Apple thunderbolt_display_getting_started Apple sur FNAC.COM Pour voir la liste complète des manuels APPLE, cliquez ici

 

 

 

 

TELECHARGER LE PDF :

http://manuals.info.apple.com/en_US/thunderbolt_display_getting_started.pdf

 

 

Voir également d'autres Guides APPLE :

Apple-Manuel_de_l'utilisateur_de_Final_Cut_Server

Apple-iMac_G5_de_lutilisateur

Apple-Cinema_Tools_4.0_User_Manual_F

Apple-Personal-LaserWriter300-User-s-Guide

Apple-QuickTake-100-User-s-Guide-for-Macintosh

Apple-User-s-Guide-Macintosh-LC-630-DOS-Compatible

Apple-iPhone_iOS3.1_User_Guide

Apple-iphone_4s_important_product_information_guide

Apple-iPod_shuffle_Features_Guide_F

Liste-documentation-apple

Apple-Premiers_contacts_avec_iMovie_08

Apple-macbook_pro-retina-mid-2012-important_product_info_br

Apple-macbook_pro-13-inch-mid-2012-important_product_info

Apple-macbook_air-11-inch_mid-2012-qs_br

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_MainStage

Apple-Compressor_3_User_Manual_F

Apple-Color_1.0_User_Manual_F

Apple-guide_de_configuration_airport_express_4.2

Apple-TimeCapsule_SetupGuide

Apple-Instruments_et_effets_Logic_Express_8

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_de_WaveBurner

Apple-Macmini_Guide_de_l'utilisateur

Apple-PowerMacG5_UserGuide

Disque dur, ATA parallèle Instructions de remplacement

Apple-final_cut_pro_x_logic_effects_ref_f

Apple-Leopard_Installationshandbok

Manuale Utente PowerBookG4

Apple-thunderbolt_display_getting_started_1e

Apple-Compressor-4-Benutzerhandbuch

Apple-macbook_air_11inch_mid2011_ug

Apple-macbook_air-mid-2012-important_product_info_j

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Apple-Manuel_de_l_utilisateur_d_Utilitaire_de_reponse_d_impulsion

Apple-Aperture_2_Raccourcis_clavier

AppleTV_Setup-Guide

Apple-livetype_2_user_manual_f

Apple-imacG5_17inch_harddrive

Apple-macbook_air_guide_de_l_utilisateur

Apple-MacBook_Early_2008_Guide_de_l_utilisateur

Apple-Keynote-2-Guide-de-l-utilisateur

Apple-PowerBook-User-s-Guide-for-PowerBook-computers

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide-5200CD-and-5300CD

Apple-Macintosh-Performa-User-s-Guide

Apple-Workgroup-Server-Guide

Apple-iPod-nano-Guide-des-fonctionnalites

Apple-iPad-User-Guide-For-iOS-5-1-Software

Apple-Boot-Camp-Guide-d-installation-et-de-configuration

Apple-iPod-nano-Guide-de-l-utilisateur-4eme-generation

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Power Mac G5 Guide de l’utilisateur APPLE

Guide de l'utilisateur PAGE '08 APPLE

Guide de l'utilisateur KEYNOTE '09 APPLE

Guide de l'Utilisateur KEYNOTE '3 APPLE

Guide de l'Utilisateur UTILITAIRE RAID

Guide de l'Utilisateur Logic Studio

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 5.1

PowerBook G4 Premiers Contacts APPLE

Guide de l'Utilisateur iphone pour le logiciel ios 5.1 APPLE

Guide de l’utilisateur ipad Pour le logiciel iOS 4,3

Guide de l’utilisateur iPod nano 5ème génération

Guide de l'utilisateur iPod Touch 2.2 APPLE

Guide de l’utilisateur QuickTime 7  Mac OS X 10.3.9 et ultérieur Windows XP et Windows 2000

Guide de l'utilisateur MacBook 13 pouces Mi 2010

Guide de l’utilisateur iPhone (Pour les logiciels iOS 4.2 et 4.3)

Guide-de-l-utilisateur-iPod-touch-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-iPad-2-pour-le-logiciel-ios-4-3-APPLE

Guide de déploiement en entreprise iPhone OS

Guide-de-l-administrateur-Apple-Remote-Desktop-3-1

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Xserve-Diagnostics-Version-3X103

