Apple Nouvelles_fonctionnalites_de_Logic_Pro_8 Apple sur FNAC.COM

 

 

TELECHARGER LE PDF :

http://manuals.info.apple.com/fr/Nouvelles_fonctionnalites_de_Logic_Pro_8.pdf

 

 

Voir également d'autres Guide APPLE :

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_de_reponse_d_impulsion

Apple-Aperture_2_Raccourcis_clavier

AppleTV_Setup-Guide

Apple-livetype_2_user_manual_f

Apple-imacG5_17inch_harddrive

Apple-macbook_air_guide_de_l_utilisateur

Apple-MacBook_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Keynote-2-Guide-de-l-utilisateur

Apple-PowerBook-User-s-Guide-for-PowerBook-computers

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide-5200CD-and-5300CD

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide

Apple-Workgroup-Server-Guide

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPad-User-Guide-For-iOS-5-1-Software

Apple-Boot-Camp-Guide-d-installation-et-de-configuration

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 5.1

PowerBook G4 Premiers Contacts APPLE

Guide de l'Utilisateur iphone pour le logiciel ios 5.1 APPLE

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 4,3

Guide de l’utilisateur iPod nano 5ème génération

Guide de l'utilisateur iPod Touch 2.2 APPLE

Guide de l’utilisateur QuickTime 7  Mac OS X 10.3.9 et ultérieur Windows XP et Windows 2000

Guide de l'utilisateur MacBook 13 pouces Mi 2010

Guide de l’utilisateur iPhone (Pour les logiciels iOS 4.2 et 4.3)

Guide-de-l-utilisateur-iPod-touch-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-iPad-2-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide de déploiement en entreprise iPhone OS

Guide-de-l-administrateur-Apple-Remote-Desktop-3-1

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Xserve-Diagnostics-Version-3X103

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802.11n-5e-Generation

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802-11n-5e-Generation

Guide-de-l-utilisateur-Capteur-Nike-iPod

Guide-de-l-utilisateur-iMac-21-5-pouces-et-27-pouces-mi-2011-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Qadministrator-4

