileOut node (for example, if the source media becomes disconnected), click the folder icon next to the file path in the Parameters tab.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 39 The Browser opens. If you’re using Mac OS X, this window appears very different from the standard file navigation sheet, but it has much of the same functionality, and includes additional options that are particularly useful to Shake projects. Navigating in the File Browser There are several ways you can navigate to the directory you need using the File Browser: Using the File List A list of directories and files appears in the center of the File Browser. You can doubleclick any directory in this list to make it into the current directory. The following list of controls lets you navigate the volumes accessible to your computer. Icon, Button, or Key Description Indicates a folder. Indicates a drive. Takes you to the last viewed directory. Takes you up one directory. You can also press Delete (Macintosh) or Backspace (Linux).40 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Using the Pull-Down Menu at the Top The pull-down menu reveals the entire directory tree, including your root directory, the directory you launched Shake from, the $HOME directory, the Shake installation, and any favorite directories you have entered. This menu also automatically lists recently visited directories. Using a File Path You can also type an entire path, with or without the file name itself, into the File Name field at the bottom of the Browser. You can format absolute file paths in any of several styles: • /my_proj/my_directory/my_file.iff • /d4/my_proj/my_directory/my_file.iff • //MyMachine/D/my_proj/my_directory/my_file.iff Enable/Disable Local File Paths The Relative Path control, to the left of the Add to Favorites control in the File Browser, gives you the option to enter a relative file path into the File Name field. Relative file paths can take one of two forms: • ./myDirectory/myFile/ • ../myDirectory/myFile/ Adding Directories to the Favorites List If there are one or more directories with content you frequently need to access, you can add them to the Favorites list. The Favorites list is a customizable list of directories that you can add to at any time. You can explicitly add directories to the list in two ways: Note: As of Shake 4, entries you add to the Favorites list are permanent. To add an entry to the Favorites list: 1 Open the File Browser. Up Arrow/Down Arrow key Moves up and down in the list. Any letter key Once you have clicked in the file listings, press a letter key on the keyboard to jump to the next occurrence of a file or directory that starts with that letter. Icon, Button, or Key Description Disable local file paths. Enable local file paths.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 41 2 Click the Bookmark button. The currently open directory is added to the Favorites list. All favorite directory paths you add are saved in the favoritePaths.h file, located in the username/nreal/settings/ directory. By default, the favoritePaths.h file contains: • Your home directory • The nreal directory • The Shake application directory When you add more directories to the Favorites, they’re automatically appended to the code in the favoritePaths.h file. For example, if you add following directory to the Favorites: /Users/MyAccount/Media/ The resulting favoritePaths.h file looks like this: // User Interface settings SetKey( "globals.fileBrowser.favorites", "/;$HOME;/Users/MyAccount//nreal/;/ Applications/shake-v4.00.0201/;/Applications/shake-v4.00.0201/doc/pix;/ Users/MyAccount/Media/;" ); Note that each directory path is separated by a semicolon. MyAccount is the name of the user directory. To remove directories from the Favorites list: 1 Open the favoritePaths.h file (located in the /nreal/settings/ directory). 2 Delete the paths you want to remove from the Favorites list, and save the file. You can also instruct Shake to look in certain directories when you start the software, using the following ui.h settings. Each listing is for a type of file—images, scripts, expressions, and so on. Note the slash at the end of the path: gui.fileBrowser.lastImageDir= “/Documents/my_directory/”; gui.fileBrowser.lastScriptDir= “$MYPROJ/shakeScripts/”; gui.fileBrowser.lastExprDir= “//Server/shakeExpressions/”; gui.fileBrowser.lastTrackerDir= “$MYPROJ/tracks/”; gui.fileBrowser.lastAnyDir= “/”; For more information on a ui.h file, see Chapter 14, “Customizing Shake,” on page 355. Selecting Files If you’re selecting one or more files for a FileIn operation, you can select them in several ways.42 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface To select single files, do one of the following: m Double-click the file. m Press the Up Arrow or Down Arrow, then click OK (or press Return). m Press the first letter of the file you want. Press it again to jump to the next file that starts with that letter. Click OK (or press Return). To select multiple files in the same directory, do one of the following: m To select multiple files, drag to select the files, then click OK. m To select multiple individual files, press Shift and select the files. To select multiple images in different directories, do one of the following: m Click Next in the Browser to load the current image or images and keep the Browser open to continue to add files. When you have reached the last file, click OK. At any time in this process, the Node View may be accessed to examine FileIn nodes. m Select one or more files, and press the Space bar to add them to an invisible queue of files to be added to your script, without closing the File Browser. Once you click OK, every file in this invisible queue is added to the currently open script. Viewing Controls There are several tools to help you identify files in the Browser. Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 43 The File List Click the title of a column to arrange the list according to that type of information. For example, click Modified to list files by creation date. Click Modified again to reverse the order of information. Toggle Buttons The following buttons also change what is listed in the Browser: Button Description Short Listing Lists only file names, type, and size. Sequence Listing Toggles the listing of an image sequence as one listing or as several. To read in the entire sequence, ensure that this Sequence Listing is enabled. These icons signify single or sequence files: Images Only Lists only recognized image types. Show Exact Sizes Shows the exact file size in kilobytes, rather than rounded off in megabytes. Show Full Path Lists the entire path of the selected file. Filter Filters out information. Use * and ? as your wildcards: Wildcard * Example *.cin *.cin.* *.cin* image.*.tga Wildcard ? Example ?.cin ??.iff a.??? image.????.iff image.???1.iff Means Any set of characters for any length. Lists a.cin, image.cin, image.0001.cin, ... a.cin.0001, image.cin.hr a.cin, image.0001.cin, image.cin.0001 image.1.tga, image.10.tga, image.0100.tga Means Any character in that single position. Lists a.cin, 1.cin ab.iff, 01.iff a.cin, a.iff, a.tga image.0001.iff, image.9999.ifff image.0001.iff, image.0011.iff, image.1111.iff Indicates a single file. Indicates an image sequence.44 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Updating the File Browser Click the Update button to refresh the listing of the current directory in case files have been added or deleted while the File Browser has been open. Specifying Media Placement Three buttons let you set the first frame at which new media is placed when it’s read into your Shake script. This affects the timing of the media inside of your script, and can be seen in the Time View tab. • frame 1: The first frame of media is placed at the first frame of your script. • seq. start: The first frame of media is placed to the corresponding frame of the script, depending on its frame number. If you import frames 9-50 of an image sequence, the first frame of media appears at frame 9 of the Time View. • current frame: The first frame of media is placed at the current position of the playhead. Additional Controls for Image Output When you’re writing out a file using the FileOut node, you also use the File Browser to select a directory and enter the file name for the rendered output. For more information about exporting media from Shake, see Chapter 12, “Rendering With the FileOut Node,” on page 333. File Management Controls There are additional file management controls that are primarily useful when exporting (“writing out”) media. Naming Files for Output If you are writing out an image sequence, be sure to insert a # or an @ sign where you want the frame number to go in the name. When you are finished, click OK to validate. Button Description Creates a new directory using the current path. Deletes currently selected files and directories.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 45 The following is a table of examples. Using and Customizing Viewers Shake displays the currently selected image for your project in the Viewer, located in the Viewer workspace at the upper-left quadrant of the interface. Additional controls in the Viewer shelf at the bottom of the Viewer workspace let you customize how the image is displayed. For example, you can view each channel of an image individually. You can also change the Gamma of the Viewer to simulate how the image might look on other output devices. Other tools such as the Histogram and Plot Scanline Viewer scripts can help you analyze your image. Some nodes feature onscreen controls (which also appear in the Viewer) that let you make adjustments to an image. For example, the Move 2D and Rotate nodes display transformation controls you can drag to manipulate the image directly in the Viewer. Other nodes make additional tools available in the Viewer shelf. For example, the RotoShape node places drawing and editing tools in the Viewer shelf that let you create and manipulate shapes directly in the Viewer. Files Shake Notation image.0001.cin, image.0002.cin image.#.cin image.1.tif, image.2.tif image.@.tif image.iff.0001, image.iff.0002 image.iff.# image1.tga, image2.tga image@.tga image.001.tga, image.002.tga image.@@@.tga image.01, image.02 image.@@ Image from The Saint provided courtesy of Framestore CFC and Paramount British Pictures Ltd.46 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Using Multiple Viewers You can create as many Viewers within the Viewer workspace as you need. Each additional Viewer you create appears within the Viewer workspace area, and each Viewer can be set to independently display any image channel from any node in the current node tree. Each Viewer has its own Viewer shelf with its own controls, and each Viewer you create has two buffers that you can use to compare images. Note: Because each Viewer has two buffers, using multiple Viewers at once can consume a lot of RAM, depending on the resolution of the images you’re working with. When additional Viewers are displayed, each Viewer is updated dynamically. You can use this capability to simultaneously view the results of a downstream node in one Viewer, while also seeing the image from an upstream node in another Viewer. A good example of this is when you’re refining a key in one Viewer, while watching the effect this has on the finished composite in another. To create additional Viewers: 1 Position the pointer anywhere within the Viewer area. 2 Do one of the following: • Press N. • Right-click, then choose New Viewer from the shortcut menu. • Choose Viewers > New Viewer to create a new Viewer. A new Viewer named “Viewer2” is created above Viewer1 in the Viewer workspace. Additional Viewers are numbered in the order in which they’re created.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 47 Note: Each Viewer you create uses additional memory, so you may want to close higher-resolution Viewers when rendering. Also, more open Viewers can slow the display rate due to the increased processing demands of updating each Viewer simultaneously. To close a Viewer: m Click the Close Window button in the selected Viewer’s title bar. When you close a Viewer, you release whatever RAM that Viewer was utilizing. To bring a Viewer to the foreground: m Click anywhere within that Viewer. When a Viewer is selected, its title bar is highlighted. To display the image from another node in a Viewer: 1 Double-click anywhere within the Viewer you want to use. Its title bar becomes highlighted to show that it is selected. 2 Do one of the following: • Double-click a node in the Node View to display its image in the currently selected Viewer and to display its parameters in the Parameters1 tab. • Click the left side of a node to display its image in the currently selected Viewer without loading its parameters into the Parameters tab. Close Window button This viewer is selected.48 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface When a node is loaded into the Viewer, an indicator appears on the left side of the node. Additionally, a number and a letter appear below it, specifying which Viewer and compare buffer that node’s image occupies. To collapse a node to a minimized state: m Click the Iconify Viewer button in the Viewer title bar to minimize its size. To expand a node from a minimized state: m Click the Iconify Viewer button of the minimized Viewer to restore it to its original size. Minimized Viewers are only as large as the title and the upper-right window controls. To resize a Viewer, do one of the following: m Drag a Viewer’s left, right, or bottom side. This node is displayed in viewer 2, buffer A This node is displayed in viewer 1, buffer A Iconify Viewer buttonChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 49 m Drag a Viewer’s bottom-right corner to resize its width and height simultaneously. To resize a Viewer to fit the image within: m Click the Fit Viewer to Image button in the Viewer title bar. To lock a Viewer to the full size of the Viewer workspace: m Click the Grip to Desktop button in the Viewer title bar. The full-size Viewer now obscures any other Viewers underneath it, and resizes itself to match the total size of the Viewer workspace. To see other Viewers underneath, click the Grip to Desktop button again to release the Viewer, then resize it or move it to make room in the Viewer workspace for the other Viewers. Note: By default, the first Viewer that was created along with your project is locked to the full size of the Viewer workspace. To exand the Viewer workspace to the full size of the Shake window: m Press the Space bar. Afterwards, you can press the Space bar again to reset the Viewer workspace to its original size. Fit Viewer to Image button Grip to Desktop button50 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface To reposition all Viewers within the Viewer workspace at once: m Click the middle mouse button anywhere in the Viewer workspace outside of any of the Viewers, then drag to move all of the Viewers around the workspace. To create a separate Viewer workspace for use on a second monitor: m Choose Viewers > Spawn Viewer Desktop. The second monitor must be run from the same graphics card as the primary monitor. To help prevent accidentally rendering an enormous image (for example, if you enter 200 into your zoom parameter instead of 20), the Viewer’s resolution is limited to 4K. This limit is configurable. The Viewer resolution has no effect on rendered images—it only crops the view in the Shake interface to the set resolution. Looking at Images in a Viewer To load a node into the current Viewer, click the left side of the node. The green Viewer indicator appears. Double-click the node to simultaneously load the node’s parameters in the Parameters tab. In the following image, the Grad node is loaded into the Viewer. Warning: If you get strange Viewer behavior, delete the Viewer (right-click, then choose Delete Viewer from the shortcut menu), and create a new Viewer. Viewer indicator: Click once to display node in Viewer. Double-click to load node parameters.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 51 The information (node name, channels, bit depth, size, and so on) for the selected node appears in the Viewer title bar. When the Grad node is loaded into the Viewer, the following appears in the Viewer title bar. Note: The channels displayed in the Viewer are the non-zero channels. Non-zero channels are not the same as active channels. For example, a Color node set to black (black and white values are zero) displays the alpha channel (A) in the Viewer title bar: When the Color node is adjusted toward gray (the black and white values are no longer zero), the black, white, and alpha channels (BWA) are displayed: Every Viewer has the built-in capability to analyze color. Viewer title bar52 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface To quickly analyze colors in the Viewer: m Click and scrub with the mouse in the Viewer to display the X, Y, R, G, B, and alpha values in the Viewer title bar. These values are also displayed in the Info field in the bottom-right corner of the interface. You can also use the Pixel Analyzer and Color Picker windows to analyze this data with more extensive options. Note: To display the values in the Terminal window that launched Shake, press Control and scrub in the Viewer. Suspending Rendering and Viewer Redraw There are two ways you can suspend rendering the node tree. This can help if you’re making adjustments to a render intensive node and you don’t want to wait for the image to render and display in the Viewer every time you make an adjustment. To immediately stop rendering at any time: m To stop any processing at any time, press Esc. Rendering is suspended until another operation occurs that requires rendering. To suspend rendering and redraw in the Viewer altogether: m Change the Viewer’s update mode to Update Off via the Update Mode control in the Viewer shelf. Rendering is suspended until the Viewer’s update mode is changed to Update On or Progress. Controls in the Viewer Shelf The Viewer shelf has many controls that let you customize how images are displayed in the Viewer. These controls can be used directly, but many Viewer controls also correspond to shortcut menu items and keyboard shortcuts with the same function.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 53 To use the two different click-and-hold button behaviors: m Click the View Channel button in the Viewer to toggle between the RGB and the alpha views. m Click and hold the View Channel button to open a pop-up menu from which you can choose a specific channel view. You can override the default channel display progression when the View Channel button is clicked. For example, clicking the button in RGB view displays the alpha view. When you click again, the RGB view is displayed. To go from RGB to red to alpha channels: 1 Command-click or Control-click and hold the View Channel button, then select the Red Channel button. 2 Command-click or Control-click and hold the View Channel button, then select the Alpha Channel button. When you click the View Channel button, you now toggle through RGB, red, alpha, and back to RGB. 3 To save this behavior, choose File > Save Interface Settings. Note: You can cycle through some Viewer functions using number keys. Press 2 to cycle forward through the channel views, and press Shift-2 to toggle backward through the channel views. Press 1 to toggle between the A and B compare buffers. Click. Click and hold.54 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface The following table shows the Viewer buttons, the keyboard or hot key shortcuts, and describes the button functions. Button Shortcut Description Pointer Drag the pointer in the Viewer to display the X and Y position values, and the RGBA color values in the Viewer title bar. The values are also displayed in the Info field. Iconify Viewer Stows the current Viewer. Fit Viewer to Image Control-F Fits the Viewer to the image. Grip to Desktop Shift-F Fits the frame to the Viewer workspace. When enabled, the Viewer “sticks” to the workspace. You can then resize the workspace and the Viewer expands to match. Close Window Right-click menu > Delete Deletes the Viewer. (A good strategy if a Viewer is misbehaving. Press N to create a new Viewer.) Buffer Tabs 1 You can have two different buffers in a Viewer to compare images. See “Using the Compare Buffers” on page 57. View Channel R, G, B, A, C; 2/Shift-2 cycle; right-click menu Toggles through the color channels: RGB (color), red, green, blue, alpha. Update Mode– On Right-click menu; 3/Shift-3 Update mode that displays a rendered image only after it is finished rendering. This is for relatively fast renders. Update Mode– Progress Right-click menu; 3/Shift-3 Scrolling update mode that displays each line (starting from the bottom) as the image renders. Used for slower renders. Update Mode– Off Right-click menu; 3/Shift-3 The Viewer does not update. Use this to load an image into a Viewer, then switch to the second buffer (see below) and do some changes. You can then compare it with the original.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 55 Incremental Update Updates the changing portion of the image. For example, if Toggle Incremental Update is disabled and you composite a 10 x 10-pixel element on a 6K plate and pan the element, the entire 6K plate updates. When enabled, only the 10 x 10-pixel area is updated. To fix this, turn off the Incremental Update and adjust again—the glitches are corrected. This button has no effect on the output file or batch rendering speed, only on the image in the Viewer. VLUT Off Right-click menu VLUTs (Viewer lookup tables) differ from Viewer scripts in that you can scrub from the unmodified plate. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Truelight VLUT Right-click menu The Truelight VLUT combines monitor calibration with the previsualization of film recorders and other output devices. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Gamma/Offset/ LogLin VLUT Right-click menu The Gamma/Offset/LogLin VLUT allows you to apply different quick lookups to your image. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer DOD Right-click menu Turns on Region of Interest (ROI) rendering (limits your rendering area). See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer Script– Off Right-click menu; 4/Shift-4 See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer Script– Aperture Markings Right-click menu Applies aperture markings. You can also rightclick the Viewer Script button, then choose Aperture Markings. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer Script– Plot Scanline Right-click menu Applies a plot scanline. You can also right-click the Viewer Script button, then choose Plot Scanline. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer Script– Histogram Right-click menu Applies a Histogram. You can also right-click the Viewer Script button, then choose Histogram. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Button Shortcut Description56 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Viewer Script– Z Channel Right-click menu Views the Z channel. You can also right-click the Viewer Script button, then choose ViewZ. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer Script– Superwhite/ Subzero Right-click menu Displays superwhite and subzero pixels. You can also right-click the Viewer Script button, then choose Float View. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Viewer Script– Frames/ Timecode Right-click menu Displays frames or timecode in the active Viewer. See “Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD” on page 61. Compare Mode–No Compare 5/Shift-5 Only one buffer is displayed. See “Using the Compare Buffers” on page 57. Compare Mode– Horizontal (Y Wipe) 5/Shift-5 You can also right-click the Compare Mode button, then choose Y Wipe. See “Using the Compare Buffers” on page 57. Compare Mode–Vertical (X Wipe) 5/Shift-5 You can also right-click the Compare Mode button, then choose X Wipe. See “Using the Compare Buffers” on page 57. Compare Mode–Blend (Fade) 5/Shift-5 You can also right-click the Compare Mode button, then choose Blend. See “Using the Compare Buffers” on page 57. Show/Hide DOD Border Right-click menu Displays the green DOD (Domain of Definition) border and the red frame border. It has no effect on processing or the rendered image. Reset Viewer Home key Centers the image and sets the zoom level to 1:1. Fit Image to Viewer F Fits the image to the frame. Be careful, since you may get a non-integer zoom (for example, instead of 2:1, you get 2.355:1), which may result in display artifacts. Do not use this option when “massaging” pixels. Button Shortcut DescriptionChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 57 For a table of additional common buttons related to onscreen controls, see “NodeSpecific Viewer Shelf Controls” on page 70. Using the Compare Buffers You can use the A and B buffers in the Viewer to load two images at once. The following example uses two images from Tutorial 5, “Using Keylight,” in the Shake 4 Tutorials book. To load two images at once into the A and B compare buffers: 1 Using two FileIn nodes, read in two images from the “Using Keylight” tutorial. The images are located in the $HOME/nreal/Tutorial_Media/Tutorial_05/images directory. 2 In the Viewer, ensure that buffer A is open. 3 Load one of the tutorial images into the Viewer by clicking the left side of the node. The Viewer indicator appears on the left side of the node, and the node’s image is loaded into the Viewer. Launch Flipbook Renders a RAM-based image player. Left-mouse click: Renders with the current settings. Right-mouse click: Displays the Render Parameters window. Broadcast Monitor Mirrors the selected node in the Viewer on a video broadcast monitor. The broadcast monitor option is only available in the Mac OS X version of Shake. For more information, see “Viewing on an External Monitor” on page 330. Button Shortcut Description58 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 4 To switch to buffer B, click the A tab, or press 1 (above the Tab key, not on the numeric keypad). The A tab switches to B when clicked. 5 Load the second image into buffer B by clicking the right side of the image’s node. 6 Press 1 to toggle between buffers. You can also click the A and B tabs. You can also put the Viewer into split-screen mode to more directly compare two images. To create a vertical split screen in the Viewer: m Drag the Compare control (the small gray “C” the lower-right corner of the Viewer) to the left. Images from The Saint provided courtesy of Framestore CFC and Paramount British Pictures Ltd.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 59 The Compare Mode button in the Viewer shelf indicates that you are in vertical compare mode. To create a horizontal split screen: m Drag the Compare control up on the right highlighted edge. The Compare Mode button in the Viewer shelf indicates that you are in horizontal compare mode. Alternatively, you can toggle between vertical and horizontal split screens by using the Compare Mode button. Note: A common mistake is to slide the Compare control all the way to the left or right (or top or bottom)—one image disappears and only the second image is revealed. The result is that changes to a node’s parameters don’t update the Viewer. To avoid this, turn off the Compare Mode to ensure you are looking at the current image. To turn off split-screen viewing: m Click the Compare Mode button in the Viewer shelf. The split screen is removed and the button is no longer highlighted. If the Compare Mode button is set to No Compare and the Viewer is still not updating, make sure that the Update Mode is set to On.60 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface If the Update Mode is not the problem, check to make sure that the manual Update button at the top of the interface is not set to “manual.”Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 61 Viewer Lookups, Viewer Scripts, and the Viewer DOD There are three similar controls that affect how your images are viewed: • Viewer lookup tables (VLUTs) • The Viewer DOD • Viewer scripts These functions modify the image for efficiency or previsualization purposes, and do not affect the output image. If necessary, it’s possible to apply these settings to a render that is launched from the interface. The following is an example of using a VLUT with a log image.62 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface When LogLin conversion is enabled in VLUT 2, you still work on the log image in the process tree, but you see the linearized plate. (For more information about logarhtymic-to-linear conversion, see “The Logarithmic Cineon File” on page 437.) To activate the VLUT or Viewer Script controls: 1 Apply your VLUT or script. 2 Right-click the VLUT (Viewer Lookup Table) button and select one of the three Load Viewer Lookup options. 3 In the designated window or tab (selected in step 2), adjust any necessary parameters. VLUTs have an additional right-click function to specify whether pixel values are scrubbed from before or after the VLUT. Right-click and hold the VLUT button, and enable (or disable) “Scrub before lookup.”Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 63 The following table includes the current default scripts and VLUTs. Button Description VLUT: Three options let you turn on or off a VLUT for the Viewer. • By default, the VLUT is turned off. • A second option lets you use the Truelight VLUT control, combining monitor calibration with the previsualization of film recorders and other output devices. • A third option, VLUT 2, allows Gamma, Add, and LogLin operators to be applied to the Viewer. Viewer Script–Aperture: Displays a field chart with safe zones. To load script controls into the Parameters tab, right-click the button, then choose Load Viewer Script Controls from the shortcut menu. Viewer Script–Plot Scanline: Displays a plot scanline of your image. For more information, see “Using the PlotScanline to Understand Color-Correction Functions” on page 674. Displays pixel values along the horizontal axis (where the light gray line is). The sample image bluescreen is evenly lit. You can view RGB, A, or RGBA, and calculate according to color, luminance, or value.64 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Viewer Script–Histogram: Displays a Histogram of your image. Viewer Script controls (right-click the Viewer Script button to select Load options): • ignore: Ignores pixels with a 0 or 1 value. • maxPerChannel: Pushes the values up on a per-channel basis. • fade: Fades the display of the Histogram. The colors are squeezed down in a limited range, an indication that this is probably a logarithmic image. Notice the big healthy chunk of blue near the high end. That is good. Viewer Script–Z Channel: Displays the Z depth of an image either normalized or between a set range. A very important note: Closer pixels are white, so the image can fade to infinity (black) without a visual discontinuity. Viewer Script controls (right-click Viewer Script button to select Load options): • floatZinA: Puts the Z values in the alpha channel to scrub and retrieve these values. The values are either Off, the Original values, or Distance (normalized between 0 and 1). If you have an object that moves from far away toward the screen over several frames, Original returns your Z values relative to each other; Normalized indicates only the Z values within that frame. • zNormalize: Indicates whether the render came from Maya or 3ds max. The subparameter zInfinity sets the limit at which point pixels are considered infinite, and are therefore clipped. • zRangeSource: Evaluates the original values, or the near/far Input values. Button DescriptionChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 65 Viewer Script–Superwhite/Subzero: Displays pixel values above 1 or below 0 for float images. The alpha channel is also tested. Viewer Script controls (right-click the Viewer Script button to select Load options): • view: This parameter controls how the pixels are displayed: per channel: Sets subzero pixels to 0, sets pixels between 0 and 1 to 0.5, and pixels above 1 to 1. This is applied on a per-channel basis. per image: Turns subzero pixels black, pixels between 0 and 1 gray, and pixels above 1 to 1. This is applied across the entire image, so if any channel is beyond 0 or 1, it is indicated. on Image: Mixes the subzero and superwhite pixels back onto the image. The colors are controlled with the two color controls. • SubZero Color: Only active when view is set to “on Image,” it indicates the subzero pixels. • SuperWhite Color: Only active when view is set to “on Image,” it indicates the superwhite pixels. In this example, do the following: • Read in the saint_bg.@ from the $HOME/nreal/ Tutorial_Media/Tutorial_05/images directory. • Apply an Other–Bytes node and a Color–LogLin node. • Toggle Bytes from 8 to float. • Apply the Float View Viewer Script. Since LogLin pushes values above 1, the sky loses its punch when you go back out to Log and you process the image in only 16 bits. The per-channel view indicates that most of the superwhite values are in the blue channel. The per-image view indicates the dark areas more clearly. The on-image view codes the highlights yellow and the darks blue. Button Description Tree Input Log image LogLin (linear) image per channel float view per image float view on image float view66 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface More About Using VLUTs The VLUTs and the Viewer scripts are similar in that they apply an arbitrary set of functions that modify the image. A typical example is a color lookup table to compensate for the display properties of your computer’s monitor. The key difference is that VLUTs allow you to scrub pixel values from the unmodified image (this feature can be disabled) whereas you always scrub the modified pixel values when using Viewer scripts. For example, you may want to work on Cineon plates in logarithmic space without converting the plates to linear space. However, you want a rough idea of what the images look like in linear color space. To do this, apply a VLUT to convert the images to linear space. The results when scrubbing colors in the Viewer are still derived from the original, unmodified input logarithmic plates, which ensures accurate processing for your output images. VLUTs are typically used during color correction, and Viewer scripts are typically used for unusual operations—for example, when creating an image for stereoscopic viewing. Both methods let you use any series of pre-made functions. Shake includes two VLUTs, the Truelight VLUT, and VLUT 2, which can be customized any way you need. You can also create as many additional VLUTs as you need, for different situations. You can only turn on one VLUT and one Viewer script at the same time, but both can be activated simultaneously. To apply multiple color corrections, build your VLUTs and scripts to have multiple controls. Viewer Script–Frames/Timecode: Displays frames or timecode in the active Viewer. To show and modify the frames/timecode display: • Right-click the Viewer Script button and select timecode, or click and hold the Viewer Script button and select the Timecode button. By default, timecode is displayed in the Viewer. • Right-click the Viewer Script button and select Load Viewer Script into Parameters2 tab. The timecode parameters are loaded into the tab. • Click the mode pop-up menu to choose Frames, Padded Frames, Timecode, or Timecode Dropped Frame. • Use the Time Offset subtree to offset by hours, minutes, seconds, or frames. • Color: Click the color control to change the color of the text display. • BgColor: Click the color control to change the color of the timecode display background box. • BgOpacity: Controls the opacity of the timecode display background box. • size: Controls the size of the frames/timecode display. • xPos: Controls the X position of the frames/timecode display. You can also use the onscreen controls to reposition the display. • yPos: Controls the Y position of the frames/timecode display. You can also use the onscreen controls to reposition the display. Button DescriptionChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 67 Note: The Truelight VLUT control in the Viewer shelf lets you set the Viewer’s lookup table to use calibration profiles that you can create with the TLCalibrate node, or that are created using Truelight’s monitor probe. Use the Load Viewer Lookup Controls into Parameters1 Tab command to make adjustments to the Truelight VLUT parameters. For more information on using Truelight, see the Truelight documentation, located in the Documentation folder on the Shake installation disc. Important: Currently there is no version control of the Viewer script. If you extend the functionality of existing Viewer scripts that may have been saved in existing Shake scripts, you should rename the new version of the Viewer script to something other than the original name. Using the Viewer’s Domain of Definition (DOD) The Viewer Domain of Definition (DOD) limits the area of the image that is rendered to the interior of a user-definable rectangle, in order to reduce the amount of unnecessary processing. For example, if you are doing a head replacement, you may want to activate the Viewer DOD and limit the Domain of Definition to a box surrounding just the head, eliminating the need for your computer to render the rest of the image. When using the Viewer DOD, keep the following in mind: • The Viewer DOD limits the rendering area on the Viewer, but does not affect the output image. • Display DOD displays the green internal DOD box associated with each node and the red frame boundary (does not affect processing). The following image has both the VLUT 2 and the Viewer DOD applied.68 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Right-click the Viewer DOD button to access the DOD control options. For example, using Frame DOD to Viewer (sets the DOD to the Viewer frame), you can zoom in on an area you want to focus on and limit your DOD to that area. Note that the DOD is not dynamic, as it would need to constantly recalculate as you pan. For more information, see “The Domain of Definition (DOD)” on page 82. Creating Your Own VLUTs and Viewer Scripts The preset examples are stored in the end of the nreal.h file. To roll your own, you first declare them in a startup directory following the same guidelines as for macros. The following functions do absolutely nothing: image ViewerLookup1_(image img) { return img; } image ViewerScript1_(image img) { return img; } Next, also in a startup file, hook them into the Viewers: nfxDefViewerLookup(“Lookup1”, “ViewerLookup1_()”, “default”); nfxDefViewerScript(“Script1”, “ViewerScript1_()”, “default”); The first argument (“Lookup1”, “Script1”) is the name of the VLUT/Script as it appears in the list in the interface. The second arguments (“ViewerLookup1_()”, “ViewerScript1_()”) are the actual functions they call when activated. These must be declared in a startup .h file. The third arguments are the optional icon files, relative to the icons/viewer directory. It is assumed there is an .nri extension and that you also have a focused version called [icon].focus.nri. Therefore, if you want to load a button called icons/viewer/vluts/dufus.nri, you also create a focused version called icons/viewer/vluts/dufus.focus.nri. You then use “vluts/ myVLUT” as your icon name. “default” means it is looking for vlut.@.nri, vlut.@.focus.nri, vscript.@.nri, and vscript.@.focus.nri (@ = 1, 2, 3, etc.). All paths are relative to icons/ viewer. The icons for Viewer scripts are 30 x 30 pixels, no alpha. The standard VLUT buttons are 51 x 30 pixels, no alpha. See “Other Macros–VLUT Button” in Chapter 32, “The Cookbook.” Other macros required to run the VLUT Button macro can be found in doc/html/cook/macros. Viewer Keyboard Shortcuts The following table contains additional Viewer hot keys. Keyboard Function N Create/Copy New Viewer. F Fit Image to Viewer.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 69 Also, see the table on page 54 for keyboard equivalents to Viewer buttons. The Viewer Shortcut Menu Shortcut menus differ depending on the location of the pointer in the interface, or what function/button the pointer is on. The following table shows the shortcut menu commands available in the Viewer. Control-F Fit Viewer to Image. Shift-F Fit Viewer to Desktop. Alt-drag Pan image. + or - Zoom image in Viewer. Home Reset view. R, G, B, A, C Toggle Red, Green, Blue, alpha, and Color views. Keyboard Function Menu Option Keyboard Description Edit Undo Command-Z or Control-Z Undo the last operation. Does not work with RotoShape or QuickPaint. Redo Command-Y or Control-Y Redo the last undo command. View Zoom In/Out + or - (next to the Delete (Mac) / Backspace (Linux) key Zooms in and out by increments. You can also Control-middle drag or Control-Alt-drag to zoom in or out with non-integer increments. Reset View Home Sets the Viewer ratio to 1:1. The Viewer ratio is listed in the upper-left corner of the Viewer title bar. Fit Image to Viewer F Resizes the image to the Viewer boundaries. Fit Viewer to Desktop Shift-F Fits the Viewer window to the larger desktop window. Does not change the Viewer zoom; it just helps you when resizing the larger Desktop pane. Fit Viewer to Image Control-F Snaps the Viewer to the image size. Render Render Flipbook . (period) Renders a non-permanent Flipbook. Render Disk Flipbook Renders a disk-based Flipbook. Render FileOut Nodes Renders FileOut nodes to disk. Render Proxies Renders proxy images.70 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Node-Specific Viewer Shelf Controls Some nodes, mainly transformations, have onscreen controls to help you interactively control your images in the Viewer. These controls appear whenever the node’s parameters are loaded. When you adjust an active node with onscreen controls, a second row of controls appears in that Viewer, at the top of the Viewer shelf. These controls disappear when you load a different node’s parameters. Clear Buffer A/ B Clears buffer A or B. New Viewer N Creates a new Viewer. If the mouse is over a Viewer, it clones that Viewer. Delete Viewer Deletes that Viewer. Helps to clear up graphic/ refresh problems. Minimize or Restore Viewer Stores the Viewer as a small bar. Viewer Lookups Lets you load Viewer lookup controls into the Parameters1 or Parameters2 tab, or into a floating window. Viewer Scripts Lets you load Viewer script controls into the Parameters1 or Parameters2 tab, or into a floating window. Viewer DOD Lets you load Viewer DOD controls into the Parameters1 or Parameters2 tab, or into a floating window. View Channel Like the View Channel button, views the channel you select. Menu Option Keyboard DescriptionChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 71 The following table shows the common onscreen control buttons. Button Description Onscreen Controls– Show Displays the onscreen controls. Click to toggle between Show and Hide mode. Onscreen Controls– Show on Release Hides onscreen controls while you modify an image. To access this mode, click and hold the Onscreen Controls button, then choose this button from the pop-up menu, or right-click the Onscreen Controls button, then choose this option from the shortcut menu. Onscreen Controls–Hide Turns off the onscreen controls. To access this mode, click and hold the Onscreen Controls button, then choose this button from the pop-up menu, or right-click the Onscreen Controls button, then choose this option from the shortcut menu. Autokey Auto keyframing is on. A keyframe is automatically created each time an onscreen control is moved. To enable, you can also right-click, then choose Onscreen Control Auto Key On. To manually add a keyframe without moving an onscreen control, click the Autokey button off and on. Delete Keyframe Deletes the keyframe at the current frame. This is used because controls for functions such as Move2D, keyframes for xPan, yPan, xScale, yScale, and angle are created simultaneously. Delete Key deletes the keyframes from all the associated parameters at the current frame. To delete all keyframes for a parameter, such as Move2D on all frames, right-click the Delete Keyframe button and select Delete All Keys. Lock Direction–Off Allows dragging of onscreen controls in both the X and Y directions. Lock Direction to X Allows dragging of onscreen controls in the X direction only. To enable, click and hold the Lock Direction button, then choose this button from the pop-up menu. Lock Direction to Y Allows dragging of onscreen controls in the Y direction only. To enable, click and hold the Lock Direction button, then choose this button from the pop-up menu. Onscreen Color Control Click this swatch to change the color of onscreen controls. Path Display–Path and Keyframe Displays motion path and keyframe positions in the Viewer. You can select and move the keyframes onscreen.72 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface The Parameters Tabs The controls that let you adjust the parameters for each of the nodes in the node tree, as well as the global parameters of your script, are located in the Parameters tabs. Two Parameters tabs let you load parameters and make adjustments for two nodes at once. Accessing a Node’s Controls Using the Parameters Tabs You must first load a node’s parameters into the Parameters1 or Parameters2 tab in order to make changes to them. The Parameters tabs are empty until you load a node’s parameters into them. To load a node’s parameters into the Parameters1 tab: m Click the right side of the node. The parameters indicator appears on the right side of the node, and the node’s parameters are loaded into the Parameters1 tab. The node does not have to be selected in order to load its parameters into the Parameters1 tab. Double-click anywhere on the node to load its parameters into the Parameters1 tab and its image into the Viewer. To load a node’s parameters into the Parameters2 tab: m Shift-click the right side of the node. Path Display–Keyframe Displays only the keyframe positions in the Viewer. To access this mode, click and hold the Path Display button, then choose this button from the pop-up menu. Path Display–Hide The motion path and keyframes are not displayed in the Viewer. To access this mode, click and hold the Path Display button, then choose this button from the pop-up menu. Button DescriptionChapter 1 An Overview of the Shake User Interface 73 The parameters indicator appears on the right side of the node, and the node’s parameters are loaded into the Parameters2 tab. The node does not have to be selected in order to load its parameters into the Parameters2 tab. Loading a node’s parameters into a tab automatically clears out whatever previous parameters were loaded. If necessary, you can clear a Parameters tab at any time. To clear a tab so that no parameters are loaded into it: m Right-click the Parameters1 or Parameters2 tab, then choose Clear Tab from the shortcut menu. It’s important to bear in mind that you can load the image from one node into the Viewer, while loading another node’s parameters into the Parameters tab. Click to load node parameters. Click once to display node in Viewer. Double-click to load node parameters.74 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface For example, you can view the resulting image from the bottommost node in a tree, while adjusting the parameters of a node that’s farther up in that tree. The indicator on the left shows which nodes are loaded into Viewers, and the indicator on the right shows which nodes have been loaded into one of the Parameters tabs. Using Tweaker Windows You can also open a node’s parameters in a floating “Tweaker” window. To open a Tweaker window: m Select a node and press Control-T. The Tweaker window appears, floating above the Shake window. Adjusting Parameter Controls The Shake interface incorporates a variety of parameter controls. Many parameters found in the Parameters tab and Globals tab have subparameters. A plus sign (+) beside a parameter indicates that there are related subparameters. Click the plus sign to open the parameter subtree and access the subparameters. Global Parameters You can double-click an empty area in the Node View to open the Globals tab, or click the Globals tab itself. For more information on the global parameters, see Chapter 2, “Setting a Script’s Global Parameters,” on page 91.