Dell™ Management Plug-In pour VMware vCenter Version 1.5 Guide d'utilisation -> Accéder au site Dell -> Accéder aux Codes Promo et Bons de réduction Dell -> Voir d'autres manuels Dell Revenir à l'accueil

ou juste avant la balise de fermeture -->

 

 

 

Accéder au Support :

https://support.dell.com/support/edocs/software/eslvmwre/plugin/1_5/FR/ug/ug.pdf

-> Commander sur Dell.com, Cliquez ici

 

Autres manuels :

Dell

Dell-PowerEdge-R820-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-M1000e-M915-M910-M820-M710HD-M710-M620-M610x-M610-M520-et-M420-Guide-de-mise-en-route

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-installation

Dell-Inspiron-15R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3200-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-S110-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-mise-en-route

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4-1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-470-Manuel-du-proprietaire

/Dell-Systeme-Dell-PowerVault-NX3500-Guide-de-l-administrateur

Dell-Latitude-E6420-XFR-Guide-technique

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-S2240M-S2340M

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-T320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-Vostro-470-Owner-s-Manual

Dell-Projecteur-Dell-M110-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Upgrading-to-BackupExec-2012-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance

Dell-PowerVault-NX3300-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerConnect-5500-Series-CLI-Reference-Guide

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-14-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R815-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R720-and-R720xd-Owner-s-Manual

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4.0-Guide-d-utilisation

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-R820-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-Systeme-Dell-PowerEdge-C6220-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-14R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Guide-de-l-Utilisateur-de-l-Ecran-Large-Dell-IN1940MW

Dell-Moniteur-a-Dell-S2440L-Guide-d-utilisation

Dell-Alienware-X51-Owner-s-Manual

Dell-ALIENWARE-M17x-MOBILE-MANUAL

Dell-Emplacement-des-cavaliers-de-la-carte-systeme-des-systemes-Dell-PowerEdge-R310-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-6950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Alienware-M17x-R4-Owner-s-Manual

Dell-XPS-13-Owner-s-Manual

Dell-HBA-SAS-Dell-PowerEdge-6-Gb-s-et-Internal-Tape-Adapter-Guide-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R910-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T610-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

/Dell-PowerEdge-R905-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimantes-laser-Dell-2350d-et-Dell-2350dn

Dell-XPS-430-Guide-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-H700-et-H800-Guide-d-utilisation

Dell-Lifecycle-Controller-2-Version-1.00.00-User-s-Guide

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire-Manue

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-V525w

Dell-XPS-13-Manuel-du-proprietaire

Dell-Adaptateurs-Brocade-Manuel-d-installation-et-de-reference

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-NX3600-NX3610-Guide-de-deploiement

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-OptiPlex-360-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-R810-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Guide-d-installation-des-systemes-Dell-PowerVault-Modular-Disk-3000

Dell-Imprimante-laser-Dell-2230d-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6105-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Imprimante-personnelle-a-jet-d-encre-Dell-J740-Manuel-du-proprietaire

Dell-2130cn-IMPRIMANTE-LASER-COULEUR

Dell-Guide-d-utilisation-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-T3400

Dell-1235cn-Imprimante-Multifonction-Mode-d-emploi

Dell-Vostro-1310-1510-1710-et-2510-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Guide-d-utilisation-APC-Smart-UPS-750VA-1000VA-1500VA-100-120-230-V-CA-2U-Montage-en-baie-Onduleur

Dell-Guide-d-utilisation-Modele-TL24iSCSIxSAS%201Gb-iSCSI-a-SAS

Dell-Imprimantes-laser-Dell-1130-et-Dell-1130n

Dell-Precision-M6400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-M770mm-Color-Monitor-Quick-Set-up

Dell-Carte-de-gestion-reseau-AP9617-AP9618-AP9619-Manuel-d-installation-et-de-demarrage-rapide

Dell-Projecteur-Dell-1410X-Guide-d-utilisation

Dell-Imprimante-couleur-Dell-1350cnw

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050-Manuel

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-620

Dell-3D-VISION-MANUEL-D-UTILISATION

Dell-Inspiron-600m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R805-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2970-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6145-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire

Dell-P513w-User-s-Guide-Francais-manuel

Dell-Inspiron-660-manuels

Dell-Serveur-de-sauvegarde-sur-disque-Dell-PowerVault-DL-optimise-par-CommVault-Simpana-Guide-d-utilisation

Dell-P513w-User-s-Guide-Guide-de-l-utilisateur-manuel

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-M17x-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-PORTABLE

Dell-Manuel-du-proprietaire-de-Dell-PowerEdge-M905-M805-M600-et-M605

Dell-Inspiron-One-2330-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-1100-B110-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T320-Manuel-du-proprietaire

Dell-Station-de-travail-mobile-Dell-Precision-M4700-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-8500-Manuel-du-proprietaire

Dell-1230c-Imprimante-laser-couleur-mode-d-emploi-Manuel

Dell-Client-Management-Manuel

Dell-Studio-XPS-Setup-Guide-Manue

Dell-Adaptateur-hote-Dell-PCIe-SCSI-Ultra320-monocanal-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-SETUP-GUIDE-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-GUIDE-DE-CONFIGURATION-Manuel

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-Inspiron-M4040-14-N4050-Manuel

Dell-Guide-de-l-administrateur-de-Dell-PowerVault-705N-Manuel

Dell-Vostro-420-220-220s-Guide-de-Configuration-et-de-Reference-Rapide-Manuel

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660f-Series-Guide-de-deploiement-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-l-administrateur-Manuel

Dell-Latitude-D430-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-Studio-XPS-Guide-de-configuration-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes%20-Dell%20PowerEdge-T110-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Inspiron-531-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU-Francais

Dell-PowerEdge-R520-Manuel-du-proprietaire

Projecteur-Dell-1201MP-Manuel-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R910-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-C521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T605-Manuel-du-proprietaire

Dell-Mobile-Jamz

Dell-Inspiron-530-Series-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3460-Manuels

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3660f-Storage-Arrays-Manuels

Dell™ Ekran Yöneticisi Kullanıcı Kılavuzu

Dell-PowerEdge-R620-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-R520-Guide-de-mise-en-route

DELL-POWERVAULT-MD1200-et-MD1220-TECHNICAL-GUIDEBOOK

Console-de-gestion-multi-onduleurs-Dell-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

DELL-OPTIPLEX580-TECHNICAL-GUIDEBOOK-INSIDE-THE-OPTIPLEX-580

Dell-Inspiron-1720-manuels

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5430-Manuel-du-proprietaire

Dell™ S2240L/S2340L Monitör Kullanıcı Kılavuzu

Dell PowerEdge Sistemleri İçin Microsoft Windows Server 2012 Önemli Bilgiler Kılavuzu

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-S2240L-S2340L

Dell™ S320/S320wi Projektör Kullanım Kılavuzu

Dell-%20Vostro-270-Manuels

Dell-Vostro-3460-Manuel-du-proprietaire-Francais

Dell-Inspiron-9200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Inspiron-2600-et-2650-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X30-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Vostro-2520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1721-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T710-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T5600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire

Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Dimension-3000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R210-Technical-Guide

Dell-Inspiron-Manuels

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Vostro-1700

Dell-Clavier-sans-fil-et-souris-Dell-KM713-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Systeme-de-navigation-GPS-Dell-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Logiciel-de-gestion-de-l-onduleur-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

Dell-Demarrage-rapide-du-moniteur-couleur-M990

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-370

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2800-Guide-d-installation-et-de-depannage

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-du-systeme-Dell-OptiPlex-SX280

Dell-Vostro-1440-1450-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Photo-Printer-540-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Streak-7-Francais-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Venue-Pro-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Imprimante-laser-personnelle-Dell-P1500-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C5125-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Latitude-D630-Manuels

Dell-Vostro-400-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T100-Manuel-du-proprietaire

Dell-OptiPlex-9010-7010-compact-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault%20NX3200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1200-et-2200-Manuel-de%20l-utilisateur

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-8600-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-Baie-de-stockage-MD1120-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3360-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T300-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-One-2710-manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1150-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-660-Manuel-du-proprietaire

Acceder-au-site-Dell

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG-Francais

Dell-OptiPlex-9010-Tout-en-un-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3560-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T110-Manuel-du-proprietaire

Dell-server-poweredge-m710-tech-guidebook_fr

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-5420-E5420-E5420m-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Latitude-E6320-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur-Francais

Dell-server-poweredge-r610-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-t710-technical-guide-book_fr

Dell-server-poweredge-m1000e-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-m610-tech-guidebook_fr

Dell-poweredge-r210-technical-guidebook-en_fr

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Beats-By-dr.dre-Manuel-et-Garantie

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

 

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Slim-Tower

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1-1-Guide-d-utilisation

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

AlienwareArea-51Area-51ALX

Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/AlienwareAurora-R3

AlienwareAurora-R4

lienwareAuroraAuroraALXAurora-R2

Chassis-RAID-Dell-PowerVault-MD3000i-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X50-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-du-proprietaire

Dell-Baie-de-stockage-Dell-PowerVault-MD1000-Manuel-du-proprietaire

Dell-Boîtier-Dell-PowerEdge-M1000e-Manuel-du-proprietaire

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-9200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-Imprimante-laser-multifonction-Dell-1600n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-13z-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-700m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-9300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

http://www.audentia-gestion.fr/Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire.htm

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-XT3-Manuel-du-proprietaire

Dell-Liste-des-manuels-et-de-la-documentation-Dell

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE-francais

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-d-utilisation-du-Dell-XPS-420

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-XPS-M1330

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Inspiron-1721

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer-964-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer%20942-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T7600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Streak-7-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R210-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire%20-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T620-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Vostro-3750-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-V131-Manuel-du-proprietaire

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-630i-Manuel-du-proprietair

Dell-moniteur-D1920-Manuel-du-proprietaire

DellDimension1100Series

Imprimante-Dell-Photo-All-In-One-Printer-922-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-S2500-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-personnelle-Dell-AIO-A960-Manuel-du-proprietaire

