Dell™ Vizioncore vRanger Pro Manuel -> Accéder au site Dell -> Accéder aux Codes Promo et Bons de réduction Dell -> Voir d'autres manuels Dell Revenir à l'accueil

ou juste avant la balise de fermeture -->

 

 

 

Accéder au Support :

http://support.dell.com/support/edocs/software/v_core/fr/vRan_UM/vRan_UM.pdf

-> Commander sur Dell.com, Cliquez ici

 

Autres manuels :

Dell

Dell-XPS-M1210-Owner-s-Manual

Dell-Inspiron-14R-M421R-Japon

Dell-INSPIRON-Setup-Guide

Dell-XPS-One-GUIDE-D-INSTALLATION

Dell-Studio-XPS-8100-Caracteristiques-completes

Dell-XPS-GUIDE-DE-CONFIGURATION

Dell-XPS-L412z-Manuel-du-proprietaire

Dell-Guide-d-installation-des-systemes-Dell-PowerVault-Modular-Disk-3000i

Dell-PowerEdge-T620-Guide-de-mise-en-route

Dell-DX-Object-Storage-Platform-Guide-d-utilisation

Dell-Dimension-serie-2400-Manuel

Dell-Carte-de-Gestion-de-Reseau-Dell-Guide-de-l-Utilisateur

Dell-Studio-XPS-1640-Service-Manual

Dell-Studio-XPS-GUIDE-DE-CONFIGURATION

Dell-M5200-Carte-de-reference-rapide-Manuel

Dell-Guide-d-utilisation-du-Dell-Vostro-1000

Dell-Adaptateurs-Dell-SAS-5-iR-standard-et-integre-Guide-d-utilisation

Dell-PERC-6-i-PERC-6-E-et-CERC-%206-i-Guide-d-utilisation

Dell-Guide-de-l-utilisateur-de-Dell-3130cn-Color-Laser-Printer

Dell-Inspiron-6000-Manuel-du-proprietaire

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3600i-et-MD3620i-a-clusters-de-basculement

Dell-Latitude-E4300-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-EqualLogic-Storage-Management-Pack-Suite

Dell-PowerVault-Data-Protection-Solution-Guide-d-extension-du-stockage

Dell-PowerVault-Data-Protection-Solution-Guide-d-information-rapide

Dell-APC-Smart-UPS-Alimentation-ininterrompue-en-courant-Modele-5000I-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-PowerVault-Encryption-Key-Manager-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-Data-Protection-Solution-Guide-de-recuperation-du-systeme

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3600f-et-MD3620f-Guide-de-deploiement

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3600i-et-MD3620i-Guide-de-deploiement

Dell-PowerEdge-Expandable-RAID-Controller-PERC-6-i-et-CERC-6-i-Guide-d-utilisation

Dell-Latitude-E6500-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Dimension-XPS-Gen-3-Manuel

Dell-Controleurs-RAID-Dell-PowerEdge-PERC-H310-H710-H710P-et-H810-Guide-d-utilisation

Dell-Laser-MFP-Dell-3333dn-et-3335dn-Guide-de-l-utilisateur

Dell-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance-Powered-by-Symantec-Backup-Exec-Guide-d-utilisation

Dell-XPS-015-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3300-Guide-de-mise-en-route

Dell-INSPIRON-GUIDE-DE-REFERENCE

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-depannage

Dell-Commutateur-de-consoles-2161DS-Dell-Guide-de-l-utilisateur-d-OSCAR-et-du-materiel

Dell-PowerEdge-T420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000XD-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-OptiPlex-755-Guide-d-utilisation

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3200i-et-MD3220i-Guide-de-deploiement

Dell-Latitude-E5400-et-E5500-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Set-Up-Your-Computer

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Getting-Started-With-Your-System

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-SUSE-Linux-Enterprise-Server-10-Instructions-d-installation

Dell-Utilitaires-de-gestion-du-Dell-OpenManage-Baseboard-Management-Controller-Version%204.6-Guide-d-utilisation

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Guide-d-installation-de-la-version-7.1

Dell-Systeme-Dell-DR4000-Guide-de-l-administrateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge%20Red-Hat-Enterprise-Linux-6-x86_64-x86-Instructions-d-installation-et-informations-importantes

Dell-Integrated-Dell-Remote-Access-Controller-7-iDRAC7-Version-1.20.20-Guide-d-utilisation

Dell-Management-Plug-In-pour-VMware-vCenter-Version-1.5-Guide-d-utilisation

Dell-Projecteur-7700FullHD-Dell-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Projecteur-Dell-1420X-1430X-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerEdge-Express-SSD-PCIe-Flash-Guide-d-utilisation

Dell-Update-Packages-DUP-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route-Manuel

Dell-PowerEdge-R320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R510-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-M4400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Matrices-de-stockage-SCSI-Dell-EqualLogic-PS-Series-a-clusters-de-basculement-Microsoft-Windows-Server-Guide-d-installation-et-de-depannage-du-materie

Dell-PowerEdge-C410x-Guide-de-mise-en-route-du-systeme

Dell-Moniteur-a-ecran-plat-Dell-U2713HM-Guide-d-utilisation

Dell-Moniteur-a-Dell-P1913-P1913S-P2213

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-E1913S-E1913-E2213

Dell-Systems-Service-and-Diagnostics-Tools-Version-7.0-Guide-d-installation-rapide

Dell-Moniteur-a-Dell-S2740L-Guide-d-utilisation

Dell-INSPIRON-GUIDE-DE-CONFIGURATION

Dell-Dimension-Serie-8300

Dell-PowerEdge-R820-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-M1000e-M915-M910-M820-M710HD-M710-M620-M610x-M610-M520-et-M420-Guide-de-mise-en-route

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-installation

Dell-Inspiron-15R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3200-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-S110-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-mise-en-route

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4-1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-470-Manuel-du-proprietaire

/Dell-Systeme-Dell-PowerVault-NX3500-Guide-de-l-administrateur

Dell-Latitude-E6420-XFR-Guide-technique

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-S2240M-S2340M

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-T320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-Vostro-470-Owner-s-Manual

Dell-Projecteur-Dell-M110-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Upgrading-to-BackupExec-2012-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance

Dell-PowerVault-NX3300-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerConnect-5500-Series-CLI-Reference-Guide

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-14-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R815-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R720-and-R720xd-Owner-s-Manual

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4.0-Guide-d-utilisation

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-R820-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-Systeme-Dell-PowerEdge-C6220-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-14R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Guide-de-l-Utilisateur-de-l-Ecran-Large-Dell-IN1940MW

Dell-Moniteur-a-Dell-S2440L-Guide-d-utilisation

Dell-Alienware-X51-Owner-s-Manual

Dell-ALIENWARE-M17x-MOBILE-MANUAL

Dell-Emplacement-des-cavaliers-de-la-carte-systeme-des-systemes-Dell-PowerEdge-R310-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-6950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Alienware-M17x-R4-Owner-s-Manual

Dell-XPS-13-Owner-s-Manual

Dell-HBA-SAS-Dell-PowerEdge-6-Gb-s-et-Internal-Tape-Adapter-Guide-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R910-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T610-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

/Dell-PowerEdge-R905-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimantes-laser-Dell-2350d-et-Dell-2350dn

Dell-XPS-430-Guide-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-H700-et-H800-Guide-d-utilisation

Dell-Lifecycle-Controller-2-Version-1.00.00-User-s-Guide

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire-Manue

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-V525w

Dell-XPS-13-Manuel-du-proprietaire

Dell-Adaptateurs-Brocade-Manuel-d-installation-et-de-reference

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-NX3600-NX3610-Guide-de-deploiement

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-OptiPlex-360-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-R810-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Guide-d-installation-des-systemes-Dell-PowerVault-Modular-Disk-3000

Dell-Imprimante-laser-Dell-2230d-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6105-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Imprimante-personnelle-a-jet-d-encre-Dell-J740-Manuel-du-proprietaire

Dell-2130cn-IMPRIMANTE-LASER-COULEUR

Dell-Guide-d-utilisation-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-T3400

Dell-1235cn-Imprimante-Multifonction-Mode-d-emploi

Dell-Vostro-1310-1510-1710-et-2510-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Guide-d-utilisation-APC-Smart-UPS-750VA-1000VA-1500VA-100-120-230-V-CA-2U-Montage-en-baie-Onduleur

Dell-Guide-d-utilisation-Modele-TL24iSCSIxSAS%201Gb-iSCSI-a-SAS

Dell-Imprimantes-laser-Dell-1130-et-Dell-1130n

Dell-Precision-M6400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-M770mm-Color-Monitor-Quick-Set-up

Dell-Carte-de-gestion-reseau-AP9617-AP9618-AP9619-Manuel-d-installation-et-de-demarrage-rapide

Dell-Projecteur-Dell-1410X-Guide-d-utilisation

Dell-Imprimante-couleur-Dell-1350cnw

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050-Manuel

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-620

Dell-3D-VISION-MANUEL-D-UTILISATION

Dell-Inspiron-600m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R805-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2970-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6145-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire

Dell-P513w-User-s-Guide-Francais-manuel

Dell-Inspiron-660-manuels

Dell-Serveur-de-sauvegarde-sur-disque-Dell-PowerVault-DL-optimise-par-CommVault-Simpana-Guide-d-utilisation

Dell-P513w-User-s-Guide-Guide-de-l-utilisateur-manuel

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-M17x-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-PORTABLE

Dell-Manuel-du-proprietaire-de-Dell-PowerEdge-M905-M805-M600-et-M605

Dell-Inspiron-One-2330-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-1100-B110-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T320-Manuel-du-proprietaire

Dell-Station-de-travail-mobile-Dell-Precision-M4700-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-8500-Manuel-du-proprietaire

Dell-1230c-Imprimante-laser-couleur-mode-d-emploi-Manuel

Dell-Client-Management-Manuel

Dell-Studio-XPS-Setup-Guide-Manue

Dell-Adaptateur-hote-Dell-PCIe-SCSI-Ultra320-monocanal-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-SETUP-GUIDE-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-GUIDE-DE-CONFIGURATION-Manuel

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-Inspiron-M4040-14-N4050-Manuel

Dell-Guide-de-l-administrateur-de-Dell-PowerVault-705N-Manuel

Dell-Vostro-420-220-220s-Guide-de-Configuration-et-de-Reference-Rapide-Manuel

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660f-Series-Guide-de-deploiement-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-l-administrateur-Manuel

Dell-Latitude-D430-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-Studio-XPS-Guide-de-configuration-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes%20-Dell%20PowerEdge-T110-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Inspiron-531-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU-Francais

Dell-PowerEdge-R520-Manuel-du-proprietaire

Projecteur-Dell-1201MP-Manuel-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R910-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-C521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T605-Manuel-du-proprietaire

Dell-Mobile-Jamz

Dell-Inspiron-530-Series-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3460-Manuels

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3660f-Storage-Arrays-Manuels

Dell™ Ekran Yöneticisi Kullanıcı Kılavuzu

Dell-PowerEdge-R620-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-R520-Guide-de-mise-en-route

DELL-POWERVAULT-MD1200-et-MD1220-TECHNICAL-GUIDEBOOK

Console-de-gestion-multi-onduleurs-Dell-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

DELL-OPTIPLEX580-TECHNICAL-GUIDEBOOK-INSIDE-THE-OPTIPLEX-580

Dell-Inspiron-1720-manuels

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5430-Manuel-du-proprietaire

Dell™ S2240L/S2340L Monitör Kullanıcı Kılavuzu

Dell PowerEdge Sistemleri İçin Microsoft Windows Server 2012 Önemli Bilgiler Kılavuzu

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-S2240L-S2340L

Dell™ S320/S320wi Projektör Kullanım Kılavuzu

Dell-%20Vostro-270-Manuels

Dell-Vostro-3460-Manuel-du-proprietaire-Francais

Dell-Inspiron-9200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Inspiron-2600-et-2650-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X30-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Vostro-2520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1721-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T710-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T5600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire

Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Dimension-3000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R210-Technical-Guide

Dell-Inspiron-Manuels

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Vostro-1700

Dell-Clavier-sans-fil-et-souris-Dell-KM713-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Systeme-de-navigation-GPS-Dell-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Logiciel-de-gestion-de-l-onduleur-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

Dell-Demarrage-rapide-du-moniteur-couleur-M990

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-370

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2800-Guide-d-installation-et-de-depannage

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-du-systeme-Dell-OptiPlex-SX280

Dell-Vostro-1440-1450-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Photo-Printer-540-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Streak-7-Francais-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Venue-Pro-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Imprimante-laser-personnelle-Dell-P1500-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C5125-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Latitude-D630-Manuels

Dell-Vostro-400-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T100-Manuel-du-proprietaire

Dell-OptiPlex-9010-7010-compact-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault%20NX3200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1200-et-2200-Manuel-de%20l-utilisateur

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-8600-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-Baie-de-stockage-MD1120-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3360-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T300-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-One-2710-manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1150-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-660-Manuel-du-proprietaire

Acceder-au-site-Dell

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG-Francais

Dell-OptiPlex-9010-Tout-en-un-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3560-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T110-Manuel-du-proprietaire

Dell-server-poweredge-m710-tech-guidebook_fr

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-5420-E5420-E5420m-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Latitude-E6320-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur-Francais

Dell-server-poweredge-r610-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-t710-technical-guide-book_fr

Dell-server-poweredge-m1000e-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-m610-tech-guidebook_fr

Dell-poweredge-r210-technical-guidebook-en_fr

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Beats-By-dr.dre-Manuel-et-Garantie

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

 

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Slim-Tower

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1-1-Guide-d-utilisation

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

AlienwareArea-51Area-51ALX

Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/AlienwareAurora-R3

AlienwareAurora-R4

lienwareAuroraAuroraALXAurora-R2

Chassis-RAID-Dell-PowerVault-MD3000i-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X50-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-du-proprietaire

Dell-Baie-de-stockage-Dell-PowerVault-MD1000-Manuel-du-proprietaire

Dell-Boîtier-Dell-PowerEdge-M1000e-Manuel-du-proprietaire

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-9200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-Imprimante-laser-multifonction-Dell-1600n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-13z-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-700m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-9300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

http://www.audentia-gestion.fr/Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire.htm

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-XT3-Manuel-du-proprietaire

Dell-Liste-des-manuels-et-de-la-documentation-Dell

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE-francais

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-d-utilisation-du-Dell-XPS-420

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-XPS-M1330

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Inspiron-1721

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer-964-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer%20942-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T7600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Streak-7-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R210-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire%20-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T620-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Vostro-3750-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-V131-Manuel-du-proprietaire

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-630i-Manuel-du-proprietair

Dell-moniteur-D1920-Manuel-du-proprietaire

DellDimension1100Series

Imprimante-Dell-Photo-All-In-One-Printer-922-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-S2500-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-personnelle-Dell-AIO-A960-Manuel-du-proprietaire