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 75 Each parameter has several types of controls that you can use to change that parameter’s numerical value. • Sliders: Move the slider (if available) to modify the parameter’s value. • Virtual sliders: These sliders—controlled by dragging in a value field—allow you to increase or decrease a parameter’s value beyond the limits of a standard slider. Drag left or right in a value field to decrease or increase a parameter’s numeric value. Note: If you are using a Wacom tablet, open to the Globals tab, open the guiControls subtree, enable virtualSliderMode, then set virtualSliderSpeed to 0. When a parameter has an expression attached to it, a plus sign (+) appears beside the parameter name. (The plus sign is also used to indicate a parameter that has hidden subparameters.) An expression can be an animation curve, a link to a different parameter, or a function. Clicking the plus sign beside a parameter that’s linked to an expression reveals the expression field. To clear a non-curve expression, move the slider, enter a new value in the value field, or right-click and select Clear Expression. For an introduction to expressions, see “Using Expressions in Parameters” on page 78. • Some parameters have associated toggle buttons. You can enter a value in the value field, or click the toggle button. You can also enter expressions in the value field. • Press Tab or Shift-Tab to advance or retreat into adjacent value fields. Keyframing and Curve Editor Controls Two controls let you load a parameter into the Curve Editor, and enable it to be animated using keyframes. The Load Curves button (the clock-shaped button to the immediate right of a parameter name) loads parameters into the Curve Editor. 76 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface When the Load Curves button is enabled (checked), the parameter is displayed in the Curve Editor. When disabled, the parameter does not appear in the Curve Editor. The Autokey button enables keyframing for that parameter. For more information on animating parameters, see Chapter 10, “Parameter Animation and the Curve Editor,” on page 291. Locking a Parameter Most parameters have a lock button next to the Autokey button. This control lets you lock that parameter so that it can’t be modified. When you lock a parameter, its value field turns red to indicate that it’s locked. Locked parameters cannot be edited, but if they contain keyframes, an expression, or a link to another parameter, these values continue to animate that parameter. Using Color Controls Some parameters have associated Color controls. To use a Color control, do one of the following: m Click the Color control (the color swatch)—the Color Picker opens, and you select your color from the Color Picker or Viewer.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 77 m Click the plus (+) sign to the left of the Color control to access color subparameters. The first row in the subtree contains a slider to modify one channel at a time. Select the button that corresponds to the desired channel: (R)ed, (G)reen, (B)lue, (O)ffset, (H)ue, (S)aturation, (V)alue, (T)emperature, (M)agenta-Cyan, or (L)uminance. Move the slider to calculate according to the selected channel, but convert the numbers back to RGB. m Edit the individual channels or add expressions in the subtree. m You can also keep the subtree closed, and use the Color control (the color swatch) itself as a virtual slider. Using the channel buttons as the keyboard guide, press and hold the desired key (R, G, B, H, S, V, and so on) and drag left or right in the Color control. In the following illustration, when G is pressed and the pointer is dragged, the green channel increases or decreases. Note: To adjust the red, green, and blue color channels at the same time, press O and drag in the Color control (O represents Offset). Using Pop-Up Menus Some parameters have associated pop-up menus, such as the font parameter in the Text node. There are two ways to choose items from a pop-up menu: m Click a menu item to choose that item, then close the menu. m Right-click a menu item to choose it and remain in the menu. When you first click the menu item, hold down the left mouse button and move the pointer off of the menu. Then return the pointer to the menu and right-click. This allows you to quickly test different parameters. 78 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Using Expressions in Parameters An expression is any non-numeric entry, such as a variable or a mathematical calculation. Any parameter can use an expression. Some expressions, such as time, are extremely simple. When you type the expression variable “time” into a value field, Shake returns the numeric value of the current playhead position. For example, if the playhead (in the Time Bar) is parked at frame 1, typing “time” into a value field returns a value of 1 in that field. Entering an expression consisting of any letter (whether valid or not) activates a plus sign (+) to the left of the parameter name. To edit a parameter’s expression, click the plus sign to open an expression field underneath. If the parameter has an expression and you make an adjustment to that parameter’s slider, the expression is removed in favor of your numerical change. If the parameter is animated, however, these special expressions are recognized by Shake and are not removed when the slider is adjusted. For more information on animating parameters, see Chapter 10, “Parameter Animation and the Curve Editor,” on page 291. Note: You can also remove an expression by right-clicking the field and selecting Clear Expression from the shortcut menu. You can modify expressions in various ways: • To load or save an expression, use the right-click menu. • To create extra sliders to build complex expressions (and still allow interactive input), right-click the field and select Create Local Variable. To remove a local variable, rightclick and select Delete Local Variable. For a lesson on using local variables and expressions, see Tutorial 4, “Working With Expressions,” in the Shake 4 Tutorials. For a list of mathematical expressions and variables, see Chapter 30, “Installing and Creating Macros,” on page 905. Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 79 Linking One Parameter to Another You can link any parameter to any other parameter. To link parameter A to parameter B within the same node: m Enter the name of parameter A into the value field of parameter B, then press Return. A plus sign appears to indicate that the parameter now contains an expression. For example, in a Move2D node, you would link yPan to xPan by typing the following into the yPan parameter: xPan Note: The default state of many parameters is an expression which links them to an accompanying parameter. This is most common for pairs of parameters that define X and Y values. For example, the default argument for yScale is a link to xScale. To link to a parameter in a different node, preface the link with the following syntax: nodeName.parameter For example, to link the red channel parameter of the Add1 node to the red channel parameter of the Add2 node, enter the following expression in the Add1 red channel: Add2.red To interactively copy a parameter from one field to another in the same node, do one of the following: m Click the parameter name you want to copy, and drag it to the parameter name (a value or expression) that you want to copy the value to. This copies the value from the first field to the second. Note: This drag and drop behavior also works when you drag color from one Color control to another. m Select text in a value field and press Command-C or Control-C to copy the information. Go to the second value field and press Command-V or Control-V to paste. m To interactively link two parameters together, Shift-drag a parameter name and drop it onto the parameter you want to link to. This creates an expression linking back to the first parameter by listing its name. Combining Links With Expressions Parameter links can be used in conjunction with mathematical expressions as well. For example, to double the value of a link, enter: Add2.red*2 To link to a parameter at a different frame than the current one, use the @@ signs. For example, to link to Mult1’s red parameter from two frames earlier, use the following expression: Mult1.red@@(time-2)80 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Displaying Parameter Values in the Viewer You can dynamically display the values of parameters using the Text and AddText nodes. To differentiate a parameter name from regular text in the value field, surround it with a pair of braces. For example: The current frame is: {time} displays the following in the Viewer: The current frame is: x where x automatically updates as each frame progresses. In another example, if there is a node called Gamma1, and its rGamma value is 1.7, entering the following expression into the text parameter of a Text node: My red value = {Gamma1.rGamma} displays the following in the Viewer: My red value is 1.7 Note: There is a macro called Wedge in the “Cookbook” section of this manual that can be used to print out wedging values for color timing Cineon files. For a lesson on linking parameters, see Tutorial 4, “Working With Expressions,” in the Shake 4 Tutorials. Copying and Pasting Script Code in Shake If you copy a group of nodes from the node tree, open a text editor, and paste the result, you’ll see the actual code that Shake is using to perform the operations those nodes represent. The following screenshots show a simple composite in the Shake interface, and those same three nodes copied and pasted into a text editor. At times, various script code and expressions are featured in the Shake documentation. Many times, examples and expressions you see presented in a coded format can be copied from the onscreen documentation and pasted into Shake, for immediate use.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 81 The Parameters Tab Shortcut Menu The following table lists the options that appear when you right-click the top portion of the Parameters tab. The following table lists the options that are available when you right-click a parameter. Option Description Clear Tab Unloads the current parameters from the tab. Create Local Variable Allows you to create a variable specific to a given node. Use this option when you want to link one or more parameters to other parameters. See Tutorial 4, “Working With Expressions,” in the Shake 4 Tutorials. Delete Local Variable Deletes the local variable for the selected parameter. Add Notes A dedicated local variable in string format. Allows you to add notes to any node (to help you remember what you were thinking at the time). Reset All Values Resets all values in the node to their default state. Option Keyboard Description Copy Command-C or Control-C Copies the selected nodes onto the Clipboard. Paste Command-V or Control-V Pastes the Clipboard contents into the Node View. You can also copy nodes from the Node View and paste the nodes into a text document, and copy the text and paste it into the Node View. Load Expression Loads an expression from disk. The expression should be in Shake format. You can use this if you have a translator for another package’s curve types. Save Expression Saves the current expression as a text file to disk. Clear Expression Clears the current expression. Clear Tab Clears the current parameters from the tab. Create Local Variable Allows you to create a variable specific to that node. Use this when you want to drive one or more parameters off of other parameters. See Tutorial 4, “Working With Expressions,” in the Shake 4 Tutorials. Delete Local Variable Deletes the local variable for the selected parameter. Add Notes A dedicated local variable in string format. Allows you to add notes to any node.82 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface The Domain of Definition (DOD) The Domain of Definition (DOD) is a rectangular zone that Shake uses to bind the significant pixels in an image in order to optimize rendering speed. Everything outside of the DOD is considered as background (black by default), and is therefore ignored in most computations. Proper handling of the DOD is an extremely powerful way to speed your render times. To examine the efficiency of the DOD node: 1 Create an Image–Text node. 2 Ensure that the Display DOD button in the Viewer is on. The green box that you see around the text in the Viewer is the DOD. Because of the DOD, nodes attached to this image process in a fraction of the time it takes to calculate the same nodes with an image that fills the frame. To test rendering times with DOD: 1 Attach a Filter–RBlur node to the Text node, and set the RBlur oRadius parameter to 360. 2 In a separate branch, create an Image–Rand node (to create an entire frame of pixels). 3 Attach a Color–Monochrome node to the Rand node to turn it into a two-channel image. The Text node creates a BWA (black and white, with alpha) image by default, so you must match the channels to compare rendering speeds. 4 Copy and paste the RBlur1 node into the Node View, then attach the copied node (RBlur2) to the Monochrome1 node.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 83 There is a significant difference in rendering speed, even though both images are the same resolution. Assigning a DOD All images from disk are automatically assigned a DOD that is equal to the resolution of the image. There are five ways to alter the DOD: • Images generated in Shake have a DOD. For example, nodes from the Image tab such as RGrad, Text, and RotoShape automatically have an assigned DOD. • The DOD of an image from disk that is transformed or filtered is automatically recalculated. For example, the following image is read in (imported) and scaled down and/or rotated with a Move2D. Also, if an image is blurred, the DOD expands accordingly. • A rendered .iff file from Shake is embedded with a DOD. When Shake writes an .iff file, it automatically saves the DOD information. Only the .iff format embeds the DOD. In the following example, the image that was written out in the previous (above) example is read back into Shake.84 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface • The SetDOD node, located in the Transform tab, allows you to manually assign a DOD to an image. In the following illustration, a SetDOD node is attached to the building image to limit the effects to the tower. • You can combine multiple images using a DOD. When you combine two images, the DODs combine to form a larger rectangle. If, however, you use a node like Inside or IMult, that node takes the DOD of the second node. If the building image is placed Inside of the QuickShape image from above, it inherits the DOD of the QuickShape node. Note: When using onscreen controls to edit a shape (for example, a Rotoshape or QuickPaint object) that has control points within the boundaries of the DOD, move the pointer over the shape inside of the DOD, and then drag to select the points. Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 85 Combining images with a DOD is an excellent way to optimize greenscreen or bluescreen images that need to be cropped via a garbage matte anyway, because it simultaneously removes the garbage areas and assigns an efficient DOD to the image. The node tree above produces the folowing effect: With a good understanding of the role of the DOD, you can optimize the tree before and after the node in question. The above example not only optimizes any nodes you attach to Inside1, but executes the Primatte and reads in the part of the image that is inside of the DOD, reducing processing and I/O activity. Keying, Color Correcting, and the Background Color This section discusses the area outside of the DOD, which is called the Background Color (BGColor). Building QuickShape1 Primatte1 Inside186 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface The two main keyers in Shake, Keylight and Primatte, recognize the background color, and have a toggle to key the background color in or out. By default, the keyer leaves the background area black in the alpha channel. To turn the background completely white, toggle BGColor on. Shake processes color correction of the BGColor very quickly, as it recognizes there is a pure correction applied to previously black pixels. If the color correction does not change black, such as Gamma or Mult, it is ignored. If it does affect the black areas, as does Add or Compress, it processes these areas, but understands that they are still the result of a lookup process. Therefore, the DOD does not get reasserted to the resolution frame. This is the same process that is used when the Infinite Workspace kicks in. So, even though the pixels outside of the DOD are not visibly different from the pixels inside, the DOD remains in place. (For more information, see Chapter 7, “Using the Node View,” on page 217.)Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 87 There may be cases, however, where you want to take advantage of the DOD for masking purposes. In this tree, an image is scaled down, and the brightness increased with an Add node. This, however, turns the area outside of the image a medium gray. Since this area is recognized as outside of the DOD, it can be returned to black with a Color–SetBGColor node, which sets the color for the area outside of the DOD. The Layer–Constraint node also limits a process. For more information on masking using the Constraint node, see Chapter 19, “Using Masks,” on page 527. Building Move2D1 Add1 SetBGColor188 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface The Time Bar The Time Bar, at the bottom of the Shake window, displays the currently defined range of frames, the playback buttons, and the Info field, which provides a brief description of each control you move the pointer over. The Time Bar is a display of the currently defined time range. It neither limits nor controls the actual parameters that are saved into the script. To set the frame range that renders via a FileOut or Flipbook operation, go to the Globals tab and enter the frame range in the timeRange parameter. Setting a Script’s Frame Range The number in the field to the left of the bar is the start frame of the Time Bar, and the number in the field to the right is the end frame. In the above example, frames 1 to 21 are highlighted. This corresponds to an entry in the timeRange parameter of the globals of 1-21. Time Bar Navigation Values The Current Frame field indicates the position of the playhead, which is 49. The Increment parameter controls how far the playhead advances when you press the Left Arrow or Right Arrow key. • The default value of 1 means that every frame is played back. • A default value of 0.5 enables you to see each field when a video clip is loaded into the Viewer. • A value of 2 or higher means that Shake skips frames. At 2, every other frame is skipped. When you move the pointer within the Time Bar, the frame number that you’ll jump to when you click to reposition the playhead is displayed over the pointer. If you have already set the timeRange parameter in the Globals tab, click Home in the Time Bar controls to use the timeRange as the Time Bar frame range. To change the current time and display that frame in the Viewer, do one of the following: m Click or drag the playhead to interactively scrub across the current time range. m To jump to a specific frame, type the frame number into the Current Frame field, and press Return. As with any value field, you can use the virtual sliders—press Control and drag the pointer left and right in the value field.Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface 89 m To pan across the Time Bar, press the middle mouse button and drag; or Option-click or Alt-click and drag. m To zoom into or out of the frame range displayed by the Time Bar, press Control and the middle mouse button; or Control-Option-click or Control-Alt-click, then drag. Playback Controls The controls illustrated below play through the script according to the Time Bar frame range, not the global timeRange. • To play forward, click the forward arrow button. • To play backward, click the backward arrow button. Note: Regardless of the speed of your computer, Viewer playback is now limited to the frame rate specified in the framesPerSecond parameter in the Format section of the Globals tab. Assuming your composition is cached so that real-time playback is possible, this playback rate is not exact, but may vary by around 10 percent. • To stop playback, click the stop button, or click the left mouse button anywhere on the screen. • Shift-click a playback button to render all frames in the current frame range and store the frames in memory. The sequence will play back much faster next time. • Click the keyframe buttons to jump to the previous or next keyframe. The following table lists additional keyboard shortcuts. For more information, see Chapter 8, “Using the Time View,” on page 261. Keyboard Description Left Arrow key or Right Arrow key Retreat/advance a frame based on the frame Increment setting (works in any window). Up Arrow key or Down Arrow key Jump to next/previous keyframe. . Play forward. Shift-. Begin cached playback. Home Fit the current time range into the Time Bar. T Toggle timecode/frame display.90 Chapter 1 An Overview of the Shake User Interface Previewing Your Script Using the Flipbook You can render a temporary Flipbook to preview your work. Once the Flipbook has rendered into RAM, use the playback buttons (described below) to play back the Flipbook. The Flipbook is available on Mac OS X and Linux systems. To launch the Flipbook from the interface: 1 In the Globals tab, set the timeRange, for example, 1-50 or1-50x2. 2 Load the node that contains the image you want to preview into the main Viewer. 3 Click the Flipbook button in the Viewer shelf. A Flipbook window appears, and the specified timeRange is rendered into RAM for playback. 4 When the render is finished, press the period or > key to play the result. When you’re finished viewing the Flipbook, close the window and it disappears from memory. On a Mac OS X system, you also have the option to create a disk-based QuickTime Flipbook. For more information on using both RAM and disk-based Flipbooks, see Chapter 11, “The Flipbook, Monitor Previews, and Color Calibration,” on page 323.2 91 2 Setting a Script’s Global Parameters This chapter covers how to set the global parameters within each script, tailoring your script’s properties to fit your needs. About Global Parameters When you create a new script, you should customize its global parameters before starting work on your composite. The Globals tab contains parameters that are commonly found in the Project Properties window of other applications. These parameters include a script’s time range, default frame width and height, aspect ratio, proxy settings, global motion-blur controls, bit depth, field rendering settings, and various ways to customize Shake’s controls. The global parameters also contain a group of guiControl parameters that let you customize how Shake works. Using the guiControl parameters, you can specify whether thumbnails are exposed, how many threads Shake uses on multi-processing computers, the colors used by shapes and noodles, and the sensitivity of shape controls in the Viewer. To access the global parameters, do one of the following: m Click the Globals tab. m Double-click an empty area in the Node View. Setting Global Variables From the Command Line Many of the parameters described in this chapter can be set in the command line at the time you launch Shake, so you don’t have to reset them each time you write out a script. For example, your timeRange may be 1-10, but you can modify that when you render on the command line with the -t option: shake -exec my_script -t 1-24092 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters Note: The global controls also appear in the Parameters1 tab when Shake is first started, or whenever you create a new script. The global parameters that can be seen in the Globals tab of the Shake interface are divided into several groups. The Main Global Parameters These parameters control the duration and format of the output from your script. While these parameters can be changed at any time, it’s a good idea to set them to the proper values before you begin any serious compositing. timeRange This parameter defines the number of frames in your project. This parameter can be changed at any time. The timeRange is generally represented by a starting value and an ending value, separated by a dash. For example, a 10-second clip in a project that’s set to a frame rate of 24 fps would have a timeRange parameter set to “1-240.” The fastest way to set the timeRange is to open the Globals tab and click Auto, which is located to the right of the timeRange field. Clicking Auto automatically populates the timeRange parameter by calculating the duration from the earliest frame in any FileIn node to the last frame in any FileIn node.Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 93 The starting frame does not always have to be set to 1. For example, to quickly trim off the first 20 frames of your project, change the timeRange to “21-240.” Doing this restricts the frame range displayed in the Time Bar and the processing and rendering of your script to only the frames you need. Here are some more examples of frame ranges you can define in Shake. Several parameters and controls in Shake either inherit the timeRange parameter directly, or allow you to assign its value: • The Home button in the playback controls • The Render Parameters window • The Time Range parameter in the Mixdown Options of the Audio Panel • The Flipbook Render Parameters window useProxy A proxy is a lower-resolution image that can be temporarily substituted for the highresolution plates in your script, allowing you to work and see rendered tests faster. Because the images are smaller, you drastically decrease the processing time, memory requirements, and the amount of time spent on reading and writing files as you work. Naturally, the trade-off is that the quality of the image displayed in the Viewer suffers as well, which is why proxies are generally used only when creating low-resolution comps or creating test previews. After assembling a script using proxies, you can return your script to the original, full resolution in order to render the final output. These controls are linked to the proxy buttons found at the upper-right corner of the Shake interface, and allow you to switch among different resolutions to reap the aforementioned benefits. For more information on using proxies, see Chapter 4, “Using Proxies,” on page 137. Time Range Number of Frames Frames Rendered 1-100 100 1, 2, 3... 100 1-100x2 50 1, 3, 5... 99 1-100x20 5 1, 21, 41... 81 1-20, 30-40 31 1, 2, 3... 20, and 30, 31, 32... 40 1-10x2, 15, 18, 20-25 13 1, 3, 5... 9, 15, 18, 20, 21, 22 ... 25 100-1 100 100, 99, 98... 294 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters interactiveScale If the general processing speed for your operations is fine, but the interactivity of processor-intensive operations is slowing you down, you can turn on the InteractiveScale option in the Globals tab to use a proxy resolution only while you’re adjusting parameters. This option does not affect your Flipbooks or FileOut renders. For more information, see “Using interactiveScale” on page 139. motionBlur In Shake, motion blur can be applied to animated transformation parameters. Each transform node has its own motion blur settings, so you can tune each one individually. The motionBlur parameters in the Globals tab either adjust or replace the existing values within each node in the script, depending on the parameter. You can also set the global motionBlur value to 0 to turn all motion blur within your project off. For more information on using motion blur, see “Creating Motion Blur in Shake” on page 778. The Format Pop-Up Menu The format pop-up menu provides a fast way of simultaneously setting all the format subparameters found within the format parameter subtree. The format pop-up menu contains many of the most popular media formats. Name default Width default Height default Aspect default ViewerAspect framesPerSecond Academy 1828 1332 1 1 24 CinemaScope 1828 1556 .5 2 24 Full 2048 1556 1 1 24 1.85 1828 1332 1 1 24 HDTV1080i/p 30FPS 1920 1080 1 1 30 HDTV1080i/p 29.97 FPS ND 1920 1080 1 1 29.97 HDTV1080i/p 29.97 FPS DF 1920 1080 1 1 29.97 HDTV1080i/p 25 FPS 1920 1080 1 1 25 HDTV1080i/p 24 FPS 1920 1080 1 1 24 HDTV1080i/p 23.98 FPS 1920 1080 1 1 23.98 NTSC ND (D1 4:3) 720 486 1.1111 .9 29.97 NTSC DF (D1 4:3) 720 486 1.1111 .9 29.97 NTSC ND (16:9) 720 486 .83333 1.2 29.97 NTSC DF (16:9) 720 486 .83333 1.2 29.97Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 95 If the format you need is not in this list, you can always open up the format parameter subtree—by clicking the “+” (plus) icon to the left of the parameter name—and create your own custom format. These settings are only for Shake-generated image nodes—they have no effect on the resolution or frame rate of media referenced by FileIn nodes. Shake generated nodes, such as RotoShape, QuickPaint, Ramp, and Grad inherit the global resolution. Click the “+” (plus) icon to reveal the format parameter subtree, which contains the following subparameters: framesPerSecond This parameter limits the speed of playback from the Time Bar, and also sets the default playback rate of launched Flipbooks. Three buttons provide the three most common frame rates, Film at 24 fps, NTSC video at 29.97 fps, and PAL video at 25 fps. A value field allows you to enter a custom frame rate to accommodate any other format. Note: To change the playback rate within the Flipbook, press + and – (on the numeric keypad). The current frame rate is displayed at the top of the Flipbook. timecodeMode Sets how timecode is calculated within your script, as 24 fps, 25 fps, 30 fps drop frame, or 30 fps non-drop frame. This parameter is unrelated to timecode that might be present in a QuickTime movie. Note: Shake does not import timecode associated with QuickTime movies. defaultWidth, defaultHeight The width and height of the frame for Shake-generated images. See the above table for standard frame sizes. defaultAspect The pixel aspect ratio used for Shake-generated images. This should be set to match the format of the images you’re reading into your script. For example, since most standard-definition video formats have nonsquare pixels, the aspect ratio of NTSC video is 1.111, while that of PAL video is .9380. Academy ratio film, which has square pixels, is simply 1. For more information on pixel aspect ratios, see “About Aspect Ratios and Nonsquare Pixels” on page 209. PAL (D1 4:3) 720 576 .9380 1.066 25 PAL (16:9) 720 576 .7032 1.422 25 PAL (square) 768 576 1 1 25 Name default Width default Height default Aspect default ViewerAspect framesPerSecond96 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters defaultViewerAspectRatio This value corrects the aspect ratio of the image displayed by the Viewer to account for images using nonsquare pixels. The defaultViewerAspectRatio parameter is for display only, and has no effect on rendered output. Changing any format subparameter sets the format pop-up menu to Custom. If there’s a particular custom format that you use frequently, you can add it to the Format popup list. For more information on adding entries to the format pop-up menu, see “Customizing the Format Pop-Up Menu” on page 96. defaultBytes Sets the default bit rate for Shake-generated images. The defaultBytes parameter has no effect on images that are read in via FileIn nodes, nor does it affect the rendered output from your script. viewerZoom The zoom level applied to the Viewer. This value has no effect on the output resolution of your script. viewerAspectRatio When set to formatDefault, this parameter scales the X axis of the Viewer by the defaultViewerAspectRatio parameter, located within the format subtree. When this parameter is set to custom, you can change it to whatever value you want. This is usually used to compensate for the nonsquare pixel ratios of video. For anamorphic film frames, you typically use the proxyRatio to scale down the Viewer’s Y axis. renderControls These parameters affect how Shake renders material processed by the currently open script. fieldRendering When fieldRendering is set to 0, progressive scan/full frames are rendered. When set to 1, the odd field takes precedence, meaning it is the first line at the top. For more information on setting up your script to render fields properly, see “The Basics of Processing Interlaced Video” on page 191. Customizing the Format Pop-Up Menu You can create your own formats in a startup.h file. In $HOME/nreal/include/startup, add a line in the following format: DefFormatType(“Name”, defaultWidth, defaultHeight, defaultAspect, defaultViewerAspectRatio, framesPerSecond, fieldRendering) For example: DefFormatType(“NTSC (D1 4:3)”, 720, 486, 1/.9f, 0.9f, 29.97,0); Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 97 quality When this parameter is set to lo (0), anti-aliasing is disabled. This results in poorer image quality, but improved render speed. maxThread Set the maxThread to the number of available processors you want to use for rendering by Shake. cacheMode The cache is a directory or precalculated images with script information attached. When Shake evaluates a node tree at a given frame, it compares the tree to the cache to see if it has rendered that frame before. If it has, it calls up the cached image rather than recalculate the entire tree in order to save time. Shake keeps track of how many times each cached frame has been viewed, eliminating the least viewed frames first when the cache runs out of room. You can set the cacheMode to one of four states: • none: Cache data is neither read from nor written to. • read-only: Preexisting cache data is read, but no new cache data is generated. • regular: The cache is both read from and written to, but only nodes with nonanimated values are cached. • aggressive: The cache is both read from and written to, and nodes with animated and non-animated parameters are cached. When setting the cacheMode, consider the following guidelines: • In most circumstances, the regular cacheMode setting should be used. • Consider setting the cacheMode to aggressive when you are constantly scrubbing back and forth between two or three frames (for example, when tweaking tracking or shape control points). • You should only set cacheMode to none if you are using Shake on a system with extremely limited RAM and disk space. By setting the cacheMode to none, Shake is forced to re-compute each image that you select to view, which is the least efficient way to run. For more information on Shake’s caching system, see Chapter 13, “Image Caching,” on page 343. macroCheck If you open or load a script on your system, and the script does not appear, the script may contain macros that are not on your system. If this is the problem, a message similar to the following appears in the Console tab: line 43: unknown function MissingMacro MissingMacro1=MissingMacro(Keylight_1v41);98 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters To open or load a script that contains a missing macro: 1 Click the Globals tab. 2 Expand the renderControls subtree. 3 Set macroCheck to one of the following options: • abort load: does not load the script • sub. with text: substitutes a Text node in place of the missing macro • sub. no text: substitutes a MissingMacro node 4 Open/load the script. To set the default macroCheck behavior to substitute a MissingMacro node, include the following in a .h file: sys.useAltOnMissingFunc = 2 For more information on .h files, see “Creating and Saving .h Preference Files” on page 355. guiControls The parameters within the guiControls subtree allow you to customize the functionality and display of controls in Shake’s graphical user interface. These settings are individually saved by each script you create. displayThumbnails Turns all thumbnails in the Node View on and off. For more information on customizing the thumbnail display, see “Customizing Thumbnail Display” on page 253. displayThumbnails has three subparameters—thumbSizeRelative, thumbSize, and thumbAlphaBlend. thumbSizeRelative Scales all thumbnails to the same size, or leaves them at different sizes relative to the original sizes of the images. By default, all thumbnails are displayed at the same width. To display thumbnails at their relative sizes, turn on thumbSizeRelative. thumbSize Lets you adjust the size of thumbnails in the Node View. If thumbSizeRelative is turned on, all nodes are resized relative to one another. thumbAlphaBlend Turns thumbnail transparency on and off. When thumbAlphaBlend is on, moving one thumbnail over another results in a fast look at how the nodes might appear when composited together in the Viewer. More usefully, it gives you an instant view of which images have transparency in them.Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 99 virtualSliderMode When this parameter is turned off, dragging within any parameter’s value field in Shake results in an edit bar appearing and the contents of that field being selected. When this parameter is turned on, dragging within a parameter’s value field results in that parameter being modified as if you were dragging a slider. This mode is very useful when using Shake with a graphics tablet. You can also use these virtual sliders in the value fields simply by dragging with the mouse. virtualSliderSpeed Adjusts the speed of the virtual slider. When using a stylus, it is recommended you set this parameter to 0. noodleTension Lets you adjust how much “slack” there is in the way noodles are drawn from knot to knot. Higher values introduce more slack, and noodles are more curved. Lower values reduce the slack, and noodles are drawn in more of a straight line. shapeControls These subparameters allow you to customize the spline-based shape drawing and editing behaviors and transform controls in the Viewer. You can change these parameters to make it easier to use Shake’s controls for your individual needs. rotoAutoControlScale An option which, when enabled, increases the size of the transform controls of shapes based on the vertical resolution of the image to which the shape is assigned. This makes it easier to manipulate a shape’s transform control even when the image is scaled down by a large ratio. rotoControlScale A slider which allows you to change the default size of all transform controls in the Viewer when rotoAutoControlScale is turned on. Note: You can also resize every transform control appearing in the Viewer by holding the Command key down while dragging the handles of any transform control in the Viewer. rotoTransformIncrement This parameter allows you to adjust the sensitivity of shape transform controls. When this parameter is set to lower values, transform handles move more slowly when dragged, allowing more detailed control. At higher values, transform handles move more quickly when dragged. A slider lets you choose from a range of 1-6. The default value is 5, which matches the transform control sensitivity of previous versions of Shake.100 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters rotoPickRadius This parameter provides the ability to select individual points on a shape that fall within a user-definable region around the pointer. This allows you to easily select points that are near the pointer which may be hard to select by clicking them directly. A slider allows you to define how far, in pixels, the pointer may be from a point to select it. rotoTangentCreationRadius This parameter lets you define the distance you must drag the pointer when drawing a shape point to turn it into a Bezier curve. Using this control, you can make it easier to create curves when drawing shapes of different sizes. For example, you could increase the distance you must drag, to avoid accidentally creating Bezier curves, or you can decrease the distance you must drag, to make it easier to create Bezier curves when drawing short shape segments. gridWidth, gridHeight Specifies, in pixels, how wide and tall each rectangle of the grid is. The gridHeight is locked to the gridWidth by default, although this expression can be changed. This default is 40 x 40 pixels. gridEnabled Lets you control the grid’s effect on the nodes that you create. There are two settings: on and off. This parameter also toggles the background grid pattern in the Node View if gridVisible is turned on. gridVisible Displays the grid as a graphical background in the Node View. This graph is only displayed when gridEnabled is turned on. layoutTightness This parameter affects the Layout Arrangement commands described in “Arranging Nodes” on page 244. It lets you specify how closely nodes should be positioned to one another when they’re newly created, or whenever you use one of the arrangement commands. This parameter’s default is 40 pixels. consoleLineLength The maximum line length of information displayed in the Console tab. This defaults to 120 characters.Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 101 multiPlaneLocatorScale Affects all MultiPlane nodes within the script. This parameter scales the depth of the virtual space used to distribute the locator points that are displayed in the Viewer (which represent 3D-tracking data clouds that are imported from .ma files). This parameter allows you to expand or compress the relative distance from the camera to the tracked background plate. Adjusting this parameter lets you more easily position layers in space when camera tracking data comes from a subject that’s either very far away, or very close. This parameter is for reference only, and has no effect on the data itself. The default multiPlaneLocatorScale value is 50. Monitor Controls The monitorControls parameters affect the image that is output to a video monitor using a supported video output device. For more information about outputting to a second display, see “Viewing on an External Monitor” on page 330. broadcastViewerAspectRatio By default, this parameter is a link, to script.defaultViewerAspectRatio, which mirrors the setting in the format subtree of the Globals tab. When first launched, Shake looks at the system’s monitor card and outputs the proper aspect ratio based on the format you select in the Globals tab. For example, if you have a D1 card and you select NTSC D1 from the format parameter, Shake displays nonsquare pixels in the Viewer and sends square pixels to the video monitor. Note: If you change the value of the broadcastViewerAspectRatio using the slider or the value field, the link to defaultViewerAspectRatio is removed. As with all Shake parameters, you can enter another expression in the broadcastViewerAspectRatio parameter to reset it. broadcastHighQuality When broadcastHighQuality parameter is turned on, the image is fit to the size of the broadcast monitor in software mode (rather than hardware mode). The broadcastHighQuality parameter applies a scale node and a resize node, instead of using OpenGL. The broadcastHighQuality parameter is enabled by default. broadcastGammaAdjust Lets you adjust the gamma of your broadcast monitor to insure proper viewing (for example, if you are sending an SD NTSC signal to an HD monitor). broadcastMonitorNumber By default, Shake looks for the first available monitor with an SD or HD resolution to use as the external monitor. If you have more than one monitor card installed on your computer, this parameter lets you choose which monitor to use.102 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters Note: The external display monitor doesn’t have to be a broadcast display. If you have more than one computer display connected to your computer, the second one can be used as the external preview display. Colors These parameters allow you to customize the colors Shake uses for different Shake interface controls. fontColor This parameter lets you customize the color used by the text within the Shake interface. It simultaneously affects the text of settings in the Parameters tabs, the tab names, node names, and other text in the Node View, Curve Editor, and other Shake tabs. shapeColors These subparameters let you customize the colors used by splines generated by various nodes in the Viewer. A large collection of these parameters is used by the Warper and Morpher nodes to help you distinguish among the specific uses of each type of spline. noodleColor Lets you change the base color of noodles in the Node View. Noodles are white by default, but you can use the Color control to change this to anything you like. noodleColorA, -BW, -BWA, -RGB, -RGBA, -Z, -AZ, -BWZ, -BWAZ, -RGBZ, -RGBAZ When noodleColorCoding is turned on (in the enhancedNodeView subtree), noodles are color coded and stippled (see “enhancedNodeView” below), based on the bit depth and number of color channels being propagated by each noodle in your node tree. When turned off, noodles appear using the default NoodleColor. Different combinations of color channels are represented by different colors, and this group of parameters lets you customize the color used for each representation. For more information on noodle color coding, see “Noodle Display Options” on page 224. gridColor When gridVisible is on, the grid in the Node View is drawn using this color. enhancedNodeView Unlike most other guiControls parameters, which have two toggle states (off and on), each of the parameters in the enhancedNodeView subtree—showTimeDependency, showExpressionLinks, showConcatentationLinks, and noodleColorCoding—has three states. They can be always off, always on, or set to follow the state of the enhancedNodeView parameter. Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 103 enhancedNodeView This parameter allows you to toggle all four enhanced Node View parameters using a single button. This parameter can also be toggled using the Enhanced Node View command from the Node View shortcut menu (Control-E or Command-E). For more information on the enhancedNodeView parameters, see “Using the Enhanced Node View” on page 221. showTimeDependency This parameter, when turned on, draws a bluish glow around nodes that are animated. This includes nodes that consist of FileIn nodes that reference a QuickTime movie or multiple-image sequence, nodes containing keyframed parameters, or nodes utilizing expressions that change a parameter’s value over time. showExpressionLinks Turning this parameter on draws a light purple line connecting a node that uses an expression to reference another node, and the node it references. An arrow pointing toward the referenced node indicates the relationship. ShowConcatenationLinks When this parameter is turned on, a green line connects a series of nodes that concatenate together. For example, three transform nodes that have been added to a node tree in sequence so that they concatenate appear linked with a green line connecting the left edge of each node. As a result, nodes that break concatenation are instantly noticeable. Note: As is often repeated, node concatenation is a very good thing, and you are encouraged to group nodes that will concatenate together whenever possible to improve the performance and visual quality of your scripts. noodleColorCoding When noodleColorCoding is turned on, noodles are color coded and stippled based on the bit depth and number of color channels being propagated by each noodle in your node tree. When this parameter is turned off, noodles appear in the default NoodleColor. stipple8Bit, stipple16Bit, stipple32Bit Bit depths are represented by varying dotted (stippled) lines.These parameters let you customize the stippling used for each bit depth supported by Shake, choosing from five stippling patterns.104 Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters Application Environmental Variables The default values of many of the global parameters can be customized via .h preference files. For example, if you consistently set one or more global parameters to a custom state whenever you create a new script, you can set custom defaults so that new scripts are created with your preferred settings. Custom global values you set with .h files are only applied to newly created scripts. Once a script is saved, these values are saved within that script, and opening that script recalls the global settings saved within. Customizing Shake’s Default Settings Unlike many applications that control user customizable settings with a preferences window, Shake provides access to a wide variety of functionality using a system of user-created preference files. For more information on creating and using custom preference files, see Chapter 14, “Customizing Shake.” Script Environmental Variables The following are variables with states that are not customized via .h files, and are only saved within Shake scripts. Custom Variable Loading Order When you create .h files to customize Shake’s functionality, there is an order of precedence used to load them. • The default Shake settings found in the nreal.h and nrui.h files are loaded first. • Settings in custom .h files load second, according to their own load order. • Settings in .user files are loaded third. • Finally, any variables found in a Shake script itself are loaded last, overwriting all previous settings. Global Parameter Type Purpose SetTimeRange(const char *range) char Range of frames displayed in the Time Bar. SetTime(float /*frameNumber*/) float The frame number of the current position of the playhead. SetFieldRendering(const char *mode) char Whether or not field rendering is turned on for rendered output. SetFps(const char *fps) char The frame rate of the script. SetMotionBlur(const char *mb, const char *st, const char *so) char Whether or not motion blur is turned on. SetQuality(const char *quality) char The quality of the script, enables antialiasing for certain functions. SetProxyScale(const char *proxyScale, const char *proxyRatio) char The default proxy scale of the script.Chapter 2 Setting a Script’s Global Parameters 105 SetUseProxy(const char *useProxy) char The default proxy setting. SetProxyFilter(const char *proxyFilter) char The default filter used to scale proxies. SetPixelScale(const char *pixelScale, const char *pixelRatio) char A temporary setting for the proxy resolution that is overwritten when useProxy is set. SetUseProxyOnMissing(const char *useProxyOnMissing) char When active, substitutes a proxy generated from an associated proxy file when a missing image is encountered. SetFormat(const char *s) char The format that’s selected by default. SetDefaultWidth(int width) int The width of Shake-generated images. SetDefaultHeight(int height) int The height of Shake-generated images. SetDefaultBytes(int bytes) int The bit depth of Shake-generated images. SetDefaultAspect(float aspect) float The default aspect ratio of Shake-generated images. SetDefaultViewerAspect(float aspect) float The value used to correct the image displayed in the Viewer to display nonsquare images. SetTimecodeMode(const char* timecodeMode) char How Timecode is calculated in your script. SetMacroCheck(int mc) int Sets macroCheck. 1 = abort load, 2 = substitute with text, and 3 = subsititute no text. SetDisplayThumbnails(const char *displayThumbnails) char Whether or not to display thumbnails in the Node View. SetThumbSize(const char *thumbSize) char Sets the size of thumbnails in the Node View. SetThumbSizeRelative(const char* thumbSizeRelative) char Turns thumbSizeRelative off and on. SetThumbAlphaBlend(const char *thumbAlphaBlend) char Turns thumbAlphaBlend off and on. Global Parameter Type Purpose3 107 3 Adding Media, Retiming, and Remastering This chapter covers adding media to your script using FileIn nodes, either as individual files, or as media from Final Cut Pro. Also discussed are the retiming and remastering functions available from within the FileIn node itself. About Image Input This section discusses importing images into a Shake script using the FileIn node. It also presents other procedures associated with the FileIn node, including associated file paths, temporary files and disk space, basic time shifting, and retiming footage. For more information on supported file formats and other issues regarding media, see Chapter 5, “Compatible File Formats and Image Resolutions,” on page 167. Adding Media to a Script Usually, the first step in any composite is to add one or more FileIn nodes, which import or “read in” source media files on disk into Shake’s node tree. Although there are many other image nodes that can be used to generate images directly within Shake (the Checker, ColorWheel, Ramp, and RGrad nodes are four examples), image sequences and QuickTime media files must be added to your script using the FileIn node. Each media element read into the node tree requires a separate FileIn node. To add media to your script: 1 Create a FileIn node by doing one of the following: • Click the FileIn node in the Image tab. • Right-click in the Node View, and then choose FileIn from the Nodes > Image shortcut submenu. • On Mac OS X, choose Tools > Image > FileIn from the menu bar. 2 When the File Browser appears, select one or more files, then click OK.108 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering The selected media appears in the Node View, represented by one or more FileIn nodes. For more information about finding and selecting files, see “The File Browser” on page 38. By default, FileIn nodes appear with a thumbnail of the first frame of the media they represent. In this example, the two highlighted FileIn nodes at the top of the node tree provide the source images that are modified and combined further down in the tree. After you’ve finished creating the necessary effect in Shake, you export your finished shot by attaching a FileOut node to the section of the node tree that you want to write to disk. For more information on outputting images using the FileOut node, see Chapter 12, “Rendering With the FileOut Node.” Image Sequence Numbering When referring to an image sequence, you can specify frame padding by adding special characters to the file name you enter: • The # sign signifies a four-place padded number. • The @ sign signifies an unpadded number. • The %d characters signify either a padded or unpadded number, depending on the numbers placed between the two characters. You can also use several @ signs to indicate padding to a different number. (For example, @@@ signifies 001.) Dragging and Dropping Media Into Your Script If you’re running Shake on Mac OS X, you can drag supported media types from the Finder directly into the Node View tab. This results in the creation of a FileIn node corresponding to each file you dragged in.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 109 The following table lists some formatting examples. The above examples assume an exact relation between the current frame processed in Shake, and the frame read in. For example, at frame 1, image.1 is read in. If you are reading the images in from the interface with Sequence Listing enabled in the File Browser, you see the actual sequence in the “File name” field. For example: Unlike the previous examples, these offset the clip timing by placing image.4.iff at frame 1 and image.5.iff at frame 2. In the first example, image.10.iff is placed at frame 7. In the second example, image.10.iff is placed at frame 4. All sequence gaps are ignored. To offset or retime a clip, use the Timing subtree in the FileIn parameters or the Time View tab. When reading in an image, the File Browser allows you to specify if the first sequence image (suppose the sequence starts at frame 20) is placed at frame 1, the start frame (for example, 20), or the current frame. Referring to Media Using File Paths Shake can read local or absolute file paths. For example, with a machine named “myMachine,” suppose you had a directory structure like the following: /shots/my_directory/my_image.iff /shots/scr/my_script.shk The script can access my_image.iff in the following ways: FileIn1 = FileIn(“../my_directory/my_image.iff”); FileIn2 = FileIn(“/shots/my_directory/my_image.iff”); FileIn3 = FileIn(“//myMachine/shots/my_directory/my_image.iff”); Note: Local file paths in a script are local to where the script is located, not from where Shake is started. Shake Format Reads image.#.iff image.0001.iff, image.0002.iff image.%04d.iff image.0001.iff, image.0002.iff image.@.iff image.1.iff, image.2.iff image.%d.iff image.1.iff, image.2.iff image.@@@.iff image.001.iff, image.002.iff image.%03d.iff image.001.iff, image.002.iff Image Shake Syntax With Sequence Listing image.4.iff, image.5.iff ... image.10.iff image.4-10@.iff image.4, image.5.iff, image.6.iff, image.10.iff image.4-6,10@.iff110 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering When Shake reads in an image, it converts the file path of the image to the UNC naming convention. This labels the machine name first, and then the file path. The third listing above is an example of this convention. This behavior can be turned off in a preferences file. For more information, see “Customizing File Path and Browser Controls” on page 371. Shake looks for its files in the User directory ($HOME) when launched from the application icon, or the current directory if launched from the Terminal. This affects how manually entered paths for FileIns are read. • If the image paths are local (for example, “ImagesDirectory/image.#.iff”), images are read relative to where the script is saved. • If paths are global (for example, “//MyMachine/MyBigHardDisk/ImagesDirectory/ image.#.iff”), then images have no relation to where the script is saved, and thus the script may be easily moved into different directories. If the script and the image are on different disks, you must specify the proper disk— local file paths do not work. • For a URL address, place a // in front of the path. To read from another computer, write //myMachine/Drive/Directory/etc. Using the FileIn (SFileIn) Node The FileIn node is used to read in media (from disk for processing by your script. Note: Although labeled “FileIn” in the Tool tab, this node actually represents the more advanced SFileIn function. The SFileIn node includes internal features not available in the older FileIn node used in previous versions of Shake. The enhanced functions include FIBlend, FINearest, FIPullUpDown, and IRetime. These functions are “internal” because they do not appear in the Shake interface, but are saved inside of each script. For the purposes of this manual, unless otherwise stated, “FileIn” refers to the enhanced “SFileIn” functionality. The FileIn and SFileIn functions include: • FileIn: A pre-v2.5 function, convenient for scripting, given its brevity, it can only be shifted in time with IRetime. • SFileIn: From v2.5 and later, this node can be hooked up to have preset proxies, shifted with IRetime, or modified by FIBlend, FINearest, or FIPullUpDown. • FIBlend: This invisible function does non-linear retiming of a sequence, blending frames together. It modifies SFileIn only. • FINearest: This invisible function does non-linear retiming of a sequence with no frame blending. It modifies SFileIn only. • FIPullUpDown: Does pullup or pulldown operations on an SFileIn node. • FISpeed: Similar to Blend, except instead of a curve, you control speed with a slider, for example, 2x, .5 speed, and so on.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 111 • IRetime: Sets the start/stop frame of a clip, can slip sync, and controls how the clip behaves for frames outside of the frame range. Works for FileIn and SFileIn. FileIn Source Parameters The parameters for each FileIn node are divided into subtabs: the Source tab and the Timing tab. The Source tab, located on the left side of the Parameters tab, contains the following controls: ImageName Specifies the local or absolute path to the image or media file on disk. Note: You can get away with supplying only the imageName and omitting the other path information within a script. The ImageName subtree contains the following subparameters: • BaseFile: Specifies the original, high-resolution image sequence or movie file associated with this node. Opening this subtree reveals one additional parameter: • baseFileType: A subparameter of BaseFile that tells Shake what the format is if the file suffix is ambiguous. Generally, you do not need to set this, as “Auto” automatically detects the format. If you have a problem reading an image, try setting the format to correct this. • ProxyXFile: Additional parameters appear if you have created proxies to use in this script. For more information on using proxies, see Chapter 4, “Using Proxies,” on page 137. firstFrame Lets you trim the beginning of a clip. lastFrame Lets you trim the end of a clip. Note: QuickTime clips do not display either the firstFrame or lastFrame parameters.112 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering increment This parameter controls how frames in the referenced image sequence are advanced, providing an unsophisticated method for retiming the clip by either skipping or multiplying frames being read in from an image sequence. • The default value of 1 means that every frame plays back, and the clip’s duration in the script is identical to its duration on disk. • A value of 2 or higher means that frames are skipped. At 2, every other frame is skipped, and the clip duration is halved. Note: QuickTime clips do not display this parameter. autoAlpha If this parameter is on (1), then Shake creates a solid alpha channel for images not containing an alpha channel. If the image already has an alpha channel, this parameter is ignored. deInterlacing This parameter is to be used when importing interlaced images that you intend to render with fieldRendering on. When deInterlacing is on, Shake takes the odd or even field of the image (counted from the top) and copies it over the other remaining field. It then does the same thing half a frame forward. You are therefore left with two images the same height as your input image, but squeezed into the same time frame. For more information, see Chapter 5, “Compatible File Formats and Image Resolutions,” on page 167. force8Bit This parameter appears for FileIn nodes reading in QuickTime media. When force8Bit is turned on, 10- and 16-bit media is downsampled to 8-bits per channel. Paths Both FileIn and SFileIn recognize local, absolute, variables, or URL paths: • Absolute Path: /usr/people/myDirectory/myimage.iff • Local Path: . ./myimage.iff • Environment Variables: $myimages/myimage.iff • URL Address: //wherever/usr/people/myDirectory/myimage.iff Note: For more information on variables, see “Environment Variables for Shake” on page 393. Missing Frames in an Image Sequence If one or more frames from an image sequence is missing, Shake handles this in one of two ways, depending on the file name format specified in the imageName parameter of the FileIn node. Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 113 • If the file name format is filename.1-30#.tiff, Shake expects an uninterrupted sequence of frames to exist on disk. If individual frames are accidentally deleted or moved from the specified path, each missing frame results in a gap in the image sequence in Shake. Each gap results in a black frame being displayed in the Viewer. For example, if frame 17 goes missing after a tiff sequence has been imported, moving the playhead to frame 17 in the Time Bar displays a black frame in the Viewer. • If frame 17 is already missing on disk when you first select the image sequence, the File Browser will show a segmented frame range, and the resulting imported image sequence will appear as a continuous, unbroken frame sequence. For example, if frame 17 is missing in a selected tiff sequence, its name appears as filename.1-16,18- 30#.tiff. Scrubbing to frame 17 in the Time Bar displays frame 18, instead, because the sequence name lets Shake know to skip that frame and close the gap. Unlinked Files If, for any reason, a FileIn node cannot find any of the media it was originally linked to, that node becomes unlinked. This happens with both image sequences and QuickTime files. Unlinked FileIn nodes are red in the Node Viewer. In the Source tab of the Parameters tab, the imageName parameter field of an unlinked FileIn node also turns red. The original path name still appears. FileIn nodes can become unlinked if the media they originally referenced has been moved to another directory or volume, renamed, or deleted. FileIn nodes can also become unlinked if the Shake script has been moved to another machine. In any case, FileIn nodes can be easily relinked to the original source media at any time. To relink a FileIn node to the original files: 1 Load the FileIn node’s parameters into the Parameters tab by double-clicking the node, or clicking on the right side of the node once.114 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 2 Click the File Browser icon in the ImageName parameter. 3 Use the File Browser to find the original media files, then click OK. Note: The File Name field displays the name of the file that was originally linked to that FileIn node. FileIn Timing Parameters The second subtab under the FileIn Parameters tab is the Timing tab. The parameters in this tab control the timing of image sequences and movie files used in your Shake script. Many of these timing parameters, including timeShift, inPoint, and outPoint, can also be manipulated directly in the Time View. The Timing tab also has options for retiming images, creating fast, slow, or variablespeed motion effects. These are covered in more detail in “Retiming” on page 117. To access the timing parameters of a FileIn node: 1 Load the selected FileIn node’s parameters into the Parameters tab by double-clicking it, or clicking the icon on the right side of the node. 2 Click the Parameters1 tab, and then click the Timing tab to reveal the timing parameters. Parameters in the Timing Tab The Timing tab has the following parameters: timeShift Slides the entire duration of the image sequence or movie forward or backward in time. inPoint Lets you extend the duration of a clip at its beginning, to loop or freeze the sequence. outPoint Lets you extend the duration of a clip at its end, to loop or freeze the sequence. Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 115 inMode If media has been time-shifted or the In point changes so that there are blank frames prior to the first frame of the media in the Time View, this parameter lets you set how those empty frames should be filled. outMode This parameter lets you set how the empty frames after the last frame of the media in this FileIn node are filled. Both the inMode and outMode parameters have the following options: pulldown Lets you introduce or remove 3:2 pulldown from the media referenced by this FileIn node. reTiming The reTiming parameter provides options for changing the speed of clips. By default, this is set to none, and the media remains at its original speed. For more information on retiming, see “Retiming” on page 117. For more information on shifting clips, see “Adjusting Image Nodes in the Time View” on page 263. Icon Name Notes Example (assumes a 5-frame sequence) Black All frames before or after the image frames are black. 1, 2, 3, 4, 5, black, black, black... Freeze The first and last frames are repeated before and after the clip. 1, 2, 3, 4, 5, 5, 5, 5... Repeat The sequence is repeated, looping the image sequence from the first frame. 1, 2, 3, 4, 5, 1, 2, 3... Mirror The sequence is repeated, looping the image sequence by flipping the order each time. The first and last frames are not doubled up. 1, 2, 3, 4, 5, 4, 3, 2... InclusiveMirror The sequence is repeated, looping the image sequence by flipping the order each time. The first and last frames are shown twice in a row. 1, 2, 3, 4, 5, 5, 4, 3...116 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Pulldown and Pullup 3:2 Pulldown is a technique to temporally convert the framerate of noninterlaced film footage to that of video, and back again. The pulldown parameter in the Timing tab of SFileIn allows you to manage your pulldown/pullup of a sequence. There are two options: 30 to 24 This option removes pulldown from a media file that has been telecined to 30 fps. Use this setting to return it to 24 fps for compositing in Shake. 24 to 30 This option converts 24 fps film footage to 30 fps—adding 3:2 pulldown. dominance When you select either option, an additional dominance parameter appears which lets you select the field dominance of the output. More About 3:2 Pulldown Film uses frames, running at 24 frames per second (fps). Video uses interlaced fields, with the frame rate of NTSC video running at 29.97 fps, and the frame rate of PAL video running at 25 fps. To convert a film sequence into a video sequence, you need to split the film frames into fields, and double up two out of every five frames in order to make 24 film frames fill the space of 30 video frames per second. To use the classic graph: The third and fourth frames have fields that blend to stretch time. It’s called 3:2 because you have three solid frames and two mixed frames. To fully reconstruct the original four film frames (in time, not resolution—the original resolution is already lost), you must extract the field data from the five video frames. But there is usually a complication—when you receive your footage, it has probably already been edited. As a result, there is no guarantee that frames 3 and 4 are the mixed frames because all of the clips have been shifted in the edit. As a result, you need to determine what the first frame is. To determine the first frame of an image sequence with 3:2 pulldown: 1 Double-click the FileIn node to load its image in the Viewer and its parameters into the Parameters1 tab. 2 In the Time Bar, move the playhead to the first frame in the sequence, and scrub through the first five frames while looking at the Viewer to determine the first frame that shows two fields from different frames that are blended together. 1/6 of a Second Equals 4 Film Frames A B C D 5 Video Frames AA BB BC CD DDChapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 117 3 Choose the firstFrame value that corresponds to this frame number in the following chart: 4 Click the Timing tab in the Parameters1 tab, and set the firstFrame parameter according to the table in step 3. Note: If the first several frames in a shot are a solid color and you are unable to determine the first mixed frame, jump forward to a time range of frames that displays the blending, and start guessing what firstFrame is until the fields disappear. Reintroducing 3:2 Pulldown After Transforming Media Removing pulldown from an image prior to transforming it within a Shake script is simple. If you need to reintroduce it after the transformation, however, this must be performed in a second step with another script. After removing the original 3:2 pulldown and performing all necessary transformations and other effects in the initial script, render out the result as a 24 fps media file. Afterwards, read the resulting media file into a second script using a FileIn node, adding 3:2 pulldown back to the shot by clicking the 24 to 30 option in the pulldown parameter of the FileIn Timing tab. You can also simply process the output via a command-line render, using the following commands: • -pulldown [offset] • -pullup [offset] For more information on processing media from the command line, see Chapter 3, “Adding Media, Retiming, and Remastering,” on page 107. Retiming You can also squeeze, stretch, or nonlinearly retime your clip when you activate reTiming in SFileIn parameters. The reTiming Parameter can be set to Speed or Remap. First Frame With Field Blending firstFrame Setting 1 BC 2 BB 3 AA 4 DD 5 CD118 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering The reTiming parameter has four options: • None: No retiming is applied, and the clip plays at its original speed. • Speed: Lets you change the speed of a clip using a simple multiplier. For example, .5 returns a clip twice the length of the original, that plays in slow motion. • Remap: Allows you to change the speed of a clip with a curve, with the X axis representing the input frame number and Y representing the frame it’s remapped to. • Convert: The Convert option of the reTiming parameter provides an advanced processing method for converting media to other formats. For more information on using the Convert option for format conversion, see “Remastering Media” on page 126. The Remap option creates an ease-in effect, slowing the first part of a clip and accelerating it as the clip near the end. Both the Speed and Remap options can smooth the effect of slow-motion strobing by blending frames using either the Blend or Nearest option in the retimeMode pop-up menu. Blend averages frames together and Nearest takes the frame right below the specified frame. For example, if frame 5.7 is needed, frame 5 is used. The Convert option provides a high-quality method of processing speed changes. Speed Parameters If you select the Speed option, the following parameters appear: Speed The speed of the clip is multiplied by this value. For example, a value of .5 slows the clip to 50 percent. A value of 2 speeds up the clip by 200 percent.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 119 retimeMode By default, you are given three options for frame blending: Nearest No frame blending is applied, and Shake simply uses a copy of the nearest available frame to fill the new in-between frames. Blend Averages neighboring frames together to create in-between frames that are a combination of both to soften the strobing effect that can result from slow motion effects. If the retimeMode parameter has been set to Blend, three additional parameters appear underneath. • retimeBytes: Affects frame blending. When multiple frames are blended together, setting retimeBytes to a higher bit depth will result in a more accurately calculated image by doing the math at a higher bit depth. For example, if you have a blending mode that is blending together many frames, and two of them happen to be at 50%, in 8-bit, you get .504 or .496. In a 16-bit calculation, you can get much closer to exactly .5. • weight: A gamma curve is applied to source frames that are blended together in order to create the in-between frame. A weight of 0 means each source frame needed to create the in-between frame contributes equally, while a higher gain, such as 2, causes the center frame to give the greatest contribution and frames farther away proportionately less. • range: Controls how many frames are blended together to create the final result. For example, if you want to extend a source clip of 20 frames to 40 frames, each source frame is applied to two output frames. With a range of 2, it is applied in four output frames, resulting in more blending. If you apply only this value with no other modifications, Shake inserts repetitions of neighboring frames to help you with degraining. Note: The FileIn node has been written so that it’s possible to create a custom frameblending algorithm, if you happen to have a spare developer.120 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Adaptive This option in the retimeMode pop-up menu uses advanced image analysis to generate new in-between frames, creating seamless slow and fast-motion effects. Selecting Adaptive reveals additional parameters. • Motion: Two options determine the trade-off between image quality and processing time—Fast and Best. Fast makes motion interpolations using a mesh warp, and works well in most situations. Best, the most processor-intensive mode, uses motion vectors to track each pixel from frame to frame, interpolating new frames. • DeInterlacing: Similar to the Motion parameter, two options let you determine the trade-off between image quality and processing time—Fast and Good. These settings represent two levels of mesh warping used to interpolate data from both fields of each frame. Here are some tips for using the DeInterlacing parameter: • Good is actually a better setting for frames without any moving subjects. • If you’re working with standard definition video, there is no difference between using Fast or Good. • The DeInterlacing operation can also be used to improve clips that were poorly deinterlaced in other applications prior to importing into Shake. Fast versus Best Settings for Adaptive Retiming When setting up an adaptive timing operation, you might be tempted to simply choose Best across the board for every parameter. This would probably be a mistake—producing dramatically longer render times in exchange for a potentially undetectable increase in quality, especially at higher resolutions. That said, every clip‘s requirements are different. One group of settings is unlikely to produce equal results for shots with widely different subjects and movement. You’re encouraged to do some limited tests prior to committing yourself to a particular group of retiming settings. As you experiment with different settings, be sure you always compare output from the Fast settings to that from the Better or Best settings, to make sure that it’s worth committing yourself to the more computationally intensive Best settings.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 121 • AlwaysInterpolate: With AlwaysInterpolate turned off, the final result of a retiming operation is a mix of original, unprocessed frames, and interpolated frames. For example, setting the speed to 0.5 to slow an image sequence down by 50 percent results in an alternating series of original frames and interpolated frames. In cases where there is a significant visual difference (softening, for example) between the unprocessed and reprocessed frames resulting from a retiming operation, the image sequence may appear to flicker. Turning on AlwaysInterpolate forces Shake to process every single frame in a retimed sequence, resulting in a series of frames with consistent visual quality. If the Motion parameter is set to Best, three additional parameters become available: • BackwardFlow: Turning on BackwardFlow evaluates the flow of images in both directions in order to generate interpolated in-between frames. This mode is usually visually superior, but significantly slower. • FlowSmoothness: Higher or lower values may improve the quality of interpolated frames, depending on the shape of the subject in the image. • Use low values to improve the quality of subjects in the frame that change shape, like a person or animal that’s running or jumping. • Use high values to improve the quality of static objects that don’t change shape, such as trees, buildings, or cars. • FlowPrecision: This is the last parameter you should adjust, after obtaining as much quality as possible with all of the above settings. Increasing the value of this parameter increases the overall precision of the Adaptive retiming operation by increasing the resolution at which the optical flow is estimated. A value of 0 is fine for most situations.122 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Remap Parameters If you select the Remap button in the reTiming parameter, the following additional parameters appear: • retimeMode: By default, you are given two options for frame blending: • Nearest: No frame blending is applied, and Shake simply uses a copy of the nearest available frame to fill the new in-between frames. • Blend: Averages neighboring frames together to create in-between frames that are a combination of both to soften the strobing effect that can result from slow motion effects. • Adaptive: An interpolation method for retiming that uses advanced image processing to generate new in-between frames. This is the highest-quality method for many images, and is the most processor-intensive. With the retimeMode parameter set to Adaptive, two additional parameters appear to let you adjust the trade-off between quality and processing time. For more information, see the section on Adaptive parameters on page 120. If the retimeMode parameter has been set to Blend, two additional parameters appear underneath. • weight: A gamma curve is applied to the mixture of source frames that are blended together in order to create the in-between frame. A weight of 0 means that each source frame needed to create the destination contributes equally, while a higher gain, such as 2, causes the center frame to give the greatest contribution and frames farther away proportionately less.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 123 • range: Controls how many frames should be blended together to create the final result. For example, if you want to extend a source clip of 20 frames to 40 frames, each source frame contributes to two output frames. With a range of 2, each source frame contributes to four output frames, resulting in more blending. If you only apply this value with no other modifications, you get repetitions of neighboring frames to help you with degraining. Note: The FileIn node has been written so that it’s possible to create a custom frameblending algorithm, if you happen to have a spare developer sitting around. • retimeBytes: This parameter affects frame blending. When multiple frames are blended together, setting retimeBytes to a higher bit depth will result in a more accurately calculated image by doing the math at a higher bit depth. For example, if you have a blending mode that is blending together many frames, and two of them happen to be at 50 percent, in 8-bit, you get .504 or .496. In a 16-bit calculation, you can get much closer to exactly .5. • startFrame, endFrame: Specifies the frame range used for retiming calculations. • Curve Graph: The retime parameter appears in a graph within the Parameters tab. The X axis represents the input frame number, and the Y axis represents the frame it is remapped to. The TimeX Node You can also retime a clip using the TimeX node, located in the Other tab. This node lets you use mathematical rules to change timing on the input clip. By default, the value of the newTime parameter is the expression time—which is the frame at the current location of the playhead in the Time Bar. Using the time expression makes no change. Typically, you’ll modify this expression in order to remap frames from their original position in the clip, to create new timings. Understanding the Retiming Parameters If you are having difficulty understanding the multitude of Retiming parameters, copy this string, paste it into the Node View, and then render out 100 frames. Text1 = Text(300, 100, 1, “%f”, “Courier”, 44.3, xFontScale, 1, Hermite(0,[10,76.08,76.08]@1,[261,76.08,76.08]@100), Hermite(0,[90,- 34.69, -34.69]@1,[30,-34.69,-34.69]@100), 0, 2, 2, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 45, 0, 1); Then, read in the rendered clip and test the retiming.124 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Parameters The TimeX node has one parameter in the Parameters tab: newTime This parameter defaults to a spline that maps every input frame to a corresponding frame in time, such that the clip plays forward normally at 100 percent speed. Typically, you’ll enter a new expression into this field, using the expression time, to remap the frames of the image sequence or movie file to create new timing effects. Similar to Lookup and ColorX, you can duplicate most other Time functions with TimeX. These other functions are simply macros that include TimeX. They are included because TimeX can be counter-intuitive. A more complex example is to animate 360 3D frames with an animated light. The light is from the right at frame 0, from the top at frame 90, from the left at frame 180, and so on. You then position a fake light source in the composite. By figuring out the angle of the light to the 3D element (using trigonometry), you can pick one of the 360 input frames to fake the lighting change. Timing Expression Explanation time-10 Shifts the clip 10 frames forward. While processing frame 50, it reads input frame 40. 101-time Assumes frame 100 is the last frame. At frame 1, 100 used. time%10+1 Loops every 10 frames. Takes the remainder of time/10, and adds 1 (otherwise frame 10 = 0). time>10?10:time A conditional expression. Freezes the clip at frame 10. Any frame before that is processed normally. time Do nothing. 100 (or any integer) Picks one frame. In this example, at every frame, the node returns 100, so only input frame 100 is used. time*2 Double the rate. In this expression, at frame 10, frame 20 is used. “CSpline(0, 1@1, 30@25, 40@50, 90@75, 100@100 )” Using a curve to speed the clip up and down.The arbitrary curve shown here returns different frame values. You can use any spline type, with as many keyframes as you want. Multiple Branches You can only have one branch traced up to the FileIn with a TimeX in it. To get multiple time shifts on the same clip, copy the FileIn. Note also that FileIn has timing controls of its own that you may find easier to use.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 125 Manual Manipulation of Time This section explains the notation Shake uses for a FileIn node, and the available FileIn options. It also discusses the notation for the timeRange parameter in the Globals tab, or the -t option on the command line. For a discussion of the interactive controls of time, see Chapter 8, “Using the Time View,” on page 261, and “Using the FileIn (SFileIn) Node” on page 110. Time Notation for a FileIn This section focuses on manual manipulation of time. For most interactive time manipulation, Shake relies on the Time View and its associated timing subtree in the FileIn parameters. You can manipulate time in other ways, specifically on the command line. When Shake reads in a clip, it inserts the start and end frame of the clip in the clip name, and gives an indication of the padding style, denoted here with the number sign #: image.1-50#.iff In the above example, this notation indicates that only frames 1 through 50 are loaded, even though there may be more files. The other frames are black when read in with the default settings. Shake puts the start of the range at frame 1. If you have: image.20-50#.iff at frame 1, image.0020.iff is read. You can also shift the clip to frame 20 in the Time View of the interface. Shake can recognize a series of frames when reading in a file without using the clip range. When looking at a sequential series of files, use a placeholder in the file name to represent the frame number. This placeholder is typically either a # sign (padded images, image.0001.iff, image.0002.iff, and so on.) or an @ sign (unpadded images, image.1.iff, image.2.iff, and so on). If your numbers are padded to a number other than 4, you can substitute multiple @ signs. You can also use the %d placeholder, which specifies the number of decimal spaces applied to padded images. For example, image.%03d.iff produces padding of three decimal places—image.001.iff, image.002.iff, and so on). The following are some examples of frame number placeholders: Shake Format Reads/Writes image.#.iff image.0001.iff, image.0002.iff image.%04d.iff image.0001.iff, image.0002.iff image.@.iff image.1.iff, image.2.iff126 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Time Notation Setting the Script Range The script range can be set in the timeRange field of the Globals tab, or on the batch command line with the -t option, which overrides the script. The range description is extremely flexible. The following are some examples: To set time range in the command line when rendering a script, use the -t option: shake -exec my_script.shk -t 50-60 -v For command line examples of time manipulation, see “Frequently Used Functions” on page 1023 of Appendix B, “The Shake Command-Line Manual.” For more information on using the Time View, see Chapter 8, “Using the Time View.” Remastering Media The Convert option of the reTiming parameter provides a method for converting media from one format to another using advanced image processing to rescale and retime the incoming media. For example, if you have a high definition image sequence that you want to convert into a standard definition image sequence, or a PAL clip that you need to change to NTSC, the Convert option provides the tools to do so. Choosing Convert reveals a series of parameters within the FileIn node that allow you to change the frame rate, resize the output resolution, anti-alias and sharpen the resulting image, and deinterlace the media being referenced by that FileIn. These options provide the highest-quality means of resizing and deinterlacing available in Shake, with results that are superior to the transform nodes that are available from the Tool tabs. These options are only available within the FileIn node. image.%d.iff image.1.iff, image.2.iff image.@@@.iff image.001.iff, image.002.iff image.%03d.iff image.001.iff, image.002.iff Shake Format Reads/Writes Time Range Number of Frames Frames Rendered 1-100 100 1, 2, 3... 100 1-100x2 50 1, 3, 5... 99 1-100x20 5 1, 21, 41... 81 1-20, 30-40 31 1, 2, 3... 20, and 30, 31, 32... 40 1-10x2, 15, 18, 20-25 13 1, 3, 5... 9, 15, 18, 20, 21, 22 ... 25 100-1 100 100, 99, 98... 2Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 127 You can use these options to convert individual shots that you’re compositing within Shake, or you can read in an edited sequence from an application like Final Cut Pro for format conversion using Shake. Important: If you’re converting a clip from a video frame rate to that of film with the intention of adding 3:2 pulldown back to the video (to achieve a film look for video), render the 24 fps conversion first. Add 3:2 pulldown to the shot in another operation by processing it in a second script, or by adding 3:2 pulldown with a command-line render. For more information, see “Reintroducing 3:2 Pulldown After Transforming Media” on page 117. Automatic Scene Detection for Multiple Shots If you’re reading in a sequence of pre-assembled shots, the remastering operators in Shake use automatic scene detection to eliminate artifacts at the frame boundaries between shots. This edge detection works well for cuts and dissolves. but other types of transitions may produce unwanted artifacts. Fast versus Best In Remastering Parameters When setting up a remastering operation, you might be tempted to simply choose Best across the board for every parameter. This would probably be a mistake— producing dramatically longer render times in exchange for a visually undetectable increase in quality, especially at higher resolutions. That said, every clip‘s requirements are different. One group of settings is unlikely to produce equal results for shots with widely different exposures, grain, and camera movement. You’re encouraged to do some limited tests prior to committing yourself to a particular group of mastering settings. As you experiment with different settings, be sure you always compare the output from the Fast settings to that of the Better or Best settings, to make sure that it’s worth committing yourself to the more computationally intensive Best settings.128 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Convert Parameters The Convert mode has the following parameters: InputFrameRate Specify the original frame rate of the input media here. This parameter is also a subtree with two additional subparameters. InputFrameInterlaced If the input media is video, enable this parameter if it’s interlaced. InputFrameDominance If the input media is interlaced, specify the field dominance here. OutputFrameRate Specify the output frame rate here for format conversion. This parameter is a subtree with two additional subparameters. For advanced retiming options to produce slow and fast motion, see “Retiming” on page 117. OutputFrameInterlaced If you want interlaced video output, turn this parameter on. Leaving it off results in Shake outputting progressive-scan (non-interlaced) media.