Guide-d-installation-Apple-TV-3-eme-generation

User-Guide-iPad-For-ios-5-1-Software

1 Nouvelles fonctionnalités de Logic Pro 8 Ce document vous offre une vue d’ensemble sur toutes les nouvelles fonctionnalités de Logic Pro 8. Pour en savoir plus sur ces fonctionnalités et leur utilisation, consultez les divers documents mentionnés dans les rubriques suivantes. Modifications apportées à Logic Pro 8 Cette rubrique décrit brièvement les nouvelles fonctions, ainsi que les améliorations apportées à Logic Pro 8. Pour en savoir plus sur ces fonctions et leur utilisation, consultez le Manuel de l’utilisateur de Logic Pro 8. Interface L’interface utilisateur de Logic Pro 8 a subi une véritable refonte, comprenant des transformations graphiques d’ordre général visant à améliorer la visibilité et à simplifier l’utilisation des divers éléments de l’interface. Ces transformations concernent également les fenêtres et les zones de dialogue, dont plusieurs ont été repensées et d’autres ajoutées. Par ailleurs, les préférences et les réglages du projet ont été simplifiés. Quant aux structures des menus, elles ont aussi été modifiées pour garantir un usage plus simple. Ces modifications de l’interface ont entraîné la nouvelle appellation de nombreux élé- ments à l’écran, réglages et autres préférences. La documentation tient évidemment compte de ces changements. Pour en savoir plus sur les principales évolutions, consultez la rubrique « Nouvelle appellation de fonctions et d’éléments » à la page 6. Nouvelle fenêtre Arrangement Le changement majeur apporté à Logic Pro 8 concerne la nouvelle fenêtre Arrangement, qui intègre désormais toutes les fenêtres des éditeurs, la table de mixage, plusieurs nouvelles fenêtres ainsi que de nouveaux éléments à l’écran :  Zone Média ou Listes : il est possible d’afficher cette nouvelle zone sur la droite de la fenêtre Arrangement. Elle comporte tous les éditeurs de listes, le chutier Audio, le navigateur de boucles, la Bibliothèque et le Navigateur. Reportez-vous à la rubrique « Zone Média et Listes » à la page 2.2  Inspecteur : cet Inspecteur remplace la zone Paramètres affichée dans les précédentes versions de Logic. Reportez-vous à la rubrique « Inspecteur » à la page 4.  Barres d’outils et de transport : une barre d’outils personnalisable s’affiche dorénavant en haut de la fenêtre Arrangement. Elle contient des boutons permettant d’ouvrir et de fermer les différentes zones de la fenêtre Arrangement, ainsi que plusieurs boutons activant des fonctions. Quant à la barre de transport, elle occupe la partie inférieure de la fenêtre Arrangement. Reportez-vous à la rubrique « Barres d’outils et de transport personnalisables dans la fenêtre Arrangement » à la page 4.  Zone d’édition : il vous suffit de cliquer sur l’un des boutons situés juste au-dessus de la barre de transport pour ouvrir la Table de mixage, l’Éditeur des échantillons, l’Éditeur Clavier, l’Éditeur de partition et l’Hyper Editor directement dans la fenêtre Arrangement. L’intégration entre l’ensemble de ces fenêtres et éléments facilite votre flux de travaux. À titre d’exemple, vous avez la possibilité de créer une nouvelle piste (et la tranche de console de canal correspondante) en faisant tout simplement glisser des fichiers audio depuis le Navigateur vers la fenêtre Arrangement ou d’insérer un instrument et divers effets dans une tranche de console (réglages compris) d’un simple clic dans la Bibliothèque. Ces fonctions offrent un autre avantage : il n’est généralement plus nécessaire de passer par la fenêtre Environnement pour des tâches telles que la création de canaux et le routage. En réalité, la configuration a été simplifiée à un tel point (par rapport aux versions précédentes) que l’Assistant réglages Logic et plusieurs préférences ont purement et simplement été supprimés. D’ailleurs, comme dans les versions précédentes, vous pouvez toujours ouvrir des fenêtres indépendamment les unes des autres et utiliser des screensets (auxquels vous pouvez désormais attribuer un nom). Toutefois, les fonctions offertes dans la nouvelle fenêtre Arrangement vont très certainement modifier votre approche. Remarque :les screensets des projets créés dans Logic Pro 7 vont être « adaptés » pour vous permettre de tirer parti des nouvelles fonctionnalités de l’interface. Zone Média et Listes Le côté droit de la fenêtre Arrangement peut dorénavant afficher les zones Média et Listes. Pour ouvrir la zone Listes, il vous suffit de cliquer sur le bouton Listes dans la barre d’outils de la fenêtre Arrangement. Cette zone contient quatre sous-fenêtres accessibles en cliquant sur l’onglet correspondant situé dans la partie supérieure :Liste des événements, Liste des marqueurs, Liste des tempos et Liste des altérations. D’un point de vue esthétique, ces sous-fenêtres sont légèrement différentes des fenêtres affichées par les anciennes versions de Logic. Elles présentent quelques petites améliorations liées à leur utilisation mais elles restent, dans l’ensemble, d’un fonctionnement identique.3 Accessible via le bouton Média dans la barre d’outils de la fenêtre Arrangement, la zone Média affiche tous les fichiers de médias au sein du projet ou sur tout périphérique de stockage connecté à votre ordinateur, y compris les disques en réseau local. Vous avez ainsi directement accès depuis la fenêtre Arrangement à tous les fichiers audio, boucles Apple Loops, bibliothèques d’échantillons, etc. disponibles. La zone Média vous permet d’accéder aux quatre sous-fenêtres suivantes : Chutier Audio Il s’agit d’un catalogue de tous les fichiers audio (et régions) du projet, qui équivaut à la fenêtre Audio affichée par les versions antérieures de Logic.Vous avez la possibilité d’ouvrir une version étendue du chutier Audio,sous forme de fenêtre indépendante, pour procéder à des opérations directes de modification des régions. Navigateur de boucles Vous pouvez y consulter et y rechercher toutes les boucles Apple Loops (et les autres formats de fichiers de boucles, comme les fichiers ReCycle), puis les ajouter à votre arrangement. Il s’agit d’une version améliorée du Navigateur de boucles présent dans les versions antérieures de Logic. Bibliothèque La Bibliothèque est une nouveauté de Logic Pro 8. Elle permet d’accéder à tous les fichiers de réglages pour l’ensemble des tranches de console, effets et modules d’instruments (y compris les instruments EXS). Elle intègre également les périphériques MIDI et les applications ReWire (actives), offrant ainsi un accès rapide aux sous-canaux MIDI et aux instruments ReWire. Cette Bibliothèque est étroitement liée aux tranches de console de Logic Pro 8. Elle est d’ailleurs mise à jour pour refléter le type actuel de la tranche de console (audio, instrument logiciel ou MIDI externe) et de l’élément sélectionné (menu Réglages des tranches de console, Insérer slot ou instrument). Vous pouvez donc facilement modifier les réglages des tranches de console et des modules depuis la fenêtre Arrangement, ce qui s’avère particulièrement pratique dans le cas des instruments logiciels. Navigateur Le Navigateur vous offre un accès direct à tous les fichiers de médias pris en charge (à l’exception des fichiers de réglages auxquels vous accédez plus facilement via la Bibliothè- que) et situés sur tout périphérique de stockage connecté à votre ordinateur, y compris les disques en réseau local. Il bénéficie de fonctions de recherche étendue, ce qui simplifie la recherche des fichiers, même dans les bibliothèques de fichiers de médias les plus volumineuses. Seuls les fichiers pris en charge par Logic sont affichés : projets Logic, fichiers OMF, AAF, OpenTL, XML (Final Cut Pro), audio (SDII, AIFF,Wave, CAF, Apple Lossless, AAC, MP3, boucles Apple Loops), fichiers MIDI, SysEx (SYX) et films. Le Navigateur remplace le Gestionnaire de projet des précédentes versions de Logic Pro.4 Inspecteur Vous pouvez afficher l’Inspecteur en cliquant sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils de la fenêtre Arrangement. Il remplace avec efficacité la zone Paramètres affichée dans les précédentes versions de Logic. En effet, le contenu de l’Inspecteur dépend de la zone active,qu’il s’agisse de la fenêtre Arrangement ou d’une des nombreuses zones d’édition (il vous suffit de cliquer sur une zone, une région, un événement, la barre de titre d’une zone, un menu, un onglet ou tout autre élément pour qu’il soit considéré comme l’élément actif). Logic Pro 8 offre également un certain nombre de nouveaux raccourcis clavier que vous pouvez utiliser pour passer rapidement d’une zone ou d’une fenêtre à l’autre. Par exemple,appuyez sur la touche de tabulation ou sur Maj + Tab pour parcourir les diverses zones de la fenêtre Arrangement :la touche Tabulation les passe en revue l’une après l’autre, alors que la combinaison Maj + Tabulation les parcourt en sens inverse. En fait, l’Inspecteur est constitué de la zone Paramètres de la fenêtre active, ainsi que des tranches de console de la fenêtre Arrangement (voir ci-dessous). Si la fenêtre active ne dispose d’aucune zone Paramètres (Table de mixage, Éditeur des échantillons, Éditeur Clavier, tous les onglets des zones Média et Listes), l’Inspecteur affiche les paramètres de la zone Arrangement. Si le projet en cours contient un fichier de film, la partie supérieure de l’Inspecteur de la zone Arrangement (au-dessus du cadre Paramètres de région) peut alors afficher une petite fenêtre de film. Tranches de console de la fenêtre Arrangement Une seconde tranche de console a été ajoutée à l’Inspecteur de la zone Arrangement. Elle affiche la tranche de console de destination primaire de la tranche de console de la piste. Vous pouvez ainsi modifier les réglages du bus (tranche de console auxiliaire), de la sortie ou de la tranche de console master associé à une piste/un canal, sans être obligé de quitter la fenêtre Arrangement. Barres d’outils et de transport personnalisables dans la fenêtre Arrangement Une barre d’outils personnalisable s’affiche dorénavant en haut de la fenêtre Arrangement. Elle contient des boutons permettant d’ouvrir ou de fermer les différentes zones de la fenê- tre Arrangement (Média, Inspecteur, etc.), ainsi que d’autres boutons pour accéder directement aux fonctions principales. Vous pouvez modifier cette barre d’outils pour qu’elle corresponde davantage à votre méthode de travail. Quant à la barre de transport, elle occupe la partie inférieure de la fenêtre Arrangement. Elle est totalement personnalisable et affiche un nouveau curseur Niveau du master, qui sert de télécommande au curseur Master présent dans la Table de mixage. Elle comporte d’autres améliorations, notamment des indicateurs de charge (UC/DD) intégrés et un bouton Mode de faible latence (voir « Instruments logiciels en mode Live » à la page 25). Cliquez sur la barre d’outils ou la barre de transport tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez Personnaliser la barre de transport/d’outils dans le menu contextuel pour accéder aux options de personnalisation et les modifier à votre gré.5 Fonctions étendues de la règle Mesure Il est désormais possible de modifier l’apparence de la règle Mesure en cliquant sur la petite icône représentant une note située à l’extrême droite. Un menu est alors ouvert. Il vous propose d’autres réglages d’affichage de la mesure et du temps (SMPTE), y compris les nouvelles présentations linéaires du temps.Vous avez ainsi la garantie que les lignes de la grille et les longueurs des régions sont modifiées par les changements de tempo. (Les présentations linéaires de mesure proposées par les anciennes versions de Logic Pro espaçaient de manière uniforme les lignes de la grille et les longueurs des régions, même si le projet contenait des changements de tempo.) Pour activer une présentation linéaire du temps : m Choisissez Temps ou Temps et mesure dans le menu. Pour activer une présentation linéaire de mesure : m Choisissez Mesure ou Mesure et temps dans le menu. Ce menu vous propose également le réglage Outil Sélecteur. Si vous activez cette option, une fine ligne apparaît en haut de la règle Mesure (voir « Fonctionnement de l’outil Sélecteur » à la page 7). Modification du fonctionnement du bouton Lien La fonction Lien au contenu est désormais activée en cliquant sur le bouton Lien tout en maintenant la touche Option enfoncée (vous pouvez également double-cliquer dessus). Vous devez alors cliquer sur le bouton tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée (ou cliquer dessus et maintenir le bouton de la souris enfoncé) pour accéder à un menu contextuel qui vous propose les modes suivants : Pas de lien, Lien de même niveau et Lien au contenu. Éditeur Clavier Le bouton Lien de l’Éditeur Clavier dispose dorénavant de deux états :Activé et Désactivé. Une fois activé :  Si vous sélectionnez une seule région dans la zone Arrangement, l’Éditeur Clavier affiche uniquement le contenu de cette région, avec les marqueurs de début et de fin indiqués sur la règle Mesure.  Si vous sélectionnez plusieurs régions dans la zone Arrangement, l’Éditeur Clavier affiche le contenu de toutes ces régions. Les boutons Hiérarchie et Afficher les régions sélectionnées uniquement de l’Éditeur Clavier étant devenus obsolètes, ils ont tout simplement été supprimés.6 Hyper Editor Le bouton Lien de l’Hyper Editor dispose dorénavant de deux états : Activé et Désactivé. Si vous l’activez, vous activez également la fonction Lien au contenu : l’Hyper Editor affiche toujours le contenu de la région sélectionnée dans la zone Arrangement. L’affichage est mis à jour en fonction de la sélection actuelle. De ce fait, le bouton Hiérarchie de l’Hyper Editor est devenu obsolète et a donc été supprimé. En dehors de ces évolutions, la présentation par niveau de l’arrangement dans l’Éditeur Clavier et l’Hyper Editor a été supprimée, car elle ne présentait plus aucun intérêt dans cette nouvelle interface. Nouvelle appellation de fonctions et d’éléments Les modifications apportées à l’interface ont entraîné un certain nombre de changements terminologiques. Plusieurs fonctions, commandes, préférences, réglages et zones de dialogue d’avertissement ont été repensés afin de les rendre plus simples et plus clairs. Le tableau suivant répertorie les principaux changements relatifs aux éléments à l’écran: Ancien terme Nouveau terme objet audio tranche de console instrument audio instrument logiciel instrument logiciel multicanal instrument logiciel multi-sortie zone Paramètres Inspecteur Éditeur de matrice Éditeur Clavier fenêtre Audio chutier Audio mixeur de pistes/mélangeur audio table de mixage présentation Globale (mixeur de pistes) présentation Tout couche Audio (Environnement) couche Table de mixage trait de position dans le morceau tête de lecture morceau projet enregistrement Drop enregistrement Punch valeur de format (barre de transport) valeur de division outil Réticule (Hyper Editor) outil Ligne jeu d’instruments (Éditeur de partition) jeu de partitions style de partition style de portée7 Arrangement Hormis sa nouvelle apparence, la fenêtre Arrangement offre plusieurs nouvelles fonctions qui facilitent les opérations d’édition. Consultez la rubrique « Améliorations générales concernant les modifications » à la page 9, qui couvre l’ensemble des modifications à l’échelle de l’application (concernant également la fenêtre Arrangement). Modification précise des échantillons dans la fenêtre Arrangement La fenêtre Arrangement vous permet désormais de procéder à des modifications précises des régions d’échantillons grâce aux menus Niveau de zoom et Alignement. Pour faire preuve de la plus grande précision :  Sélectionnez un niveau de zoom élevé.  Choisissez Intelligent ou Échantillons dans le menu Alignement. Dans le même domaine, une autre amélioration concerne la possibilité d’aligner les modifications d’automation à un échantillon près et l’ajout d’une fonction de décalage de l’automation (voir « Alignement des nœuds d’automation sur les valeurs de la grille » à la page 19). Fonctionnement de l’outil Sélecteur Le nouvel outil Sélecteur de la règle Mesure peut servir d’outil de sélection, mais aussi de navigation. Une fois qu’il est activé, une fine bande de sélection apparaît en haut de la règle Mesure. Il vous suffit alors de faire glisser le pointeur sur cette zone pour créer un rectangle de sélection. Pour activer l’outil Sélecteur : m Cliquez sur l’icône représentant une note à droite de la règle Mesure, puis choisissez Sélecteur dans le menu. Pour créer un rectangle de sélection : m Cliquez dans la bande de sélection, puis faites glisser le pointeur pour tracer un rectangle de sélection (également affiché sur les pistes sélectionnées dans la fenêtre Arrangement). Pour supprimer un rectangle de sélection : m Cliquez en dehors du rectangle de sélection. Pour ajouter des pistes au rectangle de sélection ou en supprimer : m Cliquez sur des noms de pistes dans la liste des pistes. Accès direct à un élément transitoire Vous pouvez allonger ou réduire la longueur du rectangle de sélection en déplaçant ses points de départ et de fin vers :  des éléments transitoires dans des régions audio,  des positions de notes activées et désactivées dans des régions MIDI,  des points de début et de fin de régions.8 Pour modifier le point de départ ou de fin du rectangle de sélection : m Appuyez sur la touche Flèche gauche/droite pour accéder directement au point de fin du rectangle de sélection. Il s’agit des raccourcis clavier par défaut Sélectionner la région ou l’événement précédent (suivant), dont le fonctionnement est décrit ci-dessus en fonction du type de région sélectionnée (lorsque la bande de sélection est visible). m Maintenez enfoncée la touche Maj tout en utilisant les touches fléchées pour déplacer le point de départ du rectangle de sélection. Il s’agit des raccourcis clavier par défaut Basculer sur région/événement précédent (suivant), dont le fonctionnement correspond à la description lorsque la bande de sélection est visible. Pour déplacer l’intégralité du rectangle de sélection, procédez de l’une des manières suivantes : m Appuyez simultanément sur les touches Maj + Début (raccourci clavier par défaut pour Sélectionner Premier). m Appuyez simultanément sur les touches Maj + Fin (raccourci clavier par défaut pour Sélectionner Dernier). Étirement temporel graphique des régions audio La fenêtre Arrangement vous permet désormais d’étirer dans le temps ou de compresser directement une région audio : pour ce faire, faites simplement glisser sa fin vers l’emplacement choisi tout en maintenant la touche Option enfoncée. Ce traitement recourt à l’algorithme Time Machine actuellement sélectionné. Nouvel outil Jonction Activé automatiquement, le nouvel outil Jonction vous permet de redimensionner rapidement deux régions adjacentes : il vous suffit de positionner le pointeur au-dessus de l’angle supérieur droit d’une région suivie d’une région adjacente (ou au-dessus de l’angle supé- rieur gauche d’une région précédée par une région adjacente). Faites ensuite glisser le pointeur vers la gauche ou la droite pour redimensionner simultanément la région sélectionnée et la région adjacente. Curseur Zoom de forme d’onde Le nouveau bouton Zoom de forme d’onde (en regard du curseur de zoom horizontal) vous permet d’accéder au curseur Zoom de forme d’onde de la fenêtre Arrangement. Ce curseur effectue un zoom vertical automatique sur la forme d’onde au sein des régions audio,sans pour autant redimensionner les régions correspondantes, ce qui facilite grandement les opérations de modification précise des échantillons.9 Améliorations générales concernant les modifications Plusieurs des améliorations apportées ont pour but de simplifier l’accès aux outils d’édition et de faciliter les opérations. Associés à ces diverses évolutions, les nouveaux réglages du menu Alignement vous permettent d’effectuer des modifications avec plus de précision et de rapidité. Ajouts au menu Alignement Le menu Alignement vous propose trois nouveaux réglages :  Aligner sur la valeur absolue : active l’alignement sur une valeur absolue (en non sur une valeur relative), ce qui permet de se caler au début d’une mesure, par exemple, si vous avez choisi Mesure dans le menu Alignement.  Échantillons (fenêtre Arrangement uniquement) : active l’alignement à un échantillon près. La précision de ce type de modifications est directement liée au niveau de zoom. En d’autres termes, vous devez effectuer un zoom avant avec un niveau de grossissement suffisant (à l’aide des curseurs de zoom) pour pouvoir procéder à un alignement à un échantillon près. Si le grossissement est trop faible, l’alignement utilise automatiquement la résolution la plus élevée possible, en fonction du niveau de zoom.  Aligner l’automation : active l’alignement des nœuds d’automation des pistes et Hyper Draw (basés sur les régions) sur les positions de la grille. Les modifications apportées aux données d’automation s’alignent toujours sur une position absolue, que l’option « Aligner sur la valeur absolue » soit activée ou non. Menus contextuels Dans toute l’application, cliquez au sein des diverses zones d’édition (ainsi que dans d’autres zones, telles que la règle Mesure et la liste des pistes) tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée ou avec le bouton droit de la souris pour dérouler des menus contextuels. Ces menus vous permettent d’accéder rapidement à un certain nombre de fonctions propres à une fenêtre ou à une zone.D’ailleurs, ils sont mis à jour pour afficher les opérations possibles en fonction du ou des éléments sélectionnés dans la fenêtre. À titre d’exemple, les options disponibles dans la zone Arrangement sont différentes si une région est ou n’est pas sélectionnée. Remarque :vous pouvez modifier le fonctionnement du bouton droit de la souris via l’onglet Logic Pro > Préférences > Globales > Édition. Par défaut, il est réglé sur « Ouvre le menu contextuel ». Vous avez néanmoins le choix entre les options suivantes : « Est assignable à un outil » ou « Ouvre le menu Outil ».10 Menus Outil Des menus Outil sont désormais à votre disposition dans l’angle supérieur droit des fenê- tres pour sélectionner les outils. Il vous suffit de cliquer sur l’icône appropriée dans ces menus pour changer l’outil actuellement activé. Le pointeur change de forme en fonction de l’outil choisi, ce qui vous permet de le reconnaître plus facilement. Vous pouvez également sélectionner un deuxième outil, en cliquant dessus tout en maintenant la touche Commande enfoncée. Il est ensuite disponible si vous appuyez sur la touche Commande tout en procédant à vos modifications. Par ailleurs, vous avez la possibilité d’assigner un troisième outil au bouton droit de la souris (si vous utilisez une souris à plusieurs boutons), ce qui vous permet d’utiliser trois outils au sein de chaque fenêtre :  Outil accessible via un clic gauche : choisissez-le dans le menu Outil de gauche.  Outil accessible via clic + Commande : choisissez-le dans le menu Outil de droite (ou du milieu, voir ci-dessous).  Outil accessible via un clic droit : choisissez-le dans le menu Outil de droite. Remarque :le troisième menu Outil apparaît uniquement si la préférence Logic Pro > Globales > Édition > Bouton droit de la souris est réglée sur « Est assignable à un outil ». Par défaut, cette préférence est réglée sur « Ouvre le menu contextuel ». Comme dans les versions précédentes, appuyez sur la touche Échap de votre clavier pour afficher un menu Outil flottant à la position actuelle du pointeur et accéder ainsi rapidement aux outils. Création et configuration améliorées des pistes Logic Pro 8 vous offre un grand nombre de fonctions qui facilitent la création des pistes et des tranches de console. Création des régions, pistes et canaux en une seule étape Faites tout simplement glisser un fichier de média sur une section vierge de la zone Arrangement pour créer une nouvelle piste et la tranche de console correspondante.  Les fichiers audio standard et les boucles audio Apple Loops créent de nouvelles pistes audio et leurs tranches de console.  Les boucles d’instrument logiciel Apple Loops créent une nouvelle piste instrumentale et sa tranche de console mais insèrent également un réglage de tranche de console adapté (un module d’instrument et généralement quelques modules d’effets). Dans ces deux cas, une nouvelle région audio ou MIDI est créée à la position de dépôt sur la nouvelle piste.11 Boutons et zone de dialogue Nouvelles pistes Deux nouveaux boutons sont maintenant affichés en haut de la liste des pistes de la fenê- tre Arrangement. Le bouton de gauche (+) ouvre la zone de dialogue Nouvelles pistes, qui vous permet de créer autant de pistes audio, d’instruments (logiciels) ou MIDI externes que nécessaire. Les tranches de console correspondantes (les destinations des pistes) sont créées automatiquement. La zone de dialogue Nouvelles pistes vous propose également des options avancées pour configurer le format ainsi que d’autres aspects de la tranche de console (mono,stéréo, active pour l’enregistrement, instruments multitimbraux, etc.). Vous pouvez également accéder à cette zone de dialogue en choisissant Piste > Nouvelle dans la zone Arrangement (ou à l’aide du raccourci clavier correspondant). Le bouton de droite crée une nouvelle piste vide qui utilise la même affectation de tranche de console et les mêmes réglages que la piste sélectionnée. De cette manière, vous pouvez créer facilement et rapidement la copie d’une piste et d’une tranche de console existantes,sans avoir à recopier les données dans la nouvelle piste. Nouvelle zone de dialogue de configuration de l’en-tête de piste Une seule zone de dialogue permet dorénavant de définir l’apparence de l’en-tête de piste (les informations affichées dans la liste des pistes), y compris les options d’attribution de nom, les boutons affichés, les icônes, etc. Cliquez dans la liste des pistes tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez « Configurer l’en-tête de piste ». Méthode modifiée de réassignation des pistes La fonction de réassignation des pistes des versions précédentes (cliquer sur l’icône d’une piste tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé) a été modifiée. Cliquez désormais dans la liste des pistes tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez « Réassigner l’objet de piste » pour ouvrir une liste hiérarchique de toutes les destinations de pistes disponibles (ports ou sous-canaux MIDI, voire toute tranche de console disponible dans la Table de mixage). Enregistrement Logic Pro 8 introduit un grand nombre de nouvelles fonctions d’enregistrement plus performantes, ce qui inclut notamment l’enregistrement de prises MIDI ou audio et l’apparition d’un nouveau bouton Monitoring de l’entrée pour les pistes audio. Prises et accompagnement Logic Pro 8 met à votre disposition des fonctionnalités avancées de gestion des prises. Une prise est un morceau (tel qu’un solo de guitare) joué et enregistré plusieurs fois. Grâce aux prises, vous pouvez par exemple enregistrer plusieurs versions consécutives d’un solo et conserver la meilleure. Les prises sont créées à l’aide d’un enregistrement en mode cyclique ou d’un simple enregistrement dans les régions existantes. Vous pouvez aussi bien enregistrer des prises MIDI qu’audio.12 Les prises apparaissent sous forme de dossiers situés sur une seule piste. Vous pouvez ensuite ouvrir un dossier de prises pour modifier la moindre région de prise contenue à l’intérieur. En réalité, l’enregistrement d’une prise (audio) est constitué d’un seul fichier audio. Les prises audio représentent également la base des tâches de comping (ou d’accompagnement). Vous utilisez alors les meilleures performances (extraites de différentes prises) pour compiler une seule « super prise ». La toute nouvelle fonction « Comping rapide par glissement » vous permet de cliquer sur une section particulière et de la faire glisser au sein d’une région de prise. Cette section est désélectionnée dans toutes les autres prises. Cet accompagnement sert alors de version finale pour votre prise. Vous ne pouvez pas créer d’accompagnements MIDI. Commandes d’enregistrement modifiées Comme dans les versions précédentes, la commande par défaut Enregistrement lance l’enregistrement. Toutefois, si vous l’utilisez en cours d’enregistrement, elle n’a aucun effet et l’enregistrement continue. Pour obtenir le même résultat qu’avec l’ancienne commande Enregistrement (qui supprimait l’enregistrement si elle était utilisée en cours d’enregistrement), choisissez plutôt « Enregistrement/Répétition d’enregistrement » dans Logic Pro 8. Pour définir le comportement du bouton Enregistrement, cliquez dessus dans la barre de transport tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée. Choisissez alors Enregistrement (par défaut), Activation-Désactivation de l’enregistrement ou Répétition d’enregistrement dans le menu. Le nouveau raccourci clavier « Abandonner l’enregistrement et revenir à la dernière position de lecture » arrête l’enregistrement en cours, supprime les fichiers correspondants du chutier Audio et replace la tête de lecture sur la dernière position de lecture. La différence entre cette commande et la fonction Enregistrement/Répétition de l’enregistrement est qu’elle ne lance pas automatiquement et immédiatement un nouvel enregistrement. Les communications rétroactives sont ainsi autorisées quand Logic Pro est arrêté. Vous devez ensuite lancer manuellement un nouvel enregistrement (avec n’importe quelle commande d’enregistrement). Par défaut, le raccourci clavier équivalent est le suivant : Commande + Point. Monitoring de l’entrée Vous pouvez utiliser les nouveaux boutons Monitoring de l’entrée pour contrôler les pistes audio qui ne sont pas armées. Activez simplement le bouton Monitoring de l’entrée sur une piste audio (ou sur une tranche de console dans la fenêtre Arrangement ou Table de mixage). Cette fonction est activée que Logic Pro soit arrêté ou en cours de lecture.13 La nouvelle préférence Logic Pro > Préférences > Audio > Appareils > Core Audio > Niveau de monitoring indépendant (pour les tranches de console où l’enregistrement est activé) permet de déterminer si un niveau de monitoring indépendant est disponible pour les canaux audio où l’enregistrement est activé (ce qui était toujours le cas dans les anciennes versions de Logic Pro). Remarque :le bouton Monitoring de l’entrée n’est pas disponible pour les tranches de console DAE. En effet, l’enregistrement doit être activé sur les tranches de console DAE pour pouvoir activer le monitoring de l’entrée. Prise en charge des fichiers CAF Le menu « Type de fichier enregistré » des préférences Logic Pro > Préférences > Audio > Générales propose un nouveau réglage, les fichiers CAF. Ces fichiers sont capables de gérer des enregistrements audio d’une taille supérieure à 4 Go. Compatibilité totale avec le format Surround Les fonctions Surround de Logic Pro 8 intègrent dorénavant les possibilités suivantes :  Importation, enregistrement et bounce de fichiers Surround (dans tous les principaux formats Surround). Vous pouvez même effectuer le bounce d’un fichier directement vers le format DVD-A.  Mixage et traitement des modules Surround : plusieurs des modules intégrés d’instruments et d’effets disposent maintenant de versions réellement Surround. Les autres modules proposent des versions multicanaux qui s’adaptent automatiquement au format Surround du projet. Pour en savoir plus sur chaque effet et instrument, consultez les rubriques suivantes de ce document.  Onglet En-tête et configuration de module multicanal (pour en savoir plus, voir « Modifications apportées aux instruments et aux effets » à la page 25).  Fenêtre Panoramique Surround améliorée.  Mesure des niveaux Surround.  Possibilité d’encoder des fichiers Surround grâce à l’application intégrée Compressor. Compressor comprend également un certain nombre d’outils de conversion et de traitement par lot.  Nouvelle tranche de console Surround master.14 Mixage Du fait de l’extension des fonctions Surround et de la nouvelle interface, les options de mixage proposées par Logic Pro 8 ont évolué de différentes manières. Nouvelle fenêtre Table de mixage Logic Pro 8 regroupe les fonctions Mixeur de pistes et Table de mixage de l’environnement en une seule fenêtre Table de mixage. Des tranches de console sont automatiquement générées lors de la création de nouvelles pistes (bien qu’il soit activé par défaut, vérifiez que le réglage Fichier > Réglages du projet > Audio > Gestion automatique des objets dans les tranches de console est bien activé). La fenêtre Table de mixage offre également une méthode rapide pour créer de nouvelles tranches de console auxiliaires : cliquez sur le bouton représentant le signe plus (à gauche de la fenêtre) ou choisissez Options > Créer des tranches de console auxiliaires. Ces deux méthodes ouvrent une zone de dialogue qui vous permet de saisir (et générer) le nombre voulu de tranches de console auxiliaires. Nouvelles présentations de la fenêtre Table de mixage La fenêtre Table de mixage met à votre disposition trois nouveaux boutons correspondant à des présentations différentes : Simple, Arrangement et Tout. Recourez à ces diverses pré- sentations pour limiter l’affichage aux tranches de console dont vous avez réellement besoin pour votre opération de mixage.  Présentation Simple : l’affichage de la table de mixage est limité à la piste d’arrangement sélectionnée et au cheminement de son signal.  Présentation Arrangement : la table de mixage affiche toutes les tranches de console qui correspondent aux pistes (audio, instruments ou MIDI externes) utilisées dans la fenê- tre Arrangement, ainsi que le cheminement de leurs signaux. Les tranches de console de cheminement de signaux ne sont affichées que si le réglage « Ajouter des tranches de console pour le cheminement du signal » est activé dans le menu Présentation.  Présentation Tout : la table de mixage affiche toutes les tranches de console qui correspondent aux pistes d’instruments MIDI, d’instruments logiciels, audio, auxiliaires et master présentes dans votre projet. Nouvelle relation entre les boutons Muet et Solo Le menu « Muet/Solo de la piste » des préférences Audio générales vous propose deux choix qui ont un impact sur la relation entre les boutons Muet/Solo des pistes et des tranches de console :  Non intensive (réaction lente) : les boutons Muet et Solo peuvent présenter des états indépendants pour les pistes et les tranches de console (comme dans les précédentes versions de Logic Pro).  Rapide (tranches de console distantes) : il s’agit du réglage par défaut. Les boutons Muet et Solo présentent toujours le même état pour les pistes et les tranches de console, ce qui inclut toutes les pistes acheminées vers la même destination (la même tranche de console d’instrument, par exemple).15 Tranches de console auxiliaires étendues Les tranches de console auxiliaires étendues de Logic Pro 8 regroupent les fonctions précédemment disponibles dans les canaux ReWire et du bus. Ces types de canaux ne sont plus utilisés dans Logic Pro 8 (mais ils sont toujours disponibles pour assurer la compatibilité avec les projets créés dans des versions antérieures de Logic).  Les bus sont disponibles pour servir de source d’entrée aux tranches de console auxiliaires. Lors de la création d’un bus (en utilisant un envoi sur n’importe quelle tranche de console), une tranche de console auxiliaire est générée automatiquement, la plage du bus servant de source d’entrée auxiliaire.  Tous les bus ReWire (flux audio en provenance d’une application esclave ReWire activée) sont répertoriés comme des sources d’entrée possibles pour les tranches de console auxiliaires. Remarque :les morceaux/projets importés (créés dans des versions antérieures de Logic) qui contiennent des objets bus ou ReWire ne sont pas modifiés. Ces types de canaux sont utilisés « tels quels » dans Logic Pro 8 (sans aucune conversion). Amélioration des VU-mètres Le nouveau menu Logic Pro > Préférences > Affichage > Générales > Échelle vous permet d’activer au choix une échelle dB-linéaire de section ou exponentielle pour les VUmètres. L’échelle exponentielle offre une meilleure résolution d’affichage dans la plage supérieure. L’échelle dB-linéaire de section fournit la meilleure résolution possible sur toute la plage de niveaux. Les préférences Affichage vous permettent également de modifier l’ordre des VU-mètres multicanaux (Surround). Vous avez le choix entre Interne (l’ordre par défaut du format Surround d’un projet), ITU, Centré et Groupé par LCR. Fenêtre Configuration audio supprimée La fenêtre Configuration audio est remplacée par la fenêtre Étiquettes E/S d’une utilisation bien plus simple. Elle vous propose toutes les options nécessaires pour travailler avec des étiquettes de tranches de console personnalisées. L’amélioration des fonctions d’importation rend les options de conversion des anciennes versions totalement superflues : en effet, les projets importés (avec une configuration audio native) utilisent automatiquement le modèle de gestionnaire natif activé. Pour en savoir plus sur l’importation de projets à gestionnaires natifs vers des configurations Direct TDM/DAE, consultez le document Guide TDM Logic Pro 8. Nouveau réglage proposé par le menu Envoi Le menu Envoi vous propose désormais le réglage Post-balance :si vous optez pour ce réglage, le signal est non seulement en post-curseur, mais aussi en post-balance. Autrement dit, la position panoramique du signal d’envoi sur l’auxiliaire (qui doit être un canal réglé sur stéréo ou multicanal) suit la position Pan/Balance ou Panoramique Surround de la tranche de console.16 Un codage par couleur facilite l’identification de la position/de l’acheminement d’envoi.  Les logements d’envoi post-curseur sont affichés en bleu.  Les logements d’envoi pré-curseur sont affichés en vert.  Les logements d’envoi post-balance sont affichés en orange. Module Balance binaurale et post-traitement Le menu Sortie des tranches de console audio et d’instruments propose désormais le réglage Binaural :si vous activez cette option, la commande Pan/Balance des tranches de console est remplacée par une Balance binaurale. Cette Balance binaurale est un processeur psycho-acoustique capable de simuler des positions de sources sonores arbitraires (y compris les informations montantes et descendantes) par le biais d’un signal stéréo standard. Ce processus imite l’oreille humaine qui est capable d’interpréter des informations de position (d’où arrive un son), malgré le fait que seuls deux « récepteurs » (vos oreilles) sont utilisés pour capturer le son. Le module de post-traitement binaural n’est disponible qu’avec les tranches de console auxiliaires et de sortie. Il s’insère comme tout autre module (via le sous-menu Imagerie). Ce module vous permet d’appliquer différents modes de compensation sur un bus ou une sortie stéréo, à travers lesquels plusieurs, voire tous les signaux de canaux à balance binaurale sont acheminés. Vous économisez ainsi la puissance de traitement et basculez facilement d’un mode de compensation à l’autre. Nouvelles commandes dans le menu Réglage de tranche de console Le menu Réglage de tranche de console propose les deux nouvelles commandes suivantes :  Réinitialiser la tranche de console.  Supprimer le réglage de tranche de console. Modèles et gestion des projets La gestion des projets a été optimisée dans Logic Pro 8, pour vous garantir rapidité et simplicité lors de la création et de la gestion de vos projets, qu’ils soient nouveaux ou existants. Modèles Très facile à utiliser, une nouvelle zone de dialogue Modèles est maintenant disponible. Un grand nombre de modèles prédéfinis vous est proposé. Ils peuvent vous servir de point de départ pour différents types de projets. Qui plus est, vous pouvez enregistrer n’importe quel projet comme un modèle.17 Nouveau menu Action de démarrage Vous pouvez configurer Logic Pro de telle sorte qu’il ouvre ou crée automatiquement des projets au démarrage, en choisissant une action de démarrage dans l’onglet Logic Pro > Préférences > Globales > Gestion du projet.  Ne rien faire : comme son nom l’indique, si vous choisissez cette option, rien ne se produit lorsque vous ouvrez Logic Pro. Vous devez alors créer un projet ou ouvrir un projet existant ou un modèle pour commencer à travailler.  Ouvrir le projet le plusrécent :ouvre automatiquement le dernier projet ouvert la dernière fois que vous avez quitté Logic Pro.  Ouvrir un projet existant : affiche automatiquement la zone de dialogue Ouvrir, dans laquelle vous pouvez rechercher un projet existant.  Créer un projet d’après un modèle :ouvre automatiquement la zone de dialogue Modèles.  Créer un projet vide : charge automatiquement un projet vide et ouvre la zone de dialogue Enregistrer sous, dans laquelle vous pouvez nommer et enregistrer votre projet.  Créer un projet via un modèle par défaut : ouvre automatiquement le modèle par défaut et la zone de dialogue Enregistrer sous, dans laquelle vous pouvez nommer et enregistrer votre projet. Vous avez la possibilité de définir n’importe quel projet comme le modèle « par défaut ». Cette option correspond à la commande Chargement automatique proposée par les anciennes versions de Logic. Remarque :le morceau par défaut chargé par les versions antérieures (un projet Plain Vanilla) est toujours accessible. Il vous suffit de maintenir la touche Option enfoncée alors que vous choisissez Fichier > Nouveau. Dans Logic Pro 8, un nouveau projet vide est alors généré et la zone de dialogue Nouvelles pistes est automatiquement affichée. Suppression du Gestionnaire de projet En raison des améliorations apportées à Logic Pro 8, le Gestionnaire de projet des précé- dentes versions a été supprimé. Il est remplacé par le Navigateur (voir « Navigateur » à la page 3), la Bibliothèque (voir « Bibliothèque » à la page 3) et les options étendues d’enregistrement des projets. Meilleure gestion des ressources des projets Vous avez la possibilité d’enregistrer l’une ou l’intégralité des ressources des types suivants dans le dossier de projet :tous les fichiers audio, instruments EXS (et échantillons), échantillons Ultrabeat, réponses d’impulsion SpaceDesigner et fichiers de film enregistrés (et importés). Ces options vous sont proposées dans la zone de dialogue standard Enregistrer ou Enregistrer sous d’un projet. Cochez simplement la case Inclure les ressources, puis cochez les cases correspondant à vos besoins dans les Options avancées. Ces ressources sont également disponibles sous forme de réglages de projet. Vous pouvez modifier et enregistrer à tout moment les ressources d’un projet.18 Durée prolongée des projets Logic Pro 8 intègre un nouveau format d’horloge interne pour les événements qui autorise des projets d’une durée nettement supérieure. À un tempo normal, cette durée équivaut approximativement à 12 heures. Compatibilité des projets Les projets enregistrés dans Logic Pro 8 ne sont pas compatibles avec les versions anté- rieures de Logic (du fait du nouveau format d’horloge interne). Les projets enregistrés au format Logic 5.x, 6.x ou 7.x peuvent être importés dans Logic Pro 8. Les morceaux plus anciens (enregistrés dans Logic version 4.x ou antérieure) doivent être ouverts dans Logic 5, 6 ou 7, puis enregistrés afin de pouvoir être ouverts dans Logic Pro 8. Modification du fonctionnement de la sauvegarde automatique Lorsque vous enregistrez un projet, Logic Pro 8 effectue automatiquement une copie de sécurité (une sauvegarde) du fichier du projet. Les fichiers de sauvegarde sont placés dans le dossier du projet et portent le même nom que le projet, suivi du caractère « ~ ». La préférence relative à la sauvegarde automatique a donc été supprimée. Modification du fonctionnement à la fermeture des fenêtres La fermeture de toutes les fenêtres ouvertes ferme désormais automatiquement le projet en cours. Une zone de dialogue vous invite alors à enregistrer et quitter le projet, à quitter le projet (sans enregistrer) ou à annuler l’opération. Ouverture de fichiers MIDI Lorsque vous ouvrez un fichier MIDI, Logic Pro 8 crée automatiquement des pistes d’instruments logiciels pour chaque piste MIDI et affecte à chacune un instrument GarageBand approprié. Si vous souhaitez utiliser des pistes/appareils MIDI externes pour chaque piste MIDI (au lieu des instruments GarageBand), appuyez sur la touche Option alors que vous ouvrez le fichier MIDI. Automation Logic Pro 8 améliore les fonctions d’automation disponibles dans les précédentes versions de diverses façons : Création de nœuds au bord d’une région Le menu Options > Automation de piste propose deux commandes supplémentaires pour la création de nœuds d’automation au niveau du bord d’une région :  Créer 2 nœuds au bord de la région.  Créer 4 nœuds au bord de la région.19 Alignement des nœuds d’automation sur les valeurs de la grille Une nouvelle option du menu Alignement vous permet d’aligner les nœuds d’automation des pistes et Hyper Draw (basés sur les régions) sur les positions de la grille. Pour ce faire, il vous suffit de choisir Aligner l’automation dans le menu Alignement. Remarque :les modifications apportées aux données d’automation s’alignent toujours sur une position absolue, que l’option « Aligner sur la valeur absolue » soit activée ou non. Décalage des données d’automation Le nouveau paramètre Décalage d’alignement affiché par les préférences Automation vous permet d’avancer ou de reculer légèrement dans le temps les données d’automation (en ticks), si l’option Aligner l’automation est activée. Vous pouvez également activer ce paramètre directement via le menu Alignement. Suite à l’activation du paramètre Décalage d’alignement, toutes les données d’automation créées à partir de cet instant sont décalées du nombre de ticks défini (sur les pistes ou dans les régions contenant des données d’automation Hyper Draw). Modifications de l’outil Automation Vous pouvez maintenant accéder aux deux modes de l’outil Automation sous forme de deux outils distincts :  L’outil Sélection d’automation remplace l’ancien mode Sélection de l’outil Automation.  L’outil Courbe d’automation remplace l’ancien mode Courbe de l’outil Automation. Création automatique de pistes Si vous activez l’un des modes Write d’automation sur une tranche de console qui n’est utilisée par aucune piste de la fenêtre Arrangement, une nouvelle piste est créée (ainsi qu’une voie d’automation). Amélioration des fonctions relatives aux pistes globales Les pistes globales ont été améliorées comme suit : Nouvelle zone de dialogue de configuration Les réglages des pistes globales affichés dans le menu Présentation des anciennes versions de Logic Pro ont été déplacés. En effet, tous les réglages de présentation de ces pistes sont dorénavant accessibles via la commande Présentation > Configurer les pistes globales (ou en cliquant sur la zone d’en-tête des pistes globales avec le bouton droit de la souris). La zone de dialogue Configurer les pistes globales apparaît alors. Elle met à votre disposition des cases à cocher pour chaque type de piste globale, ainsi que des boutons Tout activer et Tout désactiver.20 Nouvelle zone de dialogue Table des battements Le menu Sensibilité (Détection) situé dans l’en-tête des pistes de la Table des battements vous propose des valeurs comprises entre 0 et 99. Cliquez dans la zone d’en-tête, puis faites glisser le pointeur à la verticale ou double-cliquez, puis saisissez une nouvelle valeur. Vous obtenez ainsi une plus grande précision, ce qui améliore d’autant les résultats de l’analyse. Cliquez sur le bouton « Battements issus de la région » pour ouvrir une nouvelle zone de dialogue. Vous pouvez y choisir la valeur de la note, comme dans les précédentes versions, mais aussi y sélectionner l’un des deux algorithmes disponibles pour l’analyse de la région.  Tolérer les événements manquants ou supplémentaires : ce nouvel algorithme porte bien son nom car il procède tel qu’indiqué. Utilisez-le pour les régions audio.  Utiliser exactement toutes les notes existantes : cet algorithme détecte tous les éléments transitoires. Utilisez-le (comme dans les versions antérieures) pour les régions MIDI qui attribuent une note à chaque élément transitoire. Marqueurs et altérations alternatifs La zone d’en-tête des pistes globales des marqueurs et des altérations contient maintenant un menu Alternative. Il fonctionne de manière très semblable au menu Tempo alternatifs, en vous permettant de créer jusqu’à neuf pistes discrètes de marqueurs et altérations alternatifs, chacune contenant un ensemble différent de marqueurs ou d’altérations. Partage de données Logic Pro sur un réseau Grâce à Logic Pro 8, vous pouvez partager et sauvegarder les types de données suivants sur un réseau :  réglages des modules,  réglages des tranches de console,  jeux de raccourcis clavier. Vous pouvez ainsi collaborer en toute simplicité avec d’autres utilisateurs de Logic Pro. Pour partager ou sauvegarder vos données, procédez de l’une des manières suivantes :  via un réseau local, grâce à Bonjour,  sur Internet, grâce à .Mac (un compte .Mac est alors nécessaire). Traitement audio distribué (nœuds) La gestion des nœuds a été grandement simplifiée. Une fois que vous avez configuré un nœud et activé son utilisation sur un hôte, vous pouvez couper la connexion réseau ou éteindre le nœud,sans causer le moindre problème du côté de l’hôte. Dès que le nœud est redémarré, il établit automatiquement sa connexion avec l’hôte et est prêt à être utilisé. Un nouvel état a été ajouté au bouton « Sync en attente » pour indiquer les cas où la synchronisation des données entre l’hôte et le nœud n’est pas terminée.21 Traitement des effets Audio Unit Logic Pro 8 autorise le traitement d’effets Audio Unit sur les ordinateurs nœuds. Remarque :les modules d’effets Audio Unit doivent être installés correctement (y compris les mécanismes de protection contre la copie) sur tous les ordinateurs nœuds. Vous pouvez désactiver le traitement des nœuds pour des effets Audio Unit incompatibles, via Audio Units Manager. Notation L’Éditeur de partition offre plusieurs nouvelles fonctions. Nouvelles appellations d’éléments existants Les ensembles d’instruments s’appellent désormais des jeux de partitions. Quant aux styles de partition, il s’agit maintenant de styles de portée. Fenêtre Style de portée : paramètre Plage de notes La nouvelle fenêtre Style de portée vous permet de définir une plage de notes correspondant à un style de portée : les notes situées en dehors de cette plage ne sont pas affichées dans l’Éditeur de partition. Vous pouvez ainsi masquer les notes utilisées pour les opérations de changements de clé (par exemple, les bibliothèques d’échantillons VSL chargées dans le module EXS24 mkII). Redimensionnement d’un indicateur de portée Le nouveau paramètre Taille présent dans l’onglet Clés et altérations des réglages de partition pour le projet vous permet de modifier l’apparence de l’indicateur sur la portée (souvent en le rendant plus large à des fins de conduite). Il est exprimé sous forme de valeurs standard et de pourcentages. Dans les systèmes simples, les deux nombres sont affichés (par exemple, 4/4). Dans les systèmes doubles, le nombre supérieur est affiché sur le système supérieur, le nombre inférieur sur le système inférieur. Définition de la valeur de quantification de la partition Vous pouvez utiliser les commandes Fonctions > Quantification > Fixer la position des notes affichées et Fixer la position et la durée des notes affichées pour « figer » la quantification de l’affichage de tous les événements MIDI du projet. Ces commandes peuvent être utiles pour l’exportation de projets (accompagnés des réglages de quantification de l’affichage) vers d’autres programmes de notation qui ne bénéficient pas d’une option de quantification de l’affichage.22 Symboles de saut de page et de fin de ligne La palette des symboles inclut un nouveau groupe de symboles, notammentles évé- nements Fin de ligne, Saut de page, Pas de fin de ligne et Pas de saut de page. Une fois insérés, il est impossible de les déplacer automatiquement (lorsque vous modifiez les réglages de présentation du projet, redimensionnez la fenêtre, etc.). Vous pouvez toutefois annuler l’emplacement des événements Fin de ligne, Saut de page, Pas de fin de ligne et Pas de saut de page à l’aide de l’outil Mise en page. Vous pouvez déterminer les fins de ligne et les marges de portées individuelles pour chaque jeu de partitions, ainsi que pour chaque partie extraite. Importation de styles de texte Vous pouvez désormais utiliser la fonction Importer réglages pour importer des styles de texte de partition. Il vous suffit de choisir Fichier > Réglages du projet > Importer réglages, puis de cocher la case Styles de texte en bas de la fenêtre Importer réglages. Épaisseur de hampe et de liaison Les paramètres Épaisseur de hampe et de liaison (onglet Fichier > Réglages du projet > Partition > Style) sont dorénavant affectés par le paramètre Échelle des jeux de partitions et le paramètre Taille des styles de portée. Fenêtre Triolets optimisée La fenêtre Triolet contient désormais une case à cocher Accepter les demi-valeurs. Si cette case est cochée, les N-triolets peuvent posséder des valeurs de notes deux fois moins longues que la valeur de triolet standard. Modification des raccourcis clavier Il existe un certain nombre de nouveaux raccourcis clavier dans Logic Pro 8pour les nouvelles fonctions et opérations, ainsi que pour répondre aux évolutions de l’interface. Il va sans dire que plusieurs raccourcis clavier existants ont changé de nom pour correspondre aux éléments, fonctions et commandes modifiées dans l’application. Suppression de la fonction d’apprentissage des commandes MIDI La fonction d’apprentissage des commandes MIDI (présente dans la fenêtre Raccourci clavier des versions précédentes) a été supprimée. L’assignation des événements ou des données MIDI aux commandes de Logic Pro 8 se fait maintenant dans la fenêtre Assignation de contrôleur. Préréglages et exportation Un sous-menu Préréglages a été ajouté au menu Options pour vous permettre de faire une sélection rapide parmi tous les jeux de raccourcis clavier enregistrés dans le dossier ~Bibliothèque/Application Support/Logic/Key Commands. Grâce à la nouvelle commande Exporter, vous pouvez très simplement exporter le jeu de raccourcis clavier actuel vers l’emplacement de votre choix.23 Prise en charge des surfaces de contrôle Cette rubrique offre une vue d’ensemble des fonctionnalités de Logic Pro 8 en matière de prise en charge des surfaces de contrôle. Pour en savoir plus sur ces fonctionnalités et leur utilisation, consultez le manuel Prise en charge des surfaces de contrôle de Logic Pro 8. Nouvelles appellations  Les présentations Multicanal et Tranche de console s’appellent aujourd’hui les présentations Table de mixage et Canal.  Le mode Pistes est maintenant appelé le mode Tranches de console.  Le menu Mode de visualisation de piste a été renommé en Mode de présentation des tranches de console. Ce mode offre trois nouvelles présentations pour la table de mixage : Simple, Arrangement et Tout, en plus des pistes (l’ancien mode de présentation Arrangement). Contournement des surfaces de contrôle Vous pouvez à l’heure actuelle ignorer temporairement vos surfaces de contrôle en choisissant Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Ignorer toutes les surfaces de contrôle. Cette option s’avère particulièrement utile pour faire taire momentanément les curseurs motorisés des surfaces de contrôle lorsque vous enregistrez dans la même pièce. Elle est également très pratique pour résoudre des erreurs de données MIDI ou pour réduire la bande passante MIDI nécessaire. La nouvelle préférence Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Préférences > Ignorer tout à l’arrière-plan vous permet même de partager votre surface de contrôle avec d’autres applications, lorsque Logic Pro 8 n’est plus le programme activé. Nouvelle case à cocher « Cliquer sur le curseur sélectionne la piste » L’onglet Logic Pro > Préférences > Surfaces de contrôle > Générales comporte une nouvelle case à cocher intitulée « Cliquer sur le curseur sélectionne la piste » :si cette case est cochée, vous sélectionnez la piste correspondante dès que vous cliquez sur un curseur de la surface de contrôle. Remarque :cette fonction n’est disponible qu’avec les appareils comportant des curseurs sensibles aux clics. Simplification accrue de la présentation Simple La présentation Simple de la fenêtre Assignation de contrôleur a été mise à jour pour simplifier et accélérer davantage les tâches d’assignation de base sur les surfaces de contrôle.24 Prise en charge du matériel audio Les paragraphes suivants détaillent les changements survenus au niveau de la prise en charge du matériel audio dans Logic Pro 8. Prise en charge optimisée du matériel Apogee Le tableau de bord Apogee dédié proposé par Logic Pro 8 a été amélioré. Outre le matériel Ensemble, vous pouvez maintenant contrôler du matériel Duet d’Apogee. Consultez le document Utilisation d’Apogee Logic Pro 8 pour en savoir plus. Choix du matériel de lecture L’Éditeur des échantillons, le chutier Audio et la Navigateur vous autorisent à écouter vos données audio par le biais d’un matériel particulier. Par défaut, il s’agit de Core Audio. Cliquez sur le bouton Pré-écoute (icône représentant un haut-parleur) tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée pour changer le matériel affecté à la sortie. D’un point de vue technique, une nouvelle tranche de console de pré-écoute est créée dans la table de mixage (avec un numéro plus élevé que toutes les tranches de console déjà présentes dans le projet). Si vous effectuez votre pré-écoute sur du matériel DAE, la tranche de console portant le numéro le plus élevé (possible avec la configuration matérielle actuelle) est utilisée. Environnement La nouvelle interface n’a introduit que quelques modifications mineures dans la fenêtre Environnement.  La couche Audio s’appelle dorénavant la couche Table de mixage.  Une nouvelle commande Présentation > Fenêtre flottante sans cadre a été ajoutée. Elle vous sert à configurer une couche Environnement redimensionnée, que vous pouvez par la suite ouvrir sous la forme d’une fenêtre flottante (généralement de petite taille) au sein d’un screenset. Les barres de menus et d’autres éléments sont alors supprimés de la fenêtre flottante Environnement, ce qui vous permet de libérer de l’espace à l’écran. Le tableau de bord MMC constitue un parfait exemple d’utilisation de cette nouvelle commande.  L’élément de menu Nouveau > Objet audio a été remplacé par l’élément de sous-menu Tranche de console. Vous pouvez donc créer de nouvelles tranches de console audio (audio, instruments logiciels, auxiliaires, etc.) en choisissant l’option appropriée. En règle générale, vous n’aurez pas besoin de procéder de la sorte, du fait des nouvelles fonctions de création de pistes/tranches de console disponibles dans la fenêtre Arrangement. Vous pouvez toujours créer les tranches de console du bus et d’entrée (objets) via ce menu. D’un point de vue fonctionnel, ces commandes sont identiques aux précédentes versions. Elles ont uniquement été conservées pour assurer la compatibilité avec des projets créés dans des versions antérieures à Logic Pro 8. Toutefois, les fonctions qu’elles offrent sont aujourd’hui directement accessibles dans les tranches de console audio et auxiliaires, ce qui vous garantit une plus grande flexibilité.25 Vidéo Une nouvelle option Suivre Tempo a été ajoutée aux réglages vidéo pour le projet. Lorsque cette case est cochée, vous pouvez définir un tempo de base dans le champ numérique situé en dessous. Comme son nom l’indique, cette option permet à la vidéo de suivre les changements de tempo survenant dans Logic Pro 8. Modifications apportées aux instruments et aux effets Cette rubrique offre une vue d’ensemble des fonctionnalités de Logic Pro 8 en matière d’instruments et d’effets. Pour en savoir plus sur ces fonctionnalités et leur utilisation, consultez le manuel Instruments et effets de Logic Studio. Les modifications d’ordre général ayant un impact sur l’utilisation des modules dans toute l’application sont décrites dans le Manuel de l’utilisateur de Logic Pro 8. Généralités Cette rubrique décrit les nombreuses modifications affectant l’utilisation de tous les modules d’effets et d’instruments dans Logic Pro 8. Utilisation d’instruments multi-sortie La configuration des instruments multi-sortie a été simplifiée dans Logic Pro 8 : lorsque vous insérez un module d’instrument multi-sortie dans un canal d’instrument, un bouton + apparaît en dessous de la tranche de console. Cliquez sur ce bouton et une tranche de console auxiliaire est affichée à droite du canal d’instrument précédemment assigné à l’instrument multi-sortie inséré. Répétez cette étape pour créer d’autres tranches de console auxiliaires (assignées automatiquement), jusqu’au nombre maximal autorisé par le module d’instrument. Suite à la création de la première tranche de console auxiliaire pour l’instrument multi-sortie, un bouton « – » apparaît à côté du bouton « + ». Cliquez sur ce bouton « – » pour supprimer des canaux auxiliaires. Instruments logiciels en mode Live Les instruments logiciels en mode Live (prêts pour la lecture) requièrent beaucoup plus de ressources que ceux qui se contentent de lire des régions existantes. Pour un usage moins intensif de la puissance de traitement, la sélection de la piste d’un instrument logiciel dans Logic Pro 8 n’active pas immédiatement le mode Live. En fait, il n’est activé qu’après la réception d’un événement MIDI en Live. Le bouton Enregistrement activé des pistes d’instruments reflète l’état actuel. Remarque :si vous lancez un enregistrement, l’instrument passe immédiatement en mode Live (comme dans Logic Pro 7). Vous avez également la possibilité de cliquer sur le bouton Enregistrement activé d’une piste d’instrument pour activer le mode Live.26 Nouveau mode de faible latence Le mode de faible latence vous permet de limiter le délai maximal occasionné par l’utilisation des modules. Les modules sont alors ignorés, afin de s’assurer que le retard maximal éventuellement subi (sur l’intégralité du cheminement du signal de la piste actuelle) reste inférieur à la valeur sélectionnée. Le mode de latence faible s’avère extrêmement utile lorsque vous devez jouer d’un instrument logiciel (ou le contrôler via un canal audio) et que des modules impliquant des temps de latence élevés sont utilisés, quel que soit l’emplacement sur le cheminement du signal pour la piste ou le canal sélectionné. Vous définissez le retard maximal lié aux modules dans l’onglet Générales des préférences Audio. Cliquez sur le bouton Mode de faible latence de la barre de transport ou cochez la case du même nom dans l’onglet Générales des préférences Audio pour activer ce mode. Nouvelles interfaces pour les effets L’interface utilisateur de tous les modules d’effets différenciés par la couleur bleue a été améliorée afin de les rendre plus faciles à utiliser. L’interface de Multipressor a également été optimisée pour un usage plus simple. Nouvel en-tête pour les modules L’en-tête de tous les modules a été repensé. Il est désormais plus facile à lire et comporte des boutons Précédent et Suivant (réglage de module). Un bouton Comparer a également été ajouté dans le but de simplifier l’accès aux états des paramètres des modules modifiées/ non modifiés. L’en-tête des modules en versions Surround multicanaux affiche un groupe supplémentaire de boutons. Ces boutons vous permettent d’accéder aux options d’acheminement et de configuration Surround du module concerné. Menu Module simplifié Deux niveaux ont été supprimés dans la hiérarchie du menu Module afin d’accélérer la recherche et la sélection des modules. Vous pouvez dorénavant directement cliquer sur le nom d’un module pour l’insérer, plutôt que d’avoir à choisir entre mono et sté- réo. Le module est alors automatiquement inséré dans une variante qui correspond au mieux au format du canal (entrée et sortie). Éditeur d’instruments EXS24 mkII modifié Le nouvel Éditeur d’instruments EXS24 mkII offre une interface utilisateur plus intuitive, ce qui facilite son utilisation. Les fonctions relatives aux notes incluent la possibilité de modifier graphiquement les plages de vélocité des groupes et des zones.27 Ultrabeat La nouvelle version de Logic Pro 8 assure à Ultrabeat son lot de nouvelles fonctions et d’améliorations. Automation pas à pas En mode Édition, un nouveau commutateur vous permet d’enclencher le mode d’automation pas à pas d’Ultrabeat. Ce mode d’automation vous sert à programmer plusieurs modifications de paramètres, pas à pas, pour chaque son de percussion. Vous pouvez ainsi automatiser autant des paramètres disponibles que vous le souhaitez, en procédant pas à pas. Vous avez la possibilité de modifier tous les paramètres sonores intégrés aux fonctions de la section Synthétiseur, à l’exception des menus (modulation, routages, etc.), des boutons (types d’oscillateurs, boutons de la section Déclencheur/Groupe) et des paramètres Balance/Diffusion. Grille du séquenceur en présentation complète Cliquez sur le bouton Présentation complète dans l’angle inférieur droit d’Ultrabeat pour activer/désactiver l’affichage des commandes du synthétiseur sur une large grille, remplie par les boutons des déclencheurs. Indépendamment du son actuellement sélectionné, cette grille affiche 32 boutons de déclencheurs, pour chacun des 25 sons de percussion. Importation d’instruments EXS Vous pouvez désormais utiliser la fonction Importer d’Ultrabeat pour importer des sons issus d’instruments EXS : Ultrabeat reproduit ensuite au plus près le style EXS. Les zones EXS multicouches sont configurées comme des sons de percussion en plusieurs couches grâce au mode de lecture des échantillons de l’Oscillateur 2. Source sonore Side Chain pour l’Oscillateur 1 L’Oscillateur 1 propose un nouveau mode Side Chain : lorsque ce mode est activé, Ultrabeat utilise une entrée externe Side Chain comme source de l’Oscillateur 1.Vous pouvez ainsi envoyer le signal de tout canal audio, auxiliaire ou entrée en mode Live vers les filtres, les enveloppes, l’oscillateur sub-audio et le séquenceur pas à pas d’Ultrabeat. Accent par voix Le séquenceur pas à pas d’Ultrabeat affiche maintenant un bouton Accent (identique au bouton Swing) qui vous permet d’activer et de désactiver le réglage Accent à l’échelle de chaque son de percussion. Vous pouvez alors accentuer les cymbales,sans influencer la grosse caisse, par exemple. Commandes supplémentaires de génération de pas Cliquez sur l’un des boutons des déclencheurs tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée (ou avec le bouton droit de la souris) dans la rangée des déclencheurs du séquenceur pas à pas pour ouvrir le menu contextuel Déclencheur. Ce menu vous propose un certain nombre de commandes de création de pas et de réorganisation, y comprisdes commandes pour ajouter un pas sur chaque temps faible ou fort, pour rendre aléatoires les pas existants ou pour décaler des pas d’un montant défini.28 Nouveau son d’initialisation des échantillons Le menu contextuel Son de percussion (ouvert si vous cliquez avec le bouton droit de la souris ou tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée sur un son de percussion dans la section Assignation) propose un nouveau son d’initialisation des échantillons. Ce son initialise les paramètres du filtre et de la tonalité (avec des réglages neutres), ce qui correspond à des conditions idéales pour commencer à créer des sons de percussion basés sur des échantillons. ES2 La nouvelle version de Logic Pro 8 intègre à ES2 des nouvelles fonctions et des améliorations. Fonctions Surround Lorsqu’ils sont insérés comme une instance Surround, les paramètres étendus ES2 comportent les paramètres Plage Surround et Diversité du Surround :  Plage Surround :détermine la plage de l’angle Surround, comprise entre 0 et 360 °. Autrement dit, ce paramètre définit la largeur de la trame Surround.Vous pouvez moduler le mouvement des sons, au sein de cette plage Surround, en utilisant la cible Diversité du Routeur.  Diversité du Surround : détermine la répartition du signal de sortie entre vos haut-parleurs Surround. Si vous choisissez une valeur égale à 0,seuls les haut-parleurs situés au plus près de la position du signal d’origine transmettent le signal. Une valeur de diversité égale à 1 répartit uniformément le signal sur tous les haut-parleurs. Présentation Macro La section située en bas de l’interface ES2 vous permet de basculer entre deux présentations Macro :  Macro : affiche un certain nombre de paramètres de macro qui ont un impact sur des groupes d’autres paramètres.  Macro uniquement : remplace l’interface ES2 par une présentation dédiée (et bien plus petite) limitée aux paramètres de macro. En présentation Macro, des commandes réservées aux macros vous permettent de régler rapidement et en toute simplicité plusieurs paramètres de génération de sons ES2 simultanément. Vous pouvez utiliser votre souris ou les boutons et les curseurs de votre clavier MIDI, comme si vous disposiez d’un vrai synthétiseur. Amélioration des enveloppes de vecteurs Vous pouvez dorénavant ajouter jusqu’à 16 points à l’axe temporel d’une enveloppe de vecteur.Vous avez également accès à un nouveau menu contextuel en cliquant n’importe où dans l’enveloppe de vecteur tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée.29 Nouveaux groupes aléatoires ES2 vous offre quatre nouvelles destinations aléatoires :  Vector Env XY Pad X only.  Vector Env XY Pad Y only.  Vector Env Shuffle Times.  Vector Env Shuffles Times. Sculpture La nouvelle version de Logic Pro 8 assure à Sculpture de nouvelles fonctions et des améliorations. Fonctions Surround Lorsqu’ils sont insérés comme une instance Surround, les paramètres étendus Sculpture comportent les paramètres Plage Surround et Diversité du Surround :  Plage Surround : détermine la plage de l’angle Surround. Autrement dit, ce paramètre définit la largeur de la trame Surround. Pour comprendre encore plus facilement l’utilisation de ce paramètre, imaginez un oscillateur sub-audio routé vers la position de balance d’un capteur d’une valeur de 1,0. Si vous choisissez une forme d’onde en dents de scie pour l’oscillateur sub-audio et que la Plage Surround est réglée sur 360, vous obtenez un mouvement circulaire de la sortie vocale (autour de l’ensemble du cercle Surround). Le paramètre Plage Surround influence de la même façon la diffusion des notes et du capteur.  Diversité du Surround : détermine la répartition du signal de sortie entre vos haut-parleurs Surround. Si vous choisissez une valeur égale à 0,seuls les haut-parleurs situés au plus près de la position du signal d’origine transmettent le signal. Une valeur de diversité égale à 1 signifie que tous les haut-parleurs transmettent la même proportion du signal. De plus, la nouvelle cible de modulation Diversité vous permet de contrôler dynamiquement la répartition de la sortie vocale sur les canaux Surround (tout comme si vous étiez en train de régler le paramètre Diversité dans le Panoramique Surround). Qui plus est, les instances Surround garantissent un vrai délai Surround : la nappe Temps de retard est convertie en nappe purement « groove » dans le but de contrôler le retard entre :  les canaux Droite et Gauche (haut-parleurs) à l’horizontale,  les canaux Avant et Arrière (haut-parleurs) à la verticale. Vous pouvez accéder séparément au paramètre Diffusion sous la forme d’un champ d’édition situé à gauche de la nappe.30 La commande Intercommunication contrôle toujours le retour croisé entre les lignes de retard, mais elle offre en plus d’autres modes d’intercommunication. Vous pouvez y accéder dans la section Paramètres étendus de Sculpture :  Gauche-Droite.  Avant-Arrière.  Sens des aiguilles d’une montre.  Sens inverse des aiguilles d’une montre.  Zig-zag. Effacement et copie des paramètres Retard Vous pouvez désormais cliquer sur la nappe Temps de retard tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée pour accéder à un menu contextuel contenant les commandes Effacer, Copier et Coller pour les réglages de retard. Utilisez ces commandes pour copier et coller des réglages de retard entre plusieurs instances Sculpture ou entre des réglages chargés à la suite. La commande Effacer vous permet de réinitialiser les réglages de retard en cours. Nouveau mode Sustain Le menu « Mode Sustain de l'enveloppe de métamorphose » propose le nouveau mode Analyser via CtrlB : lorsque ce mode est activé, la position du plan de montage au sein de l’enveloppe est « déconnectée » du temps réel et vous pouvez alors « analyser » l’ensemble de la plage de temps en utilisant le contrôleur MIDI choisi pour Ctrl + B. EFM 1 Les paramètres étendus d’EFM 1 proposent dorénavant des fonctions d’assignation du contrôleur MIDI. Vous avez toute latitude pour assigner n’importe quel contrôleur MIDI (et le niveau de modulation correspondant) aux deux paramètres suivants :  Intensité FM.  Vibrato. Nouveau Delay Designer Logic Pro 8 intègre Delay Designer, un retard multi-tap qui assure jusqu’à 26 taps (points de lecture). Delay Designer vous permet de contrôler les aspects suivants de chaque tap :  Niveau et balance.  Filtres passe-haut et passe-bas.  Transposition de tonalité de deux octaves (vers le haut ou le bas). Parmi les autres paramètres ayant un impact sur l’effet dans son ensemble figurent la synchronisation, la quantification, le retour, etc.31 Delay Designer vous offre une large palette en matière de conception de sons.Vous pouvez d’ailleurs l’utiliser dans la quasi-totalité des cas, du simple effet d’écho au séquenceur de motif audio. Il peut vous servir à créer des rythmes complexes et fluctuants en synchronisant le positionnement des taps, puis en combinant judicieusement la transposition de la tonalité et le filtrage. Comme vous le feriez avec la commande Retour dans le cas d’un retard simple, vous pouvez définir plusieurs taps comme de simples « répétitions » d’autres taps mais vous disposez alors d’un contrôle individuel sur chaque répétition. Vous avez la possibilité d’utiliser Delay Designer avec des canaux dotés d’entrées et/ou de sorties mono, stéréo ou Surround. Nouvel effet Echo Logic Pro 8 comprend le module d’effet Echo d’une extrême simplicité. Cet effet synchronise toujours le retard sur le tempo du projet, ce qui vous permet de créer rapidement des échos sur la durée de votre composition. Nouvel effet Microphaser Logic Pro 8 comporte un effet très simple, appelé Microphaser, qui vous permet de créer rapidement des effets de « swooshing » et de phases avec seulement trois paramètres. Amélioration de Space Designer La nouvelle version de Space Designer assure une compatibilité totale avec le format Surround :  Space Designer prend maintenant en charge le format de réponse d’impulsion jusqu’à 7.1 (y compris le format B).  La bibliothèque de réponses d’impulsion a été enrichie et propose des impulsions Surround de sites très populaires, comme le clocher Münster de la cathédrale d’Ulm ou les studios Bavaria Film.  Les instances Surround de Space Designer proposent quatre curseurs de sortie. Ensemble, ils constituent une petite table de mixage de sortie Surround.  Dans les instances Surround, le curseur Entrée laisse la place au curseur LFE vers réverbé- ration. Il détermine la proportion du signal LFE mixée avec les signaux Surround alimentant la réverbération. Space Designer comporte également un nouveau filtre d'égalisation à 4 bandes : deux bandes moyennes de paramétrage, une low shelving (inférieure) et une high shelving (supérieure).Vous pouvez activer l’ancien affichage Enveloppe pour observer la courbe EQ. Vous êtes alors en mesure de modifier graphiquement la bande EQ SpaceDesigner, comme s’il s’agissait de Channel EQ ou de Linear Phase EQ.32 Application Deconvolver séparée de Space Designer Les fonctions Deconvolver de Space Designer ont été étendues et sont désormais regroupées dans une application distincte, accessible via le dossier Applications/Utilitaires. Le bouton Déconvolutionner a été supprimé de Space Designer et vous ne pouvez donc plus ouvrir l’application DeConvolver à partir de Logic Pro 8. L’application Deconvolver est un programme d’enregistrement audio multipiste et de déconvolution. Il vous permet de créer vos propres réponses d’impulsion mono, stéréo et Surround pour la réverbération dans Space Designer. Pour en savoir plus, consultez le Manuel de l’utilisateur Deconvolver. Amélioration de la compression stéréo La version modifiée de Stereo Compressor vous permet d’intervertir le circuit entre divers modèles, y compris : Platinum, Classic A_R, Classic A_U, VCA, FET et Opto (optique). Cette nouvelle version intègre également un limiteur qui est déclenché par la sortie (après le contrôle du gain). Les informations du déclencheur servent à adapter de manière dynamique la compression (pour obtenir l’effet de limitation). Il en résulte une transition musicale et fluide entre la compression et la limitation. Le bouton Auto est également une nouveauté spéciale. Si vous cliquez dessus, le temps de libération s’adapte automatiquement au matériel audio. D’autres fonctions avancées, telles que le filtrage Side Chain et certains paramètres de coloration/overdrive par type analogique, ont été ajoutées aux paramètres étendus. Un nouveau paramètre Mixage est également disponible. Nouveaux effets Surround Logic Pro 8 intègre des versions réellement Surround des modules d’effets suivants :  DownMixer.  MultiMeter.  VU-mètre.  Compressor.  Gain.  SpaceDesigner.  Delay Designer.  Effets de modulation (Chorus, Flanger, Microphaser, Ensemble, Modulation Delay, Phaser, Tremolo).33 Match EQ La version Surround de l’effet Match EQ vous permet de filtrer séparément les réponses par canal grâce à des modèles multicanaux. Chaque canal peut donc être modifié individuellement. Si la configuration des canaux (du signal audio analysé et mis en correspondance) est incompatible, la somme mono de tous les canaux des modèles est utilisée. Le bouton Gestion LFE vous permet d’ignorer le canal LFE. Effets de modulation Logic Pro 8 comprend également les versions Surround des effets de modulation suivants : Chorus, Flanger, Microphaser, Ensemble, Modulation Delay, Phaser et Tremolo. Les phases des cycles de l’oscillateur sub-audio de ces effets sont verrouillées et réparties uniformément parmi les canaux Surround. Dans le cas des effets Modulation Delay, Tremolo et Phaser, vous pouvez contrôler le comportement Surround à l’aide des paramètres suivants :  Paramètre Phase de l’oscillateur sub-audio : contrôle le rapport des phases entre les différentes modulations des canaux. À 0°, des valeurs extrêmes de modulation sont obtenues simultanément sur tous les canaux. À 180° ou -180°, la distance possible entre les phases de modulation des canaux est la plus grande.  Menu Répartition : définit de quelle manière le décalage de phase entre les différents canaux est réparti dans la trame Surround. Vous avez le choix entre une répartition Circulaire, Aléatoire, Avant <> Arrière et Gauche <> Droite. Si vous chargez un réglage utilisant l’option Aléatoire, la valeur enregistrée pour le décalage de phase est récupérée. Si vous souhaitez ajouter un caractère aléatoire au réglage de phase, choisissez « Rendre à nouveau aléatoire » dans le menu Répartition. L’effet Ensemble met à votre disposition le paramètre Diffusion qui vous permet de répartir les voix au sein de la trame Surround. Remarque :l’effet Ensemble convertit le signal d’entrée en mono avant de le traiter. Par conséquent, il est inséré comme un effet multicanal en Surround dans les canaux Surround. Pour accéder aux paramètres Surround de l’effet Ensemble, vous devez insérer cet effet comme une instance Mono vers Surround ou Stéréo vers Surround. Down Mixer Grâce au nouveau module Down Mixer, vous pouvez régler le format d’entrée de la tranche de console Surround master, ce qui vous permet de vérifier rapidement le mixage Surround en stéréo, par exemple.Linear Phase EQ et Channel EQ Les effets Linear Phase EQ et Channel EQ proposent tous les deux un nouveau bouton Lien. Ce bouton active le couplage Gain-Q, qui règle automatiquement le Q (la bande passante) lorsque vous augmentez ou diminuez le gain sur n’importe quelle bande EQ, afin de préserver la bande passante perçue de la courbe en cloche. La section Paramètre étendu affiche désormais le menu Intensité de Gain-Q :si vous réglez le couple Gain-Q sur fort, vous préservez la quasi-totalité de la largeur de bande perçue, alors que si vous choisissez léger et médium vous autorisez des fluctuations lorsque vous augmentez ou diminuez le gain. Des réglages asymétriques permettent d’obtenir un couple plus fort avec des valeurs de gain négatives qu’avec des valeurs positives. Vous préservez donc mieux la bande passante perçue lorsque vous réduisez le gain plutôt qu’en l’accentuant. Match EQ Match EQ affiche un nouveau menu Extrêmes du fondu parmi ses paramètres étendus : choisissez Activé pour lisser la courbe du filtre aux extrémités supérieure et inférieure du spectre de fréquences. AutoFilter Totalement modifiée, l’interface AutoFilter met à votre disposition trois nouveaux boutons d’état du filtre, qui vous permettent d’activer au choix AutoFilter en mode Passe-haut, Passe-bande, et Passe-bas. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, Bonjour, Final Cut, Final Cut Pro, Logic, Mac et Ultrabeat sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. GarageBand est une marque déposée d’Apple Inc., alors que .Mac est une marque de service d’Apple Inc. Raccourcis clavier Raccourcis clavierA F D C G B H E A Visualiseur B Bandeau d’outils C Inspecteur de projets D Inspecteur de métadonnées E Inspecteur des ajustements F Navigateur G Palette de requête H Barre d’outilsPrésentations alt W Permuter la position du navigateur maj W Faire pivoter la position du navigateur V Passer au mode de présentation suivant A Visualiseur Y Afficher/Masquer les métadonnées du visualiseur maj Y Passer à la présentation suivante des métadonnées du visualiseur J Préférences des métadonnées maj alt H Mettre les zones dynamiques et statiques en surbrillance P Aperçu rapide maj O Ouvrir avec un éditeur externe B Bandeau d’outils M Afficher l'image originale Z Réduire/agrandir le visualiseur alt U Visualiseur plusieurs images alt R Visualiseur une seule image alt H Visualiseur Par trois alt O Visualiseur Comparer alt T Visualiseur En pile alt M Visualiseur secondaire Miroir alt A Visualiseur secondaire Alterner alt S Visualiseur secondaire Étendu alt B Visualiseur secondaire Désactivé alt X Visualiseur secondaire BureauOutils d’ajustement A Outil de sélection R Outil de rotation R R Passer d’un outil de rotation à l’autre O Outil de prélèvement maj O Outil d’application G Outil de redressement C Outil de rognage X Outil de retouche E Outil yeux rouges Inspecteurs I Afficher/Masquer l’inspecteur W Onglet suivant de l’inspecteur C Inspecteur de projets Q Placer le focus dans l’inspecteur de projets alt L Nouvel album vide L Nouvel album à partir de la sélection maj L Nouvel album intelligent N Nouveau projet maj N Nouveau dossierD Inspecteur de métadonnées ctrl K Afficher l’onglet Mots-clés ctrl E Afficher l’onglet EXIF ctrl I Afficher l’onglet IPTC ctrl O Afficher l’onglet Autre ctrl R Afficher l’onglet Archive E Inspecteur des ajustements ctrl H Tons clairs et tons foncés ctrl C Couleur ctrl M Mélangeur monochrome ctrl N Réduction du bruit ctrl S Renforcement de la netteté des contours ctrl V Vignette F Navigateur ctrl F Présentation Pellicule ctrl G Présentation Grille ctrl L Présentation Liste alt - Diminuer la taille des vignettes alt + Augmenter la taille des vignettes W Fermer l’onglet U Afficher/Masquer les métadonnées du navigateur maj U Passer au mode de présentation suivant des métadonnées du navigateur maj S Exporter les originaux maj E Exporter les copies de travailContrôles de sélection Naviguer < Faire pivoter vers la gauche maj < Faire pivoter vers la droite A Tout sélectionner maj A Tout désélectionner R Inverser la sélection maj Sélectionner jusqu’au début maj Sélectionner jusqu’à la fin Précédent dans la sélection ' Suivant dans la sélection Contrôles des copies de travail alt G Créer une copie de travail à partir de l’original alt J Créer une copie de travail à partir du JPEG original alt V Créer une copie de travail dupliquée maj alt G Créer une copie de travail à partir de l’original et ajouter à la sélection maj alt J Créer une copie de travail à partir du JPEG original et ajouter à la sélection maj alt V Créer une copie de travail dupliquée et ajouter à la sélectionG Palette de requête F Afficher/masquer la palette de requête ctrl Afficher tous les éléments non classés ou meilleurs ctrl & Afficher tous les éléments +1 ou meilleurs ctrl é Afficher tous les éléments +2 ou meilleurs ctrl " Afficher tous les éléments +3 ou meilleurs ctrl ' Afficher tous les éléments +4 ou meilleurs ctrl ( Afficher le classement Sélectionner (+5) uniquement ctrl § Tout afficher ctrl è Afficher les éléments non classés uniquement ctrl ' Afficher les éléments rejetés uniquement Contrôles de classement + Améliorer le classement - Abaisser le classement ç Rejeter * Sélectionner ctrl ç Rejeter et passer à l’élément suivant ctrl – Abaisser le classement et passer à l’image suivante ctrl + Améliorer le classement et passer à l’image suivante ctrl * Sélectionner et passer à l’élément suivant & é " ' ( Appliquer un classementH Barre d’outils maj T Afficher/Masquer la barre d’outils maj H Afficher/Masquer la palette de mots-clés I Importer H Afficher/Masquer la palette de l’inspecteur P Imprimer les images maj S Diaporama Plein écran F Entrer/Quitter le mode Plein écran J Déplacer vers la gauche K Arrêter le déplacement L Déplacer vers la droite Loupe Afficher/masquer la loupe maj alt + Augmenter le diamètre de la loupe maj alt - Diminuer le diamètre de la loupe maj + Augmenter le grossissement de la loupe maj - Diminuer le grossissement de la loupe Table lumineuse N Navigateur maj X Découvrir maj A Adapter espace Panoramique maj P Remettre sélectionContrôles de la pile K Créer un élément ouvert de la pile maj K Défaire la pile ` Définir comme extrait de pile alt $ Élever l’élément de la pile alt maj $ Abaisser l’élément de la pile alt K Scinder la pile maj K Ouvrir/ Fermer une seule pile alt Fermer toutes les piles alt ' Ouvrir toutes les piles alt A Empiler automatiquement alt Pile précédente alt Pile suivante E Tout sélectionner dans la pile maj E Réduire la sélection à la sélection principale Barre des commandes D Afficher/Masquer la barre des commandes alt & alt é alt " alt ' alt ( alt § alt è alt ! Appliquer les mots-clés prédéfinis attribués à ces touchesSupprimer les mots-clés prédéfinis attribués à ces touches maj alt & maj alt é maj alt " maj alt ' maj alt ( maj alt § maj alt è maj alt ! Contrôles de comparaison retour Définir l’élément de comparaison Sélectionner l’élément de comparaison retour Désélectionner l’élément de comparaison Classer la sélection de comparaison Classer le rejet de comparaison Abaisser le classement de l’élément de comparaison Améliorer le classement de l’élément de comparaison Faire pivoter vers la gauche l’élément de comparaison Faire pivoter vers la droite l’élément de comparaison Personnalisation des raccourcis clavier L’éditeur de commandes d’Aperture permet de personnaliser les raccourcis clavier et rationnaliser votre méthode de travail. Pour activer l’éditeur de commandes dans Aperture : n Choisissez Aperture > Commandes > Personnaliser. alt – alt + Copyright © 2008 Apple Inc. Tous droits réservés. Apple et le logo Apple sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Aperture est une marque d’Apple Inc. alt < alt > alt retour alt * alt ç Utilitaire de réponse d’impulsion Manuel de l’utilisateur? Apple Inc. © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Conformément aux lois relatives au droit d’auteur, toute copie, complète ou partielle, du présent manuel est interdite sans le consentement écrit d’Apple. Vos droits concernant le logiciel sont régis par le contrat de licence accompagnant ce dernier. Le logo Apple est une marque d’Apple Inc. déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. L’utilisation de ce logo via le clavier (Option + 1) à des fins commerciales sans le consentement écrit préalable d’Apple pourra constituer un acte de contrefaçon et de concurrence déloyale puni par les lois américaines en vigueur. Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce manuel soient les plus exactes possibles. Apple n’est pas responsable des erreurs d’écriture et d’impression. Remarque : comme Apple met régulièrement sur le marché de nouvelles versions et des mises à jour de son logiciel système, de ses applications et de ses sites Internet, les images qui illustrent le présent ouvrage peuvent différer légèrement de ce que vous voyez à l’écran. Apple Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Logic, Mac et Mac OS sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Les autres noms de sociétés ou de produits mentionnés ici sont des marques de leurs détenteurs respectifs. La mention de produits tiers n’est effectuée qu’à des fins informatives et ne constitue en aucun cas une approbation ni une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité vis-à-vis des performances ou de l’utilisation de ces produits. 3 Utilisation de l’Utilitaire de réponse d’impulsion L’Utilitaire de réponse d’impulsion est une application de déconvolution et d’enregistrement audio multipiste. Il vous permet de créer vos propres réponses d’impulsion mono, stéréo et Surround pour Space Designer, l’effet de réverbération à convolution de Logic Studio. Tous les paramètres et toutes les fonctions dont vous avez besoin pour créer des réponses d’impulsion sont réunis dans un même écran. L’interface de l’Utilitaire de réponse d’impulsion est divisée en quatre zones :  Zone Hardware I/O Assignment : comprend des menus locaux permettant de sélectionner l’entrée et la sortie audio.  Section du Monitor and Sweep Generator : offre des paramètres de monitoring et de génération de balayage sinusoïdal, ainsi que des boutons permettant de déconvoluer vos pistes audio en une réponse d’impulsion et d’écouter cette dernière.  Section Inputs/Track : répertorie toutes les pistes audio utilisées pour vos enregistrements de réponse d’impulsion.  Zone Editing : affiche les informations audio de la piste audio sélectionnée.4 La déconvolution est le processus utilisé pour créer des réponses d’impulsion à partir de balayages sinusoïdaux audio à large bande (enregistrés). La rubrique ci-dessous traite de la déconvolution et de son rôle dans le processus de création des réponses d’impulsion. Les rubriques suivantes présentent le matériel nécessaire à l’enregistrement des réponses d’impulsion et expliquent comment utiliser l’Utilitaire de réponse d’impulsion pour créer vos propres fichiers de réponse d’impulsion Space Designer (.sdir). La déconvolution et l’Utilitaire de réponse d’impulsion Space Designer combine, ou convolue, la réponse d’impulsion d’un espace acoustique avec un signal audio. Cela a pour effet de placer votre audio « dans » l’espace acoustique, représenté par cette réponse d’impulsion. Une réponse d’impulsion peut être vue comme la somme des échos (réflexions) produits dans un espace physique donné après le pic initial d’un signal. Le fichier de réponse d’impulsion est en fait un enregistrement audio réalisé dans un espace contenant ces échos. Enregistrement d’une réponse d’impulsion Deux méthodes pratiques peuvent être utilisées pour enregistrer une réponse d’impulsion. Utilisation d’un enregistrement d’élément transitoire La première méthode consiste à enregistrer une impulsion dans un espace à l’aide, par exemple, d’un pistolet de starter. Le coup de feu constitue l’impulsion, et le fichier audio que vous enregistrez capture à la fois cette impulsion et la réponse de la pièce. L’avantage de cette méthode est que le fichier audio enregistré peut être utilisé dans Space Designer sans être traité auparavant. Vous pouvez utiliser l’Utilitaire de réponse d’impulsion pour enregistrer les impulsions de votre pistolet de starter, puis les combiner dans un fichier de réponse d’impulsion Space Designer (.sdir) (et un fichier de réglage Space Designer). L’inconvénient de cette méthode est qu’il est extrêmement difficile de réaliser un enregistrement parfait de coup de feu sans distorsion. Cela s’explique par la très forte intensité sonore de l’élément transitoire initial du coup de feu. L’autre problème est que les coups de feu d’un pistolet de starter contiennent très peu d’informations de basse ou haute fré- quence, ce qui limite la plage de fréquences utilisable de la réverbération convoluée. 5 Utilisation d’un balayage sinusoïdal à large bande La seconde méthode (recommandée) permettant de créer des réponses d’impulsion consiste à lire un balayage sinusoïdal audio à large bande dans un espace et à enregistrer ce balayage (ainsi que la réponse de l’espace) à des niveaux d’enregistrement optimaux. Un balayage sinusoïdal couvrant la totalité de la plage de fréquences audible est utilisé, ce qui permet d’obtenir une réponse d’impulsion bien souvent de meilleure qualité avec une plage de fréquences étendue. Le fichier audio du balayage sinusoïdal enregistré ne peut pas être utilisé directement comme réponse d’impulsion. Il contient en effet tous les échos et toutes les réflexions, c’est-à-dire la réponse, de l’espace, et ce sur toute la longueur du balayage sinusoïdal, ce qui est très différent de l’approche avec le pistolet de starter, où la réponse est contenue au début du fichier dans une impulsion. Lorsque vous utilisez un balayage sinusoïdal, l’Utilitaire de réponse d’impulsion utilise un processus appelé déconvolution pour réaliser un alignement temporel et de niveau de toutes les réflexions enregistrées, qui sont présentes sur la totalité du balayage sinusoïdal enregistré, au tout début du fichier. Cela produit une réponse d’impulsion que Space Designer peut utiliser pour combiner, ou convoluer, avec votre signal audio. L’Utilitaire de réponse d’impulsion peut ensuite générer un fichier de réglage .sdir à partir de cette réponse d’impulsion. Configuration de votre système d’enregistrement de réponse d’impulsion Avant de pouvoir utiliser l’Utilitaire de réponse d’impulsion pour créer une réponse d’impulsion, vous devez configurer votre matériel d’enregistrement pour qu’il puisse lire et enregistrer le balayage sinusoïdal généré par l’Utilitaire de réponse d’impulsion. Dans l’idéal, vous devez disposer des éléments suivants :  Un haut-parleur pour chaque emplacement (de haut-parleur) requis par le format choisi, si vous prévoyez de générer des balayages d’onde sinusoïdale. Exemples : si vous enregistrez une vraie réponse d’impulsion stéréo, il vous faut deux haut-parleurs. Si vous enregistrez une réponse d’impulsion Surround à six canaux, il vous en faut six, etc. Si vous ne générerez pas de balayages d’onde sinusoïdale, vous n’avez pas besoin de haut-parleurs pour les lire (le son est généré par le pistolet de starter). Remarque : dans la plupart des cas, vous pouvez vous contenter d’enregistrer une seule position de haut-parleur (mais toutes les positions de micro requises par le format de réponse d’impulsion choisi) et de créer une réponse d’impulsion discrète mono/omni. Cela permet d’obtenir une réponse d’impulsion nécessitant moins de puissance de l’unité centrale dans le format requis. Voir « Enregistrement d’une réponse d’impulsion à 5 canaux Mono vers Omni » à la page 33.6  Un ou plusieurs micros pour enregistrer l’audio résultant produit par chaque hautparleur (ou par le coup de feu) combiné avec ses échos/réflexions. Le nombre de micros dont vous avez besoin dépend du format de réponse d’impulsion choisi. Exemples : si vous enregistrez une réponse d’impulsion Surround à six canaux, il y a six positions de micro, vous devez donc dans l’idéal disposer de six micros. Si vous enregistrez une réponse d’impulsion encodée au format B à six canaux, pour laquelle une seule position de micro et quatre pistes sont nécessaires, il vous en faut moins, etc. Voir « Encodage Surround au format B » à la page 29 pour en savoir plus.  Une interface audio dotée de suffisamment de sorties pour envoyer un balayage sinusoï- dal audio à large bande à chaque haut-parleur (en cas d’utilisation de balayages sinusoï- daux) et de suffisamment d’entrées pour enregistrer l’audio résultant de chaque position. Remarque : vous pouvez également avoir besoin de préamplificateurs de micro supplé- mentaires si vos micros ne sont pas en mesure de capturer un signal suffisamment fort ou si votre interface audio ne dispose pas d’assez d’entrées avec préamplificateur de micro. Il est possible de créer des réponses d’impulsion multipiste discrètes, même si vous n’avez pas suffisamment de haut-parleurs ou de micros. Dans la mesure où vous n’enregistrerez qu’un seul balayage sinusoïdal à la fois, vous pouvez installer les haut-parleurs dont vous disposez, les enregistrer dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion, puis les placer sur de nouvelles positions et répéter la procédure. Imaginez par exemple que vous n’ayez qu’une seule paire de haut-parleurs stéréo, mais que vous souhaitiez créer une réponse d’impulsion quadriphonique, ce qui nécessite l’enregistrement de quatre pistes dans quatre positions de haut-parleur différentes. Vous pourriez dans ce cas installer votre paire de moniteurs, enregistrer leur sortie, puis les déplacer pour enregistrer l’autre paire de pistes dans les deux autres positions de haut-parleur. Exemple de haut-parleurs et de micros configurés pour la capture d’une réponse d’impulsion Ordinateur Interface audio Système de micros Surround C L R Ls Rs7 Cette méthode de création de réponses d’impulsion prend évidemment plus de temps, et le fait de ne pas pouvoir installer tous vos haut-parleurs en même temps rend leur positionnement optimal l’un par rapport à l’autre difficile. Avec du temps et une planification minutieuse, vous pouvez toutefois obtenir les mêmes résultats. ? Astuce : vous pouvez également créer des réponses d’impulsion à plusieurs canaux dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion en utilisant le format « Mono to Omni Discrete ». Ce format ne nécessite l’enregistrement que d’un seul haut-parleur par autant de micros « canal » que nécessaire (pour le format choisi). La réponse d’impulsion obtenue nécessite moins de puissance de l’unité centrale. Voir « Enregistrement d’une réponse d’impulsion à 5 canaux Mono vers Omni » à la page 33. Si vous avez suffisamment de moniteurs mais pas assez de micros, vous pouvez installer les haut-parleurs requis et vous contenter de déplacer les micros disponibles de l’un à l’autre. Cette méthode rend le positionnement optimal des micros l’un par rapport à l’autre difficile, mais vous conservez tout de même l’avantage du positionnement idéal des haut-parleurs (et il faut bien avouer qu’il est beaucoup plus facile de déplacer des micros que des haut-parleurs !). Si votre interface audio n’offre pas suffisamment d’entrées et de sorties pour le nombre de haut-parleurs et de micros que vous utilisez pour créer votre réponse d’impulsion, vous pouvez tout de même installer tous les micros et haut-parleurs. Lors de l’enregistrement des différentes pistes dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion, vous devrez déconnecter/reconnecter les haut-parleurs et les micros à tour de rôle. Vous trouverez une présentation plus détaillée des haut-parleurs et des micros convenant à la création des réponses d’impulsion, ainsi que des suggestions concernant leur positionnement, dans la rubrique « Recommandations relatives aux micros et hautparleurs » à la page 23. Création de réponses d’impulsion dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion Les étapes nécessaires à la création d’une réponse d’impulsion dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion sont les suivantes : Étape 1 : création d’un projet de réponse d’impulsion Configurez votre projet Utilitaire de réponse d’impulsion pour le nombre de pistes nécessaire au format de réponse d’impulsion choisi. Étape 2 : définition des paramètres de l’Utilitaire de réponse d’impulsion Définissez les paramètres d’entrée et de sortie matérielles, du moniteur et du balayage pour l’enregistrement de vos pistes audio.8 Étape 3 : enregistrement Utilisez l’Utilitaire de réponse d’impulsion pour enregistrer les pistes audio nécessaires à votre réponse d’impulsion. Étape 4 : déconvolution de vos enregistrements audio Si vous avez enregistré des balayages sinusoïdaux, cliquez sur Déconvoluer une fois toutes les pistes audio enregistrées. L’Utilitaire de réponse d’impulsion génère alors une réponse d’impulsion à partir de vos pistes. Étape 5 : édition et écoute Coupez les parties de silence, appliquez des fondus, etc., pour optimiser votre réponse d’impulsion. Étape 6 : création d’un réglage Space Designer Cliquez sur « Create Space Designer » une fois toutes les étapes ci-dessus terminées. Cela ajoute la réponse d’impulsion créée à votre liste de réglages Space Designer disponibles. Les sous-rubriques suivantes décrivent chaque étape en détail. Création de votre projet Lorsque vous ouvrez l’Utilitaire de réponse d’impulsion pour la première fois, la zone de dialogue « New Impulse Response Project » s’affiche. Il s’agit de la première étape de la création d’un projet de réponse d’impulsion. Vous pouvez également créer un projet en choisissant File > New Project (ou en appuyant sur Commande + N). L’Utilitaire de réponse d’impulsion propose divers formats allant des formats conventionnels stéréo, véritable stéréo (où chaque canal est traité individuellement) et quadriphoniques, aux formats Surround à cinq, six ou sept canaux. Ces derniers peuvent être de deux types : multipiste standard ou avec encodage au format B. Voir « Encodage Surround au format B » à la page 29 pour en savoir plus. Vous pouvez également créer des réponses d’impulsion à plusieurs canaux dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion en utilisant le format « Mono to Omni Discrete ». Ce format ne nécessite l’enregistrement que d’un seul haut-parleur par autant de micros « canal » que nécessaire (pour le format choisi). La réponse d’impulsion obtenue nécessite moins de puissance de l’unité centrale. Voir « Enregistrement d’une réponse d’impulsion à 5 canaux Mono vers Omni » à la page 33.9 Pour créer un projet de réponse d’impulsion : 1 Choisissez le format de réponse d’impulsion souhaité dans le menu Configuration. Dans la fenêtre située sous le menu Configuration, la zone de dialogue affiche le nombre de positions de haut-parleur et de micro requis par le format sélectionné. 2 Cliquez sur OK. La zone de dialogue « New Impulse Response Project » se ferme et le nombre de pistes requis (déterminé par le format choisi) s’affiche dans la section Inputs/Tracks. Définition des paramètres de l’Utilitaire de réponse d’impulsion Après avoir créé un projet de réponse d’impulsion, vous devez assigner le périphérique d’entrée et de sortie audio et définir les réglages du moniteur et du générateur de balayage. Assignation du matériel d’entrée et de sortie Vous devez configurer le périphérique d’entrée et de sortie audio dans la zone « Hardware I/O Assignment » avant de pouvoir utiliser l’Utilitaire de réponse d’impulsion. La sélection de l’entrée audio détermine le périphérique audio utilisé pour enregistrer les pistes audio. La sélection de la sortie audio détermine le périphérique audio utilisé pour contrôler le signal enregistré et lire le balayage sinusoïdal généré. Pour sélectionner un périphérique d’entrée audio : m Dans le menu Audio Input, choisissez le pilote d’interface audio souhaité. Pour sélectionner un périphérique de sortie audio : m Dans le menu Audio Output, choisissez le pilote d’interface audio souhaité. Modification de la fréquence d’échantillonnage La zone « Hardware I/O Assignments » affiche également la fréquence d’échantillonnage actuelle. Vous ne pouvez pas modifier la fréquence d’échantillonnage de votre projet de réponse d’impulsion dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion. Si vous souhaitez enregistrer vos pistes audio à une autre fréquence d’échantillonnage, vous devez la modifier dans l’utilitaire Configuration audio et MIDI ou dans le logiciel de votre interface audio (le cas échéant). En cas de doutes, reportez-vous à la documentation de votre interface audio.10 Configuration des commandes du moniteur Après avoir enregistré des pistes de balayage sinusoïdal dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion, vous pouvez les contrôler via la sortie stéréo de votre choix. Les commandes du moniteur déterminent le canal et le niveau de ce dernier. Vous pouvez également désactiver le son de la section du moniteur. Pour sélectionner les canaux de sortie du moniteur stéréo : m Choisissez la paire de sorties stéréo souhaitée dans le menu Monitor Channel. Pour ajuster le niveau de sortie du signal contrôlé : 1 Cliquez dans le champ Monitor Level. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Faites glisser le pointeur vers la gauche (ou le bas) pour réduire le volume ou vers la droite (ou le haut) pour l’augmenter.  Saisissez une valeur numérique pour le niveau du moniteur (toute valeur supérieure à 0 dB règle le niveau du moniteur sur 0 dB). Important : pour éviter l’effet de Larsen pendant l’enregistrement, veillez à désactiver le son de la sortie du moniteur. Pour désactiver le son de la sortie du moniteur : m Cochez la case Monitor Mute. Configuration du générateur de balayage Le générateur de balayage produit une onde sinusoïdale balayant progressivement la plage de fréquences de 20 Hz à 20 kHz. Les paramètres du générateur de balayage définissent la sortie matérielle, le volume, la longueur, le temps de réverbération et le pre-roll du balayage sinusoïdal.11 Pour définir le canal de sortie matérielle du balayage sinusoïdal : m Choisissez le canal de sortie souhaité dans le menu Sweep Channel. Pour définir le niveau de sortie du balayage sinusoïdal : 1 Cliquez dans le champ Sweep Level. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Faites glisser le pointeur vers la gauche (ou le bas) pour réduire le volume ou vers la droite (ou le haut) pour l’augmenter.  Saisissez une valeur numérique pour le niveau du balayage (toute valeur supérieure à 0 dB règle le niveau du balayage sur 0 dB). Longueur du balayage Trois options de longueur sont disponibles pour le balayage sinusoïdal :  10 s : balayage sinusoïdal de dix secondes.  50 s : balayage sinusoïdal de cinquante secondes.  Désactivé : aucun balayage sinusoïdal. Choisissez ce réglage si vous enregistrez une impulsion de pistolet de starter. Dans l’idéal, l’onde sinusoïdale doit être courte. Cela permet d’éviter les artefacts dus au déplacement d’air, au bruit de la pièce et aux autres bruits ambiants dans votre enregistrement. Un balayage sinusoïdal de 10 secondes est donc un choix judicieux. Malheureusement, les balayages courts peuvent ne pas produire un rapport signal/bruit suffisamment élevé dans certaines situations d’enregistrement. Si vous estimez que les résultats obtenus à partir d’un enregistrement de 10 secondes ne sont pas satisfaisants, essayez avec une durée de 50 secondes. Pour définir la longueur du balayage sinusoïdal : m Choisissez la longueur de balayage souhaitée dans le menu Sweep Length. Reverb Time Le paramètre Reverb Time détermine la durée d’enregistrement maximale de chaque piste. Pour capturer avec précision les propriétés acoustiques d’un espace, vous devez définir un temps suffisamment long pour capturer la phase de rétablissement de toutes les réverbérations et de tous les échos. Si vous utilisez le générateur de balayage, le temps de réverbération commence lorsque le balayage sinusoïdal se termine. Si vous avez réglé le paramètre Sweep Length sur Désactivé (en vue d’enregistrer la réponse d’impulsion d’un coup de pistolet de starter), le paramètre Reverb Time détermine la longueur totale de l’enregistrement.12 Pour définir le temps de réverbération : 1 Cliquez dans l’affichage Reverb Time. 2 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Faites glisser le pointeur vers la gauche (ou le bas) pour réduire le temps ou vers la droite (ou le haut) pour l’augmenter.  Saisissez une valeur numérique pour le temps de réverbération. Preroll Le but est de s’assurer qu’aucun bruit d’opérateur, tels que les bruits de frappe ou encore ceux dus au réajustement des micros, n’est enregistré. Pour ce faire, vous pouvez définir un preroll. L’enregistrement ne débutera pas immédiatement, ce qui vous laissera le temps de terminer la frappe, de corriger la position des micros au dernier moment si nécessaire, etc. La durée du preroll est identique à celle définie pour le paramètre Reverb Time. Pour activer/désactiver le preroll : m Cochez la case Preroll. Générateur de signal de test L’Utilitaire de réponse d’impulsion inclut un générateur de signal d’onde sinusoïdale tenue (c’est-à-dire, sans balayage) intégré permettant d’étalonner vos sorties matérielles. Plusieurs fréquences sont disponibles : 100 Hz, 1 kHz, 5 kHz et 10 kHz. Utilisez ce signal de test pour vérifier que le canal de sortie matérielle est correctement connecté et que vos haut-parleurs peuvent reproduire la fréquence d’onde sinusoïdale sélectionnée. Pour définir la fréquence du signal de test : m Choisissez la fréquence souhaitée dans le menu Test Tone. Pour activer/désactiver le signal de test : m Cliquez sur la case On. Lorsque la case est cochée, vous entendez immédiatement le signal de test via le canal de balayage sélectionné. Remarque : le niveau du signal de test est déterminé par le paramètre Sweep Level.13 Enregistrement audio dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion Après avoir sélectionné vos assignations matérielles et configuré le moniteur ainsi que le générateur de balayage sinusoïdal, vous pouvez commencer à enregistrer vos pistes audio. L’enregistrement dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion se fait en trois étapes : 1 Sélectionnez une piste audio dans la section Inputs/Tracks. 2 Configurez la piste audio pour l’enregistrement. 3 Répétez cette étape pour chaque piste requise par le format choisi. 4 Cliquez sur le bouton Sweep/Record pour lancer l’enregistrement. Si vous utilisez le générateur de balayage, vous entendrez le balayage d’onde sinusoïdale sur toute sa plage de fréquences. L’Utilitaire de réponse d’impulsion enregistre le résultat sur la ou les pistes audio sélectionnées. Si vous avez désactivé le générateur de balayage, cliquez sur Enregistrement et tirez un coup de pistolet de starter. L’Utilitaire de réponse d’impulsion enregistre la réponse d’impulsion résultante sur la piste audio sélectionnée. Pour sélectionner une piste audio, effectuez l’une des opérations suivantes : m Cliquez dans la bande de piste souhaitée. m Utilisez les touches Flèche vers le haut et Flèche vers le bas pour parcourir la liste des pistes. Configuration des pistes audio pour l’enregistrement La section Inputs/Tracks affiche automatiquement le nombre de pistes requis pour l’enregistrement de la réponse d’impulsion en fonction de vos sélections dans la zone de dialogue « New Impulse Response Project ». Chaque bande de piste de la section Inputs/Tracks présente un certain nombre de paramètres. Certains d’entre eux sont automatiquement configurés par l’Utilitaire de réponse d’impulsion, les autres doivent être définis par l’utilisateur avant l’enregistrement. Paramètres des pistes  Menu Speaker Position : permet de choisir l’étiquette de position du haut-parleur pour la piste sélectionnée. L’Utilitaire de réponse d’impulsion et Space Designer utilisent tous deux ces étiquettes pour identifier et traiter les fichiers audio composant une réponse d’impulsion stéréo ou Surround multicanal. L’Utilitaire de réponse d’impulsion définit automatiquement l’étiquette de position du haut-parleur pour chaque piste, mais vous pouvez en sélectionner une autre (parmi celles disponibles dans le format de réponse d’impulsion actuel) si vous le souhaitez.14  Menu Mic Position : permet de choisir l’étiquette de position du micro pour la piste sélectionnée. L’Utilitaire de réponse d’impulsion et Space Designer utilisent tous deux ces étiquettes pour identifier, et traiter, les fichiers audio composant une réponse d’impulsion stéréo ou Surround multicanal. L’Utilitaire de réponse d’impulsion définit automatiquement l’étiquette de position du micro pour chaque piste, mais vous pouvez en sélectionner une autre (parmi celles disponibles dans le format de réponse d’impulsion actuel) si vous le souhaitez.  Menu Input : permet de définir l’entrée physique de chaque piste. Veillez à sélectionner la bonne entrée avant l’enregistrement.  Bouton S[olo] : cliquez dessus pour activer ou désactiver le mode Solo pour la piste sélectionnée. Lorsque le bouton Solo est activé (jaune), le signal d’entrée est acheminé vers la section du moniteur et le niveau d’entrée est affiché dans le VUmètre (voir « VU Meter » ci-dessous). Vous ne pouvez mettre qu’une seule piste à la fois en mode Solo.  Bouton R[ecord-Enable] : met la piste sélectionnée en mode « Prêt pour l’enregistrement ». Le bouton E devient rouge lorsqu’il est activé. Le fait de cliquer sur ce bouton active également le bouton Solo pour la piste sélectionnée, ce qui vous permet de contrôler le signal d’entrée avant l’enregistrement. Vous pouvez activer plusieurs pistes à la fois pour un enregistrement multicanal. Lorsque vous cliquez sur le bouton Sweep/Record, un enregistrement est réalisé sur toutes les pistes activées pour l’enregistrement.  Bouton L[ock] : verrouille les paramètres Sweep Length et Reverb Time pour garantir que tous les enregistrements suivants utilisent les mêmes valeurs.  Peak : affiche la valeur du niveau de crête en dB. Si le niveau vient à dépasser 0 dB, la valeur de crête est conservée jusqu’à ce qu’elle soit effacée. Le fait de cliquer sur l’en-tête de la colonne Crête réinitialise la mesure Crête de toutes les pistes.  Level : affiche le VU Meter de chaque piste. Ce VU Meter affichent toujours le niveau actuel des entrées physiques. Mode de verrouillage et générateur de balayage Lorsqu’une piste est verrouillée, les paramètres du générateur de balayage le sont également. Cela permet de garantir que tous les enregistrements suivants utilisent les mêmes réglages de balayage. Chaque piste doit en effet utiliser un balayage sinusoïdal identique pour pouvoir produire une réponse d’impulsion multicanal avec une phase cohérente et une sonorité précise.15 VU Meter L’Utilitaire de réponse d’impulsion offre un VU Meter mesurant soit le niveau du signal au niveau de l’entrée de la piste (mise en mode Solo), soit la sortie du générateur de balayage. Pendant la lecture de l’audio enregistré, le VU Meter affiche le niveau de la piste sélectionnée. Un message d’état affiché sous le VU Meter indique son mode de fonctionnement actuel. L’échelle du VU Meter va de 0 à 100 %, où 100 % représente 0 dB. Enregistrement Après avoir configuré et activé les pistes souhaitées pour l’enregistrement, cliquez sur le bouton Sweep/Record. Si vous utilisez le générateur de balayage, le bouton indique « Sweep ». Si vous n’utilisez pas le générateur de balayage (paramètre Longueur du balayage réglé sur Off), le bouton indique « Record ».  Le fait de cliquer sur Sweep lance automatiquement l’enregistrement et génère le balayage sinusoïdal (en utilisant les paramètres du générateur de balayage choisis). Le VU Meter affiche automatiquement la sortie du générateur de balayage.  Le fait de cliquer sur Record lance automatiquement l’enregistrement. Tirez un coup de pistolet de starter et l’Utilitaire de réponse d’impulsion enregistrera la réponse d’impulsion. L’enregistrement se poursuit jusqu’à ce que la durée définie pour le balayage sinusoïdal (si le générateur de balayage est utilisé) et le paramètre Reverb Time soit écoulée. Il s’arrête automatiquement. Vous pouvez également l’arrêter manuellement en cliquant sur le bouton Sweep/Record. Remarque : le bouton Sweep/Record est désactivé si aucune piste n’est activée pour l’enregistrement. Enregistrement automatique des projets L’Utilitaire de réponse d’impulsion enregistre l’audio dans la mémoire RAM plutôt que sur le disque dur. Cela signifie que l’audio enregistré n’est pas sauvegardé tant que vous n’avez pas enregistré votre projet. Pour plus de commodité, l’Utilitaire de réponse d’impulsion enregistre automatiquement votre projet sur disque après chaque enregistrement audio. 16 Si vous n’avez pas encore enregistré votre projet, la zone de dialogue Enregistrer s’ouvre pour vous permettre de lui attribuer un nom et de choisir un emplacement sur votre disque dur. Si vous l’avez déjà enregistré auparavant, l’enregistrement se fait automatiquement. Voir « Enregistrement et ouverture des projets » à la page 22 pour en savoir plus. Déconvolution de votre réponse d’impulsion Si vous utilisez le générateur de balayage, vous devez déconvoluer vos enregistrements audio pour pouvoir les utiliser comme réponse d’impulsion. Pour déconvoluer vos pistes audio, effectuez l’une des opérations suivantes : m Cliquez sur le bouton Deconvolve. m Choisissez Edit > Deconvolve (ou appuyez sur Maj + Commande + D). Après la déconvolution, vos pistes audio ne forment plus qu’une seule et même réponse d’impulsion que vous pouvez écouter, éditer et convertir en fichier de réglage .sdir. Remarque : bien qu’il soit possible de déconvoluer chaque piste audio après son enregistrement, cela ne présente aucun intérêt. Il est beaucoup plus efficace d’attendre que toutes les pistes soient enregistrées avant de les déconvoluer. Édition et écoute de votre réponse d’impulsion Après avoir enregistré (ou déconvolué vos pistes audio en) une réponse d’impulsion, vous pouvez utiliser la zone Editing pour la « retoucher ». Vous pouvez également utiliser la fenêtre Audition IR pour écouter le résultat obtenu lorsqu’elle est appliquée à un fichier audio test. Édition de votre réponse d’impulsion Une fois vos pistes audio enregistrées, il se peut que vous constatiez trop de silence au début ou à la fin, qu’elles ne s’atténuent pas suffisamment tôt, etc. Pour corriger ces problèmes mineurs, l’Utilitaire de réponse d’impulsion vous permet de couper, de tronquer et d’appliquer un fondu à vos fichiers audio dans la zone Editing.17 Pour afficher un fichier audio dans la zone Editing : m Sélectionnez le fichier audio. Il apparaît alors automatiquement dans la zone Editing. Vous pouvez choisir l’un des trois modes d’affichage disponibles dans la zone Editing :  Waveform : affiche l’audio enregistré sous la forme d’une forme d’onde standard. L’axe horizontal affiche le temps écoulé. L’axe vertical affiche le niveau sonore sous forme de pourcentage.  Energy : affiche la répartition de l’énergie acoustique dans le temps. L’axe horizontal affiche le temps écoulé. L’axe vertical affiche les niveaux sonores en dB.  Spectrogram : affiche la répartition des fréquences dans le temps. L’axe horizontal affiche le temps écoulé. L’axe vertical affiche les fréquences, qui sont colorées en fonction de la plage de décibels. La légende des couleurs dans le coin supérieur droit de la zone Editing indique le système de couleurs utilisé. Ces modes d’affichage vous permettent d’analyser efficacement vos formes d’onde et d’identifier facilement les parties à couper ou à tronquer, ou celles nécessitant un fondu. Le mode Spectrogramme, qui affiche simultanément la fréquence, le niveau et le temps, est particulièrement bien adapté à une analyse très détaillée de votre audio.18 Boutons de transport La zone Editing contient deux boutons de transport :  Play : lance ou arrête la lecture de la piste audio sélectionnée. Vous pouvez également utiliser la barre d’espace à cette fin.  Cycle : active/désactive le mode Cycle. Lorsque ce mode est activé (bouton assombri), la piste sélectionnée est lue en boucle. Fonctions d’édition L’Utilitaire de réponse d’impulsion offre trois fonctions d’édition utilisables à l’aide des deux boutons d’édition situés en haut à gauche de la fenêtre Editing : Cut, Crop, et Fade. Toutes les fonctions d’édition sont utilisables de la même manière : 1 Cliquez et faites glisser le pointeur sur une portion de l’audio dans la zone Editing. 2 Cliquez sur le bouton de la fonction d’édition de votre choix.  Crop : si vous effectuez une sélection n’incluant ni le début ni la fin de l’audio, le bouton d’édition de gauche active la fonction Crop. Le fait de cliquer sur ce bouton supprime l’audio se trouvant à droite et à gauche de votre sélection, sans affecter l’audio sélectionné. Vous pouvez également choisir Editing > Crop (ou appuyer sur Commande + X) à cette fin.  Cut : si vous effectuez une sélection incluant le début ou la fin de l’audio, le bouton d’édition de gauche active la fonction Cut. Le fait de cliquer sur ce bouton supprime la sélection sans affecter l’audio non sélectionné. Vous pouvez également choisir Editing > Cut (ou appuyer sur Commande + X) à cette fin.  Fade : si vous effectuez une sélection incluant le début ou la fin de l’audio, vous pouvez sélectionner la fonction Fade. Le fait de cliquer sur ce bouton crée un fondu progressif sur toute la longueur de la zone sélectionnée. Vous pouvez également choisir Editing > Fade (ou appuyer sur Commande + F). Remarque : pour préserver la cohérence de phase entre toutes les pistes de votre réponse d’impulsion, les opérations d’édition sont appliquées de la même manière à toutes les pistes. Pour que votre réponse d’impulsion ne comporte aucune piste éditée de manière diffé- rente, vous ne pouvez plus enregistrer d’autres pistes après une session d’édition.19 Écoute de votre réponse d’impulsion Pour vous faire une idée du son de votre réponse d’impulsion lorsqu’elle sera utilisée dans Space Designer, vous devez pouvoir l’écouter en contexte. L’Utilitaire de réponse d’impulsion inclut à cette fin une fenêtre Écoute dans laquelle vous pouvez convoluer la réponse d’impulsion chargée avec des fichiers audio test. La fenêtre Audition est divisée en trois sections : la zone Impulse Response, la zone Monitor et la zone Audio Test File. L’Utilitaire de réponse d’impulsion permet de charger/d’utiliser jusqu’à cinq fichiers audio comme sources lors de l’écoute de votre réponse d’impulsion. La fenêtre Audition comprend également quatre fichiers sources de test intégrés. Pour ouvrir la fenêtre Audition : m Cliquez sur le bouton Audition IR. La fenêtre Audition s’ouvre. Toutes les fonctions d’édition sont désactivées lorsque cette fenêtre est ouverte. La fenêtre Audition comporte les paramètres suivants :  Case Enable : permet d’activer ou de désactiver les différents enregistrements de réponse d’impulsion. Utilisez ces cases pour sélectionner le ou les fichiers à écouter.  Étiquette Input ID : identifie le fichier de réponse d’impulsion à l’aide de ses positions de haut-parleur > micro.  Menu Output Channel : permet de sélectionner le canal de sortie physique utilisé pour la lecture de la réponse d’impulsion sélectionnée.  Champ Mix : détermine le rapport signal source test sec/signal d’effet.20  Champ Monitor Level : permet de définir le niveau d’écoute global.  Boutons Test Audio File : permet de lire l’un des quatre fichiers audio sources de test intégrés.  Boutons Ouvrir : cliquez dessus pour charger un fichier audio à utiliser comme source de test. Vous pouvez utiliser n’importe quel fichier audio non compressé.  Boutons Play : cliquez dessus pour lire le fichier audio sélectionné combiné avec le ou les fichiers de réponse d’impulsion activés. Réponses d’impulsion en format B L’apparence de la fenêtre Audition change légèrement lorsque vous utilisez une réponse d’impulsion en format B. La fenêtre Audition du format B supprime le paramè- tre Output Channel de la zone Piste et comprend une zone Loudspeaker : La zone Loudspeaker comprend les paramètres suivants :  Number of Loudspeakers : permet de définir le nombre de haut-parleurs utilisés par l’Utilitaire de réponse d’impulsion pour décoder la réponse d’impulsion. Cliquez sur les flèches pour augmenter ou diminuer le nombre de haut-parleurs, ou double-cliquez sur le nombre affiché et saisissez une nouvelle valeur.  Loudspeaker Angle : permet de configurer l’angle de chaque haut-parleur. Le décodage du format B prend ce paramètre en compte pour recréer l’espace enregistré.  Output Channel : permet de définir le canal de sortie physique du haut-parleur sélectionné.21 Création d’un réglage Space Designer Lorsque vous êtes satisfait de votre réponse d’impulsion, vous pouvez générer un fichier .sdir, ainsi qu’un réglage de module. Une fois cette opération réalisée, vous pourrez utiliser votre nouvelle réponse d’impulsion dans Space Designer. Pour créer un réglage Space Designer, effectuez l’une des opérations suivantes : m Cliquez sur le bouton Create Space Designer Setting. m Choisissez File > Create Space Designer Setting. L’Utilitaire de réponse d’impulsion génère un fichier .sdir de votre réponse d’impulsion et l’enregistre dans le répertoire suivant : ~/Bibliothèque/Application Support/Logic/Impulse Responses. Il génère également un fichier de réglage de module pour votre réponse d’impulsion et l’enregistre dans le répertoire suivant : ~/Bibliothèque/Application Support/Logic/ Plug-In Settings/Space Designer. La prochaine fois que vous ouvrirez Logic, votre nouvelle réponse d’impulsion sera disponible dans la Bibliothèque, ainsi que dans l’interface de Space Designer.22 Enregistrement et ouverture des projets Comme indiqué précédemment, l’Utilitaire de réponse d’impulsion enregistre automatiquement votre projet dès que vous effectuez un enregistrement audio. Vous pouvez toutefois l’enregistrer manuellement à tout moment. Vous pouvez également ouvrir un projet pré- cédemment enregistré ou revenir à la dernière version enregistrée du projet ouvert. Pour enregistrer votre projet en utilisant son nom et son emplacement actuels : m Choisissez File > Save Project (ou appuyez sur Commande + S) pour enregistrer votre projet de réponse d’impulsion sous son nom actuel dans son emplacement actuel. Pour enregistrer votre projet en utilisant un nouveau nom ou un nouvel emplacement : m Choisissez File > Save As (ou appuyez sur Commande + Maj + S). Le fichier de projet de réponse d’impulsion est un paquet Mac OS X contenant tous les fichiers associés au projet. Ouverture des projets Si vous souhaitez poursuivre votre travail sur un projet précédemment enregistré, vous devez d’abord l’ouvrir. Pour ouvrir un projet, effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez File > Open Project (ou appuyez sur Commande + O), puis recherchez votre fichier de projet. m Choisissez File > Open Recent pour ouvrir un menu hiérarchique des fichiers de projet récemment ouverts. Retour à la version enregistrée Si vous n’êtes pas satisfait des modifications ou des enregistrements effectués dans le projet en cours et que vous avez déjà enregistré ce dernier, vous pouvez utiliser la commande File > Revert to Saved. Cela permet de revenir à la dernière version enregistrée du projet. Remarque : lorsque vous utilisez la commande Revert to Saved, vous perdez toutes les modifications non enregistrées.23 Recommandations relatives aux micros et haut-parleurs La réponse d’impulsion d’un espace n’est jamais uniquement la réponse d’impulsion de cet espace. La réponse d’impulsion enregistrée est toujours la réponse de l’ensemble du système, c’est-à-dire de chaque élément de l’équipement que vous utilisez pour réaliser vos enregistrements. Cela inclut, dans l’ordre du trajet du signal : le convertisseur numé- rique-analogique, l’amplificateur et les haut-parleurs (ou les haut-parleurs amplifiés), les caractéristiques de la pièce, le ou les micros et, enfin, le préamplificateur du micro et le convertisseur analogique-numérique. Par conséquent, avant de quitter votre studio pour aller enregistrer la réponse d’impulsion d’un espace, vous devez penser à l’équipement que vous allez emporter. De nos jours, même les convertisseurs bon marché offrent une qualité acceptable, votre attention devra donc se porter sur la sélection des haut-parleurs et des micros. Recommandations pour la sélection des micros et des haut-parleurs Il n’existe aucune règle quant à la marque de micro ou de haut-parleur qui permettra d’obtenir la meilleure réponse d’impulsion. Un bon point de départ consiste à utiliser des haut-parleurs et des micros ayant une réponse linéaire (ce qui signifie qu’ils produisent un signal égal à toutes les fréquences). Vous trouverez des micros et des haut-parleurs offrant des réponses relativement linéaires à pratiquement tous les prix. Les micros à lampe, géné- ralement appréciés pour la « couleur » qu’ils ajoutent au signal, ne constituent pas nécessairement la meilleure option pour l’enregistrement de réponses d’impulsion. Les micros utilisés comme micros d’ambiance sont généralement de bons candidats. 24 Recommandations pour le positionnement des haut-parleurs et des micros L’endroit où vous placez vos haut-parleurs et vos micros dans l’espace d’enregistrement a un impact important sur les échos et les réflexions particuliers capturés par votre réponse d’impulsion. Il va sans dire que la créativité est la clé du succès et que tout repose sur l’expérimentation. Il existe toutefois quelques recommandations et principes généraux qui pourront vous aider à prendre un bon départ. Recommandation générale pour le positionnement dans les environnements présentant des sols durs faits de matériaux tels que le béton : il se peut qu’un son strident soit enregistré au début de votre réponse d’impulsion. Ce son est en fait le balayage sinusoïdal généré transmis par le sol et capté par le micro. Le son se propage en effet beaucoup plus vite dans les sols et le béton que dans l’air, ce qui produit une réponse pré-impulsionnelle avant celle que vous souhaitez enregistrer. Pour éviter ce problème potentiel, vous pouvez utiliser des pieds de batterie de « studio » et des suspensions de micro spéciaux dotées de puissants absorbeurs acoustiques intégrés. Si vous ne pouvez pas emmener de pieds de batterie ou si vous n’avez pas les moyens d’acheter des supports de micro onéreux, essayez de placer un tapis épais sous les haut-parleurs et le ou les pieds de micro. Vous trouverez ci-dessous certaines approches spécifiques que vous pouvez essayer lors de la création de réponses d’impulsion. Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit que de suggestions. Il n’existe aucune règle quant à la distance à laquelle les haut-parleurs doivent être éloignés de la batterie de micros, aux angles optimaux, à la distance idéale entre les haut-parleurs et les micros, etc. Vous pouvez essayer différentes techniques et différents positionnements pour trouver la configuration idéale. La création de réponses d’impulsion est un art ! Approche de l’auditeur virtuel Il s’agit sans doute de la technique la plus courante pour positionner les haut-parleurs et les micros en vue de créer des réponses d’impulsion. L’objectif est de capturer l’effet des échos et des réflexions produits par tout l’espace, tels qu’ils sont entendus à la position d’écoute. Dans cette approche, les haut-parleurs sont installés sur les côtés de la pièce et le micro est placé à la position d’écoute. 