alienwareX51

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

Dell Management Plug-In pour VMware vCenter Version 1.5 Guide d'utilisationRemarques, précautions et avertissements REMARQUE: une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser l'ordinateur. PRÉCAUTION: une PRÉCAUTION vous avertit d'un risque d'endommagement du matériel ou de perte de données si les consignes ne sont pas respectées. AVERTISSEMENT: un AVERTISSEMENT signale un risque d'endommagement du matériel, de blessure corporelle, voire de mort. Les informations que contient ce document sont sujettes à modification sans préavis. © 2012 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document, de quelque manière que ce soit, sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques commerciales utilisées dans ce document : Dell™, le logo Dell, Dell Precision™, OptiPlex™, Latitude™, PowerEdge™, PowerVault™, PowerConnect™, OpenManage™, EqualLogic™, Compellent™, KACE™, FlexAddress,™ Force10™ et Vostro™ sont des marques de Dell Inc. Intel®, Pentium®, Xeon®, Core® et Celeron® sont des marques déposées d'Intel Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. AMD® est une marque déposée, et AMD Opteron™, AMD Phenom™ et AMD Sempron™ sont des marques commerciales d'Advanced Micro Devices, Inc. Microsoft®, Windows®, Windows Server®, Internet Explorer®, MS-DOS®, Windows Vista® et Active Directory® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Red Hat® et Red Hat® Enterprise Linux® sont des marques déposées de Red Hat, Inc. aux États-Unis et/ou d'autres pays. Novell® et SUSE® sont des marques déposées de Novell Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. Oracle® est une marque déposée d'Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Citrix®, Xen®, XenServer® et XenMotion® sont des marques ou des marques déposées de Citrix Systems, Inc. aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. VMware®, Virtual SMP®, vMotion®, vCenter® et vSphere® sont des marques ou des marques déposées de VMware, Inc. aux États-Unis ou dans d'autres pays. IBM® est une marque déposée d'International Business Machines Corporation. D'autres marques et noms commerciaux peuvent être utilisés dans cette publication pour faire référence aux entités se réclamant de ces marques et noms ou à leurs produits. Dell Inc. rejette tout intérêt exclusif dans les marques et noms ne lui appartenant pas. 2012 Rev. A01Table des matières Remarques, précautions et avertissements..............................................................................2 Chapitre 1: Présentation................................................................................................................9 Dell Management Plug-In pour VMware vCenter....................................................................................................9 Fonctionnalités principales.......................................................................................................................................9 Utilité de Dell Management Plug-in dans l'administration de vCenter....................................................................9 Fontionnalités de Dell Management Plug-In..........................................................................................................10 Chapitre 2: Configuration de Dell Management Plug-In........................................................13 Autorisations et rôles de sécurité..........................................................................................................................13 Intégrité des données......................................................................................................................................13 Rôles, autorisation et authentification de contrôle d'accès............................................................................13 Rôle d'opérations Dell......................................................................................................................................14 Rôle de déploiement de l'infrastructure Dell...................................................................................................14 Comprendre les privilèges...............................................................................................................................16 Chapitre 3: Comprendre la manière de configurer ou modifier Dell Management Plug-in ...........................................................................................................................................19 Page d'accueil de Dell Management Plug-In.........................................................................................................19 Page d'accueil de l'Assistant Configuration..........................................................................................................20 Création d'un nouveau profil de connexion [Assistant].........................................................................................20 Configuration des événements et alarmes [Assistant]...........................................................................................21 Configuration d'un serveur proxy [Assistant].........................................................................................................22 Planification des travaux d'inventaire [Assistant]..................................................................................................22 Exécution d'un travail de récupération de la garantie [Assistant].........................................................................23 Configuration des informations d'identification de déploiement [Assistant].........................................................23 Configuration du référentiel de mise à jour du micrologiciel par défaut [Assistant].............................................24 Activation du lien OMSA [Assistant]......................................................................................................................24 Configuration de Découverte automatique et Démarrage initial de Dell iDRAC....................................................25 Configuration de partages NFS..............................................................................................................................25 Présentation de Paramètres...................................................................................................................................26 Présentation des paramètres généraux..........................................................................................................26 Création d'un nouveau profil de connexion.....................................................................................................28 Configuration des événements et alarmes ......................................................................................................29 À propos de la configuration du proxy.............................................................................................................29 Exécution de travaux d'inventaire....................................................................................................................30 Exécution d'un travail de récupération de la garantie.....................................................................................31Afficher ou modifier les informations d'identification de déploiement............................................................31 Configuration du référentiel du micrologiciel .................................................................................................32 Paramètres de sécurité des serveurs de déploiement....................................................................................32 À propos des problèmes de conformité d'hôte, serveur métal nu et iDRAC..........................................................34 Exécution de l'Assistant Correction des hôtes vSphere non conformes.........................................................35 Exécution de l'Assistant Correction des serveurs métal nu non conformes...................................................36 Conformité à la licence iDRAC.........................................................................................................................36 Mise à niveau de Dell Management Plug-In pour VMware VCenter.....................................................................37 Mise à niveau de la version 1.0 à 1.5................................................................................................................37 Mise à niveau de la version d'essai 1.5 à la version complète du produit 1.5.................................................38 Mise à niveau de Dell Management Plug-in de 1.0.1 à 1.5...............................................................................38 Mise à niveau de Dell Management Plug-in de 1.0.1 mise à jour 1 à 1.5.........................................................39 À propos des licences de Dell Management Plug-in.............................................................................................39 Chapitre 4: Gestion matérielle de bout en bout.......................................................................41 Surveillance du centre de données et du système hôte........................................................................................41 Comprendre les événements et alarmes.........................................................................................................41 Présentation d'hôte vSphere Client........................................................................................................................45 À propos de la planification d'inventaire................................................................................................................47 Modification d'une planification de travail d'inventaire..................................................................................47 Affichage de l'inventaire d'un système hôte particulier dans vCenter............................................................48 Inventaire et licences.......................................................................................................................................49 Affichage de l'inventaire du stockage....................................................................................................................50 Affichage de la surveillance de l'alimentation hôte...............................................................................................50 Affichage de la configuration et de l'état matériels de tout le centre de données................................................50 Gestion des profils de connexion...........................................................................................................................51 Création d'un nouveau profil de connexion.....................................................................................................51 Affichage et modification d'un profil de connexion existant...........................................................................53 Suppression d'un profil de connexion..............................................................................................................53 Test d'un profil de connexion...........................................................................................................................53 Actualisation d'un profil de connexion............................................................................................................54 Comprendre les journaux des événements système dans la Vue d'hôte de vSphere Client.................................54 Affichage des journaux dans Dell Management Center..................................................................................54 Affichage des journaux des événements d'un hôte particulier.......................................................................55 À propos des mises à jour du micrologiciel............................................................................................................56 Exécution de l'Assistant Firmware Update......................................................................................................56 Mise à jour d'anciennes versions du micrologiciel ........................................................................................57 Gestion d'hôte avancée à l'aide de vCenter...........................................................................................................58 Configuration du voyant avant d'un serveur physique.....................................................................................58 Outils de gestion basés sur le serveur.............................................................................................................59 Proactive Systems Management ....................................................................................................................59 Récupération de la garantie.............................................................................................................................60Chapitre 5: Allocation et déploiement matériels sans intervention.....................................63 Conditions préalables relatives au matériel...........................................................................................................63 Présentation de l'allocation....................................................................................................................................64 Comprendre les heures de tâches de déploiement................................................................................................64 États du serveur dans la séquence de déploiement...............................................................................................64 Téléchargement d'images ISO Dell personnalisées..............................................................................................65 Comprendre la manière de configurer un profil matériel.......................................................................................65 Activation de CSIOR sur un serveur de référence...........................................................................................66 Création d'un nouveau profil matériel..............................................................................................................66 Clonage d'un nouveau profil matériel..............................................................................................................68 À propos de la gestion des profils matériels..........................................................................................................69 Afficher ou modifier un profil matériel.............................................................................................................69 Duplication d'un profil matériel........................................................................................................................69 Renommer un profil matériel............................................................................................................................69 Suppression d'un profil matériel......................................................................................................................69 Actualisation d'un profil matériel mis à jour....................................................................................................70 Création d'un nouveau profil d'hyperviseur...........................................................................................................70 Gestion des profils d'hyperviseur...........................................................................................................................71 Affichage ou modification des profils d'hyperviseur.......................................................................................71 Duplication d'un profil d'hyperviseur...............................................................................................................71 Renommer un profil d'hyperviseur...................................................................................................................71 Suppression d'un profil d'hyperviseur.............................................................................................................72 Actualisation de profils d'hyperviseur.............................................................................................................72 Construction d'un nouveau modèle de déploiement..............................................................................................72 Gestion des modèles de déploiement..............................................................................................................72 Exécution de l'Assistant Déploiement....................................................................................................................73 Assistant Déploiement - Étape 1 : sélectionner des serveurs .........................................................................74 Assistant Déploiement — Étape 2 : modèles de déploiement.........................................................................74 Assistant Déploiement — Étape 3 : paramètres globaux................................................................................75 Assistant Déploiement — Étape 4 : identification du serveur.........................................................................75 Assistant Déploiement) — Étape 5 : profil de connexion.................................................................................76 Assistant Déploiement — Étape 6 : planifier des travaux................................................................................76 Comprendre la file d'attente des tâches..........................................................................................................77 Ajout manuel d'un serveur...............................................................................................................................78 Suppression d'un serveur métal nu.................................................................................................................78 Chapitre 6: Administration de Dell Management Plug-In......................................................79 Portail d'administration Web..................................................................................................................................79 Gestion des connexions de serveur vCenter..........................................................................................................79 Enregistrement d'un serveur vCenter..............................................................................................................79 Chargement d'une licence Dell Management Plug-in sur le portail Administration.......................................81Gestion de l'appliance virtuelle..............................................................................................................................81 Redémarrage de l'appliance virtuelle..............................................................................................................81 Mise à jour d'un emplacement de référentiel et d'une appliance virtuelle.....................................................82 Mise à jour de la version du logiciel de l'appliance virtuelle...........................................................................82 Téléchargement de lot de dépannage.............................................................................................................82 Configuration du proxy HTTP...........................................................................................................................83 Configuration des serveurs NTP......................................................................................................................83 Génération d'une requête de signature de certificat.......................................................................................83 Configuration des alertes globales.........................................................................................................................85 Gestion des sauvegardes et restaurations.............................................................................................................85 Configuration des sauvegardes et restaurations.............................................................................................85 Planification des sauvegardes automatiques..................................................................................................86 Exécution d'une sauvegarde immédiate..........................................................................................................86 Restauration de la base de données à partir d'une sauvegarde.....................................................................86 Comprendre l'onglet Console de vSphere Client ...................................................................................................87 Configuration des paramètres réseau.............................................................................................................87 Changement du mot de passe de l'appliance virtuelle....................................................................................87 Configuration du fuseau horaire local..............................................................................................................88 Redémarrage de l'appliance virtuelle..............................................................................................................88 Réinitialisation de l'appliance virtuelle aux paramètres d'usine.....................................................................88 Actualisation de l'affichage de l'onglet Console.............................................................................................88 Rôle utilisateur en lecture seule......................................................................................................................88 Chapitre 7: Dépannage................................................................................................................89 Problèmes de mise à niveau...................................................................................................................................89 Questions courantes...............................................................................................................................................89 Comment puis-je tester les paramètres d'événements en utilisant OMSA pour simuler un défaut matériel de température ?................................................................................................................................89 Alors que l'agent OMSA est installé sur un système hôte Dell, je reçois un message d'erreur disant que OMSA n'est pas intallé. Que dois-je faire ?..............................................................................................90 Dell Management Plug-in peut-il prendre en charge ESX / ESXi si le mode de verrouillage est activé ?.......90 L'inventaire échoue sur les hôtes ESXi 4.0 Update 2 et ESXi Update 3 en mode de verrouillage après un redémarrage................................................................................................................................................90 Quand j'ai essayé d'utiliser le mode de verrouillage, celui-ci a échoué.........................................................91 Comment dois-je configurer UserVars.CIMoeMProviderEnable avec ESXi 4.1 U1 ?......................................91 J'utilise un serveur de référence pour créer un profil matériel, mais il a échoué. Que dois-je faire ?...........91 J'essaie de déployer ESX / ESXi sur un serveur lame, mais cela a échoué. Que dois-je faire ?.....................91 Pourquoi vois-je des systèmes détectés automatiquement sans information de modèle dans l'assistant de déploiement ?.............................................................................................................................91 Le partage NFS est configuré avec l'ISO ESX / ESXi, mais le déploiement échoue avec des erreurs de montage de l'emplacement du partage...........................................................................................................92 Comment puis-je forcer la suppression de l'appliance virtuelle ?...................................................................92La saisie d'un mot de passe sur l'écran Backup Now (Sauvegarder maintenant) produit un message d'erreur.............................................................................................................................................................92 Dans vSphere, cliquer sur l'onglet Dell Server Management ou l'icône Dell Management renvoie une erreur 404.........................................................................................................................................................92 Ma mise à jour du micrologiciel a échoué. Que dois-je faire ?........................................................................92 Ma mise à jour vCenter a échoué. Que puis-je faire ?.....................................................................................92 Les performances durant les informations d'identification du test de profil de connexion sont extrêmement lentes ou il n'y a pas de réponse...............................................................................................93 Problèmes de déploiement de serveurs métal nu..................................................................................................93 Activation de la détection automatique sur un système venant d'être acheté...............................................93 Contacter Dell.........................................................................................................................................................94 Où obtenir de l'aide supplémentaire pour ce logiciel.............................................................................................94 Dell Management Plug-In pour VMware vCenter..................................................................................................94 Chapitre 8: Virtualisation — Événements connexes..............................................................9781 Présentation Dell Management Plug-In pour VMware vCenter VMware vCenter est la principale console utilisée par les administrateurs informatiques pour gérer et surveiller les hôtes VMware vSphere ESX / ESXi. Dans un environnement virtualisé standard, les alertes et la surveillance VMware sont utilisées pour inviter un administrateur à lancer une console distincte pour résoudre les problèmes matériels. Aujourd'hui, en utilisant Dell Management Plug-in pour VMware vCenter, les administrateurs sont dotés de nouvelles capacités de gestion et surveillance du matériel Dell dans l'environnement virtualisé, telles que : • Alertes et surveillance de l'environnement • Surveillance et rapports de serveur unique • Mises à jour du micrologiciel • Options de déploiement améliorées Fonctionnalités principales Les clients de Dell peuvent utiliser Dell Management Plug-in pour effectuer les tâches suivantes : Inventaire Faire l'inventaire des principaux actifs, effectuer des tâches de configuration, et offrir des vues de cluster et de centre de données des plates-formes Dell. Surveillance et alertes Détecter les pannes matérielles importantes, effectuer des actions relatives à la virtualisation (par exemple, migrer les charges de travail ou mettre l'hôte en mode de maintenance), et fournir une resolution proactive basée sur les évènements matériels. Mises à jour du micrologiciel Mettre à jour le matériel Dell à la version la plus récente du BIOS et du micrologiciel Déploiement et provisionnement Créer des profils matériels, des profils d'hyperviseur, et déployer n'importe quelle combinaison des deux sur des serveurs métal nu Dell PowerEdge, à distance et sans PXE — en utilisant vCenter. Informations de service Récupérer les informations de garantie à partir de Dell en ligne. Utilité de Dell Management Plug-in dans l'administration de vCenter Dell Management Plug-in pour VMware vCenter fournit des fonctionnalités de virtualisation supplémentaires qui complètent les fonctions d'administration actuelles de vCenter : • Compresse les tâches et ajoute des processus de gestion, tels que les mises à jour du micrologiciel et le déploiement de serveurs métal nu, au portail d'administration de serveur vCenter. • Organise le déploiement de plusieurs serveurs métal nu sans environnement d'exécution de pré-amorçage (Preboot Execution Environment — PXE). 9• Fournit des renseignements supplémentaires (inventaire, événements, alarmes) pour diagnostiquer les problèmes de serveur. • S'intègre avec les rôles, autorisations et l'authentification vCenter standard. Fontionnalités de Dell Management Plug-In Voici les fonctionnalités de haut niveau de Dell Management Plug-In : • Surveiller les plates-formes Dell à l'aide du sous-système d'alarmes et d'événements vCenter standard. • Effectuer la configuration et gestion avancées du matériel • Effectuer le déploiement automatique d'hyperviseurs sur des systèmes métal nu sans l'aide de PXE • Construire les profils de matériel et d'hyperviseur • Effectuer les mises à jour du micrologiciel • Résoudre les problèmes d'infrastructure • Rapport depuis la vue de centre de données et de cluster — exportation vers un fichier CSV • Intégrer les capacités de Dell Management Plug-in avec les rôles et autorisations vCenter standard Figure 1. Présentation de l'architecture de Dell Management Plug-in 1011122 Configuration de Dell Management Plug-In Les sections suivantes fournissent, étape par étape, les instructions relatives à la conformité et la configuration initiale de Dell Management Plug-in. Les informations de mise à niveau, désinstallation et rôles de sécurité sont également traitées dans les sections suivantes. Autorisations et rôles de sécurité Dell Management Plug-in crypte et stocke les informations d'identification d'utilisateur sensibles. Il ne fournit pas les mots de passe aux applications clients afin d'éviter toute demande abusive pouvant entraîner des problèmes. Les sauvegardes de base de données sont entièrement cryptées à l'aide de phrases de sécurité personnalisées ; les données ne peuvent donc pas être utilisés de manière abusive. Intégrité des données Les communications entre Dell Management Plug-in, l'appliance virtuelle, la console d'administration et vCenter sont réalisées en utilisant SSL / HTTPS. Dell Management Plug-in génère un certificat SSL, qui est utilisé pour effectuer les communications de confiance entre vCenter et l'appliance. Il vérifie également et fait confiance au certificat du serveur vCenter avant d'effectuer la communication et l'enregistrement de Dell Management Plug. Le Portail d'administration Dell utilise des procédures de sécurité afin d'éviter des demandes abusives pendant le transfert des clés entre la console d'administration et les services en arrière-plan. Ce type de sécurité entraîne l'échec des fausses requêtes intersites. Une session de console d'administration sécurisée a un délai d'inactivité de cinq minutes, et la session n'est valide que dans la fenêtre et/ou l'onglet actuel du navigateur. Si l'utilisateur essaie d'ouvrir la session dans une nouvelle fenêtre/ onglet, une erreur de sécurité demandant une session valide est créée. Cette action empêche également l'utilisateur de cliquer sur une URL malveillante qui pourrait essayer d'attaquer la session de console d'administration. Figure 2. Message d'erreur Rôles, autorisation et authentification de contrôle d'accès Dell Management Plug-in utilise la session utilisateur actuelle du client vSphere et les informations d'identification d'administration stockées de l'appliance virtuelle pour effectuer les opérations vCenter. Les consoles d'administration et de l'appliance virtuelle sont également accessibles en utilisant un mot de passe d'administration fort. Dell Management 13Plug-in utilise le modèle de rôles et privilèges intégré du serveur vCenter pour autoriser les actions de l'utilisateur avec l'appliance virtuelle et les objets gérés vCenter (hôtes et clusters). Figure 3. Rôles et privilèges du client vCenter vSphere Rôle d'opérations Dell Contient les privilèges / groupes nécessaires pour effectuer les opérations générales vCenter et d'appliance, notamment la mise à jour du micrologiciel, l'inventaire matériel, le redémarrage de l'hôte, le passage de l'hôte en mode de maintenance et la création de tâche vCenter. Ce rôle comprend les groupes de privilèges suivants. Groupe de privilèges : Dell.Configuration Privilège : Effectuer les tâches associées à l'hôte, Effectuer les tâches associées à vCenter, Configurer SelLog, Configurer ConnectionProfile, Configurer ClearLed, Mise à jour du micrologiciel Groupe de privilèges : Dell.Inventory Privilège : Configurer l'inventaire, Configurer la récupération de garantie, Configurer ReadOnly Groupe de privilèges : Dell.Monitoring Privilège : Configurer la surveillance, Surveiller Groupe de privilèges : Dell.Reporting (Non utilisé) Privilège : Créer un rapport, Exécuter un rapport Rôle de déploiement de l'infrastructure Dell Ce rôle contient les privilèges associés spécifiquement aux fonctionnalités de déploiement d'hyperviseur. 14Figure 4. Rôle de déploiement de l'infrastructure Dell Les privilèges fournis par ce rôle sont Créer un modèle, Configurer le profil de configuration matérielle, Configurer le profil de déploiement d'hyperviseur, Configurer le profil de connexion, Attribuer une identité et Déployer Groupe de privilèges : Dell.Deploy Provisionnement Privilège Créer un modèle, Configurer le profil de configuration matérielle, Configurer le profil de déploiement d'hyperviseur, Configurer le profil de connexion, Attribuer une identité et Déployer 15Comprendre les privilèges Chaque action effectuée par Dell Management Plug-in est associée à un privilège. Les sections suivantes répertorient les actions disponibles et les privilèges associés : • Dell.Configuration.Perform VCenter-Related Tasks – Sortir et entrer en mode de maintenance – Obtenir le groupe d'utilisateurs vCenter pour demander les autorisations – Enregistrer et configurer les alertes ; par exemple, activer / désactiver les alertes sur la page Event Settings (Paramètres d'événement). – Publier les événements / alertes sur vCenter – Configurer les paramètres d'événement sur la page Event Settings (Paramètres d'événement). – Restaurer les alertes par défaut sur la page Event Settings (Paramètres d'événement). – Vérifier l'état DRS sur les clusters lors de la configuration des paramètres d'alertes / événements. – Redémarrer l'hôte après l'exécution de mise à jour ou de toute autre action de configuration – Surveiller l'état / le progrès des tâches vCenter – Créer des tâches vCenter ; par exemple, la tâche de mise à jour du micrologiciel, la tâche de configuration d'hôte, et la tâche d'inventaire. – Mettre à jour l'état / le progrès des tâches vCenter – Obtenir les profils d'hôte – Ajouter un hôte au centre de données – Ajouter un hôte au cluster – Appliquer un profil à un hôte – Obtenir les informations d'identification CIM – Configurer la conformité des hôtes – Obtenir l'état des tâches de conformité • Dell.Inventory.Configure ReadOnly – Obtenir tous les hôtes vCenter pour construire l'arborescence lors de la configuration des profils de connexion vCenter – Vérifier si l'hôte est un serveur Dell lorsque l'onglet est sélectionné – Obtenir l'adresse IP vCenter – Obtenir l'adresse IP de l'hôte – Obtenir l'utilisateur de la session vCenter actuelle à partir de l'ID de session du client vSphere – Obtenir l'arborescence d'inventaire vCenter pour afficher l'inventaire vCenter dans une structure arborescente • Dell.Monitoring.Monitor – Obtenir le nom d'hôte pour publier l'événement – Effectuer des opérations sur le journal d'événements ; par exemple, obtenir le nombre d'événements, ou modifier les paramètres du journal d'événements – Enregistrer, désenregistrer et configurer les événements / alertes — Recevoir des interruptions SNMP et publier des événements • Dell.Configuration.Firmware Update – Effectuer mise à jour du micrologiciel 16– Charger les informations de référentiel du micrologiciel et de fichier DUP sur la page de l'assistant de mise à jour du micrologiciel – Interroger l'inventaire du micrologiciel – Configurer les paramètres de l'espace de stockag du micrologiciel – Configurer le dossier de préparation et effectuer une mise à jour à l'aide de la fonctionnalité de préparation – Tester les connexions réseau et de l'espace de stockage • Dell.Deploy-Provisioning.Create Template – Créer, afficher, supprimer et modifier des modèles de déploiement • Dell.Configuration.Perform Host-Related Tasks – Faire clignoter un voyant, Éteindre un voyant, Configurer l'URL OMSA à partir de l'onglet Dell Server Management – Lancer la console OMSA – Lancer la console iDRAC – Afficher et effacer le journal SEL • Dell.Inventory.Configure Inventory – Afficher l'inventaire du système dans l'onglet Dell Server Management – Obtenir les détails du stockage – Obtenir les détails de la surveillance de l'alimentation – Créer, afficher, modifier, supprimer et tester les profils de connexion sur la page Connection Profiles (Profils de connexion) – Planifier, mettre à jour et supprimer la planification de l'inventaire – Exécuter l'inventaire sur les hôtes 17183 Comprendre la manière de configurer ou modifier Dell Management Plug-in Après avoir effectué l'installation de base de Dell Management Plug-in, celui-ci doit être configuré. Cela se fait habituellement à l'aide de l'Assistant Configuration, mais vous pouvez aussi le faire en utilisant les options de configuration de la page Paramètres dans Dell Management Center. L'interface utilisateur est similaire dans les deux cas, sauf que dans l'Assistant vous cliquez sur Enregistrer et continuer, alors qu'avec les options Paramètres, vous cliquez sur Appliquer. Tâches de configuration à l'aide de l'Assistant Configuration Utilisez ces tâches lors de la configuration de Dell Management Plug-in à l'aide de l'Assistant Configuration : 1. Page d'accueil de l'Assistant Configuration 2. Création d'un nouveau profil de connexion 3. Configuration des événements et alarmes 4. Configuration d'un serveur proxy 5. Planification des travaux d'inventaire 6. Exécution d'un travail de récupération de la garantie 7. Configuration des informations d'identification de déploiement 8. Configuration du référentiel de mise à jour du micrologiciel par défaut 9. Activation du lien OMSA Tâches de configuration à l'aide des options Paramètres Utilisez ces tâches pour configurer ou modifer les tâches de configuration de Dell Management Plug-in : • Création d'un nouveau profil de connexion • Configuration des événements et alarmes • Configuration d'un serveur proxy • Modification d'une planification de travail d'inventaire • Récupération de la garantie • Afficher ou modifier les informations d'identification de déploiement • Configuration des informations d'identification et du référentiel du micrologiciel • Activation du lien OMSA Page d'accueil de Dell Management Plug-In Lorsque vous vous connectez à la page d'accueil de Dell Management Plug-in, les boutons de navigation sont dans le volet gauche, et le volet droit fournit des liens et des informations utiles. Cette présentation vous fournit des liens essentiels vers les tâches que vous effectuez le plus souvent. Bien que toutes ces tâches se trouvent dans le volet gauche de navigation, vous pouvez également les trouver sur la page d'accueil pour faciliter l'utilisation. Les tâches fournies sur cette page relèvent des catégories suivantes : • Déploiement d'hôtes et de serveurs 19Cette section fournit plus d'informations sur le déploiement d'hôtes et de serveurs. • Conformité des hôtes vSphere et des serveurs métal nu Cette section fournit plus d'informations et vous permet d'afficher les détails sur les hôtes vSphere et les serveurs métal nu non conformes ou d'exécuter les Assistants pour les corriger. • Planification de l'inventaire Cette section contient des informations sur la planification de l'inventaire. • Planification de la récupération des données de garantie Cette section vous permet d'en savoir plus ou d'afficher/modifier les planifications de garantie. • Licence Cette section contient des informations sur les licences. Elle fournit des liens vers les tâches de licence. • Paramètres d'événements et alarmes Cette section contient des informations sur les paramètres d'événements et alarmes et le lien permettant de les configurer. • Licences de connexion hôte Dans cette section, vous pouvez afficher les licences de connexion hôte en temps réel. En outre, vous pouvez utiliser le lien Acheter maintenant pour acheter une licence de version complète pour gérer plusieurs hôtes. Le lien Acheter maintenant apparaît uniquement si vous utilisez une licence de démonstration. Page d'accueil de l'Assistant Configuration Après avoir installé Dell Management Plug-in, vous devez le configurer. 1. Dans vSphere Client, sous Gestion, cliquez sur l'icône Gestion Dell. 2. La première fois que vous exécutez l'icône Dell Management, elle ouvre l'Assistant Configuration. Vous pouvez aussi accéder à cet Assistant sur la page Dell Management Center → Paramètres. 3. Dans l'onglet Accueil, examinez les étapes à suivre, puis cliquez sur Suivant. Création d'un nouveau profil de connexion [Assistant] Un profil de connexion stocke les informations d'identification que l'appliance virtuelle utilise pour communiquer avec les serveurs Dell. Chaque serveur Dell doit être associé à un seul profil de connexion qui sera géré par Dell Management Plug-in. Vous pouvez attribuer plusieurs serveurs à un profil de connexion unique. La création d'un nouveau profil de connexion est similaire dans l'Assistant Configuration et Dell Management Center, option Paramètres. REMARQUE: Avec cette version, et avec les installations sur des hôtes de version 12G et ultérieure, l'installation de l'agent OMSA n'est pas requise. Pour les installations sur les hôtes de version 11G, l'agent OMSA est maintenant installé automatiquement durant le processus de déploiement. Pour créer un nouveau profil de connexion avec l'assistant : 1. Dans l'onglet Profils de connexion, cliquez sur Créer nouveau. 2. Dans le volet Nom et description du profil, entrez le nom du profil et une Description optionnelle utilisés pour aider à gérer les profils de connexion personnalisés, puis cliquez sur Suivant. 3. Dans le volet Hôtes associés, sélectionnez les hôtes associés au profil de connexion et cliquez sur Suivant. 4. Examinez les informations à propos des informations d'identification et des protocoles de connexion et cliquez sur Suivant. 5. Dans le volet iDRAC, entrez les informations d'identification iDRAC. a) Entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez mot de passe. Les mots de passe doivent concorder et utiliser uniquement des caractères ASCII imprimables. 20REMARQUE: Les mots de passe ne peuvent pas dépasser 20 caractères, ni contenir de caractères spéciaux. b) Pour Vérification du certificat, sélectionnez Activer pour télécharger et stocker le certificat iDRAC et le valider durant toutes les futures connexions ou sélectionnez Désactiver pour ne pas effectuer de vérification et ne pas stocker le certificat. Vous devez sélectionner Activer si vous utilisez Active-Directory. 6. Cliquez sur Suivant. 7. Dans le volet Informations d'identification de racine hôte, procédez ainsi : a) Entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder. REMARQUE: Les mots de passe ne peuvent pas dépasser 31 caractères, ni contenir de caractères spéciaux. REMARQUE: Pour les serveurs non dotés de carte iDRAC Express ou Enterprise, le résultat du test de connexion iDRAC affiche Non applicable pour ce système. REMARQUE: Les informations d'identification OMSA sont les mêmes que celles utilisées pour les hôtes ESX et ESXi. b) Pour Vérification du certificat, sélectionnez Activer pour télécharger et stocker le certificat OMSA et le valider durant toutes les futures connexions ou sélectionnez Désactiver pour ne pas effectuer de vérification et ne pas stocker le certificat. Sélectionnez Activer si vous utilisez Active Directory. 8. Cliquez sur Suivant. 9. La fenêtre Test de connexion teste les informations d'identification iDRAC et de racine hôte entrées sur les serveurs sélectionnés. Procédez ainsi : – Pour commencer le test, cliquez sur Tester sélectionné. Les autres options sont inactives. – Pour arrêter les tests, cliquez sur Annuler les tests. 10. Pour enregistrer le profil, cliquez sur Enregistrer. 11. Pour passer à la configuration des évènements et alarmes, cliquez sur Enregistrer et continuer. Configuration des événements et alarmes [Assistant] Configurez les événements et alarmes à l'aide de l'Assistant Configuration ou depuis Dell Management Center, option Paramètres pour Événements et alarmes. REMARQUE: Sur les hôtes antérieurs à 12G, cette fonction exige que l'appliance virtuelle soit configurée comme destination d'interruption dans OMSA pour afficher les événements d'hôte dans vCenter. Pour configurer les événements et alarmes : 1. Dans l'Assistant Configuration, sous Niveaux de publication d'événement, sélectionnez l'une des options suivantes : – Ne pas publier d'événement : bloquer les événements matériels. – Publier tous les événements : publier tous les événements matériels. – Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement : publier uniquement les événements matériels de niveau critique et d'avertissement. – Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation : publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation ; c'est le niveau de publication d'événement par défaut. 2. Pour activer tous les événements et alarmes matériels, cochez la case Activer les alarmes d'hôtes Dell. REMARQUE: Les hôtes Dell pour lesquels les alarmes sont activées répondent aux événements critiques en entrant en mode de maintenance. 3. Dans la boîte de dialogue qui s'affiche, cliquez sur Continuer pour accepter cette modification ou cliquez sur Annuler. 21REMARQUE: Cette étape n'apparaît que si Activer les alarmes d'hôtes Dell est sélectionné. 4. Pour restaurer les paramètres d'alarmes vCenter par défaut pour tous les serveurs Dell gérés, cliquez sur Restaurer les alarmes par défaut. Cela peut prendre jusqu'à une minute pour que le changement prenne effet. 5. Pour continuer l'Assistant, cliquez sur Enregistrer et continuer. Configuration d'un serveur proxy [Assistant] Configurez le serveur proxy dans l'Assistant Configuration ou plus tard avec la page Paramètres → Proxy de Dell Management Center. Pour configurer un serveur proxy : 1. Dans la fenêtre Configurer un proxy HTTP, procédez comme suit : – Pour ne pas utiliser un serveur proxy, cliquez sur Enregistrer et continuer. – Pour utiliser un serveur proxy, sous Paramètres entrez une adresse de serveur proxy. 2. Entrez le numéro de port proxy. 3. Sélectionnez la case Informations d'identification requises le cas échéant. 4. Si vous avez sélectionné Informations d'identification requises, procédez comme suit : a) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur proxy, entrez le nom d'utilisateur proxy. b) Dans la zone de texte Mot de passe proxy, entrez le mot de passe proxy. c) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe proxy, entrez à nouveau le mot de passe proxy. 5. Sous Proxy, cochez la case Utiliser proxy. 6. Pour enregistrer ces options et continuer, cliquez sur Enregistrer et continuer. Planification des travaux d'inventaire [Assistant] La configuration de la planification d'inventaire est similaire dans l'Assistant Configuration et Dell Management Center, option Paramètres. La seule différence est que l'Assistant donne l'option d'exécuter l'inventaire immédiatement. REMARQUE: Il est recommandé de planifier un travail d'inventaire hebdomadaire au minimum, sinon les informations matérielles affichées dans Dell Management Plug-in peuvent être obsolètes. Le travail d'inventaire consomme un minimum de ressources et ne dégrade pas les performances de l'hôte. Pour planifier un travail d'inventaire : 1. Dans l'Assistant Configuration, dans la fenêtre Planification d'inventaire, procédez ainsi : – Pour exécuter des planifications d'inventaire, cliquez sur Les jours sélectionnés. – Pour ne pas exécuter de planifications d'inventaire, sélectionnez Ne pas exécuter d'inventaire sur les hôtes Dell. 2. Si vous avez sélectionné Les jours sélectionnés, procédez ainsi : a) Sélectionnez la zone de texte à côté de chaque jour de la semaine auquel vous voulez exécuter l'inventaire. b) Dans la zone de texte, entrez l'heure au format HH:MM. L'heure entrée est votre heure locale. Calculez la différence d'heure requise pour exécuter l'inventaire à l'heure voulue. 3. Pour exécuter automatiquement la tache d'inventaire à la fin de l'Assistant, sélectionnez la case Exécuter l'inventaire à la fin de l'Assistant [Recommandé]. 4. Pour appliquer les modifications et continuer, cliquez sur Enregistrer et continuer. 22Exécution d'un travail de récupération de la garantie [Assistant] La configuration d'un travail de récupération de la garantie est similaire dans l'Assistant et Dell Management Center, option Paramètres. La seule différence est que l'Assistant donne l'option d'exécuter le travail de récupération de la garantie immédiatement. De plus, vous pouvez exécuter le travail de récupération de la garantie maintenant, à partir de File d'attente des travaux. Pour exécuter un travail de récupération de la garantie : 1. Dans l'Assistant Configuration, dans la fenêtre Planification de garantie, procédez ainsi : – Pour exécuter des planifications de garantie, cliquez sur Les jours sélectionnés. – Pour ne pas exécuter de planifications de garantie, sélectionnez Ne pas exécuter d'inventaire sur les hôtes Dell. 2. Si vous avez sélectionné Les jours sélectionnés, procédez ainsi : a) Sélectionnez la zone de texte à côté de chaque jour de la semaine auquel vous voulez exécuter les travaux de garantie. b) Dans la zone de texte, entrez l'heure au format HH:MM. L'heure entrée est votre heure locale. Calculez la différence d'heure requise pour exécuter les travaux de garantie à l'heure voulue. 3. Pour exécuter automatiquement les travaux de garantie à la fin de l'Assistant, sélectionnez la case Exécuter l'inventaire à la fin de l'Assistant [Recommandé]. 4. Pour appliquer les modifications et continuer, cliquez sur Enregistrer et continuer. Configuration des informations d'identification de déploiement [Assistant] Les informations d'identification de déploiement sont utilisées pour communiquer de manière sécurisée avec un système métal nu en utilisant l'iDRAC de la découverte initiale jusqu'à la fin du processus de déploiement. Une fois le déploiement terminé, les informations d'identification sont remplacées par celles du profil de connexion correspondant au système métal nu de l'Assistant de déploiement. Si les informations d'identification de déploiement sont modifiées, tous les systèmes nouvellement découverts à partir de ce moment-là seront dotés des nouvelles informations d'identification ; cependant, les informations d'identification sur les serveurs découverts avant le changement des informations d'identification ne sont pas touchées par ce changement. Pour configurer les informations d'identification de déploiement : 1. Dans la fenêtre Informations d'identification de déploiement, vous pouvez afficher ou modifier les informations d'identification. Le serveur métal nu passe de ces informations d'identification à celles spécifiées dans le profil de connexion. 2. Pour modifier ces informations d'identification, sous Informations d'identification du déploiement de serveur métal nu, procédez ainsi : a) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur, modifiez le nom d'utilisateur. b) Dans la zone de texte Mot de passe, modifiez le mot de passe. c) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe, confirmez le mot de passe. 3. Pour enregistrer les informations d'identification spécifiées et continuer l'Assistant Configuration, cliquez sur Enregistrer et continuer. 23Configuration du référentiel de mise à jour du micrologiciel par défaut [Assistant] Les paramètres du référentiel du micrologiciel contiennent l'emplacement du catalogue du micrologiciel utilisé pour mettre à jour les serveurs déployés. Vous pouvez configurer le micrologiciel ici dans l'Assistant ou plus tard dans Dell Management Center, option Paramètres. Vous exécutez la mise à jour plus tard à partir de l'onglet Dell Management Center. Pour configurer le référentiel de mise à jour du micrologiciel par défaut : 1. Dans l'Assistant Configuration, sur la page Référentiel du micrologiciel, pour choisir le référentiel par défaut pour les mises à jour du micrologiciel, sélectionnez l'une des options suivantes : – Dell Online Cette option utilise le référentiel de mise à jour du micrologiciel par défaut de Dell online (ftp.dell.com) avec un dossier intermédiaire requis. Dell Management Plug-in télécharge les mises à jour du micrologiciel sélectionnées et les stocke dans le dossier intermédiaire, en attendant d'être appliquées. – Référentiel local/partagé Ces référentiels sont créés avec l'application Dell Repository Manager. Ces référentiels locaux doivent se trouver sur des partages de fichiers Windows. 2. Si vous avez sélectionné Référentiel local/partagé, procédez ainsi : a) Entrez Emplacement du fichier catalogue sous le format suivant : * Partage NFS pour fichier xml : host:/share/filename.xml * Partage NFS pour fichier gz : /share/filename.gz * Partage CIFS pour fichier xml : \\host\share\filename.xml * Partage CIFS pour fichier gz : \\host\share\filename.gz b) Si vous utilisez un partage CIFS, entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder. Ces champs ne sont actifs que lorsque vous entrez un partage CIFS. REMARQUE: Le caractère @ n'est pas accepté dans les champs Nom d'utilisateur et Mot de passe des dossiers réseau partagés. c) Pour valider vos entrées cliquez sur Commencer le test. 3. Pour enregistrer cette sélection et continuer l'Assistant Configuration, cliquez sur Enregistrer et continuer. Activation du lien OMSA [Assistant] Préalablement au lancement d'OMSA dans l'appliance virtuelle Dell Management Plug-in, le serveur Web OMSA doit être installé et configuré. Voir le Guide d'installation de Dell OpenManage Server Administrator pour en savoir plus sur l'installation et la configuration du serveur Web. REMARQUE: OMSA est requis uniquement sur les serveurs Dell de version antérieure à 12G. Vous pouvez utiliser OMSA pour : • Gérer les éléments vCenter (informations détaillées sur l'intégrité au niveau capteur/composant). • Effacer les journaux de commandes et les les journaux des événements système (System Event Logs — SEL). • Obtenir des statistiques sur les cartes réseau. • Vérifiez que Dell Management Plug-in capture les événements d'un hôte sélectionné. 241. Dans l'Assistant Configuration, sur la page OpenManage Server Admin, utilisez la zone de texte URL du serveur Web OMSA pour entrer l'URL OMSA. Vous devez inclure l'URL complète avec HTTPS. 2. Pour enregistrer cette URL et terminer l'Assistant Configuration, cliquez sur Terminer. Configuration de Découverte automatique et Démarrage initial de Dell iDRAC REMARQUE: Pour exécuter la découverte automatique et l'établissement d'une liaison (« handshake »), désactivez tous les utilisateurs dotés d'un accès de niveau admin. En outre, si les informations d'identification de déploiement de l'appliance correspondent à celles d'un utilisateur existant, le mot de passe de l'utilisateur existant est modifié pour correspondre aux informations d'identification de l'appliance. Pour configurer Découverte automatique et Démarrage initial de Dell iDRAC : 1. Connectez-vous à l'interface utilisateur iDRAC. 2. Dans l'arborescence de gauche, cliquez sur Accès à distance. 3. Dans le volet principal - onglets supérieurs, cliquez sur Réseau/Sécurité. 4. Cliquez sur le sous-onglet Utilisateurs et sélectionnez l'utilisateur à modifier en sélectionnant le lien ID utilisateur. 5. Vérifiez que l'option Configurer utilisateur est sélectionnée, et passez à la page suivante. 6. Pour configurer l'utilisateur, procédez ainsi : – Pour désactiver un utilisateur, désélectionnez la case Activer utilisateur puis cliquez sur Appliquer. – Pour activer un utilisateur, cochez la case Activer utilisateur puis cliquez sur Appliquer. 7. Fermez manuellement l'interface utilisateur iDRAC puis redémarrez le système et identifiez-vous à nouveau. 8. Lorsque le système a redémarré, à l'affichage de l'adresse IP iDRAC, appuyez sur . 9. Allez à CONFIGURATION D'UTILISATEUR LAN et configurez l'indicateur Découverte automatique sur Activé. Vérifiez que les comptes administrateur iDRAC sont désactivés. Ou bien, pour configurer le réseau pour la découverte automatique et l'établissement d'une liaison (« handshake »), reportez-vous à la Spécification de configuration de réseau à découverte automatique Dell à l'adresse : http://www.delltechcenter.com/page/Lifecycle +Controller. 10. Dans le champ Allocation de serveur, entrez l'adresse IP de l'appliance virtuelle, puis appuyez sur Entrée. 11. Pour lancer la découverte et le démarrage initial, cliquez sur Enregistrer. Configuration de partages NFS Pour utiliser des partages NFS avec Dell Management Plug-in pour effectuer des opérations de sauvegarde et restauration, des mises à jour du micrologiciel, et comme dossier intermédiaire, vous devez renseigner certains éléments de configuration. Les partages CIFS ne nécessitent pas de configuration supplémentaire. Pour configurer des partages NFS : 1. Sur la machine qui héberge les partages NFS, modifiez /etc/exports pour ajouter : /share/path (rw) *(ro). Cela donne à l'appliance virtuelle un accès complet en lecture et écriture au partage, mais limite tous les autres utilisateurs à un accès en lecture seule. 2. Démarrez les services nfs : service portmap start service nfs start service nfslock status REMARQUE: Les étapes ci-dessus peuvent varier en fonction de la distribution Linux utilisée. 253. Si l'un des services était déjà en cours d'exécution : exportfs -ra Présentation de Paramètres La section Paramètres de Dell Management Plug-in : • Affiche les paramètres de configuration Dell Management Plug-in. • Démarre l'Assistant Configuration initial qui vous conduit à travers les fonctions de Dell Management Plug-In nécessaires pour gérer et déployer des serveurs dans VMware vCenter. • Démarre le portail Administration de Dell Management Plug-In qui vous permet d'effectuer l'inscription vCenter, la gestion des appliances virtuelles, la gestion des alertes et la sauvegarde/restauration de la base de données du plug-in. Tâches connexes : • Général : configure l'URL OMSA qui s'affiche sur l'onglet Hôtes Dell dans vCenter. Vous pouvez aussi activer ou désactiver Gestion proactive des systèmes ou Notification d'expiration de la garantie. • Événements et alarmes : active ou désactive toutes les alarmes matérielles (l'état d'alerte actuel est affiché sur l'onglet Alarmes). Configure également le filtrage des événements et alertes entrants. • Proxy : active ou désactive l'utilisation de proxy durant la communication avec des sites Internet. • Planification de l'inventaire : configure la planification de l'inventaire d'hôte vCenter. • Planification de la garantie : configure la planification de la récupération des informations de garantie des hôtes Dell à partir de Dell Online. • Informations d'identification de déploiement : configure les informations d'identification à utiliser pour la communication avec les serveurs Dell durant la découverte initiale et le déploiement de serveurs métal nu. • Référentiel du micrologiciel : vous permet de modifier le lieu de stockage des mises à jour du micrologiciel. • Sécurité : fournit une liste blanche de serveurs qui limite les serveurs déployés. Présentation des paramètres généraux Les paramètres généraux servent à : • Définir l'URL d'OpenManage Server Administrator (OMSA). • Activer le logiciel Proactive Systems Management. • Activer ou désactiver la notification d'expiration de la garantie. Le logiciel OMSA peut servir à : REMARQUE: Le logiciel OMSA est requis uniquement sur les serveurs Dell de version antérieure à 12G. • Gérer les éléments vCenter (informations détaillées sur l'intégrité au niveau capteur/composant). • Effacer les journaux de commandes et les les journaux des événements système (System Event Logs — SEL). • Obtenir des statistiques sur les cartes réseau. • Vérifiez que Dell Management Plug-in capture les événements d'un hôte sélectionné. Proactive Systems Management est un logiciel gratuit de prise en charge à distance utilisé pour : • Surveiller les pannes logicielles potentielles • Vous alerter de problèmes potentiels dans les cinq minutes suivant leur détection. • Vous aider à découvrir et analyser les problèmes avec les diagnostics automatisés. 26• Fournir un envoi proactif de pièces qualifiées, directement auprès de Dell. • Aider à accélérer la résolution de pannes en générant automatiquement un dossier de support lorsqu'un défaut matériel est détecté. • Fournir un préavis des prochaines expirations de contrats de service. • Fournir une vue consolidée de l'environnement informatique. • Permettre de prendre des mesures correctives pour minimiser les temps d'arrêt. La notification de l'expiration de la garantie peut être utilisée pour : • Surveiller la date d'expiration de la garantie. • Définir un seuil de nombre minimum de jours de garantie restants au delà duquel une une alerte d'avertissement ou critique est générée. L'alerte apparaît sous forme d'icône sur l'onglet Dell Server Management de l'hôte. Tâches connexes : • Activation du lien OMSA • Activation de Proactive Systems Management • Activativation ou désactivation de la notification d'expiration de la garantie. Activation du lien OMSA en dehors de l'Assistant Configuration Pour lancer OMSA dans l'appliance virtuelle Dell Management Plug-in, le serveur Web OMSA doit être installé et configuré. Voir le Guide d'installation de Dell OpenManage Server Administrator correspondant à la version d'OMSA utilisée pour en savoir plus sur l'installation et la configuration du serveur Web. REMARQUE: OMSA est requis uniquement sur les serveurs Dell de version antérieure à 12G. Pour activer le lien OMSA : 1. Dans Dell Management Plug-in → Paramètres → Général sous Lanceur OMSA, cliquez sur Modifier. 2. Utiliser la zone de texte URL du serveur Web OMSA pour entrer l'URL d' OMSA. Vous devez spécifier l'URL complète avec HTTPS. 3. Pour enregistrer cette URL, cliquez sur Appliquer. Pour plus d'informations sur la configuration d'une destination d'interruption OMSA, voir Configuration d'une destination d'interruption OMSA. Activation ou désactivation de la notification d'expiration de la garantie Les paramètres de garantie déterminent la date de récupération des informations de garantie à partir de Dell Online en activant ou désactivant la planification de garantie, puis configurant l'alerte Seuil de jours minimum. Utilisez cette page pour activer ou désactiver les notifications d'expiration de la garantie du serveur pour les hôtes et clusters. Configurez ou modifiez cette fonctionnalité dans Dell Management Center sur la page Paramètres/Général. Pour activer ou désactiver la notification d'expiration de la garantie : 1. Dans Dell Management Center, cliquez sur Paramètres → Général. 2. Sur la page Général, pour activer les notifications, cochez la case Activer les notifications de l'état de la garantie. 3. Pour configurer Alerte Seuil de jours minimum, procédez ainsi : a) Pour configurer des avertissements, dans la liste déroulante Avertissements, sélectionnez le nombre de jours correspondant aux avertissements à propos de l'état de la garantie du serveur. b) Pour configurer l'état de licence critique, dans la liste déroulante Critique configurez le nombre de jours correspondant à l'avertissement d'état critique de la garantie du serveur. 4. Pour appliquer les modifications, cliquez sur Appliquer. 27Création d'un nouveau profil de connexion Un profil de connexion stocke les informations d'identification que l'appliance virtuelle utilise pour communiquer avec les serveurs Dell. Chaque serveur Dell doit être associé à un seul profil de connexion qui sera géré par Dell Management Plug-in. Vous pouvez attribuer plusieurs serveurs à un profil de connexion unique. La création d'un nouveau profil de connexion est similaire dans l'Assistant Configuration et Dell Management Center → Paramètres. Vous pouvez exécuter l'Assistant Configuration la première fois que vous accédez à Dell Management Console, ou ultérieurement dans la fenêtre Paramètres. REMARQUE: Avec cette version, et avec les installations sur des hôtes de version 12G et ultérieure, l'installation de l'agent OMSA n'est pas requise. Pour les installations sur les hôtes de version 11G, l'agent OMSA est maintenant installé automatiquement durant le processus de déploiement. Pour créer un nouveau profil de connexion : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, cliquez sur Profils de connexion. 2. Sous Profils disponibles, cliquez sur Créer nouveau. 3. Dans la fenêtre Nouveau profil de connexion, entrez le nom du profil et une Description optionnelle utilisés pour aider à gérer les profils de connexion personnalisés, puis cliquez sur Suivant. 4. Pour Hôtes associés, à l'aide des cases, sélectionnez les hôtes associés au profil de connexion et cliquez sur Suivant. 5. Dans la fenêtre Informations d'identification, examinez les informations à propos des informations d'identification et des protocoles de connexion et cliquez sur Suivant. 6. Dans la fenêtre iDRAC, entrez les informations d'identification iDRAC . a) Entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder et utiliser uniquement des caractères ASCII imprimables. REMARQUE: Les mots de passe ne peuvent pas dépasser 20 caractères, ni contenir de caractères spéciaux. b) Pour Vérification du certificat, pour télécharger et stocker le certificat iDRAC et le valider durant toutes les futures connexions, sélectionnez Activer ou sélectionnez Désactiver pour ne pas effectuer de vérification et ne pas stocker le certificat. Vous devez sélectionner Activer si vous utilisez Active-Directory. 7. Cliquez sur Suivant. 8. Dans la fenêtre Informations d'identification de racine hôte, procédez ainsi : a) Entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder. REMARQUE: Les mots de passe ne peuvent pas dépasser 31 caractères, ni contenir de caractères spéciaux. REMARQUE: Pour les serveurs non dotés de carte iDRAC Express ou Enterprise, le résultat du test de connexion iDRAC affiche Non applicable pour ce système. REMARQUE: Les informations d'identification OMSA sont les mêmes que celles utilisées pour les hôtes ESX et ESXi. b) Pour Vérification du certificat, pour télécharger et stocker le certificat OMSA et le valider durant toutes les futures connexions, sélectionnez Activer ou sélectionnez Désactiver pour ne pas effectuer de vérification et ne pas stocker le certificat. Sélectionnez Activer si vous utilisez Active Directory. 9. Cliquez sur Suivant. 10. La fenêtre Test de connexion teste les informations d'identification iDRAC et de racine hôte entrées sur les serveurs sélectionnés. Procédez ainsi : – Pour commencer le test, cliquez sur Tester sélectionné. Les autres options sont inactives. 28– Pour arrêter les tests, cliquez sur Annuler les tests. 11. Pour enregistrer le profil, cliquez sur Enregistrer. Pour gérer les profils de connexion, voir Gestion des profils de connexion. Configuration des événements et alarmes La page Événements et alarmes de Dell Management Center active ou désactive toutes les alarmes matérielles. L'état actuel des alertes est affiché dans l'onglet Alarmes vCenter. Un événement critique indique un dysfonctionnement du système ou une perte de données réelle ou imminente. Un événement d'avertissement n'est pas forcément significatif, mais peut indiquer un problème futur éventuel. Les événements et des alarmes peuvent également être activés à l'aide de VMware Alarm Manager. Les événements sont affichés dans l'onglet Tâches et événements vCenter de la vue Hôtes et clusters. REMARQUE: Sur les hôtes antérieurs à 12G, cette fonction exige que l'appliance virtuelle soit configurée comme destination d'interruption dans OMSA pour afficher les événements hôte dans vCenter. Pour plus d'informations sur OMSA, voir Configuration d'une destination d'interruption OMSA. Vous pouvez configurer les événements et alarmes dans Dell Management Center sous l'option Paramètres de Événements et alarmes : Pour configurer les événements et alarmes : 1. Dans Dell Management Center, sous Paramètres → Événements et alarmes , cliquez sur Modifier. 2. Sous Niveaux de publication des événements, sélectionnez l'une des options suivantes : – Ne pas publier d'événement : bloquer les événements matériels. – Publier tous les événements : publier tous les événements matériels. – Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement : publier uniquement les événements matériels de niveau critique et d'avertissement. – Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation : publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation ; c'est le niveau de publication d'événement par défaut. 3. Pour activer tous les événements et alarmes matériels, cochez la case Activer les alarmes d'hôtes Dell. REMARQUE: Les hôtes Dell pour lesquels les alarmes sont activées répondent aux événements critiques en entrant en mode de maintenance. 4. Dans la boîte de dialogue qui s'affiche, cliquez sur Continuer pour accepter cette modification ou cliquez sur Annuler. 5. Pour restaurer les paramètres d'alarmes vCenter par défaut pour tous les serveurs Dell gérés, cliquez sur Restaurer les alarmes par défaut. Cela peut prendre jusqu'à une minute pour que le changement prenne effet. 6. Pour enregistrer, cliquez sur Enregistrer. À propos de la configuration du proxy Les paramètres du proxy définissent le proxy HTTP et les informations d'identification requises utilisées pour récupérer des informations à partir du Web (y compris de Dell Online), telles que : • Activer ou désactiver le serveur proxy • Entrer le serveur proxy et le numéro de port requis • Définir les informations d'identification requises : nom d'utilisateur et mot de passe 29REMARQUE: Les mots de passe de proxy ne peuvent pas dépasser 31 caractères. Tâches connexes : • Configuration d'un serveur proxy • Utilisation du proxy HTTP pour récupérer des données Web • Configuration du proxy HTTP avec la Console Administration Configuration d'un serveur proxy Configurez le serveur proxy dans l'Assistant Configuration ou plus tard avec l'option Paramètres, Proxy. REMARQUE: Les mots de passe de proxy ne peuvent pas dépasser 31 caractères. Pour configurer un serveur proxy : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Paramètres → Proxy, puis cliquez sur Modifier. 2. Dans la fenêtre Configurer un proxy HTTP, procédez comme suit : – Pour ne pas utiliser un serveur proxy, cliquez sur Enregistrer et continuer. – Pour utiliser un serveur proxy, sous Paramètres entrez une adresse de serveur proxy. 3. Entrez le numéro de port proxy. 4. Cochez la case Informations d'identification requises le cas échéant. 5. Si vous avez sélectionné Informations d'identification requises, procédez comme suit : a) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur proxy, entrez le nom d'utilisateur proxy. b) Dans la zone de texte Mot de passe proxy, entrez le mot de passe proxy. c) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe proxy, entrez à nouveau le mot de passe proxy. 6. Sous Proxy, cochez la case Utiliser proxy. 7. Pour enregistrer ces options, cliquez sur Enregistrer. Utilisation du proxy HTTP pour récupérer des données Web Pour utiliser le proxy HTTP pour récupérer des données Web : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Paramètres → Proxy , puis cliquez sur Modifier. 2. Sélectionnez la case Utiliser Proxy. 3. Cliquez sur Appliquer. 4. Pour valider les paramètres, cliquez sur Tester la connexion. Exécution de travaux d'inventaire Pour exécuter un travail d'inventaire : 1. À la fin de l'Assistant Configuration, cliquez sur File d'attente des travaux → Inventaire → Exécuter maintenant pour exécuter immédiatement un travail d'inventaire. 2. Pour afficher l'état du travail d'inventaire, cliquez sur Actualiser. 3. Accédez à la vue Hôtes et clusters , cliquez sur un hôte Dell, puis cliquez sur l'onglet Dell Server Management. Les infos suivantes devraient être disponibles : – Page Vue générale – Journal des événements système – Inventaire matériel 30– Stockage – Micrologiciel – Surveillance de l'alimentation – État de la garantie Les commandes hôte suivantes sont accessibles depuis l'onglet Dell Server Management ou en effectuant un clic droit sur un hôte : – Faire clignoter le voyant – Exécuter l'Assistant Mise à jour du micrologiciel – Lancer l'accès à distance – Lancer la configuration du plug-in OMSA – Lancer CMC – Renouveler la garantie – Gestion proactive des systèmes Exécution d'un travail de récupération de la garantie La configuration d'un travail de récupération de la garantie est similaire dans l'Assistant et optionDell Management Center → Paramètres. La seule différence est que l'Assistant donne l'option d'exécuter le travail de récupération de la garantie immédiatement Après l'exécution de l'Assistant, vous pouvez le modifier à tout moment à partir de la page Dell Management Center → Paramètres → Planification d'inventaire . Vous pouvez exécuter le travail de récupération de la garantie maintenant à partir de la page File d'attente des travaux → Historique de la garantie. Pour planifier un travail de récupération de la garantie : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Paramètres → Planification de la garantie. 2. Dans la fenêtre Planification de la garantie, cliquez sur Modifier. 3. Pour configurer la planification, procédez ainsi : a) Pour exécuter des planifications de garantie, cliquez sur Les jours sélectionnés. b) Pour ne pas exécuter de planifications de garantie, sélectionnez Ne pas exécuter d'inventaire sur les hôtes Dell. 4. Si vous avez sélectionné Les jours sélectionnés, procédez ainsi : a) Sélectionnez la case à côté de chaque jour de la semaine auquel vous voulez exécuter les travaux de garantie. b) Dans la zone de texte, entrez l'heure au format HH:MM. L'heure entrée est votre heure locale. Calculez la différence d'heure requise pour exécuter les travaux de garantie à l'heure voulue. 5. Pour exécuter les travaux de garantie maintenant, allez à File d'attente des travaux → Historique de la garantie , puis cliquez sur Exécuter maintenant. Afficher ou modifier les informations d'identification de déploiement Dans Dell Management Center, vous pouvez modifier les informations d'identification de déploiement. Les informations d'identification de déploiement sont utilisées pour communiquer de manière sécurisée avec un système métal nu en utilisant l'iDRAC de la découverte initiale, jusqu'à la fin du processus de déploiement. Une fois le déploiement terminé, les informations d'identification sont remplacées par celles du profil de connexion correspondant au système métal nu de l'Assistant de déploiement. Si les informations d'identification de déploiement sont modifiées, tous les systèmes nouvellement découverts à partir de ce moment-là seront dotés des nouvelles informations d'identification ; les informations d'identification sur les serveurs découverts avant le changement des informations d'identification ne sont pas touchées par ce changement. Le nom d'utilisateur doit comporter 16 caractères maximum (uniquement des 31caractères ASCII imprimables). Le mot de passe doit comporter 20 caractères maximum (uniquement des caractères ASCII imprimables). Pour modifier les informations d'identification de déploiement : 1. Dans Dell Management Center → Paramètres → Informations d'identification de déploiement, cliquez sur Modifier. 2. Dans Informations d'identification de déploiement de serveur métal nu, sous Informations d'identification, procédez ainsi : – Dans la zone de texte Nom d'utilisateur, entrez le nom d'utilisateur. Le nom d'utilisateur doit comporter 16 caractères maximum (uniquement des caractères ASCII imprimables) – Dans la zone de texte Mot de passe, entrez le mot de passe. Le mot de passe doit comporter 20 caractères maximum (uniquement des caractères ASCII imprimables) – Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe, entrez à nouveau le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder. 3. Cliquez sur Appliquer. Configuration du référentiel du micrologiciel Pour configurer les informations d'identification et le référentiel du micrologiciel : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Paramètres → Référentiel du micrologiciel puis cliquez sur Modifier. 2. Sur la page Référentiel du micrologiciel, pour choisir le référentiel par défaut pour les mises à jour du micrologiciel, sélectionnez l'une des options suivantes : – Dell Online Cette option utilise le référentiel de mise à jour du micrologiciel par défaut de Dell online (ftp.dell.com) avec un dossier intermédiaire requis. Dell Management Plug-in télécharge les mises à jour du micrologiciel sélectionnées et les stocke dans le dossier intermédiaire, en attendant d'être appliquées. – Référentiel local/partagé Ces référentiels sont créés avec l'application Dell Repository Manager. Ces référentiels locaux doivent se trouver sur des partages de fichiers Windows. 3. Si vous avez sélectionné Référentiel local/partagé, procédez ainsi : a) Entrez Emplacement du fichier catalogue sous le format suivant : * Partage NFS pour fichier xml : host:/share/filename.xml * Partage NFS pour fichier gz : /share/filename.gz * Partage CIFS pour fichier xml : \\host\share\filename.xml * Partage CIFS pour fichier gz : \\host\share\filename.gz b) Si vous utilisez un partage CIFS, entrez User Name (Nom d'utilisateur), Mot de passe et Vérifier mot de passe. Les mots de passe doivent concorder.Ces champs ne sont actifs que lorsque vous entrez un partage CIFS. REMARQUE: Le caractère @ n'est pas accepté dans les champs Nom d'utilisateur et Mot de passe des dossiers réseau partagés. c) Pour valider vos entrées cliquez sur Commencer le test. 4. Cliquez sur Appliquer. Paramètres de sécurité des serveurs de déploiement Vous pouvez restreindre l'ensemble de serveurs déployables en utilisant une liste blanche. Si un serveur est dans la liste blanche, il est doté d'informations d'identification au cours du processus de découverte automatique et d'établissement 32d'une liaison (« handshake ») et est affiché dans la liste des serveurs utilisés pour le déploiement. La liste blanche est maintenue manuellement en ajoutant les numéros de service de serveur, supprimant les numéros de service, ou important une liste de numéros de service à partir d'un fichier CSV. REMARQUE: Utilisez un fichier CSV pour importer des serveurs. Celui-ci contient des enregistrements multiples sur des lignes différentes, où chaque enregistrement a un ou plusieurs numéros de service séparés par des virgules. Pour configurer et gérer des listes blanches, choisissez l'une des options suivantes : • Activation d'une liste blanche de serveurs • Ajout de serveurs à une liste blanche • Suppression de serveurs dans une liste blanche Activation d'une liste blanche de serveurs déployables Pour plus d'informations à propos des paramètres de sécurité des serveurs déployables, voir Paramètres de sécurité de déploiement. Pour activer une liste blanche de serveurs : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, sélectionnez Paramètres. 2. Dans le volet droit, sélectionnez Sécurité. 3. Dans la fenêtre Sécurité, cliquez sur Modifier. 4. Pour utiliser la liste blanche pour restreindre le déploiement de serveurs, sélectionnez la case Appliquer la liste blanche de serveurs. 5. Cliquez sur Appliquer et le paramètre de la liste blanche de serveurs passe à ACTIVÉ. Ajout de serveurs déployables à une liste blanche Pour plus d'informations sur les paramètres de sécurité des serveurs déployables, consultez Paramètres de sécurité serveur pour le déploiement. Lorsque ces paramètres sont appliqués, seuls les serveurs Dell qui figurent sur la liste blanche des serveurs sont disponibles pour le déploiement avec Dell Management Plug-in. Vous pouvez ajouter manuellement des serveurs déployables à une liste blanche ou les importer à l'aide d'une liste. Pour ajouter des serveurs déployables à une liste blanche : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, sélectionnez Paramètres → Sécurité. 2. Dans la fenêtre Liste blanche des serveurs, cliquez sur Modifier, puis procédez ainsi : – Pour ajouter manuellement des serveurs à la liste blanche, cliquez sur Ajouter un serveur. * Dans la boîte de dialogue Ajouter des numéros de service, entrez les numéros de service. * Pour ajouter les numéros, cliquez sur Continuer. – Pour importer une liste de numéros de service, cliquez sur Importer une liste blanche. * À l'affichage de la boîte de dialogue Sélectionner le fichier à charger, accédez au fichier CSV et cliquez sur Ouvrir. * À l'affichage de la boîte de dialogue Nous avons trouvé ces numéros de service dans votre fichier, cliquez sur Appliquer. Les numéros de service sont maintenant affichés dans la liste Numéros de service. Suppression des serveurs déployables d'une liste blanche Pour plus d'informations à propos des paramètres de sécurité des serveurs déployables, voir Paramètres de sécurité de déploiement. 33Pour supprimer des serveurs déployables d'une liste blanche : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, sélectionnez Paramètres. 2. Dans le volet droit, sélectionnez Sécurité. 3. Dans la fenêtre Sécurité , cliquez sur Modifier. 4. Effectuez l'une des opérations suivantes : – Pour supprimer un serveur particulier, cochez la case Numéro de service, puis cliquez sur Supprimer sélectionné. – Pour supprimer tous les serveurs, cochez la case Numéro de service, puis cliquez sur Supprimer sélectionnés. 5. À l'affichage de la boîte de dialogue Voulez-vous vraiment supprimer les numéros de service sélectionnés ?, cliquez sur Appliquer ou cliquez sur Annuler pour annuler. 6. Pour appliquer les modifications, cliquez sur Appliquer. À propos des problèmes de conformité d'hôte, serveur métal nu et iDRAC Pour gérer les hôtes, serveurs métal nu et iDRAC avec Dell Management Plug-in, ceux-ci doivent satisfaire certains critères minimum. S'ils ne sont pas conformes, ils ne sont pas gérés correctement par Dell Management Plug-in. Utilisez les liens Corriger la conformité des hôtes, serveurs métal nu et iDRAC non conformes pour afficher les éléments de votre configuration qui ne sont pas conformes et les corriger. Cet assistant affiche les hôtes, serveurs métal nu et iDRAC répondant aux cas suivants : • Les hôtes n'ont pas été associés à un profil de connexion. Si un un profil de connexion n'est pas attribué à un hôte, une boîte de dialogue se propose de vous conduire à l'écran Profil de connexion. Cette configuration se situe en dehors de l'assistant. Revenez ultérieurement pour exécuter cet assistant. • Collecte de l'inventaire du système au redémarrage (CSIOR) est désactivé ou n'a pas été exécuté, ce qui nécessite un redémarrage manuel. • L'agent OMSA (Informations d'identification de racine hôte) n'est pas installé, est obsolète ou n'est pas correctement configuré. • Les serveurs métal nu ont des versions périmées du micrologiciel d'Integrated Dell Remote Access Controller (iDRAC), du micrologiciel de Lifecycle Controller (LC) ou du BIOS. PRÉCAUTION: Les hôtes en mode verrouillage n'apparaissent pas dans les contrôles de conformité, même s'ils ne sont pas conformes. Ils ne s'affichent pas parce que leur état de conformité ne peut pas être déterminé. Vérifiez la conformité de ces systèmes manuellement. Le cas échéant, un avertissement s'affiche. Dans chaque cas, vous devez corriger les problèmes de conformité en exécutant une des opérations suivantes : • Pour corriger les problèmes de conformité des hôtes vSphere, voir Exécution de l'Assistant Correction des hôtes vSphere non conformes. • Pour corriger les problèmes de conformité des serveurs métal nu, voir Exécution de l'Assistant Correction des serveurs métal nu non conformes. • Pour corriger les problèmes de conformité des iDRAC : Conformité de licence iDRAC. Informations connexes : • Revérification de la conformité des serveurs métal nu • Téléchargement d'un ISO pour les mises à jour manuelles du micrologiciel 34Exécution de l'Assistant Correction des hôtes vSphere non conformes Exécutez l'Assistant Correction des hôtes vSphere non conformes pour corriger les hôtes non conformes. Pour plus d'informations sur la conformité, voir À propos des problèmes de conformité des hôtes et des serveurs métal nu. Certains hôtes ESXi non conformes exigent un redémarrage. Le redémarrage d'un hôte ESXi est requis si OMSA doit être installé ou mis à jour. De plus, un redémarrage est requis sur tout hôte qui n'a jamais exécuté CSIOR. Si vous choisissez de redémarrer automatiquement un hôte ESXi, les actions suivantes sont effectuées : • Pour une correction de l'état CSIOR : Si CSIOR n'a jamais été exécuté sur l'hôte, alors CSIOR est configuré sur ON sur l'hôte, et l'hôte est configuré en mode de maintenance et redémarré. • Pour une correction de l'état OMSA : a. OMSA est installé sur l'hôte. b. L'hôte est configuré en mode de maintenance et redémarré. c. À la fin du redémarrage, OMSA est configuré pour que les modifications s'appliquent. d. L'hôte sort du mode de maintenance. e. L'inventaire est exécuté pour actualiser les données. Pour exécuter l'Assistant Correction des hôtes vSphere non conformes : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, cliquez sur Conformité → Hôtes vSphere. 2. Dans la fenêtre Conformité des hôtes vSphere, examinez les hôtes non conformes, puis cliquez sur Corriger les hôtes vSphere non conformes. 3. Dans l'Assistant Correction des hôtes vSphere non conformes, sélectionnez les cases correspondant aux hôtes à corriger. 4. Cliquez sur Suivant. 5. Si un serveur n'a pas de profil de connexion, vous avez la possibilité de quitter l'Assistant et de corriger ces systèmes depuis la page Profil de connexion ou de continuer cet Assistant. Voir Création d'un nouveau profil de connexion. Une fois terminé, retournez à cet Assistant. 6. Dans la fenêtre Activer CSIOR, sélectionnez les cases pour activer CSIOR pour les hôtes sélectionnés. 7. Cliquez sur Suivant. 8. Dans la fenêtre Corriger OMSA, sélectionnez les cases pour corriger OMSA pour les hôtes sélectionnés. 9. Cliquez sur Suivant. 10. Dans la fenêtre Redémarrer les hôtes, examinez les hôtes ESXi à redémarrer. Le redémarrage d'un hôte ESXi est requis si OMSA doit être installé ou mis à jour. De plus, un redémarrage est requis sur tout hôte qui n'a jamais exécuté CSIOR. Procédez ainsi : – Si vous voulez mettre automatiquement les hôtes en mode de maintenance et les redémarrer au besoin, sélectionnez la case Mettre automatiquement les hôtes en mode de maintenance et les redémarrer au besoin. – Si vous voulez redémarrer manuellement, vous devez procéder ainsi : 1. Lorsque la tâche Installer OMSA est terminée pour un hôte, redémarrez l'hôte. 2. Lorsque l'hôte est redémarré, si OMSA n'est pas configuré, configurez OMSA manuellement ou utilisez l'Assistant Conformité. 3. Réexécutez l'inventaire. Voir Exécution de travaux d'inventaire. 11. Cliquez sur Suivant. 12. Dans la fenêtre Récapitulatif, examinez les actions qui ont lieu sur les hôtes non conformes. Des redémarrages manuels sont requis pour qu'elles s'appliquent. 3513. Cliquez sur Terminer. Exécution de l'Assistant Correction des serveurs métal nu non conformes Exécutez l'Assistant Correction des serveurs métal nu non conformes pour corriger les serveurs métal nu non conformes. Pour plus d'informations sur la conformité, voir À propos des problèmes de conformité des hôtes et des serveurs métal nu. Pour exécuter l'Assistant Correction des serveurs métal nu non conformes : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, cliquez sur Conformité → Serveurs métal nu. 2. Dans la fenêtre Serveurs métal n , examinez les hôtes non conformes, puis cliquez sur Corriger les serveurs métal nu non conformes. 3. Dans l'Assistant Correction des serveurs métal nu non conformes, sélectionnez les cases correspondant aux hôtes à corriger. 4. Cliquez sur Suivant. 5. Dans la fenêtre Récapitulatif, examinez les actions qui ont lieu sur les serveurs métal nu non conformes 6. Cliquez sur Terminer. Revérification de la conformité des serveurs métal nu Pour les serveurs que vous avez corrigés en dehors de Dell Management Plug-in, vous devez exécuter cette revérification manuelle de la conformité des serveurs. Elle se trouve sur la page Dell Management Center, Conformité, Serveurs métal nu. Pour revérifier la conformité des serveurs métal nu : 1. Sur la page Dell Management Center → Conformité → Serveurs métal nu , cliquez sur Revérifier la conformité. 2. Dans la fenêtre Serveurs non conformes, pour actualiser la liste, cliquez sur Actualiser. 3. Pour exécuter la revérification, cliquez sur Vérifier la conformité. 4. Pour abandonner la revérification, cliquez sur Abandonner tous les tests. 5. Si vous avez réussi à corriger le système, la liste est actualisée et le système est supprimé de la liste. Sinon, le système non conforme reste sur la liste. 6. Une fois terminé, cliquez sur Terminé. Téléchargement d'un ISO pour les mises à jour manuelles du micrologiciel Dell Management Plug-in corrige automatiquement la majorité des problèmes de conformité. Une installation ISO manuelle est parfois requise. Vous pouvez télécharger l'ISO requise à partir d'un navigateur de Dell Management Center, dans la section Conformité. 1. Sur la page Dell Management Center → Conformité → Serveurs métal nu , pour télécharger un ISO, cliquez sur Télécharger un ISO. 2. Dans la boîte de dialogue Télécharger un ISO, pour trouver l'emplacement de l'ISO, cliquez sur Télécharger. REMARQUE: Le navigateur externe peut s'ouvrir derrière cette fenêtre d'application. 3. Allez jusqu'au fichier ISO requis pour que votre serveur métal nu soit conforme. Conformité à la licence iDRAC Lorsque vous sélectionnez la page Conformité de licence iDRAC, un test de conformité est effectué. Ce test dure quelques minutes. Les hôtes vSphere et serveurs métal nu figurant sur cette page ne sont pas conformes, car ils n'ont pas de licence iDRAC compatible. Le tableau affiche l'état de la licence iDRAC. Sur cette page vous pouvez voir le 36nombre de jours restants sur votre licence et effectuer une mise à jour au besoin. Si le lien Exécuter un travail d'inventaire () est désactivé, cela signifie qu'aucun hôte vSphere n'est pas conforme en raison de la licence iDRAC. Si le lien Recheck Bare Metal Server Compliance (Revérifier la conformité des serveurs métal nu) est désactivé, cela signifie qu'aucun serveur métal nu n'est pas conforme en raison de la licence iDRAC. 1. Dans le volet gauche de Dell Management Center, cliquez sur Conformité. 2. Développez Conformité, puis cliquez sur Licence iDRAC. Lorsque vous arrivez sur cette page, le test de conformité est exécuté. Il s'agit du test qui est exécuté lorsque vous cliquez sur Actualiser. 3. Si votre licence est périmée, cliquez sur Acheter/Renouveler une licence iDRAC. 4. Connectez-vous à la page Gestion de licences Dell et mettez à jour ou achetez une nouvelle licence iDRAC. Utilisez les informations sur cette page pour identifier et mettre à jour votre iDRAC. 5. Après avoir installé une licence iDRAC, exécutez une tâche d'inventaire pour les hôtes vSphere et revenez sur cette page à la fin de celui-ci. Pour les serveurs métal nu, revérifiez la conformité des serveurs métal nu sous licence. Mise à niveau de Dell Management Plug-In pour VMware VCenter Il existe quatre scénarios de mise à niveau de Dell Management Plug-in : • Mise à niveau de Dell Management Plug-in de la version 1.0 à 1.5 • Mise à niveau de Dell Management Plug-in de la version d'essai 1.5 à la version complète du produit 1.5 • Mise à niveau de Dell Management Plug-in de 1.0.1 à 1.5 • Mise à niveau de 1.0.1 mise à jour 1 à 1.5 REMARQUE: Effectuez une sauvegarde de l'appliance avant de commencer la mise à niveau. Voir Exécution d'une sauvegarde immédiate. Mise à niveau de la version 1.0 à 1.5 Pour effectuer une mise à niveau de la version 1.0 à 1.5 : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affichée dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Paramètres de Dell Management Console. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le portail Administration, pour désenregistrer l'appliance 1.0 de toutes les instances vCenter dans lesquelles elle est enregistrée, sélectionnez ENREGISTREMENT VCENTER → DÉSENREGISTRER . 3. Pour sauvegarder les données de l'appliance virtuelle à un emplacement de partage réseau, dans le volet gauche du portail Administration, sélectionnez SAUVEGARDER ET RESTAURER. 4. Dans vSphere, arrêtez l'appliance virtuelle 1.0. 5. Déployez le nouveau OVF de l'appliance 1.5 depuis vSphere Client, configurez le mot de passe administrateur, et configurez la mise en réseau à l'aide de l'interface utilisateur de la console de l'appliance. REMARQUE: Si l'appliance 1.5 utilise la même adresse IP que la version 1.0, videz le cache d'Internet Explorer. 6. Pour effectuer la mise à niveau à la version complète du produit 1.5, répétez l'étape 1. 7. Dans la boîte de dialogue Connexion du portail Administration, dans la zone de texte Entrez le mot de passe cidessous, entrez le mot de passe et cliquez sur Connexion. 8. Un fichier Dell_Management_Center_license.bin est inclus dans le progiciel de téléchargement du produit. Ce fichier contient votre licence du produit, et doit être chargé sur votre appliance. Pour charger le fichier de licence, dans le portail Administration, sur la page Enregistrement vCenter, cliquez sur Charger une licence. 379. Dans la boîte de dialogue Charger une licence, cliquez sur Parcourir pour accéder au fichier de licence. 10. Pour charger le fichier de licence, cliquez sur Charger. 11. Restaurez sur l'appliance 1.5 les données utilisateur de la version 1.0 qui ont été sauvegardées sur le partage réseau à l'aide du portail Administration 1.5. Voir Restauration de la base de données à partir de la sauvegarde. 12. Enregistrez la nouvelle appliance 1.5 dans les instances vCenter ; voir Enregistrement d'un serveur vCenter. 13. Fermez et réouvrez toutes les instances vSphere Client en cours d'exécution afin de recharger le nouveau certificat de sécurité utilisé pour les communications de l'appliance virtuelle 1.5. 14. Après avoir vérifié que l'appliance virtuelle 1.5 fonctionne correctement dans votre environnement, vous pouvez supprimer l'appliance virtuelle 1.0. Mise à niveau de la version d'essai 1.5 à la version complète du produit 1.5 Pour une mise à niveau de la version d'essai 1.5 à la version complète du produit 1.5 1. Allez sur le site Web Dell et achetez la version complète du produit. Vous pouvez aussi accéder au site Web Dell dans Dell Management Plug-in à partir de l'un des liens Acheter maintenant, comme celui qui se trouve dans le portail Admin sur la fenêtre Licences. 2. Le téléchargement inclut la nouvelle version complète du produit, et un nouveau fichier de licence. 3. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 4. Dans la fenêtre de connexion d'Administration Console, entrez le mot de passe et cliquez sur Connexion. 5. Un fichier Dell_Management_Center_license.bin est inclus avec le progiciel de téléchargement du produit. Ce fichier contient votre licence du produit, et vous devez le charger sur votre appliance virtuelle. Pour charger le fichier de licence, cliquez sur Charger. 6. Dans la fenêtre Télécharger une licence, cliquez sur Parcourir pour accéder au fichier de licence. 7. Sélectionnez le fichier de licence et cliquez sur Charger. Mise à niveau de Dell Management Plug-in de 1.0.1 à 1.5 Pour mettre à niveau Dell Management Plug-in de 1.0.1 à 1.5 : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administrationaffiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche du portail Administration, cliquez sur GESTION D'APPLIANCE. 3. Pour la mise à niveau, procédez comme suit : – Pour utiliser le chemin de référentiel par défaut, sous Paramètres d'appliance, cliquez sur Mettre à jour l'appliance virtuelle, puis passez à l'étape 7. – Pour accéder au chemin vers les nouveaux RPM téléchargés, sur la page Gestion d'appliance, cliquez sur Modifiert. 4. Dans le groupe Modifier, dans la zone de texte Mettre à jour le chemin de référentiel, entrez le chemin de l'emplacement des RPM de 1.5. 5. Pour enregistrer cette modification, cliquez sur Appliquer. 6. Pour appliquer la mise à jour à l'appliance virtuelle, sous Paramètres d'appliance, cliquez sur Mettre à jour l'appliance virtuelle. 7. Dans la boîte de dialogue Mettre à jour l'appliance, cliquez sur Mettre à jour. Lorsque vous cliquez sur Mettre à jour, vous êtes déconnecté du portail Administration. 38Mise à niveau de Dell Management Plug-in de 1.0.1 mise à jour 1 à 1.5 Pour mettre à niveau Dell Management Plug-in de 1.0.1 mise à jour 1 à 1.5 : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'ongletvSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche du portail Administration, cliquz sur GESTION D'APPLIANCE. 3. Pour la mise à niveau, procédez comme suit : – Pour utiliser le chemin de référentiel par défaut, sous Paramètres d'appliances, cliquez sur Mettre à jour l'appliance virtuelle, puis passez à l'étape 7. – Pour accéder au chemin vers les nouveaux RPM téléchargés, sur la page Gestion d'appliance , cliquez sur Modifier. 4. Dans le groupe Modifier, dans la zone de texte Mettre à jour le chemin de référentiel, entrez le chemin de l'emplacement des RPM de 1.5. 5. Pour enregistrer cette modification, cliquez sur Appliquer. 6. Pour appliquer la mise à jour à l'appliance virtuelle, sous Paramètres d'appliance, cliquez sur Mettre à jour l'appliance virtuelle. 7. Dans la boîte de dialogue Mettre à jour l'appliance, cliquez sur Mettre à niveau. Lorsque vous cliquez sur Mettre à niveau, vous êtes déconnecté du portail Administration. REMARQUE: Si vous choisissez de copier les mises à jour RPM à un emplacement différent, l'utilisateur doit créer le miroir à partir de l'emplacement par défaut où les RPM sont situés, y compris les sous-répertoires. À propos des licences de Dell Management Plug-in Dell Management Plug-In propose deux types de licence : Licence de démonstration La version d'essai contient une licence de démonstration pour un vCenter et un hôte (serveur) gérés par Dell Management Plug-in. Licence du produit La version complète du produit contient une licence du produit pour trois vCenter et le nombre de connexions hôte achetées gérées par le Dell Management Plug-in. Lorsque vous passez d'une licence de démonstration à une licence complète du produit, un nouveau fichier XML de licence est inclus dans le package téléchargé. Installez ce nouveau fichier de licence à l'aide du portail Administration. Les licences présentent les informations suivantes : • Licences de connexions vCenter maximales : jusqu'à trois connexions vCenter enregistrées et utilisées sont autorisées. • Licences de connexions hôte maximales : nombre de connexions hôte achetées. • Utilisées : le nombre de connexions vCenter ou connexions hôte utilisées. Pour les connexions hôte, ce nombre représente le nombre d'hôtes (ou serveurs) découverts et inventoriés. • Disponibles : le nombre de licences de connexions vCenter ou connexions hôte disponibles pour un usage ultérieur. • Hôtes hors licence : le nombre de connexions hôte qui dépassent la quantité sous licence. Dell Management Plug-In continue de fonctionner normalement, mais une nouvelle licence doit être achetée et installée pour résoudre cet avertissement. 39404 Gestion matérielle de bout en bout L'objectif de la gestion matérielle de bout en bout est de fournir l'état d'intégrité du système et des informations actualisées sur l'infrastructures dont l'administrateur a besoin pour répondre à des événements matériels critiques sans quitter Dell Management Center ou vCenter. La gestion matérielle de bout en bout dans Dell Management Plug-in se divise en quatre parties : • Surveillance • Inventaire • Gestion d'hôte avancée • Récupération de la garantie Surveillance du centre de données et du système hôte La surveillance du centre de données et du système hôte permet à un administrateur de surveiller l'intégrité de l'infrastructure en affichant les événements matériels (serveur et stockage) et relatifs à la virtualisation dans l'onglet Tasks & Events (Tâches et évènements) de vCenter. En outre, les alarmes matérielles critiques peuvent amener Dell Management Plug-in à mettre le système hôte en mode de maintenance, et dans certains cas, migrer les machines virtuelles vers un autre système hôte. Pour les hôtes antérieurs à 12G, Dell Management Plug-in transmet les alarmes OMSA, et en crée de nouvelles pour des événements spécifiques. Vous pouvez utiliser ces alarmes pour déclencher des actions permises par vCenter, comme un redémarrage, un mode de maintenance ou une migration. Par exemple, quand une double alimentation tombe en panne et qu'une alarme est créée, l'action qui en résulte consiste à migrer la machine virtuelle sur cette machine vers une nouvelle. Pour exécuter la surveillance : 1. Configurez les paramètres Événements et alarme. 2. Configurez Destination d'interruption OMSA au besoin (hôtes antérieurs à 12G). 3. Utilisez l'onglet Tâches et événements de vCenter pour examiner les informations sur les événements. Comprendre les événements et alarmes Vous pouvez modifier les événements et alarmes depuis Dell Management Plug-in Management Center dans Paramètres → Événements et alarmes. Depuis cette section, vous pouvez sélectionner le niveau de publication d'événement, activer les alarmes d'hôtes Dell ou restaurer les alarmes par défaut. Il existe quatre niveaux de publication d'événement. Tableau 1. Description des niveaux de publication d'événement Événement Description Ne pas publier d'événement Dell Management Plug-in ne transmet aucun événement ou alerte dans les vCenter associés. 41Publier tous les événements Publier tous les événements, y compris les événements informels, que Dell Management Plug-in reçoit des hôtes Dell gérés dans les vCenter associés. Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement Publier uniquement les événements de criticité Critique ou Avertissement dans les vCenter associés. Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation Publier uniquement les événements relatifs à la virtualisation reçus de hôtes dans les vCenter associés. Les événements relatifs à la virtualisation sont ceux que Dell a sélectionnés comme étant les plus critiques pour les hôtes exécutant des machines virtuelles. Lorsque vous configurez vos événements et alarmes, vous pouvez les activer. Lorsqu'elle sont activées, les alarmes matérielles critiques peuvent amener Dell Management Plug-in à mettre le système hôte en mode de maintenance, et dans certains cas, migrer les machines virtuelles vers un autre système hôte. Dell Management Plug-transmet les événements reçus des hôtes Dell gérés, et crée des alarmes pour ces événements. Utilisez ces alarmes pour déclencher des actions depuis vCenter, comme un redémarrage, un mode de maintenance ou une migration. Par exemple, quand une double alimentation tombe en panne et qu'une alarme est créée, l'action qui en résulte consiste à migrer la machine virtuelle sur cette machine vers une nouvelle. Un hôte entre ou quitte le mode de maintenance seulement lorsque vous le demandez. Si l'hôte est dans un cluster lorsqu'il entre en mode de maintenance, vous avez la possibilité d'évacuer les machines virtuelles hors tension. Si cette option est sélectionnée, chaque machine virtuelle hors tension est migrée vers un autre hôte, à moins qu'il n'existe aucune hôte compatible disponible pour la machine virtuelle dans le cluster. En mode de maintenance, l'hôte ne permet pas le déploiement ou la mise sous tension d'une machine virtuelle. Les machines virtuelles qui s'exécutent sur un hôte entrant en mode de maintenance doivent être migrées vers un autre hôte ou arrêtées, manuellement ou automatiquement par VMware Distributed Resource Scheduling (DRS). Les hôtes situés en dehors de clusters, ou dans des clusters où VMware Distributed Resource Scheduling (DRS) n'est pas activé, pourrait voir les machines virtuelles arrêtées en raison d'un événement critique. DRS surveille en permanence l'utilisation dans un pool de ressources et répartir intelligemment les ressources disponibles entre les machines virtuelles en fonction des besoins commerciaux. Utilisez les clusters avec DRS configuré en conjonction avec les alarmes Dell afin de s'assurer que les machines virtuelles sont automatiquement migrées en cas d'événements matériels critiques. Dans les détails du message à l'écran apparaissent les clusters sur cette instance vCenter qui pourraient être touchés. Confirmez que les clusters sont touchés avant d'activer événements et alarmes. Si vous avez besoin de restaurer les paramètres d'alarme par défaut, vous pouvez le faire avec le bouton Reset Default Alarm (Réinitialiser l'alarme par défaut). Ce bouton permet de restaurer la configuration d'alarme par défaut sans désinstaller et réinstaller le produit. Si des configurations d'alarme Dell ont été modifiées depuis l'installation, ces changements sont annulés en utilisant ce bouton. REMARQUE: Dell Management Plug-in pré-sélectionne les événements relatifs à la virtualisation qui sont essentiels pour que les hôtes exécutent avec succès des machines virtuelles. Les alarmes d'hôtes Dell sont désactivées par défaut. Si les alarmes Dell sont activées, les clusters doivent utiliser VMware Distributed Resource Scheduler pour s'assurer que les machines virtuelles qui envoient des événements critiques sont automatiquement migrées. Tâches connexes : • Configuration des événements et alarmes Configuration des événements et alarmes La page Événements et alarmes de Dell Management Center active ou désactive toutes les alarmes matérielles. L'état actuel des alertes est affiché dans l'onglet Alarmes vCenter. Un événement critique indique un dysfonctionnement du système ou une perte de données réelle ou imminente. Un événement d'avertissement n'est pas forcément significatif, 42mais peut indiquer un problème futur éventuel. Les événements et des alarmes peuvent également être activés à l'aide de VMware Alarm Manager. Les événements sont affichés dans l'onglet Tâches et événements vCenter de la vue Hôtes et clusters. REMARQUE: Sur les hôtes antérieurs à 12G, cette fonction exige que l'appliance virtuelle soit configurée comme destination d'interruption dans OMSA pour afficher les événements hôte dans vCenter. Pour plus d'informations sur OMSA, voir Configuration d'une destination d'interruption OMSA. Vous pouvez configurer les événements et alarmes dans Dell Management Center sous l'option Paramètres de Événements et alarmes : Pour configurer les événements et alarmes : 1. Dans Dell Management Center, sous Paramètres → Événements et alarmes , cliquez sur Modifier. 2. Sous Niveaux de publication des événements, sélectionnez l'une des options suivantes : – Ne pas publier d'événement : bloquer les événements matériels. – Publier tous les événements : publier tous les événements matériels. – Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement : publier uniquement les événements matériels de niveau critique et d'avertissement. – Publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation : publier uniquement les événements critiques et d'avertissement relatifs à la virtualisation ; c'est le niveau de publication d'événement par défaut. 3. Pour activer tous les événements et alarmes matériels, cochez la case Activer les alarmes d'hôtes Dell. REMARQUE: Les hôtes Dell pour lesquels les alarmes sont activées répondent aux événements critiques en entrant en mode de maintenance. 4. Dans la boîte de dialogue qui s'affiche, cliquez sur Continuer pour accepter cette modification ou cliquez sur Annuler. 5. Pour restaurer les paramètres d'alarmes vCenter par défaut pour tous les serveurs Dell gérés, cliquez sur Restaurer les alarmes par défaut. Cela peut prendre jusqu'à une minute pour que le changement prenne effet. 6. Pour enregistrer, cliquez sur Enregistrer. Understanding OMSA For 11G Hosts On hosts earlier than version 12G it was mandatory to install OMSA prior to configuring the Dell Management Plug-in. With this release, OMSA is installed automatically on 11G hosts during deployment, or if you want to install it manually, you still can. REMARQUE: When deploying the OMSA agent using the Fix non-compliant vSphere hosts link available from the Compliance window in the Dell Management Center, the Dell Management Plug-in must connect to the host using SSH. By default, SSH is disabled in VMware ESX and ESXi, and must be enabled during the OMSA update process. Enable SSH in ESX and ESXi by logging onto the host console and modifying the Troubleshooting options. When deploying the OMSA agent to ESXi version 5, the host’s /etc/ssh/sshd_config needs to have the value for the PasswordAuthenticaton set to yes. After the OMSA agent upgrade completes, you can change the PasswordAuthentication setting to no and disable SSH. To configure OMSA on 11G hosts,choose from the following: • Deploying an OMSA Agent Onto ESXi System • Deploying an OMSA Agent Onto ESX System • Setting Up An OMSA Trap Destination • Enabling The OMSA Link 43Déploiement de l'agent OMSA sur un système ESX Installez le tar.gz OMSA sur un système ESX pour rassembler les informations d'inventaire et d'alerte des systèmes. REMARQUE: Les agents Dell OpenManage sont requis sur les hôtes Dell antérieurs à la version 12G. Vous pouvez installer OMSA avec Dell Management Plug-in ou manuellement avant d'installer Dell Management Plug-in. Pour en savoir plus sur l'installation manuelle d'agents, consultez la page http://support.dell.com/support/edocs/ software/eslvmwre/sysman/sysman.htm . Ouvrez le guide correspondant à la version du logiciel ESX/ESXi, et allez au chapitre « Installation de Dell OpenManage Server Administrator ». Pour déployer le tar.gz de l'agent OMSA sur un système ESX avec le paramètre d'activation à distance requis (-c) : 1. Exécutez le script d'installation de l'agent OMSA : srvadmin-install.sh -x -c 2. Démarrez les services OMSA : srvadmin-services.sh start 3. Si l'agent OMSA est déjà installé, assurez-vous qu'il a une configuration d'activation à distance (-c), sinon l'installation de Dell Management Plug-in échouera. Réinstallez avec l'option -c et redémarrez le service: srvadmin-install.sh -c srvadmin-services.sh restart Déploiement d'un agent OMSA sur un système ESXi Installez le VIB OMSA sur un système ESXi pour rassembler les informations d'inventaire et d'alerte des systèmes. REMARQUE: Les agents Dell OpenManage sont requis sur les hôtes Dell antérieurs à la version 12G. Vous pouvez installer OMSA avec Dell Management Plug-in ou manuellement avant d'installer Dell Management Plug-in. Pour en savoir plus sur l'installation manuelle d'agents, consultez la page http://support.dell.com/support/edocs/ software/eslvmwre/sysman/sysman.htm . Ouvrez le guide correspondant à la version du logiciel ESX/ESXi, et allez au chapitre « Installation de Dell OpenManage Server Administrator ». Pour déployer le VIB OMSA sur un système ESXi : REMARQUE: L'URL suivante contient les informations d'installation et un lien de téléchargement du VIB OMSA : http://www.delltechcenter.com/page/Install+and+Configure+OMSA+on+ESX 1. S'il n'est pas installé, installez l'outil de ligne de commande vSphere (vSphere CLI) depuis http:// www.VMWare.com. 2. Entrez la commande suivante : Vihostupdate.pl -server -i -b OM-SrvAdmin-DellWeb-6.3.0-2075.VIB-ESX41i_A00.8.zip REMARQUE: L'installation d'OMSA peut prendre quelques minutes. Cette commande exige le redémarrage de l'hôte lorsqu'elle est terminée. Configuration d'une destination d'interruption OMSA Cette tâche concerne uniquement les systèmes hôte qui utilisent OMSA pour la génération d'événements au lieu d'iDRAC6. Aucune configuration supplémentaire n'est requise pour iDRAC6. REMARQUE: OMSA est requis uniquement sur les serveurs Dell de version antérieure à 12G. Pour configurer une destination d'interruption OMSA : 1. Utilisez le lien vers l'interface utilisateur OMSA qui se trouve dans Paramètres → Général , ou naviguez vers l'agent OMSA depuis un navigateur Web (https://:1311/). 2. Connectez-vous à l'interface, et sélectionnez l'onglet Gestion des alertes . 443. Sélectionnez Actions d'alerte et vérifiez que tous les événements à surveiller ont l'option Message à diffuser configurée, pour que les événements soient envoyés. 4. Sélectionnez l'option Événements de plate-forme en haut de l'onglet. 5. Cliquez sur le bouton gris Configurer les destinations, puis cliquez sur le lien Destination. 6. Cochez la case Activer la destination. 7. Entrez l'adresse IP de l'appliance Dell Management Plug-in dans le champ Adresse IP de destinations. 8. Cliquez sur Appliquer les changeme 9. Répétez les étapes 1 à 8 pour configurer d'autres événements. Affichage des événements Pour afficher les événements, procédez comme suit : • Naviguez vers la machine virtuelle et cliquez droit pour afficher l'onglet vCenter → Tâches et événements ( vCenter) et cliquez sur Événements pour afficher le niveau d'événement sélectionné. • Cliquez sur le nœud parent (cluster ou centre de données) de l'hôte ou le dossier racine du vCenter. Les événements apparaissent uniquement sur ces nœuds dans l'arborescence vSphere. Présentation d'hôte vSphere Client Cette présentation fournit des informations sur les principaux attributs du serveur hôte, y compris des informations sur l'intégrité de ses composants individuels, l'identification, l'hyperviseur et le micrologiciel. INTÉGRITÉ DES COMPOSANTS MATÉRIELS L'intégrité des composants est une représentation graphique de l'état de tous les principaux composants du serveur hôte : châssis du système, alimentation, température, ventilateurs, tension, transformateurs, batteries, intrusion, journal matériel, gestion de l'alimentation, et mémoire. Les états possibles sont les suivants : • Intègre (coche verte) : le composant fonctionne normalement • Avertissement (triangle jaune avec point d'exclamation) : le composant a une erreur non critique • Critique (X rouge) : le composant a une panne critique • Inconnu (point d'interrogation) : l'état du composant est inconnu L'état d'intégrité général est affiché sur la barre d'en-tête en haut à droite. INFORMATIONS SUR LE SERVEUR Les informations sur le serveur fournissent les informations d'identification, d'hyperviseur et de micrologiciel, telles que : • Nom d'hôte, état d'alimentation, IP d'iDRAC, IP de console, profil de connexion utilisé, modèle, numéro de service et numéro d'inventaire, nombre de jours restants sous garantie, et date de la dernière analyse d'inventaire. • Versions d'hyperviseur, de micrologiciel BIOS et de micrologiciel iDRAC. • Les dix dernières entrées du journal des événements système. Cliquez sur Details (Détails) pour ouvrir la fenêtre System Event Log (Journal des événements système) qui affiche des détails supplémentaires du journal. Informations sur l'hôte Dans le volet gauche de présentation de l'hôte, vous pouvez trouver les liens vers les types d'informations sur l'hôte suivants : • Journal des événements système Affiche les informations du journal des événements système matériels. Voir Comprendre les journaux des événements système. 45• Inventaire matériel Affiche des informations sur les périphériques matériels suivants : – Les unités remplaçables sur site (Field Replaceable Unit — FRU) telles que modules DIMM, carte mère, blocs d'alimentation, fonds de panier, cartes contrôleur, etc. – Mémoire : nombre d'emplacements disponibles et utilisés, capacité maximale et quantité de mémoire utilisée, et détails sur les modules DIMM individuels. – NIC (Cartes réseau) : nombre de cartes installées et détails sur les cartes individuelles. – Emplacements PCI : nombre total d'emplacements disponibles et utilisés, et détails sur les emplacements individuels. – Blocs d'alimentation : nombre actuel et détails sur les blocs d'alimentation individuels. Processors (Processeurs) : nombre actuel et détails sur les processeurs individuels. – RAC (Carte d'accès à distance) : adresse IP, type de RAC et URL d'interface Web. Voir À propos des travaux d'inventaire. • Stockage Le stockage du système hôte fournit une vue graphique et détaillée de la capacité et du type de stockage physique et logique pour le stockage connecté à un contrôleur de stockage hôte, y compris : – Stockage total du système hôte, non configuré, configuré, et capacité de disques de rechange globaux et dédiés – Liste du nombre de chaque composant de stockage présent dans la table de données des composants du système qui contient des informations détaillées sur ce composant • Micrologiciel Exécutez l'Assistant Mise à jour du micrologiciel ou affichez l'état du mircologiciel. Voir Mises à jour du micrologiciel. • Surveillance de l'alimentation La surveillance de l'alimentation du système hôte fournit des informations générales sur l'alimentation, des statistiques sur l'énergie, et des informations sur l'alimentation de réserve, y compris : – Budget de puissance actuel, profil, seuils d'avertissement et de panne – Statistiques sur la consommation d'énergie, la puissance de crête du système, et l'ampérage – Alimentation de réserve et capacité de crête de réserve REMARQUE: Certains blocs d'alimentation ne prennent pas en charge cette fonction et les blocs d'alimentation de boîtier lame ne sont pas pris en charge. • Garantie La récupération de la garantie fournit les informations suivantes pour les serveurs Dell : – Informations mises à jour sur la garantie de service, en transmettant seulement le numéro de service hôte – Informations de garantie mises à jour à intervalles réguliers – Transmission sécurisée en utilisant un serveur proxy et les informations d'identification – Informations par le biais d'une connexion testée et sécurisée Voir Récupération de la garantie. Actions de l'hôte Les actions de l'hôte sont les commandes que vous avez effectuées sur le serveur hôte actuel, telles que : • Cliquez sur Faire clignoter le voyant pour faire clignoter le voyant de l'écran LCD avant. Voir Configuration des voyants avant de serveur physique. 46• Cliquer sur Exécuter l'Assistant Mise à jour du micrologiciel pour afficher l'Assistant Mise à jour du micrologiciel et mettre à jour le micrologiciel du serveur hôte. Voir Exécution de l'Assistant Mise à jour du micrologiciel. Consoles de gestion Les consoles de gestion sont utilisées pour lancer des consoles de gestion de systèmes externes, telles que : • Cliquez sur Console d'accès à distance pour lancer l'interface utilisateur Web d'iDRAC (Integrated Dell Remote Access Controller). • Cliquez sur Console OMSA pour lancer l'interface utilisateur d'OpenManage Server Administrator (OMSA) si elle est configurée. Voir Activation du lien OMSA • Cliquez sur Console de châssis lame pour lancer l'interface utilisateur Web de Chassis Management Controller (CMC). Services en ligne Dell Les Services en ligne Dell donnent l'accès au renouvellement de la garantie d'un système hôte ou l'accès à la fonction Gestion proactive de systèmes. • Cliquez sur Renouveler la garantie pour lancer un portail utilisé pour renouveler la garantie d'un système hôte. Examinez l'état de Jours de garantie restants sous Informations sur le serveur pour vérifier si la garantie doit être renouvelée ; une icône d'avertissement ou critique est affichée si la garantie se rapproche de la date d'expiration. Voir Renouvellement de la garantie hôte. • Cliquez sur Gestion proactive de systèmes pour lancer un portail utilisé pour accéder au logiciel Proactive Systems Management. Voir Proactive Systems Management. À propos de la planification d'inventaire La planification d'inventaire définit l'heure / le jour d'exécution de travaux d'inventaire, tels que : • De manière hebdomadaire, à une heure précise et certains jours. • À un intervalle de temps défini Un inventaire complet est nécessaire pour rassembler les données nécessaires à la majorité des fonctionnalités de Dell Management Plug-in. Un inventaire de tous les systèmes hôte doit être collecté pour afficher ces informations. Pour effectuer un inventaire sur les systèmes hôtes, vous devez créer un profil de connexion qui fournit des informations de communication et d'authentification. Une fois l'inventaire terminé, vous pouvez visualiser les résultats de l'inventaire de l'ensemble du centre de données ou d'un système hôte particulier. REMARQUE: Pour s'assurer que l'inventaire contient des informations à jour, planifiez le travail d'inventaire pour qu'il soit exécuté au moins une fois par semaine. Le travail d'inventaire consomme un minimum de ressources et ne dégrade pas les performances de l'hôte. Tâches connexes : • Exécution de travaux d'inventaire • Modification d'une planification de travail d'inventaire • Affichage de l'inventaire d'un système hôte particulier • Affichage de la configuration et de l'état matériels du centre de données Modification d'une planification de travail d'inventaire La planification d'inventaire définit l'heure / le jour d'exécution de travaux d'inventaire, tels que : • De manière hebdomadaire, à une heure précise et certains jours. 47• À un intervalle de temps défini, un inventaire complet est nécessaire pour rassembler les données nécessaires à la majorité des fonctionnalités de Dell Management Plug-in. REMARQUE: Pour s'assurer que l'inventaire contient des informations à jour, le travail d'inventaire doit être exécuté au moins une fois par semaine. Le travail d'inventaire consomme un minimum de ressources et ne dégrade pas les performances de l'hôte. Pour modifier la planification du travail d'inventaire : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Paramètres → Planification d'inventaire . 2. Pour modifier la planification actuelle, cliquez sur Modifier. 3. Sélectionnez l'option Les jours sélectionnés, puis cochez la case du jour de la semaine et entrez l'heure. Cliquez sur Effacer pour effacer les entrées. 4. Pour modifier la planification d'inventaire, cliquez sur Appliquer, ou pour annuler la planification d'inventaire, cliquez sur Annuler. 5. Pour exécuter le travail maintenant, dans Management Center, sélectionnez File d'attente de travaux et l'onglet Historique d'inventaire. 6. Cliquez sur Exécuter maintenant. 7. Pour mettre à jour les Détails du dernier travail d'inventaire, cliquez sur Rafraîchir. Affichage de l'inventaire d'un système hôte particulier dans vCenter Pour aficher l'inventaire d'un système hôte particulier : 1. Depuis vSphere Client , sous l'en-tête Inventaire, sélectionnez Hôtes et clusters. 2. Dans Hôtes et clusters, dans le volet gauche, sélectionnez le système hôte, puis l'onglet Dell Server Management. 3. Une vue générale de l'hôte sélectionné est affichée. Cette vue générale fournit des informations sur les principaux attributs du serveur hôte, y compris des informations sur l'intégrité de ses composants individuels, l'identification, l'hyperviseur, et le micrologiciel. – Intégrité des composants matériels est une représentation graphique de l'état de tous les principaux composants du serveur hôte : châssis du système, alimentation, température, ventilateurs, tension, transformateurs, batteries, intrusion, journal matériel, gestion de l'alimentation, et mémoire. Les états possibles sont les suivants : * Intègre (coche verte) : le composant fonctionne normalement * Avertissement (triangle jaune avec point d'exclamation) : le composant a une erreur non critique * Critique (X rouge) : le composant a une panne critique * Inconnu (point d'interrogation) : l'état du composant est inconnu L'état d'intégrité général est affiché sur la barre d'en-tête en haut à droite. – Informations sur le serveur fournit les informations d'identification, d'hyperviseur et de micrologiciel, telles que : * Nom d'hôte, état d'alimentation, adresse IP d'iDRAC, adresse IP de console, profil de connexion utilisé, modèle, numéro de service et numéro d'inventaire, nombre de jours restants sous garantie, et date de la dernière analyse d'inventaire. * Versions d'hyperviseur, de micrologiciel BIOS et de micrologiciel iDRAC. – Recent System Log Entries (Dernières entrées du journal système) fournit les 10 dernières entrées du journal des événements système. Pour ouvrir la fenêtre Journal des événements système qui affiche des détails supplémentaires du journal, cliquez sur Détails. 4. Sous Informations sur l'hôte, cliquez sur Inventaire matériel pour afficher une liste et d'autres détails sur tous les composants installés sur le système hôte, y compris : 48– FRU (Unités remplaçables sur site) : modules DIMM, carte mère, blocs d'alimentation, fonds de panier, cartes contrôleur, etc – Mémoire : nombre d'emplacements disponibles et utilisés, capacité maximale et quantité de mémoire utilisée, et détails sur les modules DIMM individuels. – NIC (Cartes réseau) : nombre de cartes installées et détails sur les cartes individuelles. – Emplacements PCI : nombre total d'emplacements disponibles et utilisés, et détails sur les emplacements individuels. – Blocs d'alimentation : nombre actuel et détails sur les blocs d'alimentation individuels. – Processeurs : nombre actuel et détails sur les processeurs individuels. – RAC (Carte d'accès à distance) : adresse IP, type de RAC et URL d'interface Web. 5. Sous Informations sur l'hôte, cliquez sur Stockage pour afficher une vue graphique et détaillée de la capacité et du type de stockage physique et virtuel, y compris : – Stockage total du système hôte, non configuré, configuré, et capacité de disques de rechange globaux. – Liste du nombre de chaque composant de stockage présent sur le système. – Table de données des composants qui contient des informations détaillées sur ce composant. 6. Sous Informations sur l'hôte, cliquez sur Micrologiciel pour afficher toutes les informations du micrologiciel de Dell Lifecycle Controller, y compris : – Nom de mise à jour : BIOS, Dell Lifecycle Controller, bloc d'alimentation, etc. – Type de mise à jour : BIOS, micrologiciel ou application. – Détails d'une mise à jour particulière : version, heure d'installation, si une mise à jour est en cours ou l'état de la mise à jour et la version de la mise à jour. L'état et la version de la mise à jour ont des données uniquement si une mise à jour est planifiée, et la version de la mise à jour est la version du micrologiciel à laquelle le système sera mis à jour. 7. Sous Informations sur l'hôte, cliquez sur Surveillance de l'alimentation pour afficher des informations générales sur l'alimentation, des statistiques sur l'énergie, et des informations sur l'alimentation de réserve, y compris : – Budget de puissance actuel, profil, seuils d'avertissement et de panne. – Statistiques sur la consommation d'énergie, la puissance de crête du système, et l'ampérage. – Alimentation de réserve et capacité de crête de réserve. 8. Sous Informations sur l'hôte, cliquez sur Garantie pour afficher des informations sur la garantie du système, y compris : – Nom du fournisseur de la garantie et description de la garantie. – Dates de début et de fin et nombre de jours restants sous garantie. – État de la garantie (active ou inactive) et date de la dernière mise à jour des informations de garantie. Inventaire et licences Si les données du serveur ne peuvent pas être récupérées et affichées, il y a plusieurs causes possibles : • Le serveur n'est pas associé à un profil de connexion, donc une tâche d'inventaire ne peut pas être exécutée. • Une tâche d'inventaire n'a pas été exécutée sur le serveur pour collecter les données, donc il n'y a rien à afficher. • Le nombre de licences hôte est dépassé, et vous devez disposer de licences supplémentaires pour exécuter la tâche d'inventaire. • Le serveur n'a pas la bonne licence iDRAC requise pour les serveurs 12G et vous devez acheter la bonne licence iDRAC. Le lien Acheter maintenant est destiné à l'achat du produit pour la première fois et non aux mises à niveau. Le lien Acheter maintenant apparaît uniquement si vous utilisez une licence de démonstration. 49Tâches connexes : • Affichage et modification d'un profil de connexion existant • Modification d'une planification de travail d'inventaire Dell Management Plug-In propose deux types de licence : • Licence de démonstration : la version d'essai contient une licence de démonstration pour un vCenter et un hôte (serveur) gérés par Dell Management Plug-in. • Licence du produit : la version complète du produit contient une licence du produit pour trois vCenter et le nombre de connexions hôte achetées gérées par Dell Management Plug-in. Tâches connexes : • À propos des licences de Dell Management Plug-in • Chargement d'une licence Dell Management Plug-in sur le portail Administration Affichage de l'inventaire du stockage Le stockage du système hôte fournit une vue graphique et détaillée de la capacité et du type de stockage physique et logique pour le stockage connecté à un contrôleur de stockage hôte, y compris : • Stockage total du système hôte, non configuré, configuré, et capacité de disques de rechange globaux. • Liste du nombre de chaque composant de stockage présent sur le système. • Table de données des composants qui contient des informations détaillées sur ce composant. Pour afficher les données sur le stockage : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez un hôte, puis l'onglet Dell Server Management. 2. Sur la page Vue générale de l'hôte, dans le volet gauche, cliquez sur Stockage. 