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802.11n-5e-Generation

Guide-de-configuration-AirPort-Extreme-802-11n-5e-Generation

Guide-de-l-utilisateur-Capteur-Nike-iPod

Guide-de-l-utilisateur-iMac-21-5-pouces-et-27-pouces-mi-2011-APPLE

Guide-de-l-utilisateur-Apple-Qadministrator-4

Guide-d-installation-Apple-TV-3-eme-generation

User-Guide-iPad-For-ios-5-1-Software

Apple Thunderbolt Display? Apple Inc. © 2011 Apple Inc. All rights reserved. Under the copyright laws, this manual may not be copied, in whole or in part, without the written consent of Apple. The Apple logo is a trademark of Apple Inc., registered in the U.S. and other countries. Use of the “keyboard” Apple logo (OptionShift-K) for commercial purposes without the prior written consent of Apple may constitute trademark infringement and unfair competition in violation of federal and state laws. Every effort has been made to ensure that the information in this manual is accurate. Apple is not responsible for printing or clerical errors. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014 408-996-1010 www.apple.com Apple, the Apple logo, FaceTime, iChat, iMovie, iPhone, iPod, Mac, MacBook, MagSafe, and Photo Booth are trademarks of Apple Inc., registered in the U.S. and other countries. iPad is a trademark of Apple Inc. Apple and Apple Store are service marks of Apple Inc., registered in the U.S. and other countries. ENERGY STAR® is a U.S. registered trademark. The Bluetooth® word mark and logos are registered trademarks owned by Bluetooth SIG, Inc. and any use of such marks by Apple is under license. Thunderbolt and the Thunderbolt logo are trademarks of Intel Corporation in the United States and other countries. Other company and product names mentioned herein may be trademarks of their respective companies. Mention of third-party products is for informational purposes only and constitutes neither an endorsement nor a recommendation. Apple assumes no responsibility with regard to the performance or use of these products.3 Contents 5 Getting Started 6 Setting Up Your Display 8 Using Your Display 12 Care and Safety 14 Ergonomics 15 Troubleshooting Your Display 16 Learning More, Service, and Support 17 Specifications 19 Premiers contacts 20 Installation du moniteur 22 Utilisation du moniteur 26 Entretien et sécurité 28 Ergonomie 29 Dépannage du moniteur 31 Informations, services et assistance 32 Spécifications4 33 Primeros pasos 34 Instalación de la pantalla 36 Utilización de la pantalla 41 Mantenimiento y seguridad 43 Ergonomía 44 Solución de problemas con la pantalla 45 Más información, servicio y soporte 46 Especificaciones 47 Introdução 48 Como Configurar o seu Monitor 50 Como usar o seu monitor 54 Cuidado e Segurança 56 Ergonomia 57 Como Solucionar os Problemas do seu Monitor 58 Mais informações, serviços e suporte 59 Especificações 60 Regulatory Compliance Information 63 Apple and the Environment Favor de leer este instructivo antes de utilizar el equipo. Modelo: A1407English 5 Getting Started Your Apple Thunderbolt Display is designed to work seamlessly with Mac computers that have a Thunderbolt port. It features an LED-backlit widescreen display, a MagSafe connector to charge your MacBook Pro, a built-in FaceTime HD camera, microphone,speaker system,security slot, and ports. The instructions on the following pages help you set up and use your new display. Learn how to:  Connect your display to your computer  Use your display’s camera, microphone, speaker system, and ports  Adjust your display’s settings Note: You can connect your Apple Thunderbolt Display to any Mac computer that has a Thunderbolt port. Important: Carefully read all the installation instructions (and the safety information starting on page 12) before you set up and use your display. For information about the specific computers and graphics cards that are compatible with your display, go to www.apple.com/displays. 6 English Setting Up Your Display Follow these steps to set up your Apple Thunderbolt Display: 1 Remove the protective film from the display and cables. 2 Insert the power cord into the display, and then insert the AC plug into a grounded power outlet. 3 Connect the Thunderbolt cable to your computer’s Thunderbolt port. Apple Thunderbolt Display MacBook Pro MagSafe power port Grounded power outlet Thunderbolt port 4 If you’re connecting to a MacBook Pro, plug the MagSafe connector into the MagSafe power port on your MacBook Pro to power it and charge its battery. 5 If your computer is turned off, press the power (®) button on your computer to start it up. The display turns on automatically when you start up your computer.English 7 Setting Up Your MacBook Pro with the Lid Closed You can close the lid of your MacBook Pro and use just your Apple Thunderbolt Display. Follow the setup instructions on the previous page, and make sure the MagSafe connector from the display is plugged into the MagSafe power port on your MacBook Pro. To use your Apple Thunderbolt Display with your MacBook Pro lid closed: 1 Connect an external USB keyboard and mouse to a USB port on your display, or use the Bluetooth® Setup Assistant to set up a wireless keyboard and mouse. 2 Make sure your MacBook Pro is turned on. 3 Close the lid on your MacBook Pro to put it to sleep. 4 Wait a few seconds, and then press any key on the external keyboard or click the mouse to wake your MacBook Pro. Setting Up Your Apple Thunderbolt Display as an Additional Display When you leave the lid on your MacBook Pro open, you can mirror the same desktop image on both displays or use the additional display as an extension of your desktop. Use Displays preferences to set up video mirroring or extended desktop. To set up video mirroring or extended desktop: 1 Choose Apple (?) > System Preferences, and then click Displays. 2 Click the Arrangement tab and follow the onscreen instructions.8 English Using Your Display Your Apple Thunderbolt Display has a built-in FaceTime HD camera, microphone, and speaker system. Speaker system Microphone Built-in FaceTime HD camera Using the Built-in FaceTime HD Camera and Microphone You can use the built-in FaceTime HD camera and microphone to capture still images, video, and sound using applications such as FaceTime, iChat, iMovie, and Photo Booth. To set up the camera and microphone with iChat: 1 Click the iChat icon in the Dock to open the iChat application. 2 Choose iChat > Preferences, and then click Audio/Video. 3 Choose FaceTime HD Camera (Display) from the Camera pop-up menu. 4 Choose Display Audio from the Microphone pop-up menu.English 9 Setting Up Sound Input and Output You can listen to music, movies, games, and multimedia files through the speaker system on your display. You can use the microphone to record sounds or talk with friends using iChat or FaceTime. Use Sound preferences to manage sound input and output. To set up sound input: 1 Choose Apple (?) > System Preferences, and then click Sound. 2 Click the Input tab in Sound preferences. 3 Choose Display Audio to input sound through your display’s microphone. To set up sound output: 1 Choose Apple (?) > System Preferences, and then click Sound. 2 Click the Output tab in Sound preferences. 3 Choose Display Audio to hear sound through your display’s speaker system. These sound settings are used whenever your display is connected to your computer. They remain in effect until you change them. Adjusting the Resolution, Brightness, and Color Your Apple Thunderbolt Display can automatically adjust the screen brightness for current light conditions using the built-in ambient light sensor. You can turn autobrightness on or off in Displays preferences. To change the resolution or brightness: 1 Choose Apple (?) > System Preferences, and then click Displays. 2 Choose a resolution or drag the Brightness slider.10 English You can also use the brightness keys on an external Apple Keyboard to increase ( ) or decrease ( ) the brightness of your display. Make sure the menu bar is on the display you want to adjust. To change the display color profile or calibrate your display: 1 Click the Color tab in Displays preferences. 2 Choose a display color profile, or click Calibrate to open the Display Calibrator Assistant. For more information about calibrating your display, choose Help > Mac Help in the menu bar and search for “calibrate.” Security Slot and Ports Security slot USB 2.0 ports (3) Gigabit Ethernet port Thunderbolt port FireWire 800 port To secure your display, attach a locking cable to the security slot.English 11 G Gigabit Ethernet port (10/100/1000Base-T) Connect to a high-speed 10/100/1000Base-T Ethernet network, connect a DSL or cable modem, or connect to another computer and transfer files. The Ethernet port automatically detects other Ethernet devices. Thunderbolt port (high-speed data, video, and audio) Connect Thunderbolt-compatible devices for high-speed data transfer, or connect another display that uses Thunderbolt. This Thunderbolt port is not compatible with DVI, VGA, or DisplayPort displays or adapters. d Three high-speed USB (Universal Serial Bus) 2.0 ports Connect an iPod, iPhone, iPad, mouse, keyboard, printer, disk drive, digital camera, joystick, external USB modem, and more. You can also connect USB 1.1 devices. H FireWire 800 port Connect external devices, such as digital video cameras and storage devices. The port provides up to 7 watts of power. Important: You can use the USB ports to charge your iPad, iPhone, or iPod, even when your display isn’t connected to a computer. If you use one of these ports to sync information between your computer and an iPad, iPhone, or iPod, make sure the display’s Thunderbolt cable is connected to your computer’s Thunderbolt port. Using a VESA Mounting Solution with Your Display You can attach your display to an alternative mounting solution, using the VESA Mount Adapter Kit available from the Apple Online Store at www.apple.com/store. Use the kit to attach your display to any available VESA-compatible mounting solution. Simply follow the instructions included with the kit. 12 English Care and Safety Before you lift or reposition your display, you may need to disconnect the cables and power cord. Use correct lifting techniques when positioning the display. When lifting or carrying the display, hold it by the edges. Don’t lift the display by the stand or the cord. To clean the screen on your display: 1 Disconnect the power cord. 2 Use a soft, dry cloth to wipe dust from the screen. WARNING: Don’t clean the screen with a cleaner containing alcohol or acetone. Use a cleaner intended for use with a screen or display. Never spray cleaner directly on the screen. It may drip inside the display and cause damage. Don’t operate your display in areas with significant amounts of airborne dust, or smoke from cigarettes, cigars, ashtrays, stoves, or fireplaces, or near an ultrasonic humidifier using unfiltered tap water. Tiny airborne particles produced by smoking, cooking, burning, or using an ultrasonic humidifier with unfiltered water may, in rare instances, enter the ventilation openings of your display and, under certain conditions, result in a slight haze on the inside surface of the glass panel that covers the display.English 13 Follow these safety guidelines for using your display:  The only way to completely disconnect power is to unplug the power cord. Be sure to pull the plug, not the cord.  Disconnect power immediately if the power cord is frayed or damaged, if you spill something on the display, or if the display falls or is damaged in some other way. WARNING: Use only the power cord that came with your display. The power cord has a three-wire grounding plug (a plug that has a third grounding pin) that fits only a grounded AC outlet. If you are unable to insert the plug into an outlet because the outlet is not grounded, contact a licensed electrician to replace the outlet with a properly grounded outlet. WARNING: Your display is a high-voltage component and should not be opened for any reason, even when it’s unplugged. If your display needs service, see “Learning More, Service, and Support” on page 16.14 English Ergonomics Here are some guidelines for adjusting your display to reduce glare and to accommodate your physical size and shape.  Arrange the display so that the top of the screen is slightly below your eye level when you’re sitting at the keyboard. The best distance from your eyes to the screen is up to you, although most people tend to prefer 18 to 28 inches (45 to 70 cm).  Position the display by tilting it up or down to minimize glare and reflections from overhead lights and nearby windows. Thighs tilted slightly Shoulders relaxed Screen positioned to avoid reflected glare Forearms and hands in a straight line Forearms level or tilted slightly Lower back supported Feet flat on the floor or on a footrest Top of the screen at or slightly below eye level (You may need to adjust the height of your display by raising or lowering your work surface) Clearance under work surface 18–28 in. (45–70 cm) For more information about health, safety, and maintenance, go to the Apple ergonomic website at www.apple.com/about/ergonomics.English 15 Troubleshooting Your Display Before performing any of these steps, make sure your computer is turned on, the display is plugged into a grounded power outlet, all the cables are connected properly to your computer and display, and your computer is not in sleep mode. If the screen doesn’t have an image:  Check the cables and connectors again to make sure they are connected properly to your computer and the display.  Make sure your computer is turned on and is not in sleep mode. If the lid on your MacBook Pro is closed, use the external keyboard or mouse to wake the MacBook Pro from sleep.  Unplug the display’s power cord from the grounded power outlet, wait a few minutes, then plug it in again.  Reset the PRAM by restarting your computer while holding down the Command (x), Option, P, and R keys until you hear the startup sound a second time. If the screen is dim:  Make sure the display brightness is set properly. Choose Apple (?) > System Preferences and click Displays. Drag the Brightness slider to adjust the brightness.  If the colors on the display are too saturated or not correct, you may need to calibrate your display. Open Displays preferences, click the Color tab, click Calibrate, and follow the instructions. If your MacBook Pro isn’t charging: Make sure the MagSafe connector from your display is seated properly in the MagSafe power port on your MacBook Pro.16 English If the built-in FaceTime HD camera, microphone, speaker system, or ports on the display aren’t working: Make sure the Thunderbolt cable from the display is firmly plugged into the Thunderbolt port on your computer. The display’s camera, microphone, speaker system, and ports work only when this cable is connected to your computer. More Troubleshooting Information You can find more troubleshooting information on the Displays support website at www.apple.com/support/displays. Learning More, Service, and Support You can find more information about your display on the Apple website and in Mac Help. To learn about See Using your display Mac Help and search for “displays.” Display service, support, discussions, troubleshooting, and software downloads The Displays Support site at www.apple.com/support/displays. The latest information about displays The Apple Displays site at www.apple.com/displays. Registering your display The Apple Product Registration site at www.apple.com/register.English 17 Specifications  Model number: A1407  Resolution: 2560 x 1440 @ 60 Hz  Ports: • Three high-speed USB 2.0 ports • One Gigabit Ethernet port • One Thunderbolt port • One FireWire 800 port  Camera and microphone: Built-in FaceTime HD camera with microphone  Speakers: Built-in 2.1 speakers with 49 W output Dimensions:  Weight: 23.5 lb. (10.7 kg)  Height: 19.2 inches (488.1 mm)  Width: 25.65 inches (651.7 mm)  Depth (with stand): 8.2 inches (208.13 mm)  Viewable: 27 inches (685.8 mm) diagonal Operating environment:  Operating temperature: 50° to 95° F (10° to 35° C)  Relative humidity: 20% to 80% (noncondensing)  Altitude: 0 to 10,000 feet (0 to 3048 meters)Français 19 Premiers contacts Votre moniteur Apple Thunderbolt Display est conçu pour fonctionner parfaitement avec les ordinateurs Mac possédant un connecteur Thunderbolt. Il comprend un moniteur à écran large à rétro-éclairage par diode électroluminescente, un connecteur MagSafe pour recharger votre ordinateur MacBook Pro, une caméra FaceTime HD intégrée, un micro, un système de haut-parleurs, un emplacement de sécurité et des ports. Les instructions des pages suivantes vous permettent de configurer et d’utiliser votre nouveau moniteur. Pour :  Connecter votre moniteur à votre ordinateur  Utiliser la caméra, le micro, le système de haut-parleurs et les ports de votre moniteur  Régler votre moniteur Remarque : Vous pouvez connecter votre moniteur Apple Thunderbolt Display à un ordinateur Mac doté d’un port Thunderbolt. Important : Lisez soigneusement toutes les instructions d’installation (et les consignes de sécurité à partir de la page page 26) avant de configurer et d’utiliser votre moniteur pour la première fois. Pour en savoir plus sur les ordinateurs et les cartes graphiques compatibles avec votre moniteur, consultez le site www.apple.com/fr/displays. 20 Français Installation du moniteur Suivez les étapes suivantes pour configurer votre Apple Thunderbolt Display : 1 Retirez le film protecteur du moniteur et des câbles. 2 Branchez le câble d’alimentation sur le moniteur, puis la fiche CA dans une prise de courant avec mise à la terre. 3 Connectez le câble Thunderbolt au port Thunderbolt de votre ordinateur. Apple Thunderbolt Display MacBook Pro Port d’alimentation MagSafe Prise secteur mise à la terre Port Thunderbolt 4 Si vous effectuez une connexion à un MacBook Pro, branchez le connecteur MagSafe dans le port d’alimentation MagSafe de votre MacBook Pro pour l’alimenter et recharger sa batterie. 5 Si votre ordinateur est éteint, appuyez sur son bouton d’alimentation (®) pour l’allumer. Le moniteur s’allume automatiquement lorsque vous mettez l’ordinateur sous tension.Français 21 Installation de votre MacBook Pro avec le couvercle fermé Vous pouvez fermer le couvercle de votre MacBook Pro et utiliser seulement votre Apple Thunderbolt Display. Suivez les instructions d’installation à la page précédente et assurez-vous que le connecteur MagSafe du moniteur est branché sur le port secteur MagSafe de votre MacBook Pro. Pour utiliser votre Apple Thunderbolt Display avec le couvercle de votre MacBook Pro fermé : 1 Branchez un clavier et une souris USB sur le port USB de votre moniteur ou utilisez l’Assistant de réglages Bluetooth® pour installer un clavier et une souris sans fil. 2 Assurez-vous que votre MacBook Pro est allumé. 3 Fermez le couvercle de votre MacBook Pro pour le mettre en mode veille. 4 Attendez quelques secondes, puis appuyez sur n’importe quelle touche du clavier externe ou cliquez sur la souris pour réactiver votre MacBook Pro. Configuration de votre Apple Thunderbolt Display comme moniteur supplémentaire Lorsque vous gardez le moniteur de votre MacBook Pro ouvert, vous pouvez afficher la même image du bureau sur les deux moniteurs ou utiliser le moniteur supplémentaire comme extension de votre bureau. Utilisez Préférences Moniteurs pour configurer la recopie vidéo ou le bureau étendu. Pour configurer la recopie vidéo ou le bureau étendu : 1 Sélectionnez le menu Pomme (?)> Préférences Système puis cliquez sur Moniteurs. 2 Cliquez sur l’onglet Disposition et suivez les instructions à l’écran.22 Français Utilisation du moniteur Votre moniteur Apple Thunderbolt Display intègre une caméra FaceTime HD, un micro et un système de haut-parleurs. Système de haut-parleurs Microphone Caméra FaceTime HD intégrée Utilisation de la caméra FaceTime HD et du micro intégrés La caméra FaceTime HD et le microphone intégrés vous permettent de capturer des images, de la vidéo et du son avec des applications comme FaceTime, iChat, iMovie et Photo Booth. Pour configurer la caméra et le micro avec iChat : 1 Cliquez sur l’icône iChat dans le Dock pour ouvrir l’application iChat. 2 Choisissez iChat > Préférences, puis cliquez sur Audio/Vidéo. 3 Choisissez Caméra FaceTime HD (Écran) dans le menu local Caméra. 4 Choisissez Audio du moniteur dans le menu local Micro.Français 23 Configuration de l’entrée et de la sortie audio Vous pouvez écouter de la musique, des films, des jeux et des fichiers multimédia grâce au système de haut-parleurs de votre moniteur. Le micro vous permet d’enregistrer des sons ou de parler avec des amis à l’aide d’iChat ou de FaceTime. Utilisez les Préférences audio pour gérer l’entrée et la sortie audio. Pour configurer l’entrée audio : 1 Sélectionnez le menu Pomme (?)> Préférences Système puis cliquez sur Son. 2 Cliquez sur l’onglet Entrée dans Préférences audio. 3 Sélectionnez Audio du moniteur pour utiliser le micro de votre moniteur comme entrée audio. Pour configurer la sortie audio : 1 Sélectionnez le menu Pomme (?)> Préférences Système puis cliquez sur Son. 2 Cliquez sur l’onglet Sortie dans Préférences audio. 3 Sélectionnez Audio du moniteur pour utiliser le système de haut-parleurs de votre moniteur comme sortie audio. Ces réglages sonores sont utilisés chaque fois que votre moniteur est connecté à votre ordinateur. Ils restent actifs jusqu’à ce que vous les modifiez. Réglage de la résolution, de la couleur et de la luminosité Votre moniteur Apple Thunderbolt Display peut ajuster automatiquement la luminosité en fonction de l’éclairage du moment en utilisant le capteur de lumière ambiante intégré. Vous pouvez activer ou désactiver le réglage automatique de la luminosité dans les préférences Moniteurs. 24 Français Pour modifier la résolution ou la luminosité : 1 Sélectionnez le menu Pomme (?)> Préférences Système puis cliquez sur Moniteurs. 2 Choisissez une résolution ou faites glisser le curseur Luminosité. Vous pouvez également utiliser les touches de réglages de la luminosité sur un clavier externe Apple pour augmenter ( ) ou réduire ( ) la luminosité de votre moniteur. Assurez-vous que la barre des menus se trouve sur l’écran que vous souhaitez régler. Pour changer le profil de couleur du moniteur ou étalonner votre moniteur : 1 Cliquez sur l’onglet Couleur dans Préférences Moniteurs. 2 Choisissez un profil de couleur du moniteur ou cliquez sur Étalonner pour ouvrir l’assistant de l’outil d’étalonnage du moniteur. Pour en savoir plus sur l’étalonnage de votre moniteur, sélectionnez Aide > Aide Mac dans la barre des menus et effectuez une recherche sur « étalonner ». Emplacement de sécurité et ports Emplacement de sécurité Ports USB 2.0 (3) Port Gigabit Ethernet Port Thunderbolt Port FireWire 800Français 25 Pour protéger votre moniteur, utilisez un câble de sécurité sur le logement de sécurité. G Port Gigabit Ethernet (10/100/1000Base-T) Connectez à ce port à un réseau Ethernet 10/100/1000Base-T haut débit, un modem DSL ou câble, ou connectez-y un autre ordinateur et transférez des fichiers. Le port Ethernet détecte automatiquement les autres périphériques Ethernet. Port Thunderbolt (données haut débit, vidéo et audio) Connectez à ce port des appareils compatibles Thunderbolt pour un transfert de données haut débit, ou connectez-y un autre moniteur utilisant Thunderbolt. Ce port Thunderbolt n’est pas compatible avec les moniteurs ou adaptateurs DVI, VGA ou DisplayPort. d Trois ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 haut débit Connectez à ce port iPod, iPhone, iPad, souris, clavier, imprimante, lecteur de disques, appareil photo numérique, manette de jeu, modem USB externe ou autre. Vous pouvez également y connecter des appareils USB 1.1. H Port FireWire 800 Connectez à ce port des appareils externes, tels que caméras vidéo numériques et dispositifs de stockage. Le port propose jusqu’à 7 watts d’alimentation. Important : Vous pouvez utiliser les ports USB pour recharger votre iPhone, iPad ou iPod, même lorsque votre moniteur n’est pas connecté à un ordinateur. Si vous utilisez l’un de ces ports pour synchroniser des informations entre votre ordinateur et un iPhone, iPad ou iPod, assurez-vous que le câble Thunderbolt du moniteur est connecté au port Thunderbolt de votre ordinateur.26 Français Utilisation d’une solution de montage VESA avec votre moniteur Il est possible d’utiliser d’autres configurations de montage à l’aide du kit VESA Mount Adapter en vente sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/fr/store. Utilisez ce kit pour connecter votre moniteur à n’importe quelle configuration de montage compatible avec la norme VESA. Suivez les instructions qui accompagnent le kit de montage. Entretien et sécurité Avant de soulever ou déplacer votre moniteur, il peut s’avérer nécessaire de débrancher les différents câbles, dont le câble d’alimentation. Lorsque vous soulevez ou déplacez le moniteur, utilisez la méthode la plus adéquate. Tenez-le toujours par les côtés, jamais par le support ou le câble d’alimentation. Pour nettoyer votre écran, procédez comme suit : 1 Débranchez le câble d’alimentation. 2 Utilisez un chiffon doux et sec pour dépoussiérer l’écran. AVERTISSEMENT : Ne nettoyez pas l’écran à l’aide d’un produit nettoyant contenant de l’alcool ou de l’acétone. Utilisez un produit destiné à nettoyer les écrans. Ne projetez jamais directement le produit nettoyant directement sur l’écran. Le produit risque de s’infiltrer à l’intérieur du moniteur et d’entraîner des dégâts.Français 27 Veillez à ne pas utiliser votre moniteur dans des espaces contaminés par de la poussière aérogène ou de la fumée de cigarettes, cigares, cendriers, poêles ou cheminées ou à proximité d’un humidificateur à ultrasons utilisant de l’eau du robinet non filtrée. Les minuscules particules se trouvant dans l’air générées par la fumée de cigarettes, les vapeurs de cuisine ou l’utilisation d’un humidificateur à ultrasons d’eau non filtrée peuvent, dans de rares cas, pénétrer dans les orifices de ventilation de votre moniteur et, dans certaines conditions, créer un léger résidu sur la surface interne du panneau de verre qui couvre le moniteur. Suivez ces consignes de sécurité lors de l’utilisation de votre moniteur :  Le seul moyen de couper entièrement l’alimentation est de débrancher le câble d’alimentation. Ce faisant, veillez à tirer sur la prise et non sur le câble.  Coupez immédiatement l’alimentation si le câble d’alimentation est détérioré, si vous avez renversé un liquide sur le moniteur, ou si ce dernier est tombé ou a subi une détérioration. AVERTISSEMENT : Utilisez uniquement le câble d’alimentation fourni avec votre moniteur. Le câble d’alimentation est constitué d’une prise de terre à trois fils (une prise équipée d’une troisième broche reliée à la masse) que vous ne pouvez brancher qu’à une prise de courant alternatif. Si vous ne parvenez pas à insérer la fiche dans une prise parce que celle-ci n’est pas mise à la terre, contactez un électricien agréé qui se chargera de remplacer la prise par une prise mise à la terre adéquate.28 Français AVERTISSEMENT : Votre moniteur est un composant haute tension et ne doit être ouvert ou démonté sous aucun prétexte, même s’il est débranché. Si votre moniteur a besoin d’être réparé, consultez la page « Informations, services et assistance » à la page 31. Ergonomie Veuillez trouver ci-après quelques recommandations pour régler votre moniteur pour réduire la luminosité et pour placer le moniteur de façon à respecter votre morphologie.  Disposez le moniteur de façon à ce que la partie supérieure soit située légèrement en dessous de vos yeux lorsque vous êtes assis(e) devant le clavier de l’ordinateur. Il vous appartient de juger de la meilleure distance entre vos yeux et l’écran. Elle se situe en général entre 45 et 70 cm.  Positionnez le moniteur en le faisant pivoter vers le haut ou le bas pour limiter tout éblouissement ou reflet sur l’écran, notamment lorsque l’écran est placé sous un éclairage ou près d’une fenêtre.Français 29 Cuisses légèrement inclinées Épaules détendues Écran orienté de manière à réduire les reflets Mains dans le prolongement des avant-bras Avant-bras à l’horizontale ou légèrement relevés Dossier soutenant la région lombaire Pieds à plat sur le sol ou sur un repose-pied Haut de l’écran au niveau des yeux ou légèrement en dessous. (Vous devrez peut-être ajuster la hauteur du moniteur en surélevant votre plan de travail ou le moniteur lui-même.) Espace dégagé sous le plan de travail 45–70 cm Pour en savoir plus sur la santé, la sécurité et l’entretien du moniteur, consultez le site web d’Apple consacré à l’ergonomie à l’adresse www.apple.com/about/ergonomics (en anglais). Dépannage du moniteur Avant d’effectuer les étapes ci-dessous, vérifiez que votre ordinateur est allumé, que le moniteur est branché sur une prise secteur mise à la terre, que tous les câbles sont correctement branchés entre votre ordinateur et le moniteur et que l’ordinateur n’est pas en mode veille.30 Français Si aucune image n’apparaît à l’écran :  Vérifiez à nouveau que les câbles et les connecteurs sont correctement branchés sur l’ordinateur et le moniteur.  Assurez-vous que votre ordinateur est allumé et non en mode veille. Si le couvercle de votre MacBook Pro est fermé, utilisez le clavier ou la souris externe pour réactiver le MacBook Pro.  Débranchez le cordon d’alimentation du moniteur de la prise murale, patientez quelques minutes, puis rebranchez-le.  Réinitialisez la PRAM en redémarrant votre ordinateur tout en maintenant les touches Commande (x), Option, P, et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez le signal de démarrage une seconde fois. Si l’écran n’est pas suffisamment éclairé :  Vérifiez que les commandes de luminosité du moniteur sont correctement réglées. Sélectionnez le menu Pomme (?)> Préférences Système, puis cliquez sur Moniteurs. Faites glisser le curseur pour régler la luminosité.  Si les couleurs s’affichant sur le moniteur sont trop saturées ou sont incorrectes, il peut s’avérer judicieux de l’étalonner. Ouvrez les préférences Moniteurs, cliquez sur l’onglet Couleur, puis sur Étalonner et suivez les instructions. Si votre MacBook Pro ne se recharge pas : Assurez-vous que le connecteur MagSafe de votre moniteur est correctement branché sur le port secteur MagSafe de votre MacBook Pro.Français 31 Si la caméra FaceTime HD, le micro, le système de haut-parleurs ou les ports intégrés au moniteur ne fonctionnent pas : Assurez-vous que le câble Thunderbolt du moniteur est correctement branché sur le port Thunderbolt de votre ordinateur. La caméra, le micro, le système de haut-parleurs et les ports du moniteur ne fonctionnent que lorsque ce câble est connecté à votre ordinateur. Autres informations de dépannage D’autres renseignements concernant le dépannage sont disponibles sur le site web d’assistance des moniteurs à l’adresse www.apple.com/fr/support/displays. Informations, services et assistance Vous trouverez des renseignements complémentaires à propos de votre moniteur sur le site web d’Apple et dans l’Aide Mac. Pour Consultez Utilisation du moniteur Aide Mac et recherchez le terme « moniteurs ». Service, assistance, forums de discussion, dépannage et téléchargements de logiciels pour les moniteurs Le site d’assistance des moniteurs à l’adresse www.apple.com/fr/support/displays. Les toutes dernières informations sur les moniteurs La page Moniteurs Apple à l’adresse www.apple.com/fr/displays. Enregistrement du moniteur La page d’enregistrement des produits Apple à l’adresse www.apple.com/fr/register.32 Français Spécifications  Numéro de modèle : A1407  Résolution : 2560 x 1440 à 60 Hz  Ports : • Trois ports USB 2.0 haut débit • Un port Gigabit Ethernet • Un port Thunderbolt • Un port FireWire 800  Caméra et micro : caméra FaceTime HD intégrée avec micro  Haut-parleurs : haut-parleurs 2.1 intégrés avec sortie de 49 W Dimensions :  Poids : 10,7 kg  Hauteur : 488,1 mm  Largeur : 651,7 mm  Profondeur (support compris): 208,13 mm  Diagonale visible : 685,8 mm (27 pouces) Environnement de fonctionnement :  Température de fonctionnement : 10° à 35° C  Humidité relative : 20 % à 80 % (sans condensation)  Altitude : 0 à 3048 mètresEspañol 33 Primeros pasos La pantalla Apple Thunderbolt Display está diseñada para utilizarse con ordenadores Mac equipados con un puerto Thunderbolt. Incorpora una pantalla LED panorámica, un conector MagSafe para cargar el MacBook Pro, una cámara FaceTime HD integrada, un micrófono, un sistema de altavoces, una ranura de seguridad y varios puertos. Las instrucciones que figuran en las próximas páginas le ayudarán a instalar y usar su nueva pantalla, y en concreto a:  conectar la pantalla al ordenador;  usar la cámara, el micrófono, el sistema de altavoces y los puertos de la pantalla;  configurar los ajustes de la pantalla. Nota: Puede conectar la pantalla Apple Thunderbolt Display a cualquier Mac que tenga un puerto Thunderbolt. Importante: Lea detenidamente todas las instrucciones de instalación (así como la información sobre seguridad de página 41) antes de configurar y usar la pantalla. Para obtener más información acerca de determinados modelos de ordenadores y de tarjetas gráficas compatibles con su pantalla, visite www.apple.com/es/displays. 34 Español Instalación de la pantalla Siga estos pasos para configurar la pantalla Apple Thunderbolt Display: 1 Retire el plástico protector de la pantalla y de los cables. 2 Conecte el cable de alimentación a la pantalla y enchúfelo en una toma de corriente con toma de tierra. 3 Conecte el cable Thunderbolt al puerto Thunderbolt del ordenador. Apple Thunderbolt Display MacBook Pro Puerto de alimentación MagSafe Toma de corriente con conexión a tierra Puerto Thunderbolt 4 Si conecta la pantalla a un MacBook Pro, enchufe el conector MagSafe al puerto de alimentación MagSafe del MacBook Pro para suministrarle alimentación y cargar la batería. 5 Si el ordenador está apagado, pulse el botón de arranque (®) del ordenador para encenderlo. La pantalla se encenderá automáticamente cuando se encienda el ordenador.Español 35 Configuración del MacBook Pro con la pantalla integrada cerrada Puede cerrar la pantalla integrada del MacBook Pro y usar únicamente la pantalla Apple Thunderbolt Display. Siga las instrucciones de instalación de la página anterior y asegúrese de que el conector MagSafe de la pantalla esté conectado al puerto de alimentación MagSafe del MacBook Pro. Para usar la pantalla Apple Thunderbolt Display con la pantalla integrada del MacBook Pro cerrada: 1 Conecte un teclado y un ratón USB externos a un puerto USB de la pantalla o utilice el Asistente Configuración Bluetooth® para configurar un teclado y un ratón inalámbricos. 2 Asegúrese de que el MacBook Pro esté encendido. 3 Cierre la pantalla integrada del MacBook Pro para ponerlo en reposo. 4 Espere unos segundos y, a continuación, pulse cualquier tecla del teclado externo o haga clic con el ratón para activar el MacBook Pro. Configuración de la pantalla Apple Thunderbolt Display como pantalla adicional Si deja la pantalla integrada del MacBook Pro abierta, podrá ver la misma imagen del escritorio en ambas pantallas o bien usar esta pantalla adicional para ampliar el escritorio. Para configurar estas dos modalidades (duplicado de vídeo o escritorio ampliado), utilice el panel de preferencias Pantallas. Para configurar la modalidad de duplicado de vídeo o la de escritorio ampliado: 1 Seleccione Apple (?) > Preferencias del Sistema y haga clic en Pantallas. 2 Haga clic en la pestaña Alineación y siga las instrucciones que aparecen en pantalla.36 Español Utilización de la pantalla La pantalla Apple Thunderbolt Display incorpora una cámara FaceTime HD integrada, un micrófono y un sistema de altavoces. Sistema de altavoces Micrófono Cámara FaceTime HD integrada Uso de la cámara FaceTime HD integrada y el micrófono Puede usar la cámara FaceTime HD integrada y el micrófono para capturar imágenes estáticas, vídeo y sonido con diversas aplicaciones, como FaceTime, iChat, iMovie y Photo Booth. Para configurar la cámara y el micrófono con iChat: 1 Haga clic en el icono de iChat situado en el Dock para abrir la aplicación iChat. 2 Seleccione iChat > Preferencias y, a continuación, haga clic en Audio/Vídeo. 3 Seleccione “Cámara FaceTime HD (pantalla)” en el menú local Cámara. 4 Seleccione “Audio de la pantalla” en el menú local Micrófono.Español 37 Configuración de la entrada y la salida de sonido Puede escuchar música, películas, juegos y archivos multimedia a través del sistema de altavoces de la pantalla. Puede usar el micrófono para grabar sonidos o hablar con sus amigos mediante iChat o FaceTime. Utilice el panel de preferencias Sonido para configurar la entrada y la salida de sonido. Para configurar la entrada de sonido: 1 Seleccione Apple (?) > Preferencias del Sistema y haga clic en Sonido. 2 Haga clic en la pestaña Entrada del panel de preferencias Sonido. 3 Seleccione la opción “Audio de la pantalla” para utilizar el micrófono de la pantalla como entrada de audio. Para configurar la salida de sonido: 1 Seleccione Apple (?) > Preferencias del Sistema y haga clic en Sonido. 2 Haga clic en la pestaña Salida del panel de preferencias Sonido. 3 Seleccione “Audio de la pantalla” para escuchar el sonido a través del sistema de altavoces de la pantalla. Estos ajustes de sonido se usarán siempre que la pantalla esté conectada al ordenador. Si no los cambia, se mantendrán de forma permanente.38 Español Ajuste de la resolución, el brillo y el color El brillo de la pantalla Apple Thunderbolt Display puede ajustarse automáticamente en función de las condiciones de luz existentes mediante el sensor de luz ambiental integrado. Puede activar o desactivar el ajuste automático del brillo en el panel de preferencias Pantallas. Para cambiar la resolución o el brillo: 1 Seleccione Apple (?) > Preferencias del Sistema y haga clic en Pantallas. 2 Seleccione una resolución o arrastre el regulador de brillo. También puede usar las teclas de brillo de un teclado Apple Keyboard externo para aumentar ( ) o reducir ( ) el brillo de la pantalla. Asegúrese de que la barra de menús esté en la pantalla que desea ajustar. Para cambiar el perfil de color de la pantalla o para calibrarla: 1 Haga clic en la pestaña Color del panel de preferencias Pantallas. 2 Seleccione un perfil de color o haga clic en Calibrar para abrir el Asistente del Calibrador de Pantalla. Para obtener más información acerca de cómo calibrar su pantalla, seleccione Ayuda > “Ayuda Mac” en la barra de menús y, a continuación, busque “calibrar”.Español 39 Ranura de seguridad y puertos Ranura de seguridad Puertos USB 2.0 (3) Puerto Ethernet Gigabit Puerto Thunderbolt Puerto FireWire 800 Para proteger la pantalla, inserte un cable de seguridad en la ranura de seguridad.40 Español G Puerto Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T) Permite conectarse a una red Ethernet 10/100/1000Base-T de alta velocidad o un módem DSL o por cable, o bien conectar a otro ordenador y transferir archivos. El puerto Ethernet detecta automáticamente los demás dispositivos Ethernet. Puerto Thunderbolt (transferencia de datos, vídeo y audio a alta velocidad) Permite conectar dispositivos compatibles con Thunderbolt para una transferencia de datos de alta velocidad o conectar otra pantalla que utilice Thunderbolt. Este puerto Thunderbolt no es compatible con pantallas y adaptadores DVI, VGA o DisplayPort. d Tres puertos USB (Universal Serial Bus) 2.0 de alta velocidad Permite conectar un iPod, un iPhone, un iPad, un ratón, un teclado, una impresora, una unidad de disco, una cámara digital, una palanca de juegos o un módem USB externo, entre otros. También puede conectar dispositivos USB 1.1. H Puerto FireWire 800 Permite conectar dispositivos externos, como cámaras de vídeo digitales y dispositivos de almacenamiento. Este puerto proporciona hasta 7 W de potencia. Importante: Puede utilizar los puertos USB para cargar el iPad, el iPhone o el iPod, incluso aunque la pantalla no esté conectada a un ordenador. Si utiliza uno de estos puertos para sincronizar información entre el ordenador y un iPad, iPhone o iPod, asegúrese de que el cable Thunderbolt de la pantalla está conectado al puerto Thunderbolt del ordenador. Utilización de una solución de montaje VESA con la pantalla Puede colocar su pantalla en otros soportes alternativos mediante el kit de adaptadores de montaje VESA, que puede adquirirse a través de la tienda Apple Store en Internet (www.apple.com/es/store). Con este kit podrá usar diversos soportes compatibles con el estándar VESA con su pantalla. Sólo tiene que seguir las instrucciones del kit. Español 41 Mantenimiento y seguridad Antes de levantar la pantalla o cambiarla de lugar, debe desconectar los cables y el cable de alimentación. Cuando levante la pantalla, hágalo de la forma adecuada. Sosténgala siempre por los bordes para levantarla o trasladarla. No la levante por el pie o el cable. Para limpiar la pantalla: 1 Desconecte el cable de alimentación. 2 Utilice un paño seco y suave para quitar el polvo de la pantalla. ADVERTENCIA: No utilice ningún producto que contenga alcohol o acetona. Use un limpiador específico para pantallas y no lo aplique directamente sobre ella, pues podría filtrarse hacia el interior de la pantalla y provocar daños. No utilice la pantalla en lugares con grandes cantidades de polvo en el aire o de humo de cigarrillos, puros, ceniceros, estufas o chimeneas, ni cerca de un humidificador ultrasónico con agua del grifo no filtrada. En casos excepcionales, las pequeñas partículas suspendidas en el aire producidas por el humo del tabaco, de la cocina o de algún tipo de combustión, o por el uso de un humidificador ultrasónico con agua del grifo no filtrada, penetran en las aberturas de ventilación de la pantalla y, en determinadas circunstancias, producen una ligera neblina en el interior de la superficie del panel de cristal que cubre la pantalla.42 Español Siga estas instrucciones de seguridad para usar la pantalla:  La única manera de desconectar completamente la pantalla de la corriente es desenchufar el cable de alimentación. Recuerde tirar del enchufe, no del cable.  Desconecte el ordenador de la corriente inmediatamente si el cable de alimentación está roto o dañado, si se derrama líquido sobre la pantalla o si ésta sufre una caída o está dañada. ADVERTENCIA: Utilice únicamente el cable de alimentación que venía con la pantalla. El cable de alimentación tiene un enchufe con toma de tierra y sólo puede acoplarse a una toma de CA del mismo tipo. Si no puede introducir el enchufe en la toma de corriente porque ésta no posee toma de tierra, póngase en contacto con un electricista para sustituir la toma de corriente por una adecuada. ADVERTENCIA: La pantalla es un componente de alto voltaje y por ello no debe abrirse bajo ninguna circunstancia, incluso aunque esté desenchufada. Si la pantalla necesita reparación, consulte “Más información, servicio y soporte” en la página 45.Español 43 Ergonomía Siga estos consejos para eliminar los reflejos de la pantalla y colocarla de la manera que le resulte más cómoda y adecuada.  Coloque la pantalla de forma que la parte superior quede ligeramente por debajo de la altura de sus ojos cuando esté sentado ante el teclado. La distancia desde sus ojos a la pantalla depende de sus preferencias, aunque la mayoría de los usuarios se sitúan a una distancia de entre 45 y 70 cm.  Ajuste la posición de la pantalla inclinándola hacia arriba o hacia abajo para minimizar los reflejos causados por la luz procedente de lámparas de techo y ventanas cercanas. Muslos en posición horizontal Hombros relajados Pantalla colocada para evitar los efectos del deslumbramiento Antebrazos y manos formando una línea recta Nivel de los antebrazos recto y ligeramente inclinado hacia arriba Zona lumbar perfectamente apoyada Pies apoyados totalmente en el suelo Nivel superior de la pantalla ligeramente inferior al de los ojos (es posible que deba ajustar la altura del monitor colocando una base o elevando la superficie de trabajo) Espacio debajo de la superficie de trabajo De 45 a 70 cm Si desea más información sobre salud, seguridad y mantenimiento, visite el sitio web de Apple sobre ergonomía (www.apple.com/about/ergonomics).44 Español Solución de problemas con la pantalla Antes de realizar alguna de las acciones que indicamos en este apartado, compruebe que el ordenador esté encendido, que la pantalla esté enchufada a una toma de corriente con conexión a tierra, que todos los cables estén conectados adecuadamente al ordenador y a la pantalla, y que el ordenador no esté en modo de reposo. Si no se ve nada en la pantalla:  Vuelva a comprobar los cables y los conectores para asegurarse de que estén bien conectados al ordenador y a la pantalla.  Asegúrese de que el ordenador esté encendido y no se encuentre en modo reposo. Si la pantalla integrada de su MacBook Pro está cerrada, use el teclado o el ratón externos para activar el MacBook Pro si estaba en reposo.  Desenchufe el cable de alimentación de la pantalla de la toma de corriente con toma de tierra, espere unos minutos y vuelva a enchufarlo.  Reinicialice la PRAM reiniciando el ordenador mientras pulsa las teclas Comando (x), Opción, P y R simultáneamente hasta que oiga el sonido de arranque por segunda vez. Si la pantalla se ve oscura:  Compruebe también que el brillo de la pantalla esté ajustado correctamente. Seleccione Apple (?) > Preferencias del Sistema y haga clic en Pantallas. Arrastre el regulador de brillo para ajustar el brillo de la pantalla.  Si los colores de la pantalla están demasiado saturados o no se visualizan correctamente, puede que sea necesario calibrar la pantalla. Abra el panel de preferencias Pantallas, haga clic en la pestaña Color, haga clic en Calibrar y siga las instrucciones.Español 45 Si su MacBook Pro no se está cargando: Asegúrese de que el conector MagSafe de la pantalla esté conectado correctamente al puerto de alimentación MagSafe del MacBook Pro. Si la cámara FaceTime HD integrada, el micrófono, el sistema de altavoces o los puertos de la pantalla no funcionan: Asegúrese de que el cable Thunderbolt de la pantalla esté conectado firmemente al puerto Thunderbolt del ordenador. La cámara, el micrófono, el sistema de altavoces y los puertos de la pantalla sólo funcionan si este cable está conectado al ordenador. Información adicional sobre solución de problemas Puede encontrar más información sobre la solución de problemas en la página web de soporte para pantallas: www.apple.com/es/support/displays. Más información, servicio y soporte Puede encontrar más información sobre su pantalla en la página web de Apple y en la Ayuda Mac. Para obtener información acerca de Consulte Utilización de la pantalla La Ayuda Mac y busque “pantallas”. Servicio, soporte, foros de debate, solución de problemas y descargas de software relacionadas con las pantallas El sitio de soporte para pantallas en www.apple.com/es/support/displays. La información más reciente sobre pantallas El sitio de Apple sobre pantallas en www.apple.com/es/displays. Registro de la pantalla El sitio de registro de productos Apple en www.apple.com/es/register.Especificaciones  Número de modelo: A1407  Resolución: 2560 x 1440 a 60 Hz  Puertos: • Tres puertos USB 2.0 de alta velocidad • Un puerto Ethernet Gigabit • Un puerto Thunderbolt • Un puerto FireWire 800  Cámara y micrófono: cámara FaceTime HD integrada con micrófono  Altavoces: altavoces 2.1 integrados con una salida de 49 W Dimensiones:  Peso: 10,7 kg  Altura: 488,1 mm  Anchura: 651,7 mm  Profundidad (con soporte): 208,13 mm  Tamaño de la pantalla: 27 pulgadas (685,8 mm) en diagonal Entorno operativo  Temperatura de funcionamiento: de 10 a 35 ºC  Humedad relativa: 20–80% (sin condensación)  Altitud: de 0 a 3048 metros 46 EspañolPortuguês do Brasil 47 Introdução Seu monitor Apple Thunderbolt Display está desenhado para funcionar perfeitamente com computadores Mac que possuem uma porta Thunderbolt. Ele traz um monitor de formato panorâmico com retroiluminação por LED, um conector MagSafe para carregar seu computador MacBook Pro, uma câmera FaceTime HD integrada, um microfone, um sistema de alto-falantes, um slot de segurança e portas. As instruções das páginas seguintes ajudarão você a configurar e utilizar seu novo monitor. Aprenda como:  Conectar o seu monitor ao seu computador  Utilizar a câmera, microfone, sistemas de alto-falantes e portas do seu monitor  Configurar os ajustes do seu monitor Nota: Você pode conectar o seu monitor Apple Thunderbolt Display a um computador Mac que possua uma porta Thunderbolt. Importante: Leia com atenção todas as instruções de instalação (e as informações de segurança que começam na página 54) antes de configurar e utilizar seu monitor. Para obter informações sobre os computadores e placas gráficas específicas que são compatíveis com o seu monitor, visite o site www.apple.com/br/displays. 48 Português do Brasil Como Configurar o seu Monitor Siga esses passos para configurar seu monitor Apple Thunderbolt Display: 1 Remova a película protetora do monitor e dos cabos. 2 Insira o cabo de alimentação no monitor e depois insira o plugue em uma tomada elétrica aterrada. 3 Conecte o cabo Thunderbolt à porta Thunderbolt do seu computador. Apple Thunderbolt Display MacBook Pro Porta de alimentação MagSafe Tomada aterrada Porta Thunderbolt 4 Caso esteja conectando-o a um MacBook Pro, conecte o conector MagSafe à porta de alimentação MagSafe do seu MacBook Pro para fornecer-lhe energia e carregar a bateria. 5 Se o seu computador estiver desligado, pressione o botão de força (®) para inicializá-lo. O monitor se ativa automaticamente quando você inicializa o seu computador.Português do Brasil 49 Como Configurar o seu MacBook Pro com a Tela Fechada Você pode fechar a tela do seu MacBook Pro e utilizar apenas o monitor Apple Thunderbolt Display. Siga as instruções de configuração da página anterior e certifiquese de que o conector MagSafe do monitor esteja conectado à porta de alimentação MagSafe do seu MacBook Pro. Para utilizar o monitor Apple Thunderbolt Display com a tela do seu MacBook Pro fechada: 1 Conecte um teclado e mouse USB externos a uma porta USB do seu monitor ou use o Assistente de Configuração Bluetooth® para configurar um teclado e mouse sem fio. 2 Certifique-se de que o seu MacBook Pro esteja ligado. 3 Feche a tela do seu MacBook Pro para colocá-lo em repouso. 4 Espere alguns segundos e depois pressione qualquer tecla do teclado externo ou clique no mouse para interromper o repouso do seu MacBook Pro. Como Configurar seu monitor Apple Thunderbolt Display como um Monitor Adicional Quando você deixa a tela do seu MacBook Pro aberta, você pode espelhar a mesma imagem da mesa em ambos monitores ou pode utilizar o monitor adicional como uma extensão da sua mesa. Use a preferência Monitores para configurar o espelhamento de vídeo ou a mesa estendida. Para definir o espelhamento de vídeo ou a mesa estendida: 1 Escolha Apple (?) > Preferências do Sistema e depois clique em Monitores. 2 Clique na aba Arranjo e siga as instruções da tela.50 Português do Brasil Como usar o seu monitor Seu monitor Apple Thunderbolt Display possui uma câmera FaceTime HD integrada, um microfone e um sistema de alto-falantes. Sistema de alto-falantes Microfone Câmera FaceTime HD integrada Como Utilizar a Câmera FaceTime HD Integrada e o Microfone Você pode utilizar a câmera FaceTime HD integrada e o microfone para capturar imagens estáticas, vídeo e som usando aplicativos tais como o FaceTime, iChat, iMovie e Photo Booth. Para configurar a câmera e o microfone com o iChat: 1 Clique no ícone do iChat no Dock para abrir o aplicativo iChat. 2 Escolha iChat > Preferências e depois clique em Áudio/Vídeo. 3 Escolha Câmera FaceTime HD (Monitor) no menu local Câmera. 4 Escolha Áudio do Monitor no menu Microfone.Português do Brasil 51 Como Configurar a Entrada e a Saída de Som Você pode ouvir músicas, filmes, jogos e arquivos de multimídia através do sistema de alto-falantes do seu monitor. Você pode usar o microfone para gravar sons ou para conversar com seus amigos usando o iChat ou o FaceTime. Use a preferência Som para gerenciar a entrada e a saída do som. Para configurar a entrada de som: 1 Escolha Apple (?) > Preferências do Sistema e depois clique em Som. 2 Clique na aba Entrada da preferência Som. 3 Escolha Áudio do Monitor para que o som entre através do microfone do seu monitor. Para configurar a saída de som: 1 Escolha Apple (?) > Preferências do Sistema e depois clique em Som. 2 Clique na aba Saída da preferência Som. 3 Escolha Áudio do Monitor para ouvir o som através do sistema de alto-falantes do seu monitor. Estes ajustes de som são utilizados sempre que o seu monitor esteja conectado ao seu computador. Eles serão efetivos até que você os altere. Como Ajustar a Resolução, o Brilho e a Cor O seu monitor Apple Thunderbolt Display pode ajustar o brilho da tela automaticamente de acordo com a iluminação atual usando o sensor de luz ambiente integrado. Você pode ativar ou desativar o brilho automático na preferência Monitores. Para alterar a resolução ou o brilho: 1 Escolha Apple (?) > Preferências do Sistema e depois clique em Monitores. 2 Escolha uma resolução ou arraste o controle Brilho.52 Português do Brasil Você também pode utilizar as teclas de brilho em um teclado Apple Keyboard para aumentar ( ) ou reduzir ( ) o brilho do seu monitor. Certifique-se de que a barra de menus esteja no monitor que você deseja ajustar. Para alterar o perfil de cor do monitor ou para calibrar a sua tela: 1 Clique na aba Cores da preferência Monitores. 2 Escolha um perfil de cor do monitor ou clique em Calibrar para abrir o Assistente do Calibrador de Tela. Para obter mais informações sobre como calibrar o seu monitor, escolha Ajuda > Ajuda Mac na barra de menus e busque “calibrar”. Portas e Slot de Segurança Slot de segurança Portas USB 2.0 (3) Porta Ethernet Gigabit Porta Thunderbolt Porta FireWire 800 Para garantir a segurança do seu monitor, conecte um cabo de bloqueio ao slot de segurança.Português do Brasil 53 G Porta Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T) Conecte a uma rede Ethernet 10/100/1000Base-T de alta velocidade, conecte um modem DSL ou a cabo ou conecte a outro computador e transfira arquivos. A porta Ethernet detecta automaticamente outros dispositivos Ethernet. Porta Thunderbolt (dados, vídeos e áudio de alta velocidade) Conecte dispositivos compatíveis com Thunderbolt para a transferência de dados à alta velocidade ou conecte outro dispositivo que utilize Thunderbolt. Esta porta Thunderbolt não é compatível com adaptadores ou monitores DisplayPort ou DVI ou VGA. d Três portas USB (Universal Serial Bus) 2.0 de alta velocidade Conecte um iPod, iPhone, iPad, mouse, teclado, impressora, unidade de disco, câmera digital, joystick, modem USB externo e muito mais. Você também pode conectar dispositivos USB 1.1. H Porta FireWire 800 Conecte dispositivos externos, tais com câmeras de vídeo digitais e dispositivos de armazenamento. A porta proporciona até 7 watts de energia. Importante: Você pode usar as portas USB para carregar o seu iPad, iPhone ou iPod, mesmo quando o monitor não estiver conectado a um computador. Se você utilizar uma dessas portas para sincronizar informações entre o seu computador e um iPad, iPhone ou iPod, certifique-se de que o cabo Thunderbolt do monitor está conectado à porta Thunderbolt do seu computador. Como Usar a Solução de Montagem VESA com o seu Monitor Você pode anexar uma solução de montagem alternativa usando o kit adaptador de montagem VESA disponível na loja on-line da Apple no site www.apple.com/br/store. Use o kit para anexar o seu monitor a qualquer solução de montagem VESA compatível. Basta seguir as instruções incluídas com o kit. 54 Português do Brasil Cuidado e Segurança Antes de levantar ou reposicionar o seu monitor, você deve desconectar os cabos, incluindo o de alimentação. Use as técnicas corretas de levantamento ao posicionar o monitor. Ao levantar ou carregar o monitor, segure-o pelas bordas. Não levante o monitor pela base ou pelo cabo. Para limpar a tela do seu monitor: 1 Desconecte o cabo de alimentação. 2 Utilize um pano suave e seco para limpar o pó da tela. AVISO: Não limpe a tela com produtos de limpeza que contenham álcool ou acetona. Use um produto de limpeza destinado para o uso em telas ou monitores. Nunca borrife o produto de limpeza diretamente na tela. Ele pode cair dentro do monitor e causar danos. Não utilize o seu monitor em áreas com quantidades significativas de poeira em suspensão ou fumaça de cigarro, charutos, cinzeiros, fogões ou lareiras, ou próximo a um umidificador ultra-sônico que utilize água de torneira não filtrada. Partículas minúsculas em suspensão produzidas por fumo, elaboração de comida, queima ou pelo uso de umidificador com água não filtrada pode, em raras ocasiões, entrar pelas aberturas de ventilação do seu monitor e, sob determinadas condições, resultar em uma leve umidade na superfície interna do painel de vidro que cobre o monitor.Português do Brasil 55 Siga estas diretrizes de segurança ao utilizar o seu monitor:  A única maneira de desligar completamente a energia é desconectando o cabo de alimentação. Certifique-se de puxar o plugue, não o cabo.  Desconecte imediatamente a energia se o cabo de alimentação estiver desgastado ou danificado, se você derrubou algo no monitor ou se o monitor caiu ou está danificado de alguma outra forma. AVISO: Use apenas o cabo de alimentação fornecido com o seu monitor. O cabo de alimentação possui um plugue aterrado de três fios (um plugue que possui um terceiro pino aterrado) que se encaixa somente em uma tomada de corrente alternada aterrada. Se não conseguir inserir o plugue a uma tomada porque esta não está aterrada, entre em contato com um eletricista licenciado para substituir a tomada por uma adequadamente aterrada. AVISO: Seu monitor é um componente de alta voltagem e não deve ser aberto por nenhuma razão, mesmo quando estiver desconectado. Caso seu monitor necessite serviço, consulte “Mais informações, serviços e suporte” na página 58.56 Português do Brasil Ergonomia Aqui estão algumas instruções para ajustar o seu monitor a fim de reduzir o brilho intenso e acomodar-se à sua forma e tamanho físico.  Acomode o monitor de forma que a parte superior da tela esteja ligeiramente abaixo do nível dos seus olhos quando estiver sentado ao teclado. É você quem decide qual é a melhor distância dos seus olhos à tela, embora a maioria das pessoas parece preferir de 45 a 70 cm.  Posicione o monitor inclinando-o para cima ou para baixo, para minimizar o ofuscamento e os reflexos produzidos pelas luzes acima de sua cabeça e pelas janelas próximas. Coxas levemente inclinadas Ombros relaxados Tela posicionada para evitar reflexos Antebraços e mãos formando uma linha reta Antebraços em ângulo reto ou levemente inclinados Zona lombar apoiada Pés apoiados totalmente no chão ou em um apoio para pés Parte superior da tela na mesma altura dos olhos ou a um nível levemente inferior (Talvez você tenha que ajustar a altura do monitor levantando ou abaixando a superfície de trabalho). Espaço livre debaixo da superfície de trabalho 45–70 cm Para obter mais informações sobre saúde, segurança e manutenção, visite o site de ergonomia da Apple em www.apple.com/about/ergonomics.Português do Brasil 57 Como Solucionar os Problemas do seu Monitor Antes de realizar qualquer um destes passos, certifique-se de que o seu computador esteja ligado, que o monitor esteja conectado a uma tomada aterrada, que todos os cabos estejam conectados adequadamente ao seu computador e monitor, e que o seu computador não esteja no modo de repouso. Se a tela não possui uma imagem:  Verifique os cabos e conectores novamente para certificar-se de que eles estejam conectados adequadamente ao seu computador e ao monitor.  Certifique-se de que o seu computador está ligado e que não está no modo de repouso. Se a tela do seu MacBook Pro estiver fechada, utilize o teclado ou o mouse externo para interromper o repouso do MacBook Pro.  Desconecte o cabo de alimentação do monitor da tomada elétrica aterrada, espere alguns minutos e depois conecte-o novamente.  Redefina o PRAM reiniciando o computador enquanto mantém pressionada as teclas Comando (x), Opção, P e R até ouvir o som de inicialização uma segunda vez. Se a tela estiver escurecida:  Certifique-se de que o brilho do monitor está ajustado adequadamente. Escolha Apple (?) > Preferências do Sistema e clique em Monitores. Arraste o controle de Brilho para ajustar o brilho.  Se as cores do monitor estiverem muito saturadas ou não estiverem corretas, talvez você tenha que calibrar a sua tela. Abra a preferência Monitores, clique na aba Cores, clique em Calibrar e siga as instruções.58 Português do Brasil Se o seu MacBook Pro não carregar: Certifique-se de que o conector MagSafe do seu monitor esteja adequadamente conectado à porta de alimentação MagSafe do seu MacBook Pro. Se a câmera FaceTime HD integrada, o microfone, sistema de alto-falantes ou portas do monitor não estiverem funcionando: Certifique-se de que o cabo Thunderbolt do monitor esteja conectado firmemente à porta Thunderbolt do seu computador. A câmera, microfone, sistema de alto-falantes e portas do monitor somente funcionam quando este cabo está conectado ao seu computador. Mais informações sobre solução de problemas Você pode encontrar mais informações para a solução de problemas no site de suporte para monitores no site www.apple.com/br/support/displays. Mais informações, serviços e suporte Você pode encontrar mais informações sobre o seu monitor no site da Apple e na Ajuda Mac. Informações sobre Consulte Como usar o seu monitor Ajuda Mac e busque “monitores” Serviço, suporte, discussões, solução de problemas e transferências de software de monitores O site de Suporte a Monitores em www.apple.com/br/support/displays. As informações mais recentes sobre monitores O site de Monitores da Apple em www.apple.com/br/displays. Como registrar o seu monitor O site de Registro de Produtos da Apple em www.apple.com/br/register.Português do Brasil 59 Especificações  Número do modelo: A1407  Resolução: 2560 x 1440 @ 60 Hz  Portas: • Três portas USB 2.0 de alta velocidade • Uma porta Ethernet Gigabit • Uma porta Thunderbolt • Uma porta FireWire 800  Câmera e microfone: Câmera FaceTime HD integrada com microfone  Alto-falantes: Alto-falantes 2.1 integrados com saída de 49 W Dimensões:  Peso: 23.5 lb. (10,7 kg)  Altura: 19,2 polegadas (488,1 mm)  Largura: 25,65 polegadas (651,70 mm)  Profundidade (com suporte): 8,2 polegadas (208,13 mm)  Visível: 27 polegadas (685,8 mm) diagonal Ambiente de funcionamento:  Temperatura de funcionamento: 10° a 35° C  Umidade relativa: 20% a 80% (não condensada)  Altitude: 0 a 3048 metros60 Regulatory Compliance Information FCC Compliance Statement This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device, pursuant to part 15 of the FCC Rules. These limits are designed to provide reasonable protection against harmful interference in a residential installation. This equipment generates, uses, and can radiate radio frequency energy and, if not installed and used in accordance with the instructions, may cause harmful interference to radio communications. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. If this equipment does cause harmful interference to radio or television reception, which can be determined by turning the equipment off and on, the user is encouraged to try to correct the interference by one or more of the following measures: • Reorient or relocate the receiving antenna. • Increase the separation between the equipment and receiver. • Connect the equipment into an outlet on a circuit different from that to which the receiver is connected. • Consult the dealer or an experienced radio/TV technician for help. If necessary, consult an Apple Authorized Service Provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Inc. could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Inc. Corporate Compliance 1 Infinite Loop, MS 26-A Cupertino, CA 95014 Canadian Compliance Statement This equipment complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. VCCI Class B Statement Russia Korea Class B Statement B? ??(??? ???????) ? ??? ???(B?) ????????? ?? ???? ???? ?? ???? ??, ?? ? ??? ??? ? ????.61 Europe–EU Declaration of Conformity See www.apple.com/euro/compliance. High-Risk Activities Warning This display is not intended for use in the operation of nuclear facilities, aircraft navigation or communications systems, or air traffic control machines, or for any other uses where the failure of the computer system could lead to death, personal injury or severe environmental damage. ENERGY STAR ® As an ENERGY STAR ® partner, Apple has determined that this product meets the ENERGY STAR ® requirements for energy efficiency. The ENERGY STAR ® program is a partnership with electronic equipment manufacturers to promote energy-efficient products. Improving energy efficiency of products saves money and helps conserve valuable resources. This display is shipped with power management enabled, which allows the display to save power by decreasing luminance when used in a room with low ambient lighting. This automatic brightness control feature is enabled as a default setting in Displays preferences. To adjust your display luminance manually, use the display brightness keys on your keyboard or the brightness adjustment in Displays preferences. For more information about ENERGY STAR ® , visit: www.energystar.gov Disposal and Recycling Information This symbol indicates that your product must be disposed of properly according to local laws and regulations. When your product reaches its end of life, contact Apple or your local authorities to learn about recycling options. For information about Apple’s recycling program, go to www.apple.com/recycling. European Union—Disposal Information The symbol above means that according to local laws and regulations your product should be disposed of separately from household waste. When this product reaches its end of life, take it to a collection point designated by local authorities. Some collection points accept products for free. The separate collection and recycling of your product at the time of disposal will help conserve natural resources and ensure that it is recycled in a manner that protects human health and the environment. Union Européenne – informations sur l’élimination Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains.62 Europäische Union – Informationen zur Entsorgung Das Symbol oben bedeutet, dass dieses Produkt entsprechend den geltenden gesetzlichen Vorschriften und getrennt vom Hausmüll entsorgt werden muss. Geben Sie dieses Produkt zur Entsorgung bei einer offiziellen Sammelstelle ab. Bei einigen Sammelstellen können Produkte zur Entsorgung unentgeltlich abgegeben werden. Durch das separate Sammeln und Recycling werden die natürlichen Ressourcen geschont und es ist sichergestellt, dass beim Recycling des Produkts alle Bestimmungen zum Schutz von Gesundheit und Umwelt beachtet werden. Unione Europea – informazioni per lo smaltimento Il simbolo qui sopra significa che, in base alle leggi e alle norme locali, il prodotto dovrebbe essere smaltito separatamente dai rifiuti casalinghi. Quando il prodotto diventa inutilizzabile, portalo nel punto di raccolta stabilito dalle autorità locali. Alcuni punti di raccolta accettano i prodotti gratuitamente. La raccolta separata e il riciclaggio del prodotto al momento dello smaltimento aiutano a conservare le risorse naturali e assicurano che venga riciclato nel rispetto della salute umana e dell’ambiente. Europeiska unionen – uttjänta produkter Symbolen ovan betyder att produkten enligt lokala lagar och bestämmelser inte får kastas tillsammans med hushållsavfallet. När produkten har tjänat ut måste den tas till en återvinningsstation som utsetts av lokala myndigheter. Vissa återvinningsstationer tar kostnadsfritt hand om uttjänta produkter. Genom att låta den uttjänta produkten tas om hand för återvinning hjälper du till att spara naturresurser och skydda hälsa och miljö. Türkiye EEE yönetmeligine (Elektrikli ve Elektronik Esyalarda Bazi Zararli Maddelerin Kullaniminin Sinirlandirilmasina Dair Yönetmelik) uygundur. Brasil – Informações sobre descarte e reciclagem O símbolo acima indica que este produto e/ou sua bateria não devem ser descartadas no lixo doméstico. Quando decidir descartar este produto e/ou sua bateria, faça-o de acordo com as leis e diretrizes ambientais locais. Para informações sobre o programa de reciclagem da Apple, pontos de coleta e telefone de informações, visite: www.apple.com/br/environment.63 Apple and the Environment Apple Inc. recognizes its responsibility to minimize the environmental impacts of its operations and products. More information is available on the web: www.apple.com/environment Apple et l’environnement Apple Inc. est conscient de sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Des informations supplémentaires sont disponibles à la page www.apple.com/fr/environment Apple y el medio ambiente Apple Inc. reconoce su responsabilidad en la minimización del impacto medioambiental de sus actividades y productos. Encontrará más información en la siguiente página web: www.apple.com/es/environment Apple e o Meio Ambiente A Apple Inc. reconhece sua responsabilidade em minimizar os impactos ambientais de suas operações e produtos. Mais informações estão disponíveis no site www.apple.com/br/environment Numbers ’09 Guide de l’utilisateurKApple Inc. Copyright © 2011 Apple Inc. Tous droits réservés. En vertu de la législation des droits d’auteur, ce manuel ne doit pas être copié, en totalité ou en partie, sans le consentement écrit d’Apple. Vos droits sur le logiciel sont régis par le contrat de licence accompagnant le logiciel. Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + Maj + K) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce manuel soient les plus exactes possibles. Apple n’est pas responsable des erreurs d’impression ou de reproduction. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, Aperture, AppleWorks, Finder, iPhoto, iTunes, iWork, Keynote, Mac, Mac OS, Numbers, Pages, QuickTime, Safari et Spotlight sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. App Store et MobileMe sont des marques de service d’Apple Inc. Adobe et Acrobat sont des marques ou des marques déposées d’Adobe Systems Incorporated, aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés ici sont des marques de leurs détenteurs respectifs. La mention de produits tiers n’est effectuée qu’à des fins informatives et ne constitue en aucun cas une approbation ni une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité vis-à-vis des performances ou de l’utilisation de ces produits. F019-2126 07/201111 Préface : Bienvenue dans Numbers ’09 13 Chapitre 1 : Outils et techniques Numbers 13 Modèles de feuilles de calcul 14 Fenêtre Numbers 16 Zoom avant et zoom arrière 17 La sous-fenêtre Feuilles 18 Vue avant impression 18 Présentation plein écran 19 La barre d’outils 20 La barre de format 21 La fenêtre Inspecteur 22 Outils de formule 24 Sous-fenêtre Styles 25 Navigateur multimédia 26 La fenêtre Couleurs 28 Fenêtre Polices 29 La fenêtre Avertissements 30 Raccourcis clavier et menus contextuels 31 Chapitre 2 : Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 31 Création d’une feuille de calcul 32 Importation d’un document depuis une autre application 33 Utilisation de fichiers CSV ou OFX dans une feuille de calcul 34 Ouverture d’une feuille de calcul 34 Pour protéger une feuille de calcul à l’aide d’un mot de passe 36 Enregistrement d’une feuille de calcul 38 Annulation de modifications 38 Verrouillage d’une feuille de calcul pour en empêcher la modification 39 Enregistrement automatique d’une version de sauvegarde 39 Enregistrement d’une copie d’une feuille de calcul 40 Retrouver une version archivée d’une feuille de calcul 42 Enregistrement d’une feuille de calcul en tant que modèle 3 Table des matières4 Table des matières 42 Enregistrement de termes de recherche Spotlight pour une feuille de calcul 43 Fermeture d’une feuille de calcul sans quitter Numbers 44 Utilisation de feuilles pour organiser une feuille de calcul 45 Ajout et suppression de feuilles 45 Réorganisation de feuilles et de leur contenu 46 Réattribution de nom à des feuilles 47 Division d’une feuille en pages 48 Définition du format de page d’une feuille de calcul 49 Ajout d’en-têtes et de bas de page à une feuille 49 Disposition d’objets sur une page en mode d’aperçu avant impression 50 Réglage de l’orientation de la page 50 Réglage de l’ordre de pagination 51 Numérotation de pages 51 Réglage des marges de la page 52 Chapitre 3 : Utilisation des tableaux 52 Utilisation de tableaux 53 Ajout d’un tableau 53 Utilisation des outils de tableau 56 Redimensionnement d’un tableau 57 Déplacement de tableaux 58 Attribution d’un nom à un tableau 58 Amélioration de l’apparence des tableaux 59 Définition de tableaux réutilisables 60 Copie de tableaux entre des applications iWork 61 Sélection de tableaux et de leurs composants 61 Sélection d’un tableau 62 Sélection d’une cellule unique d’un tableau 64 Sélection d’un groupe de cellules de tableau 64 Sélection d’un rang ou d’une colonne dans un tableau 64 Sélection des bordures des cellules d’un tableau 66 Utilisation des rangs et des colonnes dans les tableaux 67 Ajout de rangs à un tableau 68 Ajout de colonnes à un tableau 69 Redisposition des rangs et des colonnes 70 Suppression de rangs et de colonnes d’un tableau 70 Ajout de rangs ou de colonnes d’en-tête au tableau 72 Blocage de rangs et de colonnes d’en-tête 73 Ajout de rangs de bas de tableau 74 Redimensionnement de rangées et de colonnes d’un tableau 75 Alternance de couleurs de rangs dans un tableau 75 Masquage de rangées et de colonnes de tableau 77 Tri des rangs d’un tableauTable des matières 5 78 Filtrage des rangs d’un tableau 79 Création de catégories au sein d’un tableau 80 Définition de catégories et de sous-catégories de tableau 85 Suppression de catégories et de sous-catégories de tableau 86 Gestion des catégories et des sous-catégories de tableau 89 Chapitre 4 : Utilisation des cellules de tableau 89 Insertion de contenu dans les cellules d’un tableau 89 Ajout et modification des valeurs des cellules d’un tableau 90 Utilisation de texte dans les cellules d’un tableau 91 Utilisation de nombres dans les cellules d’un tableau 92 Remplissage automatique des cellules d’un tableau 93 Affichage d’un contenu trop volumineux pour sa cellule 95 Utilisation de la mise en forme conditionnelle pour surveiller les valeurs des cellules du tableau 95 Définition des règles de mise en forme conditionnelle 98 Modification et gestion de votre mise en forme conditionnelle 99 Ajout d’images ou de couleurs aux cellules d’un tableau 99 Fusion des cellules d’un tableau 100 Division des cellules d’un tableau 100 Mise en forme des bordures des cellules d’un tableau 101 Copie et déplacement de cellules 102 Ajout de commentaires aux cellules d’un tableau 103 Mise en forme des valeurs des cellules en vue de l’affichage 105 Utilisation du format automatique dans les cellules d’un tableau 106 Utilisation du format numérique dans les cellules d’un tableau 108 Utilisation du format de devise dans les cellules d’un tableau 109 Utilisation du format des pourcentages dans les cellules d’un tableau 110 Utilisation du format Date et heure dans les cellules d’un tableau 111 Utilisation du format de durée dans les cellules d’un tableau 111 Utilisation du format de fraction dans les cellules d’un tableau 112 Utilisation du format Système numérique dans les cellules d’un tableau 113 Utilisation du format scientifique dans les cellules d’un tableau 114 Utilisation du format Texte dans les cellules d’un tableau 115 Utilisation d’une case à cocher, d’un curseur, d’une flèche de défilement ou d’un menu local dans les cellules d’un tableau 116 Utilisation de vos propres formats pour afficher des valeurs dans les cellules d’un tableau 117 Création d’un format numérique personnalisé 120 Définition de l’élément Entiers d’un format numérique personnalisé 121 Définition de l’élément Décimales d’un format numérique personnalisé 122 Définition de l’Échelle d’un format numérique personnalisé 124 Association de conditions à un format numérique personnalisé6 Table des matières 126 Création d’un format Date et heure personnalisé 128 Création d’un format Texte personnalisé 129 Modification d’un format de cellule personnalisé 130 Réorganisation, modification du nom et suppression de formats de cellule personnalisés 132 Chapitre 5 : Utilisation des styles de tableau 132 Utilisation de styles applicables aux tableaux 133 Application de styles à des tableaux 134 Modification d’attributs d’un style de tableau 134 Copie et collage de styles de tableaux 135 Utilisation du style de tableau par défaut 135 Création de nouveaux styles de tableau 135 Attribution d’un nouveau nom à un style de tableau 136 Suppression d’un style de tableau 137 Chapitre 6 : Utilisation de formules dans des tableaux 137 Éléments des formules 139 Réalisation de calculs instantanés 140 Utilisation de formules rapides prédéfinies 141 Création de formules personnalisées 141 Ajouter et modifier des formules à l’aide de l’éditeur de formules 143 Ajouter et modifier des formules à l’aide de la barre des formules 144 Ajout de fonctions à des formules 146 Gestion des erreurs et des avertissements dans les formules 146 Suppression de formules 147 Référencement de cellules dans des formules 149 Utilisation du clavier et de la souris pour créer et modifier des formules 150 Distinction entre références absolues et relatives à des cellules 151 Utilisation d’opérateurs dans les formules 151 Opérateurs arithmétiques 152 Opérateurs de comparaison 152 Copie ou déplacement de formules et de leurs valeurs calculées 153 Affichage de toutes les formules d’une feuille de calcul 154 Recherche et remplacement d’éléments de formule 156 Chapitre 7 : Création de graphiques à partir de données 156 À propos des graphiques 159 Création d’un graphique à partir de données contenues dans un tableau 161 Changement du type de graphique 162 Déplacement d’un graphique 163 Permutation des rangs et des colonnes de tableau pour les séries de données de graphiqueTable des matières 7 163 Ajout de données à un graphique existant 164 Insertion de données de tableau masquées dans un graphique 165 Remplacement ou réorganisation d’une série de données dans un graphique 165 Suppression de données d’un graphique 166 Suppression d’un graphique 166 Partage de graphiques avec des documents Pages et Keynote 167 Formatage des graphiques 168 Placement et formatage du titre et de la légende d’un graphique 168 Redimensionnement ou rotation d’un graphique 169 Formatage des axes d’un graphique 173 Formatage des éléments d’une série de données d’un graphique 177 Affichage des barres d’erreur dans les graphiques 178 Affichage des corrélations linéaires dans les graphiques 179 Formatage du texte des titres, des étiquettes et des légendes de graphique 179 Formatage de types de graphiques spécifiques 180 Personnalisation de l’aspect des diagrammes circulaires 181 Modification des couleurs et des textures d’un diagramme circulaire 182 Affichage des étiquettes dans un diagramme circulaire 183 Séparation des portions individuelles d’un diagramme circulaire 184 Ajout d’ombres aux graphiques sectoriels et aux portions 184 Rotation de graphiques sectoriels 2D 185 Définition des ombres, de l’espacement et des noms de série dans les graphiques à barres et à colonnes 186 Personnalisation des lignes et des symboles de points de données dans les graphiques linéaires 187 Affichage des symboles de point de données dans les graphiques à couches 187 Utilisation des graphiques en nuage de points 188 Personnalisation des graphiques à 2 axes et des graphiques mixtes 190 Ajustement des réglages de scène pour les graphiques 3D 192 Chapitre 8 : Utilisation du texte 192 Ajout de texte 192 Sélection de texte 193 Supprimer, copier et coller du texte 194 Mise en forme de la taille et de l’apparence du texte 194 Mettre du texte en gras ou en italique ou le souligner 195 Ajout de texte barré ou doté d’une ombre 196 Création de texte encadré 196 Modification de la taille du texte 196 Mise du texte en indice ou en exposant 197 Modification de l’emploi des majuscules dans le texte 197 Modification des polices 198 Réglage du lissage des polices8 Table des matières 199 Ajout d’accents 199 Affichage des dispositions de clavier dans d’autres langues 200 Saisie des caractères spéciaux et des symboles 201 Utilisation de guillemets courbes 201 Utilisation des fonctionnalités typographiques avancées 202 Définition de l’alignement, de l’espacement et de la couleur du texte 203 Alignement horizontal du texte 204 Alignement vertical du texte 205 Définition des interlignes d’un texte 206 Définition de l’espacement avant ou après des paragraphes 206 Réglage de l’espace entre les caractères 207 Modification de la couleur du texte et de l’arrière-plan 208 Définition de taquets de tabulation afin d’aligner le texte 208 Définition d’un nouveau taquet de tabulation 209 Modification d’un taquet de tabulation 209 Suppression d’un taquet de tabulation 209 Modification des réglages des règles 210 Création de retraits 210 Création de retraits pour les paragraphes 210 Modification de la marge intérieure du texte dans des objets 211 Création de listes 211 Génération automatique de listes 212 Formatage des listes à puces 214 Formatage des listes numérotées 215 Formatage des listes ordonnées 216 Utilisation de zones de texte, de figures et d’autres effets pour faire ressortir le texte 216 Ajout de zones de texte 217 Présentation du texte en colonnes 218 Ajout de texte dans une figure 218 Utilisation de liens hypertextes 219 Lien vers une page web 219 Lien vers un message électronique préadressé 220 Modification du texte d’un lien hypertexte 221 Insertion de numéros de page et d’autres valeurs variables 222 Remplacement automatique de texte 222 Insertion d’un espace insécable 223 Vérification des mots mal orthographiés 223 Utilisation des suggestions de correction orthographique 224 Recherche et remplacement de texte 227 Chapitre 9 : Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 227 Utilisation des images 229 Remplacer les images des modèles par vos propres imagesTable des matières 9 230 Masquage (rognage) d’images 232 Réduction de la taille des fichiers d’image 232 Suppression de l’arrière-plan ou des éléments superflus d’une image 234 Modification de la luminosité, du contraste et des autres réglages d’une image 235 Création de figures 236 Ajout d’une figure prédéfinie 236 Ajout d’une figure personnalisée 238 Modification des figures 238 Ajout, suppression et déplacement des points de modification d’une figure 239 Modification du tracé d’une courbe 240 Modification du tracé d’un segment droit 240 Conversion de points d’angle en points de courbe et vice-versa 241 Modification d’un rectangle aux coins arrondis 241 Modification de flèches simples et doubles 242 Modification d’une bulle de texte ou d’une légende 243 Modification d’une étoile 243 Modification d’un polygone 243 Utilisation du son et de séquences 244 Ajout d’un fichier son 245 Ajout d’un fichier vidéo 246 Ajout d’un cadre autour d’une vidéo 247 Réglage des options de lecture des fichiers multimédias 248 Réduction de la taille des fichiers multimédias 248 Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets 249 Sélection d’objets 249 Copie et duplication d’objets 250 Suppression d’objets 250 Déplacement et positionnement d’objets 251 Déplacement d’objets vers l’avant ou vers l’arrière (disposition en couches) 252 Alignement rapide d’objets les uns par rapport aux autres 252 Utilisation des guides d’alignement 253 Création de vos propres guides d’alignement 254 Positionnement d’objets à l’aide de coordonnées x et y 255 Regroupement et dissociation d’objets 255 Connexion d’objets au moyen d’une ligne ajustable 256 Verrouillage et déverrouillage des objets 256 Modification d’objets 257 Redimensionnement des objets 258 Retournement et rotation d’objets 258 Modification du style des bordures 259 Objets d’encadrement 260 Ajout d’ombres 262 Ajout d’un reflet10 Table des matières 262 Ajustement de l’opacité 263 Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images 264 Remplir un objet avec une couleur unie 264 Remplissage d’un objet à l’aide de dégradés de couleurs 266 Image de remplissage d’un objet 268 Utilisation de MathType 269 Chapitre 10 : Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un tableau 269 Utilisation des champs Carnet d’adresses 270 Correspondance entre les noms de colonne et les noms issus de champs du Carnet d’adresses 272 Ajout de données issues du Carnet d’adresses à un tableau existant 273 Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un nouveau tableau 274 Chapitre 11 : Partage de votre feuille de calcul Numbers 274 Impression d’une feuille de calcul 275 Exportation d’une feuille de calcul dans d’autres formats de documents 275 Exportation d’une feuille de calcul au format PDF 276 Exportation d’une feuille de calcul au format Excel 276 Exportation d’une feuille de calcul au format CSV 277 Partage de votre feuille de calcul Numbers sur iWork.com Public Beta 281 Envoi d’une feuille de calcul par courrier électronique 281 Envoi d’une feuille de calcul à iWeb 282 Partage de graphiques, de données et de tableaux avec d’autres applications iWork 283 Chapitre 12 : Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul Numbers 283 Conception d’un modèle 284 Définition de styles de tableau pour un modèle personnalisé 284 Définition de tableaux réutilisables pour un modèle personnalisé 284 Définition de graphiques, de zones de texte, de figures et d’images par défaut pour un modèle personnalisé 285 Définition d’attributs par défaut pour les graphiques 285 Définition d’attributs par défaut pour les zones de texte et les figures 286 Définition d’attributs par défaut pour les images importées 286 Création du contenu initial d’une feuille de calcul pour un modèle personnalisé 287 Prédéfinition de tableaux et autres objets pour un modèle personnalisé 287 Création d’emplacements réservés à du contenu multimédia dans un modèle personnalisé 288 Prédéfinition de feuilles destinées à un modèle personnalisé 288 Enregistrement d’un modèle personnalisé11 Numbers est un outil à la fois puissant et intuitif qui vous permettra de réaliser une multitude de tâches allant de l’élaboration de votre budget familial à la rédaction de rapports de laboratoire en passant par la création de documents financiers détaillés. Pour commencer à utiliser Numbers, ouvrez l’application et choisissez l’un des modèles prédéfinis. Remplacez le texte fictif du modèle par vos propres données, utilisez les formules prédéfinies et transformez les données de tableau en graphiques en couleur. Vous obtiendrez très rapidement une feuille de calcul attractive et bien organisée. Ce guide de l’utilisateur fournit des instructions détaillées pour vous permettre d’effectuer des tâches spécifiques dans Numbers. D’autres ressources viennent en outre compléter ce manuel. Préface Bienvenue dans Numbers ’0912 Préface Bienvenue dans Numbers ’09 Guides d’initiation vidéo en ligne Les guides d’initiation vidéo en ligne, disponibles à l’adresse www.apple.com/fr/iwork/ tutorials/numbers, fournissent des instructions permettant d’effectuer des tâches courantes dans Numbers. Lorsque vous ouvrez Numbers pour la première fois, le message qui s’affiche propose un lien vers ces guides d’initiation en ligne. Vous pouvez suivre à tout moment ces guides d’initiation vidéo, en choisissant Aide > « Guides d’initiation vidéo ». Aide à l’écran L’aide à l’écran contient des instructions détaillées pour effectuer toutes les tâches dans Numbers. Pour ouvrir l‘aide, ouvrez Numbers et choisissez Aide > Aide Numbers. La première page de l’aide propose également un accès à des sites web utiles. Aide et guide de l’utilisateur consacré aux formules et fonctions d’iWork L’Aide sur les formules et fonctions d’iWork et le Guide de l’utilisateur des formules et fonctions d’iWork contiennent des instructions détaillées pour vous aider à utiliser de puissantes formules et fonctions dans vos feuilles de calcul. Pour ouvrir le guide de l’utilisateur, choisissez Aide > « Guide de l’utilisateur des formules et fonctions d’iWork ». Pour ouvrir l’aide, choisissez Aide > « Aide sur les formules et fonctions d’iWork ». Site web d’iWork Consultez les dernières actualités et informations concernant iWork à l’adresse www.apple.com/fr/iwork. Site web d’assistance Trouvez des informations détaillées à propos de la résolution de problèmes à l’adresse www.apple.com/fr/support/numbers. Bulles d’aide Numbers propose des bulles d’aide (brèves descriptions textuelles) pour la plupart des éléments à l’écran. Pour afficher une bulle d’aide, maintenez le pointeur sur un élément pendant quelques secondes.13 Ce chapitre présente les fenêtres et les outils qui permettent de manipuler des feuilles de calcul Numbers. Lorsque vous créez une feuille de calcul Numbers, vous devez d’abord sélectionner un modèle de départ. Modèles de feuilles de calcul La fenêtre Liste de modèles présente une variété de modèles de feuille de calcul parmi lesquels choisir. Les modèles contiennent des feuilles, des tableaux, des formules et d’autres éléments prédéfinis qui vous aideront à commencer votre travail. Pour ouvrir la fenêtre Liste des modèles : m Choisissez Fichier > Créer à partir de la liste de modèles. 1 Outils et techniques NumbersVoici quelques techniques d’utilisation de la fenêtre Liste de modèles : m Pour afficher les vignettes de tous les modèles, cliquez sur Tous dans la liste des catégories de modèles située dans la partie gauche de la fenêtre Liste de modèles. Pour afficher les vignettes classées par catégorie, cliquez sur Vierge, sur Personnel ou sur une autre catégorie. m Pour augmenter ou diminuer la taille des icônes, faites glisser le curseur qui se trouve en bas de la fenêtre. m Pour créer une feuille de calcul à l’aide d’un modèle spécifique, cliquez sur le modèle, puis cliquez sur Choisir. Si vous souhaitez commencer avec une feuille de calcul vierge et sans formatage, sélectionnez le modèle Vierge. Consultez les rubriques « Création d’une feuille de calcul » à la page 31, « Importation d’un document depuis une autre application » à la page 32 et « Utilisation de fichiers CSV ou OFX dans une feuille de calcul » à la page 33 pour apprendre à créer une feuille de calcul Numbers. Fenêtre Numbers La fenêtre Numbers contient des éléments destinés à vous aider à développer et à organiser votre feuille de calcul. 14 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 15 Sous-fenêtre Feuilles : Cette sous-fenêtre située dans le coin supérieur gauche contient la liste des tableaux et des graphiques figurant dans chacune des feuilles de la feuille de calcul. La sous-fenêtre Feuilles classe vos données en groupes d’éléments connexes (données 2008 et données 2009, par exemple). Faites glisser vers la gauche ou vers la droite la poignée de redimensionnement Feuilles située dans le coin supérieur droit de la sous-fenêtre Feuilles pour agrandir ou réduire cette dernière. Barre d’outils : Située en haut de la fenêtre, la barre d’outils vous permet d’accéder en un seul clic aux outils les plus couramment utilisés. Utilisez-la pour ajouter rapidement une feuille, un tableau, un champ de texte, un fichier multimédia et d’autres objets. Barre des formats : La barre des formats se trouve sous la barre d’outils et permet d’accéder rapidement aux outils permettant de modifier un objet sélectionné. Barre de formules : Située sous la barre des formats, la barre de formules vous permet de créer et de modifier des formules ou d’autres éléments dans une cellule de tableau que vous avez sélectionnée. Canevas de la feuille : Il s’agit de la partie principale de la fenêtre. Le canevas affiche les objets d’une feuille sélectionnée. Vous pouvez réarranger les tableaux, les graphiques et les autres objets se trouvant sur le canevas en les faisant glisser. Sous-fenêtre Styles : Située sous la sous-fenêtre Feuilles, la sous-fenêtre Styles présente la liste des styles de tableau prédéfinis du modèle que vous utilisez. Sélectionnez un tableau, puis cliquez sur un style de tableau pour modifier instantanément l’aspect du tableau. Faites glisser vers le haut ou vers le bas la poignée de redimensionnement Styles située dans le coin supérieur droit de la sous-fenêtre Styles pour agrandir ou réduire cette dernière. Résultats de calcul instantanés : La zone située sous la sous-fenêtre Styles affiche les résultats de calculs effectués sur les valeurs des cellules de tableau sélectionnées. Pour en savoir plus sur Aller à Affichage d’une feuille de calcul « Zoom avant et zoom arrière » à la page 16 « Présentation plein écran » à la page 18 « La sous-fenêtre Feuilles » à la page 17 « Vue avant impression » à la page 18 « Blocage de rangs et de colonnes d’en-tête » à la page 72 Outils de gestion de feuilles de calcul « La barre d’outils » à la page 19 « La barre de format » à la page 20 « La fenêtre Inspecteur » à la page 21 « La fenêtre Avertissements » à la page 29 Outils de manipulation des formules de cellules de tableau « Outils de formule » à la page 22Pour en savoir plus sur Aller à Outils d’amélioration de l’aspect d’une feuille de calcul « Sous-fenêtre Styles » à la page 24 « Navigateur multimédia » à la page 25 « La fenêtre Couleurs » à la page 26 « Fenêtre Polices » à la page 28 Raccourcis clavier « Raccourcis clavier et menus contextuels » à la page 30 Zoom avant et zoom arrière Vous pouvez agrandir (zoom avant) ou réduire (zoom arrière) l’affichage d’une feuille de calcul. Il existe plusieurs façons d’effectuer un zoom avant ou un zoom arrière sur une feuille : m Choisissez Présentation > Redimensionner > Zoom avant ou Présentation > Redimensionner > Zoom arrière. Pour revenir à l’affichage normal (100 %), choisissez Présentation > Redimensionner > Taille réelle. m Choisissez un niveau d’agrandissement dans le menu local situé dans l’angle inférieur gauche du canevas. Lorsque vous affichez une feuille en vue avant impression, réduisez le zoom pour afficher simultanément plus de pages dans la fenêtre. Si vous utilisez Numbers avec Mac OS X v10.7 (Lion) ou ultérieur, vousp ouvez également afficher l’application en présentation plein écran afin de travailler sans distraction. Pour en savoir plus, consultez la section « Présentation plein écran » à la page 18. 16 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 17 La sous-fenêtre Feuilles La sous-fenêtre Feuilles se trouve dans la partie supérieure gauche de la fenêtre Numbers. Elle permet de visualiser et d’accéder rapidement aux tableaux et graphiques d’une feuille. Affichez ou masquez les tableaux et les graphiques d’une feuille dans la sous-fenêtre Feuilles. Faites glisser horizontalement pour redimensionner la sous-fenêtre Feuilles. Sélectionnez un tableau ou un graphique dans la liste pour qu’il s’affiche sur la feuille. Consultez « Utilisation de feuilles pour organiser une feuille de calcul » à la page 44 pour en savoir plus.Vue avant impression Lorsque vous voulez imprimer une feuille ou créer une version PDF de celle-ci, vous pouvez utiliser le mode Impression pour visualiser la disposition des objets d’une feuille sur plusieurs pages. Cliquez ici pour afficher ou masquer la présentation d’impression. Faites glisser la commande pour réduire ou agrandir tous les objets de la feuille. Zone du bas de page Zone de l’en-tête Choisissez ici le niveau de zoom d’une page vous permettant d’afficher plus ou moins de pages. Activez ici l’affichage des pages dans le sens portrait (vertical). Activez ici l’affichage des pages dans le sens paysage (horizontal). Consultez la rubrique « Division d’une feuille en pages » à la page 47pour en savoir plus sur le mode Impression Présentation plein écran Si vous utilisez Numbers avec Mac OS X v10.7 (Lion) ou ultérieur, vous pouvez afficher l’application en présentation plein écran afin de travailler sans distraction. En affichage plein écran, la fenêtre de l’application Numbers s’agrandit de manière à remplir tout votre écran et se déplace dans un différent espace pour vous permettre de passer facilement de Numbers à votre bureau. 18 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 19 Pour afficher Numbers en plein écran : m Choisissez Présentation > Passer en plein écran ou cliquez sur le bouton Plein écran dans le coin supérieur droit de la fenêtre Numbers (il ressemblre à deux flèches dirigées vers l’extérieur). Pour quitter le mode plein écran, effectuez l’une des opérations suivantes : m Appuyez sur Échap sur le clavier. m Déplacez le pointeur vers la partie supérieure de l’écran pour afficher la barre des menus, puis cliquez sur le bouton Plein écran dans le coin supérieur droit de l’écran. m Choisissez Présentation > Quitter le mode Plein écran. La barre d’outils La barre d’outils Numbers vous permet d’accéder en un seul clic aux nombreuses fonctions disponibles lorsque vous travaillez dans Numbers. À mesure que vous découvrez quelles fonctionnalités vous utilisez le plus souvent, vous pouvez ajouter, supprimer et réorganiser les boutons de la barre d’outils afin de les adapter à votre façon de travailler. Vous pouvez également masquer la barre d’outils en choisissant Présentation > « Masquer la barre d’outils » ; pour l’afficher à nouveau, choisissez Présentation > « Afficher la barre d’outils ». Pour savoir à quoi sert un bouton, placez le pointeur sur celui-ci. Le jeu par défaut de boutons de barre d’outils est illustré ci-dessous. Le bouton Plein écran n’apparaît dans le coin supérieur droit que si vous exécutez Mac OS X v10.7 (Lion) ou ultérieur. Ouvrir les fenêtres Inspecteur, Couleurs, Polices et le navigateur multimédia. Envoyer une feuille de calcul sur le web. Ajouter un graphique, une zone de texte, une figure ou un commentaire. Ajouter un tableau. Ajouter une formule ou une fonction. Trier, filtrer et catégoriser les rangs. Ajouter une feuille. Afficher ou masquer le mode Impression, les commentaires et bien plus encore. Afficher ou masquer toutes les formules et fonctions d’une feuille de calcul. Afficher et modifier en plein écran. Pour personnaliser la barre d’outils : 1 Choisissez Afficher > « Personnaliser la barre d’outils ». La feuille Personnaliser la barre d’outils apparaît. 2 Apportez les modifications souhaitées à la barre d’outils. Pour ajouter un élément à la barre d’outils, faites glisser l’icône de cet élément et déposez-la sur la barre. Si vous reconfigurez fréquemment la barre d’outils, vous pouvez lui ajouter le bouton Personnaliser.  Pour supprimer un élément de la barre d’outils, faites-le glisser en dehors de celle-ci.  Pour restaurer le jeu de boutons par défaut de la barre d’outils, faites glisser celui-ci vers la barre d’outils.  Pour réduire la taille des icônes de la barre d’outils, sélectionnez Utiliser petites icônes.  Pour afficher uniquement les icônes ou le texte, choisissez l’option correspondante dans le menu local Présentation.  Pour réorganiser les éléments de la barre d’outils, faites-les glisser. 3 Cliquez sur Terminé. Vous pouvez aussi personnaliser la barre d’outils en utilisant l’un des raccourcis suivants :  Pour supprimer un élément de la barre d’outils, maintenez enfoncée la touche Commande tout en faisant glisser l’élément hors de la barre d’outils. Vous pouvez aussi cliquer sur l’élément tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisir Supprimer l’élément dans le menu contextuel.  Pour déplacer un élément, maintenez enfoncée la touche Commande tout en faisant glisser l’élément sur la barre d’outils. La barre de format Utilisez la barre des formats, affichée sous la barre d’outils, pour modifier rapidement l’apparence des tableaux, des graphiques, du texte et d’autres éléments de votre feuille de calcul. Les commandes de la barre des formats varient en fonction de l’objet sélectionné. Pour afficher une description de la fonction d’une commande de la barre des formats, placez le pointeur sur cette commande. Lorsqu’un tableau ou une cellule de tableau est sélectionné, la barre des formats ressemble à ceci : Triez le texte des cellules de tableau. Choisissez la mise en forme des bordures de cellule. Ajoutez une couleur de fond à une cellule. Choisissez la mise en forme des bordures de cellule Gérez les en-têtes et les bas-de-page. Affichez ou masquez le nom d’un tableau. Choisissez la mise en forme du texte des cellules de tableau. 20 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 21 Pour afficher et masquer la barre de format : m Choisissez Présentation > « Afficher la barre de format », ou Présentation > « Masquer la barre de format ». La fenêtre Inspecteur La plupart des éléments de votre feuille de calcul peuvent être formatés à l’aide des inspecteurs de Numbers. Chaque inspecteur concerne un aspect différent de la mise en forme. Par exemple, l’Inspecteur des cellules vous permet de formater les cellules et les valeurs de cellule. Placez le pointeur sur un bouton ou une commande de sous-fenêtre d’inspecteur pour afficher une description de la fonction de l’élément concerné. Les boutons en haut de la fenêtre Inspecteur permettent d’ouvrir les dix inspecteurs : Document, Feuille, Tableau, Cellules, Graphique, Texte, Graphismes, Mesures, Lien et QuickTime. Ouvrir plusieurs fenêtres d’inspecteur peut contribuer à simplifier votre travail dans votre feuille de calcul. Vous pouvez, par exemple, ouvrir à la fois l’Inspecteur des graphismes et l’Inspecteur des cellules pour avoir accès à toutes les options de formatage d’images et de cellules. Une fois que vous avez ouvert une fenêtre d’inspecteur, cliquez sur l’un des boutons situés dans la partie supérieure pour afficher un autre inspecteur. Cliquer sur le deuxième bouton à partir de la gauche, par exemple, permet d’ouvrir l’Inspecteur des feuilles. Voici quelques méthodes d’ouverture d’une fenêtre d’inspecteur : m Dans la barre d’outils, cliquez sur Inspecteur. m Choisissez Présentation > Afficher l’Inspecteur. m Pour ouvrir la fenêtre d’un autre inspecteur, choisissez Présentation > Nouvel inspecteur.Outils de formule Ajoutez une formule à un tableau quand vous souhaitez afficher une valeur calculée dans une cellule. Numbers propose plusieurs outils permettant d’utiliser des formules dans les cellules de tableau :  L’Éditeur de formules permet de créer et de modifier des formules. Ouvrez l’éditeur de formules en sélectionnant une cellule d’un tableau et en tapant le signe égal (=). Vous pouvez également l’ouvrir en choisissant Éditeur de formules dans le menu local Fonction de la barre d’outils. Bouton Annuler Abandonnez les modifications. Bouton Accepter Enregistrez les modifications. Champ de texte Consultez ou modifiez une formule. Éditeur de formules Déplacez des éléments en les faisant simplement glisser. Pour en savoir plus sur cet éditeur, consultez la rubrique « Ajouter et modifier des formules à l’aide de l’éditeur de formules » à la page 141.  La barre de formules, toujours visible sous la barre des formats, permet également de créer et de modifier une formule située dans une cellule que vous avez sélectionnée. Ouvrez le navigateur de fonctions. Bouton Annuler Abandonnez les modifications. Bouton Accepter Enregistrez les modifications. Modifiez la taille de visualisation des formules. Champ de texte Consultez ou modifiez une formule. Les instructions pour l’ajout et la modification de formules à l’aide de cet outil sont décrites dans la rubrique « Ajouter et modifier des formules à l’aide de la barre des formules » à la page 143. 22 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 23  L’utilisation du navigateur de fonctions est le moyen le plus rapide d’ajouter une fonction. Une fonction est une formule prédéfinie possédant un nom (comme SOMME et MOYENNE). Sélectionnez la fonction pour laquelle vous voulez afficher des informations. Recherchez une fonction. Insérez la fonction sélectionnée. Sélectionnez une catégorie pour afficher les fonctions de cette catégorie. Pour ouvrir le navigateur des fonctions, choisissez « Afficher le navigateur des fonctions » dans le menu local Fonction de la barre d’outils. La rubrique « Ajout de fonctions à des formules » à la page 144 vous explique comment utiliser le navigateur des fonctions. Pour en savoir plus sur toutes les fonctions d’iWork et pour consulter de nombreux exemples d’utilisation de ces fonctions, choisissez Aide > « Aide sur les formules et fonctions d’iWork » ou Aide > « Guide de l’utilisateur des formules et fonctions d’iWork ».Sous-fenêtre Styles La sous-fenêtre Styles vous permet d’appliquer rapidement un formatage prédéfini aux tableaux d’une feuille de calcul. Les styles de tableau définissent des attributs tels que la couleur, la taille du texte et la mise en forme de bordure applicables à des cellules d’un tableau. Pour appliquer un style de tableau, sélectionnez simplement le tableau et cliquez sur un style dans la sous-fenêtre Styles. Passez d’un tableau à un autre en un seul clic de souris. Consultez la rubrique « Utilisation de styles applicables aux tableaux » à la page 132 pour plus de détails. 24 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 25 Navigateur multimédia Le navigateur multimédia permet d’accéder à tous les fichiers multimédias de votre photothèque iPhoto, de votre bibliothèque iTunes et de votre dossier Séquences. Vous pouvez faire glisser un élément du navigateur multimédia sur votre feuille de calcul ou dans le cadre d’image d’un inspecteur. Choisissez ensuite une source. D’abord, cliquez sur un bouton pour accéder à vos fichiers multimédias. Puis faites glisser un élément vers le document ou vers un cadre d’image dans un des Inspecteurs. Recherchez un fichier en saisissant son nom ici. Si vous n’utilisez pas iPhoto ou Aperture pour stocker vos photos, iTunes pour stocker votre musique ou le dossier Séquences pour stocker vos vidéos, vous pouvez ajouter d’autres dossiers au navigateur multimédia pour pouvoir accéder à votre contenu multimédia de la même manière. Vous pouvez ouvrir le navigateur multimédia de plusieurs façons : m Cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils. m Choisissez Présentation > « Afficher le navigateur multimédia ». Voici comment ajouter d’autres dossiers au navigateur multimédia : m Pour ajouter un dossier contenant des fichiers audio, cliquez sur Audio dans le navigateur multimédia, puis faites glisser le dossier souhaité du Finder vers le navigateur multimédia. m Pour ajouter un dossier contenant des photos, cliquez sur Photos dans le navigateur multimédia, puis faites glisser le dossier voulu depuis le Finder jusque dans le navigateur multimédia.m Pour ajouter un dossier contenant des vidéos, cliquez sur Vidéos dans le navigateur multimédia, puis faites glisser le dossier voulu depuis le Finder jusque dans le navigateur multimédia. Pour savoir comment Aller à Importer une image « Utilisation des images » à la page 227 Ajouter un fichier audio « Ajout d’un fichier son » à la page 244 Ajouter un fichier vidéo « Ajout d’un fichier vidéo » à la page 245 La fenêtre Couleurs Utilisez la fenêtre Couleurs pour appliquer de la couleur au texte, aux cellules de tableau, aux bordures de cellule et à d’autres objets. La barre des formats permet également d’appliquer des couleurs, mais la fenêtre Couleurs propose des options avancées de gestion de la couleur. Cliquez sur une couleur pour la sélectionner dans la roue des couleurs. Cliquez sur l’icône Rechercher puis sur un élément quelconque à l’écran pour faire correspondre sa couleur. Cliquez sur un bouton pour afficher différents modèles de couleur. Faites glisser le curseur Opacité vers la gauche afin de rendre la couleur plus transparente. La couleur sélectionnée dans la roue des couleurs s’affiche dans cette zone. (Le fait qu’il y ait deux couleurs dans cette zone indique que l’opacité est définie à moins de 100 pour cent.) Utilisez le curseur pour définir des teintes plus claires ou plus sombres dans la roue des couleurs. Faites glisser les couleurs à partir de la zone Couleurs afin de les stocker dans la palette de couleurs. Vous pouvez utiliser la roue des couleurs dans la fenêtre Couleurs afin de sélectionner des couleurs. La couleur que vous sélectionnez apparaît dans la zone en haut de la fenêtre Couleurs. Vous pouvez enregistrer cette couleur afin de l’utiliser ultérieurement, en la plaçant dans la palette de couleurs. Pour appliquer à un objet des couleurs que vous avez sélectionnées dans la fenêtre Couleurs, sélectionnez l’objet, puis placez chaque couleur dans le cadre de couleurs approprié d’un inspecteur. Vous pouvez cliquer sur un cadre de couleurs dans l’un des inspecteurs, puis cliquez sur une couleur dans le cadre de couleurs. Vous pouvez aussi faire glisser une couleur depuis la palette de couleurs ou la boîte de couleurs et la déposer dans un cadre de couleurs au sein d’un inspecteur. 26 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 27 Méthodes d’ouverture de la fenêtre Couleurs : m Dans la barre d’outils, cliquez sur Couleurs. m Cliquez sur un cadre de couleurs dans l’un des inspecteurs. Pour sélectionner une couleur après avoir ouvert la fenêtre Couleurs : 1 Cliquez n’importe où dans la roue des couleurs. La couleur sélectionnée s’affiche dans la zone des couleurs en haut de la fenêtre Couleurs. 2 Pour assombrir ou éclaircir la couleur, faites glisser le curseur du côté droit de la fenêtre Couleurs. 3 Pour rendre la couleur plus transparente, faites glisser le curseur Opacité vers la gauche ou tapez un pourcentage dans le champ Opacité. 4 Pour utiliser la palette de couleurs, ouvrez-la en faisant glisser la poignée située en bas de la fenêtre Couleurs. Pour enregistrer une couleur dans la palette, faites-la glisser de la zone des couleurs jusque dans la palette. Pour supprimer une couleur de la palette, faites-glisser un carré blanc dessus. 5 Pour reproduire la couleur d’un élément affiché à l’écran, cliquez sur l’îcône de recherche à gauche de la zone des couleurs de la fenêtre Couleurs. Cliquez sur l’élément de l’écran dont vous souhaitez utiliser la couleur. La couleur apparaît dans la zone des couleurs. Dans la feuille de calcul, sélectionnez l’élément auquel vous souhaitez appliquer la couleur, puis faites glisser la couleur de la zone des couleurs vers l’élément.Fenêtre Polices La fenêtre Polices vous permet de sélectionner des polices de caractères, des tailles de police et d’autres attributs de police, y compris des ombres et des caractères barrés. Vous pouvez également utiliser la fenêtre Polices pour organiser vos polices de caractères favorites, afin qu’elles soient aisément accessibles lorsque vous en avez besoin. Créez des effets intéressants à l’aide de ces boutons. Menu Action Sélectionnez un type de caractère à appliquer au texte sélectionné. Recherchez des polices en tapant un nom de police dans le champ de recherche. Sélectionnez une taille de police à appliquer au texte sélectionné. Appliquer une ombre au texte sélectionné. Modifiez l’ombre à l’aide des contrôles Opacité, Flou, Décalage et Angle. Prévisualiser le type de caractère sélectionné (pour cela, il peut être nécessaire de cliquer sur Afficher un aperçu dans le menu Action). Pour ouvrir la fenêtre Polices : m Cliquez sur Polices dans la barre d’outils. Voici quelques méthodes permettant de modifier la police d’un texte sélectionné : m Dans le champ Rechercher, tapez le nom de la police de caractères que vous souhaitez utiliser, puis sélectionnez son nom dans la liste Familles. m Sélectionnez un type de caractères (Italiques ou Gras, par exemple) dans la liste Types de caractères. m Dans la colonne Taille, tapez ou sélectionnez la taille de caractères souhaitée. Voici quelques méthodes permettant d’utiliser les commandes situées dans la partie supérieure de la fenêtre Polices : Immobilisez votre pointeur sur n’importe quelle commande située dans la partie supérieure de la fenêtre pour afficher une bulle d’aide décrivant sa fonction. Si aucune commande n’est visible, choisissez Afficher les effets dans le menu local Action (en forme de roue d’engrenage) situé dans le coin inférieur gauche de la fenêtre. m Pour souligner du texte, choisissez un style de soulignement (simple ou double par exemple) dans le menu local Texte souligné. m Pour appliquer un style de texte barré (simple ou double par exemple), choisissez un style dans le menu local Texte barré. 28 Chapitre 1 Outils et techniques NumbersChapitre 1 Outils et techniques Numbers 29 m Pour appliquer de la couleur au texte, cliquez sur le bouton Couleur du texte pour ouvrir la fenêtre Couleurs. Consultez la rubrique « La fenêtre Couleurs » à la page 26 pour plus de détails. m Pour appliquer de la couleur derrière un paragraphe, cliquez sur le bouton Couleur du document pour ouvrir la fenêtre Couleurs. m Pour appliquer une ombre, cliquez sur le bouton Ombre du texte. Les commandes Opacité de l’ombre, Flou de l’ombre, Décalage de l’ombre et Angle de l’ombre permettent de formater l’ombre. Pour organiser vos polices : 1 Cliquez sur le bouton Ajouter une collection (+) pour créer une nouvelle collection et lui donner un nom. 2 Sélectionnez du texte et formatez-le en utilisant la famille, le type de caractères et la taille de votre choix. 3 Faites glisser le nom de police depuis la liste Famille et déposez-le à l’endroit où vous souhaitez le classer. Pour préparer la fenêtre Polices en vue d’une utilisation fréquente : m Laissez la fenêtre Polices ouverte pendant que vous travaillez. Redimensionnez la fenêtre à l’aide de la commande située dans le coin inférieur droit, afin que seules les familles de polices et les types de caractères de la collection que vous avez sélectionnée soient visibles. La fenêtre Avertissements Lorsque vous importez un document dans Numbers ou que vous exportez une feuille de calcul Numbers dans un autre format, il arrive que certains éléments ne soient pas transférés comme prévu. La fenêtre Avertissements du document répertorie tous les problèmes rencontrés. En cas de problème, vous verrez apparaître un message vous permettant de consulter les avertissements. Si vous choisissez de ne pas passer en revue ces avertissements, vous avez la possibilité de consulter la fenêtre Avertissements à tout moment en sélectionnant Présentation > « Afficher les avertissements du document ». Si un avertissement apparaît vous indiquant qu’une police est manquante, vous pouvez sélectionner l’avertissement et cliquer sur Remplacer la police pour choisir une autre police. Vous pouvez copier plusieurs avertissements en les sélectionnant dans la fenêtre Avertissements du document et en choisissant Édition > Copier. Vous pouvez alors coller le texte copié dans un message électronique, dans un fichier texte ou dans une autre fenêtre.Raccourcis clavier et menus contextuels Vous pouvez utiliser le clavier pour exécuter de nombreuses tâches dans Numbers. Pour afficher la liste complète des raccourcis clavier, ouvrez Numbers et sélectionnez Aide > Raccourcis clavier. Bon nombre d’objets disposent également de menus contextuels avec des commandes que vous pouvez utiliser sur l’objet. Les menus contextuels sont particulièrement utiles pour travailler sur les tableaux et les graphiques. Pour ouvrir un menu contextuel : m Appuyez sur la touche Contrôle en cliquant sur un objet. 30 Chapitre 1 Outils et techniques Numbers31 Ce chapitre vous explique comment gérer vos feuilles de calcul Numbers. Vous pouvez créer une feuille de calcul Numbers en ouvrant Numbers et en choisissant un modèle. Vous pouvez également importer un document créé dans une autre application, comme Microsoft Excel ou AppleWorks 6, ou créer une feuille de calcul à partir d’un fichier CSV (valeurs séparées par des virgules). Ce chapitre vous explique comment créer des feuilles de calcul Numbers, comment ouvrir des feuilles de calcul existantes et comment les enregistrer. Il contient également des instructions pour organiser vos feuilles de calcul en feuilles et en pages en vue de les imprimer ou de créer des documents PDF. Création d’une feuille de calcul Pour créer une nouvelle feuille de calcul Numbers, choisissez le modèle doté des caractéristiques de format et de contenu adaptées à vos besoins. Commencez à créer votre feuille de calcul à partir du modèle Vierge, Vous pouvez également sélectionner l’un des nombreux autres modèles qui vous permettra d’élaborer un budget, de planifier une fête et bien plus encore, en partant de tableaux, de graphiques et d’exemples de données prédéfinis. Pour créer une feuille de calcul : 1 Ouvrez Numbers en cliquant sur son icône dans le Dock ou en double-cliquant sur son icône dans le Finder. Si Numbers est ouvert, choisissez Fichier > « Créer à partir de la liste de modèles ». 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers2 Dans la fenêtre du sélecteur de modèles, sélectionnez une catégorie de modèles dans la colonne de gauche pour afficher les modèles correspondants, puis sélectionnez celui qui convient le mieux à la feuille de calcul que vous désirez créer. Si vous souhaitez commencer avec une feuille de calcul sans contenu prédéfini, sélectionnez Vierge. Vous pouvez examiner le contenu d’un modèle en déplaçant le pointeur sur son icône. Pour modifier la taille des icônes de modèle, faites glisser le curseur qui se trouve en bas de la fenêtre. 3 Après avoir sélectionné un modèle, cliquez sur Choisir. Une nouvelle feuille de calcul s’ouvre à l’écran. Vous pouvez configurer Numbers afin qu’il ouvre automatiquement un modèle particulier chaque fois que vous ouvrez Numbers ou que vous créez une feuille de calcul. Choisissez Numbers > Préférences, cliquez sur Général, puis sur « Pour les nouveaux documents : utiliser le modèle », puis cliquez sur Choisir. Sélectionnez le nom d’un modèle, puis cliquez sur Choisir. La Liste de modèles s’ouvre toujours sur la dernière catégorie de modèles et le dernier modèle que vous avez sélectionnés. Importation d’un document depuis une autre application Vous pouvez créer une nouvelle feuille de calcul Numbers en important un document créé dans Microsoft Excel ou AppleWorks 6. Numbers peut également importer des fichiers CSV (valeurs séparées par des virgules), des fichiers contenant des valeurs délimitées par des tabulations ou des fichiers OFX (Open Financial Exchange). 32 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 33 L’importation à partir d’AppleWorks est limitée aux feuilles de calcul. Voici différentes manières d’importer un document : m Faites glisser le document sur l’icône de l’application Numbers. Une nouvelle feuille de calcul Numbers s’ouvre et le contenu du document importé est affiché. m Dans Numbers, choisissez Fichier > Ouvrir, sélectionnez le document, puis cliquez sur Ouvrir. m Vous pouvez importer rapidement des données du Carnet d’adresses pour créer des tableaux contenant des noms, des numéros de téléphone, des adresses et d’autres informations sur vos contacts. Consultez la rubrique « Utilisation des champs Carnet d’adresses » à la page 269 pour plus d’instructions. m Pour importer des données CSV ou OFX, consultez la rubrique « Utilisation de fichiers CSV ou OFX dans une feuille de calcul » à la page 33. Si vous ne parvenez pas à importer un document, essayez de l’ouvrir dans l’autre application, puis de l’enregistrer dans un format reconnu par Numbers ou bien, copiez et collez son contenu dans une feuille de calcul Numbers existante. Il est possible également d’exporter des feuilles de calcul Numbers dans des fichiers Microsoft Excel, PDF et CSV. Consultez la rubrique « Exportation d’une feuille de calcul dans d’autres formats de documents » à la page 275 pour plus de détails. Utilisation de fichiers CSV ou OFX dans une feuille de calcul Pour ajouter des données CSV ou OFX à une feuille de calcul ouverte : 1 Sélectionnez une feuille de calcul. 2 Procédez de l’une des manières suivantes :  Pour créer un ou plusieurs tableaux, faites glisser un fichier CSV ou OFX depuis le Finder et déposez-le sur le canevas de la feuille.  Pour ajouter des données CSV ou OFX à un tableau vide, faites glisser le fichier CSV ou OFX et déposez-le sur le tableau. Les données sont alors ajoutées et des colonnes supplémentaires sont créées si nécessaire.  Pour ajouter des données CSV ou OFX à un tableau contenant déjà des données, faites glisser le fichier CSV ou OFX et déposez-le sur le tableau. Si les colonnes ne correspondent pas, choisissez une option dans la feuille qui vous est alors présentée. Vous avez la possibilité d’annuler l’importation, d’ajouter des colonnes au tableau, d’ignorer les colonnes supplémentaires ou de créer un nouveau tableau à partir des données CSV ou OFX.Ouverture d’une feuille de calcul Vous pouvez ouvrir les feuilles de calcul iWork ’08 ou iWork ’09. Pour bénéficier des nouvelles fonctions, enregistrez vos feuilles de calcul iWork ’08 en format iWork ’09. Pour permettre aux utilisateurs d’iWork ’08 d’accéder à votre feuille de calcul, enregistrez-la en format iWork ’08. Lorsque vous ouvrez une feuille de calcul iWork ’09 protégée par un mot de passe, vous devez taper le mot de passe dans le champ Mot de passe pour pouvoir accéder au contenu de la feuille de calcul. Voici quelques méthodes permettant d’ouvrir une feuille de calcul existante : m Pour ouvrir une feuille de calcul à partir de la Liste de modèles, cliquez sur « Ouvrir un fichier » dans la fenêtre Liste de modèles, sélectionnez le document, puis cliquez sur Ouvrir. Pour ouvrir une feuille de calcul que vous avez utilisée récemment, sélectionnez-la dans le menu local « Ouvrir un document récent » situé dans le coin inférieur gauche de la fenêtre Liste de modèles. m Pour ouvrir une feuille de calcul lorsque vous travaillez dans une autre feuille de calcul, choisissez Fichier > Ouvrir, sélectionnez la feuille de calcul, puis cliquez sur Ouvrir. Pour ouvrir une feuille de calcul que vous avez utilisée récemment, choisissez Fichier > Ouvrir récent, puis sélectionnez la feuille de calcul dans le sous-menu. m Pour ouvrir une feuille de calcul Numbers à partir du Finder, double-cliquez sur l’icône de la feuille de calcul ou faites-la glisser sur l’icône de l’application Numbers. Si un message vous indique qu’il manque une police ou un fichier lorsque vous ouvrez une feuille de calcul, vous pouvez néanmoins toujours utiliser celle-ci. Numbers vous permet de choisir les polices à substituer à celles qui manquent. Pour ajouter ces polices manquantes, quittez Numbers et ajoutez les polices qui se trouvent dans le dossier Polices (pour en savoir plus, consultez l’Aide Mac). Pour faire réapparaître les fichiers de séquence ou de son manquants, rajoutez-les à la feuille de calcul. Pour protéger une feuille de calcul à l’aide d’un mot de passe Pour limiter l’accès à un document Numbers, vous pouvez lui attribuer un mot de passe. Les mots de passe peuvent être composés d’une combinaison quelconque de chiffres et de lettres majuscules ou minuscules et de plusieurs caractères spéciaux du clavier. Les mots de passe composés d’une combinaison de lettres, de chiffres et d’autres caractères sont généralement considérés comme plus sûrs. La protection par mot de passe n’est pas disponible si vous enregistrez une feuille de calcul en format iWork ’08 ou Excel, mais il est toutefois possible d’attribuer un mot de passe aux feuilles de calcul que vous exportez en PDF. 34 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 35 Voici quelques méthodes permettant de gérer la protection par mot de passe dans les feuilles de calcul Numbers : m Pour utiliser une feuille de calcul protégée par mot de passe, ouvrez la feuille de calcul, tapez le mot de passe lorsque vous y êtes invité, sélectionnez « Mémoriser ce mot de passe dans mon trousseau » si vous le souhaitez, puis cliquez sur OK. Si vous saisissez deux fois de suite un mot de passe incorrect, l’indice que vous avez éventuellement défini à la création du mot de passe vous est alors présenté. m Pour ajouter un mot de passe à une feuille de calcul, ouvrez l’Inspecteur des documents et sélectionnez « Exiger un mot de passe pour l’ouverture » dans le volet Document. Saisissez le mot de passe que vous souhaitez utiliser dans les champs proposés, puis cliquez sur « Définir le mot de passe ». Une icône de cadenas apparaît en regard du titre du document pour indiquer que votre document est protégé par un mot de passe. Si vous avez besoin d’aide pour créer un mot de passe original ou sans faille, cliquez sur le bouton représentant une clé situé à côté du champ Mot de passe pour ouvrir l’Assistant mot de passe et utilisez celui-ci pour créer un mot de passe. Vous pouvez sélectionner un type de mot de passe dans le menu local, en fonction des caractéristiques de mot de passe qui sont importantes à vos yeux. Un mot de passe apparaît dans le champ Suggestion ; sa force (les mots de passe les plus fiables sont plus difficiles à trouver) est indiquée par la longueur et la couleur verte de la barre Qualité. Si le mot de passe suggéré vous convient, copiez-le puis collez-le dans le champ Mot de passe. Si le mot de passe suggéré ne vous convient pas, vous pouvez en choisir un autre dans le menu local du champ Suggestion, augmenter la longueur du mot de passe en faisant glisser le curseur ou saisir votre propre mot de passe. m Pour supprimer un mot de passe d’une feuille de calcul, ouvrez votre document protégé par mot de passe et désélectionnez l’option « Exiger un mot de passe pour l’ouverture » dans le volet Document. Tapez le mot de passe du document pour désactiver la protection par mot de passe puis cliquez sur OK. m Pour modifier un mot de passe, ouvrez l’Inspecteur des documents, cliquez sur « Modifier le mot de passe », tapez vos données, puis cliquez sur « Modifier le mot de passe ». m Pour ajouter un mot de passe à une version PDF de votre feuille de calcul, suivez les instructions données à la rubrique « Exportation d’une feuille de calcul au format PDF » à la page 275. Enregistrement d’une feuille de calcul Si vous utilisez Mac OS X v10.7 (Lion) ou ultérieur, Numbers enregistre fréquemment et automatiquement votre feuille de calcul en arrière-plan. Vous n’avez donc pas à vous soucier de perdre les modifications apportées si l’application se ferme inopinément. Vous pouvez également enregistrer la feuille de calcul manuellement, créant ainsi une archive des versions antérieures, qui peuvent être récupérées à tout moment. Peu importe le système d’exploitation que vous utilisez, il est conseillé d’enregistrer fréquemment votre feuille de calcul au cours de votre travail. Après l’avoir enregistré une première fois, vous pouvez appuyer sur les touches Commande + S pour l’enregistrer à nouveau à l’aide des mêmes réglages. Lorsque vous enregistrez une feuille de calcul Numbers, les polices utilisées dans son contenu ne sont pas incluses avec la feuille de calcul. Si vous transférez une feuille de calcul Numbers sur un autre ordinateur, assurez-vous que les polices utilisées dans la feuille de calcul ont été installées dans le dossier Polices de l’autre ordinateur. Pour enregistrer une feuille de calcul pour la première fois : 1 Choisissez Fichier > Enregistrer, ou appuyez sur Commande + S. 2 Dans le champ Enregistrer sous, saisissez le nom de la feuille de calcul. 3 Choisissez l’emplacement où enregistrer la feuille de calcul. Si le répertoire dans lequel vous voulez enregistrer la feuille de calcul n’est pas visible dans le menu local Où, cliquez sur le triangle d’affichage situé à droite du champ Enregistrer sous pour explorer les répertoires de votre ordinateur. 4 Pour que le contenu de la feuille de calcul soit accessible via la fonction Coup d’œil dans le Finder Mac OS X 10.5 ou ultérieur, sélectionnez l’option « Inclure l’aperçu du document ». Pour qu’un aperçu soit toujours inclus dans vos feuilles de calcul, choisissez Numbers > Préférences, cliquez sur Général, puis sélectionnez « Inclure l’aperçu du document par défaut ». 5 Pour enregistrer la feuille de calcul en tant que feuille de calcul iWork ’08 ou Excel, sélectionnez « Enregistrer la copie comme », puis choisissez iWork ’08 ou Document Excel dans le menu local. 6 Si cette feuille de calcul est destinée à être ouverte (par vous ou par quelqu’un d’autre) sur un autre ordinateur, cliquez sur Options avancées, puis choisissez des options permettant de déterminer ce qui sera copié dans votre feuille de calcul. 36 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 37 Copier l’audio et la vidéo dans le document : Si votre feuille de calcul contient des fichiers vidéo ou audio, le fait de cocher cette case permet d’enregistrer ces fichiers avec la feuille de calcul, afin qu’ils puissent être lus si celle-ci est ouverte sur un autre ordinateur. Vous pouvez décocher cette case pour réduire la taille du fichier, mais le contenu multimédia ne pourra alors être lu sur d’autres ordinateurs. Pour découvrir des techniques permettant de réduire la taille de vos fichiers, consultez les rubriques « Réduction de la taille des fichiers d’image » à la page 232 et « Réduction de la taille des fichiers multimédias » à la page 248. Copier les images du modèle dans le document : Si vous ne sélectionnez pas cette option et que vous ouvrez la feuille de calcul sur un ordinateur ne disposant pas de l’application Numbers, la feuille de calcul risque d’adopter un aspect différent. 7 Cliquez sur Enregistrer. En général, vous ne pouvez enregistrer des feuilles de calcul Numbers que sur des ordinateurs ou des serveurs fonctionnant sous Mac OS X. Numbers n’est pas compatible avec les ordinateurs Mac OS 9 ni avec les serveurs Windows utilisant Services pour Macintosh. Si vous devez enregistrer votre document sur un ordinateur Windows, essayez d’utiliser le logiciel de serveur AFP disponible pour Windows. Pour savoir comment Aller à Partager vos feuilles de calcul avec d’autres « Impression d’une feuille de calcul » à la page 274 « Partage de votre feuille de calcul Numbers sur iWork.com Public Beta » à la page 277 « Exportation d’une feuille de calcul dans d’autres formats de documents » à la page 275 « Envoi d’une feuille de calcul par courrier électronique » à la page 281 « Envoi d’une feuille de calcul à iWeb » à la page 281 Annuler ou empêcher les modifications apportées à une feuille de calcul « Annulation de modifications » à la page 38 « Verrouillage d’une feuille de calcul pour en empêcher la modification » à la page 38 Enregistrer différentes versions d’une feuille de calcul « Enregistrement automatique d’une version de sauvegarde » à la page 39 « Retrouver une version archivée d’une feuille de calcul » à la page 40 « Enregistrement d’une copie d’une feuille de calcul » à la page 39 « Enregistrement d’une feuille de calcul en tant que modèle » à la page 42Pour savoir comment Aller à Enregistrer des termes permettant à Spotlight de retrouver une feuille de calcul « Enregistrement de termes de recherche Spotlight pour une feuille de calcul » à la page 42 Fermer une feuille de calcul sans quitter l’application « Fermeture d’une feuille de calcul sans quitter Numbers » à la page 43 Annulation de modifications Si vous ne voulez pas enregistrer les modifications apportées à votre feuille de calcul depuis la dernière fois que vous l’avez ouverte ou enregistrée, vous avez la possibilité de les annuler. Méthodes d’annulation des modifications : m Pour annuler la toute dernière modification, choisissez Édition > Annuler. m Pour annuler plusieurs modifications, choisissez plusieurs fois de suite Édition > Annuler. Vous pouvez annuler toutes les modifications effectuées depuis l’ouverture de la feuille de calcul ou revenir à la dernière version enregistrée. m Pour restaurer les modifications que vous avez annulées via Édition > Annuler, choisissez Édition > Rétablir (une ou plusieurs fois). m Pour annuler toutes les modifications effectuées depuis la dernière fois que vous avez enregistré votre feuille de calcul, choisissez Fichier > « Revenir à la version enregistrée », puis cliquez sur Rétablir. Verrouillage d’une feuille de calcul pour en empêcher la modification Si vous utilisez Mac OS X v!0.7 (Lion) ou ultérieur, vous pouvez verrouiller une feuille de calcul de manière à ne pas la modifier par accident lorsque vous souhaitez seulement l’ouvrir et l’afficher. Vous pouvez facilement déverrouiller une feuille de calcul à tout moment pour continuer à la modifier. Pour verrouiller une feuille de calcul : 1 Ouvrez la feuille de calcul que vous souhaitez verrouiller, et maintenez votre pointeur sur le nom de la feuille de calcul en haut de la fenêtre de l’application Numbers. Un triangle apparaît. 2 Cliquez sur le triangle d’expansion et choisissez Verrouiller dans le menu local. Pour déverrouiller une feuille de calcul pour la modifier : m Maintenez votre pointeur sur le nom de la feuille de calcul en haut de la fenêtre de l’application Numbers jusqu’à l’apparition du triangle, cliquez sur ce dernier puis choisissez Déverrouiller. 38 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 39 Enregistrement automatique d’une version de sauvegarde Chaque fois que vous enregistrez une feuille de calcul, vous pouvez conserver une copie sans les modifications que vous avez effectuées depuis le dernier enregistrement du document. De cette façon, si vous changez d’avis à propos de modifications que vous avez effectuées, vous pouvez revenir à la copie de sauvegarde de la feuille de calcul. La meilleure manière de créer des versions de sauvegarde dépend de la version de Mac OS X que vous utilisez. Mac OS X v10.7 (Lion) et ultérieur enregistre automatiquement un cliché de votre feuille de calcul chaque fois que vous enregistrez. Vous pouvez accéder à tout moment à une archive de toutes les versions enregistrées auparavant. Pour en savoir plus sur l’accès aux versions précédentes de documents et leur utilisation dans Lion, consultez la section « Retrouver une version archivée d’une feuille de calcul » à la page 40. Si vous utilisez Mac OS X v10.6.x (Snow Leopard) ou antérieur, vous pouvez configurer Numbers de manière à créer automatiquement une copie de la dernière version enregistrée de votre feuille de calcul. Cela peut également être utile si vous utilisez Lion et que vous souhaitez enregistrer une copie de sauvegarde de votre feuille de calcul sur un autre disque dur de votre réseau. Pour créer une archive des versions précédemment enregistrées de votre feuille de calcul sur Lion ou ultérieur : m Choisissez Fichier > Enregistrer une version, ou appuyez sur Commande + S. Pour créer une copie de la dernière version enregistrée de votre feuille de calcul : m Choisissez Numbers > Préférences, cliquez sur Général, puis sélectionnez « Créer une copie de sauvegarde de la version précédente ». Lors de l’enregistrement suivant de votre feuille de calcul, une version de sauvegarde est alors créée au même emplacement, portant le préfixe de « copie de sauvegarde de » ajouté au nom du fichier d’origine. Une seule version (la dernière version enregistrée) est sauvegardée. Chaque fois que vous enregistrez la feuille de calcul, le fichier de sauvegarde est remplacé par un nouveau. Pour rétablir la dernière version enregistrée après avoir effectué des modifications non enregistrées, choisissez Fichier > « Revenir à la version enregistrée ». Les modifications de la feuille de calcul ouverte sont alors annulées. Enregistrement d’une copie d’une feuille de calcul Si vous souhaitez dupliquer une feuille de calcul ouverte, vous pouvez l’enregistrer sous un nom ou à un emplacement différent. Pour enregistrer une version d’une feuille de calcul dans Mac OS X v10.7 (Lion) ou ultérieur. 1 Choisissez Fichier > Dupliquer.Une copie sans titre de la feuille de calcul est créée. Les deux copies restent ouvertes sur votre bureau dans un but de consultation ou d’édition. 2 Fermez la fenêtre de la copie sans titre, tapez le nom de la feuille de calcul puis choisissez un emplacement dans le menu local. 3 Cliquez sur Enregistrer. Pour enregistrer une copie d’une feuille de calcul dans Mac OS X v10.6.x (Snow Leopard) ou ultérieur. m Choisissez Fichier > Enregistrer sous, puis indiquez un nom et un emplacement. La feuille de calcul portant le nouveau nom reste ouverte. Pour travailler avec la version précédente, choisissez Fichier > Ouvrir document récent et choisissez la version précédente dans le sous-menu. Vous pouvez également automatiser la création d’une sauvegarde de la feuille de calcul chaque fois que vous enregistrer, en conservant le nom et l’emplacement de l’original, avec les mots Sauvegarde de en préfixe du nom de fichier. Consultez la section « Enregistrement automatique d’une version de sauvegarde » à la page 39. Retrouver une version archivée d’une feuille de calcul Si vous enregistrez plusieurs fois votre feuille de calcul sous Mac OS X v10.7 (Lion) ou ultérieur, toutes les versions enregistrées sont automatiquement archivées. Vous pouvez parcourir l’archive afin d’identifier une version antérieure que vous souhaitez récupérer ou utiliser en référence. Une fois que vous avez identifié la version archivée souhaitée, vous pouvez la restaurer sous forme de copie entièrement modifiable ou seulement en extraire le texte, les images ou les réglages de document que vous souhaitez réutiliser. Pour parcourir les versions archivées de votre feuille de calcul : 1 Ouvrez la feuille de calcul dont vous souhaitez accéder à des versions antérieures, ou maintenez votre pointeur sur le nom de la feuille de calcul en haut de la fenêtre de l’application Numbers. Un triangle apparaît. 2 Cliquez sur le triangle et choisissez Parcourir toutes les versions. 40 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 41 L’affichage change pour afficher les clichés de toutes les versions enregistrées de la feuille de calcul, mis en retrait contre un champ d’étoiles. Une chronologie située sur le côté droit de l’écran indique quand a été enregistrée la version située au premier plan sur la gauche. Versions précédentes de la feuille de calcul Version actuelle de la feuille de calcul Cliquer pour restaurer la version actuellement visible à droite de l’écran. Cliquer pour quitter cette présentation sans restaurer la version précédente. Faire glisser le long de la chronologie pour afficher les différentes versions enregistrées précédemment. 3 Faites glisser la poignée située le long de la chronologie pour reculer dans le temps et consulter des versions antérieures de la feuille de calcul. 4 Lorsque vous trouvez une version que vous souhaitez inspecter plus en détail, cliquez sur son image. La version passe au premier plan et vous pouvez afficher différentes feuilles ou redimensionner la présentation, sélectionner des objets sur une feuille, ouvrir les inspecteurs et copier des objets ou des réglages d’inspecteur. 5 Effectuez l’une des opérations suivantes :  Pour restaurer complètement la version antérieure cliquez sur Restaurer lorsque la version souhaitée est au premier plan. La feuille de calcul restaurée apparaît sur votre bureau normal et remplace la dernière version sur laquelle vous travailliez avant d’afficher les versions antérieures. (Cette version est alors enregistrée dans la chronologie si vous souhaitez la récupérer.) Pour ne restaurer qu’un objet ou réglage d’inspecteur à partir de la version précédente, copiez l’objet en le sélectionnant avant d’appuyer sur Contrôle + C puis cliquez sur Document actuel pour afficher la version actuelle de la feuille de calcul. Retrouvez la feuille sur laquelle vous souhaitez coller l’élément que vous venez de copier et cliquez pour insérer le curseur à l’endroit où vous souhaitz que l’élément apparaisse sur la feuille. Coller l’élément en appuyant sur Commande + V.  Pour comparer la version antérieure côte à côte avec la version actuelle, cliquez sur Document actuel. 6 Pour revenir à votre bureau normal, cliquez sur Terminé. Enregistrement d’une feuille de calcul en tant que modèle Pour utiliser une feuille de calcul que vous avez créée comme point de départ pour d’autres documents, enregistrez-la comme modèle. Lorsque vous enregistrez une feuille de calcul en tant que modèle, il apparaît dans le sélecteur de modèles. Pour enregistrer une feuille de calcul en tant que modèle : m Choisissez Fichier > Enregistrer comme modèle. Pour plus de détails, consultez la rubrique « Conception d’un modèle » à la page 283. Enregistrement de termes de recherche Spotlight pour une feuille de calcul Vous pouvez stocker des informations telles que le nom de l’auteur et des mots-clés dans des feuilles de calcul Numbers, puis utiliser Spotlight pour rechercher les feuilles de calcul contenant ces informations. Pour stocker des termes de recherche Spotlight : 1 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des documents. 