25 La réponse d’impulsion résultante (lorsque vous l’utilisez plus tard dans Space Designer pour ajouter de la réverbération à votre signal) doit donner l’impression que votre audio provient des différentes positions de haut-parleur dans l’« espace ». Il n’est pas nécessaire d’avoir plusieurs micros pour cette méthode ; un seul micro peut être dirigé tour à tour vers chacun des haut-parleurs et plusieurs enregistrements audio peuvent être réalisés depuis le même emplacement. L’image ci-dessous illustre l’approche de l’auditeur virtuel pour positionner cinq haut-parleurs (pour une réponse d’impulsion Surround à cinq canaux), avec un micro placé au centre de l’espace. Cette méthode permet de donner l’impression que le signal audio est complètement immergé dans l’espace simulé. C L R Ls Système Rs de micros Surround26 Approche de l’auralisation L’auralisation est une autre méthode courante pour le positionnement des haut-parleurs et des micros dans un espace. Cette technique consiste à essayer de capturer les réflexions depuis la position de l’interprète. Installez un ou plusieurs haut-parleurs à la position de l’interprète (ou d’une autre source audio) et placez un micro à la position d’écoute. La réponse d’impulsion résultante (lorsque vous l’utilisez dans Space Designer) doit donner l’impression que votre audio provient de l’endroit précis où les haut-parleurs sont positionnés. Vous pouvez utiliser la technique de l’auralisation pour créer, par exemple, une réponse d’impulsion stéréo d’une scène particulière. Lorsque vous utilisez cette réponse d’impulsion dans Space Designer, votre audio doit donner l’impression qu’il provient de cette scène. L’image ci-dessous illustre l’utilisation de la technique de l’auralisation pour positionner vos haut-parleurs et vos micros en vue de créer une réponse d’impulsion stéréo véritable. Pour capturer une réponse d’impulsion Surround donnant l’impression d’être « dans le public » d’un espace, installez deux haut-parleurs à la position de l’interprète comme illustré ci-dessus, mais placez un ensemble Surround de micros autour de la pièce. Cela permet de créer l’impression (et l’effet) réaliste d’être « dans le public », comme si l’interprétation avait lieu face à vous. Vous pouvez ainsi créer un effet Surround à partir d’un enregistrement stéréo en direct. Scène Public L R27 Approche de la chambre d’échos virtuelle Une bonne alternative à l’approche de l’auralisation consiste à placer vos haut-parleurs et vos micros de façon à créer un espace virtuel ressemblant à une chambre d’échos réelle. Pour créer ce genre de réponse d’impulsion, orientez les haut-parleurs vers deux coins de la pièce et les micros vers les coins opposés. C’est ainsi que seraient positionnés les micros dans une chambre d’échos réelle. Cela élimine tout chemin direct entre le hautparleur et le micro et permet de capturer davantage de réflexions. L’image ci-dessous illustre la façon dont vous pouvez positionner deux haut-parleurs et deux micros pour créer une réponse d’impulsion stéréo à l’aide de cette approche de chambre d’échos virtuelle. Vous pouvez ainsi mixer la réverbération avec le signal sec sans problèmes d’annulation de phase causés par les premières réflexions ou les signaux directs. Cette approche fonctionne particulièrement bien si vous souhaitez conserver un signal pratiquement sec, non altéré ni coloré par la réverbération, tout en ajoutant une pointe de réverbération haute fidélité à votre audio. Vous pouvez également utiliser cette méthode pour créer des réverbérations Surround ou à plusieurs canaux. Le principal concept à garder à l’esprit est que les haut-parleurs doivent être orientés vers le mur afin d’éliminer tout chemin direct entre ces derniers et les micros. L’illustration ci-dessous présente une disposition possible pour une chambre de réverbération à cinq canaux. Les haut-parleurs, positionnés en cercle, sont dirigés vers les murs, et l’ensemble de micros est placé au centre du cercle. L R Système de micros Surround C L R Ls Rs28 Enregistrement de réponses d’impulsion de haut-parleurs de guitare et de périphériques matériels Vous n’êtes pas limité à la création de réponses d’impulsion de pièces et d’espaces. Vous pouvez créer une réponse d’impulsion de tout appareil permettant de lire un balayage sinusoïdal à large bande (et d’enregistrer le résultat). Voici deux exemples : les enceintes acoustiques de guitare et les périphériques de traitement matériels tels que les égaliseurs à lampes et les unités de réverbération. Le son d’une guitare électrique émis par un amplificateur de guitare est très influencé par la réponse en fréquence et la couleur de l’enceinte acoustique. Si vous créez une réponse d’impulsion d’une enceinte acoustique de guitare et que vous combinez ensuite un signal d’amplificateur de guitare direct avec cette réponse d’impulsion dans Space Designer (avec l’effet réglé à 100 %), le signal direct sonnera comme s’il était émis par l’enceinte. Vous devez toujours disposer d’un micro et d’une interface audio pour créer une réponse d’impulsion d’une enceinte acoustique de guitare, mais vous n’avez pas besoin d’un haut-parleur de monitoring supplémentaire pour le balayage sinusoïdal à large bande dans la mesure où celui-ci est lu via le haut-parleur/l’amplificateur de guitare lui-même. Si votre amplificateur de guitare est doté d’un retour d’effets, vous pouvez l’utiliser pour créer la réponse d’impulsion. S’il en est dépourvu, vous pouvez utiliser un boîtier de « ré-amplification » (qui augmente l’impédance de la sortie de ligne de votre interface audio au niveau requis par l’entrée de votre amplificateur de guitare) ou un amplificateur de niveau de ligne en lieu et place de votre amplificateur de guitare (pour amplifier le balayage sinusoïdal via l’enceinte acoustique de guitare). Vous pouvez tester plusieurs positionnements de micro tout comme vous le feriez pour la prise de son d’un espace physique, mais sachez que le positionnement le plus courant est la « prise de son de proximité », qui consiste à placer votre micro très près du hautparleur (jusqu’à 2,5 cm). L’illustration ci-dessous montre comment vous pouvez installer votre enceinte acoustique de guitare pour créer votre réponse d’impulsion. Ampli de guitare avec micro Interface audio Ordinateur29 Imaginons que vous souhaitiez créer une réponse d’impulsion de votre préamplificateur de micro à lampe favori pour pouvoir appliquer sa couleur unique à votre audio. Vous pourriez ainsi combiner un signal avec cette réponse d’impulsion dans Space Designer (avec l’effet réglé à 100 %) en vue d’ajouter la couleur de votre préamplificateur de micro à ce signal. Ce scénario ne nécessite ni haut-parleurs ni micros. Il suffit de brancher la sortie de votre interface audio sur l’entrée de votre périphérique matériel et de lire le balayage sinusoïdal via ce dernier. Branchez ensuite la sortie de votre périphérique matériel sur l’entrée de votre interface audio pour enregistrer le signal dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion. Vous pouvez utiliser cette méthode pour créer des réponses d’impulsion d’unités de réverbération, d’unités multi-effets ou encore d’égaliseurs matériels. Vous devez être prudent lors de la création de réponses d’impulsion de périphériques d’effets matériels incluant des effets de modulation. Les modulations telles que les rotophaseurs, les chorus, etc. interfèrent avec le balayage sinusoïdal lui-même, ce qui rend la déconvolution difficile, voire impossible. Cela vaut également pour certaines unités de réverbération telles que les périphériques de réverbération matériels Lexicon classiques, dans lesquels les queues de réverbération sont modulées. Dans ces cas, il est préférable d’envoyer une impulsion enregistrée (telle qu’un pic ou un coup de feu) au périphérique d’effets matériel plutôt qu’un balayage sinusoïdal. Encodage Surround au format B Le format B est une technique spéciale d’encodage d’informations spatiales. Il représente l’espace à l’aide de quatre flux audio : un pour capturer la pression acoustique (W) et trois pour capturer les coordonnées X (avant vers arrière), Y (gauche à droite) et Z (haut vers bas) de la pièce. L’illustration ci-dessous montre comment ces quatre flux audio interagissent entre eux pour créer une image spatiale en trois dimensions. Hauteur Z Avant X Droite Y Z Y Gauche X Arrière W30 Space Designer peut décoder et convoluer ces quatre flux audio en réverbérations dans tous les formats Surround pris en charge. Space Designer offre une bibliothèque complète de réponses d’impulsion au format B utilisant les quatre flux (W, X, Y et Z). Dans la mesure où les réponses d’impulsion n’utilisent pas les informations de l’axe Z, l’Utilitaire de réponse d’impulsion n’enregistre et n’encode que les informations des signaux W, X et Y, ce qui permet d’économiser de l’espace disque et les ressources de l’unité centrale. L’Utilitaire de réponse d’impulsion permet d’encoder tous les formats de réponse d’impulsion Surround pris en charge au format B. Avantages de l’encodage Surround au format B L’un des avantages du format B est qu’il permet de capturer une image Surround avec moins de fichiers audio. En temps normal, vous devez enregistrer chaque position de haut-parleur depuis chaque position de micro pour enregistrer correctement toutes les informations Surround. Avec le format B, ces quatre (ou trois, dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion) flux audio sont tout ce dont vous avez besoin pour capturer l’audio de chaque haut-parleur. Imaginons par exemple que vous utilisiez une installation à cinq canaux et que vous souhaitiez créer une réponse d’impulsion à cinq canaux à l’aide de l’Utilitaire de réponse d’impulsion. Avec les méthodes classiques, vous devriez enregistrer les cinq haut-parleurs depuis les cinq positions de micro, ce qui générerait 25 fichiers audio. Si vous choisissez de créer un projet de réponse d’impulsion à cinq canaux au format B, vous n’aurez à enregistrer que 15 fichiers audio, soit trois enregistrements audio (W, X et Y) pour chacune des cinq positions de haut-parleur. Comme vous pouvez le constater, les réponses d’impulsion Surround encodées au format B nécessitent beaucoup moins de fichiers audio, ce qui signifie moins d’espace disque, et également moins de mémoire RAM et de cycles d’unité centrale lors du décodage dans Space Designer. Un autre avantage de l’encodage au format B est la cohérence de phase lors de l’utilisation simultanée de plusieurs micros. Lorsque vous utilisez plusieurs micros, les différences de temps nécessaire au son pour atteindre chacun d’eux peuvent produire des annulations de phase et des déphasages, ce qui peut affecter la qualité de votre réponse d’impulsion. Dans la mesure où le point de référence est toujours le même avec l’encodage au format B, il n’y a pas de problèmes de phase, même lorsque vous utilisez plusieurs micros pour enregistrer votre réponse d’impulsion.31 Micros recommandés pour l’enregistrement au format B Les meilleurs micros pour l’enregistrement au format B sont probablement les micros Surround de marque SoundField. Ces micros contiennent toutes les capsules dont vous avez besoin pour réaliser un enregistrement de référence complet au format B en une seule prise et incluent les composants matériels nécessaires à l’envoi des flux d’axe distincts aux différentes pistes de l’Utilitaire de réponse d’impulsion. Il suffit de faire pivoter le micro une fois en direction de chaque position de haut-parleur et le matériel du micro et de traitement s’occupe du reste. Pour les personnes ne pouvant pas investir dans des micros SoundField, l’Utilitaire de réponse d’impulsion offre d’autres options de micro pour l’enregistrement au format B. La capture du signal W (pression acoustique) nécessite un micro omnidirectionnel. La capture des signaux d’axe X et Y nécessite un micro bidirectionnel (pour capturer le signal à l’avant et à l’arrière du micro). Ainsi, vous pouvez enregistrer chaque position de hautparleur en une seule prise à l’aide de deux micros bidirectionnels, l’un étant dirigé directement vers la source du haut-parleur (X) et l’autre placé perpendiculairement (Y), et d’un micro omnidirectionnel pour la pression acoustique (W). Veillez à positionner les micros de façon à ce que leurs capsules soient aussi proches que possible l’une de l’autre, l’idéal étant d’avoir un point de référence unique compact pour chaque position de haut-parleur. Vous devrez faire pivoter chaque micro bidirectionnel vers chaque position de haut-parleur. Il n’est pas nécessaire de déplacer le micro omnidirectionnel car sa capsule capte le son à 360 degrés. Même si votre budget est trop limité pour acquérir trois micros différents, vous pouvez toujours créer des réponses d’impulsion au format B en enregistrant chaque flux audio séparément dans l’Utilitaire de réponse d’impulsion. Il vous suffit pour cela de disposer d’un micro permettant de basculer entre une courbe omnidirectionnelle et une courbe bidirectionnelle. De nombreux micros performants (à tous les prix) offrent cette possibilité. Vous devrez souvent basculer d’une courbe de directivité à une autre et faire pivoter les micros, mais cela est faisable. Guide d’initiation Cette rubrique vous guide tout au long du processus de création d’une réponse d’impulsion, de la création du projet à la génération du réglage Space Designer final. Pour ce guide d’initiation, imaginons que vous ayez l’autorisation d’enregistrer dans une salle de concert locale ayant une acoustique particulièrement bonne. Dans la mesure où cette opportunité ne se présentera probablement plus jamais, vous avez décidé d’enregistrer une réponse d’impulsion Surround à cinq canaux distincts.32 Création d’une réponse d’impulsion Surround à cinq canaux Suivez les étapes présentées ci-dessous pour créer une réponse d’impulsion Surround à cinq canaux distincts. Étape 1 : préparation : installation des micros et des haut-parleurs La première étape consiste à installer vos haut-parleurs et vos micros. Imaginons que vous ayez décidé d’utiliser l’approche de l’auditeur virtuel, qui nécessite cinq haut-parleurs et au moins un micro placé au centre que vous pouvez orienter tour à tour vers chacun des hautparleurs. Vous devriez idéalement disposer de cinq moniteurs amplifiés identiques. Cela vous fera gagner du temps lors de l’enregistrement et vous permettra de voir tous les hautparleurs à la fois, de vous assurer qu’ils sont tous à la même distance des coins et des murs, etc. Une fois tous les haut-parleurs positionnés, vous devez installer votre micro au centre de la salle. Vérifiez que tous les composants sont correctement connectés à votre interface audio. Étape 2 : création d’un projet L’étape suivante consiste à ouvrir l’Utilitaire de réponse d’impulsion et à créer un projet de réponse d’impulsion à cinq canaux. La zone de dialogueNew Impulse Response Project vous informe que ce format nécessite cinq positions de haut-parleur et de micro. Lorsque vous fermez la zone de dialogue, vingt-cinq pistes audio s’affichent dans la section Inputs/ Tracks, une pour chaque position de haut-parleur depuis chaque position de micro. Étape 3 : configuration des paramètres de l’Utilitaire de réponse d’impulsion Orientez votre micro vers le haut-parleur à enregistrer (celui situé devant à gauche, par exemple). Configurez la section Monitor, le générateur de balayage et l’entrée pour la piste sélectionnée. Étape 4 : enregistrement Activez la piste sélectionnée pour l’enregistrement, puis cliquez sur le bouton Sweep. L’Utilitaire de réponse d’impulsion vous invite à saisir un nom pour le nouveau projet et à l’enregistrer une fois le premier enregistrement terminé. Faites pivoter le micro vers la deuxième position Surround, activez la piste pour l’enregistrement, puis cliquez sur le bouton Sweep. Une fois l’enregistrement terminé, le projet est automatiquement enregistré en arrière-plan. Si vous le souhaitez, vous pouvez lire la piste dans la zone Editing pour contrôler l’enregistrement. Répétez cette procédure vingt-trois fois de plus jusqu’à ce que vous ayez enregistré les vingt-cinq pistes audio nécessaires à la capture de toutes les combinaisons de positions de micro et de haut-parleur possibles. Étape 5 : déconvolution Cliquez sur le bouton Deconvolve après avoir enregistré (et contrôlé) les fichiers audio pour chaque position. À ce stade, vous devriez enregistrer manuellement le projet.33 Étape 6 : édition et écoute Si vous constatez la présence de silence superflu au début ou à la fin de votre réponse d’impulsion, utilisez la zone Editing pour le supprimer. Utilisez la fenêtre Audition pour écouter des données de test combinées avec votre réponse d’impulsion pour vous assurer que le résultat est bien celui escompté. Si le résultat n’est pas satisfaisant, continuez d’éditer votre réponse d’impulsion. Si vous n’êtes toujours pas satisfait du résultat, recommencez à partir de l’étape deux ou trois. Étape 7 : création d’un réglage Space Designer Lorsque vous êtes entièrement satisfait de votre réponse d’impulsion, vous pouvez cliquer sur Create Space Designer Setting. L’Utilitaire de réponse d’impulsion génère alors les fichiers .sdir et de réglages Space Designer. Votre nouvelle réponse d’impulsion sera disponible à la prochaine ouverture de Space Designer. Ce processus de base est toujours le même, quel que soit le format de réponse d’impulsion ou l’approche de positionnement des micros et des haut-parleurs que vous choisissez. Il n’y a rien d’autre à faire ! Enregistrement d’une réponse d’impulsion à 5 canaux Mono vers Omni La procédure ci-dessus décrit l’enregistrement d’une véritable réponse d’impulsion Surround. Bien souvent, vous pouvez vous contenter d’enregistrer une seule position de haut-parleur pour créer une réponse d’impulsion mono/omni discrète. Les réponses d’impulsion mono/omni discrètes sont non seulement plus faciles et plus rapides à enregistrer, mais elles nécessitent également moins de puissance de l’unité centrale. Pour créer une réponse d’impulsion à 5 canaux Mono vers Omni : 1 Choisissez le modèle de canaux Mono/Omni to 5 dans la zone de dialogue New Projects. Vous verrez que les projets de réponse d’impulsion mono/omni discrète ne nécessitent qu’un seul haut-parleur. 2 Orientez votre haut-parleur vers le plafond ou vers un mur situé derrière. 3 Orientez votre micro vers la première position Surround : devant à gauche, par exemple. 4 Enregistrez le balayage. 5 Répétez cette procédure pour toutes les autres positions de micro. Vous regardez Apple TV. Tout un programme. Ce guide contient toutes les informations nécessaires de la configuration... à votre fauteuil.Table des matières 1. Connectez 2. Configurez 7 Inclus dans le pack 8 Avant toute chose 10 Apple TV – Vue d’ensemble 13 Branchement de votre Apple TV 20 Configuration du réseau 21 Connexion à iTunes 24 Utilisation de votre télécommande Apple Remote 25 Fonctions élémentaires de la télécommande 26 Jumelage de l’Apple TV et d’une télécommande 27 Déjumelage de l’Apple TV et de la télécommande 28 Comment changer la pile de la télécommande 29 Location de films 32 Dépannage 38 Voyant d’état 39 Service et assistance 40 Numéro de série 40 Précautions d’emploi et entretien 3. Installez-vous, le spectacle va commencer 4. Un problème ? Pas de problème1 1 Connectez. www.apple.com/fr/support/appletv6 Chapitre 1 Connectez. Apple TV vous permet de louer des films ou acheter des programmes télévisés, de la musique et des clips vidéo depuis l’iTunes Store, ainsi que regarder des podcasts et des vidéos YouTube, le tout tranquillement depuis votre canapé. Visualisez avec plaisir vos photos numériques en haute définition depuis votre galerie web .Mac, Flickr ou votre ordinateur Mac ou PC. Vous pouvez visualiser tout contenu depuis votre ordinateur Mac ou PC à tout moment. Utilisez les informations qui vous sont données dans ce chapitre pour commencer à utiliser l’application. Pour en savoir plus sur Reportez-vous à la section Ce dont vous avez besoin au préalable « Avant toute chose » à la page 8 Installation « Branchement de votre Apple TV » à la page 13 Configuration de votre connexion réseau « Configurez. » à la page 19 Utilisation de la télécommande Apple Remote « Installez-vous, le spectacle va commencer. » à la page 23 Dépannage de l’Apple TV « Un problème ? Pas de problème. » à la page 31Chapitre 1 Connectez. 7 Inclus dans le pack Remarque : il se peut que le câble d’alimentation dont vous disposez soit légèrement différent du câble illustré ici. Sécurité et garantie Apple TV Guide d’informations importantes sur le produit Apple TV Pour en savoir plus sur Reportez-vous à la section Câble d’alimentation secteur Télécommande Apple Remote MENU8 Chapitre 1 Connectez. Avant toute chose Pour pouvoir utiliser votre Apple TV, vous devez disposer des éléments suivants : Téléviseur à écran large Téléviseur à écran large, de définition améliorée ou de haute définition, et acceptant au moins l’une des résolutions suivantes :  1080p  1080i  720p  576p  480p Câblage  Un câble HDMI – ou  Des câbles vidéo en composantes et des câbles audio analogiques ou audio optiques Réseau  Un réseau câblé ou sans fil  Une connexion Internet haut débit (DSL, câble, réseau local)  Votre mot de passe d’accès au réseau sans fil (le cas échéant)Chapitre 1 Connectez. 9 Équipement informatique et logiciel Pour reproduire le contenu sur Apple TV à partir d’un Mac ou d’un PC, votre ordinateur doit satisfaire la configuration requise suivante :  Un Mac doté de Mac OS X 10.3.9, Mac OS X 10.4.7 ou ultérieur  Un PC doté de Windows XP Home ou Professional (SP2), ou une version 32 bits de Windows Vista  iTunes 7.6 ou ultérieur  Un compte iTunes Store10 Chapitre 1 Connectez. Apple TV – Vue d’ensemble optical audio £ d G audio video R L Récepteur à infrarouge Voyant d’état £ d Port secteur Port HDMI Ports vidéo en composantes Ports audio analogiques Port USB Port audio numérique optique G Port EthernetChapitre 1 Connectez. 11 Récepteur à infrarouge À utiliser avec la télécommande Apple Remote incluse pour contrôler l’Apple TV. Voyant d’état Le voyant d’état émet une lumière jaune ambre clignotante au démarrage de l’Apple TV. Une fois l’Apple TV allumé, ce voyant devient blanc et ne clignote plus. Pour plus d’informations concernant le voyant d’état, reportez-vous à la section « Voyant d’état » à la page 38. d Port USB Destiné à la maintenance et aux diagnostics. = Port secteur Utilisez-le pour brancher le câble d’alimentation secteur sur l’Apple TV. G Port Ethernet Si vous vous connectez à votre réseau via Ethernet, branchez-y un câble Ethernet. £ Port HDMI Permet de brancher l’Apple TV soit par un câble HDMI sur un téléviseur à écran large doté d’un port HDMI, soit par un câble HDMI/DVI sur un téléviseur à écran large doté d’un port DVI.12 Chapitre 1 Connectez. Ports vidéo en composantes Utilisez-les pour brancher l’Apple TV sur un téléviseur à écran large doté de ports vidéo en composantes (Y, Pb et Pr) au moyen d’un câble vidéo en composantes à connecteurs rouge, bleu et vert. Ports audio analogiques Permettent de connecter, au moyen d’un câble audio analogique, l’Apple TV à un téléviseur à écran large ou à un récepteur home cinéma doté de ports audio analogiques (rouge et blanc). Port audio numérique optique Utilisez ce port pour connecter, au moyen d’un câble audio numérique optique (également appelé S/PDIF ou TOSLINK), l’Apple TV à un récepteur de home cinéma doté d’un port audio numérique optique. Z Connectivité sans fil Wi-Fi/AirPort intégrée Connectez l’Apple TV à votre réseau sans fil.Chapitre 1 Connectez. 13 Branchement de votre Apple TV Apple TV se branche sur votre téléviseur par un port HDMI transmettant l’audio et la vidéo à votre téléviseur, ou par des ports vidéo en composantes et audio séparés. Avant tout branchement, regardez les ports situés à l’arrière de votre téléviseur pour vous assurer que vous possédez les bons câbles. Pour commencer :  Connectez les câbles audio et vidéo à l’Apple TV et à votre téléviseur à écran large.  Connectez l’Apple TV à votre réseau sans fil ou Ethernet.  Installez la dernière version d’iTunes sur votre ordinateur si vous cherchez à lire du contenu depuis votre ordinateur sur Apple TV. Vous pouvez connecter l’Apple TV à un téléviseur à écran large disposant :  d’un port HDMI, à l’aide d’un câble HDMI pour la vidéo et l’audio ;  de ports vidéo en composantes (Y, Pb et Pr), à l’aide d’un câble vidéo en composantes doté de connecteurs vert, bleu et rouge, et d’un câble audio. Vous pouvez aussi brancher Apple TV sur un récepteur de home cinéma ou sur un téléviseur possédant un port DVI à l’aide d’un câble adaptateur HDMI-DVI pour la vidéo et d’un câble audio. Important : avant de brancher Apple TV sur une prise de courant, lisez attentivement toutes les instructions d’installation suivantes et les informations relatives à la sécurité dans le Guide d’informations importantes sur le produit inclus.14 Chapitre 1 Connectez. Étape 1 : Connexion des câbles Choisissez la configuration correspondant aux ports de votre téléviseur ou de votre récepteur. Pour connecter un téléviseur à écran large doté d’un port HDMI : 1 Branchez une extrémité du câble HDMI sur la partie arrière de votre téléviseur. 2 Branchez l’autre extrémité sur le port situé à l’arrière de l’Apple TV. Si le port HDMI votre téléviseur est utilisé par un autre appareil ou si votre téléviseur n’est pas doté de port HDMI, vous pouvez le connecter à l’Apple TV par le biais de vidéo en composantes et d’audio séparés. optical audio G £ d audio video R L Apple TV TV Port HDMI Port HDMI Câble HDMIChapitre 1 Connectez. 15 Pour connecter un téléviseur à écran large doté d’un port vidéo en composantes et d’un port audio analogique : 1 Branchez les connecteurs vert, bleu et rouge de l’une des extrémités d’un câble vidéo en composantes sur les ports Y, Pb et Pr de votre téléviseur, et les connecteurs de l’autre extrémité sur votre Apple TV. 2 Reliez l’Apple TV et le téléviseur à l’aide d’un câble audio analogique avec connecteurs rouge et blanc. optical audio G £ d audio video R L Câble vidéo en composantes Câble audio analogique Apple TV TV Audio gauche (blanc) Entrée vidéo (Y, Pb, Pr) Audio droit (rouge)16 Chapitre 1 Connectez. Remarque : les composants Wi-Fi 802.11 intégrés connectent l’Apple TV à votre réseau sans fil. Si votre réseau est un réseau Ethernet, reliez l’Apple TV à votre réseau à l’aide d’un câble Ethernet (vendu séparément). Étape 2 : Connexion du câble d’alimentation Branchez une extrémité du câble d’alimentation sur l’arrière de l’Apple TV et l’autre extrémité sur une prise de courant. Important : veillez à ne rien déposer sur l’Apple TV. Les objets placés sur l’appareil risquent de provoquer des interférences avec le signal sans fil. Port secteur optical audio £ d G audio video R LChapitre 1 Connectez. 17 Étape 3 : Allumez votre téléviseur et sélectionnez l’entrée Lorsque vous utilisez l’Apple TV pour la première fois, une série d’étapes vous guide pour effectuer le choix de la langue, la sélection d’un réseau, la configuration de l’Apple TV pour que l’appareil fonctionne avec votre réseau (le cas échéant) et la connexion à iTunes. Reportez-vous à la section chapitre 2, « Configurez. » à la page 19. Remarque : si vous voyez apparaître un écran noir la première fois que vous utilisez l’Apple TV, assurez-vous que l’entrée sélectionnée sur votre téléviseur correspond à l’entrée sur laquelle vous avez branché les câbles sur le téléviseur ou sur le récepteur. Si les entrées concordent, il se peut que vous deviez sélectionner une résolution d’écran prise en charge par votre téléviseur. Pour obtenir des informations sur les différentes entrées de votre téléviseur, consultez la rubrique « Un problème ? Pas de problème. » à la page 31 et lisez la documentation fournie avec votre téléviseur.2 2 Configurez. www.apple.com/fr/support/appletv20 Chapter 2 Configurez. Apple TV vous permet de sélectionner et de configurer votre connexion au réseau sans fil et, si vous cherchez à regarder ou écouter du contenu de votre bibliothèque iTunes, de vous connecter à iTunes sur votre ordinateur. Configuration du réseau Gardez à portée de main votre mot de passe réseau (si vous en avez un) et votre télé- commande Apple Remote pour configurer votre Apple TV. Assurez-vous que rien ne se trouve entre la télécommande et l’Apple TV. Reportez-vous au chapitre « Installez-vous, le spectacle va commencer. » à la page 23 pour en savoir plus sur l’utilisation de votre télécommande.  Si vous vous connectez à un réseau Ethernet câblé, l’Apple TV détecte automatiquement votre réseau.  Si vous vous connectez à un réseau sans fil, l’Apple TV vous aide à sélectionner et à configurer votre connexion réseau. Connexion à votre réseau sans fil L’Apple TV vous aide à vous connecter à votre réseau sans fil. Si un mot de passe est établi pour accéder au réseau, vous devez le connaître. Utilisez la télécommande Apple Remote pour :  sélectionner votre réseau dans une liste ou saisir le nom du réseau s’il s’agit d’un réseau caché ;  saisir votre mot de passe (le cas échéant) ;  indiquer votre adresse IP, le masque de sous-réseau, le routeur et l’adresse DNS (si vous configurez manuellement votre réseau).Chapter 2 Configurez. 21 Si vous ne vous connectez pas via DHCP, vous devrez peut-être saisir votre adresse IP, le masque de sous-réseau, le routeur et les adresses DNS. Pour terminer la configuration de la connexion à votre réseau, suivez les instructions à l’écran. Connexion à iTunes Pour accéder au contenu de votre bibliothèque iTunes sur l’Apple TV, vous devez disposer sur votre ordinateur d’iTunes 7.6 ou ultérieur. Reportez-vous à la rubrique « Équipement informatique et logiciel » à la page 9 pour retrouver la liste complète reprenant la configuration informatique requise. Mise à jour de votre logiciel iTunes Vous pouvez télécharger la dernière version d’iTunes à l’adresse www.apple.com/fr/itunes/download. Sur un Mac, vous pouvez également utiliser l’application « Mise à jour de logiciels » pour effectuer la mise à jour à l’aide de la version la plus récente d’iTunes. Pour utiliser « Mise à jour de logiciels », choisissez le menu Pomme (?) > Mise à jour de logiciels. Pour utiliser iTunes 7.6 sur un Mac, vous devez mettre à jour votre logiciel système à Mac OS 10.3.9 ou 10.4.7 ou ultérieur et installer la mise à jour de QuickTime 7.4 ou ultérieur. Sur un ordinateur Windows, vous pouvez également accéder à l’Aide iTunes pour effectuer la mise à jour avec la version la plus récente du logiciel. Ouvrez iTunes, puis choisissez Aide > Rechercher les mises à jour.22 Chapter 2 Configurez. Pour utiliser iTunes 7.6 sur un ordinateur Windows, vous devez disposer de Windows XP ou ultérieur. Jumelage avec une télécommande Une fois votre connexion réseau configurée, l’écran de votre téléviseur affiche un code composé de cinq chiffres que vous devez saisir dans iTunes pour synchroniser du contenu avec l’Apple TV ou diffuser du contenu vers ce dernier. Pour configurer l’Apple TV avec votre bibliothèque iTunes : 1 Ouvrez iTunes sur votre ordinateur. 2 Sélectionnez dans la liste Appareils l’icône Apple TV en regard de laquelle se trouve la mention « Cliquer pour configurer ». 3 Saisissez le code à cinq chiffres affiché sur l’écran du téléviseur. Après avoir saisi votre code, vous pouvez attribuer un nom à votre Apple TV et configurer iTunes pour qu’il gère votre contenu. Pour en savoir plus sur iTunes, ouvrez iTunes puis choisissez Aide > Aide iTunes.3 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. www.apple.com/fr/support/appletv24 Chapitre 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. La lecture de ce chapitre vous permettra d’en savoir plus sur le jumelage et l’usage de votre télécommande avec l’Apple TV. Utilisation de votre télécommande Apple Remote Utilisez la télécommande Apple Remote pour contrôler les réglages de l’Apple TV et parcourir votre contenu. Assurez-vous que rien ne se trouve entre la télécommande et l’Apple TV. Suivant/avance rapide Sélection/lecture/pause Logement de la pile Menu haut/défilement Fenêtre IR Menu bas/défilement Précédent/rebobinage Menu MENUChapitre 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. 25 Fonctions élémentaires de la télécommande Votre télécommande Apple Remote possède les fonctions élémentaires décrites ci-dessous. Remarque : les touches ? et D sur la télécommande Apple Remote ne servent pas à contrôler le volume de votre téléviseur ou de votre récepteur. Utilisez la télécommande livrée avec votre téléviseur ou votre récepteur pour influer sur le volume. Pour : procédez ainsi : se déplacer parmi les options du menu appuyez sur ? ou D sélectionner une option de menu appuyez sur ’ retourner au menu précédent appuyez sur » retourner au menu principal maintenez » enfoncé mettre l’Apple TV en mode veille maintenez ’ enfoncé durant environ six secondes réinitialiser l’Apple TV maintenez simultanément » et D enfoncés pendant environ six secondes jumeler l’Apple TV et une télécommande maintenez simultanément » et ‘ enfoncés pendant environ six secondes26 Chapitre 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. Jumelage de l’Apple TV et d’une télécommande La télécommande Apple Remote est compatible avec le récepteur à infrarouge intégré à l’Apple TV. Vous pouvez configurer l’Apple TV afin qu’il fonctionne exclusivement avec la télécommande incluse, en jumelant l’Apple TV et cette télécommande. Pour jumeler l’Apple TV avec la télécommande incluse : 1 Choisissez Réglages dans le menu principal de l’Apple TV. 2 Choisissez Jumeler la télécommande. Vous pouvez également maintenir simultanément enfoncés » et ‘ pendant six secondes pour jumeler l’Apple TV et la télécommande. Une fois que vous avez jumelé votre télécommande Apple Remote, l’Apple TV affiche un symbole en forme de chaîne ( ) au-dessus de l’image représentant une télécommande. L’Apple TV fonctionne désormais exclusivement avec la télécommande jumelée. Chapitre 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. 27 Déjumelage de l’Apple TV et de la télécommande Si vous égarez la télécommande Apple Remote que vous avez jumelée avec l’Apple TV, vous pouvez utiliser n’importe quelle télécommande Apple Remote pour annuler le jumelage entre l’Apple TV et la télécommande égarée, en maintenant simultané- ment enfoncés les boutons » et ] pendant six secondes. Vous pouvez également suivre les étapes décrites ci-dessous. Pour déjumeler l’Apple TV et son ancienne télécommande : 1 Choisissez Réglages dans le menu principal de l’Apple TV. 2 Choisissez « Annuler le jumelage de la télécommande ». Une fois que vous avez déjumelé la télécommande égarée, l’Apple TV affiche un symbole en forme de chaîne brisée ( ) au-dessus de l’image représentant une télécommande. Vous pouvez dès lors jumeler l’Apple TV et une autre télécommande Apple.28 Chapitre 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. Comment changer la pile de la télécommande Si la pile de votre télécommande Apple Remote arrive en fin d’usage, l’Apple TV affiche l’image d’une télécommande et le symbole d’avertissement (·). Il vous faut alors remplacer la pile par une nouvelle pile de type CR2032. Pour remplacer la pile : 1 Ouvrez le logement de la pile en appuyant sur le bouton à l’aide d’un petit objet jusqu’à ce que le logement soit partiellement éjecté. 2 Faites sortir le logement et retirez la pile. 3 Insérez la nouvelle pile, le signe plus (?) tourné vers le haut. 4 Replacez le logement de la pile dans la télécommande. 5 Débarrassez-vous de la pile usagée conformément aux lois et directives relatives à la protection de l’environnement de votre pays. Appuyez sur ce bouton à l’aide d’un petit objet. Borne positive (+) vers le haut. Retirez le logement de la batterie. MENUChapitre 3 Installez-vous, le spectacle va commencer. 29 Location de films Vous pouvez louer des films à définition standard avec son stéréo ou des films à haute définition avec son Surround Dolby Digital 5.1, directement à partir de l’Apple TV. Vous disposez de 30 jours pour lancer la lecture d’un film après le début de sa location. Une fois que vous avez appuyé sur Lecture, vous disposez de 24 heures pour terminer de regarder un film avant son expiration. Le menu Films en location affiche la date d’expiration prévue de vos films. Lorsqu’un film expire, il est supprimé afin d’économiser de l’espace sur l’Apple TV. Remarque : les films en location ne sont pas disponibles partout. 4 4 Un problème ? Pas de problème. www.apple.com/fr/support/appletv32 Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. Vous pourrez résoudre la plupart des problèmes de l’Apple TV si vous suivez les conseils de ce chapitre. Pour retrouver des astuces complémentaires et de plus amples informations sur le dépannage, rendez-vous à la page d’assistance Apple TV à l’adresse www.apple.com/fr/support/appletv. Dépannage Il existe généralement une solution simple et rapide à tout problème rencontré avec l’Apple TV. Vous devez tout d’abord vous assurer que :  les câbles audio et vidéo reliant l’Apple TV et votre téléviseur sont fermement connectés ;  les câbles d’alimentation de l’Apple TV et de votre téléviseur sont correctement branchés sur une source électrique en état de fonctionnement ;  votre téléviseur est allumé et réglé sur la bonne entrée ;  l’Apple TV est connecté à votre réseau (allez dans le menu Réglages sur l’Apple TV, sélectionnez Réseau, puis vérifiez si l’Apple TV possède une adresse IP) ;  vos connexions au réseau et à Internet sont activées et fonctionnent correctement. Si les problèmes persistent, vous pouvez essayer de réinitialiser votre matériel en débranchant l’Apple TV, votre téléviseur, votre matériel de réseau sans fil ou votre borne d’accès AirPort et votre routeur de leur source électrique. Attendez 30 secondes, puis branchez à nouveau le matériel.Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. 33 Si la télécommande ne fonctionne pas :  Si vous avez jumelé une télécommande Apple Remote avec l’Apple TV, assurez-vous que vous utilisez bien la télécommande jumelée.  Si vous utilisez la télécommande jumelée et que le voyant d’état de l’Apple TV émet une lumière blanche clignotante lorsque vous appuyez sur les boutons de la télécommande, le problème ne provient alors pas de la télécommande. Reportez-vous à la rubrique « Si vous obtenez une image, mais que l’Apple TV ne répond plus » à la page 35.  Si vous utilisez une télécommande qui n’a pas été jumelée, le voyant d’état de l’Apple TV émet une lumière jaune ambre clignotante.  Si vous avez jumelé l’Apple TV avec une télécommande Apple Remote et que vous ne parvenez pas à retrouver la télécommande jumelée, réglez l’Apple TV pour qu’il fonctionne avec n’importe quelle télécommande en maintenant les boutons » et ] enfoncés pendant six secondes.  Dirigez bien la télécommande sur l’Apple TV.  Assurez-vous que le récepteur à infrarouge situé à l’avant de l’Apple TV n’est pas obstrué par un objet quelconque.  Si l’Apple TV affiche l’image d’une télécommande et le symbole d’avertissement (·), vous devez remplacer la pile de la télécommande. Reportez-vous à la rubrique « Comment changer la pile de la télécommande » à la page 28.34 Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. Si l’Apple TV n’arrive pas à accéder au réseau  Vérifiez l’adresse IP que l’Apple TV utilise. Si elle commence par 169.x.x.x, il se peut que la borne d’accès ou le routeur ne soit pas configuré correctement. Vérifiez que l’accès DHCP est fonctionnel, ou configurez Apple TV de façon à utiliser une adresse IP manuelle.  Vérifiez que rien n’obstrue la réception de la borne d’accès ou de l’Apple TV et changez son emplacement au besoin.  Si le réseau est sécurisé, désactivez temporairement la sécurité sur la borne d’accès et tentez de vous reconnecter.  Apple TV ne peut pas se connecter à un réseau sans fil contenant des caractères de valeur élevée (étendus) ASCII ou codés sur deux octets (Unicode), comme c’est le cas pour le japonais, le coréen ou le chinois, dans leur nom ou leur mot de passe.  Si votre réseau est sécurisé, assurez-vous d’avoir saisi le bon mot de passe. Si vous constatez que l’écran de votre téléviseur est noir ou brouillé :  Assurez-vous que vous utilisez les bons câbles vidéo et qu’ils sont correctement branchés à l’Apple TV et à votre téléviseur.  Assurez-vous que le réglage d’entrée choisi sur le téléviseur correspond à l’entrée sur laquelle vos câbles vidéo sont branchés. Pour plus d’informations, lisez la documentation fournie avec votre téléviseur. Si l’écran de votre téléviseur demeure noir ou brouillé, vous devez peut-être sélectionner un mode vidéo pris en charge par votre téléviseur.Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. 35 Pour sélectionner un mode vidéo : 1 Appuyez simultanément sur les boutons » et ? de la télécommande Apple Remote pendant environ six secondes. 2 Appuyez sur le bouton ? ou D de la télécommande Apple Remote pour passer d’une résolution d’écran à l’autre. 3 Une fois que l’Apple TV a trouvé une résolution d’écran acceptable et que vous voyez apparaître à l’écran le message « Si vous pouvez voir le logo Apple, cliquez sur OK », appuyez sur le bouton ’ . Si vous obtenez une image, mais que l’Apple TV ne répond plus  Maintenez enfoncé le bouton » de la télécommande Apple Remote pour revenir au menu principal de l’Apple TV.  Vérifiez que votre téléviseur est allumé et qu’il fonctionne correctement. Pour plus d’informations, lisez la documentation fournie avec votre téléviseur.  Si vous avez jumelé une télécommande Apple Remote avec l’Apple TV, assurez-vous que vous utilisez bien la télécommande jumelée. Reportez-vous à la rubrique « Jumelage de l’Apple TV et d’une télécommande » à la page 26.  Réinitialisez l’Apple TV en le débranchant de son alimentation électrique, attendez environ cinq secondes, puis rebranchez-le. Vous pouvez également maintenir simultanément enfoncés les boutons » et D de la télécommande Apple Remote pendant environ six secondes pour réinitialiser l’Apple TV. Vos films et tous les éléments demeureront sur l’Apple TV.36 Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. Si l’Apple TV ne répond toujours pas, essayez de régler le problème en rétablissant les réglages d’origine de l’appareil  Maintenez simultanément enfoncés les boutons » et D de la télécommande Apple Remote pendant six secondes ou jusqu’à ce que le voyant d’état émette une lumière jaune ambre clignotante.  Choisissez une langue.  Choisissez « Rétablir les réglages d’origine ». Pendant la restauration des réglages d’origine, l’indicateur de progression (une roue d’engrenage en action) peut tourner pendant un certain temps. Soyez patient.  Si votre réseau n’exploite pas DHCP, choisissez Configurer TCP/IP puis saisissez la configuration TCP/IP.  Si vous ne retrouvez toujours pas l’Apple TV dans la liste Source d’iTunes, accédez à la page d’assistance d’Apple TV pour en savoir plus, à l’adresse suivante : www.apple.com/fr/support/appletv. Si vous n’obtenez aucun son  Si l’Apple TV est connecté à un récepteur A/V, assurez-vous que ce dernier est allumé.  Assurez-vous que le réglage d’entrée choisi sur le récepteur correspond à l’entrée sur laquelle vos câbles audio sont branchés. Pour plus d’informations, lisez la documentation fournie avec votre récepteur.  Assurez-vous que le volume de votre téléviseur ou de votre récepteur est suffisamment élevé et qu’il n’est pas désactivé.  Assurez-vous d’utiliser le bon câble audio (reportez-vous à la page 14) et vérifiez s’il est correctement branché sur l’Apple TV et sur votre téléviseur.Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. 37  Si vous utilisez le port HDMI du téléviseur et de l’Apple TV, assurez-vous que le téléviseur accepte l’audio à travers son port HDMI. Les ports HDMI de certains modèles de téléviseurs anciens ne prennent en charge que la vidéo. Si l’Apple TV n’apparaît pas dans iTunes  Assurez-vous que l’Apple TV est allumé et connecté à votre réseau. Allez dans le menu Réglages sur l’Apple TV, sélectionnez Réseau, puis vérifiez si l’Apple TV possède une adresse IP.  Choisissez Préférences dans iTunes, cliquez sur Apple TV et assurez-vous que l’option « Rechercher les Apple TV » n’est pas sélectionnée.  Si le coupe-feu est activé (dans la sous-fenêtre Partage des Préférences Système), assurez-vous que « Partage Apple TV » est sélectionné pour autoriser la diffusion du contenu à travers le coupe-feu. Si iTunes affiche régulièrement d’autres Apple TV dans la liste Appareils  Cela signifie que l’application a détecté d’autres Apple TV sur votre réseau. Pour éviter cela, choisissez Préférences dans iTunes, cliquez sur Apple TV et assurez-vous que l’option « Rechercher les Apple TV » n’est pas cochée. Si Apple TV n’affiche pas vos albums photo ou vos diaporamas  Assurez-vous qu’il existe des photos dans votre photothèque ou dans un dossier de votre ordinateur.38 Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. Voyant d’état L’Apple TV possède, à l’avant, un voyant d’état qui fournit des indications sur l’état de l’appareil. Si l’Apple TV Le voyant d’état est allumée émet une lumière blanche continue est éteinte ou en veille est éteint est en cours de démarrage émet une lumière jaune ambre accepte une commande provenant de la télécommande clignote une seule fois en émettant une lumière blanche refuse une commande provenant de la télécommande (vous avez jumelé une télécommande avec l’Apple TV, mais vous utilisez une télécommande qui n’est pas jumelée) clignote une seule fois en émettant une lumière jaune ambre rencontre des problèmes alterne entre une lumière blanche et une lumière jaune ambreChapitre 4 Un problème ? Pas de problème. 39 Service et assistance Vous trouverez plus d’informations sur l’utilisation de l’Apple TV dans l’aide à l’écran et sur le web. Le tableau suivant décrit où trouver de plus amples informations sur les services et les logiciels. Pour en savoir plus sur : procédez ainsi : le service et l’assistance, les forums de discussions, les guides d’initiation (didacticiels) et les téléchargements de logiciels Apple Accédez à www.apple.com/fr/support/appletv. l’utilisation d’iTunes Ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes. Pour obtenir le guide d’initiation iTunes à l’écran (uniquement disponible dans certains pays), consultez la page www.apple.com/fr/support/itunes l’utilisation d’iPhoto (sous Mac OS X) Ouvrez iPhoto et sélectionnez Aide > Aide iPhoto. les toutes dernières informations sur l’Apple TV Accédez à www.apple.com/fr/support/appletv. les informations sur la sécurité et les normes à appliquer Reportez-vous au Guide d’informations importantes sur le produit fourni avec l’Apple TV. l’obtention de services dans le cadre de la garantie Suivez d’abord les conseils qui figurent dans le présent manuel, le Guide d’informations importantes sur le produit, l’aide à l’écran et les ressources en ligne. Si l’appareil ne fonctionne toujours pas, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/appletv pour obtenir des informations sur le service de garantie. l’enregistrement de l’Apple TV Accédez à www.apple.com/register40 Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. Numéro de série Le numéro de série est imprimé en dessous de l’Apple TV. Il est également mentionné dans le menu des réglages de l’Apple TV. Sur l’Apple TV, choisissez Réglages > À propos de. Précautions d’emploi et entretien Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur dans un port. Vérifiez que rien ne bloque l’entrée au port. Si le connecteur et le port ne s’assemblent pas facilement, c’est probablement parce qu’ils ne sont pas compatibles. Assurez-vous que le connecteur est compatible avec le port et que vous l’avez positionné correctement par rapport à ce dernier. Maintien de l’Apple TV à des températures normales Utilisez l’Apple TV dans un endroit où la température est toujours comprise entre 0º et 40º C. AVIS: tout manquement aux présentes instructions concernant l’entretien et les mesures de précaution peut endommager l’Apple TV ou d’autres éléments en relation.Chapitre 4 Un problème ? Pas de problème. 41 Entretien de l’extérieur de l’Apple TV Pour nettoyer l’Apple TV, débranchez le câble d’alimentation et tous les autres câbles. Utilisez ensuite un chiffon doux non pelucheux. Évitez toute pénétration d’humidité dans les orifices de l’appareil. N’utilisez pas de produits pour le nettoyage des vitres, de produits d’entretien ménager, d’aérosols, de solvants, d’alcool, d’ammoniac ou d’abrasifs pour nettoyer l’Apple TV. Respect des consignes en matière d’élimination pour l’Apple TV Pour obtenir des informations sur la mise au rebut de l’Apple TV, y compris d’importantes informations sur le respect des normes en vigueur, reportez-vous au Guide d’informations importantes sur le produit.K Apple Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, Apple TV, iLife, iPhoto, iTunes, Mac, Macintosh, Mac OS et QuickTime sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Apple Store et .Mac sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iTunes Store est une marque de service d’Apple Inc. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le symbole double-D sont des marques de Dolby Laboratories. Ouvrages confidentiels inédits, © 1992-1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans ce manuel inclut une technologie de protection de droits d’auteur protégée par des réclamations de méthodes de certains brevets et d’autres droits de propriété intellectuelle aux États-Unis, détenus par Macrovision Corporation et d’autres titulaires. L’utilisation de cette technologie de protection des droits d’auteur doit être autorisée par Macrovision Corporation et est conçue uniquement pour un usage familial et autres usages limités, sauf autorisation de Macrovision Corporation. L’ingénierie inverse et le désassemblage sont interdits. Réclamations d’appareils des brevets (États-Unis) numéro 4631603, 4577216, 4819098 et 4907093 autorisés pour un usage limité uniquement. Les autres noms d’entreprises et de produits mentionnés ici sont des marques de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. F034-4570-B LiveType 2 Vos droits quant à ce logiciel sont régis par le contrat de licence accompagnant le logiciel. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’une copie valide du logiciel Final Cut Studio peut reproduire cette publication dans le but d’apprendre à utiliser ce logiciel. Aucune partie de cette publication ne pourra être reproduite ou transmise à des fins commerciales telles que la vente de copies de cette publication ou la fourniture de services d’assistance rémunérés. Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tous les efforts ont été fournis afin d’assurer la précision des informations contenues dans ce manuel. Apple n’est pas tenu responsable des erreurs d’impression ou d’écriture. Remarque : Apple publie fréquemment de nouvelles versions et des mises à jour de ses logiciels système, applications et sites Internet ; par conséquent, les images affichées dans ce manuel peuvent varier légèrement de celles que vous visualisez à l’écran. Apple Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014–2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AppleWorks, Final Cut, Final Cut Pro, Final Cut Studio, FireWire, Keynote, LiveType, Mac, Macintosh et QuickTime sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder est une marque d’Apple Inc. AppleCare est une marque de service d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. Helvetica est une marque déposée d’Heidelberger Druckmaschinen AG, disponible auprès de Linotype Library GmbH. Tous les autres noms de produits sont des marques de leurs propriétaires respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés qu’à titre d’information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant aux performances et à l’utilisation de ces produits. 3 1 Table des matières Préface 7 Introduction à LiveType 7 Comment fonctionne le titrage ? 8 Un nouveau monde de créativité 9 Procédure de création de titres 10 À propos de ce guide 10 Guide de l’utilisateur LiveType à l’écran 11 Sites Web Apple Chapitre 1 13 L’interface LiveType 14 Canevas 20 Inspecteur 25 Navigateur média 26 Timeline 29 Fichiers média LiveType Chapitre 2 31 Configuration d’un projet 31 Modèles 33 Démarrage d’un projet et définition des réglages par défaut 34 Réglage des attributs du projet Chapitre 3 41 Ajout d’un fond 41 Sélection d’une couleur de fond 42 Ajout d’une texture de fond 43 Importation d’un film ou d’une image fixe comme fond 45 Instructions de rendu du fond Chapitre 4 47 Manipulation de pistes 49 Positionnement de pistes dans le Canevas 50 Création d’angles et de courbes 52 Liaison d’extrémités 53 Ajout, copie et suppression de pistes 54 Manipulation de pistes dans la Timeline4 Table des matières Chapitre 5 59 Manipulation de texte 59 Insertion de texte 62 Réglage du chronométrage des LiveFonts 63 Formatage du texte 70 Amélioration du texte avec des styles 74 Création d’un remplissage 79 Modification de caractères individuels 80 Désactivation de polices dans Mac OS X Chapitre 6 81 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés 82 Manipulation d’objets LiveType 83 Manipulation de textures LiveType 84 Importation de graphismes, d’images et de films 85 Transformation d’objets, de textures et d’éléments importés Chapitre 7 89 Manipulation d’effets et animation d’images clés 90 Effets prédéfinis 90 Application d’effets prédéfinis 92 Réglage du chronométrage d’un effet 95 Changer l’ordre des effets 95 Duplication des effets et des pistes 95 Modification d’un effet prédéfini 106 Création d’un effet en partant de zéro Chapitre 8 111 Aperçu et rendu total de votre film de titrage 111 Aperçu de votre travail 114 Optimisation des performances d’aperçu 115 Rendu, enregistrement et exportation de votre film de titrage Chapitre 9 121 Techniques avancées de conception 121 Imbrication de mots 123 Déformation d’ombres et d’éclats 125 Pistes courbes 127 Emploi créatif de caractères spéciaux 130 LiveFonts et couches 132 Création de défilements et de glissementsTable des matières 5 Annexe A 135 Solutions aux problèmes fréquents et assistance client 135 Foire aux questions 137 Page Apple destinée aux développeurs d’applications professionnelles 138 Contact de l’assistance AppleCare Annexe B 139 Création et modification d’EffectScripts 139 En-tête 139 Chronométrage par défaut 140 Images clés 144 Exemples d’EffectScripts Glossaire 147 Index 153 7 Préface Introduction à LiveType Bienvenue dans LiveType, une application de composition de titres avec effets spéciaux, particulièrement puissante, conviviale et polyvalente (qu’il s’agisse de créer des titres de films, des génériques, des publicités radiophoniques et télévisées ou des bannières Web). La création de titres vidéo dynamiques et percutants peut demander une bonne dose d’efforts : l’opération impliquant des réglages manuels et les images clés s’accumulant, au point de rebuter plus d’un animateur, même expérimenté. LiveType vous permet d’obtenir en un rien de temps des résultats stupéfiants dans le format désiré. Comment fonctionne le titrage ? En général, le titrage désigne l’ajout de texte à un film. L’évolution des graphismes numériques et des technologies vidéo a élargi la définition, laquelle porte désormais sur toute combinaison de texte et d’images ajoutée à un film. Le titrage correspond au processus de création d’un repère numérique ajouté aux images montées dans votre éditeur non linéaire ou programme de composition. LiveType représente le studio de création dans lequel vous générez des titres que vous importez ensuite dans Final Cut Pro. La technique du canal alpha sert de base au titrage. La plupart des programmes de composition et d’animation vous permettent de créer vos propres oeuvres à l’aide d’un canal alpha. Par ailleurs, les éditeurs non linéaires emploient le plus souvent des canaux alpha qu’il détectent dans une image ou un film afin de placer l’élément à l’endroit approprié dans la vidéo.8 Preface Introduction à LiveType Un canal alpha se compose de huit bits de pixels d’informations en niveaux de gris dans un fichier 32 bits. Les huit bits en niveaux de gris déterminent les parties de l’image à superposer à d’autres couches. Les pixels blancs rendent l’image superposée totalement opaque alors que les pixels noirs la rendent transparente ou invisible. Les niveaux de gris correspondent aux divers niveaux d’opacité. LiveType crée automatiquement un canal alpha pour votre projet au moment d’un rendu avec un fond transparent. Un nouveau monde de créativité LiveType a révolutionné la composition de titres. En premier lieu, une nouvelle approche de l’animation de texte a été développée grâce aux polices LiveFonts 32 bits, dans lesquelles chaque caractère constitue une séquence d’animation distincte. De plus, LiveType gère mieux les effets et les animations que d’autres applications de titrage. Animation de polices, d’objets et de textures LiveType inclut trois types d’éléments animés :  Les objets LiveType sont des graphismes animés.  Les textures LiveType sont des images animées servant à orner les fonds, le texte ou les objets.  Les LiveFonts correspondent à des jeux de caractères animés. Tous ces éléments sont en soi animés, avant même de leur appliquer des chemins d’animation et des effets spéciaux. LiveType est fourni avec des dizaines de LiveFonts et des centaines d’objets et de textures. En outre, vous pouvez créer vos propres polices animées à l’aide de l’utilitaire LiveType FontMaker, en créant des caractères via un objet graphique, à partir d’animations 3D, d’images créées dans Photoshop ou de plans vidéo, et leur appliquer des effets comme s’il s’agissait de mots. Gestion d’effets Dans LiveType, les effets sont gérés comme des entités distinctes (ou « packages ») intégrant des paramètres de mouvement, de transformation et de chronométrage applicables à un nombre illimité d’éléments du Canevas. À votre disposition se trouvent plus de 100 effets personnalisables fournis avec LiveType, parmi lesquels fondus, zooms, rotations et chemins d’animation. Vous pouvez également créer vos propres styles en modifiant les effets existants ou en créant intégralement de nouveaux effets. Préface Introduction à LiveType 9 Du point de vue de l’animation, LiveType est plus abordable que les autres applications de titrage, sachant qu’un seul marqueur d’image clé contient l’ensemble des paramè- tres d’un élément à un moment donné, ce qui évite l’accumulation d’images clés. Par ailleurs, de puissantes fonctions de chronométrage vous permettent de contrôler tous les aspects d’une animation. Outre les fonctions de base telles que boucle, vitesse et durée, LiveType vous permet de séquencer vos effets. Grâce au séquençage, vous pouvez animer individuellement des caractères d’une ligne de texte possédant leurs propres éléments de chronométrage ; vous n’êtes ainsi pas limité à des animations de blocs de texte solidaires. Que votre production soit le fruit de la combinaison d’éléments existants ou de la création pure, vous pouvez obtenir des compositions originales et percutantes sans déployer beaucoup d’efforts. Procédure de création de titres La production vidéo est généralement envisagée en termes de couches d’arrière vers l’avant, du tournage et du montage d’images à la génération d’effets, puis à l’application de titres et de son. La création de titres doit être plus ou moins abordée de la même façon. Le processus de conception étant libre, il n’existe pas d’instructions strictes. La procédure ci-après vous donne tout de même une idée de ce qu’implique généralement la réalisation d’un projet donné. Étape 1 : Configurez l’environnement de travail  Choisissez la résolution, la vitesse de défilement et d’autres Attributs du projet.  Configurez la grille, les guides et les règles du Canevas selon vos préférences de travail. Étape 2 : Appliquez un fond si nécessaire Étape 3 : Créez un par un les éléments (texte ou objets) dans le Canevas  Choisissez la position et la forme d’une piste pour l’élément.  Ajoutez un élément à cette piste.  Sélectionnez une police.  Adaptez les attributs et appliquez des styles à l’élément. Étape 4 : Animez les éléments  Fixez la durée du film.  Appliquez des effets et réglez le chronométrage.  Personnalisez l’animation en réglant les images clés.10 Preface Introduction à LiveType Étape 5 : Réalisez un aperçu et une mise au point du film Étape 6 : Rendez le film final pour une composition dans votre vidéo Étape 7 : Exportez le film dans un autre format, si nécessaire Vous pouvez gagner beaucoup de temps grâce aux modèles LiveType : il s’agit de fichiers de projet fournis avec le logiciel qui donnent des exemples de formats de titres. Il se peut que l’un d’eux ne requière que quelques changements pour répondre à vos besoins ou que certains de ses éléments puissent vous être utiles en les copiant dans votre projet. Pour en savoir plus sur les modèles, reportez-vous au chapitre 2, « Configuration d’un projet », à la page 31. À propos de ce guide LiveType étant un outil de création, la documentation ne peut pas aller plus loin que la présentation de ses possibilités. Ce guide offre une description détaillée de l’interface, des caractéristiques et des fonctions de LiveType tout en vous initiant aux ressources et modèles que le produit inclut pour en saisir la souplesse. Votre seule limite est votre créativité. Il ne vous reste qu’à vous plonger dans LiveType et à créer vos projets. Ce guide commence par présenter l’interface, puis comporte une série de chapitres expliquant les tâches à effectuer et diverses techniques avancées. Remarque : ce guide s’adresse aux personnes possédant des bases rudimentaires en matière de production vidéo. La terminologie employée sera déjà familière aux utilisateurs plus expérimentés. Les autres remarqueront que la plupart des termes sont abordés en contexte et que le glossaire en fin de guide peut s’avérer utile. Guide de l’utilisateur LiveType à l’écran Le guide de l’utilisateur LiveType à l’écran vous donne la possibilité d’accéder aux informations, directement à l’écran, pendant que vous travaillez dans LiveType. Pour visualiser ce guide, choisissez Aide > Guide de l’utilisateur LiveType. Le guide de l’utilisateur à l’écran offre une version du guide dotée d’hyperliens et assortie de nombreuses fonctions facilitant la recherche d’informations.  La page d’accueil offre un accès rapide à diverses fonctionnalités, dont les Informations de dernière minute, l’index et le site Web de LiveType.  Une liste complète de signets vous permet de choisir rapidement les éléments à afficher et de les consulter en un simple clic.Préface Introduction à LiveType 11 Outre ces outils de navigation, le guide de l’utilisateur à l’écran vous donne les moyens de rechercher rapidement des informations :  Toutes les références croisées dans le texte sont liées. Vous pouvez cliquer sur l’une d’elles pour passer immédiatement à son contenu. Utilisez ensuite le bouton « Page précédente » de la barre de navigation pour revenir à la page où vous avez cliqué sur la référence croisée.  La table des matières et l’index sont également dotés de liens. Si vous cliquez sur l’entrée d’une section, vous passez directement à cette dernière dans le guide de l’utilisateur.  Vous pouvez également utiliser la zone de dialogue Rechercher pour localiser une expression ou une phrase déterminée. L’Aide LiveType comporte également des informations sur les logiciels de tierce partie et les problèmes connus. Ces informations se trouvent dans la section Informations de dernière minute de l’Aide LiveType. Pour accéder aux informations de dernière minute : m Choisissez Aide > Infos de dernière minute. Remarque : vous devez être connecté à Internet pour télécharger le fichier des Infos de dernière minute. Par ailleurs, l’Aide LiveType contient un lien vers le fichier PDF consacré à la création de LiveFonts (Creating LiveFonts). Ce document détaille le processus de création de polices LiveFonts personnalisées, pour une utilisation dans LiveType. Pour accéder au fichier PDF de création de LiveFonts : m Choisissez Aide > Création de LiveFonts. Sites Web Apple Vous trouverez une série de forums de discussion et de ressources pédagogiques se rapportant à LiveType. Site Web LiveType Pour obtenir des informations générales et des mises à jour, ainsi que les informations de dernière minute sur LiveType consultez :  http://www.apple.com/fr/finalcutpro/livetype.html12 Preface Introduction à LiveType Site Web de service et d’assistance Apple Pour obtenir des mises à jour et des réponses aux questions les plus fréquemment posées sur tous les produits Apple, dont LiveType, consultez :  http://www.apple.com/fr/support Vous pouvez également accéder aux caractéristiques des produits, à la documentation de référence et à des articles techniques sur des produits Apple et de tierce partie. Pour des informations d’assistance sur LiveType, consultez :  http://www.apple.com/fr/support/livetype/index.html Autres site Web Apple Rendez-vous à la page d’accueil d’Apple pour obtenir les dernières informations sur les produits Apple.  http://www.apple.com/fr QuickTime est la technologie d’Apple devenue une norme dans la manipulation de vidéo, de son, d’animation, de graphismes, de texte, de musique et de réalité virtuelle à 360°. QuickTime offre un niveau élevé de performances, de compatibilité et de qualité en termes de vidéo numérique. Visitez le site Web QuickTime pour en savoir plus sur les types de supports gérés, découvrir l’interface et les caractéristiques de QuickTime.  http://www.apple.com/fr/quicktime FireWire est l’un des protocoles les plus rapides pour périphériques, notamment ceux multimédias tels que caméscopes et disques durs externes haut débit. Visitez ce site Web pour des informations sur la technologie FireWire et sur les produits FireWire disponibles auprès d’autres fabricants :  http://www.apple.com/fr/firewire Pour des informations sur les séminaires, les événements et les outils d’autres fournisseurs utilisés dans le domaine de l’édition sur Internet, de la création et de l’impression, de la musique et de l’audio, de la vidéotique, de l’image numérique et des arts médiatiques, consultez :  http://www.apple.com/fr/pro Pour rechercher des ressources, des anecdotes et des informations sur des projets développés par des utilisateurs évoluant dans le domaine de l’éducation à l’aide de logiciels Apple, dont LiveType, consultez :  http://www.apple.com/fr/education Visitez l’Apple Store pour acheter directement auprès d’Apple des logiciels, du matériel et des accessoires et pour y découvrir des promotions spéciales, notamment sur le matériel et les logiciels d’autres fabricants :  http://www.apple.com/f/store1 13 1 L’interface LiveType L’interface LiveType est composée de quatre fenêtres primaires : le Canevas, l’Inspecteur, le Navigateur média et la Timeline.  Canevas : l’emplacement où les projets prennent forme. Il vous sert à positionner du texte et des objets, à créer des chemins d’animation et à vérifier le résultat obtenu au fur et à mesure.  Inspecteur : une boîte à outils de réglages et de paramètres, incluant quasiment toutes les options de création et de personnalisation de titres.  Navigateur média : cette zone vous permet d’accéder à l’ensemble des polices, textures, objets et autres effets pour créer vos titres. Canevas Inspecteur Navigateur média Timeline14 Chapitre 1 L’interface LiveType  Timeline : c’est l’espace de gestion image par image de vos projets de titrage. Les images clés sont créées et positionnées dans la Timeline, ce qui vous permet d’organiser le mouvement des titres. Ces quatre fenêtres sont autonomes : elles peuvent être déplacées et redimensionnées selon vos préférences. Pour restaurer la disposition par défaut de LiveType : m Choisissez Fenêtre>Appliquer le modèle par défaut. Canevas Le Canevas est un environnement de création reflétant les dimensions de sortie que vous configurez dans la zone de dialogue Attributs du projet. (Reportez-vous à la section « Réglage des attributs du projet » à la page 34.) Le Canevas est conçu pour vous aider à organiser et à consulter facilement votre projet de titrage, qu’il se trouve au format HDTV, NTSC, PAL ou autre. À propos de l’interface Canevas Les différents éléments et commandes d’interface du Canevas sont présentés ci-dessous. Fond (transparent) Instructions d’action sécurisée Piste, affichant plusieurs lignes de texte sur une piste Menu local Zoom Instructions de titre sécurisé Commandes de lectureChapitre 1 L’interface LiveType 15 Fond À la première ouverture de LiveType, le modèle damier par défaut dans le Canevas représente un fond transparent, ce qui permet aux titres de canal alpha de recouvrir les données vidéo lors d’une composition dans un éditeur non linéaire tel que Final Cut Pro. Le fond peut être le résultat de n’importe quelle combinaison des éléments suivants :  transparent  couleur opaque  texture ou objet animés  image fixe  film Les fonds occupent souvent l’intégralité du Canevas. Toutefois, si vous choisissez la fonction de remplissage de l’onglet Attributs de l’Inspecteur, l’élément semble « traverser » un autre sous-jacent afin de dévoiler la couleur, l’image ou le film en fond. Reportezvous à la section « Création d’un remplissage » à la page 74 pour en savoir plus sur cette fonction. Pistes La ligne horizontale de couleur bleue qui se trouve dans le Canevas est une piste. Les pistes sont essentielles à toute composition avec LiveType. Chaque élément d’un projet est placé sur une piste. Les pistes déterminent :  la position du texte et des objets dans le Canevas ;  la superposition des éléments ;  dans certains cas, le chemin suivi pour déplacer des éléments. Les pistes possèdent deux extrémités et peuvent être dotées d’un nombre illimité de « points de contrôle », à savoir des noeuds créant des angles et des courbes sur la piste. Lorsque le Canevas comporte plusieurs pistes, seules les extrémités de la piste sélectionnée (active) sont visibles. Ce mode d’identification est fort utile lorsque vous appliquez des attributs à une piste. Guides d’action sécurisée et de titre sécurisé Les contours de couleur verte dans le Canevas délimitent les zones « action sécurisée » et « titre sécurisé ». La zone d’action sécurisée, démarquée par la ligne externe, repré- sente la portion de l’écran où l’image est encore visible, selon la courbe du tube cathodique. La zone de titre sécurisé, délimitée par la ligne interne, marque quant à elle la frontière au-delà de laquelle le texte ne se lit pas facilement. Pour activer ou désactiver les guides d’action sécurisée et de titre sécurisé : m Choisissez Présentation>Titre sécurisé.16 Chapitre 1 L’interface LiveType Menu local Zoom Canevas En bas du Canevas figure un menu local permettant de changer le grossissement du Canevas. Pour changer le zoom du Canevas, procédez de l’une des façons suivantes : m Ouvrez le menu local Zoom Canevas au bas de la fenêtre et choisissez l’une des options de grossissement. m Dans ce même menu, choisissez Adapter à la fenêtre, puis redimensionnez la fenêtre selon un nouveau grossissement. m Choisissez Présentation > Zoom avant ou Zoom arrière. m Lorsque le Canevas est actif, utilisez le raccourci clavier Commande + Z pour Ajuster à la fenêtre. m Lorsque le Canevas est actif, utilisez le raccourci clavier Commande suivie respectivement d’un + (plus) ou d’un - (moins) pour effectuer un zoom avant ou arrière. Contrôles de transport Les contrôles de transport vous permettent de générer un aperçu RAM de votre projet, afin de pouvoir visualiser votre titrage à l’intérieur même du Canevas. Lorsque vous cliquez sur le bouton Lecture, LiveType rend chaque image dans la mémoire RAM. Cette caractéristique est appelée aperçu RAM. Menu local Zoom Canevas Image précédente Lecture Image suivante BoucleChapitre 1 L’interface LiveType 17 Pour rendre l’aperçu RAM de votre projet dans le Canevas : 1 Cliquez sur le bouton Lecture (ou appuyez sur la barre d’espace lorsque le Canevas ou la Timeline sont actifs). L’aperçu rend chaque image avant de défiler en temps réel. 2 Arrêtez l’aperçu en cliquant n’importe où dans le Canevas. L’icône Lecture se transforme en Pause lorsque l’aperçu RAM est en cours. Le bouton Boucle permet de basculer d’une lecture unique à la répétition en boucle de l’aperçu. Reportez-vous au chapitre 8, « Aperçu et rendu total de votre film de titrage », à la page 111 pour en savoir plus sur l’affichage d’un aperçu de votre travail. Personnalisation du Canevas La plupart des réglages du Canevas peuvent être personnalisés dans le menu Présentation, ce qui permet de configurer les guides et le grossissement et de choisir les éléments apparaissant dans le Canevas. La grille, les règles et les guides sont utiles pour aligner et positionner avec exactitude les éléments dans le Canevas. Pour afficher les règles ou la grille : m Choisissez Présentation > Règles. m Choisissez Présentation > Quadrillage. Vous pouvez définir le nombre de pixels entre chaque ligne de la grille dans la zone de dialogue Attributs du projet. Grille Règle pour des guides verticaux Règle pour des guides horizontaux18 Chapitre 1 L’interface LiveType Pour personnaliser la grille : 1 Choisissez Édition > Attributs du projet. 2 Entrez une nouvelle valeur dans le champ Largeur de la grille au bas de la zone Réglages de la règle et de la grille. Pour ajouter un guide au Canevas : m Cliquez dans l’une des règles pour insérer un guide identifié par sa position horizontale ou verticale de pixels. Pour ajouter des réticules au Canevas : m Cliquez dans l’une des règles et placez le pointeur dans le Canevas. Pour supprimer des guides du Canevas, procédez de l’une des façons suivantes : m Glissez les marqueurs du guide au-delà de l’une des extrémités de la règle. m Choisissez Présentation > Effacer les guides pour effectuer une suppression globale. Vous pouvez isoler une piste et afficher tous les autres éléments comme des cadres de délimitation (contours illustrant grossièrement la taille, la position et l’orientation d’un élément). Cette option est utile pour « nettoyer » le Canevas lorsque vous travaillez sur une seule piste. Elle permet par ailleurs de gagner du temps lors du rendu de l’aperçu car un seul élément de votre composition est alors rendu. Marqueur du guide montrant la position des pixels Guide réticulesChapitre 1 L’interface LiveType 19 Pour isoler une piste dans le Canevas : m Sélectionnez la piste à isoler et choisissez Présentation > Sélectionné seulement. Revenez à la vue normale en choisissant à nouveau Présentation > Sélectionné seulement. L’option Image proxy seulement du menu Présentation (qui ne s’applique que lorsque vous utilisez des données LiveType installées) rend les LiveFonts, les textures et les objets sous forme d’images proxy dans le Canevas, ce qui fige leur animation. Dans le cas d’un élément animé dont le contenu varie énormément d’une image à l’autre (par exemple, les objets Particle, qui contiennent peu ou pas de pixels dans les images de début et de fin), il est plus facile d’utiliser l’image proxy car elle offre une forme plus représentative de l’objet, quelle que soit la position de la tête de lecture. Les cadres de délimitation montrent la taille et la position des éléments non sélectionnés. Choisissez Présentation > Sélectionné seulement pour afficher uniquement le contenu de la piste sélectionnée.20 Chapitre 1 L’interface LiveType Inspecteur l’Inspecteur est votre boîte à outils pour transformer des éléments (texte, objets ou images). Il existe un nombre illimité de combinaisons de paramètres et d’attributs pour créer des titres dynamiques et originaux. l’Inspecteur se compose d’une zone de saisie de texte et d’un aperçu filaire animé dans sa partie supérieure, ainsi que de cinq onglets de paramètres. Les réglages de l’Inspecteur s’appliquent toujours à la piste, au caractère ou à l’effet sélectionné dans le Canevas ou la Timeline. Zones de saisie de texte Deux zones de l’Inspecteur vous permettent d’ajouter du texte à une piste. L’une se trouve dans le coin supérieur gauche de la fenêtre. Du fait qu’elle est toujours visible, quel que soit l’onglet sélectionné, elle permet d’identifier la piste active et d’ajouter ou de modifier le texte sur une piste car vous pouvez le saisir directement. L’autre zone, plus grande, est située au bas de l’onglet Texte ; par sa taille, elle permet de saisir une quantité de texte plus importante. Les zones de saisie de texte vous permettent également de sélectionner des lettres ou des mots déterminés sur une piste. Lorsque vous mettez du texte en évidence dans ces zones, les caractères sont sélectionnés dans le Canevas. Cette opération est pratique si vous voulez modifier du texte masqué par d’autres éléments dans le Canevas. Zone de saisie de texte Aperçu filaire animé Onglets de l’Inspecteur Zone de saisie de texte (uniquement dans l’onglet Texte)Chapitre 1 L’interface LiveType 21 Aperçu filaire animé Dans le coin supérieur droit de l’Inspecteur, l’aperçu filaire animé lit en continu votre titre, de petits cadres de délimitation illustrant le mouvement de chaque caractère ou objet. Cette fonction permet de vérifier rapidement l’impact de vos changements sur l’animation sans devoir rendre chaque fois l’aperçu complet. Pour figer ou activer l’aperçu filaire animé : m Cliquez dans la zone d’aperçu. Onglets de l’Inspecteur l’Inspecteur comporte cinq onglets.  Onglet Texte : vous permet de saisir du texte et de modifier la taille, l’alignement et l’espacement du texte d’une piste active. Tête de lecture de l’aperçu De petits cadres de délimitation illustrent le mouvement des éléments du Canevas. Cliquez ici pour activer ou désactiver l’aperçu. Réglages de l’onglet Texte22 Chapitre 1 L’interface LiveType  Onglet Style : cet onglet offre les options de traitement Ombre, Éclat, Contour et Volume applicables au texte et aux objets. Elles servent souvent à ajouter de la profondeur et à mettre le texte ou l’objet en évidence, même si une large gamme d’effets graphiques sont également possibles.  Onglet Effets : cet onglet répertorie les effets appliqués à la piste active et permet d’afficher et de modifier des paramètres n’importe où dans votre titre. Les effets sont des combinaisons de mouvement et de transformation applicables aux pistes. La colonne Activé de l’onglet des Effets vous permet d’activer ou de désactiver un effet pour des caractères individuels sur la piste. Réglages onglet Style Onglet EffetsChapitre 1 L’interface LiveType 23  Onglet Chronométrage : les paramètres de chronométrage des pistes et des effets sont contrôlés dans cet onglet. La Timeline fournit un graphique image par image des pistes et des effets, ainsi que des images clés associées. Pour sa part, l’onglet Chronométrage permet de régler le chronométrage d’ensemble et de modifier les paramètres de votre animation. Certains réglages sont plus faciles à réaliser en déplaçant les éléments dans la Timeline qu’en saisissant des valeurs dans l’onglet Chronométrage. Toutefois, cet onglet vous offre l’accès à toute la gamme des variables et à des paramètres d’effets qui vous permettent de peaufiner votre animation. Onglet Chronométrage24 Chapitre 1 L’interface LiveType  Attributs : vous permet d’affecter une série d’ attributs (opacité, flou, échelle, décalage, rotation et couleur) aux éléments du Canevas. Les attributs s’appliquent à des pistes entières ou seulement à certains caractères d’une piste. L’onglet Attributs offre également des options pour créer un effet de remplissage, c’est-à-dire qu’un élément apparaît sous forme de fenêtre découpée révélant l’élément en dessous. Par exemple, une ligne de texte peut « prélever » un plan, qui « remplit » le texte. L’option Prélever dans Texture vous permet de remplir le contenu des pistes (même s’il s’agit de caractères individuels) avec une texture animée, sans devoir ajouter celle-ci au projet sous forme d’élément distinct. Les réglages de remplissage sont des variables permettant de créer des découpes et des remplissages avec texture. Les réglages de glyphe incluent des attributs tels que forme, couleur et position du texte et des objets. Onglet Attributs dans la sous-fenêtre Remplissage Onglet Attributs dans la sous-fenêtre GlypheChapitre 1 L’interface LiveType 25 Navigateur média La plupart des ressources installées disponibles pour vos projets de titrage se trouvent dans le Navigateur média (à l’exception des modèles, images et films LiveType importés d’autres sources). Différents onglets représentant différents éléments sont installés sur votre ordinateur : LiveFonts, polices système, textures, objets et effets. À l’aide du Navigateur média, vous pouvez faire défiler et visualiser des représentations de tous ces éléments avant de les appliquer à votre projet. L’aperçu du Navigateur média est le seul moyen de savoir comment les données de LiveType (LiveFonts, textures et objets) se déplacent et évoluent tant que vous n’avez pas installé le fichier de données sur votre ordinateur. Lorsque vous appliquez pour la première fois l’un de ces éléments dans le Canevas, une image représentative apparaît, et non la séquence animée entière. L’installation du fichier de données vous permet d’obtenir une représentation réelle de la LiveFont dans chaque image du film. Voir « Fichiers média LiveType » à la page 29 pour en savoir plus sur la gestion de fichiers LiveType. Aperçu du navigateur Onglets de données (média) et d’ effets26 Chapitre 1 L’interface LiveType Timeline La Timeline illustre l’organisation image par image de votre projet de titrage et fournit divers outils pour choisir le mouvement et le chronométrage des titres. La Timeline vous permet d’effectuer ce qui suit :  définir le chronométrage et la durée des pistes et des effets ;  gérer l’ordre des pistes, ou les couches ;  regrouper des pistes pour conserver leur position les unes par rapport aux autres ;  activer et désactiver des pistes et des effets ;  employer des images clés pour personnaliser votre animation ;  sélectionner des images à afficher ou à modifier ;  placer des marqueurs pour rendre uniquement une partie du film, soit dans le cadre d’aperçus, soit dans le cadre de la sortie finale. À propos de l’interface Timeline Les éléments et les contrôles de l’interface pour la Timeline sont présentés ci-dessous : Onglets de projets Les onglets dans le coin supérieur gauche de la Timeline indiquent quels projets sont ouverts et lequel est actif. Tête de lecture, timecode et règle d’image La tête de lecture et le timecode sur la règle d’image indiquent quelle image s’affiche dans le Canevas. Lors de la lecture d’un projet, la tête de lecture glisse le long de la règle. Vous pouvez la placer sur n’importe quelle image. Tête de lecture Curseur de zoom de la Timeline Onglet du projet Boutons de regroupement Image clé Barre de fond Timecode Boutons Activer/ Désactiver Piste Effet Règle de l’image Point de sortie du rendu de la sélectionChapitre 1 L’interface LiveType 27 Pour afficher une image donnée, procédez de l’une des façons suivantes : m Glissez la tête de lecture à l’image souhaitée. m Cliquez sur une image dans la règle d’image. Le Canevas indique toujours l’image qui se trouve sous la tête de lecture. Marqueurs de sélection de rendu Les marqueurs des points d’entrée et de sortie dans la règle de l’image vous permettent de délimiter la partie du film à rendre. Grâce à ces marqueurs, vous pouvez :  gagner du temps lors du rendu d’aperçus si vous n’avez pas besoin de visualiser le film dans son intégralité ;  choisir le nombre exact d’images à inclure dans le projet final. Pour changer la sélection de rendu, procédez de l’une des façons suivantes : m Glissez à l’endroit désiré les marqueurs des points d’entrée et de sortie dans la règle de l’image. m Placez la tête de lecture sur ce point et appuyez sur la touche I pour définir le point d’entrée de la sélection de rendu, ou sur la touche O pour définir son point de sortie. La Timeline doit être active pour que ces raccourcis fonctionnent. Lorsque vous limitez le nombre d’images à rendre, la zone d’information dans le coin supérieur gauche de la Timeline indique la nouvelle durée et le nouveau nombre d’images. Remarque : pour repérer rapidement le marqueur du point de sortie lorsqu’il se trouve audelà de la fin de la Timeline, placez le curseur de zoom de la Timeline à l’extrême droite. Pistes et effets Les pistes sont numérotées dans la colonne de gauche de la Timeline selon leur niveau de superposition (couche). La piste 1 correspond toujours à celle du dessus. Les effets apparaissent sous forme de barres distinctes en dessous de la piste à laquelle ils s’appliquent. Un effet peut s’appliquer à toute la durée de la piste ou seulement à un passage. Plusieurs effets peuvent être appliqués à une piste. Ils peuvent soit se suivre, soit se chevaucher. Barre de fond Tout élément tombant sous la barre de fond constitue un élément du fond. Vous pouvez déplacer verticalement la barre de fond entre les pistes de la Timeline. Pour en savoir plus, consultez « À propos de la barre de fond » à la page 43.28 Chapitre 1 L’interface LiveType Images clés Les images clés sont les éléments de base de l’animation numérique. Elles contiennent les paramètres que les éléments du Canevas illustrent à un point donné dans le temps. Au moment de rendre un film, LiveType intercale le mouvement des éléments entre les images clés pour donner une animation fluide. Lorsque la longueur d’un effet est augmentée, les images clés s’adaptent à ce changement et l’effet prend plus de temps pour s’exécuter. Reportez-vous au chapitre 7, « Manipulation d’effets et animation d’images clés », à la page 89 pour en savoir plus sur les images clés. Boutons de regroupement Les boutons de regroupement vous permettent de rassembler des pistes dans le Canevas (en verrouillant leur position les unes par rapport aux autres) et de déplacer le groupe comme un bloc solidaire. Boutons Activer/Désactiver Ces boutons permettent d’Activer/Désactiver les pistes et les effets. Lorsqu’une piste est désactivée, son contenu est supprimé du Canevas même si la ligne bleue demeure. Les pistes désactivées ne sont rendues ni dans les aperçus, ni dans le projet final. De la même façon, les effets peuvent être désactivés. Contrôles de zoom de la Timeline Les contrôles de zoom de la Timeline servent à ajuster le temps représenté dans la Timeline. Ceci est particulièrement utile lorsque vous travaillez sur le chronométrage d’une composition longue et complexe. Le curseur de zoom de la Timeline représente le principal contrôle de zoom. Lorsque vous faites glisser le curseur, celui-ci effectue un zoom avant et arrière autour de la tête de lecture. Vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier Commande associé au signe + ou Commande associé au signe – pour effectuer un zoom avant ou arrière sur la tête de lecture lorsque la Timeline est active. La commande Maj + Z est une autre commande utile, puisqu’elle positionne la Timeline de manière à afficher en une seule fois l’ensemble du projet. Raccourcis clavier L’interface LiveType présente de nombreuses options de menu et raccourcis pour une utilisation simple et efficace de l’application. Notez que la fonction de ces options dépend de la fenêtre LiveType active. Par exemple, lorsque le Canevas est actif, les touches fléchées déplacent progressivement la piste active. Toutefois, lorsque la Timeline est active, les touches fléchées vers la droite et vers la gauche font avancer ou reculer la tête de lecture d’une image.Chapitre 1 L’interface LiveType 29 Fichiers média LiveType LiveType comprend des centaines de fichiers média et effets, qui constituent les ressources mises à votre disposition à travers les navigateurs média et modèles. Les fichiers animés incluent les LiveFonts, les objets et les textures. Les effets et les modè- les prédéfinis, comme bien d’autres ressources LiveType, sont également fournis avec l’application. Ces fichiers sont regroupés sous le nom de fichiers média LiveType. LiveType utilise désormais un seul format de fichier pour des médias comme les LiveFonts, les textures et les objets, mais les médias utilisant le format précédent « pair format » est encore pris en charge. Recherche des fichiers média LiveType Lorsque vous installez LiveType, une hiérarchie de dossiers est créée à l’emplacement suivant : /Bibliothèque/Application Support/LiveType/. C’est à cet emplacement que LiveType recherche d’abord les fichiers média comme les LiveFonts, les objets, les textures, les effets, les images, les films et les modèles. Les fichiers média LiveType peuvent aussi être installés sur d’autres disques durs, notamment un serveur réseau. Vous pouvez affecter n’importe quel emplacement aux fichiers média via la zone de dialogue des Préférences. À propos de l’installation des fichiers média LiveType Le processus d’installation de LiveType vous permet d’installer les fichiers média LiveType à l’emplacement de votre choix. Pour en savoir plus sur l’installation de LiveType et sur les fichiers média LiveType, consultez le document Installation de votre logiciel, fourni avec les disques d’installation. Types de fichiers média Noms des fichiers média Contenu des fichiers média Effects LTFX Fichiers d’effets et extraits pour chaque effet LiveFonts LTLF Caractères de polices animés Objects .LTOB Animations pré-rendues avec un canal alpha Templates LTTM Projets LiveType Textures LTTX Fonds animés plein écran. Ces animations peuvent aussi être incorporées à n’importe quel caractère de police ou élément du Canevas LiveType.30 Chapitre 1 L’interface LiveType Gestion des fichiers média LiveType Chaque élément des onglets LiveFonts, Textures, Objets et Effets du Navigateur média possède un fichier média correspondant qui contient les composants permettant de travailler avec LiveType. Lorsque ces fichiers média sont installés dans le dossier /Bibliothèque/Application Support/LiveType, vous pouvez les déplacer vers un disque différent. Pour utiliser les fichiers média LiveType qui sont situés en dehors du dossier support de l’application : m Affectez l’emplacement des fichiers média depuis LiveType à l’aide de la zone de dialogue des Préférences. Choisissez LiveType > Préférences. Remarque : pour utiliser les fichiers média LiveType situés en dehors du dossier support de l’application, affectez leur emplacement depuis LiveType à l’aide de la zone de dialogue des Préférences. Si vous aviez déjà installé des médias pour une version précédente de LiveType, le Navigateur média indique « Oui » ou « Non » dans la colonne Installé pour ce média, indiquant ainsi si les fichiers média sont installés ou non. Cette convention s’applique uniquement aux formats précédents « file pair ». De nouveaux contenus sont repérés par des fichiers média qui apparaissent dans le Navigateur média avec un double tiret dans la colonne Installé, indiquant ainsi qu’ils sont installés. Les boutons Installer et Désinstaller dans l’angle inférieur gauche du Navigateur média ne s’appliquent pas aux contenus les plus récents, mais seulement aux fichiers média LiveType des versions précédentes de l’application. Création de catégories personnalisées pour les fichiers média LiveType Vous pouvez créer des catégories personnalisées pour les fichiers média LiveType en créant simplement un nouveau dossier à l’intérieur du dossier Média, comme par exemple LiveFont/Mon dossier/Ma police. LiveType reconnaît uniquement un niveau de dossier après la catégorie média d’origine. Vous pouvez déplacer des fichiers média « file pair » de versions précédentes de LiveType vers un autre disque, mais ceux-ci doivent conserver une arborescence identique à celle de leur emplacement précédent. Utilisation des fichiers importés Lorsque vous utilisez des graphismes ou des films provenant d’autres sources dans votre projet, LiveType doit se référer aux fichiers sources de ces éléments externes. Par conséquent, après avoir placé une image ou un film, il est préférable de ne pas déplacer ou renommer son fichier source. Le dossier Images dans l’arborescence de LiveType est l’emplacement idéal pour stocker des images associées à vos projets.2 31 2 Configuration d’un projet L’étape la plus importante au début d’un projet LiveType consiste à configurer les propriétés de ce dernier. Même s’il est tentant de commencer sans attendre à concevoir vos titres, vous devez d’abord choisir vos paramètres et enregistrer le projet sur le disque afin que vos titres soient générés à la taille et à la résolution de votre choix. Si vous créez directement un titre sans d’abord configurer le projet, vous vous exposez à des difficultés. Même si ces réglages sont à tout moment modifiables, une composition de titrage créée pour une diffusion standard par exemple ne remplira qu’une partie de l’écran si sa définition est augmentée. Vous devez d’abord ouvrir un nouveau projet. Pour ce faire, deux options sont possibles :  Commencer avec un modèle LiveType.  Commencer avec un projet LiveType existant. Modèles LiveType inclut des dizaines de modèles correspondant à des fichiers de projets LiveType organisés par catégorie. Vous pouvez utiliser ces modèles de diverses manières :  comme point de départ pour vos propres créations ;  comme référentiels d’éléments préconfigurés que vous pouvez coller dans vos projets ;  comme ressource pour stimuler l’imagination et découvrir les possibilités offertes par LiveType. Les modèles comportent divers types de projets préétablis, tous étant adaptables à vos besoins.32 Chapitre 2 Configuration d’un projet Pour ouvrir un modèle : 1 Choisissez Fichier > Ouvrir le modèle. 2 Explorez les catégories de modèles dans le navigateur modèles. 3 Dans le Navigateur média, choisissez NTSC, PAL, ou HD à partir du menu local Format. 4 Choisissez un modèle puis cliquez sur OK. Chaque fois que vous ouvrez un modèle, assurez-vous de définir immédiatement les attributs du projet. Reportez-vous à la section « Réglage des attributs du projet » à la page 34. Vous pouvez enregistrer vos projets sous forme de modèles afin de pouvoir y accéder via le navigateur de modèles. Pour enregistrer votre projet comme modèle : 1 Placez le fichier de projet (.ipr) dans un dossier à cet emplacement : /Bibliothèque/ Application Support/LiveType/Templates. 2 Générez un petit film QuickTime du projet (avec le même nom mais avec l’extension de film appropriée, comme .mov ou .mp4). Le modèle apparaît alors dans la fenêtre d’aperçu du navigateur modèles. Le navigateur modèlesChapitre 2 Configuration d’un projet 33 Démarrage d’un projet et définition des réglages par défaut À l’ouverture de LiveType, un projet par défaut sans titre s’affiche dans l’interface. Si vous voulez démarrer un nouveau projet lorsque LiveType est déjà ouvert, vous devez ouvrir un autre projet par défaut. Pour ouvrir un nouveau projet : m Choisissez Fichier > Nouveau. Un nouveau projet au Canevas vide apparaît et un onglet de projet « Sans nom » est ajouté à la Timeline. Remarque : au moins un projet LiveType doit être à tout moment ouvert ; ainsi, à la fermeture de l’unique projet ouvert, un autre par défaut s’ouvre automatiquement. Vous pouvez configurer l’interface LiveType et enregistrer vos réglages comme valeurs par défaut. Les réglages par défaut concernent, entre autres, les Propriétés du projet, les choix de polices et des données, les options du Canevas, les onglets visibles à l’écran. Ils permettent notamment d’enregistrer votre format préféré, ce qui vous évite de devoir reconfigurer les propriétés chaque fois que vous ouvrez un projet. Pour enregistrer vos réglages par défaut : 1 Configurez un projet LiveType avec les réglages et la configuration de votre choix. 2 Choisissez LiveType > Réglages > Mémoriser les réglages. Désormais, à chaque ouverture d’un nouveau projet ou de LiveType, ces réglages par défaut s’appliqueront. Les éléments du projet d’origine ne sont en revanche pas enregistrés comme contenu du projet par défaut. La configuration par défaut de votre choix peut très bien ne pas vous plaire ou compliquer vos tâches. Il est très facile d’effacer vos réglages et de revenir aux réglages LiveType d’origine. Pour supprimer vos réglages de projet : m Choisissez LiveType > Réglages > Effacer les réglages.34 Chapitre 2 Configuration d’un projet Réglage des attributs du projet Après l’ouverture d’un nouveau projet et son enregistrement sur le disque, vous devez déterminer le résultat escompté. Tous les réglages importants s’effectuent dans la zone de dialogue Propriétés du projet. Pour ouvrir la zone de dialogue Propriétés du projet : 1 Choisissez Édition > Propriétés du projet. 2 Effectuez les modifications souhaitées, puis cliquez sur OK. Pour des informations plus détaillées, consultez la section suivante, « Réglages dans la zone de dialogue Propriétés du projet ». La zone de dialogue Propriétés du projetChapitre 2 Configuration d’un projet 35 Réglages dans la zone de dialogue Propriétés du projet Différents menus locaux, réglages et couleurs peuvent être sélectionnés lorsque vous spécifiez les attributs de votre projet. Préréglages Ceux-ci déterminent la largeur, la hauteur, la vitesse et l’aspect des pixels selon le format sélectionné.  Préréglages : ce menu local répertorie les formats de sortie les plus fréquents. Après avoir sélectionné un préréglage différent, vous remarquerez comment sont modifiés les réglages. Vous pouvez également en vérifier l’impact sur la forme et la taille du Canevas. Si aucun préréglage ne correspond à votre projet, vous pouvez configurer manuellement les dimensions et la vitesse. « Personnalisé » apparaîtra alors automatiquement dans le champ Préréglages. Remarque : les options multimédia et de bannière Web figurent parmi les préré- glages, sachant que LiveType permet de créer des animations pour le Web et pour Keynote, qui importe directement les séquences QuickTime. Pour rappel, les bannières Web sont généralement créées au format GIF. Pour créer un GIF, vous devez utiliser un autre programme afin de convertir votre sortie LiveType.  Largeur : il s’agit de la largeur, en pixels et en centimètres.  Hauteur : il s’agit de la hauteur, en pixels et en centimètres.  Vitesse : il s’agit de la fréquences, en images par seconde. Les propriétés de préréglages définissent automatiquement la résolution du projet, la vitesse, etc., et ce pour les formats de sortie les plus fréquents.36 Chapitre 2 Configuration d’un projet  Priorité de trame : lorsque votre projet est prévu pour une sortie vidéo entrelacée, choisissez soit Supérieure (impaire) ou Inférieure (paire) pour l’animation la plus lisse. Une fois la bonne option choisie, LiveType effectue un rendu des trames, avec la trame du bas ou la trame du haut en premier. Choisissez Aucun pour des images non entrelacées. Les images numériques sont généralement trame en bas en premier, tandis que certaines cartes de capture vidéo peuvent avoir besoin d’un rendu avec l’option Supérieure (impaire). Dans tous les cas, utilisez l’option correspondant à vos réglages système vidéo. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez « Sélection de l’ordre de rendu des trames » à la page 38.  Aspect des pixels : le rapport entre la largeur et la hauteur d’un pixel, c’est-à-dire sa proportion, varie d’un format à l’autre. La proportion des pixels dépend des propriétés prédéfinies, même si vous pouvez indiquer une valeur de votre choix.  Début : vous pouvez faire correspondre l’heure de début de votre projet avec un point précis de votre vidéo montée, ce qui facilite les superpositions au moment de la composition. Les unités de l’heure de début illustrent le format temporel saisi dans le champ de droite.  Format temporel : ce réglage détermine comment la position des données audio et vidéo est indiquée dans le temps. Plusieurs choix sont possibles : Images, SMPTE, et SMPTE Drop. Champ de description Le champ de description est pratique pour garder des notes sur le projet ainsi que la description de tout paramètre de sortie non standard que vous avez configuré et que vous réutiliserez. Réglages de qualité Les réglages de qualité peuvent faire énormément varier le temps consacré à un projet. Au fil de la conception de votre animation et de l’application d’effets, vous devez consulter à plusieurs reprises un aperçu de votre film. Chaque fois, votre système doit effectuer un rendu image par image. Options de format temporel Options de qualité pour le Canevas, rendus et aperçus de filmsChapitre 2 Configuration d’un projet 37 Ces réglages dans cette zone vous permettent de configurer la qualité de trois éléments distincts :  Canevas : un aperçu RAM dans le Canevas  Rendu : un rendu séquence complet  Aperçu : un aperçu standard accessible à partir du menu Fichier Le mode d’aperçu de votre film dépend de votre avancement dans la conception. Vous devrez parfois changer plusieurs fois ces réglages lors de la création de titres, notamment dans le cas de compositions complexes demandant un temps de rendu important. L’aperçu filaire, qui affiche les cadres de délimitation de chaque caractère, permet un temps de rendu très court. Lorsque vous vous attachez à l’animation des éléments du Canevas plutôt qu’à leurs attributs visuels, l’aperçu filaire s’avère fort efficace. Les réglages Fil de fer, Brouillon, Normale rendent votre projet avec des niveaux croissants de résolution. Réglages du fond Ces réglages vous permettent de sélectionner une couleur du Canevas et son niveau d’opacité.  Couleur : vous permet de choisir une couleur de fond dans le Canevas.  Opacité : ce réglage reflète l’opacité de la couleur sélectionnée ci-dessus. Un niveau d’opacité de 0 équivaut à l’absence de couleur et le Canevas affiche alors le modèle damier indiquant un fond transparent.  Rendre le fond : quand cette case est sélectionnée, toute couleur de fond, ainsi que les autres éléments du fond sont rendus dans les aperçus ou dans les films achevés. Important : la case Rendre le fond s’applique à tous les éléments se trouvant en dessous de la barre de fond dans la Timeline, ainsi qu’à la couleur du fond, absente de la Timeline. Si cette case n’est pas cochée, la couleur du fond et les autres éléments de fond ne sont pas rendus dans les aperçus et le projet final. Pour plus d’informations, consultez le chapitre 3, « Ajout d’un fond », à la page 41 qui présente une explication complète sur la façon de travailler avec les fonds dans LiveType. Réglages des règles et de la grille Vous pouvez afficher ou masquer les règles et la grille du Canevas, ainsi que choisir l’espace séparant les lignes de la grille au bas de la zone de dialogue Propriétés du projet. Reportez-vous à la section « Personnalisation du Canevas » à la page 17 pour en savoir plus sur les règles et la grille. La fréquence des lignes, à savoir la largeur de la grille, est définie dans la zone de dialogue Propriétés du projet.38 Chapitre 2 Configuration d’un projet Sélection de l’ordre de rendu des trames Vous pouvez effectuer un test pour savoir quel est l’ordre le plus approprié à votre système. Lorsque vous créez un film, l’ordre de rendu (commençant par la trame la plus haute ou la plus basse) doit correspondre à la méthode employée par votre équipement pour éviter que les images soient déformées. Remarque : l’ordre des trames dans lesquelles vous enregistrez avec votre équipement vidéo est modifiable en changeant le matériel ou les logiciels de votre configuration de production. Par exemple, le changement de votre carte vidéo, du logiciel de contrô- le de périphérique ou du magnétoscope une fois l’ordre établi peut inverser ce dernier. Ainsi, chaque fois que vous modifiez votre configuration, vous devez effectuer ce test pour l’ordre de rendu des trames. Pour tester votre système, réalisez le rendu de deux projets LiveType, l’un avec la trame du dessus en premier, l’autre avec celle du bas. Important : il est conseillé de vous familiariser avec les fonctions de base de LiveType avant de suivre cette procédure. Pour tester l’ordre de rendu des trames : 1 Démarrez un nouveau projet LiveType. 2 Choisissez Édition > Propriétés du projet. 3 Dans la zone de dialogue des Propriétés du projet, effectuez les actions suivantes : a Choisissez un réglage NTSC ou PAL dans le menu local Préréglages. b Choisissez Inférieure (paire) dans le menu local Priorité de trame. Ne choisissez pas Supérieure (impaire). Dans ce cas, vous effectuez le rendu à partir de la trame du bas. 4 Dans l’Inspecteur, effectuez les actions suivantes : a Saisissez la lettre capitale « O » dans une police système sur la Piste 1. b Augmentez sa taille pour remplir l’ensemble du Canevas. c Choisissez la couleur rouge pour la lettre, puis le noir pour le fond. 5 Appliquez un effet de déplacement rapide à la piste (tel que Jumpy) dans la catégorie d’effet Caricature dans le Navigateur média. 6 Dans l’onglet Chronométrage, optez pour une vitesse de 100 %. 7 Choisissez Fichier > Rendre le film. 8 Nommez le fichier lower.mov dans le champ Enregistrer sous, puis cliquez sur Enregistrer. Le film est rendu à l’emplacement que vous avez choisi. 9 Prenez à présent le bleu comme couleur de la lettre O. Cochez alors Supérieure (impaire) dans la zone de dialogue Propriétés du projet.Chapitre 2 Configuration d’un projet 39 10 Enregistrez le fichier, en le nommant upper.mov. 11 Rendez le deuxième film. 12 Importez les fichiers rendus dans Final Cut Pro, puis effectuez la lecture des deux films sur un moniteur NTSC. L’un d’eux apparaît déformé, l’autre se lit correctement et ses bords sont nettement marqués. Chaque fois que vous rendez un film LiveType pour ce système, employez les réglages de celui non déformé à l’écran.3 41 3 Ajout d’un fond Dans LiveType, les fonds jouent généralement l’un de ces deux rôles : soit ils forment partie intégrante de la composition du titre, soit ils sont utilisés pour aider à positionner des éléments et à adapter le chronométrage du film de titrage. Même si tout peut servir de fond, il s’agit en général d’une couleur uniforme, d’une texture animée, d’une image fixe ou d’un film remplissant le Canevas. Même si les images de fond, les films et les textures ont tendance à remplir le Canevas et ne sont pas particulièrement modifiés, ils peuvent être dimensionnés, positionnés et transformés de différentes manières. Pour en savoir plus, consultez le chapitre 6, « Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés », à la page 81. Sélection d’une couleur de fond Le fond le plus simple est une couleur couvrant toute la surface du Canevas et qu’il est impossible de modifier, à part son niveau d’opacité. Mieux vaut envisager la couleur de fond comme une propriété de projet, et non un élément déplaçable ou modifiable. Par défaut, l’opacité du fond est de 0 % et le Canevas affiche alors un fond transparent symbolisé par le modèle damier gris et blanc. Réglages de fond dans la zone de dialogue Propriétés du projet42 Chapitre 3 Ajout d’un fond Pour choisir une couleur de fond : 1 Choisissez Édition > Propriétés du projet. 2 Cliquez sur le bouton Couleur dans la zone de dialogue Propriétés du projet. 3 Dans la fenêtre Couleurs, choisissez une couleur, puis fermez la fenêtre. Remarque : assurez-vous de toujours fermer cette fenêtre après avoir sélectionné une couleur. 4 Glissez le curseur d’opacité ou entrez dans le champ une valeur supérieure à 0 %. Cliquez sur OK. La couleur de fond apparaît dans le Canevas. Ajout d’une texture de fond Les textures LiveType créent des fonds animés et dynamiques. Elles sont aussi souvent employées avec la fonction de remplissage, ce qui permet d’appliquer un remplissage avec texture à du texte ou un objet. Reportez-vous au chapitre 5, « Manipulation de texte », à la page 59 pour en savoir plus sur la création d’un remplissage. Pour créer un fond texturé : 1 Cliquez sur l’onglet Textures dans le Navigateur média. 2 Explorez les catégories de textures et sélectionnez une texture. 3 Cliquez sur le bouton Appliquer à la nouvelle piste. La texture remplit le Canevas et apparaît sous forme de piste de fond dans la Timeline. Texture sélectionnée Menu local Catégorie Texture de fond (colorée ou éclairée)Chapitre 3 Ajout d’un fond 43 Importation d’un film ou d’une image fixe comme fond Vous pouvez importer des images ou des films d’autres sources et les utiliser comme fonds pour votre projet de titre. Pour tous vos projets, utilisez l’un des éléments ci-après :  une image ou un plan vidéo comme fond temporaire afin de définir avec exactitude la position et la durée de l’action de vos titres ;  un film à incorporer dans vos titres ;  une image ou un graphisme statique. LiveType peut importer des éléments de fond dans divers formats :  AVI  BMP  DV  GIF  JPEG  MPEG-2 et MPEG-4  Photoshop  PICS  PICT  PLS À propos de la barre de fond La couleur de fond se distingue des éléments de fond. Ces derniers sont présents dans la Timeline et manipulables de diverses manières. Un projet peut comprendre plusieurs éléments (ou aucun). L’unique façon de distinguer un élément de fond, qu’il s’agisse d’un objet ou d’une texture LiveType, d’un film ou d’une image, consiste à vérifier s’il se trouve en dessous de la barre de fond dans le Canevas. Vous pouvez déplacer verticalement la barre de fond entre les pistes de la Timeline. Le comportement de tous les éléments se trouvant en dessous de la barre de fond dépend de l’option Rendre le fond de la zone de dialogue Propriétés du projet. Barre de fond Texture de fond44 Chapitre 3 Ajout d’un fond  PNG  fichier d’images QuickTime  film QuickTime  SGI  Targa  TIFF Pour importer un film de fond : 1 Choisissez Fichier > Placer un film en fond. 2 Recherchez et sélectionnez le fichier de séquence à placer et cliquez sur Ouvrir. Remarque : lorsque vous importez un film de fond, les dimensions et la vitesse s’adaptent automatiquement. Il est conseillé de vérifier les Propriétés du projet lorsque vous importez un nouveau film de fond. Pour importer une image de fond : 1 Choisissez Fichier > Placer. 2 Recherchez et sélectionnez le fichier à placer dans le Canevas, puis cliquez sur Ouvrir. 3 Dans la Timeline, procédez de l’une des façons suivantes :  Glissez la piste d’image en dessous de la barre de fond.  Glissez la barre de fond au-dessus de la piste d’image. Remarque : le placement d’une image ou d’un film à l’aide de l’option Fichier > Placer est sans incidence sur la résolution et la vitesse du projet. En effet, l’image ou le film respecte les attributs du projet. Film de fond placéChapitre 3 Ajout d’un fond 45 Importation d’un film de fond avec des marqueurs de chronométrage Final Cut Pro vous permet d’enregistrer des films comportant des marqueurs de chronométrage, ce qui s’avère utile pour déterminer avec exactitude le chronométrage de vos titres. Lorsque vous placez un film Final Cut Pro dans LiveType, les marqueurs apparaissent dans la règle de l’image de la Timeline. Les marqueurs ne sont pas déplaçables dans la Timeline. Cliquez toutefois dessus pour déplacer la tête de lecture à l’image marquée. Instructions de rendu du fond Vous êtes libre de rendre ou non le fond de votre projet. Les réglages du fond de la zone de dialogue Propriétés du projet (Couleur, Opacité et Rendre le fond) offrent plusieurs options modifiant l’environnement de travail et le résultat final. Si vous créez une animation indépendante, une bannière Web ou un composant multimédia, par exemple, il est préférable d’incorporer un fond complet comme élément de votre film. Si vous créez une superposition de titres, il est le plus souvent inutile de rendre le fond. Prenez ce qui suit en compte :  Pour inclure une image, un film ou une texture animée comme fond dans le film final, conservez une opacité de couleur de 0 % et cochez la case Rendre le fond.  Pour obtenir un fond d’une couleur unie opaque ou à moitié transparente, choisissez une couleur et un niveau d’opacité et cochez la case Rendre le fond.  Si vous ne voulez aucun élément de fond dans votre film final, désactivez la case Rendre le fond. Vous pouvez alors effectuer ce qui suit :  Importer un film ou une image comme fond pour référence de placement et de chronométrage seulement, sans devoir l’incorporer au titre créé.  Déterminer une couleur de Canevas autre que le modèle damier par défaut, selon vos préférences de travail. Marqueur importé en tant que partie d’un film Final Cut Pro4 47 4 Manipulation de pistes Pour toute création dans LiveType, vous devez maîtriser le concept de pistes. Tout élément d’une composition de titrage appartient à une piste, chacune d’elles pouvant contenir une ou plusieurs lignes de texte, une image, un film, un objet ou une texture animés. Les pistes sont des « conteneurs » illustrés par des lignes bleu foncé dans le Canevas et des barres correspondantes dans la Timeline. Une piste comporte toutes les informations sur son contenu :  position, forme et ligne standard  attributs tels que couleur, ombre, police et espacement  effets et chronométrage48 Chapitre 4 Manipulation de pistes Le présent chapitre explique comment les pistes sont déplacées et formées dans le Canevas, ainsi que leur mode de manipulation dans la Timeline. Les trois chapitres suivants exposent en détail l’application de texte, d’objets et d’effets à des pistes afin d’assembler votre composition. Piste videChapitre 4 Manipulation de pistes 49 Positionnement de pistes dans le Canevas À la première ouverture de LiveType, le Canevas par défaut contient une piste vide avec deux extrémités. La forme d’une piste détermine l’interligne par défaut sur lequel se trouve son contenu. Les pistes sont manipulables à tout moment, qu’elles contiennent ou non des éléments. Si vous créez une piste sur laquelle placer du texte ou si vous voulez que le texte s’adapte à une forme précise, il est préférable de modeler et de positionner la piste avant d’ajouter ce dernier. Pour positionner une piste : m Pour déplacer une piste dans le Canevas ou l’en sortir partiellement, glissez-la. Les pistes peuvent déborder des limites du Canevas, ce qui permet aux éléments d’entrer et de sortir de la zone de visualisation. Pour incliner ou redimensionner une piste : m Glissez l’une des extrémités de la piste. Remarque : maintenez la touche Maj enfoncée lorsque vous positionnez un élément dans le Canevas afin d’en forcer la position horizontale, diagonale ou verticale. Cette opération est valable pour les pistes, les extrémités, les objets et les caractères. Piste active débordant du Canevas Extrémité Limite du titre sécurisé Limite de l’action sécurisée Fond blanc du Canevas Menu local Zoom Canevas réglé sur 50 % Pistes50 Chapitre 4 Manipulation de pistes Création d’angles et de courbes Les pistes peuvent suivre n’importe quel chemin linéaire. Vous pouvez également relier les extrémités d’une piste afin que l’élément se déplace selon une boucle continue. Pour créer un angle sur une piste, vous devez la doter d’un point de contrôle. Le nombre de points de contrôle possibles sur une piste est illimité. Pour créer un angle sur une piste : 1 En maintenant la touche Contrôle enfoncée, cliquez sur la piste à l’endroit où vous souhaitez créer l’angle, puis choisissez Ajouter un point de contrôle dans le menu contextuel. 2 Glissez le nouveau point et les extrémités pour créer l’angle souhaité. Les points de contrôle servent également à créer des courbes. Si vous connaissez les courbes de Bézier, l’opération sera un jeu d’enfant. Dans le cas contraire, il est probable que vous deviez recommencer plusieurs fois.Chapitre 4 Manipulation de pistes 51 Pour créer une piste courbe : 1 Répétez les étapes 1 et 2 précédentes. 2 En maintenant la touche Contrôle enfoncée, cliquez sur le point de contrôle, puis choisissez Courbe intérieure dans le menu contextuel. 3 Glissez la poignée de Bézier de manière à obtenir la courbe souhaitée. 4 En maintenant la touche Contrôle enfoncée, cliquez sur le même point de contrôle, puis choisissez Courbe extérieure dans le menu contextuel. Une autre poignée apparaît et la courbe s’adoucit au point de contrôle. Une poignée de Bézier apparaît sous forme de point sur la piste, près du point de contrôle.52 Chapitre 4 Manipulation de pistes Remarque : vous pouvez également appliquer une courbe à une extrémité. Dans ce cas, seule l’une des deux options (Courbe intérieure ou Courbe extérieure) sera disponible car la piste part dans une seule direction à partir de ce point. Liaison d’extrémités Le paramètre Glisser, utile dans divers effets prédéfinis, permet au texte de se déplacer le long d’une piste. Si les extrémités sont liées, le texte se déplace alors selon une boucle continue. Reportez-vous au chapitre 7, « Manipulation d’effets et animation d’images clés », à la page 89 pour en savoir plus sur les effets et les chemins d’animation. Pour créer un chemin d’animation en forme de boucle continue, vous devez relier les extrémités de la piste. Il est inutile que les extrémités se chevauchent. En fait, elles peuvent être liées même si elles se trouvent de chaque côté du Canevas. La liaison d’extrémités permet au texte ou aux objets de passer immédiatement de la fin au début d’une piste (lecture en boucle) lorsqu’un effet utilisant le paramètre Glisser leur est appliqué. Pour relier les extrémités d’une piste : m En maintenant la touche Contrôle enfoncée, cliquez sur l’une des extrémités d’une piste, puis choisissez Relier les extrémités dans le menu contextuel. De la même façon, vous pouvez délier des extrémités.Chapitre 4 Manipulation de pistes 53 Ajout, copie et suppression de pistes L’ajout de pistes au Canevas peut s’effectuer de plusieurs façons. Pour ajouter une piste vide, procédez de l’une des façons suivantes : m Choisissez Piste > Nouvelle Piste de texte (ou appuyez sur les touches Commande + T). m Choisissez une police dans le Navigateur média puis sélectionnez Appliquer à la nouvelle piste. Il est parfois utile de créer une piste en double, identique à une piste déjà créée du point de vue de la position, de la forme, du contenu, du chronométrage et des effets. Pour créer un double de piste : 1 Sélectionnez la piste en question. 2 Choisissez Piste > Dupliquer la piste (ou appuyez sur les touches Commande + D). Le double se superposant exactement à la piste d’origine, sa création ne peut se vérifier que par l’ajout d’une nouvelle piste dans la Timeline. La superposition de pistes com-portant des éléments identiques mais des effets et paramètres différents permet de produire des animations très sophistiquées. Séparez le double de la piste d’origine pour que les deux soient visibles. Pour supprimer une piste : 1 Sélectionnez la piste en question. 2 Procédez de l’une des façons suivantes :  Choisissez Piste > Supprimer la piste.  Appuyez sur la touche Suppr. Vous pouvez également copier dans votre projet en cours une piste d’un autre projet, tel qu’un modèle LiveType ou un projet créé auparavant. Pour copier une piste d’un projet dans un autre : 1 Ouvrez les projets source et cible. Un onglet apparaît pour chacun d’eux dans la Timeline. 2 Dans le projet source, sélectionnez la piste à copier puis choisissez Édition > Copier. 3 Cliquez sur l’onglet du projet cible dans la Timeline puis choisissez Édition > Coller.54 Chapitre 4 Manipulation de pistes Manipulation de pistes dans la Timeline Lorsque vous ajoutez des pistes dans le Canevas, elles apparaissent sous forme de barres numérotées dans la Timeline. Si des effets sont appliqués aux pistes, ils apparaissent alors sous forme de barres non numérotées en dessous des pistes. Réglage du chronométrage d’une piste Lorsque vous ajoutez une piste au Canevas, elle commence par défaut à l’image désignée par la tête de lecture. La durée d’une piste varie en fonction de son contenu. Une piste comportant du texte dans une police système ou une image statique dure par défaut deux secondes. La durée d’une piste contenant quant à elle des données LiveType ou tout film importé est fonction de la durée de ce dernier. Pour modifier ces paramètres de base de chronométrage dans la fenêtre Timeline, il suffit d’allonger ou de déplacer les barres de pistes. Vous pouvez également choisir un retard et la durée dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur, à l’instar de nombreux autres paramètres. Piste 2 Piste 1 Piste 1 Piste 2Chapitre 4 Manipulation de pistes 55 Pour régler la durée d’une piste, procédez de l’une des façons suivantes : m Glissez l’un des bords de la barre vers la droite ou vers la gauche. Remarque : la modification de la durée des pistes contenant des films ou des données LiveType entraîne celle de la vitesse à laquelle le film est lu. Si vous réduisez la durée d’une piste LiveFont par exemple, celle-ci est lue plus rapidement. m Sélectionnez la piste et procédez de l’une des façons suivantes :  Pour un contenu statique, modifiez le paramètre Durée dans l’onglet Chronomé- trage de l’Inspecteur.  Dans le cas de films et de contenu animé, modifiez le paramètre Vitesse dans l’onglet Chronométrage. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire apparaître le contenu de la piste après la première image. Pour retarder l’apparition d’une piste, procédez de l’une des façons suivantes : m Cliquez à l’intérieur de la barre et glissez-la vers la droite. m Sélectionnez la piste et déplacez le curseur Retard dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. Vous pouvez également repositionner plusieurs pistes à la fois, ce qui permet d’en conserver la place relative au moment de changer leur temps de retard. Cette opération correspond à un glissement ripple. Pour déplacer deux pistes ou plus à la fois dans la Timeline : m Appuyez sur la touche Option et glissez la piste la plus à gauche (celle commençant en premier) du groupe à déplacer. Toutes les pistes à droite de celle sélectionnée (avec des heures de début ultérieures) et les effets qui leur sont associés se déplacent en bloc. Tête de lecture Glissez l’une des extrémités d’une piste pour en changer la durée ou la vitesse. Glissez une piste pour changer son heure de début.56 Chapitre 4 Manipulation de pistes Couches et ordre des pistes Sachant que des éléments du Canevas se chevauchent en permanence, il est important de gérer les couches de pistes. Lorsque vous créez une piste, elle devient toujours la couche supérieure. Le contenu ajouté à cette piste se trouvera devant tous les autres éléments du Canevas. Remarque : dans la Timeline, les pistes sont affichées de l’avant vers l’arrière, la piste 1 étant en première position. Pour changer la position avant/arrière de la piste, procédez de l’une des façons suivantes : m Cliquez à l’intérieur de la barre d’une piste dans la Timeline et déplacez-la verticalement vers une nouvelle position. m Sélectionnez la piste à déplacer, que ce soit dans le Canevas ou dans la Timeline, puis choisissez l’une des options du menu Disposition : Faire passer au premier plan, Faire passer à l’arrière-plan, Avancer d’un plan [une couche] et Reculer d’un plan. Les numéros de pistes changent pour refléter le nouvel ordre. Piste 1 (couche supérieure) Boutons Activer/ DésactiverChapitre 4 Manipulation de pistes 57 Désactivation des pistes Dans le fenêtre Timeline, vous pouvez désactiver des pistes et les effets qui leur sont appliqués. Cette opération est utile pour réduire l’encombrement du Canevas et le temps de rendu des aperçus si vous ne souhaitez visualiser que peu d’éléments. La désactivation d’éléments permet également de comparer diverses possibilités de conception. Pour désactiver une piste ou un effet : m Cliquez sur le bouton Activer/Désactiver juste à gauche d’une piste ou d’un effet dans la Timeline. La ligne bleue d’une piste désactivée demeure dans le Canevas mais son contenu n’y apparaît plus, n’est plus représenté dans l’aperçu filaire animé de l’Inspecteur et n’est pas rendu lors de la génération d’un aperçu ou du film final. Regroupement de pistes Il est souvent utile de regrouper deux pistes ou plus afin de conserver leurs positions les unes par rapport aux autres dans le Canevas. Les pistes regroupées peuvent être déplacées dans le Canevas mais restent solidaires. Dans le cas de piles de pistes, le regroupement est le seul moyen de déplacer l’ensemble en un bloc. Vous pouvez par exemple, vouloir créer un effet en deux couches, avec un mot disparaissant en fondu et révélant le même mot en dessous, doté d’une texture animée. Pour ce faire, vous devez créer une piste se superposant exactement à celle d’origine à l’aide de la commande Dupliquer la piste du menu Piste. Pour repositionner les pistes dans le Canevas, vous devez alors les regrouper. Pour regrouper deux pistes ou plus : 1 Assurez-vous que le Canevas comporte plusieurs pistes. 2 Sélectionnez-en une, dans le Canevas même ou dans la Timeline. Il s’agit désormais de la piste active, le bouton de regroupement à son extrémité gauche étant alors désactivé. 3 Cliquez sur le bouton de regroupement d’une autre piste. L’icône de liaison apparaît et indique que la piste est associée à celle active (sélectionnée à l’étape 2). Piste active Bouton de regroupement58 Chapitre 4 Manipulation de pistes 4 Dans le Canevas, déplacez l’une des pistes regroupées. Vous remarquez qu’elles se déplacent ensemble. 5 Dans la Timeline, cliquez sur le bouton de regroupement d’une troisième piste. Trois pistes sont à présent regroupées. Pour dissocier des pistes : m Sélectionnez l’une des pistes associées, puis cliquez sur son bouton de regroupement. L’icône de liaison disparaît et les pistes peuvent alors se déplacer individuellement. Remarque : même si les pistes regroupées conservent leur position relative, il est possible d’en modifier et d’en déplacer le contenu. Si vous glissez une piste faisant partie d’un groupe, les autres pistes du groupe la suivent. En revanche, si vous glissez un glyphe se trouvant sur l’une des pistes du groupe, son déplacement est autonome. Le paramètre Offset change, alors que la piste reste la même.5 59 5 Manipulation de texte Les titres peuvent intégrer une série d’effets visuels, leur fonction première restant toutefois l’affichage de texte. Le présent chapitre explique comment insérer et formater du texte, y compris comment manipuler individuellement les caractères d’une piste. L’ajout de mouvement au texte (au-delà de l’animation propre aux LiveFonts) est traité au chapitre 7, « Manipulation d’effets et animation d’images clés », à la page 89. Insertion de texte Comme tout élément du Canevas, le texte doit se trouver sur une piste. Trois méthodes d’ajout de texte dans une police donnée sont possibles :  Créez une piste, sélectionnez une police et ajoutez du texte à la piste.  Créez une piste, ajoutez-lui du texte et appliquez ensuite une police.  Commencez par choisir une police, cliquez sur le bouton Appliquer à la nouvelle piste dans le Navigateur média et saisissez du texte. Les étapes ci-après illustrent la première approche. Pour ajouter du texte au Canevas : 1 Créez une nouvelle piste en choisissant Piste > Nouvelle piste de texte (ou appuyez sur les touches Commande + T). Remarque : une piste correspondante dans la Timeline apparaît. 2 Choisissez une police : a Cliquez sur l’onglet LiveFonts ou Polices dans le Navigateur média. 60 Chapitre 5 Manipulation de texte LiveType est livré avec un grand choix de polices LiveFonts. Cliquez sur le menu local Catégorie pour accéder aux différents ensembles de polices LiveFonts, notamment les LiveFonts d’autres fabricants et les polices personnalisées que vous pouvez créer. b Sélectionnez une police système ou une LiveFont. c Cliquez sur le bouton Appliquer. 3 Saisissez du texte dans la piste active en procédant de l’une des façons suivantes :  Saisissez du texte dans l’une des zones de saisie de l’Inspecteur.  Coupez et collez du texte d’une autre application dans une zone de saisie (le formatage depuis d’autres applications n’est pas conservé dans LiveType). Remarque : si vous ajoutez du texte à une piste avant de choisir une police, il apparaît dans le Canevas avec une police, une taille, une couleur et un espacement par défaut. Pour changer la police d’une piste de texte : 1 Sélectionnez la piste de texte en question. 2 Choisissez une police dans l’onglet LiveFonts ou Polices du Navigateur média. 3 Procédez de l’une des façons suivantes :  Cliquez sur le bouton Appliquer.  Double-cliquez sur le nom de la police. Remarque : l’option Appliquer ne gère pas les différents types de contenu. Aussi ne pouvez-vous pas appliquer une texture ou un objet à une piste comportant déjà du texte. De la même façon, vous ne pouvez pas appliquer une police à une piste contenant une texture, un objet, une image ou un film. Onglet LiveFonts Onglet Polices Options d’application de policesChapitre 5 Manipulation de texte 61 Plusieurs lignes de texte peuvent cohabiter sur une même piste. Vous pouvez ainsi créer un élément textuel assez long et défini par un ensemble de paramètres. Dans le cas d’un générique par exemple, il est possible de copier le texte dans un autre programme, d’effectuer un copier/coller dans la zone de saisie, puis de lui appliquer la police et les attributs avec un effet de défilement. Pour appliquer une autre police système à une piste : 1 Créez une piste de texte comportant un ou deux mots dans une police système. 2 Sélectionnez un ou plusieurs caractères sur la piste en les mettant en évidence dans la zone de saisie ou en les sélectionnant dans le Canevas. 3 Choisissez une police système, autre que celle déjà employée, dans l’onglet Polices du Navigateur média. 4 Cliquez sur le bouton Appliquer au bas de l’onglet Polices. LiveFonts et polices système Les deux types de polices disponibles dans LiveType sont fort différents. Les LiveFonts sont plus dynamiques car elles sont dotées d’animations complètes. Les polices système en revanche ressemblent davantage à des ardoises blanches adaptables pour obtenir diverses apparences. Les deux types de polices peuvent être transformés grâce aux paramètres décrits dans ce chapitre, mais certains de ces paramètres n’ont pas un grand intérêt visuel s’ils sont appliqués à des LiveFonts. Remarque : le bouton Utiliser les réglages par défaut dans l’onglet Texte de l’Inspecteur restaure la plupart des attributs originaux des LiveFonts, des objets et des textures, dont le chronométrage, la couleur, etc. Cette option s’avère notamment utile pour revenir à l’état d’origine de ces éléments LiveType lorsque vous essayez diverses combinaisons de formatage. Les LiveFonts et les polices système présentent également d’autres divergences dans LiveType :  Vous pouvez appliquer deux polices système ou plus à la même piste, mais une seule LiveFont.  Les LiveFonts sont des films numériques et possèdent en cela des options de chronométrage que vous pouvez contrôler dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. Reportez-vous à la section « Réglage du chronométrage des LiveFonts » à la page 62.  Les polices système sont toujours basées sur des vecteurs, alors que les LiveFonts peuvent être basées sur des trames ou sur des vecteurs. Il est donc possible d’employer des LiveFonts d’une taille telle (plus de 500 points) que les bords ne sont plus lisses.  L’impact des LiveFonts sur les temps d’aperçus et de rendus est plus important.62 Chapitre 5 Manipulation de texte Jeu de caractères LiveFont Les LiveFonts incluses dans LiveType se composent de LiveType127 caractères pour l’anglais, le français, l’allemand et l’espagnol : Pour accéder à des caractères qui ne sont pas représentés sur votre clavier, utilisez le Visualiseur de clavier, que vous pouvez sélectionner dans la fenêtre Menu saisie, après avoir accédé à la fenêtre International des préférences Système. Réglage du chronométrage des LiveFonts Lorsque vous créez une piste de police système, sa durée par défaut est toujours de deux secondes. Pour leur part, les LiveFonts sont de durées variables, comme le montre la colonne du milieu dans l’onglet LiveFonts du Navigateur média. Comme il s’agit de films, les LiveFonts sont fonction de plusieurs paramètres de chronométrage disponibles dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. Aa Bb Cc Dd Ee Ff Gg Hh Ii Jj Kk Ll Mm Nn Oo Pp Qq Rr Ss Tt Uu Vv Ww Xx Yy Zz ! # $ % & ( ) , . < > @ + = : ; _ - ? “ ‘/ * 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Áá Àà Ââ Ää Çç Èè Éé Êê Ëë Îî Íí Ïï Ññ Ôô Öö Óó ß Üü Úú Ùù Ûû € Réglages dans l’onglet ChronométrageChapitre 5 Manipulation de texte 63 Réglages pour les LiveFonts dans l’onglet Chronométrage  Aléatoire et Séquence : vous permet d’appliquer le film LiveFont à chaque caractère de la piste dans un ordre différent, avec un délai variable entre chaque lettre.  Vitesse : vous permet de lire le film LiveFont plus ou moins rapidement. Lorsque vous changez la vitesse, la durée de la piste augmente ou diminue dans la Timeline. De la même façon, si vous modifiez la durée de la piste dans la Timeline, le paramètre de vitesse change dans l’onglet Chronométrage.  Retard : vous permet de fixer l’heure de début de la piste.  Boucle : détermine le nombre de fois que le film LiveFont est lu. Le réglage par défaut est 1, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’une seule lecture. La valeur 2 indique que le film est lu deux fois. La durée de la piste est multipliée par deux, avec dans la plupart des cas une valeur de boucle de 2. Remarque : plusieurs LiveFonts, dont Burn Barrel, Cool et Gutter, profitent d’une « animation segmentée » marquant les segments de début, de milieu et de fin du film. Lorsque vous modifiez le paramètre Boucle pour ces polices, seul le segment du milieu de l’animation passe en boucle.  Durée : ne s’applique pas aux pistes LiveFont.  Suspendre premier et Suspendre dernier : vous permet de faire apparaître la première image de la LiveFont pour une durée donnée avant que la lecture du film ne commence. L’option Suspendre dernier agit de la même façon, pour la dernière image cette fois. Formatage du texte Une fois la police sélectionnée, vous disposez de multiples options de formatage disponibles via l’Inspecteur pour modifier l’apparence du texte. Lorsque vous changez les paramètres de formatage, le contenu de la piste active change de façon dynamique dans le Canevas, ce qui facilite vos tâches. Ces options peuvent s’appliquer à toute la piste ou à un ou plusieurs caractères s’y trouvant. Pour formater un élément dans le Canevas, vous devez d’abord sélectionner la piste où il se trouve.64 Chapitre 5 Manipulation de texte Pour sélectionner une piste entière, procédez de l’une des façons suivantes : m Cliquez sur la ligne bleue dans le Canevas. m Cliquez sur la piste correspondante dans la Timeline. Remarque : si vous cliquez directement sur du texte, un cadre de délimitation se dessine autour du caractère sur lequel vous avez cliqué et vos modifications n’affectent que ce dernier. Reportez-vous à la section « Modification de caractères individuels » à la page 79. Une fois la piste à formater sélectionnée, cliquez sur les onglets Texte, Style et Attributs de l’Inspecteur pour indiquer les options d’alignement, de taille, de crénage, d’interligne et de couleur. Alignement, taille, crénage et interligne Dans l’onglet Texte de l’Inspecteur, vous pouvez changer la taille, le crénage et l’interligne de la piste de texte, ainsi que son alignement horizontal et vertical. Les valeurs de taille s’expriment en points, celles de crénage et d’interligne en pourcentage de l’espacement par défaut de la police. Options de formatage dans l’onglet Texte de l’InspecteurChapitre 5 Manipulation de texte 65  Alignement : les options d’alignement permettent la lecture horizontale ou verticale du texte sur la piste. Les boutons d’alignement à gauche, au centre et à droite s’appliquent aux deux orientations. La position de la piste n’est pas affectée par les réglages d’alignement. Les options d’alignement sont également importantes pour placer le texte correctement lorsque la piste est utilisée avec un effet sollicitant le paramètre Glisser. Par exemple, si vous souhaitez glisser du texte de gauche à droite, créez une piste commençant du côté gauche du Canevas. Le texte doit être aligné à gauche pour qu’il débute à l’extrémité gauche de la piste, en dehors du Canevas. Appliquez alors l’effet Glisser à droite de la catégorie chemin d’animation.  Dimensions : la taille du texte se change en glissant le curseur, en cliquant dans la piste du curseur ou en entrant une valeur dans la case à droite du curseur. Remarque : les LiveFonts étant des images à trame faites de pixels, leurs bords perdent en précision dans de très grandes tailles (en général au-delà de 500 points). Les polices système sont quant à elles vectorielles et conservent donc la même qualité dans n’importe quelle taille.  Crénage : le réglage de crénage permet de modifier l’espacement des caractères. La valeur d’espacement normal est de 100 %. Un réglage de 110 % ajoute un petit espace supplémentaire entre les lettres. Lorsque le crénage est de 0 %, tous les caractères sont superposés.  Interligne : il s’agit de l’espace entre la base d’une ligne de texte et la suivante. Ce réglage ne s’applique qu’aux pistes comportant plusieurs lignes de texte, et non à l’écart séparant des pistes. La valeur par défaut est de 100 %. Un interligne de 0 % superpose toutes les lignes de texte d’une piste.66 Chapitre 5 Manipulation de texte Couleur Les options de couleur se trouvent dans la fenêtre Glyphe de l’onglet Attributs de l’Inspecteur. La partie inférieure de l’onglet contient les contrôles de couleur.  Couleur : le paramètre Couleur remplace les pixels de l’élément sélectionné par la couleur indiquée dans la zone Couleur tout en conservant les mêmes valeurs de luminosité. Un réglage de 100 % remplace complètement les couleurs existantes, alors que celui de 20 % combine une partie de la nouvelle couleur avec celle d’origine. Cliquez sur la zone Couleur pour en choisir une autre. Remarque : une fois une couleur sélectionnée, fermez la fenêtre Couleurs. Vous devez la rouvrir pour faire d’autres choix.  Teinte, Saturation et Luminosité (HSL) : ces trois curseurs sont interdépendants pour déterminer la couleur de l’élément sélectionné. La teinte définit, en degrés, le changement de valeur de couleur sur un spectre de 360°. La saturation définit, en pourcentage, l’intensité de la couleur. La luminosité définit, en pourcentage également, l’intensité selon un axe noir et blanc. La couleur par défaut d’une police système est le noir, ce qui rend inutiles les curseurs Teinte, Saturation et Luminosité. Les paramètres HSL et Couleur servent à modifier des éléments basés sur des trames, tels que des LiveFonts, alors que des couleurs doivent généralement être attribuées aux polices système et autres éléments basés sur des vecteurs via la fonction Couleur.  menu local Alpha : si vous avez un plan ou un graphisme importé dans une composition LiveType, vous pouvez choisir un type de canal alpha à partir de ce menu. Choisissez entre Prémultiplier blanc, Prémultiplier noir ou Droit. Réglages de couleurs dans la fenêtre Glyphe de l’onglet AttributsChapitre 5 Manipulation de texte 67 Pour modifier la couleur d’une police système : 1 Sélectionnez une piste contenant une police système noire. 2 Dans la fenêtre Glyphe de l’onglet Attributs, cliquez à l’intérieur de la zone Couleur puis choisissez dans la fenêtre Couleurs une couleur (de préférence primaire et vive). 3 Optez pour un réglage de 100 %. Le contenu de la piste prend cette couleur. En général, les LiveFonts sont conçues avec des couleurs primaires, ce qui permet d’utiliser les curseurs Teinte, Saturation et Luminosité, en plus du paramètre Couleur. Transformation du texte Au-delà du formatage standard du texte, LiveType permet d’appliquer de nombreux autres traitements afin d’étirer, de rendre flou, de fondre, de repositionner et de faire pivoter du texte. Toutes ces fonctions se trouvent dans la fenêtre Glyphe de l’onglet Attributs. Paramètres Glyphe dans l’onglet Attributs de l’Inspecteur68 Chapitre 5 Manipulation de texte  Opacité : elle détermine dans quelle mesure le contenu sous-jacent est visible. Une opacité de 0 rend le texte totalement transparent et, le plus souvent, un réglage de 100 le rend opaque. Lorsque l’attribut de flou est désactivé (valeur 0), un caractère opaque à 50 % possède des bords nets et est légèrement transparent. Remarque : LiveType permet de choisir des valeurs d’opacité supérieures à 100 %. Elles peuvent s’avérer utiles avec des paramètres d’éclats (onglet Style) ou des LiveFonts et des éléments flous ou un peu transparents. Par exemple, la LiveFont Charge laisse voir en partie le fond malgré une opacité de 100 %. À 150 % (valeur à entrer dans le champ Opacité), la police laisse à peine entrevoir le fond.  Flou : l’attribut de flou ressemble à celui d’opacité, sauf qu’il fond et étend les bords externes comme si le texte était flou. Le flou peut s’appliquer, dans la même mesure ou non, aux axes X et Y. Un réglage de 0 signifie que le flou est désactivé. La valeur maximum est de 25.  Échelle : l’échelle étire ou compacte le texte sur les axes X et Y, la valeur 100 correspondant à la taille du texte d’origine. Les paramètres d’échelle s’appliquent de façon indépendante à chaque caractère autour de son point pivot, et non à la piste en tant que bloc. Remarque : contrairement au paramètre Échelle, le paramètre Taille de l’onglet Texte agit sur le texte à partir de l’interligne et prend en compte le crénage. Un glyphe dont la taille est déterminée avec le paramètre Dimensions conserve sa ligne d’origine et s’aligne aux caractères adjacents. Un glyphe dont la taille est déterminée avec le paramètre Échelle s’étend autour de son point pivot sans modifier la position des autres glyphes de la piste.Chapitre 5 Manipulation de texte 69  Offset : ce réglage replace le texte à sa position d’origine sur la piste. Un décalage de 0 ne suppose aucun changement de position sur cet axe.  Rotation : grâce au disque de rotation, vous pouvez placer un élément dans la gamme de 360° et configurer le nombre de tours dans le contexte d’un effet. Par exemple, vous pouvez créer une première image clé à 45°, puis une autre à quatre tours, plus 180°. Lorsque vous lisez le film, l’élément tourne quatre fois dans le sens des aiguilles d’une montre, plus 135° entre ces deux images clés. Les valeurs positives illustrent un mouvement dans le sens des aiguilles d’une montre, les valeurs négatives un déplacement en sens inverse. La manipulation d’images clés est présentée en détail au chapitre 7, « Manipulation d’effets et animation d’images clés ». Exemple de texte avec une opacité de 35 % dans l’onglet Attributs Exemple de texte illustrant les options de flou et d’échelle dans l’onglet Attributs Exemple de texte avec l’ombre par défaut Couleur de fond unie70 Chapitre 5 Manipulation de texte Amélioration du texte avec des styles L’onglet Style de l’Inspecteur fournit quatre options permettant d’enjoliver votre texte. Les styles vous permettent d’ajouter de la profondeur à un texte (ou un objet) et de le mettre en évidence. Pour ce faire, il est le plus souvent question de changer l’espace autour de chaque caractère. Les boutons Ombre, Éclat, Contour et Volume de l’onglet Style indiquent les réglages disponibles pour ce traitement. Ombre et éclat Les styles Ombre et Éclat sont en fait deux variantes d’un même style et utilisent des paramètres similaires pour des résultats assez différents.  Caractère : ce réglage vous permet de rendre l’élément d’origine invisible en isolant le traitement de style dans le Canevas. Cette opération peut s’avérer utile pour réduire l’encombrement lors de la composition de votre traitement. Vous pouvez également conserver l’élément d’origine invisible dans le produit fini.  Activer : cette case à cocher permet d’activer ou de désactiver un style sans incidence sur les réglages choisis. Là encore, cette option est utile pour éliminer l’encombrement ou pour comparer des styles et combinaisons de styles divers.  Couche : ce menu local vous permet de placer l’ombre ou l’éclat devant ou derrière l’élément d’origine. Le réglage Seulement au premier plan cantonne l’effet d’ombre ou d’éclat aux contours de l’élément d’origine, sans extension au-delà des bords des lettres ou de l’objet. Paramètres d’ombre dans l’onglet Style de l’Inspecteur Tout réinitialiser Réinitialise les réglages de déformationChapitre 5 Manipulation de texte 71  Opacité : ce réglage définit l’intensité de l’ombre ou de l’éclat. Un réglage de 0 rend l’ombre ou l’éclat totalement transparent (invisible), celui de 100 complètement opaque (le fond ne se distingue pas). Si le flou est désactivé (valeur 0), une ombre opaque à 50 % possède des bords nets correspondant à l’élément d’origine et tout ce qui se trouve derrière elle se distingue à travers.  Flou : ce paramètre s’apparente à celui d’opacité, sauf qu’il fond et étend les bords externes comme si l’éclat ou l’ombre étaient flous. Un réglage de 0 signifie que le flou est désactivé. La valeur maximum est de 25. Le flou s’applique aux axes X et Y de façon indépendante. Un flou dans la direction Y donne une impression de déplacement vertical même si l’image est statique.  Échelle : l’échelle étire ou compacte l’éclat ou l’ombre sur les axes X et Y, la valeur 100 correspondant à la taille de l’élément d’origine. Les paramètres d’échelle sont appliqués de façon indépendante à chaque caractère d’une piste, et non à l’ombre ou à l’éclat en tant que bloc.  