alienwareX51

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

vRanger Pro v3.2.8 Table des matières ii © 2008 Vizioncore, Inc. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Ce guide contient des informations propriétaires protégées par copyright. Le logiciel décrit dans ce guide est fourni dans le cadre d'une licence ou d'un accord de non-divulgation. Il ne peut être utilisé ou copié qu'en accord avec les termes de l'accord en vigueur. Aucune partie du présent guide ne peut être reproduite ou transmise, sous quelle que forme ou par quels que moyens que se soit, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et l’enregistrement dans un but quelconque autre que l'usage personnel de l'acheteur sans l’accord écrit de la société Vizioncore, Inc. Pour toute question concernant l'utilisation de ce matériel, contactez : Vizioncore, Inc. 975 Weiland Road, Suite 200 Buffalo Grove, IL 60089, États-Unis www.vizioncore.com e-mail : info@vizioncore.com Vous trouverez les coordonnées de nos bureaux régionaux et internationaux sur notre site Web. Marques déposées Vizioncore, le logo Vizioncore et vRanger Pro sont des marques et des marques déposées de la société Vizioncore, Inc aux États-Unis d'Amérique et dans d’autres pays. Les autres marques et marques déposées utilisées dans ce guide sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Clause de renonciation Les informations du présent document sont fournies en relation avec les produits Vizioncore. Aucune licence, expresse ou implicite, par estoppel ou autre, pour un quelconque droit de propriété intellectuel n'est octroyée par le présente document ou en relation avec la vente de produits Vizioncore. EXCEPTION FAITE DES TERMES ET CONDITIONS VIZIONCORE TELS QU'ILS SONT SPÉCIFIÉS DANS L'ACCORD DE LICENCE POUR CE PRODUIT, VIZIONCORE N'ASSUME AUCUNE RESPONSABILITÉ, QUELLE QU'ELLE SOIT, ET RÉFUTE TOUTE GARANTIE EXPRESSE, IMPLICITE OU RÉGLEMENTAIRE EN RAPPORT AVEC SES PRODUITS, Y COMPRIS ET DE MANIÈRE NON EXHAUSTIVE LES GARANTIES DE QUALITÉ MARCHANDE OU D’APTITUDE À UN USAGE PARTICULIER OU DE NON-VIOLATION DES DROITS. EN AUCUN CAS, VIZIONCORE NE POURRA ÊTRE TENUE POUR RESPONSABLE DE QUELCONQUES DOMMAGES DIRECTS, INDIRECTS, CONSÉQUENTS, DISSUASIFS, SPÉCIAUX OU INCIDENTS (Y COMPRIS ET DE MANIÈRE NON EXHAUSTIVE LES PERTES DE BÉNÉFICES, LES INTERRUPTIONS D’ACTIVITÉ OU LES PERTES D’INFORMATIONS) RÉSULTANT DE L'UTILISATION OU DE L'INAPTITUDE À UTILISER LE PRÉSENT DOCUMENT, MÊME SI VIZIONCORE A ÉTÉ INFORMÉE DE LA POSSIBILITÉ DE TELS DOMMAGES. Vizioncore n'offre aucune attestation ni garantie concernant la précision ou l'intégrité du contenu du présent document et se réserve le droit d'apporter à tout moment des modifications aux spécifications et à la description du produit sans préavis. Vizioncore ne s'engage nullement à mettre à jour les informations contenues dans le présent document. Manuel de l'utilisateur vRanger Pro 7/1/09 Version 3.2.8 1 IntroductionIntroduction à vRanger Pro Présentation de VMware Introduction à vRanger Pro Ce manuel décrit l'utilisation du logiciel vRanger Pro™, créé par Vizioncore Inc. vRanger Pro est un puissant outil qui effectue des sauvegardes automatiques des machines virtuelles de type VMware® ESX ainsi que des sauvegardes compatibles P2V des machines physiques. vRanger Pro assure également la gestion du catalogue des archives de sauvegarde et vous donne la possibilité de restaurer rapidement toute machine virtuelle à partir de sa sauvegarde. Présentation de VMware vRanger Pro a été conçu spécifiquement pour créer des sauvegardes des machines virtuelles (VM) VMware. Bien que vous soyez probablement déjà familiarisé avec ces machines virtuelles, cette section contient une brève présentation de la plate-forme VMware ainsi que les définitions de certains termes standard qui seront employés dans ce manuel. Des explications plus détaillées de certains composants VMware se trouvent dans les autres sections où des connaissances plus approfondies peuvent s'avérer nécessaires pour pouvoir utiliser certaines fonctionnalités de vRanger Pro. Pourquoi utiliser la virtualisation ? De nombreuses entreprises tirent avantage des solutions de virtualisation pour consolider plusieurs serveurs et postes de travail physiques spécialisés en un seul serveur exécutant des machines virtuelles. Chaque machine virtuelle peut être configurée avec son propre ensemble de matériels virtuels (par exemple CPU, RAM, ports USB, etc.), de sorte que les services spécialisés qui étaient accomplis par chacune des machines physiques précédentes peuvent être exécutés dans leur système d'exploitation natif. 6 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Introduction à vRanger Pro Présentation et avantages de vRanger Pro Consolidation des machines physiques Machine virtuelle Windows XP Machine virtuelle Serveur Windows Machine virtuelle Serveur Windows Machine virtuelle Linux … Serveur ESX unique exécutant de nombreuses VM Matériel groupé partagé par toutes les machines virtuelles Machines physiques multiples Windows XP Machine Serveur Windows Serveur Windows Linux Machine 1 Machine 2 Machine 3 Machine 4 … … VirtualCenter VMware VirtualCenter (VC) centralise la gestion, la surveillance, l'optimisation des ressources ainsi que d'autres fonctions pour les groupes de serveurs ESX par le biais d'une unique interface d'utilisateur graphique. Vous pouvez trouver des informations supplémentaires sur VirtualCenter à l'adresse : http://www.vmware.com/products/vi/vc/ Présentation et avantages de vRanger Pro vRanger Pro est un outil logiciel fonctionnant sous Windows qui vous permet d'effectuer des sauvegardes automatiques des machines virtuelles (VM) exécutées dans l'environnement VMware ESX Server et de restaurer les VM sauvegardées en cas de défaillance du disque dur ou si vous voulez revenir à une version antérieure d'une VM particulière. Bien qu'il existe différents outils de sauvegarde, vRanger Pro possède quelques fonctionnalités exclusives qui vous apporteront une souplesse supplémentaire et contribueront à une amélioration générale des performances du processus de sauvegarde : v3.2.8 Chapitre 7 1 IntroductionIntroduction à vRanger Pro Présentation et avantages de vRanger Pro Sauvegardes en service vRanger Pro peut effectuer des sauvegardes des VM « à la volée » pendant leur exécution, sans interrompre leur fonctionnement. La majorité des autres outils vous impose d'arrêter une VM pour la sauvegarder. Planification des sauvegardes automatiques Vous pouvez utiliser vRanger pour effectuer une sauvegarde unique d'une VM ou encore programmer la sauvegarde périodique d'une VM (par exemple tous les jours, chaque semaine ou chaque mois). Ces sauvegardes seront effectuées automatiquement au moment programmé. Vous pouvez également préciser la période de conservation des sauvegardes, les plus anciennes seront automatiquement supprimées. VSS et VCB vRanger Pro comprend un gestionnaire VSS qui utilise le Service Microsoft Volume Shadow Copy (cliché instantané du volume) pour, en alternance, geler et dégeler les écritures de l'application. VSS permet de mettre les bases de données prises en charge au repos — ou en pause — afin de fournir une image de sauvegarde cohérentes du point de vue transactionnel. VSS fonctionne avec VMware Consolidated Backup (VCB). Performances améliorées vRanger Pro emploie les technologies de noyau .NET et offre ainsi des performances d'application améliorées. Un gestionnaire propriétaire qui accroît la vitesse d'écriture vers VMFS est synonyme de vitesses de restauration considérablement améliorées. NoZip restores permet l'intégration complète avec des solutions de déduplication des données telles que Data Domain, ce qui réduit considérablement l'espace de stockage requis pour les sauvegardes. Sauvegarde de serveurs physiques vRanger Pro utilise un moteur P2V qui a fait ses preuves et vous permet ainsi de programmer la protection de tous les serveurs physiques. Malgré les capacités de VMware ESX, il n'y a aucune raison de ne PAS virtualiser certains serveurs dans une entreprise qui est pour le reste 8 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Introduction à vRanger Pro Présentation et avantages de vRanger Pro v3.2.8 Chapitre 9 1 Introduction virtuelle. vRanger Pro étend à présent les avantages D/R d'un environnement virtuel à ces machines physiques. Sauvegardes de groupe Si vous possédez VirtualCenter, vous pouvez utiliser vRanger pour programmer des sauvegardes d'une VM unique ou de groupes de VM en se basant sur les attributs VC (les attributs personnalisés sont uniquement disponibles lorsque VC 1 est configuré dans vRanger Pro). vRanger Pro prend en charge la sélection de mémoires de données séparées lors de la restauration des VM avec plusieurs VMDK, ce qui vous permet de maintenir les procédures optimales au cas où une récupération est nécessaire. Souplesse de destination de la sauvegarde Vous pouvez sauvegarder les VM vers des machines Windows ou Linux et même vers d'autres serveurs ESX. Sauvegardes différentielles Vous pouvez configurer vRanger pour effectuer des sauvegardes différentielles, ce qui veut dire que seules seront enregistrées les modifications apportées depuis la dernière sauvegarde complète. Cela permet de gagner à la fois du temps et de l'espace disque qui serait nécessaire pour copier la totalité de la VM. Restauration au niveau du fichier Pour les cas où vous devrez récupérer des fichiers spécifiques, mais sans rétablir une ancienne version complète de la VM, vRanger vous permet de restaurer les fichiers individuels sauvegardés. Cryptage vRanger Pro 3.2.3 emploie une technologie de cryptage appelée Advanced Encryption Standard (AES – Norme de cryptage avancé), ou Rijndael, pour offrir une fonctionnalité de protection par mot de passe et des données. Tous les paramètres de configuration sont automatiquement cryptés. Cela veut dire qu'il n'est pas nécessaire d'activer le cryptage du nom d'utilisateur, de la racine et des paramètres de messagerie SMTP, car tous ces éléments sont stockés de manière sécurisée dans un fichier du disque. L'option Encrypt Data Transfer (Transfert de données cryptées) sur l'écran Backup Options (Options de sauvegarde) utilise le cryptage ssh. Si vous sélectionnez cette option, vRanger utilisera le transfert sécurisé des données avec cryptage. Introduction à vRanger Pro Licence vRanger vRanger Pro et vReplicator vRanger 3.2.3 et vReplicator 2.5 peuvent à présent fonctionner ensemble sans erreurs grâce à l'utilisation d'un mécanisme de blocage de fichier intelligent. Licence vRanger Une licence vRanger Pro détermine le nombre de CPU sources que vous pouvez configurer en vue de leur sauvegarde. Vous pouvez acquérir, par exemple, une licence pour 50 CPU, ce qui vous permet de configurer le logiciel pour sauvegarder les VM exécutées sur une liste de serveurs ESX, tant que le nombre total de CPU dans ces serveurs ne dépasse pas 50. Aux fins de la licence, vRanger compte les processeurs à double noyau comme des CPU uniques, un serveur ESX équipé de deux processeurs à double noyau consommera ainsi deux CPU de votre licence. Si vous ne possédez pas de licence permanente, une licence d'évaluation est automatiquement générée pour vous. À chaque fois que vous utilisez vRanger pour effectuer une sauvegarde avec la licence d'évaluation, votre navigateur Internet ouvrira la page http://www.vizioncore.com. Ce « message d'évaluation » ne s'affichera plus une fois que vous aurez installé la licence permanente. Licence P2V D/R La licence des sauvegardes P2V est différente de celle de nos sauvegardes vRanger Pro conventionnelles. À la place de la classique licence « par CPU », la sauvegarde d’une machine physique est soumise à une licence par serveur configuré. Si une entreprise choisit de protéger trois serveurs physiques avec la fonctionnalité P2V D/R de vRanger Pro, cette entreprise devra alors acquérir trois licences P2V, et ce indépendamment du nombre de CPU présentes sur ces serveurs physiques. Contactez l'assistance Vizioncore pour obtenir des informations sur l'achat ou la mise à niveau de votre licence vRanger. Architecture du système Il existe de nombreuses manières différentes de configurer votre ou vos serveurs ESX. Cette section contient un exemple d'architecture du système et explique brièvement la manière dont elle fonctionne. Certaines options de vRanger Pro s'appliquent uniquement à certaines situations. Cet exemple couvre la majorité de ces situations et il y sera fait référence plus loin dans le présent document. 10 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Introduction à vRanger Pro Architecture du système Illustration d'un exemple d'architecture du système v3.2.8 Chapitre 11 1 Introduction Côté réseau local (LAN) Il contient 3 postes de travail et 5 serveurs ESX : • La Machine 1 fonctionne sous Microsoft Windows. vRanger Pro est exécuté sur cette machine. • La Machine 2 fonctionne sous Microsoft Windows. Elle est utilisée comme site de sauvegarde. • La Machine 3 fonctionne sous Linux. Elle est utilisée comme site de sauvegarde. • Les serveurs ESX A et B sont des serveurs ESX. Ils peuvent être utilisés comme sources et comme sites de sauvegarde. Serveur ESX C Serveur ESX D Serveur ESX E Commut Commut Machine 1 Windows Machine 2 Windows Machine 3 Linux Serveur ESX A Serveur ESX B WAN Machine 4 Windows Machine 5 ESX Linux Serveur F Câble du réseau Câble à fibres optiques Tunnel VPN LAN VMFS 1 VMFS 2 VMFS 3 VMFS 4 VMFS 5 SANIntroduction à vRanger Pro Architecture du système • Les serveurs ESX C, D et E sont des serveurs ESX équipés de disques durs locaux à partir desquels est exécuté ESX Server. Ils sont connectés à un réseau de stockage (SAN) par le biais d'un câble à fibres optiques avec 5 volumes VMFS. Ils peuvent être utilisés comme sources et comme sites de sauvegarde. Machines distantes Elles contiennent 2 postes de travail et 1 serveur ESX et sont connectées au LAN par des tunnels VPN. • La Machine 4 fonctionne sous Microsoft Windows. Elle est utilisée comme site de sauvegarde distant. • La Machine 5 fonctionne sous Linux. Elle est utilisée comme site de sauvegarde distant. • Le serveur ESX F est un serveur ESX. Il peut être utilisé comme source distante et comme site de sauvegarde distant. Réseau de stockage Un réseau de stockage, ou SAN, est parfois utilisé pour consolider en un seul endroit les données provenant de plusieurs serveurs physiques. Lorsqu'elles sont utilisées avec des serveurs ESX, les machines de serveur individuelles ne contiennent pas de disques durs, mais sont connectées (généralement par des câbles à fibres optiques) à un réseau de disques durs. Chaque serveur peut ainsi accéder à toutes les données présentes sur le SAN, ce qui facilite les transferts de données entre deux machines connectées au réseau de stockage. Lorsqu'ils sont utilisés avec vRanger, les SAN permettent également de réaliser des sauvegardes plus rapides (appelées sauvegardes sans réseau local) en incluant l'objet du transfert de données dans le réseau à fibres optiques. Des informations complémentaires concernant les sauvegardes sans réseau local se trouvent dans le chapitre Sauvegarde de ce manuel. 12 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Utilisation de ce manuel Architecture du système Architecture employant un réseau de stockage v3.2.8 Chapitre 13 1 Introduction Système de fichiers de la machine virtuelle VMFS est un système de fichiers VMware pour machine virtuelle – le système de stockage des fichiers d'une machine virtuelle sur les disques durs et les partitions physiques. VMFS possède plusieurs fonctionnalités qui se prêtent à l'utilisation de grappes, avec des réseaux de stockage par exemple. Lorsque l'on parle d'un SAN, l'évocation d'un VMFS équivaut à évoquer un LUN. Utilisation de ce manuel La subdivision de ce manuel en chapitres s'inspire des principales fonctions du logiciel vRanger Pro : • Installation • Configuration – première mise en service • Interface d'utilisateur graphique • Programmation et traitement des sauvegardes • Restauration des machines virtuelles à partir des sauvegardes précédentes • Génération d’états • Interface de ligne de commande Serveur ESX Serveur ESX Serveur ESX Hôtes Commut VMFS 1 VMFS 2 VMFS 3 SAN FC Disques durs FC FC VMFS 4 VMFS 5 FC FC = câble à fibres optiques Utilisation de ce manuel Consultation de ce manuel 14 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 La section appropriée contient des informations supplémentaires sur l'utilisation de vRanger. Consultation de ce manuel Par vous faciliter sa consultation, ce manuel est accessible rapidement depuis le menu d'aide de vRanger Pro, depuis le dossier vRanger Pro folder ou en le téléchargeant depuis le site Vizioncore (www.vizioncore.com). Termes et abréviations importants Les termes suivants seront utilisés régulièrement dans le présent document. • VM – Machine virtuelle • VC – VirtualCenter • VMDK – Format de disque de machine virtuelle • SAN – Réseau de stockage • VMFS – Système de fichiers de machine virtuelle • Hôte – Un serveur ESX physique qui exécute des VM • Invité – Une VM exécutée sur un serveur ESX Boutons communs Les boutons ci-après apparaissent en plusieurs endroits du logiciel vRanger. Ils auront les fonctions décrites ci-dessous, sauf instance spécifique du bouton correspondant décrite dans la partie concernée du manuel. Bouton Effet d'un clic sur celui-ci Enregistre les paramètres de la fenêtre actuelle et ferme celle-ci. Suivant la fenêtre, des actions supplémentaires peuvent être exécutées en fonction des paramètres. Ferme la fenêtre actuelle sans enregistrer les paramètres. Affiche des informations supplémentaires sur le champ qui se trouve à proximité. Bascule entre le mode sauvegarde et le mode restauration. Vous pouvez aussi cliquer directement sur les onglets. Utilisation de ce manuel Boutons communs v3.2.8 Chapitre 15 1 IntroductionVeuillez commencer par lire ces informations Pour contacter Dell Remarque : Si vous n'avez pas de connexion Internet active, vous pouvez trouver les informations de contact sur votre confirmation de commande, sur le bon de livraison, sur la facture ou dans le catalogue Dell. Dell propose plusieurs options de service et d’aide en ligne et par téléphone. Leur disponibilité peut varier en fonction du pays et du produit et certains services peuvent ne pas être disponibles dans votre région. Si vous souhaitez contacter Dell pour des questions commerciales, de support technique ou de service clientèle : 1. Visitez http://support.dell.com. 2. Vérifiez votre pays ou votre région dans le menu déroulant Choisir un pays/une région en bas de la page. 3. Cliquez sur Nous contacter à gauche de la page. Remarque : Les numéros gratuits doivent être utilisés dans le pays pour lequel ils sont indiqués. 4. Sélectionnez le lien pour le service ou le support en fonction de vos besoins. 5. Choisissez la méthode qui vous convient pour contacter Dell. Pays (Ville) Code téléphonique international Indicatif pays Indicatif ville Type de service Codes régionaux, Numéros locaux et numéros gratuits Adresses Internet et e-mail Anguilla Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.Dell.com/ai la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 800 335 0031 Antigua et Barbuda Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.Dell.com.ag la-techsupport@dell.com 1 800 805 5924 Aomen Support technique Dell™ Dimension™, Dell Inspirion™, Dell Optiplex™, Dell Lattitude™ et Dell Precision™ Serveurs et stockage 0800 105 0800 105 Argentine (Buenos Aires) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 54 Indicatif ville : 11 Adresse Internet Adresse e-mail pour ordinateurs portables et de bureau Adresse e-mail pour les serveurs et les produits de stockage EMC® Service clientèle Support technique Services support technique Ventes www.dell.com.ar la-techsupport@dell.com la_enterprise@dell.com numéro gratuit : 0 800 444 0730 numéro gratuit : 0 800 444 0733 numéro gratuit : 0 800 444 0724 0 800 444 3355 Aruba Adresse Internet www.Dell.com/awAdresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 800 1578 Australie (Sydney) Code téléphonique international : 0011 Indicatif pays : 61 Indicatif ville : 2 Adresse Internet Adresse Internet contact Dell Support technique, Service clientèle, Ventes support.ap.dell.com support.ap.dell.com/contactus 13DELL-133355 Autriche(Vienne) Code téléphonique international : 900 Indicatif pays : 43 Indicatif ville : 1 Adresse Internet Adresse e-mail Ventes Particuliers/Petites entreprises Fax Particuliers/Petites entreprises Service clientèle Particuliers/Petites entreprises Support Particuliers/Petites entreprises Comptes privilégiés/Sociétés clientes Comptes privilégiés services/Sociétés clientes Standard Support.euro.dell.com Tech_support_central_europe@dell.com 0820 240 530 00 0820 240 530 49 0820 240 530 14 0820 240 530 17 0820 240 530 16 0820 240 530 17 0820 240 530 00 Bahamas Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/bs la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 866 874 3038 Barbade Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/bb la-techsupport@dell.com 1 800 534 3142 Belgique (Bruxelles) Adresse Internet Support général Fax Support général Service clientèle Ventes sociétés Fax Standard Support.euro.dell.com 02 481 92 88 02 481 92 95 02 713 15 65 02 481 91 00 02 481 91 99 02 481 91 00 Bolivie Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/bo la_techsupport@dell.com numéro gratuit : 800 10 0238 Brésil Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 55 Indicatif ville : 51 Adresse Internet Adresse e-mail Service clientèle et Support technique Fax Support technique Fax Service clientèle Ventes www.dell.com/br BR_TechSupport@dell.com 0800 970 3355 51 2104 5470 51 2104 5480 0800 722 3498 Îles Vierges Britanniques Support technique, Service clientèle, Ventes numéro gratuit : 1 866 278 6820 Brunéi Indicatif pays : 673 Support technique (Penang, Malaisie) Service clientèle (Penang, Malaisie) Transaction Ventes (Penang, Malaisie) 604 633 4966 604 633 4888 604 633 4955 Canada (North York, Ontario) Code téléphonique international : 011 Adresse Internet Suivi des commandes en ligne AutoTech (support automatique Hardware sous garantie) Service clientèle Particuliers/Bureau à domicile Petites entreprises Moyennes/grandes entreprises, secteur public, www.dell.ca/ostatus support.ca.dell.com numéro gratuit : 1 800 247 9362 numéro gratuit : 1 800 847 4096 numéro gratuit : 1 800 906 3355 numéro gratuit : 1 800 387 5757enseignement Assistance téléphonique Hardware sous garantie Ordinateurs pour particuliers/ Bureau à domicile Ordinateurs pour petites/moyennes/grandes entreprises Secteur public Ventes d’imprimantes, projecteurs, téléviseurs, ordinateurs de poche, jukebox numériques et produits sans fil Ventes aux particuliers et pour bureaux à domicile Petites entreprises Moyennes/grandes entreprises, secteur public Pièces détachées et services complémentaires numéro gratuit : 1 800 847 4096 numéro gratuit : 1 800 387 5757 1 877 335 5767 numéro gratuit : 1 800 999 3355 numéro gratuit : 1 800 387 5752 numéro gratuit : 1 800 387 5755 1 866 440 3355 Îles Caïman Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes la-techsupport@dell.com 1-877-262-5415 Chili (Santiago) Indicatif pays : 56 Indicatif ville : 2 Adresse Internet Adresse e-mail Ventes assistance clients www.dell.com/cl la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1230-020-4823 Chine (Xiamen) Indicatif pays : 86 Indicatif ville : 592 Adresse Internet du support technique Adresse e-mail du support technique Adresse e-mail du service clientèle Fax support technique Support technique – Dimension et Inspiron Support technique – OptiPlex, Lattitude et Dell Precision Support technique – Serveurs et Stockage Support technique – Projecteurs, PDAs, commutateurs, routeurs, etc. Support technique – Imprimantes Service clientèle Fax service clientèle Particuliers et Petites entreprises Département des comptes privilégiés Comptes grandes entreprises GCP Comptes grandes entreprises Comptes clés Comptes grandes entreprises Nord Comptes grandes entreprises Nord, secteur public et enseignement Comptes grandes entreprises Est Comptes grandes entreprises Est, Secteur public et enseignement Comptes grandes entreprises, équipes en attente Comptes grandes entreprises Sud Comptes grandes entreprises Ouest Comptes grandes entreprises Pièces détachées support.dell.com.cn support.dell.com.cn/email customer_cn@dell.com 592 818 14350 numéro gratuit : 800 858 2969 numéro gratuit : 800 858 0950 numéro gratuit : 800 858 0960 numéro gratuit : 800 858 2920 numéro gratuit : 800 858 2311 numéro gratuit : 800 858 2060 592 818 1308 numéro gratuit : 800 858 2222 numéro gratuit : 800 858 2557 numéro gratuit : 800 858 2055 numéro gratuit : 800 858 2628 numéro gratuit : 800 858 2999 numéro gratuit : 800 858 2955 numéro gratuit : 800 858 2020 numéro gratuit : 800 858 2669 numéro gratuit : 800 858 2572 numéro gratuit : 800 858 2355 numéro gratuit : 800 858 2811 numéro gratuit : 800 858 2621 Colombie Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/co la-techsupport@dell.com 01 800 915 4755 Costa Rica Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/cr la-techsupport@dell.com 0800 012 0231 République Adresse Internet support.euro.dell.comTchèque (Prague) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 420 Adresse e-mail Support technique Service clientèle Fax Fax technique Standard czech_dell@dell.com 22537 2727 22537 2707 22537 2714 22537 2728 22537 2711 Danemark (Copenhague) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 45 Adresse Internet Support technique Service clientèle – Relations Service clientèle particuliers/Petites entreprises Standard – Relations Fax Standard– Relations Standard – Particuliers/Petites entreprises Fax Standard – Particuliers/Petites entreprises Support.euro.dell.com 7023 0182 7023 0184 3287 5505 3287 1200 3287 1201 3287 5000 3287 5001 Dominique Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/dm la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 866 278 6821 République Dominicaine Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/do la-techsupport@dell.com 1 800 156 1588 Équateur Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes (appels de Quito) Support technique, Service clientèle, Ventes (appels de Guayaquil) www.dell.com/ec la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 999 119 877 655 3355 numéro gratuit : 1800 999 119 877 655 3355 Salvador Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/sv la-techsupport@dell.com 800 6132 Finlande (Helsinki) Code téléphonique international : 990 Indicatif pays : 358 Indicatif ville : 9 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique Service clientèle Standard Ventes de moins de 500 employés Fax Ventes de plus de 500 employés Fax support@euro.dell.com fi_support@dell.com 0207 533 555 0207 533 538 0207 533 533 0207 533 540 0207 533 530 0207 533 533 0207 533 530 France (Paris) (Montpellier) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 33 Indicatifs ville : (1) (4) Adresse Internet Particuliers et petites entreprises Support technique Service clientèle Standard Standard (appels depuis l’étranger) Ventes Fax Fax (appels depuis l’étranger) Sociétés Support.euro.dell.com 0825 387 270 0825 832 833 0825 004 700 04 99 75 40 00 0825 004 700 0825 004 701 04 99 75 40 01Support technique Service clientèle Standard Ventes 0825 004 719 0825 338 339 01 55 94 71 00 01 55 94 71 00 Allemagne (Francfort) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 49 Indicatif ville : 69 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique Service clientèle particuliers/Petites entreprises Service clientèle secteur international Service clientèle comptes privilégiés Service clientèle grands comptes Service clientèle comptes secteur public Standard support.euro.dell.com tech_support_central_europe@dell.com 069 9792 7200 0180 5 224400 069 9792 7320 069 9792 7320 069 9792 7320 069 9792 7320 069 9792 7000 Grèce Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 49 Adresse Internet Support technique Support technique Service Or Standard Standard Service Or Ventes Fax Support.euro.dell.com 00800 44 14 95 18 00800 44 14 00 83 2108129810 2108129811 2108129800 2108129812 Grenade Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/gd la-techsuppo@dell.com numéro gratuit : 1 866 540 3355 Guatemala Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/gt la-techsupport@dell.com 1 800 999 0136 Guyane Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 877 270 4609 Hong Kong Code téléphonique international : 001 Indicatif pays : 852 Adresse Internet Adresse e-mail du support technique Support technique - Dimension et Inspiron Support technique - OptiPlex, Latitude et Dell Precision Support technique - Serveurs et Stockage Support technique - Projecteurs, PDAS, commutateurs, routeurs, etc. Service clientèle Comptes grandes entreprises Programmes clients internationaux Département moyennes entreprises Département Particuliers et Petites entreprises support.ap.dell.com support.dell.com.cn/email 00852 2969 3188 00852 2969 3191 00852 2969 3196 00852 3416 0906 00852 3416 0910 00852 3416 0907 00852 3416 0908 00852 3416 0912 00852 2969 3105 Inde Site Internet Support Dell Assistance ordinateurs portables et de bureau Adresse e-mail assistance ordinateurs de bureau Adresse e-mail assistance ordinateurs portables Numéros de téléphone Assistance serveurs Adresse e-mail Numéros de téléphone support.ap.dell.com india_support_desktop@dell.com india_support_notebook@dell.com 080 25068032 ou 080 25068034 ou le code STD de votre ville + 60003355 ou numéro gratuit : 1 800 425 8045 india_support_Server@dell.com 080 25068032 ou 080 25068034 ouAssistance service Or uniquement Adresse e-mail Numéros de téléphone Service clientèle Particuliers et petites entreprises Comptes grandes entreprises Ventes Comptes grandes entreprises Particuliers et petites entreprises le code STD de votre ville + 60003355 ou numéro gratuit : 1 800 425 8045 eec_ap@dell.com 080 25068033 ou le code STD de votre ville + 60003355 ou numéro gratuit : 1 800 425 9045 India_care_HSB@dell.com numéro gratuit : 1800-4254051 India_care_REL@dell.com numéro gratuit : 1800 4252067 1600 33 8044 1600 33 8046 Irlande (Cherrywood) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 353 Indicatif ville : 1 Adresse Internet Support technique Adresse e-mail Ordinateurs d’entreprise Ordinateurs personnels Assistance à domicile Ventes Particuliers Petites entreprises Moyennes entreprises Grandes entreprises Adresse e-mail Service clientèle Particuliers et petites entreprises Sociétés (plus de 200 employés) Général Fax/Fax ventes Standard Service clientèle Royaume-Uni (uniquement pour le R.U.) Service clientèle entreprises (appels depuis le R.U. uniquement) Ventes Royaume-Uni (appels depuis le R.U. uniquement) Support.euro.dell.com dell_direct_support@dell.com 1850 543 543 1850 543 543 1850 200 889 1850 333 200 1850 664 656 1850 200 646 1850 200 646 Dell_IRL_Outlet@dell.com 01 204 4014 1850 200 982 01 204 0103 01 204 4444 0870 906 0010 0870 907 4499 0870 907 4000 Italie (Milan) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 39 Indicatif ville : 02 Adresse Internet Particuliers et petites entreprises Support technique Service clientèle Fax Standard Sociétés Support technique Service clientèle Fax Support.euro.dell.com 02 577 826 90 02 696 821 14 02 696 821 13 02 696 821 12 02 577 826 90 02 577 825 55 02 575 035 30Standard 02 577 821 Jamaïque Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes (appels depuis la Jamaïque uniquement) la-techsupport@dell.com 1 800 440 9205 Japon (Kawasaki) Code téléphonique international : 001 Indicatif pays : 81 Indicatif ville : 44 Adresse Internet Support technique - Dimension et Inspiron Support technique en dehors du Japon - Dimension et Inspiron Support technique - Dell Precision, OptiPlex et Latitude Support technique en dehors du Japon - Dell Precision, OptiPlex et Latitude Support technique - Dell PowerApp™, Dell PowerEdge™, Dell PowerConnect™ et Dell PowerVault™, Support technique en dehors du Japon - PowerApp, PowerEdge, PowerConnect et PowerVault Support technique - Projecteurs, PDAs, imprimantes, routeurs Support technique en dehors du Japon - Projecteurs, PDAs, imprimantes, routeurs Service Faxbox Service automatique de suivi des commandes 24h/24 Service clientèle Département ventes entreprises – jusqu’à 400 employés Ventes Département comptes privilégiés- plus de 400 employés Ventes publiques – agences secteur public, institutions d’enseignement et institutions médicales Japon secteur international Utilisateur privé Ventes utilisateurs privés en ligne Ventes utilisateurs privés en magasin Standard support.jp.dell.com numéro gratuit : 0120 198 26 81 44 520 1435 numéro gratuit : 0120 198 433 81 44 556 3894 numéro gratuit : 0120 198 498 81 44 556 4162 numéro gratuit : 0120 981 690 81 44 556 3468 044 556 3490 044 556 3801 044 556 4240 044 556 1465 044 556 3433 044 556 5963 044 556 3469 044 556 1657 044 556 2203 044 556 4649 044 556 4300 Corée (Séoul) Code téléphonique international : 001 Indicatif pays : 82 Indicatif ville : 2 Adresse Internet Support technique, Service clientèle Support technique - Dimension, PDAs, composants électroniques et accessoires Ventes Fax Standard Support.ap.dell.com numéro gratuit : 080 200 3800 numéro gratuit : 080 200 3801 numéro gratuit : 080 200 3600 2194 6202 2194 6000 Amérique Latine Support technique clientèle (Austin, Texas, États-Unis) Service clientèle (Austin, Texas, États-Unis) Fax (Support technique et Service clientèle) (Austin, Texas, États-Unis) Ventes (Austin, Texas, États-Unis) Fax Ventes (Austin, Texas, États-Unis) 512 728 4093 512 728 3619 512 728 3883 512 728 4397 512 728 4600 ou 512 728 3772 Luxembourg Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 352 Adresse Internet Assistance Ventes particuliers/petites entreprises Ventes aux entreprises Service clientèle Support.euro.dell.com 3420808075 +32 (0)2 713 15 96 26 25 77 81 +32 (0)2 481 91 19Fax 26 25 77 82 Macao Indicatif pays : 83 Support technique Service clientèle (Xiamen, Chine) Transactions ventes (Xiamen, Chine) numéro gratuit : 0800 105 34 160 910 29 693 115 Malaisie (Penang) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 60 Indicatif ville : 4 Adresse Internet Support technique - Dell Precision, OptiPlex et Latitude Support technique - Dimension, Inspiron et composants électroniques et accessoires Support technique - PowerApp, PowerEdge, PowerConnect et PowerVault Service clientèle Transactions ventes Ventes aux entreprises Support.ap.dell.com numéro gratuit : 1800 880 193 numéro gratuit : 1800 881 306 numéro gratuit : 1800 881 386 numéro gratuit : 1800 881 306 (option 6) numéro gratuit : 1800 888 202 numéro gratuit : 1800 888 213 Mexique Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 52 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique clientèle Ventes Service clientèle Principal www.dell.com/mx la-techsupport@dell.com 001 877 384 8979 ou 001 877 269 3383 50 81 8800 ou 01 800 888 3355 001 877 384 8979 ou 001 877 269 3383 50 81 8800 ou 01 800 888 3355 Montserrat Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes la-techsupport@dell.com Numéro gratuit : 1 866 278 6822 Antilles Hollandaises Pays Bas (Amsterdam) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 31 Indicatif ville : 20 Adresse e-mail Adresse Internet Support technique Fax support technique Service clientèle particuliers/petites entreprises Service clientèle relations Ventes particuliers/petites entreprises Ventes relations Fax ventes particuliers/petites entreprises Fax ventes relations Standard Fax Standard la-techsupport@dell.com support.euro.dell.com 020 674 45 00 020 674 47 66 020 674 42 00 020 674 43 25 020 674 55 00 020 674 50 00 020 674 47 75 020 674 47 50 020 674 47 75 020 674 47 50 020 674 50 00 020 674 47 50 Nouvelle-Zélande Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 64 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes Support.ap.dell.com Support.ap.dell.com/contactus 0800 441 567 Nicaragua Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/ni la-techsupport@dell.com 001 800 220 1377 Norvège (Lysaker) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 47 Adresse Internet Support technique Service clientèle relations Service clientèle particuliers/petites entreprises Standard Fax Standard Support.euro.dell.com 671 16882 671 17575 231 62298 671 16800 671 16865 Panama Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/pa la-techsupport@dell.com 011 800 507 1264Pérou Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/pe la-techsupport@dell.com 0800 50 669 Pologne (Varsovie) Code téléphonique international : 011 Indicatif pays : 48 Indicatif ville : 22 Adresse Internet Adresse e-mail Téléphone service clientèle Service clientèle Ventes Fax service clientèle Fax accueil Standard support.euro.dell.com pl_support_tech@dell.com 57 95 700 57 95 999 57 95 999 57 95 806 57 95 998 57 95 999 Portugal Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 351 Adresse Internet Support technique Service clientèle Ventes Fax Support.euro.dell.com 707200149 800 300 413 800 300 410 ou 800 300 411 ou 800 300 412 ou 21 422 07 10 21 424 01 12 Porto Rico Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/pr la-techsupport@dell.com 1 877 537 3355 St. Kitts et Nevis Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/kn la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 866 540 3355 St. Lucie Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/lc la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 866 464 4352 St. Vincent et les Grenadines Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/vc la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 866 464 4353 Singapour Code téléphonique international : 005 Indicatif pays : 65 REMARQUE : Les numéros de téléphone de cette section doivent être utilisés seulement depuis Singapour ou depuis la Malaisie. Adresse Internet Support technique – Dimension, Inspiron et composants électroniques et accessoires Support technique - OptiPlex, Latitude et Dell Precision Support technique - PowerApp, PowerEdge, PowerConnect et PowerVault Service clientèle Transactions ventes Ventes aux entreprises support.ap.dell.com numéro gratuit : 1 800 394 7430 numéro gratuit : 1 800 394 7488 numéro gratuit : 1 800 394 7478 numéro gratuit : 1 800 394 7430 (option 6) numéro gratuit : 1 800 394 7412 numéro gratuit : 1 800 394 7419 Slovaquie (Prague) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 421 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique Service clientèle Fax Fax technique Standard (Ventes) support.euro.dell.com czech_dell@dell.com 02 5441 5727 420 22537 2707 02 5441 8328 02 5441 8328 02 5441 832802 5441 7585 Afrique du Sud (Johannesbourg) Code téléphonique international : 09/091 Indicatif pays : 27 Indicatif ville : 11 Adresse Internet Adresse e-mail Service Or en attente Support technique Service clientèle Ventes support.euro.dell.com dell_za_suppor@dell.com 011 709 7713 011 709 7710 011 709 7707 011 709 7700 Espagne (Madrid) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 34 Indicatif ville : 91 Adresse Internet Particuliers et petites entreprises Support technique Service clientèle Ventes Standard Fax Sociétés Support technique Service clientèle Standard Fax Support.euro.com 902 100 130 902 118 540 902 118 541 902 118 541 902 118 539 902 100 130 902 115 236 91 722 92 00 91 722 95 83 Suède (Upplands Vasby) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 46 Indicatif ville : 8 Adresse Internet Support technique Service clientèle relations Service clientèle particuliers/petites entreprises Support pour le Programme d’achat pour les employés (EPP) Fax support technique support.euro.dell.com 08 590 05 199 08 590 05 642 08 587 70 527 020 140 14 44 08 590 05 594 Suisse (Genève) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 41 Indicatif ville : 22 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique – Particuliers et petites entreprises Support technique – Sociétés Service clientèle – Particuliers et petites entreprises Service clientèle – Sociétés Fax Standard Support.euro.dell.com Tech_support_central_Europe@dell.com 0844 811 411 0844 822 844 0848 802 202 0848 821 721 022 799 01 90 022 799 01 01 Taïwan Code téléphonique international : 002 Indicatif pays : 886 Adresse Internet Adresse e-mail Support technique - OptiPlex, Latitude, Inspiron, Dimension et composants électroniques et accessoires Support technique – Serveurs et Stockage Service clientèle Transactions ventes Ventes aux entreprises support.ap.dell.com support.dell.com.cn/email numéro gratuit : 0080 186 1011 numéro gratuit : 0080 160 1256 numéro gratuit : 0080 160 1250 (option 5) numéro gratuit : 0080 165 1228 numéro gratuit : 0080 165 1227 Thaïlande Code téléphonique international : 001 Indicatif pays : 66 Adresse Internet Support technique (OptiPlex, Latitude et Dell Precision) Support technique (PowerApp, PowerEdge, PowerConnect et PowerVault) Service clientèle Ventes aux entreprises Transactions ventes Support.ap.dell.com numéro gratuit : 1800 0060 07 numéro gratuit : 1800 0600 09 numéro gratuit : 1800 006 007 (option 7) numéro gratuit : 1800 006 009numéro gratuit : 1800 006 006 Trinidad et Tobago Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/tt la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 888 799 5908 Îles Turks et Caicos Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/tc la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 877 441 4735 Royaume-Uni (Bracknell) Code téléphonique international : 00 Indicatif pays : 44 Indicatif ville : 1344 Adresse Internet Adresse e-mail Site Internet service clientèle Ventes Ventes particuliers et petites entreprises Ventes aux entreprises/au secteur public Service clientèle Particuliers et petites entreprises Entreprises Comptes privilégiés (de 500 à 5000 employés) Comptes internationaux Institutions publiques centrales Institutions publiques locales & Enseignement Santé Support technique Entreprises/Comptes privilégiés/PCA (plus de 1000 employés) Autres produits Dell Général Fax particuliers et petites entreprises upport.euro.dell.com dell_direct_support@dell.com support.euro.dell.com/uk/en/EC are/form/home.asp 0870 907 4000 01344 860 456 0870 906 0010 01344 373 185 0870 906 0010 01344 373 186 01344 373 196 01344 373 199 01344 373 194 0870 908 0500 0870 353 0800 0870 907 4006 Uruguay Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/uy la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 000 413 598 2521 États-Unis (Austin, Texas) Code téléphonique international : 011 Indicatif pays : 1 Service automatique de suivi des commandes AutoTech (ordinateurs portables et de bureau) Support Hardware et garantie (Dell TV, imprimantes et projecteurs) pour les clients relations Service clientèle (particuliers et bureau à domicile) pour les produits Dell Service clientèle Clients du programme d’achat pour les employés (EPP) Adresse Internet services financiers Services financiers (crédits/emprunts) Services financiers (Comptes privilégiés Dell [DPA]) Business Service clientèle Programme d’achat pour les employés (EPP) Service clientèle pour imprimantes, projecteurs, PDAs et lecteurs MP3 Public (secteur public, enseignement et santé) Service clientèle et assistance Programme d’achat pour les employés (EPP) Ventes clients Dell numéro gratuit : 1 800 433 9014 numéro gratuit : 1 800 247 9362 numéro gratuit : 1 877 459 7298 numéro gratuit : 1 800 624 9896 numéro gratuit : 1 800 624 9897 numéro gratuit : 1 800 695 8133 www.dellfinancialservices.com numéro gratuit : 1 877 577 3355 numéro gratuit : 1 800 283 2210 numéro gratuit : 1 800 624 9897 numéro gratuit : 1 800 695 8133 numéro gratuit : 1 877 459 7298 numéro gratuit : 1 800 456 3355 numéro gratuit : 1 800 695 8133 numéro gratuit : 1 800 289 3355 ouMagasin Dell (ordinateurs Dell réparés) Ventes de logiciels et périphériques Ventes de parties détachées Ventes de services complémentaires et de garanties Fax Services Dell pour les sourds, les malentendants ou les muets numéro gratuit : 1 800 879 3355 numéro gratuit : 1 888 798 7561 numéro gratuit : 1 800 671 3355 numéro gratuit : 1 800 357 3355 numéro gratuit : 1 800 247 4618 numéro gratuit : 1 800 727 8320 numéro gratuit : 1 877 DELLTTY (1 877 335 5889) Îles Vierges Américaines Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/vi la-techsupport@dell.com numéro gratuit : 1 877 702 4360 Vénézuela Adresse Internet Adresse e-mail Support technique, Service clientèle, Ventes www.dell.com/ve la-techsupport@dell.com 0800 100 47522 Installation Configuration requise du système Lieu d'installation de vRanger Pro Configuration requise du système Cette section décrit la configuration physique et logicielle pour chaque installation de vRanger Pro, serveur hôte ESX et invité VM. Lieu d'installation de vRanger Pro vRanger Pro peut être installé sur le poste de travail d'un administrateur local, sur un serveur accessible de manière centralisée (par RDP) ou sur un poste de travail équipé d'une carte réseau gigabit (solution préférentielle). vRanger Pro nécessite Windows 2000 SP1 ou une version ultérieure et .NET Framework version 1.1 ou ultérieure. Vous trouverez plus d'informations sur .NET Framework à l'adresse http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?FamilyID=262d25e3- f589-4842-8157-034d1e7cf3a3&displaylang=fr. Configuration requise du serveur hôte ESX VMware ESX Server version 2.12 ou ultérieure. Il est inutile d'installer quoi que ce soit sur le serveur hôte ESX. Configuration requise de l'invité VM Aucun OS n'est imposé pour le fonctionnement standard. Configuration requise de la destination de la sauvegarde L'un des systèmes d'exploitation ci-après : • Windows Server 2000 SP1 ou ultérieur • ESX Server version 2.x 2 ou ultérieure • Linux 16 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Installation de vRanger Pro Première installation de vRanger Pro Installation de vRanger Pro Cette section vous guidera pour l'installation de vRanger Pro sur un poste de travail ou un serveur. Remarque : Vous devez disposer des droits d'administrateur sur le poste de travail ou le serveur sur lequel vous effectuez l'installation de vRanger Pro. Pour commencer l'installation, il convient que vous disposiez déjà de l'utilitaire d'installation de vRanger Pro. Le fichier s'appelle « vRanger ProPro.msi ». Vous trouverez les informations nécessaires à son téléchargement à l'adresse http://www.vizioncore.com/download.html. Première installation de vRanger Pro ‹ Procédure d'installation de vRanger Pro 1. Double-cliquez sur l'utilitaire d'installation pour l'exécuter. L'écran License Agreement (Accord de licence) s'affiche. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 17 Installation de vRanger Pro Première installation de vRanger Pro 2. Lisez l'accord de licence. Si vous acceptez, sélectionnez le bouton radio « I Agree » et cliquez sur Next. L'écran Welcome apparaît. 3. Cliquez sur le bouton Next. L'écran Select Installation Folder (Sélection du dossier d'installation) s'affiche. 4. Indiquez l'emplacement où sera installé vRanger Pro. Par défaut, il s’agit de « c:\Program Files\vizioncore\vRanger Pro\ ». • Si vous voulez changer de dossier d'installation, vous pouvez modifier directement le chemin ou sélectionner un nouvel emplacement après avoir cliqué sur le bouton Browse… (Parcourir). Remarque : vRanger Pro ne peut pas être installé sur un lecteur réseau. • Vous pouvez cliquer sur Disk Cost… (Occupation disque) pour vérifier l'espace disponible sur chaque disque dur présent. 18 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Startup Wizard (Assistant de démarrage) Première installation de vRanger Pro • Sélectionnez le groupe d'utilisateurs que vous souhaitez laisser utiliser vRanger Pro, soit tous les utilisateurs du poste de travail (Everyone), soit seulement l'utilisateur qui installe le programme (Just me). Remarque : Si vous sélectionnez Just Me, les autres utilisateurs ne verront pas le raccourci vers vRanger Pro, mais ils pourront tout de même exécuter ou supprimer le programme. 5. Cliquez sur le bouton Next. L'écran de confirmation de l'installation apparaît. 6. Cliquez sur le bouton Next. Patientez pendant l'installation de vRanger Pro. 7. Lorsque l'installation est terminée, cliquez sur Close pour quitter l'utilitaire d'installation. Startup Wizard (Assistant de démarrage) Cette section vous guidera à travers la configuration de vRanger Pro pour votre environnement. Remarque : Pour pouvoir aller jusqu'au bout de cette section, vous aurez besoin de l'emplacement et des références d'ouverture de session pour VMware VirtualCenter. Si VirtualCenter n'est pas mis en œuvre dans votre environnement ou si vous choisissez de ne pas le configurer pour l'instant, vous pouvez ignorer cette partie de la configuration. ‹ Procédure à suivre pour accomplir l'Assistant de démarrage 1. Double-cliquez sur l'icône vRanger Pro sur l'interface utilisateur. La fenêtre Startup Wizard s'affiche. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 19 Startup Wizard (Assistant de démarrage) Première installation de vRanger Pro 2. Cliquez sur le bouton Next. 3. L'écran License File (Fichier de licence) s'affiche. Recherchez l'emplacement du fichier de licence. S'il s'agit d'une version d'évaluation, cliquez sur le bouton Evaluation. Cliquez sur le bouton Next. 4. L'écran VirtualCenter apparaît. Si vous ne souhaitez pas effectuer la configuration de VirtualCenter maintenant, vous pourrez la reprendre ultérieurement en suivant les étapes du chapitre 4 : Configuration. 20 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Startup Wizard (Assistant de démarrage) Première installation de vRanger Pro Le tableau ci-dessous indique les valeurs appropriées pour chaque champ. VirtualCenter Version Sélectionnez la version de VirtualCenter que vous utilisez. Les options disponibles sont VC1 et VC2. Remarque : Si vous utilisez ESX Server v2 sur certains serveurs hôtes ESX et ESX Server v3 sur d'autres, il convient de tenir compte des points suivants lors du choix de la version de VirtualCenter : • Si la majorité de vos serveurs utilise ESX Server v3, il convient de choisir VC2. • Si la majorité de vos serveurs utilise ESX Server v2, il convient de choisir VC1. Le chapitre Sauvegarde de ce manuel contient des informations supplémentaires qui peuvent influencer votre décision. VirtualCenter Server L'adresse du serveur. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 21 Startup Wizard (Assistant de démarrage) Première installation de vRanger Pro VirtualCenter Port Le port utilisé par VirtualCenter pour la communication à distance. Celui-ci dépend généralement de la sélection effectuée pour VirtualCenter Version et sera fixé automatiquement après avoir défini VirtualCenter Version. • Pour VC2, le port est « sdk » • Pour VC1, le port est « 8443 » VirtualCenter URL L'adresse complète utilisée par VC. Ce champ est généré automatiquement en utilisant les valeurs de VirtualCenter Version, VirtualCenter Server et de VirtualCenter Port. User Le nom d'utilisateur utilisé pour se connecter à VC. vRanger Pro peut uniquement sauvegarder les machines vues par cet utilisateur. Password Le mot de passe pour l'ouverture de la session sous le nom saisi dans le champ User. Verify Password Saisissez une nouvelle fois le mot de passe pour le confirmer. 5. Renseignez chacun des champs de la boîte de dialogue. 6. Cliquez sur le bouton Test. vRanger Pro essaiera alors de se connecter à VC en utilisant les informations de configuration courantes. La boîte de dialogue qui apparaît ensuite indique si la connexion a réussi ou non. Si la connexion a échoué, la cause peut être la saisie d'un paramètre incorrect ou le fait que le VC n'est pas visible par l'ordinateur sur lequel est installé vRanger Pro. 7. Cliquez sur le bouton Next pour continuer. 8. La fenêtre Hosts (Hôtes) s’affiche. 22 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Startup Wizard (Assistant de démarrage) Première installation de vRanger Pro 9. Sélectionnez les hôtes disponibles (Available hosts) et cliquez sur le bouton Add Host(s) (Ajouter hôte(s)). 10. L’écran Modify Server (Modifier serveur) s'affiche. 11. Le tableau ci-dessous indique les valeurs appropriées pour chaque champ : Name L'adresse IP ou le nom de domaine non ambigu (FQDN) du serveur hôte ESX. Remarque : Si vous utilisez VC, il doit s'agir du même nom que celui que vous avez saisi dans VC. Si vous avez saisi le FQDN dans VC, par exemple, il ne faut alors pas saisir ici l'adresse IP. Ce champ devrait être renseigné par v3.2.8 Chapitre 2 Installation 23 Startup Wizard (Assistant de démarrage) Première installation de vRanger Pro l'Assistant de démarrage. User Le nom d'utilisateur qui sera employé par vRanger Pro pour se connecter au serveur hôte ESX. vRanger Pro doit posséder les autorisations au niveau de la racine pour pouvoir effectuer une sauvegarde, il est donc préférable de se connecter en tant que « root ». Pour les serveurs sous ESX Server version 3 (et dans certaines autres situations), la stratégie de sécurité du serveur hôte ne permet pas l'accès direct à la racine par le biais d'une connexion SSH. Vous pouvez dans ce cas saisir un nom d'utilisateur différent qui sera utilisé par vRanger Pro pour se connecter au serveur hôte. vRanger Pro effectuera alors une action su (switch users – changement d'utilisateur) en « root » pour effectuer la sauvegarde. Si vous n'utilisez pas « root » ici, Vizioncore recommande d'utiliser « rangeruser ». Password Le mot de passe pour l'ouverture de la session sous le nom saisi dans le champ User. ReType Password Saisissez une nouvelle fois le mot de passe pour le confirmer. ‘root’ Password Le mot de passe pour le compte « root » sur le serveur hôte ESX. Remarque : Ce champ sera désactivé si vous avez saisi « root » dans le champ User. ReType ‘root’ Password Saisissez une nouvelle fois le mot de passe du compte « root » pour le confirmer. Description Saisissez une description facultative du serveur. Cette description apparaîtra dans la liste Configured Hosts (Hôtes configurés) et en d'autres endroits du logiciel vRanger Pro et elle peut être utilisée pour identifier les serveurs plus facilement que par leurs adresses IP ou leur FQDN. 12. L'assistant Download VCB Plug in (Téléchargement du plugin VCB) démarre. 24 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Première installation de vRanger Pro Plugin d'intégration de VCB L'installation d'un plugin supplémentaire après avoir installé vRanger Pro est nécessaire pour que ce dernier puisse profiter de tous les avantages du proxy VCB de VMware pour les sauvegardes et les restaurations sans réseau local. ‹ Procédure d'installation du plugin d'intégration VCB 1. La fenêtre Enable VCB (Activer VCB) apparaît. 2. Cliquez sur le bouton Download VCB Plug In (Télécharger le plugin VCB). 3. Lorsque le téléchargement est terminé, double-cliquez sur l'utilitaire d'installation pour l'exécuter. La fenêtre Setup Wizard (Assistant de configuration) s'affiche. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 25 Plugin d'intégration de VCB Première installation de vRanger Pro 4. Cliquez sur le bouton Next. L'écran Select Installation Folder (Sélection du dossier d'installation) s'affiche. 5. Indiquez l'emplacement où est installé vRanger Pro. Par défaut, il s’agit de « c:\Program Files\vizioncore\vRanger Pro\ ». • Si vous voulez changer de dossier d'installation, vous pouvez modifier directement le chemin ou sélectionner un nouvel emplacement après avoir cliqué sur le bouton Browse… (Parcourir). Remarque : vRanger Pro ne peut pas être installé sur un lecteur réseau. • Vous pouvez cliquer sur « Disk Cost… » (Occupation disque) pour vérifier l'espace disponible sur chaque disque dur présent. • Sélectionnez le groupe d'utilisateurs que vous souhaitez laisser utiliser vRanger Pro, soit tous les utilisateurs du poste de travail (Everyone), soit seulement l'utilisateur qui installe le programme (Just me). 26 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro Remarque : Si vous sélectionnez « Just Me », les autres utilisateurs ne verront pas le raccourci vers vRanger Pro, mais ils pourront tout de même exécuter ou supprimer le programme. 6. Cliquez sur le bouton Next. 7. Cliquez de nouveau sur le bouton Next. Patientez pendant l'installation du plugin. 8. Cliquez sur Close (Fermer) pour terminer l’installation. L'installation est à présent terminée et vous pouvez commencer à utiliser vRanger Pro. Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro Il est nécessaire de désinstaller toute version antérieure de vRanger Pro avant d'effectuer une mise à niveau vers une nouvelle version du logiciel. Aucun fichier de configuration n'est remplacé lorsque vous désinstallez une version antérieure de vRanger Pro pour effectuer ensuite une mise à niveau du logiciel. Les fichiers suivants doivent être supprimés manuellement : • Licence vRanger Pro (esxrangerpro.lic) • Base de données (esxranger.mdb) • Paramètres de VC (vcenter.dat) • Paramètres de l'hôte ESX (servers.dat) • Machines P2V ajoutées (PhysicalMachines.dat) • Hôtes destinataires configurés (hostpaths.dat) • Paramètres de messagerie (smtp.dat) ‹ Procédure de désinstallation de vRanger Pro Procédez comme suit pour supprimer toute version de vRanger Pro. 1. Ouvrez le Panneau de configuration Windows →Ajout ou suppression de programmes. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 27 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 2. Cliquez sur Désinstaller/Modifier dans la fenêtre Ajout/Suppression de programmes. La boîte de dialogue suivante s'affiche : 3. Sélectionnez le bouton radio Remove vRanger Professional. Cliquez ensuite sur Terminer. Patientez pendant la désinstallation de vRanger Pro. 28 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 4. La boîte de dialogue suivante s'affiche lorsque le processus est terminé : 5. Cliquez sur Fermer. L'application n'apparaît plus dans la fenêtre Ajout/Suppression de programmes. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 29 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 30 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro ‹ Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro Procédez comme suit pour terminer l'installation de la mise à niveau de vRanger Pro. 1. Désinstallez toute version antérieure du logiciel en suivant les instructions ci-dessus. 2. Double-cliquez sur l'utilitaire d'installation vRangerPRO- 3.2.3.3.msi sur le bureau. Un message de sécurité s'affiche. 3. Cliquez sur Exécuter. La fenêtre de l'Assistant de configuration vRanger Pro s'affiche. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 31 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 4. Si un message d'alerte concernant l'éditeur du logiciel s'affiche, cliquez sur Exécuter. 5. Cliquez sur Next. La boîte de dialogue License Agreement s'affiche. 32 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 6. Lisez l'accord de licence. Si vous acceptez, sélectionnez le bouton radio I Agree et cliquez sur Next. La fenêtre de l'Assistant de configuration vRanger Professional s'affiche. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 33 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 7. Cliquez sur Suivant. 8. Dans le champ Folder (Dossier), indiquez l'emplacement où doit être installé vRanger Pro ou laissez le chemin par défaut. Sélectionnez un bouton radio Everyone ou Just me, puis cliquez sur Next. 9. Cliquez sur Next pour lancer le processus d'installation. La boîte de dialogue ci-après restera affichée pendant le processus. 34 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 10. Un message de confirmation apparaît lorsque l'installation est terminée. 11. Cliquez sur Fermer. Deux icônes vRanger Pro apparaissent à présent sur le bureau, un pour la CLI et un autre pour la GUI. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 35 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro La fenêtre ci-après s'affiche si vous double-cliquez sur l'icône de la CLI. L'écran vRanger Pro s'affiche si vous double-cliquez sur l'icône de la GUI. 12. Si ce message d'erreur s'affiche en même temps que l'écran vRanger Pro, vérifiez les paramètres sur l'écran de configuration de VirtualCenter. 36 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro a. Pour ce faire, cliquez sur OK pour fermer le message. Dans le volet GUI Mode de l'écran vRanger Pro, cliquez sur Configure. Cliquez ensuite sur VirtualCenter. b. Sur l'écran VirtualCenter Configuration, vérifiez que toutes les valeurs dans les champs sont correctes. Le champ VirtualCenter Port ne devrait normalement être renseigné que si un port autre que les valeurs par défaut VC1 ou VC2 a été configuré. c. Cliquez sur Test pour vérifier les références et la connexion VC. Un message de confirmation s’affiche. Cliquez sur OK pour fermer le message. v3.2.8 Chapitre 2 Installation 37 Plugin d'intégration de VCB Mise à niveau vers une nouvelle version de vRanger Pro 38 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 d. Cliquez sur OK sur l'écran VirtualCenter Configuration. L'écran vRanger Pro se rafraîchit et les données sont chargées pour former une arborescence dans le volet GUI Mode. 13. (En option) Suivez les instructions à la fin de ce chapitre pour installer le plugin VCB.3 Interface d'utilisateur graphiqueExécution de vRanger GUI vRanger Exécution de vRanger Maintenant que vous avez installé vRanger Pro, vous pouvez l'exécuter en cliquant sur l'un des éléments suivants : • L'icône « vRangerProGui » sur le bureau. ou • Le raccourci « vRangerProGui » dans le menu de démarrage Windows. La fenêtre de l'interface d'utilisateur graphique (GUI) de vRanger apparaît. GUI vRanger La fenêtre de la GUI contient cinq sections : 1. Volet GUI Mode 2. Barre des onglets 3. Barre des menus 4. Zone du contenu 5. Sortie CLI Volet GUI Mode Cette section permet de sélectionner la principale fonction du logiciel que vous prévoyez d'utiliser parmi les suivantes : • Backup VM(s) – pour créer des sauvegardes de la ou des VM existantes v3.2.8 Chapitre 3 Interface d'utilisateur graphique 27 Exécution de vRanger GUI vRanger • Restore VM – pour restaurer une VM à partir d'une sauvegarde effectuée précédemment • Reports – pour générer des états sur les sauvegardes et les archives que vous avez créées • Configure – pour configurer vRanger afin qu'il puisse fonctionner avec vos serveurs ESX, VirtualCenter et emplacements de sauvegarde Barre des onglets Ces onglets représentent les étapes des processus de sauvegarde et de restauration et varient en fonction du mode dans lequel vous vous trouvez. Les onglets sont décrits en détail individuellement dans les chapitres Sauvegarde et Restauration. Barre des menus Ces menus sont présents dans les modes Sauvegarde et Restauration et contiennent différentes commandes. Menus File Exit Ferme la GUI et quitte vRanger Menu Edit Commande Copy Copie le texte de la zone CLI Output dans le presse-papiers. Reportez-vous au chapitre CLI de ce manuel pour plus d’informations. Commande Schedule Essaie de programmer une tâche de sauvegarde ou de restauration en se basant sur les informations actuellement saisies. Cette commande a le même effet qu'un clic sur les boutons Schedule Backup (Programmer sauvegarde) ou Schedule Restore (Programmer restauration) respectivement décrits dans les chapitres Sauvegarde et Restauration. Menu View Backup Passe en mode sauvegarde (même action qu'en cliquant sur le bouton Backup du volet GUI Modes) Restore Passe en mode restauration (même action qu'en cliquant sur le bouton Restore du volet GUI Modes) 28 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Exécution de vRanger GUI vRanger v3.2.8 Chap 29 itre 3 Interface d'utilisateur graphique Menu Action Database Maintenance Æ Trim Records and Compact Database Épure les anciens enregistrements de la base de données et compacte celle-ci pour réduire sa taille totale. Database Maintenance Æ Compact Database Compacte la base de données vRanger sans supprimer les enregistrements superflus. Menu Settings Backup Mode Æ VirtualCenter Déclare VC comme mode de sauvegarde. Reportez-vous au chapitre Sauvegarde de ce manuel pour plus d’informations. Backup Mode Æ Legacy Déclare Legacy (Hérité) comme mode de sauvegarde. Reportez-vous au chapitre Sauvegarde de ce manuel pour plus d’informations. Menu Help About Affiche des informations sur vRanger Pro, y compris le numéro de version et les informations de licence. Documentation Ouvre le présent manuel d'utilisateur. Zone du contenu Celle-ci varie en fonction du mode et de l'onglet sélectionnés et sera traitée en détails dans les chapitres suivants. Sortie CLI En plus de l'interface d'utilisateur standard, les utilisateurs experts peuvent tirer avantage de l'interface de ligne de commande qui peut s'avérer utile pour intégrer vRanger avec d'autres scripts de sauvegarde éventuellement exécutés. Reportez-vous au chapitre CLI du présent manuel pour une explication détaillée de la CLI et de son utilisation. 