42 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 43 2 Dans les champs de Spotlight, saisissez les informations (ou modifiez-les). Pour rechercher des feuilles de calcul contenant des informations Spotlight, cliquez sur l’icône de Spotlight dans l’angle supérieur droit de la barre des menus, puis saisissez les critères souhaités. Fermeture d’une feuille de calcul sans quitter Numbers Lorsque vous avez fini de travailler sur une feuille de calcul, vous pouvez la fermer sans quitter Numbers. Voici quelques méthodes permettant de fermer la feuille de calcul active tout en gardant l’application ouverte : m Pour fermer la feuille de calcul active, choisissez Fichier > Fermer ou cliquez sur le bouton de fermeture qui se trouve dans le coin supérieur gauche de la fenêtre Numbers. m Pour fermer toutes les feuilles de calcul ouvertes, maintenez la touche Option enfoncée et choisissez Fichier > Tout fermer ou cliquez sur le bouton de fermeture de la feuille de calcul active. Si vous avez effectué des modifications depuis le dernier enregistrement de la feuille de calcul, Numbers vous invite à les enregistrer.Utilisation de feuilles pour organiser une feuille de calcul Comme les chapitres d’un livre, les feuilles permettent de diviser des informations en groupes plus gérables. Vous pouvez, par exemple, placer des graphiques sur la même feuille que les tableaux dont ils affichent les valeurs, ou bien, placer tous les tableaux sur une feuille et tous les graphiques sur une autre. Une autre idée d’organisation consisterait à utiliser une feuille pour assurer le suivi de vos contacts professionnels et une autre pour vos amis et les membres de votre famille. Les feuilles des feuilles de calcul, ainsi que les tableaux et les graphiques de chaque feuille sont représentés dans la sous-fenêtre Feuilles situées le long du bord gauche de la fenêtre. Affichez ou masquez les tableaux et les graphiques d’une feuille dans la sous-fenêtre Feuilles. Faites glisser horizontalement pour redimensionner la sous-fenêtre Feuilles. Sélectionnez un tableau ou un graphique dans la liste pour qu’il s’affiche sur la feuille. Seuls les tableaux et les graphiques sont répertoriés pour chaque page même si votre feuille de calcul contient du texte, des images et d’autres objets. L’ordre des tableaux et des graphiques d’une feuille dans la sous-fenêtre Feuilles peut être différent de l’ordre de ces éléments dans la feuille de calcul (voir « Réorganisation de feuilles et de leur contenu » à la page 45). Voici quelques méthodes permettant de visualiser les objets d’une feuille : m Pour afficher ou masquer tous les tableaux et les graphiques d’une feuille dans la sousfenêtre Feuilles, cliquez sur le triangle d’affichage qui se trouve à gauche de la feuille dans le volet. m Pour afficher le contenu d’une feuille, cliquez sur la feuille en question dans la sousfenêtre Feuilles. Lorsque vous travaillez sur un tableau ou un graphique dans une feuille de calcul, le tableau ou le graphique en question est mis en surbrillance dans la sous-fenêtre Feuilles. 44 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 45 Pour savoir comment Aller à Créer et supprimer des feuilles « Ajout et suppression de feuilles » à la page 45 Déplacer des feuilles, réordonner leurs tableaux et leurs graphiques et déplacer des tableaux et des graphiques d’une feuille à l’autre « Réorganisation de feuilles et de leur contenu » à la page 45 Attribuer un nom à une feuille « Réattribution de nom à des feuilles » à la page 46 Ajout et suppression de feuilles Il existe différentes manières de créer et de supprimer des feuilles : m Pour ajouter une nouvelle feuille, cliquez sur le bouton Feuille dans la barre d’outils. Vous pouvez également choisir Insérer > Feuille. Une nouvelle feuille contenant un tableau prédéfini est ajouté dans le bas de la sousfenêtre Feuilles. Vous pouvez déplacer la feuille en la faisant glisser sur son nouvel emplacement dans la sous-fenêtre Feuilles. Lorsque vous ajoutez une feuille, Numbers lui attribue un nom par défaut que vous pouvez modifier en suivant les instructions de la rubrique « Réattribution de nom à des feuilles » à la page 46. m Pour copier une feuille, procédez de l’une des manières suivantes :  Faites glisser la feuille à copier en maintenant la touche Option enfoncée, puis déposez-la sur l’emplacement souhaité dans la sous-fenêtre Feuilles.  Créez une copie en utilisant la fonction Édition > Dupliquer, qui insère la copie immédiatement après la feuille sélectionnée.  Dans la sous-fenêtre Feuilles, sélectionnez une feuille à copier, choisissez Édition > Copier, sélectionnez la feuille située juste avant l’endroit où vous voulez placer la copie, puis choisissez Édition > Coller. m Pour supprimer une feuille et son contenu, sélectionnez-la dans la sous-fenêtre Feuilles et appuyez sur la touche Supprimer. Réorganisation de feuilles et de leur contenu Dans la sous-fenêtre Feuilles, vous pouvez déplacer des feuilles et réorganiser leurs tableaux et graphiques. Vous pouvez également déplacer des tableaux et des graphiques d’une feuille à une autre. La réorganisation des tableaux et des graphiques dans la sous-fenêtre Feuilles ne modifie pas leur position sur le canevas de la feuille. Dans la sous-fenêtre Feuilles, vous pouvez par exemple placer des graphiques à côté des tableaux dont ils sont issus ou afficher une liste reprenant les tableaux dans l’ordre que vous voulez adopter pour les modifier ou les consulter. Mais sur le canevas de la feuille même, il est parfois utile de présenter ces objets dans un ordre différent (pour la mise en page de votre feuille de calcul en vue de son impression par exemple). Il existe plusieurs moyens de réorganiser des feuilles dans la sous-fenêtre Feuilles : m Pour déplacer une feuille, sélectionnez-la et faites-la glisser dans la sous-fenêtre. Les autres feuilles se décalent lorsque vous faites glisser cette feuille. Vous pouvez également sélectionner plusieurs feuilles et les déplacer en tant que groupe. m Pour copier (couper) et coller des feuilles, sélectionnez les feuilles voulues, choisissez Édition > Couper ou Édition > Copier, sélectionnez la feuille située juste avant l’endroit où vous voulez placer vos feuilles, puis choisissez Édition > Coller. m Pour déplacer des tableaux et des graphiques associés à une feuille, sélectionnez-les et faites-les glisser dans la feuille active ou vers une autre feuille. Vous pouvez également utiliser les actions couper/coller ou copier/coller pour déplacer des tableaux et des graphiques dans la sous-fenêtre. Pour déplacer un objet dans une feuille d’une feuille de calcul, sélectionnez-le et faitesle glisser ou effectuez un couper/coller ou un copier/coller. Pour placer des objets sur des pages spécifiques afin de les imprimer ou de créer un document PDF, suivez les instructions données à la rubrique « Division d’une feuille en pages » à la page 47. Réattribution de nom à des feuilles Les feuilles se distinguent les unes des autres par leur nom qui figurent dans la sousfenêtre Feuilles. Un nom est attribué par défaut à chaque feuille que vous ajoutez mais vous pouvez le remplacer par un nom plus évocateur. Il existe plusieurs façons de renommer une feuille : m Dans la sous-fenêtre Feuilles, double-cliquez sur le nom pour le modifier. m Sélectionnez soit un objet sur la feuille, soit la feuille elle-même dans la sous-fenêtre Feuilles et, dans l’Inspecteur des feuilles, modifiez le nom qui se trouve dans le champ Nom. Vous pouvez également modifier les noms des tableaux et des graphiques d’une feuille. Pour obtenir des instructions, reportez-vous aux rubriques « Attribution d’un nom à un tableau » à la page 58 et « Placement et formatage du titre et de la légende d’un graphique » à la page 168. 46 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 47 Division d’une feuille en pages L’aperçu avant impression permet d’afficher une feuille sous forme de pages individuelles, de déplacer et de redimensionner des objets jusqu’à obtenir la disposition souhaitée pour la version imprimée ou au format PDF de la feuille. Vous pouvez également ajouter des en-têtes, des bas de page, des numéros de page et bien plus encore. Cliquez ici pour afficher ou masquer la présentation d’impression. Faites glisser la commande pour réduire ou agrandir tous les objets de la feuille. Zone du bas de page Zone de l’en-tête Choisissez ici le niveau de zoom d’une page vous permettant d’afficher plus ou moins de pages. Activez ici l’affichage des pages dans le sens portrait (vertical). Activez ici l’affichage des pages dans le sens paysage (horizontal). Il existe différentes manières d’afficher ou de masquer le mode Impression : m Dans la barre d’outils, cliquez sur Présentation, puis choisissez d’afficher ou de masquer la vue avant impression. m Choisissez Fichier > « Afficher l’aperçu avant impression » ou Fichier > Masquer l’aperçu avant impression. m Choisissez Présentation > « Afficher l’aperçu avant impression » ou Présentation > Masquer l’aperçu avant impression. m Cliquez sur l’icône représentant une page à côté de la commande de zoom sur les pages, dans l’angle inférieur gauche du canevas.En mode Impression, le niveau de zoom que vous choisissez dans le menu local de la partie inférieure gauche détermine le nombre de pages visibles simultanément dans la fenêtre. Utilisez l’Inspecteur des feuilles pour configurer des attributs de pages, comme l’orientation et les marges, en procédant séparément pour chaque feuille. Attribuez un nom à la feuille. Réduisez ou agrandissez tous les objets de la feuille. Définissez l’orientation de la page et l’ordre de pagination. Définissez les marges de la page. Indiquez le numéro de page de début de la feuille. Pour savoir comment Aller à Déterminer la taille de page afin qu’elle corresponde au format de papier à utiliser « Définition du format de page d’une feuille de calcul » à la page 48 Les zones d’en-tête et de pied de page s’affichent en haut et en bas du tableau sur chaque page. « Ajout d’en-têtes et de bas de page à une feuille » à la page 49 Régler la taille et la position des objets sur une feuille « Disposition d’objets sur une page en mode d’aperçu avant impression » à la page 49 Effectuer une mise en page horizontale ou verticale « Réglage de l’orientation de la page » à la page 50 Ordonner les pages de gauche à droite ou de haut en bas « Réglage de l’ordre de pagination » à la page 50 Afficher les numéros de page dans les en-têtes et les bas de page « Numérotation de pages » à la page 51 Ménager un espace vide entre les bords de la feuille et les bords du papier « Réglage des marges de la page » à la page 51 Définition du format de page d’une feuille de calcul Avant de travailler dans l’aperçu avant impression, déterminez la taille des pages en fonction du format de papier que vous allez utiliser. 48 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 49 Pour définir la taille des pages : 1 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des documents. 2 Choisissez une taille dans le menu local Taille du papier. Ajout d’en-têtes et de bas de page à une feuille Vous pouvez afficher le même texte sur plusieurs pages d’une feuille. Les informations récurrentes affichées en haut de la page constituent l’en-tête ; celles qui sont affichées en bas de la page constituent le bas de page. Vous pouvez placer votre texte dans un en-tête ou un bas de page, et utiliser des champs de texte mis en forme. Les champs de texte formatés vous permettent d’insérer un texte qui sera automatiquement mis à jour. Par exemple, l’insertion du champ de la date affiche la date en cours chaque fois que vous ouvrez la feuille de calcul. De la même façon, les champs de numéro de page conservent le suivi des numéros lorsque vous ajoutez ou supprimez des pages. Pour définir le contenu d’un en-tête ou d’un pied de page : 1 Dans la barre d’outils, cliquez sur Présentation, puis choisissez « Afficher la vue avant impression ». 2 Pour afficher les zones d’en-tête et de bas de page, placez le pointeur près du haut ou du bas d’une page. Vous pouvez aussi cliquer sur Présentation dans la barre d’outils, puis sélectionner Afficher la disposition. 3 Pour ajouter du texte dans un en-tête ou un bas de page, placez le point d’insertion dans l’en-tête ou le bas de page et insérez le texte. 4 Pour ajouter des numéros de page ou d’autres valeurs modifiables, reportez-vous à la rubrique « Insertion de numéros de page et d’autres valeurs variables » à la page 221. Disposition d’objets sur une page en mode d’aperçu avant impression Vous pouvez redimensionner des objets, les déplacer sur une page ou d’une page à l’autre et répartir les tableaux de grande taille sur plusieurs pages lorsque vous consultez l’aperçu avant impression d’une feuille. Pour passer en mode Impression, cliquez sur Présentation, puis sélectionnez Affichage impression. Il existe différentes manières de disposer des objets sur les pages d’une feuille sélectionnée : m Pour régler la taille de tous les objets qui se trouvent sur la feuille afin de modifier le nombre de pages qu’ils occupent, utilisez les commandes Échelle du contenu disponibles dans l’Inspecteur des feuilles.Vous pouvez également faire glisser le curseur Echelle du contenu en bas à gauche du canevas pour redimensionner tous les éléments d’une feuille. m Pour redimensionner des objets individuellement, vous pouvez soit les sélectionner et faire glisser leurs poignées de sélection, soit modifier les valeurs du champ Taille dans l’Inspecteur des mesures. Pour redimensionner un tableau, reportez-vous à la rubrique « Redimensionnement d’un tableau » à la page 56. Pour redimensionner un graphique, reportez-vous à la rubrique « Redimensionnement ou rotation d’un graphique » à la page 168. Pour redimensionner d’autres objets, reportez-vous à la rubrique « Redimensionnement des objets » à la page 257. m En aperçu avant impression, les rangs et les colonnes d’en-tête sont affichés sur chaque page dès qu’un tableau occupe plusieurs pages. Pour éviter de répéter les rangs et les colonnes d’en-tête lorsqu’un tableau occupe plusieurs pages, désélectionnez « Répéter les rangs d’en-tête sur chaque page » ou « Répéter les colonnes d’en-tête sur chaque page » dans le menu Tableau. m Déplacez les objets de page en page en les faisant glisser ou en les coupant puis les collant. Réglage de l’orientation de la page Vous pouvez disposer les pages d’une feuille dans le sens de la hauteur (orientation portrait) ou dans le sens de la largeur (orientation paysage). Pour régler l’orientation de page d’une feuille : 1 Dans la barre d’outils, cliquez sur Présentation, puis choisissez « Afficher la vue avant impression ». 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des feuilles, puis cliquez sur le bouton d’orientation de page approprié dans la rubrique « Disposition de la page » de la sous-fenêtre. Vous pouvez également cliquer sur le bouton d’orientation de page situé en bas et à gauche du canevas. Réglage de l’ordre de pagination Le mode d’aperçu avant impression permet d’ordonner les pages de gauche à droite ou de haut en bas. Cet ordre détermine la manière dont le document est imprimé ou exporté en fichier PDF. Pour régler l’ordre de pagination : m Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des feuilles, puis cliquez sur le bouton de classement de haut en bas ou de gauche à droite dans la rubrique « Disposition de la page » de la sous-fenêtre. 50 Chapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul NumbersChapitre 2 Création, enregistrement et organisation d’une feuille de calcul Numbers 51 Numérotation de pages Vous pouvez afficher des numéros de page dans les en-têtes ou les bas de page. Pour numéroter les pages d’une feuille : 1 Sélectionnez la feuille. 2 Dans la barre d’outils, cliquez sur Présentation, puis choisissez « Afficher la vue avant impression ». 3 Dans la barre d’outils, cliquez sur Présentation, puis choisissez Afficher la disposition pour afficher les en-têtes et les bas de page. Vous pouvez également afficher les en-têtes et les bas de page en plaçant le pointeur en haut ou en bas de la page. 4 Cliquez sur le premier en-tête ou bas de page pour ajouter un numéro de page en vous référant aux instructions fournies à la rubrique « Insertion de numéros de page et d’autres valeurs variables » à la page 221. 5 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des feuilles, puis spécifiez le numéro de page de départ. Pour poursuivre la numérotation des pages à partir de la feuille sélectionnée précédemment, sélectionnez « Continuer à partir de la feuille précédente ». Pour lancer la numérotation des pages de la feuille à partir d’un numéro en particulier, utilisez le champ Démarrer à. Réglage des marges de la page En mode impression, chaque page de la feuille possède des marges (espace vierge entre le bord de la feuille et les bords du papier). Ces marges sont indiquées à l’écran par des lignes gris clair, visibles en présentation Disposition. Pour régler les marges de page d’une feuille : 1 Sélectionnez la feuille dans la sous-fenêtre Feuilles. 2 Cliquez sur Affichage dans la barre d’outils, puis choisissez « Afficher la mise en page ». 3 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des feuilles. 4 Pour régler la distance entre les marges de disposition et les bordures gauche, droite, supérieure et inférieure d’une page, entrez des valeurs dans les champs Gauche, Droite, Haut et Bas. 5 Pour régler la distance entre un en-tête ou un bas de page et respectivement le bord supérieur ou le bord inférieur de la page, saisissez des valeurs dans les champs En-tête et Bas de page. Pour imprimer la feuille de calcul en utilisant la zone la plus grande possible, sélectionnez Utiliser les marges de l’imprimante. Les réglages de marge spécifiés dans l’Inspecteur des feuilles sont ignorés à l’impression.52 Ce chapitre explique comment ajouter et mettre en forme des tableaux, leurs rangs et leurs colonnes. Plusieurs autres chapitres fournissent des instructions concernant des aspects particuliers des tableaux. Pour savoir comment Aller à Gérer les cellules d’un tableau et leur contenu Chapitre 4, « Utilisation des cellules de tableau, » à la page 89 Utiliser les styles de tableau pour formater des tableaux Chapitre 5, « Utilisation des styles de tableau, » à la page 132 Utiliser des formules dans les cellules d’un tableau Chapitre 6, « Utilisation de formules dans des tableaux, » à la page 137 Afficher les valeurs des cellules d’un tableau dans des graphiques Chapitre 7, « Création de graphiques à partir de données, » à la page 156 Utilisation de tableaux Vous disposez d’une grande variété de techniques permettant de créer des tableaux et d’en gérer les caractéristiques, la taille et l’emplacement. Pour savoir comment Aller à Insérer des tableaux « Ajout d’un tableau » à la page 53 Utiliser les outils des tableaux « Utilisation des outils de tableau » à la page 53 Agrandir ou réduire des tableaux « Redimensionnement d’un tableau » à la page 56 Repositionner des tableaux « Déplacement de tableaux » à la page 57 Attribuer des noms à des tableaux « Attribution d’un nom à un tableau » à la page 58 Appliquer des effets de couleurs et d’autres effets visuels aux tableaux « Amélioration de l’apparence des tableaux » à la page 58 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 53 Pour savoir comment Aller à Définir des tableaux réutilisables « Définition de tableaux réutilisables » à la page 59 Partager des tableaux avec des applications iWork « Copie de tableaux entre des applications iWork » à la page 60 Ajout d’un tableau Même si la plupart des modèles contiennent un ou plusieurs tableaux prédéfinis, vous pouvez toujours ajouter des tableaux à votre feuille de calcul Numbers. Il existe plusieurs manières d’ajouter un tableau : m Cliquez sur Tableaux dans la barre d’outils et choisissez un tableau prédéfini dans le menu local. Vous pouvez ajouter vos propres tableaux prédéfinis au menu local. Consultez la rubrique « Définition de tableaux réutilisables » à la page 59 pour plus d’instructions. m Choisissez Insérer > Tableau > type de tableau. m Pour créer un nouveau tableau basé sur une cellule ou plusieurs cellules adjacentes dans un tableau existant, sélectionnez la ou les cellules, puis faites glisser la sélection vers un emplacement vide de la feuille. Pour conserver les valeurs sélectionnées dans les cellules du tableau d’origine, maintenez la touche Option enfoncée tout en faisant glisser la sélection. Consultez la rubrique « Sélection de tableaux et de leurs composants » à la page 61 pour en savoir plus sur les techniques de sélection des cellules. m Pour créer un nouveau tableau basé sur un rang complet ou une colonne complète d’un tableau existant, cliquez sur l’onglet de référence associé au rang ou à la colonne, maintenez le bouton de la souris enfoncé sur l’onglet de référence, faites glisser le rang ou la colonne vers un emplacement vide de la feuille, puis relâchez le bouton. Pour conserver les valeurs sélectionnées dans la colonne ou le rang du tableau d’origine, maintenez la touche Option enfoncée tout en faisant glisser la sélection. Utilisation des outils de tableau Vous pouvez mettre en forme un tableau, ses colonnes, ses rangs, ses cellules et ses valeurs de cellule à l’aide des différents outils proposés par Numbers. Voici plusieurs manières de gérer les caractéristiques d’un tableau : m Sélectionnez un tableau en cliquant sur son nom dans la sous-fenêtre Feuilles, puis utilisez la barre des formats pour formater rapidement le tableau. La rubrique « Sélection d’un tableau » à la page 61 présente d’autres méthodes de sélection de tableau.Triez le texte des cellules de tableau. Choisissez la mise en forme des bordures de cellule. Ajoutez une couleur de fond à une cellule. Choisissez la mise en forme des bordures de cellule Gérez les en-têtes et les bas-de-page. Affichez ou masquez le nom d’un tableau. Choisissez la mise en forme du texte des cellules de tableau. m Utilisez l’Inspecteur des tableaux pour accéder à des commandes propres aux tableaux, comme les champs permettant de contrôler précisément la largeur des colonnes et la hauteur des rangs. Pour ouvrir l’Inspecteur des tableaux, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des tableaux. Ajoutez le nom d’un tableau. Fusionnez ou divisez les cellules sélectionnées. Ajustez la taille des rangs et des colonnes. Définissez le style, la largeur et la couleur des bordures des cellules. Ajoutez une couleur ou une image à une cellule. Modifiez le comportement des touches Retour et de tabulation. Ajoutez ou supprimez les en-têtes de rang 1 à 5, les en-têtes de colonne et les rangs de bas de tableau. m Utilisez l’Inspecteur des cellules pour formater les valeurs des cellules. Par exemple, vous pouvez afficher un symbole de devise dans les cellules contenant des valeurs monétaires. Le format de cellule détermine le mode d’affichage des valeurs contenues dans les cellules, mais ne modifie pas les valeurs utilisées dans les calculs. Ainsi, une cellule contenant la valeur « 4,29 » peut-être affichée sous la forme « 4,3 », mais seule la valeur « 4,29 » sera utilisée dans les calculs. Vous pouvez également définir des réglages de mise en forme conditionnelle. Par exemple, une cellule peut prendre la couleur rouge lorsque sa valeur excède un certain chiffre. 54 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 55 Pour ouvrir l’Inspecteur des cellules, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des cellules. Les boutons en haut de la fenêtre Inspecteur permettent d’ouvrir les dix inspecteurs : Document, Feuille, Tableau, Cellules, Graphique, Texte, Graphismes, Mesures, Lien et QuickTime. m Utilisez l’Inspecteur des graphismes pour créer des effets visuels spéciaux, comme des ombres. Pour ouvrir l’Inspecteur des graphismes, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. m Utilisez des styles de tableaux pour affiner rapidement l’apparence des tableaux et leur attribuer une cohérence visuelle. Consultez « Utilisation de styles applicables aux tableaux » à la page 132 pour en savoir plus. m Utilisez les onglets et poignées de référence qui s’affichent lorsque vous sélectionnez une cellule tableau pour réorganiser rapidement un tableau, sélectionner toutes les cellules d’un rang ou d’une colonne, ajouter des rangs et des colonnes, etc. La section « Sélection d’une cellule unique d’un tableau » à la page 62 décrit comment sélectionner une cellule de tableau. Faites glisser la poignée Tableau pour le déplacer. Les lettres de tabulation permettent de faire référence aux colonnes. La poignée Colonne permet d’ajouter une colonne. Faites glisser la commande pour ajouter plusieurs colonnes. Les numéros de tabulation permettent de faire référence aux rangs. Faites glisser la poignée Colonne et rang vers le bas pour ajouter des rangées. Faites-la glisser vers la droite pour ajouter des colonnes. Faites-la glisser en diagonale pour ajouter simultanément des rangées et des colonnes. La poignée Rang permet d’ajouter une ligne. Faites-la glisser pour ajouter d’autres rangs. Vous pouvez également utiliser les onglets de référence lorsque vous travaillez avec des formules (la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147 explique comment procéder).m Accédez à un menu contextuel en sélectionnant un tableau ou une ou plusieurs cellules, puis en maintenant la touche Contrôle enfoncée lorsque vous cliquez de nouveau. Vous pouvez également utiliser les menus locaux de la colonne et les onglets de référence des rangs. m Utilisez l’Éditeur de formules et la barre des formules pour ajouter et modifier des formules. Pour plus de détails, consultez les rubriques « Ajouter et modifier des formules à l’aide de l’éditeur de formules » à la page 141 et « Ajouter et modifier des formules à l’aide de la barre des formules » à la page 143. m Utilisez le navigateur des fonctions pour ajouter et modifier des fonctions. Consultez la rubrique « Ajout de fonctions à des formules » à la page 144 pour plus de détails. Redimensionnement d’un tableau Vous pouvez agrandir ou réduire un tableau en faisant glisser l’une de ses poignées de sélection ou en utilisant l’Inspecteur des mesures. Vous pouvez également modifier la taille d’un tableau en redimensionnant ses colonnes et ses rangs. Avant de redimensionner un tableau, sélectionnez-le en cliquant sur son nom dans la sous-fenêtre Feuilles ou en utilisant l’une des techniques décrites à la rubrique « Sélection d’un tableau » à la page 61. 56 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 57 Il existe plusieurs manières de redimensionner un tableau sélectionné. m Faites glisser l’une des poignées de sélection carrées qui s’affiche lorsque vous sélectionnez un tableau. Pour conserver les proportions d’un tableau, maintenez la touche Majuscule enfoncée pendant le redimensionnement. Pour redimensionner le tableau à partir de son centre, maintenez la touche Option enfoncée pendant que vous le faites glisser. Pour redimensionner un tableau dans une direction, faites glisser une poignée latérale au lieu d’une poignée d’angle. m Pour redimensionner en spécifiant des dimensions précises, sélectionnez un tableau ou une cellule, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures. À l’aide de l’Inspecteur des mesures, vous pouvez spécifier une nouvelle largeur ou hauteur, ou modifier la distance du tableau par rapport aux marges en utilisant les champs Position. m Pour redimensionner en adaptant les dimensions des rangs et des colonnes, consultez la rubrique « Redimensionnement de rangées et de colonnes d’un tableau » à la page 74. Déplacement de tableaux Vous pouvez déplacer un tableau en le faisant glisser ; vous pouvez également repositionner un tableau à l’aide de l’inspecteur Mesures. Voici quelques moyens de déplacer un tableau : m Si le tableau n’est pas sélectionné ou si l’intégralité du tableau est sélectionnée, cliquez sur le bord du tableau et faites-le glisser. Si une cellule du tableau est sélectionnée, faites glisser le tableau à l’aide de sa poignée, dans le coin supérieur gauche. m Maintenez la touche Maj enfoncée pendant que vous faites glisser le tableau afin d’imposer un mouvement horizontal, vertical ou à 45 degrés. m Pour déplacer un tableau plus précisément, cliquez dans n’importe quelle cellule, puis sur Inspecteur dans la barre d’outils ; cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures, puis utilisez les champs Position pour repositionner le tableau.m Pour copier un tableau puis déplacer la copie, maintenez la touche Option enfoncée, cliquez sur le bord d’un tableau non sélectionné ou d’un tableau complètement sélectionné et faites glisser le pointeur. Attribution d’un nom à un tableau Chaque tableau Numbers est doté d’un nom qui s’affiche dans la sous-fenêtre Feuilles et qui peut éventuellement s’afficher au-dessus du tableau. Le nom de tableau par défaut (Tableau 1, Tableau 2, etc.) peut être modifié, masqué et formaté. Il existe plusieurs manières de manipuler les noms de tableau : m Pour modifier un nom de tableau, double-cliquez dessus dans la sous-fenêtre Feuilles, puis saisissez le nouveau nom. Vous pouvez également cliquer dans le tableau, puis modifier son nom via le champ Nom de l’Inspecteur des tableaux. Deux tableaux sur une même feuille ne peuvent pas avoir le même nom. m Pour afficher le nom d’un tableau sur le canevas de la feuille, cliquez dans le tableau, puis sélectionnez Nom dans la barre des formats ou dans l’Inspecteur des tableaux. Pour masquer le nom du tableau sur la feuille, décochez Nom. m Pour formater un nom affiché sur le canevas de la feuille, sélectionnez le tableau, cliquez sur le nom du tableau sur le canevas de la feuille pour activer le nom à formater, puis utilisez la barre des formats, la fenêtre Polices ou la sous-fenêtre Texte de l’Inspecteur du texte. m Pour augmenter la distance entre le nom et le corps du tableau, sélectionnez Nom dans l’Inspecteur des tableaux, cliquez sur le nom dans le canevas, puis utilisez l’Inspecteur du texte pour modifier l’espacement Après le paragraphe. Amélioration de l’apparence des tableaux Vous pouvez appliquer des couleurs, utiliser des images et d’autres techniques de mise en forme pour améliorer l’attrait visuel de vos tableaux. Il existe plusieurs moyens d’améliorer l’apparence d’un tableau : m Vous pouvez remplir l’arrière-plan d’un tableau ou des cellules individuelles avec différents types d’effets de couleur ou une image. Consultez la rubrique « Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images » à la page 263 pour plus d’instructions. m Vous pouvez modifier l’épaisseur et la couleur des bordures entourant un tableau et ses cellules (voir rubrique « Mise en forme des bordures des cellules d’un tableau » à la page 100). m Vous pouvez ajuster les attributs du texte des cellules d’un tableau, y compris les cellules d’en-tête et de bas de tableau. Pour plus de détails, consultez les rubriques « Mise en forme de la taille et de l’apparence du texte » à la page 194 et « Définition de l’alignement, de l’espacement et de la couleur du texte » à la page 202. 58 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 59 Si vous avez créé un effet visuel que vous souhaitez réutiliser, vous pouvez le copier et le coller ; sélectionnez le tableau ou les cellules dont vous souhaitez réutiliser les effets, choisissez Format > Copier le style, sélectionnez le tableau ou les cellules à formater, puis choisissez Format > Coller le style. Vous pouvez également utiliser des styles de tableau pour répliquer une mise en forme appliquée à un tableau (voir rubrique « Utilisation de styles applicables aux tableaux » à la page 132). Définition de tableaux réutilisables Vous pouvez ajouter vos propres tableaux au menu de tableaux prédéfinis qui s’affiche lorsque vous cliquez sur Tableaux dans la barre d’outils ou sur Insérer > Tableau. Les tableaux réutilisables adoptent le style et la structure de votre choix et peuvent accueillir du contenu (texte d’en-tête, formules, etc.). Pour définir un tableau réutilisable : 1 Sélectionnez un tableau. 2 Définissez un style de tableau. Le style de tableau détermine la mise en forme des bordures, de l’arrière-plan et du texte dans les cellules du tableau. Pour définir le style de tableau, reportez-vous aux instructions des rubriques « Modification d’attributs d’un style de tableau » à la page 134 et « Copie et collage de styles de tableaux » à la page 134. Vous pouvez également appliquer votre contenu et votre structure de tableau personnalisée au tableau réutilisable, mais en lui appliquant toutefois le style par défaut original plutôt que votre propre style. L’étape 7 décrit comment utiliser cette option. 3 Définissez la structure du tableau. Pour redimensionner le tableau, consultez les rubriques « Redimensionnement d’un tableau » à la page 56 et « Redimensionnement de rangées et de colonnes d’un tableau » à la page 74. Pour définir des colonnes et des rangs, consultez la rubrique « Utilisation des rangs et des colonnes dans les tableaux » à la page 66. Pour diviser ou fusionner les cellules d’un tableau, consultez la rubrique « Division des cellules d’un tableau » à la page 100 ou « Fusion des cellules d’un tableau » à la page 99. 4 Ajoutez et mettez en forme tout contenu que vous souhaitez réutiliser. Consultez la rubrique « Insertion de contenu dans les cellules d’un tableau » à la page 89 pour plus d’instructions. Toutes les formules que vous ajoutez doivent uniquement faire référence aux cellules du tableau que vous êtes en train de définir. 5 Sélectionnez Format > Avancé > Capturer le tableau. 6 Attribuez un nom au tableau.7 Sélectionnez « Utiliser le style par défaut de ce document » si vous souhaitez que le tableau adopte le style de tableau par défaut en vigueur lors de l’ajout du tableau à la feuille de calcul. Autrement, le style du tableau utilisé est celui défini à l’étape 2. 8 Cliquez sur OK. Une copie du tableau réutilisable peut être ajoutée à l’actuelle feuille de calcul en la sélectionnant dans le menu de tableaux prédéfinis qui s’affiche lorsque vous cliquez sur Tableaux dans la barre d’outils ou sur Insérer > Tableau. Pour réorganiser, renommer ou supprimer des tableaux sur le menu, cliquez sur Format > Avancé > Gérer les tableaux. Double-cliquez sur un nom de tableau prédéfini pour le modifier. Sélectionnez un tableau et cliquez sur les boutons fléchés haut ou bas pour le déplacer à l’intérieur de la liste de tableaux. Pour supprimer un tableau, cliquez sur le bouton Supprimer (-). Cliquez sur Terminé lorsque vous avez fini. Les modifications apportées au tableau et au menu ne s’appliquent qu’à la feuille de calcul actuelle. Pour appliquer ces modifications à d’autres feuilles de calcul, enregistrez la feuille de calcul comme modèle (en vous référant aux instructions de la rubrique « Enregistrement d’un modèle personnalisé » à la page 288). Copie de tableaux entre des applications iWork Vous pouvez copier un tableau d’une application iWork à l’autre. Le tableau conserve son apparence, ses données et d’autres attributs, mais certaines fonctionnalités de Numbers ne sont pas prises en charge dans les autres applications :  Les colonnes ou rangs masqués dans Numbers sont supprimés.  Les commentaires ajoutés aux cellules des tableaux Numbers ne sont pas copiés. Pour copier un tableau d’une application iWork à l’autre : 1 Sélectionnez le tableau à copier en vous référant aux instructions de la rubrique « Sélection d’un tableau » à la page 61. 2 Cliquez sur Édition > Copier. 3 Dans l’autre application, définissez un point d’insertion pour le tableau copié, puis choisissez Édition > Coller. 60 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 61 Sélection de tableaux et de leurs composants Vous devez sélectionner les tableaux, les rangs, les colonnes, les cellules de tableau et les bordures de cellule de tableau avant de les utiliser. Pour savoir comment Aller à Sélectionner des tableaux « Sélection d’un tableau » à la page 61 Sélectionner une cellule de tableau « Sélection d’une cellule unique d’un tableau » à la page 62 Sélectionner un groupe de cellules de tableau « Sélection d’un groupe de cellules de tableau » à la page 64 Sélectionner un rang ou une colonne « Sélection d’un rang ou d’une colonne dans un tableau » à la page 64 Sélectionner des bordures de cellule « Sélection des bordures des cellules d’un tableau » à la page 64 Sélection d’un tableau Lorsque vous sélectionnez un tableau, des poignées de sélection apparaissent sur les bords de celui-ci. Voici quelques manières de sélectionner un tableau : m Cliquez sur le nom du tableau dans la sous-fenêtre Feuilles. m Si une cellule de tableau n’est pas sélectionnée, déplacez votre pointeur vers le bord du tableau. Lorsqu’une croix noire vient s’associer au pointeur, vous pouvez cliquer pour sélectionner le tableau. m Si une cellule ou un segment de bordure est sélectionné, cliquez sur la poignée Tableau dans la partie supérieure gauche pour sélectionner le tableau. Vous pouvez également appuyer sur Commande + Retour.Sélection d’une cellule unique d’un tableau Lorsque vous sélectionnez une cellule, la bordure de cette cellule est mise en surbrillance. La sélection d’une cellule affiche également des onglets de référence sur le haut et sur les côtés du tableau. Pour sélectionner une seule cellule d’un tableau : 1 Déplacez le pointeur sur la cellule. Le pointeur se transforme en croix blanche. 2 Cliquez sur la cellule. Lorsqu’une cellule est sélectionnée, utilisez les touches Tab, Retour et les touches fléchées pour déplacer la sélection vers une cellule adjacente. Désélectionner l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » sous Options du tableau dans l’Inspecteur des tableaux a pour effet de modifier l’effet des touches Retour et Tabulation. Supprimez la coche de cette case si vous voulez que la touche Retour insère un retour de chariot dans la cellule, ce qui est particulièrement utile pour saisir plusieurs paragraphes dans une cellule. 62 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 63 Pour sélectionner Si l’option « Touche Retour » est sélectionnée Si l’option « Touche Retour » n’est pas sélectionnée la cellule suivante sur la droite Appuyez sur la touche de tabulation. Si vous appuyez sur la touche Tab lorsque la dernière cellule d’une colonne est sélectionnée, une nouvelle colonne est ajoutée. Si vous ajoutez ou modifiez les données de la dernière colonne, appuyez deux fois sur la touche de tabulation pour ajouter une colonne. Appuyez sur la touche de tabulation. Si vous appuyez sur la touche de tabulation dans la dernière colonne, la première cellule du rang suivant est sélectionnée. Si vous appuyez sur la touche de tabulation dans la dernière cellule du tableau, un nouveau rang est ajouté. La cellule précédente Appuyez simultanément sur la touche Maj et sur la touche de tabulation. Appuyez simultanément sur la touche Maj et sur la touche de tabulation. Si vous appuyez simultanément sur la touche Maj et sur la touche de tabulation dans la première cellule, la dernière cellule est sélectionnée. La cellule suivante du dessous Appuyez sur la touche Flèche vers le bas ou sur Retour. Si vous avez utilisé la touche de tabulation pour naviguer entre les cellules, vous pouvez utiliser la touche Retour pour sélectionner la cellule suivante vers le bas à partir de la cellule dans laquelle vous avez commencé à utiliser la touche de tabulation. Si vous appuyez sur la touche Retour et que la dernière cellule d’un rang est sélectionnée, un nouveau rang est ajouté. Si vous ajoutez ou modifiez les données de la dernière cellule, appuyez deux fois sur la touche Retour pour ajouter un rang. Appuyez sur la touche Flèche vers le bas. La cellule suivante au dessus Appuyez sur la flèche Haut ou sur la combinaison de touches Maj + Retour. Appuyez sur la flèche Haut ou sur la combinaison de touches Maj + Retour.Sélection d’un groupe de cellules de tableau Vous pouvez sélectionner plusieurs cellules, qu’elles soient adjacentes ou non. Voici différentes manières de sélectionner un groupe de cellules : m Pour sélectionner des cellules de tableau adjacentes, sélectionnez une cellule unique, puis maintenez la touche Maj enfoncée pendant que vous sélectionnez les cellules adjacentes. Vous pouvez également cliquer sur une cellule, maintenir le bouton de la souris enfoncé, puis faire glisser le pointeur à travers une série de cellules. m Pour sélectionner des cellules non adjacentes d’un tableau, maintenez la touche Commande enfoncée pendant que vous sélectionnez les cellules. Utilisez la touche Commande tout en cliquant sur la cellule d’un groupe pour la désélectionner. Sélection d’un rang ou d’une colonne dans un tableau Sélectionnez les rangs et les colonnes à l’aide des onglets de référence correspondants. Pour sélectionner un rang ou une colonne en entier : 1 Sélectionnez une cellule pour afficher les onglets de référence. 2 Procédez de l’une des manières suivantes :  Sélectionnez une colonne en cliquant sur son onglet de référence (au-dessus de la colonne).  Sélectionnez un rang en cliquant sur son onglet de référence (à gauche du rang). Sélection des bordures des cellules d’un tableau Sélectionnez les segments de bordure de cellule pour les formater ou faites-les glisser pour redimensionner des rangs et des colonnes. Un seul segment de bordure correspond à un seul côté d’une cellule. Un long segment de bordure comprend tous les segments de bordure adjacents. Segment simple de bordure (horizontale) Segment long de bordure (vertical) Segment long de bordure (horizontal) Segment simple de bordure (vertical) 64 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 65 Après avoir sélectionné des segments de bordure, vous pouvez modifier leur couleur et leur style de trait en vous référant aux instructions de la rubrique « Mise en forme des bordures des cellules d’un tableau » à la page 100 ou les déplacer pour agrandir ou réduire des rangs ou des colonnes comme l’explique la rubrique « Redimensionnement de rangées et de colonnes d’un tableau » à la page 74. Il existe plusieurs manières de sélectionner des segments de bordure : m Pour sélectionner rapidement des segments de bordure afin de les formater, sélectionnez un tableau, un rang, une colonne ou une cellule. Cliquez sur le bouton Contours dans la barre des formats et choisissez une option dans le menu local. Borders button Vous pouvez également utiliser les boutons Bordures de cellule de l’Inspecteur des tableaux pour sélectionner un segment de bordure. m Pour sélectionner des segments de bordure afin de les formater ou de redimensionner des rangs et des colonnes, utilisez le mode de sélection de bordure. Choisissez « Autoriser la sélection de bordure » dans le menu local Contours de la barre des formats ou sélectionnez Tableau > « Autoriser la sélection de bordure », puis sélectionnez le tableau à utiliser. Le pointeur de la souris change de forme lorsqu’il passe sur un segment horizontal ou vertical. Le pointeur semble « chevaucher » le segment. Le pointeur ressemble à ceci lorsqu’il passe au-dessus d’un segment horizontal. Le pointeur ressemble à ceci lorsqu’il passe au-dessus d’un segment vertical. Pour sélectionner un long segment, cliquez sur une bordure horizontale ou verticale de cellule. Pour ne sélectionner qu’un seul segment, cliquez de nouveau dessus. Pour ajouter un segment unique ou un long segment à la sélection, cliquez tout en maintenant la touche Majuscule ou Commande enfoncée.Pour désélectionner un seul segment sélectionné, cliquez dessus en maintenant la touche Majuscule ou Commande enfoncée. Pour passer de la sélection d’un seul segment à la sélection d’un long segment et vice versa, cliquez sur une bordure. Pour interrompre l’utilisation du mode de sélection de bordure, choisissez « Ne pas autoriser la sélection de bordure » dans le menu local Contours de la barre des formats ou sélectionnez Tableau > « Ne pas autoriser la sélection de bordure ». Utilisation des rangs et des colonnes dans les tableaux Vous pouvez ajouter ou supprimer rapidement des rangs et des colonnes, créer des rangs ou des colonnes d’en-tête, des rangs de bas de tableau, etc. Lorsque vous insérez, supprimez, redimensionnez, masquez ou affichez des lignes ou des colonnes dans une table, il se peut que d’autres objets de la feuille soient déplacés pour éviter un chevauchement ou pour maintenir les positions d’objet relatives. Pour éviter le mouvement automatique des objets, choisissez Numbers > Préférences, puis, dans la sous-fenêtre Général, désélectionnez « Déplacer automatiquement les objets lorsque les tableaux sont redimensionnés ». Pour savoir comment Aller à Insérer de nouveaux rangs dans un tableau « Ajout de rangs à un tableau » à la page 67 Insérer de nouvelles colonnes dans un tableau « Ajout de colonnes à un tableau » à la page 68 Déplacer ou copier des rangs et des colonnes vers un autre emplacement dans le même tableau ou dans un autre tableau « Redisposition des rangs et des colonnes » à la page 69 Supprimer des rangs et des colonnes « Suppression de rangs et de colonnes d’un tableau » à la page 70 Utiliser des rangs et des colonnes d’en-tête « Ajout de rangs ou de colonnes d’en-tête au tableau » à la page 70 Bloquer des rangs ou des colonnes d’en-tête pour qu’ils demeurent visibles lorsque vous faites défiler les rangs ou les colonnes du corps d’un tableau « Blocage de rangs et de colonnes d’en-tête » à la page 72 Utiliser des rangs de bas de tableau « Ajout de rangs de bas de tableau » à la page 73 Redimensionner des rangs et des colonnes « Redimensionnement de rangées et de colonnes d’un tableau » à la page 74 Donner une couleur d’arrière-plan différente à un rang sur deux dans un tableau « Alternance de couleurs de rangs dans un tableau » à la page 75 66 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 67 Pour savoir comment Aller à Masquer les rangs et les colonnes sélectionnés « Masquage de rangées et de colonnes de tableau » à la page 75 Trier des rangs par ordre croissant ou décroissant en utilisant la valeur des cellules d’une ou de plusieurs colonnes « Tri des rangs d’un tableau » à la page 77 Masquer les rangs qui ne contiennent pas de valeurs précises « Filtrage des rangs d’un tableau » à la page 78 Organiser des rangs en catégories et souscatégories pour souligner les caractéristiques qu’ils partagent « Création de catégories au sein d’un tableau » à la page 79 « Définition de catégories et de sous-catégories de tableau » à la page 80 « Suppression de catégories et de sous-catégories de tableau » à la page 85 « Gestion des catégories et des sous-catégories de tableau » à la page 86 Ajout de rangs à un tableau Vous pouvez ajouter des rangs dans un tableau ou à la fin d’un tableau. Si le tableau contient un rang de bas de tableau, les rangs ajoutés au bas du tableau sont placés au-dessus du rang de bas de tableau. Si le tableau est doté de critères de filtrage, vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux rangs tant que le filtrage est activé ; consultez la rubrique « Filtrage des rangs d’un tableau » à la page 78 pour plus d’instructions. Si toutes les cellules de corps d’une colonne située au-dessus d’un nouveau rang contiennent la même formule ou commande de cellule, cette dernière est reprise dans le nouveau rang. Voici différentes manières d’ajouter des rangs : m Pour ajouter un rang au-dessus d’une cellule que vous avez sélectionnée, appuyez sur les touches Option + Flèche vers le haut. Pour ajouter un rang sous une cellule que vous avez sélectionnée, appuyez sur les touches Option + Flèche vers le bas. m Vous pouvez ajouter un rang unique au-dessus ou sous un rang particulier en maintenant le pointeur sur l’onglet de référence de ce dernier pour afficher sa flèche de menu, en cliquant sur la flèche, puis en choisissant « Insérer un rang au-dessus » ou « Insérer un rang en dessous » dans le menu local. Vous pouvez également cliquer sur un rang, puis choisir Tableau > « Insérer un rang au-dessus » ou Tableau > « Insérer un rang en dessous ». m Pour ajouter plusieurs rangs, sélectionnez le nombre de rangs à ajouter (sélectionnez trois rangs si vous souhaitez ajouter trois rangs). Pour ajouter des rangs après un rang particulier, assurez-vous que le rang inférieur sélectionné est celui après lequel vous souhaitez ajouter les nouveaux rangs ; pour ajouter des rangs avant un rang particulier, assurez-vous que le rang supérieur sélectionné est celui avant lequel vous souhaitez ajouter les nouveaux rangs. Choisissez ensuite Tableau > « Insérer un rang au-dessus » ou Tableau > « Insérer un rang en dessous ». m Pour ajouter un rang à la fin du tableau, appuyez sur la touche Retour lorsque la dernière cellule est sélectionnée. Appuyez deux fois sur la touche Retour si vous venez d’ajouter ou de modifier la valeur de la cellule et que vous êtes toujours en train de modifier la cellule. Si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » n’est pas sélectionnée dans Options du tableau dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez plutôt sur Tab à partir de la dernière cellule du rang. m Pour ajouter des rangs à la fin du tableau, vous pouvez utiliser la poignée Rang située dans la partie inférieure gauche, qui devient visible lorsque vous sélectionnez une cellule. Pour ajouter un rang à la fin du tableau, cliquez une fois sur la poignée Rang. Pour ajouter plusieurs rangs à la fin du tableau, faites glisser vers le bas la poignée Rang ou la poignée Colonne et Rang (située dans la partie inférieure droite). Pour ajouter simultanément des rang et des colonnes, faites glisser la poignée Colonne et Rang en diagonale. m Vous pouvez diviser les cellules en deux rangs égaux. La rubrique « Division des cellules d’un tableau » à la page 100 décrit la manière de procéder. Ajout de colonnes à un tableau Voici différentes manières d’ajouter des colonnes : m Pour ajouter une colonne après une cellule que vous avez sélectionnée, appuyez sur les touches Option + Flèche droite. Pour ajouter une colonne avant une cellule que vous avez sélectionnée, appuyez sur les touches Option + Flèche gauche. m Pour ajouter une seule colonne, placez le pointeur sur l’onglet de référence d’une colonne pour afficher la flèche de menu. Cliquez sur la flèche et sélectionnez « Insérer une colonne avant » ou « Insérer une colonne après » dans le menu local. Vous pouvez également sélectionner une colonne , puis choisir ces commandes dans le menu Tableau. 68 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 69 m Pour ajouter plusieurs colonnes, sélectionnez le nombre de colonnes à ajouter (sélectionnez trois colonnes si vous souhaitez ajouter trois colonnes). Pour ajouter des colonnes après une colonne particulière, assurez-vous que la colonne sélectionnée la plus à droite est celle après laquelle vous souhaitez ajouter les nouvelles colonnes ; pour ajouter des colonnes avant une colonne particulière, assurez-vous que la colonne sélectionnée la plus à gauche est celle avant laquelle vous souhaitez ajouter les nouvelles colonnes. Choisissez ensuite l’une des commandes décrites ci-dessus. m Vous pouvez utiliser la touche de tabulation pour ajouter une colonne à droite du tableau lorsque l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans les Options du tableau de l’Inspecteur des tableaux. Appuyez une fois sur la touche Tab après avoir sélectionné la dernière cellule. Appuyez deux fois sur la touche Tab si vous venez d’ajouter ou de modifier la valeur de la cellule et que vous êtes toujours en train de modifier la cellule. m Pour ajouter des colonnes à droite d’un tableau, vous pouvez utiliser la poignée Colonne dans la partie supérieure droite, qui devient visible lorsque vous sélectionnez une cellule. Pour ajouter une colonne à droite du tableau, cliquez une fois sur la poignée Colonne. Pour ajouter plusieurs colonnes à droite du tableau, faites glisser la poignée Colonne ou la poignée Colonne et Rang (située dans la partie inférieure droite) vers la droite. Pour ajouter simultanément des rang et des colonnes, faites glisser la poignée Colonne et Rang en diagonale. m Vous pouvez diviser les cellules en deux colonnes égales. La rubrique « Division des cellules d’un tableau » à la page 100 décrit la manière de procéder. Redisposition des rangs et des colonnes L’onglet de référence d’un rang ou d’une colonne permet de déplacer ou de copier le rang ou la colonne vers un emplacement différent du même tableau ou d’un autre tableau. Voici différentes manières de redisposer des rangs et des colonnes : m Pour déplacer une colonne ou un rang vers un emplacement différent du même tableau ou d’un autre tableau, cliquez sur l’onglet de référence de la colonne ou du rang, maintenez le bouton de la souris enfoncé et faites glisser l’onglet de référence. Relâchez le bouton gauche de la souris à l’endroit où vous souhaitez insérer la colonne ou le rang lorsque la ligne en gras est mise en surbrillance. m Pour insérer une copie de rang ou de colonne n’importe où dans le tableau ou dans un autre tableau, cliquez sur l’onglet de référence, maintenez le bouton de la souris et la touche Option enfoncés, puis faites glisser la colonne ou le rang vers l’emplacement souhaité.Vous pouvez également copier ou déplacer une seule cellule ou un groupe de cellules adjacentes dans un même tableau ou dans un autre. Consultez la rubrique « Copie et déplacement de cellules » à la page 101 pour plus d’instructions. Suppression de rangs et de colonnes d’un tableau Il existe de nombreuses techniques pour supprimer un ou plusieurs rangs ou une ou plusieurs colonnes d’un tableau. Voici différentes manières de supprimer des rangs ou des colonnes : m Sélectionnez un ou plusieurs rangs ou une ou plusieurs colonnes, ou encore une cellule dans un rang ou une colonne, puis choisissez Tableau > Supprimer le rang ou Tableau > Supprimer la colonne. m Pour supprimer un seul rang ou une seule colonne, placez le pointeur sur l’onglet de référence du rang ou de la colonne pour afficher la flèche du menu, puis choisissez Supprimer le rang ou Supprimer la colonne dans le menu local. m Pour supprimer plusieurs colonnes ou rangs adjacents, sélectionnez les rangs ou les colonnes, puis choisissez « Supprimer les rangs sélectionnés » ou « Supprimer les colonnes sélectionnées » dans le menu local de l’onglet de référence d’une colonne ou d’un rang sélectionné. m Pour supprimer des rangs vides, faites glisser vers le haut la poignée Rang située dans la partie inférieure gauche ou la poignée Colonne située dans la partie inférieure droite. Pour supprimer des rangs non vides, faites-les glisser tout en maintenant enfoncée la touche Option. m Pour supprimer des colonnes vides, faites glisser vers l’intérieur la poignée Colonne située dans la partie supérieure droite. Pour supprimer des colonnes non vides, faites-les glisser tout en maintenant enfoncée la touche Option. Ajout de rangs ou de colonnes d’en-tête au tableau Utilisez des rangs et des colonnes d’en-tête pour identifier vos rangs et vos colonnes. Les rangs et colonnes d’en-tête sont formatés de telle sorte qu’ils se distinguent des autres rangs et colonnes (du corps). Les rangs d’en-tête se trouvent toujours immédiatement au-dessus du rang de corps le plus haut. Les colonnes d’en-tête se trouvent toujours immédiatement à gauche de la colonne de corps la plus à gauche. Vous pouvez utiliser jusqu’à cinq rangs d’en-tête et cinq colonnes d’en-tête. Les entêtes multiples sont utiles si vous souhaitez attribuer des noms à plusieurs colonnes ou rangs d’en-tête. Pour formater un en-tête couvrant plusieurs rangs ou colonnes, fusionnez les cellules d’en-tête en suivant les instructions de la rubrique « Fusion des cellules d’un tableau » à la page 99. 70 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 71 Si un tableau contient des rangs d’en-tête et des colonnes d’en-tête, la ou les cellules en haut à gauche sont considérées comme faisant partie du rang d’en-tête. Les colonnes d’en-tête s’affichent en dessous des rangs d’en-tête. Les rangs et colonnes d’en-tête peuvent être définis pour apparaître au début du tableau et sur chaque page, si le tableau s’étend sur plusieurs pages. En aperçu avant impression, cliquez sur le bouton d’en-tête adéquat dans la barre des formats et choisissez « Répéter les rangs d’en-tête sur chaque page ». Si un tableau s’étend sur plusieurs pages, la modification du texte ou le changement d’aspect d’un rang ou d’une colonne d’en-tête à un endroit entraîne sa modification dans l’ensemble du tableau.  Consultez la rubrique « Division d’une feuille en pages » à la page 47 pour en savoir plus sur l’aperçu avant impression.  Consultez la rubrique « Blocage de rangs et de colonnes d’en-tête » à la page 72 pour en savoir plus sur la conservation des en-têtes dans l’affichage si vous n’utilisez pas l’aperçu avant impression. Voici différentes manières d’ajouter ou de supprimer des rangs ou des colonnes d’en-tête. m Si un tableau ne possède pas d’en-tête, sélectionnez-le, puis cliquez sur un bouton Entête dans la barre des formats pour en ajouter un. Cliquez à nouveau pour supprimer l’en-tête. m Cliquez sur le triangle d’affichage situé en regard d’un bouton d’en-tête dans la barre d’outils, puis choisissez dans le menu local le nombre de rangs ou de colonnes d’entête à ajouter. Choisissez 0 pour supprimer tous les rangs ou colonnes d’en-tête. Ajoutez un en-tête de colonne. Ajoutez des en-têtes de rang.m Pour supprimer un rang ou une colonne d’en-tête, maintenez le pointeur sur l’onglet de référence du rang ou de la colonne d’en-tête à supprimer pour afficher sa flèche de menu. Cliquez sur la flèche, puis choisissez Supprimer le rang ou Supprimer la colonne dans le menu local. m Sélectionnez un tableau ou un élément de tableau. Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des tableaux, puis cliquez sur le bouton « En-têtes et pied de page » adéquat. Choisissez le nombre de rangs ou de colonnes d’en-tête dans le menu local. m Sélectionnez un tableau ou un élément dans celui-ci, puis choisissez Tableau > Rangs d’en-tête ou Tableau > Colonnes d’en-tête. Choisissez ensuite le nombre de rangs ou de colonnes d’en-tête dans le sous-menu. m Convertissez le rang de corps le plus haut ou la colonne de corps la plus à gauche respectivement en rang d’en-tête ou en colonne d’en-tête. Placez le pointeur sur l’onglet de référence d’un rang ou d’une colonne du corps pour afficher la flèche de son menu. Cliquez sur la flèche et choisissez « Convertir en rang d’en-tête » ou « Convertir en colonne d’en-tête » dans le menu local. Ces commandes ne sont disponibles que s’il existe au maximum quatre rangs ou colonnes d’en-tête. Les cellules d’en-tête jouent un rôle important car elles facilitent la lecture et la création de formules dans des cellules de tableau. Consultez la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147 pour en savoir plus. Blocage de rangs et de colonnes d’en-tête Si vous n’êtes pas en aperçu avant impression (qui répète les rangs et colonnes d’entête sur chaque page), vous pouvez utiliser l’option de blocage pour garder les entêtes visibles lorsque vous faites défiler le document. Voici différentes manières de bloquer et débloquer les rangs et colonnes d’en-tête d’un tableau. m Sélectionnez le tableau ou un élément du tableau, cliquez sur le bouton du rang d’en-tête ou de la colonne d’en-tête dans la barre des formats, puis sélectionnez ou désélectionnez l’option « Bloquer les colonnes d’en-tête » ou « Bloquer les rangs d’entête » dans le menu local. Vous pouvez également accéder à ces commandes à partir des boutons d’en-tête dans l’Inspecteur des tableaux. m Sélectionnez le tableau ou un élément du tableau, puis choisissez Tableau > Colonnes d’en-tête ou Tableau > Rangs d’en-tête. Ensuite, sélectionnez ou désélectionnez l’option « Bloquer les colonnes d’en-tête » ou « Bloquer les rangs d’en-tête ». 72 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 73 Ajout de rangs de bas de tableau Utilisez des rangs de bas de tableau pour attirer l’attention sur les rangs de la partie inférieure d’un tableau. Les rangs de bas de tableau sont mis en forme de telle sorte qu’ils se distinguent des autres rangs (du corps). Un rang de bas de tableau correspond à la cellule la plus en bas dans chaque colonne. Vous pouvez utiliser jusqu’à cinq rangs de bas de tableau. Pour formater un bas de tableau couvrant plusieurs colonnes, fusionnez les cellules de bas de tableau en suivant les instructions de la rubrique « Fusion des cellules d’un tableau » à la page 99. Voici différentes manières d’ajouter ou de supprimer des rangs de bas de tableau. m Si un tableau ne possède pas de bas de tableau, sélectionnez-le, puis cliquez sur un bouton Bas de tableau dans la barre des formats pour en ajouter un. Cliquez à nouveau pour supprimer le bas de tableau. m Cliquez sur le triangle d’affichage situé en regard du bouton Bas de tableau dans la barre d’outils, puis choisissez dans le menu local le nombre de rangs de bas de tableau à ajouter. Choisissez 0 pour supprimer tous les rangs de bas de tableau. Ajoutez des rangs de bas de tableau. m Pour supprimer un rang de bas de tableau, placez le pointeur sur l’onglet de référence d’un rang de bas de tableau pour afficher sa flèche de menu, cliquez sur la flèche, puis choisissez Supprimer le rang dans le menu local. m Sélectionnez un tableau ou un élément de tableau. Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des tableaux, puis cliquez sur le bouton Bas de tableau. Choisissez le nombre de rangs de bas de tableau dans le menu local. m Sélectionnez un tableau ou un élément du tableau, puis choisissez Tableau > « Rangs de bas de tableau ». Choisissez ensuite le nombre de rangs de bas de tableau dans le sous-menu. Redimensionnement de rangées et de colonnes d’un tableau Redimensionnez tous les rangs et colonnes pour qu’ils aient la même taille, ou redimensionnez uniquement des rangs et des colonnes spécifiques dans un tableau. Voici différentes manières de redimensionner des rangs et des colonnes : m Pour que tous les rangs soient de la même taille, sélectionnez le tableau ou une ou plusieurs colonnes, puis sélectionnez Tableau > « Répartir les rangs uniformément ». m Pour que toutes les colonnes soient de la même taille, sélectionnez le tableau ou un ou plusieurs rangs, puis sélectionnez Tableau > « Répartir les colonnes uniformément ». m Pour redimensionner un seul rang, faites glisser vers le haut ou vers le bas la bordure inférieure de l’onglet de référence du rang. Vous pouvez également sélectionner le rang et utiliser le champ Hauteur du rang dans l’Inspecteur des tableaux. m Pour redimensionner une colonne, faites glisser vers la droite ou vers la gauche la bordure droite de l’onglet de référence de la colonne. Vous pouvez également sélectionner une cellule et utiliser le champ Largeur de colonne dans l’Inspecteur des tableaux. m Pour que plusieurs rangs soient de la même taille, sélectionnez une ou plusieurs cellules dans les rangs et sélectionnez Tableau > « Répartir les rangs uniformément ». Les rangs peuvent ne pas être adjacents. Vous pouvez également faire glisser vers le haut ou vers le bas la bordure inférieure de l’onglet de référence de l’un des rangs ou encore utiliser le champ Hauteur du rang dans l’Inspecteur des tableaux. m Pour que plusieurs colonnes soient de la même taille, sélectionnez une ou plusieurs cellules dans les colonnes et sélectionnez Tableau > « Répartir les colonnes uniformément ». Les colonnes peuvent ne pas être adjacentes. Vous pouvez également faire glisser vers la gauche ou vers la droite la bordure droite de l’onglet de référence de l’une des colonnes ou encore utiliser le champ Largeur de colonne dans l’Inspecteur des tableaux. m Pour rétrécir un rang ou une colonne afin de supprimer l’espace inutilisé lorsque les valeurs ne remplissent pas les cellules, sélectionnez une cellule et cliquez sur l’un des boutons Adapter de l’Inspecteur des tableaux. Vous pouvez également double-cliquer sur le séparateur de l’onglet de référence d’une colonne ou d’un rang. 74 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 75 Si le contenu de la cellule est tronqué après l’avoir redimensionnée, consultez la rubrique « Affichage d’un contenu trop volumineux pour sa cellule » à la page 93. m Pour redimensionner des colonnes ou des rangs en faisant glisser des segments de bordure, choisissez « Autoriser la sélection de bordure » dans le menu local Contours de la barre des formats ou sélectionnez Tableau > Autoriser la sélection de bordure. Sélectionnez le tableau, puis cliquez sur une bordure horizontale ou verticale et faitesla glisser. Alternance de couleurs de rangs dans un tableau Alternez la couleur d’arrière-plan d’un rang sur deux afin de conférer au tableau un effet de bandes. Pour alterner la couleur des rangs : 1 Sélectionnez le tableau ou un élément du tableau. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des tableaux. 3 Sélectionnez Couleur de rangée en alternance. 4 Cliquez sur le cadre de couleurs adjacent pour ouvrir la fenêtre Couleurs, puis choisissez une couleur pour les rangs alternés. Consultez la rubrique « La fenêtre Couleurs » à la page 26 pour plus d’instructions. 5 Pour modifier les attributs de remplissage des autres rangs, utilisez les commandes « Arrière-plan de cellule » de l’Inspecteur des tableaux. Consultez la rubrique « Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images » à la page 263 pour plus d’instructions. Masquage de rangées et de colonnes de tableau Vous pouvez masquer au lieu de supprimer certains rangs ou colonnes que vous ne souhaitez ni afficher ni utiliser. Un colonne ou un rang masqué ne peut être mis en forme, fusionné, divisé ou modifié. Toutefois, les formules faisant référence aux cellules masquées ne sont pas affectées et le tri tient compte des valeurs masquées. Lorsqu’une colonne ou un rang est masqué, vous remarquerez que la séquence des numéros de rang ou des lettres de colonne est interrompue dans les onglets de référence. Voici différentes manières de masquer et d’afficher des rangs et des colonnes. m Pour masquer un seul rang ou une seule colonne, choisissez Masquer le rang ou Masquer la colonne dans le menu local de l’onglet de référence du rang ou de la colonne. Pour masquer plusieurs rangs ou colonnes, sélectionnez les rangs ou une cellule dans chacun d’entre eux, puis choisissez « Masquer les rangs sélectionnés » ou « Masquer les colonnes sélectionnées » dans le menu local d’un onglet de référence. m Pour afficher tous les rangs et colonnes masqués d’un tableau, sélectionnez le tableau ou un élément du tableau, puis choisissez Tableau > « Afficher tous les rangs » ou Tableau > « Afficher toutes les colonnes ». Vous pouvez également choisir ces commandes à partir du menu local de n’importe quel onglet de référence. m Pour afficher les rangs masqués situés immédiatement au-dessus d’un rang ou les colonnes masquées situées immédiatement à gauche d’une colonne, cliquez sur l’onglet de référence du rang ou de la colonne, puis choisissez « Afficher les rangs numéros des rangs » ou « Afficher les colonnes lettres des colonnes » dans le menu local. m Pour afficher des rangs ou des colonnes masqués dans une plage sélectionnée de rangs ou de colonnes, sélectionnez la plage et choisissez « Afficher les rangs sélectionnés » dans le menu local de l’un des rangs ou colonnes sélectionnés. Les rangs ou colonnes masqués dans les tableaux Numbers sont supprimés lorsque ces tableaux sont copiés dans d’autres applications iWork. 76 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 77 Il est impossible de masquer des rangs ou des colonnes contenant des cellules fusionnées. Tri des rangs d’un tableau Vous avez la possibilité de classer la totalité ou une partie des valeurs d’une colonne par ordre croissant ou décroissant. Les rangs contenant des cellules triées sont réorganisés. Les cellules d’en-tête ne sont pas triées. Le tri tient compte des valeurs contenues dans les colonnes et rangs masqués. Voici différentes manières d’opérer un tri : m Pour trier la totalité d’un tableau en réordonnant les cellules d’une colonne, choisissez « Trier en ordre croissant » ou « Trier en ordre décroissant » dans le menu local de l’onglet de référence de la colonne. Vous pouvez également cliquer dans un tableau, puis sur Réorganiser dans la barre d’outils ou choisir Afficher plus d’options dans le menu local d’un onglet de référence, pour ouvrir la fenêtre Réorganiser. Cliquez sur le triangle d’affichage Trier pour révéler les commandes de tri. Choisissez « Trier le tableau en entier » dans le menu local, puis choisissez une colonne et un ordre de tri dans les autres menus locaux. m Pour trier uniquement une partie de tableau, sélectionnez les rangs à trier, ouvrez la fenêtre Réorganiser, puis choisissez « Trier les rangs sélectionnés » dans le menu local. Choisissez ensuite une colonne à utiliser comme critère de tri et un ordre de tri dans les autres menus locaux. m Pour trier à nouveau des valeurs après les avoir modifiées, ouvrez la fenêtre Réorganiser et cliquez sur Trier. m Pour trier le tableau en fonction d’une colonne puis d’une autre, ouvrez la fenêtre Réorganiser et choisissez une option dans les trois menus locaux. Cliquez ensuite sur le bouton Ajouter (+) et choisissez les options du deuxième tri. Pour appliquer des critères de tri supplémentaires, cliquez à nouveau sur le bouton Ajouter (+). Le tableau suivant décrit de quelle manière les différents types de données sont classés, par ordre croissant ou décroissant.Type de données Ordre croissant Ordre décroissant Texte aA-zZ Zz-Aa Dates Année (la plus récente en premier), puis Mois (Janvier en premier), puis Jour (de 1 à 31) Année (la plus récente en premier), puis Mois (Décembre en premier), et enfin jour (31-1) Numbers –2, –1, 0, 1, etc. 1, 0, –1, –2, etc Cellules ne contenant que du texte, combinées avec d’autres ne contenant que des nombres -2, -1, 0, 1, etc., puis aA-zZ Zz-Aa, puis 1, 0, -1, -2, etc. Cellules contenant un mélange de texte et de nombres Valeurs commençant par les nombres en premier (1z, 1Z, a1, A1) Valeurs commençant par du texte en premier (A1, a1, 1A, 1z) Cellules vides En bas de la liste En bas de la liste Booléen (VRAI/FAUX) Au-dessous du texte et audessus d’une cellule vide Au-dessus des valeurs texte Filtrage des rangs d’un tableau Dans un tableau, vous pouvez masquer des rangs que ne contiennent pas les valeurs spécifiées. Lorsque vous triez des cellules de tableau, les valeurs contenues dans les rangs masqués sont prises en compte. Pour spécifier les critères des rangs que vous souhaitez afficher : 1 Cliquez dans le tableau. 2 Cliquez sur Réorganiser dans la barre d’outils ou choisissez Afficher plus d’options dans le menu local d’un onglet de référence pour ouvrir la fenêtre Réorganiser. 3 Cliquez sur le triangle d’affichage Filtre pour afficher les commandes de filtrage. 4 Choisissez la colonne dont vous souhaitez utiliser les valeurs pour créer des critères de filtre. 5 Utilisez les autres contrôles pour définir la valeur de colonne des rangs à afficher. 6 Pour utiliser des critères de filtre supplémentaires, cliquez sur le bouton Ajouter (+) pour définir chaque critère à ajouter. Si vous choisissez « parmi les premières n valeurs » ou « parmi les dernières n valeurs », toutes les valeurs correspondant à la valeur n supérieure ou inférieure s’affichent ; elles peuvent être plus nombreuses que n. 78 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 79 Remarque : Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux rangs à un tableau sans interrompre le filtrage des rangs. Pour arrêter le filtrage des rangs, désélectionnez « Afficher les rangs qui correspondent à ceci » dans la fenêtre Réorganiser. Création de catégories au sein d’un tableau Vous pouvez organiser un tableau en différentes catégories. Pour créer des catégories, vous pouvez soit sélectionner des rangs particuliers pour une catégorie, soit régler Numbers pour qu’il crée automatiquement des catégories et des sous catégories en utilisant les valeurs d’une ou de plusieurs colonnes du tableau (colonne des valeurs de catégorie). Si vous utilisez des colonnes de valeurs de catégorie, toute modification de leurs valeurs peut entraîner un changement de catégorie pour certains rangs. Chaque catégorie ou sous-catégorie est affichée avec un rang catégoriel au-dessus d’elle. Cliquez sur le triangle d’affichage près du bord gauche du rang catégoriel pour afficher ou masquer (développer ou condenser) la catégorie. Rang de catégorie pour les fournitures de bureau Rang de catégorie pour les fournitures de terrasse Rang de catégorie pour les fournitures de bibliothèque Les rangs catégoriels sont dotés de caractéristiques spéciales qui vous permettent de gérer vos catégories.  Vous pouvez ajouter de nouvelles catégories, supprimer des catégories et effectuer d’autres opérations en utilisant le menu local de référence de cellule d’un rang catégoriel. Si vous choisissez Tout développer ou Tout condenser, toutes les catégories se développent ou se condensent au niveau du rang à partir duquel vous avez choisi la commande. Menu local de référence de cellule pour ce rang de catégorie Vous pouvez afficher des valeurs calculées automatiquement (comme les soustotaux et le compte du rang) dans les cellules du rang catégoriel. Nombre de rang calculés Pour savoir comment Aller à Créer des catégories et des sous-catégories « Définition de catégories et de sous-catégories de tableau » à la page 80 Supprimer des catégories « Suppression de catégories et de sous-catégories de tableau » à la page 85 Ajouter ou supprimer des rangs dans les catégories, afficher automatiquement des valeurs calculées dans les cellules d’un rang catégoriel, déplacer une catégorie, modifier le niveau d’une catégorie, condenser ou développer des rangs catégoriels et effectuer d’autres tâches de gestion des catégories « Gestion des catégories et des sous-catégories de tableau » à la page 86 Définition de catégories et de sous-catégories de tableau Vous pouvez laisser Numbers créer des catégories ou des sous-catégories en fonction des valeurs d’une ou de plusieurs colonnes du tableau. Vous pouvez également regrouper des rangs en catégories en insérant manuellement des rangs catégoriels entre les rangs du tableau. Vous pouvez créer des catégories en vous basant sur une sélection de rangs de tableau adjacents ou non. 80 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 81 Création manuelle de catégories Lorsque vous créez des catégories en insérant manuellement un rang catégoriel, une nouvelle colonne (la colonne des valeurs de catégorie) est ajoutée au tableau pour afficher des valeurs fictives uniques pour chaque catégorie. La valeur fictive est utilisée dans le rang catégoriel pour identifier la catégorie. Colonne de catégorie de valeurs Il est parfois utile de masquer la colonne (cliquez sur le menu local de son onglet de référence, puis choisissez Masquer la colonne). Pour remplacer le nom fictif d’un rang catégoriel, modifiez son nom comme vous le feriez pour le texte de n’importe quelle cellule.Création de catégories à l’aide de valeurs contenues dans une colonne Lorsque vous introduisez des catégories dans un tableau en utilisant les valeurs contenues dans une colonne, Numbers crée une catégorie différente pour chaque valeur unique de la colonne. La colonne dont vous utilisez les valeurs pour créer des catégories est appelée colonne des valeurs de catégorie. Tous les rangs contenant la même valeur dans la colonne des valeurs de catégorie sont rassemblés au sein d’une catégorie. La valeur partagée est utilisée comme nom de catégorie dans le rang catégoriel. Rang de catégorie Colonne de catégorie de valeurs Si vous modifiez une valeur dans la colonne des valeurs de catégorie, le rang change de catégorie si la nouvelle valeur existe ailleurs dans la colonne des valeurs de catégorie ; sinon, une nouvelle catégorie est créée pour la nouvelle valeur. Vous pouvez, si vous le souhaitez, masquer une colonne de valeurs de catégorie, mais il est conseillé de la maintenir visible si vous devez en modifier les valeurs. De même, il n’est pas toujours nécessaire de modifier le nom d’un rang catégoriel. Si vous modifiez le nom d’un rang catégoriel, toutes les valeurs de la colonne des valeurs de catégorie correspondant à cette catégorie sont remplacées par le nouveau nom, en écrasant les autres valeurs des cellules. Voici différentes manières de créer des catégories et sous-catégories. m Pour diviser les rangs d’un tableau à un endroit précis, choisissez Insérer une catégorie dans le menu local de l’onglet de référence du rang le plus bas de la catégorie à créer. Par exemple, pour diviser un tableau de 9 rangs en deux catégories avec les 5 premiers rangs dans la première catégorie, choisissez Insérer une catégorie dans le menu local du rang 5. m Pour placer une série de rangs, adjacents ou non, dans une catégorie, sélectionnez les rangs et choisissez « Créer une catégorie à partir des rangs sélectionnés » dans le menu local de l’onglet de référence de l’un des rangs sélectionnés. m Pour catégoriser des rangs ayant la même valeur dans une colonne précise, choisissez « Catégoriser selon cette colonne » dans le menu local de l’onglet de référence de cette colonne. Lorsqu’une valeur de la colonne est modifiée, son rang est placé dans une autre catégorie en fonction de la nouvelle valeur. 82 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 83 Vous pouvez également utiliser la fenêtre Réorganiser. Cliquez dans le tableau, puis sur Réorganiser dans la barre d’outils ou choisissez Afficher plus d’options dans le menu local d’un onglet de référence pour ouvrir la fenêtre Réorganiser. Cliquez sur le triangle d’affichage Catégories pour révéler les commandes de catégorisation. Dans le premier menu local, choisissez le nom de la colonne à utiliser comme colonne des valeurs de catégorie. Choisir le nom de la colonne que vous souhaitez utiliser comme colonne de catégorie de valeurs. Les catégories de tableau sont créées en fonction des valeurs uniques contenues dans la colonne choisie. Rang de catégorie Colonne de catégorie de valeursSi la colonne des valeurs de catégorie contient des dates, vous pouvez choisir une unité de date dans le deuxième menu local. Colonne de catégorie contenant des dates Choisir une unité de date. L’unité de date sélectionnée contrôle la catégorisation des rangs et l’identification de la catégorie dans le rang catégoriel. Les rangs de catégorie affichent les années parce que l’option « années » a été sélectionnée dans la fenêtre Réorganisation. m Pour créer une sous-catégorie, ouvrez la fenêtre Réorganiser et cliquez sur le bouton Ajouter (+) en regard de la catégorie ou sous-catégorie sous laquelle vous souhaitez insérer la nouvelle sous-catégorie. Choisissez ensuite la colonne dont vous souhaitez utiliser les valeurs pour la sous-catégorie. Cliquez pour ajouter une sous-catégorie. 84 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 85 Chaque sous-catégorie dispose de son propre rang catégoriel dans le tableau. Rang de sous-catégorie m Pour ajouter une catégorie ou une sous-catégorie au-dessus ou en dessous d’une catégorie ou sous-catégorie existante, choisissez « Insérer une catégorie au-dessus » ou « Insérer une catégorie en dessous » dans le menu local de référence de la cellule de la catégorie ou de la sous-catégorie. Si vous supprimez une valeur dans une colonne de valeurs de catégorie, son rang est placé dans une catégorie avec des valeurs vierges dans la colonne. Si vous supprimez tous les rangs d’une catégorie, elle est supprimée du tableau. Suppression de catégories et de sous-catégories de tableau Vous pouvez supprimer des catégories et sous-catégories de manière temporaire ou vous pouvez cesser de les utiliser.Voici différentes manières de supprimer la catégorisation des rangs : m Pour supprimer temporairement la catégorisation de tous les rangs d’un tableau, cliquez dans le tableau, puis sur Réorganiser dans la barre d’outils ; vous pouvez également choisir Afficher plus d’options dans le menu local d’un onglet de référence pour ouvrir la fenêtre Réorganiser. Désélectionnez l’option « Insérer des catégories parmi les suivantes ». Pour restaurer la catégorisation, sélectionnez l’option « Insérer des catégories parmi les suivantes ». Vous pouvez également choisir Tableau > « Désactiver toutes les catégories ». Pour restaurer les catégories, choisissez Tableau > « Activer toutes les catégories ». m Pour cesser la catégorisation d’un tableau, dans la fenêtre Réorganiser, cliquez sur le bouton Supprimer (–) adjacent à chaque catégorie et sous-catégorie. Vous pouvez également cliquer sur le menu local de référence des cellules d’un rang catégoriel au niveau le plus haut et choisir Supprimer des catégories. m Pour cesser d’utiliser une colonne précise comme colonne de valeurs de catégorie, dans la fenêtre Réorganiser, cliquez sur le bouton Supprimer (–) adjacent à la colonne. Vous pouvez également choisir l’option Supprimer des catégories dans le menu local de l’onglet de référence de la colonne. Gestion des catégories et des sous-catégories de tableau Voici différentes techniques permettant de gérer des catégories : m Pour déplacer un rang d’une catégorie à l’autre, sélectionnez le rang et faites-le glisser dans la nouvelle catégorie. Pour déplacer une catégorie au sein d’un tableau, cliquez sur l’onglet de référence de son rang catégoriel et faites glisser la catégorie vers son nouvel emplacement. m Pour déplacer une catégorie d’un niveau vers le haut ou vers le bas, cliquez sur Réorganiser dans la barre d’outils ou choisissez Afficher plus d’options dans le menu local d’un onglet de référence pour ouvrir la fenêtre Réorganiser. Cliquez sur le bouton Déplacer vers le haut ou Déplacer vers le bas adjacent à une colonne. Vous pouvez également cliquer sur le menu local de l’onglet de référence d’un rang catégoriel, puis choisir Hausser (pour faire accéder la catégorie au niveau supérieur) ou Abaisser (pour ramener la catégorie au niveau inférieur). m Pour formater un rang catégoriel, sélectionnez une ou plusieurs cellules, puis utilisez la barre des formats ou l’Inspecteur des graphismes pour modifier la couleur d’arrièreplan et le style de texte. Les modifications sont appliquées à toutes les cellules du rang catégoriel actif et tous les autres rangs catégoriels demeurent au même niveau. 86 Chapitre 3 Utilisation des tableauxChapitre 3 Utilisation des tableaux 87 m Pour afficher des valeurs calculées automatiquement à partir des valeurs de cellule de la colonne d’une catégorie ou d’une sous-catégorie, cliquez dans une cellule de rang catégoriel, puis sur le triangle d’affichage. Cliquez sur un triangle d’affichage pour sélectionner le type de calcul Choisissez un type de calcul numérique (Sous-total, Moyenne, etc.) pour afficher les résultats des opérations sur des valeurs numériques (à l’exception de la date, de l’heure ou des valeurs de durée) ; choisissez Compte pour afficher un compte des cellules non vierges. Nombre de cellules non-vides Pour afficher le type de calcul, choisissez « Afficher le nom de la fonction » dans le menu local après avoir choisi un type de calcul. Nom de la fonction affiché m Pour supprimer le contenu d’une cellule dans un rang catégoriel, choisissez Vierge dans le menu local de la cellule. Pour afficher le nom de la catégorie dans une cellule, choisissez plutôt « Nom de la catégorie ». m Pour ajouter un nouveau rang à une catégorie ou une sous-catégorie, choisissez « Insérer un rang au-dessus » ou « Insérer un rang en dessous » dans le menu local de référence des cellules d’un rang. Lorsque le nouveau rang est ajouté, des valeurs sont attribuées aux cellules des colonnes de valeurs de catégorie pour la catégorie ou la sous-catégorie où le rang a été inséré. m Pour masquer des rangs, sélectionnez-les et choisissez « Masquer les rangs sélectionnés » dans le menu local de l’onglet de référence d’un rang. Les rangs de corps de la série sélectionnée sont masqués, mais les rangs catégoriels restent visibles. m Pour développer ou condenser toutes les catégories ou sous-catégories d’un même niveau, choisissez Tout développer ou Tout condenser dans le menu local de références de cellule d’un rang de même niveau que celui que vous voulez développer ou condenser. m Pour développer ou condenser toutes les catégories ou sous-catégories de tous les niveaux, maintenez la touche Option enfoncée et cliquez sur le triangle d’affichage près du bord gauche d’un rang catégoriel. Si une ou plusieurs catégories du même niveau sont condensées, cliquer tout en appuyant sur la touche Option a pour effet de développer toutes les catégories. Si une ou plusieurs catégories du même niveau sont développées, cliquer tout en appuyant sur la touche Option a pour effet de condenser toutes les catégories. 88 Chapitre 3 Utilisation des tableaux89 Ce chapitre explique comment travailler avec les cellules d’un tableau et leur contenu. Insertion de contenu dans les cellules d’un tableau Utilisez différentes techniques pour ajouter du contenu aux cellules d’un tableau. Pour savoir comment Aller à Ajouter, remplacer, copier, coller et déplacer les valeurs des cellules d’un tableau « Ajout et modification des valeurs des cellules d’un tableau » à la page 89 Formater et aligner du texte dans les cellules d’un tableau, utiliser les fonctions Rechercher et remplacer et les fonctions de vérification de l’orthographe « Utilisation de texte dans les cellules d’un tableau » à la page 90 Travailler avec des valeurs numériques dans les cellules d’un tableau « Utilisation de nombres dans les cellules d’un tableau » à la page 91 Utiliser le remplissage automatique pour répéter automatiquement la valeur d’une cellule dans les cellules adjacentes « Remplissage automatique des cellules d’un tableau » à la page 92 Ajout et modification des valeurs des cellules d’un tableau Vous pouvez ajouter, modifier et supprimer le contenu des cellules. Voici différentes façons d’ajouter et de modifier les valeurs : m Si la cellule est vide, sélectionnez-la puis tapez une valeur. La rubrique « Sélection d’une cellule unique d’un tableau » à la page 62 décrit comment sélectionner des cellules. m Pour remplacer un contenu spécifique existant dans une cellule, sélectionnez la cellule et sélectionnez le contenu que vous souhaitez remplacer en double-cliquant dessus tout en appuyant sur la touche Maj, et sélectionnez plus de contenu si vous souhaitez en remplacer plus. Tapez du texte pour remplacer le contenu sélectionné. m Pour tout remplacer dans la cellule, sélectionnez cette dernière et procédez à la saisie. 4 Utilisation des cellules de tableauSi l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » n’est pas sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, vous pouvez également sélectionner la cellule et appuyer sur Retour ou Entrée, ce qui sélectionne tout le contenu de la cellule, avant de commencer à saisir du texte. m Pour insérer du contenu dans du contenu existant, sélectionnez la cellule, cliquez pour définir le point d’insertion et procédez à la saisie. m Pour annuler les modifications apportées à une cellule de tableau depuis la sélection de la cellule, appuyez sur Échap. m Pour supprimer le contenu des cellules, des rangs ou des colonnes d’un tableau, sélectionnez les cellules, les rangs ou les colonnes, puis appuyez sur la touche Suppr ou choisissez Édition > Supprimer. Pour supprimer le contenu, le remplissage d’arrière-plan et tous les réglages de style, choisissez Édition > Tout effacer. Le style par défaut est alors appliqué à la sélection. m Pour copier, coller et déplacer les valeurs des cellules, suivez les instructions de la rubrique « Copie et déplacement de cellules » à la page 101. m Pour ajouter des formules et des fonctions aux cellules, suivez les instructions de la rubrique « Création de formules personnalisées » à la page 141. Utilisation de texte dans les cellules d’un tableau Vous pouvez contrôler le format et l’alignement du texte dans les cellules d’un tableau. Vous pouvez également utiliser les fonctions Rechercher et remplacer, ainsi que la vérification orthographique. Lorsque vous saisissez du texte dans une cellule, Numbers affiche le texte qui pourrait être utilisé pour compléter le contenu de la cellule, en fonction de correspondances qu’il trouve ailleurs dans le tableau. Vous pouvez sélectionner le texte suggéré s’il convient ou continuer à saisir votre texte tout en écrasant le texte suggéré. Pour désactiver les suggestions automatiques, désélectionnez l’option « Afficher la liste de saisie semi-automatique dans les colonnes du tableau », dans la sous-fenêtre Général des préférences de Numbers. Voici quelques techniques pour utiliser du texte dans les cellules d’un tableau : m Pour insérer un saut de ligne, appuyez sur Option + Retour. m Pour insérer un saut de paragraphe, si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » n’est pas sélectionnée dans l’inspecteur Tableau, sous Options du tableau, appuyez sur Retour. Sinon, appuyez sur Option + Retour. Vous pouvez également cliquer dans la barre des formules, puis sur le bouton de saut de ligne dans la barre des formats. m Pour insérer une tabulation dans un tableau, appuyez simultanément sur la touche Option et sur la touche de tabulation. 90 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 91 Vous pouvez également cliquer dans la barre des formules, puis sur le bouton Tab dans la barre des formats. m Pour ajuster l’alignement du texte, utilisez les boutons d’alignement de la barre des formats. Alignez le texte à gauche, au centre, à droite, justifiez le texte ou alignez le texte à gauche et les numéros à droite. Alignez le texte en haut, au milieu ou en bas des cellules. L’Inspecteur du texte vous propose d’autres options de mise en forme du texte (cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur du texte). Consultez « Définition de l’alignement, de l’espacement et de la couleur du texte » à la page 202 pour en savoir plus. m Pour contrôler les attributs de police, utilisez les boutons de mise en forme du texte dans la barre des formats. Choisissez une police. Choisissez un type de caractère. Choisissez la taille de la police. Choisissez la couleur du texte. Vous pouvez également utiliser la fenêtre Polices (cliquez sur Polices dans la barre d’outils). Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Mise en forme de la taille et de l’apparence du texte » à la page 194. m Pour vérifier l’orthographe, suivez les instructions de la rubrique « Vérification des mots mal orthographiés » à la page 223. m Pour effectuer une recherche et remplacer du texte dans les cellules, suivez les instructions de la rubrique « Recherche et remplacement de texte » à la page 224. m Pour éviter que Numbers n’interprète ce que vous saisissez comme un nombre, utilisez le format texte. Consultez la rubrique « Utilisation du format Texte dans les cellules d’un tableau » à la page 114 pour plus de détails. Remarque : Les chaînes de texte sont ignorées dans les fonctions utilisant des valeurs pour réaliser des calculs. Utilisation de nombres dans les cellules d’un tableau Certaines opérations du tableau, telles que les formules et les fonctions qui effectuent des opérations mathématiques, dépendent des cellules qui contiennent des valeurs numériques. Voici quelques techniques pour utiliser les nombres dans les cellules d’un tableau : m Dans une cellule numérique, utilisez uniquement des chiffres (0 à 9) ou l’un des caractères suivants : signe plus (+), signe moins (–), parenthèse gauche ou droite ( ), barre oblique (/), symbole monétaire (par exemple, $), signe pour cent (%), point (.), E majuscule ou e minuscule. m Vous pouvez saisir certains caractères (tels que %) dans une cellule ou utiliser un format de cellule (voir rubrique « Mise en forme des valeurs des cellules en vue de l’affichage » à la page 103). m Pour spécifier un nombre négatif, faites-le précéder du signe moins (–). Si vous placez dans la cellule d’un tableau un nombre trop grand pour être affiché, Numbers convertit ce nombre.  Lorsqu’un nombre décimal est trop grand pour une cellule, il est arrondi. Par exemple, 1.77777777777777777777 devient ainsi 1.77777777777778.  Lorsqu’un nombre entier est trop grand pour une cellule, il est affiché en notation scientifique. Par exemple, 77777777777777777777 devient ainsi 7.77777EE+19. La notation scientifique affiche les nombres à l’aide d’un exposant élevé à la puissance 10. L’exposant est affiché à la suite du E. Si le nombre ainsi converti ne tient toujours pas dans la cellule, il est tronqué. Pour obtenir d’autres suggestions, consultez la rubrique « Affichage d’un contenu trop volumineux pour sa cellule » à la page 93. Vous trouverez des instructions concernant l’utilisation de formules et de fonctions dans les cellules d’un tableau à la rubrique « Création de formules personnalisées » à la page 141. Remplissage automatique des cellules d’un tableau Grâce au remplissage automatique, vous pouvez utiliser le contenu d’une ou de plusieurs cellules pour ajouter automatiquement des valeurs aux cellules adjacentes. Voici quelques moyens de remplir automatiquement des cellules : m Pour coller le contenu et le remplissage d’une cellule dans des cellules adjacentes, sélectionnez la cellule et faites glisser la poignée Remplissage (un petit cercle dans le coin inférieur droit) sur les cellules dans lesquelles vous souhaitez coller le contenu. Toutes les données ou formules ou tous les formats de cellule ou remplissages associés à la cellule sont collés, mais pas les commentaires. Si une cellule cible contient des données, le remplissage automatique les remplace par les valeurs à répéter. m Pour coller le contenu et le remplissage d’une cellule dans une ou plusieurs cellules du même rang ou de la même colonne, sélectionnez au moins deux cellules adjacentes et choisissez l’une des options suivantes : 92 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 93 Insérer > Remplir > « Remplir vers la droite » : Affecte aux cellules sélectionnées la valeur de la cellule sélectionnée située à l’extrême gauche. Insérer > Remplir > « Remplir vers la gauche » : Affecte aux cellules sélectionnées la valeur de la cellule sélectionnée située à l’extrême droite. Insérer > Remplir > « Remplir vers le haut » : Affecte aux cellules sélectionnées la valeur de la cellule sélectionnée située tout en bas. Insérer > Remplir > « Remplir vers le bas » : Affecte aux cellules sélectionnées la valeur de la cellule sélectionnée située tout en haut. Toutes les données ou formules ou tous les formats de cellule ou remplissages associés à la cellule sont collés, mais pas les commentaires. Si une cellule cible contient des données, le remplissage automatique les remplace par les valeurs à répéter. m Vous pouvez également ajouter des valeurs aux cellules en fonction des modèles de valeurs. Par exemple, si une cellule contient le nom d’un jour de la semaine ou d’un mois, vous pouvez sélectionner la cellule puis la faire glisser vers la droite ou vers le bas pour ajouter le jour ou le mois suivant dans la cellule adjacente. Pour créer de nouvelles valeurs en fonction de caractéristiques numériques, sélectionnez deux cellules ou plus avant de les faire glisser. Par exemple, si les deux cellules sélectionnées contiennent les valeurs 1 et 2, les valeurs 3 et 4 sont ajoutées lorsque vous faites glisser le curseur sur les deux cellules adjacentes. De même, si les deux cellules sélectionnées contiennent les valeurs 1 et 4, les valeurs 7 et 10 sont ajoutées lorsque vous faites glisser le curseur sur les deux cellules adjacentes (les valeurs sont augmentées de 3). Le remplissage automatique ne définit aucune relation entre les cellules du groupe. Une fois le remplissage automatique effectué, vous pouvez modifier les cellules individuellement. Affichage d’un contenu trop volumineux pour sa cellule Voici ce qui se passe si une cellule est trop petite pour afficher tout son contenu :  Si la cellule contient un nombre ou une date, un indicateur contenant un signe plus (+) apparaît. L’indicateur de découpage  Pour les autres types de valeurs, aucun indicateur n’apparaît. Vous pouvez uniquement voir le contenu visible dans les limites de sa cellule.Voici quelques moyens de régler les problèmes liés au contenu trop volumineux pour tenir dans une cellule : m Pour laisser la valeur d’une cellule s’étendre dans les cellules adjacentes, désélectionnez l’option Ajustement dans la barre des formats ou l’option « Ajuster le texte de la cellule » dans l’Inspecteur des cellules. Les nombres et les dates sont tronqués et non étendus, même si l’ajustement est désactivé. Si les cellules adjacentes sont vides, elles affichent le contenu étendu. Mais si elles contiennent des données, le contenu n’entrant pas dans la cellule n’est pas affiché et l’indicateur d’extension apparaît. Pour que le contenu s’ajuste au lieu de s’étendre, sélectionnez Ajustement dans la barre des formats ou « Ajuster le texte de la cellule » dans l’Inspecteur des cellules. m Si les valeurs des cellules ne sont pas visibles parce que les colonnes sont trop étroites, vous pouvez utiliser le bouton Adapter, en regard des commandes Largeur de colonne de l’Inspecteur des tableaux, pour rendre les valeurs visibles. Sélectionnez une cellule, une ou plusieurs colonnes ou le tableau tout entier, puis cliquez sur le bouton Adapter. Vous pouvez également redimensionner une colonne en faisant glisser le bord droit de son onglet de référence vers la droite ou en utilisant les commandes Largeur de colonne disponibles dans l’Inspecteur des tableaux. m Si les valeurs des cellules ne sont pas visibles parce que les rangs sont trop étroits, vous pouvez utiliser le bouton Adapter, en regard des commandes Hauteur du rang de l’Inspecteur des tableaux, pour rendre les valeurs visibles. Sélectionnez une cellule, un ou plusieurs rangs ou le tableau tout entier, puis cliquez sur le bouton Adapter. Lorsque le contenu d’un rang est ajouté ou supprimé, sa hauteur est automatiquement modifiée pour s’adapter à la hauteur du contenu. Vous pouvez également redimensionner un rang en cliquant sur le bord inférieur de son onglet de référence et en le faisant glisser vers le bas ou en utilisant les commandes Hauteur du rang, dans l’Inspecteur des tableaux. m Vous pouvez également redimensionner des colonnes et des rangs en fonction du contenu à l’aide des onglets de référence. Pour adapter la hauteur d’un rang au contenu le plus haut, double-cliquez sur la bordure inférieure de l’onglet de référence du rang. La largeur d’une colonne ne s’ajuste pas automatiquement lorsque vous modifiez le contenu. Pour adapter la largeur d’une colonne au contenu le plus large, double-cliquez sur la bordure droite de l’onglet de référence de la colonne. 94 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 95 Utilisation de la mise en forme conditionnelle pour surveiller les valeurs des cellules du tableau La mise en forme conditionnelle modifie l’apparence d’une cellule lorsque celle-ci contient une valeur particulière, qualifiée de valeur de test. Pour appliquer une mise en forme conditionnelle, sélectionnez une ou plusieurs cellules, puis définissez une ou plusieurs règles. Les règles spécifient les effets visuels à associer aux cellules lorsqu’elles contiennent la valeur de test. Par exemple, vous pouvez définir une règle qui remplit une cellule en bleu lorsqu’elle contient 0, une règle qui affiche la valeur de la cellule en gras et en noir lorsque cette valeur est supérieure à 0 et une règle qui remplit la cellule en rouge si la valeur est inférieure à 0. Les règles appliquées à plusieurs cellules déclenchent la mise en forme conditionnelle dans toute cellule contenant la valeur de test. Pour savoir comment Aller à Créer des règles « Définition des règles de mise en forme conditionnelle » à la page 95 Supprimer toute la mise en forme conditionnelle des cellules, modifier les règles, rechercher des cellules utilisant la même mise en forme conditionnelle, copier-coller la mise en forme conditionnelle d’un tableau à l’autre « Modification et gestion de votre mise en forme conditionnelle » à la page 98 Définition des règles de mise en forme conditionnelle Une règle de mise en forme conditionnelle est utilisée pour signaler que des cellules contiennent une valeur de test, qui peut être une valeur précise fournie par vos soins ou une valeur correspondant à une valeur qui se trouve actuellement dans une cellule spécifique. La règle précise la mise en forme à appliquer aux cellules lorsqu’elles contiennent la valeur de test. Pour définir des règles : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des cellules, puis sur Afficher les règles. Vous pouvez également choisir Format > « Afficher les règles de format conditionnel ». 3 Choisissez une option dans le menu local « Choisissez une règle ». Les options de la section supérieure du menu appliquent des tests aux valeurs numériques. Les options de la section intermédiaire concernent les valeurs textuelles. L’option Date est réservée aux dates. 4 Pour indiquer une valeur de test spécifique, saisissez-la dans le champ de valeur, sur la droite du menu local. Vous pouvez également utiliser la valeur d’une cellule comme valeur de test. Pour ce faire, cliquez sur le petit cercle bleu dans le champ de la valeur. Cliquez ici pour sélectionner une cellule du tableau. Le champ de référence de cellule apparaît. Spécifiez une référence de cellule en cliquant sur une cellule du tableau. Vous pouvez également saisir une référence de cellule et appuyer sur Retour. Consultez la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147 pour plus d’informations à propos de l’écriture de références de cellule. La règle Entre requiert deux valeurs de test. La mise en forme est appliquée si l’un ou l’autre des nombres entre les deux apparaît dans la ou les cellules. 96 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 97 Pour la règle Date, avant de préciser une valeur de test, choisissez des options dans les menus locaux situés des deux côtés du champ de la valeur de test. 5 Pour préciser la mise en forme à appliquer lorsque les cellules contiennent la valeur de test, cliquez sur Modifier. Cadre de couleur Texte : cliquez dessus pour sélectionner une couleur à appliquer aux valeurs des cellules. Boutons Style de police : Cliquez sur B pour afficher les valeurs des cellules en gras, sur I pour afficher les valeurs en italique, sur U pour souligner les valeurs des cellules ou sur T pour appliquer le style barré. Cadre de couleur Remplissage : cliquez sur ce cadre pour sélectionner une couleur de remplissage pour la cellule. Lorsque vous cliquez les effets induits par vos choix sont affichés dans le champ Échantillon. Lorsque l’effet vous semble satisfaisant, cliquez sur Terminé. 6 Pour ajouter une autre règle, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et répétez les étapes 3 à 5. Si plusieurs règles sont définies pour une cellule et si la valeur de la cellule satisfait les conditions de plusieurs règles :  La couleur de texte appliquée est la couleur associée à la règle située au niveau le plus haut et dotée d’une couleur de texte spécifiée.  Le type de police appliqué est le style de police associé à la règle située au niveau le plus haut et dotée d’un style de police spécifié.  La couleur de remplissage appliquée est la couleur de remplissage associée à la règle située au niveau le plus haut et dotée d’une couleur de remplissage spécifiée. Lorsque la couleur de texte spécifiée a été appliquée à une valeur de cellule, si vous saisissez un nouveau texte dans la cellule après avoir placé un point d’insertion et modifié la couleur du texte dans la barre des formats ou dans l’inspecteur du texte, le nouveau texte s’affiche dans la nouvelle couleur de texte, mais le texte existant conserve la couleur définie dans la règle. Modification et gestion de votre mise en forme conditionnelle Voici les techniques que vous pouvez utiliser : m Pour rechercher dans un tableau toutes les cellules dotées des mêmes règles de mise en forme conditionnelle qu’une cellule précise, sélectionnez la cellule, cliquez sur Afficher les règles dans l’Inspecteur des cellules, puis cliquez sur Tout sélectionner. Les cellules présentant les règles correspondantes sont sélectionnées dans le tableau. m Pour supprimer toute la mise en forme conditionnelle associée aux cellules d’un tableau, sélectionnez les cellules, cliquez sur Afficher les règles dans l’Inspecteur des cellules, puis cliquez sur « Effacer toutes les règles ». m Pour appliquer les mêmes règles de mise en forme conditionnelle à des cellules situées dans différents tableaux, sélectionnez une cellule dont vous souhaitez réutiliser les règles, choisissez Édition > Copier, sélectionnez une ou plusieurs cellules dans un autre tableau, puis choisissez Édition > Coller. m Pour ajouter ou supprimer une règle de mise en forme conditionnelle, cliquez sur le bouton Ajouter (+) ou Supprimer (–) dans la fenêtre Format conditionnel. m Pour modifier une règle, redéfinissez ses options de menu local, ses valeurs de test ou sa mise en forme. Voici quelques techniques d’utilisation des valeurs de test spécifiées comme références de cellule : Pour supprimer une valeur de test qui est une référence de cellule, cliquez dans le champ de la valeur de test, puis appuyez sur la touche Supprimer. Pour remplacer une référence de cellule par une autre, cliquez dans le champ de la valeur de test, puis cliquez sur une autre cellule au sein du même tableau ou dans un autre tableau. Pour remplacer une valeur de test textuelle par une référence de cellule, cliquez dans le champ de la valeur de test, cliquez sur le petit cercle bleu, puis cliquez dans une cellule de tableau. 98 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 99 Ajout d’images ou de couleurs aux cellules d’un tableau Vous pouvez ajouter des graphismes ou des couleurs à certaines cellules ou à l’ensemble du tableau. Pour ajouter une image ou une couleur à une cellule de tableau : 1 Sélectionnez la cellule. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur l’Inspecteur des tableaux. 3 Pour ajouter une image, choisissez Remplissage image dans le menu local Arrière-plan. Consultez la rubrique « Image de remplissage d’un objet » à la page 266 pour plus d’instructions. 4 Pour ajouter une couleur d’arrière-plan, choisissez Remplissage couleur ou Remplissage dégradé dans le menu local Arrière-plan. Consultez les rubriques « Remplir un objet avec une couleur unie » à la page 264 et « Remplissage d’un objet à l’aide de dégradés de couleurs » pour en savoir plus. Fusion des cellules d’un tableau La fusion des cellules d’un tableau consiste à combiner des cellules adjacentes en une seule cellule, éliminant ainsi les bordures afin qu’elles se comportent comme une cellule unique. Pour fusionner les cellules d’un tableau : 1 Sélectionnez un groupe de deux cellules adjacentes ou plus. Le groupe de cellules choisi doit former un rectangle et les cellules doivent toutes être des cellules de corps, des cellules d’en-tête ou des cellules de bas de page. 2 Sélectionnez Tableau > Fusionner les cellules. Vous pouvez également cliquer sur le bouton Fusionner dans l’Inspecteur des tableaux. Pour rétablir des cellules fusionnées, sélectionnez une cellule créée par la fusion de plusieurs cellules, puis désélectionnez Fusionner dans le menu Tableau ou cliquez sur le bouton Ne plus fusionner dans l’Inspecteur des tableaux. Voici ce qui arrive au contenu de la cellule au cours d’une fusion :  La fusion horizontale de cellules adjacentes ne contenant que du texte ou un mélange de texte, de nombres, de valeurs mises en forme et de formules, revient à joindre le contenu de toutes les cellules d’origine en texte séparé par des tabulations. De même, la fusion verticale de cellules adjacentes ne contenant que du texte ou un mélange de texte, de nombres, des valeurs mises en forme et de formules, revient à joindre le contenu de toutes les cellules d’origine en texte séparé par un retour chariot. Lors de la fusion de cellules de colonne, l’arrière-plan des cellules reprend l’image ou la couleur de la cellule la plus en haut. Lors de la fusion de cellules de rang, l’arrière-plan des cellules reprend l’image ou la couleur de la cellule la plus à gauche.  Lorsqu’une cellule contenant du texte, un nombre, une formule ou un format de cellule est fusionnée avec une cellule vide, la nouvelle cellule conserve le contenu de la cellule non vide.  Lorsqu’une cellule contenant un format de nombre est fusionnée avec une cellule vide, la nouvelle cellule conserve également le format de nombre. Il est impossible de masquer des rangs ou des colonnes contenant des cellules fusionnées. Division des cellules d’un tableau La division de cellules divise celles-ci en deux parties, horizontalement (rangées) ou verticalement (colonnes). Les deux nouvelles cellules disposent des mêmes couleurs ou images d’arrière-plan. Tout texte présent dans la cellule d’origine reste dans la cellule la plus en haut ou la plus à gauche. Pour fusionner des cellules horizontalement ou verticalement : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules du tableau. Pour diviser une colonne ou un rang entier, sélectionnez toutes les cellules de la colonne ou du rang. 2 Pour diviser des cellules afin de former des rangs, choisissez Tableau > Diviser en rangs. Pour diviser des cellules afin de former des colonnes, choisissez Tableau > Diviser en colonnes. Vous pouvez également cliquer sur le bouton Diviser dans l’Inspecteur des tableaux. 3 Pour créer des unités de plus en plus petites, répétez les étapes 1 et 2 pour diviser les cellules. Pour réunir des cellules divisées, fusionnez-les en suivant les instructions décrites dans la rubrique « Fusion des cellules d’un tableau » à la page 99. Mise en forme des bordures des cellules d’un tableau Vous pouvez modifier l’épaisseur et la couleur des bordures des cellules d’un tableau. Vous pouvez également masquer les bordures de n’importe quelle cellule. Pour mettre en forme les bordures de cellule de tableau : 1 Sélectionnez les segments de bordure de cellule à mettre en forme. Consultez la rubrique « Sélection des bordures des cellules d’un tableau » à la page 64 pour plus d’instructions. 100 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 101 2 Utilisez les commandes de la barre des formats ou de l’Inspecteur des tableaux. Cliquez sur la couleur du trait choisie. Cliquez sur le style de trait choisi. Cliquez sur l’épaisseur de trait voulu. Menu local Trait : permet de choisir un style de trait. Sélectionnez Aucun pour masquer les bordures. Épaisseur de ligne : Permet de contrôler l’épaisseur de la ligne. Cadre de couleurs : permet de choisir une couleur de trait. Lorsque vous cliquez sur le cadre de couleurs dans la barre des formats, une matrice de couleurs s’affiche. Cliquez sur une couleur dans le tableau pour la sélectionner, ou cliquez sur Afficher les couleurs pour ouvrir la fenêtre Couleurs contenant des couleurs supplémentaires. Lorsque vous cliquez sur le cadre de couleurs dans l’Inspecteur des tableaux, la fenêtre Couleurs s’ouvre. Vous trouverez les instructions d’utilisation de cet outil dans la rubrique « La fenêtre Couleurs » à la page 26. Copie et déplacement de cellules Voici différentes manières de copier et de déplacer des cellules : m Pour placer des cellules provenant du même tableau dans un autre tableau ou sur le canevas, sélectionnez une cellule ou plusieurs cellules adjacentes, puis faites glisser la sélection lorsque le pointeur se transforme en croix blanche et déposez-la une fois que l’une des cellules de destination est sélectionnée. Les valeurs des cellules de destination sont remplacées et les valeurs de l’emplacement d’origine sont supprimées. m Pour copier des cellules à l’intérieur d’un tableau, vers un autre tableau ou vers le canevas, faites glisser les cellules sélectionnées tout en maintenant la touche Option enfoncée. Toutes les valeurs dans les cellules de destination sont remplacée, et les valeurs des cellules d’origine sont conservées. Vous pouvez également copier des cellules en les sélectionnant, en choisissant Édition > Copier, en sélectionnant les cellules de destination et en choisissant Édition > Coller.Vous pouvez également coller le contenu d’une cellule dans plusieurs cellules, pas nécessairement adjacentes à la cellule copiée ou entre elles. Après avoir copié une cellule, sélectionnez les cellules de destination et choisissez Édition > Coller. Le contenu de la cellule est copié dans toutes les cellules de destination, au sein du même tableau ou dans un autre tableau, en remplaçant le contenu existant. m Pour insérer des cellules copiées sans écraser les cellules de destination, choisissez Insérer > Colonnes copiées ou Insérer > Rangs copiés après avoir sélectionné les cellules de destination. Colonnes copiées : ajoute de nouvelles colonnes pour recevoir les cellules copiées. Rangs copiés : ajoute de nouveaux rangs pour recevoir les cellules copiées. Lorsque vous collez le contenu d’une cellule dans une autre cellule, les commentaires associés au contenu collé sont collés eux aussi. Si vous supprimez le contenu d’une cellule, les commentaires associés à la cellule sont supprimés. Pour apprendre à copier et déplacer des rangs et des colonnes en utilisant les onglets de référence, consultez la rubrique « Redisposition des rangs et des colonnes » à la page 69. Consultez la rubrique « Copie ou déplacement de formules et de leurs valeurs calculées » à la page 152 pour en savoir plus sur les techniques permettant de dupliquer ou de déplacer une cellule contenant une formule. Ajout de commentaires aux cellules d’un tableau Utilisez des commentaires pour préciser des informations sur des cellules du tableau. Il existe différentes manières de travailler avec les commentaires : m Pour ajouter un commentaire à une cellule, sélectionnez la cellule et cliquez sur Commentaire dans la barre d’outils ou choisissez Insérer > Commentaire. Tapez le commentaire dans le champ correspondant. m Pour déplacer un commentaire, faites-le glisser. m Pour masquer tous les commentaires, sélectionnez Présentation > Masquer les commentaires. Un marqueur jaune s’affiche chaque fois qu’une cellule de tableau contient un commentaire. Pour masquer un commentaire, cliquez sur le bouton Placer dans le Dock (–) situé dans le coin supérieur gauche de la zone de commentaire ou cliquez sur le marqueur de commentaire. Il est possible d’afficher temporairement un commentaire masqué en plaçant le pointeur sur le marqueur. m Pour afficher tous les commentaires, sélectionnez Présentation > Afficher les commentaires. 102 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 103 Pour afficher un commentaire masqué, cliquez sur le marqueur correspondant. m Pour supprimer un commentaire, cliquez sur la croix située dans la partie supérieure droite du champ de commentaire. m Pour inclure les commentaires lors de l’impression, affichez tous les commentaires à imprimer et choisissez Fichier > Imprimer. Mise en forme des valeurs des cellules en vue de l’affichage Vous pouvez appliquer un format à une cellule afin d’afficher sa valeur de manière particulière. Par exemple, vous pouvez appliquer le format devise aux cellules contenant des valeurs monétaires pour qu’un symbole monétaire (comme $, £ ou ¥) s’affiche après les montants dans les cellules. Lorsque vous utilisez un format de cellule, vous définissez uniquement les caractéristiques d’affichage d’une valeur. Si la valeur est utilisée dans des formules, c’est la valeur actuelle qui est utilisée et non la valeur formatée. La seule exception est la suivante : s’il y a trop de chiffres après une virgule, le nombre est arrondi. Voici quelques moyens d’utiliser les formats de cellule : m Pour appliquer des formats de cellule, sélectionnez une ou plusieurs cellules, puis utilisez la barre des formats ou le menu local Format de cellule dans l’Inspecteur des cellules pour sélectionner le format. m Pour ajouter une valeur dans une cellule vide associée à un format, sélectionnez la cellule et saisissez une valeur. Le format est appliqué lorsque vous quittez la cellule. m Si vous supprimez une valeur d’une cellule dotée d’un format, ce dernier n’est pas supprimé. Pour supprimer le format, appliquez le format automatique. Pour supprimer la valeur et le format, choisissez Édition > Tout effacer. m Une fois le format d’une cellule défini, vous pouvez l’associer à plusieurs cellules grâce au remplissage automatique. Consultez la rubrique « Remplissage automatique des cellules d’un tableau » à la page 92 pour plus d’instructions. m Pour voir le contenu sans format d’une cellule à laquelle un format a été appliqué, sélectionnez la cellule et consultez la valeur réelle dans la barre des formules.Utilisez ce format de cellule Si vous voulez Informations supplémentaires ici automatique Appliquer automatiquement un format au contenu en fonction des caractères qu’il contient « Utilisation du format automatique dans les cellules d’un tableau » à la page 105 nombre Appliquer un format d’affichage des décimales, du séparateur des milliers et des valeurs négatives d’un nombre « Utilisation du format numérique dans les cellules d’un tableau » à la page 106 devise Appliquer un format d’affichage des valeurs monétaires « Utilisation du format de devise dans les cellules d’un tableau » à la page 108 pourcentage Afficher les valeurs numériques suivies du symbole % « Utilisation du format des pourcentages dans les cellules d’un tableau » à la page 109 date et heure Appliquer un format d’affichage des valeurs de date et d’heure « Utilisation du format Date et heure dans les cellules d’un tableau » à la page 110 durée Appliquer un format d’affichage des valeurs de semaine, de jour, d’heure, de minute, de seconde et de microseconde « Utilisation du format de durée dans les cellules d’un tableau » à la page 111 fraction Appliquer un format d’affichage à n’importe quelle partie d’une valeur inférieure à 1 « Utilisation du format de fraction dans les cellules d’un tableau » à la page 111 système numérique Appliquer un format d’affichage des nombres à l’aide des conventions d’un système numérique particulier (décimal ou binaire, par exemple) « Utilisation du format Système numérique dans les cellules d’un tableau » à la page 112 scientifique Afficher les nombres sous la forme d’un exposant élevé à la puissance 10 « Utilisation du format scientifique dans les cellules d’un tableau » à la page 113 texte Afficher le contenu des cellules tel que vous le saisissez « Utilisation du format Texte dans les cellules d’un tableau » à la page 114 commandes de cellule (cases, curseur, flèche de défilement oumenu local) Contrôler les valeurs spécifiques qu’une cellule peut contenir « Utilisation d’une case à cocher, d’un curseur, d’une flèche de défilement ou d’un menu local dans les cellules d’un tableau » à la page 115 personnalisé Définir votre propre format de cellule « Utilisation de vos propres formats pour afficher des valeurs dans les cellules d’un tableau » à la page 116 104 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 105 Utilisation du format automatique dans les cellules d’un tableau Lorsque vous ajoutez une nouvelle cellule, son contenu est affiché en utilisant le format automatique. Ce contenu dans une cellule à laquelle le format automatique a été attribué Est formaté comme ceci pour l’affichage Un nombre Les décimales et les virgules sont conservées telles qu’elles ont été saisies. Par exemple, 1 000 000,008 est affiché comme ceci : 1 000 000,008. Une valeur de devise La valeur est affichée sans décimales s’il s’agit d’un entier (50 €) ; dans le cas contraire, elle est affichée avec 2 décimales. Si le nombre contient plus de 2 décimales, il est arrondi. Par exemple, 1 000,0075 € est affiché comme ceci : 1 000,01 €. Une valeur de date La valeur adopte le format de date spécifié dans les Préférences Système (recherchez « Format de date » dans les Préférences Système) et elle est traitée comme une valeur de date dans les formules. Pour afficher les formats de date dans Numbers, ouvrez l’Inspecteur de cellules, choisissez « Date et heure » dans le menu local Format de cellule, puis sélectionnez le menu local Date. Sélectionnez ensuite le menu local Date. Une valeur d’année à 2 chiffres supérieure à 50 est affichée avec le préfixe 19 ; sinon, le préfixe 20 est utilisé. Par exemple, « 1/1 » est affiché comme ceci « janv. 1, 2008 » et « Jan 05 » comme ceci « janv. 5, 2008 ». Une valeur booléenne Les valeurs « vrai » et « faux » sont converties en « VRAI » et « FAUX ». Ces cellules peuvent être utilisées dans les opérations booléennes des formules. Une valeur en pourcentage Les nombres suivis du signe % sont affichés tels qu’ils ont été saisis et, dans les formules, la valeur est traitée comme un pourcentage. Un espace avant le signe % n’est pas obligatoire. Par exemple, vous pouvez saisir 5% ou 5 %. Une valeur scientifique La format d’affichage arrondit la valeur à 2 décimales. Par exemple, « 1,777E3 » est affiché comme ceci « 1,78+E3 ».Ce contenu dans une cellule à laquelle le format automatique a été attribué Est formaté comme ceci pour l’affichage Une valeur de durée Un nombre accompagné d’un suffixe de durée (sem. ou semaines, j ou jours, h ou heures, m ou minutes, s ou secondes, ms ou millisecondes) est traité comme une valeur de durée dans les formules. Le suffixe est affiché sous sa forme abrégée. Par exemple, « 2 semaines » est affiché comme ceci « 2sem ». Une valeur de fraction La valeur adopte un format de date si elle correspond à l’un des formats disponibles pour les valeurs de date. Sinon, le niveau de précision Trois chiffres est utilisé pour l’affichage. Par exemple, « 1/1 » est affiché sous la forme « janv. 1, 2008 ». Si un format différent a été appliqué à une cellule, vous pouvez le transformer en format automatique en sélectionnant la cellule et en choisissant Automatique dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats. Vous pouvez également utiliser l’Inspecteur des cellules. Pour appliquer le format automatique à l’aide de l’Inspecteur des cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Automatique dans le menu local Format de cellule. Utilisation du format numérique dans les cellules d’un tableau Utilisez la mise en forme numérique pour mettre en forme l’affichage des décimales, du séparateur de milliers et des valeurs négatives d’un nombre. 106 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 107 Pour définir un format numérique qui affiche deux décimales, un séparateur de milliers et des nombres négatifs avec le symbole négatif, sélectionnez une ou plusieurs cellules, puis cliquez sur le bouton Format des nombres dans la barre des formats. Cliquez sur les boutons « Diminuer le nombre de décimales » et « Augmenter le nombre de décimales » à droite du bouton Format des nombres pour changer le nombre de décimales. Bouton Format des nombres Pour plus de contrôle sur le format numérique, utilisez l’Inspecteur des cellules. Pour définir un format numérique à l’aide de l’Inspecteur des cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Nombre dans le menu local Format de cellule. 4 Pour spécifier le nombre de chiffres après la virgule à afficher, utilisez le champ Décimales. Si une valeur contient plus de chiffres après la virgule que le nombre que vous avez spécifié, la valeur affichée est arrondie et non pas tronquée. Par exemple, si une cellule est mise en forme pour afficher deux chiffres après la virgule, la valeur 3.456 est affichée sous la forme 3.46 et non pas 3.45. 5 Pour spécifier l’affichage des valeurs négatives, choisissez une option du menu local adjacent au champ Décimales. 6 Pour préciser l’utilisation d’un séparateur de milliers, sélectionnez ou désélectionnez l’option Séparateur des milliers.Utilisation du format de devise dans les cellules d’un tableau Utilisez le format de devise pour mettre en forme l’affichage des valeurs monétaires. Pour définir un format de devise qui affiche deux décimales, un séparateur de milliers et des nombres négatifs avec le symbole négatif, sélectionnez une ou plusieurs cellules, puis cliquez sur le bouton Format de devise dans la barre des formats. Cliquez sur les boutons « Diminuer le nombre de décimales » et « Augmenter le nombre de décimales » à droite du bouton Format des nombres pour changer le nombre de décimales. Bouton Augmenter le nombre de décimales Bouton Diminuer le nombre de décimales Bouton Format des devises Pour plus de contrôle sur le format de devise, utilisez l’Inspecteur des cellules. Pour définir un format de devise à l’aide de l’Inspecteur des cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Monnaie dans le menu local Format de cellule. 4 Pour spécifier un symbole monétaire, choisissez une option dans le menu local Symbole. Vous pouvez agrandir le nombre d’options dans le menu local Symbole en choisissant Numbers > Préférences, puis en sélectionnant « Afficher la liste complète des devises dans l’inspecteur des cellules » dans la sous-fenêtre Général. 5 Pour spécifier le nombre de chiffres après la virgule à afficher, utilisez le champ Décimales. Si une valeur contient plus de chiffres après la virgule que le nombre que vous avez spécifié, la valeur affichée est arrondie et non pas tronquée. Par exemple, si une cellule est mise en forme pour afficher deux chiffres après la virgule, la valeur 3.456 est affichée sous la forme 3.46 et non pas 3.45. 6 Pour spécifier l’affichage des valeurs négatives, choisissez une option du menu local adjacent au champ Décimales. 7 Pour préciser l’utilisation d’un séparateur de milliers, sélectionnez ou désélectionnez l’option Séparateur des milliers. 8 Pour afficher le symbole de la devise contre le bord de la cellule, sélectionnez Style de comptabilité. 108 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 109 Utilisation du format des pourcentages dans les cellules d’un tableau Utilisez le format des pourcentages pour afficher des valeurs numériques suivies du symbole de pourcentage (%). Si la valeur est utilisée dans une formule, sa version décimale est utilisée. Par exemple, une valeur affichée sous la forme « 3,00% » est utilisée comme 0,03 dans une formule. Si vous saisissez 3 % dans une cellule formatée utilisant un format automatique et que vous appliquez le format de pourcentage à la cellule, la valeur affichée sera 3 %. Si vous saisissez 3 % dans une cellule formatée utilisant un format automatique et que vous appliquez le format de pourcentage à la cellule, la valeur affichée sera 300 %. Pour définir un format de pourcentage à deux décimales, avec séparateur de milliers et nombres négatifs précédés du symbole négatif, sélectionnez une ou plusieurs cellules, puis cliquez sur le bouton Format des pourcentages dans la barre des formats. Cliquez sur les boutons « Diminuer le nombre de décimales » et « Augmenter le nombre de décimales » à droite du bouton Format des nombres pour changer le nombre de décimales. Bouton Augmenter le nombre de décimales Bouton Diminuer le nombre de décimales Bouton Format des pourcentages Pour plus de contrôle sur le format des pourcentages, utilisez l’Inspecteur des cellules. Pour définir un format de pourcentages à l’aide de l’Inspecteur des cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Pourcentage dans le menu local Format de cellule. 4 Pour spécifier le nombre de chiffres après la virgule à afficher, utilisez le champ Décimales. Si une valeur contient plus de chiffres après la virgule que le nombre que vous avez spécifié, la valeur affichée est arrondie et non pas tronquée. Par exemple, si une cellule est mise en forme pour afficher deux chiffres après la virgule, la valeur 3.456 est affichée sous la forme 3.46 et non pas 3.45. 5 Pour spécifier l’affichage des valeurs négatives, choisissez une option du menu local adjacent au champ Décimales. 6 Pour préciser l’utilisation d’un séparateur de milliers, sélectionnez ou désélectionnez l’option Séparateur des milliers.Si la cellule que vous mettez en forme contient déjà une valeur, la valeur est considérée comme un nombre décimal et convertie en pourcentage. Par exemple, 3 devient 300%. Utilisation du format Date et heure dans les cellules d’un tableau Utilisez le format Date et heure pour afficher des valeurs de date et/ou d’heure. Pour définir un format Date et heure, sélectionnez une ou plusieurs cellules, cliquez sur le bouton Formats de cellule dans la barre des formats, choisissez Date et heure dans le menu local, puis choisissez une option dans le sous-menu. Bouton des formats de cellule Choisissez Plus pour appliquer le format de date et heure par défaut du modèle et ouvrez l’inspecteur Cellules. Pour plus de contrôle sur le format Date et heure, utilisez l’Inspecteur des cellules. Pour définir un format Date et heure à l’aide de l’Inspecteur des cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Sélectionnez Date et heure dans le menu local Format de cellule. 4 Pour spécifier la mise en forme de la date, choisissez un format dans le menu local Date. 5 Pour spécifier la mise en forme de l’heure, choisissez un format dans le menu local Heure. 110 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 111 Utilisation du format de durée dans les cellules d’un tableau Utilisez le format de durée pour les valeurs décrivant des durées comme les semaines, les jours, les heures, les minutes, les secondes et les millisecondes. Pour définir un format de durée, sélectionnez une ou plusieurs cellules, choisissez Durée dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats, puis utilisez l’Inspecteur des cellules pour spécifier le format. Pour utiliser l’Inspecteur des cellules afin de définir un format de durée à appliquer à une sélection de cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Si l’Inspecteur des cellules n’est pas déjà ouvert, cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Durée dans le menu local Format de cellule. 4 Utilisez la commande Unités pour sélectionner les unités que vous souhaitez afficher pour une valeur de durée. Par défaut, les heures, minutes et secondes (h, m et s) sont affichées. Pour choisir une seule unité, faites glisser complètement l’extrémité gauche ou droite du curseur vers le centre. Cliquez ensuite au centre du curseur et faites-le glisser sur l’unité à utiliser. Pour choisir plusieurs unités, redimensionnez et faites glisser le curseur jusqu’à ce qu’il se trouve sur les unités que vous souhaitez utiliser. 5 Choisissez un format d’affichage dans le menu local Format. Utilisation du format de fraction dans les cellules d’un tableau Utilisez le format de fraction pour contrôler l’affichage de n’importe quelle partie de valeur inférieure à 1. Par exemple, 27,5 s’affiche 27 1/2 lorsque le format est défini sur Moitiés et 27 4/8 lorsqu’il est défini sur Huitièmes. Pour définir un format de fraction, sélectionnez une ou plusieurs cellules, choisissez Fractions dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats, puis choisissez un format dans le sous-menu. Bouton des formats de cellule Vous pouvez également utiliser l’Inspecteur des cellules. Pour utiliser l’Inspecteur des cellules afin de définir un format de fraction à appliquer à une sélection de cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Fractions dans le menu local Format de cellule. 4 Choisissez un format d’affichage dans le menu local Précision. Utilisation du format Système numérique dans les cellules d’un tableau Utilisez le format Système numérique pour représenter des nombres en adoptant les conventions de système numérique de la base 2 à la base 36. Lorsque vous utilisez le format Base 2, 8 ou 16, vous pouvez afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en adoptant la notation en complément à deux ; les valeurs négatives de toutes les autres bases sont affichées à l’aide du signe moins. Dans ce système numérique 100 est affiché comme ceci –100 est affiché comme ceci si le signe négatif est utilisé –100 est affiché comme ceci si le complément à deux est utilisé Base 2 1100100 –1100100 10011100 Base 8 144 –144 634 Base 10 100 –100 –100 Base 16 64 –64 9C 112 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 113 Pour définir un format Système numérique, sélectionnez une ou plusieurs cellules, choisissez Système numérique dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats, puis utilisez l’Inspecteur des cellules pour spécifier le format. Pour utiliser l’Inspecteur des cellules afin de définir un format Système numérique à appliquer à une sélection de cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Si l’Inspecteur des cellules n’est pas déjà ouvert, cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Système numérique dans le menu local Format de cellule. 4 Utilisez le champ Base pour préciser la valeur de base du système numérique que vous souhaitez utiliser. 5 Utilisez le champ Décimales pour spécifier le nombre total de chiffres à afficher. 6 Si vous avez sélectionné la Base 2, 8 ou 16, sélectionnez une option pour l’affichage des valeurs négatives. Signe négatif : affiche les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins. Complément à deux : affiche les valeurs négatives en adoptant la notation en complément à deux. Les valeurs négatives de tous les autres systèmes numériques sont toujours affichées à l’aide d’un signe moins. Utilisation du format scientifique dans les cellules d’un tableau Utilisez le format scientifique pour afficher les nombres avec un exposant élevé à la puissance 10. L’exposant est affiché après la lettre « E ». Par exemple, la valeur « 5,00 » est affichée comme ceci en format scientifique : 5,00E+00. La valeur « 12 345 » est affichée comme ceci : 1,23E+04. Pour définir un format scientifique à deux décimales, sélectionnez une ou plusieurs cellules, cliquez sur le bouton Formats de cellule dans la barre des formats, choisissez Scientifique dans le menu local. Pour plus de contrôle sur le nombre de décimales, utilisez l’Inspecteur des cellules. Pour définir un format scientifique pour une ou plusieurs cellules à l’aide de l’Inspecteur des cellules : 1 Sélectionnez la ou les cellules. 2 Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. 3 Choisissez Scientifique dans le menu local Format de cellule. 4 Utilisez le champ Décimales pour spécifier le nombre de décimales à afficher. Utilisation du format Texte dans les cellules d’un tableau Utilisez le format Texte lorsque vous souhaitez que l’intégralité du contenu d’une cellule soit traitée comme du texte, même s’il s’agit d’un nombre. Lorsqu’une mise en forme textuelle est appliquée à une cellule, sa valeur s’affiche telle qu’elle est saisie. Voici quelques façons de définir un format de texte pour une ou plusieurs cellules sélectionnées : m Cliquez sur le bouton Formats de cellule dans la barre des formats, puis choisissez Texte. m Cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des cellules et choisissez Texte dans le menu local Format de cellule. 114 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 115 Utilisation d’une case à cocher, d’un curseur, d’une flèche de défilement ou d’un menu local dans les cellules d’un tableau Vous pouvez ajouter une case à cocher, un curseur, une flèche de défilement ou un menu local à une cellule : Case à cocher : utile pour les cellules dont la valeur indique l’un ou l’autre état (sur deux états possibles), comme activé ou désactivé, ou oui ou non. Curseur : utile pour effectuer rapidement des modifications importantes sur des nombres, de telle sorte que vous puissiez voir les effets sur d’autres cellules du tableau ou sur un graphique. Flèche de défilement : à utiliser pour augmenter ou réduire des nombres par intervalles spécifiques. Menu local : à utiliser pour prédéfinir les valeurs qu’une cellule peut contenir. Lorsqu’une cellule est mise en forme pour utiliser une case à cocher ou un menu local, vous pouvez ajouter ou modifier le contenu d’une cellule uniquement en utilisant le contrôle. Les cellules utilisant un curseur ou une flèche de défilement vous offrent la possibilité de saisir directement une valeur dans la cellule ou d’utiliser la commande. Il existe plusieurs manières d’ajouter des contrôles à des cellules : m Pour ajouter une case, sélectionnez les cellules. Cliquez sur le bouton Case à cocher dans la barre des formats. Des cases à cocher non cochées sont ajoutées aux cellules sélectionnées. Case Vous pouvez également cliquer sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des cellules. Choisissez Case à cocher dans le menu local Format de cellule, puis sélectionnez l’état initial (Coché ou Non coché). m Pour ajouter un curseur, cliquez sur le bouton Formats de cellule dans la barre des formats, puis choisissez Curseur dans le menu local. Un curseur doté de réglages par défaut et visible dans l’Inspecteur des cellules est créé. Vous pouvez également ouvrir l’Inspecteur des cellules et choisir Curseur dans le menu local Format de cellule.Dans l’Inspecteur des cellules, modifiez les réglages par défaut si vous le souhaitez : Minimum et Maximum : indiquent la valeur de cellule la plus faible et la plus élevée. Incrément : indique de combien la valeur de la cellule augmente ou diminue lorsque vous déplacez le curseur (ou appuyez sur les touches fléchées) d’un incrément. Position : permet de positionner le curseur à droite ou en bas de la cellule. Afficher comme : applique un format numérique, de devise, de pourcentage, de fraction, scientifique ou de système numérique aux valeurs de la cellule. Décimales : spécifie le nombre de décimales à afficher. m Pour ajouter un menu local, cliquez sur le bouton Formats de cellule dans la barre des formats, puis choisissez Menu local pour créer un menu local doté des réglages par défaut. Vous pouvez également ouvrir l’Inspecteur des cellules et choisir Menu local dans le menu local Format de cellule. Dans l’Inspecteur des cellules, modifiez les entrées fictives dans la liste en les sélectionnant et en saisissant les valeurs de votre choix. Pour ajouter un élément à la liste, cliquez sur le bouton Ajouter (+) et saisissez l’élément. Si vous tapez un nombre, il est traité comme un nombre pas comme du texte. Pour supprimer un élément, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton Supprimer (–). m Pour ajouter une flèche de défilement, cliquez sur le bouton Formats de cellule dans la barre des formats, puis choisissez Flèche de défilement dans le menu local pour créer une flèche de défilement dotée des réglages par défaut. Vous pouvez également ouvrir l’Inspecteur des cellules et choisir Flèche de défilement dans le menu local Format de cellule. Dans l’Inspecteur des cellules, modifiez les réglages par défaut si vous le souhaitez : Minimum et Maximum : indiquent la valeur de cellule la plus faible et la plus élevée. Incrément : indique de combien la valeur de cellule augmente ou diminue lorsque vous cliquez sur la flèche de défilement (ou appuyez sur les touches fléchées) une seule fois. Afficher comme : applique un format numérique, de devise, de pourcentage, de fraction, scientifique ou de système numérique aux valeurs de la cellule. Décimales : spécifie le nombre de décimales à afficher. Utilisation de vos propres formats pour afficher des valeurs dans les cellules d’un tableau Vous pouvez créer vos propres formats de cellule pour afficher des valeurs numériques, textuelles et de date et d’heure. Les formats de cellule que vous avez créés, appelés formats personnalisés, sont répertoriés dans le menu local Format de cellule de la barre des formats. 116 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 117 Une liste de formats personnalisés figure également dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. Pour savoir comment Aller à Définir un format numérique personnalisé destiné à afficher des devises, des chiffres décimaux et d’autres type de valeurs dans une cellule de tableau « Création d’un format numérique personnalisé » à la page 117 « Définition de l’élément Entiers d’un format numérique personnalisé » à la page 120 « Définition de l’élément Décimales d’un format numérique personnalisé » à la page 121 « Définition de l’Échelle d’un format numérique personnalisé » à la page 122 Définir un format numérique personnalisé qui varie avec la valeur du nombre affiché dans une cellule « Association de conditions à un format numérique personnalisé » à la page 124 Définir un format personnalisé de date et d’heure qui spécifie le jour, le mois, l’année, l’heure, les minutes et d’autres aspects d’une valeur de date/d’heure dans une cellule « Création d’un format Date et heure personnalisé » à la page 126 Définir le texte à afficher en regard d’une valeur saisie dans une cellule « Création d’un format Texte personnalisé » à la page 128 Gérer les formats personnalisés que vous avez créés « Modification d’un format de cellule personnalisé » à la page 129 « Réorganisation, modification du nom et suppression de formats de cellule personnalisés » à la page 130 Création d’un format numérique personnalisé Pour définir votre propre mise en forme d’affichage des nombres dans les cellules d’un tableau : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules. 2 Exécutez l’une de ces actions :  Choisissez Personnalisé dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats.  Choisissez Personnalisé dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules.  Choisissez Format > « Créer un format de cellule personnalisé ». Champ de format Faites glisser les éléments dans le champ de format. 3 Dans le menu local Type, choisissez Nombres et texte. 4 Définissez votre format numérique en faisant glisser les éléments (bleus) de la zone Éléments de texte et nombres dans le champ de format au dessus de la zone. Cliquez sur un triangle d’affichage pour sélectionner les options de formatage. Entiers : Ajoutez cet élément lorsque vous souhaitez formater les chiffres à gauche d’un séparateur décimal. Consultez « Définition de l’élément Entiers d’un format numérique personnalisé » à la page 120 pour en savoir plus. Devise : ajoutez cet élément pour afficher un symbole monétaire. Pour identifier le symbole à utiliser, cliquez sur le triangle d’affichage visible sur l’élément lorsqu’il se trouve dans le champ de format, puis choisissez un symbole. Vous pouvez afficher des choix supplémentaires dans le menu local en sélectionnant « Afficher la liste complète des devises dans l’Inspecteur des cellules » dans les préférences de Numbers. 