Décalage : ce réglage repositionne l’ombre ou l’éclat par rapport à l’élément d’origine. Un décalage de 0 ne suppose aucun changement de position sur cet axe.  Couleur : cette zone permet de sélectionner la couleur de l’ombre ou de l’éclat.  Déformation : cette zone permet d’étirer ou de reformer l’ombre ou l’éclat en glissant les quatre angles, ou en insérant les coordonnées X et Y pour chacun d’eux. L’une des possibilités de cette fonction consiste à étirer les ombres pour simuler différentes situations d’éclairage. Exemple de texte avec des options d’éclat dans l’onglet Style Exemple de texte avec un contour et une ombre décalée agrandie Exemple de texte avec le style Volume Couleur de fond unie72 Chapitre 5 Manipulation de texte Contour Ce style ajoute un contour au contenu d’une piste. Reportez-vous à la section antérieure pour connaître la définition des paramètres Opacité, Flou, Couleur et Déformation. Cliquez sur le bouton Contour en haut de l’onglet pour modifier les réglages de contour.  Épaisseur : cette valeur, qui détermine l’épaisseur du contour, est exprimée en pixels.  Afficher contour seulement : cette option élimine l’élément d’origine et crée un effet de contour qui rend le fond visible. Remarque : cette option est employée avec le paramètre de caractère Visible. Sinon, le contour et le caractère sont invisibles. Paramètres de contour dans l’onglet Style de l’InspecteurChapitre 5 Manipulation de texte 73  Extrusion du contour : lorsque le texte a été vidé (voir ci-dessous), cochez cette case pour étendre le contour autour de l’extrusion. Volume Les réglages de volume concernent la direction, la longueur et la couleur. Le réglage de direction indique dans quel sens orienter le volume et celui de longueur, jusqu’à quel point. Exemple de texte avec les options Afficher contour seulement et Extrusion du contour dans l’onglet Style Exemple de texte avec les options d’échelle X et Y dans l’onglet Attributs et doté d’un contour Exemple de texte avec l’option de caractère invisible et les styles Ombre et Éclat dans l’onglet Style Couleur de fond unie74 Chapitre 5 Manipulation de texte  Durée totale: cette valeur est exprimée en pixels.  Direction : cette valeur est exprimée en degrés, de 0 à 360.  Couleur : cette case permet de sélectionner la couleur du volume. Création d’un remplissage Cette fonction de LiveType vous permet de révéler un élément du fond à travers un élément du premier plan en « découpant » les couches intermédiaires. Lorsque vous créez un remplissage, chaque pixel de l’élément au premier plan est remplacé par un pixel correspondant de celui du fond. En d’autres termes, un remplissage s’apparente à une fenêtre dans une autre couche. LiveType vous offre trois options de création de remplissage se trouvant dans la fenêtre Remplissage de l’onglet Attributs de l’Inspecteur. La première, intitulée Prélever dans Fond, permet soit de remplir l’élément au premier plan avec un élément du fond, soit de créer une fenêtre vide pouvant rester transparente lorsque vous rendez le film de titrage. Pour créer un remplissage avec deux éléments : 1 Créez l’élément de fond en plaçant une texture, une image, un film ou un objet comme couche inférieure dans la Timeline. Reportez-vous au chapitre 3, « Ajout d’un fond », à la page 41 et au chapitre 6, « Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés », à la page 81 pour en savoir plus sur l’insertion de ce type d’éléments dans le Canevas. 2 Assurez-vous que le fond se trouve en dessous de la barre de fond dans la Timeline et qu’aucun élément ne figure sous cette barre. Barre de fond Texture de fondChapitre 5 Manipulation de texte 75 3 Créez une texture ou tout autre élément rendant le fond plus sombre. 4 Créez un élément au premier plan, à savoir du texte ou un objet que le fond doit « remplir ». 5 Sélectionnez la piste au premier plan et cliquez sur le bouton Remplissage dans l’onglet Attributs de l’Inspecteur. 6 Choisissez Fond dans le sous menu Prélever dans. L’image de fond semble remplir l’élément au premier plan. Pour créer une fenêtre dans un fond transparent : 1 Créez une texture ou toute combinaison d’éléments remplissant le Canevas. Reportez-vous au chapitre 3, « Ajout d’un fond », à la page 41 et au chapitre 6, « Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés », à la page 81 pour en savoir plus sur l’insertion de textures et d’autres éléments dans le Canevas. 2 Créez un élément au premier plan, à savoir du texte ou un objet ayant la forme de la fenêtre. 3 Si des éléments se trouvent en dessous de la barre de fond dans la Timeline, glissez cette barre tout en bas (en dessous des éléments). 4 Sélectionnez la piste au premier plan et cliquez sur l’onglet Attributs de l’Inspecteur, puis sur le bouton Remplissage. 5 Choisissez Fond dans le sous menu Prélever dans. 76 Chapitre 5 Manipulation de texte Le Canevas transparent (ou couleur de fond si le choix est effectué dans la zone de dialogue Propriétés du projet) semble remplir l’élément au premier plan. Les deux autres options de remplissage, Prélever dans Film ou image et Prélever dans Texture, sont différentes car le fond n’apparaît pas comme élément visible dans la Timeline. Par ailleurs, il est inutile que le remplissage « transperce » la couche. À la place, le contenu de la piste est simplement rempli avec l’image spécifiée. Ces deux possibilités de remplissage font appel à des options d’échelle, de vitesse et de séquence disponibles dans la fenêtre Remplissage. L’échelle modifie la taille de l’image de fond, la vitesse définit la vitesse du film ou de la texture de fond et la séquence permet de décaler le chronométrage du fond pour chaque lettre se trouvant sur la piste au premier plan. Remarque : lorsque vous remplissez un mot avec un film ou une image, LiveType calcule la portion de l’image sous-jacente à chaque lettre pour donner l’effet d’une véritable fenêtre dans une couche plus petite. Lorsque vous déplacez les lettres sur la piste, leur contenu reste le même. Cette caractéristique peut donner un résultat intéressant si vous appliquez un mouvement au texte, notamment si le remplissage se fait avec un film. Texture à l’échelle réduite sur l’axe Y Fond du Canevas transparent Piste de texte remplie avec le fond transparentChapitre 5 Manipulation de texte 77 Pour remplir le contenu d’une piste avec une image ou un film : 1 Sélectionnez la piste contenant le texte ou l’objet à remplir avec une image ou un film. 2 Cliquez sur l’onglet Attributs de l’Inspecteur. 3 Sélectionnez Film ou Image dans le menu local Prélever dans de la fenêtre Remplissage. 4 Recherchez le fichier dans la zone de dialogue Choisir séquence ou image, puis cliquez sur Ouvrir. Le contenu de la piste est rempli par le film ou l’image de fond. Remarque : pour dévoiler une partie donnée de l’image ou du film dans votre élément au premier plan, cette option n’est pas forcément appropriée car il est impossible de modifier la position de l’image et de l’élément en question. Dans ce cas, vous devez utiliser l’option Prélever dans Fond présentée auparavant, ce qui vous permet de positionner les deux composants indépendamment. Piste de texte remplie par un film78 Chapitre 5 Manipulation de texte Pour remplir le contenu d’une piste avec une texture : 1 Sélectionnez une piste contenant le texte ou l’objet à remplir avec une texture. 2 Choisissez une texture dans le Navigateur média, puis cliquez sur Appliquer au remplissage. La texture par défaut remplit le contenu de la piste active. Remarque : un grand choix de remplissages est disponible dans l’onglet Objets du Navigateur média dans le menu local Catégorie. Les zones bleues d’un remplissage LiveType définissent la zone où s’effectuera la lecture de la texture. Le texte ou les glyphe de la palette de caractères peuvent aussi être utilisés en tant que remplissages. Remarque : les caractères individuels d’une même piste peuvent être remplis avec différentes textures, séquences ou images. Reportez-vous à « Modification de caractères individuels », à la section suivante. Vous pouvez obtenir un résultat intéressant en associant la fonction de remplissage et le style Contour.Chapitre 5 Manipulation de texte 79 Pour remplir le contour d’un élément invisible : 1 Créez ou sélectionnez une piste de texte. 2 Dans l’onglet Style de l’Inspecteur, cliquez sur le bouton Visible. 3 Dans ce cas, vérifiez que la case Activer n’est pas cochée pour les styles Ombre, Éclat et Volume. 4 Cliquez sur le bouton Contour dans l’onglet Style et cochez la case Activer. 5 Cochez la case Afficher contour seulement et augmentez l’épaisseur du contour pour qu’il soit assez épais. 6 Choisissez une texture pour remplir le contour, puis cliquez sur Appliquer au remplissage. Le contour est alors rempli avec la texture. Modification de caractères individuels Vous pouvez également affecter des attributs à des caractères d’une piste. Tous les attributs abordés dans ce chapitre s’appliquent à un ou plusieurs caractères d’une même piste. Il s’agit d’une option importante de LiveType, car elle permet de repositionner des caractères isolés (ou glyphes) sans modifier leur relation avec la piste. Par exemple, ce type de modification permet de faire flotter un mot d’une phrase au-dessus de la piste, de l’étendre et de lui attribuer un éclat, avant de le faire revenir à la piste. Cette animation ne demande que très peu temps. De la même façon, plusieurs caractères peuvent présenter des transformations similaires, l’un après l’autre. Poignée de rotation Poignée de redimensionnement Tous les caractères appartiennent à une même piste. Cadre de délimitation du glyphe80 Chapitre 5 Manipulation de texte Pour modifier un ou plusieurs caractères d’une piste, procédez comme suit : 1 Sélectionnez ou créez une piste contenant du texte. 2 Sélectionnez une ou plusieurs lettres en procédant de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez l’une des lettres dans le Canevas et, pour modifier plusieurs caractères à la fois, maintenez la touche Maj enfoncée lorsque vous cliquez sur d’autres lettres adjacentes. Un cadre de délimitation se dessine autour de la ou des lettres sélectionnées, avec une poignée à chaque coin supérieur.  Mettez en évidence une ou plusieurs lettres dans l’une des zones de saisie de l’Inspecteur. Des cadres de délimitation apparaissent autour des lettres sélectionnées dans le Canevas.  Maintenez le bouton gauche de la souris enfoncée et glissez celle-ci pour faire apparaître un cadre de sélection autour d’une ou plusieurs lettres dans le Canevas. Toute lettre en contact avec ce cadre est sélectionnée et possède un cadre de délimitation. 3 Cliquez à l’intérieur du cadre de délimitation et glissez la lettre n’importe où dans le Canevas. 4 Glissez la poignée du coin supérieur gauche pour faire pivoter la lettre. 5 Glissez la poignée du coin supérieur droit pour changer la taille de la lettre. Remarque : vous pouvez restaurer la taille et la position d’origine en choisissant Disposition > Réinitialiser la position. 6 Changez les attributs de la lettre dans l’onglet Attributs ou Style de l’Inspecteur. 7 Cliquez dans le Canevas, en dehors de la piste. Le cadre de délimitation autour du caractère disparaît, mais la piste demeure sélectionnée. 8 Replacez la piste dans le Canevas et modifiez-en les attributs. Remarque : ces modifications portent sur toute la piste, y compris la lettre que vous venez de changer. Désactivation de polices dans Mac OS X Dans la version 10.3 de Mac OS X, vous pouvez utiliser l’application Font Book pour désactiver les polices. Toutefois, LiveType nécessitant certaines polices (Geneva et Helvetica), celles-ci ne devraient pas être désactivées. Si vous les désactivez, il se peut que LiveType ait un comportement imprévisible. 6 81 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés Les mots sont souvent les éléments clé des compositions de titrage, mais toutes sortes de composants supplémentaires viennent les encadrer, les améliorer et les compléter. Dans le présent guide, trois catégories d’éléments sont relevées :  Objets inclus dans LiveType  Textures incluses dans LiveType  Les images statiques et les films provenant d’autres sources Tous ces éléments se modifient et se déplacent de la même façon dans le Canevas. Contrairement au texte, ils ne se trouvent pas sur une piste linéaire, sauf si vous ajoutez plusieurs objets identiques à une piste (voir la section « Création de chaînes ou de piles d’éléments » à la page 86). Si vous les sélectionnez, un cadre de délimitation apparaît comme lorsque vous sélectionnez un caractère sur une piste de texte. Les deux angles supérieurs des cadres de délimitation sont dotés de poignées de rotation et de dimensionnement. 82 Chapitre 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés Manipulation d’objets LiveType Dans LiveType, les objets sont des éléments graphiques possédant un canal alpha et conçus pour encadrer du texte ou le mettre en valeur. La plupart sont animés et, comme les LiveFonts, il est possible de les redimensionner, de les faire pivoter, de leur appliquer de la couleur et de les étirer. Par ailleurs, vous pouvez leur ajouter une ombre, un éclat ou un volume. Vous pouvez également appliquer des effets aux objets. Les objets placés dans le Canevas sont symbolisés par des pistes dans la Timeline, comme tous les autres éléments de titrage. Pour ajouter un objet LiveType au Canevas : 1 Cliquez sur l’onglet Objets dans le Navigateur média. 2 Explorez les catégories d’objets visibles dans le menu local Catégorie, puis sélectionnez un objet dans la colonne Nom de l’onglet Objets. 3 Cliquez sur le bouton Appliquer à la nouvelle piste. L’objet apparaît dans le Canevas ; une piste correspondante apparaît dans la Timeline. Objets LiveType disponibles dans le Navigateur médiaChapitre 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés 83 Manipulation de textures LiveType Les textures de LiveType sont des motifs colorés animés pouvant être utilisés en tant que fond partiel ou plein écran, ou en tant que remplissage animé lorsqu’ils sont couplés à la fonction remplissage, décrite dans le chapitre 5, « Manipulation de texte », à la page 59. Les textures sont facilement adaptables et peuvent être transformées de la même manière que peuvent l’être les objets, particulièrement si la taille de la texture est réduite pour couvrir uniquement une partie du Canevas. Pour ajouter une texture au Canevas : 1 Cliquez sur l’onglet Textures du Navigateur média. 2 Explorez les catégories de textures affichées dans le menu local Catégorie et sélectionnez une texture dans la colonne Nom de l’onglet Textures. 3 Cliquez sur le bouton Appliquer à la nouvelle piste au bas de l’onglet Textures. La texture remplit le Canevas et une piste apparaît dans la Timeline, juste au-dessus de la barre de fond. Textures disponibles dans le Navigateur média84 Chapitre 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés Importation de graphismes, d’images et de films Des éléments graphiques de formats variés peuvent être intégrés à un projet LiveType. Par ailleurs, des images, photos et illustrations scannées ainsi que des séquences et des animations peuvent être employées dans votre composition de titrage. À l’instar des objets et des textures, ces éléments graphiques peuvent être modifiés et placés à votre guise. LiveType peut importer des éléments dans des formats très variés. Pour importer un graphisme, une image ou un film : 1 Choisissez Fichier > Placer. 2 Recherchez le fichier, sélectionnez-le et cliquez sur Ouvrir. L’élément apparaît dans le Canevas et une piste correspondante apparaît dans la Timeline. Formats d’importation LiveType AVI JPEG PICT séquence QuickTime BMP MPEG-2 et MPEG-4 PLS SGI DV Photoshop PNG Targa GIF PICS fichier d’image QuickTime TIFF Film importé, redimensionné, avec rotation Texture LiveType redimensionnée, avec rotationChapitre 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés 85 Transformation d’objets, de textures et d’éléments importés Les éléments importés peuvent être placés, modifiés et animés aussi facilement que du texte. Vous pouvez par exemple faire rebondir une photo dans le Canevas, lui appliquer un fondu entrant ou sortant, la faire grossir ou rapetisser, ou encore la doter d’une teinte pourpre. Redimensionnement et positionnement d’objets, de textures et d’éléments importés Lorsque vous placez un film ou une texture dans le Canevas, sa position est par défaut verrouillée. Ces types d’éléments sont souvent utilisés comme fonds remplissant l’écran et ne requérant pas de changement de taille ni de position. Si vous souhaitez les modifier, il est facile de les déverrouiller. Pour déverrouiller la position d’une texture ou d’un film importé : 1 Sélectionnez la piste à déverrouiller (il est parfois plus facile de réaliser l’opération dans la Timeline). 2 Choisissez Disposition > Verrouiller la position. La marque en regard de Verrouiller la position disparaît et les poignées du cadre de délimitation autour de l’élément sont désormais actives. Lorsque vous sélectionnez un élément non textuel dans le Canevas, un cadre de délimitation apparaît autour, identique à celui d’un caractère individuel sur une piste de texte. Si vous sélectionnez un élément plein écran, il est plus facile d’en voir le cadre de délimitation en effectuant un zoom arrière dans le Canevas. Pour redimensionner, faire pivoter et repositionner un élément non textuel dans le Canevas : m Glissez le cadre de délimitation ou ses poignées (dans les coins supérieurs gauche et droit). Les éléments non textuels peuvent également être transformés avec les attributs disponibles pour les caractères : ombre, couleur, flou, etc.86 Chapitre 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés Création de chaînes ou de piles d’éléments D’une certaine façon, LiveType aborde les textures, les objets et les éléments importés comme des types de glyphes ou des caractères. Plus précisément, les éléments individuels sont traités comme des polices dont le jeu de caractères se compose d’un glyphe unique. Vous pouvez ainsi effectuer une opération inhabituelle dans LiveType :créer des chaînes, ou plusieurs copies, de ces éléments, ce qui équivaut en fait à une piste de texte. Tout ce que vous pouvez faire avec une lettre est également valable avec des objets, des textures et des éléments importés. Remarque : les objets ne peuvent toutefois pas être formatés sous forme de lignes multiples sur une piste. Pour créer une chaîne d’éléments sur une piste : 1 Ajoutez un objet, une texture ou un élément importé au Canevas. 2 Donnez à l’objet une taille suffisamment petite pour le copier en plusieurs exemplaires dans le Canevas : a Cliquez sur l’onglet Attributs de l’Inspecteur puis sur le bouton Glyphe. b Assurez-vous que l’icône de verrou en regard des curseurs Échelle est fermé pour que la mise à l’échelle soit proportionnelle. S’il n’est pas fermé, cliquez sur l’icône pour le verrouiller. c Déplacez les curseurs Échelle ou entrez une valeur dans l’un des champs Échelle. Un graphisme importé et copié sur une pisteChapitre 6 Manipulation d’objets, de textures et d’éléments importés 87 3 Cliquez dans la zone de saisie située dans le coin supérieur gauche de l’Inspecteur. Vous remarquez que la fenêtre comporte une seule puce symbolisant l’objet sous forme de glyphe. 4 Lorsque le curseur clignote dans la zone de saisie, appuyez sur la barre d’espace ou sur toute autre touche. Une autre puce apparaît dans la zone de saisie et deux objets identiques se trouvent sur une piste linéaire dans le Canevas. Ajoutez autant d’objets que désiré. 5 Modifiez l’alignement dans l’onglet Texte de l’Inspecteur, ainsi que tous les autres attributs applicables à une chaîne de lettres, y compris le formatage d’éléments individuels sur la piste. Modification des attributs et des styles De la même façon que des éléments non textuels peuvent être traités comme des glyphes, il est possible de leur affecter les mêmes styles et attributs disponibles pour du texte. Le chapitre 5, « Manipulation de texte », à la page 59 décrit toutes les transformations disponibles dans l’Inspecteur. Vous pouvez procéder comme suit dans le cas d’une image numérique ou d’un film :  Réduisez la taille de l’image, placez-la dans le Canevas et faites-la pivoter de 20° à l’aide des commandes Échelle, Décalage et Rotation de la fenêtre Glyphe de l’onglet Attributs (dans l’Inspecteur).  Ajoutez une ombre, un contour ou un volume à l’image grâce aux fonctions Style.  Changez la couleur de l’image à l’aide des commandes Couleur de la fenêtre Glyphe de l’onglet Attributs (dans l’Inspecteur).  Appliquez un effet prédéfini à l’image ou animez-la en concevant un effet personnalisé. Le chapitre 7, « Manipulation d’effets et animation d’images clés », à la page 89 explique comment procéder. D’autres éléments importés (logos, dessins, graphismes) sont encore plus facilement adaptables. Ils peuvent se prêter à un remplissage, un éclat, un flou, voire un contour où l’élément d’origine est rendu invisible. Les possibilités sont illimitées. Remplacement de données dans une piste À tout moment, vous pouvez facilement remplacer un film ou une image sur une piste de la Timeline. Pour remplacer un film ou une image par un nouveau contenu : 1 Cliquez sur la piste, tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez > Relier les données dans le menu contextuel. 2 Allez vers le nouveau fichier dans la zone de dialogue Ouvrir, puis cliquez sur Ouvrir. Le média existant est remplacé par la nouvelle séquence ou la nouvelle image.7 89 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Grâce aux effets, les éléments du Canevas se déplacent et se transforment. Ils s’apparentent à des « paquets » d’animation contenant les paramètres qui déterminent l’animation et le chronométrage, ainsi que les attributs des éléments de chaque image. Les idées fondamentales relatives aux effets sont les suivantes :  Toutes les animations et transformations intégrées au titrage sont contrôlées par des effets, qu’ils soient de votre propre création ou déjà préconfigurés dans LiveType.  Les effets sont appliqués à des pistes. Ils apparaissent dans la Timeline sous forme de barres sous la piste à laquelle ils correspondent.  Plusieurs effets sont applicables à une même piste, y compris de façon simultanée.  Vous pouvez modifier un effet après son application à une piste et enregistrer un effet modifié afin qu’il soit disponible pour d’autres pistes et projets.  Lorsque les paramètres d’une piste et d’un effet sont incompatibles, ceux de l’effet l’emportent. Par exemple, si un effet désactive le style Éclat, les réglages d’éclat de la piste sont sans incidence.  Lorsque les paramètres d’une piste et d’un effet sont complémentaires, ils se combinent. Par exemple, si vous appliquez à une piste d’une opacité de 50 % un effet possédant la même valeur, l’opacité dans le Canevas sera de 25 %, soit la moitié de celle de la piste.  Vous pouvez modifier ou créer un effet en dehors de l’interface LiveType. Les instructions d’écriture de code EffectScript se trouvent à l’annexe B, « Création et modification d’EffectScripts », à la page 139.  Les effets peuvent être appliqués à des caractères individuels sur une piste et gérés à partir de l’onglet Effets dans l’Inspecteur.90 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Effets prédéfinis Le tableau ci-dessous donne la liste des 41 effets prédéfinis disponibles dans LiveType. Ces effets sont situés dans l’onglet Effets du Navigateur média. Application d’effets prédéfinis Les effets prédéfinis dans LiveType rendent vos titres plus percutants et peuvent servir à déterminer le ton de votre composition. Explorez les effets disponibles dans le Navigateur média pour vous faire une meilleure idée des résultats possibles. Pour appliquer un effet prédéfini à une piste : 1 Créez une piste contenant du texte ou tout autre type d’élément. Veillez à ce que la piste soit active. 2 Cliquez sur l’onglet Effets dans le Navigateur média. Le menu local Catégorie présente les catégories d’effets installés correspondant aux sous-dossiers situés dans /Bibliothèque/Application Support/LiveType/Effects. Effets LiveType Caricature  Renversant  Compression à rebonds  Rebond  Rebondissant  Élastique  Essorage rapide Fondus  Cluster  Premier plan  Amoncellement Fantaisie  Envolée  Dispersion  Dilatation  Idées  Invention  Au revoir  Axe vertical Éclats  Éclat bleu  Combustible  Exhalation  Dédoublé  Impression  Éclair entrant  Éclair sortant  Forme  Paix  Lever de soleil  Défilé  Spectral  Zappeur Grunge  Parasites Mécanique  Assemblage  Scie circulaire  Extinction de téléviseur Chemin d’animation  Départ  Fuite  Séparation  Chute aléatoire  Glissade en suspension  Canal d’air Ombré  Arrêt au stand Zooms  BelvédèreChapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 91 3 Choisissez un effet dans la colonne Nom de l’onglet Effets. L’aperçu du navigateur illustre l’effet, la colonne Durée affiche sa longueur par défaut et le champ Description répertorie des notes sur le meilleur moyen d’appliquer l’effet. 4 Procédez de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez le nom de l’effet et cliquez sur Appliquer.  Double-cliquez sur l’effet.  Faites glisser l’effet dans l’onglet Effets de l’Inspecteur. Lorsque vous appliquez un effet, une barre portant le nom de l’effet apparaît sous la piste active de la Timeline. Si l’effet suppose une animation, vous voyez immédiatement le mouvement dans l’aperçu filaire animé de l’Inspecteur. Selon la position de la tête de lecture dans la Timeline, les changements observables dans le Canevas sont variables. Déplacez la tête de lecture pour voir l’évolution des éléments à différents points ou cliquez sur le bouton Lecture dans le Canevas pour observer un rendu RAM. L’effet apparaît également dans l’onglet Effets de l’Inspecteur. L’onglet Effets présente une liste des effets appliqués à une piste. L’ordre est sans incidence sur la séquence ou le chronométrage d’un effet. L’onglet Effets du Navigateur média92 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Pour désactiver un effet : m Cliquez sur le bouton Activer/Désactiver dans la Timeline, en regard de l’effet. Pour désactiver un effet pour un ou plusieurs glyphes d’une même piste : 1 Sélectionnez la piste. 2 Sélectionnez le ou les caractères auxquels il ne faut pas appliquer l’effet en les mettant en évidence dans la zone de saisie ou en les sélectionnant dans le Canevas. Sachant qu’il est impossible de sélectionner en même temps des caractères non adjacents, vous devrez éventuellement répéter ces étapes. 3 Dans l’onglet Effets de l’Inspecteur, décochez la case en regard de l’effet à désactiver pour les caractères sélectionnés. Réglage du chronométrage d’un effet Tous les paramètres de chronométrage applicables aux pistes contenant des données LiveType sont également valables pour les effets. Les éléments du Canevas reflètent l’image en cours, indiquée par la position de la tête de lecture. L’onglet Effets de l’Inspecteur montre les effets appliqués à la piste active. Des effets prédéfinis sont appliqués à partir de l’onglet Effets du Navigateur média. Tête de lecture Effects PisteChapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 93 Tout comme les pistes, vous pouvez glisser un effet dans la Timeline pour changer son point de départ et sa durée. Les réglages de l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur conditionnent l’application d’un effet à chaque lettre d’une piste, sa vitesse d’exécution et le nombre de fois où il est répété. L’onglet Chronométrage présente une série d’options permettant de choisir le mouvement des éléments du Canevas. Les réglages de cet onglet concernent l’effet sélectionné dans la Timeline. Pour modifier les paramètres de chronométrage d’un effet : 1 Dans la Timeline, sélectionnez un effet appliqué à une piste. 2 Cliquez sur l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. Les paramètres de chronométrage pour l’effet sélectionné sont présentés. L’onglet Chronométrage présente les options suivantes :  Aléatoire : avec cette option, un effet traite chaque caractère d’une piste de façon distincte, contrairement aux paramètres s’appliquant à une piste dans son intégralité. Ainsi, l’effet transforme chaque caractère dans un ordre aléatoire et les sépare par un nombre donné d’images ou de secondes. Le champ Graine permet de sélectionner jusqu’à 255 autres ordres aléatoires si celui choisi ne vous plaît pas. L’onglet Chronométrage de l’Inspecteur94 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés  Séquence : avec cette option, un effet commence par transformer un caractère, puis passe au suivant, et ainsi de suite. La valeur 0 indique que l’effet est lu simultané- ment pour tous les caractères. Avec une valeur de 25, la transformation du premier caractère commence, et lorsque l’effet est à 25 % de la transformation, il passe au caractère suivant, et ainsi de suite. Le menu local Début sous le curseur Séquence détermine le sens de lecture de la séquence.  Vitesse : vous pouvez modifier la vitesse d’un effet en saisissant un pourcentage de celle par défaut. Plus un effet est rapide, plus sa durée est courte. Le menu local Début sous le curseur Vitesse permet de lire l’effet à l’envers.  Retard : ce réglage définit l’heure de début et de fin de l’effet par rapport au début ou à l’extrémité de la piste. Il offre une alternative au placement d’un effet directement dans la Timeline.  Boucle : ce réglage détermine le nombre de fois que l’effet est répété. Une valeur de 2 double la durée de l’effet. La case Jusqu’à la fin lit l’effet en boucle continue sur la durée de la piste.  Durée : ce réglage gère la durée d’une piste contenant un texte dans une police système ou tout autre élément statique. La durée des effets et des pistes contenant des éléments dynamiques (plan vidéo, LiveFont) se change à l’aide du curseur Vitesse.  Suspendre premier : cette option permet aux paramètres de la première image d’un effet d’être conservés pour la période de temps précédant le début de l’effet. Par exemple, si vous voulez appliquer un fondu sortant à une piste après deux secondes, choisissez de suspendre pendant deux secondes (la piste est alors invisible, c’est-à-dire d’une opacité nulle) avant que l’effet Fade In ne commence.  Suspendre dernier : le fonctionnement est identique à l’option précédente, sauf qu’elle agit à la fin d’un effet afin d’étendre les paramètres de l’image finale pendant un temps donné. Pour modifier le chronométrage d’un effet dans la Timeline, procédez de l’une des façons suivantes :  Glissez l’effet au milieu de la barre (mais pas sur une image clé) afin de le positionner sans en changer la vitesse. La valeur Retard est alors modifiée, comme le montre l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. Remarque : vous pouvez positionner un effet afin de l’étendre au-delà des limites d’une piste, auquel cas ses paramètres externes ne sont pas utilisés.  Glissez l’un des bords de l’effet pour en modifier la vitesse. Un effet plus court s’exécute plus rapidement. Le redimensionnement à partir du bord gauche d’un effet, dont la valeur Lecture temporisée est Depuis le début, modifie la vitesse et le délai de l’effet en question. Il en va de même à partir du bord droit d’un effet dont la valeur est Depuis la fin.Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 95 Repositionnement de groupes d’effets à l’intérieur d’une piste pour régler le chronométrage Si vous avez des effets multiples sur une seule piste, vous pouvez les déplacer à l’unisson pour régler leur chronométrage. Pour repositionner des groupes d’effets au sein d’une piste : m Dans une piste ayant des effets multiples, maintenez la touche Option enfoncée tout en faisant glisser un seul effet. Les effets se déplacent à l’unisson vers le haut ou vers le bas de la Timeline. Tous les effets sur la piste conservent leurs positions relatives mais apparaissent simplement plus tôt ou plus tard. Changer l’ordre des effets Dans une piste comprenant plusieurs effets, vous pouvez modifier l’ordre (la position) d’un effet en le faisant glisser verticalement. Si l’effet contient des informations de chronométrage, il est possible d’ajuster sa position dans la nouvelle piste. Pour modifier l’ordre d’un effet : m Faites glisser l’effet vers le haut ou vers le bas sur la piste. L’ordre des effets est désormais modifié. Duplication des effets et des pistes Vous pourrez facilement dupliquer les effets et les pistes, voire dupliquer un effet d’une piste à l’autre. Pour dupliquer un effet ou une piste : Dans la Timeline, faites glisser l’effet ou la piste à son nouvel emplacement ou nouvelle piste en maintenant la touche Option enfoncée. Le fait de maintenir la touche Option enfoncée pendant que vous glissez un effet permet d’en faire une copie sur une nouvelle piste d’effets. Modification d’un effet prédéfini Outre la modification des paramètres de chronométrage d’un effet, vous pouvez changer le principe de l’effet, à savoir comment il transforme la piste concernée. La modification d’un effet employé dans votre projet n’affecte pas l’effet prédéfini d’origine. Une fois l’effet appliqué, vous pouvez le modifier, ces changements étant enregistrés dans le projet.96 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Images clés et marqueurs de séquence L’animation sur ordinateur se fonde sur le concept d’images clés. Les créateurs d’animations fixent les paramètres de l’élément graphique (position, couleur, taille, forme, etc.) à des intervalles réguliers, le logiciel interpolant ces paramètres pour chaque image intermédiaire. Dans la Timeline, les images clés sont symbolisées par des marqueurs en forme de losange dans les effets. Lorsque vous sélectionnez une image clé, la tête de lecture s’y déplace et le Canevas affiche l’état des éléments du projet à ce point précis. Pour afficher les paramètres définis par une image clé : 1 Sélectionnez l’image clé dans la Timeline. 2 Cliquez sur l’onglet Effets dans l’Inspecteur. Les paramètres définis par cette image clé apparaissent dans la fenêtre Paramètres actifs. L’effet Clockwise, par exemple, possède un seul paramètre actif pour ses images clés. Quels que soient les attributs d’une piste ou d’autres effets pouvant l’affecter, l’effet Clockwise ne s’attache qu’à faire pivoter les lettres sur une piste. Le paramètre de chronométrage de séquence applique la rotation à chaque caractère de la piste, l’un après l’autre et de gauche à droite. Les marqueurs de séquence, les lignes verticales se trouvant dans la zone de couleur violet clair d’une barre d’effet, signalent quand l’effet commence à agir sur chaque glyphe. Le nombre de marqueurs de séquence, qui inclue la première image de l’effet et l’image clé de début (demi-losanges), est toujours égal au nombre de glyphes sur la piste. Remarque : tous les effets ne suivant pas une lecture séquentielle ou aléatoire, certains ne possèdent pas de marqueurs de séquence. Marqueur de séquence Image cléChapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 97 Modification des paramètres d’image clé Pour changer l’action d’un effet, vous devez en modifier les images clés. L’onglet Effets vous permet de changer les paramètres d’un effet en saisissant des valeurs numériques. Il est toutefois plus facile d’apporter des modifications de façon visuelle, via l’interface LiveType. Pour modifier une image clé en changeant des paramètres dans l’Inspecteur : 1 Sélectionnez une image clé dans la Timeline. La tête de lecture passe sur l’image clé et le Canevas montre l’apparence de la composition à cette image. Remarque : si vous modifiez un paramètre d’effet lorsque la tête de lecture ne se trouve pas sur une image clé, une nouvelle image clé est ajoutée à la position de la tête de lecture. 2 Modifiez les attributs de la piste. Les indicateurs LED dans l’Inspecteur montrent les attributs modifiables dans le contexte d’un effet, tous se trouvant dans les onglets Texte, Style et Attributs de cette fenêtre. 3 Cliquez sur le bouton Lecture dans le Canevas pour observer les résultats de votre modification. Indicateurs LED apparaissant lorsqu’un effet est sélectionné.98 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Pour modifier une image clé en changeant les paramètres dans le Canevas : 1 Sélectionnez une image clé dans la Timeline. 2 Cliquez sur une lettre ou un objet pour afficher son cadre de délimitation. 3 Manipulez le glyphe sélectionné pour en changer la position, la rotation ou l’échelle. Lorsque vous glissez le glyphe, le mot entier se déplace et un chemin d’animation se dessine en pointillés. Chaque point correspond au point pivot de la lettre sélectionnée pour chaque image du film. Si vous sélectionnez une autre lettre, un chemin d’animation légèrement différent apparaît, illustrant la position centrale de la lettre dans chaque image. 4 Cliquez sur le bouton Lecture dans le Canevas pour observer les résultats de votre modification. Indicateurs LED dans l’Inspecteur Lorsque vous sélectionnez un effet ou une image clé, les onglets Texte, Style et Attributs de l’Inspecteur présentent des petits voyants ronds (LED) à gauche de tous les attributs modifiables dans un effet. Les LED jouent trois rôles :  Ils indiquent les paramètres de l’onglet actifs dans l’effet sélectionné, ce qui vous permet de voir immédiatement les valeurs pertinentes.  Ils permettent d’activer un nouveau paramètre pour un effet.  Ils servent à appliquer un attribut de façon identique à toutes les images clés dans l’effet. Vous pouvez ainsi réaliser des changements globaux sans devoir sélectionner et modifier individuellement chaque image clé. Pour appliquer un attribut de façon identique à toutes les images clés d’un effet : 1 Sélectionnez l’effet. 2 Changez un attribut dans l’onglet Texte, Style ou Attributs. 3 Maintenez la touche Option enfoncée et cliquez sur l’indicateur LED en regard de l’attribut que vous venez de modifier.Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 99 Paramètres actifs La zone Paramètres actifs de l’onglet Effets de l’Inspecteur est fort utile pour identifier les paramètres actifs dans un effet et les valeurs à chaque point donné dans le temps (position de la tête de lecture). Les paramètres actifs s’affichent avec les valeurs associées à l’image en cours. Leurs variables sont exposées dans l’annexe B, « Création et modification d’EffectScripts », à la page 139. Pour changer la valeur d’un paramètre dans l’onglet Effets : 1 Sélectionnez une image clé. 2 Double-cliquez sur un paramètre dans la pile Paramètres actifs. 3 Entrez une valeur dans la zone de dialogue puis cliquez sur OK. Remarque : si vous changez un paramètre lorsque la tête de lecture ne se trouve pas sur une image clé, une nouvelle image clé est ajoutée à l’effet à la position de la tête de lecture. Le menu local Paramètre répertorie tous les paramètres d’image clé. Pour ajouter un paramètre à la pile Paramètres actifs d’un effet : 1 Sélectionnez l’effet. 2 Procédez de l’une des façons suivantes :  Cliquez sur l’indicateur LED en regard du paramètre dans l’onglet Texte, Style ou Attributs de l’Inspecteur. Le LED sélectionné s’allume.  Dans l’onglet Effets de l’Inspecteur, faites un choix parmi les options du menu local Paramètre et cliquez sur le bouton +. Le paramètre apparaît dans la pile Paramètres actifs.  Changez le paramètre d’une image clé dans l’onglet Texte, Style ou Attributs de l’Inspecteur.  Ajoutez Décalage, Rotation ou Échelle à la pile en modifiant un glyphe de la piste active grâce aux poignées du cadre de délimitation ou en déplaçant le glyphe par glissement.100 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Exemple : modification d’un effet L’exemple ci-après démontre la facilité de changer un effet et d’obtenir un aspect totalement différent. L’idée ici est d’ajouter une animation à l’effet Fade In. 1 Configurez un nouveau projet comme suit : a Choisissez Fichier > Nouveau. b Entrez « Aventure » dans l’une des zones de saisie de l’Inspecteur pour ajouter le mot à la piste. c Pour faire simple, appliquez une police système à la piste. d Définissez le point de sortie de la sélection de rendu en plaçant la tête de lecture à une seconde, puis en appuyant sur la touche O. 2 Appliquez l’effet de fondu entrant Fade In à la piste, qui se trouve dans la catégorie Fades de l’onglet Effets du Navigateur média. Vous remarquez les changements suivants :  L’effet apparaît immédiatement dans l’aperçu filaire animé de l’Inspecteur.  Si la tête de lecture se trouve sur la première image, le texte disparaît dans le Canevas lorsque vous appliquez l’effet. Ceci est dû au fait que l’effet Fade In commence avec une opacité de 0. Pour cet exemple, commencez par une piste de texte dans une police système.Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 101 3 Si la tête de lecture ne se trouve pas sur la première image, placez-la à cet endroit. 4 Dans la zone de saisie de l’Inspecteur, mettez en évidence la lettre A du mot « Aventure ». Même si le texte est invisible dans le Canevas, un cadre de délimitation apparaît pour vous permettre d’ajuster le glyphe. Vous remarquez également que la première image clé de l’effet se trouve à présent à la première image, les marqueurs de séquence étant derrière elle pour représenter les autres lettres du mot. 5 Modifiez le glyphe dans le Canevas comme suit et observez les résultats au fur et à mesure dans l’aperçu filaire animé : a Glissez la poignée de dimensionnement du coin supérieur gauche du cadre de délimitation pour agrandir le glyphe jusqu’à un tiers environ du Canevas. b À l’aide de la poignée de rotation du coin supérieur droit du cadre de délimitation, inclinez le glyphe de 45° dans le sens des aiguilles d’une montre. Vérifiez que la tête de lecture se trouve sur la première image. Placez le point de sortie de la sélection de rendu à une seconde. Marqueurs de séquence représentant la fin de l’effet pour chaque autre lettre du mot. Durée de l’effet Fade In sur le glyphe « A »102 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés c Glissez le glyphe afin que son point pivot se trouve dans le coin inférieur gauche du Canevas, ce qui permet d’étendre une partie du glyphe en dehors du Canevas. La pile (dans l’onglet Effets de l’Inspecteur) est automatiquement modifiée. Les paramètres Échelle, Rotation et Décalage s’appliquent désormais à cet effet, en plus du paramètre Opacité d’origine. 6 Cliquez sur le bouton Lecture dans le Canevas ou appuyez sur la barre d’espace pour lire un aperçu RAM. Redimensionnez, faites pivoter et repositionnez le cadre de délimitation du glyphe « A ».Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 103 Déplacement, suppression, ajout et copie d’images clés Plus vous manipulez des effets, plus vous souhaitez en créer et en modifier afin de répondre à vos goûts. Par exemple, vous pouvez changer la place des images clés dans un effet afin que celui-ci soit lu autrement. Vous pouvez également ajouter ou supprimer une image clé entière. Pour déplacer une image clé dans la Timeline : m Glissez son marqueur à gauche ou à droite dans la barre d’effet. Pour supprimer une image clé : 1 Sélectionnez l’image clé à supprimer. 2 Choisissez Piste > Supprimer l’image clé. Remarque : si vous sélectionnez une image clé et appuyez sur la touche Suppr, l’effet est totalement supprimé. Pour ajouter une image clé à un effet : 1 Sélectionnez l’effet auquel vous voulez ajouter une image clé. 2 Glissez la tête de lecture sur l’image où vous voulez insérer une image clé ou cliquez à la position de cette image dans la règle. 3 Procédez de l’une des façons suivantes :  Une fois la tête de lecture positionnée et l’effet sélectionné, choisissez Piste > Ajouter une image clé (ou appuyez sur les touches Commande + K).  Changez les paramètres souhaités dans l’onglet Texte, Style ou Attributs de l’Inspecteur ou modifiez un glyphe de la piste active à l’aide des poignées du cadre de délimitation ou en le déplaçant par glissement. Un marqueur d’image clé apparaît dans la barre d’effet. Pour copier une image clé : 1 Sélectionnez l’image clé à copier et choisissez Édition > Copier. 2 Placez la tête de lecture sur l’image où vous voulez insérer l’image clé, puis choisissez Édition > Coller. Vous pouvez copier et coller des images clés à partir d’autres effets, voire d’autres projets.104 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Copier-coller des images clés, effets et pistes d’un projet à l’autre Vous pourrez copier et coller aisément des images clés, effets et pistes d’un projet à l’autre. Pour copier-coller une image clé d’un projet à l’autre : 1 Ouvrez le projet dans lequel se trouve l’image clé que vous voulez copier. 2 Dans la Timeline, procédez de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez une image clé, puis allez dans le menu Édition > Copier image clé (ou appuyez sur Commande + C).  Cliquez sur l’image clé tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis sélectionnez Copier piste, Copier effet ou Copier l’image clé dans le menu de raccourcis. 3 Ouvrez le deuxième projet et positionnez la tête de lecture dans la Timeline, à l’endroit où vous voulez voir apparaître l’image clé. 4 Procédez de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez le menu Édition > Coller (ou appuyez sur Commande + V).  Cliquez sur la piste tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis sélectionnez Coller dans le menu de raccourcis. L’image clé est alors copiée dans le deuxième projet. Pour copier-coller des effets ou pistes d’un projet à l’autre : 1 Ouvrez le projet dans lequel se trouve l’effet ou la piste à copier. 2 Dans la Timeline, procédez de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez un effet ou une piste, puis choisissez Édition > Copier (ou appuyez sur Commande + C).  Cliquez sur l’effet ou la piste tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis sélectionnez Copier piste ou Copier effet dans le menu de raccourcis. 3 Ouvrez le deuxième projet, cliquez dans la Timeline et procédez comme suit :  Sélectionnez le menu Édition > Coller (ou appuyez sur Commande + V).  Cliquez sur la piste tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis sélectionnez Coller dans le menu de raccourcis. L’effet ou la piste est alors copié(e) dans le deuxième projet.Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 105 Changement du nom et enregistrement des effets modifiés Lorsque vous changez un effet dans un projet LiveType, il ne possède plus les mêmes attributs que celui prédéfini dans le Navigateur média. Il se peut que vous ayez employé plusieurs versions du même effet prédéfini dans un projet. Le suivi de ces modifications peut être réalisé de deux façons : en renommant les effets dans votre projet afin de les distinguer de ceux prédéfinis d’origine ou en les enregistrant comme nouveaux effets disponibles à tout moment. Pour renommer un effet dans un projet : 1 Sélectionnez l’effet ou la piste à laquelle il est appliqué. 2 Cliquez sur l’onglet Effets de l’Inspecteur. 3 Sélectionnez l’effet dont vous souhaitez modifier le nom et attribuez-lui un nouveau nom. Le nouveau nom apparaît dans la Timeline. Pour enregistrer un effet modifié : 1 Sélectionnez l’effet. 2 Choisissez Piste > Enregistrer l’effet. 3 Dans la zone de dialogue Enregistrer l’effet, nommez l’effet et sélectionnez la catégorie dans laquelle l’enregistrer, ou créez une nouvelle catégorie. L’effet apparaît dans l’onglet Effets du Navigateur média. Remarque : pour que le Navigateur média affiche un aperçu de l’effet enregistré, vous devez créer un plan d’aperçu de 160 x 120 pixels et le nommer comme l’effet avec l’extension appropriée. Les plans d’aperçus peuvent se trouver dans n’importe quel format QuickTime. Si vous prévoyez toutefois d’en créer un grand nombre, le format MPEG-4 est conseillé car il occupe nettement moins d’espace disque. Enregistrez les plans d’aperçus dans le dossier Effets (/Bibliothèque/Application Support/LiveType), où les effets enregistrés sont stockés.106 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Création d’un effet en partant de zéro Il est parfois plus facile de créer l’effet en partant de zéro au lieu de tenter d’en modifier un existant. La procédure est la suivante : 1 Décidez à quel élément appliquer l’animation et comment le déplacer et le transformer. 2 Créez une piste contenant l’élément à animer, placé de préférence à la première image. 3 Configurez le chronométrage de la piste, à savoir son image de début et sa durée. 4 Ajoutez un effet vierge à la piste. 5 Ajoutez des images clés à l’effet et modifiez les paramètres de chacune d’elles. 6 Enregistrez l’effet si besoin est, pour l’utiliser plus tard avec d’autres pistes ou dans d’autres projets. Pour ajouter un effet vierge à une piste : 1 Sélectionnez la piste à laquelle ajouter l’effet. 2 Choisissez Piste > Ajouter un nouvel effet (ou appuyez sur les touches Commande + E). Un nouvel effet apparaît dans la Timeline, sous la piste active. 3 Nommez-le, si vous le souhaitez, en double-cliquant sur le nom Nouvel effet dans l’onglet Effets de l’Inspecteur. Exemple : création d’un effet L’exemple ci-après illustre comment créer un effet. Dans ce cas, une partie du texte d’une piste rebondit dans le Canevas. Cet exemple met en évidence comment les chemins d’animation sont générés dans un effet. 1 Démarrez un nouveau projet par défaut et ajoutez quelques mots à une piste vide, dans la police de votre choix. L’idée est que l’un de ces mots se déplace dans l’écran, indépendamment des autres.Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 107 2 Placez la piste où vous voulez dans le Canevas. Cette opération est sans incidence sur le mouvement du mot animé. 3 Définissez la durée de la piste en glissant son extrémité droite dans la Timeline. Deux ou trois secondes suffisent amplement. 4 Créez un effet vierge vous permettant d’appliquer un mouvement au texte. Attribuez à l’effet la même durée que celle de la piste dans la Timeline. 5 Avant même de générer l’effet, appliquez-le à un seul mot de la piste. L’idée est de désactiver l’effet, comme décrit à la section « Effets prédéfinis » à la page 90 plus tôt dans ce chapitre, pour les mots devant rester statiques. 6 Ajoutez la première des trois ou quatre images clés réparties équitablement dans l’effet. a Cliquez dans la règle pour positionner la tête de lecture. b Une fois la tête de lecture positionnée et l’effet sélectionné, choisissez Piste > Ajouter une image clé (ou appuyez sur les touches Commande + K).108 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 7 L’étape suivante consiste à placer le mot au point de son premier « rebond ». Vous ajoutez alors des paramètres de décalage x et y à l’effet. a Une fois l’image clé sélectionnée, choisissez l’une des lettres à déplacer. Un cadre de délimitation apparaît autour. b Glissez la lettre à un autre endroit dans le Canevas. Le mot entier, ou toutes les lettres auxquelles l’effet s’applique dans ce cas de figure, se déplace avec la lettre sélection-née. Vous remarquez que le chemin d’animation se dessine. c Si vous le souhaitez, modifiez la taille, la couleur ou tout autre attribut du texte pour cette image clé. 8 Créez une autre image clé et glissez le texte à un autre endroit. Le chemin d’animation prend alors la forme d’un triangle. Créez quelques « rebonds » supplémentaires pour le mot. Les chemins d’animation peuvent également être courbes. La procédure de création de pistes courbes est similaire, comme décrit au chapitre 4, « Manipulation de pistes », à la page 47. Point d’image clé Chemin d’animation du glyphe « u »Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés 109 9 Ajoutez des courbes au chemin d’animation en procédant comme suit : a Une fois l’effet sélectionné dans la Timeline, cliquez sur une image clé ou déplacez la tête de lecture sur cette dernière. b Sélectionnez un glyphe dans le mot amené à « rebondir ». c Maintenez la touche Contrôle enfoncée et glissez le point pivot du glyphe, qui se trouve sur le point d’image clé dans le chemin d’animation. d Des poignées de Bézier se dessinent à partir du point et permettent de modifier la courbe. 10 Dans le Canevas, cliquez sur Lecture ou appuyez sur la barre d’espace pour observer les résultats de l’opération. Maintenez la touche Option enfoncée et glissez un point d’image clé pour tirer les poignées de Bézier, ce qui crée un chemin d’animation fait de courbes.110 Chapitre 7 Manipulation d’effets et animation d’images clés Création d’effets pour les glyphes individuels Une fonctionnalité unique et puissante de LiveType repose sur sa capacité à affecter instantanément un effet à des groupes individuels ou sélectionnés de glyphes, de caractères, sur une piste. Cette méthode peut être utilisée aussi bien avec les nouveaux effets qu’avec les effets préréglés. Pour attribuer un effet aux caractères individuels : m Sélectionnez le caractère ou les caractères au(x)quel(s) vous voulez appliquer l’effet, puis effectuez l’une des actions suivantes :  Choisissez un effet prédéfini dans l’onglet Effets du Navigateur média, puis cliquez sur Appliquer.  Créez votre propre effet en choisissant Piste > Nouvel effet, puis appliquez les effets à partir du menu paramètres dans l’onglet Effets de l’Inspecteur. L’effet choisi est automatiquement désactivé pour tous les autres caractères non sélectionnés. Si la piste est sélectionnée mais qu’en revanche aucun caractère ne l’est, l’effet s’appliquera à tout le groupe de caractères de la piste. Vous pouvez réaffecter tous les caractères à un seul effet à tout moment. Recherche des effets et médias via la Timeline Grâce au menu de raccourcis de la Timeline, vous trouverez rapidement les effets, séquences et images. Pour rechercher des effets et médias via la Timeline : m Dans la Timeline, cliquez sur une piste tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis procédez comme suit :  Pour rechercher des effets, choisissez Réveler dans le Navigateur média dans le menu contextuel.  Pour rechercher des séquences ou des images, choisissez Réveler dans le Finder dans le menu contextuel. L’effet est sélectionné dans l’onglet adéquat du Navigateur média ou une fenêtre du Finder s’affiche avec la séquence ou l’image sélectionnée.8 111 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage Au fil de l’élaboration de votre projet, vous pouvez observer le résultat des modifications réalisées avant de créer une sortie finale. LiveType propose plusieurs modes et possibilités pour gérer le temps requis par les aperçus de rendu. Aperçu de votre travail Pour afficher une image de votre film de titrage, rien de plus simple : il suffit de placer la tête de lecture dans la Timeline sur un marqueur et d’observer les éléments du Canevas. Mais il est également nécessaire de pouvoir visualiser l’action de votre film. LiveType offre pour cela plusieurs approches. Aperçu filaire animé La fenêtre d’aperçu filaire animé, dans le coin supérieur droit de l’Inspecteur, lit en continu votre animation, de petits cadres de délimitation indiquant le mouvement de chaque caractère ou objet. Cette fonction vous donne à tout moment une indication de l’animation et du chronométrage de votre projet. Pour figer ou activer l’aperçu filaire animé : m Cliquez dans la fenêtre d’aperçu filaire animé de l’Inspecteur. Aperçu filaire animé dans l’Inspecteur112 Chapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage Aperçu RAM dans le Canevas Les contrôles de transport au bas du Canevas vous permettent de lire un aperçu de votre film de titrage directement dans votre environnement de travail. Un aperçu RAM affiche tous les éléments visibles et activés dans le Canevas, ainsi que les guides, les règles, etc. de cette fenêtre. Le film d’aperçu donne une meilleure idée de la sortie finale que l’aperçu RAM. Pour exécuter un aperçu RAM, procédez de l’une des façons suivantes : m Cliquez sur le bouton Lecture dans les contrôles de transport au bas du Canevas. m Appuyez sur la barre Espace. Les images sont d’abord rendues et chargées une par une en mémoire. Ensuite, l’aperçu est lu en temps réel. Le bouton Pause est affiché pendant ce processus. Le bouton Boucle, commande la plus à droite, permet de choisir entre la lecture uni-que ou en boucle continue de l’aperçu RAM. Lorsque ce bouton est activé (de couleur bleue), l’aperçu RAM défile en boucle tant que vous ne cliquez pas dans l’interface LiveType. Pour arrêter la lecture en boucle d’un aperçu RAM : m Cliquez n’importe où dans l’interface LiveType. Pour suspendre un aperçu RAM : m Cliquez sur le bouton Pause à tout moment au cours d’un aperçu RAM. Le bouton Lecture apparaît et l’aperçu RAM s’arrête. L’aperçu RAM reprend lorsque vous cliquez à nouveau sur le bouton Lecture. Commandes de lectureChapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage 113 Film d’aperçu Un film d’aperçu correspond à un rendu restreint de votre film de titrage. Pour rendre un film d’aperçu : 1 Choisissez Fichier > Aperçu du rendu, puis Fil de fer ou Normal. Le réglage Normal rend votre aperçu au niveau défini dans la zone de dialogue Propriétés du projet. LiveType recherche les fichiers .afd dans le dossier /Bibliothèque/ Application Support/LiveType/LiveType Data si vous utilisez des données LiveType dans votre composition. Si les fichiers de données ne sont pas encore installés, la zone de dialogue AFD manquant s’ouvre et vous permet d’installer les fichiers complets ou d’utiliser les images proxy (des fichiers .afp correspondants) dans l’aperçu. 2 Procédez de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez Installer les données LiveType manquantes. Vous pouvez ainsi installer les fichiers .afd à un emplacement autre que le dossier LiveType Data, et y accéder pour le rendu des aperçus et des projets finaux. Reportez-vous à la section « Gestion des fichiers média LiveType » à la page 30 pour obtenir plus d’instructions.  Sélectionnez « Utiliser les affiches pour les pistes comportant des données manquantes ». L’aperçu apparaît dans une fenêtre distincte. Pour enregistrer un film d’aperçu, choisissez Fichier > Enregistrer sous. Sinon, LiveType supprime le film d’aperçu à la fermeture de la fenêtre.114 Chapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage Optimisation des performances d’aperçu LiveType fonctionne avec des éléments pixelisés d’informations, contrairement aux données vectorielles. Ce format rend possible la série d’effets disponible dans LiveType ; toutefois, les fichiers sont volumineux et le temps de rendu d’un aperçu peut être long. Le temps de rendu est fonction de la complexité de chaque couche ajoutée à un projet : nombre d’éléments, taille, quantité d’effets appliqués à chacun d’eux et durée du film (nombre d’images à rendre). Réglages de qualité pour les aperçus et les projets finaux LiveType permet quatre niveaux de qualité de rendu, définis dans la zone de dialogue Propriétés du projet, afin de gérer le temps passé à la création d’aperçus. Une qualité inférieure demandera évidemment un temps de rendu moindre. Un aperçu de qualité filaire représente chaque élément par un cadre de délimitation vide, comme dans l’aperçu filaire animé de l’Inspecteur. Les réglages Brouillon, Normale et Haute se distinguent uniquement par la résolution de l’aperçu qu’ils offrent. Un canevas de qualité brouillon apparaît légèrement granuleux à un zoom de 100 %. Un film d’aperçu de qualité brouillon apparaît de petite taille à l’écran. Lors de la génération de votre projet, vous serez éventuellement amené à modifier à plusieurs reprises les réglages de qualité en fonction de vos préférences. Pour modifier les réglages de qualité afin d’afficher le Canevas, de générer des films d’aperçu et de rendre un film final : 1 Choisissez Édition > Propriétés du projet. 2 Dans la zone Qualité de la zone de dialogue, choisissez le niveau de qualité pour chacun des trois modes.Chapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage 115 Stratégies d’amélioration des temps de rendu Outre les réglages de qualité, LiveType fournit diverses stratégies pour réduire les temps de rendu d’images et d’aperçus :  Les marqueurs de la sélection de rendu dans la règle d’images de la Timeline restreignent le nombre d’images rendues dans les films d’aperçu et la sortie finale.  L’option Sélectionné seulement du menu Présentation affiche uniquement le contenu de la piste active dans le Canevas, dans les films d’aperçu et dans la sortie finale. Elle s’avère utile si vous privilégiez le mouvement d’un seul élément.  Les boutons Activer et Désactiver de la Timeline permettent de désactiver temporairement des effets et de supprimer des pistes du Canevas. Vous gagnez ainsi en simplicité lorsque vous n’avez besoin que d’un aperçu partiel.  La taille de fichier des éléments importés a une incidence sur les performances système. Par exemple, au lieu d’importer un film volumineux comme fond pour créer des images clés de titres, importez une image ou un plan de courte durée. Si un élément importé doit être intégré à votre sortie finale, créez le fichier d’origine à la résolution requise ou proche de celle-ci, au lieu de prendre une image de grande taille et de la réduire dans LiveType.  La quantité de mémoire RAM sur votre système peut être déterminante. Pour gagner du temps, envisagez d’augmenter la RAM disponible. Rendu, enregistrement et exportation de votre film de titrage Le rendu, la sauvegarde et l’exportation de votre projet LiveType, une fois terminé, peuvent s’effectuer de différentes manières. De votre décision de travailler sur votre projet avec Final Cut Pro ou avec une autre application, dépendra largement le choix de la méthode la plus adaptée.  Si vous travaillez avec Final Cut Pro, importez le projet LiveType directement dans Final Cut Pro pour le rendu final.  Si vous travaillez avec une autre application, effectuez le rendu dans LiveType en premier, puis importez le film rendu dans l’application.116 Chapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage Importation d’un projet LiveType dans Final Cut Pro pour le rendu Généralement, un fichier de projet LiveType enregistré est importé dans Final Cut Pro pour le rendu. Cela permet de gagner du temps, puisque, contrairement aux autres applications, vous n’avez pas besoin de rendre le fichier dans LiveType avant de l’importer. Pour importer un projet LiveType dans Final Cut Pro pour le rendu : 1 Choisissez Fichier > Importer > Fichiers (ou appuyez sur les touches Commande + I), sélectionnez le fichier de projet LiveType, puis cliquez sur Choisir. Le film LiveType est importé dans Final Cut Pro, apparaissant en tant que plan. 2 Éditez le plan dans une séquence Final Cut Pro. 3 Effectuez le rendu du film comme vous le feriez pour n’importe quel plan. Apporter des modifications à un film LiveType à partir de Final Cut Pro Si vous avez importé un film LiveType dans Final Cut Pro et si vous avez besoin d’y apporter des modifications, vous pouvez le faire dans LiveType et obtenir la version mise à jour dans Final Cut Pro. Pour effectuer des modifications dans un film LiveType déjà importé dans Final Cut Pro : 1 Sélectionnez le plan LiveType dans la Timeline Final Cut Pro. 2 Cliquez sur la piste, tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez > Ouvrir dans l’éditeur dans le menu contextuel. LiveType s’ouvre avec le film prêt à être modifié. 3 Dans LiveType, effectuez les modifications désirées, puis choisissez Fichier > Enregistrer. La modification est prise en compte immédiatement dans Final Cut Pro. Remarque : vous devrez rendre à nouveau tous les changements effectués à l’intérieur de Final Cut Pro.Chapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage 117 Rendu d’un film LiveType pour l’exportation Lorsque vous travaillez avec une autre application, il est nécessaire d’effectuer le rendu de votre film dans LiveType avant de l’importer. Pour rendre votre projet à une résolution maximale pour l’exportation : 1 Choisissez Fichier > Rendre le film. 2 Choisissez un nom de fichier et un emplacement dans la zone de dialogue Enregistrer, puis cliquez sur Enregistrer. 3 Comme pour les films d’aperçu, LiveType requiert l’installation de tous les fichiers de données LiveType manquants. Procédez de l’une des façons suivantes :  Sélectionnez « Installer les données LiveType manquantes ». Vous pouvez ainsi installer les fichiers média LiveType à un emplacement autre que le dossier LiveType Data, et y accéder pour le rendu des aperçus et des projets finaux. Reportez-vous à la section « Gestion des fichiers média LiveType » à la page 30 pour obtenir plus d’instructions.  Sélectionnez « Utiliser les affiches pour les pistes comportant des données manquantes ». Remarque : par défaut, une séquence QuickTime avec un canal alpha est créée dans le codec Animation. Si vous préférez un autre codec, utilisez plutôt les options Depuis le fichier > Exporter le film.118 Chapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage Lorsque LiveType a terminé le rendu de votre projet, celui-ci apparaît dans une nouvelle fenêtre. Formats d’exportation de LiveType LiveType produit des séquences QuickTime avec le codec Animation 32 bits pour insérer correctement des images clés dans votre vidéo. Si votre éditeur non linéaire ou votre programme de composition importe des séquences QuickTime 4 ou ultérieur, l’importation de celles-ci doit pouvoir se faire directement. Vous pouvez également exporter une variété de formats d’animation et d’images fixes. Pour rappel toutefois, si vous souhaitez conserver le canal Alpha, vous devez utiliser un format compatible avec celui 32 bits, tel que Photoshop, Targa, TIFF ou AVI. Votre film rendu apparaît dans une fenêtre distincte. (Dans cet exemple, le film de fond a été rendu avec les titres.) Codecs QuickTime Codecs QuickTime (suite) Formats de séquence d’images Autres formats Animation Motion JPEGA BMP AVI BMP Motion JPEGB JPEG DV Stream Cinepak Aucun (pas de compression) JPEG 2000 Image FLC Component Video PhotoJPEG MacPaint Heuris MPEG DV/DVCPRO-NTSC Planar RGB Photoshop MPEG-2 DVCPRO-PAL PNG PICT MPEG-4 Graphics Sorenson Video PNG H.261 Sorenson Video 3 QuickTime image H.263 TGA SGI image Intel Indeo Video r3.2 TIFF TGA Intel Raw Video TIFFChapitre 8 Aperçu et rendu total de votre film de titrage 119 Pour exporter une séquence LiveType rendue dans un nouveau format : 1 Ouvrez votre film afin qu’il s’affiche dans la fenêtre de visualisation. Si vous venez d’effectuer le rendu de votre projet, la séquence QuickTime sera déjà ouverte. Si vous avez rendu et enregistré le film auparavant, ouvrez-le en choisissant Fichier > Ouvrir. 2 Choisissez Fichier > Exporter le film. La zone de dialogue vous demande d’entrer un nouveau nom et un emplacement pour le fichier et vous propose une série de formats d’exportation. 3 Dans le menu local Exporter, choisissez la catégorie de sortie à générer. 4 Dans le menu local Mode, choisissez le format de fichier ou protocole requis. 5 Cliquez sur le bouton Options pour accéder à d’autres réglages du format sélectionné.9 121 9 Techniques avancées de conception Une conception de titres réussie repose sur la combinaison créative des fonctions et des données de LiveType. Le présent chapitre apporte quelques « recettes » intéressantes. Les exemples ci-après supposent la maîtrise des fonctions de base de LiveType. Chaque étape n’étant pas exposée en détail, vous devrez éventuellement vous reporter aux chapitres antérieurs pour effectuer certaines tâches. Imbrication de mots L’option Prélever dans Fond peut servir à créer des compositions de titre fort intéressantes. Contrairement aux options Prélever dans Texture et Prélever dans Film ou image, elle insère une « fenêtre » dans n’importe quel fond, même composé de plusieurs éléments. Par exemple, vous pouvez imbriquer des mots dans d’autres. Dans le cas présent, le texte au premier plan dessine une fenêtre dans le texte de fond, qui défile de droite à gauche derrière lui. Procédez comme suit : 1 Créez le texte au premier plan pour déterminer la forme du remplissage. a Ajoutez une piste de texte dans une police système épaisse, Helvetica Bold par exemple. b Tapez un mot dans la piste et choisissez une taille de façon à ce qu’il occupe toute la largeur du Canevas.122 Chapitre 9 Techniques avancées de conception 2 Créez une couche intermédiaire pour rendre le fond plus sombre. a Choisissez une texture dans le Navigateur média, puis cliquez sur Appliquer à la nouvelle piste. b Vérifiez que la texture se trouve sous le texte mais au-dessus de la barre de fond dans la Timeline. 3 Créez un fond dynamique visible à travers la fenêtre créée par le mot au premier plan. a Ajoutez une piste de texte au Canevas et entrez du texte dans une taille inférieure à celle du mot créé à l’étape 1. b Placez la piste sur le texte au premier plan et formatez le texte de fond comme vous voulez. c Appliquez un effet de défilement ou de glissement à la piste pour que le texte se déplace de droite à gauche. d Glissez la piste sous la barre de fond dans la Timeline. e Dans la Timeline, désactivez temporairement la texture et la piste de texte au premier plan. f Définissez une couleur de fond dans la zone de dialogue Propriétés du projet ou placez un fond différent derrière le texte de fond. Texte au premier plan pour déterminer la forme de la « fenêtre » dans le fond Texture pour assombrir les éléments de fondChapitre 9 Techniques avancées de conception 123 g Activez la texture et la piste de texte de fond dans la Timeline. 4 Sélectionnez le texte au premier plan et choisissez Fond dans le menu local Prélever dans de la fenêtre Remplissage (onglet Attributs de l’Inspecteur). Déformation d’ombres et d’éclats La fonction Déformation dans l’onglet Style de l’Inspecteur peut servir à créer une incroyable variété de formes pour vos titres. Cette section explique comment l’effet Needle Drop s’inspire du paramètre Déformation, associé à plusieurs autres, pour donner un résultat unique. 1 Ouvrez un nouveau projet et saisissez du texte dans une police système sur la piste. 2 Dans la fenêtre Glyphe de l’onglet Attributs (Inspecteur), dotez le texte d’une couleur vive, puis fermez la fenêtre Couleurs. 3 Dans la zone de dialogue Propriétés du projet, prenez le noir comme couleur de fond avec une opacité de 100 %. Éléments de fond Éléments au premier plan Le texte rempli dévoile un mot animé dans le fond.124 Chapitre 9 Techniques avancées de conception 4 Appliquez l’effet Needle Drop à la piste, lequel se trouve dans la catégorie Éclats de l’onglet Effets du Navigateur média. 5 Prenez une seconde comme durée de piste et d’effet et définissez à 1 seconde le point de sortie de la sélection de rendu, puis cliquez sur le bouton Lecture pour rendre un aperçu RAM. 6 Avec la tête de lecture sur l’effet dans la Timeline, cliquez sur l’onglet Effets de l’Inspecteur pour afficher les paramètres actifs. Les principaux paramètres employés pour créer l’effet Needle Drop sont les suivants :  Réglages de glyphe : à l’image clé de début, les glyphes sur la piste sont petits, transparents et flous. À l’image clé de fin, les caractères sont normaux. L’image clé intermédiaire agrandit simplement les lettres.  Réglages d’éclat : à l’image clé de début, l’éclat est invisible avec une opacité de 0 et marque un décalage vertical de –200 pixels. À l’image clé intermédiaire, l’opacité est de 500 %, avec quelques paramètres d’échelle et de flou, mais sans décalage. À l’image clé de fin, l’éclat est de nouveau invisible, avec un décalage vertical de 200 pixels.  Réglages d’ombre : l’ombre crée les « aiguilles ». L’ombre est de couleur blanche et l’échelle est de 10 % sur l’axe X, ce qui rend les ombres très fines. Les réglages de déformation accentuent les pointes des aiguilles. Le flou est de 2 %, ce qui est indispensable pour cet effet. À l’image clé de fin, l’ombre passe à une opacité nulle.  Réglages de chronométrage : le paramètre Aléatoire de l’onglet Chronométrage sert à appliquer cet effet à chaque glyphe dans un ordre aléatoire. Effet Needle Drop appliqué au texte sur un fond de Canevas noirChapitre 9 Techniques avancées de conception 125 Une piste, un effet, trois images clés : cet effet est assez simple à reproduire. Du fait qu’une image clé intègre tous les paramètres à un point donné, la Timeline LiveType reste incroyablement dégagée malgré le nombre de paramètres sollicités. Pour obtenir un autre exemple d’utilisation des paramètres de déformation, observez l’effet Screech dans la catégorie Caricature de l’onglet Effets (Navigateur média). Cet effet s’obtient en rendant les glyphes invisibles et en se servant du canal d’éclat pour afficher les lettres, qui sont déformées à l’aide du paramètre de déformation. Pistes courbes L’effet Glisser appliqué à une piste courbe peut créer un effet en 3D. L’exemple qui suit explique comment associer ces caractéristiques en quelques étapes pour animer du texte en spirale. 1 Ouvrez un nouveau projet et entrez du texte sur la piste. 2 Justifiez le texte à gauche. 3 Déplacez la piste vers le haut du Canevas. 4 Ajoutez un point de contrôle au centre de la piste en maintenant la touche Contrôle enfoncée et en cliquant sur la ligne de la piste dans le Canevas. Appuyez à nouveau sur la touche Contrôle en cliquant sur le point de contrôle, et choisissez Courbe extérieure. L’idée est de conserver la moitié gauche de la piste plus ou moins au même endroit et de créer un chemin courbe descendant et tournant dans le sens des aiguilles d’une montre autour de ce point. Seuls quelques points de contrôle supplémentaires sont requis pour cela. Reportez-vous au chapitre 4, « Manipulation de pistes », à la page 47 pour en savoir plus sur la création de pistes courbes.126 Chapitre 9 Techniques avancées de conception 5 Ajoutez un nouvel effet à la piste. 6 Sélectionnez l’image clé de fin de cet effet. 7 Dans l’onglet Effets de l’Inspecteur, ajoutez le paramètre Glisser à la pile Paramètres actifs. Double-cliquez sur ce paramètre et entrez la valeur 100, à savoir le pourcentage de la longueur de la piste. Lorsque vous attribuez une valeur de glissement à l’image clé de fin, celle de début possède par défaut la valeur 0. 8 Toujours pour l’image clé de fin, entrez 0 pour le paramètre Taille. 9 Dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur, entrez 10 comme valeur de séquence et choisissez À partir de la droite dans le menu local Début. Ajoutez des paramètres à l’aide du menu local et du bouton +. Changez les valeurs de paramètres en double-cliquant sur un paramètre actif.Chapitre 9 Techniques avancées de conception 127 10 Modifiez la valeur Glisser de l’image clé de fin en fonction de la longueur de la piste et du texte s’y déplaçant. Emploi créatif de caractères spéciaux Les symboles et autres caractères spéciaux peuvent être d’une grande utilité dans des titres. Sachant qu’ils se basent sur des vecteurs, leur taille de fichier est très petite et ils ne possèdent pas de limite de taille dans le Canevas. Par ailleurs, il est facile d’y accéder. Le présent exemple illustre comment créer un quadrillage remplissant le Canevas, changeant de couleur de façon aléatoire et disparaissant en fondu pour dévoiler un message ou une image. 1 Ouvrez un nouveau projet LiveType puis cliquez dans l’une des zones de saisie. 2 Ouvrez la palette de caractères.  Si la palette de caractères est déjà activée dans vos Préférences Système Mac OS X, son icône apparaît à droite du menu LiveType. Le texte défile selon une spirale.128 Chapitre 9 Techniques avancées de conception  Pour activer la palette de caractères, ouvrez les Préférences Système, cliquez sur International puis sur le bouton Menu Saisie et cochez Palette de caractères.  Dans LiveType, vous avez également la possibilité de cliquer, tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, à l’intérieur de l’une des zones de saisie de l’Inspecteur. Choisissez alors Police > Afficher les polices dans le menu local. La zone de dialogue apparaît. Choisissez Caractères dans le menu local Compléments, situé dans l’angle inférieur gauche de la zone de dialogue Police. 3 Choisissez un caractère carré plein puis cliquez sur Insérer afin de l’ajouter à la zone de saisie. Insérez trois lignes de quatre cases sur la même piste de texte. Activez la palette de caractères dans vos Préférences Système.Chapitre 9 Techniques avancées de conception 129 4 Réglez les paramètres Taille, Crénage et Interligne dans l’onglet Texte de l’Inspecteur de manière à créer un panneau de carrés distribués uniformément. 5 Dans l’onglet Style, désactivez l’ombre et ajoutez un contour blanc suffisamment épais pour que ceux des carrés se touchent et contrastent davantage avec le Canevas. 6 Ajoutez un effet et fixez la durée de la piste et de l’effet à une seconde dans la Timeline. 7 Sélectionnez l’image clé de début de l’effet et choisissez une couleur de glyphe dans l’onglet Attributs de l’Inspecteur. Changez la couleur de l’image clé de fin. Placez ensuite la tête de lecture à plusieurs points réguliers en changeant chaque fois la couleur. Si vous modifiez un paramètre d’effet lorsque la tête de lecture ne se trouve pas sur une image clé, une nouvelle image clé est automatiquement ajoutée à l’effet à la position de la tête de lecture. Cette étape montre comment l’insertion d’images clés peut faire gagner du temps. Première image clé image clé de fin130 Chapitre 9 Techniques avancées de conception 8 Pour le glyphe, prenez une opacité de 0 % à l’image clé de fin, afin que les cases disparaissent par fondu. 9 Dans l’onglet Chronométrage, entrez 15 pour le réglage Aléatoire. 10 Ajoutez derrière le panneau du texte ou tout autre élément qui apparaîtra au fur et à mesure que les cases disparaîtront en fondu. LiveFonts et couches Plusieurs LiveFonts fournies avec LiveType sont conçues pour fonctionner avec d’autres polices. L’une d’elles, nommée Nitro, donne l’impression que le texte subit une explosion. Cette procédure explique comment utiliser correctement ces polices. Remarque : pour suivre cet exemple, vous devez installer le fichier de données Nitro. Reportez-vous à la section « Gestion des fichiers média LiveType » à la page 30 pour en savoir plus sur l’installation de données LiveType. 1 Créez une piste de texte et appliquez une police système avec un format classique de votre choix. 2 Choisissez Piste > Dupliquer la piste pour créer une copie directement placée sur la piste d’origine. 3 Dans la Timeline, verrouillez ces deux pistes à l’aide des boutons de regroupement.Chapitre 9 Techniques avancées de conception 131 4 Sélectionnez la piste 1 et appliquez la LiveFont Nitro. 5 Dans l’onglet Style de l’Inspecteur, désactivez l’ombre pour la piste 1. 6 Dans l’onglet Chronométrage, définissez la séquence à 5 % et réduisez la durée de la piste, en glissant son extrémité dans la Timeline ou en modifiant le paramètre Vitesse. 7 Appliquez l’effet FadeOut à la piste 2 sachant que les lettres doivent disparaître après explosion. L’astuce est que les lettres doivent disparaître par fondu dès qu’elles ont explosé. Sachant que l’explosion se produit en séquence, vous devez aligner le chronométrage des marqueurs de séquence pour les deux pistes. 8 Prenez les marqueurs de séquence dans la Timeline comme référence et ajustez la vitesse de l’effet FadeOut de manière à aligner ceux de la piste 1 et l’effet de la piste 2. Alignez les marqueurs de séquence de la LiveFont Nitro et de l’effet FadeOut. La combinaison de la couche supérieure de texte dans la LiveFont Nitro et du texte sous-jacent disparaissant en fondu fait exploser les lettres de gauche à droite.132 Chapitre 9 Techniques avancées de conception Création de défilements et de glissements Les effets de défilement et de glissements permettent de créer des génériques ou de déplacer des chaînes de texte dans l’écran, à l’instar d’un défilement de texte. Ces deux types d’effets sollicitent le paramètre Décalage du Canevas afin de créer un chemin d’animation vertical ou horizontal, suffisamment long pour déplacer du texte d’une extrémité à l’autre du Canevas. La valeur de décalage, qui équivaut à la taille du chemin d’animation, est fonction de la longueur de l’élément à faire défiler ou glisser. Il est donc préférable de saisir et formater le texte avant d’appliquer l’effet. Ainsi, vous n’aurez pas à repositionner à plusieurs reprises le point de départ de l’élément. Remarque : en termes de conception, les défilements et les glissements s’accordent mieux avec des polices système que des LiveFonts. Si votre choix porte toutefois sur une LiveFont, il vous faudra régler les paramètres de chronométrage de la police, dont la vitesse et les options Suspendre premier et Suspendre dernier de l’onglet Chronométrage (Inspecteur). Vous pourrez ainsi coordonner l’animation de la LiveFont et le mouvement de défilement ou de glissement. Pour créer un défilement de texte : 1 Entrez plusieurs lignes de texte sur une nouvelle piste, en vous servant de la touche Retour pour insérer des sauts de ligne. 2 Formatez le texte en prenant soin de bien régler tout paramètre concernant la hauteur totale des lignes (police, taille, interligne, etc.). 3 Appliquez un effet de défilement de la catégorie Défilements et glissements dans l’onglet Effets du Navigateur média. 4 Réglez la vitesse de défilement, désormais visible dans l’aperçu animé en fil de fer, en glissant le bord droit de la barre d’effet dans la Timeline ou en modifiant le réglage Vitesse dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. 5 Dans la Timeline, glissez le bord droit de la piste pour lui donner la même durée que l’effet.Chapitre 9 Techniques avancées de conception 133 6 Déplacez le texte jusqu’à sa position de départ. a Vérifiez que la tête de lecture se trouve sur la première image dans la Timeline. b Dans le Canevas, réglez le zoom sur 25 % afin de voir au-delà des limites de cette fenêtre. c Dans le Canevas toujours, glissez la piste pour déterminer le point de départ du texte déroulant. (Tout texte au-delà du bord du Canevas est symbolisé par des rectangles bleus de délimitation.) Maintenez la touche Maj enfoncée lors du glissement pour forcer la position horizontale de la piste. Si vous employez l’effet Défilement vers le haut par exemple, vous pouvez fixer le point de départ de la première ligne de texte juste en dessous du bord inférieur du Canevas. Pour créer un glissement de texte : 1 Entrez quelques mots ou une ligne de texte sur une nouvelle piste. 2 Formatez le texte en prenant soin de bien régler tout paramètre concernant sa longueur totale (police, taille, crénage, etc.). 3 Choisissez un effet de glissement de la catégorie Défilements et glissements dans l’onglet Effets du Navigateur média. 4 Réglez la vitesse de glissement, désormais visible dans l’aperçu animé en fil de fer, en glissant le bord droit de la barre d’effet dans la Timeline ou en modifiant le réglage Vitesse dans l’onglet Chronométrage de l’Inspecteur. 5 Dans la Timeline, glissez le bord droit de la piste pour lui donner la même durée que l’effet. 6 Si la tête de lecture sur trouve sur la première image, glissez la piste dans le Canevas afin de déterminer sa position de départ. 135 A Annexe A Solutions aux problèmes fréquents et assistance client Si vous rencontrez des problèmes dans LiveType, voici plusieurs ressources pour trouver une solution.  La présente annexe : elle offre des informations sur certains problèmes fréquents rencontrés par les utilisateurs.  Informations de dernière minute : il s’agit d’une page disponible via le menu Aide LiveType et apportant des informations de dernière minute apparues après la publication de ce manuel. Pensez à consulter cette page dès que vous installez LiveType.  AppleCare Knowledge Base : l’assistance AppleCare fournit une base de données de problèmes courants, mise à jour et alimentée régulièrement. Il s’agit d’une ressource gratuite d’une grande utilité pour les utilisateurs de LiveType. Pour accéder à AppleCare Knowledge Base, rendez-vous à la page d’assistance AppleCare à l’adresse http://www.apple.com/fr/support.  Assistance AppleCare : il existe une variété d’options d’assistance à la disposition des utilisateurs de LiveType. Pour en savoir plus, reportez-vous au Guide de service et d’assistance des logiciels professionnels Apple fourni avec votre documentation Final Cut Pro. Foire aux questions Certaines polices tremblent dans le film d’aperçu.  Sachant que LiveType utilise un petit échantillonnage pour les aperçus de basse qualité, des données de pixels donnant un mouvement plus fluide peuvent manquer dans certaines images. Pour de meilleurs résultats, augmentez les réglages de qualité dans la zone de dialogue Propriétés du projet. Mes images apparaissent pixelisées.  Si vous rendez un aperçu, le film s’affiche dans une résolution faible et apparaît légè- rement pixelisé. Par ailleurs, si vous attribuez à des éléments une taille supérieure à celle d’origine, une pixelisation peut aussi se produire.136 Annexe A Solutions aux problèmes fréquents et assistance client LiveType ne s’ouvre plus.  L’enregistrement de certains réglages par défaut peut empêcher l’ouverture de LiveType. Essayez d’effacer votre fichier de réglages par défaut : / Bibliothèque/Preferences/LiveType Pro Defaults.dat. Votre configuration est restaurée aux réglages LiveType d’origine. L’opération revient à choisir LiveType > Réglages > Effacer les réglages dans l’application. L’animation n’est pas fluide sur mon moniteur NTSC.  Utilisez l’option de trame pour une animation plus fluide. Lorsque j’ouvre des titres dans mon éditeur non linéaire ou mon programme de composition, les caractères apparaissent serrés ou leur aspect est incorrect.  Choisissez des propriétés de projet dans LiveType en fonction de la taille et de l’aspect des pixels quel’éditeurutilise. Certains éditeurs non linéaires requièrent une taille exacte d’image même si le titre ne sollicite pas l’image entière. Les pixels carrés correspondent à la valeur 1, les pixels NTSC à la valeur 0,9. Une image clé est « bloquée » au début ou à la fin d’un effet et je ne peux pas la sélectionner, la déplacer ou la supprimer.  Augmentez le zoom de la Timeline afin de voir s’il est possible de sélectionner et de glisser l’image clé à un autre endroit dans l’effet. Sachant que les images clés de début et de fin ne peuvent être supprimées, vous pouvez glisser une image clé interne à l’extrémité de fin de l’effet afin d’en éviter la suppression, quel que soit le zoom appliqué à la Timeline. Pour sélectionner une image clé recouverte, procédez de la manière suivante : 1 Sélectionnez l’image clé de début ou de fin recouvrant l’autre image clé. 2 Choisissez Présentation > Aller à > Image clé suivante (ou Image clé précédente) afin de sélectionner l’image clé « perdue ». 3 Choisissez Édition > Couper. 4 Déplacez la tête de lecture et choisissez Édition > Coller. Lorsque j’applique un effet avec une modification d’éclat ou d’ombre, je ne vois pas de changement dans l’aperçu filaire animé de l’Inspecteur.  Les cases filaires dans l’aperçu montrent la forme de base de chaque glyphe et ne sont pas affectées par les réglages Style. D’autres options d’aperçu, telles que l’aperçu RAM ou le film d’aperçu, offrent des ombres et des éclats.Annexe A Solutions aux problèmes fréquents et assistance client 137 Lorsque je change certains attributs d’une piste, ils ne semblent pas s’appliquer.  Certains paramètres d’effets priment sur ceux de pistes, et il se peut que le paramètre que vous tentez de modifier soit celui qui est « remplacé ». Désactivez les effets associés à cette piste pour voir si les attributs redeviennent actifs. Dans ce cas, la solution passe par la modification des paramètres de l’effet. Je ne parviens pas à sélectionner un élément ou un caractère.  Vérifiez que l’option Verrouiller la position n’est pas sélectionnée dans le menu Disposition. Lorsque vous ajoutez une texture ou un film de fond, cet élément est par défaut verrouillé.  Par ailleurs, vous pouvez cliquer sur un élément utilisant le Canevas dans son intégralité. Essayez de faire un zoom arrière pour voir au-delà du bord du Canevas et révéler son cadre de délimitation.  Prenez également en compte l’ordre des couches lorsque vous sélectionnez un élément dans le Canevas. Si un élément vous gêne pour en choisir un autre, servezvous de la Timeline pour sélectionner la piste en dessous et mettez en évidence les glyphes dans l’une des zones de saisie de l’Inspecteur. Je sélectionne sans le vouloir comme image de fond la texture, l’image ou le film créés sur une piste.  Choisissez Disposition > Verrouiller la position pour empêcher qu’un élément ne soit sélectionné. Lorsque beaucoup d’éléments se trouvent dans le Canevas, l’ensemble est plus lent.  Reportez-vous au chapitre 8, « Aperçu et rendu total de votre film de titrage », à la page 111 pour découvrir comment optimiser les performances d’aperçu. Page Apple destinée aux développeurs d’applications professionnelles Le site Web Apple Developer Connection comporte une page Applications Apple sur laquelle les développeurs créant des contenus ou des extensions pour des applications professionnelles trouveront tout ce dont ils ont besoin. Sur cette page, les développeurs ont accès aux informations de dernière minute et aux ressources techniques, notamment de la documentation pour développeurs, des articles spéciaux et des paquets de développement logiciel (SDK). Les développeurs peuvent également s’inscrire à la nouvelle liste de diffusion pour développeurs d’applications pro. L’URL est la suivante http://developer.apple.com/appleapplications.138 Annexe A Solutions aux problèmes fréquents et assistance client Contact de l’assistance AppleCare LiveType inclut une documentation relative aux options d’assistance de la part d’Apple. Plusieurs niveaux d’assistance existent en fonction de vos besoins. Remarque : dans certains cas d’assistance technique, AppleCare demande des informations autant sur l’ordinateur que sur la configuration de l’application en question. Sélectionnez Aide > Créer un profil d’assistance pour créer un fichier contenant les informations nécessaires et pouvant être envoyé par courrier électronique à AppleCare. Vous n’aurez normalement pas à utiliser cette fonctionnalité sauf sur demande d’un représentant d’AppleCare. Quel que soit le problème rencontré, il est conseillé d’avoir les informations ci-après à disposition. Plus vous pouvez communiquer rapidement ces informations, plus vite l’assistance technique peut traiter votre demande.  Le numéro d’identification d’assistance que vous avez reçu avec Final Cut Pro. Il est différent du numéro de série du logiciel utilisé pour activer votre copie de LiveType.  La version de Mac OS X que vous avez installée. Cette information s’obtient en choisissant À propos de ce Mac dans le menu Pomme.  La version de LiveType installée, dont les mises à jour éventuelles. Ce numéro de version s’obtient en choisissant LiveType > À propos de LiveType.  Le modèle d’ordinateur utilisé.  La quantité de RAM installée sur votre ordinateur et celle disponible pour LiveType. Pour connaître la quantité de RAM installée, choisissez À propos de ce Mac dans le menu Pomme.  Les équipements de tierce partie connectés à ou installés sur l’ordinateur et leurs fabricants respectifs. Pensez aux disques durs, cartes vidéo, etc.  Tout module de tierce partie ou logiciel installé avec LiveType. L’assistance AppleCare peut être contactée en ligne à l’adresse http://www.apple.com/fr/support/livetype/index.html. 139 B Annexe B Création et modification d’EffectScripts Dans LiveType, les effets sont basés sur le langage EffectScript. Un effet correspond à un fichier texte et représente une séquence QuickTime apparaissant dans le Navigateur média de l’interface LiveType. Chaque ligne d’un EffectScript comporte une commande, suivie d’un groupe d’arguments de commande. Tabulations et espaces sont ignorés. Dans toute commande, deux tirets (--) peuvent être suivis d’un commentaire. Les commentaires sont ignorés par l’interpréteur d’EffectScripts. En-tête Les commandes d’en-tête ci-après doivent figurer au début de chaque EffectScript. EffectScript 1.0 • Prenez 1.0. comme numéro de version de spécification EffectScript. Name « nom de l’effet » • Nomme l’effet. Les guillemets peuvent correspondre à tout délimiteur hormis l’espace (”, ’, /, etc.). Desc « description » • Décrit l’effet. Il peut s’agir d’une longue chaîne, le texte passant à la ligne à l’écran. Chronométrage par défaut Après l’en-tête, un EffectScript doit posséder des réglages de chronométrage par défaut. DefOffset a b c • a est une valeur numérique. • b correspond à %, Secondes ou Images. • c équivaut à Début ou Fin. DefReverse a • a équivaut à 0 pour Avancer, 1 pour Inverser.140 Annexe B Création et modification d’EffectScripts DefSequence a b c • a équivaut à 0 pour Off, 1 pour On. • b est une valeur numérique de % et peut être à virgule flottante. • c correspond à L pour la gauche d’abord, à R pour la droite d’abord. DefRandStart a b c • a équivaut à 0 pour Off, 1 pour On. • b est une valeur numérique et peut être à virgule flottante. • c correspond à %, Secondes ou Images. DefLoop a • a est une valeur numérique, doit être un entier (prenez un chiffre élevé tel que 9999 pour appliquer une boucle continue). DefSpeed a • a est une valeur numérique de % et peut être à virgule flottante. Images clés Après l’en-tête, un EffectScript détermine un nombre d’images clés. Une image clé débute avec une commande Time : Time t • t est la durée de l’image clé en secondes. Chaque commande Time est suivie de commandes de paramètres. Voici l’exemple d’une image clé : Time 0,0 Scale 50 Track -50 Cette image clé signifie qu’au temps zéro secondes, chaque glyphe est mis à l’échelle de 50 % et son crénage diminue de 50 %. La première image clé doit se trouver au temps 0,0 et être suivie d’au moins une autre image clé. Toutes les images clés doivent être répertoriées dans l’ordre. Dans un effet donné, toutes les images clés doivent posséder le même jeu de commandes de paramètres. Les commandes de paramètres ci-après sont valides dans une image clé : Accelerate n • n est un pourcentage d’accélération. Il a une incidence sur le mode d’interpolation de toutes les autres valeurs de paramètres entre cette image clé et la suivante. 0 signale l’absence d’accélération, 100 % une accélération et -100 % un ralentissement.Annexe B Création et modification d’EffectScripts 141 Blur x [y] • x est le rayon de flou en pixels. Si y est précisé, les quantités de flou horizontal et vertical sont différentes. CanvasOffset x y • x et y sont les décalages horizontaux et verticaux, exprimés en pourcentage des dimensions du Canevas. Il s’agit du paramètre utilisé pour les défilements. Color r g b [n] • r, g et b sont des valeurs de couleur dans [0..255]. • n est facultatif et correspond à un pourcentage d’opacité. DoExtrude x • x a la valeur 0 en cas d’absence d’extrusion, 1 s’il y a un volume. DoGlow n • n a la valeur 0 pour Non, 1 pour Oui. DoShadow n • n a la valeur 0 pour Non, 1 pour Oui. ExtrudeDirection n • n correspond à un angle en degrés, 0 désignant le haut, 90 la droite, etc. ExtrudeLength n • n est la longueur d’extrusion exprimée en pixels. ExtrudeColor r g b • r, g et b sont les valeurs de couleur d’extrusion dans [0..255]. ExtrudeOutline n • n a la valeur 0 pour l’absence de contour, 1 si un contour est appliqué à l’extrusion. GlowBlur n • n est le rayon de flou d’éclat en pixels. GlowColor r g b • r, g et b sont les valeurs de couleur d’éclat dans [0..255]. GlowLayer n • n a la valeur 0 pour Derrière tout, 1 pour À l’arrière-plan, 2 pour Devant et 3 Devant avec remplissage du glyphe. GlowOffset x y • x et y sont les décalages d’éclat en pixels.142 Annexe B Création et modification d’EffectScripts GlowOpacity n • n est le pourcentage d’opacité de l’éclat. GlowScale x y • x et y sont des pourcentages d’échelle d’éclat. GlowWarp x1 y1 x2 y2 x3 y3 x4 y4 • les paires x, y correspondent aux quatre points de déformation. HideChar n • n a la valeur 0 pour afficher le glyphe avec des effets de luminosité (Contour, Ombre, Éclat, Volume) ou 1 pour le masquer. HSL h s l • h correspond au réglage d’angle de teinte en degrés, la valeur 0 indiquant qu’aucun changement n’a lieu. • s est le réglage de saturation en pourcentage, la valeur 0 indiquant qu’aucun changement n’a lieu. • l est le réglage de luminosité en pourcentage, la valeur 0 indiquant qu’aucun changement n’a lieu. Leading n • n est un pourcentage modifiant la position de la ligne suivante dans la piste (par exemple, prenez 0 pour placer la ligne suivante sur celle-ci, 100 pour ne pas y toucher ou 200 pour en faire un double). Matte n • n a la valeur 0 pour Off, 1 pour On. Offset x y • x et y sont des décalages horizontaux et verticaux en pixels. Opacity n • n est le pourcentage d’opacité. Il est multiplié par l’opacité du glyphe. Outline n • n est la largeur de pixel pour le contour. Rotate n • n est l’angle de rotation exprimé en degrés, dans le sens des aiguilles d’une montre. Scale x y • x et y sont des multiplicateurs de pourcentage d’échelle, en horizontal et en vertical. La mise à l’échelle est effectuée au niveau du point pivot du glyphe. SetOutlineColor r g b • r, g et b sont de valeurs de couleur du contour dans [0..255].Annexe B Création et modification d’EffectScripts 143 SetOutlineBlur n • n est un nombre en pixels. SetOutlineOnly n • n a la valeur 0 pour Non, 1 pour Oui. SetOutlineWarp x1 y1 x2 y2 x3 y3 x4 y4 • les paires x, y correspondent aux quatre points de déformation. ShadBlur n • n est le rayon de flou d’ombre en pixels. ShadColor r g b • r, g et b sont de valeurs de couleur de l’ombre dans [0..255]. ShadLayer n • n a la valeur 0 pour Derrière tout, 1 pour À l’arrière-plan, 2 pour Devant et 3 Devant avec remplissage du glyphe. ShadOffset x y • x et y sont des décalages d’ombre en pixels. ShadOpacity n • n est le pourcentage d’opacité de l’ombre. ShadScale x y • x et y sont des pourcentages d’échelle d’ombre. ShadWarp x1 y1 x2 y2 x3 y3 x4 y4 • les paires x, y correspondent aux quatre points de déformation. Size n • n est un modificateur en pourcentage pour la taille du glyphe. Il a une incidence sur la taille du glyphe, ainsi que sur l’interligne et le crénage dépendant de cette taille. Les glyphes sont dimensionnés par rapport au centre du glyphe sur la ligne. Slide n • n est la quantité de glissement d’un élément sur une piste, exprimée en pourcentage de la longueur de cette piste. Tracking n • n est un pourcentage modifiant la position du glyphe suivant (par exemple, prenez 0 pour placer le glyphe suivant sur celui-ci, 100 pour ne pas y toucher ou 200 pour en faire un double).144 Annexe B Création et modification d’EffectScripts Exemples d’EffectScripts Pour afficher un EffectScript, il suffit d’ouvrir l’un des fichiers d’effets se trouvant dans le dossier Bibliothèque/Application Support/LiveType/Effects de votre disque dur. Voici quelques EffectScripts simples : Zoom avant EffectScript 1.0 -------------------------------------------------------------------- -- exemple "Zoom avant" Name "Zoom avant" Desc "Faire un zoom avant de zéro à normal de chaque glyphe de façon linéaire, en partant de son point pivot. Augmenter en parallèle le crénage de zéro à normal". DefOffset 0 % Début DefSequence 0 0 L DefRandStart 0 0 % DefLoop 1 DefSpeed 100 Time 0,0 Tracking -100 -- crénage de -100%, c’est-à-dire nul. Scale 0 0 -- échelle de 0% Time 2,0 Tracking 0 -- crénage de 0%, c’est-à-dire normal. Scale 100 100 -- échelle de 100%. -------------------------------------------------------------------- Zoom arrière EffectScript 1.0 -------------------------------------------------------------------- -- exemple "Zoom arrière" Name "Zoom arrière" Desc "Faire un zoom arrière de normal à zéro de chaque glyphe de façon linéaire, en partant de son point pivot. Diminuer en parallèle le crénage de normal à zéro". DefOffset 0 % Fin DefSequence 0 0 L DefRandStart 0 0 % DefLoop 1 DefSpeed 105 Time 0,0 Tracking 0 Scale 100 100 Time 2,0 Tracking -100 Scale 0 0 --------------------------------------------------------------------Annexe B Création et modification d’EffectScripts 145 Rotation avec teinte EffectScript 1.0 -------------------------------------------------------------------- -- exemple "Rotation avec teinte" Name "Rotation avec teinte" Desc "Rotation de chaque glyphe autour de son point pivot à une vitesse de 1 retournement/sec. Pour vous amuser, jouez simultanément avec la couleur". DefOffset 0 % Début DefSequence 0 0 L DefRandStart 1 100 % -- la valeur loopCount est élevée pour que la boucle soit active pendant toute la durée. DefLoop 9999 DefSpeed 100 Time 0 Color 255 0 0 -- Tint Red (R=255, G=0, B=0) Rotate 0 Time 1 Color 0 255 0 -- Tint Green (R=0, G=255, B=0) Rotate 120 Time 2 Color 0 0 255 -- Tint Blur (R=0, G=0, B=255) Rotate 240 Time 3 Color 255 0 0 -- Tint Red (R=255, G=0, B=0) Rotate 0 -------------------------------------------------------------------- 147 Glossaire Glossaire 16:9 Proportion d’écran large pour la vidéo. Le rapport entre la largeur et la hauteur de la zone visible de l’image vidéo, également nommé proportion de l’image, est de 16:9, ou 1,78. AVI Acronyme d’Audio-Video Interleaved, le format standard de Microsoft pour la vidéo numérique. aspect des pixels Rapport entre la hauteur et la largeur des pixels composants l’image. Les pixels NTSC sont carrés (ratio 1:1), contrairement aux pixels D-1. canal alpha Un canal d’images supplémentaire utilisé pour enregistrer des informations de composition. Les canaux alpha sont souvent de 8 bits, certaines applications prenant toutefois en charge des canaux de 16 bits. Seuls certains formats, tels que PICT et le code Animation QuickTime, prennent en charge des canaux alpha. canaux Peut désigner des canaux de couleurs ou alpha. Les informations de couleurs et de transparence relatives aux plans vidéo et graphiques sont divisées en canaux individuels. Canevas L’une des quatre fenêtres principales de l’interface LiveType, où vous placez du texte et des objets, créez les chemins d’animation et observez le résultat obtenu au fil de votre composition. chutier Dans Final Cut Pro, fenêtre contenant vos plans, transitions, effets et générateurs. Le chutier permet d’organiser tous ces éléments, de les trier, d’y ajouter des commentaires, de les renommer, etc. CMYK Acronyme de Cyan Magenta Yellow Black. Espace de couleur généralement utilisé pour des images imprimées avec des imprimantes jet d’encre à 4 couleurs ou offset. codec Abréviation de compresseur/décompresseur. Composant logiciel servant à convertir la vidéo ou l’audio d’une forme décompressée à une forme compressée, dans laquelle le stockage a lieu. Sorenson Video et Cinepak sont des codecs vidéo QuickTime courants. Également désigné par le terme compresseur.148 Glossaire composition Processus de combinaison de deux images vidéo ou électroniques ou plus dans une seule image. Ce terme peut également faire référence à la création de divers effets vidéo. compression Processus réduisant la taille de fichiers audio, vidéo ou graphiques en supprimant les données redondantes ou de moindre importance. Voir aussi codec. décompression Processus de création d’une image pouvant être lue à partir d’un fichier audio, vidéo ou graphique compressé. données LiveType Terme collectif désignant les LiveFonts, textures et objets dans LiveType, tous étant conçus à l’aide du format .afd 32 bits pour les polices animées. durée Temps durant lequel une piste ou un effet existe dans la Timeline. DVD Un disque DVD s’apparente à un CD-ROM ou un disque audio, sauf qu’il emploie des méthodes de stockage de densité supérieure afin d’offrir plus de possibilités. écran large Le format écran large permet de tourner et de projeter un film sur un écran de cinéma. Contrairement au ratio 4:3, les images d’origine ne sont pas coupées. Avec l’avènement de la vidéo haute définition, la vidéo 16:9 écran large est devenue très populaire. effet Dans LiveType, ensemble de paramètres d’attributs et de chronométrage animant un élément. élément Dans LiveType, tout ce que vous placez sur une piste :un caractère, un bloc de texte sur une seule piste, un objet, un film, une texture ou une image. filaire Le mode d’aperçu basique de LiveType, représentant les caractères et les objets sous forme de cadres de délimitation. L’intérêt des aperçus filaires est leur temps de rendu très court pour montrer l’animation d’éléments. FireWire Marque déposée d’Apple pour le standard IEEE 1394. FireWire est une interface rapide et versatile servant à connecter des caméras DV à des ordinateurs. FireWire s’adapte parfaitement à des applications déplaçant de grandes quantités de données. Il peut par ailleurs permettre de connecter des disques durs, des scanners et d’autres types de périphériques. format NTSC Le sigle NTSC correspond à National Television Standards Committee, une organisation fixant les standards de diffusion aux États-Unis. Le terme « vidéo NTSC » se rapporte au standard vidéo établi par ce comité. Il se caractérise par une gamme de couleurs restreinte, un entrelaçage, sa taille de 720 x 480 pixels environ et une vitesse de 29,97 ips. format PAL Acronyme de format Phase Alternating Line. Format vidéo entrelacé de 25 ips (625 lignes par image) largement utilisé en Europe.Glossaire 149 glyphe Caractère isolé sur une piste. Un glyphe correspond souvent à une lettre ou un symbole, sachant qu’un objet, une texture ou un élément importé peuvent également être désignés comme glyphes dans LiveType. image La vidéo se compose d’un nombre d’images fixes donnant l’impression d’une animation lorsqu’elles sont lues. La vidéo NTSC lit 29,97 images par seconde, la vidéo PAL 25. Chaque image vidéo diffusée se compose de deux trames, ce qui diffère du mode de gestion des images au format film. Une image film est une photographie et ne possède pas deux trames distinctes. image clé Marqueur spécial soulignant un changement de valeur pour l’un des paramètres d’un effet appliqué. Lorsque deux images clés sont définies dans LiveType, l’application les utilise pour donner une transition fluide. importation Processus d’insertion de divers types de fichiers dans un projet LiveType. Les fichiers importés sont généralement créés ou capturés dans une autre application. Inspecteur L’une des quatre fenêtres principales de l’interface LiveType, servant à insérer du texte et à appliquer des attributs, des styles et des paramètres d’effets à des éléments de titrage. LiveFont Les LiveFonts sont des jeux de caractères 32 bits. La plupart des LiveFonts sont des animations informatisées. Elles peuvent toutefois se composer de données vidéo ou de photos. marqueurs Dans Final Cut Pro, les marqueurs désignent les points de montage signalant le début et la fin d’un plan ou des points de référence indiquant des passages intéressants dans les plans et séquences. Navigateur média L’une des quatre fenêtres principales de l’interface LiveType, servant à sélectionner des polices, des objets, des textures et des effets. numérique Qualificatif de données stockées ou transmises sous forme de séquences de 1 et de 0. Le plus souvent, il s’agit de données binaires représentées à l’aide de signaux électroniques ou électromagnétiques. Les séquences QuickTime sont par exemple numériques. objet Dans LiveType, les objets sont des éléments de 32 bits. À l’instar des LiveFonts, il peut s’agir d’animations informatisées, de vidéo ou de photographies, ainsi que d’autres éléments tels que des sous-titres. PICT Format de fichier d’image fixe développé par Apple. Les fichiers PICT peuvent contenir des images vectorielles et bitmap, ainsi que du texte et un canal alpha. PICT est un format très répandu sur les ordinateurs Mac OS.150 Glossaire piste Dans LiveType, une piste contient un élément et ses attributs. Dans le Canevas, une piste apparaît sous forme de ligne bleu foncé, généralement à la base du texte, de l’objet ou de l’image qu’elle contient. Une piste peut être modifiée pour former un chemin d’animation que suivra son contenu. Dans la Timeline, une piste est symbolisée par une barre numérotée, les effets appliqués se trouvant souvent en dessous. pixel Point dans une vidéo ou une image fixe. Généralement, la résolution basse d’un moniteur est de 640 pixels de largeur par 480 pixels de hauteur. Les vidéos numériques sont souvent de 320 x 240 pixels. poignées de Bézier Poignées bidirectionnelles contrôlant ou modifiant la courbe d’un segment de ligne entre la poignée et le point suivant, de l’un des deux côtés. Plus une poignée est éloignée de son point de vertex, plus elle courbe le segment de ligne concerné. Pour déplacer des poignées de direction, glissez-les. police Jeu complet de caractères. Voir aussi LiveFont. postproduction Processus de montage de film ou de vidéo après obtention des données sources. proportion Rapport entre la largeur et la hauteur d’une image vidéo sur votre écran. La proportion la plus courante est le ratio 4:3 des écrans de téléviseurs. QuickTime La technologie multimédia multi-plateforme d’Apple. Largement utilisée pour les CD-ROM, la vidéo diffusée sur le Web, le montage, etc. RAID Acronyme de Redundant Array of Independent Disks. Méthode dotant les éditeurs non linéaires de plusieurs méga-octets de stockage de données à haute performance en regroupant des disques durs meilleur marché, plus petits et plus lents. RAM Acronyme de random-access memory. Capacité de mémoire de votre ordinateur, exprimée en octets et déterminant la quantité de données pouvant être à tout moment traitée et stockée temporairement. rendu Dans LiveType, processus de combinaison d’éléments de projets à des effets appliqués, image par image. Une fois rendue, la séquence de titrage peut être lue en temps réel. RGB RGB Abréviation de Red Green Blue. Espace de couleur généralement utilisé sur les ordinateurs. Chaque couleur est décrite selon l’intensité de ses composants rouges, verts et bleus. Cet espace de couleur convertit directement les phosphores rouges, verts et bleus utilisés par les moniteurs. L’espace couleur RGB possède une immense gamme pouvant ainsi offrir une large palette. SECAM Acronyme de Sequential Couleur Avec Memoire. Standard télévisuel français de lecture. Similaire à PAL, avec une vitesse de lecture de 25 ips.Glossaire 151 séquençage Traitement d’effet dans lequel chaque glyphe d’une piste est transformé de façon individuelle. Un effet séquencé commence par transformer un caractère avant de passer au suivant, et ainsi de suite. texture Dans LiveType, les textures sont des animations plein écran servant de fonds, de remplissages ou de bordures. TIFF Acronyme de Tagged Image File Format. Format de fichier graphique pixelisé largement utilisé, développé par Aldus et Microsoft et gérant le monochrome, les tonalités de gris et les couleurs 8 bits et 24 bits. timecode Méthode associant chaque image de film ou vidéo dans un plan avec une unité de temps séquentielle. Le format est heures:minutes:secondes:images. Timeline L’une des quatre fenêtres principales de l’interface LiveType, affichant le chronométrage des éléments de projets et les effets qui leur sont appliqués. trame La moitié d’une image vidéo entrelacée se compose de lignes paires, l’autre de lignes impaires. Les trames vidéo s’alternent chaque 1/60e de seconde dans une vidéo NTSC pour faire défiler 30 images par seconde. Il existe deux trames pour chaque image, une supérieure, une inférieure. vidéo numérique Fait référence à la capture, la manipulation et le stockage de vidéo, à l’aide du format numérique, comme peut le faire QuickTime. Par exemple, un caméscope numérique est une caméra vidéo capturant et stockant des images sur un support numérique tel que DV. La vidéo peut ainsi être facilement importée. X Désigne la coordonnée X dans la géométrie cartésienne. Cette coordonnée correspond à l’emplacement horizontal. Y Désigne la coordonnée Y dans la géométrie cartésienne. Cette coordonnée correspond à l’emplacement vertical dans des effets d’animation. zone de titre sécurisé Partie de l’image vidéo qui apparaîtra toujours sur les téléviseurs. La zone de titre sécurisé occupe 80 % de l’écran. 153 Index Index A aide, en ligne 10–11 alignement de pistes de texte 65 angles, piste 50 animation animation segmentée LiveFont 63 images clés et 96 importation de fichiers 84 types d'éléments animés 8 animation segmentée LiveFont 63 aperçu d'éléments aperçu filaire animé 20 aperçu RAM 17, 37, 112 aperçus figés 111 aperçus filaires 21, 37, 111, 136, 148 aperçus suspendus 112 effets 105 effets prédéfinis 91 films de titrage 111–113 aperçu filaire animé 20, 21, 111, 136, 148 aperçu RAM 17, 37, 112 aperçus filaires 21, 37, 111, 136, 148 AppleCare Knowledge Base 135 Apple Store 12 application FontBook 80 assistance AppleCare 135, 138 attributs affectation 24 éléments importés 87 films 87 images numériques 87 objets 87 pistes 137 autres applications 117 B bannières, Web 35 bannières Web 35 barre de fond 27, 43 boucle d'éléments effets 94 bouton Boucle 112 boutons Activer/Désactiver 28 C canaux 147 canaux alpha 8, 66, 82, 147 Canevas 14–19 ajout d'objets au 82 ajout de texte au 59–60 ajout de textures au 83 Aperçu RAM dans le 112 commandes de lecture 16 contrôles de zoom 16 couleur 37 description 13, 14, 147 fond. Voir fonds grilles 18 guides 18 illustration 13, 14 isolement de pistes 19 personnalisation 17–19 positionnement de pistes 49 réglage d'images clés dans le 98 règles 17 utilisation de pistes dans 15, 150 caractères affectation d'effets à des 110 chemins d'animation 98 effets caractères spéciaux 127–130 éléments comme des 86 ensembles de caractères 62 espacement 65 modification de caractères individuels 79–80 problèmes lors de la sélection de 137 réglages de style 70 serrés 136 supprimer les effets sur des 92 verrouillés 137 catégories effets prédéfinis 90 Navigateur média 30 champ de description 36 champs champ de description 36154 Index chemins d'animation ajout aux effets 106 défilement ou glissement de texte 132 description 98 non fluides 136 chutiers 147 codec Animation 117, 118 codec BMP 118 codec Cinepak 118 codec Component vidéo 118 codec DV 118 codec DVCPRO-NTSC 118 codec DVCPRO-PAL 118 codec Graphismes 118 codec Intel Raw 118 codec PhotoJPEG 118 codec Planar RGB 118 codec PNG 118 codecs description 147 exportation de films et 117 QuickTime 118, 147 codecs H.261 et 263 118 codecs Motion JPEGA et JPEGB 118 codecs Sorenson Vidéo et Vidéo 3 118 codec TGA 118 codec TIFF 118 codec Vidéo 118 commande Réveler dans le Finder 110 commande Réveler dans le Navigateur média 110 composition 148 compresseurs. Voir codecs compression 148 contours extrudés 73 contrôles de transport 16 contrôles de zoom dans le Canevas 16 curseur de zoom de la timeline 28 EffectScripts pour les 144 coordonnée x 151 coordonnée y 151 copie d'éléments effets 95, 104 images clés 103 pistes 53, 104 couches affectation aux traitements de 70 piste 56 techniques avancées 130–131 trous dans les. Voir fonction de remplissage couleur attributs 24 Canevas 37 CMYK 147 éclat ou ombre 71 fond 37, 41, 43 images importées 87 réglages d'extrusion 74 RGB 150 texte 66–67 curseur de zoom de la timeline 28 curseur Retard 55 D décalage d'éléments paramètre de décalage du Canevas 132 décompression 148 défilement de texte 132 déformation d'éléments 71, 123–125 dépannage 135–138 défilement ou glissement de texte 132 désactiver des polices 80 LiveFonts dans des grandes tailles de texte 65 positions des images de remplissage et de fond 77 problèmes fréquents 135–137 rendu des trames déformé 38 ressources de 135 déplacer des éléments groupes d'effets 95 pistes regroupées 57 direction des extrusions 74 disques DVD 148 dissociation de pistes 58 données numériques 149 dossier Effects 29, 144 dossier Images 30 dossier LiveFonts 29 dossier Objects 29 dossiers 29–30 dossier Templates 29 dossier Textures 29 duplication d'éléments chaînes d'éléments 86 effets 95, 104 images clés 103 pistes 104 durée description 148 effets 91, 94 pistes 55 E édition de films LiveType dans Final Cut Pro 116 EffectScript Rotation avec teinte 145 EffectScripts 139–145 EffectScript Zoom arrière 144 EffectScript Zoom avant 144 effet Fade In 100–102 effet Glisser 125 effet imbrication de mots 121Index 155 effet Needle Drop 123–125 effets ajout d'images clés à des 103 aperçu 91, 105 application à des pistes 90–91 attribution d'un nouveau nom 105 utilisation de caractères ou glyphes individuels 110 considérations 89 copie d'images clés dans les 103 création personnalisée 106–109 désactivation 28, 57, 92, 115 description 22, 89, 139, 148 duplication 95 durée des 148 enregistrement 105 exemples d' 100–102 fichiers d'effets 29 groupes d' 95 liste des 90 dans LiveType 8 modification 95–102 ordre des 95 prédéfinis. Voir effets prédéfinis recherche 110 réglages du chronométrage 23, 92–94 séquencés 151 stockage 29, 144 dans la timeline 27 effet Screech 125 effets prédéfinis Voir aussi effets aperçu 91 application à des pistes 90–91 pour des caractères ou glyphes individuels 110 désactivation 92 liste des 90 modification 95–105 ordre des 95 réglages du chronométrage 92–94 effets séquencés 63, 94, 151 éléments Voir aussi objets création de chaînes d' 86–87 description 148 importés. Voir éléments importés problèmes lors de la sélection d' 137 redimensionnement 85 repositionnement 85 rotation 69, 85 types d' 8 verrouillés 137 éléments cachés 79 éléments d'échelle attributs pour 24 effets éclat ou ombre 71 éléments non textuels 85, 87 éléments textuels 68 éléments de décalage attributs pour 24 éclat ou ombre 71 éléments non textuels 87 texte 69 éléments de regroupement pistes 28, 57–58 éléments de remplissage. Voir fonction de remplissage éléments de rotation attributs pour 24 éléments non textuels 87 éléments importés Voir aussi éléments considérations de taille 115 création de chaînes de 86–87 performances système et 115 redimensionnement 85 transformation 85–87 éléments invisibles 79 éléments passant en boucle effets LiveFonts 63 éléments verrouillés caractères 137 éléments 137 films 85 pistes 28 textures 85 ensembles de caractères 62 en-têtes dans EffectScripts 139 épaisseur du texte du contour 72 espace de couleur 147, 150 espace de couleur CMYK 147 espace de couleur RGB 150 espacement dans le texte 65 explosion des polices 131 exportation d'éléments 116, 117, 118–119 extension .afd 113 extension .afp 113 extension .ipr 32 extension .ltfx 29 extension .ltlf 29 extension .ltob 29 extension .lttm 29 extension .lttx 29 extrémités liaison 52 pistes 15 F FAQ (Foire aux questions) 135–137 fenêtre Glyphe 66–69 fenêtre Paramètres actifs 96156 Index fichiers données 30 fichiers d'effets 139 fichiers de projets 32 importés 30 inclus dans LiveType 29 profils d'assistance 138 fichiers de données 30 fichiers média description 148 importation de 30 inclus dans LiveType 29 versions antérieures des 30 fichiers PICT 149 fichiers source 30 figer les aperçus 111 films Voir aussi film de titrage aperçu. Voir films d'aperçu attributs 87 déverrouillage de la position de 85 fond. 43–45 importation 43–45, 84 lecture en boucle dans les 112 qualité de sortie 114 remplissage du contenu d'une piste avec des 77 rendu 117–119 styles 87 films d'aperçu description 113 enregistrement 113 qualité des 114 rendu 113 films de fond 43–45 films de titrage Voir aussi films aperçu 111–113 rendu 117–119 Final Cut Pro édition de films LiveType dans 116 importation de films LiveType 116 rendu de projets LiveType dans 116 FireWire 148 flou attributs 24 éléments non textuels 87 éléments textuels 71 réglages 68 foire aux questions (FAQ) 135–137 fonction de remplissage 24, 74–79, 87, 121–123 fonds 41–45 ajout 41–45 à texture 42 couleur 37, 41, 43 importation d'images pour les 44 présentation 15 réglages 37 rendu 37, 45 révéler dans les remplissages 74 rôle des 41 transparents 75–76 fonds transparents 75–76 formatage du texte 63–74 format AVI 43, 84, 118, 147 format BMP 43, 84, 118 format d'image QuickTime 44, 84, 118 format de film QuickTime 44, 84, 117 format DV 43, 84 format écran large 148 format FLC 118 format Flux DV 118 format GIF 35, 43, 84 format Heuris MPEG 118 format image JPEG 2000 118 format Intel Indeo Vidéo r3.2 118 format JPEG 43, 84, 118 format MacPaint 118 format MPEG-2 43, 84, 118 format MPEG-4 43, 84, 105, 118 format NTSC 148 format PAL 148 format Photoshop 43, 84, 118 format PICS 43, 84 format PICT 43, 84, 118, 149 format PLS 43, 84 format PNG 44, 84, 118 formats Voir aussi formats spécifiques exportation 118–119 importation 43, 84 format SECAM 150 formats « file pair » 30 format SGI 44, 84, 118 format Targa 44, 84 format temporel SMPTE 36 format TGA 118 format TIFF 44, 84, 151 fréquences 35 G glissement de texte 133 glissements ripple 55 glyphe couleur 66–67 glyphes 136, 149 affectation d'effets à des 110 chemins d'animation 98 effets caractères spéciaux 127–130 éléments comme des 86 modification de glyphes individuels 79–80 options de transformation 67–69Index 157 supprimer les effets sur des 92 graphismes. Voir images grille affichage 17, 37 masquage 37 personnalisation 18 réglages 18, 37 grossissement de la vue. Voir contrôles de zoom groupe d'éléments effets 95 guides, Canevas 18 guides réticules 18 H haute qualité 114 HSL (Teinte, Saturation et Luminosité) 66 I IEEE 1394 (FireWire) 148 images Voir aussi images clés affichage dans la timeline 27 description 149 fixes 44 fond 44 images affiches 113 images proxy 19, 113 importation 44, 84 numériques 87 pixelisées 135 recherche 110 réglages temporels 36 remplissage du contenu d'une piste avec des 77 stockage 30 images affiches 113 images clés 96–98 affichage des paramètres 96 ajout à des effets 103 « bloquées » 136 cachées 136 copie d' 103 déplacement 103 description 28, 149 EffectScripts 140–143 modification de toutes les images clés 98 présentation 96 réglage de paramètres 97–98 rotation et 69 suppression 103 images clés cachées 136 images clés invisibles 136 images fixes 44 images numériques 87 Voir aussi images images pixelisées 135 images proxy 19, 113 importation d'éléments dans d'autres applications 117 description 149 fichiers de données 30 films 43–45, 84 films de fond 43–45 projets LiveType dans Final Cut Pro 116 formats pour l' 43, 84 images 44, 84 images de fond 44 images fixes 44 Inspecteur 20–24 aperçu filaire animé 21 description 13, 20, 149 illustration 13, 20 LED dans l' 98 onglets dans l' 21–24 options de formatage 64 zones de saisie de texte 20, 60 instructions d'action sécurisée 15 instructions de titre sécurisé 15 interligne, texte 65 L largeur d'images GIF 35 LED, Inspecteur 98 liaison d'extrémités 52 lignes standard de texte 69 listes de diffusion pour les développeurs d'applications Pro 137 LiveFont Nitro 131 LiveFonts description 8, 149 ensembles de caractères 62 et polices système 61 réglage du chronométrage 62–63 techniques avancées 130–131 LiveType 114 aide en ligne 10–11 fichiers d'effets 29 fichiers média 29, 148 impossible d'ouvrir 136 introduction à 7–12 restauration de la disposition par défaut 14 site Web 11 longueur des extrusions 74 M Mac OS, version de 138 marqueurs chronométrage 45 description 149 point d'entrée 27 point de sortie 27158 Index sélection de rendu 27, 115 séquence 96–98 marqueurs de chronométrage 45 marqueurs de la sélection de rendu 27, 115 marqueurs de séquence 96–98 marqueurs des points d'entrée et de sortie 27 matériel à noter pour communication à l'assistance technique 138 rendu des trames et 38 mémoire 115, 138, 150 menu local Alpha 66 menu local Paramètre 99 modèles 31–32 description 10 enregistrement de projets sous forme de 32 ouverture 32 stockage 29 moniteurs NTSC 136 N Navigateur média catégories dans 30 description 13, 25, 149 fichiers média dans 30 navigateur modèles 32 noms d'effets modifiés 105 O objets Voir aussi éléments ajout au Canevas 82 animés 8 attributs 87 création de chaînes d' 86–87 description 8, 149 manipulation d' 82 redimensionnement 85 stockage 29 styles 87 traitements 22 transformation 85–87 objets Particles 19 onglet Attributs 24, 66 onglet Chronométrage 23, 62–63, 93–94 onglet Effets 22, 89 onglet Objets 82 onglets de projets, timeline 26 onglet Style 22, 70–74 onglet Texte 21, 64 onglet Textures 83 opacité attributs 24 éclat ou ombre 71 fonds 41 remplissages. Voir fonction de remplissage rendu des fonds et 45 texte transparent 68 option aléatoire pour effets 93 pour effets LiveFonts 63 option extrusion du contour 73 option Priorité de trame 36 options de crénage pour le texte 65 options Suspendre premier et Suspendre dernier 63, 94 ordre des effets 95 P palette de caractères 127 paramètre Couleur 66 paramètre de décalage du Canevas 132 paramètre Échelle 68 paramètre Glisser 52 paramètres d'images clés 96 indicateurs LED 98 paramètres actifs 99 paramètres actifs 99 paramètre Taille 68 performances d’aperçu 114–115, 137 pistes 47–58 activation/désactivation 28 ajout 53 application d'effets prédéfinis à des 90–91 attributs 97, 137 chronométrage 23, 54–55 couches 56 courbes 51–52, 125–127 création de chaînes d'éléments sur des 86–87 déplacement 49, 55 désactivation 28, 57, 115 description 15, 47, 150 dissociation 58 duplication 53 duplication des effets sur des 95 durée 55, 148 extrémités 15 forme des 49 groupes d'effets dans 95 illustration 49 inclinaison 49 isolement dans le Canevas 19 liaison d'extrémités 52 manipulation dans la timeline 150, 54–58 manipulation du Canevas 15, 150 numérotation 27 points de contrôle 50–52 redimensionnement 49 regroupement 28, 57–58Index 159 remplacement d'éléments sur les 87 remplissage avec des films 77 remplissage avec des images 77 remplissage avec une texture 78 rendu d'aperçus 115 réorganisation 56 retarder l'apparition 55 saisie de texte sur 60 sélection 64 suppression 53 texte. Voir pistes de texte verrouillage de la position 28 vides 53 pistes courbes 51–52, 125–127 pistes de texte alignement 65 changement de polices 60 courbes 125–127 modification de caractères dans des 79–80 texte dans les 59 pixels 36, 136, 150 pixels carrés 136 pixels NTSC 136 plans vidéo, importation 43 poignées d'échelle 81 poignées de Bézier 51, 150 poignées de rotation 81 poignées pour les objets 81 points de contrôle 15, 50–52 polices Voir aussi texte animées 8 changement pour des pistes de texte 60 choix 59–60 couleur 66–67 désactiver 80 description 150 polices nécessaires 80 problèmes avec les 135 système 61, 62, 67 polices système changement de la couleur de 67 pour le défilement ou le glissement de texte 132 description 61 durée des 62 contre LiveFonts 61 position des effets 95 préréglages, projet 35 procédures, création de titres 9 processus de postproduction 150 processus de titrage 7, 8 profils pour l'assistance 138 projets chronométrage Voir réglages du chronométrage configuration 31–37 démarrage 33 enregistrement de modèles sous forme de 32 fonds. Voir fonds préréglages pour les 35 propriétés 31, 34–37 réglages de qualité 36 réglages par défaut 33 rendu 117–119 rendu dans Final Cut Pro 116 projets LiveType. Voir projets proportion 136, 147, 150 proportion 16:9 147 proportion de l'image 147 proportion des pixels 36, 147 propriétés, projet 31, 34–37, 114 Q qualité brouillon 114 qualité normale 114 QuickTime codecs 118, 147 description 150 effets et 105 plans d'aperçu et 105 R raccourcis clavier 28 RAM 115, 150 recherche d'éléments via la timeline 110 réglage Afficher contour seulement 72 réglage Rendre le fond 37 réglages de la hauteur pour GIF 35 réglages de qualité 36 réglages du chronométrage contrôle 23 EffectScripts 139–140 effets 92–94 format temporel 36 heure de début 36 LiveFonts 62–63 dans l'onglet Chronométrage 62–63 réglage temporel SMPTE Drop 36 règle de l'image 26 règles affichage 17, 37 masquage 37 réglages 37 remplacement d'éléments sur les pistes 87 rendu 117–119 amélioration de la vitesse de 115 changement de la sélection 27 critères temporels 114 description 150 films d'aperçu 113 dans Final Cut Pro 116 fonds 37, 45160 Index ordre de rendu des trames 36, 38–39 qualité du 114 réglages de 114 réglages de la qualité 37 réordonner les effets 95 ressources de dépannage 135 sites Web Apple 12 restaurer les positions des caractères 80 retard d'éléments effets 94 effets LiveFonts 63 retarder des éléments contenu de la piste 55 rotation d'éléments EffectScript pour 145 éléments non textuels 85 texte 69, 80 S sauvegarde des effets modifiés 105 scripts (EffectScripts) 139–145 séquences recherche via la timeline 110 sites Web AppleCare 135, 138 Apple Developer Connection 137 Apple Store 12 Applications Apple 137 FireWire 12 LiveType 11 service et assistance Apple 12 sites Web Apple 12, 135, 137 site Web Apple Developer Connection 137 site Web Applications Apple 137 stockage RAID 150 style Contour 22, 72–73, 87 style Éclat 22, 70–71, 87, 123–125, 136 style Ombre 22, 70–71, 87, 123–125, 136 styles éléments importés 87 films 87 images numériques 87 objets 87 texte 70–74, 123–125 style Volume 22, 73–74, 87 suppression d'éléments images clés 103 pistes 53 suppression de guides 18 Suspension d'aperçus 112 symboles 127–130 T taille de fichier 115, 127 terminologie 147–151 test du rendu des trames 38 tête de lecture 26 texte 59–80 alignement 65 caractères spéciaux 127–130 couleur 66–67 crénage 65 défilements et glissements 132–133 déformation 71, 123–125 effet contour 72–73 effet éclat 70–71, 123–125 effet extrusion 73–74 effet imbrication de mots 121–123 effet ombre 70–71, 123–125 effet remplissage 24, 74–79, 121–123 formatage 63–74 insertion 59–61 interligne 65 lignes standard 69 modification de caractères 79–80 polices. Voir polices rotation 69, 80 saisie et modification 21, 59–60 styles 70–74, 123–125 taille du 65, 68 traitements 22 transformation 67–69 textures ajout au Canevas 83 animées 8 création de chaînes de 86–87 description 8, 151 déverrouillage de la position de 85 fonds 42 manipulation de 83 redimensionnement 85 remplissage du contenu d'une piste avec des 78 stockage 29 transformation 85–87 timecode 26, 151 Timeline 26–28 affichage d'images dans la 27 barre de fond 43 déplacement d'images clés dans la 103 description 14, 26, 151 effets dans la 27 illustration 13, 26 manipulation de pistes dans la 27, 54–58, 150 onglets de projets 26 recherche d'éléments avec la 110 tête de lecture 26 timecode 26 titrage de films procédure de création 9 touches d'accès rapide 28Index 161 trames description 151 ordre de rendu 36, 38–39 transformation d'éléments éléments importés 85–87 texte 67–69 transparence fond 41 rendu et 45 texte 68 trous dans les couches. Voir fonction de remplissage U utilitaire FontMaker 8 utilité de la touche Maj. Voir Visualiseur de clavier V valeurs de luminosité 66 valeurs de saturation 66 valeurs de teinte 66 vidéo entrelacée 36 NTSC 149 numérique 151 PAL 149 vidéo entrelacée 36 vidéo NTSC 148, 149 vidéo numérique 151 vidéo PAL 149 visualiseur de clavier 62 vitesse ajuster au contenu de la piste 55 des effets 94 films LiveFont 63 Z zone de dialogue AFD manquante 113 zone de dialogue des Préférences 30 zone de dialogue Police 128 zone de dialogue Propriétés du projet 34–37, 114 zone de titre sécurisé 15, 151 zones de saisie de texte 20, 60 Suivez attentivement les instructions contenues dans cette fiche. Dans le cas contraire, vous prenez le risque d’endommager votre équipement et d’annuler sa garantie. Remarque : Des instructions sont disponibles en ligne à l’adresse http://www.apple.com/support/doityourself/. Outils nécessaires • Servez-vous de l'outil fourni ou d'un tournevis cruciforme n° 2, de préférence avec embout magnétisé. • Tournevis à lame plate. • Un bac à vis ou équivalent pour contenir les vis. Emplacement de la pièce iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 1 Disque dur, 17 pouces Instructions de remplacement F033-2489 Rev. C iMac G5À savoir 1. Toutes les vis pouvant être retirées par l’utilisateur sont de couleur laiton. Veillez à ne pas retirer de vis qui ne soient pas de couleur laiton, sous peine d’annulation de la garantie. 2. Un tournevis cruciforme coudé en forme de “L” et magnétisé est fourni avec la pièce de rechange. 3. Veillez à vous relier à la terre lorsque vous effectuez une opération dans l’ordinateur. Dans cette fiche de procédure, vous apprendrez comment vous relier à la terre. 4. Pour débrancher un élément, ne tirez pas sur les fils mais sur le connecteur. 5. Evitez la présence de boissons et autres liquides à proximité tandis que vous travaillez sur l’iMac. 6. Un tableau des vis est joint à la fin du présent document. Servez-vous en pour identifier les types de vis et leurs emplacements. 2 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. COuverture de l’ordinateur Remarque : Les instructions suivantes concernent les modèles iMac G5 (17 pouces). Ces modèles peuvent différer légèrement de ceux illustrés dans les figures de ce document. Cependant, la procé- dure suivante s'applique aux deux modèles. 1. Éteignez votre ordinateur en sélectionnant l’option Éteindre dans le menu Pomme. 2. Débranchez tous les câbles et le cordon d’alimentation de votre ordinateur. 3. Placez un linge propre et doux sur le bureau ou sur votre ordinateur. En maintenant les bords de l’ordinateur, inclinez doucement ce dernier pour le poser sur son écran (comme indiqué). F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 34. Localisez les trois vis du boîtier (entourées ci-dessous). Soulevez le pied métallique pour localiser la vis du milieu. Remarque : Ces vis sont des vis imperdables, ce qui signifie qu’elles s’intègrent à l’ensemble écran et collerette et qu’elles ne peuvent pas être sorties entièrement. À l’aide de l’outil fourni ou d’un tournevis cruciforme n° 2, dévissez les trois vis imperdables. Remarque : tournez les vis dans le sens inverse des aiguilles d'une montre jusqu'à ce qu'elles cessent de tourner. N'essayez pas de les dévisser au-delà du point d'arrêt. 5. En tenant le capot arrière par le pied métallique, soulevez-le et détachez-le de l’ordinateur. Placez le capot de côté. 4 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. CDépose du disque dur 1. Pour accéder au disque, vous devez tout d’abord retirer d’autres modules. Cette fiche de procédure décrit comment retirer et remettre en place ces modules. Remarque : En retirant chaque module, déposez-le sur le côté, accompagné des vis associées. 2. Important : Veillez à vous relier à la terre. Touchez la surface métallique (montrée ci-dessous) située à l’intérieur de l’ordinateur pour décharger l’électricité statique. Avertissement : Veillez à décharger l'électricité statique avant de toucher ou d'installer tout composant à l'intérieur de l'ordinateur. Pour éviter la génération d'électricité statique, évitez au maximum de piétiner une moquette avant d'avoir terminé votre travail et fermé l'ordinateur. F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 53. Identifiez le cache des ventilateurs situé dans la partie supérieure de l’ordinateur. 4. À l’aide de l’outil fourni ou d’un tournevis cruciforme n° 2, ôtez les deux vis du cache de ventilateurs. Dissociez le cache de ventilateurs de l’ordinateur en le soulevant et mettez-le de côté. 6 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. C5. Ecartez le câble vidéo noir (situé sur la gauche du disque dur) afin de pouvoir accéder à l'une des vis du disque dur. 6. Enlevez les trois vis du disque dur et mettez-les de côté. F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 77. Soulevez le disque dur de 2 centimètres environ. Débranchez les trois câbles du disque dur. Remarque : Laissez les câbles branchés sur la carte mère. 8. Soulevez le disque dur pour le dissocier du midplane. Important : Renvoyez ce disque dur à Apple dans l’emballage fourni. 8 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. CInstallation du disque dur de remplacement 1. Sortez le disque dur de remplacement de son emballage. 2. Branchez les trois câbles (entourés) au disque dur. 3. Posez le disque dur en place et revissez les trois vis. F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 94. Rangez le câble vidéo noir dans la zone indiquée par les flèches. 5. Coincez le câble vidéo dans l’emplacement prévu à cet effet dans le châssis du midplane. 10 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. C6. Remettez en place les deux vis du cache de ventilateurs. La vis la plus grosse se fixe sur la gauche. Remarque : Assurez-vous que la languette soit dressée à la verticale (comme indiqué) pour pouvoir tirer dessus aisément. F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 11Fermeture de l'ordinateur 1. Replacez le capot de telle façon que les fentes situées dans la partie supérieure du capot coïncident avec les languettes du dessus de l’écran. 2. Fixez le capot en place en appuyant dessus jusqu’à ce qu’il s’enclenche sur l’ordinateur. 12 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. C3. Revissez les trois vis imperdables en les tournant dans le sens des aiguilles d'une montre. Ne les serrez pas excessivement. 4. Reconnectez le cordon d'alimentation à l'ordinateur posé sur son écran et replacez l'ordinateur en position verticale. Allumez l'ordinateur. F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 1314 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. C Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur Servez-vous des CD d'installation livrés avec votre ordinateur pour installer Mac OS X et les applications fournies avec votre ordinateur, et pour installer Mac OS 9. Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications qui étaient fournies avec votre ordinateur, procédez comme suit : 1. Si possible, sauvegardez vos fichiers les plus importants. 2. Introduisez le CD-ROM "Mac OS X Install Disc 1", fourni avec votre ordinateur, dans le lecteur optique. 3. Double-cliquez sur “Install Mac OS X and Bundled Software”. 4. Suivez les instructions qui s'affichent à l'écran. 5. Après avoir sélectionné le disque de destination pour l'installation, continuez à suivre les instructions à l'écran. Il est possible que votre ordinateur redémarre et vous demande d'insérer le CD-ROM suivant, "Mac OS X Install Disc 2". Remarque : Si vous souhaitez rétablir les réglages d'origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la sous-fenêtre “Sélectionner une destination” du logiciel d'installation, et ensuite choisissez “Effacer et installer”. Installation des applications Pour installer seulement les applications fournies avec votre ordinateur, procédez comme suit. Mac OS X doit d'ores et déjà être installé sur votre ordinateur. 