4 ConfigurationPremière utilisation de vRanger Pro Sources de sauvegarde Première utilisation de vRanger Pro Maintenant que vous avez fini l'installation de vRanger Pro, ce chapitre contient un guide pas à pas de la configuration du logiciel ainsi que des machines sur votre réseau qui doivent travailler avec lui. Ce chapitre est divisé en deux sections : • Configuration des identifiants et des mots de passe de vRanger Pro sur les sources et les destinations de la sauvegarde • Configuration de vRanger Pro pour identifier aux fichiers sur les sources et les destinations de la sauvegarde et pour y accéder Configuration requise des sources et destinations de la sauvegarde Pour pouvoir accéder en lecture aux VM existantes, créer des sauvegardes de ces VM et les restaurer, il faut affecter à vRanger Pro un identifiant doté des autorisations appropriées sur chaque machine concernée. Assurez-vous que les sources et les destinations de sauvegarde sont configurées de la manière décrite ici avant de commencer à configurer vRanger Pro. Remarque : Veillez à configurer tous les mots de passe de telle sorte qu'ils n'arrivent pas à expiration. Sources de sauvegarde Serveurs ESX vRanger Pro nécessite des autorisations au niveau de la racine sur chaque serveur ESX pour pouvoir effectuer les sauvegardes et les restaurations. Vizioncore recommande de suivre les procédures optimales de sécurité VMware par une restriction de l'ouverture d'une session « racine ». vRanger Pro sera alors dans l'impossibilité de se connecter directement en tant que root, il devra se connecter comme un utilisateur normal et effectuer ensuite une action su (switch user – changement d'utilisateur) en « root ». Pour ce faire, Vizioncore recommande de créer un nouveau compte d'utilisateur avec un accès au shell appelé « rangeruser ». Il faudra en outre attribuer le mode de passe root à vRanger. VirtualCenter vRanger Pro a besoin d'un nom d'utilisateur de niveau administrateur de VC. Ordinateur exécutant vRanger Pro Il n'y a pas d'exigences spécifiques pour le compte sur cet ordinateur, mais Vizioncore recommande d'utiliser un compte de type Administrateur de domaine ou Administrateur local. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 31 Configuration requise des sources et destinations de la sauvegarde Destinations de sauvegarde Destinations de sauvegarde Il convient que toutes les machines destinataires possèdent un compte d'utilisateur qui dispose de toutes les autorisations de lecture/écriture sur le disque où seront stockées les archives. Ports nécessaires Si vous utilisez un pare-feu ou tout autre élément qui risque de restreindre les communications entre les ordinateurs qui interviennent dans le processus de sauvegarde, il faut vous assurer que les ports suivants sont disponibles : Port Direction Fonction 22 TCP vRanger Pro : sortant Serveurs hôtes : entrant et sortant Utilisé pour le trafic de sauvegarde en cas d'utilisation de l'option de cryptage de celuici Il faut également l'utiliser pour les communications SSH de base. 443 TCP, 902 TCP vRanger Pro : sortant Utilisé pour les communications avec VirtualCenter et communications avec l'hôte ESX 6342 TCP 51000 - 51000x TCP vRanger Pro : entrant Serveurs hôtes : sortant Utilisé pour le trafic de sauvegarde et de restauration. Lorsque l'option de trafic de sauvegarde crypté n'est pas utilisée. Chaque tâche* nécessite un port supplémentaire incrémenté à partir de 51000. 49152-4915x TCP vRanger Pro : entrant Serveurs hôtes : sortant Utilisé pour les sauvegardes différentielles : Chaque tâche* nécessite un port supplémentaire incrémenté à partir de 49152. * - chaque exécution de vRangerProCLI.exe compte un (1) pour chaque instance de tâche de sauvegarde ou de restauration. Configuration des ports Vous avez à présent la possibilité de modifier les ports de communication afin de les adapter à votre environnement. Les modifications peuvent être apportées uniquement au niveau de la CLI ou à la fois à la GUI et à la CLI. ♦ Pour modifier les paramètres des ports pour la CLI, modifier les valeurs suivantes dans le fichier vRangerProCli.exe.config qui se trouve dans le répertoire d'installation de vRanger Pro. Nom du port Description 32 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration requise des sources et destinations de la sauvegarde Ports nécessaires ListenPorts Port de transfert de données pour les sauvegardes non cryptées PassivePorts Port de transfert de données pour les sauvegardes non cryptées SSHPort Port client SSH RangerSshServerPort Port de trafic crypté DiffEnginesPortRangeStart Port moteur différentiel - début de la plage dans laquelle il faut prélever ‹ Procédure pour modifier les paramètres des ports dans la GUI 1. Lancer la GUI de vRanger Pro. 2. Cliquer sur l'icône Configure dans le menu GUI Modes. L'écran Configuration apparaît. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 33 Configuration requise des sources et destinations de la sauvegarde Ports nécessaires 34 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration requise des sources et destinations de la sauvegarde Ports nécessaires 3. Cliquez sur l'icône VirtualCenter à gauche. L'écran VirtualCenter Configuration apparaît. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 35 Configuration requise des sources et destinations de la sauvegarde Ports nécessaires 4. Pour VirtualCenter 2 : i. La valeur SDK de VirtualCenter Port ne peut pas être modifiée, mais vous pouvez simplement ajouter le port souhaité comme illustré ci-dessous. Le trafic vers le VC sera alors dirigé à travers le port sélectionné. 36 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Ports nécessaires 5. Pour VirtualCenter 1 : i. La valeur de VirtualCenter Port peut être modifiée directement. Configuration de vRanger Pro Vous êtes maintenant prêt à commencer la configuration de vRanger Pro. Assurez-vous que vous pouvez accéder à tous les noms d'utilisateur, leurs mots de passe ainsi qu'aux mots de passe de racine des serveurs hôtes ESX. ‹ Accès aux écrans de configuration de vRanger Pro 1. Lancer la GUI de vRanger Pro. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 37 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration 2. Cliquer sur l'icône Configure dans le menu GUI Modes. L'écran Configuration apparaît. Vous pouvez sélectionner une zone à configurer de vRanger Pro en cliquant sur une icône à gauche. Ces écrans de configuration sont décrits ci-dessous. Écrans de configuration La configuration de vRanger Pro est divisée en cinq sections : Configuration de base • Hosts (Hôtes) – Définit les serveurs hôtes ESX individuels comme sources des VM à sauvegarder (p. 39) • Physical Machines (Machines physiques) – Définit les serveurs Windows physiques pour lesquels vous souhaitez configurer des sauvegardes P2V (p. 42) 38 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration • VirtualCenter – Saisissez les informations d'ouverture de session pour VirtualCenter (si disponible) (p. 45) • Install VSS (Installer VSS) – Utilisez cette fonction pour sélectionner les machines sur lesquelles vous voulez installer le service VSS. Cette opération est seulement nécessaire pour les machines qui hébergent des bases de données compatibles VSS (p. 52). • SMTP (E-Mail) – Configurez les paramètres de votre serveur SMTP de manière à ce que vRanger Pro puisse vous envoyer par courrier électronique des journaux d'activité de sauvegarde (p. 45) • (VC) Host Dests (Destinations hôtes) – Utilisez cette options pour définir les sources de sauvegarde et de restauration sans réseau local afin de communiquer directement avec des destinations se trouvant sur le même SAN, sans être obligé de passer à travers le réseau (p. 47) • Skip Servers (Ignorer serveurs) – Lors de la sauvegarde de groupes de VM avec le mode Sauvegarde VirtualCenter, sélectionnez les VM individuelles qu'il ne faut pas sauvegarder (p. 51) Remarque : Une fois la configuration des différentes sections terminée, cliquez sur le bouton OK de l'écran de Configuration principal pour enregistrer les modifications. Hosts (Hôtes) La section des serveurs de la boîte de dialogue de configuration contient une liste des serveurs hôtes ESX individuels qui sont définis dans vRanger Pro ainsi que les informations de licence de vRanger Pro. Chaque serveur dans la liste Configured Hosts (Hôtes configurés) peut être utilisé comme source de sauvegarde. Cette information est fournie initialement par l'Assistant de démarrage, mais elle peut être modifiée ici. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 39 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Champs Name L'adresse IP ou le nom de domaine non ambigu (FQDN) du serveur hôte ESX. Description La description par l'utilisateur du serveur hôte ESX. User Le nom d'utilisateur qui sera employé pour se connecter au serveur hôte ESX. CPU Count Le nombre de CPU sur le serveur hôte ESX. Remarque : vRanger Pro compte les processeurs à double noyau comme une seule CPU. CPUs Licensed Le nombre autorisé de CPU pour la licence vRanger Pro achetée auprès de Vizioncore. Remarque : Si vous ne possédez pas de licence permanente, une licence d'évaluation est automatiquement générée pour vous. À chaque fois que vous utilisez vRanger Pro pour effectuer une sauvegarde avec la licence d'évaluation, votre navigateur Internet ouvrira la page http://www.vizioncore.com. Le « message d'évaluation » ne s'affichera plus une fois que vous aurez installé la licence permanente. CPUs remaining Le nombre de CPU autorisées par la licence qui ne sont pas utilisées. Toute CPU qui apparaît 40 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration dans la liste Configured Hosts est considérée utilisée. Boutons Add Server Cliquez sur ce bouton pour configurer un nouveau serveur. Modify Server Cliquez sur ce bouton pour configurer le serveur sélectionné dans la liste Configured Hosts. Remove Server Cliquez sur ce bouton pour supprimer le serveur sélectionné dans la liste Configured Hosts. Remarque : Cette action supprime toutes les informations de connexion pour le serveur sélectionné ainsi que les informations de sauvegarde associées. Les tâches programmées pour utiliser le serveur supprimé pour des sauvegardes échoueront. ‹ Procédure de configuration d'un nouveau serveur hôte 1. Cliquez sur le bouton Add Server (Ajouter serveur). La boîte de dialogue Add Host (Ajouter hôte) apparaît. Champs Name L'adresse IP ou le nom de domaine non ambigu (FQDN) du serveur hôte ESX. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 41 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Remarque : Si vous utilisez VC, il doit s'agir du même nom que celui que vous avez saisi dans VC. Si vous avez saisi le FQDN dans VC, par exemple, il ne faut alors pas saisir ici l'adresse IP. User Le nom d'utilisateur qui sera employé par vRanger Pro pour se connecter au serveur hôte ESX. vRanger Pro doit posséder les autorisations au niveau de la racine pour pouvoir effectuer une sauvegarde, il est donc préférable de se connecter en tant que « root ». Pour les serveurs sous ESX Server version 3 (et dans certaines autres situations), la stratégie de sécurité du serveur hôte ne permet pas l'accès direct à la racine par le biais d'une connexion SSH. Vous pouvez dans ce cas saisir un nom d'utilisateur différent qui sera utilisé par vRanger Pro pour se connecter au serveur hôte. vRanger Pro effectuera alors une action su (switch users – changement d'utilisateur) en « root » pour effectuer la sauvegarde. Si vous n'utilisez pas « root » ici, Vizioncore recommande d'utiliser « rangeruser ». Consultez la rubrique Sources de sauvegarde à la page 31 pour les informations détaillées sur la création de ce compte. Password Le mot de passe pour l'ouverture de la session sous le nom saisi dans le champ User. Retype Password Saisissez une nouvelle fois le mot de passe pour le confirmer. ‘root’ Password Le mot de passe pour le compte « root » sur le serveur hôte ESX. Remarque : Ce champ sera désactivé si vous avez saisi « root » dans le champ User. Retype ‘root’ Password Saisissez une nouvelle fois le mot de passe du compte « root » pour le confirmer. Description Saisissez une description facultative du serveur. Cette description apparaîtra dans la liste Configured Hosts (Hôtes configurés) et en d'autres endroits du logiciel vRanger Pro et elle peut être utilisée pour identifier les serveurs plus facilement que par leurs adresses IP ou leur FQDN. 42 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration 2. Renseignez chacun des champs de la boîte de dialogue. 3. Cliquez sur OK pour ajouter le serveur. vRanger Pro teste la connexion avec le nouveau serveur en vérifiant le nom d'utilisateur et les mots de passe. Si la tentative de connexion réussit, le nouveau serveur est ajouté dans la liste Configured Hosts. ‹ Modification d'un serveur hôte existant 1. Sélectionnez un serveur à modifier dans la liste Configured Hosts. 2. Cliquez sur le bouton Modify Host. La boîte de dialogue Modify Host (Modifier hôte) apparaît. Celleci est identique à la boîte de dialogue Add Host décrite ci-dessus. 3. Effectuez les modifications requises. 4. Cliquez sur OK pour confirmer les modifications. ‹ Suppression d'un serveur hôte existant 1. Sélectionnez un serveur à supprimer dans la liste Configured Hosts. 2. Cliquez sur le bouton Remove Host (Supprimer hôte). Une demande de confirmation s'affiche. 3. Cliquez sur Oui pour supprimer le serveur. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 43 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Physical Machines (Machines physiques) vRanger Pro offre la possibilité d'effectuer une sauvegarde sous la forme d’une image d'une machine physique en tirant profit d'un moteur P2V éprouvé. Ces sauvegardes sont identiques à une archive vRanger standard et peuvent être restaurées vers un VM en quelques clics de souris. Cette fonctionnalité apporte les avantages D/R de la virtualisation aux serveurs que les entreprises ne souhaitent pas ou ne sont pas en mesure de convertir. ‹ Configuration de vRanger Pro pour les sauvegardes P2V. 1. Cliquez sur l'icône Physical Machine dans le volet de gauche. Le volet Physical Machines apparaît : 2. Cliquez sur Add Machine (Ajouter machine) pour activer une machine pour les sauvegardes P2V. La fenêtre Add Physical Machine (Ajouter machine physique) apparaît : 3. Saisissez les informations requises. Utilisez le tableau ci-dessous pour plus d'informations. Name Le FQDN ou l'adresse IP de la machine à 44 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration sauvegarder. User Un compte d'utilisateur disposant des droits d'administrateur sur la machine Password/Retype Password Le mot de passe pour le compte d'utilisateur ci-dessus. Description Une brève description de la machine. 4. Cliquez sur OK pour ajouter la machine ou sur Cancel (Annuler) pour annuler. Remarque : Cliquez sur Modify Machine (Modifier machine) pour modifier l'une des valeurs configurées précédemment. VirtualCenter VMware VirtualCenter (VC) sert d'interface de gestion unique pour les serveurs hôtes ESX dispersés. En utilisant VC, vRanger Pro peut bénéficier de ses fonctions de gestion et de communication, ce qui vous permet de programmer et d'effectuer simultanément des sauvegardes de plusieurs machines virtuelles ou serveurs hôtes ESX. La partie VirtualCenter de la boîte de dialogue Configuration vous permet de configurer les communications et les informations de connexion requises pour VC. Cette information est fournie initialement par l'Assistant de démarrage. Si vous avez ignoré la partie VirtualCenter de l'Assistant, suivez les instructions ci-dessous pour terminer la configuration de VirtualCenter. ‹ Configuration de vRanger Pro pour VC 1. Cliquez sur l'icône VirtualCenter dans le volet de gauche. L'écran VirtualCenter Configuration apparaît. Utilisez le tableau ci-dessous pour saisir les valeurs correctes. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 45 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration VirtualCenter Version Sélectionnez la version de VirtualCenter que vous utilisez. Les options disponibles sont VC1 et VC2. Remarque : Si vous utilisez ESX Server v2 sur certains serveurs hôtes ESX et ESX Server v3 sur d'autres, il convient de tenir compte des points suivants lors du choix de la version de VirtualCenter : • Si la majorité de vos serveurs utilise ESX Server v3, il convient de choisir VC2. • Si la majorité de vos serveurs utilise ESX Server v2, il convient de choisir VC1. Le chapitre Sauvegarde de ce manuel contient des informations supplémentaires qui peuvent influencer votre décision. VirtualCenter Server L'adresse du serveur. VirtualCenter Port Le port utilisé par VirtualCenter pour la communication à distance. Celui-ci dépend généralement de la sélection effectuée pour VirtualCenter Version et sera fixé automatiquement après avoir défini VirtualCenter Version. • Pour VC2, le port est « sdk » 46 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration • Pour VC1, le port est « 8443 » VirtualCenter URL L'adresse complète utilisée par VC. Ce champ est généré automatiquement en utilisant les valeurs de VirtualCenter Version, VirtualCenter Server et de VirtualCenter Port. User Le nom d'utilisateur utilisé pour se connecter à VC. vRanger Pro peut uniquement sauvegarder les machines vues par cet utilisateur. Reportez-vous à Sources de sauvegardeÆVirtualCenter à la page 31 pour plus d'informations sur le paramétrage d'un nom d'utilisateur VC. Password Le mot de passe pour l'ouverture de la session sous le nom saisi dans le champ User. Verify Password Saisissez une nouvelle fois le mot de passe pour le confirmer. 2. Renseignez chacun des champs de la boîte de dialogue. 3. Cliquez sur OK pour confirmer les paramètres VC. ‹ Suppression des informations de configuration VC existantes 1. Cliquez sur le bouton Delete. Une demande de confirmation s'affiche. 2. Cliquez sur Yes pour supprimer la configuration VC. ‹ Test des informations de configuration VC existantes 1. Cliquez sur le bouton Test. vRanger Pro essaiera alors de se connecter à VC en utilisant les informations de configuration courantes. La boîte de dialogue qui apparaît ensuite indique si la connexion a réussi ou non. Si la connexion a échoué, la cause peut être la saisie d'un paramètre incorrect ou le fait que le VC n'est pas visible par l'ordinateur sur lequel est installé vRanger Pro. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 47 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration SMTP (E-Mail) Configurez cette section avec les paramètres de votre serveur SMTP pour que vRanger Pro puisse vous envoyer un courrier électronique de notification à chaque fois qu'une tâche de sauvegarde est exécutée. Champs Server L'adresse du serveur SMTP que vRanger Pro utilisera pour envoyer les courriels de notification. From Address L'adresse qui apparaîtra dans le champ De du courriel. Subject Line Le champ Objet du courriel envoyé. Boutons Add/Change Information Cliquez sur ce bouton pour ajouter ou modifier les paramètres du serveur SMTP. ‹ Ajoute ou modification des paramètres du serveur SMTP. 1. Cliquez sur le bouton Add/Change Information (Ajouter/Modifier informations). La boîte de dialogue Add/Modify SMTP Information (Ajouter/Modifier informations SMTP) apparaît. 48 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Champs Server L'adresse du serveur SMTP que vRanger Pro utilisera pour envoyer les courriels de notification. Remarque : Choisissez un serveur SMTP qui ne nécessite pas d'authentification. Un serveur SMTP qui nécessite une authentification n'autorisera pas vRanger Pro à envoyer les courriels de notification. From Address L'adresse qui apparaîtra dans le champ De du courriel. Les règles qui régissent certains serveurs SMTP définissent ce qu'ils enverront ou n'enverront pas en se basant sur l'information From Address (Adresse de l'expéditeur) (il doit s'agir, par exemple, d'un compte de messagerie valide enregistré auprès de ce serveur). Si vous rencontrez des difficultés pour configurer les notifications par courriel, contactez votre fournisseur de service de messagerie pour vérifier ses règles d'émission. Subject Line vRanger Pro utilisera le contenu de ce champ comme Objet du courrier électronique, ce qui permettra de le reconnaître facilement. 2. Renseignez chacun des champs de la boîte de dialogue. 3. Cliquez sur OK pour confirmer les paramètres. (VC) Host Dests (Destinations hôtes) Les groupes VirtualCenter peuvent contenir des VM de plusieurs serveurs hôtes. Du fait des différences au niveau de la structure des réseaux et des serveurs, il n'est pas toujours approprié d'envoyer toutes les archives au même destinataire. De même il est généralement préférable que chaque serveur utilise son propre espace de travail local v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 49 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration plutôt qu'un espace de travail partagé entre tous les serveurs. Si vous rencontrez ce cas de figure pour votre configuration, vous pouvez alors utiliser la fonction (VC) Host Dests pour améliorer l'efficacité de la sauvegarde en affectant une destination et un espace de travail/de stockage temporaire différents à chaque serveur hôte. Sauvegardes sans réseau local Pendant le fonctionnement normal (dont la description détaillée figure dans le chapitre Sauvegarde de ce manuel), vRanger Pro sauvegarde et restaure les VM en envoyant des données d'un emplacement du réseau (source) vers un autre (destination). La figure ci-dessous illustre les principales étapes du trajet des données entre un VMFS source et un VMFS destinataire au sein du même SAN. Flux de sauvegarde sur le réseau Les données voyagent : 1. Du VMFS 1, où réside la VM, vers le serveur ESX C (faisant office de source) à travers la fibre 2. Du serveur ESX C, sortie vers le commutateur de réseau, puis retour au serveur ESX E (faisant office de destination). 3. Du serveur ESX E au VMFS 4 où la sauvegarde sera stockée. Dans cette situation, vRanger Pro vous permet de profiter pleinement de la vitesse de transmission élevée du câble à fibres optiques en éliminant la deuxième étape du processus qui prend du temps, à savoir le voyage à travers le réseau. Comme illustré dans la figure ci-dessous, le serveur ESX C peut faire office à la fois de machine source et de machine destinataire, il extrait les données du VMFS 1, les compresse/décompresse et les écrits directement dans le VMFS 4. Serveur ESX C (source) Serveur ESX D Hôtes VMFS 1 (source) Commuta teur de fibres Serveur ESX E (dest) VMFS 2 VMFS 3 VMFS 4 (dest) VMFS 5 SAN Câble du réseau Câble à fibres Commuta teur de 1 2 2 réseau 3 50 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Flux de sauvegarde sans réseau local en utilisant les destinations hôtes Serveur ESX C (source, dest) Serveur ESX D Serveur ESX E Hôtes Commuta teur de fibres VMFS 1 (source) VMFS 2 VMFS 3 VMFS 4 (dest) VMFS 5 SAN Câble du réseau 2 1 Commuta teur de réseau Câble à fibres Deux opérations sont nécessaires pour effectuer une sauvegarde sans réseau local : 1. Configurer la machine source dans l'Écran (VC) Host Dests de la boîte de dialogue Configuration. Cette étape est décrite cidessous. 2. Sélectionner la destination hôte configurée dans l'onglet Destination de l'écran Backup (Sauvegarde) ou Restore (Restauration). Reportez-vous aux chapitres Sauvegarde et Restauration de ce manuel pour plus d’informations sur cette étape. Remarques : • Une sauvegarde qui a été créée sans réseau local doit de préférence aussi être restaurée sans réseau local. • Pour effectuer une sauvegarde/restauration sans réseau local, tous les serveurs ESX qui sont connectés au commutateur de fibres doivent être en mesure de voir à la fois le VMFS source et le VMFS destinataire. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 51 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Écran (VC) Host Dests Champs Dest Path L'emplacement destinataire où sera finalement conservée l'archive. Temp Path Le répertoire de travail où est créée l'archive. Sauf indication différente par l'assistance Vizioncore, celui-ci doit généralement toujours être identique au chemin destinataire (Dest Path). Boutons … Cliquez sur ce bouton pour rechercher un emplacement. ‹ Configuration d'une destination hôte 1. Sélectionner un hôte ou ALL Hosts (Tous les hôtes) dans la liste à gauche. 2. Renseignez le champ Dest Path pour l'hôte sélectionné en cliquant sur … pour rechercher l'emplacement destinataire. Après avoir choisi un Dest Path, un message s'affiche vous demandant si vous souhaitez l'emplacement destinataire comme emplacement temporaire. 3. Cliquez sur le bouton Yes. L'emplacement saisi dans le champ Dest Path est copié dans le champ Temp Path. 52 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration La destination est à présent définie et peut être sélectionnée dans l'onglet Destination en Mode sauvegarde de VC. Skip Servers (Ignorer serveurs) Cette option agit conjointement avec le mode sauvegarde de VC (voir le chapitre Sauvegarde pour plus d'informations sur sa nature et son fonctionnement). Lorsque vous sauvegardez en une seule fois des groupes de VM, vous pouvez utiliser cette page pour désigner les VM spécifiques qu'il ne faut pas sauvegarder dans le cadre de la sauvegarde de groupe. Champs Serveur hôte (menu déroulant sans étiquette) L'hôte dont voulez ignorer les invités. Vous pouvez sélectionner n'importe quel hôte qui est configuré sur la page de configuration des serveurs ou sélectionner « All ESX Servers » (Tous les serveurs ESX) pour visualiser les invités de tous les hôtes configurés. Liste des invités (liste sans étiquette) Cette liste contient toutes les VM exécutées sur l'hôte indiqué dans le champ du serveur hôte. Display Name Le nom affiché d'une VM. Skipped Si cette case est cochée, la VM correspondante sera alors ignorée lorsqu'une sauvegarde est exécutée par le mode VC pour son serveur hôte, son cluster, son centre de données ou son dossier. v3.2.8 Chapitre 4 Configuration 53 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration Remarque : Ce paramètre est vérifié au moment où la sauvegarde est exécutée. Si vous déclarez qu'une VM doit être ignorée, programmez une sauvegarde qui inclut la VM et supprimez ensuite le paramètre indiquant qu'elle doit être ignorée, elle sera sauvegardée avec le reste de son groupe. Install VSS (Installer VSS) Cette option fonctionne en combinaison avec Enable VSS (Activer VSS – voir le chapitre Sauvegarde pour plus d'informations). Elle installe le service Vizioncore VSS sur la VM sélectionnée. Notez qu'un clic droit n'importe où sur l'écran Install VSS affichera les options ci-après : Select All Sélectionne toutes les VM affichées Bulk Configure Permet de saisir un jeu par défaut de références d'ouverture de session à utiliser sur tous les serveurs. Menu déroulant Permet de sélectionner « Install VSS (Installer VSS) » ou « Uninstall VSS (Désinstaller VSS) ». Start Lance le processus sélectionné. 54 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Configuration de vRanger Pro Écrans de configuration v3.2.8 Chap 55 itre 4 Configuration5 SauvegardePrésentation Sauvegardes sans réseau local Présentation Après avoir configuré vRanger Pro, vous pouvez commencer à effectuer des sauvegardes ou les planifier pour qu'elles se déroulent automatiquement dans l'avenir. Ce chapitre contient les sections ci-après : • Processus de sauvegarde – Décrit les étapes de base de la sauvegarde d'une VM (p. 54) • Types d'archives de sauvegarde – Contient une vue d'ensemble des différents types de sauvegardes qui peuvent être effectuées par vRanger (p. 57) • Espace disque nécessaire – Explique l'espace disque nécessaire pour que vRanger puisse effectuer une sauvegarde (p. 57) • Modes de sauvegarde – Traite des différences entre les deux principaux modes de sauvegarde et précise quand il est approprié de choisir l'un ou l'autre (p. 58) • Écrans de création d'une sauvegarde – Décrit les différents écrans et les options offertes lors de la sauvegarde des VM (p. 59) • Sauvegardes planifiées – Explique comment visualiser et gérer les sauvegardes qui sont planifiées pour une exécution dans l'avenir (p. 81) • Sauvegardes de machine physique – Explique comment lancer une sauvegarde P2V (p. 76) • Surveillance des sauvegardes en cours – Contient des instructions pour la surveillance des sauvegardes pendant qu'elles ont lieu (p. 87) Processus de sauvegarde vRanger dispose de différents marqueurs et options qui vous permettent de personnaliser le processus de sauvegarde en fonction de l'architecture de votre système. La majorité de ces opérations de sauvegarde suivent cependant une série d'étapes communes qui sont décrites dans cette section. Les variantes de ces étapes sont décrites plus en détails dans les vRanger Backup Options (Options de sauvegarde vRanger) (p. 68) ‹ Comment vRanger traite une sauvegarde type 1. vRanger Pro initie une sauvegarde momentanée des systèmes d'exploitation (fichiers VMDK) de l'invité de VMware ESX Server. 2. vRanger Pro exécute le processus VSS [si activé] : a) Le service Volume Shadow Copy (cliché instantané du volume) initie la phase de copie instantanée « enregistrée ». 54 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Processus de sauvegarde Sauvegardes sans réseau local b) Le service Volume Shadow Copy demande aux processus d'écriture de rendre leurs données inactives et de geler temporairement les demandes d'écriture E/S du demandeur (l'application) pendant les quelques secondes nécessaires pour créer le cliché instantané du ou des volumes. Le service Volume Shadow Copy vide le tampon du système de fichiers et gèle ensuite le système de fichier, ce qui garantit que les métadonnées du système de fichiers sont écrites et que les données sont écrites dans un ordre cohérent. 3. vRanger Pro utilisera l'API VMware pour ajouter un instantané (en utilisant le gestionnaire VMware Sync) qui déverrouillera le VMDK uniquement en lecture. L'instantané contiendra toutes les modifications supplémentaires apportées au .VMDK jusqu'à ce qu'il soit enregistré dans le fichier VMDK, puis le fichier est ramené dans son état original. 4. Pendant que l'instantané est ouvert et accueille les modifications apportées à la VM, vRanger Pro commencera à compresser le fichier VMDK qui sera pour l'essentiel une copie du VMDK et éliminera l'« espace vide » tout en comprimant de manière significative la taille du fichier. 5. Une fois qu'un instantané est ouvert, le service Volume Shadow Copy dégèle le système de fichiers, libère les processus d'écriture de leur phase temporairement inactive et toutes les E/S d'écriture mises en file d'attente sont achevées. 6. vRanger Pro dispose d'options pour l'emplacement du fichier compressé à envoyer à un destinataire sous Windows ou Linux ou encore à un VMFS ou un LUN particulier. 7. Les instantanés sont traités une fois que la compression est terminée et avant le transfert du fichier compressé. vRanger Pro traite les instantanés avec un algorithme d'enregistrement pour réduire ou éliminer les éventuels temps d'arrêt de la VM. 8. Une fois que toutes les modifications apportées au VMDK dans les instantanés sont enregistrées, le VMDK est ramené dans son état original puis reverrouillé. 9. À la fin de ce processus, vRanger Pro exécute une étape supplémentaire pour l'administrateur qui ajoutera un fichier d'information. Ce fichier est utilisé dans le processus de restauration et contient toutes les informations nécessaires à propos de l'image sauvegardée, y compris la personne qui a effectué la sauvegarde. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 55Processus de sauvegarde Sauvegardes sans réseau local À propos des instantanés Vizioncore a adopté certaines fonctionnalités de « sécurité intrinsèque » pour surmonter les éventuels problèmes d'instantané. En plus de la commande Commit initiale vers Virtual Center, vRanger exécute des commandes similaires au niveau de l'API hôte et de la CLI. Bien que les étapes supplémentaires offrent une approche plus robuste de la gestion des instantanés, la fonction d'alerte par courrier électronique a elle aussi été mise à jour pour envoyer une notification des instantanés ouverts après un sauvegarde. REMARQUE : vRanger 3.2 comprend un mécanisme de blocage de fichier qui permet une interaction sans erreurs avec vReplicator 2.1. Un verrou de fichier est mis en place pendant qu'un instantané d'une VM est ouvert dans vRanger. vReplicator lira ce verrou de fichier et n'essaiera pas d'ouvrir un instantané de la même VM avant que le verrou soit retiré. Le processus fonctionne également dans le sens inverse avec vRanger qui lit un verrou de fichier existant mis en place par vReplicator. . Sauvegardes sans réseau local Le processus ci-dessus couvre la majorité des sauvegardes de VM. Il existe un autre type courant de sauvegarde appelé sauvegarde sans réseau local. Vous pouvez utiliser celui-ci lorsque les lecteurs source et destinataires sont tous deux accessibles depuis la même machine, comme c'est souvent le cas lors de la sauvegarde d'une VM en utilisant une source et une destination sur le même SAN. Dans cette situation, vous pouvez éliminer le trafic du réseau de l'étape Erreur ! Source du renvoi introuvable., ce q accélère le processus de copie en le limitant au câble à fibres optiques plus performant. ui VSS Le processus VSS décrit ci-dessus (étape 2) fait appel au service Volume Shadow Copy de Microsoft et sur le service VSS propre à Vizioncore. Bien que VSS soit intégré avec les systèmes d'exploitation MS pris en charge, il est nécessaire d'installer le service VSS Vizioncore sur chaque invité pour lequel vous voulez y faire appel. Cette opération peut être réalisée aisément par le biais de la section Install VSS du menu Configuration (voir Chapitre 4 : Configuration – Install VSS pour plus d'informations). Pour plus d’informations sur la sauvegarde des bases de données, reportez-vous au Chapitre 9 : Bases de données. Vitesses d'écriture améliorées vRanger Pro inclut à présent une fonctionnalité propriétaire qui améliore considérablement la vitesse d'écriture vers les VMFS. Celle-ci permettra des sauvegardes plus rapides vers les hôtes ESX, mais permettra surtout un RTO plus lent en réduisant les temps de restauration. Notez que ce processus n'installe pas de gestionnaire sur l'hôte ESX. Le gestionnaire 56 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Types d'archives de sauvegarde Sauvegardes complètes peut être installé et retiré sans redémarrer le serveur et il est seulement actif pendant une écriture de vRanger. Types d'archives de sauvegarde Il existe deux types généraux d'archives de sauvegarde : les sauvegardes complètes et différentielles. Sauvegardes complètes Une sauvegarde complète correspond exactement à ce que vous attendez, le fichier de configuration et tous les fichiers du disque associé sont intégralement sauvegardés. Celle-ci peut occuper un espace disque important si la VM est grande, mais vous pouvez utiliser une sauvegarde complète pour effectuer une restauration intégrale. Sauvegardes différentielles Une fois que vous avez terminé une sauvegarde complète, vRanger peut créer une sauvegarde différentielle au lieu de complète à la prochaine sauvegarde générée. Une sauvegarde différentielle contient les blocs de la VM qui ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde complète. Ce type d'archive est idéal pour les VM qui sont sauvegardées fréquemment ou qui ne changent pas beaucoup entre les sauvegardes. La taille d'une sauvegarde différentielle sera relativement petite, ce qui veut dire qu'elle occupera moins d'espace disque et que la phase de copie de la sauvegarde sera plus rapide. Une archive différentielle dépend de la sauvegarde complète la plus récente au moment où elle est créée. Les deux archives sont nécessaires pour effectuer une restauration. Remarque : Les sauvegardes différentielles sont uniquement disponibles pour les destinations Windows et ne sont pas compatibles avec les sauvegardes VCB. Sauvegardes non compressées Les sauvegardes non compressées sont de simples sauvegardes complètes et non compressées de la VM source. Elles peuvent être utilisées pour le « clonage à chaud », mais l'objectif essentiel est de permettre l'intégration avec les solutions de déduplication de données telles que Data Domain. Les sauvegardes non compressées peuvent être restaurées par le biais du processus de restauration normal. Reportez-vous à la section Data Domain à la fin de ce chapitre pour plus d'informations sur la déduplication. Espace disque nécessaire Les options de sauvegarde choisies déterminent l'espace libre dont vRanger aura besoin sur les partitions des disques source et destinataire pour effectuer une sauvegarde. Cette section énumère les exigences de v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 57Modes de sauvegarde Exigences pour la source base – les variantes sont décrites dans les vRanger Backup Options (Options de sauvegarde vRanger) (p. 68) Exigences pour la source vRanger a besoin d'espace libre sur le disque source pour accueillir le fichier du journal instantané qui continue de grossir pendant que la VM est archivée et copiée vers la destination de la sauvegarde. Pour éviter d'être à cours d'espace, le disque dur source doit disposer d'au moins 6 Go libres au début d'une sauvegarde, mais Vizioncore recommande au moins 10 Go ou 10 % du VMFS, la valeur la plus élevée étant retenue. Exigences pour la destination Le disque de destination doit disposer de suffisamment d'espace libre pour accueillir le nouveau fichier d'archive VM. L'espace requis variera, car certaines archives sont plus compressées que d'autres. vRanger contrôle cet aspect en comparant le volume d'espace libre sur le disque destinataire avec la taille de la VM non compressée. Du fait de la nature unique de notre fonctionnalité de sauvegarde P2V, le disque destinataire des sauvegardes P2V doit disposer d'un volume d'espace libre égal à 2x la taille du lecteur cible. Exemple : si une sauvegarde P2V est lancée pour une machine équipée d'un disque dur de 40 Go, la machine destinataire doit disposer d'au moins 80 Go d'espace libre. Modes de sauvegarde L'interface de sauvegarde de vRanger Pro dispose de deux modes différents : le mode VirtualCenter et le mode Legacy. Il est important de comprendre la différence entre ces deux modes afin de garantir une utilisation plus efficace de vRanger. Mode VirtualCenter (VC) En mode VC, vRanger communique directement avec votre installation VMware VirtualCenter et affiche vos VM dans une arborescence qui reflète l'interface de VC. Le principal avantage de cette structure est que vous pouvez l'utiliser pour sélectionner une VM individuelle, un groupe de VM, un serveur hôte, un groupe de serveurs ou même la totalité de votre infrastructure pour la sauvegarder en une seule fois. Configuration requise : • Pour pouvoir utiliser le mode VC, il faut exécuter une installation VMware VC. • De plus, lorsque vous configurez le mode VC (voir le chapitre Configuration de ce manuel), vous précisez si vRanger sera exécuté en mode VC 1 ou en mode VC 2. Si vous exécutez VMware VC version 1, vous devez utiliser le mode VC 1, alors que si vous 58 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Mode Legacy exécutez VC version 2, vous pouvez choisir l'un des deux modes VC. La différence essentielle entre les deux modes est que : • en mode VC 1, vous pouvez uniquement créer des sauvegardes en utilisant des hôtes qui fonctionnent sous ESX Server v2.x • en mode VC 2, vous pouvez uniquement créer des sauvegardes en utilisant des hôtes qui fonctionnent sous ESX Server v3.x. Si tous vos serveurs hôtes fonctionnent sous la même version d'ESX Server, vous pouvez facilement choisir le mode VC approprié. Toutefois, si vous être confronté à une combinaison des deux versions, vous devrez décider du mode VC qui s'avère le plus avantageux. Dans la majorité des situations, il est préférable de choisir le mode VC correspondant au plus grand nombre de vos serveurs hôtes. Vous pouvez sauvegarder le reste de vos serveurs en utilisant le mode Legacy. Version de VMware VC Version de ESX Server Mode VC à choisir 1 ou 2 Tous 2.x 1 2 Tous 3.x 2 2 Majorité 2.x 1 2 Majorité 3.x 2 Mode Legacy En mode Legacy, vous pouvez sélectionner une VM individuelle à sauvegarder indépendamment de la version ESX Server qui l'héberge. Notez que les sauvegardes P2V ne sont pas disponibles en mode Legacy. Il faut utiliser le mode VirtualCenter pour sauvegarder une machine physique. Écrans de création d'une sauvegarde Trois étapes principales sont nécessaires pour créer une sauvegarde : 1. Sélectionnez la Source – les VM que vous voulez sauvegarder. 2. Choisissez la Destination de votre sauvegarde – l'emplacement où seront stockés les fichiers de sauvegarde archivés. 3. Sélectionnez les différentes Options associées. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 59Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Source Chacune de ces étapes possède son propre onglet dans la fenêtre de sauvegarde. L'aspect et les fonctionnalités de ces onglets peuvent varier en fonction du mode utilisé : VC ou Legacy. ‹ Commencer la sauvegarde 1. Sélectionnez le mode de sauvegarde que vous voulez utiliser. Vous trouverez cette option dans le menu Settings (Paramètres) de la barre des menus. 2. Sélectionnez VirtualCenter ou Legacy (Hérité). 3. Renseignez chacun des onglets, dans l'ordre. Onglet Source Cet onglet permet de sélectionner la ou les VM que vous voulez sauvegarder. Il présente des différences notables entre les deux modes et sera donc traité séparément pour chacun. 60 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Source Mode VirtualCenter Cet onglet est divisé en deux volets : l'arborescence VC (à gauche) et la VM Backup List (Liste de sauvegarde des VM, à droite). Arborescence VC Le volet de gauche contient l'arborescence VirtualCenter, laquelle inclut tous les serveurs et VM configurés dans le VC. Cette arborescence fonctionne de la même façon que celle de VC. Cliquez sur le signe « + » à côté d'un centre de données ou d'une grappe pour le développer afin de visualiser les sous-dossiers, les hôtes ou les VM qui en font partie. Le tableau ci-dessous indique la signification des différentes icônes : Icônes de l'arborescence VC Icône Signification Icône Signification Dossier Hôte Dossier (développé) Hôte (non configuré) Centre de données Machine virtuelle Grappe Machine virtuelle (en cours d'exécution) Boutons Refresh Tree Remet à jour le contenu de l'arborescence VC afin qu'elle reflète les éventuelles modifications intervenues depuis la dernière fois qu'elle a été chargée. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 61Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Source VM Backup List (Liste de sauvegarde des VM) Lorsque vous sélectionnez un élément de l'arborescence, la liste VM Backup affiche toutes les VM qui en font partie. Il s'agit des VM que vous choisissez pour la sauvegarde. Si vous sélectionnez une VM dans l'arborescence, par exemple, la même VM apparaîtra dans le volet des résultats. Si vous sélectionnez une grappe, toutes les VM en cours d'exécution sur tous les hôtes configurés dans cette grappe apparaîtront dans la liste VM Backup et seront sauvegardées. Remarque : Les VM qui apparaissent en ROUGE appartiennent à des hôtes non configurés et ne seront pas sauvegardées. Colonnes Display Name Nom affiché de la VM. Host Serveur ESX qui héberge la VM. Status Indique si la VM est en cours d'exécution ou non et indique également si l'hôte n'est pas configuré. Backup Drives Indique les disques virtuels qui seront sauvegardés. Total Disk Size (Go) Espace disque (en Go) occupé par tous les fichiers faisant partie de la VM. VC Path Chemin vers la VM dans l'arborescence VC. Cette information est utile si vous choisissez un dossier ou un centre de données de haut niveau dans l'arborescence VC et que vous voulez connaître l'emplacement d'une VM spécifique dans l'arborescence. Drive Count Indique le nombre de disques durs virtuels faisant partie de la VM. Boutons Select Backup Drive(s) Si une VM comprend plusieurs disques durs virtuels, ce bouton permet de sélectionner celui ou ceux qui seront sauvegardés. Disable Drive Selection Désactive l'option Select Backup Drive(s) (Sélection du ou des lecteurs de sauvegarde) et sauvegarde tous les lecteurs de toutes les VM sélectionnées. Refresh Tree Rafraîchit l'arborescence Virtual Center. 62 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Source Le développement d'une grappe dans le volet de l'arborescence VC dévoile une liste de tous les serveurs hôtes et des VM qui en font partie, indépendamment du fait que l'hôte soit configuré ou non. Les VM exécutées sur des hôtes non configurés n'apparaîtront pas dans le volet des résultats et ne seront pas sauvegardées. De plus, les VM apparaîtront dans le volet des résultats indépendamment de la version du serveur hôte. Si vous utiliser le mode de sauvegarde VC2, par exemple, et que l'un de vos hôtes fonctionne sous ESX Server version 2.x, toute VM exécutée sur cet hôte sera sauvegardée en mode VC2. Une fois la source de sauvegarde sélectionnée, cliquez sur l'Onglet Destination. Mode Legacy En mode Legacy, vous pouvez sélectionner une seule VM à sauvegarder. Tout en mode VC, l'onglet Source est divisé en deux volets : le volet contenant la liste des VM à gauche et le volet contenant la liste des fichiers du disque à droite. Le champ de sélection de l'hôte se trouve au-dessus des deux volets. Champ de sélection de l'hôte v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 63Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Source Le champ de sélection de l'hôte contient une liste de tous les serveurs hôtes ESX configurés dans vRanger. Servez-vous de cette liste pour sélectionner un serveur qui héberge la VM que vous voulez sauvegarder ou sélectionnez « All ESX Server(s) (Tous les serveurs ESX) » pour afficher une liste des VM sur tous les serveurs configurés. Volet de la liste des VM Ce volet contient une liste de toutes les VM hébergées sur le serveur qui apparaît dans le champ de sélection de l'hôte. Sélectionnez dans cette liste la VM que vous voulez sauvegarder. Colonnes Display Name Nom affiché de la VM. Config Path Indique l'emplacement du fichier de configuration de la VM. Server Le serveur ESX sur lequel est hébergée la VM. Vous pouvez également effectuer un clic droit sur n'importe quelle VM pour afficher des options supplémentaires. Options du menu contextuel Refresh Disk Files Rafraîchit le contenu du volet de la liste des fichiers du disque. Check VM Power State Affiche un message indiquant si la VM sélectionnée est ou non en cours d'exécution. 64 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Destination Volet de la liste des fichiers du disque Ce volet contient une liste des fichiers du disque qui sont associés avec la VM sélectionnée. Le fichier de configuration est automatiquement sauvegardé lorsque vous sauvegardez la VM et vous pouvez préciser les fichiers du disque qui seront sauvegardés en cochant la case en regard du disque ou alors vous pouvez choisir de sauvegarder tous les fichiers du disque associé (par défaut) en cochant la case à côté de All. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur l'onglet Destination. Onglet Destination Utilisez cet onglet pour sélectionner l'emplacement où seront stockées vos archives de sauvegarde. L'interface fonctionne de la même manière pour les deux modes VC et Legacy. Vous devez tout d'abord sélectionner le type de destination de sauvegarde que vous utiliserez en cliquant sur l'icône appropriée dans le volet Destination Types. vRanger prend en charge Windows, certaines versions de Linux et d'autres serveurs ESX comme destinations. Pour sélectionner un serveur ESX, cliquez sur l'icône Linux. Si vous effectuez une sauvegarde sans réseau local, cliquez sur l'icône Configured Host Dests (Destinatations hôtes configurées). Les interfaces de chacun de ces types de destination sont décrites ci-dessous. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 65Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Destination Destinations Windows L'arborescence des dossiers se trouve directement à droite des types de destination. L'arborescence est divisée en trois groupes : • My Computer (Poste de travail) – contient tous les disques durs visibles directement de la machine qui exécute vRanger ainsi que tous les lecteurs réseau mappés. • Ranger Neighborhood (Voisinage réseau Ranger) – contient les machines Windows qui se trouvent sur le même réseau que la machine qui exécute vRanger. 66 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Destination Icônes de l'arborescence des dossiers Icône Signification Icône Signification Poste de travail Voisinage réseau Ranger Disque dur connecté Ordinateur du réseau Lecteur réseau mappé Partage sur le réseau Dossier À droite de l'arborescence des dossiers se trouve une petite barre d'outils ainsi que le volet du contenu qui affiche les sous-dossiers du répertoire sélectionné dans l'arborescence des dossiers. Icônes de la barre d'outils Icône Signification Précédent – revient à l'élément sélectionné précédemment dans l'arborescence des dossiers. Suivant – passe au prochain élément sélectionné dans l'arborescence des dossiers. Nouveau dossier – créer un nouveau dossier au sein de l'élément sélectionné dans l'arborescence des dossiers. Ajouter serveur – ajoute un nouvel ordinateur de réseau au groupe Ranger Neighborhood. Supprimer serveur – supprime l'ordinateur de réseau actuellement sélectionné du groupe Ranger Neighborhood. Affichage – bascule l'affichage du volet du contenu entre de grandes icônes et une liste détaillée. Afficher les fichiers – inclut les fichiers dans le volet du contenu. Seuls les sous-dossiers apparaissent si cette option n'est pas sélectionnée. Énumérer les serveurs de réseau – ajoute dans le groupe Ranger Neighborhood toutes les parties Windows disponibles sur le domaine auquel est connecté ESX Server. Lorsque vous sélectionnez une destination de sauvegarde, le chemin vers cette destination s'affiche au-dessus de l'arborescence des dossiers après « Destination -> ». v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 67Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Destination Sélection d'un ordinateur de réseau comme destination de la sauvegarde Le groupe My Computer dans l'arborescence des dossiers est complété automatiquement, mais le groupe Ranger Neighborhood est vide au début. Pour utiliser un ordinateur Windows de votre réseau comme emplacement de sauvegarde, vous pouvez soit le mapper en tant que lecteur réseau, soit l'ajouter dans le groupe Ranger Neighborhood. Il existe deux méthodes pour ajouter un ordinateur du réseau au groupe Ranger Neighborhood : 1. Lorsque vous cliquez sur le bouton Enumerate Network Servers, vRanger essaie automatiquement d'identifier tous les ordinateurs disponibles du réseau et les ajoutera au groupe Ranger Neighborhood. 2. Vous pouvez ajouter des ordinateurs manuellement en cliquant sur le bouton Add Server. Lorsque le nouveau serveur apparaît, tapez simplement le nom de l'ordinateur et il sera ajouté. Remarque : vRanger suppose que l'ordinateur sur lequel il est installé dispose de l'authentification de toute destination du réseau à laquelle il lui est demandé d'accéder. Il n'essaiera pas d'authentifier lui-même la destination. Comme l'authentification auprès d'une partie peut parfois être involontairement perdue pendant une certaine durée ou après un redémarrage de l'ordinateur, Vizioncore recommande de s'assurer que les parties du réseau utilisées comme destinations de sauvegarde sont accessibles pour le compte qui exécute la sauvegarde planifiée. Destinations Linux et ESX Server L'interface pour les destinations Linux et ESX Server est quasiment identique à l'interface des Destinations Windows, avec les différences suivantes : • Il n'existe pas de groupe My Computer dans l'arborescence des dossiers. • Le groupe Ranger Neighborhood contient automatiquement tous les serveurs ESX qui sont configurés dans vRanger. Vous pouvez ajouter des destinations supplémentaires en cliquant sur le bouton Add Server. • Il n'existe pas de bouton Enumerate Network Servers. Destinations hôtes configurées Si vous utilisez le mode VC pour effectuer une sauvegarde simultanée depuis plusieurs serveurs hôtes, vous pouvez utiliser cette option pour distribuer la charge du traitement et du stockage en affectant une destination et un répertoire de travail différents à chaque hôte. 68 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Vous pouvez également utiliser cette option pour effectuer une sauvegarde sans réseau local sur un SAN. ‹ Utilisation des destinations hôtes configurées 1. Cliquez sur l'icône Configured Host Dests sous Destination Types. 2. Si vous avez déjà attribué des chemins de destination aux hôtes sélectionnés dans l'onglet Source, vous pouvez passer à l'onglet Options. Le cas contraire, cliquez sur le lien Click to Configure (Cliquer pour configurer) pour afficher la page de configuration (VC) Host Dests. Reportez-vous au chapitre Configuration de ce manuel pour plus d’informations sur la configuration des destinations sur hôte. Onglet Options Cet onglet contient différentes options simples mais puissantes que vous pouvez sélectionner pour personnaliser votre sauvegarde. La disponibilité de ces options dépend de plusieurs facteurs, y compris l'utilisation du mode VC ou Legacy, et aussi de la version du serveur de la source de sauvegarde. L'onglet Options se partage en onglets secondaires : • vRanger Backup Options (Options de sauvegarde vRanger) • VirtualCenter Backup Options (Options de sauvegarde VirtualCenter – uniquement disponible en mode VC) v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 69Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options • VCB Backup Options (Options de sauvegarde VCB – apparaît uniquement si le plugin VCB est installé) vRanger Backup Options (Options de sauvegarde vRanger) Cet onglet contient deux listes : Backup Flags (Marqueurs de sauvegarde) et User Options (Options d'utilisateur). Backup Flags Les Backup Flags sont tous des options « tout ou rien » qui apparaissent chacune avec un Command Switch (Commutateur de commande). Le Command Switch s'applique uniquement si vous utilisez l'interface de ligne de commande, dans quel cas vous devez vous reporter au chapitre CLI de ce manuel qui contient plus d'informations sur l'utilisation du Command Switch. 70 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Backup Flags Marqueur [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Copy the VM Configuration File (Copier le fichier de configuration VM) [-copyconfig] Lorsque ce marqueur est sélectionné, vRanger inclura le fichier de configuration VM (.vmx) dans la sauvegarde qu'il crée. Ce marqueur est sélectionné par défaut et Vizioncore recommande de le laisser. Sans lui, seuls les fichiers du disque sont sauvegardés. Lorsque vous effectuez des sauvegardes Vi3, la sauvegarde du fichier de configuration est intégrée dans le processus de sauvegarde. Automatically commit persistent mode disk file REDO logs before backup (Enregistrer automatiquement les journaux REDO du fichier du disque en mode persistent avant la sauvegarde) [-autocommit] Lorsque vous sauvegardez une VM en cours d'exécution, vRanger crée un instantané de la VM, ce qui lui permet de poursuivre son exécution pendant que vRanger sauvegarde les fichiers du disque. Lorsque la sauvegarde est terminée, l’instantané est fusionné avec les fichiers du disque puis supprimé. Si ce marqueur est sélectionné, vRanger ferme tous les instantanés existants lorsqu'il commence la sauvegarde et en commence un nouveau. Cette fonction peut s'avérer utile, car les fichiers d'instantané grossissent très rapidement pour les VM actives, ce qui consomme l'espace disque qui est nécessaire pour la création de la sauvegarde. Si l'espace du disque dur est épuisé, la VM risque de se bloquer et/ou vRanger risque de ne pas pouvoir terminer la sauvegarde. En démarrant l'instantané seulement au début de la sauvegarde, la taille de ce fichier est maintenue minimale. Ce marqueur est sélectionné par défaut et nous recommandons de le laisser. Pour éviter d'être à cours d'espace, le disque dur source doit disposer d'au moins 6 Go libres au début d'une sauvegarde, mais Vizioncore recommande au moins 10 Go ou 10 % du VMFS, la valeur la plus élevée étant retenue. Lors des sauvegardes Vi3, l'enregistrement automatique (autocommit) est intégré dans le processus de sauvegarde pour rechercher les instantanés vRanger et VCB juste avant d'effectuer les sauvegardes. Backup only powered on VMs (Sauvegarder seulement les VM sous Si ce marqueur est sélectionné, vRanger contrôlera l'état de la VM avant de commencer une sauvegarde et ignorera la VM si elle n'est pas en coure d'exécution. Si une VM n'est v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 71Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) tension) [-onlyon] pas en cours d'exécution, il se peut qu'il n'y ait pas eu de modification notable depuis la dernière sauvegarde et la création d'une nouvelle sauvegarde pourrait constituer un doublon. Do not check the free space for source or destination (Ne pas contrôler l'espace libre de la source ou de la destination) [-nospacecheck] Avant que vRanger commence une sauvegarde, il vérifie l'emplacement destinataire afin de s'assurer qu'il existe suffisamment d'espace libre pour le fichier de sauvegarde à écrire. Comme il est impossible de déterminer l'espace qui sera économisé grâce à la compression, vRanger génère une erreur si l'espace libre à la destination est inférieur à la taille combinée des fichiers appartenant à la VM. Lorsque ce marqueur est sélectionné, vRanger effectuera la sauvegarde sans vérifier l'espace disponible à la destination. Vous pourriez utiliser ce marqueur si vous saviez que la VM peut être suffisamment compressée pour tenir dans l'espace libre existant. Par exemple : si le lecteur destinataire dispose de 80 Go et que la VM occupe 100 Go, vRanger n'essaie normalement pas d'effectuer la sauvegarde. Toutefois, si vous savez que la VM peut être compressée à environ 30 Go (et tenir ainsi sur le lecteur destinataire), vous pouvez utiliser ce marqueur pour contourner le contrôle de l'espace libre à destination. Remarque : Ce marqueur n'annule pas la contrainte de 6 Go d'espace libre nécessaire sur le lecteur source. Verify that the archive is valid after creating it (Vérifier la validité de l'archive après sa création) [-verifyarchive] Restrictions : ESX Server v2.x seulement Si ce marqueur est sélectionné, vRanger monte la sauvegarde sur le serveur ESX source, la vérifie puis la copie vers la destination. L'intégrité de la sauvegarde est ainsi garantie, mais celle-ci peut prendre 2-3 fois plus longtemps. Lors des sauvegardes Vi3, la validation de l'archive est intégrée dans le processus de sauvegarde sans le temps prolongé pour effectuer la validation. Do not create an archive of the file(s) (Ne pas créer une archive du ou des fichiers) [-nozip] Restrictions : Non compatible avec zipname ou l'option Avec ce marqueur, vRanger crée une copie identique de la VM source sans aucune compression. Cette option peut être utilisée pour effectuer un « clonage à chaud » d'une VM afin de créer une copie conforme d'une VM en cours d'exécution. Ce marqueur n'est pas compatible avec l'option d'utilisateur Archive Name. Si vous voulez utiliser cette option, vous devez effacer la valeur indiquée pour Archive Name. 72 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) d'utilisateur –autodiff Only send mail logs when a backup error occurs (Envoyer les journaux par courriel uniquement en cas d'erreur de sauvegarde) [-mailonerror] Restrictions : • SMTP doit être configuré Nécessite l'option d'utilisateur mailto Si ce marqueur est sélectionné, vRanger générera une notification par courrier électronique uniquement lorsqu'une erreur se produit pendant une sauvegarde. Les sauvegardes qui réussissent ne donneront pas lieu à un courriel de notification. Enable vRanger enhanced write speeds (Permettre les vitesses d'écriture améliorées de vRanger) [-vzboost] Restrictions : • Cette fonctionnalité prend uniquement en charge l'écriture vers le VMFS. Cette fonctionnalité installe un gestionnaire sur l'hôte ESX destinataire pour permettre les vitesses d'écriture améliorées vers le VMFS. Lorsqu'une écriture vers le VMFS est initiée, vRanger Pro active le gestionnaire pendant la durée de l'écriture. Une fois celle-ci terminée, le gestionnaire redevient inactif et ne consomme ainsi aucune ressource. Update the VM Notes with the most recent backup results (Mise à jour des notes VM avec les résultats de la sauvegarde la plus récente) [-vmnotes] Lorsque ce marqueur est sélectionné, vRanger mettra à jour les notes VM dans VirtualCenter avec les états de sauvegarde les plus récents. Remarque : vRanger maintient les notes VM existantes dans VirtualCenter en ajoutant l'état de la sauvegarde à la fin. Disable Guest Quiescing (Désactiver la mise au repos de l'invité) [-noquiesce] • Non compatible avec VCB Désactive le gestionnaire VMware Tools Synch lors de la création d'une sauvegarde. Il est recommandé d'utiliser ce marqueur si vous sauvegardez un serveur de base de données (par exemple SQL Exchange, Active Directory, Oracle ou toute autre base de données qui utilise un service pour l'écriture). Lorsqu'il exécute des sauvegardes VCB, vRanger ne contrôle pas les instantanés VMware et l'option de mise au repos ne peut donc pas être désactivée. Pour empêcher VCB d'engager le gestionnaire Sync il faut le v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 73Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) supprimer de VMware Tools par Ajout/Suppression de programmes. Enable VSS (Activer VSS) [-vss] Restrictions : • Le service VSS doit être installé avant la sauvegarde • Impose que l'OS et les applications de l'invité prennent en charge la mise au repos VSS. Si ce marqueur est sélectionné, vRanger interagira avec le service Vizioncore VSS pour geler les écritures sur les applications prises en charge. Cela permettra d'obtenir une image cohérente des bases de données compatibles VSS. Encrypt Data Transfer (Transfert de données cryptées) [-encryptdata] Par défaut, le trafic de sauvegarde de vRanger n'est pas crypté afin que les sauvegardes puissent être effectuées le plus rapidement possible. Cette option, si elle est activée, réduira la vitesse de sauvegarde d'environ 20 % et tout le trafic de sauvegarde se déroulera par le biais du SSH vers l'hôte Windows. Enable Automatic Differential Backup (Activer la sauvegarde différentielle automatique) [-autodiff] Restrictions : • Destinations Windows seulement • Nécessite l'option d'utilisateur diffratio ou maxfullage • Non compatible avec VCB Si ce marqueur est sélectionné, vRanger créera si possible une sauvegarde différentielle à la place d'une sauvegarde complète. Cela se produit lorsqu'il existe une sauvegarde complète de la VM et dépend des options d'utilisateur Maximum Size Of A Differential Backup (%) et Number Of Days Before A Full Backup. 