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 129 OutputFrameDominance If OutputFrameInterlaced is turned on, specify the field dominance of the output image here. OutputRes Two fields where you enter the horizontal and vertical output resolution you want to convert the media to, to scale it up or down. Scaling an image sequence using the OutputRes parameter of the Convert options results in higher-quality output than using Shake’s Transform nodes. Recursive Turning this parameter on enables a different resizing method, which can be sharper when enlarging some kinds of images. Try it on one or more representative frames to see if it helps. Note: The recursive setting may also enhance unwanted noise, depending on the image. AntiAlias Turning this parameter on improves the quality of conversions when you’re scaling media up. For example, when converting standard definition video to high definition, turning on AntiAlias smooths out jagged edges that might appear in the image. Details A built-in sharpening control that lets you add detail back to an image being enlarged. Unlike other sharpening operations, the details setting is able to distinguish between noise and feature details, and generally doesn’t increase unwanted grain. Increasing this parameter may introduce jagged edges, however, which can be eliminated by turning on the AntiAlias parameter. Motion Two options determine the trade-off between image quality and processing time. Fast makes motion interpolations using a mesh warp, and is generally the only setting necessary for purposes of remastering. Note: Best, the most processor-intensive mode, uses motion vectors to track each pixel from frame to frame to interpolate new frames, and should only be necessary when doing retiming. For more information on the parameters available for the Best setting, see page 120. DeInterlacing Similarly to the Motion parameter, two options let you determine the trade-off between image quality and processing time—Fast and Good. These settings represent two levels of mesh warping used to interpolate data from both fields of each frame.130 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering AspectRatio This parameter is a multiplier that allows you to convert pixels of one aspect ratio into another aspect ratio—for example, from NTSC to PAL, or from high definition (square) to NTSC. The default value of 1 makes no change to the output. The following table contains common conversion values: Note: In some conversion cases, AspectRatio may be left at 1 if the Fit parameter is set to Resize, which rescales the image horizontally and vertically to match the new OutputRes. Fit The Fit parameter determines how an image fits into the new frame that’s determined by the OutputRes parameter if the aspect ratio of the FileIn image is different than that of the final resolution set by the OutputRes parameter. There are two options: • Fit: Enlarges the image until either the vertical or horizontal resolution of the image matches that of the outputRes, depending on which is greater. This option maintains the original aspect ratio of the image, enlarging it as much as possible and leaving black to fill in the resulting gaps at the sides, or the top and bottom. • Resize: Rescales the vertical and horizontal resolution of the image so that it fits within the entire frame of the OutputRes. The image is stretched as necessary to fit the new resolution. Working With Extremely High-Resolution Images These guidelines are specifically for high-resolution images of 4K and 6K. The following discussion is based on the premise that you have a massive amount of RAM for your interactive workstation (at least 1 GB). Although Shake works with any resolution, there is a default crop on Viewers in the interface of 4096 x 4096 pixels. This protects the user in case a zoom of 1000 is applied to a 2K plate. Instead of trying to render an enormous image, only the lower-left corner up to 4096 pixels is rendered in the interface. This is fine for normal HD or film production, but the cropping takes effect if you read in 6K IMAX plates. This limitation is only in the interface—images rendered to disk are at the uncropped full resolution. Operation Conversion Value Square to NTSC (4:3) 0.9140, or 1 if Fit is set to Resize Square to PAL (4:3) 1.1111, or 1 if Fit is set to Resize NTSC (4:3) to Square (4:3) 1.1111, or 1 if Fit is set to Resize NTSC (4:3) to PAL (4:3) 1, set Fit to Resize PAL (4:3) to Square .9375, or 1 if Fit is set to Resize PAL (4:3) to NTSC (4:3) 1, set Fit to ResizeChapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 131 There are two ways you can get around this safety feature. Using Proxies The first is to use proxies with a proxyScale of less than 1. For example, at a proxyScale of .5, you can potentially look at images up to 8K x 8K resolution. Changing the Viewer Limits The other workaround is to change the default Viewer limits by customizing a ui preference file. Add the following lines: gui.viewer.maxWidth = 4096; gui.viewer.maxHeight = 4096; These lines set the maximum resolution to 4K. If you want a larger resolution, enter it here. For more information on creating and editing these preference files, see Chapter 14, “Customizing Shake.” Adjusting the Cache for High-Resolution Images When working with high-resolution images, it’s also necessary to adjust the cache settings. By default, only images under 2K resolution are cached. By not automatically caching large files, Shake conserves cache capacity, enabling you to add more files. You can override this default with the following two lines, which adjust the default values. The first line sets the maximum size by listing the X resolution, Y resolution, number of channels, and amount of bytes. The second line sets the maximum amount of disk space for the cache directory. You can assume that if you are working on 6K plates, you can allow for more than 512 MB of disk space for your cache. These lines go in your startup preference files. You modify the numbers to suit your production situation: diskCache.cacheMaxFileSize = 2048*2048*4*2; diskCache.cacheSize = 512; Keep in mind that if you set your maximum file size to 6K x 6K x 4 channels in float, you are saving massive files. The return you have on swapping this in and out of cache is extremely limited, at best. It is recommended you use proxies when interactively working with 4K and 6K images. If you need to work at full resolution, try putting a Crop at the end of the chain to focus on an area of interest, or using the Viewer DOD. This retains full pixel resolution, but keeps your image resolution within the framework of your computer.132 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering Tuning the Amount of RAM Shake Uses Finally, you need to tune the amount of RAM used by Shake. By default, 96 MB are assigned to the nodes and 64 MB to the images themselves. You need to increase the second setting. It is recommended that you allocate one-third of your memory to each of the two following settings, to reserve memory for other applications and Flipbooks. However, the first setting rarely needs to exceed 96 MB. For example, if you have 1 GB of RAM, you might want to have memory settings like the following: cache.cacheMemory = 96; diskCache.cacheMemory = 500; The first line is associated with nodes, and does not affect image resolution. The second setting is associated with the images themselves, so you want to increase it as your images get larger. The default setting is 64 MB—not useful for large resolutions. These settings also go in your startup preference file. For more information about resolution, see Chapter 5, “Compatible File Formats and Image Resolutions.” For more information about caching, see Chapter 13, “Image Caching,” on page 343. Using Shake With Final Cut Pro A new command in Final Cut Pro, Send to Shake, provides an automated way to move media back and forth between both applications. Using the Send to Shake command in Final Cut Pro exports one or more selected clips into a Shake script, opening it immediately in Shake while Final Cut Pro is running. When you do this, a placeholder is created in the originating Final Cut Pro project file that automatically corresponds to the media that will be output from Shake. Note: Each exported clip from Final Cut Pro is brought into the Shake script using individual FileIn nodes. This is true even if two or more clips originate from the same master clip in the original Final Cut Pro project. For example, you can use Final Cut Pro to superimpose a group of clips that you want to turn into a single composite using Shake. Final Cut Pro makes it easy to set the In and Out points of each clip, and how they overlap. You can then send the media to Shake along with each shot’s edit decision information, freeing you from having to reconstruct the media arrangement within Shake. You can also move an entire sequence of clips into a Shake script. For example, you might do this to add operations to each individual clip in that scene to perform color correction, or keying. Once you’re finished in Shake, you can render the FileIn node that was automatically created when you used the Send command from Final Cut Pro, and easily relink the resulting media in the original Final Cut Pro project.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 133 How Sent Clips Are Arranged in Shake Regardless of how you move Final Cut Pro clips into Shake, how they’re assembled in the newly created Shake script depends on whether they were sequentially arranged within a single video track, or vertically superimposed using several video tracks. Imported Final Cut Pro clips are arranged within the node tree using Select and MultiLayer nodes: • Clips edited sequentially on the same video track in Final Cut Pro are connected to a single Select node when exported to Shake. The Select node switches between clips at their In and Out points, reflecting the editing decisions made on the track in Final Cut Pro. If the clips were originally superimposed across multiple video tracks, each video track that contains a clip results in a corresponding Select node being created in the Shake script. All clips that were edited into the same video track are connected to the same Select node. Note: The actual edit points for each FileIn node attached to the Select node are stored within the branch parameter. The data stored within this parameter is not intended to be editable; any attempt to do so will disrupt the edit points of the affected nodes. • All the Select nodes are connected to a single MultiLayer node, which determines which clips are in the foreground of the composition, and which are in the background. Their arrangement reflects the arrangement of video tracks in the original Final Cut Pro sequence. For example, if you used the Send to Shake command on the following three sequentially edited clips: The result would be the following Shake script, with one Select node and one MultiLayer node. Sequentially edited clips in Final Cut Pro Resulting arrangement in Shake134 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering If you used the Send to Shake command on the following superimposed clips: The result would be the following Shake script, with three Select nodes, and one MultiLayer node: While it is possible to slide footage within edits by adjusting the placement of imported clips in Shake’s Time View, you are better off making these adjustments in Final Cut Pro and re-sending the media to Shake. Shake’s Time View makes it difficult to determine whether there is sufficient underlying footage to prevent gaps in the sequence. Unsupported Media and Effects Since QuickTime is the file format used for all media exchange between Final Cut Pro and Shake, the following media and settings are not imported into Shake from Final Cut Pro: • QuickTime audio tracks • Standalone audio files • Still image files • Generators • Composite modes • Transformations (referred to in Final Cut Pro as motion effects) • Filters Sequentially edited clips in Final Cut Pro Resulting arrangement in Shake Warning: Audio clips and tracks from the original QuickTime files are not imported into Shake. Any timing changes you make in Shake will result in the adjusted clips going out of sync with the audio in the originating Final Cut Pro project file.Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 135 Sending Clips From Final Cut Pro If you want to send one or more selected clips (or a single sequence), from Final Cut Pro to Shake, you should use the Send to Shake command in Final Cut Pro. To send one or more clips from Final Cut Pro to Shake: 1 Clean up your project timeline, so that you are able to select only the clips you intend to send. 2 Do one of the following: • Select one or more clips in the Timeline or Browser. • Select a sequence in the Browser. 3 Do one of the following: • Choose File > Send > Send to Shake. • Control-click (or right-click) the selected clips or sequence, then choose Send > To Shake from the shortcut menu. 4 When the Send to Shake dialog appears, select the appropriate options: • Resulting Sequence Name: Type a name for the sequence that you’ve selected, prior to sending the media to Shake. • Save as Shake Script: Type a name for the Shake script to be created, then click Choose to pick a location on disk to save it to. • Save Placeholder QuickTime movie (FileOut) to: Type a name for the placeholder QuickTime movie that will correspond to the FileOut node in the newly created Shake script, then click Choose to pick a location on disk to save it to.136 Chapter 3 Adding Media, Retiming, and Remastering 5 Check the Launch Shake box if you want to automatically open the newly created Shake script and start working on it. 6 Click Export. When you click Export, four things happen: • A duplicate sequence appears in your Final Cut Pro project, containing duplicates of the selected media. • A Shake project is created on disk. • A placeholder QuickTime file is created on disk. • The placeholder QuickTime file appears in a new video track that is created as the topmost track in your sequence (the original media remains where it was). The placeholder QuickTime clip in your Final Cut Pro project corresponds to the media that will eventually be rendered out of Shake—specifically, from the FileOut node appearing at the end of the generated Shake script. Sending Media Back to Final Cut Pro When you’re finished working in the Shake script that was generated from Final Cut Pro, all you have to do is render the originally created FileOut node. The newly rendered media file takes the place of the original placeholder QuickTime file, ready for use by the original Final Cut Pro project. When you reopen the originating Final Cut Pro project file containing the original placeholder QuickTime file, you’ll need to use the Reconnect Media command to relink the clip in your Timeline to the media that was rendered out of Shake. The TimeRange of Scripts Generated From Final Cut Pro The timeRange Global parameter in the Shake script that’s created by the Send to Shake command is automatically set with the appropriate range of frames for the media it references. Important: Clicking the Auto button to update the timeRange is not recommended. This can result in many more frames being referenced than expected, depending on the total duration of the source media files that are referenced.4 137 4 Using Proxies Shake has a sophisticated proxy system that lets you dynamically adjust the resolution of the images to speed your workflow. This chapter covers how to tailor Shake’s proxy system to suit your needs. Using Proxies This section discusses how to use proxies to speed up your workflow. This includes using Shake’s interactive scale setting, creating and assigning proxies to footage in your script, creating custom proxy settings, working with offline full-resolution elements, and pre-generating proxies. What Are Proxies? A proxy is a lower-resolution image that can be temporarily substituted for the highresolution plates in your script, thereby enabling you to work and see rendered tests faster. Because the images are smaller, you drastically decrease the processing time, memory requirements, and amount of time spent reading and writing files as you work. Naturally, the trade-off is that the quality of the image displayed in the Viewer suffers, which is why proxies are generally used only when creating low-resolution comps, and creating test previews. After assembling a script using proxies, you can return your script to the original, full resolution in order to render the final output. You can also use proxies to temporarily view anamorphic images in flattened space. For more information, see “About Aspect Ratios and Nonsquare Pixels” on page 209. Proxies and Final Low-Resolution Output Renders When you work with film plates and you need to generate a high-quality video output, you have better (but slower) results if you render your plates at full resolution and then size them down, instead of using the proxies to generate low-resolution images. The proxies can be used to generate lower-resolution output files, but the quality is not as high as with full-resolution rendering. 138 Chapter 4 Using Proxies The following example shows a full-resolution image compared to a 1/3 scale proxy image. You can see that the proxy uses 1/9th of the space, which potentially requires 11 percent of the processing time, memory, and I/O activity. As a result, there is a dramatic difference in quality when the clip is viewed at the same resolution, as you can see by the softening of the image to the right. Shake automatically adjusts the values of pixel-based parameters behind the scenes in order to compensate for the lower resolution of any proxies being used. In other words, when using a 1/3 proxy, a Pan parameter set to 100 pixels is actually calculated by Shake to be 33.333 pixels. The actual Pan parameter used in the interactive value field is not modified, and continues to reflect the actual size of the original media. Shake’s Three Proxy Methods There are three basic approaches to using proxies that are controlled via parameters in the Globals tab. Full resolution 1/3 proxy Images from The Saint provided courtesy of Framestore CFC and Paramount British Full resolution 1/3 proxy, enlargedChapter 4 Using Proxies 139 Enabling a useProxy setting If processing is slow overall, and you need to speed things up while you’re working, you can enable one of the proxy settings without needing to pre-render a set of proxy files. This is a good option if you don’t anticipate working on the project for very long. Turning on interactiveScale If the general processing speed for your operations is fine, but the interactivity of controls that correspond to processor-intensive operations is slowing you down, you can turn on the InteractiveScale option in the Globals tab. This sets Shake to use a proxy resolution only while you’re adjusting parameters. This option does not affect your Flipbooks or FileOut renders. Enabling useProxy and pre-rendering sets of proxy files If you’re working with very high-resolution footage, or you’re using footage that’s stored remotely on networked machines, you may find it best to pre-render a set of proxy files to your local machine. This is also a good option if the entire project is extremely processor-intensive, and you’re doing a lot of Flipbook tests. Important: If you decide to pre-render proxy files for your script within the Shake interface, make sure that you set the proxySet parameter in the useProxy subtree of the Globals tab before following the procedures outlined in “Pre-Generating Your Own Proxies” on page 150. Note: The pixelScale and pixelRatio parameters are generally obsolete due to the proxy functions in SFileIn that were introduced in Shake 2.5. These parameters have been retained for general compatibility, but you probably won’t ever use them. Using interactiveScale The interactiveScale setting, in the Globals tab, is designed to speed up Shake’s interactivity whenever you make adjustments to parameters. It works by temporarily dropping the image-processing resolution to the proxy resolution that’s selected in the interactiveScale parameter whenever you adjust a parameter’s controls. While you make adjustments, the image displayed in the Viewer is low-resolution, but is updated much more quickly. As soon as you release the mouse button, the image is rendered at its full resolution (or the current proxy resolution, if you’ve enabled useProxy). The interactiveScale setting has no effect on your rendered output or Flipbooks. 140 Chapter 4 Using Proxies You can combine this setting with the useProxy setting if the script you’re creating is exceptionally slow to render. For example, setting useProxy to P1 lowers the overall processing resolution to 1/2 by default. If you set the interactiveScale setting to 1/4, parameter interactivity will be very fast, and you won’t have so long to wait when you release the parameter control to let the image render at the current proxy setting. The following is an example of how to use the interactiveScale parameter: 1 To follow along, use a FileIn node to read in the saint_fg.1-5# file, located in the $HOME/ nreal/Tutorial_Media/Tutorial_05/images directory. 2 Apply a Filter–RBlur (not Blur or IBlur). 3 Set your oRadius to approximately 300 (note the very slow RBlur). 4 Open the Globals tab, then set the interactiveScale to 1/3. 5 In the Viewer, drag the center control around. Notice that the image drops to a temporary lower resolution while you make this adjustment. When you release the mouse button, the Viewer image returns to its original resolution. Modify a parameter... ...Release the mouse button.Chapter 4 Using Proxies 141 Using Temporary Proxies Unless you specifically do otherwise, Shake generates temporary proxies (also called on-the-fly proxies) that are created only for frames that are displayed, as needed, and that are discarded once your computer’s disk cache is full. Whenever you set the useProxy parameter to something other then Base, Shake scales down the resolution of frames at the position of the playhead as you view them, in order to accelerate your script’s performance. Unlike the interactiveScale setting, the image is left at the proxy resolution until you return the useProxy parameter to the Base resolution. Important: The useProxy parameter affects both Flipbooks and FileOut nodes. Temporary proxy images are written first into memory, and then to the disk cache as memory runs out. Shake keeps track of how many times each cached frame has been viewed, and eliminates the least viewed frames first when the cache runs out of room. To change to a lower proxy using the default proxy resolutions, do one of the following: m In the Globals tab, switch useProxy from Base to P1, P2, or P3. m Use the pull-down button menu in the title bar. When activated, the proxy button in the title bar is highlighted with the selected proxy. 142 Chapter 4 Using Proxies The default proxy settings are: By default, you can select from the predefined proxy sets in the useProxy subtree of the Globals tab. These are common proxy settings, but you can also use your own. To temporarily set a custom proxy: 1 In the Globals tab, open the useProxy subtree. 2 Change the proxyScale and proxyRatio parameters to the desired settings. Note: You can also enter the desired proxyScale and proxyRatio, separated by a comma, directly into the useProxy value field. As soon as the proxyScale or proxyRatio is modified, the useProxy Base/P1/P2/P3 buttons turn to Other, since there is no longer a correspondence to any of the preset proxy settings. Proxy Setting proxyScale proxyRatio Base 1 1 P1 1/2 (.5) 1 P2 1/4 (.25) 1 P3 1/10 (.1) 1Chapter 4 Using Proxies 143 In the following example, the proxyRatio is set to .5. This setting has the added benefit of correcting the anamorphic distortion of the image while simultaneously reducing its resolution. To return to a preset proxy setting: m Click Base/P1/P2/P3 (or Other in the upper-right corner of the Shake window). Customizing P1/P2/P3 for a Script or Session If you consistently require a different group of proxy settings for your project, customized useProxy subparameters can be saved within that script. To customize the proxy settings for an individual script: 1 In the Globals tab, open the useProxy parameter to reveal its subparameters. 2 Open one of the proxyXDefaultFile subparameters (where X is 1, 2, 3, or 4). In this example, the proxy1DefaultFile and proxy2DefaultFile subparameters are being customized. Full Resolution .5 proxyRatio Changing the Aspect Ratio to 0.5 To ensure that your nodes understand the aspect ratio as 0.5 (for example, Rotate), open the Globals tab and set the defaultAspectRatio format to 0.5. This does not modify the image, but only affects nodes such as Twirl and Move2D that are created after you set this ratio. For more information, see “About Aspect Ratios and Nonsquare Pixels” on page 209.144 Chapter 4 Using Proxies 3 Modify the proxy1DefaultScale and proxy1DefaultRatio parameters. • For example, suppose you want to create a proxy setting that lowers the resolution of an anamorphic image by resizing the image vertically to correct the anamorphic distortion. You want to set P1 to be the same width as the base file (the full resolution image) but flattened, and P2 to be 1/4 scale and also flattened. To do this, use the following values: • proxy1DefaultScale 1 • proxy1DefaultRatio .5 • proxy2DefaultScale 1/4 • proxy2DefaultRatio .5 Note: You can now close the useProxy subtree to clean up the Globals tab. Click P1 or P2 to toggle to the flattened versions of the full-resolution image. Note: Do not use the ratio parameter to change your aspect ratio on the fly if working with pre-rendered proxies. For more information, see “Anamorphic Images and PreGenerated Proxies” on page 155. Permanently Customizing Shake’s Proxy Settings The previous section described saving custom proxy settings into a script. However, if you always use the same custom settings for all new scripts, you can create a new set of default P1/P2/P3 settings by creating a .h file in your startup directory. Modified P1 Modified P2Chapter 4 Using Proxies 145 When an SFileIn node is created, three pieces of information are taken from the File Browser: • The file name • The proxy level that corresponds to this file name (Base, P1, P2, or P3) • The set of images to use for that proxy level The chosen file name appears in the FileIn node’s proxy1File parameter, and the settings for the selected proxy level from the selected proxy set are used to set the other subparameters of the fields. Next, the remaining proxy set paths defined in the proxy set are filled into the remaining proxyNWhatever fields in the SFileIn node, with path modifications and substitutions made as defined in the DefProxyPath or DefBasePath statements for the proxy set. The SFileIn node’s parameters are set via the values, modifications, and substitutions defined in the proxy set, in much the same way that a Grad node takes its initial width and height parameter values from the current defaultWidth and defaultHeight values in the format subtree of the Globals tab. .h File Syntax for Custom Proxy Sets The syntax for defining proxy sets is as follows: DefProxyGroup(“proxySet”, DefBasePath( “baseDefaultFile”, “baseDefaultFileType”, defauktAlwaysAdd, “baseDefaultReplace”), DefineProxyPath( const char *proxyPath=“../proxy.50/.”, float scale=.5, float aspect=1, int bytes=GetDefaultBytes(), const char *fileFormat=“Auto”, int render=0, int alwaysAdd = 1, int index =1, string substitionString ); 146 Chapter 4 Using Proxies Variable Definitions This section explains the declarations made in the above script. proxyPath Defines the default location for pre-generated proxies. (See the example below.) Note that you can use variables to grab strings from the baseName: • = image name + frame range • = format extension • = image name (no frame range) • = the frame range • , , etc. = the name of the parent directory, two directories up, and so on. scale The proxy scale. aspect The aspect ratio (the Y-axis scale). bytes The default bytes for pre-generated proxies. This does not affect on-the-fly generation of proxies, so you maintain your bit depth if you do not pre-render your proxies. fileFormat The file format for pre-rendered proxies. (See below.) render Turns on or off the render lights on the Render Proxies menu. When on (1), the files are rendered with the Render Proxies menu. (See below.) alwaysAdd When set to 1, an entry is added to an SFileIn node at the time of its creation. index Sets whether you are P1, P2, or P3 (1, 2, 3). This replaces Shake’s default settings, unless you set the index to 0, in which case it is appended. substitutionString When the first string is found in the base file name, it substitutes the second string; for example, from the first line, “4096x3112” is substituted by “2048x1556.” This string is not always necessary—the proxyPath may already be taking care of differentiating the proxy files if all of the names of the files are the same except for a root directory stating the size of the proxies.Chapter 4 Using Proxies 147 Example This example sets a proxy of .25 with an aspect ratio of .5. It takes the default bytes setting, turns on the render light for the Render Proxies menu, adds an entry into an SFileIn, and is set as P1: DefineProxyPath(“../proxy.25.5/.”, .25, .5, GetDefaultBytes(), “Auto”, 1,1,1, “substitutionStrings”); You can also create and use predefined proxy sets in the useProxy subtree (in the Globals tab), where you can choose the proxyScale values for P1, P2, and P3. The following example assumes file names such as “4096x3112/name_4k.#.cin,” “2048x1556/ name_2k.#.cin,” “1024x778/name_1k.#.cin,” and “410x366/name_sm.#.cin.” To set a group, use the following code in a startup .h file: DefProxyGroup(“4K Fullap”, DefBasePath(“../4096x3112/.”, “Auto”, 1, “2k|4k;1k|4k;sm|4k”), DefProxyPath(“../2048x1556/.”, .50, 1., GetDefaultBytes(), “Auto”, 0, 1, 0, “4k|2k;1k|2k;sm|2k”), DefProxyPath(“../1024x778/.” , .25, 1., GetDefaultBytes(), “Auto”, 0, 1, 0, “4k|1k;2k|1k;sm|1k”), DefProxyPath(“../410x366/.” , .10, 1., GetDefaultBytes(), “Auto”, 0, 1, 0, “4k|sm;2k|sm;1k|sm”) ); //This sets the default set at startup, so obviously you only set it once. script.proxySet = “4k Fullap”148 Chapter 4 Using Proxies The first line names the group as “4k Fullap.” The next line describes the base file name. The next three lines that begin with DefProxyPath describe the subproxies using the DefineProxyPath definition, except the substitutionStrings. When the first string is found in the base file name, it substitutes the second string. For example, from the first line, “4096x3112” is substituted with “2048x1556.” Note: Because the syntax is somewhat intricate, you may find it easier to copy an example from the /shake.app/Contents/Resources/nreal.h file and to paste it into a new file. Using Pre-Generated Proxy Files Created Outside of Shake It is sometimes convenient to begin working using only pre-rendered proxy-resolution media files (which are typically generated during the scanning process), and to substitute the full-resolution media files later. Shake’s proxy structure allows you to do this. Note: In the following example, it is assumed that all users in your production pipeline are using a standardized naming convention. To read pre-generated proxies into a script: 1 Open the useProxy subtree in the Globals tab. 2 Do one of the following: • Choose an option from the proxySet pop-up menu as described in the previous section. This automatically enters names for the file path names for the base file and the proxy sets. • Create custom proxyNDefaultFile settings as appropriate to match the resolution of the pre-generated proxy files you’ll be using. 3 If you want to substitute a string in the file name, you can use the defaultReplace parameters in the Globals tab. These subparameters are located within the useProxy subtree, inside of each DefaultFile subtree. These parameters allow you to replace text in the original DefaultFile paths. For example, suppose that your P1 proxies are already available on the computer “MyMachine,” but your full-resolution elements are not. You start compositing with the proxies, intending to work on the full-resolution elements later. When the fullresolution elements become available, they’re located on “Server1.” The easiest way to substitute the proxies with the full-resolution media is to use the defaultReplace parameters. Chapter 4 Using Proxies 149 If the proxy was named: //MyMachine/project1/shot1/plate1/proxy1/myfile_proxy1 and the full resolution elements are: //Server1/project1/shot1/plate1/full/myfile_full you enter MyMachine|Server1; proxy1|full as your baseDefaultReplace. Note the semicolon to split the entries. 4 Create a FileIn node in the Node View to read the pre-rendered proxies into your script. When the File Browser appears, choose the proxy files and specify the proxy setting it corresponds to in the “Load as proxy” setting at the bottom of the Browser. In this example, P1 is the proxy setting at which the selected files are read in. When you import proxy files without corresponding base files, the imageName parameter in the Parameters tab appears olive green. Later, when you’re ready to start using the full-resolution media that corresponds to the proxy files you’ve been using, you can read in this media using the baseFile subparameter of the FileIn node’s imageName parameter. When the full-resolution elements are brought online, the imageName field goes back to its normal gray appearance, and you may toggle to the Base full-resolution mode to display the media at its highest resolution. Important: Use caution when working with anamorphic elements. The proxy ratio parameter determines the relationship of the proxy to the base file. Therefore, if you load in low-resolution flattened images, ensure that your ratio reflects the proper ratio of the height to the width in the base files. See “Anamorphic Images and PreGenerated Proxies” on page 155.150 Chapter 4 Using Proxies Pre-Generating Your Own Proxies Ordinarily, if you set useProxy to P1, P2, or P3, the proxies created for each frame of the composition are written on the fly to memory. Eventually, the computer’s memory fills up, and these temporary proxy images are written to disk—into the cache. The cache is a closed set of files that are viewable only by Shake. Additionally, remote renders do not recognize the cache directory if not explicitly specified to do so. Finally, you may have so many files that the cache mechanism becomes overworked. In these cases, it makes sense to pre-generate your proxies when you start the project with an initial rendering process. The proxy files are then pulled from these precalculated images rather than generated on the fly. Important: If you decide to pre-render proxy files for your script within the Shake interface, make sure that you set the proxySet parameter in the useProxy subtree of the Globals tab before you generate your proxies. You can either pre-generate the files inside the interface, or you can load them after they are created by an external process. To quickly pre-generate files using Shake’s default settings: 1 Open the Globals tab and open the useProxy subtree. 2 Choose the type of proxies you want to generate from the proxySet pop-up menu. There are six options in this menu: • Custom: This option is automatically selected whenever you choose your own resolutions, names, and format. • No_Precomputed_Proxies: No proxies are generated. • Relative: Three sets of proxies are generated, with defaultScale values that are calculated relative to the original size of the image files: • 1/2 • 1/4 • 1/10Chapter 4 Using Proxies 151 • 2K Academy: This option is suitable if your original image files have a resolution of 1828 x 1556. Three sets of proxies are generated, with the following absolute defaultScale values: • 914 x 778 • 457 x 389 • 183 x 156 • 2K Fullap: This option is suitable if your original image files have a resolution of 2048 x 1556. Three sets of proxies are generated, with the following absolute defaultScale values: • 024x778 • 512x389 • 205x156 • 4K Fullap: This option is suitable if your original image files have a resolution of 4096x3112. Three sets of proxies are generated, with the following absolute defaultScale values: • 2048x1556 • 1024x778 • 410x366 When you choose an option, the proxyXDefaultFile fields are automatically populated with the appropriate path names. For example, if you choose Relative from the proxySet pop-up menu, the proxyXDefaultFile fields are populated with the following: By default, proxies are stored in new directories that are created in the same location as the source media on disk. If necessary, you can change the path where the proxies are saved, the directory into which they’re saved, the names of the generated files, and the format of the proxies that are rendered. For more information, see “How Proxy Paths Are Defined” on page 155. 3 As an optional step, select the FileIns in the Node View that you want to generate as proxies. Note: Even if proxies have already been rendered, they will be rendered again. Shake has no way of checking to see if proxy files are already present and/or valid.152 Chapter 4 Using Proxies 4 Choose Render > Render Proxies. The Render Proxy Parameters window appears. 5 Turn on the proxies you want to generate. In the following screenshot, only the proxy1Default proxy set will be rendered, because the other two sets are turned off. The Render Proxy Parameters window has the following parameters: renderProxies Specifies whether all FileIn nodes in the currently open script are rendered as proxies, or just the selected ones. timeRange Sets the range of frames to render as proxies. When Auto is clicked, the entire frame range for each clip is rendered. Note that proxies are not generated beyond a clip’s frame range. maxThread The number of processors used for rendering on multiprocessor systems. createProxyDirectories Creates appropriate directories for the new proxy image files. sequential When generating many files, it may be more efficient to process each file individually, one after the other, rather than simultaneously. This is equivalent to the -sequential flag on the command line.Chapter 4 Using Proxies 153 previewFrames Displays the thumbnails of the new proxy frames as they’re rendered. Render proxy Defaults Each proxy set you want to be rendered must be enabled. You can also open each proxyXDefault’s subtree to modify any parameters. If you create your own custom proxy setting with a .h file (see above), you can specify if this button is on or off by default. 6 When you’re finished changing the settings, click Render. When Shake finishes rendering, the proxies are ready to be used in your script. Activating the P1, P2, or P3 settings of the useProxy parameter results in Shake loading the pre-generated proxy files you’ve just created, rather than generating them on the fly. Rendering Proxies on the Command Line If you’re rendering your proxies from the command line, there are three additional parameters you can specify. -renderproxies Only renders the proxy subsets of the FileIn nodes. If no subsets are specified, what is saved in the script is rendered. Otherwise, you can use -renderproxies p1 p2 p3. -proxyscale You can specify numerical scale and ratio parameters, or use the keywords Base, p1, p2, p3. -createdirs Creates directories for the -renderproxies command. Does nothing for normal FileOut nodes. Warning: Currently, the command-line proxy keywords referenced above do not correspond to the proxy keywords in the useProxy parameter of the Shake graphical interface. As a result, p1 (command line) = Base (graphical interface), p2 (command line) = p1 (graphical interface), and p3 (command line) = p2 (graphical interface).154 Chapter 4 Using Proxies Pre-Generated Proxy File References in FileIn Nodes When you open a FileIn node’s parameters in the Parameters tab, the imageName parameter shows which proxy image files are currently being used. For example, generating a set of proxies for an image sequence located in a directory named “Media” in the $HOME directory results in the following path appearing when you set useProxy to P2: If you open the imageName subtree in the Parameters tab, four proxyNFile fields display information about the media files referenced for each proxy setting. Chapter 4 Using Proxies 155 Anamorphic Images and Pre-Generated Proxies Do not use the proxyRatio parameter to change your aspect ratio on the fly if working with pre-rendered proxies. This parameter dictates the relationship of the height-towidth ratio between the proxy file and the base file as they exist on disk. Therefore, either ensure you are using flattened pre-generated proxies (that can be a second proxy set), or use the global parameter viewerAspectRatio to flatten the anamorphic proxies. In the following example, image A is the full-resolution anamorphic frame, so it looks squeezed. Image B is a half-size anamorphic-resolution proxy. Image C is a halfsize, flattened image. This is how the raw images appear on disk. Therefore, your proxy settings should be: • P1: Image B, scale of .5, ratio of 1; as the ratio of the height to the width is the same as in image A. • P2: Image C, scale of .5, ratio of .5. The width is the same as image B, the ratio is half of the ratio of the height-to-width of image A. How Proxy Paths Are Defined The default paths for proxies generated by Shake use variables that reference the name and format of the original source media files. If the proxySet pop-up menu is set to Relative, then the path of the proxy1DefaultFile is: ../proxy.50/. This path translates into the following: • ../ references the directory level of the directory containing the original media files. • represents the image name and the frame range of the original media files. • represents the format extension of the original media files. Therefore, if the original media files being referenced are named MyAmazingFootage.1- 100#.cin: • = MyAmazingFootage • = 1-100# • = MyAmazingFootage.1-100# • = cin156 Chapter 4 Using Proxies For example, suppose the source media of an image sequence using the file name plate.# is referenced by the following path: /MyHiResImages/plate.#.cin By default, proxy image files are rendered and saved into new directories, which are created within the directory referenced by using the following names: /proxy.50/plate.#.cin /proxy.25/plate.#.cin /proxy.10/plate.#.cin You can always change the name of the directories that are created to hold the proxies generated by Shake. For example, you can use the variable that defines the file name, plus a suffix, such as: ../_half/. You can also change the image format you want the proxy files to be written to by changing to a specific file suffix. For example, if you want to write the proxy files as a .tiff sequence, you simply type: /proxy.50/plate.#.tiff Organizing Proxy Files When specifying proxy directories, there are two ways you can organize the proxy files that are generated. You can place all the images at the same directory level, for example: images/bluescreen1/bs1.#.cin, images/bluescreen2/bs2.#.cin, images/cg_plate/cg_plate.#.iff In the following case, the default path puts all proxies into the same subdirectory: images/bluescreen1/bs1.#.cin, images/bluescreen2/bs2.#.cin, images/cg_plate/cg_plate.#.iff images/proxy.50/bs1.#.cin images/proxy.50/bs2.#.cin images/proxy.50/cg_plate.#.iff Proxies of YUV Files Use caution when making proxies of YUV files, as they are always at a set resolution. Be sure to toggle your FileType to a different format. By default, the proxies are switched to .iff format.Chapter 4 Using Proxies 157 If you have many plates and a high frame count, you may want to put the images for each proxy resolution into separate directories. For example, you can provide a file path such as: ../_p.50/. This approach keeps the file count down in each directory, but increases the overall number of directories referenced by your script. Examples of this are: images/bluescreen1/bs1.#.cin, images/bs1_p.50/bs1.#.cin images/bluescreen2/bs2.#.cin, images/bs2_p.50/bs2.#.cin images/cg_plate/cg_plate.#.iff images/cg_plate_p.50/cg_plate.#.iff All of your images are in subdirectories based on resolution, for example: images/bluescreen1/2048x1556/bs1.#.cin images/bluescreen2/2048x1556/bs2.#.cin images/cg_plate/2048x1556/cg_plate.#.iff In this case, the default naming scheme works fine: ../proxy.50/. This gives you: images/bluescreen1/2048x1556/bs1.#.cin images/bluescreen1/proxy.50/bs1.#.cin images/bluescreen2/2048x1556/bs2.#.cin images/bluescreen2/proxy.50/bs2.#.cin images/cg_plate/2048x1556/cg_plate.#.iff images/cg_plate/proxy.50/cg_plate.#.iff You can of course use the following as your path to return numerical values for a halfproxy: ../1024x778/. You can also use the variable to access the name of any parent directory. For example: /1024x778/.. creates: images/bluescreen1/1024x778/bluescreen1.#.cin Full-Resolution Proxies and Network Rendering If your script references media that resides on a remote network machine, it can sometimes be convenient to create full-resolution duplicates of this media on your local machine. 158 Chapter 4 Using Proxies Using local files can speed your compositing work by eliminating the need for your computer to access media over the network. As an added benefit, using local files speeds up renders on your machine. On the other hand, having your script reference the original files over the network can speed up network renders by preventing networked machines from having to access media on your computer. You can create a local set of media files by setting the proxyScale of one of the proxy settings (typically P1) to 1. This creates full-resolution duplicates of the files from the network server on your local machine when you use the Render Proxies command. Doing this allows you to switch back and forth between your local media, and the original network media. When you switch the proxyMode to P1, the local copies of the media files are used. When proxyMode is switched back to Base, the media referenced from the network is used. To specify this on the command line, use the following commands: To use the original files: shake -proxyscale Base To use the local full-resolution copies: shake -proxyscale 1 1 Customizing the Format of Pre-Generated Proxies Instead of using the default proxy settings, you can open any of the proxyNDefaultFile subtrees and change the scale, ratio, format, and bit-depth parameters for proxies generated using that setting. If you customize these subparameters, the proxySet parameter automatically changes to Custom. Note: Changing the subparameter settings within a proxyNDefaultFile set does not automatically rename the directory that will be created to hold the proxies that are generated.Chapter 4 Using Proxies 159 The following example uses one of the tutorial clips to illustrate how you can create custom proxy settings to create half-height proxies for anamorphic footage. Do not read the tutorial images in right away. To pre-generate customized proxies from the Shake interface: 1 In the Globals tab, open the useProxy subtree. 2 Set your proxy1DefaultFile to: /TEMP/saint_p.1x.5 3 Set your proxy2DefaultFile to: /TEMP/saint_p.25x.5 Note: This example requires you to use the tutorial images, and it is likely (if you are at a large facility) that you do not have permissions to create files and directories in the install directory. Therefore, set the proxy directories to be in an open user area. (Typically, you do not save your proxies into the TEMP directory.) 4 Open the proxy1 subtree, and set scale to 1, ratio to .5, format to .iff, and turn proxy1DefaultAlwaysAdd on. 5 Open the proxy2 subtree, and set proxy 2, to 25 and .5, format to .iff, and turn proxy2DefaultAlwaysAdd on. 6 Open proxy3 and disable AlwaysAdd (in this example, you only need two proxy sets).160 Chapter 4 Using Proxies This group of parameters should now look like this: 7 Now, create a FileIn node, and read in the saint_fg.1-5# and saint_bg.1-5# files from the $HOME/nreal/Tutorial_Media/Tutorial_05/images directory. 8 Choose Render > Render Proxies. 9 In the Render Proxy Parameters window, set the frame range to 1-5. 10 Enable Render Proxy1Default and Render Proxy2Default. 11 Click Render. Your proxies are rendered and available for use. When you click P1, you switch to the half-height images. When you click P2, you switch to the quarter-resolution, half-height images. When you click P3, you are using 1/10 resolution images, but these are generated on the fly, as they were not pre-rendered. Pre-Generating Proxies Outside of the User Interface You can also pre-generate proxies for a script from the command line. There are two methods to generate proxies outside of the interface. Chapter 4 Using Proxies 161 Pre-Generating Proxies From the Command Line—Method One If the base-resolution images are already loaded into a script and you have checked that the proxy paths are correct (see above), you can launch a proxy-only render on the command line with the -renderproxies command: shake -exec myscript.shk -renderproxies p1 p2 p3 -t 1-100 -v - createdirs This automatically creates the appropriate subdirectories when -createdirs is activated. There is no checking for file status, so all images are still re-rendered, even if they already exist. Also, each sequence is only rendered for its actual length, so a five-frame sequence is not rendered out to 100 frames. The command to specify your proxies looks like the following example, and can be entered into a startup .h file or in a script. Its format is identical to what is listed above: DefineProxyPath(“../proxy.25.5/.”, .25, .5, GetDefaultBytes(), “Auto”, 1,1,1); Now, no further work is needed to load these proxies back into the user interface, as all paths are determined by the default proxy settings that were saved into the script. Pre-Generating Proxies From the Command Line—Method Two If you only have the raw image files, you can use the -z or -zoom functions to render your images: shake fullres.#.cin -z .5 -fo halfres.#.cin -t 1-100 -v shake fullres.#.cin -zoom .5 .5 -fo halfres_halfheight.#.cin -t 1-100 -v shake fullres.#.cin -zoom .5 .5 -bytes 1 -fo halfres_halfheight_8bit.#.sgi -t 1-100 -v The first command renders half-resolution Cineon files. The second renders halfresolution flat files (to squeeze scope images). The third command does the same, but writes out 8-bit SGI files. Using Pre-Generated Proxies in Your Script After pre-generating your proxies, you need to set up your script so that it references both the original media and the proxies you’ve created.162 Chapter 4 Using Proxies To use pre-generated proxies in a script via the user interface: 1 Read the full-resolution images into a script with a FileIn node. The Load as proxy parameter at the bottom of the Browser lets you choose whether the resolution of the image corresponds to the Base, P1, P2, or P3 proxy resolution. 