1. Si possible, sauvegardez vos fichiers les plus importants. 2. Introduisez le CD-ROM "Mac OS X Install Disc 1", fourni avec votre ordinateur, dans le lecteur optique. 3. Double-cliquez sur “Install Bundled Software Only.” 4. Suivez les instructions qui s'affichent à l'écran. 5. Après avoir sélectionné le disque de destination pour l'installation, continuez à suivre les instructions à l'écran. Il est possible que votre ordinateur redémarre et vous demande d'insérer le CD-ROM suivant, "Mac OS X Install Disc 2". Remarque : Pour installer iCal, iChat AV, iMovie, iPhoto, iSync, iTunes et Safari, suivez les instructions de la rubrique ci-dessus : “Installation de Mac OS X et des applications”.F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 15 Installation de Mac OS 9 Si vous souhaitez utiliser des applications Mac OS 9 sur votre ordinateur, servez-vous du CD-ROM “Logiciels supplémentaires et Apple Hardware Test” pour installer Mac OS 9. Pour installer Mac OS 9, procédez comme suit : 1. Si possible, sauvegardez vos fichiers les plus importants. 2. Introduisez le CD-ROM “Logiciels supplémentaires et Apple Hardware Test” dans le lecteur optique. 3. Double-cliquez sur “Installer les logiciels complémentaires”. 4. Suivez les instructions qui s'affichent à l'écran. 5. Après avoir sélectionné le disque de destination pour l'installation, continuez à suivre les instructions à l'écran.16 iMac G5 (17-inch) - Hard Drive F033-2489 Rev. C Emplacements des vis sur l’iMac G5 (17 pouces) Onduleur (1 vis) Lecteur optique (3 vis) Cache de ventilateurs (2 vis) Câble vidéo (2 vis) Midplane (6 vis) Disque dur (3 vis)F033-2489 Rev. C iMac G5 (17-inch) - Hard Drive 17 Apple Computer, Inc. © 2005 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur américaine et les traités internationaux. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans l'autorisation écrite préalable d'Apple. Apple ne saurait être tenue responsable des erreurs typographiques éventuelles. Apple Computer, Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 USA + 1 408 996 1010 http://www.apple.com Apple, le logo Apple, Mac, Macintosh et le logo Mac sont des marques d’Apple Computer Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Félicitations, vous et votre MacBook Air êtes faits l’un pour l’autre.Caméra iSight intégrée Réalisez des vidéoconférences avec 3 amis au maximum partout dans le monde et en temps réel. www.apple.com/fr/macbookair Aide Mac isight Finder Parcourez le contenu de votre ordinateur à l’aide de Cover Flow. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac finder www.apple.com/fr/macosx Aide Mac time machine Time Machine Sauvegardez automatiquement vos fichiers sur un disque dur externe.GarageBand Créez de la musique en ajoutant des musiciens sur une scène virtuelle. Améliorez vos chansons pour jouer comme un pro. www.apple.com/fr/ilife/garageband Aide GarageBand enregistrement Aide Help photo www.apple.com/fr/ilife/iphoto iWeb Créez de magnifiques sites web avec photos, films, blogs, podcasts et widgets web dynamiques. www.apple.com/fr/ilife/iweb Aide iWeb site web iPhoto Organisez toutes vos photos par événements. Publiez-les sur une galerie web en un seul clic. iMovie Rassemblez toutes vos vidéos dans une seule vidéothèque. Créez et partagez vos films en quelques minutes. Aide iMovie film www.apple.com/fr/ilife/imovieTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1: Prêt, feu, configurez ! 8 Bienvenue 9 Contenu de la boîte 10 Configuration du MacBook Air 16 Configuration de Partage de CD ou DVD 17 Migration d’informations vers votre MacBook Air 20 Pour obtenir des informations supplémentaires sur votre MacBook Air 23 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Air Chapitre 2: Votre MacBook Air au quotidien 28 Caractéristiques de base de votre MacBook Air 31 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Air 33 Ports présents sur votre MacBook Air 35 Utilisation du trackpad et du clavier 37 Fonctionnement de votre MacBook Air sur batterie 39 Comment obtenir des réponses à vos questions6 Table des matières Chapitre 3: À tout problème sa solution 45 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Air 49 Utilisation d’Apple Hardware Test 50 Réinstallation de logiciel à l’aide de Installation à distance de Mac OS X 56 Réinstallation de logiciel à l’aide du lecteur MacBook Air SuperDrive 57 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 58 Problèmes de connexion à Internet 59 Maintien à jour de vos logiciels 60 Informations, services et assistance 63 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 4: Dernières recommandations 66 Informations importantes concernant la sécurité 69 Informations importantes sur la manipulation 71 Ergonomie 73 Apple et l’environnement 75 Regulatory Compliance Information1 1 Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbookair Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Bienvenue Nous vous félicitons pour votre achat d’un MacBook Air. Votre MacBook Air est optimisé pour la portabilité et pour une expérience complètement sans fil. Lisez ce chapitre pour obtenir des conseils sur la configuration et l’utilisation de votre MacBook Air.  Si vous savez que vous téléchargerez principalement des applications et du contenu à partir d’Internet et n’effectuerez pas de migration d’information à partir d’un autre Mac, vous pouvez suivre les instructions de base pour configurer rapidement votre MacBook Air.  Si vous souhaitez effectuer une migration des informations à partir d’un autre Mac ou obtenir du contenu de vos CD ou DVD sur votre MacBook Air, vous pouvez identifier un ou plusieurs ordinateurs Mac ou Windows qui fonctionneront en partenariat avec votre MacBook Air. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 65) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’accès à l’Aide Mac, consultez la section « Comment obtenir des réponses à vos questions » à la page 39. Apple est susceptible de publier de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Important : retirez le film protecteur qui enveloppe l’adaptateur secteur MagSafe de 45W avant de configurer votre MacBook Air. À propos des disques optiques Bien que votre MacBook Air ne dispose pas de disque optique, il est fourni avec des DVD qui comprennent des logiciels importants. En utilisant le lecteur de disque optique d’un autre ordinateur Mac ou Windows, vous pouvez facilement accéder à ces logiciels, et installer des applications et accéder à des données à partir d’autres disques optiques. Vous pouvez également utiliser le lecteur de disque optique externe MacBook Air SuperDrive en option. Câble secteur ® Fiche secteur Adaptateur secteur MagSafe de 45 W Adaptateur Micro-DVI vers DVI Adaptateur Micro-DVI vers VGA10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Configuration du MacBook Air Votre MacBook Air est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immé- diatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe de 45W ;  la mise sous tension du MacBook Air et l’utilisation du trackpad ;  l’utilisation d’Assistant réglages pour accéder à un réseau et configurer un compte utilisateur et d’autres réglages ;  la configuration des préférences et du bureau Mac OS X.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Étape 1: Branchez l’adaptateur secteur MagSafe de 45W pour alimenter le MacBook Air et charger sa batterie. Insérez la fiche secteur de votre adaptateur secteur dans une prise secteur et le connecteur MagSafe dans le port d’alimentation MagSafe sur le côté arrière gauche de votre MacBook Air. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour augmenter la portée de votre adaptateur secteur, remplacez la fiche secteur par le cordon d’alimentation secteur. Commencez par tirer la prise secteur vers le haut pour la retirer de l’adaptateur, puis attachez à l’adaptateur le cordon d’alimentation secteur inclus, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extré- mité sur une prise de courant. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. ¯ Câble secteur Fiche secteur ® Connecteur MagSafe Port secteur MagSafe12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! La première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook Air, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Une lumière orange indique que la batterie est en charge. Une lumière verte indique que la batterie est complètement chargée. Si aucune lumière n’apparaît, assurez-vous que le connecteur est fermement branché et que l’adaptateur secteur est branché à une prise secteur. Étape 2: Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook Air. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Sa mise en route prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si l’ordinateur ne s’allume pas, consultez la section « Si votre MacBook Air ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 47. ® Trackpad Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentationChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 3: Configurez votre MacBook Air à l’aide d’Assistant réglages La première fois que vous démarrez votre MacBook Air, Assistant réglages se met en route pour vous aider à saisir les informations de connexion à Internet ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook Air. Vous pouvez également effectuer une migration des informations à partir d’un autre Mac au cours de la procédure de configuration. Remarque : si vous n’utilisez pas Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de votre MacBook Air, vous pourrez le faire ultérieurement. Accédez au dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration. Pour configurer votre MacBook Air : 1 Dans Assistant réglages, suivez les instructions à l’écran jusqu’à obtenir l’écran « Possédez-vous déjà un Mac ? » . 2 Effectuez une configuration de base ou une configuration avec migration :  Pour effectuer une configuration de base, sélectionnez « ne pas transférer mes données maintenant » et cliquez sur Continuer. Suivez le reste des indications à l’écran pour sélectionner votre réseau sans fil, configurer un compte puis quitter Assistant Réglages.  Pour effectuer une configuration avec migration, commencez par configurer comme partenaire un autre Mac muni d’un lecteur de disque optique (voir la section « Configuration de Partage de CD ou DVD » à la page 16). Consultez ensuite la page 17, « Migration d’informations vers votre MacBook Air. » 14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Remarque : si vous avez déjà lancé Assistant Réglages sur votre MacBook Air, vous pouvez l’abandonner en cours de traitement sans quitter l’application, passer à l’autre ordinateur pour y installer le logiciel de configuration Partage de DVD ou CD puis revenir à votre MacBook Air pour terminer la configuration. Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Étape 4: Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner rapidement à votre bureau l’apparence souhaitée. Choisissez Pomme (?) > Préférences Système à partir de la barre des menus ou cliquez sur l’icône Préférences Système dans le Dock. Préférences Système représente votre poste de commande pour la plupart des réglages de votre MacBook Air. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Menu Aide Icône de recherche de Spotlight Icône du Finder16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Configuration de Partage de CD ou DVD Vous pouvez créer un « partenariat » entre votre MacBook Air et un autre ordinateur Mac ou Windows équipé d’un lecteur de disque optique et situé sur le même réseau câblé ou sans fil. Utilisez cet autre ordinateur pour :  effectuer une migration des informations de votre MacBook Air, si l’autre ordinateur est un Mac (voir « Migration d’informations vers votre MacBook Air » à la page 17) ;  partager le contenu de DVD ou CD (voir « Partage de disques avec Partage de CD ou DVD » à la page 20) ;  installer Mac OS X à distance (voir « Réinstallation de logiciel à l’aide de Installation à distance de Mac OS X » à la page 50) ou utiliser Utilitaire de disque (voir « Utilisation d’Utilitaire de disque » à la page 55). L’ordinateur équipé du lecteur optique peut être un Mac disposant de Mac OS X v10.4.10 ou ultérieur ou un ordinateur Windows XP ou Windows Vista. Vous pouvez créer des partenariats avec plusieurs ordinateurs. Ordinateur Mac ou Windows MacBook AirChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17 Insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 » fourni avec votre MacBook Air pour installer le logiciel de configuration Partage de CD ou DVD, qui comprend l’Assistant migration et l’Installation à distance de Mac OS X :  Si l’autre ordinateur est un Mac, double-cliquez sur le paquet de configuration Partage de DVD ou CD sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 ».  Si l’autre ordinateur est un ordinateur Windows, choisissez « Partage de CD ou DVD » à partir de l’Assistant d’installation qui démarre automatiquement. Migration d’informations vers votre MacBook Air Vous pouvez effectuer une migration de comptes utilisateur existants, fichiers, applications et autres informations à partir d’un autre ordinateur Mac. Pour effectuer une migration d’informations vers votre MacBook Air: 1 Configurez l’autre Mac (voir page 16), puis assurez-vous qu’il est allumé et se trouve sur le même réseau câblé ou sans fil que votre MacBook Air. Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus en haut de l’écran de l’autre Mac pour savoir à quel réseau sans fil vous êtes connecté. Choisissez le même réseau pour votre MacBook Air durant la configuration. 2 Sur votre MacBook Air, suivez les instructions à l’écran d’Assistant réglages jusqu’à obtenir l’écran « Possédez-vous déjà un Mac ? ». Sélectionnez « d’un autre Mac » comme source des informations à transférer. Sur l’écran suivant, choisissez votre réseau sans fil puis cliquez sur Continuer.18 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 3 Lorsque l’écran « Connectez-vous à l’autre Mac » apparaît avec un mot de passe, suivez le reste de la procédure sur l’autre Mac. Vous devrez saisir le mot de passe affiché dans l’Assistant migration sur l’autre Mac. 4 Sur l’autre Mac, ouvrez Assistant migration (situé dans /Applications/Utilities/) puis cliquez sur Continuer. 5 Lorsqu’une méthode de migration vous est demandée, sélectionnez « Vers un autre Mac » puis cliquez sur Continuer. 6 Sur l’autre Mac, quittez toutes les autres applications ouvertes puis cliquez sur Continuer.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 19 7 Sur l’autre Mac, saisissez le code de six chiffres affiché dans Assistant configuration sur votre MacBook Air. 8 Cliquez sur Continuer pour lancer la migration. Important : n’utilisez l’ autre Mac pour rien d’autre jusqu’à la fin de la migration.20 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Pour obtenir des informations supplémentaires sur votre MacBook Air Votre MacBook Air est fourni avec plusieurs applications préinstallées, notamment la suite iLife ’08. Vous pouvez télécharger de nombreuses autres applications à partir d’Internet. Si vous souhaitez installer des applications tierces à partir de CD ou de DVD, vous pouvez :  installer des applications sur votre MacBook Air à l’aide du lecteur de disque optique d’un autre ordinateur Mac ou Windows (si Partage de CD ou DVD est configuré est activé) : consultez la section suivante pour plus d’informations ;  connecter un lecteur MacBook Air SuperDrive (lecteur de disque optique USB externe disponible séparément à la page www.apple.com/fr/store) au port USB de votre MacBook Air, et y insérer votre disque d’installation. Partage de disques avec Partage de CD ou DVD Vous pouvez activer Partage de CD ou DVD sur un ordinateur Mac ou Windows de façon que votre MacBook Air puisse partager les disques que vous insérez dans le lecteur de disque optique d’autre ordinateur . Certains disques, notamment DVD ou disques de jeu, peuvent être protégés en copie et donc inutilisables par le biais de Partage de CD ou DVD. Assurez-vous de commencer par installer le logiciel de configuration Partage de DVD ou CD sur tout ordinateur Mac ou Windows avec lequel vous souhaitez créer un partenariat. Pour plus de renseignements, consultez la page 16.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 21 Pour activer Partage de CD ou DVD si votre autre ordinateur est un Mac : 1 Assurez-vous que l’autre Mac et votre MacBook Air sont sur le même réseau sans fil. Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre de menus pour savoir à quel réseau vous êtes connecté. 2 Sur l’autre Mac, choisissez Pomme (?) > Préférences Système puis ouvrez Partage. 3 Dans la sous-fenêtre Partage, sélectionnez « Partage de CD ou DVD » dans la liste des services. Si vous souhaitez que les autres utilisateurs doivent demander la permission d’utiliser un DVD ou CD que vous partagez, cochez la case « Me demander avant d’autoriser l’utilisation de mon lecteur DVD ».22 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Pour activer Partage de CD ou DVD, si votre autre ordinateur est un ordinateur Windows : 1 Assurez-vous que votre MacBook Air et l’ordinateur Windows sont sur le même réseau sans fil. 2 Sur l’ordinateur Windows, ouvrez le panneau de configuration Partage de CD ou DVD. 3 Sélectionnez « Activer le partage de CD ou DVD ». Si vous souhaitez que les autres utilisateurs doivent demander la permission d’utiliser un DVD ou CD que vous partagez, cochez la case « Me demander avant d’autoriser l’utilisation de mon lecteur DVD ». Pour utiliser un DVD ou CD partagé : 1 Sur l’autre ordinateur, insérez un DVD ou un CD dans le lecteur de disque optique. 2 Sur votre MacBook Air, sélectionnez le disque distant lorsqu’il apparaît dans Appareils dans la barre latérale du Finder. Si le bouton « Demander à utiliser » apparaît, cliquez dessus.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 23 3 Sur l’autre ordinateur, lorsque vous y êtes invité, cliquez sur Accepter pour autoriser votre MacBook Air à utiliser le DVD ou CD. 4 Sur votre MacBook Air, utilisez le disque de la manière habituelle lorsqu’il devient disponible. Si vous essayez d’éteindre l’autre ordinateur ou d’éjecter le DVD ou CD partagé pendant que votre MacBook Air l’utilise, un message vous indique que le disque est en cours d’utilisation. Pour continuer, cliquez sur Continuer. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Air Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook Air, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Air Suspendez l’activité de votre MacBook Air si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook Air, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme (?) > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.24 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez !  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.  Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille. Pour réactiver le MacBook Air :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver votre MacBook Air.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) ou sur l’une des touches du clavier. À la réactivation de votre MacBook Air, vos applications, documents et réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS : avant de déplacer votre MacBook Air, patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité située sur l’avant de votre MacBook Air clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner). Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 25 Extinction de votre MacBook Air Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook Air pendant un jour ou deux, il est pré- férable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook Air, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Pomme (?) > Éteindre dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook Air pour une durée prolongée, consultez la section « Informations importantes sur la manipulation » à la page 69 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2 Votre MacBook Air au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS X28 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook Air ® ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Capteur de lumière ambiante Haut-parleur mono (sous le clavier) Microphone Lampe témoin de suspension d’activité Récepteur à infrarouge Trackpad Batterie (en dessous) Bouton du trackpadChapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 29 Capteur de lumière ambiante Le capteur de lumière ambiante ajuste la luminosité du clavier en fonction de la lumière disponible dans votre environnement de fonctionnement. Caméra iSight intégrée et lampe témoin de la caméra Organisez une vidéoconférence avec d’autres personnes à l’aide d’iChat AV, prenez des photos avec Photo Booth ou enregistrez de la vidéo avec iMovie. La lampe témoin s’illumine en vert lorsque la caméra iSight est en cours de fonctionnement. Microphone intégré Enregistrez directement du son à l’aide du micro (situé à droite de la caméra iSight) ou profitez de l’application iChat AV incluse pour discuter en direct avec vos amis. Haut-parleur mono intégré Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédias. Batterie rechargeable intégrée Utilisez votre MacBook Air en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant.30 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien Trackpad et bouton du trackpad Déplacez le pointeur, cliquez, double-cliquez, faites défiler, zoomez et plus en utilisant un doigt ou plus sur le trackpad. Pour plus de détails, consultez la section « Utilisation du trackpad et du clavier » à la page 35. Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque votre MacBook Air est en suspension d’activité. Récepteur infrarouge intégré Utilisez une télécommande Apple Remote en option (disponible séparément à www.apple.com/fr/store) avec le récepteur infrarouge pour contrôler Front Row et Keynote sur votre MacBook Air. ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer ou d’éteindre votre MacBook Air, ou d’en suspendre l’activité. Appuyez sur ce bouton et maintenez-le enfoncé pour redémarrer le MacBook Air lors des procé- dures de dépannage.Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 31 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Air ® Touche de fonction (Fn) esc F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 — C - Touches de réglage du volume Touches de réglage de la luminosité Touche d’éjection de disque Touche silence Touche Exposé Touche Dashboard Commandes multimédias Touches d’illumination du clavier ’32 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien Touche de fonction (Fn) Appuyez sur cette touche et maintenez-la enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». ¤ Touches de réglage de luminosité (F1, F2) Permettent d’augmenter ( ) ou de réduire ( ) la luminosité de l’écran de votre MacBook Air. Touche Toutes les fenêtres Exposé (F3) Ouvre Exposé pour accéder rapidement à toutes vos fenêtres ouvertes. Touche Dashboard (F4) Ouvre Dashboard pour accéder à vos widgets. o Touches d’illumination du clavier (F5, F6) Permettent d’augmenter (o) ou de réduire (ø) l’illumination du clavier. ’ Touches multimédias (F7, F8, F9) Permettent d’effectuer un retour rapide (]), de lire ou mettre en pause (’) ou d’avancer (‘) un morceau, une séquence ou un diaporama. — Touche Silence (F10) Permet de désactiver le son provenant du haut-parleur intégré ou de la prise casque. - Touches de réglage du volume (F11, F12) Permettent d’augmenter (-) ou de diminuer (–) le volume du son provenant du haut-parleur intégré ou de la prise casque. C Touche d’éjection de disque Appuyez sur cette touche et maintenez-la enfoncée pour éjecter un disque à partir d’un lecteur MacBook Air SuperDrive (disponible séparément à www.apple.com/fr/store). Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 33 Ports présents sur votre MacBook Air Trappe des ports Port d’adaptateur secteur MagSafe d Port USB 2.0 £Port Micro-DVI ® ¯ f Prise casque34 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien ¯ Port d’adaptateur secteur MagSafe Branchez l’adaptateur secteur MagSafe de 45W inclus pour recharger la batterie du MacBook Air. Trappe des ports Ouvrez la trappe des ports pour utiliser la prise casque, le port USB 2.0 et le port Micro-DVI. f Prise casque Permet de brancher des haut-parleurs externes ou un casque audio. d Port USB (Universal Serial Bus) 2.0 Permet entre autres de brancher à votre MacBook Air lecteur de disque optique externe, adaptateur USB vers Ethernet, modem, iPod, souris ou clavier. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. £ Port Micro-DVI (sortie vidéo) Permet de brancher un moniteur externe, un projecteur ou un téléviseur équipé d’un connecteur DVI, VGA, composite ou S-vidéo. Suivant le type d’appareil externe que vous connectez, vous pouvez utiliser l’adaptateur Micro-DVI vers DVI ou l’adaptateur MicroDVI vers VGA inclus. L’adaptateur Micro-DVI vers vidéo, qui gère la vidéo composite et S-video, est vendu séparément à l’adresse www.apple.com/fr/store.Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 35 Utilisation du trackpad et du clavier Utilisez le trackpad pour déplacer le pointeur ainsi que pour faire défiler, cliquer, doublecliquer et faire glisser. Le déplacement du pointeur à l’écran est proportionnel à la vitesse à laquelle vous déplacez votre doigt sur le trackpad. Pour effectuer un petit déplacement du pointeur, décalez votre doigt lentement sur le trackpad. Plus vous bougerez votre doigt rapidement, plus le déplacement du pointeur sera important. Pour régler avec plus de précision la vitesse de déplacement et régler d’autres options du trackpad, choisissez menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. Voici quelques astuces et raccourcis pour le trackpad et le clavier :  La suppression vers l’avant supprime des caractères situés à la droite du point d’insertion. La touche Suppr. élimine les caractères situés à gauche du point d’insertion. Pour supprimer vers l’avant, maintenez enfoncée la touche de fonction (fn) tout en pressant la touche Supprimer.  Un clic secondaire ou « clic droit » vous permet d’accéder aux commandes du menu local. Pour effectuer un clic secondaire, placez deux doigts sur le trackpad tout en cliquant sur le bouton du trackpad. Si la fonction « toucher pour cliquer » est activée, il vous suffit de toucher le trackpad avec deux doigts.36 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien Vous pouvez également effectuer un clic secondaire en maintenant enfoncée la touche Contrôle tout en cliquant.  Le défilement à deux doigts vous permet de faire défiler rapidement vers le haut, vers le bas ou vers les côtés dans la fenêtre active. Cette option est activée par défaut. Les gestes de trackpad suivants fonctionnent dans certaines applications, notamment Aperçu ou iPhoto. Pour plus de renseignements, choisissez Aide > Aide Mac et recherchez le terme « trackpad ».  Le pincement à deux doigts vous permet d’effectuer un zoom avant ou arrière sur des fichiers PDF, des images, des photos, etc.Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 37  La rotation à deux doigts vous permet de faire pivoter photos, pages et autres éléments.  Le balayage à trois doigts vous permet de feuilleter rapidement des documents, de passer à la photo précédente ou suivante, etc. Fonctionnement de votre MacBook Air sur batterie Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe de 45W n’est pas branché, le MacBook Air est alimenté par sa batterie rechargeable intégrée. L’autonomie du MacBook Air varie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui y sont connectés. MacBook AirLa désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur livré avec votre MacBook Air et laissez la batterie se recharger. Lorsque l’adaptateur secteur fourni est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité.38 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien Pour déterminer si la batterie a besoin d’être rechargée, observez le témoin lumineux du connecteur MagSafe. Si le témoin est orange, la batterie a besoin d’être rechargée. Si le témoin est vert, la batterie est complètement chargée. Vous pouvez également vérifier la charge actuelle de la batterie en observant l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, consultez la page www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Important : seul un Centre de Maintenance Agréé Apple peut remplacer la batterie.Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 39 Comment obtenir des réponses à vos questions De plus amples informations sur l’utilisation de votre MacBook Air sont disponibles dans l’Aide Mac et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookair. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre d’icônes située au bord de l’écran). 2 Cliquez sur le menu Aide dans la barre de menus et effectuez une des actions suivantes : a Tapez une question ou un terme dans le champ de recherche puis sélectionnez une rubrique dans la liste de résultats ou sélectionnez Afficher tous les résultats pour voir toutes les rubriques. b Choisissez Aide Mac pour ouvrir la fenêtre Aide Mac. Vous pouvez alors cliquer sur les liens ou saisir une question.40 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook Air, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Procédez ainsi Le dépannage de votre MacBook Air en cas de problème Consultez le chapitre 3, « À tout problème sa solution, » à la page 43. L’obtention de services et d’assistance pour votre MacBook Air Consultez la section « Informations, services et assistance » à la page 60. Vous pouvez également consulter le site web de support Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookair. L’utilisation de Mac OS X Consultez le site web Mac OS X, à l’adresse www.apple.com/fr/macosx ou recherchez « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac Reportez-vous aux instructions (en anglais) intitulées « How to move to Mac » à la page www.apple.com/getamac/movetomac. L’utilisation des applications iLife ’08 Consultez le site web d’iLife ’08 à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez aussi ouvrir une application iLife ’08 puis ouvrir l’Aide de l’application et saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Ouvrez Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Essayez différents gestes au sein d’une application donnée pour vérifier quelles sont les fonctionnalités gérées. Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac ou ouvrez Préférences Système et cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide Mac.Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien 41 L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Consultez la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac et rechercher « AirPort ». L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Consultez la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez également ouvrir l’application Échange de fichiers Bluetooth (qui se trouve dans le dossier Utilitaires du dossier Applications), puis choisir Aide > Aide Bluetooth. La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions USB Recherchez « USB » dans l’Aide Mac La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port de moniteur » dans l’Aide Mac. La télécommande Apple Remote (vendue séparé- ment à l’adresse www.apple.com/fr/store) Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac. Les caractéristiques Consultez la page web de caractéristiques techniques à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs. Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Pour obtenir des informations sur : Procédez ainsi42 Chapitre 2 Votre MacBook Air au quotidien L’actualité Apple, les télé- chargements gratuits et les catalogues de logiciel et de matériel en ligne Consultez le site web d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr. Les instructions, l’assistance technique et les manuels des produits Apple Consultez le site web de support Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Pour obtenir des informations sur : Procédez ainsi3 3 À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide44 Chapitre 3 À tout problème sa solution Il se peut que vous rencontriez des problèmes en utilisant le MacBook Air. Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à les régler. Vous trouverez aussi des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook Air, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbookair. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes qui peuvent survenir au cours de l’utilisation de votre MacBook Air. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent :  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu (les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur) ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système.Chapitre 3 À tout problème sa solution 45 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Air Si votre MacBook Air ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée sans redémarrer votre ordinateur. Vous pouvez ainsi enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes. Pour forcer une application à se fermer : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme (?) > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) durant quelques secondes jusqu’à l’extinction de l’ordinateur. Attendez 10 secondes puis allumez l’ordinateur. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur, ou s’il ne répond pas.46 Chapitre 3 À tout problème sa solution Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des coordonnées et une assistance relatifs aux logiciels fournis avec votre MacBook Air, consultez la page www.apple.com/fr/guide. Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Air » à la page 53. Si le MacBook Air se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (lorsque l’ordinateur n’est pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre toujours pas, éteignez-le en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) et en le maintenant enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque. Pour plus de renseignements, consultez la section « Utilisation d’Utilitaire de disque » à la page 55.Chapitre 3 À tout problème sa solution 47 Si votre MacBook Air ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Assurez-vous d’utiliser l’adaptateur secteur MagSafe de 45W fourni avec votre MacBook Air. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin de l’adaptateur secteur ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de le débrancher puis de le brancher à nouveau afin de le positionner correctement.  Vérifiez si votre batterie a besoin d’être rechargée. Si le témoin de l’adaptateur secteur est orange, la batterie se recharge. Consultez la section « Fonctionnement de votre MacBook Air sur batterie » à la page 37.  Si le problème persiste, rétablissez les réglages par défaut de l’ordinateur en appuyant sur les touches Maj, Option (Alt) gauche et Contrôle gauche tout en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant cinq secondes.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) puis relâchez-le et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P, et R enfoncées jusqu’à entendre une deuxième fois le son du démarrage. Cette action réinitialise la mémoire PRAM (RAM des paramètres).  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook Air, consultez la section « Informations, services et assistance » à la page 60 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple.48 Chapitre 3 À tout problème sa solution Si l’affichage devient subitement noir ou que votre MacBook Air se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook Air. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook Air excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, observez l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. L’affichage pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place. Si votre MacBook Air ne parvient pas à se connecter au lecteur de disque optique d’un autre odinateur Pour utiliser les services tels qu’Assistant migration, Partage de CD ou DVD, Installation à distance de Mac OS X et le partage de musique iTunes, votre MacBook Air et l’autre ordinateur doivent être connectés au même réseau. Si votre MacBook Air est connecté sans fil et que l’autre ordinateur est connecté à un routeur tiers par Ethernet, vérifiez la documentation de votre routeur pour vérifier qu’il peut gérer le pontage entre connexions avec et sans fil.Chapitre 3 À tout problème sa solution 49 Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez être en présence d’un problème lié aux composants matériels du MacBook Air, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants touchés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test sur votre MacBook Air : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. 2 Redémarrez votre MacBook Air tout en maintenant enfoncée la touche D. 3 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, sélectionnez la langue pour votre zone géographique. 4 Appuyez sur la touche Retour ou cliquez sur le bouton Flèche droite. 5 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 6 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour plus d’informations à propos d’Apple Hardware Test, consultez le fichier Apple Hardware Test Read Me sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 ».50 Chapitre 3 À tout problème sa solution Réinstallation de logiciel à l’aide de Installation à distance de Mac OS X Utilisez Installation à distance de Mac OS X sur l’ordinateur partenaire dont vous souhaitez partager le lecteur de disque optique (les instructions d’installation pour cela et pour d’autres composants du logiciel de configuration Partage de DVD ou CD se trouvent à la page 16) lorsque vous souhaitez effectuer l’une des tâches suivantes sur votre MacBook Air :  Réinstaller Mac OS X et d’autres logiciels fournis avec votre MacBook Air.  Réinitialiser votre mot de passe.  Utiliser Utilitaire de disque pour réparer le disque dur de votre MacBook Air. Remarque : vous pouvez également réaliser ces tâches à l’aide d’un lecteur MacBook Air SuperDrive (disponible séparément à la page www.apple.com/fr/store). Voir page 56.Chapitre 3 À tout problème sa solution 51 Pour utiliser Installation à distance de Mac OS X: 1 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » dans le lecteur de disque optique de l’autre ordinateur. 2 Si l’autre ordinateur est un Mac, ouvrez /Applications/Utilities/Installation à distance de Mac OS X. Sous Windows, choisissez « Installation à distance de Mac OS X sur votre » à partir de l’Assistant d’installation. 3 Lisez l’introduction puis cliquez sur Continuer. 4 Choisissez le disque d’installation que vous souhaitez utiliser puis cliquez sur Continuer. 5 Choisissez une connexion réseau : AirPort, si vous utilisez un réseau AirPort, ou Ethernet, si l’autre ordinateur se trouve sur un réseau Ethernet et que vous utilisez un adaptateur Apple USB Ethernet Adapter facultatif pour connecter votre MacBook Air sur ce réseau. Cliquez sur Continuer.52 Chapitre 3 À tout problème sa solution 6 Redémarrez votre MacBook Air en maintenant la touche Option enfoncée jusqu’à l’apparition de la liste des disques de démarrage disponibles. 7 Cliquez sur Continuer dans Installation à distance de Mac OS X. 8 Si vous avez choisi AirPort comme réseau à l’étape 5, sur votre MacBook Air, choisissez votre réseau AirPort dans la liste locale. Si le réseau est sécurisé, vous êtes invité à saisir un mot de passe. Pour saisir un nom de réseau privé, choisissez les points de suspension (...) puis tapez le nom du réseau. 9 Si vous avez choisi AirPort comme réseau à l’étape 5, lorsque l’icône d’état AirPort indiquant la force du signal apparaît, cliquez sur Continuer dans Installation à distance de Mac OS X. 10 Sur votre MacBook Air, cliquez sur le bouton en forme de flèche au-dessous de l’icône du programme d’installation puis effectuez l’une des actions suivantes :  Si vous souhaitez réinstaller Mac OS X ou les applications iLife ’08, consultez la section « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Air » à la page 53.  Si vous avez oublié votre mot de passe et avez besoin de le réinitialiser, consultez la section « Réinitialisation de votre mot de passe » à la page 54.  Si vous souhaitez exécuter Utilitaire de disque, consultez la section « Utilisation d’Utilitaire de disque » à la page 55.Chapitre 3 À tout problème sa solution 53 Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Air Avant l’installation : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous recommandons de sauvegarder les informations de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Pour cela, vous pouvez connecter le lecteur MacBook Air SuperDrive et graver les informations importantes sur des DVD ou CD, ou connecter un disque dur externe au port USB de votre MacBook Air. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché. Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent votre MacBook Air en utilisant un ordinateur partenaire : 1 Suivez la procédure d’utilisation d’Installation à distance de Mac OS X en commençant à la page 51. 2 Cliquez sur Continuer dans Installation à distance de Mac OS X. Des messages d’état apparaissent sur l’écran de l’autre ordinateur au cours de l’installation. 3 Cliquez sur Personnaliser pour sélectionner quoi installer (Mac OS X and Bundled Software ou Bundled Software Only), ou cliquez sur Installer pour réaliser une installation de base. Pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife ’08, vous devez sélectionner « Install Mac OS X and Bundled Software ». 4 Suivez les instructions à l’écran, en sélectionnant votre MacBook Air comme volume de destination pour l’installation. Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la fenêtre Sélectionner une destination du programme d’instal-54 Chapitre 3 À tout problème sa solution lation, puis choisissez Effacer et installer. Cette option efface le disque dur de votre MacBook Air ; assurez-vous donc d’avoir sauvegardé les informations importantes. 5 Cliquez sur OK dans Installation à distance de Mac OS X puis, lorsque l’installation est terminée, cliquez sur Quitter pour quitter Installation à distance de Mac OS X. Réinitialisation de votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. Pour réinitialiser votre mot de passe si vous utilisez un ordinateur partenaire et l’Installation à distance de Mac OS X : 1 Suivez la procédure d’utilisation d’Installation à distance de Mac OS X en commençant à la page 51. 2 Cliquez sur Continuer dans Installation à distance de Mac OS X. 3 Sur votre MacBook Air, choisissez Utilitaires > Réinitialiser le mot de passe dans la barre des menus et suivez les instructions à l’écran. Une fois terminé, quittez le programme d’installation de Mac OS X. 4 Sur l’autre ordinateur, cliquez sur Quitter pour quitter Installation à distance de Mac OS X.Chapitre 3 À tout problème sa solution 55 Utilisation d’Utilitaire de disque Lorsque vous avez besoin de réparer, vérifier ou effacer le disque dur de votre MacBook Air, utilisez Utilitaire de disque en partageant le lecteur de disque optique d’un autre ordinateur. Pour utiliser Utilitaire de disque à partir d’un ordinateur partenaire : 1 Suivez la procédure d’utilisation d’Installation à distance de Mac OS X en commençant à la page 51. 2 Cliquez sur Continuer dans Installation à distance de Mac OS X. 3 Sur votre MacBook Air, choisissez Programme d’installation > Ouvrir Utilitaire de disque puis suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S. pour voir si Utilitaire de disque peut réparer le disque. Une fois terminé, quittez le programme d’installation de Mac OS X sur votre MacBook Air. 4 Sur l’autre ordinateur, cliquez sur Quitter pour quitter Installation à distance de Mac OS X. Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, essayez de réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Voir la section « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Air » à la page 53.56 Chapitre 3 À tout problème sa solution Réinstallation de logiciel à l’aide du lecteur MacBook Air SuperDrive Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent votre MacBook Air en utilisant un lecteur SuperDrive : 1 Connectez le lecteur MacBook Air SuperDrive à votre MacBook Air et insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 ». 2 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». Pour installer seulement les applications, sélectionnez « Install Bundled Software Only ». Pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife ’08, vous devez sélectionner « Install Mac OS X and Bundled Software ». 3 Suivez les instructions à l’écran, en sélectionnant votre MacBook Air comme volume de destination pour l’installation. Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la fenêtre Sélectionner une destination du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. Pour réinitialiser votre mot de passe à l’aide d’un lecteur MacBook Air SuperDrive : 1 Connectez le lecteur MacBook Air SuperDrive à votre MacBook Air et insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 ». 2 Redémarrez votre MacBook Air en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage. 3 Dans la barre des menus, choisissez Utilitaires > Réinitialiser le mot de passe. Suivez les instructions à l’écran.Chapitre 3 À tout problème sa solution 57 Pour utiliser Utilitaire de disque à partir d’un lecteur MacBook Air SuperDrive : 1 Connectez le lecteur MacBook Air SuperDrive à votre MacBook Air et insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 ». 2 Redémarrez votre MacBook Air en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage. 3 Choisissez Installation > Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsqu’Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S. Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort Extreme :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions fournies avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que vous êtes à portée de l’autre ordinateur ou du réseau. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si l’intensité du signal est faible, essayez de changer de place.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil.58 Chapitre 3 À tout problème sa solution Problèmes de connexion à Internet Le MacBook Air est équipé de l’application Assistant réglages réseau, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages réseau. Si vous rencontrez des problèmes avec votre connexion Internet, essayez d’utiliser Diagnostics réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurezvous que votre réseau sans fil est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur.Chapitre 3 À tout problème sa solution 59 Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. Vous pouvez utiliser une borne d’accès AirPort pour partager une adresse IP unique entre plusieurs ordinateurs. Pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web AirPort d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau. Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous êtes connecté à Internet, Mise à jour de logiciels vérifie sur les serveurs Internet d’Apple si des mises à jour sont disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer votre MacBook Air afin qu’il recherche régulièrement des mises à jour sur les serveurs d’Apple, puis télécharger et installer les logiciels mis à jour. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, consultez la page www.apple.com/fr/macosx.60 Chapitre 3 À tout problème sa solution Informations, services et assistance L’utilisateur ne peut remplacer ni réparer aucune pièce du MacBook Air. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre MacBook Air chez un Centre de Maintenance Agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook Air en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez effectuer des recherches dans la base de connaissance AppleCare, vérifier si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous pouvez souvent trouver des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook Air, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme ( ?) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.Chapitre 3 À tout problème sa solution 61 Service et assistance AppleCare Le MacBook Air est fourni avec 90 jours d’assistance technique et un an de garantie sur les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou dans des centres agréés Apple tels qu’un Centre de Maintenance Agréé Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou consultez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel AppleCare d’assistance par téléphone peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook Air à portée de main lorsque vous appelez.62 Chapitre 3 À tout problème sa solution Votre période de 90 jours d’assistance téléphonique gratuite commence à la date d’achat, et des frais téléphoniques peuvent s’appliquer. Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Des tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet : Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0825 888 024 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support www.apple.com/contact/phone_contacts.html www.apple.com/contact/phone_contacts.htmlChapitre 3 À tout problème sa solution 63 Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Retournez votre MacBook Air. Le numéro de série est gravé sur le boîtier, près de la charnière.  Choisissez le menu Pomme (?) > À propos de ce Mac puis cliquez sur le numéro de version, en dessous des mots « Mac OS X ». Cliquez à cet endroit de façon répétitive pour afficher l’un après l’autre la version de Mac OS X, le numéro de sous-version et le numéro de série.  Ouvrez Informations Système (dans /Applications/Utilitaires/), et cliquez sur Matériel. Numéro de série4 4 Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie66 Chapitre 4 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer les consignes suivantes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook Air ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Utilisation près de l’eau et dans des endroits humides Évitez de placer votre ordinateur à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple. Protégez votre ordinateur de l’humidité et des intempéries (neige, pluie, brouillard par exemple). Manipulation du MacBook Air Installez le MacBook Air sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook Air en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Ne placez jamais d’objets sur le clavier lorsque vous utilisez votre ordinateur. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook Air peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Si votre MacBook Air est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posez-le plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : le non-respect de ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 4 Dernières recommandations 67 Utilisation de l’adaptateur secteur MagSafe de 45W Assurez-vous du bon branchement de la prise secteur ou du cordon secteur dans l’adaptateur secteur, et vérifiez que les fiches électriques de votre prise secteur sont en position complètement étendues avant de brancher l’adaptateur dans une prise électrique. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook Air ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. Le câble d’alimentation secteur fournit une connexion avec mise à la terre. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur et tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 70).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook Air ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook Air ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire. Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas ce type d’objets ou d’autres appareils à sensibilité magnétique à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton.68 Chapitre 4 Dernières recommandations Utilisation de la batterie Interrompez l’utilisation de votre batterie si elle a chuté ou qu’elle a été écrasée, tordue ou déformée. N’exposer pas la batterie à des températures supérieures à 100 °C. Ne retirez pas la batterie de votre MacBook Air. Seul un Centre de Maintenance Agréé Apple peut remplacer la batterie. Prévention de la diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irréparable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 4 Dernières recommandations 69 Informations importantes sur la manipulation Transport du MacBook Air Si vous transportez le MacBook Air dans un sac ou dans un attaché-case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par la fente du lecteur optique ou se coincer à l’inté- rieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port. AVIS : le non-respect des présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook Air ou à d’autres objets.70 Chapitre 4 Dernières recommandations Stockage du MacBook Air Si vous décidez de ranger le MacBook Air pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22° C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent. Avant de ranger votre ordinateur pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Air Lorsque vous nettoyez le boîtier de votre ordinateur et ses composants, éteignez d’abord le MacBook Air puis débranchez l’adaptateur secteur. Utilisez ensuite un chiffon doux, humide et non pelucheux pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage de l’écran de votre MacBook Air Pour nettoyer l’écran de votre MacBook Air, commencez par éteindre votre ordinateur, puis débranchez l’adaptateur secteur. Utilisez ensuite le chiffon fourni avec votre MacBook Air pour nettoyer l’écran. Humidifiez le chiffon à l’eau si nécessaire. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 4 Dernières recommandations 71 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée72 Chapitre 4 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et que vos pieds soient à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Position à éviter Position recommandéeChapitre 4 Dernières recommandations 73 Au besoin, relevez le siège de manière que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le clavier est situé plus bas que le plan de travail. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 125 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet : Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet : www.apple.com/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment75 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L’utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes:(1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit étre prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer in to an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) In necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.76 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use when operating in the 5.15 to 5.25 GHz frequency band. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be collocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Europe : déclaration de conformité EU Voir : www.apple.com/euro/compliance Korea Statements Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements Taiwan Class B Statement Russia77 VCCI Class B Statement Informations sur les modems USB Si vous connectez votre MacBook Air à une ligne téléphonique par le biais d’un modem USB externe, veuillez vous reporter aux informations fournies par l’agence de télécommunications mentionnées dans la documentation livrée avec votre modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov78 Informations sur l’élimination et le recyclage Ce symbole indique que vous devez suivre les normes et la législation de votre pays pour jeter ce produit. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales pour en savoir plus sur les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/ environment/recycling/. Informations sur le retrait de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Taïwan: Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2008 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, Cover Flow, Exposé, iCal, iChat, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, Macintosh, Mac OS, MacBook et MagSafe sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder, iPhone, Safari, and Spotlight sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® appartiennent à Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisées sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produit ou de société sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits de tierce partie ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage et toute ingénierie inverse sont interdits. Revendications concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n° 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Félicitations, vous et votre MacBook êtes faits l’un pour l’autre.Finder Parcourez le contenu de votre ordinateur à l’aide de Cover Flow. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac finder Caméra iSight intégrée Réalisez des vidéoconférences avec 3 amis au maximum partout dans le monde et en temps réel. www.apple.com/fr/macbook Aide Mac isight Time Machine Sauvegardez automatiquement vos fichiers sur un disque dur externe. www.apple.com/fr/macosx Aide Mac time machineGarageBand Créez de la musique en ajoutant des musiciens sur une scène virtuelle. Améliorez vos chansons pour jouer comme un pro. www.apple.com/fr/ilife/garageband Aide Help photo www.apple.com/fr/ilife/iphoto iWeb Créez de magnifiques sites web avec photos, films, blogs, podcasts et widgets web dynamiques. www.apple.com/fr/ilife/iweb Aide iWeb site web iPhoto Organisez toutes vos photos par événements. Publiez-les sur une galerie web en un seul clic. iMovie Rassemblez toutes vos vidéos dans une seule vidéothèque. Créez et partagez vos films en quelques minutes. Aide iMovie film www.apple.com/fr/ilife/imovie Aide GarageBand enregistrementTable des matières 5 Table des matières Chapitre 1 : Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte 9 Configuration du MacBook 15 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Chapitre 2 : Votre MacBook au quotidien 20 Caractéristiques de base de votre MacBook 23 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook 25 Ports présents sur votre MacBook 27 Utilisation du Trackpad et du clavier 28 Utilisation de la batterie du MacBook 30 Comment obtenir des réponses à vos doutes Chapitre 3 : Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire 44 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook6 Table des matières Chapitre 4 : À tout problème sa solution 46 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook 51 Utilisation d’Apple Hardware Test 52 Problèmes de connexion à Internet 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme 56 Maintien à jour de vos logiciels 56 Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook 58 Informations, services et assistance 60 Localisation du numéro de série de votre produit Chapitre 5 : Dernières recommandations 62 Informations importantes concernant la sécurité 65 Informations importantes sur la manipulation 67 Ergonomie 69 Apple et l’environnement 71 Regulatory Compliance Information1 1Prêt, feu, configurez ! www.apple.com/fr/macbook Aide Mac Assistant Migration8 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Si vous n’avez jamais utilisé de MacBook ou si vous n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions qui vous aideront à débuter. Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité débutant à la page 61) avant d’utiliser votre ordinateur pour la première fois. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, « Votre MacBook au quotidien », pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet MacBook. Vous trouverez la plupart des réponses à vos questions dans l’Aide Mac. Pour en savoir plus sur l’accès à l’Aide Mac, consultez la rubrique « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 30. Apple est susceptible de publier de nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Important : retirez le film protecteur qui entoure l’adaptateur secteur MagSafe 60 W avant de configurer le MacBook.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 9 Contenu de la boîte Configuration du MacBook Votre MacBook est conçu pour pouvoir être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guideront tout au long du processus de configuration, notamment des opérations suivantes :  Le branchement de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W.  Le branchement des câbles et l’accès à un réseau.  La mise sous tension du MacBook et l’utilisation du trackpad.  La configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via Assistant réglages.  La configuration des préférences et du bureau Mac OS X. Câble secteur Fiche secteur Adaptateur secteur MagSafe de 60 W10 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 1 : Branchez l’adaptateur secteur MagSafe 60 W pour alimenter le MacBook et recharger sa batterie. Assurez-vous que la fiche secteur est complètement insérée dans l’adaptateur et que les broches de la fiche sont complètement déployées. Branchez la fiche secteur de votre adaptateur sur une prise secteur, puis branchez le connecteur MagSafe sur le port secteur MagSafe. En approchant le connecteur MagSafe du port, vous ressentirez la force d’un aimant l’attirant. Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, tirez d’abord sur la fiche secteur pour la retirer de l’adaptateur. Connectez le câble secteur inclus à l’adaptateur, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extrémité sur une prise de courant. Le câble d’alimentation secteur fournit une connexion avec mise à la terre. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise de courant ou de l’ordinateur, débranchez la prise et non le câble. ¯ Câble secteur Fiche secteur Connecteur MagSafe Port secteur MagSafeChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 11 Remarque : la première fois que vous branchez l’adaptateur secteur sur le MacBook, la lampe témoin du connecteur MagSafe s’illumine. Une lumière orange indique que la batterie est en charge. Une lumière verte indique que la batterie est rechargée ou qu’elle n’est pas installée. Si la lampe témoin ne s’allume pas, vérifiez que le connecteur est correctement branché. Étape 2 : Pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet sur le MacBook et l’autre extrémité sur un modem câble, un modem DSL ou un réseau. Pour une connexion commutée, vous aurez besoin d’un modem Apple USB Modem externe, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store ou auprès des revendeurs agréés Apple. Branchez le modem Apple USB Modem sur un port USB du MacBook, puis reliez le modem à une prise téléphonique à l’aide d’un câble téléphonique (non inclus). G Câble Ethernet Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T)12 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Remarque : votre MacBook est également équipé de la technologie AirPort Extreme de mise en réseau sans fil. Pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion sans fil, choisissez Aide > Aide Mac (dans la barre des menus), puis recherchez « AirPort ». Consultez « Comment obtenir des réponses à vos doutes » à la page 30. Étape 3 : Appuyez brièvement sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre MacBook. Votre ordinateur émet un signal sonore lorsque vous l’allumez. Sa mise en route prend quelques instants. Après le démarrage, Assistant réglages s’ouvre automatiquement. Si l’ordinateur ne s’allume pas, consultez la rubrique « Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas » à la page 49. Trackpad Bouton du trackpad ® Bouton d’alimentationChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 13 Étape 4 : Configurez votre MacBook à l’aide d’Assistant réglages. La première fois que vous démarrez votre MacBook, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations de connexion à Internet et au courrier électronique ainsi qu’à configurer un compte d’utilisateur sur votre MacBook. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations de votre ancien ordinateur. Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation à lire la musique, les clips vidéo ou les livres audio achetés sur l’iTunes Store. Le retrait de l’autorisation d’un ordinateur empêche la lecture par un tiers de tout morceau, vidéo ou livre audio acheté et permet de libérer l’autorisation afin qu’elle puisse être utilisée. Pour plus d’informations sur le retrait d’autorisation, ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du premier démarrage de l’ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration.14 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! Étape 5 : Personnalisez le bureau Mac OS X et réglez les préférences. Barre des menus Dock Icône des Préférences Système Menu Aide Icône de recherche de Spotlight Icône du FinderChapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 15 Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. À mesure que vous vous familiarisez avec votre ordinateur, explorez les Préférences Système, le centre de commandes de la plupart des réglages de votre MacBook. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « Préférences Système » ou la préférence que vous souhaitez modifier. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Lorsque vous avez terminé de travailler avec le MacBook, suspendez son activité ou éteignez-le. Suspension de l’activité de votre MacBook Suspendez l’activité de votre MacBook si vous ne comptez vous en éloigner que quelques instants. Vous pourrez ensuite le réactiver rapidement sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme (?) > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.16 Chapitre 1 Prêt, feu, configurez !  Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille. Pour réactiver le MacBook :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver votre MacBook.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) ou sur l’une des touches du clavier. À la réactivation de votre MacBook, vos applications, vos documents et vos réglages sont conservés tels que vous les aviez laissés. AVIS : patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin de suspension d’activité clignote (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer votre MacBook. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur.Chapitre 1 Prêt, feu, configurez ! 17 Extinction de votre MacBook Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook pendant un jour ou deux, il est préférable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre le MacBook, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Pomme (?) > Éteindre, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook pour une durée prolongée, consultez la rubrique « Informations importantes sur la manipulation » à la page 65 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement.2 2Votre MacBook au quotidien www.apple.com/fr/macosx Aide Mac Mac OS X20 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Caractéristiques de base de votre MacBook ®? ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Haut-parleurs stéréo Lampe témoin de suspension d’activité Récepteur à infrarouge Trackpad Batterie (en dessous) Bouton du trackpad Lecteur optique à chargement par fenteChapitre 2 Votre MacBook au quotidien 21 Microphone intégré Enregistrez du son à l’aide du micro (situé à gauche de la caméra iSight) ou profitez de l’application iChat AV incluse pour discuter en direct avec vos amis via une connexion à haut débit. Caméra iSight intégrée et lampe témoin de la caméra Organisez une vidéoconférence avec d’autres personnes à l’aide d’iChat AV, prenez des photos avec Photo Booth ou servez-vous d’iMovie ‘08 pour enregistrer de la vidéo. La lampe témoin s’allume pour indiquer que la caméra iSight est en service. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédia. Batterie Utilisez le MacBook en puisant l’énergie de la batterie lorsque vous n’êtes pas à proximité d’une prise de courant. Le retrait de la batterie permet d’accéder à la mémoire de votre MacBook. Trackpad et bouton du trackpad Permet de déplacer le pointeur à l’écran avec l’index ; inclut également une fonction de défilement en utilisant deux doigts sur le trackpad. Appuyez légèrement sur le trackpad pour cliquer ou double-cliquer sur une sélection.22 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Lampe témoin de suspension d’activité Une lumière blanche clignote lorsque le MacBook est en suspension d’activité. Récepteur à infrarouge Utilisez une télécommande Apple Remote (vendue séparément à l’adresse www.apple.com/fr/store) avec le récepteur à infrarouge intégré pour contrôler, jusqu’à une distance de 9 mètres, les applications Front Row et Keynote sur votre MacBook. Lecteur de disque optique à chargement par fente Le lecteur optique peut lire des CD et DVD de taille standard et écrire sur des CD. Si vous disposez d’un lecteur SuperDrive, vous pouvez également écrire sur des disques DVD. ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer ou d’éteindre votre MacBook ou d’en suspendre l’activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour redémarrer le MacBook lors des procédures de dépannage.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 23 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook esc F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 — C - Touche de fonction (Fn) Touches de réglage du volume Touches de réglage de la luminosité Touches de fonction standard Touche d’éjection de disques Touche Silence Touche Exposé Touche Dashboard Commandes multimédia24 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez « touches de fonction ». Touches de réglage de la luminosité (F1, F2) Permettent d’augmenter ( ) ou de réduire ( ) la luminosité de l’écran. Touche Toutes les fenêtres Exposé (F3) Ouvrez Exposé pour accéder rapidement à toutes vos fenêtres ouvertes. Touche Dashboard (F4) Ouvrez Dashboard pour accéder à vos widgets. ’ Commandes multimédia (F7, F8, F9) Effectuer un retour rapide (]), lire ou mettre en pause (’) ou avancer (‘) un morceau, une séquence ou un diaporama. — Touche silence (F10) Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - Touches de réglage du volume (F11, F12) Permettent d’augmenter (-) ou de diminuer (–) le volume du son provenant du haut-parleur intégré ou du port de sortie casque. C Touche d’éjection de disques Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. Il est également possible d’éjecter un disque en faisant glisser son icône dans la Corbeille.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 25 Ports présents sur votre MacBook ¯ Port Ethernet Gigabit (10/100/ 1000 Base-T) G Logement de sécurité Port de sortie casque/audio numérique optique f Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique , Port Mini-DVI £ Port FireWire 400 H Ports USB 2.0 Port d d’adaptateur secteur MagSafe26 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien ¯ Port d’adaptateur secteur MagSafe Branchez-y l’adaptateur secteur MagSafe 60 W (inclus) pour recharger la batterie du MacBook. G Port Gigabit Ethernet (10/100/1000 Base-T) Permet de se connecter à un réseau Ethernet haute vitesse, un modem câble ou DSL ou encore un autre ordinateur. Le port Ethernet détecte automatiquement les périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet. £ Port Mini-DVI (sortie vidéo) Permet de brancher un moniteur externe, un projecteur ou un téléviseur équipé d’un connecteur DVI, VGA, composite ou S-vidéo. Selon le type de périphérique externe auquel vous connectez votre ordinateur, utilisez un adaptateur Mini-DVI vers DVI, Mini-DVI vers VGA ou Mini-DVI vers Vidéo, tous vendus séparément à l’adresse www.apple.com/fr/store. H Port FireWire 400 Permettent de brancher sur l’ordinateur des périphériques externes à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage. d Deux ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 Grâce à ses ports, vous pouvez brancher sur le MacBook un modem, un iPod, un iPhone, une souris, un clavier, une imprimante, un appareil photo numérique et plus encore. Vous pouvez connecter un appareil externe USB de grande puissance. Vous pouvez également y brancher des périphériques USB 1.1. , Port d’entrée audio/entrée audio numérique optique Permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement de sécurité Fixez-y un verrou et un câble antivol (disponibles sur le site www.apple.com/fr/store).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 27 Utilisation du Trackpad et du clavier Utilisez le trackpad pour déplacer le pointeur ainsi que pour faire défiler, cliquer, doublecliquer et faire glisser. Le déplacement du pointeur à l’écran est proportionnel à la vitesse à laquelle vous déplacez votre doigt sur le trackpad. Pour effectuer un petit déplacement du pointeur, décalez votre doigt lentement sur le trackpad. Plus vous bougerez votre doigt rapidement, plus le déplacement du pointeur sera important. Pour régler avec plus de précision la vitesse de déplacement dans les Préférences Système, choisissez menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. Voici quelques astuces et raccourcis pour le trackpad et le clavier :  Un clic secondaire ou un « clic droit » vous permet d’accéder aux commandes de menu contextuel. Pour activer cette option, sélectionnez « Placez deux doigts sur le trackpad et cliquez sur le bouton pour effectuer un clic secondaire » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris. Vous pouvez également effectuer un clic secondaire en maintenant enfoncer la touche Contrôle (ctrl) tout en cliquant.  Le défilement à deux doigts vous permet de faire glisser deux doigts pour faire défiler rapidement vers le haut, vers le bas ou vers les côtés dans la fenêtre active. Pour activer cette option, sélectionnez « Utilisez deux doigts pour faire défiler » et « Autoriser le défilement horizontal » dans la sous-fenêtre Trackpad des préférences Clavier et souris.  La suppression vers l’avant supprime des caractères situés à la droite du point d’insertion. La touche Suppr. élimine les caractères situés à gauche du point d’insertion.28 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Pour supprimer vers l’avant, maintenez enfoncée la touche de fonction (fn) tout en pressant la touche Supprimer. Utilisation de la batterie du MacBook Lorsque l’adaptateur secteur MagSafe n’est pas branché, le MacBook est alimenté par sa batterie. L’autonomie du MacBook MacBookvarie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes qui y sont connectés. La désactivation de fonctions sans fil telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth® contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une batterie chargée lorsque votre ordinateur n’est pas connecté à un adaptateur secteur, éteignez l’ordinateur. Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoins lumineux afin que ces derniers brillent brièvement pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Vous pouvez vérifier le niveau de charge, que la batterie soit ou non insérée dans votre MacBook. Important : si un seul témoin est allumé, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que le MacBook ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir la page 37).Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 29 Vous pouvez également connaître la charge actuelle de la batterie en observant l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages actuels de votre système. Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez la fonction d’Économiseur d’énergie. Pour en savoir plus sur l’économie de la batterie et obtenir des astuces pour améliorer ses performances, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. Batterie Témoins LED de la batterie Bouton ¥ Á30 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien Recharge de la batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec le MacBook est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité. Comment obtenir des réponses à vos doutes De plus amples informations sur l’utilisation de votre MacBook sont disponibles dans l’Aide Mac et sur Internet, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Pour faire apparaître l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus puis sélectionnez Aide Mac). 3 Cliquez dans le champ de recherche, tapez votre question et appuyez sur la touche Retour du clavier.Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 31 Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur l’utilisation de votre MacBook, consultez le tableau suivant : Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante : L’installation de mémoire Consultez le chapitre 3, « Augmentez votre mémoire », à la page 35. Le dépannage de votre MacBook en cas de problème Consultez le chapitre 4, « À tout problème sa solution », à la page 45. L’obtention de services et d’une assistance pour votre MacBook Consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 58. Sinon, consultez le site web de support Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. L’utilisation de Mac OS X Consultez le site web Mac OS X, à l’adresse www.apple.com/fr/macosx ou recherchez « Mac OS X » dans l’Aide Mac. La migration depuis un PC vers un Mac Reportez-vous aux instructions (en anglais) intitulées « How to move to Mac » sur www.apple.com/getamac/movetomac. L’utilisation des applications iLife ’08 Visitez le site web d’iLife ’08 à l’adresse www.apple.com/fr/ilife. Vous pouvez aussi ouvrir une application iLife ’08 puis ouvrir l’Aide de l’application et saisir une question dans le champ de recherche. La modification des Préférences Système Ouvrez Préférences Système en choisissant le menu Pomme (K) > Préférences Système. Vous pouvez également rechercher « préférences système » dans l’Aide Mac. L’utilisation de votre trackpad Recherchez « trackpad » dans l’Aide Mac ou bien ouvrez Préfé- rences Système, cliquez sur Clavier et souris, puis sur Trackpad. L’utilisation de votre clavier Recherchez « clavier » dans l’Aide Mac. L’utilisation de la caméra iSight Recherchez « iSight » dans l’Aide Mac.32 Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien L’utilisation de la technologie sans fil AirPort Extreme Visitez la page web d’assistance AirPort à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. L’utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Visitez la page web d’assistance Bluetooth à l’adresse www.apple.com/fr/support/bluetooth. Vous pouvez également ouvrir l’application Échange de fichiers Bluetooth (qui se trouve dans le dossier Utilitaires du dossier Applications), puis choisir Aide > Aide Bluetooth. L’entretien de la batterie Recherchez « batterie » dans l’Aide Mac. La connexion d’une imprimante Recherchez « impression » dans l’Aide Mac. Les connexions FireWire et USB Recherchez « USB » ou « FireWire » dans l’Aide Mac. La connexion à Internet Recherchez « Internet » dans l’Aide Mac. La connexion d’un moniteur externe Recherchez « port de moniteur » dans l’Aide Mac. La télécommande Apple Remote (vendue séparément à l’adresse www.apple.com/fr/store) Recherchez « télécommande » dans l’Aide Mac. Front Row Recherchez « Front Row » dans l’Aide Mac. La gravure d’un CD ou DVD Recherchez « graver un disque » dans l’Aide Mac. Les caractéristiques Visitez la page web concernant les caractéristiques, à l’adresse www.apple.com/fr/support/specs. Vous pouvez également ouvrir Informations Système en choisissant le menu Pomme (K) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis en cliquant sur Plus d’infos. Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante :Chapitre 2 Votre MacBook au quotidien 33 Actualités Apple, téléchargements gratuits et catalogues en ligne de logiciels et matériel Visitez le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr Instructions, assistance technique et manuels des produits Apple Visitez le site web d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Pour obtenir des informations sur : Effectuez l’opération suivante :3 3Augmentez votre mémoire mémoire RAM www.apple.com/fr/store Aide Mac36 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour retirer et remettre en place la batterie de votre MacBook. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accéder en retirant sa batterie. Votre MacBook est fourni avec un minimum de 1 gigaoctet (Go) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory) à 667 MHz. Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR2 SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module) ;  taille inférieure à 3,8 cm ;  512 Mo, 1 Go ou 2 Go ;  à 200 broches ;  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 à 667 MHz. Pour obtenir des performances optimales, ne laissez aucun des deux logements vides et installez-y des modules de mémoire identiques. AVERTISSEMENT : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le dépannage et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment contacter Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur.Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 37 Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever la batterie puis la remettre en place. La procédure suivante inclut des instructions sur le retrait de la batterie, l’ajout de mémoire et la remise en place de la batterie. Étape 1 : Enlevez la batterie. 1 Éteignez le MacBook. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet et tous les autres câbles connectés au MacBook afin d’éviter toute détérioration de ce dernier. AVERTISSEMENT : soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Consultez les informations de sécurité sur la batterie à la page 64.38 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 2 Retournez le MacBook et repérez l’emplacement du verrou de la batterie. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la droite afin de débloquer la batterie, puis retirez cette dernière avec précaution. AVERTISSEMENT : les composants internes de votre MacBook risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook, attendez 10 minutes après l’extinction afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir. ¥ Á ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 39 Étape 2 : Installer la mémoire. 1 Desserrez les trois vis imperdables maintenant le support en L, tirez sur la barre la plus longue pour retirer le support et écartez celui-ci. Les leviers situés dans les logements de mémoire se soulèvent automatiquement lorsque vous retirez le support. 2 Touchez la surface métallique de l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée. Desserrez les trois vis Tirez sur cette barre ¥ Á40 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 3 Pour retirer un module de mémoire placé dans un logement, poussez le levier vers la gauche d’un mouvement rapide, ce qui fait apparaître le bord du module de mémoire. Retirez le module de mémoire. Répétez l’opération avec l’autre module de mémoire. Leviers ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 41 4 Insérez les nouveaux modules de mémoire dans les logements : a Commencez par insérer le bord doré, avec l’encoche sur le côté gauche. b Poussez fermement avec deux doigts sur les modules de mémoire pour les mettre en place. Vous devriez entendre un clic lorsque la mémoire s’enclenche. Remarque : il est possible qu’une sorte de lubrifiant soit présent sur le nouveau module de mémoire afin de faciliter le processus d’insertion. Ceci est normal et vous ne devez pas essuyer ou nettoyer le module pour tenter de l’éliminer. c Si les leviers ne reviennent pas en position fermée, déplacez-les vers la droite pour les fermer. Encoches ¥ Á42 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire 5 Replacez le support en L en insérant d’abord le bras le plus court, puis resserrez les vis. Insérez Resserrez les trois vis d’abord ¥ ÁChapitre 3 Augmentez votre mémoire 43 Étape 3 : Remplacez la batterie. 1 Placez le bord droit de la batterie dans son compartiment, puis appuyez doucement sur le bord gauche pour la mettre en place. Utilisez une pièce de monnaie pour faire tourner le verrou d’un quart de tour vers la gauche afin d’immobiliser la batterie. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur. ¥ Á ¥ Á44 Chapitre 3 Augmentez votre mémoire Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Après avoir ajouté de la mémoire au MacBook, vérifiez si elle est reconnue. Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre MacBook. 2 Lorsque le bureau Mac OS X s’affiche, choisissez le menu Pomme (?) > À propos de ce Mac. Pour plus de détails sur la mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations Système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si le MacBook ne reconnaît pas la mémoire ou ne démarre pas correctement, vérifiez que la mémoire est compatible avec le MacBook et qu’elle est correctement installée.4 4À tout problème sa solution www.apple.com/fr/support Aide Mac aide46 Chapitre 4 À tout problème sa solution Il se peut que vous rencontriez à titre exceptionnel des problèmes en utilisant le MacBook. Lisez ce chapitre pour trouver des idées de solution qui vous aideront à régler vos problè- mes. Vous trouverez aussi des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance consacré au MacBook, à l’adresse www.apple.com/fr/support/macbook. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes qui peuvent survenir au cours de l’utilisation de votre MacBook. Réfléchissez aux conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possibles et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent :  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu ; les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur ;  les nouveaux logiciels installés, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre dossier Système ;  tout composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). Problèmes vous empêchant d’utiliser votre MacBook Si votre MacBook ne répond plus ou que le pointeur se fige Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée sans redémarrer votre ordinateur. Vous pouvez ainsi enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes.Chapitre 4 À tout problème sa solution 47 Pour forcer une application à se fermer : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou choisissez le menu Pomme (?) > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue « Forcer à quitter des applications » apparaît. L’application est sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application se ferme, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé. Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) durant quelques secondes pour éteindre l’ordinateur. Attendez 10 secondes puis allumez l’ordinateur. Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot « bloquer » pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas. Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Pour obtenir des informations de contact et une assistance relatifs aux logiciels fournis avec votre MacBook, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/guide.48 Chapitre 4 À tout problème sa solution Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook » à la page 56. Si le MacBook se bloque au démarrage, si un point d’interrogation clignotant apparaît ou si l’écran est éteint et que la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité) Le point d’interrogation clignotant signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur.  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas de suite, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 8 à 10 secondes. Débranchez tous les périphériques externes puis tentez de redémarrer l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) tout en maintenant la touche Option enfoncée. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système local de Mac OS X.  Si cela ne donne pas de résultats, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque :  Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » dans votre ordinateur.  Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage.  Choisissez Installation > Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsque Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions de la sous-fenêtre S.O.S pour savoir s’il est en mesure de réparer le disque.Chapitre 4 À tout problème sa solution 49 Si Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Consultez « Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook » à la page 56. Si votre MacBook ne s’allume ou ne démarre pas Tentez les opérations suivantes dans l’ordre jusqu’à ce que votre ordinateur s’allume :  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise de courant en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur MagSafe 60 W fourni avec le MacBook. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin de l’adaptateur secteur ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de le débrancher puis de le brancher à nouveau afin de le positionner correctement.  Vérifiez si votre batterie a besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins cette lampe témoin reste allumée en permanence.  Si le problème persiste, rétablissez les réglages par défaut de l’ordinateur en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie et en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si le retrait de cette mémoire et la remise en place de l’ancienne permet à l’ordinateur de démarrer (consultez la page 39). 50 Chapitre 4 À tout problème sa solution  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P, et R enfoncées jusqu’à entendre une deuxième fois le son du démarrage. Cette action réinitialise le paramètre RAM (PRAM).  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer le MacBook, consultez la rubrique « Informations, services et assistance » à la page 58 qui contient les informations nécessaires pour prendre contact avec Apple. Si l’écran devient subitement noir ou que votre MacBook se bloque Essayez de redémarrer votre MacBook. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook excepté l’adaptateur secteur. 2 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, observez l’icône d’état de la batterie ( ) située dans la barre des menus. Le moniteur pourrait également s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie de la batterie sont en place. Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d’administrateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insérez le disque d’installation « Mac OS X Install Disc 1 ». Redémarrez ensuite votre ordinateur tout en maintenant la touche C enfoncée. 2 Dans la barre des menus, choisissez Utilitaires > Réinitialiser le mot de passe. Suivez les instructions à l’écran.Chapitre 4 À tout problème sa solution 51 En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton du trackpad enfoncé. Utilisation d’Apple Hardware Test Si vous pensez qu’il y a un problème avec les composants matériels du MacBook, vous pouvez utiliser l’application Apple Hardware Test pour savoir si tel est le cas (les composants affectés peuvent être la mémoire ou le processeur, par exemple). Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Redémarrez votre MacBook tout en maintenant enfoncée la touche D. 3 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, sélectionnez votre langue. 4 Appuyez sur la touche Retour ou cliquez sur le bouton Flèche droite. 5 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 6 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier « À propos d’AHT » sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 ».52 Chapitre 4 À tout problème sa solution Problèmes de connexion à Internet Le MacBook est équipé de l’application Assistant réglages, destinée à vous aider à configurer une connexion à Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton « Assistant » pour ouvrir Assistant réglages de réseau. En cas de problèmes avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes proposées dans cette rubrique en commençant par Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également tenter de réaliser les opérations suivantes. Connexions à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés. Vérifiez le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et celui reliant le modem à la prise secteur. Vérifiez également les câbles et les sources d’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Chapitre 4 À tout problème sa solution 53 Éteignez, puis rallumez le modem afin de réinitialiser le matériel du modem. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres blocs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI. Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet), assurez-vous que les informations que vous avez saisies dans les préférences Réseau sont correctes. Pour vérifier les réglages PPPoE : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Cliquez sur le bouton Ajouter (+) qui se trouve au bas de la liste des services de connexion réseau, puis choisissez PPPoE dans le menu local Interface. 4 Choisissez une interface pour le service PPPoE dans le menu local Ethernet. Choisissez Ethernet si vous vous connectez à un réseau filaire ou AirPort s’il s’agit d’un réseau sans fil. 5 Saisissez les informations transmises par votre fournisseur d’accès, telles que le nom de compte, le mot de passe et le nom du service PPPoE (si votre fournisseur d’accès l’exige). 6 Cliquez sur Appliquer pour activer les réglages.54 Chapitre 4 À tout problème sa solution Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché sur le MacBook et sur le réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs partageant une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est fournie, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion ; on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP. Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. Vous pouvez utiliser une borne d’accès AirPort pour partager une adresse IP unique entre plusieurs ordinateurs. Pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation d’une borne d’accès AirPort, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web AirPort d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, adressez-vous à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur réseau.Chapitre 4 À tout problème sa solution 55 Problèmes de communication sans fil avec AirPort Extreme En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort Extreme :  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.  Vérifiez l’icône d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Si l’intensité du signal est faible, essayez de changer de place.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) ainsi que les instructions fournies avec votre appareil sans fil.56 Chapitre 4 À tout problème sa solution Maintien à jour de vos logiciels Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous êtes connecté à Internet, Mise à jour de logiciels vérifie si des mises à jour sont disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer le MacBook afin qu’il recherche régulièrement des mises à jour et que vous puissiez télécharger et installer les logiciels mis à jour. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations sur Mac OS X, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Réinstallation des logiciels fournis avec votre MacBook Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données.Chapitre 4 À tout problème sa solution 57 Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications qui accompagnent votre ordinateur : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option Effacer et installer efface les données du disque dur. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché. 3 Insérez le CD « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». Pour n’installer que les applications fournies avec l’ordinateur, double-cliquez sur « Install Bundled Software Only ». Remarque : pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes, Safari et les applications iLife ’08, double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le volume de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant. Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la fenêtre Sélectionner une destination du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. 58 Chapitre 4 À tout problème sa solution Informations, services et assistance L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce du MacBook, excepté la mémoire. Si vous avez besoin de services de réparation, adressez-vous à Apple ou portez votre MacBook chez un fournisseur de services agréé Apple. Vous trouverez de plus amples informations sur le MacBook en ligne, dans l’aide à l’écran, dans Informations Système et via Apple Hardware Test. Informations en ligne Pour obtenir des informations en ligne sur le service et l’assistance, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support. Choisissez votre pays dans le menu local. Vous pouvez faire des recherches dans la base de données AppleCare Knowledge Base, vérifiez si de nouvelles mises à jour de logiciels sont disponibles ou obtenir de l’aide dans les forums de discussion Apple. Aide à l’écran Vous pouvez rechercher des réponses à vos questions ainsi que des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac. Informations Système Pour obtenir des informations sur le MacBook, servez-vous d’Informations Système. Cette application vous fournit la liste des composants matériels et des logiciels installés, le numéro de série et de version du système d’exploitation, la quantité de mémoire installée, etc. Pour ouvrir Informations Système, choisissez le menu Pomme (?) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos.Chapitre 4 À tout problème sa solution 59 Service et assistance AppleCare Le MacBook est fourni avec 90 jours d’assistance technique et 1 an de garantie sur les réparations de matériel effectuées dans les magasins Apple Store ou dans des centres de réparations agréés Apple tels que les fournisseurs de services agréés Apple. Vous avez la possibilité d’étendre la durée de cette couverture en adhérant à un programme AppleCare Protection Plan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.apple.com/fr/support/products ou bien visitez le site web de votre pays (dans la liste ci-dessous). Si vous avez besoin d’assistance, le personnel d’assistance par téléphone AppleCare peut vous aider à installer et à ouvrir les applications et offre des services de dépannage élémentaires. Appelez le centre d’assistance le plus proche de chez vous (gratuit pendant les 90 premiers jours). Gardez la date d’achat et le numéro de série de votre MacBook à portée de main lorsque vous appelez. Remarque : votre période de 90 jours d’assistance téléphonique gratuite commence à la date d’achat. Des frais téléphoniques peuvent être applicables. Pays Téléphone Site web Allemagne (49) 01805 009 433 www.apple.com/de/support Autriche (43) 0810 300 427 www.apple.com/at/support Belgique (flamand) (français) (32) 070 700 772 (32) 070 700 773 www.apple.com/benl/support www.apple.com/befr/support France (33) 0825 888 024 www.apple.com/fr/support Luxembourg (352) 800 24550 www.apple.com/befr/support Suisse (français) (allemand) (41) 0848 000 132 (41) 0848 000 132 www.apple.com/chfr/support www.apple.com/chde/support60 Chapitre 4 À tout problème sa solution Les numéros de téléphone sont susceptibles d’être modifiés. Les tarifs téléphoniques locaux et nationaux peuvent s’appliquer. Une liste complète est disponible sur Internet : Localisation du numéro de série de votre produit Utilisez l’une des méthodes suivantes pour trouver le numéro de série de votre ordinateur :  Choisissez le menu pomme (?) > À propos de ce Mac puis cliquez sur le numéro de version, en dessous des mots « Mac OS X ». Cliquez à cet endroit de façon répétitive pour afficher l’un après l’autre la version de Mac OS X, le numéro de sous-version et le numéro de série.  Ouvrez Informations Système (dans /Applications/Utilitaires/), et cliquez sur Matériel.  Retirez la batterie. Le numéro de série de votre MacBook se trouve dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la page 37 . www.apple.com/contact/phone_contacts.html www.apple.com/contact/phone_contacts.html5 5Dernières recommandations www.apple.com/fr/environment Aide Mac ergonomie62 Chapitre 5 Dernières recommandations Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer ces consignes concernant le nettoyage et la manipulation de votre MacBook ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels. Informations importantes concernant la sécurité Utilisation près de l’eau et dans des endroits humides Évitez de placer votre MacBook à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple. Protégez votre MacBook de l’humidité et des intempéries (neige, pluie, brouillard par exemple). Manipulation du MacBook Installez le MacBook sur un plan de travail stable qui laisse convenablement circuler l’air sous l’ordinateur et autour de celui-ci. N’utilisez pas le MacBook en le posant sur un coussin ou tout autre objet de structure non solide car cela pourrait empêcher les conduits d’aération de fonctionner correctement. Ne placez jamais d’objets sur le clavier lorsque vous utilisez votre MacBook. N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures servant à la ventilation. La partie inférieure du MacBook peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. MacBookS’il est posé sur vos genoux et que la chaleur qu’il émane vous gêne, posez-le plutôt sur un plan de travail stable. AVERTISSEMENT : ne pas suivre ces consignes pourrait déclencher un feu, occasionner des décharges électriques ou entraîner tout type de blessure ou dommage.Chapitre 5 Dernières recommandations 63 Utilisation de l’adaptateur secteur MagSafe 60 W Veillez à ce que la fiche secteur ou le câble d’alimentation secteur soit totalement inséré dans l’adaptateur secteur avant de le brancher sur une prise de courant. N’utilisez que l’adaptateur secteur qui accompagne le MacBook ou, au besoin, un adaptateur secteur agréé Apple compatible avec ce produit. L’adaptateur secteur peut chauffer au cours d’une utilisation normale de l’appareil. Branchez toujours l’adaptateur secteur directement sur la prise de courant ou posez-le par terre, dans un endroit correctement aéré. Débranchez l’adaptateur secteur, retirez la batterie et débranchez tous les autres câbles si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies à la page 66).  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive, ou du liquide a été versé dans le boîtier.  Le MacBook ou l’adaptateur secteur a subi une chute, le boîtier a été endommagé ou vous pensez qu’une réparation est nécessaire. Le port secteur MagSafe contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres appareils. Pour protéger vos données, ne placez pas ce type d’objets ou d’appareils à sensibilité magnétique à moins de 25 mm de ce port. Si des résidus quelconques se trouvent dans le port secteur MagSafe, enlevez-les doucement à l’aide d’un bâtonnet de coton.64 Chapitre 5 Dernières recommandations Manipulation de la batterie Évitez de la faire tomber, de la démonter, de l’écraser, de la brûler ou de l’exposer à des températures supérieures à 100° C. N’utilisez plus la batterie si elle est endommagée de quelque façon que ce soit. Ne remplacez la batterie que par une batterie certifiée par Apple pour ce produit. Éliminez rapidement les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Prévention de la diminution de l’acuité auditive Vous risquez une perte d’audition irréparable si vous utilisez un casque ou des écouteurs à volume sonore élevé. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. Activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques.Chapitre 5 Dernières recommandations 65 Informations concernant le laser pour lecteurs optiques Le lecteur optique de votre ordinateur contient un laser qui est entièrement sans danger si l’on en fait un usage normal mais qui peut s’avérer dangereux pour les yeux s’il est démonté. Afin d’assurer votre sécurité, ce dispositif ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Informations importantes sur la manipulation Mise sous tension de votre MacBook N’allumez jamais le MacBook tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur alors que certains composants manquent peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. Transport du MacBook Si vous transportez le MacBook dans un sac ou dans un attaché- case, assurez-vous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (des trombones ou des pièces de monnaie, par exemple) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture (comme la fente du lecteur optique) ou se coincer à l’inté- rieur d’un port. Maintenez également à l’écart du port secteur MagSafe tout objet à sensibilité magnétique. AVERTISSEMENT : la mise en place de réglages ou la réalisation d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans le manuel de votre appareil risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. AVIS : ne pas suivre les présentes instructions sur la manipulation peut provoquer des dommages à votre MacBook ou à d’autres objets.66 Chapitre 5 Dernières recommandations Utilisation des connecteurs et des ports Ne forcez jamais un connecteur à entrer dans un port. Lorsque vous branchez un appareil, assurez-vous que le port ne contient aucun résidu quelconque, que le connecteur correspond bien au port et qu’il est placé de manière à entrer correctement dans le port. Utilisation du lecteur optique Le lecteur optique du MacBook prend en charge les disques de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus et peuvent rester coincés dans le lecteur. Stockage du MacBook Si vous décidez de ranger le MacBook pendant une longue période, placez-le dans un endroit frais (idéalement, à 22° C) et déchargez la batterie jusqu’à 50 pour cent. Avant de ranger votre ordinateur pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirezla de votreMacBook. Pour conserver les capacités de la batterie, rechargez la batterie jusqu’à 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage du MacBook Lorsque vous nettoyez le boîtier du MacBook et ses composants, éteignez d’abord le MacBook, débranchez l’adaptateur secteur et retirez la batterie. Utilisez ensuite un chiffon doux, humide et non pelucheux pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur. N’utilisez ni aérosols, ni dissolvants, ni abrasifs qui pourraient endommager les finitions de l’appareil. Nettoyage de l’écran du MacBook Pour nettoyer l’écran du MacBook, éteignez tout d’abord votre MacBook, débranchez l’adaptateur secteur, puis retirez la batterie. Ensuite utilisez le chiffon fourni pour nettoyer l’écran. Humidifiez le chiffon à l’eau si nécessaire. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran.Chapitre 5 Dernières recommandations 67 Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Position à éviter Position recommandée68 Chapitre 5 Dernières recommandations Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de telle sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Position à éviter Position recommandéeChapitre 5 Dernières recommandations 69 Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le clavier est situé plus bas que le plan de travail. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 130 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Vous trouverez d’autres informations concernant l’ergonomie sur Internet : Apple et l’environnement Apple Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles sur Internet : www.apple.com/about/ergonomics www.apple.com/fr/environment71 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L’utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes: (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit étre prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer in to an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) In necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices.72 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use when operating in the 5.15 to 5.25 GHz frequency band. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be collocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Cet appareil sans fil est conforme à la directive R&TTE. Europe : déclaration de conformité EU The equipment complies with the RF Exposure Requirement 1999/519/EC, Council Recommendation of 12 July 1999 on the limitation of exposure of the general public to electromagnetic fields (0 Hz to 300 GHz). Par la présente, Apple Inc. déclare que la carte 802.11a/b/ g/n Mini-PCIe est conforme à la directive R&TTE. Conforme aux directives Basse tension et Compatibilité électromagnétique du Conseil européen. Voir : www.apple.com/euro/compliance. Korea Statements Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements73 Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement Russia Informations sur les modems USB Si vous connectez votre MacBook à une ligne téléphonique par le biais d’un modem USB externe, veuillez vous reporter aux informations fournies par l’agence de télécommunications mentionnées dans la documentation livrée avec votre modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Reducing energy consumption of products saves money and helps conserve valuable resources. This computer is shipped with power management enabled with the computer set to sleep after 10 minutes of user inactivity. To wake your computer, click the mouse or trackpad button or press any key on the keyboard. For more information about ENERGY STAR®, visit: www.energystar.gov74 Informations sur l’élimination et le recyclage Ce symbole indique que vous devez suivre les normes et la législation de votre pays pour jeter ce produit. La lampe de rétro-éclairage de cet appareil contient du mercure, vous ne pouvez donc pas le mélanger avec les ordures ménagères. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, contactez Apple ou les autorités locales pour en savoir plus sur les possibilités de recyclage. Pour en savoir plus sur le programme de recyclage d’Apple, consultez le site www.apple.com/fr/environment/recycling/. Informations sur l’enlèvement de la batterie Jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales de votre pays. California: The coin cell battery in your product contains perchlorates. Special handling and disposal may apply. Refer to www.dtsc.ca.gov/hazardouswaste/perchlorate. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd.75 Taïwan: Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.K Apple Inc. © 2008 Apple Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AirPort Extreme, Exposé, FileVault, FireWire, GarageBand, iCal, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iSight, iTunes, Keynote, Mac, MacBook, Macintosh, Mac OS, MagSafe et SuperDrive sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Cover Flow, Finder, le logo FireWire, iPhone, iWeb, Safari et Spotlight sont des marques d’Apple Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. La marque et les logos Bluetooth® sont des marques déposées appartenant à Bluetooth SIG, Inc., utilisées sous licence par Apple Inc. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits de tierce partie ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits, © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou toute ingénierie inverse sont interdits. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n° 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. Keynote 2 Guide de l’utilisateur F2645.book Page 1 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMK Apple Computer, Inc. © 2005 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. En vertu des lois en vigueur sur les droits d’auteur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Le contrat de licence du logiciel détermine quels sont vos droits concernant ce dernier. Le logo Apple est une marque d’Apple Computer, Inc. déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tout a été mis en œuvre pour que les informations présentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs d’impression ni de reproduction. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AppleWorks, iBook, iLife, iTunes, Mac, Mac OS, PowerBook et QuickTime sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Finder, iPhoto, iWork, Keynote, Pages et Safari sont des marques d’Apple Computer, Inc. AppleCare est une marque de service d’Apple Computer, Inc. déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. Adobe et Acrobat sont des marques ou des marques déposées par Adobe Systems Incorporated aux ÉtatsUnis et/ou dans d’autres pays. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. F2645.book Page 2 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM3 Table des matières 7 Préface : Bienvenue dans Keynote 2 8 Aperçu rapide des caractéristiques de Keynote 14 Ressources pour en savoir plus 17 Chapitre 1 : Vue d’ensemble de Keynote 17 La fenêtre de Keynote 18 Le canevas 19 Le classeur de diapositives 24 Le champ de notes 25 Outils de Keynote 29 Chapitre 2 : Création d’une présentation 29 Étape 1 : Sélectionnez un thème 31 Étape 2 : Créez vos diapos 38 Étape 3 : Classez vos diapositives 39 Étape 4 : Enregistrement de votre diaporama 41 Étape 5 : Lecture de votre diaporama 43 Chapitre 3 : Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 43 Modification de texte et de propriétés de texte 51 Ajout d’images 54 Redimensionnement, déplacement et superposition d’objets 59 Ajout d’audio et d’autres médias 66 Ajout de pages Web et de liens 71 Modification des dispositions 72 Modification de l’arrière-plan de la diapositive 73 Maintien ou annulation des modifications apportées au style F2645.book Page 3 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM4 Table des matières 75 Chapitre 4 : Modification des propriétés des objets 75 Utilisation de remplissages couleurs et image 80 Modification du style de ligne et de l’emplacement 81 Ajout d’ombres 83 Ajustage de l’opacité 84 Modification de l’orientation d’un objet 85 Modification de la taille et de l’emplacement d’un objet 87 Chapitre 5 : Création de tables 87 Ajout d’un tableau 88 Sélection de bordures et de cellules du tableau 91 Mise en forme de tableaux 98 Ajout d’images ou de couleurs d’arrière-plan 101 Chapitre 6 : Création de graphiques 101 À propos des graphiques 104 Ajout de graphiques 105 Modification des données d’un graphique 106 Mise en forme de graphiques 119 Chapitre 7 : Transitions de diapositive et compositions d’objet 119 Ajout de transitions entre les diapositives 121 Création de compositions d’objet 129 Chapitre 8 : Affichage, impression et exportation de votre diaporama 129 Personnalisation d’une présentation pour votre public 131 Présentations plein écran 135 Réglage des options de présentation 140 Impression de vos diapositives 141 Exportation dans d’autres formats de visualisation 147 Chapitre 9 : Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 148 Modification de la disposition et de l’arrière-plan des modèles de diapositive F2645.book Page 4 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMTable des matières 5 154 Modification des styles par défaut du texte et des objets 156 Enregistrement des thèmes personnalisés 157 Création d’un thème personnalisé 159 Annexe A : Présentation des raccourcis clavier 161 Annexe B : Vue d’ensemble des Inspecteurs 161 Inspecteur du document 161 Inspecteur de diapo 162 Inspecteur des compositions 162 Inspecteur du texte 163 Inspecteur des graphismes 163 Inspecteur des mesures 164 Inspecteur des tableaux 164 Inspecteur de graphiques 165 Inspecteur des liens 165 Inspecteur QuickTime 167 Index F2645.book Page 5 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 6 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM7 Préface Bienvenue dans Keynote 2 Avec Keynote, vous allez pouvoir réaliser de fabuleuses présentations et bien plus encore. Cette préface vous présente une vue d’ensemble des fonctionnalités de Keynote ainsi qu’une liste de ressources pour vous aider à l’utiliser. Keynote est un logiciel performant de création de présentations de qualité professionnelle. Les outils conviviaux et puissants de Keynote facilitent la création de présentations percutantes, de story-boards et de portfolios de qualité studio et de diaporamas interactifs avec l’auteur. Vous pouvez incorporer des photos, des films ou de la musique issus de vos bibliothèques iLife, ainsi que des clichés obtenus sur le Web via Safari. Exposez vos données à l’aide des graphiques et tableaux intégrés à Keynote. Utilisez les thèmes séduisants et variés livrés avec Keynote ou personnalisez des thèmes pour qu’ils s’adaptent à vos besoins spécifiques. Vous pouvez visionner votre présentation Keynote de diverses manières : sur l’écran de votre ordinateur, en la projetant sur un grand écran à partir de votre ordinateur, en l’imprimant, en l’exportant sous forme de groupe de fichiers image ou au format PDF ou en l’exportant vers Flash, QuickTime, PowerPoint afin de la visionner sur d’autres plateformes. Pour en savoir plus sur les options d’affichage, consultez le chapitre 8, “Affichage, impression et exportation de votre diaporama”. F2645.book Page 7 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM8 Préface Bienvenue dans Keynote 2 Aperçu rapide des caractéristiques de Keynote Présentations de qualité professionnelle Keynote offre une large palette de thèmes vous permettant de créer de superbes présentations en un rien de temps. Chaque thème comprend des couleurs, du texte, des graphismes et des tableaux coordonnés. A tout moment, vous pouvez facilement modifier le thème d’un diaporama et adapter les thèmes pour qu’ils répondent à vos besoins. Vous pouvez même mettre en valeur des parties de votre diaporama en utilisant plusieurs thèmes dans la même présentation. F2645.book Page 8 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMPréface Bienvenue dans Keynote 2 9 Texte animé en temps réel Animez votre texte en utilisant les animations de texte de qualité studio offertes par Keynote. Choisissez parmi une série d’animations de mots et de texte. Avec l’aperçu en temps réel, vous vous rendez compte rapidement des effets produits et vous pouvez apporter des corrections si nécessaire. F2645.book Page 9 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM10 Préface Bienvenue dans Keynote 2 Outils d’animation performants Créez des animations de diapos complexes, simplement et rapidement. Keynote 2 propose l’avance automatique entre les diapos et des options de minutage avancées pour les compositions d’objets, pour que vous puissiez minuter précisément tous les aspects de vos animations de diapos. Créez des animations sophistiquées et des transitions de diapos. Synchronisez l’entrée, le mouvement et la sortie d’objets multiples sur une diapo. F2645.book Page 10 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMPréface Bienvenue dans Keynote 2 11 Outils multimédias conviviaux Demandez un aperçu des éléments de votre photothèque iPhoto, de votre bibliothèque iTunes ou de votre dossier Séquences, et faites glisser ces éléments directement vers une diapo. Utilisez la fonctionnalité Masquer pour visionner uniquement la partie d’une image qui vous intéresse le plus, sans modifier le fichier contenant l’image originale. Utilisez un masque pour encadrer une partie d’une photo. Depuis le navigateur de média iLife, faites glisser une image, une séquence ou un fichier audio vers une diapo. F2645.book Page 11 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM12 Préface Bienvenue dans Keynote 2 Effectuez votre présentation en toute tranquillité Configurez l’écran principal pour le public et un écran parallèle pour le présentateur. Pendant votre présentation, vous pouvez visualiser des informations comme la diapo actuelle et la suivante, le temps écoulé ou restant, une horloge ou encore des notes sur les diapos. Accédez directement à n’importe quelle diapo en saisissant son numéro. F2645.book Page 12 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMPréface Bienvenue dans Keynote 2 13 Présentations autoguidées et kiosques : Même en votre absence, vous pouvez communiquer vos informations. Pour des présentations en kiosque, créez des diaporamas qui démarrent automatiquement et sont lus en boucle. Éventuellement, utilisez des hyperliens pour créer des diaporamas dans lesquels les spectateurs puissent naviguer. Transformez un objet en hyperlien pour effectuer des actions comme le passage à une autre diapo, l’ouverture d’un autre document Keynote ou l’orientation vers un site Web. Incorporez l’instantané d’une page Web (sans la bordure du navigateur). Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre à jour automatiquement l’instantané de la page Web au moment de la présentation. Ajoutez facilement des liens de diapos “précédente” et “suivante” dans votre présentation, à l’aide des modèles de diapos. F2645.book Page 13 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM14 Préface Bienvenue dans Keynote 2 Ressources pour en savoir plus Pour tirer le meilleur parti de Keynote, consultez les sources d’informations suivantes : Visite guidée Pour afficher une démonstration des fonctionnalités de Keynote, démarrez la visite guidée. Choisissez Aide > Visite guidée d’iWork. Keynote Ce guide (celui que vous avez actuellement entre les mains) décrit les fonctionnalités de Keynote et vous informe sur son utilisation. Pour voir un fichier PDF en couleur de ce guide, choisissez Aide > Manuel de l’utilisateur Keynote. Le chapitre 1, “Vue d’ensemble de Keynote” décrit les outils destinés à la création de présentations. Le chapitre 2, “Création d’une présentation” présente le processus de création d’une présentation étape par étape. Pour plus de détails sur chaque étape, consultez les chapitres 3 à 8. Pour apprendre à créer vos thèmes, consultez le chapitre 9, “Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés”. Remarque : Vous réaliserez la plupart des tâches décrites dans ce manuel (et dans l’Aide Keynote) via des commandes de menu. Par exemple : m Choisissez Aide> Visite guidée d’iWork. Le terme qui suit Choisissez est le menu sur lequel vous cliquez ; le terme suivant est l’élément que vous choisissez dans ce menu. F2645.book Page 14 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMPréface Bienvenue dans Keynote 2 15 Aide à l’écran Pour visualiser l’aide, ouvrez Keynote et choisissez Aide > Aide Keynote. Une fois dans l’aide, vous pouvez soit parcourir la table des matières à la recherche d’un sujet spécifique, soit taper une question dans le champ de recherche pour savoir comment accomplir une tâche. Les balises d’aide sont également disponibles pour de nombreux éléments qui s’affichent à l’écran. Pour afficher une balise d’aide, placez le pointeur au-dessus de l’élément concerné et maintenez-le en place quelques secondes. Référence rapide Keynote La carte de référence rapide donne la liste de nombreux raccourcis clavier pour Keynote. Pour la liste complète des raccourcis, choisissez Aide > Raccourcis clavier ou cherchez “raccourcis clavier” dans l’aide à l’écran. Sources d’informations du Web Allez sur www.apple.com/fr/keynote pour obtenir les dernières mises à jour et informations à propos du logiciel. Vous pouvez également acheter les produits Keynote sur Internet. Pour découvrir les produits Keynote et obtenir des informations récentes : m Choisissez Aide > Keynote sur Internet. Assistance technique Les utilisateurs de Keynote ont à leur disposition un grand nombre d’options d’assistance différentes. Pour plus d’informations, consultez le guide d’assistance et de service logiciel AppleCare fourni avec la documentation de Keynote ou choisissez Aide > Support Keynote. Pour afficher une balise d’aide, placez le pointeur au-dessus d’un élément. F2645.book Page 15 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 16 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM17 1 1 Vue d’ensemble de Keynote Ce chapitre vous présente les fenêtres et les outils de Keynote. Lorsque vous créez des diapositives dans Keynote, vous créez un document Keynote. L’ensemble du diaporama, ce qui inclut tous les graphismes, tous les fichiers multimédia et toutes les données de graphiques, se trouve dans ce document, qui peut être facilement déplacé d’un ordinateur à l’autre. Vous pouvez ajouter des séquences et du son à votre document puis les enregistrer dans votre document Keynote, ce qui vous évite d’avoir à transférer ces fichiers séparément. La fenêtre de Keynote La fenêtre de Keynote contient trois sections (le canevas, le classeur de diapositives et le champ de notes). Ces sections affichent un aperçu détaillé de vos diapos et de votre présentation au cours de votre travail. Il vous est facile d’assurer le classement des diapositives et de parcourir de longues présentations. F2645.book Page 17 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM18 Chapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote Le canevas C’est dans le canevas que vous créez chaque diapositive. Vous pouvez facilement ajouter des fichiers de graphismes, de séquences et de son au canevas en les faisant glisser. Le canevas : Créez vos diapos en tapant du texte et en ajoutant des fichiers multimédia. La barre d’outils : Personnalisezla en y incorporant les outils que vous utilisez le plus souvent. Le champ de notes : Ajoutez des commentaires à vos diapos. Vous pourrez consulter ces commentaires au cours de votre présentation ; vous seul pourrez les voir. Le classeur de diapositives : Créez la structure visuelle de votre présentation de diapositives. Vous pouvez afficher les diapos de votre présentation sous forme de vignettes ou uniquement le plan de la présentation. F2645.book Page 18 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote 19 Vous pouvez créer un diaporama à partir d’un thème (une famille de modèles de diapos) afin de garantir une présentation cohésive et de grande qualité visuelle. Les modèles de diapositives proposent des dispositions prédéfinies adaptées à divers types de diapositives ainsi que des polices, des textures, des propriétés de graphique et bien d’autres choses encore. Chaque thème présente plusieurs exemples de modèles de diapos, ce qui facilite l’ajout de titres, de texte à puces et de graphismes. Il est possible que vous souhaitiez effectuer un zoom avant ou arrière pendant que vous travaillez sur vos diapos afin d’en avoir une vision plus nette. Pour effectuer un zoom avant ou arrière sur le canevas : m Choisissez Afficher> Zoom > [niveau de zoom] ou choisissez un niveau d’agrandissement dans le menu local situé dans le coin inférieur gauche du canevas. Le classeur de diapositives Utilisez le classeur de diapositives situé à gauche de la fenêtre Keynote pour classer vos diapos dans votre présentation. Le classeur permet de les organiser en les faisant glisser et de les mettre en retrait pour les regrouper. Le classeur de diapositives propose deux affichages : l’affichage en mode navigateur, très utile pour les présentations contenant de nombreux graphismes, et l’affichage en mode structure, qui convient le mieux aux présentations contenant surtout du texte. Pour passer d’un mode d’affichage à l’autre : m Choisissez Présentation > Structure ou Présentation > Navigateur (ou cliquez sur Présentation dans la barre d’outils et choisissez une option). Pour masquer le classeur de diapositives : m Choisissez Afficher > Diapo. Affichage en mode navigateur En mode navigateur, le classeur de diapositives affiche une vignette de chaque diapositive de votre présentation, ce qui rend plus facile la visualisation de l’ensemble des présentations contenant de nombreux graphismes. F2645.book Page 19 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM20 Chapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote Pour vous aider à agencer votre présentation, vous pouvez regrouper les diapositives en les mettant en retrait et créer ainsi une “structure visuelle” de l’ensemble de la présentation. Vous pouvez afficher ou masquer des groupes de diapos en cliquant sur les triangles d’affichage. Il est également possible d’ignorer des diapositives de manière à ce qu’elles n’apparaissent pas lors de la présentation à un public. Pour activer le mode navigateur : m Choisissez Afficher > Navigateur (ou cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Navigateur). Pour masquer le mode navigateur : m Choisissez Afficher > Diapo (ou cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Diapo). Vous pouvez afficher vos modèles de diapositives en mode navigateur en faisant glisser la barre vers le haut. Utilisez les modèles de diapositives pour créer vos propres thèmes et vos propres modèles. (Pour savoir comment créer vous-même vos thèmes et modèles de diapositives, consultez le chapitre 9, “Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés”). Vous pouvez ajouter une diapo d’une des manières suivantes :  Choisissez Diapo > Nouvelle diapo. Faites glisser la barre du haut du navigateur pour que les modèles de diapositives s’affichent. Visualisez en un seul coup d’œil les graphismes de chacune de vos diapositives. Cliquez sur les triangles d’ouverture pour afficher ou masquer les groupes de diapositives mis en retrait. Organisez vos diapos en les mettant en retrait. Pour mettre en retrait une diapo, faites-la glisser ou sélectionnez-la et appuyez sur la touche Tab. F2645.book Page 20 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote 21  Sélectionnez une diapo et cliquez sur Nouvelle dans la barre d’outils ou appuyez sur la touche Retour (ces options créent une diapo avec le même modèle que la diapo sélectionnée).  Appuyez sur la touche Option et faites glisser une diapositive jusqu’à ce qu’un triangle bleu apparaisse (ce qui a pour effet de dupliquer la diapositive).  Sélectionnez une diapo et choisissez Édition > Dupliquer.  Sélectionnez une diapo, choisissez Édition > Copier, sélectionnez une autre diapo puis choisissez Édition > Coller (cette procédure copie la première diapo et place sa copie après la deuxième diapo sélectionnée). Pour mettre une diapositive en retrait : 1 En mode navigateur, sélectionnez la diapositive que vous désirez mettre en retrait. Pour sélectionner plusieurs diapositives, maintenez la touche Maj enfoncée et sélectionnez la première et la dernière diapositive de la plage en question. 2 Appuyez sur Tabulation (ou faites glisser la diapositive sélectionnée vers la droite jusqu’à ce qu’un triangle bleu apparaisse). Vous pouvez ajouter des mises en retrait en appuyant à nouveau sur la touche Tab. Vous pouvez mettre en retrait une diapositive seulement d’un niveau par rapport à la diapo précédente (diapo “parent”). Pour déplacer une diapositive à un niveau de retrait supérieur : m Sélectionnez la diapositive et appuyez sur Maj + Tab (ou faites glisser la diapo vers la gauche). Pour afficher ou masquer un groupe de diapositives : m Cliquez sur le triangle d’ouverture à gauche de la première diapositive du groupe. Pour ignorer une diapo lors de votre présentation : m Sélectionnez la diapo et choisissez Diapo > Ignorer la diapo. Pour afficher une diapo ignorée : m Sélectionnez la diapositive (celle-ci apparaît sous forme de ligne dans le classeur de diapositives) et choisissez Diapo > Ne pas ignorer la diapo. Pour supprimer une diapositive : m Sélectionnez la diapositive dans le classeur de diapositives et appuyez sur la touche Suppr. F2645.book Page 21 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM22 Chapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote Si la diapo a des diapos enfants (c’est-à-dire des diapos subordonnées regroupées en dessous), celles-ci remontent d’un niveau dans la structure. Pour supprimer une diapo et toutes les diapos regroupées en dessous : m Réduisez le groupe de diapos (cliquez sur la flèche à gauche de la diapo du niveau supérieur) et appuyez sur la touche Suppr. Si vous supprimez involontairement des diapositives, vous pouvez les récupérer immédiatement en choisissant Édition > Annuler Supprimer. Pour déplacer un groupe de diapositives : m Sélectionnez la première diapositive du groupe et faites glisser ce dernier vers un autre emplacement dans le classeur de diapositives. Affichage en mode structure L’affichage en mode structure montre le texte de chaque diapositive de votre diaporama. Cette structure s’avère particulièrement utile quand il s’agit de visionner des présentations contenant beaucoup de texte. L’ensemble des titres et des puces apparaît distinctement dans le classeur de diapositives. Le mode Structure est une solution simple pour ordonner et réorganiser les puces dans une présentation. Vous pouvez ajouter des puces à un texte directement dans le classeur de diapositives. Vous pouvez également glisser des puces d’une diapositive à l’autre ou les glisser vers un niveau supérieur ou inférieur dans une même diapositive. F2645.book Page 22 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote 23 Pour faire apparaître l’affichage en mode structure : m Choisissez Afficher > Structure (ou cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Structure). Pour modifier la police de l’affichage en mode structure : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Général. 2 Choisissez une police et une taille de police dans le menu local Police du mode plan. Pour sélectionner une puce et le texte correspondant dans l’affichage en mode structure : m Cliquez sur la puce. Pour sélectionner une puce (ou des puces) et ses puces subordonnées : m Cliquez sur l’espace situé entre la puce et le texte correspondant et faites-le glisser. Comme en mode navigateur, vous pouvez ignorer des diapositives afin qu’elles n’apparaissent pas lors de la lecture de votre diaporama. En mode structure, le texte apparaît sous forme de titres et de puces. Vous pouvez ajouter ou modifier du texte directement dans l’affichage en mode Structure. Double-cliquez sur l’icône d’une diapositive pour masquer son texte à puces dans le classeur de diapositives. Faites glisser les puces vers la gauche ou vers la droite pour les placer à un niveau de retrait inférieur ou supérieur. Faites glisser les puces dans une autre diapositive ou faites-les glisser pour créer une nouvelle diapositive. F2645.book Page 23 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM24 Chapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote Pour déplacer une puce vers un niveau de retrait inférieur dans une même diapositive : m Cliquez n’importe où sur le texte et appuyez sur la touche Tab ou faites glisser la puce vers la droite jusqu’à ce qu’un triangle bleu apparaisse. Vous pouvez également sélectionner (mettre en surbrillance) n’importe quel nombre de puces et appuyer sur la touche Tab. Pour déplacer une puce vers un niveau de retrait supérieur dans une même diapositive : m Cliquez n’importe où sur le texte et appuyez sur les touches Maj + Tab ou faites glisser la puce vers la gauche jusqu’à ce qu’un triangle bleu apparaisse. Pour transférer des puces dans une autre diapositive : m Faites glisser les puces sélectionnées de la diapositive actuelle à l’autre diapositive. Pour déplacer des puces d’une seule diapositive et créer une nouvelle diapositive : m Faites glisser les puces à gauche des autres puces de la diapositive jusqu’à ce qu’un triangle bleu apparaisse au-dessus d’elle. Pour placer toutes les puces de diapositive subordonnées aux puces dans la diapositive précédente : m Faites glisser l’icône de la diapositive vers la droite. Toutes les puces de la diapo sont déplacées vers la diapo précédente ; la première puce est au même niveau que la dernière puce de la diapo précédente. Pour imprimer l’affichage en mode structure : 1 Choisissez Fichier > Imprimer. 2 Dans la zone de dialogue Imprimer, choisissez Keynote dans le menu local Copies et pages. 3 Sélectionnez Structure. Le champ de notes Utilisez le champ de notes pour saisir ou afficher les notes de chaque diapo. Vous pouvez imprimer ces notes ou les afficher sur un autre écran que vous seul pouvez voir pendant que vous effectuez votre présentation. F2645.book Page 24 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote 25 Pour que le champ de notes s’affiche : m Choisissez Afficher > Afficher les notes (ou cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Afficher les notes). Pour en savoir plus sur l’affichage de vos notes au cours de la lecture du diaporama, consultez le chapitre 8, “Affichage, impression et exportation de votre diaporama”. Outils de Keynote La barre d’outils La barre d’outils de Keynote vous donne en un seul clic l’accès à la plupart des tâches que vous devez effectuer lors de la création de présentations. Lorsque vous travaillez dans Keynote et que vous apprenez à connaître les commandes que vous utilisez le plus souvent, vous pouvez ajouter, supprimer ou réorganiser les boutons de la barre d’outils. Le champ de notes est donc une zone que vous pouvez utiliser comme aide-mémoire. F2645.book Page 25 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM26 Chapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote Pour personnaliser la barre d’outils : 1 Choisissez Afficher > Personnaliser la barre d’outils. 2 Pour ajouter un élément dans la barre d’outils, faites glisser son icône vers la barre d’outils située en haut de la fenêtre. 3 Pour éliminer un élément de la barre d’outils, faites-le glisser hors de cette dernière. 4 Pour réorganiser des éléments dans la barre d’outils, faites-les glisser. 5 Pour réduire la taille des icônes de la barre d’outils, sélectionnez Utiliser petites icônes. 