74 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options User Options (Options d'utilisateur) Les User Options vous permettent de personnaliser différentes valeurs en rapport avec la sauvegarde, par exemple le nom de l'archive ou le taux de compression à utiliser. Options d'utilisateur Option [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Archive Name (Nom de l'archive) [-zipname] Restrictions : • Non compatible avec le marqueur nozip Indique la manière dont sera nommée l'archive. Vous pouvez inclure les variables suivantes dans le nom : • [config] – le nom du fichier vmx appartenant à la VM sauvegardée • [jour] – nom abrégé du jour de la semaine (Dim, Lun, Mar, Mer, Jeu, Ven, Sam) • [année] – année actuelle sous la forme d'un numéro à 4 chiffres (par exemple 2007) • [mois] – numéro du mois actuel (01-12) • [date] – numéro du jour actuel (01-31) • [heure] – heure actuelle (00-23) • [minute] – minute actuelle (00-59) • [seconde] – seconde actuelle (00-59) • [numsem] – semaine actuelle dans le mois, en commençant par la première du mois (0-5) • [bimensuel] – semaine de l'année (paire ou impaire) Si vous ne renseignez pas cette option, le nom sera [config]_[année][mois][jour][heure][minute][seconde]. Cette convention de nom est requise pour les sauvegardes différentielles. Les variables qu'il convient que vous utilisiez dépendent de votre calendrier de sauvegarde. Backup Description (Description de la sauvegarde) [-description] Un texte descriptif de la sauvegarde qui sera inclus dans le fichier .info et dans la base de données de sauvegarde. Cette description apparaîtra lorsque vous essaierez de restaurer la VM et peut être utilisée pour identifier l'archive appropriée. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 75Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Option [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Mail Results To (Envoyer les résultats à) [-mailto] vRanger enverra une notification par courrier électronique aux adresses indiquées ici à la fin d'une sauvegarde (ou seulement en présence d'une erreur si le marqueur Only send mail logs when a backup error occurs est sélectionné). Il convient de séparer les différentes adresses par un pointvirgule ‘;’. Maximum Size Of A Differential Backup (%) (Taille maximale d'une sauvegarde différentielle (%)) [-diffratio] Restrictions : • Destinations Windows seulement • Non applicable sans le marqueur autodiff Si le marqueur Enable Automatic Differential Backup est sélectionné, cette option permet de déterminer si vRanger créera une sauvegarde différentielle à la place d'une sauvegarde complète. Si la taille de la sauvegarde différentielle de cette VM est supérieure au pourcentage de la taille de la VM complète indiqué ici, vRanger créera alors une sauvegarde complète. Le cas contraire, vRanger créera une sauvegarde différentielle soumise à l'option d'utilisateur Number Of Days Before A Full Backup. Number Of Days Before A Full Backup (Nombre de jours avant une sauvegarde complète) [-maxfullage] Restrictions : • Destinations Windows seulement • Non applicable sans le marqueur autodiff Si le marqueur Enable Automatic Differential Backup est sélectionné, cette option permet de déterminer si vRanger créera une sauvegarde différentielle à la place d'une sauvegarde complète. Si le temps écoulé depuis la dernière sauvegarde complète de cette VM est supérieur au nombre de jours* indiqué ici, vRanger créera alors une sauvegarde complète. Le cas contraire, vRanger créera une sauvegarde différentielle soumise à l'option d'utilisateur Maximum Size Of A Differential Backup (%). Remarque : « Days » se réfère ici à la période de sauvegarde. Si la VM est programmée pour être sauvegardée chaque semaine, les jours entre les sauvegardes sont alors comptés en tant que jours, les jours sont donc comptés « littéralement ». 76 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Option [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Number Of Days To Retain Backups (Nombre de jours de conservation des sauvegardes) [-retendays] Restrictions : • Destinations Windows seulement • Non applicable sans le marqueur autodiff Cette option détermine la durée pendant laquelle vRanger conservera une archive avant de la supprimer pour libérer de l'espace disque. Lors de la création d'une sauvegarde, vRanger contrôle toutes les sauvegardes de la même VM ayant la même destination – toute sauvegarde plus ancienne que le nombre de jours* indiqué ici est supprimée. Remarque : Les sauvegardes complètes et différentielles ne sont pas supprimées avant que toutes les sauvegardes différentielles associées à la sauvegarde complète soient plus anciennes que le nombre de jours indiqué ici. Remarque : « Days » se réfère ici à la période de sauvegarde. Si la VM est programmée pour être sauvegardée chaque semaine, les jours entre les sauvegardes sont alors comptés en tant que jours, les jours sont donc comptés « littéralement ». VirtualCenter Custom Attribute (Attribut personnalisé du VirtualCenter) [-customattrib] Restrictions : • Mode VC seulement • VC 1.x seulement VirtualCenter vous permet de définir des attributs personnalisés pour les VM. Cette option vous permet également de préciser davantage la liste des VM à sauvegarder en vous basant sur les valeurs de ces attributs. Le format est le suivant : Attribut=Valeur où vous pouvez énumérer jusqu'à trois attributs qui sont définis dans VC, séparés par &&. vRanger ne sauvegardera que les VM qui satisfont aux critères que vous avez définis ici. Si vous avez défini deux attributs dans VC (colonnes « SAN » et « DR »), par exemple, vous pouvez compléter cette option comme suit : san=test&&dr=LH Seules seront sauvegardées les VM sélectionnées dans l'onglet source qui ont « test » comme valeur de l'attribut SAN et « LH » comme valeur de l'attribut DR. Ce champ ne fait pas la distinction majuscules/minuscules. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 77Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Option [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Working Path (Chemin de travail sur le serveur source) [-temp] Plutôt que de créer une archive de la VM sur le même VMFS avant de la copier vers l'emplacement destinataire, vous pouvez utiliser cette option pour que vRanger crée l'archive à un endroit différent. Voici quelques exemples de cas dans lesquels vous pouvez utiliser cette option : • Si votre VMFS n'a plus assez d'espace libre, vous pouvez monter la sauvegarde sur un autre disque. • Si vous souhaitez que la compression de la VM soit réalisée par une autre machine ayant de meilleures performances. • Si l'emplacement destinataire est visible du serveur hôte ESX (pour les sauvegardes sans réseau local). Dans ce dernier cas, il convient que cette option soit toujours choisie afin d'optimiser les performances. Cela permet à vRanger de décharger l'archive directement vers la destination. VirtualCenter Backup Options (Options de sauvegarde VirtualCenter) Ces options sont uniquement disponible en mode sauvegarde VC. Elles sont utilisées pour limiter le nombre de sauvegardes qui peuvent être effectuées simultanément afin d'éviter de donner trop de travail à accomplir en une seule fois à un composant physique donné. Toutes les sauvegardes planifiées qui dépassent les limites définies ici seront mises en file d'attente et exécutée une fois que les autres sauvegardes sont terminées. 78 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options Champs Limit total simultaneous backups to # at a time (Nombre maximum total de sauvegardes simultanées vers #). Le nombre maximum de VM que vRanger sauvegardera en même temps. Vizioncore recommande de laisser ce nombre à 10 ou moins. Limit per host simultaneous backups to # at a time (Nombre maximum par hôte de sauvegardes simultanées vers #). Le nombre maximum de VM d'un seul et même hôte que vRanger sauvegardera en même temps. Vizioncore recommande de laisser ce nombre à 1 ou 2. Limit per LUN simultaneous backups to # at a time (Nombre maximum par LUN de sauvegardes simultanées vers #). Le nombre maximum de VM stockées sur une seule et même LUN que vRanger sauvegardera en même temps. Cette option intervient lors de la sauvegarde de machines depuis un SAN, où plusieurs VM peuvent être stockées sur la même LUN mais sauvegardées en utilisant des hôtes différents. Vizioncore recommande de laisser ce nombre à 3 ou moins. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 79Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options VCB Backup Options (Options de sauvegarde VCB ) À partir de la version 3.0, vRanger Pro est en mesure de profiter des avantages de la fonctionnalité VCB (VMware’s Consolidated Backup – Sauvegarde consolidée de VMware), laquelle peut accroître considérablement la vitesse des sauvegardes sans réseau local en déplaçant la charge de travail liée à la sauvegarde des serveurs ESX vers un serveur proxy VCB centralisé. Utilisez l'onglet secondaire VCB Backup Options pour ordonner à vRanger d'utiliser le serveur VCB lors d'une sauvegarde sans réseau local. Remarque : Cet onglet apparaît uniquement si vous avez installé le plugin VCB pour vRanger et si vous avez sélectionné une destination Windows. Reportez-vous au chapitre Installation du présent manuel pour plus d'informations. Consultez le VMware Virtual Machine Backup guide (Guide VMware de sauvegarde des machines virtuelles), qui peut être téléchargé depuis http://www.vmware.com/pdf/vi3_vm_backup.pdf, pour les exigences et les informations d'installation à propos de VCB. Champs Enable VMware Consolidated Backup (Activer la sauvegarde consolidée VMware) Cochez cette case pour ordonner à vRanger d'utiliser le serveur proxy VCB pour les sauvegardes sans réseau local. Perform Network Backup on Failure (Sauvegarde sur réseau en cas de défaillance) Si cette case est cochée et que la sauvegarde VCB échoue, vRanger effectuera une sauvegarde sur réseau local standard. Total Number of Concurrent Backups Indique le nombre total de sauvegardes simultanées qui seront effectuées par le serveur 80 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de création d'une sauvegarde Onglet Options (Nombre total de sauvegardes simultanées) proxy VCB. Vizioncore recommande de fixer ce nombre à un (1) ou deux (2). Finalisation de la sauvegarde Après avoir sélectionné une source et une destination et renseigné les options disponibles, vous êtes prêt à finaliser votre sauvegarde. Vous pouvez soit effectuer la sauvegarde immédiatement, soit la planifier pour une exécution ultérieure. Vous trouverez un bouton correspondant à chaque option au bas de l'onglet Options. Remarque : Si ces boutons sont grisés, les informations que vous avez fournies sont insuffisantes pour effectuer la sauvegarde ou alors il existe un conflit au niveau des options sélectionnées (par exemple sélection du marqueur nozip sans annuler l'option zipname). Effectuez un double contrôle de chaque onglet pour vérifier que vous avez fourni toutes les informations nécessaires. Planification des sauvegardes pour une exécution ultérieure vRanger utilise la fonctionnalité Windows Tâches planifiées pour gérer les sauvegardes planifiées. Recherchez « Tâches courantes : Tâches planifiées » ou « Tâches planifiées » dans l'aide Windows pour plus d'informations sur cette fonctionnalité. Cliquez sur le bouton Schedule Backup pour afficher la boîte de dialogue Schedule Task : v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 81Sauvegardes planifiées Onglet Options Champs Task Name Il s'agit du nom de la tâche tel qu'il apparaîtra dans la liste des tâches planifiées et dans le Gestionnaire de tâches Windows. Task Interval Indique la fréquence d'exécution de la tâche de sauvegarde. Vous pouvez choisir Daily (Quotidienne), Weekly (Hebdomadaire), Monthly (Mensuelle) ou Run Once (Une seule fois). Les options dans la zone Task Date And Time (Date et heure de la tâche) peuvent varier en fonction de la périodicité choisie ici. Start Time L'heure à laquelle démarrera la tâche. Start Date La date à laquelle la tâche sera exécutée pour la première fois. Cette option est seulement disponible si Task Interval (Périodicité de la tâche) est Daily ou Run Once. Day (Day Names) Le jour de la semaine auquel la tâche sera exécutée. Cette option est seulement disponible si Task Interval est Weekly. Day (Numbers) Jour du mois auquel la tâche sera exécutée. Cette option est seulement disponible si Task Interval est Monthly. User La tâche sera exécutée au nom de cet utilisateur. Pour faciliter la surveillance des activités de vRanger, Vizioncore recommande d'exécuter toutes les tâches de sauvegarde et de restauration sous le nom d'utilisateur « Nom_Ordinateur\rangeruser ». Password Le mot de passe associé au compte d'utilisateur indiqué dans User. Sauvegardes planifiées vRanger utilise la fonctionnalité Windows Tâches planifiées pour gérer les sauvegardes planifiées. Les Tâches planifiées sont accessibles à partir du Panneau de configuration dans le menu Démarrer Windows. Consultez le menu d'aide dans les Tâches planifiées pour plus d'informations sur la maintenance des sauvegardes planifiées. 82 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Sauvegardes de la machine physique Onglet Options Sauvegardes de la machine physique Le processus d'exécution d'une sauvegarde P2V est très similaire à celui d'une sauvegarde vRanger standard. Procédure de lancement d'une sauvegarde P2V : ‹ Commencer la sauvegarde 1. Sélectionnez la machine physique que vous souhaitez sauvegarder dans le dossier Physical Machines : 2. Ajoutez le serveur destinataire. Notez que seuls les serveurs Windows sont pris en charge comme serveurs destinataires. Les serveurs destinataires P2V ne sont pas énumérés par VirtualCenter, chacun doit être ajouté séparément. Cliquez sur Ranger Neighborhood avec le bouton droit. Cliquez sur Add Server (Ajouter serveur). v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 83Sauvegardes de la machine physique Onglet Options 3. La boîte de dialogue ci-dessous s'affiche. Saisissez les références pour le serveur destinataire. 4. Sélectionnez l'emplacement souhaité. 84 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Sauvegardes de la machine physique Onglet Options 5. Cliquez sur l'onglet Options pour configurer les options de sauvegarde. Les choix disponibles apparaissent dans le tableau cidessous. 6. Configurez les options souhaitées, puis cliquez sur Schedule Backup (Planifier sauvegarde) ou Run Backup (Exécuter sauvegarde). Marqueurs et options Marqueur [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Do not check the free space for source or destination (Ne pas contrôler l'espace libre de la source ou de la Avant que vRanger commence une sauvegarde, il vérifie l'emplacement destinataire afin de s'assurer qu'il existe suffisamment d'espace libre pour le fichier de sauvegarde à écrire. Du fait de la nature unique de notre fonctionnalité de sauvegarde v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 85Sauvegardes de la machine physique Onglet Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) destination) [-nospacecheck] P2V, le disque destinataire des sauvegardes P2V doit disposer d'un volume d'espace libre égal à 2x la taille du lecteur cible. Exemple : si une sauvegarde P2V est lancée pour une machine équipée d'un disque dur de 40 Go, la machine destinataire doit disposer d'au moins 80 Go d'espace libre. Remarque : Ce marqueur n'annule pas la contrainte de 6 Go d'espace libre nécessaire sur le lecteur source. Only send mail logs when a backup error occurs (Envoyer les journaux par courriel uniquement en cas d'erreur de sauvegarde) [-mailonerror] Restrictions : • SMTP doit être configuré Nécessite l'option d'utilisateur mailto Si ce marqueur est sélectionné, vRanger générera une notification par courrier électronique uniquement lorsqu'une erreur se produit pendant une sauvegarde. Les sauvegardes qui réussissent ne donneront pas lieu à un courriel de notification. Do not create an archive of the file(s) (Ne pas créer une archive du ou des fichiers) [-nozip] Avec ce marqueur, vRanger crée une copie identique de la VM source sans aucune compression. Cette option peut être utilisée pour effectuer un « clonage à chaud » d'une VM afin de créer une copie conforme d'une VM en cours d'exécution. Ce marqueur n'est pas compatible avec l'option d'utilisateur Archive Name. Si vous voulez utiliser cette option, vous devez effacer la valeur indiquée pour Archive Name. Options d'utilisateur Option [-Commutateur de commande] Description Maximum Simultaneous Backup Count (Nombre maximum de sauvegardes simultanées) [-asynccount] Le nombre maximum de sauvegardes pouvant être exécutées en même temps. La valeur par défaut est 5. 86 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Sauvegardes de la machine physique Onglet Options Option [-Commutateur de commande] Description Backup Description (Description de la sauvegarde) [-description] Un texte descriptif de la sauvegarde qui sera inclus dans le fichier .info et dans la base de données de sauvegarde. Cette description apparaîtra lorsque vous essaierez de restaurer la VM et peut être utilisée pour identifier l'archive appropriée. Mail Results To (Envoyer les résultats à) [-mailto] vRanger enverra une notification par courrier électronique aux adresses indiquées ici à la fin d'une sauvegarde (ou seulement en présence d'une erreur si le marqueur Only send mail logs when a backup error occurs est sélectionné). Il convient de séparer les différentes adresses par un pointvirgule ‘;’. Working Path (Chemin de travail sur le serveur source) [-temp] Plutôt que de créer une archive de la VM sur le même VMFS avant de la copier vers l'emplacement destinataire, vous pouvez utiliser cette option pour que vRanger crée l'archive à un endroit différent. Voici quelques exemples de cas dans lesquels vous pouvez utiliser cette option : • Si votre VMFS n'a plus assez d'espace libre, vous pouvez monter la sauvegarde sur un autre disque. • Si vous souhaitez que la compression de la VM soit réalisée par une autre machine ayant de meilleures performances. • Si l'emplacement destinataire est visible du serveur hôte ESX (pour les sauvegardes sans réseau local). Dans ce dernier cas, il convient que cette option soit toujours choisie afin d'optimiser les performances. Cela permet à vRanger de décharger l'archive directement vers la destination. v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 87Surveillance des sauvegardes en cours Compte d'utilisateur Option [-Commutateur de commande] Description Archive Name (Nom de l'archive) [-zipname] Restrictions : • Non compatible avec le marqueur nozip Indique la manière dont sera nommée l'archive. Vous pouvez inclure les variables suivantes dans le nom : • [config] – le nom du fichier vmx appartenant à la VM sauvegardée • [jour] – nom abrégé du jour de la semaine (Dim, Lun, Mar, Mer, Jeu, Ven, Sam) • [année] – année actuelle sous la forme d'un numéro à 4 chiffres (par exemple 2007) • [mois] – numéro du mois actuel (01-12) • [date] – numéro du jour actuel (01-31) • [heure] – heure actuelle (00-23) • [minute] – minute actuelle (00-59) • [seconde] – seconde actuelle (00-59) • [numsem] – semaine actuelle dans le mois, en commençant par la première du mois (0-5) • [bimensuel] – semaine de l'année (paire ou impaire) Si vous ne renseignez pas cette option, le nom sera [config]_[année][mois][jour][heure][minute][seconde]. Cette convention de nom est requise pour les sauvegardes différentielles. Les variables qu'il convient que vous utilisiez dépendent de votre calendrier de sauvegarde. Surveillance des sauvegardes en cours Compte d'utilisateur Les sauvegardes planifiées sont exécutées sous le nom d'utilisateur indiqué dans la boîte de dialogue Schedule Task. Pour faciliter la surveillance des sauvegardes en cours d'exécution, il convient de les programmer pour qu'elles soient exécutées sous un compte d'utilisateur unique qui n'est pas utilisé pour les autres tâches planifiées. Vizioncore recommande de créer à cet effet un compte d'utilisateur « rangeruser ». Les sauvegardes non planifiées (tâches créées en cliquant sur le bouton Run Backup au lieu de Schedule Backup) sont exécutées sous le nom de l'utilisateur actuellement connecté. Il est conseillé d'exécuter toutes ces tâches en se connectant, si possible, sous l'utilisateur rangeruser. 88 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Data Domain Surveillance Surveillance Si vous voulez surveiller l'état d'une sauvegarde en cours d'exécution, connectez-vous simplement à l'ordinateur en tant que rangeruser. Remarque : Ne fermez pas la session rangeruser pendant qu'une sauvegarde est en cours, celle-ci serait annulée. Si votre configuration prend en charge le changement rapide d'utilisateur, vous pouvez vous connecter sous un autre nom d'utilisateur sans fermer la session rangeruser et toutes les tâches actives continueront d'être exécutées en arrière-plan. Verrouillage de fichier vRanger 3.2 comprend une fonctionnalité qui permettra une interaction efficace avec esxReplicator 2.1. Le principal composant de cette fonctionnalité est un mécanisme de verrouillage de fichier qui vérifie que vRanger dispose d'un accès exclusif à une VM avant de capturer un instantané. Si la tâche de sauvegarde est planifiée ou lancée et que esxReplicator est actuellement en verrouillage, vRanger attendra jusqu'à ce que le verrouillage soit retiré. Un exemple de ceci est illustré dans la copie d'écran de la CLI ci-dessous : Data Domain Vizioncore est fière de collaborer avec Data Domain pour permettre la déduplication de données avancées par le biais des sauvegardes effectuées avec vRanger Pro. Data Domain est un leader des systèmes de stockage et de protection d'entreprise pour les sauvegardes de disques et les restaurations sur sinistre sur base réseau. Plus de 750 entreprises dans le monde utilisant les solutions primées de Data Domain pour réduire les coûts de sauvegarde et simplifier la récupération de leurs données. Les technologies de déduplication et de réplication de données en ligne de Data Domain permettent des taux de réduction des données qui apportent v3.2.8 Chapitre 5 Sauvegarde 89Data Domain Processus 90 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 des performances nouvelles à la protection des données en entreprise. Visitez leur site Web pour plus d'informations : http://www.datadomain.com/ Processus L'intégration de vRanger Pro et de Data Domain s'effectue virtuellement en toute transparence. Notez que le processus ci-dessous suppose que l'appareil Data Domain est déjà installé et configuré. 1) Lancer une sauvegarde vRanger Pro avec les options suivantes : a. Full – Il est inutile d'effectuer une sauvegarde différentielle avec Data Domain b. Uncompressed – L'appareil Data Domain nécessite des données non compressées. c. Archive Name – Plutôt que de remplacer les sauvegardes existantes, prévoir un répertoire de sauvegarde unique pour chaque sauvegarde dédupliquée. Cela peut être réalisé facilement en utilisant l'option d'utilisateur Archive Name sur l'écran Options de vRanger Pro. La valeur idéale de cette option serait « [config]_[année][mois][jour][heure][minute][seconde] » d. Utiliser le chemin Data Domain en UNC comme destination de la sauvegarde. e. Exécuter ou planifier la sauvegarde. L'appareil Data Domain recevra les données puis effectuera une déduplication et une compression en ligne à haute vitesse, ce qui réduit le volume des données sauvegardées en moyenne d'un facteur 20. La restauration d’une sauvegarde dédupliquée n'est pas différente de celle d'une sauvegarde « ordinaire ». 6 Restauration Présentation Vitesses d'écriture améliorées Présentation Après avoir utilisé vRanger pour créer quelques archives de sauvegarde, il peut arriver un moment où il faudra restaurer l'une d'elles. Ce chapitre explique les différentes options de restauration des VM sauvegardées. Ce chapitre contient les sections ci-après : • Processus de restauration – Décrit les étapes de base lors de la restauration d'une VM (p. 87) • Modes de restauration – Traite des différentes méthodes de restauration d'une VM sauvegardée (p. 88) • Écrans Restore – Décrit les différents écrans et les options offertes en utilisant chacune des méthodes de restauration : • Écrans de restauration – Mode normal (p. 88). • Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations (p. 99). • Écrans de restauration – Restauration au niveau du fichier (p. 105). • Écrans de restauration – restauration P2V (p. 107) Processus de restauration vRanger vous offre différentes possibilités de restaurer vos VM sauvegardées ainsi que de nombreuses options et marqueurs qui peuvent être utilisés pour personnaliser encore plus le processus de restauration. Cette section décrit les étapes de base accomplies par vRanger pendant une restauration type. Comment vRanger traite une restauration type 1. vRanger vérifie qu'il existe suffisamment d'espace libre sur le lecteur destinataire pour effectuer la sauvegarde. Il s'agit tout simplement de la VM décompressée. 2. vRanger copie le fichier de configuration vers la destination et crée des fichiers de disque vides. 3. Les fichiers de disque compressés sont envoyés bloc par bloc à la destination, décompressés, puis écrits dans le fichier de disque. 4. vRanger enregistre les fichiers de disque extraits avec le fichier de configuration de la VM. 5. La VM restaurée est enregistrée, s'il y a lieu avec le VC, puis configurée dans vRanger. Multiples .VMDK vRanger Pro permet à présente de restaurer les VM à multiples .VMDK vers plusieurs mémoires de données. Un emplacement de stockage peut v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 87 Modes de restauration Vitesses d'écriture améliorées être choisi facilement pour chaque .VMDK pendant le processus de restauration. Chaque NIC virtuel dans une VM donnée peut en outre être configuré pour le commutateur virtuel souhaité. Vitesses d'écriture améliorées vRanger Pro inclut à présent une fonctionnalité propriétaire qui améliore considérablement la vitesse d'écriture vers les VMFS, ce qui permet un RTO plus lent en réduisant les temps de restauration. Il convient de noter que ce processus installe un gestionnaire sur l'hôte ESX, lequel peut être installé et retiré sans redémarrer le serveur et est seulement actif pendant une écriture de vRanger. Modes de restauration Par analogie au processus de sauvegarde, il existe quelques manières différentes de restaurer une VM : • Mode normal – la méthode de restauration classique en utilisant la base de données de vRanger • Restaurer à partir des informations – utilise le fichier d'information pour restaurer la VM au lieu d'un enregistrement de la base de données vRanger – vous pouvez utiliser cette option si la VM a été sauvegardée depuis une autre installation de vRanger et si elle n'est pas incluse dans votre exemplaire local de la base de données • Restauration au niveau fichier – cette méthode est utilisée pour monter le fichier de disque archivé, ce qui vous permet d'y effectuer des recherches et de retrouver les fichiers individuels à restaurer • Restauration P2V– utilisée pour restaurer une sauvegarde P2V en une machine virtuelle. Chacune de ces méthodes est décrite dans l'un des sections ci-après. Écrans de restauration – Mode normal Comme lors de la sauvegarde, trois étapes principales sont nécessaires pour restaurer une VM : 1. Sélectionnez l'Archive depuis laquelle vous voulez effectuer la restauration. 2. Sélectionnez l'emplacement Restore To (Restaurer vers) où sera placée la VM. 3. Sélectionnez les différentes Options associées. Chacune de ces étapes possède son propre onglet dans l'écran Restore. 88 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Mode normal Restore Archive (Restaurer archive) ‹ Commencer la restauration 1. Sélectionnez Restore VM (Restaurer VM) dans le volet GUI Modes à gauche. 2. Renseignez chacun des onglets, dans l'ordre. Restore Archive (Restaurer archive) Cet onglet contient une liste des sauvegardes disponibles qui ont été effectuées par cette installation de vRanger et vous permet de sélectionner les archives à restaurer. Restore Grid (Grille de restauration) Lorsque vRanger sauvegarde une VM, il crée un enregistrement dans sa base de données interne qui contient des informations sur la sauvegarde, par exemple la date de sauvegarde et le nom de la VM. Ces informations sont affichées ici, sur la grille de restauration, pour les archives qui n'ont pas expirées et qui ont été remplacées. Chaque ligne représente une sauvegarde complète qui a été traitée par vRanger. Certaines de ces lignes comprennent à leur extrémité gauche un signe « + » sur lequel vous pouvez cliquer pour afficher les différentes archives qui ont été créées en se basant sur cette sauvegarde complète. Colonnes Restore Grid Restore / Differentials Cochez la case pour restaurer cette archive. Remarques : • Si vous sélectionnez des archives différentielles, assurez-vous ne n'en sélectionner qu'une seule par sauvegarde v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 89 Écrans de restauration – Mode normal Restore Archive (Restaurer archive) complète. • Il ne suffit pas de cliquer sur une ligne pour la mettre en surbrillance pour la sélectionner, il faut que cette case soit cochée. Backup Date La date et l'heure de la sauvegarde. Backup VM Nom de la VM dans l'archive. Backup TGZ Le chemin vers l'archive de sauvegarde. Backup Status Indique si la tâche de sauvegarde originale a réussi ou non. Seules les sauvegardes qui ont réussi peuvent être restaurées. Backup Duration Durée qui a été nécessaire pour effectuer la sauvegarde originale. Backup Size Espace disque occupé par l'archive de sauvegarde compressée. Backup Source L'hôte qui a fait office de source de la sauvegarde. Backup Source Version Indique la version ESX Server utilisée par la source de sauvegarde (Backup Source) au moment de celle-ci. Backup Destination Le nom de la machine où l'archive est stockée. Backup Info File Le chemin complet du fichier .info pour la sauvegarde. Ce fichier contient toutes les informations nécessaires pour effectuer la restauration. Champs Last # Days Affiche uniquement les archives disponibles créées pendant l'intervalle de temps sélectionné. Show Expired Les archives qui ont expiré et ont été remplacées sont également incluses. Pour information seulement, vous ne pouvez pas effectuer une restauration depuis ces archives. Boutons Delete Archive Cliquez sur ce bouton pour supprimer la ou les archives sélectionnées de la base de données de sauvegarde (et, si vous le souhaitez, du disque). 90 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Mode normal Restore Archive (Restaurer archive) Remarque : Les sauvegardes différentielles dépendent de leur parent complet. Il ne faut jamais supprimer une sauvegarde complète que vous devrez peut-être utiliser pour ses différentielles. Restore From Info Affiche la boîte de dialogue Restore From Info (Restaurer à partir des informations). Reportez-vous à la section Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations (p. 99) pour plus d'informations sur cette boîte de dialogue et son utilisation. Mount VMDK Cliquez sur ce bouton pour monter un fichier de disque à partir de l'archive sélectionnée en vue d'effectuer une restauration au niveau fichier. Reportez-vous à la section Écrans de restauration – Restauration au niveau du fichier (p. 105) pour plus d'informations sur les restaurations de niveau fichier. Remarque : Il faut cocher exactement une case de restauration pour pouvoir utiliser cette fonction. ‹ Pour supprimer une archive existante 1. Cochez la case Restore d'une ou plusieurs archives dans la grille de restauration. 2. Cliquez sur le bouton Delete Archive (Supprimer archive). La boîte de dialogue Delete Archive apparaît. 3. Choisir l’une des options suivantes : • Delete From The Restore Grid (Supprimer de la grille de restauration) – Supprime la liste de la base de données de sauvegarde, mais laisse le fichier d'archive intact. Vous pouvez toujours restaurer l'archive en employant la méthode Restore From Info. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 91 Écrans de restauration – Mode normal Restore To (Restaurer vers) • Delete From The Restore Grid And Disk (Supprimer de la grille de restauration et du disque) – Supprime la liste de la base de données de sauvegarde ainsi que le fichier .info qui lui est associé. 4. Cliquez sur le bouton OK pour effectuer la suppression ou sur Cancel pour fermer la boîte de dialogue sans rien supprimer. Après avoir sélectionné les archives que vous voulez restaurer, cliquer sur l'onglet Restore To (Restaurer vers) pour continuer. Restore To (Restaurer vers) Cet onglet vous permet de sélectionner la destination de la sauvegarde de chaque archive que vous avez sélectionnée dans la grille de restauration de l'onglet Restore Archive. Colonnes Restore Type Indique s'il s'agit d'une archive d'une sauvegarde complète ou d'une sauvegarde différentielle. Restore VM Nom de la VM qui sera restaurée. Restore Server Sélectionnez le serveur destinataire sur lequel sera restaurée la VM. Restore To VMFS Cette option affiche l'écran de configuration Restore To VMFS. Reportez-vous ci-dessous pour plus d'informations. 92 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Mode normal Restore To (Restaurer vers) Restore To Network Cette option affiche l'écran de configuration Restore To Network. Reportez-vous cidessous pour plus d'informations. Backup Source L'emplacement du fichier .info où est stockée l'archive de sauvegarde. Backup Source Version La version d’ESX Server sur l'hôte de sauvegarde original. La VM doit être restaurée sur un hôte qui exécuté la même version de ESX Server. Remarque : Vizioncore recommande les restrictions suivantes pour les restaurations simultanées : • Pas plus de 2 restaurations simultanées vers un seul hôte • Pas plus de 10 restaurations simultanées vers un seul VMFS ‹ Pour compléter cet onglet 1. Sélectionnez un Restore Server (serveur de restauration), un Restore VMFS (VMFS de restauration) et un Restore Network (réseau de restauration) pour chaque ligne. 2. Cliquez sur l'onglet Options pour continuer. Configuration de la restauration vers le VMFS Si vous avez choisi l'option Restore to VMFS, la fenêtre du même nom s'affiche et vous permet de sélectionner les emplacements de stockage pour chaque .VMDK. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 93 Écrans de restauration – Mode normal Restore To (Restaurer vers) Pour configurer, sélectionnez simplement le ou les .VMDK à restaurer, sélectionnez ensuite le VMFS destinataire et cliquez sur OK. Configuration de la restauration vers le réseau Si vous avez choisi l'option Restore to Network, la fenêtre du même nom s'affiche et vous permet de sélectionner le commutateur virtuel souhaité pour chaque vNIC. 94 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Mode normal Options Pour configurer, sélectionnez simplement le NIC à utiliser, sélectionnez ensuite le commutateur virtuel destinataire (Virtual Switch) et cliquez sur OK. Options Utilisez cet onglet pour sélectionner les différentes options qui détermineront le mode de traitement de la tâche de restauration. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 95 Écrans de restauration – Mode normal Options Marqueurs de restauration Marqueur [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Perform an unattended restore (overwrites all config / disk files) – (Restauration sans surveillance (remplacer tous les fichiers de configuration / de disque). [-unattended] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement • Nécessite –forcepoweroff Si la VM restaurée existe déjà à l'emplacement destinataire de la restauration et si ce marqueur est sélectionné, les fichiers existants pour cette VM seront alors supprimés avant de commencer la restauration. Si ce marqueur n'est pas sélectionné, vRanger vous demandera de confirmer la suppression de l'ancienne version lorsque vous lancerez la restauration. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Le remplacement est automatique sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Overwrite any existing disk / config files of the same name as those in the archive (Remplace tout fichier de configuration / de disque existant ayant le même nom que celui dans l'archive). [-forceoverwrite] Si cette option est sélectionnée, les fichiers de disque et de configuration existant à la destination seront remplacés par les nouveaux fichiers portant le même nom. Power off the VM if it is on for the restore (Arrêter la VM pendant la restauration si elle est en fonction). [-forcepoweroff] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Si la VM est en cours d'exécution à la destination de la restauration et que ce marqueur est sélectionné, elle sera alors arrêtée avant de commencer la restauration. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. L'arrêt est automatique sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Power on the VM after the restore (Mettre la VM en marche après la restauration). [-forcepoweron] Si ce marqueur est sélectionné, la VM sera mise en marche une fois la restauration terminée. 96 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Mode normal Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Restore the VM configuration (Restaurer la configuration de la VM). [-restoreconfig] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Lorsque ce marqueur est sélectionné, vRanger restaurera le fichier de configuration de la VM ainsi que les fichiers de disque. Le cas contraire, seuls les fichiers du disque seront restaurés. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Les fichiers de configuration sont restaurés automatiquement sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Register the VM if it is not registered (Enregistrer la VM si elle ne l'est pas). [-registervm] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Si ce marqueur est sélectionné et que vous utilisez vRanger avec VC, vRanger enregistrera la VM avec VC si elle n'est pas encore enregistrée. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Si vRanger et configuré avec VC, les VM sont enregistrées automatiquement sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Enable vRanger enhanced write speeds (Permettre les vitesses d'écriture améliorées de vRanger) [-vzboost] Cette fonctionnalité installe un gestionnaire sur l'hôte ESX destinataire pour permettre les vitesses d'écriture améliorées vers le VMFS. Lorsqu'une restauration est lancée, vRanger Pro active le gestionnaire pendant la durée de la restauration. Une fois celle-ci terminée, le gestionnaire redevient inactif et ne consomme ainsi aucune ressource. Champs Working Directory Indique le répertoire tampon pour la tâche de restauration. Ce champ concerne uniquement les destinations ESX Server v2.x, car le processus de restauration est légèrement différent de celui décrit ci-dessus. Pour ESX v2.x, au lieu de décompresser l'archive telle qu'elle est copiée, l'intégralité de l'archive est copiée et ensuite extraite. Si l'espace à la destination est insuffisant pour à la fois l'archive et la VM restaurée, vous pouvez utiliser ce champ pour indiquer le répertoire dans lequel il faudra copier l'archive. Celle-ci sera alors extraite vers l'emplacement destinataire. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 97 Écrans de restauration – Mode normal Finalisation de la restauration Restore As (Restaurer en tant que) Modifie le nom affiche de la VM et tous les noms de fichiers pour leur donner le nom saisi ici. Un nouvel UID (identifiant unique) sera affecté à la VM une fois la restauration terminée. Finalisation de la restauration Après avoir sélectionné la ou les sources et destinations et renseigné les options disponibles, vous êtes prêt à finaliser votre restauration. Vous pouvez soit exécuter la tâche immédiatement, soit la planifier pour une exécution ultérieure. Vous trouverez un bouton correspondant à chaque option au bas de l'onglet Options. Remarque : Si ces boutons sont grisés, les informations que vous avez fournies sont insuffisantes pour effectuer la restauration ou alors il existe un conflit au niveau des options sélectionnées. Effectuez un double contrôle de chaque onglet pour vérifier que vous avez fourni toutes les informations nécessaires. Planification des restaurations pour une exécution ultérieure vRanger utilise la fonctionnalité Windows Tâches planifiées pour gérer les restaurations planifiées. Recherchez « Tâches courantes : Tâches planifiées » ou « Tâches planifiées » dans l'aide Windows pour plus d'informations sur cette fonctionnalité. Cliquez sur le bouton Schedule Restore pour afficher la boîte de dialogue Schedule Task : 98 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Finalisation de la restauration Champs Task Name Il s'agit du nom de la tâche tel qu'il apparaîtra dans la liste des tâches planifiées et dans le Gestionnaire de tâches Windows. Task Interval Indique la fréquence d'exécution de la tâche de restauration. Vous pouvez choisir Daily (Quotidienne), Weekly (Hebdomadaire), Monthly (Mensuelle) ou Run Once (Une seule fois). Les options dans la zone Task Date And Time (Date et heure de la tâche) peuvent varier en fonction de la périodicité choisie ici. Start Time L'heure à laquelle démarrera la tâche. Start Date La date à laquelle la tâche sera exécutée pour la première fois. Cette option est seulement disponible si Task Interval (Périodicité de la tâche) est Daily ou Run Once. Day (nom du jour) Le jour de la semaine auquel la tâche sera exécutée. Cette option est seulement disponible si Task Interval est Weekly. Day (numéros) Jour du mois auquel la tâche sera exécutée. Cette option est seulement disponible si Task Interval est Monthly. User La tâche sera exécutée au nom de cet utilisateur. Pour faciliter la surveillance des activités de vRanger, Vizioncore recommande d'exécuter toutes les tâches de sauvegarde et de restauration sous le nom d'utilisateur « Nom_Ordinateur\rangeruser ». Password Le mot de passe associé au compte d'utilisateur indiqué dans User. Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Lorsque vRanger sauvegarde une VM, il crée un enregistrement dans une base de données interne et génère également un fichier .info qui contient des informations sur la tâche de sauvegarde. Si vous voulez restaurer une VM à partir d'une archive de sauvegarde, vous emploierez généralement la méthode standard décrite ci-dessus qui fait appel à v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 99 Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Info Path l'enregistrement de la base de données pour restaurer la VM. Il existe cependant certaines circonstances où cela est impossible ou dans lesquelles il est préférable de restaurer la VM en utilisant le fichier .info. Voici quelques exemples de ces situations : • Si la base de données de sauvegarde est endommagée et ne peut pas être utilisée pour restaurer la VM. • Si vous voulez restaurer la VM en utilisant une installation de vRanger différente de celle qui a créé la sauvegarde, dans quel cas l'archive n'est pas incluse dans la base de données. • Si l'archive a été déplacée, le chemin indiqué dans la base de données est invalide. Cette section décrit la procédure de restauration d'une VM à partir de son fichier .info. Info Path Utilisez cet onglet pour localiser et sélectionner un fichier .info à partir duquel sera effectuée la restauration. Le fonctionnement est ici similaire à celui de l'onglet Destination en Mode sauvegarde. ‹ Sélection d'un fichier .info 1. Sélectionnez un Destination Type (Type de destination) – Windows ou Linux. 2. Servez-vous de l'arborescence des dossiers pour naviguer jusqu'à l'emplacement du fichier .info. 100 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Restore To Le fonctionnement est ici similaire à celui de l'onglet Destination en Mode sauvegarde. Reportez-vous au chapitre Sauvegarde pour plus d’informations. 3. Sélectionnez un fichier .info dans le volet du contenu à droite. Remarque : Vous ne pouvez restaurer qu'une VM à la fois avec cette méthode. Restore To Cet onglet sert à indiquer la destination de la sauvegarde de la VM. Champs Restore to… Sélectionnez l’une des options suivantes : • Restore to the same server and the same VMFS as the backup is from (Restaurer vers le serveur v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 101 Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Options et le VMFS d'où provient la sauvegarde) – Restaure la VM sur son emplacement original. Il est inutile de renseigner le reste de l'onglet si vous sélectionnez cette option. • Restore to a different server or VMFS (Restaurer vers un serveur ou un VMFS différent) – Vous permet de sélectionner un emplacement différent pour restaurer la VM. Si vous sélectionnez cette option, il faudra renseigner le reste de l'onglet. Select a Server Sélectionnez un serveur ESX vers lequel restaurer la VM. Tous les serveurs ESX configurés dans vRanger sont proposés. Select a VMFS Sélectionnez un VMFS du serveur ci-dessus où sera stockée la VM. Select a Network Sélectionnez le NIC que vous utiliserez pour restaurer la VM. Après avoir effectué les sélections dans les champs appropriés, cliquez sur l'onglet Options. Options Utilisez cet onglet pour sélectionner les différentes options qui détermineront le mode de traitement de la tâche de restauration. Cet onglet présente le même contenu et le même fonctionnement que l'onglet Options d'un processus de restauration normal. 102 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Options Marqueurs de restauration Marqueur [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Perform an unattended restore (overwrites all config / disk files) – (Restauration sans surveillance (remplacer tous les fichiers de configuration / de disque). [-unattended] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement • Nécessite –forcepoweroff Si la VM restaurée existe déjà à l'emplacement destinataire de la restauration et si ce marqueur est sélectionné, les fichiers existants pour cette VM seront alors supprimés avant de commencer la restauration. Si ce marqueur n'est pas sélectionné, vRanger vous demandera de confirmer la suppression de l'ancienne version lorsque vous lancerez la restauration. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Le remplacement est automatique sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Overwrite any existing disk / config files of the same name as those in the archive (Remplace tout fichier de configuration / de disque existant ayant le même nom que celui dans l'archive). [-forceoverwrite] Si cette option est sélectionnée, les fichiers de disque et de configuration existant à la destination seront remplacés par les nouveaux fichiers portant le même nom. Power off the VM if it is on for the restore (Arrêter la VM pendant la restauration si elle est en fonction). [-forcepoweroff] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Si la VM est en cours d'exécution à la destination de la restauration et que ce marqueur est sélectionné, elle sera alors arrêtée avant de commencer la restauration. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. L'arrêt est automatique sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Power on the VM after the restore (Mettre la VM en marche après la restauration). [-forcepoweron] Si ce marqueur est sélectionné, la VM sera mise en marche une fois la restauration terminée. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 103 Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Restore the VM configuration (Restaurer la configuration de la VM). [-restoreconfig] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Lorsque ce marqueur est sélectionné, vRanger restaurera le fichier de configuration de la VM ainsi que les fichiers de disque. Le cas contraire, seuls les fichiers du disque seront restaurés. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Les fichiers de configuration sont restaurés automatiquement sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Register the VM if it is not registered (Enregistrer la VM si elle ne l'est pas). [-registervm] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Si ce marqueur est sélectionné et que vous utilisez vRanger avec VC, vRanger enregistrera la VM avec VC si elle n'est pas encore enregistrée. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Si vRanger et configuré avec VC, les VM sont enregistrées automatiquement sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Enable vRanger enhanced write speeds (Permettre les vitesses d'écriture améliorées de vRanger) [-vzboost] Cette fonctionnalité installe un gestionnaire sur l'hôte ESX destinataire pour permettre les vitesses d'écriture améliorées vers le VMFS. Lorsqu'une restauration est lancée, vRanger Pro active le gestionnaire pendant la durée de la restauration. Une fois celle-ci terminée, le gestionnaire redevient inactif et ne consomme ainsi aucune ressource. Champs Working Directory Indique le répertoire tampon pour la tâche de restauration. Ce champ concerne uniquement les destinations ESX Server v2.x, car le processus de restauration est légèrement différent de celui décrit ci-dessus. Pour ESX v2.x, au lieu de décompresser l'archive telle qu'elle est copiée, l'intégralité de l'archive est copiée et ensuite extraite. Si l'espace à la destination est insuffisant pour à la fois l'archive et la VM restaurée, vous pouvez utiliser ce champ pour indiquer le répertoire dans lequel il faudra copier l'archive. Celle-ci sera alors extraite vers l'emplacement destinataire. 104 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – Restauration au niveau du fichier Options Restore As (Restaurer en tant que) Modifie le nom affiche de la VM et tous les noms de fichiers pour leur donner le nom saisi ici. Un nouvel UID (identifiant unique) sera affecté à la VM une fois la restauration terminée. Finalisation de la restauration Après avoir sélectionné la ou les sources et destinations et renseigné les options disponibles, vous êtes prêt à exécuter votre tâche de restauration en cliquant sur le bouton Run Restore. Remarque : Si ce bouton est grisé, les informations que vous avez fournies sont insuffisantes pour effectuer la restauration ou alors il existe un conflit au niveau des options sélectionnées. Effectuez un double contrôle de chaque onglet pour vérifier que vous avez fourni toutes les informations nécessaires. Écrans de restauration – Restauration au niveau du fichier Si vous n'avez besoin que d'un ou deux fichiers et ne voulez pas restaurer une VM complète, vous pouvez demander à vRanger de monter une archive VMDK sur votre machine Windows et accéder aux fichiers archivés comme s'ils se trouvaient sur un autre disque dur. Remarque : Pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité, vous devez télécharger et installer le plugin gratuit de restauration au niveau fichier depuis le site Web de Vizioncore. Reportez-vous au chapitre Installation pour plus d’informations à propos de ce plugin. ‹ Accéder à une archive au niveau du fichier 1. Cochez la case Restore à côté de l'archive spécifique qui contient le fichier que vous voulez monter. Remarque : Cette archive doit être stockée sur la machine qui exécute vRanger. Vous ne pouvez pas monter un fichier de disque par le biais du réseau. 2. Cliquez sur le bouton Mount VMDK. La boîte de dialogue Mount Form (Formulaire de montage) apparaît. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 105 Écrans de restauration – Restauration au niveau du fichier Options 3. Sélectionner la lettre d'un lecteur dans la liste Available Drives (Lecteurs disponibles). Lorsque le fichier de disque est monté, il apparaît comme lettre de lecteur disponible. 4. Cliquez sur le bouton Mount VMDK. vRanger commence à extraire le fichier de disque dans le même répertoire que celui où se trouve l'archive compressée. Cette opération prendra plusieurs minutes, suivant la taille du fichier de disque (généralement 1 à 2 minutes par Go, mais cette durée peut varier). Lorsque l'extraction est terminée, vRanger fait appel à Windows pour monter le fichier de disque qui apparaîtra alors dans le Poste de travail avec la lettre de lecteur sélectionnée précédemment. vRanger ouvre également la fenêtre du Vizioncore File System Explorer (explorateur de système de fichiers Vizioncore) : 106 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – restauration P2V Options 5. Vous pouvez accéder aux fichiers individuels de l'image montée en utilisant soit le Vizioncore File System Explorer, soit l'explorateur Windows. Remarque : L'image est montée en lecture seule, vous pouvez copier des fichiers depuis celle-ci, mais vous ne pouvez pas ajouter, modifier ou effacer un élément quelconque de l'image. 6. Lorsque vous avez terminé, fermez simplement la fenêtre Mount Form. vRanger démonte alors l'image du disque et supprime le fichier de disque. L'archive compressée existe toujours et vous pouvez la remonter ou l'utiliser ultérieurement pour une tâche de restauration. Écrans de restauration – restauration P2V vRanger Pro offre à présent la possibilité de créer un archive VM à partir d'une machine physique. Cette archive est restaurée en utilisant pour l'essentiel le même processus qu'une restauration vRanger Pro normale. Comme lors de la sauvegarde, trois étapes principales sont nécessaires pour restaurer une VM : 1. Sélectionnez l'Archive depuis laquelle vous voulez effectuer la restauration. 2. Sélectionnez l'emplacement Restore To (Restaurer vers) où sera placée la VM. 3. Sélectionnez les différentes Options associées. Chacune de ces étapes possède son propre onglet dans l'écran Restore. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 107 Écrans de restauration – restauration P2V Restore Archive (Restaurer archive) ‹ Commencer la restauration 1. Sélectionnez Restore VM (Restaurer VM) dans le volet GUI Modes à gauche. 2. Renseignez chacun des onglets, dans l'ordre. Restore Archive (Restaurer archive) Cet onglet contient une liste des sauvegardes disponibles qui ont été effectuées par cette installation de vRanger et vous permet de sélectionner les archives à restaurer. Restore Grid (Grille de restauration) Lorsque vRanger sauvegarde une VM, il crée un enregistrement dans sa base de données interne qui contient des informations sur la sauvegarde, par exemple la date de sauvegarde et le nom de la VM. Ces informations sont affichées ici, sur la grille de restauration, pour les archives qui n'ont pas expirées et qui ont été remplacées. Chaque ligne représente une sauvegarde complète qui a été traitée par vRanger. Pour l'instant, toutes les sauvegardes P2V sont des sauvegardes complètes. Colonnes Restore Grid Restore Cochez la case pour restaurer cette archive. Remarques : • Il ne suffit pas de cliquer sur une ligne pour la mettre en surbrillance pour la sélectionner, il faut que cette case soit cochée. 108 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – restauration P2V Restore Archive (Restaurer archive) Backup Date La date et l'heure de la sauvegarde. Backup VM Nom de la VM dans l'archive. Backup TGZ Le chemin vers l'archive de sauvegarde. Backup Status Indique si la tâche de sauvegarde originale a réussi ou non. Seules les sauvegardes qui ont réussi peuvent être restaurées. Backup Duration Durée qui a été nécessaire pour effectuer la sauvegarde originale. Backup Size Espace disque occupé par l'archive de sauvegarde compressée. Backup Source L'hôte qui a fait office de source de la sauvegarde. Backup Source Version Indique la version ESX Server utilisée par la source de sauvegarde (Backup Source) au moment de celle-ci. Backup Destination Le nom de la machine où l'archive est stockée. Backup Info File Le chemin complet du fichier .info pour la sauvegarde. Ce fichier contient toutes les informations nécessaires pour effectuer la restauration. Champs Last # Days Affiche uniquement les archives disponibles créées pendant l'intervalle de temps sélectionné. Show Expired Les archives qui ont expiré et ont été remplacées sont également incluses. Pour information seulement, vous ne pouvez pas effectuer une restauration depuis ces archives. Boutons Delete Archive Cliquez sur ce bouton pour supprimer la ou les archives sélectionnées de la base de données de sauvegarde (et, si vous le souhaitez, du disque). Remarque : Les sauvegardes différentielles dépendent de leur parent complet. Il ne faut jamais supprimer une sauvegarde complète que vous devrez peut-être utiliser pour ses différentielles. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 109 Écrans de restauration – restauration P2V Restore Archive (Restaurer archive) Restore From Info Affiche la boîte de dialogue Restore From Info (Restaurer à partir des informations). Reportez-vous à la section Écrans de restauration – Restaurer à partir des informations (p. 99) pour plus d'informations sur cette boîte de dialogue et son utilisation. Mount VMDK Cliquez sur ce bouton pour monter un fichier de disque à partir de l'archive sélectionnée en vue d'effectuer une restauration au niveau fichier. Reportez-vous à la section Écrans de restauration – Restauration au niveau du fichier (p. 105) pour plus d'informations sur les restaurations de niveau fichier. Remarque : Il faut cocher exactement une case de restauration pour pouvoir utiliser cette fonction. ‹ Pour supprimer une archive existante 1. Cochez la case Restore d'une ou plusieurs archives dans la grille de restauration. 2. Cliquez sur le bouton Delete Archive (Supprimer archive). La boîte de dialogue Delete Archive apparaît. 3. Choisir l’une des options suivantes : • Delete From The Restore Grid (Supprimer de la grille de restauration) – Supprime la liste de la base de données de sauvegarde, mais laisse le fichier d'archive intact. Vous pouvez toujours restaurer l'archive en employant la méthode Restore From Info. • Delete From The Restore Grid And Disk (Supprimer de la grille de restauration et du disque) – Supprime la liste de la base de données de sauvegarde ainsi que le fichier .info qui lui est associé. 4. Cliquez sur le bouton OK pour effectuer la suppression ou sur Cancel pour fermer la boîte de dialogue sans rien supprimer. 110 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – restauration P2V Restore To (Restaurer vers) Après avoir sélectionné les archives que vous voulez restaurer, cliquer sur l'onglet Restore To (Restaurer vers) pour continuer. Restore To (Restaurer vers) Cet onglet vous permet de sélectionner la destination de la sauvegarde de chaque archive que vous avez sélectionnée dans la grille de restauration de l'onglet Restore Archive. Colonnes Restore Type Indique s'il s'agit d'une archive d'une sauvegarde complète ou d'une sauvegarde différentielle. Pour les sauvegardes P2V, il s'agira toujours d'une « Restauration complète » (Full Restore). Restore VM Nom de la VM qui sera restaurée. Restore Server Sélectionnez le serveur destinataire sur lequel sera restaurée la VM. Restore To VMFS Cette option affiche l'écran de configuration Restore To VMFS. Reportez-vous ci-dessous pour plus d'informations. Restore To Network Cette option affiche l'écran de configuration Restore To Network. Reportez-vous cidessous pour plus d'informations. Backup Source L'emplacement du fichier .info où est stockée l'archive de sauvegarde. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 111 Écrans de restauration – restauration P2V Restore To (Restaurer vers) Backup Source Version La version d’ESX Server sur l'hôte de sauvegarde original. La VM doit être restaurée sur un hôte qui exécuté la même version de ESX Server. Remarque : Vizioncore recommande les restrictions suivantes pour les restaurations simultanées : • Pas plus de 2 restaurations simultanées vers un seul hôte • Pas plus de 10 restaurations simultanées vers un seul VMFS ‹ Pour compléter cet onglet 1. Sélectionnez un Restore Server (serveur de restauration), un Restore VMFS (VMFS de restauration) et un Restore Network (réseau de restauration) pour chaque ligne. 2. Cliquez sur l'onglet Options pour continuer. Configuration de la restauration vers le VMFS Si vous avez choisi l'option Restore to VMFS, la fenêtre du même nom s'affiche et vous permet de sélectionner les emplacements de stockage pour chaque .VMDK. Pour configurer, sélectionnez simplement le ou les .VMDK à restaurer, sélectionnez ensuite le VMFS destinataire et cliquez sur OK. 112 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – restauration P2V Options Configuration de la restauration vers le réseau Si vous avez choisi l'option Restore to Network, la fenêtre du même nom s'affiche et vous permet de sélectionner le commutateur virtuel souhaité pour chaque vNIC. Pour configurer, sélectionnez simplement le NIC à utiliser, sélectionnez ensuite le commutateur virtuel destinataire (Virtual Switch) et cliquez sur OK. Options Utilisez cet onglet pour sélectionner les différentes options qui détermineront le mode de traitement de la tâche de restauration. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 113 Écrans de restauration – restauration P2V Options Marqueurs de restauration Marqueur [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Description Perform an unattended restore (overwrites all config / disk files) – (Restauration sans surveillance (remplacer tous les fichiers de configuration / de disque). [-unattended] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement • Nécessite –forcepoweroff Si la VM restaurée existe déjà à l'emplacement destinataire de la restauration et si ce marqueur est sélectionné, les fichiers existants pour cette VM seront alors supprimés avant de commencer la restauration. Si ce marqueur n'est pas sélectionné, vRanger vous demandera de confirmer la suppression de l'ancienne version lorsque vous lancerez la restauration. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Le remplacement est automatique sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. 114 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – restauration P2V Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Overwrite any existing disk / config files of the same name as those in the archive (Remplace tout fichier de configuration / de disque existant ayant le même nom que celui dans l'archive). [-forceoverwrite] Si cette option est sélectionnée, les fichiers de disque et de configuration existant à la destination seront remplacés par les nouveaux fichiers portant le même nom. Power off the VM if it is on for the restore (Arrêter la VM pendant la restauration si elle est en fonction). [-forcepoweroff] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Si la VM est en cours d'exécution à la destination de la restauration et que ce marqueur est sélectionné, elle sera alors arrêtée avant de commencer la restauration. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. L'arrêt est automatique sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Power on the VM after the restore (Mettre la VM en marche après la restauration). [-forcepoweron] Si ce marqueur est sélectionné, la VM sera mise en marche une fois la restauration terminée. Restore the VM configuration (Restaurer la configuration de la VM). [-restoreconfig] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Lorsque ce marqueur est sélectionné, vRanger restaurera le fichier de configuration de la VM ainsi que les fichiers de disque. Le cas contraire, seuls les fichiers du disque seront restaurés. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Les fichiers de configuration sont restaurés automatiquement sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 115 Écrans de restauration – restauration P2V Options Marqueur Description [-Commutateur de commande] Restrictions (s'il y a lieu) Register the VM if it is not registered (Enregistrer la VM si elle ne l'est pas). [-registervm] Restrictions : • ESX Server v2.x seulement Si ce marqueur est sélectionné et que vous utilisez vRanger avec VC, vRanger enregistrera la VM avec VC si elle n'est pas encore enregistrée. Remarque : Ce paramètre s'applique uniquement aux destinations ESX Server v2.x. Si vRanger et configuré avec VC, les VM sont enregistrées automatiquement sur les destinations ESX Server v3.x, indépendamment de ce paramètre. Enable vRanger enhanced write speeds (Permettre les vitesses d'écriture améliorées de vRanger) [-vzboost] Cette fonctionnalité installe un gestionnaire sur l'hôte ESX destinataire pour permettre les vitesses d'écriture améliorées vers le VMFS. Lorsqu'une restauration est lancée, vRanger Pro active le gestionnaire pendant la durée de la restauration. Une fois celle-ci terminée, le gestionnaire redevient inactif et ne consomme ainsi aucune ressource. Champs Working Directory Indique le répertoire tampon pour la tâche de restauration. Ce champ concerne uniquement les destinations ESX Server v2.x, car le processus de restauration est légèrement différent de celui décrit ci-dessus. Pour ESX v2.x, au lieu de décompresser l'archive telle qu'elle est copiée, l'intégralité de l'archive est copiée et ensuite extraite. Si l'espace à la destination est insuffisant pour à la fois l'archive et la VM restaurée, vous pouvez utiliser ce champ pour indiquer le répertoire dans lequel il faudra copier l'archive. Celle-ci sera alors extraite vers l'emplacement destinataire. Restore As (Restaurer en tant que) Modifie le nom affiche de la VM et tous les noms de fichiers pour leur donner le nom saisi ici. Un nouvel UID (identifiant unique) sera affecté à la VM une fois la restauration terminée. 116 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Écrans de restauration – restauration P2V Finalisation de la restauration Finalisation de la restauration Après avoir sélectionné la ou les sources et destinations et renseigné les options disponibles, vous êtes prêt à finaliser votre restauration. Vous pouvez soit exécuter la tâche immédiatement, soit la planifier pour une exécution ultérieure. Vous trouverez un bouton correspondant à chaque option au bas de l'onglet Options. Remarque : Si ces boutons sont grisés, les informations que vous avez fournies sont insuffisantes pour effectuer la restauration ou alors il existe un conflit au niveau des options sélectionnées. Effectuez un double contrôle de chaque onglet pour vérifier que vous avez fourni toutes les informations nécessaires. Planification des restaurations pour une exécution ultérieure vRanger utilise la fonctionnalité Windows Tâches planifiées pour gérer les restaurations planifiées. Recherchez « Tâches courantes : Tâches planifiées » ou « Tâches planifiées » dans l'aide Windows pour plus d'informations sur cette fonctionnalité. Cliquez sur le bouton Schedule Restore pour afficher la boîte de dialogue Schedule Task : Champs Task Name Il s'agit du nom de la tâche tel qu'il apparaîtra dans la liste des tâches planifiées et dans le Gestionnaire de tâches Windows. v3.2.8 Chapitre 6 Restauration 117 Écrans de restauration – restauration P2V Finalisation de la restauration 118 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Task Interval Indique la fréquence d'exécution de la tâche de sauvegarde. Vous pouvez choisir Daily (Quotidienne), Weekly (Hebdomadaire), Monthly (Mensuelle) ou Run Once (Une seule fois). Les options dans la zone Task Date And Time (Date et heure de la tâche) peuvent varier en fonction de la périodicité choisie ici. Start Time L'heure à laquelle démarrera la tâche. Start Date La date à laquelle la tâche sera exécutée pour la première fois. Cette option est seulement disponible si Task Interval (Périodicité de la tâche) est Daily ou Run Once. Day (nom du jour) Le jour de la semaine auquel la tâche sera exécutée. Cette option est seulement disponible si Task Interval est Weekly. Day (numéros) Jour du mois auquel la tâche sera exécutée. Cette option est seulement disponible si Task Interval est Monthly. User La tâche sera exécutée au nom de cet utilisateur. Pour faciliter la surveillance des activités de vRanger, Vizioncore recommande d'exécuter toutes les tâches de sauvegarde et de restauration sous le nom d'utilisateur « Nom_Ordinateur\rangeruser ». Password Le mot de passe associé au compte d'utilisateur indiqué dans User. 7 Génération d’états Présentation Lancement d’un état Présentation En plus d'exécuter de puissantes tâches de sauvegarde et de restauration, vRanger Pro permet de générer facilement des états de ses activités. Lancement d’un état Pour accéder aux fonctions d'état de vRanger, cliquez simplement sur l'icône Reports du volet GUI Modes. La boîte de dialogue Database Query (Interrogation de la base de données) s'affiche alors. Champs Records that match the following criteria will be included in the report (L'état inclura les enregistrements répondant aux critères suivants). Affiche les critères de recherche désignés pas les valeurs saisies dans les autres champs. Choose Report Type (Sélection du type d'état) Indique le type d'état qui sera généré. Vous pouvez choisi : • Backup – contient des informations sur chaque sauvegarde, par exemple la date et l'heure d'exécution, l'utilisateur qui l'a exécutée ainsi que le résultat, tout ceci par VM • Archive – contient des informations sur les archives créées par une tâche de sauvegarde, par exemple la taille de l'archive, le rapport de compression ainsi que le temps requis pour créer/transférer l'archive, tout ceci par VM • Runtime – contient des informations temporelles sur chaque étape d'une tâche de v3.2.8 Chapitre 7 Génération d’états 119 Présentation Lancement d’un état sauvegarde, par hôte et par VM Show Records From … To … (Montrer les enregistrements de ... à ...) Indique la date/l'heure de début et de fin de l'état. Seuls seront affichés les enregistrements compris entre ces dates/heures. Advanced (Avancé) Cette case, lorsqu'elle est cochée, affiche les options Advanced Query Filtering (Filtrage avancé de l'interrogation) qui permettent d'affiner encore plus l'état. Advanced Query Filtering Cochez la case Advanced pour afficher les options Advanced Query Filtering. Ce volet supplémentaire vous permet d'appliquer des filtres supplémentaires à vos états. Pour les utiliser, sélectionnez un critère de filtrage dans la partie gauche, puis cochez les cases correspondant aux valeurs que vous voulez afficher dans la partie droite. Vous pouvez choisir parmi les groupes de critères suivants : • Hosts – affiche uniquement les sauvegardes depuis le ou les hôtes sélectionnés. Vous pouvez aussi sélectionner ALL pour afficher les sauvegardes de tous les hôtes. • VM – affiche uniquement les sauvegardes de la ou des VM sélectionnées. Vous pouvez aussi sélectionner ALL pour afficher les sauvegardes de toutes les VM. • Backup Result – affiche uniquement les sauvegardes ayant le ou le résultats sélectionnés. Vous pouvez aussi sélectionner ALL pour afficher les sauvegardes quel que soit leur résultat. 120 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Présentation Lancement d’un état v3.2.8 121 • Backup Run Time – affiche uniquement les tâches de sauvegarde dont le temps d'exécution n'est pas supérieur au temps sélectionné. Vous pouvez aussi sélectionner ALL pour afficher les sauvegardes indépendamment du temps d'exécution. États générés Lorsque vous cliquez sur OK, vRanger interroge sa base de données interne et génère l'état approprié correspondant aux critères que vous avez spécifiés. Exemple d'état relatif à l'exécution Vous pouvez utiliser la barre d'outils en haut de la fenêtre pour faire défiler les pages, pour imprimer ou pour exporter l'état. L'arborescence de groupe à gauche vous permet d'attendre une section spécifique de l'état en fonction de la VM ou de l'hôte (états relatifs à l'exécution seulement). Chapitre 7 Génération d’états 8 Interface de ligne de commande Présentation Utilisation de vRanger CLI v3.2.8 Chapitre 8 Interface de ligne de commande 123 Présentation vRanger utilise la fonctionnalité Windows Tâches planifiées pour gérer les sauvegardes et les restaurations planifiées. vRanger dispose également d'une deuxième application, l'interface de ligne de commande vRanger (CLI). La CLI vous permet d'utiliser des scripts DOS pour activer vos tâches de sauvegarde, ce qui vous offre plus de souplesse et un meilleur contrôle du moment et des conditions d'exécution de vos tâches de sauvegarde. Utilisation de vRanger CLI L'exécutable CLI se trouve dans le répertoire d'installation de la GUI vRanger, généralement : « C:\Program Files\vizioncore\vRanger CLI » Pour simplifier la saisie des nombreuses options et des marqueurs nécessaires à l'exécution d'une tâche de sauvegarde, la GUI vRanger génère les invocations de la ligne de commande à votre place. ‹ Utilisation de la GUI de vRanger pour générer une invocation de la ligne de commande 1. Utiliser la GUI comme décrit dans les chapitres précédents pour sélectionner la source, la destination ainsi que toute option et tout marqueur applicable. À chaque fois que vous sélectionnez une option, le texte émis dans la CLI en bas de l'écran est mis à jour pour refléter vos modifications. 2. Lorsque les options que vous avez sélectionnées vous conviennent, ne cliquez pas sur le bouton Run ou Schedule, mais cliquez sur le texte émis dans la CLI et sélectionnez Copy Command. Cette option est également présente dans le menu Edit. Remarque : L'option Copy Command n'apparaît pas si les informations que vous avez fournies sont insuffisantes ou contradictoires. 3. Pour pouvez alors coller ce texte dans un script ou un fichier texte. Cette ligne de commande contient toutes les options et les informations que vous avez fournies dans la GUI et produira les mêmes résultats en invoquant la CLI. Informations complémentaires Nous avons décrit ici la fonctionnalité de base de la CLI. Contactez l'assistance clientèle Vizioncore si vous souhaitez obtenir plus d'informations. 9 Bases de données Présentation Bases de données Présentation esxRanger Professional est un outil logiciel conçu pour réaliser des sauvegardes « à chaud » à partir d'images des VM en cours d'exécution. À partir de la version 3.0, esxRanger Professional est en mesure de profiter des avantages de la fonctionnalité VCB (VMware’s Consolidated Backup – Sauvegarde consolidée de VMware) qui permet, entre autres, la mise en attente des systèmes de fichiers Windows. L'objectif est de garantir qu'aucune écriture du système de fichier n'est en cours au moment de la capture de l'instantané et d'être ainsi cohérent au niveau du système de fichiers. Il s'est malheureusement avéré que le gestionnaire VMware Sync, responsable de la mise en attente du système de fichiers, provoque des problèmes avec plusieurs types de bases de données dont SQL, Exchange et Oracle (voir l'article VMware : ici). Notez que ces problèmes ne sont pas liés à esxRanger Professional, mais au gestionnaire lui-même. Vizioncore déconseille l'utilisation du gestionnaire VMware Sync sur les VM qui utilisent ces bases de données et a donc désactivé par défaut le gestionnaire dans l'écran des options esxRanger Professional. Quelles sont les implications de tout cela ? Les implications sont que les outils de sauvegarde standard au niveau de l'image (VCB et autres produits de sauvegarde au niveau image) peuvent uniquement fournir ce que l'on appelle une image « crash-consistent », ou correspondant à un crash système, des serveurs de base de données. La restauration d'une image « crash-consistent » équivaut pour l'essentiel à redémarrer un serveur après un arrêt physique. Cela ne pose pas de problèmes pour les VM normales, car les systèmes d'exploitation courants peuvent facilement gérer ce type d'activité. Dans le cas des bases de données, par contre, les entreprises ne veulent pas risquer des pertes de données, des altérations de données ou encore une consommation excessive de ressources par des contrôles de cohérence de la base de données qui accompagnent le rétablissement d'une base de données à partir d'une image « crash-consistent ». En réponse à cela, Vizioncore a développé un processus destiné à incorporer les fonctions VSS appropriées dans les sauvegardes esxRanger Professional afin de fournir des images complètes des bases de données compatibles VSS. VSS Fonctionnement Le processus de mise en œuvre des sauvegardes compatibles VSS est plus complexe que la simple création d'un instantané VSS à l'intérieur de l'invité avant les sauvegardes. Si cette méthode était utilisée, l'image restaurée aurait une VSS ouverte qui pourrait poser des problèmes. Notre processus utilise seulement la partie « gel » de VSS pour suspendre temporairement les écritures v3.2.8 Chapitre 9 125 VSS Fonctionnement d'application, vider le tampon du système de fichiers invité et geler ensuite ce dernier. Le processus exact est décrit en détail ci-dessous : 1. L'auteur de la requête demande au service Volume Shadow Copy d'énumérer les processus d'écriture, de collecter les métadonnées des processus d'écriture et de se préparer à la création du cliché instantané. 2. Le processus d'écriture crée une description XML des composants sauvegardés pour le service Volume Shadow Copy et définit la méthode de restauration. Le service Volume Shadow Copy ordonne au processus d'écriture spécifique à l'application de préparer ses données en vue de la prise d'un cliché instantané. 3. Le processus d'écriture prépare les données de la manière appropriée, par exemple en terminant toutes les transactions en cours, en faisant défiler les journaux de transaction et en vidant les caches. Lorsque les données sont préparées pour la création du cliché instantané, le processus d'écriture notifie le service Volume Shadow Copy. 4. Le service Volume Shadow Copy initie la phase de copie instantanée « enregistrée ». 5. Le service Volume Shadow Copy Service demande aux processus d'écriture de rendre leurs données inactives et de geler temporairement les demandes d'écriture E/S (les demandes de lecture E/S sont toujours possibles) du demandeur (l'application) pendant les quelques secondes nécessaires pour créer le cliché instantané VMware. Le gel de l'application est limité à 60 secondes. Le service Volume Shadow Copy vide le tampon du système de fichiers et gèle ensuite le système de fichier, ce qui garantit que les métadonnées du système de fichiers sont écrites et que les données sont écrites dans un ordre cohérent. 6. Ouverture de l'instantané VMware avec le gestionnaire VMware Sync. Le fait de vider préalablement l'OS et les applications permet d'utiliser le gestionnaire VMware Sync sur le système de fichiers pour venir en assistance à toute autre écriture. 7. Le service Volume Shadow Copy dégèle le système de fichiers. Le service Volume Shadow Copy libère les processus d'écriture de leur phase temporaire d'inactivité et toutes les E/S d'écriture mises en file d'attente sont achevées. 8. Le service Volume Shadow Copy demande aux processus d'écriture de confirmer que les E/S d'écriture ont bien été mises en attente pendant le gel. 9. Si la mise en attente des écritures a échoué (ce qui veut dire que le gel 126 Manuel de l'utilisateur vRanger Pro v3.2.8 Solution recommandée Bases de données v3.2.8 Chapitre 9 127 n'a pas réussi), le demandeur en est informé. 10. Le demandeur peut alors essayer une nouvelle fois le processus (retour à l'étape 1) ou demander à l'administrateur de faire un nouvel essai ultérieurement. 11. Si le gel a réussi, le service Volume Shadow Copy retourne les informations au demandeur. Solution recommandée Il est important de se rappeler que même avec VSS, esxRanger Professional est conçu pour être un outil de sauvegarde de niveau image. Il est recommandé d'utiliser l'agent de base de données approprié pour maintenir correctement la base de données tout en assurant une capacité granulaire comme les restaurations de la boîte de messagerie. La combinaison d'une sauvegarde de la base de données à l'aide d'un agent et d'une sauvegarde de niveau image complète à l'extérieur de l'invité permet de mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde/restauration pleinement fonctionnelle. Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S100, PERC S300 Guide d'utilisationRemarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser votre ordinateur. PRÉCAUTION : Une PRÉCAUTION indique un risque d'endommagement du matériel ou de perte de données en cas de non respect des instructions. AVERTISSEMENT : Un AVERTISSEMENT indique un risque d'endommagement du matériel, de blessures corporelles ou même de mort. ____________________ Les informations contenues dans cette publication sont sujettes à modification sans préavis. © 2008—2011 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell™, le logo DELL, PowerEdge™ et OpenManage™ ont des marques de Dell Inc. Intel™ est une marque déposée d'Intel Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. AMD ® est une marque déposée et AMD Opteron™, AMD Phenom™ et AMD Sempron™ sont des marques d'Advanced Micro Devices, Inc. Microsoft ® , Windows ® et Windows Server ® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. D'autres marques et noms commerciaux peuvent être utilisés dans ce document pour faire référence aux entités revendiquant la propriété de ces marques ou de ces noms de produits. Dell Inc. rejette tout intérêt propriétaire dans les marques et les noms commerciaux autres que les siens. Modèles : UCS61, UCS60 Février 2011 Rév. A01Table des matières 3 Table des matières 1 AVERTISSEMENT : consignes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 SÉCURITÉ : informations générales . . . . . . . . . . . . 8 SÉCURITÉ : intervention à l'intérieur de votre système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Protection contre les décharges électrostatiques . . . . 9 2 Présentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Généralités, public visé et conditions préalables à l'utilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Documentation connexe. . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Descriptions du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 À propos de RAID . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Terminologie RAID. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 3 Fonctionnalités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Généralités. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 324 Table des matières 4 Installation du matériel . . . . . . . . . . . . . 35 Avant de commencer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Généralités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Installation du contrôleur PERC S300 . . . . . . . . . . 36 Connexion de disques physiques au contrôleur PERC S300 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Terminer l'installation du matériel . . . . . . . . . . . 39 5 Installation des pilotes . . . . . . . . . . . . . 41 Installation des pilotes Microsoft Windows . . . . . . 41 6 Configuration et gestion de RAID . . . . . 53 Configuration du contrôleur : utilisation de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC . . . . . . . . . . 53 7 Dépannage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 Problèmes de démarrage du système . . . . . . . . . . 68 Messages d'avertissement : contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou Dell Inc. PERC S300 Écran du BIOS . . . 71 Erreurs liées aux disques virtuels . . . . . . . . . . . . 79 Erreurs liées aux disques physiques . . . . . . . . . . 85 8 Annexe A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 Caractéristiques du contrôleur . . . . . . . . . . . . . 89 Tâches du contrôleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90Table des matières 5 Tâches des disques physiques . . . . . . . . . . . . . 90 Tâches des disques virtuels . . . . . . . . . . . . . . . 91 Niveaux de RAID pris en charge . . . . . . . . . . . . 92 Caractéristiques des disques virtuels. . . . . . . . . . 92 9 Annexe B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 Technologie RAID - Présentation des matrices de disques et des disques virtuels . . . . . . . . . . . 95 10 Annexe C . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 Avis réglementaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 avis de la FCC (États-Unis uniquement) . . . . . . . . . 105 Industry Canada (Canada uniquement) . . . . . . . . . 106 Avis CE (Union européenne). . . . . . . . . . . . . . . 107 Avis sur la marque CE . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 11 Annexe D . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Contacter Dell . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111 Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1176 Table des matièresAVERTISSEMENT : consignes de sécurité 7 AVERTISSEMENT : consignes de sécurité Respectez les consignes de sécurité ci-après pour assurer votre sécurité personnelle, et pour protéger votre système et votre environnement de travail de dommages potentiels. AVERTISSEMENT : n'exposez pas le contrôleur Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S300 à des liquides. Pour réduire les risques d'incendie, ne couvrez pas et n'obstruez pas les entrées d'air du système sur lequel il est installé. N'installez pas le contrôleur dans un endroit confiné. Il pourrait surchauffer. AVERTISSEMENT : ne faites pas fonctionner le contrôleur s'il est tombé ou s'il est endommagé. AVERTISSEMENT : le contrôleur, comme toutes les autres pièces électroniques du système, risque d'être endommagé par l'électricité statique. Veillez à vous relier à la terre. Il est recommandé de porter un bracelet antistatique relié à la terre et de débrancher le système avant d'installer le contrôleur. PRÉCAUTION : les connecteurs de câble doivent être correctement connectés aux connecteurs du contrôleur PERC S300. Les connecteurs sont munis d'un détrompeur pour les empêcher d'être introduits incorrectement. PRÉCAUTION : assurez-vous que le contrôleur RAID actuel (s'il y en a un) n'a pas de tâches en suspens (telles qu'une reconstruction) avant de le mettre hors tension pour mettre le système à niveau. PRÉCAUTION : au cours d'une mise à jour micrologicielle, n'amorcez pas le système qui contient le contrôleur PERC S300. Une mise à jour peut prendre jusqu'à cinq minutes par contrôleur. 8 AVERTISSEMENT : consignes de sécurité SÉCURITÉ : informations générales Respectez et suivez les marquages d'entretien : • N'effectuez pas la maintenance d'un produit vous-même, sauf si vous suivez les explications fournies dans le manuel d'utilisation. Le fait d'ouvrir ou de retirer des caches portant un symbole en forme de triangle entourant un éclair risque de vous exposer à une décharge électrique. Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à manipuler les composants à l'intérieur de ces boîtiers. • N'utilisez le produit qu'avec du matériel agréé par Dell. • Ne faites fonctionner le produit qu'avec une source d'alimentation externe conforme aux indications figurant sur l'étiquette des normes électriques. Si vous n'êtes pas certain du type de source d'alimentation requis, adressezvous à votre prestataire de services ou à votre compagnie d'électricité. SÉCURITÉ : intervention à l'intérieur de votre système Avant de retirer les capots du système, suivez les étapes ci-dessous dans l'ordre indiqué. AVERTISSEMENT : seuls les techniciens formés sont autorisés par Dell à retirer les caches du système et à accéder à tous les composants internes, sauf mention contraire dans la documentation Dell. PRÉCAUTION : pour éviter tout dommage à la carte système, patientez cinq secondes après la mise hors tension du système avant de déconnecter le contrôleur. 1 Éteignez le système et tous ses périphériques. 2 Mettez des bracelets correctement mis à la terre avant de toucher l'intérieur du système. 3 Répétez cette opération régulièrement pendant votre intervention pour dissiper toute électricité statique qui pourrait endommager les composants internes.AVERTISSEMENT : consignes de sécurité 9 4 Débranchez votre système et vos périphériques de leur source d'alimentation. Pour éviter de vous blesser ou de recevoir une décharge électrique, débranchez toutes les lignes de télécommunication du système. De plus, gardez à l'esprit les consignes de sécurité suivantes qui s'appliquent à votre cas : • Lorsque vous débranchez un câble, tirez sur le connecteur ou sur la boucle prévue à cet effet, mais jamais sur le câble lui-même. Certains câbles sont munis de connecteurs à pattes de verrouillage. Si vous débranchez ce type de câble, appuyez sur les pattes de verrouillage avant de débranchez le câble. Quand vous séparez les connecteurs en tirant dessus, veillez à les maintenir alignés pour ne pas plier de broches. De même, lorsque vous connectez un câble, assurez-vous que les deux connecteurs sont bien orientés et alignés. • Manipulez le contrôleur avec précaution. Ne touchez pas les pièces ou les contacts du contrôleur. Protection contre les décharges électrostatiques Les décharges électrostatiques peuvent endommager les composants électroniques de votre système. Les ESD, ou les décharges électrostatiques, sont produites par l'accumulation d'électricité statique dans le corps d'une personne ou dans un objet, et par son déchargement dans un autre objet. Les décharges électrostatiques peuvent endommager votre contrôleur PERC S300, votre système, ainsi que d'autres composants électriques. Pour éviter les dommages causés par les décharges électrostatiques, il est conseillé que vous déchargiez votre corps de son électricité statique avant de manipuler les composants électroniques internes de votre système. Pour cela, touchez un objet en métal relié à la terre (par exemple, la surface métallique non peinte du panneau d'E/S du système) avant de manipuler tout élément électronique. En outre, lorsque vous manipulez les composants internes de l'ordinateur, pensez à toucher régulièrement un connecteur d'entrée/sortie pour vous débarrasser de la charge statique accumulée par votre corps.10 AVERTISSEMENT : consignes de sécurité Vous pouvez aussi prendre les mesures suivantes pour éviter les dommages liés aux décharges électrostatiques : • Lorsque vous déballez votre contrôleur de son carton, ne le retirez pas de son emballage antistatique tant que vous n'êtes pas prêt à l'installer. Juste avant de retirer l'emballage antistatique, déchargez bien l'électricité statique accumulée dans votre organisme. • Manipulez tous les composants sensibles aux décharges électrostatiques dans une zone protégée contre l'électricité statique. Dans la mesure du possible, utilisez des tapis de sol et des surfaces de travail antistatiques.Présentation 11 Présentation Introduction Le contrôleur Dell PowerEdge RAID Controller(PERC) S300 offre une solution RAID logicielle intégrée pour les serveurs Dell PowerEdge Value. Les contrôleurs PERC S300 prennent en charge les interfaces SAS et SATA. Le contrôleur PERC S300, équipé de deux connecteurs internes munis de quatre ports chacun, contient huit ports pour les lecteurs de connexion dotés d'une vitesse de démarrage maximale de jusqu'à 3 Gb/s par port. Le contrôleur PERC S100 est conçu pour être une solution RAID économique pour les serveurs Dell PowerEdge Value. La solution contrôleur PERC S100 prend en charge les disques durs SATA (HDD) et les lecteurs SSD. Le contrôleur PERC S100 n'exige aucun matériel supplémentaire ; il s'exécute à partir du jeu de puces ICH ou PCH sur la carte mère de la plateforme. Le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300 offrent les mêmes prise en charge et fonctionnalité de niveau de RAID, notamment la prise en charge de jusqu'à 8 lecteurs physiques. Généralités, public visé et conditions préalables à l'utilisation Ce document fournit des informations sur : • Le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300, notamment la prise en charge du serveur, du système d'exploitation et du logiciel • La configuration du contrôleur et les procédures de démarrage • Les modes de fonctionnement du contrôleur Ce document a été conçu pour être utilisé par les administrateurs système et techniciens familiarisés avec l'installation et la configuration de système de stockage.12 Présentation La configuration et l'utilisation du contrôleur supposent que vous soyez familiarisé avec : • Les serveurs et les réseaux informatiques • La technologie RAID • La technologie d'interface de stockage, telle que SAS et SATA Documentation connexe Pour de plus amples informations sur le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300 et leur relation avec la documentation Dell OpenManage Server Administrator Storage Management, reportez-vous à la documentation Storage Management disponible sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. Descriptions du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 La liste suivante présente chaque type de contrôleur : • Le contrôleur PERC S300 contient deux connecteurs internes munis de ports SAS x4. • Le modulaire PERC S300 contient deux connecteurs internes munis de ports SAS x4. • Le contrôleur PERC S100 s'exécute sur le jeu de puces ICH ou PCH de la carte mère de la plate-forme.Présentation 13 Plate-formes prises en charge Tableau 2-1. Systèmes Dell et matrice de support pour le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300 Serveur PowerEdge Contrôleur PERC, avec prise en charge de jeu de puces et d'adaptateur par plate-forme PowerEdge R210 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel Ibex Peak contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS PowerEdge R210 II contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel Cougar Point contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS PowerEdge R310 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel Ibex Peak contrôleur PERC S300 – Contrôleur SAS Dell 3 Gb/s modulaire PowerEdge R410 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel ICH10R contrôleur PERC S300 – Contrôleur SAS Dell 3 Gb/s modulaire PowerEdge R415 contrôleur PERC S300 – Contrôleur SAS Dell 3 Gb/s modulaire jeux de puces AMD SP5100 South Bridge PowerEdge R510 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel ICH10R contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS PowerEdge R515 contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS jeux de puces AMD SP5100 South Bridge PowerEdge T110 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel Ibex Peak contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS PowerEdge T110 II contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel Cougar Point contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS PowerEdge T310 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel Ibex Peak contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS PowerEdge T410 contrôleur PERC S100 – Jeux de puces Intel ICH10R contrôleur PERC S300 – Contrôleur Dell 3 Gb/s SAS14 Présentation Exigences de plate-forme pour les contrôleurs PERC S100 et PERC S300 Tableau 2-2. Exigences de plate-forme — Contrôleur PERC S100 ou PERC S300 Composant Exigences Processeur Processeur x86, 32 bits compatible supérieur à 500 MHz. Mémoire 512 Mo ou supérieur. Disque physique Au moins un lecteur HDD (Hard Disk Drive - Lecteur de disque dur) ou SSD (Solid State Disk Drive - Lecteur de disque à circuits intégrés). REMARQUE : le contrôleur PERC S100 prend en charge les configurations câblées de jusqu'à 4 disques physiques HDD SATA ou 4 disques physiques SDD SATA. Le contrôleur PERC S300 prend en charge les configurations câblées ou remplaçables à chaud jusqu'à 8 disques physiques HDD SATA ou SAS. • Les disques physiques HDD SATA-II peuvent être utilisés avec le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300. • Les disques physiques SSD SATA-II peuvent être utilisés uniquement avec le contrôleur PERC S100. • Les disques physiques HDD SAS peuvent être utilisés uniquement avec le contrôleur PERC S300. Ports • La carte adaptatrice S300 dispose de deux connecteurs SAS internes de type 8470. Chaque mini-connecteur SAS prend en charge 4 ports SAS/SATA. • Le contrôleur S300 modulaire se branche habituellement sur un fond de panier qui dispose d'un connecteur SAS de type 8470 (sauf pour le contrôleur PERC S300 sur un R210 ou T110, dont les câbles se branchent directement sur les disques physiques). Logements disponibles Le contrôleur PERC S300 et les cartes modulaires PERC S300 s'enclenchent dans les logements correspondants PCI-E (Peripheral Component Interconnect - Interconnexion de composants périphériques) à 8 voies.Présentation 15 Systèmes d'exploitation • Microsoft Windows Essential Business Server (x64) • Microsoft Windows Server 2008, Édition Datacenter (x64) • Microsoft Windows Server 2008, Édition Enterprise (x64) • Microsoft Windows Server 2008, Édition Enterprise (x86) • Microsoft Windows Server 2008 Foundation • Microsoft Windows Server 2008, Édition HPC • Microsoft Windows Server 2008 R2 Datacenter • Microsoft Windows Server 2008 R2 SP1 • Microsoft Windows Server 2008 R2 Entreprise • Microsoft Windows Server 2008 R2 Entreprise SP1 • Microsoft Windows Server 2008 R2 Foundation • Microsoft Windows Server 2008 R2 Foundation?SP1 • Microsoft Windows Server 2008 R2, Édition HPC • Microsoft Windows Server 2008 R2 Standard. • Microsoft Windows Server 2008 R2 Standard SP1 • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Datacenter (x64) • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Enterprise (x64) • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Enterprise (x86) • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Standard (x64) • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Standard (x86) • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Web (x64) • Microsoft Windows Server 2008 SP2, Édition Web (x86) • Microsoft Windows Server 2008, Édition Standard (x64) • Microsoft Windows Server 2008, Édition Standard (x86) • Microsoft Windows Server 2008 R2, 64 bits, Édition Standard et Entreprise • Microsoft Windows Server 2008 64 bits version Web Tableau 2-2. Exigences de plate-forme — Contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Composant Exigences16 Présentation • Microsoft Windows Server 2008, Édition Web (x64) • Microsoft Windows Server 2008, Édition Web (x86) • Microsoft Windows Small Business Server 2008 • Microsoft Windows Small Business Server 2008 SP2. • Microsoft Windows Small Business Server 2003 R2 SP2 (x86 ou x64) • Microsoft Windows Small Business Server 2011 • Microsoft Windows Web Server 2008 R2 • Microsoft Windows Web Server 2008 R2 SP1 • Microsoft Windows Server 2003 SP2 (x86 ou x64) • Microsoft Windows Server 2003 R2 SP2, 32 bits ou 64 bits, Édition Standard et Entreprise • Microsoft Windows Server 2003 R2 SP2 32 bits Édition Web • Microsoft Windows Server 2008 SP2, 32 bits ou 64 bits, Édition Standard et Entreprise. REMARQUE : Microsoft Windows Server 2003 SP1 n'est pas pris en charge. REMARQUE : Microsoft Windows Server 2003 R2 n'est pas pris en charge. REMARQUE : les contrôleurs PERC S100 et PERC S300 ne sont pas pris en charge avec Windows Hyper-V. Périphériques pris en charge • contrôleur PERC S100 : prend en charge les périphériques de bande SATA et les périphériques de disque optique SATA pris en charge par Dell. REMARQUE : le contrôleur PERC S100 prend en charge l'amorçage du système sur une bande, à l'aide d'un périphérique de bande Dell RD1000. Sélectionnez Continuer tout en appuyant sur CTRL-R pour que RD1000 reste en première position dans l'ordre d'amorçage. L'option RD1000 met fin à l'ordre d'amorçage si est sélectionné, et il vous sera impossible d'effectuer l'amorçage dessus. • contrôleur PERC S300 : ne prend pas en charge les périphériques de bande ou les périphériques de disque optique SATA. Tableau 2-2. Exigences de plate-forme — Contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Composant ExigencesPrésentation 17 À propos de RAID Le terme RAID désigne un groupe de plusieurs disques physiques indépendants qui permet d'optimiser les performances en augmentant le nombre de disques utilisés pour l'accès aux données et leur enregistrement. Un sous-système de disque RAID améliore les performances des entrées/sorties et la disponibilité des données. Les disques physiques sont identifiés par le système hôte sous la forme d'une seule unité de stockage ou de plusieurs unités logiques. Le débit de données augmente, car le système accède simultanément à plusieurs disques. Les systèmes RAID améliorent également la disponibilité du système de stockage ainsi que la tolérance aux pannes. Les données perdues en raison d'une panne d'un disque physique peuvent être restaurées en reconstruisant les données manquantes à partir des autres disques physiques, qui contiennent des données ou des informations de parité. REMARQUE : lorsqu'un disque physique d'un disque virtuel RAID 0 est défectueux, les données sont perdues car ce niveau de RAID ne dispose pas de la redondance des données. En revanche, lorsqu'un disque physique est défectueux dans RAID 1, RAID 5 ou RAID 10, les données sont préservées car ces niveaux de RAID permettent la redondance des données. Récapitulatif des niveaux de RAID • Le volume utilise l'espace disponible sur un seul disque physique et forme un seul volume logique sur lequel les données sont stockées. • Le niveau de RAID 0 utilise la répartition (striping) des données sur plusieurs disques pour accélérer le débit de données, notamment pour les fichiers volumineux, dans les environnements ne nécessitant pas de redondance des données. • Le niveau de RAID 1 exploite la mise en miroir des disques afin d'écrire les données simultanément sur deux disques physiques. Il est particulièrement adapté aux bases de données de petite taille ou aux applications peu gourmandes en ressources, mais nécessitant une redondance totale des données. • Le niveau RAID 5 combine répartition sur disque et stockage de données de parité sur tous les disques physiques (parité distribuée) afin de fournir un haut débit et une redondance des données. • Le RAID 10 utilise la répartition sur disque sur deux ensembles mis en miroir. Il fournit un haut débit et une redondance totale des données. 18 Présentation Terminologie RAID Répartition sur les disques La répartition, ou striping, permet d'écrire des données sur plusieurs disques physiques au lieu d'un seul. La répartition sur les disques comprend le partitionnement de chaque espace de stockage de disque physique en bandes de différentes tailles. Ces bandes sont entrelacées de manière séquentielle. La partie de la bande qui se trouve sur un seul disque physique est appelée « élément de bande ». Par exemple, dans un système à quatre disques qui utilise uniquement la répartition sur disque (dans RAID 0), le segment 1 est écrit sur le disque 1, le segment 2 est écrit sur le disque 2, etc. La répartition sur les disques améliore les performances, car le système peut accéder simultanément à plusieurs disques physiques, mais elle ne fournit aucune redondance des données. La Figure 2-1 montre un exemple de répartition sur les disques. Figure 2-1. Exemple d'utilisation de la répartition (RAID 0) Élément de bande 1 Élément de bande 5 Élément de bande 9 Élément de bande 2 Élément de bande 6 Élément de bande 10 Élément de bande 3 Élément de bande 7 Élément de bande 11 Élément de bande 4 Élément de bande 8 Élément de bande 12Présentation 19 Mise en miroir des disques Avec la mise en miroir des disques, ou mirroring, (comme avec RAID 1), les données écrites sur un disque sont simultanément écrites sur un autre. En cas de panne d'un disque, le contenu de l'autre peut servir à faire fonctionner le système et à reconstruire le disque physique défectueux. L'avantage principal de la mise en miroir des disques est la redondance totale des données. Comme le contenu du premier disque est intégralement dupliqué sur le second, l'un des deux disques peut tomber en panne sans que cela ait de conséquence. Les deux disques contiennent une copie des mêmes données en permanence. Chacun des deux peut jouer le rôle de disque physique opérationnel. La mise en miroir fournit une redondance totale des données mais coûte cher car il devient nécessaire de dupliquer chaque disque physique du système. La Figure 2-2 montre un exemple de mise en miroir des disques. REMARQUE : la mise en miroir améliore les performances de lecture grâce à l'équilibrage de charge. REMARQUE : le contrôleur PERC S300 prend uniquement en charge les disques physiques (SAS et SATA). Les périphériques SSD ne peuvent pas être migrés sur un contrôleur PERC S300. Figure 2-2. Exemple de mise en miroir des disques (RAID 1) Niveaux de RAID avec fractionnement sur plusieurs disques Le terme fractionnement (spanning) décrit la manière dont le RAID 10 est construit à partir de plusieurs ensembles de RAID de niveau plus simple. Par exemple, une installation RAID 10 est constituée de plusieurs ensembles de matrices RAID 1, chaque ensemble RAID 1 étant considéré comme un élément du fractionnement. Les données sont ensuite réparties (comme pour RAID 0) sur plusieurs ensembles RAID 1 pour créer un disque virtuel RAID 10. Élément de bande 1 Élément de bande 2 Élément de bande 3 Élément de bande 1 dupliqué Élément de bande 2 dupliqué Élément de bande 3 dupliqué Élément de bande 4 Élément de bande 4 dupliqué20 Présentation Données de parité Les données de parité sont des données redondantes générées afin de fournir une tolérance de pannes pour certains niveaux de RAID. En cas de panne d'un disque, le contrôleur peut utiliser les données de parité pour régénérer les données utilisateur. Les données de parité sont uniquement présentes dans les matrices de disques RAID 5. Ces données sont réparties sur tous les disques physiques du système. En cas d'échec d'un seul disque physique, vous pouvez le reconstruire à partir de la parité et des données figurant sur les autres disques physiques. RAID 5 combine répartition sur les disques et parité distribuée, tel qu'illustré dans la Figure 2-3. La parité fournit la redondance nécessaire pour faire face à une panne d'un seul disque physique sans dupliquer l'intégralité du contenu des disques physiques. Figure 2-3. Exemple de parité distribuée (RAID 5) Élément de bande 1 Élément de bande 7 Élément de bande 2 Élément de bande 8 Élément de bande 3 Élément de bande 9 Élément de bande 4 Élément de bande 10 Élément de bande 5 Parité (6 à 10) Parité (11 à 15) Parité (1 à 5) Élément de bande 6 Élément de bande 12 Élément de bande 15 Élément de bande 11 Élément de bande 13 Élément de bande 14 Élément de bande 19 Élément de bande 25 Élément de bande 20 Élément de bande 23 Élément de bande 18 Élément de bande 21 Élément de bande 16 Élément de bande 22 Élément de bande 17 Parité (21 à 25) Parité (26 à 30) Parité (16 à 20) Élément de bande 24 Élément de bande 30 Élément de bande 27 Élément de bande 29 Élément de bande 26 Élément de bande 28Features 21 Fonctionnalités Généralités Les fonctionnalités du contrôleur Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S100 et du contrôleur PERC S300 sont décrites dans le Tableau 3-1. REMARQUE : BAS, BGI, CC et OCE s'exécutent uniquement sur le système d'exploitation. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 Fonctionnalité de contrôleur RAID Description Reconstruction automatique du disque virtuel Reconstruit un disque virtuel redondant automatiquement lorsqu'une panne est détectée, si un disque de secours est affecté. Balayage de la matrice en arrière-plan (Background Array Scan - BAS) Vérifie et corrige les erreurs de support corrigibles des données en miroir, de volume ou de parity des disques virtuels. BAS s'exécute automatiquement après la création d'un disque virtuel dans le système d'exploitation.22 Fonctionnalités Initialisation en arrière-plan du disque virtuel (Background virtual disk initialization - BGI) L'initialisation en arrière-plan d'un disque virtuel redondant crée des données de parité qui permettent au disque virtuel de maintenir la redondance des données et de survivre à la panne d'un disque physique. L'initialisation en arrière-plan s'apparente au contrôle de cohérence, en ce qu'elle permet au contrôleur d'identifier et de corriger des problèmes de redondance des données qui pourraient survenir dans le futur. L'initialisation en arrière-plan permet à un disque virtuel redondant d'être immédiatement utilisable. Les données sont perdues si un disque physique tombe en panne avant la fin d'une BGI. REMARQUE : même si la BGI est générée par le logiciel dans l'utilitaire PERC Virtual Disk Management, les pilotes de contrôleur PERC S100/contrôleur PERC S300 doivent être chargés avant d'exécuter la BGI. REMARQUE : sauf mention contraire, le terme utilitaire de gestion de disques virtuels PERC englobe l'utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management et l'utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management. Prise en charge au démarrage pour les niveaux de RAID Permet la prise en charge au démarrage pour les volumes, RAID 0, RAID 1, RAID 5 et RAID 10. Prise en charge au démarrage pour les disques virtuels dégradés Permet au système de démarrer à partir de disques virtuels redondants dégradés (RAID 1, RAID 5 ou RAID 10). Prise en charge de la cache pour les disques virtuels Prend en charge les options de cache suivantes : Aucune, Lecture seule, Lecture/Écriture. Le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300 utilise une partie de la mémoire système pour la cache. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID DescriptionFeatures 23 Point de contrôle Permet différents types de points de contrôle (initialisation en arrière-plan, contrôle de cohérence et reconstruction) pour reprendre au dernier point après le démarrage. Une fois le système démarré, cette fonction en arrière-plan reprend à son point de contrôle le plus récent. File d'attente de commandes La file d'attente de commandes est un protocole de commande des disques physiques SATA et SAS pris en charge par le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300. La file d'attente de commandes permet à l'hôte d'émettre plusieurs demandes d'E/S à un disque simultanément. Le disque peut ensuite décider de l'ordre dans lequel il traitera les commandes pour des performances optimales. Les versions SATA et SAS de la file d'attente de commandes ont des protocoles et des moyens légèrement différents de traiter plusieurs demandes de trafic simultanément, mais leurs fins sont comparables. Vérification de cohérence (Consistency check - CC) La vérification de cohérence est une opération en arrière-plan qui vérifie et corrige les données de mise en miroir ou de parité des disques physiques avec tolérance de pannes. Il est recommandé d'exécuter régulièrement une vérification de cohérence sur les disques physiques. Par défaut, la vérification de cohérence corrige automatiquement les incohérences des données de mise en miroir et de parité. Une fois les données corrigées, les données du disque physique principal d'un ensemble mis en miroir sont supposées être correctes et sont écrites sur le deuxième disque physique de l'ensemble mis en miroir. Une vérification de cohérence ne peut pas être initiée par l'utilisateur dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. Toutefois, une vérification de cohérence peut être initiée par l'utilisateur dans Dell OpenManage Server Administrator Storage Management. Initialisation de disques Pour les disques physiques, l'initialisation écrit les méta données sur le disque physique de sorte que le contrôleur puisse utiliser le disque physique. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID Description24 Fonctionnalités Tolérance aux pannes Les fonctionnalités de tolérance aux pannes suivantes sont disponibles dans le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300, afin de prévenir une perte de données en cas de panne de disque physique : • Détection des pannes des disques physiques (automatique). • Reconstruction du disque virtuel à l'aide de disques de secours (automatique, si le disque de secours est configuré pour cette fonctionnalité). • Génération et contrôle de parité (RAID 5 uniquement). • Remplacement manuel à chaud d'un disque physique sans redémarrage du système (uniquement pour les systèmes munis d'un fond de panier qui permet le remplaçage à chaud). Si un côté d'un miroir RAID 1 tombe en panne, les données peuvent être reconstruites à l'aide du disque physique situé de l'autre côté du miroir. Si un disque physique RAID 5 tombe en panne, les données de parité existent sur les disques physiques restants, et peuvent être utilisées pour restaurer les données sur un nouveau disque physique de remplacement configuré en tant que disque de secours. Si un disque physique échoue dans RAID 10, le disque virtuel continue de fonctionner et les données sont lues à partir du/des disque(s) physique(s) mis en miroir restant(s). Une seule panne de disque dans chaque ensemble mis en miroir peut ne pas être critique, en fonction du type d'échec de l'ensemble mis en miroir. Reconstruction de l'ensemble mis en miroir Un ensemble mis en miroir brisé peut être reconstruit après l'insertion d'un nouveau disque physique et son affectation en tant que disque de secours. Le système n'a pas besoin d'un redémarrage. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID DescriptionFeatures 25 Extension de capacité en ligne (Online Capacity Expansion - OCE) L'OCE est un procédé qui vous permet d'ajouter de la capacité de stockage à un disque virtuel existant. Dans la plupart des cas la capacité de stockage supplémentaire peut être ajoutée sans mettre le système hors ligne. Toutefois, si un disque physique supplémentaire doit être ajouté et que le système ne prend pas en charge le remplaçage à chaud, le système doit être mis hors tension. L'OCE permet d'augmenter la capacité de stockage totale d'un disque virtuel en intégrant le stockage non utilisé sur le disque virtuel. L'accès aux données est possible lorsque les disques physiques sont ajoutés (si un système dispose de la capacité de remplaçage à chaud) et lorsque les données du disque virtuel sont en cours de redistribution. Pour les volumes et RAID 1, l'OCE étend le disque virtuel à l'aide de l'espace disponible sur les disques physiques qui sont déjà membres du disque virtuel. Pour RAID 0, RAID 5 et RAID 10, une capacité supplémentaire peut être obtenue en ajoutant des disques physiques au disque virtuel. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID Description26 Fonctionnalités Disques physiques (généralités) Le contrôleur PERC S100 prend en charge jusqu'à quatre disques physiques HDD ou SSD SATA. Le contrôleur PERC S300 prend en charge jusqu'à huit disques physiques HDD SATA ou SAS. REMARQUE : les disques physiques d'un disque virtuel doivent avoir la même interface et le même type de lecteur (HDD ou SSD). Par exemple, vous ne pouvez pas combiner des interfaces SATA et SAS (HDD ou SSD), ou des disques physiques HDD et SSD dans le même disque virtuel. Un maximum de huit disques physiques peut être utilisé pour RAID 0 et RAID 5. Un maximum de deux disques physiques peut être utilisé pour RAID 1. Un maximum de quatre disques physiques peut être utilisé pour RAID 10. Si un disque physique tombe en panne au cours du démarrage du système, le contrôleur identifie le disque physique en panne comme suit : • Dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC en mettant en surbrillance rouge le disque physique du disque virtuel en panne. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID DescriptionFeatures 27 • Par un bref avertissement dans l'écran du BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou du BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S300, qui signale qu'un disque virtuel Dégradé et/ou En échec/Défaillant a été détecté. Ce message prévient l'utilisateur que des disques physiques sont en échec. • Dans le gestionnaire de stockage Dell OpenManage Server Administrator. • Avec un voyant d'état bicolore sur chaque disque physique. La partie verte du voyant d'état est éteinte et la partie orange clignote. REMARQUE : le voyant d'état s'applique uniquement aux systèmes dotés d'un contrôleur PERC S300 et d'un fond de panier ayant des disques physiques amovibles. REMARQUE : les contrôleurs PERC S100 prennent en charge des disques physiques HDD d'une capacité de 2 To et supérieure. Les versions actuelles et ultérieures des contrôleurs PERC S300 ne prennent en charge que des disques physiques HDD d'une capacité de 2 To. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID Description28 Fonctionnalités Remplaçage à chaud de disques physiques (capacité de remplaçage à chaud) La fonctionnalité de remplaçage à chaud (enfichage à chaud) est la substitution manuelle d'un disque physique pour un autre lorsque le système hôte est sous tension. Si un système prend en charge le remplaçage à chaud, les disques physiques peuvent être branchés sur le fond de panier d'un système tandis que le contrôleur est en fonctionnement sans avoir besoin de le redéfinir. PRÉCAUTION : un disque physique peut être remplacé à chaud sur un système uniquement si ce système dispose d'un contrôleur PERC S300 et d'un fond de panier qui prend en charge le remplaçage à chaud. REMARQUE : si les disques physiques d'un système sont uniquement accessibles lorsque le capot du système est retiré, les disques physiques ne peuvent pas être remplacés à chaud. Les disques physiques doivent être situés sur le fond de panier (derrière le panneau avant amovible) et accessibles de l'extérieur. REMARQUE : lors du remplacement de disques physiques dans un disque virtuel déjà créé, veillez à ce que les disques physiques HDD SAS soient remplacés par des disques physiques HDD SAS, que les disques physiques HDD SATA soient remplacés par des disques physiques HDD SATA et que les disques physiques SSD SATA soient remplacés par des disques physiques SSD SATA. REMARQUE : lorsque vous remplacez des disques physiques à chaud, assurez-vous que le nouveau disque dispose d'une capacité supérieure ou égale au disque physique remplacé. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID DescriptionFeatures 29 Itinérance de disque physique Le contrôleur prend en charge le déplacement d'un disque physique d'un logement de fond de panier ou d'une connexion de câble à une autre (sur le même contrôleur). Le contrôleur reconnaît automatiquement le disque physique replacé et le place logiquement dans le bon ordre. AVERTISSEMENT : un disque virtuel est perdu si vous effectuez une itinérance de disques lorsqu'une OCE est en cours d'exécution dans le gestionnaire de stockage. REMARQUE : pour de plus amples informations sur l'ouverture du système et l'ajout de pièces, reportez-vous au Manuel du propriétaire disponible sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. Procédez aux étapes suivantes pour l'itinérance des disques physiques : REMARQUE : ces étapes ne s'appliquent pas aux systèmes munis d'un fond de panier qui ne prend pas en charge le remplaçage à chaud. 1 Éteignez le système, les disques physiques et les composants système. 2 Débranchez les cordons d'alimentation du système. 3 Déplacez les disques physiques dans des logements différents du fond de panier ou modifiez leurs connexions câblées. 4 Effectuez un contrôle de sécurité. Assurez-vous que les disques physiques sont correctement insérés. 5 Connectez les câbles d'alimentation et mettez le système sous tension. REMARQUE : le contrôleur détecte la configuration RAID à partir des données de configuration figurant sur les disques physiques. Prise en charge du pilote du port de stockage (Storport) En l'utilisant avec Microsoft Windows Server 2003 et les versions ultérieures, le pilote Storport optimise le débit de traitement et les interfaces de pilote miniport. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID Description30 Fonctionnalités Taille des bandes La taille des bandes est déterminée par un algorithme du contrôleur PERC S100/contrôleur PERC S300. La taille des bandes ne peut pas être configurée par l'utilisateur. Disques virtuels (généralités) Jusqu'à huit disques virtuels sont pris en charge. Le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300 permettent : • La création de disques virtuels dans différents niveaux de RAID sur un seul contrôleur. • La création de disques virtuels sur le même disque physique, pour adapter chaque disque virtuel aux E/S qu'il traite. • La construction de différents disques virtuels avec des caractéristiques différentes pour des applications différentes. Le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300 ne permettent pas : • La création d'un disque virtuel à partir d'une combinaison de disques physiques de types différents. Par exemple, un disque virtuel dans RAID 10 ne peut pas être créé à partir de deux disques physiques HDD SATA II, un disque physique HDD SAS et un disque physique SSD. Tous les disques physiques doivent avoir la même interface (SAS ou SATA) et le même type de lecteur (HDD ou SSD). • La sélection d'un disque physique en tant que disque de secours dédié si le disque physique est d'un type différent du ou des disque(s) physique(s). Un disque virtuel est une zone de stockage créée par le contrôleur à partir d'un ou de plusieurs disques physiques. Bien qu'il soit possible de créer un disque virtuel à partir de plusieurs disques physiques, le système d'exploitation le reconnaît comme un seul disque. La capacité d'un disque virtuel peut être étendue en ligne pour tous les niveaux de RAID, sans redémarrer le système d'exploitation. Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID DescriptionFeatures 31 Migration de disques virtuels Le contrôleur prend en charge la migration automatique de disques virtuel d'un contrôleur PERC S100 à un contrôleur PERC S300 (ou vice versa). L'intervention manuelle pour la migration n'est pas requise ou utilisée par le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300. PRÉCAUTION : avant de démarrer la migration d'un disque virtuel, mettez les deux systèmes hors tension avant de retirer ou d'insérer les disques physiques. Une fois la migration terminée, assurez-vous que tous les disques physiques ont migré et sont présents sur le disque virtuel. PRÉCAUTION : le disque virtuel est perdu si vous effectuez la migration d'un disque virtuel au cours d'une OCE. REMARQUE : le contrôleur PERC S100 prend uniquement en charge les disques HDD SATA et SDD SATA. Les disques SAS ne peuvent pas migrer avec un contrôleur PERC S100. REMARQUE : un disque virtuel amorçable ne peut pas migrer entre des contrôleurs différents ou des modèles de systèmes différents lorsque le système utilise Microsoft Windows Server 2003 comme système d'exploitation. Niveaux de RAID des disques virtuels Des disques virtuels peuvent être créés à des niveaux de RAID différents. Transformation des disques virtuels La transformation d'un disque virtuel comprend les points suivants : • L'extension de la capacité, à l'aide de OCE (pour allouer de l'espace disque virtuel supplémentaire sur les disques physiques d'origine ou après l'ajout de disques physiques supplémentaires). • La reconstruction (la reconstruction des données sur un disque virtuel se fait à l'aide d'un disque de secours disponible ou d'un disque physique de sauvegarde). Tableau 3-1. Fonctionnalités du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (suite) Fonctionnalité de contrôleur RAID Description32 Fonctionnalités Caractéristiques Le Tableau 3-2 compare les spécifications du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300. Tableau 3-2. Spécifications du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300 Caractéristiques contrôleur PERC S100 contrôleur PERC S300 Technologie SAS Non Oui Technologie SATA Oui Oui Technologie eSATA Oui Non Technologie SSD Oui Non Prise en charge de l'interface hôte PCI-E x8 Non Oui Contrôleur d'E/S Intel ICH10R ou Jeux de puces Intel Ibex Peak ou Intel Cougar Point Contrôleur Dell 3Gb/s SAS Communication avec le système Intégrée Voies PCI-e Connexion aux périphériques finaux Liens SATA Liens SAS/SATA Connecteurs SAS Non Deux connecteurs à 4 ports sur tous les systèmes Connecteurs SATA Discrets sur la carte mère Deux connecteurs à 4 ports sur tous les systèmes Sans plomb Oui Oui Systèmes d'exploitation pris en charge Famille de serveurs Microsoft Windows Server 2003, famille de serveurs Microsoft Windows Server 2008, Microsoft Windows Server 2008 R2 Compatibilité SATA conforme Dell Oui Oui Compatibilité SAS conforme Dell Non OuiFeatures 33 *SMART est pris en charge sous le pilote Windows mais n'est pas pris en charge avec l'interface UEFI (Unified Extensible Firmware Interface de micrologiciel extensible unifiée) et CTRL-R. L'état du lecteur SWRAID SMART affiche « Dégradé » dans OpenManage Storage Services (OMSS). Périphériques finaux à connexion directe pris en charge par Dell Disques physiques compatibles Dell Disques physiques compatibles Dell Prise en charge des erreurs *SMART par les applications de gestion Oui Oui Systèmes pris en charge par le fond de panier Non Oui RAID basé sur logiciel Volume, RAID 1, RAID 0, RAID 5, RAID 10 Volume, RAID 1, RAID 0, RAID 5, RAID 10 Nombre maximal de disques virtuels 8 8 Prise en charge d'un lecteur de bande interne Oui Non Prise en charge du disque de secours global Oui Oui Nombre maximal de disques de secours Varie (en fonction du nombre de disques libres du système) Varie (en fonction du nombre de disques libres du système) Tableau 3-2. Spécifications du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300 Caractéristiques contrôleur PERC S100 contrôleur PERC S30034 FonctionnalitésInstallation du matériel 35 Installation du matériel Avant de commencer Ce chapitre décrit l'installation du contrôleur Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S300. REMARQUE : le contrôleur PERC S100 fait partie intégrante de la carte mère. Les instructions d'installation du matériel ne sont pas requises pour un système équipé d'un contrôleur PERC S100. Généralités AVERTISSEMENT : avant de commencer une procédure de ce chapitre, suivez les consignes de sécurité fournies avec votre système. Pour des informations supplémentaires sur la sécurité, voir la page d'accueil sur la conformité aux réglementations sur le site dell à l'adresse suivante : dell.com/regulatory_compliance. AVERTISSEMENT : les décharges électrostatiques peuvent endommager des composants sensibles. Utilisez toujours une protection antistatique adaptée lorsque vous manipulez des composants. Un contact avec les composants sans mise à la terre correcte peut endommager votre équipement. AVERTISSEMENT : enfichez le contrôleur PERC S300 uniquement dans le logement PCI-E. Le fait de brancher le contrôleur dans le mauvais type de logement risque de l'endommager ainsi que la carte mère. PRÉCAUTION : avant d'installer un contrôleur dans un système existant, sauvegardez toutes les données critiques. Si vous ne vous conformez pas à cette pratique de gestion de système courante, vous risquez de perdre des données.36 Installation du matériel Installation du contrôleur PERC S300 REMARQUE : la procédure d'ouverture du système et d'ajout de pièces peut varier d'un système à l'autre. Pour de plus amples informations, reportez-vous au Manuel du propriétaire du matériel du système sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. 