118 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 119 Décimales : ajoutez cet élément pour formater l’affichage des chiffres décimaux. Consultez « Définition de l’élément Décimales d’un format numérique personnalisé » à la page 121 pour en savoir plus. Espaces : utilisez cet élément pour contrôler la quantité d’espace affiché entre les éléments. Cliquez sur le triangle d’affichage visible sur l’élément lorsqu’il se trouve dans le champ de format, puis choisissez une option. Normal ajoute un espace standard, Étendue ajoute un cadratin et Fine ajoute un sixième de cadratin. Ces options vous permettent d’ajouter plusieurs éléments Espaces au champ de format, mais un seul de ces éléments Espaces peut être Flexible ; cette option aligne les éléments précédents à gauche et les éléments suivants à droite. Échelle : utilisez cet élément pour dimensionner la valeur d’affichage d’un nombre. Par exemple, vous pouvez afficher les valeurs supérieures à 100 sous forme de nombre de centaines (1 000 est alors représenté par 10). Consultez « Définition de l’Échelle d’un format numérique personnalisé » à la page 122 pour en savoir plus. 5 Pour afficher un texte prédéfini avant ou après un élément, placez un point d’insertion dans le champ de format, puis saisissez votre texte. Vous pouvez cliquer sur n’importe quel élément et utiliser les touches Flèche gauche et Flèche droite pour placer le point d’insertion. 6 Pour supprimer un élément du champ, sélectionnez-le, puis appuyez sur la touche Suppr. Pour déplacer un élément dans le champ, faites-le glisser. 7 Dans le champ Nom, saisissez un nom pour votre format numérique. Les noms des formats personnalisés sont répertoriés dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats et dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. 8 Cliquez sur OK pour enregistrer votre format numérique et l’appliquer aux cellules sélectionnées. Voici un exemple de format numérique : Solde :-$ #.### ,##  Le tiret est un élément Espaces, défini pour afficher un espace Normal entre le symbole monétaire et le nombre.  Le signe dollar est un élément Devise.  #,### est un élément Entiers qui affiche les nombres supérieurs à 999 avec un séparateur de milliers.  .## est un élément Décimales.Si vous saisissez ce nombre dans une cellule adoptant le format ci-dessus Le nombre est affiché comme ceci 10000000 Solde : $ 10,000.000 0.95 Solde : $ 0.95 .666 Solde : $ 0.67 Définition de l’élément Entiers d’un format numérique personnalisé L’élément Entiers vous permet de personnaliser l’apparence des entiers dans une cellule d’un tableau. Après avoir ajouté un élément Entiers à un format numérique personnalisé, vous pouvez le sélectionner, cliquer sur son triangle d’affichage et utiliser les options de son menu local pour personnaliser les attributs d’affichage de l’élément. Consultez la rubrique « Création d’un format numérique personnalisé » à la page 117 pour savoir comment ajouter un élément Entiers. Voici différents moyens d’utiliser le menu local de l’élément Entiers : m Pour afficher ou masquer le séparateur de milliers, choisissez Afficher le séparateur ou Masquer le séparateur. m Pour afficher des zéros ou des espaces devant l’entier lorsqu’il est inférieur à un nombre précis de chiffres, choisissez « Afficher des zéros pour combler les nombres » ou « Utiliser des espaces pour les chiffres inutilisés ». Ensuite, augmentez ou réduisez le nombre de zéros ou de tirets affichés dans le champ de format ; choisissez Ajouter un chiffre, Supprimer le chiffre ou Nombre de chiffres dans le menu local. Vous pouvez également utiliser la touche Flèche vers le haut ou Flèche vers le bas pour déterminer le nombre de chiffres. 120 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 121 Si vous choisissez Ce nombre est affiché comme ceci Afficher le séparateur 10000000 10,000,000 Masquer le séparateur 10000000 10000000 « Afficher des zéros pour combler les nombres » et réglez le « Nombre de chiffres » sur 6 100 000100 Définition de l’élément Décimales d’un format numérique personnalisé L’élément Décimales vous permet de personnaliser l’apparence des chiffres décimaux dans les cellules de tableau. Les chiffres décimaux sont des nombres qui apparaissent à droite d’une virgule. Après avoir ajouté un élément Décimales à un format numérique personnalisé, vous pouvez le sélectionner, cliquer sur son triangle d’affichage et utiliser les options de son menu local pour personnaliser ses attributs d’affichage. Consultez la rubrique « Création d’un format numérique personnalisé » à la page 117 pour savoir comment ajouter un élément Décimales. Voici différents moyens d’utiliser le menu local de l’élément Décimales. m Pour afficher les chiffres décimaux comme des nombres, choisissez Décimales. Pour représenter les chiffres décimaux non utilisés lorsque leur nombre est inférieur à un nombre précis de chiffres, choisissez « Afficher les zéros de fin » ou « Utiliser des espaces pour les zéros à droite des décimales ». Augmentez ou diminuez ensuite le nombre de zéros ou de tirets affichés dans le champ de format, choisissez Ajouter un chiffre, Supprimer le chiffre, ou « Nombre de chiffres » dans le menu local, ou utilisez les touches fléchées haut ou bas pour définir le nombre de chiffres. Si un nombre de chiffres décimaux supérieur à celui que vous avez spécifié est saisi dans une cellule, il est arrondi pour correspondre à votre nombre de chiffres. m Pour afficher les chiffres décimaux sous forme de fraction, choisissez Fractions. Pour préciser une unité fractionnelle (par exemples, Quarts), cliquez à nouveau sur le triangle d’affichage de l’élément et choisissez une option dans le menu local.m Pour ne pas afficher les chiffres décimaux lorsqu’ils sont saisis dans une cellule, n’ajoutez pas l’élément Décimales au champ de format. Les valeurs affichées sont arrondies à l’entier le plus proche lorsque des valeurs décimales sont saisies dans une cellule. Si vous choisissez Ce nombre est affiché comme ceci Décimales et « Afficher les zéros de fin », puis réglez le « Nombre de chiffres » sur 6 100.975 100.975000 Fractions et sélectionnez l’option « Deux chiffres (23/24) » 100.975 100 39/40 Un espace est affiché entre l’entier et la fraction si vous ajoutez un élément Espaces entre les éléments Entiers et Décimales dans le champ de format. Fractions et sélectionnez l’option Quarts 100.16 100 1/4 Définition de l’Échelle d’un format numérique personnalisé L’élément Échelle vous permet d’afficher un nombre saisi dans une cellule d’un tableau à l’aide des pourcentages, de la notation scientifique ou d’autres conventions de dimensionnement des valeurs. Pour utiliser l’élément Échelle : 1 Ajoutez-le en suivant les instructions de la rubrique « Création d’un format numérique personnalisé » à la page 117. 2 Sélectionnez-le dans le champ de format, cliquez sur son triangle d’affichage et choisissez une option. 122 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 123 Lorsque vous appliquez un format comprenant un élément Échelle à une cellule contenant déjà une valeur, la valeur d’origine est conservée (elle est simplement affichée différemment). Lorsque vous appliquez le même format à une cellule vide avant d’insérer une valeur dans la cellule, la valeur tient compte de l’échelle que vous avez précisée. Le tableau ci-dessous illustre ces cas. Pour cette option d’échelle Lorsque vous saisissez 12000 dans une cellule La valeur réelle est La valeur affichée est Pourcentage Et que vous appliquez l’option ultérieurement 1200000% 1200000 Après avoir appliqué l’option 1200000% 12000 Pourcentage (%) Et que vous appliquez l’option ultérieurement 1200000% 1200000% Après avoir appliqué l’option 12000% 12000% Centaines Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 120 Après avoir appliqué l’option 12000 120 Centaines (C) Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 120C Après avoir appliqué l’option 12000 120C Milliers Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 12 Après avoir appliqué l’option 12000 12 Milliers (K) Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 12K Après avoir appliqué l’option 12000 12K Millions Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 0 Après avoir appliqué l’option 12000 0 Millions (M) Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 0MPour cette option d’échelle Lorsque vous saisissez 12000 dans une cellule La valeur réelle est La valeur affichée est Après avoir appliqué l’option 12000 0M Milliards Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 0 Après avoir appliqué l’option 12000 0 Milliards (B) Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 0B Après avoir appliqué l’option 12000 0B Trillions Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 0 Après avoir appliqué l’option 12000 0 Trillions (T) Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 0T Après avoir appliqué l’option 12000 0T scientifique Et que vous appliquez l’option ultérieurement 12000 1E+0,4 Après avoir appliqué l’option 12000 1E+0,4 Association de conditions à un format numérique personnalisé Vous associez des conditions à une mise en forme numérique personnalisée pour faire varier les caractéristiques d’affichage d’une cellule d’un tableau en fonction de ce qui est saisi dans la cellule. 124 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 125 Voici un format numérique à quatre conditions. La condition principale est appliquée si le nombre saisi ne satisfait aucune autre condition. Si vous saisissez cette valeur dans une cellule en respectant le format ci-dessus La valeur est affichée comme ceci 15000 Échéance : $0015,00K 0 Payé en totalité –500 Crédit : $ (0000,50K) Compte fermé Remarque : Compte fermé Pour créer un format numérique personnalisé doté de conditions : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules. 2 Exécutez l’une de ces actions :  Choisissez Personnalisé dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats.  Choisissez Personnalisé dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules.  Choisissez Format > « Créer un format de cellule personnalisé ». 3 Dans le menu local Type, choisissez Nombres et texte. 4 Cliquez sur le bouton Ajouter (+) à droite du champ de format pour ajouter une condition.5 Dans le menu local au-dessus du nouveau champ de format, choisissez une condition. 6 Définissez le format numérique à appliquer lorsqu’un nombre satisfait la condition en ajoutant des éléments au champ de format. Consultez la rubrique « Création d’un format numérique personnalisé » à la page 117 pour obtenir des informations sur l’interaction avec le champ de format. 7 Répétez les étapes 4 à 6, le cas échéant, pour définir toutes vos conditions. Remarque : Pour supprimer une condition, cliquez sur le bouton Supprimer (–), à droite de son champ de format. 8 Dans le champ de format le plus haut, définissez le format d’affichage à utiliser si un nombre ne satisfait aucune des conditions. Vous pouvez utiliser l’élément Texte saisi pour afficher du texte prédéfini si la valeur saisie est une valeur de texte plutôt qu’un nombre. Consultez « Création d’un format Texte personnalisé » à la page 128 pour en savoir plus. 9 Dans le champ Nom, tapez le nom de votre format numérique, puis cliquez sur OK pour l’enregistrer et l’appliquer aux cellules sélectionnées. Les noms des formats personnalisés sont répertoriés dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats et dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. Création d’un format Date et heure personnalisé Pour définir votre propre format d’affichage pour les valeurs de date et d’heure dans les cellules d’un tableau : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules. 2 Exécutez l’une de ces actions : 126 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 127  Choisissez Personnalisé dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats.  Choisissez Personnalisé dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules.  Choisissez Format > « Créer un format de cellule personnalisé ». 3 Dans le menu local Type, choisissez Date et heure. 4 Définissez votre format numérique en faisant glisser les éléments (bleus) de la zone Éléments Date et heure dans le champ de format au dessus de la zone. 5 Lorsqu’un élément se trouve dans le champ de format, cliquez sur son triangle d’affichage, et choisissez une option de formatage dans le menu local. 6 Pour afficher un texte prédéfini avant ou après un élément, placez un point d’insertion dans le champ de format, puis saisissez votre texte. Vous pouvez cliquer sur n’importe quel élément et utiliser les touches Flèche gauche et Flèche droite pour placer le point d’insertion. 7 Pour afficher un espace entre deux éléments, placez le point d’insertion et appuyez sur la barre d’espace une ou plusieurs fois. 8 Pour supprimer un élément du champ, sélectionnez-le, puis appuyez sur la touche Suppr. Pour déplacer un élément dans le champ, faites-le glisser. 9 Dans le champ Nom, saisissez un nom pour votre format de date et d’heure. Les noms des formats personnalisés sont répertoriés dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats et dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. 10 Cliquez sur OK pour enregistrer votre format de date et d’heure et l’appliquer aux cellules sélectionnées. Lorsque vous saisissez une valeur de date ou d’heure dans une cellule formatée, le format est appliqué si la valeur saisie contient un tiret (-) ou une barre oblique (/). Si vous saisissez cette valeur dans une cellule en respectant le format ci-dessus La valeur est affichée comme ceci 4/16/99 Le 16 avril 1999 correspond au jour 106 de l’année 2-23 Le 23 février 2008 correspond au jour 54 de l’année 15, 2010 15, 2010 Création d’un format Texte personnalisé Vous pouvez définir le texte à afficher avant ou après une valeur saisie dans une cellule d’un tableau si aucune autre mise en forme n’a été appliquée à la cellule. Pour définir le texte à afficher dans les cellules d’un tableau : 1 Sélectionnez une ou plusieurs cellules. 2 Exécutez l’une de ces actions :  Choisissez Personnalisé dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats.  Choisissez Personnalisé dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules.  Choisissez Format > « Créer un format de cellule personnalisé ». 3 Dans le menu local Type, choisissez Nombres et texte. 4 Faites glisser l’élément Texte saisi (bleu) depuis la zone « Éléments de date et heure » et déposez-le dans le champ de format vide au-dessus de la zone. (Supprimez tout élément éventuel dans le champ avant de faire glisser et de déposer l’élément Texte saisi.) 128 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 129 5 Placez le point d’insertion avant ou après l’élément, puis saisissez votre texte, y compris les espaces, le cas échéant. Vous pouvez cliquer sur l’élément et utiliser les touches Flèche gauche et Flèche droite pour placer le point d’insertion. Si vous saisissez « il faut actualiser l’adresse » dans un champ doté de ce format, la valeur est affichée comme ceci : Avertir le client : il faut actualiser l’adresse. Avertir le client : il faut actualiser l’adresse. 6 Dans le champ Nom, saisissez un nom pour votre format Texte. Les noms des formats personnalisés sont répertoriés dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats et dans le menu local Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. 7 Cliquez sur OK pour enregistrer votre format Texte et l’appliquer aux cellules sélectionnées. Modification d’un format de cellule personnalisé Voici quelques manières de modifier les formats personnalisés et d’appliquer des modifications aux cellules de tableau : m Pour modifier les éléments associés à un format personnalisé appliqué à des cellules, sélectionnez les cellules et cliquez sur Afficher le format dans l’Inspecteur des cellules. Pour supprimer un élément, sélectionnez l’élément dans le champ de format, puis appuyez sur la touche Supprimer. Pour ajouter un élément, faites glisser un élément et déposez-le dans le champ de format. Pour déplacer un élément, faites-le glisser dans le champ de format. Pour redéfinir un élément, cliquez sur le triangle d’affichage de l’élément, puis choisissez une option dans le menu local. Après avoir effectué vos modifications, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour enregistrer le format modifié et l’appliquer aux cellules sélectionnées en utilisant le même nom, cliquez sur OK, puis sur Remplacer.  Pour enregistrer le format modifié comme nouveau format et l’appliquer aux cellules sélectionnées, modifiez le nom du format, puis cliquez sur OK.  Pour appliquer le format modifié à des cellules de tableau non sélectionnées, sélectionnez les cellules et choisissez le nom du format dans le menu local Formats de cellule de la barre des formats ou dans le menu Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. m Pour modifier le nom d’un format personnalisé, utilisez la zone de dialogue de gestion des formats de cellule personnalisés. Pour afficher la zone de dialogue, cliquez sur Gérer les formats dans la zone de dialogue de format personnalisé ou choisissez Format > Gérer les formats de cellule personnalisés. Double-cliquez ensuite sur le nom, tapez vos modifications, puis cliquez sur OK. Lorsque vous modifiez le nom d’un format personnalisé, l’ancien nom demeure associé aux cellules auxquelles il était appliqué et est supprimé de la liste des formats personnalisés. Pour associer le nouveau nom de format à ces cellules, sélectionnez ces dernières, puis choisissez le nouveau nom dans le menu local Format de cellule de la barre des formats ou le menu Format de cellule de l’Inspecteur des cellules. Réorganisation, modification du nom et suppression de formats de cellule personnalisés Vous utilisez la boîte de dialogue Gérer les formats de cellule personnalisés pour gérer les formats de cellule personnalisés. La zone de dialogue répertorie toutes les mises en forme personnalisées disponibles dans le document. Pour gérer les formats de cellule personnalisés : 1 Si la zone de dialogue de gestion des formats personnalisés n’est pas ouverte, cliquez sur Gérer les formats dans la zone de dialogue du format personnalisé ou choisissez Format > « Gérer les formats de cellule personnalisés » pour l’ouvrir. 130 Chapitre 4 Utilisation des cellules de tableauChapitre 4 Utilisation des cellules de tableau 131 2 Effectuez l’une des opérations suivantes : Renommer un format personnalisé en double-cliquant sur le format, puis en saisissant vos modifications. Réordonner la liste des formats personnalisés dans les menus locaux en sélectionnant un format, puis en cliquant sur l’une des flèches situées sous la liste pour le déplacer vers le haut ou vers le bas. Supprimer un format personnalisé en sélectionnant un format, puis en cliquant sur le bouton Supprimer (–) situé sous la liste. 3 Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications et fermer la zone de dialogue.132 Ce chapitre explique comment utiliser des styles de tableau pour gérer rapidement l’apparence des tableaux et leur attribuer une cohérence visuelle. Les modèles Numbers comprennent une large gamme de styles de tableau prêts à l’emploi. Vous pouvez aussi modifier les styles des modèles ou créer vos propres styles. Utilisation de styles applicables aux tableaux Vous pouvez utiliser diverses caractéristiques visuelles pour différencier les tableaux dans votre feuille de calcul Numbers. Il est possible, par exemple, d’utiliser un arrièreplan bleu et une bordure assortie pour un tableau contenant des entrées et des hypothèses, et un arrière-plan gris et une bordure assortie pour un tableau contenant des résultats de calcul. Le moyen le plus simple de modifier l’apparence d’un tableau est de lui appliquer un style applicable aux tableaux. Les styles de tableaux garantissent la cohérence de la mise en forme de ces éléments. Un style de tableau correspond à une mise en forme prédéfinie applicable à un tableau d’un simple clic de souris. Un style de tableau prédéfinit les attributs suivants :  l’arrière-plan du tableau (sous forme de couleur ou d’image) et son opacité ;  le trait, la couleur et l’opacité des bordures des cellules de corps, ainsi que les bordures extérieures du rang et de la colonne d’en-tête et du rang de bas de tableau ;  l’arrière-plan (sous forme de couleur ou d’image, ainsi que l’opacité) et les attributs du texte des cellules constituant le tableau, y compris les cellules d’en-tête et de bas de page. 5 Utilisation des styles de tableauChapitre 5 Utilisation des styles de tableau 133 Pour savoir comment Aller à Mettre en forme un tableau à l’aide d’un style de tableau « Application de styles à des tableaux » à la page 133 Modifier le style d’un tableau « Modification d’attributs d’un style de tableau » à la page 134 « Copie et collage de styles de tableaux » à la page 134 Modifier le style de tableau par défaut d’un tableau « Utilisation du style de tableau par défaut » à la page 135 Enregistrer la mise en forme appliquée à un tableau en tant que nouveau style de tableau « Création de nouveaux styles de tableau » à la page 135 Modifier le nom d’un style de tableau « Attribution d’un nouveau nom à un style de tableau » à la page 135 Supprimer un style de tableau dans une feuille de calcul « Suppression d’un style de tableau » à la page 136 Application de styles à des tableaux Après avoir appliqué un style à un tableau, vous pouvez modifier la mise en forme définie par ce style. Ce type de modification est appelé remplacement. Si vous appliquez ensuite un autre style au tableau, vous pouvez conserver ou supprimer les substitutions que vous avez ainsi effectuées. Il existe plusieurs manières d’appliquer un style à un tableau : m Pour remplacer le style d’un tableau existant et supprimer tous les remplacements de style, cliquez sur la flèche située à droite du style que vous souhaitez appliquer, puis sélectionnez Effacer et Appliquer le style. Vous pouvez également sélectionner Format > Appliquer à nouveau le style de tableau. m Pour remplacer le style existant d’un tableau tout en conservant les remplacements de style effectués, sélectionnez le tableau, puis cliquez sur le nom d’un style dans la sousfenêtre Styles située à gauche de la fenêtre. Vous pouvez également sélectionner un tableau, cliquer sur la flèche à droite du style à appliquer, puis sélectionner « Effacer et appliquer le style ». Vous pouvez également faire glisser le nom d’un style depuis la sous-fenêtre Styles sur un tableau. Il n’est pas nécessaire de sélectionner le tableau dans ce cas. m Pour remplacer le style de tous les tableaux d’une feuille mais conserver les substitutions, faites glisser le nom d’un style depuis la sous-fenêtre Styles sur l’icône représentant la feuille voulue dans la sous-fenêtre Feuilles.Modification d’attributs d’un style de tableau Vous pouvez changer l’apparence d’un tableau en modifiant les attributs de style du tableau. Il existe plusieurs manières de modifier des attributs du style d’un tableau : m Pour modifier la couleur d’arrière-plan d’un tableau, de ses cellules d’en-tête ou de ses cellules de corps, sélectionnez le tableau ou les cellules et cliquez sur le cadre Remplissage dans la barre des formats. Vous pouvez utiliser les commandes Arrière-plan de cellule dans l’Inspecteur des tableaux pour effectuer des modifications plus importantes sur la sélection. La section « Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images » à la page 263 contient des instructions pour ces commandes. Pour changer l’opacité de l’arrière-plan, utilisez les commandes Opacité dans l’Inspecteur des graphismes. Consultez la rubrique « Ajustement de l’opacité » à la page 262 pour plus d’instructions. m Pour modifier le trait et la couleur des bordures de cellules d’un tableau, suivez les instructions indiquées dans la rubrique « Mise en forme des bordures des cellules d’un tableau » à la page 100. m Pour mettre en forme le texte de cellules, sélectionnez ces dernières. Pour modifier la couleur, l’alignement et l’espacement du texte d’une cellule, utilisez la barre des formats ou l’Inspecteur du texte(cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur du texte). Pour modifier les attributs de la police, utilisez la fenêtre Polices (cliquez sur Polices dans la barre d’outils). Si vous souhaitez utiliser les modifications que vous effectuez pour redéfinir le style de tableau pour toute la feuille de calcul, cliquez sur la flèche située à droite du style, puis sélectionnez « Redéfinir le style à partir du tableau ». Tous les tableaux de la feuille de calcul qui utilisent le style sont alors actualisés pour refléter les modifications que vous avez apportées, mais les substitutions restent néanmoins intactes. Vous pouvez également créer un style utilisant les modifications que vous avez effectuées, en cliquant sur la flèche à droite du style, puis en choisissant « Créer un nouveau style ». Copie et collage de styles de tableaux Vous pouvez modifier l’apparence d’un tableau en copiant, puis en collant les styles du tableau et des cellules du tableau. Voici différentes manières de copier et de coller des styles de tableaux : m Pour copier le style d’une cellule, sélectionnez la cellule et choisissez Format > Copier le style. 134 Chapitre 5 Utilisation des styles de tableauChapitre 5 Utilisation des styles de tableau 135 m Pour appliquer un style de cellule copié à d’autres cellules, sélectionnez ces cellules et choisissez Format > Coller le style. m Pour coller une cellule copiée en adoptant le style de tableau par défaut de la feuille de calcul, choisissez Édition > « Coller et appliquer le style actuel ». Utilisation du style de tableau par défaut Chaque feuille de calcul possède un style de tableau désigné comme style de tableau par défaut. Il s’agit du style de tableau appliqué à tous les nouveaux tableaux. Pour changer le style par défaut des tableaux : m Cliquez sur la flèche située à droite du style à utiliser comme style par défaut, puis sélectionnez « Définir comme style par défaut pour les nouveaux tableaux ». Pour appliquer le style de tableau par défaut à un tableau réutilisable que vous définissez, suivez les instructions de la rubrique « Définition de tableaux réutilisables » à la page 59. Création de nouveaux styles de tableau Vous pouvez créer un style de tableau en modifiant la mise en forme d’un tableau et en enregistrant celle-ci comme style de tableau. Pour créer un style applicable aux tableaux : 1 Suivez les instructions de la rubrique « Modification d’attributs d’un style de tableau » à la page 134 pour obtenir les effets visuels souhaités. 2 Sélectionnez le tableau, cliquez sur la flèche à droite du style souhaité dans la sousfenêtre Styles, puis choisissez « Créer un nouveau style ». 3 Attribuez un nom unique à votre nouveau style, puis cliquez sur OK. Le nouveau style de tableau, qui apparaît à présent dans la sous-fenêtre Styles, peut être appliqué à n’importe quel tableau de votre feuille de calcul. Pour que le nouveau style soit disponible dans d’autres feuilles de calcul, créez un modèle à partir de cette feuille. Consultez la rubrique « Enregistrement d’une feuille de calcul en tant que modèle » à la page 42 pour plus de détails. Attribution d’un nouveau nom à un style de tableau Vous pouvez changer le nom d’un style applicable à des tableaux. Pour renommer un style applicable aux tableaux : 1 Cliquez sur la flèche à droite du style dans la sous-fenêtre Styles. 2 Choisissez Renommer le style.3 Éditez le nom du style en vous assurant qu’il est unique dans la feuille de calcul. 4 Appuyez sur Retour. Suppression d’un style de tableau Lorsque vous supprimez un style de tableau utilisé dans une feuille de calcul, vous devez choisir un autre style pour le remplacer. Pour supprimer un style : 1 Cliquez sur la flèche à droite du style dans la sous-fenêtre Styles. 2 Choisissez Supprimer le style. 3 Si le style que vous souhaitez supprimer est utilisé dans la feuille de calcul active, choisissez un style pour le remplacer, puis cliquez sur OK. 136 Chapitre 5 Utilisation des styles de tableau137 Le présent chapitre explique comment réaliser des calculs dans des cellules de tableau à l’aide de formules. Éléments des formules Une formule réalise un calcul et affiche le résultat dans la cellule où vous avez placé la formule. Les cellules contenant des formules sont appelées cellules de formule. Par exemple, dans la dernière cellule d’une colonne, vous pouvez insérer une formule qui additionne les nombres des cellules situées au-dessus. En cas de modification de l’une des valeurs des cellules situées au-dessus de la cellule de formule, la somme affichée dans cette dernière est automatiquement actualisée. Une formule réalise des calculs d’après les valeurs que vous indiquez. Ces valeurs peuvent correspondre à des nombres ou du texte (des constantes) que vous tapez dans la formule. Il peut aussi s’agir de valeurs qui figurent dans des cellules de tableau que vous identifiez dans la formule à l’aide de références à des cellules. Les formules utilisent des opérateurs et des fonctions pour réaliser les calculs sur les valeurs que vous indiquez :  Les opérateurs sont des symboles qui permettent de réaliser des opérations arithmétiques ou de comparaison par exemple. Dans les formules, les symboles servent à indiquer l’opération à réaliser. Par exemple, le symbole + additionne des valeurs, tandis que le symbole = compare deux valeurs pour déterminer si elles sont égales. =A2 + 16 : formule qui utilise un opérateur pour additionner deux valeurs. =: précède toujours une formule. A2 : référence à une cellule. A2 fait référence à la seconde cellule de la première colonne. +: opérateur arithmétique qui additionne la valeur qui le précède et celle qui le suit. 16: constante numérique. 6 Utilisation de formules dans des tableaux Tandis que les fonctions sont des opérations nommées et prédéfinies, telles que SOMME et MOYENNE. Pour utiliser une fonction, vous devez taper son nom puis les arguments dont la fonction a besoin entre parenthèses. Les arguments spécifient les valeurs que la fonction doit utiliser pour réaliser l’opération. =SOMME(A2:A10) : formule qui utilise la fonction SOMME pour additionner les valeurs d’une plage de cellules (neuf cellules de la première colonne). A2:A10 : référence aux valeurs des cellules A2 à A10. Pour savoir comment Aller à Afficher instantanément la somme, la moyenne, la valeur minimale, la valeur maximale et le compte des valeurs appartenant à une sélection de cellules et, facultativement, enregistrer la formule utilisée pour obtenir ces valeurs « Réalisation de calculs instantanés » à la page 139 Ajouter rapidement une formule permettant d’afficher la somme, la moyenne, la valeur minimale, la valeur maximale, le compte ou le produit des valeurs d’une sélection de cellules « Utilisation de formules rapides prédéfinies » à la page 140 Utiliser des outils et des techniques permettant de créer et de modifier vos formules « Ajouter et modifier des formules à l’aide de l’éditeur de formules » à la page 141 « Ajouter et modifier des formules à l’aide de la barre des formules » à la page 143 « Ajout de fonctions à des formules » à la page 144 « Suppression de formules » à la page 146 Utiliser des centaines de fonctions iWork et consulter les exemples illustrant l’usage des fonctions dans le domaine financier, l’ingénierie, les statistiques et dans d’autres domaines Aide > Aide sur les formules et fonctions d’iWork Aide > Guide de l’utilisateur des formules et fonctions d’iWork Ajouter des références de cellule de différents types à une formule « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147 « Utilisation du clavier et de la souris pour créer et modifier des formules » à la page 149 « Distinction entre références absolues et relatives à des cellules » à la page 150 Utiliser des opérateurs dans des formules « Opérateurs arithmétiques » à la page 151 « Opérateurs de comparaison » à la page 152 Copier ou déplacer des formules ou la valeur qu’elles calculent entre les cellules d’un tableau « Copie ou déplacement de formules et de leurs valeurs calculées » à la page 152 Rechercher des formules et les éléments qu’elles contiennent « Affichage de toutes les formules d’une feuille de calcul » à la page 153 « Recherche et remplacement d’éléments de formule » à la page 154 138 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 139 Réalisation de calculs instantanés Le coin inférieur gauche de la fenêtre Numbers affiche les résultats des calculs courants effectués à partir de valeurs incluses dans deux ou plusieurs cellules de tableau sélectionnées. Pour réaliser des calculs instantanés : 1 Sélectionnez au moins deux cellules du tableau. Elles ne doivent pas nécessairement être adjacentes. Le résultat des calculs des valeurs de ces cellules s’affiche instantanément dans le coin inférieur gauche de la fenêtre. Les résultats situés dans la partie inférieure gauche s’appuient sur les valeurs de ces deux cellules sélectionnées. Somme : affiche la somme des valeurs numériques d’une sélection de cellules. moy : affiche la moyenne des valeurs numériques d’une sélection de cellules. min : affiche la plus petite valeur numérique d’une sélection de cellules. max : affiche la plus grande valeur numérique d’une sélection de cellules. Compte : affiche le nombre de valeurs numériques ou de valeurs temporelles (date/ heure) d’une sélection de cellules. Les cellules vides et celles qui contiennent des valeurs de types non répertoriés cidessus ne sont pas utilisées pour les calculs. 2 Pour réaliser une autre série de calculs instantanés, sélectionnez d’autres cellules. Si un calcul particulier s’avère très utile et que vous souhaitez l’intégrer dans un tableau, vous pouvez l’ajouter comme formule dans une cellule vide du tableau. Il suffit de faire glisser vers une cellule vide la somme, la moyenne ou tout autre élément se trouvant dans la partie inférieure gauche de la fenêtre. La cellule ne doit pas nécessairement se trouver dans le même tableau que les cellules utilisées dans les calculs.Utilisation de formules rapides prédéfinies L’un des moyens les plus simples d’effectuer un calcul de base à partir de valeurs situées dans une plage de cellules adjacentes consiste à sélectionner les cellules et à leur ajouter une formule rapide via le menu local visible lorsque vous cliquez sur Fonction dans la barre d’outils. Somme : calcule la somme des valeurs numériques des cellules sélectionnées. Moyenne : calcule la moyenne des valeurs numériques des cellules sélectionnées. Minimum : détermine la plus petite valeur numérique des cellules sélectionnées. Maximum : détermine la plus grande valeur numérique des cellules sélectionnées. Compte : détermine le nombre de valeurs numériques ou de valeurs temporelles (date/heure) d’une sélection de cellules. Produit : multiplie toutes les valeurs numériques des cellules sélectionnées. Vous pouvez également choisir Insertion > Fonction et utiliser le sous-menu qui apparaît. Les cellules vides et celles qui contiennent des types de valeurs non répertoriés sont ignorées. Voici quelques méthodes permettant d’ajouter une formule rapide : m Pour utiliser les valeurs sélectionnées dans une colonne ou dans un rang, sélectionnez les cellules, cliquez sur Fonction dans la barre d’outils, puis choisissez un calcul dans le menu local. Si les cellules se trouvent dans la même colonne, Numbers place la formule dans la première cellule vide située sous les cellules sélectionnées. Si aucune cellule n’est vide, Numbers ajoute un rang pour accueillir le résultat. Si les cellules se trouvent dans le même rang, Numbers place la formule dans la première cellule vide située à droite des cellules sélectionnées. Si aucune cellule n’est vide, Numbers ajoute une colonne pour accueillir le résultat. m Pour utiliser toutes les valeurs des cellules de corps d’une colonne, cliquez sur la cellule d’en-tête ou l’onglet de référence de la colonne, cliquez sur Fonction dans la barre d’outils, puis choisissez un calcul dans le menu local. Numbers place cette formule dans un rang de bas de tableau. S’il n’y a pas de rang de bas de tableau, Numbers en ajoute un. 140 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 141 m Pour utiliser toutes les valeurs d’un rang, cliquez sur la cellule d’en-tête ou l’onglet de référence du rang, cliquez sur Fonction dans la barre d’outils, puis choisissez un calcul dans le menu local. Numbers place cette formule dans une nouvelle colonne. Création de formules personnalisées Bien qu’il soit possible d’utiliser plusieurs techniques rapides pour ajouter des formules permettant d’effectuer des calculs simples (voir « Réalisation de calculs instantanés » à la page 139 et « Utilisation de formules rapides prédéfinies » à la page 140), les outils consacrés aux formules vous procurent plus de contrôle pour insérer vos formules. Pour savoir comment Aller à Utiliser l’éditeur de formules pour manipuler une formule « Ajouter et modifier des formules à l’aide de l’éditeur de formules » à la page 141 Utiliser la barre de formules redimensionnable pour manipuler des formules « Ajouter et modifier des formules à l’aide de la barre des formules » à la page 143 Utiliser le navigateur des fonctions pour ajouter rapidement des fonctions à des formules lors de l’utilisation de l’éditeur de formules ou de la barre des formules « Ajout de fonctions à des formules » à la page 144 Détecter une formule erronée « Gestion des erreurs et des avertissements dans les formules » à la page 146 Ajouter et modifier des formules à l’aide de l’éditeur de formules L’éditeur de formules possède un champ de texte contenant votre formule. Au fur et à mesure que vous ajoutez des références de cellule, des opérateurs, des fonctions ou des constantes à une formule, ces éléments apparaissent de la manière suivante dans l’Éditeur de formules. Toutes les formules doivent commencer par le signe égal. Fonction SOMME. Références à des cellules d’après leur nom. Référence à un intervalle de trois cellules. Opérateur de soustraction. Voici plusieurs manières d’utiliser l’éditeur de formules : m Pour ouvrir l’éditeur de formules, effectuez l’une des opérations suivantes :  Sélectionnez une cellule du tableau, puis saisissez le signe égal (=).  Double-cliquez sur une cellule du tableau contenant une formule.  Sélectionnez une cellule de tableau, cliquez sur Fonction dans la barre d’outils, puis choisissez Éditeur de formules dans le menu local.  Sélectionnez une cellule de tableau, puis choisissez Insérer > Fonction > Éditeur de formules.  Sélectionnez une cellule contenant une formule et appuyez sur Option + Retour. L’éditeur de formules s’ouvre en avant-plan de la cellule sélectionnée, mais vous pouvez le déplacer. m Pour déplacer l’éditeur de formules, maintenez le pointeur au-dessus du côté gauche de l’éditeur de formules jusqu’à ce qu’une main soit représentée, puis faites-le glisser l’éditeur. m Pour élaborer votre formule, procédez comme suit :  Pour ajouter un opérateur ou une constante au champ, placez le point d’insertion et tapez. Vous pouvez utiliser les touches fléchées pour déplacer le point d’insertion dans le champ de texte. Pour découvrir quels sont les opérateurs que vous pouvez utiliser, consultez la rubrique « Utilisation d’opérateurs dans les formules » à la page 151. Lorsque votre formule ne comprenant pas d’opérateur en nécessite un, l’opérateur + est inséré automatiquement. Sélectionnez-le et tapez-en un autre au besoin.  Pour ajouter des références de cellule au champ de texte, placez le point d’insertion, puis suivez les instructions données à la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147.  Pour ajouter des fonctions au champ de texte, placez le point d’insertion, puis suivez les instructions données à la rubrique « Ajout de fonctions à des formules » à la page 144. m Pour supprimer un élément du champ, sélectionnez-le, puis appuyez sur la touche Suppr. m Pour enregistrer les modifications, appuyez sur Retour, appuyez sur Entrée ou cliquez sur le bouton Accepter de l’Éditeur de formules. Vous pouvez aussi cliquer à l’extérieur du tableau. Pour fermer l’Éditeur de formules sans enregistrer les modifications effectuées, appuyez sur la touche Échap ou cliquez sur le bouton Annuler dans l’Éditeur de formules. 142 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 143 Ajouter et modifier des formules à l’aide de la barre des formules La barre de formules, située sous la barre des formats, vous permet de créer et de modifier les formules d’une cellule sélectionnée. Au fur et à mesure que vous ajoutez des références de cellule, des opérateurs, des fonctions ou des constantes à une formule, ces éléments apparaissent comme ceci. Opérateur de soustraction. Références à des cellules Fonction SOMME. d’après leur nom. Toutes les formules doivent commencer par le signe égal. Référence à un intervalle de trois cellules. Voici plusieurs manières d’utiliser la barre des formules : m Pour ajouter ou modifier une formule, sélectionnez la cellule et ajoutez ou modifiez des éléments de la formule à partir de la barre des formules. m Pour ajouter des éléments à votre formule, procédez comme suit :  Pour ajouter un opérateur ou une constante, placez le point d’insertion dans la barre des formules et tapez. Vous pouvez utiliser les touches fléchées pour déplacer le point d’insertion. Pour découvrir quels sont les opérateurs que vous pouvez utiliser, consultez la rubrique « Utilisation d’opérateurs dans les formules » à la page 151. Lorsque votre formule ne comprenant pas d’opérateur en nécessite un, l’opérateur + est inséré automatiquement. Sélectionnez-le et tapez-en un autre au besoin.  Pour ajouter des références de cellule à la formule, placez le point d’insertion, puis suivez les instructions données à la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147.  Pour ajouter des fonctions à la formule, placez le point d’insertion, puis suivez les instructions données à la rubrique « Ajout de fonctions à des formules » à la page 144. m Pour augmenter ou réduire la taille d’affichage des éléments dans la barre des formules, choisissez une option dans le menu local Taille du texte des formules situé au-dessus de la barre des formules. Pour augmenter ou réduire la hauteur de la barre des formules, faites glisser vers le haut ou vers le bas la commande de redimensionnement qui se trouve dans le coin inférieur droit de la barre ou double-cliquez sur la commande de redimensionnement pour adapter automatiquement la formule. m Pour supprimer un élément de la formule, sélectionnez-le, puis appuyez sur la touche Suppr. m Pour enregistrer les modifications, appuyez sur Retour, appuyez sur Entrée ou cliquez sur le bouton Accepter situé au-dessus de la barre des formules. Vous pouvez aussi cliquer à l’extérieur de la barre des formules.Pour ne pas enregistrer les modifications, cliquez sur le bouton Annuler situé audessus de la barre des formules. Ajout de fonctions à des formules Une fonction est une opération prédéfinie qui porte un nom (comme SOMME et MOYENNE) qui permet de réaliser un calcul. Une fonction peut constituer soit l’un des éléments d’une formule, soit le seul élément d’une formule. Il existe plusieurs catégories de fonctions, allant des fonctions financières permettant de calculer des taux d’intérêt, des valeurs pour l’investissement et autres données, aux fonctions statistiques qui calculent des moyennes, des probabilités, des écarts-types, etc. Pour en savoir plus sur toutes les catégories de fonctions d’iWork et pour consulter de nombreux exemples d’utilisation de ces fonctions, choisissez Aide > « Aide sur les formules et fonctions d’iWork » ou Aide > « Guide de l’utilisateur des formules et fonctions d’iWork ». S’il est possible de saisir une fonction dans le champ de texte de l’Éditeur de formules ou dans la barre de formules, le navigateur de fonctions constitue néanmoins un moyen pratique d’ajouter une fonction à une formule. Sélectionnez la fonction pour laquelle vous voulez afficher des informations. Recherchez une fonction. Insérez la fonction sélectionnée. Sélectionnez une catégorie pour afficher les fonctions de cette catégorie. 144 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 145 Sous-fenêtre de gauche : répertorie les catégories de fonctions. Sélectionnez une catégorie pour connaître les fonctions qu’elle regroupe. La plupart des catégories représentent des familles de fonctions connexes. La catégorie Tous reprend toutes les fonctions par ordre alphabétique. La catégorie Récent affiche la liste des dix dernières fonctions insérées à l’aide du navigateur des fonctions. Sous-fenêtre de droite : affiche les différentes fonctions. Sélectionnez une fonction pour afficher des informations sur cette dernière et, le cas échéant, pour l’ajouter à une formule. Sous-fenêtre du bas : affiche des informations détaillées sur la fonction sélectionnée. Pour ajouter une fonction à l’aide du navigateur des fonctions : 1 Dans l’Éditeur de formules ou la barre de formules, placez le point d’insertion à l’endroit où vous souhaitez ajouter la fonction. Remarque : Lorsque votre formule ne comprenant pas d’opérateur avant ou après une fonction en nécessite un, l’opérateur + est inséré automatiquement. Sélectionnez-le et tapez-en un autre au besoin. 2 Ouvrez le navigateur de fonctions en procédant de l’une des manières suivantes :  Cliquez dans la barre des formules, puis sur le navigateur des fonctions.  Dans le menu local de la barre d’outils, cliquez sur le bouton Fonctions et sélectionnez « Afficher le navigateur des fonctions ».  Sélectionnez Insérer > Fonction > Afficher le navigateur des fonctions.  Choisissez Présentation > Afficher le navigateur des fonctions. 3 Sélectionnez une catégorie de fonctions. 4 Indiquez la fonction de votre choix en double-cliquant dessus ou en la sélectionnant puis en cliquant sur Insérer une fonction. 5 Dans l’éditeur de formules ou la barre des formules, remplacez par une valeur chaque paramètre fictif d’argument qui apparaît dans la fonction insérée. L’aide relative à l’argument «émission» apparaît lorsque le pointeur se trouve sur le paramètre fictif. Les paramètres fictifs pour les arguments facultatifs sont en gris clair. Cliquez ici pour connaître la liste des valeurs acceptées. Pour afficher une brève description de la valeur d’un argument, placez le pointeur sur le paramètre fictif de l’argument. Vous pouvez aussi faire référence à des informations sur l’argument dans la fenêtre Navigateur des fonctions.Pour spécifier une valeur destinée à remplacer un paramètre fictif d’argument doté d’un triangle d’affichage, cliquez sur le triangle d’affichage, puis choisissez une valeur dans le menu local. Pour consulter les informations sur une valeur du menu local, maintenez le pointeur sur la valeur. Pour accéder à l’aide sur la fonction, sélectionnez Aide Fonction. Pour spécifier une valeur destinée à remplacer n’importe quel paramètre fictif d’argument, cliquez sur ce dernier, puis saisissez une constante ou insérez une référence de cellule (pour obtenir des instructions supplémentaires, consultez la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147). Si l’endroit réservé à l’argument est affiché en gris clair, la saisie d’une valeur est facultative. Gestion des erreurs et des avertissements dans les formules Si la formule d’une cellule est incomplète, contient des références de cellule invalides ou présente tout autre type d’erreur, ou si une opération d’importation aboutit à une condition d’erreur dans une cellule, Numbers affiche une icône dans la cellule concernée. Un triangle bleu dans la partie supérieure gauche d’une cellule affiche des alertes. Un triangle rouge au milieu d’une cellule indique une erreur provoquée par une formule. Pour afficher les messages des avertissements et des erreurs : m Cliquez sur l’icône. Un message récapitule chaque erreur et chaque avertissement associés à la cellule. Pour que Numbers affiche un avertissement dès qu’une formule renvoie à une cellule vide, choisissez Numbers > Préférences, puis dans la sous-fenêtre Général, sélectionnez « Afficher les avertissements lorsque les formules renvoient à des cellules vides ». Suppression de formules Si vous souhaitez ne plus utiliser de formule associée à une cellule, vous pouvez la supprimer rapidement. Pour supprimer une formule d’une cellule : 1 Sélectionnez la cellule. 2 Appuyez sur la touche Supprimer. Si vous devez revoir les formules d’une feuille de calcul avant de déterminer les éléments à supprimer, choisissez Présentation > « Afficher la liste des formules ». 146 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 147 Référencement de cellules dans des formules Vous pouvez faire appel aux références à des cellules pour identifier dont vous voulez utiliser les valeurs dans des formules. Ces cellules peuvent se trouver dans le même tableau que la cellule de la formule ou dans un autre tableau se trouvant sur la même feuille ou sur une feuille différente. Les références de cellule présentent des formats différents selon que le tableau de la cellule possède des en-têtes, selon que vous faites référence à une seule cellule ou à un intervalle de cellules, etc. Voici un résumé des formats que vous pouvez utiliser pour les références de cellule. Pour faire référence à Utilisez le format Exemple Une cellule du tableau qui contient la formule La lettre de l’onglet de référence suivie par le numéro de l’onglet de référence de la cellule C55 fait référence au cinquantecinquième rang de la troisième colonne. Une cellule pourvu d’un entête de rang et d’un en-tête de colonne Le nom de la colonne suivi du nom du rang Produits 2006 fait référence à une cellule dont l’en-tête de rang contient Produits et dont l’en-tête de colonne contient 2006. Une cellule pourvue de plusieurs en-têtes de rang ou de colonne Le nom de l’en-tête dont vous voulez faire référence aux colonnes ou aux rangs Si 2006 correspond à un en-tête qui court sur deux colonnes (Produits et Charges), 2006 fait référence à toutes les cellules des colonnes Produits et Charges. Un intervalle de cellules Un signe deux-points (:) entre la première et la dernière cellule de l’intervalle en utilisant la notation des onglets de référence pour identifier les cellules B2:B5 fait référence à quatre cellules de la seconde colonne. Toutes les cellules d’un rang Le nom du rang, ou numéro-durang:numéro-du-rang 1:1 fait référence à toutes les cellules du premier rang. Toutes les cellules d’une colonne La lettre ou le nom de la colonne C fait référence à toutes les cellules de la troisième colonne.Pour faire référence à Utilisez le format Exemple Toutes les cellules d’un intervalle de rangs Un signe deux-points (:) entre le numéro ou le nom des premier et dernier rangs de l’intervalle 2:6 fait référence à toutes les cellules de cinq rangs. Toutes les cellules d’un intervalle de colonnes Un signe deux-points (:) entre la lettre ou le nom des première et dernière colonnes de l’intervalle B:C fait référence à toutes les cellules des seconde et troisième colonnes. Une cellule située dans un autre tableau de la même feuille Nom du tableau suivi de deux deux-points (::), puis de l’identifiant de la cellule Tableau 2::B5 fait référence à la cellule B5 du tableau intitulé Tableau 2. Tableau 2::Inscriptions 2006 fait référence à une cellule par son nom. Une cellule située dans un autre tableau sur une autre feuille Nom de la feuille suivi de deux deux-points (::), nom du tableau si le nom de la cellule n’est pas unique dans la feuille de calcul, deux deux-points, puis identifiant de la cellule Feuille 2::Tableau 2::Droit d’inscription 2006 fait référence à une cellule située dans un tableau intitulé Tableau 2 qui se trouve dans la feuille portant le nom de Feuille 2. Vous pouvez ignorer un nom de tableau ou de feuille si les cellules référencées ont des noms uniques dans la feuille de calcul. Lorsque vous faites référence à une cellule dans un en-tête couvrant plusieurs rangs ou plusieurs colonnes, vous remarquerez le comportement suivant :  Le nom dans la cellule d’en-tête la plus proche de la cellule qui y fait référence est utilisé. Par exemple, si un tableau possède deux rangs d’en-tête, que B1 contient « Chien » et B2 contient « Chat », lorsque vous enregistrez une formule utilisant « Chien », « Chat » est enregistré à la place de « Chien ».  Toutefois, si « Chat » apparaît dans une autre cellule d’en-tête de la feuille de calcul, c’est « Chien » qui est retenu. Pour apprendre à insérer des références de cellule dans une formule, consultez la rubrique « Utilisation du clavier et de la souris pour créer et modifier des formules » à la page 149. Pour en savoir plus sur la différence entre références de cellule absolues et relatives, éléments importants si vous souhaitez copier ou déplacer des formules, consultez la rubrique « Distinction entre références absolues et relatives à des cellules » à la page 150. 148 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 149 Utilisation du clavier et de la souris pour créer et modifier des formules Vous pouvez saisir manuellement des références de cellule dans une formule ou les insérer à l’aide de la souris ou de raccourcis clavier. Il existe plusieurs manières d’insérer des références à des cellules : m Pour utiliser un raccourci clavier afin de saisir une référence de cellule, placez le point d’insertion dans l’Éditeur de formules ou la barre de formules, puis procédez de l’une des manières suivantes :  Pour faire référence à une seule cellule, appuyez sur la touche Option et les touches fléchées simultanément pour sélectionner la cellule.  Pour faire référence à un intervalle de cellules, appuyez sur les touches Maj + Option et maintenez-les enfoncées après avoir sélectionné la première cellule de l’intervalle jusqu’à ce que la dernière cellule de l’intervalle soit atteinte.  Pour faire référence à des cellules situées dans un autre tableau sur la même feuille ou sur une autre feuille, sélectionnez le tableau en appuyant sur les touches Option + Commande + Page suiv. pour passer d’un tableau à l’autre en vous déplaçant vers le bas ou Option + Commande + Page préc. pour passer d’un tableau à l’autre en vous déplaçant vers le haut. Utilisez ensuite l’une des deux techniques expliquées plus haut pour sélectionner une ou plusieurs cellules du tableau.  Pour indiquer des attributs absolus et relatifs pour la référence à une cellule après l’avoir insérée, cliquez sur cette dernière et appuyez sur Commande + K pour passer d’option à l’autre. Consultez « Distinction entre références absolues et relatives à des cellules » à la page 150 pour en savoir plus. m Pour saisir une référence de cellule en utilisant la souris, placez le point d’insertion dans l’Éditeur de formules ou la barre de formules et procédez de l’une des manières suivantes dans le même tableau que la cellule de formule ou dans un autre tableau se trouvant sur la même feuille ou sur une autre feuille :  Pour faire référence à une seule cellule, cliquez sur la cellule.  Pour faire référence à toutes les cellules d’une colonne ou d’un rang, cliquez sur l’onglet de référence de la colonne ou du rang.  Pour faire référence à un intervalle de cellules, cliquez sur une cellule de l’intervalle, puis faites glisser le curseur pour délimiter l’intervalle des cellules.  Pour spécifier des attributs absolus ou relatifs dans une référence de cellule que vous venez d’insérer, cliquez sur la référence insérée, cliquez sur le triangle d’affichage associé, puis choisissez une option dans le menu local. Consultez « Distinction entre références absolues et relatives à des cellules » à la page 150 pour en savoir plus. La référence de cellule insérée utilise des noms plutôt qu’une notation à base de chiffres et de lettres si l’option « Utiliser les noms des cellules d’en-tête comme références » est sélectionnée dans la sous-fenêtre Général des préférences de Numbers. m Pour saisir une référence de cellule, placez le point d’insertion dans l’Éditeur de formules ou la barre de formules, puis saisissez la référence de cellule en adoptant l’un des formats mentionnés à la rubrique « Référencement de cellules dans des formules » à la page 147. Lorsque vous saisissez une référence de cellule comprenant le nom d’une cellule d’en-tête, d’un tableau ou d’une feuille, une liste de suggestions est affichée si les premiers caractères que vous avez saisis correspondent à un ou plusieurs noms qui se trouvent dans la feuille de calcul. Vous pouvez sélectionner une suggestion de la liste ou continuer à taper au clavier. Pour désactiver la liste de suggestions, choisissez Numbers > Préférences, puis désélectionnez l’option « Utiliser les noms des cellules d’en-tête comme références » dans la sous-fenêtre Général. Distinction entre références absolues et relatives à des cellules Utilisez des formes absolues et relatives de référence de cellule pour indiquer la cellule vers laquelle la référence doit renvoyer si vous copiez ou déplacez sa formule. Une référence de cellule relative (A1) n’est pas modifiée si sa formule est déplacée. Par contre, si la formule est coupée ou copiée, puis collée, la référence de cellule change afin de conserver la même position relative par rapport à la cellule contenant la formule. Par exemple, si une formule contient A1 dans la cellule C4 et que vous copiez la formule et la collez en C5, la référence à la cellule dans C5 devient A2. Une référence de cellule dont les coordonnées de rang et de colonne sont absolues ($A$1) n’est pas modifiée si sa formule est déplacée ou copiée puis collée. Vous devez utiliser le signe dollar ($) pour indiquer que les coordonnées d’un rang ou d’une colonne sont absolues. Par exemple, si une formule contenant $A$1 apparaît dans la cellule C4 et que vous copiez la formule pour la coller dans C5 ou D5, la référence de cellule dans C5 ou D5 demeure $A$1. Si seule la coordonnée de rang d’une référence de cellule est absolue (A$1), la coordonnée de colonne est relative et peut changer pour conserver sa position relative par rapport à la cellule de la formule. Par exemple, si une formule contenant A$1 se trouve dans C4 et si vous copiez la formule et la collez dans D5, la référence change en B$1. Si seule la coordonnée de colonne d’une référence de cellule est absolue ($A1), la coordonnée de rang est relative et peut changer pour conserver sa position relative par rapport à la cellule de la formule. Par exemple, si une formule contenant $A1 apparaît dans C4 et que vous copiez la formule pour la coller dans C5 ou D5, la référence de cellule dans C5 ou D5 devient $A2. 150 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 151 Si la cellule de la formule et les cellules auxquelles elle fait référence sont sélectionnées, tout déplacement de la sélection ne modifie pas la formule quel que soit le caractère absolu ou relatif des références de cellule. Voici plusieurs manières d’indiquer que des composants de référence sont absolus : m Tapez la référence à la cellule à l’aide d’une des conventions décrites ci-avant. m Cliquez sur le triangle d’affichage de la référence à une cellule, puis choisissez une option dans le menu local. m Sélectionnez la référence à une cellule et appuyez sur Commande + K pour passer d’une option à l’autre. Utilisation d’opérateurs dans les formules Faites appel aux formules pour réaliser des opérations arithmétiques et pour comparer des valeurs.  Les opérateurs arithmétiques effectuent des opérations arithmétiques, telles que l’addition ou la soustraction, et donnent des résultats numériques. Consultez la rubrique « Opérateurs arithmétiques » à la page 151 pour en savoir plus.  Les opérateurs de comparaison comparent deux valeurs et donnent uniquement la valeur VRAI ou FAUX. Consultez la rubrique « Opérateurs de comparaison » à la page 152 pour en savoir plus. Opérateurs arithmétiques Vous pouvez utiliser des opérateurs arithmétiques pour effectuer des calculs arithmétiques dans des formules. Si vous voulez Utilisez l’opérateur arithmétique Par exemple, si A2 contient 20 et B2 contient 2, la formule Additionner deux valeurs + (signe plus) A2 + B2 donne 22. Soustraire deux valeurs – (signe moins) A2 – B2 donne 18. Multiplier deux valeurs * (astérisque) A2 * B2 donne 40. Diviser une valeur par une autre / (barre oblique) A2 / B2 donne 10. Élever une valeur à une puissance donnée ^ (accent circonflexe) A2 ^ B2 donne 400. Calculer un pourcentage % (signe pourcentage) A2% donne 0,2 formaté pour l’affichage en 20 %. L’utilisation d’une chaîne de texte avec un opérateur arithmétique génère une erreur. Par exemple, 3 + "bonjour" n’est pas une opération arithmétique correcte.Opérateurs de comparaison Vous pouvez faire appel aux opérateurs de comparaison entre deux valeurs dans des formules. Les opérations de comparaison ne renvoient que la valeur VRAI ou FAUX. Si vous voulez déterminer si Utilisez l’opérateur de comparaison Par exemple, si A2 contient 20 et B2 contient 2, la formule Deux valeurs sont égales = A2 = B2 donne FAUX. Deux valeurs sont différentes <> A2 <> B2 donne VRAI. La première valeur est plus grande que la seconde > A2 > B2 donne VRAI. La première valeur est plus petite que la seconde < A2 < B2 donne FAUX. La première valeur est plus grande ou égale à la seconde valeur >= A2 >= B2 donne VRAI. La première valeur est plus petite ou égale à la seconde valeur <= A2 <= B2 donne FAUX. Les chaînes de texte sont considérées comme supérieures aux nombres. Ainsi, "bonjour" > 5 donne VRAI. Les valeurs VRAI et FAUX peuvent être comparées mutuellement, mais pas avec des nombres ou des chaînes de texte. VRAI > FAUX et FAUX < VRAI, car VRAI est interprété comme 1 et FAUX est interprété comme 0. VRAI = 1 donne FAUX, et VRAI = "DuTexte" donne FAUX. Les opérations de comparaison sont principalement utilisées dans des fonctions telles que SI qui permettent de comparer deux valeurs, puis d’effectuer d’autres opérations selon que la comparaison renvoie le résultat VRAI ou FAUX. Pour en savoir plus sur cette rubrique, choisissez Aide > Aide sur les formules et fonctions d’iWork ou Aide > Guide de l’utilisateur des formules et fonctions d’iWork. Copie ou déplacement de formules et de leurs valeurs calculées Les techniques ci-dessous permettent de copier et de déplacer des cellules associées à une formule : m Pour copier la valeur calculée d’une cellule de formule sans copier la formule ellemême, sélectionnez la cellule, choisissez Édition > Copier, sélectionnez la cellule destinataire de la valeur, puis choisissez Édition > Coller les valeurs. 152 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 153 m Pour copier ou déplacer une cellule de formule ou une cellule à laquelle une formule fait référence, suivez les instructions données à la rubrique « Copie et déplacement de cellules » à la page 101. Si le tableau est grand et que vous souhaitez déplacer la formule dans une cellule non visible à l’écran, sélectionnez la cellule d’origine, choisissez Édition > « Signaler pour être déplacé », sélectionnez la cellule de destination, puis choisissez Édition > Déplacer. Par exemple, si la formule =A1 se trouve dans la cellule D1 et que vous souhaitez déplacer cette formule dans la cellule X1, sélectionnez D1, cliquez sur Édition > Signaler pour être déplacé, puis sélectionnez X1 et cliquez sur Édition > Déplacer. La formule =A1 s’affiche désormais dans la cellule X1. Si vous copiez ou déplacez une cellule de formule, modifiez les références de cellule, si nécessaire, en vous reportant aux instructions de la rubrique « Distinction entre références absolues et relatives à des cellules » à la page 150. Si vous déplacez une cellule à laquelle une formule fait référence, la référence de cellule est automatiquement actualisée dans la formule. Par exemple, si une référence à A1 se trouve dans une formule et si vous déplacez A1 sur D95, la référence dans la formule reste D95. Affichage de toutes les formules d’une feuille de calcul Pour accéder à la liste de toutes les formules d’une feuille de calcul, choisissez Présentation > Afficher la liste des formules, ou cliquez sur le bouton de la liste des formules situé dans la barre d’outils. Emplacement : identifie la feuille et le tableau dans lesquels la formule se trouve. Résultats : affiche la valeur calculée par la formule. Formule : affiche la formule. Voici plusieurs manières d’utiliser la fenêtre de la liste des formules : m Pour identifier la cellule contenant une formule, cliquez sur cette dernière. Le tableau s’affiche au-dessus de la fenêtre de la liste des formules, où la cellule de la formule y est sélectionnée. m Pour modifier la formule, double-cliquez dessus.m Pour changer la taille de la fenêtre de la liste des formules, faites glisser verticalement la poignée de sélection située dans le coin supérieur droit. m Pour rechercher des formules qui contiennent un élément en particulier, tapez l’élément dans le champ de recherche et appuyez sur Retour. Recherche et remplacement d’éléments de formule La fenêtre Rechercher et remplacer vous permet de faire une recherche parmi toutes les formules d’une feuille de calcul afin de retrouver certains éléments et de les modifier si vous le souhaitez. Voici plusieurs manières d’ouvrir la fenêtre Rechercher et remplacer : m Choisissez Édition > Rechercher > Afficher Rechercher, puis cliquez sur Rechercher et remplacer. m Choisissez Présentation > « Afficher la liste des formules », puis cliquez sur Rechercher et remplacer. Rechercher : tapez l’élément de formule (référence à une cellule, opérateur, fonction, etc.) à rechercher. Dans : choisissez « formules uniquement » dans ce menu local. Respecter la casse : cochez cette case pour ne rechercher que les éléments dont les lettres majuscules et minuscules correspondent exactement à ce qui est indiqué dans le champ Rechercher. Mots entiers : cochez cette case pour ne rechercher que les éléments dont l’intégralité du contenu correspond à ce qui est indiqué dans le champ Rechercher. 154 Chapitre 6 Utilisation de formules dans des tableauxChapitre 6 Utilisation de formules dans des tableaux 155 Remplacer : le cas échéant, tapez par quoi vous voulez remplacer ce qui est précisé dans le champ Rechercher. Répéter la recherche (en boucle) : cochez cette case pour rechercher ce qui est indiqué dans le champ Rechercher même après que la recherche ait été effectuée dans l’ensemble de la feuille de calcul. Suivant ou Précédent : cliquez sur le bouton pour rechercher l’occurrence précédente ou suivante de ce qui est précisé dans le champ Rechercher. Une fois l’élément trouvé, l’éditeur de formules s’ouvre et affiche la formule contenant l’occurrence de l’élément. Tout remplacer : cliquez pour remplacer toutes les occurrences de ce qui se trouve dans le champ Rechercher par ce qui est indiqué dans le champ Remplacer. Remplacer : cliquez pour remplacer l’occurrence active de ce qui se trouve dans le champ Rechercher par ce qui est indiqué dans le champ Remplacer. Remplacer et rechercher : cliquez pour remplacer l’occurrence active de ce qui se trouve dans le champ Rechercher et pour rechercher la suivante.156 Ce chapitre décrit comment créer et formater des tableaux attractifs à partir des données contenues dans vos tableaux. Numbers vous fournit des outils permettant de créer vos propres graphiques visuellement attractifs, afin de présenter une partie ou la totalité des données contenues dans un ou plusieurs tableaux. L’apparence des graphiques est coordonnées par défaut avec le thème que vous êtes en train d’utiliser, mais vous avez la possibilité de modifier les couleurs, les textures, les ombres, les étiquettes et bien plus encore, pour créer le résultat de votre choix ou mettre en valeur plusieurs éléments de votre graphique. À propos des graphiques Utilisez un graphique si vous voulez représenter visuellement des tendances ou des relations qui peuvent s’avérer difficiles à distinguer lorsque les données sont présentées dans un tableau. Dans Numbers, il est possible de choisir parmi plusieurs types de graphiques 2D ou 3D comprenant entre autres des diagrammes circulaires, des graphiques linéaires, des graphiques à barres, des graphiques à colonnes et des graphique à couches, en fonction de la nature de vos données, ou d’utiliser un graphique mixte permettant de superposer deux types de graphiques au sein de la même illustration. Vous pouvez également représenter vos données dans un graphique en nuage de points à deux dimensions utilisant une échelle linéaire ou logarithmique. Numbers comprend les types de graphiques suivants : 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 157 Type de graphique Icône Colonne Colonnes empilées Barre Barres empilées Ligne Couches Couches empilées Circulaire Nuage de points Mixte 2 axes Les graphiques 3D peuvent adopter l’un des types ci-dessus, sauf les types nuage de points, mixte ou 2 axes. Le graphique illustré ici est un diagramme circulaire 3D. Exemple Prenons l’exemple d’un graphique permettant de comparer l’évolution de deux populations d’oiseaux au sein de deux régions d’échantillonnage alpines entre 2007 et 2010. Ces données peuvent être présentées dans un tableau où chacun des rangs correspond respectivement à la Région 1 et à la Région 2. Le chercheur a compté le nombre d’oiseaux dans chaque région entre 2007 et 2010 et a obtenu 4 points de données (ou valeurs) pour chaque région.Si vous utilisez ces données pour un graphique à colonnes, ce dernier aura l’aspect du graphique ci-dessous : Les jeux de données contiennent un point de données (une barre) de chacune des séries de données. La légende du graphique désigne les deux séries de données. Dans ce graphique, les régions 1 et 2 sont appelées séries de données, car les points de données (nombre d’oiseaux) de chaque région sont représentés par une série de colonnes de couleur identique, à raison d’une par année. Chaque colonne de la région 1 est représentée à côté de la colonne correspondante pour la région 2 et chaque paire de données est appelée ensemble de données ou catégorie (2007 est une catégorie, 2008 est une catégorie et ainsi de suite). Pour présenter vos données de manière différente, vous pouvez les transposer de sorte que les points de données soient regroupés par région plutôt que par année. Dans ce cas, les points de données correspondant à chaque année sont représentés par une série de colonnes (séries de données) ; chaque série possède seulement deux points de données et les groupes de colonnes pour chaque région constituent des catégories. Ce graphique à colonnes contient donc deux ensembles de quatre colonnes (point de données), une catégorie pour la région 1 et un ensemble de données pour la région 2. Les jeux de données contiennent un point de données (une barre) de chacune des quatre séries de données. Ces deux barres représentent une série de données. 158 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 159 Les séries de données sont représentées différemment selon le type de graphique :  Dans les graphiques à colonnes et les graphiques à barres, les séries de données sont représentées par une série de colonnes ou de barres de même couleur ou texture.  Dans les graphiques linéaires, les séries de données sont représentées par une ligne.  Dans les graphiques à couches, les séries de données sont représentées par des couches.  Dans les diagrammes circulaires, seul un ensemble de données (le premier point de données de chaque série) est représenté (quel que soit celui qui apparaît le premier dans le tableau).  Dans les graphiques en nuages de points, chaque point du graphique est déterminé par ses valeurs x et y. Deux colonnes de valeurs sont tracées comme coordonnées x et y sur un graphique représentant les points de données en une seule série de données. Pour savoir comment Aller à Créer et modifier un graphique à partir de données contenues dans un ou plusieurs tableaux « Création d’un graphique à partir de données contenues dans un tableau » à la page 159 Formater les titres, les légendes, les axes et d’autres éléments d’un graphique « Formatage des graphiques » à la page 167 Formater des diagrammes circulaires, des graphiques linéaires et d’autres types particuliers de graphiques « Formatage de types de graphiques spécifiques » à la page 179 Création d’un graphique à partir de données contenues dans un tableau Vous pouvez ajouter un graphique représentant toutes les données dans un tableau ou uniquement les données des cellules sélectionnées d’un ou plusieurs tableaux. Si vous modifiez les données contenues dans les cellules d’un tableau associé à un graphique, ce dernier est automatiquement actualisé. Lorsque vous ajoutez un graphique, Numbers désigne soit les rangs, soit les colonnes du tableau comme série de données par défaut. Dans la plupart des cas, si le tableau est un carré ou s’il est plus large que haut, les rangs sont désignés comme série par défaut. Vous pouvez néanmoins transposer aisément les séries de données une fois que le graphique a été créé ou ajouter, supprimer et modifier à tout moment les données du graphique. Si un tableau contient des rangs ou des cellules d’en-tête, Numbers utilise le texte de la première colonne ou du premier rang comme étiquette d’axe. Sinon, un texte de remplissage que vous pourrez modifier plus tard est utilisé en guise d’étiquette.Voici comment ajouter des données sélectionnées et créer un graphique : m Pour ajouter un graphique basé sur un tableau entier, sélectionnez ce dernier, cliquez sur Graphiques dans la barre d’outils, puis choisissez un type de graphique dans le menu local. Dans le menu local, les graphiques 2D se trouvent à gauche et les graphiques 3D, à droite. Les valeurs du tableau sont tracées dans le graphique. Si le tableau est vide, le graphique reste vierge jusqu’à ce que vous ajoutiez des valeurs dans les cellules du tableau. m Pour ajouter un graphique basé sur un rang de cellules adjacentes, cliquez dans une cellule, puis cliquez et faites glisser le pointeur pour sélectionner les autres cellules ; vous pouvez également choisir la première cellule de la sélection, maintenir la touche Maj enfoncée et sélectionner la dernière cellule pour sélectionner toute la plage de cellules. Cliquez ensuite sur Graphiques dans la barre d’outils et sélectionnez un type de graphique. m Pour ajouter un graphique à partir de cellules non adjacentes, sélectionnez les cellules du tableau tout en maintenant enfoncée la touche Commande. Cliquez ensuite sur Graphiques dans la barre d’outils et sélectionnez un type de graphique. m Pour ajouter un graphique à partir des données de plusieurs tableaux, sélectionnez d’abord un seul tableau ou une plage de cellules contiguës et créez un graphique. Cliquez ensuite sur Graphiques dans la barre d’outils et sélectionnez un type de graphique. Sélectionnez le graphique et maintenez la touche Commande enfoncée tout en cliquant sur des cellules dans un autre tableau ou en les faisant glisser pour les ajouter au graphique. m Pour ajouter un graphique temporaire auquel vous ajouterez des données plus tard, assurez-vous que rien n’est sélectionné, cliquez sur Graphiques dans la barre d’outils, puis choisissez un type de graphique. Un graphique et un nouveau tableau seront créés à l’aide de données fictives. m Pour dessiner un graphique, sélectionnez d’abord les cellules de tableau contenant les données du graphique, maintenez la touche Option enfoncée et cliquez sur Graphiques dans la barre d’outils. Sélectionnez un type de graphique. Lorsque le pointeur se transforme en symbole de visée, faites-le glisser sur le canevas pour créer un graphique aux dimensions voulues. Pour conserver les proportions des dimensions d’un graphique, maintenez la touche Maj enfoncée lors du redimensionnement. 160 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 161 Pour savoir comment Aller à Modifier le type d’un graphique « Changement du type de graphique » à la page 161 Déplacer un graphique « Déplacement d’un graphique » à la page 162 Modifier la série de données d’un graphique « Permutation des rangs et des colonnes de tableau pour les séries de données de graphique » à la page 163 « Remplacement ou réorganisation d’une série de données dans un graphique » à la page 165 Modifier les données affichées dans un graphique « Ajout de données à un graphique existant » à la page 163 « Suppression de données d’un graphique » à la page 165 « Insertion de données de tableau masquées dans un graphique » à la page 164 Supprimer un graphique « Suppression d’un graphique » à la page 166 Copier un graphique dans un document Keynote ou Pages et maintenir le graphique à jour au fur et à mesure des modifications des données « Partage de graphiques avec des documents Pages et Keynote » à la page 166 Changement du type de graphique Vous pouvez changer de type de graphique à votre guise. Sachez toutefois que certains types de graphiques utilisent différemment les rangées et les colonnes (voir description ci-dessous). Pour remplacer un graphique par un autre type : 1 Sélectionnez le graphique. 2 Procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez un type de graphique dans le menu local situé à l’extrémité gauche de la barre des formats.  Cliquez sur le graphique en maintenant la touche Contrôle enfoncée, choisissez Type de graphique dans le menu local, puis sélectionnez un type de graphique dans le sous-menu.  Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis choisissez un type de graphique dans le menu local qui apparaît lorsque vous cliquez sur l’icône de graphique dans le coin supérieur gauche. Si vous remplacez votre graphique par un diagramme circulaire, le premier point de données de chaque série est représenté par un « camembert ».Si vous optez pour un nuage de points, chaque point du graphique requiert deux valeurs. Si le graphique est basé sur un nombre impair de rangs ou de colonnes, le dernier rang (ou la dernière colonne) n’est pas traité. Si vous optez pour un graphique à barres, à colonnes, à couches, ou un graphique linéaire, chaque série du nouveau graphique correspond à un rang ou à une colonne. Si vous optez pour la version 3D d’un graphique, l’inspecteur des graphiques fournit des commandes permettant de gérer la profondeur des objets, le style d’éclairage et bien plus encore. La mise en forme appliquée au graphique que vous modifiez peut ne pas s’appliquer au nouveau graphique. Par exemple, l’attribut de remplissage couleur des éléments de point de données (barres, portions, etc.) possède une valeur par défaut différente pour chaque type de graphique. Si vous avez modifié la couleur de remplissage d’une colonne puis changé le graphique en graphique à barres, la modification du remplissage n’est alors pas conservée. En fonction du type de graphiques, les attributs qui peuvent adopter le style par défaut sont les étiquettes et la position des valeurs, le style de texte, le trait utilisé pour représenter les séries, l’ombre des séries, leur remplissage, les symboles de point de données et le remplissage des points de données. Si vous changez le type d’un graphique par un autre partageant certains des attributs, ces derniers sont alors conservés. Les attributs partagés incluent les axes, les quadrillages, les marques de graduation, les étiquettes des axes, l’affichage de la valeur minimale, le format des nombres, les bordures, les rotations d’objets, les ombres ainsi que le style d’éclairage 3D. Consultez les rubriques « Formatage des graphiques » à la page 167 et « Formatage de types de graphiques spécifiques » à la page 179 pour en savoir plus. Les graphiques à barres ou à colonnes, ainsi que les graphiques à barres ou à colonnes empilées, partagent tous leurs attributs sauf la position des étiquettes de valeur. Les graphiques à barres ou à colonnes possèdent des attributs de remplissage séparés. Les ombres des graphiques 3D sont partagées entre les types de graphiques. Déplacement d’un graphique Lorsque vous placez un graphique dans un nouvel emplacement au sein du même document Numbers, les liens vers les cellules de tableau auxquelles il fait référence sont conservés. Voici différentes manières de déplacer un graphique : m Pour placer un graphique à un autre emplacement sur la même feuille, sélectionnez-le, puis faites-le glisser et déposez-le dans son nouvel emplacement ou bien, coupez-le et collez-le dans son nouvel emplacement. 162 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 163 m Pour placer un graphique dans une autre feuille, copiez-le, sélectionnez l’autre feuille dans la barre latérale, puis collez le graphique sur le canevas de la feuille. Permutation des rangs et des colonnes de tableau pour les séries de données de graphique Lorsque vous sélectionnez un graphique, un cadre noir apparaît tout autour des cellules de tableau correspondantes. Le bouton série de données situé dans le coin supérieur gauche du cadre tracé autour des cellules de tableau correspondant à un graphique sélectionné vous permet de transposer les rangs et les colonnes de tableau utilisés comme série de données dans votre graphique. Ces carrés indiquent la couleur qui représente Bouton Série de données chaque série de données. Pour transposer les rangs et les colonnes de tableau utilisés comme série de données d’un graphique : m Sélectionnez le graphique, puis cliquez sur le bouton série de données. Si le bouton s’apparente à l’illustration, les colonnes correspondent alors à une série de données. Cliquez sur le bouton pour créer une série de dates d’après des rangs. Si le bouton s’apparente à l’illustration, les rangs correspondent alors à une série de données. Cliquez sur le bouton pour créer une série de données d’après des colonnes. Ajout de données à un graphique existant Vous pouvez ajouter des données provenant de cellules individuelles adjacentes ou non à celles qui sont déjà représentées dans votre graphique, inclure un nouveau rang entier ou une nouvelle colonne entière ou ajouter des données provenant de plusieurs tableaux. Voici comment ajouter des données à un graphique : m Pour ajouter des données provenant de cellules adjacentes à des cellules déjà représentées, sélectionnez le graphique, puis maintenez la touche Maj enfoncée au fur et à mesure que vous cliquez sur les cellules souhaitées. m Pour ajouter des données provenant de cellules qui ne sont pas adjacentes à des cellules déjà représentées, sélectionnez le graphique, puis maintenez la touche Commande enfoncée au fur et à mesure que vous cliquez sur les cellules souhaitées ou que vous les faites glisser. m Pour ajouter des cellules adjacentes aux valeurs déjà tracées, sélectionnez le graphique. Dans le tableau, faites glisser vers la droite ou vers le bas la commande circulaire située dans la partie inférieure droite de la plage de données. Si le graphique est un graphique en nuage de points, l’opération qui consiste à faire glisser la commande circulaire ne permet d’ajouter qu’un nombre pair de rangs ou de colonnes. m Pour ajouter un nouveau rang ou une nouvelle colonne de données, sélectionnez le tableau, puis insérez le rang ou la colonne entre des cellules déjà représentées. Lorsque vous ajoutez des données aux nouvelles cellules, les données sont tracées sur le graphique. m Pour ajouter des données provenant de cellules d’un autre tableau, sélectionnez les cellules contenant les données à ajouter, puis faites-les glisser et déposez-les dans le graphique. Les nouvelles données sont ajoutées comme nouvelles série de données. Pour afficher ou modifier les données source du graphique, cliquez sur une série de données dans le graphique pour afficher le tableau et les cellules d’origine. Pour inclure des données provenant de rangs et de colonnes masqués dans votre graphique, reportez-vous à la rubrique « Insertion de données de tableau masquées dans un graphique » à la page 164. Insertion de données de tableau masquées dans un graphique Si vous avez masqué des rangs ou des colonnes dans un tableau, mais que vous voulez les inclure ou les exclure d’un graphique, utilisez la sous-fenêtre Graphique de l’Inspecteur des graphiques. Pour inclure ou exclure des données masquées : 1 Sélectionnez le graphique, puis cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils. 2 Cliquez sur le bouton Graphique dans la fenêtre Inspecteur, cliquez sur Graphique, puis procédez de l’une des manières suivantes :  Pour inclure des données masquées dans votre graphique, sélectionnez « Afficher les données masquées ». 164 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 165  Pour exclure des données masquées de votre graphique, désélectionnez « Afficher les données masquées ». Remplacement ou réorganisation d’une série de données dans un graphique Lorsque vous ajoutez, que vous supprimez ou que vous réorganisez les données d’un graphique, vos modifications n’affectent pas le ou les tableaux dont les données sont représentées dans le graphique. Ainsi, pour remplacer une série de données dans un graphique par une autre série de données, il est très facile de remplacer les données du rang ou de la colonne référencés par des données provenant d’un autre rang ou d’une autre colonne ; ces modifications ne concernent que le graphique et les tableaux sont laissés intacts. Vous pouvez également changer l’ordre de la série de données au sein du graphique, sans avoir à modifier votre graphique. Pour réorganiser ou remplacer une série de données : 1 Sélectionnez le graphique. Un cadre noir apparaît autour des cellules de données représentées dans le graphique. 2 Cliquez sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Graphique dans la fenêtre Inspecteur. 3 Cliquez sur Série dans l’Inspecteur des graphiques, puis procédez de l’une des manières suivantes :  Pour modifier l’ordre de la série dans le graphique, sélectionnez un élément à déplacer dans la série, puis choisissez un nombre dans le menu local Ordre de la sous-fenêtre Série de l’Inspecteur des graphiques.  Pour remplacer la totalité ou une partie de la série de données par un autre rang ou une autre colonne de données, sélectionnez dans le champ Données de la sousfenêtre Série la référence de cellules représentant la plage de valeurs à remplacer dans la série de données, puis faites glisser le pointeur à travers la nouvelle plage de cellules contenant les données à inclure.  Pour modifier l’étiquette d’une série de données, sélectionnez dans le champ Étiquette de la sous-fenêtre Série la référence de cellules contenant l’étiquette de série, puis sélectionnez la cellule comportant l’étiquette à utiliser. Suppression de données d’un graphique Vous pouvez soit supprimer uniquement les valeurs d’un graphique sans toucher à celles du tableau associé, soit supprimer à la fois les valeurs d’un graphique et du tableau associé.Voici comment supprimer des données : m Pour supprimer un point de données à la fois d’un graphique et du tableau d’où il provient, sélectionnez la cellule contenant les données, puis appuyez sur la touche Suppr. La valeur est supprimée du tableau et du graphique. Si vous supprimez une colonne ou une ligne faisant partie de deux colonnes ou de lignes d’un graphique en nuage de points, le point de données à deux valeurs associé est également supprimé du graphique. m Pour supprimer plusieurs valeurs de cellules à la fois d’un graphique et du tableau d’où elles proviennent, sélectionnez le tableau, maintenez enfoncée la touche Maj (si les cellules sont contiguës) ou Commande (si les cellules ne sont pas contiguës) au fur et à mesure que vous cliquez pour sélectionner des cellules, puis appuyez sur la touche Suppr. Les valeurs sont supprimées du tableau et du graphique. m Pour réduire une plage de cellules contiguës constituant un graphique, sélectionnez ce dernier. Dans le tableau, faites glisser vers la gauche ou vers le haut la commande circulaire située dans la partie inférieure droite de la plage de données. Les cellules désélectionnées ne sont plus représentées dans le graphique, mais les valeurs sont conservées dans le tableau. m Pour supprimer une série de données d’un graphique, sélectionnez ce dernier, puis sélectionnez un élément de la série ou cliquez sur l’étiquette de la série dans le tableau. Appuyez sur Supprimer. Les valeurs sont supprimées du graphique mais pas du tableau. m Pour supprimer un ensemble de données, sélectionnez le graphique, puis sélectionnez l’étiquette de catégorie dans le tableau. Appuyez sur Supprimer. Les valeurs sont supprimées du graphique mais pas du tableau. Si aucune étiquette n’est associée à la catégorie dans le tableau, cliquez sur le bouton de série de données dans le tableau pour convertir la catégorie en série, sélectionnez la série contenant les données à supprimer et appuyez sur la touche Suppr. Suppression d’un graphique Voici différentes manières de supprimer un graphique : m Pour supprimer un graphique sans toucher au(x) tableau(x) associé(s), sélectionnez-le, puis appuyez sur la touche Suppr. m Pour supprimer à la fois le graphique et son ou ses tableaux associés, sélectionnez ces derniers, puis appuyez sur la touche Suppr. Partage de graphiques avec des documents Pages et Keynote Vous pouvez copier un graphique et le coller dans une présentation Keynote ou dans un document Pages. Après avoir été collé, le graphique est lié à la version Numbers. Si les données du tableau Numbers représentées dans le graphique sont modifiées, vous pouvez actualiser ce dernier dans Keynote ou dans Pages. 166 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 167 Pour établir un lien entre un graphique Numbers et sa copie dans Keynote ou Pages : m Enregistrez votre feuille de calcul, sélectionnez et copiez le graphique, puis collez-le dans une présentation Keynote ou un document Pages. Pour actualiser un graphique relié dans Keynote ou Pages : m Assurez-vous que la feuille de calcul Numbers contenant le graphique actualisé est enregistrée. Dans Keynote ou Pages, sélectionnez le graphique, puis cliquez sur le bouton Actualiser. Pour supprimer le lien entre un graphique et sa version dans Numbers : m Dans Keynote ou Pages, sélectionnez le graphique, puis cliquez sur Dissocier. Formatage des graphiques Tout graphique que vous créez possède un titre, une légende et des étiquettes que vous pouvez choisir d’afficher ou de masquer et dont vous pouvez modifier l’aspect et le placement. Vous pouvez également modifier les couleurs et les textures du graphique, l’échelle et la graduation de ses axes, ainsi que les étiquettes de ses points de données. Vous pouvez faire pivoter les graphiques 2D ou modifier l’angle et le style d’éclairage utilisés dans les graphiques 3D. Pour savoir comment Aller à Formater le titre, les étiquettes et la légende d’un graphique « Placement et formatage du titre et de la légende d’un graphique » à la page 168 « Formatage du texte des titres, des étiquettes et des légendes de graphique » à la page 179 Modifier la taille et l’orientation d’un graphique « Redimensionnement ou rotation d’un graphique » à la page 168 Modifier l’échelle, la graduation des axes et les étiquettes d’un graphique « Formatage des axes d’un graphique » à la page 169 Modifier la couleur, la texture, les ombres et d’autres caractéristiques d’un graphique « Formatage des éléments d’une série de données d’un graphique » à la page 173 Afficher des éléments spéciaux dans un graphique « Affichage des barres d’erreur dans les graphiques » à la page 177 « Affichage des corrélations linéaires dans les graphiques » à la page 178 Formater des diagrammes circulaires, des graphiques à barres et d’autres types de graphiques « Formatage de types de graphiques spécifiques » à la page 179Placement et formatage du titre et de la légende d’un graphique Le titre du graphique correspond au texte utilisé pour décrire l’objet du graphique. La légende du graphique décrit les couleurs utilisées dans le graphique pour représenter chaque série de données. Vous pouvez afficher ou masquer le titre ou la légende d’un graphique, modifier l’apparence du texte utilisé et faire glisser ce dernier pour le placer où vous le souhaitez. Pour modifier un attribut de graphique, commencez par sélectionner le graphique. Voici quelques méthodes permettant de placer et de formater le titre et la légende d’un graphique sélectionné : m Pour afficher le titre ou la légende, choisissez Afficher > Afficher l’inspecteur, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques. Sélectionnez Afficher le titre ou Afficher la légende. m Pour donner au graphique un nouveau titre, sélectionnez le texte existant dans le champ de texte, puis tapez-en un nouveau. m Pour modifier les étiquettes de la légende, modifiez les étiquettes de série dans le tableau associé ou sélectionnez la légende, puis modifiez-en directement le texte. m Pour formater le texte d’une légende ou d’un titre, utilisez les commandes de la barre des formats. m Pour déplacer la légende, sélectionnez-la et faites-la glisser. Pour ajouter du texte descriptif à un graphique, créez un nouveau champ de texte. Consultez la section « Ajout de zones de texte » à la page 216. Une fois que vous avez terminé de formater votre graphique, vous pouvez regrouper le champ de texte et le graphique, afin qu’ils soient déplacés ensemble chaque fois que vous décidez de déplacer le graphique. Consultez la section « Regroupement et dissociation d’objets » à la page 255. Redimensionnement ou rotation d’un graphique Il existe plusieurs techniques de rotation pour les graphiques 2D. Vous ne pouvez pas faire pivoter (ou retourner) les graphiques 3D. Si un graphique 3D est regroupé avec des graphiques 2D, vous pouvez faire pivoter le groupe mais sachez que seuls les graphiques 2D pivoteront. Voici différentes manières de redimensionner ou de faire pivoter un graphique : m Pour redimensionner un graphique, sélectionnez la totalité du graphique, puis essayez l’une des méthodes suivantes : 168 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 169  Faites glisser une poignée de sélection active. Ces poignées sont dotées d’un pourtour noir.  Pour préserver les proportions d’un graphique, maintenez la touche Maj enfoncée lorsque vous faites glisser le graphique pour le redimensionner.  Pour redimensionner un graphique dans un sens, faites glisser une poignée latérale au lieu d’une poignée d’angle.  Pour redimensionner en spécifiant des dimensions exactes, cliquez sur l’Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des mesures. Dans l’Inspecteur des mesures, vous pouvez spécifier une nouvelle largeur, une hauteur et un angle de rotation ou modifier la distance entre le graphique et les marges. m Pour faire pivoter des graphiques 2D, sélectionnez la totalité du graphique, puis essayez l’une des méthodes suivantes :  Sélectionnez le graphique, maintenez enfoncée la touche Commande et déplacez le pointeur vers une poignée de sélection active jusqu’à ce qu’elle se transforme en flèche double courbe, puis faites glisser une poignée de sélection.  Pour faire pivoter un graphique par incréments de 45 degrés, appuyez sur les touches Maj et Commande tout en faisant glisser une poignée de sélection.  Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures, puis faites glisser la molette de rotation ou utilisez les commandes d’angle pour définir l’angle du graphique. Il est également possible de faire pivoter des diagrammes circulaires au moyen de l’Inspecteur des graphiques. Consultez la section « Rotation de graphiques sectoriels 2D » à la page 184. Formatage des axes d’un graphique Dans les graphiques à colonnes, les graphiques à couches, les graphiques linéaires et les graphiques à barres, les points de données sont tracés le long d’un axe (l’axe y pour les graphiques à colonnes, les graphiques à couches et les graphiques linéaires ; l’axe x pour les graphiques à barres) et les ensembles de données sont regroupés sur l’autre axe. L’axe des points de données est appelé l’axe des valeurs, tandis que l’axe des ensembles de données est appelé l’axe des catégories. Dans les nuages de points, les axes x et y sont tous les deux des axes de valeurs. Dans les graphiques à 2 axes, il y a deux axes y ( axe des valeurs Y1 et axe des valeurs Y2) qui peuvent être formatés séparément. Pour en savoir plus sur les graphiques à 2 axes, consultez la rubrique « Personnalisation des graphiques à 2 axes et des graphiques mixtes » à la page 188.Pour afficher ou masquer les limites d’un graphique ou d’un axe, définissez l’échelle (linéaire ou logarithmique) et l’étendue de l’axe des valeurs ou ajustez la grille et les graduations le long des axes, faites des sélections et saisissez des valeurs appropriées dans la sous-fenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques. Un grand nombre de ces options de formatage sont également disponibles dans la barre des formats. À l’instar de l’Inspecteur des graphiques, les options disponibles dans la barre des formats sont toujours adaptées au type de graphiques que vous avez sélectionné. Pour placer une grille et des graduations le long des axes d’un graphique : m Sélectionnez la grille et les graduations souhaitées dans les menus locaux « Sélectionner les options de l’axe » de la sous-fenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques. Pour formater les valeurs le long de l’axe des valeurs, procédez de l’une des manières suivantes dans la sous-fenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques : m Pour définir la valeur la plus élevée à afficher sur l’axe des valeurs, tapez un nombre dans le champ Max sous Axe des valeurs. Cette valeur ne peut être inférieure à la valeur maximale de votre ensemble de données. Si vous ne spécifiez pas de nombre, le champ affiche le mot « Auto » et la valeur est automatiquement calculée en fonction des données. m Pour définir la valeur à afficher au point d’origine de l’axe des valeurs, tapez un nombre dans le champ Min sous Axe des valeurs. Cette valeur ne peut être supérieure à la valeur minimale de votre ensemble de données. Si vous ne spécifiez pas de nombre, le champ affiche le mot « Auto » et la valeur est automatiquement calculée en fonction des données. m Pour spécifier le nombre de graduations entre zéro et les valeurs minimales et maximales de l’axe des valeurs, spécifiez un nombre dans le champ Intervalles sous Axe des valeurs. 170 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 171 m Pour afficher les valeurs des données sur l’axe des valeurs, sélectionnez « Afficher les étiquettes de valeur » et/ou « Afficher la valeur minimale » dans le menu local « Sélectionner les options de l’axe » dans le menu local Axe des valeurs. m Pour donner aux valeurs un format différent du format qu’elles adoptent dans le tableau associé, sélectionnez une option dans le menu local Format sous Axe des valeurs. Nombre : Affiche la valeur des points de données sans unité, sauf si vous le spécifiez. Pour spécifier des unités, indiquez-les dans le champ Suffixe. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher, puis sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local adjacent pour choisir un mode d’affichage des nombres négatifs. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Devise : Affiche la valeur des points de données en unités monétaires. Sélectionnez le symbole d’unité monétaire souhaité dans le menu local Symbole. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Pour afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en les inscrivant entre parenthèses, sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Pourcentage : Affiche la valeur des points de données sous forme de pourcentage (en les divisant par 100). Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Pour afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en les inscrivant entre parenthèses, sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Date et heure : Affiche les valeurs des points de données à l’aide d’un format de date et d’heure. Durée : Affiche les valeurs des points de données sous forme d’unités temporelles (secondes, minutes ou semaines, par exemple). Fraction : Affiche les valeurs des points de données sous forme de fractions (valeurs inférieures à 1 exprimées sous la forme « 1/x »). (Si vos valeurs sont supérieures à 1, vos données ne sont pas représentées sous forme fractionnelle.) Le menu local Précision permet de déterminer le degré de précision des fractions. Les options comme Moitiés ou Quarts permettent de représenter les valeurs en termes de portions du diagramme total, arrondies en fonction du degré de précision que vous avez sélectionné. Scientifique : Affiche les valeurs des points de données en notation scientifique où 10 élevé à une puissance est représenté par « E » + un entier. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Personnalisé : Sélectionnez un format de nombres personnalisé que vous avez déjà créé ou créez un nouveau format. Consultez « Utilisation de vos propres formats pour afficher des valeurs dans les cellules d’un tableau » à la page 116 pour en savoir plus.Pour afficher les titres de catégorie (ensemble de données) : 1 Sélectionnez « Afficher les catégories » dans le menu local « Sélectionner les options de l’axe » sous « Axe des catégories » dans la sous-fenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques. 2 Pour modifier des étiquettes de catégorie, insérez le pointeur dans le champ Étiquettes, procédez de l’une des manières suivantes, puis cliquez sur le bouton Accepter (coche verte) pour enregistrer vos modifications :  Pour inclure une étiquette, cliquez sur la cellule contenant l’étiquette souhaitée. Une référence à cette cellule est ajoutée au champ Étiquettes.  Pour exclure une étiquette, sélectionnez la référence à la cellule dans le champ Étiquette, puis appuyez sur la touche Suppr. 3 Pour modifier l’intervalle des catégories d’étiquettes, choisissez l’une des méthodes suivantes :  Tapez une valeur ou utilisez la flèche de défilement dans le champ « Étiqueter chaque ... catégorie ». Par exemple, une valeur égale à 2 permet d’afficher un titre de catégorie sur deux, une valeur égale à 3 permet d’afficher un titre de catégorie sur trois, etc.  Sélectionnez « Afficher la dernière catégorie » dans le menu local « Sélectionner les options de l’axe » sous « Axe des catégories » si vous voulez afficher le titre de la dernière catégorie. Pour ajouter ou masquer un titre d’axe : 1 Sélectionnez « Afficher le titre » dans le menu local « Sélectionner les options de l’axe » sous « Axe des valeurs » ou « Axe des catégories » dans la sous-fenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques. 2 Sur le graphique, double-cliquez sur le titre de valeur ou le titre de catégorie affiché, puis tapez le titre souhaité. 3 Pour formater les attributs de texte du titre, utilisez les commandes de la barre des formats. 4 Pour masquer un titre, désélectionnez l’option dans les mêmes menus locaux. Pour définir une échelle linéaire, une échelle logarithmique ou une échelle en termes de pourcentage pour l’axe des valeurs : m Sélectionnez Échelle linéaire, Échelle logarithmique ou Échelle de pourcentages dans le menu local « Sélectionner les options de l’axe » sous Axe des valeurs dans la sousfenêtre Axes de l’Inspecteur des graphiques. 172 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 173 Les échelles de pourcentages ne sont disponibles que pour les graphiques 2D à couches, à barres ou à colonnes empilées ; les échelles linéaires et logarithmiques ne sont disponibles que pour les graphiques 2D non empilés. Les graphiques 3D sont limités aux échelles linéaires. (Pour les diagrammes circulaires, les valeurs peuvent être affichées en pourcentages en sélectionnant Pourcentage dans le menu local Format sous Étiquettes.) Pour modifier la couleur et la texture des éléments d’une série ou formater les symboles et les étiquettes de valeur des points de données, utilisez la sous-fenêtre Série de l’Inspecteur des graphiques. Consultez la section « Formatage des éléments d’une série de données d’un graphique » à la page 173. Pour en savoir plus sur les options de formatage propres à chaque type de graphiques, consultez la rubrique « Formatage de types de graphiques spécifiques » à la page 179. Formatage des éléments d’une série de données d’un graphique Divers effets visuels sont à votre disposition pour améliorer l’apparence des éléments des séries de données, tels que les barres (dans les graphiques à colonnes et à barres), les formes de point de données (dans les graphiques linéaires et les nuages de points) et les formes de graphique à couches. Les portions triangulaires des diagrammes circulaires représentent également des séries de données, mais ne présentent aucune particularité du point de vue du formatage. Consultez la rubrique « Personnalisation de l’aspect des diagrammes circulaires » à la page 180 pour en savoir plus. La barre des formats propose de nombreuses options de formatage de série. Lorsque vous sélectionnez un élément de série dans un graphique, les options disponibles dans la barre des formats sont automatiquement adaptées à cet élément. Vous pouvez par exemple cliquer sur le cadre Remplissage dans la barre des formats pour sélectionner rapidement une couleur à appliquer à l’élément de série sélectionné. L’Inspecteur des graphiques propose de nombreuses options. Pour les graphiques à barres, à colonnes et à couches, par exemple, vous pouvez sélectionner un élément de série à modifier, puis choisir dans la sous-fenêtre Série de l’Inspecteur des graphiques des options de formatage permettant de modifier l’aspect et le style des figures et des symboles utilisés pour les séries de données. Pour utiliser l’Inspecteur des graphiques afin d’appliquer des couleurs ou des textures spécialement conçues à des éléments de série que vous avez sélectionnés : 1 Sélectionnez une colonne, une barre ou un autre élément de série à formater. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis cliquez sur Couleurs des graphiques. 3 Choisissez un type de remplissage (Remplissage de la texture, par exemple) dans le premier menu local. 4 Choisissez une collection de remplissage (Marbre ou Bois, par exemple) dans le deuxième menu local. 5 Procédez de l’une des manières suivantes :  Pour remplir les éléments dans toutes les séries de données, cliquez sur Tout appliquer. Le premier remplissage est appliqué aux éléments de la première série, le deuxième remplissage à la deuxième série, ainsi de suite.  Pour remplir des éléments dans une seule série de données, faites glisser le remplissage vers un élément (barre, colonne, etc.) de la série. Remarque : ces types de remplissage ne sont pas adaptés aux graphiques linéaires ni aux nuages de points. Pour en savoir plus sur le formatage des éléments de série pour ces types de graphiques, consultez les rubriques « Personnalisation des lignes et des symboles de points de données dans les graphiques linéaires » à la page 186 et « Utilisation des graphiques en nuage de points » à la page 187. 174 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 175 Pour régler l’opacité, le trait, l’ombre ou le remplissage des éléments de série sélectionnés : m Sélectionnez l’élément à modifier, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes, puis effectuez les modifications souhaitées. Lorsque vous réglez l’opacité et le remplissage, vous remarquerez que le fait de faire glisser le curseur Opacité en bas de l’Inspecteur des graphismes permet de modifier l’opacité du graphique dans son ensemble. Pour ne formater qu’une série particulière, sélectionnez-la, puis réglez l’opacité de la couleur, du dégradé ou de la teinte comme bon vous semble. Pour plus d’informations, consultez les rubriques « Ajustement de l’opacité » à la page 262 et « Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images » à la page 263. Pour apprendre comment utiliser l’une de vos propres images comme élément de remplissage, consultez la rubrique « Image de remplissage d’un objet » à la page 266. Pour apprendre comment modifier l’aspect de la ligne tracée autour d’un élément, consultez la rubrique « Modification du style des bordures » à la page 258. Pour apprendre comment modifier les ombres, consultez la rubrique « Ajout d’ombres » à la page 260. Pour afficher et formater les étiquettes de point de données des séries sélectionnées : 1 Cliquez sur Série dans l’Inspecteur des graphiques. 2 Sélectionnez Étiquettes de valeur. 3 Pour placer les étiquettes, cliquez sur l’un des boutons Position. 4 Pour donner aux valeurs un format différent du format qu’elles adoptent dans le tableau associé, sélectionnez une option dans le menu local Format sous Axe des valeurs. Nombre : Affiche la valeur des points de données sans unité, sauf si vous le spécifiez. Pour spécifier des unités, indiquez-les dans le champ Suffixe. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher, puis sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local adjacent pour choisir un mode d’affichage des nombres négatifs. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Devise : Affiche la valeur des points de données en unités monétaires. Sélectionnez le symbole d’unité monétaire souhaité dans le menu local Symbole. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Pour afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en les inscrivant entre parenthèses, sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales.Pourcentage : Affiche la valeur des points de données sous forme de pourcentage (en les divisant par 100). Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Pour afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en les inscrivant entre parenthèses, sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Date et heure : Affiche les valeurs des points de données à l’aide d’un format de date et d’heure. Durée : Affiche les valeurs des points de données sous forme d’unités temporelles (secondes, minutes ou semaines, par exemple). Fraction : Affiche les valeurs des points de données sous forme de fractions (valeurs inférieures à 1 exprimées sous la forme « 1/x »). (Si vos valeurs sont supérieures à 1, vos données ne sont pas représentées sous forme fractionnelle.) Le menu local Précision permet de déterminer le degré de précision des fractions. Les options comme Moitiés ou Quarts permettent de représenter les valeurs en termes de portions du diagramme total, arrondies en fonction du degré de précision que vous avez sélectionné. Scientifique : Affiche les valeurs des points de données en notation scientifique où 10 élevé à une puissance est représenté par « E » + un entier. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Personnalisé : Sélectionnez un format de nombres personnalisé que vous avez créé ou créez un nouveau format. Consultez « Utilisation de vos propres formats pour afficher des valeurs dans les cellules d’un tableau » à la page 116 pour en savoir plus. Pour modifier la couleur et la texture des éléments d’une série ou formater les symboles et les étiquettes de valeur des points de données, utilisez la sous-fenêtre Série de l’inspecteur des graphiques. Consultez la section « Formatage des éléments d’une série de données d’un graphique » à la page 173. Pour en savoir plus sur les options de formatage propres à chaque type de graphiques, consultez la rubrique « Formatage de types de graphiques spécifiques » à la page 179. 176 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 177 Affichage des barres d’erreur dans les graphiques Vous pouvez afficher des barres d’erreur autour des points de données de tous les graphiques 2D à l’exception des diagrammes circulaires. Les barres d’erreur permettent d’indiquer le degré d’erreur au niveau d’un point de données particulier. Pour afficher des barres d’erreur sur les points de données d’une série sélectionnée : 1 Dans Inspecteur des graphiques, cliquez sur Série, puis sur Avancé en bas de la fenêtre Inspecteur. Cliquez ensuite sur Barres d’erreur. Les nuages de points disposent de barres d’erreur pour les deux séries de données. Réglez-les séparément en suivant les instructions correspondant à chacun des axes. 2 Dans le menu local, sélectionnez le mode d’affichage des barres d’erreur : Positif et négatif : Affiche des barres d’erreur complètes, à la fois au-dessus et endessous de chaque point de données. Uniquement Positif : affiche uniquement la partie de chaque barre d’erreur qui se trouve au-dessus de son point de données. Uniquement négatif : Affiche uniquement la partie de chaque barre d’erreur qui se trouve sous son point de données. 3 Dans le deuxième menu local, sélectionnez le type de barres d’erreur à afficher : Valeur fixe : Affiche une barre d’erreur de valeur absolue identique pour chaque point de données. Spécifiez une valeur dans le champ adjacent. Pourcentage : Affiche les barres d’erreur en fonction d’un pourcentage fixe de la valeur de chaque point de données. Spécifiez un pourcentage dans le champ adjacent. Écart-type : Affiche les barres d’erreur en fonction de l’écart-type de votre ensemble de données. Spécifiez le nombre d’écarts-types dans le champ adjacent. Erreur standard : Affiche des barres d’erreur standard. Personnalisé : Vous permet de définir vos barres d’erreur en fonction de vos propres critères. Dans le champ Positif, spécifiez jusqu’où les barres d’erreurs doivent s’étendre au-dessus des points de données ; dans le champ Négatif, spécifiez jusqu’où les barres d’erreur doivent s’étendre sous les points de données. 4 Dans le champ adjacent au deuxième menu local, spécifiez la plage de barres d’erreur.5 Sélectionnez une barre d’erreur, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes et, si vous le souhaitez, modifiez le type d’extrémité des lignes de barre d’erreur via le menu local Trait. Affichage des corrélations linéaires dans les graphiques Les corrélations linéaires sont des lignes calculées et tracées pour s’adapter à vos données en fonction d’un type d’équation que vous avez choisi. Vous pouvez afficher des lignes de tendance dans la plupart des graphiques 2D, à l’exception des graphiques à barres, à colonnes et à couches empilées et des diagrammes circulaires. Pour afficher la corrélation linéaire des points de données d’une série sélectionnée : 1 Sélectionnez une ou plusieurs séries pour lesquelles vous voulez afficher une corrélation linéaire, puis cliquez sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils. 2 Cliquez sur Graphique dans la fenêtre Inspecteur, puis cliquez sur Série. 3 Cliquez sur Avancé en bas de la sous-fenêtre Série. Cliquez ensuite sur Corrélation linéaire. 4 Dans le menu local, choisissez le type d’équation à utiliser pour calculer la corrélation linéaire : Linéaire : Calcule une droite de régression ; particulièrement adapté aux séries de données linéaires simples. Logarithmique : Calcule une courbe de régression ; particulièrement adapté si les valeurs augmentent ou diminuent rapidement avant de se stabiliser. Polynomiale : Calcule une ligne courbe présentant des pics et des vallées pour montrer les endroits où les valeurs augmentent ou diminuent. Spécifiez l’ordre à utiliser dans le champ Ordre ; un ordre 4 génère jusqu’à 3 pics ou vallées. Puissance : Génère une courbe à utiliser pour comparer des mesures qui augmentent à un taux spécifique. Cette option ne peut être utilisée avec des données contenant des valeurs nulles ou négatives. Exponentielle : Génère une courbe à utiliser pour des valeurs qui augmentent ou diminuent à des taux de plus en plus élevés. Cette option ne peut être utilisée avec des données contenant des valeurs nulles ou négatives. 178 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 179 Moyenne glissante : Calcule une corrélation linéaire à partir du nombre de points de données que vous avez spécifié dans le champ Période : calcule d’abord la valeur moyenne de ces points de données, puis utilise cette moyenne comme point de corrélation linéaire. 5 Pour afficher l’équation décrivant une corrélation linéaire, sélectionnez la courbe, puis choisissez Afficher l’équation. Vous pouvez faire glisser cette équation et la déposer ou vous voulez sur la feuille. 6 Pour afficher la valeur du cœfficient de corrélation au carré utilisé pour calculer la corrélation linéaire, sélectionnez la courbe, puis sélectionnez « Afficher la valeur R^2 ». Vous pouvez faire glisser ce nombre et le déposer ou vous voulez sur la feuille. 7 Pour afficher une étiquette de corrélation linéaire, sélectionnez la courbe de corrélation linéaire, puis choisissez Étiquette. Tapez le nom de l’étiquette dans le champ adjacent. 8 Pour modifier la couleur ou l’épaisseur de la courbe de corrélation linéaire, sélectionnez la courbe, puis cliquez sur le bouton Graphique dans la fenêtre Inspecteur. Effectuez vos modifications à l’aide des commandes Trait. Formatage du texte des titres, des étiquettes et des légendes de graphique Vous pouvez modifier la taille et l’apparence des titres de graphique et d’axe, des étiquettes d’axe, des étiquettes de point de données et des légendes. Pour mettre en forme le texte des étiquettes et des légendes : 1 Sélectionnez l’élément approprié en fonction du texte à formater. Pour formater tous les titres et les étiquettes de graphique (à l’exception des légendes), cliquez sur le graphique pour modifier la police et la couleur de tout le texte. Pour formater le texte de tous les points de données d’une seule série, sélectionnez le champ de texte d’un point de données de la série. Pour formater le texte d’une étiquette d’axe, sélectionnez le texte. Pour formater le texte de toutes les étiquettes de série, sélectionnez le champ de texte des étiquettes de série. Pour modifier le texte d’une légende graphique, sélectionnez la légende. 2 Utilisez les commandes de la barre des formats pour formater le texte sélectionné. Formatage de types de graphiques spécifiques Les diagrammes circulaires, les graphiques à barres et à colonnes et d’autres types de graphiques spécifiques disposent d’options de formatage particulières.Vous pouvez par exemple appliquer une ombre aux portions individuelles d’un diagramme circulaire, écarter les portions du centre du diagramme, utiliser différents symboles pour les points de données situés sur des lignes différentes dans les graphiques linéaires, et bien plus encore. Pour savoir comment Aller à Formater des diagrammes circulaires et des portions individuelles de diagramme circulaire « Personnalisation de l’aspect des diagrammes circulaires » à la page 180 Formater les barres des graphiques à barres et à colonnes « Définition des ombres, de l’espacement et des noms de série dans les graphiques à barres et à colonnes » à la page 185 Formater des éléments de graphique linéaire « Personnalisation des lignes et des symboles de points de données dans les graphiques linéaires » à la page 186 Formater des graphiques à couches « Affichage des symboles de point de données dans les graphiques à couches » à la page 187 Formater des nuages de points « Utilisation des graphiques en nuage de points » à la page 187 Formater des graphiques à 2 axes et des graphiques mixtes « Personnalisation des graphiques à 2 axes et des graphiques mixtes » à la page 188 Formater des graphiques 3D « Ajustement des réglages de scène pour les graphiques 3D » à la page 190 Personnalisation de l’aspect des diagrammes circulaires Un diagramme circulaire représente un seul ensemble de données et chacune de ses portions représente une valeur de point de données de cet ensemble (le premier point de données de chaque série de données). Si les séries de données se trouvent dans des rangs, seule la première colonne est utilisée pour créer le graphique ; si les séries de données se trouvent dans des colonnes, seul le premier rang est utilisé pour créer le graphique. Vous pouvez représenter par un graphique n’importe quel ensemble de données en le plaçant dans le premier rang ou la première colonne du tableau. Pour modifier l’aspect d’une portion individuelle de diagramme circulaire, vous devez d’abord sélectionner le diagramme circulaire, puis sélectionner les portions à modifier. Voici différentes manières de sélectionner des portions sur un graphique sectoriel sélectionné : m Pour sélectionner une portion quelconque, cliquez dessus. m Pour sélectionner toutes les portions, sélectionnez-en une et appuyez sur Commande + A. m Pour sélectionner des portions non adjacentes, maintenez enfoncée la touche Commande tout en sélectionnant chaque portion. 180 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 181 m Pour sélectionner un ensemble de portions adjacentes, sélectionnez la première portion puis maintenez la touche Maj enfoncée tout en sélectionnant la dernière portion. Pour savoir comment Aller à Appliquer des couleurs et des textures à un diagramme circulaire « Modification des couleurs et des textures d’un diagramme circulaire » à la page 181 Afficher les étiquettes de série et de point de données dans un diagramme circulaire « Affichage des étiquettes dans un diagramme circulaire » à la page 182 Mettre visuellement en évidence des portions individuelles de diagramme circulaire « Séparation des portions individuelles d’un diagramme circulaire » à la page 183 Ajouter des ombres aux diagrammes circulaires « Ajout d’ombres aux graphiques sectoriels et aux portions » à la page 184 Faire pivoter un diagramme circulaire en 2D « Rotation de graphiques sectoriels 2D » à la page 184 Effectuer d’autres opérations de formatage « Formatage des graphiques » à la page 167 Modification des couleurs et des textures d’un diagramme circulaire Voici quelques méthodes permettant de modifier les couleurs et les textures d’un diagramme circulaire. m Pour appliquer des couleurs ou des textures spécialement conçues aux éléments d’une série, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis cliquez sur Couleurs des graphiques. Choisissez un type de remplissage (par exemple, parmi les textures de remplissage 3D) dans le premier menu local, puis une collection de remplissage (par exemple, Marbre ou Bois) dans le second. Exécutez ensuite l’une de ces actions :  Pour remplir toutes les portions, cliquez sur Tout appliquer. Le premier remplissage est appliqué aux éléments de la première série, le deuxième remplissage à la deuxième série, ainsi de suite.  Pour remplir une seule portion, faites glisser l’élément de remplissage et déposez-le sur la portion. m Pour régler l’opacité, le trait, l’ombre et d’autres attributs graphiques de portion individuelle, sélectionnez la portion à modifier, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes, puis effectuez les modifications souhaitées. Lorsque vous réglez l’opacité et le remplissage, vous remarquerez que le fait de faire glisser le curseur Opacité en bas de l’Inspecteur des graphismes permet de modifier l’opacité du graphique dans son ensemble. Pour ne formater qu’une série particulière, sélectionnez-la, puis réglez l’opacité de la couleur, du dégradé ou de la teinte comme bon vous semble. Pour plus d’informations, consultez les rubriques « Ajustement de l’opacité » à la page 262 et « Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images » à la page 263. Pour savoir comment Aller à Utiliser l’une de vos propres images comme élément de remplissage « Image de remplissage d’un objet » à la page 266 Modifier l’aspect du contour d’un diagramme circulaire ou d’une portion de diagramme « Modification du style des bordures » à la page 258 Modifier les ombres « Ajout d’ombres aux graphiques sectoriels et aux portions » à la page 184 Modifier les caractéristiques de profondeur d’un diagramme circulaire en 3D « Ajustement des réglages de scène pour les graphiques 3D » à la page 190 Affichage des étiquettes dans un diagramme circulaire Pour afficher les étiquettes de série et de point de données dans les diagrammes circulaires, utilisez l’Inspecteur des graphiques. Pour afficher les noms de série ou les étiquettes de point de données dans un diagramme circulaire : 1 Sélectionnez le diagramme ou les portions de diagramme individuelles pour lesquelles vous voulez afficher une étiquette ou un nom de série. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques. 3 Sélectionnez Étiquette, puis faites glisser le curseur Position pour placer l’étiquette du point de données plus près ou plus loin du centre du diagramme. Vous pouvez également spécifier une valeur dans le champ pour définir l’éloignement de la portion par rapport au centre du diagramme en termes de pourcentage du rayon du diagramme. Vous pouvez également positionner les étiquettes en utilisant le curseur Étiquettes disponible dans la barre des formats. 4 Pour afficher les valeurs dans un format particulier, faites une sélection dans le menu local Format, puis réglez les options ci-dessous : Nombre : Affiche la valeur des points de données sans unité, sauf si vous le spécifiez. Pour spécifier des unités, indiquez-les dans le champ Suffixe. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher, puis sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local adjacent pour choisir un mode d’affichage des nombres négatifs. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Devise : Affiche la valeur des points de données en unités monétaires. Sélectionnez le symbole d’unité monétaire souhaité dans le menu local Symbole. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Pour afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en les inscrivant entre parenthèses, sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. 182 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 183 Pourcentage : Affiche la valeur des points de données sous forme de pourcentage (en les divisant par 100). Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Pour afficher les valeurs négatives en les faisant précéder d’un signe moins ou en les inscrivant entre parenthèses, sélectionnez –100 ou (100) dans le menu local. Sélectionnez Séparateur si vous voulez afficher un séparateur des milliers à gauche des décimales. Date et heure : Affiche les valeurs des points de données à l’aide d’un format de date et d’heure. Durée : Affiche les valeurs des points de données sous forme d’unités temporelles (secondes, minutes ou semaines, par exemple). Fraction : Affiche les valeurs des points de données sous forme de fractions (valeurs inférieures à 1 exprimées sous la forme « 1/x »). (Si vos valeurs sont supérieures à 1, vos données ne sont pas représentées sous forme fractionnelle.) Le menu local Précision permet de déterminer le degré de précision des fractions. Les options comme Moitiés ou Quarts permettent de représenter les valeurs en termes de portions du diagramme total, arrondies en fonction du degré de précision que vous avez sélectionné. Scientifique : Affiche les valeurs des points de données en notation scientifique où 10 élevé à une puissance est représenté par « E » + un entier. Dans le champ Décimales, spécifiez le nombre de décimales à afficher. Personnalisé : Sélectionnez un format de nombres personnalisé que vous avez créé ou créez un nouveau format. Consultez « Utilisation de vos propres formats pour afficher des valeurs dans les cellules d’un tableau » à la page 116 pour en savoir plus. 5 Pour afficher le nom des séries, sélectionnez « Afficher le nom des séries ». Séparation des portions individuelles d’un diagramme circulaire Pour augmenter l’impact visuel des portions, vous pouvez les séparer du graphique. Séparez une portion en utilisant le curseur d’explosion. Voici différentes manières de séparer les portions d’un diagramme circulaire : m Pour éloigner une seule portion du centre d’un diagramme circulaire 2D ou 3D, sélectionnez-la, puis faites-la glisser ou utilisez la commande Explosion dans l’Inspecteur des graphiques. m Pour éloigner toutes les portions en partant du centre d’un graphique sectoriel 3D, sélectionnez le graphique avant d’utiliser la commande Explosion. m Pour éloigner plusieurs portions du centre d’un diagramme circulaire 2D ou 3D, sélectionnez les portions à éloigner en cliquant dessus tout en maintenant la touche Maj ou Commande enfoncée, puis faites-les glisser ou utilisez la commande Explosion. Vous pouvez ajouter un nom de série ou une étiquette de point de données pour distinguer davantage les portions individuelles. Consultez la section « Formatage des éléments d’une série de données d’un graphique » à la page 173. Ajout d’ombres aux graphiques sectoriels et aux portions Vous pouvez placer des ombres sur des portions individuelles ou sur le graphique entier. Appliquer des ombres à des portions individuelles donne l’impression qu’elles se trouvent sur des niveaux différents ; il est donc recommandé, lorsque vous ajoutez une ombre à une portion de diagramme circulaire, de la séparer préalablement du reste du diagramme. Consultez la rubrique « Séparation des portions individuelles d’un diagramme circulaire » à la page 183 pour plus d’instructions. Pour ajouter des ombres : 1 Sélectionnez le graphique ou les portions individuelles. Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques. Procédez de l’une des manières suivantes :  Pour ajouter des ombres à des portions individuellement sélectionnées, choisissez Individuelle dans le menu local Ombre.  Pour ajouter une ombre à l’ensemble du diagramme, choisissez Groupée dans le menu local Ombre. Vous pouvez également utiliser le menu local Ombre dans la barre des formats. 2 Pour définir les attributs de l’ombre, utilisez l’inspecteur des graphismes. Consultez la rubrique « Ajout d’ombres » à la page 260 pour plus d’instructions. Rotation de graphiques sectoriels 2D Voici différentes manières de faire pivoter un graphique sectoriel : m Sélectionnez le graphique, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis utilisez la molette ou le champ Angle de rotation. m Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures, puis faites glisser la molette de rotation ou utilisez les commandes d’angle pour définir l’angle du graphique. m Sélectionnez le graphique, maintenez enfoncée la touche Commande et déplacez le pointeur vers une poignée de sélection active jusqu’à ce qu’elle se transforme en flèche double courbe, puis faites glisser une poignée de sélection. 184 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 185 m Pour faire pivoter le graphique par incréments de 45 degrés, appuyez sur les touches Maj et Commande tout en faisant glisser une poignée de sélection ou en faisant tourner la molette de rotation. Définition des ombres, de l’espacement et des noms de série dans les graphiques à barres et à colonnes Dans les graphiques à barres ou à colonnes, vous pouvez régler la distance entre les groupes de barres ou de colonnes (ensembles de données). Dans les graphiques où les données ne sont pas empilées, vous pouvez également régler la distance entre les barres ou les colonnes (ensembles individuel de données). Vous pouvez aussi appliquer des ombres soit à des séries de données individuelles, soit à l’ensemble du graphique. Dans les graphiques à barres et à colonnes qui ne sont pas empilées,vous avez également la possibilité d’afficher les étiquettes ou les noms des séries. Pour personnaliser les graphiques à barres et à colonnes : 1 Sélectionnez un graphique à barres ou à colonnes. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis cliquez sur Graphique. 3 Pour modifier l’espacement entre les barres ou les catégories, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour changer l’espacement entre les barres, tapez une valeur (ou cliquez sur les flèches) dans le champ « Espace entre les barres ».  Pour changer l’espacement entre les catégories (dans les graphiques non empilés), spécifiez une valeur dans le champ « Espace entre les séries ». La valeur correspond au pourcentage de la largeur de la barre. Le fait de réduire l’espace entre les barres les rend plus épaisses. Vous pouvez également déplacer le pointeur près du bord d’une barre jusqu’à ce qu’il devienne une double flèche, puis le faire glisser afin de rendre les barres plus épaisses ou plus fines. 4 Pour ajouter des ombres, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour ajouter des ombres aux barres individuelles, choisissez Individuelle dans le menu local Ombre.  Pour ajouter des ombres à chaque groupe de barres, choisissez Groupée dans le menu local Ombre.  Pour définir les attributs de l’ombre, utilisez l’inspecteur des graphismes. Consultez la rubrique « Ajout d’ombres » à la page 260 pour plus d’instructions. 5 Pour afficher les noms de série, cliquez sur Axe, puis choisissez « Afficher le nom des séries » dans le menu local « Sélectionner les options de l’axe » sous Axe des catégories.Pour découvrir d’autres options de formatage, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167. Personnalisation des lignes et des symboles de points de données dans les graphiques linéaires Dans le cas des graphiques à couches et des graphiques linéaires, vous pouvez représenter des points de données par des symboles (cercles, triangles, carrés et losanges). Vous pouvez également afficher une courbe ou une droite entre les points de données. Vous pouvez utiliser la barre des formats pour personnaliser rapidement des symboles ou des lignes. Sélectionnez un symbole, puis utilisez les commandes Symbole et Taille pour formater le symbole. Utilisez les commandes Trait pour formater les lignes. L’Inspecteur des graphiques propose des options supplémentaires. Voici quelques méthodes permettant d’utiliser l’Inspecteur des graphiques pour modifier les symboles des points de données et la ligne qui les relie : m Pour modifier le symbole des points de données, sélectionnez une série de données (surface ou ligne), cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis cliquez sur Série. Choisissez un symbole dans le menu local Symbole de données : Réglez la taille des symboles de point de données en saisissant une valeur ou en utilisant la flèche de défilement dans le champ adjacent. m Pour relier les points à l’aide d’une courbe, sélectionnez une série de données (ligne), puis choisissez Courbe dans le menu local Relier les points. m Pour modifier la couleur de la ligne, sélectionnez une ligne, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes, puis utilisez la commande Trait. Pour découvrir d’autres options de formatage, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167. 186 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 187 Affichage des symboles de point de données dans les graphiques à couches Dans les graphiques à couches, il est possible de représenter les points de données à l’aide de symboles (cercles, triangles, carrés et losanges). La barre des formats permet de personnaliser rapidement des symboles. Sélectionnez un symbole, puis utilisez les commandes Symbole et Taille pour formater le symbole. Vous pouvez également utiliser l’Inspecteur des graphiques. Pour utiliser l’Inspecteur des graphiques afin d’afficher les symboles des points de données : 1 Sélectionnez une série de données (surface), cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis cliquez sur Série. 2 Choisissez un symbole dans le menu local Symbole de données : 3 Réglez la taille des symboles de point de données en saisissant une valeur ou en utilisant la flèche de défilement dans le champ adjacent. Pour découvrir d’autres options de formatage, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167. Utilisation des graphiques en nuage de points Sur les graphiques en nuage de points, les données s’affichent différemment des autres types de graphiques. Ils nécessitent au moins deux colonnes ou rangs de données pour tracer les points représentant les valeurs d’une série de données individuelle. Pour afficher plusieurs séries de données, vous devez utiliser des paires de colonnes (ou de rangées) supplémentaires. Chaque paire de valeurs détermine ainsi la position de chaque point de données. La première valeur de la paire correspond à l’axe x du point. La deuxième valeur de la paire correspond à l’axe y du point. Si vous avez déjà créé un graphique à partir de point de données qui ne sont pas associés en paires, puis que vous transformez votre graphique en nuage de points, Numbers ne sera pas en mesure de tracer les données comme vous le souhaitez. En fonction de la manière dont les données sont disposées dans le tableau, il ne sera peut-être pas possible de tracer quoi que ce soit. Assurezvous que vous avez saisi des valeurs x et y pour chaque série de données à représenter avant de vous lancer dans la création d’un graphique en nuage de points. Lorsque vous sélectionnez un graphique en nuage de points, le bouton Série apparaît sous la forme d’une roue d’engrenage dans le coin supérieur gauche du tableau de données. Vous pouvez utiliser une seule colonne (ou un seul rang) de données comme valeur x pour plusieurs colonnes (ou rangs) de valeurs y, en cliquant sur la roue d’engrenage et en sélectionnant « Partager les valeurs X ». Utilisez ce bouton pour passer de l’utilisation des rangs comme série de données de votre graphique aux colonnes et vice versa.Pour modifier l’aspect des lignes ou des symboles de points de données, vous devez d’abord sélectionner le symbole ou la ligne qui vous intéresse. Vous pouvez utiliser la barre des formats pour personnaliser rapidement des symboles ou des lignes. Sélectionnez un symbole, puis utilisez les commandes Symbole et Taille pour formater le symbole. Utilisez les commandes Trait pour formater les lignes. L’Inspecteur des graphiques propose des options supplémentaires. Voici quelques méthodes permettant d’utiliser l’Inspecteur des graphiques pour modifier l’aspect des lignes et des symboles de points de données sélectionnés : m Pour régler la taille d’un symbole, sélectionnez un élément dans le menu local Symbole de données, puis tapez une valeur ou utilisez la flèche de défilement dans le champ adjacent. m Pour connecter les points de la série sélectionnée à l’aide d’une courbe ou d’une droite, sélectionnez une option dans le menu local Relier les points. m Pour modifier la couleur des points de données ou des lignes de votre graphique, sélectionnez une ligne ou un point de données à modifier, puis ouvrez l’Inspecteur des graphismes. (Remarque : vous pouvez modifier séparément la couleur des points de données, des lignes et des lignes de corrélation linéaire, même s’ils représentent la même série de données.) Dans Inspecteur des graphismes, cliquez sur le cadre de couleurs Trait, puis sélectionnez une couleur dont la fenêtre Couleurs. m Pour modifier le style et l’épaisseur de n’importe quelle ligne de votre graphique, sélectionnez une ligne, puis sélectionnez un style de ligne dans le menu local Trait de l’Inspecteur des graphismes. Tapez une valeur ou utilisez la flèche de défilement dans le champ adjacent pour ajuster l’épaisseur de la ligne. Dans les graphiques en nuage de points, il est possible d’afficher des barres d’erreur pour les mesures x et y. Pour en savoir plus sur l’affichage des barres d’erreur, consultez la rubrique « Affichage des barres d’erreur dans les graphiques » à la page 177. Pour découvrir d’autres options de formatage, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167. Personnalisation des graphiques à 2 axes et des graphiques mixtes Les graphiques à 2 axes et les graphiques mixtes comprennent deux séries de données, chacune étant représentée par une colonne, une ligne ou un graphique à couches. L’inspecteur Graphique contient des commandes qui vous permettent de formater individuellement chacun des axes. 188 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 189 Les graphiques à 2 axes représentent les deux séries de données sous forme deux graphiques, au moyen d’un axe de valeurs (axe y) pour chaque graphique. L’axe situé dans la partie gauche du graphique appartient à la première série de données et est appelé axe des valeurs (Y1). L’axe situé dans la partie droite du graphique appartient à la deuxième série de données et est appelé axe des valeurs (Y2). Les graphiques mixtes présentent les deux séries de données dans un seul graphique. Pour afficher une série de données au moyen d’une colonne, d’une ligne ou d’une couche : 1 Sélectionnez la série de données. 2 Procédez de l’une des manières suivantes :  Dans la barre des formats, choisissez une option dans le menu local Options de la série.  Dans l’Inspecteur des graphiques, choisissez une option dans le menu local Type de série. Pour découvrir d’autres options de formatage, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167.Ajustement des réglages de scène pour les graphiques 3D Pour les graphiques en 3D, il est possible de modifier l’angle de vue en faisant glisser les têtes de flèche qui sont affichées lorsque vous sélectionnez le graphique. L’Inspecteur des graphiques propose des commandes supplémentaires. Pour modifier les réglages de scène 3D à l’aide de l’Inspecteur des graphiques : 1 Sélectionnez un graphique 3D, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des graphiques, puis cliquez sur Graphique. 2 Pour modifier l’angle de vision du graphique, faites glisser l’une des têtes de flèche du bouton portant une flèche bleue jusqu’à obtenir la position voulue. 3 Pour changer l’angle et l’intensité de l’éclairage, sélectionnez l’option qui vous convient dans le menu local Style d’éclairage. 190 Chapitre 7 Création de graphiques à partir de donnéesChapitre 7 Création de graphiques à partir de données 191 4 Pour modifier la profondeur des éléments du graphique, faites glisser le curseur Profondeur du graphique. Un déplacement du curseur vers la droite a pour effet d’étirer les éléments du graphique pour les rapprocher du spectateur. 