6 Pour n’afficher que les icônes ou que le texte, choisissez l’option correspondante dans le menu local Afficher. Il est possible de restaurer les boutons de la barre d’outils par défaut en faisant glisser celle-ci vers la barre d’outils. Si vous n’êtes pas sûr de la fonction d’un bouton, faites-le glisser vers la barre d’outils (dans la zone de dialogue Personnaliser) et placez le pointeur au-dessus de l’icône jusqu’à ce que sa définition s’affiche (balise d’aide). Ouvrez la fenêtre Inspecteur, le Navigateur de média, la fenêtre Couleurs ou le panneau Police. Cliquez pour choisir un nouvel affichage, un nouveau thème ou un nouveau modèle de diapos. Cliquez pour ajouter ou supprimer des diapositives ou pour lire le diaporama. Ajoutez une zone de texte, une figure, un tableau ou un graphique. Transformez un groupe d’objets en un seul objet (ou décomposez celui-ci en autant d’objets qui le constituent) ; déplacez un objet par-dessus ou par-dessous d’autres objets. F2645.book Page 26 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote 27 La fenêtre Inspecteur Grâce à la fenêtre Inspecteur, vous pouvez facilement mettre en forme vos diapositives au cours de votre travail. La plupart des éléments d’un diaporama peuvent être mis en forme à l’aide des dix sous-fenêtres de la fenêtre Inspecteur. Pour ouvrir la fenêtre Inspecteur : m Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils). Cliquez sur l’un des boutons situés tout en haut pour afficher la sous-fenêtre Inspecteur correspondante. Par exemple, si vous cliquez sur le deuxième bouton à partir de la gauche, l’Inspecteur des diapos s’affiche. Vous pouvez ouvrir plusieurs fenêtres Inspecteur simultanément. Pour ouvrir plusieurs fenêtres Inspecteur simultanément : m Choisissez Afficher > Nouvel Inspecteur. Le panneau des polices Keynote utilisant le panneau des polices de Mac OS X, vous pouvez utiliser n’importe quelle police de votre ordinateur pour vos présentations. Pour ouvrir le panneau des polices : m Choisissez Format > Police > Fenêtre des polices (ou cliquez sur Polices dans la barre d’outils). Cliquez sur l’un de ces boutons pour afficher une sous-fenêtre Inspecteur différente. F2645.book Page 27 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM28 Chapitre 1 Vue d’ensemble de Keynote Remarque : Si vous utilisez des polices spéciales dans un document Keynote et que vous souhaitez envoyer celui-ci à quelqu’un, assurez-vous que les polices concernées sont également installées sur l’ordinateur du destinataire. La fenêtre Couleurs Utilisez la fenêtre Couleurs de Mac OS X pour choisir les couleurs du texte, des figures et des ombres. Pour ouvrir la fenêtre Couleurs : m Choisissez Afficher > Afficher couleurs (ou cliquez sur Couleurs dans la barre d’outils). Raccourcis Vous pouvez utiliser le clavier pour exécuter la plupart des commandes de menu et des tâches dans Keynote. Une liste complète des raccourcis clavier est disponible dans l’aide à l’écran. De nombreux raccourcis clavier sont également répertoriés dans la carte Référence rapide de Keynote. Pour visualiser la liste des raccourcis clavier : m Dans Keynote, choisissez Aide > Raccourcis clavier Keynote. De nombreuses commandes sont également disponibles dans les menus contextuels auxquels il est possible d’accéder directement à partir de l’objet avec lequel vous travaillez. Pour ouvrir un menu contextuel : m Cliquez sur un objet tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée. Les menus contextuels sont particulièrement utiles lorsque vous travaillez avec des tableaux ou des graphiques. F2645.book Page 28 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM29 2 2 Création d’une présentation Ce chapitre donne un aperçu des tâches et étapes de base permettant d’élaborer une présentation de diapositives de qualité professionnelle. Étape 1 : Sélectionnez un thème Pour commencer un projet Keynote de zéro, double-cliquez sur l’icône Keynote et sélectionnez un thème. Utiliser un thème de Keynote vous permet de créer une présentation de qualité plus rapidement et plus facilement. Chaque thème de Keynote comprend une série de modèles (appelés modèles de diapos) contenant du texte stylisé, des puces, des dispositions et autres fonctionnalités de mise en forme prédéfinis. Les thèmes de Keynote sont accompagnés de nombreuses textures et ambiances afin de répondre à tous les types de présentations. Importation d’une présentation PowerPoint ou AppleWorks Si vous disposez d’une présentation de diapositives créée avec PowerPoint ou AppleWorks de Microsoft, vous pouvez l’importer dans Keynote et travailler à nouveau dessus. Il suffit de faire glisser l’icône du document PowerPoint ou AppleWorks sur celle de l’application Keynote. Le document s’ouvre dans Keynote et vous pouvez sélectionner un thème. Vous pouvez également exporter des documents Keynote dans PowerPoint. Pour plus d’informations, consultez la section “PowerPoint” à la page 145. F2645.book Page 29 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM30 Chapitre 2 Création d’une présentation Lorsque vous créez un document Keynote, vous devez choisir un thème dans le Sélecteur de thèmes. Vous pouvez également modifier facilement le thème d’un diaporama Keynote. Vous pouvez faire en sorte que Keynote utilise un thème précis pour tous vos nouveaux documents. Pour appliquer un thème différent à votre présentation : 1 Choisissez Fichier > Choisir un thème (ou cliquez sur Thèmes dans la barre d’outils et sélectionnez Sélecteur de thèmes), puis sélectionnez un thème. 2 Sélectionnez la taille des diapositives. À propos de la taille des diapos : La plupart des projecteurs utilisent la taille de diapositives par défaut de 800 x 600. Les plus récents peuvent même afficher les diapos à une résolution de 1024 x 768. Si votre projecteur possède une résolution supérieure, vous pouvez configurer une taille de diapo personnalisée pour votre présentation Keynote. Pour plus d’informations, consultez la section “Modifier la taille de la diapo” à la page 138. 3 Cliquez sur Choisir. Vous pouvez faire en sorte que tous vos nouveaux documents utilisent un thème précis. Pour spécifier le thème à utiliser pour vos nouveaux documents : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Général. 2 Sélectionnez Utiliser un thème et cliquez sur Choisir. 3 Sélectionnez un thème et cliquez sur Choisir. F2645.book Page 30 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 2 Création d’une présentation 31 Pour modifier les thèmes ou en créer un, consultez le chapitre 9, “Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés”. Vous pouvez également utiliser plus d’un thème dans une même présentation ; consultez la section “Utilisation de plusieurs thèmes” à la page 38. Étape 2 : Créez vos diapos Lorsque vous sélectionnez un thème, une seule diapositive apparaît dans le classeur de diapositives. Vous pouvez commencer à travailler avec cette première diapositive en y ajoutant du texte, des graphismes, des séquences ou du son. Vous pouvez ajouter autant de nouvelles diapos au document que nécessaire. Types de diaporamas Vous pouvez créer trois types de présentations dans Keynote, selon l’utilisation que vous souhaitez en faire. Gardez bien en tête le type de présentation que vous souhaitez réaliser à mesure que vous l’élaborez.  Normal : le contrôle de ces présentations s’effectue à l’aide de la souris ou du clavier de votre ordinateur. Le mode par défaut d’un diaporama est le mode normal (interactif) sauf si vous choisissez d’en faire un diaporama à lecture automatique ou un diaporama utilisant uniquement des liens.  Lecture automatique : Ces présentations progressent automatiquement, comme un film (dans ce cas, l’intervention d’un utilisateur est impossible). Vous pouvez par exemple utiliser cette option pour effectuer une présentation dans une borne interactive. Pour en savoir plus sur ce type de présentation, consultez la section “Présentations à lecture automatique” à la page 130.  Liens uniquement. Vous naviguez dans la présentation en cliquant sur des liens hypertexte. Pour en savoir plus sur ce type de présentation, consultez la section “Présentations comprenant uniquement des liens” à la page 131. F2645.book Page 31 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM32 Chapitre 2 Création d’une présentation Pour ajouter une diapo, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez Diapo > Nouvelle diapositive (ou cliquez sur Nouvelle dans la barre d’outils).  Cliquez sur Nouvelle dans la barre d’outils.  Sélectionnez une diapositive dans le classeur de diapositives et appuyez sur la touche Retour. Important : Enregistrez régulièrement votre travail à l’aide de Fichier > Enregistrer. Pour plus d’informations sur l’enregistrement des documents Keynote, consultez l’“Étape 4 : Enregistrement de votre diaporama” à la page 39. Au cours de votre travail, vous pourrez utiliser différentes dispositions pour placer vos textes et vos graphismes sur des diapositives individuelles. Les modèles de diapositives proposent les dispositions dont aurez le plus besoin. Utilisation de modèles de diapositives Chaque thème de Keynote comporte une famille de modèles de diapositives. La disposition du texte de l’espace réservé au titre et au corps de texte ainsi que la disposition des espaces réservés aux objets graphiques et tableaux sont différentes dans chaque modèle. La plupart des thèmes utilisent les modèles de disposition de diapositives suivants : Modèle de diapositive Utilisation recommandée Titre Page de titre ou titres de sections dans votre présentation Titre et sous-titre Pages de titre ou titres de section requérant un sous-titre Puces Pages de contenu général requérant du texte à puces. La diapositive est entièrement recouverte par une zone de texte Titre et puces - Gauche Pages de contenu dans lesquelles vous pouvez placer un texte à puces à gauche et un graphisme à droite Titre, puces et photo Page de titre ou titre de section incluant du texte et une photo Vide Dispositions contenant des graphismes F2645.book Page 32 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 2 Création d’une présentation 33 Lorsque vous créez une diapositive, celle-ci utilise le modèle de diapositive de la diapo sélectionnée (sauf si la diapo sélectionnée est la première, Titre et sous-titre). Vous pouvez modifier le modèle de disposition d’une diapositive à tout moment. Pour modifier le modèle d’une diapositive : 1 Sélectionnez la diapositive dont vous souhaitez modifier la disposition de modèle. 2 Cliquez sur Modèles dans la barre d’outils. 3 Choisissez un modèle de diapositive dans la liste. Pour plus d’informations sur la manière de modifier les thèmes et les modèles de diapositives, lisez le chapitre 9, “Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés”. Ajout de texte Les modèles de diapositives comprennent des espaces réservés (dont vous remplacez le texte par celui de votre choix) aux titres des diapositives et au corps de texte. La police du texte de titre est plus grosse que celle du corps de texte. Le corps de texte est généralement un texte à puces, mais certains modèles proposent des textes sans puces. Choisissez un modèle de diapositive doté de la combinaison de titre et de corps de texte correspondant le mieux au contenu de la diapositive. Pour ajouter un titre à une diapositive : m Double-cliquez sur une zone de titre du canevas et tapez votre texte. Pour ajouter un texte à puces : m Cliquez dans une zone de corps de texte à puces du canevas et tapez votre texte. Pour vous déplacer sur la ligne à puces suivante, appuyez sur Retour. Pour appliquer un retrait à une ligne à puces, appuyez sur la touche Tab. Pour appliquer un retrait supplémentaire, appuyez sur les touches Maj + Tab. Pour plus d’informations sur la création de texte sans puces, consultez la section “Ajout de texte sans puces” à la page 43. F2645.book Page 33 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM34 Chapitre 2 Création d’une présentation Vous pouvez modifier le style du texte et des puces de vos diapositives à l’aide de l’Inspecteur du texte et de l’Inspecteur des graphismes. Pour plus de détails sur l’utilisation des inspecteurs dans le cadre de la modification de texte, notamment sur la modification du style des puces ou l’ajout de texte sans puces, consultez le chapitre 3, “Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données”. Double-cliquez sur une zone de titre et tapez un titre. La police et la taille du texte sont prédéfinis pour vous. Faites glisser un fichier graphique du Navigateur de média ou du Finder à votre diapositive. Double-cliquez sur une zone de corps de texte et tapez. Un texte à puces est créé. Le style et la police des puces, ainsi que la taille du texte sont prédéfinis. F2645.book Page 34 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 2 Création d’une présentation 35 Ajout de graphismes Pour ajouter un graphisme à une diapo, effectuez l’une des opérations suivantes :  Choisissez Présentation > Afficher le navigateur de média (ou cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils), choisissez iPhoto et faites glisser une photo dans le canevas de diapo.  Faites glisser un fichier graphique du Finder dans le canevas de diapo.  Choisissez Insérer > Choisir, sélectionnez le fichier graphique, puis cliquez sur Insérer.  Pour créer une diapositive incorporant un graphisme, faites glisser le fichier graphique du Finder sur le classeur de diapos. Vous pouvez modifier les couleurs, l’alignement, l’orientation ainsi que d’autres propriétés d’un graphisme. Ces ajustements s’effectuent à l’aide des Inspecteurs. Le positionnement, la taille et l’orientation des objets se configurent dans l’Inspecteur des mesures. Les attributs d’ombre, de remplissage couleur et d’opacité se définissent dans l’Inspecteur des dimensions. Pour plus d’informations sur la configuration d’attributs à l’aide des inspecteurs, lisez le chapitre 3, “Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données”. Vous pouvez utiliser des tableaux ou des graphiques pour vous aider à présenter des données complexes ou numériques sous un format visuel facilement compréhensible ; Keynote propose des tableaux et des graphiques adaptés à chaque thème. Pour plus d’informations sur la manière d’insérer des tableaux et des graphiques, lisez le chapitre 5, “Création de tables” et le chapitre 6, “Création de graphiques”. Utilisation des guides d’alignement et des règles Lorsque vous déplacez du texte et des graphismes dans le canevas d’une diapositive, des guides d’alignement de couleur jaune apparaissent. Ces guides s’activant selon le contexte (guides locaux) sont là pour vous aider à centrer et aligner des objets dans le canevas. Ils sont visibles lorsque le centre ou le bord d’un objet est aligné sur le centre ou le bord d’un autre objet, ou sur le centre du canevas d’une diapositive. Vous pouvez créer vos guides d’alignement pour vous aider à placer des éléments de diapositive précisément à la même position d’une diapositive à l’autre. Les guides d’alignement (y compris ceux que vous créez) n’apparaissent pas au cours d’une présentation ; ils sont uniquement visibles lorsque vous modifiez une diapositive. F2645.book Page 35 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM36 Chapitre 2 Création d’une présentation Keynote affiche également les abscisses et les ordonnées de l’angle supérieur gauche de l’objet lorsque vous déplacez celui-ci dans le canevas d’une diapo ou l’angle de l’objet lorsque vous le faites pivoter. Lorsque vous redimensionnez un objet, des balises affichent la hauteur et la largeur de l’objet. Vous pouvez activer des règles qui vous aideront à aligner des objets dans le canevas. Les règles vous indiquent la distance d’incrémentation spécifiée entre un objet et les bords de la diapo. Pour activer les règles : m Choisissez Afficher > Afficher les règles. Pour modifier l’unité de mesure des règles : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Règles. 2 Choisissez un élément dans le menu local Unités de la règle. Assurez-vous que l’option “Afficher en pourcentage les unités de la règle” est décochée. La cocher entraînerait l’affichage des mesures sur la diapo sous forme de pourcentages plutôt que dans l’unité de mesure choisie. Pour placer l’origine horizontale de la règle sur le bord gauche de la diapositive : m Dans la sous-fenêtre Règles des Préférences de Keynote, désélectionnez la case Placer l’origine au centre de la règle. Après avoir placé les graphismes aux endroits souhaités, vous pouvez les verrouiller sur le canevas afin d’éviter qu’ils ne soient déplacés involontairement par la suite. Pour verrouiller un objet sur le canevas d’une diapositive : m Sélectionnez l’objet et choisissez Disposition > Verrouiller. Il est impossible de modifier un objet qui a été verrouillé dans le canevas d’une diapositive. Pour déverrouiller un objet, choisissez Disposition > Déverrouiller. Remarque : Si vous verrouillez et déverrouillez souvent des objets, vous pouvez ajouter les boutons correspondants à la barre d’outils. Choisissez Afficher > Personnaliser la barre d’outils. Modification de l’apparence et du rôle des guides d’alignement Vous pouvez placer vos guides d’alignement sur n’importe quelle diapositive pour vous aider à aligner des objets comme vous le souhaitez. F2645.book Page 36 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 2 Création d’une présentation 37 Pour placer des guides d’alignement sur une diapositive : 1 Choisissez Afficher > Afficher les règles pour que les règles apparaissent en haut et sur le bord gauche du canevas. 2 Placez le pointeur sur une règle et faites-la glisser dans le canevas. 3 Faites glisser le guide jaune là où vous le souhaitez dans le canevas. Vous pouvez ajouter des guides d’alignement à un modèle de diapositive de manière à ce qu’ils apparaissent sur chaque nouvelle diapo créée à partir de ce modèle. Pour plus d’informations, consultez la section “Ajout de guides d’alignement” à la page 151. Pour supprimer un guide d’alignement placé dans une diapositive : m Faites glisser le guide d’alignement vers l’extérieur du canevas. Si les guides d’alignement vous gênent dans votre travail, vous pouvez les masquer temporairement. Pour masquer temporairement les guides d’alignement locaux : m Maintenez la touche Commande enfoncée tout en glissant un objet. Vous pouvez désactiver les guides d’alignement locaux ainsi que les balises de taille et de position dans la sous-fenêtre Règles des Préférences de Keynote. Vous pouvez également faire en sorte que les guides d’alignement apparaissent uniquement lorsque les bords des objets sont alignés ou lorsque leurs centres sont alignés. Pour modifier le rôle des guides d’alignement et des balises qui s’affichent lorsque vous déplacez des objets : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Règles. 2 Pour désactiver les guides qui apparaissent lorsque le centre d’un objet s’aligne sur un autre objet ou sur le centre du canevas, décochez l’option Afficher les guides au centre de l’objet. 3 Pour activer les guides d’alignement qui apparaissent lorsque les bords d’un objet s’alignent sur un autre objet ou sur le centre du canevas, sélectionnez Afficher les guides sur les bords de l’objet. 4 Pour désactiver les balises de taille et de position, cliquez sur Général et désélectionnez Afficher la taille et la position des objets lors de leur déplacement. F2645.book Page 37 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM38 Chapitre 2 Création d’une présentation Pour changer la couleur des guides d’alignement : m Dans la sous-fenêtre Règles des Préférences de Keynote, cliquez sur le cadre de couleurs des guides d’alignement et sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. Étape 3 : Classez vos diapositives Changez l’ordre des diapositives dans votre présentation en les faisant glisser dans le classeur de diapositives. Vous pouvez classer vos diapositives en mettant en retrait des groupes de diapositives ayant un lien. Vous avez aussi la possibilité d’afficher ou de masquer des diapositives ou des groupes de diapositives. Mettre en retrait ou masquer des diapositives dans le classeur de diapositives n’a aucun effet sur la dynamique de la présentation finale. Il s’agit seulement de classer plus facilement de grands groupes de diapositives et de les parcourir. Pour plus d’informations sur la mise en retrait et l’organisation des diapos, consultez les sections “Affichage en mode navigateur” à la page 19 et “Affichage en mode structure” à la page 22. Utilisation de plusieurs thèmes À mesure que vous élaborez votre présentation, il est possible que vous souhaitiez utiliser différents thèmes en fonction de vos diapositives. Par exemple, vous pouvez sélectionner un thème si les diapos traitent des performances commerciales passées et un autre thème si vous évoquez les perspectives de vente. Pour utiliser plusieurs thèmes dans un document : 1 Dans le classeur de diapositives, sélectionnez la diapo ou les diapos auxquelles vous souhaitez appliquer un thème différent. 2 Choisissez Fichier > Choisir un thème. 3 Sélectionnez le thème et choisissez Diapos sélectionnées dans le menu local Appliquer le thème à. 4 Si vous avez modifié les valeurs par défaut s’appliquant à un thème sur des diapos individuelles et que vous souhaitez les incorporer au nouveau thème, sélectionnez Appliquer les modif. aux thèmes par défaut. F2645.book Page 38 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 2 Création d’une présentation 39 Par exemple, si vous changez le remplissage de fond de quelques diapos et que vous voulez garder le même remplissage dans le nouveau thème, cochez cette case. Dans le cas contraire, les diapos utilisent alors le remplissage de fond du nouveau thème. 5 Cliquez sur Choisir. Vous pouvez également sélectionner des diapos, cliquer sur Thèmes dans la barre d’outils et choisir un thème ; le nouveau thème est alors appliqué aux diapos sélectionnées. Se déplacer dans la présentation Vous pouvez facilement accéder à la première ou à la dernière diapositive de votre présentation ainsi qu’à la précédente ou à la suivante. Pour accéder rapidement à une diapositive : m Choisissez Diapositive > Aller à > [option]. Étape 4 : Enregistrement de votre diaporama Vous devez enregistrer votre document régulièrement. Keynote propose des options spéciales permettant d’enregistrer votre diaporama ; vous pouvez même enregistrer sa version précédente et enregistrer des fichiers audio et vidéo en tant que partie d’un document. Pour plus d’informations, consultez la section “Types de diaporamas” à la page 31. Pour enregistrer un document Keynote : 1 Choisissez Fichier > Enregistrer. 2 Saisissez un nom de document et choisissez l’emplacement où vous souhaitez l’enregistrer. 3 Cliquez sur Enregistrer. Il existe des options d’enregistrement avancées réservées à des cas particuliers. Pour afficher ces options, cliquez sur le triangle d’affichage (situé à droite du nom du fichier) dans la zone de dialogue Enregistrer.  Si vous avez ajouté du son ou des séquences à votre document et que vous comptez transférer le diaporama sur un autre ordinateur, sélectionnez Copier l’audio et la vidéo dans le document (cette option est activée par défaut). F2645.book Page 39 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM40 Chapitre 2 Création d’une présentation Si vous désélectionnez cette option et que vous transférez le diaporama vers un autre ordinateur, vous devez également transférer les fichiers audio et vidéo. Activer cette option rend le fichier du document plus volumineux ; nous vous recommandons d’inclure les fichiers multimédias (par la fonction Enregistrer sous) uniquement lorsque vous êtes sur le point de déplacer le diaporama sur un autre ordinateur.  Si le thème n’a pas été installé dans l’ordinateur sur lequel vous ouvrez le document, sélectionnez Copier les images thématiques dans le document. Cette option garantit que tous les éléments du thème apparaissent correctement même si le thème manque. Si vous sélectionnez cette option, le volume du fichier du document est alors plus important. Si vous apportez des modifications à votre diaporama, vous pouvez enregistrer une version précédente. Pour sauvegarder une copie de la version précédente lorsque vous enregistrez un document Keynote : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Général. 2 Sélectionnez Créer une copie de sauvegarde de la version antérieure. 3 Choisissez Fichier > Enregistrer. Si vous sélectionnez cette préférence, chaque fois que vous enregistrez votre document, sa version enregistrée précédente est renommée “Copie de sauvegarde de ” et placée dans le même dossier que votre document. Cette copie de sauvegarde n’inclut pas les modifications apportées depuis le dernier enregistrement ; le document comprenant les dernières modifications reste ouvert. (Même si l’option est activée, vous n’obtiendrez pas de copie de sauvegarde la première fois que vous enregistrez un document.) F2645.book Page 40 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 2 Création d’une présentation 41 Étape 5 : Lecture de votre diaporama Une fois votre présentation achevée, vous pouvez l’afficher sur l’écran de votre ordinateur ou la projeter sur un écran destiné à un plus large public. Pour lire la présentation sur votre ordinateur : 1 Dans Finder, double-cliquez sur l’icône du document Keynote. 2 Choisissez Afficher > Lancer le diaporama (ou cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils). Remarque : Cliquez sur le bouton Exécuter pour lancer le diaporama à partir de la diapo sélectionnée. Pour lancer le diaporama à partir du début (même si la première diapo n’est pas sélectionnée), appuyez sur la touche Option tout en cliquant sur le bouton Exécuter. 3 Cliquez pour passer à la diapositive suivante ou à la composition d’objet suivante de la diapo. 4 Pour interrompre le diaporama, appuyez sur les touches Q ou Échap. Keynote propose de nombreuses options pour partager votre diaporama, comme l’afficher sur un grand écran ou un écran secondaire, créer une séquence QuickTime ou Flash, un fichier PDF ou une présentation PowerPoint, ou l’imprimer. Pour plus de détails sur la visualisation et le partage de vos présentations, consultez le chapitre 8, “Affichage, impression et exportation de votre diaporama”. F2645.book Page 41 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 42 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM43 3 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Vous pouvez facilement ajouter et modifier du texte, des graphismes, du son et des séquences. Ce chapitre explique en détail comment ajouter divers types de données à vos présentations. Modification de texte et de propriétés de texte Pour ajouter du texte à une zone de texte ou à une figure, cliquez pour sélectionner votre zone de texte ou votre figure et saisissez votre texte. Pour saisir et modifier du texte dans une zone de texte : 1 Double-cliquez sur le texte et saisissez votre texte. 2 Ajustez la couleur, l’alignement et la police du texte à l’aide de l’Inspecteur du texte ou du panneau des polices, comme décrit dans la section “Mise en forme des textes à puces et des listes numérotées” à la page 44. Ajout de texte sans puces Si vous ne voulez pas de puces dans la zone de texte, vous pouvez ajouter une “zone de texte libre” à la diapositive Remarque : Certains thèmes proposent des modèles de diapos dotés de zones de texte n’utilisant pas de puces. Vous pouvez également créer du texte sans puces en choisissant le style de puce Pas de puces ; vous pouvez mettre ce texte en retrait exactement comme s’il s’agissait d’un texte à puces. Le texte des zones de texte libres ne s’affiche pas en mode structure. Pour créer une zone de texte libre (texte sans puces) : 1 Choisissez Insérer > Texte (ou cliquez sur Texte dans la barre d’outils). 2 Dans la zone qui s’affiche, double-cliquez sur le texte et saisissez votre texte. F2645.book Page 43 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM44 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Remarque : Il est impossible d’utiliser des puces mises en forme dans les zones de texte libres. Pour utiliser ce type de puce (où le texte renvoyé à la ligne est aligné sur le texte au-dessus et pour lequel le retrait de la puce est négatif), vous devez utiliser une zone de corps de texte. Consultez la section “Modification des dispositions” à la page 71. 3 Après avoir saisi votre texte, cliquez en dehors de la zone de texte. Vous pouvez également appuyer simultanément sur les touches Commande et Retour pour arrêter les modifications et sélectionner la zone de texte. 4 Faites glisser les poignées de sélection dans la zone de texte pour modifier sa largeur. Automatiquement, les zones de texte libre s’allongent ou rétrécissent verticalement pour s’adapter à la longueur de votre texte. Il est impossible de les agrandir en faisant glisser le pointeur. Si vous voulez allonger une zone de texte libre sans modifier la taille de son contenu, faites glisser les poignées de sélection pour la rendre plus étroite (c’est-à-dire l’obliger à se développer verticalement). Vous pouvez faire glisser des zones de texte n’importe où dans une diapositive. Pour plus d’informations sur la modification des zones de texte, consultez la section “Redimensionnement, déplacement et superposition d’objets” à la page 54. Remarque : Vous pouvez également insérer du texte dans une figure. Voir la section “Ajout de texte à des figures” à la page 52. Mise en forme des textes à puces et des listes numérotées Vous pouvez modifier les propriétés du texte (notamment la police, la couleur ou l’espacement des lignes et des mots). Pour les textes à puces, toute une gamme de styles de puces et de numérotation est à votre disposition. Vous pouvez même utiliser une image personnelle qui servira de puce. La plupart des modifications se font dans l’Inspecteur du texte et le panneau des polices. Vous pouvez aussi créer des effets visuels intéressants avec votre texte en modifiant sa couleur, son ombre, son opacité et son orientation à l’écran. Pour en savoir plus à ce propos, consultez le chapitre 4, “Modification des propriétés des objets”. F2645.book Page 44 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 45 Pour modifier la police : 1 Sélectionnez le texte à modifier et choisissez Format > Police > Afficher les polices (ou cliquez sur Polices dans la barre d’outils). 2 Sélectionnez une police et une taille de police dans le panneau des polices. Utilisation de l’Inspecteur du texte Dans l’Inspecteur du texte, vous pouvez ajuster toutes les propriétés essentielles relatives au texte de vos diapositives. Utilisez cet inspecteur pour changer la couleur, l’alignement et l’espacement du texte sélectionné. Si vous sélectionnez un texte à puces, vous pouvez également changer le style de ces dernières. Pour ouvrir l’Inspecteur du texte : m Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils) puis cliquez sur le bouton Inspecteur du texte. Cliquez sur le cadre de couleurs pour modifier la couleur du texte sélectionné. Le bouton Inspecteur du texte Utilisez ces boutons pour aligner le texte. Faites glisser les curseurs pour ajuster l’espacement des caractères, des lignes et des paragraphes du texte sélectionné. Modifiez l’espacement entre le texte et la zone de texte, la cellule ou la figure qui le contient. F2645.book Page 45 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM46 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Pour modifier la couleur du texte : 1 Sélectionnez le texte à modifier (ou cliquez dans le texte pour placer le point d’insertion). 2 Dans l’Inspecteur du texte, cliquez sur le cadre de couleurs. 3 Sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. Dans une zone de texte, le texte peut être aligné à gauche, à droite, au centre ou à la fois à droite et à gauche (on dit qu’il est “justifié”). Vous pouvez également aligner le texte verticalement en partant du haut, du centre ou du bas de la zone de texte. Pour ajuster l’alignement du texte : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Cliquez sur les boutons d’alignement horizontal ou vertical en haut de l’Inspecteur du texte. Remarque : Dans une zone de texte contenant trop de texte (plus qu’elle ne peut en afficher), l’alignement s’effectue toujours en haut. L’alignement vertical n’a aucun effet sur les zones de texte libres. Pour ajuster l’espace entre les lignes d’un texte dans un paragraphe ou une puce : 1 Sélectionnez le texte à modifier (ou sélectionnez une zone de texte). 2 Dans l’Inspecteur du texte, faites glisser le curseur Ligne pour ajuster l’interligne. En glissant le curseur vers la gauche, vous rapprochez les lignes sélectionnées. En le glissant vers la droite, vous les éloignez. Vous pouvez également définir des valeurs d’interligne du texte d’un paragraphe ou encore utiliser les mesures prédéfinies du menu local Interligne. Utilisez les boutons d’alignement vertical pour étendre le texte en haut, au centre ou en bas de la zone de texte. Utilisez les boutons d’alignement horizontal pour aligner du texte à gauche, au centre, à droite ou à la fois à gauche et à droite (justifié). F2645.book Page 46 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 47 Pour régler précisément l’interligne du texte d’un paragraphe : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Dans l’Inspecteur du texte, saisissez une valeur dans le champ Interligne. 3 Choisissez une option dans le menu local Interligne.  Simple : espace standard entre les lignes du texte.  Double : ajoute un espace entre les lignes du texte.  Multiple : définit les valeurs d’interligne entre simple ou double, ou supérieure à un double interligne.  Au moins : l’interligne n’est jamais inférieure à la valeur spécifiée ; elle peut être supérieure afin que les polices les plus grosses ne se chevauchent pas. Utilisez ce réglage lorsque l’espacement entre les lignes doit être fixe, mais un chevauchement de texte n’est pas souhaité si le texte est agrandi.  Entre : la valeur spécifiée est ajoutée ou soustraite à la taille de la police. La modification de la taille de la police entraîne la modification de l’espacement entre une ligne de texte et la suivante. Utilisez cette option pour définir un espacement spécifique entre les lettres ascendantes et descendantes, quelle que soit la taille de la police. Pour ajuster l’écart avant ou après un paragraphe ou une puce : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Dans l’Inspecteur du texte, faites glisser le curseur Avant le paragraphe ou Après le paragraphe. Vous pouvez également saisir une valeur spécifique (par exemple 5 points) dans la zone de texte. Menu local Interligne : cliquez sur les flèches pour choisir l’interligne prédéfinie. Champ Interligne : saisissez une valeur (ou cliquez sur les flèches) pour spécifier l’espacement entre les lignes du texte d’un paragraphe. F2645.book Page 47 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM48 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Pour ajuster l’écart entre des caractères : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Dans l’Inspecteur du texte, faites glisser le curseur Caractère. En glissant le curseur vers la gauche, vous rapprochez les lettres. En le glissant vers la droite, vous les éloignez. Vous pouvez modifier l’espacement entre le texte et l’élément qui le contient (zone de texte, figure ou cellule). Cet écart est appelé “encart de marge”. La valeur spécifiée est uniformément appliquée autour du texte. Remarque : Il est impossible d’appliquer l’encart de marge à un texte à puces. Pour ajuster l’espace autour du texte : 1 Sélectionnez le texte. 2 Dans l’Inspecteur du texte, faites glisser le curseur Insérer une marge, saisissez une valeur dans la zone Encart de marge (ou cliquez sur les flèches) et appuyez sur Retour. Pour modifier le symbole des puces : 1 Sélectionnez le texte où se trouve la puce à modifier ou sélectionnez une zone de corps de texte pour modifier toutes les puces. 2 Dans l’Inspecteur du texte, cliquez sur Puces et numérotation. 3 Choisissez une option dans le menu local. Pour certaines options, vous pouvez ajuster la taille et l’alignement vertical en utilisant les champs à droite de l’écran.  Puces de texte : choisissez une option dans le menu local de style de puces ou saisissez le ou les caractères que vous souhaitez utiliser (n’importe quel caractère du clavier) dans la zone de texte. Pour changer la couleur d’une puce, cliquez sur le cadre de couleur et choisissez une couleur dans la fenêtre Couleurs.  Puces d’image : choisissez l’une des images proposées.  Image personnalisée : sélectionnez l’une des images de vos fichiers image ou faites glisser une image du Finder ou du navigateur de média dans le cadre d’images. La plupart des images doivent être mises à très petite échelle pour être utilisées comme puces de texte. Spécifiez la valeur de l’espace autour du texte. F2645.book Page 48 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 49  Chiffres :choisissez un format dans le menu local Style de chiffre.  Pas de puces : utilisez cette option pour créer du texte sans puces. (Vous pouvez utiliser des zones de texte libres à la place, mais il est impossible d’afficher ou d’imprimer ce type de texte en mode structure.) Important : Sélectionnez la case Adapter au texte pour conserver le rapport puce/ texte spécifié dans le champ Taille, même si vous modifiez la taille de la police. Pour ajuster l’alignement vertical d’une puce (par rapport à son texte) : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Dans la sous-fenêtre Puces et numérotation de l’Inspecteur du texte, saisissez une valeur dans la zone Aligner (ou cliquez sur les flèches). Réglage des mises en retrait du texte et des taquets de tabulation Toutes les zones de texte ont des mises en retraits par défaut et des tabulations prédéfinies. Pour afficher les marqueurs de mise en retrait et de tabulation sur la règle horizontale, choisissez Afficher > Afficher les règles et sélectionnez du texte dans une diapositive. Faites glisser ces marqueurs pour modifier les mises en retrait et les tabulations. Sélectionnez le type de puces, le style, la couleur, la position et la taille. Cliquez pour mettre en forme les puces. Cliquez sur la règle pour créer une tabulation. Double-cliquez sur la tabulation pour en modifier le type. Ces marqueurs indiquent l’alignement gauche de la puce, la première ligne du texte à puces et les lignes suivantes. F2645.book Page 49 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM50 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Pour créer une tabulation : 1 Cliquez sur le texte à ajuster. 2 Cliquez sur la règle horizontale et faites glisser le taquet de tabulation à l’endroit souhaité. Pour modifier le type de tabulation : m Tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, cliquez sur la tabulation et choisissez un type de tabulation dans le menu contextuel. Vous pouvez également double-cliquer sur la tabulation jusqu’à ce que le type de tabulation désiré apparaisse. Pour insérer un type de tabulation dans un texte à puces ou le texte d’un tableau : m Appuyez simultanément sur les touches Option et Tab. Vous pouvez également ajuster les mises en retrait d’un texte à puces. Vous pouvez spécifier l’endroit où vous souhaitez voir apparaître le bord gauche d’une puce (vous obtenez ainsi, par exemple, des sous-puces en retrait), l’écart entre la puce et le texte et l’endroit où placer un texte à puces renvoyé à la ligne. Pour régler la mise en retrait d’un texte à puces : 1 Sélectionnez le texte à puces que vous souhaitez régler. 2 Pour régler le bord gauche de la puce, faites glisser le carré. 3 Pour marquer l’endroit où vous souhaitez que le texte commence après la puce, faites glisser le rectangle. Faites votre choix parmi l’ensemble de ces types de tabulation. Faites glisser pour régler le bord gauche du texte renvoyé à la ligne. Faites glisser pour régler le bord gauche de la puce. Faites glisser pour régler le bord gauche de du texte situé après la puce. F2645.book Page 50 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 51 4 Pour régler la marge gauche du texte renvoyé à la ligne, faites glisser la flèche vers le bas la plus à gauche. 5 Pour régler la marge droite, faites glisser la flèche vers le bas la plus à droite. Ajout d’images Vous pouvez ajouter de nombreux types de graphismes à votre présentation, dont des photos, des fichiers image créés avec d’autres applications et des objets simples qu’il est possible de dessiner directement dans Keynote. Keynote est compatible avec tous les formats de fichiers image standard, et notamment avec les formats suivants :  PICT  GIF  TIFF  JPEG  PDF  MOV Ajout de figures Il est possible de dessiner des figures (rectangles, rectangles arrondis, ellipses, triangles et flèches) directement dans Keynote. Pour ajouter une figure : 1 Choisissez Insérer > [figure] (ou cliquez sur Figures dans la barre d’outils et choisissez une figure). 2 Faites glisser les poignées de sélection pour redimensionner la figure. Vous pouvez également dessiner des figures de la taille que vous souhaitez dans le canevas de la diapo. Pour créer une figure dans le canevas : 1 Maintenez la touche Option enfoncée tout en cliquant sur Figures dans la barre d’outils et choisissez une figure. 2 Relâchez la touche Option et déplacez le pointeur au-dessus du canevas jusqu’à ce qu’il se transforme en réticule. F2645.book Page 51 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM52 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 3 Faites-le glisser dans le canevas de la diapo pour créer la figure. Pour imposer la figure (par exemple, pour que les trois côtés d’un triangle soient égaux entre eux), maintenez la touche Maj enfoncée pendant que vous faites glisser. Ajout de texte à des figures Vous pouvez ajouter du texte à n’importe quel type de figure. Pour ajouter du texte à une figure : m Double-cliquez sur la figure souhaitée et saisissez votre texte. Vous pouvez mettre en forme le texte à l’intérieur d’une figure tout comme vous le feriez avec tout autre type de texte. S’il y a plus de texte que le texte qui apparaît dans la figure, l’indicateur de découpage (+) apparaît. Vous pouvez afficher le reste du texte en redimensionnant la figure. Il est possible de changer les couleurs de la ligne et du remplissage d’objets dessinés. Pour plus d’informations, consultez le chapitre 4, “Modification des propriétés des objets”. Ajout d’images d’iPhoto Vous pouvez faire glisser des images directement du navigateur de média (ou de votre photothèque iPhoto) dans une diapositive. Pour ajouter une image du navigateur de média : 1 Choisissez Afficher > Afficher le navigateur de média. 2 Choisissez iPhoto dans le menu local. 3 Faites glisser la photo dans la diapo. Le “+” indique que la figure contient plus de texte que le texte affiché. Pour afficher le reste du texte, redimensionnez l’objet. F2645.book Page 52 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 53 Ajout d’autres graphismes externes Vous pouvez facilement ajouter des fichiers image créés dans d’autres applications à vos diapos Keynote. Pour ajouter un fichier image d’une autre origine : m Choisissez Insérer > Choisissez le fichier et sélectionnez-le (ou faites glisser le fichier du Finder dans votre diapositive). Vous pouvez aussi ajuster l’opacité et l’ombre des objets graphiques ainsi qu’effectuer des réglages précis de leur positionnement et de leur orientation dans la diapositive. Pour en savoir plus, voir le chapitre 4, “Modification des propriétés des objets”. Utilisation de fichiers PDF en tant qu’images Si vous souhaitez fortement agrandir ou réduire les dimensions d’une image, vous pouvez la convertir en fichier PDF avant de l’insérer dans Keynote. Les fichiers PDF conservent leur précision même lorsqu’ils sont fortement redimensionnés. Ce n’est pas le cas d’autres types de fichiers, qui peuvent perdre de leur clarté lorsqu’ils sont agrandis ou réduits. Les fichiers PDF sont la solution parfaite pour transférer des données tabulaires de document Excel ou AppleWorks dans Keynote. Si vous désirez afficher dans votre diaporama des tableaux mis en forme dans ces applications, vous pouvez enregistrer votre feuille Excel en tant que fichier PDF puis insérer ce fichier PDF dans une diapositive comme vous le feriez avec n’importe quel autre fichier graphique externe. Pour convertir un fichier Excel ou AppleWorks en fichier PDF : 1 Si vous convertissez une feuille de calcul Excel, sélectionnez la partie des cellules que vous souhaitez afficher dans votre diaporama. 2 Choisissez Fichier > Imprimer. 3 Si vous convertissez une feuille de calcul Excel, choisissez Sélection (au lieu de Feuilles actives). 4 choisissez Options de sortie dans le menu local Copies et pages et cochez la case Enregistrer comme fichier. F2645.book Page 53 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM54 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 5 Choisissez PDF dans le menu local Format. 6 Cliquez sur Enregistrer comme PDF. 7 Dans la zone de dialogue Enregistrer, attribuez un nom au fichier PDF et sélectionnez un emplacement puis cliquez sur Enregistrer. Il est également possible d’insérer d’autres types d’objets, par exemple des séquences, des graphiques, des tableaux, des liens hypertexte et des pages Web. Pour en savoir plus, consultez les sections “Ajout d’une séquence ou d’une animation” à la page 64 et “Ajout de pages Web et de liens” à la page 66 ainsi que le chapitre 5, “Création de tables” et le chapitre 6, “Création de graphiques”. Redimensionnement, déplacement et superposition d’objets Une fois qu’un texte ou des graphismes se trouvent dans le canevas, leur comportement est à peu de chose près le même. Ils peuvent être déplacés en avant ou en arrière les uns par rapport aux autres, et mis en forme ou manipulés de façon similaire. Pour déplacer un objet : m Cliquez sur l’objet pour le sélectionner (les poignées de sélection apparaissent) puis faites-le glisser. Évitez de faire glisser l’objet à l’aide des poignées de sélection pour éviter de le redimensionner. Choisissez Options de sortie dans ce menu local. Cliquez pour enregistrer le fichier en tant que PDF. Sélectionnez Enregistrer comme fichier. Choisissez PDF. F2645.book Page 54 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 55 Pour redimensionner un objet : 1 Cliquez sur l’objet pour le sélectionner. Si du texte est sélectionné, vous pouvez sélectionner la zone de texte, la figure ou la cellule en appuyant simultanément sur les touches Commande et Retour. 2 Approchez le pointeur d’une poignée de sélection et attendez qu’il se transforme en une flèche bidirectionnelle. 3 Faites glisser la poignée de sélection pour agrandir ou réduire l’objet. Pour redimensionner l’objet à partir de son centre, maintenez la touche Option enfoncée et faites glisser la souris. Pour conserver les proportions de l’objet même s’il est agrandi ou rétréci, maintenez la touche Maj enfoncée et faites glisser la souris. Pour placer un objet devant ou derrière un autre objet dans le canevas : 1 Sélectionnez l’objet que vous souhaitez déplacer. 2 Sélectionnez Disposition > Avancer d’un plan ou Reculer d’un plan. 3 Répétez l’étape 2 jusqu’à ce que l’objet se trouve dans la position souhaitée. 4 Pour déplacer un objet au premier ou au dernier niveau des objets superposés, choisissez Disposition > Placer au premier plan ou Placer à l’arrière-plan. Remarque : Vous pouvez ajouter les boutons Plan sup. et Plan inf. à la barre d’outils ; choisissez Afficher > Personnaliser la barre d’outils. Pour faire pivoter un objet : 1 Sélectionnez l’objet. 2 Maintenez la touche Commande enfoncée et déplacez le pointeur sur une poignée de sélection jusqu’à ce qu’il se transforme en double flèche courbée. Ces boutons déplacent un objet au premier niveau ou au dernier niveau. Ces boutons déplacent un objet en l’avançant ou en le reculant d’un plan. F2645.book Page 55 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM56 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 3 Faites glisser la poignée de sélection pour faire pivoter l’objet. Vous pouvez également utiliser la molette Rotation ou le champ Angle dans l’Inspecteur des mesures. Rognage (masquage) d’images Le rognage d’image consiste à supprimer des parties d’image. Keynote permet d’obtenir cet effet de rognage sans modifier l’image originale. Ce processus porte le nom de masquage. Pour appliquer un masque à une image : 1 Sélectionnez une image et choisissez Format > Masquer. Un masque apparaît sur l’image avec une “fenêtre” ajustable au centre. 2 Faites glisser la fenêtre pour la repositionner ; faites glisser les poignées de sélection pour afficher la partie de l’image de votre choix. Vous pouvez également faire glisser l’image afin de la recentrer dans la fenêtre Masquer.  Maintenez la touche Maj enfoncée tout en faisant glisser les poignées de sélection pour conserver les proportions de la fenêtre.  Maintenez la touche Commande enfoncée tout en faisant glisser les poignées de sélection pour faire pivoter la fenêtre. (Pour en savoir plus sur la manipulation des objets au moyen des poignées de sélection, consultez la partie “Redimensionnement, déplacement et superposition d’objets” à la page 54.) 3 Appuyez sur Retour ou double-cliquez sur l’image pour quitter le mode Masquer. Remarque : Si vous masquez régulièrement des objets, vous pouvez ajouter un bouton Masquer à la barre d’outils en choisissant Afficher > Personnaliser la barre d’outils. Pour passer à nouveau au mode de masquage pour une image masquée : 1 Double-cliquez sur l’image. L’image masquée est sélectionnée. 2 Pour sélectionner la fenêtre Masquer, cliquez sur l’image à présenter. F2645.book Page 56 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 57 3 Faites-la glisser pour redimensionner et positionner l’image et la fenêtre de masquage pour afficher la partie de l’image de votre choix. Pour ne plus masquer une image (pour faire apparaître toute l’image) : m Sélectionnez l’image et choisissez Format > Ne plus masquer. Regroupement et verrouillage d’objets Regroupez des objets de sorte qu’ils puissent être déplacés, copiés et orientés comme s’ils ne formaient qu’un seul objet. Verrouillez les objets sur le canevas afin d’éviter de les déplacer par inadvertance au cours de votre travail. Remarque : Une fois des objets regroupés, il est impossible de modifier individuellement les objets du groupe à moins de les dissocier. Déverrouillez les objets pour pouvoir les modifier. Pour regrouper des objets : 1 Maintenez la touche Commande (ou Maj) enfoncée tout en sélectionnant les objets que vous désirez regrouper sur le canevas. 2 Choisissez Disposition > Associer (ou cliquez sur Associer dans la barre d’outils). Pour dissocier un objet regroupé : m Sélectionnez l’objet et choisissez Disposition > Dissocier (ou cliquez sur Dissocier dans la barre d’outils). Remarque : Si vous groupez un objet comportant un effet de composition, l’effet est supprimé. Séparer un objet groupé comportant une composition supprime l’effet de composition. Pour verrouiller des objets sur le canevas : 1 Maintenez la touche Commande (ou Maj) enfoncée tout en sélectionnant les objets que vous désirez verrouiller sur le canevas. 2 Choisissez Disposition > Verrouiller. Pour déverrouiller un objet : m Sélectionnez l’objet et choisissez Disposition > Déverrouiller. Remarque : Si vous verrouillez et déverrouillez des objets régulièrement, vous pouvez ajouter les boutons Verrouiller et Déverrouiller dans la barre d’outils en choisissant Afficher > Personnaliser la barre d’outils. F2645.book Page 57 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM58 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Manipulation de cadres photo (graphismes de canal alpha) Les thèmes de Keynote vous proposent des “cadres photo” dans lesquels vous pouvez placer vos images. Vous pouvez ainsi encadrer vos images. Cet effet est créé à l’aide d’un graphisme (le cadre de la photo) qui contient une zone transparente laissant apparaître votre image. Cette zone est créée à l’aide d’un canal alpha (un mode de définition de la transparence) ; un graphisme de canal alpha est une image qui contient une zone transparente. Les graphismes de canal alpha peuvent également servir à créer une transparence autour d’une image aux bordures irrégulières, par exemple un arbre ; ceci évite que l’image soit entourée d’une zone rectangulaire blanche. Pour placer une image derrière une fenêtre de cadre photo dans un thème Keynote : 1 Faites glisser l’image du navigateur de média ou du Finder vers une fenêtre découpée sur le canevas de la diapo. 2 Pour redimensionner l’image à l’intérieur du cadre, faites glisser l’une des poignées de sélection. 3 Faites glisser l’image pour ajuster sa position dans la fenêtre. Votre photo est placée derrière le graphisme de canal alpha et peut être vue à travers sa région transparente comme si elle se trouvait dans un cadre de photo. Ce premier plan texturé sur lequel figurent des coins de photo et une bordure blanche est un graphisme de canal alpha. La zone située entre les coins de photo est un canal alpha transparent. F2645.book Page 58 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 59 Importation de graphismes de canal alpha dans Keynote Une fois que vous avez importé une image de canal alpha dans Keynote, vous n’avez plus qu’à laisser la transparence faire son travail. Il vous suffit de la positionner, de la manipuler et de la déplacer vers l’avant ou l’arrière comme vous le feriez avec n’importe quelle autre image. De nombreux fichiers PDF, TIFF et PSD contiennent des graphismes de canal alpha. Pour créer des images de canal alpha, vous pouvez utiliser plusieurs applications, notamment Adobe Photoshop, Corel Draw, Adobe Illustrator et Adobe Acrobat. Lisez les instructions accompagnant ces applications pour savoir comment créer des images de canal alpha. Pour savoir comment créer un cadre dans Keynote à partir d’un graphisme importé de canal alpha, consultez la section “Superposition d’objets en arrière-plan et d’objets sur les diapositives” à la page 150. Ajout d’audio et d’autres médias Vous pouvez ajouter des fichiers audio à votre projet, par exemple pour entendre de la musique pendant votre diaporama ou pour accompagner chaque diapo d’un commentaire. Vous pouvez également ajouter des fichiers vidéo ou des séquences Flash à afficher dans une diapo. Keynote est compatible avec tous les types de fichiers QuickTime, et notamment avec les types suivants :  MOV  FLASH  MP3  MP4  AIFF  AAC  MPEG-4 F2645.book Page 59 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM60 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Important : Lorsque vous ajoutez un fichier multimédia à un diaporama, le fichier n’est pas automatiquement inclus dans le document Keynote. Cette fonctionnalité évite que le document Keynote ne devienne trop volumineux. Tant que vous lisez le diaporama sur l’ordinateur où vous l’avez créé, les fichiers multimédias sont lus à l’endroit où vous les avez placés. Néanmoins, si vous souhaitez lire le diaporama sur un ordinateur différent, enregistrez les fichiers multimédias en tant que partie du document pour pouvoir transférer le diaporama vers l’autre ordinateur sans devoir transférer les fichiers multimédias séparément. Pour enregistrer des fichiers multimédias dans votre document Keynote : 1 Choisissez Fichier > Enregistrer sous. 2 Sélectionner Copier l’audio et la vidéo dans le document (vous devrez peut-être cliquer sur le triangle d’affichage de la zone de dialogue Enregistrer pour afficher cette case). 3 Attribuez un titre au document et trouvez-lui un emplacement, puis cliquez sur Enregistrer. Remarque : Un document contenant des fichiers multimédias est beaucoup plus volumineux ; nous vous recommandons d’enregistrer les fichiers multimédias dans le document seulement juste avant de déplacer ou d’envoyer votre diaporama. Utilisation du navigateur de média Le navigateur de média répertorie tous les fichiers multimédias dans vos bibliothè- ques iPhoto et iTunes, ainsi que dans votre dossier Séquences. Vous pouvez faire glisser un élément du navigateur de média vers une diapo ou vers un cadre d’image dans l’un des inspecteurs. F2645.book Page 60 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 61 Pour ouvrir le navigateur de média : m Choisissez Afficher > Afficher le navigateur de média (ou cliquez sur Média dans la barre d’outils). Choisissez iTunes, iPhoto ou Séquences. Faites glisser une vignette vers une diapo ou un cadre d’image dans l’un des inspecteurs. Rechercher un fichier par son nom. Sélectionnez un album. F2645.book Page 61 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM62 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Ajout d’un commentaire et d’autre audio Vous pouvez ajouter de la musique, (un fichier ou une liste de lecture de votre bibliothèque musicale iTunes ou tout autre fichier audio) à un document Keynote. Vous pouvez ajouter du son à tout le diaporama comme bande sonore, ou à une seule diapo. Si vous ajoutez une bande sonore, la musique commencera en même temps que le diaporama. Vous pouvez spécifier si vous souhaitez lire le fichier une ou plusieurs fois (vous pouvez également l’arrêter). Si vous ajoutez un fichier audio à une diapo individuelle, le fichier audio démarre lorsque la diapo sélectionnée s’affiche, et s’arrête lorsque vous passez à la suivante. Vous pouvez par exemple enregistrer un commentaire sous forme de fichier MP3 pour chaque diapo ; cette technique est particulièrement utile pour exporter votre diaporama sous forme de séquence à lecture automatique QuickTime (pour plus d’informations, consultez la section “QuickTime” à la page 143). Remarque : Pour être sûr que l’audio est lu sur les autres ordinateurs, sélectionnez “Copier l’audio et la vidéo dans le document”. Pour afficher cette option dans la zone de dialogue Enregistrer, vous devez d’abord cliquer sur le triangle d’affichage. Pour plus d’informations, consultez la section “Ajout d’audio et d’autres médias” à la page 59. Pour ajouter une bande sonore : 1 Ouvrez l’Inspecteur des documents. F2645.book Page 62 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 63 2 Cliquez sur Bibliothèque iTunes dans la zone Audio. 3 Faites glisser un fichier audio ou une liste de lecture du navigateur de média dans le cadre audio de l’Inspecteur des documents. Remarque : Vous pouvez également faire glisser un fichier audio du Finder. 4 Pour répéter le fichier audio tout au long de votre présentation, choisissez Lecture en boucle dans le menu local de l’Inspecteur des documents. Le bouton Inspecteur des documents Écoutez votre fichier audio. Faites glisser un fichier audio à cet endroit pour le lire tout au long du diaporama. Pour répéter le fichier audio, choisissez Lecture en boucle. Réglez le volume de la bande son. F2645.book Page 63 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM64 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Pour ajouter de l’audio à une diapositive : m Cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils, choisissez iTunes dans le menu local et faites glisser un fichier vers le canevas de la diapo. (vous pouvez également faire glisser un fichier du Finder). Vous pouvez contrôler avec plus de précision le démarrage et la fin de la musique en l’insérant dans une composition d’objet que vous déplacez sur l’écran ou que vous supprimez de l’écran. Pour en savoir plus sur la création de compositions d’objets, voir la section “Création de compositions d’objet” à la page 121. Ajout d’une séquence ou d’une animation Vous pouvez inclure des séquences dans vos présentations de diapositives. Une fois la séquence insérée dans une diapo, vous pouvez la redimensionner et la positionner comme vous le feriez avec tout autre objet. Pour ajouter une séquence à une diapo, effectuez l’une des opérations suivantes :  Cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils, choisissez Séquences dans le menu local et faites glisser un fichier vers le canevas. Pour que les séquences apparaissent dans le navigateur de média, elles doivent être placées dans le dossier Séquences du Finder.  Choisissez Insérer > Choisir, sélectionnez le fichier et cliquez sur Insérer.  Faites glisser le fichier vidéo du Finder dans le canevas de la diapo. Lors de votre diaporama, la séquence démarre au moment où la diapo apparaît. Remarque : Pour être sûr que la séquence est lue sur les autres ordinateurs, sélectionnez Copier l’audio et la vidéo dans le document. Pour afficher cette option dans la zone de dialogue Enregistrer, vous devez d’abord cliquer sur le triangle d’affichage. Pour plus d’informations, consultez la section “Ajout d’audio et d’autres médias” à la page 59. F2645.book Page 64 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 65 Réglage des options de lecture des fichiers multimédias Dans l’Inspecteur QuickTime, vous pouvez régler le volume de lecture de l’audio et des séquences de votre diaporama et spécifier le type de lecture de vos fichiers multimédias : une seule fois, en continu ou en boucle dans les deux sens. Pour régler les préférences de lecture des fichiers média : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils) puis cliquez sur le bouton Inspecteur QuickTime. 2 Cliquez sur la séquence pour la sélectionner et faites glisser le curseur Volume. 3 Choisissez une option dans le menu local Répétition. Vous pouvez également spécifier l’image de la séquence à afficher sur la diapo (“l’affiche”) en attendant le démarrage de la séquence. Pour configurer l’affiche d’une séquence : 1 Cliquez sur la séquence pour la sélectionner. 2 Dans I’Inspecteur QuickTime, faites glisser le curseur Affiche jusqu’à ce que l’image désirée s’affiche. Le bouton Inspecteur QuickTime Réglez les options de répétition de la lecture. Utilisez ces commandes pour visionner la séquence tout en modifiant votre diaporama. Réglez le volume de lecture. Sélectionnez l’image à afficher en attendant le démarrage de la lecture de la séquence. F2645.book Page 65 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM66 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Ajout de pages Web et de liens Vous pouvez afficher la capture d’une page Web (appelée “affichage Web”) sur une diapo ; lorsque vous ouvrez le document ou quand le diaporama démarre, Keynote peut effectuer une mise à jour automatique de la capture (l’ordinateur qui exécute le diaporama doit être connecté à Internet). Par défaut, la capture est un lien sur lequel vous pouvez cliquer pendant la présentation afin d’ouvrir la page Web dans un navigateur ; vous pouvez désactiver ce lien dans l’Inspecteur des liens . La flèche bleue signifie que vous pouvez cliquer, lors du diaporama, sur le mode d’affichage Web pour ouvrir une page Web via un navigateur. Insérez une capture de page Web qui se met à jour automatiquement lorsque le diaporama démarre. F2645.book Page 66 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 67 Pour ajouter une capture de page Web à une diapositive : 1 Choisissez Insérer > Affichage Web. 2 Dans l’Inspecteur des liens, saisissez l’URL de la page (www.apple.com, par exemple). La page d’accueil spécifiée dans votre navigateur par défaut est insérée comme texte pour espace réservé. 3 Pour mettre à jour la page Web automatiquement lorsque la présentation démarre, sélectionnez Mettre à jour automatiquement. Si cette option n’est pas sélectionnée, vous pouvez mettre à jour la page Web à tout moment en cliquant sur Mettre à jour. L’image de la page Web est importée en taille réelle mais vous pouvez la redimensionner et la repositionner comme vous le feriez avec tout autre objet. (L’image de la page d’accueil garde la même résolution, mais vous pouvez modifier la taille de l’affichage Web pour n’afficher qu’une partie de l’image.) L’image de la page Web se transforme automatiquement en lien sur lequel vous pouvez cliquer pendant la présentation pour ouvrir la page Web dans un navigateur. Pour désactiver cette fonctionnalité, désélectionnez Activer comme lien. Si cette option est sélectionnée, vous pouvez cliquer sur l’affichage Web pendant la présentation afin d’ouvrir la page Web dans un navigateur. Sélectionnez-la pour mettre à jour l’affichage Web au démarrage du diaporama. F2645.book Page 67 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM68 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Vous pouvez également créer un affichage Web en faisant glisser une URL d’un navigateur vers le canevas de la diapo. Il est également possible d’ajouter des liens (texte, images ou figures) sur lesquels vous pouvez cliquer lors d’une présentation ; voici leurs fonctions :  Atteindre une diapo précise  Ouvrir une page Web sur Internet  Ouvrir un nouveau document Keynote  Ouvrir un message électronique  Quitter le diaporama Pour ajouter un lien : 1 Sélectionnez le texte, la figure, l’image ou la séquence que vous voulez changer en lien hypertexte. 2 Dans l’Inspecteur des liens, sélectionnez Activer comme lien et choisissez une option dans le menu local Lier vers. 3 Saisissez les informations requises. Transformer du texte ou des images en liens permettant d’ouvrir une autre diapo, un document Keynote, une page Web ou un courrier électronique. Le symbole fléché bleu (visible dans le mode de modification) signifie que l’élément est un lien actif. F2645.book Page 68 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 69 Vous pouvez de même faire glisser une URL depuis un navigateur vers un objet dans le canevas pour créer un lien en affichage Web. Par défaut, tout texte commençant par “www,” “ftp” ou “http” que vous saisissez ou faites glisser se transforme automatiquement en lien. Il est possible d’empêcher les URL de se transformer automatiquement en liens. Utilisez ce type d’hyperlien Pour exécuter cette action Remarques Diapositive Passez à une autre diapo de la présentation Choisissez d’afficher la diapo suivante, la précédente, la première ou la dernière, la dernière diapo visionnée ou un numéro de diapo en particulier Page Web Ouvrez la page Web dans un navigateur (par exemple dans Safari) Keynote ouvre le navigateur par défaut (spécifié dans les préférences du navigateur). Fichier Keynote Ouvrez un nouveau document Keynote Si vous transférez la présentation vers un autre ordinateur, vous devez également transférer l’autre document. Message électronique Ouvrez un nouveau courrier électronique et saisissez l’objet et l’adresse Keynote ouvre votre application de messagerie électronique par défaut. Fermeture du diaporama Arrêtez le diaporama Keynote s’ouvre en mode de modification sur la dernière diapo affichée. Pour les liens de texte, si vous souhaitez que la diapo affiche du texte en plus de l’URL, saisissez celui-ci à cet endroit. Sélectionnez le texte au préalable. F2645.book Page 69 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM70 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Pour désactiver la détection automatique des URL : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Général. 2 Dans la section Liens, désélectionnez Détecter automatiquement les adresses électroniques et de page Web. Par défaut, tous les nouveaux liens de texte sont automatiquement soulignés (vous pouvez modifier ce réglage dans les Préférences). En désactivant ce réglage, vous pouvez souligner le texte existant si vous souhaitez l’activer plus tard en tant que lien. Pour activer ou désactiver le soulignement automatique des nouveaux liens : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Général. 2 Dans la section Liens, sélectionnez ou désélectionnez Souligner les liens à la création. Pour souligner un lien manuellement : 1 Sélectionnez le texte à souligner. 2 Cliquez sur Polices dans la barre d’outils et choisissez Simple dans le menu local Souligné (ou choisissez Format > Police > Souligné). Pour présenter seulement les liens, choisissez “Liens uniquement” dans le menu local Présentation dans l’Inspecteur des documents. Pour plus d’informations, consultez la section “Présentations comprenant uniquement des liens” à la page 131. Au cours d’une présentation, le pointeur apparaît uniquement sur les diapos contenant des liens. Vous pouvez modifier ce réglage par défaut et faire en sorte que le pointeur apparaisse à chaque fois que vous déplacez la souris. Pour spécifier quand le pointeur doit apparaître au cours d’une présentation : 1 Choisissez Keynote > Préférences. 2 Cliquez sur Diaporama. 3 Choisissez l’une des options pour afficher le pointeur. F2645.book Page 70 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 71 Modification des dispositions Certains éléments de diapo (par exemple une zone de texte et des espaces réservés d’objets) sont préformatés et placés dans des endroits spécifiques sur chaque modèle de diapo. Il est également possible et facile d’ajouter ces éléments à des diapos individuelles. Pour modifier la disposition d’une diapo : 1 Sélectionnez le modèle de diapositive à modifier. 2 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur et cliquez sur Inspecteur des diapos. 3 Cliquez sur Apparence. 4 Sélectionnez les éléments à ajouter. Remarque : Si vous supprimez l’un de ces éléments sur une diapo, la case de l’Inspecteur des diapos est automatiquement décochée. Si aucun des modèles de diapositive disponibles ne répond à vos besoins, vous pouvez créer un modèle doté des éléments de votre choix puis créer une diapositive à partir de ce modèle. Si vous souhaitez créer des diapos contenant des graphismes, vous pouvez ajouter une zone d’“espace réservé” pour insérer ces derniers. Vous pouvez également ajouter un numéro de diapositive. Pour apprendre à créer des modèles de diapositive, voir le chapitre 9, “Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés”. Pour que graphiques, tableaux et images apparaissent à des endroits précis des diapositives, sélectionnez Espace réservé à l’objet. Le bouton Inspecteur des diapos Sélectionnez les éléments à ajouter à une diapo. F2645.book Page 71 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM72 Chapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données Modification de l’arrière-plan de la diapositive Vous pouvez utiliser une image personnelle comme image d’arrière-plan de chaque diapositive ou changer la couleur d’arrière-plan. Effectuez ces modifications dans l’Inspecteur des diapos. Pour changer l’arrière-plan d’une diapositive : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur pour ouvrir la fenêtre Inspecteur (ou cliquez sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils) et cliquez sur Inspecteur des diapos. 2 Cliquez sur Apparence. 3 Choisissez un type d’arrière-plan dans le menu local Fond des diapos.  L’option Remplissage couleur donne à l’arrière-plan une seule couleur unie. Cliquez sur le cadre de couleurs et choisissez une couleur dans la fenêtre Couleurs.  L’option Remplissage dégradé colore l’arrière-plan avec un dégradé de couleurs. Cliquez sur chaque cadre de couleurs et choisissez des couleurs dans la fenêtre Couleurs.  L’option Remplissage image vous permet d’insérer une image personnelle comme image de fond Cliquez sur Choisir et sélectionnez votre image.  L’option Remplissage image teintée vous permet d’insérer une image personnelle recouverte d’une couleur semi-opaque. Choisissez une couleur ou une image d’arrière-plan. Choisissez un modèle de diapositive. Faites glisser une image à cet endroit depuis le navigateur de média ou le Finder. F2645.book Page 72 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 3 Manipulation de texte, de graphismes et d’autres données 73 4 Quel que soit le remplissage, vous devez choisir une option de mise à l’échelle dans le menu local (voir “Remplissage d’un objet avec une image” à la page 78). Pour en savoir plus sur le travail avec des remplissages d’image, couleur et dégradé, consultez la section “Utilisation de remplissages couleurs et image” à la page 75. Maintien ou annulation des modifications apportées au style Si vous apportez des changements au style et à la mise en forme d’une diapositive et que vous décidez par la suite de revenir aux styles par défaut du thème, il vous est possible de restaurer les styles par défaut de la diapo. Pour restaurer les styles par défaut d’un thème pour une diapo : m Sélectionnez la diapositive et choisissez Format > Revenir au format du modèle pour la diapo. Vous pouvez modifier plusieurs diapos à la fois en les sélectionnant dans le classeur de diapositives. Si vous modifiez le style et la mise en forme de l’ensemble d’un document Keynote et que vous lui appliquez un autre thème, vous pouvez restaurer tous les styles par défaut du thème ou conserver les modifications effectuées. (Par exemple, si vous changez le remplissage de fond de quelques diapos, vous pouvez garder le même remplissage dans le nouveau thème ou utiliser le nouveau remplissage de fond du nouveau thème.) Pour conserver les modifications apportées à un style lors de l’application d’un nouveau thème : 1 Choisissez Fichier > Choisir un thème (ou cliquez sur Thèmes dans la barre d’outils et choisissez Sélecteur de thèmes). 2 Sélectionnez un nouveau thème. 3 Sélectionnez Appliquer les modif. aux thèmes par défaut. 4 Cliquez sur Choisir. F2645.book Page 73 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 74 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM75 4 4 Modification des propriétés des objets Vous souhaitez plus de créativité ? Dans ce chapitre, nous verrons quelles sont les fonctionnalités les plus avancées pour améliorer les graphismes et autres objets de vos présentations. Vous pouvez manipuler directement les propriétés d’objets de type couleur, style et épaisseur de ligne, ombre, opacité et orientation à l’aide des inspecteurs et de la fenêtre Couleurs, comme décrit dans les sections ci-dessous. Utilisation de remplissages couleurs et image Dans Keynote, il est possible de créer des effets intéressants avec de la couleur. Une ombre peut être constituée d’une couleur unie, d’un dégradé de couleur ou même d’une image, par exemple d’une photo ou d’un autre graphisme. Vous pouvez également ajuster l’opacité d’un objet (transparence) ou encore utiliser des effets de remplissage et d’opacité pour modifier les barres individuelles ou les bordures des graphiques sectoriels. Sélection de couleurs Utilisez la fenêtre Couleurs pour sélectionner la couleur du texte, des figures, des arrière-plans et des ombres dans Keynote. Pour ouvrir la fenêtre Couleurs :  Choisissez Afficher > Afficher couleurs (ou cliquez sur Couleurs dans la barre d’outils).  Vous pouvez aussi cliquer sur un cadre de couleurs dans l’une des sous-fenêtres de l’Inspecteur. F2645.book Page 75 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM76 Chapitre 4 Modification des propriétés des objets Vous pouvez utiliser la molette de couleurs de la fenêtre Couleurs pour sélectionner des couleurs. Votre sélection de couleur apparaît dans le cadre situé en haut de la fenêtre Couleurs. Vous pouvez conserver cette couleur pour un usage ultérieur en la plaçant dans la palette de couleurs Pour ouvrir la palette de couleurs : m Faites glisser la poignée située en bas de la fenêtre Couleurs. Pour enregistrer une couleur dans la palette de couleurs : m Faites glisser la couleur du cadre de couleurs dans la palette de couleurs. Pour appliquer à un objet du canevas une couleur à partir de la fenêtre Couleurs, vous devez placer la couleur dans le cadre de couleurs approprié de la sous-fenêtre d’un des inspecteurs. Pour supprimer une couleur de la palette de couleurs : m Faites glisser un carré blanc sur la couleur que vous voulez supprimer. Pour appliquer une couleur à un objet du canevas, effectuez une des opérations suivantes :  Sélectionnez un cadre de couleurs dans l’une des sous-fenêtres de l’Inspecteur, puis cliquez sur une couleur dans la molette de couleurs.  Faites glisser une couleur de la palette de couleurs dans un cadre de couleurs de l’une des sous-fenêtres d’inspecteur. La couleur sélectionnée dans la molette de couleurs apparaît dans ce cadre de couleurs. Utilisez ce curseur pour afficher des nuances plus claires ou plus sombres dans la molette de couleurs. Faites glisser les couleurs du cadre de couleurs afin de les conserver dans la palette de couleurs. Cliquez pour sélectionner une couleur dans la molette de couleurs. Faites glisser la poignée pour ouvrir la palette de couleurs. F2645.book Page 76 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 4 Modification des propriétés des objets 77  Faites glisser la couleur de la palette sur un des objets de la diapo. Pour modifier la couleur d’un objet, utilisez L’Inspecteur des graphismes. Pour ouvrir l’Inspecteur des graphismes : m Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils), puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. Remplissage d’un objet avec de la couleur Les objets peuvent être remplis d’une couleur unie ou d’un dégradé de couleurs (deux couleurs graduellement combinées). Pour choisir une couleur unie de remplissage pour un objet : 1 Dans le canevas, sélectionnez l’objet dont vous désirez changer la couleur. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Remplissage couleur dans le menu local Remplissage. 3 Cliquez sur le cadre de couleurs sous le menu local pour ouvrir la fenêtre Couleurs. 4 Sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. Pour remplir un objet avec un dégradé de couleurs : 1 Dans le canevas, sélectionnez l’objet dont vous désirez changer la couleur. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Remplissage du dégradé dans le menu local Remplissage. Remplissez un objet dessiné d’une couleur unie, d’un dégradé de couleurs, d’une image ou d’une image teintée. Le bouton Inspecteur des graphismes F2645.book Page 77 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM78 Chapitre 4 Modification des propriétés des objets 3 Cliquez sur chaque cadre de couleurs et choisissez une couleur dans la fenêtre Couleurs pour définir le dégradé. 4 Pour inverser le dégradé, cliquez sur la double flèche. 5 Modifiez le sens du dégradé à l’aide de la molette Angle et des flèches. Remplissage d’un objet avec une image Vous pouvez insérer une image dans une forme dessinée ou dans une cellule de tableau. Pour remplir un objet avec une image : 1 Sélectionnez l’objet dans lequel vous désirez insérer une image. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Remplissage image ou Remplissage image teintée dans le menu local Remplissage, puis sélectionnez une image. 3 Pour changer d’image, cliquez sur Choisir, sélectionnez l’image et cliquez sur Ouvrir (ou faites glisser le fichier image du Navigateur de média ou du Finder vers le cadre d’images de l’Inspecteur des graphismes). 4 Choisissez une option de mise à l’échelle dans le menu local. Établissez le sens du dégradé à l’aide de la molette Angle, ou en tapant une valeur. Cliquez sur la double flèche pour inverser le dégradé. Cliquez sur chaque cadre de couleurs pour choisir les couleurs. Utilisez le menu local afin de choisir une option de mise à l’échelle pour l’image contenue dans l’objet. Pour changer l’image, faites glisser un fichier du navigateur de média ou du Finder vers le cadre d’images. F2645.book Page 78 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 4 Modification des propriétés des objets 79  L’option Ajuster redimensionne l’image afin de l’adapter au mieux aux dimensions de l’objet. Si l’objet a une forme différente de celle de l’image d’origine, certaines portions de cette dernière ne seront peut-être pas visibles et des espaces vides seront également susceptibles d’apparaître autour de l’image.  L’option Ajuster fait paraître l’image plus grande ou plus petite en la dimensionnant de façon à ne laisser aucun espace autour d’elle, même si elle n’a pas la même forme que l’objet.  L’option Étirer dimensionne l’image pour qu’elle s’adapte à la taille de l’objet mais la déforme si ce dernier a une forme différente de l’image originale.  L’option Dimensions d’origine place l’image dans l’objet sans altérer ses dimensions d’origine. Si l’image est plus grande que l’objet, seule une partie de l’image est visible dans l’objet. Si l’image est plus petite que l’objet, des espaces vides sont visibles autour d’elle.  L’option Mosaïque répète l’image dans l’objet si celle-ci est plus petite que l’objet. Si l’image est plus grande que l’objet, seule une partie de l’image est visible dans l’objet. Dimensions d’origine Ajuster Remplir Étirer Mosaïque (petite image) Mosaïque (grande image) F2645.book Page 79 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM80 Chapitre 4 Modification des propriétés des objets Modification du style de ligne et de l’emplacement Vous pouvez choisir le style et la couleur des bordures d’un objet dessiné ou vous pouvez spécifier que vous ne souhaitez pas de bordures. Vous pouvez configurer le style de ligne et la couleur des bordures d’un objet à l’aide de l’Inspecteur des graphismes et de la fenêtre Couleurs. Pour configurer le style et la couleur de la ligne d’un objet : 1 Sélectionnez l’objet que vous souhaitez modifier. 2 Choisissez un style de ligne (ou Aucun) dans le menu local Trait de l’Inspecteur des graphismes. 3 Pour modifier l’épaisseur de la ligne, saisissez une valeur dans le champ Taille du trait (ou cliquez sur les flèches). 4 Pour modifier la couleur de la ligne, cliquez sur le cadre de couleurs et sélectionnez une couleur. 5 Pour définir des extrémités à la ligne, par exemple des pointes de flèche ou des cercles, choisissez des points de fin de ligne gauche et droit dans les menus locaux. Remarque : Keynote fournit également des figures sous forme de flèches simples et de flèches à double pointe. Vous pouvez les ajouter à l’aide du menu Insérer ou du bouton Figures situé sur la barre d’outils. Vous pouvez régler précisément la position d’une ligne via l’Inspecteur des mesures. Choisissez des extré- mités de ligne dans ces menus locaux. Cliquez sur le cadre de couleurs pour choisir une couleur de ligne. Saisissez dans ce champ l’épaisseur de ligne voulue (remarque : “px” signifie pixels). Choisissez une ligne continue, en pointillé, avec tirets, ou même aucune ligne. F2645.book Page 80 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 4 Modification des propriétés des objets 81 Pour régler précisément la position d’une ligne : 1 Sélectionnez la ligne. 2 Dans l’Inspecteur des mesures, saisissez les abscisses et les ordonnées des points de départ et d’arrivée de la ligne. Ajout d’ombres Les ombres donnent à votre diapositive une impression de profondeur. Grâce à l’Inspecteur des graphismes, vous pouvez créer un grand nombre d’effets d’ombre mais aussi éliminer l’ombre d’un objet. L’ombre de cet objet possède une valeur de décalage élevée. L’ombre de cet objet possède le facteur de flou le plus bas. Cet objet a une couleur d’ombre différente. L’ombre de cet objet possède un facteur de flou élevé. Cet objet possède des propriétés d’ombre par défaut. L’ombre de cet objet a été réglé sur un angle différent. F2645.book Page 81 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM82 Chapitre 4 Modification des propriétés des objets Pour appliquer une ombre à un objet ou pour éliminer une ombre : 1 Sélectionnez l’objet que vous souhaitez modifier. 2 Sélectionnez la case Ombre de l’Inspecteur des graphismes pour ajouter une ombre à l’objet. Désélectionnez la case Ombre pour éliminer l’ombre. 3 Réglez l’angle de l’ombre à l’aide de la molette Angle. 4 Réglez le décalage de l’ombre en saisissant un nombre dans le champ Décalage (ou cliquez sur les flèches pour augmenter ou réduire ce nombre). Une valeur de décalage d’ombre élevée fait apparaître l’ombre de votre objet plus longue et légèrement écartée de ce dernier. 5 Réglez le flou de l’ombre en saisissant un nombre dans le champ Flou (ou cliquez sur les flèches). Une valeur de flou élevée fait apparaître l’ombre de votre objet plus diffuse tandis qu’une valeur basse donne aux contours de ce dernier plus de netteté. 6 Réglez l’opacité de l’ombre en saisissant un nombre dans le champ Opacité (ne pas confondre l’opacité de l’ombre avec l’opacité d’objet, que l’on règle à l’aide du curseur Opacité en bas de l’Inspecteur des graphismes). 7 Pour modifier la couleur de l’ombre, cliquez sur le cadre de couleurs et sélectionnez une couleur. Modifiez l’angle de l’ombre avec la molette Angle. Les champs Décalage, Flou et Opacité peuvent modifier l’effet de l’ombre (voir ci-dessus). Sélectionnez cette case pour ajouter une ombre à l’objet sélectionné. Cliquez dessus pour modifier la couleur de l’ombre. F2645.book Page 82 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 4 Modification des propriétés des objets 83 Ajustage de l’opacité Vous pouvez créer des effets intéressants en rendant les objets plus ou moins opaques. Par exemple, si vous placez un objet à faible valeur d’opacité sur un autre objet, ce dernier apparaît en transparence. En fonction du degré d’opacité que vous choisissez, les objets se trouvant derrière d’autres objets peuvent être très visibles, ou partiellement ou complètement masqués (avec une opacité de 100 %). Il est possible de changer les réglages d’opacité de tous les objets visuels se trouvant dans le canevas, et notamment des figures dessinées, des images (et autres fichiers d’images) et des séquences. Réglez l’opacité de l’objet dans l’Inspecteur des graphismes. Pour modifier l’opacité d’un objet : 1 Sélectionnez l’objet. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, faites glisser le curseur Puces. Remarque : Vous pouvez définir l’opacité de la couleur de remplissage des formes dessinées indépendamment de l’opacité de l’objet. Si vous déplacez le curseur Opacité dans la fenêtre Couleurs afin de modifier une couleur de remplissage, la valeur d’opacité équivaut à une opacité d’objet de 100 %. Si vous modifiez l’opacité de l’objet dans l’Inspecteur des graphismes, l’opacité est la même que celle réglée dans la fenêtre Couleurs. L’opacité de ce cercle est réglée sur 100%. La couleur de remplissage est réglée sur 50 % dans la fenêtre Couleurs. L’opacité des contours du cercle est réglée sur 100 % dans la fenêtre Couleurs. L’opacité de ce cercle est réglée sur 100%. L’opacité de ce cercle est réglée sur 50%. F2645.book Page 83 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM84 Chapitre 4 Modification des propriétés des objets Modification de l’orientation d’un objet Vous pouvez faire pivoter ou tourner tout type d’objet à l’aide de l’Inspecteur des mesures. Ainsi, si vous souhaitez utiliser l’image d’une flèche et que vous désirez qu’elle pointe dans plusieurs directions, vous pouvez inverser sa direction verticalement ou horizontalement ou utiliser n’importe quel angle pour la faire pointer. Pour ouvrir l’Inspecteur des mesures : m Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils), puis cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures. Pour faire pivoter ou tourner un objet : 1 Sélectionnez l’objet que vous voulez faire pivoter. 2 Dans l’Inspecteur des mesures, utilisez la molette Rotation pour définir l’orientation de l’objet ou cliquez sur les boutons Miroir (horizontal ou vertical) pour le retourner horizontalement ou verticalement. Vous pouvez également spécifier l’angle en saisissant un chiffre dans le champ Angle. Remarque : Ajoutez les boutons Miroir vertical et Miroir horizontal à la barre d’outils en choisissant Afficher > Personnaliser la barre d’outils. Faites pivoter une image selon un axe vertical ou horizontal à l’aide de ces boutons. Faites tourner un objet avec cette molette. Redimensionnez les objets de façon précise en spécifiant leur hauteur et leur largeur. Cliquez sur un objet redimensionné pour lui rendre ses dimensions d’origine. Placez un objet précisé- ment dans le canevas en spécifiant des coordonnées X et Y. Le nom de l’image ou de la séquence sélectionnée s’affiche. F2645.book Page 84 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 4 Modification des propriétés des objets 85 Modification de la taille et de l’emplacement d’un objet Pour régler précisément la taille et la position d’un objet du canevas, vous pouvez faire glisser l’objet et ses poignées de sélection ou utiliser l’Inspecteur des mesures. Pour régler précisément la taille d’un objet : 1 Sélectionnez l’objet que vous voulez redimensionner. 2 Dans l’Inspecteur des mesures, saisissez un chiffre dans les champs Largeur et Hauteur (ou cliquez sur les flèches pour augmenter ou réduire le chiffre). Pour conserver le rapport largeur/hauteur d’un objet redimensionné : m Sélectionnez Conserver les proportions ou maintenez la touche Maj enfoncée et faites glisser une poignée de sélection. Pour redonner à un objet ses dimensions d’origine: m Sélectionnez l’objet et cliquez sur Dimensions d’origine dans l’Inspecteur des mesures. Pour régler précisément la position d’un objet : 1 Sélectionnez l’objet que vous désirez positionner. 2 Dans l’Inspecteur des mesures, saisissez les valeurs X et Y dans le champ Position. Les coordonnées spécifiées déterminent la position de l’angle supérieur gauche de l’objet.  La valeur X se mesure à partir du bord gauche du canevas.  La valeur Y se mesure à partir du bord droit du canevas. Les coordonnées X et Y spécifient l’emplacement de l’angle supérieur gauche de la zone de l’objet. S’il s’agit d’un objet que vous avez fait pivoter, les coordonnées X et Y spécifient l’emplacement du nouvel angle supérieur gauche. Sélectionnez pour conserver les proportions de l’objet redimensionné. F2645.book Page 85 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 86 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM87 5 5 Création de tables Les tableaux servent à comparer des groupes de données ou des informations d’organisation. Ce chapitre présente les éléments de base de la création de tableaux. Keynote offre des fonctionnalités puissantes qui permettent de mettre en valeur des tableaux essentiels, contenant du texte ou des graphismes. Ajout d’un tableau Pour placer un tableau dans une diapositive : 1 Choisissez Insérer > Tableau (ou cliquez sur Tableau dans la barre d’outils). 2 Pour redimensionner le tableau, faites glisser la poignée de sélection. 3 Pour repositionner le tableau, faites-le glisser vers l’emplacement qui vous convient. Vous pouvez également créer un tableau dans le canevas. Pour créer un tableau dans le canevas : 1 Maintenez la touche Option enfoncée et cliquez sur Tableau dans la barre d’outils. 2 Relâchez la touche Option et déplacez le pointeur au-dessus du canevas jusqu’à ce qu’il se transforme en réticule. 3 Faites glisser la souris dans le canevas pour créer un tableau de la taille souhaitée. Pendant que vous faites glisser la souris, le nombre de rangs et de colonnes augmente ou diminue selon la taille du tableau. Pour conserver les proportions du tableau, appuyez sur la touche Maj pendant que vous faites glisser la souris. F2645.book Page 87 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM88 Chapitre 5 Création de tables Sélection de bordures et de cellules du tableau Pour insérer du texte dans une cellule, tapez-le dans cette dernière. Placez des graphismes dans vos tableaux en les insérant dans des cellules individuelles, de la même manière que vous remplissez un objet avec une image. Pour en savoir plus sur l’ajout de graphismes ou sur la définition de couleurs d’arrière-plan dans les cellules de tableaux, consultez la section “Ajout d’images ou de couleurs d’arrière-plan” à la page 98. Il est possible d’appliquer des réglages à un tableau entier en le sélectionnant ou à des cellules individuelles. Pour insérer du texte ou des graphismes dans des cellules ou des groupes de cellules, sélectionnez uniquement les cellules sur lesquelles vous souhaitez travailler. Pour sélectionner l’ensemble du tableau, effectuez l’une des actions suivantes :  Cliquez sur le tableau.  Si une cellule du tableau est déjà sélectionnée, appuyez sur Commande + Retour pour sélectionner l’ensemble du tableau. Des poignées de sélection apparaissent sur les bords du tableau. Vous pouvez utiliser ces poignées pour le redimensionner. Sélection de cellules d’un tableau Une fois la cellule sélectionnée, vous pouvez passer d’une cellule à l’autre en appuyant sur les touches fléchées de votre clavier. Le texte saisi dans ce mode remplace le texte déjà présent dans la cellule. Vous pouvez également utiliser la touche de tabulation pour naviguer entre les cellules. Si vous appuyez sur la touche Tab, vous pouvez aller vers la droite et vers le bas ; Si vous appuyez sur les touches Maj + Tab, la sélection est déplacée vers la gauche ou vers le haut. Si vous appuyez sur la touche Tab lorsque la cellule du coin inférieur droit du tableau est sélectionnée, un nouveau rang est ajouté au tableau. Pour sélectionner une seule cellule dans un tableau : 1 Sélectionnez le tableau. 2 Cliquez dans une cellule. Le bord de la cellule sélectionnée apparaît en jaune et un point d’insertion apparaît. Pour insérer du texte dans la cellule, tapez-le dans cette dernière. F2645.book Page 88 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 5 Création de tables 89 3 Pour sélectionner la cellule proprement dite, cliquez tout en maintenant la touche Commande enfoncée ou appuyez sur Commande + Retour. Pour sélectionner un groupe (rectangulaire) de cellules contiguës : 1 Double-cliquez sur une seule cellule. 2 Faites glisser la souris sur les cellules adjacentes ou appuyez sur la touche Maj ou la touche Commande pendant que vous sélectionnez les cellules adjacentes. Pour sélectionner un groupe de cellules non contiguës : m Maintenez la touche Commande enfoncée et sélectionnez les cellules. Pour sélectionner un rang entier ou une colonne entière : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils), puis cliquez sur le bouton de l’Inspecteur des tableaux. 2 Choisissez une cellule dans le rang ou dans la colonne que vous voulez sélectionner. 3 Dans l’Inspecteur des tableaux, cliquez sur Rang ou Colonne. Sélection des bordures des cellules d’un tableau Pour sélectionner une seule bordure :  Si le tableau n’est pas sélectionné, double-cliquez sur la bordure.  Si le tableau est sélectionné, cliquez sur la bordure. Cliquez sur Colonne pour sélectionner une colonne entière du tableau. Cliquez sur un bouton pour sélectionner les bordures des cellules. Cliquez sur Rang pour sélectionner un rang entier du tableau. Le bouton Inspecteur des tableaux F2645.book Page 89 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM90 Chapitre 5 Création de tables Pour sélectionner plusieurs bordures : 1 Choisissez les cellules du tableau dont vous souhaitez sélectionner les bordures. 2 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils), puis cliquez sur le bouton de l’Inspecteur des tableaux. 3 Cliquez sur l’un des boutons Bordures pour sélectionner toutes les bordures ou seulement les bordures intérieures, extérieures, horizontales ou verticales des cellules sélectionnées. Vous pouvez également sélectionner une bordure et appuyer sur la touche Maj pendant que vous sélectionnez plusieurs bordures. Pour sélectionner un segment d’une bordure de cellule : 1 Sélectionnez le tableau. 2 Cliquez sur un segment unique de bordure en appuyant sur la touche Option pour le sélectionner. 3 Pour sélectionner d’autres segments de bordure, appuyez sur les touches Option et Maj pendant que vous cliquez dessus. Remarque : Si le tableau n’est pas sélectionné, double-cliquer en appuyant sur la touche Option a pour effet de sélectionner un segment unique de bordure. Saisie et modification de texte dans les cellules d’un tableau Pour saisir du texte dans une cellule de tableau :  Si la cellule est vide, cliquez dessus et commencez à saisir le texte.  Pour remplacer un texte existant dans une cellule, double-cliquez sur le texte et saisissez le nouveau texte. Pour placer un point d’insertion à l’intérieur d’un texte existant, au sein d’une cellule de tableau : m Sélectionnez le tableau et cliquez là où vous souhaitez placer le point d’insertion. Pour intervertir le contenu de deux cellules : m Sélectionnez une des cellules et faites-la glisser sur l’autre. Pour remplacer le contenu d’une cellule par celui d’une autre cellule : m Sélectionnez la cellule dont vous souhaitez copier le contenu, puis appuyez sur la touche Option pendant que vous faites glisser cette cellule vers une autre cellule. F2645.book Page 90 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 5 Création de tables 91 Pour supprimer le contenu (y compris le remplissage de l’arrière-plan) des cellules d’un tableau : m Sélectionnez les cellules puis appuyez sur la touche Suppr. Pour sortir du mode de modification de texte dans une cellule : m Appuyez sur Commande + Retour pour sélectionner la cellule ou cliquez sur la cellule tout en maintenant la touche Commande enfoncée. Mise en forme de tableaux Vous pouvez créer des tableaux de toutes sortes rien qu’en modifiant l’épaisseur et la couleur des bords des cellules, en éliminant de façon sélective les bords de cellules ou en fusionnant et scindant des cellules pour créer des asymétries. La mise en forme des tableaux se fait généralement dans l’Inspecteur des tableaux. Vous pouvez également choisir Format > Tableau pour, par exemple, répartir les rangs ou les colonnes uniformément. Vous pouvez effectuer bon nombre des tâches décrites dans cette section à l’aide des menus contextuels. Pour ouvrir un menu contextuel du tableau : m Sélectionnez le tableau, puis maintenez la touche Contrôle enfoncée pendant que vous cliquez à nouveau sur le tableau. Insertion de rangs et de colonnes dans un tableau Pour spécifier l’emplacement où vous souhaitez insérer un nouveau rang ou une nouvelle colonne dans votre tableau, utilisez les commandes du menu Format. Pour insérer un nouveau rang dans un tableau : m Sélectionnez une cellule ou un rang du tableau, puis choisissez Format > Tableau > Insérer un rang au-dessus ou Insérer un rang en dessous. F2645.book Page 91 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM92 Chapitre 5 Création de tables Pour insérer une nouvelle colonne dans un tableau : m Sélectionnez une cellule ou une colonne du tableau, puis choisissez Format > Tableau > Insérer une colonne avant ou Insérer une colonne après. Pour modifier le nombre de rangs ou de colonnes d’un tableau : 1 Dans l’Inspecteur des tableaux, saisissez le nombre de rangs souhaité dans le champ Rangs (ou cliquez sur les flèches pour augmenter ou réduire la valeur). Les rangs sont ajoutés au bas du tableau. Remarque : Vous pouvez également insérer un rang en sélectionnant la dernière cellule du tableau et en appuyant sur la touche Tab. 2 Tapez ensuite le nombre de colonnes désiré dans le champ Colonnes. Des colonnes sont insérées sur la droite du tableau. Remarque : Si l’option “Ajuster automatiquement au contenu” n’est pas sélectionnée, Keynote fait en sorte de conserver les mêmes dimensions extérieures du tableau lorsque vous ajoutez des rangs et des colonnes. Fusionnez des cellules adjacentes ou divisez des rangs ou des colonnes. Sélectionnez pour ajouter un rang ou une colonne spécialement mis en forme en haut ou sur le côté gauche du tableau. Tapez le nombre de rangs et de colonnes désiré. Sélectionnez pour redimensionner les rangs en fonction du texte qu’ils contiennent F2645.book Page 92 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 5 Création de tables 93 Suppression de rangs ou de colonnes du tableau Vous pouvez supprimer le contenu d’un rang ou d’une colonne (les cellules seront vides) ou supprimer les rangs ou les colonnes d’un tableau. Pour supprimer les rangs ou les colonnes d’un tableau : 1 Sélectionnez le rang ou la colonne à supprimer. 2 Choisissez Format > Tableau > Supprimer le rang ou Supprimer la colonne. Pour supprimer le contenu (y compris le remplissage de l’arrière-plan) d’un rang ou d’une colonne : m Sélectionnez le rang ou la colonne à supprimer et appuyez sur la touche Suppr. Insertion d’en-têtes de rangs et de colonnes d’un tableau Les en-têtes de rangs et de colonnes contiennent des mises en forme spéciales afin de les différencier du reste du texte (par exemple, le texte d’en-tête sera en gras et sa police sera plus grande). Les en-têtes de rangs et de colonnes se distinguent des autres cellules du tableau par leur apparence, mais il est possible de modifier leur style, à l’instar des autres cellules. Cependant, il n’est pas possible de diviser un en-tête de rang en plusieurs rangs ou un en-tête de colonne en plusieurs colonnes. Pour ajouter un en-tête de rang ou de colonne : 1 Sélectionnez le tableau. 2 Choisissez Format > Tableau > Insérer un en-tête de rang ou Insérer un en-tête de colonne, ou, dans l’Inspecteur des tableaux, cochez les cases En-tête de rang ou Entête de colonne. Fusion, division et redimensionnement des cellules d’un tableau La fusion des cellules d’un tableau résulte en la création d’une seule cellule du fait de l’élimination de leur bord. Pour les cellules qui sont contiguës horizontalement, la fusion rassemble le texte contenu dans les deux cellules, en gardant une séparation par une tabulation. Pour les cellules qui sont contiguës verticalement, la fusion rassemble le texte contenu dans les deux cellules, en gardant une séparation par un retour chariot. Dans les deux cas, l’arrière-plan de la cellule prend l’image ou la couleur de la cellule qui se situait le plus à gauche ou le plus en haut du tableau. F2645.book Page 93 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM94 Chapitre 5 Création de tables La division des cellules consiste à diviser chaque cellule sélectionnée en deux parties égales, horizontalement (rangs) ou verticalement (colonnes). Les deux nouvelles cellules possèdent des couleurs ou des images d’arrière-plan identiques. Tout texte figurant dans la cellule de départ se retrouve dans la cellule située le plus en haut ou le plus à gauche du tableau. Vous pouvez fusionner et diviser des cellules en utilisant des commandes de menu, des commandes de menu contextuel ou l’Inspecteur des tableaux. Pour redimensionner les cellules d’un tableau, utilisez l’Inspecteur des tableaux. Pour fusionner les cellules d’un tableau : 1 Sélectionnez un groupe de deux cellules adjacentes ou plus. Vous devez choisir un groupe de cellules formant un rectangle. 2 Choisissez Format > Tableau > Fusionner les cellules. Vous pouvez également fusionner les cellules en cliquant sur Fusionner dans l’Inspecteur des tableaux. Pour scinder des cellules horizontalement ou verticalement : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules. Pour scinder un rang entier ou une colonne entière, sélectionnez toutes leurs cellules. 2 Choisissez Format > Tableau > Diviser en rangs (ou Diviser en colonnes). Vous pouvez également cliquer sur Diviser en rangs ou Diviser en colonnes dans l’Inspecteur des tableaux. Vous pouvez répéter l’opération de division pour créer des unités de plus en plus petites à l’intérieur d’une cellule. Pour réunir des cellules divisées, sélectionnez-les et choisissez Format > Tableau > Fusionner les cellules (ou cliquez sur Fusionner les cellules dans l’Inspecteur des tableaux). F2645.book Page 94 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 5 Création de tables 95 Pour redimensionner des cellules d’un tableau : m Sélectionnez les cellules et saisissez des valeurs dans les champs Largeur de colonne et Hauteur de colonne de l’Inspecteur des tableaux, puis appuyez sur Retour. m Sélectionnez les bordures de cellules et faites glisser la souris pour les redimensionner. Pour que toutes les cellules soient de la même taille : m Sélectionnez le tableau et choisissez Format > Tableau > Répartir les rangs uniformé- ment et Répartir les colonnes uniformément. Si une cellule du tableau contient trop de texte, un indicateur de découpage apparaît au bas de la cellule. Pour éviter le découpage, vous pouvez faire glisser les bordures des cellules pour les redimensionner ou sélectionner le tableau et faire glisser une poignée de sélection pour redimensionner l’ensemble du tableau. Vous pouvez également rétrécir ou agrandir automatiquement la hauteur des rangs d’un tableau pour que ceux-ci s’adaptent au texte qu’ils contiennent. Pour agrandir ou rétrécir automatiquement les rangs du tableau en fonction de leur contenu : 1 Sélectionnez le tableau. 2 Dans l’Inspecteur des tableaux, cochez la case “Ajuster automatiquement au contenu”. Remarque : En ayant sélectionné cette option, les rangs des tableaux s’agrandissent automatiquement lorsque le texte dépasse les limites d’une cellule et l’insertion de rangs et de colonnes a pour effet d’augmenter les dimensions extérieures du tableau. Lorsque du texte est supprimé dans une cellule, la hauteur du rang peut diminuer (si la cellule détermine la hauteur du rang). Si “Ajuster automatiquement au contenu” n’est pas sélectionné, Keynote fait en sorte de conserver les mêmes dimensions exté- rieures du tableau lorsque vous ajoutez des rangs et des colonnes. L’indicateur de découpage apparaît lorsqu’une cellule du tableau contient plus de texte que ce qui peut être affiché. F2645.book Page 95 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM96 Chapitre 5 Création de tables Alignement du texte dans la cellule d’un tableau Vous pouvez aligner du texte horizontalement et verticalement dans une cellule de tableau. Pour aligner du texte, utilisez la sous-fenêtre Texte de l’Inspecteur du texte. Pour aligner du texte horizontalement à l’intérieur d’une cellule de tableau : m Sélectionnez la cellule et cliquez sur l’un des boutons d’alignement horizontal dans la sous-fenêtre Texte de l’Inspecteur du texte. Pour aligner du texte verticalement à l’intérieur d’une cellule : m Sélectionnez la cellule et cliquez sur l’un des boutons d’alignement vertical dans la sous-fenêtre Texte de l’Inspecteur du texte. Vous pouvez spécifier la quantité d’espace entre le texte et la bordure de la cellule en utilisant le curseur ou le champ Insérer une marge. La valeur spécifiée est uniformé- ment appliquée autour du texte. Aligner le texte à droite Justifier le texte (l’aligner à droite et à gauche) Centrer le texte. Aligner le texte à gauche Agrandir le texte en partant du bas de la cellule. Placez le texte en haut de la cellule. Le texte saisi commence au centre de la cellule. F2645.book Page 96 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 5 Création de tables 97 Pour régler l’espace autour du texte d’une cellule d’un tableau : 1 Cliquez dans la cellule (ou sélectionnez le tableau pour appliquer les mêmes réglages à l’ensemble des cellules). 2 Dans la sous-fenêtre Texte de l’Inspecteur du texte, faites glisser le curseur Insérer une marge vers la droite pour agrandir l’espace ou saisissez une valeur dans le champ et appuyez sur Retour. Mise en forme des bords des cellules Vous pouvez mettre en forme les bordures d’une cellule de la même manière que vous mettez en forme d’autres graphismes. Vous pouvez modifier l’épaisseur et la couleur de la ligne des bordures d’une cellule ou masquer les bordures de n’importe quelle cellule. Pour définir l’épaisseur du trait et la couleur : 1 Sélectionnez un bord de cellule ou un groupe de bordures. 2 Choisissez Présentation > Afficher l’inspecteur (ou cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils), puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. 3 Saisissez une valeur dans le champ Trait (ou cliquez sur les flèches). 4 Cliquez sur le cadre de la couleur du trait et sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. Saisissez une épaisseur de ligne pour les bordures de cellules sélectionnées (“px” signifie “pixels”). Cliquez pour choisir une couleur pour les bordures de cellules sélectionnées. Pour masquer les bordures de cellules sélectionnées, choisissez Aucun. F2645.book Page 97 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM98 Chapitre 5 Création de tables Pour masquer la bordure d’une cellule : 1 Sélectionnez un bord de cellule ou un groupe de bordures. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Aucun dans le menu local Trait. Pour créer un tableau sans bordures extérieures : 1 Sélectionnez le tableau. 2 Dans l’Inspecteur des tableaux, cliquez sur le deuxième bouton des bordures pour sélectionner les bordures extérieures. 3 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Aucun dans le menu local Trait. Ajout d’images ou de couleurs d’arrière-plan Vous ajoutez des images ou une couleur à une cellule de tableau en utilisant le menu local Remplissage dans l’Inspecteur des graphismes. Vous pouvez ajouter des images ou des couleurs à chaque cellule ou bien à l’ensemble du tableau. Pour ajouter une image à une cellule d’un tableau : 1 Sélectionnez une cellule, un groupe de cellules ou l’ensemble du tableau. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Remplissage image ou Remplissage image teintée à partir du menu contextuel Remplissage. (Si une image figure déjà dans la cellule, cliquez sur Choisir.) 3 Sélectionnez une image et cliquez sur Ouvrir. 4 Utilisez le menu local Échelle pour remplir la cellule à votre convenance. Réglez l’option de mise à l’échelle de l’image de la cellule. Faites glisser une image dans le cadre ou cliquez sur Choisir. Choisissez un remplissage image, un remplissage couleur ou un remplissage dégradé pour une cellule ou pour l’ensemble du tableau. F2645.book Page 98 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 5 Création de tables 99 Pour plus de détails sur les remplissages d’image, consultez la section “Remplissage d’un objet avec une image” à la page 78. Pour plus de détails sur la façon de manipuler les remplissages couleur et dégradés, consultez la section “Utilisation de remplissages couleurs et image” à la page 75. Remarque : Si vous ajoutez une image au tableau entier, quand vous sélectionnez une seule cellule du tableau, le menu local Remplir dans l’Inspecteur des graphismes affiche alors Aucun. Pour ajouter une couleur d’arrière-plan ou un remplissage dégradé : 1 Sélectionnez une cellule, un groupe de cellules ou l’ensemble du tableau. 2 Dans l’Inspecteur des graphismes, choisissez Remplissage couleur ou remplissage dégradé à partir du menu contextuel Remplissage. 3 Cliquez sur un cadre de couleur et sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. Pour plus de détails sur la façon de manipuler les remplissages couleur et dégradés, consultez la section “Utilisation de remplissages couleurs et image” à la page 75. Remarque : Si vous ajoutez une couleur à l’ensemble du tableau, et que vous sélectionnez une cellule spécifique du tableau, le menu contextuel Remplissage dans l’Inspecteur des graphismes indique Aucun. F2645.book Page 99 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 100 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM101 6 6 Création de graphiques Vous pouvez transformer les données de vos feuilles de calcul en graphiques de qualité. Ce chapitre présente les éléments de base de la création de graphiques dans Keynote. Keynote fournit des outils permettant de créer des graphiques attrayants pour présenter des données numériques. Vous pouvez copier et coller des données à partir d’une feuille de calcul ou les taper directement dans l’Éditeur de graphiques de Keynote afin de créer et de modifier vos graphiques dans le canevas. À propos des graphiques Les graphiques montrent le rapport entre deux types de données. Par exemple, si vous représentez la croissance d’une entreprise dans le temps, vous démontrez le rapport existant entre la taille de l’entreprise et les années qui passent. Si vous repré- sentez les résultats d’un vote au sein des divers groupes démographiques ayant participé à ce vote, vous montrez le rapport entre le nombre de personnes ayant fait un certain choix et l’appartenance de ces personnes à un groupe démographique. Deux types de données sont représentés dans les graphiques : les séries de données et les groupes de données. Dans un graphique de gestion, les bénéfices réalisés dans une région au cours de quatre trimestres successifs peut être un exemple de séries de données et l’ensemble des bénéfices régionaux réalisés sur une seule de ces années peut être un exemple de groupes de données. Dans l’illustration ci-dessous, les séries de données (bénéfices dans chaque région) se trouvent dans les rangs tandis que les groupes de données (bénéfices réalisés durant chacune des années) sont situés dans les colonnes. Chaque valeur prise individuellement (par exemple 17 pour la Région 1, en 2004) est un pointimage. F2645.book Page 101 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM102 Chapitre 6 Création de graphiques Les carrés de couleur placés face aux étiquettes de lignes (Région 1 et Région 2) indiquent quelle couleur représente chaque série de données dans le graphique. L’illustration ci-dessous vous montre ces données dans un graphique à colonnes. Dans ce graphique, les séries de données sont représentées par des rangs dans l’Éditeur de graphiques. Les points-image sont représentés par une série de barres de couleur sombre et une série de barres de couleur claire. Transposition de séries de données et de groupes de données Vous pouvez facilement transposer des séries de données et des groupes de données de rangs en colonnes et vice-versa (et ce sans avoir à ressaisir les données) à l’aide du bouton Rang / Colonne de l’Éditeur de graphiques. Ces carrés indiquent la couleur représentant chaque série de données. Les groupes de données contiennent un point-image (une barre) de chacune des séries de données. Ces quatre barres représentent une seule série de données. La légende du graphique correspond aux deux séries de données. F2645.book Page 102 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 103 L’illustration ci-dessous vous présente les données après transposition des groupes de données et des séries de données. Dans ce graphique, les séries de données sont maintenant représentées par des colonnes dans l’Éditeur de graphiques illustré la page 101. Désormais, on est en présence de quatre séries de données représentées par quatre barres de couleur différente. Les séries de données sont représentées différemment selon les types de graphiques proposés par Keynote.  Dans les graphiques à colonnes et les graphiques à barres, chaque série de données est représentée par une série de barres de même couleur.  Dans les graphiques linéaires, chaque série de données est représentée par une seule ligne. Ce bouton transforme les colonnes de données de l’Éditeur de graphiques en séries de données. Ce bouton transforme les rangs de données de l’Éditeur de graphiques en séries de données. Ces deux barres représentent une seule série de données. Les groupes de données contiennent un point-image (une barre) de chacune des quatre séries de données. F2645.book Page 103 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM104 Chapitre 6 Création de graphiques  Dans les graphiques à couches, chaque série de données est représentée par une zone.  Dans les graphiques sectoriels, un seul groupe de données (formé par le premier point-image de chaque série) est représenté (quel que soit le premier répertorié dans l’Éditeur de graphiques) Ajout de graphiques Pour placer un graphique dans le canevas : 1 Sélectionnez Insérer > Graphique (ou cliquez sur Graphique dans la barre d’outils). Un graphique contenant des données d’espace réservé apparaît alors sur la diapo et l’Inspecteur des graphiques et l’Éditeur de graphiques s’ouvrent. 2 Pour redimensionner le graphique, faites glisser la poignée de sélection. 3 Pour repositionner le graphique, faites-le glisser (évitez de placer le pointeur sur la poignée de sélection). 4 Pour modifier le type du graphique, choisissez une option dans le menu local de l’Inspecteur des graphiques. Vous pouvez également créer un graphique sur une diapo. Pour créer un graphique dans le canevas : 1 Maintenez la touche Option enfoncée et cliquez sur Graphique dans la barre d’outils. Huit types de graphiques y sont à votre disposition. F2645.book Page 104 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 105 2 Relâchez la touche Option et déplacez le pointeur au-dessus du canevas jusqu’à ce qu’il se transforme en réticule. 3 Faites glisser ce pointeur dans le canevas pour créer un graphique de la taille que vous souhaitez. Pour conserver les proportions des dimensions d’un graphique, maintenez la touche Maj enfoncée lors du redimensionnement. Modification des données d’un graphique Pour modifier les données d’un graphique, ouvrez l’Éditeur de graphiques et saisissez vos données manuellement ou en effectuant des opérations de copier-coller à partir d’Excel, d’AppleWorks ou de tout autre tableur. Pour ouvrir l’Éditeur de graphiques : 1 Sélectionnez un graphique de la diapo. 2 Choisissez Format > Graphique > Afficher l’Éditeur de graphiques (ou cliquez sur Modifier les données dans l’Inspecteur des graphiques). Pour copier des données d’une autre feuille de calcul dans l’Éditeur de graphiques : 1 Ouvrez la feuille de calcul et sélectionnez les cellules que vous souhaiter copier. 2 Choisissez Édition > Copier (ou appuyez sur les touches Commande + C). 3 Sélectionnez la toute première cellule de la première colonne dans l’Éditeur de graphiques. 4 Choisissez Édition > Coller (ou appuyez sur les touches Commande + V). Tapez les données que vous désirez voir apparaître dans votre graphique directement dans ces cellules de la feuille de calcul. Cliquez sur ces boutons pour insérer un nouveau rang ou une nouvelle colonne. Faites glisser les étiquettes pour les réordonner. F2645.book Page 105 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM106 Chapitre 6 Création de graphiques Pour modifier le nom du rang ou de la colonne ou encore les données d’une cellule : m Double-cliquez sur la cellule ou sur l’intitulé du rang ou de la colonne et apportez vos modifications. Pour modifier l’ordre des rangs ou des colonnes dans l’Éditeur de graphiques : m Faites glisser l’intitulé du rang ou de la colonne vers un nouvel emplacement. Pour ajouter des rangs ou des colonnes dans l’Éditeur de graphiques, procédez de la manière suivante :  Cliquez sur Insérer un rang pour placer un rang au-dessus du rang sélectionné, ou cliquez sur Insérer une colonne pour placer une colonne à gauche de la colonne sélectionnée. Si aucun rang ni aucune colonne n’est sélectionné(e), le nouveau rang ou la nouvelle colonne apparaît respectivement en bas et sur le côté droit du tableau. (Pour voir apparaître le nouveau rang ou la nouvelle colonne, vous devrez peut-être appuyer sur la touche Retour ou Tab ou agrandir la fenêtre Éditeur de graphiques.)  Sélectionnez n’importe quelle cellule vide, saisissez vos données et appuyez sur Retour. Un nouveau rang ou une nouvelle colonne est automatiquement créé(e). Pour effacer un rang ou une colonne : m Sélectionnez l’intitulé de l’en-tête de rang ou de colonne à effacer et appuyez sur la touche Suppr. Mise en forme de graphiques Vous pouvez redimensionner et repositionner vos graphiques et créer des légendes sous forme de graphique tout comme vous le feriez avec un objet. Vous pouvez mettre en forme les éléments du graphique (police, couleurs, étiquettes des axes et marques de graduation) en fonction de vos préférences. Vous pouvez également masquer la légende du graphique. La plupart des opérations de mise en forme s’effectuent à l’aide de l’Inspecteur des graphiques. Pour ouvrir l’Inspecteur des graphiques : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils). 2 Dans la fenêtre Inspecteur, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques. F2645.book Page 106 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 107 Vous pouvez de même effectuer bon nombre des tâches décrites dans cette section à l’aide des menus contextuels. Pour ouvrir le menu contextuel d’un graphique : m Maintenez la touche Contrôle enfoncée et cliquez sur le graphique. Pour masquer la légende du graphique : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, désélectionnez la case Afficher la légende. Vous pouvez également sélectionner la légende et appuyer sur Supprimer ; vous pouvez afficher de nouveau la légende en sélectionnant Afficher la légende dans l’Inspecteur des graphiques. Configuration des couleurs des graphiques Vous pouvez mettre en forme les barres, portions et couches appartenant à chaque type de graphique tout comme vous mettez en forme un objet dessiné. Vous pouvez leur attribuer des remplissages couleur, des remplissages dégradés, des remplissages d’image, des ombres, de l’opacité ou encore différents styles de ligne. Ces attributs se choisissent dans l’Inspecteur des graphismes. Pour changer la couleur ou l’image d’une barre, d’une portion ou d’une couche : 1 Sélectionnez l’élément (une barre, une portion ou une couche). Si vous sélectionnez une barre, toutes les barres de cette série de données sont sélectionnées. 2 Modifiez les propriétés du graphique comme pour tout autre objet graphique à l’aide de l’Inspecteur des graphismes. Pour plus d’informations sur la façon de changer les propriétés des objets, consultez le chapitre 4, “Modification des propriétés des objets”. Modification de la police des graphiques Il est possible de changer les polices et les couleurs du texte pour les étiquettes des axes, celles des points-image et les légendes. F2645.book Page 107 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM108 Chapitre 6 Création de graphiques Pour modifier les polices d’un graphique : 1 Sélectionnez le texte à modifier. Pour modifier la police de l’ensemble des éléments du graphique, cliquez sur le graphique afin de le sélectionner. Si vous sélectionnez le texte d’un point-image ou de l’étiquette d’un axe, tous les textes de ce type sont également sélectionnés. Vous pouvez modifier séparément la police des légendes du graphique. 2 Choisissez Format > Polices > Afficher les polices (ou cliquez sur Polices dans la barre d’outils) pour ouvrir le panneau Police. 3 Sélectionnez une police. Pour obtenir des informations sur la modification des couleurs d’un texte, consultez la section “Mise en forme des textes à puces et des listes numérotées” à la page 44. Ajout d’étiquettes et de graduations aux axes Utilisez la section Axes de l’Inspecteur des graphiques pour mettre en forme le quadrillage et l’aspect général des axes des graphiques à barres, graphiques linéaires et graphiques à couches. Vous pouvez choisir la plage des valeurs à afficher le long de l’axe des valeurs, axe sur lequel se lisent les valeurs des points-image. Dans les graphiques à colonnes (barres verticales), les graphiques linéaires et les graphiques à couches, l’axe des ordonnées (Y) est l’axe des valeurs. Dans les graphiques à barres horizontales, l’axe des abscisses (X) est l’axe des valeurs. Les graphiques sectoriels n’ont pas d’axe des valeurs. Pour en savoir plus sur la mise en forme des graphiques sectoriels, consultez la section “Graphiques sectoriels” à la page 113. F2645.book Page 108 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 109 Afficher ou masquer les bordures et les axes des graphiques : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Axes si celui-ci n’est pas déjà sélectionné. 3 Choisissez un ou plusieurs éléments à sélectionner dans le menu local Axes et bordures. Un élément est sélectionné lorsqu’il possède une marque de graduation ; choisissez à nouveau cet élément pour le désélectionner. Pour configurer la plage des valeurs numériques affichées sur le quadrillage d’un graphique : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Axes si celui-ci n’est pas déjà sélectionné. 3 Pour définir la valeur d’origine du graphique, saisissez un chiffre dans le champ Minimum (sous Format de l’axe des valeurs). La valeur minimale ne peut être supérieure à la valeur minimale de l’ensemble de votre groupe de données. 4 Pour choisir la valeur la plus élevée de l’axe des valeurs, saisissez un chiffre dans le champ Maximum. Afficher ou masquer les bordures et les axes des graphiques. Sélectionner la plage de valeurs et le nombre de marques de graduation du quadrillage. Choisir le style des étiquettes et des marques de graduation du quadrillage du graphique. Sélectionnez des unités pour les valeurs du graphique. F2645.book Page 109 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM110 Chapitre 6 Création de graphiques La valeur maximum ne peut être inférieure à la valeur maximum de l’ensemble de votre groupe de données. 5 Pour spécifier le nombre de graduations des axes entre les valeurs minimum et maximum, saisissez un chiffre dans le champ Intervalles. Pour afficher la valeur minimale de l’axe des valeurs : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Axes si celui-ci n’est pas déjà sélectionné. 3 Sélectionnez Afficher les étiquettes de valeur et Afficher la valeur minimale dans le menu local de l’axe des valeurs (menu local Axe des Y ou menu local Axe des X selon le type de graphique). Un élément est sélectionné lorsqu’il possède une marque de graduation. Pour spécifier des unités pour les valeurs des axes : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Axes si celui-ci n’est pas déjà sélectionné. 3 Sous Format des nombres, tapez du texte dans les champs Préfixe ou Suffixe (ou choisissez un symbole dans les menus locaux). Placement d’étiquettes de quadrillage et de marques de graduation Les menus locaux Axe des X et Axe des Y dans la sous-fenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques fournissent toute une gamme d’options pour placer des marques de graduation, des étiquettes et des styles de ligne de quadrillage le long de l’axe des valeurs ou de l’axe des séries. Les options de ces menus locaux (voir illustration cidessous) varient en fonction du type de graphique sélectionné. Dans les graphiques à barres verticales (graphiques à colonnes), les graphiques linéaires et les graphiques à couches, l’axe des ordonnées (Y) est l’axe des valeurs et l’axe des abscisses (X) est l’axe des séries. Dans les graphiques à barres horizontales, l’axe des abscisses (X) est l’axe des valeurs. Les menus locaux ci-dessous apparaissent lorsqu’un graphique à colonnes est sélectionné. F2645.book Page 110 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 111 Pour placer des étiquettes de quadrillage et des marques de graduation le long d’un axe : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Axes si celui-ci n’est pas déjà sélectionné. 3 Pour ajouter des étiquettes de quadrillage et des marques de graduation pour l’axe des séries, choisissez une option dans le menu local Axe des X (pour les graphiques à barres horizontales, choisissez parmi les mêmes options dans le menu local Axe des Y). 4 Pour ajouter des étiquettes de quadrillage et des marques de graduation pour l’axe des valeurs, choisissez une option dans le menu local Axe des Y (pour les graphiques à barres horizontales, choisissez parmi les mêmes options dans le menu local Axe des X). Mise en forme des éléments d’une série de données Vous pouvez afficher la valeur numérique de chaque point-image d’une série. Insérez des marques de graduation le long de l’axe des X. Affichez ou masquez le quadrillage de l’axe des X. Choisissez le sens du texte des étiquettes de l’axe des séries. Affichez ou masquez les étiquettes de l’axes des séries. Insérez des marques de graduation le long de l’axe des Y. Affichez ou masquez le quadrillage de l’axe des Y. Affichez ou masquez les étiquettes de l’axe des valeurs. F2645.book Page 111 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM112 Chapitre 6 Création de graphiques Pour ajouter des étiquettes de point-image : 1 Sélectionner un graphique ou un élément d’une série de données. Pour tous les types de graphiques sauf les graphiques sectoriels, sélectionner un élément (une barre) d’une série a pour effet de sélectionner la série entière. Dans les graphiques sectoriels, vous pouvez sélectionner des portions individuelles. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries. 3 Choisissez Valeur dans le menu local Réglages de points-image. 4 Pour spécifier le nombre de décimales à afficher, saisissez un chiffre dans le champ Décimales ou cliquez sur les flèches pour augmenter ou diminuer la valeur. 5 Pour changer l’emplacement des valeurs de points-image, choisissez une option du menu local Réglages de point-image. 6 Dans le panneau Police (Format > Polices> Afficher les polices) choisissez la police, la taille de la police et le style des étiquettes de point-image. S’il s’agit d’un graphique sectoriel, vous pouvez afficher les étiquettes de point-image sous forme de pourcentage de l’ensemble ou sous forme de valeurs absolues en sélectionnant ou en désélectionnant l’option Afficher les valeurs des portions en % dans le menu local Réglages de point-image. Vous pouvez également afficher le nom des séries. Certains types de graphiques disposent d’options complémentaires pour la mise en forme des éléments de séries. Consultez les sections suivantes pour plus de détails sur les options de mise en forme des graphiques sectoriels, linéaires, à barres et à couches. F2645.book Page 112 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 113 Graphiques sectoriels Avec les graphiques sectoriels, Keynote ne montre que le premier groupe de données de l’Éditeur de graphiques (le premier point-image de chaque série de données). Si les séries de données figurent dans des rangs dans l’Éditeur de graphiques, seule la première colonne est représentée. Si elles figurent dans des colonnes dans l’Éditeur de graphiques, seule la première rangée est représentée. Ainsi, un graphique sectoriel représente un seul groupe de données et chacune de ses portions constitue un élément de ce groupe. Si d’autres groupes de données sont conservés dans l’Éditeur de graphiques, ils n’apparaissent pas dans le graphique sectoriel. Vous pouvez repré- senter n’importe quel groupe de données en le plaçant à la première position de son rang ou de sa colonne. Pour sélectionner individuellement les portions d’un graphique sectoriel : 1 Sélectionnez le graphique puis cliquez sur une portion pour la sélectionner. 2 Pour sélectionner d’autres portions, effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour sélectionner toutes les portions, choisissez Édition > Tout sélectionner (ou appuyez sur les touches Commande + A).  Pour sélectionner des portions non contiguës, maintenez la touche Commande enfoncée lorsque vous sélectionnez chacune d’entre elles.  Pour sélectionner une rangée continue de portions, sélectionnez la première portion, maintenez la touche Maj enfoncée tout en sélectionnant la dernière portion. S’il s’agit d’un graphique sectoriel, vous pouvez afficher le nom de la série en plus des valeurs des portions. Pour afficher le nom de la série dans un graphique sectoriel : 1 Sélectionnez le graphique entier ou des portions individuelles 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries. 3 Sélectionnez l’option Afficher le nom des séries dans le menu local Réglages de pointimage (un élément est sélectionné lorsqu’une marque de graduation lui est apposée). 4 Choisissez Intérieur ou Extérieur dans le menu local Réglages de point-image. F2645.book Page 113 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM114 Chapitre 6 Création de graphiques Vous pouvez séparer des portions individuelles ou toutes les portions du graphique sectoriel. Pour séparer des portions individuelles : 1 Sélectionnez individuellement les portions d’un graphique sectoriel. (Pour sélectionner plusieurs portions, maintenez la touche Commande enfoncée et sélectionnez chacune d’entre elles.) 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries. 3 Faites glisser les portions ou le curseur Éloigner jusqu’à ce que les portions soient séparées à votre convenance. Vous pouvez également saisir un chiffre dans le champ Éloigner ou utiliser les flèches pour augmenter ou diminuer la valeur. Dans les graphiques sectoriels, placez les valeurs de point-image et les noms de séries à l’inté- rieur ou à l’extérieur de la portion sélectionnée. Choisissez un affichage des valeurs sous forme de pourcentages ou de chiffres simples. Ajoutez une ombre à chaque portion ou au graphique sectoriel. Séparez chaque portion du graphique sectoriel. Isolez une portion en utilisant le curseur Éloigner et en lui attribuant un nom de série. F2645.book Page 114 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 115 Vous pouvez ajouter une ombre à des portions individuelles ou à l’ensemble du graphique sectoriel. Les portions individuelles auxquelles on a ajouté une ombre semblent ne pas être sur le même plan. Pour ajouter une ombre à chaque portion : 1 Sélectionnez le graphique entier ou chacune des portions. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries. 3 Choisissez l’option Individuelle dans le menu local Ombre. 4 Choisissez les attributs de l’ombre dans l’Inspecteur des graphismes. Pour ajouter une ombre au graphique sectoriel tout entier : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries. 3 Choisissez l’option Groupée dans le menu local Ombre. 4 Choisissez les attributs de l’ombre dans l’Inspecteur des graphismes. Pour plus d’informations, consultez la section “Ajout d’ombres” à la page 81. Vous pouvez également modifier l’opacité du graphique et des éléments individuels du graphique (par exemple la légende). Pour plus d’informations, consultez la section “Ajustage de l’opacité” à la page 83. Vous pouvez faire pivoter les graphiques sectoriels (par exemple pour placer une portion donnée tout en haut du graphique). Pour faire pivoter un graphique sectoriel : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries. 3 Faites glisser la molette Angle de rotation ou saisissez un nombre dans le champ Angle de rotation (ou encore cliquez sur les flèches). Graphiques à barres et à colonnes Vous pouvez ajouter des ombres à chaque série de données ou au graphique tout entier. Vous pouvez régler l’opacité de l’ensemble du graphique ou d’une série individuelle mais pas l’opacité de barres individuelles. Vous pouvez également ajuster l’écart entre les groupes de données ou les barres. F2645.book Page 115 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM116 Chapitre 6 Création de graphiques Pour ajuster l’écart entre des barres ou des groupes de données individuels : 1 Sélectionnez votre graphique. 2 Dans l’Inspecteur des graphiques, cliquez sur le bouton Séries si celui-ci n’est pas déjà sélectionné. 3 Pour modifier l’écart entre les barres, saisissez une valeur (ou cliquez sur les flèches) dans le champ Espaces entre les barres. 4 Pour modifier l’écart entre des groupes de données, saisissez une valeur dans le champ Espace entre les séries. La valeur correspond au pourcentage de la largeur de la barre. Réduire l’espace entre les barres élargissent ces dernières. Vous pouvez également déplacer le pointeur vers l’un des bords d’une barre jusqu’à ce qu’il se transforme en double flèche puis faire glisser les bords pour élargir ou rétrécir les barres. Pour ajouter une ombre à chaque barre : 1 Sélectionnez le graphique ou une de ses barres (la série de données est alors entièrement sélectionnée). 2 Dans la section Séries de l’Inspecteur des graphiques, choisissez Individuelle dans le menu local Ombre. Si vous sélectionnez une série de données et que vous choisissez un élément dans le menu local Ombre, votre sélection s’applique à toutes les séries du graphique. 3 Choisissez les attributs de l’ombre dans l’Inspecteur des graphismes. Pour plus d’informations, consultez la section “Ajout d’ombres” à la page 81. Pour ajuster l’opacité d’un graphique : m Sélectionnez le graphique et faites glisser le curseur Opacité de l’Inspecteur des graphismes. Séparez les barres individuelles du graphique. Séparez les groupes de données du graphique. Ajoutez des ombres aux barres ou aux groupes de données. F2645.book Page 116 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 6 Création de graphiques 117 Pour plus d’informations, consultez la section “Ajustage de l’opacité” à la page 83. Graphiques à couches et linéaires Dans le cas des graphiques à couches et des graphiques linéaires, vous pouvez repré- senter des points-image par des symboles (cercles, triangles, carrés et losanges). Pour utiliser un symbole remplaçant les points-image d’une série : 1 Sélectionnez une série de données (couches ou linéaire). 2 Dans la section Séries de l’Inspecteur des graphiques, choisissez un symbole dans le menu local Symbole de point-image. 3 Sélectionnez un type de remplissage en choisissant l’une des options du menu local Remplissage du symbole. Pour en savoir plus sur le remplissage d’image, consultez la section “Utilisation de remplissages couleurs et image” à la page 75. Pour régler la couleur et l’ombre de la ligne : m Utilisez les contrôles Trait et Ombre de l’Inspecteur des graphismes. Pour plus d’informations au sujet de l’utilisation de l’Inspecteur des graphismes pour définir la couleur et l’ombre d’un trait et le remplissage des symboles de point-image, consultez le chapitre 4, “Modification des propriétés des objets”, à la page 75. Dans cette série, les points-image sont représentés par des cercles. Dans cette série, les points-image sont représentés par des triangles. Choisissez le symbole qui représentera les points-image. Remplissez les symboles de point-image avec des couleurs ou des images. F2645.book Page 117 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 118 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM119 7 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet Ce chapitre décrit le processus d’ajout d’animations et d’effets visuels à votre diaporama à l’aide de transitions de diapositive et de compositions d’objet. Une fois vos diapositives créées et organisées, il est temps de passer à l’assemblage de votre présentation. Ajoutez de l’animation à votre texte pour impressionner votre public. Ajoutez des transitions pour que les diapositives s’enchaînent harmonieusement. Utilisez des compositions d’objet dans chaque diapo pour afficher les éléments un par un au cours de la présentation. Ajout de transitions entre les diapositives Keynote vous propose toute une variété de styles de transition. En voici quelques exemples : Style de transition Effet Cube Les diapositives apparaissent sous forme de cube qui tourne sur lui-même. Miroir La nouvelle diapo apparaît comme si elle était vue par derrière. Glissé entrant La nouvelle diapositive recouvre la diapositive à l’écran (vous pouvez définir la direction de la nouvelle diapo). Pousser La diapo suivante défile et pousse la diapo précédente en dehors de l’écran dans la direction spécifiée. Bascule La diapositive à l’écran tourne sur elle-même et diminue peu à peu au centre de l’écran et la nouvelle diapo apparaît en tournant sur elle-même. F2645.book Page 119 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM120 Chapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet Vous pouvez modifier la durée d’une transition et spécifier le moment où elle commence (automatiquement ou d’un clic). Les transitions de diapositive se configurent dans l’Inspecteur des diapos. Pour insérer une transition entre deux diapositives : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils) pour ouvrir la fenêtre Inspecteur. 2 Dans la fenêtre Inspecteur, cliquez sur le bouton Inspecteur des diapos. 3 Cliquez sur Transition. 4 Choisissez une option dans le menu local Effet. 5 Si cela est possible, choisissez une option dans le menu local Direction. 