2 In the FileIn parameters, expand the imageName subtree. The baseName is already supplied, but you’ll notice that proxy1File probably has an incorrect default name. Click the folder to browse to the correct location of the proxy media files. After you load the appropriate files for each proxyNFile parameter, the scale and ratio parameters in the proxyNFile subtrees should be automatically set relative to the fullresolution baseFile image. Otherwise, they’re calculated according to the defaultWidth and defaultHeight parameters in the format subtree of the Globals tab. Keeping High-Resolution Elements Offline If you have not yet loaded your full-resolution images onto a disk and are loading a proxy into the interface, click Cancel to close the File Browser. Then, in the Globals tab, set the useProxy parameter to Base. This helps to automatically calculate the proxy size. Next, return to the FileIn and indicate the proxy set of your image with the Browser. Later, when the full-resolution elements go online, you can load in your elements with the FileIn node. If your layer does not have a full-resolution element the same size as the option chosen in the format pop-up menu in the Globals tab, you must manually adjust the scale and ratio parameters for the proxy set of that FileIn.Chapter 4 Using Proxies 163 Note: When you toggle the useProxy parameter from Base to P1, P2, or P3, you do not necessarily load a FileIn node’s corresponding proxy1File, proxy2File, or proxy3File media. The proxy mechanism loads the set that is closest to the global settings, and does a further scale based on that set. For example, if you haven’t loaded a 10-percent pre-generated proxy and you set useProxy to P3, a 10-percent file is generated on the fly from the generated P2 proxy. When Not to Use Proxies Proxies are fine for gauging color and relative position. However, proxies do not work well for pixel-sensitive operations such as DilateErode (where you may chew just one pixel in or out), or for tracking nodes, due to round-off errors. This is not true for all filters. Blur, for example, works fine at a proxy resolution. If you’re performing an operation where it’s not advisable to use proxies, an easy way to increase Shake’s refresh speed while working on high-resolution images is to activate the Viewer DOD button. For more information, see “The Domain of Definition (DOD)” on page 82. Do Not Use Proxies for Tracking This is worth repeating. Because proxies eliminate detail by lowering an image’s resolution, proxies will introduce rounding errors with Shake’s motion tracking nodes— including the MatchMove, Stabilize, and Tracker nodes. Proxies and Z-Depth Proxies also interfere with Z-depth compositing, as there is no anti-aliasing with the Z channel. The left image is a full-resolution Z composite. The right image is the same composite at a proxy resolution. The anti-aliasing of the depth channel significantly alters the image quality. This quality loss can be somewhat minimized by using a Box filter for your proxies, but then the rest of your image quality suffers as well. Full resolution Proxy image164 Chapter 4 Using Proxies Proxy Parameters The following tables list proxy parameters everywhere they appear in Shake, in the Globals tab, and in each FileIn node’s Source tab. In the Globals Tab The useProxy subtree in the Globals tab has the following parameters that let you customize how Shake handles proxies for the media used by your script: useProxy Specifies the proxy set to be used. The sizes are determined by opening proxy1File, Proxy2File, and so on, and setting the scale/ratio parameters. The two numbers are the scale and ratio of the proxy. useProxyOnMissingFile When active, substitutes a proxy generated from an associated proxy file when a missing image is encountered. proxyScale A temporary setting (though it is saved into a script) for the proxy resolution that is overwritten when useProxy is set. If setting this parameter matches up with a proxy set, the proxy set is automatically activated. proxyRatio A temporary setting (though it is saved into a script) for the squeeze on the Y axis to compensate for nonsquare pixel images that are overwritten when useProxy is set. If setting this parameter matches up with a proxy set, the proxy set is automatically activated. proxyFilter The filter used in the sampled images. The default is generally fine, although you may want to switch to Box when working with Z-depth files. pixelScale An obsolete function to scale all pixel values. pixelRatio An obsolete function to scale all pixel values. proxySet A pop-up menu with pre-defined sets of proxy resolutions.Chapter 4 Using Proxies 165 baseDefaultFile This is used when you bring in pre-rendered proxies before loading in the fullresolution elements. It is assumed you are using a standardized naming convention. Therefore, by using this naming convention, Shake can establish the name of the full resolution elements, based on the name of the proxy you supplied. Opening the baseDefaultFile subtree reveals three more parameters: • baseDefaultFileType: The anticipated file type of the full resolution element. • baseDefaultAlwaysAdd: Whether to add this into the FileIn. • baseDefaultReplace: Lets you replace strings in the first loaded proxy set to be replaced by a second string, taking the format: source|replace;source|replace. For example, if you always have _lr at the end of a low-resolution file name and _hr at the end of a high-resolution file name, you could use _hr|_lr to automatically change myfile_hr to myfile_lr for that proxy set. proxyNDefaultFile The default file path for each of the four proxy sets you can specify. Relative paths are relative to the image read in with a FileIn. The proxyNDefaultFile subtree has six additional parameters: • proxyNDefaultScale: The setting for that proxy set, also setting P1, P2, and so on. For example, proxy1 is P1. • proxyNDefaultRatio: The Y scaling for that proxy set. If working with pre-rendered elements and with anamorphic elements, be sure that this setting reflects the height-to-width relationship between the proxy and base files as they actually exist on disk. See “Anamorphic Images and Pre-Generated Proxies” on page 155. • proxyNDefaultFileType: When pre-rendering your proxy files, they are stored in this format. This has no effect with on-the-fly proxies. Adding Your Own Entry to the proxySet Pop-Up Menu You can define your own proxy set to appear in this menu via a .h file. This automatically sets the paths and sizes for each set. You can also declare a proxy set for a specific FileIn during browsing. A predefined proxy set looks like this: DefProxyGroup("4K Fullap", DefBasePath( "../4096x3112/."), DefProxyPath("../2048x1556/.", .50, 1., GetDefaultBytes(), "Auto", 0, 1, 0, "4096x3112|2048x1556"), DefProxyPath("../1024x778/." , .25, 1., GetDefaultBytes(), "Auto", 0, 1, 0, "4096x3112|1024x778"), DefProxyPath("../410x366/." , .10, 1., GetDefaultBytes(), "Auto", 0, 1, 0, "4096x3112|410x366") ); 166 Chapter 4 Using Proxies • proxyNDefaultBytes: The bit depth for pre-rendered proxies. This has no effect with on-the-fly proxies. • proxyNDefaultAlwaysAdd: When enabled, this proxy set is added to a FileIn node when created. • proxyNDefaultReplace: See baseDefaultReplace. textureProxy The proxy level at which texture-rendered images that are used by the MultiPlane’s hardware-rendering mode are displayed in the Viewer. This is similar to the interactiveScale setting, in that the proxy level that’s set here is used to generate onthe-fly Viewer images. interactiveScale Sets a temporary proxy setting that is active only when modifying a parameter. Fully compatible with the other proxy methods. FileIn Each FileIn node also contains parameters for defining proxy usage. BaseFile The original, high-resolution image sequence or movie file associated with this node. Opening this subtree reveals one additional parameter: • baseFileType: Tells Shake what the format is if the file suffix is ambiguous. Generally, you do not need to set this, as “Auto” automatically detects the format. If you have a problem reading an image, try setting the format to correct this. ProxyXFile The directory for pre-generated proxies. This is ignored for on-the-fly proxies. • proxyNScale: The scaling factor for that proxy set. • proxyNRatio: The Y scaling factor for that proxy set, used for anamorphic files. • proxyNFileType: The file type for pre-generated proxies, ignored for on-the-fly proxies.5 167 5 Compatible File Formats and Image Resolutions The first part of this chapter covers the many file formats with which Shake is compatible. The second chapter covers how to control image resolution. File Formats The FileIn node can read in two kinds of media—image sequences and QuickTime files. Image sequences are simply collections of image files, where each frame of film or video corresponds to one image file. QuickTime files, on the other hand, contain every frame of media inside of a single file. Which media format is more useful for you depends on your production pipeline. Note: QuickTime files can only be read and written by Shake on Mac OS X. Image Sequences The individual image frames in an image sequence can be saved in a wide variety of formats. Interlaced frames for video contain both fields within the image file for that frame. Each frame of an image sequence has the frame number saved as part of its file name. These frame numbers can contain padding to keep the length of the file names constant (Image0001, Image0002, Image0003, and so on) or padding can be left off (Image1, Image2, Image3, and so on). When creating an image sequence for use by Shake, it is good practice to include the file extension (for example, .iff, .cin, .tif, and so on), but Shake does not necessarily need it. In general, you use the extension to define the input or output format. Shake Does Not Support HDV Shake does not support long-GOP formats, including HDV, MPEG-2, or MPEG-1. If you want to use HDV media that was captured with Final Cut Pro or Final Cut Express HD in Shake, recompress it with the Apple Intermediate Codec first. 168 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Shake is a hybrid renderer—it adapts its rendering from either scanlines or a group of tiles. This means it never has to load the entire image, just a single piece of the image, making a much smaller memory footprint than other compositors. Sometimes you cannot load just a single line, for example, when using a Rotate node, in which case Shake internally breaks the image down into small tiles to work with more manageable bits. QuickTime Files Shake on Mac OS X supports the reading and writing of QuickTime files. QuickTime support in Shake is limited, however. Embedded Flash and SMIL content is ignored, as are all of QuickTime’s interactive features. Audio tracks are also ignored by the FileIn node. If you read in a QuickTime file, you must import its audio via the Audio Panel in a separate process. For more information on using the Audio Panel, see Chapter 9, “Using the Audio Panel,” on page 277. If you reference a QuickTime movie with more than one video track, Shake only reads the first video track into your script; all others are ignored. Note: You cannot read out (export) a QuickTime movie with a dynamically varying frame size. The resulting file will be unusable. Which Codec Is Best? Compositing with Shake is best accomplished using source media files with little or no compression. Ideally, you should then capture or create QuickTime movies for use with Shake using codecs that apply the least amount of compression possible. QuickTime includes the Uncompressed 8 and 10-bit 4:2:2 QuickTime codecs, as well as other codecs for various formats of standard- and high-definition video. There are also a variety of third-party codecs available that provide other bit depths and compression ratios. Note: Always check with the developer regarding the compatibility of third-party codecs with Shake. Image Formats That Support tTmp Files Shake creates temporary files (tmp files) when writing certain formats of images, or when running out of memory. These temporary files are written like swap files, but are used before memory-intensive activity occurs to avoid the slowdown of swapping. Normally, Shake reads in only the portion of an image that it can fit into memory— either a group of scan lines or a tile of the image. This means that any given image is accessed not just once, but many times, with only the necessary portion of it being read each time in order to save memory and processing time. The ideal format to support this behavior is the native Shake .iff format (this format is also licensed to Alias/Wavefront for their Maya software), but several other image formats support this behavior as well.Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 169 There are some formats that do not support the ability to efficiently read a random portion of the image. As a result, these images can take significantly longer to load, and may require more memory. Note: QuickTime files do not support the creation of tmp files. To calculate the maximum disk space needed to accomodate tmp files for each FileIn node during I/O, use the following formula: tmp file = width * height * number of channels * bytes where bytes = 1 for 8 bit, 2 for 10 or 16 bits, 4 for float. Create Temporary Files Do Not Create Temporary Files Alias AVI BMP (depending on orientation) DXP Cineon (depending on orientation) GIF JPEG IFF PBM Mental Images Softimage .mov/QuickTime Targa (depending on orientation) OpenEXR TIFF (depending on orientation) PNG YUV RLA SGI Side FX170 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Table of Supported File Formats The table in this section outlines all of the image formats that Shake supports, with columns for the file extension, image format, supported input and output channels, compression options, bit depth, and tmp file support of each format. Shake supports several combinations of the following input channels: • BW: Black and White • RGB: Red, Green, and Blue • A: Alpha Channel • Z: Z channel, for depth For example, BW[A] is either BW or BWA. BW[A][Z] is any combination of BW, alpha, and Z. RGB[A] and RGB[A,Z] are optional additions of alpha or Z channels. Note: Targa and SGI have different input/output options for channels. When you write a BWA image, it is converted to RGBA. Also, many options must be explicitly stated when in command-line mode. For example, Cineon and JPEG files always write in RGB unless you specify every argument found in the FileOut node for Cineon or JPEG in the Shake interface. Compression Controls Compression controls indicate any special compression techniques. Note that Cineon and YUV have no compression. Nodes That Create tmp Files Certain nodes also create tmp files of their own during the processing of a script. This is required for nodes that drastically change the X, Y position of an image’s pixels during rendering. For example, if you rotate an image 90 degrees, the pixel in the lower right now moves to the upper right. In order to process this, Shake creates a tmp file that includes as much information as necessary to calculate the image. A tiling system is used, so these tmp files are typically much smaller than those created during I/O. The nodes that create tmp files include the following: • Move2D • Move3D • Rotate • Orient • Flip • All Warps (Warper, Morpher, WarpX, DisplaceX, Turbulate, and so on) By default, temporary files are written to: /var/tmp. To relocate the temporary directory, set the environment variable TMPDIR: setenv TMPDIR /more_disk_space/tmpChapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 171 An asterisk indicates additional format notes (following the table). Extension Image Format Input Channels Output Channels Compression Bit Depth tmp Files .iff* (or no extension) Shake native BW[A, Z], RGB[A, Z] Same 8, 16, float No .nri Shake icon (only for interface icons) RGB[A] Same 8 No .iff* Alias/ Wavefront Maya (licensed from Apple) RGB[A, Z] Same 8, 16, float No .als, .alias, (pix) Alias/ Wavefront Alias RGB Same 8 Yes .alsz Alias/ Wavefront Alias Z buffer Z, BW[A, Z], RGB[A, Z] Same 8,16, float Yes .avi* Microsoft video file format RGBA Same Lossy, from 0 to 1, 1 = high quality .bmp, .dib BMP RGB Same 8 .ct, .ct16, .mray Mental Ray RGBA Same 8,16, float No .cin* Kodak Cineon RGB[A] Same None 16 (10 on disk) Yes .dpx DPX reader courtesy of Michael Jonas, Das Werk Gmbh, modified by Apple RGBA Same N/A 8, 16 Yes .exr OpenEXR RGB[A, Z] (supports any number of additional channels) Same Options for both lossless and lossy compression ratios from 2:1 to 3:1 16-bit float, 32-bit float, (32-bit int supported in Z channel) No .gif (read only) GIF RGB N/A N/A 8 No172 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions .jpeg, .jpg, .jfif* JPEG BW, RGB Same Lossy, from 0 to 100%. 100 = high quality 8 Yes .pbm, .ppm, .pnm, .pgm PBM BW, RGB Same 8 Yes .pic Softimage RGB[A] Same 8 Yes .png PNG RGB[A], BW [A] Same 8, 16 No .psd* Adobe Photoshop RGB[A] RGBA 8, 16 .mov, .avi (QuickTime*) Apple video file format, multiple codecs supported RGB[A] Same Lossy, from 0 to 1, 1 = high quality 8, 16 rgb, sgi, bw, raw, sgiraw* SGI BW[A], RGB[A] RGB[A] Lossless RLE 8, 16 No .rla* Alias/ Wavefront RLA (supports Z buffer) BW[A,Z], RGB[A,Z] Same 8, 16, float No .rpf* RLA Rich Pixel Format. Use this type when saving RLA files with Z depth to be read into Adobe After Effects. Make sure the file extension is still .rla, but set the format to .rpf. BW[A,Z], RGB[A,Z] Same 8, 16, float No .tdi Alias/ Wavefront Explore format (identical to .iff) BW[A, Z], RGB[A,Z] Same 8, 16, float No Extension Image Format Input Channels Output Channels Compression Bit Depth tmp FilesChapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 173 Format Descriptions The following section discusses some of the more useful image formats (those indicated with an asterisk in the table above) in greater detail. IFF The Shake IFF (.iff) format is not the same as the Amiga format with the same extension, although they share certain structural similarities. The IFF format is licensed to Alias/Wavefront for use with Maya, so Shake is ideally suited to work with Maya. Since Shake deals with this format internally, you get the best performance by maintaining your intermediate images in this format as well. The IFF format can accomodate 8, 16, or 32 bits per channel, as well as maintain logarithmic information, alpha, and Z channels. Currently, not many packages explicitly support this format, but if the package supports the old TDI (.tdi) format, it works with IFF as well (for example, with Interactive Effects’ Amazon 3D Paint). CIN Shake works with images bottom-up, meaning 0,0 is at the bottom-left corner. The Cineon and TIFF formats allow you to write the files either bottom-up or top-down. Because of Shake’s bottom-up nature, the I/O time (actual render time remains the same) is four times greater when dealing with top-down Cineon or TIFF files. You can set how Shake writes the images—reading either way is no problem, except for the speed hit. This information is placed in a startup.h file. .tdx Alias/ Wavefront Explore Tiled Texture Map BW[A, Z], RGB[A,Z] Same 8, 16, float No .tga Targa RGB[A] RGB[A] On/Off 8 Yes .tif, .tiff TIFF BW[A], RGB[A] Same 4 options, see below. 8, 16, float Yes .xpm XPM RGB[A] Same 8 .yuv, .qnt, .qtl, .pal* YUV/Abekas/ Quantel RGB Same Uncompressed files with YUV encoding 8 Yes .yuv (10-bit) Same RGB Same Uncompressed files with YUV encoding 16 (10) Yes Extension Image Format Input Channels Output Channels Compression Bit Depth tmp Files174 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions To set Shake to write images in top-down mode: m Add the following lines to a .h file in your startup directory: script.cineonTopDown = 1; script.tiffTopDown = 1; You can also set environment variables in your .cshrc (or .tcshrc or whatever): setenv NR_CINEON_TOPDOWN setenv NR_TIFF_TOPDOWN (For more information on setting up your own .h files, see Chapter 14, “Customizing Shake.”) By default, Cineon and TIFFs are set to the slower top-down mode, since many other software products do not recognize bottom-up images. If you write a bottom-up image and it appears upside down in another software package, you have four choices: • Reset the TopDown switch/environment variable, and save the image again in Shake. • Flip the image in Shake before saving it. • Flip the image in the other software. • Call the other vendor and request that they properly support the file formats in question. DPX The reading and writing of DPX images has been improved for greater compatibility with more film recorders. When you read in a DPX image, its header data is passed down through the node tree. If you read in a DPX image, process it with single input nodes, such as color, filter, or transformation nodes, and then render (with a FileOut node) the result as another DPX file, the header data is passed through the node tree and written out to the resulting file. For more information about Shake’s support for custom file header metadata, see “Support for Custom File Header Metadata” on page 178. When rendering a DPX file with a FileOut node, an additional parameter allows you to specify the orientation of the output image as either Top to Bottom (default), or Bottom to Top. OpenEXR OpenEXR (.exr) is an extremely flexible, cross-platform file format developed and maintained by Industrial Light & Magic. Key features of the OpenEXR format include support for the efficient storage of high dynamic-range image data using the 16-bit float “half” format, and support for auxiliary image data channels. OpenEXR 16-bit float and 32-bit float data channels can be read directly into Shake’s RGBAZ data channels. In addition, OpenEXR 32-bit unsigned integer channel data can be read into Shake’s Z data channel, although Shake’s image processing nodes cannot process this data. Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 175 Note: 32-bit unsigned integer channel data will only be useful to custom plug-ins with built-in logic capable of processing the data within the Z channel. A major feature of the OpenEXR format is its ability to support an extremely wide dynamic range. Thanks to its floating-point support, a contrast range of up to 30 f-stops can be supported with no loss of precision. Color resolution in 16-bit float (“half”) files is 1024 steps per f-stop. Another advantage of the OpenEXR format is support for any number of additional auxillary data channels, in addition to the standard RGBAZ channels. For example, additional channels can be written to store luminance, surface normal direction channels, velocity channels, and even individual lighting passes written from a 3D rendering application. Shake Support for Auxiliary OpenEXR Data Channels Internally, Shake only supports the processing of RGBAZ channels down the processing tree. However, the FileIn node provides channel remapping options in the Image tab of a FileIn node’s parameters. Each channel that Shake supports has a corresponding popup menu. Each menu presents a list of every compatible channel within the referenced OpenEXR file. Color channels that correspond to Shake’s supported channels are mapped by default. To remap any image channel: 1 Load a FileIn node that references an OpenEXR file into the Preferences tab. 2 Choose a new channel to map to from any color channel pop-up menu. Channel remapping has the following restrictions: • Any 16-bit or 32-bit float channel can be remapped within the RGBAZ channels. • 32-bit integer channels can only be remapped to the Z channel. Note: If you want to access multiple 32-bit integer channels within a script, duplicate a number of FileIn nodes equal to the number of channels you want to access, then remap each 32-bit integer channel to a Z channel of one of the duplicate FileIn nodes. FileIn channel pop-up menus for two files with different image channels176 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Support for Data Compression The OpenEXR format supports several codecs, with options for either lossless or lossy compression. Compression ratios range from 2:1 to 3:1. Note: By default, FileOut nodes set to output OpenEXR images default to the Piz codec. The following codec information appears courtesy of Industrial Light & Magic: • none: No compression is applied. • RLE: (Lossless) Differences between horizontally adjacent pixels are run-length encoded. This method is fast, and works well for images with large flat areas. But for photographic images, the compressed file size is usually between 60 and 75 percent of the uncompressed size. • ZIP: (Lossless) Differences between horizontally adjacent pixels are compressed using the open source zlib library. ZIP decompression is faster than PIZ decompression, but ZIP compression is significantly slower. Photographic images tend to shrink to between 45 and 55 percent of their uncompressed size. • PXR 24: (Lossy) After reducing 32-bit floating-point data to 24 bits by rounding, differences between horizontally adjacent pixels are compressed with zlib, similar to ZIP. PXR24 compression preserves image channels of type HALF and UINT exactly, but the relative error of FLOAT data increases to about 3°—10-5.This compression method works well for depth buffers and similar images, where the possible range of values is very large, but where full 32-bit floating-point accuracy is not necessary. Rounding improves compression significantly by eliminating the pixels’ eightleast significant bits, which tend to be very noisy, and difficult to compress. • Piz: (Lossless): This is the default compression method used by Shake. A wavelet transform is applied to the pixel data, and the result is Huffman-encoded.This scheme tends to provide the best compression ratio for typical film images. Files are compressed and decompressed at roughly the same speed. For photographic images with film grain, the files are reduced to between 35 and 55 percent of their uncompressed size. OpenEXR Proxy Handling Shake can read both tiled and scanline OpenEXR images. Scanline files contain a single image at a set resolution, but tiled files hold several versions of the same image at a variety of resolutions, for use as proxies in supporting applications. Shake’s proxy mechanism does not take advantage of tiled images. As a result, Shake defaults to reading in the highest available tiled resolution. For More Information More information about the OpenEXR format can be found at http:// www.openexr.com.Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 177 JPEG In the FileOut node you can set the quality level of these image formats (.jpeg, .jpg, .jfif) and determine which channels are present in the file. MOV, AVI The QuickTime format (.mov, .avi) is available on Macintosh systems only. AVI files are written through QuickTime. If you select either as your output format, you have three additional options: • codec: A pop-up menu with a list of all available compressors with Animation (RLE compression) as the default codec. • compressQuality: 0-1. A high value sets high quality and a larger file size. • framesPerSecond: This setting is embedded in the file. When QuickTime files are rendered from the interface, the Shake Viewer displays the thumbnail. You must close this window before the QuickTime file is actually completed. For this same reason, you cannot write over the file on disk while it is still being viewed. Important: When using the FileOut node to render uncompressed QuickTime movies, use the Apple Uncompressed 8- or 10-bit 4:2:2 codecs to obtain the highest quality. PSD (Photoshop) There are two ways to import Photoshop files. First, you can use a FileIn node to import a .psd file and select either the merged layers or a single layer. These controls are located in the FileIn parameters. The second way to import a Photoshop file is to use the File > Import Photoshop Script command. Each layer is imported as a separate file and fed into a MultiLayer node. For information on the Photoshop layering modes, see “Importing Photoshop Files” on page 473. RGB, SGI, BW, RAW, SGIRAW With each of these image formats you have the option to set the channels saved into the output file. RLA, RPF Adobe After Effects and Autodesk 3ds max do not properly support the original Wavefront RLA file specifications for the Z channel. Therefore, you have to write the image in a specific format—rpf (Rich Pixel Format) in the FileOut node with the .rla file extension in the file name, or else these packages do not recognize the extension. YUV, QNT, QTL, PAL You have the choice to write out these image formats in NTSC, PAL, or 1920 x 1080 4:2:2 8 bit. You can also write them out as10-bit YUV files. Note: The .qnt and .qtl options do not appear in the fileFormat list in the FileOut parameters, and must be entered manually when setting your FileOut name.178 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions When yuvFormat is set to Auto, the resolution is automatically determined by the resolution of the FileIn node. The selected resolution is the smallest possible to fit the entire image. For example, if the image is smaller than NTSC, it is NTSC. If it is between NTSC and PAL, it is PAL; otherwise it is HD. You can also manually select the resolution. The script.videoResolution is no longer used for this purpose. Note: The YUV file reader and writer supports Rec. 709 and Rec. 601-1 colorimetry coefficients, used primarily in HD YCbCr (HD-SDI). Support for Custom File Header Metadata Internal support for blind data allows for the preservation of metadata from custom file formats for facilities using special file translators. If you design a file translator that places a file’s header metadata into Shake’s blind data container, it will be passed down through the node tree. For example, if you read in an image with custom metadata using such a file translator, process it with a series of single input nodes, then render out the result into the same format with a FileOut node, the blind header data is passed through the node tree and written to the resulting file. If two images with metadata in the blind data container are combined in a node, such as Over, Outside, or Multilayer, the data from the image connected to the node’s leftmost input (frequently labeled the foreground input knot) is propagated down the tree. If, at some point in the node tree, you wish to assign the blind header data from one image to another, use the Copy node. This can be useful if you have a complex node tree that uses many layer nodes combining several images, yet you want the final file to render out with specific header data taken from one of the FileIn nodes. YUV FileIn parameters YUV FileOut parametersChapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 179 To assign blind header data from one image to another: 1 Add a Copy node to the node tree, so that the nodes providing the RGBA data you want to use are connected to the Foreground input knot. 2 Attach a second FileIn node containing the blind header information you want to use to the Copy node’s background input knot. 3 In the Copy node’s Parameters tab, turn on the copyBData parameter. The resulting output from the Copy node contains the blind header data from the second FileIn node. This operation replaces any header data that was originally in the image. 180 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Table of File Sizes In the following table, all sizes are for 3-channel images. Note that many images support optional alpha or Z channels, which add to the file size. A single channel image is typically one-third the size. The two sizes listed in each cell are for a Ramp (an example of extreme compression), and a completely random image, each in MB. Normal plates tend to be in between, usually closer to the higher value. This can give you a very wide variation in an image. For example, an .iff goes from 2.5 MB for a 2K 8- bit ramp to 9.1 MB for the same size/depth with a random image. If only one entry is listed, it is an uncompressed file. Controlling Image Resolution Shake has no formal working resolution to set. Setting the defaultWidth and defaultHeight in the format subtree of the Globals tab only affects the size of newly created Shake-generated images, including those created by the Checker, Color, ColorWheel, Grad, QuickPaint, QuickShape, Ramp, Rand, RGrad, RotoShape, and Text nodes in the Image tab. The actual resolution of your composition is primarily determined by those of the input images, and can be modified by a variety of operations as you work down your node tree. For example, if you read in a D1 resolution image, your project starts out at D1 resolution. Note: While it may seem that choosing a new setting from the format pop-up menu in the Globals tab may be changing the size of the image in the Viewer, this is not true. What you’re really seeing is the change being made to the defaultViewerAspectRatio parameter, which changes how the image is scaled in the Viewer in order to compensate for images using nonsquare pixels (like standard definition NTSC and PAL video). This parameter has no actual effect on the resolution of your final image. Extension NTSC, 8 Bits NTSC, 16 Bits NTSC, Float 2K, 8 Bits 2K, 16 Bits 2K, Float .cin (10 bits) 1.3 12.2 .iff .74 | 1 1.7 | 2 2.9 | 3.9 2.5 | 9.1 11.5 | 18.2 22.5 | 35.8 .jpg (100 %) .02 | .48 1.4 | 4.3 .mray 1.3 2.7 5.3 12.2 24.3 48.6 .pic .9 | 1 1.5 | 9.1 .rla .8 | .92 1.8 | 2 4 2.3 | 9.2 11.5 | 18.4 36.5 .sgi .74 | 1 1.8 | 2 2.3 | 9.3 16.5 | 18.5 .tif .04 | 1.4 .07 | 1.6 3 | 3.7 .25 | 12.5 .2 | 17.8 27.4 | 33.3 .xpm .68 | 1.2 6.1 | 10.6 .yuv .68 4 (HD)Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 181 Combining Images of Differing Resolution When you composite images with different resolutions using one of the Layer nodes, you can select which image defines the output resolution of this operation using the clipMode parameter. This parameter allows you to select either the foreground (first image) or background (second image) resolution to use for the final image. For example, if you read in 50 2048 x 1556 images, you are working at 2048 x 1556. If you composite all of the images over a 720 x 486 background, and you choose the background resolution of that composite, then the foreground elements are cropped to the video resolution, or you can choose to remain at the 2048 x 1556 resolution. Because of the Infinite Workspace, you never have to crop a lower-resolution element to match a higher-resolution element when compositing or applying transformations. Note: You can view the resolution of an element in the title bar of the Viewer, or position the pointer over the node and look at the help text in the lower-right window. Changing Resolution You can change the resolution of an element in your composition in several ways. In the following examples, a 640 x 480 foreground element is composited over a 720 x 486 NTSC D1 element. The dark gray area designates space outside of the image frame. Changing Resolution by Layering One of the simplest ways you can handle this case is by using layering nodes to crop the frame. To set resolution by compositing two images of different resolutions: m Select the background or foreground resolution in the clipMode parameter in the layering node. Foreground, 640 x 480 Background, 720 x 486182 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Note: This method works even when compositing a pure black plate generated with the Color node. In the following example, a 320 x 240 black frame is created with an Image–Color node. The resolution of the foreground and background elements is set to 320 x 240 by assigning the background clipMode in the second Over node. Crop the Frame using the Crop, Window, or Viewport Nodes The following three nodes, located in the Transform tab, crop the frame without scaling and filtering the pixels. • Crop: Arbitrarily supplies the lower-left and upper-right corners, and cuts into the frame at those coordinates. Also turns off the Infinite Workspace. • Window: Supplies a lower-left coordinate, and then the image’s resolution. Cuts off the Infinite Workspace. • Viewport: Same as Crop, except it maintains the Infinite Workspace. This is useful for setting resolutions in preparation for later use of onscreen controls, as the controls are always fitted to the current resolution. In the following example, a Crop node is attached, with the Crop parameters set manually to 244, 92, 700, and 430. These settings return a 456 x 338 resolution (this is completely arbitrary). Notice the onscreen control you can use to adjust the resolution manually. Tree Background, 720 x 486 Foreground, 640 x 480Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 183 Using the Resize, Fit, or Zoom Node to Scale the Frame The following three nodes change the resolution by scaling the pixels. • Resize: You set the output resolution of the node, and the image is squeezed into that resolution. This usually causes a change in aspect ratio. • Fit: Like Resize, except it pads the horizontal or vertical axis with black to maintain the same aspect ratio. • Zoom: Same as Resize, except that you are supplied with scaling factors, so a zoom of 1, 1 is the same resolution; 2, 2, is twice the size; .5, .5 is half the size, and so on. For more information on the individual transform nodes that can be used to change resolution, and tables listing the differences between the scaling functions, see Chapter 26, “Transformations, Motion Blur, and AutoAlign,” on page 763. Nodes That Affect Image Resolution All of the nodes in this section can be used to modify image resolution. Fit The Fit node changes the image resolution, resizing the image to fit inside of a frame. Fit does not stretch the image in either axis; it zooms X and Y by the same amount until either value fits in the new resolution (that you specify). For example, if you have a 100 x 200 image, and fit it into a 250 x 250 resolution, it zooms the image by 25 percent (250/200 = 1.25), and pads black pixels on the left and right edges. Note: The Fit node allows you to use different scaling filters to scale the image horizontally and vertically.184 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: xSize, ySize The new horizontal and vertical resolution. This parameter defaults to the width expression. xFilter, yFilter The methods used to scale the image horizontally and vertically. Choosing Default uses the sinc filter when scaling the image down, and the mitchell filter when scaling the image up. For more information, see Chapter 28, “Filters.” preCrop Turns off the Infinite Workspace so that the letterbox area remains black. Resize The Resize node resizes the image to a given resolution. Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: xSize, ySize The new horizontal and vertical resolution. This parameter defaults to the width expression. filter The method to use to scale the image. Choosing Default uses the sinc filter when scaling the image down, and the mitchell filter when scaling the image up. For more information, see Chapter 28, “Filters.”Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 185 subPixel Turns on quality control. • 0 = low quality • 1 = high quality If the new width or height is not an integer (either because it was set that way, or because of a proxy scale), you have a choice to snap to the closest integer (subpixel off) or generate transparent pixels for the last row and column (subpixel on). Zoom The Zoom node resizes the image to a given resolution. Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: xScale, yScale The scaling factor, for example, .5 = half resolution, 2 = twice the resolution. filter The method to use to scale the image. For more information, see Chapter 28, “Filters.” subPixel Turns on quality control. • 0 = low quality • 1 = high quality If the new width or height is not an integer (either because it was set that way, or because of a proxy scale), you have a choice to snap to the closest integer (subpixel off) or generate transparent pixels for the last row and column (subpixel on). Remastering to a Different Resolution With Proxies You can remaster your scene’s resolution using proxy images. As an example, you can load NTSC and PAL images simultaneously, with one set as a proxy image. With the proper scaling factors, the scene can be reset to the other resolution by switching the proxy set. For more information on working with proxies and high-resolution images, see Chapter 3, “Adding Media, Retiming, and Remastering.”186 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Cropping Functions This section describes several nodes you can use to crop your images. Window, Viewport, and Crop are located in the Transform tab, and AddBorders is located in the Other tab. AddBorders The AddBorders node is similar to a Crop, except it adds an equal amount of space to the left and right sides, or to the top and bottom sides. It is located in the Other tab because of its infrequent use. Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: xBorder The number of added pixels to the left and right border. yBorder The number of added pixels to the bottom and top border. Crop This node crops an image by defining the lower-left corner and the upper-right corner of the crop. Since the numbers can be greater or less than the boundaries of the image, you can make the image smaller, or expand the image with a black border. A Crop cuts elements beyond the frame area, so if you later use another transform node (for example, Pan, Move2D, and so on) to move the image, black is brought in. This is how Crop differs from Viewport—Viewport does not cut off the image. Window is also the same command, but you set the lower-left corner, and then the X and Y resolution. Crop is particularly helpful in that it sets a new frame area. Shake only processes nodes within the frame, so to speed up an operator you can limit its area with a Crop. This is essentially what is done with the Constraint node.Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 187 Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: cropLeft The number of pixels to crop from the left of the image. This parameter defaults to 0, the leftmost pixel of the image. cropBottom The number of pixels to crop from the bottom of the image. This parameter defaults to 0, the bottommost pixel of the image. cropRight The number of pixels to crop from the right of the image. This parameter defaults to the width expression. cropTop The number of pixels to crop from the top of the image. This parameter defaults to the height expression. Viewport The Viewport node is exactly like the Crop node, but it keeps the image information outside of the frame so you can perform later transformations. 188 Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions Viewport Node Example The following tree has a large input image (scaled down in the illustration) which is piped into a Crop node and a Viewport node, each with the same values. Both nodes are then piped into Move2D nodes with the same xPan values. The Crop result has black on the right edge after the pan; the Viewport result does not. [ Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: Node Tree FileIn1 Crop1 Viewport1 Move2D1 Move2D2Chapter 5 Compatible File Formats and Image Resolutions 189 cropLeft The number of pixels to crop from the left of the image. This parameter defaults to 0, the leftmost pixel of the image. cropBottom The number of pixels to crop from the bottom of the image. This parameter defaults to 0, the bottommost pixel of the image. cropRight The number of pixels to crop from the right of the image. This parameter defaults to the width expression. cropTop The number of pixels to crop from the top of the image. This parameter defaults to the height expression. Window The Window node is exactly like the Crop node, but you enter the lower-left corner, and then the X and Y resolution of the image. Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: cropLeft The number of pixels to crop from the left of the image. This parameter defaults to 0, the leftmost pixel of the image. cropBottom The number of pixels to crop from the bottom of the image. This parameter defaults to 0, the bottommost pixel of the image. xRes The number of horizontal pixels that equals the horizontal resolution of the image. This parameter defaults to the width expression. yRes The number of vertical pixels that equals the vertical resolution of the image. This parameter defaults to the height expression.6 191 6 Importing Video and Anamorphic Film Shake provides support for nearly any video or anamorphic film format in use. This chapter covers the parameters that must be set up—and the special considerations given—for these formats. The Basics of Processing Interlaced Video Although Shake’s origins lie in film compositing—the processing of high-resolution, non-interlaced (otherwise referred to as progressive-scan) images, Shake can also create composites using video images from nearly any format, standard definition or high definition. The individual frames of image sequences may be interlaced as well as progressive-scan, enabling Shake users on any platform to work with video clips. On Mac OS X, Shake supports QuickTime, which allows for an even wider variety of video clips to be imported from applications such as Final Cut Pro. When you read interlaced clips into Shake, there are a variety of parameters that you must set to ensure that the image data in each field of every frame is properly processed. If these parameters are incorrectly set, the result may be undesirable motion artifacts that are not apparent on your computer screen, but that leap out at you when the exported composite is played back on a broadcast video monitor. Preserving, Eliminating, and Creating Interlacing When you process interlaced video in Shake, you have the option of either preserving both fields from every frame for interlaced output, or eliminating the interlacing altogether and outputting progressive-scan clips. Additionally, you have the option of taking non-interlaced source media and turning it into an interlaced clip for use in an interlaced project. Each of these processes requires you to set up parameters within each FileIn node, as well as those found within your script’s Globals tab, in specific ways to insure proper rendering, and to maximize the quality of the processed result.192 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film Understanding Video Interlacing Dividing each frame of video into two fields is a technique originally developed for television broadcasting to solve a number of technical difficulties with early TV equipment. In essence, interlacing reduces the perceived strobing of 30 images playing every second on a television screen. Interlacing divides each frame into two fields, each of which contains half of the image information. Consequently, the television screen displays 60 fields each second, resulting in smoother motion. The following example depicts an animation sequence showing frames 1 and 3 of a moving image. These are non-interlaced, full frames—each frame contains the entire image at that instant in time. The images below depict the same frames up to (but not including) frame 3 as they appear when they’re interlaced. The image on the left shows some information from frame 1, field 1 and from frame 1, field 2 (unconventionally labeled here as frame 1.5). The image on the right shows frame 2, field 1 and frame 2, field 2 (unconventionally labeled frame 2.5 for illustration purposes). As you can see, each field contains only half of the horizontal lines of the image. If you’ve ever seen a still photograph of an interlaced source clip, you’ve probably already seen this type of image: the moving subject appears to be in two places at once, blurred because each image contains only half the scan lines.