5 Pour accentuer les contours d’un diagramme circulaire 3D, sélectionnez l’option « Afficher les bords biseautés ». 6 Pour modifier la forme des barres dans les graphiques 3D à colonnes et à barres, utilisez le menu local Forme de la barre. Pour découvrir d’autres options de formatage, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167.192 Ajoutez du texte et modifiez son apparence, y compris dans des listes, des zones de texte, des cellules de tableau et des figures. Ajout de texte Pour ajouter du texte, tapez-le dans une zone de texte, une figure ou une cellule de tableau. Pour savoir comment Aller à Créer une zone de texte et y ajouter du texte « Ajout de zones de texte » à la page 216 Ajouter du texte à une figure « Ajout de texte dans une figure » à la page 218 Utiliser du texte dans les cellules d’un tableau « Ajout et modification des valeurs des cellules d’un tableau » à la page 89 « Utilisation de texte dans les cellules d’un tableau » à la page 90 « Utilisation du format Texte dans les cellules d’un tableau » à la page 114 Personnaliser votre texte « Sélection de texte » à la page 192 « Supprimer, copier et coller du texte » à la page 193 « Mise en forme de la taille et de l’apparence du texte » à la page 194 « Définition de l’alignement, de l’espacement et de la couleur du texte » à la page 202 « Création de listes » à la page 211 Sélection de texte Avant de mettre en forme ou d’effectuer toute autre opération sur du texte, vous devez sélectionner le texte que vous souhaitez utiliser. 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 193 Méthodes de sélection de texte : m Pour sélectionner un ou plusieurs caractères, cliquez devant le premier caractère et faites glisser le curseur sur les caractères que vous souhaitez sélectionner. m Pour sélectionner un mot, double-cliquez dessus. m Pour sélectionner un paragraphe, triple-cliquez dans ce paragraphe. m Pour sélectionner des blocs de texte, cliquez au début du bloc de texte, puis cliquez à la fin d’un autre bloc de texte, tout en maintenant la touche Maj enfoncée. m Pour effectuer une sélection depuis le point d’insertion jusqu’au début du paragraphe, appuyez sur la touche Flèche vers le haut tout en maintenant les touches Maj et Option enfoncées. m Pour effectuer une sélection depuis le point d’insertion jusqu’à la fin du paragraphe, appuyez sur la touche Flèche vers le bas tout en maintenant les touches Maj et Option enfoncées. m Pour étendre la sélection d’un caractère à la fois, appuyez sur la touche Flèche gauche ou Flèche droite tout en maintenant la touche Maj enfoncée. m Pour étendre la sélection d’une ligne à la fois, appuyez sur la touche Flèche vers le haut ou Flèche vers le bas tout en maintenant la touche Maj enfoncée. m Pour sélectionner plusieurs mots ou blocs de texte non contigus, sélectionnez le premier bloc de texte souhaité, puis sélectionnez le reste du texte en maintenant la touche Commande enfoncée. Supprimer, copier et coller du texte Le menu Édition contient des commandes de modification de texte. Voici différentes manières de modifier du texte : m Pour copier (ou couper) et coller du texte, sélectionnez le texte et choisissez Édition > Copier ou Édition > Couper. Cliquez à l’endroit où vous souhaitez coller le texte. Pour que le texte copié conserve la mise en forme du style, choisissez Édition > Coller. Pour que le texte copié prenne la mise en forme du style du texte situé autour, choisissez Édition > Coller et appliquer le style actuel. m Pour supprimer du texte, sélectionnez le texte et choisissez Édition > Supprimer ou appuyez sur la touche Suppr. Si vous supprimez du texte par erreur, choisissez Édition > Annuler.Lorsque vous utilisez la commande Copier ou Couper, le texte sélectionné est placé dans une zone d’attente nommée Presse-papiers, dans laquelle il reste jusqu’à ce que vous sélectionniez à nouveau la commande Copier ou Couper ou que vous éteigniez votre ordinateur. Le Presse-papiers ne conserve le contenu que d’une opération Copier ou Couper à la fois. Mise en forme de la taille et de l’apparence du texte Vous pouvez mettre formater du texte au moyen de la barre des formats, des menus Numbers, de l’Inspecteur du texte et de la fenêtre Polices. Pour savoir comment Aller à Modifier l’apparence du texte « Mettre du texte en gras ou en italique ou le souligner » à la page 194 « Ajout de texte barré ou doté d’une ombre » à la page 195 « Création de texte encadré » à la page 196 « Modification de la taille du texte » à la page 196 « Mise du texte en indice ou en exposant » à la page 196 « Modification de l’emploi des majuscules dans le texte » à la page 197 « Modification des polices » à la page 197 « Réglage du lissage des polices » à la page 198 Ajouter des accents, afficher des modèles de clavier internationaux, etc. « Pour lisser les polices affichées à l’écran : » à la page 198 « Ajout d’accents » à la page 199 « Saisie des caractères spéciaux et des symboles » à la page 200 « Utilisation de guillemets courbes » à la page 201 Régler l’interlettrage, les ligatures, la ligne de base et l’emploi des majuscules « Utilisation des fonctionnalités typographiques avancées » à la page 201 Mettre du texte en gras ou en italique ou le souligner La barre des formats, le menu Format et la fenêtre Polices permettent de modifier rapidement et aisément l’apparence du texte. Lorsque du texte est sélectionné, vous pouvez le mettre en gras ou en italique ou le souligner. 194 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 195 Voici différentes méthodes permettant de mettre du texte en gras ou en italique ou de le souligner : m Pour utiliser la barre des formats, sélectionnez du texte ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez taper du texte, puis utilisez les commandes de la barre des formats pour modifier l’apparence du texte. Changer de type de caractère, de style et de taille. Définir la couleur du texte. Mettre du texte en gras, en italique ou souligner du texte. Aligner le texte. Définir l’interligne Répartir du texte en colonnes. m Pour utiliser le menu Format, sélectionnez du texte ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez taper du texte, puis choisissez Format > Police > Gras, Italique ou Souligné. m Pour utiliser la fenêtre Polices, sélectionnez du texte, cliquez sur Polices dans la barre d’outils, puis utilisez les commandes de la fenêtre Polices pour mettre le texte en gras ou en italique ou pour le souligner. Consultez la rubrique « Fenêtre Polices » à la page 28 pour en savoir plus sur la fenêtre Polices. Ajout de texte barré ou doté d’une ombre Vous pouvez utiliser la fenêtre Polices afin de créer et de mettre en forme des ombres pour du texte ou de barrer du texte. Voici différentes méthodes permettant de barrer du texte ou de lui ajouter des ombres : m Pour barrer le texte sélectionné, cliquez sur Polices dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte barré, puis sélectionnez Aucun, Simple ou Double dans le menu local. Vous pouvez également sélectionner le texte, puis choisir Format > Police > Barré. Le texte sélectionné est barré de lignes de la même couleur que le texte. Pour changer la couleur des lignes barrées, choisissez Couleur dans le menu local Texte barré, puis sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. Les lignes qui barrent le texte prennent la couleur que vous avez sélectionnée, mais le texte conserve sa couleur d’origine. m Pour ajouter rapidement une ombre au texte sélectionné, sélectionnez Ombre dans la barre des formats. m Pour ajouter une ombre au texte sélectionné et spécifier les attributs de l’ombre, cliquez sur Polices dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Ombre de texte. Faites glisser le curseur Opacité de l’ombre (premier curseur à gauche) vers la droite afin de rendre l’ombre plus foncée. Faites glisser le curseur Flou de l’ombre (curseur du milieu) vers la droite afin de rendre l’ombre plus floue.Faites glisser le curseur Décalage de l’ombre (troisième curseur) vers la droite afin de séparer l’ombre du texte. Faites tourner la molette Angle de l’ombre afin de définir la direction de l’ombre. m Pour définir des ombres de texte au moyen de l’inspecteur Graphismes, voir « Ajout d’ombres » à la page 260 pour en savoir plus. Création de texte encadré Vous pouvez modifier du texte pour l’afficher sous la forme d’un cadre polycopié. Pour créer du texte encadré : 1 Sélectionnez le texte à encadrer ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez saisir le nouveau texte. 2 Choisissez Format > Police > Contour. Modification de la taille du texte Vous pouvez modifier la taille du point d’un texte pour qu’il soit plus grand ou plus petit. Pour changer la taille du texte sélectionné : 1 Sélectionnez le texte à redimensionner. 2 Pour modifier la taille du texte, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour changer la taille du texte par incréments de 1 point, choisissez Format > Police > Plus grand. Ou choisissez Format > Police > Plus petit. Vous pouvez également utiliser le menu local Taille du texte dans la barre des formats.  Pour spécifier une taille précise pour le texte sélectionné, cliquez sur Polices dans la barre d’outils, puis utilisez les commandes Taille dans la fenêtre Polices. Consultez « Modification des polices » à la page 197 pour en savoir plus. Vous pouvez également ajouter des icônes Plus grand et Plus petit dans la barre d’outils. Pour ce faire, choisissez Présentation > « Personnaliser la barre d’outils » et faites glisser les icônes sur la barre d’outils, puis cliquez sur Terminé. Mise du texte en indice ou en exposant Vous pouvez lever ou abaisser le texte par rapport à sa ligne de base. Pour mettre le texte en indice ou en exposant : 1 Sélectionnez le texte que vous souhaitez lever ou abaisser, ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez saisir un nouveau texte. 2 Pour créer un indice ou un exposant dont la taille de police est inférieure à celle du texte qu’il accompagne, choisissez Format > Police > Ligne de base > Indice. Ou choisissez Format > Police > Ligne de base > Exposant. 196 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 197 Pour élever ou abaisser du texte par rapport au reste du texte sur la même ligne, choisissez Élever ou Abaisser dans le sous-menu Ligne de base. Pour restaurer le texte à la même ligne de base que celle du corps de texte, choisissez Valeur par défaut dans le sous-menu Ligne de base. Vous pouvez également ajouter les icônes Indice et Exposant à la barre d’outils. Pour ce faire, choisissez Présentation > « Personnaliser la barre d’outils » et faites glisser les icônes sur la barre d’outils, puis cliquez sur Terminé. Modification de l’emploi des majuscules dans le texte Vous pouvez rapidement mettre des blocs de texte tout en majuscules ou tout en minuscules ou mettre un texte sous forme de titre. Pour modifier l’utilisation des majuscules : 1 Sélectionnez le texte que vous souhaitez modifier, ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez saisir le nouveau texte. 2 Choisissez Format > Police > Majuscules puis sélectionnez une option dans le sousmenu. Choisissez Tout en majuscule pour que le texte passe en majuscules. Choisissez Petites majuscules pour que le texte passe en petites majuscules avec des lettres plus grandes pour les capitales. Choisissez Titre pour transformer un texte en titre, ce qui met la première lettre de chaque mot en majuscule. Choisissez Aucune pour éviter la mise en majuscules automatique. Modification des polices Lorsque le texte est sélectionné, modifiez rapidement la famille de polices, le type, la taille, la couleur et la couleur d’arrière-plan au moyen des commandes de la barre des formats. La fenêtre Polices vous permet de contrôler complètement les polices du texte. Utilisez les contrôles de taille et les réglages typographiques pour personnaliser l’apparence de votre texte. Pour utiliser la fenêtre Polices afin de modifier la police du texte sélectionné : 1 Cliquez sur Polices dans la barre d’outils. 2 Dans la fenêtre Polices, sélectionnez un style de police dans la colonne Famille, puis sélectionnez le type de caractères dans la colonne Type de caractères. Si vous ne voyez pas certaines familles de polices alors que vous savez qu’elles sont installées sur votre ordinateur, sélectionnez Toutes les polices dans la colonne Collections ou saisissez le nom de la police que vous recherchez dans le champ de recherche situé au bas de la fenêtre Polices.Un aperçu de la police sélectionnée apparaît dans la sous-fenêtre d’aperçu située en haut de la fenêtre Polices. Si vous ne voyez pas de sous-fenêtre d’aperçu, sélectionnez Afficher l’aperçu dans le menu local Action situé dans l’angle inférieur gauche de la fenêtre Polices. 3 Réglez la taille de la police à l’aide du curseur ou d’autres commandes contrôlant la taille. 4 Ajustez les réglages de typographie de la police sélectionnée en choisissant Typographie dans le menu local Action. Dans la fenêtre Typographie, cliquez sur les triangles d’affichage afin de visualiser et de sélectionner les différents effets typographiques disponibles pour la police sélectionnée. Les effets typographiques disponibles dépendent de la police. Consultez « Utilisation des fonctionnalités typographiques avancées » à la page 201 pour en savoir plus. Réglage du lissage des polices Si les polices affichées sur votre écran paraissent floues ou irrégulières, vous pouvez régler le style de lissage de police ou modifier la taille du texte requise pour que Mac OS X lisse les polices. Il se peut aussi que les polices soient déformées après exportation dans un fichier PDF. Vous pouvez ajuster les réglages du lissage des polices pour lisser les polices exportées dans des fichiers PDF. Pour lisser les polices affichées à l’écran : 1 Ouvrez les Préférences Système et cliquez sur Apparence. 2 Pour activer le lissage des polices sous Mac OS X 10.6 (Snow Leopard) ou ultérieur, sélectionnez « Utiliser le lissage des polices LCD lorsque l’option est disponible ». Pour spécifier un style de lissage des polices dans Mac OS X 10.5.7 (Leopard) ou antérieur, choisissez un style de lissage des polices dans le menu local « Style de lissage des polices ». En fonction du type de votre écran, les différences entre les styles de lissage peuvent vous paraître très légères. 3 Si vous envisagez d’utiliser des polices de petite taille dans votre document, choisissez une taille de point dans le menu local « Désactiver le lissage du texte pour les polices de taille ». Le lissage du texte (anticrénelage) peut rendre la lecture des petites polices plus difficiles. Il est préférable de désactiver cette option pour les petites polices de caractères. Pour en savoir plus à propos du lissage des polices sous Mac OS X, cliquez sur le bouton Aide dans le coin inférieur droit de la fenêtre des préférences Apparence. 198 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 199 Ajout d’accents Vous pouvez utiliser le Visualiseur de clavier pour ajouter des accents aux caractères. Le Visualiseur de clavier affiche les caractères de la disposition du clavier ou de la méthode de saisie sélectionnée dans le menu Saisie. Par exemple, si vous choisissez Américain dans le menu Saisie, vous voyez dans le Visualiseur de clavier les caractères qui s’affichent sur un clavier américain. Pour ajouter des accents : 1 Choisissez « Afficher le Visualiseur de clavier » dans le menu Saisie situé à droite de la barre des menus. Le menu Saisie est visible à droite de la barre des menus, il est représenté par un drapeau ou un caractère. Si le menu Saisie n’est pas visible, consultez la rubrique dédiée à ce sujet « Affichage des dispositions de clavier dans d’autres langues ». 2 Appuyez sur la touche Maj ou Option, ou sur la combinaison de touches Maj + Option, pour surligner les accents disponibles dans le Visualiseur de clavier. Les touches d’accents sont surlignées. Selon votre clavier, il peut s’avérer nécessaire d’appuyer sur l’une des touches de modification pour afficher les touches d’accent. 3 Placez le point d’insertion dans le document à l’endroit où vous souhaitez commencer la saisie. 4 Appuyez sur la même touche de modification qu’à l’étape 2 (Maj, Option, Maj + Option ou aucune), puis appuyez sur la touche correspondant à celle où vous voyez l’accent recherché dans le Visualiseur de clavier. 5 Relâchez la touche de modification, puis appuyez sur celle du caractère que vous souhaitez accentuer. Sur un clavier américain (États-Unis), par exemple, la lettre « é » est obtenue en appuyant sur les touches Option + E (la touche d’accent), puis en appuyant sur E (la lettre à accentuer). Affichage des dispositions de clavier dans d’autres langues Le Visualiseur de clavier montre les caractères correspondant à la disposition de clavier ou à la méthode de saisie sélectionnée dans le menu Saisie. Par exemple, si vous choisissez Américain dans le menu Saisie, vous voyez dans le Visualiseur de clavier les caractères qui s’affichent sur un clavier américain. Vous pouvez utiliser le Visualiseur de clavier pour apprendre où sont situés les caractères sur des claviers de langues étrangères si vous avez installé les polices correspondantes. Pour accéder au Visualiseur de clavier, le menu Saisie doit être visible dans la barre des menus.Pour afficher le menu Saisie : 1 Sélectionnez Pomme > Préférences Système et procédez de l’une des manières suivantes :  Sous Mac OS X 10.6 ou ultérieur, cliquez sur Langues et Textes, puis sur Méthodes de saisie et cochez la case située à côté de Visualiseur de clavier et de caractères.  Sous Mac OS X 10.5.7 ou antérieur, cliquez sur International, puis sur Menu Saisie et cochez la case située à côté de Visualiseur de clavier. Le menu Saisie apparaît sur le côté droit de votre barre des menus avec une icône de drapeau ou de caractère. 2 Cochez la case située à côté d’une disposition de clavier ou d’une méthode de saisie propre à un pays pour afficher la disposition des caractères sur les claviers utilisés dans ce pays. 3 Cochez la case située à côté de « Afficher le menu Saisie dans la barre des menus ». Pour afficher la disposition du clavier d’une autre langue : 1 Choisissez une langue ou une méthode de saisie dans le menu Saisie qui apparaît sur le côté droit de la barre des menus.. 2 Choisissez Afficher le Visualiseur de clavier dans le menu Saisie. 3 Appuyez sur les touches de votre clavier pour voir où elles se trouvent dans le Visualiseur de clavier. Appuyez sur Option, Maj et Commande + Option pour afficher les accents et les caractères spéciaux. 4 Pour insérer un caractère à l’endroit voulu de votre document, cliquez sur la touche représentant ce caractère dans le Visualiseur de clavier. Saisie des caractères spéciaux et des symboles La fenêtre Caractères Mac OS X vous permet d’insérer des caractères spéciaux tels que des symboles mathématiques, des lettres accentuées, des flèches et autres « dingbats », etc. Cette palette vous permet également de saisir des caractères japonais, de chinois traditionnel, de chinois simplifié, de coréen ainsi que d’autres langues. Pour insérer des caractères spéciaux ou des symboles : 1 Placez le point d’insertion à l’endroit où le caractère ou le symbole spécial doit apparaître. 2 Sélectionnez Édition > Caractères spéciaux pour ouvrir la fenêtre Caractères (ou sélectionnez Caractères dans le menu local Action situé dans l’angle inférieur gauche de la fenêtre Polices). 200 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 201 3 Utilisez le menu local Afficher, situé en haut de la fenêtre Caractères, pour choisir le type de caractères à afficher. Si le menu local ne s’affiche pas, cliquez sur le bouton dans le coin supérieur droit de la fenêtre afin d’afficher la partie supérieure de la fenêtre. Cliquez de nouveau sur ce bouton afin de masquer la partie supérieure de la fenêtre. 4 Cliquez sur un élément de la liste de gauche afin de voir les caractères disponibles dans chaque catégorie. 5 Double-cliquez sur le caractère ou le symbole de droite que vous souhaitez insérer dans votre feuille de calcul, ou sélectionnez le caractère et cliquez sur Insérer. Si le caractère n’apparaît pas dans votre feuille de calcul, c’est qu’il n’est peut-être pas reconnu par Numbers. Utilisation de guillemets courbes Les guillemets courbes sont des guillemets ouvrant et fermant qui sont incurvés ; le guillemet ouvrant est donc différent du guillemet fermant. Si vous n’utilisez pas de guillemets courbes, les guillemets sont droits, si bien que les guillemets ouvrants et fermants sont identiques. Guillemets courbes Guillemets droits Pour utiliser des guillemets courbes : m Sélectionnez Numbers > Préférences, cliquez sur Correction automatique, puis sélectionnez « Utiliser les guillemets courbes ». Utilisation des fonctionnalités typographiques avancées Certaines polices, comme Zapfino et Hoefler, possèdent des caractéristiques typographiques avancées qui vous permettent de créer différents effets. Si vous utilisez une telle police dans une zone de texte, vous pouvez modifier la plupart de ces effets via le sous-menu Police du menu Format. Par exemple, vous pouvez ajuster les éléments suivants :  Crénage : ajuste l’espacement entre les caractères.  Ligature : utilise ou évite les styles élaborés entre les lettres, au début ou à la fin des lignes combinant plusieurs caractères en un seul symbole graphique. Ligature non utilisée Ligature utiliséeDans le sous-menu Ligature, sélectionnez Réglage par défaut afin d’utiliser les réglages de ligature spécifiés dans la fenêtre Typographie pour la police que vous utilisez. Choisissez Aucune afin de désactiver les ligatures pour le texte sélectionné ou choisissez Toutes afin d’activer des ligatures supplémentaires pour le texte sélectionné. Des fonctions typographiques avancées sont disponibles dans la fenêtre Typographie. Pour ouvrir la fenêtre Typographie : 1 Cliquez sur Polices dans la barre d’outils. 2 Dans la fenêtre Polices, choisissez Typographie dans le menu local Action (dans l’angle inférieur gauche). Définition de l’alignement, de l’espacement et de la couleur du texte Les outils principaux de réglage des attributs de texte sont la barre des formats et l’Inspecteur du texte. Vous pouvez régler certains attributs d’alignement horizontal (comme le centrage ou l’alignement à gauche du texte) à l’aide du menu Format. Des commandes de couleur, d’espacement et d’alignement sont également disponibles dans la barre des formats lorsque du texte est sélectionné. Lorsque vous sélectionnez du texte dans une zone de texte, un commentaire ou une figure, vous pouvez définir la couleur du texte et de l’arrière-plan, l’alignement du texte et l’interligne. Changer de type de caractère, de style et de taille. Définir la couleur du texte. Mettre du texte en gras, en italique ou souligner du texte. Aligner le texte. Définir l’interligne Répartir du texte en colonnes. Lorsque vous utilisez du texte dans une cellule de tableau, vous pouvez utiliser la barre des formats pour aligner le texte horizontalement ou verticalement dans la cellule. Aligner le texte verticalement Aligner le texte horizontalement 202 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 203 La sous-fenêtre Texte de l’Inspecteur de Texte vous donne accès à des options d’alignement et d’espacement supplémentaires. Boutons d’alignement horizontal?: cliquez pour aligner le texte sélectionné à gauche, à droite, réparti à gauche et à droite ou placé au centre, ou bien pour utiliser un alignement de cellule spécial. Boutons d’alignement vertical?: cliquez dessus afin d’aligner le texte en haut, au centre ou en bas d’une zone de texte, d’une figure ou d’une cellule de tableau. Espacement de caractères et interligne: affinez l’espacement entre les caractères, les paragraphes et l’interligne pour le texte sélectionné. Faites glisser afin d’ajuster la quantité d’espace entre le texte et les bordures intérieures des zones de texte, des cellules de tableau et des figures. Cliquez ici afin de modifier la couleur du texte sélectionné. Le bouton Inspecteur du texte Pour savoir comment Aller à Aligner du texte « Alignement horizontal du texte » à la page 203 « Alignement vertical du texte » à la page 204 Régler l’espacement du texte « Définition des interlignes d’un texte » à la page 205 « Définition de l’espacement avant ou après des paragraphes » à la page 206 « Réglage de l’espace entre les caractères » à la page 206 Régler la couleur du texte « Modification de la couleur du texte et de l’arrière-plan » à la page 207 Alignement horizontal du texte Vous pouvez modifier l’alignement des paragraphes dans une colonne, une cellule de tableau, une zone de texte ou une figure afin d’aligner le texte du côté gauche ou droit, de le centrer ou de l’aligner à gauche et à droite (justifié). Utilisez les boutons Alignement de la barre des formats pour modifier rapidement l’alignement du texte dans votre feuille de calcul. Pour modifier l’alignement d’un texte, sélectionnez-le, puis cliquez sur les boutons Alignement dans la barre des formats. Pour aligner le texte à gauche ou à droite, pour le centrer ou le justifier à l’aide de l’Inspecteur du texte : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Texte. 3 Cliquez sur l’un des cinq boutons d’alignement horizontal situés à droite du cadre de couleurs. De gauche à droite, ces boutons entraînent les effets suivants. Alignement à gauche : Place chaque ligne de texte contre la marge gauche de l’objet. Centrer : Place le centre de chaque ligne de texte au centre de l’objet. Alignement à droite : Place chaque ligne de texte contre la marge droite de l’objet. Justification : Espace les caractères sur chaque ligne afin que les lignes de texte touchent à la fois la marge gauche et la marge droite de l’objet. Alignement automatique d’une cellule de tableau : Aligne le texte à gauche et aligne les nombres à droite dans les cellules de tableau. Les quatre premiers boutons d’alignement sont disponibles dans la barre des formats lorsque le texte est sélectionné. Le cinquième bouton d’alignement horizontal est également disponible dans la barre des formats lorsqu’une cellule de tableau est sélectionnée. Vous pouvez aussi aligner du texte horizontalement en choisissant Format > Texte et en sélectionnant Aligner à gauche, Au centre, Aligner à droite, Justifier ou Aligner automatiquement la cellule du tableau. Pour placer la première ligne d’un paragraphe en retrait ou apprendre à supprimer les retraits de paragraphe, consultez la rubrique « Création de retraits » à la page 210. Alignement vertical du texte Vous pouvez modifier l’alignement vertical des paragraphes dans une cellule de tableau, une zone de texte ou une figure, afin que le texte soit aligné sur le bord supérieur, sur le bord inférieur ou au centre. Pour aligner du texte en haut, au centre ou en bas d’une zone de texte, d’une cellule de tableau ou d’une figure : 1 Sélectionnez la zone de texte, la cellule de tableau ou la figure dont vous souhaitez modifier l’alignement. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Texte. 3 Cliquez sur l’un des trois boutons d’alignement vertical afin d’aligner le texte sur le bord supérieur, au centre ou sur le bord inférieur de la cellule de tableau, de la zone de texte ou de la figure. 204 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 205 Les boutons d’alignement vertical sont également disponibles dans la barre des formats lorsque vous utilisez une cellule de tableau. Définition des interlignes d’un texte Vous pouvez augmenter ou diminuer la distance entre les lignes du texte. Utilisez la commande Interligne de la barre des formats pour modifier rapidement la distance séparant les lignes du texte sélectionné. Pou régler l’interligne avant de commencer à taper, cliquez sur la commande Interligne dans la barre des formats, puis saisissez le texte. Cliquez pour modifier l’espace entre les lignes du texte. Pour régler l’interligne à l’aide de l’Inspecteur du texte : 1 Sélectionnez le texte à modifier. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Texte. 3 Déplacez le curseur Ligne vers la gauche pour réduire l’interligne et vers la droite pour l’augmenter. Pour spécifier une valeur d’interligne précise, tapez une valeur (en points) dans le champ Ligne ou cliquez sur les flèches vers le haut ou vers le bas en regard de ce champ. 4 Choisissez une option d’interligne dans le menu local Espacement lignes qui apparaît lorsque vous cliquez sur le texte situé en dessous du champ Ligne. Menu local Interligne Cliquez sur le texte en dessous du champ Ligne et choisissez une option d’espacement entre les lignes. Champ Ligne Pour spécifier l’interligne du texte d’un paragraphe, saisissez une valeur (ou cliquez sur les flèches). Espacement de ligne standard (Simple, Double, Multiple) : l’espacement entre les lignes est proportionnel à la taille de la police. Utilisez cette option lorsque la distance relative entre les hampes montantes (parties des lettres situées au-dessus du haut de la ligne) et les hampes descendantes (parties situées sous le bas de la ligne) doivent rester fixe. L’espacement simple définit un interligne simple et l’espacement double définit un interligne double. L’option Multiple vous permet de définir des valeurs d’interligne entre simple et double, ou supérieures à double.Au moins : La distance séparant les lignes n’est jamais inférieure à la valeur que vous définissez, mais elle peut être supérieure pour des polices plus grandes afin d’éviter que les lignes de texte ne se chevauchent. Utilisez cette option lorsque la distance entre les lignes doit rester fixe, mais le chevauchement n’est pas souhaitable si le texte s’agrandit. Exactement : la distance entre les lignes de base. Entre : la valeur définie accroît l’espace entre les lignes, et non leur hauteur. À l’inverse, l’interligne double augmente donc la hauteur de chaque ligne de deux fois. Définition de l’espacement avant ou après des paragraphes Vous pouvez augmenter ou diminuer l’espacement avant ou après les paragraphes. Utilisez la commande Interligne de la barre des formats pour modifier rapidement l’espace précédant ou suivant les paragraphes. Pour régler l’interligne précédant ou suivant les paragraphes, sélectionnez le texte, puis cliquez sur la commande Interligne dans la barre des formats. Pour ajuster la quantité d’espace avant ou après un paragraphe : 1 Sélectionnez les paragraphes à modifier. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Texte. 3 Faites glisser le curseur Avant le paragraphe ou Après le paragraphe. Vous pouvez également saisir une valeur spécifique (par exemple, 5 pt) dans les zones de texte. Si les valeurs des curseurs Avant le paragraphe et Après le paragraphe sont différentes pour des paragraphes adjacents, la valeur d’espacement la plus élevée est utilisée. Par exemple, si la valeur du curseur Avant le paragraphe du paragraphe actuel est de 12 points et que la valeur Après le paragraphe du paragraphe précédent est de 14 points, l’espace entre ces deux paragraphes sera de 14 points. L’espace avant un paragraphe n’apparaîtra pas si le paragraphe se trouve dans une zone de texte, une figure ou une cellule de tableau. Pour définir l’espacement autour du texte dans des zones de texte, des figures et des cellules de tableau, utilisez la commande Insérer une marge décrite à la rubrique « Modification de la marge intérieure du texte dans des objets » à la page 210. Réglage de l’espace entre les caractères Vous pouvez augmenter ou diminuer l’espace entre les caractères. Pour ajuster l’écart entre des caractères : 1 Sélectionnez le texte que vous souhaitez modifier, ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez saisir le nouveau texte. 206 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 207 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Texte. 3 Faites glisser le curseur Caractère ou spécifiez un nouveau pourcentage dans le champ Caractère. Vous pouvez également régler l’espacement entre des caractères sélectionnés en choisissant Format > Police > Crénage ainsi qu’une option du sous-menu. Modification de la couleur du texte et de l’arrière-plan Vous pouvez modifier la couleur du texte au moyen de la barre des formats, de l’inspecteur du texte et de la fenêtre Polices. Les modifications apportées au moyen de ces outils remplaceront les modifications effectuées avec d’autres outils. Voici différentes façons de mettre en évidence du texte au moyen de couleurs : m Pour modifier la couleur du texte sélectionné, cliquez sur le cadre de couleurs Couleur du texte dans la barre des formats. Dans le tableau des couleurs qui apparaît, sélectionnez une couleur en cliquant dessus ou cliquez sur Afficher les couleurs pour ouvrir la fenêtre Couleurs et disposer d’options supplémentaires. m Vous pouvez également modifier la couleur du texte sélectionné au moyen de l’Inspecteur du texte. Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, cliquez sur Texte, puis cliquez sur le cadre de couleurs. La fenêtre Couleurs apparaît. Consultez la rubrique « La fenêtre Couleurs » à la page 26 pour plus d’instructions. m Pour ajouter une couleur derrière un paragraphe, cliquez sur Polices dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Couleur du document dans la fenêtre Polices (le quatrième bouton en partant de la gauche), puis sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs.Définition de taquets de tabulation afin d’aligner le texte Vous pouvez aligner du texte sur des points précis en définissant des taquets de tabulation. Lorsque vous appuyez sur la touche de tabulation (ou simultanément sur la touche Option et sur la touche de tabulation si vous travaillez dans une cellule de tableau), le point d’insertion (et tout le texte situé à sa droite) se déplace vers le taquet de tabulation suivant et le texte que vous saisissez commence à ce point. Vous pouvez utiliser les symboles de la règle horizontale ou l’Inspecteur du texte pour gérer les taquets de tabulation. Pour savoir comment Aller à Ajouter un nouveau taquet de tabulation « Définition d’un nouveau taquet de tabulation » à la page 208 Modifier l’emplacement et le type de taquets de tabulation « Modification d’un taquet de tabulation » à la page 209 Supprimer un taquet de tabulation « Suppression d’un taquet de tabulation » à la page 209 Régler les préférences de règles « Modification des réglages des règles » à la page 209 Définition d’un nouveau taquet de tabulation Vous pouvez utiliser la règle horizontale pour ajouter un nouveau taquet de tabulation. Si la règle horizontale est masquée, cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Afficher les règles. Pour en savoir plus sur la définition de vos préférences de règles, consultez la rubrique « Modification des réglages des règles » à la page 209. Des symboles de tabulations bleus apparaissent sur la règle horizontale lorsque vous sélectionnez du texte avec des tabulations. Tabulation décimale Tabulation à droite Tabulation centrale Tabulation à gauche Pour créer un nouveau taquet : m Pour créer une nouvelle tabulation, cliquez sur la règle horizontale afin de placer un symbole de tabulation à l’endroit où vous souhaitez définir le taquet de tabulation, puis cliquez sur le symbole de tabulation tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée. Choisissez une option d’alignement dans le menu contextuel. Choisissez parmi ces types de tabulation. Tabulation de gauche : aligne le bord gauche du texte avec le taquet. Tabulation centrale : place le centre du texte sur le taquet. 208 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 209 Tabulation de droite : aligne le bord droit du texte avec le taquet. Tabulation décimale : dans le cas des nombres, aligne le séparateur décimal (comme la virgule ou le point) avec le taquet de tabulation. Vous pouvez également double-cliquer de manière répétée sur le symbole de tabulation dans la règle jusqu’à ce que le type de tabulation souhaité apparaisse. Modification d’un taquet de tabulation Modifiez l’emplacement et le type de taquets de tabulation à l’aide de la règle horizontale. Si la règle horizontale est masquée, cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Afficher les règles. Pour en savoir plus sur la définition de vos préférences de règles, consultez la rubrique « Modification des réglages des règles » à la page 209. Voici différentes façons de modifier les taquets de tabulation : m Pour déplacer un taquet de tabulation, faites glisser son symbole bleu le long de la règle horizontale. m Pour modifier le type de tabulation, cliquez sur le symbole de tabulation dans la règle horizontale en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez une option dans le menu contextuel. Vous pouvez également double-cliquer de manière répétée sur le symbole de tabulation dans la règle jusqu’à ce que le type de tabulation souhaité apparaisse. Suppression d’un taquet de tabulation Vous pouvez supprimer rapidement un taquet de tabulation à l’aide de la règle horizontale. Si la règle horizontale est masquée, cliquez sur Afficher dans la barre d’outils et choisissez Afficher les règles. Pour en savoir plus sur la définition de vos préférences de règles, consultez la rubrique « Modification des réglages des règles » à la page 209. Pour supprimer un taquet de tabulation : m Faites glisser la tabulation en dehors de la règle horizontale. Modification des réglages des règles Pour modifier les réglages des règles : m Sélectionnez Numbers > Préférences, puis utilisez le menu local « Unités de la règle » pour définir les unités de mesure des règles. Les nouveaux réglages de règles s’appliquent à toutes les feuilles de calcul affichées dans Numbers jusqu’à ce que vous modifiiez ces réglages à nouveau.Création de retraits Vous pouvez modifier les dimensions de l’espace situé entre le texte et la bordure intérieure d’une zone de texte, d’une figure ou d’une cellule de tableau. Pour savoir comment Aller à Modifier l’indentation « Création de retraits pour les paragraphes » à la page 210 Modifier l’espace entre le texte et la bordure intérieure des objets « Modification de la marge intérieure du texte dans des objets » à la page 210 Création de retraits pour les paragraphes Vous devez utiliser la règle horizontale pour définir des retraits de paragraphe. Retrait de première ligne Retrait de gauche Retrait de droite Voici différentes façons de définir des retraits : m Pour changer le retrait de droite, faites glisser le symbole de retrait de droite (triangle bleu pointant vers le bas dans la partie droite de la règle horizontale) jusqu’au point où le bord droit du paragraphe doit se terminer. m Pour changer le retrait de gauche, faites glisser son symbole (triangle bleu pointant vers le bas dans la partie gauche de la règle) jusqu’au point où le bord gauche du paragraphe doit commencer. m Pour changer la marge gauche indépendamment du retrait gauche, maintenez la touche Option enfoncée lorsque vous faites glisser la souris. m Pour modifier le retrait de la première ligne, faites glisser le retrait de première ligne (rectangle bleu) jusqu’à l’endroit souhaité pour le début de la première ligne de chaque paragraphe. Si vous souhaitez que la première ligne demeure alignée sur la marge gauche, veillez à aligner le rectangle sur le symbole de retrait gauche. m Pour créer un retrait négatif de première ligne, faites glisser le rectangle à gauche du symbole de retrait gauche. Modification de la marge intérieure du texte dans des objets Vous pouvez modifier l’espace entre le texte et la bordure intérieure d’une zone de texte, d’une figure ou d’une cellule de tableau. Cette mesure s’appelle la marge intérieure. La quantité d’espace que vous indiquez est appliquée de manière uniforme autour du texte de chaque côté. 210 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 211 Définition de l’espace entre le texte et la bordure intérieure de son objet : 1 Si l’objet ne comporte pas de point d’insertion, sélectionnez l’objet. (Si le point d’insertion se trouve à l’intérieur de l’objet, appuyez sur Commande + Retour pour quitter le mode d’édition et sélectionnez l’objet.) 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Texte. 3 Faites glisser le curseur Marge intérieure vers la droite afin d’augmenter l’espace entre le texte et la bordure intérieure de l’objet, ou tapez un nombre dans la zone Marge intérieure et appuyez sur Retour. Vous pouvez aussi cliquer sur les flèches pour augmenter ou réduire l’espace. Spécifiez la quantité d’espace souhaitée autour du texte dans une zone de texte, une figure ou une cellule de tableau. Création de listes Numbers propose des styles de puces et de numérotations prédéfinis pour créer des listes simples ou ordonnées. Les listes à puces et les listes numérotées sont des listes simples qui ne comportent pas de hiérarchies d’informations imbriquées comme celles que l’on peut voir dans les listes ordonnées (structures). Pour savoir comment Aller à Créer des listes automatiquement en fonction de ce que vous tapez « Génération automatique de listes » à la page 211 Utiliser l’Inspecteur du texte pour formater des listes à puces « Formatage des listes à puces » à la page 212 Utiliser l’Inspecteur du texte pour formater des listes numérotées « Formatage des listes numérotées » à la page 214 Utilisez l’Inspecteur du texte pour ajouter et formater des listes ordonnées (structurées). « Formatage des listes ordonnées » à la page 215 Génération automatique de listes Lorsque vous utilisez la création de listes automatique, Numbers formate automatiquement une liste en fonction de ce que vous tapez. Pour utiliser cette fonctionnalité, choisissez tout d’abord Numbers > Préférences, cliquez sur Correction automatique et vérifiez que l’option « Détecter automatiquement les listes » est sélectionnée. Pour créer une liste automatiquement : 1 Placez le point d’insertion où vous souhaitez que la liste commence.2 Procédez de l’une des manières suivantes pour créer une liste :  Pour créer une liste à puces, appuyez sur les touches Option + 8 pour saisir une puce (•), un astérisque (*) ou un tiret (-). Saisissez ensuite un espace suivi par du texte, puis appuyez sur la touche Retour. Pour savoir comment formater votre liste à puces, consultez la rubrique « Formatage des listes à puces » à la page 212.  Pour créer une liste dont les symboles sont des numéros, des lettres ou des chiffres romains, tapez le numéro, la lettre ou le chiffre romain, un point, un espace, puis du texte. Appuyez ensuite sur la touche Retour. Pour apprendre à formater votre liste numérotée ou ordonnée, consultez les rubriques « Formatage des listes numérotées » à la page 214 et « Formatage des listes ordonnées » à la page 215. 3 Continuez d’établir votre liste en procédant de l’une des manières suivantes :  Pour ajouter un nouvel élément au niveau de retrait actuel, appuyez sur Retour.  Pour transférer un élément de liste au niveau de retrait inférieur suivant, appuyez sur la touche Tab. Pour transférer un élément de liste au niveau de retrait supérieur suivant, appuyez sur les touches Maj + Tab. 4 Pour terminer votre liste, appuyez deux fois sur la touche Retour ou appuyez sur la touche Retour, puis sur la touche Suppr. Remarque : Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour au lieu d’appuyer sur la touche Retour. Formatage des listes à puces Si la création de listes automatique vous permet de créer des listes à puces simples, l’Inspecteur du texte propose toutefois de nombreuses options de formatage des listes à puces. Consultez la rubrique « Génération automatique de listes » à la page 211 pour en savoir plus sur la création automatique d’une liste. Pour ajouter une liste à puces et la formater à l’aide de l’Inspecteur du texte : 1 Placez le point d’insertion où vous souhaitez que la liste commence. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur du texte, puis cliquez sur Puces. 3 Choisissez un style de puces dans le menu local Puces et numérotation. Pour utiliser un caractère tapé comme puce, choisissez Puces de texte, puis sélectionnez le caractère dans la liste ou tapez un nouveau caractère dans le champ. Pour utiliser l’une des puces d’image fournies avec Numbers, sélectionnez Puces d’image, puis choisissez une image dans la liste déroulante. Pour utiliser votre propre image comme puce, choisissez Image personnalisée, puis choisissez une image dans la boîte de dialogue qui s’affiche. 212 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 213 4 Pour modifier la taille d’une puce d’image, spécifiez un pourcentage de la taille de l’image d’origine dans le champ Taille. Vous pouvez également cocher la case Adapter au texte et spécifier un pourcentage de taille de texte ; cette option conserve le rapport de taille image/texte des puces, même si vous modifiez ultérieurement la taille de la police du texte. 5 Pour régler l’espace entre les puces et la marge gauche, utilisez le champ Retrait des puces. Pour régler l’espace entre les puces et le texte, utilisez le champ Retrait du texte. 6 Pour placer les puces plus haut ou plus bas par rapport au texte dans une zone de texte ou une figure, utilisez le champ Aligner. 7 Pour ajouter des éléments à puces à votre liste et définir des retraits, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour ajouter un nouvel élément au niveau de retrait actuel, appuyez sur Retour. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour.  Pour créer un paragraphe dissocié de la liste dans une rubrique, appuyez sur Retour tout en maintenant la touche Maj enfoncée. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Contrôle + Retour.  Pour ajouter une nouvelle rubrique au niveau de retrait inférieur suivant, appuyez sur la touche de tabulation. Pour ajouter une nouvelle rubrique au niveau de retrait supérieur suivant, appuyez simultanément sur la touche Maj et sur la touche de tabulation. Vous pouvez également cliquer sur une puce et maintenir le bouton de la souris enfoncé, puis la faire glisser à droite, à gauche, en bas à droite ou encore en bas à gauche. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, utilisez les commandes Niveau de retrait dans la sous-fenêtre Puces de l’Inspecteur du texte pour modifier le niveau des entrées.  Pour retrouver le texte normal à la fin de votre liste, appuyez sur Retour, puis choisissez Pas de puces dans le menu local Puces et numérotation. Vous pouvez également régler le niveau de retrait. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour au lieu d’appuyer sur la touche Retour.Formatage des listes numérotées Si la création de listes automatique vous permet de créer des listes numérotées simples, l’Inspecteur du texte propose toutefois de nombreuses options de formatage des listes numérotées. Consultez la rubrique « Génération automatique de listes » à la page 211 pour en savoir plus sur la création automatique d’une liste. Pour ajouter et mettre en forme une liste numérotée : 1 Placez le point d’insertion où vous souhaitez que la liste commence. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur du texte, puis cliquez sur Puces. 3 Choisissez Numbers dans le menu local Puces et numérotation, puis choisissez le style de numérotation souhaité dans le menu local juste en dessous. 4 Pour régler l’espace entre les numéros et la marge gauche, utilisez le champ Retrait des numéros. Pour régler l’espace entre les numéros et le texte, utilisez le champ Retrait du texte. 5 Pour ajouter des éléments à votre liste et définir des retraits, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour ajouter un nouvel élément au niveau de retrait actuel, appuyez sur Retour. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour.  Pour créer un paragraphe non numéroté dans une rubrique, appuyez sur Retour tout en maintenant la touche Maj enfoncée. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Contrôle + Retour.  Pour ajouter une nouvelle rubrique au niveau de retrait inférieur suivant, appuyez sur la touche de tabulation. Pour ajouter une nouvelle rubrique au niveau de retrait supérieur suivant, appuyez simultanément sur la touche Maj et sur la touche de tabulation. Vous pouvez également cliquer et maintenir enfoncé un nombre, puis le faire glisser à droite, à gauche, en bas à droite ou encore en bas à gauche. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, utilisez les commandes Niveau de retrait dans la sous-fenêtre Puces de l’Inspecteur du texte pour modifier le niveau des entrées.  Pour retrouver le texte normal à la fin de votre liste, appuyez sur Retour, puis choisissez Pas de puces dans le menu local Puces et numérotation. Vous pouvez également régler le niveau de retrait. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour au lieu d’appuyer sur la touche Retour. 214 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 215  Pour ajouter un paragraphe existant à une liste numérotée, cliquez sur le paragraphe, choisissez un style de numérotation et cliquez sur « Continuer à partir de la précédente ».  Pour commencer une nouvelle séquence numérotée dans une liste, cliquez sur « Démarrer à » et spécifiez le numéro de départ de la séquence. Si vous voulez doter les éléments de votre liste de sous-rubriques étiquetées (comme dans une liste structurée), utilisez une liste ordonnée plutôt qu’une liste numérotée. Formatage des listes ordonnées Les listes ordonnées proposent différents styles de numérotation pour chaque niveau de retrait, ce qui vous permet de créer une hiérarchie d’informations. Par exemple :  Vous pouvez créer une liste en utilisant une séquence de numérotation au fur et à mesure que vous progressez des niveaux supérieurs jusqu’aux niveaux inférieurs : I, A, 1, a), (1), (a), i), (1) et (a).  Vous pouvez créer un style de liste juridique qui ajoute un numéro ou une lettre supplémentaire à chaque niveau inférieur : 1, 1.1, 1.1.1, etc. Pour ajouter une liste ordonnée et la formater : 1 Placez le point d’insertion où vous souhaitez que la liste commence. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur du texte, puis cliquez sur Puces. 3 Pour créer une liste de style légal, choisissez Numérotation progressive dans le menu local Puces et numérotation. Sinon, choisissez Numbers à la place. 4 Choisissez un style de numérotation dans le menu local qui se situe juste en dessous. 5 Pour régler l’espace entre les numéros et la marge gauche, utilisez le champ Retrait des numéros. Pour régler l’espace entre les numéros et le texte, utilisez le champ Retrait du texte. 6 Pour ajouter des éléments à votre liste et définir des retraits, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour ajouter un nouvel élément au niveau de retrait actuel, appuyez sur Retour. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour.  Pour créer un paragraphe non numéroté dans une rubrique, appuyez sur Retour tout en maintenant la touche Maj enfoncée. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Contrôle + Retour. Pour ajouter une nouvelle rubrique au niveau de retrait inférieur suivant, appuyez sur la touche de tabulation. Pour ajouter une nouvelle rubrique au niveau de retrait supérieur suivant, appuyez simultanément sur la touche Maj et sur la touche de tabulation. Pour naviguer parmi les niveaux, vous pouvez également cliquer et maintenir enfoncé un numéro, puis le faire glisser à droite, à gauche, en bas à droite ou encore en bas à gauche. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, utilisez les commandes Niveau de retrait dans la sous-fenêtre Puces de l’Inspecteur du texte pour modifier le niveau des entrées.  Pour retrouver le texte normal à la fin de votre liste, appuyez sur Retour, puis choisissez Pas de puces dans le menu local Puces et numérotation. Vous pouvez également régler le niveau de retrait. Si vous vous trouvez dans une cellule de tableau et si l’option « La touche Retour déplace sur la cellule suivante » est sélectionnée dans l’Inspecteur des tableaux, appuyez sur Option + Retour au lieu d’appuyer sur la touche Retour.  Pour ajouter un paragraphe existant à une liste numérotée, cliquez sur le paragraphe, choisissez un style de numérotation, puis cliquez sur « Continuer à partir de la précédente ».  Pour commencer une nouvelle séquence numérotée dans une liste, cliquez sur « Démarrer à » et spécifiez le numéro de départ de la séquence. Utilisation de zones de texte, de figures et d’autres effets pour faire ressortir le texte Pour savoir comment Aller à Ajouter des zones de texte « Ajout de zones de texte » à la page 216 Mettre du texte en évidence au moyen de couleurs « Modification de la couleur du texte et de l’arrière-plan » à la page 207 Créer des colonnes de texte « Présentation du texte en colonnes » à la page 217 Placer du texte dans une figure « Ajout de texte dans une figure » à la page 218 Ajout de zones de texte Vous pouvez ajouter une zone de texte à une feuille et la placer où vous le souhaitez en la faisant glisser. Pour créer une zone de texte : 1 Cliquez sur Zone de texte dans la barre d’outils (ou choisissez Insérer > Zone de texte). 2 Dans la zone qui s’affiche, double-cliquez sur le texte et saisissez votre texte. 216 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 217 Automatiquement, les zones de texte s’étendent ou se réduisent pour s’adapter à la longueur du texte. 3 Lorsque vous avez saisi le texte, cliquez à l’extérieur de la zone de texte. Vous pouvez également appuyer simultanément sur les touches Commande et Retour pour arrêter les modifications et sélectionner la zone de texte. 4 Faites glisser les poignées de sélection dans la zone de texte pour modifier sa largeur. 5 Positionnez la zone de texte sur la feuille en la faisant glisser. Il n’est pas possible d’agrandir une zone de texte en la faisant glisser vers le haut ou vers le bas. Vous pouvez cependant forcer l’allongement de la zone dans le sens vertical en faisant glisser les poignées de sélection vers l’intérieur pour qu’elle soit plus étroite. Vous pouvez également tracer une zone de texte. Cliquez sur Zone de texte dans la barre d’outils tout en maintenant la touche Option enfoncée, puis faites glisser le pointeur sur la fenêtre de la feuille de calcul pour créer une zone de texte de la taille souhaitée. Présentation du texte en colonnes Vous pouvez organiser le texte d’une zone de texte ou d’une figure rectangulaire en colonnes. Lorsque le texte a rempli une colonne, il s’étend dans la colonne suivante. Utilisez le menu contextuel Colonnes dans la barre des formats pour répartir rapidement du texte en colonnes. Pour bénéficier d’options supplémentaires, utilisez l’Inspecteur du texte. Pour créer et mettre en forme des colonnes à l’aide de l’Inspecteur de texte : 1 Sélectionnez la zone de texte ou la forme rectangulaire dont vous souhaitez diviser le texte en colonnes. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur du texte, puis cliquez sur Colonnes. 3 Pour indiquer le nombre de colonnes souhaité, utilisez le champ Colonnes. 4 Pour utiliser des colonnes de même largeur, sélectionnez « Largeur de colonne identique ».Pour configurer des colonnes de largeur différente, désactivez la case « Largeur de colonne identique », double-cliquez sur une valeur de colonne et saisissez une nouvelle largeur. 5 Pour modifier l’espace entre colonnes, double-cliquez sur une valeur de petit fond et modifiez-la. Ajout de texte dans une figure Toutes les figures, à l’exception des lignes, peuvent contenir du texte. Pour ajouter du texte à une figure : 1 Placez une figure à l’emplacement souhaité sur la feuille. Pour en savoir plus sur l’ajout de figures, consultez les rubriques « Ajout d’une figure prédéfinie » à la page 236 et « Ajout d’une figure personnalisée » à la page 236. 2 Double-cliquez sur la figure et tapez le texte souhaité. L’indicateur de découpage indique que le texte s’étend au-delà des bordures d’une forme. 3 Pour redimensionner la figure, sélectionnez-la et faites glisser les poignées de sélection. Si le point d’insertion se trouve à l’intérieur de la figure, appuyez sur Commande + Retour afin de quitter le mode édition de texte et sélectionnez la figure. Vous pouvez mettre en forme du texte dans une figure. Vous avez également la possibilité de faire pivoter une figure tout en conservant le texte dans sa position horizontale. Après avoir fait pivoter la figure, sélectionnez Format > Figure > « Réinitialiser les poignées de l’objet et du texte ». 4 Pour ajouter du texte à une figure qui fait partie d’un groupe, double-cliquez sur la zone de texte de n’importe quelle figure du groupe. Si vous redimensionnez le groupe, tout ce qui le compose est également redimensionné, à l’exception du texte. Bien évidemment, vous avez toujours la possibilité de sélectionner le texte et de changer sa taille de police. Consultez la rubrique « Regroupement et dissociation d’objets » à la page 255pour obtenir des détails sur le regroupement d’objets. Utilisation de liens hypertextes Les liens hypertextes sont utilisés dans les feuilles de calcul destinées à être affichées à l’écran sous forme de fichiers HTML ou de feuilles de calcul Numbers. Vous pouvez ajouter des liens hypertextes permettant d’ouvrir un message électronique ou une page web sur Internet. 218 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 219 Pour savoir comment Aller à Utiliser un lien hypertexte de page web pour accéder à un navigateur web « Lien vers une page web » à la page 219 Établir un lien vers un nouveau message électronique dont l’objet et le destinataire ont déjà été spécifiés « Lien vers un message électronique préadressé » à la page 219 Modifier le texte d’un lien existant « Modification du texte d’un lien hypertexte » à la page 220 Lien vers une page web Vous pouvez ajouter un lien hypertexte qui ouvre une page web dans votre navigateur web par défaut. Pour ajouter un lien hypertexte qui ouvre une page web : 1 Sélectionnez le texte que vous souhaitez convertir en lien. Si vous utilisez du texte qui commence par « www » ou « http », le texte se transforme automatiquement en lien hypertexte. Pour désactiver cette fonctionnalité, sélectionnez Numbers > Préférences, cliquez sur Correction automatique et désactivez « Détecter automatiquement les adresses électroniques et celles de pages web ». Ce réglage est propre à l’ordinateur : si la feuille de calcul est ouverte sur un autre ordinateur réglé différemment, le réglage de cet autre ordinateur est utilisé. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des liens, puis sélectionnez « Activer comme lien ». 3 Choisissez Page Web dans le menu local Lier vers. 4 Tapez l’adresse de la page web dans le champ URL. Bouton Inspecteur de lien hypertexte Tapez l’URL vers laquelle le lien doit renvoyer. L’option désactive tous les liens afin de pouvoir les modifier facilement. Vous pouvez également créer rapidement un lien hypertexte au moyen du menu Insérer. Placez un point d’insertion à l’emplacement souhaité dans votre feuille de calcul, puis sélectionnez Insérer > Lien hypertexte > Page web. Un lien est ajouté à votre feuille de calcul et l’Inspecteur des liens s’ouvre. Tapez l’adresse de la page web dans le champ URL. Lien vers un message électronique préadressé Vous pouvez ajouter un lien hypertexte sur lequel vous pouvez cliquer pour créer un message électronique préadressé dans votre application de messagerie par défaut.Pour ajouter un lien hypertexte vers un message électronique : 1 Sélectionnez le texte que vous souhaitez convertir en lien. Si vous ajoutez une adresse électronique dans une feuille de calcul, le texte se transforme automatiquement en lien hypertexte. Pour désactiver cette fonctionnalité, sélectionnez Numbers > Préférences, cliquez sur Correction automatique, puis désactivez « Détecter automatiquement les adresses électroniques et celles de pages web ». Ce réglage est propre à l’ordinateur : si la feuille de calcul est modifiée sur un autre ordinateur réglé différemment, le réglage de cet autre ordinateur est utilisé. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des liens, puis sélectionnez « Activer comme lien ». 3 Choisissez Message électronique dans le menu local Lier vers. 4 Tapez l’adresse électronique du destinataire dans le champ À. 5 Vous pouvez également spécifier l’objet du message dans le champ Objet. Tapez l’adresse électronique du destinataire du message. Tapez l’objet du message. Vous pouvez également créer rapidement un lien hypertexte au moyen du menu Insérer. Placez un point d’insertion à l’emplacement souhaité dans votre feuille de calcul, puis sélectionnez Insérer > Lien hypertexte > Message électronique. Un lien est ajouté à votre feuille de calcul et l’Inspecteur des liens s’ouvre. Tapez l’adresse électronique dans le champ À. Modification du texte d’un lien hypertexte Vous pouvez modifier le texte d’un lien hypertexte de différentes manières. Voici différentes façons de modifier le texte d’un lien hypertexte : m Désactivez les liens hypertextes afin qu’ils puissent être modifiés sans désactiver le lien. Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des liens, sélectionnez « Désactiver tous les liens », modifiez le texte, puis réactivez le lien. m Cliquez à côté du texte du lien, puis utilisez les touches de direction pour déplacer le point d’insertion dans le texte 220 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 221 Insertion de numéros de page et d’autres valeurs variables Vous pouvez insérer des valeurs comme les numéros de page, le nombre de pages, le nom de fichier, la date et l’heure dans une feuille de calcul en utilisant des champs de texte formatés automatiquement mis à jour par Numbers lorsque les informations correspondantes sont modifiées. Ces valeurs sont le plus souvent insérées dans les entêtes et les bas de page (reportez-vous à la rubrique « Ajout d’en-têtes et de bas de page à une feuille » à la page 49), mais vous pouvez aussi insérer des champs de texte mis en forme à n’importe quel endroit de votre feuille de calcul. Voici différentes façons d’insérer des champs de texte mis en forme : m Pour ajouter des numéros de page, placez le point d’insertion à l’endroit où le numéro de page doit apparaître, puis cliquez sur Insertion > Numéro de page. Pour changer la mise en forme des numéros de page, cliquez sur un numéro de page tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez un nouveau format de numéro. m Pour ajouter le nombre total de pages, placez le point d’insertion à l’endroit où le nombre total de pages doit apparaître, puis cliquez sur Insertion > Nombre de pages. Pour inclure le nombre total de pages à chaque numéro de page (comme « 2 sur 10 », par exemple), ajoutez un numéro de page , tapez « sur », puis choisissez Insertion > Nombre de pages. Pour changer la mise en forme des numéros de page, cliquez sur un numéro de page tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, puis choisissez un autre format de numéro. m Pour ajouter et formater la date et l’heure, placez le point d’insertion à l’endroit où vous souhaitez que les valeurs apparaissent, puis sélectionnez Insérer > Date et heure. Pour changer le format de date et d’heure, cliquez sur la valeur de date et d’heure tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée, sélectionnez « Modifier la date et l’heure », puis choisissez un format de date et d’heure dans le menu local. Pour que la feuille de calcul affiche toujours l’heure et la date du jour, sélectionnez « Automatiquement actualiser à l’ouverture ». m Pour ajouter le nom de fichier de la feuille de calcul, placez le point d’insertion à l’endroit où vous souhaitez que le nom de fichier apparaisse, puis sélectionnez Insérer > Nom du fichier. Pour afficher le chemin d’accès au répertoire du fichier, double-cliquez sur le nom du fichier, puis sélectionnez « Afficher le chemin du répertoire ». Pour afficher l’extension du fichier, double-cliquez sur le nom du fichier et sélectionnez « Toujours afficher l’extension du fichier ».Remplacement automatique de texte Numbers peut être configuré pour reconnaître et remplacer certains termes non souhaités par des termes corrects. Par exemple, si vous tapez l’article mal orthographié « dse », Numbers peut le remplacer automatiquement par « des ». Pour configurer la fonction de substitution automatique de texte : 1 Sélectionnez Numbers > Préférences. 2 Cliquez sur Correction automatique et définissez les réglages comme vous le souhaitez. Pour convertir automatiquement les guillemets droits simples ou doubles en guillemets courbes afin que les guillemets ouvrants et fermants soient différents, sélectionnez « Utiliser les guillemets courbes ». Pour être sûr que le premier mot d’une phrase commence bien par une majuscule, cochez « Corriger les majuscules ». Pour convertir automatiquement les lettres des termes « 1er », « 2e », « 3e », etc. en exposants, sélectionnez « Suffixes numériques en exposant ». Pour configurer Numbers afin qu’il reconnaisse automatiquement les adresses électroniques ou les URL, sélectionnez « Détecter automatiquement les adresses électroniques et celles de pages web ». Les URL et les adresses électroniques saisies se changent alors automatiquement en liens pour Mail ou Safari. Pour utiliser la génération automatique de liste, sélectionnez « Détecter automatiquement les listes ». Pour remplacer automatiquement les mots mal orthographiés, sous réserve qu’une seule option soit présente dans le dictionnaire, sélectionnez « Utiliser automatiquement les suggestions du correcteur orthographique ». Pour remplacer un ou plusieurs caractères par d’autres, cochez « Substitution de texte et de symbole ». Utilisez ensuite les rangs du tableau pour définir et activer les substitutions comme vous le souhaitez. Par exemple, si vous tapez le symbole du copyright sous la forme (c), vous pouvez configurer Numbers afin qu’il le convertisse automatiquement en ©, en cochant la case appropriée dans la colonne Activé. Pour ajouter un rang au tableau et définir l’élément de substitution, cliquez sur le bouton d’ajout (+). Pour supprimer un éléments sélectionné, cliquez sur le bouton de suppression (-). Une fois les réglages de substitution définis, ils s’appliquent à tout texte modifié ou ajouté dans toutes les feuilles de calcul Numbers. Insertion d’un espace insécable Vous pouvez insérer un espace insécable entre des mots pour vous assurer qu’ils apparaîtront toujours sur la même ligne de texte. 222 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 223 Pour insérer un espace insécable : m Appuyez sur la barre d’espace tout en maintenant la touche Option enfoncée. Vérification des mots mal orthographiés Vous pouvez configurer le correcteur orthographique afin qu’il indique les erreurs lors de la saisie, ou vous pouvez à tout moment vérifier l’ensemble de la feuille de calcul ou du texte sélectionné. Les mots mal orthographiés sont soulignés en pointillés rouges. Voici différentes manières de trouver les mots mal orthographiés : m Pour vérifier l’orthographe en cours de saisie, choisissez Édition > Orthographe > « Vérifier l’orthographe lors de la frappe ». Pour désactiver la vérification orthographique en cours de saisie, cliquez sur Édition> Orthographe Vérifier l’orthographe lors de la frappe, puis désactivez cette option (assurez-vous que la coche n’apparaît plus en regard de la commande). m Pour vérifier l’orthographe depuis le point d’insertion jusqu’à la fin de la feuille de calcul, cliquez là où vous désirez placer le point d’insertion, puis choisissez Édition > Orthographe > Vérifier l’orthographe. Pour limiter la vérification orthographique à une portion particulière de la feuille de calcul, sélectionnez le texte que vous souhaitez vérifier avant de sélectionner la commande. Le premier mot mal orthographié est mis en surbrillance. Vous pouvez le corriger ou sélectionner à nouveau la même commande pour continuer la vérification de la feuille de calcul. Pour parcourir le texte plus rapidement, appuyez sur Commande + point-virgule (;) afin de poursuivre la vérification de la feuille de calcul. m Pour vérifier l’orthographe et obtenir des suggestions de correction, choisissez Édition > Orthographe > Orthographe. La fenêtre Orthographe s’ouvre ; vous pouvez l’utiliser comme indiqué à la rubrique « Utilisation des suggestions de correction orthographique » à la page 223. Pour accepter automatiquement les suggestions orthographiques, choisissez Pages > Préférences, cliquez sur Correction automatique, puis sélectionnez « Utiliser automatiquement les suggestions du correcteur orthographique ». Utilisation des suggestions de correction orthographique Utilisez la fenêtre Orthographe pour trouver des suggestions d’orthographe. Pour utiliser les suggestions de correction orthographique : 1 Choisissez Édition > Orthographe > Orthographe. La fenêtre Orthographe s’ouvre et le premier mot mal orthographié est mis en surbrillance. 2 À chaque langue correspond un dictionnaire différent. Pour vous assurer que la langue correcte est sélectionnée, sélectionnez le texte à traiter, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Texte, puis cliquez sur Plus. Sélectionnez une langue dans le menu local Langue. 3 Pour remplacer le mot mal orthographié dans le texte, double-cliquez dessus ou sur l’orthographe correcte dans la liste des propositions. 4 Si le mot correct n’apparaît pas dans la liste des propositions, mais que vous connaissez l’orthographe correcte, sélectionnez le mot mal orthographié dans la fenêtre Orthographe, tapez le mot correct, puis cliquez sur Corriger. 5 Si le mot est bien orthographié et que vous souhaitez le laisser tel quel, cliquez sur Ignorer ou sur Mémoriser l’orthographe. Cliquez sur Mémoriser l’orthographe si vous utilisez souvent le terme et que vous souhaitez l’ajouter au dictionnaire. Si avez mémorisé un terme et que vous souhaitez annuler l’opération, procédez de l’une des manières suivantes :  Sous Mac OS X 10.4, saisissez le terme en question dans le champ situé en-dessous de la liste de propositions, puis cliquez sur Oublier.  Sous Mac OS X 10.5, cliquez en maintenant la touche Contrôle enfoncée et choisissez Oublier l’orthographe dans le menu local. 6 Sous Mac OS X 10.4, si aucune autre suggestion n’apparaît dans la liste des propositions, sélectionnez le mot mal orthographié dans la fenêtre Orthographe, puis essayez une autre orthographe. Cliquez sur Propositions pour que de nouvelles suggestions apparaissent dans la liste de propositions. 7 Cliquez sur Rechercher le suivant et répétez les étapes 2 à 6 jusqu’à ce que vous ne trouviez plus aucune faute d’orthographe. Vous pouvez également maintenir la touche Contrôle enfoncée et cliquer sur un mot mal orthographié. Dans le menu local, vous pouvez choisir une autre orthographe, cliquer sur Mémoriser l’orthographe ou sur Ignorer. Recherche et remplacement de texte Vous pouvez rechercher chaque occurrence d’un mot ou d’une phrase dans votre feuille de calcul et la remplacer, si vous le souhaitez, par un mot ou une phrase différents. Pour savoir comment rechercher et remplacer des éléments de formules, consultez la rubrique « Recherche et remplacement d’éléments de formule » à la page 154. 224 Chapitre 8 Utilisation du texteChapitre 8 Utilisation du texte 225 Voici différentes manières de rechercher et de remplacer du texte : m Pour rechercher du texte dans une feuille de calcul, sélectionnez Édition > Rechercher > Afficher Rechercher, afin d’ouvrir la fenêtre Rechercher. Dans le champ de recherche, tapez le texte à rechercher. Si vous le souhaitez, cliquez sur le triangle d’affichage dans le champ de recherche et choisissez Respecter la casse et/ou Mots entiers pour limiter les résultats de la recherche. Lorsque les résultats de la recherche sont affichés dans la fenêtre, sélectionnez un résultat pour le mettre en surbrillance dans la feuille de calcul. Pour afficher à nouveau les résultats de recherches des 10 dernières recherches effectuées, choisissez une chaîne de recherche dans le menu local du champ de recherche sous Recherches récentes. m Pour rechercher du texte dans une feuille de calcul ou dans la feuille active et le remplacer éventuellement par du texte différent, sélectionnez Édition > Rechercher > Afficher Rechercher, puis cliquez sur Rechercher et remplacer. Rechercher : Tapez le texte à rechercher. Dans : Pour définir l’étendue de la recherche, choisissez Tout le document ou Feuille active uniquement dans ce menu local. Respecter la casse : Sélectionnez cette option pour rechercher uniquement le texte dont les majuscules et minuscules correspondent exactement à celles du contenu du champ Rechercher. Mots entiers : Sélectionnez cette option pour rechercher uniquement du texte correspondant à l’intégralité du contenu du champ Rechercher. Remplacer : Tapez dans ce champ le texte de remplacement. Répéter la recherche (en boucle) : Sélectionnez cette option pour continuer la recherche du contenu du champ Rechercher, même lorsque toute la feuille ou toute la feuille de calcul a été parcourue.Suivant ou Précédent : cliquez sur le bouton pour rechercher l’occurrence précédente ou suivante de ce qui est précisé dans le champ Rechercher. Une fois l’élément trouvé, l’éditeur de formules s’ouvre et affiche la formule contenant l’occurrence de l’élément. Tout remplacer : cliquez pour remplacer toutes les occurrences de ce qui se trouve dans le champ Rechercher par ce qui est indiqué dans le champ Remplacer. Remplacer : cliquez pour remplacer l’occurrence active de ce qui se trouve dans le champ Rechercher par ce qui est indiqué dans le champ Remplacer. Remplacer et rechercher : cliquez pour remplacer l’occurrence active de ce qui se trouve dans le champ Rechercher et pour rechercher la suivante. m Utilisez les autres commandes du sous-menu Édition > Rechercher pour effectuer d’autres opérations. Rechercher le suivant ou Rechercher le précédent : recherche dans toute la feuille de calcul l’occurrence suivante ou précédente du texte saisi sans le remplacer en commençant par la feuille active ou la ou les cellules sélectionnées. Rechercher la sélection : recherche l’occurrence suivante du texte sélectionné. Aller à la sélection : affiche le texte sélectionné lorsqu’il n’apparaît pas à l’écran. 226 Chapitre 8 Utilisation du texte227 Apprenez à ajouter des images, des figures, du son et des films à vos feuilles de calcul. Un objet est un élément que vous ajoutez à une feuille de calcul, puis que vous manipulez. Les images, les figures, les films, les champs de texte, les tableaux et les graphiques sont tous des objets. Ce chapitre est plus particulièrement consacré aux images (photos ou fichiers PDF), aux figures, aux sons et aux films. Un grand nombre des techniques de placement et de manipulation d’objets abordées dans ce chapitre sont applicables aux tableaux, aux graphiques et aux champs de texte ; les questions concernant les techniques de formatage particulières de ces objets sont examinées dans d’autres chapitres. Utilisation des images Numbers accepte tous les formats pris en charge par QuickTime, y compris les types de fichiers d’image suivants :  TIFF  GIF  JPEG  PDF  PSD  EPS  PICT 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsSi vous avez l’intention d’agrandir de manière substantielle les dimensions d’une image, il est recommandé de la convertir en fichier PDF avant de l’importer. Les fichiers PDF ont la particularité de rester nets après un redimensionnement important. Les autres types de fichiers ne conservent pas toujours leur clarté lorsqu’ils sont redimensionnés. Vous pouvez convertir une image en PDF en utilisant l’application Capture. Ouvrez Capture (qui se trouve dans le dossier Applications/ Utilitaires), choisissez Capturer > Sélection pour capturer une image, puis choisissez Fichier > Imprimer pour enregistrer l’image en fichier PDF. Pour importer une image, effectuez l’une des opérations suivantes : m Choisissez Insertion > Choisir, sélectionnez le fichier image, puis cliquez sur Insérer. m Faites glisser un fichier depuis le Finder. m Cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils, sur Photos dans le navigateur multimédia. Sélectionnez l’album dans lequel se trouve la photo, puis faites glisser la vignette à l’endroit souhaité. Choisissez ensuite une source. D’abord, cliquez sur un bouton pour accéder à vos fichiers multimédias. Puis faites glisser un élément vers le document ou vers un cadre d’image dans un des Inspecteurs. Recherchez un fichier en saisissant son nom ici. Les boutons situés en haut du navigateur permettent d’accéder aux images de votre photothèque iPhoto, aux films de votre dossier Séquences ou aux fichiers audio de votre bibliothèque iTunes. m Faites glisser un fichier à partir d’une autre application. 228 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 229 Après avoir importé votre image, vous pouvez la faire glisser pour la positionner où bon vous semble sur une feuille. Numbers met à votre disposition plusieurs outils permettant de masquer (rogner) une image, d’en modifier la luminosité, le contraste et d’autres caractéristiques ou bien, d’en effacer l’arrière-plan. Pour savoir comment Aller à Substituer vos propres objets aux images et autres éléments fictifs présents dans les modèles « Remplacer les images des modèles par vos propres images » à la page 229 Masquer des images pour les débarrasser des portions inutiles « Masquage (rognage) d’images » à la page 230 Réduire la taille de votre feuille de calcul en n’enregistrant que la portion utilisée des images masquées « Réduction de la taille des fichiers d’image » à la page 232 Rendre certaines parties d’une image transparentes afin de supprimer l’arrière-plan de l’image « Suppression de l’arrière-plan ou des éléments superflus d’une image » à la page 232 Améliorer la qualité des images et créer d’intéressants effets visuels « Modification de la luminosité, du contraste et des autres réglages d’une image » à la page 234 Placer, aligner, redimensionner et reformater des images « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248 Ajouter une équation que l’on peut manipuler comme une image « Utilisation de MathType » à la page 268 Remplacer les images des modèles par vos propres images Les photos qui figurent dans les modèles proposés par Numbers sont en fait des éléments multimédias fictifs. Si vous faite glissez et que vous déposez vos propres images sur ces éléments fictifs, votre contenu multimédia est automatiquement redimensionné, positionné et cadré pour s’adapter au modèle. Pour vérifier si une image est en fait un élément fictif, immobilisez le pointeur dessus pour afficher une bulle d’aide vous expliquant comment faire pour y déposer votre propre fichier. Voici plusieurs façons d’utiliser des éléments multimédias fictifs : m Pour remplacer un élément multimédia fictif par votre propre image, faites glisser cette dernière depuis le navigateur multimédia, le Finder ou une autre application et déposez-la sur l’élément fictif. m Pour redimensionner ou repositionner votre image à l’intérieur d’un emplacement d’élément multimédia, cliquez sur le bouton Modifier le masque qui surplombe l’image après l’avoir déposée dans l’emplacement, puis procédez de l’une des manières suivantes : Pour redimensionner votre image au sein de l’emplacement, faites glisser la poignée de redimensionnement qui se trouve au-dessus du bouton Modifier le masque.Pour repositionner votre image au sein de l’emplacement, placez le pointeur sur l’image (il prend alors la forme d’une main), puis faites glisser l’image pour la placer à l’endroit de votre choix. Pour remplacer un élément que vous avez déjà placé dans un emplacement multimédia, faites glisser un autre fichier et déposez-le dessus. Il n’est pas nécessaire de supprimer d’abord l’ancien fichier. m Pour repositionner un emplacement multimédia sur une feuille, il suffit de le faire glisser. m Pour supprimer un emplacement multimédia d’une feuille, sélectionnez-le, puis appuyez sur la touche Suppr. Masquage (rognage) d’images Il est possible de rogner des images sans modifier les fichiers d’image en masquant les bords pour éliminer les parties inutiles ou pour modifier le contour de l’image. Si vous ne spécifiez aucune forme pour le masque, Numbers utilise par défaut un masque rectangulaire. Vous pouvez toutefois utilisez les formes disponibles dans Numbers, y compris une forme personnalisée que vous aurez auparavant créée avec l’outil Dessiner, pour masquer les contours de votre image. Pour masquer une image : 1 Importez l’image à masquer. 2 En fonction de la figure du masque que vous souhaitez utiliser, procédez de l’une des manières suivantes :  Pour masquer l’image à l’aide de la figure rectangulaire par défaut, sélectionnezla, puis cliquez sur le bouton Masquer dans la barre d’outils (ou choisissez Format > Masquer).  Pour masquer l’image à l’aide d’une figure prédéfinie (un cercle ou une étoile, par exemple), sélectionnez-la, puis choisissez Format > « Masquer avec une figure » > Figure.  Pour masquer l’image à l’aide de n’importe quelle figure, y compris une figure personnalisée, créez la figure souhaitée, puis faites-la glisser et déposez-la sur l’image à masquer. Maintenez la touche Maj enfoncée, cliquez pour sélectionner à la fois la figure et l’image, puis cliquez sur Masquer dans la barre d’outils (ou choisissez Format > « Masquer avec la figure sélectionnée »). 230 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 231 Un masque apparaît au-dessus de l’image, de même que certaines commandes. Faites glisser l’image pour mettre en place la partie que vous désirez afficher. Faire glisser le curseur pour redimensionner l’image. Cliquez sur ce bouton pour afficher ou masquer la zone à l’extérieur du masque. Faites glisser les poignées de sélection pour redimensionner le masque. 3 Pour redimensionner l’image, faites glisser le curseur au-dessus du bouton Modifier le masque. 4 Vous pouvez affiner le masque de plusieurs façons :  Pour redimensionner le masque, faites glisser les poignées de sélection qui se trouvent sur la figure du masque. Pour conserver les proportions des dimensions d’un masque, maintenez la touche Maj enfoncée lors du redimensionnement.  Pour faire pivoter le masque, maintenez la touche Commande enfoncée tout en faisant glisser une poignée de sélection située dans un coin du masque. 5 Faites glisser l’image pour positionner la partie à afficher. Pour déplacer le masque, cliquez sur le bord en pointillé du masque et faites-le glisser. 6 Une fois que vous êtes satisfait de la position et de la taille de votre image et du masque, procédez de l’une des manières suivantes pour terminer :  Double-cliquez sur le masque ou sur l’image.  Appuyez sur Retour.  Cliquez en dehors de l’image.  Cliquez sur Modifier le masque. 7 Pour redimensionner ou faire pivoter l’image masquée, faites glisser (respectivement en maintenant ou non la touche Commande enfoncée) les poignées de sélection. 8 Pour changer la taille ou la position du masque ou de l’image masquée, sélectionnez l’élément, puis cliquez sur Modifier le masque. Répétez les étapes ci-dessus autant de fois que nécessaire. 9 Pour démasquer l’image, cliquez sur Ne plus masquer dans la barre d’outils (ou choisissez Format > Ne plus masquer).Si vous avez masqué un fichier d’image de taille très importante et que vous ne devez utiliser que la version réduite dans votre feuille de calcul, vous pouvez faire en sorte que Numbers ne conserve que la plus petite copie de l’image. La taille générale de votre feuille de calcul s’en trouvera réduite. Consultez la section « Réduction de la taille des fichiers d’image » à la page 232. Réduction de la taille des fichiers d’image Si vous avez redimensionné ou masqué une image de très grande taille et que vous souhaitez conserver le fichier d’image dans votre feuille de calcul Numbers (pour pouvoir le transférer aisément à un autre ordinateur) tout en minimisant la taille du document, vous pouvez choisir de n’enregistrer que la version réduite (rognée ou rétrécie) de l’image dans votre feuille de calcul. Avant de réduire la taille du fichier d’image, vous devez enregistrer votre document. Pour en savoir plus sur cette opération, consultez la rubrique « Enregistrement d’une feuille de calcul » à la page 36. Voici quelques méthodes permettant de réduire la taille des images : m Pour réduire la taille de fichier d’une image individuelle que vous avez masquée ou réduite, sélectionnez l’image, puis choisissez Format > Image > « Réduire la taille du fichier d’image ». m Pour réduire la taille de fichier de toutes les images masquées et redimensionnées (réduites), désélectionnez tous les éléments de la feuille, puis choisissez Fichier > « Réduire la taille du fichier ». Important : Après avoir réduit la taille de fichier des images masquées ou réduites, il ne vous sera plus possible de rétablir leurs dimensions d’origine. Pour rétablir la taille des fichiers d’origine, vous devrez ajouter à nouveau les fichiers d’image originaux aux documents. Les images utilisées comme éléments de remplissage ne peuvent pas être réduites de cette manière. Certains types de fichiers d’image ne peuvent être réduits de cette manière. Pour apprendre comment réduire la taille de fichiers audio et de fichiers vidéo, consultez la rubrique « Réduction de la taille des fichiers multimédias » à la page 248 Suppression de l’arrière-plan ou des éléments superflus d’une image L’outil Alpha instantané vous permet de rendre certaines parties d’image transparentes afin de supprimer l’arrière-plan d’une image. Vous obtiendrez des résultats optimaux si vous supprimez les couleurs unies dont les limites sont bien définies. Pour supprimer des zones moins bien délimitées, sélectionnez une zone de taille plus réduite et répétez le processus. 232 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 233 Pour supprimer des éléments superflus : 1 Sélectionnez l’image. 2 Sélectionnez Format > Alpha instantané. 3 Cliquez sur la couleur pour la rendre transparente, puis faites glisser le curseur lentement au-dessus. En faisant glisser le pointeur, vous sélectionnez la zone contiguë utilisant des couleurs semblables à celle sur laquelle vous cliquez. À mesure que vous faites glisser le pointeur, la sélection s’agrandit pour englober la zone contiguë qui est de la même couleur. Plus vous faites glisser, plus la taille de la zone sélectionnée de l’image est importante. Si vous maintenez la touche Option enfoncée pendant que vous faites glisser le pointeur, toutes les instances de la couleur sur laquelle vous faites glisser le pointeur sont supprimées de l’image. 4 Répétez l’étape 3 autant de fois que vous le souhaitez. Faire glisser davantage ici... ...pour sélectionner une plus grande partie de l’image. Vous pouvez restaurer les parties supprimées de l’image à tout moment. Pour restaurer l’image original, sélectionnez Format > « Supprimer l’instantané Alpha ». Pour restaurer les parties de l’image supprimées en utilisant l’instantané Alpha, sélectionnez Édition > Annuler Alpha instantané jusqu’à ce que les parties supprimées soient restaurées.Modification de la luminosité, du contraste et des autres réglages d’une image Vous pouvez modifier la luminosité, le contraste et certains autres réglages des images pour améliorer leur qualité ou créer des effets intéressants. Les ajustements que vous effectuez ne modifient pas l’image d’origine, mais seulement son apparence dans Numbers. Pour régler une image: 1 Sélectionnez l’image. 2 Choisissez Présentation > Afficher Ajuster l’image. Réglez le contraste entre les tons clairs et foncés. Modifiez l’intensité de Augmentez la chaleur de la couleur. la couleur ou réduisez-la. Modifiez la proportion des tons rouges et verts. Rendez la mise au point plus ou moins nette. Ajustez l’ombre et la lumière. Appréciez la relation existant entre les ombres et l’éclairage. Modifiez le niveau des tons foncés et clairs. Rétablissez les réglages d’origine. Ajustez la lumière. Améliorez les couleurs automatiquement. 3 Utilisez les contrôles suivants pour réaliser les réglages. Luminosité : Modifie la quantité de blanc dans l’image. Faire glisser le curseur vers la droite augmente la quantité de blanc dans l’image et la rend plus lumineuse. Contraste : Modifie la différence entre les parties lumineuses et sombres de l’image. Si vous augmentez le contraste, les parties lumineuses deviennent plus lumineuses et les parties sombres deviennent plus sombres. En réduisant le contraste, vous réduisez la différence entre les parties lumineuses et les parties sombres. Faire glisser le curseur vers la droite permet d’accentuer la frontière entre les parties lumineuses et les parties sombres et peut donner à une photo un aspect d’illustration. Saturation : Modifie la richesse des couleurs de l’image. Faire glisser le curseur vers la droite rend les couleurs plus riches et plus vives. Température : Rend l’image plus chaude ou plus froide en réglant la quantité des tons chauds (rouge) ou des tons froids (bleu). 234 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 235 Teinte : Modifie la dominante de couleur générale de l’image en réglant la quantité des tons verts ou rouges. Netteté : Rend l’image plus nette ou plus floue. Exposition : Modifie la quantité d’ombre ou de lumière générale de l’image. Lorsque vous réglez l’exposition, toutes les parties de l’image deviennent plus sombres ou plus lumineuses. Augmenter l’exposition d’une image permet également de réduire ses couleurs. Histogramme et niveaux : Décrit toutes les informations de couleur de l’image, des ombres les plus noires à gauche, aux lumières les plus blanches à droite. La hauteur de la courbe indique la quantité d’informations de couleur d’une plage donnée.  Pour régler le niveau des ombres, faites glisser le curseur de gauche vers le milieu. Tout mouvement du curseur vers la droite réduit la plage des couleurs et peut éclaircir les ombres. La position du curseur détermine la quantité d’informations dans la partie la plus sombre de l’image ; toutes les informations à gauche du curseur sont éliminées de l’image. Il est recommandé de faire glisser le curseur jusqu’au point où la ligne d’histogramme semble décoller, ce qui signifie que certains détails sont disponibles à cet endroit.  Pour régler le niveau de lumière, faites glisser le curseur de droite vers le milieu. Tout mouvement du curseur vers la gauche réduit la plage des couleurs et peut éclaircir les hautes lumières. La position du curseur détermine la quantité d’informations dans la partie la plus claire de l’image ; toutes les informations à droite du curseur sont éliminées de l’image. Il est recommandé de faire glisser le curseur jusqu’au point où la ligne d’histogramme semble décoller, ce qui signifie que certains détails sont disponibles à cet endroit. Améliorer : Règle automatiquement l’image en répartissant de manière équilibrée les tons rouges, verts et bleus à travers tout l’histogramme. 4 Pour rétablir les réglages d’origine, cliquez sur Réinitialiser l’image. Pour enregistrer les modifications apportées, enregistrez le document. Les réglages lors de l’enregistrement du document sont visibles chaque fois que vous ouvrez la fenêtre Ajuster l’image. Création de figures Numbers contient une série de figures prédéfinies (cercles, rectangles normaux ou à coins arrondis, étoiles, bulles de texte, flèches, etc.) que vous pouvez ajouter à vos feuilles de calcul. Vous pouvez également créer vos propres figures personnalisées ou modifier les lignes et les contours des figures prédéfinies. Pour savoir comment Aller à Ajouter une simple figure prédéfinie « Ajout d’une figure prédéfinie » à la page 236 Dessiner vos propres figures « Ajout d’une figure personnalisée » à la page 236 Modifier les contours d’une figure « Modification des figures » à la page 238 Modifier l’orientation, la couleur, l’ombre et d’autres attributs d’une figure « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248 Ajout d’une figure prédéfinie Vous pouvez insérer des figures prédéfinies, telles que des triangles, des flèches, des cercles et des rectangles, à utiliser comme graphismes simples. Comment ajouter une figure prédéfinie : m Dans la barre d’outils, cliquez sur Figures, puis sélectionnez une figure dans le menu local. m Choisissez Insérer > Figure > Figure. m Maintenez la touche Option enfoncée tout en cliquant sur Figures dans la barre d’outils, puis sélectionnez une figure dans le menu local ; le pointeur se transforme alors en symbole de visée. Faites glisser le pointeur à travers la feuille pour créer une figure de la taille souhaitée. Pour contraindre les proportions de la figure (afin d’obtenir un triangle isocèle par exemple), maintenez la touche Maj enfoncée tout en faisant glisser le pointeur. Faites glisser la nouvelle figure et déposez-la où vous voulez sur une feuille. Pour modifier les contours de la figure, vous devez d’abord la rendre modifiable (voir rubrique « Modification des figures » à la page 238). Pour en savoir plus sur la manipulation et l’alignement des figures, ainsi que sur la modification de leurs propriétés générales d’objet comme la couleur, le style de contour (trait), la taille, l’orientation, les ombres et bien plus encore, consultez la rubrique « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248. Ajout d’une figure personnalisée Vous pouvez utiliser l’outil de dessin pour créer vos propres figures. Pour créer une figure personnalisée : 1 Cliquez sur Figures dans la barre d’outils, puis sélectionnez l’outil de dessin (ou choisissez Insérer > Figure > Dessiner à la plume). 236 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 237 Le pointeur, représentant au départ une flèche, se change alors en sorte de pointe de crayon. 2 Cliquez n’importe où dans le document pour créer le premier point de la figure personnalisée. 3 Cliquez de nouveau pour créer d’autres points. Chaque point que vous ajoutez est connecté au précédent. Pour supprimer un segment que vous venez de créer, appuyez sur la touche Suppr. Vous pouvez appuyez sur cette touche plusieurs fois. 4 Pour mettre fin au dessin et fermer la figure (c’est-à-dire ajouter une ligne pleine entre le dernier et le premier point), cliquez sur le premier point. Pour arrêter de dessiner et laisser la figure ouverte (sans ligne pour connecter le premier et le dernier point), afin de pouvoir reprendre votre travail sur cette figure plus tard, appuyez sur la touche Échap (Échappement) ou double-cliquez sur le dernier point créé. 5 Pour fermer une figure ou lui ajouter des points supplémentaires, cliquez une seule fois dans la figure pour la sélectionner, puis cliquez une deuxième fois pour afficher ses points. Double-cliquez sur l’un des points d’extrémité du segment ouvert ; le pointeur se transforme alors en pointe de stylo. Pour ajouter des points supplémentaires, cliquez à d’autres endroits. Lorsque le dessin est terminé, cliquez sur le point à l’extrémité du segment ouvert pour fermer la figure. 6 Sélectionnez la bordure de la figure, faites-la glisser et déposez-la où bon vous semble sur la feuille. 7 Pour modifier les contours de la figure, vous devez d’abord la rendre modifiable (voir rubrique « Modification des figures » à la page 238). Pour en savoir plus sur la manipulation et l’alignement des figures, ainsi que sur la modification de leurs propriétés générales d’objet comme la couleur, le style de contour (trait), la taille, l’orientation, les ombres et bien plus encore, consultez la rubrique « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248.Modification des figures Il est possible de manipuler et de redessiner les points et les contours d’une figure que vous venez de placer sur une feuille. Pour pouvoir modifier une figure de cette manière, vous devez la rendre modifiable. Méthodes pour permettre les modifications dans une figure : m Pour rendre une figure prédéfinie modifiable, sélectionnez-la, puis choisissez Format > Figure > Rendre modifiable. Des points rouges apparaissent sur la figure. Faites glisser les points pour redimensionner la figure. Pour modifier une figure prédéfinie rendue modifiable, vous devez cliquer (lentement) dessus deux fois de suite. m Pour rendre une figure personnalisée modifiable, cliquez une seule fois dans la figure pour la sélectionner, puis cliquez une deuxième fois pour afficher ses points de modification. Pour savoir comment Aller à Modifier le contour d’une figure en manipulant ses points « Ajout, suppression et déplacement des points de modification d’une figure » à la page 238 Agrandir ou réduire une courbe ou en modifier l’angle « Modification du tracé d’une courbe » à la page 239 Modifier l’angle que forment deux segments ou modifier la longueur d’un segment « Modification du tracé d’un segment droit » à la page 240 Transformer un ou plusieurs points en courbes ou des courbes en points « Conversion de points d’angle en points de courbe et vice-versa » à la page 240 Modifier les coins d’un rectangle arrondi « Modification d’un rectangle aux coins arrondis » à la page 241 Régler les proportions relatives de la tête et de la queue d’une flèche « Modification de flèches simples et doubles » à la page 241 Régler les coins et d’autres aspects d’une bulle de texte ou d’une légende « Modification d’une bulle de texte ou d’une légende » à la page 242 Augmenter ou diminuer le nombre de points d’une étoile « Modification d’une étoile » à la page 243 Augmenter ou diminuer le nombre de côtés d’un polygone « Modification d’un polygone » à la page 243 Manipuler la couleur, le style de bordure et d’autres aspects d’une figure « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248 Ajout, suppression et déplacement des points de modification d’une figure Vous pouvez modifier les lignes et les contours d’une figure en ajoutant, en déplaçant ou en supprimant des points de modification. Vous devez tout d’abord rendre la figure modifiable, comme décrit dans la rubrique « Modification des figures » à la page 238 238 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 239 Voici quelques méthodes permettant de manipuler les points de modification d’une figure : m Pour ajouter un point, rendez la figure modifiable, puis appuyez sur la touche Option et placez le pointeur sur la bordure de la figure. Le pointeur change et prend la forme d’une plume de stylo accompagnée d’un signe plus (+). Cliquez sur la bordure à l’endroit où vous souhaitez ajouter un point, puis déplacez ce dernier si besoin est. m Pour déplacer un point, rendez la figure modifiable, puis cliquez sur le point en question et faites-le glisser jusqu’à un nouvel emplacement. Vous pouvez déplacer plusieurs points à la fois en maintenant la touche Majuscule enfoncée tout en cliquant sur plusieurs points, puis en les faisant glisser. m Pour supprimer un point, rendez la figure modifiable, puis cliquez sur le point à éliminer et appuyez sur la touche Suppr. Vous pouvez supprimer plusieurs points à la fois en maintenant la touche Majuscule enfoncée tout en cliquant sur plusieurs points, puis en appuyant sur la touche Suppr. Modification du tracé d’une courbe L’une des méthodes permettant de créer une figure unique consiste à modifier les contours d’une figure prédéfinie. Cette technique peut également servir à modifier les courbes d’une figure personnalisée. Pour redessiner une courbe : 1 Rendez la figure modifiable. Pour savoir comment, consultez la section « Modification des figures » à la page 238. Des points rouges apparaissent sur la figure pour indiquer que vous pouvez redéfinir les courbes au niveau de ces points. 2 Cliquez sur un point rouge de la courbe à redessiner. Des poignées apparaissent alors de part et d’autre du point rouge. Vous pouvez également faire glisser un point pour modifier la courbe. Faites glisser ou faites pivoter une des poignées de commande afin de modifier la courbe. 3 Pour redessiner la courbe, faites glisser le point rouge ou l’une de ses poignées.Déplacez les poignées de commande dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse. Vous pouvez obtenir différents effets en déplaçant les poignées ensemble ou indépendamment l’une de l’autre. Prenez le temps de tester les options offertes jusqu’au résultat voulu. Pour déplacer les poignées ensemble, maintenez enfoncée la touche Option et faites glisser l’une des poignées. Pour déplacer une seule poignée à la fois, appuyez sur la touche Commande tout en faisant glisser la poignée. 4 Pour un contrôle plus précis du contour, ajoutez des points de modification supplémentaires en maintenant la touche Option enfoncée tout en maintenant le pointeur sur la bordure de la figure. Lorsque le pointeur prend la forme d’une pointe de stylo accompagnée d’un signe plus (+), cliquez à l’endroit où vous voulez ajouter le nouveau point de modification. Pour en savoir plus, consultez « Ajout, suppression et déplacement des points de modification d’une figure » à la page 238. Modification du tracé d’un segment droit Vous pouvez modifier l’angle que forment deux segments ou modifier la longueur d’un segment. Pour redessiner un segment droit : 1 Rendez la figure modifiable. Pour savoir comment, consultez la section « Modification des figures » à la page 238. 2 Cliquez sur un point d’angle. 3 Pour modifier l’angle formé par deux segments qui se rejoignent, faites glisser le point dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans l’autre sens. 4 Pour modifier la longueur de l’un des segments, faites glisser le point vers l’extérieur ou vers l’intérieur. 5 Vous pouvez ajouter des points de modification supplémentaires en maintenant la touche Option enfoncée lorsque vous maintenez le pointeur sur une ligne. Lorsque le pointeur prend la forme d’une pointe de stylo accompagnée d’un signe plus (+), cliquez à l’endroit où vous voulez ajouter le nouveau point de modification. Pour en savoir plus, consultez « Ajout, suppression et déplacement des points de modification d’une figure » à la page 238. Conversion de points d’angle en points de courbe et vice-versa Vous pouvez transformer un ou plusieurs points en courbes ou courbes en points. Vous devez d’abord rendre la forme modifiable, comme décrit dans la rubrique « Modification des figures » à la page 238. 240 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 241 Voici plusieurs façons de convertir des points d’angle en points courbes, et viceversa: m Pour convertir un point d’angle en point de courbe, rendez la figure modifiable et double-cliquez sur le point d’angle. m Au contraire, pour convertir un point de courbe en point d’angle, rendez la figure pour modifiable et double-cliquez sur le point de courbe. m Pour transformer tous les points d’angle d’une ou de plusieurs figures en points de courbe, rendez les figures modifiables, sélectionnez les points, puis choisissez Format > Figure > Arrondir le contour. m Pour transformer tous les points de courbe d’une ou de plusieurs figures en points d’angle, rendez la figure modifiable, sélectionnez les points, puis choisissez Format > Figure > Affûter le contour. Une fois qu’une figure est modifiable, vous pouvez utiliser les commandes Arrondir le contour et Affûter le contour sans avoir à la rendre modifiable à nouveau. Modification d’un rectangle aux coins arrondis Le rectangle aux coins arrondis comprend une commande circulaire qui vous permet de modifier ses angles. Faites glisser pour redresser ou arrondir le coin. Pour modifier un rectangle aux angles arrondis : m Sélectionnez la figure et faites glisser son point de modification bleu vers la gauche pour redresser les angles ou vers la droite pour les arrondir. Modification de flèches simples et doubles Les figures en forme de flèche possèdent des points de modification particuliers qui vous permettent de régler les proportions relatives de la tête et de la pointe de la flèche. Faites glisser pour changer la longueur de la queue. Faites glisser vers le haut ou vers le bas pour modifier la largeur de la queue de la flèche. Faites glisser vers la gauche ou vers la droite pour redimensionner la tête de la flèche. Pour modifier les proportions d’une flèche simple ou double : m Sélectionnez la figure, puis procédez de l’une des manières suivantes : Pour allonger la flèche, faites glisser l’une des poignées de sélection situées à la pointe ou à la queue.  Pour diminuer ou augmenter l’épaisseur de la flèche, faites glisser l’une des poignées de sélection situées sur la boîte de la flèche aux environs de l’endroit où la pointe et la queue de la flèche se rencontrent.  Pour modifier l’épaisseur relative de la pointe et de la queue de la flèche, placez le pointeur sur le point de modification bleu à l’endroit où la pointe et la queue de la flèche se rencontrent. Lorsque l’aspect du pointeur change, faites glisser le point de modification dans n’importe quelle direction pour modifier les proportions de la flèche. Modification d’une bulle de texte ou d’une légende Les bulles de texte et les légendes possèdent des commandes de modification particulières. Ces commandes vous permettent de régler l’aspect carré ou arrondi des angles de la figure, ainsi que l’épaisseur et la longueur de la queue de la figure. Pour modifier l’aspect des bulles de texte ou des légendes : m Sélectionnez la figure, puis procédez de l’une des manières suivantes :  Pour rendre les angles plus carrés, saisissez le point de modification bleu, puis faitesle glisser vers la queue de la figure. Faites glisser ce point en l’éloignant de la queue pour arrondir les angles.  Pour augmenter ou réduire l’épaisseur de la queue de la figure, saisissez le point de modification bleu à l’intersection entre la queue et le corps de la figure et faites-le glisser vers l’intérieur ou vers l’extérieur.  Pour allonger la queue de la figure, saisissez le point de modification bleu au sommet de la queue, puis faites-le glisser vers l’intérieur ou vers l’extérieur.  Pour agrandir, raccourcir, élargir ou rétrécir le corps de la figure, faites glisser les poignées de sélection qui se trouvent sur la boîte de la figure. 242 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 243 Modification d’une étoile L’étoile possède un curseur qui permet d’augmenter ou de diminuer le nombre de ses points et d’un point de modification bleu qui permet de rendre plus aigus ou plus obtus les angles entre ses points. Visualisez le nombre de points constituant actuellement l’étoile. Faites glisser pour augmenter ou réduire le nombre de points constituant l’étoile. Faites glisser pour changer les angles entre les points de l’étoile. Voici plusieurs façons de modifier une étoile : m Lorsque vous sélectionnez une figure en forme d’étoile, le curseur apparaît. Faites glisser le curseur pour augmenter ou réduire le nombre de points constituant l’étoile. m Faites glisser le point de modification bleu pour modifier les angles entre les points de l’étoile. Modification d’un polygone Le polygone dispose d’un curseur permettant d’augmenter ou de réduire le nombre de ses côtés. Faites glisser afin d’augmenter ou de réduire le nombre de côtés constituant le polygone. Visualisez le nombre de côtés constituant actuellement le polygone. Pour modifier un polygone : m Lorsque vous sélectionnez le polygone, le curseur apparaît. Faites glisser le curseur afin d’augmenter ou de réduire le nombre de côtés constituant le polygone. Utilisation du son et de séquences Vous pouvez ajouter du son (un fichier de musique, une liste de lecture provenant de votre bibliothèque iTunes ou n’importe quel autre fichier audio) à une feuille de calcul Numbers. Vous pouvez également ajouter de la vidéo qui peut être lue dans une feuille de calcul. Numbers accepte tous les types de fichiers reconnus par QuickTime ou iTunes, y compris :  MOV  MP3  MPEG-4  AIFF  AAC Sachez également que certains fichiers multimédias sont protégés par les lois relatives à la propriété intellectuelle. Certains morceaux de musique téléchargés ne peuvent être lus que sur l’ordinateur à partir duquel ils ont été téléchargés. Assurez-vous que l’ordinateur que vous utilisez possède toutes les autorisations nécessaires pour lire les fichiers multimédias insérés dans votre feuille de calcul. Lorsque vous ajoutez des fichiers multimédias à votre feuille de calcul, vous devez veiller à ce qu’ils demeurent disponibles si vous transférez votre document d’un ordinateur à l’autre. À l’enregistrement de votre document, sélectionnez l’option « Copier l’audio et la vidéo dans le document » dans la fenêtre d’enregistrement. (Si cette option n’est pas visible, cliquez sur le bouton situé en regard du champ Enregistrer pour afficher la totalité de la fenêtre d’enregistrement, puis cliquez sur le triangle d’affichage Options avancées.) Pour savoir comment Aller à Ajouter du contenu audio à une feuille de calcul « Ajout d’un fichier son » à la page 244 Ajouter un film « Ajout d’un fichier vidéo » à la page 245 Ajouter un cadre autour d’un film « Ajout d’un cadre autour d’une vidéo » à la page 246 Spécifier des réglages permettant de contrôler le mode de lecture des fichiers audio et vidéo « Réglage des options de lecture des fichiers multimédias » à la page 247 Supprimer les parties inutilisées des fichiers audio et vidéo d’une feuille de calcul « Réduction de la taille des fichiers multimédias » à la page 248 Ajout d’un fichier son Voici quelques méthodes permettant d’ajouter du son à une feuille de calcul : m Faites glisser un fichier son à partir du Finder et déposez-le n’importe où sur une feuille ou dans un emplacement de contenu multimédia. m Cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils, choisissez iTunes dans le menu local, sélectionnez une liste de lecture, puis faites glisser un fichier ou une liste de lecture et déposez-le n’importe où sur une feuille ou dans un emplacement de contenu multimédia. 244 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 245 Le fichier son est représenté sur la feuille par une icône de haut-parleur. Double-cliquez sur cette icône pour lire le fichier son. Pour configurer la lecture audio, consultez la rubrique « Réglage des options de lecture des fichiers multimédias » à la page 247. Lorsque vous ajoutez des fichiers multimédias, vous devez veiller à ce qu’ils demeurent disponibles si vous transférez votre document d’un ordinateur à l’autre. Lorsque vous enregistrez vos documents, assurez-vous de sélectionner « Copier l’audio et la vidéo dans le document » dans la fenêtre Enregistrer après avoir choisi Enregistrer ou Enregistrer sous. (Si cette option n’est pas visible, cliquez sur le triangle d’affichage situé en regard du champ, puis cliquez sur Options avancées.) Sachez également que certains fichiers multimédias sont protégés par les lois relatives à la propriété intellectuelle. Certains morceaux de musique téléchargés ne peuvent être lus que sur l’ordinateur à partir duquel ils ont été téléchargés. Assurez-vous que l’ordinateur que vous utilisez possède toutes les autorisations nécessaires pour lire les fichiers multimédias insérés dans votre feuille de calcul. Ajout d’un fichier vidéo Voici quelques méthodes permettant d’ajouter une vidéo à une feuille de calcul : m Faites glisser un fichier vidéo à partir du Finder et déposez-le sur une feuille ou dans un emplacement de contenu multimédia. m Cliquez sur Multimédia dans la barre d’outils, puis cliquez sur Vidéos dans le navigateur multimédia. Sélectionnez un fichier et faites-le glisser pour le déposer sur une feuille ou dans un emplacement de contenu multimédia. m Choisissez Insérer > Choisir, puis naviguez jusqu’au fichier vidéo à insérer. Sélectionnezle, puis cliquez sur Insérer Faites glisser la vidéo et déposez-la où vous voulez sur une feuille. Pour découvrir d’autres possibilités de contrôle de la lecture vidéo, consultez la rubrique « Réglage des options de lecture des fichiers multimédias » à la page 247. Sachez également que certains fichiers multimédias sont protégés par les lois relatives à la propriété intellectuelle. Certains morceaux de musique téléchargés ne peuvent être lus que sur l’ordinateur à partir duquel ils ont été téléchargés. Assurez-vous que l’ordinateur que vous utilisez possède toutes les autorisations nécessaires pour lire les fichiers multimédias insérés dans votre feuille de calcul.Lorsque vous ajoutez des fichiers multimédias à votre feuille de calcul, vous devez veiller à ce qu’ils demeurent disponibles si vous transférez votre document d’un ordinateur à l’autre. Lorsque vous enregistrez vos documents, assurez-vous de sélectionner « Copier l’audio et la vidéo dans le document » dans la fenêtre Enregistrer après avoir choisi Enregistrer ou Enregistrer sous. (Si cette option n’est pas visible, cliquez sur le triangle d’affichage situé en regard du champ, puis cliquez sur Options avancées.) Ajout d’un cadre autour d’une vidéo Le placement d’un cadre autour d’une vidéo constitue un moyen attractif d’afficher cette vidéo au sein d’une feuille de calcul. Pour ajouter un cadre, vous devez utiliser les réglages Trait de l’inspecteur Graphismes. Pour encadrer une vidéo : 1 Sélectionnez la vidéo, puis cliquez sur le bouton Inspecteur dans la barre d’outils pour ouvrir la fenêtre du même nom. Cliquez sur le bouton Graphismes dans la fenêtre de l’inspecteur. 2 Choisissez Cadre d’image dans le menu local Trait. 3 Cliquez sur le cadre d’image qui apparaît en dessous du menu local Trait et choisissez un style de cadre. 4 Faites glisser le curseur Échelle ou spécifiez un pourcentage pour définir l’épaisseur du cadre. Pour en savoir plus sur les cadres d’image, consultez la rubrique « Objets d’encadrement » à la page 259. 246 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 247 Réglage des options de lecture des fichiers multimédias Si vous ne voulez pas utiliser la totalité du fichier audio ou vidéo dans votre feuille de calcul et que vous souhaitez limiter la lecture à certaines portions, utilisez l’inspecteur QuickTime pour définir vos choix. Vous pouvez également définir l’affiche de votre vidéo (affiche présentée avant la lecture de la vidéo), ainsi que d’autres options de lecture. Utilisez ces contrôles pour afficher la séquence ou écouter le fichier son lorsque vous modifiez la feuille de calcul. Commencer et arrêter une séquence vidéo à un instant spécifique. Définissez les options de répétition de lecture. Définissez le volume de lecture. Sélectionnez l’image à afficher en attendant le démarrage de la lecture de la séquence. Le bouton Inspecteur QuickTime Les boutons Lire, Pause, Avance rapide et Retour rapide, disponibles dans l’inspecteur QuickTime peuvent être utilisées pour lire la vidéo ou en afficher un aperçu lorsque vous définissez les préférences de lecture décrites ci-dessus. Pour définir les préférences de lecture multimédia : 1 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur QuickTime. 2 Cliquez sur l’objet vidéo ou audio pour le sélectionner. 3 Si seule une partie de film doit être lue dans votre feuille de calcul, indiquez les images ou les moments de début et de fin en faisant glisser les curseurs Démarrer et Arrêter. Pour limiter la lecture d’un fichier audio à certaines portions, faites glisser les curseurs Démarrer et Arrêter. 4 Pour spécifier l’image vidéo visible par les spectateurs avant que la vidéo ne débute, faites glisser le curseur Affiche jusqu’à ce que vous voyez apparaître l’image souhaitée. 5 Choisissez une option de répétition dans le menu local Répétition : Aucun : une seule lecture. Boucle : lecture en continu. Lecture en boucle dans les 2 sens : lecture en continu vers l’avant et vers l’arrière. 6 Pour augmenter ou réduire le volume de lecture, faites glisser le curseur de volume vers la droite ou vers la gauche.Réduction de la taille des fichiers multimédias Inclure des fichiers audio et vidéo de taille importante dans une feuille de calcul Numbers peut augmenter considérablement la taille de fichier de votre document. Si vous n’utilisez qu’une partie du fichier audio ou vidéo dans votre feuille de calcul, vous pouvez supprimer les parties inutilisées du fichier audio ou vidéo pour réduire la taille de fichier du document Numbers. Vous pouvez choisir de réduire soit la taille de certains fichiers multimédias, soit la taille de tous les fichiers multimédias du document qui ne sont pas complètement utilisés. Avant de réduire la taille des fichiers vidéo ou audio, vous devez d’abord les enregistrer comme partie intégrante de votre document. Choisissez Fichier > Enregistrer, cliquez sur Options avancées, assurez-vous que l’option « Copier l’audio et la vidéo dans le document » est sélectionnée, puis cliquez sur Enregistrer. Pour en savoir plus sur l’enregistrement des feuilles de calcul, consultez la rubrique « Enregistrement d’une feuille de calcul » à la page 36. Voici quelques méthodes permettant de réduire la taille de fichier de votre feuille de calcul : m Pour réduire la taille d’un fichier multimédia individuel intégré à votre document, sélectionnez un fichier audio ou vidéo dont vous avez éliminé certaines parties à l’aide des curseurs Démarrer et Arrêter, puis choisissez Format > Image > « Réduire la taille du fichier multimédia ». m Pour réduire la taille de tous les fichiers multimédias de votre document, assurezvous qu’aucun fichier audio, vidéo ou d’image n’est sélectionné, puis choisissez Fichier > « Réduire la taille du fichier ». Après avoir réduit la taille de votre fichier audio ou vidéo, vous ne pourrez plus rétablir la durée originale du fichier, ni visionner les parties que vous avez éliminées. Pour rétablir le fichier original, vous devez l’ajouter à nouveau à votre feuille. Il est impossible de réduire de cette manière certains types de fichiers vidéo. Pour savoir comment réduire la taille de fichiers d’image, consultez la rubrique « Réduction de la taille des fichiers d’image » à la page 232. Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets La manière de sélectionner, de trier et de manipuler des objets dans Numbers est généralement identique qu’il s’agisse d’images, de figures, de vidéos, de tableaux, d’éléments de graphique ou de champs de texte. Pour la plupart des objets, les commandes de redimensionnement et de repositionnement sont identiques ; il en va de même pour l’ajout d’ombres ou de reflets, les styles de bordure (trait), l’application de couleur ou d’images, etc. 248 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 249 Pour savoir comment Aller à Sélectionner un ou plusieurs objets pour pouvoir les modifier « Sélection d’objets » à la page 249 Copier ou dupliquer un objet « Copie et duplication d’objets » à la page 249 Supprimer un objet « Suppression d’objets » à la page 250 Disposer des objets sur une feuille, les regrouper et les verrouiller « Déplacement et positionnement d’objets » à la page 250 Redimensionner des objets, modifier leur orientation ou leur bordure et effectuer d’autres opérations de modification « Modification d’objets » à la page 256 Remplir des objets avec une couleur unie, des dégradés de couleur ou des images « Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images » à la page 263 Sélection d’objets Avant de pouvoir déplacer, modifier ou effectuer d’autres opérations sur des objets, vous devez les sélectionner. Un objet sélectionné est muni de poignées qui vous permettent de le déplacer ou de le manipuler. Méthodes de sélection et de désélection des objets : m Pour sélectionner un tableau, cliquez sur son nom dans la sous-fenêtre Feuilles. Pour découvrir d’autres techniques de sélection de tableaux, consultez la rubrique « Sélection de tableaux et de leurs composants » à la page 61. Pour sélectionner d’autres objets individuels, cliquez n’importe où sur l’objet (pour sélectionner un objet sans remplissage, cliquez sur son contour). m Pour sélectionner plusieurs objets sur une feuille, maintenez la touche Maj enfoncée au fur et à mesure que vous cliquez sur les objets souhaités. m Pour sélectionner tous les objets d’une feuille, cliquez sur la feuille, puis appuyez sur les touches Commande + A. m Pour sélectionner un objet faisant partie d’un groupe, vous devez tout d’abord dissocier les objets. Sélectionnez le groupe, puis choisissez Disposition > Dissocier. m Pour désélectionner les objets d’un groupe d’objets sélectionnés, maintenez la touche Commande enfoncée, puis cliquez sur les objets que vous souhaitez désélectionner. Copie et duplication d’objets La technique utilisée pour la copie d’un objet dépend de l’emplacement souhaité. Si la copie est destinée à être placée loin de l’original, voire dans un autre document, copier puis coller l’objet s’avère généralement plus facile. Si la copie doit être placée près de l’objet original, la duplication constitue généralement le meilleur choix.Méthodes de copie d’objets : m Pour copier et coller un objet, sélectionnez-le, puis choisissez Édition > Copier. Cliquez à l’endroit où vous souhaitez voir apparaître la copie. Cliquez sur Édition > Coller. m Pour dupliquer un objet sur une feuille, maintenez la touche Option enfoncée tout en faisant glisser cet objet. Vous pouvez également sélectionner l’objet, puis choisir Édition > Dupliquer. La copie apparaît en léger décalage au-dessus de l’original. Faites glisser la copie vers l’emplacement souhaité. m Pour copier une image d’un document Numbers à l’autre, sélectionnez l’image et faites glisser son icône depuis le champ Informations du fichier dans l’Inspecteur des mesures jusque sur une feuille dans l’autre fichier Numbers. Suppression d’objets Pour supprimer des objets : m Sélectionnez le ou les objets et appuyez sur la touche Suppr. Si vous supprimez un objet par inadvertance, choisissez Édition > Annuler Supprimer. Déplacement et positionnement d’objets Numbers fournit plusieurs outils destinés à vous aider à disposer avec précision des éléments sur une feuille, notamment des guides d’alignements personnalisables. Il est possible de regrouper les objets pour pouvoir les manipuler plus facilement et de les verrouiller sur leur position pour éviter tout déplacement involontaire pendant que vous travaillez. Les objets peuvent également être superposés sur plusieurs couches pour créer un effet de profondeur. Voici quelques méthodes permettant de manipuler directement des objets : m Pour changer un tableau de place sur une feuille, utilisez les techniques décrites à la rubrique « Déplacement de tableaux » à la page 57. Pour déplacer d’autres types d’objets, faites-les glisser. Évitez de faire glisser des objets en les saisissant par leur poignée, car vous risquez de les redimensionner par inadvertance. m Utilisez les guides d’alignement pour aligner vos objets avec précision à mesure que vous les faites glisser. Consultez la rubrique « Utilisation des guides d’alignement » à la page 252 pour plus de détails. m Pour limiter les mouvements de l’objet dans le sens vertical ou horizontal, ou encore selon un angle à 45°, faites glisser l’objet en maintenant la touche Maj enfoncée. m Pour déplacer un objet sélectionné par intervalles minimes, appuyez sur l’une des touches fléchées pour faire progresser l’objet d’un seul point à la fois. Pour déplacer l’objet par intervalles de dix points, maintenez la touche Maj enfoncée tout en appuyant sur une touche fléchée. 250 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 251 m Pour afficher la position de l’objet que vous déplacez, choisissez Numbers > Préférences, puis sélectionnez « Afficher la taille et la position des objets lors de leur déplacement » dans la sous-fenêtre Général. m Pour placer du texte ou un objet à l’intérieur d’un autre objet, sélectionnez l’objet, puis choisissez Édition > Couper. Placez le point d’insertion à l’endroit où vous souhaitez que l’objet apparaisse, puis cliquez sur Édition > Coller. Pour savoir comment Aller à Changer l’ordre d’une série d’objets superposés « Déplacement d’objets vers l’avant ou vers l’arrière (disposition en couches) » à la page 251 Aligner des objets « Alignement rapide d’objets les uns par rapport aux autres » à la page 252 Utiliser des guides d’alignements pour aligner des objets « Utilisation des guides d’alignement » à la page 252 Créer vos propres guides d’alignement qui demeurent visibles lorsque vous travaillez « Création de vos propres guides d’alignement » à la page 253 Placer des objets avec précision à l’aide de coordonnées x et y « Positionnement d’objets à l’aide de coordonnées x et y » à la page 254 Régler des objets afin qu’ils demeurent ensemble lorsqu’ils sont déplacés, copiés ou collés « Regroupement et dissociation d’objets » à la page 255 Relier deux objets par une ligne « Connexion d’objets au moyen d’une ligne ajustable » à la page 255 Verrouiller des objets sur place afin de ne pas les déplacer par inadvertance « Verrouillage et déverrouillage des objets » à la page 256 Déplacement d’objets vers l’avant ou vers l’arrière (disposition en couches) Lorsque des objets se chevauchent ou lorsque du texte ou des objets se chevauchent, vous pouvez modifier l’ordre des objets dans la pile. Pour déplacer un objet de sorte qu’il se trouve devant ou derrière du texte ou un autre objet : 1 Sélectionnez l’objet à déplacer. 2 Pour déplacer un objet d’un seul plan à la fois, choisissez Disposition > Avancer d’un plan ou Disposition > Reculer d’un plan. 3 Pour placer un objet tout en bas ou tout en haut de la pile, choisissez Disposition > Placer au premier plan ou Disposition > Placer à l’arrière-plan. Si vous superposez fréquemment des objets, vous pouvez ajouter les boutons Devant, Derrière, Plan sup. et Plan inf. à la barre d’outils afin de travailler plus efficacement. Pour en savoir plus sur la personnalisation de la barre d’outils, reportez-vous à la rubrique « La barre d’outils » à la page 19.Alignement rapide d’objets les uns par rapport aux autres Vous pouvez utiliser des commandes de menu pour aligner rapidement des objets sur une feuille ou les répartir uniformément. Pour ce faire, vous devez d’abord sélectionner tous les objets alignés (maintenez la touche Maj ou Commande enfoncée tout en cliquant sur les objets à sélectionner). Pour aligner des objets sélectionnés : m Pour aligner des objets les uns par rapport aux autres, choisissez Disposition > Aligner les objets, puis sélectionnez une option d’alignement dans le sous-menu. À gauche : cette option positionne les objets de sorte que leur bord gauche soit aligné verticalement sur le premier objet que vous sélectionnez. Centrer : cette option positionne les objets de sorte que leur centre soit aligné verticalement sur le premier objet que vous sélectionnez. À droite : cette option positionne les objets de sorte que leur bord droit soit aligné verticalement sur le premier objet que vous sélectionnez. Populaires : cette option positionne les objets de sorte que leur bord supérieur soit aligné horizontalement sur le premier objet que vous sélectionnez. Milieu : cette option déplace les objets verticalement de sorte que leur centre soit aligné horizontalement sur le premier objet que vous sélectionnez. Inférieur : cette option positionne les objets de sorte que leur bord inférieur soit aligné horizontalement sur le premier objet que vous sélectionnez. m Pour espacer uniformément des objets sur une feuille, choisissez Disposition > Répartir les objets, puis sélectionnez une option dans le sous-menu. Horizontalement : règle l’espacement horizontal entre les objets. Verticalement : règle l’espacement vertical entre les objets. Vous pouvez aussi aligner des objets les uns par rapport aux autres en les faisant glisser et en vous servant des guides d’alignement qui vous permettent de déterminer s’ils sont correctement positionnés. Consultez « Utilisation des guides d’alignement » à la page 252 pour en savoir plus. Utilisation des guides d’alignement Les guides d’alignement apparaissent et disparaissent lorsque vous faites glisser des objets sur une feuille. Il vous donnent ainsi des informations instantanées concernant la position de l’objet que vous faites glisser. Par exemple, des guides d’alignement peuvent apparaître chaque fois que des objets sont alignés par rapport à leur centre ou à leurs bordures. 252 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 253 Ces guides n’apparaissent que lorsque vous êtes en train de faire glisser un objet. Ils disparaissent dès que vous relâchez l’objet. Vous pouvez faire en sorte que les guides d’alignement soient affichés dans des couleurs différentes afin de mieux distinguer ce qui est aligné lorsque vous déplacez des objets. Si vous activez les guides d’alignement ou que vous modifiez leurs couleurs, les réglages sont appliqués à tous les documents que vous ouvrez dans Numbers. Voici quelques méthodes permettant de gérer les guides d’alignement : m Pour définir des options de guides d’alignement, choisissez Numbers > Préférences, puis cliquez sur Règles. Sélectionnez l’option Guides d’alignement pour déterminer le moment où vous voulez que les guides d’alignement apparaissent : Pour afficher les guides lorsque le centre d’un objet est aligné avec un autre objet, sélectionnez « Afficher les guides au centre de l’objet ». Pour afficher les guides lorsque les bords d’un objet sont alignés avec un autre objet, sélectionnez « Afficher les guides sur les bords de l’objet ». m Pour changer la couleur des guides d’alignement, cliquez sur la case de couleur Guides d’alignement, puis sélectionnez une couleur dans la fenêtre Couleurs. m Pour masquer momentanément les guides, maintenez la touche Commande enfoncée pendant que vous faites glisser un objet. Une autre manière d’aligner des objets consiste à spécifier la position exacte de l’objet au moyen de ses coordonnées x et y. Consultez la section « Positionnement d’objets à l’aide de coordonnées x et y » à la page 254. Créer vos propres guides d’alignement chaque fois que vous en avez besoin peut également vous aider à placer vos objets. Consultez la section « Création de vos propres guides d’alignement » à la page 253. Création de vos propres guides d’alignement Vous pouvez créer des guides d’alignement statiques qui vous aideront à aligner des objets sur une feuille. Ces guides sont affichés en permanence, même lorsque vous abandonnez votre feuille et que vous y revenez plus tard. Pour créer un guide d’alignement : 1 Cliquez sur Affichage dans la barre d’outils, puis choisissez Afficher les règles. Remarque : Vous ne pouvez pas créer de guides d’alignement lorsque vous éditez du texte. Arrêtez d’éditer le texte en sélectionnant un objet ou en cliquant sur la feuille. 2 Placez le pointeur sur une règle, puis faites-le glisser jusque sur une feuille. Un guide d’alignement apparaît. 3 Faites glisser le guide et déposez-le où vous voulez sur la feuille. 4 Pour supprimer un guide d’alignement que vous avez créé, faites-le glisser en dehors de la feuille.Vous pouvez également spécifier des coordonnées x et y pour positionner des objets de manière précise. Consultez la section « Positionnement d’objets à l’aide de coordonnées x et y » à la page 254. Positionnement d’objets à l’aide de coordonnées x et y Vous pouvez placer des objets exactement où vous voulez sur une feuille en spécifiant des coordonnées spatiales à partir de mesures effectuées avec une règle. Pour spécifier la position d’un objet à l’aide de ses coordonnées x et y : 1 Sélectionnez l’objet que vous souhaitez positionner. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures. 3 Tapez des valeurs x et y (conformément aux unités de mesure de la règle) dans les champs Position. Les coordonnées spécifiées déterminent la position du coin supérieur gauche du conteneur de l’objet. Si un objet effectue une rotation, les coordonnées x et y spécifient la position du coin supérieur gauche du conteneur de l’objet en rotation, qui peut être différente de la position originale.  La valeur x est mesurée à partir du bord gauche de la feuille.  La valeur y est mesurée à partir du bord supérieur de la feuille. Lorsque vous positionnez des lignes en saisissant des coordonnées x et y dans l’Inspecteur des mesures, la coordonnée de début correspond à la première extrémité créée (ou au point d’extrémité supérieur gauche si vous n’avez pas encore tracé la ligne). Si vous retournez ou que vous faites pivoter cette ligne plus tard, la coordonnée de début continuera à indiquer cette même extrémité. Placez un trait en indiquant les coordonnées x et y du premier point. Indiquez les coordonnées x et y du deuxième point. Les guides d’alignement intégrés qui apparaissent lorsque vous faites glisser des objets sur une feuille constituent également un moyen d’aligner rapidement des objets. Vous pouvez aussi créer des guides d’alignement statiques pour mieux aligner vos objets. Consultez les rubriques « Utilisation des guides d’alignement » à la page 252 et « Création de vos propres guides d’alignement » à la page 253. 254 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 255 Regroupement et dissociation d’objets Vous pouvez regrouper des objets afin qu’ils puissent être déplacés, copiés, redimensionnés et orientés comme un objet unique. Vous pouvez modifier un objet individuel au sein d’un groupe sans avoir à dissocier le groupe au préalable. Il est possible de grouper à nouveau avec d’autres objets des objets qui sont déjà groupés, créant ainsi une hiérarchie d’objets groupés. Pour sélectionner un objet qui se trouve imbriqué dans plusieurs niveaux de regroupement, vous devez cliquer une fois sur chaque niveau de regroupement. Pour regrouper des objets : 1 Maintenez la touche Commande (ou Maj) enfoncée pendant que vous sélectionnez les objets que vous souhaitez regrouper. Si vous ne parvenez pas à sélectionner un objet, c’est qu’il est peut-être verrouillé et que vous devez d’abord le déverrouiller. Pour savoir comment, consultez la section « Verrouillage et déverrouillage des objets » à la page 256. 2 Choisissez Disposition > Grouper. Pour dissocier des objets : m Sélectionnez le groupe, puis choisissez Disposition > Dissocier. Si le groupe est verrouillé, déverrouillez-le au préalable. Si vous ne parvenez pas à sélectionner un groupe d’objets, c’est qu’il est peut-être verrouillé et que vous devez d’abord le déverrouiller. Pour savoir comment, consultez la section « Verrouillage et déverrouillage des objets » à la page 256. Pour sélectionner un objet individuel qui a été regroupé avec d’autres objets : m Cliquez une première fois sur l’objet à modifier pour sélectionner le groupe, puis cliquez une nouvelle fois pour sélectionner l’objet individuel. Si le fait de cliquer une fois ne permet pas de sélectionner l’objet individuel souhaité, c’est qu’il est peut-être imbriqué dans plusieurs couches de regroupement. Cliquez à nouveau jusqu’à ce que l’objet souhaité soit sélectionné. Connexion d’objets au moyen d’une ligne ajustable Le meilleur moyen de relier deux objets par une ligne consiste à utiliser une ligne de connexion (plutôt qu’à créer une ligne distincte au moyen d’une figure). Deux objets connectés par une ligne demeurent connectés même si vous les repositionnez. Pour relier deux objets à l’aide d’une ligne de connexion : 1 Maintenez la touche Commande enfoncée tout en sélectionnant les deux objets à connecter, puis choisissez Insérer > Ligne de connexion.Une ligne droite apparaît entre les deux objets sélectionnés pour indiquer qu’ils sont connectés. Si vous déplacez chaque objet séparément, la ligne de connexion s’étire, rétrécit ou change de position pour garder les objets connectés. 2 Pour que la ligne de connexion soit courbe, faites glisser le point de modification blanc situé aux environs du centre de la ligne. Si vous faites glisser les objets pour les placer à des endroits différents sur une feuille, la courbe de la ligne est modifiée pour garder les objets connectés. 3 Pour créer un vide entre une extrémité de la ligne et l’un des objets connectés, afin qu’ils ne se touchent pas réellement, faites glisser le point de modification bleu situé en fin de ligne pour l’éloigner de l’objet qu’il touche. L’écart entre la ligne et l’objet connecté est maintenu au fur et à mesure que vous déplacez les objets. 4 Pour modifier la couleur, le style, l’épaisseur ou les extrémités de la ligne, utilisez les commandes de la barre des formats ou de l’inspecteur des graphismes, comme pour n’importe quel autre type de ligne. Pour en savoir plus sur la modification de ces attributs, consultez la rubrique « Modification d’objets » à la page 256. Verrouillage et déverrouillage des objets Vous pouvez verrouiller des objets afin d’éviter de les déplacer involontairement lorsque vous travaillez sur le document. Une fois que des objets individuels ou regroupés ont été verrouillés, il est impossible de les déplacer, de les supprimer ou de les modifier sans les avoir préalablement déverrouillés. Un objet verrouillé peut toutefois être sélectionné, copié ou dupliqué. Le résultat de la copie ou de la duplication d’un objet verrouillé est un nouvel objet également verrouillé. Pour verrouiller un objet : m Sélectionnez-le ou les objets à verrouiller, puis choisissez Disposition > Verrouiller. Pour déverrouiller un objet : m Sélectionnez-le ou les objets à déverrouiller, puis choisissez Disposition > Déverrouiller. Modification d’objets Vous pouvez redimensionner les objets, changer leur orientation, modifier le style de leur bordure, leur ajouter des ombres et des reflets et ajuster leur opacité. Pour savoir comment Aller à Modifier la taille d’un objet « Redimensionnement des objets » à la page 257 Retourner ou faire pivoter un objet « Retournement et rotation d’objets » à la page 258 Formater les bordures autour des objets « Modification du style des bordures » à la page 258 256 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 257 Pour savoir comment Aller à Placer un cadre autour d’un objet « Objets d’encadrement » à la page 259 Ajouter des ombres pour donner une impression de profondeur « Ajout d’ombres » à la page 260 Ajouter un reflet vertical vers le bas « Ajout d’un reflet » à la page 262 Rendre des objets plus ou moins opaques « Ajustement de l’opacité » à la page 262 Redimensionnement des objets Vous pouvez redimensionner un objet en faisant glisser ses poignées, en définissant sa taille sur un certain pourcentage ou en tapant ces dimensions exactes. Voici plusieurs façons de redimensionner des objets : m Pour redimensionner un objet en le faisant glisser, sélectionnez-le, puis faites glisser l’une de ses poignées de sélection. Pour redimensionner un objet dans une seule direction, faites glisser une poignée latérale au lieu d’une poignée d’angle. Pour redimensionner l’objet à partir du centre, appuyez sur la touche Option tout en faisant glisser la souris. Pour conserver les proportions de l’objet, maintenez la touche Maj enfoncée lors du redimensionnement. Vous pouvez également cliquer sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquer sur le bouton Inspecteur des mesures, puis sélectionner « Conserver les proportions » avant de faire glisser l’objet. Pour afficher la taille d’un objet dont vous faites glisser une poignée de sélection, choisissez Numbers > Préférences, puis sélectionnez « Afficher la taille et la position des objets lors de leur déplacement » dans la sous-fenêtre Général. m Pour redimensionner un objet en utilisant des proportions exactes, sélectionnez-le, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures, puis utilisez les commandes Largeur et Hauteur. m Pour redimensionner plusieurs objets à la fois, sélectionnez-les, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquez sur le bouton Inspecteur des mesures, puis tapez de nouvelles valeurs dans les champs Largeurs et Hauteur. m Sélectionnez l’objet, puis cliquez sur Dimensions d’origine dans l’Inspecteur des mesures. Si vous avez redimensionné un fichier d’image de très grande taille, mais que vous ne devez utiliser que la version réduite dans votre feuille de calcul, vous pouvez faire en sorte que Numbers ne conserve qu’une copie réduite de l’image, afin de réduire la taille générale de votre document. Consultez la section « Réduction de la taille des fichiers d’image » à la page 232.Retournement et rotation d’objets Vous pouvez retourner ou faire pivoter n’importe quel objet. Par exemple, si vous disposez d’une image de flèche que vous souhaitez utiliser dans un document, mais de telle sorte que la flèche soit orientée dans l’autre sens, vous pouvez inverser sa direction verticalement ou horizontalement ou l’orienter en direction de n’importe quel angle. Voici plusieurs façons de changer l’orientation d’un objet : m Pour retourner un objet horizontalement ou verticalement, sélectionnez-le, puis choisissez Disposition > Retournement horizontal ou Disposition > Retournement vertical. Vous pouvez aussi cliquer sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquer sur le bouton Inspecteur des mesures, puis utiliser les boutons de retournement. m Pour faire pivoter un objet, sélectionnez-le, appuyez sur la touche Commande et maintenez-la enfoncée, déplacez le pointeur vers une poignée de sélection active jusqu’à ce qu’il se transforme en flèche courbe à deux têtes, puis faites glisser la poignée de sélection. Pour faire pivoter un objet par paliers de 45 degrés, maintenez enfoncées les touches Maj et Commande pendant que vous faites glisser la poignée de sélection. Vous pouvez aussi cliquer sur Inspecteur dans la barre d’outils, cliquer sur le bouton Inspecteur des mesures, puis faire glisser la molette de rotation ou utiliser les commandes Angle pour régler l’angle de l’objet. m Pour faire pivoter une figure en maintenant son texte en position horizontale, une fois la rotation de la figure effectuée, choisissez Format > Figure > « Réinitialiser les poignées de l’objet et du texte ». Modification du style des bordures Pour les figures, les éléments de graphique et les zones de texte, vous pouvez soit choisir un style et une couleur de trait pour la bordure de l’objet, soit indiquer que vous ne souhaitez aucune bordure. Vous pouvez également placer une bordure autour des images importées. Pour modifier les bordures des tableaux et des cellules de tableau, consultez la rubrique « Formatage des bordures de cellule de tableau ». La barre des formats contient des commandes permettant de modifier le style, l’épaisseur et la couleur des lignes de bordure autour d’un ou de plusieurs objets sélectionnés. Sélectionner la couleur du trait. Choisissez un style de ligne. Sélectionner la largeur du trait. 