6 Pour définir la durée de la transition, saisissez une valeur dans le champ Durée (ou cliquez sur les flèches). 7 Choisissez une option dans le menu local Commencer la transition.  L’option Au clic de la souris démarre la transition lorsque vous cliquez pour aller à la diapo suivante. Cliquez pour prévisualiser la transition. Réglez la durée de la transition. Réglez le point de démarrage des transitions en mode lecture automatique. Réglez la direction de la transition. Choisissez le mode de démarrage de la transition. Choisissez une transition. Le bouton Inspecteur des diapos F2645.book Page 120 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet 121  L’option Automatiquement démarre la transition après la durée spécifiée dans le champ Délai. Important : Chaque transition spécifiée est appliquée uniquement à la diapo sélectionnée. Pour appliquer une transition à une autre diapositive, sélectionnez-la et répétez le processus ci-dessus. Remarque : Si vous sélectionnez “Agrandir les diapos pour qu’elles occupent tout l’écran” dans la sous-fenêtre Diaporama des Préférences Keynote, il est possible que certaines parties des transitions Cube ou Miroir ne soient pas visibles. Pour vous assurer que les transitions Cube ou Miroir ne sont pas découpées au cours du diaporama, choisissez Keynote > Préférences, cliquez sur Diaporama et sélectionnez l’option Réduire pour empêcher le découpage. Si l’option “Les effets ne peuvent être lus sur cet ordinateur” dans le menu local Effet, c’est que vous devez disposer d’une carte graphique performante pour utiliser ces transitions. Pour plus d’informations, consultez l’Aide Keynote. Création de compositions d’objet Utilisez les compositions d’objet pour afficher les éléments de la diapositive un par un (ou par groupes) dans n’importe quel ordre. Vous pouvez par exemple faire en sorte qu’une image apparaisse à gauche de l’écran et que du texte à puces s’affiche ligne par ligne ou encore que les différentes parties d’un graphique s’affichent une par une pour créer un peu de suspense. Pour créer des compositions, vous devez disposer d’une diapositive terminée et spécifier des réglages de composition pour chaque élément que vous voulez voir apparaître au fur et à mesure. Pour configurer une composition d’objet : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils). 2 Dans la fenêtre Inspecteur, cliquez sur Inspecteur des compositions puis sur Compo. entrante ou Compo. sortante. F2645.book Page 121 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM122 Chapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet 3 Sélectionnez un élément dans la diapo et choisissez une option dans le menu local Effet. Vous pouvez sélectionner des objets graphiques, du texte à puces, des étiquettes ou d’autres objets texte et des fichiers audio placés sur des diapos individuelles (repré- sentés par une icône d’audio). 4 Si cela est possible, choisissez une option dans le menu local Direction. 5 Choisissez une option dans le menu local Apparition. 6 Pour définir la durée de la transition, saisissez une valeur dans le champ Durée (ou cliquez sur les flèches). Après avoir choisi l’effet de chaque élément à animer, vous pouvez facilement réordonner les éléments. Vous pouvez également spécifier si vous souhaitez que chaque animation démarre automatiquement (au bout d’un temps donné) ou à l’aide d’un clic. Remarque : Si vous groupez un objet comportant un effet de composition, l’effet est supprimé. Séparer un objet groupé comportant une composition supprime l’effet de composition. Configurez la durée de la composition. Cliquez sur pour prévisualiser la composition. Utilisez les animations Comp. entrante pour déplacer les éléments des diapositives à l’écran, et les animations Comp. sortante pour déplacer les éléments hors-champ. Ouvrez le tiroir Ordre de composition pour réordonner les objets. Configurez le style d’animation, le sens et l’ordre de la composition de chaque objet. Déplacez les objets sur l’écran ou en dehors de celui-ci par groupes spécifiques. F2645.book Page 122 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet 123 Pour composer les objets dans un ordre différent : 1 Dans l’Inspecteur des compositions, cliquez sur Définir les compositions automatiques. 2 Dans le tiroir Ordre de composition, faites glisser les éléments à l’endroit où vous le souhaitez pour modifier leur ordre. Pour spécifier à quel moment animer chaque objet : 1 Dans le tiroir Ordre de composition (cliquez sur Définir les compositions automatiques si le tiroir reste fermé), sélectionnez un élément. 2 Choisissez une option dans le menu local Commencer la composition.  L’option Au clic de souris démarre la composition lorsque vous cliquez.  L’option Automatiquement démarre la composition après la durée spécifiée dans le champ Délai.  L’option Automatiquement avec vous permet de faire apparaître deux objets en même temps. Mettez-les à côté dans le volet Ordre de composition et sélectionnez “Automatiquement avec la composition__”. Ou choisissez Automatiquement après pour enchaîner deux compositions. F2645.book Page 123 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM124 Chapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet Pour afficher plus de deux objets en même temps, vous devez d’abord les regrouper (consultez la section “Regroupement et verrouillage d’objets” à la page 57). 3 Pour spécifier la durée d’attente entre la fin de la composition précédente et le démarrage de la composition d’objet suivante, saisissez une valeur dans le champ Délai (ou cliquez sur les flèches). La valeur maximum du délai est de 60 secondes. La spécification d’un délai est possible uniquement si vous avez choisi le mode de démarrage automatique de la composition (et non le mode “Au clic de la souris”). Vous pouvez également faire en sorte que les objets quittent la diapositive dans n’importe quel ordre en sélectionnant certaines options dans la sous-fenêtre Comp. sortante de l’Inspecteur des compositions. Si la composition est constituée d’éléments entrant et sortant, vous pouvez mélanger l’ordre d’entrée et l’ordre de sortie de façon à ce que chaque élément puisse entrer ou sortir avant qu’un autre fasse son apparition à l’écran. Faites glisser les éléments pour les réordonner. Choisissez le mode de démarrage de la composition choisie. Spécifiez la durée d’attente entre la fin de la composition précédente et le démarrage de la composition de l’objet. F2645.book Page 124 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet 125 Compositions de texte Vous pouvez également utiliser les compositions pour placer du texte sur des diapositives ou le faire disparaître. Keynote vous propose des options permettant de composer du texte ligne par ligne ou caractère par caractère. Vous pouvez réaliser des compositions de texte pour du texte à puces (espace réservé au corps de texte) ou pour les zones de texte libres que vous créez. Pour configurer une composition de texte : 1 Sélectionnez le texte et attribuez-lui un effet, un sens, une durée et un ordre de composition, comme expliqué dans la section précédente. 2 Choisissez un style d’apparition dans le menu local Apparition.  En une fois permet de déplacer en même temps l’ensemble du texte dans la zone de texte.  Par puce permet de déplacer le texte puce par puce.  Par groupe de puces permet de déplacer en même temps chaque puce et sa puce subordonnée.  Par puce mise en surbrillance met en surbrillance la puce déplacée ; seule la dernière puce reste en surbrillance.  Par paragraphe déplace le texte vers des zones de texte libres paragraphe par paragraphe. Choisissez le mode d’entrée ou de sortie du texte sur la diapositive. Choisissez un effet pour faire apparaître du texte ou quitter la diapo. F2645.book Page 125 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM126 Chapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet Compositions de tableaux Les compositions d’objet pour les diapositives dotées de tableaux se créent de la même manière que les autres types de composition d’objet. Il est cependant possible d’animer les tableaux en les faisant apparaître à l’écran rang par rang, colonne par colonne, cellule par cellule et de bien d’autres manières encore. Pour configurer une composition de tableau : 1 Sélectionnez le tableau et attribuez-lui un effet, un sens, une durée et un ordre de composition, comme expliqué plus haut. 2 Choisissez une option dans le menu local Apparition.  En une fois permet de déplacer le tableau comme une entité.  Par rang permet d’afficher le tableau rang par rang.  Par colonne permet d’afficher le tableau colonne par colonne.  Par cellule permet d’afficher le tableau une cellule après l’autre.  Par contenu de rang permet d’afficher le tableau vide puis d’insérer le contenu de chaque rang.  Par contenu de colonne permet d’afficher le tableau vide puis d’insérer le contenu de chaque colonne.  Par contenu de cellule permet d’afficher le tableau vide puis d’insérer le contenu cellule par cellule. Remarque : Tous les éléments d’un tableau utilisent le même style de composition. F2645.book Page 126 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 7 Transitions de diapositive et compositions d’objet 127 Compositions de graphiques À l’instar des compositions de tableaux, les compositions de graphiques vous offrent plusieurs manières de faire apparaître et disparaître des éléments de graphique au cours de votre présentation. Pour configurer une composition de graphique : 1 Sélectionnez le graphique et attribuez-lui un effet, un sens, une durée et un ordre de composition, comme expliqué plus haut. 2 Choisissez un style d’apparition dans le menu local Apparition.  En une fois permet de déplacer le graphique comme une entité.  Arrière-plan d’abord permet de placer en premier lieu les axes du graphique puis tous les éléments de données (barres, lignes ou couches) en même temps.  Par série permet de placer les axes du graphique puis les éléments de données, une série complète après l’autre.  Par groupe permet de placer les axes du graphique puis les éléments de données, une série complète après l’autre.  Par élément de séries permet de placer les axes du graphique puis chaque élément de données séparément, une série après l’autre.  Par élément de groupe permet de placer les axes du graphique puis chaque élément de données séparément, un groupe après l’autre. Remarque : Tous les éléments d’un graphique (à l’exception de la légende) utilisent le même style de composition. Il est possible d’attribuer un style et un ordre de composition à une légende de graphique. Pour que la légende accompagne le graphique, reliez-la au graphique avant de configurer le style de composition de ce dernier (consultez la section “Regroupement et verrouillage d’objets” à la page 57). F2645.book Page 127 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 128 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM129 8 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama Ce chapitre décrit les différentes manières de partager votre présentation Keynote. Vous pouvez visionner une présentation Keynote à partir de votre ordinateur, sur votre moniteur ou sur un grand écran. Il est possible de définir la lecture automatique de votre diaporama pour l’utiliser sur une borne. Vous pouvez exporter votre présentation sous forme de séquence QuickTime, de présentation PowerPoint, de fichier Flash ou de document PDF. Vous pouvez également l’imprimer directement depuis Keynote et choisir parmi toute une gamme de dispositions. Personnalisation d’une présentation pour votre public Vous pouvez créer trois types de présentations dans Keynote, selon l’utilisation que vous souhaitez en faire.  Le contrôle des présentations en mode Normal s’effectue à l’aide de la souris ou du clavier. Le mode par défaut d’un diaporama est le mode normal (interactif) sauf si vous choisissez d’en faire un diaporama à lecture automatique ou un diaporama utilisant uniquement des liens.  Les présentations en Lecture automatique progressent automatiquement, comme un film (dans ce cas, l’intervention d’un utilisateur est impossible). Vous pouvez par exemple utiliser cette option pour effectuer une présentation dans une borne interactive. Veuillez trouver ci-après des instructions pour créer ces types de présentations.  Les présentations en mode Liens uniquement avancent lorsque les utilisateurs cliquent sur les liens. Veuillez trouver ci-après des instructions pour créer ces types de présentations. F2645.book Page 129 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM130 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama Présentations à lecture automatique Il est possible de définir la lecture automatique de votre présentation, par exemple si vous souhaitez l’utiliser sur une borne interactive. Dans une présentation à lecture automatique, les transitions ou les compositions configurées pour démarrer automatiquement démarrent tout comme elles le feraient avec une présentation classique. Si un diaporama à lecture automatique comprend des transitions et des compositions configurées pour commencer “au clic de souris”, elles seront exécutées automatiquement, une fois écoulé le délai spécifié dans les champs Délai de l’Inspecteur des documents. Les valeurs spécifiées dans les champs Délai sont appliquées à toutes les transitions et compositions configurées pour commencer “au clic de souris”. Bien que les utilisateurs ne puissent interagir avec ce type de présentation, ils peuvent arrêter les présentations à lecture automatique de la même manière que les autres types de diaporamas (à l’aide de la touche Échap par exemple). Pour éviter que les utilisateurs arrêtent une présentation à lecture automatique, ne branchez pas de clavier. Pour configurer un diaporama en lecture automatique : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur, cliquez sur le bouton Inspecteur des documents puis sur Document. 2 Choisissez Lecture automatique dans le menu local Présentation. 3 Pour spécifier le délai entre le moment où vous cliquez et celui où les transitions commencent, tapez une valeur dans le champ Transitions (ou cliquez sur les flèches). Le bouton Inspecteur des documents Spécifiez le point de démarrage des effets démarrant “au clic de la souris”. Choisissez le type du diaporama. F2645.book Page 130 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 131 4 Pour spécifier le délai entre le moment où vous cliquez et celui où les compositions commencent, tapez une valeur dans le champ Compositions (ou cliquez sur les flèches). Vous pouvez faire en sorte qu’un document Keynote soit lancé dès son ouverture afin que la fenêtre Keynote ne s’affiche pas. Pour lancer d’un document dès son ouverture : 1 Ouvrez le document. 2 Dans la sous-fenêtre Document de l’Inspecteur des documents, cochez la case intitulée “Lire automatiquement une fois ouvert.” 3 Pour lire la présentation en boucle (jusqu’à ce que le spectateur quitte la présentation en appuyant sur la touche Échap, par exemple), sélectionnez “Lire le diaporama en boucle.” 4 Choisissez Fichier > Enregistrer. Présentations comprenant uniquement des liens Grâce aux liens, vous pouvez créer des commandes permettant de naviguer dans un diaporama. La Visite guidée d’iWork est un exemple de présentation comprenant uniquement des liens hypertextes. Pour créer une présentation comprenant uniquement des liens hypertextes : 1 Configurez un diaporama à l’aide de liens hypertextes permettant de naviguer vers des diapos déterminées. Pour plus d’informations sur la création de liens, veuillez consulter la partie “Ajout de pages Web et de liens” à la page 66. 2 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur, cliquez sur le bouton Inspecteur des documents puis cliquez sur Document. 3 Choisissez “Liens uniquement” dans le menu local Présentation. Présentations plein écran Les présentations plein écran tirent le meilleur parti de la capacité de Keynote à fournir des graphismes nets et des animations homogènes. Les présentations plein écran peuvent se faire directement sur l’écran de votre ordinateur, sur un écran secondaire ou sur un grand écran. F2645.book Page 131 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM132 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama Présentation sur l’écran de votre ordinateur La méthode la plus simple de visionnage d’un diaporama est l’affichage sur l’écran de votre ordinateur. Ce format est idéal pour un public restreint. Pour visionner une présentation plein écran sur un écran unique : 1 Ouvrez le document Keynote. 2 Choisissez Afficher > Lancer le diaporama (ou cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils). 3 Pour aller à la diapo ou à la composition d’objet suivante, appuyez sur N ou sur la barre d’espace (ou cliquez sur la souris). 4 Pour interrompre le diaporama, appuyez sur les touches Échap ou Q. Remarque : Cliquez sur le bouton Exécuter pour lancer le diaporama à partir de la diapo sélectionnée. Pour lancer le diaporama à partir du début (même si la première diapo n’est pas sélectionnée), appuyez sur la touche Option tout en cliquant sur le bouton Exécuter. Pour la liste complète des raccourcis clavier, consultez l’annexe A, “Présentation des raccourcis clavier”, à la page 159. Présentation sur un projecteur ou sur un deuxième écran Si votre public est relativement important, il peut être souhaitable de présenter vos diapos sur un deuxième écran ou de les projeter sur grand écran. De la sorte, vous pouvez visualiser les informations propres au présentateur (vos notes de diapo ou l’horloge, par exemple) sur votre écran ; l’assistance voit uniquement le diaporama projeté sur le deuxième écran. Pour régler ce mode, utilisez une configuration double affichage. Il est également possible d’afficher la même présentation sur les deux écrans. Cette configuration est appelée recopie vidéo. Important : Connectez le deuxième écran ou le deuxième projecteur en suivant les instructions de l’un ou l’autre de ces appareils ainsi que les instructions de votre ordinateur (consultez l’aide à l’écran pour la recopie vidéo, écrans ou double affichage). Vous aurez peut-être besoin de connecter le deuxième écran ou le projecteur pour réaliser certaines des étapes suivantes. F2645.book Page 132 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 133 Remarque : Si vous connectez un deuxième écran avec iBooks, seule la configuration recopie fonctionnera. Double affichage La configuration double affichage vous permet de lire votre diaporama sur un écran et de le contrôler et de visualiser les notes de l’intervenant sur un autre écran. Pour configurer le double affichage : 1 Choisissez Apple (?) > Préférences Système. 2 Dans les Préférences Système, cliquez sur Moniteurs. 3 Cliquez sur Disposition et suivez les instructions à l’écran. Si vous ne voyez pas le bouton Disposition, c’est que votre ordinateur détecte seulement un moniteur. 4 Désélectionnez la case Moniteurs en miroir. Pour lire un diaporama en mode double affichage : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Diaporama. 2 Sélectionnez Présenter sur l’écran principal ou Présenter sur l’écran secondaire. L’écran principal est l’écran dans lequel apparaît la barre des menus. Si vous choisissez “Présenter sur l’écran secondaire”, vous pouvez personnaliser l’écran principal du présentateur. Voir la section “Personnalisation de l’écran de l’intervenant” à la page 135. 3 Choisissez Afficher > Lancer le diaporama (ou cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils). Choisissez l’écran d’affichage des diapositives pendant un diaporama à l’aide de la configuration double affichage. F2645.book Page 133 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM134 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 4 Faites défiler les diapositives (et les compositions d’objet) en cliquant sur la souris ou en appuyant sur la barre d’espace. Pour la liste complète des raccourcis clavier, consultez l’annexe A, “Présentation des raccourcis clavier”, à la page 159. Recopie vidéo Sur certains ordinateurs, l’option de recopie vidéo est intégrée. Si ce n’est pas le cas du vôtre, vous devrez configurer cette option dans la sous-fenêtre Moniteurs des Préférences Système. Pour configurer la recopie vidéo : 1 Choisissez Apple (?) > Préférences Système. 2 Dans les Préférences Système, cliquez sur Moniteurs. 3 Choisissez les mêmes réglages pour les deux écrans dans le champ Résolution et dans le menu local Couleurs. 4 Cliquez sur Organiser et sélectionnez Moniteurs en miroir. Pour lire votre diaporama en mode recopie vidéo : 1 Ouvrez le document Keynote. 2 Choisissez Afficher > Lancer le diaporama (ou cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils). 3 Pour aller à la diapo ou à la composition d’objet suivante, appuyez sur la barre d’espace ou cliquez sur la souris. Remarque : Keynote offre généralement une lecture sans à-coups des animations. Néanmoins, étant donné que les deux écrans utilisés en configuration vidéo parallèle ont des taux de rafraîchissement différents, il se peut que l’image d’un des deux écrans semble “sauter” ; Keynote ne peut synchroniser qu’au taux de rafraîchissement d’un écran à la fois. F2645.book Page 134 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 135 Réglage des options de présentation Il existe de nombreuses options de présentation (vous pouvez par exemple choisir d’afficher ou non le pointeur à l’écran et décider de la suite des événements après la diffusion de la dernière diapo). Il est également possible de configurer l’écran de l’intervenant de manière à ce qu’il affiche des informations du type temps écoulé et contenu de la diapo suivante. Personnalisation de l’écran de l’intervenant Si vous votre présentation est configurée en mode double affichage, vous pouvez sélectionner les informations qui s’affichent sur l’écran de l’intervenant et les organiser à votre manière. Sélectionnez les informations affichées sur l’écran de l’intervenant. Sélectionnez pour afficher les informations de l’intervenant sur un autre écran (pendant un diaporama, si vous avez configuré le double affichage). Cliquez pour réorganiser les fenêtres de l’écran de l’intervenant. F2645.book Page 135 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM136 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama Pour personnaliser l’écran de l’intervenant : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Écran de l’intervenant. 2 Sélectionnez la case Autre écran. 3 Sélectionnez les informations que vous souhaitez voir apparaître sur l’écran de l’intervenant. 4 Pour personnaliser un peu plus l’écran de l’intervenant, cliquez sur Modifier la disposition de l’affichage. Contrôle d’une présentation à l’aide du clavier Vous pouvez utiliser le clavier pour naviguer dans une présentation. Pour obtenir une liste complète des raccourcis clavier que vous pouvez utiliser pour contrôler la présentation, consultez l’annexe A, “Présentation des raccourcis clavier”, à la page 159. Au cours de la présentation, une liste de raccourcis clavier utilisables en mode présentation s’affiche à l’écran. Pour afficher (ou masquer) la fenêtre des raccourcis clavier du présentateur : m Au cours de la présentation, appuyez sur la touche Aide ou ? de votre clavier. Au cours de la présentation, l’autre écran peut afficher la diapo actuelle et la suivante, le temps écoulé, le temps restant et les notes de diapo. Vous pouvez modifier la disposition de l’affichage de l’intervenant dans Préférences Écran de l’intervenant. Faites glisser les éléments souhaités pour les réorganiser. F2645.book Page 136 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 137 Il est possible de naviguer entre les différentes diapos pendant la présentation à l’aide du sélecteur de diapos. Pour ouvrir le sélecteur de diapos lors de la présentation : m Saisissez un numéro de diapo ou appuyez sur le signe plus (+), égal (=) ou moins(-). Lorsque le sélecteur de diapos est ouvert, vous pouvez naviguer dans les diapos de plusieurs manières :  Pour avancer ou revenir en arrière, cliquez sur les flèches dans le sélecteur de diapos.  Pour fermer le sélecteur et aller à une diapo en particulier, cliquez sur une vignette dans le sélecteur de diapos ou saisissez le numéro de la diapo et appuyez sur Retour.  Pour fermer le sélecteur sans changer la diapo actuelle, appuyez sur Échap. Mettre en pause une présentation et la reprendre Il existe plusieurs autres méthodes pour mettre une présentation en pause. Pour mettre une présentation en pause, exécutez l’une des actions suivantes :  Pour mettre en pause (figer) une présentation et afficher la diapo actuelle, appuyez sur F. Appuyez sur n’importe quelle touche pour reprendre la présentation. Pendant la présentation, vous pouvez saisir un numéro de diapositive afin d’ouvrir le sélecteur de diapos. F2645.book Page 137 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM138 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama  Pour mettre en pause une présentation et afficher un écran noir, appuyez sur B. Appuyez sur n’importe quelle touche pour reprendre la présentation.  Pour mettre en pause la présentation et masquer l’application, appuyez sur H. Cliquez sur l’icône de Keynote dans le Dock pour relancer la présentation. Cliquer sur un lien ouvrant une page Web, un courrier électronique ou un fichier met également la présentation en pause. Pendant que la présentation est en pause de cette manière, l’icône de Keynote située dans le Dock affiche un bouton de lecture vert. Cliquez sur l’icône de Keynote dans le Dock pour relancer la présentation. Vous pouvez également quitter la présentation en cliquant sur l’icône du Dock et en choisissant Quitter le diaporama.) Pour voir la liste complète des raccourcis clavier disponibles pendant une présentation Keynote, consultez l’annexe A, “Présentation des raccourcis clavier”, à la page 159 ou choisissez Aide >Raccourcis clavier Keynote. Modifier la taille de la diapo Pour une lecture de la meilleure qualité possible, la taille de vos diapositives doit être adaptée à la résolution d’écran du moniteur affichant diaporama. La plupart des projecteurs utilisent une résolution de 800 x 600 ; les projecteurs dernier cri utilisent une résolution de 1024 x 768 ou supérieur. La plupart des thèmes de Keynote sont optimisés pour ces résolutions. Si vous ne connaissez pas la résolution de votre projecteur, utilisez une grande taille de diapo ; si celle-ci est trop grande, Keynote la met automatiquement à plus petite échelle pour l’adapter à votre écran. Si votre écran propose une résolution supérieure à l’une de ces résolutions, vous pouvez configurer une taille de diapositive personnalisée pour votre document Keynote. Pour changer la taille des diapositives de votre document Keynote : 1 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur et cliquez sur Inspecteur des documents. 2 Dans l’Inspecteur des documents, choisissez une option dans le menu local Taille de la diapositive. F2645.book Page 138 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 139 Vous pouvez également spécifier une taille personnalisée en choisissant Personnaliser la taille de diapo et en saisissant les dimensions souhaitées dans les champs Largeur et Hauteur . Si vous n’êtes pas sûr de la taille ou que vous ne souhaitez pas modifier les dimensions d’origine des diapos dans votre document, Keynote lit les diapos dans leurs dimensions d’origine ; elles apparaissent au milieu de l’écran et sont entourées d’un bord noir. Keynote peut également agrandir les diapos pour qu’elles occupent tout l’écran lors de la lecture du diaporama. Pour adapter la présentation à l’écran uniquement lors de la lecture : 1 Choisissez Préférences dans le menu Keynote. 2 Cliquez sur Diaporama. 3 Sélectionnez la case Agrandir les diapos pour qu’elles occupent tout l’écran. En fait, cette option ne modifie pas la taille des diapos de votre document Keynote ; elle met le document à l’échelle de l’écran. Cette option est susceptible de réduire la qualité vidéo lors de la lecture. Si vous sélectionnez cette option et que vous utilisez la transition Cube ou Miroir, n’oubliez pas de sélectionner Réduire pour empêcher le découpage ; dans le cas contraire, certaines parties de la transition ne seront peut-être pas visibles. Modification du comportement du pointeur pendant la présentation Vous configurer votre diaporama de façon à ce que le pointeur apparaisse uniquement sur les diapositives contenant des liens ou seulement lorsque vous déplacez la souris. Pour spécifier des options de présentation : 1 Choisissez Keynote > Préférences et cliquez sur Diaporama. 2 Choisissez l’une des options dans la fenêtre Afficher le pointeur. Lors d’un diaporama, vous pouvez afficher ou masquer le pointeur en appuyant sur la touche C. F2645.book Page 139 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM140 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama Impression de vos diapositives Vous pouvez imprimer votre diaporama Keynote de diverses manières en fonction de vos besoins. Vous pouvez imprimer les diapositives avec ou sans leurs notes ou imprimer uniquement la structure du diaporama. Pour imprimer des diapositives : 1 Choisissez Fichier > Imprimer. 2 Dans la zone de dialogue Imprimer, choisissez Keynote dans le menu local Copies et pages. 3 Sélectionnez une option d’impression.  Diapos individuelles permet d’imprimer une diapo par page.  Diapos avec notes permet d’imprimer uniquement les titres des diapos ainsi que le texte à puces de la présentation (soit les mêmes éléments que dans l’affichage Structure du classeur de diapositives).  Structure permet d’imprimer uniquement les titres des diapos ainsi que le texte à puces de la présentation (soit les mêmes éléments que dans l’affichage Structure du classeur de diapositives).  Document propose des options permettant d’afficher plusieurs diapos par page. Sélectionnez des options de mise en forme de l’impression. Choisissez Keynote dans ce menu local. Sélectionnez le modèle de diapositives et de notes que vous désirez imprimer. Convertissez le groupe de diapositives en fichier PDF. F2645.book Page 140 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 141 Remarque : Pour accélérer la vitesse d’impression des documents, sélectionnez “Imprimer en qualité brouillon”. 4 Sélectionnez les options de mise en forme qui s’appliquent.  L’option Ne pas imprimer les arrière-plans de diapo ou les remplissages permet de ne pas imprimer la couleur de l’arrière-plan ou d’un objet. Le texte clair est imprimé en noir. Cette option est particulièrement utile pour imprimer des diapositives très colorées sur une imprimante noir et blanc. Avec des imprimantes en noir et blanc, les images en couleur sont imprimées avec des niveaux de gris. Avec les imprimantes couleur, les fichiers graphiques importés dans les diapositives sont imprimés en couleur.  L’option Imprimer chaque étape de composition permet d’imprimer une image de diapositive pour chaque étape de composition d’objet. (une diapo présentant trois étapes de composition sera imprimée sous forme de trois diapositives).  Inclure les diapos ignorées permet d’imprimer toutes les diapositives du classeur de diapositives, même si celles désignées comme devant être ignorées.  L’option Ajouter des bordures aux diapos permet d’imprimer une bordure autour de chaque diapositive.  Inclure les numéros des diapos permet d’imprimer en bas de chaque diapositive son numéro. Pour imprimer une diapo ou un groupe de diapos spécifique : 1 Choisissez Fichier > Imprimer. 2 Tapez les numéros ou l’intervalle de diapos que vous souhaitez imprimer dans les champs de texte De et À. Le numéro de la diapo s’affiche dans le classeur de diapositives. Exportation dans d’autres formats de visualisation D’autres options de visualisation vous permettent de partager votre présentation sur plusieurs plate-formes différentes. Remarque : Si vous exportez régulièrement vos diaporamas, vous pouvez ajouter un bouton Exporter à la barre d’outils (choisissez Afficher > Personnaliser la barre d’outils). F2645.book Page 141 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM142 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama Documents Flash Vous pouvez convertir votre diaporama en document Flash et le lire à l’aide du visualiseur Flash. Pour convertir votre diaporama en document Flash : 1 Choisissez Fichier > Exporter. 2 Sélectionnez Flash puis cliquez sur Suite. 3 Attribuez un nom au fichier et choisissez-lui un emplacement. 4 Cliquez sur Exporter. Fichiers PDF Vous pouvez convertir votre présentation en fichier PDF pouvant être visualisé ou imprimé avec Adobe Acrobat Reader ou tout autre application gérant les PDF. Il existe deux manières d’enregistrer vos diapos Keynote au format PDF. Pour visualiser le document PDF en ligne, utilisez la commande Exporter de Keynote. Pour visualiser le document PDF sur papier, il se peut que vous obteniez de meilleurs résultats en utilisant la commande Imprimer. Pour créer un fichier PDF à partir de vos diapositives via la commande Exporter : 1 Choisissez Fichier > Exporter. 2 Dans la zone de dialogue d’exportation, sélectionnez PDF. 3 Cliquez sur Suite. 4 Attribuez un nom au fichier et choisissez-lui un emplacement. 5 Cliquez sur Exporter. Pour créer un fichier PDF à partir de vos diapositives via la commande Imprimer : 1 Choisissez Fichier > Imprimer. 2 Dans la zone de dialogue d’impression, cliquez “Enregistrer comme PDF”. 3 Attribuez un nom au fichier et choisissez-lui un emplacement. 4 Cliquez sur Enregistrer. F2645.book Page 142 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 143 QuickTime Vous pouvez convertir votre diaporama en séquence QuickTime contenant toutes les transitions et compositions d’objet animées. Vous pouvez créer une séquence QuickTime à lecture automatique, avec des transitions et des compositions telles que vous les avez configurées, ou une séquence QuickTime interactive, que les spectateurs peuvent visionner à leur propre rythme. Pour créer une séquence QuickTime à partir de votre présentation : 1 Choisissez Fichier > Exporter. 2 Dans la zone de dialogue d’exportation, sélectionnez QuickTime puis cliquez sur Suite. 3 Choisissez une option dans le menu local Contrôle de lecture.  Diaporama interactif permet à l’assistance de naviguer dans le diaporama en cliquant sur Lecture dans les commandes de QuickTime, en cliquant sur la souris ou en appuyant sur la barre d’espace.  Avec la fonction Séquence à lecture automatique, l’utilisateur ne peut pas contrôler la vitesse de lecture du diaporama. Tapez les valeurs dans les champs de durée des diapos et de durée des compositions pour déterminer la vitesse des compositions d’objets et le temps d’affichage des diapos à l’écran. Pour les séquences à lecture automatique, réglez la durée des diapositives et des compositions d’objet. Lisez la séquence une seule fois, plusieurs fois de suite (en boucle) ou en en boucle dans les deux sens. Choisissez une séquence interactive ou une séquence à lecture automatique. Choisissez un format de compression pour optimiser la taille de votre séquence et la qualité de la lecture. Sélectionnez si votre diaporama comprend une transparence que vous souhaiter conserver. F2645.book Page 143 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM144 Chapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama  Durée de la diapositive permet de spécifier la durée de l’apparition à l’écran de la diapo entièrement composée après la fin de la composition d’objet.  Durée de la composition spécifie le nombre de secondes écoulées entre le début d’une étape de composition et la suivante dans chaque composition d’objet. Il n’y a pas de décalage entre le moment où une diapositive apparaît à l’écran et la première étape d’une composition d’objet. 4 Pour une séquence à lecture automatique, vous pouvez choisir une option dans le menu local Répétition. 5 Dans le menu local Formats, choisissez une qualité de lecture et une taille de fichier.  Qualité maximale, grand permet de conserver la meilleure qualité de lecture mais ces séquences sont volumineuses et donc plus difficiles à transférer par courrier électronique ou sur le Web.  Film CD-ROM, moyen est indiqué si vous souhaitez utiliser un CD pour envoyer le diaporama à quelqu’un. Les séquences sont de haute qualité mais la taille des fichiers est un peu plus petite que celle des séquences de qualité supérieure.  Les séquences Film Web, petit présentent en général une qualité de lecture infé- rieure que celles évoquées ci-dessus mais sont de taille suffisamment réduite pour être partagées sur le Web ou par courrier électronique.  Personnalisé permet de choisir les réglages de la compression vidéo ou audio dans QuickTime et donc de contrôler le rapport taille-qualité du fichier. 6 Pour inclure des fichiers audio dans la séquence, sélectionnez “Inclure l’audio”. 7 Si votre diaporama comprend un arrière-plan transparent que vous souhaitez conserver pour votre séquence QuickTime, sélectionnez Inclure la transparence. Remarque : Lorsque cette option est sélectionnée, certaines transitions peuvent ne pas fonctionner correctement . 8 Cliquez sur Suite. 9 Saisissez le titre de votre diaporama, choisissez-lui un emplacement et cliquez sur Exporter. F2645.book Page 144 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 8 Affichage, impression et exportation de votre diaporama 145 PowerPoint Vous pouvez convertir des documents Keynote en fichiers PowerPoint qui pourront être visionnés et modifiés par les utilisateurs de PowerPoint équipés d’ordinateurs Windows ou Mac OS. Pour exporter dans PowerPoint : 1 Choisissez Fichier > Exporter. 2 Sélectionnez PowerPoint puis cliquez sur Suite. 3 Attribuez un nom au fichier et choisissez-lui un emplacement. 4 Cliquez sur Exporter. Remarque : Windows et Mac OS X n’utilisant pas les graphismes de la même manière, vous remarquerez peut-être que les graphismes de votre présentation sont légèrement différents si vous ouvrez le document PowerPoint exporté sur un ordinateur fonctionnant sous Windows. Fichiers image Vous pouvez exporter toutes vos diapos sous forme de fichiers image dans divers formats, comme JPEG, PNG et TIFF. Pour exporter des diapos sous forme de fichiers image : 1 Choisissez Fichier > Exporter. 2 Sélectionnez Images puis cliquez sur Suite. 3 Sélectionnez une option dans le menu local Format selon la qualité d’image souhaitée. Plus la qualité est bonne, plus le fichier sera grand. 4 Pour créer une image différente à chaque étape de la composition, sélectionnez Générer des images différentes pour chaque étape de la composition. F2645.book Page 145 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 146 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM147 9 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés Ce chapitre s’adresse aux personnes qui souhaitent utiliser les capacités graphiques performantes de Keynote pour créer leurs thèmes et modèles de diapositive. Remarque : Ce chapitre s’adresse aux personnes familiarisées avec les fonctionnalités de design et de mise en forme de Keynote décrites dans les autres chapitres. Les thèmes de Keynote sont des ensembles prédéfinis de modèles de diapositive, d’arrière-plans, de graphiques, de tableaux et de styles de texte. Dans chaque thème, les modèles de diapositive définissent les attributs de diapositive suivants :  Position par défaut du texte du titre et du corps de texte  Graphismes d’arrière-plan  Polices par défaut  Styles de puces par défaut  Position par défaut des graphiques, des tableaux et des images (espace réservé à l’objet)  Remplissages d’objet et styles de trait pour les objets dessinés et les tableaux  Styles de graphiques  Styles de transition  Guides d’alignement Il est possible de modifier tous les attributs évoqués ci-dessus afin de personnaliser chacun des modèles de diapositive appartenant à un thème. Les modifications apportées à un modèle de diapositive apparaissent sur toutes les diapositives créées à partir de ce modèle. Vous pouvez modifier un modèle de diapo sans affecter les thèmes par défaut disponibles dans d’autres documents Keynote. F2645.book Page 147 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM148 Chapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés Vous pouvez également modifier et enregistrer entièrement un ensemble de modèles de diapositive et le personnaliser avec le logo de votre entreprise par exemple, ou le styliser avec vos créations. Si vous souhaitez enregistrer un ensemble de modèles de diapositives personnalisés afin de les utiliser dans le cadre d’autres présentations, consultez la section “Enregistrement des thèmes personnalisés” à la page 156. Pour utiliser un modèle de diapositive, ouvrez le classeur de modèles de diapositives et sélectionnez un modèle. Pour ouvrir le classeur de modèles de diapositive : m Choisissez Afficher > Afficher les modèles de diapo (ou cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Afficher les modèles de diapos). Une façon simple d’obtenir un modèle de diapositive modifié consiste à importer dans le diaporama actuel une diapositive ou un modèle de diapositive unique depuis un autre diaporama. Pour importer une diapositive ou un modèle de diapositive unique : 1 Ouvrez le document Keynote contenant la diapositive que vous désirez utiliser. 2 Sélectionnez cette diapositive et faites-la glisser à partir du document source dans le classeur de diapositives du document avec lequel vous travaillez. Un nouveau modèle de diapositive est créé dans votre diaporamaKeynote. Vous trouverez ce nouveau modèle de diapositive dans le classeur de modèles de diapositive. Modification de la disposition et de l’arrière-plan des modèles de diapositive La solution la plus simple pour créer un modèle de diapositive est de se baser sur le modèle qui ressemble le plus à ce que l’on souhaite. Faites défiler les diapos du classeur de modèles de diapositive et dupliquez celle qui vous intéresse. Pour dupliquer un modèle de diapositive : 1 Sélectionnez le modèle de diapositive dans le classeur de modèles de diapositive. 2 Exécutez l’une de ces actions :  Choisissez Diapo > Nouveau modèle de diapo  Cliquez sur Nouvelle dans la barre d’outils. F2645.book Page 148 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 149  Appuyez sur la touche Retour de votre clavier  Choisissez Édition > Dupliquer Vous pouvez modifier des modèles de diapositive à l’aide de l’Inspecteur des modèles de diapo. Pour ouvrir l’Inspecteur des modèles de diapo : 1 Sélectionnez un modèle de diapositive dans le classeur de diapositives. 2 Choisissez Afficher > Afficher l’Inspecteur (ou cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils) puis cliquez sur le bouton Inspecteur de diapo. 3 Cliquez sur Apparence. Modification de l’arrière-plan Pour créer des groupes de diapos associées dans une présentation (par exemple pour distinguer ou relier divers sujets), vous pouvez notamment insérer un arrière-plan légèrement différent pour chaque groupe de diapositives. Vous devez pour ce faire créer un groupe de modèles doté des différents arrière-plans choisis. Pour modifier l’arrière-plan d’un modèle de diapositive : 1 Dans le classeur de modèles de diapositive, sélectionnez le modèle que vous souhaitez modifier. Choisissez une couleur ou une image d’arrière-plan. Créez des espaces réservés aux tableaux, graphiques, affichages Web et graphismes importés. Insérez des zones de titre et de corps de texte dans vos modèles de diapositive. Sélectionnez pour que les objets des diapos se superposent aux objets du modèle. F2645.book Page 149 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM150 Chapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés  Si vous créez un arrière-plan en partant de zéro, nous vous suggérons de commencer par un modèle vierge.  Pour conserver une copie du modèle original, exécutez l’une des actions suivantes :  Choisissez Diapo > Nouveau modèle de diapo  Cliquez sur Nouvelle dans la barre d’outils.  Choisissez Édition > Dupliquer 2 Sélectionnez les éléments que vous ne souhaitez pas conserver et appuyez sur la touche Suppr. 3 Faites vos modifications.  Utilisez les outils de Keynote pour placer des éléments d’arrière-plan dans le modèle de diapositive.  Faites glisser les objets externes souhaités (fichiers média, audio, etc.) du Bureau ou du navigateur de média dans le canevas. 4 Une fois les éléments insérés à l’endroit voulu, vous pouvez choisir Disposition > Verrouiller (ou cliquer sur Verrouiller dans la barre d’outils) pour éviter de les déplacer involontairement au cours de votre travail. Toutes les modifications (y compris les ajouts de fichiers externes) apportées au modèle de diapositive apparaissent sur toutes les diapos créées à partir de ce modèle. Superposition d’objets en arrière-plan et d’objets sur les diapositives Lorsque vous modifiez un modèle de diapo, vous pouvez placer des objets au-dessus ou en dessous comme dans une diapo. Tous les objets d’un modèle restent à leur place, qui se trouve, par défaut, à l’arrière-plan (les objets que vous ajoutez aux diapos se superposent aux objets dans le modèle). Cependant, vous pouvez choisir de placer tout objet que vous ajoutez aux diapos individuelles au-dessus ou en dessous des objets de la couche du modèle. Les couches d’arrière-plan sont couramment utilisées dans le cas des graphismes de canal alpha, où les objets de la diapo apparaissent au travers d’une partir de l’image d’arrière-plan. Pour plus d’informations, consultez la section “Manipulation de cadres photo (graphismes de canal alpha)” à la page 58. F2645.book Page 150 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 151 Pour superposer des objets d’une diapo à ceux de la couche d’un modèle : 1 Insérez des objets dans le canevas du modèle de diapositive, en les positionnant et les superposant à votre guise. 2 Dans l’Inspecteur des modèles de diapo, sélectionnez “Autoriser la superposition des objets”. Remarque : Vous pouvez déplacer des espaces réservés vers l’avant ou vers l’arrière sur un modèle ou une diapo. Pour plus d’informations, consultez la section “Redimensionnement, déplacement et superposition d’objets” à la page 54. Ajout de guides d’alignement Vous pouvez créer vos guides d’alignement afin de vous aider à insérer votre texte et vos graphismes de manière harmonieuse dans chaque diapositive. Les guides d’alignement créés dans un modèle de diapositive sont disponibles lorsque vous insérez des objets sur n’importe quelle diapositive utilisant ce modèle. Pour créer des guides d’alignement dans un modèle de diapositive : 1 Sélectionnez le modèle de diapositive dans lequel vous souhaitez ajouter des guides d’alignement. 2 Choisissez Afficher > Afficher les règles. 3 Placez le pointeur sur une règle et faites glisser le guide d’alignement jaune à n’importe quel endroit du canevas. Dispositions et styles pour titres et corps de texte Les styles par défaut des zones de titre et de corps de texte sont définis dans le modèle d’une diapo. Pour configurer les zones de titre et de corps de texte par défaut d’un modèle de diapositive, vous devez au préalable les insérer dans ce dernier, puis sélectionner le texte et configurer ses attributs à l’aide des sous-fenêtres Inspecteur, comme vous configureriez les attributs de texte de n’importe quelle diapositive. Quand vous changez des réglages de texte, vous pouvez les prévisualiser en créant une diapositive dans le classeur de diapositives, en les appliquant à cette dernière et en les testant avec du texte. Pour insérer des zones de titre et de corps de texte dans un modèle de diapositive sélectionné : 1 Ouvrez l’Inspecteur des modèles de diapo et cliquez sur Apparence (si cette option n’est pas déjà sélectionnée). F2645.book Page 151 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM152 Chapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 2 Pour ajouter une zone de titre, sélectionnez la case Titre. 3 Pour ajouter une zone de corps de texte, sélectionnez la case Corps. Selon le thème et le modèle, le style de texte par défaut peut contenir des puces. Pour configurer un style sans puces par défaut, consultez la section “Mise en forme des textes à puces et des listes numérotées” à la page 44. 4 Pour inclure un texte de sous-titre, redimensionnez la zone de corps de texte et insérez-la sous la zone de titre. 5 Redimensionnez et réorganisez vos zones de texte. 6 Sélectionnez le texte de l’espace réservé et mettez-le en forme en appliquant les styles que vous préférez. Dans la zone de corps de texte, vous pouvez définir des attributs pour jusqu’à 5 niveaux de texte à puces. Vous pouvez configurer les marqueurs de mise en retrait pour spécifier la mise en retrait de chaque niveau de texte et l’espace à appliquer entre la puce et le texte. Pour définir des tabulations de texte à puces : 1 Choisissez Afficher > Afficher les règles. 2 Pour configurer la mise en retrait de texte à puces : a Sélectionnez une puce. b Dans la règle du haut du canevas, repérez le marqueur en forme de carré bleu aligné sur la puce sélectionnée. c Faites glisser le marqueur à l’endroit où vous souhaitez mettre la puce en retrait. 3 Pour déterminer la distance entre la puce et le texte qui lui est associé : a Sélectionnez une puce. b Dans la règle du haut du canevas, repérez le marqueur bleu rectangulaire aligné sur le texte de la puce sélectionnée. Ce marqueur définit la mise en retrait de la puce. Ce marqueur définit la distance entre la puce et son texte. F2645.book Page 152 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 153 c Faites glisser le marqueur afin de modifier l’espace entre la puce et son texte. Application des modifications au cours du travail Au cours de votre travail sur un modèle de diapositive, vous pouvez tester vos modifications sur une diapo normale afin d’avoir une meilleure idée de la nouvelle disposition. En faisant un va-et-vient entre la diapositive “test” et le modèle de diapositive, il est possible de procéder à des ajustements précis, par exemple de rallonger ou de raccourcir les traits, ou d’ajouter plusieurs niveaux de retrait. Afficher le texte d’une diapo s’avère particulièrement utile pour ajuster les taquets de tabulation et les espaces entre les lignes. Pour créer une diapositive de test dans le classeur de diapositives, vous devez créer une diapo à partir du modèle ; si vous effectuez des changements à la diapo rempla- çant le modèle, réappliquez le modèle à la diapositive de test à chaque nouvelle modification. Pour réappliquer le modèle de diapositive à une diapositive dans le classeur de diapositives : m Sélectionnez la diapositive dans le classeur et choisissez Format > Revenir au format du modèle pour la diapo. Configuration des transitions par défaut Il est possible de spécifier un style de transition par défaut pour tous les modèles de diapositive. Les diapos créées à partir de ce modèle utilisent le style spécifié pour passer aux diapos suivantes. Pour choisir le style de transition par défaut d’un modèle de diapositive : 1 Sélectionnez le modèle de diapositive dans le classeur de modèles de diapositive. 2 Dans la sous-fenêtre Transition de l’Inspecteur des modèles de diapo, choisissez un style, un sens et une vitesse de transition. Pour plus d’informations sur les transitions de diapositives, voir la section “Ajout de transitions entre les diapositives” à la page 119. F2645.book Page 153 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM154 Chapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés Modification des styles par défaut du texte et des objets Il est possible de modifier les attributs par défaut d’objets tels que des figures, des zones de texte, des tableaux et des graphiques. Vous pouvez par exemple spécifier que chaque fois que vous cliquez sur Tableau dans la barre d’outils, le tableau par défaut contient un certain nombre de rangs et de colonnes, avec un en-tête et un corps de texte présentant une certaine police et des bordures mises en forme dans une couleur et une épaisseur de ligne spécifiques. Vous pouvez définir les polices, les couleurs, l’opacité, les ombres, etc. par défaut des zones de texte et des figures. Vous pouvez spécifier le type de graphique (sectoriel, linéaire, etc.) par défaut. Les attributs par défaut doivent être configurés individuellement pour chaque type de graphique. Vous devez tout d’abord créer l’objet afin qu’il présente les attributs par défaut souhaités puis définir les propriétés à utiliser par défaut pour le modèle actuel ou pour tous les modèles du thème. Pour configurer les attributs par défaut des zones de texte libres, des figures et des graphismes : 1 Dans le classeur de diapositives, créez une diapositive sur le modèle de diapositive que vous êtes en train de concevoir. 2 Placez une zone de texte, une figure ou un graphisme sur le canevas. 3 Appliquez les propriétés que vous souhaiter utiliser par défaut aux attributs de l’élément. a Pour une zone de texte, saisissez du texte dans la zone concernée, sélectionnez le texte puis réglez ses attributs. b Pour une figure ou un graphisme, sélectionnez l’objet concerné et réglez ses attributs. 4 Une fois l’élément mis en forme comme vous le souhaitez, configurez ses propriétés en propriétés par défaut en le sélectionnant et en exécutant l’une des actions suivantes :  Pour attribuer de nouvelles propriétés par défaut uniquement au modèle de diapositive sur lequel vous travaillez, choisissez Format > Avancé > Définir [un objet] pour le modèle actuel. F2645.book Page 154 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 155  Pour attribuer de nouvelles propriétés par défaut à tous les modèles de diapositive du thème, choisissez Format > Avancé > Définir [un objet] pour tous les modèles. 5 Supprimez la zone de texte, la figure ou le graphisme de la diapositive. Pour choisir les attributs de tableau par défaut : 1 Dans le classeur de diapositives, créez une diapositive sur le modèle de diapositive que vous êtes en train de concevoir. 2 Insérez un tableau dans le canevas. 3 Sélectionnez le tableau et choisissez ses attributs. Pour plus d’informations, consultez la section “Création de tables” à la page 87. Important : Un tableau contient quatre zones différentes de mise en forme : l’en-tête de rang, l’en-tête de colonne, les bordures intérieures et les bordures extérieures. Pour effectuer des modifications, vous devez configurer tous les éléments d’une zone de mise en forme. Par exemple, pour définir une nouvelle configuration par défaut des en-têtes de rangs, vous devez modifier toutes les cellules de l’en-tête de rang (et pas seulement une cellule). 4 Une fois le tableau mis en forme comme vous le souhaitez, configurez les nouvelles propriétés en propriétés par défaut en sélectionnant le tableau et en exécutant l’une des actions suivantes :  Pour que les attributs du tableau soient les attributs par défaut du modèle actuel, choisissez Format > Avancé > Définir un tableau pour le modèle actuel.  Pour que les attributs du tableau soient les attributs par défaut de tous les modèles du thème actuel, choisissez Format > Avancé > Définir un tableau pour tous les modèles. 5 Éliminez le tableau de la diapositive. Pour choisir les attributs de graphique par défaut : 1 Dans le classeur de diapositives, créez une diapositive sur le modèle de diapositive que vous êtes en train de concevoir. 2 Insérez un graphique dans le canevas. 3 Sélectionnez le graphique et configurez ses attributs. Pour plus d’informations, consultez la section “Création de graphiques” à la page 101. F2645.book Page 155 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM156 Chapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 4 Pour définir les attributs par défaut d’un autre type de graphique, copiez le graphique et collez-le dans une nouvelle diapositive, modifiez son type et configurez ses attributs. Répétez cette opération pour chaque type de graphique. 5 Une fois tous les graphiques mis en forme comme vous le souhaitez, sélectionnez-les un par un et configurez les nouvelles propriétés en propriétés par défaut en effectuant l’une des opérations suivantes :  Pour que les attributs du graphique soient les attributs par défaut du modèle actuel, choisissez Format > Avancé > Définir [un graphique ] pour le modèle actuel.  Pour que les attributs du graphique soient les attributs par défaut de tous les modèles du thème actuel, choisissez Format > Avancé > Définir [un graphique ] pour tous les modèles.  Pour que le type du graphique soit le type par défaut de tous les modèles du thème actuel, choisissez Format > Avancé > Faire de [graphique] le type de graphique par défaut. 6 Dans la zone de dialogue qui s’affiche, spécifiez le nombre total de séries pour lesquelles vous définissez des attributs. 7 Supprimez les graphiques des diapositives. Enregistrement des thèmes personnalisés Si vous modifiez les modèles de diapositive d’un thème et que souhaitez réutiliser ces modifications dans d’autres présentations, vous pouvez enregistrer le thème modifié en tant que thème personnalisé. Une fois votre thème personnalisé enregistré, il apparaît dans le Sélecteur de thèmes. Lorsque vous sélectionnez votre thème personnalisé, il contient également tous les modèles de diapositive que vous avez définis. Pour enregistrer le thème actuel en tant que thème personnalisé : 1 Choisissez Fichier > Enregistrer le thème. 2 Attribuez un nom au thème et choisissez-lui un emplacement. 3 Si vous avez ajouté de l’audio ou des séquences et que vous souhaitez les incorporer au thème, sélectionnez Copier l’audio et la vidéo dans le document (vous devrez peut- être cliquer sur le triangle d’affichage de la zone de dialogue pour afficher la case). Remarque : Le document devient beaucoup plus volumineux lorsque vous y ajoutez des fichiers média. F2645.book Page 156 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMChapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés 157 4 Cliquez sur Enregistrer. Les thèmes personnalisés sont enregistrés dans le dossier Thèmes de votre disque dur ([Départ]/Bibliothèque/Application Support/iWork/Keynote/Themes). Seuls les thèmes de ce dossier apparaissent dans le sélecteur de thèmes. Si vous conservez votre thème à un autre emplacement, vous pouvez l’ouvrir sous forme de document vide de Keynote et utiliser celui-ci directement pour créer un diaporama. Retour au thème original par défaut Si vous avez modifié des modèles de diapositive dans un document et que vous souhaitez revenir au thème original par défaut, réappliquez le thème à votre document. Pour revenir au thème par défaut : 1 Choisissez Fichier > Choisir un thème. 2 Dans le Sélecteur de thèmes, sélectionnez le thème d’origine et la taille de la présentation. 3 Assurez-vous que Appliquer les modif. aux thèmes par défaut n’est pas sélectionné. 4 Cliquez sur Choisir un thème. Création d’un thème personnalisé Si vous désirez créer un thème entièrement nouveau et non pas en créer à partir d’un des thèmes Keynote, le plus facile est d’ouvrir un nouveau document Keynote contenant un seul modèle vierge de diapositive. Effacez du document tous les autres modèles de diapositive. Voici quelques astuces :  Commencez par créer et insérer des éléments d’arrière-plan partagés ainsi que les zones de corps de texte et de titre.  À l’aide d’une diapositive échantillon, testez vos dispositions de texte afin de vous assurer que les lignes du texte sont toutes visibles. Lorsque vous configurez la taille et le positionnement d’une zone de corps de texte, réfléchissez au nombre de puces que vous désirez y insérer.  Avant de créer des modèles de diapositive, configurez l’ensemble des attributs de texte et d’arrière-plan. F2645.book Page 157 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM158 Chapitre 9 Création de thèmes et modèles de diapositive personnalisés  En vous basant sur des copies du modèle de diapositive d’origine, créez de nombreuses dispositions différentes de corps de texte et de titre. Les nouveaux modèles de diapositive créés à partir de copies du premier modèle héritent automatiquement de tous ses attributs de texte et d’arrière-plan. Il vous suffira ensuite d’ajuster les dispositions des zones de texte (vous pourrez par exemple supprimer la zone de titre et agrandir la zone de corps de texte afin de créer un modèle de diapositive “pur corps de texte”).  Créez dans le classeur de diapositives des diapositives échantillon à partir de chaque modèle que vous créez et insérez des zones de texte libre, des figures ou des images dans chacune d’entre elles si vous souhaitez que les attributs d’objet par défaut soient différents dans les divers modèles de diapositive. Si vous voulez configurer les mêmes attributs d’objet par défaut pour tous les modèles, vous n’aurez besoin de procéder ainsi que pour un seul modèle de diapositive.  Créez huit diapos échantillon dans le classeur de diapositives à partir de chacun de vos modèles de diapositive. Créez un graphique dans une diapositive puis copiez-le et collez-le dans chaque diapositive. Puis convertissez chaque graphique en un type de graphique différent et définissez sa taille et sa position. Effectuez cette opération avant de définir les styles de graphique par défaut à l’aide du menu Format. F2645.book Page 158 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM159 A Annexe A Présentation des raccourcis clavier Ce tableau présente les touches sur lesquelles vous devez appuyer pour contrôler une présentation. Pour exécuter cette action Appuyez sur les touches suivantes (ou saisissez en toutes lettres) Navigation Aller à la composition suivante Barre d’espace, N, Retour, Page suiv., Flèche droite, Flèche vers le bas, Maj + Flèche droite* Aller à la diapositive suivante Crochet fermant (]), Maj + Page suiv.*, Maj + Flèche vers le bas* Aller à la composition précédente Crochet ouvrant ([), Maj + Page préc.*, Maj + Flèche gauche* Aller à la diapositive précédente P, Flèche gauche, Page préc., Suppr, Flèche vers le haut, Maj + Flèche vers le haut* Aller à la première diapositive Début Aller à la dernière diapositive Fin Revenir aux diapos déjà consultées Z Quitter la présentation Échap, Q, x-. (Commande + point), . (point) Sélecteur de diapos Aller à une diapo précise dans le navigateur de diapos [Numéro de la diapo} Aller à la diapo suivante dans le Sélecteur de diapos Plus (+), égal (=) Aller à la diapo précédente du navigateur de diapos Tiret (-) Aller à la diapo actuelle et fermer le navigateur de diapos Retour, Entrée *Pour utiliser ces touches sans devoir appuyer sur Maj, activez le verrouillage des majuscules. F2645.book Page 159 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM160 Annexe A Présentation des raccourcis clavier Pour la liste complète des raccourcis clavier, choisissez Aide > Raccourcis clavier Keynote. Fermer le navigateur de diapos Échap Écran de l’intervenant Réinitialiser la minuterie R Faire défiler les notes vers le haut U Faire défiler les notes vers le bas D Autres Masquer la présentation et afficher la dernière application utilisée H Suspendre la présentation F (pour reprendre la lecture appuyez sur n’importe quelle touche) Suspendre la présentation et afficher un écran noir B (pour reprendre, appuyer sur n’importe quelle touche ) Afficher ou masquer le pointeur C Afficher ou masquer la fenêtre des raccourcis clavier du présentateur Point d’interrogation (?), barre oblique (/), Aide Pour exécuter cette action Appuyez sur les touches suivantes (ou saisissez en toutes lettres) *Pour utiliser ces touches sans devoir appuyer sur Maj, activez le verrouillage des majuscules. F2645.book Page 160 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM161 B B Vue d’ensemble des Inspecteurs Inspecteur du document Inspecteur de diapo Pour afficher l’Inspecteur des modèles de diapo, sélectionnez un modèle de diapositive dans le classeur de diapositives. F2645.book Page 161 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM162 Annexe B Vue d’ensemble des Inspecteurs Inspecteur des compositions Inspecteur du texte F2645.book Page 162 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMAnnexe B Vue d’ensemble des Inspecteurs 163 Inspecteur des graphismes Inspecteur des mesures F2645.book Page 163 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM164 Annexe B Vue d’ensemble des Inspecteurs Inspecteur des tableaux Inspecteur de graphiques F2645.book Page 164 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMAnnexe B Vue d’ensemble des Inspecteurs 165 Inspecteur des liens Inspecteur QuickTime F2645.book Page 165 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMF2645.book Page 166 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM167 Index > symbole (dans les commandes de menu) 14 A adaptation de diapositives à l’écran. Voir découpage affichage en mode navigateur 19 affichage en mode structure 22 impression 24, 140 affichage Web 66 affiche 65 aide 14–15 aide à l’écran 15 ajout graphiques 104 Ajuster 79 alignement objets 35–38 puces 49 texte 46 animation 64 texte 125 Voir également compositions d’objet annulation 73 AppleWorks importation depuis 29, 53 Appliquer les modifications aux thèmes par défaut 157 arrière-plans cellule d’un tableau 98 diapositive 72 modèle de diapositive 149 assistance technique 15 audio 39, 59, 62, 65 axes (des graphiques) 109– 111 B Barre d’outils personnalisation 26 barre d’outils à propos de 25 bords cellules d’un tableau 97 bordures 80 graphiques 109 bornes 31, 129 C cadres 58 cadres photo 58 canevas 18 Carte de référence rapide 15 case Activer comme lien 68 case Agrandir les diapos pour qu’elles occupent tout l’écran 139, 121 case Ajuster automatiquement au contenu 95 case “Autoriser la superposition des objets” 151 case Autre écran 136 case Conserver les proportions 85 case “Inclure l’audio” 144 case “Inclure la transparence” 144 case “Lire automatiquement une fois ouvert” 131 cellules. Voir cellules de tableau cellules d’un tableau fusion ou division 93 sélection 88 cellules des tableaux alignement du texte 96 Index F2645.book Page 167 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM168 Index cellules du tableau suppression du contenu 91 chiffres graphiques 109 listes 49 classeur de diapositives 19 clavier raccourcis 138 Commande Aller à 39 Commande Avancer d’un plan 55 Commande Reculer d’un plan 55 commentaire 62 compositions. Voir compositions d’objets compositions d’objet 121– 127 configuration du double affichage 133 coordonnées X et Y 85 copie audio et séquences dans un document 60 d’audio et de vidéo dans un document 39 images thématiques dans un document 40 copie de sauvegarde version précédente 40 corps de texte 32 ajout à un modèle de diapositive 151 couleur arrière-plan de la diapositive 72 dégradés 77 enregistrement pour un usage ultérieur 76 graphiques 107 objets 76, 77 texte 46 couleur de remplissage 77 couleurs en dégradé 77 création tableaux 87, 104 D découpage 52, 121, 139 défaut retour 157 déplacement d’objets 85 Voir également compositions d’objet dessiner objets 51 diaporamas types 31, 129 diapos mise en retrait 21 suppression 21 diapos à défilement automatique 31, 129 Consultez également présentations à lecture automatique diapositives afficher et masquer 21 ajout 31 arrière-plans 72 déplacement 21 ignorer 21 modèles 32, 71 organisation 19 Dimensions d’origine 79, 85 dispositions 151 documents impression 140 documents Flash 142 E écran de l’intervenant 135– 137 écrans (moniteurs) configuration 132 Éditeur de graphiques 105– 106 effets. Voir transitions, compositions d’objet Encart de marge 48, 96 enregistrement audio et séquences 60 audio et vidéo 39 documents 39 images thématiques 40 en-têtes (pour tableaux) 93 Voir également titres espace autour du texte (Encart de marge) 48 F2645.book Page 168 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMIndex 169 espace réservé à l’objet 71, 149 Étirer 79 Excel importation depuis 53 exportation de documents Keynote 141–145 extrémités 80 F faire pivoter des objets 55, 84, 115 Fenêtre Couleurs 28, 75 Fermeture du diaporama 69 feuilles de calcul 105 fichiers multimédias 60 Fichiers PDF 53 fichiers PDF 142 figures 51–52 flèches en tant qu’extrémités de ligne 80 figures 51 G graphiques 101–117 composition section par section 127 mise en forme 106 graphiques. Voir graphiques graphiques à barres 115– 117 graphiques linéaires 117 graphiques sectoriels 113– 115 graphismes ajout 35 ajout à des cellules de tableau 98 ajouter à des objets 78 graphismes de canal alpha 58 guides d’alignement 35– 38 ajout aux modèles de diapositive 151 I ignorer des diapositives 21 image formats de fichiers 51 images ajout 53 Utilisation de fichiers PDF en tant que 53 Importation documents PowerPoint ou AppleWorks 29 importation fichiers graphiques 53 séquences 64 impression affichage en mode structure 24 indicateur de découpage 95 insérer graphiques 104 insertion graphismes 35 images 53 insertion de tableaux 87 Inspecteur des compositions 121 –127 Inspecteur des diapos 72, 120 Inspecteur des documents 62, 130, 131 Inspecteur des graphiques 104, 105–112 Inspecteur des graphismes 77– 83, 98, 116 Inspecteur des liens 67–69 Inspecteur des mesures 84–85 Inspecteur des tableaux 87–96 Inspecteur du texte 45–48 Inspecteur QuickTime 65 Inspecteurs 161–165 compositions 121–127 diapos 72, 120 documents 62, 130, 131 général 27 Graphique 104, 105–112 graphismes 77–83, 98, 116 liens 67–69 mesures 84–85 QuickTime 65 tableaux 87–96 texte 45–48 interligne 46 texte 46 F2645.book Page 169 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM170 Index Internet 66 iPhoto 52 iTunes 60, 62 L lecture d’un diaporama 41, 136 liens 66–70 lignes 80 M masquage d’images 56– 57 masquer des diapositives 21 menu local Apparition 126 menu local Lier vers 68 menu local Remplissage du symbole 117 Menu local Trait 97 menu local Trait 80 menus contextuels 28 menus contextuels 28 Voir menus contextuels mettre en pause une présentation 137 mise en forme bords d’une cellule 97 graphiques 106 tableaux 91 texte des graphiques 107 textes à puces et listes numérotées 44 mise en retrait diapos 21 texte 49 modèles 71 modèles de diapositive 147– 153 modèles de diapositives 32 Modifier la disposition de l’affichage 136 molette angle 78, 82 moniteurs. Voir écrans Mosaïque 79 musique 59 N Navigateur de média 52, 60 ne plus masquer une image 57 niveau d’agrandissement 19 notes création et affichage 24 numéros des diapositives 69, 71, 137, 141 numéros de diapositive 69, 71, 137, 141 numéros de pages. Voir numéros de diapos O objets ajout de graphismes 78 ajouter des ombres 82 couleur 77 déplacement 54, 85 dessiner 51 faire pivoter 55, 84 redimension 55 redimensionnement 85 réglage de l’opacité 83 regroupement 57 superposition 55 verrouillage 36 ombres 82 opacité 82, 83 organisation des diapos 19, 38 P pages Web 66–70 palette de couleurs 76 Panneau des polices 27 par défaut, modification graphiques 155 nouveaux documents 30 tableaux 155 texte 154 transitions 153 personnalisés enregistrement des thèmes 156 pointeur 70 polices modification 45, 107 PowerPoint exportation dans 145 importation depuis 29 Préférences sous-fenêtre Diaporama 70, 121, 133 F2645.book Page 170 Thursday, January 13, 2005 8:01 PMIndex 171 sous-fenêtre Général 23, 30, 40, 70 sous-fenêtre Règles 36–38 Préférences du diaporama 70, 121, 133 Préférences Général 23, 30, 40, 70 Préférences Règles 36–38 Préférences Système 133, 134 présentations afficher ou masquer le pointeur au cours 70 configuration des écrans 131–136 contrôle à l’aide du clavier 138 lecture automatique 31, 129, 130 liens uniquement 31, 131 présentations à lecture automatique 31, 129, 130 présentations à liens uniquement 31 Présentations comprenant uniquement des liens 131 proportions 85 puces adapter au texte 49 alignement 49 modification du symbole 48 réorganisation 24 sélection 23 Q QuickTime 143 R raccourcis clavier 28 raccourcis clavier 28, 136, 138, 159–160 Recopie vidéo 134 redimensionnement des objets 85 réglages de la lecture de fichiers multimédias 65 règles 35–38 réglage des tabulations 49 regroupement d’objets 57 Remplir 79 remplissages image 78 reprendre une présentation en pause 137 rognage. Voir masquage S sélecteur de diapos 137 Sélecteur de thèmes 30, 156 séquences 60, 64, 65 séries et groupes de données 101–103 superposition d’objets 55, 150 suppression de diapositives 21 symbole + (indicateur de découpage) 52, 95 Système Préférences 133, 134 T tableau cellules, ajuster automatiquement au contenu 95 cellules, redimensionneme nt 95 insertion de rangs et de colonnes 91 tableaux 87–99 composition section par section 126 insertion de rangs et de colonnes 91 sélection 88 supprimer des rangs ou des colonnes 93 tabulations 49–51 taille diapos 30, 138 taille de la présentation 30, 138 texte ajout à un modèle de diapositive 151 ajout de puces 33 F2645.book Page 171 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM172 Index ajouter à des figures 52 ajout sans puces 43 ajustement de l’interligne 46 alignement 46 animation 125 graphiques 107 modification de la couleur 46 modification de la police 45 tableaux 96 texte à puces ajout 33 thèmes copie des images thématiques dans un document 40 modification 30, 147– 158 réglage du thème par défaut des nouveaux documents 30 restaurer les styles par défaut 73 sélection 29 utilisation de plusieurs thèmes dans un document 38 titres ajout à une diapositive 33, 71 ajout à un modèle de diapositive 151 touches fléchées 88 tracer lignes 80 transitions configuration par défaut 153 entre des parties d’une diapositive (compositions d’objet) 121 entre les diapositives 119 transparence 58, 83, 143, 144 types de diaporamas 31, 129 U unités de mesure modification 36 URL 67, 69, 70 V verrouillage d’objets 36, 57 version de copie de sauvegarde 40 visite guidée 14 Visite guidée d’iWork 14 Visite guidée de Crossbow 14 volume 65 volume de la lecture 65 W www 69 Z zones de texte libres 43 zoomer 19 F2645.book Page 172 Thursday, January 13, 2005 8:01 PM PowerBook User’s Guide for PowerBook computers Includes setup instructions and important health-related information ðK Apple Computer, Inc. This manual and the software described in it are copyrighted, with all rights reserved. Under the copyright laws, this manual or the software may not be copied, in whole or part, without written consent of Apple, except in the normal use of the software or to make a backup copy of the software. The same proprietary and copyright notices must be affixed to any permitted copies as were affixed to the original. This exception does not allow copies to be made for others, whether or not sold, but all of the material purchased (with all backup copies) may be sold, given, or loaned to another person. Under the law, copying includes translating into another language or format. You may use the software on any computer owned by you, but extra copies cannot be made for this purpose. The Apple logo is a trademark of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Use of the “keyboard” Apple logo (Option-Shift-K) for commercial purposes without the prior written consent of Apple may constitute trademark infringement and unfair competition in violation of federal and state laws. Every effort has been made to ensure that the information in this manual is accurate. Apple is not responsible for printing or clerical errors. © Apple Computer, Inc., 1993 20525 Mariani Avenue Cupertino, CA 95014-6299 (408) 996-1010 Apple, the Apple logo, APDA, AppleLink, AppleShare, AppleTalk, EtherTalk, ImageWriter, LaserWriter, LocalTalk, Macintosh, ProDOS, and StyleWriter are trademarks of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. AppleColor, Apple Desktop Bus, Finder, Disk First Aid, PowerBook, PowerBook Duo, System 7, and TrueType are trademarks of Apple Computer, Inc. AppleCare is a service mark of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Adobe, Adobe Illustrator, and PostScript are trademarks of Adobe Systems Incorporated, registered in the United States. Adobe Photoshop is a trademark of Adobe Systems Incorporated. Classic is a registered trademark licensed to Apple Computer, Inc. Exposure is a registered trademark of Preferred Publishers, Inc. Times is a registered trademark of Linotype Company. ITC Garamond is a registered trademark of International Typeface Corporation. MacWrite is a registered trademark of Claris Corporation. MS-DOS is a registered trademark of Microsoft Corporation. NuBus is a trademark of Texas Instruments. QuarkXPress is a registered trademark of Quark, Inc. SelectSet is a trademark of Miles, Inc., Agfa Division. SuperPaint is a registered trademark of Aldus Corporation. Tektronix is a registered trademark and Phaser is a trademark of Tektronix, Inc. Simultaneously published in the United States and Canada. Mention of third-party products is for informational purposes only and constitutes neither an endorsement nor a recommendation. Apple assumes no responsibility with regard to the performance or use of these products.Contents Radio and television interference xiii Preface How to Use This Book xv n Part I Getting Started With Your Computer 1 Chapter 1 Setting Up Your PowerBook Duo 1 Setting up the computer 2 Step 1: Plug in the power adapter 2 Step 2: Open the display 3 Step 3: Turn on the computer 4 What to do next 6 Learning the basics 7 Before you begin 7 Starting the tour 8 Turning the PowerBook on and off 12 Off 12 Sleep 13 On 14 On/Off summary 14 When you turn on your computer 15 Restarting a computer that’s already on 16 Restarting a computer that can’t be turned on normally 16 Important care and safety instructions 18 ± Warning 18 s Caution 19 S Important 20 Health-related information about computer use 21 Musculoskeletal discomfort 21 Eye fatigue 22 Arranging your work area and equipment 22 iiin Part II Learning Macintosh 27 Chapter 2 Working on the Desktop 27 Use the trackball 28 Point 28 Click 29 Press 30 Drag 31 Choose a command 32 Giving orders to your computer 32 Open an icon 33 Look at the contents of a window 34 Make a window the active window 34 Make a window larger or smaller 36 Move the hidden contents of a window into view 38 Close a window 40 Move a window 41 What’s on the desktop 42 Using the keyboard 45 Chapter 3 Creating and Changing a Document 47 Open a program 48 Create a document 49 Save your work 49 Switch programs 50 Close a document 52 Two types of programs 53 Open a document 53 Change a document 54 Save your work so far 57 Taking a shortcut 58 Make more changes 58 Quit a program 60 Opening and closing documents and programs 61 Make a copy of a document 61 Change the name of an icon 62 Use the Trash 63 iv ContentsChapter 4 Learning More About Your Computer 65 Open the Battery desk accessory 66 Open the PowerBook control panel 66 Use Balloon Help 67 Turn on Balloon Help 67 Turn off Balloon Help 68 Using floppy disks 69 Taking care of floppy disks 69 Floppy disks and hard disks 70 Use Part III of this book 71 What next? 71 n Part III PowerBook Reference 73 Chapter 5 Setting up Your Programs 73 Installing or updating system software 73 Before you install 74 Installing system software 74 Installing customized system software 76 Starting up with a floppy disk 77 Installing your programs 78 Installing programs without a floppy disk drive 78 Checking for computer viruses 79 Working with several programs at a time 80 Finding out what programs are open 80 Switching programs 80 Hiding and showing windows on the desktop 80 Changing the amount of memory a program uses 81 Using the Scrapbook 82 Storing items in the Scrapbook 82 Copying items from the Scrapbook 82 Deleting items from the Scrapbook 82 Using a RAM disk 83 Creating a RAM disk 83 Erasing a RAM disk 84 Resizing or removing a RAM disk 84 Making a RAM disk the startup disk 85 Contents vChapter 6 Power Management 87 Power sources 87 Monitoring the battery charge level 88 Using the Battery desk accessory 88 Responding to low-power messages 89 Recharging the battery 90 Recharging in the computer 90 Recharging in a recharger 91 Recharging in both the computer and a recharger 93 Removing or replacing the battery 94 Maximizing battery life and work time 95 Disposing of dead batteries 96 Replacing the backup batteries 96 Reconditioning the battery 97 Maximizing work time 99 Ways to conserve battery power 99 Adjusting the battery conservation settings 100 Using the custom options 101 Chapter 7 Using Disks 105 Preparing a new disk for use 105 Initializing a hard disk 105 Initializing a floppy disk 107 Erasing a floppy disk 108 Designating a startup disk 108 Scanning order for startup disks 109 Protecting the information on a disk 109 Locking a floppy disk 109 Locking a file 110 Backing up your files 111 If you can’t save files on a floppy disk 111 Ejecting a disk 112 If you can’t eject a floppy disk 112 Caring for disks 113 Hard disk precautions 113 Testing and repairing disks 113 If a hard disk icon doesn’t appear 113 Using Disk First Aid 114 Testing a hard disk 116 vi ContentsChapter 8 Organizing Your Files 117 Straightening up your files 117 Using folders to organize your files 118 Creating and naming folders 118 Filing documents when you save them 119 Making items easier to find 120 Creating an alias 120 Installing an item in the Apple menu 121 Moving an item to the desktop 121 Finding an item 122 Finding an item by name 122 Finding an item using other criteria 123 Finding items that meet two criteria 125 Ways to use the Find command 125 Creating a template or stationery 126 Getting information about your files 127 Using the Info window 127 Using the View menu 128 Assigning a label to a file 128 Tips on transferring files 129 Chapter 9 Sound, Color, and Video 131 Setting the beep sound 131 Installing a sound 132 Removing a sound 133 Recording sounds 133 Displaying colors or grays 135 Changing the highlight color or gray 136 Changing the color of window borders 137 Changing the background pattern 138 Assigning a color to an icon 139 Changing the colors in the Label menu 140 Using more than one monitor 141 Using a second monitor for presentations 142 Magnifying the screen image 143 Chapter 10 Adapting Your Computer to Your Own Use 145 Specifying which items you want opened at startup 146 Installing an item in the Apple menu 146 Installing files in the System Folder 146 Removing files from the System Folder 147 Changing the items in the Label menu 148 Contents viiSetting the time and date 148 Setting a time for the Alarm Clock to go off 149 Turning the alarm off 150 Changing time and date formats 150 Changing the date format 151 Changing the time format 152 Changing number and currency formats 153 Adjusting the way the trackball or mouse works 154 Adjusting the way the keyboard works 155 Making keyboard shortcuts easier to type 156 Adjusting the keyboard for very slow typing 156 Adjusting the blinking of a menu item 157 Adjusting the blinking of the insertion point 157 Changing the way the contents of windows appear 158 Changing an icon 159 Turning off the Empty Trash warning 160 Managing memory 161 Checking memory use 161 Making the most of your memory 161 Adjusting the disk cache 162 Using hard disk space as memory 163 Turning on 32-bit addressing 164 Chapter 11 Printing 165 Before you print 165 Choosing a printer 165 Selecting Page Setup options 168 Updating printer software on networked computers 169 Printing your work 170 Printing the contents of a window or the desktop 171 Solutions to common printing problems 172 Controlling background printing 173 Working with fonts 174 Outline fonts and bitmap fonts 174 Installing fonts 175 Removing fonts 176 Transferring fonts to a LaserWriter printer 176 Finding out about available fonts 178 Other ways to use the LaserWriter Font Utility 178 Chapter 12 Using Your Computer on a Network 181 What networking offers 181 Setting up your computer on a network 182 Connecting to a network 183 viii ContentsTurning on AppleTalk 183 Naming your computer and its owner 184 Gaining access to files on shared disks 185 Before you begin 185 Connecting to a shared disk 185 Disconnecting from a shared disk 187 Connecting quickly to a shared disk 188 Connecting automatically when you start up 188 Reconnecting a PowerBook to shared disks 189 Working with files and folders on other computers 190 Creating a new folder on another computer 190 Changing your password 190 Giving folder ownership to someone else 191 Sharing your own files 192 How file sharing works 192 Turning file sharing on 192 Turning on guest access 193 Selecting a folder or disk to share 194 Naming a registered user 195 Setting a registered user’s password 196 Naming a group of users 197 Seeing who’s in a group 197 Selecting a user or group to share a folder or disk 198 Preventing specific users or guests from accessing your computer 199 Removing a user from a group 201 Removing a user or group from your list of registered users 201 Giving away ownership of a folder or disk on your computer 201 Turning file sharing off 202 Monitoring file-sharing activity 203 Disconnecting someone who is connected to your computer 203 Gaining access to your computer from another computer 204 Changing your password 205 Using access privileges 206 Understanding access privileges 206 Setting access privileges to folders and disks 207 Access privilege strategies 208 Working with privileges that others have set 209 Checking your access privileges 210 Linking programs 210 Linking to a program on another computer 210 Disconnecting a program link 212 Allowing other people to link to your programs 212 Contents ixChapter 13 Building a PowerBook Duo System 215 Using the PowerBook Duo Dock 215 Duo Dock features 216 Setting up the Duo Dock 218 Inserting the PowerBook Duo into the Duo Dock 220 Turning on the PowerBook Duo system 221 Working with a PowerBook Duo system 222 Your preferences 222 Battery recharging 222 Power conservation 222 Hard disks 223 SCSI devices 223 Virtual memory 223 Networking 224 Modem 224 If you have system problems 224 Using security features 225 Ejecting the PowerBook Duo from the Duo Dock 226 A useful shortcut 227 Installing a NuBus card 228 Getting ready 228 Installing the card 229 Using the PowerBook Duo MiniDock 237 Duo MiniDock features 238 Setting up the Duo MiniDock 239 Before you dock 243 Connecting the PowerBook Duo to the Duo MiniDock 244 Turning on the PowerBook Duo system 245 Working with a PowerBook Duo system 247 Removing the PowerBook Duo from the Duo MiniDock 250 Using the PowerBook Duo Floppy Adapter 251 Connecting the floppy adapter, disk drive, and input device(s) to the PowerBook Duo 251 Turning on the PowerBook Duo 254 Disconnecting the floppy adapter, disk drive, and input device(s) from the PowerBook Duo 255 Floppy disk drive precautions 255 Other adapters 255 Using SCSI devices 256 Installing software 256 Setting SCSI ID numbers 257 Checking that the SCSI chain is properly terminated 258 Connecting cables 259 Using your PowerBook Duo as a SCSI disk 260 Connecting your computer as a SCSI disk 260 Simplifying the SCSI disk connection process 263 x ContentsUsing SCSI disk mode to reinstall system software 263 Drawing battery power in SCSI disk mode 265 Quitting SCSI disk mode 265 Connecting a modem 266 Connecting a printer 267 Connecting sound input and output devices 268 Adding memory to your computer 268 Chapter 14 Travel, Storage, and Service 269 Traveling with the PowerBook 269 Storing the PowerBook 270 Protecting the PowerBook Duo system from theft 271 Service and support 271 If the PowerBook malfunctions or is damaged 271 How to get help 271 For more information about Macintosh computers 273 Macintosh user groups 273 Technical information 273 Quick Reference Summary and Shortcuts 275 Double-click 275 Shift-click 275 Working with icons 275 Selecting icons 275 Opening an icon 276 Moving, copying, and renaming an icon 276 Working with windows 276 Making a window the active window 276 Moving a window and changing its size 276 Scrolling through the contents of a window 277 Opening higher-level folder windows 277 Using the outline form in list views 278 Working with menus 278 Choosing an item from a menu 279 Choosing an item from a submenu 279 Keyboard shortcuts in the Finder and in directory dialog boxes 280 Contents xiTroubleshooting 281 The PowerBook Duo 281 The Duo Dock 287 The Duo MiniDock 288 SCSI devices 289 Disk drives and disks 290 Modems 293 Printers 293 Networks 295 Application programs 296 Appendix A Keyboard and Character Sets 297 Using Caps Lock 298 Typing special characters and symbols 298 Appendix B Exchanging Disks and Files with MS-DOS Computers 301 Initializing a disk in MS-DOS format 301 Converting files to and from MS-DOS format 303 Other file-conversion options 305 Appendix C Map 307 Setting your location 307 Comparing locations 308 Finding a location 309 Adding or removing a location 310 Adding a location 310 Changing or removing a location 310 n Part IV Index 313 xii Contentsxiii S Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the FCC Certification and negate your authority to operate the product. This product was tested for FCC compliance under conditions that included the use of shielded cables and connectors between system components. It is important that you use shielded cables and connectors to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. For Apple peripheral devices, you can obtain the proper shielded cables from your Appleauthorized dealer. For non-Apple peripheral devices, contact the manufacturer or dealer for assistance. S DOC Class B Compliance This digital apparatus does not exceed the Class B limits for radio noise emissions from digital apparatus set out in the radio interference regulations of the Canadian Department of Communications. Observation des normes—Classe B Le présent appareil numérique n’émet pas de bruits radioélectriques dépassant les limites applicables aux appareils numériques de la Classe B prescrites dans les règlements sur le brouillage radioélectrique édictés par le Ministère des Communications du Canada. Important This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and television interference The equipment described in this manual generates, uses, and can radiate radiofrequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the speci?cations in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures: m Turn the television or radio antenna until the interference stops. m Move the computer to one side or the other of the television or radio. m Move the computer farther away from the television or radio. m Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult your Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. You may find helpful the following booklet, prepared by the Federal Communications Commission: Interference Handbook (stock number 004-000-00493-1). This booklet is available from the U.S. Government Printing Office, Washington, DC 20402. ð Macintosh Performa User’s Guide Includes setup, troubleshooting, and health-related information for Macintosh Performa 5200CD and 5300CD series computersK Apple Computer, Inc. © 1995 Apple Computer, Inc. All rights reserved. Under the copyright laws, this manual may not be copied, in whole or in part, without the written consent of Apple. Your rights to the software are governed by the accompanying software license agreement. The Apple logo is a trademark of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Use of the “keyboard” Apple logo (Option-Shift-K) for commercial purposes without the prior written consent of Apple may constitute trademark infringement and unfair competition in violation of federal and state laws. Every effort has been made to ensure that the information in this manual is accurate. Apple is not responsible for printing or clerical errors. Apple Computer, Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 (408) 996-1010 Apple, the Apple logo, AppleTalk, EtherTalk, LaserWriter, LocalTalk, Macintosh, MacTCP, and Performa are trademarks of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. AppleCD, Apple Desktop Bus, Balloon Help, Disk First Aid, Extensions Manager, Finder, Macintosh PC Exchange, Power Macintosh, PowerTalk, and QuickDraw are trademarks of Apple Computer, Inc. Adobe, Adobe Illustrator, Adobe Photoshop, and PostScript are trademarks of Adobe Systems Incorporated or its subsidiaries and may be registered in certain jurisdictions. ExposurePro is a registered trademark of Baseline Publishing, Inc. Helvetica and Times are registered trademarks of Linotype-Hell AG and/or its subsidiaries. IBM is a registered trademark, and PowerPC and the PowerPC logo are trademarks of International Business Machines Corporation, used under license therefrom. Motorola is a registered trademark of Motorola Corporation. QMS is a registered trademark of QMS, Inc. QuarkXPress is a registered trademark of Quark, Inc. SuperPaint is a trademark of Aldus Corporation, a subsidiary of Adobe Systems Incorporated which may be registerd in certain jurisdictions. Tektronix is a registered trademark of Tektronix, Inc. Simultaneously published in the United States and Canada. Mention of third-party products is for informational purposes only and constitutes neither an endorsement nor a recommendation. Apple assumes no responsibility with regard to the performance or use of these products.iii Communications regulation information vi Preface Welcome to Macintosh ix 1 Getting Started 1 Plugging in the computer 1 Installing an expansion card 4 Connecting the mouse and keyboard 5 Adjusting the angle of the screen 7 Connecting other equipment 7 Turning the computer on for the first time 8 What’s next? 10 Learning the basics 11 Reviewing the basics 13 Turning the computer off 15 Turning the computer on 15 Where to find answers 16 Contents2 Getting Help 17 Getting answers to your questions 18 Identifying objects on the screen 26 Learning useful shortcuts 27 3 Expanding Your Computer and Using Special Features 29 Your computer at a glance 30 Connecting additional equipment 31 Using the sound control buttons on your computer 32 Using the screen control buttons on your computer 33 Using the built-in microphone 34 Expanding memory 35 Replacing internal storage devices 35 Adding an Ethernet card or a second monitor 35 4 Using Programs and Backing Up Disks 37 Installing application programs 38 Working with several programs at a time 39 Protecting the information on a disk 40 Using application programs designed for the PowerPC microprocessor 42 Using older Macintosh programs 42 5 Using the CD-ROM Drive 43 Inserting a CD-ROM disc 44 Ejecting a CD-ROM disc 45 Types of compact discs you can use 46 Playing audio CDs 47 Working with Photo CDs 48 Sharing a CD-ROM disc over a network 50 iv Contents6 Troubleshooting 51 When you have questions 51 If you have trouble 51 Solutions to common problems 55 Solutions to CD-ROM problems 67 If your computer’s performance decreases 72 Repairing a damaged disk 73 Initializing a hard disk 79 Installing or reinstalling system software 81 A Health, Safety, and Maintenance Tips 83 Health-related information about computer use 83 Safety instructions 88 Handling your computer equipment 89 Cleaning your equipment 94 Locking and unlocking the mouse 96 B Installing an Expansion Card 99 Opening the computer 101 Installing an LC-PDS card 104 Installing a communication card 105 Closing the computer 107 C Special Keys on Your Keyboard 111 Typing special characters and symbols 113 Special key combinations 114 D If You Purchase Additional Equipment 115 Connecting to an Ethernet network 115 Connecting a second monitor for video mirroring 117 Index 119 Contents vCommunications regulation information FCC statement This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and television interference The equipment described in this manual generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures: m Turn the television or radio antenna until the interference stops. m Move the computer to one side or the other of the television or radio. m Move the computer farther away from the television or radio. m Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. You may find the following booklet helpful: Interference Handbook (stock number 004-000-00493-1). This booklet, prepared by the Federal Communications Commission, is available from the U.S. Government Printing Office, Washington, DC 20402. IMPORTANT Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the FCC Certification and negate your authority to operate the product. This product was tested for FCC compliance under conditions that included the use of Apple peripheral devices and Apple shielded cables and connectors between system components. It is important that you use Apple peripheral devices and shielded cables and connectors between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. You can obtain Apple peripheral devices and the proper shielded cables and connectors through an Apple-authorized dealer. For non-Apple peripheral devices, contact the manufacturer or dealer for assistance. vi Communications Regulation InformationDOC statement DOC Class B Compliance This digital apparatus does not exceed the Class B limits for radio noise emissions from digital apparatus as set out in the interference-causing equipment standard entitled “Digital Apparatus,” ICES-003 of the Department of Communications. Observation des normes—Classe B Cet appareil numérique respecte les limites de bruits radioélectriques applicables aux appareils numériques de Classe B prescrites dans la norme sur le matériel brouilleur : “Appareils Numériques”, NMB-003 édictée par le ministre des Communications. VCCI statement CD-ROM drive WARNING Making adjustments or performing procedures other than those specified in your equipment’s manual may result in hazardous exposure. WARNING Do not attempt to disassemble the cabinet containing the laser. The laser beam used in this product is harmful to the eyes. The use of optical instruments, such as magnifying lenses, with this product increases the potential hazard to your eyes. For your safety, have this equipment serviced only by an Apple-authorized service provider. If you have an internal Apple CD-ROM drive in your computer, your computer is a Class 1 laser product. The Class 1 label, located in a user-accessible area, indicates that the drive meets minimum safety requirements. A service warning label is located in a service-accessible area. The labels on your product may differ slightly from the ones shown here. Class 1 label Service warning label Communications Regulation Information viiCongratulations on the purchase of your new Macintosh. Your computer is designed to give you the highest performance combined with real ease of use—it’s easy to set up, easy to use, and easy to expand. This book will guide you through the setup procedure, tell you how to expand your Macintosh, and provide many tips on using your new system. Your Macintosh computer is powered by the new  microprocessor (or “chip”). This microprocessor was designed by Apple Computer, Inc., Motorola, Inc., and IBM Corporation. The  microprocessor uses Reduced Instruction Set Computing (RISC) technology to deliver very high performance at the lowest possible cost. The  RISC microprocessor represents the state of the art in microprocessor design. Your new Macintosh will run almost all of your existing Macintosh software, but for best performance and greatest speed, look for the new software microprocessor. You’ll find programs designed especially for computers that contain the  microprocessor–compatible programs   at any software store that carries products for the Macintosh computer. ix Welcome to MacintoshKeyboard Macintosh Performa computer Keyboard cable (permanently attached to the keyboard) Computer power cord MouseThe illustration on the facing page shows all the equipment you will need to set up your computer and begin using it. Place your equipment on a sturdy, flat surface near a grounded wall outlet. Before following the setup instructions in this chapter, you may want to read “Arranging Your Office” in Appendix A (in the section on health-related information) for tips on adjusting your work furniture so that you’re comfortable when using the computer. If you used the setup poster: The poster included with your Macintosh Performa computer was designed to help you start using your computer as quickly as possible. This chapter contains more detailed information than the poster. If you have already set up your computer using the poster, you may want to turn to the section “What’s Next?” later in this chapter. Plugging in the computer Before you plug your Macintosh into a wall socket, carefully read all the setup instructions in this chapter. Then, before you connect anything to your Macintosh, follow the instructions in this section to plug it in. The plug grounds the computer and protects it from electrical damage while you are setting up. 1 1 Getting Started Follow the instructions in this chapter to set up your computer and learn the basics.When you are ready to begin, follow these steps: 1 Place the computer where you want it. Carry the computer with its screen facing you. Most of its weight is near the screen. Lift with your knees, not your back. 2 Chapter 12 Plug the socket end of the power cord into the recessed power plug (marked with the symbol ²) on the back of the computer. Make sure at least one end of the power cord is within easy reach so that you can unplug the computer when you need to. IMPORTANT To protect both yourself and the computer from electrical hazards, the computer should remain turned off until you are finished connecting its parts. Check the power switch at the back of the computer. Make sure that the side of the switch marked with the j symbol is pressed in. “Off” position Power switch Getting Started 33 Plug the other end of the power cord into a three-hole grounded outlet or power strip. Installing an expansion card If you purchased an expansion card for your Macintosh, install it now. (See Appendix B, “Installing an Expansion Card,” for instructions.) If you don’t have an expansion card, continue with the next section, “Connecting the Mouse and Keyboard.” WARNING This equipment is intended to be electrically grounded. Your Macintosh is equipped with a three-wire grounding plug—a plug that has a third (grounding) pin. This plug will fit only a grounded AC outlet. This is a safety feature. If you are unable to insert the plug into the outlet, contact a licensed electrician to replace the outlet with a properly grounded outlet. Do not defeat the purpose of the grounding plug! Socket end of the power cord Power cord plug 4 Chapter 1Connecting the mouse and keyboard 1 Plug the mouse cable into the recessed port on the back of the keyboard. The plug and the port are marked with the × icon (symbol). The positions of the port and icon on your keyboard may be different from those pictured. By the way: A port marked with the × icon is called an Apple Desktop Bus (ADB) port. This cable plugs into the Apple Desktop Bus (ADB) port, marked with the × icon, on the back of the computer. Plug the mouse into the recessed port on the keyboard. The flat part of the plug should be pointing down, as shown here. Getting Started 52 Plug the keyboard cable into the port marked with the × icon on the back of the computer. If you use a second monitor in addition to the one built into your computer, it may also have a port to which you can connect the keyboard or mouse. See the information that came with the monitor. 3 If you want to adjust the keyboard angle, lower the feet on the keyboard. To adjust the keyboard angle, lower the feet until they snap into position. V ADB port 6 Chapter 1Adjusting the angle of the screen You can adjust the angle of the screen to avoid glare and reflections by using the computer’s tilt-and-swivel base. Turn the computer to either side or tilt it slightly back or forward. For more information on setting up your office for comfort and safety, see Appendix A, “Health, Safety, and Maintenance Tips.” Connecting other equipment If you are new to the Macintosh, it’s a good idea to get some experience using your computer before you connect other equipment, such as a printer or scanner. To learn basic Macintosh skills, continue with the instructions in this chapter. When you’re ready to connect other equipment to your Macintosh, see the instructions in Chapter 3. Getting Started 7Turning the computer on for the first time To turn the computer on for the first time, follow these steps: 1 On the back of the computer, press the side of the power switch marked with the symbol i. 2 Press the Power key (marked with a triangle) on your keyboard. You hear a tone from the computer as it starts up. 8 Chapter 13 Check to see what’s on your screen. m You will see a welcome screen that gives you a choice about what you want to do next. m If you’re new to the Macintosh or would like some review of the basics, you’ll want to go through the Performa Tutorial, a program that teaches how to use your computer. Press the Return key on your keyboard to go to the tutorial. m If you already know how to use your Macintosh and you don’t want to use the tutorial, you can leave the welcome screen (by clicking Go To Desktop) and go to the Macintosh desktop. m When you see the Macintosh desktop, as in the illustration below, your computer is ready to use. Skip now to the section “What’s Next?” later in this chapter. m If you see a blinking question mark, or nothing at all, see the next section, “Problems Starting Up?” Getting Started 9 Macintosh desktop Hard disk icon Your Launcher has more items in it than are shown in this illustration.What’s next? Congratulations! You’ve finished setting up your computer. Now continue with one of the following steps: m If you are new to the Macintosh, see the next section, “Learning the Basics.” m If you are an experienced Macintosh user, turn to Chapter 2, “Getting Help,” to learn about Macintosh Guide, your main source of information when you’re working with the Macintosh. Problems starting up? If the screen is dark, check these items to see if you can identify the problem: m Is the computer turned on? The power-on light on the front of the computer should be on. Make sure the side of the power switch marked with the symbol i (on the back of the computer) is pressed in. m Is the power cord connected to the computer, and is the cord plugged into a power source? m If the computer is plugged into a power strip, is the power strip turned on and plugged in? m Are the keyboard and mouse cables connected correctly? (Don’t disconnect the keyboard or mouse cable while the computer is on. You could damage your equipment.) m Are the screen control buttons on the front of the computer (marked with the ü icon) adjusted correctly? m If you have an external hard disk attached to your computer, is that hard disk turned on? Was it turned on before you turned on the computer? If you’re not sure, turn everything off. Then turn on the external hard disk before you turn on your computer. If you see a blinking question mark on the screen, turn to “Solutions to Common Problems” in Chapter 6. 10 Chapter 1m If you want to connect other equipment, such as a printer, to your computer, see Chapter 3, “Expanding Your Computer and Using Special Features.” m If you want to install application software on your computer, see Chapter 4 of this book for information on setting up your programs and managing memory. You’ll need this information to properly set up any software programs specifically designed for computers with PowerPC microprocessors. Before you begin working with your computer, be sure to read the important health and safety information in Appendix A. IMPORTANT If you need to turn off your computer at any point, please see “Turning the Computer Off” later in this chapter. It is very important to use the correct procedure for shutting down your Macintosh before turning it off. Learning the basics If you are new to the Macintosh, you should begin by looking at the easyto-use program called Performa Tutorial. The tutorial teaches you the basic skills you’ll need to use your computer. To start the tutorial once you are past the introductory screens, follow these steps: 1 Slide your mouse along your mouse pad or desk. Hold the mouse as shown, with the cable pointing away from you. Don’t press the mouse button (under your index finger). Notice that the arrow (8) on the screen moves in the same direction that you move the mouse. If the arrow doesn’t move, make sure that the cables connecting the mouse and keyboard are secure and that your mouse is positioned as shown in the illustration. Getting Started 112 Move the mouse so that the arrow (8) is over the picture labeled “Performa Tutorial.” If you don’t see the Performa Tutorial picture on your screen, put the arrow on the word “Learning” and click (press and release) the mouse button. If you run out of room on your mouse pad or desk while moving the mouse, pick up the mouse and place it where there’s more room. (The arrow on the screen moves only when the mouse is in contact with the mouse pad or desk.) 3 Without moving the mouse, click the mouse button. A window appears welcoming you to the tutorial. You can set this book aside for now and follow the instructions on the screen. When you have completed both parts of the tutorial, return to this book. 12 Chapter 1Reviewing the basics You can use the following illustrations to review the elements you use on your screen to do work with your computer. Menus The strip across the top of the screen is called the menu bar. The symbols and words in it represent menus of commands. To open a menu, place the pointer on the symbol or word for the menu and press the mouse button. Getting Started 13 Menu Window Icons Application menu You can have several application programs open at once. To see which program is active or to switch from one program to another, use this menu (called the Application menu). Guide menu To find an answer to a question, look in the Guide (h) menu.Icons Icons are small pictures that represent disks, programs, documents, and folders. You can double-click any icon to open it and see what it contains. This icon represents your computer’s internal hard disk. Icons like this one represent application programs, which you use to create documents and do other work. Icons like this one represent documents, which you can create and edit. Icons like this represent folders. A folder contains other icons. To throw away an item you no longer want, drag it to the Trash icon and choose Empty Trash from the Special menu. Windows Windows are boxes that display text, graphics, or icons. To change the shape or position of a window, or to close the window, use the elements shown here. 14 Chapter 1 Scroll arrow To bring hidden portions of a window’s contents into view, click one of the four scroll arrows. Close box To close a window, click the close box. Title bar To move a window, drag it by the middle of the title bar (anywhere in the bar except the small box on each end). Size box To change the shape or size of a window, drag the size box. To bring a partially covered window to the front, click anywhere in it.Turning the computer off To turn the computer off: 1 Press the Power key (marked with a triangle) on the keyboard. You will see a message asking whether you want to shut down or continue working. 2 Click Shut Down. You can also turn off your computer by choosing Shut Down from the Apple (K) menu. Detailed instructions follow. (Note: The Shut Down command is also available in the Special menu.) 1 Move the tip of the arrow to the Apple (K) menu at the top left of the screen. 2 With the tip of the arrow on the apple, press and hold down the mouse button. 3 While holding down the mouse button, move the arrow down the list of choices until the words “Shut Down” are highlighted, then release the mouse button. Turning the computer on To turn on the computer after you’ve shut it down (using either the Power key on the keyboard or the Shut Down command): m Press the Power key (marked with a triangle) on the keyboard. Leave the power switch on the back of your computer in the “on” position. (The side of the switch marked with the i symbol should be pressed in.) Getting Started 15Where to find answers When you have questions about using your Macintosh, there are several places you can look for answers. In this book Use this book to help you set up your computer and learn about it, or to find solutions to problems with your equipment. In the Guide menu The Guide menu (marked with the h icon) is your main source of information about the Macintosh. To learn how to get different kinds of help from the Guide menu, see Chapter 2 in this book. In other manuals For answers to questions about other equipment or about application programs you have purchased, see the manuals that came with the equipment or programs. From the Read Me files in the Apple Extras folder The Apple Extras folder (in your System Folder) on your hard disk contains SimpleText documents with important information about some of the application programs included with your computer. From Apple’s customer support hotline If you can’t find an answer in any of the materials provided, call the customer support hotline. The phone number for the hotline is in the service and support information that came with your computer. (Note: If you have problems with an application program not published by Apple, call the program’s publisher. Click the Phone Numbers button in the Service/Support area of the Launcher to get a software publisher’s phone number.) User’s Guide Macintosh Performa 16 Chapter 1The Guide menu is your main source of information when you’re working with your computer. The menu is identified by a question mark (h) in the upper-right corner of the screen. 17 2 Getting Help Use the instructions in this chapter to learn about the help available to you in the Guide menu.Getting answers to your questions When you have a question while working with your computer, you can get the answer by choosing Macintosh Guide from the Guide menu. 1 Pull down the Application menu (in the upper-right corner of the screen) and choose Finder to make it the active application program. A checkmark in the menu indicates that the Finder is the active program. 2 Pull down the Guide menu (marked with the h icon) and choose Macintosh Guide. The Macintosh Guide window appears. Whenever you use Macintosh Guide, its window remains in front of other windows. If the window gets in your way, you can move it by dragging its title bar (the gray bar across the top of the window). 18 Chapter 23 Notice the three buttons at the top of the window: Topics, Index, and Look For. Macintosh Guide gives you three ways of finding information: m Topics lets you choose from a list of general subjects; it is like the table of contents in a book. m Index lets you choose from an alphabetical list of more specific subjects; it is like the index in a book. m Look For lets you search for information related to a specific word or phrase that you type. In the following sections you will practice using each method. If you have problems while using Macintosh Guide, see “Tips for Using Macintosh Guide” later in this chapter. Getting answers with the Topics button 1 In the Macintosh Guide window, click the Topics button. A list of general topics appears on the left side of the Macintosh Guide window. (Depending on the hardware and software you have, the list of topics may look different.) Getting Help 192 Click “Setting Options” in the list of topics. When you click any topic area, a list of related questions appears on the right side of the Macintosh Guide window. 3 Click the question “How do I set the time and date?” and then click OK. Or double-click the question. A small window appears with instructions for you to follow. 4 Read and follow the instructions in this window. Macintosh Guide provides step-by-step instructions to answer the question you selected. When you have completed each step, click the right arrow in the lower-right corner to see the next step. 5 When you have completed all the steps, click the Topics button in the lower-left corner to return to the main Macintosh Guide window. Now continue with the next section. 20 Chapter 2 Click here to see the next step (if there is one). To get instructions, click a question… …and then click OK. If you want to return to the main Macintosh Guide window, click here.Getting answers with the Index button 1 In the Macintosh Guide window, click the Index button. An alphabetical list of subjects appears on the left side of the window. 2 Scroll through the alphabetical list until the phrase “background pattern” is visible. You can scroll through the list either by dragging the slider to the letter B or by using the scroll bar at the right of the list. 3 Click the phrase “background pattern” in the alphabetical list. When you click any index entry, a list of related questions appears on the right side of the Macintosh Guide window. Getting Help 21 Scroll bar Slider To get instructions, click a question… …and then click OK.4 Click the question “How do I change the background pattern?” and then click OK. Or double-click the question. A small window appears with instructions for you to follow. 5 Read and follow the instructions in the window. Macintosh Guide provides step-by-step instructions to answer the question you selected. When you have completed each step, click the right arrow in the lower-right corner to see the next step. 6 When you have completed all the steps, click the Topics button in the lower-left corner to return to the main Macintosh Guide window. Now continue with the next section. 22 Chapter 2 Click here to see the next step (if there is one). If you want to return to the main Macintosh Guide window, click here.Getting answers with the Look For button 1 In the Macintosh Guide window, click the Look For button. A small box appears on the left side of the window, where you can type text. 2 Click the arrow button to activate the text box. 3 Type “sound” in the text box and then click Search. When you click Search, a list of questions related to the word or phrase you typed appears on the right side of the Macintosh Guide window. Getting Help 23 To activate the text box, click here. Type a word or phrase in the text box… …and then click here. To get instructions, click a question… …and then click OK.4 Click the question “How do I change the beep sound?” and then click OK. Or doubleclick the question. A small window appears with instructions for you to follow. 5 Read and follow the instructions in the window. Macintosh Guide provides step-by-step instructions to answer the question you selected. When you have completed each step, click the right arrow in the lower-right corner to display the next step. 6 When you have completed all the steps, click the close box in the upper-left corner to close Macintosh Guide. 24 Chapter 2 If you want to close Macintosh Guide, click here. Click here to see the next step (if there is one).Tips for using Macintosh Guide Here are a few tips for using Macintosh Guide effectively: m Macintosh Guide is available only when you are in the Finder—the desktop area where you can see the icons of disks, folders, and files. (Other programs may also have help available in the Guide menu, however.) If you don’t see Macintosh Guide in the Guide menu, pull down the Application menu (to the right of the Guide menu) and choose Finder. m Follow the steps when you’re instructed to; don’t skip ahead or read ahead. That way the computer can check to make sure you’ve done a step correctly. m Unlike most windows, the Macintosh Guide window stays in front of other windows on the screen so that your instructions are never covered. If you need to move the Guide window out of the way, drag it by the title bar at the top of the window. You can also move the window out of the way by clicking the zoom box. Click the box once to shrink the window; click it a second time to expand the window to its original size. m If you need more information about an instruction or a term, click the button labeled “Huh?” to get further explanation. (The “Huh?” button is dimmed when no additional information is available.) m If you want to return to the main Macintosh Guide window, click the Topics button in the lower-left corner of the Guide window. m When you’re finished using Macintosh Guide, click the close box in the upper-left corner of the window. Getting Help 25 Zoom box Close box Title bar Topics button “Huh?” button Right arrowIdentifying objects on the screen Sometimes you’ll see an unfamiliar item on the screen and ask yourself, “What’s that?” You can get an answer by using a Macintosh feature known as Balloon Help. Balloon Help explains the function of icons, menus, commands, and other items on the Macintosh screen in balloons like those you see in comic strips. Follow these steps to use Balloon Help: 1 Pull down the Guide menu (marked with the h icon) and choose Show Balloons. 2 Point to any object on the screen that you want to identify. A balloon appears next to the object. In the following illustration, for example, pointing to the Trash displays a balloon that explains how to use the Trash to throw items away. Although balloons appear next to items when you point to them, the way you work does not change; you can still select icons, choose commands, and so on. 3 When you’re finished using Balloon Help, choose Hide Balloons from the Guide menu. 26 Chapter 2Learning useful shortcuts You can perform many tasks in the Finder more quickly if you use keyboard or mouse shortcuts. For example, instead of clicking an icon and choosing Open from the File menu, you can simply double-click the icon to open it. Follow these steps to learn keyboard and mouse shortcuts: 1 Pull down the Guide menu (marked with the h icon) and choose Shortcuts. The main Macintosh Shortcuts window appears. 2 Click one of the category buttons. Another window appears, describing shortcuts for that category. Getting Help 27 If you want to close the window, click here. Click here to see the next window (if there is one). Click here to return to the main Macintosh Shortcuts window for more categories.3 Read about the shortcuts available for the category you selected. Click the right arrow in the lower-right corner of the window to display the next window (if there is one). 4 When you finish reading about the shortcuts for your category, click the Topics button in the lower-left corner to return to the main Macintosh Shortcuts window. Or click the close box in the upper-left corner to close the window. 28 Chapter 2Read this chapter to learn how to connect additional equipment to your Macintosh. Also read this chapter to learn about some of the special features of your Macintosh: m using the sound control buttons m using the screen control buttons m using the built-in microphone 29 3 Expanding Your Computer and Using Special Features Read this chapter for information on expanding your computer system with additional hardware and using special features of your computer.Your computer at a glance This illustration shows your Macintosh Performa system. You can expand your computer system by connecting additional hardware (such as a printer, modem, or scanner). Mouse Built-in microphone Color display Your built-in monitor can display thousands of colors. Headphone jack Floppy disk drive Sound control buttons Use these buttons to change the volume of the computer’s sound. - f Screen control buttons Use these buttons to lighten or darken your screen. Keyboard CD-ROM drive Power-on light A green light indicates that the computer is on. CD-ROM drive Open/Close button P Power key Use this key to turn your computer on and off. Stereo speakers Tilt-and-swivel base ü Remote control sensor 30 Chapter 3Connecting additional equipment The illustration on this page shows where equipment should be connected to your computer. For instructions on connecting equipment such as a printer or scanner, see the manual that came with the equipment. g SCSI port Connects your Macintosh to SCSI equipment, such as external hard disk drives and scanners. External video connector (optional) Connects your Macintosh to a presentation system or a second monitor for video mirroring. LC-PDS card access cover Covers port for optional LC-processor-direct slot (LC-PDS) expansion card. Sound output port Connects your Macintosh to sound output equipment, such as externally powered (amplified) speakers. - Sound input port Connects your Macintosh to another audio source, such as a compact disc or audio cassette player. Å Internal modem (optional) You may have an internal modem or other communication card installed. F Security lock port TV tuner card (optional) Connects your Macintosh to an external TV antenna or cable TV service. Power switch ²Power socket Hard disk drive (internal) [ Printer port Connects your Macintosh to a printer or LocalTalk network. W Modem port Connects an external modem to your Macintosh. * V Apple Desktop Bus (ADB) port Connects your Macintosh to an input device, such as a keyboard or a trackball. Video input card (optional) Connects your Macintosh to a video camera, VCR, or other video equipment. *If your computer has an internal modem, this port is covered. Don’t remove the cover or connect anything to this port if you have an internal modem. Expanding Your Computer and Using Special Features 31Using the sound control buttons on your computer There are two sets of buttons on the front of your Macintosh. The set on the right (marked with the - icon) is for sound control. You can use these buttons to increase or decrease the volume of the sound your Macintosh plays: m Press the button on the right to make the sound louder. m Press the button on the left to make the sound softer. You can also adjust the sound by using the Sound control panel. For more information about adjusting sound, see the “Sound” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. - Sound control buttons 32 Chapter 3Using the screen control buttons on your computer You can adjust the level of light and dark on the screen of your built-in monitor by using the screen control buttons on your computer (marked with the ü icon). m Press the button on the right to lighten your screen. m Press the button on the left to darken your screen. ü Screen control buttons Expanding Your Computer and Using Special Features 33Using the built-in microphone Your Macintosh comes with a built-in microphone for recording live sounds. The microphone is highly sensitive. Once you’ve turned it on (which you do with a sound-recording application program), it can pick up sounds within a range of several feet. For information on recording sound, see the “Sound” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. WARNING Do not stick any small objects into the built-in microphone. Doing so may damage your equipment. Built-in microphone 34 Chapter 3Expanding memory You can install additional random-access memory (RAM) in your computer, which allows you to work with more programs and larger documents. Additional memory comes on memory chips (also called SIMMs). The Technical Information booklet that came with your computer describes how much additional memory can be installed in your Macintosh. Replacing internal storage devices Your Macintosh comes with three internal storage devices—a floppy disk drive, a CD-ROM (compact disc read-only memory) drive, and a hard disk drive (several capacities are available). If you want to replace your internal drive, see your Apple-authorized dealer. Adding an Ethernet card or a second monitor If you purchase an Ethernet card or another monitor for your computer, see Appendix D, “If You Purchase Additional Equipment,” for more information. WARNING To avoid damage to your computer, Apple recommends that only an Apple-certified technician install additional RAM. Consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for service. If you attempt to install additional RAM yourself, any damage you may cause to your equipment will not be covered by the limited warranty on your computer. See an Apple-authorized dealer or service provider for additional information about this or any other warranty question. Expanding Your Computer and Using Special Features 35Your computer came with several application programs already installed. You can open these programs by clicking their buttons in the Launcher. The Apple Extras folder on your hard disk (and on the Macintosh Performa CD) contains additional programs, including the following: m QuickDraw GX gives your computer more powerful printing and font capabilities. You’ll want to install QuickDraw GX only if you purchased another program that requires it. Your computer needs at least 8 megabytes of random-access memory (RAM) to use QuickDraw GX. You can install QuickDraw GX by opening the QuickDraw GX folder and double-clicking the Installer icon. m PowerTalk provides an open collaboration environment with a universal mailbox and other electronic mail services. You’ll want to install PowerTalk only if you use your computer on a local area network (connected to other computers) and if you purchased another program that requires it. Your computer needs at least 8 megabytes of RAM to use PowerTalk. You can install PowerTalk by opening the PowerTalk folder and double-clicking the Installer icon. m Apple Video Player lets you watch video or TV on your computer. With Apple Video Player and a video input card, you can watch video on your computer. With Apple Video Player, a video input card, and a TV tuner card, you can watch video and TV. For instructions on using Apple Video Player, open Apple Video Player and then choose Apple Video Player Guide from the Guide (h) menu. 37 4 Using Programs and Backing Up Disks Read this chapter to learn how to work with application programs and protect the information on your disks.Installing application programs You may want to buy and install additional application programs. See the manuals you receive with your programs for instructions on installing and using them. In most cases, you’ll install an application program on your internal hard disk from floppy disks that contain the program. The following illustration shows how to insert a floppy disk in your computer’s floppy disk drive. For instructions on how to eject floppy disks, see the “Disks” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. To use your programs most effectively, follow these guidelines: m Put only one copy of each program on your hard disk. Having more than one copy can cause errors. m Whenever you copy a program disk to your hard disk, be careful not to copy a System Folder. Always check to see what you’ve copied, and drag any extra System Folders to the Trash. m If you have problems using a program, read the manuals you received with the program. m If a program malfunctions consistently, try installing a fresh copy. If that doesn’t help, find out from the software manufacturer whether your version of the program is compatible with your computer model and the system software you’re using. To put a program into the Launcher, simply drag the program’s icon (or its alias) into the Launcher window, or onto the Applications category button in the Launcher. Insert the floppy disk, metal end first, into the floppy disk drive of your computer. 38 Chapter 4Working with several programs at a time You can open as many application programs and desk accessories as your computer’s memory allows. All open programs are listed in the Application menu at the right end of the menu bar. The name of the active program (the one you’re using right now) has a checkmark next to it, and its icon appears in the menu bar. Finding out which programs are open If you have several programs and windows open, you can find out which program is active and which other programs are open by pulling down the Application menu. Switching programs You can switch to another open program or desk accessory by choosing its name from the Application menu. If a program’s icon is dimmed in the menu, that means its windows are hidden. Choosing the program from the Application menu displays its windows. You can also switch to another program by clicking in a window that belongs to an open program, by double-clicking a program icon, or by double-clicking the icon of a document that was created with the program. Using Programs and Backing Up Disks 39 The Finder icon Commands to hide or display open windows A checkmark Programs that are open indicates the active program.Hiding and showing windows on the desktop You can hide all windows except those of the active program by choosing Hide Others from the Application menu. The other programs remain open even though their windows are hidden. When you switch to another program, its windows become visible again. If you want to see all the open windows, choose Show All from the Application menu. Protecting the information on a disk When you have a valuable document like a birth certificate, you probably make an extra copy of it for safekeeping. Similarly, you should make a copy of the documents you create on your computer. The extra copy is called a backup, and the process of making the copy is called backing up. Once you have a backup, you’re protected from accidentally losing the information on your hard disk. In the unlikely event that something happens to your hard disk, you can easily get the information back. Your computer’s hard disk comes with a lot of valuable information already stored on it, including system software and some application programs. The Macintosh Performa CD contains a backup copy of all the system software and application programs that came with your computer. See the Macintosh Performa CD booklet for instructions on using the CD to reinstall software. Making backup copies of your documents m You should regularly make copies of the documents you create. m You can back up files stored on your hard disk by copying them to floppy disks. m You can back up an entire floppy disk by copying it to another floppy disk of the same capacity or larger, or by copying it to a hard disk. m You can use a commercial backup program to copy new and changed files from a hard disk to another hard disk, to a tape drive, or to a series of floppy disks. m If your computer is on a network, you may be able to back up files by copying them to a shared disk on the network. 40 Chapter 4Restoring the information on your hard disk If information on your hard disk becomes damaged or lost, you can restore it if you have a backup copy of the information. The Macintosh Performa CD contains copies of all the system software and application programs that came with your computer. See the Macintosh Performa CD booklet for instructions on using the Macintosh Performa CD. Using Programs and Backing Up Disks 41Using application programs designed for the PowerPC microprocessor Your Macintosh is compatible with most application programs intended for use with Macintosh computers. But certain programs are designed especially for use with computers that have the PowerPC microprocessor. (These programs are sometimes called “native” applications.) You’ll find that these programs take best advantage of your computer’s speed. Special memory requirements Some native applications may be slightly larger than other programs and may take up more memory. If you find that you are running out of memory when you use one of these programs, you can use space on your computer’s hard disk as additional memory. For instructions on how to use hard disk space as memory, see the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. You can also add more memory to your computer, as described in “Expanding Memory” in Chapter 3. Using older Macintosh programs If you experience problems using an older Macintosh program, it may be incompatible with your Macintosh. You may be able to use your older program if you change the Modern Memory Manager setting in your Memory control panel. For detailed instructions on using older programs with your Macintosh, see the “Working with Programs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 42 Chapter 443 5 Using the CD-ROM Drive This chapter provides information on the CD-ROM drive (also called a CD-ROM player). Refer to Appendix A, “Health, Safety, and Maintenance Tips,” for information on the proper handling of these discs. Your internal CD-ROM (Compact Disc Read-Only Memory) drive for Macintosh computers works with CD-ROM discs, standard audio compact discs (CDs), and single-session or multisession Photo CDs. Your CD-ROM drive provides access to large amounts of information. However, you cannot save information on CD-ROM discs. ROM stands for read-only memory, meaning that the drive cannot “write” information onto CD-ROM discs. A wide selection of CD-ROM discs is available for entertainment, education, and business. A typical disc can hold over 650 megabytes (MB) of information—the equivalent of 270,000 pages of text, up to 8 hours of speech or music (depending on the sound quality), hundreds of highresolution images, or any combination of text, sound, and graphics. Read this chapter for information about your computer’s built-in CD-ROM drive.Inserting a CD-ROM disc Follow these instructions to insert a CD-ROM disc into your CD-ROM drive. Then follow the instructions provided with your disc, as well as the instructions in this manual. 1 Start up your Macintosh computer, if it’s not already on. 2 Press the Open/Close button to open the tray of the CD-ROM drive. The tray opens. 3 Place a CD-ROM disc in the tray, with the disc label facing up. Make sure the disc is lying flat and centered in the tray. If you are using a small (8cm) disc, make sure it is centered within the inside ring on the tray. 4 Push the tray in, or press the Open/Close button, to close the tray. In a few moments, an icon for the CD-ROM disc appears on your screen. Open/Close button 44 Chapter 5Using the CD-ROM Drive Ejecting a CD-ROM disc Follow these instructions to open the tray and eject a CD-ROM disc from your computer. IMPORTANT You may not be able to eject a disc if it is being shared. To turn off file sharing, use the Sharing Setup control panel. 