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 193 This effect occurs because video fields are recorded one after the other, just like frames. When a moving subject is recorded using an interlaced video format, the subject is in one position when the first field is recorded, and in another position when the second field is recorded. When the video is played back, and each field is played in the correct order, the image appears normal. However, looking at both fields together as a single frame, the change in position can be seen to occur within the one frame. The following images show field 1 and field 2 of a single frame as separate images. Notice the black lines across the images—these are the lines that are filled by the opposing field. This example clearly illustrates that each field contains only half of the total image data in a given frame. The following illustration depicts a close-up of the interlaced frame, with both fields combined. Because of the subject’s change in position from one field to the next, the fields appear offset.194 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film Because each interlaced frame of video consists of two fields that contain half the information for that frame, each field can be thought of as a half-height version of the originating frame. Because, during playback, the television displays these images quickly, one after the other, the human eye is fooled into perceiving the image as having a higher resolution than each individual field actually possesses. To sum up, each field sacrifices quality in terms of vertical resolution (perceived as image sharpness) for the benefit of improved temporal quality (perceived as smoothness of motion). Common Issues When Compositing Interlaced Images In order to avoid pitfalls when compositing interlaced media, it’s important to understand the peculiarities of the format. This section describes the compositing operations in Shake that are affected by improperly setting a script’s interlacing parameters. Parameter Animation Across Fields The first problem occurs when you animate any parameter. The animation must be understood and applied to every field of video—at half-frame intervals. If you read in an interlaced clip and apply a static Gamma, no problems occur because both fields receive the same correction. If, however, you animate the gamma correction, you must enable field rendering in order to apply the correct gamma value to each of the two fields, in the correct order. Transforms Applied to Fields The second, and trickier, issue arises when you apply spatial effects with a node such as the Blur or a Move2D node. For example, panning an image up by 1 pixel in the Y axis has the inadvertent effect of reversing the two fields within that frame, because the even lines are moved to the odd field, and the odd lines are moved to the even field. The resulting motion artifacts will appear as a jittering effect because the fields are playing backwards even though the frames are still playing forwards. This would be the same as if you inverted a standard film frame sequence 1, 2, 3, 4, 5, 6 to play as 2, 1, 4, 3, 6, 5.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 195 Another issue arises when you apply image rotation and scaling to an interlaced clip. In the following images, a rotation effect has been applied to two images, one with field rendering and one without field rendering. The right image will appear correct when played back on a broadcast monitor, because the interlaced lines are properly arrayed. The lack of clearly defined fields in the left image will cause undesirable artifacts during video playback. Filters and Fields Field rendering doesn’t just affect spatial transformations. The examples below depict close-ups of frame 1 (from above), without and with a Blur node applied. Look at the second image. When the blur effect is applied uniformly to both fields, the result is an actual loss of image data because the individual fields are improperly combined. No field rendering Field rendering Original image Blurred without field rendering196 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film To illustrate what happens when fields are improperly combined, we’ve removed one field from the image on the left below. Notice that information from both fields intermingles due to the blur, as pixels from a different moment in time bleed into the current field. Turning on field rendering gives you the correct image, shown on the right. No image information bleeds between the two fields. Setting Up Your Script to Use Interlaced Images To make sure that interlaced footage is rendered properly in your script, you need to make sure that your script is set up to correctly process and view the fields and frames in your composition. This procedure involves four steps: Step 1: Set the deInterlacing parameter of each FileIn node In the Parameters tab of each FileIn node in your project, set the deInterlacing parameter (located in the Source tab) to match the field dominance of that media. Step 2: Set the reTiming parameters of each FileIn node In the Parameters tab of each FileIn node, set the reTiming parameter (located in the Timing tab) to Convert. Next, adjust the reTiming subparameters to the settings appropriate to your desired output, whether to preserve or eliminate interlacing. For more information, see “Setting the reTiming Parameters of Each FileIn Node” on page 198. Step 3: Set the Inc (Increment) parameter in the Time Bar to 0.5 Setting the Inc parameter in the Time Bar to 0.5 allows you to view each field independently while you work on your composition. This allows you to eliminate the blurring caused by overlapping fields. One field of improperly blurred image Properly blurred image with field renderingChapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 197 Step 4: Set the OutputFrameInterlaced and fieldRendering parameters when you’re finished compositing Once you’ve completed your composite and you’re ready to render, turn on the OutputFrameInterlaced parameter within each FileIn node’s Timing tab, then set the fieldRendering parameter in the renderControls subtree of the Globals tab to the same field dominance used in your other clips. Important: Make sure you leave fieldRendering set to off until you’re ready to render. Otherwise, the Viewer will display both fields of every frame together, eliminating your ability to see each individual field. Setting the deInterlacing Parameter of Each FileIn Node When you create a FileIn node to read interlaced media into your project, the first thing you should always do is to set the deInterlacing parameter within the Source tab to the correct field dominance for that media. By default, deInterlacing is turned off. There are three field rendering settings: • off/0: The image is not deinterlaced. This is the appropriate setting for progressiveframe footage, including progressive-frame video formats and scanned film frames. • odd/1: Use this setting for video media with a field dominance of odd (counting from the top) first. This is generally the setting for PAL images. In Final Cut Pro, this setting is referred to as Lower (Even). • even/2: Use this setting for video media with a field dominance of even. This is generally the setting for NTSC images. In Final Cut Pro, this setting is referred to as Lower (Even).198 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film When the deInterlacing parameter of a FileIn node is set to either odd or even, Shake separates the two fields within each frame, placing field 1 at frame 1, and field 2 at frame 1.5. This effectively doubles the number of frames processed within your script, but keeps them within the same duration of the Time Bar. Turning on deInterlacing for each FileIn node ensures that all animation, transforms, and filters are properly handled by Shake’s field rendering. Setting the reTiming Parameters of Each FileIn Node After you’ve set a FileIn node’s deInterlace parameter to the appropriate field dominance, an optional step is to open that FileIn node’s Timing tab and set the reTiming parameters. Preserving Interlacing This step is not strictly necessary if you’re not removing, reversing, or adding interlacing to the source media, but will improve the processing of clips in Shake when you’re making transformations to interlaced footage—even when you’re preserving the original interlacing for video output. To preserve the interlacing from the original source media: 1 Click the right side of the FileIn node to load its parameters into the Parameters tab. 2 Open the Timing tab. 3 Set the reTiming parameter to Convert. Additional parameters appear below. 4 Set the InputFrameRate to match the format of the original interlaced video media (NTSC or PAL). 5 Open the InputFrameRate subtree, and turn on InputFrameInterlaced. The InputFrameDominance defaults to the same setting as the deInterlacing parameter in the Source tab. How to Determine Field Dominance If you’re not sure of the field dominance of your media, scrub through the first few frames in the Time Bar until you find a range of frames with an obvious interlacing artifact (generally found in frames with a fast-moving subject). Choose a field rendering setting in the Parameters tab, set the frame Inc setting in the Time Bar to 0.5, and then step through that group of frames to see if the motion looks correct. If you perceive any stuttering, that’s an immediate sign that the field dominance you selected is incorrect (which results in every two fields playing backwards) and should be reversed. If the motion of the clip is subtle and you’re still not sure, it may be a good idea to render a test clip that you can output to an interlaced broadcast video monitor. Any motion artifacts should be immediately visible.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 199 6 Set the OutputFrameRate to match the InputFrameRate parameter. 7 While you’re working in Shake, leave the OutputFrameInterlaced parameter in the OutputFrameRate subtree turned off. Once you’ve finished and you’re ready to render the resulting composite from your script as an interlaced image sequence, turn OutputFrameInterlaced on. Removing Interlacing If you’re reading in interlaced media with the intention of rendering out a noninterlaced result, or if you’re adding an interlaced shot to other, non-interlaced media, you can permanently remove the interlacing, recreating progressive frames from the original field information. Note: This is a much higher-quality method than the DeInterlace node found in previous versions of Shake. To remove interlacing from the original source media: 1 With a FileIn node’s parameters loaded into the Parameters tab, open the Timing tab. 2 Set the reTiming parameter to Convert. Additional parameters appear below. 3 Set the InputFrameRate parameter to match the format of the original interlaced video media (NTSC or PAL). 4 Open the InputFrameRate subtree, and turn on InputFrameInterlaced. The InputFrameDominance defaults to the same setting as the deInterlacing parameter in the Source tab. 5 Set the OutputFrameRate to the desired output frame rate, either to match the media’s original frame rate, or to convert the media to another format. In this example, the media is being converted to 24p (progressive-scan).200 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 6 In the OutputFrameRate subtree, turn off the OutputFrameInterlaced button. Creating Interlacing From Non-Interlaced Source Media You can also use the reTiming parameters to interlace previously non-interlaced media. To create interlaced output from non-interlaced source media: 1 With a FileIn node’s parameters loaded, open the Timing tab. 2 Set the reTiming parameter to Convert. Additional parameters appear below. 3 Set the InputFrameRate parameter to match the format of the original media. 4 Open the InputFrameRate subtree, and make sure that InputFrameInterlaced is turned off. 5 Set the OutputFrameRate to the desired video format (NTSC or PAL). 6 Open the OutputFrameRate subtree and do the following: a Turn on the OutputFrameInterlaced parameter. b Set the OutputFrameDominance parameter to the desired field dominance. Displaying Individual Fields in the Viewer In order to be able to see each individual field for purposes of paint or rotoscoping, you must set the Inc (Increment) parameter in the Time Bar to 0.5.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 201 With Inc set to 0.5, the playhead moves in half-frame increments as you scrub through the Time Bar. When you use the arrow keys to move back and forth in the Time Bar, you’ll actually be moving from field to field. The first field is displayed when the playhead is on whole frames, and the second field is displayed at every frame and a half. When Shake deinterlaces the media in your script, the even and odd fields displayed in the Viewer are actually interpolated to fill in the gaps where the lines of the opposing field were previously pulled out. This makes it easier for you to work with the individual fields, and also improves Shake’s overall processing quality. For example, if you only displayed the actual lines found in each video field, the images would look something like this: Field 1 appears in frame 1. Field 2 appears in frame 1.5.202 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film Setting the deInterlacing parameter for each FileIn node not only separates each field internally to Shake, but it sets the Viewer to display each field with interpolated lines of resolution added, so that each field appears as a complete image. The default interpolation quality is somewhat low, but is fast to work with. To improve the display and processing quality of individual fields, see “Setting the reTiming Parameters of Each FileIn Node” on page 198. Important: While you’re working on your composition, you should leave the fieldRendering parameter in the renderControls subtree of the Globals tab turned off. Otherwise, the Viewer simultaneously displays both fields for each frame regardless of the Inc setting in the Time Bar. Later, when you’re ready to render your composition, you must then turn fieldRendering on to output interlaced media. Zooming In on Interlaced Images in the Viewer Zooming in on interlaced images in the Viewer can result in some undesirable artifacts. These artifacts will only appear on your computer screen, but will not appear in the final rendered output. These artifacts disappear when you set the Viewer back to a 1:1 viewing ratio (move the pointer over the Viewer area, and press Home). De-interlaced field 1 De-interlaced field 2Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 203 Note: You can also click the Home button in the Viewer to reset the ratio to 1:1. Exporting Field Interlaced Footage If you’re working on media that will be output to an interlaced video format, you have to set one additional global parameter. Once you’ve finished your composite, you need to set the fieldRendering parameter in the renderControls subtree of the Globals tab to the appropriate field dominance. Field Rendering Settings By default, fieldRendering is set to off. There are three field rendering settings: • off/0: Field rendering is turned off. This is the appropriate setting for progressiveframe media, including progressive-scan video formats and scanned film frames. • odd/1: Field rendering with the odd field (counting from the top) first. This is generally the setting for PAL images. • even/2: Field rendering with the even field first. This is generally the setting for NTSC images. When fieldRendering is set to odd or even, Shake re-interlaces both fields of each frame when rendering out the final media. Viewer artifact example204 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film In the following example, the image has been resized from 640 x 480 to 720 x 486. The image on the left has field rendering off, while the image on the right has field rendering on. In the left example, resizing the image without removing interlacing first has resulted in undesirable inter-field bleeding (in other words, the lines in the alternating fields have been enlarged and distorted, and no longer line up). The right example benefits from having been de-interlaced before image resizing. By reapplying interlacing after the resize transformation, field-to-field continuity has been preserved (in other words, the field lines line up properly). Integrating Interlaced and Non-Interlaced Footage If you need to integrate interlaced and non-interlaced media within the same script, the best strategy is to decide which format the video needs to be in—interlaced or non-interlaced—and convert all media in your script to that format. You can use the Convert setting of the reTiming parameter in the Timing tab of each FileIn node’s parameters to do this. For more information, see “Setting the reTiming Parameters of Each FileIn Node” on page 198. JPEGs and Fields Using the JPEG output for field rendering is not recommended. The compression bleeds information from one field into the other, which results in unwanted artifacts. Resize without field rendering Resize with field renderingChapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 205 Video Functions Shake has several other video-oriented functions. When using these features, make sure that field rendering is off, because field-rendering options may interfere with the desired result. These functions include the following: Interlace Located in the Layer tab, this node interlaces two images. You can control field dominance, whether the input images are themselves separate field images (for example, half Y resolution), or if the fields are extracted from every other line. Location Function Description Globals tab timecodeMode Sets the timecode format displayed in the Time Bar. Time Bar T on keyboard Toggles timecode/frame display. Image tab FileIn Has de-interlacing, as well as pulldown/pullup capabilities under the Timing subtree. See the “Using the FileIn (SFileIn) Node” on page 110 for more information. Color tab VideoSafe Limits your colors to video-legal ranges. See “VideoSafe” on page 208. Layer tab Constraint Limits effects by certain criteria, either zone, change tolerance, channel, or field. Naturally, field is of interest here. You can affect a single field with this node. This is generally done with field rendering off. See Chapter 16, “Compositing With Layer Nodes,” for more information. Layer tab Interlace Interlaces two images, pulling one field from one image, and the second field from the other image. You can select field dominance. This is generally done with field rendering off. See “Interlace” on page 205. Other tab DeInterlace Retains one field from an image and creates the other field from it. You have three choices as to how this is done. The height of the image remains the same. This is generally done with field rendering off. See “DeInterlace” on page 206. Other tab Field Strips out one field, turning the image into a half-height image. Generally done with field rendering off. See “Field” on page 207. Other tab Swapfields Switches the even and odd fields of an image when fieldRendering is off. To do this when fieldRendering is on, just switch from odd to even or even to odd. Generally done with field rendering off. See “SwapFields” on page 207.206 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: clipMode Toggles between using the foreground (0) or background (1) images to define the resolution. field Specifies which field the first image uses. • 0 = even field • 1 = odd field mode Tells Shake if the input image is the same height as the result image. • 0 = replace. Takes every other field from the input images; input images have the same height as the result. • 1 = merge. Takes the entire input image; input images are half the result image height. DeInterlace Located in the Other tab, this node is unlike the de-interlacing parameter available in the FileIn node because it is designed to permanently deinterlace a clip, discarding the upper or lower field. The DeInterlace node has three different modes you can use to replace the alternating field lines that are removed: • replicate: Replaces one field with the other by duplicating the remaining fields. • interpolate: Replaces a field with an average of the fields above and below it. • blur: Replaces a field with an average of the fields above and below it, combined with the original field itself. More precisely, the field is replaced with a mix of 50 percent of itself, 25 percent of the field above, and 25 percent of the field below. Note: The Convert option in a FileIn node’s Timing tab provides de-interlacing options superior to those found in this node. For more information, see “Setting Up Your Script to Use Interlaced Images” on page 196.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 207 Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: field The field that is retained. • 0 = even field • 1 = odd field mode The mode in which the removed field is replaced (see above). • 0 = replicate • 1 = interpolate • 2 = blur Field Located in the Other tab, this node extracts the even or the odd field of the image, returning an image of half the Y resolution. Parameters This node displays the following controls in the Parameters tab: field Specifies the field that is extracted. • 0 = even field • 1 = odd field SwapFields Located in the Other tab, this node switches the even and odd fields of an image. There are no parameters in the SwapFields node.208 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film VideoSafe Located in the Color tab, this node clips “illegal” video values. As such, it is generally placed at the end of a composite. You can set the node for NTSC or PAL video, based on luminance or saturation. There is also an example (in the videoGamma subtree) of a conditional statement that toggles between 2.8 (NTSC) and 2.2 (PAL). Generally, these values are not touched. Parameters The VideoSafe node displays the following controls in the Parameters tab: videoType Toggles between NTSC and PAL. • 0 = NTSC • 1 = PAL processingType Determines whether the VideoSafe node affects the luminance or chrominance (saturation) of the image. • 0 = luminance-based calculation • 1 = saturation-based calculation chromaRange The pseudo-percentage of the clip, as specified by the actual video hardware. compositeRange The pseudo-percentage of the clip, as specified by the actual video hardware. videoGamma The gamma basis, based upon the videoType. NTSC uses a gamma value of 2.2 and PAL uses a gamma value of 2.8. This parameter defaults to the following expression, which links it to the videoType parameter: videoType ? 2.8 : 2.2Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 209 The result of this expression is that if videoType is not zero (in other words, videoType is set to PAL), videoGamma is set to 2.8. If videoType is set to 1, videoGamma is set to 2.2. For more information about how expressions work, see Chapter 30, “Installing and Creating Macros,” on page 905. About Aspect Ratios and Nonsquare Pixels Shake has several controls in the Globals tab to help you work with nonsquare pixel images. These images are typically video images, or anamorphic film images. Different controls are used for the two types, due to the nature of the data that is manipulated. • In order to avoid mixing up each frame’s field information, nonsquare pixel distortion is corrected by extending the image horizontally (in the X direction) and not vertically. • For anamorphic film plates, because the primary concern is the amount of data that is calculated, the image is vertically squeezed. This has the added benefit of reducing frame size of the image, which lets Shake process your script faster. In the case of CinemaScope, this not only corrects the anamorphic distortion, but also speeds Shake’s interactivity by a factor of two. When you correct nonsquare pixel images, you need to know the aspect ratio of the image in order to see the transformations and corrections without distortion. For this discussion of different aspect ratios, film anamorphic plates are used to illustrate how to work with such frames. Although this solution applies specifically to film plates, the principles and problems are similar for anamorphic and non-anamorphic video, although the aspect ratios vary depending on the video format. What is Anamorphic Video? Anamorphic processes such as CinemaScope create film frames that allow for an extremely wide-screen aspect ratio when projected. This is accomplished by filming with a special lens that horizontally squeezes the incoming image by half horizontally, in order to fit twice the image into a conventional frame of film. When viewed without correction of any kind, each frame appears very thin on the physical negative. When the film is projected in the theater, a reverse lens is used to expand the image by 2:1 horizontally, which returns the image to its original (wide) format. It is important to understand that the recorded image is only widescreen in two places—in front of the lens when filming, and on the projection screen. During the postproduction process, you are usually working with the squeezed image. 210 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film This is a fundamental principle when compositing anamorphically squeezed elements—the actual image should never actually be scaled, but in order to work on the image, you still need to see the results as they will look in widescreen. Shake has specific parameters that allow you to preserve the original anamorphic data, while viewing the frame at the proper unsqueezed ratio for purposes of layering other images, rotoscoping, and painting. Anamorphic Examples The following screenshot depicts an anamorphic frame. The image resolution is 914 x 778, or half of a standard 1828 x 1556 anamorphic plate. You can see from the shape of the circle that the image is squeezed along the X axis. Properly Viewing Squeezed Images There are two ways to view this image in its unsqueezed, widescreen proportions. You might be tempted to change the resolution of the image with a Zoom or Resize node, but this would be the wrong thing to do. Zooming the image horizontally (by the Y axis) down by 2 (or up by 2 in the X axis), compositing, and then zooming it back to its squeezed proportions would result in an unacceptable and unnecessary loss of quality. The correct way to work with an anamorphic image is to modify either the Viewer’s aspect ratio, or the script’s proxyRatio. The script proxyRatio is better for film elements, and the Viewer aspect ratio is better for video elements. • Video: To change the Viewer aspect ratio, expand the format subtree in the Globals tab and set the defaultViewerAspectRatio parameter to 2 (the anamorphic ratio is 2:1 for this film plate). For video, use the appropriate ratio, which is listed in the Table of Common Aspect Ratios at the end of this chapter. Doing this renders the image at full resolution, and then doubles the Viewer’s width. Because you are modifying only the Viewer parameters, this has no effect on your output resolution, and images take exactly the same amount of time to render.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 211 The only speed hit is in the interactivity to adjust the viewed frame. This is the parameter you should use when dealing with video clips, since you change the X axis and leave the Y axis, which contains the sensitive field information, alone. • Film: With film media, you should set the proxyRatio (in the useProxy subtree of the Globals tab) to .5 (1/2). Use of the proxy system reduces your render time for interactive tests by half. Unlike viewerAspectRatio, this procedure halves the Y value, rather than doubling the X value. However, the proxy system affects your output files, so be sure to set the proxyRatio back to 1 when you render your images to disk. Remember, you want to send squeezed files to the film recorder. Following the above guidelines for this anamorphic film plate, open the useProxy subtree and enter a proxyRatio of .5 to correct the squeezed element. Node Aspect Ratio and the defaultAspect Parameter Certain functions need to be aware of the current aspect ratio—specifically functions dealing with circles or rotation. For example, if you apply a Rotate node to an anamorphic plate, the image is distorted.212 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film The Rotate node has an aspectRatio parameter. Set the parameter to .5, and the rotation is no longer distorted. The RGrad node is backward from the other nodes. The aspectRatio for this should be 1/defaultAspect (what it uses as its creation rule). Here, an RGrad with an aspectRatio of 1 is composited on the image. Since it is distorted, change the aspectRatio of the RGrad to 2 and the world is beautiful. Compositing Square Pixel Images With Squeezed Images In this example, the following image represents a square pixel frame, which is typical of 3D-rendered (CG) images.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 213 When composited over the image, there is distortion because of the proxyRatio. There are two options to correct this. You can scale the X parameter by half, or increase the Y parameter by two. The first option ensures the highest quality, but means you have to render the original CG element at twice the resolution of the second option. In this example, the image is scaled in the Y parameter by 2 with either a Transform–Scale or Zoom node: Inheritance of the defaultAspect Parameter for Individual Nodes If you’re working on a nonsquare pixel video composite, it’s important that you correctly set the defaultAspect parameter in the format subtree of the Globals tab before you begin working on your composition. The aspectRatio parameter in Rotate and other nodes inherits this parameter automatically whenever the nodes are created. Changing the defaultAspect after the fact does not change any nodes you’ve already created, but it only affects nodes that are created after you set the defaultAspect. The following nodes inherit the defaultAspect parameter when they’re created: • ApplyFilter • Checker • CameraShake • Blur • Defocus • DilateErode • EdgeDetect • FilmGrain • Grain • IBlur • IDefocus • IDilateErode • IDisplace • IRBlur 214 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film • ISharpen • PercentBlur • Pixelize • Sharpen • RBlur • Sharpen • AddText • MatchMove • Stabilize • Text • PinCushion • Randomize • Turbulate • AddShadow Tuning Parameters in Squeezed Space In addition to Rotate and RGrad, other nodes should be tuned with a squeezed aspect ratio. In the following example, a Blur node is applied to the image. Because the default yPixel value is set to the xPixel value, you get twice the blur on the X parameter in the squeezed space. To correct this, double the Y value (or halve the X value) with an expression in the yPixels parameter: xPixels*2 3D Software Renders If your software allows, render your scene with the proper aspect ratio. This ensures the highest quality in your composite.Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film 215 The blur now looks proportionately correct. Rendering Squeezed Images Once your composite is complete, reset the proxyRatio (in the Globals tab) to 1, and render. Do not change any other parameters. The resulting image appears squeezed on the X axis, but this distortion is corrected during the film projection process in the theater. Although you worked on the image in a squeezed state, all elements are properly positioned when the proxyRatio is returned to 1. Use of the proxy system temporarily squeezes the image down and then stretches it back out, thereby maintaining the pixel data. Handling Video Elements Nearly all standard-definition video formats use nonsquare pixels, which results in a squeezed image similar to that caused by anamorphic distortion. In addition, each video format has its own aspect ratio. Using the proxyRatio parameter is not recommended for video elements because proxyRatio squeezes the image along the Y axis, which causes problems with field separation. 216 Chapter 6 Importing Video and Anamorphic Film The correct way to account for video pixel ratios is to use the viewerAspectRatio parameter (within the format subtree of the Globals tab) to set the aspect ratio of the Viewer, leaving the fields of your video frames untouched. This also only affects the Viewer—rendered images are not affected. However, Viewer playback performance may be slightly affected. You need only to change the defaultAspect for proper rendering. Unlike using the proxyRatio method, you set defaultAspect to 1/YourVideoAspectRatio. For example, PAL HD uses 1.422 as its aspect ratio. Therefore, set viewerAspectRatio to 1.422, and defaultAspect to 1/1.422. Shake resolves the expression of 1 divided by 1.422 to become 0.703235. All other principles of image manipulation apply. Table of Common Aspect Ratios Below is a table of common aspect ratios, containing the values you should assign to specific parameters. For nodes, the aspectRatio parameter is taken from the defaultAspect value at the time the node is created. It is not changed if you later change the defaultAspect. Additionally, RGrad is the inverse of the other aspectRatio parameters, for example, 1/ defaultAspect, which accounts for its own column in the table. Initially setting the defaultAspect guarantees that all nodes automatically get the proper aspect ratio. Finally, follow the guidelines in Chapter 14, “Customizing Shake,” and save your interface settings to preserve default values for these parameters. For more information, see “Customizing Interface Controls in Shake” on page 359. Preset Formats The format pop-up menu in the Globals tab provides a number of preset formats. You can also create your own formats. Format aspect Ratio proxy Ratio Viewer Aspect Ratio default Aspect aspect Ratio (common nodes) aspect Ratio (RGrad) 2:1 Anamorphic Film 2 .5 NA .5 .5 2 4:3 NTSC D1 720 x 486, 720 x 480 .9 NA .9 1/.9 = 1.1111 1.11111 .9 16:9 NTSC 720 x 486 1.2 NA 1.2 1/1.2 = .83333 .8333 1.2 4:3 PAL D1 720 x 576 1.066 NA 1.06 1/1.066 = 0.938086 0.938086 1.066 16:9 PAL 720 x 576 1.422 NA 1.422 1/1.422 .703235 1.4227 217 7 Using the Node View The Node View is the heart of Shake’s graphical compositing interface. This chapter covers all aspects of navigating, customizing, and organizing nodes using this powerful tool. About Node-Based Compositing The Node View in Shake displays all of the nodes that are used in a script. This amalgamation of all the nodes used in a script is referred to as the node tree. Each node in the tree performs a specific function, and is connected to other nodes by lines referred to as noodles. The noodles that stretch between each node represent the flow of image data from node to node. Noodles are connected to input knots on each node. The output knot of one node is usually attached to the input knot of the next node down in the node tree. In this way, image data is passed top-down, from one node to the next. Thus, the image is modified bit by bit until the final result is achieved.218 Chapter 7 Using the Node View Note: Knots are only visible when the pointer is positioned over a node. This node-based approach has many advantages. By expressing the entire compositing task as a big flowchart, of sorts, the flow of image data is easy to keep track of. Graphical manipulation of the individual nodes in the tree also lets you make changes by quickly turning on and off different functions in the composite, adding and removing nodes where necessary. Where Do Nodes Come From? All of the nodes available in Shake are available in the Tool tabs, found in the lower-left area of the interface. You can also access the full list of nodes by right-clicking anywhere within the Node View, and choosing a node from the Nodes submenu of the shortcut menu. Shake on Mac OS X also provides a Tools menu in the menu bar, with submenus for each Tool tab. Clicking a node in the Tool tabs or choosing a node from the Node View shortcut menu creates that node in the Node View. For more information about creating nodes, see “Creating Nodes” on page 226. Knot Noodle Node The entire node treeChapter 7 Using the Node View 219 Navigating in the Node View Every effect in Shake is created by an individual node that has been inserted into the node tree, and each node has its own specific function and parameters. As you build progressively larger node trees, you’ll find yourself spending more and more time navigating around the Node View as you make adjustments to nodes at various levels of the node tree. As with all the other areas of the Shake interface, you can pan and zoom in the Node View to navigate around your node tree. To pan in the Node View: m Press the middle mouse button or press Option-click or Alt-click and drag. To zoom into or out of the Node View, do one of the following: m Press Control-Option-click or Control-Alt-click and move the mouse left to zoom out, or right to zoom in. m Press the + or - key. The Node View Overview A dynamic overview available in the Node View is a helpful navigation tool, especially for complex node trees. To toggle the overview on and off: m Press O to display the overview. Press O again to hide it. Drag within the overview to pan across the entire node tree. The overview can be resized, making it easier to see.220 Chapter 7 Using the Node View To resize the node overview: m Drag the upper-right corner, the top, or the right of the overview. Favorite Views If you’ve assembled an exceptionally large and complex node tree, you can navigate to specific areas of your node tree and save that position of the Node View as a Favorite View. This is mainly useful for saving the position of a collection of nodes that you’ll be adjusting frequently. Later on, when you’re looking at a different part of the tree and you realize you need to adjust some of the nodes at one of your Favorite Views, you can instantly jump back to that part of the tree. You can save and recall up to five favorite views. For more information, see “Saving Favorite Views” on page 28. To define a Favorite View: 1 Pan to a position in the Node View that contains the region you want to save as a Favorite View. If necessary, adjust the zoom level to encompass the area that you want to include. Note: You can optionally recall the state of the nodes—in other words, which ones are currently loaded into the Viewer and Parameters tabs. 2 To save a Favorite View, move the pointer over that quadrant and do one of the following: • Right-click anywhere within the Node View, then choose Favorite Views > View N > Save (where N is one of the five favorite views you can save) from the shortcut menu. • Press Shift-F1-5, where F1, F2, F3, F4, and F5 correspond to each of the Favorite Views. To restore the framing of a Favorite View, do one of the following: m Right-click in the Node View, then choose Favorite Views > View N > Restore Framing (where N is one of the five Favorite Views you can save) from the shortcut menu. Default size After resizingChapter 7 Using the Node View 221 m Move the pointer into the Node View, and press F1-5, where F1, F2, F3, F4, and F5 correspond to each of the Favorite Views. That quadrant is set to the originally saved position and zoom level. To restore the framing and state of a Favorite View, do one of the following: m Right-click in the Viewer, Node View, or Curve Editor, then choose Favorite Views > View N > Restore Framing & State (where N is one of the Five Favorite views you can save) from the shortcut menu. m Move the pointer into the Node View, and press Option-F1-5 or Alt-F1-5, where F1, F2, F3, F4, and F5 correspond to each of the Favorite Views. The nodes that were currently loaded into the Viewer and Parameters tabs are reloaded. Using the Enhanced Node View The enhancedNodeView subtree in the Globals tab provides additional display options for the Node View. These options can be turned on all together, or individually, to make it easy to spot image bit-depth at different parts of the tree, animated nodes, node concatenation, and expressions linking one node to another. Unlike most other guiControls parameters, which are either off or on, these parameters—showTimeDependency, showExpressionLinks, showConcatentationLinks, and noodleColorCoding—have three states. This allows you to toggle all three parameters using the enhancedNodeView command from within the Node View. The three states are: • off: Always off, regardless of whether or not enhancedNodeView is turned on. • on: Always on, regardless of whether or not enhancedNodeView is turned on. • enhanced: On when enhancedNodeView is on, and off when enhancedNodeView is off. To toggle enhanced Node View off and on: 1 Before turning on enhanced Node View, make sure the proper subparameters are turned on in the enhancedNodeView subtree of the Globals tab.222 Chapter 7 Using the Node View 2 Move the pointer over the Node View, and do one of the following: • Right-click, then choose Enhanced Node View from the shortcut menu. • Press Control-E. • Open the Globals tab, then click enhancedNodeView. Enhanced Node View Parameters There are seven parameters in the enhancedNodeView subtree. showTimeDependency This parameter, when turned on, draws a bluish glow around nodes that are animated. This includes nodes that consist of FileIn nodes that reference a QuickTime movie or multiple-image sequence, nodes containing keyframed parameters, or nodes utilizing expressions that change a parameter’s value over time. In the following screenshot, the alien FileIn node is highlighted because it is a multi-frame animation. The Stabilize1 node is highlighted because it contains motion-tracking keyframes. The Ramp1 node is not highlighted because it’s only a single image, and the Rotate1 node is not animated. showExpressionLinks Turning this parameter on draws a light purple line connecting nodes that use expressions to reference other nodes. An arrow pointing from the linked node toward the referenced node indicates their relationship. In the following screenshot, the Move2D1 node contains expressions that link it to both the Rotate1 and Pan1 nodes.Chapter 7 Using the Node View 223 Note: When you clone a node by copying it and then pasting it with the Paste Linked command, the resulting cloned node displays an expression link arrow when showExpressionLinks is turned on. ShowConcatenationLinks When this parameter is turned on, a green line connects a series of nodes that concatenate. For example, three transform nodes that have been added to a node tree in sequence so that they concatenate appear linked with a green line connecting the left edge of each node. As a result, nodes that break concatenation are instantly noticeable. In the following screenshot, the Rotate1, CameraShake1, and Pan1 nodes are concatenated. Note: As is often repeated, node concatenation is a very good thing to take advantage of. You are encouraged to group nodes that concatenater whenever possible to improve the performance and visual quality of your output. Noodle Color Coding Turning on Shake’s noodle color coding parameters provides an additional way to visually distinguish the bit depth and channel information of the image data flowing down your node tree. With color coding turned on, you can see where in the node tree the bit depth is promoted or reduced, which noodles contain RGBA channel data versus BW data, and so forth.224 Chapter 7 Using the Node View Note: The Node View redraw speed of extremely large scripts may be reduced with noodleColorCoding turned on. There are two kinds of coding used to identify the image data that noodles represent. stipple8Bit, stipple16Bit, stipple32Bit The stipple pattern of a noodle indicates its bit depth. In the following screenshot, three renamed Bytes nodes output 8-, 16-, and 32-bit float data respectively. The stippling indicates each bit depth at a glance. noodleColor Coding Different combinations of color channels being propagated down the node tree are represented by different colors. In the following screenshot (showing four renamed Reorder nodes), the first node is disconnected from any incoming image data, while the next two are respectively propagating BWA and RGB channels. The color channels represented by each noodle are clearly distinguishable (this screenshot is viewable in color via the onscreen help). Noodle Display Options There are many ways you can customize the display of noodles in the Node View. If you find the numerous color-coding and stipple patterning distracting, you can also leave these options turned off. Note: For purposes of simplicity, most of the examples in the Shake documentation have these noodle display options either turned off or left to their defaults.Chapter 7 Using the Node View 225 Noodle Tension The noodleTension parameter, within the guiControls subtree of the Globals tab, lets you adjust how much “slack” there is in the way noodles are drawn from knot to knot. Higher values introduce more slack, and noodles appear more curved. Lower values reduce the slack, and noodles are drawn in more of a straight line. Customizing Noodle Color Coding In the noodleColors subtree of the colors subtree, there are 12 different parameters for noodle color coding, corresponding to each possible combination of color channels in Shake. Each combination has a color control you can use to set up whichever color scheme makes the most sense to you. The top parameter, noodleColor, lets you change the base color of noodles in the Node View. Noodles are white by default, but you can use the color control to change this to anything you like. Customizing Noodle Stippling You can customize the stipple patterns of noodles in the enhancedNodeView subtree of the Globals tab. You can also customize the colors used to identify noodle bit depth in the noodleColors subtree of the colors subtree of the Globals tab.226 Chapter 7 Using the Node View In the enhancedNodeView subtree, the stipple8Bit, stipple16Bit, and stipple32Bit parameters each have five different stipple patterns you can choose from, for maximum clarity. Creating Nodes All effects in Shake are performed by creating and attaching nodes to one another in the Node View tab. To add a node to the Node View: 1 To add a node to an existing tree, select a node in the tree that you want to add a node to. Note: If no node is selected, new nodes that are added are free-floating, not connected to anything. 2 Do one of the following: • In Mac OS X, choose a node from the Tools menu at the top of the screen. • Click a node in the Tool tabs in the lower-left quadrant of the Shake interface. • Right-click in the Node View, then choose a node from the Node shortcut menu. For example, to add an Atop node, choose Nodes > Layer > Atop. Creating Custom Stipple Patterns Different stipple patterns can be set in a .h preference file. Each stipple pattern is defined by a four-byte hex number that, when converted to binary, provides the pattern of the line drawn for each bit depth—each 1 corresponds to a dot, and each 0 corresponds to blank space. For example, 0xFFFFFFFF is the hex equivalent of 1111111111, which creates a solid line. 0xF0F0F0 is the hex equivalent of 1111000011110000, which creates a dashed line. The default settings are: gui.nodeView.stipple8Bit = 0x33333333; gui.nodeView.stipple16Bit = 0x0FFF0FFF; gui.nodeView.stipple32Bit = 0xFFFFFFFF; Chapter 7 Using the Node View 227 • Right-click any Tool tab to display a shortcut menu of the available node functions. The modifier keys (see below) work as well. Additionally, if you lower the Tool tabs so that only the tabs are visible, you can also access the pop-up menus with the leftmouse button (a cool trick). Note: To add several nodes from the Tool tab shortcut menu at once, right-click the tab, then right-click each node you want to create in succession. To close the menu, left-click in the menu. New nodes appear underneath the selected node in the tree. Adding a node to a selected node that’s already connected to another node inserts the new node in between the two nodes. You can also choose to add one type of node to every selected node in the Node View. To add one type of node to multiple nodes in the Node View: 1 Select two or more nodes in the Node View.228 Chapter 7 Using the Node View 2 In the Tool tabs, right-click the node you want to add, then choose Insert Multiple from the shortcut menu. The new node is inserted after each selected node. Selecting and Deselecting Nodes There are numerous ways you can select nodes in the Node View. To select one or more nodes, do one of the following: m Click a single node to select it. m Drag a selection box around one or more nodes in the Node View. m Shift-click individual nodes to add them to the current selection. m Shift and drag over nodes in the Node View to add nodes to the current selection. Control-click individual nodes to deselect them, leaving other nodes selected. m Press the Control key and drag over nodes in the Node View to deselect nodes, leaving other nodes selected. m Press Command-A or Control-A to select every node in the Node View. To select every node in a tree that’s attached to a particular node: 1 Select the first node. 2 Do one of the following: • Press Shift-A.Chapter 7 Using the Node View 229 • Right-click the first node, then choose Select > Associated Nodes from the shortcut menu. To select every node that’s connected above (upstream from) a selected node, do one of the following: m Press Shift-U. m Right-click the selected node, then choose Select > Upstream Nodes from the shortcut menu. Note: To limit the selection to only the node above the currently selected one, choose Select > Upstream 1 Level (or press Shift-Up Arrow).230 Chapter 7 Using the Node View To select every node that’s connected below (downstream from) a selected node, do one of the following: m Press Shift-D. m Right-click the selected node, then choose Select > Downstream Nodes from the shortcut menu. Note: To limit the selection to only the node above the currently selected one, choose Select > Upstream 1 Level (or press Shift-Down Arrow). To select a node by its name: 1 Press Command-F or Control-F in the Node View. 2 When the Select Nodes by Name window appears, enter the name of the node you’re trying to find into the Search string field. Nodes are selected in real time as you type. There are several options you can use to help you select the right nodes:Chapter 7 Using the Node View 231 To invert the selected nodes, reversing which ones are selected and deselected: m Right-click any node, then choose Select >Invert Selection from the shortcut menu. To deselect all nodes in the Node View: m Click an empty area of the background to deselect all nodes. Connecting Nodes Together A node must be connected to the overall node tree in order to have any effect. The main method for doing this is to drag a noodle from one node’s knot to another. To connect one node to another by dragging: 1 Move the pointer over the knot of the first node you want to connect. 