258 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 259 Vous pouvez utiliser l’Inspecteur des graphismes et la fenêtre Couleurs pour effectuer des modifications supplémentaires. Pour définir le style de bordure à l’aide de l’Inspecteur des graphismes : 1 Sélectionnez l’objet que vous souhaitez modifier. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. 3 Choisissez Ligne dans le menu local Trait. 4 Choisissez un style de ligne dans le menu local. Tapez l’épaisseur du trait dans ce champ. Choisissez les points de terminaison de la ligne dans ces menus locaux. Choisir un trait plein, une ligne pointillée, une ligne en pointillés ou tout autre style de ligne. Cliquez sur le cadre de couleurs afin de choisir une couleur de trait. 5 Pour changer l’épaisseur du trait, saisissez une valeur dans le champ Trait (ou cliquez sur les flèches). 6 Pour changer la couleur du trait, cliquez sur le cadre de couleurs et sélectionnez une couleur. 7 Pour affecter des points de terminaison à la ligne, notamment une flèche ou un cercle, choisissez des points de terminaison gauche et droit dans les menus locaux. Objets d’encadrement Vous pouvez entourer vos champs de texte, vos images, vos vidéos, vos figures et les emplacements réservés au contenu multimédia à l’aide de bordures également appelées cadres d’image. Pour ajouter un cadre : 1 Sélectionnez un contenu multimédia ou un emplacement de contenu multimédia, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes.2 Choisissez Cadre d’image dans le menu local Trait, puis cliquez sur une vignette pour choisir un cadre. Cliquez sur la flèche et sur la vignette pour choisir un style de cadre. Pour modifier l’épaisseur de votre cadre, utilisez le curseur Échelle ou tapez un pourcentage spécifique dans le champ adjacent. (Certains cadres ne sont pas modifiables.) Pour changer de cadre : 1 Sélectionnez un objet ou un emplacement de contenu multimédia encadré, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. 2 Sélectionnez Cadre d’image dans le menu local Trait, cliquez sur la flèche qui se trouve à côté de la vignette pour choisir un autre cadre d’image. Pour retirer un cadre : m Sélectionnez un contenu multimédia ou un emplacement de contenu multimédia, puis choisissez un style de ligne (ou Aucun) dans le menu local Trait. Ajout d’ombres Les ombres permettent de donner une impression de profondeur. L’ombre d’un objet apparaît sur n’importe quel objet situé derrière. Vous pouvez créer une multitude d’effets d’ombre ou supprimer l’ombre d’un objet. Cet objet présente les propriétés d’ombre par défaut. L’ombre de cet objet est définie avec un angle différent. L’ombre de cet objet présente une valeur de décalage élevée. L’ombre de cet objet présente le facteur de flou le plus faible. Cet objet présente une couleur d’ombre différente. L’ombre de cet objet présente un facteur de flou élevé. 260 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 261 Pour ajouter ou retirer rapidement une ombre, sélectionnez l’objet, puis sélectionnez ou désélectionnez Ombre dans la barre des formats. L’Inspecteur des graphismes procure un contrôle plus important sur le formatage des ombres. Pour ajouter une ombre à l’aide de l’Inspecteur des graphismes : 1 Sélectionnez l’objet ou le texte. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. 3 Sélectionnez Ombre pour ajouter une ombre à l’objet. Désélectionnez Ombre pour supprimer une ombre existante. Changez la couleur de l’ombre dans le cadre des couleurs. Sélectionnez la case afin d’ajouter une ombre à un objet sélectionné. Les valeurs dans Décalage, Flou et Opacité modifient l’aspect de l’ombre. Sélectionnez la case afin d’ajouter une ombre à un objet sélectionné. 4 Définissez l’orientation de l’ombre à l’aide des contrôles d’angle. 5 Pour définir la distance entre l’ombre et l’objet, utilisez les contrôles de décalage. Une valeur élevée de décalage de l’ombre fait apparaître l’ombre de l’objet plus longue et légèrement séparée de l’objet. 6 Pour adoucir le bord de l’ombre ou le rendre plus net, utilisez les contrôles de flou. Une valeur de flou plus élevée fait apparaître l’ombre de l’objet plus diffuse ; une valeur plus faible confère à l’ombre des bords mieux définis. 7 Pour modifier la transparence de l’ombre, indiquez un pourcentage dans le champ Opacité. N’utilisez pas le curseur Opacité qui se trouve en bas de l’inspecteur des graphismes, car il modifie l’opacité de l’objet plutôt que l’opacité de son nombre. 8 Pour changer la couleur de l’ombre, cliquez sur le cadre des couleurs de l’ombre, puis sélectionnez une couleur. Ajout d’un reflet Vous pouvez ajouter à un objet un reflet vertical vers le bas. Pour ajouter ou retirer rapidement un reflet, sélectionnez l’objet, puis sélectionnez ou désélectionnez Reflet dans la barre des formats. L’Inspecteur des graphismes vous procure un contrôle plus important sur le formatage des reflets. Pour ajouter un reflet à un objet à l’aide de l’Inspecteur des graphismes : 1 Sélectionnez l’objet. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. 3 Sélectionnez Reflet, puis faites glisser le curseur pour augmenter ou réduire l’intensité du reflet. Ajustement de l’opacité Vous pouvez créer des effets intéressants en rendant les objets plus ou moins opaques. Ainsi, lorsque vous placez un objet de faible opacité sur un autre objet, l’objet situé dessous transparaît via l’objet situé dessus. En fonction de la valeur définie pour l’opacité, les objets situés en dessous peuvent être facilement visibles, partiellement obscurcis ou totalement invisibles (opacité de 100 %). Pour changer l’opacité d’un objet : 1 Sélectionnez l’objet. 2 Procédez de l’une des manières suivantes :  Utilisez les commandes Opacité de la barre des formats pour régler l’opacité. 262 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 263  Faites glisser le curseur Opacité de l’Inspecteur des graphismes ou saisissez un pourcentage dans le champ adjacent. Pour les figures, vous pouvez définir séparément l’opacité des couleurs de remplissage et de trait et celle de l’objet. Si vous déplacez le curseur Opacité dans la fenêtre Couleurs afin de modifier la couleur du remplissage ou du trait, cette valeur d’opacité devient l’opacité maximale de l’objet. Ensuite, lorsque vous modifiez l’opacité de l’objet dans l’Inspecteur des graphismes, vous la modifiez par rapport à l’opacité définie dans la fenêtre Couleurs. L’opacité du cercle est définie à 100 pour cent dans l’Inspecteur des graphismes. La couleur de remplissage a été définie sur une opacité de 50 % dans la fenêtre Couleurs. Le contour du cercle a été défini sur une opacité de 100 % dans la fenêtre Couleurs. L’opacité du cercle est définie à 100 pour cent dans l’Inspecteur des graphismes. L’opacité du cercle est définie à 50 pour cent dans l’Inspecteur des graphismes. Si vous modifiez l’opacité d’un objet, puis que vous ne parvenez plus à rétablir l’opacité à 100 pour cent de la couleur de remplissage de l’objet, c’est peut-être parce que l’opacité a été réglée sur une valeur inférieure à 100 pour cent dans la fenêtre Couleurs. Pour résoudre ce problème, sélectionnez l’objet, choisissez Présentation > Afficher les couleurs, puis réglez l’opacité sur 100 pour cent dans la fenêtre Couleurs. Remplissage d’objets à l’aide de couleurs ou d’images Vous pouvez remplir les figures, les tableaux, les cellules de tableau et d’autres éléments de graphique avec des couleurs unies, des dégradés de couleurs (couleurs qui fusionnent les unes avec les autres) ou des images. Pour savoir comment Aller à Ajouter un fond de couleur unie à un objet « Remplir un objet avec une couleur unie » à la page 264 Ajouter un fond à dégradés de couleurs « Remplissage d’un objet à l’aide de dégradés de couleurs » à la page 264 Placer une image à l’intérieur d’un objet « Image de remplissage d’un objet » à la page 266Remplir un objet avec une couleur unie Vous pouvez remplir des tableaux, des figures, des cellules de tableau et des éléments de graphique avec une couleur unie. Utilisez la barre des formats pour appliquer rapidement une couleur à un objet sélectionné. Cliquez sur le cadre Remplissage, puis choisissez une couleur dans le tableau des couleurs ou cliquez sur Afficher les couleurs pour ouvrir la fenêtre Couleurs qui contient d’autres couleurs. Utilisez la commande Opacité pour déterminer le niveau de transparence. Vous pouvez également utiliser l’Inspecteur des graphismes pour appliquer une couleur unie à un objet. Pour changer la couleur d’un objet à l’aide de l’Inspecteur des graphismes : 1 Sélectionnez l’objet. 2 Cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis cliquez sur le bouton Inspecteur des graphismes. 3 Choisissez Remplissage couleur dans le menu local Remplissage. 4 Cliquez sur le cadre de couleurs qui se trouve au dessous du menu local Remplissage afin d’ouvrir la fenêtre Couleurs, puis sélectionnez une couleur dans cette fenêtre. Pour en savoir plus sur l’utilisation de la fenêtre Couleurs, consultez la rubrique « La fenêtre Couleurs » à la page 26. Remplissage d’un objet à l’aide de dégradés de couleurs Vous pouvez appliquer aux figures, aux tableaux, aux cellules de tableau et aux éléments de graphique des couleurs qui fusionnent entre elles pour former des dégradés de couleurs. Pour créer des dégradés de couleurs destinés à remplir des objets, utilisez les options de l’Inspecteur des graphismes. Les options élémentaires de Remplissage dégradé constituent le moyen le plus simple de fusionner deux couleurs en ligne droite. Les options Remplissage dégradé avancé vous permettent de fusionner plusieurs couleurs afin de créer un dégradé circulaire (radial). Pour remplir un objet à l’aide d’un dégradé linéaire (à deux couleurs) : 1 Dans l’inspecteur Graphismes, choisissez Remplissage dégradé dans le menu local Remplissage. Cliquez sur chaque cadre de couleur afin de sélectionner des couleurs. Inversez l’orientation du dégradé ou définissez son sens à l’aide des boutons fléchés ou de la molette Angle, ou encore en tapant une valeur. Cliquez sur la double flèche afin d’inverser le dégradé. 264 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 265 2 Cliquez sur chacune des cases de couleur pour choisir les couleurs à fusionner dans la fenêtre Couleurs. Pour en savoir plus sur l’utilisation de la fenêtre Couleurs, consultez la rubrique « La fenêtre Couleurs » à la page 26. 3 Pour configurer une direction pour le dégradé, utilisez la molette ou le champ Angle. 4 Pour le retourner horizontalement ou verticalement, cliquez sur les boutons fléchés Angle. 5 Pour inverser le dégradé, cliquez sur la double flèche en regard des cadres de couleur. Pour remplir un objet à l’aide d’un dégradé à plusieurs couleurs : 1 Dans l’inspecteur Graphismes, choisissez Remplissage dégradé avancé dans le menu local Remplissage. 2 Pour ajouter une autre couleur au dégradé, maintenez le pointeur juste sous la bande du dégradé dans l’inspecteur, au niveau où la nouvelle couleur doit commencer. Dès qu’un signe plus (+) apparaît, cliquez pour ajouter une nouvelle commande de couleur. Ajouter une nouvelle commande de couleur pour chaque couleur à ajouter à votre dégradé. 3 Pour remplacer une couleur du dégradé, cliquez sur une commande de couleur (juste sous la bande du dégradé), puis sélectionnez une autre couleur dans la fenêtre Couleurs. Procédez de cette manière pour chacune des couleurs à ajouter à votre dégradé. 4 Pour supprimer une commande de couleur, faites-la glisser vers le bas en dehors de l’inspecteur. La commande disparaît. Vous devez disposer d’au moins deux commandes de couleur sous la bande du dégradé. 5 Pour modifier le degré de subtilité appliqué à la fusion des couleurs du dégradé, faites glisser les commandes de point de fusion (au-dessus de la bande du dégradé dans l’inspecteur). 6 Pour changer la direction d’un dégradé linéaire, utilisez la molette ou le champ Angle.7 Pour créer un dégradé radial, cliquez sur le bouton correspondant. Vous pouvez modifier davantage l’aspect d’un dégradé radial en procédant de l’une des manières suivantes :  Pour recentrer le dégradé au sein de l’objet, faites glisser la petite commande circulaire bleue de point de fusion (au centre du dégradé, à l’intérieur de votre objet) et placez-la à l’endroit correspondant au nouveau centre.  Pour modifier le degré de subtilité de la fusion des couleurs le long du dégradé, faites glisser la commande circulaire de point de fusion en dehors de votre objet pour la rapprocher ou l’éloigner du centre du dégradé. Faites quelques essais en faisant glisser les commandes circulaires de point de fusion reliées à votre objet et les commandes de point de fusion situées au-dessus de la bande du dégradé dans l’inspecteur des graphismes jusqu’à ce que vous obteniez l’effet souhaité. 8 Pour inverser le dégradé, cliquez sur la double flèche en regard des cadres de couleur. Image de remplissage d’un objet Vous pouvez remplir une forme, une zone de texte, un tableau, des cellules de tableau, l’arrière-plan d’un graphique ou une série de graphiques avec une image. Pour remplir un objet avec une image : 1 Sélectionnez l’objet que vous souhaitez remplir. 2 Si l’Inspecteur des graphismes n’est pas ouvert, cliquez sur Inspecteur dans la barre d’outils, puis sur le bouton Inspecteur des graphismes. 3 Dans Inspecteur des graphismes, sélectionnez Remplissage par image ou Remplissage par image teintée, puis choisissez une image. Vous pouvez également faire glisser un fichier d’image depuis le Finder ou le navigateur multimédia et le déposer dans la case d’image de l’Inspecteur des graphismes, sur une cellule de tableaux ou sur une série de données de graphique. Définissez la taille de l’image dans l’objet via le menu local. Pour changer l’image, faites glisser une image vers le cadre d’image. 4 Choisissez une échelle d’image dans le menu local. 266 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objetsChapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets 267 Ajuster : redimensionne l’image afin qu’elle s’adapte au mieux aux dimensions de l’objet. Si la forme de l’objet est différente de celle de l’image d’origine, il se peut que des parties n’apparaissent pas ; un espace vide peut également apparaître autour de l’image. Remplir : fait paraître l’image plus grande ou plus petite en la dimensionnant de façon à ne laisser qu’un espace minimum autour d’elle, même si elle n’a pas la même forme que l’objet. Étirer : permet d’adapter les dimensions de l’image à celles de l’objet. Toutefois, elle produit une distorsion de l’image si la forme de l’objet est différente de celle de l’image d’origine. Dimensions d’origine : place l’image dans l’objet sans modifier ses dimensions d’origine. Si l’image est plus grande que l’objet, vous ne voyez qu’une partie de l’image dans l’objet. Si l’image est plus petite que l’objet, elle est entourée d’espace vide. Mosaïque : répète l’image à l’intérieur de l’objet si celle-ci est plus petite que l’objet. Si l’image est plus grande que l’objet, vous ne voyez qu’une partie de l’image dans l’objet. Mosaïque (petite image) Mosaïque (grande image) Ajuster Étirer Dimensions d’origine Mosaïque (grande image) Remplir 5 Si vous choisissez Remplissage par image teintée, cliquez sur le cadre de couleurs (à droite du bouton Choisir) pour choisir une couleur de teinte. Faites glisser le curseur Opacité dans la fenêtre Couleurs afin de rendre la teinte plus foncée ou plus claire. (Si vous faites glisser le curseur Opacité dans l’inspecteur des graphismes, l’opacité de la teinte et de l’image change.) Cliquez pour sélectionner une couleur de teinte pour l’image.Utilisation de MathType Si vous avez installé MathType 6, vous pouvez l’ouvrir dans Numbers et l’utiliser pour taper des expressions et des équations mathématiques. Après avoir créé une équation dans MathType 6, vous pouvez la manipuler comme une image dans Numbers. Pour taper une équation à l’aide de MathType 6 dans Numbers : 1 Placez le pointeur à l’endroit où vous voulez qu’apparaisse l’équation. 2 Choisissez Insérer > Équation MathType. MathType 6 s’ouvre et l’équation « E=mc 2 » apparaît. 3 Double-cliquez sur l’équation, puis saisissez l’équation souhaitée en utilisant la fenêtre et les outils de l’application MathType 6. Pour obtenir des instructions spécifiques concernant l’utilisation de cette application, consultez l’Aide de MathType 6. 4 Une fois que vous avez tapé votre équation, choisissez Fichier > « Fermer et revenir à Numbers », puis cliquez sur Oui dans la fenêtre qui s’affiche pour enregistrer l’équation. 5 Faites glisser l’équation et déposez-la où vous voulez sur la feuille. Après avoir fermé MathType 6, Numbers traite l’équation comme s’il s’agissait d’un objet que vous pouvez repositionner, redimensionner, réorienter, regrouper, superposer ou même masquer comme une image. Sachez toutefois que si vous masquez l’équation, vous devrez la démasquer pour pouvoir la modifier. 6 Pour modifier l’équation, double-cliquez dessus pour ouvrir MathType 6 à nouveau. 268 Chapitre 9 Utilisation des figures, des graphismes et d’autres objets269 Ce chapitre explique comment ajouter des données tirées du Carnet d’adresses et de cartes vCard à un tableau Numbers. Les champs du Carnet d’adresses sont une source abondante de noms, de numéros de téléphone, d’adresses et de données personnelles. Vous pouvez utiliser les données du Carnet d’adresses pour créer rapidement des tableaux qui réunissent les informations dont vous avez besoin sur vos contacts professionnels, vos proches, les points de contact pour vos vacances, etc. Utilisation des champs Carnet d’adresses Vous pouvez insérer les données provenant des champs de Carnet d’adresses dans des tableaux Numbers. Vous pouvez également ajouter des données tirées d’une carte de visite virtuelle (appelée vCard) que l’on vous a envoyée. Si un tableau contient un rang d’en-tête contenant des noms qui correspondent à ceux que l’on retrouve dans le Carnet d’adresses ou dans des vCards, vous pouvez ajouter des données des contacts en faisant glisser les cartes voulues sur le tableau. Vous pouvez également créer un tableau en faisant glisser des cartes sur le canevas. Pour en savoir plus sur Aller à Les champs de Carnet d’adresses reconnus par Numbers « Correspondance entre les noms de colonne et les noms issus de champs du Carnet d’adresses » à la page 270 L’ajout de données provenant de Carnet d’adresses ou d’une carte vCard à un tableau existant « Ajout de données issues du Carnet d’adresses à un tableau existant » à la page 272 L’ajout de données provenant de Carnet d’adresses ou d’une carte vCard et la création d’un tableau en une seule étape « Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un nouveau tableau » à la page 273 Insertion dans un document Pages de données de contact ou autres provenant d’un tableau Numbers Aide Pages ou Guide de l’utilisateur de Pages ’09 10 Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un tableauCorrespondance entre les noms de colonne et les noms issus de champs du Carnet d’adresses Le tableau ci-dessous constitue un résumé des champs Carnet d’adresses reconnus par Numbers. Les synonymes sont des noms de substitution que vous pouvez ajouter à la valeur d’un champ de Carnet d’adresses particulier. Noms de champs de Carnet d’adresses Synonymes de noms de champ Préfixe Titre, préfixe du nom Nom Nom de famille Prénom Prénom Suffixe Suffixe de nom, suffixe professionnel, suffixe académique Surnom Nom de jeune fille Profession Service Service d’emplois Entreprise Téléphone (premier numéro disponible) Téléphone (principal) Téléphone bureau Téléphone domicile Portable Téléphone portable, téléphone mobile, téléphone cellulaire, cellulaire Fax domicile Fax travail Messageur Bippeur Autre téléphone Adresse électronique (première adresse disponible) Adresse électronique Adresse électronique professionnelle Adresse électronique privée Autre adresse électronique Adresse URL (première adresse URL disponible) Adresse URL professionnelle Adresse URL privée 270 Chapitre 10 Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un tableauChapitre 10 Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un tableau 271 Noms de champs de Carnet d’adresses Synonymes de noms de champ Autre adresse URL Anniversaire AIM (première adresse disponible) message instantané, pseudonyme de message instantané, nom de message instantané, adresse de message instantané, conversation, pseudonyme de conversation, nom de conversation, adresse de conversation Adresse AIM professionnelle AIM (bureau), message instantané (bureau), pseudonyme de message instantané (bureau), nom de message instantané (bureau), adresse de message instantané (bureau), conversation (bureau), pseudonyme de conversation (bureau), nom de conversation (bureau), adresse de conversation (bureau) Adresse AIM personnelle AIM (domicile), message instantané (domicile), pseudonyme de message instantané (domicile), nom de message instantané (domicile), adresse de message instantané (domicile), conversation (domicile), pseudonyme de conversation (domicile), nom de conversation (domicile), adresse de conversation (domicile) Autre adresse AIM AIM (autre), message instantané (autre), pseudonyme de message instantané (autre), nom de message instantané (autre), adresse de message instantané (autre), conversation (autre), pseudonyme de conversation (autre), nom de conversation (autre), adresse de conversation (autre) Yahoo Adresse Yahoo! Adresse Yahoo! personnelle Autre adresse Yahoo! Adresse Adresse (première adresse disponible) Rue Ville (première ville disponible) Municipalité Région/Province (première région/province disponible) Code postal Code postal Pays (premier pays disponible)Noms de champs de Carnet d’adresses Synonymes de noms de champ Adresse professionnelle Adresse (bureau) Rue (bureau) Ville (bureau) Municipalité (bureau) État (bureau) Code postal (bureau) Code postal professionnel Pays (bureau) Adresse privée Adresse (domicile) Domicile Ville (domicile) Municipalité (domicile) État (domicile) Code postal (domicile) Code postal du domicile, code postal personnel Pays (domicile) Autre adresse Adresse (autre) Rue (adresse) Ville (autre adresse) Municipalité (autre) État (autre adresse) Code postal (autre adresse) Code postal (autre) Pays (autre adresse) Note Notes Ajout de données issues du Carnet d’adresses à un tableau existant Vous pouvez ajouter à un tableau existant des données provenant de Carnet d’adresses ou d’une carte vCard si le rang d’en-tête du tableau contient des noms correspondant aux noms des champs mentionnés dans « Correspondance entre les noms de colonne et les noms issus de champs du Carnet d’adresses » à la page 270. Pour ajouter des données tirées des contacts à un tableau existant : 1 Identifiez les champs issus du Carnet d’adresses ou de vCards dont vous souhaitez copier la valeur dans le tableau. 2 Assurez-vous que ce dernier possède un rang d’en-tête dont les cellules contiennent des noms de champs de Carnet d’adresses ou de vCard. Les données des champs qui ne peuvent être associées à une cellule de rang d’en-tête ne sont alors pas ajoutées au tableau. 272 Chapitre 10 Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un tableauChapitre 10 Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un tableau 273 3 Dans le Carnet d’adresses, sélectionnez les contacts ou groupes voulus, puis faites-les glisser sur le tableau. De même, vous pouvez également faire glisser des vCards sur le tableau. Des rangées s’ajoutent au besoin pour intégrer toutes les données. Si les données d’un contact figurent déjà dans le tableau, une autre rangée est ajoutée pour le contact en question. Vous pouvez détecter les doublons de rang en effectuant un tri, comme le décrit la rubrique « Tri des rangs d’un tableau » à la page 77. Ajout de données tirées du Carnet d’adresses à un nouveau tableau Vous pouvez utiliser des données extraites du Carnet d’adresses ou d’une vCard afin de créer un tableau contenant une rangée pour chaque contact. Il existe plusieurs façons de créer un tableau contenant des données propres aux contacts : m Dans le Carnet d’adresses, sélectionnez les cartes voulues ou un groupe, puis faites glisser votre sélection vers le canevas. m Faites glisser les vCards choisies vers le canevas. Le tableau contient une colonne pour chaque champ nommé de la carte vCard ou du Carnet d’adresses (voir « Correspondance entre les noms de colonne et les noms issus de champs du Carnet d’adresses » à la page 270). Cependant, seuls les champs Nom, Prénom, Téléphone et Adresse électronique sont alors visibles, les autres colonnes étant masquées. Pour afficher ces colonnes masquées, choisissez Tableau > Afficher toutes les colonnes. Vous pouvez ensuite supprimer ou renommer des colonnes si nécessaire.274 Ce chapitre décrit les différents manières de partager votre feuille de calcul Numbers pour que d’autres personnes puissent y accéder. En plus d’imprimer ou de faxer une feuille de calcul, vous pouvez la partager électroniquement. En l’exportant vers d’autres formats de document, vous pouvez collaborer avec d’autres personnes qui utilisent Excel ou d’autres applications. Vous pouvez également partager des feuilles de calcul sur le web et via Mail. Impression d’une feuille de calcul Vous pouvez utiliser l’aperçu avant impression pour présenter les objets de vos feuilles sur plusieurs pages avant de les imprimer. Consultez la rubrique « Division d’une feuille en pages » à la page 47 pour plus d’instructions. Utilisez l’Inspecteur des feuilles pour définir des attributs de page comme l’orientation et les marges. Pour imprimer : 1 Choisissez Fichier > Imprimer. 2 Choisissez l’imprimante que vous souhaitez utiliser dans le menu local Imprimante. 3 Tapez le nombre d’exemplaires que vous souhaitez imprimer dans le champ Copies, puis cochez la case Triées si vous souhaitez imprimer chaque groupe de pages dans l’ordre avant d’imprimer le groupe suivant. Pour imprimer un lot de pages 1, puis de pages 2, puis de pages 3, etc., désélectionnez l’option Triées. 4 Désignez les feuilles à imprimer : Toutes les feuilles : imprime toutes les feuilles de votre feuille de calcul. Feuille active : imprime uniquement la feuille sélectionnée lorsque vous avez ouvert la fenêtre d’impression. 5 Pour imprimer une liste de toutes les formules contenues dans la feuille de calcul, sélectionnez « Inclure une liste de toutes les formules dans le document ». 6 Cliquez sur Imprimer. 11 Partage de votre feuille de calcul NumbersChapitre 11 Partage de votre feuille de calcul Numbers 275 Pour obtenir des informations sur d’autres réglages d’impression, cliquez sur le bouton Aide dans la fenêtre d’impression. Exportation d’une feuille de calcul dans d’autres formats de documents Vous pouvez partager vos feuilles de calcul Numbers sur différentes plates-formes et avec différentes applications en les exportant dans des fichiers PDF, Excel ou CSV (valeurs séparées par des virgules). Pour savoir comment Aller à Créer un fichier PDF à partir de votre feuille de calcul et protéger ce fichier par un mot de passe « Exportation d’une feuille de calcul au format PDF » à la page 275 Créer à partir de votre feuille de calcul un fichier pouvant être ouvert et modifié dans Microsoft Excel sur un ordinateur Mac OS X ou Windows « Exportation d’une feuille de calcul au format Excel » à la page 276 Créer à partir de votre feuille de calcul un fichier destiné aux applications capables d’ouvrir les fichiers CSV « Exportation d’une feuille de calcul au format CSV » à la page 276 Exportation d’une feuille de calcul au format PDF Les fichiers PDF peuvent être affichés ou imprimés dans Aperçu et dans Safari ; ils peuvent être modifiés à l’aide d’une application PDF. Pour créer un fichier PDF à partir de votre feuille de calcul : 1 Choisissez Partage > Exporter. 2 Cliquez sur PDF. 3 Sélectionnez une résolution d’image dans le menu local « Qualité de l’image ». Bonne : les images sont réduites à 72 ppp. Meilleure : les images sont réduites à 150 ppp. Optimale : les images ne sont pas réduites. 4 Sélectionnez les feuilles à exporter dans le menu local Présentation. Présentation par feuille : exporte chaque feuille dans une seule page du document PDF. Présentation par page : exporte la feuille sélectionnée en utilisant la pagination adoptée dans l’aperçu avant impression. Consultez la rubrique « Division d’une feuille en pages » à la page 47 pour en savoir plus sur l’aperçu avant impression. 5 Cliquez sur le triangle d’affichage des Options de sécurité pour protéger le PDF par un mot de passe. Les mots de passe sont limités à 32 caractères ASCII. Sélectionnez une ou plusieurs des options suivantes. Ouvrir le document : spécifiez un mot de passe nécessaire pour ouvrir le PDF. Imprimer le document : exige un mot de passe pour imprimer le PDF. Si vous sélectionnez cette option, sélectionnez également Ouvrir le document et spécifiez un mot de passe. Copier le contenu du document : spécifiez un mot de passe requis pour copier le contenu du PDF. 6 Cliquez sur Suivant pour indiquer un nom et un emplacement pour le PDF. 7 Cliquez sur Exporter pour créer le PDF. Exportation d’une feuille de calcul au format Excel Les fichiers Excel peuvent être ouverts et modifiés dans Microsoft Excel sur un ordinateur Mac OS X ou Windows. Chaque tableau est converti en feuille de calcul Excel et tous les autres objets sont placés sur des feuilles de calcul séparées si plusieurs tableaux sont disponibles. Voici différentes manières de créer une version Excel de votre feuille de calcul. m Choisissez Partage > Exporter, puis cliquez sur Excel. Sélectionnez Résumé si vous ne souhaitez pas qu’une feuille de résumé soit incluse pour les exportations contenant plusieurs feuilles de calcul. Sélectionnez Suivant pour indiquer un nom et un emplacement pour le fichier, puis cliquez sur Exporter pour créer le fichier. m Choisissez Fichier > Enregistrer sous, sélectionnez « Enregistrer la copie comme » et choisissez Document Excel dans le menu local. Consultez la rubrique « Enregistrement d’une feuille de calcul » à la page 36 pour en savoir plus à propos des autres options disponibles. Certains calculs de formule peuvent être différents dans Excel. Exportation d’une feuille de calcul au format CSV la plupart des tableurs prennent en charge le format de fichier CSV. Dans les fichiers CSV, les valeurs de cellule de chaque rang sont séparées par des virgules. Les rangs sont séparés des caractères de fin de ligne. Chaque tableau est placé dans son propre fichier CSV et tous les fichiers sont placés dans un dossier. Les graphismes ne sont pas exportés. Les dernières valeurs calculées sont exportées. Pour créer un fichier CSV à partir de votre feuille de calcul : 1 Choisissez Partage > Exporter. 2 Cliquez sur CSV. 276 Chapitre 11 Partage de votre feuille de calcul NumbersChapitre 11 Partage de votre feuille de calcul Numbers 277 3 Choisissez une option dans le menu local Encodage. Unicode (UTF-8) : cette option est prise en charge par la grande majorité des applications. Occidental (Mac OS Roman) ou Occidental (Windows Latin 1) : ces options sont réservées aux applications qui les exigent. 4 Cliquez sur Suivant pour indiquer un nom de fichier et un emplacement. 5 Cliquez sur Exporter pour créer le fichier. Partage de votre feuille de calcul Numbers sur iWork.com Public Beta Vous pouvez envoyer votre feuille de travail à iWork.com et y accéder à l’aide de n’importe quel ordinateur à l’aide d’un navigateur web pris en charge, un compte de messagerie et votre identifiant Apple. Ce dernier est le même que votre nom d’abonné MobileMe ou votre nom de compte iTunes. Si vous n’avez pas d’identifiant Apple, consultez la page https://appleid.apple.com/fr et suivez les instructions à l’écran pour en obtenir un. Lorsque vous envoyez une feuille de calcul à iWork.com, vous pouvez choisir parmi les options suivantes :  Partager avec les utilisateurs : invitez certains visiteurs à ajouter des commentaires et des notes, et à télécharger votre feuille de calcul.  Publier sur le web : créez une adresse web publique (URL) que vous pouvez publier sur un site web ou ailleurs de manière que tout le monde puisse consulter votre feuille de calcul. Les utilisateurs normaux ne peuvent ni consulter les commentaires et notes de votre feuille de calcul, ni en laisser.  Télécharger pour utilisation privée : envoyez votre feuille de calcul à iWork.com pour la consulter vous-même ultérieurement. Vous pouvez choisir ultérieurement de la partager avec d’autres utilisateurs.Important : Si vous avez affecté un mot de passe à votre feuille de calcul, il ne protègera la feuille que lorsqu’elle est consultée sur iWork.com. Ce mot de passé est seulement en vigueur lorsque les utilisateurs téléchargent la feuille de calcul protégée par mot de passé et la consultent sur leur ordinateur. Pour protéger par mot de passe la feuille de calcul en ligne, vous devez définir un mot de passe en ligne lors de sa publication. Pour partager une feuille de calcul avec des utilisateurs invités : 1 Ouvrez la feuille de calcul que vous souhaitez partager et cliquez sur le bouton Partager de la barre d’outils, ou choisissez Partage > « Partager via iWork.com ». 2 Saisissez votre identifiant et votre mot de passe Apple, puis cliquez sur Se connecter. Si vous avez oublié votre identifiant ou votre mot de passe Apple, cliquez sur « Mot de passe oublié », puis suivez les instructions à l’écran. Si c’est la première fois que vous envoyez un document sur iWork.com, un message de vérification est envoyé à votre adresse électronique. Cliquez sur le lien de vérification contenu dans le message, puis continuez à partager votre document. 3 Sélectionnez « Partager avec les utilisateurs ». 4 Dans les champs À et Message, saisissez les adresses électroniques et un message pour les personnes auxquelles vous souhaitez accorder l’accès à la feuille de calcul. 5 Tapez un objet si vous ne souhaitez pas utiliser celui créé automatiquement. 6 Définissez les options de consultation pour votre feuille de calcul partagée. Cliquez sur Afficher les options avancées pour voir toutes ces options : Laisser des commentaires : sélectionnez cette option pour permettre aux utilisateurs de laisser des commentaires sur la feuille de calcul. 278 Chapitre 11 Partage de votre feuille de calcul NumbersChapitre 11 Partage de votre feuille de calcul Numbers 279 Télécharger la feuille de calcul : sélectionnez cette option pour permettre aux utilisateurs de télécharger la feuille de calcul. Copier sur iWork.com en tant que : saisissez ou sélectionnez un nom de fichier pour la feuille de calcul en ligne. Options de téléchargement : sélectionnez une ou plusieurs options de format de fichier dans lesquels rendre la feuille de calcul disponible en téléchargement. Confidentialité : sélectionnez cette option pour que les utilisateurs soient obligés de saisir un mot de passe afin d’accéder à votre feuille de calcul en ligne. Saisissez un mot de passe dans les champs proposés, puis cliquez sur « Définir le mot de passe ». Assurez-vous d’indiquer aux utilisateurs le mot de passe de la feuille de calcul. Vous pouvez utiliser l’Assistant mot de passe (cliquez sur le bouton disposant d’une icône de clé) pour créer un mot de passe plus fiable. Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’Assistant mot de passe, consultez la rubrique « Pour protéger une feuille de calcul à l’aide d’un mot de passe » à la page 34. 7 Cliquez sur Partage. Une copie de votre feuille de calcul est envoyée à iWork.com et des invitations sont envoyées par courrier électronique aux personnes à qui vous souhaitez donner accès à votre feuille de calcul. Ces utilisateurs cliquent le lien unique dans leur messagerie pour accéder à votre feuille de calcul en ligne. S’ils laissent des commentaries, leur nom apparaît sur ceux-ci. Pour publier sur Internet une feuille de calcul visible par tout le monde : 1 Ouvrez la feuille de calcul que vous souhaitez partager et cliquez sur le bouton Partager de la barre d’outils, ou choisissez Partage > « Partager via iWork.com ». 2 Saisissez votre identifiant et votre mot de passe Apple, puis cliquez sur Se connecter. Si vous avez oublié votre identifiant ou votre mot de passe Apple, cliquez sur « Mot de passe oublié », puis suivez les instructions à l’écran. Si c’est la première fois que vous envoyez un document sur iWork.com, un message de vérification est envoyé à votre adresse électronique. Cliquez sur le lien de vérification contenu dans le message, puis continuez à publier votre document. 3 Sélectionnez « Publier sur le web ». 4 Cliquez sur Afficher avancé si vous souhaitez modifier le nom de la feuille de calcul en ligne, puis tapez ou sélectionnez un nom de fichier pour le document en ligne. 5 Cliquez sur Publier. Une copie de votre feuille de calcul est publiée sur iWork.com. Les personnes à qui vous avez donné accès peuvent la voir, mais il ne peuvent y ajouter des commentaires et des notes. 6 Dans la zone de dialogue qui apparaît, cliquez sur Afficher en ligne pour voir votre feuille de calcul sur iWork.com.Votre navigateur s’ouvre et affiche la feuille de calcul publiée sur iWork.com. 7 Dans votre fenêtre de navigateur, cliquez sur Afficher l’URL publique pour voir l’adresse web de votre document. Vous pouvez copier l’adresse web (URL) et la publier sur un site web ou ailleurs. Toute personne disposant de l’adresse web peut afficher votre feuille de calcul en ligne. Pour télécharger une feuille de calcul dans le but d’y accéder vous-même de manière privée : 1 Ouvrez la feuille de calcul et cliquez sur le bouton Partager de la barre d’outils, ou choisissez Partager > « Partager via iWork.com ». 2 Saisissez votre identifiant et votre mot de passe Apple, puis cliquez sur Se connecter. Si vous avez oublié votre identifiant ou votre mot de passe Apple, cliquez sur « Mot de passe oublié », puis suivez les instructions à l’écran. Si c’est la première fois que vous envoyez un document sur iWork.com, un message de vérification est envoyé à votre adresse électronique. Cliquez sur le lien de vérification contenu dans le message, puis continuez à télécharger votre document. 3 Sélectionnez « Télécharger pour utilisation privée » : 4 Cliquez sur Afficher avancé si vous souhaitez modifier le nom de la feuille de calcul en ligne, puis tapez ou sélectionnez un nom de fichier pour la feuille de calcul en ligne. 5 Cliquez sur le bouton Télécharger. Une copie de votre feuille de calcul est envoyée sur iWork.com. 6 Cliquez sur Afficher en ligne Afficher en ligne pour voir votre feuille de calcul sur iWork.com ou cliquez sur OK pour fermer la feuille de calcul. Pour accéder à toutes vos feuilles de calcul en ligne à partir de la presentation Documents partagés d’iWork.com, procédez d’une des manières suivantes : m Ouvrez une feuille de calcul et choisissez Partage > « Afficher les documents partagés ». Si vous n’êtes pas encore connecté, choisissez Partage > Se connecter, puis Afficher les documents partagés. m Rendez-vous à l’adresse http://www.iwork.com/. Vous pouvez configurer iWork.com de manière à recevoir une alerte par courrier électronique lorsqu’un utilisateur laisse un nouveau commentaire sur une feuille de calcul en ligne. Pour plus d’informations à ce sujet et à propos de l’utilisation d’iWork.com, consultez le site http://www.iwork.com/ et cliquez sur Aide au bas de la page. 280 Chapitre 11 Partage de votre feuille de calcul NumbersChapitre 11 Partage de votre feuille de calcul Numbers 281 Envoi d’une feuille de calcul par courrier électronique Joignez votre feuille de calcul au format Numbers, Excel ou PDF à un message électronique. Si vous avez protégé votre feuille de calcul par un mot de passe, les réglages du mot de passe sont conservés pour les pièces jointes Numbers. Pour joindre une feuille de calcul à un message électronique : 1 Si vous souhaitez envoyer une feuille de calcul Numbers par courrier électronique, vous pouvez au préalable la protéger par un mot de passe. Consultez la rubrique « Pour protéger une feuille de calcul à l’aide d’un mot de passe » à la page 34 pour apprendre à protéger une feuille de calcul par un mot de passe. 2 Choisissez Partage > « Envoyer par courrier électronique », puis choisissez Numbers, Excel ou PDF dans le sous-menu. Un nouveau message électronique s’ouvre dans votre application de messagerie par défaut, avec en pièce jointe une version Numbers, Excel ou PDF de votre feuille de calcul. Envoi d’une feuille de calcul à iWeb Si vous utilisez (ou envisagez d’utiliser) iWeb pour créer un site web, vous pouvez envoyer une feuille de calcul Numbers directement à votre blog ou podcast iWeb. La feuille de calcul devient une pièce jointe que les visiteurs de votre site web peuvent télécharger. Pour envoyer une feuille de calcul à iWeb : 1 Vérifiez qu’iWeb ’08 ou ultérieur est installé. 2 Ouvrez votre feuille de calcul Numbers, choisissez Partage > Transférer vers iWeb, puis Numbers ou PDF dans le sous-menu. Numbers : crée une version archivée de votre feuille de calcul. Si la feuille de calcul est protégée par un mot de passe, les réglages du mot de passe sont conservés. PDF : crée une version PDF. 3 Si iWeb n’est pas déjà ouvert, il s’ouvre pour vous inviter à choisir un blog ou un podcast, nouveau ou existant, auquel joindre votre feuille de calcul. Si vous n’avez créé qu’un seul blog ou podcast, la feuille de calcul y est jointe. Lorsque vous publiez votre site web, les visiteurs s’abonnant à votre podcast ou votre blog recevront automatiquement les dernières pièces jointes dans leur bibliothèque iTunes (en format PDF uniquement). Pour en savoir plus sur l’utilisation d’iWeb pour concevoir et publier des pages web, ouvrez iWeb et choisissez Aide > Aide iWeb.Partage de graphiques, de données et de tableaux avec d’autres applications iWork Vous pouvez copier un graphique et le coller dans une présentation Keynote ou dans un document Pages. Après avoir été collé, le graphique est lié à la version Numbers. Si les données de tableau Numbers représentées dans le graphique sont modifiées, enregistrez la feuille de calcul Numbers modifiée, puis actualisez le graphique dans Keynote ou dans Pages. Consultez « Partage de graphiques avec des documents Pages et Keynote » à la page 166 pour en savoir plus. Les documents Pages peuvent exploiter les données Carnet d’adresses, vCard ou autres enregistrées dans des tableaux Numbers. Pour en savoir plus sur l’utilisation de données Carnet d’adresses et vCard dans Numbers, consultez la rubrique « Utilisation des champs Carnet d’adresses » à la page 269. Pour en savoir plus sur la fusion de texte à partir de données provenant de Numbers, consultez l’Aide Pages ou le Guide de l’utilisateur de Pages ’09. Vous pouvez copier un tableau dans des documents Pages ou Keynote. Consultez « Copie de tableaux entre des applications iWork » à la page 60 pour en savoir plus. 282 Chapitre 11 Partage de votre feuille de calcul Numbers283 Ce chapitre est destiné aux personnes qui souhaitent créer leurs propres modèles de feuille de calcul. Ce chapitre suppose que vous connaissez déjà les fonctionnalités de Numbers, décrites dans les chapitres précédents. Conception d’un modèle Les modèles fournis avec Numbers proposent des idées pour concevoir l’aspect des graphiques, des tableaux et d’autres objets. La création de modèles personnalisés peut se limiter à l’ajout du logo de votre société à un modèle existant. Vous pouvez également modifier les attributs de modèle Numbers présentés ci-dessous :  styles de tableau ;  tableaux réutilisables accessibles en cliquant sur Tableaux dans la barre d’outils ;  format par défaut pour différents types de graphiques ;  attributs par défaut de zones de texte, de figures et d’images ;  nombres et noms de feuilles ;  contenu prédéfini inséré dans les feuilles, tel que du texte, des tableaux et des emplacements de contenu multimédia. Pour savoir comment Aller à Configurer les styles de tableau d’un modèle « Définition de styles de tableau pour un modèle personnalisé » à la page 284 Créer des tableaux prédéfinis à proposer dans le modèle « Définition de tableaux réutilisables pour un modèle personnalisé » à la page 284 Configurer des graphiques et d’autres objets pour le modèle « Définition de graphiques, de zones de texte, de figures et d’images par défaut pour un modèle personnalisé » à la page 284 12 Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul NumbersPour savoir comment Aller à Créer un contenu initial « Création du contenu initial d’une feuille de calcul pour un modèle personnalisé » à la page 286 Enregistrer votre modèle « Enregistrement d’un modèle personnalisé » à la page 288 Définition de styles de tableau pour un modèle personnalisé Un modèle possède un ou plusieurs styles de tableaux afin de mettre en forme un tableau sélectionné d’un simple clic. Les styles de tableaux sont utiles pour l’application d’une mise en forme homogène à des tableaux. Vous pouvez utiliser ou redéfinir les styles de tableau d’un modèle Numbers ; vous pouvez également créer vos propres styles. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Utilisation de styles applicables aux tableaux » à la page 132. Définition de tableaux réutilisables pour un modèle personnalisé Un modèle possède des tableaux réutilisables permettant d’ajouter des tableaux déjà dimensionnés et auxquels des styles ont déjà été appliqués. Ils contiennent également du contenu prédéfini, tel que des formules et du texte. En utilisant un modèle, vous pouvez alors ajouter un tableau réutilisable en cliquant sur Tableaux sur la barre d’outils et en choisissant un tableau dans le menu local. Vous pouvez utiliser ou redéfinir les tableaux réutilisables d’un modèle Numbers ; vous pouvez également créer vos propres tableaux. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Définition de tableaux réutilisables » à la page 59. Définition de graphiques, de zones de texte, de figures et d’images par défaut pour un modèle personnalisé Un modèle possède des valeurs par défaut, définies pour les objets suivants, qui prennent effet si l’utilisateur ajoute un de ces objets :  Graphiques  une zone de texte ;  une figure ;  une image importée. Vous pouvez utiliser les réglages par défaut inclus dans le modèle de départ ou les modifier. 284 Chapitre 12 Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul NumbersChapitre 12 Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul Numbers 285 Pour savoir comment Aller à Configurer les attributs par défaut des graphiques « Définition d’attributs par défaut pour les graphiques » à la page 285 Configurer les attributs par défaut des zones de texte et des figures « Définition d’attributs par défaut pour les zones de texte et les figures » à la page 285 Configurer les attributs par défaut des images « Définition d’attributs par défaut pour les images importées » à la page 286 Définition d’attributs par défaut pour les graphiques Vous pouvez régler l’apparence par défaut de chaque type de graphique. Les attributs par défaut doivent être définis séparément pour chaque type de graphique. Pour régler les attributs par défaut des graphiques : 1 Placez un graphique sur la feuille en cliquant sur Graphiques dans la barre d’outils, puis en choisissant un type de graphique. 2 Sélectionnez le graphique, puis définissez ses attributs. Pour redimensionner un graphique, le faire pivoter et définir d’autres attributs partagés par les graphiques, consultez la rubrique « Formatage des graphiques » à la page 167. Pour savoir comment formater des diagrammes circulaires, des graphiques à barres et d’autres types particuliers de graphiques, consultez la rubrique « Formatage de types de graphiques spécifiques » à la page 179. 3 Répétez les étapes 1 et 2 pour chaque type de graphique auquel vous souhaitez associer des attributs par défaut. 4 Sélectionnez un graphique, puis choisissez Format > Avancé > « Définir un style par défaut pour le type de graphique ». Répétez cette action pour chaque graphique que vous configurez. 5 Supprimez les graphiques de la feuille de calcul. Définition d’attributs par défaut pour les zones de texte et les figures Les attributs par défaut des zones de texte et des figures déterminent leur remplissage, leur trait, leur ombre et leur opacité lorsqu’elles sont insérées sur une feuille pour la première fois. Les attributs par défaut déterminent également l’apparence du texte que vous placez dans les boîtes ou les figures. Pour définir des zones de texte et des figures par défaut : 1 Ajoutez les objets dans une feuille. Cliquez sur Zone de texte sur la barre d’outils pour ajouter une zone de texte, et cliquez sur Figures dans la barre d’outils puis choisissez une figure.2 Pour régler les attributs du texte inclus dans une zone de texte ou une figure, sélectionnez l’objet, ajoutez le texte à l’objet et mettez le texte en forme. Consultez la rubrique « Mise en forme de la taille et de l’apparence du texte » à la page 194 pour plus d’instructions. 3 Pour configurer les attributs d’un objet, sélectionnez la zone de texte ou la figure, puis suivez les instructions de la rubrique « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248. 4 Enregistrez la zone de texte et la figure en tant qu’objets par défaut. Pour enregistrer la zone de texte, sélectionnez-la, puis choisissez Format > Avancé > Définir un style Zone de texte par défaut. Pour enregistrer la figure, sélectionnez-la, puis choisissez Format > Avancé > « Définir le style figure par défaut ». 5 Supprimez la zone de texte et la figure de la feuille. Définition d’attributs par défaut pour les images importées Dans le cas de graphiques importés, vous pouvez définir les ombres, l’opacité, les bordures, etc. Pour définir les attributs par défaut des images : 1 Importez une image en suivant les instructions de la rubrique « Utilisation des images » à la page 227. 2 Sélectionnez l’image, puis définissez ses attributs. Pour supprimer les parties indésirables d’une image, consultez les rubrique « Masquage (rognage) d’images » à la page 230 et « Suppression de l’arrière-plan ou des éléments superflus d’une image » à la page 232. Pour améliorer la qualité de l’image et créer des effets intéressants, consultez la rubrique « Modification de la luminosité, du contraste et des autres réglages d’une image » à la page 234. Pour placer et reformater l’image, consultez la rubrique « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248. 3 Choisissez Format > Avancé > « Définir un style d’image par défaut ». 4 Supprimez l’image de la feuille. Création du contenu initial d’une feuille de calcul pour un modèle personnalisé Vous pouvez utiliser du contenu prédéfini pour modéliser l’apparence d’une feuille de calcul finie ou pour fournir des instructions et d’autres informations de productivité destinées aux utilisateurs du modèle. 286 Chapitre 12 Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul NumbersChapitre 12 Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul Numbers 287 Pour savoir comment Aller à Ajouter des noms, des formules et d’autres types de contenu « Prédéfinition de tableaux et autres objets pour un modèle personnalisé » à la page 287 Définir un emplacement réservé à du contenu multimédia « Création d’emplacements réservés à du contenu multimédia dans un modèle personnalisé » à la page 287 Organiser le contenu dans des feuilles « Prédéfinition de feuilles destinées à un modèle personnalisé » à la page 288 Prédéfinition de tableaux et autres objets pour un modèle personnalisé Ajoutez des tableaux, des graphiques, des zones de texte, des images, des figures et tout autre contenu de départ à vos modèles pour permettre aux utilisateurs d’être plus productifs et améliorer l’impact visuel de la feuille de calcul. Par exemple, vous pouvez :  ajouter un nom à des tableaux et un titre à des graphiques et leurs axes ;  ajouter des formules et autre contenu prédéfini à des cellules de tableau ;  configurer des cellules pour que leurs valeurs s’affichent de manière particulière (avec un format numérique ou des cases à cocher par exemple) ;  créer des zones de texte ou des commentaires qui fournissent des instructions et des suggestions pour l’utilisation du modèle ;  utiliser de la couleur pour mettre en évidence l’importance de certains éléments dans des tableaux et des graphiques. Création d’emplacements réservés à du contenu multimédia dans un modèle personnalisé Lorsque vous faites glisser une image, une vidéo ou un fichier audio de votre choix dans un emplacement de contenu multimédia, vos données multimédias sont automatiquement dimensionnées et placées. Vous pouvez facilement remplacer les données figurant dans un emplacement de contenu multimédia en y faisant glisser un nouveau fichier. Il n’est pas nécessaire de supprimer au préalable l’ancien fichier. Pour créer un emplacement réservé au contenu multimédia : 1 Ajoutez une image, un fichier audio ou une vidéo à la feuille de calcul. Consultez les rubriques « Utilisation des images » à la page 227, « Ajout d’un fichier son » à la page 244 et « Ajout d’un fichier vidéo » à la page 245 pour plus d’instructions. 2 Sélectionnez l’objet importé et placez-le à l’endroit souhaité dans la feuille de calcul en vous référant aux instructions de la rubrique « Déplacement et positionnement d’objets » à la page 250.3 Formatez l’objet importé en suivant les instructions de la rubrique « Manipulation, tri et modification de l’aspect des objets » à la page 248. 4 Sélectionnez l’objet, puis choisissez Format > Avancé > « Définir comme paramètre fictif de média ». Pour supprimer un emplacement de contenu multimédia, sélectionnez-le et appuyez ensuite sur la touche Suppr. Prédéfinition de feuilles destinées à un modèle personnalisé Ajoutez plusieurs feuilles à un modèle quand vous souhaitez diviser son contenu en groupes. Il existe plusieurs moyens de configurer des feuilles dans un modèle : m Vous pouvez ajouter ou retirer des feuilles dans un modèle Numbers. Consultez la rubrique « Ajout et suppression de feuilles » à la page 45 pour plus de détails. m Pour déplacer des feuilles et réorganiser leur contenu, consultez la rubrique « Réorganisation de feuilles et de leur contenu » à la page 45. Enregistrement d’un modèle personnalisé Vous pouvez enregistrer votre nouveau modèle pour qu’il apparaisse dans la Liste de modèles. Pour enregistrer un modèle personnalisé : 1 Choisissez Fichier > Enregistrer comme modèle. 2 Attribuez un nom au modèle. 3 Assurez-vous que le dossier appelé Mes modèles apparaît dans le menu local Emplacement de la fenêtre Enregistrer. Le modèle est enregistré dans votre dossier de départ : Bibliothèque/Application Support/iWork/Numbers/Modèles/Mes modèles/. Il apparaît dans la sous-fenêtre Mes modèles de la Liste de modèles. 4 Cliquez sur Enregistrer. Pour supprimer un modèle personnalisé, localisez dans le Finder le dossier dans lequel vous l’avez enregistré et faites-le glisser vers la Corbeille. 288 Chapitre 12 Conception de vos propres modèles de feuilles de calcul Numbers Boot Camp Guide d’installation et de configurationTable des matières 2 3 Introduction 4 Configuration requise 5 Vue d’ensemble de l’installation 5 Étape 1 : Rechercher les mises à jour 5 Étape 2 : Préparer votre Mac pour Windows : 5 Étape 3 : Installer Windows 5 Étape 4 : Installer le logiciel d’assistance de Windows 5 Étape 1 : Rechercher les mises à jour 5 Étape 2 : Préparer votre Mac pour Windows 6 En cas de problèmes lors de la création d’une partition 7 Étape 3 : Installer Windows 8 En cas de problèmes lors de l’installation de Windows 8 En cas de message indiquant que le disque d’installation est introuvable lorsque vous installez Windows 8 Si Windows n’a pas été correctement installé 9 Si le programme d’installation de Windows ne répond pas 9 Si vous insérez un disque incorrect pendant l’installation 9 Étape 4 : Installer le logiciel d’assistance de Windows 10 Si le logiciel d’assistance de Windows n’a pas été installé correctement 11 En cas de problèmes lors de l’utilisation de Windows sur votre Mac 11 En cas de message indiquant qu’aucun disque de démarrage n’est branché lorsque vous démarrez votre ordinateur 11 Si l’écran est vide ou déformé 12 Si vous ne parvenez pas à renommer la partition Windows 12 Si vous possédez une configuration RAID 12 Démarrage sous Mac OS X ou Windows 12 Réglage du système d’exploitation par défaut 13 Sélection d’un système d’exploitation au démarrage 13 Suppression de Windows de votre ordinateur 14 En savoir plus, assistance et commentaires3 Installation et configuration de Boot Camp Ce document vous montre comment installer et configurer Boot Camp afin d’utiliser Microsoft Windows sur un ordinateur Mac. Introduction Boot Camp vous permet d’installer Windows sur une partition spécifique d’un ordinateur Mac afin de pouvoir utiliser aussi bien Windows que Mac OS X sur votre machine. L’application Assistant Boot Camp et ce guide vous guideront à travers les étapes nécessaires à la création d’une partition Windows sur votre Mac t au redémarrage de votre Mac à l’aide du disque d’installation de Windows. Puis, suivez les instructions de ce guide pour installer Windows et les gestionnaires de logiciel permettant à Windows de fonctionner avec vos appareils Mac. Vous avez la possibilité d’installer Windows à partir d’un disque d’installation que vous possédez ou, sur certains ordinateurs Mac, depuis un disque USB flash contenant une image ISO de Windows 7 téléchargée sur le site de Microsoft. L’Assistant Boot Camp vous aide à enregistrer l’image sur le disque flash. Si vous souhaitez mettre à niveau votre version de Boot Camp ou de Windows sur votre partition Windows, vous pouvez le faire sans passer par l’Assistant Boot Camp. Cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock, choisissez Aide > Centre d’aide, puis recherchez « mettre à niveau Boot Camp » ou « mettre à niveau Windows ». AVIS : ce document se réfère à l’Assistant Boot Camp version 4.0.1 ou ultérieur. Si vous utilisez la version 4.0 ou antérieure de l’Assistant Boot Camp, ouvrez l’Assistant Boot Camp et cliquez sur « Imprimer le Guide d’installation et de configuration » pour imprimer le document correspondant à vos besoins. Pour savoir quelle version de l’Assistant Boot Camp vous utilisez, ouvrez-le et choisissez Assistant Boot Camp > « À propos de l’Assistant Boot Camp ».4 Configuration requise  Une copie imprimée de ce document qui contient les informations nécessaires relatives à l’installation de Windows.  Le clavier et la souris ou le trackpad livrés avec votre ordinateur. (S’ils ne sont pas disponibles, utilisez un clavier et une souris USB.) Pour installer Windows 7 à l’aide d’un disque d’installation, vous avez besoin :  d’un lecteur de disque optique intégré ou d’un lecteur de disque optique externe ; (pour obtenir des informations sur l’utilisation de votre ordinateur avec un lecteur de disque optique externe, consultez la documentation fournie avec votre ordinateur.)  d’un disque d’installation de Windows 7 Home Premium, Professional ou Ultimate ; (vous devez utiliser un disque Windows d’installation complète. Vous ne pouvez pas utiliser une version mise à niveau de Windows.)  d’un CD ou d’un DVD vierge ou d’un disque dur externe formaté en MS-DOS (FAT). Une fois Windows installé, vous devez installer les gestionnaires du logiciel qui permettent d’exécuter Windows sur votre installation Mac. Vous pouvez télécharger les gestionnaires sur un CD ou un DVD vierge ou sur un disque dur externe. Pour formater un disque dur externe au format MS-DOS (FAT), utilisez Utilitaire de disque dans le dossier Utilitaires. Il est possible que vous puissiez installer Windows 7 depuis un disque USB flash contenant une image ISO de Windows 7 téléchargée sur le site de Microsoft. Pour voir si c’est le cas, ouvrez l’Assistant Boot Camp, cliquez sur Continuer et regardez si l’option « Créer un disque d’installation de Windows 7 » est disponible. Pour installer Windows 7 avec un disque USB flash, vous avez besoin :  d’une image ISO de Windows 7 Home Premium, Professional ou Ultimate téléchargée depuis le site de Microsoft ;  d’un disque USB flash de 4 Go au moins. L’Assistant Boot Camp efface le contenu du disque flash et copie sur le support l’images ISO de Windows 7 ainsi que les gestionnaires nécessaire pour que Windows fonctionne sur votre matériel Mac. Pour savoir de quel espace disponible vous avez besoin sur votre disque pour Windows, consultez la documentation fournie avec Windows.5 Vue d’ensemble de l’installation L’installation de Windows sur votre ordinateur Mac comprend les opérations suivantes : Étape 1 : Rechercher les mises à jour Étape 2 : Préparer votre Mac pour Windows : L’Assistant Boot Camp (situé dans le dossier Utilitaires) prépare votre Mac pour Windows en créant une partition destinée à Windows, puis en lançant le programme d’installation de Windows. Vous pouvez aussi télécharger le logiciel d’assistance de Windows et copier une image ISO de Windows 7 vers un disque USB flash. Étape 3 : Installer Windows Étape 4 : Installer le logiciel d’assistance de Windows Important : avant de commencer, vérifiez que vous disposez d’une copie de sauvegarde des données importantes sur votre ordinateur. Étape 1 : Rechercher les mises à jour Assurez-vous d’installer toutes les mises à jour de Mac OS X pour que Windows soit installé correctement. Pour rechercher les mises à jour : 1 Ouvrez une session sur votre ordinateur sous un compte administrateur, fermez toutes les applications ouvertes, puis fermez toute session ouverte par un autre utilisateur sur votre ordinateur. 2 Choisissez le menu Pomme (?) > « Mise à jour de logiciels ». Installez toutes les mises à jour disponibles. Si votre ordinateur redémarre après avoir installé une mise à jour, choisissez à nouveau le menu Pomme (?) > « Mise à jour de logiciels » pour installer toutes les mises à jour supplémentaires. 3 Consultez la page www.apple.com/fr/support/bootcamp et regardez si vous avez besoin de mises à jour supplémentaires. Étape 2 : Préparer votre Mac pour Windows L’Assistant Boot Camp vous aide à préparer votre Mac pour Windows en créant une partition destinée à Windows, puis en lançant le programme d’installation de Windows. Vous pouvez aussi télécharger le logiciel d’assistance de Windows et copier une image ISO de Windows 7 vers un disque USB flash. Important : si vous utilisez un ordinateur portable, branchez l’adaptateur secteur avant de poursuivre.6 Pour préparer votre Mac pour Windows : 1 ouvrez l’Assistant Boot Camp, situé dans le dossier Utilitaires ; 2 sélectionnez l’option permettant d’ajouter une partition Windows et toute autre option dont vous avez besoin, puis cliquez sur Continuer ; Voici les options que vous pouvez choisir :  si vous souhaitez installer Windows à partir d’un disque USB flash et que vous possédez une image ISO de Windows 7, choisissez de copier l’image vers un disque USB flash ; si cette option n’est pas disponible, votre ordinateur ne prend pas en charge l’installation de Windows à partir d’un disque USB flash ;  si vous n’avez pas encore téléchargé le logiciel d’assistance de Windows pour cet ordinateur, sélectionnez l’option pour le télécharger ; vous installerez ensuite ce logiciel sur la partition Windows. 3 suivez les instructions à l’écran pour les options sélectionnées ; 4 lorsque vous créez une partition pour Windows, spécifiez la taille de la partition ; si vous avez besoin d’aide pour déterminer quelle est la taille recommandée pour votre partition Windows, référez-vous à la documentation de votre programme d’installation Windows ; vous formaterez lors d’une autre étape la partition que vous venez de créer ; 5 insérez le disque d’installation de Windows 7 dans le lecteur de disque ou connectez le disque USB flash contenant Windows 7 à un port USB de votre ordinateur ; 6 cliquez sur Installer. L’Assistant Boot Camp crée une partition Windows, redémarre votre ordinateur et ouvre le programme d’installation de Windows 7. En cas de problèmes lors de la création d’une partition Si vous rencontrez un problème lors de la création d’une partition Windows, vérifiez les points suivants :  Votre mac doit être un volume à partition simple, formaté en tant que seul volume Mac OS étendu (journalisé). Si le disque possède déjà plusieurs partitions, vous devez le repartitionner.  Le disque de votre Mac doit être un disque interne. Il est impossible d’utiliser l’Assistant Boot Camp pour installer Windows sur un disque interne.  Si vous possédez un Mac Pro disposant de plusieurs disques internes et si vous désirez installer Boot Camp sur un disque qui ne se trouve pas dans la première baie de disque dur, retirez les disques qui se trouvent dans les baies portant des numéros inférieurs. Vous pouvez réinstaller les gestionnaires après avoir installé Boot Camp.7  Si une zone de dialogue comportant le message « Ce disque ne peut pas être partitionné car la vérification a échoué » s’affiche, tentez de réparer le disque à l’aide d’Utilitaire de disque et d’ouvrir à nouveau l’Assistant Boot Camp. Si cela ne fonctionne pas, sauvegardez toutes les données contenues sur votre ordinateur et réinstallez Mac OS X. Pour en savoir plus, cliquez sur l’icône du Finder dans le Dock, choisissez Aide > Centre d’aide et recherchez « réinstaller Mac OS X ». Étape 3 : Installer Windows Lisez et suivez attentivement ces instructions pour installer Windows sur votre ordinateur Macintosh. Pour obtenir des informations générales sur l’installation et la configuration de Windows, consultez votre documentation Windows. Pour installer Windows sur votre ordinateur Macintosh : 1 suivez les instructions à l’écran jusqu’à ce qu’il vous soit demandé où vous souhaitez installer Windows ; 2 lorsque c’est le cas, sélectionnez la partition portant le nom BOOTCAMP ; AVIS : ne créez aucune partition, n’en supprimez aucune et n’en sélectionnez aucune autre. Ce type d’opération pourrait supprimer l’intégralité du contenu de votre partition Mac OS X. 3 cliquez sur « Drive options (advanced) » ;8 4 cliquez sur Format, puis sur OK ; 5 cliquez sur Suivant ; le programme d’installation formate la partition Windows en utilisant le système de fichiers NTFS ; 6 suivez les instructions à l’écran pour terminer l’installation et la configuration de Windows. Après l’installation du logiciel Windows, l’ordinateur redémarre automatiquement sous Windows. Suivez les écrans de configuration de Windows. En cas de problèmes lors de l’installation de Windows Si vous rencontrez un problème lors de l’installation de Windows, essayez les solutions suivantes : En cas de message indiquant que le disque d’installation est introuvable lorsque vous installez Windows Assurez-vous que vous avez ouvert une session Mac OS X en tant qu’administrateur. Si Windows n’a pas été correctement installé Vérifiez que vous utilisez une version complète et originale de Windows 7 Home Premium, Professional ou Ultimate. Redémarrez l’ordinateur et maintenez enfoncée la touche Option jusqu’à ce qu’une ou plusieurs icônes de disques apparaissent à l’écran. Insérez le disque d’installation de Windows dans le lecteur de disque ou connectez le disque USB flash contenant Windows 7 à un port USB de votre ordinateur. Sélectionnez du disque d’installation de Windows, puis cliquez sur la flèche située en dessous. Appuyez rapidement sur l’une des touches de votre clavier pour lancer le programme d’installation. Suivez les instructions à l’écran pour réparer ou réinstaller Windows.9 Si le programme d’installation de Windows ne répond pas Veillez à utiliser la souris et le clavier d’origine inclus avec votre ordinateur. Si vous utilisez une souris Apple, le programme d’installation de Windows risque de ne pas répondre. Dans ce cas, branchez la souris sur le port USB de votre clavier. Si vous insérez un disque incorrect pendant l’installation Éjectez le disque en maintenant la touche d’éjection de votre clavier, de votre souris ou de votre trackpad enfoncée pendant le redémarrage de votre ordinateur. Étape 4 : Installer le logiciel d’assistance de Windows Une fois Windows installé, installez les pilotes Mac spécifiques et tout autre logiciel d’assistance pour Windows. Le logiciel d’assistance installe les gestionnaires de Boot Camp prenant en charge les composants Mac, notamment AirPort, la caméra intégrée iSight, la télécommande Apple Remote, le trackpad sur un ordinateur portable Mac et les touches de fonction sur un clavier Apple. Il installe également le panneau de configuration Boot Camp pour Windows et l’élément de zone de notification Apple Boot Camp. Pour installer le logiciel d’assistance de Windows : 1 si vous ne disposez pas du CD, du DVD ou du disque externe sur lequel vous avez téléchargé le logiciel d’assistance, ouvrez l’Assistant Boot Camp et téléchargez à nouveau le logiciel ; vous pouvez quitter l’assistant après avoir enregistré le logiciel sans créer de nouvelle partition ; 2 insérez le CD ou le DVD ou connectez le disque externe contenant le logiciel d’assistance de Windows ; Le programme d’installation démarre automatiquement. Si ce n’est pas le cas, procédez de l’une des manières suivantes :  si le logiciel d’assistance se trouve sur le même disque USB flash que le programme d’installation de Windows 7, double-cliquez sur le fichier setup.exe dans le répertoire d’assistance de Windows ;  si ce n’est pas le cas, double-cliquez sur le fichier setup.exe dans le répertoire de Boot Camp. 3 suivez les instructions à l’écran ; Important : ne cliquez pas sur le bouton Annuler situé dans les zones de dialogue du programme d’installation. Si un message indiquant que le logiciel en cours d’installation n’a pas passé les tests Windows Logo apparaît à l’écran, cliquez quand même sur Continuer.10 Il n’est pas nécessaire de répondre aux zones de dialogues du programme d’installation qui apparaissent brièvement lors de l’installation. S’il vous semble que rien de se passe, il se peut qu’une fenêtre cachée requière votre intervention. Examinez la barre des tâches ou regardez derrière les fenêtres ouvertes. 4 une fois que votre ordinateur a redémarré, suivez les instructions de tout autre assistant qui s’affiche ; 5 vérifiez la disponibilité de mises à jour du logiciel d’assistance de Windows à l’aide de la fonction Mise à jour des logiciels Apple ou en consultant la page www.apple.com/fr/support/bootcamp. Si le logiciel d’assistance de Windows n’a pas été installé correctement S’il semble que votre matériel Mac ne fonctionne pas comme il devrait parce que le logiciel d’assistance de Windows n’a pas été installé correctement, essayez de le réparer. Pour réparer le logiciel d’assistance de Windows : 1 démarrez votre ordinateur sous Windows ; voir « Démarrage sous Mac OS X ou Windows » à la page 12. 2 insérez le CD ou le DVD ou connectez le disque externe contenant le logiciel d’assistance de Windows ; Le programme d’installation démarre automatiquement. Si ce n’est pas le cas, procédez de l’une des manières suivantes :  si le logiciel d’assistance se trouve sur le même disque USB flash que le programme d’installation de Windows 7, double-cliquez sur le fichier setup.exe dans le répertoire d’assistance de Windows ;  si ce n’est pas le cas, double-cliquez sur le fichier setup.exe dans le répertoire de Boot Camp. 3 cliquez sur Réparer puis suivez les instructions à l’écran. Si un message indiquant que le logiciel en cours d’installation n’a pas passé les tests Windows Logo apparaît à l’écran, cliquez quand même sur Continuer.11 Pour réinstaller un gestionnaire particulier : Si vous devez réinstaller des gestionnaires particuliers, il est possible d’installer un gestionnaire à la fois. Par exemple, si la caméra intégrée de votre Mac ne fonctionne pas, vous pouvez vous contenter de réinstaller le gestionnaire lui correspondant. Les gestionnaires individuels se trouvent dans le dossier Drivers du CD, du DVD ou du disque externe contenant le logiciel d’assistance de Windows. 1 Insérez le CD ou le DVD ou connectez le disque externe contenant le logiciel d’assistance de Windows ; 2 quittez l’exécution automatique si elle se déclenche ; 3 dans l’explorateur Windows, recherchez le gestionnaire à réinstaller ; 4 ouvrez le gestionnaire pour lancer l’installation. En cas de problèmes lors de l’utilisation de Windows sur votre Mac Si vous rencontrez des problèmes d’utilisation de Windows sur votre Mac, essayez les solutions suivantes. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre à l’adresse www.apple.com/fr/support/bootcamp. En cas de message indiquant qu’aucun disque de démarrage n’est branché lorsque vous démarrez votre ordinateur Vous avez probablement formaté votre partition Boot Camp de façon incorrecte ce qui empêche le démarrage de votre ordinateur. Démarrez votre ordinateur avec Max OS X et ouvrez l’Assistant Boot Camp. Supprimez la partition relative à Boot Camp, puis recréez-la. Installez Windows à nouveau, en vous assurant de bien formater la partition. Si l’écran est vide ou déformé Certaines cartes graphiques peuvent ne pas fonctionner avec les deux systèmes d’exploitation Mac OS X et Windows sur un même ordinateur Mac. Si vous rencontrez des problèmes d’affichage sous Windows, essayez les solutions suivantes :  Utilisez la carte graphique fournie avec votre ordinateur Macintosh.  Vérifiez que vous avez bien installé les gestionnaires Boot Camp. Voir « Étape 4 : Installer le logiciel d’assistance de Windows » à la page 9.  Réglez la résolution de l’écran dans l’option Affichage accessible à partir du panneau de configuration.  Rendez-vous sur la page www.apple.com/fr/support/bootcamp et consultez les informations de compatibilité et les logiciels mis à jour pour votre ordinateur. 12 Si vous ne parvenez pas à renommer la partition Windows Vous pouvez renommer la partition Windows uniquement sous Windows. Démarrez sous Windows, puis cliquez à l’aide du bouton droit de la souris sur le disque C: dans l’Explorateur Windows. Tapez ensuite un nom. Si vous possédez une configuration RAID Les configurations RAID utilisant Boot Camp sont des cas non pris en charge. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre à l’adresse www.apple.com/fr/support/bootcamp et lancer une recherche sur le terme « RAID ». Démarrage sous Mac OS X ou Windows Une fois Windows et le logiciel d’assistance Windows installés, Boot Camp facilite le démarrage de votre ordinateur sous Mac OS X ou Windows. Pour modifier le système d’exploitation de votre ordinateur, choisissez un disque sur lequel est installé le système d’exploitation souhaité comme disque de démarrage, puis redémarrez votre ordinateur. Réglage du système d’exploitation par défaut Pour définir le système d’exploitation par défaut, utilisez le volet Disque de démarrage des Préférences Système dans Mac OS X ou le Panneau de configuration de Boot Camp dans Windows. Pour définir le système d’exploitation par défaut sous Mac OS X : 1 Dans Mac OS X, choisissez le menu Pomme > Préférences Système et cliquez sur Disque de démarrage 2 Sélectionnez le disque de démarrage sur lequel est installé le système d’exploitation à utiliser par défaut. 3 Si vous voulez redémarrer maintenant sous ce système d’exploitation, cliquez sur Redémarrer. Pour définir le système d’exploitation par défaut sous Windows : 1 Sous Windows, cliquez sur l’icône Boot Camp dans la zone de notification, puis choisissez le panneau de configuration Boot Camp. 2 Sélectionnez le disque de démarrage sur lequel est installé le système d’exploitation à utiliser par défaut. 3 Si vous voulez redémarrer maintenant sous ce système d’exploitation, cliquez sur Redémarrer.13 Pour redémarrer sous Mac OS X via l’icône Boot Camp présente dans la zone de notification : m Sous Windows, cliquez sur l’icône Boot Camp dans la zone de notification, puis choisissez « Redémarrer sous Mac OS X ». Cela permet également de définir Mac OS X comme système d’exploitation par défaut. Sélection d’un système d’exploitation au démarrage Vous pouvez sélectionner le système d’exploitation à utiliser lors du démarrage en maintenant enfoncée la touche Option. Cela a pour effet d’afficher les icônes de tous les disques de démarrage disponibles pour vous permettre d’ignorer le réglage par défaut défini dans les préférences Disque de démarrage (Mac OS X) ou dans le panneau de configuration Boot Camp (Windows) sans modifier ce réglage. Pour sélectionner un système d’exploitation lors du démarrage : 1 redémarrez l’ordinateur et maintenez enfoncée la touche Option jusqu’à ce que les icônes de disque apparaissent à l’écran ; 2 sélectionnez le disque de démarrage sur lequel est installé le système d’exploitation à utiliser, puis cliquez sur la flèche située sous l’icône. Suppression de Windows de votre ordinateur La méthode de suppression de Windows est différente selon que vous avez installé Windows sur un disque à volume simple ou sur la deuxième partition d’un disque. Si vous avez installé Windows sur la deuxième partition d’un disque : si vous utilisez l’Assistant Boot Camp comme indiqué ci-dessous, vous pouvez supprimer Windows en effaçant la partition Windows et en restaurant le disque en tant que volume simple Mac OS X. Si votre ordinateur possède plusieurs disques et que vous avez installé Windows sur un disque à partition unique : Démarrez sous Mac OS X et utilisez Utilitaire de disque, situé dans le dossier Utilitaires, pour le reformater en tant que volume Mac OS X. Pour supprimer Windows et la partition Windows : 1 démarrez sous Mac OS X ; 2 quittez toutes les applications ouvertes et fermez la session de tout autre utilisateur de votre ordinateur ; 3 ouvrez l’Assistant Boot Camp ; 4 sélectionnez « Créer ou supprimer une partition Windows » et cliquez sur Continuer ; 5 procédez de l’une des manières suivantes :  si votre ordinateur ne présente qu’un seul disque interne, cliquez sur Restaurer ;14  si votre ordinateur est doté de plusieurs disques internes, sélectionnez le disque où Windows est installé, puis sélectionnez « Rétablir en tant que partition Mac OS simple », puis cliquez sur Continuer. En savoir plus, assistance et commentaires Pour en savoir plus sur Boot Camp, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/bootcamp. Pour bénéficier d’une assistance sur Boot Camp, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/fr/support/bootcamp. Apple est attentif à vos remarques sur Boot Camp. Pour soumettre un commentaire, rendez-vous sur www.apple.com/fr/macosx/feedback. Apple ne fournit aucune assistance pour l’installation ou l’utilisation de logiciels Microsoft Windows. Pour retrouver de l’aide à propos de problèmes relatifs à Windows, rendez-vous à l’adresse www.microsoft.com/windows.© 2011 Apple Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, AirPort, Boot Camp, iMac, Mac, MacBook, et Mac OS sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Intel, Intel Core et Xeon sont des marques d’Intel Corp. aux États-Unis et dans d’autres pays. Les autres noms de produits et d’entreprises mentionnés dans le présent document peuvent être des marques de leurs propriétaires respectifs. F019-2133 6-2011 iMac Guide de l’utilisateur Contient des informations sur la configuration, l’utilisation et le dépannage de votre ordinateur iMac F3585M38_39.book Page 1 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMK Apple Computer, Inc. © 2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Le logo Apple est une marque d’Apple Computer, Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. En l’absence du consentement écrit d’Apple, l’utilisation à des fins commerciales de ce logo via le clavier (Option + 1) pourra constituer un acte de contrefaçon et/ou de concurrence déloyale. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, Final Cut Pro, FireWire, iCal, iDVD, iLife, iMac, iMovie, iPhoto, iPod, iTunes, Mac, le logo Mac, Mac OS et Macintosh sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirPort Express, Exposé, Finder, iSight, Safari, Spotlight, SuperDrive et Tiger sont des marques d’Apple Computer Inc. AppleCare et Apple Store sont des marques de service d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. .Mac est une marque de service d’Apple Computer, Inc. La marque et les logos Bluetooth sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Computer, Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Intel et Intel Core sont des marques ou des marques déposées d’Intel Corporation ou de ses filiales aux ÉtatsUnis et dans d’autres pays. F3585M38_39.book Page 2 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMLes autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Fabriqué sous licence de Dolby Laboratories. « Dolby », « Pro Logic » et le logo double-D sont des marques déposées de Dolby Laboratories. Travaux confidentiels inédits. © 1992–1997 Dolby Laboratories, Inc. Tous droits réservés. PowerPC et le logo PowerPC logo sont des marques d’International Business Machines Corporation, utilisées sous licence. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur ellesmêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n° 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. F3585M38_39.book Page 3 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMF3585M38_39.book Page 4 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM5 Table des matières 9 Chapitre 1 : Premiers contacts 10 Ce qu’il y a dans la boîte 11 Configuration de votre iMac 15 Étapes suivantes 18 Extinction ou suspension d’activité de votre iMac 21 Chapitre 2 : Découverte de votre iMac 22 Vue de face A 24 Vue de face B 26 Vue de dos A 28 Vue de dos B 30 À propos de Mac OS X 31 Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac 32 Personnalisation du bureau et réglage des préférences 33 Connexion d’une imprimante 34 Maintien à jour de votre logiciel 35 Connexion à un réseau 36 Utilisation d’Internet F3585M38_39.book Page 5 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM36 Transfert de fichiers vers un autre ordinateur 37 Utilisation des applications 37 Lorsqu’une application ne répond plus 39 Chapitre 3 : Utilisation de votre iMac 40 Utilisation de la souris Mighty Mouse 43 Commandes du clavier 44 Utilisation de la télécommande Apple Remote et de Front Row 50 Utilisation de la caméra vidéo iSight intégrée 55 Mise en réseau sans fil AirPort Extreme 57 Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth 59 Connexion à un réseau Ethernet 61 Utilisation de périphériques audio 63 Connexion de moniteurs externes, de téléviseurs et d’appareils vidéo 66 Utilisation du standard USB 2.0 (High-Speed Universal Serial Bus) 68 Connexion des périphériques FireWire 71 Utilisation de votre lecteur optique 76 Protection de votre iMac 77 Chapitre 4 : Installation de la mémoire 78 Installation de mémoire supplémentaire 85 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre iMac 87 Chapitre 5 : Dépannage F3585M38_39.book Page 6 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMTable des matières 7 88 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre iMac 90 Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac 92 Autres problèmes 95 Localisation du numéro de série de votre produit 96 Utilisation de la fonction Apple Hardware Test 97 Annexe A : Caractéristiques 99 Annexe B : Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 99 Consignes de sécurité pour la configuration et l’utilisation de votre iMac 102 Connecteurs et ports 102 Informations se rapportant au laser 103 Avertissement relatif aux activités à haut risque 104 Prévention des dommages auditifs 104 Comprendre l’ergonomie 106 Nettoyage de votre iMac 107 Transport de votre iMac 107 Apple et l’environnement 109 Annexe C : Connexion à Internet 111 Rassembler les informations requises 113 Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter 114 Dépannage de votre connexion F3585M38_39.book Page 7 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM8 Table des matières 119 Communications Regulation Information F3585M38_39.book Page 8 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM9 1 1 Premiers contacts Nous vous félicitions de l’achat de votre nouvel iMac. Ce chapitre contient les instructions de configuration de votre ordinateur. Votre ordinateur iMac a été conçu pour être configuré rapidement et être utilisé immé- diatement. Si vous n’avez jamais utilisé d’iMac ou n’êtes pas familiarisé avec les ordinateurs Macintosh, vous trouverez dans ce chapitre des instructions pour débuter. Important :Lisez toutes les instructions d’installation et les informations de sécurité (voir la page 99) avant de brancher votre ordinateur dans une prise de courant murale. Si vous êtes un utilisateur expérimenté, peut-être êtes-vous déjà en mesure d’utiliser votre nouvel ordinateur. Veillez néanmoins à consulter les informations du chapitre 2, “Découverte de votre iMac”, pour découvrir les nouvelles fonctionnalités de cet iMac. Avant de configurer votre iMac, enlevez tout film protecteur sur l’extérieur de votre ordinateur. F3585M38_39.book Page 9 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM10 Chapitre 1Premiers contacts Ce qu’il y a dans la boîte Votre iMac est fourni avec un clavier Apple keyboard, une souris Mighty Mouse, une télécommande Apple Remote et un câble d’alimentation. Câble CA Télécommande Clavier Souris Mighty Mouse MENU F3585M38_39.book Page 10 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 1Premiers contacts 11 Configuration de votre iMac Suivez les instructions présentées aux pages suivantes pour configurer votre iMac. Étape 1 :faites passer le câble d’alimentation à travers le trou présent sur le socle et branchez-le sur la prise d’alimentation située au dos de votre iMac. F3585M38_39.book Page 11 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM12 Chapitre 1Premiers contacts Étape 2 :pour accéder à Internet ou à un réseau, branchez une extrémité du câble Ethernet à l’iMac et l’autre extrémité à un modem câble, un modem DSL ou bien un réseau. Si vous configurez ou vous vous connectez à un réseau sans fil, consultez l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 109. G F3585M38_39.book Page 12 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 1Premiers contacts 13 Étape 3 :branchez les câbles du clavier et de la souris. Utilisation d’un clavier et d’une souris sans fil Si vous avez fait l’acquisition d’un clavier Apple Wireless Keyboard et d’une souris Apple Wireless Mouse avec votre iMac, consultez les instructions fournies avec ces périphériques pour les configurer et les utiliser avec votre ordinateur. d d d F3585M38_39.book Page 13 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM14 Chapitre 1Premiers contacts Étape 4 :appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre iMac. ® F3585M38_39.book Page 14 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 1Premiers contacts 15 Étapes suivantes La première fois que vous démarrez votre iMac, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations concernant Internet et le courrier électronique ainsi qu’à configurer un utilisateur sur votre iMac. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations depuis votre ancien ordinateur vers votre nouvel iMac. Transfert d’informations vers votre iMac L’Assistant réglages facilite la copie de vos réglages, fichiers et dossiers enregistrés depuis votre ancien Mac. Il vous indique la procédure exacte à suivre pour connecter votre ancien Mac à votre nouveau Mac afin de transférer vos réglages de réseau, comptes d’utilisateur, documents, photos, applications et plus encore. L’Assistant réglages utilise FireWire pour transférer rapidement et facilement vos fichiers sur votre nouveau Mac : il suffit de suivre les instructions à l’écran. Les éléments suivants sont requis pour transférer vos données :  un câble FireWire standard (6 broches vers 6 broches) ;  Mac OS X version 10.1 ou ultérieure doit être installé sur votre ancien Mac ;  votre ancien Mac doit être doté d’un port FireWire intégré et gérer le mode disque cible FireWire. L’Assistant réglages vous guide tout au long du processus de transfert des vos données ; les informations se trouvant sur votre autre Mac ne sont pas affectées. L’Assistant réglages peut transférer :  les comptes d’utilisateur, y compris les préférences et le courrier électronique ;  les réglages de réseau ; F3585M38_39.book Page 15 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM16 Chapitre 1Premiers contacts  le dossier Applications ;  les fichiers et dossiers sur votre disque dur principal ;  les fichiers et dossiers sur les autres disques durs. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du démarrage initial de votre iMac, vous pouvez le faire ultérieurement à l’aide de l’Assistant migration. Pour cela, ouvrez le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur l’icône Assistant migration. Remarque :si vous effectuez votre transfert d’informations ultérieurement à l’aide de l’Assistant migration, veillez à ce que FileVault soit désactivé sur votre ancien ordinateur. Pour désactiver FileVault, choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Sécurité puis suivez les instructions à l’écran. Configuration de votre iMac pour Internet Si vous n’avez pas transféré vos réglages de réseau, l’Assistant réglages peut également vous guider tout au long de la configuration de votre iMac en vue de la connexion à Internet. Pour les particuliers, l’accès à Internet requiert généralement l’ouverture d’un compte auprès d’un fournisseur d’accès à Internet (éventuellement payant). Si vous disposez déjà d’un compte Internet, consultez l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 109 pour savoir quelles sont les informations à saisir. F3585M38_39.book Page 16 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 1Premiers contacts 17 Informations supplémentaires Pour obtenir davantage d’informations, consultez les sections suivantes : Pour en savoir plus sur... Consultez... l’extinction ou la suspension d’activité de votre iMac “Extinction ou suspension d’activité de votre iMac” à la page 18. l’utilisation des différentes parties de votre iMac et la réalisation de certaines tâches courantes le chapitre 2, “Découverte de votre iMac”, à la page 21. la recherche d’informations supplémentaires disponibles dans l’aide à l’écran “Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac” à la page 31. l’utilisation d’une fonctionnalité spécifique de l’iMac ou la connexion d’un périphérique numérique le chapitre 3, “Utilisation de votre iMac”, à la page 39. l’installation de mémoire le chapitre 4, “Installation de la mémoire”, à la page 77. le dépannage de votre iMac en cas de problème le chapitre 5, “Dépannage”, à la page 87. F3585M38_39.book Page 17 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM18 Chapitre 1Premiers contacts Extinction ou suspension d’activité de votre iMac Lorsque vous avez terminé de travailler avec votre iMac, suspendez l’activité de votre ordinateur ou éteignez-le. Suspendre l’activité de votre iMac Si vous envisagez de ne pas utiliser votre iMac pendant une période inférieure à quelques jours, suspendez-en l’activité. Lorsque l’activité de votre iMac est suspendue, son écran s’éteint et une petite lumière blanche située dans l’angle inférieur droit de l’écran clignote. Vous avez la possibilité de le réactiver rapidement sans passer par la procé- dure de démarrage. Pour suspendre rapidement l’activité de votre ordinateur, procédez de l’une des manières suivantes :  Choisissez le menu Pomme (?) > Suspendre l’activité.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière de l’iMac.  Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille.  Maintenez enfoncé le bouton Lecture/Pause (’) de la télécommande Apple Remote pendant 3 secondes. Pour réactiver votre iMac, appuyez sur une touche du clavier ou un bouton de la télé- commande Apple Remote. À la réactivation de l’ordinateur, vos applications, documents et réglages d’ordinateur réapparaissent exactement tels que vous les aviez laissés. F3585M38_39.book Page 18 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 1Premiers contacts 19 Éteindre votre iMac Si vous ne comptez pas utiliser votre iMac pendant plusieurs jours, éteignez-le. Choisissez le menu Pomme (?) > Éteindre. Avertissement :éteignez votre iMac avant de le déplacer. Tout déplacement de votre iMac lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur. F3585M38_39.book Page 19 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMF3585M38_39.book Page 20 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM21 2 2 Découverte de votre iMac Dans ce chapitre, vous trouverez des informations élémentaires concernant votre iMac. Il vous offre une vue d’ensemble des différents éléments de votre iMac et des caracté- ristiques de Mac OS X, notamment des informations sur les tâches basiques, comme par exemple obtenir des réponses lorsque vous avez besoin d’aide, personnaliser l’apparence du bureau, se connecter à une imprimante, utiliser Internet et plus encore. Pour obtenir les informations les plus récentes Apple publiant fréquemment des nouvelles versions et mises à jour de ses logiciels système, il est possible que les images de ce manuel soient légèrement différentes de ce que vous voyez à l’écran. Le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr, vous donne accès aux informations, téléchargements gratuits et catalogues en ligne des logiciels et matériaux Apple les plus récents destinés à votre iMac. Vous trouverez également les manuels de nombreux produits Apple, ainsi que l’assistance technique pour tous les produits Apple, sur le site web de service et d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. F3585M38_39.book Page 21 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM22 Chapitre 2Découverte de votre iMac Vue de face A Haut-parleur intégré Porte-télécommande Lecteur de disque optique à chargement par fente Touche d’éjection de disque Boutons de réglage du volume Télécommande Souris Mighty Mouse Lampe témoin d’alimentation C - F3585M38_39.book Page 22 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 23 Lecteur de disque optique à chargement par fente Votre iMac est équipé d’un lecteur SuperDrive qui peut lire des disques CD-ROM, des CD de photos, des disques audio standard, des DVD et des films DVD. Le lecteur SuperDrive vous permet également de graver de la musique, des documents et d’autres fichiers numériques sur des disques CD-R, CD-RW, DVD±R, DVD±RW et DVD+R double couche. Haut-parleurs intégrés Écoutez de la musique, le son de vos films, jeux et fichiers multimédia. Lampe témoin d’alimentation Un voyant blanc indique que votre iMac est en veille. Lorsque votre iMac est allumé, ce voyant est éteint. Porte-télécommande Un aimant interne se trouve sur le côté droit de votre iMac, sous le lecteur optique, pour que vous puissiez ranger la télécommande Apple Remote lorsque vous ne vous en servez pas. Clavier Apple Keyboard Vous pouvez régler le volume ou éjecter un disque en utilisant les commandes du clavier. Souris Mighty Mouse Utilisez la souris multibouton programmable et sa bille de défilement innovatrice pour cliquer, appuyer et naviguer dans vos documents, pages web et autres données. Télécommande Apple Remote Utilisez la télécommande à 6 boutons conviviale et Front Row pour contrôler votre musique, vos photos et vos clips vidéo à distance. F3585M38_39.book Page 23 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM24 Chapitre 2Découverte de votre iMac Vue de face B Ports USB Haut-parleur intégré Capteur de lumière intégré Récepteur à infrarouge intégré Caméra iSight intégrée Micro intégré Lampe témoin de la caméra Clavier Apple Keyboard d F3585M38_39.book Page 24 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 25 Lampe témoin de la caméra vidéo Une lampe témoin verte s’allume lorsque la caméra vidéo de votre iMac affiche des données vidéo ou lorsque Photo Booth est ouvert. Caméra vidéo iSight intégrée Participez à des vidéoconférences avec vos amis, votre famille et vos collègues, via une connexion à haut débit, grâce à l’application iChat AV ou prenez des photos avec l’application Photo Booth. - Micro intégré Enregistrez des sons directement sur votre iMac ou parlez avec des amis en direct via une connexion à haut débit avec l’application intégrée iChat AV. Récepteur à infrarouge (IR) intégré Utilisez la télécommande Apple Remote et le récepteur à infrarouge intégré pour travailler encore plus facilement avec votre iMac. Capteur de lumière ambiante Détecte la lumière ambiante d’une pièce et règle automatiquement la luminosité de la lampe témoin d’alimentation, en fonction de la lumière disponible, lorsque l’iMac est en veille. Haut-parleurs intégrés Écoutez de la musique, le son de vos films, jeux et fichiers multimédia. d Deux ports USB (Universal Serial Bus) 1.1 sur le clavier Apple Keyboard Branchez des périphériques USB 1.1 à faible consommation, comme par exemple votre souris, au clavier de votre ordinateur iMac (trois ports USB 2.0 à haute vitesse se trouvent également à l’arrière de votre iMac). F3585M38_39.book Page 25 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM26 Chapitre 2Découverte de votre iMac Vue de dos A Port de sortie casque/sortie audio optique Port d’entrée audio optical out , f £ Port Mini-DVI d Ports USB 2.0 (3) Port Ethernet (10/100/1000Base-T) G H Ports FireWire 400 (2) F3585M38_39.book Page 26 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 27 £ Port Mini-DVI (sortie vidéo) Utilisez un adaptateur Mini-DVI vers DVI pour connecter votre iMac à un moniteur plat Apple ou à un autre moniteur qui a un connecteur DVI. Vous pouvez connecter votre ordinateur à un moniteur externe ou à un projecteur doté d’un connecteur VGA à l’aide d’un adaptateur Mini-DVI vers VGA. Vous pouvez également utiliser un adaptateur Mini-DVI vers vidéo pour connecter un téléviseur, un magnétoscope ou un autre appareil vidéo doté d’un connecteur S-vidéo ou composite. Ces adapteurs sont disponibles à www.apple.com/francestore. G Port Ethernet (10/100/1000Base-T) Connectez-vous à un réseau Ethernet 10/100/1000 Base-T à grande vitesse ou à un modem câble ou DSL, ou bien connectez-vous à un autre ordinateur et transférez les fichiers. Le port Ethernet détecte automatiquement les autres périphériques Ethernet. , Port d’entrée de ligne audio Permet l’entrée audio d’un microphone ou de tout autre appareil audio connecté à votre iMac. f Port de sortie casque/sortie audio optique Permet de connecter des écouteurs ou tout autre périphérique de sortie audio. Il permet également de brancher votre iMac à un récepteur, à un système home cinéma ou à tout autre équipement numérique audio à l’aide d’un câble audio optique muni d’une mini-prise. d Trois ports USB (Universal Serial Bus) 2.0 Connectez des modems, iPod, imprimantes, disques durs, appareils photos numériques, manettes de jeux et bien plus à votre iMac. H Deux ports FireWire 400 Connectez des périphériques à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage externes. F3585M38_39.book Page 27 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM28 Chapitre 2Découverte de votre iMac Vue de dos B Bouton d’alimentation Port d’alimentation ® Accès à la mémoire Logement de sécurité F3585M38_39.book Page 28 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 29 = Port secteur Branchez-y le câble d’alimentation de votre iMac. Logement de sécurité Fixez un verrou et un câble antivol (disponibles sur le site www.apple.com/francestore). ® Bouton d’alimentation Il permet d’allumer votre iMac ou de suspendre son activité. Maintenez ce bouton enfoncé pour réinitialiser l’ordinateur lors des procédures de dépannage. Accès à la mémoire Votre iMac est fourni avec un minimum de 512 mégaoctets (Mo) de mémoire SODIMM Double Data Rate 2 (DDR2) PC2-5300 à 667 MHz. Vous pouvez ajouter de la mémoire à votre iMac afin d’obtenir jusqu’à 2 Go. Pour obtenir plus d’informations sur l’installation de mémoire, consultez la section “Installation de mémoire supplémentaire” à la page 78. Z Technologie sans fil AirPort Extreme (interne) Connectez-vous à un réseau sans fil grâce à la technologie AirPort Extreme inté- grée à votre iMac. ? Technologie sans fil Bluetooth® 2.0 EDR (interne) Connectez des périphériques sans fil tels que les téléphones portables, organiseurs et imprimantes Bluetooth, ainsi que le clavier sans fil Apple Wireless Keyboard et la souris sans fil Apple Wireless Mouse (le clavier Apple Wireless Keyboard et la souris Apple Wireless Mouse sont en vente sur le site www.apple.com/francestore). F3585M38_39.book Page 29 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM30 Chapitre 2Découverte de votre iMac À propos de Mac OS X Votre iMac est équipé de Mac OS X « Tiger » et de la suite d’applications iLife, maintes fois primées. Vous pouvez en apprendre plus sur Mac OS X et iLife dans le fascicule Bienvenue sur Tiger fourni avec votre iMac. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac (consultez la page 31) et parcourir les informations qu’elle contient. Vous trouverez un grand volume d’informations pour les utilisateurs novices et expérimentés, ainsi que pour ceux qui passent au Mac. Si vous rencontrez des problèmes lors de l’utilisation de Mac OS X, reportez-vous aux informations de dépannage au dos de ce manuel ou allez dans la barre des menus en haut de l’écran et sélectionnez Aide > Aide Mac. Mac OS X comprend :  Spotlight, un moteur de recherche puissant qui indexe automatiquement l’ensemble de vos fichiers ;  Dashboard, une interface qui permet d’accéder rapidement à des « widgets » ou mini-applications pratiques ;  Exposé, qui dispose en mosaïque et organise de façon claire toutes vos applications ouvertes. Pour obtenir des informations sur les applications qui sont compatibles avec Mac OS X ou pour en savoir plus sur Mac OS X en général, consultez le site web consacré à Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. F3585M38_39.book Page 30 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 31 Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac Vous trouverez la plupart des informations concernant l’utilisation de votre Mac dans l’Aide Mac. Pour ouvrir l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône Finder dans le Dock (la barre des icônes située au bord de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus puis sélectionnez Aide Mac). 3 Cliquez dans le champ Rechercher, tapez votre question puis appuyez sur la touche Retour du clavier. F3585M38_39.book Page 31 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM32 Chapitre 2Découverte de votre iMac Personnalisation du bureau et réglage des préférences Grâce aux Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. Tout en vous familiarisant avec votre iMac, découvrez progressivement les autres Préfé- rences Système. Préférences Système constitue le poste de commande qui vous permet d’effectuer la plupart des réglages de votre iMac. Pour en savoir plus, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « Préférences Système » ou le nom de préférences spécifiques. F3585M38_39.book Page 32 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 33 Connexion d’une imprimante Vous pouvez connecter la plupart des imprimantes au moyen d’un câble USB ; d’autres requièrent une connexion en réseau comme Ethernet. Si vous possédez une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme, vous pouvez connecter une imprimante USB à la borne d’accès (plutôt qu’à l’ordinateur) pour effectuer des tâches d’impression sans fil. Suivez les instructions fournies avec votre imprimante pour installer les logiciels requis et connecter l’imprimante. Mac OS X comprend la plupart des gestionnaires d’imprimantes. Lorsque vous connectez une imprimante, celle-ci est normalement automatiquement détectée par votre ordinateur qui l’ajoute alors à la liste des imprimantes disponibles. Il est possible que vous ayez besoin du nom de réseau ou de l’adresse d’une imprimante connectée à un réseau pour pouvoir y imprimer. Pour configurer une imprimante : 1 Ouvrez Préférences Système et cliquez sur l’icône Imprimantes et fax. 2 Cliquez sur Impression puis sur le bouton Ajouter (+) pour ajouter une imprimante. 3 Sélectionnez l’imprimante que vous souhaitez utiliser, puis cliquez sur Ajouter. 4 Utilisez les boutons Ajouter (+) et Supprimer (–) pour choisir les imprimantes que vous souhaitez voir apparaître dans la liste des imprimantes. F3585M38_39.book Page 33 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM34 Chapitre 2Découverte de votre iMac Contrôle de l’impression Après avoir envoyé un document à une imprimante, vous pouvez contrôler l’impression, notamment interrompre votre tâche d’impression ou la placer temporairement en attente. Pour contrôler l’impression, cliquez sur l’icône Imprimante dans le Dock pour ouvrir la fenêtre de l’imprimante. Vous voyez alors la liste des travaux d’impression et la file d’attente sur lesquelles vous pouvez intervenir. Pour obtenir plus d’informations, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « impression ». Maintien à jour de votre logiciel Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, « Mise à jour de logiciels » consulte les serveurs Internet d’Apple pour rechercher les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Par défaut, votre iMac recherche automatiquement les mises à jour une fois par semaine, mais vous pouvez le configurer pour qu’il recherche une fois par jour ou une fois par semaine. Vous pouvez également rechercher manuellement les mises à jour. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône « Mise à jour de logiciels » et suivez les instructions à l’écran. F3585M38_39.book Page 34 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 35  Pour plus d’informations, recherchez « Mise à jour de logiciels » dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations concernant Mac OS X, rendez-vous sur le site web Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Connexion à un réseau Si vous souhaitez connecter votre iMac à un réseau Ethernet, un modem câble, un modem DSL ou un réseau sans fil, consultez “Connexion à un réseau Ethernet” à la page 59 et “Mise en réseau sans fil AirPort Extreme” à la page 55 pour en savoir plus sur la configuration d’une connexion Ethernet ou AirPort. Vous pouvez également ouvrir l’Aide Mac et rechercher « Ethernet » ou « AirPort ». F3585M38_39.book Page 35 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM36 Chapitre 2Découverte de votre iMac Utilisation d’Internet Lors de la configuration initiale de votre iMac, Assistant réglages vous a aidé à vous connecter à Internet. Pour utiliser une connexion de type différent, telle que par modem DSL ou câble, réseau local (LAN) Ethernet, réseau AirPort Extreme ou un autre type de réseau sans fil, vous trouverez plus d’informations dans annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 109. Transfert de fichiers vers un autre ordinateur Plusieurs solutions vous sont offertes pour transférer des fichiers ou des documents depuis ou vers votre iMac.  Vous pouvez facilement transférer des fichiers à l’aide d’Assistant réglages. Pour plus d’informations, consultez la section “Transfert d’informations vers votre iMac” à la page 15.  Vous pouvez transférer des fichiers via Internet en utilisant .Mac ou d’autres comptes Internet. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.mac.com/fr.  Si votre iMac est connecté à un réseau Ethernet, vous pouvez transférer des fichiers vers un autre ordinateur sur ce même réseau. Pour accéder à un autre ordinateur ou serveur, ouvrez une fenêtre du Finder puis cliquez sur Réseau. Si vous connaissez le nom ou l’adresse réseau de l’ordinateur, choisissez Aller > Se connecter au serveur dans la barre des menus du Finder.  Vous pouvez créer un réseau Ethernet de petite taille en reliant votre iMac au port Ethernet (G) d’un autre ordinateur à l’aide d’un câble Ethernet. Pour obtenir plus d’informations, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « connexion de deux ordinateurs ». F3585M38_39.book Page 36 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 2Découverte de votre iMac 37  Vous pouvez également vous connecter à un autre Mac au moyen d’un câble FireWire. Votre iMac apparaît comme un lecteur de disque sur l’autre ordinateur. Vous pouvez alors transférer les fichiers. Pour plus d’informations sur l’utilisation de FireWire pour le transfert de fichiers, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « transfert de fichiers avec FireWire ».  Vous pouvez vous connecter à un réseau sans fil AirPort pour transférer des fichiers. Pour plus d’informations, consultez la section “Mise en réseau sans fil AirPort Extreme” à la page 55. Pour obtenir de plus amples informations sur le transfert de fichiers et de documents, ouvrez l’Aide Mac et recherchez « transfert de fichiers » ou le type de connexion dont vous avez besoin. Utilisation des applications Votre iMac est accompagné des applications iLife et d’autres applications logicielles, qui vous permettront d’envoyer des messages électroniques, de naviguer sur Internet, de discuter en ligne, d’organiser vos morceaux de musique et vos photos numériques, de créer des films et bien plus encore. Pour en savoir plus sur ces applications, ouvrez une application puis son Aide Mac correspondante. Lorsqu’une application ne répond plus Il peut arriver, très rarement, qu’une application se « fige » à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application qui ne répond plus sans redémarrer votre iMac, ce qui permet d’enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes. F3585M38_39.book Page 37 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM38 Chapitre 2Découverte de votre iMac Pour forcer une application à quitter : 1 Appuyez sur Commande (x) + Option + Échap ou bien choisissez le menu Pomme (?) > Forcer à quitter. La boîte de dialogue Forcer à quitter des applications apparaît avec l’application sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application quitte, en laissant toutes les autres applications ouvertes. F3585M38_39.book Page 38 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM39 3 3 Utilisation de votre iMac Ce chapitre vous apporte des instructions relatives à l’utilisation des diverses fonctionnalités et caractéristiques intégrées à votre iMac afin d’en tirer le meilleur parti. Voici certaines des fonctionnalités que vous pouvez explorer avec votre nouvel iMac :  Cliquez, roulez, appuyez et défilez avec la souris Mighty Mouse.  Utilisez la télécommande Apple Remote et Front Row pour écouter et regarder de la musique, des photos et des clips vidéo à distance.  Prenez des photos avec Photo Booth et la caméra vidéo intégrée iSight.  Participez à des conversations vidéo avec iChat AV et la caméra vidéo intégrée iSight.  Créez des clips vidéo avec iMovie HD et la caméra vidéo intégrée iSight.  Utilisez la technologie AirPort Extreme intégrée pour les réseaux sans fil.  Connectez des imprimantes et d’autres périphériques aux ports USB 2.0 (d).  Importez de la vidéo à partir d’une caméra ou ajoutez des disques durs externes aux ports FireWire (H).  Recopiez ou étendez votre bureau sur un téléviseur, un moniteur ou un projecteur avec le port vidéo mini-DVI (£). F3585M38_39.book Page 39 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM40 Chapitre 3Utilisation de votre iMac  Gravez des disques DVD ou CD dans le SuperDrive. Pour en savoir plus sur les capacités de votre iMac, commencez par lire ce chapitre. Vous trouverez également des informations dans l’Aide Mac et sur le site web d’assistance iMac à l’adresse www.apple.com/fr/support/imac. Utilisation de la souris Mighty Mouse Votre iMac est livré avec la souris Mighty Mouse, qui est équipée de technologie tactile sous la coque supérieure pour détecter où vous cliquez. La souris Mighty Mouse pré- sente également des boutons latéraux à capteurs d’effort, qui vous permettent d’appuyer simultanément sur la souris avec votre pouce et un autre doigt, pour activer Dashboard, Exposé ou d’autres fonctionnalités personnalisantes. Vous pouvez configurer le bouton droit ou gauche comme bouton principal, et vous pouvez utiliser la bille de défilement pour vous déplacer partout à l’intérieur d’un document, sans avoir à lever un doigt. Boule de déplacement (bouton) Bouton gauche Bouton latéral Bouton droit Bouton latéral F3585M38_39.book Page 40 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 41 Configuration de la souris Mighty Mouse La souris Mighty Mouse est configurée par défaut pour afficher Dashboard du bouton de la bille de défilement et Exposé des boutons latéraux, mais vous pouvez la configurer avec plusieurs options personnalisées :  configurer le bouton de la bille de défilement pour lancer le sélecteur d’applications, puis passer d’une tâche à l’autre en défilant ;  configurer un bouton pour lancer une nouvelle recherche Spotlight et trouver ce que vous cherchez ;  modifier les boutons latéraux pour qu’ils affichent les fenêtres de l’application actuelle au lieu d’afficher toutes les fenêtres sous Exposé ;  ouvrir l’application de votre choix en cliquant le bouton de votre choix de la souris Mighty Mouse : il suffit de sélectionner « autre » dans le menu local du bouton et de choisir une application dans le Finder ;  désigner l’un des boutons de la coque supérieure comme bouton principal. Ouvrez les préférences Clavier et souris pour configurer la souris Mighty Mouse comme une souris monobouton ou multibouton. Vous verrez des menus locaux pour chaque bouton, ainsi que les réglages pour le déplacement, le défilement et le double-clic. Vous pouvez choisir vos boutons principal et secondaire, réattribuer les applications que vous souhaitez ouvrir avec la souris Mighty Mouse et personnaliser les fonctionnalités de défilement. F3585M38_39.book Page 41 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM42 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Pour ouvrir les préférences Clavier et souris : 1 Choisissez le menu Pomme (K) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Souris et clavier, puis sur Souris. En savoir plus sur la souris Mighty Mouse Vous pourrez trouver des informations supplémentaires sur la configuration et l’utilisation de votre souris Mighty Mouse dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac et recherchez « souris Mighty Mouse ». F3585M38_39.book Page 42 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 43 Commandes du clavier Utilisez votre clavier pour exécuter des opérations telles que régler le volume ou éjecter un disque. Appuyez sur la touche F15 de votre clavier pour augmenter la luminosité du moniteur ; appuyez sur F14 pour en diminuer la luminosité. Utilisez Exposé pour gérer les fenêtres de votre écran. Pour voir toutes les fenêtres ouvertes d’un seul coup d’œil, appuyez sur F9. Pour voir toutes les fenêtres ouvertes dans l’application active, appuyez sur F10. Pour masquer les fenêtres ouvertes et visualiser le bureau, appuyez sur F11. Vous pouvez utiliser votre clavier au lieu de la télécommande Apple Remote pour contrôler Front Row (voir page 44). Les touches suivantes correspondent aux boutons de la télécommande Apple Remote : Bouton Diminuer le volume Bouton Augmenter le volume Touche de mode silencieux Touche d’éjection de disque Équivalent clavier Bouton de la télécommande Apple Remote Commande (x) - Échap Ouvrir menu (») Échap Quitter menu (») Espace ou Retour Sélection/Lecture/Pause (’) F3585M38_39.book Page 43 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM44 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Pour quitter Front Row et revenir au Finder, appuyez sur une touche alphabétique du clavier. Pour trouver les raccourcis claviers pour d’autres opérations et applications, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus puis recherchez « raccourcis claviers ». Pour des plus amples informations sur la télécommande Apple Remote, consultez ensuite “Utilisation de la télécommande Apple Remote et de Front Row”. Utilisation de la télécommande Apple Remote et de Front Row Votre télécommande Apple Remote fonctionne avec l’application Front Row et le récepteur infrarouge (IR) intégré. Le récepteur infrarouge est situé sous le logo Apple (?) à l’avant de votre iMac. Flèche vers le haut (Ò) Augmenter le volume/élément menu suivant (?) Flèche vers la bas (¬) Diminuer le volume/élément menu précédent (D) Flèche vers la droite (°) Suivant/avance rapide (‘) Flèche vers la gauche (k) Précédent/Retour rapide (]) Équivalent clavier Bouton de la télécommande Apple Remote F3585M38_39.book Page 44 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 45 Si vous n’utilisez pas la télécommande, rangez-la facilement sur le porte-télécommande Apple Remote situé sur le côté droit de votre iMac, tel qu’indiqué sur l’illustration. La télécommande Apple Remote ouvre Front Row et vous pouvez alors, à distance, lire la musique de votre bibliothèque musicale iTunes, regarder des diaporamas de photos et des bandes-annonces QuickTime, lire un DVD dans Lecteur DVD et plus encore. Avertissement :l’iMac est équipé d’un petit aimant pour ranger votre télécommande Apple Remote lorsque vous ne l’utilisez pas. Pour préserver les données des disques durs externes, cartes mémoires, iPod ou autres supports magnétiques, évitez de les amener à proximité de l’aimant. Aimant F3585M38_39.book Page 45 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM46 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Votre télécommande Apple Remote peut :  ouvrir Front Row ;  parcourir les menus Musique, Photos, Clips vidéo et DVD de Front Row ;  explorer iTunes, iPhoto et Lecteur DVD ;  suspendre l’activité de votre iMac ou le réactiver. Pour utiliser votre télécommande Apple Remote :  Appuyez sur le bouton Menu (») pour ouvrir Front Row.  Utilisez le bouton Menu (») pour revenir au menu précédent lorsque vous explorez Front Row.  Appuyez sur les boutons Augmenter le volume (?) et Diminuer le volume (D) pour vous déplacer parmi les options de menu Front Row ou pour régler le volume.  Utilisez le bouton Sélection/Lecture/Pause (’) pour sélectionner une option du menu Front Row.  Appuyez sur le bouton Sélection/Lecture/Pause (’) pour lire ou mettre en pause un morceau, un diaporama ou un film.  Appuyez sur les boutons Suivant/Avance rapide (‘) ou Précédent/Retour rapide (]) pour passer au morceau suivant ou précédent de votre bibliothèque iTunes ou au chapitre suivant ou précédent d’un film DVD.  Maintenez enfoncé les boutons Suivant/Avance rapide (‘) ou Précédent/ Retour rapide (]) pour effectuer une avance rapide ou un retour rapide dans un morceau ou un film. F3585M38_39.book Page 46 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 47 Jumelage de votre télécommande Apple Remote Si vous possédez dans une pièce plusieurs ordinateurs ou autres appareils dotés de récepteurs à infrarouge intégrés (par exemple, plus d’un iMac dans un bureau personnel ou un laboratoire), vous avez la possibilité de « jumeler » votre télécommande Apple Remote avec un ordinateur ou un appareil précis. Le jumelage permet de configurer l’ordinateur ou l’appareil récepteur de façon à ce qu’il soit contrôlé par une seule télécommande. Pour jumeler votre télécommande Apple Remote avec votre iMac : 1 Placez-vous à proximité de votre iMac (de 8 à 10 centimètres environ). 2 Dirigez votre télécommande Apple Remote vers le logo Apple situé à l’avant de votre iMac. 3 Maintenez enfoncés simultanément les boutons Suivant/Avance rapide et menu pendant 5 secondes. Bouton Suivant/Avance Rapide Bouton Sélection/Lecture/Pause Logement de la pile Bouton Augmenter le volume/Menu Émetteur infrarouge Bouton Diminuer le volume/Menu Bouton Précédent/Retour Rapide Bouton Menu MENU F3585M38_39.book Page 47 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM48 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Lorsque vous avez correctement jumelé votre télécommande Apple Remote avec votre iMac, le symbole d’un maillon de chaîne ( ) apparaît à l’écran. Pour annuler le jumelage de la télécommande Apple Remote et de l’iMac : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Sécurité puis sur Désactiver le jumelage. Désactivation de la réception infrarouge Vous pouvez utiliser les préférences Sécurité pour activer ou désactiver la réception infrarouge. Pour désactiver la réception infrarouge :  Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus et cliquez sur Sécurité.  Cochez la case « Désactiver le récepteur à infrarouge de la télécommande ». F3585M38_39.book Page 48 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 49 Remplacement de la pile de la télécommande Apple Remote La télécommande Apple Remote est fournie avec une pile CR 2032, que vous pouvez remplacer lorsque cela s’avère nécessaire. Pour remettre la pile en place : 1 Ouvrez le compartiment de la pile en appuyant sur le bouton à l’aide d’un petit objet, tel qu’il est décrit sur l’illustration ci-dessus. 2 Ôtez le compartiment de la pile et retirez-la. 3 Insérez la nouvelle pile, son côté positif (+) tourné vers le haut. 4 Refermez le logement de la pile. Appuyez sur ce bouton à l’aide d’un petit objet arrondi pour éjecter partiellement le logement de la pile. Face positive (+) vers le haut. Tirez afin de libérer le logement de la pile. MENU Avertissement :installez correctement la batterie pour éviter les risques d’explosion. Alignez le pôle positif de la pile dans le logement et utilisez exclusivement le même type de pile que celui de la pile d’origine. F3585M38_39.book Page 49 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM50 Chapitre 3Utilisation de votre iMac En savoir plus sur la télécommande Apple Remote L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur la télécommande Apple Remote. Choisissez Aide > Aide Mac et recherchez « télécommande ». Utilisation de la caméra vidéo iSight intégrée Votre iMac est doté d’une caméra iSight intégrée que vous pouvez utiliser pour prendre des photos avec Photo Booth, créer des films avec iMovie HD ou participer à des conversations vidéo avec vos amis et votre famille via Internet en utilisant iChat AV. Prise de photos avec Photo Booth Utilisez Photo Booth pour prendre des photos et ajouter des effets visuels amusants tels que sépia, étirement, pop art, éclat, crayon de couleur et plus encore. Pour prendre une photo avec Photo Booth : 1 Cliquez sur l’icône de Photo Booth dans le Dock (ou choisissez Applications > Photo Booth) pour ouvrir Photo Booth et allumer la caméra iSight. La lampe témoin verte à côté de la caméra indique que celle-ci est allumée. Caméra iSight Microphone Lampe témoin de la caméra F3585M38_39.book Page 50 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 51 2 Si vous le souhaitez, sélectionnez un effet à appliquer à votre photo. 3 Cliquez sur l’icône de caméra sous l’image pour prendre une photo. Enregistrez votre photo dans la bibliothèque, envoyez-la par courrier électronique à vos amis ou enregistrez-la comme photo de contact. Pour utiliser une photo comme photo de contact ou de compte : 1 Ouvrez Photo Booth et prenez une photo. 2 Sélectionnez la photo que vous souhaitez utiliser comme photo de contact ou de compte. 3 Cliquez sur l’icône de photo de contact ou de compte pour automatiquement mettre à jour votre photo. L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur Photo Booth. Sélectionnez Aide > Aide Mac, puis Centre d’aide > Aide Photo Booth. Utilisation de votre caméra iSight avec iMovie HD Vous pouvez capturer de la vidéo en direct de votre caméra iSight, directement dans iMovie HD. Pour capturer de la vidéo en direct : 1 Ouvrez iMovie HD en cliquant son icône dans le Dock (ou choisissez Applications > iMovie HD). 2 Cliquez sur l’option de changement de mode pour définir iMovie HD sur le mode caméra intégrée. F3585M38_39.book Page 51 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM52 Chapitre 3Utilisation de votre iMac 3 Cliquez sur l’icône de caméra à gauche de l’option de changement de mode puis choisissez iSight intégrée dans le menu local. 4 Cliquez sur le bouton « Enregistrer avec iSight » dans le moniteur iMovie pour commencer à enregistrer. La vidéo que vous voyez dans le moniteur iMovie est enregistrée comme clip dans le panneau des clips iMovie. 5 Cliquez à nouveau sur le bouton « Enregistrer avec iSight » pour arrêter l’enregistrement. Vous pouvez enregistrer de la vidéo tant que votre iMac possède suffisamment d’espace libre. L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur iMovie HD. Choisissez Aide > Aide Mac, puis choisissez Centre d’aide > Aide iMovie HD dans la barre des menus. Vidéoconférences avec iChat AV Ouvrez iChat AV puis cliquez sur l’icône vidéo pour allumer la caméra iSight. La lampe témoin verte indique que la caméra iSight est allumée. Cliquez sur l’icône vidéo d’un contact et vous êtes alors prêt à participer à une vidéoconférence avec d’autres utilisateurs d’iChat AV, en temps réel avec animation vidéo intégrale. Votre iMac est également doté d’un micro intégré, ce qui vous permet de profiter à la fois du son et de l’image durant votre vidéoconférence iChat AV. Option de changement de mode F3585M38_39.book Page 52 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 53 Pour utiliser la caméra iSight en vue de lancer une vidéoconférence, vous avez besoin des éléments suivants :  un compte .Mac, America Online (AOL) ou AOL Instant Messenger (AIM) (requis pour iChat AV) ;  une connexion à Internet à haut débit via câble modem ou DSL ou un réseau local (LAN). Il n’est pas possible d’utiliser une connexion à Internet par modem commuté ;  une personne avec laquelle réaliser la vidéoconférence (vous pouvez par exemple réaliser une vidéoconférence avec d’autres utilisateurs d’iChat AV, d’AOL ou d’AIM). Pour débuter une vidéoconférence : 1 Ouvrez iChat AV. 2 Cliquez sur le bouton représentant une caméra situé à côté d’un contact dans votre liste de contacts. La lampe témoins verte indique que vous êtes en train d’afficher des données vidéo. En cliquant sur le bouton de la caméra, vous enverrez une invitation pour accepter votre demande vidéo à votre contact et vous pourrez voir de quoi vous avez l’air à la caméra. Lorsqu’un contact accepte votre invitation, vous pouvez alors le voir apparaître sur votre écran, de même que vous apparaissez sur le sien. F3585M38_39.book Page 53 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM54 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Vidéoconférence avec plusieurs contacts Il est possible de réaliser des vidéoconférences en compagnie de deux, et jusqu’à trois, contacts à la fois. Un des contacts « accueille » la vidéoconférence et les autres, les « invités », y participent. Pour débuter une vidéoconférence avec plusieurs contacts : 1 Ouvrez iChat AV. 2 Maintenez enfoncée la touche Commande (x) tout en sélectionnant les contacts que vous souhaitez inviter. 3 Cliquez sur le bouton représentant une caméra situé au bas de votre liste de contacts. Extinction de la caméra iSight Pour éteindre iSight, fermez la fenêtre active iChat. La lampe témoin verte s’éteint, ce qui indique que la caméra vidéo est éteinte et que la vidéo a été interrompue. Utilisation de votre photo en tant que photo de contact Vous avez la possibilité de vous prendre en photo à l’aide de la caméra iSight intégrée et d’utiliser cette photo comme photo de contact. Elle apparaîtra dans la liste de contacts des autres utilisateurs, si vous en faites partie. Pour définir votre photo de contact : 1 Ouvrez iChat AV. 2 Choisissez Contacts > Changer ma photo. 3 Cliquez sur le bouton de la caméra et souriez ! F3585M38_39.book Page 54 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 55 Vous pouvez également utiliser Photo Booth pour prendre une photo de contact. Sélectionnez une photo que vous avez prise dans Photo Booth, puis cliquez sur l’icône de photo de contact pour automatiquement mettre à jour cette photo. Pour plus d’informations, consultez la section page 50. L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur iChat AV. Sélectionnez Aide > Aide Mac, puis Centre d’aide > Aide iChat AV. Mise en réseau sans fil AirPort Extreme Votre iMac contient la technologie AirPort Extreme intégrée, qui permet d’accéder sans fil à Internet en toute simplicité et sans vous ruiner. AirPort utilise la technologie de réseau local (LAN) sans fil, permettant une communication sans fil entre plusieurs ordinateurs. Vous pouvez accéder à Internet, transférer des fichiers, participer à des jeux multijoueurs et plus encore. F3585M38_39.book Page 55 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM56 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort Grâce à la technologie AirPort Extreme, votre iMac établit une connexion sans fil à une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme, elle-même connectée à Internet via une ligne téléphonique, un modem DSL ou un modem câble. Remarque :vous aurez besoin d’une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme et d’un accès à Internet (éventuellement payant). Certains fournisseurs d’accès à Internet ne sont pas compatibles avec AirPort. La portée varie en fonction des conditions d’emplacement. Connexion à Internet Antenne AirPort AirPort Express Sortie CA Modem câble ou DSL F3585M38_39.book Page 56 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 57 En savoir plus sur AirPort Pour acheter une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme, adressez-vous à un revendeur agréé Apple, rendez-vous dans un magasin Apple Store ou bien visitez l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore. Des informations supplémentaires sur AirPort sont disponibles dans l’Aide AirPort. Sélectionnez Aide > Aide Mac, puis Centre d’aide > Aide AirPort. Vous pouvez également trouver des informations sur le site web AirPort d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth Votre iMac est doté de la technologie sans fil Bluetooth 2.0 EDR (« enhanced data rate » ou débit des données amélioré). Cette dernière vous permet de créer des connexions sans fil de faible portée entre des ordinateurs, des organiseurs, des téléphones portables, des téléphones appareils photo, des imprimantes, des appareils photo numériques et des périphériques d’entrée sans fil tels que le clavier Apple Wireless Keyboard ou la souris Apple Wireless Mouse (disponibles à la vente sur le site www.apple.com/ francestore). La technologie sans fil Bluetooth permet d’éliminer les câbles reliant normalement les périphériques. Les périphériques équipés de la technologie Bluetooth peuvent se connecter l’un à l’autre sans besoin de liaison physique, dans la mesure où ils sont séparés d’une distance égale ou inférieure à 10 mètres. F3585M38_39.book Page 57 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM58 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Grâce à la technologie sans fil Bluetooth, vous pouvez :  échanger des fichiers entre ordinateurs et périphériques équipés de la technologie Bluetooth, même entre Mac et PC ;  synchroniser des données entre votre ordinateur et un organiseur équipé de la technologie Bluetooth ; à l’aide d’iSync, exécuter une opération HotSync sans fil ou transmettre votre carte de visite ou encore des événements de calendrier directement sur l’organiseur d’un collègue ;  utiliser une imprimante, un clavier, une souris ou un casque d’écoute sans fil Bluetooth. Configuration d’un périphérique Bluetooth Avant de pouvoir partager des fichiers avec d’autres périphériques ou utiliser un clavier ou une souris Bluetooth, vous devez configurer le périphérique en question pour qu’il fonctionne avec votre iMac. Une fois le périphérique configuré, celui-ci est « jumelé » avec votre ordinateur et apparaît dans la fenêtre Périphériques des Préférences Bluetooth. Vous n’avez à jumeler l’iMac et le périphérique qu’une seule fois ; ils restent alors jumelés jusqu’à ce que vous en décidiez autrement. Pour configurer un périphérique Bluetooth : 1 Choisissez « Configurer un appareil Bluetooth » dans le menu d’état Bluetooth (?) situé dans la barre des menus. 2 Suivez les instructions affichées à l’écran pour le type de périphérique que vous souhaitez configurer. Important :si le menu d’état Bluetooth (?) n’apparaît pas dans la barre des menus, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Bluetooth. Cliquez sur Réglages, puis sélectionnez « Afficher l’état Bluetooth dans la barre des menus ». F3585M38_39.book Page 58 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 59 Pour supprimer un jumelage avec un autre périphérique : 1 Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. 2 Cliquez sur Périphériques et choisissez le périphérique dans la liste. 3 Cliquez alors sur Supprimer le jumelage. En savoir plus sur la technologie sans fil Bluetooth Pour accéder à l’aide Bluetooth, ouvrez l’utilitaire Échange de fichiers Bluetooth (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionnez Aide > Aide Bluetooth. Vous pouvez également consulter le site web d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/bluetooth. Connexion à un réseau Ethernet Votre iMac est doté de la technologie de mise en réseau Ethernet Base-T (paire torsadée) à 10/100/1000 mégabits par seconde (Mbps), qui permet de vous connecter à un réseau ou à un modem câble ou modem DSL. Port Ethernet (10/100/1000Base-T) G F3585M38_39.book Page 59 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM60 Chapitre 3Utilisation de votre iMac La connexion à un réseau permet d’accéder à d’autres ordinateurs sur le réseau. Elle vous permet de stocker et de récupérer des informations, d’utiliser les imprimantes, les modems et la messagerie électronique d’un réseau ou encore de vous connecter à Internet. Vous pouvez également partager des fichiers entre deux ordinateurs ou établir un petit réseau. Utilisez un câble Ethernet de catégorie 5 blindé (Cat 5 blindé) à deux paires pour vous connecter à un réseau Ethernet 10 Base-T, 100 Base-T ou 1000 Base-T. Le port Ethernet (G) de votre iMac détecte automatiquement les autres périphériques Ethernet. En savoir plus sur l’utilisation d’Ethernet De plus amples informations sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « Ethernet » ou « réseau ». Pour obtenir des informations sur les produits de mise en réseau que vous pouvez utiliser avec votre iMac, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. F3585M38_39.book Page 60 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 61 Utilisation de périphériques audio Votre iMac est doté de hauts-parleurs stéréo intégrés, d’un port combinant sortie casque/sortie audio optique (f) et d’un port d’entrée de ligne audio analogique (,). Port de sortie casque/sortie audio optique Pour écouter de la musique sans déranger les personnes autour de vous, branchez une paire d’écouteurs sur le port combiné de sortie casque/sortie audio optique (f). Vous pouvez également connecter votre iMac à un récepteur AV à l’aide d’un câble audio optique doté d’une mini-prise. Port de sortie casque/ sortie audio optique optical out f F3585M38_39.book Page 61 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM62 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Port d’entrée de ligne audio Situé au dos de l’iMac, le port d’entrée de ligne audio analogique (,) permet de connecter un microphone externe mis sous tension ou tout autre équipement audio pour importer des éléments audio. Pour sélectionner le périphérique audio d’entrée ou de sortie à employer, utilisez la fenêtre Son des Préférences Système. En savoir plus sur l’utilisation de l’audio L’Aide Mac contient des informations supplémentaires sur l’utilisation de l’audio (voir page 31). Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « audio » ou « musique. » Pour obtenir des informations sur les produits de type audio et concernant la musique que vous pouvez utiliser avec votre iMac, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Port d’entrée audio , F3585M38_39.book Page 62 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 63 Connexion de moniteurs externes, de téléviseurs et d’appareils vidéo Votre iMac est doté d’un port de sortie vidéo mini-DVI (£) qui permet de le connecter à l’aide d’un adaptateur à un moniteur externe DVI, un moniteur ou projecteur VGA externe ou un téléviseur, projecteur vidéo ou magnétoscope. Consultez le tableau suivant pour trouver l’adaptateur adapté à vos besoins. Lorsqu’un moniteur externe ou un téléviseur est connecté, l’iMac peut être configuré de telle manière que la même image apparaisse sur son écran et sur le moniteur externe (mode appelé recopie vidéo) ou que le moniteur externe soit utilisé pour étendre la taille du bureau Mac OS X (mode appelé mode bureau étendu). Port Mini-DVI £ F3585M38_39.book Page 63 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM64 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Connexion d’un moniteur externe, d’un projecteur, d’un téléviseur ou d’un magnétoscope Utilisez l’adaptateur adéquat pour connecter un moniteur externe DVI ou VGA ou un projecteur à votre iMac. Votre iMac détecte automatiquement le moniteur externe. Vous pouvez vous procurer ces adaptateurs chez un revendeur agréé Apple, dans un magasin Apple Store ou bien sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore. Pour connecter un moniteur externe ou un projecteur : 1 Allumez l’écran externe ou le projecteur. 2 Connectez l’adaptateur à un port vidéo du moniteur externe ou projecteur. 3 Connectez l’extrémité mini-DVI de l’adaptateur au port vidéo mini-DVI mini-DVI (£) de votre iMac. Important :pour vous assurer que votre iMac détecte automatiquement le moniteur externe ou le projecteur, branchez d’abord l’adaptateur au moniteur externe ou au projecteur en question. 4 Utilisez les Préférences Moniteurs pour régler la résolution du moniteur ou projecteur. Pour connecter utilisez un un moniteur DVI adaptateur Mini-DVI vers DVI d’Apple un moniteur ou un projecteur VGA adaptateur de moniteur Mini-DVI vers VGA d’Apple un téléviseur, un projecteur vidéo ou un magnétoscope adaptateur Mini-DVI vers vidéo d’Apple F3585M38_39.book Page 64 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 65 Utilisez l’adaptateur vidéo d’Apple pour connecter à votre iMac un téléviseur, un magnétoscope ou tout autre type d’appareil vidéo doté d’un port composite ou Svidéo. Lorsque vous connectez un téléviseur, l’image apparaît à la fois sur l’iMac et sur le téléviseur. Pour connecter un téléviseur ou un magnétoscope à votre iMac : 1 Allumez l’appareil. 2 Connectez l’adaptateur au port vidéo composite ou au port S-video du téléviseur ou magnétoscope. 3 Connectez l’extrémité mini-DVI de l’adaptateur au port vidéo mini-DVI mini-DVI (£) de votre iMac. 4 Utilisez les préférences Moniteurs pour régler l’apparence des images affichées à l’écran. En savoir plus sur l’utilisation d’un moniteur externe ou d’un téléviseur Vous pourrez trouver des informations supplémentaires sur la configuration et l’utilisation d’un moniteur externe dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « moniteur ». F3585M38_39.book Page 65 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM66 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Utilisation du standard USB 2.0 (High-Speed Universal Serial Bus) Votre iMac est doté de cinq ports USB (d) (trois ports à haute vitesse USB 2.0 au dos de l’iMac et deux ports USB 1.1 sur le clavier), que vous pouvez utiliser pour connecter de nombreux types de périphériques, notamment des imprimantes, des scanneurs, des iPod, des appareils photo numériques, des pavés de commande, des manettes de jeu, des claviers ou des lecteurs de disquette. La technologie USB facilite la connexion des périphériques : une fois connectés, ils sont prêts à être utilisés. Utilisation de périphériques USB Pour utiliser un périphérique USB avec votre iMac, connectez-le tout simplement à un port USB (d) de votre iMac. L’iMac charge automatiquement le logiciel adéquat chaque fois que vous connectez un nouveau périphérique. Les ports USB 2.0 (d) situés à l’arrière de l’ordinateur vous permettent de brancher des périphériques USB 1.1 et USB 2.0 à haute vitesse. Les périphériques USB 1.1 ne bénéficieront pas du taux de transfert plus rapide de l’USB 2.0. d d d Ports USB F3585M38_39.book Page 66 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 67 De même, vous pouvez brancher des périphériques USB 2.0 sur les ports USB 1.1 ( d ) du clavier, mais ils fonctionneront peut-être à des vitesses moindres. Remarque :Apple fournit des logiciels compatibles avec de nombreux périphériques USB. Si votre iMac ne trouve pas le logiciel adéquat pour un périphérique USB connecté, installez le logiciel fourni avec ce périphérique ou consulter le site web du fabricant pour connaître les dernières versions. Utilisation simultanée de plusieurs périphériques USB Si tous vos ports USB sont occupés et que vous souhaitez connecter davantage de périphériques USB, vous pouvez vous procurer un concentrateur USB. Le concentrateur USB se connecte à un port USB (d) disponible de votre iMac et vous permet de disposer de ports USB supplémentaires (en général quatre ou sept). La plupart des concentrateurs USB disposent d’un adaptateur secteur et doivent être branchés sur une prise électrique. Concentrateur USB F3585M38_39.book Page 67 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM68 Chapitre 3Utilisation de votre iMac En savoir plus sur le standard USB Vous trouverez des informations supplémentaires à propos du standard USB dans l’Aide Mac (voir à la page 31). Choisissez Aide > Aide Mac et recherchez « USB ». Vous trouverez d’autres informations sur le site web USB d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/usb. Pour obtenir des informations sur les périphériques USB disponibles pour votre iMac, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse www.apple.com/fr/guide. Connexion des périphériques FireWire Votre iMac est muni de deux ports FireWire 400 (H). FireWire facilite la connexion et la déconnexion de périphériques à haute vitesse comme par exemple des caméras vidéo numériques, des imprimantes, des scanneurs et des disques durs. Vous pouvez connecter et déconnecter des périphériques FireWire sans avoir à redémarrer votre iMac. Ports FireWire H H F3585M38_39.book Page 68 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 69 La liste ci-dessous répertorie certaines des opérations possibles avec FireWire :  connecter une caméra vidéo numérique pour capturer, transférer et faire des montages vidéo de grande qualité directement sur votre iMac au moyen de logiciels de montage vidéo tels qu’iMovie (inclus sur votre iMac), Final Cut Express ou Final Cut Pro ;  connecter un disque dur FireWire externe et l’utiliser pour sauvegarder, stocker ou transférer des fichiers ; une icône de disque dur FireWire s’affiche sur le bureau dès que vous connectez le disque dur à votre iMac.  