3. Sur la page Stockage, examinez le récapitulatif graphique ou utilisez le tableau et les listes déroulantes Afficher et Filtre pour trier les informations d'inventaire. Affichage de la surveillance de l'alimentation hôte La surveillance de l'alimentation du système hôte fournit des informations générales sur l'alimentation, des statistiques sur l'énergie, et des informations sur l'alimentation de réserve, y compris : • Budget de puissance actuel, profil, seuils d'avertissement et de panne • Statistiques sur la consommation d'énergie, la puissance de crête du système, et l'ampérage • Alimentation de réserve et capacité de crête de réserve Pour afficher la surveillance de l'alimentation hôte : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez votre hôte, puis l'onglet Dell Server Management. 2. Dans le volet gauche, sous Informations sur l'hôte, cliquez sur Surveillance de l'alimentation. 3. Dans la page Surveillance de l'alimentation, vous pouvez voir l'alimentation de cet hôte. Affichage de la configuration et de l'état matériels de tout le centre de données Vous devez effectuer un travail d'inventaire avant d'afficher la configuration et l'état matériels de tout le centre de données. Après avoir exécuté l'inventaire, vous pouvez afficher les éléments suivants : 50• Matériel : unités remplaçables sur site • Matériel : processeurs • Matériel : blocs d'alimentation • Matériel : mémoire • Matériel : cartes réseau • Matériel : emplacements PCI • Matériel : carte d'accès à distance • Stockage : disques physiques • Stockage : disques virtuels • Micrologiciel • Surveillance de l'alimentation • Garantie Pour afficher la configuration et l'état matériels de tout le centre de données : 1. Depuis vSphere Client , sous l'en-tête Inventaire, sélectionnez Hôtes et clusters. 2. Dans Hôtes et clusters, sélectionnez un centre de données dans l'arborescence puis l'onglet Dell Server Management. 3. Une vue générale de tous les hôtes du centre de données est affichée. Utilisez la liste déroulante Afficher pour afficher une catégorie d'inventaire. 4. Utilisez la zone de texte Filtre pour entrer un filtre des données d'inventaire. 5. Pour actualiser l'inventaire affiché, cliquez sur Rafraî chir. 6. Dans la fenêtre emplacement de téléchargement, accédez à l'emplacement où enregistrer l'inventaire et cliquez sur Enregistrer. Gestion des profils de connexion Les profils de connexion associent les informations d'identification d'accès et de déploiement à un ensemble de systèmes hôte et contiennent en général : • Nom et description unique (pour aider à gérer les profils) • Une liste des hôtes associés au profil de connexion • Informations d'identification iDRAC • Informations d'identification de racine hôte Après avoir exécuté l'Assistant Configuration, vous pouvez gérer le profil de connexion depuis Dell Management Center, qui inclut : • Création d'un nouveau profil de connexion • Affichage et modification d'un profil de connexion existant • Suppression d'un profil de connexion • Test d'un profil de connexion • Actualisation d'un profil de connexion Création d'un nouveau profil de connexion Un profil de connexion stocke les informations d'identification que l'appliance virtuelle utilise pour communiquer avec les serveurs Dell. Chaque serveur Dell doit être associé à un seul profil de connexion qui sera géré par Dell Management Plug-in. Vous pouvez attribuer plusieurs serveurs à un profil de connexion unique. La création d'un 51nouveau profil de connexion est similaire dans l'Assistant Configuration et Dell Management Center → Paramètres. Vous pouvez exécuter l'Assistant Configuration la première fois que vous accédez à Dell Management Console, ou ultérieurement dans la fenêtre Paramètres. REMARQUE: Avec cette version, et avec les installations sur des hôtes de version 12G et ultérieure, l'installation de l'agent OMSA n'est pas requise. Pour les installations sur les hôtes de version 11G, l'agent OMSA est maintenant installé automatiquement durant le processus de déploiement. Pour créer un nouveau profil de connexion : 1. Dans Dell Management Center, dans le volet gauche, cliquez sur Profils de connexion. 2. Sous Profils disponibles, cliquez sur Créer nouveau. 3. Dans la fenêtre Nouveau profil de connexion, entrez le nom du profil et une Description optionnelle utilisés pour aider à gérer les profils de connexion personnalisés, puis cliquez sur Suivant. 4. Pour Hôtes associés, à l'aide des cases, sélectionnez les hôtes associés au profil de connexion et cliquez sur Suivant. 5. Dans la fenêtre Informations d'identification, examinez les informations à propos des informations d'identification et des protocoles de connexion et cliquez sur Suivant. 6. Dans la fenêtre iDRAC, entrez les informations d'identification iDRAC . a) Entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder et utiliser uniquement des caractères ASCII imprimables. REMARQUE: Les mots de passe ne peuvent pas dépasser 20 caractères, ni contenir de caractères spéciaux. b) Pour Vérification du certificat, pour télécharger et stocker le certificat iDRAC et le valider durant toutes les futures connexions, sélectionnez Activer ou sélectionnez Désactiver pour ne pas effectuer de vérification et ne pas stocker le certificat. Vous devez sélectionner Activer si vous utilisez Active-Directory. 7. Cliquez sur Suivant. 8. Dans la fenêtre Informations d'identification de racine hôte, procédez ainsi : a) Entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder. REMARQUE: Les mots de passe ne peuvent pas dépasser 31 caractères, ni contenir de caractères spéciaux. REMARQUE: Pour les serveurs non dotés de carte iDRAC Express ou Enterprise, le résultat du test de connexion iDRAC affiche Non applicable pour ce système. REMARQUE: Les informations d'identification OMSA sont les mêmes que celles utilisées pour les hôtes ESX et ESXi. b) Pour Vérification du certificat, pour télécharger et stocker le certificat OMSA et le valider durant toutes les futures connexions, sélectionnez Activer ou sélectionnez Désactiver pour ne pas effectuer de vérification et ne pas stocker le certificat. Sélectionnez Activer si vous utilisez Active Directory. 9. Cliquez sur Suivant. 10. La fenêtre Test de connexion teste les informations d'identification iDRAC et de racine hôte entrées sur les serveurs sélectionnés. Procédez ainsi : – Pour commencer le test, cliquez sur Tester sélectionné. Les autres options sont inactives. – Pour arrêter les tests, cliquez sur Annuler les tests. 11. Pour enregistrer le profil, cliquez sur Enregistrer. Pour gérer les profils de connexion, voir Gestion des profils de connexion. 52Affichage et modification d'un profil de connexion existant Après avoir configuré un profil de connexion, vous pouvez modifier le nom du profil, la description, les hôtes associées, et les informations d'identification d'agent OMSA et iDRAC. Pour afficher ou modifier un profil de connexion existant : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Profils de connexion. 2. Sous Profils disponibles, sélectionnez le profil à afficher ou modifier, puis cliquez sur Afficher/Modifier. 3. Dans la fenêtre Nom et description de profil, procédez comme suit : – Pour voir les informations, examinez cette page. – Pour modifier ces informations, cliquez sur Modifier. 4. Modifiez le nom et la description du profil de connexion, puis cliquez sur Enregistrer. 5. Pour modifier les hôtes associés, dans le volet gauche, cliquez sur Hôtes associés, puis cliquez sur Modifier. 6. Dans la fenêtre Hôtes associés, utilisez les cases pour sélectionner ou supprimer les hôtes, puis cliquez sur Enregistrer. 7. Pour modifier les informations d'identification iDRAC ou OMSA, dans le volet gauche, sélectionnez Informations d'identification, puis sélectionnez iDRAC ou OMSA. 8. Si vous avez sélectionné iDRAC, pour modifier les informations d'identification, cliquez sur Modifier et modifiez ce qui suit : a) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur, modifiez le nom d'utilisateur. b) Dans la zone de texte Mot de passe, modifiez le mot de passe. c) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe, entrez à nouveau le mot de passe. d) Choisissez d'activer ou de désactiver Vérification de certificat. Cela doit être activé pour Active Directory. 9. Cliquez sur Enregistrer. 10. Si vous avez sélectionné iDRAC, pour modifier les informations d'identification, cliquez sur Modifier et modifiez ce qui suit : a) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur, modifiez le nom d'utilisateur. b) Dans la zone de texte Mot de passe, modifiez le mot de passe. c) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe, entrez à nouveau le mot de passe. d) Choisissez d'activer ou de désactiver Vérification de certificat. Cela doit être activé pour Active Directory. 11. Cliquez sur Enregistrer. 12. Pour fermer la fenêtre, cliquez sur X (en haut à droite). Suppression d'un profil de connexion Vous pouvez supprimer un profil de connexion dans Dell Management Center. Pour supprimer un profil de connexion : 1. Dans Dell Management Center, cliquez sur Connection Profiles (Profils de connexion). 2. Sous Available Profiles (Profils disponibles), sélectionnez le profil à supprimer, puis cliquez sur Delete (Supprimer). 3. Lorsque le message s'affiche, pour supprimer le profil, cliquez sur Delete, ou cliquez sur Cancel (Annuler) pour annuler la suppression. Test d'un profil de connexion Pour tester un profil de connexion : 531. Dans Dell Management Center, sélectionnez Profils de connexion. 2. Sous Profils disponibles, pour tester les informations d'identification iDRAC et de racine hôte entrées sur les serveurs sélectionnés, sélectionnez le profil de connexion et cliquez sur Tester la connexion. 3. Utilisez les cases pour sélectionner les hôtes à tester, puis cliquez sur Tester sélectionnés. 4. Pour abandonner tous les tests sélectionnés et annuler les tests, cliquez sur Annuler tous les tests. 5. Pour quitter, cliquez sur Terminé. Actualisation d'un profil de connexion Pour actualiser un profil de connexion : Cliquez sur Rafraîchir. REMARQUE: Si un hôte est supprimé de vCenter, il est supprimé du profil de connexion. Comprendre les journaux des événements système dans la Vue d'hôte de vSphere Client Le journal des événements système fournit des informations sur l'état du matériel découvert par Dell Management PlugIn. Les journaux des événements système fournissent des informations basées sur les critères suivants : État : info Il existe plusieurs icônes d'état : Informations (point d'exclamation bleu), Avertissement (triangle jaune avec point d'exclamation), Erreur (X rouge). Heure (Heure du serveur) Indique l'heure et la date de l'événement. Rechercher dans cette page Affiche le message, les noms de serveur, les paramètres de configuration, etc.spécifiques. Les niveaux de gravité sont définis de la manière suivante : Infos : L'opération de Dell Management Plug-in s'est terminée avec succès. Avertissement : L'opération de Dell Management Plug-in a en partie échoué, et en partie réussi. Erreur : L'opération de Dell Management Plug-in a échoué. Sécurité Contient des informations sur la sécurité du système. Vous pouvez enregistrer le journal dans un fichier CSV externe. Informations connexes : • Affichage des journaux des événements système d'un hôte particulier Affichage des journaux dans Dell Management Center Les journaux de Dell Management Center comprennent des informations sur l'état du matériel découvert et un historique des actions des utilisateurs. Pour afficher les journaux dans Dell Management Center : 1. Depuis Dell Management Center, dans le volet gauche, sélectionnez Journal. 2. Pour mettre à jour le journal avec les données les plus récentes, cliquez sur Rafraîchir. 543. Pour sélectionner une catégorie de gravité pour filtrer les données du journal, dans la liste déroulante Toutes les catégoriess, sélectionnez l'une des options suivantes : Toutes les catégories, Info, Avertissement, Erreur ou Sécurité. 4. Pour sélectionner une plage de dates pour filtrer les données du journal, cliquez sur la liste déroulante Semaine dernièrek et sélectionnez l'une des options suivantes : Semaine dernière, Mois dernier, Année dernière ou Plage personnalisée. Si Plage personnalisée est sélectionné, les listes déroulantes Date de début et Date de fin s'affichent. 5. Si vous avez sélectionné une plage de dates personnalisée : a) Cliquez sur le calendrier pour renseigner la date de Début. b) Cliquez sur le calendrier pour renseigner la date de Fin. c) Pour enregistrer la configuration, cliquez sur Appliquer. 6. Pour contrôler l'affichage du journal, utilisez les commandes d'affichage pour configurer Enregistrements par écran, allez à la Page souhaitée, et utilisez les commandes Page suivante et Page précèdente. 7. Pour exporter le contenu du journal vers un fichier CSV (valeurs séparées par des virgules), cliquez sur Exporter. 8. Dans la fenêtre emplacement de téléchargement, accédez à l'emplacement où enregistrer le journal et cliquez sur Enregistrer. Affichage des journaux des événements d'un hôte particulier La fonctionnalité Journaux des événements matériels système fournit des informations basées sur les critères suivants : • État : infos Il y a plusieurs icônes d'état : Information (point d'exclamation bleu), Avertissement (triangle jaune avec point d'exclamation), Erreur (X rouge). • Heure (Heure du serveur) Affiche l'heure et la date de l'événement. • Rechercher dans cette page Affiche le message, les noms de serveur, les paramètres de configuration, etc.spécifiques. Pour afficher le journal des événements système d'un hôte particulier : 1. Depuis vSphere Client , sous l'en-tête Inventaire, sélectionnez Hôtes et clusters. 2. Dans l'arborescence, sélectionnez le système hôte. 3. Sélectionnez l'onglet Dell Server Management. 4. Dans Dernières entrées du journal système, pour ouvrir la fenêtre Journal des événements système , cliquez sur Détails. 5. Pour mettre à jour le Journal des événements système, cliquez sur Rafraîchir le journal. 6. Pour limiter (filtrer) le nombre d'entrées du journal des événements, choisissez l'une des options suivantes : – Dans la zone de texte du filtre de recherche, entrez une chaîne de texte pour filtrer dynamiquement les entrées du journal. – Pour effacer la zone de texte du filtre, cliquez sur X et toutes les entrées du journal des événements s'affichent. 7. Pour effacer toutes les entrées du journal des événements, cliquez sur Effacer le journal. Un message s'affiche indiquant que toutes les entrées du journal sont supprimées après avoir été effacées. Sélectionnez l'une des opérations suivantes : – Pour accepter d'effacer les entrées du journal, cliquez sur OK. – Pour annuler, cliquez sur Annuler. 8. Pour exporter le journal des événements vers un fichier CSV file, cliquez sur Exporter. 559. Accédez à l'emplacement où enregistrer le journal des événements système et cliquez sur Enregistrer. À propos des mises à jour du micrologiciel L'emplacement où les serveurs reçoivent les mises à jour du micrologiciel est un paramètre global qui est disponible dans Dell Management Center. Le référentiel du micrologiciel est configuré dans Dell Management Center, mais les mises à jour sont exécutées dans l'onglet Hôte Dell spécifique dans vSphere Client. Les paramètres du référentiel du micrologiciel comprennent l'emplacement du catalogue du micrologiciel utilisé pour mettre à jour les serveurs déployés. Il ya deux types d'emplacement : Dell (ftp.dell.com) Utilise le référentiel de mise à jour du micrologiciel de Dell (ftp.dell.com). Dell Management Plug-In télécharge les mise à jour du micrologiciel sélectionnées auprès de Dell. Local/shared repository (Référentiel local/partagé) Créés avec Dell Repository Manager™, ces référentiels locaux sont situés sur le partage de fichier CIFS ou NFS. REMARQUE: Une fois le référentiel créé, enregistrez-le à un emplacement accessible par les hôtes enregistrés. Les mots de passe de référentiel ne peuvent pas dépasser 31 caractères. Ne pas utiliser les caractères suivants dans un mot de passe : @, &, %, ', ", , (virgule), <> L'Assistant Mise à jour du micrologiciel vérifie toujours les niveaux minimum du micrologiciel d'iDRAC, BIOS, et Lifecycle Controller, et tente de les mettre à jour aux versions minimales requises. Lorsque les versions du micrologiciel d'iDRAC, BIOS, et Lifecycle Controlle satisfont les conditions minimales, l'Assistant Firmware Update (Mise à jour du micrologiciel) permet d'effectuer les mises à jour de tous les micrologiciels, y compris : iDRAC, Lifecycle Controller, RAID, carte réseau / LOM, alimentation, BIOS, etc. REMARQUE: Pour les serveurs de 9e et 10e génération, les versions du micrologiciel du BIOS / BMC / DRAC sont visibles uniquement au niveau Vue de cluster dans vCenter ou sur la page Vue générale de la vue d'un hôte particulier. Les informations de version du micrologiciel ne sont pas actives dans la vue d'un hôte particulier sous Micrologiciel, et cette page est grisée et les mises à jour à distance du micrologiciel ne sont pas disponibles. Versions du micrologiciel ultérieures au 14 octobre 2010 Pour le micrologiciel mis à jour le ou après le 14 octobre 2010, l'Assistant Mise à jour du micrologiciel s'exécute. Versions du micrologiciel ultérieures au 29 juillet 2009 et antérieures au 14 octobre 2010 Si votre micrologiciel a été mis à jour le ou après le 29 juillet 2009 et avant le 14 octobre 2010, vous ne verrez toujours pas l'Assistant Mise à jour du micrologiciel, mais vous recevrez un lot ISO pour mettre à jour le micrologiciel. Après cette mise à jour, il se peut que vous n'ayez pas la dernière version du micrologiciel. Après avoir exécuté le lot, il est recommandé d'exécuter à nouveau la mise à jour. Versions du micrologiciel antérieures au 29 juillet 2009 Si votre micrologiciel est antérieur au 29 juillet 2009, vous devrez peut-être télécharger et exécuter le fichier ISO pour mettre à jour vos machines. Après avoir exécuté l'ISO, il est recommandé d'exécuter à nouveau l'Assistant Mise à jour du micrologiciel. Informations connexes : • Configuration des informations d'identification et du référentiel du micrologiciel • Exécution de l'Assistant Mise à jour du micrologiciel • Mise à jour d'anciennes versions du micrologiciel Exécution de l'Assistant Firmware Update Cette fonctionnalité n'est disponible que pour les serveurs Dell de 11e génération dotés d'une carte iDrac Express ou Entreprise. Dans le cas où votre micrologiciel a été installé le 14 octobre 2010 ou après cette date, vous pouvez 56automatiquement mettre à jour vos versions du micrologiciel en vous servant de l'Assistant Firmware Update (Mise à jour de micrologiciel). Pour exécuter l'Assistant Firmware Update : 1. Dans vSphere Client → onglet Dell Server Management → Informations sur l'hôte, cliquez sur Micrologiciel → Exécuter l'Assistant Firmware Update. 2. Pour utiliser l'option Charger une seule mise à jour de micrologiciel depuis un fichier : a) Entrez le chemin d'accès dans le format suivant : CIFS: \\\.exe ou NFS: host:/share/ filename.exe b) Si vous possédez NFS, passez à l'étape 7. Autrement, entrez le Nom d'utilisateur et Mot de passe dans un format de domaine accessible au lecteur partagé. c) Passez à l'étape 7. Alternativement, pour utiliser l'option Mettre à jour à partir du référentiel: a) Sélectionnez Mettre à jour à partir de l'espace de stockage. b) Assurez-vous d'avoir une connexion réseau à ftp.dell.com. c) Cliquez sur Suivant. 3. Sélectionnez l'ensemble correspondant à votre hôte, puis cliquez sur Suivant. 4. Sélectionnez les mises à jour de micrologiciel souhaitées, puis cliquez sur Suivant. Les composants rétrogradés, déjà mis à jour, ou qui ont actuellement une mise à jour planifiée ne sont pas sélectionnables. Si vous sélectionnez la case à cocher Autoriser les Composants à rétrograder, sélectionnez les options énumérées sur la liste des Rétrogradations. Cette option n'est recommandée qu'aux utilisateurs expérimentés qui comprennent les implications de la rétrogradation de micrologiciel. 5. Sélectionnez l'option de redémarrage souhaitée. – Entrez dans le mode maintenance, appliquez les mises à jour, puis redémarrez. L'hôte passe en mode maintenance. Si l'hôte ne peut passer en mode maintenance, l'hôte n'est pas redémarré et la mise à jour est appliquée lors du prochain redémarrage. Sélectionnez la case à cocher Quitter mode maintenance après exécution complète de mise à jour du micrologiciel, pour quitter le mode maintenance après la mise à jour. – Appliquez les mises à jour lors du prochain redémarrage. Pour éviter une interruption de service, il est recommandé que l'hôte passe en mode maintenance avant le redémarrage. – Appliquez les mises à jour et forcez le redémarrage sans passer en mode maintenance. - Les mises à jour sont appliquées, et le redémarrage s'effectue même si l'hôte n'est pas en mode maintenance. Cette méthode n'est pas recommandée. 6. Cliquez sur Terminer. 7. Pour vérifier que la mise à jour a réussi, sélectionnez dans Dell Management Center File d'attente Projets → Historique d'inventaire → Exécuter maintenant , puis examinez la page Dell Management Center Overview pour identifier les nouvelles versions. Mise à jour d'anciennes versions du micrologiciel Le micrologiciel doit être à un niveau minimum pour exécuter l'Assistant Mise à jour du micrologiciel. Sinon, vous disposez d'options pour vous aider à mettre à jour votre micrologiciel, avant d'exécuter l'Assistant Mise à jour du micrologiciel. En général, si le micrologiciel a été installé avant le 29 juillet 2009, vous devez télécharger et exécuter un fichier ISO, voir Mises à jour du micrologiciel. Si le micrologiciel a été installé entre le 29 juillet 2009 et le 14 octobre 2010, vous disposez d'un lot ISO pour une installation automatique depuis Dell Management Plug-in. Le micrologiciel mis 57à jour après le 14 octobre 2010 exécute l'Assistant Mise à jour du micrologiciel. Les mises à jour du micrologiciel sont exécutées depuis vSphere Client sur l'onglet Dell Server Management de l'hôte. Pour configurer le référentiel, voir Configuration du référentiel du micrologiciel. Pour mettre à jour d'anciennes versions du micrologiciel : 1. Dans vSphere Client, sur l'onglet Gestion des serveurs Dell, sous Actions de l'hôte, cliquez sur Exécuter l'Assistant Mise à jour du micrologiciel. La boîte de dialogue Mise à jour requise s'affiche lorsque votre hôte est à un niveau de micrologiciel inférieur à celui pris en charge par l'Assistant. Vous serez invité à télécharger et exécuter un fichier ISO ou recevrez un lot de mises à jour à exécuter. 2. Dans la boîte de dialogue Mise à jour requise, procédez comme suit : – Pour sortir automatiquement du mode de maintenance après la mise à jour du micrologiciel, sélectionnez la case Quitter le mode de maintenance après la mise à jour du micrologiciel. – Pour entrer en mode de maintenance pour examiner et/ou tester la machine avant de la rajouter au cluster, ne cochez pas la case. 3. Cliquez sur Mettre à jour. 4. La boîte de dialogue Réussite vous informe qu'une mise à jour est en cours. Si vous choisissez l'option Quitter le mode de maintenance après la mise à jour du micrologiciel, la mise à jour du micrologiciel met l'hôte en mode de maintenance puis il redémarre automatiquement. Sinon, il reste en mode de maintenance. 5. Reportez-vous à la zone Tâches récentes de vSphere Client pour voir la progression de la mise à jour. Après cette procédure, exécutez à nouveau l'Assistant Mise à jour du micrologiciel pour vous assurer que le micrologiciel est totalement à jour. Gestion d'hôte avancée à l'aide de vCenter Les tâches de gestion d'hôte avancée sont des actions système qui permettent à un administrateur d'identifier un serveur physique dans l'environnement du centre de données, lancer des outils de gestion serveur, et afficher les informations de garantie du serveur. Toutes ces actions sont lancées à partir de l'onglet Dell Management Server de vCenter ou par un clic droit sur la vue Hôte et clusters d'un système hôte particulier. Configuration du voyant avant d'un serveur physique Pour aider à localiser un serveur physique dans un environnement de grand centre de données, vous pouvez configurer le voyant avant pour qu'il clignote durant une période spécifiée. Pour configurer le voyant avant d'un serveur physique : 1. Dans vSphere Client, sous l'en-tête Inventaire, sélectionnez Hôtes et clusters. 2. Dans Hôtes et clusters, sélectionnez le système hôte dans l'arborescence et sélectionnez l'onglet Dell Server Management. 3. Sous Actions de l'hôte, sélectionnez Faire clignoter le voyant 4. Choisissez l'une des options suivantes : – Pour activer le clignotement et spécifier la période, dans la boîte de dialogue Voyant, cliquez sur Clignotement activé et utilisez la liste déroulante Délai d'expiration pour sélectionner l'incrément du délai d'expiration, puis cliquez sur OK. – Pour désactiver le clignotement, dans la boîte de dialogue Voyant, cliquez sur Clignotement désactivé, puis cliquez sur OK. 58Outils de gestion basés sur le serveur Il y a deux outils de gestion basés sur le serveur, iDRAC et OMSA, que l'on peut lancer depuis l'onglet vSphere Client → Dell Server Management. Sous le lien Consoles de gestion dans le volet gauche, vous pouvez accéder à : • Lancer l'accès à distance. Utiliser cette option pour lancer l'interface utilisateur iDRAC • Lancer OMSA Utiliser cette option pour lancer l'URL de l'interface utilisateur d'OpenManage Server Administrator qui a été entrée dans le centre de gestion durant l'Assistant Configuration initial ou avec Paramètres → Général . Vous devez installer l'URL du serveur Web OMSA sur une station de gestion Windows. • Si vous êtes sur un système lame, lancez CMC pour lancer l'interface utilisateur de Chassis Management Controller. Si vous n'êtes pas sur un système lame, cela ne s'affiche pas. Proactive Systems Management Dell Management Plug-in vous permet d'installer et d'utiliser le logiciel Proactive Systems Management (Gestion proactive des systèmes), qui est un logiciel gratuit de prise en charge à distance. Vous pouvez l'activer depuis la page Paramètres Dell Management Center → Général . Une fois activé, le lien vers celui-ci se trouve sur l'onglet Dell Server Management dans vSphere Client, page Vue Hôte. Les fonctions de Proactive Systems Management comprennent : • Surveiller les pannes logicielles potentielles • Vous alerter de problèmes potentiels dans les cinq minutes suivant leur détection. • Vous aider à découvrir et analyser les problèmes avec les diagnostics automatisés. • Fournir un envoi proactif de pièces qualifiées de Dell. • Aider à accélérer la résolution de pannes en générant automatiquement un dossier de support lorsqu'un défaut matériel est détecté. • Fournir un préavis des prochaines expirations de contrats de service. • Fournir une vue consolidée de l'environnement informatique. • Permettre de prendre des mesures correctives pour minimiser les temps d'arrêt. Ce logiciel est un service distinct qui doit être installé et configuré en dehors de Dell Management Plug-in. Tâches connexes : • Activation de Proactive Systems Management • Établissement d'un lien vers Proactive Systems Management dans la Vue Hôte Activation de Proactive Systems Management Vous pouvez activer Proactive Systems Management, qui est un logiciel gratuit d'assistance à distance. Pour activer Proactive Systems Management : 1. Sur la page Dell Management Plug-in → Paramètres → Général, sous Proactive Systems Management, cliquez sur Modifier. 2. Pour activer Proactive Systems Management, sélectionnez Afficher la page de connexion de Proactive Systems Management dans Vue générale des hôtes. 3. Cliquez sur Appliquer. 59Établissement d'un lien vers Proactive Systems Management dans la Vue Hôtes Pour afficher Proactive Systems Management dans Hosts View (Vue générale des hôtes), vous devez l'activer dans Dell Management Center sur la page Général. Voir Activation de Proactive Systems Management. Pour établir un lien vers Proactive Systems Management dans la Vue Hôte : 1. Dans vSphere Client, sur l'onglet Dell Server Management, cliquez sur Vue générale des hôtes. 2. Sur la page Vue générale des hôtes, cliquez sur Consoles de gestion puis sur Proactive Systems Management. Cela vous amène à la page Web de Proactive Systems Management. Récupération de la garantie La récupération de la garantie fournit les informations suivantes pour les serveurs Dell : • Informations mises à jour sur la garantie de service, en transmettant seulement le numéro de service hôte • Informations de garantie mises à jour à intervalles réguliers • Transmission sécurisée en utilisant un serveur proxy et les informations d'identification REMARQUE: Dell ne stocke pas les informations de numéro de service transmises. Tâches connexes : • Renouvellement de la garantie de l'hôte • Exécution d'un tâche de récupération de la garantie • Affichage des informations de garantie serveur d'un hôte particulier • Affichage des informations de garantie de tout un centre de données Renouvellement de la garantie de l'hôte Vous pouvez afficher l'état de la garantie de vos serveurs, ou renouveler la garantie sur la page Garantie. 1. Dans l'onglet vSphere Client → Dell Server Management → Informations sur l'hôte, cliquez sur Garantie. 2. Pour renouveler la garantie et vous rendre sur la page Web Dell qui gère les garanties système, cliquez sur Renouveler la garantie. 3. Sur la page Web Dell, cliquez sur Renouveler/Mettre à jour la garantie. Affichage des informations de garantie de tout un centre de données À la fin de la tâche de garantie, vous pouvez afficher les informations de garantie dans vSphere Client, sur la page Vue de centre de données. Pour afficher les informations de garantie de tout un centre de données : 1. Depuis vSphere Client , sous l'en-tête Inventaire, sélectionnez Hôtes et clusters. 2. Dans Hôtes et clusters, sélectionnez le centre de données dans l'arborescence et sélectionnez l'onglet Dell Server Management. 3. Une vue générale de tous les hôtes du centre de données est affichée. Dans la liste déroulante Afficher, sélectionnez Garantie. 4. Dans la zone de texte Filtre, entrez un filtre pour les données de garantie. 5. Pour actualiser l'inventaire affiché, cliquez sur Rafraîchir. 6. Pour exporter l'inventaire vers un fichier CSV, cliquez sur Exporter. Dans la fenêtre Emplacement de téléchargement, accédez à l'emplacement où enregistrer l'inventaire et cliquez sur Enregistrer. 60Affichage des informations de garantie serveur d'un hôte particulier Après la fin d'une tâche de garantie, vous pouvez afficher les informations de garantie d'un hôte particulier dans vSphere Client sur la page Vue Hôtes). Pour afficher les informations de garantie d'un hôte particulier : 1. Depuis vSphere Client , sous l'en-tête Inventaire, sélectionnez Hôtes et clusters). 2. Dans Hôtes et clusters, sélectionnez le système hôte dans l'arborescence et sélectionnez l'onglet Dell Server Management. 3. Pour afficher les informations de garantie, sélectionnez Garantie. Les informations sur la page État de la garantie comprennent : – Nom du fournisseur de la garantie et description de la garantie – Dates de début et de fin et nombre de jours restants sous garantie – État de la garantie (active ou inactive) et date de la dernière mise à jour des informations de garantie 61625 Allocation et déploiement matériels sans intervention Conditions préalables relatives au matériel Pour réaliser avec succès l'allocation et le déploiement du matériel, les serveurs physiques doivent figurer dans l'Assistant Déploiement. Tous les serveurs physiques doivent satisfaire les conditions préalables suivantes : • Reportez-vous aux Notes de mise à jour de Dell Management Plug-In pour VMWare vCenter Version 1.5 pour obtenir des informations spécifiques sur le matériel pris en charge. • Le serveur doit avoir les versions minimales prises en charge du micrologiciel iDRAC, de Lifecycle Controller et du BIOS. Reportez-vous aux Notes de mise à jour de Dell Management Plug-In for VMWare vCenter Version 1.5 pour obtenir des informations spécifiques sur le matériel pris en charge. REMARQUE: Si les versions du micrologiciel sont dépassées, un processus de mise à niveau en deux étapes peut être nécessaire. Consultez la documentation du micrologiciel pour obtenir des instructions détaillées sur la mise à niveau. • Dell Management Plug-in prend en charge le déploiement en utilisant uniquement les LOM embarqués / intégrés. Vous pouvez configurer manuellement les cartes réseau dans les emplacements PCI après le déploiement. Si vous utilisez des cartes réseau d'extension, le système doit avoir les LOM hôte activés. • Dell Management Plug-in permet d'effectuer un déploiement sur un double module SD interne (hyperviseur uniquement) ou des disques durs locaux. Avant d'installer l'hyperviseur sur un double module SD interne, il doit avoir un maximum de 1 ou 2 Go de stockage. Le double module SD interne doit être activé à partir du BIOS avant de déployer l'hyperviseur avec Dell Management Plug-in. Vous pouvez changer manuellement la carte réseau de gestion, et ajouter le système à vCenter. • Si l'iDRAC est en mode dédié, sa carte réseau doit être activée pour communiquer avec Dell Management Plugin. • CSIOR doit être activé. En outre, avant de lancer la découverte automatique, afin de s'assurer que les données récupérées sont à jour, le système doit être mis complètement hors tension, puis remis sous tension (redémarrage matériel). • Les serveurs Dell peuvent être commandés avec les options de découverte automatique et d'établissement de liaison (« handshake ») pré-configurées en usine. Si un serveur n'est pas pré-configuré avec ces options, vous devez entrer manuellement l'adresse IP de Dell Management Plug-In ou configurer votre réseau local pour fournir cette information. • Si Dell Management Plug-in n'est pas utilisé pour la configuration matérielle, alors vérifiez que les conditions suivantes sont remplies avant de lancer le déploiement de l'hyperviseur : – Activez l'indicateur VT (Virtualization Technology — Technologie de virtualisation) dans le BIOS. – Configurez la séquence de démarrage du système sur un disque virtuel amorçable ou un double module SD interne pour l'installation du système d'exploitation. • Si Dell Management Plug-in est utilisé pour la configuration matérielle, le paramètre du BIOS pour VT est automatiquement activé, même si la configuration du BIOS ne fait pas partie du profil matériel. La configuration RAID Express / Clone est requise si un disque virtuel n'est pas déjà présent sur le système cible. • Si vos serveurs sont de versions antérieures à 12G, alors le processus de déploiement installe le package OpenManage Server Administrator sur le système cible, et configure automatiquement la destination d'interruption SNMP pour pointer vers Dell Management Plug-in. 63• Les images ESXi 4.1 et ESXi 5.0 personnalisées qui contiennent tous les pilotes Dell sont requises pour le déploiement. Vous pouvez trouver les bonnes images en allant sur la page Dell Drivers & Downloads (Pilotes et téléchargements) et enregistrant les images personnalisées à un emplacement auquel vous pouvez accéder au cours du processus de déploiement. Présentation de l'allocation À la fin de l'inventaire physique du centre de données, tous les systèmes métal nu découverts automatiquement sont mis à la disposition de Dell Management Plug-in pour effectuer le déploiement d'hyperviseur et l'allocation matérielle sans intervention. Pour préparer l'allocation et le déploiement, vous devez : Créer un profil matériel Contient les paramètres matériels rassemblés à partir d'un serveur de référence utilisé pour déployer de nouveaux serveurs. Voir Création d'un nouveau profil matériel. Créer un profil d'hyperviseur Contient les informations d'installation d'hyperviseur nécessaires au déploiement ESX/ ESXi. Voir Création d'un nouveau profil d'hyperviseur. Créer un modèle de déploiement Contient un profil matériel et / ou un profil d'hyperviseur. Vous pouvez enregistrer et réutiliser ces profils pour tous les serveurs du centre de données disponibles. Voir Construction de modèles de déploiement. Après avoir créé le modèle de déploiement, utilisez l'Assistant Deployment (Déploiement) pour rassembler les informations nécessaires pour créer un travail planifié qui alloue le matériel serveur et déploie de nouveaux hôtes dans vCenter. Pour plus d'informations sur l'exécution de l'Assistant Deployment (Déploiement), voir Exécution de l'Assistant Déploiement. Enfin, utilisez File d'attente des tâches pour afficher l'état des tâches et effectuer des changements sur les tâches de déploiement en attente. REMARQUE: Pas plus de deux tâches de déploiement doivent être planifiées pour s'exécuter consécutivement. Les tâches multiples doivent utiliser la fonction de planification pour échelonner l'exécution du déploiement. Comprendre les heures de tâches de déploiement L'allocation et le déploiement de serveurs métal nu peuvent prendre de 30 minutes à plusieurs heures, en fonction de certains facteurs. Avant de démarrer une tâche de déploiement, il est conseillé de planifier l'heure de déploiement à partir des indications fournies. La durée nécessaire à l'allocation et au déploiement varie en fonction du type de déploiement, de la complexité et du nombre de tâches de déploiement exécutées simultanément. Le tableau ci-dessous donne des indications sur la durée approximative d'une tâche de déploiement. Les tâches de déploiement sont exécutées par lots de jusqu'à cinq serveurs simultanés, afin de raccourcir la durée totale de la tâche de déploiement. Le nombre exact de tâches simultanées dépend des ressources disponibles. Tableau 2. Scénarios de durée approximative de déploiement Type de déploiement Durée approximative par déploiement Hyperviseur uniquement De 30 à 130 minutes Matériel uniquement Jusqu'à 2 heures en fonction de la complexité et des options RAID, BIOS et de démarrage à configurer Profils matériel et hyperviseur De 1 à 4 heures États du serveur dans la séquence de déploiement Quand un travail d'inventaire est exécuté, les systèmes métal nu découverts automatiquement sont classés dans différents états pour aider à déterminer si le serveur est nouveau dans le centre de données ou a un travail de 64déploiement en attente prévu. Les administrateurs peuvent utiliser ces états afin de déterminer si un serveur doit être inclus dans un travail de déploiement. Les états sont : Non configuré Le serveur a contacté Dell Management Plug-In et attend d'être configuré. Voir Comprendre les heures de travaux de déploiement. Configuré Le serveur est configuré avec toutes les informations matérielles requises pour réussir le déploiement de l'hyperviseur. Téléchargement d'images ISO Dell personnalisées Les images ESXi 4.1 et ESXi 5.0 personnalisées qui contiennent tous les pilotes Dell sont requises pour le déploiement. Dell ne peut pas produire d'images ESX 4.1 personnalisées. Pour que les déploiements fonctionnent, tous les pilotes doivent être présents en natif dans l'ISO produit par VMware. REMARQUE: L'ISO de Dell Management Plug-in ne contient pas les images ISO personnalisées ESXi 4.1 et ESXi 5.0 requises pour le déploiement. Vous devez télécharger ces images à un emplacement accessible durant le déploiement sinon celui-ci peut échouer. 1. Accédez à support.dell.com. 2. Allez sur la page Pilotes et téléchargements dans votre langue, puis procédez comme suit : – Pour sélectionner les pilotes avec le numéro de service ou le code de service express, sous Oui dans la zone de texte, entrez le numéro de service ou le code de service express, puis cliquez sur Envoyer. – Pour sélectionner les pilotes avec une autre méthode, sous Non, sélectionnez l'une des options suivantes : * Détecter automatiquement mon numéro de service * Faites votre choix dans Ma liste de produits et services * Faites votre choix dans la liste de tous les produits Dell Puis cliquez sur Continuer et suivez les instructions correspondant à l'option choisie. 3. Sur la page du serveur sélectionné, défilez vers le bas jusqu'à Affiner les résultats et sous Système d'exploitation, utilisez la liste déroulante pour sélectionner le système ESX ou ESXi désiré. 4. Cliquez sur Solutions d'entreprise. 5. Dans la liste Solutions d'entreprise, sélectionnez la version d'ISO requise, puis cliquez sur Télécharger le fichier. REMARQUE: Les ISO intégrés sont utilisés pour les installations d'hyperviseur sur doubles modules SD internes. Les ISO installables sont pour les installations sur disques durs. 6. Dans la boîte de dialogue, sélectionnez Pour un téléchargement de fichier unique via le navigateur, puis cliquez sur Télécharger maintenant. 7. Dans la boîte de dialogue, allez à l'emplacement de stockage des images ISO pour le déploiement. Comprendre la manière de configurer un profil matériel Pour configurer les paramètres matériels d'un serveur, vous devez créer un profil matériel. Un profil matériel est un modèle de configuration que vous pouvez appliquer aux composants de l'infrastructure nouvellement découverts ; il nécessite les informations suivantes : Séquence de démarrage La séquence de démarrage est la séquence de périphérique de démarrage et séquence de disque dur, que vous pouvez modifier uniquement si le mode de démarrage est sur BIOS. 65Paramètres du BIOS Les paramètres du BIOS comprennent : mémoire, processeur, SATA, périphériques intégrés, communications série, gestion de serveur intégrée, gestion de l'alimentation, sécurité système, et divers paramètres. Paramètres iDRAC Les paramètres iDRAC comprennent : réseau, liste d'utilisateurs et configuration d'utilisateurs (privilèges IPMI/iDRAC). REMARQUE: Pour les systèmes dotés d'iDRAC Express, la configuration iDRAC ne peut pas être extraite ; le serveur ne doit donc pas être utilisé comme serveur de référence. S'il est utilisé comme système cible, aucune configuration iDRAC du serveur de référence n'est appliquée. Configuration RAID La configuration RAID affiche la topologie RAID actuelle sur le serveur de référence server au moment où le profil matériel a été extrait. REMARQUE: Si vous utilisez des paramètres personnalisés à partir de l'option de serveur de référence dans le profil matériel, la valeur par défaut de la tâche de configuration RAID est RAID1 sur les deux premiers disques du contrôleur intégré qui sont compatibles avec RAID1. En outre, un disque de rechange dédié pour la matrice RAID1 est créé s'il existe un lecteur candidat répondant aux critères. REMARQUE: Dell Management Plug-in active certains paramètres du BIOS dans le groupe Processeur dans le BIOS sur tous les serveurs déployés, quels que soient les paramètres sur le serveur de référence. Avant d'utiliser un serveur de référence pour créer un nouveau profil matériel, il doit avoir le paramètre Collecte de l'inventaire du système au redémarrage (CSIOR) activé et être redémarré pour fournir des informations d'inventaire et de configuration exactes. Les tâches de création de profils matériels comprennent : • Activation de CSIOR sur un serveur de référence • Création d'un nouveau profil matériel • Clonage d'un nouveau profil matériel • À propos de la gestion des profils matériels Activation de CSIOR sur un serveur de référence Avant de créer un profil matériel à l'aide d'un serveur de référence, activez le paramètre Collect System Inventory On Reboot (CSIOR) (Collecte de l'inventaire du système au redémarrage) et redémarrez le serveur pour fournir des informations d'inventaire et de configuration exactes. Il y a deux méthodes pour activer CSIOR : Localement Cette méthode utilise un hôte individuel utilisant l'interface utilisateur Dell Lifecycle Controller United Server Configurator (USC). À distance Cette méthode utilise un script WS-Man. POur plus d'informations sur les scripts de cette fonctionnalité, voir Centre technique Dell et Profil de gestion DCIM Lifecycle Controller Manager. Pour activer CSIOR localement sur un serveur de référence : 1. Mettez le système sous tension, et durant le POST appuyez sur pour lancer USC. 2. Sélectionnez Configuration matériellen → Configuration de remplacement de pièce. 3. Activez le paramètre Collecte de l'inventaire du système au redémarrage et quittez USC. Création d'un nouveau profil matériel Pour créer un nouveau profil matériel : 661. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil matériel. 2. Cliquez sur Créer nouveau. 3. Sur la page Nouveau profil matériel, procédez ainsi : – Dans la zone de texte Nom de profil, entrez le nom du profil – Dans la zone de texte Description, entrez une description optionnelle. 4. Cliquez sur Enregistrer. 5. Pour continuer, dans le volet gauche, cliquez sur Serveur de référence. 6. Dans la fenêtre Serveur de référence, cliquez sur Modifier. 7. Pour trouver un serveur de référence compatible, géré par vCenter et correctement inventorié par Dell Management Plug-in, cliquez sur Parcourir. 8. Dans la boîte de dialogue Serveurs, défilez vers le bas de la liste pour trouver le bon serveur de référence, puis cliquez sur Sélectionner. 9. Pour personnaliser les paramètres du serveur de référence comme valeurs par défault, cliquez sur Personnaliser les paramètres du serveur de référence) puis cliquez sur Enregistrer. 10. Une boîte de dialogue vous informant que l'extraction des paramètres prend quelques minutes est affichée. Pour renseigner les paramètres, cliquez sur Continuer. Le nom, l'adresse IP iDRAC et le numéro de service du serveur sélectionné sont affichés dans la fenêtre Serveur de référence. 11. Dans le volet gauche, sélectionnez Séquence de démarrage. Pour inclure des informations sur la séquence de démarrage dans le profil, cochez la case Inclure la séquence de démarrage dans ce profil matériel. 12. Pour afficher les options de séquence de démarrage, développez Séquence de démarrage puis cliquez sur Modifier pour effectuer des mises à jour : a. Dans la liste déroulante Mode de démarrage, sélectionnez BIOS ou UEFI. b. Dans la liste déroulante Afficher/Configurer, sous Séquence de périphériques de démarrage, pour apporter des changements à la séquence de périphériques de démarrage affichée, sélectionnez le périphérique, puis cliquez sur Déplacer vers le haut ou Déplacer vers le bas. c. Dans la liste déroulante Retentative de séquence de démarrage, sélectionnez Activé pour que le serveur retente automatiquement la séquence de démarrage, ou sélectionnez Désactivé pour ne pas retenter la séquence. d. Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications ou Annule pour annuler les modifications. 13. Si Mode de démarrage du BIOS a été sélectionné, vous pouvez développer Séquence de disques durs pour afficher les options de séquence de disques durs, puis cliquez sur Modifier pour effectuer des mises à jour : – Pour modifier la séquence de disques durs affichée, sélectionnez le périphérique et cliquez sur Déplacer vers le haut ou Déplacer vers le bas. – Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications ou sur Annuler pour annuler les modifications. 14. Dans le volet gauche, sélectionnez Paramètres BIOS. Pour inclure les informations de paramètres BIOS dans le profil, sélectionnez la case Inclure les paramètres BIOS dans ce profil matériel. Développez une catégorie pour afficher les options de paramètres, et cliquez sur Modifier pour effectuer des mises à jour des paramètres suivants : – Paramètres de mémoire – Paramètres de processeur – Paramètres SATA – Périphériques intégrés – Communications série – Gestion de serveur intégrée – Gestion de l'alimentation – Sécurité du système – Paramètres divers 67Après avoir effectué toutes les mises à jour d'une catégorie, cliquez sur Appliquer pour enregistrer les modifications ou cliquez sur Annuler pour annuler les modifications. REMARQUE: Pour obtenir des informations détaillées sur le BIOS, y compris les options et explications des paramètres, reportez-vous au Manuel du propriétaire du matériel du serveur sélectionné. 15. Dans le volet gauche, sélectionnez Paramètres iDRAC, puis sélectionnez Réseau. 16. Pour inclure les informations de paramètres réseau dans le profil, sélectionnez la case nclure les paramètres réseau dans ce profil matériel. Développez une catégorie pour afficher les options de paramètres, et cliquez sur Modifier pour effectuer des mises à jour des paramètres suivants : – Réseau – Paramètres réseau – Support virtuel Après avoir effectué toutes les mises à jour d'une catégorie, cliquez sur Appliquer pour enregistrer les modifications ou cliquez sur Annuler pour annuler les modifications. REMARQUE: Pour obtenir des informations détaillées sur le BIOS, y compris les options et explications des paramètres, reportez-vous au Manuel du propriétaire iDRAC du serveur sélectionné. 17. Dans le volet gauche, sélectionnez Paramèters iDRAC → Liste d'utilisateurs. Pour inclure les informations de liste d'utilisateurs dans le profil, cochez la case Inclure la liste d'utilisateurs dans ce profil matériel. Sous Liste d'utilisateurs iDRAC locale, procédez ainsi : a) Ajouter un utilisateur : entrez manuellement un utilisateur iDRAC et les informations requises. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications ou Annuler pour annuler. b) Supprimer un utilisateu : supprimez l'utilisateur sélectionné. Sélectionnez la case de l'utilisateur et cliquez sur Supprime ou cliquez sur Annuler pour annuler. c) Modifier un utilisateu : modifiez manuellement les informations d'un utilisateur iDRAC. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications ou Annuler pour annuler. REMARQUE: Pour obtenir des informations détaillées sur le BIOS, y compris les options et explications des paramètres, reportez-vous au Manuel du propriétaire iDRAC du serveur sélectionné. 18. Dans le volet gauche, sélectionnez Configuration RAID. Pour inclure les informations de configuration RAID dans le profil, sélectionnez la case Inclure la configuration RAID dans ce profil matériel. La fenêtre est mise à jour avec toutes les informations RAID. Le profil est enregistré et s'affiche dans la fenêtre Profils matériels sous Profils disponibles. Clonage d'un nouveau profil matériel Pour cloner un nouveau profil matériel : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil matériel. 2. Cliquez sur Créer nouveau. 3. Sur la page Nouveau profil matériel, procédez ainsi : – Dans la zone de texte Nom de profil, entrez le nom du profil – Dans la zone de texte Description, entrez une description optionnelle. 4. Cliquez sur Enregistrer. 5. Dans le volet gauche, cliquez sur Serveur de référence. 6. Dans la fenêtre Serveur de référence, cliquez sur Modifier. 7. Pour extraire tous les paramètres matériels du serveur de référence, cliquez sur l'option Cloner les paramètres du serveur de référence. 8. Cliquez sur Enregistrer. 689. Une boîte de dialogue vous informant que l'extraction des paramètres prend quelques minutes est affichée. Cliquez sur Continuer. Les paramètres sont renseignés, et le nom, l'adresse IP iDRAC et le numéro de service du serveur sélectionné sont affichés dans la fenêtre Serveur de référence. Le profil est enregistré et s'affiche dans la fenêtre Profils matériels sous Profils disponibles. À propos de la gestion des profils matériels Les profils matériels définissent la configuration matérielle d'un serveur à partir d'un serveur de référence. Dans Dell Management Center, il existe plusieurs actions de gestion que vous pouvez effectuer sur les profils matériels existants, y compris : • Afficher ou modifier un profil matériel • Dupliquer des profils matériels • Renommer un profil matériel • Supprimer un profil matériel • Actualiser des profils matériels Afficher ou modifier un profil matériel Pour afficher ou modifier un profil matériel : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiementt → Modèles de déploieme → Profil matériel. 2. Sélectionnez un profil et cliquez sur Afficher/Modifier. 3. Dans la fenêtre Profil matériel, pour effectuer des modifications, cliquez sur Modifier. 4. Cliquez sur Enregistrer pour appliquer les modifications, ou cliquez sur Annuler pour annuler les modifications. Duplication d'un profil matériel Pour dupliquer un profil matériel : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil matériel. 2. Sur la page Profil matériel, sélectionnez un profil et cliquez sur Dupliquer. 3. Dans la boîte de dialogue Dupliquer. entrez un nom de profil matériel unique. 4. Cliquez sur Appliquer pour créer une copie du profil avec le nouveau nom, ou cliquez sur Annuler pour annuler. Renommer un profil matériel Pour renommer un profil matériel : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil matériel. 2. Sur la page Profil matériel, sélectionnez un profil et cliquez sur Renommer. 3. Dans la boîte de dialogue Renommer, entrez un nom de profil matériel unique. 4. Cliquez sur Appliquer pour utiliser le nouveau nom ou cliquez sur Annuler pour annuler. Suppression d'un profil matériel Pour supprimer un profil matériel : 69REMARQUE: La suppression d'un profil matériel faisant partie d'une tâche de déploiement en cours d'exécution peut entraîner l'échec de la tâche. 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Deployment → Deployment Templates → Hardware Profile (Déploiement/Modèles de déploiement/Profil matériel). 2. Sélectionnez unprofil et cliquez sur Delete (Supprimer). 3. Dans la boîte de dialogue de message, pour supprimer le profil, cliquez sur Delete, ou cliquez sur Cancel (Annuler) pour annuler. Actualisation d'un profil matériel mis à jour Pour actualiser un profil matériel mis à jour : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil matériel. 2. Cliquez sur Rafraî chir. Les informations du profil matériel mis à jour s'affichent. Création d'un nouveau profil d'hyperviseur Pour déployer et configurer ESX/ESXi sur un serveur, un profil d'hyperviseur doit être créé. Un profil d'hyperviseur exige les informations suivantes : • L'emplacement du support logiciel ISO de référence scriptable sur un partage NFS ou CIFS • L'instance vCenter qui gère les hôtes déployés, plus un profil d'hôte facultatif • Le centre de données ou cluster de destination où le plug-in déploie les serveurs dans vCenter REMARQUE: Utilisez l'une des conventions de désignation suivantes pour le nom du fichier ISO de référence : Format NFS : host:/share/hypervisor_image.iso Format CIFS : \\host\share\hypervisor.iso REMARQUE: Un déploiement réussi nécessite un ISO ESX doté des bons pilotes. Le déploiement sur les nouveaux systèmes Dell peut nécessiter l'utilisation d'images ISO personnalisées Dell qui contiennent tous les pilotes Dell nécessaires. ESX 4.1 peut ne pas fonctionner sur les nouveaux systèmes Dell et peut ne pas avoir d'ISO personnalisé disponible auprès de Dell. Pour créer un nouveau profil d'hyperviseur : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil d'hyperviseu. 2. Sur la page Profils d'hyperviseur, cliquez sur Créer nouveau. 3. Sur la page Nouveau profil d'hyperviseur, procédez ainsi : – Dans la zone de texte Nom de profil, entrez le nom du profil – Dans la zone de texte Description, entrez une description optionnelle. 4. Dans le volet gauche, cliquez sur ISO de référence, puis cliquez sur Modifier, et dans la boîte de dialogue Source d'installation de l'hyperviseur, entrez les informations suivantes : – Dans la zone de texte IISO de source d'installation , entrez le chemin de l'emplacement de partage de l'hyperviseur. Une copie de cette image d'hyperviseur est modifiée pour permettre une installation par script. L'emplacement de l'ISO de référence doit adopter l'un des formats suivants : Format NFS : host:/share/hypervisor_image.iso Format CIFS : \\host\share\hypervisor.iso 70– Dans la liste déroulante Sélectionner une version, sélectionnez une version ESX ou ESXi. Tous les serveurs déployés avec ce profil d'hyperviseur auront cette image, et si les serveurs sont d'une version antérieure à 12G, la dernière version recommandée d'OpenManage Server Administrator est installée. 5. Si vous utilisez un partage CIFS, entrez le Nom d'utilisateur, le Mot de passe et Vérifiez le mot de passe. Les mots de passe doivent concorder. 6. Pour ajouter les paramètres au profil, cliquez sur Enregistrer. 7. Dans le volet gauche, cliquez sur Paramètres vCenter et entrez : – Instance vCenter : instance qui gère un hôte après le déploiement – Conteneur de destinations vCenter : centre de données ou cluster qui héberge les nouveaux serveurs physiques ; cliquez sur Parcourir pour rechercher les destinations vCenter – Profil d'hôte vCenter : un profil qui englobe la configuration de l'hôte et aide à gérer la configuration de l'hôte 8. Pour ajouter les informations au profil, cliquez sur Enregistrer. Pour plus d'informations sur la gestion des profils d'hyperviseur, voir Gestion des profils d'hyperviseur. Gestion des profils d'hyperviseur Il y a plusieurs actions de gestion que vous pouvez effectuer sur les profils d'hyperviseur existants, y compris : • Affichage ou modification des profils d'hyperviseur • Dupliquer des profils d'hyperviseur • Renommer des profils d'hyperviseur • Suppression d'un profil d'hyperviseur • Actualisation de profils d'hyperviseur Affichage ou modification des profils d'hyperviseur Pour afficher ou modifier les profils d'hyperviseur : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiemet → Modèles de déploiement → Profil d'hyperviseur. 2. Sélectionnez un profil et cliquez sur Afficher/Modifier. 3. Dans la fenêtre Profil d'hyperviseur : nom du profil, sélectionnez la section de profil à afficher ou modifier, et effectuez les modifications nécessaires. 4. Cliquez sur Enregistrer pour appliquer les modifications, ou cliquez sur Annuler pour annuler les modifications. Duplication d'un profil d'hyperviseur Pour dupliquer un profil d'hyperviseur : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil d'hyperviseur. 2. Sur la page Profil d'hyperviseur, sélectionnez un profil et cliquez sur Dupliquer. 3. Dans la boîte de dialogue Dupliquer, entrez un nom de profil d'hyperviseur unique. 4. Cliquez sur Appliquer pour créer une copie du profil avec le nouveau nom, ou cliquez sur Annuler pour annuler. Renommer un profil d'hyperviseur Pour renommer un profil d'hyperviseur : 711. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiemen → Profil d'hyperviseur. 2. Sur la page Profil d'hyperviseure, sélectionnez un profil et cliquez sur Renommer. 3. Dans la boîte de dialogue Renommer, entrez un nom de profil d'hyperviseur unique. 4. Cliquez sur Appliquer pour utiliser le nouveau nom ou cliquez sur Annuler pour annuler. Suppression d'un profil d'hyperviseur Pour supprimer un profil d'hyperviseur : REMARQUE: La suppression d'un profil d'hyperviseur faisant partie d'une tâche de déploiement en cours d'exécution peut entraîner l'échec de la tâche. 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Deployment → Deployment Templates → Hypervisor Profile (Déploiement/Modèles de déploiement/Profil d'hyperviseur). 2. Sélectionnez unprofil et cliquez sur Delete (Supprimer). 3. Dans la boîte de dialogue de message, cliquez sur Delete pour supprimer le profil, ou cliquez sur Cancel pour annuler. Actualisation de profils d'hyperviseur Pour actualiser un profil d'hyperviseur mis à jour : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement → Profil d'hyperviseur. 2. Cliquez sur Rafraîchir. Les informations du profil d'hyperviseur mis à jour s'affichent. Construction d'un nouveau modèle de déploiement A modèle de déploiement contient un profil matériel et / ou un profil d'hyperviseur. L'Assistant Déploiement utilise ce modèle pour allouer le matériel de serveur et déployer les hôtes dans vCenter. Pour contruire un nouveau modèle de déploiement : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement . 2. Sous Profils disponibles, cliquez sur Créer nouveau. 3. Dans la fenêtre Créer nouveau, entrez un nom pour le modèle, puis cliquez sur Enregistrer. 4. Pour complèter le modèle, cliquez sur Modifier. 5. Dans le volet droit, dans la liste déroulante Profil , choisissez un profil, et procédez ainsi : – Pour afficher les paramètres de profil matériel/hyperviseur du profil sélectionné, cliquez sur Afficher. – Pour créer un nouveau profil matériel/hyperviseur, cliquez sur Créer nouveau. 6. Entrez une Description optionnelle pour le modèle de déploiement qui sera utile pour gérer le modèle. 7. Pour appliquer les sélections de profil et enregistrer les modifications, cliquez sur Enregistrer. Pour annuler, cliquez sur Annuler. Gestion des modèles de déploiement Dans Dell Management Center, vous pouvez effectuer plusieurs actions de gestion sur les modèles de déploiement existants, y compris : 72• Construction de modèles de déploiement • Duplication de modèles de déploiement • Renommer des modèles de déploiement • Suppression d'un modèle de déploiement Duplication de modèles de déploiement Pour dupliquer un modèle de déploiement : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement . 2. Sur la page Modèles de déploiement, sélectionnez un modèle et cliquez sur Dupliquer. 3. Entrez le nouveau nom du modèle et cliquez sur Appliquer. Le modèle doit avoir un nom unique. Supprimer un modèle de déploiement Pour supprimer un modèle de déploiement : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Deployment → Deployment Templates (Déploiement/Modèles de déploiement). 2. Sur la page Deployment Templates (Modèles de déploiement), sélectionnez un modèle et cliquez sur Delete (Supprimer). 3. Cliquez sur Delete (Supprimer) sur la zone de message pour supprimer le modèle ou cliquez sur Cancel (Annuler) pour annuler. Renommer un modèle de déploiement Pour renommer un modèle de déploiement : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement . 2. Sur la page Modèles de déploiement, sélectionnez un modèle et cliquez sur Renommer. 3. Entrez le nouveau nom du modèle et cliquez sur Appliquer. Le modèle doit avoir un nom unique. 4. Pour afficher tous les modèles de déploiement mis à jour, dans Dell Management Center sélectionnez Déploiement → Modèles de déploiement et cliquez sur Rafraîchir. Exécution de l'Assistant Déploiement L'Assistant Déploiement vous guide à travers le processus de déploiement de serveurs métal nu : • Sélection de serveurs non déployés. Lorsque vous déployez l'hyperviseur, vous pouvez le déployer sur un double module SD interne doté d'un minimum de 1 Go de stockage. Le double module SD interne doit être activé dans le BIOS avant le déploiement de l'hyperviseur avec Dell Management Plug-in. • Utilisation d'un modèle de déploiement (combinaison de profils matériel et hyperviseur). • Configuration des paramètres globaux. Cette page vous permet de choisir de déployer l'hyperviseur sur un disque dur ou un double module SD interne. • Attribution d'une identification aux serveurs déployés. • Mise en rapport d'un profil de connexion souhaité avec chaque serveur. • Planification de l'exécution de travaux de déploiement de serveur. • Affichage de la file d'attente où vous pouvez gérer les tâches de déploiement. 73REMARQUE: Si vous déployez uniquement un profil matériel, les nouvelles pages Paramètres globaux, Identification du serveur et Profil de connexion sont ignorées et vous accédez directement à la page Planifier des travaux. Tâches connexes : • Assistant Déploiement — Étape 1: sélection des serveurs • Assistant Déploiement — Étape 2 : modèles de déploiement • Assistant Déploiement — Étape 3 : paramètres globaux • Assistant Déploiement — Étape 4 : identification du serveur • Assistant Déploiement — Étape 5 : profil de connexion • Assistant Déploiement — Étape 6 : planifier des travaux Assistant Déploiement - Étape 1 : sélectionner des serveurs Cette page couvre le déploiement de serveurs. Si vous souhaitez déployer l'hyperviseur sur un double module SD interne, cette page s'affiche si cette option est disponible ou non. Pour plus d'informations sur les doubles modules SD internes, voir Exécution de l'Assistant Déploiement. Si le serveur que vous souhaitez déployer n'apparaît pas dans la liste de l'étape 2, vous pouvez ajouter manuellement un serveur pour qu'il s'affiche dans la liste de cette étape ; voir Ajout manuel d'un serveur. Pour sélectionner des serveurs : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez Déploiement → Assistant Déploiemend . 2. Dans la fenêtre Sélectionner des serveurs, pour attribuer des serveurs non déployés à cette tâche de déploiement, utilisez les cases pour sélectionner les serveurs. 3. Cliquez sur Suivant. Pour passer à l'étape 2, cliquez sur Assistant Déploiement — Étape 2 Assistant Déploiement — Étape 2 : modèles de déploiement Les déploiements sur un profil matériel diffèrent des déploiements d'hyperviseur. Si vous déployez sur un profil matériel, cliquez sur Assistant Déploiement — Étape 6. REMARQUE: Un déploiement réussi nécessite un ISO ESX doté des bons pilotes. Le déploiement sur les nouveaux systèmes Dell peut nécessiter l'utilisation d'images ISO personnalisées Dell qui contiennent tous les pilotes Dell nécessaires. ESX 4.1 peut ne pas fonctionner sur les nouveaux systèmes Dell et peut ne pas avoir d'ISO personnalisé disponible auprès de Dell. Pour sélectionner un modèle de déploiement : 1. La fonctionnalité Modèle de déploiement sélectionne/crée un modèle de déploiement de l'une des façons suivantes : – Sélectionnez un modèle de déploiement existant sous Modèles disponibles. Les informations du modèle sélectionné renseignent le volet droit. – Sélectionnez un modèle de déploiement existant, puis cliquez sur Modifier pour modifier un ou deux profils associés. – Cliquez sur Créer nouveau pour définir un nouveau modèle. 2. Sélectionnez l'une des options suivantes : 74– Si vous déployez sur un profil matériel, cliquez sur Suivant, ce qui vous amène à Assistant Déploiement — Étape 6. – Si vous déployez sur un profil d'hyperviseur, cliquez sur Suivant, ce qui vous amène à Assistant Déploiement — Étape 3. Assistant Déploiement — Étape 3 : paramètres globaux Vous pouvez déployer l'hyperviseur sur un disque dur ou un double module SD interne. Si un double module SD interne est disponible sur au moins l'un des serveurs sélectionnés, l'option Internal Dual SD Module (Double module SD interne) est activée. La liste déroulante est désactivée jusqu'à ce que l'option Internal Dual SD Module (Double module SD interne) soit sélectionnée. Le choix d'option doit activer / désactiver la liste déroulante. 1. Sur la page Global Settings (Paramètres globaux), pour installer l'hyperviseur, sélectionnez l'une des cibles de déploiement suivantes : – Disque dur Si vous déployez sur un disque dur, cliquez sur cette option. – Double module SD interne Si vous déployez sur un double module SD interne, cliquez sur cette option, puis sélectionnez la case Déployer l'hyperviseur sur le premier disque dur des serveurs qui ne disposent pas d'un double module SD interne . Cela déploie l'hyperviseur sur le premier disque de ces systèmes. PRÉCAUTION: Toutes les données des disques durs seront effacées ! Si l'un des serveurs sélectionnés ne prend pas en charge un double module SD interne, ou qu'il n'existe pas de double module SD interne durant le déploiement, le déploiement n'est pas effectué sur ces serveurs et la tâche de déploiement passe au serveur suivant. 2. Cliquez sur Suivant. Pour passer à l'étape 4, cliquez sur Assistant Déploiement — Étape 4 : identification du serveur. Assistant Déploiement — Étape 4 : identification du serveur L'identification du serveur peut être fournie de deux manières : • Entrez les informations réseau (adresse IP, masque de sous réseau et passerelle) ; le nom de l'hôte doit être renseigné par un nom de domaine pleinement qualifié. • Utilisez le protocole Dynamic Host Configuration Protocol (DHCP) pour configurer les adresses IP, masque de sous-réseau, IP de passerelle, nom de l'hôte et serveurs DNS privilégiés / alternatifs. Pour identifier le serveur : 1. La fonctionnalité Identification du serveur attribue de nouveaux noms et identification réseau aux serveurs déployés. Pour afficher une liste des serveurs qui ne satisfont pas les conditions minimum en matière de micrologiciel ou BIOS, ou qui ont d'autres problèmes, cliquez sur Serveurs non conformes. 2. Pour des informations supplémentaires, cliquez sur Aide. 3. Une fois les systèmes mis à jour, cliquez sur Vérifier la conformité pour retester et vérifier les corrections. Pour actualiser la liste, cliquez sur Refraîchir, et cliquez sur Annuler tous les tests pour annuler les tests. 4. Cliquez sur ^ pour développer et afficher les informations sur un serveur particulier. 5. Sous Nom d'hôte et carte réseau, entrez un Nm de domaine pleinement qualifié pour le serveur. 6. Dans la liste déroulante Tâches de gestion de carte résea, sélectionnez la carte réseau qui sera utilisée pour gérer le serveur. 757. Entrez les adresses IP, le masque de sous-réseau et d'autres informations réseau, ou sélectionnez la case Obtenir avec DHCP. 8. Répétez pour tous les serveurs à déployer, ou sélectionnez la case Appliquer les paramètres à tous les serveurs sélectionnés. 9. Cliquez sur Suivant. Pour passer à l'étape 5, cliquez sur Assistant Déploiement — Étape 5 Assistant Déploiement) — Étape 5 : profil de connexion Les profils de connexion sont utilisés pour établir les informations d'identification de connexion des hôtes en les associant aux informations d'identification de racine hôte ou iDRAC. La fenêtre Profils de connexion vous permet de : • Afficher ou modifier un profil de connexion actuel • Supprimer un profil de connexion : • Rafraîchir le profil de connexion pour refléter les modifications apportées à l'hôte vCenter Pour créer un nouveau profil de connexion : 1. La fonctionnalité Profil de connexion affecte automatiquement des serveurs aux profils de connexion une fois la tâche de déploiement terminée. Après avoir sélectionné un profil de connexion, cliquez sur Suivant. 2. Sélectionnez l'option Affecter tous les serveurs au même profil de connexion, et sélectionnez le profil de connexion dans la liste déroulante pour affecter tous les serveurs au même profil de connexion. 3. Pour créer un nouveau profil, cliquez sur Nouveau et pour afficher ou modifier le profil sélectionné, cliquez sur Afficher/Modifier. 4. Pour afficher les paramètres du profil de connexion sélectionné, cliquez sur Afficher. 5. Sélectionnez l'option Sélectionner un profil de connexion pour chaque serveur, puis sélectionnez un profil de connexion particulier pour chaque serveur de la liste déroulante. 6. Après avoir sélectionné un profil de connexion, cliquez sur Suivant. Pour passer à l'étape 6, cliquez sur Assistant Déploiement — Étape 6. Assistant Déploiement — Étape 6 : planifier des travaux La fonctionnalité Planification configure la planification de la tâche de déploiement. Celle-ci peut être exécutée immédiatement, à une date et une heure déterminées, manuellement ou mis en attente. Pour configurer la planification : 1. Déterminez le moment d'exécution d'un travail de déploiement en entrant une date et une heure : a) Cliquez sur Planifier les serveurs à déployer. b) Servez-vous du calendrier pour sélectionner la date. c) Entrez l'heure du jour : * Immédiatement : cliquez sur Déployer les serveurs maintenant. * Reporter la tâche : cliquez sur Créer une tâche de déploiement. * Mise en attente : avec cette option, seule la planification peut être modifiée et toutes les autres options de travail de déploiement ne peuvent pas être changées. 2. Entrez Nom de tâche et Description de tâche . 3. Cliquez sur Terminer. 4. Vous avez maintenant terminé l'Assistant Déploiement et pouvez donc gérer les tâches de déploiement avec File d'attente des tâches. 765. Pour afficher une liste des serveurs non conformes qui doivent effectuer une mise à jour du micrologiciel avant de pouvoir terminer l'Assistant, cliquez sur Serveurs non conformes. Tâches connexes : • Gestion des tâches de déploiement avec la file d'attente des tâches de déploiement. Comprendre la file d'attente des tâches La file d'attente des tâches gère les tâches de récupération de la garantie et de déploiement de serveurs, tels que : • Affichage des tâches de déploiement de serveurs soumis. • Actualisation des files d'attente de tâche de déploiement ou d'historique d'inventaire / de garantie. • Planification d'une tâche d'inventaire pour mettre à jour les attributs de serveur Dell trouvés dans le vCenter actuel. • Purge des entrées de la file d'attente des tâches de déploiement. REMARQUE: Pour s'assurer que l'inventaire / la garantie contient des informations à jour, planifiez la tâche d'inventaire / de garantie pour qu'elle soit exécutée au moins une fois par semaine. La tâche d'inventaire / de garantie consomme un minimum de ressources et ne dégrade pas les performances de l'hôte. Les tâches de cette page comprennent : • Gestion des travaux de déploiement avec la file d'attente des tâche de déploiement. • Exécution de tâches d'inventaire • Modification d'une planification de tâche d'inventaire Gestion des travaux de déploiement avec la file d'attente des travaux de déploiement Pour gérer les travaux de déploiement avec la file d'attente des travaux de déploiement : 1. Dans Dell Management Center, sélectionnez File d'attente des tâches → Tâches de déploiement. 2. Pour mettre à jour les Détails des tâches de déploiement, cliquez sur Rafraîchir. 3. Pour afficher la boîte de dialogue Détails des tâches de déploiement, qui contient des informations détaillées sur les serveurs inclus dans la tâche de déploiement, cliquez sur Détails. Les détails suivants s'affichent : – Numéro de service – Adresse IP iDRAC – État du serveur – La production éventuelle d'avertissements – Détails du travail de déploiement – Heure de début et de fin Pour afficher des informations complètes sur chaque élément du tableau de la boîte de dialogue, survolez l'élément et un texte supplémentaire s'affiche. 4. Pour mettre un travail sélectionné en attente ou pour entrer une planification mise à jour, cliquez sur Modifier. 5. Cliquez sur Annuler pour abandonner la tâche de déploiement. 6. À l'affichage du message, cliquez sur Annuler la tâche pour abandonner la tâche, ou cliquez sur Ne pas annuler la tâche pour annuler. REMARQUE: Toute tâche de déploiement en cours ne peut pas être abandonnée. 7. Pour afficher la fenêtre Purger la file d'attente des tâches de déploiement) cliquez sur Purger la file d'attente des tâches. Sélectionnez Antérieurs à date et État de tâche et cliquez sur Appliquer. Les tâches sélectionnées sont alors effacées de la file d'attente. 77Ajout manuel d'un serveur Vous pouvez ajouter manuellement un serveur qui n'a pas été ajouté par le processus de découverte. Une fois ajouté, le serveur apparaît dans la liste des serveurs dans l'Assistant Déploiement. 1. Dans Dell Management Center → Déploiement, cliquez sur Assistant Déploiement. 2. Dans l'onglet Sélectionner un serveur, cliquez sur Ajouter un serveur. 3. Dans la boîte de dialogue Ajouter un serveur, procédez ainsi : a) Dans la boîte de dialogue Adresse IP iDRAC, entrez l'adresse IP iDRAC. b) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur, entrez le nom d'utilisateur. c) Dans la zone de texte Mot de passe, entrez le mot de passe. 4. Cliquez sur Ajouter le serveur. Cela peut prendre plusieurs minutes. Suppression d'un serveur métal nu Vous pouvez supprimer manuellement un serveur qui a été découvert automatiquement ou ajouté manuellement. 1. Dans Dell Management Center → Déploiement, cliquez sur Assistant Déploiement. 2. Dans l'onglet Sélectionner des serveurs, cliquez sur Supprimer des serveurs. 3. Dans la boîte de dialogue Supprimer des serveurs, sélectionnez la case du serveur à supprimer. 4. Cliquez sur Supprimer les serveurs sélectionés. 5. Dans l'onglet Sélectionner des serveurs, examinez les serveurs affichés dans le tableau pour confirmer qu'il a été supprimé. 786 Administration de Dell Management Plug-In L'administration de Dell Management Plug-in et de son environnement virtuel est effectué en utilisant deux portails d'administration supplémentaires : • Portail d'administration Web • Vue de console d'un serveur particulier (console de la machine virtuelle de l'appliance). Grâce à l'utilisation de ces deux portails, les paramètres globaux de gestion de vCenter, sauvegarde et restauration de la base de données du plug-in, et actions réinitialiser / redémarrer peuvent être saisis et utilisés par toutes les instances vCenter. Portail d'administration Web Le portail d'administration Web fournit plusieurs fonctionnalités importantes : enregistrement et gestion de serveur vCenter, gestion d'appliance virtuelle, paramètres globaux d'alerte vCenter, et paramètres de sauvegarde et restauration. Gestion des connexions de serveur vCenter Depuis la fenêtre Enregistrement vCenter du portail Administration, you pouvez enregistrer un serveur vCenter et charger ou acheter une licence. Si vous utilisez une licence de démonstration, vous pouvez utiliser le lien Acheter maintenant pour acheter une licence de version complète pour gérer plusieurs hôtes. Dans cette section, vous pouvez aussi modifier, mettre à jour et désenregistrer un serveur. Tâches connexes : • Enregistrement d'un serveur vCenter – Modification de la connexion administrateur vCenter – Mise à jour des certificats SSL des vCenter enregistrés – Désinstallation de Dell Management Plug-In de vCenter • Chargement d'une licence Dell Management Plug-in à l'aide du portail Administration Enregistrement d'un serveur vCenter Après l'installation d'un nouveau Dell Management Plug-in, les serveurs vCenter peuvent être enregistrés auprès de Dell Management Plug-in. Le compte utilisateur Admin est utilisé par Dell Management Plug-in pour les opérations de vCenter. Pour enregistrer un serveur vCenter : 791. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la Dell Management Console → page Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Pour enregistrer un nouveau serveur, dans le volet gauche, cliquez sur ENREGISTREMENT VCENTER, puis cliquez sur Enregistrer un nouveau serveur vCenter. 3. Dans la boîte de dialogue Enregistrer un nouveau serveur vCenter, sous Nom vCenter effectuez les tâches suivantes : a) Dans la zone de texte Nom d'hôte ou IP du serveur vCenter, entrez l'adresse IP ou le nom d'hôte vCenter. b) Dans la zone de texte Description, entrez une description optionnelle. 4. Sous Compte utilisateur Admi, procédez ainsi : a) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur Admin, entrez le nom d'utilisateur de l'administrateur. b) Dans la zone de texte Mot de passe, entrez le mot de passe. c) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passed, entrez à nouveau le mot de passe. 5. Cliquez sur Enregistrer. Modification de la connexion administrateur de vCenter Pour modifier la connexion administrateur de vCenter : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administrationaffiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien Dell Management Console → page ParamètresL'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur ENREGISTREMENT VCENTER. Les vCenter enregistrés sont affichés dans un tableau. Pour afficher la fenêtre Modifier le compte Admi, sous Informations d'identification, cliquez sur Modifier. 3. Entrez les Nom d'utilisateur, Mot de passe et Vérifiez le mot de passe de l'administrateur vCenter. Les mots de passe doivent concorder. 4. Pour changer le mot de passe, cliquez sur Appliquer ; pour annuler le changement, cliquez sur Annuler. Mise à jour des certificats SSL des serveurs vCenter enregistrés Si le certificat SSL est modifié sur un serveur vCenter, suivez les étapes suivantes pour importer le nouveau certificat de Dell Management Plug-in. Dell Management Plug-in utilise ce certificat pour s'assurer que le serveur vCenter avec lequel il communique est le bon serveur vCenter et non un imitateur. Il s'agit d'une fonction de sécurité. Pour mettre à jour les certificats SSL de serveurs vCenter enregistrés : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de Dell Management Console. → page Paramètres L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur ENREGISTREMENT VCENTER. Les vCenter enregistrés sont affichés dans un tableau. Pour mettre à jour les certificats, cliquez sur Mettre à jour. Désinstallation de Dell Management Plug-In de VMware vCenter Pour supprimer Dell Management Plug-in, il doit être désenregistré du serveur vCenter à l'aide du portail Administration. Pour désinstaller Dell Management Plug-In de VMware vCenter : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Sur la page Enregistrement vCenter , sous le tableau de serveurs vCenter, désenregistrez Dell Management Plug-in en cliquant sur Désenregistrer. Vous pouvez avoir plusieurs vCenter, donc vérifiez que vous avez sélectionné le bon. 803. Dans la boîte de dialogue Désenregistrer vCenter qui vous demande si vous voulez vraiment désenregistrer ce serveur, cliquez sur Désenregistrer. Chargement d'une licence Dell Management Plug-in sur le portail Administration Pour télécharger une licence de Dell Management Plug-in sur le portail Administration : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administrationaffiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien Dell Management Consol → page ParamètresL'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur ENREGISTREMENT VCENTER. Les vCenter enregistrés sont affichés dans un tableau. Pour afficher la boîte de dialogue Télécharger licence, cliquez sur Charger une licence. 3. Pour accéder au fichier de licence, cliquez sur Parcourir , puis cliquez sur Charger. REMARQUE: Si le fichier de licence est modifié, l'appliance considère qu'il est corrompu et le fichier ne fonctionnera pas. Gestion de l'appliance virtuelle La gestion de l'appliance virtuelle contient les informations de réseau, version, NTP et HTTPS de Dell Management Plugin, et permet à un administrateur de : • Redémarrer l'appliance virtuelle • Mettre à jour l'appliance virtuelle, et configurer un emplacement de référentiel de mise à jour • Générer un lot de dépannage qui contient les informations des journaux de l'appliance. • Entrer les paramètres NTP (Network Time Protocol) • Charger et gérer les certificats HTTPS Tâches connexes : • Redémarrage de l'appliance virtuelle • Mise à jour d'un emplacement de référentiel et mise à jour d'une appliance • Téléchargement de lot de dépannage • Configuration des serveurs NTP • Téléchargement des certificats HTTPS Redémarrage de l'appliance virtuelle Pour redémarrer l'appliance virtuelle : REMARQUE: Le redémarrage de l'appliance virtuelle vous déconnecte du portail Administration, et Dell Management Plug-In est indisponible jusqu'à ce que l'appliance virtuelle et ses services soient actifs. 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Consolede la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION D'APPLIANCE. 3. Pour redémarrer Dell Management Plug-in, cliquez sur Redémarrer l'appliance virtuelle. 4. Dans la boîte de dialogue Redémarrer l'appliance virtuelle, pour redémarrer l'appliance virtuelle, cliquez sur Appliquer ou sur Annuler pour annuler.. 81Mise à jour d'un emplacement de référentiel et d'une appliance virtuelle Pour mettre à jour un emplacement de référentiel et une appliance virtuelle : PRÉCAUTION: Effectuez une sauvegarde avant la mise à jour de l'appliance virtuelle pour vous assurer que tous les données sont protégées. 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'ongletvSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DE L'APPLIANCE. 3. En regard de Mise à jour de l'appliance, cliquez sur Modifier. 4. Dans la fenêtre Mise à jour de l'appliance, entrez le nom d'hôte ou l'IP address du référentiel de mise à jour, et cliquez sur Appliquer. REMARQUE: Si l'emplacement de mise à jour est situé sur un réseau externe, comme le site FTP de Dell, un proxy doit être entré dessous dans la zone Proxy HTTP. Mise à jour de la version du logiciel de l'appliance virtuelle PRÉCAUTION: Pour éviter toute perte de données, effectuez une sauvegarde de l'appliance avant de commencer la mise à jour du logiciel. Pour mettre à jour le logiciel de l'appliance virtuelle, toutes les autres sessions de Management Center Dell et du portail Administration doivent être fermées. Pour mettre à jour la version du logiciel de l'appliance virtuelle : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur Maintenance de l'appliance. 3. Pour mettre à jour l'appliance virtuelle à la version du logiciel affichée sous Mise à jour de l'appliance, cliquez sur Mettre à jour l'appliance virtuelle. 4. Dans la boîte de dialogue Mettre à jour l'appliance, les versions actuelles et disponibles sont affichées. Pour lancer la mise à jour, cliquez sur Mettre à jour. 5. Le système est verrouillé et mis en mode de maintenance. Lorsque la mise à jour est terminée, la page Appliance affiche la nouvelle version installée. Téléchargement de lot de dépannage Utilisez ces informations pour résoudre des problèmes, ou les envoyer au Support technique. Pour télécharger un lot de dépannage : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DE L'APPLIANCE. 823. Pour afficher la boîte de dialogue de lot de dépannage, cliquez sur Générer un lot de dépannage. 4. Pour ouvrir ou enregistrer un fichier zip contenant les informations de journal de l'appliance virtuelle, cliquez sur le lien Télécharger un lot de dépannage. 5. Pour quitter, cliquez sur Fermer. Configuration du proxy HTTP Vous pouvez configurer le proxy HTTP avec la Console Administration ou Dell Management Console. 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur Gestion de l'appliance. 3. Sur la page Gestion de l'appliance , effectuez un défilement vers le bas jusqu'à Paramètres du proxy HTTP et cliquez sur Modifier. 4. Sur la page Modifier, procédez ainsi : a) Pour activer l'utilisation des paramètres du proxy HTTP, à côté de Utiliser les paramètres du proxy HTTP, sélectionnez Activer. b) Dans la zone de texte Adresse du serveur proxy, entrez l'adresse du serveur proxy. c) Dans la zone de texte Port du serveur proxy, entrez le port du serveur proxy. d) Pour utiliser les informations d'identification du proxy, en regard de Utiliser les informations d'identifications du proxy, sélectionnez Oui. e) Si vous utilisez les informations d'identifications, dans la zone de texte Nom d'utilisateur, entrez le nom d'utilisateur. f) Dans la zone de texte Mot de passe, entrez le mot de passe. 5. Cliquez sur Appliquer. Configuration des serveurs NTP Le protocole Network Time Protocol (NTP) peut être utilisé pour synchroniser les horloges de l'appliance virtuelle avec celle d'un serveur NTP. Pour configurer les serveurs NTP : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DE L'APPLIANCE. 3. Cliquez sur Modifier pour NTP 4. Sélectionnez la case Activé. Entrez le nom d'hôte ou l'adresse IP d'un serveur NTP Privilégié et Secondaire, puis cliquez sur Appliquer. 5. Pour quitter, cliquez sur Annuler. Génération d'une requête de signature de certificat La génération d'une requête de signature de certificat empêche le chargement sur l'appliance des certificats créés avec la CSR générée antérieurement. 83Pour générer une requête de signature de certificat : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page de Dell Management Console → Paramètres . L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DE L'APPLIANCE. 3. Cliquez sur Générer une requête de signature de certificat pour les certificats HTTPS. Un message s'affiche indiquant que si une nouvelle requête est générée, les certificats créés à l'aide de la CSR précédente ne peuvent plus être chargé sur l'appliance. Pour continuer la requête, cliquez sur Continuer, pour annuler, cliquez sur Annuler. 4. Entrez le Nom commun), le (Nom organisationnel ), l' Unité organisationnelle, la Localité ), le Nom de l'État), le Pays ) et l'Email de la requête. Cliquez sur Continuer. 5. Cliquez sur Télécharger, puis enregistrez le certificat HTTPS résultant à un emplacement accessible. Téléchargement d'un certificat HTTPS Utilisez les certificats HTTPS pour sécuriser les communications entre l'appliance virtuelle et les systèmes hôte. Pour configurer ce type de communication sécurisée, une requête de signature de certificat doit être envoyée à une autorité de certification, puis le certificat obtenu est chargé en utilisant le portail Administration. Il y a aussi un certificat par défaut qui est auto-signé et peut être utilisé pour sécuriser les communications ; ce certificat est unique à chaque installation. Pour charger un certificat : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DE L'APPLIANCE. 3. Cliquez sur Charger un certificat pour les certificats HTTPS. 4. Dans la boîte de dialogue Charger des certificats, cliquez sur OK. 5. Pour sélectionner le certificat à charger, cliquez sur Parcourir, puis sur Charger. 6. Si vous voulez abandonner le chargement, cliquez sur Annuler. REMARQUE: Le certificat doit être au format PEM. Restauration du certificat HTTPS par défaut Pour restaurer le certificat HTTPS par défaut : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DE L'APPLIANCE. 3. Cliquez sur Restaurer le certificat par défaut pour les certificats HTTPS. 4. Dans la boîte de dialogue de restauration du certificat par défaut, cliquez sur Appliquer. 84Configuration des alertes globales La gestion des alertes permet à un administrateur d'entrer les paramètres globaux de stockage des alertes de toutes les instances vCenter. Pour configurer les alertes globales : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien depuis la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur GESTION DES ALERTES. Pour entrer de nouveaux paramètres d'alertes vCenter, cliquez sur Modifier. 3. Entrez les valeurs numériques des éléments suivants : – Nombre maximum d'alertes – Nombre de jours de conservation des alertes – Délai d'expiration des alertes en double (en secondes) 4. Pour enregistrer les paramètres, cliquez sur Appliquer ou sur Annuler pour annuler. Gestion des sauvegardes et restaurations La gestion des sauvegardes et restaurations s'effectue depuis le portail Administration. Les tâches de cette page comprennent : • Configuration des sauvegardes et restaurations • Planification des sauvegardes automatiques • Exécution d'une sauvegarde immédiate • Restauration de la base de données à partir de la sauvegarde Configuration des sauvegardes et restaurations La fonction de sauvegarde et restauration sauvegarde la base de données de Dell Management Plug-in à un emplacement distant à partir duquel elle peut être restaurée à une date ultérieure. Les profils, modèles et informations sur l'hôte sont inclus dans la sauvegarde. Il est recommandé de planifier des sauvegardes automatiques pour se prémunir contre la perte de données. Après cette procédure, vous devez configurer une planification de sauvegarde. Pour configurer des sauvegardes et restaurations : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur SAUVEGARDE ET RESTAURATION. 3. Pour modifier la sauvegarde actuelle et restaurer les paramètres, cliquez sur Modifier. 4. Sur la page Paramètres et détails, procédez ainsi : a) Dans la zone de texte Emplacement de sauvegard, entrez le chemin des fichiers de sauvegarde. b) Dans la zone de texte Nom d'utilisateur, entrez le nom d'utilisateur. c) Dans la zone de texte Mot de passe, entrez le mot de passe. 85d) Sous Entrer le mot de passe utilisé pour crypter les sauvegardes, entrez le mot de passe crypté dans la zone de texte. e) Dans la zone de texte Vérifier le mot de passe, entrez à nouveau le mot de passe crypté. 5. Pour enregistrer ces paramètres, cliquez sur Appliquer. 6. Configurez la planification des sauvegardes. Pour plus d'informations, voir Planification des sauvegardes automatiques. Planification des sauvegardes automatiques Il s'agit de la deuxième partie de la configuration des sauvegardes et restaurations. Pour des informations détaillées sur la configuration des informations d'identification et de l'emplacement de sauvegarde, voir Configuration des sauvegardes et restaurations. Pour planifier une sauvegarde automatique : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur SAUVEGARDE ET RESTAURATION. 3. Pour modifier les paramètres de sauvegarde et restauration, cliquez sur Modifier Sauvegardes automatiques planifiées (cela active les champs). 4. Pour activer les sauvegardes, cliquez sur Activé. 5. Cochez les cases correspondant aux jours de la semaine auxquels vous voulez exécuter la sauvegarde. 6. Dans la zone de texte Heure de sauvegarde (Format horaire sur 24 heures, HH:mm), entrez l'heure au format HH:mm. Le champ Prochaine sauvegarde est renseigné avec la date et l'heure de la prochaine sauvegarde planifiée. 7. Cliquez sur Appliquer. Exécution d'une sauvegarde immédiate Pour exécuter une sauvegarde immédiate : 1. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page de Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur SAUVEGARDE ET RESTAURATION. 3. Cliquez sur Sauvegarder maintenant. 4. Pour utiliser l'emplacement et le mot de passe de cryptage des paramètres de sauvegarde, dans la boîte de dialogue Sauvegarder maintenaw, sélectionnez la case correspondante. 5. Entrez un Emplacement de sauvegarde, Nom d'utilisateur, ), Mot de passe et Mot de passe de cryptage. 6. Cliquez sur Sauvegarder. Restauration de la base de données à partir d'une sauvegarde REMARQUE: L'opération de restauration entraîne le redémarrage de l'appliance virtuelle après qu'elle a terminé. Pour restaurer la base de données à partir d'une sauvegarde : 861. Ouvrez une fenêtre de navigateur et entrez l'URL du portail Administration affiché dans l'onglet vSphere vCenter Console de la machine virtuelle que vous voulez configurer ou utilisez le lien de la page de Dell Management Console → Paramètres. L'URL utilise le format suivant et est sensible à la casse : https:// 2. Dans le volet gauche, cliquez sur SAUVEGARDE ET RESTAURATION et les paramètres actuels de sauvegarde et restauration s'affichent. 3. Cliquez sur Restaurer maintenant. 4. Dans la boîte de dialogue Restaurer, entrez un Emplacement du fichier au format CIFS/NFS. 5. Entrez un n Nom d'utilisateur), Mot de passe) et Mot de passe de cryptage pour le fichier de sauvegarde. 6. Pour enregistrer les modifications, cliquez sur Appliquer L'appliance redémarre lorsque vous cliquez sur Appliquer. Comprendre l'onglet Console de vSphere Client L'onglet Console, situé dans vSphere Client. Il offre la possibilité de configurer les paramètres réseau, changer le mot de passe administrateur, définir le fuseau horaire local, redémarrer l'appliance virtuelle, réinitialiser l'appliance virtuelle aux paramètres d'usine et actualiser l'affichage de la console de l'appliance virtuelle. Lorsque vous accédez à l'écran de la console, VMware vSphere Client prend le contrôle de votre curseur. Pour échapper à ce contrôle, appuyez sur + . Servez-vous des flèches pour vous déplacer. Lorsque vous avez sélectionné l'option souhaitée, appuyez sur . Configuration des paramètres réseau Les modifications des paramètres réseau s'effectuent dans l'onglet Console de vSphere Client. Pour configurer les paramètres réseau : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez Dell Management Plug-in, puis cliquez sur l'onglet Console. 2. Dans la fenêtre Console, sélectionnez Configurer le réseau, puis appuyez sur . 3. Entrez les paramètres réseau souhaités sous Modifier des périphériques ou Modifier DNS, puis cliquez sur Enregistrer et quitter. Pour abandonner les modifications, cliquez sur Quitter. Changement du mot de passe de l'appliance virtuelle Le mot de passe de l'appliance virtuelle se change dans vSphere Client à partir de l'onglet Console. Pour changer le mot de passe de l'appliance virtuelle : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez Dell Management Plug-in, puis cliquez sur l'onglet Console. 2. Sur l'onglet Console, servez-vous des flèches pour sélectionner Changer le mot de passe Admin et appuyez sur . 3. Entrez Current Admin Password et appuyez sur . Les mots de passe Admin comportent un caractère spécial, un chiffre, une lettre majuscule, une lettre minuscule, et au moins 8 lettres. 4. Entrez un nouveau mot de passe à l'affichage de Entrer le nouveau mot de passe Admin et appuyez sur . 5. Entrez le nouveau mot de passe à nouveau dans la zone de texte Veuillez confirmer le mot de passe Admin, puis appuyez sur . Le mot de passe d'administration est changé. 87Configuration du fuseau horaire local Pour configurer le fuseau horaire local : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez la machine virtuelle Dell Management Plug-in, puis cliquez sur l'onglet Console. 2. Sélectionnez Configurer le fuseau horaire local et appuyez sur . 3. Dans la fenêtre Sélection du fuseau horaire, sélectionnez le fuseau horaire souhaité et cliquez sur OK. Pour annuler les modifications, cliquez sur Annuler. Le fuseau est mis à jour. Redémarrage de l'appliance virtuelle Pour redémarrer l'appliance virtuelle : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez la machine virtuelle Dell Management Plug-in, puis cliquez sur l'onglet Console. 2. Sélectionnez Redémarrer cette appliance virtuelle et appuyez sur . 3. Le message suivant s'affiche : S'il y a des processus en cours d'exécution sur cette appliance, cette action y mettra fin. Voulez-vous vraiment faire cela ? 4. Entrez o pour redémarrer ou n pour annuler. L'appliance est redémarrée. Réinitialisation de l'appliance virtuelle aux paramètres d'usine Pour réinitialiser l'appliance virtuelle aux paramètres d'usine : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez la machine virtuelle Dell Management Plug-in et cliquez sur l'onglet Console. 2. Sélectionnez Réinitialiser l'appliance virtuelle sur les paramètres d'usine et appuyez sur . 3. Le message suivant s'affiche : Cette opération est totalement irréversible ; si vous continuez, vous réinitialiserez* complètement cette appliance à ses paramètres d'usine. Toutes les modifications apportées à cette appliance seront perdues. Voulezvous vraiment réinitialiser cette appliance sur les paramètres d'usine ? 4. Entrez o pour réinitialiser ou n pour annuler. L'appliance est réinitialisée sur les paramètres d'usine initiaux. REMARQUE: Lorsque l'appliance est réinitialisée aux paramètres d'usine, toutes les mises à jour apportées à la configuration réseau sont conservées ; ces paramètres ne sont pas réinitialisés. Actualisation de l'affichage de l'onglet Console Pour actualiser l'affichage de la Console, sélectionnez Rafraîchir et appuyez sur . Rôle utilisateur en lecture seule Il existe un rôle utilisateur non privilégié appelé en lecture seule avec accès au shell à des fins de diagnostic. L'utilisateur en lecture seule a des privilèges limités pour exécuter le montage. Par défaut, le mot de passe de l'utilisateur en lecture seule est le même que celui de l'administrateur. 887 Dépannage Utilisez cette section pour trouver les réponses aux questions de dépannage. Problèmes de mise à niveau J'ai sauvegardé mon appliance 1.0, je l'ai mise hors tension, j'ai déployé 1.5 et j'ai essayé de restaurer ma base de données. Dell Management Plug-in est désactivé. Que dois-je faire ? L'appliance 1.0 doit être désenregistrée avant de la mettre hors tension. Suivez la procédure de mise à niveau prise en charge décrite dans ce guide pour plus de détails. J'ai sauvegardé mon appliance virtuelle 1.0, je l'ai désenregistrée, j'ai déployé 1.5 et je l'ai enregistrée, puis j'ai restauré la base de données. Une erreur inconnue s'est affichée quand j'ai essayé de lancer la console Dell Management Plug-in Management dans vSphere. Que dois-je faire ? Mettez l'appliance virtuelle 1.5 hors tension et mettez l'appliance virtuelle 1.0 sous tension. Suivez la procédure de mise à niveau prise en charge décrite dans ce guide pour plus de détails. J'ai enregistré mon appliance 1.0, j'ai sauvegardé la base de données, j'ai déployé 1.5 et je l'ai enregistrée, puis j'ai restauré la base de données. Lorsque je démarre la console Dell Management Plug-in Management, je reçois un message indiquant que vCenter n'est pas enregistré. Le portail d'administration n'affiche aucun vCenter enregistré, et quand j'essaie d'en enregistrer un, je reçois un message d'erreur disant qu'il est déjà enregistré. Que dois-je faire ? Vous devez désenregistrer manuellement l'extension en accédant au navigateur d'objets gérés vCenter. Ensuite, vous devez réenregistrer vCenter auprès de Dell Management Plug-in en utilisant le portail d'administration. Questions courantes Cette section contient des questions courantes et leurs solutions. Comment puis-je tester les paramètres d'événements en utilisant OMSA pour simuler un défaut matériel de température ? Pour s'assurer que les événements fonctionnent correctement : 1. Accédez à Alert Management (Gestion des alertes) → Platform Events (Événements de la plateforme) dans l'interface utilisateur OMSA. 2. Cochez la case Enable Platform Event Filter Alerts (Activer les alertes du filtre d'événements de la plate-forme). 3. Faites défiler vers le bas, puis cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). 4. Pour s'assurer qu'un événement spécifique est activé, comme l'avertissement de température, sélectionnez Main System Chassis (Châssis principal du système) dans la vue d'arborescence de gauche. 5. Sélectionnez Temperatures (Températures) sous Main System Chassis (Châssis principal du système). 6. Sélectionnez l'onglet Alert Management (Gestion des alertes), et sélectionnez Temperature Probe Warning (Avertissement de capteur de température). 7. Sélectionnez la case Broadcast a Message (Diffuser un message) et sélectionnez Apply Changes (Appliquer les modifications). 898. Pour provoquer l'événement d'avertissement de température, sélectionnez Main System Chassis (Châssis principal du système) dans la vue d'arborescence de gauche. 9. Sélectionnez Temperatures (Températures) sous Main System Chassis (Châssis principal du système). 10. Sélectionnez le lien System Board Ambient Temp (Température ambiante de la carte système), et sélectionnez l'option Set to Values (Définir les valeurs). 11. Configurez Maximum Warning Threshold (Seuil maximal d'avertissement) au-dessous de la valeur de lecture actuelle affichée ; par exemple, si la valeur de lecture actuelle est égale à 27, configurez le seuil sur 25. 12. Sélectionnez Apply Changes (Appliquer les modifications), et l'événement d'avertissement de température est généré. Pour provoquer un autre événement, restaurez les paramètres initiaux en utilisant la même option Set to Values (Définir les valeurs). Les événements sont générés comme des avertissements, puis reviennent à un état normal. Si tout fonctionne correctement, accédez à la vue vCenter Tasks & Events (Tâches et événements vCenter), un événement d'avertissement de capteur de température devrait être affiché. REMARQUE: Il existe un filtre pour les événements en double ; si vous essayez de déclencher le même événement trop de fois consécutivement, vous ne recevrez qu'un seul événement. Attendez au moins 30 secondes entre les événements pour voir tous les événements. Alors que l'agent OMSA est installé sur un système hôte Dell, je reçois un message d'erreur disant que OMSA n'est pas intallé. Que dois-je faire ? Pour résoudre ce problème : 1. Installez OMSA avec le composant Remote Enablement (Activation à distance) sur le système hôte. 2. Si vous utilisez la ligne de commande pour installer OMSA, assurez-vous de spécifier l'option -c. Si OMSA est déjà installé, réinstallez-le avec l'option -c et redémarrez le service : srvadmin-install.sh -c srvadmin-services.sh restart Pour un hôte ESXi, vous devez installer OMSA VIB à l'aide de l'outil VMware Remote CLI, et redémarrer le système. Dell Management Plug-in peut-il prendre en charge ESX / ESXi si le mode de verrouillage est activé ? Oui. Le mode de verrouillage est pris en charge dans la présente version sur les hôtes ESXi version 4.1 et ultérieure. L'inventaire échoue sur les hôtes ESXi 4.0 Update 2 et ESXi Update 3 en mode de verrouillage après un redémarrage. Le mode de verrouillage nécessite ESXi version 4.1 ou ultérieure. Si vous utilisez une version ESXi antérieure, lorsqu'un hôte est redémarré pour une raison quelconque en mode de verrouillage, l'inventaire continue d'échouer, sauf si vous effectuez les étapes suivantes sur l'hôte après un redémarrage. Les étapes de la solution de contournement pour ESXi 4.0 Update 2 et Update 3 sont les suivantes : 1. Dans vSphere Client, sélectionnez Hosts and Clusters (Hôtes et Clusters), puis dans le volet gauche, sélectionnez l'hôte et puis cliquez sur l'onglet Configuration. 2. Dans le volet gauche, sous Software (Logiciel), cliquez sur Security Profile (Profil de sécurité). 3. Faites défiler vers le bas jusqu'à Lockdown Mode (Mode de verrouillage), puis cliquez sur Edit (Modifier). 4. Dans la boîte de dialogue Lockdown Mode (Mode de verrouillage), pour désactiver le mode de verrouillage, désélectionnez la case Enable (Activer), puis cliquez sur OK. 5. Connectez-vous à la console de l'hôte et sélectionnez Restart Management Agents (Redémarrer les agents de gestion), appuyez sur et, pour confirmer, appuyez sur . 906. Pour activer le mode de verrouillage, répétez les étapes 1 à 4, en sélectionnant cette fois la case Enable (Activer), puis cliquez sur OK. Quand j'ai essayé d'utiliser le mode de verrouillage, celui-ci a échoué. Quand j'ai ajouté un hôte au profil de connexion en mode de verrouillage, l'inventaire a démarré, mais a échoué en indiquant qu '« aucun contrôleur d'accès à distance n'a été trouvé ou que l'inventaire n'est pas pris en charge sur cet hôte ». L'inventaire est bien censé marcher pour un hôte en mode de verrouillage ? Si vous mettez l'hôte en mode de verrouillage ou enlevez un hôte du mode de verrouillage, vous devez respecter un temps d'attente de 30 minutes avant d'effectuer la prochaine opération sur Dell Management Plug-in. Comment dois-je configurer UserVars.CIMoeMProviderEnable avec ESXi 4.1 U1 ? Configurez UserVars.CIMoemProviderEnabled sur 1. J'utilise un serveur de référence pour créer un profil matériel, mais il a échoué. Que doisje faire ? Assurez-vous que les versions minimales recommandées du micrologiciel iDRAC, du micrologiciel Lifecycle Controller et du BIOS sont installées. Pour vous assurer que les données récupérées à partir du serveur de référence sont à jour, activez Collect System Inventory On Restart (CSIOR) (Collecter l'inventaire du système au redémarrage) et redémarrez le serveur de référence avant l'extraction des données. Voir Configuration de CSIOR sur un serveur de référence. J'essaie de déployer ESX / ESXi sur un serveur lame, mais cela a échoué. Que dois-je faire ? Pour résoudre ce problème, procédez comme suit : 1. Assurez-vous que l'emplacement ISO (chemin NFS) et les chemins de dossiers de préparation sont exacts. 2. Assurez-vous que la carte réseau sélectionnée lors de l'attribution de l'identité du serveur est sur le même réseau que l'appliance virtuelle. 3. Si vous utilisez une adresse IP statique, assurez-vous que les informations réseau fournies (y compris le masque de sous réseau et la passerelle par défaut) sont exactes. En outre, assurez-vous que l'adresse IP n'est pas déjà attribuée sur le réseau. 4. Assurez-vous qu'au moins un disque virtuel est détecté par le système. ESXi s'installe également à partir d'une carte SD RIPS interne. Pourquoi vois-je des systèmes détectés automatiquement sans information de modèle dans l'assistant de déploiement ? Cela indique généralement que la version du micrologiciel installé sur le système ne répond pas aux exigences minimales recommandées. Dans certains cas, une mise à jour du micrologiciel n'a pas été enregistrée sur le système. Un démarrage à froid du système ou la réinstallation de la lame permet de résoudre ce problème. Le compte nouvellement activé sur l'iDRAC doit être désactivé et la détection automatique relancée pour fournir les informations de modèle et de carte réseau à Dell Management Plug-in.. 91Le partage NFS est configuré avec l'ISO ESX / ESXi, mais le déploiement échoue avec des erreurs de montage de l'emplacement du partage. Pour trouver la solution : 1. Assurez-vous que l'iDRAC est en mesure d'envoyer un ping à l'appliance. 2. Assurez-vous que votre réseau n'est pas trop lent. Comment puis-je forcer la suppression de l'appliance virtuelle ? Entrez le contexte de votre tâche ici (facultatif). 1. Allez à https:///mob 2. Cliquez sur Content (Contenu) . 3. Cliquez sur ExtensionManager (Gestionnaire d'extension). 4. Cliquez sur UnregisterExtension (Désenregistrer extension). 5. Entrez la clé d'extension pour désenregistrer com.dell.plugin.Dell Management Plug-in, puis cliquez sur Invoke method (Appeler méthode). 6. Dans le client vSphere, mettez Dell Management Plug-in hors tension et supprimez-le. La saisie d'un mot de passe sur l'écran Backup Now (Sauvegarder maintenant) produit un message d'erreur Si vous utilisez le moniteur en basse résolution, le champ Encryption Password (Mot de passe de cryptage) ne sera pas visible sur la fenêtre BACKUP NOW (Sauvegarder maintenant). Vous devez faire défiler la page vers le bas pour entrer le mot de passe de cryptage. Dans vSphere, cliquer sur l'onglet Dell Server Management ou l'icône Dell Management renvoie une erreur 404 Vérifiez si l'appliance est en marche, sinon redémarrez-la à partir du client vSphere. Attendez quelques minutes pour que le service Web de l'appliance virtuelle démarre, et actualisez la page. Si l'erreur persiste, essayez d'envoyer un ping à l'appliance en utilisant l'adresse IP ou le nom de domaine complet à partir d'une ligne de commande. Si le ping ne marche pas, vérifiez vos paramètres réseau afin de vous assurer qu'ils sont corrects. Ma mise à jour du micrologiciel a échoué. Que dois-je faire ? Vérifiez les journaux de l'appliance virtuelle pour voir si les tâches ont expiré. Si c'est le cas, iDRAC doit être réinitialisé en effectuant un redémarrage à froid. Une fois que le système est en marche, vérifiez si la mise à jour a réussi en exécutant un inventaire ou en utilisant l'onglet Firmware (Micrologiciel). Ma mise à jour vCenter a échoué. Que puis-je faire ? L'enregistrement vCenter peut échouer en raison de problèmes de communication, donc si vous rencontrez ce type de problème, une solution consiste à utiliser une adresse IP statique. Pour utiliser une adresse IP statique, dans l'onglet Console de Dell Management Plug-in, sélectionnez Configure Network (Configurer le réseau) → Edit Devices (Modifier 92les périphériques) et entrez la passerelle et le FQDN (nom de domaine complet) corrects. Entrez le nom du serveur DNS sous Edit DNS Confif (Modifier la configuartion DNS). REMARQUE: Assurez-vous que l'appliance virtuelle peut trouver le serveur DNS que vous avez entré. Les performances durant les informations d'identification du test de profil de connexion sont extrêmement lentes ou il n'y a pas de réponse L'iDRAC sur un serveur n'a qu'un seul utilisateur (par exemple, l'utilisateur root) et l'utilisateur est dans un état désactivé, ou tous les utilisateurs sont dans un état désactivé. La communication avec un serveur se trouvant dans un état désactivé est ralentie. Pour résoudre ce problème, vous pouvez soit corriger l'état désactivé du serveur, ou réinitialiser iDRAC sur le serveur pour réactiver l'utilisateur root à la valeur par défaut. Pour corriger un serveur se trouvant dans un état désactivé : 1. Ouvrez la console Chassis Management Controller et sélectionnez le serveur désactivé. 2. Pour ouvrir automatiquement la console iDRAC, cliquez sur Launch iDRAC GUI (Lancer l'interface utilisateur iDRAC). 3. Accédez à la liste des utilisateurs dans la console iDRAC, et choisissez l'une des options suivantes : – iDRAC 6 : sélectionnez iDRAC settings (Paramètres iDRAC) , onglet → Network/Security (Réseau / Sécurité) → onglet Users (Utilisateurs) . – iDRAC 7: sélectionnez User authentication (Authentification de l'utilisateur). 4. Pour modifier les paramètres, dans la colonne User ID (ID d'utilisateur), cliquez sur le lien correspondant à l'utilisateur admin (root). 5. Cliquez sur Configure User (Configurer l'utilisateur), puis cliquez sur Next (Suivant). 6. Sur la page User Configuration (Configuration de l'utilisateur) de l'utilisateur sélectionné, sélectionnez la case à côté de Enable user (Activer l'utilisateur), puis cliquez sur Apply (Appliquer). Problèmes de déploiement de serveurs métal nu Cette section traite des problème rencontrés au cours du processus de déploiement. Conditions préalables à la détection automatique et l'établissement de liaisons • Avant de lancer la détection automatique et l'établissement de liaisons, assurez-vous que les versions du micrologiciel iDRAC et Lifecycle Controller et du BIOS répondent aux recommandations minimales. • La tâche CSIOR doit avoir été exécutée au moins une fois sur le système ou iDRAC. Problème de configuration matérielle • Avant de lancer une tâche de déploiement, assurez-vous que le système a terminé la tâche CSIOR et n'est pas en cours de redémarrage. • Il est fortement recommandé d'exécuter la configuration du BIOS en mode Clone, afin que le serveur de référence soit un système identique. • Certains contrôleurs ne permettent pas la création d'une matrice RAID 0 avec un seul lecteur. Cette fonctionnalité est prise en charge uniquement sur les contrôleurs haut de gamme, et l'application d'un tel profil matériel peut causer des problèmes. Activation de la détection automatique sur un système venant d'être acheté La fonction de détection automatique d'un système hôte n'est pas activée par défaut : l'activation doit être demandée au moment de l'achat. Si l'activation de la détection automatique est demandée au moment de l'achat, DHCP est activé sur 93l'iDRAC et les comptes admin sont désactivés. Il n'est pas nécessaire de configurer une adresse IP statique pour l'iDRAC. Il en obtient une à partir d'un serveur DHCP sur le réseau. Pour faire usage de la fonction de détection automatique, un serveur DHCP ou un serveur DNS (ou les deux) doit être configuré pour prendre en charge le processus de détection. La tâche CSIOR a déjà été exécutée par un processus d'usine. Pour plus d'informations sur la façon de configurer un réseau pour prendre en charge la détection automatique, consultez la Spécification de configuration de réseau de détection automatique Dell sur http://attachments.wetpaintserv.us/xBUlrs4t%2B2TzbrwqYkblvQ%3D%3D2 62254. Si la détection automatique n'a pas été demandée au moment de l'achat, elle peut être activée comme suit : 1. Lors du processus d'amorçage, appuyez sur . 2. Dans la fenêtre de configuration iDRAC, activez la carte réseau (serveurs lames uniquement). 3. Activez Auto-Discovery (Détection automatique). 4. Activez DHCP. 5. Désactivez les comptes admin. 6. Activez Get DNS server address from DHCP (Obtention de l'adresse du serveur DNS via DHCP). 7. Activez Get DNS domain name from DHCP (Obtention du nom de domaine DNS via DHCP). 8. Dans le champs Provisioning Server (Serveur de provisionnement), entrez : : 4433 Contacter Dell REMARQUE: Si vous ne disposez pas d'une connexion Internet, les informations de contact figurent sur la facture d'achat, le borderau de colisage, la facture le catalogue des produits Dell. Dell propose diverses options d'assistance et de maintenance en ligne et téléphonique. Ces options varient en fonction du pays et du produit et certains services peuvent ne pas être disponibles dans votre région Pour contacter le service commercial, technique ou client de Dell : 1. Visitez le site support.dell.com. 2. Sélectionnez la catégorie d'assistance. 3. Si vous ne résidez pas aux Etats-Unis, sélectionnez le code pays au bas de la page support.dell.com ou sélectionnez Tout pour afficher d'autres choix. 4. Sélectionnez le lien de service ou d'assistance approprié. Où obtenir de l'aide supplémentaire pour ce logiciel Affichez ou téléchargez la documentation de virtualisation Dell : http://support.dell.com/support/edocs/software/ eslvmwre/. Questions fréquemment posées relatives à Dell vCenter Plug-In : http://i.dell.com/sites/content/business/ solutions/virtualization/en/Docu ments/dell-management-plugin-vmware-vcenter-faq.pdf Dell Management Plug-In pour VMware vCenter • Affichez ou téléchargez VMware vSphere 4d pour les serveurs Dell PowerEdge http://en.community.dell.com/techcenter/virtualization/w/wiki/vmware.aspx • Affichez ou téléchargez la documentation de serveur Dell pour les serveurs PowerEdge™ à l'adresse : http://support.dell.com/support/systemsinfo/documentation.aspx?c= us&l=en&s=gen&~subcat=88&~cat=12 • Documents Dell OpenManage System Administrator http://support.dell.com/support/systemsinfo/documentation.aspx?c= us&l=en&s=gen&~subcat=108&~cat=6 94• Glossaire commun Dell http://support.dell.com/support/edocs/SOFTWARE/common/glossary.pdf • Documentation Dell Lifecycle Controller http://support.dell.com/support/edocs/software/smusc/smlc/ 95968 Virtualisation — Événements connexes Le tableau suivant contient les événements critique et d'avertissement relatifs à la virtualisation, y compris le nom de l'événement, sa description et son niveau de gravité. Nom de l'événement Description Gravité Action recommandée Dell — Un capteur de courant a détecté une valeur d'avertissement Un capteur de courant présent dans le système spécifié a dépassé son seuil d'avertissement. Avertissement Pas d'action Dell — Un capteur de courant a détecté une valeur de défaillance Un capteur de courant présent dans le système spécifié a dépassé son seuil de défaillance. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Un capteur de courant a détecté une valeur non récupérable Un capteur de courant dans le système spécifié a détecté une erreur à partir de laquelle il ne peut pas récupérer Erreur Pas d'action Dell — Redondance rétablie Le capteur est revenu à une valeur normale Info Pas d'action Dell — Redondance dégradée Un capteur de redondance dans le système spécifié a détecté que l'un des composants de l'unité de redondance a échoué, mais l'unité est encore redondante. Avertissement Pas d'action Dell — Redondance perdue Un capteur de redondance dans le système spécifié a détecté que l'un des composants de l'unité redondante a été déconnecté, est en panne, ou n'est pas présent. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Bloc d'alimentation revenu à la normale Le capteur est revenu à une valeur normale Info Pas d'action Dell — Un bloc d'alimentation a détecté un avertissement La lecture d'un capteur de bloc d'alimentation dans le système spécifié a dépassé Avertissement Pas d'action 97un seuil d'avertissement configurable par l'utilisateur. Dell — Un bloc d'alimentation a détecté une défaillance Un bloc d'alimentation a été déconnecté ou a échoué. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Un capteur de bloc d'alimentation a détecté une valeur non récupérable Un capteur de bloc d'alimentation dans le système spécifié a détecté une erreur à partir de laquelle il ne peut pas récupérer. Erreur Pas d'action Dell — Avertissement d'état de périphérique de mémoire Le taux de correction d'un périphérique de mémoire a dépassé une valeur acceptable. Avertissement Pas d'action Dell — Erreur de périphérique de mémoire Le taux de correction d'un périphérique de mémoire a dépassé une valeur acceptable, un banc de mémoire de secours a été activé ou une erreur ECC multibits s'est produite. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Boîtier de ventilateur inséré dans le système Le capteur est revenu à une valeur normale. Info Pas d'action Dell — Boîtier de ventilateur retiré du système Un boîtier de ventilateur a été retiré du système spécifié. Avertissement Pas d'action Dell — Boîtier de ventilateur retiré du système pendant une longue période Un boîtier de ventilateur a été retiré du système spécifié pendant une période configurable par l'utilisateur. Erreur Pas d'action Dell — Un capteur de boîtier de ventilateur a détecté une valeur non récupérable Un capteur de boîtier de ventilateur dans le système spécifié a détecté une erreur à partir de laquelle il ne peut pas récupérer. Erreur Pas d'action Dell — Alimentation secteur rétablie Le capteur est revenu à une valeur normale. Info Pas d'action Dell — Avertissement d'alimentation secteur perdue Un cordon d'alimentation secteur a perdu son alimentation, mais une redondance suffisante Avertissement Pas d'action 98existe pour classer cela comme un avertissement. Dell — Un cordon d'alimentation secteur a perdu son alimentation Un cordon d'alimentation secteur a perdu son alimentation, et le manque de redondance exige de classer cela comme une erreur. Erreur Pas d'action Dell — Capteur de processeur revenu à une valeur normale Le capteur est revenu à une valeur normale Info Pas d'action Dell — Un capteur de processeur a détecté une valeur d'avertissement Un capteur de processeur dans le système spécifié est dans un état ralenti. Avertissement Pas d'action Dell — Un capteur de processeur a détecté une valeur de défaillance Un capteur de processeur dans le système spécifié est désactivé, présente une erreur de configuration, ou enregistre un déclenchement thermique. Erreur Pas d'action Dell — Un capteur de processeur a détecté une valeur non récupérable Un capteur de processeur dans le système spécifié a échoué. Erreur Pas d'action Dell — Erreur de configuration de périphérique Une erreur de configuration a été détectée pour un dispositif enfichable dans le système spécifié. Erreur Pas d'action Dell — Capteur de batterie revenu à une valeur normale Le capteur est revenu à une valeur normale Info Pas d'action Dell — Un capteur de batterie a détecté une valeur d'avertissement Un capteur de batterie dans le système spécifié a détecté qu'une batterie se trouve dans un état de défaillance prédictive. Avertissement Pas d'action Dell — Un capteur de batterie a détecté une valeur de défaillance Un capteur de batterie dans le système spécifié a détecté que la batterie est défaillante. Erreur Pas d'action Dell — Un capteur de batterie a détecté une valeur non récupérable Un capteur de batterie dans le système spécifié a détecté que la batterie est défaillante. Erreur Pas d'action 99Dell —- Protection d'arrêt thermique lancée Ce message est généré lorsqu'un système est configuré pour effectuer un arrêt thermique en cas d'événement d'erreur. Si une lecture du capteur de température dépasse le seuil d'erreur pour lequel le système est configuré, le système d'exploitation s'arrête et le système se met hors tension. Cet événement peut également être exécuté sur des systèmes où un boîtier de ventilateur est retiré du système pendant une période prolongée. Erreur Pas d'action Dell — Capteur de température revenu à une valeur normale Le capteur est revenu à une valeur normale. Info Pas d'action Dell — Un capteur de température a détecté une valeur d'avertissement Un capteur de température présent sur la carte de fond de panier, la carte système, l'UC ou le logement du lecteur au sein du système spécifié a dépassé son seuil d'avertissement. Avertissement Pas d'action Dell — Un capteur de température a détecté une valeur de défaillance Un capteur de température présent sur la carte de fond de panier, la carte système ou le logement du lecteur au sein du système spécifié a dépassé son seuil de défaillance. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Un capteur de température a détecté une valeur non récupérable Un capteur de température présent sur la carte de fond de panier, la carte système ou le logement du lecteur au sein du système spécifié a détecté une erreur à partir de laquelle il ne peut pas récupérer. Erreur Pas d'action Dell — Capteur de ventilateur revenu à une valeur normale Le capteur est revenu à une valeur normale Info Pas d'action 100Dell — Un capteur de ventilateur a détecté une valeur d'avertissement La lecture d'un capteur de ventilateur dans l'hôte a dépassé une valeur de seuil d'avertissement. Avertissement Pas d'action Dell — Un capteur de ventilateur a détecté une valeur de défaillance Un capteur de ventilateur présent dans le système spécifié a détecté la défaillance d'un ou de plusieurs ventilateurs. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Un capteur de ventilateur a détecté une valeur non récupérable Un capteur de ventilateur a détecté une erreur à partir de laquelle il ne peut pas récupérer. Erreur Pas d'action Dell — Capteur de tension revenu à une valeur normale Le capteur est revenu à une valeur normale Info Pas d'action Dell — Un capteur de tension a détecté une valeur d'avertissement Un capteur de tension présent dans le système spécifié a dépassé son seuil d'avertissement. Avertissement Pas d'action Dell — Un capteur de tension a détecté une valeur de défaillance Un capteur de tension présent dans le système spécifié a dépassé son seuil de défaillance. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Un capteur de tension a détecté une valeur non récupérable Un capteur de tension dans le système spécifié a détecté une erreur à partir de laquelle il ne peut pas récupérer. Erreur Pas d'action Dell — Capteur de courant revenu à une valeur normale Le capteur est revenu à une valeur normale. Info Pas d'action Dell — Stockage : erreur de gestion du stockage La gestion du stockage a détecté un état d'erreur indépendant du périphérique. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : avertissement du contrôleur Une partie du disque physique est endommagée. Avertissement Pas d'action Dell — Stockage : défaillance du contrôleur Une partie du disque physique est endommagée. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : défaillance de canal Défaillance de canal. Erreur Mettez le système en mode de maintenance 101Dell — Stockage : informations du matériel de l'enceinte Informations du matériel de l'enceinte Info Pas d'action Dell — Stockage : avertissement du matériel de l'enceinte Avertissement du matériel de l'enceinte. Avertissement Pas d'action Dell — Stockage : défaillance du matériel de l'enceinte Erreur du matériel de l'enceinte. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : défaillance d'un disque de matrice Défaillance d'un disque de matrice Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : défaillance d'EMM Défaillance d'EMM Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : défaillance de bloc d'alimentation Défaillance de bloc d'alimentation Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : avertissement de capteur de température Avertissement de capteur de température de disque physique (trop froid ou trop chaud). Avertissement Pas d'action Dell — Stockage : défaillance de capteur de température Erreur de capteur de température de disque physique (trop froid ou trop chaud). Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : défaillance du ventilateur Défaillance du ventilateur. Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : avertissement de la batterie Avertissement de la batterie. Avertissement Pas d'action Dell — Stockage : avertissement de disque virtuel dégradé Avertissement de disque virtuel dégradé. Avertissement Pas d'action Dell — Stockage : défaillance de disque virtuel dégradé Défaillance de disque virtuel dégradé Erreur Mettez le système en mode de maintenance Dell — Stockage : informations de capteur de température Informations de capteur de température Info Pas d'action Dell — Stockage : avertissement d'un disque de matrice Avertissement d'un disque de matrice. Avertissement Pas d'action 102Dell — Stockage : informations d'un disque de matrice Informations d'un disque de matrice. Info Pas d'action Dell — Stockage : avertissement de bloc d'alimentation Avertissement de bloc d'alimentation. Avertissement Pas d'action 103 Projecteur 7700FullHD Dell™ Guide de l’utilisateurRemarques, Avertissements et Attention REMARQUE : Une REMARQUE indique une information importante pour vous aider à utiliser correctement votre ordinateur. AVERTISSEMENT : Un AVERTISSEMENT indique un risque de dommage à l’appareil ou de perte de données si les instructions ne sont pas suivies. ATTENTION : Un signe ATTENTION indique un risque de dommage matériel, de blessure corporelle ou de mort. ____________________ Les informations contenues dans ce document sont sujettes à modification sans préavis. © 2012 Dell Inc. Tous droits réservés. La copie de ces documents, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce texte : Dell et le logo DELL sont des marques de commerce de Dell Inc. ; DLP et le logo DLP sont des marques de commerce de TEXAS INSTRUMENTS INCORPORATED ; Microsoft et Windows sont soit des marques de commerce, soit des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. D’autres marques ou nom commerciaux peuvent être utilisés dans ce document pour faire référence aux entités se réclamant de ces marques et de ces noms ou à leurs produits. Dell Inc. dénie tout intérêt propriétaire dans les marques et les noms commerciaux autres que les siens. Modèle 7700FullHD Mars 2012 Rév. A00Table des matières 3 Table des matières 1 Votre projecteur Dell . . . . . . . . . . . . . . . . 7 A propos de votre projecteur . . . . . . . . . . . . 8 2 Connexion de votre projecteur . . . . . . . . 10 Installation du dongle sans fil optionnel . . . . . . 11 Connexion à un ordinateur . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Connexion d’un ordinateur avec un câble VGA . . 12 Connexion du moniteur en boucle avec des câbles VGA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Connexion d’un ordinateur avec un câble RS232 . 14 Connexion d’un ordinateur avec un câble USB . . 15 Connexion à un ordinateur en utilisant le dongle sans fil (en option) . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Connexion à un lecteur de DVD . . . . . . . . . . . . . 17 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble S-vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composante 3 RCA . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble HDMI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Connexion à un réseau local . . . . . . . . . . . . . . 224 Table des matières Pour projeter une image et contrôler le projecteur qui est connecté à un réseau via un câble RJ45. . 22 Options d’installation professionnelle : Installation pour un écran à ouverture automatique . . . . . . 