2 Click the knot, and drag the resulting noodle from the first node to the input knot of the second node. Function Description Select by name Enter the search string, and matching nodes are immediately activated. For example, if you enter just f, FileIn1 and Fade are selected. If you enter fi, just the FileIn1 is selected. Select by type Selects by node type. For example, enter Move, and all Move2D and Move3D nodes are selected. Select by expression Allows you to enter an expression. For example, if you want to find all nodes with an angle parameter greater than 180, type “angle>180.” Match case Sets case sensitivity.232 Chapter 7 Using the Node View You can also connect one knot to another by Shift-clicking. This is a more convenient method to use if the two knots you want to connect are far away from one another in the Node View. To connect one node to another by Shift-clicking: 1 Select the first node you want to connect. 2 Move the pointer over the second node you want to connect so that the knot is visible, then Shift-click the knot to connect both nodes together. You can also use this technique to connect a group of nodes to a single multi-input node, such as the MultiLayer, MultiPlane, or Select node.Chapter 7 Using the Node View 233 To connect several nodes to a multi-input node at once: 1 Select all of the nodes you want to connect to the multi-input node. 2 Shift-click the plus sign input of the multi-input node. All selected nodes are connected. One Input, Many Outputs Any single input knot on a node can only be connected to a single noodle. This is true even for multi-input nodes—each input knot can only be connected to a single noodle. If the node you want to connect is already attached to another noodle, the previous connection is broken, and replaced by the noodle you’re dragging.234 Chapter 7 Using the Node View You can also drag a noodle from an input knot to the output knot of a different node. For example, you can drag a noodle from the Over1 node to the moon node. On the other hand, you can drag as many connections from a node’s output as you want. For example, you can connect a FileIn node’s output knot to several nodes. This creates multiple separate branches of image processing, which can be recombined later on in the tree.Chapter 7 Using the Node View 235 Breaking Node Connections Node connections are broken by deleting the noodle that connects them. To delete the connection between two nodes: 1 Select the noodle you want to delete by positioning the pointer over it so that it turns red (toward the bottom) or mustard yellow (toward the top). 2 To delete it, do one of the following: • Press Delete or Backspace. • Right-click the noodle, then choose Edit > Delete from the shortcut menu. To switch two inputs around: m Drag the bottom half of a noodle (it turns red when selected) to another input. When you release the mouse button, the inputs are automatically switched. Inserting, Replacing, and Deleting Nodes Once you create a node tree, there are a number of different ways to adjust your composite by reorganizing the nodes in your project.236 Chapter 7 Using the Node View Inserting Nodes Into a Tree You can insert nodes into the middle of the node tree in the Node View using either the Tool tabs, or the Nodes submenu in the shortcut menu of the Node View. There are several shortcuts you can use to create and insert nodes. To insert a new node between two nodes, do one of the following: m Select a parent node in the Node View, and click a new node in the Tool tabs. m Select a parent node in the Node View, then right-click it and choose a node to create from the Nodes submenu of the shortcut menu. Note: When you insert a node between a node that branches to two other nodes, both branching nodes are connected to the output knot of the newly inserted node. To insert a disconnected node between two existing nodes: 1 Drag a node directly over a noodle so that both its knots appear highlighted. You can select which input of a multi-input node to insert by dragging the node to the left or right, so that the desired input knot is highlighted. 2 When you release the mouse button, the node is automatically inserted. To create a new branch, do one of the following: m Select a parent node in the Node View, then Shift-click a new node in the Tool tabs. m Select a parent node in the Node View, then right-click a node in the Tool tabs, and choose Branch from the shortcut menu.Chapter 7 Using the Node View 237 m Select a parent node in the Node View, then, pressing the Shift key while you right-click it, choose a node from the Nodes submenu at the top of the shortcut menu. To replace an already existing node with a different one, do one of the following: m Select the node you want to replace in the Node View, then Control-click the new node in the Tool tabs. m Right-click a node in the Tool tabs, then choose Replace from the shortcut menu. m Select the parent node in the Node View, then, pressing the Control key while you right-click it, choose a node from the Nodes submenu at the top of the shortcut menu. To create a floating node that’s not connected to anything, do one of the following: m Control-Shift-click the node you want to create in the Node List. m Right-click a node in the Tool tabs, then choose Create from the shortcut menu.238 Chapter 7 Using the Node View m Deselect all nodes in the Node View, then right-click in the background area of the Node View and choose a node from the Nodes submenu at the top of the shortcut menu. Deleting and Disconnecting Nodes From a Tree There are several ways to remove nodes from a tree, either by isolating the node, or eliminating it completely. To delete a node, do one of the following: m Select one or more nodes and press Delete or Backspace. m Select one or more nodes, then right-click one of them and choose Edit > Delete from the shortcut menu. To extract a node from a tree without deleting it, do one of the following: m Select the node and press E (for Extract). m Select a node, then right-click it and choose Extract Selected Nodes from the shortcut menu.Chapter 7 Using the Node View 239 m Click the node, and with the mouse button held down, drag it quickly to the left and right several times to “shake” it loose. To disconnect a noodle without affecting the nodes above and below, do one of the following: m Control-click a noodle. m Move the pointer over the noodle, and when the noodle turns red, press Delete or Backspace. m Select a node, then right-click it and choose Edit > Delete from the shortcut menu. Copying and Pasting Nodes Nodes can be cut and pasted within the Node View. To copy a node or group of nodes, select one or more nodes and do one of the following: m Right-click the selected node, then choose Edit > Copy from the shortcut menu. m Press Command-C or Control-C. After copying a node, you can now paste or “clone” it. To paste or “clone” a node, do one of the following: m Right-click the background of the Node View, then choose Edit > Paste from the shortcut menu. m Press Command-V or Control-V.240 Chapter 7 Using the Node View Moving Nodes To move a node, select the node and drag it within the Node View. If you drag a node past the edge of the Node View, the workspace will scroll, allowing you to move the selection further into that direction. Loading a Node Into a Viewer You can view the image output from any single node in your node tree. For example, if you have several color nodes attached in a row, you can load any of these operations into the Viewer to see the result of all of the nodes that have been attached up to that point. To load a node into the Viewer, do one of the following: m Click the left side of a node to load that node into the current Viewer. A green Viewer indicator appears on the left side of the node. m Double-click anywhere on a node to simultaneously load it into the Viewer, and its parameters into the Parameters tab. The Viewer indicator appears on the left side, and the parameters indicator appears on the right side of the node. When a node is loaded into the Viewer, a number and a letter appear underneath the Viewer indicator, identifying the compare buffer that the node’s image occupies. For more information on working with multiple viewers, see “Using and Customizing Viewers” on page 45. This node is displayed in Viewer 2, buffer A. This node is displayed in Viewer 1, buffer A.Chapter 7 Using the Node View 241 Loading Node Parameters In order to modify a node’s parameters, you must first load them into one of the two Parameters tabs. The Parameters tabs remain empty until you click the right side of a node (or double-click the node). To load a node’s parameters into the Parameters1 tab, do one of the following: m Click the right side of the node. The parameters indicator appears on the right side of the node. Note: The node does not have to be selected in order to load its parameters into either of the Parameters tabs. m Double-click anywhere on the node to load its parameters into the Parameters1 tab and its image into the Viewer. To load a node’s parameters into the Parameters2 tab: m Shift-click the right side of the node. Loading a node’s parameters into a tab automatically clears out whatever previous parameters were loaded. If necessary, you can clear a Parameters tab at any time.242 Chapter 7 Using the Node View To clear a tab so that no parameters are loaded into it: m Right-click the Parameters1 or Parameters2 tab, then choose Clear Tab from the shortcut menu. It’s important to bear in mind that you can load the image from one node into the Viewer, while loading another node’s parameters into the Parameters tab. For example, you can view the resulting image from the bottommost node in a tree, while adjusting the parameters of a node that’s farther up in that tree. The Viewer indicator shows which nodes are loaded into Viewers, and the parameters indicator shows which nodes have been loaded into one of the Parameters tabs. For more information on adjusting parameters, see “The Parameters Tabs” on page 72. Click to load node parameters. Click once to display node in Viewer. Double-click to load both the Viewer and the node parameters. Viewer indicator shows that this node is loaded into Viewer 1, buffer A. Parameters indicator shows that this node is loaded into one of the Parameters tabs.Chapter 7 Using the Node View 243 Ignoring Nodes Nodes in the node tree can be disabled without actually removing them from the tree, using the Ignore command. Ignored nodes have no effect on your script whatsoever, and are never rendered. This is a good way to see what effect a node is having on your composition. Ignoring nodes also allows you to disable nodes you may not need any more, without permanently deleting them in the event you change your mind later on. To toggle nodes off and on, ignoring and restoring them, do one of the following: m Select one or more nodes, then press I. m You can also load a node into the Parameters tab, then turn on the ignoreNode parameter. Ignored nodes appear with a red diagonal slash in the node tree. To reactivate a node, press I again. Renaming Nodes For organizational purposes, you may find it useful to rename a node in order to keep track of its function in your composition. This can be especially useful if you have numerous identical nodes in close proximity to one another in a dense node tree. To rename a node: 1 Load the node’s parameters into the Parameters1 tab. 2 Enter a new name into the nodeName field of the Parameters tab. FileIn and FileOut nodes are automatically named based on the media files they’re linked to on disk.244 Chapter 7 Using the Node View Arranging Nodes Shake has several commands to help you organize and navigate complex node trees. Keeping your node trees clean and organized will save you much time later on, when you’re fine-tuning a massively involved 200-node tree. Grid Snap You can toggle a grid in the Node View to line up nodes evenly. To activate a grid in the Node View, do one of the following: m In the Node View, right-click, then choose Snap to Grid from the shortcut menu. m Open the guiControls subtree of the Globals tab, and turn on the gridEnabled parameter. When the Node View grid is enabled, the nodes you move are automatically aligned. To temporarily activate grid snapping when Snap to Grid is disabled: m Press Shift as you drag a node. To temporarily deactivate grid snapping when Snap to Grid is enabled: m Press Shift as you drag a node. Grid Parameters in the Globals Tab Five parameters, located in the Globals tab in the guiControls subtree, allow you to define the spacing of the Node View grid. gridWidth, gridHeight Specifies how wide and tall each rectangle of the grid is. Name Nodes Carefully Here are some rules about names to avoid using: • Avoid using spaces or non-alphanumeric characters (’, .!, and so on). • Don’t name any node “color.” • To avoid confusion, don’t give a node another node’s name, for example, renaming a Brightness node to Fade. • Don’t use a name that’s used by a local variable within that node. • Don’t name nodes with single characters that typically have other meanings within Shake, such as x, y, z, r, g, b, or a.Chapter 7 Using the Node View 245 gridEnabled Lets you turn grid snapping on and off. This control also toggles the background grid pattern in the Node View if gridVisible is turned on. gridVisible Displays the grid as a graph in the background of the Node View. This graph is only displayed when gridEnabled is turned on. layoutTightness This parameter affects the Layout Arrangement commands in the next section. It lets you specify how closely nodes should be positioned to one another when they’re newly created, or whenever you use one of the arrangement commands. Automatic Layout Arrangement Shake has several commands to help you automatically arrange nodes in the Node View. Use these commands with caution—complicated trees with lots of cross-branching may produce odd results. When nodes are created or organized using the Node Layout commands, they are spaced according to the layoutTightness parameter in the guiControls subtree of the Globals tab. Newly created nodes are spaced this distance from their parents, so a smaller number creates tighter trees. To automatically organize a group of nodes: 1 Select one or more nodes. 2 Do one of the following: • Right-click one of the selected nodes, then choose Node Layout > Layout Selected from the shortcut menu. • Press L. The selected nodes are automatically rearranged in an organized manner. To align nodes vertically (on the same X axis): m Select one or more nodes and press X. 246 Chapter 7 Using the Node View To align nodes horizontally (on the same Y axis): m Select one or more nodes and press Y. To compress and align nodes vertically: m Select one or more nodes and press Shift-L. The selected nodes are lined up and stacked together one against the other. Groups and Clusters A group is a collection of several nodes that are collapsed to appear as a single object in the Node View. Grouped nodes save space and allow you to organize your node tree into related sets of nodes that perform specific and easily labeled functions. When you collapse several nodes into a group, the input and output noodles for the topmost and bottommost nodes in the group connect into and out of the group object. To create a group of nodes: 1 Select one or more nodes. 2 Do one of the following: • Right-click in the Node View, then choose Groups > Group Selected Nodes from the shortcut menu. • Select the nodes and press G.Chapter 7 Using the Node View 247 • To create a group and immediately open it into a cluster, right-click in the Node View, then choose Group Selected Nodes and Maximize from the shortcut menu (or press Option-G or Alt-G). To consolidate two or more groups into a larger group: 1 Select two or more groups in the Node View. 2 Do one of the following: • Right-click a group, then choose Groups > Consolidate Selected Groups from the shortcut menu. • Press Shift-G. To ungroup nodes, do one of the following: m Right-click a group, then choose Groups > Ungroup Selected Nodes/Groups from the shortcut menu. m Select a group, then press Control-G. m Open the group into a cluster, then click the Ungroup button in the cluster’s title bar. The nodes go back to being a set of individual nodes in the tree. The original connections remain the same. Clusters Groups are typically collapsed to save space, but are easily expanded to reveal their contents for further modification. Expanded groups are referred to as clusters. Even if you don’t keep a collection of nodes collapsed into a group, having an expanded cluster of nodes in the Node View allows you to color-code them. This color coding can aid visual navigation within a large node tree. To expand the node group into a cluster: 1 Click the Expand button on the group node.248 Chapter 7 Using the Node View 2 Select a group, then press G. The group expands into a cluster. Once a group is expanded into a cluster, the group node includes two additional controls: The Ungroup button The Ungroup button (on the left side of the group node) removes all grouping/cluster information. When you click this button, a warning window appears that states, “You are about to ungroup the selected group. Continue?” Click Yes to ungroup the selected group. The Collapse button The Collapse button (on the right side of the group node) closes the cluster back into a normal group.Chapter 7 Using the Node View 249 Group Parameters Loading the parameters of a group into the Parameters tab allows you to change the color of the cluster background (see below), add notes, and expose selected parameters. To add a note to a group: 1 Load the group into the Parameters tab. 2 Type your annotation into the Notes parameter field. Cluster notes appear at the bottom-left corner of an open cluster. To change the background color of a cluster: 1 Load the group into the Parameters tab. 2 Open the revealParameters subtree, and use the Background Color control to pick a new color. The revealParameters button lets you isolate important sliders from multiple nodes and load them into a single Parameters tab, saving you the trouble of jumping between multiple nodes. To expose individual parameters in a group: 1 Load the parameters of the group (click the right side of the group node). 2 In the group Parameters tab, click the revealParameters button.250 Chapter 7 Using the Node View The Expose Group Parameters window appears. 3 To select one or more node parameters from nodes within the cluster, do one of the following: • To expose every parameter within a node, click Select All. • To expose individual parameters within a node, expand the node’s Select All subtree, then enable the desired parameters. 4 Click OK.Chapter 7 Using the Node View 251 The selected nodes parameters appear in the group Parameters tab. Opening Macros If you’re using macros within your script, they can be opened and closed in much the same way as groups. To examine the contents of a macro, do one of the following: m Right-click a macro, then choose Macro > Show Macro Internals from the shortcut menu. m Press B. When a macro is open, you can view any parameter or stage of the macro, but you cannot edit parameters or rewire nodes. This functionality is primarily useful for understanding the workings of a macro you may be unfamiliar with. To close a macro, do one of the following: m Click the macro. m Position the pointer on an empty area, and press Option-B or Alt-B. Cloning Nodes It’s possible to create clones of nodes within your node tree. For example, if you’ve created a color-correcting node with specific settings, and you want to use it multiple times in your script, you can create clones. 252 Chapter 7 Using the Node View The principal advantage to cloned nodes is that changes made to one cloned node are automatically applied to every other cloned duplicate of that node within your script. To create a clone of a node: 1 Copy a node by pressing Command-C or Control-C. 2 Paste a clone of that node by doing one of the following: • Right-click in the Node View, then choose Edit > Paste Linked from the shortcut menu. • Press Command-Shift-V or Control-Shift-V. Note: You cannot clone Tracker, LookupHSV, or FilmGrain nodes in the node tree using the Paste Linked command. The cloned node is pasted, and automatically named OriginalNode_CloneN, where N is the number of clones that have been made. You can clone a node as many times as you want, and all cloned nodes are linked to the original node. In the following screenshot, the Gamma1 node has been cloned twice, in order to apply an identical gamma correction to the other two images in the tree. The links between cloned nodes can be viewed by turning on ShowExpressionLInks in the enhancedNodeView subtree of the Parameters tab (and then turning on enhancedNodeView). For more information, see “Using the Enhanced Node View” on page 221.Chapter 7 Using the Node View 253 Thumbnails By default, thumbnails are automatically generated in the Node View for image nodes, including but not limited to the FileIn, Grad, Ramp, and RotoShape nodes. These thumbnails are meant to help you navigate the Node View by showing where the originating images in your script are. In order to prevent these thumbnails from slowing down Shake’s processing speed, they do not automatically update to reflect changes made to them. You can manually update them, if necessary, a process described later in this section. Thumbnails are stored in the cache and, since they are rarely modified, are fast to load when you load a script. Customizing Thumbnail Display Four parameters in the displayThumbnails subtree of the guiControls subtree of the Globals tab allow you to customize how thumbnails are displayed in the Node View. displayThumbnails Turns all thumbnails in the Node View on and off. thumbSizeRelative Makes thumbnails a similar size or relative to their actual sizes. By default, all thumbnails are displayed at the same width. To display thumbnails at their relative sizes, turn on thumbSizeRelative. 254 Chapter 7 Using the Node View In the following images, the greenscreen image is PAL and the truck image is 410 x 410. thumbSize Lets you adjust the size of thumbnails in the Node View. If thumbSizeRelative is turned on, all nodes are resized relative to one another. thumbAlphaBlend Turns thumbnail transparency on and off. When thumbAlphaBlend is on, moving one thumbnail over another results in a fast look at how the nodes might appear when composited together in the Viewer. More usefully, it gives you an instant view of which images have transparency in them. Once you’ve customized the thumbnail settings for your project, you can save these parameter settings. To save the new settings: m Choose File > Save Interface Settings. Adding Thumbnails to Nodes Most nodes are not created without thumbnails. However, you can display a thumbnail for any node in the Node View. This can help you to emphasize key points in your node tree that you’d like to use as roadsigns to show how things are working. To toggle a thumbnail on or off for any node: 1 Select one or more nodes. 2 Do one of the following: • Right-click the selected node, then choose Thumbnails > Show/Hide Selected Thumbnails from the shortcut menu. thumbSizeRelative deactivated thumbSizeRelative activatedChapter 7 Using the Node View 255 • Press T. When a node with a thumbnail appears in the middle of a node tree, the input noodles feed into the top of the thumbnail. Updating Thumbnails To prevent unnecessary processing, thumbnails are not automatically updated, so they may not reflect the frame that’s at the current position of the playhead. Furthermore, nodes aren’t updated when you change their parameters. This can be especially noticeable in the thumbnails of QuickPaint and RotoShape nodes. Thumbnails can be updated manually, so that they more accurately represent the current state of the node tree. To update a thumbnail: 1 Select one or more nodes. 2 To display a different frame, move the playhead in the Time Bar. 3 Do one of the following: • Right-click in the Node View, then choose Thumbnails > Refresh Selected Thumbnails from the shortcut menu. • Press R.256 Chapter 7 Using the Node View Toggling Thumbnails Between Color and Alpha Channels When the pointer is positioned over a thumbnail, a number and letter appear in the upper-left corner, indicating which frame is loaded as a thumbnail, and whether you are looking at the RGB/Color view (C) or the Alpha view (A). Thumbnails can be toggled between Alpha and Color view on an individual basis. To toggle thumbnails between Color and Alpha view: 1 Select one or more nodes. 2 To display the Color view, right-click in the Node View, then choose Thumbnails > View RGB channels from the shortcut menu. 3 To switch back to the Alpha view, right-click in the Node View, then choose Thumbnails > View Alpha channels from the shortcut menu. You can also place the pointer over a thumbnail and press A or C to toggle between the Alpha view and the Color view. Defining Which Nodes Are Created With Thumbnails You can declare any specific type of node to always contain thumbnails upon creation. For example, to add FileOuts into the list of nodes receiving a thumbnail, set the following ui.h code: nuiNodeViewEnableThumbnail(“FileOut”); You can also disable an enabled node with the following ui.h code: nuiNodeViewDisableThumbnail(“FileOut”); For all nodes, use NRiFx as your class. Note, however, that specifying downstream nodes (especially FileOut nodes) can cause pauses at script load time, as the entire tree must be calculated to derive the proper thumbnail. Use with caution. To have thumbnails always off, disable the thumbnails in the guiControls of the Globals tab, then choose File > Save Interface Settings, or add the following ui.h code: script.displayThumbnails = 0; Indicates a thumbnail displaying frame 1, in Alpha view.Chapter 7 Using the Node View 257 The Node View Shortcut Menu The following commands are available in the shortcut menu that appears when you right-click in the Node View. Shortcut Menu Option Keyboard Desription Nodes Create nodes directly in the Node View from the node list. Edit Cut Command-X or Control-X Removes selected nodes and places them into the paste buffer. Copy Command-C or Control-C Copies the selected nodes into the paste buffer. Paste Command-V or Control-V Pastes the buffer into the Node View. You can also copy nodes from the Node View and paste them into a text document. Delete Del or Backspace Deletes the selected nodes. If the branching is not complicated, the noodles between the parent(s) and children are automatically reattached to each other. Undo Command-Z or Control-Z Undo up to 100 steps. Rearranging nodes counts as a step. Redo Command-Y or Control-Y Redo your steps unless you have changed values after several undos. View Zoom In + Zooms into the Node View (also use ControlOption-click or Control-Alt-click). Zoom Out – Zooms out of the Node View (also use ControlOption-click or Control-Alt-click). Reset View Home Centers all nodes. Frame Selection F Frames all selected nodes into the Node View. Render Render Flipbook Renders a Flipbook of the node visualized in the active Viewer. Render Disk Flipbook Mac OS X only. This option launches a disk-based Flipbook into QuickTime. This has several advantages over normal Flipbooks. It allows for extremely long clips and allows you to attach audio (loaded in with the Audio Panel in the main interface). You can also choose to write out the sequence as a QuickTime file after viewing, bypassing the need to re-render the sequence. Render FileOuts Opens the render window, which lets you set how you want to render FileOuts in your script. Render Proxies Opens the render proxy parameters window. Overview On/Off O Turns on the Overview window to help navigate in the Node View.258 Chapter 7 Using the Node View Enhanced Node View On/Off Control-E Turns the selected enhanced Node View options off and on. Snap to Grid On/Off Turns gridEnabled on and off in the Globals tab. Select Find Nodes Command-F or Control-F Activates nodes according to what you enter in the Search string field in the Select Nodes by Name window. • Select by name. Enter the search string, and matching nodes are immediately activated. For example, if you enter just f, FileIn1 and Fade are selected. If you enter fi, just FileIn1 is selected. • Select by type. Selects by node type. For example, enter Transform, and all Move2D and Move3D nodes are selected. • Select by expression. Allows you to enter an expression. For example, to find all nodes with an angle parameter greater than 180: angle >180 • Match case. Sets case sensitivity. All Command-A or Control-A Selects all nodes. Associated Nodes Shift-A Selects all nodes attached to the current group. Invert Selection ! All selected nodes are deactivated; all deactivated nodes are activated. Select Upstream Shift-U Adds all nodes upstream from the currently active nodes to the active group. Select Downstream Shift-D Adds all nodes downstream from the currently active nodes to the active group. Select Upstream 1 Level Shift-Up Arrow Adds one upstream node to the current selection. Add Downstream 1 Level Shift-Down Arrow Adds one downstream node to the current selection. Node Layout Layout Selected L Automated layout on the selected nodes. Align Selected Vertically X Snaps all selected nodes into the same column. Align Selected Horizontally Y Snaps all selected nodes into the same row. Shortcut Menu Option Keyboard DesriptionChapter 7 Using the Node View 259 Thumbnails Refresh Selected Thumbnails R Activates/refreshes the thumbnails for selected nodes. Show/Hide Selected Thumbnails T Turns on/off selected nodes. If you haven’t yet created a thumbnail (R), this does nothing. View RGB Channels C Displays the RGB channels. View Alpha Channels A Displays the alpha channel. Groups Group/ Ungroup Selected Nodes G Visually collapses selected nodes into one node. When saved out again, they are remembered as several nodes. To ungroup, press G again. Group Selected Nodes and Maximize Option-G or Alt-G Groups nodes and automatically maximizes the group, for immediate editing. Maximize/ Minimize Selected Groups M Opens a group into a subwindow. Consolidate Selected Groups Shift-G Consolidates two or more selected groups into a larger group. Ungroup selected Nodes/Groups Command-G or Control-G Turns a group of nodes back into a collection of individual, ungrouped nodes. Ignore/ UnIgnore Selected Nodes I Turns off selected nodes when activated. Select them again and press I to reactivate the nodes. You can also load the parameters into the Parameter View and enable ignoreNode. Extract Selected Nodes E Pulls the active nodes from the tree, and reconnects the remaining nodes to each other. Save Selection as Script S Saves the selected nodes as a script. Force Selected FileIn Reload When an image is changed on disk and you have already looked at that image in the interface, Shake does not recognize that the image has changed. Selecting these two functions forces the checking of the date stamp for the images on disk. Force All FileIn Reload See above. Macro Make Macro Shift-M Launches the MacroMaker with the selected nodes as the macro body. Shortcut Menu Option Keyboard Desription260 Chapter 7 Using the Node View Show Macro Internals B Opens a macro into a subwindow so you can review wiring and parameters. You cannot change the nodes inside the subwindow. Hide Macro Internals Option-B or Alt-B Closes up the macro subwindow when the pointer is placed outside of the open macro. Shortcut Menu Option Keyboard Desription8 261 8 Using the Time View The Time View provides a centralized representation of the timing for each image used in a script. This chapter covers how to navigate this interface, and how to make adjustments to the timing parameters of each image. About the Time View While the Node View allows you to arrange and adjust the nodes that comprise your composite, the Time View lets you view and arrange the timing of your nodes. Specifically, the Time View displays all image nodes, as well as nodes with more than one input, that appear in your node tree. In the Time View, nodes are displayed as horizontal bars. You can select them and load them into the Viewer or Parameters tab, just as you can in the Node View. In addition, you can also set In and Out points for your clips, as well as shift a clip’s start and end frames to change its duration. Finally, the Time View allows you to change the looping behavior of clips in order to extend their duration. To display the Time View, click the Time View tab (on the right side of the Tool tabs). The Time View appears, displaying each node stacked over a second Time Bar that mirrors the Time Bar found at the bottom of the Shake interface.262 Chapter 8 Using the Time View The Time View lets you modify the timing parameters that are found inside each FileIn node in your node tree. This means that you have the option of modifying these timing parameters either numerically, in the Parameters tab, or graphically, in the Time View. Either way, the effect is the same. As soon you make changes to a clip’s timing, an internal node called IReTime is associated with a FileIn node. The IReTime node is saved into the script, but is invisible in the Node View. The IReTime parameters are controlled by the FileIn node parameters and in the Time View. Viewing Nodes in the Time View The Time View displays only image nodes and compositing nodes with more than one input. Other nodes are not represented. For example, in the following node tree, the Pan node is not visible in the Time View. It’s possible to further reduce the number of nodes displayed in the Time View, allowing you to concentrate on only a select group of nodes. To display only currently selected nodes: m Turn on the Select Group, located at the bottom-left side of the Time View.Chapter 8 Using the Time View 263 Clip Durations in the Time View The duration of image sequences and movie files (hereafter referred to as clips) referenced by a FileIn node is simply that of the source media on disk. The duration of single image files, and of image nodes generated by Shake, is considered to be infinite. When two or more nodes are combined, as with the Over or MultiLayer node, the final duration is that of the longest clip in the operation. When a FileIn node is created, its timing parameters are referenced via that node’s Timing tab in the Parameters tab. Other image nodes have a timing subtree within the main Parameters tab. Additional nodes that are connected to a clip inherit the source clip’s timing. You cannot adjust the timing of non-image nodes. Adjusting Image Nodes in the Time View In the Time View, nodes representing images (whether clips, single image files, or Shake-generated images such as gradients and rotoshapes) have several controls attached to them. Handles at the beginning and end of image nodes allow you to adjust their timing, while other controls let you load parameters, ignore and “unignore” nodes, and perform other functions. Trimming and Looping QuickTime Clips and Still Images The methods described in this chapter for trimming and looping clips in the Time View do not work the same with QuickTime clips, Still Images, or Shake-generated images. The following exceptions apply: • QuickTime clips cannot be trimmed using the timing handles, because QuickTime clips do not have corresponding startFrame and endFrame parameters in the Source tab of the FileIn parameters. However, QuickTime clips can be looped for their full duration. • Still Images and Shake-generated images cannot be looped, as a single image’s duration is infinite by default.264 Chapter 8 Using the Time View Image Node Controls When you move the pointer over an image node in the Time View, three controls appear: the Viewer indicator, the parameters indicator, and the Ignore control. Image Sequence Timing Controls In the Time View, image nodes also have timing handles, located at the beginning and end of the bars. Timing handles allow you to adjust the In and Out points of a clip or Shake-generated image. Non-image nodes have no timing handles. You can adjust the In and Out points of an image node by dragging its timing handles to the left or right. You can also drag image nodes and compositing nodes in the Time View, changing their location in time. In the following screenshot, the RGrad1 and bus2 image nodes both have timing handles, at the left and right edges of the bars. However, the Over1 node has no handles because, as a non-image compositing node, it inherits the duration of the longest image node to which it is connected. Adjusting a Clip’s timeShift Parameter The timeShift parameter corresponds the the clip’s position in the Time View— adjusting the timeShift parameter moves the entire clip forward or backward along the Time View. Click the Viewer indicator to load the node into the Viewer. Click the parameters indicator to load the node’s parameters into the Parameters tab. Click the Ignore node to ignore the node. In and out timing handlesChapter 8 Using the Time View 265 To shift a node in time: m Drag an image node in the Time View to the left or right. That node’s timeShift parameter changes, and the start and end frames of the node are moved together. The inPoint and outPoint parameters, however, remain the same, since this operation does nothing to change the clip’s duration. All compositing nodes that are attached to a time-shifted image node are automatically shifted in time to match. When you drag a non-image compositing node in the Time View, such as a layering node, the timing of all image nodes connected to it is also modified. In the above example, when the Over1 node is dragged, all nodes above the Over1 node (including the invisible Pan1 node) are shifted, as well. This means that the frames of bus2 are shifted in time, and any animation curves on Pan1 and RGrad1 are shifted as well. If you drag only the bus2 clip, then only the bus2 clip is modified in time—unless the Shift Curves control (in the bottom-left corner of the Time View) is activated. When the Shift Curves control is enabled, all curves that are attached to the shifted nodes are shifted as well, so the animation is carried with the shift. This control is enabled by default, and in most cases should be left on. Important: If Shift Curves is disabled, the curves remain locked in their previous positions, and will be offset from the new position of the clip. Adjusting an Image Sequence’s firstFrame and lastFrame Parameters You can trim frames off of the beginning or the end of a clip by adjusting its firstFrame and lastFrame parameters—either in the Source tab, or in the Time View. Note: QuickTime movies do not have firstFrame and lastFrame parameters.266 Chapter 8 Using the Time View To adjust the startFrame and lastFrame points of an image sequence: m In the Time View, drag the left handle of an image node to adjust its inPoint parameter, or drag the right handle to adjust its outPoint parameter. Notice that the firstFrame value for that clip is labeled on the left side of the bar, and the lastFrame value is labeled on the right side—in the example above, the inPoint parameter is 40 and the outPoint parameter is 138. These numbers are dynamic, and change while you modify a clip’s In or Out point. If you drag the timing handles of an image node in the Time View, you change the node’s duration. For example, if you drag the ends of RGrad1, you set the boundaries within which that node appears in time. When you drag the left or right handles of a Shake-generated node (such as a Color, Grad, or Ramp node) in the Time View, the duration of that image is extended to fill the new time range. Using the inPoint and outPoint to Repeat Clips You can extend the beginning or end of an image sequence or QuickTime movie beyond its actual duration without retiming it by setting the clip to repeat frames. To extend the inPoint or outPoint frame of a clip so that it repeats: m In the Time View, Control-drag the In or Out handle of a clip. The clip’s duration extends as you pull a new handle to the right or left. The original firstFrame and lastFrame timing handles and parameters remain as they were, but the inPoint and outPoint parameters update to reflect the extended duration. By default, the newly extended area of the clip is represented by a blue bar, which tells you that the expanded time range in the clip has been filled by a freeze frame of the In or Out point. In the example below, Control-dragging the Out point of the bus2 clip to frame 100 creates an extended freeze frame effect from frame 41 to frame 100. Repeated part of clip is colored blue, which designates a freeze frame.Chapter 8 Using the Time View 267 You can change the repeat mode of an extended-duration clip at any time using the controls in the Timing tab of that image node. A clip’s repeating behavior is controlled by the inMode and outMode parameters in the Timing tab of the FileIn parameters. The inMode parameter controls the looping behavior of frames between the firstFrame looping handle and the inPoint, and the outMode parameter controls the frames between the outPoint and the lastFrame looping handle. The following table lists the available repeat modes. Mode Result Example Black No frames are repeated. Instead, black frames are inserted. Freeze The first/last frames are repeated as a freeze-frame. Repeat The clip is continuously repeated, always starting from the first frame. Mirror The clip repeats, first in reverse order, and then forward, indefinitely. To provide a smooth transition, the first frame does not repeat between the loops. Inclusive Mirror The entire clip repeats, first in reverse order, and then forward, indefinitely. 268 Chapter 8 Using the Time View Clips With Infinite Duration Image nodes such as RGrad and Ramp have no preset range because they are generated by Shake. In the Time View, these types of nodes have infinity symbols on their left and right edges, indicating that these images have no end. To limit these nodes, grab the handles as you would with clip nodes. Customizing How the Last Frame Is Represented The Out point of an image node represents different things to different users, depending on which media applications they’re used to. For video editing applications (usually), an Out point is the frame at which there is no more image (and is therefore black). For a clip of 50 frames, video editing applications usually consider the Out point to be frame 51. For CG artists, the Out point is the last frame to render, making it frame 50 in this example. To add to the confusion, keep in mind that even if you have 50 frames, you have meaningful information up to frame 50.99999—incremental frames are necessary for motion blur calculations and field rendering. You can right-click in the empty part of the Time View to reveal a shortcut menu that lets you change how the Out point is represented. The shortcut menu contains the following options: In/Out Point Display This option toggles the display of the In/Out point in the Time View. When enabled, the In and Out points are displayed whenever you click the end of a clip.Chapter 8 Using the Time View 269 Const Point Display When Const Point Display is enabled, the frame considered as the Out point is toggled to the frame at which it becomes black, or the last frame on disk. FileIn Trim The FileIn Trim option controls what happens when you drag the outPoint handle and right looping handle past each other (first image). With FileIn Trim off, Control-dragging a timing handle past a looping handle collapses the looping portion of the clip as the clip’s total duration is changed. When FileIn Trim is turned on, you can Control-drag a timing handle past a looping handle. This is useful if you want to keep the original frame range of the clip as a reference. Reversing a Clip To reverse a clips so that it plays backwards, simply switch the firstFrame and lastFrame values in the Timing tab of the clip’s FileIn node. This cannot be done with QuickTime clips, because QuickTime clips do not have firstFrame and lastFrame parameters.270 Chapter 8 Using the Time View In the following example, a clip that begins at frame 40 and ends at frame 80 is reversed by manually swapping inPoint and outPoint values. The modified clip now begins at frame 80, then plays in reverse until it reaches frame 40. There are no interface controls in the Time View for this functionality. The Transition Node The Transition node, located in the Other tab, is an editing node to mix or cut two clips together. It is unique in that it is really a shell to drive other functions that determine the mixing. Modifying it also modifies the timing of the second input. The mixers parameter of the Transition node can be set to cut, which simply cuts to the second clip at the frame that it starts. The Transition node also can be set to any of the following transitions: • Dissolve • HorizontalWipe • VerticalWipe The duration of the transition is determined by the overlap value, and starts at the frame where the second clip appears. If you modify the timing of the second clip, the overlap value automatically changes as well. A third parameter, mixPercent, appears whenever the mixer parameter is set to anything other than “cut.” mixPercent determines the timing for the mixing. For example, for dissolve, if mixPercent is at 20, the second image is 20 percent mixed in and the first image is 80 percent. You can tune a curve interactively in the interface to adjust timing.Chapter 8 Using the Time View 271 In the following example, two clips have been added to the script. Connecting both FileIn nodes to a Transition node (located in the Other tab) offsets the second input clip from the first. Notice that the transition node appears underneath, spanning the combined duration of both clips. You can now route the combined output of the Transition node to as complicated a node tree as you like, and both image nodes feeding the transition node will be treated as a single image stream. So, how is this different from just compositing the clips with an Over node and offsetting the second clip in time? The advantage is that you can easily dial in an overlap value to determine how many frames they overlap, and add a simple transition effect. In the following screenshot, the overlap value is increased in the Transition node, and the second node shifts to the left as it increases. You can also shift the second clip, and read the overlap value in the Transition node. Note: When the mixer parameter is set to cut, the cut point occurs at the beginning of the second clip, not at the end of the first clip. Parameters in the Transition Node The Transition node has the following parameters: overlap This parameter sets the amount that the second clip is shifted earlier (to the left) to provide overlap of the two clips.272 Chapter 8 Using the Time View mixer Other default choices are: • cut • dissolve • horizontalWipe • verticalWipe You can also add your own custom effects. For more information, refer to “Customizing the Transition Node” below. clipMode This option appears when mixer is set to Dissolve, allowing you to choose which image sets the DOD. channels This parameter appears when mixer is set to Dissolve, allowing you to choose which channels are dissolved. blur This parameter appears for horizontal and verticalWipe, and is used to soften the wiping edge. reverse This parameter appears for horizontal and verticalWipe, and is used to flip the direction, for example, from left to right to right to left. mixPercent This parameter, with accompanying graph, appears whenever the mixer parameter is set to anything other than “cut.” mixPercent determines the timing for the mixing. For example, for dissolve, if mixPercent is at 20, the second image is 20 percent mixed in and the first image is 80 percent. You can tune a curve interactively in the interface to adjust timing. Customizing the Transition Node If you like, you can create custom mixers for use by the Transition node. To create your own custom mixers in a startup .h file, you must do two things: m Create a macro with two image inputs, i1 and i2, and a float parameter named mixPercent that typically has the default value of “HermiteV(x,1,[0,50,50]@0,[100,50,50]@100)”. This gives you the animation curve that can then be tuned in the interface. You can also add other parameters. m Declare the function as a mixer for Transition with the nfxDefMixer command in a startup .h file. The first parameter is the name of the mixer as it appears in the list. The second entry is the call to the macro: nfxDefMixer(“horizontalWipe”,”HWipe()”);Chapter 8 Using the Time View 273 The following is an example from the include/nreal.h file for horizontalWipe: image HWipe( image i1=0, image i2=0, float blur=0, int reverse=0, float mixPercent=“HermiteV(x,1,[0,50,50]@0,[100,50,50]@100)” ) { Color1 = Color( max(i1.width,i2.width), max(i1.height,i2.height), 1, 1, red, red, 1, 0); Crop1 = Crop(Color1, 0, 0, width, height); Pan1 = Pan(Crop1, mixPercent*width/100*(reverse?