1 Déballez le contrôleur PERC S300 et vérifiez qu'il est en bon état. REMARQUE : si le contrôleur PERC S300 est endommagé, contactez le support de Dell à l'adresse support.dell.com. 2 Éteignez le système et les périphériques qui y sont connectés. Déconnectez le câble d'alimentation système de la prise secteur. Voir le Manuel du propriétaire du matériel ou le Guide d’utilisation du système sur support.dell.com/manuals pour en savoir plus sur les blocs d'alimentation. 3 Déconnectez le système du réseau et retirez son capot. Reportez-vous au Manuel du propriétaire du matériel ou au Guide d’utilisation de votre système pour obtenir davantage d'informations sur son ouverture. 4 Sélectionnez un logement PCI-E approprié. Retirez la plaque de recouvrement, à l'arrière du système, qui correspond au logement PCI-E choisi. REMARQUE : insérez le contrôleur dans un logement doté d'au moins huit voies PCI-E pour des performances optimales. REMARQUE : insérez le contrôleur dans un logement PCI-E x8 ou un connecteur physique plus important. REMARQUE : pour en savoir plus sur les logements PCI-E de votre système, voir le Manuel du propriétaire du matériel ou Guide d’utilisation du système sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. 5 Alignez le contrôleur PERC S300 sur le logement PCI-E choisi. 6 Insérez le contrôleur doucement, mais fermement dans le logement jusqu'à ce qu'il soit correctement emboîté. Voir la Figure 4-1. 7 Serrez la vis du support, s'il y en a une, ou utilisez les clips de retenue pour fixer le contrôleur au châssis du système. REMARQUE : si vous tentez d'installer un contrôleur PERC S300 modulaire, reportez-vous à la documentation de la plate-forme pour obtenir de l'aide.Installation du matériel 37 Figure 4-1. Installation d'un contrôleur PERC S300 1 vis du support 2 contrôleur PERC S300 3 logement PCI-E 4 plaque de recouvrement 5 support PCI 1 2 3 4 538 Installation du matériel Figure 4-2. Connexion des câbles 1 câbles des disques physiques (s'applique aux systèmes dotés d'un contrôleur PERC S300) ou des fonds de panier (s'applique uniquement aux systèmes dotés d'un contrôleur PERC S300 modulaire) 2 connecteurs internes SAS/SATA x4 (2) 3 contrôleur PERC S300 1 2 3Installation du matériel 39 Connexion de disques physiques au contrôleur PERC S300 AVERTISSEMENT : des composants critiques du système peuvent être endommagés si l'installateur n'est pas correctement mis à la terre pour prévenir les décharges électrostatiques (ESD). REMARQUE : utilisez le connecteur d'alimentation standard ou, s'il est disponible sur le bloc d'alimentation, un connecteur d'alimentation SATA/SATA II. Utilisez uniquement un de ces deux connecteurs. REMARQUE : les voyants de disque physique du système qui utilise un contrôleur PERC S300sont visibles lors du retrait du panneau avant du système. REMARQUE : le contrôleur prend en charge une fonction qui décale séquentiellement l'accélération de chaque disque physique. Cette fonction ménage suffisamment de temps entre chaque démarrage de disque physique pour éviter au bloc d'alimentation d'être en surcharge. 1 Installer les disques physiques dans le système. 2 Connectez un câble à plusieurs connecteurs à partir des disques physiques (ou du fond de panier) sur le contrôleur. REMARQUE : si le système comprend un contrôleur PERC S300 et un fond de panier remplaçable à chaud, les câbles ne peuvent pas être directement branchés sur les disques physiques. Les disques physiques (dans leur support) sont insérés et installés dans le fond de panier. Un câble du fond de panier est alors connecté au contrôleur PERC S300. Terminer l'installation du matériel Une fois le contrôleur et les câbles installés, procédez comme suit : 1 Assurez-vous que les groupes de fils et les câbles ne sont pas tordus à l'intérieur du système. Veillez à ce qu'ils ne bloquent pas les ventilateurs, les blocs d'alimentation, les dissipateurs de chaleur ou les appareils électriques. 2 Remettez en place le capot du système. Reportez-vous au Manuel du propriétaire du matériel ou au Guide d’utilisation de votre système pour obtenir davantage d'informations sur sa fermeture. 3 Reconnectez le ou les cordons d'alimentation et câbles réseau, puis mettez le système sous tension.40 Installation du matérielInstallation des pilotes 41 Installation des pilotes Le contrôleur Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S100 ou le contrôleur PERC S100 exige des pilotes de contrôleur qui fonctionnent avec les systèmes d'exploitation pris en charge. Ce chapitre présente les procédures d'installation des pilotes de contrôleur pour les systèmes d'exploitation suivants : • Microsoft Windows Server 2008 • Microsoft Windows Server 2008 R2 • Microsoft Windows Server 2003 SP2 REMARQUE : Microsoft Windows Server 2003 R2 n'est pas pris en charge. Installation des pilotes Microsoft Windows Téléchargement du média de pilote de contrôleur 1 Rendez-vous sur le site support.dell.com/support/downloads. 2 Sélectionnez Choisir par numéro de service→ Saisir un numéro. 3 Saisissez le numéro de service du système sur lequel vous souhaitez installer les pilotes de contrôleur PERC S100/PERC S300, puis sélectionnez Go. REMARQUE : vous pouvez également sélectionner Choisir un modèle→ Sélectionner le modèle. Naviguez sur Serveurs, Stockage, Mise en réseau→ Serveur PowerEdge. Sélectionnez le modèle de votre système, puis cliquez sur Confirmer. 4 Choisissez le système d'exploitation applicable. 5 Déroulez la catégorie contrôleur RAID SAS. 6 Sélectionnez Télécharger maintenant pour rechercher le pilote de contrôleur approprié. REMARQUE : introduisez un média optique vierge (CD-ROM ou DVD) dans votre système.42 Installation des pilotes 7 Gravez l'image ISO sur le média optique vierge. 8 Téléchargez les fichiers du contrôleur PERC S100 ou du contrôleur PERC S300 sur le support de pilote, comme indiqué dans la Figure 5-1. Conditions préalables à l'installation des pilotes de contrôleur • Assurez-vous que votre système est équipé des dernières mises à jour du BIOS et du micrologiciel disponibles sur le site Web de support de Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. • Effectuez les procédures préalables à l'installation du Tableau 5-2 avant d'installer les pilotes de contrôleur et le système d'exploitation. • Lorsque vous êtes prêt à installer les pilotes de contrôleur et le système d'exploitation, voir « Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S100 », à la page 47 ou « Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S300 », à la page 49. Tableau 5-1. Système d'exploitation et média de pilote de périphérique Système d'exploitation Média de pilote (CD-ROM, DVD, lecteur flash USB ou disquette) à utiliser Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2 32 bits ou 64 bits : copiez tous les fichiers sur un CD-ROM, DVD, lecteur flash USB ou disquette. Windows Server 2003 32 bits ou 64 bits : copiez tous les fichiers sur une disquette. REMARQUE : Windows Server 2003 version SP1 et ultérieure prend en charge le chargement de pilotes dans le cadre de l'installation du système d'exploitation à l'aide d'une clé USB.Installation des pilotes 43 Tableau 5-2. Conditions préalables à l'installation des pilotes de contrôleur Procédure Étapes 1 Confirmez et modifiez les paramètres de configuration dans la fenêtre Système Dell PowerEdge a Démarrez le système. Lorsque l'écran Dell Power-On Self-Test Controller (POST) apparaît, appuyez sur . b Patientez jusqu'à l'apparition de la fenêtre Système Dell PowerEdge. Effectuez les opérations suivantes, en fonction du contrôleur : • Pour un contrôleur PERC S100 : descendez jusqu'aux Paramètres SATA. Appuyez sur . Dans le sous-écran, confirmez que le contrôleur SATA est défini sur le mode RAID. REMARQUE : si nécessaire, modifiez le paramètre à l'aide de la barre d'espace. • Pour un contrôleur PERC S300 : descendez jusqu'aux Paramètres SATA. Appuyez sur . Dans le sous-écran, définissez le contrôleur SATA sur le mode ATA ou AHCI. REMARQUE : si nécessaire, modifiez le paramètre à l'aide de la barre d'espace. c Appuyez sur <Échap> pour quitter. d Appuyez de nouveau sur <Échap>. Les actions suivantes se produisent : • Si aucune modification n'a été effectuée à l'étape b, la séquence de démarrage se poursuit. • Si une modification a été effectuée à l'étape b, une boîte de dialogue s'affiche. Sélectionnez Enregistrer les modifications et quitter. Appuyez sur . La séquence de démarrage se poursuit. REMARQUE : si vous décidez de passer du contrôleur PERC S100 au contrôleur PERC S300, veillez également à modifier le paramètre dans Paramètres SATA→ Contrôleur SATA du mode RAID au mode ATA. Voir l’étape b.44 Installation des pilotes 2 Installez le contrôleur PERC S300 (le cas échéant) Reportez-vous à la section « Installation du contrôleur PERC S300 » du Guide d'installation du matériel, situé sur le site web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. 3 Initialiser les disques physiques (le cas échéant) Voir « Initialisation des disques physiques », à la page 56. 4 Créer un disque virtuel amorçable Voir « Création de disques virtuels », à la page 58. Tableau 5-2. Conditions préalables à l'installation des pilotes de contrôleur (suite) Procédure Étapes Installation des pilotes 45 5 Vérifiez les options de contrôleur et la priorité de la liste d'amorçage a Dans l'utilitaire Utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management ou Gestion de disques virtuels PERC S300 , utilisez les touches fléchées pour sélectionner les options de contrôleur. Appuyez sur . Assurez-vous que Toggle INT13 Boot Support (Basculer la prise en charge de l'amorçage INT13) est activé. Appuyez sur <Échap> pour quitter. b Dans le champ Disques virtuels, assurez-vous que le disque virtuel amorçable créé à l’étape 4 est le premier de la liste. Si le disque virtuel amorçable n'est pas le premier de la liste, voir « Permutation de deux disques virtuels », à la page 62. REMARQUE : si des disques virtuels non RAID sont utilisés (et apparaissent dans la liste des disques virtuels), l'option Swap Two Virtual Disks (Permuter deux disques virtuels) est uniquement activée si le système contient un disque physique initialisé. c Sélectionnez Continue to Boot (Continuer l'amorçage) et appuyez sur . REMARQUE : si la procédure suivante (6) n'est pas applicable, passez à l'une des procédures suivantes : • « Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S100 », à la page 47 • « Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S300 », à la page 49 Tableau 5-2. Conditions préalables à l'installation des pilotes de contrôleur (suite) Procédure Étapes 46 Installation des pilotes 6 Modifier la Liste de priorités des périphériques (le cas échéant) Pour modifier l'ordre des périphériques (CD-ROM, DVD optique etc), effectuez les actions suivantes : REMARQUE : sauf mention contraire, le terme utilitaire PERC Virtual Disk Management englobe l'utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management et l'utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management. REMARQUE : si l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC est ouvert, sélectionnez Continue to Boot (Poursuivre l'amorçage), puis appuyez sur . Appuyez sur pour réamorcer le système. a Démarrez le système. Lorsque l'écran POST apparaît, appuyez sur . b À l'écran Système Dell PowerEdge, utilisez les touches fléchées pour dérouler la séquence d'amorçage. Appuyez sur . c Assurez-vous que le disque dur C: est le premier de la liste. d Pour modifier la séquence des autres périphériques : •Utilisez la touche <+> pour déplacer les périphériques vers le haut,ou la touche <-> pour les déplacer vers le bas. •Appuyez sur la barre d'espacement pour activer ou désactiver un périphérique. e Appuyez sur <Échap> pour quitter. f Appuyez de nouveau sur <Échap>. Sélectionnez Enregistrer les modifications et quitter, puis appuyez sur Entrée. REMARQUE : passez à l'une des procédures suivantes : • « Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S100 », à la page 47 • « Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S300 », à la page 49 Tableau 5-2. Conditions préalables à l'installation des pilotes de contrôleur (suite) Procédure Étapes Installation des pilotes 47 Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S100 PRÉCAUTION : les derniers micrologiciels, pilotes et applications doivent être installés lorsque le logiciel du contrôleur est mis à niveau. Une version précédente du pilote peut ne pas fonctionner avec le dernier logiciel du contrôleur et vice versa. REMARQUE : lorsque vous utilisez un lecteur de disquette USB externe, veillez à le connecter au système lorsque celui-ci est hors tension et avant l'étape 1. Sinon, le lecteur de disquette USB externe risque de ne pas être reconnu par le système. 1 Redémarrez le système. Lorsque l'écran POST apparaît, appuyez sur . 2 Introduisez le support du système d'exploitation Windows dans le lecteur optique. 3 Lorsque le menu du gestionnaire de démarrage du BIOS ou de démarrage du périphérique s'affiche, sélectionnez le texte commençant par SATA intégré... et appuyez sur . 4 Installez le système d'exploitation applicable Microsoft Windows à l'aide des instructions qui s'affichent. 5 Lorsque la fenêtre Sélectionner le pilote à installer s'affiche, un sous-écran de Chargement du pilote apparaît. Procédez comme suit : Pour Microsoft Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2 : a Introduisez le CD-ROM, DVD, lecteur flash USB ou la disquette contenant les fichiers copiés à l'étape « Téléchargement du média de pilote de contrôleur », à la page 41. Cliquez sur Parcourir. b Dans la fenêtre Browse to folder (Rechercher le dossier), accédez au répertoire qui contient les fichiers des pilotes de contrôleur. Localisez ces fichiers et sélectionnez-les. Cliquez sur OK. Pour Microsoft Windows Server 2003 : a Introduisez la disquette contenant les fichiers copiés à l'étape « Téléchargement du média de pilote de contrôleur », à la page 41. (Utilisez un lecteur de disquette USB externe si votre système ne dispose pas d'un lecteur de disquette intégré).48 Installation des pilotes b Appuyez sur sur le clavier, lorsque vous y êtes invité au début de la configuration Windows. c Patientez jusqu'à ce que la fenêtre Windows Setup (Configuration Windows) avec S = Specify Additional Device (S = spécifier un périphérique supplémentaire) s'affiche. Appuyez sur sur le clavier. d Introduisez le support requis (le cas échéant), puis appuyez sur . 6 Dans la fenêtre Select the driver to be installed (Sélectionnez le pilote à installer) suivante, sélectionnez Contrôleur Dell PERC S100 S300r... Cliquez sur Suivant pour charger les fichiers des pilotes. Pour Microsoft Windows Server 2003 : Lorsque vous êtes invité à charger des pilotes supplémentaires, appuyez sur pour démarrer le processus d'installation de Microsoft Windows. 7 Dans la liste de la fenêtre Select the operating system you want to install (Sélectionnez le système d'exploitation à installer), sélectionnez le système d'exploitation applicable. Cliquez sur Suivant. 8 Suivez le reste des instructions d'installation du système d'exploitation. Certaines fenêtres ont besoin d'un mot de passe et d'informations système propres à l'utilisateur. Le cas échéant, contactez votre administrateur IT pour obtenir de l'aide. Pour Microsoft Windows Server 2003 uniquement : deux boîtes de dialogue d'avertissement apparaissent au cours de la partie Installation de Windows : • Lorsque la boîte de dialogue Software Installation (Installation du logiciel) apparaît, cliquez sur Oui. • Lorsque la boîte de dialogue Hardware Installation (Installation du matériel) apparaît, cliquez sur Oui. REMARQUE : lorsque le processus d'installation du système d'exploitation est terminé, retirez le média d'installation introduit à l'étape étape 5.Installation des pilotes 49 Installation des pilotes de contrôleur au cours de l'installation du système d'exploitation : pour les systèmes équipés d'un contrôleur PERC S300 PRÉCAUTION : les derniers micrologiciels, pilotes et applications doivent être installés lorsque le logiciel du contrôleur est mis à niveau. Une version précédente du pilote peut ne pas fonctionner avec le dernier logiciel du contrôleur et vice versa. REMARQUE : lorsque vous utilisez un lecteur de disquette USB externe, veillez à le connecter au système lorsque celui-ci est hors tension et avant l'étape 1. 1 Redémarrez le système. Lorsque l'écran POST apparaît, appuyez sur . 2 Introduisez le support du système d'exploitation Windows dans le lecteur optique. 3 Lorsque la fenêtre du Gestionnaire de démarrage du BIOS apparaît, sélectionnez le texte qui commence par Lecteur optique SATA... puis appuyez sur . 4 Installez le système d'exploitation applicable Microsoft Windows à l'aide des instructions qui s'affichent. 5 Dans la liste de la fenêtre Select the operating system you want to install (Sélectionnez le système d'exploitation à installer), sélectionnez le système d'exploitation applicable. Cliquez sur Suivant. 6 Suivez le reste des instructions qui s'affichent dans les fenêtres suivantes. 7 À Install Windows-Where do you want to install Windows? (Installer Windows-Où souhaitez-vous installer Windows ?), procédez comme suit : Pour Microsoft Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2 : a Introduisez le CD-ROM, DVD, lecteur flash USB ou la disquette contenant les fichiers copiés à l'étape « Téléchargement du média de pilote de contrôleur », à la page 41. Cliquez sur Charger le pilote. b Dans le sous-écran Charger le pilote, cliquez sur Parcourir. c Sélectionnez le répertoire qui contient les fichiers des pilotes du contrôleur. Cliquez sur OK.50 Installation des pilotes Pour Microsoft Windows Server 2003 : a Introduisez la disquette contenant les fichiers copiés à l'étape « Téléchargement du média de pilote de contrôleur », à la page 41. (Utilisez un lecteur de disquette USB externe si votre système ne dispose pas d'un lecteur de disquette intégré). b Appuyez sur sur le clavier, lorsque vous y êtes invité au début de la configuration Windows. c Patientez jusqu'à ce que la fenêtre Windows Setup (Configuration Windows) avec S = Specify Additional Device (S = spécifier un périphérique supplémentaire) s'affiche. Appuyez sur sur le clavier. d Introduisez le média requis (le cas échéant), puis appuyez sur . 8 Dans la fenêtre Select the driver to be installed (Sélectionner le pilote à installer), sélectionnez Contrôleur Dell PERC S100, S300... Cliquez sur Suivant pour charger les fichiers des pilotes. Pour Microsoft Windows Server 2003 : lorsque vous êtes invité à charger des pilotes supplémentaires, appuyez sur pour démarrer le processus d'installation de Microsoft Windows. 9 Suivez le reste des instructions d'installation du système d'exploitation. Certaines fenêtres ont besoin d'un mot de passe et d'informations système propres à l'utilisateur. Le cas échéant, contactez votre administrateur IT pour obtenir de l'aide. Pour Microsoft Windows Server 2003 uniquement : deux boîtes de dialogue d'avertissement apparaissent au cours de la partie Installation de Windows : – Lorsque la boîte de dialogue Software Installation (Installation du logiciel) apparaît, cliquez sur Oui. – Lorsque la boîte de dialogue Hardware Installation (Installation du matériel) apparaît, cliquez sur Oui. REMARQUE : lorsque le processus d'installation du système d'exploitation est terminé, retirez le média d'installation introduit à l’étape 7.Installation des pilotes 51 Réalisation des procédures de configuration de gestion pour le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300 Les procédures de configuration de gestion pour le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300 sont décrites dans Dell OpenManage Server Administrator Storage Management. Pour configurer un contrôleur PERC S100 ou un contrôleur PERC S300 sur votre système, reportez-vous aux procédures Storage Management situées sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals.52 Installation des pilotesConfiguration et gestion de RAID 53 Configuration et gestion de RAID Le contrôleur Dell PowerEdge RAID (PERC) S100 et le contrôleur PERC S100 sont configurés à l'aide de l'utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management ou Virtual Disk Management PERC S300. Cet utilitaire est accessible au démarrage du système, lorsque vous êtes invité à appuyer sur . REMARQUE : sauf indication contraire, le terme utilitaire de gestion de disques virtuels PERC englobe l'utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management utility et l'utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management. REMARQUE : pour configurer le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300 avec Dell OpenManage Server Administrator Storage Management, reportez-vous au site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC est accessible et peut être configuré sans que les pilotes du système d'exploitation et du contrôleur soient installés. Configuration du contrôleur : utilisation de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC Tableau 6-1. Opérations de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC Opération Description Accès à l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC Explique comment se connecter à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. Comprendre les couleurs de texte dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC Décrit l'état des disques physiques et des disques virtuels, d'après le texte surligné en couleur. Initialisation des disques physiques Décrit comment initialiser un disque physique pour le stockage de données. Création de disques virtuels Décrit comment créer un disque virtuel à partir des disques physiques connectés.54 Configuration et gestion de RAID Accès à l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC 1 Démarrez le système et patientez jusqu'à l'apparition du message Press Configure (Appuyer pour configurer). 2 Appuyez sur . Vous disposez d'un maximum de trois secondes pour appuyer sur , ou le processus de démarrage du système se poursuivra. PRÉCAUTION : si le contrôleur SATA n'est pas défini sur un mode RAID, des données peuvent être détruites. Veillez à sauvegarder toutes les données avant de changer de mode. Suppression de disques virtuels Efface un ou plusieurs disques virtuels configurés pour le contrôleur. Permutation de deux disques virtuels Permute des disques virtuels pour leur permettre de se charger dans n'importe quel ordre. Gestion des disques de rechange globaux Permet de créer ou d'effacer un disque de rechange global. Affichage des détails concernant les disques physiques Permet d'afficher des informations détaillées sur n'importe quel disque physique connecté. Affichage des détails concernant les disques virtuels Permet d'afficher des informations détaillées sur n'importe quel disque virtuel. Rebalayage des disques Effectue un nouveau balayage des disques pour détecter les nouveaux disques physiques ou virtuels ou ceux qui ont été retirés. Options du contrôleur Modifie les options du contrôleur sélectionné, telles que l'amorçage et les avertissements de disque virtuel. Poursuite du démarrage Permet au système de poursuivre l'amorçage après utilisation de l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC utility. Tableau 6-1. Opérations de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC (suite) Opération DescriptionConfiguration et gestion de RAID 55 REMARQUE : si l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC ne s'affiche pas et que votre système utilise un PERC S100, appuyez sur F2 pour accéder au BIOS du système Dell. Dans le champ Paramètres SATA, mettez le contrôleur SATA en Mode RAID. Si les paramètres sont corrects et que l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC ne s'affiche toujours pas, contactez le support Dell à l'adresse support.dell.com. L'utilitaire comprend les champs suivants : • Un champ d'informations (texte jaune ou rouge) : situé sous le nom de la fenêtre et le numéro de version actuelle. • Disques virtuels : affiche les disques virtuels qui ont été créés et les informations les concernant : numéro du disque virtuel, niveau de RAID, taille du disque virtuel, état du disque virtuel et état du mode de mise en cache. • Menu principal : répertorie les opérations principales de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. • Disques physiques : affiche des informations sur les disques physiques ou périphériques ATAPI. • Touches disponibles : indique les touches du clavier à utiliser pour sélectionner une ligne de texte ou effectuer une opération. REMARQUE : pour obtenir la description de l'état des disques virtuels et des disques physiques, reportez-vous au Tableau B-2 et au Tableau B-3, disponibles sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : le premier disque virtuel de la liste Disques virtuels doit être un disque virtuel amorçable. Le système peut uniquement démarrer lorsque le disque virtuel amorçable est en première position dans la liste. Comprendre les couleurs de texte dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC La couleur du texte de l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC utility correspond à des codes, comme suit : Tableau 6-2. gestion de disques virtuels PERC Couleurs du texte Couleur de texte Description Texte blanc Option disponible ou texte informatif. Texte noir, surligné jaune Option ou périphérique pour lesquels une action peut être effectuée.56 Configuration et gestion de RAID Initialisation des disques physiques Les nouveaux disques physiques doivent être initialisés avant leur utilisation. L'initialisation écrit les informations de configuration du contrôleur sur le disque physique. Les disques physiques dans l'état suivant peuvent être initialisés : • Non RAID : disque physique configuré par un non-contrôleur PERC S100 ou contrôleur PERC S300. • Prêt : ne contient pas de données stockées mais des informations de configuration contrôleur PERC S100 ou Informations de configuration contrôleur PERC S300. Les disques physiques En ligne ne peuvent pas être initialisés. 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, utilisez les touches fléchées pour sélectionner l'option Initialize Physical Disk(s)(Initialiser les disques physiques). 4 Appuyez sur . 5 À l'aide des touches fléchées, sélectionnez Initialize for PERC S100 (PERC S300) (Initialiser pour PERC S100 [PERC S300]) ou Initialize to Non-Raid (Initialiser pour Non-Raid). 6 Appuyez sur . Texte jaune Informations de l'option surlignée en jaune. Texte vert Article sélectionné. Texte bleu clair L'article ne peut pas être sélectionné. Texte magenta Articles liés à des disques de rechange ou à des options de démarrage. Texte rouge Disque physique ou virtuel en échec ou avertissement. Par exemple, un texte informatif peut être rouge si une option n'est pas disponible. Tableau 6-2. gestion de disques virtuels PERC Couleurs du texte Couleur de texte DescriptionConfiguration et gestion de RAID 57 7 À l'aide des touches fléchées, sélectionnez un disque physique. Appuyez sur pour sélectionner le disque physique, ou sur la touche pour choisir tous les disques physiques sélectionnables. REMARQUE : vous pouvez sélectionner et initialiser plusieurs disques physiques. Il n'y a pas besoin d'initialiser un seul disque physique à la fois. 8 Appuyez sur pour initialiser le ou les disques physiques sélectionnés. REMARQUE : après avoir initialisé un disque physique en tant que Non RAID, il apparaît comme Non RAID dans le champ Disques physiques de l'utilitaire PERC Virtual Disk Management. Un disque virtuel Non RAID est également créé et apparaît dans le champ Disques virtuels. 9 Une boîte de dialogue apparaît et signale que toutes les données du disque physique seront irrémédiablement perdues s'il est initialisé. Appuyez sur la touche pour continuer l'initialisation ou sur <Échap> pour l'annuler. L'initialisation prend de 10 à 15 secondes par disque physique. Un voyant d'état signale le disque physique en cours d'initialisation. Lorsque l'initialisation est terminée, le voyant d'état s'éteint et tous les canaux sont automatiquement rebalayés. PRÉCAUTION : si un disque physique possède un disque virtuel, le disque physique ne peut pas être sélectionné pour initialisation. Pour l'initialiser, effacez le disque virtuel. Assurez-vous que l'initialisation de ce disque physique est vraiment souhaitable, car toutes ses données (notamment les informations de configuration contrôleur PERC S100 ou contrôleur PERC S300) seront supprimées. REMARQUE : lorsque des disques physiques Non RAID sont installés sur le système, les disques virtuels Non RAID qui leur sont associés doivent être supprimés pour pouvoir utiliser les disques physiques avec le contrôleur PERC S100ou le contrôleur PERC S300. La suppression des disques virtuels NonRaid initialise les disques physiques Non-Raid et fait passer leur état à Prêt. REMARQUE : passez ensuite à la procédure suivante, « Création de disques virtuels ».58 Configuration et gestion de RAID Création de disques virtuels Vous pouvez créer des disques virtuels une fois les disques physiques initialisés, particulièrement si le disque virtuel est le disque virtuel amorçable de votre système. Si vous n'avez pas décidé quel niveau de RAID utiliser, reportez-vous au Guide RAID, disponible sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. Avant de commencer • Au cours de cette procédure, vous pouvez revenir à l'état précédent à n'importe quel moment en appuyant sur <Échap>. • Un maximum de huit disques virtuels peuvent être créés avec l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. • Évitez de combiner des niveaux de raid redondants et non redondants sur le même ensemble de disques physiques. REMARQUE : l'opération Create Virtual Disk (Créer des disques virtuels) n'est pas sélectionnable lorsque les disques physiques ne disposent pas de capacité suffisante. 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, utilisez les touches fléchées pour sélectionner Create Virtual Disk (Créer un disque virtuel). Appuyez sur . 4 Dans le champ Disques physiques, sélectionnez les disques physiques sur lesquels créer les disques virtuels : a Pour sélectionner chaque disque physique, appuyez sur la touche . (Les disques physiques peuvent être insérés dans n'importe quel ordre). b Une fois les disques physiques à inclure sur le disque virtuel sélectionnés, appuyez sur . 5 Dans le champ User Input (Entrée utilisateur), utilisez les touches fléchées pour sélectionner un type de disque virtuel (niveau de RAID). Appuyez sur . (Seuls les types de disques virtuels qui peuvent être créés avec les disques physiques sélectionnés sont indiqués ; ils sont surlignés en texte blanc).Configuration et gestion de RAID 59 6 Si des disques de rechange (de secours) sont applicables : a Dans le champ User Input (Entrée utilisateur), utilisez les touches fléchées pour sélectionner un disque physique dédié. Appuyez sur . REMARQUE : un disque de rechange peut être affecté après la création d'un disque virtuel, en sélectionnant l'option Manage Global Hot Spare(s) (Gérer les disques de rechange globaux). b Dans le champ Disques physiques, sélectionnez le disque physique à utiliser en tant que disque de rechange (le cas échéant). Appuyez sur pour le sélectionner. c Appuyez sur pour ajouter le disque de rechange. Appuyez sur la touche pour confirmer la modification. 7 Sélectionnez une taille de disque virtuel, en fonction de l'espace disponible des disques physiques. Relisez les choix faits dans le Tableau 6-3. (Les modifications de la taille du disque virtuel sont affichées dans les champs Create Virtual Disk (Créer un disque virtuel) et User Input (Entrée utilisateur.) REMARQUE : la taille maximale du disque virtuel est affectée par l'espace disponible des disques physiques et par le niveau de RAID choisi. 8 Une fois la taille du disque virtuel choisie, appuyez sur . 9 Dans le champ User Input (Entrée utilisateur), sélectionnez un Mode de mise en cache. Appuyez sur . 10 Appuyez sur la touche pour confirmer que vous voulez créer le disque virtuel. 11 Dans le champ Menu principal, effectuez d'autres opérations ou sélectionnez Continue to Boot (Continuer l'amorçage) et appuyez sur . REMARQUE : le disque virtuel d'amorçage doit se trouver en tête de la liste du champ Disques virtuels. Si nécessaire, utilisez l'option Swap Two Virtual Disks (Permuter deux disques virtuels) pour placer le disque virtuel amorçable en première position.60 Configuration et gestion de RAID REMARQUE : si vous souhaitez avoir un disque virtuel amorçable, veillez à ce que la prise en charge INT 13 soit activée sur le contrôleur, comme décrit à la section « Options du contrôleur », à la page 65. Suppression de disques virtuels PRÉCAUTION : bien que n'importe quel disque virtuel du champ Disques virtuels puisse être supprimé, notamment le premier disque virtuel de la liste, ne le supprimez pas. Il se peut qu'il serve à amorcer le système. La suppression du disque virtuel amorçable efface les pilotes du système d'exploitation et du contrôleur. Tableau 6-3. Sélection de la taille des disques virtuels) Pour créer des disques virtuel de taille suivante : Effectuer cette tâche < 2,199 To Utilisez les touches ou pour passer d'une dimension à une autre par grands incréments. ou Utilisez les touches fléchées haut et bas pour passer d'une dimension à une autre par petits incréments. Passez à l'étape « Création de disques virtuels », à la page 58. < 2,199 To 1 Appuyez sur la touche ou la touche fléchée haut pour augmenter la taille du disque virtuel. 2 Une boîte de dialogue apparaît dans le champ User Input (Entrée utilisateur) lorsque la taille maximale est atteinte. Elle demande si vous souhaitez limiter la taille du disque virtuel ou dépasser la taille maximale normale. 3 Appuyez sur <Échap> pour créer un disque virtuel de plus grande taille. 4 Appuyez sur les touches ou la flèche haut jusqu'à ce que vous atteigniez la taille désirée ou la taille maximale. 5 Passez à l'étape « Création de disques virtuels », à la page 58. REMARQUE: lorsque des disques physiques de capacités différentes sont utilisés, la taille maximale du disque virtuel est limitée par la taille du disque physique de plus petite capacité. Configuration et gestion de RAID 61 PRÉCAUTION : lorsqu'un disque physique est supprimé d'un système, les informations de configuration actuelles du contrôleur PERC S100 ou PERC S300 (métadonnées) demeurent sur le disque. Si le disque physique supprimé entraîne l'échec du disque virtuel, et que le disque virtuel est ensuite effacé et qu'un rebalayage est effectué, la réinsertion du disque physique entraîne la fusion par l'utilitaire PERC Virtual Disk Management des informations de configuration du disque physique réinséré et des informations de configuration existantes. Le disque virtuel précédemment supprimé réapparaît dans l'utilitaire PERC Virtual Disk Management. PRÉCAUTION : assurez-vous que tous les disques physiques faisant partie d'un disque virtuel sont dans le système avant de supprimer le disque virtuel. 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, sélectionnez Delete Virtual Disk(s) (Supprimer des disques virtuels). Appuyez sur . 4 Effectuez l'une des procédures suivantes : • Sélectionnez chaque disque virtuel du champ Disques virtuels que vous souhaitez supprimer. Appuyez sur pour confirmer chaque sélection. OU • Appuyez sur pour sélectionner tous les disques virtuels pour une suppression. REMARQUE : la couleur du texte des disques virtuels sélectionnés passe au vert. 5 Appuyez sur . PRÉCAUTION : la boîte de dialogue qui apparaît décrit les conséquences de la suppression des disques virtuels sélectionnés. La suppression du disque virtuel détruit non seulement ses données de manière permanente, mais le disque virtuel lui-même. Cette action est irréversible. 6 Appuyez sur la touche pour confirmer la suppression.62 Configuration et gestion de RAID Permutation de deux disques virtuels L'option Swap Two Virtual Disks de l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC permet de réarranger les disques virtuels dans un ordre différent. PRÉCAUTION : ne permutez pas le premier disque virtuel de la liste Disques virtuels s'il s'agit du disque virtuel d'amorçage du système. Le disque virtuel amorçable doit toujours se situer en tête de la liste des Disques virtuels. Avant de commencer • L'option Swap Two Virtual Disks (Permuter deux disques virtuels) est uniquement activée s'il existe au moins un disque physique initialisé dans le système. Par exemple, si tous les disques physiques du système sont Non Raid, l'option Swap Two Virtual Disks est désactivée. • Il est recommandé que le disque virtuel amorçable soit de type redondant, tel que RAID 1, RAID 5 ou RAID 10, pour conserver les données en cas de défaillance d'un disque physique dans le disque virtuel. Le cas échéant, permutez ce disque virtuel en première position de la liste Disques virtuels, s'il ne se trouve pas en tête. Reportez-vous à l'option Swap Two Virtual Disks ci-dessous. • Le périphérique et l'ordre d'amorçage sont sélectionnables par l'utilisateur. • La fonction de permutation est disponible uniquement sur l'utilitairegestion de disques virtuels PERC. REMARQUE : seuls deux disques virtuels peuvent être permutés simultanément. 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, sélectionnez Swap Two Virtual Disks. Appuyez sur . 4 À l'aide des touches fléchées, sélectionnez un disque virtuel dans le champ Disque virtuel. Appuyez sur . 5 À l'aide des touches fléchées, sélectionnez un autre disque virtuel. Appuyez sur . 6 Appuyez sur pour permuter les disques virtuels.Configuration et gestion de RAID 63 Gestion des disques de rechange globaux Cette option permet de créer un disque de rechange global à partir d'un disque physique sélectionné, ou de supprimer un disque de rechange global. REMARQUE : un disque de rechange global peut être créé uniquement si un disque physique se trouve en état Prêt ou Normal dans le champ Disques physiques. Si le disque physique est en état En ligne, il est en cours d'utilisation par un disque virtuel et ne peut pas être sélectionné en tant que disque de rechange. Créer un disque de rechange global 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, sélectionnez Manage Global Spare(s) (Gestion des disques de rechange globaux). Appuyez sur . 4 Sélectionnez Assign Global Hot Spare(s) (Affecter des disques de rechange globaux). Appuyez sur . 5 À l'aide des flèches haut et bas, sélectionnez les disques physiques à utiliser en tant que disques de rechange globaux. Appuyez sur . 6 Appuyez sur pour ajouter le disque de rechange global. 7 Appuyez sur la touche pour confirmer l'action. Supprimer un disque de rechange global 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, sélectionnez Manage Global Spare(s) (Gestion des disques de rechange globaux). Appuyez sur . 4 Sélectionnez Unassign Global Hot Spare(s) (Désaffecter des disques de rechange globaux). Appuyez sur . 5 À l'aide des flèches haut et bas, sélectionnez les disques physiques à supprimer en tant que disques de rechange globaux. Appuyez sur . 6 Appuyez sur pour supprimer le disque de rechange global. 7 Appuyez sur la touche pour confirmer l'action.64 Configuration et gestion de RAID Affichage des détails concernant les disques physiques 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, sélectionnez View Physical Disk Details (Afficher les détails du disque physique). Appuyez sur . 4 À l'aide des touches fléchées, sélectionnez un disque physique. 5 Les informations du disque physique s'affichent en haut de la fenêtre : • Numéro du disque physique • Numéro de canal • Taille du disque physique • État du disque physique : New (Nouveau)/Non-Raid/Ready (Prêt)/Online (En ligne) • Espace disponible • Fabricant et numéro de modèle 6 Lorsque vous avez terminé, appuyez sur <Échap> pour revenir à la fenêtre principale. Affichage des détails concernant les disques virtuels 1 Mettez le système sous tension pour commencer l'amorçage. 2 Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur les touches pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 3 Dans le champ Menu principal, sélectionnez View Virtual Disk Details (Afficher les détails du disque virtuel). Appuyez sur . 4 À l'aide des touches fléchées, sélectionnez un disque virtuel. 5 Les informations du disque virtuel s'affichent en haut de la fenêtre dans le champ Disques virtuels : • Numéro du disque virtuel • niveau de RAID • Taille • État (L/É, R, NA)Configuration et gestion de RAID 65 6 Lorsque vous avez terminé, appuyez sur <Échap> pour revenir à la fenêtre principale. REMARQUE : le champ Disques physiques répertorie les disques physiques du disque virtuel, surlignés en vert. Rebalayage des disques Cette option permet de balayer de nouveau tous les canaux et de détecter les disques physiques ou virtuels nouveaux ou supprimés. • Pour effectuer un nouveau balayage, sélectionnez Rescan Disks (Rebalayer les disques) dans le Menu principal et appuyez sur . (Le voyant d'activité, visible dans le champ d'informations situé en haut de la fenêtre, tourne lorsque les disques physiques sont en cours d'analyse.) • L'option Rescan Disks (Rebalayer les disques) analyse de nouveau tous les canaux, recherche les disques physiques nouveaux ou supprimés, et relit les informations de configuration de chaque disque physique. REMARQUE : lorsqu'un disque physique tombe en panne, il arrive que le rebalayage le fasse apparaître en ligne. Options du contrôleur La fonction Controller Options (Options du contrôleur) permet de sélectionner la prise en charge d'amorçage INT 13 et de décider d'interrompre le processus d'amorçage lorsqu'une erreur survient. Le processus d'amorçage s'interrompt lorsque Pause if... (Interrompre si...) est activé et si un disque virtuel se retrouve dans l'état Dégradé ou Failed (En échec/défaillant). Appuyez sur pour continuer l'amorçage. Afficher le message d'erreur dans la fenêtre. Si Pause... est Désactivé, le message d'erreur est affiché brièvement, mais le système continue l'amorçage. 1 Dans le champ Menu principal, utilisez la touche fléchée pour sélectionner Options du contrôleur. Appuyez sur . 2 Dans le champ Options du contrôleur, recherchez l'option de contrôleur souhaitée à l'aide des touches fléchées haut ou bas. Voir le Tableau 6-4. 3 Lorsque vous avez terminé, appuyez sur <Échap> pour revenir à la fenêtre principale.66 Configuration et gestion de RAID Poursuite du démarrage Après utilisation de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC, poursuivez le processus d'amorçage normal du système en sélectionnant Continue to Boot (Continuer l'amorçage) dans le champ Menu principal et en appuyant sur . Tableau 6-4. Options du contrôleur Option du contrôleur Description Fonctionnement INT13 Boot Support (Prise en charge de l'amorçage INT13) Détermine si le BIOS installe la prise en charge INT 13 (opérations de recherche, de lecture et d'écriture d'un disque physique pour un contrôleur PERC S100 ou un contrôleur PERC S300). Appuyez sur pour basculer entre ON (Activé) et OFF (Éteint). Pause if Degraded (Interrompre si dégradé) Lorsque cette option est activée, le BIOS arrête le démarrage lorsqu'un disque virtuel dégradé est détecté. Appuyez sur pour basculer entre ON (Activé) et OFF (Éteint). Pause if Failed (Interrompre si défaillant) Lorsque cette option est activée, le BIOS arrête le démarrage lorsqu'un disque virtuel défaillant est détecté. Appuyez sur pour basculer entre ON (Activé) et OFF (Éteint).Dépannage 67 Dépannage Pour obtenir de l'aide pour votre contrôleur PERC S100 et votre contrôleur PERC S300 Dell PowerEdge RAID Controller (PERC), contactez votre technicien Dell ou accédez au site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com. Ce chapitre présente les quatre catégories principales de dépannage : • Les tâches normales qui ne peuvent être exécutées au cours du démarrage du système. • Les messages d'avertissement qui peuvent apparaître à l'écran Dell PERC S100 Controller (BIOS) ou Dell PERC S300 Controller (BIOS). • Les fonctions qui ne peuvent pas être réalisées avec des disques virtuels. • Les fonctions qui ne peuvent pas être réalisées avec des disques physiques. REMARQUE : sauf mention contraire, le terme utilitaire PERC Virtual Disk Management englobe l'utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management et l'utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management.68 Dépannage Problèmes de démarrage du système Le tableau ci-dessous indique des causes éventuelles liées à l'adaptateur contrôleur PERC S100 ou au PERC S300 entraînant des problèmes de démarrage du système. Tableau 7-1. Le système ne redémarre pas Causes à considérer Mesures correctives Le mode du contrôleur est défini incorrectement dans la configuration du système 1 Au démarrage du système, lorsque l'écran Dell Power-On Self-Test Controller (POST) apparaît, appuyez sur pour aller à l'écran Dell Inc. PowerEdge BIOS. 2 Descendez aux Paramètres SATA. Appuyez sur et vérifiez les points suivants : • Pour un contrôleur PERC S100 : le contrôleur SATA est défini sur un mode RAID. • Pour un contrôleur PERC S300 : le contrôleur SATA est défini sur un mode ATA ou AHCI. REMARQUE : une perte de données peut se produire lors du basculement du mode RAID vers le mode ATA.Dépannage 69 Le mode d'amorçage, la séquence d'amorçage et/ou la Nouvelle tentative de séquence d'amorçage ne sont pas correctement définis 1 Au démarrage du système, lorsque l'écran Dell Inc. PowerEdge BIOS Dell apparaît, appuyez sur pour aller à l'écran. 2 Descendez aux Paramètres d'amorçage. Appuyez sur et assurez-vous que le mode d'amorçage est défini sur BIOS. 3 Descendez à la Séquence d'amorçage. Appuyez sur et assurez-vous que le disque dur C: (* contrôleur PERC S100 ou adaptateur PERC S300) est le premier périphérique de la liste. * Le texte variable affiché ici peut être : SATA 1 intégré, Emplacement 1 ou SAS intégré. 4 Descendez à Boot Sequence Retry (Nouvelle tentative de séquence d'amorçage). Vérifiez que le paramètre est Activé. 5 Appuyez sur <Échap> pour quitter et continuer l'amorçage. REMARQUE : si des modifications sont effectuées à l'écran Dell Inc. PowerEdge BIOS, la boîte de dialogue qui apparaît vous invite à enregistrer vos modifications puis à quitter. Le disque virtuel amorçable est en échec 1 Appuyez sur pour redémarrer. 2 Une fois le système redémarré, appuyez sur . Vérifiez l'état du disque virtuel amorçable dans le champ Disque virtuel, ou en sélectionnant Afficher les détails du disque virtuel et en appuyant sur . 3 Recherchez les disques physiques manquants ou hors ligne. Tableau 7-1. Le système ne redémarre pas Causes à considérer Mesures correctives70 Dépannage L'ordre de démarrage n'est pas correct pour un disque virtuel amorçable 1 Lorsque vous y êtes invité au démarrage du système, appuyez sur pour accéder au Gestion de disques virtuels PERC . 2 Vérifiez les Disques virtuels et assurez-vous que le disque virtuel amorçable est le premier de la liste. 3 Le cas échéant, utilisez l'option Swap Two Virtual Disks (Permuter deux disques virtuels) pour replacer les disques virtuels. Un disque virtuel Non-Raid ne se trouve plus en première position dans la liste de l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC après le redémarrage du système REMARQUE : lorsque le système s'amorce à partir d'un disque virtuel Non-Raid, la création d'un disque virtuel dans Dell OpenManage Server Administrator Storage Management modifie l'ordre des disques virtuels et place le disque virtuel Non-Raid amorçable en première position.Le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300 tente ensuite d'amorcer à partir du premier disque virtuel. REMARQUE : Un disque virtuel non Raid peut être créé à partir de disques physiques non Raid (qui sont des disques physiques initialisés sur un contrôleur autre que le contrôleur PERC S100 ou le contrôleur PERC S300). 1 Lorsque vous y êtes invité au démarrage du système, appuyez sur pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 2 Allez sur les Disques virtuels et vérifiez si le disque virtuel Non-Raid amorçable n'est plus en première position. 3 À l'aide de l'option Swap Two Virtual Disks (Permuter deux disques virtuels), déplacez les disques virtuels et placez le disque virtuel non RAID amorçable en première position dans le champ Disques virtuels. Tableau 7-1. Le système ne redémarre pas Causes à considérer Mesures correctivesDépannage 71 Messages d'avertissement : contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou Dell Inc. PERC S300 Écran du BIOS L'écran Dell PERC S100 Controller (BIOS) ou Dell PERC S300 Controller (BIOS) est l'un des premiers écrans à apparaître au cours de la séquence d'amorçage de votre système. Si les disques virtuels de votre système étaient dans un état Normal ou Prêt avant le démarrage du système, la séquence d'amorçage se déroule normalement sur le système d'exploitation du serveur Microsoft Windows Server 2008 ou MicrosoftWindows Server 2003. En revanche, si un disque virtuel se trouve dans un état Dégradé ou En échec, ou si certaines options du champ Options du contrôleur ont été modifiées au préalable dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC, les messages d'avertissement décrits du Tableau 7-3 au Tableau 7-6 s'affichent au cours de la séquence d'amorçage. Pour les autres problèmes, reportez-vous au Tableau 7-7. Tableau 7-2. L'option Gestion des disques virtuels PERC ne s'affiche pas Causes à considérer Mesures correctives Le mode contrôleur PERC S100 n'est pas correctement défini dans le BIOS du système Reportez-vous au Tableau 7-1 pour connaître le paramètre SATA correct. Le contrôleur PERC S300 n'est pas installé correctement Vérifiez que le contrôleur PERC S300 se trouve dans le bon logement et qu'il est correctement emboîté.72 Dépannage Tableau 7-3. Messages d'avertissement : BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou PERC S300 Message d'avertissement Mesure corrective WARNING : Found virtual disks that are Degraded (AVERTISSEMENT : disques virtuels dégradés détectés) Ce message d'avertissement s'affiche lorsqu'au moins un disque virtuel est dans l'état Dégradé et que Pause if Degraded (Suspendre si dégradé) est défini sur ON (Activé) dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. Le message suivant apparaît après l'avertissement : --- Press to continue, or to enter setup --- (Appuyez sur Entrée pour continuer, ou sur Ctrl R pour entrer dans la configuration) Appuyez sur pour permettre au système d'exploitation de poursuivre la séquence d'amorçage, ou sur pour entrer dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC et identifier la cause de la dégradation du disque virtuel. Pour en rechercher la cause, vérifiez les points suivants : • Un disque physique du disque virtuel est-il défaillant ou hors ligne. Vérifiez l'état dans le champ Disques physiques. Un état Dégradé dépend du niveau de RAID du disque virtuel et du nombre de disques physiques défaillants : – Pour un disque virtuel en RAID 1 ou RAID 5, il suffit d'un seul disque physique défaillant pour provoquer l'état Dégradé. – Pour un disque virtuel en RAID 10, c'est l'échec d'un disque physique dans chaque ensemble de miroir qui crée l'état Dégradé. L'échec de deux disques physiques dans le même ensemble de miroir crée un état En échec dans RAID 10. • Le contrôleur est-il défaillant en raison d'un échec du micrologiciel ou d'un composant. Un contrôleur défaillant empêche l'amorçage du disque virtuel. Pour modifier l'état Dégradé du disque virtuel, le disque physique défaillant doit être remplacé et le disque virtuel reconstruit à l'aide de Dell OpenManage Server Administrator Storage Management. Lorsque l'opération de reconstruction est terminée, l'état du disque virtuel passe de Dégradé à Prêt. Pour obtenir une description de la fonction de reconstruction, reportez-vous au Storage Management, situé sur le site de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals.Dépannage 73 Tableau 7-4. Messages d'avertissement : BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou PERC S300 (suite) Message d'avertissement Mesure corrective WARNING: Found virtual disks that are Failed (AVERTISSEMENT : disques virtuels défaillants détectés) Ce message d'avertissement s'affiche lorsqu'au moins un disque virtuel est dans l'état Défaillant et que Pause if Failed (Suspendre si défaillant) est défini sur ON (Activé) dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. Le message suivant apparaît après l'avertissement : --- Press to continue, or to enter setup --- (Appuyez sur Entrée pour continuer, ou sur Ctrl R pour entrer dans la configuration) Appuyez sur pour permettre au système d'exploitation de continuer son démarrage, ou sur pour entrer dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC et rechercher la cause de la défaillance du disque virtuel. REMARQUE : un disque virtuel amorçable qui se trouve dans l'état Défaillant empêche le système d'exploitation de démarrer. Pour rechercher la cause de ce problème, vérifiez les points suivants : • Déterminez si un ou plusieurs disques physiques d'un disque virtuel non redondant sont défaillants. Si la réponse est « oui », les données sont perdues. Récupérez les données à partir d'une source de stockage de sauvegarde. • Déterminez si deux disques physiques ou plus d'un disque virtuel redondant sont défaillants. Si la réponse est « oui », les données sont perdues. Récupérez les données à partir d'une source de stockage de sauvegarde. REMARQUE : pour RAID 10, si un seul disque physique est défaillant dans chaque ensemble de miroir, le disque virtuel redondant passe à l'état Dégradé mais les données ne sont pas perdues. Si deux disques physiques sont défaillants dans l'un des ensembles de miroir, le disque virtuel redondant passe à l'état Défaillant et les données sont perdues.74 Dépannage Tableau 7-5. Messages d'avertissement : BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou PERC S300 (suite) Message d'avertissement Mesure corrective WARNING : Found virtual disks that are Degraded and Failed (AVERTISSEMENT : disques virtuels dégradés et défaillants détectés) Ce message d'avertissement apparaît lorsque plusieurs disques virtuels sont en état Dégradé et Défaillant et que Pause if Degraded (Suspendre si dégradé) ou Pause if Failed (Suspendre si défaillant) sont définis sur ON (Activé) dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. Le message suivant apparaît après l'avertissement : --- Press to continue, or to enter setup --- (Appuyez sur Entrée pour continuer, ou sur Ctrl R pour entrer dans la configuration) Appuyez sur pour permettre au système d'exploitation de continuer son démarrage, ou sur pour entrer dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERCet rechercher la cause de la dégradation ou de la défaillance des disques virtuels. REMARQUE : un disque virtuel amorçable qui se trouve dans l'état Défaillant empêche le système d'exploitation de démarrer. Pour en rechercher la cause, vérifiez les points suivants : • Le disque virtuel se trouve-t-il dans l'état Dégradé parce qu'un des disques physiques d'un disque virtuel dans RAID 1 ou RAID 5 est défaillant, ou parce qu'un disque physique d'un disque virtuel dans RAID 10 est défaillant. Appuyez sur et vérifiez que les disques physiques ne sont pas hors ligne ou manquants. Retirez et remplacez le disque physique défaillant. Un deuxième disque physique défaillant peut faire passer un disque virtuel d'un état Dégradé à Défaillant. • Le disque virtuel se trouve-t-il en état Défaillant en raison de la défaillance d'un ou plusieurs disques physiques. Appuyez sur et vérifiez que les disques physiques ne sont pas hors ligne ou manquants. Retirez et remplacez les disques physiques défaillants. Dépannage 75 Tableau 7-6. Messages d'avertissement : BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou PERC S300 (suite) Message d'avertissement Mesure corrective BIOS NOT INSTALLED - User Disabled INT13 BIOS Load (BIOS non installé - Chargement du BIOS INT13 désactivé par l'utilisateur) Ce message d'avertissement apparaît lorsque : • L'option INT13 Boot Support (Support d'amorçage INT13) a été définie sur OFF (Désactivée) dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. Les périphériques amorçables ne fonctionnent pas avec le contrôleur lorsque INT 13 Boot Support est désactivé. (ON (activé) est le paramètre par défaut, ce qui permet aux périphériques amorçables de fonctionner avec le contrôleur). REMARQUE : vous pouvez définir INT 13 Boot Support sur OFF (Désactivé) lorsque vous souhaitez amorcer le système à partir d'un autre périphérique amorçable (par exemple, un autre disque dur). Il vous est recommandé de n'utiliser que le périphérique amorçable de votre système. Si INT 13 Boot Support est défini sur OFF et qu'un autre périphérique d'amorçage n'est pas sélectionné, voilà ce qui se produit : • La séquence d'amorçage s'arrête après l’affichage du message BIOS Not Installed - User Disabled INT 13 BIOS Load. • Un deuxième message d'avertissement apparaît : No boot device available - strike F1 to retry boot, F2 for setup utility, F11 for BIOS boot manager (Aucun périphérique d'amorçage disponible - appuyez sur F1 pour tenter l'amorçage de nouveau, F2 pour l'utilitaire de configuration, F11 pour le gestionnaire d'amorçage du BIOS). 76 Dépannage Lorsque la séquence d'amorçage du système s'arrête, procédez comme suit : 1 Appuyez sur pour quitter la séquence d'amorçage. 2 Mettez votre système hors tension, puis redémarrez-le. 3 Lorsque vous y êtes invité au cours de la séquence de démarrage, appuyez sur pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. 4 Dans le champ Menu principal, descendez à Options du contrôleur à l'aide de la touche fléchée. Appuyez sur . 5 À INT13 Boot Support appuyez sur et passez de OFF à ON. 6 Appuyez sur <Échap>. 7 Dans le champ Menu principal, à l'aide de la touche fléchée descendez à Continue to Boot (Poursuivre le démarrage). Appuyez sur . REMARQUE : la séquence d'amorçage du système continue sur le système d'exploitation. Tableau 7-6. Messages d'avertissement : BIOS du contrôleur Dell Inc. PERC S100 ou PERC S300 (suite) (suite) Message d'avertissement Mesure correctiveDépannage 77 Tableau 7-7. Autres erreurs apparaissant dans le BIOS Problème Causes à considérer Mesures correctives Le RAID 0 passe hors ligne et le RAID 1 passe à l'état dégradé dans un système PowerEdge R210 à deux lecteurs. Disque physique défecteux 1 Démarrer le système dans CTLR-R et remplacer le lecteur défecteux. 2 Supprimer le RAID 0 en panne et en créer un nouveau. Le RAID 0 est optimal et le RAID 1 est toujours dégradé. 3 Installer le système d'exploitation sur le RAID 0 et sauvegarder le RAID 1. 