23 Connexion à un boîtier de contrôle commercial RS232 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 3 Utilisation de votre projecteur . . . . . . . . 25 Allumer votre projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Eteindre votre projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Réglage de l’image projetée . . . . . . . . . . . . . . 26 Réglage de la hauteur du projecteur . . . . . . . . 26 Baisser le projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Réglage du zoom et de la mise au point du projecteur . 27 Réglage de la taille de l’image projetée . . . . . . . . 28 Utilisation du panneau de contrôle . . . . . . . . . . . 30 Utilisation de la télécommande . . . . . . . . . . . . . 32 Installation des piles de la télécommande . . . . . . . 35 Rayon de la télécommande . . . . . . . . . . . . . . . 36 Utilisation du menu OSD (Affichage à l’écran) . . . . . 37 SOURCE D’ENTRÉE . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 RÉGLAGE AUTOMATIQUE . . . . . . . . . . . . . 38 LUMINOSITÉ / CONTRASTE . . . . . . . . . . . . 39 MODE VIDÉO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 VOLUME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 ENT. AUDIO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40Table des matières 5 RÉGL. AVANCÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 LANGUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 AIDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Installation du réseau sans fil . . . . . . . . . . . . . . 55 Activer la connexion sans fil sur le projecteur . . . 56 Installer le logiciel d’application sans fil de Dell sur votre ordinateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Lancer l’Application sans fil . . . . . . . . . . . . 61 Installation de Présentation to Go (PtG) . . . . . . . . . 65 Afficheur PtG . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 Afficheur de photo . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 Introduction à la fonction PtG/Photo . . . . . . . . 67 Aperçu de PtG . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 Aperçu de Photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 Présentation des boutons . . . . . . . . . . . . . . 68 Installer le logiciel d’application PtG Converter sur votre ordinateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Utilisation de PtG Converter . . . . . . . . . . . . 70 Installation de Projection audio . . . . . . . . . . . . . 71 Activer la connexion sans fil ou LAN sur le projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 Installer le logiciel d’application sans fil de Dell sur votre ordinateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 Lancer l’Application sans fil . . . . . . . . . . . . 74 Connexion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 Installation de Flux vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . 76 Formats pris en charge par le Flux vidéo . . . . . . 76 Activer la connexion sans fil ou LAN sur le projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Installer le logiciel d’application sans fil de Dell sur votre ordinateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 776 Table des matières Lancer l’Application sans fil . . . . . . . . . . . . 77 Connexion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Gestion du projecteur avec le Gestionnaire Web . . . 78 Configuration des réglages du réseau . . . . . . . 78 Accéder au gestionnaire Web . . . . . . . . . . . 78 Créer un token d’application . . . . . . . . . . . . . . 99 4 Guide de dépannage de votre projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 Signaux de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . 105 Remplacer la lampe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 5 Spécifications . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 6 Contacter Dell . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 7 Annexe : Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . 116Votre projecteur Dell 7 1 Votre projecteur Dell Votre projecteur est livré avec tous les éléments présentés ci-dessous. Assurez-vous que tous les éléments sont présents et contactez Dell™ si quoi que ce soit manque. Contenu de la boîte Cordon d’alimentation Câble VGA 1,8 m (VGA/VGA) Câble USB de 1,8 m (USB-A/USB-B) Télécommande CD du guide de l’utilisateur & documentation Piles AAA (2) DOCOMENTATION DellTM 7700FullHD Projector Dell TM 7700FullHD Projector Quick Setup Guide Informacion Importante Dell TM Projectors oduct Information Guide AAA AAA8 Votre projecteur Dell A propos de votre projecteur AVERTISSEMENT : Instructions de sécurité 1 N’utilisez pas le projecteur près d’appareils susceptibles de générer beaucoup de chaleur. 2 N’utilisez pas le projecteur dans des endroits très poussiéreux. La poussière risque de causer une défaillance sur système et de provoquer l’arrêt automatique du projecteur. 3 Assurez-vous que le projecteur est installé dans un endroit bien aéré. 4 Ne bloquez pas les fentes de ventilation et les ouvertures du boîtier du projecteur. 1 Panneau de contrôle 2 Récepteur IR 3 Bague de mise au point 4 Objectif 5 Bouton élévateur pour le réglage de la hauteur 6 Couvercle d’objectif 7 Trous de fixation pour montage au plafond : Trous de vis M3 x 6,5 mm Torque recommandée <8 kgf-cm 8 Trou de fixation pour tripode : Insertion d’écrou 1/4"*20 UNC 9 Couvercle de lampe 10 Molette de réglage d’inclinaison 11 Pied élévateur 1 5 2 4 3 6 Vue de dessus Vue de dessous 7 10 10 8 11 9 55,00 55,00 180,50 73,50 8,65 202,50Votre projecteur Dell 9 5 Assurez-vous que le projecteur est utilisé à une température ambiante (entre 5ºC et 35ºC). 6 N’essayez pas de toucher les fentes de ventilation car elles peuvent devenir très chaudes lorsque le projecteur est allumé ou juste après qu’il ait été éteint. 7 Ne regardez pas dans l’objectif quand le projecteur est allumé car ceci pourrait faire mal aux yeux. 8 Ne posez aucun objet près de ou devant le projecteur et ne couvrez pas l’objectif lorsque le projecteur est allumé car la chaleur pourrait faire fondre ou même brûler l’objet en question. 9 N’utilisez pas le projecteur sans fil près d’un pacemaker. 10 N’utilisez pas le projecteur sans fil près d’un appareil médical. 11 N’utilisez pas le projecteur sans fil près d’un four à micro-ondes. REMARQUE : • N’essayez pas d’installer ce projecteur au plafond par vous-même. Il ne doit être installé que par un technicien qualifié. • Kit de fixation de projecteur au plafond recommandé (N/P : C3505). Pour plus d’informations, visitez le site Internet de Dell : support.dell.com. • Pour plus d’informations, voir les Instructions de sécurité qui accompagnent votre projecteur. • Le projecteur 7700FullHD ne doit être utilisé qu’à l’intérieur.10 Connexion de votre projecteur 2 Connexion de votre projecteur 1 Connecteur USB WiFI (Type A) 11 Connecteur de sortie +12 V CC 2 Connecteur USB Type B pour affichage USB 12 Fente du câble de sécurité 3 Connecteur USB Type A pour Afficheur USB 13 Connecteur d’entrée vidéo composante 4 Connecteur RJ45 14 Prise du cordon d’alimentation 5 Connecteur S-Vidéo 15 Connecteur de sortie VGA-A (prise en boucle du moniteur) 6 Connecteur vidéo composite 16 Connecteur d’entrée VGA-B (Dsub) 7 Connecteur d’entrée RS232 (Dsub) 17 Connecteur d’entrée VGA-A (Dsub) 8 Connecteur mini USB (type mini B) pour la télécommande 18 Connecteur HDMI-B 9 Connecteur de sortie audio 19 Connecteur HDMI-A 10 Connecteur d’entrée audio 3 4 5 6 7 8 14 12 1 2 13 9 10 19 18 17 16 15 11Connexion de votre projecteur 11 AVERTISSEMENT : Avant de débuter quelque procédure que ce soit de cette section, lisez et suivez les Instructions de sécurité décrites à la page 8. Installation du dongle sans fil optionnel Votre projecteur doit être installé avec le dongle sans fil si vous voulez utiliser la fonction de connexion via réseau sans fil. Référez-vous à la section «Installation du réseau sans fil» à la page 55. Le dongle sans fil n’est pas fourni avec le projecteur. Vous pouvez l’acheter sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Dévissez et enlevez le couvercle sans fil. 2 Branchez le dongle sans fil. 3 Refermez le couvercle sans fil.12 Connexion de votre projecteur Connexion à un ordinateur Connexion d’un ordinateur avec un câble VGA REMARQUE : Le câble mini USB doit être branché si vous voulez utiliser les fonctions Page suivante et Page précédente de la télécommande. REMARQUE : Le câble mini USB n’est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble mini USB sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble VGA/VGA 3 Câble USB-A/Mini USB-B 1 2 3 MOLEXConnexion de votre projecteur 13 Connexion du moniteur en boucle avec des câbles VGA REMARQUE : Seulement un câble VGA pas fourni avec votre projecteur. Un autre câble VGA peut être acheté sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble VGA/VGA 1 2 214 Connexion de votre projecteur Connexion d’un ordinateur avec un câble RS232 REMARQUE : Le câble RS232 (permutable femelle D-sub 9 broches vers femelle broches2-3) n’est pas fourni avec le projecteur. Consultez un installateur professionnel pour le câble et le logiciel de contrôle à distance RS232. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble RS232 (permutable femelle Dsub 9 broches vers femelle broches2-3) 1 2Connexion de votre projecteur 15 Connexion d’un ordinateur avec un câble USB REMARQUE : Plug & Play. Un câble USB seulement est fourni avec votre projecteur. Un autre câble USB peut être acheté si nécessaire sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble USB-A/USB-B 2 MOLEX 116 Connexion de votre projecteur Connexion à un ordinateur en utilisant le dongle sans fil (en option) REMARQUE : Votre ordinateur doit avoir un connecteur sans fil et être configuré correctement pour pouvoir détecter une autre connexion sans fil. Référez-vous à la documentation de votre ordinateur pour plus d’informations sur la configuration d’une connexion sans fil. REMARQUE : Votre projecteur doit avoir un dongle sans fil installé si vous voulez utiliser la fonction de connexion réseau sans fil. Référez-vous à la section «Installation du réseau sans fil» à la page 55. SUZ-WU5205C FCC ID:Connexion de votre projecteur 17 Connexion à un lecteur de DVD Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble S-vidéo REMARQUE : Le câble S-vidéo n’est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble d’extension S-vidéo (50/100 pieds) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble S-Vidéo 1 218 Connexion de votre projecteur Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composite REMARQUE : Le câble Vidéo composite n’est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble d’extension Vidéo composite (50/100 pieds) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble vidéo composite 1 2Connexion de votre projecteur 19 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composante REMARQUE : Le câble VGA/Vidéo composite n’est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble d’extension VGA/Vidéo composite (50/100 pieds) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble VGA/Vidéo composante 2 120 Connexion de votre projecteur Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composante 3 RCA REMARQUE : Le câble Vidéo composante 3 RCA vers 3 RCA (mâle/mâle) n’est pas fourni avec le projecteur. Vous pouvez acheter la rallonge du câble Vidéo composante 3 RCA vers 3 RCA (mâle/mâle) (15/30 m) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble composante 3 RCA vers 3 RCA (mâle/mâle) 1 2Connexion de votre projecteur 21 Connexion d’un lecteur de DVD avec un câble HDMI REMARQUE : Le câble HDMI n’est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble HDMI sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble HDMI 2 122 Connexion de votre projecteur Connexion à un réseau local Pour projeter une image et contrôler le projecteur qui est connecté à un réseau via un câble RJ45. REMARQUE : Le câble RJ45 n’est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble RJ45 sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble RJ45 2 1 Réseau local (LAN)Connexion de votre projecteur 23 Options d’installation professionnelle : Installation pour un écran à ouverture automatique REMARQUE : Utilisez la prise d’entrée 12V CC, 1,7 mm (ID) x 4,00 mm (OD) x 9,5 mm (shaft) pour connecter l’écran automatique au projecteur. Prise 12 V CC 1 Cordon d’alimentation 2 Prise 12 V CC 3 Écran de projection motorisé 1 2 324 Connexion de votre projecteur Connexion à un boîtier de contrôle commercial RS232 REMARQUE : Le câble RS232 (permutable femelle D-sub 9 broches vers femelle broches2-3) n’est pas fourni avec le projecteur. Consultez un installateur professionnel pour obtenir ce type de câble. 1 Cordon d’alimentation 2 Câble RS232 (permutable femelle D-sub 9 broches vers femelle broches2-3) 3 Boîtier de contrôle commercial RS232 1 2 3Utilisation de votre projecteur 25 3 Utilisation de votre projecteur Allumer votre projecteur REMARQUE : Allumez le projecteur avant d’allumer la source (ordinateur, lecteur de DVD, etc.). Le bouton Marche s’allume et clignote en bleu jusqu’à ce qu’il soit enfoncé. 1 Retirez le couvercle de l’objectif. 2 Branchez le cordon d’alimentation et les câbles de signal appropriés sur le projecteur. Pour plus d’informations sur la connexion du projecteur, voir «Connexion de votre projecteur» à la page 10. 3 Appuyez sur le bouton Marche (référez-vous à la section «Utilisation du panneau de contrôle» à la page 30 pour repérer le bouton Marche). 4 Allumez votre source (ordinateur, lecteur de DVD, etc.). 5 Connectez votre source au projecteur en utilisant le câble approprié. Référez-vous à la section «Connexion de votre projecteur» à la page 10 pour plus de détails sur comment connecter votre source au projecteur. 6 Par défaut, la source d’entrée du projecteur est réglée sur VGA-A. Changez la source d’entrée du projecteur si besoin. 7 Si plusieurs sources sont connectées au projecteur, appuyez sur le bouton Source de la télécommande ou du panneau de contrôle pour sélectionner la source désirée. Référez-vous à la section «Utilisation du panneau de contrôle» à la page 30 et «Utilisation de la télécommande» à la page 32 pour repérer le bouton Source. Eteindre votre projecteur AVERTISSEMENT : Débranchez le projecteur après l’avoir correctement éteint comme expliqué dans la procédure suivante. 1 Appuyez sur le bouton Marche. Suivez les instructions affichées sur l’écran pour éteindre correctement le projecteur. REMARQUE : Le message «Appuyez sur le bouton Power pour éteindre le projecteur.» s’affichera sur l’écran. Le message disparaîtra après 5 secondes ou vous pouvez appuyer sur le bouton Menu pour le faire disparaître. 2 Appuyez à nouveau sur le bouton Marche. Les ventilateurs de refroidissement continuent de tourner pendant environ 120 secondes.26 Utilisation de votre projecteur 3 Pour éteindre rapidement le projecteur, appuyez sur le bouton Marche pendant 1 seconde pendant que les ventilateurs du projecteur sont en marche. REMARQUE : Avant de rallumer le projecteur, attendez au moins 60 secondes pour que la température interne se stabilise. 4 Débranchez le cordon d’alimentation de la prise de courant et du projecteur. Réglage de l’image projetée Réglage de la hauteur du projecteur 1 Appuyez sur le bouton Elévateur. 2 Elevez le projecteur jusqu’à l’angle d’affichage désiré, puis relâchez le bouton afin de verrouiller le pied élévateur dans la position voulue. 3 Utilisez la molette de réglage d’inclinaison pour régler avec précision l’angle d’affichage. Baisser le projecteur 1 Appuyez sur le bouton Elévateur. 2 Baissez le projecteur, puis relâchez le bouton afin de verrouiller le pied élévateur dans la position voulue. 1 Bouton élévateur 2 Pied élévateur (angle d’inclinaison : 0 à 8 degrés) 3 Molette de réglage d’inclinaison 3 3 2 1Utilisation de votre projecteur 27 Réglage du zoom et de la mise au point du projecteur AVERTISSEMENT : Avant de déplacer le projecteur et de façon à ne pas l’endommager, assurez-vous que le volet latéral soit bien fermé et que le pied élévateur soit complètement rétracté. 1 Ouvrez le volet latéral du projecteur. 2 Pour ajuster le déplacement de l’objectif, déverrouillez le système de blocage de l’objectif. 3 Tournez verticalement/horizontalement le bouton de déplacement de l’objectif pour le faire bouger. 4 Après avoir ajuster le déplacement de l’objectif, verrouillez son système de blocage. 5 Tirez la bague de réglage du zoom vers le haut ou vers le bas pour effectuer un zoom avant ou arrière. 6 Faites tourner la bague de mise au point jusqu’à ce que l’image soit nette. La mise au point du projecteur peut être réglée dans les distances comprises entre 1,0 m à 12,0 m. 7 Fermez le volet latéral du projecteur. 1 Volet latéral 2 Bouton de déplacement verticale de l’objectif 3 Système de blocage de l’objectif 4 Bouton de déplacement horizontale de l’objectif 5 Bague de réglage du zoom 6 Bague de mise au point 1 2 34 5 628 Utilisation de votre projecteur Réglage de la taille de l’image projetée 244,17" (620,19 cm) 199,40" (506,48 cm) 156,67" (397,94 cm) 111,91" (284,25 cm) 69,18" (175,72 cm) 20,3" (51,56 cm) 292,9" (743,97 cm) 239,29" (607,80 cm) 188,01" (477,55 cm) 134,29" (341,10 cm) 83,02" (210,87 cm) 24,42" (62,03 cm) 39,37' (12,0 m) 32,15' (9,8 m) 25,26' (7,7 m) 18,04' (5,5 m) 11,15' (3,4 m) 3,28' (1,0 m) Distance du projecteur à l’écranUtilisation de votre projecteur 29 Distance voulue (m) (Zoom min.) (Zoom max.) Taille de l’écran Haut Taille de l’écran Haut Diagonale (pouce) L (cm) x H (cm) De la base au haut de l’image (cm) Diagonale (pouce) L (cm) x H (cm) De la base au haut de l’image (cm) 1 20,3 45 x 25 29 24,42 54 x 30 35 3,4 69,18 153 x 86 99 83,02 184 x 103 119 5,5 111,91 248 x 139 160 134,29 297 x 167 192 7,7 156,67 347 x 195 224 188,01 416 x 234 269 9,8 199,4 441 x 248 286 239,29 530 x 298 343 12 244,17 541 x 304 350 292,9 649 x 365 420 134,29" B C A Hauteur : 192 cm Distance : 5,5 m30 Utilisation de votre projecteur Utilisation du panneau de contrôle 1 Voyant d’avertissement LAMPE Si le voyant LAMPE s’allume ou clignote en orange, l’un des problèmes suivants est probablement la cause : • La lampe est presque à la fin de sa durée de vie. • La lampe n’est pas correctement installée. • Le pilote de la lampe de marche pas. • La roue chromatique ne marche pas correctement Pour plus d’informations, référez-vous à «Guide de dépannage de votre projecteur» à la page 101 et à «Signaux de commande» à la page 105. 2 Voyant d’avertissement TEMP Si le voyant TEMP s’allume ou clignote en orange, l’un des problèmes suivants est probablement la cause : • La température interne du projecteur est trop élevée. • La roue chromatique ne marche pas correctement Pour plus d’informations, référez-vous à «Guide de dépannage de votre projecteur» à la page 101 et à «Signaux de commande» à la page 105. 1 3 6 2 8 1111 1100 5 9 4 7 1122Utilisation de votre projecteur 31 3 Marche Allume et éteint le projecteur. Pour plus d’informations, référez-vous à «Allumer votre projecteur» à la page 25 et à «Eteindre votre projecteur» à la page 25. 4 Commande du volume Vous permet d’augmenter ou de diminuer le volume. 5 Haut / Réglage de la déformation Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour ajuster la déformation de l’image provoquée par l’inclinaison du projecteur (+/-30 degrés). 6 Droite / Réglage automatique Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour synchroniser le projecteur sur la source d’entrée. . REMARQUE : Réglage automatique ne fonctionne pas si l’OSD est affiché. 7 Récepteur IR Pointez la télécommande vers le récepteur IR et appuyez sur un bouton de la télécommande. 8 Bas / Réglage de la déformation Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour ajuster la déformation de l’image provoquée par l’inclinaison du projecteur (+/-30 degrés). 9 Menu Appuyez pour afficher le menu OSD. Utilisez les le boutons de direction et le bouton Menu pour naviguer dans le menu OSD. 10 Gauche / Source Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez ici pour basculer entre les sources RGB Analogique, Composite, Composante (YPbPr via VGA), HDMI et S-Vidéo lorsque plusieurs sources sont connectées au projecteur. 11 Entrer Appuyez pour confirmer la sélection de l’élément. 12 Commande de la luminosité et du contraste Vous permet d’ajuster les valeurs luminosité et contraste.32 Utilisation de votre projecteur Utilisation de la télécommande 1 Marche Allume et éteint le projecteur. Pour plus d’informations, référez-vous à «Allumer votre projecteur» à la page 25 et à «Eteindre votre projecteur» à la page 25. 2 Entrer Appuyez pour confirmer la sélection. 3 Droite Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. 4 Bas Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 19 2200 18 17 16 15 14 13 11 10 12Utilisation de votre projecteur 33 5 Taux d’affichage Appuyez sur ce bouton pour changer le format de l’image affichée. 6 Page précédente Appuyez pour aller à la page précédente. REMARQUE : Le câble Mini USB doit être branché si vous voulez utiliser la fonction Page précédente. 7 Muet Appuyez pour activer ou désactiver le haut-parleur du projecteur. 8 Page suivante Appuyez pour aller à la page suivante. REMARQUE : Le câble Mini USB doit être branché si vous voulez utiliser la fonction Page suivante. 9 Mode vidéo Le projecteur dispose de configurations préréglées optimisées pour l’affichage des données (diapos de présentation) ou des films vidéo (films, jeux, etc.). Appuyez sur le bouton Mode Vidéo pour changer entre le Mode Présentation, Mode Lumineux, Mode Film, sRGB, et Mode Aléatoire. Appuyez une fois sur le bouton Mode Vidéo pour afficher le mode d’affichage actuel. Appuyez de nouveau sur le bouton Mode Vidéo pour passer d’un mode à l’autre. 10 Écran vide Appuyez pour cacher/réafficher l’image. 11 Haut Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. 12 Gauche Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. 13 Menu Appuyez pour afficher le menu OSD. 14 Volume plus Appuyez pour augmenter le volume. 15 Laser Pointez la télécommande vers l’écran, appuyez sans relâcher sur le bouton du laser pour allumer le laser. ATTENTION : Ne regardez jamais directement dans le laser lorsqu’il est allumé. Evitez de pointer le laser vers vos yeux. 16 Volume moins Appuyez pour baisser le volume.34 Utilisation de votre projecteur 17 Réglage de la déformation Appuyez pour ajuster la déformation de l’image provoquée par l’inclinaison du projecteur (+/-30 degrés). 18 Source Appuyez pour changer entre les sources RGB Analogique, Composite, Composante (YPbPr via VGA), HDMI et S-vidéo. 19 Réglage automatique Appuyez pour synchroniser le projecteur avec la source d’entrée. Réglage automatique auto ne fonctionne pas si le menu OSD est ouvert. 20 Réglage de la déformation Appuyez pour ajuster la déformation de l’image provoquée par l’inclinaison du projecteur (+/-30 degrés).Utilisation de votre projecteur 35 Installation des piles de la télécommande REMARQUE : Enlevez les piles si vous n’allez pas utiliser la télécommande pendant une longue période. 1 Appuyez sur l’onglet pour ouvrir le couvercle du compartiment des piles. 2 Vérifiez les symboles de polarité des piles (+ et -). 3 Insérez les piles dans le compartiment des piles en faisant attention aux symboles de polarité. REMARQUE : Ne pas utiliser des piles neuves et avec des piles usées, ou des piles de différents types. 4 Remettez et fermez le couvercle des piles. 1 AAA AAA 2 AAA AAA 3 436 Utilisation de votre projecteur Rayon de la télécommande REMARQUE : Le rayon de la télécommande peut différer légèrement du diagramme. Si les piles sont faibles, la télécommande peut ne pas marcher correctement pour contrôler le projecteur. Rayon Angle ±30° Distance 7m/22,97pieds Distance Angle Angle DistanceUtilisation de votre projecteur 37 Utilisation du menu OSD (Affichage à l’écran) • Le projecteur possède un menu OSD (Affichage à l’écran) multilingue qui peut être affiché avec ou sans source d’entrée. • Appuyer sur le bouton Menu du panneau de contrôle ou de la télécommande pour ouvrir le menu principal. • Appuyez sur les boutons ou du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour parcourir les onglets du Menu principal. • Appuyez sur le bouton ou du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour sélectionner un sous-menu. • Appuyez sur le bouton ou du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour sélectionner une option. Quand un élément est sélectionné, sa couleur passe à bleu foncé. • Utilisez les boutons et du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour changer le réglage. • Appuyez sur le bouton du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour retourner au Menu Principal. • Appuyez sur le bouton Menu du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour quitter le menu OSD. SOURCE D’ENTRÉE Le menu Source d’entrée permet de sélectionner la source d’entrée de votre projecteur. SOURCE AUTO—Appuyez sur pour activer ou désactiver le mode Source auto. VGA-A—Appuyez sur pour détecter un signal VGA-A. VGA-B—Appuyez sur pour détecter un signal VGA-B. HDMI-A—Appuyez sur pour détecter un signal HDMI-A. HDMI-B—Appuyez sur pour détecter un signal HDMI-B. COMPOSANT—Appuyez sur pour détecter un signal Composante RCA.38 Utilisation de votre projecteur COMPOSITE—Appuyez sur pour détecter un signal Vidéo composite. S-VIDÉO—Appuyez sur pour détecter un signal S-vidéo. SANS FIL/USB—Appuyez sur pour ouvrir le menu Source d’entrée Sans fil/USB. REMARQUE : Sans fil/USB peut être utilisé lorsque l’option «Sans fil et LAN» a été activée. SOURCE D’ENTRÉE SANS FIL/USB Le menu Source d’entrée Sans fil/USB vous permet d’activer les fonctions Affichage sans fil, Affichage USB, et Afficheur USB. AFFICHAGE SANS FIL—Appuyez sur pour accéder à l’écran Guide sans fil du projecteur. Voir «Ecran de guide sans fil» sur la page 57. AFFICHAGE USB—Vous permet d’afficher, via le câble USB, l’écran d’un ordinateur de bureau/portable sur votre projecteur. AFFICHEUR USB—Vous permet d’afficher vos photos et fichiers PPT en utilisant votre clé USB. Référez-vous à «Installation de Présentation to Go (PtG)» à la page 65. RÉGLAGE AUTOMATIQUE Réglage automatique ajuste automatiquement les options Horizontal, Vertical, Fréquence et Alignement en mode PC.Utilisation de votre projecteur 39 LUMINOSITÉ / CONTRASTE Le menu Luminosité/Contraste vous permet d’ajuster les réglages de la luminosité et du contraste de votre projecteur. LUMINOSITÉ—Utilisez et pour ajuster la luminosité de l’image. CONTRASTE—Utilisez et pour ajuster le contraste de l’image. REMARQUE : Lorsque vous réglez les options Luminosité et Contraste, le projecteur passe automatiquement en Mode aléatoire. MODE VIDÉO Le menu Mode Vidéo permet d’optimiser l’image affichée : Présentation, Lumineux, Film, sRGB (offre une représentation plus fidèle des couleurs), et Perso (choisissez vos réglages préférés).40 Utilisation de votre projecteur VOLUME Le menu Volume permet d’ajuster les réglages du volume de votre projecteur. VOLUME—Appuyez sur pour augmenter le volume et sur pour baisser le volume. ENT. AUDIO Le menu Ent. Audio permet de sélectionner la source d’entrée audio. Les options sont : Entrée ana., HDMI-A, HDMI-B, et Sans fil/LAN. RÉGL. AVANCÉS Le menu Régl. Avancés permet de changer le réglage des options Image, Affichage, Projecteur, LAN, Sans fil, Menu, Marche, PIP, et Informations.Utilisation de votre projecteur 41 RÉGLAGES IMAGE (EN MODE PC)—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage de l’image. Le menu Réglages image contient les options suivantes : TEMP. COULEURS—Pour régler la température des couleurs. L’écran apparaît plus froid à des hautes températures de couleur et plus chaud avec des températures de couleur plus basses. Lorsque l’utilisateur ajuste la valeur dans le menu Ajuste couleurs, le Mode aléatoire est activé. Les réglages sont enregistrés dans le Mode aléatoire. AJUST. COULEURS. —Pour régler le rouge, vert et bleu manuellement. INT. BLANCS. —Appuyez sur et utilisez et pour afficher l’intensité des blancs. APERTURE DYN.—Vous permet de définir l’ouverture dynamique du projecteur. Les options sont : OFF, Dynamique, et Automatique. ESP.COUL. —Permet de sélectionner l’espace des couleurs. Les options sont : RGB, YCbCr, et YPbPr. REMARQUE : Lorsque vous ajustez les réglages pour Temp. couleurs, Ajust. couleurs et Int. blancs, le projecteur passe automatiquement en Mode aléatoire. RÉGLAGES IMAGE (EN MODE VIDÉO)—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage de l’image. Le menu Réglages image contient les options suivantes :42 Utilisation de votre projecteur TEMP. COULEURS—Pour régler la température des couleurs. L’écran apparaît plus froid à des hautes températures de couleur et plus chaud avec des températures de couleur plus basses. Lorsque l’utilisateur ajuste la valeur dans le menu Ajuste couleurs, le Mode aléatoire est activé. Les réglages sont enregistrés dans le Mode aléatoire. AJUST. COULEURS—Pour régler le rouge, vert et bleu manuellement. SATURATION—Pour régler la couleur de la source vidéo depuis le noir et blanc à une couleur complètement saturée. Appuyez sur pour augmenter la quantité de couleurs dans l’image et sur pour réduire la quantité de couleurs dans l’image. NETTETÉ—Appuyez sur pour augmenter la netteté et sur pour réduire la netteté. TON—Appuyez sur pour augmenter la quantité de vert dans l’image et sur pour réduire la quantité de vert dans l’image (seulement avec le signal NTSC). INT. BLANCS—Appuyez sur et utilisez et pour afficher l’intensité des blancs. APERTURE DYN.—Vous permet de définir l’ouverture dynamique du projecteur. Les options sont : OFF, Dynamique, et Automatique. ESP.COUL—Permet de sélectionner l’espace des couleurs. Les options sont : RGB, YCbCr, et YPbPr. REMARQUE : 1 Lorsque vous ajustez les réglages pour Temp. couleurs, Ajust. couleurs, Saturation, Netteté, Ton et Int. blancs, le projecteur passe automatiquement en Mode aléatoire. 2 Saturation, Netteté, et Ton ne sont disponibles que lorsque la source d’entrée est Composante, Composite ou S-Vidéo.Utilisation de votre projecteur 43 RÉGLAGES ÉCRAN (EN MODE PC)—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage de l’écran. Le menu Réglages écran contient les options suivantes : POSITION HORIZONTALE—Appuyez sur pour déplacer l’image vers la droite et sur pour déplacer l’image vers la gauche. POSITION VERTICALE—Appuyez sur pour déplacer l’image vers le haut et sur pour déplacer l’image vers le bas. FRÉQUENCE—Permet de changer la fréquence d’horloge des données d’affichage pour qu’elle corresponde à la fréquence de la carte graphique de votre ordinateur. Si vous voyez une barre verticale scintillante, utilisez Fréquence pour minimiser les barres. Il s’agit d’un réglage approximatif. ALIGNEMENT—Permet de synchroniser la phase du signal d’affichage avec la carte graphique. Si l’image est instable ou scintillante, utilisez Alignement pour la corriger. Il s’agit d’un réglage précis. FORMAT DE L’IMAGE—Pour sélectionner un format d’image pour ajuster la manière dont l’image apparaît. Les options sont les suivantes : Origine, 16:9, et 4:3. •Origine — Sélectionnez Origine pour garder le format original de l’image du projecteur, en fonction de la source d’entrée. •16:9 — La source d’entrée est mise à l’échelle pour s’adapter à la largeur de l’écran et projeter une image 16:9. • 4:3 — La source d’entrée est mise à l’échelle pour s’adapter à l’écran et une image 4:3 est projetée. ZOOM—Appuyez sur et pour agrandir et regarder l’image. Réglez l’échelle de l’image avec ou et appuyez sur pour l’afficher sur votre télécommande seulement. NAVIGATION ZOOM—Appuyez sur pour activer le menu Navigation zoom. Utilisez pour naviguer l’écran de projection.44 Utilisation de votre projecteur RÉGLAGES ÉCRAN (EN MODE VIDÉO)—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage de l’écran. Le menu Réglages écran contient les options suivantes : FORMAT DE L’IMAGE—Pour sélectionner un format d’image pour ajuster la manière dont l’image apparaît. Les options sont les suivantes : Origine, 16:9, et 4:3. •Origine — Sélectionnez Origine pour garder le format original de l’image du projecteur, en fonction de la source d’entrée. •16:9 — La source d’entrée est mise à l’échelle pour s’adapter à la largeur de l’écran et projeter une image 16:9. • 4:3 — La source d’entrée est mise à l’échelle pour s’adapter à l’écran et une image 4:3 est projetée. ZOOM—Appuyez sur et pour agrandir et regarder l’image. Réglez l’échelle de l’image avec ou et appuyez sur pour l’afficher sur votre télécommande seulement. NAVIGATION ZOOM—Appuyez sur pour activer le menu Navigation zoom. Utilisez pour naviguer l’écran de projection.Utilisation de votre projecteur 45 RÉG. PROJECTEUR—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage du projecteur. Le menu Réglages projecteur contient les options suivantes : SOURCE AUTO—Sélectionnez OFF (le réglage par défaut) pour verrouiller le signal d’entrée actuel. Si vous appuyez sur le bouton Source lorsque le mode Source auto est réglé sur OFF, vous pouvez sélectionner manuellement le signal d’entrée. Sélectionnez ON pour détecter automatiquement les signaux d’entrée disponibles. Lorsque vous appuyez sur le bouton Source du projecteur lorsqu’il est allumé, il trouvera automatiquement le signal d’entrée disponible suivant. DÉFORMATION AUTO—Sélectionnez ON pour ajuster la déformation de l’image causée par l’inclinaison du projecteur. CORR. HORIZ.—Utilisez et pour ajuster la correction horizontale de l’image. CORR. VERTIC.—Utilisez et pour ajuster la correction verticale de l’image. MODE PROJECTEUR—Pour sélectionner le mode du projecteur, en fonction de la manière dont le projecteur a été installé. • Projection arrière-Bureau — Le projecteur inverse l’image de sorte que vous pouvez projeter derrière un écran translucide. • Projection arrière-Montage plafond — Le projecteur inverse l’image et la met à l’envers. Vous pouvez projeter l’image de derrière un écran translucide à partir d’un plafond. • Projection avant-Bureau – L’option par défaut. • Projection avant-Montage plafond — Le projecteur renverse l’image pour une projection à partir du plafond. HTPARL—Sélectionnez ON pour activer le haut-parleur. Sélectionnez OFF pour désactiver le haut-parleur. SOUS-TIITRE CODÉ—Sélectionnez ON pour activer le sous-titrage et ouvrir le menu de sous-titrage. Choisissez l’une des options de sous-titrage : CC1, CC2, CC3, et CC4.46 Utilisation de votre projecteur REMARQUE : 1 L’option des sous-tiitre codeest seulement disponible avec NTSC. 2 L’option de sous-titrage ne peut être activée qu’avec les entrées S-Vidéo et Vidéo composite. SÉQUENCE TESTS—Séquence tests est utilisé pour ajuster la mise au point et la résolution. Vous pouvez activer ou désactiver Séquence tests en sélectionnant OFF, 1, ou 2. Vous pouvez aussi sélectionner Séquence tests 1 en appuyant pendant 2 secondes et en même temps sur les boutons et du panneau de contrôle. Vous pouvez aussi sélectionner Séquence de tests 2 en appuyant pendant 2 secondes et en même temps sur les boutons et du panneau de contrôle. RÉGLAGES USINE—Sélectionnez et appuyez sur pour réinitialiser tous les réglages et restaurer les réglages originaux. Le message d’avertissement suivant s’affichera : Les éléments de réinitialisation comprennent à la fois les paramètres sources de l’ordinateur et les paramètres de source vidéo. Séquence tests 1 : Séquence tests 2 :Utilisation de votre projecteur 47 RÉGLAGES LAN—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir les Réglages LAN. Le menu Réglages LAN contient les options suivantes : SANS FIL ET LAN—Sélectionnez Activer pour activer les fonctions Sans fil et LAN. DHCP—Si un serveur DHCP existe dans le réseau auquel le projecteur est connecté, l’adresse IP sera obtenue automatiquement lorsque vous sélectionnez DHCP ON. Si DHCP est réglé sur Désactivé, réglez manuellement l’adresse IP, le Masque sous-réseau et la passerelle. Utilisez et pour sélectionner le numéro de l’adresse IP, du Masque sousréseau et de la passerelle. Appuyez sur Entrer pour confirmer chaque numéro puis utilisez et pour aller à l’élément suivant. ADRESSE IP—Pour assigner automatiquement ou manuellement l’adresse IUP au projecteur connecté au réseau. MASQUE SOUS-RÉSEAU—Configurez le Masque sous-réseau de la connexion réseau. PASSERELLE—Faites vérifier l’adresse de la passerelle par votre administrateur de système/réseau si vous l’entrez manuellement. DNS—Faites vérifier l’adresse IP du serveur DNS par votre administrateur de système/réseau si vous l’entrez manuellement. STOCKER—Appuyez sur pour enregistrer les changements effectués dans les paramètres de configuration du réseau. REMARQUE : 1. Utilisez les boutons et pour sélectionner Adresse IP, Masque sous-réseau, Passerelle, DNS et Stocker. 2. Appuyez sur le bouton pour ouvrir l’option Adresse IP, Masque sous-réseau, Passerelle ou DNS et régler la valeur. (l’option sélectionnée est indiquée en bleu). a Utilisez les boutons et pour sélectionner une option. b Utilisez les boutons et pour régler la valeur. c Lorsque vous avez fini de faire les réglages, appuyez sur le bouton pour quitter.48 Utilisation de votre projecteur 3. Une fois que les options Adresse IP, Masque sous-réseau, Passerelle et DNS ont été réglées, sélectionnez Stocker et appuyez sur le bouton pour enregistrer les réglages. 4. Si vous sélectionnez Stocker sans appuyer sur le bouton Entrer, le système gardera seulement les réglages originaux. RÉIN.—Appuyez sur pour réinitialiser la configuration du réseau. RÉG. SS FIL—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage sans fil. Le menu Réglages sans fil contient les options suivantes : SANS FIL—L’option par défaut est Connecté. Sélectionnez Décon. pour désactiver la connexion sans fil. REMARQUE :Il est recommandé d’utiliser le réglage par défaut pour Connexion sans fil. SERVEUR DHCP—Permet d’activer le serveur DHCP de la connexion sans fil. DÉBUT AD.IP—Pour assigner automatiquement ou manuellement l’adresse IP de début du serveur DHCP connecté sans fil au projecteur. FIN AD.IP—Pour assigner automatiquement ou manuellement l’adresse IP de fin du serveur DHCP connecté sans fil au projecteur. MASQUE SOUS-RÉSEAU—Pour configurer le Masque sous-réseau de la connexion sans fil. PASSERELLE—Faites vérifier l’adresse de la passerelle par votre administrateur de système/réseau si vous l’entrez manuellement. DNS—Faites vérifier l’adresse IP du serveur DNS par votre administrateur de système/réseau si vous l’entrez manuellement. STOCKER—Appuyez sur pour enregistrer les changements effectués dans le menu de réglage de la configuration sans fil. REMARQUE : 1. Utilisez les boutons et pour sélectionner Adresse IP, Masque sous-réseau, Passerelle, DNS et Stocker. 2. Appuyez sur le bouton pour ouvrir l’option Adresse IP, Masque sous-réseau, Passerelle ou DNS et régler la valeur. (l’option sélectionnée est indiquée en bleu).Utilisation de votre projecteur 49 a Utilisez les boutons et pour sélectionner une option. b Utilisez les boutons et pour régler la valeur. c Lorsque vous avez fini de faire les réglages, appuyez sur le bouton pour quitter. 3. Une fois que les options Adresse IP, Masque sous-réseau, Passerelle et DNS ont été réglées, sélectionnez Stocker et appuyez sur le bouton pour enregistrer les réglages. 4. Si vous sélectionnez Stocker sans appuyer sur le bouton Entrer, le système gardera seulement les réglages originaux. RÉIN.—Appuyez sur pour réinitialiser la configuration sans fil. RÉGL. MENU—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu de réglage. Le menu des réglages contient les paramètres suivants : MENU POSITION—Pour changer la position du menu OSD sur l’écran. MENU TEMPO—Permet de régler le délai d’attente du menu OSD Par défaut, le menu OSD disparaît automatiquement après 20 secondes d’inactivité. MENU VERROU—Sélectionnez ON pour activer Menu verrou et masquer le menu OSD. Sélectionnez OFF pour désactiver le Menu verrou. Si vous voulez désactiver la fonction Menu verrou et faire disparaître le menu OSD, appuyez sur le bouton Menu sur le panneau de contrôle ou la télécommande pendant 15 secondes, puis désactivez la fonction. TRANSPAR. MENU—Pour régler le niveau de transparence du fond du menu OSD. MOT DE PASSE—Lorsque la protection par mot de passe est activée, un écran de protection par mot de passe vous invitant à entrer un mot de passe s’affiche quand la fiche d’alimentation est insérée dans une prise de courant et quand le projecteur est allumé la première fois. Par défaut, cette fonction est désactivée. Vous pouvez activer cette fonction en sélectionnant Activer. Si le mot de passe a déjà été réglé avant, entrez le mot de passe en premier et sélectionnez la fonction. Cette fonction de sécurité sera activée la prochaine fois que vous utiliserez le projecteur. Si vous activez cette fonction, vous serez invité à entrer le mot de passe du projecteur après avoir allumé le projecteur :50 Utilisation de votre projecteur 1 Demande de 1ère saisie du mot de passe : a Allez dans Régl. Menu, appuyez sur et réglez Mot de passe sur Activer pour activer le mot de passe. b Lorsque vous activez la fonction Mot de passe, un écran s’affichera. Entrez les 4 chiffres et appuyez sur . c Pour confirmer, entrez à nouveau le mot de passe. d Si la vérification du mot de passe réussit, vous pouvez continuer à accéder aux fonctions et aux utilitaires du projecteur. 2 Si vous avez entré un mot de passe incorrect, vous aurez deux autres chances. Après trois entrées incorrectes, le projecteur s’éteindra automatiquement. REMARQUE : Si vous oubliez votre mot de passe, contactez DELL™ ou un technicien agréé. 3 Pour désactiver la fonction mot de passe, sélectionnez l’option Désactivé. 4 Pour effacer le mot de passe, choisissez l’option Supp.Utilisation de votre projecteur 51 CHANGER MOT PASSE—Entrez le mot de passe original. Puis entrez le nouveau mot de passe et confirmez à nouveau le nouveau mot de passe. RÉGL. ALIM.—Choisissez et appuyez sur pour ouvrir le menu des réglages d’alimentation. Le menu de réglage de l’alimentation contient les options suivantes :52 Utilisation de votre projecteur ARRÊT RAPIDE—Sélectionnez ON pour éteindre le projecteur avec un seul appui sur le bouton Marche. Cette fonction permet d’éteindre rapidement le projecteur, avec une vitesse de ventilateur accélérée. Légèrement plus bruyant lorsque vous désirez éteindre rapidement le projecteur. REMARQUE : Avant de rallumer le projecteur, attendez au moins 60 secondes pour que la température interne se stabilise. Le projecteur prendra plus longtemps à s’allumer si vous essayez de l’allumer immédiatement. Le ventilateur de refroidissement marchera à pleine puissance pendant environ 30 secondes pour stabiliser la température interne. ECON. ÉNERGIE—Sélectionnez OFF pour désactiver le mode Econ. énergie. Par défaut le projecteur a été réglé pour entrer en mode d’économie d’énergie après 120 minutes d’inactivité. Un message d’avertissement s’affiche sur l’écran avec un compte à rebours de 60 secondes avant d’entrer en mode d’économie d’énergie. Appuyez sur n’importe quel bouton pendant le compte à rebours pour ne pas entrer en mode d’économie d’énergie. Vous pouvez aussi changer la période d’inactivité avant d’entrer en mode d’économie d’énergie. La période d’inactivité est la durée que vous voulez que votre projecteur attende sans signal d’entrée. Le mode d’économie d’énergie peut être réglé sur 30, 60, 90, ou 120 minutes. Si aucun signal d’entrée n’est détecté pendant cette période, le projecteur s’éteint automatiquement. Pour allumer le projecteur, appuyez sur le bouton d’alimentation. SANS FIL—Choisissez Tjrs allumé ou Éteint en attente pour activer ou désactiver le module Sans fil/LAN lorsque le projecteur est en mode veille. SORTIE VGA—Choisissez Tjrs allumé ou Éteint en attente pour activer ou désactiver la fonction de sortie VGA lorsque le projecteur est en mode veille. MODELAMP—Permet de choisir le mode Normal ou ECO. Le mode Normal fonctionne à pleine puissance. Le mode ECO utilise un niveau d’intensité plus bas permet d’augmenter la durée de vie de la lampe, d’obtenir un fonctionnement plus silencieux et une luminance plus faible à l’écran. RÉINIT. HEUR. LAMPE—Appuyez sur et sélectionnez l’option Confirmer pour réinitialiser les heures de la lampe.Utilisation de votre projecteur 53 RÉGL. PIP—Choisissez et appuyez sur pour activer les réglages incrustation d’image. Le menu Réglages incrustation d’image contient les options suivantes : IMAGE EN IMAGE —Sélectionnez ON pour activer l’affichage Image en image. Sélectionnez OFF pour désactiver la fonction. DEUX. SOURCE —La possibilité de sélectionner une éventuelle seconde source depuis le menu dépend de la source d’entrée primaire utilisée. Référez-vous à «Sources combinaison d’incrustation d’image» à la page 113. CHANGER —Appuyez sur pour passer de l’affichage d’une source à celui de l’autre. TAILLE—Vous permet d’ajuster la taille de l’image de la deuxième source. Les options sont : Petit, Moyen, Grand, et Moitié. DISPOSITION—Vous permet de modifier la position de la deuxième sources dans l’un des quatre coins. Les options sont : Haut G, Haut D, Bas G, et Bas D. INFORMATIONS—Le menu Information affiche les réglages actuellement utilisés par le projecteur.54 Utilisation de votre projecteur LANGUE Pour changer la langue du menu OSD. Appuyez sur pour ouvrir le menu Langue. AIDE Si vous avez des problèmes avec le projecteur, ouvrez le menu d’aide pour le dépannage.Utilisation de votre projecteur 55 Installation du réseau sans fil REMARQUE : Votre ordinateur doit posséder au minimum la configuration système suivante : Système d’exploitation : • Windows Microsoft Windows XP™ Édition familiale ou Professionnel avec Service pack 2 (32 bits recommandés), Windows Vista 32 bits, et Windows® 7 Édition familiale ou Professionnel 32 bits ou 64 bits • MAC MacBook ou plus récent, MacOS 10.5 ou plus récent Configuration matérielle minimale : a Processeur Intel à double cœur 1,8 MHz ou plus b 256 Mo de RAM minimum, 512 Mo ou plus recommandé c 10 Mo d’espace libre sur le disque dur d La carte graphique nViDIA ou ATI doit avoir au moins 64 Mo de VRAM e Carte Ethernet (10/100 Mb/s) pour une connexion Ethernet. f Un adaptateur WLAN pris en charge pour une connexion (tout périphérique wifi compatible NDIS de type 802.11b, 802.11g ou 802.11n) Navigateur Web Microsoft Internet Explorer 6.0 ou 7.0 (recommandé) ou 8.0, Firefox 2.0, Safari 3.0 ou plus récent56 Utilisation de votre projecteur Activer la connexion sans fil sur le projecteur Avant de pouvoir utiliser votre projecteur sans fil, vous devez suivre en premier les étapes suivantes : 1 Installez le dongle sans fil optionnel. Référez-vous à «Installation du dongle sans fil optionnel» à la page 11. 2 Branchez le cordon d’alimentation sur une prise de courant et appuyez sur le bouton Marche. 3 Appuyez sur le bouton Menu du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande. REMARQUE : Utilisez les boutons , , et pour naviguer et pour sélectionner. 4 Le réglage par défaut de la connexion sans fil est Activer. Référez-vous à «Rég. ss fil» à la page 48. 5 Ouvrez le menu SOURCE D’ENTRÉE, sélectionnez Sans fil/USB puis sélectionnez Affichage sans fil dans le sous-menu. Référez-vous à «SOURCE D’ENTRÉE SANS FIL/USB» à la page 38.Utilisation de votre projecteur 57 L’Écran Guide sans fil indiqué ci-dessous apparaît : REMARQUE : Si la connexion sans fil est désactivée, suivez les étapes suivantes pour la configurer : Réglages avancés  Rég. ss fil  Sans fil  Connecté. La source d’entrée d’image bascule automatiquement à l’écran sans fil lorsque l’option sans fil est sélectionnée ici. 6 Veuillez noter le LOGIN CODE, NETWORK NAME (SSID), et l’IP ADDRESS. Vous aurez besoin de ces informations plus tard pour vous connecter.58 Utilisation de votre projecteur Installer le logiciel d’application sans fil de Dell sur votre ordinateur 7 Connectez votre ordinateur au réseau sans fil 7700FullHD. REMARQUE : • Votre ordinateur doit avoir une fonction de réseau sans fil pour détecter la connexion. • Lorsque vous vous connectez au réseau sans fil 7700FullHD, la connectivité sans fil avec les autres réseaux sans fil sera perdue. REMARQUE : Souvenez-vous d’éteindre tous les proxies. (Dans Microsoft ® Windows Vista : Cliquez sur Panneau de contrôle  Options Internet  Connexions  Réglages LAN) 8 Ouvrez votre navigateur web. Vous serez automatiquement envoyé à la page Web Gestionnaire Web 7700FullHD.Utilisation de votre projecteur 59 REMARQUE : Si la page Web ne s’affiche pas automatiquement, entrez l’adresse IP affichée sur l’écran du projecteur (l’adresse IP par défaut est 192.168.100.10) dans la barre d’adresse du navigateur. 9 La page Gestionnaire Web 7700FullHD s’affiche. Si c’est la première fois que vous l’utilisez, cliquez sur Télécharger. 10 Choisissez le système d’exploitation approprié et cliquez sur Télécharger.60 Utilisation de votre projecteur 11 Cliquez sur Run pour continuer et terminer l’installation du logiciel. REMARQUE : Vous pouvez choisir d’enregistrer le fichier et de l’installer plus tard si désiré. Pour faire cela, cliquez sur Save. REMARQUE : Si vous n’arrivez pas à installer l’application car vous n’avez pas les droits voulus sur l’ordinateur, veuillez contacter l’administrateur de votre réseau. 12 L’installation du logiciel commencera. Suivez les instructions à l’écran pour terminer l’installation.Utilisation de votre projecteur 61 Lancer l’Application sans fil Une fois l’installation terminée, le programme se lance automatiquement et effectue la recherche. Si le programme ne se lance pas automatiquement, lancez l’application en double-cliquant sur l’icône du bureau. Sélectionnez Dell 7700FullHD, puis cliquez sur OK. Connexion Pour communiquer avec votre projecteur, entrez le Code d’ouverture de session fourni dans l’étape 6 de Installation du réseau sans fil puis cliquez sur OK. REMARQUE : Si l’Adresse IP n’a pas été détecté, entrez l’Adresse IP affichée en bas à gauche de l’écran.62 Utilisation de votre projecteur Comprendre les boutons Lorsque vous vous êtes connecté, l’écran suivant s’affiche : Mode de projection Elément Description 1 Barre d’état Affiche l’IP et le CODE DE CONNEXION. Menu Cliquez pour ouvrir le menu de l’application. Bouton Réduire Cliquer pour réduire l’application. Bouton Fermer Cliquer pour quitter l’application. 2 Mode Statut Mode de projection Cliquez ici pour activer le mode projection. Mode vidéo Cliquez ici pour activer le mode vidéo. 3 Barre d’outils de contrôle Plein écran Cliquez pour afficher l’image sur l’écran entier. Divisé 1 Cliquez pour projeter l’image dans le coin supérieur à gauche de l’écran. Divisé 2 Cliquez pour projeter l’image dans le coin supérieur à droite de l’écran. Divisé 3 Cliquez pour projeter l’image dans le coin inférieur à gauche de l’écran. Divisé 4 Cliquez pour projeter l’image dans le coin inférieur à droite de l’écran. Arrêt Cliquez pour arrêter la projection. Pause Cliquez pour faire une pause pendant la projection. Projection audio Cliquez ici pour activer la projection audio. 4 Statut de connexion Icône de connexion Clignote pendant la projection. 1 2 4 3Utilisation de votre projecteur 63 Projeter la présentation • Pour projeter la présentation, cliquez sur n’importe lequel des boutons de projection . • Pour faire une pause pendant la présentation, cliquez sur . L’icône devient verte. • Pour continuer la présentation, cliquez de nouveau sur . • Pour arrêter la projection audio, cliquez sur . Référez-vous à «Installation de Projection audio» à la page 71. • Pour arrêter la présentation, cliquez sur . Mode vidéo REMARQUE : Les informations suivantes sont pour le mode de présentation de données sans fil seulement. L’affichage de l’image peut être lent ou pas doux si vous affichez un clip vidéo ou une animation. Référez-vous au tableau de la vitesse d’image, ci-dessous, comme référence : Vitesse d’image pour présentation sans fil Elément Description 1 Barre d’outils de contrôle Ouvert Cliquez ici pour ouvrir un dossier et rechercher un fichier vidéo ou musicale. Lecture Cliquez ici pour démarrer le lecteur. Arrêt Cliquez ici pour arrêter le lecteur. Muet Cliquez ici pour réduire au silence ou réactiver le son. Variation d’écran % 1 Trames par seconde, estimation 2 <5 % 30 3 <10% 28 3 <20% 26 3 <40% 25 3 <75% 22 3 <=100% 20 3 164 Utilisation de votre projecteur REMARQUE : 1 Le pourcentage de variation d’écran est basé sur 1024 x 768. Par exemple, lors de l’affichage d’un clip vidéo 320 x 240 sur un ordinateur portable 1024 x 768, la variation d’écran est de 9,8%. 2 La fréquence de trame réelle dépend de plusieurs facteurs tels que l’environnement réseau, le contenu graphique, l’état du signal, l’endroit et les performances du processeur. 3 Sous des conditions optimales WLAN avec une connexion 802.11g, et aucun agrandissement d’écran. 4 Compressé en 1024 x 768 et moins de 802.11g. REMARQUE : Votre ordinateur n’entrera pas en mode S1 (mode Veille) / S3 (mode Sommeil) / S4 (mode Hibernation) lorsque vous faites une présentation sans fil, via affichage USB ou Afficheur USB. Utilisation du menu Cliquez sur pour afficher le menu. GESTION WEB—Cliquez pour ouvrir la page Gestionnaire Web. Référez-vous à «Gestion du projecteur avec le Gestionnaire Web» à la page 78. CHERCHER UN PROJECTEUR—Cliquez pour rechercher et vous connecter au projecteur sans fil. CRÉER UN TOKEN APPLICATION—Cliquez pour créer un token d’application. Référez-vous à «Créer un token d’application» à la page 99. INFO—Cliquez pour afficher les informations du système. RACCOURCI—Cliquez pour afficher les informations relatives aux touches de raccourci. A PROPOS DE—Cliquez pour afficher la version de l’application. QUITTER—Cliquez pour fermer l’application.Utilisation de votre projecteur 65 Installation de Présentation to Go (PtG) La configuration système requise pour installer PtG est la suivante : Système d’exploitation : - Windows Microsoft Windows XP™ Édition familiale ou Professionnel avec Service pack 2/3 (32 bits recommandé), Windows Vista 32 bits, ou Windows® 7 Édition familiale ou Professionnel 32 bits ou 64 bits - Office 2003 ou Office 2007 Avant de pouvoir utiliser l’Afficheur USB, vous devez suivre en premier les étapes suivantes : "Les options par défaut «Sans fil et LAN» et «Connexion sans fil» sont activées. 1 Branchez la clé USB sur votre projecteur. REMARQUE : • Prend en charge uniquement les fichiers photo JPEG de moins de 10 Mo x 40M pixels. • Le convertisseur PtG peut convertir vos fichiers PowerPoint en des fichiers PtG. Référez-vous à «Installer le logiciel d’application PtG Converter sur votre ordinateur» à la page 69. • Vous pouvez télécharger «PtG Converter – Lite» sur le site de support Dell à l’adresse support.dell.com. 2 Dans le menu SOURCE D’ENTRÉE, sélectionnez Sans fil/USB, puis sélectionnez Afficheur USB dans le sous-menu. Référez-vous à «SOURCE D’ENTRÉE SANS FIL/USB» à la page 38. REMARQUE : 1 Lorsque la fonction Sans fil et LAN est désactivée, allez dans le menu Réglages LAN, sélectionnez «Activer» dans l’option « Sans fil et LAN » pour sélectionner la fonction Sans fil et LAN. 2 Lorsque la connexion sans fil est désactivée, allez dans le menu Rég. ss fil et sélectionnez «Connecté» dans l’option Sans fil pour activer la connexion sans fil.66 Utilisation de votre projecteur Afficheur PtG Le système restera sur cette page lorsque prêt. Afficheur de photoUtilisation de votre projecteur 67 Introduction à la fonction PtG/Photo Affiche les fichiers PtG et Photo valides enregistrés sur une clé USB. REMARQUE : Si seulement une clé USB a été détectée, le système sautera cette étape. Aperçu de PtG68 Utilisation de votre projecteur Aperçu de Photo REMARQUE : Supporte 14 langues pour les formats de noms de fichiers photo (Langues : Anglais, Hollandais, Français, Allemand, Italien, Japonais, Coréen, Polonais, Portugais, Russe, Chinois Simplifié, Espagnol, Suédois et Chinois Traditionnel). Présentation des boutons Utilisez les boutons haut, bas, gauche et droite pour naviguer et utilisez le bouton du panneau de contrôle du projecteur ou de la télécommande pour sélectionner. REMARQUE : Si vous ouvrez le menu OSD lorsque vous utilisez la fonction PtG, la navigation PtG avec les boutons haut, bas et gauche ne marchera pas. Bouton Haut Bas Gauche Droite Entrer Fonction PtG Haut Bas Retour Aucune fonction Entrer Lecture PtG Page préc Page suiv Retour Aucune fonction Pause suivante Fonction Photo Haut Bas Retour Aucune fonction Entrer Lecture de photo Page préc Page suiv Retour Aucune fonction Aucune fonctionUtilisation de votre projecteur 69 Installer le logiciel d’application PtG Converter sur votre ordinateur Suivez les instructions à l’écran pour terminer l’installation. REMARQUE : Vous pouvez télécharger «PtG Converter – Lite» sur le site de support Dell à l’adresse support.dell.com..70 Utilisation de votre projecteur Utilisation de PtG Converter 1 Lancez le programme «PtG Converter - Lite.exe» ou double-cliquez sur l’icône du bureau pour lancer l’application. 2 Cliquez sur pour sélectionner un fichier PowerPoint et démarrer la conversion. 3 Cliquez sur le bouton Browse pour sélectionner l’emplacement du stockage puis cliquez sur OK. REMARQUE : 1 Si MS PowerPoint n’est pas installé sur votre ordinateur, la conversion du fichier ne marchera pas. 1 Le convertisseur PtG ne supporte que jusqu’à 20 pages. 2 PtG converter ne supporte que la conversion des fichiers .ppt vers .PtG.Utilisation de votre projecteur 71 Installation de Projection audio La Projection audio ne prend en charge que les sources d’entrée Affichage sans fil et Affichage LAN. La configuration requise au minimum est la suivante : Système d’exploitation : • Windows Microsoft Windows XP™ Édition familiale ou Professionnel avec Service pack 2/3 (32 bits recommandé), Windows Vista 32 bits, ou Windows® 7 Édition familiale ou Professionnel 32 bits ou 64 bits • MAC MacBook ou version ultérieure, MacOS 10.5 ou version ultérieure Configuration matérielle minimale : a Processeur ® Core™ i5-460 MHz (2,53 GHz/Turbo 2,8 GHz) ou supérieur b Carte graphique indépendante avec 1 Go DDR3 VRAM ou plus recommandée c 2 Go de mémoire DDR3 SDRAM double canal à 1066 MHz requis, ou plus recommandé d Ethernet Gigabit e Périphérique wifi 802.11 b/g/n intégré pour une connexion WLAN REMARQUE : Si voitre ordinateur ne dispose pas de la configuration matérielle minimum, il se peut que vous ayez un retard ou des parasites dans la projection audio. Respectez la configuration système requise pour avoir des performances optimales pour la projection audio. REMARQUE : Si vous voulez utiliser la connexion sans fil pour la projection audio, installez le dongle sans fil en option. Référez-vous à «Installation du dongle sans fil optionnel» à la page 11. REMARQUE : La fonction Projecteur audio requiert l’installation d’un pilote supplémentaire. Un écran apparaît pour vous informer que votre ordinateur doit installer le pilote. Vous pouvez télécharger le pilote de la Projection audio sur le site de support Dell à l’adresse support.dell.com.. REMARQUE : Ports / Protocole de connexion du projecteur pour la projection via Ethernet : UDP : 1047, (sauvegarde : 1048, 1049) TCP : 3268, 515, 1688, 1041 (sauvegarde : 389, 8080, 21)72 Utilisation de votre projecteur Activer la connexion sans fil ou LAN sur le projecteur 1 Connectez le cordon d’alimentation et allumez le projecteur en appuyant sur le bouton d’alimentation. 2.1 Si vous utilisez LAN pour la projection audio, suivez la procédure ci-dessous pour activer la fonction Sans fil et LAN (le réglage par défaut est Activer): Réglages avancés Réglages LAN Sans fil et LAN Activer. 2.2 Si vous utilisez LAN pour la projection audio, suivez la procédure ci-dessous pour activer la fonction Sans fil et LAN (le réglage par défaut est Connecté): Réglages avancés Rég. ss fil Sans fil Connecté.Utilisation de votre projecteur 73 3 Accédez au menu Source d’entrée, sélectionnez Sans fil/USB, puis sélectionnez Affichage sans fil dans le sous-menu. L’écran Guide sans fil reproduit ci-dessous s’affiche : 4 Veuillez noter le LOGIN CODE, NETWORK NAME (SSID), et l’IP ADDRESS. Vous aurez besoin de ces informations plus tard pour vous connecter. Installer le logiciel d’application sans fil de Dell sur votre ordinateur 5 Le «Logiciel d’application sans fil» est requis si Sans fil ou LAN a été utilisé pour configurer la Projection audio. Veuillez télécharger et installer le logiciel la première fois que vous utilisez la Projection audio. S’il est déjà installé, allez directement à l’Étape 5 - 6. REMARQUE : Vous n’avez besoin d’installer le «Logiciel d’application sans fil» qu’une seule fois. 6 Pour le téléchargement et l’installation du logiciel d’application sans fil, référez-vous aux «étapes 7 à 12 de la section «Installation du réseau sans fil» à la page 55».74 Utilisation de votre projecteur REMARQUE : Si le LAN est utilisé pour la projection audio, connectez le câble LAN au projecteur et à l’ordinateur. Lancer l’Application sans fil 7 Une fois l’installation terminée, le programme se lance automatiquement. Ou bien double-cliquez sur l’icône du bureau pour lancer l’application. REMARQUE : 1 Lorsque vous sélectionnez LAN pour la projection, cliquez sur «Ignorer». 2 Lorsque vous sélectionnez Sans fil pour la projection, choisissez Dell 7700FullHD, puis cliquez sur «OK».Utilisation de votre projecteur 75 Connexion 8 Pour communiquer avec votre projecteur, entrez le Code de connexion (voir l’étape 4), puis cliquez sur OK. REMARQUE : Si l’Adresse IP n’a pas été détectée, entrez l’Adresse IP affichée en bas à gauche de l’écran sans fil. 9 Vous avez maintenant ouvert une session sur l’Application sans fil 7700FullHD. Cliquez sur le bouton «Lecture» dans l’application pour démarrer la projection LAN ou sans fil. REMARQUE : Vous pouvez utiliser les contrôles pour projeter en mode plein écran ou en mode écran fractionné. 10 Cliquez sur le bouton «Projection audio» dans l’application pour activer la fonction Projection audio. REMARQUE : La fonction Projection audio nécessite l’installation d’un pilote supplémentaire ; s’il n’est pas installé sur votre ordinateur, un message vous demandant d’installer le pilote s’affiche à l’écran. Vous pouvez télécher le «pilote supplémentaire» à partir du site de support de Dell à l’adresse support.dell.com. 11 Exécution de Windows Media Player ou d’un autre logiciel de lecture audio (par exemple : lecteur Winamp...) sur votre ordinateur.76 Utilisation de votre projecteur Installation de Flux vidéo Le Flux vidéo ne prend en charge que les sources d’entrée Affichage sans fil et Affichage LAN. La configuration requise au minimum est la suivante : Système d’exploitation : • Windows Microsoft Windows XP™ Édition familiale ou Professionnel avec Service pack 2/3 (32 bits recommandé), Windows Vista 32 bits, ou Windows® 7 Édition familiale ou Professionnel 32 bits ou 64 bits • MAC MacBook ou version ultérieure, MacOS 10.5 ou version ultérieure Configuration matérielle minimale : a Dual® Core™ 1,8 GHz ou plus b Carte graphique indépendante avec 64 Mo de VRAM ou plus recommandée c 2 Go de mémoire DDR SDRAM ou plus recommandé d Ethernet Gigabit e Périphérique wifi 802.11 b/g/n intégré pour une connexion WLAN REMARQUE : Si vous ordinateur ne dispose pas de la configuration matérielle minimum, il se peut que vous ayez un retard dans le flux vidéo. Respectez la configuration système recommandée pour avoir des performances optimales pour le flux vidéo. REMARQUE : Si vous voulez utiliser la connexion sans fil, installez le dongle sans fil en option. Référez-vous à «Installation du dongle sans fil optionnel» à la page 11. REMARQUE : Ports / Protocole de connexion du projecteur pour la projection via Ethernet : Formats pris en charge par le Flux vidéo UDP : 1047, (sauvegarde : 1048, 1049) TCP : 3268, 515, 1688, 1041 (sauvegarde : 389, 8080, 21) Format de fichier Format vidéo Résolution maximale Format audio MP4, MOV H.263 FWVGA (854x480) AAC LC, LPCM MP4, MOV H.264 Jusqu’à 720P30 AAC LC, LPCM, MP3 MP4, MOV MPEG-4 Jusqu’à 720P30 AAC LC, LPCM, MP3 ASF WMV9/VC-1 Jusqu’à 720P24 WMAUtilisation de votre projecteur 77 Activer la connexion sans fil ou LAN sur le projecteur Veuillez vous reporter aux «étapes 1 à 4 de Installation de Projection audio» à la page 71 pour les instructions relatives à l’activation de la fonction sans fil ou LAN. Installer le logiciel d’application sans fil de Dell sur votre ordinateur Veuillez vous reporter aux «étapes 5 à 6 de Installation de Projection audio» à la page 73 pour les instructions relatives à l’activation de la fonction sans fil ou LAN. Lancer l’Application sans fil Veuillez vous référer à «l’étape 7 de la sectionInstallation de Projection audio» à la page 74 pour les instructions relatives au lancement de l’application. Connexion Veuillez vous référer à «l’étape 8 de la sectionInstallation de Projection audio» à la page 75 pour les instructions relatives à l’accès à l’application. 1 Vous avez maintenant ouvert une session sur l’Application sans fil 7700FullHD. Cliquez sur le bouton «Mode vidéo» pour basculer sur l’écran Mode vidéo. 2 Cliquez sur pour sélectionner les fichiers vidéo ou musique, et lancez le lecteur. REMARQUE : Choisissez le fichier vidéo ou musique, puis appuyez sur Lecture. Le projecteur commence par entrer en mode Sommeil. Il lance la lecture du fichier vidéo ou musique après quelques secondes.78 Utilisation de votre projecteur Gestion du projecteur avec le Gestionnaire Web Configuration des réglages du réseau Si le projecteur est connecté à un réseau, vous pouvez accéder au projecteur avec un navigateur Web. Pour configurer les réglages du réseau, référez-vous à la section «Réglages LAN» à la page 47. Accéder au gestionnaire Web Utilisez Internet Explorer 6.0 ou une version plus récente, ou FireFox 2.0 ou une version plus récente et entrez l’adresse IP. Vous pouvez alors accéder au gestionnaire Web et gérer le projecteur à distance. Page d’accueil • Ouvrez la page d’accueil du Gestionnaire Web en entrant l’adresse IP du projecteur dans le navigateur Web. Référez-vous à «Réglages LAN» à la page 47. • Sélectionnez la langue du gestionnaire Web dans la liste. • Cliquez sur un élément du menu dans l’onglet de gauche pour accéder à la page.Utilisation de votre projecteur 79 Télécharger le logiciel Application sans fil Référez-vous aussi à «Installation du réseau sans fil» à la page 55. Cliquez sur le bouton Télécharger correspondant au système d’exploitation de votre ordinateur.80 Utilisation de votre projecteur Contrôle conférence Ceci vous permet de hôter des présentations en conférence à partir de différentes souces sans utiliser les câbles du projecteur et vous permet de contrôler comment chaque présentation apparaît sur l’écran. REMARQUE : Sans Contrôle conférence, le dernier utilisateur qui appuie sur le bouton «Lecture» dans l’application aura contrôle de l’écran de projection entier. Nom de l’ordinateur : Répertorie les ordinateurs connectés au contrôle de conférence. Contrôle lecture: Cliquez sur les boutons pour contrôler comment la projection de chaque ordinateur s’affiche à l’écran. • Projection plein écran — La présentation de l’ordinateur remplie l’écran entier. • Divisé 1 - La présentation de l’ordinateur apparaît dans le coin supérieur à gauche de l’écran. • Divisé 2 - La présentation de l’ordinateur apparaît dans le coin supérieur à droite de l’écran. • Divisé 3 - La présentation de l’ordinateur apparaît dans le coin inférieur à gauche de l’écran. • Divisé 4 - La présentation de l’ordinateur apparaît dans le coin inférieur à droite de l’écran. • Arrêt - La projection de l’ordinateur s’arrête. Adresse IP: Affiche l’adresse IP de chaque ordinateur. REMARQUE : Pour terminer la conférence, cliquez sur Accueil.Utilisation de votre projecteur 81 Gestion des propriétés Admin Un mot de passe administrateur est requis lorsque vous voulez ouvrir la page Admin. • M passe admin: Entrez le mot de passe administrateur puis cliquez sur Connexion. Le mot de passe par défaut est «admin». Pour changer le mot de passe, référez-vous à «Changer mots de passe» à la page 86.82 Utilisation de votre projecteur Statut du système Affiche les informations Statut du réseau, Statut de connexion, et Statut du projecteur.Utilisation de votre projecteur 83 Configuration réseau Référez-vous à la section OSD à la page 47. Configuration IP • Choisissez Obtenir une adresse IP automatiquement pour attribuer automatiquement une adresse IP au projecteur ou sur Utiliser l’adresse IP suivante pour attribuer manuellement une adresse IP. Configuration serveur DHCP • Choisissez Automatique pour régler automatiquement les adresses IP de début, IP de fin, Masque sous-réseau, Passerelle par défaut et Serveur DNS à partir d’un serveur DHCP ou Désactiver pour désactiver cette fonction. Configuration sans-fil • Choisissez Activer pour régler Région, SSID, Diffusion SSID, Canal, Encryption, et Clé. Choisissez Désactiver pour désactiver la connexion sans fil.84 Utilisation de votre projecteur SSID : La longueur maximale est de 32 caractères. Encryption: Vous pouvez Désactiver la clé WPA ou sélectionner une chaîne ASCII ou HEX 64-bits ou 128-bits. Clé: Si Cryptage est activé, vous devez régler la valeur de la clé en fonction du mode de chiffrement que vous avez sélectionné. Configuration serveur RADIUS • Réglez les options Adresse IP, Port et Clé. Portier • Il y a trois choix : Autoriser tout: Pour permettre l’accès des utilisateurs au réseau du bureau via le projecteur sans fil. Bloquer tout: Pour bloquer l’accès des utilisateurs au réseau du bureau via le projecteur sans fil. Internet uniquement: Pour bloquer tous les utilisateurs du réseau du bureau, mais conserver la connexion Internet. Régler la sécurité pour SNMP • Réglez les informations communautaires d’écriture Cliquez sur le bouton Appliquer pour enregistrer et appliquer les réglages. Le projecteur doit être redémarré pour que les réglages soient utilisés.Utilisation de votre projecteur 85 Configuration projection Configuration projection • Résolution: Vous permet de sélectionner la résolution. Les options sont les suivantes : XGA (1 024 x 768) et 720p (1 280 x 720). • Code de connexion: Sélectionnez comment vous voulez que le code de connexion soit généré par la projecteur. Il y a trois choix : • Désactiver: Le code de connexion n’est pas requis lorsque vous vous connectez au système. • Aléatoire: La valeur par défaut est Aléatoire. Le code de connexion sera créé d’une manière aléatoire. • Utiliser le code suivant: Entrez un code à 4 chiffres. Ce code sera utilisé pour vous connecter au système. Réglages du projecteur • Réglez les options Nom du modèle, Nom project., Emplac, et Contact (juqu’à 21 caractères par champ). Cliquez sur le bouton Appliquer pour enregistrer et appliquer les réglages. Le projecteur doit être redémarré pour que les réglages soient utilisés.86 Utilisation de votre projecteur Changer mots de passe Cette page vous permet de changer le mot de passe administrateur. • Saisir nouveau mot de passe: Entrez le nouveau mot de passe. • Confirmer nouveau mot de passe: Entrez à nouveau le mot de passe et cliquez sur Appliquer. REMARQUE : Si vous avez oublié votre mot de passe administrateur, contactez Dell.Utilisation de votre projecteur 87 Réinitialiser Cliquez sur le bouton Appliquer pour restaurer tous les réglages sans fil/du réseau sur les réglages originaux.88 Utilisation de votre projecteur Mise à jour logiciel Utilisez la page Mise à jour logiciel pour mettre à jour le progiciel de votre projecteur sans fil. REMARQUE : Veuillez désactiver et activer Sans fil/Réseau en utilisant le menu OSD pour redémarrer la carte réseau du projecteur après la mise à jour du firmware. Pour mettre à jour le progiciel, suivez la procédure ci-dessous : 1 Appuyez sur Parcourir pour sélectionner le fichier à mettre à jour. 2 Cliquez sur le bouton Mise à jour pour commencer. Attendez pendant que le système met à jour le firmware de votre appareil. AVERTISSEMENT : N’interrompez pas le processus de mise à jour, ceci pourrait provoquer un crash du système! 3 Cliquez sur Confirmer lorsque la mise à jour est terminée.Utilisation de votre projecteur 89 Mise à niveau du projecteur Utilisez la page Mise à niveau du projecteur pour mettre à jour le firmware de votre projecteur. REMARQUE : Veuillez désactiver et activer Sans fil/Réseau en utilisant le menu OSD pour redémarrer la carte réseau du projecteur après la mise à jour du firmware. REMARQUE : Assurez-vous que le mode Veille sans fil soit activée (par défaut, il est désactivé). Suivez la procédure : Réglages avancés -> Régl.Alim. -> Sans fil -> Tjrs allumé Pour mettre à jour le progiciel, suivez la procédure ci-dessous : 1 Branchez le cordon d’alimentation. Le projecteur entre en mode Veille. 2 Connectez le câble LAN au projecteur et à l’ordinateur.90 Utilisation de votre projecteur 3 Ouvrez votre Navigateur Internet puis saisissez l’adresse IP (par défaut, l’adresse IP est 192.168.100.10). 4 Sur la page Web Mise à niveau du projecteur, appuyez sur Parcourir pour sélectionner le fichier à mettre à jour. 5 Cliquez sur le bouton Mise à jour pour commencer. Attendez pendant que le système met à jour le firmware de votre appareil. REMARQUE : Les voyants DEL Temp et Lampe sont tous les deux allumés (Orange). AVERTISSEMENT : N’interrompez pas le processus de mise à jour, ceci pourrait provoquer un crash du système! 6 Cliquez sur Confirmer lorsque la mise à jour est terminée.Utilisation de votre projecteur 91 Panneau de contrôle du projecteur Info projecteur • Statut du projecteur: Il y a cinq états : Lampe allumée, Veille, Economie d’énergie, Refroidissement et En Préchauffage. Cliquez sur Actualiser pour actualiser l’état et les réglages de contrôle. • Economie d’énergie: Le mode d’Econ. énergie peut être réglé sur Désactivé, 30, 60, 90 ou 120 minutes. Pour plus d’informations, référez-vous à «Econ. énergie» à la page 52. • Etat d’alerte: Il y a trois états d’alerte : Avertissement lampe, Vie de lampe basse et Avertissement température. Votre projecteur peut se verrouiller en mode de protection si l’une quelconque des alertes est activée. Pour sortir du mode de protection, cliquez sur Effacer pour effacer l’État d’alerte avant d’allumer votre projecteur.92 Utilisation de votre projecteur Contrôle de l’image • Mode de fonctionnement: Vous permet de sélectionner le mode de fonctionnement. Deux options sont disponibles : Mode Normal et mode ECO. • Mode projecteur: Vous permet de sélectionner le mode du projecteur, en fonction de la manière dont le projecteur a été installé. Il y a quatre modes de projection : Projection avant-Bureau, Projection avant-Montage plafond, Projection arrière-Bureau et Projection arrière-Montage plafond • Sélection source : le menu Sélection source vous permet de sélectionner la source d’entrée de votre projecteur. Vous pouvez choisir VGA-A, VGA-B, SVidéo, Vidéo composite, HDMI-A, HDMI-B, Compos. RCA, Affichage sans fil, Affichage USB et Afficheur USB. • Mode vidéo: Sélectionnez un mode pour optimiser l’affichage de l’image en fonction de l’utilisation du projecteur : - Présentation: Idéal pour les présentations. - Lumineux: Luminosité et contraste maximum. - Film: Pour regarder des films et des photos. - sRGB : Offre une représentation plus fidèle des couleurs. - Perso: Pour utiliser vos réglages préférés. • Ecran vierge: Vous pouvez choisir ON ou Désactivé. • Format de l’image: Vous permet de sélectionner un format d’image pour ajuster la manière dont l’image s’affiche. • Luminosité: Choisissez une valeur entre et pour régler la luminosité de l’image. • Contraste: Choisissez une valeur pour régler le contraste de l’image. Cliquez sur le bouton Réglage automatique pour enregistrer automatiquement les réglages. Contrôle audio • Ent. Audio: Sélectionnez la source d’entrée. Les options sont les suivantes : Entrée ana., HDMI-A, HDMI-B, et Sans fil/LAN. • Volume: Sélectionnez le niveau (0-20) du volume audio. • Htparl: Sélectionnez ON pour activer la fonction audio ou sélectionnez OFF pour désactiver la fonction audio. Cliquez sur le bouton Réglages usine pour restaurer les réglages par défaut d’usine.Utilisation de votre projecteur 93 Réglages d’alerte Alerte par E-mail • Alerte par E-mail: Vous pouvez choisir si vous voulez être averti par courriel (Activer) ou pas (Désactiver). • A/Cc/De: Vous pouvez entrer l’adresse de courriel de l’envoyeur (De) et des destinataires (A/Cc) qui reçoivent une notification lorsqu’il y a un dysfonctionnement ou un avertissement. • Objet: Vous pouvez entrer le sujet du courriel. Cliquez sur le bouton Test alerte e-mail pour tester les paramètres d’alerte par email. Configuration SMTP • Serveur SMTP sortant, Nom d’utilisateur, et Mot de passe doivent être fournis par l’administrateur de votre réseau ou de votre service informatique. Conditions d’alerte • Vous pouvez sélectionner les mal fonctionnements ou les avertissements pour lesquels un Email doit être envoyé. Lorsqu’une des conditions d’alerte est présente, un email sera envoyé aux destinataires (A/Cc). Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer les réglages. REMARQUE : La fonction Alerte courriel est conçue pour marcher avec un serveur SMTP standard en utilisant le port par défaut 25. Elle ne supporte pas le codage et l’authentification (SSL ou TLS).94 Utilisation de votre projecteur Redémarrer système Cliquez sur Redémarrer pour redémarrer le système. Crestron Pour la fonction Crestron.Utilisation de votre projecteur 95 Questions fréquentes : J’aimerais accéder à distance à mon projecteur via Internet. Quels sont les réglages optimaux du navigateur ? Pour utiliser les réglages optimaux du navigateur, suivez les étapes suivantes : 1 Ouvrez Panneau de contrôle Options Internet l’onglet Généralités Fichiers Internet temporaires Réglages Sélectionner Chaque visite des pages. 2 Certains pare-feux ou programmes antivirus peuvent bloquer l’application HTTP. Si possible, désactivez le pare-feu ou le programme antivirus. J’aimerais accéder à distance à mon projecteur via Internet. Quel numéro de port dois-je ouvrir pour cela dans mon parefeu ? Les ports TCP/IP suivants sont ceux utilisés par le projecteur. Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à accéder à mon projecteur via Internet ? 1 Vérifiez si votre ordinateur/portable est connecté à Internet. 2 Vérifiez avec votre MIS ou administrateur de réseau si votre ordinateur/portable utilise le même sous-réseau. UDP/TCP Numéro de port Description TCP 80 Configuration Web (HTTP) UDP/TCP 25 SMTP : utilisé pour le routage des emails entre les serveurs d’email UDP/TCP 161 SNMP : Simple Network Management Protocol UDP 9131 AMX : utilisé pour la découverte AMX96 Utilisation de votre projecteur Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à accéder au serveur SMTP ? 1 Vérifiez avec votre MIS ou administrateur de réseau si la fonction de serveur SMTP est activée pour le projecteur et si l’IP assignée au projecteur a la permission d’accéder au serveur SMTP. Le port SMTP du projecteur est 25, il ne peut pas être changé. 2 Vérifiez si le serveur SMTP sortant, le nom d’utilisateur et le mot de passe ont été correctement entrés. 3 Certains serveurs SMTP vérifieront si l’adresse email de «De» correspond au «Nom d’utilisateur» et «Mot de passe». Par exemple, vous utilisez l’adresse email test@dell.com dans «De». Vous devez aussi utiliser les informations du compte test@dell.com pour le Nom d’utilisateur et le Mot de passe pour vous connecter au serveur SMTP. Pourquoi est-ce que je ne reçois pas l’email de test d’alerte alors que le projecteur indique qu’un email de test d’alerte a été envoyé? Ceci peut être car le serveur SMTP détecte l’email d’alerte comme un pourriel ou à cause des restrictions du serveur SMTP. Vérifiez avec votre MIS ou administrateur de réseau les réglages du serveur SMTP.Utilisation de votre projecteur 97 Configuration du pare-feu et Questions fréquentes Q : Je n’arrive pas à ouvrir la page Gestionnaire Web ? R : La configuration du pare-feu de votre ordinateur vous empêche d’accéder à la page Gestionnaire Web. Référez-vous aux réglages de la configuration suivante : Protection Pare-feu Configuration McAfee Security Center 1 Lancez McAfee Security Center (allez sur > Tous les programmes > McAfee > McAfee Security Center). 2 Dans l’onglet Personal firewall plus, cliquez sur Afficher la liste des applications Internet. 3 Cherchez et trouvez Projecteur Dell 7700FullHD dans la liste. 4 Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la colonne Permissions 5 Sélectionnez Permettre plein accès dans le menu contextuel. Norton AntiVirus 1 Ouvrez Norton AntiVirus (allez sur > Tous les programmes > Norton AntiVirus > Norton AntiVirus). 2 Cliquez sur le menu Options, puis sélectionnez Norton AntiVirus. 3 Dans la page Statut, sélectionnez Protection Worm Internet. 4 Cherchez et trouvez Projecteur Dell 7700FullHD dans la liste des programmes. 5 Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la colonne Accès Internet 6 Sélectionnez Permettre tout dans le menu contextuel. 7 Cliquez sur OK. Sygate Personal Firewall 1 Ouvrez Sygate Personal Firewall (allez sur > Tous les programmes > Sygate > Sygate Personal Firewall). 2 Dans la liste Applications exécutées, trouvez et cliquez avec le bouton droit sur Projecteur Dell 7700FullHD. 3 Sélectionnez Permettre dans le menu contextuel.98 Utilisation de votre projecteur Windows Firewall 1 Ouvrez Sygate Personal Firewall (allez sur > Tous les programmes > Panneau de configuration). Doublecliquez sur Windows Firewall. 2 Dans l’onglet Généralités, décochez Ne pas permettre des exceptions. 3 Dans l’onglet Exceptions, cliquez sur le bouton Ajouter un programme.... 4 Cherchez et trouvez Projecteur Dell 7700FullHDdans la liste des programmes puis cliquez sur OK. 5 Cliquez sur OK pour confirmer les réglages des exceptions. Zone Alarm 1 Ouvrez Zone Alarm Firewall (allez sur > Tous les programmes > Zone Labs > Zone Labs Center). 2 Dans la page Contrôle des programmes, trouvez et sélectionnez Projecteur Dell 7700FullHDdans la liste. 3 Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la colonne Accès-Permis 4 Sélectionnez Permettre dans le menu contextuel. 5 Cliquez avec le bouton droit et sélectionnez Permettre dans les colonnes Accès-Internet, ServeurPermis et Server-Internet . Protection Pare-feu ConfigurationUtilisation de votre projecteur 99 Créer un token d’application REMARQUE : Cette fonction n’est applicable qu’aux modèles compatibles sans fil. Le token d’application vous permet d’effectuer un Plug & Show avec un token USB. 1 Dans le logiciel d’application, cliquez sur > Créer un token d’application. 2 L’écran suivant s’affiche. Cliquez sur Suivant. 3 Branchez une clé flash sur l’un des ports USB de votre ordinateur. Sélectionnez le disque dans la liste puis cliquez sur Suivant.100 Utilisation de votre projecteur 4 Cliquez sur Terminer pour fermer l’assistant.Guide de dépannage de votre projecteur 101 4 Guide de dépannage de votre projecteur Si vous rencontrez des problèmes avec le projecteur, reportez-vous au guide de dépannage suivant. Si le problème persiste, contactez Dell™ (Voir Contacter Dell™ à la page 115). Problème Solution possible Aucune image n’apparaît sur l’écran. • Assurez-vous que le couvercle de l’objectif est retiré et que le projecteur est allumé. • Assurez-vous que la bonne source d’entrée a été sélectionnée dans le menu SOURCE D’ENTRÉE. • Assurez-vous que le port graphique externe est activé. Si vous utilisez un ordinateur portable Dell™, appuyez sur (Fn+F8). Pour les autres ordinateurs, reportez-vous à votre documentation respective. Si des images ne s’affichent pas correctement, veuillez mettre à jour le pilote vidéo de votre ordinateur. Pour les ordinateurs Dell, référez-vous à support.dell.com. • Vérifiez que tous les câbles sont correctement connectés. Voir «Connexion de votre projecteur» à la page 10. • Assurez-vous que les broches des connecteurs ne sont pas tordues ou cassées. • Assurez-vous que la lampe est correctement installée (référez-vous à «Remplacer la lampe» à la page 106). • Utilisez Séquence tests dans le Rég. projecteur du menu Réglages avancés. Assurez-vous que les couleurs du modèle de test sont correctes. Fn F8 CRT/LCD102 Guide de dépannage de votre projecteur Image partielle, qui défile ou affichée de façon incorrecte. 1 Appuyez sur le bouton Réglage automatique de la télécommande ou du panneau de contrôle. 2 Si vous utilisez un ordinateur portable Dell™, réglez la résolution de l’ordinateur sur Full HD (1 920 x 1 080) : a Faites un clic droit sur une partie non utilisée de votre bureau de Microsoft® Windows® , cliquez sur Propriétés, puis sélectionnez l’onglet Réglages. b Vérifiez que le réglage du port du moniteur externe est 1920 x 1080 pixels. c Appuyez sur (Fn+F8). Si vous rencontrez des difficultés pour changer les résolutions ou que votre moniteur se fige, redémarrez l’ensemble de l’équipement ainsi que le projecteur. Si vous n’utilisez pas un ordinateur portable Dell™, référez-vous à votre documentation. Si des images ne s’affichent pas correctement, veuillez mettre à jour le pilote vidéo de votre ordinateur. Pour les ordinateurs Dell, référezvous à support.dell.com. L’écran n’affiche pas votre présentation Si vous utilisez un ordinateur portable, appuyez sur (Fn+F8). Image instable ou clignot. Ajustez le suivi dans le sous-menu OSD Réglages écran du menu Réglages avancés (en Mode PC seulement). L’image présente une barre verticale vacillante Ajustez le suivi dans le sous-menu OSD Réglages écran du menu Réglages avancés (en Mode PC seulement). Couleur im. incorrecte • Si le projecteur reçoit un signal incorrect de la carte graphique, réglez le type de signal sur RGB dans l’ OSD Réglages imagedu menu Réglages avancés. • Utilisez Séquence tests dans le Rég. projecteur du menu Réglages avancés. Assurez-vous que les couleurs du modèle de test sont correctes. Problème (suite) Solution possible (suite)Guide de dépannage de votre projecteur 103 L’image est floue/pas au point 1 Ajustez la bague de mise au point située sur l’objectif du projecteur. 2 Assurez-vous que l’écran de projection se trouve à la bonne distance du projecteur (3,28 pieds [1,0 m] à 39,37 pieds [12,0 m]). L’image est allongée en affichage DVD de 16:9 Le projecteur détecte automatiquement le format du signal de la source. Il gardera le rapport d’affichage de l’image projetée en fonction du format du signal d’entrée avec un réglage d’origine. Si l’image est encore trop allongée, ajustez le rapport d’affichage dans le Réglages écran du menu Réglages avancés de l’OSD. L’image est inversée Sélectionnez Rég. projecteur sur Réglages avancés dans le menu OSD et changez le mode de projection. La lampe est grillée ou émet des crépitements Quand la lampe du projecteur atteint sa fin de vie, elle peut griller et produire un fort crépitement. Si cela se produit, le projecteur ne se rallumera pas. Pour remplacer la lampe, voir «Remplacer la lampe» à la page 106. Le voyant LAMPE s’allume en orange Si le voyant LAMPE s’allume en orange, remplacez la lampe. Le voyant LAMPE clignote en orange Si le voyant LAMPE clignote en orange, la connexion du module de la lampe peut être interrompue. Vérifiez le module de la lampe et qu’elle a été correctement installée. Si le voyant LAMPE et le voyant Alimentation clignotent en orange, cela signifie que le pilote de la lampe ne marche pas correctement et que le projecteur va s’éteindre automatiquement. Si le voyant LAMPE et le voyant TEMP clignotent en orange et si le voyant Alimentation est allumé en bleu, cela signifie que la palette de couleurs ne marche pas correctement et que le projecteur va s’éteindre automatiquement. Pour annuler le mode de protection, appuyez pendant 10 secondes sur le bouton ALIMENTATION. Problème (suite) Solution possible (suite)104 Guide de dépannage de votre projecteur Le voyant TEMP s’allume en orange. Le projecteur a surchauffé. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Essayez de rallumer le projecteur une fois qu’il s’est refroidi. Si le problème persiste, contactez Dell™. Le voyant TEMP clignote en orange Si un ventilateur du projecteur ne marche pas correctement, le projecteur s’éteindra automatiquement. Essayez d¡¦annuler le mode du projecteur en appuyant pendant 10 secondes sur le bouton Alimentation. Attendez environ 5 minutes puis essayez de le rallumer. Si le problème persiste, contactez Dell™. L’OSD n’apparaît pas à l’écran Appuyez sur le bouton Menu du panneau de contrôle pendant 15 secondes pour déverrouiller l’OSD. Vérifiez Menu verrou sur la page 49. La télécommande ne fonctionne pas correctement ou seulement dans une plage très limitée Piles faibles. Vérifiez si le faisceau laser de la télécommande est faible. Si c’est le cas, remplacez les 2 piles AAA. Problème (suite) Solution possible (suite)Guide de dépannage de votre projecteur 105 Signaux de commande Statut du projecteur Description Boutons de contrôle Voyant Marche TEMP (Orange) LAMPE (Orange) Mode Veille Projecteur en mode Veille. Prêt à être allumé. BLEU Clignotant ETEINT ETEINT Mode de En préchauffage Le projecteur est en train de se préchauffer et de s’allumer. BLEU ETEINT ETEINT Lampe allumée Projecteur en mode Normal, prêt à afficher une image. Remarque : Le menu OSD n’est pas ouvert. BLEU ETEINT ETEINT Mode de refroidissement Le projecteur est en train de se refroidir avant de s’éteindre. BLEU ETEINT ETEINT Refroidissement avant mode d’Econ. énergie. Le projecteur prend 60 secondes pour se refroidir avant d’aller en mode d’Econ. énergie. ORANGE ETEINT ETEINT Surchauffe du projecteur Les fentes de ventilation sont bloquées ou la température ambiante est au-dessus de 35 ºC. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Assurez-vous que les fentes de ventilation ne sont pas bloquées et que la température ambiante est dans la gamme acceptable. Si le problème persiste, contactez Dell. ETEINT ORANGE ETEINT Surchauffe du pilote de la lampe Le pilote de la lampe a surchauffé. Les fentes de ventilation sont bloquées. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Essayez de rallumer le projecteur une fois qu’il s’est refroidi. Si le problème persiste, contactez Dell. ORANGE ORANGE ETEINT Panne de ventilateur L’un des ventilateurs ne marche pas correctement. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Si le problème persiste, contactez Dell. ETEINT ORANGE Clignotant ETEINT Panne de pilote de la lampe. Le pilote de la lampe ne marche pas correctement. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Débranchez le cordon d’alimentation, patientez trois minutes, puis rallumez le projecteur. Si le problème persiste, contactez Dell. ORANGE Clignotant ETEINT ORANGE Clignotant Panne de roue chromatique La roue chromatique ne marche pas. Le projecteur ne marche pas correctement et le projecteur va s’éteindre automatiquement. Débranchez le cordon d’alimentation, attendez 3 minutes puis rallumez le projecteur. Si le problème persiste, contactez Dell. BLEU ORANGE Clignotant ORANGE Clignotant Panne de lampe La lampe est défectueuse. Remplacez la lampe. ETEINT ETEINT ORANGE Panne – Alimentation CC (+12V) L’alimentation a été coupée. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Débranchez le cordon d’alimentation, attendez 3 minutes puis rallumez le projecteur. Si le problème persiste, contactez Dell. ORANGE Clignotant ORANGE ORANGE Echec de connexion du module de la lampe La connexion du module de la lampe a été interrompue. Vérifiez le module de la lampe et qu’elle a été correctement installée. Si le problème persiste, contactez Dell. ETEINT ETEINT ORANGE Clignotant106 Guide de dépannage de votre projecteur Remplacer la lampe AVERTISSEMENT : Avant de débuter quelque procédure que ce soit de cette section, lisez et suivez les Instructions de sécurité décrites à la page 8. Remplacez la lampe quand le message «La lampe approche la fin de sa durée de vie de fonctionnement. Remplacement conseillé ! www.dell.com/lamps» apparaît à l’écran. Si ce problème persiste après le remplacement de la lampe, contactez Dell™. Pour plus d’informations, voir Contacter Dell™ à la page 115. AVERTISSEMENT : Utilisez une lampe originale pour un assurer un fonctionnement optimal et sans risque de votre projecteur. AVERTISSEMENT : La lampe devient très chaude en cours d’utilisation. Pour remplacer la lampe, attendez que le projecteur s’est refroidi pendant au moins 30 minutes. AVERTISSEMENT : Ne touchez jamais l’ampoule ou le verre de la lampe. Les lampes de projecteur sont très fragiles et peuvent se briser si vous les touchez. Les morceaux de verre sont dangereux et peuvent causer des blessures. AVERTISSEMENT : Si la lampe est brisée, enlevez toutes les débris du projecteur et jetez-les ou recyclez-les conformément aux lois locales, régionales et fédérales. Pour plus d’informations, visitez www.dell.com/hg. 1 Eteignez le projecteur et débranchez le cordon d’alimentation. 2 Laissez le projecteur se refroidir pendant au moins 30 minutes. 3 Dévissez les deux vis de fixation du couvercle de la lampe, et retirez le couvercle. 4 Dévissez les deux vis de fixation de la lampe. 5 Soulevez la lampe en la tenant par sa partie métallique. REMARQUE : Dell™ peut demander que les lampes remplacées durant la période de garantie soient renvoyées à Dell™. Sinon, contactez votre agence de recyclage des déchets pour obtenir l’adresse du dépôt le plus proche. 6 Remplacez toujours la lampe par une lampe neuve. 7 Vissez les deux vis de fixation de la lampe. 8 Replacez le couvercle de lampe et serrez les deux vis.Guide de dépannage de votre projecteur 107 9 Réinitialisez la durée d’utilisation de la lampe en sélectionnant «Oui» pour Réini.heureLamp dans l’OSD Conf. Alim. du menu Réglages avancés (voir le menu Réglages alimentation dans le menu Réglages avancés à la page 51). Lorsque une lampe a été remplacée, le projecteur la détecte automatiquement et réinitialise les heures de la lampe. AVERTISSEMENT : Mise au rebut de la lampe (États-Unis uniquement) LES LAMPES À L’INTÉRIEUR DE CE PRODUIT CONTIENNENT DU MERCURE ET DOIVENT ÊTRE RECYCLÉES OU JETÉES CONFORMÉMENT AUX LOIS LOCALES, RÉGIONALES OU FÉDÉRALES. POUR PLUS D’INFORMATIONS, VISITEZ WWW.DELL.COM/HG OU CONTACTEZ L’ALLIANCE DES INDUSTRIES ELECTRONIQUES : WWW.EIAE.ORG. POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LA MISE AU REBUT DES LAMPES, VISITEZ WWW.LAMPRECYCLE.ORG.108 Spécifications 5 Spécifications Vanne légère 0,95" 1 080p DMD, DarkChip2™ Luminosité 5000 Lumens ANSI (max.) Rapport de contraste 2 500:1 (Naturel) 10 000:1 (Dynamique) 20 000:1 (Statique) Uniformité 85% typique (Standard du Japon - JBMA) Nombre de pixels 1 920 x 1 080 (1 080p) Taux d’affichage 16:9 Couleurs affichables 1,07 milliard de couleurs (avec tramage) Vitesse de roue chromatique 2X Objectif de projection F-Stop : F/ 2,6~2,9 Distance focale : f=39,12~46,94 mm Objectif Zoom manuel 1,2X Rapport de projection =1,85~2,22 large et télé Taux de décalage : 115 ± 5% Taille d’écran de projection 20,3~292,9 pouces (diagonale) Distance de projection 1 m ~ 12 m Compatibilité vidéo Vidéo composite / S-Vidéo : NTSC (J, M, 4.43), PAL (B, D, G, H, I, M, N, Nc, 60), SECAM (B, D, G, K, K1, L) Entrée HDMI et Vidéo composante (via VGA et YPbPr RCA) : 1080i/p, 720p, 576i/p, 480i/p Source d’alimentation Alimentation universelle 100-240 V CA 50-60 Hz avec entrée PFC Consommation électrique Mode normal : 525 W ± 10% @ 110 Vca Mode Éco : 430 W ± 10% @ 110 Vca Mode économie d’énergie : <20 W (Sans fil et réseau activés) Mode Veille : < 0,5 W (Réseau, VGA_Out et Sans fil Désactivé)Spécifications 109 Audio 2 haut parleurs x 5 watts RMS Niveau de bruit 39 dB(A) mode Normal, 36 dB(A) mode Éco Poids 7,26 kg Dimensions (L x H x D) 432 x 135 x 290 mm Environnement Température d’utilisation : 5 o C - 35 o C (41 o F- 95 o F) Humidité : 80 % maximum Température de stockage : 0 o C - 60 o C (32 o F - 140 o F) Humidité : 90 % maximum Température de transport : -20 o C - 60 o C (-4 o F - 140 o F) Humidité : 90 % maximum Connecteurs d’E/S Alimentation : Une prise d’alimentation secteur (3 broches - prise C14) Entrée VGA : Deux connecteurs D-sub 15 broches (bleu), VGA-A & VGA-B, pour signaux d’entrée RGB analogique/composante. Sortie VGA : Un connecteur D-sub à 15 broches (noir) pour bouclage VGA-A. Entrée vidéo composante : Un ensemble de connecteur RCA (RGB) pour le signal d’entrée composante. Entrée S-Vidéo : Une prise mini-DIN 4 broches standard Connecteur S-Vidéo pour signal Y/C. Entrée vidéo composite : Une connecteur RCA jaune pour signal CVBS. 5,31"(135 mm) 17,01"(432 mm) 11,42"(290 mm)110 Spécifications Entrée HDMI : Deux connecteurs HDMI pour la prise en charge HDMI 1.3. Compatible avec HDCP Entrée audio analogique : Une mini prise stéréo 3,5 mm (bleue) Sortie audio variable: Une mini prise stéréo 3,5 mm (vert). Port USB (type A) : Un connecteur USB pour la visualisation des photos/PtG (format JPG/PPT). Port USB (type B) : Un port mini USB esclave pour prise en charge télécommande et un connecteur USB pour prise en charge d’affichage USB. Port RS232 : Un connecteur D-sub à 9 broches pour les communications RS232. Port RJ45 : Un connecteur RJ45 pour contrôler le projecteur via réseau et affichage LAN. Sortie 12 V : Une sortie relais 12V CC / 200 mA max. pour le contrôle automatique de l’écran. Dongle sans fil Standard sans fil : IEEE802.11b/g/n Sans fil : Un connecteur USB wifi (Type A) pour prise en charge de dongle sans fil (interface USB, optionnelle). Système d’exploitation : Windows 7/Vista/XP/2000, MAC OS X Prend en charge : Les images de présentation et le contrôle du projecteur. Permet la connexion de jusqu’à 30 utilisateurs en même temps. Ecran divisé 4-en-1 Permet de projeter sur l’écran 4 images de présentation. Mode Contrôle conférence. Supporte la projection audio (besoin d’installer un autre pilote) Prise en charge du flux vidéo (jusqu’à 720p) Lampe Lampe de 400 W Philips remplaçable par l’utilisateur (jusqu’à 2 000 heures en mode éco ; jusqu’à 1 500 heures en mode normal)Spécifications 111 REMARQUE : La durée de vie de la lampe d’un projecteur est une mesure du niveau de dégradation lumineuse seulement, et n’indique pas que la lampe va tomber en panne et arrêter de marcher après cette durée. La durée de vie de la lampe se définit comme le temps qu’il faut pour que plus de 50 pourcents d’un échantillon de lampes voie sa luminosité diminuer d’environ 50 pourcents par rapport au nombre de lumens nominal d’une lampe en particulier. La durée de vie d’une lampe n’est absolument pas garantie. La durée de vie actuelle d’une lampe de projecteur peut varier en fonction des conditions ambiantes et du mode d’utilisation. L’utilisation d’un projecteur dans des endroits difficiles, par exemple des endroits poussiéreux ou chauds, pendant de nombreuses heures en continu et avec un arrêt brusque va réduire la durée de vie de la lampe et peut même causer un mal fonctionnement.112 Spécifications Affectation des broches RS232 Protocole RS232 • Réglages de communication • Types de commandes Pour faire apparaître le menu OSD et ajuster les paramètres. • Syntaxe de commande de contrôle (à partir du PC vers le projecteur) [H][AC][SoP][CRC][ID][SoM][COMMAND] • Exemple : Commande de mise sous tension (Envoyer d’abord l’octet de poids faible) --> 0xBE, 0xEF, 0x10, 0x05, 0x00, 0xC6, 0xFF, 0x11, 0x11, 0x01, 0x00, 0x01 • Liste de commandes de contrôle Pour afficher le dernier code RS232, allez au site de support de Dell : support.dell.com. Réglages de connexion Valeur Débit en bauds 19 200 Bits de données 8 Parité Aucun Bits d’arrêt 1Spécifications 113 Sources combinaison d’incrustation d’image HDMI-A HDMI-B VGA-A VGA-B Composant HDMI-A Non Non Oui Oui Oui HDMI-B Non Non Oui Oui Oui VGA-A Oui Oui Non Non Non VGA-B Oui Oui Non Non Non Composant Oui Oui Non Non Non S-Vidéo Oui Oui Non Non Non Vidéo composite Oui Oui Non Non Non Affichage sans fil Non Non Oui Oui Oui Affichage USB Non Non Oui Oui Oui Afficheur USB Non Non Oui Oui Oui S-Vidéo Vidéo composite Affichag e sans fil Affichage USB Afficheur USB HDMI-A Oui Oui Non Non Non HDMI-B Oui Oui Non Non Non VGA-A Non Non Oui Oui Oui VGA-B Non Non Oui Oui Oui Composant Non Non Oui Oui Oui S-Vidéo Non Non Oui Oui Oui Vidéo composite Non Non Oui Oui Oui Affichage sans fil Oui Oui Non Non Non Affichage USB Oui Oui Non Non Non Afficheur USB Oui Oui Non Non Non114 Spécifications Modes de compatibilité (Analogique/Numérique) Résolution Taux de rafraîchissement (Hz) Fréquence Hsync (KHz) Horloge de pixels (MHz) 640 x 350 70,087 31,469 25,175 640 x 480 59,940 31,469 25,175 640 x 480 p60 59,940 31,469 25,175 720 x 480 p60 59,940 31,469 27,000 720 x 576 p50 50,000 31,250 27,000 720 x 400 70,087 31,469 28,322 640 x 480 75,000 37,500 31,500 848 x 480 60,000 31,020 33,750 640 x 480 85,008 43,269 36,000 800 x 600 60,317 37,879 40,000 800 x 600 75,000 46,875 49,500 800 x 600 85,061 53,674 56,250 1024 x 768 60,004 48,363 65,000 1280 x 720 p50 50,000 37,500 74,250 1280 x 720 p60 60,000 45,000 74,250 1920 x 1080 i50 50,000 28,125 74,250 1920 x 1080 i60 60,000 33,750 74,250 1280 x 720 59,855 44,772 74,500 1024 x 768 75,029 60,023 78,750 1280 x 800 59,810 49,702 83,500 1366 x 768 59,790 47,712 85,500 1360 x 768 60,015 47,712 85,500 1024 x 768 84,997 68,677 94,500 1440 x 900 59,887 55,935 106,500 1152 x 864 75,000 67,500 108,000 1280 x 960 60,000 60,000 108,000 1280 x 1024 60,020 63,981 108,000 1152 x 864 85,000 77,095 119,651 1400 x 1050 59,978 65,317 121,750 1280 X 800 84,880 71,554 122,500 1280 x 1024 75,025 79,976 135,000 1440 X 900 74,984 70,635 136,750 1680 x 1050 59,954 65,290 146,250 1280 x 960 85,002 85,938 148,500 1920 x 1080 60,000 67,500 148,500 1400 X 1050 74,867 82,278 156,000 1280 x 1024 85,024 91,146 157,000 1440 X 900 84,842 80,430 157,000 1600 x 1200 60,000 75,000 162,000Contacter Dell 115 Contacter Dell Pour les clients qui résident aux États-Unis, appelez 800-WWW-DELL (800-999-3355). REMARQUE : Si vous n’avez pas une connexion Internet, vous pouvez aussi trouver les informations de contact dans la boîte, sur le ticket, la facture ou le catalogue des produits Dell. Dell™ offre plusieurs options de services et d’assistance téléphonique et en ligne. La disponibilité peut varier en fonction du pays et du produit, et donc certains services peuvent ne pas être disponibles dans votre pays. Pour contacter Dell pour les ventes, l’assistance technique, ou les questions de service à la clientèle : 1 Visitez support.dell.com. 2 Vérifiez votre pays ou région dans le menu Choisir un Pays/Région au bas de la page. 3 Cliquez sur Nous contacter sur le côté gauche de la page. 4 Sélectionnez le lien du service ou de l’assistance requise. 5 Choisissez la méthode pour contacter Dell qui vous convient le mieux.116 Glossaire Annexe : Glossaire LUMENS ANSI — Un standard pour mesurer la luminosité. Il est calculé en divisant une image d’un mètre carré en 9 rectangles égaux, en mesurant le lux (ou la luminosité) au centre de chaque rectangle et en faisant la moyenne de ces neufs points. TAUX D’AFFICHAGE — Le format d’image le plus populaire est 4:3 (4 par 3). Les premiers formats vidéo de télévisions et d’ordinateur étaient un format d’image de 4:3, ce qui signifie que la largeur de l’image est de 4/3 de fois la hauteur. Luminosité — La quantité de lumière émise à partir d’un affichage ou d’un affichage de projection ou un appareil de projection. La luminosité du projecteur est mesurée en lumens ANSI. Temp. des couleurs — L’apparence de la couleur de la lumière blanche. Une température des couleurs basse donnera une lumière plus chaude (plus jaunâtre/rougeâtre) et une température des couleurs élevée donnera une lumière plus froide (plus bleuâtre). L’unité standard pour la température des couleurs est Kelvin (K). Vidéo composante —Une méthode pour délivrer la vidéo de qualité dans un format composé d’un signal de luminance et de deux signaux de chrominance séparés, et est définie par Y'Pb'Pr' pour les composantes analogiques et par Y'Cb'Cr' pour les composantes numériques. La vidéo composante est disponible sur les lecteurs DVD. Vidéo composite — Un signal vidéo qui combine luma (luminosité), chroma (couleur), burst (référence de couleur), et sync (signaux de sync horizontal et vertical) en une onde de signal transportée sur une seule paire de fil. Il existe trois types de formats, NTSC, PAL et SECAM. Résolution compressée — Si les images reçues sont d’une résolution plus haute que la résolution native du projecteur, l’image résultante sera réduite pour rentrer sur la résolution native du projecteur. La compression d’une image dans un appareil numérique peut causer certaines images d’être perdues. Rapport de contraste— Plage des valeurs claires et foncées dans une image, ou rapport entre leurs valeurs maximum et minimum. Il y existe deux méthodes utilisées par l’industrie de la projection pour mesurer le rapport : 1 Plein ON/OFF — mesure le rapport de la lumière générée d’une et une image toute blanche (Plein ON) et la lumière générée d’une image toute noire (Plein OFF). 2 ANSI — mesure un motif de 16 rectangles noirs et blancs alternés. La lumière moyenne générée partir des rectangles blancs est divisée par la lumière moyenne générée par les rectangles noirs pour déterminer le rapport de contraste ANSI. Glossaire 117 Le contraste Plein On/Off est toujours un nombre plus grand que le contraste ANSI pour le même projecteur. dB — décibel — Une unit utilisée pour exprimer la différence relative en puissance ou intensité, habituellement entre deux signaux acoustiques ou électriques, égal dix fois le logarithme commun du rapport des deux niveaux. Ecran diagonal — Une méthode de mesure de la taille d’un écran ou d’une image projetée. Elle mesure d’un coin au coin opposé. Un écran de 9 pieds de haut, 12 pieds de large, avec une diagonale de 15 pieds. Ce document considère que les dimensions de la diagonale sont destinées à un format 4:3 traditionnel de l’image d’un ordinateur, comme pour l’exemple ci-dessus. DHCP — Dynamic Host Configuration Protocol (Protocole de configuration dynamique de l’hôte) — Un protocole de réseau qui permet à un serveur d’assigner automatiquement une adresse TCP/IP à un appareil. DLP® — Traitement numérique de la lumière (Digital Light Processing™)— Technologie d’affichage réflective développée par Texas Instruments, utilisant de petits miroirs manipulés. La lumière passant à travers un filtre de couleurs est envoyée sur les miroirs DLP qui ordonnent les couleurs RGB dans une image projetée à l’écran, aussi connu sous le nom de DMD. DMD — Dispositif micro-miroir numérique — Chaque DMD est est composé de milliers de miroirs en alliage d’aluminium microscopiques inclinés montés sur une fourche masquée. DNS — Domain Name System : Système de noms de domaine —Service Internet qui traduit les noms de domaines en adresses IP. Distance focale — La distance entre la surface d’un objectif et son foyer. Fréquence — C’est le vitesse de répétition en cycles par secondes des signaux électriques. Mesurée en Hz (Hertz). HDCP — High-Bandwidth Digital-Content Protection (Protection de contenu numérique à large bande passante) — Une fonctionnalité dévelopée par Intel™ Corporation pour protéger les contenus numériques sur des interfaces numériques, comme par exemple DVI, HDMI. HDMI — High-Definition Multimedia Interface (Interface multimédia haute définition) — HDMI transporte la vidéo haute définition non compressée avec le signal audio numérique et les données de contrôle de l’appareil dans un seul connecteur. Hz (Hertz) — Unité de fréquence. IEEE802.11 — un groupe de standards pour la communication entre les réseaux locaux sans fil (WLAN). 802.11b/g/ utilise la bande des 2,4 GHz.118 Glossaire Correction trapézoïdale — Dispositif qui corrigera une image par rapport la déformations (habituellement un effet de sommet large et de base étroite) d’une image projetée causée par l’angle incorrect du projecteur par rapport l’écran. Distance maximum — La distance par rapport l’écran laquelle le projecteur peut se trouver pour projeter une image utilisable (suffisamment lumineuse) dans une pièce entièrement noire. Taille de l’image maximum — L’image la plus grande qu’un projecteur peut projeter dans une pièce sombre. Ceci est généralement limité par la plage focale des optiques. Distance minimum — La position la plus proche à laquelle un projecteur peut faire la mise au point d’une image sur un écran. NTSC — National Television Standards Committee. Le standard d’émission pour la vidéo et la projection utilisé en Amérique du Nord, avec un format de 525 lignes et 30 images/seconde. PAL — Phase Alternating Line. Un standard d’émission pour la vidéo et la projection en Europe avec un format de 625 lignes et 25 images/seconde. Image inversée — Fonctionnalité permettant de renverser l’image horizontalement. Quand elle est utilisée dans un environnement de projection avant normal, le texte, les graphiques, etc, sont inversés. L’image inversée est utilisée pour la projection arrière. RGB — Rouge, Vert, Bleu — habituellement utilisé pour décrire un moniteur nécessitant des signaux séparés pour chacune des trois couleurs. S-Vidéo — Un standard de transmission vidéo utilisant un connecteur mini-DIN 4 broches pour envoyer des informations vidéo sur deux fils de signaux appelés luminance (luminosité, Y) et chrominance (couleur, C). S-Vidéo est aussi appelée Y/C. SECAM— Un standard français et international d’émission pour la vidéo et la projection, très similaire à PAL mais avec une méthode d’envoi différente pour les couleurs. SSID — Service Set Identifiers — Un nom utilisé pour identifier un LAN sans fil particulier auquel l’utilisateur veut se connecter. SVGA — Super Video Graphics Array — Comptage de pixels de 800 x 600. SXGA — Super Extended Graphics Array, —Comptage de pixels de 1280 x 1024. UXGA — Ultra Extended Graphics Array — Comptage de pixels de 1600 x 1200. VGA — Video Graphics Array—Comptage de pixels de 640 x 480.Glossaire 119 WEP — Wired Equivalent Privacy — Une méthode de cryptage des données de communication. La clé de cryptage est créé et envoyé seulement à l’utilisateur communiquant, alors les données de la communication ne peuvent pas être décriptée par un autre partie. XGA — Extended Video Graphics Array : Matrice graphique vidéo étendue — 1024 x 768 pixels. WXGA — Wide Extended Graphics Array : Matrice graphique étendue large — 1280 x 800 pixels. 1 080p — 1 080p est l’identification sténographique d’un ensemble de modes vidéo haute définition HDTV qui se caractérise par 1 080 lignes horizontale de résolution et par un balayage progressif. Contrairement à un affichage 1 080i standard, l’image n’est donc pas entrelacée. Objectif zoom— Objectif avec une distance focale variable permettant à l’opérateur de rapprocher ou d’éloigner la vue pour rendre l’image plus petite ou plus grande. Rapport d’objectif zoom — C’est le rapport entre l’image la plus petite et la plus grande qu’un objectif peut projeter à partir d’une distance fixe. Par exemple, un rapport d’objectif zoom de 1,4:1 signifie qu’une image de 10 pieds sans zoom serait une image de 14 pieds en plein zoom. 120 Index Index A Affichage à l’écran 37 AIDE 54 AVANCÉ 40 ENT. AUDIO 40 LANGUE 54 LUMINOSITÉ / CONTRASTE 39 MODE VIDÉO 39 RÉGLAGE AUTO 38 SOURCE D’ENTRÉE 37 SOURCE D’ENTRÉE AFFICHAGE MULTIPLE 38 VOLUME 40 Allumer/éteindre le projecteur Allumer le projecteur 25 Eteindre le projecteur 25 C Connexion du projecteur A un ordinateur 12 Câble HDMI 21, 22 Câble RS232 (permutable femelle D-sub 9 broches vers femelle broches2-3) 14, 24 Câble S-Vidéo 17 Câble USB/USB 12 Câble USB-A/USB-B 15 Câble VGA/VGA 12, 13 Câble VGA/YPbPr 19 Câble Vidéo composante 3 RCA vers 3 RCA (mâle/mâle) 20 Câble vidéo composite 18 Connexion avec un câble HDMI 21 Connexion avec un câble S-vidéo 17 Connexion avec un câble Vidéo composante 19 Connexion avec un câble Vidéo composite 18 Connexion d’un ordinateur avec un câble RS232 14, 15 Cordon d’alimentation 12, 13, 14, 15, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24 Écran de projection motorisé 23 Prise 12 V CC 23 Contacter Dell 7, 104, 106 D Dell contacter 115 G Guide de dépannage 101 Contacter Dell 101Index 121 N numéros de téléphone 115 P Panneau de commandes 30 Ports de connexion Connecteur d’entrée audio 10 Connecteur d’entrée VGA-A (D-sub) 10 Connecteur d’entrée VGA-B (D-sub) 10 Connecteur d’entrée vidéo composante 10 Connecteur de sortie +12V CC 10 Connecteur de sortie audio 10 Connecteur de sortie VGA-A (prise en boucle du moniteur) 10 Connecteur du cordon d’alimentation 10 Connecteur HDMI-A 10 Connecteur HDMI-B 10 Connecteur mini USB (type mini B) pour la télécommande 10 Connecteur RJ45 10 Connecteur RS232 (D-sub) 10 Connecteur S-Vidéo 10 Connecteur USB Type A pour Afficheur USB 10 Connecteur USB Type B pour affichage USB 10 Connecteur USB WiFI (Type A) 10 Connecteur vidéo composite 10 Fente du câble de sécurité 10 R Réglage de l’image projetée 26 Baisser le projecteur 26 baisser le projecteur Molette de réglage d’inclinaison 26 Pied élévateur 26 Bouton élévateur 26 Réglage de la hauteur du projecteur 26 Réglage du zoom et de la mise au point du projecteur 27 Bague de mise au point 27 Bague de réglage du zoom 27 Bouton de déplacement horizontale de l’objectif 27 Bouton de déplacement verticale de l’objectif 27 Système de blocage de l’objectif 27 Volet latéral 27 Remplacer la lampe 106 S Spécifications Audio 109 Compatibilité Vidéo 108 Connecteurs d’E/S 109 Consommation électrique 108 Couleurs affichables 108 Dimensions 109122 Index Distance de projection 108 Environnement 109 Luminosité 108 Niveau de bruit 109 Nombre de pixels 108 Objectif de projection 108 Poids 109 Protocole RS232 112 Rapport de contraste 108 Source d’alimentation 108 Taille d’écran de projection 108 Uniformité 108 Vanne légère 108 Vitesse de roue chromatique 108 support contacter Dell 115 T Télécommande 32 Récepteur IR 31 U Unité principale 8 Bague de mise au point 8 Bouton élévateur pour le réglage de la hauteur 8 Couvercle de l’objectif 8 Objectif 8 Panneau de contrôle 8 Récepteur IR 8 Dell FluidFS NAS Solutions Guide de l'administrateurRemarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser l'ordinateur. PRÉCAUTION : Une PRÉCAUTION indique un risque de dommage matériel ou de perte de données et vous indique comment éviter le problème. AVERTISSEMENT : Un AVERTISSEMENT indique un risque d'endommagement du matériel, de blessure corporelle ou de mort. © 2012 Dell Inc. Marques commerciales utilisées dans ce document : Dell™, le logo Dell, Dell Precision™, OptiPlex™, Latitude™, PowerEdge™, PowerVault™, PowerConnect™, OpenManage™, EqualLogic™, Compellent™, KACE™, FlexAddress™, Force10™ et Vostro™ sont des marques de Dell Inc. Intel®, Pentium®, Xeon®, Core® et Celeron® sont des marques déposées d'Intel Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. AMD® est une marque déposée, et AMD Opteron™, AMD Phenom™ et AMD Sempron™ sont des marques d'Advanced Micro Devices, Inc. Microsoft®, Windows®, Windows Server®, Internet Explorer®, MS-DOS®, Windows Vista® et Active Directory® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Red Hat® et Red Hat® Enterprise Linux® sont des marques déposées de Red Hat, Inc. aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Novell® et SUSE® sont des marques déposées de Novell Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. Oracle® est une marque déposée d'Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Citrix®, Xen®, XenServer® et XenMotion® sont des marques ou des marques déposées de Citrix Systems, Inc. aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. VMware®, Virtual SMP®, vMotion®, vCenter® et vSphere® sont des marques ou des marques déposées de VMware, Inc. aux États-Unis ou dans d'autres pays. IBM® est une marque déposée d'International Business Machines Corporation. 