-1:1)); BlurMe = Blur(Pan1,blur,0,0); IMult1 = IMult(i1, BlurMe , 1, 100, 0); Invert1 = Invert(BlurMe , “rgba”); IMult2 = IMult(Invert1, i2, 1, 100, 0); IAdd1 = IAdd(IMult1, IMult2, 1, 100); return IAdd1; } nfxDefMixer(“horizontalWipe”,“HWipe()”); Notice that in mixPercent the default curve goes from 0,0 to 100,100 for mixPercent. Also, notice how the Color generator compares the two input resolutions to determine how large to make the max function. Create Your Own Transition Type In this example, you will make your own transition mixer by scaling the radius of an RGrad node to create a radial wipe. To create a custom radial transition: 1 Begin with a simple tree that feeds two FileIn nodes into a KeyMix node. The two clips are named i1 and i2 (to help later).274 Chapter 8 Using the Time View The following images show the effect that can be achieved by increasing and decreasing the RGrad radius. Select all of the nodes in the tree in the Node View, and copy them (press Command-C or Control-C). 2 Create a text file, and paste (press Command-V orControl-V) the nodes you’ve copied into it. You’ll notice that the node tree you copied is automatically converted into Shake script. It should look like this: RGrad1 = RGrad(720, 486, 1, width/2, height/2, 1 min(width,height)/4, min(width,height)/4, 0.5, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0); in1 = FileIn(“myclip.1-39#.iff”, “Auto”, 0, 0); in2 = FileIn(“myotherclip.1-39#.iff”, “Auto”, 0, 0); KeyMix1 = KeyMix(in1, in2, RGrad1, 1, “A”, 100, 0); // User Interface settings SetKey( “nodeView.KeyMix1.x”, “156.75”, “nodeView.KeyMix1.y”, “127”, “nodeView.RGrad1.x”, “317.4916”, “nodeView.RGrad1.y”, “198.6512”, “nodeView.in1.x”, “67”, “nodeView.in1.y”, “201.125”, “nodeView.in2.x”, “202”, “nodeView.in2.y”, “198.3111” ); 3 Save the text file into your $HOME/nreal/include/startup directory. Don’t close the file yet, some changes need to be made first. 4 You can now prune a lot of the data, keep the bold sections of the above code, and format it as a macro. You also want to add the standard parameters of blur, mixPercent, and reverse. Copy these parameters from the nreal.h file’s HWipe node (at the end of the file). Chapter 8 Using the Time View 275 Finally, calculate the resolution of the RGrad by comparing the two input sizes. The script should now look like this: image RadialWipe( image in1=0, image in2=0, float blur=0, int reverse=0, float mixPercent=“HermiteV(x,1,[0,50,50]@0,[100,50,50]@100)” ) { RGrad1 = RGrad( max(in1.width,in2.width), max(in1.height,in2.height), 1, width/2, height/2, 1, min(width,height)/4, //This is the radius min(width,height)/4, //This is the falloff 0.5, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0); return KeyMix(in1, in2, RGrad1, 1, “A”, 100, 0); } 5 The maximum distance to expand the RGrad can be calculated by measuring the distance from the center to a corner, which can be done with the distance() function. (For more information, see Chapter 31, “Expressions and Scripting,” on page 935.) Once this is calculated, multiply it by the mixPercent. Also, plug the blur value into the falloff parameter, with a check on the radius to see if falloff should equal 0 when radius equals 0. Also, add the command to load it as a mixer in the Transition node: image RadialWipe( image in1=0, image in2=0, float blur=0, int reverse=0, float mixPercent=“HermiteV(x,1,[0,50,50]@0,[100,50,50]@100)” ) { RGrad1 = RGrad( max(in1.width,in2.width), max(in1.height,in2.height), 1, width/2, height/2, 1, mixPercent*distance(0,0,width/2,height/2)/100, radius==0?0:blur, 0.5, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0); return KeyMix(in1, in2, RGrad1, 1, “A”, 100, 0); } nfxDefMixer(“radialWipe”, “RadialWipe()”);276 Chapter 8 Using the Time View 6 Now comes the tricky bit—reversing the mix. You may think multiplying by -1 inverts the transformation, but you’d be wrong. Instead, you often have to subtract the value from the maximum value that you expect, in this case the distance from the center to the corner. This is part of a conditional statement that tests to see if reverse is activated. Also, invert the mask in the KeyMix to help it out. image RadialWipe( image in1=0, image in2=0, float blur=0, int reverse=0, float mixPercent=“HermiteV(x,1,[0,50,50]@0,[100,50,50]@100)” ) { RGrad1 = RGrad( max(in1.width,in2.width), max(in1.height,in2.height), 1, width/2, height/2, 1, reverse?distance(0,0,width/2,height/2)- mixPercent*distance(0,0,width/2,height/2)/100: mixPercent*distance(0,0,width/2,height/2)/100, radius==0?0:blur, 0.5, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0); return KeyMix(in1, in2, RGrad1, 1, “A”, 100, reverse); } nfxDefMixer(“radialWipe”, “RadialWipe()”); 7 Save all of this as a .h file in your startup directory. 8 As a final touch, open a ui .h file and add an on/off button for the reverse parameter: nuxDefExprToggle(“RadialWipe.reverse”); Now when you launch Shake, a new mixer in Transition is available for you to use.9 277 9 Using the Audio Panel The Audio Panel lets you import reference audio clips that you can use for timing and to generate keyframe data within your script. About Audio in Shake Shake supports the use of PCM AIFF and PCM Wave files in your projects. You can import one or more audio files, mix them together, extract curves based on frequency, manipulate the timing of the sound, and save the files back out again. These audio curves can also be visualized directly within the Curve Editor. Note: Because audio playback is handled through the use of Macintosh-specific QuickTime libraries, you can only hear audio playback (either solo, or synchronized with your video) on Mac OS X systems. You can still analyze and visualize audio in Linux. Although Shake supports a variety of frequencies and bit depths, playback is always 16- bit, defaulting to a sample rate of 44.1 kHz (the playback sample rate can be changed via the Playback Rate parameter). Independently of playback, audio is always exported at the highest quality specified in the Mixdown Options, corresponding to a 27-point symmetric Kaiser-windowed sinc interpolation. Audio and QuickTime When you read in a QuickTime file via a FileIn node, the audio is not automatically imported into your project. Instead, the audio must be imported in a separate process using the Audio Panel, just like any other audio file in Shake. This means that you’ll be reading in the same file twice, once via a FileIn node, and a second time using the Open Audio File button in the Audio Panel.278 Chapter 9 Using the Audio Panel Most of Shake’s audio functionality resides within the Audio Panel. To access the audio controls, click the Audio Panel tab. The Shake audio panel opens. Loading, Refreshing, and Removing Audio Files You can load both AIFF and Wave files into Shake. The first row of buttons on the top of the Audio Panel controls loading, removing, refreshing, and previewing .aif (.aiff) and .wav files.Chapter 9 Using the Audio Panel 279 To load an audio file into a script: 1 Open the Audio Panel. 2 In the Audio Panel, click the Open Audio File button. 3 In the Select Audio File window, select the audio file(s) you wish to import, then click OK. Note: You can also double-click an audio file to import it. The audio file appears in the audio track list, at the top of the Audio Panel. You can import several audio files into your script—they all appear in this list. Details about the selected audio file appear in the audio track list. The path to the originating media file on disk appears in the File Name area. If an audio file is on an offline server or drive when a script is loaded, that audio file becomes unlinked, appearing red in the sound file list. Once the server or drive is online, you can use the Refresh command to reload the audio file. You can also use the Refresh control to update an audio file in your script that you’ve made changes to, simultaneous to it’s being used by Shake. To refresh a sound file used by a script: m Click the Refresh button.280 Chapter 9 Using the Audio Panel To remove an audio file from a script: 1 Select an audio file in the track list of the Audio Panel. Note: You can Shift-select or drag to select multiple files. 2 Do one of the following: • Click Remove Selected Files. • Press Delete or Backspace. The selected audio tracks are removed from your script. Previewing and Looping Audio You can use the Preview Audio button to listen to and edit audio tracks as they play. You can also loop an audio track within a designated time range. The preview tool works independently of other playback and previewing mechanisms in Shake. To view or sync an image sequence with audio, use the Audio Playback button on the Time Bar. For more information, see “Playing Audio With Your Footage” on page 282. To preview an audio file in the Audio Panel: 1 To load the audio file, follow steps 1 through 3 in the “To load an audio file” section, above. 2 If necessary, perform the following optional steps: • You can set the timeRange parameter in the Globals tab to a frame range to limit preview playback to a specific section of the audio. • You can enable the looping control so that the preview playback loops continuously. 3 To begin playback, click Preview Audio.Chapter 9 Using the Audio Panel 281 If the audio clip’s Time Shift subparameters (at the bottom of the Audio Panel) have been changed, these parameters will modify playback. For example, if the Source In parameter (in the Time Shift subtree) has been altered, then audio will begin previewing at the new Source In point. While the audio plays, the Preview Audio button turns into the Stop Preview button. 4 To stop audio playback, click Stop Preview. When you preview an audio clip, the audio meter lights up to display the clip’s audio level. 5 To change the level of the audio playing back, adjust the Master Gain (dB) slider underneath the audio meter. To loop audio playback: 1 To loop a specific frame range, enter a frame range in the timeRange parameter of the Globals tab. Secondary Peak Meter You can also enable a small peak meter next to the Load/Save script buttons by entering the following line in a ui.h file: gui.showTopPeakMeter = 1;282 Chapter 9 Using the Audio Panel Note: If a frame range is not specified in the Globals tab, the audio preview continues to play (beyond the end of the actual audio track) until you click Stop Preview. 2 Open the Audio Panel, and toggle looping on. 3 In the Audio Panel, click Preview Audio. The track loops within the designated frame range. Click Stop Preview to halt playback. Muting and Soloing Tracks If you have multiple audio tracks in your script, you can use the mute and solo controls to control which ones play back. • Muting a track silences it. • Soloing a track silences all tracks except for those with solo enabled. Both of these controls are located in the parameters list below the audio track list, and can be enabled and disabled for each selected track individually. Playing Audio With Your Footage This section discusses the tools associated with enabling audio playback with footage, viewing audio waveforms, and editing audio tracks. Note: Depending on your hardware configuration, audio playback does not necessarily sync with the frame indicator in the Time Bar. To enable simultaneous audio/video playback: m Turn on the Audio Playback button, located among the playback controls next to the Time Bar. When audio playback is enabled, clicking Play results in both the audio and video of your project playing together.Chapter 9 Using the Audio Panel 283 Important: Because Shake is designed primarily as a compositing application, and not a real-time editing application, audio sync is not guaranteed due to the excessive processor demands of most operations. If you want a synchronized preview of your script, use one of the Flipbook options. For more information, see “Previewing Your Script Using the Flipbook” on page 90. Alternately, you can scrub through the audio directly in the Time Bar. To scrub audio with the playhead: m Hold the Command or Control key down, and drag the playhead in the Time Bar. Viewing Audio If you are syncing animated parameters in your script with specific audio cues, you can display the waveform of your audio in the Curve Editor. If you have multiple audio files loaded into Shake, the Curve Editor displays the overall mix. To view an audio waveform in the Curve Editor: m In the Curve Editor, click the Draw Waveform button. This control toggles curve display off and on. When enabled, the waveform is displayed in the Curve Editor. Slipping Audio Sync in Your Script If you need to resync the audio tracks in relation to the visuals in your project, you can slip each audio track in your project back and forth in time.284 Chapter 9 Using the Audio Panel To slip an individual audio track in time: 1 In the Audio Panel, select a track in the track list, and enable solo. The waveform for the track is redrawn in the Curve Editor. 2 Do one of the following: • Press Shift-Option or Shift-Alt and drag in the Curve Editor. • In the Audio Panel, enter the slip amount (in frames) in the Time Shift value field. To slip all audio tracks in time at once: m Press Shift-Option or Shift-Alt and drag in the Curve Editor. Note: Although multiple tracks can be highlighted in the track list (and deleted), you cannot selected multiple tracks in the sound file list for slipping, muting, or setting to solo. Only the highlighted track with the line around it is actually selected. Time Shift Subparameters The following table lists the time shift subparameters associated with every audio track. These parameters let you adjust the timing of audio clips used in your script. Time Shift (frames) Sync slip control in frames. To interactively drag sound in the Curve Editor, press ShiftOpt or Shift-Alt and drag in the Curve Editor. Time Shift (seconds) Sync slip control in seconds. Source In (seconds) Beginning point of the clip, listed as seconds.Chapter 9 Using the Audio Panel 285 Source Out (seconds) End point of the clip, listed as seconds. Start Time (seconds) Beginning point of the clip, listed as frames. End Time (seconds) End point of the clip, listed as frames. Playback Rate Subparameters These parameters allow you to specify the rate at which audio plays back, resampling the audio tracks if necessary to make them conform. Audio playback is only possible on computers using Mac OS X. Playback Rate (percent) Same as playback rate, but allows you to enter a specific cycle rate. Playback Rate (Hz) Same as playback rate, but allows you to enter a specific cycle rate. Track Gain Subparameters These parameters let you adjust the relative volume and stereo imaging of each audio track you’ve imported into your project. Mixing the different channels of audio allows you to adjust the loudness of a voiceover track in relation to a separate background music track. Track Gain (dB) A decibel gain. Track Pan Adjusts the stereo effect by panning a track toward or away from one ear. Track Wide Controls how much uniqueness exists in the left and right channels, giving a feeling for wider stereo. Extracting Curves From Sound Files The Create Curves subtree gives you control over sampling of the audio to be converted into a curve. These curves appear in the Globals tab as a local parameter, and can then be used by other functions in Shake as standard expressions. This is an extremely powerful feature, and can be used to synchronize nearly any animated parameter to the waveform of your audio.286 Chapter 9 Using the Audio Panel The parameters located in the Create Curves subtree let you analyze the current audio mix, creating a keyframed curve that’s stored as the Audio parameter, within the localParameters subtree of the Globals tab. The audio parameter can be referenced as an expression from any other parameter in your project. To create an audio curve: 1 Open the Audio Panel, and import one or more audio files into your project. 2 Open the Create Curves subtree. 3 Click the Update from Globals button to set the time range to be analyzed to match the timeRange parameter of your project. 4 Adjust the other Create Curves parameters as necessary (see the next section for more information). 5 To create the audio parameter, click the Create Variable Under Globals button.Chapter 9 Using the Audio Panel 287 A progress bar appears to show you how long this process takes. Opening the Globals tab reveals the Audio parameter that has been created, underneath the localParameters subtree. This parameter is now ready for use as an expression from within other parameters in your project. Create Curves Options These parameters in the Create Curves subtree of the Audio Panel let you customize how keyframe information is extracted from the audio waveform. Update from Globals Indicates if timing for the audio export should come from script globals or from the audio tab. Click “update now” to read settings from the Globals tab. Time Range The frame range of the audio to be extracted. Interval (frames) A key is entered every N frames, controlled by the Interval parameter. Type This parameter defines how the volume of the audio in your project is analyzed. • Peak means the generated value is the highest absolute value the waveform reaches during that interval. • RMS (“Root Mean Square”), on the other hand, uses the square root of the mean of the squares on the absolute values of the waveform over the interval. In other words, each absolute displacement value in the interval is squared, the average of all those squared values is calculated, and its square root is taken as the representative value for that interval. The RMS method is said to be more representative of the actual perceived volume of an interval of digital audio. Logarithmic (dB) When deactivated, the returned value is the actual value from the audio file. The sample values are normalized from -1.0 to 1.0, with 1.0 =0 dBFS. Therefore, the usual range in this mode is 0.0 to 1.0. Values may exceed 1.0 if the audio is clipping (exceeding 1.0, or 0 dBFS). If“logarithmic” mode is on, the value generated is converted to a dB scale, normalized linearly over 90 decibels from 0.0 to 1.0. A value of 0.0 would thus represent -90 dBFS (or lower), and 1.0 would represent 0 dBFS. 288 Chapter 9 Using the Audio Panel For example, if in peak mode, and the peak audio value over an interval is 0.5 (approximately -6 dBFS), the value entered with logarithmic mode off would be 0.5. With logarithmic mode on, it would be ( -6 + 90 ) / 90 = 0.9333. Create separate left/right curves Either one curve is created, or left and right channels are sampled and two curves are created. Lowpass Filter Activates the LPF, as described below. You can use the lowpass filter to restrict the frequency range that Shake analyzes to create the resulting curve data. For example, you can filter out the majority of the highfrequency content of a song, allowing the bass (such as drums) to become the primary source of curve data. Lowpass Filter Freq (Hz) This control determines the cutoff frequency for the lowpass filter. All frequencies at or above this frequency are cut off completely when the filter is activated. This setting is useful for analyzing strictly low-frequency content, such as bass drums, rumble, earthquakes, and other subwoofer-shaking phenomena. When the filter is active, its effect may be heard during playback. (Use “Preview Audio” to hear the effect of sliding the filter freq in real time.) The lowpass filter setting does not affect mixdown files or QuickTime renders. Exporting an Audio Mix If necessary, you can export the audio mix you’ve created within your project as a separate audio file. If you’ve created an audio mix that must accompany an image sequence that you’re outputting, the audio mix must be output separately. Note: Rendering a QuickTime file via a FileOut provides the option to export the audio and video within a single media file. Mixdown Options The following parameters are available in the Mixdown Options subtree: Update from Globals Indicates if timing for the audio export should come from script globals or from the Audio Panel. Clicking update now reads settings from the Globals tab. Time Range The number of frames to be exported. Mixdown File Name The output file name.Chapter 9 Using the Audio Panel 289 Sample Rate, Bit Depth The output sample rate and bit depth of the output file. Resampling Quality When input clips are adjusted and scaled in time, their sound samples must be interpolated to the output sampling rate. How closely this is done is determined by the quality parameter. “Highest” should be used if intended for broadcast. For the technically minded, this corresponds to a 27-point symmetric Kaiser-windowed sinc interpolation. Clipping Info When lighted, indicates that the right or left audio channel is clipping. Save Mixdown Click Save Mixdown to render out a single audio file. Track Wide Controls how much uniqueness exists in the left and right channels, giving a feeling for wider stereo.10 291 10 Parameter Animation and the Curve Editor Shake has a flexible keyframing interface for animating nearly any parameter in your script. This chapter covers how to create keyframed animation, as well as how to manipulate keyframed data using the Curve Editor. Animating Parameters With Keyframes Several controls exist throughout Shake that allow you to animate the parameters of various nodes over time. The Viewer, Parameters tabs, Time Bar, and playback controls all have controls specifically for creating, modifying, and removing keyframes. Animating Parameters Using Keyframes It takes a minimum of two keyframes to animate a parameter. Each keyframe you create stores a particular value for a parameter. When you’ve keyframed a parameter, Shake automatically interpolates its value at each frame, from the first keyframe to the last, creating animation. To animate one or more parameters: 1 Prior to animating a parameter, do one of the following: • In the Parameters tab, turn on the Autokey buttons for the parameters you want to animate. When a specific parameter’s Autokey button is enabled, keyframes are created whenever you modify that parameter. Autokey button292 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor • To keyframe parameter changes you make using a node’s Viewer controls, turn on the Autokey button in the Viewer shelf. Whenever you first enable keyframing, a keyframe is automatically created at the current position of the playhead in the Time Bar for the affected parameters. 2 To create a second keyframe, move the playhead in the Time Bar to another frame, and then change the value of the parameter. A keyframe appears in the Time Bar to show this change. When a parameter is animated, keyframes appear in the Time Bar to indicate each change to that parameter. If the playhead is directly over a keyframe, that keyframe is green to indicate that it’s “selected.” In other words, changes you make to that parameter simply modify the current keyframe, instead of creating a new one. Note: You can also edit keyframes in the Curve Editor by clicking the parameter’s Load Curve button (the clock-shaped button to the left of the Autokey button in the Parameters tab). To delete a keyframe: m In the Time Bar, move the playhead to the desired keyframe, then do one of the following: • Click the Delete Keyframe button in the Viewer or Curve Editor. • Right-click the parameter from which you want to delete a keyframe, then choose Delete Current Key from the shortcut menu. • Click the Load Curve button for the parameter that contains the keyframe you want to delete, then click the keyframe in the Curve Editor and press Delete. Autokey button Delete Keyframe buttonChapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 293 Rules for Keyframing How keyframes are created and modified depends on two things—the current state of the Autokey buttons, and whether or not there’s already a keyframe for that parameter in the Time Bar or Curve Editor at the current position of the playhead. When animating any parameter, the following rules apply: • When the Autokey button is off and you adjust a parameter that has no keyframes, you can freely adjust it at any frame, and all adjustments are applied to the entire duration of that node. • When you adjust a parameter that has at least one keyframe already applied, you must turn on the Autokey button before you can make further adjustments that add more keyframes. • If the Autokey button is off, you cannot adjust a parameter at a frame that doesn’t already have a keyframe. If you try to do so, the change you make to the parameter doesn’t stick, and that parameter goes back to its original value when you move the playhead to another frame. Note: If you’ve made a change that you want to keep, turn on the Autokey button before you move the playhead to add a keyframe at that frame. Adding Blank and Duplicate Keyframes to Pause Animation If you want a parameter to be still for a period of time before it begins to animate, insert a pair of identical keyframes at the start and end frame of the pause you want to create. If you want to delay an animated effect for several frames beyond the first frame, insert a keyframe with no animated changes at the frame where you want the animation to begin, then modify the shape at the keyframe where you want the animation to end. To manually add a keyframe without modifying the parameter: m Turn the Autokey button off and on again. A keyframe is created for the current parameter. If the parameter is already animated, the state of the parameter at the position of the playhead in the Time Bar will be stored in the new keyframe. Start of animation Identical keyframes pausing animation End of animation Start of animation End of animation294 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Navigating Among Keyframes in the Time Bar Once you’ve created a number of keyframes, two keyframe navigation controls let you move the playhead from keyframe to keyframe, making it easy to jump to and modify existing keyframes. Note: These two controls only work when the playhead is within a range of two or more keyframes in the Time Bar. If the playhead is located either before the first keyframe, or after the last keyframe, these controls have no effect. Using the Curve Editor While the Time Bar is adequate for creating keyframes for one parameter at a time, the Curve Editor gives you a much more complete environment in which to create, move, and otherwise modify keyframes. The Curve Editor also provides the only place where you can see and modify the animation or Lookup curves that represent the interpolated values that lie in between each keyframe. Go to previous keyframe Go to next keyframe Curve Editor controls Curves Parameters that are loaded into the Curve EditorChapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 295 Parameters can be represented by any one of a number of different curve types, each of which gives you a different way of controlling how a parameter’s values are interpolated from keyframe to keyframe. You can change a curve’s type and cycling mode at any time. For more information on specific curve types, see “More About Splines” on page 316. In addition to the Curve Editor tab, there are also curve editors that appear within the Parameters tabs. These are used to edit lookup-style curves that generally relate to color correction. These are the Lookup, LookupHLS, LookupHSV, and HueCurves nodes. Loading and Viewing Curves in the Editor By default, the Curve Editor appears empty. You have to specify one or more parameters to be displayed in the Curve Editor. If multiple curves appear in the Curve Editor, they overlap. To load curves into the Curve Editor from the Parameters tabs: 1 Load a node into one of the Parameters tabs. 2 To display a parameter’s curve in the Curve Editor, do one of the following: • Inside of the Parameters tab, click a parameter’s Load Curve button. A red checkmark appears to let you know the button is enabled, and that parameter is loaded into the Curve Editor. Note: Just because a parameter is loaded into the Curve Editor doesn’t mean the parameter is animated. • Click a parameter’s Autokey button to create a keyframe at the current playhead frame.296 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Note: Whenever you turn on an Autokey button, the corresponding parameter’s curve loads into the Curve Editor. In the following example, even though the pan and angle parameters are both animated, the angle parameter is the only one that’s actually displayed in the Curve Editor. Controlling Curves Displayed in the Curve Editor There are several controls that allow you to control the visibility of curves from within the Curve Editor. Autoload Controls Use the Autoload curve viewing controls within the Curve Editor to choose which parameter curves are automatically loaded into the Curve Editor. There are two options: • Turn on Current to show all the parameters that are animated within a node that’s loaded into one of the Parameters tabs, regardless of whether or not the Load Curve controls are enabled. • Turn on Selected to show all animated parameters from all nodes that are selected in the Node View, whether or not any nodes are loaded into one of the Parameters tabs. Click Current to display all animated parameters from the currently loaded node. Click Selected to display all animated parameters from the selected node.Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 297 Visibility and Persistence Controls In the loaded parameters list, additional controls let you toggle the individual visibility and persistence of parameters in the Curve Editor. To toggle the visibility of individual curves, do one of the following: m Click a parameter’s Visibility button to turn the display of a curve on and off in the Curve Editor, keeping it in the list. m Select a parameter in the parameters list, and press V to toggle its visibility. m Click a parameter’s Persistence control to keep that curve loaded in the Editor regardless of the currently selected Autoload settings. To remove a curve from the Editor: m Select the curve in the parameters list and press Delete or Backspace, or click the Load Curve control in the node’s parameters. The curve is removed from the Editor, and the Load Curve control is disabled. Persistence Visibility Warning: If you rename a node that is already loaded into the Curve Editor, the new name is not automatically updated in the Curve List. To display the new node name, remove the node from the Curve Editor, then reload it into the Curve Editor.298 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Navigating the Curve Editor There are many controls you can use to move around the Curve Editor. Useful controls for automatically framing curves: • To frame one or more selected curves to the size of the Curve Editor, press F. • To frame all curves to the size of the Curve Editor, press the Home key, or click the Home button. • To frame only the selected curves, click the Frame Selected Curves button. To pan around within the Curve Editor, do one of the following: m Press the middle mouse button, or Option-click or Alt-click, and drag. m Click the Navigation button, and drag to pan around. To zoom into and out of the Curve Editor, do one of the following: m Press the + or - key. m Middle-click or Control-Option-click or Control-Alt-click. m With the pointer over the Navigation button, Control-click and drag. To zoom the Curve Editor tab to take up the full screen: m Press the Space bar. Curve Editor Right-Click Menus The shortcut menu within the Curve Editor has many controls you can use to manage curve visibility, and other options for curve editing. Home button Frame Selected Curves button Navigation button Shortcut Menu Description Keyboard Add All Curves Adds all animated curves into the Curve Editor. Remove Curves Removes selected curves from the Curve Editor. Does not delete the animation. Delete or Backspace Visibility > Hide Curves Turns off visibility of selected curves. You can also toggle visibility in the parameters list. Visibility > Show Curves Shows selected curves. You select curves in the parameters list prior to this function.Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 299 The Curve Editor Buttons The following table describes the Curve Editor buttons. Visibility >Toggle Visibility Inverts the visibility of all selected curves. Select > All Curves Selects all curves in the parameters list. Command-A Control-A Select > CVs Selects all keyframes on active curves. To select all keyframes on all loaded curves, press Command-A or Control-A and then Shift-A. Shift-A Display Timecode Toggles the time display from frames to timecode. T Sticky Time When enabled, the current frame is set to the keyframe you are modifying. S Time Snap When enabled, keyframes snap to frames, rather than float values. Display Selected Info Displays data on selected curves and keyframes when active. Shortcut Menu Description Keyboard Button Description Set Horizontal/ Vertical Lock Locks off movement on the X or Y axis. You can also press X to restrict movement to the X axis, or press Y to restrict movement to the Y axis. Press the key again to reenable movement. Keyframe Move Mode This mode determines the behavior when keyframes are moved left and right past other nonselected keys. This behavior is discussed in “Using Keyframe Move Modes” on page 307. Reset Tangents The Shake Hermite tangents are automatically set to the tangent of the curve. Modifying keys adjusts the tangents of neighbor keyframes. However, if you manually adjust a tangent, Shake recognizes this and disables this automatic adjustment. Click Reset Tangents to reset the tangents to their unset state. Flatten Tangents Sets a Hermite-curve tangent horizontal to ensure smooth ease ins and ease outs. You can also press H. Apply Curve Operation Applies an operation to the curve from a pop-up window. These functions are detailed in “Applying Operations to Curves” on page 309. Home Frames all curves. Frame Selected Curves Frames selected keyframes/curves.300 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Splitting the Curve Editor You can separate the Curve Editor into two horizontal panes. This is useful when you have two or more curves with completely different Y scales, such as the pan and scale curves from a Move2D node. Each pane has its own set of visibility toggles, so you can disable specific curves in one pane, and enable them in another. The V key is particularly useful here, since the active pane is the last pane your pointer crossed. To split the Curve Editor: m Click the top edge of the Editor window and drag down. Working With Keyframes This section presents different methods for adding and modifying keyframes within the Curve Editor. Adding Keyframes There are many different methods you can use to add keyframes to a curve in the Curve Editor. Display Waveform Displays the waveform of any currently loaded audio files from the Audio Panel. Color controls These buttons appear in the Parameters tab for the Lookup, LookupHSV, and LookupHLS functions. They allow you to pick an input color (RGB, HSV, or HLS) and match it to a different color. Only visible curves receive keyframes on their curves. For example, if you only want to modify luminance, ensure the hue and saturation curves are disabled in a LookupHLS node. Button DescriptionChapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 301 To add keyframes to a curve by modifying a parameter: m In the node’s Parameters tab, click the Autokey button. Modifying a value when Autokey is enabled creates a keyframe at the current position of the playhead. To create keyframes at the position of the playhead on every loaded curve: 1 In the Parameters tab, click the Load Curve button for each parameter you want to keyframe. 2 Move the playhead to the frame where you want to create a keyframe. 3 Click the Autokey button. Keyframes are created for every curve that’s currently loaded in the Curve Editor. For example, if the Move2D node has its x,yPan, x,yScale, angle, and x,yCenter parameters set for keyframing, keyframes are created on the curves of each of these parameters. Note: Creating keyframes in this manner overrides any expressions within those parameters. To insert a keyframe anywhere on a curve, do one of the following: m Shift-click a segment. This lets you insert new keyframes at frames that aren’t at the current position of the playhead m Position the pointer over a curve so that it’s highlighted, and press K. In the Curve Editor parameters list, a keyframe is created whenever you enter or modify a value in the Val value field. However, the parameter’s Autokey button (in the Parameters tab, below the Curve Editor) must be activated first. The Lookup, LookupHLS, and LookupHSV functions have color control pairs embedded in their dedicated Curve Editors that remain inside the Parameters tab. You can use these to enter keys. However, these keys are not related to time, but, rather to a particular color channel. Therefore, these keys become points on the color-correction curves. For more information, see “The Curve Editor Buttons” on page 299.302 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Note: In the Curve Editor, when the pointer passes over a curve, the curve name is highlighted; when the pointer passes over a keyframe, the keyframe values are displayed. Selecting Keyframes You can edit a group of keyframes together by selecting them as a group. You can also add and remove keyframes from a previously selected group. To select one or more keyframes, do one of the following: m Click a single keyframe. m Shift-click to select multiple keyframes. m Drag to select a group of keyframes with a selection box. m Press B while dragging to create a persistent manipulator box that you can use to manipulate a range of keyframes. This box allows you to scale the keyframe group in X and Y, only X, or only Y. The manipulator box also allows you to move the group within the boundaries of the surrounding (not selected) keyframes. For more information on this method, see “Using the Manipulator Box” on page 304. To add keyframes to the current selection: m Shift-click a point on a curve to add an additional keyframe. To select all keyframes on a curve: m Position the pointer over the curve so that it’s highlighted (or select the curve in the parameters list), then press Shift-A. To select all keyframes in the Curve Editor: m Press Command-A or Control-A (select all curves), then press Shift-A. To deselect one or more keyframes: m Command-drag or Control-drag to remove keyframes from the current selection of keyframes.Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 303 Note: To remove keyframes from a group of selected keyframes within a manipulator box, press Shift and click the keyframes. For more information, see “Modifying Keyframes” on page 303. To deselect all keyframes: m Click an empty area of the Curve Editor. Deleting Keyframes and Curves There are several different ways of deleting keyframes in the Curve Editor. To delete one or more keyframes, do one of the following: m In the Curve Editor, select the keyframes you want to delete, then press Delete. Note: In Mac OS X, you must use the Delete key located near the Home and End keys. If you press the Delete key located under the F13 key, the entire curve will be deleted. m Move the playhead to the location of the keyframe, then click the Delete Keyframe button (in the Viewer shelf). The Delete Keyframe button only deletes keyframes related to the onscreen controls. To delete an entire curve, do one of the following: m Position the pointer over a curve, or select the curve in the parameters list, then press Shift-A (to select the points), then press Delete. m In the parameters list, convert the curve to the Const (constant) curve type. m In the node’s Parameters tab, right-click in the parameter value field, then choose Clear Expression from the shortcut menu. Note: When a curve is deleted, it is replaced with a constant curve (set to the value of the curve at the point in time the curve was deleted). To delete keyframes from the Parameters tab: 1 Move the playhead to the keyframe you want to delete. 2 Right-click the parameter’s name, then choose Delete Current Key from the shortcut menu. To delete keyframes related to onscreen controls currently in the Viewer: 1 Move the pointer over the Viewer. 2 Press the Delete or Backspace keys. Modifying Keyframes You can modify keyframes by selecting and moving the keyframes, creating a manipulator box, modifying keyframes numerically, or using the value fields in the Curve Editor parameters list. 304 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor Using the Manipulator Box You can use the manipulator box to move or scale a group of keyframes. The advantage the box has over simply selecting keyframes is that you can see the scale borders. To use the manipulator box: m Hold down the B key (for box) and drag to select a group of keyframes. The light gray manipulator box appears around the selected keyframes. To move the selection: m Position the pointer within the box, then drag. To scale the selection in both the X and Y axes: m Position the pointer at the corner of the box and drag. The box is scaled in X and Y around the opposite corner you select—if you grab the upper-right corner, the center of scaling is the lower-left corner. To scale the selection in the X axis: m Position the pointer along either side edge of the box, then drag.Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 305 To scale the selection in the Y axis: m Position the pointer at the top or the bottom edge of the box, then drag. Note: Once you make a selection with the manipulator box, clicking a keyframe or clicking outside of the box deselects the box. To add to the keyframes selected in the manipulator box: m Press Shift and click the additional keyframes. To remove selected keyframes from the group: m Press Shift and click the keyframes you want to delete. Using Transform Hot Keys You can also move a group of keys using keyboard shortcuts—you are not obliged to select the keys with the manipulator box. The following keyboard shortcuts let you make curve adjustments: • Move: To move selected keys, press Q and drag. • Scale: Press W and drag; the first point clicked is the scaling center. • Drop-off: Press E and drag; a drop-off occurs on the pan. Using the Keyframe Value Fields To modify a keyframe numerically, you can also enter values in the fields at the bottom of the Curve Editor window.306 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor • The Key field is the time of the keyframe. • The Value field is the value of the keyframe. • The LTan and RTan fields control the tangents. If the tangents are set to 0, the keyframe is flattened (on a Hermite curve). You can also press H to set horizontal tangents. The value field displays “-----” when multiple keyframes are selected. To set all keyframes to that value, enter a number into the Value field. In the parameters list, the Val field displays the value of the curve at that point in time. You can also modify the value of a keyframe at that point in time in the Val value field. For the value to be saved, the Autokey button must be activated in the Parameters tab. Editing Bezier Curve Tangents in the Keyframe Editor Similar to control points on a shape in the Viewer, Bezier points on a curve have tangents that can be edited. To break the tangents of a keyframe: m Press Control and drag a tangent end. To rejoin a tangent: m Press Shift and click the tangent end. To reset a tangent: m Select the keyframe and click the Reset Tangents button.Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 307 Using Keyframe Move Modes In the Curve Editor, there are four keyframe move modes—Bound, Interleave, Push, and Replace—that are activated by the four states of the Keyframe Move Mode button. These modes control the behavior of the keyframes when the keyframes are moved left or right past non-active keyframes. To change modes, click the Keyframe Move Mode button in the bottom-left corner of the Curve Editor. Bound When the Bound mode is set, the movement of a selected range of keyframes (whether contiguously or noncontiguously selected) is clamped by the adjacent keyframes. In the following example, keyframes A, B, and C are selected (highlighted in green) and moved left in the Curve Editor. When moved, the selected keyframes cannot move beyond the adjacent keyframe in the curve, so keyframe A stops at the frame occupied by keyframe 2, and the distance between A and B shrinks. If you continue to drag left, keyframes A, B, and C are placed on the same frame. Interleave308 Chapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor When the Interleave mode is set, the selected keyframes jump over the adjacent nonselected keyframes to the next segment of the curve. Push When the Push mode is set, the selected keyframes push the other keyframes along the curve. In the following example, the selected keyframes are pushed to the left of the Curve Editor. Therefore, keyframe A pushes keyframes 1 and 2, as well as all other keyframes to the left of keyframe 1. ReplaceChapter 10 Parameter Animation and the Curve Editor 309 When the Replace mode is set, the selected keyframes replace the adjacent nonselected keyframe(s). In the following example, keyframes A, B, and C have slipped past the position of keyframes 1 and 2, removing them from the curve. Applying Operations to Curves To apply operations such as Smooth and Jitter to curves or keyframes, use the Apply Operation button, located in the lower-left corner of the Curve Editor. To apply an opera