4 Supprimer et recréer le RAID 1 et restaurer les données de sauvegarde. Lorsque vous tentez de mettre à jour le micrologiciel du fond de panier du système et ou le micrologiciel du disque dur à l'aide des fichiers des libellés en double, les mises à jour échouent. Les fichiers de libellés en double ne sont pas pris en charge. Utiliser les utilitaires DOS Les périphériques eSata apparaissent dans l'état Prêt dans CTLR-R Problème de connexion physique Supprimer les périphériques du port eSata et les brancher sur le châssis. REMARQUE : les périphériques eSATA sont exclus de la création de disques virtuels. Au cours de l'amorçage CTRL-R, le S100/S300 n'affiche pas plus de huit disques virtuels. La fonction n'est pas prise en charge. Supprimer tous les disques physiques sauf le(s) dernier(s) ajouté(s). Poursuivre ensuite la suppression des disques virtuels non nécessaires. Souvenez-vous de compter les disques virtuels actuellement utilisés.78 Dépannage Impossible de supprimer les disques virtuels lorsque plus de huit disques virtuels sont présents dans le système. La fonction n'est pas prise en charge. Supprimer tous les disques physiques sauf le(s) dernier(s) ajouté(s). Poursuivre ensuite la suppression des disques virtuels non nécessaires. Souvenez-vous de compter les disques virtuels actuellement utilisés. État de reconstruction des disques virtuels au cours du CTLR-R La reconstruction n'est pas prise en charge dans Ctrl-R. Amorcer à partir d'un système d'exploitation pris en charge. Démarrage de la reconstruction. Pour afficher l'état de la reconstruction, installer une application de stockage prise en charge. L'option rom S100 n'est pas visible lorsque le contrôleur S300 est utilisé avec le système. La coexistence de S100 et S300 dans le même système n'est pas prise en charge. L'option rom S100 est désactivée lorsque S100 et S300 sont disponibles. Supprimer le contrôleur S300 et redémarrer le système pour sélectionner F1 et le RAID pour l'amorçage du BIOS. L'option rom S100 apparaît au cours du démarrage POST. REMARQUE : si les deux contrôleurs sont utilisés dans le système, le Gestionnaire de pilotes Windows affiche le pilote supplémentaire. Tableau 7-7. Autres erreurs apparaissant dans le BIOS Problème Causes à considérer Mesures correctivesDépannage 79 Erreurs liées aux disques virtuels Servez-vous des informations du tableau suivant pour dépanner le contrôleur. Tableau 7-8. Impossible de créer un nouveau disque virtuel Causes à considérer Mesures correctives Le disque physique ne s'affiche pas Cause possible de l'erreur : – Le contrôleur ne peut pas communiquer avec les disques physiques. – Un câble peut être mal branché ou défectueux. Réinstallez les disques physiques dans le fond de panier et vérifiez leurs câbles. Espace disponible insuffisant sur les disques physiques sélectionnés Les disques physiques du disque virtuel doivent disposer de suffisamment d'espace libre. Nombre incorrect de disques physiques sélectionné pour le niveau de RAID souhaité Pour obtenir une description des niveaux de RAID et connaître le nombre de disques physiques acceptable pour chaque niveau de RAID, reportezvous à la section « Comprendre les niveaux de RAID » du Guide technique RAID, disponible sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. Le disque physique souhaité est indisponible Déterminez si le disque physique : • Est un disque de rechange dédié et ne peut pas être utilisé sur un autre disque virtuel. • Est plein ou ne dispose pas d'une capacité suffisante. Le système possède déjà un maximum de huit disques virtuels Supprimez les disques virtuels non utilisés. PRÉCAUTION : la suppression d'un disque virtuel détruit toutes les données du disque virtuel.80 Dépannage Tableau 7-9. Un disque virtuel est en échec Causes à considérer Mesures correctives Le disque virtuel a perdu un ou plusieurs disques physiques Remplacez les disques physiques défaillants et restaurez les données à partir d'une source de stockage de sauvegarde. Un disque physique du disque virtuel est défaillant ou a été supprimé • Réinstallez le disque physique d'origine s'il a été accidentellement retiré. Effectuez de nouveau un balayage. • Vérifiez l'état des disques physiques du disque virtuel. Remplacez tout disque défaillant, le cas échéant. Récupérez les données à partir d'une source de stockage de sauvegarde. Après toute modification, effectuez de nouveau un balayage pour vérifier si le disque est toujours dans l'état Défaillant. Le disque virtuel a perdu le maximum de disques physiques permis par niveau de RAID Un ou plusieurs disques physiques sont défaillants. – Si le disque virtuel est non redondant, la défaillance d'un seul disque physique peut mettre le disque virtuel en échec. – Si le disque virtuel est redondant, deux disques physiques en échec ou plus peuvent empêcher la reconstruction du disque virtuel. Créer un nouveau disque virtuel Récupérez les données à partir d'une source de stockage de sauvegarde.Dépannage 81 Tableau 7-10. Un disque virtuel est dans l'état Dégradé Causes à considérer Mesures correctives Un disque physique a été retiré • Installez le disque physique d'origine, s'il a été retiré par accident, ou remplacez-le par un disque physique neuf ou non. • Initialisez un nouveau disque physique. Effectuez un nouveau balayage de tous les disques physiques remplacés. • Si le disque physique n'a pas été retiré, vérifiez que ses câbles sont correctement installés. Problèmes mécaniques ou physiques liés au disque physique • Vérifiez si le disque physique du disque virtuel est défaillant. • Si un disque physique a récemment été remplacé ou retiré, vérifiez qu'il est correctement installé dans le fond de panier. Vérifiez les connexions des câbles du disque physique et de la carte mère. Effectuez un nouveau balayage.82 Dépannage Le disque virtuel a perdu de sa redondance • Un ou plusieurs disques physiques présents sur le disque virtuel ont échoué. En raison du ou des disques physiques défaillants, les données du disque virtuel ne sont plus redondantes (mise en miroir ou parité). L'échec d'un autre disque physique entraîne une perte de données. • Remplacez le ou les disques physiques. Reconstruisez le disque physique à l'aide de Storage Management. Reportez-vous à l'écran applicable Storage Management, situé sur le site Web de support Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. Métadonnées corrompues sur le disque virtuel 1 Supprimez le disque virtuel sur lequel figurent les métadonnées défecteuses. 2 Attribuez le disque physique en tant que disque de rechange pour reconstruire un disque virtuel redondant. 3 Pour créer un disque virtuel non redondant, supprimez et reconstruisez les données sur un disque virtuel, puis restaurez les données à partir d'une source de stockage de sauvegarde. Tableau 7-10. Un disque virtuel est dans l'état Dégradé Causes à considérer Mesures correctivesDépannage 83 Tableau 7-11. Impossible d'affecter un disque de secours dédié à un disque virtuel Causes à considérer Mesures correctives Le niveau de RAID n'autorise pas la création d'un disque de secours dédié Des disques de secours ne peuvent pas être créés pour les disques virtuels de volumes ou RAID 0. Le disque physique désigné ne dispose pas d'une capacité suffisante pour être un disque de secours dédié La capacité du disque physique sélectionné en tant que disque de secours dédié doit être égale ou supérieure à la capacité du disque physique de plus petite taille du disque virtuel. Par exemple, si le disque physique sélectionné en tant que disque de secours dédié est de 160 Go, et que les disques physiques du disque virtuel sont de 80 Go, 160 Go et 500 Go, un disque de secours dédié peut être affecté car la taille du disque physique sélectionné en tant que disque de secours dédié est supérieure au plus petit disque physique (80 Go) du disque virtuel. Le disque physique fait déjà partie d'un disque virtuel Un disque de secours dédié ne peut pas être affecté à un autre disque virtuel. Les disques physiques sont de types différents Le disque physique utilisé en tant que disque de secours dédié doit être d'un type identique aux disques physiques faisant déjà partie du disque virtuel. Par exemple, si le disque virtuel comprend des disques physiques SATA II, le disque de secours dédié doit être de type SATA II.84 Dépannage Tableau 7-12. Impossible de créer un disque de secours global Causes à considérer Mesures correctives Il n'existe aucun disque physique vide disponible ou les disques physiques n'ont pas été initialisés Installez des disques physiques supplémentaires et initialisez-les. Si les disques physiques existants ont l'état Nouveau, ils doivent être initialisés. AVERTISSEMENT : lorsque vous initialisez un disque physique, toutes les données qu'il contient sont supprimées. REMARQUE : un disque physique dont l'état est Non-Raid peut être initialisé, si on le souhaite, mais il ne sera plus Non-Raid (l'initialisation ajoute des informations de configuration contrôleur PERC S100/ contrôleur PERC S300 au disque physique). Le disque physique fait déjà partie d'un disque virtuel Un disque de secours global ne peut pas être sélectionné s'il fait déjà partie d'un disque virtuel existant. Le disque physique affecté en tant que disque de secours dédié a échoué Lorsque vous y êtes invité au démarrage du système, appuyez sur pour accéder à l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC. À l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC, sélectionnez Afficher les détails du disque virtuel et appuyez sur . Déterminez si le disque physique désigné en tant que disque de secours global est en état Défaillant. • Vérifiez si le disque physique est défectueux ou physiquement déconnecté. • Sélectionnez un autre disque physique en tant que disque de secours global. Le disque physique affecté en tant que disque de secours global est manquant • Vérifiez si le disque physique a été retiré du fond de panier ou si le câble est déconnecté, ou si les câbles du contrôleur au disque physique sont déconnectés ou défectueux. • Effectuez de nouveau au balayage pour vérifier si les disques physiques sont toujours manquants.Dépannage 85 Erreurs liées aux disques physiques Tableau 7-13. Le disque physique est défaillant Causes à considérer Mesures correctives Un disque physique n'est pas visible dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC ou est hors ligne • Vérifiez que les câbles sont connectés correctement. • Pour les contrôleur PERC S300 uniquement : vérifiez que le disque physique est correctement installé dans le fond de panier du système. • Pour les contrôleur PERC S300 uniquement : vérifiez que le fond de panier du système n'est pas endommagé. • Pour les contrôleur PERC S300 uniquement : réinstallez le disque physique et veillez à ce qu'il soit correctement emboîté dans le fond de panier du système. • Effectuez un nouveau balayage, pour (a) mettre à jour l'état des périphériques de stockage reliés au contrôleur, ou (b) corriger une erreur causée par l'effacement ou l'initialisation d'un disque virtuel. Un disque physique est mis en surbrillance en rouge dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC • Remplacez le disque physique. En fonction du niveau de RAID du disque virtuel, des données peuvent être perdues. • Effectuez de nouveau un balayage pour confirmer que le nouveau disque a été découvert.86 Dépannage Tableau 7-14. Un disque de secours dédié est défaillant Causes à considérer Mesures correctives Le contrôleur ne peut pas communiquer avec le disque de secours • Vérifiez que le câble du contrôleur au disque physique est correctement connecté. • Veillez à ce que le disque physique soit toujours affecté en tant que disque de secours dédié ou global. • Vérifiez si le disque physique affecté en tant que disque de secours a échoué. Le disque de secours dédié n'est pas visible dans l'utilitaire gestion de disques virtuels PERC ou se trouve hors ligne Le contrôleur ne peut pas communiquer avec le disque de secours • Vérifiez si le disque physique a été retiré ou s'il a échoué. • Vérifiez si un câble n'est pas mal connecté ou défectueux. Tableau 7-15. Le mauvais disque physique a été retiré Causes à considérer Mesures correctives Un disque physique a été retiré d'un disque virtuel Le retrait d'un disque physique d'un disque virtuel entraîne : • Le passage d'un disque virtuel d'un volume ou RAID 0 à l'état Défaillant. • Le passage d'un disque virtuel RAID 1 et RAID 5 à l'état Dégradé. • Le passage d'un disque virtuel RAID 10 à l'état Dégradé (lorsqu'un disque physique est retiré d'un des ensembles mis en miroir). Réinsérez le disque physique retiré et effectuez de nouveau un balayage du disque virtuel.Dépannage 87 Tableau 7-16. Impossible d'initialiser un disque physique Causes à considérer Mesures correctives Le disque physique ne peut pas être initialisé Vérifiez si le disque physique est : • Déjà membre d'un disque virtuel. • Actuellement un disque de secours global ou dédié. • En état Hors ligne. Seuls les disques physiques qui se trouvent en état Prêt peuvent être initialisés.88 DépannageAnnexe A 89 Annexe A Caractéristiques du contrôleur Cette section contient des informations sur les caractéristiques des contrôleurs Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S100 et S300 : • Règles de lecture, écriture et cache • Tâches des disques physiques et virtuels • Caractéristiques des disques virtuels • Niveaux de RAID pris en charge Règles de lecture, écriture et cache Le Tableau A-1 précise les règles de lecture, d'écriture et de cache prises en charge ou non par le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300. PRÉCAUTION : le paramètre par défaut de l'activation du mode d'écriture de cache est Écriture immédiate, sans lecture anticipée (Write Through, Non Read Ahead - WT, NRA). Pour activer la réécriture (Write Back - WB), un système d'alimentation sans coupure est recommandé. Tableau A-1. Règles de lecture, d'écriture et de cache du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300 Catégorie Pris en charge par le contrôleur PERC S100, le contrôleur PERC S300 Paramètres de cache Oui Lecture/écriture Oui Lecture uniquement Oui Aucune (lecture/écriture) Oui90 Annexe A Tâches du contrôleur Le Tableau A-2 précise les tâches prises en charge ou non par le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300. Tâches des disques physiques Le Tableau A-3 précise les tâches des disques physiques prises en charge ou non par les contrôleurs dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC . REMARQUE : sauf indication contraire, le terme PERC Virtual Disk Management utility se réfère indifféremment aux utilitaires de gestion de disques virtuels PERC S100 Virtual Disk Management et PERC S300 Virtual Disk Management. Tableau A-2. Tâches des contrôleurs PERC S100 et PERC S300 Nom de tâche de contrôleur PERC S100 ou contrôleur PERC S300 Pris en charge par le contrôleur PERC S100, le contrôleur PERC S300 Activation de l'alarme Non Désactivation de l'alarme Non Alarme silencieuse Non Test de l'alarme Non Définition du taux de vérification de la cohérence Non Rebalayage du contrôleur Non Création de disque virtuel Oui Tableau A-3. Tâches des disques physiques Nom de la tâche du disque physique Pris en charge par le contrôleur PERC S100, le contrôleur PERC S300 Clignotement/arrêt du clignotement Uniquement sur un système équipé d'un contrôleur PERC S300 et d'un fond de panier Attribution et désattribution d'un disque de rechange global OuiAnnexe A 91 Tâches des disques virtuels Le Tableau A-4 précise les tâches des disques virtuels prises en charges ou non par les contrôleurs. Tableau A-4. Tâches des disques virtuels Nom de la tâche du disque virtuel Pris en charge par le contrôleur PERC S100, le contrôleur PERC S300 Attribution et désattribution d'un disque de rechange dédié Oui Création de disque virtuel Oui Reconfiguration Oui Suppression de disque virtuel Oui Démarrage d'une vérification de la cohérence Oui Annulation d'une vérification de la cohérence Oui Initialisation de disque virtuel Non (utilisation du PERC Virtual Disk Management utility) Oui (initialisation en arrière-plan dans Storage Management)92 Annexe A Niveaux de RAID pris en charge Le Tableau A-5 précise les niveaux de RAID pris en charge par le contrôleur PERC S100 et le contrôleur PERC S300. Caractéristiques des disques virtuels Le Tableau A-6 précise les caractéristiques des disques virtuels qui s'appliquent au contrôleur PERC S100 et au contrôleur PERC S300. Tableau A-5. Niveaux de RAID du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300 Niveau de RAID Pris en charge par le contrôleur PERC S100, le contrôleur PERC S300 Volume Oui (uniquement avec l'utilitaire de Gestion de disques virtuels PERC ) RAID 0 Oui RAID 1 Oui RAID 5 Oui RAID 10 Oui Tableau A-6. Caractéristiques des disques virtuels du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300 Caractéristiques des disques virtuels Valeur Nombre maximal de disques virtuels par contrôleur 8 Taille minimale de disque virtuel 102 Mo Taille maximale de disque virtuel Pas de taille maximale ; des limites de taille de système d'exploitation peuvent s'appliquer Nombre maximal de disques physiques par disque virtuel 8 Nombre maximal de disques virtuels par disque physique 8 Nombre maximal de disques physiques pouvant être concaténés Inapplicable Nombre maximal de disques physiques dans un volume 1Annexe A 93 Nombre maximal de disques physiques dans un RAID 0 8 Nombre maximal de disques physiques dans un RAID 1 2 Nombre maximal de disques physiques dans un RAID 5 8 Nombre maximal de disques physiques dans un RAID 10 8 Nombre minimal de disques physiques pouvant être concaténés Inapplicable Nombre minimal de disques physiques dans un volume 1 Nombre minimal de disques physiques dans un RAID 0 2 Nombre minimal de disques physiques dans un RAID 1 2 Nombre minimal de disques physiques dans un RAID 5 3 Nombre minimal de disques physiques dans un RAID 10 4 Tableau A-6. Caractéristiques des disques virtuels du contrôleur PERC S100 et du contrôleur PERC S300 Caractéristiques des disques virtuels Valeur94 Annexe AAnnexe B 95 Annexe B Technologie RAID - Présentation des matrices de disques et des disques virtuels Une matrice de disque est composée de disques physiques connectés à un contrôleur. Un disque virtuel est un stockage de données créé par un contrôleur à partir d'un ou plusieurs disques physiques. Le disque virtuel est affiché par le système d'exploitation en tant que disque seul. Les contrôleurs Dell PowerEdge RAID Controller (PERC) S 100 et PERC S300 offrent les possibilités suivantes : • Des disques physiques AS (Contrôleur PERC S300 uniquement), SATA et ou SSD SATA (Contrôleur PERC S100 uniquement) peuvent coexister sur un seul contrôleur. • Des disques physiques de même type (SAS, SATA, SSD SATA) mais de capacités différentes. • Des disques virtuels peuvent être de niveaux de RAID différents sur le même contrôleur, mais ne sont pas pris en charge sur le même groupe de disques physiques. Certains niveaux de RAID améliorent les performances tandis que d'autres optimisent la fiabilité. Il est donc important d'évaluer vos besoins lorsque vous planifiez la configuration de vos disques virtuels. La capacité d'expansion en ligne du contrôleur des disques virtuels sur plusieurs disques physiques et contrôleurs s'avère extrêmement utile lorsque l'expansion du stockage devient nécessaire.96 Annexe B Présentation des niveaux de RAID Un Contrôleur PERC S100 ou un Contrôleur PERC S300 prend en charge les niveaux de RAID suivants : Tableau B-1. Niveaux de RAID et caractéristiques Niveau de RAID Caractéristiques principales Avantages Volume (peut être créé uniquement à l'aide des utilitaires PERC S100 Virtual Disk Management et PERC S300 Virtual Disk Management. Le Dell OpenManage Server Administrator Storage Management peut gérer un volume mais ne peut pas en créer.) REMARQUE : sauf indication contraire, le terme PERC Virtual Disk Management utility désigne indifféremment les utilitaires PERC S100 Virtual Disk Management et PERC S300 Virtual Disk Management Type de disque virtuel qui relie l'espace disponible sur un disque physique unique et crée un volume logique unique sur lequel des données sont stockées. • La concaténation permet l'accès à un disque physique unique. • La concaténation n'offre pas d'optimisation des performances ni de redondance des données. • Lorsqu'un disque physique d'un disque virtuel concaténé tombe en panne, les données de ce disque virtuel sont perdues. Comme la redondance n'est pas disponible, les données peuvent être restaurées uniquement à partir d'une sauvegarde. RAID 0 (entrelacement) Offre les meilleures performances, mais pas de redondance des données. Les données du disque virtuel sont entrelacées (distribuées) sur deux disques physiques ou plus. Les disques virtuels de RAID 0 sont utiles pour contenir des informations, telles que le fichier de pages du système d'exploitation, lorsque des performances élevées sont requises mais pas de redondance.Annexe B 97 RAID 1 (mise en miroir) Données mises en miroir d'un disque physique sur l'autre pour offrir une redondance de base. Au cas où un seul disque physique tombe en panne, une copie des données existe. Cette copie peut être utilisée pour restaurer les données sur un nouveau disque physique de rechange. Il est utile uniquement lorsque deux disques physiques sont disponibles et lorsque l'intégrité des données est plus importante que la capacité de stockage. RAID 10 (ensembles de données entrelacées mises en miroir) Combine des ensembles de disques mis en miroir et entrelacés ; les données sont entrelacées sur plusieurs ensembles de disques physiques mis en miroir. Le RAID 10 permet la panne de plusieurs disques physiques, jusqu'à un disque physique en panne dans chaque ensemble mis en miroir et entrelacé. Au cas où un seul disque physique tombe en panne (par ensemble mis en miroir), la copie des données existante peut être utilisée pour restaurer les données sur un nouveau disque physique de rechange. • Offre de meilleures performances qu'une simple mise en miroir en raison des disques physiques supplémentaires. • Exige deux fois plus d'espace disque que RAID 0 pour permettre la redondance. • Lorsqu'un disque physique d'un disque virtuel en RAID 10 tombe en panne, le disque virtuel fonctionne toujours. Les données sont lues à partir du disque en miroir restant. Tableau B-1. Niveaux de RAID et caractéristiques (suite) Niveau de RAID Caractéristiques principales Avantages 98 Annexe B État des disques - Disques virtuels et physiques Les tableaux suivants indiquent les différents états de l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC. RAID 5 (entrelacement avec parité) Entrelace les données, ainsi que la parité, sur tous les disques physiques d'un disque virtuel. Les informations de parité sont intercalées dans le disque virtuel. Au cas où un seul disque physique tombe en panne, la parité des données existe sur les disques physiques restants, qui peut être utilisée pour restaurer les données sur un nouveau disque physique de rechange. • Offre des performances de lecture exceptionnelles et la redondance. • Exige uniquement un disque physique supplémentaire pour la redondance. • Pour la plupart des systèmes possédant trois disques physiques ou plus, ce niveau de RAID est tout indiqué. Tableau B-2. États des disques physiques État Définition ATAPI Dénote un périphérique (CD-ROM, DVD ou lecteur de bande) et non un disque physique. Un périphérique ATAPI ne peut pas être initialisé ou ajouté à un disque virtuel. Non-Raid Un disque physique a été déplacé à partir d'un contrôleur différent, autre qu’un Contrôleur PERC S100 ou un Contrôleur PERC S300. Online (En ligne) Le disque physique a été initialisé et fait partie d'un disque virtuel. Ready (Prêt) Le disque physique a été initialisé mais n'est pas utilisé actuellement dans un disque virtuel. Failed (En panne) Un disque physique en panne apparaît comme Failed uniquement lorsque (a) View Virtual Disk Details est sélectionné et (b) le disque virtuel auquel appartient le disque physique est sélectionné. Spare (Rechange) Un disque physique qui est attribué en tant que disque de rechange global ou dédié. Tableau B-1. Niveaux de RAID et caractéristiques (suite) Niveau de RAID Caractéristiques principales Avantages Annexe B 99 États de panne L'état Failed (En panne) ou Degraded (Dégradé) d'un disque virtuel dépend de son niveau de RAID et du nombre de ses disques physiques en panne. Le Tableau B-4 répertorie les modifications de l'état. Si un rebalayage de tous les canaux est exécuté après la déconnexion d’un disque physique, l'état des disques virtuels utilisant le disque physique déconnecté passe de Ready (Prêt) à Failed ou Degraded, en fonction du niveau de RAID du disque virtuel. Pour davantage d'informations sur le rebalayage visant pour mettre à jour les modifications de la configuration de stockage, reportez-vous à la documentation OpenManage disponible sur le site Web de support de Dell à l'adresse support.dell.com/manuals. Tableau B-3. Virtual Disk States State Definition Degraded (Dégradé) Un disque physique d'un disque virtuel redondant est tombé en panne. Des pannes supplémentaires peuvent entraîner une perte de données. Failed (En panne) Un ou plusieurs disques physiques sont en panne. Le disque virtuel est hors ligne. Le disque virtuel ne peut pas restaurer les données. Non-Raid Un disque physique Non-Raid est automatiquement relié à un disque virtuel Non-Raid pour utilisation avec un Contrôleur PERC S100 ou un Contrôleur PERC S300. Normal Un disque virtuel a été créé et son processus de préparation est terminé. Ready (Prêt) Un disque virtuel redondant a été créé et est prêt pour une préparation supplémentaire. Tableau B-4. États de panne par niveau de RAID des disques virtuels Niveau de RAID des disques virtuels État de panne Description RAID 1, RAID 5 Degraded (Dégradé) Un seul disque physique est en panne. RAID 10 Degraded (Dégradé) Un seul disque physique tombe en panne dans un ou plusieurs des ensembles mis en miroir.100 Annexe B Création de disques virtuels : expansion future Lorsque vous créez des disques virtuels, songez à l'éventuel besoin d'expansion de leur capacité dans le futur. Pour un système d'exploitation Microsoft Windows , formatez les disques virtuels avec New Technology File System (NTFS). Microsoft Corporation fournit un utilitaire (diskpart.exe) qui peut étendre dynamiquement un système de fichiers NTFS sur n'importe quel espace adjacent vacant. L'utilisation d'une seule partition par disque virtuel facilite également considérablement l'expansion. REMARQUE : la version de l'utilitaire diskpart.exe dépend de votre version du système d'exploitation Windows. REMARQUE : l'utilitaire diskpart.exe est disponible sur le CD de certaines versions des systèmes d'exploitation Windows ou sur le site Web de Microsoft Corporation (microsoft.com) pour les autres versions. Utilisez la version adaptée à votre système d'exploitation. Volume, RAID 0 Failed (En panne) Un seul disque physique est en panne. RAID 1 ou RAID 5 Failed (En panne) Deux disques physiques ou plus sont en panne. RAID 10 Failed (En panne) Deux disques physiques dans un ensemble mis en miroir sont en panne. Tableau B-4. États de panne par niveau de RAID des disques virtuels Niveau de RAID des disques virtuels État de panne DescriptionAnnexe B 101 Présentation des disques physiques État des disques physiques Au sein des applications de gestion, les disques physiques peuvent faire partie d'un ou plusieurs disques virtuels et peuvent présenter les états suivants : Rebalayage des disques physiques pour modification de l'état Les informations sur les disques physiques affichées dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC concernent l'état des disques physiques lors de leur dernier balayage. Si un rebalayage n'a pas été effectué, les informations affichées concernent l'état des disques physiques au démarrage. Chaque fois qu'un disque physique est connecté ou déconnecté lorsqu'il est en ligne, un rebalayage est effectué. Un rebalayage est automatiquement effectué lorsque Dell OpenManage Server Administrator Storage Management détecte qu'un disque physique a été ajouté ou supprimé. Disques de rechange dédiés Un disque de rechange dédié est un disque physique de sauvegarde pour le disque virtuel redondant auquel il est attribué. Le disque physique utilisé en tant que disque de rechange dédié ne peut pas être membre d'un disque virtuel existant. Lorsque le disque de rechange est activé, il devient le réceptacle des données du disque physique en panne du volume, sans interrompre le système et sans intervention de votre part. Un disque de rechange dédié peut être attribué à n'importe quel disque virtuel et jusqu'à quatre disques de rechange peuvent être attribués à un disque virtuel. Toutefois, un disque de rechange dédié ne peut pas être attribué tant qu'une tâche s'exécute sur le disque virtuel. Tableau B-5. Configurations minimales et maximales des disques physiques Niveau de RAID Nombre minimal de disques physiques Nombre maximal de disques physiques RAID 0 2 8 RAID 1 2 2 RAID 10 8 8 RAID 5 3 8102 Annexe B Un disque de rechange global peut être attribué lorsqu'un disque virtuel est créé dans l'utilitaire de gestion de disques virtuels PERC . Un disque de rechange global peut être ajouté à tout moment lors de l'utilisation de Storage Management. Si l'espace disponible du disque de rechange dédié est suffisant, et si un disque tombe en panne, le processus de reconstruction du disque virtuel démarre automatiquement. Les disques de rechange dédiés ne peuvent pas être attribués à un disque virtuel non redondant. REMARQUE : l'état d'un disque virtuel est Failed ou Degraded si un disque physique est en état Failed ou si le câble SAS/SATA du disque physique ou le câble d'alimentation est déconnecté. Un disque de rechange dédié est souvent préféré à un disque de rechange global, particulièrement pour les données critiques. En effet, le disque de rechange dédié garantit au disque virtuel l'attribution unique d'un disque physique de sauvegarde en cas de panne. Pour de plus amples informations, reportez-vous à la section « Gestion des disques de rechange globaux », à la page 63. Disques de rechange globaux Un disque de rechange global est un disque physique de sauvegarde qui peut être utilisé par n'importe quel disque virtuel redondant. Il n'est pas attribué (dédié) à un disque virtuel en particulier. Les disques virtuels peuvent habituellement être reconstruits à l'aide d'un disque de rechange global tant que celui-ci ne fait pas déjà partie d'un disque virtuel et s'il a une capacité disponible suffisante. Contrairement à un disque de rechange dédié, un disque de rechange global peut être attribué à tout moment, même si des tâches sont en cours d'exécution sur les disques virtuels. Si l'espace disponible du disque de rechange global est suffisant, et si un disque tombe en panne, le processus de reconstruction du disque virtuel démarre automatiquement.Annexe C 103 Annexe C Avis réglementaires Les EMI (ElectroMagnetic Interference - perturbations électromagnétiques) correspondent aux signaux et aux émissions, transmis dans l'espace libre ou par conduction sur les câbles d'alimentation ou de signalisation, susceptibles de nuire au fonctionnement du service de radionavigation ou de tout autre service de sécurité, ou encore de dégrader, d'entraver ou d'interrompre de façon répétée le service autorisé de radiocommunication. Les services de radiocommunication comprennent, entre autres, la radiodiffusion commerciale AM/FM, la télévision, les téléphones mobiles, les radars, le contrôle du trafic aérien, les pagers et les SCP (services de communication personnels). Ces services sous licence, au même titre que les émetteurs de radiations non intentionnels comme les périphériques numériques, y compris les ordinateurs, contribuent à l'environnement électromagnétique. La compatibilité électromagnétique est la capacité des éléments d'un équipement électronique à interagir correctement dans l'environnement électronique. Bien que cet ordinateur ait été conçu et certifié conforme aux limites de l'organisme de réglementation concernant les EMI, il n'y a aucune garantie qu'il n'y aura pas de perturbation dans une installation spécifique. Si cet équipement crée des perturbations nuisibles aux services de radiocommunication, ce qui peut être déterminé en l'éteignant puis en le rallumant, essayez de corriger les perturbations en prenant une ou plusieurs des mesures suivantes : • Changez l'orientation de l'antenne de réception. • Déplacez le système par rapport au récepteur. • Éloignez le système du récepteur. • Branchez le système sur une autre prise pour que l'ordinateur et le récepteur soient sur des circuits différents. S'il le faut, consultez un représentant de support technique Dell ou un technicien qualifié en radio/télévision qui pourra vous donner d'autres suggestions. 104 Annexe C Pour plus d'informations sur la réglementation, reportez-vous au Manuel du propriétaire ou au Guide d'utilisation en ligne fourni avec l'ordinateur. Les ordinateurs Dell sont conçus, testés et classés pour l'environnement électromagnétique dans lequel il est prévu de les utiliser. Ces classifications d'environnement électromagnétique font généralement référence aux définitions harmonisées suivantes : • La classe A désigne généralement les environnements professionnels ou industriels. • La classe B désigne généralement les environnements résidentiels. Les équipements informatiques, y compris les périphériques, cartes d'extension, imprimantes, périphériques d'entrée/sortie (E/S), moniteurs, etc., qui sont intégrés ou connectés à l'ordinateur doivent appartenir à la même classification d'environnement électromagnétique que l'ordinateur. Avis concernant les câbles de transmission blindés : afin de réduire la possibilité de perturbation des services de radiocommunication, n'utilisez que des câbles blindés pour connecter des périphériques à un appareil Dell. L'utilisation de câbles blindés assure le maintien de la conformité à la classification de Compatibilité électromagnétique (EMC) appropriée pour l'environnement prévu. Les câbles sont disponibles depuis le site Dell à l'adresse dell.com. La plupart des ordinateurs Dell sont répertoriés pour les environnements de classe B. Cependant, l'inclusion de certaines options peut faire passer certaines configurations à la classe A. Afin de déterminer la classification électromagnétique du système ou de l'appareil, reportez-vous aux sections suivantes spécifiques à chaque organisme de réglementation. Chaque section fournit les informations sur la Compatibilité électromagnétique (EMC)/EMI ou les consignes de sécurité du produit spécifiques à chaque pays.Annexe C 105 Avis de la FCC (États-Unis uniquement) FCC, classe A Ce matériel a été testé et certifié conforme aux limites des appareils numériques de classe A définies par l'alinéa 15 de la réglementation de la FCC. Ces restrictions sont conçues pour fournir une protection adéquate contre les perturbations nuisibles quand le matériel est utilisé dans un environnement commercial. Ce produit crée, utilise et peut émettre de l'énergie de fréquence radio et risque, s'il n'est pas installé et utilisé conformément aux instructions du guide du fabricant, de produire des perturbations nuisibles aux radiocommunications. L'utilisation de ce produit dans une zone résidentielle risque de provoquer des perturbations nuisibles que vous devrez corriger à vos propres frais. FCC, classe B Cet équipement crée, utilise et peut émettre de l'énergie de fréquence radio et peut, s'il n'est pas installé et utilisé conformément aux instructions du guide du fabricant, être la cause de perturbations des réceptions radio et télévisions. Ce matériel a été testé et certifié conforme aux limites des appareils numériques de classe A définies par l'alinéa 15 de la réglementation de la FCC. Cet appareil est conforme à l'alinéa 15 de la réglementation de la FCC. Son fonctionnement est régi par les deux conditions suivantes : • Cet appareil ne doit pas causer de perturbations nuisibles. • Cet appareil doit accepter toutes les perturbations qu'il reçoit, y compris celles susceptibles de perturber son fonctionnement. PRÉCAUTION : les réglementations de la FCC prévoient que les changements ou modifications non explicitement approuvés par Dell Inc. peuvent annuler vos droits à utiliser cet équipement. Ces limites sont conçues pour fournir une protection raisonnable contre les perturbations nuisibles quand l'équipement est utilisé dans un environnement résidentiel. Il n'y a cependant aucune garantie qu'il n'y aura pas de perturbation dans une installation particulière.106 Annexe C Si cet équipement crée des perturbations nuisibles à la réception radio ou télévision, ce qui peut être déterminé en l'éteignant puis en le rallumant, essayez de corriger les perturbations en prenant une ou plusieurs des mesures suivantes: • Changez l'orientation de l'antenne de réception. • Déplacez le système par rapport au récepteur. • Éloignez le système du récepteur. • Branchez le système sur une autre prise pour que l'ordinateur et le récepteur soient sur des circuits différents. Si nécessaire, consultez un représentant de Dell Inc. ou un technicien radio/télévision expérimenté pour des suggestions supplémentaires. Les informations suivantes relatives au ou aux périphérique(s) sont fournies dans ce document en conformité avec la réglementation de la FCC : Industry Canada (Canada uniquement) Industry Canada, classe A Cet appareil numérique de la classe A est conforme à la norme ICES-003 du Canada. Cet appareil numérique de la classe A est conforme à la norme NMB-003 du Canada. Industry Canada, classe B Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme ICES-003 du Canada. Cet appareil numérique de la classe B est conforme à la norme NMB-003 du Canada. Nom de produit PERC S100, PERC S300 Raison sociale : Dell Inc. Worldwide Regulatory Compliance & Environmental Affairs One Dell Way Round Rock, Texas 78682, USA 512-338-4400Annexe C 107 PRÉCAUTION : la réglementation d'Industry Canada précise que tout changement ou modification non expressément approuvé par Dell Inc. peut annuler vos droits d'utilisation de cet équipement. Avis CE (Union européenne) Ce symbole indique que ce système Dell est conforme à la directive sur la compatibilité électromagnétique 89/336/EEC et à la directive sur la basse tension 73/23/EEC de l'Union européenne. Un tel marquage indique que ce système Dell est conforme aux normes techniques suivantes : • EN 55022 — « Appareils de traitement de l'information — Caractéristiques des perturbations radioélectriques — Limites et méthodes de mesure ». • EN 55024 — « Appareils de traitement de l'information - Caractéristiques d'immunité - Limites et méthodes de mesure ». • EN 61000-3-2 — « Compatibilité électromagnétique (CEM) - Partie 3 : Limites - Section 2 : Limites pour les émissions de courant harmonique (courant appelé par les appareils inférieur ou égal à 16 A par phase) ». • EN 61000-3-3 — « Compatibilité électromagnétique (CEM) - Partie 3 : Limites - Section 3 : Limitation des fluctuations de tension et du flicker dans les réseaux à basse tension pour les équipements ayant un courant appelé inférieur ou égal à 16 A ». • EN 60950 — « Sécurité des matériels de traitement de l'information ». Les conditions requises par la norme EN 55022 pour les émissions établissent deux classifications : • La classe A s'applique aux zones commerciales typiques. • La classe B s'applique aux zones résidentielles typiques. Pour déterminer la classe de votre ordinateur, examinez l'étiquette des informations FCC ou ICES sur le système ou l'étiquette réglementaire située à l'arrière, sur le côté ou en dessous de l'ordinateur. Si l'étiquette indique la classe B, l'avertissement suivant s'applique à votre ordinateur : Cet appareil Dell est classé pour une utilisation dans un environnement de classe B typique.108 Annexe C Une « Déclaration de conformité » conforme à ces directives et standards a été faite. Elle est disponible auprès de Dell Inc. Products Europe BV, Limerick, Irlande. Avis sur la marque CE Cet équipement répond aux spécifications de la directive européenne 1999/5/EC.Annexe D 109 Annexe D Contacter Dell Aux États-Unis, appelez le 800-WWW-DELL (800-999-3355). REMARQUE : si vous ne disposez pas d'une connexion Internet active, utilisez les coordonnées figurant sur votre preuve d'achat, votre bordereau de marchandises, votre facture ou encore dans le catalogue de produits Dell. Dell propose plusieurs options de maintenance et d'assistance technique en ligne et par téléphone. Leur disponibilité variant d'un pays à l'autre, il est possible que certains services ne soient pas proposés dans votre région. Pour contacter Dell pour des questions ayant trait aux ventes, au support technique ou au service client : 1 Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2 Cliquez sur votre pays/région au bas de la page. Pour la liste complète de pays/régions, cliquez sur All (Tous). 3 Cliquez sur Tous les supports dans le menu Support. 4 Sélectionnez le lien de service ou de support approprié en fonction de vos besoins. 5 Pour contacter Dell, sélectionnez la méthode qui vous convient le mieux.110 Annexe DIndex 111 Index A adaptateur PERC S300 installation, 36 aucun périphérique d'amorçage disponible, 75 avis CE (Union européenne), 107 avis de la FCC (États-Unis uniquement), 105 avis réglementaires, 103 avis CE (Union européenne, 107 avis de la FCC (États-Unis uniquement), 105 avis sur la marque CE, 108 Industry Canada (Canada uniquement), 106 avis sur la marque CE, 108 B BIOS du système Dell configuration du jeu de puces, 43 BIOS, fonctions principales, 53 C caratéristiques des disques virtuels, 92 caratéristiques du disque virtuel pour les adaptateurs PERC S100 et PERC S300, 92 caratéristiques, adaptateurs PERC S100 et PERC S300, 67, 89 Configuration de gestion, 51 Configuration et gestion de RAID, 53 continuer à démarrer le système, 66 contrôleur PERC S100, Configuration de gestion, 51 contrôleur PERC S300, Configuration de gestion, 51 couleur des textes, utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management utility, utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management utility, 55 D décharge électrostatique, protection contre, 9 démarrer le système après utilisation de l'utilitaire de configuration du BIOS, 66112 Index détails du disque physique, affichage, 64 disques de rechange dédiés, 101 globaux, 102 disques de rechange dédiés, 101 disques de rechange globaux, 102 disques de rechange globaux, gérer, 63 disques de rechange, globaux, gestion, 63 disques physiques afficher les détails, 64 connexion au contrôleur PERC S300, 39 dépannage, 85 erreurs, 85 reconstruction automatique, 21 disques physiques, description générale, 26 disques virtuels afficher les détails, 64 changer l'ordre de deux disques, 62 création, extension future, 100 dépannage, 79 description générale, 30 erreurs, 79 initialisation en arrière-plan, 22 migration, 31 prise en charge au démarrage des disques virtuels dégradés, 22 prise en charge de la mémoire cache, 22 transformation, 31 utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management utility, utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management utility, 54 disques virtuels dégradés, message d'avertissement, 72 disques virtuels hors ligne, message d'avertissement, 73 disques virtuels, les comprendre, 95 documentation connexe, 12 E échange à chaud, 28 erreurs, disques physiques disque de rechange dédié en échec ou en erreur, 86 état En échec affiché, 85 erreurs, disques virtuels disque virtuel supprimé, 84 état En échec, 80 exigences de plate-forme pour les contrôleurs PERC S100, PERC S300, 14 Extension de la capacité en ligne, 25Index 113 F file d'attente des commandes, 23 fonctionnalités des adaptateurs of the PERC S100 et PERC S300, 21 I Industry Canada (Canada uniquement), 106 initialisation du disque physique, 23 initialisation en arrière-plan, 22 initialisation, disque physique, 23 installation adaptateur PERC S300, 36 installation des pilotes de contrôleur, adaptateur PERC S100, 47 installation des pilotes de contrôleur, adaptateur PERC S300, 49 installation du matériel adaptateurs PERC S100 et PERC S300, 35 considérations générales, 35 fin, 39 installation du système d'exploitation et des pilotes, adaptateur PERC S100, 47 installation du système d'exploitation et des pilotes, adaptateur PERC S300, 49 INT13 désactivé, message d'avertissement, 75 itinérance de disque, 29 itinérance de disque physique, 29 J jeux de puces, configuration dans le BIOS du système Dell, 43 L liste de priorité d'amorçage modification, 46 vérification des options du contrôleur, 45 M matrices de disques, les comprendre, 95 message d'avertissement BIOS non installé, chargement du BIOS INT13 désactivé par l'utilisateur, 75 disques virtuels Dégradés trouvés, 72 disques virtuels Hors ligne trouvés, 73114 Index messages d'avertissement écran du BIOS du contrôleur PERC S100, écran du BIOS du contrôleur PERC S300 messages d'avertissement, 71 O OCE, 25 options modification des options du contrôleur, 65 options de contrôleur, les modifier, 65 options de contrôleur, modification, 65 options, contrôleur, 65 P périphérique d'amorçage, message d'avertissement, 75 pilote du contrôleur, procédure de téléchargement, 41 pilotes installation, 47, 49 pilotes de contrôleur, exigences préalables à l'installation, 42 point de contrôle, 23 prise en charge au démarrage, niveaux de RAID, 22 prise en charge de niveau de RAID, 22 procédure d'installation du pilote du contrôleur, 41 protection contre les ESD, 9 R rebalayage recherche de modification de l'état, 101 rebalayer les disques, 65 reconstruction du miroir, 24 règle d'écriture, 89 règle de lecture, 89 règles de cache, 89 remplacement à chaud des disques physiques, 28 S configuration du contrôleur utilisation de l'utilitaire PERC S100, 53 sécurité consignes de sécurité, 7 informations générales, 8 intervention à l'intérieur de votre système, 8 Storport, prise en charge du pilote, 29Index 115 T tâches du contrôleur, prises en charge par les adaptateurs PERC S100 et PERC S300, 90-92 taille des bandes, 30 technologie RAID, 95 tolérance aux pannes, 24 transformation, disques virtuels, 31 U utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management utility, utilitaire PERC S300 Virtual Disk Management utility accès, 54 utilitaire PERC Virtual Disk Management utility fonctions principales, 53 V vérification de cohérence, 23 Virtual Disk Management utility, 53116 IndexGlossaire 117 Glossaire AC TI V E R L 'É C RI T U R E S U R L E C A C H E — En mode Activer l'écriture sur le cache, le contrôleur envoie un signal d'achèvement du transfert de données à l'hôte après réception de toutes les données au cours d'une transaction d'écriture de disque par le cache du contrôleur. Le cache du disque virtuel est désactivé par défaut. Il peut cependant être activé par l'utilisateur via l'interface utilisateur. Utiliser le mode Activer l'écriture sur le cache peut entraîner la perte des données en cache en cas de panne d'alimentation avant qu'elles ne soient écrites sur le périphérique de stockage. Ce risque peut être réduit si l'on utilise un UPS (Uninterrupted Power Supply - Bloc d'alimentation sans interruption) sur un système PERC S100 ou S300. Il est recommandé d'utiliser un UPS sur le cache est activé. AD A P T A T E U R — Un adaptateur permet au système d'accéder à des périphériques en convertissant le protocole utilisé par un bus ou une interface vers un autre protocole. Il peut également avoir une fonction spécifique. Par exemple, un contrôleur RAID est un type d'adaptateur qui fournit des fonctions RAID. Les adaptateurs peuvent résider sur la carte système ou sur une carte d'extension. Il existe également des adaptateurs réseau et SCSI. AHCI — Spécification de programmation qui définit le fonctionnement des contrôleurs hôte ATA série (également appelés adaptateurs de bus hôte) sans mise en œuvre systématique. Cette spécification décrit une structure de mémoire système pour les vendeurs de matériel informatique qui permet d'échanger des données entre la mémoire du système hôte et des périphériques de stockage reliés. ATA (AD V AN C E D TE C HN O L O G Y AT T A C HM EN T) — Interface standard permettant de connecter les périphériques de stockage d'un système, tels que des lecteurs de CDROM et des disques durs. ATAPI (ATA PA C K E T IN T E R F A C E) — Interface standard qui définit l'ensemble du protocole entre un système et ses périphériques de stockage internes, tels qu'un lecteur de CD-ROM, de DVD ou de bande. ATAPI fournit un jeu de commandes de périphériques via une interface IDE. BAS (BA C K G R O UN D AR R A Y SC AN - BA L A Y A G E D E L A M A T RI C E EN A R RI È R E - P L AN)) — Background Array Scan est une opération d'arrière-plan qui s'exécute toutes les 100 msec et qui sert à la vérification et la correction des données miroir, de volume et de parité des disques virtuels. BAS s'exécute automatiquement après la création d'un disque virtuel. CAN A L — Lien qui transmet des données point à point.118 Glossaire CON FI G U R A TI ON N ON RAID — Des données non RAID sont des données qui existent déjà sur un disque physique de rechange. Le disque physique non RAID?doit être initialisé avant de pouvoir être utilisé avec le Contrôleur PERC S100 ou Contrôleur PERC S300. CON T R Ô L E U R — Puce qui contrôle le transfert de données entre le microprocesseur et la mémoire, ou entre le microprocesseur et un périphérique, comme un disque physique ou le clavier. Pour la gestion du stockage, il s'agit de l'élément matériel ou logique qui interagit avec les périphériques de stockage pour écrire et extraire des données et effectuer la gestion du stockage. Les contrôleurs RAID offrent des fonctions RAID telles que la répartition et la mise en miroir, qui permettent de protéger les données. DÉ C O U P A G E S U R P L U SI E U R S DI S Q U E S (S P ANNIN G) — Méthode utilisée pour construire les niveaux RAID imbriqués (comme RAID 10) à partir de plusieurs systèmes de niveaux RAID de base (simple). Par exemple, une installation RAID 10 est constituée de plusieurs ensembles de matrices RAID 1, chaque ensemble RAID 1 étant considéré comme un élément du découpage. Les données sont ensuite réparties (RAID 0) sur plusieurs ensembles RAID 1 pour créer un disque virtuel RAID 10. Le découpage sur plusieurs disques (spanning) est généralement utilisé pour faire référence à ces niveaux RAID imbriqués. DEL (DI O D E É L E C T R O L UMIN E S C EN T E) — Périphérique électronique qui brille lorsqu'il est sous tension. DÉ S A C TI V E R L 'É C RI T U R E S U R L E C A C H E — Avec la mémoire cache à écriture immédiate, le contrôleur envoie à l'hôte un signal d'achèvement du transfert des données lorsque le sous-système de disque a reçu toutes les données et a terminé la transaction d'écriture sur disque. DI S Q U E — Périphérique de stockage de masse non volatile, adressable de façon aléatoire et réinscriptible. Le terme « disque » désigne les périphériques de stockage magnétiques et optiques à rotation, les périphériques de stockage à semi-conducteurs ou les éléments de stockage électroniques non volatiles. DI S Q U E D E R E C H AN G E — Disque physique de secours inactif, sous tension, prêt à être utilisé immédiatement en cas de panne d'un disque. Il ne contient pas de données utilisateur. Le disque de rechange peut être dédié à un seul disque virtuel redondant ou faire partie du pool global de disques de rechange disponible pour tous les disques virtuels que gère le contrôleur. En cas de panne d'un disque, le Contrôleur PERC S100 ou Contrôleur PERC S300 remplace automatiquement le disque défectueux par le disque de rechange et reconstruit les données de l'ancien disque. Cette reconstruction ne peut avoir lieu que pour les disques virtuels redondants (RAID 1, 5 ou 10 ; pas RAID 0) et le disque de rechange doit avoir une capacité suffisante. Si le disque de rechange est désigné comme ayant les caractéristiques d'un boîtier, il tente la reconstruction de tout disque défaillant sur le fond de panier au sein duquel il se trouve avant de tenter la reconstruction de disques défaillants sur d'autres fonds de panier.Glossaire 119 DI S Q U E D E R E C H AN G E — Disque physique qui remplace un disque physique défectueux d'un disque virtuel. DI S Q U E P H YSI Q U E — Périphérique de stockage de données non volatile à accès aléatoire. Les disques physiques sont réinscriptibles et souvent appelés lecteurs de disque. DI S Q U E P H YSI Q U E EN P ANN E — Disque physique qui a cessé de fonctionner, qui fonctionne continuellement de façon incorrecte ou qui est inaccessible. DI S Q U E VI R T U E L — Un disque virtuel est une zone de stockage créée par un contrôleur RAID à partir d'un ou de plusieurs disques physiques. Bien qu'il soit possible de créer un disque virtuel à partir de plusieurs disques physiques, le système d'exploitation le reconnaît comme un seul disque. Selon le niveau de RAID utilisé, le disque virtuel peut stocker des données redondantes en cas de panne d'un disque. DI S Q U E VI R T U E L N ON R E D ON D AN T — Un disque virtuel non redondant est un disque virtuel dont les disques physiques ne comportent pas de données redondantes pouvant servir à reconstruire un disque physique défectueux. Un disque virtuel RAID 0 est constitué de données réparties sur les disques physiques, sans mise en miroir ni parité pour fournir une redondance. Cela permet un haut débit de données mais n'offre aucune protection en cas de panne d'un disque physique. DI S Q U E VI R T U E L R E D ON D AN T — Un disque virtuel redondant est un disque virtuel dont les disques physiques comportent des données redondantes pouvant servir à reconstruire un disque physique défectueux. Le disque virtuel peut appliquer la répartition des données sur les disques physiques, la mise en miroir des disques ou la parité pour fournir une redondance. Cela constitue une protection en cas de panne d'un disque physique. ÉQ UI LI B R A G E D E C H A R G E — L'équilibrage de charge est une méthode qui permet de répartir le travail entre deux ordinateurs, liens réseau, UC, lecteurs de disque physique (ou autres ressources) ou plus. Cette méthode sert à optimiser l'utilisation des ressources, le débit ou le temps de réponse. Sur les contrôleurs, la fonction d'équilibrage de charge est assurée par le micrologiciel. Vous pouvez choisir entre l'équilibrage de charge sur chemin unique et l'équilibrage de type «tourniquet». Avec un chemin unique, le micrologiciel peut détecter plusieurs chemins menant à un périphérique et en utiliser un seul pour les activités d'entrées/de sorties (E/S) sur ce périphérique. Le chemin secondaire est utilisé en cas de panne du chemin principal. Si la fonction d'équilibrage de charge du contrôleur est active, le micrologiciel met en place un tourniquet pour l'émission des E/S sur le périphérique à chemins redondants. Le tourniquet émet une commande d'E/S sur le premier chemin, une autre sur le deuxième chemin, etc. Le micrologiciel ne fixe aucune limite quant au chemin à utiliser en premier. En l'absence d'équilibrage de charge, le micrologiciel peut utiliser n'importe lequel des chemins disponibles pour émettre les E/S et il continue normalement à utiliser ce même chemin pour toutes les E/S. Au redémarrage ou en cas d'échec d'un chemin, le micrologiciel choisit à nouveau n'importe lequel des chemins disponibles.120 Glossaire FO RM A T E R — Processus qui consiste à écrire une valeur spécifique dans tous les champs de données d'un disque physique afin d'éliminer les secteurs illisibles ou endommagés. Comme la plupart des disques physiques sont formatés à la fabrication, le formatage n'intervient généralement que si un disque physique génère de nombreuses erreurs de support. GO — Symbole de gigaoctet. Un gigaoctet est égal à 1 024 mégaoctets, soit 1 073 741 824 octets (2^30 octets). GPT : SI G L E D E « GUID PA R TI TI ON TA B L E », T A B L E D E P A R TI TI ON S GUID — Standard pour l'organisation du tableau de partitions d'un disque dur physique. HBA (HO S T BU S AD A P T O R - A D A P T A T E U R D E B U S H Ô T E ) — Carte adaptatrice comprenant une logique, un logiciel et un traitement E/S pour gérer le transfert d'informations entre le système hôte et les périphériques qui y sont connectés. HO R S LI GN E — Un disque physique est hors ligne lorsqu'il fait partie d'un disque virtuel, mais que ses données ne sont pas accessibles pour le disque virtuel. I D EN TI FI C A T E U R G L O B A L UNI Q U E (GUID) — Identificateur chiffré de référence unique utilisé dans les applications logicielles. INI TI A LI S A TI ON — Processus qui consiste à écrire des zéros dans les champs de données d'un disque virtuel et, pour les niveaux RAID avec tolérance aux pannes, à générer la parité correspondante pour mettre le disque virtuel à l'état Ready (Prêt). L'initialisation génère des informations de parité, de sorte que le disque virtuel est redondant. Les disques virtuels peuvent fonctionner sans initialisation, mais ils ne deviennent vraiment redondants qu'une fois l'initialisation effectuée. INI TI A LI S A TI ON EN A R RI È R E -P L AN — L'initialisation en arrière-plan désigne la recherche automatique des erreurs de support sur les disques physiques. Cette opération garantit que les segments de données répartis sont identiques sur tous les disques physiques d'un disque virtuel. La différence entre l'initialisation en arrièreplan et la vérification de cohérence est que la première est exécutée automatiquement pour les nouveaux disques virtuels. Elle commence automatiquement après la création du disque. INT 13H — Interruption DOS utilisée pour activer les fonctions de recherche, de lecture, d'écriture et de formatage de disque. L'interface Int 13h prend en charge les disques physiques contenant jusqu'à un espace disque maximum d'environ 8,45 GB. ITIN É R AN C E D E DI S Q U E — Déplacement de disques d'un logement vers un autre sur un contrôleur. JBOD (JU S T A BUN C H O F DI S K S [DRI V E S]) — Sous-système de stockage qui utilise des lecteurs de disques indépendants simples ou multiples. MA T RI C E D E DI S Q U E S — Groupement de disques physiques connectés au contrôleur RAID. Le contrôleur RAID peut regrouper les disques physiques d'un ou de plusieurs canaux en une matrice. Glossaire 121 MA T RI C E S D E S T O C K A G E — Entité de stockage gérée entièrement par le logiciel de gestion de stockage. Matrice de stockage comprenant plusieurs composants physiques (lecteurs, contrôleurs, ventilateurs et blocs d'alimentation) et des composants logiques (tels que des disques virtuels). Une matrice de stockage peut s'étendre sur plusieurs boîtiers physiques. MÉM OI R E C A C H E — Mémoire rapide qui stocke les données auxquelles le système a récemment accédé. L'utilisation du cache accélère les accès suivants aux mêmes données. Il s'applique le plus souvent à l'accès à la mémoire du processeur, il peut également servir à stocker une copie des données accessibles sur un réseau. Lorsque les données sont lues ou écrites dans la mémoire principale, une copie est enregistrée dans le cache avec l'adresse mémoire principale associée. Le logiciel de mémoire cache surveille les adresses des lectures suivantes afin de voir si les données demandées sont déjà présentes dans le cache. Si celles-ci se trouvent déjà dans la mémoire cache (un succès cache), elles sont immédiatement lues depuis la mémoire cache et la lecture de mémoire principale est annulée (ou ne démarre pas). Si les données ne se trouvent pas dans la mémoire cache (un échec cache), elles sont extraites de la mémoire principale et enregistrées dans la mémoire cache. MI C R O L O GI CI E L — Logiciel stocké dans la mémoire morte (ROM) ou la mémoire morte programmable (PROM). Le micrologiciel détermine souvent le comportement d'un système lors de son premier démarrage. Exemple typique de micrologiciel : programme de contrôle d'un système, qui charge l'intégralité du système d'exploitation à partir du disque ou d'un réseau, puis passe le contrôle au système d'exploitation. MI G R A TI ON D E DI S Q U E — La migration de disques signifie le déplacement d'un disque virtuel ou d'un disque de rechange d'un contrôleur sur un autre en déconnectant les disques physiques et en les reliant au nouveau contrôleur. MI S E EN C A C H E (C A C HIN G) — Processus consistant à utiliser un tampon de mémoire haut débit appelé «cache» afin d'accélérer les performances globales de lecture et d'écriture. Les accès à ce cache sont plus rapides que les accès au soussystème de disque. Pour améliorer les performances de lecture, le cache contient généralement les dernières données auxquelles vous avez accédé, ainsi que celles résidant dans les secteurs de disque adjacents. Pour améliorer les performances d'écriture, le cache peut temporairement stocker les données conformément à ses politiques d'activation de l'écriture sur le cache. Pour en savoir plus, voir la définition de l'activation de l'écriture sur le cache. MI S E EN MI R OI R — Processus consistant à fournir une redondance totale des données en gérant deux disques physiques qui sont l'exacte copie l'un de l'autre. En cas de panne d'un disque physique, le contenu de l'autre peut servir à maintenir l'intégrité du système et à reconstruire le disque défectueux. MO — Symbole de mégaoctet. Le terme mégaoctet correspond à 1 048 576 octets (2^20 octets) ; cependant, lorsqu'il s'agit du stockage sur disque dur, cette mesure est souvent arrondie et équivaut à 1 000 000 octets.122 Glossaire NAS (NE TW O R K AT T A C H E D ST O R A G E - S T O C K A G E R É S E A U) — Serveur qui exécute un système d'exploitation pour traiter des fichiers, et qui est accessible directement sur un LAN via des protocoles tels que TCP/IP. NCQ (NA TI V E COMM AN D QU E UIN G) — Protocole de commande pour les périphériques ATA série qui permet à plusieurs commandes non exécutées d'être actives simultanément sur le lecteur. NI V E A U X D E RAID — Ensemble de techniques appliquées aux disques physiques d'un disque virtuel pour une grande disponibilité des données, et/ou des caractéristiques de performances pour les environnements hôtes. Vous devez affecter un niveau RAID à chaque disque virtuel. NS — Symbole de nanoseconde, soit un milliardième de seconde. NTFS (NEW TE C HN O L O G Y FI L E SYS T EM) — Système de fichiers utilisé par les systèmes d'exploitation Microsoft Windows. OCE (ON LIN E CA P A CI T Y EX P AN SI ON) — Opération consistant à ajouter de la capacité à un disque virtuel existant en lui ajoutant un disque physique supplémentaire alors que le système hôte est actif et sans perturber la disponibilité des données. ON LIN E (EN LI GN E) — Un périphérique en ligne est un périphérique accessible. PA RI T É — Bit supplémentaire ajouté à un octet ou à un mot pour révéler les erreurs de stockage (en mémoire RAM ou sur disque) ou de transmission. La parité permet de générer un ensemble de données de redondance à partir de deux ensembles de données parents ou plus. Les données de redondance permettent de reconstruire l'un des ensembles de données parents. Toutefois, les données de parité ne dupliquent pas entièrement les ensembles de données parents. Dans un système RAID, cette méthode est appliquée à des disques physiques entiers ou aux éléments de bande de tous les disques physiques d'un disque virtuel. La parité peut être dédiée, ce qui signifie que la parité des données sur deux disques physiques ou plus est stockée sur un disque physique différent. Elle peut également être distribuée, ce qui signifie que les données de parité sont réparties sur tous les disques physiques du système. En cas d'échec d'un seul disque physique, vous pouvez le reconstruire à partir de la parité des données applicables sur les autres disques physiques. PA RI T É DI S T RI B U É E — La parité inclut un bit supplémentaire, ajouté à un octet ou à un mot pour révéler les erreurs de stockage (en mémoire RAM ou sur disque) ou de transmission. La parité permet de générer un ensemble de données de redondance à partir de deux ensembles de données parents ou plus. Les données de redondance permettent de reconstruire l'un des ensembles de données parents. Avec la parité distribuée, les données de parité sont réparties sur tous les disques physiques du système. En cas d'échec d'un seul disque physique, vous pouvez le reconstruire à partir de la parité des données applicables sur les autres disques physiques. PA R TI TI ON — Structure logique sur un segment contigu d'espace de stockage d'un disque physique ou virtuel reconnu par un système d'exploitation.Glossaire 123 PCIE (PE RI P H E R A L COM P ON EN T IN T E R C ONN E C T EX P R E S S) — Interconnexion périphérique à haut débit qui peut être utilisée pour des transferts gigabit et puce à puce. PNP (PL U G AN D PL A Y) — Technologie qui permet la reconnaissance automatique des cartes et périphériques d'interface lorsqu'elle est branchée sur un PC. PO R T — Point de connexion sur un contrôleur RAID, un lecteur de disque, un boîtier ou un autre périphérique. RAID (RE D UN D AN T AR R A Y O F IN D E P EN D EN T DI S K S - M A T RI C E R E D ON D AN T E D E DI S Q U E S IN D É P EN D AN T S) — Matrice constituée de plusieurs disques physiques indépendants gérés ensemble pour offrir une meilleure fiabilité et/ou des performances supérieures à celles obtenues avec un seul disque physique. Le disque virtuel est reconnu par le système d'exploitation comme une unité de stockage unique. Les entrées/sorties sont plus rapides, car le système peut accéder simultanément à plusieurs disques. Les niveaux de RAID redondants (1, 5 et 10) fournissent un mécanisme de protection des données. RE C ON S T R U C TI ON — Régénération de toutes les données sur un disque de rechange dans un disque virtuel redondant (RAID 1, 5 et 10) après une panne du disque physique. La reconstruction du disque se produit normalement sans aucune interruption du fonctionnement normal du disque virtuel concerné, bien que vous puissiez parfois constater une dégradation des performances du sous-système de disque. RE D ON D AN C E — Installation de plusieurs composants interchangeables remplissant la même fonction, afin de gérer les pannes et les erreurs. Les formes courantes de redondance matérielle sont la mise en miroir des disques, la mise en place de disques de parité ou la parité distribuée. REM P L A C EM EN T À C H A U D — Remplacement d'un composant défectueux alors que le système est en cours d'exécution et fonctionne normalement. RÉ P A R TI TI ON (S T RI PIN G) — La répartition de disques consiste à écrire les données en les répartissant sur tous les disques physiques qui composent un disque virtuel. Chaque bande de répartition correspond à une plage d'adresses de données sur le disque virtuel. Ces adresses sont associées par adressage séquentiel (sous forme d'unités de taille fixe) à chaque disque physique membre du disque virtuel. Par exemple, si le disque virtuel comprend cinq disques physiques, la bande de répartition écrit des données sur les disques physiques un à cinq sans aucune répétition sur deux disques. La quantité d'espace occupée par une bande est la même sur chaque disque physique. La portion des données réparties qui réside sur un disque physique est un élément de bande. La segmentation en elle-même ne fournit aucune redondance des données, sauf si elle est associée à un mécanisme de parité.124 Glossaire SAN (ST O R A G E AR E A NE TW O R K - R É S E A U D E S T O C K A G E ) — Réseau hautes performances, habituellement de niveau entreprise qui relie des sous-systèmes de stockage de disques à des serveurs. Les périphériques de stockage sont accessibles à plusieurs hôtes simultanément. SAS (SE RI A L AT T A C H E D SCSI) — Extension de la norme SCSI définissant une interface série point à point pour la connexion de périphériques. L'interface SAS offre différents avantages : amélioration des performances, câblage simplifié, utilisation de connecteurs plus petits et d'un nombre de broches réduit, et consommation inférieure à celle de SCSI parallèle. Les disques physiques SAS sont pris en charge uniquement par le Contrôleur PERC S300. SATA (SE RI A L AD V AN C E D TE C HN O L O G Y AT T A C HM EN T - C ONN E XI ON P A R T E C HN O L O GI E S É RI E A V AN C É E) — Norme d'interface de stockage physique désignant une liaison série qui fournit des connexions point à point entre différents périphériques. Elle utilise des câbles série plus fins qui permettent une meilleure ventilation de l'intérieur du système et l'utilisation de châssis plus petits. Les contrôleurs Contrôleur PERC S100 et Contrôleur PERC S300 exploitent une interface de connexion électrique et physique courante qui est compatible avec la technologie SATA série. SCSI (SM A L L COM P U T E R SYS T EM IN T E R F A C E - IN T E R F A C E S YS T ÈM E P O U R MI C R OO R DIN A T E U R) — Standard qui permet à plusieurs périphériques de se connecter sous forme de guirlande. Les disques durs les plus rapides utilisent le SCSI plutôt que le IDE. SP A R E (RE C H AN G E ) — Disque physique capable d'en remplacer un autre lorsqu'il tombe en panne. SSD (SO LI D ST A T E DI S K - DI S Q U E É L E C T R ONI Q U E ) — Support de stockage hautes performances qui ne contient pas de parties amovibles. Il contient une carte mémoire, un bus de carte mémoire, une UC et une carte de batterie. ST O R P O R T — Le pilote Storport a été conçu pour remplacer le pilote SCSIport sous Windows 2003 et supérieur. De plus, il permet d'augmenter les performances des nouveaux protocoles de contrôleur RAID (comme SAS), en fournissant un débit d'entrées/de sorties supérieur, une plus grande facilité de gestion et une interface sur port miniature mise à niveau. Par exemple, alors que le pilote SCSIport autorise un maximum de 254 commandes par contrôleur, Storport prend en charge le même nombre de commandes par unité logique (LUN). SYS T ÈM E H Ô T E — Tout système sur lequel le contrôleur RAID est installé. Le système hôte peut être un gros système, une station de travail ou un ordinateur personnel. TO (T É R A O C T E T ) — Un millier de gigaoctets (environ un trillion d'octets).Glossaire 125 TO L É R AN C E A U X P ANN E S — Capacité du sous-système de disques à subir une panne d'un seul lecteur de disque physique dans un disque virtuel sans compromettre l'intégrité des données et les capacités de traitement. Le Contrôleur PERC S100 et le Contrôleur PERC S300 fournissent cette prise en charge via les disques virtuels redondants des niveaux de RAID 1, 5 et 10. La tolérance aux pannes est souvent associée à la disponibilité du système, car elle permet au système de rester disponible pendant les pannes de lecteur. En cas d'échec de disque, le Contrôleur PERC S100 et Contrôleur PERC S300 prennent en charge les disques de rechange et la fonction de reconstruction automatique. TR AN S F O RM A TI ON — Une transformation peut signifier : (1) extension de capacité, à l'aide de OCE (ajout de plus de disques physiques à un disque virtuel et augmentation de la capacité de stockage du ou des disques virtuels), ou (2) reconstruction (reconstruction de données sur le disque virtuel à partir d'un disque virtuel redondant ou d'un disque de rechange ou d'un disque physique de sauvegarde). UTI LI T AI R E D E C ON FI G U R A TI ON D U BIOS (S YS T ÈM E D'E/S D E B A S E ) — Autre nom de l'utilitaire Gestion de disques virtuels PERC . Il apparaît au cours du démarrage du système par une pression sur les touches . UTI LI T AI R E D E G E S TI ON D E RAID — Un utilitaire de gestion de RAID (utilitaire Gestion de disques virtuels PERC ) est employé pour configurer des disques physiques et des disques virtuels. Utilisez l'utilitaire Gestion de disques virtuels PERC si le système d'exploitation n'a pas encore été installé sur le contrôleur. UTI LI T AI R E PERC S100 VI R T U A L DI S K MAN A G EM EN T , PERC S300 VI R T U A L DI S K MAN A G EM EN T UTI LI T Y — L'utilitaire PERC S100 Virtual Disk Management ou PERC S300 Virtual Disk Management (l'utilitaire PERC Virtual Disk Management utility) configure et maintient les disques virtuels RAID et gère le système RAID. Comme il réside dans le BIOS du contrôleur, il fonctionne indépendamment du système d'exploitation de votre installation. L'utilitaire Gestion de disques virtuels PERC , accessible par une pression sur au démarrage du système, est construit sur des éléments appelés des commandes dont chacun exécute une fonction spécifique. Ces fonctions incluent des procédures que vous pouvez exécuter pour configurer des disques physiques et des disques virtuels. L'utilitaire Gestion de disques virtuels PERC est différent du BIOS du système Dell Inc., qui contient les paramètres du BIOS de chaque plateforme Dell et est accessible en appuyant sur au cours du démarrage du système. VÉ RI FI C A TI ON D E C O H É R EN C E — Opération servant à vérifier que toutes les bandes d'un disque virtuel avec un niveau RAID redondant sont cohérentes ; elle permet aussi de corriger les erreurs éventuelles. Pour les matrices RAID 5, un contrôle de cohérence vérifie la parité des données sur chaque bande. Pour les matrices RAID 1 et RAID 10, cette opération vérifie que les données en miroir sont correctes pour chaque bande. WHQL (WIN D OW S HA R DW A R E QU A LI T Y LA B S - LA B O R A T OI R E S D E Q U A LI T É M A T É RI E L L E WIN D OW S) — Entité de Microsoft Corporation qui teste les services du matériel et des pilotes de périphériques non-Microsoft, pour s'assurer de leur conformité et de leur compatibilité avec les systèmes d'exploitation Microsoft. 