2012 - 06 Rev. A00Table des matières Remarques, précautions et avertissements..............................................................................2 Chapitre 1: Introduction...............................................................................................................11 Termes utilisés dans le document..........................................................................................................................11 Architecture de solutions NAS Dell FluidFS...........................................................................................................12 Principales fonctions .......................................................................................................................................13 Vues de la solution en cluster NAS..................................................................................................................14 Composants du système.........................................................................................................................................14 Appliance NAS.................................................................................................................................................14 Matrices de stockage......................................................................................................................................15 Réseau SAN.....................................................................................................................................................15 Réseau d'interconnexion.................................................................................................................................15 Réseau LAN ou Client.......................................................................................................................................15 Autres informations utiles.......................................................................................................................................16 Chapitre 2: Surveillance de la solution NAS FluidFS..............................................................17 Tableau de bord......................................................................................................................................................17 État...................................................................................................................................................................17 Capacité ..........................................................................................................................................................17 Performances actuelles...................................................................................................................................17 Performances récentes...................................................................................................................................18 Équilibrage de charge......................................................................................................................................18 Visionneuse d'événements.....................................................................................................................................18 Visualisation des événements dans la visionneuse d'événements.................................................................18 Performances réseau.............................................................................................................................................18 Équilibrage de charge.............................................................................................................................................19 Visualisation de l'équilibrage de charge dans le temps..................................................................................19 Connexions client ............................................................................................................................................19 Gestion des connexions CIFS...........................................................................................................................21 Matériel...................................................................................................................................................................21 Affichage des états de validation système......................................................................................................21 Affichage de l'état détaillé des composants....................................................................................................22 Capacité..................................................................................................................................................................22 Visualisation de l'espace utilisé.......................................................................................................................22 Visualisation de l'utilisation des quotas...........................................................................................................23 Réplication..............................................................................................................................................................23 NDMP.....................................................................................................................................................................23Chapitre 3: Utilisation des partages de volumes et quotas...................................................25 Volumes NAS..........................................................................................................................................................25 Considérations d'utilisation..............................................................................................................................25 Solution 1..........................................................................................................................................................26 Solution 2..........................................................................................................................................................27 Solution 3..........................................................................................................................................................27 Gestion des volumes NAS................................................................................................................................27 Ajout d'un volume NAS....................................................................................................................................27 Modification d'un volume NAS .......................................................................................................................28 Suppression d'un volume NAS.........................................................................................................................28 Partages et exportations........................................................................................................................................28 Gestion des exportations NFS................................................................................................................................28 Ajout d'une exportation NFS à la solution en cluster NAS..............................................................................29 Modification d'une exportation NFS................................................................................................................29 Suppression d'une exportation NFS................................................................................................................30 Accès à l'aide de NFS......................................................................................................................................30 Gestion des partages CIFS.....................................................................................................................................31 Affichage des propriétés et de l'état des partages CIFS.................................................................................31 Ajout d'un partage CIFS...................................................................................................................................31 Modification d'un partage CIFS.......................................................................................................................32 Suppression d'un partage CIFS........................................................................................................................33 Créations de partages de base...............................................................................................................................33 Définition de listes de contrôle des accès et d'autorisations des niveaux de partage sur FluidFS.......................34 Compte administrateur de stockage CIFS........................................................................................................34 Configuration d'Active Directory......................................................................................................................34 Configuration des ACL ou des SLP sur un partage CIFS..................................................................................35 Accès à l'aide de CIFS.....................................................................................................................................35 Configuration des autorisations de niveau de partages CIFS..........................................................................36 Réinitialisation du mot de passe administrateur local CIFS.............................................................................37 Quotas.....................................................................................................................................................................37 Gestion des quotas par défaut.........................................................................................................................37 Gestion de quotas spécifiques à l'utilisateur ou au groupe.............................................................................38 Chapitre 4: Protection des données sur la solution en cluster NAS FluidFS.....................41 Instantanés.............................................................................................................................................................41 Ajout ou modification d'une stratégie d'instantané.........................................................................................41 Création d'un instantané (sans stratégie)........................................................................................................42 Accès aux instantanés.....................................................................................................................................42 Modification d'un instantané...........................................................................................................................42 Restauration des données...............................................................................................................................43 Suppression d'un instantané...........................................................................................................................43Restauration d'un volume NAS depuis un instantané.....................................................................................43 Réplication..............................................................................................................................................................44 Partenaires de réplication................................................................................................................................44 Stratégies de réplication NAS..........................................................................................................................46 Pause, reprise et exécution de la réplication NAS..........................................................................................47 Suppression d'une stratégie de réplication.....................................................................................................48 Restauration après sinistre à l'aide de la réplication......................................................................................48 Sauvegarde et restauration de données................................................................................................................51 Sauvegarde des volumes NAS cible de réplication.........................................................................................52 Éléments à considérer pour la conception NDMP...........................................................................................52 Applications prises en charge.........................................................................................................................52 Activation de la prise en charge NDMP ..........................................................................................................52 Modification du mot de passe et du nom d'utilisateur de secours NDMP......................................................53 Modification de la Liste des serveurs DMA ....................................................................................................53 Spécification du volume NAS pour la sauvegarde..........................................................................................54 Affichage des tâches NDMP actives...............................................................................................................54 Utilisation des applications antivirus......................................................................................................................54 Affichage des hôtes antivirus existants...........................................................................................................54 Ajout d'hôtes antivirus.....................................................................................................................................55 Retrait d'un hôte antivirus................................................................................................................................55 Activation de la prise en charge antivirus par partage CIFS...........................................................................55 Chapitre 5: Gestion de la solution NAS FluidFS.......................................................................57 Gestion du système.................................................................................................................................................57 Gestion de l'accès des clients................................................................................................................................57 Affichage des sous-réseaux définis.................................................................................................................57 Ajout d'un sous-réseau....................................................................................................................................57 Modification d'un sous-réseau........................................................................................................................58 Suppression d'un sous-réseau........................................................................................................................58 Gestion des utilisateurs administrateurs................................................................................................................59 Affichage des utilisateurs administrateurs......................................................................................................59 Ajout d'un administrateur.................................................................................................................................59 Modification d'un administrateur.....................................................................................................................60 Modification du mot de passe administrateur.................................................................................................60 Suppression d'un administrateur.....................................................................................................................60 Gestion des utilisateurs locaux dans le cadre de l'accès aux partages CIFS et NFS............................................61 Affichage des utilisateurs locaux.....................................................................................................................61 Ajout d'utilisateurs locaux................................................................................................................................61 Modification des utilisateurs locaux................................................................................................................62 Suppression d'utilisateurs locaux....................................................................................................................62 Modification du mot de passe..........................................................................................................................62 Gestion des groupes locaux...................................................................................................................................63Affichage des groupes locaux.........................................................................................................................63 Ajout d'un groupe local....................................................................................................................................63 Suppression d'un groupe local........................................................................................................................64 Authentification......................................................................................................................................................64 Configuration d'une base de données de gestion des identités......................................................................64 Activation de l'authentification des utilisateurs via une base de données NIS..............................................64 Activation de l'authentification des utilisateurs via une base de données LDAP...........................................65 Désactivation de l'utilisation d'une base de données de gestion des identités UNIX externe.......................65 Active Directory......................................................................................................................................................65 Synchronisation de la solution en cluster NAS avec le serveur Active Directory.................................................66 Configuration du service Active Directory.......................................................................................................66 Présentation de la configuration du réseau...........................................................................................................66 Performances et voies statiques......................................................................................................................67 Configuration du DNS.............................................................................................................................................68 Affichage des serveurs DNS............................................................................................................................69 Ajout de serveurs et suffixes DNS...................................................................................................................69 Retrait de serveurs et suffixes DNS.................................................................................................................69 Gestion des voies statiques....................................................................................................................................69 Affichage des voies statiques .........................................................................................................................69 Ajout de voies statiques...................................................................................................................................69 Modification d'une voie statique......................................................................................................................70 Suppression d'une voie statique......................................................................................................................70 Définition des protocoles de système de fichiers..................................................................................................70 Configuration des paramètres CIFS........................................................................................................................71 Configuration des paramètres CIFS généraux.................................................................................................71 Interdire aux utilisateurs d'accéder aux fichiers à l'aide du protocole CIFS ..................................................71 Configuration des paramètres CIFS avancés...................................................................................................71 Configuration des paramètres horaires du système..............................................................................................72 Changer de fuseau horaire...............................................................................................................................72 Configuration manuelle de la date et de l'heure actuelles..............................................................................72 Suppression d'un serveur NTP........................................................................................................................73 Synchronisation de la solution en cluster NAS avec un serveur NTP local....................................................73 Gestion des licences..............................................................................................................................................73 Affichage des licences.....................................................................................................................................73 Ajout d'une licence..........................................................................................................................................74 Suppression d'une licence...............................................................................................................................74 Configuration des paramètres d'e-mail sur des solutions NAS PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 .................74 Affichage des serveurs SMTP.........................................................................................................................75 Configuration d'un serveur SMTP....................................................................................................................75 Modification d'une configuration de serveur SMTP........................................................................................75 Pour supprimer un expéditeur d'email.............................................................................................................75 Configuration d'un expéditeur d'e-mail............................................................................................................76Configuration des options avancées................................................................................................................76 Configuration du SNMP..........................................................................................................................................76 Chapitre 6: Dépannage................................................................................................................79 Dépannage suite à des problèmes CIFS ................................................................................................................79 La mauvaise configuration des paramètres de l'hôte AV entraîne un refus d'accès aux fichiers CIFS.........79 Refus d'accès au CIFS.....................................................................................................................................79 Corruption de l'ACL du CIFS.............................................................................................................................79 Décalage de l'horloge du client CIFS...............................................................................................................80 Déconnexion du client CIFS à la lecture du fichier..........................................................................................80 Déconnexion générale du client CIFS..............................................................................................................81 Échec de la connexion au client CIFS..............................................................................................................81 Échec de connexion CIFS.................................................................................................................................81 Refus de la suppression à la fermeture du CIFS..............................................................................................81 Accès au fichier CIFS refusé............................................................................................................................82 Conflit de partage du fichier CIFS....................................................................................................................82 Compte d'invité CIFS non valide.......................................................................................................................82 Incohérence de verrouillage du CIFS...............................................................................................................82 Nombre maximum de connexions au CIFS atteint...........................................................................................83 Le partage CIFS n'existe pas............................................................................................................................83 Partage du chemin d'accès CIFS introuvable..................................................................................................83 Écriture du CIFS sur un volume en lecture seule.............................................................................................84 Dépannage suite à des problèmes NFS .................................................................................................................85 Impossible de monter l'exportation NFS..........................................................................................................85 L'exportation NFS n'existe pas........................................................................................................................86 Accès au fichier NFS refusé............................................................................................................................87 Accès NFS non sécurisé pour une exportation sécurisée..............................................................................87 Le montage NFS échoue en raison des options d'exportation........................................................................87 Le montage NFS échoue en raison de l'échec du groupe réseau...................................................................88 Le chemin d'accès au montage NFS n'existe pas...........................................................................................89 Opération limitée par le propriétaire NFS........................................................................................................89 Écriture du NFS sur une exportation en lecture seule.....................................................................................90 Écriture du NFS sur un volume en lecture seule..............................................................................................90 Écriture du NFS sur un instantané...................................................................................................................90 Accès au NFS refusé à un fichier ou un répertoire.........................................................................................90 Dépannage de problèmes de réplication...............................................................................................................91 Erreur de configuration de la réplication.........................................................................................................91 Le cluster cible de la réplication est occupé...................................................................................................91 Le FS cible de la réplication est occupé..........................................................................................................91 La destination de la réplication est en panne..................................................................................................92 La cible de la réplication n'est pas à l'état optimal..........................................................................................92 Le volume cible de la réplication est occupé à récupérer de l'espace...........................................................92Le volume cible de la réplication est déconnecté...........................................................................................92 Déconnexion de la réplication.........................................................................................................................93 Versions incompatibles avec la réplication.....................................................................................................93 Erreur interne de réplication............................................................................................................................93 Les trames Jumbo de réplication sont bloquées.............................................................................................93 Le volume cible de réplication ne contient pas suffisamment d'espace libre.................................................94 La source de réplication est occupée..............................................................................................................94 La source de la réplication est en panne.........................................................................................................94 La source de la réplication n'est pas à l'état optimal......................................................................................94 Le volume source de la réplication est occupé à récupérer de l'espace.......................................................95 Dépannage de problèmes Active Directory...........................................................................................................95 Le quota de groupe pour un utilisateur Active Directory ne fonctionne pas...................................................95 Authentification Active Directory ....................................................................................................................96 Dépannage de la configuration d'Active Directory.........................................................................................96 Dépannage de l'accès au fichier NAS et de problèmes d'autorisation.................................................................97 Impossible de modifier la propriété d'un fichier ou d'un dossier....................................................................97 Impossible de modifier les fichiers NAS..........................................................................................................97 Propriété mixte du fichier refusée....................................................................................................................98 Accès au SMB problématique à partir d'un client Linux.................................................................................98 Numéros d'UID et de GID étranges sur les fichiers du système NAS Dell......................................................98 Dépannage de problèmes de mise en réseau........................................................................................................99 Serveur de nom non réactif..............................................................................................................................99 Des clients de sous-réseaux spécifiques ne peuvent pas accéder à la solution en cluster NAS .................99 Dépannage des configurations DNS................................................................................................................99 Détermination de l'IQN des contrôleurs de la solution en cluster NAS à l'aide de la CLI.............................100 Dépannage des messages d'avertissement pour pause du RX et du TX......................................................100 Dépannage des problèmes du NAS Manager......................................................................................................100 Le tableau de bord du NAS est retardé..........................................................................................................100 L'heure du système NAS n'est pas correcte.................................................................................................101 Impossible de se connecter au NAS Manager..............................................................................................102 Écran de connexion vide................................................................................................................................102 Dépannage des problèmes de sauvegarde..........................................................................................................103 Dépannage des instantanés...........................................................................................................................103 Dépannage d'une erreur interne du NDMP...................................................................................................103 Dépannage des problèmes du système...............................................................................................................105 Dépannage d'un arrêt du système.................................................................................................................105 Violation de sécurité du conteneur NAS........................................................................................................105 Plusieurs erreurs reçues lors du formatage du système de fichiers.............................................................106 Association des noms de LUN à des disques virtuels ..................................................................................107 L'utilitaire NAS IDU n'est pas parvenu à détecter d'autres contrôleurs ......................................................108 Échec de l'opération de connexion................................................................................................................108 Le contrôleur prend beaucoup de temps à s'amorcer suite à la mise à niveau du Service Pack.................109Dépannage des problèmes de l'utilitaire IDU (utilitaire de déploiement initial) NAS..........................................109 Erreur reçue pendant l'exécution de l'utilitaire Dell NAS Initial Deployment Utility.....................................109 Impossible de lancer l'utilitaire IDU NAS Dell ..............................................................................................110 Chapitre 7: Maintenance de la solution en cluster NAS.....................................................111 Arrêt de la solution en cluster NAS......................................................................................................................111 Mise sous tension de la solution en cluster NAS.................................................................................................111 Restauration de la configuration du volume NAS................................................................................................112 Restauration de la configuration du cluster.........................................................................................................113 Formatage du système de fichiers........................................................................................................................113 Installation du service pack..................................................................................................................................114 Mise à niveau du Service Pack à l'aide du NAS Manager............................................................................114 Extension de la capacité de stockage du cluster NAS........................................................................................114 Extension du pool NAS sur la solution NAS Dell PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 ...............................114 Extension du pool NAS sur la solution NAS FS8600.......................................................................................115 Ajout de LUN à la solution en cluster NAS PowerVault NX3500/NX3600/NX3610.........................................115 Exécution des diagnostics....................................................................................................................................116 Diagnostics en ligne.......................................................................................................................................116 Diagnostics hors ligne....................................................................................................................................116 Réinstallation de la solution en cluster NAS........................................................................................................117 Extension du cluster NAS ....................................................................................................................................118 Ajout d'une appliance NAS supplémentaire au cluster NAS........................................................................118 Création d'un hôte dans les systèmes PowerVault NX3500/NX3600/NX3610................................................119 Remplacement d'un contrôleur de solution en cluster NAS................................................................................120 Préréquis........................................................................................................................................................120 Déconnexion du contrôleur de la solution en cluster NAS ...........................................................................120 Retrait et remplacement d'un contrôleur de solution en cluster NAS...........................................................121 Connexion d'un contrôleur à l'aide du NAS Manager...................................................................................121 Fonctionnalités du NAS Manager en mode dégradé...........................................................................................122 Chapitre 8: Internationalisation................................................................................................123 Présentation..........................................................................................................................................................123 Présentation générale de la prise en charge du client Unicode..........................................................................123 Clients NFS ...........................................................................................................................................................123 Clients CIFS ..........................................................................................................................................................123 Paramètres de Configuration d'Unicode .............................................................................................................123 Limitations de la configuration d'Unicode.....................................................................................................124 Taille de fichier et Nom de répertoire............................................................................................................124 Problèmes de compatibilité des clients ........................................................................................................124 Question de compatibilité avec le japonais...................................................................................................124 Chapitre 9: Questions fréquemment posées..........................................................................127NDMP...................................................................................................................................................................127 Réplication............................................................................................................................................................127 Chapitre 10: Obtention d'aide...................................................................................................129 Contacter Dell.......................................................................................................................................................1291 Introduction La solution NAS Dell FluidFS est une solution de stockage à disponibilité optimale qui agrège plusieurs contrôleurs NAS dans un cluster et les présente aux clients UNIX, Linux, et Microsoft Windows comme un seul serveur de fichiers virtuels. Termes utilisés dans le document Terme Description Bloc d'alimentation de secours Fournit une alimentation de batterie de secours en cas de perte d'alimentation. Adresse IP virtuelle d'accès client Les adresses IP virtuelles que les clients utilisent pour accéder aux partages CIFS et aux exportations NFS hébergés par la solution NAS FluidFS. La solution NAS FluidFS prend en charge plusieurs adresses IP virtuelles d'accès client. Serveur NAS Deux contrôleurs NAS configurés en paire dans un système en cluster NAS FluidFS. Les données du cache sont mises en miroir entre les contrôleurs NAS en paire dans l'appliance. Contrôleur (contrôleur ou nœuds NAS) Les deux composants principaux d'une appliance NAS. Chacun fonctionne en tant que membre distinct dans un cluster NAS FluidFS. Application de gestion des données (DMA) Aussi appelée serveur d'application de secours. Dell PowerVault Modular Disque Storage Manager (MDSM) Le logiciel de gestion livré avec la matrice MD Series. Enterprise Manager Logiciel de gestion de systèmes multiples requis pour la gestion de FluidFS avec le centre de cluster. Fluid File System (FluidFS) Logiciel de système de fichiers haute performance et évolutif installé sur les contrôleurs NAS. Identifiant de port d'hôte ID unique utilisé pour identifier des hôtes sur un réseau. Réseau LAN ou client (réseau principal) Réseau via lequel les clients accèdent aux partages et exportations NAS. La solution NAS FluidFS se sert de ce réseau pour se connecter à l'environnement informatique du client ainsi qu'à ses clients NAS. Il s'agit également du réseau qu'utilise l'administrateur de stockage pour gérer la solution NAS. Pool de stockage NAS Le pool de stockage NAS est une couche de stockage virtualisée située sur les disques virtuels et qui correspond à la somme totale des disques virtuels auxquels le cluster NAS FluidFS a accès. Volume NAS (conteneur ou volume virtuel NAS) Un volume virtualisé qui consomme de l'espace de stockage dans le pool de stockage NAS. Les administrateurs peuvent créer des partages CIFS et des exportations NFS sur un volume NAS et les partager avec les utilisateurs autorisés. Une solution NAS FluidFS prend en charge plusieurs volumes NAS. Réplication NAS Réplication entre deux systèmes NAS FluidFS ou entre deux volumes NAS. 11Terme Description Partenaires de réplication NAS Les solutions NAS FluidFS participant à l'activité de réplication. Protocole de Gestion des Données en Réseau (NDMP) Le Protocole de Gestion des Données en Réseau utilisé pour la sauvegarde et la restauration. Contrôleur homologue Le contrôleur NAS homologue auquel un contrôleur NAS spécifique est associé dans une solution NAS FluidFS. PowerVault MD3xx0i Désigne les solutions de stockage iSCSI Dell PowerVault MD3200i, MD3220i, MD3600i et MD3620i. Storage Center Les solutions Compellent Storage center series 40 ou SC8000 comprenant au moins un adaptateur HBA pour la connectivité FluidFS. Dell NAS IDU (Initial Deployment Utility - Utilitaire de déploiement initial) L'Assistant Configuration utilisé pour la découverte et la configuration initiales d'une solution NAS FluidFS. Cet utilitaire est utilisé uniquement pour la configuration initiale. NAS Manager L'interface utilisateur Web faisant partie du logiciel de la solution en cluster NAS et utilisé pour gérer la solution NAS FluidFS. Solution NAS FluidFS Une appliance NAS entièrement configurée, à disponibilité optimale et évolutive, fournissant des services NAS (CIFS et/ou NFS), et composée d'une paire de contrôleurs NAS, d'un sous-système de stockage et du NAS Manager. Contrôleur de secours Un contrôleur NAS installé avec le logiciel FluidFS mais qui ne fait pas partie d'un cluster. Par exemple, un nouveau contrôleur ou un contrôleur de rechange fourni par Dell est considéré comme étant un contrôleur de secours. Réseau SAN Le réseau qui effectue le trafic au niveau du bloc et auquel le soussystème de stockage est connecté. REMARQUE : Il est recommandé que ce réseau soit isolé du réseau LAN ou client. Architecture de solutions NAS Dell FluidFS Les solutions NAS FluidFS combinées aux matrices de stockage vous offrent une solution de stockage unifiée. Cette solution vous permet d'accéder au stockage au niveau des blocs et des fichiers. La solution NAS en cluster FluidFS consiste en une appliance NAS dotée d'une paire de contrôleurs et de matrices de stockage. En outre, chaque contrôleur NAS est protégé par un bloc d'alimentation de secours (BPS), pour aider à en protéger les données en cas de panne de courant. 12Figure 1. Architecture de la solution en cluster NAS FluidFS REMARQUE : La solution NAS Dell Compellent FS8600 utilise un réseau d'interconnexion supplémentaire, ce qui n'est pas illustré dans cette représentation. Principales fonctions La solution en cluster NAS : • Aide les administrateurs à développer la capacité existante et à améliorer les performances si nécessaire, sans affecter les applications ou les utilisateurs. • Propose des fonctions administratives aux administrateurs du stockage qui effectuent des opérations quotidiennes sur le système et s'occupent de la gestion du stockage. • Dispose d'un système de fichiers distribué, ce qui crée une interface unique sur les données. • Peut stocker des téraoctets de données dans un seul système de fichiers. • Permet une augmentation dynamique de la capacité. • Dispose d'une console de gestion NAS basée sur le web, centralisée et facile à utiliser. • Dispose d'un provisionnement de stockage virtuel à la demande. 13• Est capable de fournir des instantanés à un Moment dans le temps accessibles à l'utilisateur. • Est capable de partager des fichiers avec des utilisateurs Microsoft Windows, Linux, UNIX et Mac. • Propose une réplication automatisée en ligne et une reprise après sinistre. • Propose une surveillance des performances intégrée et la planification de la capacité. Vues de la solution en cluster NAS Vous pouvez accéder à la solution en cluster NAS en tant que client ou administrateur, selon les privilèges d'accès dont vous disposez. REMARQUE : Nous vous recommandons vivement de ne pas tenter de vous connecter simultanément à l'interface CLI et au NAS Manager. Vue du Client Pour le client, la solution en cluster NAS se présente en tant que serveur de fichiers unique doté d'un système de fichiers unique, d'une adresse IP et d'un nom. Le système de fichiers global de la solution en cluster NAS sert tous les utilisateurs de manière simultanée sans fluctuations des performances. Elle offre aux utilisateurs finals la possibilité de se connecter à la solution en cluster NAS avec les protocoles NAS de leur propre système d'exploitation. • Protocole NFS pour les utilisateurs Linux et UNIX. • Protocole CIFS pour les utilisateurs Windows. Vue de l'Administrateur En tant qu'administrateur, vous pouvez utiliser la CLI ou le NAS Manager pour configurer ou modifier les paramètres du système, comme la configuration de protocoles, l'ajout d'utilisateurs et les autorisations de paramétrage. Le NAS Manager donne accès à la fonctionnalité du système à l'aide des navigateurs Internet standard. Composants du système La solution en cluster NAS comprend les éléments suivants : • Matériel – Au moins une appliance NAS – Matrices de stockage • Réseau – Réseau SAN – Réseau interne – Réseau LAN ou client Appliance NAS La solution NAS FluidFS comprend une ou plusieurs appliances NAS configurées en tant que cluster. Chaque appliance comprend une paire de contrôleurs NAS dans une configuration active-active qui assure la redondance. Les contrôleurs gèrent l'équilibrage de charge des connexions client ainsi que les opérations de lecture-écriture, effectuent la mise en cache et communiquent avec les serveurs et les stations de travail. Le cluster est un pool de stockage unique doté d'un nom d'espace global et accessible par une adresse IP virtuelle. Les opérations de lecture-écriture sont gérées via la mémoire morte (RAM) mise en miroir. La mise en miroir des données du cache entre les contrôleurs NAS mis en paire assure une réponse rapide aux requêtes des clients tout en 14maintenant l'intégrité totale des données. Le transfert des données du cache au stockage permanent s'effectue de manière asynchrone via des schémas de placement de données optimisés. Le système de fichier utilise le cache de manière efficace, fournissant ainsi des lectures-écritures rapides et fiables. L'écriture ou la modification des fichiers se réalise d'abord dans le cache. Les données sont ensuite mises en miroir sur le cache du contrôleur homologue. Cette fonctionnalité assure que toutes les transactions sont effectuées en double et sécurisées. Chaque contrôleur est doté d'un bloc d'alimentation de secours qui fournit une alimentation continue aux contrôleurs pendant un minimum de cinq minutes en cas de panne de courant. Les contrôleurs surveillent régulièrement l'état de la batterie du bloc d'alimentation de secours, ce qui exige que la batterie maintienne un niveau d'alimentation minimum en fonctionnement normal. La batterie du bloc d'alimentation de secours dispose d'une alimentation suffisante pour permettre aux contrôleurs de s'arrêter en toute sécurité. Le bloc d'alimentation de secours permet aux contrôleurs d'utiliser la NVRAM en tant que cache. Il donne également à la solution mise en cluster assez de temps pour qu'elle puisse écrire toutes les données du cache sur le disque en cas de perte d'alimentation du contrôleur. Matrices de stockage Les contrôleurs se connectent à une matrice de stockage, ce qui s'appelle un sous-système RAID. Les sous-systèmes de stockage RAID sont conçus pour éliminer des points de panne uniques. Chaque composant actif du sous-système de stockage est redondant et remplaçable à chaud. La solution prend en charge les configurations RAID typiques, notamment RAID 1/10, RAID 5 et RAID 6. Réseau SAN Le réseau SAN est critique à la solution en cluster NAS. La paire de contrôleurs réside sur le réseau SAN et communique avec le sous-système de stockage à l'aide du protocole iSCSI pour les systèmes Dell PowerVault NX3500/ NX3600/NX3610, ou le protocole Fibre Channel pour le système Dell Compellent FS8600. Réseau d'interconnexion Le réseau d'interconnexion est composé de deux réseaux indépendants. Il agit en tant que mécanisme de pulsation et permet le transfert de données internes entre les contrôleurs. Dans un système à deux contrôleurs, aucun commutateur n'est utilisé. Cependant, dans les configurations à plus de deux contrôleurs, le réseau d'interconnexion comprend deux commutateurs. Tous les contrôleurs Dell Fluid File System (FluidFS) sont connectés aux deux commutateurs d'interconnexion. Ces derniers se servent de liaisons doubles afin d'assurer la redondance et l'équilibrage de charge. Afin de réaliser une distribution complète des données et de maintenir une haute disponibilité, chaque contrôleur du système en clusters Dell FluidFS doivent avoir accès aux autres contrôleurs du système. Le réseau d'interconnexion assure cet accès. Il fournit la connectivité à la mise en cluster Dell FluidFS, notamment la surveillance de la pulsation, le transfert des données, la mise en miroir des informations entre les caches des contrôleurs et la distribution égale des données sur tous les LUN du système. Réseau LAN ou Client Une fois la configuration initiale effectuée, une adresse IP virtuelle (VIP) connecte la solution en cluster NAS au réseau client ou LAN. L'adresse IP virtuelle permet aux clients d'accéder à la solution en cluster NAS en tant qu'entité unique, fournissant ainsi un accès au système de fichiers. Elle permet à la solution en cluster NAS d'effectuer des équilibrages de charge entre les contrôleurs et assure un fonctionnement sans interruption, même si un contrôleur venait à échouer. 15Chaque contrôleur est doté de ports de réseau LAN ou client destinés à la connexion aux commutateurs de réseau LAN ou client. La solution en cluster NAS est administrée à l'aide du réseau LAN ou client sur les adresses IP virtuelles de gestion NAS. Dans le cas de réseaux routés, le nombre d'adresses IP virtuelles qui répondent au système dépend du nombre de ports client auxquels vous avez accès, par exemple, un système Dell Compellent FS8600 (1 GbE) à quatre appliances dispose de 32 adresses IP virtuelles de client. Dans le cas de réseaux plats, une adresse IP virtuelle de client suffit. Autres informations utiles AVERTISSEMENT : Reportez-vous aux informations concernant la sécurité et les réglementations livrées avec votre système. Les informations sur la garantie peuvent être incluses dans ce document ou bien dans un document séparé. • Le Guide de mise en route présente les procédures de configuration et les spécifications techniques du système. • Le Manuel du propriétaire contient des informations sur les fonctions de la solution, ainsi que des instructions relatives au dépannage et à l'installation ou au remplacement de composants du système. • La documentation fournie avec le rack indique comment installer le système dans un rack, le cas échéant. • Le Guide de déploiement présente le déploiement du matériel et le déploiement initial du serveur NAS. • Le System Placemat (Présentation des informations système) fournit des informations sur la configuration du matériel et l'installation du logiciel sur votre solution NAS. • L'Aide en ligne fournit des informations sur la configuration et la gestion du logiciel. L'aide en ligne est intégrée au système et accessible depuis l'interface Web du NAS Manager. • Tous les supports fournis avec le système contiennent de la documentation et des outils permettant de configurer et de gérer le système, notamment les supports du système d'exploitation, du logiciel de gestion du système, des mises à jour système et des composants système que vous avez achetés avec le système. • Pour obtenir le nom complet d'une abréviation ou connaître la signification d'un sigle utilisé dans ce tableau, voir le Glossaire sur support.dell.com/manuals. REMARQUE : Vérifiez toujours si des mises à jour sont disponibles sur le site support.dell.com/manuals et lisez les informations de mise à jour en premier, car elles remplacent souvent les informations que contiennent les autres documents. 162 Surveillance de la solution NAS FluidFS REMARQUE : Les informations que contient ce chapitre font référence à la gestion de fichier à l'aide du NAS Manager. La gestion et la surveillance des blocages s'effectuent à l'aide de : • Dell PowerVault Modular Disk Storage Management (Gestion du stockage sur disques modulaires Dell PowerVault) (MDSM) pour la solution NAS Dell PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 • Enterprise Manager pour la solution NAS Dell Compellent FS8600 Vous pouvez surveiller l'état de la solution NAS dans l'onglet Monitor (Surveiller) du NAS Manager. Cet onglet vous permet d'afficher l'état général du système dans la page Dashboard (Tableau de bord), consulter le rapport d'utilisation des quotas et recevoir des rapports sur l'état des tâches de réplication à distance. Pour accéder aux pages de surveillance, cliquez sur l'onglet Monitor. La page Dashboard s'affiche par défaut. Tableau de bord La page Dashboard (Tableau de bord) affiche l'état de l'intégralité du système en une seule vue et comprend cinq sections en temps réel et à court terme : • État • Capacité • Performances actuelles • Performances récentes • Équilibrage de charge REMARQUE : Les informations de l'écran sont actualisées automatiquement au bout de quelques secondes. REMARQUE : Pour afficher les paramètres d'état détaillés de chaque section, cliquez sur Section dans le Dashboard. État La section Status (État) affiche l'état du système ainsi qu'une liste de composants matériels. Chaque type de composant matériel affiche le nombre total de composants et le nombre de composants à problème. La liste comprend les contrôleurs et les appliances qui y sont associées. Capacité La section Capacity (Capacité) affiche un tableau et diagramme circulaire indiquant la capacité nette totale du système de fichiers Dell Fluid (Dell FluidFS). Performances actuelles La section Current Performance (Performances actuelles) affiche le débit réseau actuel, lequel comprend le débit de données en lecture-écriture (Mo/s) et le nombre d'opérations de lecture-écriture par seconde par protocole. 17Performances récentes La section Recent Performance (Performances récentes) affiche un graphique du débit de lecture/écriture au cours des 30 dernières minutes. Équilibrage de charge La section Load Balancing (Équilibrage de charge) affiche un tableau avec des informations en temps réel sur l'état du contrôleur, l'utilisation du processeur et le nombre de connexions pour chaque contrôleur. Visionneuse d'événements La Events Viewer (Visionneuse de événements) vous permet de surveiller votre Fluid File System en affichant les événements principaux et informatifs ayant lieu au sein de votre système. Pour accéder à la page Events Viewer, cliquez sur Events (Événements) dans l'onglet Monitoring (Surveillance). Dans la page Events Viewer, vous pouvez effectuer les éléments suivants : • Filtrer les événements • Trier les événements • Exporter les événements dans un fichier CSV Visualisation des événements dans la visionneuse d'événements 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Overview (Aperçu) → Events (Événements). La page Event Viewer (Visionneuse des événements) s'affiche. 2. Sélectionnez les filtres appropriés dans les listes Show (Afficher), events of (les événements de), et from (de), puis cliquez sur Show (Afficher). Un tableau de la visionneuse des événements s'affiche, selon les paramètres sélectionnés. 3. Pour trier les événements, cliquez sur les en-têtes de colonne du tableau de la visionneuse des événements. 4. Pour afficher les détails concernant l'événement, sélectionnez l'événement pertinent dans le tableau de la visionneuse des événements. Les détails de l'événement sélectionné s'affichent dans le volet View (Vue). 5. Pour exporter les événements affichés dans un fichier CVS, cliquez sur Export to CSV file (Exporter dans un fichier CVS). Une nouvelle page Web au format CSV contenant les événements s'affiche. 6. Copiez-collez les événements dans un fichier CSV ou enregistrez la page Web sous un fichier CSV. Performances réseau La page Network Performance Over Time (Performances réseau au fil du temps) affiche les performances du Dell Fluid File System au fil du temps. Vous pouvez afficher les performances réseau du FluidFS pour les périodes de temps suivantes : • dernier jour • semaine dernière • mois dernier 18• année dernière Cliquez sur chaque onglet pour afficher les performances réseau tout au long de la période de temps appropriée. Vous pouvez afficher les détails de performances réseau suivants : • Débit du réseau client : lectures • Débit du réseau client : écritures • Opérations par seconde • Débit cumulé du réseau REMARQUE : Pour en savoir plus sur les Network Performance Over Time (performances réseau au fil du temps), consultez l'Aide en ligne. Équilibrage de charge Vous pouvez afficher des informations détaillées relatives aux équilibrages de charge suivants : • Dans le temps • Connexions client • Connexions CIFS Visualisation de l'équilibrage de charge dans le temps 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Load Balancing (Équilibrage de charge) → Over Time (Dans le temps). La page Load Balancing Over Time (Équilibrage de charge dans le temps) s'affiche. Elle contient la CPU Load (Charge de l'UC), les CIFS Connections (Connexions CIFS), le Read Throughput (Débit de lecture) et le Write Throughput (Débit d'écriture). 2. Cliquez sur l'onglet pertinent pour afficher les informations relatives à l'équilibrage de charge concernant la durée requise. Vous pouvez afficher les informations relatives à l'équilibrage de charge : – du dernier jour – de la semaine dernière – du mois dernier – de l'année dernière 3. Sélectionnez le contrôleur dont vous souhaitez afficher les informations d'équilibrage des charges, puis cliquez sur Display (Afficher). REMARQUE : Par défaut, tous les contrôleurs sont sélectionnés. 4. Pour exporter les événements qui s'affichent dans un fichier CSV, cliquez sur Export to CSV file (Exporter dans un fichier CSV). Une nouvelle page Web au format CSV contenant les événements s'affiche. 5. Copiez-collez les événements dans un fichier CSV ou enregistrez la page Web sous un fichier CSV. Connexions client La page Client Connections (Connexions client) vous permet d'effectuer les opérations suivantes : • Afficher la répartition des clients entre les contrôleurs. • Migrer manuellement des clients spécifiques d'un contrôleur à l'autre. 19• Définir la stratégie pour la migration automatique des clients. REMARQUE : Par défaut, l'onglet Clients affiche la liste de toutes les connexions client. Affichage des connexions client REMARQUE : La page client connections (connexions client) affiche uniquement les clients qui appartiennent au même sous-réseau en tant que système (clients locaux). Les clients qui accèdent au système via un routeur (ou une couche en 3 commutateurs) ne s'affichent pas sur cette page. Le routeur s'affiche à la place. 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Load Balancing (Équilibrage de charge) → Client Connections (Connexions client). La page Client Connections s'affiche. L'onglet Clients affiche par défaut une liste de toutes les connexions client. 2. Sélectionnez les filtres appropriés dans les listes Protocols (Protocoles) et Controller (Contrôleurs). Le tableau de connexions client affiche les événements, selon les paramètres sélectionnés. 3. Pour trier les connexions client, cliquez sur les en-têtes de colonne du tableau de connexions client. Migration des clients sur un autre contrôleur Si la charge réseau n'est pas équilibré, le système peut y remédier en migrant les clients d'un contrôleur à un autre, de manière automatique ou manuelle. Dans la liste, sélectionnez les clients ou routeurs pouvant être migrés vers d'autres contrôleurs. 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller)→ Load (Charge) Balancing (Équilibrage)→ Client Connections (Connexions client). La page Client Connections s'affiche. L'onglet Clients affiche par défaut une liste de toutes les connexions client. 2. Dans la table des connexions client, sélectionnez une ou plusieurs connexions client à migrer, puis cliquez sur Assign Interface (Interface d'affectation). La page Assign Interface s'affiche. 3. Sous Move to (Déplacer vers), sélectionnez un contrôleur spécifique comme cible, ou bien sélectionnez Assigned Controller (Contrôleur affecté). – Pour migrer tous les clients sélectionnés sur un contrôleur spécifique, choisissez un contrôleur spécifique dans la liste. – Pour migrer tous les clients sélectionnés vers leurs contrôleurs d'origine suite à la correction d'un contrôleur précédemment en échec, sélectionnez Assigned Controller. Chaque client peut disposer d'un différent contrôleur affecté. 4. Sous Interface, sélectionnez l'interface cible appropriée ou autorisez le système à attribuer automatiquement l'interface cible sur le contrôleur. PRÉCAUTION : Cette opération déconnecte les connexions CIFS si ces dernières sont migrées sur un autre contrôleur. 5. Pour activer Automatic Rebalance (Rééquilibrage automatique), cochez la case à cocher en regard de Allow these clients to migrate to other controllers when rebalancing the network load (Autoriser ces clients à migrer sur d'autres contrôleurs lors du rééquilibrage de la charge du réseau). 6. Cliquez sur Assign (Attribuer). Définition de la stratégie de migration En cas d'échec de contrôleur, le système migre automatiquement les connexions du contrôleur en échec sur un autre contrôleur. Cela entraîne la déconnexion des clients CIFS, à moins que la stratégie Migrate Manually (Migrer manuellement) n'ait été précédemment sélectionnée pour CIFS. Cependant, si vous sélectionnez cette option, vous devez migrer les clients manuellement. Quoi qu'il en soit, la migration des clients CIFS entraîne l'interruption des E/S. Cliquez sur le bouton Windows Annuler, puis réessayez le transfert. Au redémarrage du contrôleur en échec, le système 20rééquilibre la charge en migrant automatiquement les clients sur leur contrôleur d'origine. Cette opération s'appelle « restauration automatique ». Les clients qui utilisent NFS sont sans état et ne sont pas affectés pendant la restauration automatique. Pour optimiser l'opération de restauration automatique, le système vous fournit les stratégies de migration sur restauration suivantes : • Migrate Immediately (Migration immédiate) : toujours conserver un bon équilibre du système, au risque de déconnecter potentiellement les clients CIFS pendant le temps de travail. • Migrate Automatically (Migration automatique) : toujours conserver un bon équilibre du système si l'échec du contrôleur est de courte durée, au risque de déconnecter les clients CIFS. Si l'échec dure longtemps, cette option amène le système à rester déséquilibré pendant plusieurs jours. Ce mode permet de maîtriser les échecs de contrôleur de courte durée car les clients n'ont pas créé de nouveau matériel pendant la courte durée de la panne. Il est donc recommandé de les rééquilibrer le plus vite possible. Si l'échec dure plus de 10 minutes, vous devrez rééquilibrer le système manuellement. • Migrate Manually (Migration manuelle) : ne jamais migrer les clients automatiquement. Cela nécessite une intervention manuelle de la part de l'utilisateur pour rééquilibrer le système. Si le système nécessite une intervention manuelle de la part de l'utilisateur pour le rééquilibrer suite à une restauration automatique, un message indiquant cela est envoyé à l'administrateur. Pour définir les stratégies de migration : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Load Balancing (Équilibrage de charge) → Client Connections (Connexions client). La page Client Connections s'affiche. L'onglet Clients affiche par défaut une liste de toutes les connexions client. 2. Cliquez sur Migration Policy (Stratégie de migration). La page Migration Policy s'affiche. 3. Pour chaque Protocol (protocole), sélectionnez la stratégie de migration appropriée dans Client Network (Réseau client). 4. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Gestion des connexions CIFS Vous pouvez voir les connexions CIFS actuelles sur la page CIFS Connections (Connexions CIFS). Pour gérer les connexions CIFS : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Load Balancing (Équilibrage de charge) → CIFS Connections (Connexions CIFS). La page CIFS Connection s'affiche. 2. Pour déconnecter un client d'un protocole CIFS, sélectionnez le client approprié, puis cliquez sur Disconnect (Déconnecter) dans la barre d'actions. 3. Pour déconnecter toutes les connexions d'un contrôleur spécifique, sélectionnez le contrôleur approprié, puis cliquez sur Disconnect dans la barre d'actions. 4. Cliquez sur Refresh (Actualiser) pour mettre à jour les informations affichées. Matériel Affichage des états de validation système Vous pouvez effectuer une validation système pour valider la configuration système, notamment le matériel et la connectivité réseau. 21REMARQUE : La validation système peut également être exécutée à l'aide de l'interface CLI. Elle fournit des informations sur les processeurs, les surveillances de la disponibilité, les cartes réseau, IPMI, la bande passante Ethernet, la surveillance des blocs d'alimentation de secours, et ainsi de suite. Pour actualiser l'état des composants système : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Hardware (Matériel) → System Validation (Validation système). La page System Validation s'affiche. 2. Cliquez sur Rerun (Exécuter à nouveau) pour réexécuter la validation système sur chaque composant système, puis actualisez l'état de chacun de ces composants. Affichage de l'état détaillé des composants La page Component Status (État des composants) affiche l'état actuel de la solution en cluster NAS. Elle contient des informations sur l'état des composants, leur connectivité et l'alimentation qu'ils fournissent à chaque appliance et leurs contrôleurs. Pour afficher des informations détaillées supplémentaires sur l'état d'un contrôleur ou d'une appliance spécifique : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Hardware (Matériel) → Component Status (État des composants). La page Hardware Component Status (État des composants matériel) s'affiche. 2. Sous Component (Composant), cliquez sur l'appliance ou le contrôleur de votre choix. Une page Internet s'ouvre et affiche l'état de chaque composant dans l'appliance ou le contrôleur sélectionné(e). 3. Cliquez sur Sample Hardware Components (Échantillonner les composants matériels) pour actualiser l'écran jusqu'à ce que les nouvelles valeurs échantillonnées s'affichent. Les numéros des appliances et contrôleurs démarrre à 0. Appliance0 contient le Contrôleur0 et le Contrôleur1, Appliance1 contient le Contrôleur2 et le Contrôleur3, et ainsi de suite. Pour identifier le matériel physique, vous devez cliquer sur ApplianceX et faire correspondre le numéro de service qui s'affiche dans la fenêtre contextuelle avec le numéro de service imprimé sur l'étiquette située sur l'oreillette avant de l'appliance. Capacité Visualisation de l'espace utilisé La page Space Utilization (Utilisation de l'espace) affiche l'espace utilisé par le Dell Fluid File System ainsi que l'espace utilisé par Dell Fluid File System au fil du temps. Pour afficher l'espace utilisé : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Capacity (Capacité) → Space Utilization (Utilisation de l'espace). La page Space Utilization affiche le tableau « utilisation de l'espace » correspondant à la période sélectionnée. L'utilisation de l'espace actuelle s'affiche par défaut. 2. Cliquez sur l'onglet pertinent pour afficher les informations relatives à l'équilibrage de charge pendant le temps requis. Vous pouvez visualiser les informations relatives à l'équilibrage de charge : – du dernier jour – de la semaine dernière – du mois dernier – de l'année dernière 3. Pour trier l'utilisation, cliquez sur les en-têtes de colonne du tableau « utilisation de l'espace ». 22Visualisation de l'utilisation des quotas La page Quota Usage (Utilisation des quotas) affiche les quotas et l'utilisation de tous les utilisateurs, y compris les utilisateurs pour lesquels aucun quota n'a été défini. Elle inclut les utilisateurs qui ont été supprimés du système mais en conserve l'utilisation. Pour afficher l'utilisation des quotas : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Capacity (Capacité) → Quota Usage (Utilisation des quotas). La page Quota Usage (Utilisation des quotas) affiche la table d'utilisation des quotas de tous les volumes NAS. 2. Dans la liste Show quotas for NAS Volume (Afficher les quotas du volume NAS), sélectionnez le volume NAS approprié ou All NAS Volumes (Tous les volumes). La table d'utilisation des quotas affiche les détails d'utilisation des quotas correspondant au volume NAS sélectionné. 3. Pour actualiser l'utilisation des quotas, cliquez sur Refresh (Actualiser). Réplication Vous pouvez afficher l'état et l'avancement du processus de réplication NAS dans la page NAS Replication (Réplication NAS). Pour afficher l'état et l'avancement des stratégies de réplication NAS : 1. Sélectionnez Monitor (Surveiller) → Replication (Réplication) → NAS Replication (Réplication NAS). La page NAS Replication affiche le tableau de réplications NAS correspondant aux stratégies de réplication du volume source et/ou volume de destination se trouvant sur ce Dell Fluid File System. 2. Pour trier la réplication NAS, cliquez sur les en-têtes de colonne du tableau « réplications NAS ». 3. Pour afficher un historique détaillé de l'avancement de la stratégie de réplication, cliquez sur l'état de la stratégie de réplication pertinente. NDMP Pour voir l'état et la progression des tâches NDMP actives, consultez la page NDMP Active Jobs (Tâches NDMP actives). 23243 Utilisation des partages de volumes et quotas L'onglet User Access (Accès utilisateur) vous permet de définir et gérer le Dell Fluid File System d'une perspective client. Volumes NAS Les volumes du NAS sont des sous-ensembles du pool de stockage dotés de règles spécifiques permettant de contrôler l'allocation d'espace, la protection des données et le type de sécurité. Ils peuvent être créés et configurés. Les administrateurs peuvent soit créer un grand volume NAS consommant l'intégralité du pool NAS, soit plusieurs volumes NAS. Quoi que vous décidiez, vous pouvez toujours créer, redimensionner, ou supprimer ces volumes NAS. Cette section décrit comment un administrateur attribue et déploie le stockage de solution en cluster NAS à l'aide de volumes NAS. Pour que les utilisateurs puissent accéder aux volumes NAS, ces derniers doivent être partagés (exportés) séparément. Plus particulièrement, les utilisateurs doivent monter chaque partage. Considérations d'utilisation La définition de plusieurs volumes NAS permet aux administrateurs d'appliquer différentes stratégies de gestion à leurs données, telles que Sauvegarde, Instantanés, Quotas et Style de sécurité. Quelle que soit la stratégie utilisée, le stockage est géré en tant que pool de stockage unique et l'espace libre peut être migré facilement entre les volumes NAS en modifiant simplement l'espace alloué d'un volume NAS. Avant de choisir une stratégie, prenez en considération les facteurs suivants : • Exigences générales – Les volumes NAS sont logiques ; ils peuvent être aisément créés, supprimés ou modifiés (augmentés ou réduits) selon la capacité du système. – Le nom du volume NAS ne doit pas contenir plus de 230 caractères, lesquels ne peuvent être que des lettres, chiffres et tirets de soulignement (_), et doit commencer par une lettre ou un tiret de soulignement. – Vous pouvez créer autant de volumes NAS que vous le souhaitez, cependant la capacité totale ne doit pas dépasser la capacité de stockage totale. – Un seul volume peut occuper des données de divers types, si vous définissez plusieurs partages sur les volumes. – Il est possible de redimensionner un volume virtuel après l'avoir créé. – La taille minimum d'un volume NAS est de 20 Mo (ou si le volume a déjà été utilisé, la taille minimale correspond aux données stockées). – La taille maximale d'un volume NAS correspond à l'espace non alloué restant. • Exigences d'entreprise : une exigence d'entreprise ou d'application pour la séparation ou l'utilisation d'un volume unique doit être considérée. Les volumes NAS peuvent être utilisés pour allouer du stockage aux services à la demande, en utilisant un mécanisme de seuil pour informer les services lorsque l'espace libre qui leur est alloué vient à manquer. • Instantanés : chaque volume du NAS peut avoir une stratégie de planification d'instantanés dédiée afin de protéger au mieux le type de données qu'il contient. 25• Style de sécurité : dans des environnements à plusieurs protocoles, il peut s'avérer utile de séparer les données et définir des volumes NAS avec un style de sécurité UNIX pour les clients UNIX, et NTFS pour les clients Windows. Ceci permet à l'administrateur de faire correspondre le style de sécurité aux exigences d'entreprise ainsi qu'aux divers schémas d'accès aux données. Le style de sécurité peut également être mixte de manière à prendre en charge la sécurité POSIX et les listes de contrôle d'accès Windows sur le même volume. • Quotas : les quotas sont également définis par volume NAS. Les différentes stratégies de quotas peuvent être appliquées à différents volumes NAS, permettant ainsi à l'administrateur de se concentrer sur la gestion des quotas, le cas échéant. Voici certains exemples d'utilisation : opérations de copie, opérations de liste et opérations de déplacement. Le tableau suivant représente une entreprise dotée de divers services, et présente comment créer des volumes NAS. La solution à utiliser dépend des exigences du client, car les volumes NAS sont flexibles et peuvent être augmentés ou réduits à la demande. Tableau 1. Exemple de volume NAS Service Contrôle de gestion d'accès préféré Instan tanés Réplicati on Sauvegard e Clients CIFS ou NFS et combinaison lecture/ écriture (80/20 est standard) % de changement de données existantes par heure (1% et supérieur est Élevé) Post production NFS Par heure Non Toutes les semaines 20–20/80 1 % Administrati on et finances CIFS Non Non Toutes les semaines 10–50/50 Aucun Diffusion Combinaison Non Non Toutes les semaines 10–90/10 Aucun Appuyer CIFS Tous les jours Non Non 5–10/90 5 % (approximativement) Marketing CIFS Tous les jours Oui Non 5–50/50 Aucun Solution 1 Créez cinq volumes NAS basés sur les services. L'administrateur divise logiquement le stockage et la gestion en groupes fonctionnels. Dans ce scénario, les exigences de service sont assez différentes et prennent en charge la création logique de volumes NAS conformément aux services. Cette solution offre les avantages suivants : • La gestion logique des volumes NAS est aisée. • Les volumes NAS sont créés de manière à correspondre aux besoins exacts de chaque service. Désavantage de cette option : les volumes NAS deviennent difficiles à gérer si le nombre de services au sein de l'organisation augmente. 26Solution 2 Services de groupe ayant des exigences de sécurité similaires dans les volumes NAS. L'administrateur crée trois volumes NAS, un pour NFS, un pour CIFS et un autre mixte. Avantage de cette solution : les volumes NAS fonctionnent séparément entre Windows et Linux. Désavantages de cette solution : • Tous les fichiers d'un volume NAS sont sauvegardés. • Des services non souhaités peuvent être fournis à certains services. Si un volume CIFS est créé pour sauvegarder les données des services administratif et financier, les données des services d'édition et juridique sont également sauvegardées, même si cela n'est pas nécessaire. Solution 3 Les volumes NAS peuvent également être créés d'après la fonctionnalité. Cependant, avec cette solution, l'adressage utilisateur est requis. Un utilisateur doit choisir un style de sécurité, NTFS ou UNIX, et selon ce dernier, l'adressage approprié pour les autres utilisateurs est défini. Gestion des volumes NAS Vous pouvez afficher l'état actuel des volumes NAS et supprimer ou modifier des volumes NAS existants. Ajout d'un volume NAS Pour ajouter un volume NAS : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → NAS Volumes (Volumes NAS) → Configuration. La page NAS Volumes Configuration (Configuration des volumes NAS) affiche la liste des volumes NAS. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add NAS volume (Ajouter le volume NAS) s'affiche. 3. Sous NAS Volume (Volume NAS), saisissez le nom du volume NAS. 4. Sous NAS volume allocated space (Espace attribué au volume NAS), saisissez l'espace attribué à ce volume NAS en Mo, Go ou To. REMARQUE : Un volume NAS doit être de 20 Mo au minimum, et sa taille maximale peut correspondre à l'intégralité de l'espace disponible. 5. Sous Alert when used space reaches (Avertir lorsque l'espace utilisé atteint), entrez un pourcentage de l'espace attribué. 6. Dans la liste Send email alerts to administrator (Envoyer des alertes par e-mail à l'administrateur) , sélectionnez un administrateur Dell Fluid File System auquel le système enverra les alertes par e-mail. REMARQUE : Cette fonctionnalité n'est pas disponible sur les solutions NAS Dell Compellent FS8600. Pour en savoir plus, consultez le document Enterprise Manager sur la gestion des alertes avec ces solutions. 7. Dans la liste Access time granularity (Accéder à la granularité de l'heure), sélectionnez la résolution de l'exactitude de l'horodatage d'accès au fichier selon les exigences système en matière de performances. 8. Dans la liste File Access Security Style (Style de sécurité d'accès aux fichiers), sélectionnez le style de sécurité du volume NAS. Vous pouvez sélectionner NTFS, MIXED (Mixte), ou UNIX. 9. Sous Default UNIX permissions of Windows files (Autorisations UNIX par défaut des fichiers Windows), définissez les autorisations UNIX par défaut des nouveaux fichiers créés depuis les clients Windows. 2710. Sous Default UNIX permissions of Windows directories (Autorisations UNIX par défaut des répertoires Windows), définissez les autorisations UNIX par défaut des nouveaux répertoires créés depuis les clients Windows. 11. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications) pour créer le volume NAS. Modification d'un volume NAS Pour modifier les paramètres d'un volume CIFS particulier : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → NAS Volumes (Volumes NAS) → Configuration. La page NAS Volumes Configuration (Configuration des volumes NAS) affiche la liste des volumes NAS. 2. Dans la liste des volumes NAS disponibles, sous NAS Volume (Volume NAS), cliquez sur le volume NAS pertinent. La page Edit NAS Volume (Modifier le volume NAS) du volume NAS sélectionné s'affiche. 3. Modifiez les paramètres au besoin, puis cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). REMARQUE : Si vous modifiez l'espace alloué au volume NAS, la nouvelle affectation sera limitée par l'espace qu'elle utilise (minimum) et l'espace disponible dans la solution en cluster NAS (maximum). Suppression d'un volume NAS Le volume NAS sélectionné est supprimé. L'espace utilisé par le volume NAS supprimé est récupéré en arrière-plan. REMARQUE : Notez également que les exportations NFS, partages CIFS, réplications du NAS ou références au volume NAS à supprimer doivent être supprimé(e)s avant la suppression d'un volume NAS. REMARQUE : La suppression d'un volume NAS entraîne la suppression de tous les fichiers et répertoires et de toutes ses propriétés, c'est-à dire, les partages, définitions d'instantanés, etc. Une fois le volume NAS supprimé, il ne peut être restauré que s'il est redéfini et restauré depuis une sauvegarde externe. Pour supprimer un volume NAS : 1. Assurez-vous que le volume NAS n'est pas monté et avertissez les utilisateurs concernés qu'ils seront déconnectés. 2. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → NAS Volumes (Volumes NAS) → Configuration. La page NAS Volumes Configuration (Configuration des volumes NAS) affiche la liste des volumes NAS. 3. Dans la liste des volumes NAS disponibles, sélectionnez le volume NAS pertinent et cliquez sur Delete (Supprimer). Partages et exportations Vous pouvez définir les autorisations d'accès aux fichiers dans le système de fichiers, selon les autorisations octroyées aux hôtes et utilisateurs. Pour ce faire, partagez les répertoires à l'aide des exportations NFS et des partages CIFS. Gestion des exportations NFS Les exportations NFS sont un moyen efficace de partager les fichiers et les données sur des réseaux UNIX/Linux. Les clients NFS peuvent uniquement monter des répertoires ayant été exportés. Pour gérer la liste des exportations NFS, depuis l'onglet User Access (Accès utilisateur), sous Shares (Partages), sélectionnez NFS Exports (Exportations NFS). La page NFS Exports apparaît et affiche la liste des exportations NFS actuellement définies. 28Ajout d'une exportation NFS à la solution en cluster NAS Pour ajouter une exportation NFS : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → NFS Exports (Exportations NFS). La page NFS Exports s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add NFS Export (Ajouter une exportation NFS) s'affiche. Elle comprend deux onglets : General (Général) et Advanced (Avancé). L'onglet General s'affiche par défaut. 3. Dans la liste NAS Volume (Volume NAS) , sélectionnez le volume NAS sur lequel l'exportation NFS se trouve. 4. Sous Exported Directory (Répertoire exporté), saisissez le chemin du répertoire que vous souhaitez exporter ou cliquez sur l'icône Browse (Parcourir) et naviguez vers le répertoire approprié. 5. Sélectionnez Create the exported directory if it does not exist (Créer le répertoire exporté s'il n'existe pas), si le répertoire n'existe pas. 6. Dans la liste Trust these users (Faire confiance à ces utilisateurs), sélectionnez les utilisateurs de confiance. REMARQUE : Les autres utilisateurs sont identifiés comme étant invités. 7. Définissez les machines client autorisées à accéder à cette exportation NFS. Sélectionnez une des options suivantes : – All Client Machines (Toutes les machines client). – A Single Client Machine (Une seule machine client) : vous devez saisir l'adresse IP ou le nom de domaine du client. – All Client Machines in a Specific Network (Toutes les machines client sur un réseau spécifique) : vous devez saisir l'adresse IP ou le masque de réseau des clients. REMARQUE : Par exemple, si vous souhaitez octroyer l'accès à tous les membres du sous-réseau 192.10.x.x/16 avec masque de réseau 255.255.0.0, saisissez 192.10.0.0 dans le champ IP address (Adresse IP) et 255.255.0.0 dans le champ Subnet (Sous-réseau). – All Client Machines in a Specific Netgroup (Toutes les machines client sur un groupe de réseaux spécifique) : vous devez fournir le nom du groupe de réseaux des clients. 8. Sous Allow access for (Autoriser l'accès pour), sélectionnez les droits d'accès appropriés pour le partage. Vous devez sélectionner soit Read/Write (Lecture-Écriture) ou Read only (Lecture seule). REMARQUE : Si les droits d'accès du partage sont plus stricts que les droits d'accès d'un fichier spécifique, les droits d'accès de ce fichier sont écrasés par ceux du partage. 9. Cliquez sur l'onglet Advanced (Avancé). 10. Sous Limit reported size (Limite de la taille rapportée), définissez la limite de la taille rapportée de l'exportation NFS pour donner l'accès aux machines client qui ne peuvent pas prendre en charge des systèmes de fichiers importants. REMARQUE : Si vous laissez le champ Limited reported size (Limite de la taille rapportée) vide, la taille rapportée sera la taille actuelle. 11. Sous Require secure port? (Port sécurisé requis ?), sélectionnez No (Non) pour autoriser l'accès via des ports non sécurisés (ports au-delà de 1024). 12. Sous Comment (Commentaire), ajoutez un commentaire ou une description de l'exportation NFS. 13. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification d'une exportation NFS Pour modifier les paramètres d'une exportation NFS donnée dans la liste des Exportations NFS : 291. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → NFS Exports (Exportations NFS). La page NFS Exports s'affiche. 2. Dans la liste des exportations NFS disponibles, sous Exported Directory (Répertoire exporté), cliquez sur l'exportation NFS pertinente. La page Edit NFS Export (Modifier l'exportation NFS) correspondant à l'exportation NFS sélectionnée s'affiche. 3. Modifiez les paramètres (au besoin) dans les onglets General (Général) et Advanced (Avancé) et cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). Suppression d'une exportation NFS Pour ajouter une exportation NFS : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → NFS Exports (Exportations NFS). La page NFS Exports s'affiche. 2. Dans la liste des exportations NFS disponibles, sélectionnez l'exportation NFS pertinente et cliquez sur Delete (Supprimer). Accès à l'aide de NFS Pour monter un dossier d'exportation NFS sur un volume NAS, depuis un environnement ou un système client, utilisez la commande su pour ouvrir une session en tant que root (racine) et exécutez la commande suivante : mount :// Cependant, les versions précédentes de UNIX/Linux n'utilisent pas TCP par défaut. La commande de montage fournit les arguments appropriés. Pour monter un dossier d'exportation NFS sur un volume NAS, depuis un environnement ou un système client, utilisez la commande su pour ouvrir une session en tant que root (racine) et exécutez la commande suivante : mount -o hard,tcp,nfsvers=3,timeo=3,retrans=10,rsize=32768,wsize=32768 :// Pour la compatibilité descendante avec FluidFS version 1, il est également possible de monter un dossier d'exportation NFS sur le volume NAS par défaut en exécutant la commande : mount -o hard,tcp,nfsvers=3,timeo=3,retrans=10,rsize=32768,wsize=32768 :// Pour monter un dossier d'exportation NFS sur un volume NAS depuis MAC : mount_nfs -T -3 -r 32768 -w 32768 -P :/ / REMARQUE : Les paramètres susmentionnés sont recommandés. Pour en savoir plus et pour connaître d'autres options, consultez la page du manuel de commandes mount. Pour autoriser une connexion UDP ou TCP, configurez les paramètres de pare-feu d'une des deux manières principales suivantes : • Réglez les paramètres de pare-feu de manière à ce que l'adresse IP source provienne de l'un des deux contrôleurs et non de l'adresse IP virtuelle (VIP) du client. • Ouvrez la plage de ports UDP pour autoriser les ports en procédant comme suit : 30Nom de service Port FluidFS portmap 111 Statd 4000 à 4008 NFS 2049 à 2057 NLM (gestionnaire de verrouillage) 4050 à 4058 montage 5001 à 5009 quota 5051 à 5059 Gestion des partages CIFS Les partages CIFS offrent un moyen efficace de partager des fichiers et des données sur un réseau Windows. Affichage des propriétés et de l'état des partages CIFS Pour afficher des informations relatives aux partages CIFS existants : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → CIFS Shares (Partages CIFS). La page CIFS Shares s'affiche. 2. Dans la liste Show CIFS Shares for NAS Volumes (Afficher les partages CIFS des volumes NAS), sélectionnez le volume NAS spécifique ou All NAS Volumes (Tous les volumes NAS). La table d'exportation CIFS du volume NAS sélectionné s'affiche. Ajout d'un partage CIFS Pour ajouter un partage CIFS : 1. Cliquez sur User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → CIFS Shares (Partages CIFS). La page CIFS Shares s'affiche. 2. Dans la page CIFS Shares, cliquez sur Ajouter. La page Add CIFS Share (Ajouter un partage CIFS) s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 3. Dans la liste des volumes NAS, sélectionnez le volume NAS approprié. 4. Pour définir un répertoire auquel tous les utilisateurs peuvent accéder, sélectionnez General-access Share (Parage d'accès général). a) Sous Share name (Nom du partage), saisissez le nom du partage CIFS. b) Sous Directory (Répertoire), saisissez le chemin du répertoire que vous souhaitez exporter ou cliquez sur l'icône Browse (Parcourir) et naviguez vers le répertoire approprié. c) Sélectionnez Create the exported directory if it does not exist (Créer le répertoire exporté s'il n'existe pas), si le répertoire n'existe pas. 5. Pour définir un répertoire utilisateur dans lequel un répertoire est dédié à chaque utilisateur, sélectionnez CIFS Share containing a user-based directory tree (Partage CIFS contenant une arborescence de répertoire utilisateur). Pour en savoir plus, voir Creating Home Shares (Création de partages de base). a) Sous Path template (Modèle de chemin), saisissez le modèle de chemin (la base des répertoires de base) du volume de partage CIFS. b) Sélectionnez User (Utilisateur) pour ajouter le nom d'utilisateur au répertoire de base, ou sélectionnez Group/ User (Groupe/Utilisateur) pour ajouter le groupe principal et l'utilisateur au chemin du répertoire de base. 6. Sous Comment (Commentaire), entrez une description ou un commentaire concernant le partage CIFS. 31PRÉCAUTION : Ne sélectionnez pas Files should be checked for viruses (Vérifier si les fichiers contiennent des virus), sauf si vous disposez d'un serveur Antivirus externe configuré. 7. Sélectionnez Files should be checked for viruses pour indiquer si vous souhaitez que le système vérifie ou non si les fichiers contiennent des virus avant d'autoriser l'accès. 8. Cliquez sur l'onglet Advanced (Avancé), puis sous Hide these files (Masquer ces fichiers), saisissez les types de fichier que vous souhaitez masquer lorsque le partage est parcouru. REMARQUE : Par exemple, entrez *.tmp pour masquer tous les fichiers dotés d'une extension .tmp. 9. Sous Allow guests (Autoriser les invités), sélectionnez Yes (Oui) pour autoriser des utilisateurs inconnus à accéder aux partages en tant qu'invités. REMARQUE : Si vous sélectionnez Files should be checked for viruses dans l'onglet General (Général), l'onglet Antivirus est activé. 10. Cliquez sur l'onglet Antivirus, puis sous Select the policy for handling of virus-infected files: (Sélectionner la stratégie de gestion des fichiers infectés par un virus :), sélectionnez l'une des options suivantes : – Do nothing (Ne rien faire) : refuser l'accès au client, mais garder le fichier dans son emplacement d'origine (l'accès est uniquement autorisé via un autre partage CIFS qui n'effectue par la vérification des virus). – Quarantine the file (Mettre le fichier en quarantaine): refuser l'accès au client et déplacer le fichier dans le dossier .Quarantine du dossier racine du volume NAS. – Remove the file (Supprimer le fichier) : refuser l'accès au client et supprimer le fichier. REMARQUE : Le système applique l'option sélectionnée si un fichier infecté par un virus est identifié que l'hôte antivirus n'a pas été en mesure d'éliminer le virus. 11. Sous Specify which files should be checked for viruses (Indiquer les fichiers sur lesquels une vérification de virus devrait être effectuée), sélectionnez l'une des options suivantes : – Effectuer un balayage de tous les fichiers sauf des fichiers dotés d'extensions particulières – Effectuer un balayage des fichiers dotés d'extensions particulières uniquement REMARQUE : Utiliser une liste des extension séparée par des virgules. Par exemple : tmp, jpg, jpeg. 12. Sous Exclude files in the following folders (Exclure les fichiers du dossier suivant), saisissez les noms de dossier pour lesquels aucune vérification de virus n'est nécessaire. REMARQUE : Utilisez une liste de dossiers séparée par des virgules et entourez les fichiers de guillemets s'ils contiennent des espaces ou des virgules. Vous pouvez inclure des caractères spéciaux dans la spécification de dossier. Par exemple, /Marketing/temp*,/Secrets,"/All Finance". 13. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). REMARQUE : Ne tentez pas de créer un partage CIFS à l'aide de la console de gestion Microsoft MMC. Utilisez uniquement MMC pour définir les autorisations de niveau de partages (SLP). Modification d'un partage CIFS Une fois que vous avez déterminé si un partage CIFS est un répertoire d'accès général ou un répertoire utilisateur, vous ne pouvez pas modifier ce paramètre. Pour modifier les paramètres d'un partage CIFS particulier : 1. Cliquez sur User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → CIFS Shares (Partages CIFS). La page CIFS Share (Partage CIFS) s'affiche. 2. Dans la liste des partages CIFS disponibles, dans la colonne Share (Partages), cliquez sur le partage CIFS pertinent. La page Edit CIFS Share (Modifier le partage CIFS) du partage CIFS sélectionné s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 3. Dans l'onglet General, modifiez les paramètres généraux du partage CIFS. 324. Cliquez sur Advanced (Avancé) pour modifier les paramètres avancés du partage CIFS. REMARQUE : Si vous sélectionnez Files should be checked for viruses (vérifier si les fichiers contiennent des virus) dans l'onglet General, l'onglet Antivirus est activé. 5. S'il est activé, cliquez sur Antivirus et modifiez la stratégie d'antivirus. 6. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Suppression d'un partage CIFS Pour supprimer un partage CIFS, procédez comme suit : 1. Cliquez sur User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → CIFS Shares (Partages CIFS). La page CIFS Share (Partage CIFS) s'affiche. 2. Dans la liste des partages CIFS, sélectionnez le partage CIFS approprié, puis cliquez sur Delete (Supprimer). Créations de partages de base Si vous créez un partage CIFS avec une structure de répertoire utilisateur (partage de base), le partage ne sera pas initialement accessible car tous les répertoires utilisateur doivent être créés par l'administrateur. Ceci peut être effectué à l'aide d'un script (script créé par l'utilisateur), d'un fichier de commandes, ou de la commande PowerShell cmdlet écrite par l'administrateur de stockage. En variante, l'administrateur peut créer ces dossiers manuellement. Ceci sert à offrir de meilleurs contrôles d'accès à l'administrateur. L'administrateur peut déterminer manuellement les comptes à donner au partage de base, ou il peut écrire un script afin de générer automatiquement les dossiers, pour certains ou tous les utilisateurs d'un Active Directory spécifique ou d'une base de données d'utilisateurs locaux. REMARQUE : La procédure suivante doit être effectuée uniquement par un administrateur de domaine qui joue également le rôle d'administrateur de stockage NAS. Pour créer manuellement les dossiers de partage de base CIFS : 1. Vérifiez que votre système est joint à Active Directory dans le NAS Manager (Gestionnaire NAS). 2. Si vous utilisez Active Directory, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → CIFS Configuration (Configuration CIFS) dans NAS Manager et assurez-vous que l'option Authenticate users' identity via Active Directory and local users database (Authentifier l'identité des utilisateurs via Active Directory et la base de données des utilisateurs locauax est sélectionnée. 3. Dans le NAS Manager, créez un partage d'accès général qui sera la racine de tous les dossiers des utilisateurs. Par exemple, dans le répertoire /utilisateurs, créez un partage d'accès général avec les mêmes utilisateurs de nom de partage et sélectionnez l'option de création du dossier si celui-ci n'existe pas déjà. 4. À l'aide de Windows Explorer, montez le partage utilisateurs en tant qu'administrateur CIFS local. 5. Dans le paramétrage de sécurité du partage monté, cliquez sur Advanced (Avancé) et modifiez le propriétaire en Domain Admins (Administrateur de domaine), ou indiquez le compte d'administrateur de domaine ou administrateur de stockage que vous souhaitez rendre propriétaire. Il s'agit du compte qui crée les dossiers (à l'aide d'un script créé par l'utilisateur ou manuellement) pour chacun des partages de base des utilisateurs. 6. Déconnectez ou démontez le partage utilisateur et remontez-le en tant que compte propriétaire de ce dernier, tel que précédemment défini (en tant qu'Administrateur de domaine, Administrateur de stockage, ou la propriété de compte particulière sur laquelle il était défini). 7. Dans le NAS Manager, créez un nouveau partage CIFS et sélectionnez le type de partage CIFS share containing a user-based directory tree (Partage CIFS contenant une arborescence de répertoire utilisateur). 338. Le partage d'accès général intitulé utilisateurs était précédemment créé depuis le chemin /utilisateurs. Sous Path template (Modèle de chemin), saisissez /utilisateurs, puis choisissez si vous souhaitez que les dossiers des utilisateurs soient au format /utilisateurs/nom d'utilisateur ou /utilisateurs/domaine/nom d'utilisateur. 9. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). 10. À l'aide de Windows Explorer, créez un dossier conforme au modèle de chemin sélectionné à l'étape précédente pour chaque utilisateur auquel vous souhaitez octroyer un partage de base. Ceci est réalisable manuellement ou à l'aide d'un script créé par l'utilisateur. Définition de listes de contrôle des accès et d'autorisations des niveaux de partage sur FluidFS Vous pouvez définir des listes de contrôle des accès (ACL) et des autorisations des niveaux de partage (SLP) sur Fluid File System (FluidFS). Il est recommandé qu'un administrateur Windows suive les meilleures pratiques, telles que définies par Microsoft. Les ACL et SLP sont prises en charge par FluidFS. Cependant, les SLP sont limitées car elles ne s'appliquent qu'aux droits de contrôle total, de modification et de lecture de tout utilisateur ou groupe donné. Compte administrateur de stockage CIFS Le rôle principal d'un compte d'administrateur de stockage CIFS local intégré est la définition de la propriété du partage CIFS. Le compte peut également être utilisé pour définir les ACL lorsque le service NAS n'est pas joint à un domaine Active Directory. Le mot de passe de ce compte intégré est généré de manière aléatoire pour des raisons de sécurité. Vous devez modifier ce mot de passe avant de définir des ACL ou SLP. Compte CIFS Full Access User (Utilisateur système) Le compte Full Access User (Utilisateur à accès total) est un compte spécial destiné à l'usage des administrateurs système. Le système doit être un membre de Active Directory (AD) pour que ce privilège soit associé à un compte AD. Le privilège Full Access User donne au compte AD l'accès total à toutes les données de tous les partages et volumes, quelles que soient les définitions des ACL (listes de contrôle d'accès) de fichiers. Cependant, les paramètres SLP sont applicables au privilège Full Access User octroyé au compte AD. L'administrateur du système NAS doit vérifier que le compte AD défini sur un accès utilisateur total (Full Access User) dispose de toutes les SLP pertinentes. Pour gérer le compte Full Access User : 1. Connectez-vous à la CLI à l'aide d'une connexion KMV directe ou via SSH avec l'adresse IP virtuelle de gestion. 2. Pour définir le compte Full Access User, ou pour écraser l'entrée actuelle, exécutez la commande suivante dans la CLI : system authentication full-access-account set DOMAIN+username 3. Pour vérifier si le compte Full Access User est correctement défini, exécutez la commande suivante : system authentication full-access-account view 4. Pour supprimer le compte Full Access User, exécutez la commande suivante : system authentication full-access-account delete Configuration d'Active Directory FluidFS est capable de se joindre à un domaine Active Directory à l'aide du NAS Manager ou de la CLI. 34Configuration des ACL ou des SLP sur un partage CIFS À la création initiale d'un partage CIFS, le propriétaire du partage doit être modifié avant de définir une ACL ou de tenter d'accéder à ce partage. Si la solution en cluster NAS est jointe à un domaine Active Directory, les méthodes suivantes peuvent être utilisées pour définir les ACL : • En utilisant un compte de domaine Active Directory dont le groupe principal est défini en tant que groupe Administrateurs du domaine. • En adressant un lecteur réseau au partage CIFS sur lequel les ACL seront définies. Utilisation d'un compte Active Directory défini en tant que Groupe d'administrateurs du domaine Pour utiliser un compte de domaine Active Directory dont le groupe principal est défini en tant que groupe Administrateurs du domaine : Adressage d'un lecteur du réseau au partage CIFS Pour adresser un lecteur du réseau au partage CIFS sur lequel les ACL devront être définies : 1. Sélectionnez Connect using a different user name (Se connecter sous un autre nom d'utilisateur). Lorsque vous y êtes invité, utilisez les coordonnées suivantes : \Administrateur Par défaut, le nom NetBios est CIFSStorage. S'il n'a pas été modifié, saisissez CIFSStorage \Administrator. REMARQUE : Vous pouvez modifier le nom NetBios dans le NAS Manager en naviguant jusqu'à Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → System Identity (Identité du système). 2. Suivez l'ensemble des instructions précédent pour définir le propriétaire du partage CIFS sur un compte d'utilisateur administrateur du domaine ou sur le groupe Administrateurs du domaine. 3. Une fois le propriétaire défini, annulez l'adressage du lecteur réseau. 4. Adressez à nouveau le lecteur du réseau à l'aide d'un compte faisant partie du groupe d'utilisateurs administrateurs de domaine sur lequel la propriété était précédemment définie. Suivez les meilleures pratiques de Microsoft et octroyez des permissions ACL aux utilisateurs et aux groupes, en conséquence. Si le service NAS n'est pas joint à un domaine Active Directory, le compte d'administrateur CIFS intégré Administrateur doit être utilisé pour définir toutes les ACL. Pour définir les SLP, utilisez la console MMC. REMARQUE : Ne tentez pas de créer un partage CIFS à l'aide de la console Microsoft Management Console (MMC). Accès à l'aide de CIFS Microsoft Windows propose plusieurs méthodes de connexion aux partages CIFS. Pour procéder à un adressage depuis Windows, sélectionnez l'une des options suivantes : Option 1 : Exécutez la commande net use de l'invite de commande. net use : \\\ Option 2 : 351. Dans le menu Start (Démarrer), sélectionnez Run (Exécuter). La fenêtre Run s'affiche. 2. Saisissez le chemin d'accès au partage auquel vous souhaitez vous connecter : \<\VIP d'accès client >\. 3. Cliquez sur OK. La fenêtre de l'Explorer (Explorateur) s'affiche. Option 3 1. Ouvrez Windows Explorer et sélectionnez Outils → Map Network Drive (Adresser un lecteur réseau). La boîte de dialogue Map Network Drive s'affiche. 2. Dans la liste déroulante Drive (Lecteurs), sélectionnez n'importe quel lecteur disponible. 3. Saisissez le chemin d'accès dans le champ Folder (Dossier) ou naviguez jusqu'au dossier partagé. 4. Cliquez sur Terminer. Option 4 REMARQUE : Cette option vous permet de vous connecter au partage, mais pas de l'adresser. 1. Sur le bureau Windows, cliquez sur Network neighborhood (Voisinage réseau) et localisez l'appliance NAS. 2. Sélectionnez l'appliance NAS et double-cliquez dessus. 3. Dans la liste CIFS shares (Partages CIFS), sélectionnez le partage auquel vous souhaitez vous connecter. Configuration des autorisations de niveau de partages CIFS La configuration des autorisations de niveau de partages (SLP) CIFS ne peut s'effectuer qu'à l'aide de la console Microsoft Management Console (MMC). Les administrateurs peuvent utiliser un fichier MMC prédéfini (.msc) depuis le menu Démarrer de Windows Server 2000/2003/2008 et ajouter un snap-in de Shared Folder (dossier partagé) pour se connecter au cluster NAS. La console MMC ne vous laisse pas choisir l'utilisateur avec lequel se connecter à un ordinateur à distance. Par défaut, la MMC utilise l'utilisateur connecté à la machine pour établir la connexion. Pour utiliser le bon utilisateur dans la connexion MMC : • Si l'appliance NAS que vous tentez de gérer est jointe à un répertoire Active Directory, connectez-vous à la station de gestion avec \Administrateur. • Avant d'utiliser la MMC, connectez-vous à la solution en cluster NAS à l'aide de l'adresse IP virtuelle d'accès client située dans la barre d'adresses de Windows Explorer. Ouvrez une session avec le compte administrateur, puis connectez-vous à la MMC. Si vous utilisez cette dernière méthode, vous devez d'abord redéfinir le mot de passe administrateur local. Si aucun fichier MMC prédéfini n'existe : 1. Cliquez sur Start (Démarrer) → Run (Exécuter). 2. Tapez mmc et cliquez sur OK. La fenêtre Console 1 - [Console Root] s'affiche. 3. Cliquez sur File (Fichier) → Add/Remove Snap-in (Ajouter/Supprimer un snap-in). 4. Sélectionnez Shared Folders (Dossiers partagés), puis cliquez sur Add (Ajouter). 5. Dans la fenêtre Shared Folders, sélectionnez Another computer (Un autre ordinateur) et saisissez le nom de votre solution en cluster NAS (tel que configuré dans DNS). En variante, vous pouvez utiliser l'adresse IP virtuelle d'accès client. 366. Cliquez sur Terminer. La nouvelle arborescence des partages apparaît dans la fenêtre Console Root (Racine de la console). 7. Cliquez avec le bouton droit sur le partage de votre choix et choisissez Properties (Propriétés) pour définir les autorisations de niveau partage. 8. Dans la fenêtre Share Properties (Propriétés du partage), choisissez l'onglet Share Permission (Autorisation du partage). Énumération de partage d'accès Dans la 2e version du Dell Fluid File System, l'énumération de partages d'accès SLP est activée par défaut, ce qui signifie que lorsque les autorisations de niveau de partage (SLP) ne sont pas fournies, les utilisateurs et les groupes ne voient pas le partage. Si un utilisateur ou groupe ne possède pas d'autorisations de niveau de partage pour un partage spécifique, lorsque vous accédez au cluster NAS directement depuis \\, le partage ne s'affiche pas du tout dans la liste des partages disponibles. Dans la version précédente, Dell Fluid File System v1, l'énumération de partages d'accès n'était pas activée, ce qui signifie que le partage s'affichait même si les utilisateurs ne pouvaient pas y accéder. Réinitialisation du mot de passe administrateur local CIFS REMARQUE : Pendant l'installation, un mot de passe est généré de manière aléatoire. Réinitialisez ce dernier. Pour réinitialiser le mot de passe administrateur local CIFS : Vous pouvez maintenant utiliser l'utilisateur administrateur pour parcourir la console MMC, tel que décrit ci-dessus. Cet utilisateur également appelé d'administrateur CIFS local. 1. Connectez-vous au NAS Manager. 2. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Users (Utilisateurs locaux). L'écran Local Users s'affiche. 3. Choisissez l'utilisateur Administrator (Administrateur). 4. Choisissez Change password (Modifier le mot de passe). Quotas Un quota de disque correspond à un ensemble de stratégies visant à restreindre l'espace disque et le nombre de fichiers utilisés par un utilisateur ou un groupe. Un quota peut également restreindre l'espace total utilisé dans un volume NAS ou l'utilisation des utilisateurs ou groupes au sein d'un volume NAS. Les valeurs de quota sont toujours relatives à un volume spécifique et sont indiquées en Mo. REMARQUE : Les utilisateurs et les groupes pour lesquels un quota individuel n'est pas défini utilisent le quota d'utilisateur/de groupe par défaut. Gestion des quotas par défaut Pour gérer les quotas par défaut d'un volume : REMARQUE : Le quota par défaut peut être remplacé par des quotas spécifiques à l'utilisateur ou au groupe. 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Quota → Default (Par défaut). 37L'écran Default Quota (Quota par défaut) s'affiche : 2. Dans la liste de NAS Volume (Volumes NAS), sélectionnez le volume NAS approprié, auquel le quota peut être ajouté ou modifié. 3. Dans Default quota per user (Quota par défaut par utilisateur), saisissez le quota utilisateur souhaité en Mo ou sélectionnez Unlimited (Illimité). REMARQUE : Une fois cette limite dépassée, les opérations d'écriture sur le volume NAS sont interdites. 4. Dans Alert administrator when quota reaches (Avertir l'administrateur lorsque le quota atteint), saisissez le quota utilisateur souhaité en Mo ou sélectionnez Disabled (Désactivé). REMARQUE : Lorsque cette limite est dépassée, un message d'avertissement est envoyé à l'adresse e-mail du destinataire. Cet envoi par défaut s'effectue pour les utilisateurs pour lesquels aucun quota individuel n'est défini. 5. Dans Default quota per group (Quota par défaut par groupe), saisissez le quota utilisateur souhaité en Mo ou sélectionnez Unlimited (Illimité). REMARQUE : Une fois cette limite dépassée, les opérations d'écriture sur le volume NAS sont interdites. 6. Dans Alert administrator when quota reaches (Avertir l'administrateur lorsque le quota atteint), saisissez le quota de groupe souhaité en Mo ou sélectionnez Disabled (Désactivé). REMARQUE : Lorsque cette limite est dépassée, un message d'avertissement est envoyé à l'adresse e-mail de l'administrateur. Cet envoi par défaut s'effectue pour les utilisateurs pour lesquels aucun quota individuel n'est défini. 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Gestion de quotas spécifiques à l'utilisateur ou au groupe Affichage des quotas spécifiques à l'utilisateur ou au groupe existant Pour afficher les détails d'un quota spécifique à un utilisateur ou un groupe : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Quota → User/Group (Utilisateur/Groupe). La page User/Group Quota (Quota de l'utilisateur/du groupe) s'affiche. 2. Dans la liste Show quotas for NAS Volume (Afficher les quotas du volume NAS), sélectionnez le volume NAS approprié ou All NAS Volumes (Tous les volumes). La liste User/Group Quota for the selected NAS volume (Quota d'utilisateur/du groupe disponible pour le volume NAS sélectionné) s'affiche. Par défaut, les informations relatives au quota de l'utilisateur/du groupe de tous les volumes NAS s'affiche. Types de quota Les types de quota suivants sont disponibles : • User (Utilisateur) : quota par utilisateur. • All of group (Tout le groupe) : quota total pour l'ensemble du groupe. • Any user in group (Tout utilisateur dans le groupe) : quota par utilisateur pour tout utilisateur appartenant au groupe. Ajout de quotas spécifiques à l'utilisateur/au groupe Pour ajouter un quota : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Quota → User/Group (Utilisateur/Groupe). 38La page User/Group Quota (Quota d'utilisateur/de groupe) s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Create Quota (Créer un quota) apparaît. 3. Dans la liste de NAS Volume (Volumes NAS), sélectionnez le volume NAS approprié que vous souhaitez ajouter au quota. 4. Dans la liste Quota for (Quota pour), sélectionnez le type de restriction de quota souhaité, puis saisissez le nom d'utilisateur ou de groupe ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) pour sélectionner l'utilisateur ou le groupe approprié. REMARQUE : Afficher la liste des utilisateurs peut prendre un certain temps, selon le nombre d'utilisateurs présents dans votre domaine Active Directory. Pendant ce temps, des échecs d'authentifications sporadiques peuvent survenir. Si vous connaissez le nom d'utilisateur, saisissez-le au lieu d'afficher la liste des utilisateurs. 5. Dans Quota, saisissez le quota en Mo ou cliquez sur Unlimited (Illimité). REMARQUE : Si l'utilisateur ou le groupe utilise déjà ces données, aucune nouvelle écriture n'est permise. 6. Dans Alert administrator when quota reaches (Avertir l'administrateur lorsque le quota atteint), saisissez le quota de groupe souhaité en Mo ou sélectionnez Disabled (Désactivé). REMARQUE : Lorsque cette limite est dépassée, un message d'avertissement est envoyé à l'adresse e-mail de l'administrateur. REMARQUE : Cet envoi par défaut est utilisé pour les utilisateurs pour lesquels aucun quota individuel n'est défini. 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Quotas spécifiques à l'utilisateur/au groupe Pour modifier un quota existant : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Quota → User/Group (Utilisateur/Groupe). La page User/Group Quota (Quota de l'utilisateur/du groupe) s'affiche. 2. Dans la liste des volumes NAS, sélectionnez le volume NAS approprié. La table User/Group Quota affiche la liste des User/Group Quotas (Quotas de l'utilisateur/du groupe) du volume NAS sélectionné. 3. Dans la liste des quotas de l'utilisateur/du groupe disponibles, sous Name/ID (Nom/ID), cliquez sur le quota de l'utilisateur/du groupe pertinent. La page Edit Quota (Modifier un quota) apparaît. 4. Modifiez les stratégies de quota au besoin, puis cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). Suppression d'un quota Pour supprimer une stratégie de quota : 1. Sélectionnez User Access (Accès utilisateur) → Quota → User/Group (Utilisateur/Groupe). La page User/Group Quota (Quota de l'utilisateur/du groupe) s'affiche. 2. Dans la liste des volumes NAS, sélectionnez le volume NAS approprié. La table User/Group Quota affiche la liste des User/Group Quotas (Quotas de l'utilisateur/du groupe) du volume NAS sélectionné. 3. Dans la liste User/Group Quotas, sélectionnez le quota approprié, puis cliquez sur Delete (Supprimer). 39404 Protection des données sur la solution en cluster NAS FluidFS La protection des données fait partie intégrale de toute infrastructure de stockage. Vous pouvez configurer différentes méthodes de protection des données dans votre système de fichiers Dell Fluid, notamment : • Instantanés • Réplication • Restauration du système depuis la sauvegarde • Configuration de l'agent de sauvegarde Instantanés La technologie d'instantanés crée une sauvegarde point dans le temps des données d'un volume. Il existe diverses stratégies pouvant être définies pour la création d'un instantané. Ces stratégies incluent quand un instantané peut être pris, combien peuvent être conservés et l'espace pouvant être utilisé sur le volume NAS avant que les instantanés ne soient supprimés. Les instantanés sont basés sur un ensemble de modifications. À la création du premier instantané d'un volume NAS, tous les instantanés créés après l'instantané de ligne de base sont un delta (différentiel) de l'instantané précédant. Pour en savoir plus sur les instantanés, reportez-vous à l'aide en ligne. Ajout ou modification d'une stratégie d'instantané 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Snapshots (Instantanés) → Policies (Stratégies). La page Snapshot policies (Stratégies d'instantané) apparaît. 2. Dans la liste des NAS Volume (volumes NAS), sélectionnez le volume NAS approprié. 3. Sous Alert the administrator when snapshot space is % of total volume (Avertir l'administrateur lorsque l'espace de l'instantané est à % du volume total), saisissez le pourcentage de l'espace total du volume NAS. Lorsque cette limite est dépassée, les instantanés sont automatiquement supprimés. REMARQUE : Laissez ce champ vide pour désactiver les événements d'espace d'instantané. REMARQUE : Les instantanés planifiés et créés par l'utilisateur sont supprimés. Les instantanés de réplication sont conservés. 4. Sélectionnez Periodic (Périodique) pour prendre des instantanés au cours de périodes de moins d'une heure : a) Sélectionnez la fréquence en minute dans la liste Every Minutes (Toutes les minutes). b) Saisissez le nombre d'instantanés à conserver. 5. Sélectionnez Hourly (Toutes les heures) pour prendre des instantanés toutes les heures. a) Vous pouvez soit sélectionner Every hour (Toutes les heures), soit sélectionner At (À) et saisir l'heure et les minutes spécifiques auxquelles les instantanés sont à prendre. b) Saisissez le Number of snapshots to keep (nombre d'instantanés à conserver). 6. Sélectionnez Daily (Tous les jours) pour prendre des instantanés tous les jours. 41a) Vous pouvez soit sélectionner Every day (Tous les jours), soit sélectionner On (Le) et saisir des jours spécifiques. b) Sous At, sélectionnez l'heure à laquelle l'instantané doit être généré. c) Saisissez le Number of snapshots to keep (nombre d'instantanés à conserver). 7. Sélectionnez Weekly (Toutes les semaines) pour prendre des instantanés toutes les semaines. a) Dans la liste On (Le), sélectionnez le jour et l'heure de génération de l'instantané. b) Saisissez le Number of snapshots to keep (nombre d'instantanés à conserver). 8. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Création d'un instantané (sans stratégie) 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Snapshots (Instantanés) → List (Liste). La page Snapshots List (Liste des instantanés) affiche la liste des instantanés existants. Par défaut, les instantanés de tous les volumes NAS sont affichés. 2. Cliquez sur Create (Créer). La page Create Snapshot (Créer un instantané) apparaît. 3. Dans la liste des NAS Volume (Volumes NAS), sélectionnez le volume NAS approprié. 4. Dans Snapshot name (Nom d'instantané), saisissez le nom du nouvel instantané. 5. Cliquez sur Create (Créer). Le nouvel instantané est créé et ajouté à la liste des instantanés de la page Snapshots List (Liste des instantanés). Accès aux instantanés Après la création d'un instantané, vous pouvez accéder à un dossier spécial de l'exportation ou du partage. Accédez au dossier spécial depuis UNIX sous le répertoire appelé .snapshots sous chaque exportation NFS. Accédez au dossier spécial Microsoft Windows du répertoire .snapshots (instantanés) sous chaque Partage. (Cela permet l'intégration à Shadow Copies (duplication en miroir) et active les versions précédentes.) Les instantanés conservent le même style de sécurité que le système de fichiers actif. Ainsi, même lorsqu'ils utilisent les instantanés, les utilisateurs ne peuvent qu'accéder à leurs propres fichiers, conformément aux autorisations existantes. Les données qui sont disponibles lorsque vous accédez à un instantané spécifique sont au même niveau que le partage spécifique et ses sous-répertoires, assurant ainsi que les utilisateurs ne puissent pas accéder à d'autres parties du système de fichiers. Modification d'un instantané REMARQUE : Vous pouvez modifier le Snapshot name (nom de l'instantané). 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Snapshots (Instantanés) → List (Liste). La page Snapshots List (Liste des instantanés) affiche la liste des instantanés existants. Par défaut, les instantanés de tous les volumes NAS sont affichés. 2. Dans la liste Show Snapshots for NAS Volume (Afficher les instantanés de volumes NAS), sélectionnez le volume NAS approprié ou sélectionnez All NAS volumes (Tous les volumes NAS). Les instantanés existants des volumes NAS sélectionnés s'affichent. 3. Dans la liste des instantanés disponibles, dans la colonne Name (Nom), cliquez sur l'instantané pertinent. L'écran Edit Snapshot (Modifier l'instantané) apparaît. 4. Dans Snapshot name (Nom de l'instantané), modifiez le nom existant. 425. Cliquez sur Calculate Snapshot Delta (Calcul différentiel d'instantané) pour calculer l'espace réel libéré par le retrait d'un instantané. 6. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Restauration des données La restauration des données peut s'effectuer de deux façons : • Copier-coller : restaurations de fichiers individuels Si vous avez supprimé ou modifié un fichier par inadvertance et souhaitez le restaurer, accédez au répertoire d'instantanés situé dans le dossier d'exportation ou partage actuel, localisez l'instantané souhaité (selon son heure de création) et copiez le fichier dans son emplacement d'origine. Cette méthode est utile pour les activités quotidiennes de restauration de fichier individuel. • Restauration d'un volume NAS depuis un instantané. Si vous devez restaurer un volume dans son intégralité (en cas d'erreur d'application ou d'attaques de virus) où l'action copier-coller de quantités importantes de données prend beaucoup de temps, le volume NAS peut être restauré dans son intégralité. Suppression d'un instantané 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Snapshots (Instantanés) → List (Liste). La page Snapshots List (Liste des instantanés) affiche la liste des instantanés existants. Par défaut, les instantanés de tous les volumes NAS sont affichés. 2. Dans la liste Show Snapshots for NAS Volume (Afficher les instantanés de volumes NAS), sélectionnez le volume NAS approprié ou sélectionnez All NAS volumes (Tous les volumes NAS). Les instantanés existants des volumes NAS sélectionnés s'affichent. 3. Dans la liste des instantanés disponibles, sélectionnez l'instantané pertinent, puis cliquez sur Delete (Supprimer). Restauration d'un volume NAS depuis un instantané 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Snapshots (Instantanés) → Restore (Restaurer). La page Snapshot Restore (Restauration d'un instantané) apparaît. 2. Dans Choose the volume to be reverted (Choisir le volume à restaurer), sélectionnez le volume NAS approprié. La liste Choose a snapshot for revision (Choisir un instantané à réviser) affiche les instantanés du volume NAS sélectionné. 3. Dans Choose a snapshot for revision (Choisir un instantané à réviser), sélectionnez l'instantané que vous souhaitez utiliser pour la restauration du volume. 4. Cliquez sur Next (Suivant). Un message apparaît vous fournissant des instructions que vous devez suivre avant de lancer le processus de restauration. 5. Pour restaurer le volume NAS vers l'instantané sélectionné, cliquez sur Yes (Oui). Le volume NAS est restauré à l'instantané. PRÉCAUTION : L'opération de restauration ne peut pas être annulée. Toutes les données créées ou modifiées après la prise de l'instantané seront complètement effacées suite à la restauration. 43Réplication La réplication des solutions NAS Dell FluidFS est basée sur les blocs et asynchrone. • Basée sur les blocs : seuls les blocs auxquels des modifications ont été apportées sont répliqués, et non l'intégralité du fichier • Asynchrone : la communication avec le client continue même lorsque les données sont en cours de réplication La réplication est utilisée dans divers scénarios pour atteindre différents niveaux de protection des données. Voici certains des scénarios : Sauvegarde et restauration rapides Maintenir des copies intégrales des données pour la protection contre la perte ou la correction des données, ou contre les erreurs d'utilisateurs. Restauration après sinistre Mettre les données en miroir sur des emplacements distants pour le basculement. Accès des données à distance Les applications permettent l'accès aux données écrites en symétrie en mode lecture-seule ou lecture-écriture. Migration des données en ligne Réduire le temps d'arrêt associé à la migration des données. La réplication tire profit de la technologie d'instantané dans le système de fichiers de la solution en cluster NAS. Après la première réplication, seuls les deltas sont répliqués. Ceci permet une réplication plus rapide et une utilisation efficace des cycles de l'UC. Cela économise également de l'espace de stockage tout en conservant la cohérence des données. La réplication est basée sur les volumes et peut être utilisée pour répliquer les volumes sur la même appliance NAS ou pour répliquer un volume sur une autre appliance NAS. Lorsque vous répliquez un volume sur une autre appliance NAS, celle-ci doit être configurée en tant que partenaire de réplication. Partenaires de réplication Une fois que la relation de partenariat est établie, la réplication est bidirectionnelle. Un système peut contenir des volumes cible et source de l'autre système et ainsi effectuer des réplications sur cet autre système. Les données de réplication passent par un tunnel SSH sécurisé d'un système à l'autre sur un réseau client. Vous pouvez configurer une stratégie de réplication pour qu'elle s'exécute selon différentes planifications ou à la demande. Toutes les configurations système (quotas utilisateur, stratégie d'instantanés, etc.) sont stockées sur chaque volume. Lorsqu'un volume est répliqué, le volume cible contient les mêmes informations. Lors de la suppression d'une stratégie de réplication, l'option de transférer la configuration du volume vous est offerte. REMARQUE : Les partenaires de réplication doivent disposer du même nombre de contrôleurs. Par exemple, ne tentez pas de répliquer une appliance à 4 contrôleurs vers une appliance à deux contrôleurs. Figure 2. Réplication locale 44Figure 3. Réplication du partenaire Affichage des partenaires de réplication existants Vous pouvez afficher une liste des partenaires de réplication. Pour afficher les partenaires de réplication auxquels le système sélectionné fait confiance, sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → Replication Partners (Partenaires de réplication). L'écran Replication Partners (Partenaires de réplication) affiche la liste des noms de partenaires de réplication existants. Configuration d'un partenaire de réplication Sur un système distant, le système source devient également un partenaire. Il s'agit d'une réplication bidirectionnelle de confiance. Les volumes source et cible peuvent se trouver sur l'un ou l'autre système. Pour ajouter des partenaires de réplication : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → Replication Partners (Partenaires de réplication). L'écran Replication Partners (Partenaires de réplication) s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). L'écran Add Replication Partner (Ajouter un partenaire de réplication) s'affiche. 3. Sous Remote NAS management VIP (Adresse IP virtuelle de gestion NAS distante), saisissez l'adresse IP virtuelle du NAS Manager du système distant. 4. Sous User name (Nom d'utilisateur) et Password (Mot de passe), saisissez le nom d'utilisateur et le mot de passe d'un compte administrateur du système distant. REMARQUE : Ces valeurs ne sont pas stockées dans le Dell Fluid File System. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification de la configuration d'un partenaire de réplication Vous pouvez modifier la configuration d'un partenaire de réplication en modifiant ses paramètres. Pour modifier les paramètres d'un partenaire de réplication : 451. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → Replication Partners (Partenaires de réplication). L'écran Replication Partners affiche la liste des noms des partenaires de réplication existants.. 2. Sous Replication Partner Name (Nom de partenaires de réplication), sélectionnez le nom du partenaire de réplication approprié. La page Edit Replication Partner (Modifier le partenaire de réplication) s'affiche. 3. Sous Remote NAS management VIP (Adresse IP virtuelle de gestion NAS distante), modifiez l'adresse IP virtuelle, au besoin. 4. Sous User name (Nom d'utilisateur) et Password (Mot de passe), modifiez les coordonnées admin, au besoin. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Suppression d'un partenaire de réplication Vous pouvez supprimer le partenaire de réplication du système en le supprimant de la liste des partenaires de réplication. Lorsque vous supprimez un partenaire de réplication, assurez-vous que les deux systèmes fonctionnent correctement. Si l'un des systèmes est en panne ou non accessible, un message d'avertissement s'affiche. Pour supprimer la configuration d'un partenaire de réplication : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → Replication Partners (Partenaires de réplication). L'écran Replication Partners affiche la liste des noms de partenaires de réplication existants. 2. Dans la liste des partenaires de réplication existants, sélectionnez le partenaire de réplications, puis cliquez sur Delete (Supprimer). Stratégies de réplication NAS La réplication entre les volumes est gérée par des stratégies. Vous pouvez créer une stratégie de réplication NAS, également appelée connexion de volumes, via le NAS Manager, en procédant comme suit : 1. Créez un niveau de confiance entre les système source et cible. Pour ce faire, saisissez l'adresse IP du système distant ainsi qu'un nom d'utilisateur de type administrateur et un mot de passe associé. 2. Ajoutez la stratégie de réplication. Pour ce faire, sélectionnez le volume source, le volume cible, et indiquez la planification périodique de la réplication. Si des données du système cible ne sont pas accessibles depuis le système source, un avertissement est émis et vous êtes invité à autoriser la perte de ces données. 3. Surveillez l'avancement de la réplication. Vérifiez que la réplication s'exécute sans problème. Vous pouvez supprimer la stratégie de réplication, rendant ainsi le système cible accessible en écriture. Pour en savoir plus sur les stratégies de réplication NAS, voir la rubrique Online Help (Aide en ligne). REMARQUE : Les volumes cibles de réplication sont en lecture seule lorsqu'ils sont associés à une stratégie de réplication. Ajout d'une stratégie de réplication 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → NAS Replication (Réplication NAS). 46La page NAS Replication affiche une liste des stratégies de réplication NAS existantes. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add NAS Replication Policy (Ajouter une stratégie de réplication NAS) s'affiche. 3. Sous Source NAS Volume (Volume NAS source), saisissez le nom du volume NAS source ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) et sélectionnez le volume NAS approprié. 4. Dans la liste Destination cluster (clusters cibles), sélectionnez l'un des éléments suivants : – localhost pour répliquer le volume source dans ce système. – un autre partenaire de réplication Dell Fluid File System. 5. Sous Destination NAS Volume (Volume NAS cible), saisissez le nom du volume NAS cible ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) et sélectionnez le volume NAS approprié. 6. Sélectionnez l'une des options de planification de point de restauration suivantes : – Répliquer toutes les heures après – Répliquer tous les jours à – Répliquer toutes les semaines le – Répliquer à la demande (non planifié) 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification des stratégies de réplications 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → NAS Replication (Réplication NAS). La page NAS Replication affiche une liste des stratégies de réplication NAS existantes. 2. Sélectionnez le volume NAS approprié dans la colonne Source NAS Volume (Volume NAS source). La page Edit NAS Replication Policy (Modifier la stratégie de réplication NAS) s'affiche. 3. Sous Source NAS Volume, saisissez le nom du volume NAS source ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) et sélectionnez le volume NAS approprié. 4. Dans la liste Destination cluster (clusters cibles), sélectionnez l'un des éléments suivants : – localhost pour répliquer le volume source dans ce système. – un autre partenaire de réplication Dell Fluid File System. 5. Sous Destination NAS Volume (Volume NAS cible), saisissez le nom du volume NAS cible ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) et sélectionnez le volume NAS approprié. 6. Sélectionnez l'une des options de planification de point de restauration suivantes : – Répliquer toutes les heures après – Répliquer tous les jours à – Répliquer toutes les semaines le – Répliquer à la demande (non planifié) 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Pause, reprise et exécution de la réplication NAS Vous pouvez mettre en pause, reprendre ou exécuter la réplication NAS à la demande, selon l'état du volume NAS sélectionné. 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → NAS Replication (Réplication NAS). 47La page NAS Replication affiche la liste des stratégies de réplication NAS existantes. 2. Dans la liste des volumes NAS existants, sélectionnez le volume NAS approprié. 3. Cliquez sur Pause pour mettre la réplication NAS sélectionnée en attente. 4. Cliquez sur Resume (Reprendre) pour poursuivre la réplication NAS sélectionnée. 5. Cliquez sur Replicate Now (Répliquer maintenant) pour lancer immédiatement la réplication des volumes NAS sélectionnés. Suppression d'une stratégie de réplication Lors de la suppression d'une stratégie de réplication, les deux volumes contiennent la configuration système du système source. Le transfert de la configuration système du système source vers le volume du système cible est facultatif. Cette configuration comprend les utilisateurs, les quotas, les stratégies d'instantanés, le style de sécurité et d'autres propriétés. Cette option s'avère utile pour la restauration après sinistre. REMARQUE : Si la stratégie de réplication est supprimée du système du volume cible, un avertissement est émis et la stratégie doit également être supprimée du système source. Pour supprimer la stratégie de réplication : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → NAS Replication (Réplication NAS). La page NAS Replication affiche une liste des stratégies de réplication NAS existantes. 2. Dans la liste de volumes NAS existants, sélectionnez le volume NAS approprié et cliquez sur Delete (Supprimer). Restauration après sinistre à l'aide de la réplication Avant de définir la restauration après sinistre sur la réplication, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : REMARQUE : • Le Cluster A est le cluster source contenant les données à sauvegarder. • Le Cluster B est le cluster de sauvegarde et est pleinement configuré mais ne possède aucun volume créé et sauvegarde les données du cluster source A. • Les clusters source et de sauvegarde sont de type et de configuration identiques. REMARQUE : Par exemple, si le cluster source A est un système NX3600 avec quatre processeurs à quatre cœurs, le cluster de sauvegarde B doit également être un système NX3600 avec quatre processeurs à quatre cœurs. • La version de réplication du cluster B est identique à celle du cluster A. • Le cluster B dispose d'un espace suffisant pour répliquer les données du cluster A. • Les paramètres réseau (client, SAN, IC etc.) du cluster de sauvegarde B sont différents de ceux du cluster source A ; cependant, les deux clusters doivent pouvoir communiquer l'un avec l'autre pour que la réplication puisse se produire. REMARQUE : Idéalement, le cluster B doit servir uniquement de cluster de sauvegarde du cluster A et contenir uniquement les données de sauvegarde du cluster A. À l'exception du volume de réplication provenant du cluster A, aucun autre volume ne doit être configuré sur le cluster B. La restauration après sinistre à l'aide de la réplication comprend trois phases : 1. Phase 1 : construction de la structure de réplication entre le cluster source A et le cluster de sauvegarde B. 2. Phase 2 : basculement vers le cluster de sauvegarde B à la demande du client suite à l'échec du cluster A 483. Phase 3 : restauration du cluster A par restauration automatique depuis le cluster B Phase 1: contruire le partenariat de réplication entre le cluster source A et le cluster de secours B 1. Connectez-vous au cluster A. 2. Configurez le partenariat de réplication entre le cluster source A et le cluster de secours B. Pour en savoir plus sur la configuration des partenaires de réplication, voir Setting Up A Replication Partner (Configuration d'un partenaire de réplication). 3. Créez une stratégie de réplication pour tous les volumes sources dans le cluster A aux volumes cibles du cluster B. Pour en savoir plus sur la création de stratégies de réplication, voir Adding A Replication Policy (Ajouter une stratégie de réplication). REMARQUE : La stratégie de réplication a une correspondance un à un sur une base de volumes, par exemple : Volume source A1 (cluster A) au volume cible B1 (cluster B) Volume source A2 (cluster A) au volume cible B2 (cluster B) ………………………… Volume source n (cluster A) au volume cible B n (cluster B) REMARQUE : FluidFS 1.1 prend en charge la génération automatique de volumes cibles pendant l'ajout de la stratégie de réplication. Pour FluidFS 1.0, vous devez créer les volumes cibles dans le cluster B et vous assurer que le volume est assez grand pour supporter les données correspondantes du volume source du cluster A. 4. Lancez le planificateur de réplications pour assurer qu'au moins une réplication a réussi pour tous les volumes sources du cluster A. Si la réplication échoue, corrigez les problèmes rencontrés et redémarrez le processus de réplication. Cela assure que tous les volumes sources du cluster A ont au moins une copie de réplication réussie dans le cluster B. Configurez une planification de réplications régulière pour qu'une copie de réplication à jour du cluster A se trouve toujours dans le cluster B. PRÉCAUTION : La restauration de la réplication n'est pas une restauration BMR complète car la méthode de réplication ne permet pas la sauvegarde et la restauration de certains paramètres, tels que la configuration réseau (client, SAN et IC). Prenez note de tous les paramètres du cluster A (que vous utiliserez pour la restauration du cluster A), notamment la configuration réseau et les paramètres de cluster (tels que le nom du volume, les paramètres d'alerte et ainsi de suite). Si la restauration du système ne restaure pas ces paramètres, vous pouvez les restaurer vous-même manuellement à leurs valeurs d'origine. Phase 2 : le cluster A échoue et les requêtes client basculent sur le cluster de sauvegarde B Si le cluster source A ne répond plus en raison d'une panne imprévue, (matériel, disque etc.), procédez comme suit : 1. Connectez-vous au cluster de sauvegarde B. 2. Supprimez la stratégie de réplication existante de tous les volumes cible de réplication. Le gestionnaire de réplications FluidFS tente de joindre le cluster source A et échoue. 3. Confirmez la suppression de la stratégie de réplication sur le cluster de sauvegarde B et appliquez la configuration du volume source depuis le cluster A. Les configurations de volume suivantes peuvent actuellement être restaurées : – Exportations NFS – Partages CIFS – Stratégies de quota 49– Planification d'instantanés – Paramètres d'alerte, de style de sécurité et paramètres connexes du volume NAS – Nom du volume NAS – Taille du volume NAS Ceci transforme les volumes cible (B1, B2, .. Bn) en volumes autonomes. Répétez cette procédure pour transformer tous les volumes cible du cluster B en volumes autonomes en appliquant la configuration de volume du cluster A. 4. Dans l'interface Web du NAS Manager, restaurez la configuration système du NAS depuis le cluster A. Pour en savoir plus sur la restauration de la configuration système du NAS, voir Restoring Cluster Configuration (Restauration de la configuration du cluster). Ceci restaure la configuration du cluster B avec les paramètres du cluster A. Les configurations système de cluster suivantes peuvent actuellement être restaurées : – Configuration des protocoles – Utilisateurs et groupes – Adressages utilisateurs – Configuration de la surveillance – Configuration horaire – Hôtes antivirus 5. Assurez-vous que le cluster B est utilisé pour répondre aux requêtes des clients pendant le basculement. Les administrateurs doivent effectuer les étapes suivantes pour définir le nom DNS et l'authentification : a) Dirigez les noms DNS du serveur DNS au cluster B au lieu du cluster A. Assurez-vous que le serveur DNS du cluster B est identique au serveur DNS du cluster A (ou se trouve dans la même batterie DNS que le serveur DNS du cluster A). Les connexions client existantes peuvent céder et il est possible que vous deviez les rétablir. Vous devez démonter et remonter les exportations NFS sur le client. b) Joignez le serveur AD ou LDAP/NIS. Assurez-vous que AD et LDAP se trouvent dans la même batterie AD/LDAP ou dans le même serveur. Phase 3 : restauration du cluster A - Restauration automatique du cluster B sur le cluster A 1. Corrigez les problèmes ayant entraîné l'échec du cluster A (remplacez le matériel, disque, etc.), et réinstallez FluidFS (le cas échéant). 2. Reconstruisez le cluster (utilisez les paramètres du cluster A précédemment enregistrés), formatez la réserve NAS et configurez le réseau (client, SAN et IC) comme auparavant. 3. Connectez-vous au cluster B et configurez le partenariat de réplication entre le cluster A et le cluster B. Pour en savoir plus sur la configuration des partenaires de réplication, voir Setting Up A Replication Partner (Configuration d'un partenaire de réplication). 