Démarrer à partir d’un disque dur externe FireWire. Connectez un disque FireWire externe (équipé d’un système d’exploitation valide), ouvrez la fenêtre Démarrage des Préférences Système, puis cliquez sur l’icône du disque FireWire (H). Redémarrez votre iMac. Utilisation de périphériques FireWire Pour utiliser un périphérique FireWire avec votre iMac, connectez-le tout simplement à un port FireWire (H). Apple fournit d’origine des logiciels compatibles avec de nombreux périphériques FireWire. Si votre iMac ne trouve pas le logiciel adéquat pour un périphérique FireWire connecté, vous pouvez installer le logiciel fourni avec ce périphé- rique ou consulter le site web du fabricant pour obtenir les dernières versions. F3585M38_39.book Page 69 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM70 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Remarque :le port FireWire ( H ) est conçu pour alimenter les périphériques FireWire (8 watts maximum). Vous avez la possibilité de connecter plusieurs périphériques entre eux et de relier en chaîne les périphériques (« en guirlande ») au port FireWire (H) de votre iMac. Dans la plupart des cas, l’ordinateur ne peut pas alimenter plus de deux périphériques. Si vous connectez plus de deux périphériques, les autres périphériques de la guirlande doivent être alimentés au travers d’adaptateurs électriques séparés. Connecter plus de deux périphériques FireWire alimentés par l’ordinateur peut entraî- ner des problèmes. Si tel est le cas, éteignez votre iMac, déconnectez les périphériques FireWire, puis redémarrez l’ordinateur. En savoir plus sur FireWire Vous trouverez des informations supplémentaires à propos du standard FireWire dans l’Aide Mac (voir à la page 31). Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « FireWire ». Vous trouverez d’autres informations sur le site web FireWire d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/firewire. F3585M38_39.book Page 70 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 71 Utilisation de votre lecteur optique Le lecteur optique de votre iMac est un SuperDrive. Vous pouvez utiliser le SuperDrive pour installer des logiciels fournis sur CD ou DVD, écouter de la musique sur CD audio et lire des films sur DVD. Vous avez également la possibilité de graver vos propres films et créer ainsi des DVD vidéo pouvant être lus sur la plupart des lecteurs de DVD. Vous pouvez aussi graver des CD audio pouvant être lus sur la plupart des lecteurs de CD et enregistrer des documents ou d’autres fichiers numériques sur des disques vierges CDR, CD-RW, DVD±R, DVD±RW et DVD+R double couche à l’aide du Finder. Vous pouvez placer près de deux fois plus de données (8,54 Go) sur un disque DVD+R DL (double couche). Remarque :si vous possédez des données sur disquette, utilisez un lecteur de disquette externe USB pour les transférer sur votre iMac. Vous pouvez vous procurer un lecteur de disquette externe USB chez un revendeur agréé Apple, dans un magasin Apple Store ou bien sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore. Avertissement :le SuperDrive de votre iMac est compatible avec les disques circulaires standard de 12 cm. Les disques de forme irrégulière et les disques de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus. Les disques non circulaires ou plus petits risquent de se coincer dans le lecteur. En cas de disque coincé, reportez-vous aux informations de dépannage à la page 94. F3585M38_39.book Page 71 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM72 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Insertion d’un CD ou DVD Pour installer ou utiliser des logiciels à partir d’un disque CD-ROM ou DVD-ROM, procédez comme suit : 1 Insérez le disque dans le SuperDrive, en plaçant l’étiquette vers le haut. 2 Dès que son icône apparaît sur le bureau, le disque peut être utilisé. Remarque :certains disques DVD sont à double face et peuvent donc être insérés dans un sens ou l’autre. F3585M38_39.book Page 72 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 73 Éjection d’un disque Pour éjecter un disque, procédez comme suit :  Glissez l’icône du disque dans la Corbeille.  Maintenez enfoncée la touche d’éjection de disque (C) sur le clavier jusqu’à ce que le disque soit éjecté. Si vous ne parvenez pas à éjecter le disque, fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et réessayez. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez votre iMac tout en maintenant le bouton principal de la souris Mighty Mouse enfoncé. Lecture de DVD Insérez le DVD que vous voulez lire. L’application Lecteur DVD s’ouvre et lance la lecture du disque. Si vous avez connecté l’iMac à un téléviseur pour regarder vos DVD sur l’écran du télé- viseur, sélectionnez NTSC (aux États-Unis) ou PAL (en Europe et dans d’autres régions) dans la fenêtre Moniteurs des Préférences Système. Il est très facile de connecter votre iMac à une chaîne stéréo. Utilisez un câble audio optique muni d’un connecteur mini-prise (en vente à l’adresse www.apple.com/francestore) pour relier le port combiné de sortie casque/sortie audio optique (f) de votre iMac au port d’entrée audio optique de votre récepteur stéréo. F3585M38_39.book Page 73 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM74 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Enregistrement de disques CD-R et CD-RW Vous pouvez enregistrer des disques CD-R ou CD-RW directement à partir de votre bibliothèque iTunes. Pour enregistrer de la musique sur un CD-R ou CD-RW via iTunes : 1 Cliquez sur l’icône iTunes dans le Dock. 2 Sélectionnez la liste de lecture à enregistrer. 3 Insérez un disque vierge (pour une compatibilité optimale avec les lecteurs CD, utilisez un CD-R). 4 En haut de la fenêtre iTunes, cliquez sur l’option Graver le CD. Pour copier vos fichiers et dossiers sur un CD-R ou CD-RW à l’aide du Finder : 1 Insérez un disque vierge dans le SuperDrive. 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque. 3 Glissez des fichiers et dossiers sur l’icône du disque qui apparaît sur le bureau. 4 Choisissez Fichier > Graver le disque ou sélectionnez le disque, puis glissez-le sur l’icône « Graver le disque » située dans le Dock. En savoir plus sur l’enregistrement de CD Pour obtenir des informations sur l’enregistrement de fichiers de musique sur un CD-R à l’aide d’iTunes, ouvrez iTunes et choisissez Aide > Aide iTunes et Music Store. Pour obtenir des instructions sur l’utilisation de l’application Lecteur DVD, ouvrez Lecteur DVD et choisissez Aide > Aide Lecteur DVD. F3585M38_39.book Page 74 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 3Utilisation de votre iMac 75 Enregistrement d’informations sur un DVD Grâce au lecteur SuperDrive de votre iMac, vous pouvez enregistrer vos propres films sur disque DVD+R DL, DVD±RW ou DVD±R. Vous pouvez également enregistrer d’autres types de données numériques (vous pouvez sauvegarder vos fichiers par exemple). Pour graver des données sur un DVD à l’aide du Finder : 1 Insérez un DVD+R DL (double couche), un DVD±RW ou un DVD±R vierge dans le lecteur. 2 Dans la zone du dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque et sélectionnez le format. 3 Double-cliquez sur l’icône du DVD qui apparaît sur le bureau, puis glissez-y des fichiers et des dossiers. 4 Choisissez Fichier > Graver le disque ou sélectionnez le disque, puis glissez-le sur l’icône « Graver le disque » située dans le Dock. Vous pouvez également utiliser iDVD pour créer vos propres DVD personnalisés. Pour en savoir plus sur la manière d’utiliser iDVD, ouvrez iDVD et choisissez Aide > Aide iDVD. F3585M38_39.book Page 75 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM76 Chapitre 3Utilisation de votre iMac Protection de votre iMac Utilisez un câble de sécurité et le logement de sécurité intégré pou protéger votre iMac. Vous pouvez vous procurer un câble de sécurité chez un revendeur agréé Apple, dans un magasin Apple Store ou bien sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore. Des informations supplémentaires sur les fonctionnalités logicielles de sécurité de votre iMac, y compris les mots de passe d’utilisateurs et le chiffrement des fichiers, sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis effectuez une recherche sur les termes « sécurité » ou « utilisateurs multiples ». Logement de sécurité F3585M38_39.book Page 76 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM77 4 4 Installation de la mémoire Ce chapitre vous apporte des informations et des instructions concernant l’installation de mémoire supplémentaire sur votre iMac. Votre iMac est fourni avec un minimum de 512 mégaoctets (Mo) de mémoire DDR2 SDRAM (Double Data Rate, Synchronous Dynamic Random-Access Memory). Vous pouvez ajouter des modules de mémoire de 512 Mo ou d’1 gigaoctet (Go) à votre iMac, totalisant un maximum de 2 Go de mémoire. Les modules de mémoire doivent être conformes aux spécifications suivants :  format Small Outline Dual Inline Memory Module (SO-DIMM) ;  667 MHz, PC2-5300, compatible DDR2 (également appelé DDR2 667) ;  sans tampon et non enregistrée. Avertissement :Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur le service et l’assistance qui accompagnent votre iMac pour savoir comment joindre la société Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre iMac. F3585M38_39.book Page 77 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM78 Chapitre 4Installation de la mémoire Installation de mémoire supplémentaire Votre iMac est doté de deux logements de mémoire, un logement supérieur et un logement inférieur, auxquels vous pouvez accéder en retirant le cache sous le socle. Vous pouvez ajouter un module de mémoire supplémentaire de 512 Mo or 1 Go au logement inférieur et vous pouvez enlever le module de mémoire du logement supé- rieur pour remplacer la mémoire installée. Vous pouvez acheter de la mémoire Apple supplémentaire pour votre iMac chez un revendeur agréé Apple, dans un magasin Apple Store ou bien sur l’Apple Store en ligne à www.apple.com/francestore. Installation de mémoire dans le logement inférieur Vous pouvez ajouter un module de mémoire supplémentaire de 512 Mo ou 1 Go au logement inférieur de votre iMac. Si vous souhaitez mettre à niveau la mémoire installée dans le logement supérieur, consultez “Remplacement de la mémoire dans le logement supérieur” à la page 82. Pour installer de la mémoire dans le logement inférieur : 1 Éteignez votre iMac en choisissant le menu Pomme (?) > Éteindre. 2 Débranchez tous les câbles de votre iMac, y compris le câble d’alimentation. 3 Placez un linge ou un chiffon propre et doux sur le bureau ou la table. Tout en tenant votre iMac par les côtés, posez-le à plat de manière à faire reposer l’écran contre la surface de la table et à tourner la partie inférieure de l’ordinateur vers vous. Avertissement :éteignez toujours votre iMac et enlevez le câble d’alimentation avant d’installer de la mémoire. N’essayez pas d’installer de la mémoire dans l’ordinateur lorsqu’il est branché. F3585M38_39.book Page 78 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 4Installation de la mémoire 79 4 Soulevez le socle et utilisez un tournevis Phillips nº 2 pour desserrer les deux vis imperdables sur le cache d’accès à la mémoire en les faisant tourner vers la gauche. 5 Retirez le cache d’accès à la mémoire et mettez-le de côté. Tournevis cruciforme Soulevez le socle Cache d'accès à la mémoire F3585M38_39.book Page 79 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM80 Chapitre 4Installation de la mémoire 6 Insérez le module de mémoire dans le logement inférieur avec l’encoche tournée vers la gauche, comme indiqué sur l’illustration. 7 Appuyez fermement et uniformément sur le module de mémoire pour l’enfoncer dans le compartiment. Vous entendrez un léger clic lorsque la mémoire est correctement installée. Module de mémoire Logement inférieur Mémoire de module installé F3585M38_39.book Page 80 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 4Installation de la mémoire 81 8 Remettez le cache d’accès à la mémoire en place en utilisant un tournevis Phillips nº 2 pour resserrer les vis. 9 En maintenant votre iMac par les côtés, retournez-le afin de le remettre à l’endroit, puis rebranchez les divers câbles, y compris le câble d’alimentation. 10 Allumez votre iMac en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière. Avertissement :n’oubliez pas de remettre le cache d’accès à la mémoire en place après avoir installé la mémoire. Votre iMac ne fonctionnera pas correctement sans le cache d’accès à la mémoire. Tournevis cruciforme Soulevez le socle Cache d'accès à la mémoire F3585M38_39.book Page 81 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM82 Chapitre 4Installation de la mémoire Remplacement de la mémoire dans le logement supérieur Tout d’abord, éteignez votre iMac, débranchez les câbles et le câble d’alimentation, posez-le à plat, puis retirez le cache d’accès à la mémoire en suivant les instructions à la page 78. Pour installer de la mémoire dans le logement supérieur : 1 Tirez sur les deux leviers situés sur les côtés du compartiment de mémoire pour éjecter le module de mémoire installé. 2 Retirez le module de mémoire de votre iMac. Leviers Mémoire de module partiellement éjecté Retirez le mémoire de module F3585M38_39.book Page 82 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 4Installation de la mémoire 83 3 Insérez le nouveau module de mémoire dans le logement supérieur avec l’encoche tournée vers la gauche, comme indiqué sur l’illustration. 4 Appuyez fermement et uniformément sur le module de mémoire pour l’enfoncer dans le compartiment. Vous entendrez un léger clic et les leviers se fermeront légèrement lorsque la mémoire est correctement installée. 5 Poussez les leviers jusqu’à ce qu’ils soient complètement fermés. Les Leviers se fermeront partiellement Module de mémoire F3585M38_39.book Page 83 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM84 Chapitre 4Installation de la mémoire 6 Remettez le cache d’accès à la mémoire en place en utilisant un tournevis Phillips nº 2 pour resserrer les vis. 7 En maintenant votre iMac par les côtés, retournez-le afin de le remettre à l’endroit, puis rebranchez les divers câbles, y compris le câble d’alimentation. 8 Allumez votre iMac en appuyant sur le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière. Avertissement :n’oubliez pas de remettre le cache d’accès à la mémoire en place après avoir installé la mémoire. Votre iMac ne fonctionnera pas correctement sans le cache d’accès à la mémoire. Tournevis cruciforme Soulevez le socle Cache d'accès à la mémoire F3585M38_39.book Page 84 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 4Installation de la mémoire 85 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre iMac Après avoir installé la mémoire, vérifiez si l’ordinateur reconnaît la nouvelle mémoire. Pour vérifier le mémoire installée sur votre iMac : 1 Démarrez votre iMac. 2 Lorsque le bureau Mac OS s’affiche, choisissez le menu Pomme (?) > À propos de ce Mac. Ce total inclut la quantité de mémoire d’origine intégrée à votre ordinateur et la mémoire que vous avez installée. Pour un aperçu plus détaillé sur la quantité de mémoire installée sur votre iMac, ouvrez Informations système en cliquant sur Plus d’infos. Mémoire totale installée dans votre iMac F3585M38_39.book Page 85 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM86 Chapitre 4Installation de la mémoire Si votre iMac ne reconnaît pas la mémoire ou qu’il ne démarre pas correctement, éteignez-le et lisez à nouveau les instructions d’installation afin de vous assurer que la mémoire est correctement installée et compatible avec cet iMac. Si les problèmes persistent, retirez la mémoire et consultez les informations d’assistance technique fournies avec la mémoire ou contactez le fournisseur de la mémoire. F3585M38_39.book Page 86 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM87 5 5 Dépannage Il se peut que vous rencontriez à titre exceptionnel des problèmes en utilisant votre iMac. Dans ce chapitre, vous trouverez des suggestions pour résoudre ces problèmes. Ce chapitre apporte des solutions aux problèmes qui peuvent vous empêcher de travailler avec votre iMac, tels que le blocage du système ou l’impossibilité de démarrer l’iMac. Vous trouverez de plus amples informations sur le dépannage dans l’Aide Mac (voir page 31) et sur le site web de service et d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes que vous pourriez rencontrer au cours de l’utilisation de votre iMac. Si vous rencontrez un problème, essayez de noter les opérations que vous avez effectuées avant que le problème ne survienne. Ce récapitulatif permet de restreindre les causes possibles du problème et de trouver la solution. Les éléments à noter comprennent :  les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu. Les problèmes qui ne surgissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre iMac ; F3585M38_39.book Page 87 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM88 Chapitre 5Dépannage  tout nouveau composant matériel connecté ou installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). Problèmes vous empêchant d’utiliser votre iMac Si votre iMac ne répond plus ou que le pointeur se fige  Assurez-vous tout d’abord que la souris et le clavier sont connectés. Débranchez puis rebranchez les connecteurs et vérifiez qu’ils sont correctement mis en place. Si vous avez un clavier ou une souris sans fil, vérifiez que les piles sont en état de marche.  Si cela ne donne pas de résultats, essayez de forcer la fermeture des applications posant problème. Maintenez les touches Option et Commande (x) enfoncées puis appuyez sur Échap. Si une zone de dialogue apparaît, sélectionnez-y l’application et cliquez sur Forcer à quitter. Enregistrez alors le travail de toute application ouverte, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé.  Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture de l’application, maintenez le bouton d’alimentation (®) situé à l’arrière de l’iMac enfoncé pour l’éteindre.  Si cela reste sans effets, débranchez le câble d’alimentation de l’iMac. Rebranchez le câble, puis appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour rallumer l’iMac. Avertissement :n’essayez pas d’ouvrir votre iMac, sauf pour installer de la mémoire. Si votre iMac a besoin d’être inspecté, consultez les informations sur le service et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur ; vous y trouverez des instructions sur la manière de contacter Apple ou un fournisseur de services agréé Apple. L’utilisateur ne peut remplacer aucune pièce de l’iMac excepté la mémoire. F3585M38_39.book Page 88 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 5Dépannage 89 Si le problème survient fréquemment lorsque vous utilisez une application particulière, consultez le fabricant de cette application pour vérifier si elle est compatible avec votre iMac. Pour obtenir des informations concernant le contact et l’assistance relatifs aux logiciels fournis avec votre ordinateur, rendez-vous à l’adresse www.apple.com/guide (en anglais). Si le problème se reproduit fréquemment, réinstallez éventuellement votre logiciel système (voir “Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac” à la page 90). L’iMac se bloque au démarrage ou un point d’interrogation clignotant apparaît  Patientez quelques secondes. Si l’iMac ne démarre pas dans un bref délai, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 5 secondes environ, jusqu’à ce qu’il s’éteigne complètement. Maintenez ensuite la touche Option enfoncée puis appuyez à nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour démarrer votre iMac. Lorsque votre iMac démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite.  Une fois que l’iMac a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système Mac OS X.  Si le problème se reproduit fréquemment, vous pouvez utiliser Utilitaire de disque (cette application se trouve sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 » fourni avec votre iMac) ou éventuellement réinstaller votre logiciel système (consultez “Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac” à la page 90). Si l’iMac ne s’allume ou ne démarre pas  Assurez-vous que le câble d’alimentation est correctement connecté à l’iMac et branché sur une prise électrique en état de marche. F3585M38_39.book Page 89 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM90 Chapitre 5Dépannage  Si cela ne fonctionne pas, appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et maintenez immédiatement les touches Commande (x), Option, P et R enfoncées jusqu’à ce que vous entendiez une deuxième fois le signal sonore de démarrage.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre iMac. Vérifiez si le retrait de cette mémoire permet à l’iMac de démarrer (voir page 78).  Si cela reste sans effet, débranchez le câble d’alimentation et attendez au moins 30 secondes. Rebranchez le câble, puis appuyez à nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour allumer votre iMac.  Si vous ne réussissez toujours pas à démarrer votre iMac, consultez les informations concernant le service et l’assistance qui accompagnent votre iMac pour savoir comment contacter Apple et obtenir ses services. Réinstallation des logiciels fournis avec votre iMac Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre iMac. Important :Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la restauration du logiciel. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X Pour installer Mac OS X : 1 Sauvegardez vos fichiers importants. 2 Insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre iMac. F3585M38_39.book Page 90 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 5Dépannage 91 3 Double-cliquez sur « Install Mac OS X and Bundled Software ». 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre iMac redémarre et vous demande d’insérer le prochain disque d’installation de Mac OS X. Important :nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers importants avant d’installer Mac OS X et les autres applications car l’option « Effacer et installer » efface le disque dur de l’iMac. Installation des applications Si vous ne souhaitez installer que les applications fournies avec votre iMac, veuillez suivre les instructions exposées ci-dessous. Mac OS X doit déjà être installé sur votre iMac. Pour installer les applications : 1 Sauvegardez vos fichiers importants. 2 Insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre iMac. 3 Double-cliquez sur « Install Bundled Software Only ». 4 Suivez les instructions à l’écran. 5 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Remarque :pour installer iCal, iChat AV, iSync, iTunes et Safari, suivez les instructions « Installation de Mac OS X » ci-dessus. F3585M38_39.book Page 91 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM92 Chapitre 5Dépannage Autres problèmes En cas de problèmes avec l’ouverture d’une application Déterminez le type de l’application en sélectionnant son icône et en choisissant Lire les informations dans le menu Fichier.  Vous pouvez utiliser les applications Universal, Intel ou PowerPC sur votre ordinateur.  Les applications Classic (ou Mac OS 9) ne sont pas compatibles avec votre ordinateur et ne s’ouvrent pas. En cas de problème avec une application  Pour les problèmes liés aux logiciels provenant d’éditeurs tiers, contactez l’éditeur concerné. Les éditeurs de logiciels proposent souvent des mises à jour de leurs produits sur leurs sites web. Vous pouvez utiliser la fenêtre Mise à jour de logiciels des Préférences Système pour rechercher et installer les logiciels Apple les plus récents. Par défaut, votre iMac recherche automatiquement les mises à jour une fois par semaine, mais vous pouvez le configurer pour qu’il recherche une fois par jour ou une fois par semaine. Vous pouvez également rechercher manuellement les mises à jour. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez « mise à jour de logiciels ». En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort  Vérifiez que vous avez correctement configuré le logiciel en respectant les instructions fournies avec la borne d’accès AirPort Extreme ou AirPort Express. F3585M38_39.book Page 92 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 5Dépannage 93  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil.  Assurez-vous que l’autre ordinateur ou le point d’accès au réseau se trouve dans la zone de couverture de l’antenne de votre ordinateur. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en réorientant l’iMac.  Vérifiez la puissance du signal AirPort. L’icône d’état AirPort de la barre des menus affiche jusqu’à quatre barres.  Des problèmes de fonctionnement de réseau peuvent survenir si votre borne d’accès est utilisée à proximité d’un four micro-ondes, d’un téléphone sans fil ou autres sources d’interférences. Pour minimiser les interférences, placez votre borne d’accès loin de ces appareils.  Pour en savoir plus sur l’utilisation et le dépannage d’AirPort, choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort. En cas de problèmes de connexion à Internet  Assurez-vous que votre câble de réseau est connecté et qu’il fonctionne correctement.  Si vous utilisez une connexion à Internet par ligne commutée, veillez à ce que votre câble téléphonique soit bien relié au port du modem externe (disponible séparé- ment) et non au port Ethernet (G). F3585M38_39.book Page 93 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM94 Chapitre 5Dépannage  Consultez “Connexion à Internet” à la page 109 pour en savoir plus sur la configuration de votre iMac en vue d’une connexion à Internet. Vous y découvrirez comment localiser vos réglages Internet ainsi que les coordonnées de votre fournisseur d’accès à Internet (si vous avez utilisé l’Assistant réglages pour établir votre compte Internet).  Consultez “Dépannage de votre connexion” à la page 114 en cas de problème de connexion à Internet. En cas de problèmes avec l’éjection d’un disque  Quitter toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque, puis appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) de votre clavier.  Si cela ne fonctionne pas, ouvrez une fenêtre du Finder et cliquez sur l’icône d’éjection à côté de celle du disque dans la barre latérale, ou bien faites glisser l’icône du disque vers la Corbeille.  Si cela ne fonctionne pas, fermez la session de votre compte d’utilisateur en choisissant le menu Pomme > Fermer la session « Utilisateur » (votre nom de compte apparaît dans le menu), puis appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) de votre clavier.  Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’iMac tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé. En cas de problème de fonctionnement de votre iMac ou de Mac OS  Si les réponses à vos questions ne figurent pas dans ce manuel, recherchez des instructions et des informations de dépannage dans l’Aide Mac. Dans le Finder, choisissez Aide > Aide Mac.  Pour obtenir les dernières informations de dépannage et des mises à jour de logiciels, consultez le site web d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support. F3585M38_39.book Page 94 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMChapitre 5Dépannage 95 Si vos réglages de date et heure disparaissent régulièrement La pile de secours interne de votre ordinateur a peut-être besoin d’être remplacée. Cette pile ne peut pas être remplacée par l’utilisateur. Pour en savoir plus, contactez un fournisseur de services agréé Apple ou un magasin Apple Store. Localisation du numéro de série de votre produit Le numéro de série de votre iMac est apposé sous son socle ; vous pouvez également utiliser Informations Systéme pour trouver ce numéro. Choisissez le menu Pomme (?) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos. Cliquez sur le triangle d’affichage Matériel pour afficher le numéro de série. F3585M38_39.book Page 95 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM96 Chapitre 5Dépannage Utilisation de la fonction Apple Hardware Test Apple Hardware Test vous aide à déterminer s’il existe un problème matériel sur votre iMac. Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques connectés à votre iMac à l’exception du clavier et de la souris. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Insérez le disque « Mac OS X Install Disc 1 » livré avec votre iMac. 3 Redémarrez ensuite votre iMac en maintenant la touche D enfoncée lors du démarrage. 4 Lorsque le sélectionneur de langues Apple Hardware Test apparaît à l’écran, sélectionnez la langue qui vous convient. 5 Appuyez sur la touche Retour ou sur le bouton Continuer. 6 Lorsque l’écran principal Apple Hardware Test apparaît (environ 45 secondes plus tard), suivez les instructions affichées à l’écran. 7 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte pas de panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier « À propos d’AHT » sur le disque « Mac OS X Install Disc 1 ». F3585M38_39.book Page 96 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM97 A Annexe A Caractéristiques Vous pouvez utiliser Informations Système pour trouver des informations détaillées sur votre iMac, telles que la quantité de mémoire intégrée, la taille du disque dur, les périphériques connectés et le numéro de série du produit. Pour accéder au contenu d’Informations Système, choisissez le menu Pomme (?) > « À propos de ce Mac » dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos. F3585M38_39.book Page 97 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM98 Annexe ACaractéristiques Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites Internet www.apple.com/fr/iMac et www.apple.com/fr/support. Dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur les triangles pour afficher ou cacher le contenu des différentes F3585M38_39.book Page 98 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM99 B Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Afin d’assurer votre sécurité et de préserver votre matériel, veillez à observer les consignes exposées dans cette annexe pour le nettoyage et la manipulation de votre iMac, ainsi que l’aménagement d’un espace de travail confortable. Les produits Apple sont conçus et évalués selon les standards de sécurité les plus récents des technologies de l’information et de l’équipement d’audio-vidéo. Cependant, il est important de suivre les consignes de sécurité qui se trouvent sur le produit et dans la documentation. Consignes de sécurité pour la configuration et l’utilisation de votre iMac Pour votre propre sécurité et celle de votre matériel, veillez à toujours prendre les pré- cautions ci-après. Gardez ces instructions dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels.  Installez votre ordinateur sur un plan de travail stable. F3585M38_39.book Page 99 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM100 Annexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien  Évitez de placer votre ordinateur à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire ou d’une douche, par exemple.  Protégez votre ordinateur de l’humidité et des intempéries (neige, pluie...).  la seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation. Coupez toujours l’alimentation avant d’ouvrir l’ordinateur pour installer de la mémoire.  Débranchez le câble d’alimentation (en tirant sur la fiche plutôt que sur le câble) et le câble téléphonique si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez ajouter de la mémoire.  Le câble ou la fiche d’alimentation est usé(e) ou endommagé(e).  Vous avez renversé quelque chose dans le boîtier de l’ordinateur.  Votre iMac est exposé à la pluie ou à une humidité excessive.  Votre iMac a subi une chute ou le boîtier a été endommagé.  Vous pensez que votre iMac a besoin d’être inspecté ou réparé.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies plus bas).  Votre iMac contient des aimants. Ne mettez pas des matériaux ou des appareils à sensibilité magnétique à 25 mm ou moins de l’ordinateur. F3585M38_39.book Page 100 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 101 Important :la seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur consiste à débrancher le câble d’alimentation. Assurez-vous qu’au moins une extré- mité du câble d’alimentation se trouve à portée de main afin de pouvoir débrancher l’iMac si nécessaire. Important :le matériel électrique peut s’avérer dangereux s’il n’est pas utilisé correctement. L’utilisation de ce produit ou de tout produit similaire doit toujours être supervisée par un adulte. Évitez que des enfants ne manipulent les composants internes ou les câbles de ces appareils. Avertissement :votre câble CA est livré avec une fiche de terre à trois broches (fiche équipée d’une troisième broche de mise à la terre). Cette fiche ne peut être branchée que sur une prise CA reliée à la terre. Si vous ne pouvez pas brancher la fiche car la prise n’est pas reliée à la terre, contactez un électricien agréé pour qu’il remplace cette prise par une prise correctement reliée à la terre. Ne dérogez en aucun cas à cette consigne. Avertissement :n’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures de ventilation du boîtier. Cela peut être dangereux et provoquer un incendie ou un choc électrique. F3585M38_39.book Page 101 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM102 Annexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Ne procédez à aucune réparation par vous-même À part la mémoire, aucun élément de l’iMac ne peut être manipulé par l’utilisateur (pour en savoir plus sur l’ajout de mémoire, consultez le chapitre 4, “Installation de la mémoire”, à la page 77). N’essayez pas d’ouvrir votre iMac. Si votre iMac a besoin d’être inspecté, consultez les informations sur le service et l’assistance qui accompagnent votre ordinateur ; vous y trouverez des instructions sur la manière de contacter Apple ou un fournisseur de services agréé Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’ouvrir votre iMac ou d’y installer des éléments autres que des ajouts de mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur. Connecteurs et ports Ne forcez jamais l’insertion d’un connecteur dans un port. Si le connecteur ne se raccorde pas facilement au port, c’est qu’ils sont probablement incompatibles. Assurezvous que le connecteur correspond bien au port et que vous l’avez correctement positionné par rapport à ce dernier. Informations se rapportant au laser Avertissement :L’exécution de réglages ou d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans la manuel de votre équipement risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. F3585M38_39.book Page 102 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 103 N’essayez pas de démonter le boîtier qui contient le laser. Le faisceau laser utilisé dans ce produit est nocif pour les yeux. L’utilisation d’instruments optiques, tels que les loupes grossissantes, avec ce produit augmente les risques potentiels pour vos yeux. Afin d’assurer votre sécurité, cet équipement ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Votre ordinateur est classé comme produit laser de Catégorie 1 à cause de son lecteur optique. L’étiquette de Catégorie 1, située dans un emplacement accessible à l’utilisateur, indique que le lecteur obéit aux exigences minimales de sécurité minimum. Une étiquette de mise en garde pour le service est située dans un emplacement accessible au service. Les étiquettes placées sur votre produit peuvent être légèrement différentes de celles qui sont affichées ici. Avertissement relatif aux activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques. Étiquette de catégorie 1 Étiquette de mise en garde pour le service F3585M38_39.book Page 103 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM104 Annexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Prévention des dommages auditifs Comprendre l’ergonomie Voici quelques conseils sur la mise en place d’un environnement de travail sain. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à- dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Avertissement :l’utilisation d’écouteurs ou d’un casque d’écoute à un niveau de volume trop élevé peut provoquer une perte d’acuité auditive permanente. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Les spécialistes de l’audition suggèrent les précautions suivantes pour protéger votre système auditif :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume pour ne pas entendre les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui vous parle. F3585M38_39.book Page 104 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 105 Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Vous pouvez également abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail. Cuisses légèrement inclinées Épaules détendues Écran positionné de façon à éviter tout reflet éblouissant Avant-bras et mains en ligne droite Avant-bras légèrement inclinés Bas du dos soutenu Pieds fixes au sol ou sur un repose-pied Haut de l'écran au niveau des yeux ou juste en dessous. (Il se peut que vous deviez ajuster la hauteur de votre écran en élevant ou en rabaissant votre plan de travail.) Côté inférieur au plan de travail dégagé 45–70 cm F3585M38_39.book Page 105 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM106 Annexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Écran Placez le moniteur de manière à ce que le haut de l’écran se trouve légèrement en dessous du niveau de vos yeux lorsque vous êtes assis au clavier. Il vous appartient de juger de la meilleure distance entre vos yeux et l’écran. Elle se situe en général entre 45 et 70 cm. Orientez l’écran de manière à ce qu’il reflète le moins possible la lumière provenant de l’éclairage et des fenêtres. Souris Veillez à ce que la souris se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Clavier Veillez à maintenir vos épaules relâchées lorsque vous utilisez le clavier. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Adoptez une frappe légère avec les mains et les doigts détendus. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un effort continu et intensif, certains utilisateurs d’ordinateur ressentent des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. En savoir plus sur l’ergonomie Rendez-vous sur le site web www.apple.com/about/ergonomics. Nettoyage de votre iMac Respectez les règles suivantes lors du nettoyage de votre iMac et de ses accessoires : F3585M38_39.book Page 106 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe BConsignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 107  Éteignez votre iMac et débranchez tous les câbles.  Pour nettoyer la partie extérieure de l’iMac, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’iMac.  N’utilisez ni aérosols, ni dissolvant, ni abrasifs. Nettoyage de l’écran de votre iMac Pour nettoyer l’écran de votre iMac, procédez comme suit :  Éteignez votre iMac et débranchez tous les câbles.  Humidifiez, à l’eau seulement, un chiffon propre, doux et non pelucheux et essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran. Transport de votre iMac Avant de soulever ou de repositionner votre iMac, il peut être nécessaire de débrancher tous les câbles et les prises qui y sont connectés. Pour soulever ou déplacer l’iMac, tenez-le par les côtés. Apple et l’environnement Apple Computer, Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site en anglais www.apple.com/environment/summary.html. F3585M38_39.book Page 107 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMF3585M38_39.book Page 108 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM109 C Annexe C Connexion à Internet Votre ordinateur vous permet de naviguer sur le Web, d’envoyer des messages électroniques à vos amis et votre famille et de dialoguer en temps réel via Internet. Utilisez les informations suivantes pour vous connecter à Internet. Lors du premier démarrage de Mac OS X, l’Assistant réglages vous aide à saisir vos informations concernant la configuration Internet. Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages de Réseau plus tard (consultez “Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter” à la page 113). Il existe quatre types de connexion à Internet :  connexion DSL haut débit ou modem câble : votre ordinateur est connecté via un modem spécial (utilisant un câble Ethernet) que vous obtenez d’un fournisseur d’accès à Internet ;  connexion sans fil AirPort Extreme : votre ordinateur est connecté à Internet sans fil via une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme ou un autre réseau sans fil ; F3585M38_39.book Page 109 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM110 Annexe CConnexion à Internet  réseau local (LAN) : votre ordinateur est connecté à un réseau local via un câble Ethernet. C’est le type de connexion habituellement utilisé dans les entreprises ;  connexion commutée : un modem externe est branché sur un port USB (d) de votre ordinateur et un câble téléphonique connecte ce modem à une prise téléphonique. Avant de vous connecter à Internet, vous devez effectuer les étapes suivantes : 1 Procurez-vous un compte auprès d’un fournisseur d’accès à Internet si vous n’en possé- dez pas encore. Vous pouvez consulter un annuaire téléphonique pour trouver un fournisseur d?accès à Internet. Consultez les rubriques « accès Internet », « services Internet » ou « en ligne ». 2 Procurez-vous les informations concernant la connexion auprès de votre fournisseur d’accès à Internet ou de votre administrateur réseau. Consultez la section suivante “Rassembler les informations requises” à la page 111 pour savoir quelles sont les informations dont vous avez besoin pour chaque type de connexion. Vous pouvez écrire ces informations directement sur les pages suivantes, puis les saisir dans l’Assistant réglages. Si un autre ordinateur se trouvant au même emplacement est déjà connecté à Internet, vous pouvez probablement utiliser ses réglages. Pour accéder aux réglages sur un ordinateur Mac OS X :  Ouvrez la sous-fenêtre Réseau des Préférences Système.  Dans le menu local Afficher, sélectionnez votre mode de connexion.  Copiez les informations concernant votre connexion. Pour accéder aux réglages sur un PC Windows : Les informations d’un PC Windows concernant la connexion se trouvent à deux endroits. F3585M38_39.book Page 110 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe CConnexion à Internet 111  Pour trouver l’adresse IP et le masque de sous-réseau, ouvrez le tableau de bord « Connexions réseau et Internet ».  Pour accéder aux informations relatives aux comptes d’utilisateurs, ouvrez le tableau de bord Comptes d’utilisateurs. 3 Si vous utilisez un modem externe, branchez le modem sur un port USB (d) de votre ordinateur et connectez un câble téléphonique au port du modem et à une prise télé- phonique. Si vous disposez d’un modem DSL ou câble, connectez-le à votre ordinateur en suivant les instructions incluses. 4 Allumez votre ordinateur et saisissez les informations dans l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet. Si vous avez déjà démarré votre ordinateur sans utiliser l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet, consultez “Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter” à la page 113. Rassembler les informations requises Vous pouvez noter sur ces pages les informations obtenues auprès de votre fournisseur d’accès à Internet, de votre administrateur réseau ou de votre autre ordinateur, puis les saisir dans l’Assistant réglages de réseau. Pour configurer une connexion par ligne commutée, rassemblez les informations suivantes :  Nom du fournisseur d’accès  Nom d’utilisateur ou de compte  Mot de passe F3585M38_39.book Page 111 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM112 Annexe CConnexion à Internet  Numéro de téléphone FAI  Autre numéro de téléphone  Préfixe pour obtenir la ligne externe Pour configurer une connexion par DSL, modem câble, réseau local ou connexion sans fil AirPort Extreme : Choisissez d’abord votre type de connexion (renseignez-vous auprès de votre administrateur système ou de votre fournisseur d’accès à Internet si vous ne savez pas) :  Manuellement  Via DHCP avec une adresse manuelle  Via DHCP  Via BootP  PPP Si vous n’êtes pas certain de la méthode à utiliser, « Via DHCP » est l’option conseillée, car la plupart des informations requises sont fournies automatiquement par le réseau. Si vous avez sélectionné « Manuellement » ou « Via DHCP avec une adresse manuelle », rassemblez les informations suivantes :  Adresse IP  Masque de sous-réseau*  Adresse du routeur* *Si vous avez sélectionné « Via DHCP avec une adresse manuelle », il n’est pas nécessaire de saisir un masque de réseau ou une adresse de routeur. F3585M38_39.book Page 112 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe CConnexion à Internet 113 Si vous avez sélectionné « Via DHCP », demandez à votre fournisseur d’accès à Internet si les informations facultatives suivantes sont requises :  Numéro de client DHCP  Serveurs DNS Si vous avez sélectionné « PPP » (pour les connexions PPPoE), rassemblez les informations suivantes :  Fournisseur d’accès  Nom de compte  Mot de passe  Nom de service PPPoE Il est possible que les informations ci-dessous soient facultatives. Demandez à votre fournisseur d’accès à Internet ou à votre administrateur système si elles sont requises.  Serveurs DNS  Nom de domaine  Serveur proxy Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter Si vous n’avez pas utilisé l’Assistant réglages pour configurer vos réglages Internet au premier démarrage de votre iMac, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages de réseau à tout moment pour configurer votre connexion à Internet ou pour modifier vos réglages. F3585M38_39.book Page 113 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM114 Annexe CConnexion à Internet Pour utiliser l’Assistant réglages de réseau : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Assistant pour lancer l’Assistant réglages de réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Pour plus d’informations sur la configuration d’une connexion à Internet, consultez l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac puis recherchez « connexion à Internet ». Dépannage de votre connexion En cas de problèmes avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes de cette section ou vous pouvez utiliser Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur « Assistant ». 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également essayer les méthodes suivantes. F3585M38_39.book Page 114 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe CConnexion à Internet 115 Connexions à Internet par modem câble, ligne DSL et réseau local (LAN) Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez les câbles et l’alimentation des routeurs et des concentrateurs Ethernet. Allumez et éteignez le modem puis réinitialisez-le. Éteignez le modem câble ou DSL, puis rallumez-le après quelques minutes. Certains fournisseurs d’accès à Internet conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. F3585M38_39.book Page 115 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM116 Annexe CConnexion à Internet Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre fournisseur d’accès à Internet via PPPoE, assurez-vous que les informations correctes ont été saisies dans les préférences Réseau. Vérifiez les réglages des Préférences Système : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Sélectionnez Ethernet intégré, puis faites glisser cette configuration en haut de la liste des configurations de ports. 5 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Ethernet intégré. 6 Cliquez sur PPPoE. 7 Sélectionnez Se connecter via PPPoE. 8 Vérifiez le champ Nom de compte pour vous assurer d’avoir tapé les informations correctes fournies par votre fournisseur d’accès à Internet. 9 Si vous avez choisi d’enregistrer votre mot de passe, tapez-le à nouveau afin d’être sûr qu’il est correct. 10 Cliquez sur TCP/IP. Assurez-vous d’avoir saisi dans cette sous-fenêtre les informations correctes fournies par votre fournisseur d’accès à Internet. 11 Cliquez sur Appliquer. F3585M38_39.book Page 116 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMAnnexe CConnexion à Internet 117 Connexions au réseau Assurez-vous que le câble Ethernet est branché dans votre ordinateur et au réseau. Vérifiez les câbles et l’alimentation de vos routeurs et concentrateurs Ethernet. Si vous disposez de plusieurs ordinateurs tentant de partager une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre fournisseur d’accès à Internet fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est utilisée, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion (on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP). Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort Extreme peut être utilisée pour que plusieurs ordinateurs partagent une adresse IP. Pour plus d’informations sur l’utilisation de la borne d’accès AirPort Extreme, consultez l’Aide Mac ou rendez-vous sur le site web AirPort, à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Si ces méthodes s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, contactez votre fournisseur d’accès à Internet ou votre administrateur réseau. F3585M38_39.book Page 117 Thursday, December 22, 2005 5:41 PMF3585M38_39.book Page 118 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM119 Communications Regulation Information FCC Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables (including Ethernet network cables) between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Computer, Inc. Product Compliance 1 Infinite Loop M/S 26-A Cupertino, CA 95014-2084 F3585M38_39.book Page 119 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM120 Bluetooth Information FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Class B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Ce périphérique sans fil est conforme aux normes EN 300 328, EN 301-489 et EN 60950 d’après les dispositions de la directive R&TTE. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme Card in this device is far below the FCC radio frequency exposure limits for uncontrolled equipment. This device should be operated with a minimum distance of at least 20 cm between the AirPort Extreme Card antennas and a person’s body and must not be co-located or operated with any other antenna or transmitter. Communauté Européenne Ce produit est conforme aux directives européennes 72/ 23/CEE, 89/336/CEE et 99/5/CE. Europe–EU Declaration of Conformity The equipment complies with the RF Exposure Requirement 1999/519/EC, Council Recommendation of 12 July 1999 on the limitation of exposure of the general public to electromagnetic fields (0 Hz to 300 GHz. This equipment meets the following conformance standards: EN300 328, EN301 893, EN301 489-17, EN60950 Par la présente Apple Computer, Inc. déclare que l'appareil 802.11a/b/g Mini-PCIe card est conforme aux exigences essentielles et aux autres dispositions pertinentes de la directive 1999/5/CE. Korea Mouse Statement Korea Statements Mighty Mouse Mighty Mouse F3585M38_39.book Page 120 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM121 Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements Taiwan Statement Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement Souris à diode électroluminescente (DEL) de Catégorie 1 La souris Mighty Mouse d’Apple est un produit à DEL de Catégorie 1 répondant aux normes IEC 60825-1 A1 A2. It also complies with the Canadian ICES-003 Class B Specification. Using an External USB Modem If you connect your iMac to a phone line using an external USB Modem, please refer to the telecommunications agency information in the guide that came with your modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR program is a partnership with office product equipment manufacturers to promote energyefficiency. Reducing energy consumption of office products saves money and reduces pollution by eliminating wasted energy. F3585M38_39.book Page 121 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM122 Disposal and Recycling Information The backlight lamp in this product contains mercury. Dispose of it according to your local environmental laws and guidelines. For information about Apple’s recycling program, go to www.apple.com/environment/summary.html. European Union Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains. Battery Disposal La batterie de secours intégrée à votre iMac permet de conserver certains réglages, comme l’heure et la date, quand l’ordinateur est éteint. N’essayez pas de changer cette batterie. Seul un technicien certifié Apple peut le faire. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, veuillez vous en débarrasser selon les normes et la législation environnementales de votre pays. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Deutschland: Dieses Gerät enthält Batterien. Bitte nicht in den Hausmüll werfen. Entsorgen Sie dieses Gerätes am Ende seines Lebenszyklus entsprechend der maßgeblichen gesetzlichen Regelungen. Taiwan: F3585M38_39.book Page 122 Thursday, December 22, 2005 5:41 PM MacBook Pro Guide de l’utilisateur Contient des informations sur la configuration, l’extension et le dépannage de votre ordinateur MacBook Pro F3614.book Page 1 Friday, January 13, 2006 6:41 PMK Apple Computer, Inc. ©2006 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. En application des lois et conventions en vigueur, aucune reproduction totale ni partielle du manuel n’est autorisée, sauf consentement écrit préalable d’Apple. Tout a été mis en œuvre pour que les informations pré- sentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ou d’impression. Apple 1 Infinite Loop Cupertino, CA 95014-2084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, AirPort, AppleTalk, Final Cut Pro, FireWire, iCal, iDVD, iLife, iMovie, iPhoto, iPod, iTunes, Mac, Macintosh et Mac OS sont des marques d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirPort Express, Exposé, FileVault, Finder, le logo FireWire, iSight, MacBook, Safari, Spotlight, SuperDrive, Tiger et Xcode sont des marques d’Apple Computer Inc. AppleCare, Apple Store et iTunes Music Store sont des marques de service d’Apple Computer, Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. .Mac est une marque de service d’Apple Computer, Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. La marque et les logos Bluetooth® sont la propriété de Bluetooth SIG, Inc. et sont utilisés sous licence par Apple Computer, Inc. Intel et Intel Core sont des marques ou des marques déposées d’Intel Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et dans d’autres pays. Les autres noms de produits et de sociétés sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les produits commercialisés par des entreprises tierces ne sont mentionnés que pour information, sans aucune intention de préconisation ni de recommandation. Apple décline toute responsabilité quant à l’utilisation et au fonctionnement de ces produits. Le produit décrit dans le présent manuel intègre des technologies de protection de droits d’auteur elles-mêmes protégées par divers brevets américains ainsi que d’autres droits de propriété intellectuelle appartenant à Macrovision Corporation et à d’autres détenteurs. L’utilisation de ces technologies de protection des droits d’auteurs doit être autorisée par Macrovision Corporation et est destinée à un cadre privé ou de visualisation restreinte, sauf consentement de Macrovision Corporation. Tout démontage ou ingénierie inverse est interdit. Réclamations concernant l’appareillage aux États-Unis. Brevets n° 4 631 603, 4 577 216, 4 819 098 et 4 907 093 sous licence à des fins de visualisation limitée uniquement. Publié simultanément aux États-Unis et au Canada. F3614.book Page 2 Friday, January 13, 2006 6:41 PM3 Table des matieres 7 Chapitre 1 : Premiers contacts 8 Configuration de votre MacBook Pro 16 Fonctionnalités de base de votre MacBook Pro 18 Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Pro 20 Autres fonctionnalités de votre MacBook Pro 22 Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Pro 24 Étalonnage de votre batterie 25 Informations supplémentaires 27 Chapitre 2 : Familiarisation avec votre MacBook Pro 28 Réglage de votre écran 31 Utilisation de votre adaptateur secteur 33 Utilisation du trackpad 34 Utilisation du clavier 36 Utilisation d’une souris 36 Utilisation de la télécommande Apple Remote et de Front Row 41 Utilisation de la caméra iSight intégrée 45 Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac F3614.book Page 3 Friday, January 13, 2006 6:41 PM4 Table des matieres 46 À propos de Mac OS X 47 Personnalisation du bureau et réglage des préférences 49 Utilisation des applications 49 Lorsqu’une application ne répond plus 50 Maintien à jour de votre logiciel 51 Connexion à une imprimante 52 Lecture d’un CD et connexion d’un casque d’écoute 53 Connexion d’un appareil photo ou de tout autre périphérique FireWire ou USB 53 Transfert de fichiers vers un autre ordinateur 55 Chapitre 3 : Utilisation de votre MacBook Pro 57 Utilisation des périphériques Universal Serial Bus 60 Connexion via FireWire 63 Utilisation des cartes ExpressCard 65 Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort 66 Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth 68 Connexion via Ethernet 69 Utilisation de la gestion de la vidéo externe 73 Connexion de haut-parleurs et autres périphériques audio 75 Utilisation de votre lecteur SuperDrive 79 Technologie Sudden Motion Sensor 80 Utilisation de votre batterie 86 Protection de votre MacBook Pro F3614.book Page 4 Friday, January 13, 2006 6:41 PMTable des matieres 5 87 Chapitre 4 : Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 88 Installation de mémoire supplémentaire 95 Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Pro 97 Chapitre 5 : Dépannage 98 Problèmes vous empêchant d’utiliser votre ordinateur 101 Autres problèmes 104 Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur 106 Utilisation d’Apple Hardware Test 107 Installation des outils Xcode 107 Localisation du numéro de série de votre produit 109 Annexe A : Caractéristiques 111 Annexe B : Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 111 Consignes générales de sécurité 113 Configuration de votre MacBook Pro et de l’adaptateur secteur 114 Utilisation de votre MacBook Pro 116 Protection de votre système auditif 118 Ergonomie 120 Apple et l’environnement 121 Annexe C : Connexion à Internet 123 Collecte des informations nécessaires F3614.book Page 5 Friday, January 13, 2006 6:41 PM6 Table des matieres 125 Saisie de vos informations 127 Dépannage de votre connexion 131 Annexe D : Les dix questions principales 137 Communications Regulation Information F3614.book Page 6 Friday, January 13, 2006 6:41 PM7 1 1 Premiers contacts Votre MacBook Pro comprend les composants suivants : Important : lisez attentivement toutes les instructions d’installation et les consignes de sécurité (voir “Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien” à la page 111) avant de brancher votre ordinateur sur une prise électrique. Câble CA Télécommande Apple Remote Adaptateur secteur Adaptateur DVI vers VGA ® MENU F3614.book Page 7 Friday, January 13, 2006 6:41 PM8 Chapitre 1 Premiers contacts Configuration de votre MacBook Pro Votre MacBook Pro est conçu pour être configuré rapidement et utilisé immédiatement. Les pages suivantes contiennent des informations qui vous guident tout au long du processus de configuration qui inclut notamment les tâches suivantes :  branchement de l’adaptateur secteur ;  connexion des câbles ;  mise sous tension de votre MacBook Pro ;  configuration d’un compte d’utilisateur et d’autres paramètres via l’Assistant réglages. Étape 1 : branchement de l’adaptateur secteur Si l’adaptateur secteur est entouré d’un film protecteur, retirez ce dernier avant de configurer votre MacBook Pro. m Branchez la fiche CA de votre adaptateur secteur sur une prise de courant et la fiche de l’adaptateur secteur sur le port d’adaptateur secteur du MacBook Pro. Lorsque vous rapprochez la fiche du port, vous ressentirez la force d’un aimant qui vous aide à diriger la fiche de l’adaptateur secteur dans le port. Fiche CA Avertissement : assurez-vous que la fiche CA est complètement insérée dans l’adaptateur secteur et que les broches électriques de votre fiche CA sont complètement déployées avant de brancher l’adaptateur sur la prise électrique. F3614.book Page 8 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 9 Pour étendre la portée de votre adaptateur secteur, vous pouvez relier le câble d’alimentation CA. Tirez d’abord sur la fiche CA pour la retirer de l’adaptateur, puis reliez le câble d’alimentation CA inclus à l’adaptateur. Branchez l’autre extrémité sur une prise électrique. Pour voir une illustration de cette opération, consultez la page 31. Étape 2 : connectez vos câbles Ensuite, pour obtenir une connexion Internet, connectez votre MacBook Pro à un modem DSL, à un modem câble, à un modem externe ou à un réseau Ethernet. Si vous vous connectez à un réseau sans fil AirPort Extreme, vous n’avez pas besoin de câbles. Pour obtenir des informations sur les types de connexions, consultez l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 121. Fiche de l’adaptateur secteur ¯Port de l’adaptateur secteur Câble CA ® Fiche CA F3614.book Page 9 Friday, January 13, 2006 6:41 PM10 Chapitre 1 Premiers contacts Remarque : le modem USB externe d’Apple, disponible sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore ou chez les vendeurs agréés Apple, est requis pour une connexion par ligne téléphonique. Branchez le modem USB d’Apple dans un port USB du MacBook Pro, puis connectez un câble téléphonique (non inclus) du modem à une prise téléphonique murale. Pour se connecter à un modem DSL ou câble ou à un réseau Ethernet : m Connectez le câble à votre modem DSL ou modem câble, comme cela est indiqué dans les instructions du modem, ou connectez le câble Ethernet à un concentrateur ou à une prise Ethernet. Connectez ensuite l’autre extrémité du câble au port Ethernet (G) de l’ordinateur. Câble ® Ethernet ® Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T) G F3614.book Page 10 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 11 Pour une connexion sans fil à l’aide d’AirPort : 1 Activez AirPort, le cas échéant, en choisissant “Activer AirPort” dans le menu d’état AirPort (Z) de la barre des menus. AirPort détecte les réseau sans fil disponibles. 2 Choisissez un réseau dans le menu d’état Airport (Z). Étape 3 : allumez votre MacBook Pro 1 Pour allumer le MacBook Pro, appuyez rapidement (jusqu’à une seconde) sur le bouton d’alimentation (®). Relâchez le bouton d’alimentation dès que vous entendez le signal sonore indiquant le démarrage sinon vous risqueriez d’éteindre l’ordinateur. Lorsque vous allumez l’ordinateur, la lampe témoin de suspension d’activité doit s’allumer (et le rester) et un signal sonore doit être émis. ® ® Bouton d’alimentation Lampe témoin de suspension d’activité F3614.book Page 11 Friday, January 13, 2006 6:41 PM12 Chapitre 1 Premiers contacts Le démarrage du MacBook Pro requiert quelques instants. Après le démarrage, la lampe témoin de suspension d’activité s’éteint et Assistant réglages s’ouvre automatiquement. 2 Le trackpad de votre MacBook Pro permet de sélectionner et de déplacer des éléments à l’écran de la même façon que la souris d’un ordinateur de bureau.  Pour déplacer le pointeur à l’écran, glissez votre index sur le trackpad. Important : n’utilisez qu’un seul doigt sur le trackpad pour déplacer le pointeur. Le trackpad est conçu pour permettre le défilement lorsque vous utilisez deux doigts, si la fonction de défilement est activée par défaut. Pour toute information supplémentaire, consultez la section “Utilisation du trackpad” à la page 33.  Pour sélectionner des éléments, cliquer ou faire un double-clic, utilisez le bouton du trackpad. ® Trackpad Bouton du trackpad F3614.book Page 12 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 13 Étape 4 : configuration à l’aide de l’Assistant réglages La première fois que vous démarrez votre ordinateur, l’Assistant réglages se met en route. Il vous aide à saisir les informations concernant la configuration Internet et le courrier électronique et à configurer un compte d’utilisateur sur votre ordinateur. Si vous possédez déjà un ordinateur Macintosh, l’Assistant réglages peut vous aider à transférer automatiquement les fichiers, les applications et d’autres informations depuis votre ancien ordinateur vers votre nouveau MacBook Pro. Problèmes de mise sous tension de l’ordinateur Rien ne se produit lorsque vous appuyez sur le bouton d’alimentation (®).  La batterie est peut-être déchargée. Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement connecté à l’ordinateur et relié à une prise électrique. La prise de l’adaptateur secteur doit s’éclairer lorsque que vous la branchez sur l’ordinateur.  Si l’ordinateur ne démarre toujours pas, consultez la section “Problèmes vous empê- chant d’utiliser votre ordinateur” à la page 98. Un point d’interrogation clignotant sur une icône de disque ou de dossier apparaît à l’écran. Cette icône signifie généralement que l’ordinateur ne parvient pas à localiser le logiciel système sur le disque dur interne ou sur tout disque externe relié à l’ordinateur. Déconnectez tous les périphériques externes puis essayez de redémarrer. Maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) de 8 à 10 secondes jusqu’à l’arrêt de l’ordinateur. Appuyez ensuite de nouveau sur le bouton d’alimentation. Si le problème persiste, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système. Voir “Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur” à la page 104. F3614.book Page 13 Friday, January 13, 2006 6:41 PM14 Chapitre 1 Premiers contacts Pour transférer des informations, vérifiez les éléments suivants :  Votre autre ordinateur Mac dispose d’un port FireWire intégré et prend en charge le mode disque cible FireWire.  Votre autre ordinateur Mac fonctionne sous Mac OS X version 10.1 ou ultérieure.  Vous disposez d’un câble FireWire standard 6 broches vers 6 broches. L’Assistant réglages vous guide tout au long du processus de transfert d’informations ; il vous suffit de suivre les instructions à l’écran. Le transfert des informations vers votre MacBook Pro n’affecte en aucun cas les informations qui se trouvent sur l’autre Mac (si vous avez partitionné le disque dur du nouveau MacBook Pro, toutes les informations présentes sur l’autre Mac seront transférées vers une seule partition). L’Assistant réglages vous permet de transférer :  les comptes d’utilisateur, y compris les préférences et le courrier électronique ;  les réglages de réseau, pour que votre nouveau MacBook Pro soit automatiquement configuré avec les mêmes réglages de réseau que votre autre Mac ;  les fichiers et dossiers qui se trouvent sur votre disque dur et sur vos partitions. Cela vous permet d’accéder facilement aux fichiers et dossiers que vous utilisiez sur votre ancien Mac ;  le dossier Applications, pour que la plupart des applications que vous utilisiez sur votre autre Mac soient installées sur votre nouvel ordinateur MacBook Pro (vous devrez peut- être réinstaller certaines applications transférées). Important : veillez à ne pas écraser des versions plus récentes d’applications déjà installées sur votre MacBook Pro lors du transfert de ces applications. F3614.book Page 14 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 15 Si vous ne comptez pas conserver ou utiliser votre autre Mac, il est préférable de lui retirer son autorisation de lecture de musique, de clips vidéo ou de livres audio achetés sur le magasin de musique en ligne iTunes Music Store. Le retrait d’autorisation d’accès à un ordinateur empêche toute autre personne de lire la musique, les clips vidéo et les livres audio que vous avez achetés et permet de libérer une autre autorisation (un compte iTunes vous permet d’autoriser jusqu’à cinq ordinateurs seulement). Si vous n’utilisez pas l’Assistant réglages pour transférer vos informations lors du démarrage initial de votre ordinateur, vous pouvez le faire ultérieurement. Allez dans le dossier Applications, ouvrez le dossier Utilitaires, puis double-cliquez sur Assistant migration. Remarque : si vous avez utilisé l’Assistant réglages pour transférer vos informations à partir d’un ancien Macintosh et que vous souhaitez utiliser l’Assistant migration pour transférer à nouveau des informations, assurez-vous que FileVault est désactivé sur l’ancien Macintosh. Pour désactiver FileVault, ouvrez la fenêtre Sécurité des Préférences Système et cliquez sur Désactiver FileVault. Suivez les instructions à l’écran. L’Assistant réglages peut également vous aider à configurer la connexion à Internet de votre ordinateur. Pour les particuliers, l’accès à Internet requiert généralement l’ouverture d’un compte auprès d’un fournisseur d’accès à Internet (FAI) éventuellement payant. Si vous disposez déjà d’un compte Internet, consultez l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 121 pour savoir quelles sont les informations à saisir. Félicitations, votre MacBook Pro est prêt ! F3614.book Page 15 Friday, January 13, 2006 6:41 PM16 Chapitre 1 Premiers contacts Fonctionnalités de base de votre MacBook Pro ® Bouton d’alimentation ® Haut-parleurs intégrés Lampe témoin de la caméra Caméra iSight Microphone Lampe témoin de suspension d’activité Récepteur à infrarouge Bouton d’ouverture Trackpad de l’écran Bouton du trackpad Lecteur SuperDrive à chargement par fente F3614.book Page 16 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 17 Caméra iSight intégrée et lampe témoin de la caméra Participez à une vidéoconférence avec d’autres via l’application iChat AV incluse. La lampe témoin verte de la caméra s’allume lorsque la caméra capture et affiche des données vidéo. Haut-parleurs stéréo intégrés Permettent d’écouter de la musique, des films, des jeux et d’autres types de données multimédias. Microphone (situé sous la grille du haut-parleur de gauche) Permet de participer à des vidéoconférences avec iChat AV et d’enregistrer directement des sons sur le disque dur. Lampe témoin de suspension d’activité Clignote lorsque le MacBook Pro est en mode de supension d’activité. Le voyant blanc reste allumé pendant quelques instants lorsque vous démarrez ou éteignez votre MacBook Pro, ou lorsque l’écran s’assombrit pour économiser de l’énergie. Récepteur à infrarouge (IR) intégré Utilisez votre télécommande Apple Remote et le récepteur infrarouge intégré pour contrôler votre contenu numérique à distance. Bouton d’ouverture de l’écran Appuyez sur ce bouton pour ouvrir l’écran et votre MacBook Pro. Trackpad Déplacez le pointeur sur l’écran du MacBook Pro à l’aide d’un seul doigt sur le trackpad ; faites défiler avec deux doigts sur le trackpad. SuperDrive à chargement par fente Lecteur optique qui lit et grave les disques CD et DVD. ® Bouton d’alimentation Permet d’allumer, d’éteindre ou de suspendre l’activité de votre MacBook Pro. F3614.book Page 17 Friday, January 13, 2006 6:41 PM18 Chapitre 1 Premiers contacts Fonctionnalités du clavier de votre MacBook Pro Touches de réglage du volume Touches de réglage de la luminosité Touche de verrouillage numérique Touche d’éjection de disques Touche Silence Touche de fonction (Fn) Touches de fonction standard Touche de bascule du mode vidéo Commandes d’éclairage du clavier esc num F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 F10 F11 F12 lock ® — i C - ø F3614.book Page 18 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 19 Touche de fonction (Fn) Maintenez cette touche enfoncée pour activer les actions personnalisées affectées aux touches de fonction (F1 à F12). Pour apprendre comment personnaliser les touches de fonction, choisissez Aide > Aide Mac, puis faites une recherche sur “touches de fonction”. ¤ Touches de réglage de la luminosité Permettent d’augmenter ou de réduire la luminosité de l’écran de votre MacBook Pro. — Commande Silence Permet de désactiver le son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. - Touches de réglage du volume Augmentent ou diminuent le volume du son provenant des haut-parleurs intégrés et du port de sortie casque. Touche de verrouillage numérique Permet d’activer et de désactiver le pavé numérique intégré au clavier du MacBook Pro. Lorsque le pavé numérique est activé, une lumière verte s’allume sur la touche. i Touche de bascule du mode vidéo Permet de passer du mode double-écran (affichage de votre bureau sur l’écran intégré et sur un écran externe) au mode de recopie vidéo (affichage des mêmes informations sur l’écran intégré et sur un écran externe) et vice versa. o Commandes d’éclairage du clavier Augmente (o), diminue (ø) ou désactive (O) la luminosité de l’éclairage de votre clavier. F11, F12 La touche F11 est présélectionnée pour ouvrir Exposé et la touche F12 ouvre Dashboard. C Touche d’éjection de disques Maintenez cette touche enfoncée pour éjecter un disque. F3614.book Page 19 Friday, January 13, 2006 6:41 PM20 Chapitre 1 Premiers contacts Autres fonctionnalités de votre MacBook Pro Port de l’adaptateur secteur ¯ Port USB 2.0 d Port de sortie casque/ audio numérique optique f Port d’entrée de ligne audio/ audio numérique optique Logement de cartes ExpressCard/34 , Port USB 2.0 d Port DVI £ Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T) G Port FireWire 400 Logement H de sécurité F3614.book Page 20 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 21 ¯ Port d’adaptateur secteur Branchez-y l’adaptateur secteur qui vous est fourni pour recharger la batterie de votre MacBook Pro. d Deux ports haute vitesse USB 2.0 (Universal Serial Bus) Vous pouvez connecter des périphériques à votre MacBook Pro, tels qu’un iPod, une imprimante, un appareil photo numérique, un modem et plus encore (compatibles avec les appareils USB standard). , Port d’entrée de ligne audio/audio numérique optique Il permet de connecter un micro ou un appareil audio numérique à votre MacBook Pro. f Port de sortie casque/audio numérique optique Il permet de connecter des haut-parleurs externes, un casque ou des appareils audio numériques. Logement ExpressCard/34 Augmentez les capacités de votre MacBook Pro. Destiné au cartes ExpressCard 34 mm. Logement de sécurité Protégez votre MacBook Pro en l’attachant à l’aide d’un câble de sécurité (vendu séparément). H Port FireWire 400 Permettent de connecter des périphériques à haute vitesse tels que des caméras vidéo numériques et des périphériques de stockage externes. Vous pouvez connecter un périphérique FireWire 6 broches standard directement au port FireWire 400. G Port Ethernet Gigabit (10/100/1000Base-T) Permet de se connecter soit à un réseau Ethernet haute vitesse, soit à un autre ordinateur et de transférer des fichiers. La fonction de détection automatique du port Ethernet détecte d’autres périphériques Ethernet sans avoir besoin de câble croisé Ethernet pour établir la connexion. £ Port DVI (moniteur externe) Permet de connecter un moniteur externe ou un projecteur équipé d’un connecteur DVI ou de raccorder un moniteur VGA en utilisant l’adaptateur DVI vers VGA inclus. F3614.book Page 21 Friday, January 13, 2006 6:41 PM22 Chapitre 1 Premiers contacts Pour des informations supplémentaires sur ces caractéristiques, consultez le chapitre 3, “Utilisation de votre MacBook Pro”, à la page 55. Extinction ou suspension d’activité de votre MacBook Pro Lorsque vous avez fini d’utiliser votre MacBook Pro, vous pouvez suspendre son activité ou l’éteindre. Suspension de l’activité de votre MacBook Pro Si vous n’utilisez pas votre MacBook Pro pendant un court moment, suspendez son activité. Cette fonctionnalité sert à réactiver votre ordinateur sans avoir à le redémarrer. Pour suspendre l’activité de votre ordinateur, procédez de l’une des manières suivantes :  Rabattez l’écran.  Choisissez Pomme (?) > Suspendre l’activité, dans la barre des menus.  Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Suspendre l’activité dans la zone de dialogue qui apparaît.  Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système, cliquez sur Économiseur d’énergie et définissez un délai pour la minuterie de mise en veille.  Maintenez enfoncé le bouton Lecture/Pause (’) de la télécommande Apple Remote pendant 3 secondes. F3614.book Page 22 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 23 Pour réactiver l’ordinateur :  Si l’écran est fermé, il suffit de l’ouvrir pour réactiver votre MacBook Pro.  Si l’écran est déjà ouvert, appuyez sur le bouton d’alimentation (®), sur l’une des touches du clavier ou sur l’un bouton de la télécommande Apple Remote. Extinction de votre MacBook Pro Si vous ne comptez pas utiliser votre MacBook Pro pendant un jour ou deux, il est pré- férable de l’éteindre. La lampe témoin de suspension d’activité reste allumée quelques instants au moment de l’extinction. Pour éteindre votre ordinateur, procédez de l’une des manières suivantes : m Choisissez Pomme (?) > Éteindre, dans la barre des menus. m Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) et cliquez sur Éteindre dans la zone de dialogue qui apparaît. Si vous comptez ranger votre MacBook Pro pour une durée prolongée, consultez la section “Rangement de votre MacBook Pro” à la page 115 afin d’obtenir des informations sur les mesures à prendre pour éviter que votre batterie ne se décharge complètement. Avertissement : patientez quelques secondes jusqu’à ce que la lampe témoin blanche de suspension d’activité clignote sur le loquet de l’écran (signalant que l’activité de l’ordinateur est suspendue et que le disque dur a cessé de tourner) avant de déplacer votre MacBook Pro. Tout déplacement de votre ordinateur lorsque le disque dur est en train de tourner risque d’endommager ce dernier et d’entraîner une perte de données ou l’impossibilité de démarrer à partir du disque dur. F3614.book Page 23 Friday, January 13, 2006 6:41 PM24 Chapitre 1 Premiers contacts Étalonnage de votre batterie Pour obtenir une autonomie optimale de votre batterie, effectuez son étalonnage durant la première semaine d’utilisation de votre MacBook Pro et répétez régulièrement cette procédure afin que votre batterie fonctionne à pleine capacité. Pour étalonner votre batterie : 1 Branchez votre adaptateur secteur et chargez complètement la batterie de votre MacBook Pro jusqu’à ce que le témoin lumineux de l’adaptateur passe au vert et que l’icône de la batterie dans la barre des menus indique que la batterie est complètement chargée. 2 Laissez la batterie complètement rechargée pendant deux heures ou plus. Vous pouvez utiliser votre ordinateur durant cette période à condition de brancher l’adaptateur secteur. 3 Débranchez l’adaptateur secteur en gardant le MacBook Pro allumé et commencez à l’utiliser avec la batterie. Vous pouvez utiliser votre ordinateur durant cette période. Lorsque votre batterie est presque déchargée, un message d’avertissement apparaît à l’écran. 4 Gardez votre ordinateur allumé jusqu’à ce qu’il suspende son activité. Enregistrez votre travail et fermez toutes les applications lorsque la batterie est presque déchargée et avant que le système ne suspende son activité. 5 Éteignez l’ordinateur ou mettez-le en mode de suspension d’activité pendant cinq heures ou plus. 6 Connectez l’adaptateur secteur jusqu’à ce que la batterie soit complètement rechargée. F3614.book Page 24 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 1 Premiers contacts 25 Important : recommencez régulièrement la procédure d’étalonnage afin de maintenir votre batterie dans un état optimal. Si vous n’utilisez pas fréquemment votre MacBook Pro, il est préférable d’étalonner à nouveau la batterie au moins une fois par mois. Si vous avez acheté des batteries supplémentaires, appliquez-leur également la procé- dure d’étalonnage. Pour en savoir plus sur la batterie, reportez-vous à la “Utilisation de votre batterie” à la page 80. Informations supplémentaires Pour en savoir plus sur votre MacBook Pro, consultez les ressources suivantes :  Lisez le chapitre 2, “Familiarisation avec votre MacBook Pro”, à la page 27, pour découvrir les notions importantes élémentaires.  Si vous n’êtes pas familiarisé avec Mac OS X, lisez le fascicule Bienvenue sur Tiger livré avec votre ordinateur et ouvrez l’Aide Mac pour y explorer les informations disponibles. Pour plus d’informations, consultez la section “Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac” à la page 45.  Si un problème vous empêche d’utiliser votre ordinateur, consultez le chapitre 5, “Dépannage”, à la page 97.  Consultez les questions les plus fréquemment posées dans “Les dix questions principales” à la page 131.  Pour plus d’information sur l’assistance, les groupes de discussion et les dernières nouveautés logicielles Apple à télécharger, visitez le site www.apple.com/fr/support.  Si vous ne trouvez pas de réponse à votre problème, consultez les documents AppleCare qui accompagnent votre ordinateur pour savoir comment joindre Apple. F3614.book Page 25 Friday, January 13, 2006 6:41 PMF3614.book Page 26 Friday, January 13, 2006 6:41 PM27 2 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Ce chapitre présente des notions élémentaires importantes concernant votre MacBook Pro. Lorsque vous cessez d’utiliser votre MacBook Pro, patientez quelques instants avant de transporter l’ordinateur afin de laisser le temps au disque dur ou à tout disque situé dans votre lecteur optique (un CD ou un DVD, par exemple) d’arrêter de tourner. Évitez de bousculer ou de heurter votre MacBook Pro pendant que des disques sont en train de tourner. Remarque : votre MacBook Pro utilise la technologie Sudden Motion Sensor qui contribue à protéger le disque dur en cas de chute ou de vibrations intenses subies par l’ordinateur. Pour plus de détails, consultez la section “Technologie Sudden Motion Sensor” à la page 79. Lorsque vous utilisez votre MacBook Pro ou que vous rechargez sa batterie, il est normal de constater une augmentation de la température de la partie inférieure du boîtier. En cas d’utilisation prolongée, placez votre MacBook Pro sur une surface plane et stable. Le dessous du boîtier est légèrement surélevé pour permettre la circulation d’air et assurer ainsi à l’équipement une température de fonctionnement normale. F3614.book Page 27 Friday, January 13, 2006 6:41 PM28 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro À mesure que vous vous familiarisez avec votre nouvel ordinateur MacBook Pro, vous entendrez parfois de petits bruits émis par le système au démarrage ou lorsque le lecteur de disque dur et le lecteur optique sont utilisés. De même, il arrive qu’après une certaine période de fonctionnement du MacBook Pro, un petit ventilateur se mette en marche pour refroidir le système, ce qui peut produire un léger bruit. Ce genre de sons, qu’émet le système, font partie du fonctionnement normal de votre ordinateur. Pour obtenir plus de consignes de sécurité sur la manipulation et l’utilisation de votre MacBook Pro dans différents lieux, veuillez consulter l’annexe B, “Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien”, à la page 111. Le reste de ce chapitre inclut des sections sur l’utilisation des composants de votre MacBook Pro, tels que l’écran, l’adaptateur secteur, le trackpad, le clavier, la caméra iSight intégrée et la télécommande Apple Remote, ainsi que des informations sur Mac OS X, l’Aide Mac, les applications et la connexion de périphériques. Réglage de votre écran Votre MacBook Pro est équipé d’un système de détection de la luminosité ambiante (ALS) (situé sous la grille des haut-parleurs) qui ajuste automatiquement la luminosité de l’écran en fonction de la luminosité ambiante. Après avoir commencé à travailler sur votre nouvel ordinateur MacBook Pro, réglez si nécessaire l’affichage de l’écran pour un meilleur confort visuel. Utilisez les touches F1 et F2 portant l’icône de luminosité (¤) pour régler la luminosité de l’écran. F3614.book Page 28 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 29 Pour désactiver la fonction automatique de luminosité d’affichage : m Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. Ouvrez la fenêtre Moniteurs, puis décochez la case “Ajuster automatiquement la luminosité à la lumière ambiante”. Il existe deux options pour votre écran qui permettent d’optimiser la durée de vie de la batterie. Ces options se trouvent dans la fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système. Pour régler les préférences de votre écran dans le but d’optimiser la durée de vie de la batterie : 1 Ouvrez Préférences Système puis cliquez sur Économiseur d’énergie. 2 Dans le menu local “Réglages de”, choisissez batterie puis cliquez sur Options. 3 Décochez la case “Réduire la luminosité de l’écran lors de l’utilisation de cette source d’énergie” si vous ne souhaitez pas que votre écran s’assombrisse pour réduire la consommation de la batterie. Lorsque cette fonction est activée, votre écran s’assombrira légèrement lorsque vous passerez de l’utilisation de l’adaptateur secteur à celle de la batterie avec votre MacBook Pro. Lorsque vous branchez à nouveau l’adaptateur secteur, votre écran revient à son niveau précédent de luminosité. Décochez la case “Réduire automatiquement la luminosité de l’écran avant sa mise en veille” si vous ne souhaitez pas que l’écran s’assombrisse avant que le MacBook Pro ne suspende son activité. F3614.book Page 29 Friday, January 13, 2006 6:41 PM30 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Modification de la taille des images à l’écran Votre MacBook Pro est équipé d’un écran de 15,4 pouces doté d’une résolution par défaut de 1440 x 900. Vous pouvez augmenter ou diminuer la taille des images à l’écran en passant de la résolution native à une résolution ajustée. Vous pouvez choisir une résolution réduite via la fenêtre Moniteurs des Préférences Système. Lorsque vous ajustez la résolution, les éléments apparaissent plus grands à l’écran et sont par conséquent plus faciles à visualiser. Les résolutions réduites ne sont pas toujours aussi nettes que la résolution d’écran par défaut. Lorsque vous employez certaines résolutions, deux bandes noires apparaissent des deux côtés de l’écran. Si vous souhaitez supprimer ces bandes, vous pouvez choisir une version “étirée” de la résolution, afin que l’image couvre l’ensemble de l’écran et les bandes. Pour régler la résolution de votre écran : m Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. Ouvrez la fenêtre Moniteurs des Préférences Système. Pour contrôler vos réglages d’écran via le menu d’état Moniteurs de la barre des menus, cliquez sur l’option Ouvrir Moniteurs dans la barre des menus. F3614.book Page 30 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 31 Utilisation de votre adaptateur secteur Le branchement de l’adaptateur secteur alimente le MacBook Pro en courant alternatif (CA) et recharge sa batterie. Important : pour des performances optimales, n’utilisez que l’adaptateur secteur livré avec votre ordinateur ou procurez-vous un Adaptateur secteur portable Apple de 85 W supplémentaire. La première fois que vous connectez votre adaptateur secteur à votre ordinateur, une lampe témoin placée sur la fiche de l’adaptateur secteur s’allume. Si vous ne voyez pas de lampe témoin, votre fiche n’est probablement pas branchée correctement. Vérifiez la présence de débris et nettoyez-le, le cas échéant. Une lumière orange indique que la batterie est alimentée. Une lumière verte indique que la batterie n’est pas alimentée, ce qui peut signifier que la batterie est complètement rechargée, n’est pas installée ou pré- sente un problème. Vous pouvez contrôler le niveau de la batterie soit à l’aide du menu d’état Batterie de la barre des menus, soit en vérifiant les lampes témoins de niveau de la batterie situés sur la partie inférieure de la batterie (voir page 80). Pour rallonger le câble de l’adaptateur secteur, tirez d’abord sur la fiche CA pour la retirer de l’adaptateur. Reliez le câble d’alimentation CA inclus à l’adaptateur, en vous assurant qu’il est fermement connecté. Branchez l’autre extrémité sur une prise électrique. Le câble CA d’alimentation fournit une connexion avec mise à la terre. Avertissement : le port d’adaptateur secteur du MacBook Pro contient un aimant qui peut effacer les données d’une carte de crédit, d’un iPod ou d’autres périphériques. Pour préserver vos données, maintenez-les, ainsi que les autres supports magnétiques, à distance du port d’adaptateur secteur. F3614.book Page 31 Friday, January 13, 2006 6:41 PM32 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Pour un fonctionnement optimal, veillez à toujours utiliser le câble d’alimentation CA et à le connecter à une prise électrique de terre chaque fois que cela est possible. Utilisez uniquement le câble d’alimentation CA fourni avec votre adaptateur secteur. Veillez à ce que le connecteur soit fermement engagé dans le port de l’adaptateur secteur de l’ordinateur afin de garantir l’arrivée du courant à l’ordinateur. Si le câble est correctement branché, vous verrez une lampe témoin s’allumer à l’extrémité du câble qui se branche sur votre MacBook Pro. Lorsque vous déconnectez l’adaptateur secteur d’une prise électrique ou de l’ordinateur, tirez sur la prise plutôt que sur le câble. Pour obtenir des consignes de sécurité concernant l’utilisation de votre adaptateur secteur, consultez la section “Configuration de votre MacBook Pro et de l’adaptateur secteur” à la page 113. Câble CA Fiche CA F3614.book Page 32 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 33 Utilisation du trackpad La vitesse de déplacement du pointeur à l’écran dépend de la vitesse à laquelle vous déplacez votre doigt sur le trackpad. Pour déplacer le pointeur sur une courte distance à l’écran, faites glisser l’index lentement sur le trackpad ; plus le déplacement du doigt est rapide, plus la distance parcourue par le pointeur à l’écran est grande. Vous pouvez également faire défiler verticalement et horizontalement une fenêtre munie de barres de défilement en déplaçant deux doigts sur le trackpad. Cette fonction peut être désactivée ou réglée dans la fenêtre Clavier et souris des Préférences Système. Plutôt que d’utiliser le bouton du trackpad, vous pouvez utiliser votre doigt pour cliquer ou double-cliquer directement sur le trackpad. Les options du trackpad peuvent être activées via la fenêtre Clavier et souris des Préférences Système. Conseils d’utilisation du trackpad Pour une utilisation efficace du trackpad, tenez compte de ces conseils :  N’utilisez qu’un seul doigt, sauf si la fonction de défilement est activée et que vous souhaitez l’utiliser.  N’utilisez pas de stylo ou tout autre objet.  Veillez à ce que votre doigt et le trackpad soient secs. Si l’humidité ou la condensation provoque une accumulation de buée sur le trackpad, essuyez-le avec un chiffon propre avant de l’utiliser.  N’utilisez jamais de produit nettoyant sur le trackpad. Pour en savoir plus sur l’utilisation du trackpad, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, en haut de l’écran. F3614.book Page 33 Friday, January 13, 2006 6:41 PM34 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Remarque : si vous constatez que le pointeur bouge lorsque vous tapez parce que vous effleurez le trackpad par inadvertance, il est possible d’éviter ce désagrément en sélectionnant l’option “Ignorer les utilisations accidentelles du trackpad” dans la fenê- tre Clavier et souris des Préférences Système. Utilisation du clavier Votre MacBook Pro est équipé d’un pavé numérique auquel vous accédez via les touches normales du clavier. Les touches utilisées par le pavé numérique sont pourvues d’une mention secondaire plus petite. Pour utiliser le pavé numérique, appuyez sur la touche de verrouillage numérique. Une lumière verte s’allume sur la touche de verrouillage numérique pour indiquer que le pavé numérique est activé. Lorsque vous avez fini de l’utiliser, appuyez à nouveau sur la touche de verrouillage numérique pour le désactiver. ® Capteur ALS Touche de verrouillage numérique Capteur ALS Pavé numérique F3614.book Page 34 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 35 Important : si votre clavier ne semble pas fonctionner correctement, vérifiez la touche de verrouillage numérique. Lorsque le pavé numérique est activé, les autres touches et raccourcis clavier correspondant à des commandes de menu (comme x + Q pour quitter) sont désactivées. Votre MacBook Pro est équipé d’un clavier illuminé qui est réglé par le système de détection de la luminosité ambiante (ALS) selon la lumière ambiante. Vous pouvez également régler l’éclairage du clavier à l’aide des touches F8, F9 et F10. Important : même lorsque la fonction d’éclairage du clavier est activée, le clavier ne s’éclaire que lorsque la lumière ambiante est très faible. Vous pouvez désactiver l’éclairage du clavier depuis la fenêtre Clavier et souris des Préférences Système ou en appuyant sur la touche F8. Remarque : Exposé est préréglé pour utiliser les touches F9 et F10, qui vous servent également à régler l’éclairage du clavier. Pour utiliser Exposé en vue de gérer les fenêtres de votre bureau, maintenez enfoncée la touche Fn et appuyez sur F9 ou F10 ou bien, ouvrez la fenêtre Dashboard et Exposé dans les Préférences Système, puis choisissez d’autres touches de fonction pour gérer les fenêtres. Vous pouvez utiliser votre clavier ou la télécommande Apple Remote pour contrôler l’application Front Row. Voir “Utilisation du clavier pour contrôler Front Row” à la page 40. Pour utiliser les raccourcis clavier afin de travailler de manière plus efficace, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis tapez “raccourcis” dans le champ de recherche. Une liste de raccourcis clavier concernant un grand nombre de procédures et d’applications courantes vous sera alors présentée. F3614.book Page 35 Friday, January 13, 2006 6:41 PM36 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Utilisation d’une souris Si vous disposez d’une souris Apple dotée d’une connexion USB, insérez son connecteur dans le port USB 2.0 et utilisez-la immédiatement. Si vous souhaitez utiliser une souris sans fil d’Apple avec la technologie Bluetooth® , consultez la section “Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth” à la page 66 pour en savoir plus sur la procédure de connexion. Vous pouvez vous procurer une souris sans fil ou USB sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore ou chez un revendeur agréé Apple. Utilisation de la télécommande Apple Remote et de Front Row Votre télécommande Apple Remote fonctionne avec l’interface de Front Row et le récepteur infrarouge (IR) intégré, situé à côté du bouton d’ouverture de l’écran sur votre MacBook Pro. Utilisez la télécommande Apple Remote pour ouvrir Front Row et interagir à distance avec iTunes, iPhoto, QuickTime, Lecteur DVD et plus encore. Utilisez votre télécommande Apple Remote pour :  ouvrir Front Row et parcourir les menus Musique, Photos, Clips vidéo et DVD ;  régler le volume d’un morceau, lire ou mettre en pause un morceau ou passer à la piste suivante ou précédente dans iTunes ;  visualiser un diaporama à partir d’un album photo dans iPhoto ;  lire des séquences dans votre dossier Séquences ou regarder des bandes-annonces QuickTime en ligne ;  lire un disque DVD dans votre lecteur optique avec Lecteur DVD ;  suspendre l’activité de votre MacBook Pro ou le réactiver. F3614.book Page 36 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 37 Pour utiliser votre télécommande Apple Remote :  Appuyez sur le bouton Menu (») pour ouvrir Front Row.  Utilisez le bouton Menu (») pour revenir au menu précédent lorsque vous explorez Front Row.  Appuyez sur les boutons Augmenter le volume/Élément menu suivant (?) et Diminuer le volume/Élément menu précédent (D) pour vous déplacer parmi les options de menu et régler le volume.  Appuyez sur le bouton Sélection/Lecture/Pause (’) pour sélectionner une option du menu.  Appuyez sur le bouton Sélection/Lecture/Pause (’) pour lire ou mettre en pause un morceau, un diaporama ou un film.  Appuyez sur les boutons Suivant/Avance rapide (‘) ou Précédent/Retour rapide (]) pour passer au morceau suivant ou précédent dans iTunes ou au chapitre suivant ou précédent d’un film DVD.  Maintenez enfoncé les boutons Suivant/Avance rapide (‘) ou Précédent/Retour rapide (]) pour effectuer une avance rapide ou un retour rapide dans un morceau ou un film.  Maintenez le bouton Lecture/Pause (’) enfoncé pendant 3 secondes pour suspendre l’activité de votre MacBook Pro. F3614.book Page 37 Friday, January 13, 2006 6:41 PM38 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Jumelage de votre télécommande Apple Remote Si vous possédez dans une pièce plusieurs ordinateurs ou autres appareils dotés de récepteurs à infrarouge intégrés (par exemple, plus d’un MacBook Pro ou iMac dans un bureau personnel ou un laboratoire), vous avez la possibilité de “jumeler” votre télé- commande Apple Remote avec un ordinateur ou un appareil précis. Le jumelage permet de configurer l’ordinateur ou l’appareil récepteur de façon à ce qu’il soit contrôlé par une télécommande Apple Remote spécifique. Pour jumeler votre télécommande Apple Remote avec votre MacBook Pro : 1 Mettez la télécommande Apple Remote à 8 à 10 centimètres du récepteur infrarouge de votre MacBook Pro. 2 Maintenez enfoncés les boutons Menu (») et Suivant/Avance rapide (‘) de votre télécommande Apple Remote pendant 5 secondes. Bouton Suivant/Avance Rapide Bouton Sélection/Lecture/Pause Logement de la pile Bouton Augmenter le volume/Élément menu suivant Émetteur infrarouge Bouton Diminuer le volume/Élément menu précédent Bouton Précédent/Retour Rapide Bouton Menu F3614.book Page 38 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 39 Lorsque vous avez correctement jumelé votre télécommande Apple Remote avec votre MacBook Pro, le symbole d’un maillon de chaîne ( ) apparaît à l’écran. Pour annuler le jumelage de la télécommande Apple Remote et du MacBook Pro : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Sécurité puis sur Désactiver le jumelage. Remplacement de la batterie La télécommande Apple Remote inclut une pile. Si nécessaire, remplacez la pile par une pile CR 2032. Pour remplacer la pile : 1 Ouvrez le logement de la pile en appuyant sur le bouton (illustré ci-dessus) avec un petit objet, tel que l’extrémité d’un trombone. 2 Ôtez le compartiment de la pile et retirez-la. 3 Insérez la nouvelle pile, son côté positif (+) tourné vers le haut. 4 Refermez le logement de la pile. Appuyez sur ce bouton à l’aide d’un petit objet arrondi pour éjecter partiellement le logement de la pile. Face positive (+) vers le haut. Tirez afin de libérer le logement de la pile. MENU F3614.book Page 39 Friday, January 13, 2006 6:41 PM40 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Désactivation de la réception infrarouge Vous pouvez utiliser les préférences Sécurité pour activer ou désactiver la réception infrarouge sur votre MacBook Pro. Pour désactiver la réception infrarouge :  Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus et cliquez sur Sécurité.  Cochez la case “Désactiver le récepteur à infrarouge de la télécommande”. Utilisation du clavier pour contrôler Front Row Vous pouvez utiliser votre clavier au lieu de la télécommande Apple Remote pour contrôler Front Row. Les touches suivantes correspondent aux boutons de la télécommande Apple Remote : En savoir plus sur la télécommande Apple Remote L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur la télécommande Apple Remote. Choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez “Apple Remote”. Équivalent clavier Bouton de la télécommande Apple Remote Commande (x) - Échap Ouvrir menu (») Échap Quitter menu (») Espace ou Retour Sélection/Lecture/Pause (’) Flèche vers le haut (Ò) Augmenter le volume/Élément menu suivant (?) Flèche vers la bas (¬) Diminuer le volume/Élément menu précédent (D) Flèche vers la droite (°) Suivant/avance rapide (‘) Flèche vers la gauche (k) Précédent/Retour rapide (]) F3614.book Page 40 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 41 Utilisation de la caméra iSight intégrée À l’aide de la caméra iSight intégrée, vous pouvez prendre des photos avec Photo Booth ou participer à des conférences vidéo avec d’autres utilisateurs d’iChat AV. Prise de photos avec Photo Booth Utilisez Photo Booth pour prendre des photos et ajouter des effets visuels amusants tels que sépia, noir et blanc, éclat, crayon de couleur et plus encore. Pour prendre une photo avec Photo Booth : 1 Cliquez sur l’icône de Photo Booth dans le Dock (ou choisissez Applications > Photo Booth) pour ouvrir Photo Booth et allumer la caméra iSight intégrée. La lampe témoin verte à côté de la caméra indique que celle-ci est allumée. 2 Si vous le souhaitez, sélectionnez un effet à appliquer à votre photo. 3 Cliquez sur l’icône de caméra sous l’image pour prendre une photo. Enregistrez votre photo comme photo de contact iChat, envoyez-la par courrier électronique à vos amis ou enregistrez-la dans votre photothèque iPhoto. Caméra iSight Lampe témoin de la caméra F3614.book Page 41 Friday, January 13, 2006 6:41 PM42 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Pour utiliser une photo comme photo de contact ou photo de compte : 1 Ouvrez Photo Booth et prenez une photo. 2 Sélectionnez la photo que vous souhaitez utiliser comme photo de contact ou photo de compte. 3 Cliquez sur l’icône de photo de contact ou de compte pour automatiquement mettre votre photo à jour. Pour plus d’informations sur Photo Booth, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis sélectionnez Centre d’aide > Aide Photo Booth. Utilisation de votre caméra iSight avec iMovie HD Vous pouvez capturer de la vidéo en direct de votre caméra iSight, directement dans iMovie HD. Pour capturer de la vidéo en direct : 1 Ouvrez iMovie HD en cliquant son icône dans le Dock (ou choisissez Applications > iMovie HD). 2 Cliquez sur l’option de changement de mode pour définir iMovie HD sur le mode caméra intégrée. 3 Cliquez sur l’icône de caméra à gauche de l’option de changement de mode puis choisissez iSight intégrée dans le menu local. Option de changement de mode F3614.book Page 42 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 43 4 Cliquez sur le bouton “Enregistrer avec iSight” dans le moniteur iMovie pour commencer à enregistrer. La vidéo que vous voyez dans le moniteur iMovie est enregistrée comme clip dans le panneau des clips iMovie. 5 Cliquez à nouveau sur le bouton “Enregistrer avec iSight” pour arrêter l’enregistrement. Vous pouvez enregistrer de la vidéo tant que votre MacBook Pro possède suffisamment d’espace libre. L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur iMovie HD. Choisissez Aide > Aide Mac, puis choisissez Centre d’aide > Aide iMovie HD dans la barre des menus. Vidéoconférences avec iChat AV Lorsque vous ouvrez iChat AV, la lampe témoin verte s’allume. Cliquez sur l’icône vidéo d’un contact pour participer à une vidéoconférence avec un autre utilisateur iChat AV, en temps réel avec animation vidéo intégrale. Votre MacBook Pro est également doté d’un micro intégré, ce qui vous permet de profiter à la fois du son et de l’image durant vos vidéoconférences iChat AV. Pour utiliser la caméra iSight intégrée en vue de lancer une vidéoconférence, vous avez besoin des éléments suivants :  un compte .Mac, America Online (AOL) ou AOL Instant Messenger (AIM) (requis pour iChat AV) ;  une connexion à Internet à haut débit via câble modem ou DSL ou un réseau local (LAN). Les vidéoconférences ne sont pas possibles sous une connexion à Internet par ligne commutée. Pour débuter une vidéoconférence : 1 Ouvrez iChat AV. F3614.book Page 43 Friday, January 13, 2006 6:41 PM44 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 2 Cliquez sur le bouton représentant une caméra situé à côté d’un contact dans votre liste de contacts. Pour en savoir plus sur l’ajout de contacts à votre liste, choisissez Aide > Aide iChat AV. Lorsque vous cliquez sur un bouton représentant une caméra dans la liste des contacts, la lampe témoin verte s’allume, ce qui indique que vous enregistrez des données vidéo. Cela enverra également une invitation à votre contact et vous permettra de voir de quoi vous avez l’air à la caméra. Lorsqu’un contact accepte votre invitation, vous pouvez alors le voir apparaître sur votre écran, de même que vous-même. Vidéoconférence avec plusieurs contacts Il est possible de réaliser des vidéoconférences en compagnie de deux, et jusqu’à trois, contacts à la fois. Un des contacts “accueille” la vidéoconférence et les autres, les “invités”, y participent. Pour débuter une vidéoconférence avec plusieurs contacts : 1 Ouvrez iChat AV. 2 Maintenez enfoncée la touche Commande tout en sélectionnant les contacts que vous souhaitez inviter. 3 Cliquez sur le bouton représentant une caméra situé au bas de votre liste de contacts. Extinction de la caméra iSight Pour éteindre la caméra iSight, fermez la fenêtre active iChat. La lampe témoin verte s’éteint, ce qui indique que la caméra iSight est éteinte et que l’enregistrement a été interrompu. F3614.book Page 44 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 45 Utilisation de votre photo en tant qu’icône de contact Vous avez la possibilité de vous prendre en photo à l’aide de la caméra iSight et d’utiliser cette photo comme icône de contact. Elle apparaîtra dans la liste de contacts des autres utilisateurs, si vous en faites partie. Pour définir votre icône de contact : 1 Ouvrez iChat AV. 2 Choisissez Contacts > Changer ma photo. 3 Cliquez sur le bouton représentant une caméra. Obtention de réponses grâce à l’Aide Mac La plupart des informations sur l’utilisation de votre Macintosh sont disponibles directement sur votre ordinateur, dans l’Aide Mac. Vous trouverez un grand volume d’informations pour les utilisateurs novices et expérimentés, ainsi que pour ceux qui passent au Mac. Pour accéder à l’Aide Mac : 1 Cliquez sur l’icône Finder dans le Dock (barre d’icônes située au bas de l’écran). 2 Choisissez Aide > Aide Mac (cliquez sur le menu Aide dans la barre des menus et sélectionnez Aide Mac). F3614.book Page 45 Friday, January 13, 2006 6:41 PM46 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 3 Cliquez dans le champ Rechercher, tapez votre question, puis appuyez sur la touche Retour du clavier. À propos de Mac OS X Votre ordinateur est doté de Mac OS X version 10.4 Tiger qui comprend Spotlight, un moteur de recherche qui répertorie automatiquement l’ensemble de vos fichiers ; Dashboard, une interface qui vous permet de garder à portée de mains des “widgets”, ou mini-applications, très pratiques ; Exposé, qui dispose et affiche de manière élégante toutes les fenêtres des applications ouvertes et bien plus encore. Lorsque vous serez prêt à en apprendre davantage sur Mac OS X et les applications iLife maintes fois primées qui accompagnent votre ordinateur, consultez le livret Bienvenue sur Tiger fourni avec votre MacBook Pro ou consultez les informations dans l’Aide Mac. En cas de problèmes lors de l’utilisation de Mac OS X, consultez le chapitre 5, “Dépannage”, ou l’Aide Mac. Champ Rechercher F3614.book Page 46 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 47 Pour obtenir des informations sur les applications compatibles avec Mac OS X ou pour en savoir plus sur Mac OS X en général, consultez le site web d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. Personnalisation du bureau et réglage des préférences Au moyen des Préférences Système, vous pouvez donner à votre bureau l’apparence souhaitée sans perdre de temps. Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. N’hésitez pas à changer et à essayer ce qui suit :  Apparence : sélectionnez cette fenêtre de préférences pour changer entre autres les couleurs des boutons, menus et fenêtres, ainsi que la couleur de mise en surbrillance. F3614.book Page 47 Friday, January 13, 2006 6:41 PM48 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro  Dashboard et Exposé : sélectionnez cette fenêtre de préférences pour définir les coins d’écran actifs et les raccourcis de Dashboard, du bureau, des fenêtres de votre application et de toutes les fenêtres.  Bureau et économiseur d’écran : sélectionnez cette fenêtre de préférences pour changer la couleur et le motif du bureau ou pour le remplacer par la photo ou l’image de votre choix. Vous pouvez également choisir un effet d’écran accrocheur qui apparaîtra lorsque l’ordinateur reste inactif.  Dock : sélectionnez cette fenêtre de préférences pour modifier l’apparence, l’emplacement et le comportement de votre Dock (la barre d’icônes située le long du bord de l’écran). Tout en vous familiarisant avec votre ordinateur, découvrez progressivement les autres Préférences Système. Préférences Système constitue le poste de commande qui vous permet d’effectuer la plupart des réglages de votre MacBook Pro. Pour en savoir plus, ouvrez l’Aide Mac et recherchez “Préférences Système” ou la fenêtre de préférences spécifique que vous souhaitez modifier. Remarque : Apple publiant régulièrement de nouvelles versions et mises à jour de son logiciel système, de ses applications et ses sites Internet, il est possible que les illustrations figurant dans ce manuel diffèrent légèrement de celles qui apparaissent sur votre écran. F3614.book Page 48 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 49 Utilisation des applications Votre MacBook Pro est accompagné d’applications logicielles vous permettant d’envoyer des messages électroniques, de naviguer sur Internet et de bavarder en ligne. Il inclut également la suite d’applications iLife, utile par exemple pour l’organisation de votre musique et de vos photos numériques, la création de séquences et bien plus encore. Pour en savoir plus sur ces applications, consultez le livret Bienvenue sur Tiger fourni avec votre ordinateur. Lorsqu’une application ne répond plus Il peut arriver, très rarement, qu’une application se “fige” à l’écran. Mac OS X permet de quitter une application figée sans redémarrer votre ordinateur. Vous pouvez ainsi enregistrer le travail effectué dans d’autres applications ouvertes. Pour forcer une application à quitter : 1 Appuyez sur les touches Commande (x) + Option + Échap ou bien choisissez Pomme (?) > Forcer à quitter dans la barre des menus. La boîte de dialogue Forcer à quitter des applications apparaît avec l’application sélectionnée. 2 Cliquez sur Forcer à quitter. L’application quitte, en laissant toutes les autres applications ouvertes. Si nécessaire, vous pouvez également redémarrer le Finder à partir de cette zone de dialogue. Si vous rencontrez d’autres difficultés avec une application, consultez le chapitre 5, “Dépannage”, à la page 97. F3614.book Page 49 Friday, January 13, 2006 6:41 PM50 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Maintien à jour de votre logiciel Vous pouvez vous connecter à Internet pour télécharger et installer automatiquement les dernières versions de logiciels, gestionnaires et autres améliorations fournies par Apple. Chaque fois que vous vous connectez à Internet, l’application Mise à jour de logiciels consulte les serveurs Internet d’Apple pour rechercher les mises à jour disponibles pour votre ordinateur. Vous pouvez configurer votre Mac afin qu’il recherche régulièrement dans le serveur Apple des mises à jour de logiciels, puis qu’il les télécharge et les installe sur votre ordinateur. Pour rechercher des logiciels mis à jour : 1 Ouvrez les Préférences Système. 2 Cliquez sur l’icône Mise à jour de logiciels et suivez les instructions à l’écran.  Pour plus d’informations, recherchez “Mise à jour de logiciels” dans l’Aide Mac.  Pour obtenir les toutes dernières informations concernant Mac OS X, rendez-vous sur le site web Mac OS X à l’adresse www.apple.com/fr/macosx. F3614.book Page 50 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 51 Connexion à une imprimante Suivez les instructions fournies avec votre imprimante pour installer les logiciels requis et connecter l’imprimante. Mac OS X comprend la plupart des gestionnaires d’imprimantes. Vous pouvez connecter la plupart des imprimantes au moyen d’un câble USB ; d’autres requièrent une connexion en réseau comme Ethernet. Si vous possédez une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme, vous pouvez connecter une imprimante USB à la borne d’accès (plutôt qu’à l’ordinateur) pour effectuer des tâches d’impression sans fil. Pour en savoir plus sur les ports USB, consultez la section “Utilisation des périphériques Universal Serial Bus” à la page 57. Pour en savoir plus sur les connexions réseau ou sans fil, consultez la section “Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort” à la page 65 et “Connexion via Ethernet” à la page 68. Lorsque vous connectez une imprimante USB ou FireWire, celle-ci est normalement automatiquement détectée par votre ordinateur qui l’ajoute alors à la liste des imprimantes disponibles. Il se peut que vous ayez besoin du nom réseau ou de l’adresse des imprimantes connectées à un réseau pour pouvoir imprimer. Utilisez la fenêtre Imprimantes et fax des Préférences Système pour sélectionner votre imprimante. Remarque : si votre imprimante ne fonctionne pas, il sera peut-être nécessaire de consulter le site web de l’imprimante pour obtenir le logiciel de gestionnaire d’imprimante compatible à installer. F3614.book Page 51 Friday, January 13, 2006 6:41 PM52 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro Pour configurer une imprimante : 1 Ouvrez Préférences Système et cliquez sur l’icône Imprimantes et fax. 2 Cliquez sur Impression, puis sur le bouton Ajouter (+) pour ajouter une imprimante. 3 Sélectionnez l’imprimante que vous souhaitez utiliser, puis cliquez sur Ajouter. 4 Utilisez les boutons Ajouter (+) et Supprimer (–) pour choisir les imprimantes que vous souhaitez voir apparaître dans la liste des imprimantes. Contrôle de l’impression Après avoir envoyé un document à l’imprimante, vous pouvez contrôler l’impression, notamment en supprimant la tâche en cours ou en la suspendant temporairement. Cliquez sur l’icône Imprimante dans le Dock pour ouvrir la fenêtre Imprimante. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac et recherchez “impression”. Lecture d’un CD et connexion d’un casque d’écoute Vous pouvez utiliser iTunes, un juke-box et emplacement de stockage numérique facile à utiliser, d’où vous pouvez télécharger de la musique, des clips vidéos, des podcasts et les livres audio et écouter votre musique iTunes et des CD pendant que vous travaillez. Insérez un CD de musique dans votre lecteur optique et iTunes apparaîtra automatiquement à l’écran. Vous pouvez écouter la musique soit via les haut-parleurs internes du MacBook Pro, soit en branchant un casque d’écoute sur le port de sortie casque de votre MacBook Pro. Pour en savoir plus sur iTunes : m Ouvrez iTunes et choisissez Aide > “Aide iTunes et Music Store”. F3614.book Page 52 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro 53 Connexion d’un appareil photo ou de tout autre périphérique FireWire ou USB Vous pouvez connecter un iPod, un appareil photo numérique, une caméra vidéo, un scanneur ou tout autre appareil doté d’un connecteur FireWire ou USB à votre MacBook Pro. Suivez les instructions d’installation fournies avec votre appareil. Pour obtenir plus d’informations sur FireWire, consultez la section “Connexion via FireWire” à la page 60. Pour en savoir plus sur les connexions USB, consultez la section “Utilisation des périphériques Universal Serial Bus” à la page 57. Transfert de fichiers vers un autre ordinateur Si vous souhaitez transférer des fichiers ou des documents de ou vers votre MacBook Pro, il existe plusieurs manières de le faire.  Vous pouvez facilement transférer des fichiers à l’aide de l’Assistant migration et d’un câble FireWire (vendu séparément). Vous pouvez également vous connecter à un autre ordinateur Macintosh à l’aide d’un câble FireWire et démarrer votre MacBook Pro en mode disque cible FireWire. Votre MacBook Pro apparaîtra alors en tant que disque dur sur l’autre ordinateur et vous pourrez y faire glisser des fichiers. Pour plus d’informations sur l’utilisation de FireWire pour le transfert de fichiers, consultez la section “Connexion de votre MacBook Pro à un autre ordinateur via FireWire” à la page 62.  Si vous possédez un lecteur de disque dur externe, un iPod, un lecteur flash ou tout autre périphérique de stockage de données qui se connecte via un câble USB ou FireWire, vous pouvez l’utiliser pour transférer des fichiers.  Si vous disposez d’une connexion de courrier électronique, vous pouvez envoyer vos fichiers par courrier électronique vers un autre ordinateur. F3614.book Page 53 Friday, January 13, 2006 6:41 PM54 Chapitre 2 Familiarisation avec votre MacBook Pro  Si vous souscrivez un compte .Mac auprès d’Apple (payant), vous pouvez l’utiliser pour transférer des fichiers. Avec un compte .Mac, vous obtenez un iDisk qui vous fournit un espace Internet pour la sauvegarde et le stockage de fichiers, afin que d’autres ordinateurs puissent accéder aux fichiers que vous y transférez.  Si l’autre ordinateur est équipé d’un lecteur optique permettant d’enregistrer, vous pouvez transférer des fichiers enregistrés sur un CD ou un DVD.  Si vous connectez votre ordinateur à un réseau via Ethernet, vous pouvez transférer des fichiers vers un autre ordinateur du réseau. Vous pouvez accéder à un serveur ou à un autre ordinateur en cliquant sur Réseau dans la barre latérale du Finder ou en choisissant Aller > “Se connecter au serveur” dans la barre des menus du Finder.  Vous pouvez créer un petit réseau Ethernet en connectant un câble Ethernet depuis votre MacBook Pro jusqu’au port Ethernet d’un autre ordinateur. Après vous être connecté à l’autre ordinateur, vous pouvez transférer les fichiers directement d’un ordinateur à l’autre. Pour plus d’informations, ouvrez l’Aide Mac et recherchez “Connexion de deux ordinateurs”.  Vous pouvez vous connecter à un réseau sans fil AirPort Extreme pour transférer des fichiers. Pour plus d’informations, consultez la section “Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort” à la page 65.  Si vous avez accès à des appareils qui communiquent à travers la technologie sans fil Bluetooth, vous pouvez transférer des fichiers vers d’autres appareils équipés de cette technologie. Pour plus d’informations, consultez la section “Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth” à la page 66. Pour obtenir des informations générales sur le transfert de fichiers et de documents, ouvrez l’Aide Mac et recherchez “transfert” ou le type de connexion dont vous avez besoin. F3614.book Page 54 Friday, January 13, 2006 6:41 PM55 3 3 Utilisation de votre MacBook Pro Votre MacBook Pro comporte de nombreuses fonctions et capacités de connexion intégrées. En voici la liste :  des ports USB 2.0 pour la connexion de matériel supplémentaire tels qu’iPod, imprimantes, scanneurs et autres. Voir “Utilisation des périphériques Universal Serial Bus” à la page 57 ;  un port FireWire 400 pour connecter des périphériques à haute vitesse, tels que des caméras vidéo numériques et des disques durs externes. Voir “Connexion via FireWire” à la page 60 ;  un logement pour carte ExpressCard/34. Voir “Utilisation des cartes ExpressCard” à la page 63 ;  la connectivité sans fil Bluetooth, la capacité réseau sans fil AirPort Extreme et la capacité réseau Ethernet. Voir “Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth” à la page 66, “Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort” à la page 65 et “Connexion via Ethernet” à la page 68 ; F3614.book Page 55 Friday, January 13, 2006 6:41 PM56 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro  un port d’entrée de ligne audio/audio numérique optique et un port de sortie casque/ audio numérique optique pour connecter un casque, des haut-parleurs, des micros et des appareils audio numériques. Voir “Connexion de haut-parleurs et autres périphériques audio” à la page 73 ;  une sortie vidéo DVI et son adaptateur DVI vers VGA pour l’utilisation de votre MacBook Pro avec un moniteur externe ou un écran plat numérique et la gestion de l’utilisation avec écran rabattu et des modes de recopie vidéo et de bureau étendu. Utilisez l’adaptateur DVI vers vidéo d’Apple, disponible séparément, pour afficher du contenu vidéo sur votre téléviseur. Voir “Utilisation de la gestion de la vidéo externe” à la page 69 ;  un lecteur/graveur SuperDrive pour la lecture et la gravure de CD et DVD. Voir “Utilisation de votre lecteur SuperDrive” à la page 75 ;  la technologie Sudden Motion Sensor qui permet de protéger le disque dur interne si votre MacBook Pro tombe ou s’il subit de violentes vibrations. Voir “Technologie Sudden Motion Sensor” à la page 79 ;  un logement de sécurité pour protéger votre ordinateur contre le vol. Voir “Protection de votre MacBook Pro” à la page 86 ; F3614.book Page 56 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 57 Utilisation des périphériques Universal Serial Bus Votre MacBook Pro est livré avec deux ports USB 2.0 (d), ou ports USB haute vitesse, à utiliser pour connecter de nombreux périphériques externes, notamment des iPod, des imprimantes, des numériseurs, des appareils photo numériques, des manettes de jeu, des claviers ou des lecteurs de disquette. Ces ports USB 2.0 sont compatibles avec les anciens modèles de périphériques USB. Vous pouvez, dans la plupart des cas connecter et déconnecter un périphérique USB alors que l’ordinateur est en cours de fonctionnement. Vous pouvez utiliser les périphériques dès leur branchement. Il n’est pas nécessaire de redémarrer ni de reconfigurer votre ordinateur. Pour utiliser un périphérique USB avec votre ordinateur, connectez-le à l’ordinateur. Votre ordinateur détecte automatiquement tout nouveau périphérique connecté et charge le logiciel adéquat pour fonctionner avec ce périphérique. ® F3614.book Page 57 Friday, January 13, 2006 6:41 PM58 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Remarque : si vous avez connecté un périphérique USB et que votre MacBook Pro ne trouve pas le gestionnaire approprié, vous pouvez soit installer le gestionnaire fourni avec le périphérique, soit aller sur le site web du fabricant du périphérique afin de trouver et installer le gestionnaire approprié. Périphériques USB et énergie de la batterie Vous pouvez utiliser des périphériques USB, tels qu’une manette de jeu ou un clavier, alimentés via le port USB du MacBook Pro plutôt que via un adaptateur secteur distinct. Ce type de périphérique USB peut toutefois provoquer un déchargement plus rapide de la batterie du MacBook Pro. Si vous utilisez ce périphérique pendant une durée prolongée, il est recommandé de connecter l’adaptateur secteur de votre MacBook Pro. Utilisation simultanée de plusieurs périphériques USB Vous pouvez vous procurer un concentrateur USB pour connecter plusieurs périphériques USB à votre ordinateur. Le concentrateur se connecte à un port USB disponible de votre ordinateur et vous permet de disposer de ports USB supplémentaires (en géné- ral quatre ou sept). Les concentrateurs haute vitesse peuvent gérer les périphériques USB 2.0 haute vitesse, ainsi que les périphériques compatibles USB 1.1. Les concentrateurs USB 1.1 ne permettent pas aux périphériques USB haute vitesse de fonctionner à leur vitesse maximale. Certains concentrateurs USB disposent d’un adaptateur secteur et doivent être branchés sur une prise électrique. F3614.book Page 58 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 59 Remarque : si vous utilisez une chaîne de périphériques et de concentrateurs USB, certains d’entre eux risquent de ne pas fonctionner s’ils sont connectés via une combinaison de concentrateurs USB 2.0 haute vitesse et de concentrateurs USB 1.1 à vitesse normale ou faible. Il se peut, par exemple, qu’aucun disque dur externe USB ne s’affiche sur votre bureau. Pour éviter ce problème, ne connectez pas ensemble des périphériques USB pré- sentant des vitesses différentes. Connectez directement votre concentrateur haute vitesse à votre ordinateur, puis connectez-y les périphériques haute vitesse. Connectez les concentrateurs à vitesse normale ou faible directement à votre ordinateur, puis connectez-y les périphériques de vitesse similaire. Pour en savoir plus sur la technologie USB L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur la technologie USB. Choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus et recherchez “USB”. Vous trouverez d’autres informations sur le site web USB d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/usb. Pour obtenir des informations sur les périphériques USB disponibles pour votre ordinateur, consultez le Guide des Produits Macintosh à l’adresse http://guide.apple.com/fr. ® Concentrateur USB F3614.book Page 59 Friday, January 13, 2006 6:41 PM60 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Connexion via FireWire Votre ordinateur est équipé d’un port FireWire 400 (H). La technologie FireWire vous permet de connecter et de déconnecter aisément des périphériques haute vitesse, tels que des caméras haute définition HDV ou numériques DV et des disques durs, sans redémarrer votre ordinateur. Vous pouvez connecter un périphérique FireWire standard à 6 broches directement au port FireWire 400 (H). Le port fournit en alimentation les périphériques connectés (ces derniers n’ont donc pas besoin de prise d’alimentation séparée). La liste ci-dessous répertorie certaines des opérations possibles avec FireWire :  connecter une caméra HDV ou DV pour capturer, transférer et monter de la vidéo de haute qualité directement sur votre ordinateur à l’aide de logiciels de montage vidéo tels qu’iMovie HD ou Final Cut Express ; ® F3614.book Page 60 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 61  connecter un disque dur FireWire externe et l’utiliser pour sauvegarder des données ou transférer des fichiers ;  démarrer à partir d’un disque dur externe FireWire : connectez un disque dur FireWire externe (doté de Mac OS X version 10.4.4), ouvrez la fenêtre Démarrage des Préférences Système, puis cliquez sur le disque dur FireWire. Redémarrez votre ordinateur ;  transférer des fichiers entre votre MacBook Pro et un autre ordinateur FireWire via le mode disque cible FireWire : pour toute information supplémentaire, consultez la section “Connexion de votre MacBook Pro à un autre ordinateur via FireWire” à la page 62. Utilisation de périphériques FireWire Pour utiliser un périphérique FireWire avec votre ordinateur, connectez-le à l’ordinateur et installez tout logiciel fourni avec le périphérique en question. Votre ordinateur détecte automatiquement les nouveaux périphériques connectés. Remarque : si vous avez connecté un périphérique FireWire et que votre MacBook Pro ne trouve pas le gestionnaire approprié, vous pouvez soit installer le gestionnaire fourni avec le périphérique, soit aller sur le site web du fabricant du périphérique afin de trouver et installer le gestionnaire approprié. Périphériques FireWire et alimentation par batterie Vous pouvez utiliser des périphériques FireWire (comme certains disques durs externes) alimentés par la connexion FireWire du MacBook Pro plutôt que par un adaptateur secteur séparé. Ce type de périphérique FireWire peut toutefois provoquer un déchargement plus rapide de la batterie du MacBook Pro. Si vous utilisez ce périphé- rique pendant une durée prolongée, il est recommandé de connecter l’adaptateur secteur de votre MacBook Pro. F3614.book Page 61 Friday, January 13, 2006 6:41 PM62 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Remarque : le port FireWire est conçu pour gérer l’alimentation des périphériques FireWire (jusqu’à 7 watts maximum). Il est possible de connecter plusieurs périphériques entre eux, puis de connecter cette chaîne de périphériques au port FireWire de votre ordinateur, à condition que seul l’un d’eux soit alimenté directement par l’ordinateur. Les autres périphériques de la chaîne doivent alors être alimentés par des adaptateurs secteur distincts. La connexion de plusieurs périphériques FireWire alimentés par le port peut poser des problèmes. En cas de problème, éteignez l’ordinateur, déconnectez les périphériques FireWire, puis redémarrez l’ordinateur. Connexion de votre MacBook Pro à un autre ordinateur via FireWire Si vous souhaitez transférer des fichiers de votre MacBook Pro vers un autre ordinateur Macintosh équipé de la technologie FireWire ou que vous êtes confronté à un problème qui empêche le démarrage de votre ordinateur, utilisez le mode disque cible FireWire pour vous connecter à un autre ordinateur. Lorsque vous démarrez votre ordinateur en mode disque cible FireWire, l’autre ordinateur peut accéder à votre MacBook Pro comme s’il s’agissait d’un disque dur externe. Remarque : lorsque vous utilisez le mode disque cible FireWire, il est conseillé de connecter l’adaptateur secteur à votre MacBook Pro. Pour connecter votre MacBook Pro avec un autre ordinateur en mode disque cible FireWire : 1 Assurez-vous que votre MacBook Pro est éteint. 2 Utilisez un câble FireWire pour connecter votre MacBook Pro à un autre ordinateur équipé de FireWire. 3 Démarrez votre MacBook Pro, puis maintenez immédiatement la touche T enfoncée. F3614.book Page 62 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 63 L’écran de votre MacBook Pro affiche alors le logo FireWire. L’écran de l’autre ordinateur affiche l’icône du disque dur interne de votre MacBook Pro. Vous pouvez maintenant glisser-déposer des fichiers entre les deux ordinateurs. 4 Une fois que vous avez terminé de transférer les fichiers, faites glissez l’icône du disque dur du MacBook Pro dans la corbeille (icône d’éjection). 5 Appuyez sur le bouton d’alimentation (®) du MacBook Pro pour l’éteindre, puis débranchez le câble FireWire. Pour en savoir plus à propos de FireWire L’Aide Mac fournit des informations supplémentaires sur FireWire. Choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus du Finder et cherchez “FireWire”. Vous trouverez d’autres informations sur le site web FireWire d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/firewire. Utilisation des cartes ExpressCard Vous pouvez étendre les fonctionnalités de votre ordinateur à l’aide du logement pour carte ExpressCard/34. Vous pouvez connecter une carte télé, des cartes de mémoire flash et plus encore. Votre MacBook Pro est équipé d’un logement ExpressCard/34 destiné au cartes ExpressCard 34 mm. Vous pouvez toujours insérer une carte ExpressCard, que l’ordinateur soit sous tension, éteint ou en suspension d’activité. F3614.book Page 63 Friday, January 13, 2006 6:41 PM64 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Insertion et éjection d’une carte ExpressCard Lors de l’insertion d’une carte ExpressCard, veillez à ce que l’étiquette soit orientée vers le haut et la carte horizontale. Une légère résistance se fait sentir lors de l’insertion de la carte. Lorsque la carte est fermement enclenchée dans le logement, un clic se produit et une icône s’affiche sur le bureau. Vous pouvez toujours éjecter une carte ExpressCard lorsque l’ordinateur est sous tension ou éteint, mais pas lorsqu’il est en mode de suspension d’activité. Pour éjecter une carte ExpressCard : 1 Si l’ordinateur est allumé, glissez l’icône de la carte dans la Corbeille (icône d’éjection). 2 Appuyez doucement sur la carte pour activer le ressort, puis retirez la carte du logement. ® Logement ExpressCard/34 Étiquette vers le haut F3614.book Page 64 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 65 Pour en savoir plus sur les cartes ExpressCard Pour tout renseignement sur les modèles de cartes ExpressCard disponibles pour votre MacBook Pro, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse http://guide.apple.com/fr/. Fonctionnement de l’accès sans fil à Internet via AirPort Grâce à la technologie AirPort Extreme, votre MacBook Pro établit une connexion sans fil à une borne d’accès AirPort Express ou AirPort Extreme ou à tout produit compatible 802.11a, 802.11b ou 802.11g, qui est connecté à Internet via une ligne téléphonique, un modem DSL ou câble ou un réseau local. Connexion à Internet AirPort Express Prise CA Modem câble ou DSL ® F3614.book Page 65 Friday, January 13, 2006 6:41 PM66 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Pour en savoir plus sur AirPort Extreme Pour acheter une borne d’accès AirPort Extreme ou AirPort Express, rendez-vous sur l’Apple Store en ligne, à l’adresse www.apple.com/francestore ou adressez-vous à votre vendeur agréé Apple. Des informations complémentaires sur AirPort Extreme et AirPort Express sont disponibles dans l’Aide AirPort. Sélectionnez Aide > Aide Mac, puis Centre d’aide > Aide AirPort. Vous pouvez également trouver des informations sur le site web AirPort d’Apple à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Utilisation de la technologie sans fil Bluetooth La technologie sans fil Bluetooth est intégrée à votre MacBook Pro. Elle vous permet d’établir des connexions sans fil de faible portée entre des ordinateurs de bureau ou portables, des assistants personnels (PDA), des téléphones portables, des téléphones appareils photo, des imprimantes, des appareils photo numériques et des périphériques sans fil tels que le clavier Apple Wireless Keyboard ou la souris Apple Wireless Mouse (disponibles sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore). La technologie sans fil Bluetooth permet d’éliminer les câbles reliant normalement les périphériques. Les périphériques Bluetooth peuvent se connecter l’un à l’autre sans aucune liaison physique, à des distances égales ou inférieures à 10 mètres. Grâce à la technologie sans fil Bluetooth, vous pouvez :  utiliser votre MacBook Pro pour communiquer avec un téléphone portable compatible Bluetooth : votre téléphone peut servir de modem pour vous connecter à un fournisseur d’accès sans fil, à un débit égal ou inférieur à 56 kilobits par seconde (kbps), suffisant pour vous connecter à Internet ; F3614.book Page 66 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 67  synchroniser votre ordinateur avec votre organiseur de poche équipé de la technologie Bluetooth : à l’aide d’iSync, vous pouvez exécuter une opération HotSync sans fil ou transmettre votre carte de visite ou encore des événements de calendrier directement sur le PDA d’un collègue ;  échanger des fichiers entre ordinateurs et périphériques équipés de la technologie Bluetooth, même entre Mac et PC ;  utiliser une imprimante, un clavier, une souris ou un casque d’écoute sans fil Bluetooth. Configuration d’un périphérique Bluetooth Avant de pouvoir utiliser un périphérique Bluetooth avec votre MacBook Pro, vous devez configurer le périphérique de manière à ce qu’il puisse fonctionner avec votre ordinateur. Une fois que vous avez configuré le périphérique, celui-ci est “jumelé” avec votre ordinateur et apparaît dans la fenêtre Périphériques des Préférences Bluetooth. Le jumelage du périphérique avec votre ordinateur ne doit être effectué qu’une seule fois. Il demeure activé aussi longtemps que vous ne le supprimez pas de manière explicite. Pour configurer un périphérique Bluetooth : 1 Choisissez le menu d’état Bluetooth (?) > Configurer l’appareil Bluetooth. 2 Suivez les instructions affichées à l’écran pour le type de périphérique que vous souhaitez configurer. Important : si le menu d’état Bluetooth (?) n’apparaît pas dans la barre des menus, ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. Cliquez sur Réglages, puis sélectionnez “Afficher l’état Bluetooth dans la barre des menus”. Pour supprimer un jumelage avec un périphérique Bluetooth : 1 Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Bluetooth. F3614.book Page 67 Friday, January 13, 2006 6:41 PM68 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 2 Cliquez sur Périphériques et sélectionnez le périphérique dans la liste. 3 Cliquez sur Supprimer. Pour en savoir plus sur la technologie sans fil Bluetooth Pour plus d’informations sur Bluetooth, ouvrez l’applications Échange de fichiers Bluetooth (dans le dossier Utilitaires du dossier Applications) et sélectionnez Aide > Aide Bluetooth. Vous trouverez d’autres informations sur le site web Bluetooth d’Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/bluetooth. Connexion via Ethernet Votre ordinateur est fourni avec des capacités de mise en réseau Ethernet (G) intégrées, qui permettent de vous connecter à un réseau ou à un modem DSL ou câble. ® F3614.book Page 68 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 69 La connexion à un réseau permet d’accéder à d’autres ordinateurs et potentiellement à des imprimantes réseau, des modems, le courrier électronique et Internet. Vous pouvez utiliser Ethernet pour partager des fichiers entre deux ordinateurs ou établir un petit réseau. Le port Ethernet de votre MacBook Pro détecte automatiquement les autres périphériques Ethernet. Pour établir des connexions à d’autres périphériques Ethernet, il est inutile d’utiliser un câble croisé Ethernet. Utilisez un câble Ethernet de catégorie 5 (ou supérieure) à deux paires pour vous connecter à un réseau Ethernet 10 Base-T, 100 Base-T ou 1000 Base-T. Pour en savoir plus sur l’utilisation d’Ethernet Des informations supplémentaires, y compris sur la configuration d’un réseau Ethernet et le transfert de fichiers via Ethernet, sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis recherchez “Ethernet” ou “réseau”. Pour obtenir des informations sur les produits de mise en réseau que vous pouvez utiliser avec votre MacBook Pro, consultez le Guide des produits Macintosh à l’adresse http://guide.apple.com/fr. Utilisation de la gestion de la vidéo externe Votre ordinateur est équipé d’un port de moniteur externe (DVI) permettant une connexion directe à un écran ou à un projecteur muni d’un port DVI. L’adaptateur DVI vers VGA permet de connecter votre MacBook Pro à des moniteurs ou projecteurs dotés de connecteurs VGA. F3614.book Page 69 Friday, January 13, 2006 6:41 PM70 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Vous pouvez afficher des images sur un téléviseur, enregistrer des images numériques sur un magnétoscope ou lire des disques vidéo DVD sur votre téléviseur à l’aide d’un adaptateur DVI vers vidéo d’Apple (disponible séparément). Vous pouvez vous procurer un adaptateur DVI vers vidéo d’Apple dans un magasin Apple Store, sur l’Apple Store en ligne à l’adresse www.apple.com/francestore ou chez un revendeur agréé Apple. Lorsqu’un moniteur externe ou un téléviseur est connecté, vous pouvez soit faire en sorte que la même image s’affiche sur l’écran intégré et le moniteur externe (c’est ce que l’on appelle la recopie vidéo), soit utiliser le moniteur externe pour étendre la taille du bureau Mac OS (on parle dans ce cas de mode double-écran ou de bureau étendu). Par défaut, votre MacBook Pro démarre en mode double-écran. Appuyez sur la touche F7 (i) pour alterner entre les modes double-écran et recopie vidéo. ® F3614.book Page 70 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 71 Si vous souhaitez que le son soit émis par l’écran externe (un projecteur ou un téléviseur, par exemple), vous devez relier le port de sortie casque (f) de l’ordinateur à ce périphérique via un câble audio (non inclus). Remarque : en raison des limites d’affichage de la plupart des téléviseurs, les images apparaissent avec une qualité inférieure à celle de l’écran intégré ou du moniteur externe. Connexion d’un écran externe ou d’un projecteur Pour connecter à votre ordinateur un écran externe ou un projecteur via une connexion DVI : 1 Allumez l’écran externe ou le projecteur. 2 Vérifiez que le câble de l’écran est bien relié au projecteur ou à l’écran externe. 3 Connectez le câble de l’écran à votre MacBook Pro. Votre MacBook Pro détecte automatiquement l’écran externe ou le projecteur. 4 Réglez la résolution de l’écran externe via la fenêtre Moniteurs des Préférences Système ou le menu d’état Moniteurs de la barre de menus. Pour relier un écran externe ou un projecteur à votre ordinateur via une connexion VGA : 1 Allumez l’écran externe ou le projecteur. 2 Vérifiez que le câble de l’écran est bien relié au projecteur ou à l’écran externe. 