1 Open the tray. There are several ways to open the tray of your CD-ROM drive. If a CD-ROM disc icon appears on your screen: m Select the disc icon on your screen and drag the icon to the Trash. m Click the disc icon, then choose the Put Away command in the File menu. m While the AppleCD Audio Player window is active, choose Eject CD from the File menu, or simultaneously press the x and E keys. (AppleCD Audio Player is a program that allows you to control your CD-ROM player and is available in the Apple [K] menu.) If no CD-ROM disc icon appears on your screen: m Press the Open/Close button for your CD-ROM drive. 2 Take the CD-ROM disc out of the tray. Store your disc in a safe place, away from heat, dust, and moisture. 3 Push the tray in, or press the Open/Close button, to close the tray. To avoid possible damage to the tray or the CD-ROM drive, keep the tray closed when you are not using it. 45Types of compact discs you can use Not all CD-ROM discs store information in the same way. A disc stores and displays information according to a given file format. Your computer’s system software must understand the file format in order to use the contents of the disc. Standard file formats You can use CD-ROM discs with these standard file formats: m HFS (Hierarchical File System)—the standard format used by the Macintosh. m ISO 9660—the International Standards Organization’s file format for CD-ROM discs. This format has been adopted by many CD manufacturers to make their discs compatible with a variety of computers. It is also the format that allows you to use Photo CDs in your CD-ROM drive. m The High Sierra format, a predecessor of the ISO 9660 format. m Photo CDs m Audio CDs The software that lets you use discs with these file formats is already installed on your computer. Other CD-ROM formats Your CD-ROM drive also works with file formats other than the ones listed above (for example, CD-ROM XA), provided that you install the appropriate software on your Macintosh. To find out about the availability of Macintosh software for additional file formats, contact the publisher of a particular disc. Audio CDs Your CD-ROM drive can play audio CDs and audio tracks on CD-ROM discs using your computer’s built-in speaker. You can also attach headphones or speakers to your computer for stereo sound. For further information, see the “CD-ROM Discs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 46 Chapter 5Using the CD-ROM Drive Photo CDs With your CD-ROM drive, you can use QuickTime to open digitized images stored on Photo CDs. For further information on Photo CDs, see the “CD-ROM Discs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. Playing audio CDs With your CD-ROM drive and your computer’s built-in speaker, you can play audio compact discs (CDs) or audio tracks on CD-ROM discs. You can also attach headphones or speakers to the computer to listen to audio CDs and audio tracks. See Chapter 3 for information on connecting sound equipment to your computer. To start, stop, and otherwise control audio discs, use the AppleCD Audio Player program, available in the Apple (?) menu. Your audio CD software will only play tracks that contain audio information. You can listen to an audio CD or audio tracks in the background while you do other work on your computer. For more information about playing audio CDs, see the “CD-ROM Discs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. You can listen to an audio CD or CD-ROM disc with audio tracks in the background while you use your computer for other work. 47Working with Photo CDs You can use your CD-ROM drive to open Photo CD images stored on Photo CDs. A Photo CD image is a digitized version of a standard photograph that you can open and view on your computer screen. You can do many things with the images on your Photo CDs: m Open and view the images individually on your computer screen. m View the images on your computer screen in a series, as you would view a slide presentation. m Copy and save the images, print them, paste them into word-processing documents or other documents that accept graphics, and edit them with a graphics application program. Photo CD images are an excellent source of graphics for desktop publishing, multimedia presentations, business documents, and professional-quality graphic design. For more information on working with Photo CD images, see the “CD-ROM Discs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 48 Chapter 5Obtaining Photo CDs Your own photographs can be recorded as Photo CD images on a Photo CD. To obtain a Photo CD of your own photographs, take your standard 35-mm film to a photofinisher who has a Photo CD system. The photofinisher develops your film, digitizes the photographs, and gives you back a Photo CD containing your Photo CD images. A single Photo CD can hold approximately a hundred images. If your Photo CD isn’t full, you can take it back to the photofinisher and have more photos added until the disc is full. Such discs are called multisession discs because they contain images added after the first session. Your CD-ROM drive can read both single-session and multisession Photo CDs. (Other CD-ROM drives can read only single-session discs and are unable to read the additional images placed on a multisession disc.) Before viewing the contents of a Photo CD Normally, you open Photo CD images with the SimpleText program that came with your computer. If you wish, you can use a graphics or image-editing program instead of SimpleText to open images. For instructions, see the “Working with Programs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. If you use SimpleText to view high-resolution images, you should increase the amount of memory that SimpleText uses. For more information on memory, see the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. A note about resolution When a Photo CD image is created, it’s recorded at five different levels of resolution. The higher the resolution, the more information is recorded about the image, and the sharper the image appears when displayed or printed at larger sizes. However, high-resolution images take up a lot of memory—up to 18 MB of data for one photograph—which affects file size, as well as the amount of time it takes to display or print an image. It’s best to work with a resolution appropriate for your monitor or printer. Some monitors and printers cannot display or print very high-resolution images. Using the CD-ROM Drive 49For most work, a resolution of 768 x 512 pixels or smaller is suitable. For detailed work or very high-quality reproductions, you may want to use a higher resolution. Make sure to open high-resolution images with application programs designed to handle large image files. SimpleText cannot open very large files. Sharing a CD-ROM disc over a network You can share a CD-ROM disc using the file-sharing feature of System 7.5. If the disc has audio portions, you will be able to hear the audio yourself, but other people on the network will not. Likewise, you cannot hear the audio portions of discs you access over a network. For further information about file sharing in System 7.5, see the “Networks and Telecommunications” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 50 Chapter 551 Consult this chapter if you experience problems using your computer. When you have questions If you want to know how to do a particular task with your computer, refer to Macintosh Guide in the Guide (h) menu. For instructions on using Macintosh Guide, see Chapter 2 of this manual. If you have trouble While you’re using your computer, you may occasionally see a bomb icon or an error message, or the pointer (8) may “freeze” on the screen. If you have trouble with your computer, take a few minutes to read the information in this chapter. If your problem is related to a particular procedure, you should also look for information on that procedure in Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. For additional troubleshooting information and a list of common questions relating to your system software, see the “Troubleshooting” topic of Macintosh Guide. If you are unable to access Macintosh Guide (for example, if your screen is “frozen”), refer to this chapter to see if you can resolve the problem. 6 TroubleshootingTake your time When you see an error message, you don’t have to take action immediately. The message stays on the screen until you click the OK (or Restart) button or turn off the Macintosh. To help diagnose and correct the problem, follow the suggestions in this section. Gather as much information on the situation as you can. Then follow the instructions in the next section, “Start Over.” m Make a note of exactly what you were doing when the problem occurred. Write down the message on the screen. List the programs you were using and the names of any items you know have been added to the System Folder since the system software was installed. This information will help a service person diagnose the problem. (It is helpful to keep a printed copy of the items in your System Folder. For instructions on printing the contents of a folder, see the “Printing & Fonts” topic of Macintosh Guide, available in the Guide [h] menu.) m Check the screen for any clues. Is a menu selected? What programs and document icons are open? Note anything else that seems relevant. m If you were typing text and were not able to save it before the problem occurred, you can write down the parts of the text still visible on the screen so that some of your work will be easy to replace. m Ask other Macintosh users about the problem you’re having; they may have a solution for it. If you need repair service, consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Appleauthorized service provider or Apple for assistance. 52 Chapter 6Start over Often you can eliminate a problem simply by clearing the computer’s memory and starting over. If you can, save any open documents before restarting the Macintosh. If your system is frozen and does not respond to anything you do, or if you have a “bomb” message on the screen, saving may not be possible. You can try pressing x-Option-Esc to quit the program in use when the problem occurred; if this works, you can then save the documents open in other programs before restarting. (Note: Use this key combination to force a program to quit only when you can’t choose Quit from the File menu.) To restart your Macintosh, try the following steps: 1 If you can, choose Restart from the Special menu or from the dialog box that’s on screen. Dialog boxes contain messages from the computer. If something goes wrong, a message may appear on the screen, asking you to restart the computer. 2 If you can’t choose Restart, hold down the x and Control keys while you press the Power key (marked with a triangle). This key combination restarts the computer. (Use this key combination only when you can’t choose Restart from the Special menu.) 3 If nothing happens, turn off your computer with the power switch, wait at least 10 seconds, and then turn it on again. 4 If the power switch doesn’t turn off the computer, unplug your Macintosh. If you suspect that the problem is with other equipment, such as a printer or an external hard disk that’s attached to your computer, turn that equipment off for 10 seconds or longer, then turn it on again and restart the Macintosh. Troubleshooting 53Rebuild your desktop regularly A process known as “rebuilding the desktop” helps your Macintosh keep track of data on your disks. It’s a good idea to rebuild the desktop of your disks once a month or so, especially your startup disks. (Although you usually use the hard disk in your computer as a startup disk, you can also start up from any other disk that has system software installed.) To rebuild the desktop of your internal hard disk disk, follow these steps: 1 Hold down the Option and x keys while you start up your computer. Do not release the keys until you see a message asking whether you want to rebuild the desktop. 2 Click OK. You can also use this procedure to rebuild the desktop of an external hard disk or a floppy disk. Simply turn on the external hard disk or insert the floppy disk into a floppy disk drive before you turn on the computer. If icons do not appear correctly after you rebuild the desktop, restart your computer while pressing the Shift key to temporarily turn off system extensions. When you see the “Welcome to Macintosh—extensions off” message, release the Shift key and press the Option and x keys until you see a message asking if you want to rebuild the desktop. 54 Chapter 6Solutions to common problems This section contains descriptions of problems you could experience with your computer. Some problems may be caused by your CD-ROM drive, so if you don’t find your problem here, be sure to check the section, “Solutions to CD-ROM Problems,” later in this chapter. The computer is turned on but the screen is dark. One of the following is probably the cause: m You have a screen saver program that darkens the screen when the computer has not been used for a certain period. Press a key or move the mouse to turn off the screen saver. m The screen control buttons (ü) are not adjusted properly. Press the top screen control button to lighten the screen. m The Macintosh is not getting power. Check that the computer’s power cord is firmly connected to the computer and plugged into a grounded electrical outlet, and that the outlet has power. If you are displaying video from your computer on a television screen, it is normal for your computer monitor to be dark. The screen image is off center. If the picture on your screen appears to be off center, use the centering controls on the back of the computer to adjust it. Use a small screwdriver to turn the controls. The computer’s clock keeps time inaccurately. Your computer has a clock that runs continuously. When the computer is turned off, a battery keeps the clock running. If your clock begins to keep time inaccurately, have your Apple-authorized service provider replace the battery. Vertical centering control Horizontal centering control Troubleshooting 55When you start up, a disk icon with a blinking question mark appears in the middle of the screen. This icon indicates that your Macintosh cannot find the system software it needs to start up. One of the following is probably the cause: m Your computer may be having a problem recognizing external SCSI equipment, such as hard disks, CD-ROM drives, and scanners. (SCSI stands for Small Computer System Interface.) Turn off all external SCSI equipment and disconnect the first SCSI device in the chain from your computer’s SCSI port. Then restart the computer. If the computer starts up after you disconnect your SCSI equipment, refer to the manuals that came with the equipment for information on the proper way to connect SCSI equipment and assign SCSI ID numbers. If you have a printer connected to your computer’s SCSI port, make sure your printer is connected properly. Most printers connect to the printer port, not the SCSI port. Check the manuals that came with your printer for information on how to connect it properly. m System software is not installed on the startup hard disk, the system software is damaged, or the hard disk is not working properly. Insert the Macintosh Performa CD. Then follow the instructions in “Repairing a Damaged Disk” to test your startup hard disk and repair any damage. If repairing the disk doesn’t help, follow the instructions in the Macintosh Performa CD booklet to reinstall system software on your startup hard disk. 56 Chapter 6A disk icon with an X appears in the middle of the screen and a floppy disk is ejected from the disk drive. This icon indicates that the floppy disk you tried to start up from is not a startup disk. When you turn on your computer, it looks first in the floppy disk drive for a disk containing system software. If the disk in the drive does not contain system software, the computer ejects the disk and looks on its internal hard disk for system software. Wait a few seconds. The computer should start up from its internal hard disk. Make sure you insert floppy disks only after the computer has begun starting up. A “sad Macintosh” icon appears and the computer won’t start up. This icon indicates that your Macintosh cannot start up because of a problem with the system software or the computer hardware. Eject any floppy disks by turning off the computer and then holding down the mouse button while you turn the computer on again. Try starting up with the Macintosh Performa CD. (For instructions on how to start up your computer from the CD-ROM disc, see the Macintosh Performa CD booklet, which came with your computer.) If the “sad Macintosh” icon appears again, consult the service and support information that came with your computer for information on contacting an Apple-authorized service provider or Apple for assistance. Troubleshooting 57The hard disk icon does not appear on the desktop. If you don’t see a hard disk icon on the desktop, try the following: m Use the Drive Setup program to make the disk available. Drive Setup is located in the Apple Extras folder. For instructions, start Drive Setup, then choose Drive Setup Guide from the Guide (h) menu. m If the hard disk is internal, shut down your computer, wait at least 10 seconds, and then turn it on again. m If the hard disk is external, make sure that it is turned on and that its cable is connected firmly; then restart the Macintosh. m Check the ID numbers of all SCSI equipment connected to your computer. See the manuals that came with your SCSI equipment for information on setting SCSI ID numbers. m If the hard disk is your startup disk, start your computer with the Macintosh Performa CD. (For instructions on how to start up your computer from the CD-ROM disc, see the Macintosh Performa CD booklet.) Then follow the rest of the instructions on repairing a disk to test your startup hard disk and repair any damage. If repairing the disk doesn’t help, follow the instructions in “Installing or Reinstalling System Software” later in this chapter to reinstall system software on your startup hard disk. Icons do not appear correctly on your screen. You need to rebuild the desktop—a process that helps your Macintosh keep track of files and folders on your hard disks. For instructions, see “Rebuild Your Desktop Regularly” in the section “If You Have Trouble” earlier in this chapter. If icons do not appear correctly after you rebuild the desktop, restart your computer while pressing the Shift key to temporarily turn off system extensions. When you see the “Welcome to Macintosh—extensions off” message, release the Shift key and press the Option and x keys until you see a message asking if you want to rebuild the desktop. 58 Chapter 6Your Macintosh can’t read a floppy disk. If you see a message that a floppy disk is unreadable, try one of the following: m If the disk has never been used, you may simply need to initialize it. For instructions, see the “Disks” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. m The disk may be damaged. See “Repairing a Damaged Disk” later in this chapter for information on testing and repairing disks. m If the disk is a high-density disk previously used on another computer, the disk may have been formatted incorrectly as an 800K disk rather than as a 1440K (high-density) disk. If so, use the other computer to copy the disk’s contents onto a properly formatted disk. m The disk may have been formatted for use on another kind of computer. You may be able to use a program that lets you work with such disks on your Macintosh. If you are trying unsuccessfully to use a DOS floppy disk, consider the following: m When formatting floppy disks on a DOS computer for use in a Macintosh, you need to format standard double-sided disks as 720K disks and highdensity disks as 1440K disks. Double-sided disks formatted in 1440K format and high-density disks formatted in 720K format may not work in a Macintosh. If you think your DOS floppy disk might have a format that doesn’t work in a Macintosh, use a DOS computer to copy the contents of the disk onto a properly formatted disk. Troubleshooting 59You can’t start an application program or it quits unexpectedly. Or, when you try to open a program, you see a message that not enough memory is available. One of the following is probably the cause: m The Macintosh ran out of memory. Quit the programs that you have open and then open the program you want to use, or restart your Macintosh. Use the Memory control panel to turn on virtual memory. For more information on virtual memory, see the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. m The program needs more memory. Use the program’s Info window to give it more memory. For more information on increasing a program’s memory, see the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. m The program is incompatible with your Macintosh. Contact the program’s publisher to see if there is an upgrade available for the program. You see a message that you need to have an FPU installed. Your computer has a floating-point unit (FPU) installed. If you see this message, the program is probably incompatible with your Macintosh. Contact the program’s publisher to see if there is an upgrade available for the program. 60 Chapter 6A dialog box with a bomb appears. There is a software problem. m Write down what you were doing when the message appeared, and write down the text of the message. m Restart your Macintosh. (See “Start Over” in the section “If You Have Trouble” earlier in this chapter for instructions.) Most software problems are temporary, and restarting usually corrects the problem. m If the problem recurs, check the startup disk and application program you were using when the dialog box appeared. Make sure that all programs, desk accessories, and system extensions you’re using are compatible with the system software. Reinstalling the system software may correct the problem. m Sometimes incompatible system extensions or control panels can cause system software problems. Restart while holding down the Shift key; this temporarily turns off all system extensions. If your computer works normally after you do this, use the Extensions Manager control panel to turn on extensions and control panels one at a time. Restart after you turn on each extension. This procedure should identify incompatible extensions and control panels. For information on using the Extensions Manager control panel to manage system extensions, see the “Setting Options” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. m If the problem recurs, you may need to reinstall system software. See the Macintosh Performa CD booklet for instructions. Troubleshooting 61The pointer (8) doesn’t move when you move the mouse. One of the following situations is probably the cause. m There is a software problem. Try the following: Press x-Option-Esc to quit the application program in use when the problem occurred. If this works, you can save the documents open in other programs before restarting. Restart your Macintosh. See “Start Over” in the section “If You Have Trouble” earlier in this chapter for instructions. m Follow the suggestions in the previous section, “A Dialog Box With a Bomb Appears.” m The mouse is not connected properly. Turn the computer off using the power switch, check that the mouse and keyboard cables are connected properly, and then restart the computer. IMPORTANT Do not connect or disconnect the mouse while the computer is turned on. You may damage your computer. m Signals from the mouse are not reaching the computer, either because the mouse needs cleaning or because there is something wrong with the mouse. Clean the mouse according to the instructions in Appendix A of this book. If you have another mouse or pointing device, try connecting and using it. (Turn the computer off before connecting it.) If the new device works, there is probably something wrong with the mouse you replaced. If none of these procedures solves the problem, consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for assistance. 62 Chapter 6Typing on the keyboard produces nothing on the screen. One of the following is probably the cause: m Some system software features are turned on that affect the way the keyboard works. Use the Easy Access control panel to turn off Sticky Keys, Slow Keys, and Mouse Keys. m There is a software problem. Restart your Macintosh. For instructions, see “Start Over” in the section “If You Have Trouble” earlier in this chapter. Check the startup disk and application program you were using when the problem occurred. Make sure that all programs, desk accessories, and system extensions you’re using are compatible with the system software. If the problem recurs, you may need to reinstall system software. See the Macintosh Performa CD booklet for instructions. m You haven’t selected any text or set the insertion point (i). Make sure the program you want to type in is the active program. Then place the pointer (8) in the active window and click to set an insertion point (i) or drag to select text (if you want to replace the text with your typing). m The keyboard is not connected properly. Turn off the computer using the power switch, then check that the keyboard cable is connected properly at both ends. If you have a keyboard with an ADB port (marked with the × icon) on each end, turn off the Macintosh using the power switch and plug the keyboard cable into the other ADB port on the keyboard. (You may have to unplug the mouse to do this.) Then restart the computer. m The keyboard is damaged. If you have access to another keyboard, try using it instead. (Turn the computer off before connecting it.) If the new keyboard works, there is probably something wrong with the one you replaced. If none of these procedures solves the problem, consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for assistance. Troubleshooting 63You can’t open a document, or you see a message that an application program can’t be found. m Some documents can be opened by more than one application program. Try starting a program that you think might be able to open the document, then choose Open from the program’s File menu to try to open the document. m Purchase and install the correct software to use the document, or find out if the creator of the document can convert it to a form that one of your programs can use. m Don’t try to open the files in your System Folder. Most of the files in your System Folder are used by your computer for internal purposes and are not intended to be opened. m Rebuild your desktop by holding down the Option and x keys while starting up your computer. Keep holding down the keys until you see a message asking whether you want to rebuild the desktop. Click OK. m If the document is from a DOS computer, use the PC Exchange control panel to specify which Macintosh program will open the document. For information about working with DOS documents on your Macintosh, see the “Using DOS Files & Disks” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 64 Chapter 6You experience problems using a document from a DOS computer. If you can’t open a DOS document using a Macintosh program, try the following: m Open the document from within the program by choosing Open in the program’s File menu. m Use the PC Exchange control panel to specify which Macintosh program will open the document. If a DOS document is displayed incorrectly, or you see strange codes or characters in the document, try one of the following: m Your application program may have special procedures for opening and saving documents with different file formats. See the information that came with your program, or call the program’s publisher. m Try opening the document in another program. Note: Some characters that can be displayed on the Macintosh are not accurately displayed on DOS computers. For more information about working with DOS documents on your Macintosh, see the “Using DOS Files & Disks” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. Troubleshooting 65You see a message that your application program can’t be opened because a file can’t be found. Macintosh programs designed specifically for the PowerPC microprocessor (also called “native” applications) use special files called shared libraries. Any necessary shared libraries should be installed automatically when you install these special Macintosh programs. Follow the directions that came with your program to reinstall the program. If the shared library is still missing, contact the software program’s manufacturer for assistance. You experience problems using an older Macintosh program. Some older Macintosh programs are not completely compatible with Macintosh computers that have the PowerPC microprocessor. m Contact the program’s publisher to see if an upgrade is available. m Open the Memory control panel and turn off Modern Memory Manager. For more detailed instructions, see the “Working with Programs” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 66 Chapter 6Solutions to CD-ROM problems Problems using the CD-ROM drive The CD-ROM disc icon does not appear on screen. m If you have other SCSI devices attached to your computer, make sure that each device has a unique SCSI ID number (your CD-ROM drive has SCSI ID 3). Refer to the documentation that came with your SCSI devices if you need to reset SCSI ID numbers. Your computer starts up and you see large folder-shaped areas, containing labeled pictorial buttons, instead of the usual Macintosh desktop. m Your computer may have started up from a CD-ROM disc containing At Ease, an alternative to the Macintosh desktop. You need to have the Macintosh desktop on your screen before you can use any of the installation instructions in this manual. To return to the Macintosh desktop, choose Shut Down from the Special menu. When your computer is off, press the Open/Close button of your CD-ROM drive to open the tray, then remove the CD-ROM disc. Close the tray. Then start up your computer again. To avoid having the computer start up from a CD-ROM disc, remember to remove any disc in the drive before you shut down your computer. The tray of your CD-ROM drive won’t open. If a CD-ROM disc icon appears on your screen: m Drag the disc icon to the Trash, or select it and choose Put Away from the File menu. If the AppleCD Audio Player is active, choose Eject CD from the File menu. If you see a message that a disc can’t be put away because it is being shared, turn off file sharing, then try again to put away the disc. If no CD-ROM disc icon appears on your screen: m Press the Open/Close button for your CD-ROM drive. Troubleshooting 67m The signal to open the tray may not be reaching the computer. Turn off your computer and locate the small pinhole to the lower right of the CD-ROM tray opening. Insert the end of a large straightened paper clip firmly and horizontally into the pinhole. Push gently until the tray is released, then carefully pull the tray open. Do not force the tray open; wait until the paper clip has dislodged it or you may break the front of the tray. If neither of these suggestions works, your CD-ROM drive may be damaged. Contact an Apple-authorized service provider or Apple for further assistance. Your computer won’t restart, and a CD-ROM disc is in the CD-ROM drive. m Your computer may be trying to start up from the CD-ROM disc. Press the Open/Close button of your CD-ROM drive to open the tray, and remove the CD-ROM disc. Close the tray, then restart your computer. Problems using CD-ROM discs You insert a CD-ROM disc, but its icon doesn’t appear on the Macintosh desktop. m Make sure that the disc label is facing up and the disc is centered in the tray. If you’re using a small (8 cm) disc, make sure it is within the tray’s inner ring. m Make sure the tray is closed all the way. m Try restarting your computer. WARNING Turn off your computer before you attempt to eject the tray using a paper clip. If you don’t, you may damage the CD-ROM drive. 68 Chapter 6Your computer displays the message “This is not a Macintosh disk: Do you want to initialize it?” when you insert a CD-ROM disc in the CD-ROM drive. m The disc may use a format that the Macintosh cannot recognize. Your computer ejects a CD-ROM disc without giving you any error message. m Make sure the disc is flat in the tray and the disc label is facing up. If you’re using a small (8 cm) disc, make sure it’s centered within the tray’s inner ring. m The disc may need to be cleaned. (See “Handling CD-ROM Discs” in Appendix A.) If there are visible scratches on the shiny side of the disc, you may be able to remove them with a CD polishing kit (available from your audio CD dealer). If the scratches can’t be removed, you’ll need to replace the disc. m The disc may be damaged. Try another disc in the drive, and try the original disc in another drive. If the original drive reads other discs or if the original disc also doesn’t work in another drive, the disc is probably damaged. You’ll need to replace the disc. You can’t open a document on a CD-ROM disc. m Try opening the application program first; then open the document. m Read the manual that came with your CD-ROM disc. Some discs come with software that you need to install on your computer before using the disc. You can’t save changes you make to information on a CD-ROM disc. m CD-ROM is a read-only medium. This means that information can be read (retrieved) from it, but not written (stored) on it. You can save the changed information on a hard disk or floppy disk. Problems using ISO 9660 or High Sierra discs You cannot access files on a CD-ROM disc that uses the ISO 9660 or High Sierra format. m Discs in the ISO 9660 and High Sierra disc formats have version numbers attached to file names. Some application programs need these version numbers in order to work with files. To make the version numbers available to programs on your computer, follow these instructions. Troubleshooting 69Drag the CD icon to the Trash. When the tray opens, hold down the Option key and push the tray back in. Continue to hold down the Option key until the disc is in the drive. The program you are using should now be able to locate file names on that CD-ROM disc. Problems playing audio CDs You don’t hear any sound when you play an audio CD or an audio track on a CD-ROM disc using the AppleCD Audio Player. m If you have headphones or speakers connected to the computer, adjust the connector to make sure they are firmly connected. Make sure the column control on your headphones or speakers is not turned down too low. m If you do not have headphones or speakers connected to the computer, make sure that nothing else is plugged into the sound output port on your computer. m Some programs change the sound options to suit their needs. You may need to reset the sound options in the Sound control panel. Refer to the “Sound” topic of Macintosh Guide available in the Guide (h) menu. m If you are using a CD-ROM disc over a network, you won’t be able to hear the audio portion. m Make sure the volume is turned up in the AppleCD Audio Player. With the Audio Player open, drag the volume control slider up or press the Up Arrow key on your keyboard. m The CD may have been paused. Click the Play/Pause button in the AppleCD Audio Player once or twice. While playing an audio track on a CD-ROM disc that combines audio tracks and data, you double-click the disc icon and the audio track stops playing. m You can’t open data files on a CD-ROM disc and listen to audio tracks on that disc at the same time. You are unable to record sound from an audio CD. m Check your computer’s sound input port to see if a microphone or other device is connected. m You may need to reset the sound options in the Sound control panel. Refer to the “Sound” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 70 Chapter 6Problems using Photo CDs You can’t open Photo CDs that are in your CD-ROM drive. m Reinstall the CD-ROM and QuickTime software (available through the “MultiMedia Software” option in Custom Install). Your computer does not display color icons for individual images on a Photo CD. m Your computer may be low on memory. To view color icons, restart your computer and then reopen the Photos folder. See the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu for more information on managing memory. After you open an image on a Photo CD, the image is scrambled, colors are displayed incorrectly, or no image appears in the window. m The program you are using may not be designed to work with large (highresolution) image files. You can open the image with another program or you can assign more memory to the program. (See the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu for more information on managing memory.) After you open an image on a Photo CD, your system is “frozen” and does not respond to any input, or you have a “bomb” message on your screen. m Restart your Macintosh. The program you are using may not be designed to work with large (high-resolution) image files. You can open the image with another program or you can assign more memory to the program (see the “Memory” topic of Macintosh Guide available in the Guide (h) menu, for more information on managing memory.) Troubleshooting 71If your computer’s performance decreases If you notice a decrease in your computer’s speed and general performance after you add special software (a control panel, system extension, or custom utility), it may be because the software does not work well with Macintosh computers built with the PowerPC microprocessor. m To find out if the new software is the problem, hold down the Shift key while you restart the computer. This temporarily turns off control panels and extensions. If the computer performs better without this software, one of these items is likely to be the problem. m Use the Extensions Manager control panel to turn off a system extension or set of extensions. For detailed instructions, see the “Setting Options” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. If the computer performs better when an extension is turned off, contact the extension’s manufacturer for information or an upgrade. m Use the Memory control panel to turn off virtual memory. For more information on virtual memory, see the “Memory” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. m If you use several application programs at the same time, your computer’s performance will increase if you install more RAM (random-access memory). See “Expanding Memory” in Chapter 3. If you still do not notice an improvement, you may want to reinstall system software on your startup hard disk. See the Macintosh Performa CD booklet for instructions. 72 Chapter 6Repairing a damaged disk If you see a message reporting that a disk is damaged or unreadable, you may need to repair the disk. Try these suggestions first If you can’t start up from a hard disk or you don’t see the hard disk icon on the desktop, try the following: m If the hard disk is internal, shut down your Macintosh, wait at least 10 seconds, and then turn it on again. m If the hard disk is external, make sure that it is turned on and that its cable is connected firmly; then restart the Macintosh. m If the hard disk is your startup disk, start up with a different startup disk. (See the following section, “Starting Up From a CD-ROM Disc.”) If, after you start up from a different disk, your hard disk’s icon appears on your desktop, reinstall system software on the hard disk. (See “Installing or Reinstalling System Software” later in this chapter). m Check the ID numbers of all SCSI equipment connected to your computer. Each device must have a unique ID number. The computer itself has the ID number 7 and the internal CD-ROM drive has the ID number 3. The ID numbers 0, 1, 2, 4, 5, and 6 are available for additional SCSI devices. Also check that the chain of devices is terminated properly. For information on setting SCSI ID numbers and terminating a SCSI chain, see the manuals that came with your SCSI equipment. m If none of these suggestions solves the problem, test the disk by following the instructions given later in this section. Troubleshooting 73Starting up from a CD-ROM disc To test, repair, or initialize a hard disk, or to install system software on a hard disk, you need to start up your computer from another disk. You can start up your computer using the Macintosh Performa CD that came with your computer. The procedure for starting up from the CD varies depending on the condition of the system software on your hard disk. To find out which procedure to use, you must turn on your Macintosh. The steps that follow tell how to start up from a CD-ROM disc, depending on what you see on your screen. If you see a blinking question mark on your screen The blinking question mark means that your Macintosh is unable to find usable system software on your hard disk. 1 Press the Open/Close button of your CD-ROM drive to open the CD-ROM tray. 2 Place the Macintosh Performa CD disc in the tray with the disc label facing up. Make sure the disc is lying flat in the tray. 3 Push the tray in, or press the Open/Close button, to close the tray. Your Macintosh recognizes the CD as a startup disk, and in a few seconds the Macintosh desktop with a Launcher appears. 74 Chapter 6If you see the Macintosh desktop 1 Press the Open/Close button of your CD-ROM drive to open the CD-ROM tray. 2 Place the Macintosh Performa CD disc in the tray with the disc label facing up. Make sure the disc is lying flat in the tray. 3 Push the tray in, or press the Open/Close button, to close the tray. If the Macintosh Performa CD icon does not appear on your screen, follow the steps in the next section, “Problems Starting Up From the CD?” If the Macintosh Performa CD icon appears on the right side of your screen, continue with these steps. 4 Choose Control Panels from the Apple (K) menu. 5 Double-click the Startup Disk icon. The Startup Disk control panel window appears. 6 Click the CD icon to select it as your startup disk. 7 Choose Restart from the Special menu. Your computer recognizes the CD as its startup disk, and in a few seconds the Macintosh desktop with a Launcher appears. Troubleshooting 75Problems starting up from the CD? If you’ve followed the steps in the previous sections and the Macintosh Performa CD icon does not appear on your screen, follow these steps: 1 Insert the CD into the tray. 2 Choose Restart from the Special menu. 3 Immediately press and hold down the Command (x), Shift, Option, and Delete keys. The computer bypasses the internal hard disk, and the Macintosh Performa CD icon appears on the desktop. If the Macintosh Performa CD icon still does not appear on the desktop, continue with these steps: 4 Choose Control Panels from the Apple (K) menu. 5 Double-click the Startup Disk icon. The Startup Disk control panel appears. 6 Click the CD icon to select it as your startup disk. 7 Close the Startup Disk control panel. 8 Choose Restart from the Special menu (or the Apple menu). The computer starts up using the CD, and in a few moments the Macintosh desktop with a Launcher appears. 76 Chapter 6Checking for damage on your hard disk You can test a hard disk for damage with the Drive Setup program, which is on the Macintosh Performa CD that came with your computer. 1 Start up your computer from the Macintosh Performa CD. See “Starting Up From a CD-ROM Disc” earlier in this section. 2 Open the Drive Setup program. You may need to look in a folder called Utilities to find Drive Setup. 3 In the list of drives, click the disk you want to test. 4 Choose Test Disk from the Functions menu. 5 When a message tells you that the testing is complete, click Quit. If the test reveals a problem, you may be able to correct it by using Disk First Aid or another disk repair program (see the instructions in the next section), or you may need to reinitialize the disk (see “Initializing a Hard Disk” later in this chapter). Consult an Apple-authorized service provider for assistance if necessary. If you had a hard disk from another manufacturer installed after you bought your computer, use the software that came with the disk or contact the disk vendor to get the latest version of software. Troubleshooting 77How to repair a hard disk or floppy disk You can repair some types of disk damage by using the Disk First Aid program, which is on the Macintosh Performa CD that came with your computer. 1 Start up your computer from the Macintosh Performa CD. See “Starting Up From a CD-ROM Disc” earlier in this section. 2 Open the Disk First Aid icon. 3 Click the icon of the disk you want to test. Disk icons appear in a box at the top of the Disk First Aid window. 78 Chapter 64 Click Repair to begin testing and repairing the disk. If you want to test and repair another disk, click its icon and then click Repair. 5 When testing and repair are done, choose Quit from the File menu. If Disk First Aid cannot correct the problem m Try repairing the disk again. Sometimes repeating the process corrects the problem. m Use another disk repair or recovery program. Some disk repair programs let you recover information from a damaged disk. m Consult an Apple-authorized service provider for help. m If you can’t repair the disk, you’ll need to reinitialize it, which erases all the information on it. Before you reinitialize, be sure you recover all the information you can and back it up. Then erase (reinitialize) the disk. For instructions on reinitializing a floppy disk, see the “Disks” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. For instructions on reinitializing a hard disk, see the next section, “Initializing a Hard Disk.” If initialization doesn’t work, discard the damaged disk (if it’s a floppy disk), or take it to your Apple-authorized service provider for repair (if it’s a hard disk). Bring the Macintosh Performa CD (which you received with your computer) with you to the service provider. Initializing a hard disk The hard disk inside your computer was initialized (formatted for use) at the factory, so you shouldn’t need to initialize it. You need to initialize a hard disk only if m you purchase an uninitialized hard disk from another manufacturer m your hard disk is damaged If a hard disk needs to be initialized, the disk’s icon does not appear on the desktop when you start up the computer using another disk. You initialize your internal hard disk using a program called Drive Setup, which is on the Macintosh Performa CD that came with your computer. Troubleshooting 791 Start up your computer from the Macintosh Performa CD. See “Starting Up From a CD-ROM Disc” in the section “Repairing a Damaged Disk,” earlier in this chapter. 2 Open the Drive Setup program. You may need to look in a folder called Utilities to find Drive Setup. 3 In the list of drives, click the disk you want to initialize. 4 Click Initialize to initialize the hard disk. 5 When you see a message reporting that initialization was successful, click Quit. If a message reports that initialization failed, try again. If initialization fails a second time, take the disk to your Apple-authorized service provider for repair. WARNING Initializing a disk erases any information that may be on it. Before you initialize a damaged disk, try to repair it as described in “Repairing a Damaged Disk” earlier in this chapter. 80 Chapter 6 Click the drive you want to initialize... ...then click Initialize.Installing or reinstalling system software System software is the set of programs and other files that your computer uses to start itself up, keep track of your files, and run the application programs you use. System software is kept in the System Folder. When you turn on your computer, it looks for a startup disk, which is a disk that contains the system software. The startup disk is usually the hard disk that’s inside your computer, though another hard disk or a floppy disk can also be a startup disk. When should you install or reinstall system software? Your Macintosh came with all the necessary system software installed on its internal hard disk, so you don’t need to install system software on that disk unless you encounter software problems. If you have a new hard disk or a newly initialized hard disk that doesn’t contain system software, or if you want to upgrade to a more recent version of system software on a hard disk, you’ll need to install system software. You can install or reinstall system software by following the instructions in the Macintosh Performa CD booklet that came with your computer. If your hard disk already has system software installed on it but there is a problem with the disk or the software, you may see this icon in the middle of the screen: If this icon appears, first try testing your startup hard disk and repairing any damage. To do this, follow the instructions in “Repairing a Damaged Disk” earlier in this chapter. If repairing the disk doesn’t help, you may need to reinstall system software. You can install or reinstall system software by following the instructions in the Macintosh Performa CD booklet that came with your computer. If you’ve used Apple Backup to back up the contents of your hard disk, you can use Apple Restore to reinstall system software. See “Restoring the Information on Your Hard Disk” in the section “Protecting the Information on a Disk” in Chapter 4. Troubleshooting 81For your own safety and that of your equipment, follow all the instructions in this chapter. Keep these instructions available for reference by you and others. Health-related information about computer use Muscle soreness, eye fatigue, and other discomforts and injuries sometimes associated with using computers can occur from performing any number of activities. In fact, misuse of the same muscles during multiple activities can create a problem that might not otherwise exist. For example, if you engage in nonwork activities that involve repetitive stress on the wrist—such as bicycling—and also use your computer’s keyboard improperly, you may increase your likelihood of developing wrist problems. Some individuals are at greater risk of developing these problems because of their health, physiology, lifestyle, and general exposure to stress. Work organization and conditions, such as workstation setup and lighting, also play a part in your overall health and comfort. Preventing health problems is a multifaceted task that requires careful attention to the way you use your body every hour of every day. The most common health effects associated with using a computer are musculoskeletal discomfort and eye fatigue. We’ll discuss each area of concern below. 83 Appendix A Health, Safety, and Maintenance Tips Read this appendix for important health and safety instructions, as well as tips on keeping your computer in good working order.Musculoskeletal discomfort As with any activity that involves sitting for long periods of time, using a computer can make your muscles sore and stiff. To minimize these effects, set up your work environment carefully, using the guidelines that follow, and take frequent breaks to rest tired muscles. To make working with your computer more comfortable, allow enough space in your work area so that you can change position frequently and maintain a relaxed posture. Another type of musculoskeletal concern is repetitive stress injuries (RSIs), also known as cumulative trauma disorders (CTDs). These problems can occur when a certain muscle or tendon is repeatedly overused and forced into an unnatural position. The exact causes of RSIs are not totally understood, but in addition to awkward posture, such factors as the amount of repetition, the force used in the activity, the individual’s physiology, workplace stress level, and lifestyle may affect the likelihood of experiencing an RSI. RSIs did not suddenly arise when computers were invented; tennis elbow and writer’s cramp, for example, are two RSIs that have been with us for a long time. Although less common than other RSIs, one serious RSI discussed more often today is a wrist problem called carpal tunnel syndrome, which may be aggravated by improper use of computer keyboards. This nerve disorder results from excessive pressure on the median nerve as it passes through the wrist to the hand. This section offers advice on setting up your work area to enhance your comfort while you use your computer. Since the effects of repetitive movements associated with using a computer can be compounded by those of other work and leisure activities to produce or aggravate physical problems, proper use of your computer system must be considered as just one element of a healthy lifestyle. No one, of course, can guarantee that you won’t have problems even when you follow the most expert advice on using computer equipment. You should always check with a qualified health specialist if muscle, joint, or eye problems occur. 84 Appendix AEye fatigue Eye fatigue can occur whenever the eyes are focused on a nearby object for a long time. This problem occurs because the eye muscles must work harder to view an object that’s closer than about 20 feet (6 meters). Improper lighting can hasten the development of eye fatigue. Although eye fatigue is annoying, there’s no evidence that it leads to permanent damage. Whenever you’re engaged in an activity that involves close-up work—such as reading a magazine, doing craft work, or using a computer—be sure to have sufficient glare-free lighting and give your eyes frequent rest breaks by looking up and focusing on distant objects. Remember to have your eyes examined regularly. To prevent discomfort and eye fatigue: m Arrange your work space so that the furniture is properly adjusted for you and doesn’t contribute to an awkward working posture. m Take frequent short breaks to give your muscles and eyes a chance to rest. Arranging your office Here are some guidelines for adjusting the furniture in your office to accommodate your physical size and shape. m An adjustable chair that provides firm, comfortable support is best. Adjust the height of the chair so your thighs are horizontal and your feet flat on the floor. The back of the chair should support your lower back (lumbar region). Follow the manufacturer’s instructions for adjusting the backrest to fit your body properly. m When you use the computer keyboard, your shoulders should be relaxed. Your upper arm and forearm should form an approximate right angle, with your wrist and hand in roughly a straight line. Health, Safety, and Maintenance Tips 85You may have to raise your chair so your forearms and hands are at the proper angle to the keyboard. If this makes it impossible to rest your feet flat on the floor, you can use a footrest with adjustable height and tilt to make up for any gap between the floor and your feet. Or you may lower the desktop to eliminate the need for a footrest. Another option is to use a desk with a keyboard tray that’s lower than the regular work surface. m Position the mouse at the same height as your keyboard. Allow adequate space to use the mouse comfortably. m Arrange the monitor so the top of the screen is slightly below your eye level when you’re sitting at the keyboard. The best distance from your eyes to the screen is up to you, although most people seem to prefer 18 to 28 inches (45 to 70 cm). m Position the computer to minimize glare and reflections on the screen from overhead lights and windows. Thighs horizontal Shoulders relaxed Screen positioned to avoid reflected glare Forearms and hands in a straight line Forearms level or tilted up slightly Lower back supported Feet flat on the floor Top of the screen at or slightly below eye level (You may need to adjust the height of your computer by placing something under it or by raising your work surface.) Clearance under work surface 45–70 cm (18–28 in.) 86 Appendix AAvoiding fatigue m Change your seated position, stand up, or stretch whenever you start to feel tired. Frequent short breaks are helpful in reducing fatigue. m Use a light touch when typing or using a mouse and keep your hands and fingers relaxed. m Some computer users may develop discomfort in their hands, wrists, or arms after intensive work without breaks. If you begin to develop chronic pain or discomfort in your hands, wrists, or arms, consult a qualified health specialist. m Allow adequate workspace so that you can use your keyboard and mouse comfortably. Place papers or other items so you can view them easily while using your computer. A document stand may make reading papers more comfortable. m Eye muscles must work harder to focus on nearby objects. Occasionally focus your eyes on a distant object, and blink often while you work. m Clean your screen regularly. Keeping the screen clean helps reduce unwanted reflections. What about electromagnetic emissions? There has been recent public discussion of the possible health effects of prolonged exposure to extremely low frequency (ELF) and very low frequency (VLF) electromagnetic fields. Such fields are associated with electromagnetic sources such as television sets, electrical wiring, and some household appliances—as well as computer monitors. Apple has reviewed scientific reports and sought the counsel of government regulatory agencies and respected health organizations. Based on the prevailing evidence and opinions, Apple believes that the electric and magnetic fields produced by computer monitors do not pose a health risk. In response to those customers who wish to reduce their exposure to electromagnetic fields, Apple has lowered the emission levels of our products. We are also actively encouraging further scientific research so we can continue to promote the health and safety of our customers and employees. Health, Safety, and Maintenance Tips 87Safety instructions For your own safety and that of your equipment, always take the following precautions. Turn off the computer completely and disconnect the power plug (by pulling the plug, not the cord) if any of the following conditions exists: m the power cord or plug becomes frayed or otherwise damaged m you spill something into the case m your Macintosh is exposed to rain or any other excess moisture m your Macintosh has been dropped or the case has been otherwise damaged m you suspect that your Macintosh needs service or repair m you want to clean the case (use only the recommended procedure described later in this chapter) Be sure that you always do the following: m Keep your Macintosh away from sources of liquids, such as wash basins, bathtubs, shower stalls, and so on. m Protect your Macintosh from dampness or wet weather, such as rain, snow, and so on. m Read all the installation instructions carefully before you plug your Macintosh into a wall socket. m Keep these instructions handy for reference by you and others. m Follow all instructions and warnings dealing with your system. WARNING Electrical equipment may be hazardous if misused. Operation of this product, or similar products, must always be supervised by an adult. Do not allow children access to the interior of any electrical product and do not permit them to handle any cables. 88 Appendix AHandling your computer equipment Follow these guidelines for handling your computer and its components: m When setting up your computer, place components on a sturdy, flat surface, and carefully follow all setup instructions. m When connecting or disconnecting a cable, always hold the cable by its connector (the plug, not the cord). m Turn off your computer and all its components before connecting or disconnecting any cables to add or remove any component. Failure to do so could seriously damage your equipment. m Never force a connector into a port. If the connector and port do not join with reasonable ease, they probably don’t match. Make sure that the connector matches the port and that you have positioned the connector correctly in relation to the port. m Take care not to spill any food or liquid on the computer, keyboard, mouse, or other components. If you do, turn your computer off immediately and unplug it before cleaning up the spill. Depending on what you spilled and how much of it got into your equipment, you may have to bring your equipment to an Apple-authorized service provider. m Protect the computer and its components from direct sunlight and rain or other moisture. m Keep all ventilation openings clear and unobstructed. Without proper air circulation, components can overheat, causing damage or unreliable operation. WARNING This equipment is intended to be electrically grounded. Your Macintosh is equipped with a three-wire grounding plug—a plug that has a third (grounding) pin. This plug will fit only a grounded AC outlet. This is a safety feature. If you are unable to insert the plug into the outlet, contact a licensed electrician to replace the outlet with a properly grounded outlet. Do not defeat the purpose of the grounding plug! Health, Safety, and Maintenance Tips 89Handling the built-in monitor Follow these procedures for handling the built-in monitor: m Turn down the screen brightness control if you leave the computer turned on for extended periods. If the brightness is not turned down, the image on the screen could “burn in” and damage the screen. You can also use a “screen saver” program, which dims or varies the image on the screen when the computer has been idle for a specified period of time. These programs are available from independent suppliers and user groups. m If there is interference on the monitor’s screen or on a television or radio near your computer, move the affected equipment farther away. Handling the keyboard Take care not to spill any liquid on the keyboard. If you do, turn off your computer immediately. m If you spill liquid that is thin and clear, unplug the keyboard, turn it upside down to let the liquid drain out, and let it dry for 24 hours at room temperature. If, after you take these steps, the keyboard doesn’t work, take it to your Apple-authorized service provider for repair. m If you spill liquid that is greasy, sweet, or sticky, unplug the keyboard and take it to your Apple-authorized service provider for repair. 90 Appendix AHandling floppy disks Handling CD-ROM discs Keep these important safety instructions in mind as you use CD-ROM discs: m Hold a disc by the edges or by one edge and the center hole. Do not touch the disc surface. m To clean discs, wipe the shiny surface with a soft damp cloth, working in straight lines from center to edge. Do not use any form of cleaning agent. 125° F (52° C) 50° F (10° C) Keep disks dry. Do not use a pencil or an eraser on a disk or disk label. Store disks at temperatures between 50° F and 125° F. Do not touch the exposed part of the disk behind the metal shutter. Keep disks away from magnets. Avoid exposing disks to extremely hot temperatures. Health, Safety, and Maintenance Tips 91m To avoid damage to your discs, keep these points in mind: Other important safety instructions to keep in mind as you use your CD-ROM drive: m Position your computer so that when the tray opens, it doesn’t bump into anything. m Do not leave the disc tray open. If dust gets on the lens of the CD-ROM drive, the drive may have problems reading your compact discs. m Do not put anything (for instance, a cup) on top of the tray when it is open. m Do not force the tray open by hand. m Do not wipe the lens with a paper towel or other abrasive surface. If you need to clean the lens, see an Apple-authorized service provider for a lens cleaner. m Never transport your computer with a disc inside the CD-ROM drive. m Keep your computer equipment away from any source of liquid (such as wash basins, bathtubs, and shower stalls). If you drink coffee or other beverages while you’re at your computer, take care not to spill. m Avoid exposing your equipment to damp or wet weather. If your system is near a window, be sure the window is closed in rainy weather. The tray on your CD-ROM drive automatically closes when you shut down your computer. You may want to open the tray and take out your CD-ROM disc before shutting down. Do not put tape on discs. Do not scratch discs. Do not write on discs. Do not spill liquids on discs. Do not get dust on discs. Do not expose discs to direct sunlight. 92 Appendix AEjecting a disk For instructions on ejecting any disk (a floppy disk, a CD-ROM disc, or a removable media disk), see the “Disks” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. If you can’t eject a floppy disk If you can’t eject a floppy disk in the usual way, try the following in order: m Hold down the x and Shift keys and press the number 1 key on your keyboard to eject a disk in the internal disk drive. m Shut down the computer. If the disk isn’t ejected, then hold down the button on your mouse or other pointing device while you turn the computer on again. m Locate the small hole near the disk drive’s opening, and carefully insert the end of a large straightened paper clip into it. Push gently until the disk is ejected. Do not use excessive force. If nothing works, take the computer or disk drive to your Apple-authorized service provider to have the disk removed. Power supply The power supply in your computer is a high-voltage component and should not be opened for any reason, even when the computer is off. If the power supply needs service, contact your Apple-authorized dealer or service provider. Health, Safety, and Maintenance Tips 93Cleaning your equipment Follow these general rules when cleaning the outside of your computer and its components: m Use a damp, soft, lint-free cloth to clean the computer’s exterior. Avoid getting moisture in any openings. m Don’t use aerosol sprays, solvents, or abrasives. Cleaning the computer case To clean the case, do the following: 1 Turn off the computer completely and then disconnect the power plug. (Pull the plug, not the cord.) 2 Wipe the surfaces lightly with a clean, soft cloth dampened with water. Cleaning the monitor To clean the screen, put household glass cleaner on a soft cloth and wipe the screen. Don’t spray the cleaner directly on the screen, because the liquid might drip into the monitor or computer. Cleaning the mouse The mouse contains a small ball that must roll smoothly for the mouse to work properly. You can keep this ball free of dirt and grease by using the mouse on a clean, lint-free surface and cleaning it occasionally. You need a few cotton swabs and a clean, soft, lint-free cloth. 1 Turn off your computer. 94 Appendix A2 Turn the mouse upside-down and turn the plastic ring on the bottom counterclockwise to disengage it. If you have an older mouse, you may need to press the plastic ring (rather than turn it) to disengage it. If the mouse is locked, see the next section, “Locking and Unlocking the Mouse,” for instructions on how to unlock it. 3 Turn the mouse right-side up with one hand and catch the ring and the ball with your other hand. 4 Clean the three small rollers inside the mouse with a cotton swab moistened with water. Rotate the rollers to clean all around them. 5 Wipe the mouse ball with a clean, soft, dry, and lint-free cloth. 6 If necessary, wash the mouse ball with warm soapy water (use a mild soap such as a dishwashing liquid) and then dry the mouse ball thoroughly. 7 Gently blow into the mouse case to remove any dust that has collected there. 8 Put the ball and the ring back in place. Your mouse should roll smoothly across your mouse pad or desk. If it doesn’t, repeat these instructions carefully. Health, Safety, and Maintenance Tips 95Locking and unlocking the mouse Some mouse devices can be locked so that the ball can’t be removed. A locking mouse has a small hole on the plastic ring. To lock the mouse, follow these steps: 1 Insert a straightened paper clip into the hole on the plastic ring. 2 Press down on the paper clip while you turn the ring clockwise. Turn the ring a very short distance, until it stops. When the recessed area on the ring is not lined up with the recessed area surrounding the ring, the mouse is locked. The mouse ring is locked when the recessed area on the ring does not line up with the recessed area surrounding the ring. Recessed area on ring Recessed area surrounding ring Insert a straightened paper clip into this hole. (The hole may be located here on your mouse.) 96 Appendix ATo unlock the mouse, follow these steps: 1 Insert a straightened paper clip into the hole on the plastic ring. 2 Press down on the paper clip while you turn the ring counterclockwise. Turn the ring a very short distance. When the recessed area on the ring is lined up with the recessed area surrounding the ring, the mouse is unlocked. The mouse ring is unlocked when the recessed area on the ring lines up with the recessed area surrounding the ring. Recessed area on ring Recessed area surrounding ring Insert a straightened paper clip into this hole. (The hole may be located here on your mouse.) Health, Safety, and Maintenance Tips 97Expansion cards are printed circuit boards that can be installed in your computer to give it special features, such as enhanced video capabilities, networking and communications, and additional processing power. Your Macintosh has slots available for three different kinds of expansion cards: m an LC-processor-direct slot (LC-PDS) for most expansion cards m a communication slot for an internal modem or Ethernet card m a video-in slot for a card that brings signals into the computer from a videocassette recorder (VCR), laserdisc player, video camera, or similar device You can also install the following additional options in your Macintosh: m an external video connector kit that allows video mirroring on an external monitor m a TV tuner card that allows you to watch TV on your Macintosh Video-in slot LC-processor-direct slot (LC-PDS) Monitor-out slot Communication slot (You may have a communication card—such as an internal modem— installed in this slot.) Vertical plate 99 Appendix B Installing an Expansion Card Read this appendix for instructions on installing an expansion card in your computer. This appendix contains instructions for installing an LC-PDS card or a communication card. To install a video input card, an external video connector kit, or a TV tuner card, follow the instructions that came with the kit or card. Installing any expansion card involves three steps: m opening the computer m inserting the card into a specific slot m closing the computer WARNING To avoid damaging your computer and expansion card, do not attempt to install any expansion card without first checking the documentation for that card. If the documentation specifies that an Apple-certified technician must install the card (usually because the installation requires special training or tools), consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for assistance. If you attempt to install the card yourself, any damage you may cause to your computer or card will not be covered by the limited warranty on your computer. If the card is not an Apple-labeled product, check with an Apple-authorized dealer or service provider to see if you can install it yourself. 100 Appendix BOpening the computer 1 Shut down your computer by pressing the Power key on the keyboard. You can also choose Shut Down from the Special menu or the Apple (K) menu. 2 Turn the computer completely off by pressing the power switch at the back of the computer. Press the side of the switch marked with the j symbol. 3 Unplug the cable that connects your keyboard to the computer. 4 Remove the security screws on either side of the computer’s back panel with a screwdriver. Remove both security screws. Installing an Expansion Card 1015 With your fingertips, find the two latches on the underside of the computer’s case. 6 Pull gently on the latches. 7 Swing the panel up and slip it out. Set the panel aside. Pulling gently, swing the panel up, and slip it out. Locate the two latches on the underside of the computer’s case with your fingertips. 102 Appendix B8 Gently pull down on the wire handle and swing it out to unlock it from its storage position. Then grasp the handle and pull the logic board out of the computer. The vertical plate and the logic board to which it’s attached slide all the way out of the computer. Carefully support the logic board as it comes out, and put it on a stable, clean, flat surface. Wire handle Installing an Expansion Card 103Installing an LC-PDS card 1 Remove the plastic access cover from the vertical plate. 2 Remove the LC-PDS expansion card from its static-proof bag. Hold the card by its edges to avoid touching the connectors on the card. 3 Align the card over the LC-processor-direct slot. LC-PDS access port LC-processor-direct slot (LC-PDS) Vertical plate Squeeze the two plastic tabs together and pull off the metal retainer so the access cover can come off. LC-processor-direct slot (LC-PDS) Vertical plate Metal retainer 104 Appendix B4 Press down on the card until the connector is solidly in place. Don’t force the card. If you meet resistance, pull the card out and try again. To see if the card is properly connected, lift it gently. If it resists and stays in place, it’s connected. Installing a communication card 1 Remove the plastic access cover from the vertical plate. 2 Remove the communication card from its static-proof bag. Hold the card by its edges to avoid touching the connectors on the card. Communication slot Push the two plastic tabs apart and pull off the metal retainer so the access cover can come off. Vertical plate Metal retainer Installing an Expansion Card 1053 Align the card over the communication slot. The communication slot is the rightmost slot on the logic board as you face the vertical plate. 4 Press down on the card until the connector is solidly in place. Don’t force the card. If you meet resistance, pull the card out and try again. To see if the card is properly connected, lift it gently. If it resists and stays in place, it’s connected. Communication slot Vertical plate Communication card access hole 106 Appendix BClosing the computer 1 Slip the base of the logic board into the guide rails inside the computer’s case and swing the wire handle back into its storage position. Make sure the logic board slides into the guides that are on both sides of the computer’s interior. Swing the handle up, into its storage position. Installing an Expansion Card 1072 Press the reset button on the logic board and then slide the logic board back into the computer. Note: When you press the reset button, some of your computer’s software settings will change. You may want to open the control panels for the date and time, keyboard, and mouse to make sure that they are set the way you want them. For more information about working with control panels, see the “Setting Options” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. 3 Slip the three tabs at the top of the back panel into the grooves in the computer’s case. Slip the three tabs on the back panel into the grooves in the computer case. 1 Press the reset button. 2 Gently but firmly push on the vertical plate until the logic board is solidly back in place. 108 Appendix B4 Snap the base of the back panel into place. 5 Reinsert the security screws. WARNING Never turn on your computer unless all of its internal and external parts are in place. Operating the computer when it is open or missing parts can be dangerous, and can damage your computer. Reinsert both security screws. Snap the plastic back panel into place. Installing an Expansion Card 109111 Your computer keyboard contains certain special keys that typewriter keyboards don’t have. Many of these keys allow you to give commands to the computer without using the mouse. For example, in many application programs, pressing the x (Command) key at the same time as the Q key lets you quit a program. The following table describes what you can do with the special keys on your keyboard. The special keys on your keyboard depend on the model of keyboard you have; some keyboards do not have all the keys listed. Special keys on Apple keyboards Arrow keys Use to move the insertion point, as an alternative to using the pointer. In some programs, the arrow keys have other functions. Caps Lock key Use to capitalize a series of letters (numbers and symbols aren’t affected). Clear key Use to delete the current selection (or use the Delete key). In some programs, Clear has other functions. x (Command) key Use in combination with other keys as an alternative to choosing a menu command. continued . num lock clear caps lock Read this appendix to learn how to use the special keys on your keyboard. Appendix C Special Keys on Your KeyboardSpecial keys on Apple keyboards (continued) Control key In combination with other keys, this key provides shortcuts or modifies other actions. Delete key Use to delete selected material, or the character to the left of the insertion point. Enter key In a dialog box, pressing Enter is the same as clicking the outlined button. In some programs, pressing this key confirms information you have provided. Escape key The function of this key depends on the program you’re using. Function keys Some programs allow you to use the 12 function keys to give commands. You can assign commands or action sequences to function keys with special utility programs. Option key Use in combination with other keys to produce special characters or modify actions. Numeric keys Use to produce numbers and mathematical symbols; some programs use these keys as function keys to initiate actions. Power key On some models, press to turn on the computer. Also press to shut down the computer on certain models. Return key Use to move the insertion point to the beginning of the next line. In a dialog box, pressing Return is the same as clicking the outlined button. Shift key Use to produce capital letters (or the upper character on the key). Tab key Use to move the insertion point to the next stopping place (such as a tab stop or field in a dialog box or program). Other special keys The function of these keys depends on the operating system and program you’re using. help home end ins del page up page down tab shift return num lock clear = / * 7 4 0 8 5 2 9 6 3 enter 1 . option alt F1 esc enter delete control 112 Appendix CTyping special characters and symbols You can type a variety of international and other special symbols and characters (including characters with diacritical marks, such as accents) by pressing combinations of keys. The Key Caps program, which is installed with your system software, shows you the characters produced when you type certain keys and key combinations in the fonts available on your computer. Choose Key Caps from the Apple (K) menu, then choose the font from the Key Caps menu. To have Key Caps show more options for special characters, press each of these keys or key combinations: Option, Shift, Shift-Option, Shift-x, and Option-x. If you press the Option key, Key Caps outlines lightly the keys that you can use in combination with letter keys to type letters with accents or other diacritical marks. Special Keys on Your Keyboard 113 Characters available in the Chicago font Characters appear here when you press keys on the keyboard or click them in the window. Characters available in the Chicago font when the Option key is pressed The highlighted key represents the key held down on the keyboard— in this case, the Option key.If you see rectangles: If you see rectangles instead of diacritical marks on some of the pictures of keys in Key Caps, try pressing Option-x to see the diacritical marks. However, use the Option key (not Option-x) in combination with the other keys to type letters with diacritical marks. If you press the Option key at the same time as a key for a specific diacritical mark and then release both keys, Key Caps outlines in bold the keys for letters that can be typed with that mark. (You’ll see that most key combinations for diacritical marks can be used with the Space bar as well as letter keys—producing the mark without a letter.) The most common diacritical marks and how to create them are summarized next. Diacritical mark Key combination Grave accent ( ` ) Option–`, then type the character Acute accent ( ´ ) Option–e, then type the character Circumflex (^) Option–i, then type the character Tilde (~) Option–n, then type the character Umlaut ( ¨ ) Option–u, then type the character The letter “c” with a cedilla (ç) Option–c m To type a letter or a space with a specific diacritical mark, press the Option key and the key for the mark simultaneously. Then type the letter that needs the mark. If you are having trouble getting a mark and letter to appear together, try again. Be sure to press the Option key before (or at the same time as) the key for the mark; then, after you release both keys, type the letter to be marked. Special key combinations If difficulties with your mouse or computer don’t allow you to use standard methods of quitting a program or restarting your computer, you can try using these special key combinations. To do this … … press this key combination Force a program to quit x-Option-Esc Force the computer to restart x-Control–Power key 114 Appendix C115 Appendix D If You Purchase Additional Equipment This chapter contains information that is useful only if you purchase m an Ethernet card m a second monitor Connecting to an Ethernet network This section contains information for people whose computers are connected to other computers through a local area network. (Using a modem is not the same as being connected to a local area network. If you have an internal modem, you do not need an Ethernet card.) If you buy and install an Ethernet card, you can connect your Macintosh to an existing high-speed Ethernet network that uses thin coaxial cables, 10BASE-T twisted pair cables, thick coaxial cables, or other standard cables. Depending on the type of cables used in the Ethernet network you’re connecting to, you may need to purchase an Apple Ethernet media adapter or other compatible media adapter to connect your Macintosh. (Consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for more information on Apple Ethernet media adapters.)To use Ethernet, you need to change the network connection in the Network control panel. (For instructions on how to select a network connection and other information about using your Macintosh on a network, see the “Networks & Telecommunications” topic of Macintosh Guide, available in the Guide [h] menu.) IMPORTANT Your Macintosh supports EtherTalk Phase 2 (AppleTalk Phase 2 Protocols for Ethernet networks) and TCP/IP (via MacTCP software). Your Macintosh does not support EtherTalk Phase 1 (AppleTalk Phase 1 protocols for Ethernet networks). CAUTION The use of an Ethernet card will make your Macintosh a Class A computing device, according to FCC regulations. 116 Appendix DConnecting a second monitor for video mirroring You can connect a second, external monitor to your computer to display the same images that are on the computer’s built-in monitor. Displaying your computer’s images on a second monitor, called video mirroring, is useful for presentations. If you want to use video mirroring, you need an external video connector with an external monitor attached. (If your computer doesn’t have a connector, you can install one.) The built-in monitor must use the same resolution and timing (refresh rate) as the external monitor. Depending on the type of monitor you have added, you may need to change the built-in monitor’s setting to one that the external monitor is capable of displaying. If you want to display your built-in monitor’s images on a television or record them using a VCR, you’ll need the Apple Presentation System, which adds these capabilities when used with the external video connector kit. The external video connector kit and the Apple Presentation System are available for purchase from Apple-authorized dealers. Apple external video connector installed If You Purchase Additional Equipment 117For more information about the monitors that you can connect to your computer for video mirroring, see the Technical Information booklet that came with your computer. 118 Appendix Dx (Command) key 111 x (Command)-Option-Esc, for restarting computer 53 ? (question mark icon), blinking at startup 56, 74. See also Guide (h) menu. A accent marks, typing letters with 113, 114 active program, checkmark as indicator of 18 answers to questions 16 AppleCD Audio Player program 43 ejecting CDs using 45, 67 unable to hear discs played with 70 Apple customer support hotline 16 Apple Desktop Bus (ADB) icon 5, 6 Apple Desktop Bus (ADB) port 5, 6, 31 Apple Extras folder, pre-installed programs in 37 Apple (K) menu AppleCD Audio Player program in 43 Key Caps 113–114 Shut Down 14 Apple Presentation System 117 AppleTalk Phase 2 Protocols for Ethernet networks 116 Apple Video Player program 37 Application menu 13 active programs listed in 39 Hide Others/Show All 40 application programs 37–42 forcing to quit or restart 114 increasing memory for 60 installing 38 older Macintosh 42, 66 opening DOS documents from 64, 65 for PowerPC microprocessor 42, 66 pre-installed 37 quitting unexpectedly 60 119 Index If you can’t find what you’re looking for in this index, look in Macintosh Guide— available in the Guide (h) menu on your computer.troubleshooting 38, 60, 62, 64, 66 unable to find or open 60 unable to start 57 working with several at a time 39–40 arrow, on screen. See pointer arrow keys 111 arrows, scroll 13 assistance when you have questions 16 audio compact discs (CDs) 43, 46 playing 47 troubleshooting problems with 70 audio tracks on CD-ROM discs 46, 47, 70 opening data files and 70 unable to hear 70 B backing up 40 backup copy, restoring information from 41 Balloon Help 26 basic skills with mouse 12–13 tutorial review 12–13 bomb icon 51 Photo CD causing 71 bomb in dialog box 61 C cables for Ethernet network 115 safety precautions 89 Caps Lock key 111 carrying the computer 2 case cleaning 94 opening 101–103 CD-ROM disc. See Macintosh Performa CD disc audio tracks on 43, 70 automatically ejected without error message 69 avoiding startup from 67, 68 cleaning 69, 91 document on won’t open 69 ejecting 45, 67–68, 93 handling 91–92 inserting 44 not recognized as Macintosh 69 shared 45, 50, 66 software for non-standard formats for 46 standard file formats for 46 troubleshooting problems with 68–71 CD-ROM disc icon 44 ejecting disc and 45, 69 not on desktop 45, 67 120 IndexIndex 121 CD-ROM drive 30, 43–50. See also CD-ROM disc; compact disc failure of tray to open and 67–68 Open/Close button for 30, 44, 45 replacing 35 safety warning about vii troubleshooting problems with 67–68 CD-ROM drive icon, not appearing on screen 67 cleaning the equipment 94–97 Clear key 111 clock, troubleshooting 55 close box 13 closing the computer 107–109 color display 30 Command (x) key 111 Command key x-Option-Esc, for restarting computer 53 communication card, installing 105–106 communication card access cover 31 communication slot 99 communications regulation information vi-vii compact disc. See also CD-ROM disc audio 43, 46, 47, 70 cleaning 69, 91 handling 91–92 Photo 43, 47, 48–50 types that can be used 46–47 compact disc read-only memory drive. See CD-ROM drive computer case cleaning 94 opening 101–103 connecting cables, safety precautions 89 Control key 112 cumulative trauma disorders (CTDs), avoiding 84 cursor. See pointer customer support hotline 16 D definitions of items on screen 13, 16 Delete key 112 desk accessories, switching between programs and 39 desktop 9 At Ease (alternative), returning to Macintosh desktop from 67 rebuilding 54 diacritical marks, typing letters with 113–114 dialog boxes 53 disc, CD-ROM. See Macintosh Performa CD disc disc tray (CD), failure to open 67–68 disk. See floppy disk or hard disk disk drive. See floppy disk drive; hard disk drive Disk First Aid, using 78–79 Disk First Aid icon 78DOC statement vii documents backing up 40 on CD-ROM disc, unable to open 69 unable to find or open 64 DOS disk, unable to read 59 DOS document, unable to open 64, 65 Drive Setup program hard disk icon doesn’t appear 58 initializing a hard disk 79–80 testing a hard disk 77 E Eject CD command 45, 67 ejecting CD-ROM discs 45, 67–68, 69, 93 ejecting a floppy disk 38 electromagnetic emissions 87 electronic mail (e-mail), PowerTalk program for 37 Enter key 112 error messages, responding to 51, 52. See also troubleshooting Escape key 112 Ethernet network, connecting to 115–116 EtherTalk Phase 2 support 116 expansion cards, installing 99–109 closing the computer 107–109 communication card 105–106 LC-PDS card 104–105 opening the computer 101–103 types of cards 99 Extensions Manager control panel, for turning off extensions 54, 61 external monitor, connecting 117–118 external video connector 31 external video connector kit 99, 117 eye fatigue, avoiding 85 F fatigue, avoiding 87 FCC statement vi Ethernet card and 116 file formats for CD-ROM discs 46–47 not recognized by Macintosh 69 problems with 69–71 files, backing up 40 files on CD-ROM discs 46 Finder, making active program 18 floating-point unit (FPU), requirement for 60 floppy disk backing up files on 40, 41 ejection problems 93 handling 91 inserting and ejecting 38 rebuilding desktop of 54 repairing 78–79 startup problems with 56 unable to read 59 122 Indexfloppy disk drive 30 adding or replacing 35 fonts, in QuickDraw GX program 37 foreign languages, typing in 113–114 frozen pointer 51, 62 function keys 112 G graphics, Photo CD images as source of 48 grounding plug 1, 4, 89 Guide (h) menu 16 Drive Setup Guide 58 icon for 13 Macintosh Guide 17–25 Shortcuts 27–28 Show/Hide Balloons 26 H hard disk backing up files on 40, 41 initializing 79–80 installing application programs on 38 installing system software on 81 rebuilding desktop of 54 reinitializing 79–80 repairing 78–79 hard disk drive (internal) adding or replacing 35 location of 31 reinitializing 79–80 repairing 78–79 troubleshooting 73, 77 hard disk icon 13 not on desktop 58 hardware carrying 2 cleaning 94–98 connecting other equipment 7, 31 described ix, x, 30–31 for Ethernet connection 115 safety precautions 88, 89 hardware requirements floating-point unit (FPU) 62 for PowerPC applications 42 headphone jack 30 health-related information 83–87 help 17–28 Balloon 26 Guide (h) menu for 17 Macintosh Guide for 18–25. See also Macintosh Guide Performa Tutorial for 12 Shortcuts 27–28 sources for 16 Hide Balloons (Guide menu) 26 Hide Others (Application menu) 40 hiding windows 40 Hierarchical File System (HFS) format for CD-ROM discs 46 High Sierra format for CD-ROM discs 46 problems using discs with 69–70 hotline for support 16 “Huh?” button 25 Index 123I, J icons 13 Apple Desktop Bus (ADB) 5 blinking question mark 56, 74 bomb 51 CD-ROM disc 43, 44, 67–68 CD-ROM drive 67 color, for images on Photo CD, not displayed 71 Disk First Aid 78–79 Drive Setup 77, 80 Guide menu 13 hard disk 13 Installer 37 not appearing correctly on screen 58 review of most common 13 “sad Macintosh” 57 Trash 13 identifying screen objects 13, 26 Index button (Macintosh Guide window) 19, 21–22 initializing a hard disk 79–80 reinitializing 79–80 inserting a CD-ROM disc 44 inserting a floppy disk 38 Installer icon, using 37 installing application programs 38 installing expansion cards 99–109 closing the computer 107–108 communication card 99–100 LC-PDS card 99–100 opening the computer 101–102 installing or reinstalling system software 81 internal drives, adding or replacing 35 K keyboard 30 connecting 5–6 handling 90 positioning 86, 87 Power key on 8 shortcuts with 27–28 special keys on 111–112 troubleshooting 63 Key Caps (Apple menu) 113–114 L LC-processor direct slot (LC-PDS) expansion card 99–100 access cover for 31 installing 104–106 learning basics 12–13 sources of 16 local area network connecting to 115–116 PowerTalk program for 37 Look For button (Macintosh Guide window) 23–24 124 IndexM Macintosh desktop 9 rebuilding 54 returning to from At Ease 67 starting up from CD-ROM disc and 74 Macintosh Guide 18–25 looking for specific topic in 23–24 tips for using 25 viewing list of topics in 19–20 viewing topics alphabetically in 21–22 Macintosh Guide window 18–19, 25 Index button 19, 21–22 Look For button 19, 23–24 Topics button 19–20 Macintosh Performa system 30–31 Macintosh Performa CD disc 41 checking for damaged disk with 77 installing system software from 81 reinitializing hard disk with 79–80 repairing a damaged disk with 78–79 starting up from 74–76 startup problems with 76 Macintosh Performa Tutorial 12–13 Macintosh programs older 42 PowerPC programs 42 Macintosh Shortcuts 27–28 MacTCP software 116 memory, expanding 35 Memory control panel older Macintosh programs and 42, 66 virtual memory and 60, 66 memory insufficiency 60, 72 memory requirements for application programs 37 for PowerPC applications 42 menu bar 13 microphone, built-in 30 using 34 microprocessor, described ix mirroring, video 117–118 modem, internal, location of 31 modem port 31 Modern Memory Manager, older Macintosh programs and 42, 66 monitor. See also screen display adjusting angle of 7 cleaning 94 electromagnetic emissions and 87 external, connecting 117–118 handling 89 positioning 86 monitor-out slot 99 mouse 30 cleaning 94–97 connecting keyboard and 5, 6 locking and unlocking 96–97 troubleshooting 62 using 12–13 mouse cable, connecting 5, 6 musculoskeletal discomfort, avoiding 83, 84, 85–87 Index 125N “native” applications, using 42, 66 network backing up files on 40 CD-ROM disc shared over 45, 50, 66 connecting to 115–116 PowerTalk program for 37 Network control panel, Ethernet and 116 numeric keys 112 O office arrangement guidelines 85–87 on/off switch 3 Open/Close button on CD-ROM drive 30, 44, 45 opening the computer 101–103 open programs, indentifying 39 open windows, hiding or showing 40 Option key 112 P PC Exchange control panel, for opening DOS document 64, 65 Performa system 30–31 performance problems 72 Performa Tutorial 12–13 starting 12–13 Photo compact discs (CDs) 43, 47 obtaining 49 opening 49 resolution of 49–50 system errors caused by 71 troubleshooting problems with 71 unable to open 71 photographs, putting on Photo CD 49 pictures, on CD. See also photo compact discs plugging in the computer 1, 3–4 pointer freezing on screen 51, 62 moving with mouse 12 power cord, connecting to computer 3–4 Power key 8, 30, 112 power-on light 30 PowerPC applications, using 42 PowerPC microprocessor ix power socket 31 power supply, safety precautions 88 power switch 3, 31 PowerTalk program 37 presentations, video mirroring for 117–118 printer port 31 printing, QuickDraw GX program and 37 programs. See application programs Q question mark icon (h) blinking at startup 56, 74 as Guide menu indicator 13 QuickDraw GX program 37 quitting an application special key combination for 114 unexpectedly 60 126 IndexR radio interference vi random-access memory (RAM), expanding 35 rebuilding the desktop 54 recording from audio CD, troubleshooting problems with 70 recording sound 34 Reduced Instruction Set Computing (RISC) microprocessor ix remote control sensor 30 repairing a damaged disk 73, 78–79 repetitive stress injuries (RSIs), avoiding 83, 84 resolution, viewing Photo CDs and 49–50 restarting the computer, with special key combination 53, 114 problems with, with CD-ROM disc in drive 67–68 Restart (Special menu) 53 restoring information from backup copy 41 Return key 112 reviewing the basics 13 S “sad Macintosh” icon 57 safety precautions CD-ROM drive vii disconnecting the computer 89, 95 grounding plug 1, 4, 89 power supply 93 saving changes to information on CD-ROM disc 69 screen control buttons 30, 33 screen display 30. See also monitor adjusting light and dark on 33 basics 13 bomb on 51, 61, 71 connecting to external monitor 117–118 dark 55 identifying objects on 26 off center 55 pointer freezing on 51, 62 scroll arrows 13 SCSI devices, troubleshooting 56, 58, 67, 73 SCSI port 31 searching, for help topics 19–24 security lock port 31 Index 127setting up 1–11 adjusting screen angle 7 connecting mouse and keyboard 5–6 connecting other equipment 7, 31 connecting to network 115–116 plugging in the computer 1, 3–4 troubleshooting startup problems 10 turning on computer 8–9 shared CD-ROM disc 50 ejecting 45, 66 shared libraries 66 Shift key 112 Shortcuts 27–28 Show All (Application menu) 40 Show Balloons (Guide menu) 26 Shut Down (Apple menu) 14 Shut Down (Special menu) 14 Simple Text program 47 single-session discs 49 size box 13 slots 99 Small Computer System Interface. See SCSI devices software. See application programs software compatibility ix Extensions Manager control panel and 61 floating-point unit (FPU) and 60 older Macintosh programs 42, 66 sound adjusting 32 recording 34 recording from audio CD, troubleshooting problems with 70 sound control buttons 30, 32 sound input port 31 sound output port 31 special characters, typing 113–114 special key combinations 114 special keys 111–112 Special menu locating 14 Restart 53 Shut Down 14 speed, problems with 72 starting the computer 8–9, 15 from a CD-ROM disc 74–76 for eliminating a problem 56 troubleshooting 10, 67–71 startup disk, rebuilding desktop of 54 stereo speakers 30 support, sources of 16 switching between programs 39 symbols, typing 113–114 system extensions, startup problems and 54, 58, 61 System Folder backing up and restoring 41 extra copy warning 38 system software installing or reinstalling 81 problems with 56, 57, 62, 63 128 IndexT, U Tab key 112 tape drive, backing up to 40 TCP/IP support 116 telephone support 16 television displaying images on 117 watching on computer 37 television interference vi tilt-and-swivel base 7, 30 title bar 13 Topics button (Macintosh Guide window) 19–20, 25 Trash icon 13 troubleshooting 51–81 application programs 38, 60, 62, 64, 66 Balloon Help for 26 CD-ROM disc ejection problems 45, 67–68 CD-ROM problems 67–71 clock problems 55 diagnosing the problem 52 document can't be found or opened 64 ejecting a floppy disk 93 floppy disk unreadable 59 Guide (h) menu for 13 hard disk 73, 77 hard disk icon not on desktop 58 icons not appearing correctly 58 information sources 16 keyboard 63 Macintosh Guide for 18–25, 43 mouse 62 older Macintosh programs 42, 56 performance problems 72 pointer freezing on screen 51, 61 pointer not moving 62 screen dark 55 screen image off center 55 SCSI devices 56, 58, 67, 73 shared library missing 66 starting over 53 starting up from CD 74–76 startup problems 10, 67–71 system software 81 turning the computer off 14 turning the computer on 15 for the first time 8–9 tutorial program, starting 12–13 TV tuner card 99 Apple Video Player and 37 location of 31 V VCCI statement vii VCR displaying on computer from 37 recording from computer to 117 version numbers, for using CD-ROM discs 69–70 video connector (external) 31 video input card 31 Apple Video Player and 37 video-in slot 99 video mirroring 117–118 volume, in AppleCD Audio Player 70 Index 129W, X, Y, Z warranty considerations, installing additional RAM 35 windows 13 changing size of 13 hiding and showing on desktop 40 Macintosh Guide 18–19, 25 130 IndexApple Computer, Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, California 95014-2084 408.996.1010 030-8235-A Printed in U.S.A. ð ð Macintosh Performa User’s Guide Includes setup, troubleshooting, and health-related information for Macintosh Performa 6200CD and 6300CD series computersK Apple Computer, Inc. © 1995 Apple Computer, Inc. All rights reserved. Under the copyright laws, this manual may not be copied, in whole or in part, without the written consent of Apple. Your rights to the software are governed by the accompanying software license agreement. The Apple logo is a trademark of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. Use of the “keyboard” Apple logo (Option-Shift-K) for commercial purposes without the prior written consent of Apple may constitute trademark infringement and unfair competition in violation of federal and state laws. Every effort has been made to ensure that the information in this manual is accurate. Apple is not responsible for printing or clerical errors. Apple Computer, Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 (408) 996-1010 Apple, the Apple logo, AppleScript, AppleTalk, EtherTalk, LaserWriter, LocalTalk, Macintosh, MacTCP, Performa, and PowerTalk are trademarks of Apple Computer, Inc., registered in the U.S. and other countries. AppleCD, Apple Desktop Bus, Apple Extra, Balloon Help, Disk First Aid, Extensions Manager, Finder, Macintosh PC Exchange, Power Macintosh, and QuickDraw GX are trademarks of Apple Computer, Inc. Adobe, Adobe Illustrator, Adobe Photoshop, and PostScript are trademarks of Adobe Systems Incorporated, which may be registered in certain jurisdictions. ExposurePro is a registered trademark of Baseline Publishing, Inc. Helvetica and Times are registered trademarks of Linotype-Hell Company. IBM is a registered trademark, and PowerPC and the PowerPC logo are trademarks, of International Business Machines Corporation, used under license therefrom. Motorola is a registered trademark of Motorola Corporation. QMS is a registered trademark of QMS, Inc. QuarkXPress is a registered trademark of Quark, Inc. SuperPaint is a registered trademark of Aldus Corporation. Tektronix is a registered trademark of Tektronix, Inc. Simultaneously published in the United States and Canada. Mention of third-party products is for informational purposes only and constitutes neither an endorsement nor a recommendation. Apple assumes no responsibility with regard to the performance or use of these products.iii Contents Communications regulation information vi Preface Welcome to Macintosh ix 1 Getting Started 1 Plugging in the computer 1 Installing an expansion card 3 Connecting a monitor 3 Connecting the mouse and keyboard 6 Connecting other equipment 8 Turning the computer on 8 Problems starting up? 10 What’s next? 11 Learning the basics 12 Reviewing the basics 13 Turning the computer off 14 Where to find answers 152 Getting Help 17 Getting answers to your questions 18 Identifying objects on the screen 26 Learning useful shortcuts 27 3 Connecting Additional Equipment 29 Where to connect additional equipment 30 Connecting an Apple PlainTalk Microphone 31 Connecting external stereo speakers 32 Expanding memory 33 Connecting to an Ethernet network 33 Installing internal drives 34 4 Using Programs and Backing Up Disks 35 Installing application programs 36 Working with several programs at a time 37 Protecting the information on a disk 38 Using application programs designed for the PowerPC microprocessor 39 Using older Macintosh programs 39 5 Using the CD-ROM Drive 41 Inserting a CD-ROM disc 42 Ejecting a CD-ROM disc 43 Types of compact discs you can use 44 Playing audio CDs 45 Working with Photo CDs 46 Sharing a CD-ROM disc over a network 48 iv Contents6 Troubleshooting 49 When you have questions 49 If you have trouble 49 Solutions to common problems 53 Solutions to CD-ROM problems 65 If your computer’s performance decreases 70 Repairing a damaged disk 71 Initializing a hard disk 77 Installing or reinstalling system software 79 A Health, Safety, and Maintenance Tips 81 Health-related information about computer use 81 Safety instructions 86 Handling your computer equipment 87 Cleaning your equipment 92 Locking and unlocking the mouse 94 B Installing an Expansion Card 97 Opening the computer 99 Installing an LC-PDS card 101 Installing a communication card 102 Closing the computer 104 C Special Keys on Your Keyboard 107 Typing special characters and symbols 109 Special key combinations 110 Index 111 Contents vvi Communications Regulation Information Communications regulation information FCC statement This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and television interference The equipment described in this manual generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures: m Turn the television or radio antenna until the interference stops. m Move the computer to one side or the other of the television or radio. m Move the computer farther away from the television or radio. m Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. You may find the following booklet helpful: Interference Handbook (stock number 004-000-00493-1). This booklet, prepared by the Federal Communications Commission, is available from the U.S. Government Printing Office, Washington, DC 20402. IMPORTANT Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the FCC Certification and negate your authority to operate the product. This product was tested for FCC compliance under conditions that included the use of Apple peripheral devices and Apple shielded cables and connectors between system components. It is important that you use Apple peripheral devices and shielded cables and connectors between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. You can obtain Apple peripheral devices and the proper shielded cables and connectors through an Apple-authorized dealer. For non-Apple peripheral devices, contact the manufacturer or dealer for assistance. DOC statement DOC Class B Compliance This digital apparatus does not exceed the Class B limits for radio noise emissions from digital apparatus as set out in the interference-causing equipment standard entitled “Digital Apparatus,” ICES-003 of the Department of Communications. Observation des normes—Classe B Cet appareil numérique respecte les limites de bruits radioélectriques applicables aux appareils numériques de Classe B prescrites dans la norme sur le matériel brouilleur: “Appareils Numériques”, NMB-003 édictée par le ministre des Communications. VCCI statement CD-ROM drive WARNING Making adjustments or performing procedures other than those specified in your equipment’s manual may result in hazardous exposure. WARNING Do not attempt to disassemble the cabinet containing the laser. The laser beam used in this product is harmful to the eyes. The use of optical instruments, such as magnifying lenses, with this product increases the potential hazard to your eyes. For your safety, have this equipment serviced only by an Apple-authorized service provider. If you have an internal Apple CD-ROM drive in your computer, your computer is a Class 1 laser product. The Class 1 label, located either on the computer or on the CD-ROM drive inside the computer, indicates that the drive meets minimum safety requirements. (Note that the label on your computer may look slightly different from the label pictured below.) A service warning label is on the CD-ROM drive inside the computer. Communications Regulation Information viiCongratulations on the purchase of your new Macintosh. Your computer is designed to give you the highest performance combined with real ease of use—it’s easy to set up, easy to use, and easy to expand. This book will guide you through the setup procedure, tell you how to expand your Macintosh, and provide many tips on using your new system. Your Macintosh computer is powered by the new  microprocessor (or “chip”). This microprocessor was designed by Apple Computer, Inc., Motorola, Inc., and IBM Corporation. The  microprocessor uses Reduced Instruction Set Computing (RISC) technology to deliver very high performance at the lowest possible cost. The  RISC microprocessor represents the state of the art in microprocessor design. Your new Power Macintosh will run almost all of your existing Macintosh software, but for best performance and greatest speed, look for the new  software programs designed especially for computers that contain the microprocessor. You’ll find  microprocessor–compatible programs at any software store that carries products for the Macintosh computer. ix Welcome to MacintoshMonitor cable (sometimes built into the monitor) Monitor power cord Computer power cord Keyboard Microphone (optional) Macintosh Performa computer Monitor (You may have a different monitor than shown.) Mouse Keyboard cable (permanently attached to the keyboard)The illustration on the facing page shows all the equipment you will need to set up your computer and begin using it. Place your equipment on a sturdy, flat surface near a grounded wall outlet. Before following the setup instructions in this chapter, you may want to read “Arranging Your Office” in Appendix A (in the section on health-related information) for tips on adjusting your work furniture so that you’re comfortable when using the computer. If you used the setup poster: The poster included with your Macintosh Performa computer was designed to help you start using your computer as quickly as possible. This chapter contains more detailed information than the poster. If you have already set up your computer using the poster, you may want to turn to the section “What’s Next?” later in this chapter. Plugging in the computer Before you plug your Macintosh into a wall socket, carefully read all the setup instructions in this chapter. Then, before you connect anything to your Macintosh, follow the instructions in this section to plug it in. The plug grounds the computer and protects it from electrical damage while you are setting up. 1 1 Getting Started Follow the instructions in this chapter to set up your computer and learn the basics.When you are ready to begin, follow these steps: 1 Plug the socket end of the computer’s power cord into the recessed power cord socket (marked with the symbol ²) on the back of the computer. 2 Plug the other end of the power cord into a three-hole grounded outlet or power strip. Choose a power outlet to which you have easy access. IMPORTANT Be sure that at least one end of the power cord is within easy reach so that you can unplug the computer when you need to. If the computer starts up: If you hear a tone, the computer has started up and you need to turn it off before proceeding. Press the power button (also called the standby power button) located on the back of the computer to turn the computer off. WARNING This equipment is intended to be electrically grounded. Your Macintosh is equipped with a three-wire grounding plug—a plug that has a third (grounding) pin. This plug will fit only a grounded AC outlet. This is a safety feature. If you are unable to insert the plug into the outlet, contact a licensed electrician to replace the outlet with a properly grounded outlet. Do not defeat the purpose of the grounding plug! Power cord plug Power cord socket Standby power button 2 Chapter 1Installing an expansion card If you purchased any expansion cards for your Macintosh, you may want to install them now. (For instructions, see Appendix B, “Installing an Expansion Card,” as well as the documentation that came with the cards.) If you don’t have an expansion card, go on to the next section, “Connecting a Monitor.” Connecting a monitor You can connect many types of monitors to your Macintosh. To connect a monitor, refer to the instructions that came with the monitor. Connecting the monitor power cord Monitors have two cords to connect—a power cord and a monitor cable. To connect the monitor power cord, follow these steps: 1 Place the monitor where you will be using it. You may place it on top of your computer. Keep these considerations in mind: m Allow a few inches for air circulation around the sides of the computer and monitor. m Make sure that the top of the screen is slightly below eye level when you’re sitting at the keyboard. m Position the monitor to minimize glare and reflections on the screen from overhead lights and windows. m Consult “Arranging Your Office” in Appendix A for suggestions on locating your computer equipment. Getting Started 32 Connect the monitor power cord to the monitor. On some monitors, the cord is already attached. 3 Plug in the monitor power cord. Be sure to plug the power cord into a three-hole grounded outlet or power strip. Monitor power cord Monitor power socket 4 Chapter 1Connecting the monitor cable After you plug in the monitor power cord, you connect the monitor cable to the computer’s monitor port. To connect the monitor cable, follow these steps: 1 Attach the monitor cable to the monitor. On some monitors the cable is already attached (as shown below). 2 Attach the monitor cable to the monitor port on the back panel of the computer. The monitor port is marked with the ª icon (symbol). If your monitor has a microphone or speakers, you may need to connect additional cables. See the documentation that came with the monitor. Monitor cable ª Monitor port Getting Started 5Connecting the mouse and keyboard 1 Plug the mouse cable into the recessed port on the back of the keyboard. The plug and the port are marked with the × icon (symbol). The positions of the port and icon on your keyboard may be different from those pictured. By the way: A port marked with the × icon is called an Apple Desktop Bus (ADB) port. This cable plugs into the Apple Desktop Bus (ADB) port, marked with the × icon, on the back of the computer. Plug the mouse into the recessed port on the keyboard. The flat part of the plug should be pointing down, as shown here. 6 Chapter 12 Plug the keyboard cable into the port marked with the × icon on the back of the computer. Some monitors have a port to which you can connect the keyboard or mouse. See the information that came with your monitor. 3 If you want to adjust the keyboard angle, lower the feet on the keyboard. To adjust the keyboard angle, lower the feet until they snap into position. V ADB port Getting Started 7Connecting other equipment If you are new to the Macintosh, it’s a good idea to get some experience using your computer before you connect other equipment, such as a printer or scanner. To learn basic Macintosh skills, continue with the instructions in this chapter. When you’re ready to connect other equipment to your Macintosh, see the instructions in Chapter 3. Turning the computer on Follow these steps to turn the computer on: 1 Turn on the monitor. See the information that came with your monitor for the location of the power button. 2 Turn on your computer by pressing the Power key. The Power key is at the top of the keyboard. You can recognize this key by the triangle outline on it (¹). You hear a tone from the computer as it starts up. 8 Chapter 13 Check to see what’s on your screen. m You will see a welcome screen that gives you a choice about what to do next. If you’re new to the Macintosh or would like to review some of the basics, you’ll want to go through the Performa Tutorial, a program that teaches how to use your computer. Press the Return key on your keyboard to go to the tutorial. If you already know how to use your Macintosh and you don’t want to use the tutorial, you can leave the welcome screen (by clicking Go To Desktop) and go to the Macintosh desktop. m When you see the Macintosh desktop, as in the illustration below, your system software has already been installed, and your computer is ready to use. Skip now to the section “What’s Next?” later in this chapter. m If your screen doesn’t have anything on it, see the next section, “Problems Starting Up?” Getting Started 9 Macintosh desktop Hard disk icon Your Launcher has more items in it than are shown in this illustration.Problems starting up? If you don’t see anything on the screen, check these items to see if you can identify the problem: m Is the computer plugged into a power source? If it is plugged into a power strip, is the power strip plugged in and turned on? m Is the computer turned on? The power-on light on the front panel should be on. If it isn’t on, press the standby power button on the computer’s back panel (marked with the symbol ¨). m Are the keyboard and mouse cables connected correctly? (Don’t disconnect the keyboard or mouse cable while the computer is on. You could damage your equipment.) m Is the monitor power cord plugged in? m Is the monitor turned on? (Check the power-on light on the front of the monitor.) m Is the monitor cable attached firmly to both the monitor and computer? m Is the brightness control on the monitor adjusted correctly? (On Apple monitors, the brightness control is marked with the symbol Û.) If you see a blinking question mark on the screen, turn to “Solutions to Common Problems” in Chapter 6. 10 Chapter 1What’s next? Congratulations! You’ve finished setting up your computer. Now continue with one of the following steps: m If you are new to the Macintosh, turn to the next section, “Learning the Basics.” m If you are an experienced Macintosh user, turn to Chapter 2, “Getting Help,” to learn about Macintosh Guide, your main source of information when you’re working with the Macintosh. m If you want to connect other equipment, such as a printer, to your computer, see Chapter 3, “Connecting Additional Equipment.” m If you want to install application software on your computer, see Chapter 4 of this book for information on setting up your programs and managing memory. You’ll need this information to properly set up software programs specifically designed for computers with PowerPC microprocessors. Before you begin working with your computer, be sure to read the important health and safety information in Appendix A. IMPORTANT If you need to turn off your computer at any point, please see “Turning the Computer Off” later in this chapter. It is very important to use the correct procedure for shutting down your Macintosh before turning it off. Getting Started 11Learning the basics If you are new to the Macintosh, you should begin by looking at the easyto-use program called Performa Tutorial. The tutorial teaches you the basic skills you’ll need to use your computer. To start the tutorial once you are past the welcome sequence, follow these steps: 1 Slide your mouse along your mouse pad or desk. Hold the mouse as shown, with the cable pointing away from you. Don’t press the mouse button (under your index finger). Notice that the arrow (8) on the screen moves in the same direction that you move the mouse. If the arrow doesn’t move, make sure that the cables connecting the mouse and keyboard are secure and that your mouse is positioned as shown in the illustration. 2 Move the mouse so that the arrow (8) is over the picture labeled “Performa Tutorial.” 12 Chapter 1If you don’t see the Performa Tutorial picture on your screen, put the arrow on the word “Learning” and click (press and release) the mouse button. If you run out of room on your mouse pad or desk while moving the mouse, pick up the mouse and place it where there’s more room. (The arrow on the screen moves only when the mouse is in contact with the mouse pad or desk.) 3 Without moving the mouse, click the mouse button. A window appears welcoming you to the tutorial. You can set this book aside for now and follow the instructions on the screen. When you have completed both parts of the tutorial, return to this book. Reviewing the basics The following illustration summarizes many of the basic skills and terms you learned from the tutorial. Getting Started 13 To throw away an item you no longer want, drag it to the Trash and choose Empty Trash from the Special menu. This icon represents your computer’s internal hard disk. To change the size or shape of a window, drag the size box. To bring hidden portions of a window’s contents into view, click the scroll arrows. The strip across the top of the screen is called the menu bar. The symbols and words in it represent menus that contain commands. Icons are small pictures that represent disks, folders, programs, and documents. To open an icon, click the icon twice quickly. Windows are boxes that display text, graphics, or icons. To bring a partially covered window to the front, click anywhere in the window. To close a window, click the close box. You can have several application programs open at once. To see which program is active or to switch from one program to another, use this menu (called the Application menu). To find an answer to a question, look in the Guide (h) menu. To move a window, drag it by the title bar.Turning the computer off To turn the computer off: 1 Press the Power key (marked with a triangle) on the keyboard. You will see a message asking whether you want to shut down or continue working. 2 Click Shut Down. The computer is now off. To turn the computer back on, you can simply press the Power key again. You can also turn off your computer by choosing Shut Down from the Apple (K) menu. Detailed instructions follow. (Note: The Shut Down command is also available in the Special menu.) 1 Move the tip of the arrow to the Apple (K) menu at the top left of the screen. 2 With the tip of the arrow on the apple, press and hold down the mouse button. 3 While holding down the mouse button, move the arrow down the list of choices until the words “Shut Down” are highlighted, then release the mouse button. 14 Chapter 1Where to find answers When you have questions about using your Macintosh, there are several places you can look for answers. In this book Use this book to help you set up your computer and learn about it, or to find solutions to problems with your equipment. In the Guide menu The Guide menu (marked with the h icon) is your main source of information about the Macintosh. To learn how to get different kinds of help from the Guide menu, see Chapter 2 in this book. In other manuals For answers to questions about other equipment or about application programs you have purchased, see the manuals that came with the equipment or programs. In documents in the Apple Extras folder The Apple Extras folder (in your System Folder) on your hard disk contains documents with important information about some of the application programs included with your computer. From Apple’s customer support hotline If you can’t find an answer in any of the materials provided, call the customer support hotline. The phone number for the hotline is in the service and support information that came with your computer. (Note: If you have problems with an application program not published by Apple, call the program’s publisher. Click the Phone Numbers button in the Service/Support area of the Launcher to see phone numbers for software publishers.) User’s Guide Macintosh Performa Getting Started 1517 The Guide menu is your main source of information when you’re working with your computer. The menu is identified by a question mark (h) in the upper-right corner of the screen. 2 Getting Help Use the instructions in this chapter to learn about the help available to you in the Guide menu.Getting answers to your questions When you have a question while working with your computer, you can get the answer by choosing Macintosh Guide from the Guide menu. 1 Pull down the Application menu (in the upper-right corner of the screen) and choose Finder to make it the active application program. A checkmark in the menu indicates that the Finder is the active program. 2 Pull down the Guide menu (marked with the h icon) and choose Macintosh Guide. The Macintosh Guide window appears. Whenever you use Macintosh Guide, its window remains in front of other windows. If the window gets in your way, you can move it by dragging its title bar (the gray bar across the top of the window). 18 Chapter 23 Notice the three buttons at the top of the window: Topics, Index, and Look For. Macintosh Guide gives you three ways of finding information: m Topics lets you choose from a list of general subjects; it is like the table of contents in a book. m Index lets you choose from an alphabetical list of more specific subjects; it is like the index in a book. m Look For lets you search for information related to a specific word or phrase that you type. In the following sections you will practice using each method. If you have problems while using Macintosh Guide, see “Tips for Using Macintosh Guide” later in this chapter. Getting answers with the Topics button 1 In the Macintosh Guide window, click the Topics button. A list of general topics appears on the left side of the Macintosh Guide window. (Depending on the hardware and software you have, the list of topics may look different.) Getting Help 192 Click “Setting Options” in the list of topics. When you click any topic area, a list of related questions appears on the right side of the Macintosh Guide window. 3 Click the question “How do I set the time and date?” and then click OK. Or double-click the question. A small window appears with instructions for you to follow. 4 Read and follow the instructions in this window. Macintosh Guide provides step-by-step instructions to answer the question you selected. When you have completed each step, click the right arrow in the lower-right corner to see the next step. 5 When you have completed all the steps, click the Topics button in the lower-left corner to return to the main Macintosh Guide window. Now continue with the next section. 20 Chapter 2 Click here to see the next step (if there is one). To get instructions, click a question… …and then click OK. If you want to return to the main Macintosh Guide window, click here.Getting answers with the Index button 1 In the Macintosh Guide window, click the Index button. An alphabetical list of subjects appears on the left side of the window. 2 Scroll through the alphabetical list until the phrase “background pattern” is visible. You can scroll through the list either by dragging the slider to the letter B or by using the scroll bar at the right of the list. 3 Click the phrase “background pattern” in the alphabetical list. When you click any index entry, a list of related questions appears on the right side of the Macintosh Guide window. Getting Help 21 Scroll bar Slider To get instructions, click a question… …and then click OK.4 Click the question “How do I change the background pattern?” and then click OK. Or double-click the question. A small window appears with instructions for you to follow. 5 Read and follow the instructions in the window. Macintosh Guide provides step-by-step instructions to answer the question you selected. When you have completed each step, click the right arrow in the lower-right corner to see the next step. 6 When you have completed all the steps, click the Topics button in the lower-left corner to return to the main Macintosh Guide window. Now continue with the next section. 22 Chapter 2 Click here to see the next step (if there is one). If you want to return to the main Macintosh Guide window, click here.Getting answers with the Look For button 1 In the Macintosh Guide window, click the Look For button. A small box appears on the left side of the window, where you can type text. 2 Click the arrow button to activate the text box. 3 Type “trash” in the text box and then click Search. When you click Search, a list of questions related to the word or phrase you typed appears on the right side of the Macintosh Guide window. Getting Help 23 To activate the text box, click here. Type a word or phrase in the text box… …and then click here. To get instructions, click a question… …and then click OK.4 Click the question “How do I change the beep sound?” and then click OK. Or doubleclick the question. A small window appears with instructions for you to follow. 5 Read and follow the instructions in the window. Macintosh Guide provides step-by-step instructions to answer the question you selected. When you have completed each step, click the right arrow in the lower-right corner to display the next step. 6 When you have completed all the steps, click the close box in the upper-left corner to close Macintosh Guide. 24 Chapter 2 If you want to close Macintosh Guide, click here. Click here to see the next step (if there is one).Tips for using Macintosh Guide Here are a few tips for using Macintosh Guide effectively: m Macintosh Guide is available only when you are in the Finder—the desktop area where you can see the icons of disks, folders, and files. (Other programs may also have help available in the Guide menu, however.) If you don’t see Macintosh Guide in the Guide menu, pull down the Application menu (to the right of the Guide menu) and choose Finder. m Follow the steps when you’re instructed to; don’t skip ahead or read ahead. That way the computer can check to make sure you’ve done a step correctly. m Unlike most windows, the Macintosh Guide window stays in front of other windows on the screen so that your instructions are never covered. If you need to move the Guide window out of the way, drag it by the title bar at the top of the window. You can also move the window out of the way by clicking the zoom box. Click the box once to shrink the window; click it a second time to expand the window to its original size. m If you need more information about an instruction or a term, click the button labeled “Huh?” to get further explanation. (The “Huh?” button is dimmed when no additional information is available.) m If you want to return to the main Macintosh Guide window, click the Topics button in the lower-left corner of the Guide window. m When you’re finished using Macintosh Guide, click the close box in the upper-left corner of the window. Getting Help 25 “Huh?” button Right arrow Title bar Zoom box Topics button Close boxIdentifying objects on the screen Sometimes you’ll see an unfamiliar item on the screen and ask yourself, “What’s that?” You can get an answer by using a Macintosh feature known as Balloon Help. Balloon Help explains the function of icons, menus, commands, and other items on the Macintosh screen in balloons like those you see in comic strips. Follow these steps to use Balloon Help: 1 Pull down the Guide menu (marked with the h icon) and choose Show Balloons. 2 Point to any object on the screen that you want to identify. A balloon appears next to the object. In the following illustration, for example, pointing to the Trash displays a balloon that explains how to use the Trash to throw items away. Although balloons appear next to items when you point to them, the way you work does not change; you can still select icons, choose commands, and so on. 3 When you’re finished using Balloon Help, choose Hide Balloons from the Guide menu. 26 Chapter 2Learning useful shortcuts You can perform many tasks in the Finder more quickly if you use keyboard or mouse shortcuts. For example, instead of clicking an icon and choosing Open from the File menu, you can simply double-click the icon to open it. Follow these steps to learn keyboard and mouse shortcuts: 1 Pull down the Guide menu (marked with the h icon) and choose Shortcuts. The main Macintosh Shortcuts window appears. 2 Click one of the category buttons. Another window appears, describing shortcuts for that category. Getting Help 27 If you want to close the window, click here. Click here to see the next window (if there is one). Click here to return to the main Macintosh Shortcuts window for more categories.3 Read about the shortcuts available for the category you selected. Click the right arrow in the lower-right corner of the window to display the next window (if there is one). 4 When you finish reading about the shortcuts for your category, click the Topics button in the lower-left corner to return to the main Macintosh Shortcuts window. Or click the close box in the upper-left corner to close the window. 28 Chapter 229 The illustration below shows a basic Macintosh Performa system. You can expand your computer system by connecting additional hardware (such as a printer, a modem, or external stereo speakers). Mouse Monitor (You may have a different monitor than the one shown here.) Computer Keyboard Hard disk drive (internal) Floppy disk drive CD-ROM drive Volume buttons Use these buttons to change the volume of the computer’s sound. CD-ROM drive Open/Close button Power-on light Microphone (optional) Headphone jack Remote control sensor - f 3 Connecting Additional Equipment Read this chapter for information on expanding your computer system with additional hardware.Where to connect additional equipment The illustration on this page shows where equipment should be connected to your computer. (These items can be purchased from Apple-authorized dealers.) For instructions on connecting additional equipment such as a printer or scanner, see the manual that came with the equipment. - Sound output port W Modem port [ Printer port Connects your Macintosh to a printer or LocalTalk network. V Apple Desktop Bus (ADB) port Connects your Macintosh to input equipment, such as a keyboard or a trackball. g SCSI port Å Sound input port Connects your Macintosh to SCSI equipment, such as external hard disk drives and scanners. *If your computer has an internal modem, this port is covered. Don’t remove the cover or connect anything to this port if you have an internal modem. Connects an external modem to your Macintosh. * Connects your Macintosh to headphones, externally powered (amplified) speakers, or other audio output equipment. Connects your Macintosh to a professional-quality microphone or other audio input equipment. F Security lock port Standby power button ² Power socket ª Monitor port Connects your monitor to your Macintosh. Internal modem (optional) You may have an internal modem or other communication card installed. PDS card access cover Covers port for optional processor-direct slot (PDS) expansion card. Video input card (optional) Connects your Macintosh to a video camera, VCR, or other video equipment. TV tuner card (optional) Connects your Macintosh to an external TV antenna or cable TV service. ¨ WARNING Before you connect any equipment—such as a mouse, keyboard, or external SCSI device—to your computer, make sure that your computer is plugged in (in order to ground the computer) and turned off. If you connect equipment with the computer turned on, you can damage your computer and your equipment. 30 Chapter 3Connecting an Apple PlainTalk Microphone Your computer has a sound input port, which you can use to connect an Apple PlainTalk Microphone. The Apple PlainTalk Microphone is included with some computer models. If your computer did not include an Apple PlainTalk Microphone, you can purchase one at an Apple-authorized dealer. Use PlainTalk only: You should connect only the Apple PlainTalk Microphone. Other models of microphone will not work with your Macintosh. To connect the microphone, do this: m Plug the microphone’s connector into the sound input port (marked with the icon X) on the back of the computer. Sound input port Sound output port Connecting Additional Equipment 31Connecting external stereo speakers You can take advantage of your computer’s stereo sound output by attaching externally powered (amplified) speakers. 1 Assemble the speakers and the cable you need. You need a cable with stereo miniplugs at each end to connect one or both speakers to the computer. (Some speakers require a dual-plug adapter. Others, like those shown here, accept a single stereo miniplug and are joined by standard speaker wires.) The following illustration shows the equipment configuration and the connections for a computer sound system. 2 Turn off the Macintosh. 3 Plug a stereo miniplug into the sound output port on the Macintosh. 4 Plug a stereo miniplug into the Audio In port on one of the speakers. If the speakers take a dual-plug cable, connect both plugs to the speakers’ Audio In ports. Stereo miniplug Audio In port - Sound output port Externally powered speakers 32 Chapter 35 Connect the speakers together with speaker wires, if necessary. 6 Turn on the computer. You hear the computer’s sound through the external speakers. Note: To control the volume of your external speakers, use the volume button on the front of the computer. If you are playing an audio compact disc (CD), you may also need to adjust the volume control in the program you’re using to play CDs. For more information on sound and playing audio CDs, see the “Sound” topic of Macintosh Guide, available in the Guide (h) menu. Expanding memory The random-access memory (RAM) in your computer can be expanded. Installing additional RAM adds more memory chips to your computer and expands its capabilities. The Technical Information booklet that came with your computer describes how much additional memory can be installed in your Macintosh. Connecting to an Ethernet network This section contains information for people whose computers are connected to other computers through a local area network. (Using a modem is not the same as being connected to a local area network. If you have an internal modem, you do not need an Ethernet card.) WARNING To avoid damage to your computer, Apple recommends that only an Apple-certified technician install additional RAM. Consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for service. If you attempt to install additional RAM yourself, any damage you may cause to your equipment will not be covered by the limited warranty on your computer. See an Apple-authorized dealer or service provider for information about this or any other warranty question. Connecting Additional Equipment 33If you buy and install an Ethernet card, you can connect your Macintosh to an existing high-speed Ethernet network that uses thin coaxial cables, 10BASE-T twisted pair cables, thick coaxial cables, or other standard cables. Depending on the type of cables used in the Ethernet network you’re connected to, you may need to purchase an Apple Ethernet media adapter or other compatible media adapter to connect your Macintosh. (Consult the service and support information that came with your computer for instructions on how to contact an Apple-authorized service provider or Apple for more information on Apple Ethernet media adapters.) To use Ethernet, you need to change the network connection in the Network control panel. (For instructions on how to select a network connection and other information about using your Macintosh on a network, see the “Networks & Telecommunications” topic of Macintosh Guide, available in the Guide [h] menu.) IMPORTANT Your Macintosh supports EtherTalk Phase 2 (AppleTalk Phase 2 Protocols for Ethernet networks) and TCP/IP (via MacTCP software). Non-Apple products that you can use to communicate over Ethernet using protocols are also available. Your Macintosh does not support EtherTalk Phase 1 (AppleTalk Phase 1 protocols for Ethernet networks). Installing internal drives Your Macintosh comes with three internal storage devices—a floppy disk drive, a CD-ROM (compact disc read-only memory) drive, and a hard disk drive (several capacities are available). If you want to replace an internal drive, see your Apple-authorized dealer. CAUTION The use