4. Créez une stratégie de réplication pour tous les volumes sources dans le cluster B sur les volumes cibles du cluster A. Pour en savoir plus sur la création de stratégies de réplication, voir Adding A Replication Policy (Ajouter une stratégie de réplication). REMARQUE : La stratégie de réplication est basée sur les volumes avec une correspondance un à un, par exemple : Volume source B1 (cluster B) au volume cible A1 (cluster A) Volume source B2 (cluster B) au volume cible A2 (cluster A) ………………………… Volume source Bn (cluster B) au volume cible An (cluster A) 50REMARQUE : FluidFS 1.1 prend en charge la génération automatique de volumes cible pendant l'ajout de la stratégie de réplication. Pour FluidFS 1.0, vous devez créer les volumes cible dans le cluster B et vous assurer que le volume est assez grand pour supporter les données correspondantes du volume source du cluster A. 5. Dans l'interface Web du NAS Manager, sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Replication (Réplication) → NAS Replication (Réplication NAS) et cliquez sur Replicate Now (Répliquer maintenant) pour tous les volumes du cluster B (B1, B2, .., Bn). Si la réplication échoue, corrigez les problèmes rencontrés et relancez le processus de réplication. Assurez-vous que la réplication de tous les volumes sur le cluster A est réussie. 6. Supprimez la stratégie de réplication de tous les volumes (B1, B2, .. Bn) et appliquez la configuration du volume source du cluster B au cluster A. Répétez cette procédure pour supprimer toutes les stratégies de réplication et transformer les volumes cibles du cluster A en volumes autonomes. 7. Connectez-vous au cluster A. 8. Dans l'interface Web du NAS Manager, restaurez la configuration système du NAS depuis le cluster B. Pour en savoir plus sur la restauration de la configuration système du NAS, voir Restoring Cluster Configuration (Restauration de la configuration du cluster). Ceci modifie les paramètres de configuration globale du cluster A, tels que le paramétrage des protocoles, horaire, de l'authentification etc, et les fait correspondre aux paramètres du cluster B. REMARQUE : Si la restauration de la configuration système échoue, redéfinissez-la avec les paramètres d'origine (utilisez les paramètres du cluster A que vous avez précédemment enregistrés). Le cluster A est restauré avec ses paramètres d'origine. 9. Commencer à utiliser le cluster A pour répondre aux demandes des clients. Les administrateurs doivent effectuer les étapes suivantes pour définir le nom DNS et l'authentification : a) Dirigez les noms DNS du serveur DNS du client vers le cluster A au lieu du cluster B. Assurez-vous que le cluster A se trouve dans le même serveur DNS que le cluster B (ou dans la même batterie DNS que le serveur DNS du cluster B). Les connexions client existantes peuvent céder et il est possible que vous deviez les rétablir au cours de ce processus. b) Joignez le serveur AD ou LDAP/NIS. Assurez-vous que AD et LDAP se trouvent dans la même batterie AD/LDAP ou dans le même serveur. 10. Construisez la structure de réplication entre le cluster source A et le cluster de sauvegarde B pour configurer la stratégie de réplication entre le cluster A et le cluster B, utiliser les volumes du cluster B en tant que volumes cibles de réplication et vous préparer à la prochaine restauration après sinistre. Sauvegarde et restauration de données REMARQUE : Nous vous recommandons d'effectuer une sauvegarde de vos données à intervalles réguliers. La solution en cluster NAS prend en charge la sauvegarde et la restauration des données à l'aide du protocole NDMP - Network Data Management Protocol - Protocole de gestion des données réseau). Un agent NDMP installé sur la solution en cluster NAS assure que les données stockées peuvent être sauvegardées et restaurées à l'aide d'une application standard de gestion des données (DMA) qui prend en charge le protocole NDMP, sans besoin d'installer des agents spécifiques de fournisseurs sur l'appliance NAS. Pour effectuer des opérations de sauvegarde et de restauration, une DMA doit être configurée pour pouvoir accéder à l'appliance NAS à l'aide du réseau LAN ou client. La solution en cluster NAS n'utilise pas d'adresse dédiée pour les opérations de sauvegarde. Toute adresse de réseau LAN ou client peut être utilisée pour des opérations de sauvegarde ou de restauration. 51Les sauvegardes NDMP sur la solution en cluster NAS sont effectuées à l'aide du réseau LAN ou client. La DMA doit être configurée de manière à pouvoir accéder aux adresses IP virtuelles de client (ou un nom DNS) de la solution en cluster NAS. La solution en cluster NAS ne prend pas en charge d'adresse IP de sauvegarde dédiée sur le réseau LAN ou client. Toutes les adresses IP virtuelles configurées sur le réseau LAN ou client peuvent être utilisées par le logiciel de sauvegarde pour effectuer des sauvegardes et des restaurations. La solution en cluster NAS fournit une interface utilisateur générique afin d'activer l'agent NDMP et est programmée pour travailler indépendamment de l'agent NDMP installé. Sauvegarde des volumes NAS cible de réplication Lors de la réalisation d'une sauvegarde de volumes cible de réplication, FluidFS ne crée aucun instantané NDMP dédié. FluidFS utilise à la place l'instantané de la réplique de base de la dernière réplication réussie. Si les planifications de réplication et de sauvegarde NDMP se chevauchent, une nouvelle opération de réplication peut s'effectuer et se terminer avant la fin du processus de sauvegarde NDMP des volumes cible. Dans ce cas, l'opération de réplication supprime l'instantané de la réplique de base précédent et crée une nouvelle réplique de base. PRÉCAUTION : Ceci met fin à la sauvegarde NDMP. Pour éviter ce scénario, planifiez vos opérations de réplication et de sauvegarde de manière à ce que la réplication se termine avant que la sauvegarde ne démarre. Éléments à considérer pour la conception NDMP • Utilisez le nom DNS pour le serveur NDMP lors de la définition de sauvegarde dans le DMA afin que l'équilibrage de charge soit utilisé. • Limitez le nombre de tâches de sauvegarde simultanées à une par contrôleur pour effectuer rapidement le transfert de données. • Votre solution prend uniquement en charge une sauvegarde à trois voies, dans laquelle le serveur DMA négocie le transfert de données entre l'appliance NAS et le périphérique de stockage. Assurez-vous que le serveur DMA dispose d'une bande passante suffisante. Applications prises en charge La solution en cluster NAS est certifiée pour fonctionner avec les applications DMA suivantes : • Symantec BackupExec 2010 R3 et Symantec BackupExec 2012 • Symantec NetBackup 7.0 ou version ultérieure • CommVault Simpana 9.0 ou version ultérieure Activation de la prise en charge NDMP Les sauvegardes NDMP sont effectuées à l'aide du réseau client. L'application DMA doit être configurée de manière à accéder à une des adresses IP virtuelles (VIP) client (ou à un nom DNS) du cluster NAS. REMARQUE : Avant d'activer la prise en charge NDMP, vous devez configurer une VIP client sur le système. Vérifiez que la VIP client est bien configurée en sélectionnant System Management (Gestion système) → Network → Subnets (Sous-réseaux) et en vérifiant si le sous-réseau Primary (principal) est défini. Pour activer la prise en charge NDMP : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Configuration (Configuration NDMP). 52La page NDMP Configuration (Configuration NDMP) s'affiche. 2. Sélectionnez Enable NDMP (Activer NDMP). REMARQUE : Le mot de passe backup_user n'est pas défini au départ. Définissez le mot de passe une fois le nom d'utilisateur modifié, ou si vous utilisez le nom d'utilisateur par défaut. REMARQUE : Par défaut, le port NDMP client est 10000. 3. Sous DMA server (Serveur DMA), saisissez l'adresse IP d'un serveur DMA autorisé. REMARQUE : Les noms DNS ne sont pas pris en charge. 4. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification du mot de passe et du nom d'utilisateur de secours NDMP Un nom d'utilisateur et mot de passe sont requis lors de la configuration d'un serveur NDMP dans la DMA. Le nom d'utilisateur par défaut est backup_user. Le mot de passe par défaut est généré de manière aléatoire et doit être changé avant d'utiliser NDMP. Pour modifier le mot de passe NDMP : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Configuration (Configuration NDMP). La page NDMP Configuration (Configuration NDMP) s'affiche. 2. Au besoin, sous Backup username (Nom d'utilisateur de secours), modifiez le nom d'utilisateur de secours actuel et cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). Le nom d'utilisateur de secours est modifié. 3. Cliquez sur Change Backup User Password (Modifier le mot de passe utilisateur de secours). La fenêtre Change Password (Modifier le mot de passe) affiche le nom d'utilisateur de secours actuel. 4. Sous admin password (mot de passe admin), saisissez le mot de passe administrateur existant. 5. Sous le nom d'utilisateur de sauvegarde, dans New password (Nouveau mot de passe), saisissez le nouveau mot de passe. 6. Sous Retype password (Saisir le mot de passe à nouveau), saisissez le même mot de passe que vous venez de saisir dans New password. 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification de la Liste des serveurs DMA Afin de prendre une sauvegarde NDMP de la solution en cluster NAS, le serveur de l'Application de sauvegarde doit être inclus dans la liste blanche des serveurs DMA. Ajout de serveurs DMA Pour ajouter un serveur DMA à la liste : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Configuration (Configuration NDMP). La page NDMP Configuration (Configuration NDMP) s'affiche. 2. Si aucun champ vide DMA server (serveur DMA) n'est disponible, cliquez sur Add DMA server (Ajouter un serveur DMA). Un champ DMA server supplémentaire est alors ajouté. 3. Dans le champ vide DMA server, saisissez l'adresse IP du serveur DMA. REMARQUE : Les noms DNS ne sont pas pris en charge. 534. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Suppression de serveurs DMA Pour supprimer un serveur DMA de la liste : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Configuration (Configuration NDMP). La page NDMP Configuration (Configuration NDMP) s'affiche. 2. Sélectionnez le serveur DMA approprié, puis cliquez sur Remove DMA Server (Supprimer le serveur DMA). REMARQUE : La suppression du serveur DMA de la liste blanche n'interrompt pas l'opération de sauvegarde/ restauration déjà en cours vers/depuis ce serveur DMA. Spécification du volume NAS pour la sauvegarde La plupart des applications de sauvegarde répertorient automatiquement les volumes disponibles pour la sauvegarde. Dans Symantec NetBackup 7.0, vous pouvez saisir le chemin de volume manuellement. La solution en cluster NAS présente les volumes de sauvegarde au chemin suivant : / est le nom exact du volume tel qu'il apparaît dans l'interface utilisateur. Affichage des tâches NDMP actives Toutes les opérations de sauvegarde ou de restauration en cours de traitement par la solution en cluster NAS peuvent être consultées sur la page NDMP Active Jobs (Tâches NDMP actives). Pour afficher les tâches NDMP actives, sélectionnez Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Active Jobs ou Monitor (Surveiller) → NDMP Active Jobs. Annulation d'une tâche NDMP active Vous pouvez annuler une tâche NDMP active. Pour ce faire, procédez comme suit : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Active Jobs (Tâches NDMP actives). La page NDMP Active Jobs affiche toutes les tâches NDMP actives. 2. Sélectionnez la session à annuler. 3. Cliquez sur Kill Active NDMP Job (Arrêter la tâche NDMP active). REMARQUE : Plusieurs sessions peuvent être sélectionnées en même temps. Utilisation des applications antivirus La solution en cluster NAS contient une intégration avec logiciel antivirus ICAP standard pour assurer que les fichiers écrits depuis les clients CIFS ne contiennent pas de virus. L'hôte antivirus doit exécuter Symantec ScanEngine 5.2, lequel est un logiciel ICAP. Affichage des hôtes antivirus existants Pour afficher les hôtes antivirus définis pour le système, sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Antivirus → Antivirus Hosts (Hôtes antivirus). La page Antivirus Hosts affiche les détails des hôtes antivirus déjà définis, leur adresse IP (ou nom) et le port ICAP associé. 54Ajout d'hôtes antivirus Il est recommandé de définir plusieurs hôtes antivirus pour un balayage antivirus hautement disponible et pour réduire les latences lors d'accès aux fichiers. Si aucun hôte antivirus n'est disponible, l'accès aux fichiers peut être refusé, résultant en une perte de service. Pour activer l'option Antivirus : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Antivirus → Antivirus Hosts (Hôtes antivirus). La page Antivirus Hosts (Hôtes antivirus) affiche une liste des hôtes antivirus existants. 2. Si aucun champ vide Antivirus host n'est disponible, cliquez sur Add (Ajouter). Un champ Antivirus host est ajouté. 3. Dans le champ vide Antivirus host, saisissez l'adresse IP (ou le nom) de l'hôte antivirus. 4. Dans le champ Port, entrez le port sur lequel le protocole ICAP hôte est à l'écoute. Par défaut, le port ICAP est 1344. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Retrait d'un hôte antivirus Pour supprimer un hôte de la liste des hôtes antivirus : 1. Sélectionnez Data Protection (Protection des données) → Antivirus → Antivirus Hosts (Hôtes antivirus). La page Antivirus Hosts (Hôtes antivirus) affiche une liste des hôtes antivirus existants. 2. Dans la liste des hôtes antivirus disponibles, sélectionnez l'hôte antivirus approprié et cliquez sur Delete (Supprimer). Activation de la prise en charge antivirus par partage CIFS La prise en charge antivirus est disponible par partage CIFS. Pour l'activer, procédez comme suit : 1. Cliquez sur User Access (Accès utilisateur) → Shares (Partages) → CIFS Shares (Partages CIFS). 2. Cliquez sur le partage CIFS pour lequel vous souhaitez activer la prise en charge antivirus. 3. Cochez la case Files should be checked for viruses (Les fichiers doivent être vérifiés pour les virus) au bas de la page. 4. Cliquez sur le lien Antivirus qui apparaît en haut de la page à côté de General (Général) et Advanced (Avancé). 5. Configurez le comportement de gestion des fichiers infectés par un virus (facultatif). 6. Configurez les fichiers à vérifier pour les virus (facultatif). 7. Configurez la liste d'exclusion (facultatif). 8. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). 55565 Gestion de la solution NAS FluidFS L'onglet Cluster Management (Gestion des clusters) vous permet d'afficher et définir les informations système générales, configurer le système de fichiers et les paramètres réseau, définir les protocoles requis, et configurer les paramètres d'authentification. Pour accéder aux options de l'onglet Cluster Management, lancez le NAS Manager et cliquez sur l'onglet Cluster Management. La page General Information (Informations générales) s'affiche. Gestion du système Vous pouvez réaliser les opérations de gestion sur le cluster à l'aide du NAS Manager. Une adresse IP virtuelle de gestion NAS est requise pour accéder au NAS Manager. Cette adresse vous permet de gérer le cluster en tant qu'entité unique. Des adresses IP supplémentaires sont requises pour les contrôleurs individuels dans le système et pour le système. Les clients ne doivent pas accéder à ces adresses directement. Gestion de l'accès des clients La page Subnets (Sous-réseaux) vous permet de définir une ou plusieurs adresses IP virtuelles par lesquelles les clients accèdent aux partages et exportations du système. Si votre réseau est routé, il est recommandé de définir plus d'une adresse IP virtuelle. Vous pouvez définir plusieurs sous-réseaux pour permettre aux clients d'accéder directement à la solution en cluster NAS sans avoir à passer par un routeur. Configurez un nom unique sur les serveurs DNS de chaque sous-réseau pour permettre l'équilibrage de charge entre ces adresses IP. REMARQUE : Toutes les adresses IP virtuelles doivent être valides sur les réseaux alloués par l'administrateur système du site. La page Subnets vous permet également de mettre à jour les plages d'adresses IP utilisées en interne par le système, à des fins de gestion et d'interconnexion. Vous pouvez afficher la configuration actuelle des sous-réseaux du système, ajouter de nouvelles informations de sousréseau et supprimer ou modifier les sous-réseaux existants. Configurez un nom unique sur les serveurs DNS de chaque sous-réseau pour permettre l'équilibrage de charge entre ces adresses IP. Affichage des sous-réseaux définis Pour afficher les sous-réseaux définis, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network (Réseau) → Subnets (Sous-réseaux) . La page Subnets affiche la liste des sous-réseaux existants. Ajout d'un sous-réseau 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network (Réseau) → Subnets (Sous-réseaux). 57La page Subnets affiche la liste des sous-réseaux existants. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La fenêtre Add/Edit Subnet (Ajouter/Modifier un sous-réseau) s'affiche. 3. Sous Subnet name (Nom du sous-réseau), saisissez un nom pertinent pour le réseau. 4. Dans la liste Physical network (Réseau physique), sélectionnez le réseau pertinent. 5. Sous Subnet mask (Masque de sous-réseau), saisissez l'adresse du masque de sous-réseau. 6. Indiquez l'ID VLAN du sous-réseau, le cas échéant. REMARQUE : Lorsqu'un VLAN s'étend sur plusieurs commutateurs, l'ID VLAN est utilisé pour déterminer les ports et interfaces auxquels envoyer les packets. 7. Sous Management console VIP (Adresse IP virtuelle de la console de gestion), saisissez l'adresse IP de la console de gestion du système. 8. Sous Private IP (Adresse IP privée), saisissez les adresses IP des contrôleurs système individuels pour chaque contrôleur. REMARQUE : Le support technique utilise ces adresses IP pour la gestion des contrôleurs. 9. Sous VIP address (Adresse IP virtuelle), saisissez les adresses IP virtuelles d'un ou plusieurs clients. REMARQUE : Ces adresses servent à accéder aux fichiers sur le système. REMARQUE : Le nombre optimal d'adresses IP virtuelles (VIP) dépend de votre configuration réseau. Des informations supplémentaires sont disponibles dans l'aide en ligne. 10. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification d'un sous-réseau REMARQUE : Vous ne pouvez pas renommer le sous-réseau principal, ou tout sous-réseau interne (Interconnect et de gestion). Si vous avez besoin de mettre à jour les adresses IP d'un sous-réseau interne, vous devez arrêter le système de fichiers avant de modifier les adresses IP souhaitées. 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Network (Réseau) → Subnets (Sous-réseaux). La page Subnets affiche la liste des sous-réseaux existants. 2. Cliquez sur le sous-réseau approprié dans la colonne Subnet Name (Nom de sous-réseau) de la liste des sousréseaux. La page Add/Edit Subnet (Ajouter/Éditer le sous-réseau) du sous-réseau sélectionné s'affiche. 3. Modifiez les paramètres au besoin. 4. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Suppression d'un sous-réseau REMARQUE : Vous ne pouvez pas supprimer le sous-réseau principal ni tout sous-réseau interne (Interconnexion et Gestion). 1. Select Cluster Management → Network → Subnets. La page Subnets (Sous-réseaux) affiche la liste des sous-réseaux existants. 2. Dans la liste des sous-réseaux affichée, sélectionnez le sous-réseau approprié, puis cliquez sur Delete (Supprimer). 58Gestion des utilisateurs administrateurs Les administrateurs peuvent gérer le Dell Fluid File System à l'aide de la CLI ou de l'interface Web de ce dernier. Affichage des utilisateurs administrateurs Pour afficher des utilisateurs administrateurs, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Administrators (Administrateurs) . La page Administrators affiche une liste des administrateurs actuellement définis. Ajout d'un administrateur Lors de la définition d'un administrateur, vous indiquez également son niveau d'autorisation. Les niveaux d'autorisation sont prédéfinis dans le système. Les niveaux d'autorisation définis sont les suivants : • Administrateur • Afficher uniquement Le niveau d'autorisation définit l'ensemble d'actions que l'utilisateur peut réaliser à ce niveau. Pour ajouter un administrateur : 1. Dans le NAS Manager, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Administrators (Administrateurs). La page Administrators (Administrateurs) s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Administrator (Ajouter un administrateur) s'affiche. L'onglet Properties (Propriétés) s'affiche. 3. Sous User name (Nom d'utilisateur), saisissez un nom pour l'administrateur. 4. Sous Password (Mot de passe), saisissez un mot de passe composé d'au moins six caractères. 5. Sous Retype password (Saisir le mot de passe à nouveau), saisissez le même mot de passe que vous venez de saisir dans le champ Password. REMARQUE : Si le mot de passe est trop simple, vous serez invité à en saisir un autre plus complexe. 6. Sous User ID (ID utilisateur), saisissez un identifiant utilisateur ou utilisez l'ID utilisateur par défaut fourni par le système. 7. Dans la liste Level (Niveau), sélectionnez le niveau d'autorisation de l'administrateur. Vous pouvez sélectionner 3- Administrator (3 : administrateur) ou 4-View only (4 : affichage uniquement). REMARQUE : Vous ne pouvez définir que des administrateurs dont le niveau d'autorisation est hiérarchiquement inférieur au vôtre. 8. Sous E-mail address (Adresse e-mail), saisissez l'adresse email de l'administrateur dans tous les champs d'adresse e-mail disponibles. Le système utilise cette adresse pour envoyer des alertes à l'administrateur. Vous pouvez ajouter des adresses email supplémentaires en cliquant sur Add Email address (Ajouter une adresse e-mail). Vous pouvez définir le type d'alerte à envoyer par e-mail à l'administrateur dans l'onglet Filters (Filtres). 9. Cliquez sur l'onglet Filters (Filtres) pour définir des stratégies de filtre pour les interruptions SNMP. 10. Définissez la gravité minimale des interruptions qui seront envoyées pour différentes catégories d'interruption. REMARQUE : L'option par défaut est d'envoyer des interruptions Major (majeures) pour toutes les catégories. 5911. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification d'un administrateur 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Administrators (Administrateurs). La page Administrators apparaît, affichant la liste des administrateurs actuellement définis. 2. Dans la liste des administrateurs disponibles, dans la colonne User Name (Nom d'utilisateur), cliquez sur l'administrateur pertinent. La page Edit Administrator (Modifier l'administrateur) s'affiche. Par défaut, l'onglet Properties (Propriétés) est sélectionné. 3. Vous pouvez modifier le niveau et l'adresse e-mail de l'administrateur sélectionné. 4. Vous pouvez changer les stratégies de filtre pour les interruptions SNMP dans l'onglet Filters (Filtres). 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification du mot de passe administrateur AVERTISSEMENT : Si vous modifiez le mot de passe administrateur dans le système Dell Compellent FS8600, la connexion entre le Enterprise Manager et le cluster échoue. Pour la rétablir, cliquez sur Reconnect to FluidFS Cluster (Reconnecter au cluster FluidFS) dans Enterprise Manager après avoir modifié le mot de passe admin. 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Administrators (Administrateurs). La page Administrators apparaît, affichant la liste des administrateurs actuellement définis. 2. Dans la liste des administrateurs disponibles, dans la colonne User Name (Nom d'utilisateur), cliquez sur l'administrateur pertinent. La page Edit Administrator (Modifier l'administrateur) s'affiche. Par défaut, l'onglet Propriétés est sélectionné. 3. Cliquez sur Change Password (Modifier le mot de passe). La fenêtre Change Password s'affiche. 4. Sous admin password (mot de passe administrateur), saisissez le mot de passe actuel de l'administrateur sélectionné. 5. Sous admin, dans New password (Nouveau mot de passe), saisissez le nouveau mot de passe. 6. Sous Retype password (Saisir le mot de passe à nouveau), saisissez le même mot de passe que vous venez de saisir dans le champ New Password (Nouveau mot de passe). 7. Dans la fenêtre Change Password (Modifier le mot de passe), cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). La page Edit Administrator (Modifier un administrateur) apparaît. 8. Cliquez sur Save Changes. Suppression d'un administrateur 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Administrators (Administrateurs). La page Administrators apparaît, affichant la liste des administrateurs actuellement définis. 2. Dans la liste des administrateurs disponibles, sélectionnez l'administrateur pertinent, puis cliquez sur Delete (Supprimer). 60Gestion des utilisateurs locaux dans le cadre de l'accès aux partages CIFS et NFS REMARQUE : Ignorez cette section si votre site est configuré avec une base de données NIS externe/LDAP. Une fois configurés, les utilisateurs locaux peuvent accéder au cluster, même lorsqu'un NIS externe, LDAP ou Active Directory est introduit. Pour les utilisateurs locaux, l'accès au système est déterminé par volumes, partages et exportations. Pour autoriser la solution en cluster NAS à utiliser les définitions d'utilisateur local : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Identity Management Database (Base de données de gestion des identités). La page Identity Management Database (Base de données de gestion des identités) s'affiche. 2. Sélectionnez Users are not defined in an external user database (Les utilisateurs ne sont pas définis dans une base de données d'utilisateurs externes). 3. Dans le cas des utilisateurs CIFS, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Protocols (Protocoles) → CIFS Configuration (Configuration CIFS). La page CIFS Protocol Configuration (Configuration de protocole CIFS) s'affiche. 4. Sélectionnez le mode à utiliser pour authentifier l'identité de l'utilisateur. Vous pouvez sélectionnez l'une des options suivantes : – Authenticate users' identity via Active Directory and local users database (Authentifier l'identité des utilisateurs via Active Directory et une base de données d'utilisateurs locaux). – Authenticate users' identity via local users database (Authentifier l'identité des utilisateurs via une base de données d'utilisateurs locaux). 5. Pour gérer la liste Local Users (Utilisateurs locaux), sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication → Local Users (Utilisateurs locaux). Affichage des utilisateurs locaux Pour consulter la liste des utilisateurs existants, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Users (Utilisateurs locaux). La page Local User (Utilisateur local) affiche la liste des utilisateurs existants. Ajout d'utilisateurs locaux 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication → Local Users (Utilisateurs locaux). La page Local Users (Utilisateurs locaux) s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add User (Ajouter un utilisateur) s'affiche. Par défaut, l'onglet General (Général) de la page Add User s'affiche. 3. Sous User name (Nom d'utilisateur), saisissez le nom de l'utilisateur local. 4. Sous Password (Mot de passe), saisissez le mot de passe (composé d'au moins 6 caractères) à attribuer à l'utilisateur local. 5. Sous Retype password (Saisir à nouveau de mot de passe), saisissez le même mot de passe que vous avez précédemment saisi dans le champ Password. 6. Sous User ID (ID utilisateur), saisissez un ID utilisateur UNIX unique ou utilisez l'ID par défaut fourni par le système. 617. Sous Primary group (Groupe principal), effectuez l'une des actions suivantes : – Saisissez le nom du groupe principal de l'utilisateur local. – Cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) pour parcourir la liste des groupes principaux. – Utilisez le groupe par défaut fourni par le système. 8. Sous Additional groups (Groupes supplémentaires), saisissez le nom d'un autre groupe auquel l'utilisateur local appartient, ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) pour parcourir la liste des groupes (facultatif). REMARQUE : Vous pouvez ajouter plus d'un groupe. 9. Sélectionnez l'onglet Advanced (Avancé) pour afficher des champs supplémentaires et en option. 10. Sous Real name (Nom réel), saisissez le nom réel de l'utilisateur. 11. Sous Remarks (Remarque), entrez des commentaires sur l'utilisateur (facultatif). 12. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification des utilisateurs locaux 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Users (Utilisateurs locaux). La page Local User (Utilisateur local) affiche une liste des utilisateurs locaux existants. 2. Dans la liste des utilisateurs existants, sous User Name (Nom d'utilisateur), cliquez sur le User Name approprié. La page Edit User (Modifier l'utilisateur) s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. REMARQUE : Vous ne pouvez que modifier les informations de groupe correspondant à l'utilisateur sélectionné dans l'onglet General (Général). 3. Sous Primary group (Groupe principal), effectuez l'une des actions suivantes : – Saisissez le nom du groupe principal de l'utilisateur local – Cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) pour parcourir la liste des groupes principaux. – Utilisez le groupe par défaut fourni par le système. 4. Sous Additional groups (Groupes supplémentaires), saisissez le nom d'un autre groupe auquel l'utilisateur appartient ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) pour parcourir la liste des groupes et en sélectionner un (facultatif). 5. Sélectionnez l'onglet Advanced (Avancé) pour afficher des champs supplémentaires et en option. 6. Sous Real name (Nom réel), saisissez le nom réel de l'utilisateur. 7. Sous Remarks (Remarque), entrez des commentaires concernant l'utilisateur (facultatif). 8. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). Suppression d'utilisateurs locaux 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Users (Utilisateurs locaux). La page Local User (Utilisateur local) affiche une liste des utilisateurs locaux existants. 2. Dans la liste des utilisateurs existants, sélectionnez le nom de l'utilisateur et cliquez sur Delete (Supprimer). Modification du mot de passe Vous pouvez modifier le mot de passe d'un utilisateur local dans la page Edit User (Modifier un utilisateur). Pour modifier le mot de passe d'un utilisateur de stockage local : 621. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication → Local Users (Utilisateurs locaux). La page Local User (Utilisateur local) affiche une liste des utilisateurs locaux existants. 2. Dans la liste des utilisateurs existants, sous User Name (Nom d'utilisateur), cliquez sur le nom d'utilisateur approprié. La page Edit User (Modifier l'utilisateur) s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 3. Sous admin password (mot de passe administrateur), saisissez le mot de passe actuel de l'administrateur sélectionné. 4. Sous admin, dans New password (Nouveau mot de passe), saisissez le nouveau mot de passe. 5. Sous Retype password (Saisir le mot de passe à nouveau), saisissez le même mot de passe que vous venez de saisir dans le champ New Password (Nouveau mot de passe). 6. Dans la fenêtre Change Password (Modifier le mot de passe), cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). La page Edit Administrator (Modifier un administrateur) apparaît. 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Gestion des groupes locaux Si votre site est configuré avec une base de données NIS externe, vous pouvez ignorer cette section. Vous devez définir des groupes locaux uniquement, au cas où vous n'auriez que peu d'utilisateurs finals Linux/UNIX ayant besoin d'accéder à la solution en cluster NAS à l'aide du partage NFS, et uniquement si aucune base de données NIS n'existe. Les groupes de la solution en cluster NAS aident à organiser et gérer les utilisateurs. Lors de la définition des utilisateurs, vous pouvez attribuer des utilisateurs de stockage locaux à un ou plusieurs groupes. La solution en cluster NAS peut également inclure des groupes ou des utilisateurs définis en externe, tels que des groupes définis dans un système UNIX. Affichage des groupes locaux Pour afficher les Local Groups (Groupes locaux) existants, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Groups. La page Local Groups affiche la liste des groupes locaux existants. Ajout d'un groupe local 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Groups (Groupes locaux). La page Local Groups s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Group (Ajouter un groupe) s'affiche. 3. Sous Group Name (Nom du groupe), saisissez le nom du groupe. 4. Sous Group ID (ID du groupe), saisissez l'identifiant du groupe. REMARQUE : Les groupes Dell Fluid File System possèdent des ID supérieurs à 200. REMARQUE : Le prochain identifiant disponible est automatiquement attribué au groupe. Vous pouvez le modifier, si nécessaire. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). 63Suppression d'un groupe local 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Local Groups (Groupes locaux). La page Local Groups (Groupes locaux) affiche une liste des utilisateurs locaux existants. 2. Dans cette liste, sélectionnez le groupe local approprié, puis cliquez sur Delete (Supprimer). Authentification L'entrée Authentication (Authentification) permet l'authentification des autorités, telles que NIS (Network Information Services - Services d'informations réseau), Active Directory (AD) et du protocole LDAP (Light-weight Directory Access Protocol - Protocole d'accès au répertoire léger). En outre, vous pouvez gérer les utilisateurs et groupes locaux, et adresser les noms d'utilisateur depuis les SID Windows aux UID UNIX. La solution en cluster NAS prend en charge les modes de configuration suivants : • Mode mixte et mode natif d'authentification Active Directory • Authentification NIS uniquement • Authentification LDAP uniquement • Utilisateurs internes locaux uniquement • NIS ou LDAP et Active Directory Configuration d'une base de données de gestion des identités Une Identity Management Database (Base de données de gestion des identités permet au système d'authentifier et de gérer le contrôle d'accès utilisateur. Cette base de données est responsable de la gestion des utilisateurs, de leurs mots de passes, groupes, et des relations entre les utilisateurs et les groupes. Si le système appartient à un domaine Active Directory, il joue également le rôle de base de données de gestion des identités. Vous pouvez définir des bases de données UNIX supplémentaires, au besoin. Les bases de données de gestion des identités UNIX comprennent NIS et LDAP, et ne sont pertinentes que lorsque les clients accèdent au système à l'aide du protocole NFS (clients UNIX/Linux). Vous pouvez choisir l'une des options suivantes, en fonction de votre environnement réseau : • Activer l'authentification des utilisateurs via une base de données NIS • Activer l'authentification des utilisateurs via une base de données LDAP • Désactiver l'utilisation d'une base de données de gestion des identités UNIX externe Activation de l'authentification des utilisateurs via une base de données NIS 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication → Identity Management Database (Base de données de gestion des identités). La page Identity Management Database (Base de données de gestion des identités) s'affiche. 2. Sélectionnez Users and groups are defined in a NIS database (Les utilisateurs et les groupes sont définis dans une base de données NIS) . 3. Sous Domain name (Nom de domaine), saisissez le nom de domaine de la base de données NIS. 4. Dans n'importe lequel des champs NIS server (Serveur NIS) vides disponibles, saisissez le nom ou l'adresse IP du serveur NIS. 5. Pour ajouter un serveur NIS à des fins de redondance, cliquez sur Add NIS server (Ajouter un serveur NIS) . 64Un NIS server (Serveur NIS) supplémentaire s'affiche dans la liste des serveurs NIS. 6. Pour supprimer un serveur NIS de la liste, sélectionnez la case en regard du serveur NIS à supprimer, puis cliquez sur Delete NIS server(s) (Supprimer le (les) serveur(s) NIS). 7. Cliquez sur OK lorsque vous êtes invité à accepter les modifications. 8. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Activation de l'authentification des utilisateurs via une base de données LDAP 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Identity Management Database (Base de données de gestion des identités). La page Identity Management Database (Base de données de gestion des identités) s'affiche. 2. Sélectionnez Users and groups are defined in an LDAP database (Les utilisateurs et les groupes sont définis dans une base de données LDAP). 3. Dans le champ LDAP server (Serveur LDAP), saisissez le nom ou l'adresse IP du serveur LDAP. 4. Dans Base DN (DN de base), saisissez le DN de base (nom distinct) que vous souhaitez utiliser à titre d'authentification. Le DN de base (nom distinct) est une chaîne LDAP unique représentant le domaine à utiliser pour l'authentification. Il est généralement au format suivant : dc=domain dc=com 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Désactivation de l'utilisation d'une base de données de gestion des identités UNIX externe 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → Identity Management Database (Base de données de gestion des identités). La page Identity Management Database (Base de données de gestion des identités) s'affiche. 2. Sélectionnez Users are not defined in an external user database (Les utilisateurs ne sont pas définis dans une base de données d'utilisateurs externes). 3. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Active Directory Le service Active Directory stocke des informations sur tous les objets du réseau de l'ordinateur et rend ces informations disponibles pour les administrateurs et utilisateurs afin que ces derniers puissent les trouver et les appliquer. Active Directory permet aux utilisateurs d'accéder aux ressources n'importe où sur le réseau à l'aide d'une ouverture de session unique. De même, les administrateurs disposent ainsi d'un point d'administration unique pour tous les objets du réseau, qu'ils peuvent consulter hiérarchiquement. L'entrée Active Directory vous permet de configurer les paramètres Active Directory et de définir les options d'authentification utilisateur. En outre, vous pouvez joindre le domaine Active Directory. 65Synchronisation de la solution en cluster NAS avec le serveur Active Directory Si votre site utilise Active Directory et que la solution en cluster NAS fait partie du réseau Windows, synchronisez l'horloge d'après l'horloge du serveur AD. Pour ce faire, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Time Configuration (Configuration horaire). Configuration du service Active Directory 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Authentication (Authentification) → System Identity (Identité du système). La page System Identity s'affiche. Elle affiche la configuration actuelle et indique si oui ou non la solution en cluster NAS est jointe à un domaine Active Directory. 2. Sous System name (Nom du système), saisissez le nom du système. Ce nom identifie le Dell Fluid File System dans les alertes envoyées par le système et correspond également au nom par défaut du Dell Fluid File System lorsque vous configurez Active Directory. 3. Sélectionnez The system is a member of a Microsoft Windows Network (Le système est un membre du réseau Microsoft Windows) si vous souhaitez joindre Dell Fluid File System à un domaine Active Directory, puis passez à l'étape suivante. Sinon, ne cochez pas la case à cocher en regard de ce champ, et cliquez sur Save Changes (Enregistrer les modifications). 4. Sous System NetBIOS name (Nom du NetBIOS du système), saisissez le nom du NetBIOS Dell Fluid File System affiché dans le voisinage réseau. Ce nom est limité à 15 caractères. Sauf indication contraire, utilisez le nom du système. 5. Sous Domain (Domaine), indiquez le domaine auquel appartient Dell Fluid File System. Utilisez le FQDN (nom de domaine entièrement qualifié), et non le nom de domaine NetBIOS. Par exemple : mydomain.company.com 6. Sous User name (Nom d'utilisateur), saisissez le nom d'utilisateur administrateur à utiliser pour joindre le domaine Active Directory. REMARQUE : Ce nom d'utilisateur n'est pas enregistré dans le Dell Fluid File System. 7. Sous Password (Mot de passe), saisissez le mot de passe administrateur. REMARQUE : Ce mot de passe n'est pas enregistré dans le Dell Fluid File System. PRÉCAUTION : Le champ Advanced Configuration (Configuration avancée) doit être désélectionné, sauf indication contraire par l'équipe de support Dell. Ce champ permet de configurer davantage de paramètres relatifs à Active Directory. Via l'option Advanced Configuration (Configuration avancée), vous pouvez spécifier un contrôleur de domaine pour remplacer le contrôleur par défaut sélectionné par le système. 8. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Présentation de la configuration du réseau Vous devez définir une adresse IP à laquelle vos clients peuvent accéder pour accéder au système. Nous vous recommandons d'ajouter également cette adresse IP à votre serveur DNS afin que vos clients puissent accéder au système via un nom et une adresse IP. 66REMARQUE : Vous devez configurer le partage CIFS pour authentifier les utilisateurs après avoir rejoint le domaine. Pour authentifier les utilisateurs, allez dans Cluster Management (Gestion des clusters) → Protocols (Protocoles) → CIFS Configuration (Configuration CIFS). Sélectionnez la radial for Authenticate users' identity using Active Directory and local user database (Authentifier l'identité des utilisateurs à l'aide d'Active Directory et de la base de données des utilisateurs locaux). REMARQUE : L'adresse IP virtuelle d'accès aux clients est configurée lors de la configuration initiale à l'aide de l'utilitaire Dell NAS Initial Deployment Utility (Utilitaire de déploiement initial NAS Dell). Vous pouvez voir l'adresse que vous avez configurée en allant sous NAS Manager Cluster Management (Gestion des clusters) → Network (Réseau) → Subnets (Sous-réseaux). Cliquez sur Primary (Principal) en bas de la page pour afficher l'adresse IP virtuelle d'accès aux clients étiquetées « VIP address » (adresse IP virtuelle). Étant donnée que l'architecture du système correspond à un cluster à deux contrôleurs ou plus, cette adresse IP est une adresse IP virtuelle (VIP) qui sert tous les contrôleurs du cluster. Cela permet aux clients d'accéder au système en tant qu'unité unique, et permet au système d'effectuer un équilibrage de charge entre les contrôleurs. Cela permet également la continuité des services en cas d'échec d'un contrôleur. Les clients bénéficient donc de la haute disponibilité et des hautes performances du système. Les utilisateurs client accèdent au système via différentes topologies réseau. Selon les capacités physiques de l'infrastructure réseau, la solution en cluster NAS : • Appartient à tous les sous-réseaux LAN ou client. Du point de vue des performances, il s'agit de la configuration la plus optimale. Dans de telles configurations réseau, définir une adresse VIP pour chaque sous-réseau est suffisant. • N'appartient à aucun sous-réseaux LAN ou client, auquel cas tous les clients sont considérés comme étant routés. Dans de telles situations, les clients accèdent aux données via un routeur ou des commutateurs en trois couches. Dans de telles configurations réseau, il est recommandé de définir plusieurs adresses IP virtuelles dans un sous-réseau unique et de fournir un mécanisme de sélection aux clients pour qu'ils puissent sélectionner une adresse IP dans cette liste. • Appartient à certains sous-réseaux LAN ou client, auquel cas certains clients sont plats tandis que d'autres sont routés. Dans de telles configurations réseau, il est recommandé d'utiliser les deux méthodes susmentionnées, et d'indiquer aux utilisateurs les adresses IP virtuelles à utiliser, selon leur type : plat ou routé. Il est recommandé de fournir une entrée dans le DNS pour tous les sous-réseaux auxquels le système appartient afin que les clients puissent accéder aux données sans avoir à garder en mémoire les adresses IP virtuelles. Si plusieurs adresses IP virtuelles existent dans le sous-réseau, définissez un nom unique dans le serveur DNS qui émet les adresses IP de cette liste. Effectuez cette définition en « tourniquet » afin que tous les clients puissent accéder au système. REMARQUE : Ne combinez jamais les adresses VIP de différents sous-réseaux dans un même nom DNS. Performances et voies statiques Les réseaux routés vous permettent d'optimiser les performances via une fonction appelée « static routes » (voies statiques). Cette fonction vous permet de configurer les chemins exacts que votre système utilise pour communiquer avec différents clients sur un réseau routé. 67Figure 4. Configuration réseau Comme le réseau précédent l'illustre, le système ne peut disposer que d'une passerelle par défaut. Prétendons que vous sélectionniez routeur X. Les paquets qui sont envoyés aux clients en sous-réseau Y seraient routés vers le routeur X, puis renvoyés (via le commutateur) au routeur Y. Ces paquets passent inutilement par le routeur X et réduisent le débit vers tous les sousréseaux de votre réseau. Pour remédier à ce problème, vous devez définir, en plus de la passerelle par défaut, une passerelle spécifique pour certaines configurations réseau avec voies statiques. Pour ce faire, décrivez chaque sous-réseau dans votre réseau et identifiez la passerelle la mieux appropriée pour accéder à ce sous-réseau. Il n'est pas nécessaire de le faire pour tout le réseau : une passerelle par défaut suffit largement lorsqu'aucun problème de performances n'existe. Vous pouvez sélectionner quand et où utiliser les voies statiques pour satisfaire au mieux aux besoins de votre système en termes de performances. Configuration du DNS Le DNS (Domain Name System) est le service de résolution de noms qui permet aux utilisateurs de localiser des ordinateurs sur un réseau ou sur Internet (réseau TCP/IP) à l'aide du nom de domaine. Le serveur DNS maintient une base de données de noms de domaine (noms d'hôte) et de leurs adresses IP correspondantes, fournissant ainsi un service de résolution nom à adresse et adresse à nom sur le réseau IP. Vous pouvez configurer un ou plusieurs serveurs 68DNS externes (externes à la solution en cluster NAS mais se trouvant dans le site) à utiliser pour les résolutions de noms. Affichage des serveurs DNS Pour afficher une liste des serveurs DNS et de leurs paramètres, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network (Réseau) → DNS Configuration (Configuration DNS). La page DNS Configuration affiche la liste des serveurs DNS et de leurs paramètres. Ajout de serveurs et suffixes DNS 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Network (Réseau) → DNS Configuration (Configuration DNS). La page DNS Configuration (Configuration NDMP) s'affiche. 2. Pour ajouter un serveur DNS, cliquez sur Add DNS Server (Ajouter le serveur DNS). Une nouvelle ligne vide est ajoutée à la liste des serveurs DNS. 3. Configurez l'adresse IP du DNS principal de l'environnement client 4. Pour ajouter un suffixe DNS, cliquez sur Add DNS Suffix (Ajouter le suffixe DNS). Une nouvelle ligne vide est ajoutée à la liste des suffixes DNS. 5. Saisissez les suffixes DNS dans l'ordre de précédence. 6. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Retrait de serveurs et suffixes DNS 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Network (Réseau) → DNS Configuration (Configuration DNS). La page DNS Configuration affiche la liste des serveurs DNS existants et de leurs paramètres. 2. Sélectionnez le serveur DNS approprié et/ou le suffixe DNS approprié, puis cliquez sur Delete (Supprimer). Un message vous indique que le serveur DNS supprimé enregistre toutes les autres modifications effectuées. 3. Cliquez sur OK. Gestion des voies statiques Pour minimiser les sauts d'un routeur à l'autre, des voies statiques sont suggérées dans les réseaux routés lorsque plusieurs chemins d'accès directs sont disponibles entre la solution en cluster NAS et différents routeurs. Affichage des voies statiques Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network Management (Gestion du réseau) → Static Routes (Voies statiques). La page Static Routes affiche la liste des voies statiques actuellement définies. Ajout de voies statiques Lors de la définition d'une voie statique, vous devez indiquer les propriétés de sous-réseau et la passerelle par laquelle accéder à ce sous-réseau. 691. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network Management (Gestion du réseau) → Static Routes (Voies statiques). La page Static Routes s'affiche. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Static Routes (Ajouter des voies statiques) s'affiche. 3. Dans la liste Network (Réseau), sélectionnez le réseau par lequel accéder au sous-réseau. 4. Sous Gateway IP (Adresse IP de la passerelle), fournissez l'adresse IP de la passerelle permettant d'accéder au sous-réseau qui offre le meilleur accès au sous-réseau cible. 5. Sous Destination Subnet (Sous-réseau cible), indiquez le sous-réseau cible auquel la voie statique permet d'accéder. 6. Sous Netmask (Masque de réseau), fournissez le masque de réseau afin de différencier ce sous-réseau des autres sous-réseaux. 7. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Modification d'une voie statique 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network Management (Gestion du réseau) → Static Routes (Voies statiques). La page Static Routes affiche la liste des voies statiques actuellement définies. 2. Dans la liste des voies statiques existantes, sélectionnez la voie statique appropriée, puis cliquez sur Edit (Modifier). Les propriétés de la voie statique sélectionnée s'affichent. 3. Modifiez les propriétés au besoin. Suppression d'une voie statique 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Network Management (Gestion du réseau) → Static Routes (Voies statiques). La page Static Routes affiche la liste des voies statiques actuellement définies. 2. Dans la liste des voies statiques existantes, sélectionnez la voie statique appropriée, puis cliquez sur Delete (Supprimer). Définition des protocoles de système de fichiers Les protocoles de système de fichiers sont des protocoles de mise en réseau qui fournissent des services de partage système. La solution en cluster NAS agit en tant que serveur de système de fichiers en satisfaisant aux protocoles suivants : • CIFS : le protocole Common Internet File System (Système de fichiers Internet commun) est destiné aux utilisateurs Microsoft Windows ou à d'autres clients CIFS. Le partage des répertoires s'effectue à l'aide des partages CIFS. • NFS : le procole Network File System (Système de fichiers réseau) est destiné aux clients ou services UNIX. Il fonctionne en tant que couche NFS. Le partage des répertoires s'effectue à l'aide des exportations NFS. Les entrées de Protocole permettent de gérer les protocoles CIFS et NFS au niveau du système. 70Configuration des paramètres CIFS La CIFS Protocol Configuration (Configuration de protocole CIFS) permet aux utilisateurs Windows de se connecter au système de la solution en clusters NAS. Vous pouvez également autoriser les utilisateurs Linux à accéder au système à l'aide du protocole CIFS et les authentifier via NIS, LDAP ou les utilisateurs locaux de la solution en cluster NAS. Dans l'onglet General (Général), sélectionnez si vous souhaitez authentifier les utilisateurs à l'aide du domaine Active Directory ou la base de données d'utilisateurs internes. Vous pouvez également l'utiliser pour activer ou désactiver le protocole CIFS. Configuration des paramètres CIFS généraux 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Protocoles → CIFS Configuration (Configuration CIFS). La page CIFS Protocol Configuration (Configuration du protocole CIFS) s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 2. Cochez la case Allow clients to access files via the CIFS protocol (Autoriser les clients à accéder aux fichiers via le protocole CIFS) pour activer le protocole de partage de fichiers CIFS. 3. Sous System description (Description système), saisissez une brève description du serveur. Cette description s'affiche dans le titre de Windows Explorer. 4. Sélectionnez une méthode d'authentification de l'identité des utilisateurs parmi les suivantes : – Pour authentifier les utilisateurs à l'aide du domaine Active Directory auquel le système est joint, sélectionnez Authenticate users' identity via Active Directory and local user database (Authentifier l'identité des utilisateurs à l'aide d'Active Directory et de la base de données des utilisateurs locaux). – Pour authentifier les utilisateurs à l'aide d'une base de données d'utilisateurs internes, sélectionnez Authenticate users' identity via local users database (Authentifier l'identité des utilisateurs à l'aide de la base de données des utilisateurs locaux). 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Cela redémarre toutes les connexions d'utilisateurs. Interdire aux utilisateurs d'accéder aux fichiers à l'aide du protocole CIFS 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Protocoles → CIFS Configuration (Configuration CIFS). La page CIFS Protocol Configuration (Configuration du protocole CIFS) s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 2. Désélectionnez Allow clients to access files via the CIFS protocol (Autoriser les clients à accéder aux fichiers via le protocole CIFS). 3. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Cela redémarre toutes les connexions d'utilisateurs. Configuration des paramètres CIFS avancés Dans l'onglet Advanced (Avancé), vous pouvez définir les paramètres suivants : • Quels jeux de caractères seront utilisés par les pages de codes DOS • Quel jeu de caractères UTF-8 sera utilisé par la solution en cluster NAS. Pour configurer les paramètres CIFS avancés : 711. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Protocoles → CIFS Configuration (Configuration CIFS). La page CIFS Protocol Configuration (Configuration du protocole CIFS) s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 2. Cliquez sur l'onglet Advanced (Avancé). 3. Dans la liste DOS Code Page (Page de codes DOS) , sélectionnez l'ensemble de caractères utilisé par les clients qui ne prennent pas en charge UNICODE. 4. Dans la liste Unix Charset , sélectionnez la version de l'ensemble de caractères UTF8 utilisé par le système. Ceci permet la conversion correcte des ensembles de caractères du client connecté. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Cela redémarre toutes les connexions d'utilisateurs. Configuration des paramètres horaires du système Cette page vous permet de configurer l'horloge du système, déterminer comment mettre l'heure à jour automatiquement à l'aide d'un serveur NTP et configurer le fuseau horaire de votre système. La synchronisation de l'horloge est critique au bon fonctionnement du système. Cela permet : • Aux clients Windows de monter le système. • Aux activités planifiées, telles que les instantanés et les tâches de réplication, de se dérouler à l'heure appropriée. • D'enregistrer l'heure correcte dans le journal système. Changer de fuseau horaire 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Time Configuration (Configuration horaire). La page Time Configuration (Configuration horaire) s'affiche. 2. Dans la liste Time zone (Fuseaux horaires), sélectionnez le fuseau horaire de la région dans laquelle se trouve le cluster. 3. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Configuration manuelle de la date et de l'heure actuelles Si votre environnement ne comprend pas de serveur de synchronisation de l'heure, configurez la date et l'heure manuellement. Pour configurer manuellement la date et l'heure : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Time Configuration (Configuration de l'heure). La page Time Configuration s'affiche. 2. Sélectionnez There is no NTP server to synchronize time with (Il n'y a pas de serveur NTP avec lequel synchroniser l'heure). 3. Sous Date, saisissez la date actuelle. REMARQUE : Utilisez le format suivant : JJ/MM/AAAA, où JJ indique le jour, MM indique le mois et AAAA indique l'année. Par exemple, 30/05/2012. 4. Sous Heure, saisissez l'heure actuelle. 72REMARQUE : Utilisez le format suivant HH:MM:SS, où HH indique un format 24 heures. Par exemple, 17:38:23. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Suppression d'un serveur NTP Si un serveur NTP n'est plus présent sur le réseau LAN/client, supprimez le serveur NTP. Pour supprimer un serveur NTP : 1. Cliquez sur Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Time Configuration (Configuration horaire). La page Time Configuration affiche une liste des serveurs NTP disponibles. 2. Sélectionnez le serveur NTP approprié, puis cliquez sur Delete NTP server(s) (Supprimer le ou les serveur(s) NTP). 3. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Synchronisation de la solution en cluster NAS avec un serveur NTP local Le protocole NTP (Network Time Protocol) aide à la synchronisation et la coordination de la répartition des heures. Le serveur NTP aide à la synchronisation des horloges sur le réseau. Si le système ne fait pas partie d'un réseau Windows, configurez-le pour qu'il se synchronise avec un serveur NTP local (le cas échéant), ou avec un serveur NTP sur Internet. Cependant, si le système fait partie d'un réseau Windows, AD peut répondre en tant que serveur NTP. Pour configurer la solution en cluster NAS pour qu'elle se synchronise avec un serveur NTP local ou un serveur NTP sur Internet : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Time Configuration (Configuration des heures). La page Time Configuration s'affiche. 2. Sélectionnez Time should be synchronized with an NTP server (L'heure doit être synchronisée avec un serveur NTP). 3. Sélectionnez Serveur NTP (NTP serveur). 4. Sous NTP server, saisissez le nom du serveur NTP local ou du serveur NTP Internet. 5. Pour ajouter un serveur NTP redondant, cliquez sur Add NTP server (Ajouter un serveur NTP) et saisissez le nom du serveur NTP redondant dans le champ NTP server (Serveur NTP). 6. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Gestion des licences Les licences installées peuvent être visualisées et gérées depuis le logiciel NAS Management (Gestion NAS). Affichage des licences Pour afficher les licences installées, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Licensing (Licences). La page Licensed Features (Fonctionnalités mises sous licence) affiche une liste des licences installées. 73Ajout d'une licence Les fonctionnalités du fichier de licence s'affichent à l'écran suite à la réactualisation de l'écran et la validation par le système dudit fichier. Pour ajouter une licence : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Licensing (Licences). La page Licensed Features (Fonctionnalités mises sous licence) s'affiche. 2. Sous Upload the license XML file (Téléverser le fichier XML de licence), saisissez le chemin de fichier XML de licence ou cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) pour naviguer vers l'emplacement du fichier XML de licence. 3. Cliquez sur Upload (Téléverser) pour téléverser le fichier de licence. Les fonctionnalités du fichier de licence s'affichent à l'écran suite à la réactualisation de l'écran et la validation par le système dudit fichier. Suppression d'une licence PRÉCAUTION : La suppression de licence ne doit s'effectuer qu'avec l'aide du support technique Dell. Les fonctionnalités du fichier de licence s'affichent à l'écran suite à la réactualisation de l'écran et la validation par le système dudit fichier. 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → General (Général) → Licensing (Licences). La page Licensed Features (Fonctionnalités mises sous licence) affiche une liste des licences installées. 2. Dans cette liste, sélectionnez la fonctionnalité appropriée, puis cliquez sur Delete License for feature (Supprimer la licence de cette fonctionnalité). Configuration des paramètres d'e-mail sur des solutions NAS PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 REMARQUE : Cette fonctionnalité n'est pas prise en charge par les solutions NAS Dell Compellent FS8600. Dell Compellent FS8600 utilise Enterprise Manager pour les envois d'alertes par e-mail. Pour en savoir plus, voir le Enterprise Manager Users Guide (Guide d'utilisation de Enterprise Manager). Dell Fluid File System utilise les messages électroniques pour ses envois d'alertes et son assistance à distance. Vous pouvez déterminer qui a reçu un ou tous les types de messages suivants provenant de Dell Fluid File System : • Heartbeats (Pulsations) : des messages de type « Heartbeats » sont envoyés toutes les 5 minutes à un destinataire e-mail. Cela permet à l'équipe de support de réagir rapidement en cas de défaillances du système. • System logs (Journaux système) : les journaux système sont envoyés périodiquement au destinataire e-mail. Cela permet à l'équipe de support d'identifier les erreurs système bénignes et de les corriger, au besoin. • Alerts (Alertes) : les messages d'alerte envoyés par email qui fournissent des rapports sur le service système. Vous pouvez ajouter des destinataires supplémentaires si vous le souhaitez. Si vous ajoutez l'administrateur en tant que destinataire, il est recommandé de configurer le système pour qu'il n'envoie que des alertes système. Vous pouvez effectuer une demande manuelle pour que le système envoie un rapport d'informations, au besoin. 74Affichage des serveurs SMTP Pour afficher la liste des serveurs SMTP configurés, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Monitoring Configuration (Configuration de la surveillance) → Email Configuration (Configuration des e-mails). La page Email Configuration affiche la liste des serveurs SMTP configurés. Configuration d'un serveur SMTP Les serveurs SMTP vous laissent envoyer un email aux utilisateurs qui ne se trouvent pas dans le même domaine. Un serveur SMTP vous laisse transmettre les messages d'interruption provenant du domaine du client à une boîte aux lettre de support distante. Pour ajouter des serveurs SMTP : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Monitoring Configuration (Configuration de la surveillance) → Email Configuration (Configuration des e-mails). La page Email Configuration s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 2. Cliquez sur Add SMTP server (Ajouter un serveur SMTP). La page Add SMTP server s'affiche. 3. Sous SMTP server (Serveur SMTP), saisissez l'adresse IP ou le nom du serveur d'e-mail. 4. Sous Description, entrez une description du serveur. 5. Sélectionnez The SMTP server requires authentication (Le serveur SMTP nécessite l'authentification) pour authentifier tous les e-mails du serveur SMTP à l'aide du nom d'utilisateur et mot de passe saisis sous User name (Nom d'utilisateur) et Password (Mot de passe). 6. Cliquez sur Save changes (Enregistrer les modifications). Modification d'une configuration de serveur SMTP 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Monitoring Configuration (Configuration de la surveillance) → Email Configuration (Configuration des e-mails). La page Email Configuration affiche une liste des serveurs SMTP existants. 2. Dans la liste des serveurs SMTP existants, sous SMTP server (Serveur SMTP), cliquez sur le serveur SMTP approprié. La page Edit SMTP server (Modifier le serveur SMTP) s'affiche. 3. Sous SMTP server (Serveur SMTP), saisissez l'adresse IP mise à jour ou le nom mis à jour du serveur d'e-mail. 4. Sous Description, saisissez la description mise à jour du serveur. 5. Sélectionnez The SMTP server requires authentication (Le serveur SMTP doit être authentifié) pour authentifier tous les e-mails présents sur le serveur SMTP à l'aide du nom d'utilisateur et du mot de passe associés saisis dans User name (Nom d'utilisateur) et Password (Mot de passe). 6. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Pour supprimer un expéditeur d'email 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Monitoring Configuration (Configuration de la surveillance) → Email Configuration (Configuration des e-mails). 75La page Email Configuration affiche une liste des serveurs SMTP existants. 2. Dans la liste des serveurs SMTP existants, sélectionnez un ou plusieurs serveurs SMTP et cliquez sur Delete SMTP Server(s) (Supprimer le ou les serveur(s) SMTP). Configuration d'un expéditeur d'e-mail Certains systèmes de messagerie électronique empêchent l'envoi d'e-mails si l'expéditeur n'appartient pas à un domaine spécifique. Vous pouvez configurer le système pour qu'il envoie tous les e-mails d'un utilisateur spécifique du domaine requis. Pour déterminer quelles adresses e-mail doivent s'afficher dans le champ From (De) lors de l'envoi de message par email, entrez l'adresse e-mail appartenant au domaine requis sous Send E-mails From (Envoyer les e-mails de). Configuration des options avancées 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Monitoring Configuration (Configuration de la surveillance) → Email Configuration (Configuration des e-mails). La page Email Configuration s'affiche. L'onglet General (Général) est sélectionné par défaut. 2. Cliquez sur l'onglet Advanced (Avancé). La page Add SMTP server (Ajouter le serveur SMTP) s'affiche. 3. Sous Maximum mail size (kB) (Taille maximale en Ko), saisissez la taille maximale de chaque message envoyé par e-mail. 4. Sous Messages sent in intervals of (seconds) (Messages envoyés en intervalles de (secondes)), saisissez la durée d'attente maximale avant l'envoi d'une alerte. 5. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). Configuration du SNMP Dell Fluid File System prend en charge le protocole simplifié de transfert de courrier (Simple Network Management Protocol ou SNMP), un protocole de gestion réseau couramment utilisé qui autorise les fonctions de gestion compatibles avec ce dernier, telles que la détection de périphériques, la surveillance et la génération d'événements. La page SNMP vous permet de configurer des fonctions de gestion compatibles avec le protocole SMTP. Pour configurer les propriétés SNMP : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion de clusters) → Monitoring Configuration (Configuration de la surveillance) → SNMP Configuration (Configuration SNMP). La page SNMP Configuration (Configuration SNMP) s'affiche. Par défaut, l'onglet Propriétés est sélectionné. 2. Sous System contact (Contact système), saisissez le nom du contact requis. 3. Sous System location (Emplacement du système), saisissez une description de l'emplacement du système. 4. Sous Read community (Communauté de lecture), saisissez la communauté SNMP des périphériques lisant des variables SNMP du Dell Fluid File System ou utilisez la valeur par défaut. 5. Sous Trap recipient (Destinataire d'interruptions), saisissez l'adresse IP ou le nom d'hôte du Network Management Server (serveur de gestion réseau) ou d'un autre hôte qui reçoit les interruptions SNMP générées par le Dell Fluid File System. 6. Pour ajouter des destinataires d'interruptions supplémentaires, cliquez sur Add (Ajouter). Les destinataires d'interruptions sont ajoutés à la liste. 7. Saisissez l'adresse IP ou le nom d'hôte du serveur de gestion réseau. 768. Pour supprimer un destinataire d'interruptions de la liste, sélectionnez le destinataire d'interruptions approprié et cliquez sur Delete (Supprimer). Le destinataire d'interruptions est alors supprimé de la liste. 9. Sélectionnez l'onglet Filter (Filtre), puis la gravité minimale d'interruptions à envoyer pour les différentes catégories d'interruptions. REMARQUE : Par défaut, toutes les interruptions de toutes les catégories sont envoyées. 10. Cliquez sur Save Changes (Enregistrer les changements). 77786 Dépannage Dépannage suite à des problèmes CIFS La mauvaise configuration des paramètres de l'hôte AV entraîne un refus d'accès aux fichiers CIFS Description La solution en cluster NAS Dell prend en charge les balayages antivirus par partage. Lorsqu'un fichier d'un partage est ouvert par une application client, la solution en cluster NAS envoie le fichier à un hôte antivirus pour y effectuer un balayage. Si aucun hôte antivirus n'est disponible, l'accès au fichier et à l'ensemble du partage est interrompu. Cause Dans la mesure où les hôtes antivirus ne sont pas disponibles sur la solution en cluster NAS, les fichiers ne peuvent pas être ouverts sur un partage CIFS activé par un antivirus. Solution Assurez-vous que le problème se produit uniquement sur les partages activés par antivirus, alors que les clients qui accèdent à d'autres partages ne rencontrent pas ce type de problème. Vérifiez l'état des hôtes antivirus et le chemin d'accès au réseau entre la solution en cluster NAS et les hôtes antivirus. Refus d'accès au CIFS Description L'accès du CIFS à un fichier ou un dossier est refusé. Cause Un client ne disposant pas des autorisations suffisantes effectue une opération sur un fichier/dossier. Solution Vérifiez les autorisations sur le fichier/dossier et définissez les autorisations requises. Corruption de l'ACL du CIFS Description Corruption de l'ACL du CIFS Cause • Les ACL ont été accidentellement modifiées par un utilisateur ou un script. • L'ACL est corrompue après qu'une application d'antivirus a accidentellement mis en quarantaine les fichiers correspondants. 79• L'ACL s'est corrompue après la récupération des données par l'application d'une sauvegarde en raison de problèmes de compatibilité. • L'ACL s'est corrompue après la migration de données à partir d'un emplacement différent en utilisant une application tierce, par exemple RoboCopy. Solution Vérifiez le paramétrage actuel des ACL dans le client Windows. Redéfinissez les ACL des fichiers à l'aide du client Windows tel que vous les aviez initialement définies. Vérifiez que vous avez défini les ACL en tant que propriétaire des fichiers, répertoires et partages. Si vous ne pouvez pas redéfinir vos ACL car vous ne possédez pas actuellement les autorisations nécessaires, procédez comme suit : 1. Restaurez les fichiers à partir d'instantanés ou d'une sauvegarde. 2. Au cas où vous auriez fait migrer des données depuis un emplacement différent en utilisant l'application Robocopy, vous avez de bonnes chances de pouvoir restaurer les ACL en copiant uniquement les métadonnées des ACL, au lieu de recopier toutes les données. 3. Si toutes les ACL d'un système de fichiers sont corrompues, vous pouvez restaurer toutes les données à partir du partenaire de réplication du NAS. Décalage de l'horloge du client CIFS Description Décalage de l'horloge du client CIFS. Cause L'horloge du client doit être réglée sur une plage de 5 minutes par rapport à l'horloge du serveur Kerberos (c'est-à-dire Active Directory). Solution Configurez le client pour la synchronisation d'horloge avec le répertoire Active Directory (comme un serveur NTP) afin d'éviter les erreurs dues au décalage d'horloge. Déconnexion du client CIFS à la lecture du fichier Description Déconnexion du client CIFS à la lecture du fichier. Cause Charge de traitement extrême du CIFS au cours du basculement du contrôleur. Solution Le client doit se reconnecter et rouvrir le fichier. 80Déconnexion générale du client CIFS Description Déconnexion du client CIFS. Cause Au cas où le système aurait identifié un problème général au niveau du service CIFS, il serait automatiquement restauré, mais cette défaillance entraînerait une déconnexion de tous les utilisateurs et l'événement cidessus serait déclenché. Solution Si ce problème se répète fréquemment, contactez Dell. Échec de la connexion au client CIFS Description Échec de la connexion au client CIFS. Cause L'utilisateur a fourni un mot de passe erroné à la connexion. Solution Les utilisateurs interactifs peuvent réessayer en saisissant le mot de passe correct. Les applications et les serveurs peuvent nécessiter une attention particulière car le nom d'utilisateur/mot de passe (généralement défini dans un script ou un fichier de configuration) a probablement expiré. Échec de connexion CIFS Description Accès au client CIFS refusé. Cause L'utilisateur est inconnu dans le serveur Active Directory, et le système NAS a adressé cet utilisateur à un serveur invité. Si le partage n'autorise pas l'accès invité, l'utilisateur reçoit un message d'alerte indiquant que l'accès est refusé. Solution Assurez-vous que l'utilisateur est répertorié dans le serveur Active Directory que le NAS utilise. Sinon, supprimez la restriction d'invité du partage. Si l'utilisateur peut maintenant accéder au partage en tant qu'invité, les fichiers nouvellement créés appartiennent à l'utilisateur invité (personne). Refus de la suppression à la fermeture du CIFS Description Les fichiers sont supprimés pendant leur utilisation. Cause Si un fichier est supprimé alors qu'il est ouvert, il est marqué comme fichier à supprimer et est supprimé à sa fermeture. Il apparaît dans son emplacement d'origine jusqu'à sa fermeture, cependant le système refuse son ouverture. Solution Informez l'utilisateur qui a tenté d'ouvrir le fichier du fait que le fichier a été supprimé. 81Accès au fichier CIFS refusé Description Accès au fichier CIFS refusé. Cause Le client possède des autorisations insuffisantes pour réaliser l'opération demandée sur le fichier. Solution Il s'agit ici d'un événement informatif. L'utilisateur peut demander à modifier l'ACL du fichier pour autoriser l'accès. Conflit de partage du fichier CIFS Description Conflit de partage du fichier CIFS. Cause Lorsqu'un fichier a été ouvert à l'aide du protocole CIFS, l'application utilisée pour l'ouvrir communique le mode de partage qui doit être utilisé pendant que ce fichier est ouvert. Ce mode de partage décrit les autres activités autorisées sur ce fichier pendant qu'il est ouvert. Cette définition est envoyée par l'application et l'utilisateur ne peut pas la contrôler/la configurer. En cas de violation de partage, l'utilisateur reçoit une erreur de type refus d'accès et cet événement est émis. Solution Il s'agit d'un événement informatif, l'administrateur peut contacter l'utilisateur qui procède au verrouillage et demander à fermer l'application référençant ce fichier. Il est possible que l'application ayant ouvert le fichier ne se soit pas arrêtée normalement. Il est recommandé de redémarrer le client, si possible. Compte d'invité CIFS non valide Description Le service CIFS ne peut pas démarrer. Cause Un compte d'invité CIFS valide est requis pour le bon fonctionnement du CIFS. Solution Configurez le compte d'invité du système avec un compte valide. Incohérence de verrouillage du CIFS Description Le service CIFS est interrompu en raison de problèmes de verrouillage du CIFS. Cause Scénarios de verrouillage du client CIFS. Solution Le système récupère automatiquement en émettant l'événement ci-dessus lorsqu'il est rétabli. 82Nombre maximum de connexions au CIFS atteint Description Le nombre maximum de connexions au CIFS par contrôleur NAS a été atteint. Cause Chaque appliance NX3600 est limitée à 200 connexions CIFS simultanées, et chaque appliance NX3610 et FS8600 est limitée à 1500 connexions. • Le système est à l'état optimal et le nombre maximal de clients CIFS accédant à un des contrôleurs est atteint. Dans un tel scénario, pensez à ajouter une autre appliance NAS. • Le système se trouve dans un état optimal, mais les clients sont très déséquilibrés entre les contrôleurs NAS. Dans ce cas, rééquilibrez les clients à l'aide du NAS Manager. • Le système est en état Dégradé (un ou plusieurs contrôleurs NAS sont en panne) et les clients CIFS se trouvent sur le contrôleur restant. Dans ce cas, patientez jusqu'à ce que le système revienne à l'état optimal ou réduisez le nombre de clients CIFS qui utilisent le système. Solution Si tous les contrôleurs NAS sont en mode optimal, les connexions sont divisées entre les deux. Le partage CIFS n'existe pas Description Le client tente de se connecter à un partage inexistant. Cause • Faute d'orthographe côté client • Accès à un serveur erroné. Solution Répertoriez les partages de NAS disponibles et vérifiez que tous les partages sont affichés et que rien n'a été modifié accidentellement. Vérifiez que vous pouvez accéder au partage problématique en utilisant un client Windows : 1. Cliquez sur Run (Exécuter). 2. Saisissez l'adresse IP virtuelle d'accès au client et le nom de partage : \\ \ Partage du chemin d'accès CIFS introuvable Description Le client a accédé à un partage qui fait référence à un répertoire inexistant dans le conteneur NAS. Cause • Le système NAS est restauré depuis une sauvegarde ou une réplication à distance. Lorsque la restauration est en cours, la structure 83du répertoire n'est pas complète et certains répertoires peuvent ne pas exister. Communiquez l'état et attendez que le processus de restauration soit terminé. • Un client disposant d'une autorisation d'accès à un répertoire supérieur dans le même chemin d'accès a supprimé ou modifié un répertoire, lequel est monté par un autre client. Si plusieurs utilisateurs accèdent au même jeu de données, il est recommandé d'appliquer un programme d'autorisation strict afin d'éviter ce genre de conflit. Solution Répertoriez tous les partages disponibles sur le NAS et identifiez le partage posant problème. Ce dernier indique qu'il n'est pas accessible. 1. Restaurez le chemin d'accès qui pose problème à partir d'une sauvegarde. 2. Créez manuellement les répertoires manquants. Définissez les autorisations pour contrôler l'accès, au besoin. 3. Supprimez le partage et communiquez-le au client. Écriture du CIFS sur un volume en lecture seule Description Un client tente de modifier un fichier qui se trouve sur un volume en lecture seule. Cause Un volume NAS est défini comme étant en lecture seule lorsqu'il est la cible d'une réplication. Cet événement est le plus souvent provoqué par : • Un utilisateur qui avait l'intention d'accéder au système cible pour lecture, mais qui tente également de modifier un fichier par erreur. • Un utilisateur qui accède à un système par erreur en raison d'une ressemblance de nom/adresse IP. • Un utilisateur qui accède à un conteneur NAS, lequel est devenu la cible d'une réplication à son insu. Solution Vous ne pouvez écrire sur ce volume qu'une fois la réplication déconnectée. Indiquez à l'utilisateur l'emplacement correct. 84Dépannage suite à des problèmes NFS Impossible de monter l'exportation NFS Description Lors d'une tentative de montage d'une exportation NFS, la commande de montage échoue en raison de plusieurs raisons, parmi lesquelles : • Autorisation refusée. • Appliance ne répondant pas en raison d'un échec de l'adressage des ports - délai RPC écoulé ou erreur d'entrée/sortie. • Appliance ne répondant car le programme n'est pas enregistré • Accès refusé. • N'est pas un répertoire Cause • Le client se connecte à l'aide de NFS/UDP et un pare-feu est installé entre les deux. • Le client ne figure pas dans la liste d'exportation, l'appliance n'a pas pu reconnaître le système client via NIS ou l'appliance n'accepte pas l'identité que vous avez fournie. • La solution en cluster NAS est en panne ou subit des problèmes de système de fichiers internes. • La commande de montage est passée à travers l'adresseur de ports, mais le démon de montage NFS rpc.mountd n'a pas été enregistré. • L'adresse IP du système client, la plage IP, le nom de domaine ou le groupe réseau ne figure pas dans la liste d'exportation du le volume qu'il tente de monter à partir de la solution en cluster NAS. • Le chemin d'accès distant ou le chemin d'accès local n'est pas un répertoire. • Le client ne dispose pas de l'autorité racine ou n'est pas membre du groupe système. Les montages et démontages NFS sont autorisés uniquement pour les utilisateurs racine et membres du groupe système. Solution Si le problème découle de NFS/UDP et du pare-feu, vérifiez si le client est monté à l'aide d'UDP (généralement le protocole par défaut) et si un pare-feu se trouve dans le chemin. Si un pare-feu existe, ajoutez une exception appropriée au pare-feu. Si le problème est dû aux autorisations : • Vérifiez que le chemin d'accès que vous avez fourni est correct. • Vérifiez que vous tentez d'effectuer le montage en tant que racine. • Vérifiez que l'adresse IP du système, la plage IP, le nom de domaine ou le groupe réseau se trouve dans la liste des exportations. 85Si le serveur ne répond pas en raison d'une défaillance de l'adresseur de ports : • Vérifiez l'état de la solution en cluster NAS. • Vérifiez la connexion au réseau en essayant le montage NFS à partir d'une autre machine. • Vérifiez si d'autres utilisateurs rencontrent le même problème. Si le serveur ne répond pas car le programme n'est pas enregistré, vérifiez si l'adresseur de ports de votre client est en fonctionnement. Si le problème est dû à un refus d'accès : • Obtenez la liste des systèmes de fichiers exportés par l'appliance à l'aide de la commande : showmount -e • Vérifiez que le nom du système ou le nom du groupe réseau ne figure pas dans la liste des utilisateurs du système de fichiers. • Vérifiez les systèmes de fichiers liés au NFS via l'interface utilisateur de la solution en cluster NAS. Si le problème est lié au répertoire, vérifiez l'orthographe de votre commande et essayez d'exécuter la commande de montage sur les deux répertoires. L'exportation NFS n'existe pas Description A tenté de monter une exportation qui n'existe pas. Cause Cet échec est souvent causé par des erreurs d'orthographe sur le système client ou survient lors de l'accès à un serveur erroné. Solution 1. Vérifiez les exportations disponibles sur le NAS, assurez-vous que toutes les exportations requises existent. 2. Sur le client posant problème, vérifiez que l'exportation pertinente est disponible pour ce client : 3. % showmount -e 4. Liste d'exportation pour : 5. /abc 10.10.10.0 6. /xyz 10.10.10.0 7. Si l'exportation est disponible, vérifiez l'orthographe de cette dernière dans la commande de montage pertinente sur le client. Il est recommandé de copier-coller le nom d'exportation depuis la sortie showmount sur la commande de montage. 86Accès au fichier NFS refusé Description Cet événement est émis lorsqu'un utilisateur NFS ne dispose pas de suffisamment d'autorisations d'accès au fichier sur un conteneur NAS. Cause Le propriétaire du fichier est UID/UNIX et l'utilisateur ne dispose pas de droits d'accès au fichier ou le propriétaire du fichier est SID/ACL et après traduction dans UID/UNIX, les autorisations ne permettent pas l'accès au fichier. Solution Pour un accès natif (lorsque l'utilisateur CIFS accède au fichier SID/ACL ou lorsque l'utilisateur NFS accède au fichier UID/UNIX), l'autorisation manquante est généralement sous-entendue. Si l'accès n'est pas natif, les règles de traduction entrent en vigueur et il est recommandé de contacter l'assistance technique Dell. Accès NFS non sécurisé pour une exportation sécurisée Description L'utilisateur tente d'accéder à une exportation sécurisée à partir d'un port non sécurisé. Cause L'exigence d'exportation sécurisée signifie que les clients qui accèdent au système doivent utiliser un port bien connu (inférieur à 1024), ce qui signifie généralement qu'ils doivent être racine (root) (uid=0) sur le client. Solution • Identifiez l'exportation pertinente et assurez-vous qu'elle est définie comme sécurisée (requiert un port client sécurisé). • Si l'exportation doit rester sécurisée, consultez la documentation du client NFS pour émettre la demande de montage à partir d'un port bien connu (inférieur à 1024). • Si une exportation sécurisée n'est pas requise (par exemple, si le réseau n'est pas public), assurez-vous que l'exportation n'est pas sécurisée et essayez à nouveau d'y accéder. Le montage NFS échoue en raison des options d'exportation Description Cet événement est émis lorsque le montage NFS échoue en raison des options d'exportation. Cause La liste d'exportation filtre l'accès des clients par adresse IP, réseau ou groupe réseau et sélectionne les clients qui y accèdent. Solution 1. Vérifiez les détails d'exportation pertinents. Notez toutes les options sur un bout de papier afin de pouvoir y revenir aisément. 2. Supprimez les restrictions IP/client à l'exportation et réessayez le montage. 873. Si l'opération de montage réussit, vérifiez que l'IP ou le domaine est explicitement spécifié(e) ou fait partie d'un réseau ou de groupes de réseaux définis. Faites attention aux scénarios piège où le masque réseau du réseau n'est pas intuitif, par exemple lorsque 192.175.255.254 fait partie de192.168.0.0/12 et non de 192.168.0.0/16. 4. Une fois le montage réussi, réglez les options d'origine en conséquence. Le montage NFS échoue en raison de l'échec du groupe réseau Description Cet événement est émis lorsque le client ne monte pas une exportation NFS car les informations du groupe réseau requises ne sont pas accessibles. Cause Cette erreur survient généralement suite à une erreur entre le système NAS et le serveur NIS/LDAP. Celle-ci peut découler d'un problème réseau, d'une surcharge du serveur de répertoire, ou d'un mauvais fonctionnement du logiciel. Solution Répétez le processus ci-dessous pour chaque serveur NIS configuré, en laissant chaque fois un seul NIS utilisé, en commençant par le serveur NIS posant problème. 1. Inspectez les journaux du serveur NIS/LDAP et voyez si la raison de l'erreur est signalée dans les journaux. 2. Test du réseau : 3. Essayez d'envoyer un ping au NAS à partir d'un client situé sur le même sous-réseau que le serveur NIS/LDAP. 4. Essayez d'envoyer un ping au NIS/LDAP à partir d'un client situé sur le même sous-réseau que le serveur NAS. 5. Si la perte d'un paquet est évidente sur l'un des serveurs ci-dessus, résolvez les problèmes réseau dans l'environnement. 6. Depuis un client Linux situé sur le même sousréseau que le NAS et configuré pour utiliser le même serveur de répertoire, demandez des détails concernant le groupe de réseau au serveur NIS/ LDAP à l'aide des commandes pertinentes. Assurezvous que la réponse est reçue en temps opportun (jusqu'à 3 secondes). Vous pouvez contourner temporairement le problème en supprimant la restriction du groupe réseau sur l'exportation et/ou en définissant un serveur de répertoire alternatif. Identifiez l'exportation pertinente et les options définies pour cette dernière, tout en réglant la définition du groupe de réseau. Documentez le groupe de réseau utilisé afin de le restauré une fois le problème résolu et pour supprimer la limitation de ce groupe de réseau. 88Le chemin d'accès au montage NFS n'existe pas Description Le client tente de monter un chemin qui n'existe pas sur un conteneur NAS. Cause Cette erreur se produit généralement dans l'un des scénarios suivants : • Lorsque vous accédez à un système en cours de restauration depuis une sauvegarde ou une réplication à distance. La structure complète du répertoire est uniquement disponible lorsque la restauration est terminée. • Un client disposant d'une autorisation d'accès à un répertoire supérieur dans le même chemin d'accès supprime ou modifie un répertoire, lequel est en cours de montage par un autre client. • Si plusieurs utilisateurs accèdent au même jeu de données, il est recommandé d'appliquer un programme d'autorisation strict afin d'éviter ce scénario. Solution 1. Si le système NAS est en cours de restauration, communiquez l'état actuel au client et indiquez au client de patienter tant que le processus de restauration n'est pas terminé. 2. Dans l'autre cas, trois options sont possibles : a. Restaurez le chemin d'accès qui pose problème à partir d'une sauvegarde. b. Créez manuellement les répertoires manquants pour permettre le montage. Les clients reçoivent des erreurs lorsqu'ils tentent d'accéder aux données existantes d'un chemin supprimé. c. Supprimez l'exportation et communiquez cette information au client. 3. Répertoriez toutes les exportations disponibles sur le NAS et identifiez l'exportation posant problème. Cette dernière indique qu'elle n'est pas accessible. 4. Supprimez l'exportation ou créez le répertoire sur lequel l'exportation pointe. Opération limitée par le propriétaire NFS Description Le client NFS n'est pas autorisé à effectuer l'action demandée sur le fichier particulier. Cause Un utilisateur NFS a tenté une opération chmod ou chgrp alors qu'il n'est pas le propriétaire du fichier. Solution Il s'agit d'un problème utilisateur de bas niveau. Si plusieurs événements de ce type se produisent, cela pourrait indiquer une tentative malveillante d'accéder à des données à accès limité. 89Écriture du NFS sur une exportation en lecture seule Description Un client NFS tente de procéder à des modifications sur une exportation en lecture seule. Cause Une exportation NFS peut être définie en tant qu'exportation en lecture seule. Un client accédant à une exportation en lecture seule ne peut effectuer aucune opération d'écriture ni modifier les fichiers inclus. Solution Cet événement, en lui-même, ne requiert aucune intervention administrative. Écriture du NFS sur un volume en lecture seule Description Un utilisateur NFS tente de modifier un fichier qui se trouve sur un volume en lecture seule. Cause Un volume NAS devient un volume en lecture seule lorsqu'il est défini comme cible d'une relation de réplication. Vous ne pouvez modifier un tel volume qu'une fois la relation de réplication supprimée, après quoi le volume revient à un état normal. Solution Informez l'utilisateur (les utilisateurs) de l'état du volume NAS. Écriture du NFS sur un instantané Description Un utilisateur NFS tente de modifier un fichier qui se trouve dans un instantané. Cause Les instantanés de volume NAS ne sont pas modifiables. Solution Les données d'un instantané ne peuvent pas être modifiées. Un instantané est une représentation exacte des données d'un volume NAS au moment de sa création. Accès au NFS refusé à un fichier ou un répertoire Description Un utilisateur ne peut pas accéder au fichier ou au répertoire du NFS, bien que l'utilisateur appartienne au groupe propriétaire de l'objet NFS et que les membres du groupe soient autorisés à réaliser cette opération. Cause Les serveurs NFS (versions 2 et 3) utilisent le protocole d'appel de procédure à distance RPC pour authentifier les clients NFS. La plupart des clients RPC sont conçus pour communiquer un maximum de 16 groupes au serveur NFS. Si un utilisateur appartient à plus de 16 groupes UNIX, tel que pris en charge par certaines versions UNIX, certains groupes ne sont pas communiqués et ne sont pas vérifiés par le serveur NFS, ce qui explique pourquoi l'accès de l'utilisateur peut être refusé. 90Solution L'un des moyens de vérifier ce problème consiste à utiliser newgrp pour modifier temporairement le groupe principal de l'utilisateur et ainsi, s'assurer qu'il est communiqué au serveur. La solution de contournement simple, même si elle n'est pas toujours réalisable, consiste à supprimer l'utilisateur des groupes inutiles, en ne conservant que 16 groupes ou moins. Dépannage de problèmes de réplication Erreur de configuration de la réplication Description La réplication entre les volumes NAS source et cible échoue car les topologies des systèmes source et cible ne sont pas compatibles. Cause Les systèmes source et cible sont incompatibles à des fins de réplication. Solution Mettez à niveau la solution en cluster NAS car celle-ci est en panne. Vérifiez que la source et la destination disposent d'un nombre identique de contrôleurs NAS. REMARQUE : Vous ne pouvez pas effectuer de réplication entre un cluster NAS à 4 nœuds et un cluster NAS à 2 nœuds. Le cluster cible de la réplication est occupé Description La réplication entre le volume NAS source et le volume NAS cible échoue car le cluster cible n'est pas disponible pour produire la réplication requise. Cause La tâche de réplication échoue car le cluster cible n'est pas disponible pour fournir la réplication demandée. Solution Les administrateurs doivent vérifier l'état de réplication sur le système cible. Le FS cible de la réplication est occupé Description La réplication entre le volume NAS source et le volume NAS cible échoue car le système du cluster cible est temporairement indisponible pour produire la réplication requise. Cause La tâche de réplication échoue car le cluster cible est temporairement indisponible pour fournir la réplication demandée. Solution La réplication continue automatiquement dès que le système de fichiers libère une partie des ressources. Les administrateurs doivent vérifier que la réplication continue bien automatiquement lorsqu'une heure s'est écoulée. 91La destination de la réplication est en panne Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le volume NAS cible est en panne. Cause La tâche de réplication échoue car le système de fichiers du volume NAS cible est en panne. Solution Les administrateurs doivent vérifier si le système de fichiers du système cible est en panne à l'aide de la section de surveillance du NAS Manager. Si le système de fichiers de la solution en cluster NAS ne répond pas, les administrateurs doivent démarrer le système sur le cluster cible. La réplication se poursuit automatiquement après le démarrage du système de fichiers. La cible de la réplication n'est pas à l'état optimal Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le volume NAS cible n'est pas à l'état optimal. Cause La réplication échoue car le système de fichiers du volume NAS cible n'est pas à l'état optimal. Solution Les administrateurs doivent vérifier l'état du système cible à l'aide de la section de surveillance du NAS Manager afin de comprendre pourquoi le système de fichiers n'est pas à l'état optimal. La réplication se poursuit automatiquement une fois que le système de fichier revient à l'état optimal. Le volume cible de la réplication est occupé à récupérer de l'espace Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le volume NAS cible est occupé à libérer de l'espace. Cause La tâche de réplication échoue car le volume NAS cible est occupé à libérer de l'espace. Solution La réplication continue automatiquement dès que de l'espace est disponible. Les administrateurs doivent vérifier que la réplication continue bien automatiquement lorsqu'une heure s'est écoulée. Le volume cible de la réplication est déconnecté Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le volume cible du NAS est déconnecté du volume source. Cause La tâche de réplication échoue car le volume NAS cible a été préalablement déconnecté du volume NAS source. 92Solution Les administrateurs doivent effectuer une opération de déconnexion du volume NAS source. Au besoin, connectez à nouveau les deux volumes NAS dans une relation de réplication. Déconnexion de la réplication Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car la connexion entre les systèmes source et cible est perdue. Cause Déconnexion de l'infrastructure réseau entre la source et la cible. Solution L'administrateur doit vérifier si la réplication est restaurée automatiquement. Si elle n'est pas restaurée automatiquement, vérifiez la communication réseau entre les clusters source et cible. Pour ce faire, utilisez un système tiers dans le même sous-réseau pour envoyer un ping aux clusters source et cible. Versions incompatibles avec la réplication Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car la version du système du cluster source du NAS est plus élevée que la version du système du cluster cible. Cause La tâche de réplication échoue car la version système du volume source du NAS est plus élevée que la version système du cluster cible. Solution Les administrateurs doivent mettre à niveau la version du système du cluster cible pour qu'elle corresponde à la version du système du cluster source. Erreur interne de réplication Description La réplication entre les volumes source et cible du NAS échoue en raison d'une erreur interne. Solution Contactez Dell pour résoudre ce problème. Les trames Jumbo de réplication sont bloquées Description La réplication entre les volumes source et cible du NAS échoue car les trames Jumbo sont bloquées sur le réseau. Cause La tâche de réplication échoue car les trames étendues (Jumbo) sont bloquées sur le réseau. Solution L'administrateur doit vérifier que la configuration réseau entre le cluster source et le cluster cible a activé le transfert de trames Jumbo sur les commutateurs ou les routeurs. 93Le volume cible de réplication ne contient pas suffisamment d'espace libre Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car l'espace disponible sur le volume NAS cible est insuffisant. Cause La tâche de réplication échoue car l'espace disponible sur le volume NAS cible est insuffisant. Solution Augmentez l'espace disponible sur le volume NAS cible. La source de réplication est occupée Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le système de fichiers du volume NAS source est occupé à répliquer d'autres volumes du NAS. Cause La tâche de réplication échoue car le système de fichiers du volume NAS source est occupé à répliquer d'autres volumes NAS. Solution La réplication continue automatiquement dès que le système de fichiers libère une partie des ressources. Les administrateurs doivent vérifier que la réplication continue bien automatiquement lorsqu'une heure s'est écoulée. La source de la réplication est en panne Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le volume NAS source est à l'arrêt. Cause Le système de fichiers du volume NAS source est en panne. Solution Les administrateurs doivent vérifier si la solution en cluster NAS est en panne dans le système source en vérifiant la section « surveillance » du NAS Manager. Si la solution du cluster NAS est en panne, les administrateurs doivent démarrer le système de fichiers sur le cluster source. La réplication continue automatiquement au démarrage du système. La source de la réplication n'est pas à l'état optimal Description La réplication entre les volumes source et cible du NAS échoue car le système de fichiers du volume source du NAS n'est pas à l'état optimal. Cause La réplication échoue car le système de fichiers de la source n'est pas à l'état optimal. Solution Les administrateurs doivent vérifier l'état du système source en utilisant la section « surveillance » du NAS Manager pour comprendre pourquoi le système de fichiers n'est pas à l'état optimal. 94Le volume source de la réplication est occupé à récupérer de l'espace Description La réplication entre le volume source et le volume cible du NAS échoue car le volume NAS source est occupé à récupérer de l'espace. Cause La tâche de réplication a échoué car le volume NAS source est occupé à récupérer de l'espace. Solution La réplication se poursuit automatiquement lorsque de l'espace est disponible. Les administrateurs doivent vérifier que la réplication se poursuit bien automatiquement après un certain temps (une heure). Dépannage de problèmes Active Directory Le quota de groupe pour un utilisateur Active Directory ne fonctionne pas Description Le quota de groupe est défini pour un groupe Active Directory ; toutefois, lorsqu'un membre du groupe consomme de l'espace, l'utilisation réelle du groupe n'augmente pas et la limite du groupe n'est pas appliquée. Cause L'application de quota de la solution en cluster NAS est réalisée en fonction de l'ID utilisateur et du GID du fichier (UNIX) ou du SID et du GSID du groupe principal de l'utilisateur (NTFS) s'il est défini. Dans le cas d'utilisateurs Active Directory, le paramétrage du groupe principal n'est pas obligatoire, et s'il n'est pas défini, l'espace utilisé ne sera comptabilisé pour aucun groupe. Le groupe principal doit être attribué pour que le quota de groupe prenne effet dans le cas d'utilisateurs Active Directory. Solution Pour configurer le groupe principal pour un utilisateur d'Active Directory : 1. Ouvrez le Gestionnaire Active Directory. 2. Cliquez avec le bouton droit sur l'utilisateur de votre choix. 3. Cliquez sur l'onglet Member of (Membre de). 4. Le groupe dont vous avez besoin doit être répertorié. Cliquez sur le groupe, puis sur le bouton Set Primary Group (Définir le groupe principal). Les quotas prennent maintenant effet pour le groupe de l'utilisateur. 95Authentification Active Directory Description Un utilisateur valide d'Active Directory n'est pas authentifié. Cause Causes probables : • L'utilisateur tente de s'authentifier en utilisant un mot de passe incorrect. • L'utilisateur est verrouillé ou désactivé dans Active Directory. • Les contrôleurs de domaine Active Directory sont hors ligne ou inaccessibles. • L'horloge système et l'horloge Active Directory ne sont pas synchronisées. Solution 1. Vérifiez si des erreurs se sont produites en consultant le journal des événements système de la solution en cluster NAS du NAS Manager. 2. Vérifiez que l'utilisateur n'est pas désactivé ni verrouillé dans Active Directory. 3. Vérifiez que les contrôleurs de domaine sont en ligne et accessibles via le réseau. 4. Kerberos exige que les horloges du client et du serveurs soient synchronisées. Vérifiez que l'horloge système est synchronisée avec l'horloge du contrôleur de domaine et, le cas échéant, configurez le paramétrage NTP du système. Dépannage de la configuration d'Active Directory Description Impossible d'ajouter des utilisateurs et des groupes Active Directory aux partages CIFS. Cause Causes probables : • Impossible d'envoyer un ping au domaine à l'aide de FQDN. • Il est possible que le DNS ne soit pas configuré. • Il est possible que le NTP ne soit pas configuré. Solution Lors de la configuration du système pour la connexion à un domaine Active Directory : 1. Assurez-vous que vous utilisez FQDN et non le nom NETBIOS du domaine ou l'adresse IP du contrôleur de domaine. 2. Assurez-vous que l'utilisateur dispose des autorisations d'ajouter des systèmes au domaine. 3. Utilisez le mot de passe correct. 4. Accédez à l'onglet DNS Configuration (Configuration du DNS) et entrez les informations correctes. 965. Configurez les informations NTP et assurez-vous que l'heure du système correspond à l'heure du domaine. 6. Si vous utilisez plusieurs systèmes NAS, assurezvous que vous avez défini différent noms NETBIOS. Le système utilise CIFS Storage (Stockage CIFS) comme nom par défaut.. 7. Assurez-vous que vous sélectionnez Authenticate users' identity via Active Directory and local users database (Authentifier l'identité des utilisateurs via Active Directory et la base de données des utilisateurs locaux). Dépannage de l'accès au fichier NAS et de problèmes d'autorisation Impossible de modifier la propriété d'un fichier ou d'un dossier Description Tous les fichiers du système NAS appartiennent à un utilisateur UNIX ou NFTS. L'impossibilité de modifier la propriété est traitée différemment, selon le type d'accès : natif ou non. Cause L'utilisateur n'est pas autorisé à procéder au changement de propriété. Solution Cette action doit être effectuée par un utilisateur autorisé. Impossible de modifier les fichiers NAS Description Un utilisateur ou une application ne peut pas modifier un fichier. Cause • Le client ne peut pas modifier un fichier en raison d'un manque d'autorisations d'accès au fichier. • Le volume du NAS est saturé et le système de fichiers refuse toute demande d'écriture, y compris par écrasement. • Le volume NAS est une cible dans une relation de réplication et est en lecture seule. Solution 1. Si le problème ne survient que pour certains fichiers, il s'agit d'un problème d'autorisation d'accès. Modifiez les autorisations du compte utilisateur ou utilisez un compte utilisateur différent. 2. Si le problème est lié à un volume NAS spécifique : 3. Vérifiez que l'espace disponible sur le volume NAS est suffisant ou développez-le. 4. Vérifiez que le volume NAS auquel vous avez accédé n'est pas la cible d'une réplication. 97Propriété mixte du fichier refusée Description Les propriétaires du fichier et du groupe doivent tous les deux disposer du même type d'identité (UNIX vs NTFS). Une tentative de configuration de types d'identité différents a été détectée. Cause Il est impossible de modifier seulement l'ID du propriétaire du fichier en le remplaçant par l'UID si la propriété du fichier d'origine est SID/GSID. Solution Pour modifier le propriétaire du fichier en le remplaçant par un propriétaire de style UNIX, définissez l'UID et le GID simultanément. Accès au SMB problématique à partir d'un client Linux Description Un client Linux/UNIX tente de monter un partage de solution en cluster NAS en utilisant SMB (avec /etc/fstab ou directement via smbmount). Un client Linux/UNIX tente d'accéder au système de fichiers en utilisant la commande smbclient, par exemple : smbclient /// -U user %password -c ls Solution Nous vous recommandons d'utiliser les interfaces du protocole NFS pour accéder les systèmes Fluid FS de la solution en cluster NAS depuis les clients Linux/UNIX. Pour contourner ce problème : 1. Assurez-vous que votre administrateur crée des exportations NFS vers les emplacements que vous utilisez pour accéder à l'aide de CIFS et connectezvous à ces emplacements à l'aide de la commande de montage à partir des clients Linux/UNIX. 2. Utilisez les interfaces NFS pour accéder à la solution en cluster NAS. Par exemple, depuis le système de gestion Linux NAGIOS, utilisez la commande / check_disk au lieu de la commande / check_disk_smb. Numéros d'UID et de GID étranges sur les fichiers du système NAS Dell Description Les nouveaux fichiers créés à partir de clients Ubuntu 7.x reçoivent un UID ou un GID de 4294967294 (nfsnone). Cause Par défaut, les clients NFS Ubuntu 7.x ne fournissent aucune coordonnée rpc sur leurs appels NFS. Par conséquent, les fichiers créés par tout utilisateur à partir de ces clients sont la propriété des UID et GID 4294967294 (nfsnone). Solution Pour forcer les coordonnées UNIX sur les appels NFS, ajoutez l'option sec=sys aux montages de la solution en cluster NAS dans le fichier Ubuntu fstab. 98Dépannage de problèmes de mise en réseau Serveur de nom non réactif Description Tous les serveurs NIS, LDAP ou DNS sont inaccessibles ou ne répondent pas. Solution Pour chaque serveur : 1. Envoyez un ping au serveur à partir d'un client situé sur le sous-réseau de la solution en cluster NAS et vérifiez qu'il répond. 2. Émettez une demande au serveur à partir d'un client situé sur le sous-réseau de la solution en cluster NAS et vérifiez qu'il répond. 3. Vérifiez les journaux du serveur pour voir ce qui peut expliquer l'absence de réponse du serveur aux requêtes. Des clients de sous-réseaux spécifiques ne peuvent pas accéder à la solution en cluster NAS Description Les utilisateurs (nouveaux ou anciens) situés sur des réseaux spécifiques ne peuvent pas accéder à la solution en cluster NAS. Cause Le problème découle d'un conflit entre les adresses de sous-réseau de l'utilisateur et l'adresse du réseau interne du système NAS. Le système NAS adresse les paquets de réponse au mauvais réseau. Solution 1. Vérifiez les adresses du réseau interne du NAS et vérifiez s'il existe un conflit avec les adresses réseau du client qui posent problème. 2. Si un conflit existe, modifiez manuellement l'adresse réseau interne du NAS en conflit en utilisant le NAS Manager ou la CLI. Dépannage des configurations DNS Description Impossible de se connecter à la solution en cluster NAS en utilisant le nom système et/ou impossible de résoudre les noms d'hôte. Cause Causes probables : • Impossible d'envoyer un ping au système en utilisant le nom de domaine pleinement qualifié (FQDN). • Impossible de se connecter au Gestionnaire NAS en utilisant le nom système. 99Solution 1. Vérifiez que les informations IP du client sont correctement définies. 2. Vérifiez que le contrôleur de la solution en cluster NAS est configuré sur le bon serveur DNS. 3. Contactez l'administrateur de serveur DNS pour vérifier la création de l'enregistrement DNS. Détermination de l'IQN des contrôleurs de la solution en cluster NAS à l'aide de la CLI Description Détermination de l'IQN des contrôleurs de la solution en cluster NAS à l'aide de la CLI. Solution À l'aide d'un client ssh et de la VIP de gestion du NAS, connectez-vous à la CLI de solution en cluster NAS en tant qu'administrateur. Sur la ligne de commande, tapez la commande suivante : system maintenance luns iscsiconfiguration view Dépannage des messages d'avertissement pour pause du RX et du TX Description Les messages d'avertissement suivants peuvent s'afficher lorsque le NAS Manager signale que la connectivité n'est pas à l'état optimal : Rx_pause for eth(x) sur le nœud 1 est désactivé. Tx_pause for eth(x) sur le nœud 1 est désactivé. Cause Le contrôle de flux n'est pas activé sur le(s) commutateur(s) connecté(s) au contrôleur de la solution en cluster NAS. Solution Consultez la documentation du fournisseur du commutateur pour activer le contrôle de flux sur le(s) commutateur(s). Dépannage des problèmes du NAS Manager Le tableau de bord du NAS est retardé Description Les métriques du tableau de bord du NAS sont retardées et n'indiquent pas immédiatement les valeurs mises à jour. Cause La vue du NAS Manager est actualisée toutes les 40 secondes, mais les informations relatives aux métriques spécifiques sont collectées à des intervalles différents, de sorte qu'il n'existe pas de corrélation entre l'actualisation de l'écran et celle des métriques. 100Solution Utilisez le processus de DSFS qui collecte les informations relatives à différentes matrices du système. • Champs d'état (état général, état de service, état des serveurs) : les informations sont collectées toutes les 40 secondes. • Capacité : les informations sont collectées toutes les 1800 secondes. • Performance actuelle (NFS, CIFS, Réplication, NDMP, Réseau) : les informations sont collectées toutes les 40 secondes. • Performances récentes (graphique) : les informations sont collectées toutes les 60 secondes. • Équilibrage de la charge (UC, nombre de connexions) : les informations sont collectées toutes les 40 secondes. L'heure du système NAS n'est pas correcte Description Les tâches planifiées s'exécutent au mauvais moment. La date/heure des messages du journal des événements est erronée. Cause • L'heure du système NAS n'est pas correctement réglée. • Aucun serveur NTP n'est défini pour le système NAS. • Le serveur NTP utilisé par la solution en cluster NAS est à l'arrêt ou ne fournit plus les services NTP. • Des problèmes surviennent sur le réseau lors de la communication avec le serveur NTP. Solution 1. Identifiez le serveur NTP NAS dans la page System Configuration/ Time Configuration (Configuration système/Configuration horaire). Enregistrez le ou les noms d'hôtes ou la ou les adresses IP pour disposer de plus d'informations. 2. Si aucun serveur NTP n'est défini, définissez-en un. Il est recommandé de synchroniser l'horloge du système NAS avec le serveur NTP utilisé par le ADDC (Contrôleur de domaine Active Directory). Ceci empêche la survenue d'une différence d'heures et de problèmes d'authentification éventuels. Dans la plupart des cas, l'ADDC est également le serveur NTP. 3. Vérifiez que le serveur NTP est en fonctionnement et fournit le service NTP. 4. Vérifiez le chemin de réseau entre le système NAS et le serveur NTP en envoyant un ping, par exemple. Vérifiez que le temps de réponse se trouve dans la plage des millisecondes. 101Impossible de se connecter au NAS Manager. Description Connexion impossible au NAS Manager. Cause Causes probables : • L'utilisateur tente de se connecter en utilisant une adresse IP incorrecte ou un nom de système erroné. • Les informations IP de l'ordinateur du client ne sont pas configurées correctement. • L'utilisateur a fourni un nom d'utilisateur ou un mot de passe incorrect. • Les propriétés du navigateur de l'utilisateur empêchent la connexion. Solution 1. Vérifiez que les informations IP du client sont correctement définies. 2. Vérifiez que les informations DNS sont correctement configurées. 3. Vérifiez le nom d'utilisateur et le mot de passe. 4. Vérifiez les paramètres du proxy dans les paramètres du navigateur. 5. Si vous utilisez Microsoft Windows Server 2008, désactivez IE ESC. Écran de connexion vide Description Impossible de se connecter au NAS Manager et l'écran de connexion est vide. Cause Causes probables : • Java script est désactivé. • IE SEC est activé. Solution • Si Java script est désactivé, activez-le. Pour en savoir plus sur l'activation de Java script, consultez la rubrique d'aide du navigateur. • Si IE SEC est activé, désactivez-le. 102Dépannage des problèmes de sauvegarde Dépannage des instantanés Description La création et la suppression d'instantanés échouent. Cause Causes probables : • De nombreuses demandes d'E/S de clients sont en attente, y compris une demande de suppression d'un répertoire volumineux. • De nombreuses demandes de création/ suppression d'instantanés sont en cours de traitement. • Une autre demande d'instantané pour le volume est en cours d'exécution. • Le nombre total d'instantanés a atteint la limite du système. • Une adresse IP erronée a été fournie pour la tâche de sauvegarde. Solution • En cas d'échec d'une demande manuelle, réessayez de créer ou de supprimer l'instantané au bout d'une ou deux minutes. • Si la demande provenait du planificateur d'instantanés, patientez un ou deux cycles de plus. Si l'échec persiste, tentez de prendre ou supprimer un instantané manuellement sur le même volume. • Consultez le tableau de bord pour vérifier si la charge de travail est importante. Si c'est le cas, attendez jusqu'à ce qu'elle diminue, puis émettez de nouveau la demande d'instantané. • Vérifiez la planification d'instantanés. Une planification d'instantanés très dense impacte négativement l'ensembles des performances du systèmes. Le taux cumulé d'instantanés ne doit pas dépasser 20 instantanés par heure par système. • Vérifiez le nombre total d'instantanés du système. Si celui-ci se trouve au-dessus de mille, supprimez-en quelques uns, puis réessayez. • Assurez-vous que l'adresse IP virtuelle du client est fournie dans la tâche de sauvegarde. Dépannage d'une erreur interne du NDMP Description Sauvegardez ou restaurez les échecs liés à une erreur interne. Cause Les erreurs internes du NDMP indiquent qu'un système de fichiers n'est pas accessible ou qu'un volume du NAS n'est pas disponible. 103Solution Si l'application de sauvegarde ne peut pas se connecter à une appliance NAS : 1. Connectez-vous au NAS Manager ou ouvrez un terminal distant sur l'appliance. 2. Dans le NAS Manager, rendez-vous à la page Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Configuration (Configuration NDMP) . Dans la CLI NAS, allez dans le menu Data Protection NDMP Configuration. 3. Vérifiez que NDMP est activé. Si NDMP est activé, passez à l'étape 5. 4. Dans le NAS Manager, la case Enabled (Activé) doit être cochée. 5. Dans la CLI du NAS, saisissez view et assurez-vous que State (État) est défini sur Enabled (Activé). 6. Si NDMP n'est pas activé, activez-le. 7. Vérifiez que l'adresse IP de l'application de sauvegarde est configurée dans NDMP. 8. Sur le Gestionnaire du NAS, la liste des serveurs DMA devrait inclure l'adresse IP de l'application de sauvegarde. 9. Dans la CLI du NAS, saisissez view et assurez-vous que la liste des DMA Servers (Serveurs DMA) contient l'adresse IP de l'application DMA qui tente d'accéder au serveur NAS. Si l'appliance de sauvegarde peut se connecter à une appliance NAS, mais ne parvient pas à s'identifier, utilisez backup_user comme nom d'utilisateur pour le client NDMP, tout en configurant la sauvegarde/restauration NDMP dans votre application de sauvegarde. Le mot de passe par défaut du client NDMP est Stor@ge! Pour modifier le mot de passe : 1. Connectez-vous au NAS Manager ou ouvrez un terminal distant sur l'appliance. 2. Dans le NAS Manager, rendez-vous à la page Data Protection (Protection des données) → NDMP → NDMP Configuration (Configuration NDMP) . Dans la CLI NAS, allez dans le menu Data Protection → NDMP → Configuration. 3. Dans le NAS Manager, cliquez sur Change Password (Modifier le mot de passe). Dans la CLI NAS, exécutez la commande data-protection ndmp configuration set-Password . Si l'application de sauvegarde parvient à se connecter au serveur NAS, mais qu'aucun volume n'est disponible pour la sauvegarde, vérifiez que le serveur NAS dispose de volumes NAS créés sur ce dernier. 104Dépannage des problèmes du système Dépannage d'un arrêt du système Description Au cours d'un arrêt du système à l'aide du Gestionnaire du NAS, ni le système ni les contrôleurs ne s'arrêtent au bout de 20 minutes. Cause La procédure d'arrêt du système se compose de deux processus distincts : • Arrêt du système de fichiers • Mise hors tension des contrôleurs de la solution en cluster NAS. Le système de fichiers peut mettre un certain temps à nettoyer la mémoire cache vers le stockage, soit sous l'effet d'une quantité importante de données, soit en raison d'une connexion intermittente au stockage. Au cours de la phase de mise hors tension, le problème peut être lié à une attente du système d'exploitation/ noyau sur le contrôleur ou à une absence de synchronisation de son état avec le disque local. Solution Si le système de fichiers s'est arrêté et si l'un des contrôleurs est toujours actif, vous pouvez mettre manuellement le contrôleur hors tension à l'aide du bouton d'alimentation. Si le système de fichiers n'est pas arrêté, ne l'arrêtez pas. Il subit un délai d'attente de 10 minutes, vide son cache sur les contrôleurs locaux, puis poursuit le processus d'arrêt. Violation de sécurité du conteneur NAS Description Violation de sécurité du conteneur NAS. Cause Le style de sécurité que vous choisissez pour un conteneur NAS détermine le protocole dominant à utiliser pour la définition des autorisations sur les fichiers de ce volume. Le style de sécurité UNIX signifie le protocole NFS, et le style de sécurité NTFS signifie le protocole CIFS. Par conséquent, certaines situations ne sont plus valides : • Définition des autorisations UNIX pour un fichier situé dans un conteneur de style de sécurité NTFS. • Définition de la propriété des UID/GID pour un fichier situé dans un conteneur de style de sécurité NTFS. • Définition de la ACL pour un fichier situé dans un conteneur de style de sécurité UNIX. • Modification de l'indicateur en lecture seule pour un fichier situé dans un conteneur de style de sécurité UNIX. 105• Définition de la propriété des SID/GSID pour un fichier situé dans un conteneur de style de sécurité UNIX. Le style de sécurité du conteneur NAS doit refléter le protocole principal utilisé pour accéder à ses fichiers. Solution Si un utilisateur est souvent amené à procéder à une activité liée à la sécurité inter-protocoles, divisez les données en deux conteneurs NAS distincts en fonction du protocole d'accès principal. Plusieurs erreurs reçues lors du formatage du système de fichiers Description Vous recevez plusieurs messages d'erreur au cours du formatage d'un système de fichiers. Cause Causes probables : • Des adresses IP SAN erronées sont utilisées dans l'utilitaire IDU Dell NAS. • Des numéros IQN erronés ont été utilisés lors de la définition des hôtes dans le MSDM. • Un nombre impair de LUN est adressé sur le groupe hôte. • La taille des LUN est inférieure à la taille minimum requise. • Nombre inférieur au minimum de LUN requis. Solution Si des adresses IP de SAN erronées sont utilisées lors de l'exécution de l'utilitaire IDU NAS : 1. Vérifiez que l'adresse IP de détection MD utilisée lors de l'exécution de l'IDU NAS se trouve sur le même sous-réseau que l'une des deux adresses IP de SAN configurées sur vos contrôleurs. 2. Pour vérifier l'adresse IP de détection MD, connectez-vous à votre IP NAS Manager à l'aide de la CLI et exécutez la commande suivante :system maintenance luns configuration iscsi-view Cette commande affiche l'adresse IP de détection MD. Si cette adresse IP ne se trouve pas sur le même sousréseau que les adresses IP configurées pour votre SAN, remplacez l'adresse IP de détection MD par l'un des sousréseaux définis sur le SAN A et B de votre contrôleur. Si des numéros IQN erronés sont utilisés lors de la définition des hôtes dans MDSM, vérifiez que les IQN affichés dans MDSM correspondent aux IQN du contrôleur. Pour ce faire : Pour modifier l'adresse IP de détection dans la CLI, exécutez la commande suivante : system maintenance luns configuration iscsi-set -iSCSIDiscoveryIPs none none Une fois la commande terminée, actualisez les identificateurs de port hôte. Vous pouvez maintenant 106exécuter l'Assistant Configuration depuis le NAS Manager. 1. Vérifiez si les IQN affichés dans MDSM sont les mêmes que ceux qui figurent sous l'onglet Mappings (Adressages) de la section hôtes du NAS Manager. 2. Si une non correspondance existe, corrigez les numéros IQN utilisés pour les hôtes dans MDSM, puis tentez de formater le système. Les LUN doivent être détectés et formatés. Si le problème est lié à un nombre impair de LUN : 1. Si une erreur survient, vérifiez qu'un nombre pair de LUN sont adressés au groupe d'hôtes. Les nombres impairs ne sont pas pris en charge. Les LUN doivent évoluer en paires, de 2 à 16. 2. Si un nombre impair de LUN est utilisé, corrigez ce nombre en ajoutant ou en supprimant un LUN. 3. Essayez de formater le système. Si la taille des LUN est inférieure aux exigences minimales : 1. Vérifiez que les LUN dépassent la taille minimale requise de 125 Go. 2. Si les LUN font moins de 125 Go, modifiez la taille des LUN de sorte qu'elle atteigne ou dépasse la taille minimale requise. 3. Essayez de formater le système. Si le nombre de LUN est inférieur aux exigences minimales : 1. Vérifiez que plus d'un LUN est adressé au groupe d'hôtes. Le nombre de LUN minimal requis est 2. 2. Si le nombre de LUN est inférieur à 2, ajoutez des LUN pour atteindre le nombre minimum de 2. 3. Essayez de formater le système. Association des noms de LUN à des disques virtuels Description Identification des LUN du NAS Manager qui sont des disques virtuels dans MDSM. Solution Ouvrez l'interface Web du NAS Manager et allez à Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → Add Luns (Ajouter des LUN). Cette page affiche tous les LUN auxquels la solution en cluster NAS a accès (attribués au groupe d'hôtes de la solution en cluster NAS). Chaque LUN peut être identifié à l'aide de son nom universel. Dans l'interface Web du NAS Manager, le nom universel du LUN est doté d'un préfixe. Ouvrez MDSM et allez dans l'onglet Logical (Logique), puis cliquez sur Virtual Disk (Disque virtuel). L'identificateur de nom universel du disque virtuel s'affiche dans le volet Properties (Propriétés). Cette solution de contournement vous permet de déterminer 107quels disques virtuels sont attribués au système de fichiers NAS. L'utilitaire NAS IDU n'est pas parvenu à détecter d'autres contrôleurs Description L'utilitaire NAS IDU n'est pas parvenu à détecter d'autres contrôleurs. Cause Il est possible qu'IPV6 soit désactivé sur votre station de travail. Solution Activez la prise en charge IPV6 sur votre station de travail de gestion. Échec de l'opération de connexion Description L'opération de connexion du contrôleur au cluster NAS a échoué. Solution • Connectez un clavier et moniteur au contrôleur ayant échoué la connexion et affichez le message d'erreur connexe pour déterminer la cause de l'échec. • Vérifiez les points suivants : – Lorsque le contrôleur était déconnecté, l'adresse IP qui lui était attribuée sur le réseau client n'était attribuée à aucun autre hôte. Lorsque le contrôleur est déconnecté, il perd son identité, notamment des adresses IP. Lorsqu'il est connecté, son identité est à nouveau appliquée, y compris ses adresses IP. – Vérifiez que la passerelle par défaut de trouve dans le sous-réseau principal à l'aide du NAS Manager. Affichez la passerelle par défaut en allant sous Cluster Management (Gestion de clusters) → Network Configuration (Configuration réseau) . Allez dans Cluster Management → Subnets (Sous-réseaux) pour afficher le sous-réseau principal sur le réseau client. Si la passerelle par défaut ne se trouve pas dans le sous-réseau principal, modifiez-la. Pour que l'opération de connexion réussisse, la passerelle par défaut doit être la passerelle pingable (pouvant être interrogée par une commande ping). • Suite à l'échec de l'opération de connexion, le contrôleur doit être réinitialisé manuellement sur le mode Veille. Pour ce faire, connectez un clavier et un moniteur au contrôleur avec lequel la connexion a échoué, puis appuyez sur la touche d'identification système. , tel qu'indiqué dans les instructions à l'écran. 108Le contrôleur prend beaucoup de temps à s'amorcer suite à la mise à niveau du Service Pack Description Le contrôleur prend beaucoup de temps à s'amorcer suite à la mise à niveau du service pack du micrologiciel du contrôleur. Solution • Connectez un clavier et un moniteur au contrôleur qui prend beaucoup de temps à s'amorcer. • Si le système est en cours d'amorçage, lors de la phase d'amorçage, laissez les mises à niveau se terminer. Ceci peut prendre jusqu'à 60 minutes. • Ne réamorcez pas le contrôleur manuellement si celui-ci se trouve en phase d'amorçage Executing System Upgrades (Mises à niveau système en cours d'exécution). Dépannage des problèmes de l'utilitaire IDU (utilitaire de déploiement initial) NAS Erreur reçue pendant l'exécution de l'utilitaire Dell NAS Initial Deployment Utility Description Une erreur est survenue pendant l'exécution de l'utilitaire Dell NAS Initial Deployment Utility (utilitaire de déploiement initial NAS Dell ou IDU) Cause Cette erreur peut être provoquée par la configuration matérielle, la configuration des commutateurs du réseau ou les configurations des systèmes de cluster. Solution Si la page de découverte affiche un échec de connexion : 1. Vérifiez que la station de gestion exécutant l'utilitaire NAS IDU (IDU NAS) est dotée d'une connexion réseau au commutateur client du cluster NAS. REMARQUE : Aucun routeur ne doit être connecté aux contrôleurs NAS, ni aux systèmes exécutant NAS IDU. 2. Vérifiez si IPv6 est activé sur la station de gestion sur laquelle l'utilitaire de configuration du NAS s'exécute. 3. Connectez un clavier USB, surveillez les contrôleurs du cluster NAS et vérifiez qu'aucun message répété sur lequel apparaît l'adresse MAC des contrôleurs n'apparaisse, indiquant Press "i" -re-install standby node" (Appuyer sur « i » - re-installer le nœud de secours). Si l'échec se situe dans la page de configuration du cluster NAS : 1. Effectuez une capture d'écran du message d'erreur apparaissant dans la fenêtre de l'utilitaire NAS IDU au cours de la mise en cluster. 2. Récupérez le fichier de configuration des clusters, le fichier journal de l'utilitaire NAS IDU et le fichier 109résultant provenant du répertoire d'installation, puis compressez le dossier de configuration à partir du répertoire d'installation. 3. L'utilitaire NAS IDU doit inviter les utilisateurs à restaurer la fenêtre, dans laquelle les nœuds sont restaurés en mode Veille. 4. Recherchez les messages d'erreur dans les captures d'écran et déterminez la cause probable de l'erreur. Corrigez ces erreurs et reconfigurez le système à l'aide de l'utilitaire NAS IDU. 5. Si l'échec persiste, rassemblez tous les fichiers dans un paquet groupé et contactez le Support Dell. Impossible de lancer l'utilitaire IDU NAS Dell Description Impossible de lancer l'utilitaire IDU (Utilitaire de déploiement initial) NAS Dell Cause Causes probables : • Le programme d'installation de l'IDU n'est pas parvenu à réaliser l'installation. • L'environnement d'exécution JAVA n'est pas correctement installé. Solution Procédez comme suit : • Déterminez si le programme d'installation de l'utilitaire IDU NAS s'est exécuté correctement. • Vérifiez si le nombre minimum de fichiers JRE1.6x est correctement installé. • Sous Microsoft Windows, exécutez java -version à partir de la console de commande pour afficher une version valide du JRE. 1107 Maintenance de la solution en cluster NAS Ce chapitre fournit des informations sur l'arrêt et la mise sous tension du système en cas d'arrêt planifié ou de déplacement du système sur un autre emplacement. Ce chapitre présente également la procédure de mise à niveau du logiciel et l'exécution des diagnostics. REMARQUE : Voir le Dell FluidFS NAS Solutions Owner's Manual (Manuel du propriétaire du matériel Dell FluidFS NAS) à l'adresse support.dell.com pour plus d'informations sur la réparation et la maintenance du matériel. Arrêt de la solution en cluster NAS REMARQUE : Suivez strictement la procédure pour éviter toute incohérence des données. REMARQUE : Cette procédure arrête les deux contrôleurs. Pour arrêter le système : 1. Ouvrez un navigateur Web et connectez-vous à l'adresse IP virtuelle (VIP) de gestion NAS qui a été configurée pendant la procédure d'installation. 2. Dans le NAS Manager, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → System Stop/ Start (Arrêt/Démarrage du système). La page System Stop/Start affiche l'état du système. 3. Dans la liste System action to perform (Action système à effectuer), sélectionnez Stop (Arrêter). 4. Cliquez sur Next (Suivant). 5. Lorsque vous êtes invité à confirmer la procédure d'arrêt, cliquez sur OK. Cette opération copie le cache du système de fichiers sur les disques et arrête le système de fichiers. 6. Appuyez et relâcher le bouton d'alimentation creux situé à l'arrière de chaque contrôleur pour arrêter le contrôleur. REMARQUE : Le fait d'appuyer et maintenir la pression quelques secondes ne mettra pas le système hors tension. Mise sous tension de la solution en cluster NAS Avant de démarrer le système, assurez-vous que tous les câbles sont connectés entre les contrôleurs du rack et que les composants sont connectés à l'alimentation électrique de l'installation. Mettez les composants sous tension dans l'ordre suivant : 1. Matrices de stockage – Démarrez toutes les matrices de stockage en appuyant sur les interrupteurs MARCHE/ARRÊT sur les deux blocs d'alimentation situés à l'arrière des unités. – Attendez que les voyants d'alimentation, des contrôleurs et du disque arrêtent de clignoter et restent allumés. 2. Solution en cluster NAS Pour démarrer les contrôleurs, connectez chaque contrôleur ou appliance NAS à une source d'alimentation. 1113. Dans le NAS Manager, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → System Stop/ Start (Arrêt/Démarrage du système). La page System Stop/Start affiche l'état du système. 4. Dans la liste System action to perform (Action système à effectuer), sélectionnez Start (Démarrer). 