3 Connectez l’adaptateur DVI vers VGA inclus avec votre MacBook Pro au connecteur VGA de l’écran externe ou du projecteur, puis connectez l’adaptateur à votre MacBook Pro. Votre MacBook Pro détecte automatiquement l’écran externe ou le projecteur. F3614.book Page 71 Friday, January 13, 2006 6:41 PM72 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 4 Réglez la résolution de l’écran externe via la fenêtre Moniteurs des Préférences Système ou l’icône Moniteurs de la barre de menus. Utilisation de votre MacBook Pro écran rabattu Vous pouvez utiliser votre MacBook Pro en gardant l’écran rabattu si l’ordinateur est connecté à un moniteur, un clavier et une souris externes. Important : pour utiliser votre MacBook Pro écran rabattu, branchez-le sur une prise électrique en état de marche via l’adaptateur secteur. Pour utiliser votre ordinateur écran rabattu avec un moniteur externe connecté : 1 Connectez un clavier et une souris USB à votre MacBook Pro. 2 Connectez l’adaptateur secteur à votre MacBook Pro et à une prise électrique. Vérifier que la lampe de l’adaptateur secteur est allumée. 3 Rabattez l’écran du MacBook Pro afin d’en suspendre l’activité. 4 Connectez votre MacBook Pro à un écran externe en suivant les étapes décrites dans la section précédente. 5 Attendez quelques secondes, puis appuyez sur n’importe quelle touche du clavier externe pour réactiver le MacBook Pro. Connexion d’un téléviseur, d’un magnétoscope ou de tout autre appareil vidéo Pour connecter un téléviseur, un magnétoscope ou tout autre périphérique vidéo à votre MacBook Pro : 1 Connectez l’adaptateur DVI vers vidéo d’Apple (disponible séparément) au port DVI de votre MacBook Pro. F3614.book Page 72 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 73 2 Si vous souhaitez envoyer le son de votre MacBook Pro au périphérique, reliez le port de sortie casque (f) de votre MacBook Pro aux ports d’entrée audio de votre périphé- rique via un câble mini-jack vers RCA (non inclus). 3 Allumez l’appareil. 4 Pour détecter le téléviseur ou tout autre périphérique externe, maintenez la touche Commande (x) enfoncée et appuyez sur la touche F2. 5 Pour régler l’apparence des images affichées à l’écran, ouvrez la fenêtre Moniteurs des Préférences Système. Connexion d’un écran plat Apple Vous pouvez connecter votre MacBook Pro à un écran plat Apple. En fonction de l’écran utilisé, vous devrez peut-être acquérir un adaptateur DVI vers ADC, disponible auprès d’un magasin Apple Store, de la boutique en ligne Apple Store située à l’adresse www.apple.com/francestore ou de votre revendeur agréé Apple. Pour en savoir plus sur l’utilisation d’un moniteur externe ou d’un téléviseur Vous pourrez trouver des informations supplémentaires sur la configuration et l’utilisation d’un moniteur externe dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez “moniteur”. Connexion de haut-parleurs et autres périphériques audio Votre MacBook Pro est équipé de deux haut-parleurs intégrés, d’un microphone intégré, d’un port d’entrée ligne audio/audio numérique optique et d’un port de sortie casque/ audio numérique optique (f). F3614.book Page 73 Friday, January 13, 2006 6:41 PM74 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Vous pouvez connecter des haut-parleurs externes, un casque d’écoute, un système Surround 5.1 et d’autres périphériques de sortie audio au port de sortie casque (f). Ce port de sortie constitue également une prise mini-phono stéréo S/PDIF de 3,5 mm. Les haut-parleurs intégrés n’émettent aucun son lorsque des périphériques sont branchés sur l’ordinateur. Pour que le son soit émis de ces haut-parleurs, débranchez le casque ou les haut-parleurs externes éventuellement connectés à l’ordinateur. Vous pouvez enregistrer des sons sur votre disque dur à l’aide du micro intégré situé sous la grille du haut-parleur de gauche. Vous avez également la possibilité de connecter des micros externes ou tout autre appareil audio sur le port d’entrée de ligne audio. Le port d’entrée de ligne audio constitue également une prise mini-phono stéréo S/PDIF de 3,5 mm. Étant donné que cette prise ne permet pas d’alimenter les périphériques connectés, ces derniers doivent être auto-alimentés. Si vous disposez d’un adaptateur Toslink prise vers mini-jack, vous pouvez utiliser un câble Toslink pour connecter un lecteur Digital Audio Tape (DAT) ou des instruments numériques afin d’enregistrer et de mixer votre propre musique. Pour les applications capables d’enregistrer du son, telles qu’iMovie, utilisez la fenêtre Son des Préférences Système pour sélectionner le périphérique d’entrée audio à utiliser (y compris des micros connectés via USB). Les commandes de volume de votre clavier vous permettent de régler facilement le volume. Vous pouvez également accéder à ces commandes via la fenêtre Son des Préférences Système. Pour plus d’informations sur l’utilisation ou le dépannage du son de votre ordinateur, choisissez Aide > Aide Mac, puis effectuez une recherche à l’aide du mot “son”. F3614.book Page 74 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 75 Utilisation de votre lecteur SuperDrive Avec votre SuperDrive, vous pouvez :  installer ou utiliser des logiciels à partir de CD ou DVD ;  lire des données multimédia sur des CD et de la musique sur des CD audio ;  écrire des fichiers musicaux, des documents et d’autres fichiers numériques sur des CD-R et des CD-RW ;  lire des films sur DVD et utiliser la plupart des disques DVD (simple couche) ;  enregistrer des données sur des disques vierges à simple couche DVD-R, DVD-RW, DVD+R ou DVD+RW. Important : le lecteur SuperDrive de votre MacBook Pro prend en charge les disques standard circulaires de 12 cm de diamètre. Les disques de forme irrégulière et les disques de moins de 12 cm ne peuvent pas être lus. Les disques non circulaires risquent de se bloquer dans le lecteur. Insertion d’un CD ou d’un DVD Pour installer ou utiliser des logiciels à partir d’un CD ou d’un DVD : 1 L’ordinateur étant allumé, insérez le disque (étiquette vers le haut) dans la fente du lecteur jusqu’à ce le lecteur saisisse le CD et le happe. Il se peut qu’il faille insérer le disque presque entièrement avant que le lecteur ne l’avale complètement. Cela est normal. F3614.book Page 75 Friday, January 13, 2006 6:41 PM76 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 2 Dès que son icône apparaît sur le bureau, le disque est prêt à l’emploi. Éjection d’un disque Pour éjecter un disque, procédez comme suit :  Glissez l’icône du disque dans la Corbeille (icône d’éjection).  Maintenez enfoncée la touche d’éjection de disque (C) sur le clavier jusqu’à ce que le disque soit éjecté. Attendez que le disque soit complètement éjecté avant de le retirer ou de le réinsérer. Si vous ne parvenez pas à éjecter le disque, fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et réessayez. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur tout en maintenant le bouton du trackpad enfoncé. ® F3614.book Page 76 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 77 Lecture de DVD Pour lire un disque vidéo DVD sur votre MacBook Pro, insérez le DVD. Lecteur DVD s’ouvre automatiquement. Vous pouvez constater que Lecteur DVD offre des commandes simples d’utilisation pour lancer, interrompre et visionner des DVD. Si vous avez connecté votre MacBook Pro à un téléviseur afin de pouvoir regarder le DVD sur l’écran du téléviseur, sélectionnez 720 x 480 NTSC (aux États-Unis) ou 720 x 576 PAL (en Europe et dans d’autres régions) dans la fenêtre Moniteur du tableau Moniteurs des Préférences Système. Il est très facile de connecter votre MacBook Pro à une chaîne stéréo. Utilisez un câble mini-jack vers RCA (non inclus) pour relier le port de sortie casque (f) de votre MacBook Pro aux ports d’entrée audio de votre chaîne stéréo. Enregistrement sur les disques CD et DVD Votre MacBook Pro peut enregistrer des données sur des disques CD-R et CD-RW. Vous pouvez enregistrer vos propres films numériques sur des disques DVD-R, DVD-RW, DVD+R ou DVD+RW vierges enregistrables. Vous pouvez également enregistrer d’autres types de données numériques, telles que des sauvegardes de fichiers, sur un DVD enregistrable. Votre MacBook Pro peut lire les disques DVD-RAM, mais ne peut pas y enregistrer des données. Pour enregistrer des données sur des disques CD-R, CD-RW, DVD-R, DVD-RW, DVD+R ou DVD+RW : 1 Insérez un disque CD ou DVD enregistrable vierge dans le graveur. F3614.book Page 77 Friday, January 13, 2006 6:41 PM78 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 2 Dans la zone de dialogue qui apparaît, attribuez un nom au disque et sélectionnez le format que vous souhaitez utiliser. 3 Double-cliquez sur l’icône du disque qui apparaît sur votre bureau, puis faites-y glisser des fichiers et des dossiers. 4 Cliquez sur l’icône Graver le disque située à côté du nom du disque dans la barre latérale du Finder. Vous pouvez également enregistrer de la musique sur des disques CD ou DVD directement à partir de votre bibliothèque iTunes. Pour enregistrer de la musique issue de votre bibliothèque iTunes : 1 Cliquez sur l’icône iTunes dans le Dock. 2 Sélectionnez la liste de lecture ou les morceaux à enregistrer. 3 Insérez un disque CD or DVD enregistrable vierge. 4 En haut de la fenêtre iTunes, cliquez sur l’option Graver le CD. Important : si votre batterie se décharge lors de la gravure d’un CD, il se peut que la gravure échoue et que le CD devienne inutilisable. Pour éviter cela, utilisez toujours votre adaptateur secteur lorsque vous gravez un CD. Les applications telles qu’iDVD vous permettent de créer vos propres projets multimé- dias numériques, de les graver sur des disques enregistrables vierges, puis de les lire sur la plupart des lecteurs DVD standard. Pour graver un projet iDVD sur un disque vierge DVD-R, DVD-RW, DVD+R ou DVD+RW : 1 Ouvrez iDVD puis votre projet iDVD final. F3614.book Page 78 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 79 2 Cliquez sur le bouton Graver. 3 À l’invite, insérez un disque DVD enregistrable vierge dans le lecteur. 4 Cliquez de nouveau sur le bouton Graver. Pour en savoir plus, ouvrez iDVD puis choisissez Aide > Aide iDVD. Important : si votre batterie vient à s’épuiser lors de la gravure d’un DVD, il se peut que cette dernière échoue et que le disque DVD devienne inutilisable. Pour éviter cela, utilisez toujours votre adaptateur secteur lorsque vous gravez un DVD. Informations supplémentaires Pour obtenir davantage d’informations sur Lecteur DVD et iTunes, consultez les sources suivantes :  Pour obtenir des instructions sur l’utilisation de Lecteur DVD, ouvrez l’application et choisissez Aide > Aide Lecteur DVD dans la barre des menus.  Pour obtenir des informations sur la manière d’utiliser iTunes afin d’enregistrer des fichiers de musique sur disque CD ou DVD, choisissez Aide > “Aide iTunes et Music Store” dans l’application iTunes. Technologie Sudden Motion Sensor Votre MacBook Pro est doté de la technologie Sudden Motion Sensor, un système inté- gré de protection de votre disque dur, conçu pour éviter les pannes de disque en cas de chute ou de vibrations graves subies par l’ordinateur. F3614.book Page 79 Friday, January 13, 2006 6:41 PM80 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro En règle générale, la protection Sudden Motion Sensor ne modifie en rien les performances du disque dur au cours du fonctionnement normal du MacBook Pro. Il peut arriver que des vibrations anormalement fortes activent le capteur Sudden Motion Sensor pendant que votre MacBook Pro est en cours d’écriture ou de lecture intense (comme lors de la lecture ou de l’enregistrement vidéo ou audio). Si vous constatez des pertes d’images ou d’éléments sonores, assurez-vous que votre MacBook Pro se trouve dans un environnement stable protégé contre les vibrations et les mouvements brusques. Utilisation de votre batterie Lorsque l’adaptateur secteur externe n’est pas connecté, votre ordinateur est alimenté par sa batterie. L’autonomie de votre MacBook Pro varie en fonction des applications utilisées et des périphériques externes connectés à l’ordinateur. La désactivation de fonctions telles qu’AirPort Extreme ou Bluetooth contribue à économiser l’énergie de votre batterie. Pour plus d’informations sur l’utilisation de la batterie, lisez la section “Astuces pour économiser la batterie” à la page 84. Pour connaître le niveau de charge de votre batterie, vous pouvez observer les lampes témoins de niveau de charge dont elle est dotée. Appuyez sur le bouton situé en regard des témoin lumineux afin que ces derniers s’allument pour indiquer le niveau de charge de la batterie. Les lampes témoins restent allumées pendant quelques secondes après avoir appuyé sur le bouton. Vous pouvez toujours vérifier le niveau de charge de la batterie, que cette dernière soit ou non insérée dans votre MacBook Pro. F3614.book Page 80 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 81 Si votre batterie faiblit pendant que vous travaillez, branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger. Pour remplacer une batterie presque déchargée par une batterie chargée lorsque votre ordinateur n’est pas connecté à un adaptateur secteur, il est préférable d’éteindre l’ordinateur. Si vous mettez votre MacBook Pro en mode de suspension d’activité pour remplacer la batterie, attendez que la lampe témoin de suspension d’activité clignote avant d’enlever la batterie. Votre ordinateur s’éteindra lorsque vous enlevez la batterie, mais vous ne perdrez pas vos données. Important : si un seul témoin clignote, le niveau restant est très faible. Si aucun témoin n’est allumé, c’est que la batterie est complètement vide et que l’ordinateur ne pourra démarrer sans l’adaptateur secteur. Branchez l’adaptateur secteur et laissez la batterie se recharger ou remplacez la batterie à plat par une batterie complètement rechargée (voir page 82). F3614.book Page 81 Friday, January 13, 2006 6:41 PM82 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Si l’icône de la batterie (dans la barre des menus du Finder) est réglée pour afficher le pourcentage de charge, vous constaterez parfois que la batterie n’atteint pas un niveau de charge de 100 pour cent alors que l’adaptateur secteur est branché. Cela est tout à fait normal : le niveau de la batterie est maximisé lorsque le chargement n’est pas continu, et cette fonction est désactivée lorsque la capacité de charge de la batterie est située entre 95 et 100 pour cent. Dès que le niveau de la batterie passe en dessous de 95 pour cent, elle est automatiquement rechargée jusqu’à 100 pour cent. Retrait et remplacement de la batterie Pour obtenir des instructions sur le retrait et le remplacement de la batterie, consultez “Installation de mémoire supplémentaire” à la page 88. Batterie Témoins LED de la batterie F3614.book Page 82 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 83 Remarque : jetez vos batteries usagées en respectant les lois et les consignes environnementales locales. Pour plus d’informations, consultez la section “Informations sur l’élimination et le recyclage” à la page 140. Recharge d’une batterie Lorsque l’adaptateur secteur fourni avec votre ordinateur est connecté, la batterie se recharge, que l’ordinateur soit éteint, allumé ou en mode de suspension d’activité. La recharge sera toutefois plus rapide si l’ordinateur est éteint ou en mode de suspension d’activité. Lorsque le MacBook Pro est allumé, vous pouvez contrôler le niveau de charge en observant le menu d’état de la batterie situé dans la barre des menus. Le niveau affiché dépend de la quantité d’énergie restant dans la batterie, mais aussi des applications et des périphériques en cours d’utilisation, ainsi que des réglages de votre système (luminosité de l’écran, réglages de l’Économiseur d’énergie, etc.). Pour disposer de plus d’énergie, fermez des applications, déconnectez les périphériques non utilisés et réglez votre Économiseur d’énergie (voir section suivante). F3614.book Page 83 Friday, January 13, 2006 6:41 PM84 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Astuces pour économiser la batterie L’autonomie assurée par la batterie de votre MacBook Pro avant qu’il soit nécessaire de la recharger dépend des applications et des périphériques utilisés, ainsi que des mesures prises pour économiser l’énergie. Pour économiser l’énergie de la batterie, procédez comme suit :  Déconnectez les périphériques USB ou FireWire alimentés par bus lorsqu’ils ne sont pas utilisés.  Désactivez AirPort et Bluetooth quand vous ne les utilisez pas. (Utilisez les menus d’état AirPort et Bluetooth dans la barre des menus. Si ces icônes n’apparaissent pas dans la barre des menus, vous pouvez les activer dans les fenêtres Réseau et Bluetooth des Préférences Système.)  Quittez les applications ouvertes non utilisées.  Retirez les CD et les DVD non utilisés.  Réduisez la luminosité de l’écran à l’aide des boutons de réglage de luminosité situés sur le clavier du MacBook Pro.  Réglez le disque dur afin qu’il réduise sa vitesse de rotation après un bref délai. Dans la fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système, sélectionnez l’option “Suspendre l’activité du/des disque(s) dur(s) chaque fois que possible”.  Réglez votre MacBook Pro afin qu’il suspende son activité après un maximum de cinq minutes. F3614.book Page 84 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro 85  Votre MacBook Pro est préréglé pour réduire automatiquement sa vitesse de traitement durant les périodes de faible activité, lorsqu’il est alimenté via la batterie, afin d’économiser de l’énergie. Vous pouvez déterminez cela via l’option Normal du menu local Optimisation des réglages (situé dans la fenêtre Économiseur d’énergie des Préférences Système). Pendant les périodes de grande activité, votre ordinateur passera automatiquement à une vitesse de traitement plus élevée. Pour prolonger au maximum la durée de vie de la batterie, choisissez “Meilleure autonomie de la batterie” dans le menu local Optimisation des réglages. Sachez toutefois que cette option risque d’affecter les performances de votre ordinateur. Pour régler votre ordinateur afin qu’il utilise sa vitesse de traitement maximale en permanence, choisissez Meilleures performances. Informations supplémentaires concernant la batterie de votre MacBook Pro Des informations supplémentaires sont disponibles dans l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac, puis effectuez une recherche sur le terme “batterie”. Vous trouverez également des informations sur la manière de prolonger la durée de vie de votre batterie sur le site www.apple.com/fr/batteries/notebooks.html. F3614.book Page 85 Friday, January 13, 2006 6:41 PM86 Chapitre 3 Utilisation de votre MacBook Pro Protection de votre MacBook Pro Vous pouvez vous procurer un câble de sécurité pour protéger votre MacBook Pro. Ce câble vous permet d’attacher votre ordinateur à un bureau ou une table. Informations supplémentaires concernant les options de sécurité L’Aide Mac contient des informations supplémentaires concernant les fonctions de sécurité logicielles de votre MacBook Pro, y compris les mots de passe pour plusieurs utilisateurs et le chiffrement de fichiers. Choisissez Aide > Aide Mac, puis effectuez une recherche sur les termes “sécurité” ou “utilisateurs multiples”. ® Dispositif de verrouillage avec câble de sécurité Logement de sécurité F3614.book Page 86 Friday, January 13, 2006 6:41 PM87 4 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro Ce chapitre fournit des informations et des instructions pour installer de la mémoire supplémentaire et pour enlever et remettre en place la batterie sur votre MacBook Pro. Votre ordinateur est doté de deux logements de mémoire auxquels vous pouvez accéder en retirant le cache de mémoire dans la baie de la batterie. Votre MacBook Pro est fourni avec un minimum de 512 mégaoctets (Mo) de mémoire DDR2 (Double Data Rate) 667 MHz SDRAM (Synchronous Dynamic Random-Access Memory). Les deux logements de mémoire peuvent accueillir un module SDRAM conforme aux spécifications suivantes :  format DDR SO-DIMM (Double Data Rate Small Outline Dual Inline Memory Module) ;  taille inférieure à 3,8 cm ; Avertissement : Apple vous recommande de confier l’installation de mémoire à un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur l’assistance technique fournies avec l’ordinateur pour savoir comment joindre la société Apple. Tout dommage causé à votre matériel en tentant d’installer vous-même de la mémoire n’est pas couvert par la garantie limitée de votre ordinateur. F3614.book Page 87 Friday, January 13, 2006 6:41 PM88 Chapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro  512 Mo ou 1 gigaoctet (Go) ;  200 broches ;  mémoire RAM de type PC2-5300 DDR2 667 MHz. Selon la configuration du MacBook Pro que vous avez acheté, il se peut que les deux logements de mémoire soient déjà occupés. La quantité maximale de mémoire que vous pouvez installer sur votre MacBook Pro est de 2 Go en utilisant des modules DIMM de 1 Go dans chacun des logements de mémoire. Installation de mémoire supplémentaire Pour installer de la mémoire, il faut enlever et remettre en place votre batterie. La procédure suivante inclut des instructions sur l’ajout de mémoire et la remise en place de votre batterie. Étape 1 : retrait de la batterie 1 Éteignez votre MacBook Pro. Débranchez l’adaptateur secteur, le câble Ethernet et tous les autres câbles connectés au MacBook Pro afin d’éviter toute détérioration. 2 Retournez le MacBook Pro et repérez les loquets d’ouverture sur les côtés de la batterie. Faites glisser les deux loquets vers le haut. La batterie se dégagera légèrement. Retirez-la. F3614.book Page 88 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 89 Avertissement : les composants internes de votre MacBook Pro risquent d’être chauds. Si vous venez d’utiliser votre MacBook Pro, attendez 10 minutes après l’extinction, afin de laisser aux composants internes le temps de se refroidir. F3614.book Page 89 Friday, January 13, 2006 6:41 PM90 Chapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro Étape 2 : installation de la mémoire 1 À l’aide d’un tournevis à pointe cruciforme de taille 00, dévissez le couvercle du logement mémoire, puis détachez-le de la baie de la batterie de l’ordinateur. F3614.book Page 90 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 91 2 Touchez la surface métallique de l’intérieur de l’ordinateur afin de décharger toute électricité statique que vous pouvez avoir emmagasinée. F3614.book Page 91 Friday, January 13, 2006 6:41 PM92 Chapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 3 Si une carte mémoire est installée dans le logement, retirez-la. Écartez les languettes du logement des encoches de la carte mémoire, de sorte que cette dernière se dégage légèrement. Inclinez la carte selon un angle de 25 degrés, puis retirez-la doucement en la glissant hors du logement. 4 Insérez la carte mémoire selon un angle de 25 degrés. Alignez l’encoche de la carte avec la petite languette du logement mémoire puis faites glisser la carte dans ce logement jusqu’à ce que le bord doré soit presque invisible. Poussez alors fermement la carte mémoire dans le logement mémoire. Une légère résistance peut se faire sentir. F3614.book Page 92 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 93 5 Écartez doucement les petites languettes du logement mémoire pour les séparer des encoches et appuyez sur la carte mémoire jusqu’à ce que les deux loquets latéraux de la carte soient enclenchés fermement. Remarque : assurez-vous que la mémoire est installée comme indiqué sur cette illustration, où les contacts dorés sont presque complètement insérés dans le connecteur. 25 O Insérée correctement Insérée incorrectement F3614.book Page 93 Friday, January 13, 2006 6:41 PM94 Chapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 6 Insérez toute autre mémoire dans le deuxième logement. 7 Remettez en place le couvercle du logement mémoire et assurez-vous qu’il soit à plat avant de le visser en place. F3614.book Page 94 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro 95 Étape 3 : remplacement de la batterie 1 Placez le bord inférieur de la batterie dans son compartiment. Appuyez doucement sur le bord supérieur de la batterie jusqu’à ce que le loquet soit bloqué. 2 Reconnectez l’adaptateur secteur et tout autre câble connecté auparavant à l’ordinateur. Vérification de la reconnaissance de la nouvelle mémoire par votre MacBook Pro Après avoir ajouté de la mémoire dans votre MacBook Pro, vérifiez si ce dernier la reconnaît. F3614.book Page 95 Friday, January 13, 2006 6:41 PM96 Chapitre 4 Ajout de mémoire à votre MacBook Pro Pour vérifier la mémoire de votre ordinateur : 1 Démarrez votre ordinateur. 2 Lorsque le bureau Mac OS s’affiche, choisissez le menu Pomme (?) > À propos de ce Mac. La mémoire totale inclut la quantité de mémoire d’origine intégrée à votre ordinateur et la mémoire que vous avez ajoutée. Pour plus de détails sur la quantité de mémoire installée sur votre ordinateur, ouvrez Informations système en cliquant sur Plus d’infos puis sur Mémoire. Si votre ordinateur ne reconnaît pas la mémoire ou qu’il ne démarre pas correctement, éteignez-le et relisez les instructions afin de vous assurer que la mémoire est correctement installée et compatible avec ce MacBook Pro. Si les problèmes persistent, retirez la mémoire et consultez les informations d’assistance technique fournies avec la mémoire ou contactez le fournisseur de la mémoire. Mémoire totale installée sur votre MacBook Pro F3614.book Page 96 Friday, January 13, 2006 6:41 PM97 5 5 Dépannage Si vous rencontrez un problème avec votre MacBook Pro, commencez par rechercher ici des solutions et des conseils. Il existe généralement une solution simple et rapide aux problèmes que vous rencontrez lorsque vous utilisez votre MacBook Pro. Ayez en tête les conditions qui ont entraîné l’apparition de ce problème. Ce récapitulatif de la totalité des opérations effectuées avant que le problème ne survienne permet de restreindre les causes possible et de trouver la solution. Prenez note des éléments suivants :  Les applications que vous étiez en train d’utiliser quand le problème est apparu. Les problèmes qui n’apparaissent qu’avec une application spécifique peuvent indiquer que cette application n’est pas compatible avec la version de Mac OS installée sur votre ordinateur.  Les logiciels que vous avez installés récemment, notamment ceux qui ont ajouté des éléments à votre Dossier Système.  Tout nouveau composant matériel installé (mémoire supplémentaire ou périphérique, par exemple). F3614.book Page 97 Friday, January 13, 2006 6:41 PM98 Chapitre 5 Dépannage Vous trouverez des informations supplémentaires concernant le dépannage dans l’Aide Mac et sur le site web de service et d’assistance Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support. Problèmes vous empêchant d’utiliser votre ordinateur Si l’ordinateur ne répond plus ou que le pointeur ne bouge plus  Appuyez sur Commande (x) + Option + Échap pour forcer la fermeture d’une application figée. Sélectionnez l’application que vous désirez quitter dans le zone de dialogue qui apparaît, puis cliquez sur Forcer à quitter. Enregistrez ensuite votre travail dans les applications ouvertes, puis redémarrez l’ordinateur afin de vous assurer que le problème est entièrement réglé.  Si vous ne parvenez pas à forcer la fermeture d’une application, maintenez enfoncé le bouton d’alimentation (®) durant quelques secondes pour éteindre l’ordinateur.  Si l’ordinateur ne répond toujours pas, essayez de le redémarrer en appuyant simultanément sur les touches Commande (x) et Contrôle de votre clavier ainsi que sur le bouton d’alimentation (®). Si le problème survient fréquemment, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus en haut de l’écran. Recherchez le mot “bloquer” pour obtenir de l’aide en cas de blocage de l’ordinateur ou s’il ne répond pas. Si le problème ne survient que lorsque vous utilisez une application particulière, vérifiez auprès de son éditeur si elle est compatible avec votre ordinateur. Si vous savez qu’une application est compatible, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. F3614.book Page 98 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 5 Dépannage 99 Si l’ordinateur se bloque au démarrage, un point d’interrogation clignotant apparaît ou l’écran est éteint et la lampe témoin de suspension d’activité reste allumée (pas en mode de suspension d’activité)  Patientez quelques secondes. Si l’ordinateur ne démarre pas après un certain temps, éteignez-le en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant 5 secondes environ, jusqu’à ce qu’il s’éteigne complètement. Maintenez ensuite la touche Option enfoncée puis appuyez à nouveau sur le bouton d’alimentation (®) pour démarrer votre ordinateur. Lorsque votre ordinateur démarre, cliquez sur l’icône du disque dur, puis sur la flèche droite. Une fois que l’ordinateur a démarré, ouvrez Préférences Système et cliquez sur Démarrage. Sélectionnez un dossier Système Mac OS X.  Si cela ne fonctionne pas, utiliser l’Utilitaire de disque pour réparer le disque dur en insérant le CD “Mac OS X Install Disc 1” dans votre ordinateur. Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche C enfoncée lors du démarrage. Choisissez Installation > Ouvrir Utilitaire de disque. Lorsque Utilitaire de disque s’ouvre, suivez les instructions dans la fenêtre S.O.S pour tenter de le réparer. Si l’Utilitaire de disque ne résout pas le problème, vous devrez peut-être réinstaller le logiciel système de votre ordinateur. Pour obtenir des instructions, consultez la section “Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur” à la page 104. Si l’ordinateur ne s’allume ou ne démarre pas  Assurez-vous que l’adaptateur secteur est connecté à l’ordinateur et branché sur une prise électrique en état de marche. Veillez à utiliser l’adaptateur secteur fourni avec votre ordinateur. Si l’adaptateur secteur ne recharge plus l’ordinateur et que la lampe témoin de l’adaptateur secteur ne s’allume pas lorsque vous branchez le câble d’alimentation, essayez de le débrancher puis de le brancher à nouveau afin de le réinitialiser. F3614.book Page 99 Friday, January 13, 2006 6:41 PM100 Chapitre 5 Dépannage  Vérifiez si votre batterie à besoin d’être rechargée. Appuyez sur le petit bouton situé sur la batterie. Vous devriez voir apparaître un à quatre voyants indiquant le niveau de charge de la batterie. Si une seule lampe témoin de niveau de la batterie clignote, branchez l’adaptateur secteur pour charger la batterie jusqu’à ce qu’au moins une lampe témoin reste allumée en permanence.  Si les deux premiers conseils ne fonctionnent pas, rétablissez les réglages par défaut de l’ordinateur en débranchant l’adaptateur secteur, en retirant la batterie et en maintenant le bouton d’alimentation (®) enfoncé pendant au moins 5 secondes.  Si vous avez récemment ajouté de la mémoire, assurez-vous qu’elle est correctement installée et compatible avec votre ordinateur. Vérifiez si son retrait permet à l’ordinateur de démarrer (voir “Installation de mémoire supplémentaire” à la page 88).  Si vous ne parvenez toujours pas à démarrer, consultez les informations sur le service et l’assistance fournies avec votre MacBook Pro pour savoir comment joindre Apple. Si l’écran devient soudainement noir ou que votre système se bloque Essayez de redémarrer votre système. 1 Débranchez tout périphérique connecté à votre MacBook Pro excepté l’adaptateur secteur. 2 Maintenez les touches Commande (x) et Contrôle enfoncées, puis appuyez sur le bouton d’alimentation (®) pour redémarrer le système. 3 Le niveau de charge de la batterie doit atteindre au moins 10 pour cent avant la connexion d’un périphérique et la reprise du travail. Pour vérifier le niveau de charge de la batterie, observez le menu d’état Batterie dans la barre des menus. De plus, votre écran pourrait s’assombrir si les fonctions d’économie d’énergie sont réglées pour l’utilisation de la batterie. Pour plus d’informations, consultez la section “Réglage de votre écran” à la page 28. F3614.book Page 100 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 5 Dépannage 101 Autres problèmes Si vous avez oublié votre mot de passe Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe d'administateur et les mots de passe de tous les autres comptes. 1 Insérez le CD “Mac OS X Install Disc 1”. Ensuite, redémarrez votre ordinateur et maintenez la touche C enfoncée pendant le démarrage. 2 Choisissez Installation > Réinitialiser le mot de passe dans la barre des menus. Suivez les instructions à l’écran. En cas de problème avec une application  Pour les problèmes liés aux logiciels provenant d’éditeurs tiers, contactez l’éditeur concerné. Les éditeurs de logiciels fournissent souvent des mises à jour logicielles sur leurs sites web.  Vous pouvez configurer votre MacBook Pro pour qu’il cherche et installe automatiquement les dernières mises à jour Apple via la fenêtre Mise à jour de logiciels des Préférences Système. Pour plus d’informations, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez “mise à jour de logiciels”. Remarque : les applications Classic (ou Mac OS 9) ne sont pas compatibles avec votre ordinateur et ne s’ouvriront pas. En cas de problèmes avec les communications sans fil AirPort Extreme  Vérifiez que l’ordinateur ou le réseau auquel vous souhaitez vous connecter est activé et dispose d’un point d’accès sans fil. F3614.book Page 101 Friday, January 13, 2006 6:41 PM102 Chapitre 5 Dépannage  Assurez-vous que vous êtes bien dans la zone de couverture de l’antenne de l’autre ordinateur ou du point d’accès du réseau en vérifiant le niveau du signal AirPort Extreme ou AirPort Express. Vérifiez le menu d’état AirPort (Z) dans la barre des menus. Jusqu’à quatre barres de mesure apparaissent pour afficher la puissance du signal. Des appareils électroniques ou des structures métalliques se trouvant à proximité peuvent interférer avec les communications sans fil et réduire la portée de votre antenne. Vous pouvez éventuellement améliorer la réception en tournant et en réorientant l’ordinateur.  Assurez-vous que le logiciel est correctement configuré conformément aux instructions incluses avec votre borne d’accès ou point d‘accès.  Pour plus d’informations, consultez l’Aide AirPort (choisissez Aide > Aide Mac, puis Bibliothèque > Aide AirPort dans la barre des menus) et suivez les instructions fournies avec votre périphérique sans fil. Si le disque dur de votre ordinateur n’enregistre pas les données correctement  Il peut arriver, dans certains cas très rares, qu’en raison de vibrations anormalement fortes subies par le disque dur, le capteur Sudden Motion Sensor s’active et provoque des pertes d’images ou des portions de son ou de données non enregistrées lorsque le disque est en train d’enregistrer de manière intensive. Si cela se produit, assurez-vous que votre MacBook Pro est dans un environnement stable sans vibrations ni mouvements brusques.  Si les vibrations ne sont pas la source du problème, exécutez l’Utilitaire de disque (dans Applications/Utilitaires) pour vérifier le lecteur. F3614.book Page 102 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 5 Dépannage 103 En cas de problème à l’éjection d’un disque  Fermez toutes les applications susceptibles d’utiliser le disque et essayez à nouveau. Si cela ne donne pas de résultats, redémarrez l’ordinateur puis immédiatement maintenez le bouton du trackpad enfoncé. Si vous suspectez un problème matériel  Vous pouvez utiliser l’application “Apple Hardware Test” pour déterminer s’il existe un problème dû à l’un des composants de votre ordinateur, tels que la mémoire ou le processeur. Pour plus d’informations sur Apple Hardware Test, consultez la section “Utilisation d’Apple Hardware Test” à la page 106. En cas de problèmes de connexion à Internet  Assurez-vous que votre ligne téléphonique ou que votre câble réseau est connecté et qu’il fonctionne correctement.  Si vous utilisez une connexion à Internet par ligne commutée, veillez à ce que votre câble téléphonique soit bien branché sur le modem USB d’Apple (disponible séparé- ment) et non au port Ethernet (G) de l’ordinateur.  Ouvrez la fenêtre Réseau des Préférences Système et vérifiez auprès de votre Fournisseur d’Accès Internet (FAI) ou de votre administrateur réseau les informations qui y sont saisies. En cas de problèmes de fonctionnement de votre ordinateur ou de Mac OS  Si les réponses à vos questions ne figurent pas dans ce manuel, choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus et recherchez des instructions et des informations sur le dépannage. F3614.book Page 103 Friday, January 13, 2006 6:41 PM104 Chapitre 5 Dépannage  Pour obtenir les dernières informations concernant le dépannage et les mises à jour de logiciels, consultez le site web d’assistance Apple, à l’adresse www.apple.com/fr/support. Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur Les disques d’installation de logiciels fournis avec votre ordinateur permettent de réinstaller Mac OS X et les applications livrées avec votre ordinateur. Important : Apple vous recommande de sauvegarder les données de votre disque dur avant de procéder à la réinstallation de logiciels. Apple décline toute responsabilité en cas de perte de données. Installation de Mac OS X et des applications Pour installer Mac OS X et les applications fournies avec votre ordinateur, veuillez procéder comme suit : 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. Nous vous conseillons de sauvegarder vos fichiers essentiels avant d’installer Mac OS X et d’autres applications car l’option Effacer et installer efface votre disque de destination. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché. 3 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur “Install Mac OS X and Bundled Software”. 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant. F3614.book Page 104 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 5 Dépannage 105 Remarque : pour rétablir les réglages d’origine de Mac OS X sur votre ordinateur, cliquez sur Options dans la fenêtre Sélectionner une destination du programme d’installation, puis choisissez Effacer et installer. Après avoir sélectionné le disque de destination de l’installation, continuez à suivre les instructions à l’écran pour effectuer une installation de base de Mac OS X. Pour installer des applications personnalisées, cliquez sur Personnaliser, cliquez sur le triangle en regard de l’application et sélectionnez l’application qui correspond à votre langue. Installation des applications Pour installer uniquement les applications fournies avec votre ordinateur, veuillez procéder comme suit. Mac OS X doit déjà être installé sur votre ordinateur. 1 Sauvegardez vos fichiers essentiels. 2 Assurez-vous que l’adaptateur secteur est correctement branché. 3 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 4 Double-cliquez sur “Install Bundled Software Only”. 5 Suivez les instructions à l’écran. 6 Après avoir sélectionné le disque de destination pour l’installation, suivez les instructions à l’écran. Il se peut que votre ordinateur redémarre et vous invite à insérer le disque d’installation Mac OS X suivant. Remarque : pour installer iCal, iChat AV, iSync, Safari et les applications iLife, suivez les instructions présentées dans la section “Installation de Mac OS X et des applications” à la page 104. Vous devrez peut-être insérer le disque Mac OS X n°2, en fonction des applications que vous souhaitez installer. F3614.book Page 105 Friday, January 13, 2006 6:41 PM106 Chapitre 5 Dépannage Utilisation d’Apple Hardware Test Apple Hardware Test vous aide à déterminer s’il existe un problème matériel sur votre ordinateur. Pour utiliser Apple Hardware Test : 1 Déconnectez tous les périphériques externes de votre ordinateur, sauf l’adaptateur secteur. Si un câble Ethernet est connecté, déconnectez-le. 2 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 3 Redémarrez ensuite votre ordinateur en maintenant la touche D enfoncée lors du démarrage. 4 Lorsque l’écran principal d’Apple Hardware Test s’affiche, suivez les instructions à l’écran. 5 En cas de détection d’un problème, Apple Hardware Test affiche un code d’erreur. Notez le code d’erreur avant d’entreprendre les démarches d’assistance. Si Apple Hardware Test ne détecte aucune panne matérielle, il est probable que le problème soit lié aux logiciels. Pour en savoir plus sur Apple Hardware Test, consultez le fichier “À propos d’Apple Hardware Test” sur le disque 1 d’installation de Mac OS X. F3614.book Page 106 Friday, January 13, 2006 6:41 PMChapitre 5 Dépannage 107 Installation des outils Xcode Pour n’installer que les outils Xcode, destinés aux développeurs d’applications, procédez de la manière suivante : 1 Insérez le disque 1 d’installation de Mac OS X livré avec votre ordinateur. 2 Double-cliquez sur Xcode Tools. 3 Double-cliquez sur XcodeTools.mpkg. 4 Suivez les instructions à l’écran. Localisation du numéro de série de votre produit Pour connaître le numéro de série de votre ordinateur, choisissez menu Pomme (?) > À propos de ce Mac, puis cliquez sur le bouton Plus d’infos ou bien, ouvrez Informations système (dans le dossier Applications/Utilitaires), puis cliquez sur Matériel. Le numéro de série de votre MacBook Pro est également indiqué dans la baie de la batterie. Pour en savoir plus sur l’extraction de la batterie, consultez la section “Installation de mémoire supplémentaire” à la page 88. F3614.book Page 107 Friday, January 13, 2006 6:41 PMF3614.book Page 108 Friday, January 13, 2006 6:41 PM109 A Annexe A Caractéristiques Vous pouvez utiliser Informations Système pour obtenir des informations détaillées sur votre MacBook Pro. Vous y trouverez la quantité de mémoire vive, la taille du disque dur, les périphériques connectés et le numéro de série du produit. Pour accéder au contenu des Informations Système, sélectionnez le menu Pomme (?) > À propos de ce Mac dans la barre des menus, puis cliquez sur Plus d’infos ou ouvrez Informations Système, situé dans Applications/Utilitaires. Dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur les triangles pour afficher ou cacher le contenu des différentes catégories. F3614.book Page 109 Friday, January 13, 2006 6:41 PM110 Annexe A Caractéristiques Conditions ambiantes  Température de fonctionnement : 10° C à 35° C  Altitude : 3 048 m maximum  Humidité relative : de 0 % à 90 % sans condensation Adaptateur secteur :  Entrée : 100 à 240 volts (V) CA, 50/60 hertz (Hz)  Sortie : 18,5 V CC à 4,6 A ; 16,5 V CC à 3,6 A Batterie  Sortie : 10,8 V CC  Capacité : 60 Wh Des informations supplémentaires sont disponibles sur les sites Internet www.apple.com/fr/macbookpro et www.apple.com/fr/support. F3614.book Page 110 Friday, January 13, 2006 6:41 PM111 B Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Veuillez lire attentivement les consignes de sécurité et d’entretien suivantes concernant votre MacBook Pro. Les produits Apple sont conçus et évalués selon les standards de sécurité les plus récents de l’équipement des technologies de l’information. Cependant, pour assurer une utilisation sûre, il est important de suivre les consignes de sécurité indiquées sur le produit et dans la documentation. Consignes générales de sécurité Lisez et suivez toutes les consignes indiquées sur le produit et dans ce manuel avant d’utiliser votre MacBook Pro. Gardez ces consignes dans un endroit facile d’accès pour vous et pour les utilisateurs éventuels.  Installez votre MacBook Pro sur un plan de travail stable.  Évitez de placer votre ordinateur à proximité d’un évier, d’un lavabo, d’une baignoire, d’une douche, etc.  Protégez votre ordinateur de l’humidité et des intempéries (neige, pluie, brouillard par exemple). F3614.book Page 111 Friday, January 13, 2006 6:41 PM112 Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien  Pour votre propre sécurité et celle de votre matériel, veillez à toujours prendre les précautions ci-après. Débranchez le cordon d’alimentation (en tirant sur la prise plutôt que sur le cordon), retirez la batterie et débranchez le câble téléphonique si l’un des cas suivants se présente :  Vous souhaitez installer de la mémoire.  Vous voulez retirer un ou plusieurs composants.  La prise ou le câble d’alimentation est endommagé.  Un liquide a été renversé dans le boîtier.  Votre ordinateur est exposé à la pluie ou à une humidité excessive.  Votre ordinateur a subi une chute ou le boîtier a été endommagé de quelque autre façon.  Vous pensez que votre ordinateur a besoin d’être inspecté ou réparé.  Vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, suivez à la lettre les instructions fournies plus bas).  Le port d’adaptateur secteur du MacBook Pro contient un aimant. Ne mettez pas des matériaux ou des appareils à sensibilité magnétique à 25 mm ou moins de ce port.  N’introduisez jamais d’objets d’aucune sorte dans les ouvertures de ventilation du MacBook Pro.  Soyez prudent lorsque vous manipulez la batterie. Il existe un risque d’explosion si la batterie est remplacée par une autre de type incorrect. Éliminez les batteries usagées conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Veillez à ne pas percer, laisser tomber ou incinérer la batterie. F3614.book Page 112 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 113 Configuration de votre MacBook Pro et de l’adaptateur secteur Assurez-vous que la fiche ou le câble d’alimentation CA est complètement inséré dans l’adaptateur secteur avant de brancher l’adaptateur sur la prise électrique. Pour un fonctionnement optimal, veillez à connecter l’adaptateur via le câble d’alimentation CA et à utiliser une prise électrique de terre. Utilisez uniquement l’adaptateur secteur fourni avec votre MacBook Pro. Les adaptateurs destinés à d’autres appareils électroniques (y compris à d’autres modèles de MacBook Pro et d’ordinateurs portables) peuvent sembler similaires, mais risquent d’avoir une incidence négative sur les performances de votre ordinateur, voire de l’endommager. L’adaptateur secteur peut devenir chaud pendant l’utilisation normale de votre MacBook Pro. Faites toujours en sorte que l’adaptateur soit correctement ventilé et soyez prudent lorsque vous le manipulez pendant ou immédiatement après l’avoir utilisé. Ne forcez jamais l’insertion d’un connecteur dans un port. Vérifiez la présence d’obstructions sur le port. Si le connecteur ne se raccorde pas facilement au port, c’est qu’ils sont probablement incompatibles. Assurez-vous que le connecteur correspond bien au port et que vous l’avez correctement positionné par rapport à ce dernier. La présence de débris dans le port d’adaptateur secteur peut empêcher l’adaptateur secteur de se brancher correctement. Nettoyez doucement les débris avec une tige de coton ouaté. F3614.book Page 113 Friday, January 13, 2006 6:41 PM114 Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Utilisation de votre MacBook Pro Lorsque vous utilisez votre MacBook Pro ou que vous rechargez la batterie, il est normal que la température du dessous du boîtier s’élève. En cas d’utilisation prolongée, placez votre MacBook Pro sur une surface plane et stable. Ne laissez pas la partie inférieure de votre MacBook Pro au contact de vos genoux ou de autre surface de votre corps de manière prolongée. Un contact étendu avec votre corps pourrait provoquer des douleurs et éventuellement des brûlures. Cette partie du boîtier du MacBook Pro sert de surface de refroidissement et permet d’évacuer la chaleur de l’ordinateur vers l’extérieur. Le dessous du boîtier est légèrement surélevé pour permettre la circulation d’air et assurer ainsi à l’équipement une température de fonctionnement normale. De plus, l’ordinateur dégage de l’air chaud des logements à l’arrière du boîtier. Avertissement : ne posez pas votre MacBook Pro allumé sur un oreiller ou toute autre surface dans laquelle il pourrait s’enfoncer, car cela risque de bloquer les conduites d’aération, en particulier les conduites arrière, et d’entraîner une surchauffe de l’ordinateur. Évitez également de placer des objets sur le clavier lors de l’utilisation avec écran rabattu. Cela risque de provoquer une succession d’arrêts et de mises en marche de votre ordinateur, entraînant une surchauffe et la décharge de la batterie. N’allumez jamais l’ordinateur tant que tous ses composants internes ou externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur lorsque son boîtier est ouvert ou que certains composants ont été démontés peut s’avérer dangereuse et risque de l’endommager. F3614.book Page 114 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 115 Transport de votre MacBook Pro Si vous transportez votre MacBook Pro dans un sac ou dans un attaché-case, assurezvous que ce dernier ne contient pas d’objets non attachés (tels que des trombones ou des pièces de monnaie) qui pourraient pénétrer accidentellement dans l’ordinateur par une ouverture telle que la fente du lecteur optique ou se coincer à l’intérieur d’un port. Rangement de votre MacBook Pro Si vous décidez de ranger votre MacBook Pro pendant une période de temps prolongée, placez-le dans un endroit frais (idéalement à 22 ° C) et prenez l’une des mesures suivantes afin de préserver la durée de vie de la batterie de l’ordinateur :  Déchargez la batterie à 50 pour cent avant de ranger votre MacBook Pro.  Avant de ranger votre ordinateur pour une période de temps supérieure à cinq mois, déchargez la batterie jusqu’à environ 50 pour cent, puis retirez-la du MacBook Pro. Si vous décidez de ranger votre ordinateur pour une période prolongée, pensez à recharger la batterie de 50 pour cent tous les six mois environ. Nettoyage de votre MacBook Pro Respectez les règles suivantes lors du nettoyage de votre ordinateur et de ses accessoires :  Éteignez votre MacBook Pro, débranchez l’adaptateur secteur et enlevez la batterie.  Pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, utilisez un chiffon doux, humide et non pelucheux. Évitez les infiltrations d’humidité par quelque ouverture que ce soit. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’ordinateur.  N’utilisez ni aérosols, ni dissolvant, ni abrasifs. F3614.book Page 115 Friday, January 13, 2006 6:41 PM116 Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Nettoyage de l’écran de votre MacBook Pro Pour nettoyer l’écran de votre MacBook Pro, procédez comme suit :  Éteignez votre MacBook Pro, débranchez l’adaptateur secteur et enlevez la batterie.  Humidifiez, à l’eau seulement, un chiffon propre, doux et non pelucheux et essuyez l’écran. Ne vaporisez jamais de liquide directement sur l’écran. Protection de votre système auditif Avertissement : l’utilisation d’écouteurs ou d’un casque d’écoute à un niveau de volume trop élevé peut provoquer une perte d’acuité auditive permanente. L’oreille peut s’adapter petit à petit à des volumes sonores de plus en plus élevés qui peuvent sembler normaux, mais qui risquent à la longue d’endommager votre système auditif. En cas de sifflements ou de perte d’acuité auditive, arrêtez d’utiliser le casque ou les écouteurs et consultez un médecin. Plus le volume est élevé, plus votre audition risque d’être affectée rapidement. Pour protéger votre système auditif, les spécialistes conseillent de prendre les mesures suivantes :  Limitez la durée d’utilisation à volume élevé de vos écouteurs ou de votre casque d’écoute.  Évitez d’augmenter le volume afin de bloquer les bruits environnants.  Baissez le volume si vous ne parvenez pas à entendre une personne qui parle à côté de vous. F3614.book Page 116 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 117 Informations se rapportant au laser N’essayez pas de démonter le boîtier qui contient le laser. Le faisceau laser utilisé dans ce produit est nocif pour les yeux. L’utilisation d’instruments optiques, tels que les loupes grossissantes, avec ce produit augmente les risques potentiels pour vos yeux. Afin d’assurer votre sécurité, cet équipement ne doit être réparé que par un fournisseur de services agréé Apple. Votre ordinateur est classé comme produit laser de Catégorie 1 à cause de son lecteur optique. L’étiquette de Catégorie 1, située dans un emplacement accessible à l’utilisateur, indique que le lecteur obéit aux exigences minimales de sécurité minimum. Une étiquette de mise en garde pour le service est située dans un emplacement accessible au service. Les étiquettes placées sur votre produit peuvent être légèrement différentes de celles qui sont affichées ici. Avertissement : l’exécution de réglages ou d’opérations qui ne sont pas spécifiés dans la manuel de votre équipement risque de vous exposer à des rayonnements dangereux. Étiquette de catégorie 1 Étiquette de mise en garde pour le service F3614.book Page 117 Friday, January 13, 2006 6:41 PM118 Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Avertissement concernant les activités à haut risque Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien, ni dans aucune autre situation où une panne du système informatique pourrait entraîner la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques. Ergonomie Voici quelques conseils pour la mise en place d’un environnement de travail sain. Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous vous servez du trackpad, vos épaules doivent être détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Vous devez avoir les mains et les doigts détendus lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad. Évitez de replier les pouces à l’intérieur des paumes. Position à éviter Position recommandée F3614.book Page 118 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien 119 Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Après un travail continu et intensif sur ordinateur, certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs aux mains, aux poignets ou aux bras. Si ces douleurs persistent, consultez un spécialiste. Siège Optez pour un siège de bureau réglable et offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de sorte que vos cuisses reposent à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol. Le dossier du siège doit soutenir votre région lombaire, c’est-à-dire la partie inférieure de votre dos. Suivez les instructions du fabricant de sorte que le réglage du dossier soit parfaitement adapté à votre morphologie. Au besoin, relevez le siège de manière à ce que vos avant-bras et vos mains soient placés correctement par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied inclinable et réglable en hauteur. Vous pouvez également abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une troisième solution consiste à utiliser un bureau dont le poste de saisie est situé plus bas que le plan de travail. Position à éviter Position recommandée F3614.book Page 119 Friday, January 13, 2006 6:41 PM120 Annexe B Consignes de sécurité, d’utilisation et d’entretien Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à ce qu’elle se trouve à hauteur du clavier. Ménagez un espace suffisant pour la manipuler avec aisance. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Ne forcez pas l’écran si vous rencontrez une résistance. L’angle d’ouverture maximal de l’écran ne peut dépasser 120 degrés. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Informations supplémentaires Rendez-vous sur le site web www.apple.com/about/ergonomics. Apple et l’environnement Apple Computer, Inc. reconnaît sa responsabilité en matière de réduction de l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site en anglais www.apple.com/environment/summary.html. F3614.book Page 120 Friday, January 13, 2006 6:41 PM121 C Annexe C Connexion à Internet Votre ordinateur vous permet de naviguer sur le Web, d’échanger du courrier électronique avec vos amis et votre famille ou de dialoguer en temps réel via Internet. Utilisez ces informations pour vous aider à vous connecter à Internet. Lors du premier démarrage de Mac OS X, l’Assistant réglages vous aide à saisir vos informations concernant la configuration Internet. Si vous n’avez pas utiliser l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages de Réseau plus tard (consultez “Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter” à la page 125). Si vous ne souhaitez pas utiliser l’Assistant réglages de réseau, vous pouvez utiliser les informations figurant dans cette annexe pour configurer votre connexion manuellement. Il existe quatre types de connexion à Internet :  connexion via un modem câble ou DSL à haut débit : l’ordinateur est relié via un câble Ethernet à un modem spécial fourni par un FAI ;  connexion sans fil AirPort Extreme : l’ordinateur est connecté sans fil à Internet via une borne d’accès AirPort Extreme ou AirPort Express ; F3614.book Page 121 Friday, January 13, 2006 6:41 PM122 Annexe C Connexion à Internet  réseau local (LAN) : l’ordinateur est connecté à un réseau local via un câble Ethernet. C’est le type de connexion habituellement utilisé dans les entreprises ;  connexion par ligne téléphonique : l’ordinateur est connecté à un modem externe branché sur une prise téléphonique murale via un câble téléphonique. Avant de vous connecter à Internet : 1 Ouvrez un compte auprès d’un fournisseur d’accès à Internet (FAI). 2 Procurez-vous les informations concernant la connexion auprès de votre FAI ou de votre administrateur réseau. Consultez la section suivante “Collecte des informations nécessaires”, pour savoir quelles sont les informations dont vous avez besoin pour chaque type de connexion. Vous pouvez écrire ces informations directement sur les pages suivantes, puis les saisir dans l’Assistant réglages. Si un autre ordinateur se trouvant au même emplacement est déjà connecté à Internet, vous pouvez probablement utiliser ses réglages. Pour accéder aux réglages d’un ordinateur Mac OS X :  Ouvrez la fenêtre Réseau des Préférences Système.  Dans le menu local Afficher, sélectionnez votre mode de connexion.  Copiez les informations concernant votre connexion. Pour accéder aux réglages d’un PC Windows : Les informations d’un PC Windows concernant la connexion se trouvent à deux endroits.  Pour rechercher l’adresse IP et le masque de sous-réseau, ouvrez le tableau de bord “Connexions Réseau et Internet”.  Pour accéder aux informations relatives aux comptes d’utilisateurs, ouvrez le tableau de bord Comptes d’utilisateurs. F3614.book Page 122 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe C Connexion à Internet 123 3 Si vous utilisez un modem externe, branchez le modem USB d’Apple (disponible séparé- ment) dans un port USB de votre MacBook Pro, puis utiliser un câble téléphonique (non inclus) pour connecter le modem à une prise téléphonique murale. Si vous disposez d’un modem DSL ou câble, connectez-le à votre ordinateur en suivant les instructions incluses. 4 Allumez votre ordinateur et saisissez les informations dans l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet. Remarque : si vous avez déjà démarré votre ordinateur sans utiliser l’Assistant réglages pour configurer votre connexion à Internet, consultez “Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter” à la page 125. Collecte des informations nécessaires Vous pouvez noter sur ces pages les informations obtenues auprès de votre FAI, de votre administrateur réseau ou récupérées sur un autre ordinateur, puis les saisir dans l’Assistant réglages de réseau. Pour configurer une connexion téléphonique classique, procurez-vous les informations suivantes :  Nom du fournisseur d’accès  Nom de l’utilisateur ou du compte  Mot de passe  Numéro de téléphone du FAI  Autre numéro de téléphone  Préfixe pour obtenir une ligne extérieure F3614.book Page 123 Friday, January 13, 2006 6:41 PM124 Annexe C Connexion à Internet Pour configurer un modem DSL, un modem câble, un réseau local (LAN) ou une connexion AirPort Extreme sans fil, choisissez votre méthode de connexion (en cas de doute, adressez-vous à votre administrateur ou à votre FAI) :  Manuellement  Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle  Via DHCP  Via BootP  PPP En cas de doute sur la méthode à utiliser, l’option “Via DHCP” peut s’avérer un bon choix car le réseau fournit automatiquement la plupart des informations requises. Si vous avez sélectionné “Manuellement” ou “Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle”, regroupez les informations suivantes :  Adresse IP  Masque de sous-réseau  Adresse du routeur Remarque : si vous avez sélectionné “Utilisation de DHCP avec une adresse manuelle”, vous n’avez pas besoin d’un masque de sous-réseau ou d’une adresse de routeur. Si vous avez sélectionné “Via DHCP”, regroupez les informations facultatives suivantes (demandez à votre FAI si c’est nécessaire) :  Identifiant client DHCP  Serveurs DNS F3614.book Page 124 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe C Connexion à Internet 125 Si vous avez sélectionné PPP (pour une connexion PPPoE), procurez-vous les informations suivantes :  Fournisseur de services  Nom du compte  Mot de passe  Nom du service PPPoE Les informations ci-dessous sont peut-être facultatives. Demandez à votre FAI ou votre administrateur système si elles sont nécessaires.  Serveurs DNS  Nom de domaine  Serveur proxy Saisie de vos informations Après vous être procuré les informations spécifiques concernant la configuration auprès de votre FAI ou de votre administrateur réseau, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages de réseau pour vous connecter ou pour saisir les informations manuellement. Utilisation de l’Assistant réglages de réseau pour se connecter Si vous n’avez pas utilisé l’Assistant réglages pour configurer vos réglages Internet au premier démarrage de votre MacBook Pro, vous pouvez utiliser l’Assistant réglages de réseau à tout moment pour configurer votre connexion à Internet ou pour modifier vos réglages. Pour utiliser l’Assistant réglages de réseau : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. F3614.book Page 125 Friday, January 13, 2006 6:41 PM126 Annexe C Connexion à Internet 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur “Assistant”. 3 Cliquez sur Assistant pour lancer l’Assistant réglages de réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Pour plus d’informations sur la configuration d’une connexion à Internet, consultez l’Aide Mac. Choisissez Aide > Aide Mac puis recherchez “connexion à Internet”. Saisie manuelle de vos informations Pour saisir vos informations manuellement : 1 Ouvrez Préférences Système > Réseau. 2 Faites votre sélection dans le menu local Afficher et réglez les options selon le type de connexion souhaité :  connexion par modem câble, DSL ou LAN en utilisant l’une de ces configurations :  manuellement : dans le cas d’une configuration manuelle, votre FAI ou administrateur réseau vous indique une adresse IP statique et d’autres informations que vous devez saisir dans les Préférences réseau ;  utilisation du protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) : avec une configuration DHCP, le serveur DHCP saisit automatiquement les informations à votre place ;  utilisation du protocole PPPoE (Point-to-Point Protocol over Ethernet) : si vous utilisez un modem DSL et que vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour vous connecter à Internet, contactez votre FAI pour savoir si vous devez vous connecter via PPPoE ; F3614.book Page 126 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe C Connexion à Internet 127  modem téléphonique externe avec connexion PPP (Point-to-Point Protocol) : saisissez le nom et le mot de passe de votre compte, votre numéro de téléphone et les autres informations requises ;  connexion sans fil AirPort Extreme : vous pouvez configurer votre réseau AirPort Extreme et votre connexion Internet via l’Assistant réglages AirPort, situé dans le dossier Applications/Utilitaires. 3 Cliquez sur “Assistant” pour obtenir une assistance supplémentaire. Dépannage de votre connexion En cas de problèmes avec votre connexion à Internet, vous pouvez essayer les méthodes de cette section pour votre type de connexion ou vous pouvez utiliser Diagnostic réseau. Pour utiliser Diagnostic réseau : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système. 2 Cliquez sur Réseau puis cliquez sur “Assistant”. 3 Cliquez sur Diagnostic pour lancer Diagnostic réseau. 4 Suivez les instructions à l’écran. Si Diagnostic réseau n’est pas en mesure de résoudre le problème, celui-ci se situe peut-être au niveau du fournisseur d’accès à Internet auquel vous essayez de vous connecter, du périphérique externe utilisé pour la connexion au fournisseur d’accès à Internet ou du serveur auquel vous essayez d’accéder. Vous pouvez également essayer les méthodes suivantes. F3614.book Page 127 Friday, January 13, 2006 6:41 PM128 Annexe C Connexion à Internet Connexion à Internet par modem câble, DSL et réseau LAN Si vous ne parvenez pas à vous connecter à Internet à l’aide de votre modem câble ou DSL ou via votre réseau local (LAN), suivez les instructions ci-après. Important : les instructions relatives aux modems ne concernent pas les utilisateurs de réseau LAN. Contrairement aux utilisateurs de modems câble et DSL, les utilisateurs de réseau LAN peuvent disposer de concentrateurs, commutateurs, routeurs et autres dispositifs de connexion. Ils doivent faire appel à leur administrateur réseau plutôt qu’à un FAI. Vérifiez les câbles et les sources d’alimentation Assurez-vous que tous les câbles du modem sont correctement branchés, y compris le câble d’alimentation du modem, le câble reliant le modem à l’ordinateur et le câble raccordant le modem à la prise murale. Vérifiez les câbles et l’alimentation des routeurs et des concentrateurs Ethernet. Éteignez puis rallumez le modem et réinitialisez le matériel modem Éteignez votre modem DSL ou votre modem câble pendant quelques minutes, puis rallumez-le. Certains FAI conseillent de débrancher le câble d’alimentation du modem. Si votre modem dispose d’un bouton de réinitialisation, vous pouvez l’actionner avant ou après avoir éteint puis rallumé le modem. F3614.book Page 128 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe C Connexion à Internet 129 Connexions PPPoE Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre FAI via PPPoE, vérifiez d’abord les câbles et l’alimentation, éteignez puis rallumez le modem et réinitialisez le matériel modem. Pour vérifier les réglages des Préférences Système : 1 Choisissez le menu Pomme (?) > Préférences Système dans la barre des menus. 2 Cliquez sur Réseau. 3 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Configurations de ports réseau. 4 Sélectionnez Ethernet intégré, puis faites glisser cette configuration en haut de la liste des configurations de ports. 5 Dans le menu local Afficher, sélectionnez Ethernet intégré. 6 Cliquez sur PPPoE. 7 Sélectionnez Se connecter via PPPoE. 8 Vérifiez le champ Nom de compte pour vous assurer d’avoir tapé les informations correctes fournies par votre FAI. 9 Si vous avez choisi d’enregistrer votre mot de passe, saisissez-le à nouveau afin d’être sûr qu’il est correct. 10 Cliquez sur TCP/IP. Assurez-vous d’avoir saisi dans cette fenêtre les informations correctes fournies par votre FAI. 11 Cliquez sur Appliquer. F3614.book Page 129 Friday, January 13, 2006 6:41 PM130 Annexe C Connexion à Internet Connexions au réseau Si vous disposez de plusieurs ordinateurs tentant de partager une connexion à Internet, assurez-vous que votre réseau est correctement configuré. Vous devez savoir si votre FAI fournit une seule ou plusieurs adresses IP, autrement dit, une pour chaque ordinateur. Si une seule adresse IP est utilisée, vous devez disposer d’un routeur capable de partager la connexion (on parle alors de conversion d’adresse réseau (NAT) ou de masquage d’adresses IP). Pour obtenir des informations sur la configuration, consultez la documentation fournie avec votre routeur ou contactez la personne qui a configuré votre réseau. La borne d’accès AirPort Extreme peut être utilisée pour que plusieurs ordinateurs partagent une adresse IP. Pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation de la borne d’accès AirPort Extreme, consultez l’aide à l’écran ou bien visitez le site web AirPort, à l’adresse www.apple.com/fr/airport. Si ces instructions s’avèrent insuffisantes pour résoudre les problèmes rencontrés, contactez votre fournisseur d’accès à Internet. F3614.book Page 130 Friday, January 13, 2006 6:41 PM131 D Annexe D Les dix questions principales Une question ? Voici les dix questions les plus fréquemment posées par les nouveaux utilisateurs du MacBook Pro. Ma connexion Internet ne semble pas fonctionner. Comment la configurer ? Il y a différents types de connexions Internet. Vous pouvez, par exemple, vous connectez via un modem, une connexion DSL, une connexion sans fil AirPort ou un réseau Ethernet. Vous devrez fournir à Mac OS X des informations spécifiques sur votre type de connexion, votre fournisseur d’accès Internet ou votre réseau. La première étape de configuration de votre connexion consiste à regrouper les informations requises pour votre type de connexion. Pour connaître les informations requises et savoir comment configurer votre type de connexion, consultez l’annexe C, “Connexion à Internet”, à la page 121. Votre ordinateur dispose également de l’application Assistant réglages pour vous aider à configurer votre connexion Internet. Ouvrez Préférences Système, puis cliquez sur Réseau. Cliquez sur le bouton d’assistance pour ouvrir l’Assistant réglages de réseau. F3614.book Page 131 Friday, January 13, 2006 6:41 PM132 Annexe D Les dix questions principales Comment configurer mon imprimante ? Est-elle compatible avec mon MacBook Pro ? Commencez par connecter votre imprimante et installer tous les logiciels en suivant les instructions incluses avec l’imprimante. Ensuite, ouvrez les Préférences Système, puis cliquez sur l’icône Imprimantes et fax. Utilisez la sous-fenêtre Imprimantes et fax pour configurer votre MacBook Pro de sorte qu’il puisse utiliser l’imprimante. Vous trouverez de plus amples informations sur la configuration des imprimantes dans l’Aide Mac (choisissez Aide > Aide Mac dans la barre des menus, puis recherchez “imprimante”). Consultez également la section “Connexion à une imprimante” à la page 51 de ce manuel. Si votre imprimante ne semble pas fonctionner comme prévu, il sera peut-être nécessaire de consulter le site web du fabricant pour obtenir les gestionnaires d’imprimante mis à jour. La dernière version du logiciel d’imprimante est souvent disponible en télé- chargement. Si vous envoyez une tâche à votre imprimante et que celle-ci n’imprime pas, cliquez sur l’icône de l’imprimante dans le Dock pour vérifier si l’impression est interrompue ou si la tâche est en pause. (Si aucune icône n’apparaît dans le Dock, ouvrez Configuration d’imprimante dans le dossier Applications/Utilitaires et double-cliquez sur le nom de l’imprimante.) Si la fenêtre de l’imprimante annonce “Tâche suspendue” , cliquez sur le bouton Démarrer tâches. Si “Pause” apparaît à côté du nom de la tâche, reprenez l’impression en sélectionnant le nom de la tâche, puis en cliquant sur Reprendre. Si l’impression d’une tâche a été interrompue à la suite d’une erreur technique, effacez la tâche défectueuse en la sélectionnant et en cliquant sur Effacer. Essayer ensuite d’imprimer la tâche à nouveau. F3614.book Page 132 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe D Les dix questions principales 133 Comment fonctionne l’interface Mac OS X ? Les utilisateurs qui découvrent Mac OS X se demandent souvent comment exécuter certaines tâches. L’ Aide Mac constitue la meilleure source d’informations sur Mac OS X. Elle comprend des explications préliminaires destinées aux nouveaux utilisateurs, aux utilisateurs Windows s’initiant à Mac OS X, ainsi qu’aux utilisateurs ayant effectué une mise à niveau de Mac OS 9. Ouvrez l’Aide Mac en choisissant Aide > Aide Mac dans le menu Aide de la barre des menus du Finder, en haut de votre écran, Explorez les informations destinées aux nouveaux utilisateurs Mac OS X. La plupart des tâches élémentaires recherchées par l’utilisateur impliquent le Finder, essayez donc de rechercher “Finder” également. Comment prolonger la longévité de la batterie de mon MacBook Pro ? N’oubliez pas d’étalonner votre batterie lors de la première utilisation (voir “Étalonnage de votre batterie” à la page 24). Vous pouvez économiser l’énergie de la batterie en utilisant les options de la fenêtre des préférences Économiseur d’énergie pour spé- cifier quand l’ordinateur doit suspendre son activité et quand l’écran doit s’éteindre. Ouvrez Préférences système et cliquez sur l’icône Économiseur d’énergie. Choisissez les réglages les mieux adaptés à votre mode d’utilisation. L’utilisation de périphériques, tels que les disques durs, qui tirent leur énergie de votre ordinateur, peut aussi contribuer à diminuer l’autonomie de votre batterie. Vous pouvez économiser l’énergie de la batterie en déconnectant ces appareils. Vous pouvez également vous procurer une batterie supplémentaire et la brancher sur votre ordinateur lorsque la batterie est faible. Pour obtenir plus d’informations sur les moyens d’économiser l’énergie de la batterie, consultez la section “Astuces pour économiser la batterie” à la page 84. F3614.book Page 133 Friday, January 13, 2006 6:41 PM134 Annexe D Les dix questions principales J’ai inséré un disque dans le lecteur optique, mais rien ne se passe. Comment savoir si le disque est compatible avec mon lecteur optique ? Appuyez sur la touche d’éjection de disque (C) pour éjecter le disque. Les lecteurs optiques à chargement par fente Apple ne prennent en charge que des disques circulaires de 12 cm. Les disques non standard et les disques n’ayant pas une forme circulaire ne fonctionnent pas avec le lecteur optique. Pour plus d’informations sur les disques non standard, rendez-vous sur le site d’assistance et de service Apple à l’adresse www.apple.com/fr/support, puis recherchez “disques non standard”. Comment connecter un moniteur externe, un téléviseur ou un projecteur doté d’une connexion DVI à mon MacBook Pro ? 1 Allumez l’écran externe ou le projecteur. 2 Vérifiez que le câble de l’écran est bien relié au projecteur ou à l’écran externe. 3 Connectez le câble de l’écran à votre MacBook Pro. Votre MacBook Pro détecte automatiquement l’écran externe ou le projecteur. 4 Réglez la résolution de l’écran externe via la fenêtre Moniteurs des Préférences Système ou le menu d’état Moniteurs de la barre de menus. Remarque : utilisez l’adaptateur DVI vers vidéo d’Apple, disponible séparément, pour afficher du contenu vidéo sur votre téléviseur. Avertissement : l’insertion d’un disque non standard peut endommager le lecteur. F3614.book Page 134 Friday, January 13, 2006 6:41 PMAnnexe D Les dix questions principales 135 Pour relier un écran externe ou un projecteur à votre ordinateur via une connexion VGA : 1 Allumez l’écran externe ou le projecteur. 2 Vérifiez que le câble de l’écran est bien relié au projecteur ou à l’écran externe. 3 Connectez l’adaptateur DVI vers VGA inclus avec votre MacBook Pro au connecteur VGA de l’écran externe ou du projecteur, puis connectez l’adaptateur à votre MacBook Pro. Votre MacBook Pro détecte automatiquement l’écran externe ou le projecteur. 4 Réglez la résolution de l’écran externe via la fenêtre Moniteurs des Préférences Système ou le menu d’état Moniteurs de la barre de menus. J’ai oublié mon mot de passe. Comment le réinitialiser ? Pour réinitialiser votre mot de passe, démarrez à partir du disque d’installation et de restauration de logiciels qui vous a été fourni avec votre ordinateur. Une fois le programme d’installation ouvert, sélectionnez Installation > “Réinitialiser le mot de passe” dans la barre des menus. Suivez les instructions à l’écran. J’entends un ventilateur se déclencher et la température de mon MacBook Pro semble augmenter. Est-ce normal ? Votre MacBook Pro est conçu pour fonctionner dans le cadre de limites thermiques sûres. Le ventilateur se déclenche et fonctionne pour maintenir le MacBook Pro à des températures normales lorsqu’il est en activité. La partie inférieure de votre MacBook Pro peut s’échauffer car elle sert à évacuer la chaleur du boîtier. Il s’agit d’un comportement tout à fait normal. Pour en savoir plus, reportez-vous à la “Utilisation de votre MacBook Pro” à la page 114. F3614.book Page 135 Friday, January 13, 2006 6:41 PM136 Annexe D Les dix questions principales Mon application ou Mac OS X ne semblent pas fonctionner correctement. Faut-il réinstaller Mac OS X ? Le processus de dépannage d’un problème demande que vous répondiez à plusieurs questions comme, par exemple, savoir si un problème survient toujours avec une application spécifique, s’il est lié au système d’exploitation ou s’il est dû à un matériel défectueux. Avant de réinstaller, consultez la section “Dépannage” à la page 97 pour vous aider à analyser le problème. Apple fournit également de nombreuses explications et des conseils techniques de résolution de problèmes sur le site d’assistance et de service, à l’adresse www.apple.com/fr/support. Si vous constatez qu’une réinstallation de Mac OS X s’impose, vous trouverez toutes les instructions nécessaires dans la section “Réinstallation des logiciels fournis avec votre ordinateur” à la page 104. J’ai installé une application sur mon MacBook Pro, mais elle ne semble pas fonctionner. Où trouver de l’aide ? Vérifiez la documentation fournie avec l’application pour obtenir des instructions sur l’assistance. Les fabricants sont souvent conscients des problèmes courants susceptibles de survenir avec leurs applications et fournissent des solutions et des mises à jours à usage immédiat. Si votre application n’est pas un produit Apple, contactez directement l’éditeur concerné afin d’obtenir une assistance adaptée. F3614.book Page 136 Friday, January 13, 2006 6:41 PM137 Communications Regulation Information Compliance Statement This device complies with part 15 of the FCC rules. Operation is subject to the following two conditions: (1) This device may not cause harmful interference, and (2) this device must accept any interference received, including interference that may cause undesired operation. See instructions if interference to radio or television reception is suspected. L‘utilisation de ce dispositif est autorisée seulement aux conditions suivantes : (1) il ne doit pas produire de brouillage et (2) l’utilisateur du dispositif doit être prêt à accepter tout brouillage radioélectrique reçu, même si ce brouillage est susceptible de compromettre le fonctionnement du dispositif. Radio and Television Interference This computer equipment generates, uses, and can radiate radio-frequency energy. If it is not installed and used properly—that is, in strict accordance with Apple’s instructions—it may cause interference with radio and television reception. This equipment has been tested and found to comply with the limits for a Class B digital device in accordance with the specifications in Part 15 of FCC rules. These specifications are designed to provide reasonable protection against such interference in a residential installation. However, there is no guarantee that interference will not occur in a particular installation. You can determine whether your computer system is causing interference by turning it off. If the interference stops, it was probably caused by the computer or one of the peripheral devices. If your computer system does cause interference to radio or television reception, try to correct the interference by using one or more of the following measures:  Turn the television or radio antenna until the interference stops.  Move the computer to one side or the other of the television or radio.  Move the computer farther away from the television or radio.  Plug the computer into an outlet that is on a different circuit from the television or radio. (That is, make certain the computer and the television or radio are on circuits controlled by different circuit breakers or fuses.) If necessary, consult an Apple-authorized service provider or Apple. See the service and support information that came with your Apple product. Or, consult an experienced radio/television technician for additional suggestions. Important: Changes or modifications to this product not authorized by Apple Computer, Inc., could void the EMC compliance and negate your authority to operate the product. This product has demonstrated EMC compliance under conditions that included the use of compliant peripheral devices and shielded cables between system components. It is important that you use compliant peripheral devices and shielded cables between system components to reduce the possibility of causing interference to radios, television sets, and other electronic devices. F3614.book Page 137 Friday, January 13, 2006 6:41 PM138 Responsible party (contact for FCC matters only): Apple Computer, Inc. Product Compliance, 1 Infinite Loop M/S 26-A, Cupertino, CA 95014-2084, 408-974-2000. Wireless Radio Use This device is restricted to indoor use due to its operation in the 5.15 to 5.25 GHz frequency range to reduce the potential for harmful interference to cochannel Mobile Satellite systems. Cet appareil doit être utilisé à l’intérieur. Exposure to Radio Frequency Energy The radiated output power of the AirPort Extreme technology is below the FCC radio frequency exposure limits. Nevertheless, it is advised to use the wireless equipment in such a manner that the potential for human contact during normal operation is minimized. FCC Bluetooth Wireless Compliance The antenna used with this transmitter must not be colocated or operated in conjunction with any other antenna or transmitter subject to the conditions of the FCC Grant. Bluetooth Industry Canada Statement This Class B device meets all requirements of the Canadian interference-causing equipment regulations. Cet appareil numérique de la Classe B respecte toutes les exigences du Règlement sur le matériel brouilleur du Canada. Industry Canada Statement Complies with the Canadian ICES-003 Class B specifications. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. This device complies with RSS 210 of Industry Canada. Bluetooth Europe - Déclaration de conformité UE Ce périphérique sans fil est conforme aux normes EN 300 328, EN 301-489 et EN 60950 d’après les dispositions de la directive R&TTE. Europe - EU Declaration of Conformity The equipment complies with the RF Exposure Requirement 1999/519/EC, Council Recommendation of 12 July 1999 on the limitation of exposure of the general public to electromagnetic fields (0 Hz to 300 GHz. This equipment meets the following conformance standards: EN300 328, EN301 893, EN301 489-17, EN60950 Par la présente Apple Computer, Inc. déclare que l'appareil 802.11a/b/g Mini-PCIe card est conforme aux exigences essentielles et aux autres dispositions pertinentes de la directive 1999/5/CE. Complies with European Directives 72/23/EEC, 89/336/EEC, 1999/5/EC See http://www.apple.com/euro/compliance/ F3614.book Page 138 Friday, January 13, 2006 6:41 PM139 Korea Statements Singapore Wireless Certification Taiwan Wireless Statements Taiwan Class B Statement VCCI Class B Statement External USB Modem Information When connecting your MacBook Pro to the phone line using an external USB modem, refer to the telecommunications agency information in the documentation that came with your modem. ENERGY STAR® Compliance As an ENERGY STAR® partner, Apple has determined that standard configurations of this product meet the ENERGY STAR® guidelines for energy efficiency. The ENERGY STAR® program is a partnership with office product equipment manufacturers to promote energyefficiency. Reducing energy consumption of office products saves money and reduces pollution by eliminating wasted energy. F3614.book Page 139 Friday, January 13, 2006 6:41 PM140 Informations sur l’élimination et le recyclage La lampe du rétro-éclairage interne à ce produit contient du mercure. Elle doit être recyclée ou traitée conformé- ment à la législation locale, nationale et fédérale. Pour vous informer sur le programme de recyclage d’Apple, rendez-vous sur le site www.apple.com/environment/ summary.html (en anglais). Informations sur l’enlèvement de la batterie Disposez des batteries conformément aux directives d’environnement locales en vigueur. Deutschland: Das Gerät enthält Batterien. Diese gehören nicht in den Hausmüll. Sie können verbrauchte Batterien beim Handel oder bei den Kommunen unentgeltlich abgeben. Um Kurzschlüsse zu vermeiden, kleben Sie die Pole der Batterien vorsorglich mit einem Klebestreifen ab. Nederlands: Gebruikte batterijen kunnen worden ingeleverd bij de chemokar of in een speciale batterijcontainer voor klein chemisch afval (kca) worden gedeponeerd. Taïwan : Union européenne—instructions concernant l’élimination des déchets : Le symbole ci-dessus signifie que vous devez vous débarrasser de votre produit sans le mélanger avec les ordures ménagères, selon les normes et la législation de votre pays. Lorsque ce produit n’est plus utilisable, portez-le dans un centre de traitement des déchets agréé par les autorités locales. Certains centres acceptent les produits gratuitement. Le traitement et le recyclage séparé de votre produit lors de son élimination aideront à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et la santé des êtres humains. F3614.book Page 140 Friday, January 13, 2006 6:41 PM User’s Guide• • Manuel de l’utilisateur• Benutzerhandbuch Manual del usuario• Manuale Utente• Guia do Usuário• Gebruikershandleiding• Handbok Brukerhåndbok• Brugerhåndbog• Käsikirja• • • iBookne fois que vous avez configuré votre iBook et suivi le guide électronique pour vous connecter à Internet, consultez dans cette brochure les informations complémentaires qui vous permettront de tirer le meilleur parti de votre iBook : 2 Fonctionnalités 4 Notions élémentaires 6 Internet et messagerie 14 Musique et vidéo de bureau 20 Créativité 22 Informations complémentaires et dépannage 28 Installation de mémoire et d’une carte AirPort 32 Environnement de travail, santé et sécurité 1 U2 Fonctionnalités de votre iBook Votre ordinateur dispose des fonctionnalités intégrées suivantes : Internet et réseaux sans fil AirPort optionnels À l’aide de la carte AirPort optionnelle, vous pouvez vous connecter à Internet, utiliser le courrier électronique, partager des fichiers, jouer en réseau et bien plus encore sans être gêné par aucun fil. Commandes de volume Réglez le volume sonore et la luminosité de l’écran directement sur le clavier. Touches de fonctions programmables Configurer les touches de fonctions du clavier pour ouvrir automatiquement le navigateur, la messagerie ou tout autre logiciel ou document favori. Lecteur optique Installez un logiciel ou écoutez des CD. Avec le lecteur DVD ou l’unité DVD/CD-RW, visionnez des films DVD ; avec l’unité CD-RW ou DVD/CD-RW, créez vos propres CD. Le lecteur s’ouvre à l’aide de la touche éjection ( ) du clavier. Témoin de chargement de la batterie (ci-dessous) Lorsque vous appuyez sur le bouton de la batterie, un à quatre témoins s’allument pour indiquer le temps de charge restant. Deux haut-parleurs stéréo intégrés Écoutez musique, films, jeux et multimédias. Microphone intégré Enregistrez de l’audio ou contrôlez votre ordinateur à l’aide de commandes vocales.Modem Permet de se connecter à Internet, d’explorer le Web, d’envoyer et de recevoir du courrier électronique. 3 Témoin de suspension Un clignotement lent indique que l’activité est suspendue. ® Alimentation Sert à allumer, éteindre et suspendre l’activité de l’iBook. Port audio/video Permet de connecter un casque ou des haut-parleurs externes. Dupliquez l’affichage de votre iBook sur un téléviseur ou projecteur. Ethernet Permet de partager des fichiers avec un autre ordinateur et d’accéder à un réseau. USB Permet de connecter imprimantes, lecteurs Zip et autres, appareils photo numériques, manettes de jeu, etc. FireWire Permet de connecter un caméscope et de créer vos propres vidéos. Vous pouvez aussi connecter des disques durs et imprimantes FireWire, etc. Port RGB Connexion à un moniteur externe (à l’aide de l’adaptateur d’écran RGB Apple). Bouton de réinitialisation Redémarrage après une panne. Rainure de sécurité Kensington Attach a lock and cable to prevent theft.4 Notions élémentaires Le bureau Macintosh est votre point de départ. Barre des réglages Cliquez ici pour accéder rapidement aux réglages les plus courants. Menu Applications Cliquez ici pour passer d’une application ouverte à une autre. Remote Access Cliquez sur ce bouton de la barre des réglages pour vous connecter à Internet et vous en déconnecter. Disque Cette icône s’affiche à l’insertion d’un CD ou d’un DVD dans le lecteur. Faites un double-clic sur cette icône pour en découvrir le contenu. Pour éjecter un disque, appuyez sur la touche d’éjection du clavier ( ). Menu Pomme Cliquez ici afin de sélectionner les applications et outils les plus courants. Pour afficher le menu, cliquez sur la pomme (?) de la barre de menus. Corbeille Faites glisser ici les éléments à effacer. Ils y restent jusqu’à ce que vous choisissiez Vider la Corbeille dans le menu Spécial. . Pour une initiation rapide à l’utilisation de la souris et du bureau, choisissez Initiation Mac dans le menu Aide.5 Case de fermeture Cliquez ici pour fermer une fenêtre. Disque dur Emplacement de stockage de l’ensemble de vos fichiers et de vos applications. Faites un double-clic sur cette icône pour l’ouvrir. Dossier Créer des dossiers vous aide à classer vos fichiers et vos logiciels. Faites un double-clic sur un dossier pour l’ouvrir. Document Ce sont des fichiers créés à l’aide d’une application (par exemple, une lettre rédigée par traitement de texte). Faites un double-clic sur l’icône d’un document pour ouvrir le fichier et le visualiser, le modifier ou l’imprimer. Application Ce sont des logiciels installés sur votre ordinateur (tels qu’un jeu ou un traitement de texte, par exemple). Faites un double clic sur l’icône d’une application pour l’ouvrir.Recherche sur Internet ? Si vous connaissez l’adresse Internet désirée, vous pouvez y accéder directement. 6 1 Faites un double-clic sur Navigation Internet pour ouvrir votre navigateur Web. 2 Tapez l’adresse Internet et appuyez sur la touche Retour de votre clavier.7 2 Tapez le terme recherché, cliquez sur le bouton ( ), puis faites un double-clic sur un site de la liste obtenue. . Cliquez sur les autres boutons pour localiser des personnes, lire les infos, faire des achats, etc. Vous pouvez également recourir à Sherlock 2 pour vos recherches sur Internet. 1 Choisissez Rechercher sur Internet dans le menu Fichier.8 Premiers contacts avec le Web Ces sites Web d’Apple vous aideront à utiliser au mieux votre ordinateur. www.apple.com/support Assistance, mises à jour de logiciels et informations techniques. . Ces sites Web vous permettent de consulter rapidement d’autres sites d’Apple à l’échelle mondiale. www.apple.com/store Faites l’acquisition des dernières nouveautés d’Apple en matériel, logiciels et accessoires. www.apple.com/guide Pour découvrir des logiciels et matériels performants pour votre ordinateur, consultez ce site Web ou recherchez le symbole Mac. Renseignez-vous également sur les coordonnées et assistance technique des éditeurs de logiciels tiers.9 www.apple.com/fr/hotnews Actualités et événements les plus récents d’Apple, mises à jour de logiciels et données QuickTime en tout genre. www.apple.com/fr/macosx Accédez aux toutes dernières informations sur Mac OS X, le système d’exploitation le plus avancé au monde. www.apple.com/icards Envoyez des cartes postales électroniques personnalisées à vos parents et à vos amis (en anglais).KidSafe Sécurisez Internet pour vos enfants. KidSafe leur permet d’accéder à plus de 100 000 sites Web approuvés pour leur contenu éducatif tout en bloquant le reste. 10 Possibilités d’iTools iTools est une nouvelle génération de services Internet destinés aux utilisateurs de Macintosh. iDisk Votre propre espace de stockage de 20 Mo sur le serveur Internet d’Apple. Transférez photos, films et autres fichiers via Internet et achetez de l’espace de stockage supplémentaire. Messagerie électronique Demandez votre propre adresse électronique Mac.com. Elle fonctionne en toute simplicité avec vos logiciels de messagerie préférés. HomePage Montez votre site Web personnel en trois étapes toutes simples. Créez un album de photos, publiez un iMovie, transmettez votre CV et bien plus encore. Désormais tout le monde pourra admirer votre page Web. iCards Envoyez une iCard stylée adaptée à chaque occasion. Choisissez une de vos photos ou créez une iCard à l’aide des photos de votre iDisk.11 Premiers contacts avec iTools : 2 Suivez les simples instructions pour ouvrir un compte gratuit. 1 Rendez-vous sur www.apple.com/itools et cliquez sur le bouton Free Sign Up. Pour en savoir plus sur iTools: m consultez le site www.apple.com/itools12 Utilisation de la messagerie Procédez comme suit pour créer et envoyer un message : 1 Faites un double-clic sur l’icône Courrier située sur le bureau pour ouvrir votre logiciel de messagerie. . La première fois que vous ouvrez le logiciel, l’Assistant réglages vous aide à vous connecter à votre compte. . Pour relever les nouveaux messages, cliquez sur le bouton Envoyer et recevoir. Pour visualiser un message, cliquez sur son sujet.13 2 Pour rédiger un nouveau message, cliquez sur le bouton Nouveau. 3 Tapez l’adresse et un bref sujet. Tapez ensuite le message puis cliquez sur le bouton Envoyer.Musique portable Emportez votre iBook et toute votre collection musicale ou transférez des morceaux sur un baladeur MP3. Listes de lecture Réalisez des listes de lecture peronnalisées à l’aide de morceaux tirés de votre bibliothèque. Classez votre musique par ambiance, artiste, genre, ou autre critère à votre guise. Possibilités d’iTunes Créez une bibliothèque musicale, écoutez la radio sur Internet, ou transférez des morceaux sur un lecteur MP3 portable. Bibliothèque Votre recueil de morceaux, importés de vos propres CD audio ou téléchargés depuis Internet. Recherchez aisément un morceau précis ou partez en exploration. Syntoniseur radio Écoutez l’une de centaines de stations de radio Internet. Jazz, rock, généralistes... CD audio Écoutez un CD audio sur votre ordinateur, importez des morceaux dans votre bibliothèque. Pour en savoir plus sur iTunes : m consultez l’aide d’iTunes, disponible dans le menu Aide m rendez-vous sur le site www.apple.com/fr/itunes 1415 Si l’ordinateur possède un lecteur de CD-RW, vous pouvez créer vos propres CD audio. 1 Glissez des morceaux de la bibliothèque à une liste, puis double-cliquez dessus. . Vous pouvez loger 74 minutes de musique sur un CD audio. 2 Cliquez sur Graver le CD, insérez un CD-R, puis recliquez sur Graver le CD. . Pour savoir quels CD enregistrables conviennent le mieux à votre ordinateur, rendez-vous sur ce site : www.apple.com/fr/itunesVisionnages de films et de vidéos Visionnez des vidéos en direct sur Internet à l’aide de QuickTime TV. 2 Faites un double-clic sur l’icône de QuickTime Player située sur le bureau. 3 Déroulez le menu Signets pour ouvrir le tiroir des favoris, puis cliquez sur une chaîne. . QuickTime vous permet également de visionner les films que vous avez réalisés dans iMovie et d’écouter des fichiers de musique MP3, entre autres possibilités. Pour en savoir plus sur QuickTime : m consultez l’Aide QuickTime, située dans le menu Aide m consultez le site : www.apple.com/quicktime 1 Connectez-vous à Internet. 1617 Si votre iMac possède un lecteur de DVD, vous pouvez visionner des vidéos sur DVD. . Pour visonner le film en mode Plein écran, choisissez “Afficher la vidéo à l’écran” dans le menu Vidéo. . Connectez votre iBook à un poste de télévision à l’aide du câble optionnel AV Apple pour visionner un film DVD (consultez l’Aide Mac pour en savoir plus). .Pour en savoir plus sur le logiciel Lecteur DVD Apple, consultez les informations 1 s’y rapportant dans le menu Aide. Placez un disque DVD-Vidéo dans le lecteur et choisisissez Lecteur DVD Apple dans le menu (K). 2 Utilisez le tableau de commandes pour visionner le film ou en obtenir les fonctions spéciales.18 Réalisation d’un film Utilisez iMovie afin de réaliser un montage vidéo à l’aide d’une caméra vidéonumérique. 2 Importez vos clips vidéo dans iMovie, puis faites-en le montage afin de créer votre film. Pour en savoir plus sur iMovie: m ouvrez le logiciel iMovie, puis suivez l’initiation disponible dans le menu Aide (“Tutorial”) m consultez l’Aide iMovie via le menu Aide m rendez-vous sur www.apple.com/fr/imovie pour connaître les caméras vidéonumériques compatibles 1 Filmez votre sujet avec votre caméra vidéonumérique, puis connectez celle-ci à l’aide d’un câble FireWire. . Câble FireWire 6 broches-4 broches standard non fourni. 3 Enregistrez votre œuvre soit sur une cassette de la caméra, soit comme fichier QuickTime.19 iMovie vous permet d’ajouter musique, voix hors champ, titres, transitions et autres. Boutons de montage Cliquez ici pour ouvrir des tableaux afin de régler et de sélectionner sons, effets vidéo, titres (texte) et transitions de scènes. Cliquez sur Clips pour visualiser le rayon. Moniteur iMovie Regardez un aperçu de votre film ou visionnez-le directement sur une caméra vidéonumérique connectée. Rayon Pour intégrer des clips à votre film après les avoir importés, déplacez-les du rayon vers le visualiseur de clips. Visualiseurs Cliquez sur le visualiseur de clips (symbolisé par un œil) pour effectuer le montage et le placement de clips. Cliquez sur la chronologie (symbolisée par une horloge) pour modifier de l’audio. Commutateur de mode Cliquez ici pour permuter entre l’importation en mode Caméra et Montage. Défileur Utilisez cette barre pour sélectionner des passages de vidéo. Commandes de lecture Cliquez ici pour visionner le film dans le moniteur iMovie et actionnez le bouton “Lecture plein écran” pour qu’il occupe tout l’écran.20 Possibilités d’AppleWorks AppleWorks permet de réaliser toute sorte de travaux (rédaction, dessin, graphisme). Mise en page Insérez photos, tableaux, graphiques et cadres. Reliez les cadres de texte, superposez des graphismes et habillez votre texte comme un pro. Traitement de texte Rédigez des lettres et créez brochures, cartes de voeux et invitations. Outil Présentation Créez un diaporama à l’écran et insérez-y films, illustrations, graphiques et tableaux. Base de données Archivez documents et adresses et réalisez des inventaires. Fusionnez votre correspondance avec le traitement de texte afin de créer des lettres types. Modèles pesonnalisables Choisissez un modèle dans la vaste palette de documents préconçus et modifiez-le à votre gré. Tableur Calculez en toute aisance grâce aux quelque 100 fonctions intégrées de ce tableur et ajoutez votre touche personnelle à l’aide de ses options de formatage. Dessin bitmap Vous pouvez soit créer vos propres œuvres, soit appliquer des effets à des images existantes ou à des photos passées au scanner. Vastes bibliothèques d’images Vous n’aurez que l’embarras du choix parmi les plus de 25 000 images disponibles.21 Premiers contacts avec AppleWorks : 1 Ouvrez le logiciel AppleWorks, situé dans le dossier Applications (Mac OS 9) de votre disque dur. 2 Cliquez soit sur le type de document désiré, soit sur l’onglet Modèles afin de modifier un document type. . Cliquez sur l’onglet Web pour télécharger des modèles supplémentaires d’Internet (en anglais). Pour en savoir plus sur AppleWorks : m consultez l’Aide AppleWorks via le menu Aide m ouvrez le fichier “Premiers contacts avec AW 6” (situé dans le dossier AppleWorks de votre disque dur) m rendez-vous sur www.apple.com/fr/appleworks22 Maintien à jour de logiciels de votre ordinateur Ouvrez le tableau de bord Mise à jour de logiciels pour obtenir les plus récents logiciels. 1 Connectez-vous à Internet. 2 Choisissez Tableaux de bord dans le menu Pomme, puis Mise à jour de logiciels dans le sous-menu. 3 Cliquez sur Mettre à jour maintenant.23 4 Cochez les logiciels à mettre à jour, puis cliquez sur Installer. . Cliquez sur le nom d’un logiciel pour en savoir plus. . Vous pouvez programmer votre ordinateur pour qu’il vérifie automatiquement si des mises à jour sont disponibles.24 Sources d’informations complémentaires Consultez l’Aide Mac pour obtenir plus d’informations sur l’utilisation de cet ordinateur. 2 Tapez une question et cliquez sur Rechercher. . Si l’Aide Mac ne figure pas dans le menu Aide, choisissez Finder dans le menu Applications et faites une nouvelle tentative. . Vous pouvez parcourir les informations en cliquant sur l’un des éléments soulignés de la fenêtre. . Si vous souhaitez visualiser l’ensemble de l’aide disponible pour votre ordinateur, choisissez Centre d’aide dans le menu Aide. 1 Choisissez Aide Mac dans le menu Aide.25 . Les éléments soulignés sont des liens. Dès que vous cliquez sur un lien, il vous renvoie à une autre rubrique, effectue une opération ou vous permet d’accéder à d’autres informations sur Internet. 3 Cliquez sur un élément de la liste des rubriques d’aide disponibles. . Si la recherche s’avère infructueuse, tentez de reformuler votre question.Si l’ordinateur ne répond pas : Tentez d’annuler l’opération en cours d’exécution. m Appuyez simultanément sur les touches Commande (x) et point (.). m Si ceci ne résout pas le problème, maintenez les touches Option et Commande (x) enfoncées, puis appuyez sur Esc. Si le problème persiste, redémarrez l’ordinateur. m Maintenez le bouton d’alimentation de 5 à 10 secondes pour éteindre l’ordinateur, puis redémarrez-le en appuyant de nouveau dessus. m Si ceci ne résout pas le problème, maintenez les touches Option et Commande (x), puis appuyez sur le bouton d’alimentation. m Si le problème persiste, appuyez sur le bouton de réinitialisation ( ) en insérant la pointe d’un trombone déplié dans le petit orifice situé au-dessus du bouton d’alimentation, patientez un instant, et appuyez sur le bouton d’alimentation. Après la réinitialisation, vous devez régler à nouveau le tableau de bord Date et heure. Ensuite, procédez comme suit : Si le problème survient avec une application particulière : m Si cette dernière méthode est la seule permettant de démarrer votre ordinateur, renseignez-vous auprès de son éditeur pour savoir si cette application est compatible avec votre ordinateur. Si le problème survient fréquemment : m Choisissez Aide Mac dans le menu Aide et consultez la rubrique sur la prévention et la résolution de problèmes. Peut être devez-vous rémédier à des conflits d’extension ou réinstaller le logiciel système. Si l’ordinateur se bloque en cours de démarrage ou qu’une icône marquée d’un point d’interrogation clignote à l’écran : Désactivez les extensions du système. m Démarrez l’ordinateur en maintenant la touche Majuscule. Si cela ne résout pas le problème, démarrez l’ordinateur à partir du CD d’installation de logiciels. m Insérez le CD d’installation de logiciels founi avec votre ordinateur et démarrez tout en maintenant la touche C enfoncée (vérifiez que le verrouillage des majuscules n’est pas activé). Ensuite, procédez comme suit : Une fois l’ordinateur redémarré, consultez les informations de dépannage de l’aide électronique. m Ouvrez le menu Aide et choisissez Aide Mac. Consultez la rubrique concernant la prévention et la résolution de problèmes. Il peut être nécessaire de vérifier qu’il n’existe pas de conflits d’extension ou de réinstaller le logiciel système de l’ordinateur. Si une image de fond différente de la normale s’affiche : m Vous avez sans doute démarré à partir du logiciel système d’un CD, et non du disque dur. Si vous ne parvenez pas à redémarrer d’une autre manière, réinstallez le logiciel système sur votre disque dur. Pour cela, vous pouvez soit consulter les instructions de l’Aide Mac, soit recourir à l’installateur du CD d’installation de logiciels. 26 Dépannage27 L’ordinateur ne s’allume pas ou ne démarre pas : Vérifiez d’abord si le câble d’alimentation est branché sur l’ordinateur et sur une prise d’alimentation en service. m La batterie est peut-être déchargée. Un voyant orange doit clignoter autour du connecteur de l’adaptateur lorsque celui-ci est branché, indiquant que la batterie est en charge. Si cela ne résout pas le problème, réinitialisez la mémoire. m Démarrez l’ordinateur tout en maintenant enfoncées les touches Commande (x), Option, P et R jusqu’à ce que le signal sonore de démarrage retentisse une seconde fois. Le problème persiste ou un bruit se produit au démarrage : m Si vous avez récemment augmenté la mémoire de votre ordinateur, vérifiez que celle-ci est correctement installée. Retirez le module de la mémoire. Si l’ordinateur démarre normalement, cela signifie que ce module n’est pas compatible avec votre ordinateur. m Si le problème persiste, appuyez sur le bouton de réinitialisation ( ) en insérant la pointe d’un trombone dans le petit orifice au-dessus du port AV, patientez un instant et appuyez sur le bouton d’alimentation. m Pour solliciter l’intervention d’Apple, consultez les informations de service et d’assistance fournies avec votre iBook. Si vous ne pouvez éjecter un CD : Assurez-vous que le disque n’est pas en service. m Quittez toutes les applications qui utilisent des fichiers du disque. m Appuyez ensuite sur la touche servant à éjecter les disques ( ), ou faites glisser l’icône du disque sur la corbeille. Si le disque est toujours bloqué, éjectez-le manuellement : m Insérez l’extrémité d’un trombone dans le petit orifice servant à éjecter manuellement les disques, sur le côté droit du lecteur de CD. Autres problèmes : En cas de problème avec votre connexion à Internet : m Vérifiez que la ligne téléphonique est connectée au port modem (W) et qu’elle fonctionne correctement. m Ouvrez le menu Aide et choisissez Aide Mac, où vous pourrez localiser et modifier vos réglages Internet. m Renseignez-vous auprès de votre fournisseur d’accès en cas de doute sur la conformité de vos réglages Internet. En cas de problèmes de connexion à d’autres périphériques : m Vérifiez que le périphérique concerné est correctement connecté. Essayez de le débrancher puis de le rebrancher. m Vérifiez si le périphérique nécessite l’installation d’un logiciel. m Si le problème persiste, contactez le fabricant du périphérique. m Si vous voulez connecter un périphérique plus ancien, consultez dans l’Aide Mac les informations sur cette opération. En cas de problèmes avec une application : m En cas de problème avec un logiciel, contactez l’éditeur concerné. m Pour toute information sur les logiciels livrés avec votre iBook, notamment pour contacter l’éditeur, rendez-vous sur le site suivant : www.apple.com/support/bundledsw En cas de problèmes lors de l’utilisation de votre ordinateur : m Consultez les instructions d’utilisation et de dépannage de l’Aide Mac. Si vous soupçonnez un problème d’ordre matériel : m Vous pouvez recourir au CD Apple Hardware Test (CD de test du matériel), qui vous aidera à déterminer si l’un des composant de votre ordinateur pose problème, la mémoire ou le processeur par exemple.28 Augmentation des capacités de votre iBook Insérez une carte AirPort pour profiter de l’accès sans fil à Internet et à des réseaux. 1 Éteignez votre ordinateur, puis déconnectez l’adaptateur secteur et le cordon téléphonique. Retournez l’ordinateur et enlevez la batterie. 2 Dégagez le clavier en faisant coulisser vers le bas les deux taquets en plastique prévus à cet effet. 3 Le cas échéant, retirez l’attache métallique et sortez la carte AirPort de l’adaptateur. Ce dernier est inutile avec l’iBook. . Pour accéder aux instructions d’utilisation du logiciel AirPort, consultez l’Aide Mac, disponible dans le menu Aide.29 4 Relevez le support métallique et connectez l’extrémité de l’antenne à la carte AirPort. Touchez un composant métallique à l’intérieur de l’ordinateur. 5 Glissez la carte AirPort (numéro d’identification AirPort et codebarre vers le haut) sous le support métallique dans le logement. 6 Appuyez sur le support métallique pour bloquer la carte, puis remettez en place le clavier et la batterie. . Il peut s’avérer nécessaire de réinitialiser la date et l’heure (à l’aide du tableau de bord Date et heure) après l’installation de la carte AirPort.30 Ajoutez de la mémoire supplémentaire. . Votre iBook est équipé d’un logement d’extension destiné à un module de mémoire SO-DIMM de 1,25 pouce, ou moins, à la norme PC-100. Pour plus d’informations sur l’ajout de mémoire, consultez l’Aide Mac dans le menu Aide. 1 Éteignez votre ordinateur. Déconnectez ensuite l’adaptateur secteur et le cordon téléphonique. Retournez l’ordinateur et enlevez la batterie. 3 Soulevez le clavier et posez-le sur le repose-poignets et le trackpad en le retournant. Touchez un composant métallique à l’intérieur de l’ordinateur. 2 Dégagez le clavier en faisant coulisser vers le bas les deux taquets en plastique prévus à cet effet.31 4 Si nécessaire, retirez la carte AirPort. . Pour éviter toute rayure, placez un chiffon doux entre la carte AirPort et le boîtier de l’iBook. 5 Enlevez les deux vis de fixation de la plaque de protection de la mémoire vive, puis extrayez-la avec précaution. 6 Insérez le module de mémoire de biais dans l’encoche, puis emboîtez-le en appuyant dessus. Remettez en place la plaque de protection, la carte AirPort (le cas échéant), le clavier et la batterie. . Il se peut que vous deviez réinitialiser le tableau de bord Date et heure après avoir installé la mémoire.Clavier et trackpad Lorsque vous tapez au clavier ou que vous utilisez le trackpad, vous devez avoir les épaules détendues. Le bras et l’avant-bras doivent former un angle droit, la main étant placée dans le prolongement du poignet. Ne tapez pas trop fort lorsque vous saisissez au clavier ou lorsque vous utilisez le trackpad, et veillez à maintenir les mains et les doigts détendus. Évitez de replier les pouces à l’intérieur. Modifiez fréquemment la position de vos mains pour éviter la fatigue. Certains utilisateurs peuvent ressentir des douleurs au niveau des mains, des poignets ou des bras après une utilisation intensive et ininterrompue de l’ordinateur. Consultez un spécialiste dès l’apparition des premiers symptômes de douleurs ou de troubles chroniques au niveau des mains, poignets ou bras. Correct Incorrect Correct Incorrect 32 Organisation de l’espace de travail33 Siège Optez pour un siège de bureau réglable offrant un dossier et une assise confortables. Réglez la hauteur du siège de manière que vos cuisses reposent à l’horizontale et que vos pieds soient posés à plat sur le sol. Le dossier doit être réglé de façon à offrir un appui à la région lombaire. Suivez les instructions du fabricant pour effectuer correctement ce réglage. Au besoin, relevez le siège afin de placer correctement vos avant-bras et vos mains par rapport au clavier. Si, dans ce cas, vos pieds ne reposent plus à plat sur le sol, utilisez un repose-pied réglable en hauteur pour compenser. Si vous disposez d’un bureau modulaire, vous pouvez abaisser le niveau du plan de travail pour éviter l’emploi d’un repose-pied. Une autre solution consiste à utiliser un bureau avec un poste de saisie moins élevé que le plan de travail. Souris externe Si vous utilisez une souris externe, veillez à la placer à hauteur du clavier en ménageant un espace suffisant pour assurer sa manipulation avec aisance. Écran intégré Orientez l’écran de manière à réduire le plus possible les reflets de l’éclairage électrique et de la lumière du jour. Réglez la luminosité et le contraste de l’écran chaque fois que vous déplacez l’ordinateur ou que l’éclairage ambiant change. Informations complémentaires Pour plus d’informations concernant l’ergonomie, consultez le site Web d’ergonomie d’Apple à l’adresse suivante : www.apple.com/about/ergonomics (en anglais).Lors de la configuration et de l’utilisation de votre ordinateur, observez les consignes suivantes : m Lisez soigneusement toutes les instructions d’installation avant de brancher votre ordinateur sur une prise murale. m Conservez ces consignes et portez-les à la connaissance des autres utilisateurs éventuels. m Suivez toutes les instructions et mises en garde concernant votre système. m Utilisez uniquement l’adaptateur secteur portable d’Apple fourni avec votre ordinateur. Les adaptateurs destinés à d’autres appareils électroniques, même s’ils sont d’aspect similaire, risquent d’endommager votre ordinateur. m Si votre adaptateur secteur est muni d’une fiche à trois broches, celle-ci ne s’adapte qu’à une prise électrique reliée à la terre. S’il est impossible d’insérer la fiche dans la prise, faites appel à un électricien agréé pour installer une prise correctement reliée à la terre. Ne dérogez en aucun cas à cette consigne. m Veillez à toujours ménager de l’espace autour de votre adaptateur secteur. N’utilisez pas ce matériel dans des endroits confinés ne permettant pas une circulation d’air suffisante autour de l’adaptateur secteur. m Déconnectez toujours l’adaptateur et la ligne téléphonique avant d’ouvrir le boîtier de l’ordinateur en vue d’opérations telles que l’installation de mémoire. m Ne mettez jamais votre ordinateur sous tension si tous ses composants internes et externes ne sont pas en place. L’utilisation de l’ordinateur dans ces conditions peut s’avérer dangereuse pour vous et risque d’endommager l’appareil. m Ne connectez pas de ligne téléphonique numérique au modem car l’utilisation d’un type de ligne inadapté risque d’endommager ce dernier. m Lors de l’utilisation de votre ordinateur ou de la recharge de la batterie, il est normal que la température de la partie inférieure du boîtier s’élève. Cette partie du boîtier agit comme surface de refroidissement permettant le transfert de la chaleur de l’ordinateur vers l’extérieur. Le dessous du boîtier est légèrement surélevé pour permettre la circulation d’air et garantir une température de fonctionnement normale. m Maintenez votre ordinateur à l’écart de tout liquide en évitant de le placer à proximité d’éléments de salles de bains ou de boissons. m Protégez votre ordinateur de toute source d’humidité et ne l’exposez pas aux intempéries. 34 Informations complémentaires Suivez les instructions ci-dessous pour utiliser votre ordinateur en toute sécurité.Pour votre propre sécurité et celle de votre matériel, débranchez toujours l’ordinateur en tirant sur la prise et non sur le cordon, et retirez la batterie de son logement dans les circonstances suivantes : m vous devez retirer des composants (laissez le cordon déconnecté aussi longtemps que le clavier est retiré) m le cordon ou la prise d’alimentation sont endommagés m un liquide a été renversé dans le boîtier m votre ordinateur est exposé à une humidité excessive ou à la pluie m votre ordinateur a subi une chute ou le boîtier a été endommagé m votre ordinateur doit être révisé ou réparé m vous souhaitez nettoyer le boîtier (pour ce faire, procédez comme indiqué). Important La seule manière de couper complètement l’alimentation de l’ordinateur est de déconnecter le cordon d’alimentation et de retirer la batterie. Veillez à ce qu’au moins une extrémité du cordon soit facilement accessible pour débrancher l’ordinateur en cas de besoin. Votre iBook possède une apparence et un fini uniques qui peuvent présenter des imperfections mineures, certaines de celles-ci pouvant s’accentuer avec le temps. En exposant votre iBook à des températures extrèmes ou à l’humidité, vous risquez d’accélérer ce processus. En revanche, en entretenant correctement votre ordinateur, comme indiqué dans ce manuel, vous contribuerez à maintenir son aspect optimal. Pour nettoyer le boîtier de l’ordinateur, procédez comme suit : 1 Débranchez la prise d’alimentation et retirez la batterie (en tirant sur la prise, et non sur le cordon). 2 Nettoyez le boîtier avec un chiffon doux et légèrement humidifié. Attention N’utilisez pas de produit contenant de l’alcool afin de ne pas endommager l’ordinateur. Si nécessaire, utilisez des produits destinés spécifiquement au nettoyage des ordinateurs. Attention Apple vous recommande de faire installer la mémoire ou une carte AirPort par un technicien agréé Apple. Consultez les informations sur l’assistance technique fournies avec l’ordinateur pour savoir comment joindre Apple ou un centre de maintenance agréé Apple. Si vous installez vous-même ces composants, les dommages éventuels ne seront pas couverts par la garantie limitée de l’ordinateur. Adressez-vous à un distributeur ou à un centre de maintenance agréés Apple pour toute information complémentaire sur l’étendue de la garantie. Attention Les équipements électriques peuvent être dangereux s’ils sont mal utilisés. Un adulte doit toujours superviser l’utilisation de cet ordinateur ou de tout appareil similaire. Ne laissez pas les enfants manipuler les composants internes ni les câbles de cet appareil. N’introduisez jamais un objet dans les ouvertures du boîtier de l’ordinateur. Vous risquez de provoquer un incendie ou de recevoir une décharge électrique. 3536 Informations concernant la réglementation relative aux télécommunications, téléphone et modem Pour obtenir des informations sur la réglementation FCC, les interférences de radio et télévision, ainsi que sur le téléphone et le modem relatives à ce produit, consultez les fichiers du dossier “Communications Regulations”, situés dans le dossier Documents de votre disque dur. Laser Attention Il peut être dangereux de procéder à des réglages ou d’effectuer des opérations dont il n’est pas fait mention dans le présent manuel. Ne tentez pas de démonter le compartiment contenant le laser. Le faisceau laser de ce produit est dangereux pour les yeux. L’utilisation d’instruments d’optique tels que des lentilles grossissantes peut aggraver la nocivité du faisceau. Pour votre propre sécurité, faites entretenir ce produit dans un centre de maintenance agréé Apple. Étiquette de mise en garde Adaptateur secteur portable d’Apple L’adaptateur secteur portable d’Apple, fourni avec votre ordinateur, est un composant haute tension et ne doit par conséquent pas être ouvert sans raison, même quand l’ordinateur est éteint. En cas de panne, faites appel à votre revendeur ou à votre fournisseur de service agréé Apple. Batterie Attention Un risque d’explosion existe si une batterie inadéquate est utilisée. Débarrassez-vous de vos batteries conformément aux normes environnementales locales. Les batteries ne doivent être ni percées ni brûlées. Activités à risque élevé Cet ordinateur n’est pas conçu pour être utilisé dans des installations nucléaires, pour la navigation ou la communication aérienne, pour le contrôle du trafic aérien ni aucune autre situation où son utilisation pourrait causer la mort, des blessures ou de graves dommages écologiques. Informations concernant la caméra La caméra vidéonumérique illustrée à la page 18 de ce manuel n’est pas incluse avec ce produit. Il se peut que le modèle illustré ne soit pas disponible dans tous les pays. ENERGY STAR ® En tant que partenaire ENERGY STAR®, Apple Computer s’est assuré que ce produit était conforme aux normes de consommation d’énergie fixées par ENERGY STAR. Le programme ENERGY STAR de l’agence américaine pour la protection de l’environnement constitue un partenariat avec les fabricants de matériel dans le but de promouvoir une consommation efficace de l’énergie. La réduction de la consommation d’énergie des appareils de bureau permet de réaliser des économies et contribue à réduire la pollution en diminuant le gaspillage d’énergie. Tout a été mis en oeuvre pour que les informations présentées dans ce manuel soient exactes. Apple n’est pas responsable des erreurs de reproduction ni d’impression. Réglementationwww.apple.com © 2001 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple, AppleWorks, FireWire, le logo FireWire, Mac, le logo Mac, Macintosh, QuickTime et Sherlock sont des marques d’Apple Computer Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AirPort, Finder, iBook, iMac et iMovie sont des marques d’Apple Computer Inc. ENERGY STAR® est une marque déposée aux États-Unis. Digital imagery® Copyright 2000 PhotoDisc Inc. F034-1045-A Imprimé à Taïwan Apple Qmaster 3 Manuel de l’utilisateurK Apple Inc. Copyright © 2007 Apple Inc. Tous droits réservés. Vos droits sur le logiciel sont régis par l’accord de licence qui l’accompagne. Le propriétaire ou l’utilisateur autorisé d’une copie valide du logiciel Final Cut Studio peut reproduire la présente publication à des fins d’apprentissage de l’utilisation de ce logiciel. Aucune partie de la présente publication ne peut être reproduite ni transmise à des fins commerciales telles que la vente de copies de la présente publication ou pour la fourniture de services d’assistance payants. Le logo Apple est une marque d’Apple Inc., déposée aux États-Unis et dans d’autres pays. L’utilisation du logo Apple sur un clavier (Option-1) à des fins commerciales sans l’autorisation préalable écrite d’Apple Computer, Inc. peut constituer une contrefaçon de la marque et une concurrence déloyale en violation des lois fédérales et nationales. Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce manuel soient les plus exactes possibles. Apple n’est pas responsable des erreurs d’écriture et d’impression. Remarque : comme Apple met régulièrement sur le marché de nouvelles versions et des mises à jour de son logiciel système, de ses applications et de ses sites Internet, les images qui illustrent le présent ouvrage peuvent différer légèrement de ce que vous voyez à l’écran. Apple Inc. 1 Infinite Loop Cupertino, CA 950142084 408-996-1010 www.apple.com Apple, le logo Apple, Final Cut, Final Cut Pro, QuickTime et Shake sont des marques d’Apple Inc. déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. UNIX est une marque déposée de The Open Group. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés dans ce manuel sont les marques de leur société respective. La mention de produits tiers n’est effectuée qu’à des fins informatives et ne constitue en aucun cas une approbation ni une recommandation. Apple n’assume aucune responsabilité vis-à-vis des performances ou de l’utilisation de ces produits. 3 1 Utilisation d’Apple Qmaster 3 Le système Apple Qmaster fournit une distribution et un traitement du travail automatisé pour les projets à gros volume créés avec Shake et d’autres logiciels d’effets visuels numériques. Le présent document décrit l’application Apple Qmaster, une des applications du système de traitement distribué Apple Qmaster. Le système complet comprend des commandes pour la configuration de grappes, ou clusters, d’ordinateurs de traitement et pour la surveillance, l’interruption, la reprise ou l’annulation des tâches soumises. L’application Apple Qmaster décrite dans le présent document est l’interface client que l’on utilise pour soumettre des tâches pour le traitement distribué. Apple Qmaster accepte les tâches provenant de Shake, d’Autodesk Maya et de tout programme de ligne de commande UNIX. Pour en savoir plus sur la façon de créer un réseau complet pour le traitement par Apple Qmaster et sur la façon dont l’application Apple Qmaster fonctionne avec le reste du système Apple Qmaster, consultez le guide de Configuration du traitement distribué. Le présent document décrit :  Le système de traitement distribué d’Apple Qmaster (p. 4)  Interface de Apple Qmaster (p. 6)  Soumission de lots pour traitement pas Apple Qmaster (p. 11)  Création d’un cluster de nœuds étendus (utilisation de nœuds sans qu’Apple Qmaster ne soit installé) (p. 24)  Définition de variables d’environnement dans Apple Qmaster (p. 26)  Utilisation de la ligne de commande dans Apple Qmaster (p. 28)4 Le système de traitement distribué d’Apple Qmaster Les ordinateurs qui soumettent des lots à Apple Qmaster sont appelés clients. Une tâche Apple Qmaster est une opération de traitement sous la forme d’un fichier Shake ou autre, voir de commandes, qui utilise des commandes UNIX pour spécifier des réglages, comme, par exemple, des instructions de rendu, et emplacements et des destinations de fichier. Bien qu’un lot puisse ne contenir qu’une seule tâche, l’on soumet généralement plusieurs tâches à la fois pour traitement. De même, plusieurs personnes peuvent utiliser le même système Apple Qmaster en même temps, plusieurs ordinateurs client envoyant alors des lots en même temps. Les lots sont gérés et distribués par l’ordinateur désigné comme étant le contrôleur de clusters Apple Qmaster. Pour en savoir plus, consultez le guide de Configuration du traitement distribué. Clients Les lots sont soumis pour traitement à partir des ordinateurs client. Il peut s’agir de n’importe quel ordinateur sur lequel Apple Qmaster est installé et qui se trouve sur le même réseau que le contrôleur de clusters. Plusieurs ordinateurs client peuvent se trouver sur le même réseau et utiliser le même cluster pour réaliser le traitement pour plusieurs applications. Pour plus d’informations, consultez la section « Soumission de lots avec l’application Apple Qmaster » à la page 11. Lot de tâches de traitement Ordinateur client Les tâches sont envoyées. Dossier de destination Les fichiers sont placés à la destination indiquée. Fichiers de traitement Cluster Apple Qmaster Le traitement est effectué par le cluster. Réseau5 Clusters Lorsqu’un client envoie des lots au système Apple Qmaster, l’ensemble du traitement et des déplacements des fichiers de sortie qui s’en suivent est réalisé par un groupe d’ordinateurs configurés pour Apple Qmaster appelé cluster. Pour configurer les services Apple Qmaster, l’on utilise l’application Apple Qadministrator pour créer un ou plusieurs clusters de nœuds de service avec un contrôleur de clusters par cluster. Chaque ordinateur du cluster est connecté aux autres ordinateurs du cluster par une connexion réseau. Voir Configuration du traitement distribué pour en savoir plus la configuration de clusters. En particulier, consultez la section « Préparation d’un réseau pour le traitement distribué ». Remarque : consultez le site web d’assistance de Shake (http://www.apple.com/fr/support/shake) pour un guide en ligne sur le configuration d’une ferme de rendu à temps plein comportant un ordinateur Xserve et des nœuds de cluster. Nœuds de service Lorsque vous combinez plusieurs nœuds pour former un cluster, ils fonctionnent comme un ordinateur très puissant car toutes leurs ressources sont partagées. L’on fait d’un ordinateur un nœud de service en le configurant dans la sous-fenêtre Apple Qmaster des Préférences Système. Les différentes étapes de l’utilisation des préférences système pour la configuration d’un nœud de service sont décrites dans la section « Création et administration de clusters » dans le guide de Configuration du traitement distribué. Contrôleurs de clusters Le logiciel de contrôle de clusters fonctionne comme un gestionnaire de cluster. Le contrôleur de clusters gère la distribution des lots au sein du cluster. Il est capable de déterminer la meilleure utilisation des ressources du cluster en fonction du travail en cours et des variables de disponibilité. (Pour en savoir plus, consultez le guide de Configuration du traitement distribué.) Pour faire d’un ordinateur un contrôleur de clusters, l’on active le service de contrôle de clusters dans la sous-fenêtre Apple Qmaster des Préférences Système. (Consultez la rubrique « Configuration de nœuds de service et de contrôleurs de clusters » dans le guide de Configuration du traitement distribué.)6 Interface de Apple Qmaster L’application Apple Qmaster décrite dans le présent document est un des composants du système de traitement distribué décrit ci-avant. L’application Apple Qmaster est le logiciel client que l’on utilise pour soumettre des tâches et des lots au système. L’application et le système auquel elle appartient portent tous deux le même nom (Apple Qmaster). La fenêtre Apple Qmaster contient une barre d’outils, un champ Nom du lot, un champ Soumettre à, la table Lot, des boutons pour l’ajout, la suppression et la soumission de tâches (estompé jusqu’à ce que la table Lot contienne au moins une tâche) et des menus locaux pour la sélection du type de tâche et de la priorité de lot. Boutons de la barre d’outils La barre d’outils Apple Qmaster contient les boutons suivants :  Historique : ouvre le volet Historique dans lequel vous pouvez afficher un historique complet des tous les lots soumis à partir de votre ordinateur, consulter l’état courant de tous les lots de traitement et resoumettre des lots qui figurent dans l’historique.  Définir l’environnement : ouvre une feuille dans laquelle vous pouvez ajouter des variables d’environnement et des scripts de préexécution.  Notification : ouvre une feuille dans laquelle vous pouvez saisir ou (ou modifier) l’adresse électronique à laquelle la notification de l’état du lot ou de l’échec du traitement doit être envoyée. Apple Qmaster ne prend pas en charge les serveurs SMTP qui requièrent une authentification. La table suivante contient les intitulés des services utilisés dans les notifications par message électronique et les historiques :7  Batch Monitor : ouvre Batch Monitor, qui vous permet d’afficher l’état de tous les lots en cours de traitement. Champs de texte et menus locaux de Apple Qmaster La fenêtre Apple Qmaster contient d’autres éléments d’interface importants pour la création et la soumission de tâches et de lots.  Nom du lot : permet de saisir le nom d’un lot particulier. (Il s’agit du nom qui apparaît dans Batch Monitor.)  Soumettre à : utilisez ce menu local pour sélectionner le cluster qui devra traiter le lot en question.  Table Lot : il s’agit de la partie centrale de la fenêtre Apple Qmaster qui énumère les différentes tâches que contient un lot. Cette table comporte les colonnes suivantes :  Type : un des quatre types de tâche : Shake, Maya, Rendu générique, Shell (UNIX).  Commande : la commande à exécuter sur la tâche.  Répertoire de travail : si nécessaire, le répertoire à partir duquel la commande doit être exécutée. Type de service de traitement Intitulé de la notification Service Compressor local servicecontroller:com.apple.stomp.transcoder Service Compressor distribué servicecontroller:com.apple.stomp.transcoderx Service Apple Qmaster distribué servicecontroller:com.apple.qmaster.executor 8  Menu Commande : utilisez ce menu local pour créer des commandes. Vous avez le choix entre les types de tâche suivants :  Commande de rendu générique  Commande Maya  Commande Shake  Commande Shell Utilisez le bouton Ajouter (+) pour ajouter une tâche (du type sélectionné) à la table Lot. Utilisez le bouton Supprimer (–) pour supprimer la tâche sélectionnée de la table Lot. Utilisez le bouton Dupliquer pour dupliquer la tâche sélectionnée dans la table Lot.  Numéroter les tâches : cochez cette case pour exécuter les tâches dans l’ordre exact dans lequel ils apparaissent dans la liste des lots. Par exemple, si un script Shake a besoin du résultat produit par un script Maya, vous pouvez vous assurer que le script Shake ne sera pas exécuté tant que le script Maya ne sera pas terminé.  Priorité : utilisez ce menu local pour définir la priorité relative (l’urgence) d’un lot. Ce menu local vous permet de définir le niveau de priorité (Haute, Moyenne ou Basse) d’un lot par rapport aux autres lots. La valeur par défaut est Moyenne. Les à haute priorité sont traités avant les lots à priorité moyenne et les lots à basse priorité.  Délai : utilisez ces champs de texte pour définir le délai en heures ou minutes de toute tâche dans le lot. Cliquez sur l’un des deux champs de texte (champ de gauche = heures, champ de droite = minutes) pour saisir la valeur correspondante. Cliquez sur l’incrémenteur pour modifier les minutes par incréments de 5 minutes ou, si vous avez sélectionné le champ Heure, par incréments d’une heure à la fois.  Soumettre : cliquez sur le bouton Soumettre pour traiter le lot selon les paramètres définis dans la fenêtre Apple Qmaster. Bouton Dupliquer9 Installation de Apple Qmaster, Shake et d’autres applications Les différentes applications de rendu ont des procédures d’installation qui varient légè- rement. Consultez le guide de Configuration du traitement distribué pour en savoir plus sur l’installation de la suite d’applications Apple Qmaster. Pour utiliser Apple Qmaster avec Shake ou une autre application de rendu basé sur les images, vous devez suivre les instructions d’installation et de licence suivantes :  Pour soumettre des lots pour Shake, une copie de Shake doit être installée sur chacun des nœuds du cluster. Pour le rendu par ligne de commande sous Mac OS X, il n’est pas nécessaire de disposer d’une licence.  Pour soumettre des lots pour Maya, installez et déverrouillez avec une licence une copie de Maya sur chacun des nœuds du cluster.  Pour soumettre des lots pour d’autres applications de rendu basé sur les images, installez une copie de l’application de rendu sur chacun des nœuds du cluster. Par exemple, vous devez installer une copie d’After Effects 6.5 sur chacun des nœuds du cluster. Il est impé- ratif d’installer aerender, le programme de rendu de ligne de commande pour After Effects. After Effects requiert une clé de produit et un numéro de série avant l’installation. Remarque : dans les trois cas ci-avant, vous devrez installer tous les modules, polices, etc. de tierce partie dont vous avez besoin dans vos projets sur tous les nœuds du cluster. Configuration de services de rendu et de stockage partagé Voici quelques astuces supplémentaires sur la configuration d’une « ferme de rendu » Apple Qmaster : Modification du nombre d’instances du service de rendu Par défaut, Apple Qmaster active un service de rendu par unité centrale. Sur un système biprocesseur, deux services de rendu seront activés par défaut. Cela signifie que, par défaut, deux copies de Shake tourneront en même temps sur un système biprocesseur. Il se peut que vous deviez désactiver un service de rendu. Pour des informations sur la façon de modifier le nombre de services de rendu, consultez le guide de Configuration du traitement distribué. Remarque : si vous utilisez Shake, vous pouvez toujours modifier le nombre d’unités centrales que Shake utilise lors de la soumission à l’aide de la commande -cpus x où x est le nombre de fils d’exécution à utiliser. 10 Volumes partagés Tous les nœuds du cluster doivent disposer d’un volume commun à partir duquel ils peuvent travailler. À défaut, ils ne sauront pas où trouver les ressources dont ils ont besoin pour traiter les lots. Il y a de nombreuses façons de configurer le partage de fichiers. Voici un petit guide d’initiation sur l’exportation et le montage NFS. NFS n’est pas obligatoire ; vous pouvez aussi utiliser AFP ou SMB. Si vous disposez déjà d’un serveur NFS, comme, par exemple, votre contrôleur de clusters, ajoutez simplement une autre exportation dans /etc/exports ou netinfo et envoyez un -HUP (-1) à mountd. Saisissez la commande suivante si vous exportez à partir de votre contrôleur de clusters ou d’un serveur NFR existant : sudo echo « » >> /etc/exports sudo kill -1 `cat /var/run/ mountd.pid` Cela crée un serveur NFS qui exporte dans . Vous pouvez le vérifier à l’aide de la commande suivante : showmount -e Serveurs NFS dédiés Vous pouvez configurer un serveur NFS dédié. 1 Si vous configurez un serveur NFS dédié, saisissez les commandes suivantes : sudo echo « » >> /etc/exports sudo rm /var/run/NFS.StartupItem sudo SystemStarter start NFS L’ordinateur ne doit pas nécessairement exécuter le serveur OS X. Si vous préférez utiliser une interface utilisateur graphique, vous pouvez utiliser les outils Admin Serveur de Mac OS X et Gestionnaire NetInfo. 2 Pour monter l’exportation, saisissez les commandes suivantes sur tous les nœuds du cluster : mkdir -p mount_nfs : Si votre serveur NFS est un nœud, vous devez absolument aussi monter l’exportation, même si vous la partagez. Tous les chemins sur tous les nœuds doivent être identiques. Si vous ne le montez pas, cet ordinateur produira des erreurs de fichier introuvable. De plus, si certains ordinateurs client soumettront des tâches au cluster, mais n’y participeront pas, vous devez monter l’exportation.11 Gestion des données du volume partagé avec Shake Il se peut que vous deviez redéfinir les liens vers vos ressources si vous déplacez votre projet vers le volume partagé. Cela varie en fonction des types de fichier, des modules, des polices et des configurations requises par l’environnement. Ce qui doit généralement être modifié, ce sont les chemins FileIn et FileOut ainsi que des variables d’environnement comme, par exemple, NR_INCLUDE_PATH et NR_FONT_PATH. Il est recommandé de désactiver UNC car ces chemins ne peuvent généralement pas être résolus par les nœuds du cluster lorsque des noms d’hôte arbitraires sont utilisés. Pour désactiver UNC et activer Apple Qmaster à partir de l’application Shake, procédez comme suit : 1 Allez à : ~/nreal/include/startup 2 Créez un fichier nommé qmaster.h 3 Ajoutez ce qui suit : script.uncFileNames = 0; sys.useRenderQueue = "Qmaster"; 4 Appuyez plusieurs fois sur Retour après la dernière ligne. 5 Enregistrez votre travail. Soumission de lots pour traitement pas Apple Qmaster Les tâches sont soumises sous la forme d’un lot, un lot pouvant contenir une ou plusieurs tâches. Les lots peuvent être soumis à partir de tout ordinateur :  sur lequel des applications Apple Qmaster sont installées ;  se trouvant sur le même réseau que le cluster auquel il soumet le lot. Remarque : certaines versions de Compressor 2 qui accompagnent un autre logiciel peuvent aussi soumettre des lots au système de traitement distribué Apple Qmaster. Consultez le guide de Configuration du traitement distribué ou le Manuel de l’utilisateur de Compressor 2 pour plus d’informations. Soumission de lots avec l’application Apple Qmaster Apple Qmaster contient un module pour Shake qui automatise et personnalise le processus par lequel les lots Shake sont soumis avec Apple Qmaster. De ce fait, le processus de soumission des lots Shake est plus automatisé que le processus de soumission des lots pour les autres Applications qui ne disposent pas d’un tel module. Un module est livré pour Autodesk Maya, ainsi qu’un module de commande de rendu générique pour d’autres applications de rendu basé sur les images et un module de commande Shell qui fonctionne avec toute application pouvant être exécutée à partir de la ligne de commande UNIX.12 Les modules définissent certains paramètres par défaut pour la tâche automatiquement. Ils fournissent aussi une zone de dialogue vous permettant d’adapter ces paramètres à vos besoins et d’ajouter des options de ligne de commande à chaque tâche.  Pour soumettre des lots pour Shake, consultez la section « Soumission de lots Shake, » ci-après.  Pour soumettre des lots pour Maya, consultez la section « Soumission de lots Maya » à la page 16.  Pour soumettre des lots pour d’autres applications de rendu basé sur les images, consultez la section « Soumission de lots avec la commande Rendu générique » à la page 18.  Pour soumettre des lots pour toute application pouvant être exécutée à partir de la ligne de commande UNIX, consultez la section « Utilisation d’Apple Qmaster pour la soumission de commandes UNIX » à la page 22. Soumission de lots Shake Avec Apple Qmaster, vous pouvez créer et soumettre rapidement un lot de tâches Shake. Remarque : vous pouvez aussi soumettre des lots Shake comme décrit à la section « Utilisation d’Apple Qmaster pour la soumission de commandes UNIX » à la page 22, mais la méthode qui suit est la façon la plus simple de soumettre des lots Shake avec Apple Qmaster. Pour soumettre des lots Shake avec Apple Qmaster : 1 Ouvrez Apple Qmaster. 2 Saisissez le nom du lot dans le champ Nom du lot. (Il s’agit du nom qui apparaît dans le Batch Monitor une fois que vous avez soumis le lot.) 3 Procédez de l’une des façons suivantes :  Faites glisser le fichier Shake (.shk) sur la table Lot (au centre) de la fenêtre Apple Qmaster.  Choisissez Commande Shake dans le menu local, puis cliquez sur le bouton Ajouter (+) pour ajouter une tâche. 4 Dans la zone de dialogue qui apparaît : a Dans le champ Script, saisissez l’emplacement du fichier Shake s’il n’est pas encore affiché. (Si vous avez fait glisser le fichier dans la fenêtre, l’emplacement du fichier est déjà indiqué.) Remarque : le champ Shake affiche l’emplacement par défaut de Shake sur votre ordinateur. S’il n’est pas correct, corrigez-le. b Si vous le souhaitez, modifiez les valeurs et les réglages disponibles pour personnaliser la commande. Consultez la documentation de Shake pour en savoir plus sur les réglages de Shake dans cette zone de dialogue. Chaque réglage correspond à une commande Shake fré- quemment utilisée, à l’exception du réglage Minimum, qui est décrit ci-après. Le menu local Moniteurs est aussi décrit ci-après.13 Case Flou d’animation La case Flou d’animation contient les options suivantes :  Réglages par défaut pour script  Désactivé  Activé L’option « Réglages par défaut pour script » permet un meilleur contrôle en vous autorisant à garder les réglages relatifs au flou d’animation personnalisé du script Shake original. Tâches Shake et état de sortie non nul La case « Ignorer les échecs de script » vous permet de déterminer si Apple Qmaster doit continuer à rendre toutes les images du script si Shake renvoie un résultat de commande UNIX non nul. (Dans Apple Qmaster 2 et les versions antérieures, une tâche échouait si un segment renvoyait un résultat non nul.) Par défaut, cette case n’est pas cochée. Cochez la case si Apple Qmaster doit ignorer les résultats de commande UNIX non nuls. Noms de proxy dans Apple Qmaster et Shake Avec la fonction des proxies dans Apple Qmaster, vous pouvez sélectionner rapidement un réglage de proxy pour un script Shake. Bien que les quatre réglages de proxy par défaut soient identiques dans Shake et dans Apple Qmaster,