5. Cliquez sur Next (Suivant). Restauration de la configuration du volume NAS Restaurer la configuration des volumes NAS est une méthode effective que l'administrateur système peut utiliser pour restaurer tous les paramètres de volume NAS (exportations, partages, planification d'instantanés, stratégies de quota, et ainsi de suite) sans devoir les reconfigurer manuellement. Cette méthode est particulièrement utile après la création d'un nouveau volume NAS, la nouvelle installation du système ou la restauration d'un système. Un volume NAS peut être restauré en configurant un volume NAS (même s'il s'agit uniquement d'une configuration enregistrée) sur un autre volume NAS dans le même système ou un système différent. L'administrateur doit copier la configuration sur le volume NAS depuis sa sauvegarde ou un autre volume NAS. Lorsqu'une modification est apportée à la configuration du volume, la configuration est automatiquement enregistrée dans un format qui vous permet de la restaurer ultérieurement. La configuration est stockée dans le dossier .clusterConfig, lequel se trouve dans le dossier racine du volume NAS. Ce dossier peut être sauvegardé, individuellement ou avec les données utilisateur du volume, puis restauré ultérieurement. Pour que la configuration stockée dans le dossier prenne effet, l'administrateur doit d'abord copier le dossier .clusterConfig à restaurer sur le volume NAS puis se rendre dans l'écran Restore NAS Volume Configuration (Restaurer la configuration du volume NAS) pour appliquer la configuration au volume NAS. REMARQUE : Lorsque vous restaurez la configuration d'un volume NAS, celle-ci écrase et remplace la configuration existante. Les utilisateurs actuellement connectés au système sont également déconnectés. Vous pouvez restaurer les paramètres suivants : • Exportations NFS • Partages CIFS • Stratégies de quota • Planification d'instantanés • Paramètres d'alerte, style de sécurité et paramètres connexes du volume NAS. • Nom du volume NAS • Taille du volume NAS Pour restaurer une configuration de volume NAS : REMARQUE : Lorsque vous utilisez la sauvegarde d'un autre système, l'opération de restauration fonctionne uniquement si la configuration enregistrée provient d'un système utilisant la même version logicielle. 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des cluster) → Maintenance → Restore NAS Volume Configuration (Restaurer la configuration du volume NAS). La page Restore NAS Volume Configuration s'affiche. 2. Dans la liste Update the configuration of (Mettre à jour la configuration de, sélectionnez le système dont vous souhaitez mettre la configuration à jour. 3. Dans la liste Configuration taken from system (Configuration provient du système), sélectionnez le cluster source pour obtenir des informations sur la configuration. 4. Sélectionnez une option ou plus dans la liste des paramètres système pouvant être restaurés. 5. Cliquez sur Appliquer. 112Restauration de la configuration du cluster Restaurer la configuration système est une méthode efficace pour restaurer la plupart des paramètres du système automatiquement (comme la configuration de protocoles et les utilisateurs et groupes locaux). Ceci peut s'avérer utile après une mise à niveau d'un système doté d'une nouvelle version du logiciel, après une installation récente du système ou après une restauration d'un système. La configuration système peut être restaurée en restaurant sur le système actuel la configuration stockée sur le volume NAS le plus récemment mis à jour dans le cluster. Vous devez copier la configuration depuis sa sauvegarde ou tout autre système sur le volume NAS. Dès qu'une modification est apportée à la configuration du système, la configuration est automatiquement enregistrée dans un format qui vous permet de la restaurer ultérieurement. La configuration est stockée dans le dossier .clusterConfig, situé dans tous les dossiers racines du volume NAS. Vous pouvez effectuer une sauvegarde de ce dossier, individuellement ou avec les données utilisateur présentes sur le volume, afin de pouvoir le restaurer ultérieurement. Pour que la configuration stockée dans le dossier prenne effet, l'administrateur doit d'abord copier le dossier .clusterConfig sur un des volumes NAS du système, puis appliquer la configuration au système. REMARQUE : Lorsque vous restaurez une configuration système, celle-ci écrase et remplace la configuration existante. Les utilisateurs actuellement connectés au système sont également déconnectés. Vous pouvez restaurer les paramètres suivants : • Configuration des protocoles • Utilisateurs et groupes • Adressages utilisateurs • Configuration de la surveillance • Configuration horaire • Hôtes antivirus 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → Restore Cluster Configuration (Restaurer la configuration du cluster). La page Restore Cluster Configuration s'affiche. 2. Dans la liste Configuration taken from system (Configuration prise du système), sélectionnez le système dont vous souhaitez mettre la configuration à jour. 3. Sélectionnez une option ou plus dans la liste des paramètres système pouvant être restaurés. 4. Cliquez sur Apply (Appliquer). Formatage du système de fichiers REMARQUE : Seuls les systèmes NX3600 et NX3610 prennent en charge de formatage de systèmes de fichiers à l'aide du NAS Manager. Pour FS8600, File System Format (Formatage du système de fichiers) est réalisé par Enterprise Manager lors du déploiement initial du système FS8600 à l'aide de Enterprise Manager. Un formatage de système de fichiers installe le système de fichiers sur les LUN adressés au NAS. Le formatage efface toutes les données existantes des LUN. Un formatage de système de fichiers doit se produire avant qu'un volume NAS puisse être créé. Ce formatage de système de fichiers est généralement un événement unique, à moins que le NAS ne soit à nouveau déployé et que les données existantes ne soient plus nécessaires. Pour formater le système de fichiers, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → File System Format et cliquez sur Format (Formater). 113Installation du service pack La solution en cluster NAS utilise une méthodologie de servicepack pour la mise à niveau à une version ultérieure du logiciel. REMARQUE : Pour mettre à jour votre système à l'aide du service pack le plus récent, voir support.dell.com. Mise à niveau du Service Pack à l'aide du NAS Manager Les Service Packs gardent votre solution NAS Dell FluidFS à jour en termes de micrologiciel et de logiciel. Consultez le site support.dell.com et téléchargez les derniers Service Packs pour assurer le bon fonctionnement de votre système. AVERTISSEMENT : Si vous effectuez une mise à niveau du logiciel de la solution NAS de la version 1.x à la version 2.x, utilisez le service pack avec le format de nom de fichier DellFS-2.0.xxxx-SP.sh. Si vous effectuez une mise à niveau du logiciel de la solution NAS de la version 2.0 et versions ultérieures, utilisez le service pack avec le format de nom de fichier DellFluidFS-2.0.xxxx-SP.sh. PRÉCAUTION : Ne modifiez pas le nom de fichier du service pack. PRÉCAUTION : L'installation d'un service pack entraîne le redémarrage des contrôleurs NAS pendant le processus d'installation, ce qui peut engendrer des interruptions avec les connexions clients. Il est donc recommandé d'effectuer les installations de service packs au cours des périodes de maintenance planifiées. AVERTISSEMENT : Le processus d'installation des service packs est irréversible. Une fois mis à jour, votre système ne peut pas revenir à une version précédente. Pour installer un service pack : 1. Téléchargez le service-pack depuis le site support.dell.com/downloads. 2. Dans le NAS Manager, sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → Service Pack . La page Service Pack s'affiche. 3. Cliquez sur Browse (Parcourir). 4. Naviguez jusqu'au service pack le plus récent, puis cliquez sur Open (Ouvrir). 5. Cliquez sur Upload (Téléverser). 6. Une fois le fichier service pack téléversé sur le système, cliquez sur Install (Installer). Extension de la capacité de stockage du cluster NAS Extension du pool NAS sur la solution NAS Dell PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 Vous pouvez étendre la capacité de stockage de votre système sans affecter les services vers les clients. Cependant, le processus prend un certain temps selon le nombre total de LUN existants et ajoutés, la capacité de stockage totale et la charge de traitement du système. Vous pouvez ajouter des LUN supplémentaires à la solution en cluster NAS depuis la capacité de stockage déjà disponible de votre matrice de stockage. La matrice de stockage MD doit disposer d'une capacité supplémentaire à attribuer à la solution de stockage NAS. Pour en savoir plus sur l'extension du groupe de disques et du disque virtuel, consultez le Modular Disk Storage Manager Administrator's Guide (Guide de l'administrateur gestionnaire du stockage sur disques) à l'adresse support.dell.com/ manuals. Pour étendre la capacité de stockage de la solution en cluster NAS : 1141. Lancez le NAS Manager sur votre station de gestion et connectez-vous en tant qu'admin. REMARQUE : Par défaut, le mot de passe admin est Stor@ge!. 2. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → Expand Luns (Étendre les LUN). La page Expand Luns s'affiche. 3. Cliquez sur Expand Luns dans le coin inférieur droit de la page. La page Status (État) s'affiche et indique l'avancement de l'opération d'extension des LUN. 4. Cliquez sur Terminer. Extension du pool NAS sur la solution NAS FS8600 1. Connectez-vous au client Enterprise Manager. 2. Cliquez sur Storage (Stockage) situé dans le volet gauche. 3. Cliquez sur Expand NAS Pool (Étendre le pool NAS) dans le menu supérieur. 4. Saisissez la taille du pool NAS. REMARQUE : Chaque Storage Center (centre de stockage) est limité à 512 To. Les pools NAS peuvent uniquement être étendus, leur réduction étant interdite. REMARQUE : Le pool NAS peut également être étendu en ajoutant un deuxième Storage Center. Pour en savoir plus sur l'ajout d'une matrice Storage Center au cluster FluidFS, consultez le Enterprise Manager Administrator's Guide (Guide de l'administrateur d'Enterprise Manager). Ajout de LUN à la solution en cluster NAS PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 Pour cette procédure, la matrice de stockage MD doit disposer d'une capacité supplémentaire à allouer à la solution en cluster NAS. Pour en savoir plus sur l'extension du groupe de disques et du disque virtuel sur la matrice MD, consultez le MD Series Storage Array Administrator's Guide (Guide de l'administrateur de la matrice de stockage MD) à l'adresse support.dell.com/manuals. AVERTISSEMENT : FluidFS prend en charge un maximum de 32 LUN d'une taille maximale de 32 To chacun, cependant cette limite peut être dépassée avec MDSM. Si vous dépassez cette limite, il est possible que vous subissiez des problèmes de performances et/ou d'accès. REMARQUE : Il est recommandé d'utiliser moins de LUN de taille supérieure au lieu d'utiliser un nombre plus important de LUN plus petits. Si possible, étendez la taille du pool NAS en étendant la taille des LUN existants. 1. Sous MDSM, créez des disques virtuels supplémentaires en paires. REMARQUE : Pour en savoir plus, consultez le MD Series Storage Array Administrator's Guide (Guide de l'administrateur de la matrice de stockage MD) à l'adresse support.dell.com/manuals. 2. Ajoutez les disques virtuels que vous venez de créer au Host Group (Groupe d'hôtes) du cluster. 3. Lancez le NAS Manager sur votre station de gestion et connectez-vous en tant qu'admin. REMARQUE : Par défaut, le mot de passe admin est Stor@ge!. 4. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → Add Luns (Ajouter des LUN). La page peut prendre quelques minutes à s'afficher. Elle exécute la découverte iSCSI pour tous les disques virtuels/LUN attribués à la solution en cluster NAS. Chaque LUN peut être identifié à l'aide de son nom universel. Dans le NAS Manager, le nom universel d'un LUN est précédé par Dell FluidFS. La combinaison unique de chiffres et de caractères suivant ce préfixe constitue le nom universel. 115La page Add Luns (Ajouter des LUN) s'affiche. 5. Cliquez sur Add LUNs pour ajouter de nouveaux LUN à la solution en cluster NAS. Le système formate le système de fichiers de manière incrémentielle sur les nouveaux LUN. Le processus prend un certain temps en fonction de la taille et du nombre de LUN. À la fin de ce processus, le nouvel espace peut être utilisé. 6. Cliquez sur Terminer. Exécution des diagnostics Exécuter des diagnostics vous aide à dépanner les problèmes avant de demander de l'aide à Dell. Les options de diagnostic disponibles sur votre solution sont : • Diagnostics en ligne • Diagnostics hors ligne Diagnostics en ligne Les diagnostics en ligne peuvent être exécutés pendant que le système est en ligne et en cours de remise de données. Les options de diagnostic suivantes sont disponibles : • Général • Système de fichiers • Mise en réseau • Performance • Protocoles : recueillir des journaux • Protocoles : client unique • Protocoles : fichier unique Pour exécuter l'un de ces diagnostics : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Maintenance → Diagnostics. La page Diagnostics s'affiche. 2. Dans la liste Diagnostics type (Type de diagnostics), sélectionnez l'option appropriée, puis cliquez sur Start (Démarrer). Une fois les diagnostics terminés, les liens vers les archives compressées de fichiers de diagnostic s'affichent. 3. Cliquez sur le lien approprié sous les Download diagnostics archive files (Télécharger les fichiers d'archive de diagnostic) . Un message vous invite à ouvrir ou enregistrer le fichier de diagnostics sélectionné. 4. Cliquez sur Done (Terminé). Diagnostics hors ligne REMARQUE : Branchez un clavier et un moniteur avant d'effectuer la procédure suivante. Votre solution doit être hors ligne avant d'effectuer les diagnostics hors ligne, ce qui signifie que la production et la remise des données sont arrêtées. Ceci est généralement utile lors de dépannage de problèmes de bas niveau. Cette procédure utilise les outils natifs Dell : • Mémoire MP 116• Dell Diagnostics MP Memory MP Memory (Mémoire MP) est un outil de test de la mémoire MS DOS développé par Dell. Cet outil est efficace pour les configurations de mémoire importantes (supérieures à 4 Go). Il prend en charge les configurations à un ou plusieurs processeurs ainsi que les processeurs possédant la technologie Hyper-Threading (HT) d'Intel. MP Memory fonctionne uniquement sur les contrôleurs dotés d'un processeur Intel. Cet outil complète les tests de diagnostics Dell 32 bits et aide à fournir des diagnostics exhaustifs sur le contrôleur au sein d'un environnement de système de pré-exploitation. Exécution des diagnostics intégrés du système PRÉCAUTION : Utilisez les diagnostics intégrés du système pour tester uniquement votre système. L'utilisation de ce programme avec d'autres systèmes peut entraîner des résultats invalides ou des messages d'erreur. 1. Connectez un clavier, un moniteur, une souris au port VGA et aux ports USB du contrôleur. 2. Pour redémarrer le contrôleur, appuyez sur le bouton d'alimentation (situé à l'arrière du contrôleur) et relâchez-le pour le mettre hors tension et effectuez la même manœuvre pour le remettre sous tension. 3. Au cours du démarrage du système, appuyez sur . 4. Utilisez les touches fléchées vers le haut et vers le bas pour sélectionner System Utilities (Utilitaires système) → Launch Dell Diagnostics (Lancer les diagnostics Dell) . La fenêtre ePSA Pre-boot System Assessment (Évaluation du système au pré-amorçage ePSA) s'affiche, répertoriant tous les périphériques détectés dans le système. Le diagnostic démarre l'exécution des tests sur tous les périphériques détectés. 5. Lorsque vous avez terminé, retirez le clavier, le moniteur et la souris du contrôleur et redémarrez le contrôleur. Réinstallation de la solution en cluster NAS AVERTISSEMENT : Réinstaller le logiciel du cluster NAS fait revenir votre système aux valeurs par défaut définies en usine. Si vous procédez à cette réinstallation, toutes les données de la solution NAS seront supprimées. REMARQUE : Une fois la réinstallation du logiciel de la solution NAS effectuée, installez les dernières mises à jour du pack de service. REMARQUE : Branchez un clavier et un moniteur avant d'effectuer la procédure suivante. Pour réinstaller le logiciel de la solution en cluster NAS : 1. Mettez le contrôleur hors tension à l'aide du bouton creux situé à l'arrière du système. 2. Mettez le contrôleur sous tension à l'aide du bouton creux situé à l'arrière du système. 3. Au démarrage du BIOS, appuyez sur la touche pour accéder au menu contextuel. 4. Sélectionnez Generic Storage Device (Périphérique de stockage générique). 5. Dans le menu contextuel, sélectionnez FluidFS Reinstall (Résinstallation FluidFS). 6. À l'invite, saisissez resetmysystem. Le logiciel lance automatiquement l'installation. 7. Une fois l'installation du logiciel terminée, le contrôleur redémarre en mode Veille. REMARQUE : Le logiciel de la solution du cluster NAS ne peut pas être installé sur un matériel non pris en charge. 117Extension du cluster NAS Vous pouvez augmenter le nombre d'appliances dans un cluster NAS. L'extension du nombre d'appliances dans un cluster augmente l'ensemble des performances du cluster NAS en autorisant des connexions supplémentaires de client et en distribuant uniformément les flux de données entre les contrôleurs et le stockage principal. La paire d'appliances d'origine ne consacre plus toutes ses ressources système aux opérations du cluster NAS et réduit son utilisation des ressources système car d'autres paires d'appliances y contribuent leurs ressources. Une appliance NAS est composée de deux contrôleurs NAS au sein d'un seul châssis. Vous pouvez ajouter un maximum d'une appliance à la fois. Selon la version de la solution en cluster NAS Dell dont vous disposez, le nombre maximal d'appliances dans une solution en cluster NAS est de quatre (total de huit contrôleurs). • Pour le système Dell PowerVault NX3600, le nombre maximal d'appliances prises en charge est 1 (2 contrôleurs). • Pour le système Dell PowerVault NX3610, le nombre maximal d'appliances prises en charge est 2 (4 contrôleurs). • Pour le système Dell Compellent FS8600, le nombre maximal d'appliances prises en charge est 4 (8 contrôleurs). L'opération d'ajout d'appliances NAS est transparente et n'interrompt aucune des opérations en cours sur le cluster. Une fois les appliances ajoutées avec succès, de nouvelles connexions de client sont automatiquement distribuées sur tous les contrôleurs, assurant ainsi un équilibrage de charge efficace entre tous les contrôleurs. Ajout d'une appliance NAS supplémentaire au cluster NAS Avant d'ajouter une appliance NAS supplémentaire, vérifiez les éléments suivants : • L'appliance NAS supplémentaire est mise en rack, câblée et sous tension. • Les numéros de service de l'appliance sont enregistrés. • De nouvelles adresses IP sont disponibles (pour être ajoutées à l'appliance). Pour ajouter une appliance NAS supplémentaire : 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Hardware (Matériel) → Add NAS Appliance Wizard (Assistant d'ajout d'appliance NAS). L'Assistant Add NAS Appliance Wizard apparaît. 2. Cliquez sur Next (Suivant). La page Add NAS Appliance Wizard (Scan Network for NAS Appliances) (Assistant Ajouter une appliance NAS (Balayer le réseau pour détecter des appliances NAS)) s'affiche. 3. Dans la liste Chassis number (Numéro de châssis), sélectionnez l'appliance NAS que vous souhaitez ajouter au cluster NAS, puis cliquez sur Next. L'Assistant Add NAS Appliance Wizard (Subnets) (Assistant d'ajout d'appliance NAS) (Sous-réseaux)) apparaît. 4. Utilisez les adresses IP suggérées ou saisissez-en de nouvelles pour la paire de contrôleurs supplémentaire de tous les sous-réseaux requis, puis cliquez sur Next. REMARQUE : Lorsque vous cliquez sur Next, le prochain sous-réseau s'affiche jusqu'à ce que les adresses IP de tous les sous-réseaux soient saisies. Une fois les adresses IP de tous les sous-réseaux saisies, un message s'affiche indiquant que le système est en train d'enregistrer ces adresses IP. 5. Cliquez sur Next. La page Add NAS Appliance Wizard (Prepare Controllers To Add Appliance) (Assistant d'ajout d'appliance NAS (Préparer les contrôleurs pour ajouter l'appliance)) s'affiche. 1186. Pour valider les conditions matérielles nécessaires au processus d'extension, cliquez sur Next. La page Add NAS Appliance Wizard (System Validation) (Assistant d'ajout d'appliance NAS (Validation du système)) s'affiche. Divers composants et paramètres sont vérifiés et l'état de chaque composant et paramètre de la nouvelle appliance NAS s'affiche. 7. Pour ignorer la validation, cliquez sur Skip (Ignorer). 8. Une fois la validation terminée, cliquez sur Rerun (Exécuter à nouveau) pour redémarrer la validation, ou cliquez sur Next. Si vous cliquez sur Rerun, le processus de validation démarre. Si vous cliquez sur Next, la page Add NAS Appliance Wizard (Attach New Member) (Assistant d'ajout d'appliance NAS (Connecter un nouveau membre)) s'affiche. 9. Cliquez sur Next. La page Add NAS Appliance Wizard (Controller Management) (Assistant d'ajout d'appliance NAS (Gestion des contrôleurs)) s'affiche. Les contrôleurs de l'appliance NAS nouvellement ajoutée sont connectés au cluster NAS. Une fois la connexion réussie de l'appliance NAS au cluster, la page Add NAS Appliance Wizard (LUNs Configuration) (Assistant d'ajout d'appliance NAS (Configuration des LUN)). – Les nouveaux IQN s'affichent pour les solutions PowerVault NX3500/NX3600/NX3610. Dans Modular Data Storage Manager (MDSM), créez les deux nouveaux hôtes virtuels dans le groupe d'hôtes existant et associez les nouveaux IQN aux hôtes virtuels. Pour en savoir plus, voir Creating A Host In PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 (Création d'un hôte dans les systèmes PowerVault NX3500/NX3600/NX3610) . REMARQUE : Pour en savoir plus sur la création d'hôtes virtuels et les associations IQN, voir le Modular Disk Storage Manager Administrator’s Guide (Guide de l'administrateur du gestionnaire de stockage sur disques modulaires), à l'adresse support.dell.com/manuals. – Pour la solution NAS Dell Compellent FS8600, à l'exception de la configuration des LUN, vous pouvez également afficher la Fibre Channel WWNs Configuration (Configuration des noms universels Fibre Channel). 10. Pour la solution NAS Dell Compellent FS8600, les informations relatives au nom universel des contrôleurs nouvellement ajoutés sont répertoriées dans le tableau supérieur sous FC WWNs (Noms universels FC). Prenez note des noms universels et définissez les conditions de zonage FC nécessaires sur le commutateur Fibre Channel avant d'aller plus loin. REMARQUE : Ignorez l'étape suivante si vous ajoutez une appliance supplémentaire à la solution NAS Dell PowerVault NX3610. 11. Pour les solutions NAS Dell Compellent FS8600, cliquez sur Rescan (Effectuer un nouveau balayage). Assurez-vous que les contrôleurs supplémentaires sont maintenant répertoriés dans le tableau inférieur sous Accessible Controllers (Contrôleurs accessibles). Si certains contrôleurs ne sont pas répertoriés, vérifiez vos connexions de stockage en cliquant sur le bouton Verify Storage Connection (Vérifier la connexion au stockage) dans le Enterprise Manager. 12. Cliquez sur Next. La page Add NAS Appliance Wizard (Add NAS Appliance) (Assistant d'ajout d'appliance NAS (Ajouter une appliance NAS)) s'affiche. 13. Cliquez sur Next. Un message s'affiche vous indiquant que l'extension du système est terminée et affiche le nombre d'appliances dans le cluster NAS. Création d'un hôte dans les systèmes PowerVault NX3500/NX3600/NX3610 Dans le cas des solutions NAS PowerVault NX3500/NX3600/NX3610, vous pouvez créer des hôtes manuellement à l'aide de MDSM (Modular Disk Storage Manager - Gestionnaire de stockage sur disques modulaires). Pour créer un hôte dans le groupe d'hôtes que vous avez créé : 1191. Effectuez un clic droit sur le groupe d'hôtes que vous avez créé. 2. Cliquez sur Define (Définir) → Host (Hôte). L'écran Specify Host Name (Define Host) (Spécifier le nom d'hôte (Définir l'hôte)) s'affiche. 3. Saisissez le nom du nouvel hôte dans le champ Host name (Nom de l'hôte). 4. Cliquez sur Next (Suivant). L'écran Specify Host Port Identifiers (Define Host) (Spécifier l'identifiant de port hôte (Définir l'hôte)) s'affiche. 5. Sélectionnez l'identifiant de port hôte dans la liste Add by selecting a known unassociated host port identifier (Effectuer l'ajout en sélectionnant un identifiant de port hôte non associé connu). 6. Saisissez le nom d'hôte dans User label (Étiquette de l'utilisateur) et ajoutez IQN à la fin de celui-ci. 7. Cliquez sur Add (Ajouter). 8. Cliquez sur Next. L'écran Specify Host Type (Define Host) (Spécifier le type d'hôte (Définir l'hôte)) s'affiche. 9. Sélectionnez Linux dans la liste Host type (operating system) (Type d'hôte (système d'exploitation)). 10. Cliquez sur Next. L'écran Preview (Define Host) (Aperçu (Définir l'hôte)) s'affiche. 11. Cliquez sur Finish (Terminer). L'écran Creation Successful (Define Host) (Création réussie (Définir l'hôte)) s'affiche. 12. Cliquez sur Yes (Oui) pour définir un autre hôte. Répétez l'étape 2 à l'étape 10 pour créer un autre hôte. Remplacement d'un contrôleur de solution en cluster NAS Vous devez remplacer le contrôleur en cas d'échec catastrophique où le contrôleur existant ne peut pas être remis en ligne. Préréquis Avant de remplacer le contrôleur, assurez-vous que : • Vous avez un accès physique aux contrôleurs. • Le contrôleur s'est avéré défectueux (s'il a été remplacé par un nouveau). La procédure de remplacement d'un contrôleur comprend les actions suivantes : • Déconnexion du contrôleur • Retrait et remplacement du contrôleur • Connexion d'un nouveau contrôleur Déconnexion du contrôleur de la solution en cluster NAS Pour mettre le cluster en mode de journalisation, vous devez déconnecter un contrôleur pendant le remplacement de tout matériel. Cela assure la remise en service du système sans que celui-ci n'ait à subir de temps d'arrêt. Il se peut que vous deviez débrancher le contrôleur dans les circonstances suivantes : • Un contrôleur doit être remplacé par un nouveau contrôleur de rechange. • L'administrateur souhaite joindre un contrôleur en cours de fonctionnement à un autre cluster (plus critique). 120Déconnexion d'un contrôleur à l'aide du NAS Manager 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Hardware (Matériel) → Controllers Management (Gestion des contrôleurs). La page Controllers Management s'affiche. 2. Dans la liste des contrôleurs disponibles, sélectionnez le contrôleur approprié, puis cliquez sur Detach (Déconnecter). Le contrôleur sélectionné est déconnecté du cluster, puis mis hors tension. Cette opération prend environ 10 à 15 minutes. Retrait et remplacement d'un contrôleur de solution en cluster NAS Pour retirer et remplacer un contrôleur de solution de cluster NAS : 1. Étiquetez les câbles correctement avant de les déconnecter. 2. Débranchez tous les câbles de l'arrière du contrôleur. 3. Retirez le contrôleur en échec du châssis de l'appliance. 4. Installez le nouveau contrôleur dans le châssis de l'appliance. 5. Connectez tous les câbles au nouveau contrôleur. REMARQUE : Pour en savoir plus sur le retrait et l'installation du contrôleur, consultez le Dell FluidFS NAS Solution Owner's Manual (Manuel du propriétaire de la solution en cluster NAS Dell FluidFS) à l'adresse support.dell.com/manuals. 6. Assurez-vous que les câbles sont reconnectés aux mêmes ports lors de l'installation du contrôleur. 7. Mettez le nouveau système sous tension en branchant le câble d'alimentation. Connexion d'un contrôleur à l'aide du NAS Manager Avant de terminer cette procédure, vérifiez que le contrôleur que vous connectez se trouve en mode Veille et est sous tension. Pour ce faire, vérifiez que le voyant d'alimentation du nouveau contrôleur clignote bien vert, avec environ deux clignotements par seconde. Connexion d'un contrôleur à l'aide du NAS Manager 1. Sélectionnez Cluster Management (Gestion des clusters) → Hardware (Matériel) → Controllers Management (Gestion des contrôleurs). La page Controllers Management s'affiche. 2. Dans la liste des contrôleurs disponibles, sélectionnez le contrôleur approprié, puis cliquez sur Attach (Connecter). REMARQUE : Les étapes suivantes sont requises pour les solutions NAS Dell Compellent FS8600. REMARQUE : Le zonage de structure doit être mis à jour manuellement sur le commutateur de fibre optique. 3. Une fois l'opération de connexion terminée, le NAS Manager affiche le nom universel du contrôleur nouvellement connecté, pour le zonage du commutateur Fibre Channel. REMARQUE : Pour afficher les noms universels à tout moment à l'aide de la CLI, exécutez la commande suivante : system maintenance Luns configuration Fc-view 121Fonctionnalités du NAS Manager en mode dégradé Lorsque l'appliance NAS est en mode dégradé, l'état des fonctionnalités suivantes du NAS Manager sont soit View only (Afficher uniquement) ou Fail (En échec). Tab Caractéristique État en mode dégradé Accès Supprimer le volume NAS En échec Exportations NFS Afficher uniquement Partages CIFS Afficher uniquement Protection des données Restauration d'instantané En échec Partenaires de réplication Afficher uniquement System Management (Gestion du système) Configuration horaire Afficher uniquement Configuration réseau Afficher uniquement Sous-réseaux Afficher uniquement Hôtes locaux Afficher uniquement Voies statiques Afficher uniquement Configuration CIFS Afficher uniquement NIS/LDAP Afficher uniquement Utilisateurs/groupes locaux Afficher uniquement Adressage Adressage SNMP Afficher uniquement Restauration de la configuration du cluster En échec Formater En échec Étendre les LUN En échec Ajouter des LUN En échec Ajouter des nœuds En échec 1228 Internationalisation Présentation La solution en cluster NAS fournit une prise en charge Unicode permettant la prise en charge de différentes langues simultanément. Les répertoires et les noms de fichiers sont maintenus et gérés en interne au format Unicode (UTF-8). Quel que soit le type de cryptage utilisé par le client qui crée un fichier, la solution en cluster NAS stocke son nom de fichier ou nom de répertoire au format Unicode. Lorsqu'un client non Unicode crée un fichier sur un partage, montage ou volume, ce fichier est immédiatement converti au format Unicode approprié par la solution en cluster NAS. Présentation générale de la prise en charge du client Unicode Les clients Unicode peuvent accéder nativement aux répertoires et fichiers Unicode, alors que les autres clients non Unicode (tels que les clients Windows 98, Windows ME, Mac OS 9.x) peuvent accéder au système de fichiers grâce à la capacité de la solution en cluster NAS de fournir des conversions de pages de code des noms de fichiers, répertoires, partages et volumes, en fonction de la page de code utilisée par le client. Les clients Unicode natifs comprennent les éléments suivants : • Microsoft Windows 7/Server 2008 R2 • Microsoft Windows Vista/Server 2008 • Microsoft Windows XP • Microsoft Windows 2000/2003 • Microsoft Windows NT • Clients basés sur UNIX Clients NFS Les clients NFS peuvent configurer une page de codes différente pour des partages différents, tout en prenant simultanément en charge les clients non Unicode qui utilisent des langues différentes. Clients CIFS Les utilisateurs CIFS peuvent configurer une page de code pour une utilisation pour tous les clients Windows et DOS non Unicode. REMARQUE : L'interface Web offre une prise en charge Unicode complète. Pour afficher et utiliser des données Unicode à l'aide de la CLI, vous devez utiliser un UTF-8 XTERM. Paramètres de Configuration d'Unicode Les paramètres de configuration suivants peuvent contenir des caractères Unicode. 123Paramètre Caractère Unicode CIFS Description du serveur Partages d'accueil Nom de répertoire SNMP Contact Emplacement Exportations NFS Nom de répertoire Partages CIFS Nom Répertoire Description Groupes d'utilisateurs Limitations de la configuration d'Unicode Vous trouverez ci-après les limitations de la configuration d'Unicode : • Taille de fichier et Nom de répertoire • Problèmes de compatibilité des clients • Question de compatibilité avec le japonais Taille de fichier et Nom de répertoire La taille du fichier et les noms de répertoire sont limités à 255 octets, ce qui peut être inférieur à 255 caractères si on utilise Unicode, car chaque caractère UTF-8 occupe de 1 à 6 octets. Problèmes de compatibilité des clients Il arrive que différents fournisseurs utilisent un code UTF-8 différent pour les mêmes entrées de page codées, ce qui peut empêcher les caractères de s'afficher ou entraîner leur substitution par d'autres caractères de forme similaire. Question de compatibilité avec le japonais Les administrateurs utilisant la CLI ne seront en mesure de saisir des caractères japonais dans les paramètres de configuration que par l'intermédiaire de l'interface Web, car les applications XTERM telles que KTERM ne vous permettent pas d'utiliser les caractères UTF-8. Le tableau suivant détaille les caractères japonais incompatibles. Caractère UNIX Windows Macintosh TILDE (~) U+301C (TILDE) U+FF5E (TILDE PLEINE CHASSE) U+301C (TILDE) DOUBLE LIGNE VERTICALE (||) U+216 (DOUBLE LIGNE VERTICALE) U+2225 (PARALLÈLE À) U+216 (DOUBLE LIGNE VERTICALE) SIGNE MOINS (-) U+2212 (SIGNE MOINS) U+FF0D (TIRET PLEINE CHASSE) U+2212 (SIGNE MOINS) TIRET EN CHEF ( ̄) U+FFE3 (MICRON PLEINE CHASSE) U+FFE3 (MICRON PLEINE CHASSE) U+203E (SURLIGNÉ) 124Caractère UNIX Windows Macintosh SYMBOLE CENTIME (¢) U+00A2 (SYMBOLE CENTIME) U+FFE0 (SYMBOLE CENTIME PLEINE CHASSE) U+00A2 (SYMBOLE CENTIME) SYMBOLE LIVRE (#) U+00A3 (SYMBOLE LIVRE) U+FFE1 (SYMBOLE LIVRE PLEINE CHASSE) U+00A3 (SYMBOLE LIVRE) SIGNE NÉGATION (¬) U+00AC (SIGNE NÉGATION) U+FFE2 (SIGNE NÉGATION PLEINE CHASSE) U+00AC (SIGNE NÉGATION) La solution en cluster NAS fournit une page de codes spéciale au service CIFS pour la prise en charge de la portabilité entre les protocoles. Si vous travaillez dans un environnement à plusieurs protocoles et souhaitez partager des fichiers et répertoires entre protocoles, il est recommandé d'utiliser cette option. Lorsque le service CIFS est configuré pour utiliser UTF-8-JP pour le cryptage interne (page de codes UNIX), le cryptage incompatible Windows est adressé au codage UNIX/ Mac O/S approprié sur la solution en cluster NAS. Cela assure l'adressage correct des caractères corrects et incorrects. 1251269 Questions fréquemment posées NDMP 1. NDMP est-il un protocole de haute disponibilité ? Que se passe-t-il si une session de sauvegarde est interrompue en raison d'une perte de connexion ? NDMP n'est pas un protocole de haute disponibilité. Une session qui est interrompue est terminée. 2. Comment NDMP fonctionne-t-il ? Au début de la session NDMP, un instantané du Fluid File System (FluidFS) est pris sur le système de fichiers NAS. Cet instantané est ensuite transféré sur l'application de gestion des données (DMA). Une fois la session terminée, il est supprimé. 3. Les instantanés NDMP sont-ils spéciaux ? Non, il s'agit simplement d'instantanés à usage unique FluidFS. 4. D'où provient l'équilibrage de charge ? NDMP n'a pas d'équilibrage de charge intégré. Les sauvegardes DMA uniques de jusqu'à 10 volumes depuis une VIP client unique forcent toutes les 10 sessions à se dérouler sur le même nœud. Utilisez le DNS round-robin (tourniquet DNS) pour fournir un équilibrage de charge en indiquant le nom DNS de votre appliance dans l'application DMA. 5. Pourquoi l'instantané ndmp_backup_xxxx_nodeX est-il présent sur mon volume ? Il s'agit de l'instantané pris par le protocole NDMP. Suite à une session de sauvegarde réussie, cet instantané est supprimé. Si la session de sauvegarde se termine avec une erreur, l'instantané peut ne pas être supprimé automatiquement. Dans ce cas, vous pouvez le supprimer manuellement en toute sécurité. 6. Combien d'applications DMA peuvent exécuter une sauvegarde à tout moment ? Jusqu'à 16 applications DMA peuvent être définies sur une solution en cluster NAS. Il n'existe aucune limite quant au nombre d'applications DMA pouvant effectuer des sauvegardes à tout moment donné. 7. Puis-je restaurer un fichier unique ? Oui 8. Puis-je restaurer une sauvegarde précédente sur une autre appliance NAS ? Oui 9. Puis-je restaurer une sauvegarde sur une autre appliance NDMP ? Les données NDMP sont envoyées sous format brut, permettant ainsi à la cible de les prendre en charge. 10. Puis-je voir quelles sauvegardes actives sont en cours ? Oui, la CLI du NAS vous permet d'afficher les sauvegardes actives en cours. Pour ce faire, exécutez la liste dataprotection ndmp active-jobs. 11. Puis-je utiliser NDMP pour sauvegarder le lecteur réseau que j'ai adressé à mon client ? Non, vous ne pouvez pas utiliser NDMP pour sauvegarder un lecteur réseau. Réplication 1. Comment la réplication fonctionne-t-elle ? 127La réplication se sert de la technologie d'instantanés FluidFS et d'autres calculs pour assurer que les données du volume virtuel répliqué correspondent aux données du volume virtuel source au moment du lancement de la tâche de réplication. Seuls les blocs ayant été modifiés depuis la dernière tâche de réplication sont transférés sur le réseau client. 2. Combien de temps une réplication prend-elle ? Cela dépend du montant de données présentes sur le volume virtuel et du montant de données ayant été modifiées depuis le dernier cycle de réplication. Cependant, la réplication est une tâche de bas niveau qui a la priorité sur les données de service. L'administrateur peut surveiller l'avancement de la réplication en cliquant sur Refresh (Actualiser). L'écran affiche un pourcentage approximatif de la progression. 3. Puis-je répliquer un volume virtuel sur plusieurs volumes virtuels cibles ? Non, une fois qu'un volume source est doté d'une stratégie de réplication avec un volume virtuel cible, aucun des volumes virtuels ne peut être utilisé pour la réplication (source ou cible). 4. Pourquoi ne puis-je pas écrire sur le volume virtuel cible avec NFS ou CIFS ? Une fois qu'une stratégie de réplication est définie, le volume virtuel cible passe en lecture seule. Lorsque la stratégie de réplication est déconnectée, le volume virtuel cible n'est plus en lecture seule. 5. Je suis sur le système cible et je ne parviens pas à déclencher une réplication pour mon volume virtuel cible. Les opérations de réplication doivent être réalisées sur le volume virtuel source. 6. Puis-je effectuer une réplication sur le même système ? Oui, vous pouvez effectuer une réplication depuis un volume virtuel source sur un volume virtuel cible du même système. 7. La réplication bidirectionnelle est-elle prise en charge entre les deux systèmes ? Oui, vous disposez d'une combinaison de volumes cible et volumes source sur des partenaires de réplication. 8. Puis-je disposer de plusieurs systèmes de partenaires de réplication ? Oui, plusieurs partenaires de réplication sont permis ; cependant, vous ne pouvez pas répliquer un volume virtuel source sur plusieurs volumes cibles. 9. Lorsque je supprime la stratégie de réplication, une invite me demande si je souhaite appliquer la configuration du volume source à la configuration du volume cible. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que vous avez la possibilité si vous le souhaitez de transférer toutes les propriétés de niveau du volume virtuel (style de sécurité, quotas, exportation NFS, partages CIFS, et ainsi de suite) sur le volume cible. Il serait bon d'effectuer un tel transfert si ce volume virtuel remplace le volume virtuel source, ainsi que dans d'autre scénarios informatiques. 10. Mon réseau client ralentit pendant la réplication. Puis-je modifier la priorité de la réplication comparé aux clients de service ? Il s'agit d'un comportement normal. La réplication est un processus de bas niveau et a la priorité sur les clients de service. L'administrateur peut surveiller l'avancement de la réplication en cliquant sur Refresh (Actualiser). L'écran affiche un pourcentage approximatif de la progression. 11. Pourquoi ne puis-je pas supprimer la stratégie de réplication depuis le volume virtuel source ? Il s'agit d'un comportement normal. Toutes les modifications de configuration doivent être effectuées sur le volume virtuel source. Si le système dans lequel le volume source se trouve est inaccessible (s'il est en panne, manquant, etc), vous pouvez supprimer la stratégie de réplication depuis le volume cible. 12810 Obtention d'aide Contacter Dell REMARQUE : Si vous ne disposez pas d'une connexion Internet, les informations de contact figurent sur la facture d'achat, le borderau de colisage, la facture le catalogue des produits Dell. Dell propose diverses options d'assistance et de maintenance en ligne et téléphonique. Ces options varient en fonction du pays et du produit et certains services peuvent ne pas être disponibles dans votre région Pour contacter le service commercial, technique ou client de Dell : 1. Visitez le site support.dell.com. 2. Sélectionnez la catégorie d'assistance. 3. Si vous ne résidez pas aux Etats-Unis, sélectionnez le code pays au bas de la page support.dell.com ou sélectionnez Tout pour afficher d'autres choix. 4. Sélectionnez le lien de service ou d'assistance approprié. 129 Projecteur Dell™ 1420X/1430X Guide d’utilisationNotes, Attention et Avertissements NOTE : Une NOTE indique une information importante destinée à vous aider à mieux utiliser votre projecteur. ATTENTION : Un AVERTISSEMENT indique un risque de dommage matériel ou de pertes de données et vous explique comment éviter le problème. AVERTISSEMENT : AVERTISSEMENT indique un risque potentiel de dommage matériel, de blessure corporelle ou de mort. ____________________ Les informations contenues dans ce document sont sujettes à modification sans préavis. © 2011 Dell Inc. Tous droits réservés. La copie de ces documents, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce texte : Dell et le logo DELL sont des marques commerciales de Dell Inc.; DLP et le logo DLP sont des marques commerciales de TEXAS INSTRUMENTS INCORPORATED; Microsoft et Windows sont des marques commerciales ou des marques déposées de Microsoft Corporation enregistrées aux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays. D’autres marques ou nom commerciaux peuvent être utilisés dans ce document pour faire référence aux entités se réclamant de ces marques et de ces noms ou à leurs produits. Dell Inc. dénie tout intérêt propriétaire dans les marques et les noms commerciaux autres que les siens. Modèle 1420X/1430X Février 2012 Rév. A00Table des matières 3 Table des matières 1 Votre projecteur Dell . . . . . . . . . . . . . . . . 5 A propos de votre projecteur . . . . . . . . . . . . 6 2 Connexion de votre projecteur . . . . . . . . 8 Connexion à un ordinateur . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Connexion d’un ordinateur avec un câble VGA . . . 9 Connexion du moniteur en boucle avec des câbles VGA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Connexion à un lecteur de DVD . . . . . . . . . . . . . 11 Connexion d'un lecteur de DVD avec un câble S-vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Connexion d'un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composite . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Connexion d'un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composante . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 3 Utilisation de votre projecteur . . . . . . . . 14 Allumer votre projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Eteindre votre projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Réglage de l'image projetée . . . . . . . . . . . . . . . 15 Réglage de la hauteur du projecteur . . . . . . . . 15 Baisser le projecteur . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Réglage du zoom et de la mise au point du projecteur . 164 Table des matières Réglage de la taille de l'image projetée . . . . . . . . 17 Utilisation du panneau de contrôle . . . . . . . . . . . 19 Utilisation de la télécommande . . . . . . . . . . . . . 21 Installation des piles de la télécommande . . . . . . . 23 Plage de fonctionnement avec la télécommande . . . 24 Utiliser le menu à l’écran . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Source d'entrée . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Réglage auto . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Luminosité/Contraste . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Mode Vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Volume . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Réglages avancés . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 Langue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Aide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 4 Guide de dépannage de votre projecteur 45 Signaux de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Remplacer la lampe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 5 Caractéristiques techniques . . . . . . . . . . 52 6 Contacter Dell . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 7 Appendice : Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . 59Votre projecteur Dell 5 1 Votre projecteur Dell Votre projecteur est livré avec tous les éléments présentés ci-dessous. Assurez-vous que tous les éléments sont présents et contactez Dell si quoi que ce soit manque. Tirez la languette avant d’utiliser la télécommande Contenu de la boîte Cordon d’alimentation Câble VGA 1,8 m (VGA/VGA) Télécommande et pile CD du guide d’utilisation & documentation VGA Video S-Video Volume Menu Mute Source Freeze Blank Up Page Zoom Down Auto VGA Video S-Video Volume Mute Menu Source Freeze Blank Up Page Zoom Down Auto6 Votre projecteur Dell A propos de votre projecteur AVERTISSEMENT : Instructions de sécurité 1 N’utilisez pas le projecteur près d’appareils susceptibles de générer beaucoup de chaleur. 2 N’utilisez pas le projecteur dans des endroits très poussiéreux. La poussière pourrait endommager le système, causant au projecteur de s'éteindre automatiquement. 3 Assurez-vous que le projecteur est installé dans un endroit bien aéré. 4 Ne bloquez pas les fentes de ventilation et les ouvertures du boîtier du projecteur. 5 Assurez-vous que le projecteur est utilisé à une température ambiante (entre 0 ºC et 35 ºC). 1 Panneau de contrôle 2 Ergot du zoom et bague de mise au point 3 Objectif 4 Récepteur IR 5 Couvercle de l’objectif 6 Bouton à dégagement rapide 7 Protecteur de lampe 8 Trous de fixation pour montage au plafond : Trous de vis M3 x 4,6mm Torque recommandée <8kgf-cm 9 Pied de réglage avant 10 Trou de fixation pour tripode : Insertion d’écrou 1/4"*20 UNC 11 Molette de réglage d'inclinaison 5 2 3 4 1 6 7 9 10 11 8 Vue de dessus Vue de dessousVotre projecteur Dell 7 6 N'essayez pas de toucher les fentes de ventilation car elles peuvent devenir très chaudes lorsque le projecteur est allumé ou juste après qu’il ait été éteint. 7 Ne regardez pas dans l’objectif quand le projecteur est allumé car ceci pourrait faire mal aux yeux. 8 Ne posez aucun objet près de ou devant le projecteur et ne couvrez pas l’objectif lorsque le projecteur est allumé car la chaleur pourrait faire fondre ou même brûler l’objet en question. NOTE : • N’essayez pas d’installer ce projecteur au plafond par vous-même. Il ne doit être installé que par un technicien qualifié. • Kit de fixation de projecteur au plafond recommandé (N/P : C4504). Pour plus d’informations, visitez le site Internet de Dell : support.dell.com. • Pour plus d'informations, voir les Instructions de sécurité livrées avec votre projecteur.8 Connexion de votre projecteur 2 Connexion de votre projecteur AVERTISSEMENT : Avant de débuter quelque procédure que ce soit de cette section, lisez et suivez les Instructions de sécurité décrites à la page 6. 1 Connecteur distant mini USB (type B) 7 Connecteur d'entrée audio 2 Sortie VGA-A (prise en boucle du moniteur) 8 Fente du câble de sécurité 3 Connecteur d'entrée VGA-A (D-sub) 9 Connecteur de sortie audio 4 Connecteur d'entrée VGA-B (D-sub) 10 Connecteur vidéo composite 5 Port de commande RS-232 11 Connecteur du cordon d'alimentation 6 Connecteur S-vidéo 1 2 3 4 5 6 7 11 10 9 8Connexion de votre projecteur 9 Connexion à un ordinateur Connexion d’un ordinateur avec un câble VGA NOTE : Le câble mini USB-B n'est pas fourni avec votre projecteur. NOTE : Le câble mini USB-B doit être connecté si vous voulez utiliser les fonctions Page suivante et Page précédente de la télécommande. 1 Cordon d'alimentation 2 Câble VGA/VGA 3 Câble USB-A/mini USB-B 1 3 210 Connexion de votre projecteur Connexion du moniteur en boucle avec des câbles VGA NOTE : Seulement un câble VGA pas fourni avec votre projecteur. Un autre câble VGA peut être acheté sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d'alimentation 2 Câble VGA/VGA 1 2 2Connexion de votre projecteur 11 Connexion à un lecteur de DVD Connexion d'un lecteur de DVD avec un câble S-vidéo NOTE : Le câble S-vidéo n'est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble d’extension S-vidéo (50 pieds/100 pieds) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d'alimentation 2 Câble S-vidéo 1 212 Connexion de votre projecteur Connexion d'un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composite NOTE : Le câble Vidéo composite n'est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble d’extension Vidéo composite (50 pieds/100 pieds) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d'alimentation 2 Câble Vidéo composite 1 2Connexion de votre projecteur 13 Connexion d'un lecteur de DVD avec un câble Vidéo composante NOTE : Le câble VGA/Vidéo composite n'est pas fourni avec votre projecteur. Vous pouvez acheter un câble d’extension VGA/Vidéo composite (50 pieds/100 pieds) sur le site Web de Dell www.dell.com. 1 Cordon d'alimentation 2 Câble VGA/Vidéo composante 1 214 Utilisation de votre projecteur 3 Utilisation de votre projecteur Allumer votre projecteur NOTE : Allumez le projecteur avant d'allumer la source (ordinateur, lecteur de DVD, etc.). Le voyant du bouton d’alimentation clignote en bleu jusqu'à ce qu'il soit enfoncé. 1 Retirez le couvercle de l'objectif. 2 Branchez le cordon d'alimentation et les câbles de signal appropriés. Pour plus d'informations sur la connexion du projecteur, voir « Connexion de votre projecteur » à la page 8. 3 Appuyez sur le bouton d’alimentation (voir « Utilisation du panneau de contrôle » à la page 19 pour repérer le bouton d’alimentation). 4 Allumez votre source (ordinateur, lecteur de DVD, etc.). 5 Connectez votre source au projecteur en utilisant le câble approprié. Référez-vous à la section « Connexion de votre projecteur » à la page 8 pour plus de détails sur comment connecter votre source au projecteur. 6 Par défaut, la source d’entrée du projecteur est réglée sur VGA-A. Changez la source d’entrée du projecteur si besoin. 7 Si plusieurs sources sont connectées au projecteur, appuyez sur le bouton Source sur la télécommande ou sur le panneau de contrôle pour sélectionner la source désirée. Référez-vous à la section « Utilisation du panneau de contrôle » à la page 19 et « Utilisation de la télécommande » à la page 21 pour repérer le bouton Source. Eteindre votre projecteur ATTENTION : Débranchez le projecteur après l'avoir correctement éteint comme expliqué dans la procédure suivante. 1 Appuyez sur le bouton d'alimentation. NOTE : Le message « Appuyez Alimentation pour éteindre le projecteur » s’affichera sur l’écran. Le message disparaîtra après 5 secondes ou vous pouvez appuyer sur le bouton Menu pour le faire disparaître. 2 Appuyez de nouveau sur le bouton d'alimentation. Les ventilateurs de refroidissement continuent de tourner pendant environ 60 secondes.Utilisation de votre projecteur 15 3 Pour éteindre rapidement le projecteur, appuyez sur le bouton d’alimentation pendant 1 seconde pendant que les ventilateurs du projecteur sont en marche. NOTE : Avant de rallumer le projecteur, attendez au moins 60 secondes pour que la température interne se stabilise. 4 Débranchez le cordon d'alimentation de la prise de courant et du projecteur. Réglage de l'image projetée Réglage de la hauteur du projecteur 1 Levez le projecteur de manière à obtenir l’angle d’affichage désiré et appuyez le bouton à dégagement rapide. 2 Utilisez la molette de réglage d'inclinaison pour régler avec précision l'angle d'affichage. Baisser le projecteur 1 Soulevez le projecteur en appuyant sur le bouton à dégagement rapide, puis abaisssez lentement le projecteur et utilisez la molette d’ajustement de l’inclinaison pour un réglage précis de l’angle d’affichage. 1 Pied de réglage avant (Angle d’inclinaison : 0 à 6 degrés) 2 Molette de réglage d'inclinaison 1 2 PUSH PUSH 116 Utilisation de votre projecteur Réglage du zoom et de la mise au point du projecteur AVERTISSEMENT : Pour éviter d'endommager le projecteur, assurez-vous que le zoom de l'objectif et le pied élévateur sont entièrement rétractés avant de déplacer le projecteur ou de le ranger dans son étui de transport. 1 Tournez l'ergot du zoom pour rapprocher et éloigner l'image. 2 Faites tourner la bague de mise au point jusqu'à ce que l'image soit nette. La mise au point du projecteur peut être réglée dans les distances comprises entre 3,28 pieds et 26,24 pieds (1 m et 8 m). 1 Ergot du zoom 2 Bague de mise au point 1 2Utilisation de votre projecteur 17 Réglage de la taille de l'image projetée 150" (381 cm) 125" (317.5 cm) 100" (254 cm) 75" (190.5 cm) 50" (127 cm) 37.5" (95.25 cm) 180" (457.2 cm) 150" (381 cm) 120" (304.8 cm) 90" (228.6 cm) 60" (152.4 cm) Projector to screen distance 45" (114.3 cm) 19.68'(6.0 m) 16.40'(5.0 m) 13.12'(4.0 m) 9.84'(3.0 m) 6.56'(2.0 m) 4.92'(1.5 m)18 Utilisation de votre projecteur Ecran (Diagonale) Max. 45" (114,3 cm) 60" (152,4 cm) 90" (228,6 cm) 120" (304,8 cm) 150" (381 cm) 180" (457,2 cm) Min. 37,5" (95,25 cm) 50" (127 cm) 75" (190,5 cm) 100" (254 cm) 125" (317,5 cm) 150" (381 cm) Taille de l'écran Max. (lxH) 36" X 27" 48" X 36" 72" X 54" 96" X 72" 120" X 90" 144" X 108" (91,44 cm X 68,58 cm) (121,92 cm X 91,44 cm) (182,88 cm X 137,16 cm) (243,84 cm X 182,88 cm) (304,8 cm X 228,6 cm) (365,76 cm X 274,32 cm) Min. (lxH) 30" X 22,5" 40" X 30" 60" X 45" 80" X 60" 100" X 75" 120" X 90" (76,2 cm X 57,15cm) ( 101,6cm X 76,2cm) (152,4 cm X 114,3 cm) (203,2 cm X 152,2 cm) (254 cm X 190,5 cm) (304,8 cm X 228,6 cm) Hd Max. 29,7" (75,44 cm) 39,6" (100,58 cm) 59,4" (150,88 cm) 79" (201,17 cm) 99" (251,46 cm) 118,8" (301,75 cm) Min. 24,75" (62,87 cm) 33" (83,82 cm) 49,5" (125,73 cm) 66" (167,64 cm) 82,5" (209,55 cm) 99" (251,46 cm) Distance 4,92' (1,5 m) 6,56' (2,0 m) 9,84' (3,0 m) 13,12' (4,0 m) 16,40' (5,0 m) 19,68' (6,0 m) *Ce tableau n'est fourni à l'utilisateur qu'à titre de référence.Utilisation de votre projecteur 19 Utilisation du panneau de contrôle 1 Marche-Arrêt Allume et éteint le projecteur. Pour plus d'informations, référez-vous à « Allumer votre projecteur » à la page 14 et à « Eteindre votre projecteur » à la page 14. 2 Récepteur IR Pointez la télécommande vers le récepteur IR et appuyez sur un bouton de la télécommande. 3 Voyant d'avertissement LAMPE Si le voyant LAMPE s'allume ou clignote en orange, l'un des problèmes suivants est probablement la cause : • La lampe est presque à la fin de sa durée de vie. • La lampe n’est pas correctement installée. • Le pilote de la lampe de marche pas. • La roue chromatique ne marche pas correctement Pour plus d'informations, référez-vous à « Guide de dépannage de votre projecteur » à la page 45 et à « Signaux de commande » à la page 49. 3 4 11 12 1 8 6 5 7 2 10 920 Utilisation de votre projecteur 4 Voyant d'avertissement TEMP Si le voyant TEMP s'allume ou clignote en orange, l'un des problèmes suivants est probablement la cause : • La température interne du projecteur est trop élevée. • La roue chromatique ne marche pas correctement Pour plus d'informations, référez-vous à « Guide de dépannage de votre projecteur » à la page 45 et à « Signaux de commande » à la page 49. 5 Haut / Réglage de la déformation Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour ajuster la déformation de l'image provoquée par l'inclinaison du projecteur (+40/-40 degrés). 6 Volume + Appuyez pour augmenter le volume. 7 Droite / Réglage auto Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour synchroniser le projecteur sur la source d'entrée. NOTE : Réglage auto ne marche pas si le menu OSD est affiché. 8 Volume - Appuyez pour diminuer le volume. 9 Entrer Appuyez pour confirmer la sélection de l'élément. 10 Bas / Réglage de la déformation Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour ajuster la déformation de l'image provoquée par l'inclinaison du projecteur (+40/-40 degrés). 11 Menu Appuyez pour afficher le menu OSD. Utilisez les le boutons de direction et le bouton Menu pour naviguer dans le menu OSD. 12 Gauche / Source Appuyez pour naviguer les éléments du menu OSD. Appuyez pour changer entre les sources RVB analogique, Composite, Composante (YPbPr via VGA), et S-vidéo quand plusieurs sources sont connectées au projecteur.Utilisation de votre projecteur 21 Utilisation de la télécommande 1 Alimentation Allume et éteint le projecteur. Pour plus d’informations, voir « Allumer votre projecteur » à la page 14 et « Eteindre votre projecteur » à la page 14. 2 Video Appuyez pour choisir la source Vidéo composite. 3 S-Vidéo Appuyez pour choisir la source S-Vidéo. 4 Réglage auto Appuyez pour synchroniser le projecteur avec la source d’entrée. Réglage auto ne fonctionne pas si l’OSD est affiché. 5 Volume + Appuyez pour augmenter le volume. 6 Volume - Appuyez pour diminuer le volume. 7 Muet Appuyer pour désactiver ou activer le hautparleur du projecteur. 8 Droite Appuyez pour naviguer dans les éléments du menu à l’écran (OSD). 9 Zoom + Appuyez pour agrandir l’image. 10 Zoom - Appuyez pour réduire l’image. VGA Video S-Video Volume Menu Mute Source Freeze Blank Up Page Zoom Down 14 Auto 17 18 3 1 5 8 9 12 2 4 7 13 23 20 21 6 10 11 16 15 19 2222 Utilisation de votre projecteur 11 Page préc. Appuyez pour aller à la page précédente. NOTE : Le câble mini USB-B doit être connecté si vous voulez utiliser la fonction Page préc. 12 Page suiv. Appuyez pour aller à la page suivante. NOTE : Le câble mini USB-B doit être connecté si vous voulez utiliser la fonction Page suiv. 13 VGA Appuyez pour choisir la source VGA. 14 Source Appuyez pour permuter entre les sources RVB analogique, Composite, Composantes (YPbPr, via VGA), et S-Vidéo. 15 Haut Appuyez pour naviguer dans les éléments du menu à l’écran (OSD). 16 Gauche Appuyez pour naviguer dans les éléments du menu à l’écran (OSD). 17 Entrée Appuyez pour confirmer la sélection. 18 Menu Appuyez pour activer l’OSD. 19 Bas Appuyez pour naviguer dans les éléments du menu à l’écran (OSD). 20 Figer Appuyez pour une pause de l’image à l’écran. 21 Vide Appuyez pour masquer/afficher l’image. 22 Ajustement du trapèze Appuyez pour ajuster la distorsion de l’image causée par l’inclinaison du projecteur (+40/-40 degrés). 23 Ajustement du trapèze Appuyez pour ajuster la distorsion de l’image causée par l’inclinaison du projecteur (+40/-40 degrés).Utilisation de votre projecteur 23 Installation des piles de la télécommande NOTE : Retirez les piles de la télécommande quand elle n’est pas utilisée. 1 Poussez le bras de verrouillage tout en retirant le support de la pile. 2 Vérifiez les marques de polarité (+/-) sur la pile. 3 Insérez la pile et alignez sa polarité correctement en fonction de la marque dans le compartiment de la pile. 4 Repoussez le support de la pile. 1 2 3 424 Utilisation de votre projecteur Plage de fonctionnement avec la télécommande NOTE : La plage de fonctionnement réelle peut différer légèrement de l’illustration. Une pile faible empêchera également la télécommande de faire fonctionner correctement le projecteur. S-Video VGA Video Volume Mute Menu Source Freeze Blank Up Page Zoom Down Auto VGA Video S-Video Volume Mute Menu Source Freeze Blank Up Page Zoom Down Auto Plage de fonctionnement Angle Distance +30° 7 m/22,5 pi Angle Angle Distance DistanceUtilisation de votre projecteur 25 Utiliser le menu à l’écran • Le projecteur a un menu à l’écran (OSD) multilingue qui peut être affiché avec ou sans une source d’entrée. • Pour naviguer dans les onglets du menu principal, appuyez le bouton ou sur le panneau de commande de votre projecteur ou la télécommande. • Pour sélectionner un sous-menu, appuyez le bouton sur le panneau de commande de votre projecteur ou la télécommande. • Pour sélectionner une option, appuyez le bouton ou sur le panneau de commande de votre projecteur ou la télécommande. La couleur change en bleu foncé. Quand un élément est sélectionné, la couleur change en bleu foncé. • Utilisez le bouton ou du tableau de commande ou de la télécommande pour ajuster les paramètres. • Pour retourner au menu principal, appuyez le bouton du tableau de commande ou de la télécommande. • Pour quitter l’OSD, appuyez le bouton ou appuyez le bouton Menu directement sur le tableau de commande ou la télécommande. NOTE : La structure et la composition de l’OSD sont les mêmes pour les modèles 1420X et 1430X. Source d'entrée Le menu Source d’entrée permet de sélectionner la source d’entrée de votre projecteur. Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Source auto VGA-A VGA-B Composite S-Vidéo26 Utilisation de votre projecteur SOURCE AUTO—Sélectionnez Désact. (par défaut) pour le signal d’entrée actuel. Si vous appuyez le bouton Source quand le mode Source auto est réglé sur Désact., vous pouvez sélectionner manuellement le signal d’entrée. Sélectionnez Activ. pour détecter automatiquement les signaux d’entrée disponibles. Si vous appuyez le bouton Source quand le projecteur est allumé, il trouve automatiquement le prochain signal d’entrée disponible. VGA-A—Appuyez pour détecter le signal VGA-A. VGA-B—Appuyez pour détecter le signal VGA-B. COMPOSITE—Appuyez pour détecter le signal vidéo composite. S-VIDÉO—Appuyez pour détecter le signal S-Vidéo. Réglage auto Réglage auto ajuste automatiquement la Fréquence et Suivi du projecteur en mode PC. Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Appuyez pour régler le projecteurUtilisation de votre projecteur 27 Luminosité/Contraste Le menu Luminosité/Contraste permet de régler les paramètres de luminosité/contraste de votre projecteur. LUMINOSITÉ—Utilisez et pour régler la luminosité de l’image. CONTRASTE—Utilisez et pour régler le contraste de l’écran. Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Luminosité Contraste 50 5028 Utilisation de votre projecteur Mode Vidéo Le menu Mode Vidéo permet d’optimiser l’image de l’écran : Présentation, Lumineux, Film, sRVB (fournit une représentation des couleurs plus précise), et Personnaliser (réglez vos paramètres préférés). Volume Le menu Volume permet de régler les paramètres de volume de votre projecteur. VOLUME—Appuyez pour augmenter le volume et pour diminuer le volume. Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Présentation Lumineux Film sRVB Personnaliser Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 VolumeUtilisation de votre projecteur 29 Réglages avancés Le menu Réglages avancés permet de changer les réglages pour Image, Affichage, Projecteur, Menu, Alimentation, et Informations. Réglages Image (En Mode PC) Sélectionnez et appuyez pour activer les réglages de l’image. Le menu des réglages de l’image offre les options suivantes : Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Appuyez pour changer les réglages ci-dessous Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Température des couleurs Réglage couleur RVB Intensité blanc Espace couleur Sortie VGA Moyenne R: 50 V:50 B:50 10 RVB Désact.30 Utilisation de votre projecteur TEMPÉRATURE DES COULEURS—Permet de régler la température des couleurs. L’écran apparaît plus froid à des températures des couleurs plus élevées et plus chaud à des températures des couleurs plus basses. Quand vous réglez les valeurs dans le menu Réglage couleur RVB, le mode Personnaliser est activé. Les valeurs sont enregistrées dans le mode Personnaliser. RÉGLAGE COULEUR RVB—Permet de régler manuellement les couleurs rouge, vert et bleu. INTENSITÉ BLANC—Utilisez et pour régler l’intensité de blanc de l’écran. ESPACE COULEUR—Permet de sélectionner l’espace de couleur, les options sont : RVB, YCbCr et YPbPr. SORTIE VGA—Sélectionnez Activ. ou Désact. pour activer ou désactiver la fonction de sortie VGA à l’état de veille du projecteur. La valeur par défaut est Désact. NOTE : Si vous ajustez les réglages pour Température des couleurs, Réglage couleur RVB et Intensité blanc, le projecteur permute automatiquement en Personnaliser. Réglages Image (En Mode vidéo) Sélectionnez et appuyez pour activer les réglages de l’image. Le menu des réglages de l’image offre les options suivantes : Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 720x480 Température des couleurs Réglage couleur RVB Intensité blanc Espace couleur Sortie VGA Moyenne R: 50 V:50 B:50 10 YCbCr Désact. Saturation Netteté Teinte 50 16 50Utilisation de votre projecteur 31 TEMPÉRATURE DES COULEURS—Permet de régler la température des couleurs. L’écran apparaît plus froid à des températures des couleurs plus élevées et plus chaud à des températures des couleurs plus basses. Quand vous réglez les valeurs dans le menu Réglage couleur RVB, le mode Personnaliser est activé. Les valeurs sont enregistrées dans le mode Personnaliser. RÉGLAGE COULEUR RVB—Permet de régler manuellement les couleurs rouge, vert et bleu. SATURATION—ajuste une image vidéo de noir et blanc en couleurs pleinement saturées. Appuyez pour diminuer la quantité de couleurs dans l’image et pour augmenter la quantité de couleurs dans l’image. NETTETÉ—Appuyez pour diminuer augmenter la netteté et pour augmenter la netteté. TEINTE—Appuyez pour diminuer la quantité de vert dans l’image et pour augmenter la quantité de rouge dans l’image (disponible pour NTSC seulement). INTENSITÉ BLANC—Utilisez et pour régler l’intensité de blanc de l’écran. ESPACE COULEUR—Permet de sélectionner l’espace de couleur, les options sont : RVB, YCbCr et YPbPr. SORTIE VGA—Sélectionnez Activ. ou Désact. pour activer ou désactiver la fonction de sortie VGA à l’état de veille du projecteur. La valeur par défaut est Désact. NOTE : Si vous ajustez les réglages pour Température des couleurs, Réglage couleur RVB, Saturation, Netteté, Teinte et Intensité blanc, le projecteur permute automatiquement en Personnaliser.32 Utilisation de votre projecteur Réglages Image (Aucune source d’entrée) Sélectionnez et appuyez pour activer les réglages de l’image. Le menu des réglages de l’image offre les options suivantes : SORTIE VGA—Sélectionnez Activ. ou Désact. pour activer ou désactiver la fonction de sortie VGA à l’état de veille du projecteur. La valeur par défaut est Désact. Réglages Affichage (En Mode PC) Sélectionnez et appuyez pour activer les Réglages Affichage. Le menu Réglages Affichage offre les options suivantes : Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Sortie VGA Désact. Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Position horizontale Position verticale Zoom Navigation de zoom 50 0 X1 Appuyez Fréquence Suivi Format 0 7 OriginalUtilisation de votre projecteur 33 POSITION HORIZONTALE—Appuyez pour déplacer l’image vers la gauche et pour déplacer l’image vers la droite. POSITION VERTICALE—Appuyez pour déplacer l’image vers le bas et pour déplacer l’image vers le haut. FRÉQUENCE—Permet de changer la fréquence d’horloge des données de l’écran pour correspondre à la fréquence de la carte graphique de votre ordinateur. Si vous voyez une onde scintillante verticale, utilisez le contrôle Fréquence pour un réglage grossier. SUIVI—Synchronisez la phase du signal de l’écran avec la carte graphique. En cas d’image instable ou scintillante, utilisez Suivi pour la corriger. Ceci est un réglage précis. FORMAT—Permet de sélectionner le format pour régler comment l’image apparaît. • Original — Sélectionnez Original pour conserver le format de l’image projeté en fonction de la source d’entrée. • 16:9 — La source d’entrée est échelonnée pour correspondre à la largeur de l’écran pour projeter une image d’écran 16:9. • 4:3 — La source d’entrée est échelonnée pour correspondre à l’écran et projette une image 4:3. ZOOM—Appuyez et pour un zoom de l’image. Réglez l’échelle de l’image en appuyant Zoom+ ou Zoom- sur votre télécommande. NAVIGATION DE ZOOM—Appuyez pour activer le menu Navigation de zoom. Utilisez pour naviguer dans l’écran de projection. Zoom34 Utilisation de votre projecteur Réglages Affichage (En Mode vidéo) Sélectionnez et appuyez pour activer les Réglages Affichage. Le menu Réglages Affichage offre les options suivantes : FORMAT—Permet de sélectionner le format pour régler comment l’image apparaît. • Original — Sélectionnez Original pour conserver le format de l’image projeté en fonction de la source d’entrée. • 16:9 — La source d’entrée est échelonnée pour correspondre à la largeur de l’écran pour projeter une image d’écran 16:9. • 4:3 — La source d’entrée est échelonnée pour correspondre à l’écran et projette une image 4:3. ZOOM—Appuyez et pour un zoom de l’image. Réglez l’échelle de l’image en appuyant Zoom+ ou Zoom- sur votre télécommande. NAVIGATION DE ZOOM—Appuyez pour activer le menu Navigation de zoom. Utilisez pour naviguer dans l’écran de projection. AFFICHAGE 3D —Sélectionnez Activ. pour démarrer la fonction d’affichage 3D (par défaut Désact.). Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 720x480 Format Zoom Original X1 Navigation de zoom Appuyez Affichage 3D Inverser sync 3D Désact. Désact. ZoomUtilisation de votre projecteur 35 NOTE : 1 Quand vous voulez créer une expérience 3D, quelques autres composants sont nécessaires : a. Ordinateur/Portable avec une carte graphique à quadruple tampon et sortie de signal 120 Hz. b. Lunettes 3D actives avec DLP Link. c. Contenu 3D. Voir la « Note 4 ». d. Lecteur 3D. (Par exemple: Lecteur stéréoscopique...) 2 Activez la fonction 3D quand une des conditions mentionnées ci-dessous est remplie : a. Ordinateur/Portable avec une carte graphique, pouvant sortir un signal 120 Hz via câble VGA. b. Entrez une suite de contenu 3D via Vidéo et S-Vidéo. 3 La sélection « Affichage 3D » ne sera activée dans les « Réglages Affichage du menu Réglages avancés » que quand le projecteur détecte une des entrées mentionnées ci-dessus. 4 La prise en charge 3D et le taux de rafraichissement sont comme suit : a. VGA 1280 x 720 120 Hz, 1024 x 768 120 Hz et 800 x 600 120 Hz b. Composite/S-Vidéo 60 Hz c. Composantes 480i 5 Le signal VGA recommandé pour un portable est une sortie en mode simple (le mode double n’est pas recommandé). INVERSER SYNC 3D —Si vous voyez une image discrète ou superposée lorsque vous portez les lunettes 3D DLP, il peut être nécessaire d’exécuter ‘Inverser‘ pour avoir la meilleure correspondance de séquence d’image gauche/droite et obtenir l’image correcte. (Pour les lunettes 3D DLP)36 Utilisation de votre projecteur Réglages Projecteur Sélectionnez et appuyez pour activer les Réglages Projecteur. Le menu Réglages Projecteur offre les options suivantes : SOURCE AUTO—Sélectionnez Désact. (par défaut) pour le signal d’entrée actuel. Si vous appuyez le bouton Source quand le mode Source auto est réglé sur Désact., vous pouvez sélectionner manuellement le signal d’entrée. Sélectionnez Activ. pour détecter automatiquement les signaux d’entrée disponibles. Si vous appuyez le bouton Source quand le projecteur est allumé, il trouve automatiquement le prochain signal d’entrée disponible. MODE PROJECTEUR—Permet de sélectionner le mode du projecteur en fonction du montage du projecteur. • Avant — Ceci est l’option par défaut. • Plafond avant — Le projecteur retourne l’image de haut en bas pour la projection montée au plafond. • Arrière — Le projecteur inverse l’image pour que vous puissiez projetez depuis derrière un écran translucide. • Plafond arr. — Le projecteur inverse et retourne l’image de haut en bas. Vous pouvez projeter derrière un écran translucide avec une projection montée au plafond. HAUT-PARLEUR —Sélectionnez Activ. pour activer le haut-parleur. Sélectionnez Désact. pour désactiver le haut-parleur. Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Source auto Mode projecteur Motif de test 2 Réinitialisation d'usine Désact. Avant Désact. Appuyez Haut-parleur Sous-titrage Ecr Dém Activ. Désact. Dell Mode Haute altitude Désact.Utilisation de votre projecteur 37 SOUS-TITRAGE—Sélectionnez Activ. pour activer le sous-titrage et activer le menu de sous-titrage. Sélectionnez les options de sous-titrage appropriées : SS-T1, SS-T2, SS-T3 et SS-T4. NOTE : L’option Sous-titrage n’est disponible que pour NTSC. ECR DÉM—Par défaut, le logo Dell est le fond d’écran. MODE HAUTE ALTITUDE—Sélectionnez Activ. lorsque votre environnement est entre 1500 m et 3000 m. MOTIF DE TEST 2—Le Motif de test est utilisé pour vérifier la mise au point et la résolution. Vous pouvez activer ou désactiver le Motif de test 2 en sélectionnant Désact., 1 ou 2. Vous pouvez également invoquer le Motif de test 1 en appuyant et maintenant les boutons et sur le panneau de commande en même temps pendant 2 secondes. Vous pouvez également invoquer le motif de test 2 en appuyant et maintenant les boutons et sur le panneau de commande en même temps pendant 2 secondes. Motif de test 1 : Motif de test 2 : Motif de test 2 Vert Bleu Gris Blanc Noir Appuyez pour afficher Quitter le menu Rouge38 Utilisation de votre projecteur RÉINITIALISATION D'USINE—Sélectionnez et appuyez pour réinitialiser tous les réglages aux valeurs par défaut de l’usine. Le message d’avertissement ci-dessous apparaît. Les éléments réinitialisés comprennent à la fois les réglages des sources d’ordinateur et de source vidéo. Réglages des menus Sélectionnez et appuyez pour activer les réglages du menu. Les réglages du menu ont les options suivantes : POSITION DES MENUS—Permet de changer la position du menu OSD sur l’écran. EXPIRATION DU MENU—Permet de régler la durée pour l’expiration du menu. Par défaut, l’OSD disparaît après une inactivité de 20 secondes. TRANSPARENCE DU MENU—Ajuste le niveau de transparence du menu à l’écran. VERROUILLAGE DU MENU—Sélectionnez Activ. pour activer le Verrouillage du menu et masquer le menu OSD. Sélectionnez Désact. pour désactiver le Verrouillage du menu. Si vous souhaitez désactiver la fonction Verrouillage du menu et que l’OSD apparaisse, appuyez sur le bouton Menu du panneau de commande ou de la télécommande pendant 15 secondes, puis désactivez la fonction. Réinitialisation aux valeurs par défaut de l’usine Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Position des menus Expiration du menu Modifier mot de passe Centre 20 s. Appuyez Transparence du menu Verrouillage du menu Mot de passe 0 Désact. DésactiverUtilisation de votre projecteur 39 MOT DE PASSE—Lorsque la Protection par mot de passe est activée, un écran Protection par mot de passe vous demandant d’entrer un mot de passe sera affiché lorsque la prise d’alimentation est branchée au secteur et l’alimentation du projecteur est allumée pour la première fois. Par défaut, cette fonction est désactivée. Vous pouvez activer cette fonction, en sélectionnant Activé. Si le mot de passe a été créé auparavant, saisissez d’abord le mot de passe et sélectionnez la fonction. Cette fonction de sécurité par mot de passe sera activée la prochaine fois que vous allumez le projecteur. Si vous activez cette fonctionnalité, il vous sera demandé d’entrer le mot de passe du projecteur après avoir allumé le projecteur : 1 Première demande de saisie du mot de passe : a Allez au menu Réglages des menus, appuyez puis sélectionnez Mot de passe pour Activer le réglage du mot de passe. Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Position des menus Expiration du menu Modifier mot de passe Désactiver Activer Transparence du menu Verrouillage du menu Mot de passe Supprimer40 Utilisation de votre projecteur b Activer la fonction du mot de passe fera apparaitre un écran, saisissez un numéro à 4 chiffres sur l’écran et appuyez sur . c Pour confirmer, entrez le mot de passe à nouveau. d Si la vérification de mot de passe est réussie, vous pouvez reprendre l’accès aux fonctions du projecteur et à ses utilitaires. 2 Si vous avez entré un mot de passe incorrect, vous aurez 2 autre chances. Après trois tentatives non valides, le projecteur s’éteindra automatiquement. NOTE : Si vous oubliez votre mot de passe, contactez DELL™ ou un technicien de service qualifié. 3 Pour désactiver la fonction de mot de passe, sélectionnez Désactiver. 4 Pour effacer le mot de passe, sélectionnez Supprimer. Veuillez saisir le nouveau mot de passe. Mot de passe (code de 4 caractères) : PPID CN-0R3KXG-S0081-137-0004 Sélectionner Confirmez Entrée QuitterUtilisation de votre projecteur 41 MODIFIER MOT DE PASSE—Saisissez le mot de passe original, puis entrez le nouveau mot de passe et confirmez le nouveau mot de passe. Veuillez saisir l'ancien mot de passe. Mot de passe (code de 4 caractères) : PPID CN-0R3KXG-S0081-137-0004 Sélectionner Confirmez Entrée Quitter Veuillez saisir le nouveau mot de passe. Mot de passe (code de 4 caractères) : PPID CN-0R3KXG-S0081-137-0004 Sélectionner Confirmez Entrée Quitter Veuillez ressaisir le nouveau mot de passe. Mot de passe (code de 4 caractères) : PPID CN-0R3KXG-S0081-137-0004 Sélectionner Confirmez Entrée Quitter42 Utilisation de votre projecteur Réglages Alimentation Sélectionnez et appuyez pour activer les réglages d’alimentation. Le menu des réglages d’alimentation a les options suivantes : ARRÊT RAPIDE—Sélectionnez Activ. pour éteindre le projecteur d’un simple appui du bouton Alimentation. Cette fonction permet au projecteur de s’éteindre rapidement avec une vitesse accélérée du ventilateur. Un bruit acoustique légèrement supérieur est à prévoir lors de l’arrêt rapide. NOTE : Avant de rallumer le projecteur, attendez 60 secondes pour permettre à la température interne de se stabiliser. Le projecteur prend plus de temps pour s’allumer si vous essayez de le mettre sous tension immédiatement. Son ventilateur fonctionnera à pleine vitesse pendant environ 30 secondes pour stabiliser la température interne. ÉCO ÉNERGIE—Sélectionnez Désact. pour désactiver le mode Éco énergie. Par défaut, le projecteur est réglé pour passer en mode d’économie d’énergie après 10 minutes d’inactivité. Un message d’avertissement apparaît sur l’écran avec un compte à rebours de 60 secondes avant de passer au mode économie d’énergie. Appuyez sur un des boutons principaux pendant le compte à rebours pour arrêter le mode d’économie d’énergie. Vous pouvez également définir un délai différent pour entrer en mode d’économie d’énergie. Le délai est le temps que vous voulez que le projecteur attende sans signal d’entrée. L’économie d’énergie peut être réglée sur 30, 60, 90 ou 120 minutes. Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Arrêt rapide Éco énergie Désact. 10 mn Appuyez Mode lampe Réinitialise durée lampe NormalUtilisation de votre projecteur 43 Si un signal d’entrée n’est pas détecté pendant le délai, le projecteur éteint la lampe et passe en mode économie d’énergie. Si un signal d’entrée est détecté pendant le délai, le projecteur s’allume automatiquement. Si un signal d’entrée n’est pas détecté dans les deux heures pendant le mode d’économie d’énergie, le projecteur passe du mode économie d’énergie au mode éteint. Pour allumer le projecteur appuyez sur le bouton Alimentation. MODE LAMPE—Permet de sélectionner entre le mode Normal ou ECO. Le mode Normal fonctionne à pleine alimentation. Le mode ECO fonctionne à un niveau alimentation plus bas ce qui peut offrir une plus longue durée de vie de la lampe, un fonctionnement moins bruyant, et un niveau de luminance plus faible sur l’écran. RÉINITIALISE DURÉE LAMPE—Appuyez et sélectionnez l’option Confirmez pour réinitialiser la durée de la lampe. INFORMATIONS Le menu Informations affiche les réglages actuels du projecteur. Réglages avancés Réglages Image Réglages Affichage Réglages Projecteur Réglages des menus Réglages Alimentation INFORMATIONS Dell 1420X Résolution : 1440x1050 Nom de modèle Durée fonction : 1420X : 2 heures PPID : CN-0R3KXG-S0081-137-000444 Utilisation de votre projecteur Langue Permet de définir la langue pour l’OSD. Appuyez pour activer le menu Langue. Aide En cas de problème avec votre projecteur, vous pouvez accéder au menu d’aide pour le dépannage. Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Menu Source d'entrée Réglage auto Luminosité/Contraste Mode Vidéo Volume Réglages avancés Langue Aide Dell 1420X Résolution : 1400x1050 Aucune n’image n’apparaît Image affichée incorrectement Votre présentation n’est pas affichée Image instable ou scintillante Barre verticale de l’image scintillante Couleur de l’image incorrecte Image étirée lors de l’affichage d’un DVD 16:9Guide de dépannage de votre projecteur 45 4 Guide de dépannage de votre projecteur Si vous rencontrez des problèmes avec le projecteur, reportez-vous au guide de dépannage suivant. Si le problème persiste, contactez Dell™ (Voir Contacter Dell™ à page 58). Problème Solution possible Aucune image n'apparaît sur l'écran. • Assurez-vous que le couvercle de l'objectif est retiré et que le projecteur est allumé. • Assurez-vous que l’option Source d’entrée est correctement réglée dans le menu OSD. • Assurez-vous que le port graphique externe est activé. Si vous utilisez un ordinateur portable Dell™, appuyez sur (Fn+F8). Pour les autres ordinateurs, reportez-vous à votre documentation respective. Le signal de sortie de l’ordinateur n’est pas conforme aux standards de l’industrie. Si c’est le cas, mettez à jour le pilote vidéo de l'ordinateur. Pour les ordinateurs Dell, référez-vous à support.dell.com. • Vérifiez que tous les câbles sont correctement connectés. Référez-vous à « Connexion de votre projecteur » à la page 8. • Assurez-vous que les broches des connecteurs ne sont pas tordues ou cassées. • Assurez-vous que la lampe est correctement installée (référez-vous à « Remplacer la lampe » à la page 50). • Utilisez Modèle de test dans le menu Autres. Assurez-vous que les couleurs du modèle de test sont correctes. Source d’entrée manquante. Ne peut pas sélectionner une source d’entrée particulière. Vérifiez que cette source d’entrée est réglée sur Activer. F8 Fn CRT/LCD46 Guide de dépannage de votre projecteur Image partielle, qui défile ou affichée de façon incorrecte. 1 Appuyez sur le bouton Réglage automatique de la télécommande ou du panneau de contrôle. 2 Si vous utilisez un ordinateur portable Dell™, réglez la résolution de l'ordinateur sur XGA (1024 x 768): a Faites un clic droit sur une partie non utilisée de votre bureau de Microsoft® Windows® , cliquez sur Propriétés et sélectionnez ensuite l'onglet Réglages. b Vérifiez que le réglage du port du moniteur externe est 1024 x 768 pixels. c Appuyez sur (Fn+F8). Si vous rencontrez des difficultés pour changer les résolutions ou que votre moniteur se fige, redémarrez l'ensemble de l'équipement ainsi que le projecteur. Si vous n'utilisez pas un ordinateur portable Dell™, référez-vous à la documentation de votre ordinateur. Le signal de sortie de l’ordinateur peut ne pas être conforme aux standards de l’industrie. Si c’est le cas, mettez à jour le pilote vidéo de l'ordinateur. Pour les ordinateurs Dell, référez-vous à support.dell.com. L'écran n'affiche pas votre présentation Si vous utilisez un ordinateur portable, appuyez sur (Fn+F8). L'image est instable ou vacillante Ajustez le suivi dans le sous-menu OSD Affichage (en Mode PC seulement). L'image présente une barre verticale vacillante Ajustez la fréquence dans le sous-menu OSD Affichage (en Mode PC seulement). La couleur de l'image est incorrecte • Si le projecteur reçoit un signal incorrect de la carte graphique, réglez le type de signal sur RVB dans l’onglet Affichage du menu OSD. • Utilisez Modèle de test dans le menu Autres. Assurez-vous que les couleurs du modèle de test sont correctes. Problème (suite) Solution possible (suite)Guide de dépannage de votre projecteur 47 L'image est floue/pas au point 1 Ajustez la bague de mise au point située sur l'objectif du projecteur. 2 Assurez-vous que l'écran de projection se trouve à la bonne distance du projecteur (3,28 ft[1 m] à 39,37 ft[12 m]). L'image est allongée en affichage DVD de 16:9 Le projecteur détecte automatiquement le format du signal de la source. Il gardera le rapport d’affichage de l’image projetée en fonction du format du signal d’entrée avec un réglage d’origine. Si l'image est encore trop allongée, ajustez le rapport d’affichage dans le menu Réglage de l’OSD. L'image est inversée Sélectionnez Réglages Projecteur dans le menu OSD et changez le mode de projection. La lampe est grillée ou émet des crépitements Quand la lampe du projecteur atteint sa fin de vie, elle peut griller et produire un fort crépitement. Si cela se produit, le projecteur ne se rallumera pas. Pour remplacer la lampe, voir « Remplacer la lampe » à la page 50. Le voyant LAMPE s'allume en orange Si le voyant LAMPE s'allume en orange, remplacez la lampe. Le voyant LAMPE clignote en orange. Si le voyant LAMPE clignote en orange, la connexion du module de la lampe peut être interrompue. Vérifiez le module de la lampe et qu’elle a été correctement installée. Si le voyant LAMPE et le voyant Alimentation clignotent en orange, cela signifie que le pilote de la lampe ne marche pas correctement et que le projecteur va s’éteindre automatiquement. Si le voyant LAMPE et le voyant TEMP clignotent en orange et que le voyant Alimentation est allumé en bleu, cela signifie que la palette de couleurs ne marche pas correctement et que le projecteur va s’éteindre automatiquement. Pour annuler le mode de protection, appuyez pendant 10 secondes sur le bouton ALIMENTATION. Problème (suite) Solution possible (suite)48 Guide de dépannage de votre projecteur Le voyant TEMP s'allume en orange. Le projecteur a surchauffé. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Essayez de rallumer le projecteur une fois qu’il s’est refroidi. Si le problème persiste, contactez Dell™. Le voyant TEMP clignote en orange Un ventilateur du projecteur ne marche pas correctement et le projecteur va s’éteindre automatiquement. Essayez d’annuler le mode de proection du projecteur en appuyant pendant 15 secondes sur le bouton ALIMENTATION. Attendez environ 5 minutes puis essayez de le rallumer. Si le problème persiste, contactez Dell™. L'OSD n'apparaît pas à l'écran Appuyez sur le bouton Menu du panneau de contrôle pendant 15 secondes pour déverrouiller l'OSD. Vérifiez le Verrouillage du menu à la page 38. La télécommande ne fonctionne pas correctement ou seulement dans une plage très limitée Piles faibles. Si c’est le cas, remplacez toujours la pile par une pile du même type ou de type équivalent recommandé par le fabricant. Problème (suite) Solution possible (suite)Guide de dépannage de votre projecteur 49 Signaux de commande Etat du projecteur Description Boutons de contrôle Voyant Marche Menu TEMP (Orange) LAMPE (Orange) Mode Veille Projecteur en mode Veille. Prêt à être allumé. BLEU Clignotant ETEINT ETEINT ETEINT Mode de préchauffage Le projecteur est en train de se préchauffer et de s'allumer. BLEU BLEU ETEINT ETEINT Lampe allumée Projecteur en mode Normal, prêt à afficher une image. Remarque : Le menu OSD n’est pas ouvert. BLEU BLEU ETEINT ETEINT Mode de refroidissement Le projecteur est en train de se refroidir avant de s'éteindre. BLEU ETEINT ETEINT ETEINT Mode d’économie d’énergie Le mode d’économie d’énergie est activé. L’appareil basculera automatiquement en mode Veille si aucun signal n’est détecté pendant plus de deux heures. ORANGE Clignotant ETEINT ETEINT ETEINT Refroidissement avant mode d’économie d'énergie. Le projecteur prend 60 secondes pour se refroidir avant d’aller en mode d’économie d’énergie. ORANGE ETEINT ETEINT ETEINT Surchauffe du projecteur Les fentes de ventilation sont bloquées ou la température ambiante est au-dessus de 35ºC. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Assurez-vous que les fentes de ventilation ne sont pas bloquées et que la température ambiante est dans la gamme acceptable. Si le problème persiste, contactez Dell. ETEINT ETEINT ORANGE ETEINT Surchauffe du pilote de la lampe Le pilote de la lampe a surchauffé. Les fentes de ventilation sont bloquées. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Essayez de rallumer le projecteur une fois qu’il s’est refroidi. Si le problème persiste, contactez Dell. ORANGE ETEINT ORANGE ETEINT Panne de ventilateur L’un des ventilateurs ne marche pas correctement. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Si le problème persiste, contactez Dell. ETEINT ETEINT ORANGE Clignotant ETEINT Panne de pilote de la lampe. Le pilote de la lampe ne marche pas correctement. Le projecteur va s’éteindre automatiquement. Débranchez le cordon d'alimentation, attendez 3 minutes puis rallumez le projecteur. Si le problème persiste, contactez Dell. ORANGE Clignotant ETEINT ETEINT ORANGE Clignotant Panne connexion module lampe La connexion du module de la lampe peut être interrompue. Vérifiez le module de la lampe et qu’elle a été correctement installée. Si le problème persiste, contactez Dell. ETEINT ETEINT ETEINT ORANGE Clignotant Panne de roue chromatique La roue chromatique ne marche pas. Le projecteur ne marche pas correctement et le projecteur va s’éteindre automatiquement. Débranchez le cordon d'alimentation, attendez 3 minutes puis rallumez le projecteur. Si le problème persiste, contactez Dell. BLEU ETEINT ORANGE Clignotant ORANGE Clignotant Panne de la lampe Lampe défectueuse. Remplacez la lampe. La lampe approche sa durée de vie utile. ETEINT ETEINT ETEINT ORANGE OSD activé Quant l’OSD du projecteur et affiché et visible aux utilisateurs. BLEU BLEU ETEINT ETEINT50 Guide de dépannage de votre projecteur Remplacer la lampe AVERTISSEMENT : Avant de débuter quelque procédure que ce soit de cette section, lisez et suivez les Instructions de sécurité décrites à la page 6. AVERTISSEMENT : Utilisez une lampe originale pour un assurer un fonctionnement optimal et sans risque de votre projecteur. AVERTISSEMENT : La lampe devient très chaude en cours d'utilisation. Pour remplacer la lampe, attendez que le projecteur s’est refroidi pendant au moins 30 minutes. AVERTISSEMENT : Ne touchez jamais l'ampoule ou le verre de la lampe. Les lampes de projecteur sont très fragiles et peuvent se briser si vous les touchez. Les morceaux de verre sont dangereux et peuvent causer des blessures. AVERTISSEMENT : Si la lampe est brisée, enlevez toutes les débris du projecteur et jetez-les ou recyclez-les conformément aux lois locales, régionales et fédérales. Pour plus d’informations, visitez www.dell.com/hg. 1 Eteignez le projecteur et débranchez le cordon d'alimentation. 2 Laissez le projecteur se refroidir pendant au moins 30 minutes. 3 Dévissez les vis de fixation du couvercle de la lampe, et retirez le couvercle. 4 Dévissez la vis de fixation de la lampe. 5 Soulevez la lampe en la tenant par sa partie métallique. NOTE : Dell™ peut demander que les lampes remplacées durant la période de garantie soient renvoyées à Dell™. Sinon, contactez votre agence de recyclage des déchets pour obtenir l'adresse du dépôt le plus proche. 6 Remplacez toujours la lampe par une lampe neuve. 7 Vissez la vis de fixation de la lampe. 8 Replacez le couvercle de lampe et serrez les deux vis.Guide de dépannage de votre projecteur 51 9 Réinitialisez le temps d'utilisation de la lampe en sélectionnant "Confirmez" pour Réinitialise durée lampe dans Réglages Alimentation (voir « Réglages Alimentation » à la page 42). Lorsque une lampe a été remplacée, le projecteur la détecte automatiquement et réinitialise les heures de la lampe. AVERTISSEMENT : Mise au rebut de la lampe (États-Unis uniquement) LES LAMPES À L'INTÉRIEUR DE CE PRODUIT CONTIENNENT DU MERCURE ET DOIVENT ÊTRE RECYCLÉES OU JETÉES CONFORMÉMENT AUX LOIS LOCALES, RÉGIONALES OU FÉDÉRALES. POUR PLUS D'INFORMATIONS, ALLEZ À WWW.DELL.COM/HG OU CONTACTEZ L'ALLIANCE DES INDUSTRIES ÉLECTRONIQUES À WWW.EIAE.ORG. POUR LES INFORMATIONS D'ÉLIMINATION SPÉCIFIQUE DES LAMPES, ALLEZ À WWW.LAMPRECYCLE.ORG.52 Caractéristiques techniques 5 Caractéristiques techniques Vanne légère 0,55" XGA S450 DMD, DarkChip3™ Luminosité 1420X: 2700 Lumens ANSI (max.) 1430X: 3200 Lumens ANSI (max.) Rapport de contraste 2400:1 minimum (Plein On / Plein Off) Uniformité 85% typique (Standard du Japon - JBMA) Nombre de pixels 1024 x 768 (XGA) Format 4:3 Couleurs affichables 1,07 milliard de couleurs Vitesse de roue chromatique 2X Objectif de projection F-Stop : F/ 2,54~2,73 Distance focale, f=18,18~21,84 mm Objectif Zoom manuel 1,2X Rapport de projection =1,64~1,97 large et télé Décalage 110% Taille d'écran de projection 38-180 pouces (diagonale) Distance de projection 3,28~26,24 pieds (1 m ~ 8 m) Compatibilité vidéo Vidéo composite / S-Vidéo : NTSC (M, 3.58, 4.43), PAL (B, D, G, H, I, M, N, 4.43), SECAM (B, D, G, K, K1, L, 4.25/4.4) Vidéo composante via VGA : 1080i/p, 720p, 576i/p, 480i/p Source d’alimentation Universelle 90-264 V c.a. 50-60 Hz avec entrée PFCCaractéristiques techniques 53 Consommation électrique 1420X: Mode normal : 305W ± 10% @ 110Vc.a. Mode Eco : 265W ± 10% @ 110Vc.a. Mode Veille : < 0,5W 1430X: Mode normal : 368W ± 10% @ 110Vc.a. Mode Eco : 305W ± 10% @ 110Vc.a. Mode Veille : < 0,5W Audio 1 haut-parleur, 2 watts RMS Niveau de bruit 1420X: 33 dB(A) mode Normal, 29 dB(A) mode Eco 1430X: 36 dB(A) mode Normal, 32 dB(A) mode Eco Poids 5,7 livres (2,6 kg) Dimensions (L x H x D) 11,4 x 3,6 x 9,3 pouces (290 x 90,82 x 238 mm) Environnement Température d’utilisation : 0 ºC à 35 ºC (32 ºF à 95 ºF) Humidité : 90% maximum Température de stockage : -30 ºC à 65 ºC (-22 ºF à 149 ºF) Humidité : 90% maximum Température de transport : -20 ºC à 60 ºC (-4 ºF à 140 ºF) Humidité : 90% maximum Connecteurs d'E/S Alimentation : Une prise d’alimentation secteur (3 broches - prise C14) 3.6"(90.82mm) 11.4"(290mm) 9.3"(238mm)54 Caractéristiques techniques NOTE :La durée de vie de la lampe d’un projecteur est une mesure du niveau de dégradation lumineuse seulement, et n'indique pas que la lampe va tomber en panne et arrêter de marcher après cette durée. La durée de vie d’une lampe est définie comme la durée prise pour que la luminosité de plus de 50 pourcents des lampes en général diminue par environ 50 pourcents du lumens recommandé. La durée de vie d’une lampe n’est absolument pas garantie. La durée de vie actuelle d’une lampe de projecteur peut varier en fonction des conditions ambiantes et du mode d’utilisation. L’utilisation d’un projecteur dans des endroits difficiles, par exemple des endroits poussiéreux ou chauds, pendant de nombreuses heures en continu et avec un arrêt brusque va certainement réduire la durée de vie de la lampe et peut même causer un mal fonctionnement. Entrée VGA : Deux connecteurs D-sub 15 broches (bleu), VGA-A & VGA-B, pour signaux d'entrée RVB/composante analogique. Sortie VGA : Un connecteur D-sub 15 broches (noir) pour bouclage VGA-A. Entrée S-Vidéo : Un connecteur mini-DIN standard à 4 broches pour signal Y/C Entrée vidéo composite : Une prise RCA jaune pour signal CVBS. Entrée audio analogique : Une mini prise stéréo 3,5mm (vert) Sortie audio fixe : Une mini prise stéréo 3,5mm (bleue) Port mini USB (type B) : un mini USB secondaire pour support distant. Port RS-232 : Un connecteur D-sub à 9 broches Lampe 1420X: Lampe de Osram 190W remplaçable par l'utilisateur (jusqu'à 4500 heures en mode normal / jusqu'à 6000 heures en mode éco) 1430X: Lampe de Osram 240W remplaçable par l'utilisateur (jusqu'à 3000 heures en mode normal / jusqu'à 5000 heures en mode éco)Caractéristiques techniques 55 Modes de compatibilité (Analogique/Numérique) Résolution Mode Taux de rafraîchissement (Hz) Fréquence Hsync (KHz) Horloge de pixels (MHz) 720 x 400 720 x 400_70 70,087 31,469 28,3221 640 x 480 VGA_60 59,94 31,469 25,175 VGA_72 72,809 37,861 31,5 VGA_75 75 37,5 31,5 VGA_85 85,008 43,269 36 800 x 600 SVGA_56 56,25 35,156 36 SVGA_60 60,317 37,879 40 SVGA_72 72,188 48,077 50 SVGA_75 75 46,875 49,5 SVGA_85 85,061 53,674 56,25 SVGA_120* (Reduce Blanking) 119,854 77,425 83 1024 x 768 XGA_60 60,004 48,363 65 XGA_70 70,069 56,476 75 XGA_75 75,029 60,023 78,75 XGA_85 84,997 68,667 94,5 XGA_120* (Reduce Blanking) 119,989 97,551 115,5 1152 x 864 1152 x 864_75 75 67,5 108 1024 x 576 60 35,82 46,966 1024 x 600 64,995 41,467 51,419 1280 x 768 1280 x 768_60 59,87 47,776 79,5 1280 x 800 WXGA_60 59,81 49,702 83,5 WXGA_75 74,934 62,795 106,5 WXGA_85 84,88 71,554 122,5 WXGA_120* (Reduce Blanking) 119,909 101,563 146,25 1280 x 1024 SXGA_60 60,02 63,981 108 SXGA_75 75,025 79,976 135 SXGA_85 85,024 91,146 157,5 1280 x 960 1280 x 960_60 60 60 108 1280 x 960_85 85,002 85,938 148,5 1366 x 768 1366 x 768_60 59,79 47,712 85,556 Caractéristiques techniques NOTE : * fréquence de fonctionnement pour le signal 3D avec format de trame séquentielle, Modes de compatibilité (YPbPr) 1440 x 900 WXGA+_60 59,887 55,935 106,5 1400 x 1050 SXGA+_60 59,978 65,317 121,75 1600 x 1200 UXGA 60 75 162 1680 x 1050 1680 x 1050_60 59,954 65,29 146,25 640 x 480@67Hz MAC13 66,667 35 30,24 832 x 624@75Hz MAC16 74,546 49,722 57,28 1024 x 768@75Hz MAC19 74,93 60,241 80 1152 x 870@75Hz MAC21 75,06 68,68 100 Résolution Mode Taux de rafraîchissement (Hz) Fréquence Hsync (KHz) Horloge de pixels (MHz) 720 x 480 480i 59,94 15,73 13,5 720 x 480 480p 59,94 31,47 27 720 x 576 576i 50 15,63 13,5 720 x 576 576p 50 31,25 27 1280 x 720 720 / 50p 50 37,5 74,25 1280 x 720 720 / 60p 60 45 74,25 1920 x 1080 1080 / 24P 24 27 74,25 1920 x 1080 1080 / 25P 25 28,13 74,25 1920 x 1080 1080 / 30P 30 33,75 74,25 1920 x 1080 1080 / 50i 50 28,13 74,25 1920 x 1080 1080 / 60i 60 33,75 74,25 1920 x 1080 1080 / 50P 50 56,25 148,5 1920 x 1080 1080 / 60P 60 67,5 148,5Caractéristiques techniques 57 Modes de compatibilité (Vidéo / S-Vidéo) Mode Vidéo fh(kHz) fv(Hz) fsc(MHz) NTSC 15,73 60 3,58 PAL 15,63 50 4,43 SECAM 15,63 50 4,25 ou 4,41 PAL-M 15,73 60 3,58 PAL-N 15,63 50 3,58 PAL-60 15,73 60 4,43 NTSC4,43 15,73 60 4,4358 Contacter Dell 6 Contacter Dell Pour les clients qui résident aux États-Unis, appelez 800-WWW-DELL (800-999-3355). NOTE : Si vous n’avez pas une connexion Internet, vous pouvez aussi trouver les informations de contact dans la boîte, sur le ticket, la facture ou le catalogue des produits Dell. Dell™ offre plusieurs options de services et d’assistance téléphonique et en ligne. La disponibilité peut varier en fonction du pays et du produit, et donc certains services peuvent ne pas être disponibles dans votre pays. Pour contacter Dell pour les ventes, l’assistance technique, ou les questions de service à la clientèle : 1 Visitez support.dell.com. 2 Vérifiez votre pays ou région dans le menu Choisir un Pays/Région au bas de la page. 3 Cliquez sur Nous cntacter sur le côté gauche de la page. 4 Sélectionnez le lien du service ou de l’assistance requise. 5 Choisissez la méthode pour contacter Dell qui vous convient le mieux.Glossaire 59 7 Appendice : Glossaire Lumens ANSI — Un standard pour mesurer la luminosité. Il est calculé en divisant une image d’un mètre carré en 9 rectangles égaux, en mesurant le lux (ou la luminosité) au centre de chaque rectangle et en faisant la moyenne de ces neufs points. Format d’image — Le format d'image le plus populaire est 4:3 (4 par 3). Les premiers formats vidéo de télévisions et d'ordinateur étaient un format d'image de 4:3, ce qui signifie que la largeur de l'image est de 4/3 de fois la hauteur. Luminosité — La quantité de lumière émise à partir d'un affichage ou d'un affichage de projection ou un appareil de projection. La luminosité du projecteur est mesurée en lumens ANSI. Température des couleurs — L’apparence de la couleur de la lumière blanche. Une température des couleurs basse donnera une lumière plus chaude (plus jaunâtre/rougeâtre) et une température des couleurs élevée donnera une lumière plus froide (plus bleuâtre). L’unité standard pour la température des couleurs est Kelvin (K). Vidéo composante —Une méthode pour délivrer la vidéo de qualité dans un format composé d’un signal de luminance et de deux signaux de chrominance séparés, et est définie par Y'Pb'Pr' pour les composantes analogiques et par Y'Cb'Cr' pour les composantes numériques. La vidéo composante est disponible sur les lecteurs DVD. Vidéo composite — Un signal vidéo qui combine luma (luminosité), chroma (couleur), burst (référence de couleur), et sync (signaux de sync horizontal et vertical) en une onde de signal transportée sur une seule paire de fil. Il existe trois types de formats, NTSC, PAL et SECAM : Résolution compressée — Si les images reçues sont d’une résolution plus haute que la résolution native du projecteur, l’image résultante sera réduite pour rentrer sur la résolution native du projecteur. La compression d’une image dans un appareil numérique peut causer certaines images d’être perdues. Rapport de contraste — Plage des valeurs claires et foncées dans une image, ou le rapport entre leurs valeurs maximum et minimum. Il y existe deux méthodes utilisées par l'industrie de la projection pour mesurer le rapport : 1 Plein On/Off — mesure le rapport de la lumière générée d'une et une image toute blanche (plein on) et la lumière générée d'une image toute noire (plein off). 2 ANSI — mesure un motif de 16 rectangles noirs et blancs alternés. La lumière moyenne générée partir des rectangles blancs est divisée par la lumière moyenne générée par les rectangles noirs pour déterminer le taux de contraste ANSI. 60 Glossaire Le contraste Full On/Off est toujours un nombre plus grand que le contraste ANSI pour le même projecteur. dB — décibel—Une unit utilisée pour exprimer la différence relative en puissance ou intensité, habituellement entre deux signaux acoustiques ou électriques, égal dix fois le logarithme commun du rapport des deux niveaux. Ecran diagonal — Une méthode de mesure de la taille d'un écran ou d'une image projetée. Elle mesure d'un coin au coin opposé. Un écran de 9 pieds de haut, 12 pieds de large, a une diagonale de 15 pieds. Ce document considère que les dimensions de la diagonale sont destinées à un rapport de 4:3 traditionnel de l'image d'un ordinateur comme pour l'exemple ci-dessus. DLP®— Traitement numérique de la lumière (Digital Light Processing™)— Technologie d'affichage réflective développée par Texas Instruments, utilisant de petits miroirs manipulés. La lumière passant à travers un filtre de couleurs est envoyée sur les miroirs DLP qui ordonnent les couleurs RVB dans une image projetée à l'écran, aussi connu sous le nom de DMD. DMD — Dispositif micro-miroir numérique— Chaque DMD est est composé de milliers de miroirs en alliage d'aluminium microscopiques inclinés montés sur une fourche masquée. Distance focale — La distance entre la surface d'un objectif et son foyer. Fréquence — C'est le vitesse de répétition en cycles par secondes des signaux électriques. Mesurée en Hz (Hertz). Hz (Hertz) — Unité de fréquence. Correction trapézoïdale — Dispositif qui corrigera une image par rapport la déformations (habituellement un effet de sommet large et de base étroite) d'une image projetée causée par l'angle incorrect du projecteur par rapport l'écran. Distance maximum — La distance par rapport l'écran laquelle le projecteur peut se trouver pour projeter une image utilisable (suffisamment lumineuse) dans une pièce entièrement noire. Taille de l'image maximum — L'image la plus grande qu'un projecteur peut projeter dans une pièce sombre. Ceci est généralement limité par la plage focale des optiques. Distance minimum — La position la plus proche à laquelle un projecteur peut faire la mise au point d'une image sur un écran. NTSC — National Television Standards Committee. Le standard d'émission pour la vidéo et la projection utilisé en Amérique du Nord, avec un format de 525 lignes et 30 images/seconde. PAL — Phase Alternating Line. Un standard d'émission pour la vidéo et la projection en Europe avec un format de 625 lignes et 25 images/seconde. Image inversée — Fonctionnalité permettant de renverser l'image horizontalement. Quand elle est utilisée dans un environnement de projection avant normal, le texte, les graphiques, etc, sont inversés. L'image inversée est utilisée pour la projection arrière.Glossaire 61 RVB — Rouge, Vert, Bleu— habituellement utilisé pour décrire un moniteur nécessitant des signaux séparés pour chacune des trois couleurs. S-Vidéo—Un standard de transmission vidéo utilisant un connecteur mini-DIN 4 broches pour envoyer des informations vidéo sur deux fils de signaux appelés luminance (luminosité, Y) et chrominance (couleur, C). S-Vidéo est aussi appelée Y/C. SECAM— Un standard français et international d'émission pour la vidéo et la projection, très similaire à PAL mais avec une méthode d’envoi différente pour les couleurs. SSID — Service Set Identifiers — Un nom utilisé pour identifier un LAN sans fil particulier auquel l’utilisateur veut se connecter. SVGA — Super Video Graphics Array— Comptage de pixels de 800 x 600. SXGA — Super Extended Graphics Array,—Comptage de pixels de 1280 x 1024. UXGA — Ultra Extended Graphics Array—Comptage de pixels de 1600 x 1200. VGA—Video Graphics Array—Comptage de pixels de 640 x 480. XGA — Extended Video Graphics Array— Comptage de pixels de 1024 x 768. Objectif zoom —Objectif avec une distance de focale variable permettant à l'opérateur de rapprocher ou d'éloigner la visualisation rendant l'image plus petite ou plus grande. Rapport d'objectif zoom — C'est le rapport entre l'image la plus petite et la plus grande qu'un objectif peut projeter à partir d'une distance fixée. Par exemple, un rapport d'objectif zoom de 1,4:1 signifie qu'une image de 10 pieds sans zoom serait une image de 14 pieds en plein zoom. 62 Index Index A Allumer/éteindre le projecteur Allumer le projecteur 14 Eteindre le projecteur 14 Arrêt rapide 42 C Caractéristiques techniques Alimentation 52 Audio 53 Compatibilité Vidéo 52 Connecteurs d'E/S 53 Consommation électrique 53 Couleurs affichables 52 Dimensions 53 Distance de projection 52 Environnement 53 Luminosité 52 Niveau de bruit 53 Nombre de pixels 52 Objectif de projection 52 Poids 53 Rapport de contraste 52 Taille d'écran de projection 52 Uniformité 52 Vanne légère 52 Vitesse de roue chromatique 52 Connexion du projecteur A un ordinateur 9 Câble S-vidéo 11 Câble USB/USB 9 Câble VGA/VGA 9, 10 Câble VGA/YPbPr 13 Câble Vidéo composite 12 Connexion avec un câble S-vidéo 11 Connexion avec un câble Vidéo composante 13 Connexion avec un câble Vidéo composite 12 Cordon d’alimentation 9, 10, 11, 12, 13 Contacter Dell 5, 48 D Dell contacter 58 E Éco énergie 42 Expiration du menu 38 G Guide de dépannage 45 Contacter Dell 45Index 63 M Menu à l’écran 25 Menu principal 25 N numéros de téléphone 58 P Panneau de contrôle 19 Port de commande RS-232 8 Ports de connexion Connecteur d'entrée VGA-A (D-sub) 8 Connecteur d'entrée VGA-B (D-sub) 8 Connecteur de cordon d'alimentation 8 Connecteur de sortie audio 8 Connecteur distant mini USB-B 8 Connecteur S-vidéo 8 Connecteur vidéo composite 8 Sortie VGA-A (prise en boucle du moniteur) 8 R Réglage de l'image projetée 15 baisser le projecteur Pied élévateur 15 Réglage de l’image projetée baisser le projecteur Bouton élévateur 15 Réglage du zoom et de la mise au point du projecteur 16 Bague de mise au point 16 Ergot du zoom 16 Réglages de sécurité 43 Réinitialisation, usine 38 Remplacer la lampe 50 S support contacter Dell 58 T Télécommande 21 Récepteur IR 19 Transparence du menu 38 U Unité principale Bague de mise au point 6 Ergot du zoom 6 Objectif 6 Panneau de contrôle 6 Récepteur IR 6 Dell PowerEdge Express SSD PCIe Flash Guide d'utilisation Adaptateur réglementaire UCEA-100 ; Module réglementaire UCEM-100Remarques, précautions et avertissements REMARQUE : une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser votre ordinateur. PRÉCAUTION : une PRÉCAUTION indique un risque d'endommagement du matériel ou de perte de données en cas de non-respect des instructions. AVERTISSEMENT : un AVERTISSEMENT vous avertit d’un risque d'endommagement du matériel, de blessure corporelle ou même de mort. ____________________ Les informations que contient ce document sont sujettes à modification sans préavis. © 2012 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document, de quelque manière que ce soit, sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell™, le logo DELL, PowerEdge™ et OpenManage™ sont des marques de Dell Inc. Microsoft ® , Windows ® et Windows Server ® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Red Hat et Red Hat Enterprise Linux ® sont des marques déposées de Red Hat, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. SUSE ® est une marque déposée de Novell, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. D'autres marques et noms commerciaux peuvent être utilisés dans cette publication pour faire référence aux entités revendiquant la propriété de ces marques ou de ces noms de produits. Dell Inc. rejette tout intérêt exclusif dans les marques et les noms commerciaux autres que les siens. Adaptateur réglementaire UCEA-100 ; Module réglementaire UCEM-100 2012–01 Rév. A01Table des matières 3 Table des matières 1 Présentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Architecture SSD PCIe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Interface PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Fonctionnalités SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Performances. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Remplacement à chaud . . . . . . . . . . . . . . 10 Intégrité du périphérique . . . . . . . . . . . . . . 11 2 Mise en route des SSD PCIe . . . . . . . . . . 13 Utilisation de périphériques SSD PCIe dans un système Windows ou Linux . . . . . . . . . . . . . . . 14 Système d'exploitation pris en charge pour SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Documentation connexe. . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Contacter Dell . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 3 Remplacement et configuration du matériel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Retrait d'un périphérique SSD PCIe du système . . . . 18 Installation d'un périphérique SSD PCIe dans le système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194 Table des matières Retrait de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Installation de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Retrait de la carte modulaire de l'extenseur PCIe . . . 23 Installation de la carte de modulaire de l'extenseur PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 4 Installation des pilotes . . . . . . . . . . . . . 27 Téléchargement de pilotes SSD PCIe . . . . . . . . . . 27 Installation ou mise à niveau du pilote SSD PCIe pour Microsoft Windows Server 2008 . . . . . . . . . . 27 Installation ou mise à niveau du périphérique SSD PCIe pour Red Hat Enterprise Linux ou SUSE Linux Enterprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 5 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . 31 Utilitaire de configuration Human Interface Infrastructure (HII) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Accès à l'utilitaire de configuration HII . . . . . . 32 Affichage des propriétés des périphériques physiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Initialisation des périphériques physiques . . . . . 32 Configuration de l'option LED Blinking (Voyant clignotant) . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Exportation du journal . . . . . . . . . . . . . . . 34 Quitter l'utilitaire de configuration HII . . . . . . . 35 Dell OpenManage Server Administrator . . . . . . . . 35Table des matières 5 Lancement de Storage Management . . . . . . . 35 Informations sur le stockage . . . . . . . . . . . . 36 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Exécution des tâches de périphériques physiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Tâches du menu déroulant PCIe SSD (SSD PCIe) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Tâche de clignotement et d'arrêt de clignotement de périphérique SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Préparation au retrait d'une tâche de périphérique physique sur périphérique SSD PCIe. . . . . . . . 38 Effectuer une tâche d'initialisation complète sur un périphérique SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . 40 Exportation du journal . . . . . . . . . . . . . . . 41 6 Dépannage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Erreurs SMART (Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology - Technologie de prévision des défaillances des lecteurs de disque) . . . . . . . . 43 Voyants du support de périphérique SSD PCIe . . . . . 43 Arrêt forcé du système ou perte d'alimentation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Erreur de tampon d'E/S sur périphérique SSD PCIe au cours d'une initialisation complète . . . . 46 Erreurs générales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Un message d'erreur s'affiche lorsque vous exécutez une initialisation complète dans l'utilitaire HII. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 476 Table des matières A Caractéristiques techniques SSD PCIe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 SFF-8639 (Connecteur mixte SAS PCIe) . . . . . . . . . 53 Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55Présentation 7 Présentation Le périphérique SSD (Solid State Device) PCIe (Peripheral Component Interconnect Express) Express Flash Dell PowerEdge est un périphérique de stockage haute performance conçu pour des solutions exigeant une faible latence, des opérations d'entrées sorties élevées par seconde (IOPS), et un usage et une fiabilité de stockage de niveau d'entreprise. Le SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge se base sur la technologie flash Single Level Cell (SLC) NAND avec une interface conforme PCIe 2.0. L'interface conforme PCIe 2.0 haute vitesse aide à optimiser les performances des solutions liées aux E/S. REMARQUE : le périphérique SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge n'est pas pris en charge en tant que périphérique amorçable. Architecture SSD PCIe La solution SSD PCIe consiste en une carte de périphérique d'extenseur PCIe qui fournit une connexion PCIe pour jusqu'à quatre périphériques SSD PCIe à l'avant du châssis. Le nombre de périphériques SSD PCIe pris en charge dépend du système dont vous disposez. Dell offre deux types de périphériques SSD PCIe : un d'une capacité de 175 Go et l'autre d'une capacité de 350 Go. Les deux sont pris en charge sur les systèmes PowerEdge et PowerEdge modulaires. Dans les systèmes PowerEdge, la carte de périphérique de l'extenseur PCIe se connecte à un fond de panier SSD PCIe, qui permet la connexion de jusqu'à quatre périphériques SSD PCIe. Dans les systèmes PowerEdge modulaires, la carte de périphérique de l'extenseur PCIe se connecte à un fond de panier SSD PCIe qui permet la connexion de jusqu'à deux périphériques SSD PCIe. REMARQUE : pour déterminer le nombre maximal de périphériques SSD PCIe pris en charge dans votre système, voir le Manuel du propriétaire de votre système à l'adresse support.dell.com/manuals. Voir les figure 1-1, figure 1-2 et figure 1-3 pour obtenir des informations sur les différents composants de la solution SSD PCIe.8 Présentation Figure 1-1. Carte de périphérique de l'extenseur SSD PCIe Figure 1-2. Carte de l'extenseur modulaire SSD PCIe 1 plaque de recouvrement 2 carte adaptateur de l'extenseur PCIe 3 voyants d'état de la liaison de port (4) 4 connecteurs de câbles d'adaptateur (4) 1 connecteur PCIe 2 carte modulaire PCIe 4 3 2 1 1 2Présentation 9 Figure 1-3. Périphérique SSD PCIe Interface PCIe Le contrôleur SSD utilisé sur le SSD PCIe est doté de l'interface PCIe Gén2 (5 Gb/s). L'interface est disponible avec une largeur de voie PCIe x4 pour un contrôleur de mémoire flash à 16 canaux. L'interface PCIe sert à transmettre ou recevoir des commandes de l'interface de stockage entre l'hôte et le périphérique SSD PCIe. Fonctionnalités SSD PCIe Performances Le périphérique SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge est un périphérique de stockage SS (solid state) qui offre des performances IOPS jusqu'à 350 fois plus importantes que les lecteurs de disques rotatifs conventionnels. Le périphérique SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge est conçu pour offrir un débit d'alimentation séquentiel sur les lectures et écritures supérieur à 1,5 Gb/s. 1 bouton de dégagement 2 voyant d'activité 3 voyant d'état 4 périphérique SSD PCIe 3 2 4 110 Présentation Remplacement à chaud Les périphériques SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge prennent en charge un remplacement à chaud ordonné pour vous permettre d'ajouter ou de retirer un périphérique sans avoir à interrompre ou redémarrer le système dans lequel il se trouve. Les fonctions de remplacement à chaud de périphériques SSD PCIe prises en charge par Dell sont définies comme suit : • Insertion ordonnée : insertion d'un périphérique dans un système en cours de fonctionnement dans lequel un tel périphérique n'a pas été précédemment inséré depuis le dernier démarrage. Les systèmes Dell qui prennent en charge les périphériques SSD PCIe sont configurés de manière à pouvoir gérer l'équilibrage des ressources PCIe au cas où une insertion à chaud s'avérerait nécessaire. Cette configuration système prédéfinie effectue ce type d'insertion à chaud ordonnée. • Retrait ordonné : retrait d'un périphérique d'un système en cours de fonctionnement. Avant de retirer physiquement le périphérique, vous devez en avertir le système. Cet avertissement vous permet de définir le retrait à chaud en tant qu'opération ordonnée. • Échange ordonné : retrait d'un périphérique du système de manière ordonnée et remplacement de celui-ci par un périphérique pris en charge. Le périphérique retiré et le périphérique qui le remplace utilisent le même pilote de périphérique. AVERTISSEMENT : ne retirez pas le SSD PCIe sans en avertir le système au préalable. Pour plus d'informations, voir « Préparation au retrait d'une tâche de périphérique physique sur périphérique SSD PCIe », à la page 38. REMARQUE : l'échange à chaud ordonné n'est pris en charge que lorsque des périphériques SSD PCIe sont installés dans un système Dell pris en charge exécutant un système d'exploitation pris en charge. Pour vous assurer que la configuration matérielle correspond à votre SSD PCIe, consultez le Manuel du propriétaire du système à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : pour vérifier si votre système d'exploitation prend en charge le remplacement à chaud de périphériques SSD PCIe, voir « Système d'exploitation pris en charge pour SSD PCIe », à la page 15.Présentation 11 Intégrité du périphérique Le périphérique SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge se base sur la technologie flash Single Level Cell (SLC) NAND. Les SSD NAND ont un nombre limité de cycles de programmation ou de suppression et un nombre limité de blocs de secours (de blocs de remplacement pour blocs NAND usés ou défaillants). Les cycles de programmation ou de suppression et les blocs de secours sont surveillés de manière continue dans chaque SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge à l'aide d'applications de gestion de logiciels Dell telles que HII (Human Interface Infrastructure) et Dell OpenManage Server Administrator. Pour en savoir plus, voir « Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe », à la page 31. Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology L'ensemble de fonctions Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology (Technologie de prévision des défaillances des lecteurs de disque ou SMART) permet de réduire les temps d'arrêt non planifiés du système grâce à sa méthode de détection rapide des dégradations ou défaillances de périphérique. En surveillant et stockant les performances critiques et paramètres de calibrage, l'ensemble de fonctions SMART tente de prédire les conditions de dégradation ou de défaillance. Lorsque le système est averti qu'une condition de fiabilité négative existe, il peut ainsi vous avertir d'un risque ou d'une défaillance de périphérique imminente et vous recommander la marche à suivre la plus appropriée. REMARQUE : Dell OpenManage Server Administrator doit être installé et s'exécuter pour que la création de rapports SMART puisse avoir lieu. Vie restante du périphérique (Surveillance de la vie du périphérique) Les périphériques SSD NAND disposent d'un nombre limité de cycles de programmation et de suppression. Pour cette raison, le SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge n'est garanti que pour recevoir montant maximum de données en octets écrites. Le SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge s'auto surveille pour ne pas dépasser ces limites et les applications de gestion de logiciels Dell vous avertissent lorsque ces limites sont dépassées. REMARQUE : la garantie du SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge expire lorsque le seuil maximal d'octets totaux écrits est atteint.12 Présentation REMARQUE : Si vous continuez d'écrire des données sur le périphérique une fois ce seuil atteint, le temps de rétention des données du SSD PCIe Dell PowerEdge Express Flash lorsque celui est hors tension tombe en dessous des caractéristiques du périphérique. Pour en savoir plus, voir « Caractéristiques techniques SSD PCIe », à la page 51. État d'écriture du périphérique Les périphériques SSD NAND sont dotés d'un nombre limité de secteurs de secours. Si le périphérique épuise la réserve de secteurs disponibles, le SSD PCIe Dell PowerEdge Express Flash passe en mode Write Protect (Écriture seule). Lorsqu'il est en mode Write Protect, vous ne pouvez effectuer que des opérations de lecture sur le périphérique. Le SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge surveille ces limites et les applications de gestion de logiciels Dell vous avertissent lorsque ces limites sont dépassées.Mise en route des SSD PCIe 13 Mise en route des SSD PCIe Les périphériques SSD PCIe ne sont pas amorçables. Votre système doit être doté d'un système d'exploitation pris en charge pour accéder au périphérique SSD PCIe. Les SSD PCIe commandés avec votre système sont déjà configurés et prêts à être utilisés. Pour en savoir plus, voir « Utilisation de périphériques SSD PCIe dans un système Windows ou Linux », à la page 14 ou voir « Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe », à la page 31. Si vous installez un nouveau système d'exploitation, procédez comme suit pour configurer votre SSD PCIe lors de l'utilisation initiale : 1 Configurez votre système et installez le logiciel d'exploitation sur un périphérique de stockage non SSD PCIe. Pour configurer votre système, consultez le Getting Started Guide (Guide de mise en route). 2 Installez le pilote SSD PCIe correspondant à votre système d'exploitation. Pour plus d'informations, voir « Installation des pilotes », à la page 27. REMARQUE : pour obtenir la dernière liste de systèmes d'exploitation pris en charge et les instructions d'installation de pilote, consultez le Manuel d'utilisation de votre système à l'adresse support.dell.com/manuals. Pour connaître la configuration requise pour un Service Pack de système d'exploitation particulier, voir Pilotes et téléchargements sur le site de support Dell, support.dell.com. Votre SSD PCIe est maintenant prêt à être utilisé.14 Mise en route des SSD PCIe Utilisation de périphériques SSD PCIe dans un système Windows ou Linux Dans un système Microsoft Windows, les périphériques SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge sont dotés d'une entité contrôleur et d'une entité périphérique. L'entité « controller » (contrôleur) est visible sous le menu de contrôleur IDE ATA/ATAPI du Device Manager (Gestionnaire de périphériques). Utilisez l'entité controller lors de l'installation ou la mise à jour du pilote SSD PCIe. Vous pouvez configurer le SSD PCIe pour une utilisation sous Windows à l'aide de l'outil Disk Management (Gestion de disques) de la section Storage (Stockage) du Server Manager (Gestionnaire de serveurs). Dans un système Linux, vous pouvez configurer le SSD PCIe depuis l'outil de partition en indiquant ou en sélectionnant le nom du périphérique. Les noms des périphériques SSD PCIe sont au format /dev/rssdx, où x est la lettre correspondant à chacun des périphériques SSD PCIe du système (par exemple : /dev/rssda). Utilisez OpenManage Server Administrator sous Windows ou Linux pour gérer et effectuer des tâches SSD PCIe. Pour plus d'informations, voir « Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe », à la page 31. Entretien du périphérique SSD PCIe Si vous désirez retirer ou remplacer votre SSD PCIe, vous pouvez le retirer du système en cours de fonctionnement via une opération de retrait ordonnée. Cette opération est prise en charge sous Windows et Linux. Voir « Système d'exploitation pris en charge pour SSD PCIe », à la page 15. Pour retirer le SSD PCIe d'un système d'exploitation, utilisez la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) dans OpenManage Server Administrator. Vous pouvez retirer le périphérique du système en toute sécurité si les conditions suivantes sont présentes une fois la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) effectuée : • Le périphérique SSD PCIe clignote selon la configuration des voyants correspondant à la tâche prepare for removal (Préparation au retrait). • Le SSD PCIe n'est plus accessible au système. Voir « Exécution des tâches de périphériques physiques », à la page 38.Mise en route des SSD PCIe 15 Système d'exploitation pris en charge pour SSD PCIe Les périphériques SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge sont uniquement pris en charge par les systèmes d'exploitation suivants : • Microsoft Windows Server 2008 R2 ou version ultérieure, y compris la virtualisation Hyper-V. Processeur : x64/EM64T • Red Hat Enterprise Linux 6.1 64 bits ou supérieur. Processeur : x64/EM64T • SUSE Linux Enterprise Server 11 SP2 64 bits ou version ultérieure. Processeur : x64/EM64T REMARQUE : pour obtenir la dernière liste de systèmes d'exploitation pris en charge et les instructions d'installation de pilote, consultez le Manuel d'utilisation de votre système à l'adresse support.dell.com/manuals. Pour connaître la configuration requise pour un Service Pack de système d'exploitation particulier, voir la section Pilotes et téléchargements du site de support Dell, support.dell.com. Documentation connexe • Pour lire et télécharger la documentation de ce produit, rendez-vous sur support.dell.com/manuals, et suivez les instructions à l'écran. Vous pouvez saisir votre numéro de service, choisir votre produit dans la liste de modèles, vous connecter à votre compte, ou cliquer sur tout composant individuel. • Pour consulter la documentation spécifique aux contrôleurs de stockage, rendez-vous sur support.dell.com/manuals et cliquez sur Storage (Stockage), puis Storage Controllers (Contrôleurs de stockage). Contacter Dell REMARQUE : si vous ne disposez pas d'une connexion Internet active, utilisez les coordonnées qui figurent sur votre preuve d'achat, votre bordereau de marchandises, votre facture ou encore dans le catalogue de produits Dell.16 Mise en route des SSD PCIe Dell propose plusieurs options de maintenance et d'assistance technique en ligne et par téléphone. Leur disponibilité variant d'un pays à l'autre, il est possible que certains services ne soient pas proposés dans votre région. Pour contacter Dell pour des questions ayant trait aux ventes, au support technique ou au service client : 1 Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2 Sélectionnez votre catégorie de stockage. 3 Si vous ne vous trouvez pas aux États-Unis, sélectionnez un code de pays au bas de la page, ou sélectionnez All (Tout) pour afficher plus de choix. 4 Sélectionnez le lien de service ou de support approprié en fonction de vos besoins.Remplacement et configuration du matériel 17 Remplacement et configuration du matériel PRÉCAUTION : la conformité à la norme EIA-625 relative à la manipulation des appareils sensibles aux décharges électrostatiques exige que le poste de travail soit protégé contre les décharges électrostatiques (ESD). Toutes les opérations doivent être réalisées conformément aux dernières révisions de la norme IPC-A-610. PRÉCAUTION : la plupart des réparations ne peuvent être effectuées que par un technicien de maintenance agréé. N'effectuez que les opérations de dépannage et les petites réparations autorisées par la documentation de votre produit et suivez les instructions fournies en ligne ou par téléphone par l'équipe de maintenance et d'assistance technique. Tout dommage causé par une réparation non autorisée par Dell est exclu de votre garantie. Consultez et respectez les consignes de sécurité fournies avec votre produit. REMARQUE : pour obtenir des informations complètes sur les sujets suivants : Modalités de vente aux États-Unis, garanties limitées et retours, règlements sur les exportations, contrat de licence logicielle, consignes relatives à la sécurité, à l'environnement et à l'ergonomie, réglementations et informations sur le recyclage, reportez-vous aux documents : Informations sur la sécurité, l'environnement et la réglementation, Contrat de licence de l'utilisateur final et Informations sur la garantie et le support livrés avec votre système. Tous les périphériques SSD (Solid State Devices) PCIe (Peripheral Component Interconnect Express) Dell PowerEdge Express Flash se connectent à la carte système via le fond de panier SSD PCIe. Le fond de panier SSD PCIe est monté sur l'ensemble de châssis avant du système. Les périphériques SSD PCIe sont fournis dans des supports de périphériques remplaçables à chaud compatibles avec les baies de périphériques SSD PCIe. PRÉCAUTION : avant de tenter le retrait ou l'installation d'un périphérique SSD PCIe d'un système en cours de fonctionnement, voir « Préparation au retrait d'une tâche de périphérique physique sur périphérique SSD PCIe », à la page 38. REMARQUE : pour en savoir plus sur le retrait et la réinstallation d'éléments du système, consultez le Manuel du propriétaire du système sur le site support.dell.com/manuals.18 Remplacement et configuration du matériel Retrait d'un périphérique SSD PCIe du système Si vous retirez un SSD PCIe du système en cours de fonctionnement, passez à étape 1. Sinon, passez à étape 2. PRÉCAUTION : pour éviter toute perte de données, vous devez préparer le périphérique au retrait avant de le retirer physiquement. 1 Utilisez la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) dans OpenManage Server Administrator pour retirer un SSD PCIe du système en toute sécurité. Voir « Préparation au retrait d'une tâche de périphérique physique sur périphérique SSD PCIe », à la page 38. Cette tâche entraîne le clignotement des voyants d'état du périphérique. AVERTISSEMENT : la configuration des voyants (l'opération Blink - Clignotement) est identique à la configuration des voyants de la tâche Prepare for removal (Préparation au retrait). Lorsque vous initialisez la tâche de préparation au retrait, assurez-vous que le périphérique SSD PCIe n'est plus accessible au système avant de le retirer physiquement. Vous pouvez retirer le périphérique du système d'exploitation en toute sécurité si les conditions suivantes sont présentes, une fois la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) effectuée : • Le périphérique SSD PCIe clignote selon la configuration des voyants correspondant à la tâche prepare for removal (Préparation au retrait). Voir tableau 6-1. • Le périphérique SSD PCIe n'est plus accessible au système d'exploitation. 2 Appuyez sur le bouton de dégagement situé à l'avant du support de périphérique et ouvrez la poignée de dégagement du support de périphérique pour dégager le périphérique SSD PCIe. Voir figure 3-1. 3 Retirez le SSD PCIe en le faisant glisser. PRÉCAUTION : pour assurer un refroidissement correct du système, vous devez installer un cache dans toutes les baies de périphérique vacantes. Pour des instructions sur l'installation d'une baie de périphérique, consultez le Manuel du propriétaire du système à l'adresse support.dell.com/manuals.Remplacement et configuration du matériel 19 Figure 3-1. Retrait et installation d'un SSD PCIe dans un périphérique du système Installation d'un périphérique SSD PCIe dans le système AVERTISSEMENT : si vous insérez un support de périphérique SSD PCIe et tentez d'en verrouiller la poignée alors qu'un support de périphérique voisin n'est que partiellement installé, vous risquez d'endommager le ressort de protection de ce dernier et de le rendre inutilisable. Lorsque vous installez un périphérique SSD PCIe, assurez-vous que les périphériques voisins sont complètement installés. 1 Appuyez sur le bouton de dégagement situé à l'avant du support de périphérique SSD PCIe, puis tournez la poignée. 2 Faites glisser le support de périphérique SSD PCIe dans la baie de périphériques SSD PCIe jusqu'à ce que le support entre en contact avec le fond de panier. 3 Fermez la poignée du support de périphérique SSD PCIe pour verrouiller le périphérique en place. Voir figure 3-1. 1 bouton de dégagement 2 emplacement de périphérique SSD PCIe 3 périphérique SSD PCIe 4 poignée de support de périphérique SSD PCIe 2 1 4 320 Remplacement et configuration du matériel Retrait de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe 1 Effectuez un arrêt contrôlé sur le système dans lequel la carte de périphérique de l'extenseur PCIe est installée. 2 Débranchez le système de la prise électrique et ouvrez le capot. PRÉCAUTION : l'utilisation du système sans son capot risque de provoquer des dommages dus à un refroidissement insuffisant. 3 Déconnectez les câbles de données de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe. 4 Retirez tout mécanisme de rétention du système, comme une vis de support, qui pourrait maintenir la carte de périphérique de l'extenseur PCIe en place. 5 Soulevez la carte de périphérique du logement PCIe du système. Voir figure 3-2. Installation de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe REMARQUE : contactez le support technique Dell si la carte de périphérique de l'extenseur PCIe est endommagée. Voir « Contacter Dell », à la page 15. 1 Déballage de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe. 2 Mettez le système et les périphériques connectés hors tension, puis débranchez le système de la prise secteur et des périphériques. 3 Débranchez tous les périphériques connectés et retirez le capot du système. 4 Sélectionnez un logement vide PCIe x16. Pour déterminer le logement PCIe correct de carte de périphérique de l'extenseur PCIe, consultez le Manuel du propriétaire du système à l'adresse support.dell.com/manuals. 5 Retirez le cache du support, à l'arrière du système, qui correspond au logement choisi. 6 Alignez la carte de périphérique de l'extenseur PCIe avec le logement PCIe sélectionné.Remplacement et configuration du matériel 21 PRÉCAUTION : lorsque vous insérez la carte de périphérique de l'extenseur dans le logement PCIe, veillez à ne pas appuyer dessus. Cette pression risquerait de casser le module d'adaptateur. 7 Insérez la carte de périphérique de l'extenseur PCIe jusqu'à ce que la carte s'enclenche correctement dans le logement PCIe. 8 Serrez les vis du support (le cas échéant) ou utilisez les attaches de rétention pour fixer la carte de périphérique de l'extenseur PCIe sur le châssis du système. 9 Connectez les câbles du fond de panier PCIe à la carte de périphérique de l'extenseur PCIe. Pour plus d'informations, voir figure 3-2. REMARQUE : les câbles de connecteur du fond de panier sont étiquetés comme suit pour la connexion au fond de panier : PCIe BP A, PCIe BP B, PCIe BP C, et PCIe BP D. Les connecteurs de câble de carte de périphérique de l'extenseur PCIe sont étiquetés en tant que port d'adaptateur A, B, C et D respectivement pour la connexion à la carte. Ces câbles ne doivent pas être inversés. Pour plus d'informations, voir figure 3-3. 10 Remettez en place le capot du système. 11 Reconnectez le câble d'alimentation et mettez le système sous tension.22 Remplacement et configuration du matériel Figure 3-2. Retrait et installation d'une carte de périphérique de l'extenseur PCIe 1 emplacement de cache de support 2 carte de périphérique de l'extenseur PCIe 3 port d'adaptateur D 4 port d'adaptateur C 5 port d'adaptateur B 6 port d'adaptateur A 7 Logement PCIe 3 4 5 7 6 2 1Remplacement et configuration du matériel 23 Figure 3-3. Câblage d'une carte de périphérique de l'extenseur PCIe REMARQUE : Il est possible que moins de câbles SSD PCIe soient requis, selon le nombre maximal de périphériques SSD PCIe pris en charge dans le système. Retrait de la carte modulaire de l'extenseur PCIe 1 Retrait du système modulaire de son châssis. 2 Retirez le capot du système. 3 Retirez la carte système et placez-la sur une surface plane et stable. 4 Tirez doucement pour déconnecter le connecteur de carte modulaire de l'extenseur du connecteur de la carte système. Pour plus d'informations, voir figure 3-4. 1 carte de périphérique de l'extenseur PCIe 2 PCIe de contrôleur D 3 PCIe de contrôleur C 4 PCIe de contrôleur B 5 PCIe de contrôleur A 2 3 4 5 124 Remplacement et configuration du matériel 5 Retirez la carte modulaire de l'extenseur PCIe de la carte système. Pour plus d'informations, voir figure 3-4. 6 Réinstallez la carte système. 7 Réinstallez le capot. 8 Réinstallez le système modulaire dans son châssis. Pour obtenir la dernière liste de micrologiciels et d'instructions d'installation, voir la documentation concernant votre système à l'adresse support.dell.com/manuals. Figure 3-4. Retrait et installation d'une carte modulaire de l'extenseur PCIe 1 Logement PCIe 2 Carte modulaire de l'extenseur PCIe 2 1Remplacement et configuration du matériel 25 Installation de la carte de modulaire de l'extenseur PCIe REMARQUE : Contactez le support technique Dell si la carte de périphérique de l'extenseur PCIe est endommagée. Voir « Contacter Dell », à la page 15. La carte modulaire de l'extenseur PCIe se trouve sous les baies de périphérique SSD PCIe du système modulaire Dell. 1 Retrait du système modulaire de son châssis. 2 Retirez le capot du système. 3 Retirez la carte système et placez-la sur une surface plane et stable. 4 Déballez de la carte de l'extenseur modulaire PCIe 5 Identifiez le connecteur de l'extenseur PCIe. 6 Placez la carte de l'extenseur modulaire PCIe sur la carte système. 7 Alignez les encoches de l'extrémité de la carte modulaire de l'extenseur PCIe avec les languettes de la carte système. 8 Faites glisser la carte modulaire de l'extenseur PCIe vers le connecteur de la carte système jusqu'à ce qu'elle s'enclenche. 9 Réinstallez la carte système. 10 Réinstallez le capot. 11 Réinstallez le système modulaire dans son châssis. 12 Insérez le périphérique SSD PCIe. Pour plus d'informations, voir figure 3-4. REMARQUE : Pour en savoir plus, voir le Manuel du propriétaire du système à l'adresse support.dell.com/manuals.26 Remplacement et configuration du matérielInstallation des pilotes 27 Installation des pilotes Pour obtenir la liste actuelle des systèmes d'exploitation pris en charge par les périphériques SSD (Solid State Devices) PCIe (Peripheral Component Interconnect Express) Express Flash Dell PowerEdge, voir la matrice de compatibilité de systèmes d'exploitation à l'adresse support.dell.com. Téléchargement de pilotes SSD PCIe Pour télécharger les pilotes SSD PCIe : 1 Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2 Choisissez votre secteur d'activités. 3 Sélectionnez Pilotes et téléchargements. 4 Saisissez le numéro de service de votre système dans le champ Choose by Service Tag (Choisir par numéro de service). Sinon, sélectionnez votre modèle de système. 5 Sélectionnez les options System Type (Type de système), Operating System (Système d'exploitation), Driver Language (Langue du pilote) et Category (Catégorie) appropriées dans la liste déroulante. 6 Les pilotes correspondant à vos sélections s'affichent. Téléchargez les derniers pilotes SSD PCIe sur un lecteur USB, CD ou DVD depuis la liste disponible. Installation ou mise à niveau du pilote SSD PCIe pour Microsoft Windows Server 2008 REMARQUE : pour une liste des navigateurs Web pris en charge, voir « Système d'exploitation pris en charge pour SSD PCIe », à la page 15. REMARQUE : pour installer ou mettre à jour le pilote pour Windows, procédez comme indiqué dans cette section. Le pilote est fréquemment mis à jour. Pour vous assurer que vous disposez de la dernière version du pilote, téléchargez le pilote Windows mis à jour depuis support.dell.com. Pour en savoir plus, voir « Téléchargement de pilotes SSD PCIe », à la page 27.28 Installation des pilotes REMARQUE : fermez toutes les applications avant de procéder à la mise à jour du pilote. Pour installer ou mettre à jour le pilote SSD PCIe pour Windows server : REMARQUE : Dell fournit le progiciel de mises à jour Dell DUP (Dell Update Package) pour mettre à jour les pilotes sur les systèmes exécutant un système d'exploitation Windows Server 2008 R2 SP1 DUP est une application exécutable qui met à jour les pilotes de périphériques spécifiques. Elle prend en charge l'interface de ligne de commande ou l'exécution silencieuse. Pour en savoir plus, voir la documentation DUP à l'adresse support.dell.com/manuals. Lorsque les DUP ne mettent pas automatiquement à niveau le pilote, procédez comme suit : 1 Insérez le média contenant le dernier pilote que vous avez téléchargé dans «Téléchargement de pilotes SSD PCIe », à la page 27. 2 Cliquez sur Start→ Control Panel→ System and Security (Démarrer→ Panneau de commande→ ystème et sécurité). 3 Sélectionnez Device Manager (Gestionnaire de périphériques) sous System option (Option système). L'écran Device Manager s'affiche. 4 Double-cliquez sur l'entrée pour développer les contrôleurs IDE ATA/ATAPI. En alternative, cliquez sur le symbole plus en regard des contrôleurs IDE ATA/ATAPI. REMARQUE : le périphérique SSD PCIe s'affiche comme suit : Dell PowerEdge Express Flash 175GB (ou 350GB) P320h PCIe Controller (Contrôleur PCIe Dell PowerEdge Express Flash 175 Go (ou 350 Go) P320h. REMARQUE : si aucun pilote SSD PCIe n'est installé, le périphérique SSD PCIe peut être répertorié sous l'option Autres périphériques. Dans ce cas, le périphérique SSD PCIe s'affiche comme suit : Mass Storage Controller (Contrôleur de stockage en masse). 5 Double-cliquez sur le périphérique SSD PCIe dont vous souhaitez installer ou mettre à jour le pilote. 6 Cliquez sur l'onglet Pilote, puis sur Mettre à jour le pilote. L'écran Update Device Driver (Mettre à jour le pilote du périphérique).Installation des pilotes 29 7 Cliquez sur Browse my computer for driver software (Rechercher un pilote logiciel sur mon ordinateur). 8 Sélectionnez Let me pick from a list of device drivers on my computer (Me laisser choisir dans une liste de pilotes de périphériques sur mon ordinateur). 9 Cliquez sur Suivant. 10 Sélectionnez Have Disk (J'ai le disque). 11 Suivez les étapes de l'Assistant et accédez à l'emplacement où sont stockés les fichiers du pilote. 12 Sélectionnez le fichier INF dans le média du pilote. 13 Cliquez sur OK pour quitter l'Assistant. 14 Cliquez sur Suivant. 15 Cliquez sur Installer. REMARQUE : s'il existe plus d'un périphérique SSD PCIe sur le système, répétez les étapes 4 à 15 pour tous les périphériques restants du système. 16 Redémarrez le système pour que la modification prenne effet. Installation ou mise à niveau du périphérique SSD PCIe pour Red Hat Enterprise Linux ou SUSE Linux Enterprise REMARQUE : pour une liste complète des systèmes d'exploitation pris en charge, voir « Système d'exploitation pris en charge pour SSD PCIe », à la page 15. REMARQUE : pour installer ou mettre à jour le pilote pour Linux, procédez comme indiqué dans cette section. Le pilote est fréquemment mis à jour. Pour vous assurer que vous disposez de la dernière version du pilote, téléchargez le pilote Windows mis à jour depuis support.dell.com. Pour en savoir plus, voir « Téléchargement de pilotes SSD PCIe », à la page 27. Les pilotes SUSE Linux Enterprise 11 sont fournis au format Kernel Module Package (KMP) alors que les pilotes Red Hat Enterprise Linux 6 sont fournis au format Kernel Module Loader (KMOD). Les KMP et KMOD sont des RPM (Red-hat Packet Manager) et des méthodes d'emballage de pilotes qui contiennent des modules de noyau institués pour une meilleure gestion des mises à jour de noyau.30 Installation des pilotes Pour installer ou mettre à jour le pilote SSD PCIe : 1 Décompressez le lot de fichiers de pilote tarball. 2 Installez le progiciel de pilotes à l'aide de la commande : rpm -ihv < driver rpm package name >.rpm. REMARQUE : utilisez rpm -Uvh pour mettre à jour le progiciel existant. 3 Redémarrez le système pour que la mise à jour du pilote prenne effet. 4 Après le redémarrage du système, vérifiez si le pilote a été installé à l'aide de la commande système : # modinfo mtip32xx La version affichée dans la sortie doit correspondre à la version du progiciel. 5 Vérifiez que le pilote a été chargé avec la commande système : # lsmod Ou # cat /proc/modules Ces commandes s'affichent comme suit si le pilote est chargé : mtip32xx. REMARQUE : si vous devez charger le pilote, exécutez la commande : # modprobe mtip32xx. Les périphériques SSD PCIe sont prêts à l'utilisation. Voir, « Utilisation de périphériques SSD PCIe dans un système Windows ou Linux », à la page 14.Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe 31 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Les applications Dell Storage Management vous permettent de gérer et configurer les sous-systèmes des périphériques SSD (Solid State Device) PCIe (Peripheral Component Interconnect Express) Express Flash Dell PowerEdge, de contrôler et surveiller plusieurs périphériques SSD PCIe de manière simultanée et d'obtenir une aide en ligne. La solution de périphérique SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge prend en charge l'interface UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) et l'utilitaire HII (Human Interface Infrastructure) pour la gestion des systèmes de pré-exploitation, et l'application Dell OpenManage Server Administrator pour la gestion du système d'exploitation. Utilitaire de configuration Human Interface Infrastructure (HII) L'utilitaire de configuration HII vous permet d'afficher et de définir la configuration d'un périphérique de manière normalisée. Il offre une fonctionnalité de système de pré-exploitation et permet de gérer les périphériques SSD PCIe grâce aux fonctions suivantes : • Affichage des propriétés des périphériques physiques. • Exécution des opérations de périphériques physiques. • Récupération d'informations relatives au débogage. PRÉCAUTION : l'utilitaire de configuration HII ne prend pas en charge le remplacement à chaud de périphériques SSD PCIe. Le remplacement à chaud d'un périphérique SSD PCIe peut ne pas être détecté et géré correctement lorsque l'utilitaire de configuration HII est ouvert.32 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Accès à l'utilitaire de configuration HII 1 Mettez le système sous tension. 2 Appuyez sur au démarrage du système pour accéder à la configuration du système. 3 Allez dans l'option Device Settings (Paramètres de périphériques). 4 Sélectionnez Dell PCIe Solid State Devices (Périphériques Dell Solid State PCIe). Affichage des propriétés des périphériques physiques. 1 Dans l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe, ouvrez View Physical Device Properties (Afficher les propriétés des périphériques physiques). 2 Sélectionnez un périphérique SSD PCIe pour en afficher les propriétés. 3 Appuyez sur <Échap> pour retourner à l'écran précédent. 4 Pour quitter l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe, cliquez sur le bouton Exit (Quitter) situé dans le coin droit supérieur du menu System Setup (Configuration du système). Initialisation des périphériques physiques PRÉCAUTION : l'initialisation complète d'un périphérique SSD PCIe écrasera tous les blocs et entraînera la perte définitive de toutes les données existantes qui figurent sur ce périphérique. REMARQUE : pendant l'initialisation complète, l'hôte ne pourra pas accéder au périphérique SSD PCIe. REMARQUE : si le système redémarre ou subit une perte de puissance lors d'une initialisation complète, l'opération s'arrête. Vous devez redémarrer le système et relancer le processus. Pour initialiser un périphérique SSD PCIe depuis l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe, procédez comme suit : 1 Ouvrez le menu Select Physical Device Operations (Sélection d'opérations de périphériques physiques) de l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe. 2 Sélectionnez le périphérique SSD PCIe à initialiser. 3 Sélectionnez Full Initialization (Initialisation complète).Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe 33 Le message d'avertissement suivant s'affiche : « Performing full initialization will result in permanent loss of all data. Do you want to continue? » (Effectuer une initialisation complète entraînera la perte permanente de toutes les données existantes. Souhaitez-vous continuer ?) Sélectionnez Yes (Oui) ou No (Non). Si vous sélectionnez Yes (Oui), l'opération d'initialisation complète démarre. Si vous sélectionnez No (Non), l'opération n'est pas effectuée et vous revenez à l'écran précédent. 4 Appuyez sur <Échap> pour retourner à l'écran précédent. 5 Pour quitter l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe, cliquez sur le bouton Exit (Quitter) situé dans le coin droit supérieur du menu System Setup (Configuration du système). REMARQUE : L'initialisation complète peut prendre quelques minutes. Vous ne pouvez pas naviguez vers une autre page lorsque cette opération est en cours. Configuration de l'option LED Blinking (Voyant clignotant) L'option LED blink (Clignotement du voyant) vous permet d'identifier un périphérique physique dans le système. Procédez comme suit pour activer ou désactiver cette option : 1 Ouvrez le menu Select Physical Device Operations (Sélection d'opérations de périphériques physiques) de l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe. 2 Sélectionnez un périphérique SSD PCIe. 3 Sélectionnez l'option Blink (Clignotement) pour démarrer le clignotement des voyants ou l'option Unblink (Arrêter le clignotement) pour mettre fin au clignotement des voyants. 4 Appuyez sur <Échap> pour retourner à l'écran précédent. 5 Pour quitter l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe, cliquez sur le bouton Exit (Quitter) situé dans le coin droit supérieur du menu System Setup (Configuration du système).34 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Exportation du journal L'option Export Log (Exporter le journal) permet d'exporter le journal de périphériques SSD PCIe dans un fichier texte. Le journal contient des informations de débogage de périphériques SSD PCIe et peut s'avérer utile au dépannage de ces derniers. REMARQUE : pour enregistrer le journal, vous devez disposer d'un média accessible en écriture doté d'un système de fichier UEFI relié au système. REMARQUE : si aucun périphérique applicable n'est inséré dans le système lorsque vous accédez à la page de l'utilitaire HII Export Log (Exportation de journal), le message suivant s'affiche : "Log cannot be exported because no file systems were detected." (« Exportation du journal impossible car aucun système de fichier n'a été détecté. ») Pour exporter le journal : 1 Ouvrez le menu Export Log (Exporter le journal) de l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe. 2 Sélectionnez le périphérique doté d'un système de fichier dans lequel vous souhaitez exporter le journal. 3 Sélectionnez le répertoire dans lequel vous souhaitez enregistrer le journal. 4 Confirmez le chemin d'exportation du journal sélectionné pour enregistrer le journal de périphériques SSD PCIe. 5 Cliquez sur le lien Save Log (Enregistrer le journal). REMARQUE : le fichier journal est enregistré au format suivant : PCIeSSD_MDHMS.log, où MD = Mois, Date et HMS = Heure, Min, Sec. 6 Appuyez sur <Échap> pour retourner à l'écran précédent. 7 Pour quitter l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe, cliquez sur le bouton Exit (Quitter) situé dans le coin droit supérieur du menu System Setup (Configuration du système).Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe 35 Quitter l'utilitaire de configuration HII Pour quitter l'utilitaire de configuration HII de périphériques SSD PCIe : 1 Cliquez sur le bouton Exit (Quitter) situé dans le coin droit supérieur du menu System Setup (Configuration du système) de l'utilitaire de configuration HII. 2 Sélectionnez OK et appuyez sur . REMARQUE : lorsque vous cliquez sur le lien Exit de n'importe quelle page de l'utilitaire HII de périphériques SSD PCIe, vous revenez automatiquement au menu System Setup principal. REMARQUE : appuyez sur <Échap> depuis n'importe quelle page de l'utilitaire HII de périphériques SSD PCIe pour revenir à la page précédente. Dell OpenManage Server Administrator Dell OpenManage Server Administrator est une application de gestion de stockage conçue pour les systèmes Dell dont les fonctionnalités vous permettent de gérer les composants de la solution SSD PCIe. L'application Dell OpenManage Server Administrator vous permet d'effectuer des fonctions SSD PCIe depuis une interface CLI ou GUI unique. REMARQUE : L'interface utilisateur graphique (GUI),sous la forme d'Assistants, offre des fonctionnalités pour les utilisateurs débutants et expérimentés. Elle comporte également une aide en ligne détaillée. L'interface de ligne de commande (CLI), disponible sur certains systèmes d'exploitation, vous permet d'effectuer des tâches de gestion de périphériques SSD PCIe complètes et scriptables. Pour en savoir plus, voir l'aide en ligne OpenManage Server Administrator accessible via l'application. Lancement de Storage Management Storage Management est installé comme un service de Dell OpenManage Server Administrator. Toutes les fonctionnalités de Storage Management destinées à la solution de périphériques SSD PCIe sont disponibles en sélectionnant l'objet Storage (Stockage) puis PCIe-SSD Subsystem (Sous-système SSD PCIe) dans la vue d'arborescence de Server Administrator.36 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Informations sur le stockage Pour accéder aux Informations sur le stockage : 1 Développez l'objet d'arborescence Storage (Stockage) pour afficher les objets du contrôleur. 2 Sélectionnez PCIe SSD Subsystem (Sous-système SSD PCIe). La fenêtre Storage Information (Informations sur le stockage) s'affiche sous Information/Configuration. 3 Cliquez sur Properties (Propriétés). Les propriétés de stockage peuvent comprendre les suivantes : • ID : affiche l'ID de stockage attribué au composant par Storage Management. Storage Management énumère les composants de stockage reliés au système en commençant par zéro. • Status (Conditions) : affiche les conditions des sous-systèmes SSD PCIe et de leurs composants de bas niveau. • Name (Nom) : affiche le nom de l'extenseur. • State (État) : affiche l'état actuel du sous-système SSD PCIe. Les valeurs possibles sont les suivantes : – Ready (Prêt) : le composant fonctionne correctement. – Degraded (Dégradé) : le composant a subi une panne et fonctionne en état dégradé. – Failed (En échec) : le composant a subi une panne et ne fonctionne plus. • Driver Version (version du pilote) : affiche la version du pilote actuellement installé sur les périphériques SSD PCIe. • Number of Extenders (Nombre d'extenseurs) : affiche le nombre d'extenseurs présents sur le sous-système SSD PCIe. Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Pour afficher les informations sur les SSD PCIe et pour exécuter des tâches SSD PCIe, utilisez l'écran Physical Device Properties (Propriétés des périphériques physiques). Pour afficher l'intégralité des propriétés des périphériques SSD PCIe, sélectionnez Full View (Vue complète) dans la barre des tâches Options.Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe 37 Les propriétés de périphériques physiques sont décrites ci-dessous : • Name (Nom) : affiche le nom des périphériques SSD PCIe. Le nom comprend l'ID de baie et l'emplacement dans lequel le périphérique SSD PCIe est installé. • State (État) : affiche l'état actuel du SSD PCIe. • Bus Protocol (Protocole de bus) : affiche la technologie utilisée par le SSD PCIe. • Media (Média) : affiche le type de média du périphérique physique. • Device Life Remaining (Vie restante du périphérique) : affiche le niveau d'usure sous garantie du SSD PCIe (en pourcentage). • Failure Predicted (Panne prévue) : indique si le périphérique a reçu une alerte SMART (Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology) et si une panne est donc prévue. • Revision (Révision) : affiche la version micrologicielle actuelle du SSD PCIe. • Driver Version (Version du pilote) : affiche la version du pilote s'exécutant actuellement sur le SSD PCIe. • Model Number : (Numéro de modèle) : affiche l'ID de pièce (Piece Part Identification ou PPID) du SSD PCIe. • Capacity (Capacité) : affiche la capacité totale du périphérique. • Vendor ID (ID de fournisseur) : affiche le fournisseur du matériel de ce périphérique. • Product ID (ID de produit) : affiche l'ID de produit du périphérique. • Serial No. (N° de série) : affiche le numéro de série du périphérique. • Negotiated Speed (Vitesse négociée) : affiche la vitesse du transfert de données négociée par le périphérique lors de la communication initiale. Cette vitesse dépend de la vitesse du périphérique, la vitesse possible de la carte de l'extenseur PCIe, et la vitesse actuelle de la carte de l'extenseur PCIe située sur ce connecteur. • Capable Speed (Vitesse possible) : affiche la vitesse maximale possible de transfert de données sur le périphérique. REMARQUE : pour les états des propriétés du périphérique physique, voir tableau 6-1.38 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Exécution des tâches de périphériques physiques 1 Développez l'objet d'arborescence Storage (Stockage) pour afficher les objets du contrôleur. 2 Développez l'objet PCIe-SSD SubSystem (Sous-système SSD PCIe). 3 Développez l'objet PCIe-SSD Extender (Extenseur SSD PCIe). 4 Développez l'objet Enclosure (Backplane) (Boîtier [Fond de panier]). 5 Sélectionnez l'objet Physical Devices (Périphériques physiques). 6 Sélectionnez une tâche dans le menu déroulant Available Tasks (Tâches disponibles). 7 Cliquez sur Exécuter. Tâches du menu déroulant PCIe SSD (SSD PCIe) • Clignotement • Arrêter le clignotement • Préparation au retrait • Initialisation complète • Journal d'exportation Tâche de clignotement et d'arrêt de clignotement de périphérique SSD PCIe La tâche Blink (Clignotement) vous permet de détecter un périphérique au sein d'un système en faisant clignoter un des voyants de ce périphérique. Vous pouvez utiliser cette tâche pour localiser un périphérique en échec. Si vous avez besoin d'annuler la tâche Blink (Clignotement) ou si le périphérique physique clignote indéfiniment, utilisez la tâche Unblink (Arrêter le clignotement). Préparation au retrait d'une tâche de périphérique physique sur périphérique SSD PCIe AVERTISSEMENT : la configuration des voyants (l'opération Blink - Clignotement) est identique à la configuration des voyants de la tâche Prepare for removal (Préparation au retrait). Lorsque vous initialisez la tâche de préparation au retrait, assurez-vous que le périphérique SSD PCIe n'est plus accessible au système avant de le retirer physiquement.Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe 39 PRÉCAUTION : pour éviter de perdre des données, vous devez utiliser la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) avant d'effectuer le retrait physique d'un périphérique. Utilisez la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) pour retirer un périphérique SSD PCIe du système en toute sécurité. Cette tâche entraîne le clignotement des voyants d'état du périphérique. Vous pouvez retirer le périphérique du système en toute sécurité si les conditions suivantes sont présentes une fois la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) effectuée : • Le périphérique SSD PCIe clignote selon la configuration des voyants correspondant à la tâche prepare for removal (Préparation au retrait). Voir tableau 6-1. • Le SSD PCIe n'est plus accessible au système. Pour effectuer la tâche Prepare to Remove (Préparation au retrait) : 1 Développez l'objet d'arborescence Storage (Stockage) pour afficher les objets du contrôleur. 2 Développez l'objet PCIe-SSD SubSystem (Sous-système SSD PCIe). 3 Développez l'objet PCIe-SSD Extender (Extenseur SSD PCIe). 4 Développez l'objet Enclosure (Backplane) (Boîtier [Fond de panier]). 5 Sélectionnez l'objet Physical Devices (Périphériques physiques). 6 Sélectionnez la tâche Prepare To Remove (Préparation au retrait). 7 Cliquez sur Exécuter. Le message d'avertissement suivant s'affiche : "Warning: Are you sure you want to prepare the physical device for removal?" (« Avertissement : souhaitezvous vraiment préparer le périphérique physique au retrait ? ») 8 Sélectionnez Prepare to Remove Physical Device (Préparation au retrait du périphérique physique) pour continuer ou sélectionnez Go Back to previous page (Retourner à la page précédente) pour annuler l'opération.40 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe Effectuer une tâche d'initialisation complète sur un périphérique SSD PCIe PRÉCAUTION : l'initialisation complète d'un périphérique SSD PCIe écrasera tous les blocs et entraînera la perte définitive de toutes les données existantes qui figurent sur ce périphérique. REMARQUE : pendant l'initialisation complète, l'hôte ne pourra pas accéder au périphérique SSD PCIe. REMARQUE : si le système redémarre ou subit une perte de puissance lors d'une initialisation complète, l'opération s'arrête. Vous devez redémarrer le système et relancer le processus. 1 Développez l'objet d'arborescence Storage (Stockage) pour afficher les objets du contrôleur. 2 Développez l'objet PCIe-SSD SubSystem (Sous-système SSD PCIe). 3 Développez l'objet PCIe-SSD Extender (Extenseur SSD PCIe). 4 Développez l'objet Enclosure (Backplane) (Boîtier [Fond de panier]). 5 Sélectionnez l'objet Physical Devices (Périphériques physiques). 6 Sélectionnez la tâche Full Initialization (Initialisation complète). 7 Cliquez sur Exécuter. Le message suivant s'affiche : "Caution: When you perform the Full Initialization operation, any data on the disk will be lost permanently. Are you sure you want to continue?" (« Attention : lorsque vous effectuerez une opération Full Initialization (Initialisation complète), toutes les données de ce disque seront définitivement perdues. Souhaitez-vous continuer ? ») 8 Sélectionnez Full Initialization (Initialisation complète) pour continuer, ou sélectionnez Go Back to previous page (Retour à la page précédente) pour annuler l'opération.Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe 41 Exportation du journal Le journal contient des informations de débogage de périphériques SSD PCIe et peut s'avérer utile au dépannage de ces derniers. Vous pouvez exporter le journal via le menu déroulant Physical Device Available Tasks (Tâches disponibles de périphériques physiques). Pour exporter le journal : 1 Développez l'objet d'arborescence Storage (Stockage) pour afficher les objets du contrôleur. 2 Développez l'objet PCIe-SSD SubSystem (Sous-système SSD PCIe). 3 Développez l'objet PCIe-SSD Extender (Extenseur SSD PCIe). 4 Développez l'objet Enclosure (Backplane) (Boîtier [Fond de panier]). 5 Sélectionnez l'objet Physical Devices (Périphériques physiques). 6 Sélectionnez la tâche Export Log (Exporter le journal). 7 Cliquez sur Exécuter. Le fichier journal est enregistré dans un emplacement pré-déterminé de votre système. Cet emplacement s'affiche sur la page après que vous cliquez sur Execute (Exécuter).42 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIeDépannage 43 Dépannage REMARQUE : pour obtenir de l'aide pour votre SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge, contactez un représentant du support technique Dell ou consultez le site support.dell.com. Erreurs SMART (Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology - Technologie de prévision des défaillances des lecteurs de disque) La solution SSD PCIe est toujours surveillée pour la détection d'erreurs dans son logiciel interne. Si une erreur se produit, elle est détectée et enregistrée dans un journal interne. Selon le niveau de gravité de l'erreur, le logiciel peut informer le serveur hôte qu'une autre action est nécessaire. Cela signifie que la condition d'erreur s'est produite un certain nombre de fois et que l'intégrité du périphérique est à vérifier. Voyants du support de périphérique SSD PCIe Les voyants du support de périphérique SSD PCIe indiquent l'état de chaque périphérique physique. Chaque support de périphériques SSD PCIe du boîtier comporte deux voyants : un voyant d'activité (vert) et un voyant d'état bicolore (vert/orange), illustrés dans la figure 6-1. Le voyant d'activité clignote lorsque le système accède à un périphérique.44 Dépannage Figure 6-1. Voyants du support de périphérique SSD PCIe Le voyant indique l'état actuel du périphérique lorsque le système d'exploitation est en cours de fonctionnement. tableau 6-1 ci-dessous répertorie les états de périphériques ainsi que les codes de voyants associés. 1 voyant d'activité 2 voyant d'état Tableau 6-1. États des SSD PCIe et codes de voyants Nom de l'état État du logement/périphérique Voyant d'état (Vert) Voyant d'état (Orange) État du périphérique éteint OpenManage Server Administrator n'est pas actuellement installé et ne fonctionne pas sur le système. Désactivé Désactivé 2 1Dépannage 45 Périphérique en ligne Le périphérique est allumé et peut être utilisé par le système d'exploitation hôte. REMARQUE : L'état du Périphérique en ligne est disponible lorsque OpenManage Server Administrator est installé dans un système en cours de fonctionnement. Activé Désactivé Identification de périphérique (Clignotement) Le périphérique est identifié dans le logement ou indique que le périphérique a reçu une commande Prepare for Removal (Préparation au retrait) du système d'exploitation hôte. Allumé pendant 250 msec Éteint pendant 250 msec Désactivé Le périphérique a échoué Le système d'exploitation hôte n'accède plus au périphérique car le périphérique ne répond pas ou une erreur critique est survenue. Désactivé Allumé pendant 250 msec Éteint pendant 250 msec Tableau 6-1. États des SSD PCIe et codes de voyants (suite) Nom de l'état État du logement/périphérique Voyant d'état (Vert) Voyant d'état (Orange)46 Dépannage Arrêt forcé du système ou perte d'alimentation En cas de perte d'alimentation dans le système hôte, le SSD PCIe peut ne pas disposer d'assez de temps pour effectuer sa procédure d'arrêt interne. Dans un tel cas, le périphérique peut passer en mode de restauration. Ceci est indiqué par un clignotement régulier du voyant d'activité (allumé pendant 200 msec, éteint pendant 200 msec). Voir figure 6-1. Ce processus de restauration est également appelé reconstruction. Lors de la reconstruction, l'accès au système d'exploitation hôte est très limité. Une fois la procédure de restauration terminée, le clignotement régulier s'arrête et le périphérique devient pleinement accessible. PRÉCAUTION : si vous retirez le SSD PCIe du système sans le préparer au retrait au préalable, le périphérique SSD PCIe passera en mode de restauration à sa prochaine insertion dans le système. REMARQUE : le journal des événements du système d'exploitation affiche les événements lorsque le SSD PCIe est en mode de restauration pour indiquer à quel moment le périphérique passe en mode de restauration et affiche un indicateur de progression jusqu'à ce que le périphérique quitte le mode de restauration. REMARQUE : nous vous recommandons d'utiliser les solutions d'alimentation de secours des systèmes Dell. Erreur de tampon d'E/S sur périphérique SSD PCIe au cours d'une initialisation complète Des erreurs d'E/S peuvent survenir sur un périphérique SSD PCIe au cours de l'initialisation complète lors d'une exécution dans un environnement Linux. Les messages d'erreur d'E/S s'affichent dans le journal des événements du système d'exploitation. AVERTISSEMENT : pour éviter toute perte de données, n'envoyez aucune E/S au périphérique pendant l'initialisation complète. Si vous n'envoyez aucune E/S au périphérique, ces messages d'erreur peuvent tout de même s'afficher dans le journal d'événements du système d'exploitation. Ces messages d'erreur d'E/S n'affectent pas le fonctionnement du périphérique.Dépannage 47 Erreurs générales Le SSD PCIe n'apparaît pas dans le système d'exploitation Cause possible : le matériel n'a pas été installé correctement. Solution : vérifiez les composants suivants : • Périphériques : assurez-vous que les SSD PCIe sont installés dans un fond de panier SSD PCIe. PRÉCAUTION : les SSD PCIe doivent être utilisés avec des fonds de panier SSD PCIe. Pour vous assurer que vous disposez de la bonne configuration pour les SSD PCIe, voir le Manuel de l'utilisateur de la plateforme à l'adresse support.dell.com/manuals. • Fond de panier : assurez-vous que les câbles du fond de panier SSD PCIe sont connectés correctement. REMARQUE : pour assurer la connexion au fond de panier, les câbles de connecteur du fond de panier sont étiquetés comme suit : PCIe BP A, PCIe BP B, PCIe BP C, et PCIe BP D. Les connecteurs des câbles de carte de périphérique de l'extenseur PCIe sont étiquetés port d'adaptateur A, B, C et D, respectivement, pour la connexion à la carte. Ces câbles ne doivent pas être inversés. • Câbles : les câbles PCIe sont uniques à la configuration. Assurez-vous que les connecteurs de câble de fond de panier s'enclenchent dans les connecteurs des câbles des cartes de l'extenseur et du fond de panier. Voir « Remplacement et configuration du matériel », à la page 17. • Carte de l'extenseur : assurez-vous que la carte de l'extenseur PCIe est enclenchée dans le logement pris en charge correspondant. Voir le Manuel du propriétaire du système à l'adresse suport.dell.com/manuals. Un message d'erreur s'affiche lorsque vous exécutez une initialisation complète dans l'utilitaire HII. Description : lorsque vous exécutez une initialisation complète sur l'utilitaire HII (Human Interface Infrastructure), le message d'erreur suivant s'affiche : "Full initialization failed, please contact your system vendor." (« Échec de l'initialisation complète, veuillez contacter votre fournisseur système. »)48 Dépannage Cause probable : le SSD PCIe n'est pas accessible en raison d'un remplacement à chaud. Solution : le remplacement à chaud n'est pas pris en charge dans des environnements de système de pré-exploitation. Si un périphérique SSD PCIe est remplacé ou inséré à chaud alors que l'interface UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) ou l'utilitaire HII est ouvert(e), il ne sera accessible qu'après un redémarrage du système. Procédez comme suit pour résoudre le problème : 1 Mettez le système hors tension. 2 Installez votre SSD PCIe. 3 Mettez le système sous tension. Le SSD PCIe n'apparaît pas sous Device Management (Gestion des périphériques) dans le système d'exploitation. Cause probable : le pilote du périphérique n'est pas installé. Solution : voir « Installation des pilotes », à la page 27. Le SSD PCIe n'apparaît pas sous Device Disk (Gestion des disques) dans le système d'exploitation. Cause probable : le périphérique est en mode Restauration (Reconstruction). Solution : lors de la période de restauration, le périphérique ne répond pas aux commandes émises par le système d'exploitation hôte. Vous devez attendre que la période de restauration se termine pour pouvoir accéder au SSD PCIe via la gestion de disques. Voir « Arrêt forcé du système ou perte d'alimentation », à la page 46. Mise à jour du micrologiciel impossible à l'aide du progiciel DUP (Dell Update Package - Progiciel de mises à jour Dell). Cause probable : le pilote du périphérique n'est pas installé. Solution : installez le pilote du périphérique avant de mettre à jour le micrologiciel du périphérique à l'aide du progiciel DUP. Pour plus d'informations, voir « Installation des pilotes », à la page 27.Dépannage 49 Échec de l'amorçage du système Linux et invitation à saisir le mot de passe racine. Cause probable : un point de montage du volume périmé existe encore après le retrait ou l'initialisation complète d'un périphérique. Solution : procédez comme suit pour résoudre le problème : 1 Saisissez le mot de passe racine pour accéder au mode maintenance. 2 Remontez le système de fichiers racine en tant que système lecture-seule à l'aide de la commande suivante : mount -orw,remount 3 Modifiez/etc/fstab manuellement pour supprimer l'entrée de périphérique non existant. Le SSD PCIe est inséré dans le système et le système d'exploitation peut le détecter, cependant le voyant d'état est ÉTEINT. Cause probable : OpenManage Server Administrator n'est pas installé ou ses services ne fonctionnent pas. Solution : installez une version prise en charge d'OpenManage Server Administrator et assurez-vous que ses services fonctionnent. Voir « Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe », à la page 36. Délai d'amorçage du système pendant que le voyant d'activité du SSD PCIe clignote. Cause probable : le périphérique s'est arrêté de manière imprévue ou a subi une perte de puissance imprévue le forçant à passer en mode de restauration. Solution : lorsqu'un périphérique est en mode de restauration, l'amorçage du système s'interrompt pendant l'initialisation jusqu'à ce que le périphérique quitte le mode de restauration. Un indicateur de progrès affiche la progression jusqu'à ce que le périphérique quitte le mode de restauration.50 DépannageCaractéristiques techniques SSD PCIe 51 Caractéristiques techniques SSD PCIe REMARQUE : Ces caractéristiques sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent en aucun cas une extension de la garantie Dell de ce produit. Tableau A-1. Caractéristiques SSD PCIe Fonctionnalités Type NAND SCL (Single Level Cell - cellule de niveau unique) Remplaçable à chaud Oui Protection des données intégrée activée Oui Device write cache (cache d'écriture du périphérique) Oui NCQ (Native Command Queuing - File d'attente de la commande native) Oui Périphérique amorçable Non Surveillance automatique activée Oui Rétention des données hors ligne Jusqu'à un an après que les octets totaux écrits atteignent 100 % Généralités Modèle SSD PCIe Interface système PCIe Standard PCIe 2.0 Interface du fond de panier Connecteur mixte (SFF-8639) REMARQUE : Pour en savoir plus sur le connecteur mixte, voir « SFF-8639 (Connecteur mixte SAS PCIe) », à la page 53.52 Caractéristiques techniques SSD PCIe Dimensions mécaniques : Hauteur 66,80 mm Largeur 14,9 mm Longueur mineure 97,25 mm REMARQUE : Toutes les mesures sont dans la tolérance +/- 0,25 mm. Capacité du périphérique Capacité non formatée 175 Go ou 350 Go Secteurs adressables par l'utilisateur 175 Go : 341884368 LBA 350 Go : 683747568 LBA Octets par secteur 512 Vie du périphérique (total des octets écrits) 175 Go : 12,5 pétaoctets (Po) 350 Go : 25 pétaoctets (Po) Environnement Température Fonctionnent de 0 à 70 °C Choc 1500 G/1,0 ms Vibration 2 Hz–500 Hz à 3,1 G Configuration requise pour l'alimentation Alimentation active 25 W (limite FW) 30 W (limite HW) Caractéristiques électriques Tension d'entrée 12 Volts Tableau A-1. Caractéristiques SSD PCIe (suite)Caractéristiques techniques SSD PCIe 53 SFF-8639 (Connecteur mixte SAS PCIe) Le connecteur mixte, également appelé connecteur non protégé 6x, est une paire prise haute vitesse/fiche femelle. Il s'agit d'un connecteur commun qui prend en charge les périphériques SAS et PCIe. Les systèmes qui utilisent un connecteur mixte peuvent simultanément prendre en charge des configurations de périphérique à deux ports SAS ou à quatre voies PCIe de manière isolée. Les périphériques SAS à quatre ports peuvent être pris en charge s'ils partagent deux voies entre les SAS et PCIe. REMARQUE : Le connecteur mixte peut prendre en charge les lecteurs SAS et SSD PCIe de manière interchangeable. Cependant, le fond de panier SSD PCIe Express Flash Dell PowerEdge avec connecteur mixte PCIe/SAS prend en charge des périphériques SSD PCIe uniquement.54 Caractéristiques techniques SSD PCIeIndex 55 Index A Architecture SSD?PCIe, 7 Arrêt du clignotement, 38 Arrêt forcé du système ou perte d'alimentation, 46 C Clignotement, 38 Configuration et gestion des périphériques SSD PCIe, 36 D Dell OpenManage Server Administrator, 35 E Effectuer une tâche d'initialisation complète sur un périphérique SSD PCIe, 40 Entretien du périphérique SSD PCIe, 14 Erreur de tampon d'E/S sur périphérique SSD PCIe au cours d'une initialisation complète, 46 Exécution de tâches du périphérique physique en cours, 38 F Fonctionnalités SSD PCIe, 9 I Identification de pièce, 37 Informations sur le stockage, 36 Installation d'un périphérique SSD PCIe dans le système, 19 Installation de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe, 20 Installation de la carte modulaire de l'extenseur PCIe, 25 Interface PCIe, 9 O OpenManage Server Administrator, 3556 Index P Préparation au retrait, 39 Préparation au retrait d'une tâche de périphérique physique sur périphérique SSD PCIe, 38 Propriétés des disques physiques, 37 Capacité, 37 ID du fournisseur, 37 Média, 37 Nom, 37 Nouvelle version, 37 Numéro de modèle, 37 Numéro de série, 37 Protocole du bus, 37 Vie restante du périphérique, 37 Vitesse négociée, 37 Vitesse possible, 37 Propriétés du stockage, 36 État, 36 ID, 36 Version du pilote, 36 Propriétés et tâches de disque physique, 36 Protocole du bus, 37 R Référence de produit, 37 Remplacement à chaud, 10 Retrait d'un périphérique SSD PCIe du système, 18 Retrait de la carte de périphérique de l'extenseur PCIe, 20 Retrait de la carte modulaire de l'extenseur PCIe, 23 S Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology (Technologie de prévision des défaillances des lecteurs de disque - SMART), 11 Système d'exploitation pris en charge pour le périphérique SSD PCIe, 15 T Téléchargement de pilotes SSD PCIe, 27 U Utilitaire de configuration Human Interface Infrastructure (HII), 31Index 57 V Vie restante du périphérique (Surveillance de garantie), 11 Voyant option Blink (Clignotement), 33 option Unblink (Arrêt du clignotement), 3358 Index Contrôleurs RAID Dell PowerEdge (PERC) H310, H710, H710P et H810 Guide d'utilisationRemarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser l'ordinateur. PRÉCAUTION : Une PRÉCAUTION indique un risque de dommage matériel ou de perte de données et vous indique comment éviter le problème. AVERTISSEMENT : Un AVERTISSEMENT indique un risque d'endommagement du matériel, de blessure corporelle ou de mort. © 2012 Dell Inc. Marques utilisées dans ce document : Dell™, le logo Dell, Dell Boomi™, Dell Precision™ , OptiPlex™, Latitude™, PowerEdge™, PowerVault™, PowerConnect™, OpenManage™, EqualLogic™, Compellent™, KACE™, FlexAddress™, Force10™ et Vostro™ sont des marques de Dell Inc. Intel®, Pentium®, Xeon®, Core® et Celeron® sont des marques déposées d'Intel Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. AMD® est une marque déposée et AMD Opteron™, AMD Phenom™ et AMD Sempron™ sont des marques d'Advanced Micro Devices, Inc. Microsoft®, Windows®, Windows Server®, Internet Explorer®, MS-DOS®, Windows Vista® et Active Directory® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Red Hat® et Red Hat® Enterprise Linux® sont des marques déposées de Red Hat, Inc. aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Novell® et SUSE® sont des marques déposées de Novell Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. Oracle® est une marque déposée d'Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Citrix®, Xen®, XenServer® et XenMotion® sont des marques ou des marques déposées de Citrix Systems, Inc. aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. VMware®, Virtual SMP®, vMotion®, vCenter® et vSphere® sont des marques ou des marques déposées de VMware, Inc. aux États-Unis ou dans d'autres pays. IBM® est une marque déposée d'International Business Machines Corporation. 2012 - 09 Rev. A01Table des matières Remarques, précautions et avertissements..............................................................................2 Chapitre 1: Présentation générale...............................................................................................9 Systèmes d'exploitation pris en charge.................................................................................................................10 Documentation connexe.........................................................................................................................................11 Contacter Dell.........................................................................................................................................................11 Chapitre 2: Fonctions...................................................................................................................13 Gestion de l'alimentation des disques physiques..................................................................................................13 Délai de ralentissement configuré...................................................................................................................13 Types d'initialisation de disques virtuels................................................................................................................14 Initialisation en arrière-plan des disques virtuels............................................................................................14 Initialisation complète des disques virtuels.....................................................................................................14 Initialisation rapide des disques virtuels..........................................................................................................15 Vérifications de cohérence....................................................................................................................................15 Itinérance de disque...............................................................................................................................................15 Utilisation de l'itinérance de disque.................................................................................................................15 FastPath..................................................................................................................................................................15 Configuration de disques virtuels compatibles FastPath.................................................................................16 Migration de disques virtuels.................................................................................................................................16 Migration de disques virtuels...........................................................................................................................17 Règles d'écriture du cache des disques virtuels.............................................................................................17 Règles de lecture du cache des disques virtuels............................................................................................18 Reconfiguration de disques virtuels.......................................................................................................................19 Tolérance aux pannes............................................................................................................................................21 La fonction SMART.................................................................................................................................................21 Opération Remplacement automatique du membre avec erreur prévisible....................................................22 Fonction Patrol Read..............................................................................................................................................22 Prise en charge de chemins redondants (PERC H810 uniquement).......................................................................22 Détection des pannes des disques physiques.......................................................................................................23 Utilisation de logements de disque de rechange persistants................................................................................23 Remplacement à chaud des disques physiques....................................................................................................23 Utilisation de la fonction Remplacer le membre et des disques de rechange réversibles....................................24 Conservation du cache du contrôleur....................................................................................................................24 Conservation du cache avec cache non volatile (NVC)...................................................................................24 Récupération des données du cache..............................................................................................................24 Cycle de charge/décharge transparent de la batterie...........................................................................................25Délai TLC..........................................................................................................................................................25 Conditions de remplacement d'une batterie....................................................................................................25 Chapitre 3: Déploiement de la carte PERC...............................................................................27 Retrait du contrôleur PERC.....................................................................................................................................27 Installation du contrôleur PERC..............................................................................................................................29 Prise en charge de plusieurs contrôleurs internes................................................................................................30 Configuration de la prise en charge de la redondance de chemin sur l'adaptateur PERC H810...........................30 Passer d'une prise en charge de la redondance de chemin à une prise en charge de chemin unique pour la carte PERC H810.................................................................................................................................................30 Chapitre 4: Installation des pilotes............................................................................................33 Exigences de pré-installation pour installation de pilote Windows.......................................................................33 Création du support contenant les pilotes de périphériques pour installation de pilote Windows.......................33 Téléchargement de pilotes à l'aide du support Dell Systems Service and Diagnostic Tools pour Windows..........................................................................................................................................................33 Téléchargement de pilotes à partir du site Web de support Dell pour Windows............................................34 Installation du pilote pendant l'installation du système d'exploitation Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2........................................................................................................................................34 Installation de Windows Server 2008/2008 R2 pour un nouveau contrôleur RAID.................................................34 Mise à jour du Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2 existant.........................................................35 Mise à jour du pilote Linux......................................................................................................................................36 Installation ou mise à jour du progiciel de pilotes RPM avec prise en charge DKMS....................................36 Installation ou mise à jour du progiciel de pilotes RPM avec prise en charge KMOD....................................36 Installation et mise à jour du progiciel de pilotes RPM avec support KMP.....................................................36 Chapitre 5: Gestion des applications pour cartes PERC........................................................39 Gestion du stockage Dell OpenManage.................................................................................................................39 Utilitaire de configuration du BIOS.........................................................................................................................39 Accès à l'utilitaire de configuration du BIOS...................................................................................................40 Quitter l'utilitaire de configuration du BIOS.....................................................................................................40 Contrôles de navigation de menu.....................................................................................................................40 Configuration de disques virtuels.....................................................................................................................42 Gestion des disques virtuels...................................................................................................................................44 Création de disques virtuels.............................................................................................................................44 Sélection des paramètres de disques virtuels.................................................................................................45 Conversion d'un disque physique en disque RAID pour la carte PERC H310..................................................45 Conversion d'un disque physique en disque non RAID pour la carte PERC H310...........................................46 Initialisation des disques virtuels.....................................................................................................................46 Vérification de la cohérence des données......................................................................................................46 Exécution d'une vérification de cohérence des données................................................................................47 Importation ou effacement de configurations étrangères à l'aide du menu Gestion des disques virtuels.....47Importation ou effacement de configurations étrangères à l'aide de l'écran Vue de la configuration étrangère..........................................................................................................................................................48 Briser le miroir..................................................................................................................................................49 Gestion du cache conservé.............................................................................................................................50 Gestion des disques de secours dédiés...........................................................................................................50 Suppression de disques virtuels......................................................................................................................51 Suppression de groupes de disques................................................................................................................52 Effacement de la configuration........................................................................................................................52 Options de menu de l'utilitaire de configuration du BIOS......................................................................................52 Gestion des disques virtuels (Gestion des DV)................................................................................................53 Actions relatives aux disques virtuels.............................................................................................................55 Gestion des disques physiques (Gestion des DP)............................................................................................55 Actions relatives aux disques physiques.........................................................................................................56 Reconstruction.................................................................................................................................................57 Gestion des contrôleurs...................................................................................................................................57 Actions de gestion des contrôleurs.................................................................................................................57 Vue de la configuration étrangère...................................................................................................................58 Gestion des disques physiques..............................................................................................................................58 Configuration de l'option Voyant clignotant.....................................................................................................58 Création de disques de secours globaux.........................................................................................................59 Retrait de disques de secours dédiés ou globaux...........................................................................................59 Remplacement d'un disque physique en ligne................................................................................................60 Restrictions et limites.......................................................................................................................................60 Arrêt de l'initialisation en arrière-plan.............................................................................................................60 Reconstruction manuelle d'un disque physique individuel..............................................................................61 Gestion des contrôleurs..........................................................................................................................................61 Activation de la prise en charge de l'amorçage..............................................................................................61 Activation de la prise en charge de l'amorçage pour un contrôleur dont le BIOS est activé.........................62 Activation de l'option Déclencher l'arrêt du BIOS en cas d'erreur.................................................................62 Activation de l'importation automatique..........................................................................................................62 Désactivation de l'importation automatique....................................................................................................63 Restauration des paramètres usine par défaut...............................................................................................63 Utilitaire de configuration RAID UEFI.....................................................................................................................63 Accès à l'utilitaire de configuration RAID UEFI...............................................................................................63 Quitter l'utilitaire de configuration RAID UEFI..................................................................................................64 Options de configuration..................................................................................................................................64 Menu de gestion des contrôleurs....................................................................................................................64 Gestion des disques virtuels............................................................................................................................65 Menu de gestion des disques physiques.........................................................................................................65 Gestion des boîtiers..........................................................................................................................................65 Chapitre 6: CacheCade................................................................................................................67Caractéristiques des disques virtuels CacheCade.................................................................................................67 Configuration et gestion de disques virtuels CacheCade.......................................................................................67 Gestion de disques virtuels CacheCade..........................................................................................................68 Création de disques virtuels CacheCade.........................................................................................................68 Suppression de disques virtuels CacheCade...................................................................................................69 Reconfiguration des disques virtuels CacheCade...........................................................................................69 Reconfiguration automatique des disques virtuels CacheCade......................................................................69 Redimensionnement manuel des disques virtuels CacheCade.......................................................................70 Chapitre 7: Clé de sécurité et gestion RAID.............................................................................71 Implémentation de clé de sécurit...........................................................................................................................71 Gestion des clés de sécurité dans l'Utilitaire de configuration du BIOS...............................................................71 Gestion de clés locale (LKM)...........................................................................................................................72 Création d'une clé de sécurité.........................................................................................................................72 Modification de la clé de sécurité....................................................................................................................72 Suppression d'une clé de sécurité..................................................................................................................73 Création de disques virtuels sécurisés............................................................................................................73 Sécurisation de disques virtuels préexistants.................................................................................................73 Sécurisation de disques virtuels préexistants.................................................................................................74 Importation ou effacement de configurations étrangères sécurisées et migration de disques sécurisés.....74 Effacement sécurisé instantané......................................................................................................................75 Dépannage des erreurs de clé de sécurité............................................................................................................76 Erreurs d'importation étrangère sécurisée......................................................................................................76 Échec de sélection ou de configuration de disques non-SED (non autocryptables)......................................76 Échec de suppression de clé de sécurité........................................................................................................76 Échec de la tâche d'effacement sécurisé instantané sur les disques physiques...........................................76 Chapitre 8: Dépannage................................................................................................................77 Messages d'erreur du BIOS...................................................................................................................................77 Message d'erreur de découverte....................................................................................................................77 Message d'erreur « Boîtier supplémentaire ».................................................................................................77 Message d'erreur « Perte des données du cache »........................................................................................77 Message d'erreur « Disque Virtuel Manquant »..............................................................................................78 Message d'erreur « Configuration précédente des disques retirée ».............................................................78 Message d'erreur de Disques virtuels manquants..........................................................................................78 Message d'erreur « Perte des données du cache pollué ».............................................................................79 Message d'erreur : BIOS désactivé.................................................................................................................79 Message d'erreur des changements de configuration des lecteurs..............................................................80 Message d'erreur « Un adaptateur à port de base ne répond pas »...............................................................80 Message d'erreur « Lecteur virtuel manquant ou hors ligne » avec cache conservé....................................80 Message d'erreur de disques virtuels hors ligne............................................................................................80 Message d'erreur de Disques virtuels dégradés.............................................................................................81Message d'erreur de Disques virtuels partiellement dégradés......................................................................81 Message d'erreur de Problème de batterie ou de mémoire............................................................................81 Message d'erreur « État de panne du micrologiciel ».....................................................................................82 Message d'erreur « Découverte de configuration étrangère ».......................................................................82 Message d'erreur « Configuration étrangère introuvable dans »...................................................82 Message d'erreur « Configuration précédente effacée ou manquante ».......................................................82 Message d'erreur de Topologie SAS non valide détectée..............................................................................83 Messages d'erreur « Erreurs ECC détectées sur plusieurs bits »...................................................................83 Message d'erreur de disques configurés retirés du système ou inaccessibles.............................................83 Message d'erreur « Batterie déchargée ou déconnectée »............................................................................84 État dégradé de disques virtuels............................................................................................................................84 Erreurs de mémoire................................................................................................................................................84 État de cache conservé..........................................................................................................................................85 Problèmes d'ordre général.....................................................................................................................................85 La carte PERC a un « Yellow Bang » dans le gestionnaire de périphériques..................................................85 La carte PERC n'est pas vue par le gestionnaires de périphériques...............................................................85 Aucun disque dur n'est trouvé pendant l'Installation de Microsoft Windows Server 2003............................85 Problèmes liés aux disques physiques...................................................................................................................86 Disque physique en état d'échec.....................................................................................................................86 Impossible de reconstruire un disque virtuel avec tolérance aux pannes......................................................86 Erreur fatale ou données endommagées signalées........................................................................................86 Disque physique affiché comme bloqué..........................................................................................................86 Des disques physiques deviennent inaccessibles...........................................................................................86 Reconstruction d'un disque physique en panne..............................................................................................87 Un disque virtuel tombe en panne pendant la reconstruction à l'aide d'un disque de secours global...........87 Un disque virtuel tombe en panne pendant la reconstruction à l'aide d'un disque de secours dédié...........87 Un disque physique tombe en panne pendant la reconstruction sur un disque virtuel redondant.................88 Un disque virtuel tombe en panne pendant la reconstruction à l'aide d'un disque de secours dédié...........88 La reconstruction d'un disque physique prend beaucoup de temps...............................................................88 Erreurs SMART.......................................................................................................................................................88 Erreur SMART détectée sur un disque physique d'un disque virtuel redondant............................................88 Une erreur SMART a été détectée sur un disque physique d'un disque virtuel non redondant.....................89 Erreurs de la fonction Remplacer le membre.........................................................................................................89 Panne du lecteur source pendant l'opération Remplacer le membre.............................................................89 Panne du disque cible......................................................................................................................................89 Disque en panne...............................................................................................................................................90 Erreurs du système d'exploitation Linux.................................................................................................................90 Message d'erreur « La règle de disque virtuel devient Écriture immédiate ».................................................90 Le pilote n'est pas automatiquement créé en nouveau noyau........................................................................90 Message d'erreur « Enregistrement impossible du périphérique SCSI »........................................................91 Voyants de support de disque................................................................................................................................91Chapitre 9: Annexe : description de RAID................................................................................93 Récapitulatif des niveaux RAID..............................................................................................................................93 Terminologie RAID..................................................................................................................................................94 Répartition sur les disques...............................................................................................................................94 Mise en miroir des disques..............................................................................................................................94 Niveaux de RAID avec fractionnement sur plusieurs disques........................................................................95 Données de parité............................................................................................................................................951 Présentation générale La gamme de cartes de contrôleurs de stockage Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) H310, H710, H710P et H810 possède les caractéristiques suivantes : • Est conforme à Serial-attached SCSI (SAS) 2.0 et offre un débit de jusqu'à 6 Gb/sec. • Prend en charge des disques durs Dell-qualified serial-attached SCSI (SAS) et SATA, et des disques SSD (solidstate drives). REMARQUE : La combinaison de disques SAS et SATA au sein d'un disque virtuel n'est pas prise en charge. De même, la combinaison de disques durs et de SSD au sein d'un disque virtuel n'est pas prise en charge. REMARQUE : La combinaison de disques de différentes vitesses (7 200 tr/m, 10 000 tr/m ou 15 000 tr/m) et bandes passantes (3 Gb/s ou 6 Gb/s) PCIe, tout en gardant le même type de lecteur (SAS ou SATA) et le même type de technologie (HDD ou SSD), est prise en charge. • Offre des capacités de contrôle RAID, notamment la prise en charge des niveaux de RAID 0, 1, 5, 6, 10, 50 et 60. REMARQUE : Les niveaux de RAID 6 et 60 ne sont pas pris en charge par PERC H310. • Assure une fiabilité, des performances élevées et une gestion de sous-système de disque à tolérance de pannes. • Assure une prise en charge non RAID pour un accès direct aux lecteurs de disque (PERC H310 uniquement). REMARQUE : Les systèmes d'exploitation peuvent accéder directement à des disques durs non RAID. ? Un disque dur non RAID n'offre pas de tolérance aux pannes et ne peut pas être récupéré en cas de panne. Seul le contrôleur PERC H310 permet la configuration de lecteurs de disques comme ? non RAID. Le tableau suivant compare les configurations matérielles des cartes PERC H310, H710, H710P et H810. Tableau 1. Configurations matérielles des cartes PERC H310, H710, H710P et H810 Spécification H310 H710 H710P H810 Niveaux de RAID 0, 1, 5, 10, 50 0, 1, 5, 6, 10, 50, 60 0, 1, 5, 6, 10, 50, 60 0, 1, 5, 6, 10, 50, 60 Boîtiers par port Sans objet Sans objet Sans objet Jusqu'à quatre boîtiers Processeur Adaptateur Dell SAS RAID-on-Chip, 8 ports avec jeu de puces LSI 2008 Adaptateur Dell SAS RAID-on-Chip, 8 ports avec jeu de puces LSI 2008 Adaptateur Dell SAS RAID-on-Chip, 8 ports avec jeu de puces LSI 2008 Adaptateur Dell SAS RAID-on-Chip, 8 ports avec jeu de puces LSI 2008 Batterie de secours (BBU) Non Oui Oui Oui Cache non volatile Sans objet Oui Oui Oui Mémoire cache Sans objet DDR3 512 Mo 800 Mhz DDR3 1 Go 133 Mhz DDR3 1 Go 1333 Mhz Fonctions de cache Sans objet Écriture différée, écriture immédiate, Écriture différée, écriture immédiate, Écriture différée, écriture immédiate, lecture 9Spécification H310 H710 H710P H810 lecture anticipée adaptative, pas de lecture anticipée, lecture anticipée lecture anticipée adaptative, pas de lecture anticipée, lecture anticipée anticipée adaptative, pas de lecture anticipée, lecture anticipée Nombre maximal de fractionnements par groupe de disques 8 8 8 8 Nombre maximal de disques virtuels par groupe de disques 16 16 16 16 Extension de capacité en ligne Oui Oui Oui Oui Disques de rechange globaux et dédiés Oui Oui Oui Oui Prise en charge des périphériques remplaçables à chaud Oui Oui Oui Oui Moteur XOR matériel Oui Oui Oui Oui Prise en charge de la redondance de chemins Oui Oui Oui Oui Systèmes d'exploitation pris en charge Les cartes PERC H310, H710 et H710P prennent en charge les systèmes d'exploitation suivants : • Microsoft Windows Server 2012 • Microsoft Windows Server 2008 (y compris la virtualisation Hyper-V) • Microsoft Windows Server 2008 R2 et ultérieur • Red Hat Enterprise Linux version 5.7 et ultérieure (32 bits et 64 bits) • Red Hat Enterprise Linux version 6.2 et ultérieure (64 bits) • SUSE Linux Enterprise Server version 10 SP4 (64 bits) • SUSE Linux Enterprise Server version 11 SP2 (64 bits) • VMware ESX 4.1 et ESXi 4.1 Mise à jour 2 • VMware ESXi 5.0 REMARQUE : Pour obtenir la dernière liste des systèmes d'exploitation pris en charge et des instructions d'installation des pilotes, voir la documentation système à l'adresse support.dell.com/manuals. Pour les exigences de service pack pour système d'exploitation spécifique, voir la section Pilotes et téléchargements à l'adresse support.dell.com. 10Documentation connexe • Pour consulter la documentation relative aux contrôleurs de stockage, rendez-vous sur support.dell.com/ manuals → Stockage → Contrôleurs de stockage. • Pour consulter la documentation Dell OpenManage, rendez-vous sur support.dell.com/manuals → Logiciel → Gestion de systèmes. Pour consulter la documentation de votre système PowerEdge ou PowerVault : 1. Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2. Choisissez votre secteur d'activités. 3. Sélectionnez Sélectionner un produit sous Support de produit. 4. Sélectionner Saisir un numéro. 5. Saisissez le numéro de service du système, puis cliquez sur Procéder. 6. Sélectionnez Manuels et documentation pour accéder à la page de documentation de votre produit. Contacter Dell Aux États-Unis, appelez le 800-WWW-DELL (800-999-3355). REMARQUE : Si vous ne disposez pas d'une connexion Internet, les informations de contact figurent sur la facture d'achat, le borderau de colisage, la facture le catalogue des produits Dell. Dell propose diverses options d'assistance et de maintenance en ligne et téléphonique. Ces options varient en fonction du pays et du produit et certains services peuvent ne pas être disponibles dans votre région Pour contacter le service commercial, technique ou client de Dell : 1. Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2. Sélectionnez l'option appropriée dans le menu déroulant Choisissez un pays ou une région situé au bas de la page. 3. Cliquez sur Contactez-nous dans la partie gauche de la page. 4. Sélectionnez le lien de service ou de support approprié en fonction de vos besoins. 5. Choisissez la méthode de contact qui vous convient. 11122 Fonctions Parmi les fonctions des cartes H310, H710, H710P et H810 du contrôleur PERC (PowerEdge RAID Controller) : • Gestion de l'alimentation des disques physiques • Types d'initialisation de disques virtuels • Vérifications de cohérence • Itinérance de disque • Fast Path • Migration de disques virtuels • Reconfiguration de disques virtuels • Tolérance aux pannes • Fonction Patrol Read Gestion de l'alimentation des disques physiques La gestion de l'alimentation des disques physiques est une fonction de gestion de la consommation des cartes PERC H310, H710, H710P et H810. La fonction permet de ralentir les disques en fonction de leur configuration et de l'activité d'E/S. La fonction est prise en charge sur tous les disques à plateaux SAS et SATA et inclut les disques non configurés, et ? de rechange. La fonction de gestion de l'alimentation des disques physiques est désactivée par défaut. La fonction peut être activée dans l'application Dell Open Manage de gestion du stockage à l'aide de l'utilitaire de configuration RAID UEFI (Unified Extensible Firmware Interface . Pour plus d'informations, consultez la documentation Dell OpenManage à l'adresse support.dell.com/manuals. Quatre modes d'économie de l'énergie sont disponibles : Pas d'économie de l'énergie (mode par défaut) Toutes les fonctions d'économie de l'énergie sont désactivées. Économie de l'énergie équilibrée Le ralentissement n'est activé que pour des disques non configurés et de rechange. Économie de l'énergie maximale Le ralentissement est activé pour des disques configurés, non configurés et de rechange. Économie de l'énergie personnalisée Toutes les fonctions d'économie de l'énergie sont personnalisables. Vous pouvez spécifier une fenêtre de Qualité de Service durant laquelle les disques configurés sont exclus de la procédure de ralentissement. Délai de ralentissement configuré REMARQUE : L'option Délai de ralentissement configuré ne s'applique pas en mode Pas d'économie d'énergie. 13La durée pendant laquelle attendre avant de ralentir les disques peut être définie dans Délai de ralentissement configuré. La valeur minimale de la minuterie est de 30 minutes (valeur par défaut) et la valeur maximum est de un jour. Les disques sont ralentis automatiquement et accélérés en cas d'accès. Tous les disques sont accélérés lors du redémarrage. REMARQUE : Les opérations d'E/S sont retardées lors de l'accélération d'un disque configuré. Types d'initialisation de disques virtuels Vous pouvez initialiser des disques virtuels comme décrit dans les sections suivantes. PRÉCAUTION : La tâche d'initialisation des disques virtuels efface les fichiers et les systèmes de fichiers tout en conservant intact la configuration des disques virtuels. L'initialisation d'un disque virtuel détruit toutes les données qu'il contient. REMARQUE : Les opérations d'initialisation mentionnées ici ne sont pas applicables à des disques ? Non RAID. Initialisation en arrière-plan des disques virtuels L'initialisation en arrière-plan (BGI) est un processus automatisé qui écrit la parité ou les données en miroir sur des disques virtuels nouvellement créés. BGI ne s'exécute pas sur des disques virtuels en RAID 0. Vous pouvez contrôler le taux de BGI dans l'application de gestion du stockage Dell OpenManage. Toute modification du taux de BGI ne prend effet qu'après la prochaine exécution de BGI. REMARQUE : Vous ne pouvez pas désactiver BGI de manière permanente. Si vous annulez BGI, il redémarre automatiquement dans les cinq minutes. Pour des informations sur l'arrêt de BGI, consultez la rubrique Arrêt de l'initialisation en arrière-plan. REMARQUE : Contrairement à l'initialisation complète ou rapide des disques virtuels, l'initialisation en arrière-plan ne supprime pas les données stockées sur les disques physiques. REMARQUE : Tant que l'opération n'est pas terminée, CC/BGI entraîne habituellement une certaine dégradation des performances. La vérification de cohérence (CC) et BGI exécutent des fonctions similaires dans la mesure où tous deux corrigent les erreurs de parité. Toutefois, CC fait part des incohérences de données par le biais d'une notification d'événement, contrairement à BGI. Vous pouvez démarrer CC manuellement, mais pas BGI. Initialisation complète des disques virtuels L'exécution d'une initialisation complète d'un disque virtuel écrase tous les blocs et détruit toutes les données qui se trouvaient jusqu'alors sur le disque virtuel. L'initialisation complète d'un disque virtuel évite à celui-ci de devoir être initialisé en arrière-plan. Une initialisation complète peut être effectuée après la création d'un disque virtuel. Durant une initialisation complète, l'hôte ne peut pas accéder au disque virtuel. Vous pouvez démarrer une initialisation complète sur un disque virtuel en utilisant l'option Initialisation lente dans l'application de gestion du stockage Dell OpenManage. Pour plus d'informations sur l'utilisation de l'Utilitaire de configuration du BIOS pour exécuter une initialisation complète, consultez la rubrique Initialisation des disques virtuels. REMARQUE : Si vous redémarrez le système pendant une initialisation complète, cette dernière est abandonnée et une initialisation en arrière-plan (BGI) démarre sur le disque virtuel. 14Initialisation rapide des disques virtuels Une initialisation rapide sur un disque virtuel écrase les premiers et les derniers 8 Mo du disque virtuel, effaçant ainsi les enregistrements d'amorçage ou les informations de partition. L'opération ne prend que 2–3 secondes et est recommandée lorsque vous recréez des disques virtuels. Pour exécuter une initialisation rapide à l'aide de l'Utilitaire de configuration du BIOS, consultez la rubrique Initialisation des disques virtuels Vérifications de cohérence La vérification de cohérence (CC) est une opération en arrière-plan qui vérifie et corrige les données de parité ou en miroir pour disques virtuels à tolérance de panne. Il est recommandé d'exécuter périodiquement une vérification de cohérence des disques virtuels. Vous pouvez démarrer manuellement une CC à l'aide de l'Utilitaire de configuration du BIOS ou de l'application Dell OpenManage de gestion du stockage. Vous pouvez planifier une CC pour qu'elle s'exécute sur des disques virtuel à l'aide d'une application Dell OpenManage de gestion du stockage. Pour démarrer une CC à l'aide de l'Utilitaire de configuration du BIOS, consultez la rubrique Vérification de la cohérence des données. Itinérance de disque L'itinérance de disque consiste à déplacer des disques physiques d'un branchement ou d'un logement de fond de panier vers un autre sur le même contrôleur. Le contrôleur reconnaît automatiquement les disques physiques transférés et les place logiquement dans les disques virtuels qui font partie du groupe de disques. Vous ne pouvez exécuter une itinérance de disque que lorsque le système est éteint. PRÉCAUTION : Ne tentez pas une itinérance de disque durant une migration de niveau RAID (RLM) ou une extension de capacité en ligne (OCE) car ceci entraîne la perte du disque virtuel. Utilisation de l'itinérance de disque Procédez comme suit pour utiliser l'itinérance de disque : 1. Éteignez le système, les disques physiques, les boîtiers et tous les composants système. 2. Débranchez les câbles d'alimentation du système. 3. Déplacez les disques physiques vers un autre logement du fond de panier ou du boîtier. 4. Effectuez un contrôle de sécurité. Vérifiez que les disques physiques sont correctement insérés. 5. Mettez le système sous tension. Le contrôleur détecte la configuration RAID à partir des données de configuration figurant sur les disques physiques. FastPath FastPath est une fonction qui améliore les performances des applications en assurant un débit élevé des E/S par seconde (IOP). Les cartes Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) H710P et H810 prennent en charge FastPath. FastPath constitue une optimisation de la fonction Cut Through IO (CTIO), introduite dans PERC H700 et PERC H800, destinée à accélérer les performances des E/S dans des matrices SSD en réduisant le temps de traitement des E/S du micrologiciel. CTIO réduit le nombre d'instructions requises pour traiter une E/S donnée. Il assure également que le 15chemin du code d'E/S optimal est placé à proximité du processeur pour permettre un accès plus rapide lors du traitement des E/S. Dans le cadre de conditions spécifiques avec FastPath, les E/S contournent le cache du contrôleur et sont envoyées directement au disque physique à partir de la mémoire de l'hôte, par le biais du second cœur du RAID-on-Chip (ROC) à double cœur sur le contrôleur. Les fonctions FastPath et CTIO sont toutes deux idéales pour des charges de travail aléatoires avec de petits blocs. REMARQUE : Les PERC H310 et PERC H710 ne prennent pas en charge FastPath. CTIO et FastPath assurent une amélioration des performances aux volumes SSD, car ils peuvent totalement exploiter les temps d'accès et les délais de latence plus faibles de ces volumes. FastPath assure une amélioration des performances des E/S aux volumes sur disques durs à plateaux configurés avec les règles de cache Écriture immédiate et Pas de lecture anticipée, spécifiquement pour les opérations de lecture sur tous les niveaux de RAID et opérations d'écriture pour RAID 0. Configuration de disques virtuels compatibles FastPath Tous les disques virtuels simples configurés avec la règle d'écriture du cache Écriture immédiate et la règle de lecture du cache Pas de lecture anticipée peuvent utiliser FastPath. Seules des tailles de blocs d'E/S inférieures à la taille de bande du disque virtuel sont éligibles pour FastPath. En outre, aucune opération en arrière-plan (reconstruction, initialisation) ne doit s'exécuter sur les disques virtuels. FastPath ne sera pas utilisé si ces opérations sont actives. REMARQUE : Des disques virtuels RAID 10, RAID 50 et RAID 60 ne peuvent pas utiliser FastPath. Le tableau suivant résume l'éligibilité à FastPath des E/S en lecture et écriture en fonction des niveaux RAID pris en charge. Tableau 2. Éligibilité à FastPath en fonction des niveaux RAID pris en charge RAID 0 RAID 1 RAID 5 RAID 6 Lecture Oui Oui (Optimal et Dégradé) Oui (Optimal et Dégradé) Oui (Optimal et Dégradé) Écriture Oui Non Non Non En outre, les disques virtuels compatibles FastPath sont caractérisés par ce qui suit : • La présence de disques virtuels CacheCade sur un contrôleur désactive la fonctionnalité FastPath de tous les disques durs virtuels éligibles. Les disques virtuels SSD éligibles sont encore compatibles FastPath. • Les disques virtuels sécurisés ne sont pas compatibles FastPath. • La fonction Gestion de l'alimentation des disques physiques n'est pas applicable aux disques virtuels compatibles FastPath. • L'ajout ou le retrait d'un chemin redondant n'affecte pas la fonctionnalité FastPath des disques virtuels. Migration de disques virtuels Les cartes PERC H710, H710P et H810 prennent en charge la migration de disques virtuels d'un contrôleur vers un autre sans mettre hors ligne le contrôleur cible. Le contrôleur peut importer des disques virtuels RAID dont les états sont optimal, dégradé, ou partiellement dégradé. Vous ne pouvez pas importer un disque virtuel dont l'état est hors ligne. Pointeurs de migration de disque : • Prend en charge la migration de disques virtuels à partir du PERC H700 et H800 vers le PERC H710P et H810 • Prend en charge la migration de volumes créés au sein des H710, H710P ou H810 16• Prend en charge la migration des volumes créés sur les H310 à H710, H710P ou H810 • Ne prend pas en charge la migration depuis les H700 ou H800 au H310 • Ne prend pas en charge la migration depuis les H710, H710P ou H810 au H310 REMARQUE : Vous devez mettre hors ligne le contrôleur source avant la migration du disque. REMARQUE : Les disques ne peuvent pas être migrés vers des révisions ou des générations plus anciennes des cartes PERC. REMARQUE : Les disques non RAID ne sont pris en charge que sur le contrôleur PERC H310. La migration vers tout autre produit PERC n'est pas prise en charge. REMARQUE : L'importation de disques virtuels sécurisés est prise en charge tant que la clé appropriée (LKM) est fournie ou configurée. Lorsqu'un contrôleur détecte un disque physique comportant une configuration existante, il le marque comme étant étranger et génère une alerte signalant qu'un disque étranger a été détecté. PRÉCAUTION : Ne tentez pas une itinérance de disque durant une migration de niveau RAID (RLM) ou une extension de capacité en ligne (OCE) car ceci entraîne la perte du disque virtuel. Migration de disques virtuels Pour migrer des disques virtuels d'un PERC H700 ou H800 vers un PERC H710, H710P ou H810 : 1. Mettez le système hors tension. 2. Déplacez les disques physiques appropriés de la carte PERC H700 ou H800 vers la carte PERC H710, H710P ou H810. REMARQUE : Si vous êtes en train de remplacer votre PERC H700 ou H800 par une carte PERC H710, H710P ou H810, consultez le Manuel du propriétaire de votre système sur support.dell.com/manuals. 3. Démarrez le système et importez la configuration étrangère qui est détectée. Vous pouvez faire l'une des choses suivantes : – Appuyez sur pour importer automatiquement la configuration étrangère. – Ouvrez l'Utilitaire de configuration du BIOS et accédez à l'écran Vue Configuration étrangère. REMARQUE : Pour en savoir plus sur l'accès à l'Utilitaire de configuration du BIOS, voir Accès à l'utilitaire de configuration du BIOS. REMARQUE : Pour en savoir plus sur l'écran Vue de la configuration étrangère, voir Vue Configuration étrangère. 4. Quittez l'Utilitaire de configuration du BIOS et redémarrez le système. 5. Vérifiez que tous les pilotes les plus récents de la carte PERC H710, H710P ou H810 (disponibles à l'adresse support.dell.com) sont installés. Pour en savoir plus, consultez la rubrique Installation des pilotes. Règles d'écriture du cache des disques virtuels REMARQUE : PERC H310 ne prend en charge que le mode Écriture immédiate. La règle d'écriture du cache d'un disque virtuel détermine la façon dont le contrôleur traite les écritures vers le disque virtuel. Écriture différée et Écriture immédiate sont les deux règles d'écriture pouvant être définies sur des disques virtuels individuellement. 17Tous les volumes RAID sont présentés comme Écriture immédiate au système d'exploitation (Windows et Linux) indépendamment de la règle d'écriture réelle du cache du disque virtuel. Les cartes PERC gèrent les données dans le cache indépendamment du système d'exploitation ou des applications. REMARQUE : Pour afficher et gérer les paramètres de cache de disque virtuel, utilisez l'application de gestion du stockage Dell OpenManage ou l'Utilitaire de configuration du BIOS. Écriture différée et écriture immédiate Avec la mémoire cache à Écriture immédiate, le contrôleur envoie au système hôte un signal d'achèvement du transfert des données lorsque le sous-système de disques a reçu toutes les données d'une transaction. Avec la mémoire cache à Écriture différée, le contrôleur envoie un signal d'achèvement du transfert de données au système hôte une fois que la mémoire cache du contrôleur a reçu toutes les données d'une transaction. Le contrôleur écrit ensuite en arrière-plan les données placées en mémoire cache dans le périphérique de stockage. Le risque lié à l'utilisation de mémoire cache à Écriture différée est que les données en cache peuvent être perdues en cas de coupure de courant avant qu'elles ne soient écrites dans le périphérique de stockage. Ce risque est réduit en utilisant une mémoire cache non volatile sur la carte PERC H710, H710P ou H810. REMARQUE : Le paramètre de cache par défaut des disques virtuels est la mémoire cache à Écriture différée. REMARQUE : Toutefois, certains schémas de données et configurations sont plus performants avec la règle Écriture immédiate. Conditions d'utilisation de l'écriture différée L'Écriture différée du cache est utilisée chaque fois qu'une batterie est installée et en bon état. Conditions d'utilisation forcée de l'écriture différée en l'absence de batterie PRÉCAUTION : Il est recommandé d'utiliser un système d'alimentation de secours si vous imposez l'écriture différée, afin de ne pas perdre de données en cas de coupure soudaine de l'alimentation du système. Le mode Écriture différée est disponible lorsque vous sélectionnez Forcer l'écriture différée en l'absence de batterie. Lorsque le mode Écriture différée forcée est sélectionné, le disque virtuel est en mode Écriture différée même si la batterie n'est pas présente. Règles de lecture du cache des disques virtuels La règle de lecture d'un disque virtuel détermine la façon dont le contrôleur gère les lectures sur ce disque virtuel. Les règles de lecture sont : • Toujours lire par anticipation : ceci permet au contrôleur de lire séquentiellement à l'avance les données demandées et de stocker les données supplémentaires en mémoire cache, anticipant que les données seront bientôt requises. Ceci accélère les lectures pour les données séquentielles, mais l'amélioration est limitée en cas d'accès à des données aléatoires. • Pas de lecture anticipée : désactive la fonction de Lecture anticipée. • Lecture anticipée adaptative : commence par utiliser la Lecture anticipée si les deux accès disques les plus récents se sont produits dans des secteurs séquentiels. Si les demandes de lecture sont aléatoires, le contrôleur repasse en mode Pas de lecture anticipée. REMARQUE : La configuration par défaut de lecture du cache des disques virtuels est Lecture anticipée adaptative. 18Reconfiguration de disques virtuels Un disque virtuel en ligne peut être reconfiguré de sorte à étendre sa capacité et/ou à changer son niveau de RAID. REMARQUE : Les disques virtuels répartis tels que RAID 10, 50 et 60 ne peuvent pas être reconfigurés. REMARQUE : La reconfiguration de disques virtuels affecte habituellement les performances des disques tant que l'opération de reconfiguration n'est pas terminée. L'extension de capacité en ligne (OCE) peut s'effectuer de deux façons. • S'il existe un seul disque virtuel dans un groupe de disques et que de l'espace est disponible, la capacité du disque virtuel peut être étendue au sein de cet espace libre. • Si un disque virtuel n'utilisant pas la taille maximale du groupe de disques est créé, de l'espace libre est disponible. De l'espace libre est également disponible lorsque les disques physiques d'un groupe de disques sont remplacés par des disques de plus grande capacité à l'aide de la fonctionnalité Remplacer le membre. La capacité d'un disque virtuel peut aussi être étendue en exécutant une opération OCE pour ajouter davantage de disques physiques. La migration du niveau de RAID (RLM) s'applique à la modification du niveau RAID d'un disque virtuel. RLM et OCE peuvent être exécutés simultanément afin de modifier en même temps le niveau RAID d'un disque virtuel et augmenter sa capacité. Lorsqu'une opération RLM/OCE est terminée, un redémarrage n'est pas nécessaire. Voir le tableau suivant pour la liste des possibilités RLM/OCE. La colonne Niveau RAID source indique le niveau RAID du disque virtuel avant RLM/OCE et la colonne Niveau RAID cible indique le niveau RAID après la fin de l'opération. REMARQUE : Si le contrôleur contient déjà le nombre maximal de disques virtuels, vous ne pouvez pas effectuer de migration de niveau de RAID ou d'extension de capacité sur aucun disque virtuel. REMARQUE : Le contrôleur change la règle d'écriture du cache de tous les disques virtuels impliqués dans l'opération de migration du niveau RAID/extension de capacité en Écriture immédiate jusqu'à ce que l'opération soit terminée. Tableau 3. Migration du niveau de RAID Niveau de RAID source Niveau de RAID cible Nombre de disques physiques (début) Nombre de disques physiques (fin) Possibilité d'extension de la capacité Description RAID 0 RAID 0 1 2 ou plus Oui Accroît la capacité en ajoutant des disques RAID 0 RAID 1 1 2 Non Conversion d'un disque virtuel non redondant en disque virtuel en miroir par ajout d'un disque. RAID 0 RAID 5 1 ou plus 3 ou plus Oui Il faut ajouter au moins un disque pour les données de parité distribuée. 19Niveau de RAID source Niveau de RAID cible Nombre de disques physiques (début) Nombre de disques physiques (fin) Possibilité d'extension de la capacité Description RAID 0 RAID 6 1 ou plus 4 ou plus Oui Il faut ajouter au moins deux disques pour les données de parité distribuée double. RAID 1 RAID 0 2 2 ou plus Oui Supprime la redondance tout en augmentant la capacité. RAID 1 RAID 5 2 3 ou plus Oui Conserve la redondance tout en doublant la capacité. RAID 1 RAID 6 2 4 ou plus Oui Il faut ajouter deux disques pour les données de parité distribuée. RAID 5 RAID 0 3 ou plus 3 ou plus Oui Conversion en un disque virtuel non redondant et récupération de l'espace disque utilisé pour les données de parité distribuée. RAID 5 RAID 5 3 ou plus 4 ou plus Oui Accroît la capacité en ajoutant des disques RAID 5 RAID 6 3 ou plus 4 ou plus Oui Il faut ajouter au moins un disque pour les données de parité distribuée double. RAID 6 RAID 0 4 ou plus 4 ou plus Oui Conversion en un disque virtuel non redondant et récupération de l'espace disque utilisé pour les données de parité distribuée. 20Niveau de RAID source Niveau de RAID cible Nombre de disques physiques (début) Nombre de disques physiques (fin) Possibilité d'extension de la capacité Description RAID 6 RAID 5 4 ou plus 4 ou plus Oui Suppression d'un ensemble de données de parité et récupération de l'espace disque utilisé. RAID 6 RAID 6 4 ou plus 5 ou plus Oui Accroît la capacité en ajoutant des disques REMARQUE : Le nombre total de disques physiques dans un groupe de disques ne peut pas excéder 32. Vous ne pouvez pas exécuter de migration de niveau RAID et d'extension sur les niveaux RAID 10, 50 et 60. Tolérance aux pannes Voici la liste des fonctions des cartes PERC qui fournissent une tolérance aux pannes pour éviter la perte de données : • Prise en charge de SMART (Support for Self Monitoring and Reporting Technology) • Prise en charge de Patrol Read • Prise en charge de chemins redondants (PERC H810 uniquement) • Détection des pannes des disques physiques • Reconstruction des disques physiques à l'aide de disques de secours • Conservation du cache du contrôleur • Sauvegarde batterie et cache non volatile en option du cache du contrôleur pour protéger les données • Détection des batteries dont la charge est faible après le démarrage Les sections suivantes décrivent plusieurs méthodes permettant d'obtenir une tolérance aux pannes. La fonction SMART La fonction SMART contrôle certains aspects physiques de tous les moteurs, têtes, et autres composants électroniques d'un disque physique afin de détecter les pannes avant qu'elles se produisent. Les disques physiques compatibles SMART possèdent des attributs indiquant quelles données peuvent être contrôlées pour identifier les changements de valeurs et déterminer si les valeurs sont à l'intérieur des limites de seuil. De nombreux défauts mécaniques et électriques dégradent les performances avant de tomber effectivement en panne. Une panne SMART est également appelée panne prévisible. De nombreux facteurs concernent les pannes prévisibles des disques physiques, par exemple détérioration des coussinets, rupture de la tête de lecture/écriture, et changements de la vitesse de rotation. En outre, il existe aussi des facteurs associés aux défaillance des surfaces de lecture/écriture, comme le taux des erreurs de recherche (seek) et un nombre excessif de secteurs endommagés. REMARQUE : Pour des informations détaillées sur les caractéristiques de l'interface SCSI, voir t10.org et pour des informations détaillées sur les caractéristiques de l'interface SATA, voir t13.org. 21Opération Remplacement automatique du membre avec erreur prévisible Une opération Remplacement de membre peut se produire lorsque SMART signale une erreur prévisible sur un disque physique dans un disque virtuel. Le Remplacement de membre automatique est déclenché lorsque la première erreur SMART se produit sur un disque physique faisant partie d'un disque virtuel. Le disque cible doit être un disque de remplacement pouvant être utilisé comme disque de reconstruction. Le disque physique avec l'erreur SMART n'est marqué comme En panne qu'après l'exécution correcte du Remplacement du membre. Ceci évite de placer la matrice en l'état dégradé. Si une opération automatique Remplacer le membre se produit à l'aide d'un disque source qui était initialement un disque de rechange (utilisé dans une reconstruction) et d'un nouveau disque ajouté comme cible de l'opération de Remplacement du membre, le disque de rechange revient à l'état de disque de rechange après l'exécution correcte de l'opération Remplacer le membre. REMARQUE : Pour activer le Remplacement de membre automatique, utilisez l'application de gestion du stockage Dell OpenManage. Pour plus d'informations sur le Remplacement de membre automatique, consultez la rubrique Gestion du stockage Dell OpenManage. Pour des informations sur le Remplacement de membre manuel, consultez la rubrique Remplacement d'un disque physique en ligne. Fonction Patrol Read La fonction Patrol Read est conçue comme une mesure préventive destinée à s'assurer du bon état du disque physique et de l'intégrité des données. Patrol Read recherche et résout les problèmes potentiels sur les disques physiques configurés. L'application Dell OpenManage de gestion du stockage peut être utilisée pour démarrer Patrol Read et modifier son comportement. Le comportement de la fonction Patrol Read est le suivant : • Patrol Read s'exécute sur tous les disques du contrôleur et configurés comme faisant partie d'un disque virtuel, y compris les disques de rechange. • Patrol Read ne s'exécute pas sur les disques physiques non membres d'un disque virtuel ou à l'état Prêt. • Patrol Read ajuste la quantité de ressources du contrôleur dédiées aux opérations Patrol Read en se basant sur les E/S disques en attente. Par exemple, si le système est occupé à traiter une opération d'E/S, Patrol Read utilise alors moins de ressources pour permettre à l'E/S de prendre une priorité plus élevée. • Patrol Read ne fonctionne pas sur les disques impliqués dans l'une des opérations suivantes : – Reconstruction – Remplacement de membre – Initialisation complète ou en arrière-plan – CC – RLM ou OCE REMARQUE : Par défaut, Patrol Read s'exécute automatiquement une fois par semaine sur des disques durs SAS et SATA configurés. Patrol Read n'est pas nécessaire sur SSD et est désactivé par défaut. Pour plus d'informations sur Patrol Read, voir la documentation Dell OpenManage à l'adresse support.dell.com/manuals. Prise en charge de chemins redondants (PERC H810 uniquement) L'adaptateur PERC H810 peut détecter et utiliser des chemins redondants vers des disques contenus dans des boîtiers. Ceci permet de connecter deux câbles SAS entre un contrôleur et un boîtier à des fins de redondance des chemins. Le 22contrôleur peut tolérer la panne d'un câble ou d'un module EMM (Enclosure Management Module) en utilisant le chemin restant. Lorsque des chemins redondants existent, le contrôleur équilibre automatiquement la charge des E/S à travers les deux chemins vers chaque disque. L'équilibrage de la charge augmente le débit vers les disques virtuels dans les boîtiers de stockage et est activé automatiquement lorsque des chemins redondants sont détectés. L'aptitude à équilibrer la charge des E/S peut être désactivée à l'aide de l'application Dell OpenManage de gestion du stockage. Pour configurer votre matériel de manière à prendre en charge les chemins redondants, consultez la rubrique Configuration de la prise en charge de la redondance de chemin sur l'adaptateur PERC H810. REMARQUE : Cette prise en charge des chemins redondants s'applique uniquement à la redondance de chemins, pas à la redondance des contrôleurs. Détection des pannes des disques physiques Les disques physiques défaillants sont détectés et les reconstructions démarrent automatiquement sur de nouveaux disques qui sont insérés dans le même logement. Des reconstructions automatiques peuvent aussi se produire de manière transparente avec des disques de secours. Si vous avez configuré des disques de secours, les contrôleurs tentent automatiquement de les utiliser pour reconstruire des disques physiques défaillants. Utilisation de logements de disque de rechange persistants REMARQUE : Par défaut, la fonction disque de rechange persistant est désactivée. Les cartes PERC H310, H710, H710P et H810 peuvent être configurées de telle sorte que le fond de panier du système ou les logements de disque du boîtier de stockage soient dédiés comme logements pour disques de rechange. Cette fonction peut être activée à l'aide de l'application Dell OpenManage de gestion du stockage. Une fois activée, tous les logements avec disques de rechange configurés automatiquement deviennent des logements de disque de rechange persistants. Si un disque de rechange tombe en panne ou est retiré, un disque de remplacement qui est inséré dans le même logement devient automatiquement un disque de rechange avec les mêmes propriétés que celui qu'il remplace. Si le disque de remplacement ne correspond pas au protocole et à la technologie du disque, il ne devient pas un disque de rechange. Pour plus d'informations sur les disques de rechange persistants, voir la documentation Dell OpenManage à l'adresse support.dell.com/manuals. Remplacement à chaud des disques physiques REMARQUE : Pour vérifier si le fond de panier prend en charge le remplacement à chaud, voir le Manuel du propriétaire du système. Le remplacement à chaud est le remplacement manuel d'un disque alors que les cartes PERC H310, H710, H710P ou H810 sont en ligne et exécutent leurs fonctions normales. Les conditions suivantes doivent être remplies avant de remplacer à chaud un disque physique : • Le fond de panier du système ou le boîtier doit prendre en charge le remplacement à chaud pour les cartes PERC H310, H710, H710P ou H810. • Le disque de remplacement doit posséder le même protocole et la même technologie de disque. Par exemple, seul un disque dur SAS peut remplacer un disque dur SAS ; seul un SATA SSD peut remplacer un SATA SSD. • Le disque de remplacement doit avoir une capacité égale ou supérieure à celle du disque d'origine. 23Utilisation de la fonction Remplacer le membre et des disques de rechange réversibles La fonctionnalité Remplacer le membre permet à un disque de rechange précédemment mis en service de redevenir un disque de rechange utilisable. Lorsqu'un disque tombe en panne au sein d'un disque virtuel, un disque de rechange affecté (dédié ou global) est mis en service et commence la reconstruction jusqu'à ce que le disque virtuel soit optimal. Une fois le disque défectueux remplacé (dans le même logement) et que la reconstruction du disque de rechange est terminée, le contrôleur commence automatiquement à copier les données du disque de rechange en service sur le nouveau disque qui vient d'être inséré. Une fois les données copiées, le nouveau disque fait partie du disque virtuel et le disque de rechange redevient un disque de rechange prêt. Ceci permet de laisser les disques de rechange dans des logements de boîtiers spécifiques. Pendant que le contrôleur inverse le rôle du disque de rechange, le disque virtuel demeure optimal. REMARQUE : Le contrôleur ne fait automatiquement appel à un disque de rechange que si le disque défaillant est remplacé par un nouveau disque dans le même logement. Si le nouveau disque n'est pas placé dans le même logement, une opération manuelle Remplacer le membre peut être utilisée pour faire appel à un disque de rechange précédemment mis en service. REMARQUE : Une opération Remplacer le membre présente généralement un impact temporaire sur la performance des disques. Une fois l'opération terminée, la performance redevient normale. Conservation du cache du contrôleur Le contrôleur est capable de conserver son cache en cas de coupure du courant ou d'arrêt incorrect du système. Les contrôleurs PERC H710, H710P et H810 sont attachés à une batterie de secours (BBU) qui assure une alimentation de secours durant la perte d'alimentation du système pour conserver les données du cache du contrôleur. Conservation du cache avec cache non volatile (NVC) Essentiellement, le module NVC permet de stocker indéfiniment les données du cache du contrôleur. Si le contrôleur contient des données dans la mémoire cache lors d'une coupure de courant ou d'un arrêt incorrect du système, une petite quantité de l'alimentation de la batterie est utilisée pour transférer les données en cache vers un stockage flash non volatile où elles demeurent jusqu'au rétablissement de l'alimentation et du redémarrage du système. Récupération des données du cache Le voyant du cache des données modifiées (dirty) situé sur les cartes H710 et H810 ne peut pas être utilisé pour déterminer si les données en cache ont bien été conservées. En cas de perte d'alimentation ou d'arrêt incorrect du système : 1. Restaurez l'alimentation du système. 2. Démarrez le système. 3. Pour accéder à l'Utilitaire de configuration du BIOS, sélectionnez Gérer le cache conservé dans le menu du contrôleur. Si aucun disque virtuel n'apparaît dans la liste, toutes les données conservées en cache ont été écrites sur disque avec succès. 24Cycle de charge/décharge transparent de la batterie REMARQUE : Les batteries ne sont prises en charge que sur les cartes PERC H710, H710P et H810. Un cycle de charge/décharge transparent est une opération périodique qui calcule la charge restante dans la batterie pour s'assurer que celle-ci est suffisante. L'opération s'exécute automatiquement, et n'entraîne aucun impact pour le système ou la performance du contrôleur. Le contrôleur exécute automatiquement le cycle de charge/décharge transparent (TLC) sur la batterie afin de calibrer et d'estimer sa capacité de charge tous les 90 jours. L'opération peut être exécutée manuellement, le cas échéant. REMARQUE : Les disques virtuels demeurent en mode Écriture différée, si celui-ci est activé, durant le cycle de charge/décharge transparent. Lorsque le TLC se termine, le contrôleur règle le prochain TLC sur +90 jours. Délai TLC Le délai requis pour l'achèvement d'un cycle de charge/décharge est une fonction de la capacité de charge de la batterie et des courants de charge et de décharge utilisés. Pour les cartes PERC H710 ou H810, le délai prévu pour l'achèvement d'un cycle de charge/décharge est de sept heures environ. Conditions de remplacement d'une batterie La batterie PERC porte la marque Échec lorsqu'on a décidé que sa condition ou son intégrité était mauvaise. Si la batterie est en panne, le micrologiciel exécute des cycles de charge/décharge au cours des redémarrages suivants jusqu'au remplacement de la batterie. Le disque virtuel passe alors en mode Écriture différée. 25263 Déploiement de la carte PERC PRÉCAUTION : La plupart des réparations ne peuvent être effectuées que par un technicien de maintenance agréé. N'effectuez que les opérations de dépannage et les petites réparations autorisées par la documentation de votre produit et suivez les instructions fournies en ligne ou par téléphone par l'équipe de maintenance et d'assistance technique. Tout dommage causé par une réparation non autorisée par Dell est exclu de votre garantie. Consultez et respectez les consignes de sécurité fournies avec le système. REMARQUE : Pour en savoir plus sur le retrait et la réinstallation d'éléments du système, consultez le Manuel du propriétaire du système à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : Pour en savoir plus sur le contrôleur de stockage, consultez la documentation pertinente sur contrôleur de stockage à l'adresse support.dell.com/manuals. Ce document comprend un ensemble d'instructions de haut niveau relatives à l'installation et au retrait des contrôleurs RAID Dell PowerEdge (PERC) suivants : • Adaptateur PERC H310 • Mini monolithique PERC H310 • Mini Lame PERC H310 • Adaptateur PERC H710 • Adaptateur PERC H710P • Mini monolithique PERC H710 • Mini monolithique PERC H710P • Mini Lame PERC H710 • Mini Lame PERC H710P • Adaptateur PERC H810 Retrait du contrôleur PERC Pour retirer le contrôleur PERC : 1. Effectuez un arrêt contrôlé du système et des périphériques qui y sont reliés. 2. Débranchez le système de la prise électrique et ouvrez le capot. 3. Retirez le contrôleur de stockage du logement PCIe du système. Voir les figures Retrait et installation de l'adaptateur PERC, Retrait et installation du contrôleur PERC mini lame et Retrait et installation du contrôleur Mini monolithe PERC en fonction du type de contrôleur PERC que vous possédez. 27Figure 1. Retrait et installation de l'adaptateur PERC 1. Logement PCIe 2. Connecteurs des câbles SAS (2) 3. Adaptateur PERC 4. vis (1) Figure 2. Retrait et installation du contrôleur PERC mini lame 281. Levier d'éjection (2) 2. Connecteur d'empilage PERC 3. Contrôleur PERC mini lame 4. vis (2) Figure 3. Retrait et installation du contrôleur PERC mini monolithique 1. support de retenue 2. levier d'éjection (2) 3. Connecteur d'empilage PERC 4. Contrôleur PERC mini monolithique Installation du contrôleur PERC Pour installer le contrôleur PERC : 1. Effectuez un arrêt contrôlé du système et des périphériques qui y sont reliés. 2. Débranchez le système de la prise électrique et ouvrez le capot. 3. Installez le contrôleur de stockage dans le logement de contrôleur adéquat et branchez tous les câbles au contrôleur de stockage. Voir les figures Retrait et installation de l'adaptateur PERC, Retrait et installation du contrôleur PERC mini lame, et Retrait et installation du contrôleur Mini monolithe PERC en fonction du type de contrôleur PERC que vous possédez. 4. Replacez le capot. 5. Rebranchez le système à la prise secteur et mettez-le sous tension, ainsi que les périphériques qui y sont connectés. 29Prise en charge de plusieurs contrôleurs internes Sur les systèmes PowerEdge avec doubles baies (fonds de panier), les disques sont gérés par des cartes PERC H710P indépendantes. Les cartes PERC H710P ne partagent pas les disques ou les volumes RAID. Un disque peut être identifié par exemple à l'aide des éléments suivants : Contrôleur : Baie/Fond de panier : logement. Configuration de la prise en charge de la redondance de chemin sur l'adaptateur PERC H810 La carte PERC H810 peut détecter et utiliser des chemins redondants vers les disques contenus dans des boîtiers. Avec des chemins redondants vers le même périphérique, si un chemin échoue, un autre chemin peut être utilisé pour communiquer entre le contrôleur et le périphérique. Pour mettre en place une configuration avec des chemins redondants, vous devez brancher les deux ports du contrôleur sur les ports d'entrée d'un même boîtier. Pour ajouter plusieurs boîtiers, vous devez brancher les deux ports de sortie du premier boîtier sur les ports d'entrée du boîtier suivant. En cas de panne de connexion entre un port de sortie du contrôleur et un port d'entréed'un boîtier, il existe ainsi un chemin alternatif, via le second port de sortiedu contrôleur et le second port d'entrée du boîtier. Pour plus d'informations, voir la figure suivante. REMARQUE : La carte PERC H810 prend en charge les chemins redondants si vous l'utilisez avec des boîtiers de stockage sur disque Dell PowerVault MD1200 et Dell PowerVault MD1220. Procédez comme suit pour configurer le matériel de manière à utiliser des chemins redondants sur la carte PERC H810 : 1. Configurez un boîtier sur la carte PERC H810. 2. Reliez deux câbles SAS des ports de sortie sur votre carte PERC H810 au ports d'entrée du boîtier externe. Pour plus d'informations, voir la figure suivante. REMARQUE : Pour en savoir plus sur le mode unifié, reportez-vous à la documentation du boîtier livrée avec votre système. 3. Pour ajouter plusieurs boîtiers, vous devez brancher les deux ports de sortie du premier boîtier sur les ports d'entrée du boîtier suivant. Une fois le matériel configuré, le contrôleur détecte les chemins redondants et les utilise automatiquement pour équilibrer la charge des entrées/sorties. Passer d'une prise en charge de la redondance de chemin à une prise en charge de chemin unique pour la carte PERC H810 Si vous devez passer d'une prise en charge de la redondance de chemin à une prise en charge de chemin unique, arrêtez le système et ne retirez que les câbles qui avaient été ajoutés pour la prise en charge de la redondance de chemin, en ne laissant qu'une seule connexion entre le contrôleur et les boîtiers. Après avoir retiré le câble et mis le système sous tension, vérifiez qu'il n'y a pas de messages d'avertissement durant l'amorçage, et que tous les disques virtuels sont en ligne et en l'état optimal. Si vous utilisez Dell OpenManage, consultez la documentation Dell OpenManage sur le site support.dell.com/manuals pour des instructions supplémentaires. PRÉCAUTION : Si vous retirez un câble autre que l'un de ceux ajoutés pour la prise en charge de la redondance des chemins, il se peut que le boîtier et les disques se retrouvent déconnectés et que le disque virtuel échoue. Procédez comme suit pour configurer le matériel de manière à utiliser des chemins redondants sur la carte PERC H810 : 301. Configurez un boîtier sur la carte PERC H810. 2. Reliez deux câbles SAS des ports de sortie sur votre carte PERC H810 au ports d'entrée du boîtier externe. Pour plus d'informations, voir la figure suivante. REMARQUE : Pour en savoir plus sur le mode unifié, reportez-vous à la documentation du boîtier livrée avec votre système. 3. Pour ajouter plusieurs boîtiers, vous devez brancher les deux ports de sortie du premier boîtier sur les deux ports d'entrée du boîtier suivant. 4. Une fois le matériel configuré, le contrôleur détecte les chemins redondants et les utilise automatiquement pour équilibrer la charge des entrées/sorties. Figure 4. Configuration de prise en charge des chemins redondants avec deux boîtiers 1. serveur 2. stockage 31324 Installation des pilotes Les cartes Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) H310, H710, H710P et H810 ont besoin de pilotes logiciels pour fonctionner avec les systèmes d'exploitation pris en charge. Ce chapitre contient les procédures d'installation des pilotes correspondants aux cartes PERC H310, H710, H710P et H810. REMARQUE : Pour en savoir plus sur les pilotes VMware ESX, voir la documentation relative à VMware ESX à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : Pour vérifier la compatibilité des systèmes d'exploitation, voir support.dell.com/manuals. Les deux méthodes d'installation d'un pilote présentées dans ce chapitre sont les suivantes : Installation d'un pilote lors de l'installation d'un système d'exploitation Procédez ainsi pour effectuer une nouvelle installation du système d'exploitation et y inclure les pilotes. Mise à jour des pilotes existants Choisissez cette méthode si le système d'exploitation et des contrôleurs de la gamme PERC H310, H710, H710P et H810 sont déjà installés, et que vous voulez mettre à jour les pilotes vers la dernière version. Exigences de pré-installation pour installation de pilote Windows Avant d'installer le système d'exploitation : • Lisez le document Mise en route fourni par Microsoft avec le système d'exploitation. • Vérifiez que le système dispose de la dernière version du BIOS, du micrologiciel et des pilotes requis pour l'installation. Le cas échéant, téléchargez les dernières mises à jour du BIOS, du micrologiciel et des pilotes à l'adresse support.dell.com. • Créez un support contenant les pilotes de périphériques (disquette, lecteur USB, CD ou DVD). Création du support contenant les pilotes de périphériques pour installation de pilote Windows Choisissez l'une des deux méthodes suivantes pour créer le support de pilotes de périphériques : • Téléchargement de pilotes à l'aide du support Dell Systems Service and Diagnostic Tools • Téléchargement de pilotes à partir du site Web de support Dell pour Windows Téléchargement de pilotes à l'aide du support Dell Systems Service and Diagnostic Tools pour Windows Téléchargement de pilotes à l'aide du support Dell Systems Service and Diagnostic Tools : 331. Insérez le support Dell Systems Service and Diagnostics Tools dans un système. L'écran Bienvenue dans les utilitaires Dell de service et de diagnostic s'affiche. 2. Sélectionnez le modèle et le système d'exploitation de votre système (Microsoft Windows Server 2008). 3. Cliquez sur Continuer. 4. Dans la liste des pilotes qui s'affiche, sélectionnez celui dont vous avez besoin. Sélectionnez le fichier zip autoextractible puis cliquez sur Exécuter. Copiez le pilote sur un lecteur de disquette, un CD, un DVD ou une clé USB. Répétez cette étape pour tous les pilotes dont vous avez besoin. 5. Durant l'installation du système d'exploitation, utilisez le support que vous avez créé avec l'option Charger pilote pour charger les pilotes de mémoire de masse. Pour plus d'informations sur la réinstallation du système d'exploitation, consultez la section pertinente ci-dessous pour votre système d'exploitation. Téléchargement de pilotes à partir du site Web de support Dell pour Windows Pour télécharger les pilotes à partir du site Web de support Dell : 1. Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2. Choisissez votre secteur