126 Glossaire Matrices de stockage Dell PowerVault MD3200 et MD3220 Guide de déploiement Remarques, précautions et avertissements REMARQUE : une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser votre ordinateur. PRÉCAUTION : une PRÉCAUTION indique un risque d’endommagement du matériel ou de perte de données en cas de non-respect des instructions. AVERTISSEMENT : un AVERTISSEMENT vous avertit d’un risque d'endommagement du matériel, de blessure corporelle ou même de mort. ____________________ Les informations que contient cette publication sont sujettes à modification sans préavis. © 2011 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document, de quelque manière que ce soit, sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell™, le logo DELL et PowerVault™ sont des marques de Dell Inc. Intel ® et Pentium ® sont des marques déposées d'Intel Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Microsoft ® , Windows ® et Windows Server ® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays Red Hat ® et Red Hat ® Enterprise Linux ® sont des marques déposées de Red Hat, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. SUSE ® est une marque déposée de Novell, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. VMware ® est une marque déposée de VMware, Inc. aux États-Unis ou dans d'autres pays. Citrix™ est une marque de Citrix Systems, Inc. et/ou d'une ou plusieurs de ses filiales, et peut être déposée auprès de l'USPTO (United States Patent and Trademark Office - Bureau américain des brevets et des marques de commerce) et dans d'autres pays. D'autres marques et noms commerciaux peuvent être utilisés dans ce document pour faire référence aux entités revendiquant la propriété de ces marques ou de ces noms de produits. Dell Inc. rejette tout intérêt exclusif dans les marques et les noms commerciaux autres que les siens. 2011 - 09 Rév. A01Table des matières 3 Table des matières 1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 Configuration système requise . . . . . . . . . . . . . . 5 Spécifications de la station de gestion. . . . . . . . 5 Présentation des matrices de stockage. . . . . . . . . . 6 2 Installation du matériel . . . . . . . . . . . . . . . 9 Planification de la configuration de stockage . . . . . . 9 Connexion de la matrice de stockage. . . . . . . . . . 10 Câblage de la matrice de stockage . . . . . . . . . . . 10 Configurations redondantes et non redondantes . . . 11 Configurations à un seul contrôleur . . . . . . . . 11 Configurations à deux contrôleurs . . . . . . . . . 14 Câblage de boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Extension à l'aide de boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 précédemment configurés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Extension à l'aide de nouveaux boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 . . . . . 22 3 Installation du logiciel PowerVault MD Storage . . . . . . . . . . . . . 25 Installation graphique (recommandée) . . . . . . 264 Table des matières Installation console . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Installation silencieuse . . . . . . . . . . . . . . . 28 Mise à niveau du logiciel PowerVault MD Storage. . . . 29 4 Tâches de post-installation . . . . . . . . . . 31 Vérification de la détection des matrices de stockage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 5 Désinstallation du logiciel PowerVault MD Storage . . . . . . . . . . . . . 35 Désinstallation du logiciel MD Storage du système Windows . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Désinstallation du logiciel de stockage MD du système Linux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 A Annexe : Équilibrage de la charge . . . . 37 Stratégie d'équilibrage de la charge Windows. . . . . 37 « Round-robin » avec sous-ensemble . . . . . . . 37 Moindre profondeur de file d'attente avec sous-ensemble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Modification des règles d'équilibrage de la charge sous Windows Server 2008. . . . . . . . . 38 Définition des règles d'équilibrage de la charge sous Linux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39Introduction 5 Introduction Ce guide fournit des informations sur le déploiement des matrices de stockage Dell PowerVault MD3200 et Dell PowerVault MD3220. La procédure de déploiement comprend : • Installation du matériel • Installation du logiciel MDSM (Modular Disk Storage Manager) • Configuration initiale du système D'autres informations fournies comprennent la configuration système requise, l'organisation de la matrice de stockage et les utilitaires. REMARQUE : pour en savoir plus sur la documentation des produits, rendez-vous sur support.dell.com/manuals. MDSM permet à l'administrateur système de configurer et de gérer des matrices de stockage afin d'optimiser leur utilisation. La version de MDSM incluse sur le support Ressources PowerVault de série MD3200 peut être utilisée pour gérer les matrices de stockage PowerVault de série MD3200 et les matrices de stockage antérieures PowerVault de série MD. MDSM est compatible avec les systèmes d'exploitation Microsoft Windows et Linux. Configuration système requise Avant d'installer et de configurer le matériel et le logiciel PowerVault MD3200, veillez à ce que le système d'exploitation pris en charge soit installé et que les exigences système soient satisfaites. Pour en savoir plus, voir la Matrice de prise en charge sur support.dell.com/manuals. Spécifications de la station de gestion Une station de gestion utilise MDSM pour configurer et gérer les matrices de stockage du réseau. Une station de gestion doit répondre aux exigences système suivantes : • Un processeur Intel Pentium ou équivalent (1333 MHz ou plus) avec 512 Mo de RAM (nous recommandons 1024 Mo) • 1 Go d'espace de disque. 6 Introduction • Résolution d'écran de 1024x768 avec 16 millions de couleurs (nous recommandons 1280x1024 avec 32 bits) • Microsoft Windows, Red Hat Enterprise Linux ou SUSE Linux Enterprise Server. REMARQUE : les installations de système d'exploitation peuvent être natives ou de configuration hyperviseur. REMARQUE : les hyperviseurs pris en charge comprennent Microsoft HyperV, Citrix XenServer et VMware ESX et ESXi. Pour plus d'informations sur les versions prises en charge, voir la Matrice de support sur support.dell.com/manuals. • Droits d'accès de niveau administrateur ou équivalent. Présentation des matrices de stockage Un boîtier contenant des disques physiques accessibles via des modules de contrôleur RAID s'appelle une matrice de stockage. Une matrice de stockage comprend différents composants matériels (disques physiques, contrôleurs RAID, ventilateurs et blocs d'alimentation) installés dans des boîtiers. Un ou plusieurs serveurs hôtes connectés à la matrice de stockage peuvent accéder aux données qu'elle contient. Vous pouvez également définir plusieurs chemins physiques entre les systèmes hôtes et la matrice de stockage. Ainsi, si un chemin de données devient indisponible (suite à la panne d'un port du serveur hôte, par exemple), les systèmes hôtes peuvent continuer à accéder aux données stockées sur la matrice de stockage. La matrice de stockage est gérée par MDSM qui s'exécute sur : • Serveur hôte : sur un système de serveur hôte, MDSM et la matrice de stockage communiquent les demandes de gestion et les informations d'événement à l'aide de connexions SAS. • Station de gestion : sur une station de gestion, MDSM communique avec la matrice de stockage soit via une connexion Ethernet au port de gestion de la matrice de stockage soit via une connexion Ethernet au serveur hôte. La connexion Ethernet fait passer des informations de gestion entre la station de gestion et la matrice de stockage à l'aide de connexions SAS.Introduction 7 À l'aide du logiciel MDSM, vous pouvez configurer les disques physiques de la matrice de stockage en composants logiques appelés groupes de disques, puis les diviser en groupes de disques virtuels. Les groupes de disques sont créés dans la capacité non configurée d'une matrice de stockage. Les disques virtuels sont créés dans la capacité libre d'un groupe de disques. Un espace non configuré se compose de disques physiques qui n'ont pas encore été affectés à un groupe de disques. Lorsqu'un disque virtuel est créé dans un espace non configuré, un groupe de disques est créé automatiquement. Si un groupe ne contient qu'un seul disque virtuel et que vous supprimez ce dernier, le groupe est également supprimé. Le terme « capacité libre » désigne une partie d'un groupe de disques qui n'a pas été affectée à un disque virtuel. Les données sont enregistrées sur les disques physiques de la matrice de stockage à l'aide de la technologie RAID. Les niveaux de RAID définissent la façon dont les données sont écrites sur les disques physiques. Les différents niveaux de RAID offrent différents niveaux d'accessibilité, de redondance et de capacité. Vous pouvez définir un niveau de RAID spécifique pour chaque groupe de disques et disque virtuel de votre matrice de stockage. Pour en savoir plus sur l'utilisation de RAID et la gestion des données au sein de votre solution de stockage, voir le Manuel du propriétaire sur support.dell.com/manuals.8 Introduction Installation du matériel 9 Installation du matériel Avant d'utiliser ce guide, consultez les instructions figurant dans les documents suivants : • Guide de mise en route : le Guide de mise en route qui accompagne la matrice de stockage fournit les informations de configuration initiale du système. • Section de planification du Manuel du propriétaire : la section de planification fournit des informations concernant d'importants concepts avec lesquels vous devez vous familiariser avant de configurer votre solution de stockage. Consultez le Manuel du propriétaire à l'adresse support.dell.com/manuals. Planification de la configuration de stockage Différents facteurs doivent être pris en compte avant l'installation de la matrice de stockage : • Évaluez vos besoins de stockage et vos besoins administratifs. • Calculez vos besoins en termes de disponibilité. • Définissez la fréquence et le niveau des sauvegardes (sauvegardes hebdomadaires complètes ou sauvegardes quotidiennes partielles, par exemple) • Examinez les options disponibles en ce qui concerne la matrice de stockage : protection par mot de passe, notifications d'alertes par e-mail en cas d'erreur, etc. • Définissez la configuration des disques virtuels et des groupes de disques en fonction d'un plan d'organisation des données. Par exemple, utilisez un disque virtuel pour l'inventaire, un deuxième pour les informations financières et fiscales et un troisième pour les informations sur les clients. • Indiquez si un espace doit être réservé aux disques de secours, qui prennent automatiquement le relais en cas de panne des disques physiques. 10 Installation du matériel Connexion de la matrice de stockage La matrice de stockage est connectée à un hôte à l'aide de deux modules de contrôleur RAID remplaçables à chaud. Les modules de contrôleur RAID sont identifiés comme modules de contrôleur RAID 0 et RAID 1. Pour en savoir plus, consultez le Guide de mise en route. Chaque module de contrôleur RAID est équipé de quatre connecteurs de port d'entrée SAS qui fournissent des connexions SAS à l'hôte ou au nœud. Chaque module de contrôleur RAID comprend également un port de gestion Ethernet et un connecteur de port SAS de sortie. Le port de gestion Ethernet permet d'installer une station de gestion dédiée (serveur ou système autonome). Le port de sortie SAS permet de connecter la matrice de stockage à des boîtiers d'extension optionnels pour accroître la capacité de stockage. Pour en savoir plus, consultez le Guide de mise en route. Chaque matrice de stockage Dell PowerVault de série MD3200 peut être étendue jusqu'à un maximum de 120 (ou 192, si cette dernière est activée via la fonction premium d'activation) disques physiques via un maximum de sept boîtiers d'extension PowerVault de sérieMD1200 REMARQUE : vous pouvez utiliser n'importe quel connecteur de port de sortie de l'adaptateur de bus hôte du serveur pour connecter un serveur d'hôte à un connecteur de port d'entrée SAS de la matrice de stockage. Câblage de la matrice de stockage Vous pouvez câbler la matrice de stockage aux serveurs hôte avec : • Une configuration de données monovoie : une configuration monovoie permet la connexion de huit hôtes au maximum. Il s'agit d'une configuration non redondante. • Une configuration de données bivoie : une configuration bivoie permet la connexion de quatre hôtes au maximum. Choisissez la configuration des données selon les éléments suivants : • Nombre d'hôtes requis • Niveau de redondance des données requisInstallation du matériel 11 Configurations redondantes et non redondantes Les configurations non redondantes fournissent un seul chemin de données à partir d'un hôte vers la matrice de stockage. Ce type de configuration n'est recommandé que pour le stockage de données non essentielles. Si un chemin devient indisponible suite au retrait ou à la panne d'un câble ou d'une carte adaptateur de bus hôte (HBA) ou au retrait ou à la panne d'un module contrôleur RAID, le système hôte ne peut plus accéder aux données stockées sur la matrice de stockage. La redondance est établie en installant des chemins de données séparés entre l'hôte et la matrice de stockage, chaque chemin menant à un des deux modules de contrôleur RAID installés dans la matrice de stockage. Avec ce type de configuration, les données restent accessibles au système hôte même si l'un des chemins devient indisponible, car les deux modules de contrôleur RAID ont accès à tous les disques de la matrice de stockage. Configurations à un seul contrôleur Les figures (Figure 2-1 à Figure 2-3) affichent deux et quatre hôtes, chacun connecté à un seul module de contrôleur RAID. Les systèmes hôtes peuvent partager l'espace de stockage, mais étant donné qu'il n'existe pas de chemin redondant, le serveur peut être déconnecté de la matrice si le chemin de données devient indisponible. Figure 2-1. Deux hôtes connectés à un seul contrôleur Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privé12 Installation du matériel Figure 2-2. Deux hôtes connectés à un seul contrôleur Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privéInstallation du matériel 13 Figure 2-3. Quatre hôtes connectés à un seul contrôleur Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privé Serveur 3 Serveur 414 Installation du matériel Configurations à deux contrôleurs Les figures (Figure 2-4 à Figure 2-6) affichent deux et quatre hôtes, chacun connecté à deux modules de contrôleur RAID. Chaque hôte ayant des chemins d'accès aux données redondants, la matrice de stockage reste accessible par le chemin d'accès alternatif en cas de perte d'un seul chemin d'accès. Figure 2-4. Deux hôtes connectés à deux contrôleurs Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privéInstallation du matériel 15 Figure 2-5. Quatre hôtes connectés à deux contrôleurs Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privé Serveur 3 Serveur 416 Installation du matériel Figure 2-6. Quatre hôtes connectés à deux contrôleurs Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privé Serveur 3 Serveur 4Installation du matériel 17 La Figure 2-7 affiche huit hôtes, chacun connecté à un seul module de contrôleur RAID. Cette configuration permet la connexion du nombre maximal d'hôtes possible, mais n'offre aucune redondance. Figure 2-7. Huit hôtes connectés à deux contrôleurs Serveur 1 Serveur 2 Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privé Serveur 3 Serveur 4 Serveur 8 Jusqu'à 8 hôtes18 Installation du matériel La Figure 2-8 et la Figure 2-9 affichent jusqu'à quatre nœuds de clusters connectés à deux modules de contrôleur RAID. Chaque hôte ayant des chemins d'accès aux données redondants, la matrice de stockage reste accessible par le chemin d'accès alternatif en cas de perte d'un seul chemin d'accès. Figure 2-8. Quatre nœuds de clusters connectés à deux contrôleurs Quatre nœuds de clusters Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privéInstallation du matériel 19 Figure 2-9. Quatre nœuds de clusters connectés à deux contrôleurs Quatre nœuds de clusters Matrice de stockage Réseau d'entreprise, public ou privé20 Installation du matériel Câblage de boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 Pour étendre la capacité de votre matrice de stockage PowerVault de série MD3200, ajoutez des boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200. Vous pouvez étendre le pool de disque physique jusqu'à un maximum de 120 (ou 192, si cette dernière est activée via la fonction premium d'activation) disques physiques via un maximum de sept boîtiers d'extension. Extension à l'aide de boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 précédemment configurés Utilisez cette procédure si votre boîtier d'extension est directement relié à un adaptateur PERC H800 et configuré sur celui-ci. Les données des disques virtuels créées sur un adaptateur PERC H800 ne peuvent pas être directement migrées sur une matrice de stockage PowerVault de série MD3200 ou à un boîtier d'extension PowerVault de série MD1200 connecté à une matrice de stockage PowerVault de série MD3200. PRÉCAUTION : si vous utilisez un boîtier PowerVault de série MD1200 précédemment relié à un adaptateur PERC H800 comme boîtier d'extension à une matrice de stockage PowerVault de série MD3200, les disques physiques du boîtier d'extension sont réinitialisés et les données sont perdues. Vous devez sauvegarder toutes les données qui figurent sur le boîtier d'extension avant de réaliser l'extension. Pour relier des boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 précédemment configurés à la matrice de stockage PowerVault de série MD3200 : 1 Sauvegardez toutes les données stockées sur les boîtiers d'extension. 2 Mettez à niveau le micrologiciel du boîtier d'extension vers la version la plus récente disponible sur support.dell.com pendant que le boîtier est relié au contrôleur PERC H800. À cet effet, utilisez le fichier DUP.exe (pour Windows) ou DUP.bin (pour Linux). 3 Veillez à ce que le logiciel de la matrice de stockage soit installé et à jour avant tout ajout de boîtier(s) d'extension. Pour en savoir plus, voir la Matrice de support sur support.dell.com/manuals. Installation du matériel 21 a Installez le logiciel et le progiciel de pilote inclus sur le support Ressources PowerVault de série MD. Pour en savoir plus sur l'installation des logiciels, voir « Installation du logiciel PowerVault MD Storage », à la page 25. b À l'aide de PowerVault MDSM, mettez à jour le micrologiciel du module de contrôleur RAID de la matrice de stockage et la mémoire NVSRAM aux dernières versions disponibles sur support.dell.com. c Cliquez sur Outils→ Mettre à niveau le micrologiciel du module de contrôleur RAID dans la fenêtre Enterprise Management Window (EMW). 4 Arrêtez toutes les E/S et mettez le systèmes hors tension ainsi que toutes les unités qui y sont reliées. a Arrêtez toutes les E/S impliquant la matrice et éteignez les systèmes hôtes reliés à la matrice de stockage. b Arrêtez la matrice de stockage. c Arrêtez le(s) boîtier(s) d'extension du système concerné. 5 Reliez les boîtiers d'extension à la matrice de stockage. 6 Allumez les unités reliées : a Allumez les boîtiers d'extension. Attendez que leur voyant d'état s'allume en bleu. b Allumez la matrice de stockage et attendez que le voyant d'état indique que l'unité est prête : • Si les voyants d'état s'allument en orange fixe, cela signifie que la matrice de stockage est encore en cours de mise en ligne. • Si les voyants d'état sont de couleur orange et clignotent, cela signifie qu'une erreur s'est produite. Vous pouvez l'afficher à l'aide du PowerVault MDSM. • Si les voyants d'état sont bleus fixes, cela signifie que la matrice de stockage est prête. c Une fois la matrice de stockage en ligne et prête, allumez tous les systèmes hôtes qui y sont reliés. 22 Installation du matériel 7 Après avoir configuré le boîtier d'extension PowerVault de série MD1200 comme boîtier d'extension de la matrice de stockage, restaurez les données sauvegardées à l'étape 1. Une fois les boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 en ligne, vous pouvez y accéder comme s'ils faisaient partie de la matrice de stockage. Extension à l'aide de nouveaux boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 Effectuez les étapes suivantes pour relier les nouveaux boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200 à la matrice de stockage PowerVault de série MD3200 : 1 Avant d'ajouter le ou les boîtiers d'extension, assurez-vous que le logiciel de la matrice de stockage est installé et à jour. Pour plus d'informations, voir la Matrice de prise en charge sur support.dell.com/manuals. a Installez le logiciel et le progiciel de pilote inclus sur le support Ressources PowerVault de série MD. Pour en savoir plus sur l'installation des logiciels, voir « Installation du logiciel PowerVault MD Storage », à la page 25. b Configurez le(s) boîtier(s) d'extension PowerVault de série MD1200. Pour des informations sur la configuration des boîtiers d'extension PowerVault de série MD1200, voir le Manuel du propriétaire à l'adresse support.dell.com/manuals. c À l'aide de PowerVault MDSM, mettez à jour le micrologiciel du module de contrôleur RAID et la mémoire NVSRAM aux dernières versions disponibles à l'adresse support.dell.com. d Cliquez sur Outils→ Mettre à niveau le micrologiciel du module de contrôleur RAID dans la fenêtre Enterprise Management Window (EMW). 2 Arrêtez toutes les E/S et mettez le systèmes hors tension ainsi que toutes les unités qui y sont reliées : a Arrêtez toutes les E/S impliquant la matrice de stockage et éteignez les systèmes hôtes concernés qui y sont reliés. b Arrêtez la matrice de stockage. c Arrêtez les boîtiers d'extension du système concerné.Installation du matériel 23 3 Reliez les boîtiers d'extension à la matrice de stockage. 4 Allumez les unités reliées : a Allumez les boîtiers d'extension. Attendez que leur voyant d'état s'allume en bleu. b Allumez la matrice de stockage et attendez que le voyant d'état indique que l'unité est prête : • Si les voyants d'état s'allument en orange fixe, cela signifie que la matrice de stockage est encore en cours de mise en ligne. • Si les voyants d'état sont de couleur orange et clignotent, une erreur s'est produite. Vous pouvez l'afficher à l'aide de PowerVault MDSM. • Si les voyants d'état sont bleu fixe, cela signifie que la matrice de stockage est prête. c Une fois la matrice de stockage en ligne et prête, allumez tous les systèmes hôtes reliés. 5 À l'aide de MDSM, mettez à jour tous les micrologiciels des boîtiers d'extension qui ne sont pas à jour : a À partir de la fenêtre de gestion d'entreprise (EMW), sélectionnez le boîtier à mettre à jour et passez à la fenêtre de gestion des matrices (AMW). b Cliquez sur Avancé→ Maintenance→ Télécharger→ Micrologiciel EMM. c Sélectionnez Sélectionner tout pour mettre à jour simultanément tous les boîtiers d'extension reliés.24 Installation du matériel Installation du logiciel PowerVault MD Storage 25 Installation du logiciel PowerVault MD Storage Le support Ressources PowerVault de série MD3600i contient des logiciels et pilotes pour les systèmes d'exploitation Linux et Microsoft Windows. La racine du support contient un fichier readme.txt (Lisez-moi) qui présente les modifications apportées au logiciel, les mises à jour et les correctifs, et qui fournit d'autres données importantes applicables aux systèmes d'exploitation Linux et Windows. Ce fichier, qui indique également comment accéder à la documentation, contient des informations relatives aux versions de logiciels disponibles sur le support ainsi que la configuration requise pour l'exécution de ces logiciels. Pour en savoir plus sur les logiciels et matériels pris en charge par les systèmes PowerVault, voir la Matrice de support à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : il est recommandé d'installer toutes les dernières mises à jour disponibles sur support.dell.com. Le programme d'installation du logiciel de stockage du support de ressources PowerVault de série MD offre des fonctions incluant le logiciel noyau et les fournisseurs. La fonction du logiciel de base inclut l'agent de stockage basé sur l'hôte, le pilote MPP et l'application PowerVault MD Storage Manager utilisée pour configurer, gérer et surveiller la solution de matrice de stockage. Les produits de fournisseurs incluent les produits pour Microsoft VDS (Virtual Disk Service) et le cadre Microsoft VSS (Volume Shadow-Copy Service). REMARQUE : pour en savoir plus sur les fournisseurs Microsoft VDS et Microsoft VSS, voir le Manuel du propriétaire à l'adresse support.dell.com/manuals. REMARQUE : pour installer le logiciel sur un système Windows ou Linux, vous devez détenir des privilèges d'administrateur ou racine.26 Installation du logiciel PowerVault MD Storage Le support Ressources PowerVault de série MD fournit les trois méthodes d'installation suivantes : • Installation graphique (recommandée) : il s'agit de la procédure recommandée pour la plupart des utilisateurs. Le programme d'installation présente une interface graphique contrôlée par un assistant qui permet de personnaliser les composants à installer. • Installation console : cette procédure d'installation est particulièrement utile pour les utilisateurs Linux qui ne souhaitent pas installer un environnement X-Window sur leur plate-forme Linux prise en charge. • Installation silencieuse : cette procédure d'installation est particulièrement utile pour les utilisateurs qui souhaitent créer des installations scriptées. Installation graphique (recommandée) L'application PowerVault MD Storage Manager configure, gère et contrôle la matrice de stockage. Pour installer le logiciel de stockage PowerVault : 1 Insérez le support Ressources Powervault série MD. En fonction de votre système d'exploitation, le programme d'installation se lancera peut-être automatiquement. Si le programme d'installtion ne se lance pas automatiquement, naviguez dans le répertoire racine du support d'installation (ou téléchargez l'image du programme d'installation) et exécutez le fichier md_launcher.exe. Pour les systèmes exécutant Linux, naviguez vers la racine du support Ressource et exécutez le fichier autorun (Exécution auto). REMARQUE : par défaut, Red Hat Enterprise Linux monte le support Ressources à l'aide de l'option de montage –noexec, qui ne vous permet pas d'exécuter les fichiers executables. Pour modifier ce paramètre, consultez le fichier Lisez-moi dans le répertoire racine du support d'installation. 2 Sélectionnez Install MD Storage Software (Installer le logiciel de stockage MD). 3 Lisez le contrat de licence et acceptez-le. 4 Sélectionnez l'une des options d'installation suivantes dans le menu déroulant Install Set (Configuration d'installation) : • (Complète - recommandée) : installe le logiciel (client) PowerVault MD Storage Manager, l'agent de stockage hôte, le pilote multivoies et les fournisseurs de matériel.Installation du logiciel PowerVault MD Storage 27 • Hôte uniquement : installe l'agent de stockage hôte et les pilotes multivoies. • Gestion : installe le logiciel de gestion et les fournisseurs de matériel. • Personnalisée : permet de sélectionner des composants spécifiques. 5 Sélectionnez le(s) modèle(s) de matrice de stockage PowerVault MD que vous souhaitez définir comme stockage de données pour ce serveur hôte. 6 Choisissez de démarrer le service de moniteur des événements automatiquement lors du redémarrage du serveur hôte ou manuellement. REMARQUE : cette option ne s'applique qu'à l'installation du logiciel client Windows. 7 Confirmez l'emplacement de l'installation et cliquez sur Installer. 8 À l'invitation (le cas échéant), redémarrez le serveur hôte après la fin de l'installation. 9 Démarrez MD Storage Manager et lancez la détection des matrices. 10 Le cas échéant, activez les fonctions premium achetées avec votre matrice de stockage. Si vous avez acheté des fonctions premium, consultez la carte d'activation livrée avec votre matrice de stockage. REMARQUE : le programme d'installation MD Storage Manager installe automatiquement les pilotes, micrologiciel, et correctifs de système d'exploitation nécessaires au fonctionnement de votre matrice de stockage. Ces pilotes et micrologiciels sont également disponibles à l'adresse support.dell.com. Consultez également la Matrice de prise en charge à l'adresse support.dell.com/manuals pour connaître les paramètres et/ou logiciels supplémentaires requis pour votre matrice de stockage particulière. Installation console REMARQUE : l'installation console s'applique uniquement aux systèmes Linux qui n'exécutent pas un environnement graphique. Le script d'exécution automatique situé à la racine du support de ressources détecte l'absence d'environnement graphique et démarre automatiquement le programme d'installation en mode texte. Ce mode offre les mêmes options que l'installation graphique.28 Installation du logiciel PowerVault MD Storage Installation silencieuse Pour lancer l'installation silencieuse dans un système Windows : 1 Copiez le fichier custom_silent.properties du dossier /windows du support d'installation ou de l'image sur un emplacement accessible en écriture du serveur hôte. 2 Modifiez le fichier custom_silent.properties pour refléter les fonctions, modèles et options d'installation à utiliser. Enregistrez ensuite le fichier. 3 Une fois le fichier custom_silent.properties réviser afin de refléter votre installation spécifique, exécutez la commande suivante pour lancer l'installation silencieuse : mdss_install.exe –f \ custom_silent.properties Pour lancer l'installation silencieuse dans un système Linux : REMARQUE : dans des systèmes d'exploitation Red Hat Enterprise Linux 6, exécutez le script suivant depuis le répertoire racine pour installer les progiciels prérequis. # md_prereq_install.sh 1 Copiez le fichier custom_silent.properties du dossier /windows du support d'installation ou de l'image sur un emplacement accessible en écriture du serveur hôte. 2 Modifiez le fichier custom_silent.properties pour refléter les fonctions, modèles et options d'installation à utiliser. 3 Enregistrez le fichier. 4 Une fois le fichier custom_silent.properties révisé, exécutez la commande suivante pour lancer l'installation : ./mdss_install.bin –f /custom_silent.propertiesInstallation du logiciel PowerVault MD Storage 29 Mise à niveau du logiciel PowerVault MD Storage Pour mettre à niveau l'application PowerVault MD Storage Manager depuis une application de version antérieure, désinstallez la version antérieure (voir « Désinstallation du logiciel PowerVault MD Storage », à la page 35), puis suivez les instructions de la section « Installation du logiciel PowerVault MD Storage », à la page 25 pour installer la nouvelle version.30 Installation du logiciel PowerVault MD Storage Tâches de post-installation 31 Tâches de post-installation Effectuez l'ensemble des tâches intiales de configuration dans l'ordre indiqué avant l'utilisation initiale de la matrice de stockage Dell PowerVault MD. Ces tâches s'effectuent à l'aide du logiciel MDSM (Modular Disk Storage Manager). 1 Si vous utilisez la gestion hors bande, vous devez paramétrer la configuration réseau de chaque contrôleur RAID (adresse IP, masque de sous-réseau et passerelle). REMARQUE : la configuration du réseau peut être définie à l'aide d'un serveur DHCP. 2 Lancez MDSM. • Sous Microsoft Windows, cliquez sur Démarrer→ Programmes→ Dell→ MD Storage Manager→ Client Modular Disk Storage Manager. • Sous Linux, cliquez sur l'icône de bureau PowerVault MD Storage Manager. • Vous pouvez également lancer MD Storage Manager sous Linux en entrant les commandes suivantes à l'invite : cd/opt/dell/mdstoragesoftware/mdstoragemanager /client./SMclient 3 Allez sur Configuration→ Ajouter une matrice de stockage, puis lancer la détection automatique de systèmes dans le fenêtre de gestion Enterprise EMW. REMARQUE : seules les matrices de stockage configurées avec une adresse IP sur le même sous-réseau que les stations de gestion seront détectées. REMARQUE : le processus de détection peut prendre plusieurs minutes. Fermer la fenêtre d'état de la détection automatique avant ce point arrête le processus de détection. Une fois la détection terminée, un écran de confirmation apparaît. 4 Cliquez sur Fermer pour fermer l'écran.32 Tâches de post-installation Vérification de la détection des matrices de stockage L'option Détection automatique détecte automatiquement les matrices sur bande et hors bande et ajoute les matrices de stockage au domaine de gestion. Si les connexions intrabandes ou hors bande affichées dans la page de résumé sont inexactes, effectuez les opérations décrites ci-après. Reportez-vous à l'aide en ligne pour plus d'informations. 1 Vérifiez qu'il n'existe aucune anomalie au niveau du matériel et des connexions. Pour en savoir plus sur les procédures de dépannage des problèmes d'interface, voir le Manuel du propriétaire. 2 Vérifiez que la matrice fait partie du sous-réseau local. Si ce n'est pas le cas, cliquez sur le nouveau lien pour l'ajouter manuellement. 3 Vérifiez que chaque matrice de stockage est à l'état Optimal. Si une matrice affiche l'état Aucune réponse, effectuez l'une des étapes suivantes : a Pour supprimer la matrice du domaine de gestion, sélectionnez-la et cliquez sur le lien Supprimer le lien. b Pour ajouter une matrice cliquez sur Nouveau lien. Sous Linux, cliquez sur le bouton Manuel, puis sur OK. 4 Si la matrice affiche toujours l'état Aucune réponse, contactez Dell. Tâches de configuration initiales 1 Le nom de la première matrice de stockage détectée apparaît dans l'onglet Périphériques de la fenêtre EMW. Pour afficher la liste de toutes les matrices de stockage qui se trouvent sur le réseau local, développez l'onglet des matrices de stockage détectées du volet des périphériques de la fenêtre EMW. 2 Le nom par défaut d'une matrice de stockage nouvellement installée est Unnamed (Sans nom). Si un autre nom apparaît dans PowerVaut MDSM, cliquez sur la flèche vers le bas en regard du nom et sélectionnez Unnamed (Sans nom) dans la liste déroulante. 3 Double-cliquez sur la matrice détectée pour lancer la fenêtre de gestion des matrices et apporter des modifications à la configuration de la matrice. 4 Cliquez sur Perform Initial Setup Tasks (Exécuter les tâches de configuration initiale) pour afficher la description et des liens pointant vers les autres tâches de post-installation à effectuer. Tâches de post-installation 33 La matrice est maintenant prête à être configurée. Voir le Manuel du propriétaire pour obtenir des informations sur chaque tâche et pour effectuer les étapes de configuration nécessaires.Le Tableau 4-1 répertorie les étapes de configuration recommandées qui peuvent être effectuées à l'aide du Manuel du propriétaire. REMARQUE : avant de configurer la matrice de stockage, observez les icônes d'état figurant dans le volet Périphériques pour vérifier que les boîtiers installés dans la matrice de stockage sont bien en état Optimal. Pour en savoir plus sur les icônes d'état, voir le Guide d'utilisation à l'adresse support.dell.com/manuals. Tableau 4-1. Boîte de dialogue des tâches de configuration initiale Tâche Objectif Renommer la matrice de stockage Définir un nom plus explicite que celui attribué par le logiciel, qui est Sans nom. Définir un mot de passe pour la matrice de stockage. Limiter les accès non autorisés. PowerVault MDSM peut vous demander un mot de passe avant la modification de la configuration ou la réalisation d'une opération destructrice. Configurer les notifications d'alerte. Configurer les alertes par message électronique Configurer les alertes SNMP Notifier des personnes (par message électronique) et/ou des consoles de gestion d'entreprise de stockage, telles que Dell Management Console, (par SNMP) lorsqu'un composant de matrice de stockage se dégrade ou tombe en panne ou qu'une condition environnementale défavorable se produit. Configurer une matrice de stockage Créer des disques virtuels et les adresser à des hôtes.34 Tâches de post-installation Désinstallation du logiciel PowerVault MD Storage 35 Désinstallation du logiciel PowerVault MD Storage Désinstallation du logiciel MD Storage du système Windows Utilisez la fonction du programme Modification/Suppression pour désinstaller le logiciel MDSM (Modular Disk Storage Software) des systèmes d'exploitation Microsoft Windows autres que Microsoft Windows Server 2008 : 1 Double-cliquez sur Ajouter ou Supprimer des programmes du Panneau de configuration. 2 Dans la liste de programmes, sélectionnez le logiciel de stockage Dell MD32xxi. 3 Cliquez sur Modifier/Supprimer. La fenêtre Désinstallation complète s'affiche. 4 Suivez les instructions qui s'affichent à l'écran. 5 Cliquez sur Oui pour redémarrer le système, puis sur Terminé. Utilisez la procédure suivante pour désinstaller le logiciel Modular Disk Storage des versions GUI de Windows Server 2008 : 1 Double-cliquez sur Programmes et fonctionnalités du Panneau de configuration. 2 Sélectionnez Logiciel MD Storage dans la liste des programmes. 3 Cliquez sur Désinstaller/Modifier. La fenêtre Désinstallation complète s'affiche. 4 Suivez les instructions qui s'affichent à l'écran. 5 Cliquez sur Oui pour redémarrer le système, puis sur Terminé. Utilisez la procédure suivante pour désinstaller le logiciel PowerVault Modular Disk Storage des versions noyaux Windows Server 2008. 36 Désinstallation du logiciel PowerVault MD Storage 1 Naviguez jusqu'au répertoire Dell\MD Storage Software\Uninstall Dell Modular Disk 32xxi Storage Software (Dell\MD Storage Software\Désinstaller le logiciel de stockage Dell Modular Disk 32xxi). REMARQUE : par défaut, MD Storage Manager est installé dans le répertoire \Program Files\Dell\MD Storage Software (Fichiers de programme\Dell\MD Storage Manager). Si vous avez utilisé un autre répertoire d'installation, accédez à ce dernier avant de lancer la désinstallation. 2 Dans le répertoire d'installation, tapez la commande suivante et appuyez sur : Uninstall Modular Disk Storage (Désinstaller Modular Disk Storage 3 Dans la fenêtre Désinstaller, cliquez sur Suivant et suivez les instructions affichées. 4 Cliquez sur Oui pour redémarrer le système, puis sur Terminé. Désinstallation du logiciel de stockage MD du système Linux 1 Par défaut, PowerVault MD Storage Manager est installé dans le répertoire /opt/dell/mdstoragemanager. Si vous avez utilisé un autre répertoire d'installation, accédez à ce dernier avant de lancer la désinstallation. 2 Dans le répertoire d'installation, ouvrez le répertoire Désinstaller le logiciel Dell MD. 3 Exécutez le fichier Desinstall Dell MD Storage Software.exe. 4 Dans la fenêtre Désinstaller, cliquez sur Suivant et suivez les instructions affichées. La fenêtre Désinstaller reste affichée pendant la procédure de désinstallation. La fenêtre Désinstallation terminée s'affiche au terme de la désinstallation. 5 Cliquez sur Terminé. Annexe : Équilibrage de la charge 37 Annexe : Équilibrage de la charge Stratégie d'équilibrage de la charge Windows Les pilotes multivoies sélectionnent le chemin d'entrée/sortie vers et depuis un disque virtuel par l'intermédiaire d'un module de contrôleur RAID spécifique. Lorsque le pilote multivoies reçoit une nouvelle entrée/sortie à traiter, il recherche un chemin vers le module de contrôleur RAID propriétaire du disque virtuel. Si ce chemin est introuvable, le pilote multivoies migre la propriété du disque virtuel au module de contrôleur RAID secondaire. Lorsqu'il existe plusieurs chemins vers le module de contrôleur RAID propriétaire du disque virtuel, vous pouvez choisir une règle d'équilibrage de la charge pour déterminer le chemin utilisé pour le traitement des entrées/sorties. Diverses options de configuration de l'équilibrage de charge vous permettent d'optimiser les performances d'entrées/sorties lorsque vous configurez des interfaces d'hôte mixtes. Vous pouvez choisir l'une des règles d'équilibrage de charge suivantes pour optimiser les performances d'entrées/sorties : • « Round-robin » (répétition alternée) avec sous-ensemble • Moindre profondeur de file d'attente avec sous-ensemble « Round-robin » avec sous-ensemble La règle d'équilibrage de la charge « round-robin » avec sous-ensemble achemine les demandes d'entrées/sorties, tour à tour, vers chacun des chemins de données disponibles vers le module de contrôleur RAID propriétaire des disques virtuels. Cette règle traite de manière égale, pour les activités d'entrée/sortie, tous les chemins vers le module de contrôleur RAID propriétaire du disque virtuel. Les chemins vers le module de contrôleur RAID secondaire sont ignorés tant que le propriétaire des disques ne change pas. Le concept de base du « round-robin » est que tous les chemins de données sont égaux. Lorsque le système prend en charge des hôtes mixtes, les divers chemins de données peuvent avoir des bandes passantes ou des débits différents.38 Annexe : Équilibrage de la charge Moindre profondeur de file d'attente avec sous-ensemble Cette règle est également appelée Moindres entrées/sorties ou Moindres demandes. Cette règle achemine la demande d'entrées/sorties suivante vers le chemin de données qui comporte la plus petite file d'attente de demandes d'entrées/sorties. Pour cette règle, une demande d'entrées/sorties est simplement une commande de plus dans la liste d'attente. Le système ne tient pas compte du type des commandes ou du nombre de blocs associés à chaque commande. La règle Moindre profondeur de file d'attente avec sousensemble traite les demandes volumineuses et les plus petites de la même manière. Le chemin de données sélectionné est l'un des membres du groupe de chemins du module de contrôleur RAID propriétaire du disque virtuel. Modification des règles d'équilibrage de la charge sous Windows Server 2008 L'équilibrage de la charge avec le PowerVault de série MD3200 n'est disponible que sous Windows Server 2008 et versions ultérieures. Pour modifier les règles d'équilibrage de la charge à partir du tourniquet par défaut avec sous-ensemble, utilisez l'une des options suivantes : • Options du Gestionnaire de périphériques • Options de Gestion de disques Modification des règles d'équilibrage de la charge à l'aide des options du Gestionnaire de périphériques Windows Server 2008 1 Effectuez un clic droit sur Poste de travail et sélectionnez Gérer pour ouvrir la fenêtre Gestion de l'ordinateur depuis l'ordinateur de bureau hôte. 2 Choisissez Gestionnaire de périphériques pour afficher la liste des périphériques reliés à l'hôte. 3 Cliquez avec le bouton droit sur le périphérique multivoies dont vous souhaitez définir les règles d'équilibrage de la charge, puis sélectionnez Propriétés. 4 Sélectionnez la règle d'équilibrage de charge que vous souhaitez définir pour ce périphérique de disques depuis l'onglet MPIO. Annexe : Équilibrage de la charge 39 Modification de la règle d'équilibrage de la charge à l'aide des options de gestion de disques Windows Server 2008 1 Effectuez un clic droit sur Mon ordinateur depuis l'ordinateur de bureau hôte, puis sélectionnez Gérer pour ouvrir la fenêtre Gestion de l'ordinateur. 2 Cliquez sur Gestion des disques pour afficher la liste des disques virtuels reliés à l'hôte. 3 Cliquez avec le bouton droit sur le disque virtuel pour lequel vous souhaitez définir la règle d'équilibrage de la charge, puis sélectionnez Propriétés. 4 Sélectionnez la règle d'équilibrage de charge que vous souhaitez définir pour ce disque virtuel depuis l'onglet MPIO. Définition des règles d'équilibrage de la charge sous Linux Le seul équilibrage de la charge pris en charge par Linux est l'équilibrage de la charge round-robin. Pour plus d'informations, voir « « Round-robin » avec sous-ensemble », à la page 37.40 Annexe : Équilibrage de la charge Bandothèques Dell ™ PowerVault ™ TL2000 et TL4000 Guide d'utilisationBandothèques Dell ™ PowerVault ™ TL2000 et TL4000 Guide d'utilisationLes informations contenues dans le présent document sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. © 2010 Dell Inc. All rights reserved. Toute reproduction de quelque manière que ce soit sans le consentement écrit de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell, le logo DELL et PowerVault sont des marques de Dell Inc. D'autres marques et noms peuvent être cités dans le présent document en référence, soit à des sociétés ayant déposé ces noms et marques, soit à leurs produits. Dell Inc. déclare n'avoir aucun intérêt dans les noms et marques autres que les siens. Printed March 2010A lire en premier Niveaux de microprogramme minimaux pour les fonctionnalités de bandothèque commune Tableau 1. Niveaux de microprogramme minimaux pour les fonctionnalités de bandothèque commune Fonctionnalité Niveau(x) de microprogramme minimaux requis Retrait de l'emplacement de nettoyage dédié Le niveau de microprogramme de la bandothèque doit être supérieur à 3.90. Chiffrement Le niveau de microprogramme de la bandothèque doit être 5.80 ou supérieur. Le niveau du microprogramme d'unité LTO4 doit être 77BE ou supérieur. Diagnostics du chemin clé Le niveau de microprogramme de la bandothèque doit être supérieur à 6.3, si la fonctionnalité est disponible. Reprise en ligne du chemin d'accès Unités de bande LTO 4 : aucun niveau de microprogramme minimum n'est requis. Prise en charge d'IPv6 Niveau du microprogramme de la bandothèque : 4.50 Prise en charge de l'unité LTO 5 Niveau du microprogramme de la bandothèque : 9.xx Comment contacter Dell Pour les clients résidant aux Etats-Unis, appelez le 800-WWW-DELL (800-999-3355). Remarque : Si vous ne disposez pas d'une connexion Internet active, des informations sont disponibles sur la facture, l'emballage, le bordereau ou le catalogue de produits Dell. Dell propose différentes options de maintenance en ligne et téléphoniques. La disponibilité des services varie selon les pays et les produits. Il se peut que certains services ne soient pas disponible dans votre région. Pour toute question relative à la vente, le support technique ou le service clientèle, procédez comme suit : 1. Visitez le site Web http://support.dell.com. 2. Assurez-vous que votre pays ou votre région se trouve dans le menu déroulant Sélectionnez votre pays/région au bas de la page. 3. Cliquez sur Contactez nous sur le côté gauche de la page. 4. Sélectionnez le lien de service ou d'assistant approprié à votre demande. 5. Sélectionnez le mode de contact avec Dell qui vous semble le plus approprié. iiiiv Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Table des matières A lire en premier. . . . . . . . . . . iii Niveaux de microprogramme minimaux pour les fonctionnalités de bandothèque commune . . . . iii Comment contacter Dell . . . . . . . . . . iii Figures . . . . . . . . . . . . . . . ix Tableaux. . . . . . . . . . . . . . xiii Avis sur la sécurité et l'environnement xv Avis de danger . . . . . . . . . . . . . xv Avis d'attention . . . . . . . . . . . . . xv Sécurité et respect des normes pour les appareils à laser . . . . . . . . . . . . . . . . xvi Appareil à laser de classe I . . . . . . . . xvi Exécution de la procédure de contrôle de sécurité xvi Sécurité de l'armoire . . . . . . . . . . . xvii Préface . . . . . . . . . . . . . . xxi Publications connexes. . . . . . . . . . . xxi Chapitre 1. Description du produit . . 1-1 Panneau avant . . . . . . . . . . . . . 1-1 Panneau arrière . . . . . . . . . . . . . 1-3 Lecteur de codes à barres . . . . . . . . . 1-5 Chiffrement . . . . . . . . . . . . . . 1-5 Protocoles Internet pris en charge . . . . . . . 1-7 Messagerie SNMP . . . . . . . . . . . . 1-7 Alertes SNMP . . . . . . . . . . . . 1-7 Capacité de stockage et taux de transfert de données maximal de la bandothèque . . . . . 1-8 Unités de bande Ultrium . . . . . . . . . 1-9 Ajustement de la vitesse . . . . . . . . 1-10 Etalonnage de canal . . . . . . . . . . 1-10 Gestion de l'alimentation . . . . . . . . 1-11 Support . . . . . . . . . . . . . . . 1-11 Spécifications de la bandothèque . . . . . . 1-12 Environnement du produit . . . . . . . . 1-14 Pilotes de périphérique pris en charge . . . . . 1-14 Chapitre 2. Interfaces utilisateur . . . 2-1 Panneau de commande de l'opérateur . . . . . 2-1 Principes d'utilisation du panneau de commande de l'opérateur . . . . . . . . . . . . 2-1 Affichage lors de la mise sous tension . . . . 2-2 Remarque sur les voyants du panneau avant . . 2-3 Modes d'entrée . . . . . . . . . . . . 2-4 Power ON/OFF . . . . . . . . . . . 2-5 Interface utilisateur Web . . . . . . . . . . 2-5 Connexion . . . . . . . . . . . . . 2-5 Etat du système. . . . . . . . . . . . 2-7 Pages d'aide de l'interface utilisateur Web . . . 2-9 Déconnexion de l'interface utilisateur Web . . . 2-9 Chapitre 3. Planification de l'installation . . . . . . . . . . . . 3-1 Détermination du nombre de bandothèques logiques . . . . . . . . . . . . . . . 3-1 Instructions élémentaires. . . . . . . . . 3-1 Partage de bandothèque . . . . . . . . . 3-1 Utilisation de plusieurs bandothèques logiques pour le partage de bandothèques . . . . . . 3-2 Utilisation de plusieurs chemins de contrôle . . . 3-2 Utilisation de plusieurs chemins de contrôle pour la reprise en ligne du chemin d'accès. . . 3-2 Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément . . . . . . . . . . . . . . . 3-3 Analyse du numéro d'unité logique . . . . . . 3-7 Interfaces hôte . . . . . . . . . . . . . 3-7 Interface SCSI . . . . . . . . . . . . 3-8 Interface SAS . . . . . . . . . . . . 3-10 Interface Fibre Channel . . . . . . . . . 3-10 Chapitre 4. Installation et configuration 4-1 Utilisation du formulaire de configuration de la bandothèque. . . . . . . . . . . . . . 4-1 Installation de votre bandothèque. . . . . . . 4-1 Sélection d'un emplacement. . . . . . . . 4-1 Déballage de la bandothèque . . . . . . . 4-2 Contrôle de la livraison . . . . . . . . . 4-2 Installation des pieds de la bandothèque (pour une installation de bureau UNIQUEMENT) . . 4-3 Retrait et stockage de la clé de verrouillage . . 4-4 Montage de la bandothèque en armoire (pour une installation en armoire UNIQUEMENT) . . 4-6 Branchement du câble d'interface hôte . . . . 4-11 Branchement d'un cordon d'alimentation . . . 4-14 Configuration de votre bandothèque . . . . . 4-14 Sélection de votre méthode de configuration 4-15 Utilisation des paramètres par défaut pour la configuration . . . . . . . . . . . . 4-15 Configuration de votre bandothèque avec l'interface utilisateur Web . . . . . . . . 4-15 Configuration de votre bandothèque à partir du panneau de commande de l'opérateur. . . 4-33 Préparation de l'hôte. . . . . . . . . . . 4-34 Vérification de la connexion . . . . . . . . 4-34 Magasins de cartouches. . . . . . . . . . 4-35 Insertion de cartouches de données dans la bandothèque . . . . . . . . . . . . 4-39 Insertion de la cartouche de nettoyage . . . . 4-40 Chapitre 5. Opérations. . . . . . . . 5-1 Navigation dans le panneau de commande de l'opérateur . . . . . . . . . . . . . . 5-9 Arborescence de menus du panneau de commande de l'opérateur . . . . . . . . . 5-11 Menu Surveiller . . . . . . . . . . . 5-12 Menu Contrôler . . . . . . . . . . . 5-18 vMenu Configurer . . . . . . . . . . . 5-20 Menu Maintenance . . . . . . . . . . 5-33 Menus de l'interface utilisateur Web . . . . . 5-36 Menu Surveiller la bandothèque . . . . . . 5-37 Menu Gérer la bandothèque . . . . . . . 5-44 Menu Configurer la bandothèque . . . . . 5-46 Menu Maintenance de la bandothèque. . . . 5-61 Importation et exportation d'un support lors d'une opération de bandothèque standard . . . . . 5-68 Configuration des guichets d'E/S et réservation des emplacements . . . . . . . . . . . 5-69 Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium . . . . . . . . . . . . . . 6-1 Cartouches de données . . . . . . . . . . 6-1 Compatibilité des cartouches . . . . . . . 6-3 Le format réinscriptible WORM (Write Once, Read Many) . . . . . . . . . . . . . . . . 6-3 Les supports non réinscriptibles . . . . . . 6-3 Sécurité des données sur les supports non réinscriptibles . . . . . . . . . . . . 6-3 Erreurs sur les supports non réinscriptibles . . 6-4 Cartouche de nettoyage . . . . . . . . . . 6-4 Etiquette à code à barres . . . . . . . . . . 6-4 Instructions d'utilisation des étiquettes de codes à barres . . . . . . . . . . . . . . 6-6 Taquet de protection contre l'écriture. . . . . . 6-6 Manipulation des cartouches . . . . . . . . 6-7 Former le personnel . . . . . . . . . . 6-8 Emballage approprié . . . . . . . . . . 6-8 Période d'acclimatation et conditions d'utilisation appropriées . . . . . . . . . 6-9 Vérification complète . . . . . . . . . . 6-9 Manipuler les cartouches avec précaution. . . 6-10 Spécifications relatives aux conditions d'utilisation et d'expédition des cartouches de bande . . . . 6-10 Chapitre 7. Identification des incidents 7-1 Problèmes d'installation . . . . . . . . . . 7-8 Identification des incidents liés à la récupération de la bandothèque . . . . . . . . . . . . . 7-9 Procédures d'identification des incidents CRU . . 7-9 Identification d'un incident lié à l'alimentation 7-9 Identification des incidents liés à la glissière d'unité . . . . . . . . . . . . . . 7-12 Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur . . . . . . . . 7-13 Identification des incidents liés à l'interface utilisateur Web . . . . . . . . . . . 7-14 Identification des incidents liés au scanner du manipulateur . . . . . . . . . . . . 7-14 Identification des incidents liés à l'interface de dispositif de connexion . . . . . . . . . 7-15 Identification d'une cartouche suspecte . . . . 7-15 Chapitre 8. Codes d'erreur . . . . . . 8-1 Chapitre 9. Procédures de maintenance . . . . . . . . . . . . 9-1 Retrait des cartouches des logements de magasin 9-1 Retrait manuel des magasins . . . . . . . . 9-1 Utilisation de la mise à jour du microprogramme, de la récupération du vidage et de l'outil de test de l'unité ITDT . . . . . . . . . . . . . . 9-5 Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer. . . . . . . . . . . . . 10-1 Outils nécessaires . . . . . . . . . . . . 10-1 Décharge électrostatique . . . . . . . . . 10-1 Déplacement de votre bandothèque. . . . . . 10-1 Retrait/installation/ajout d'une glissière d'unité de bande. . . . . . . . . . . . . . . . 10-3 Retrait d'une glissière d'unité de bande . . . 10-4 Installation d'une glissière d'unité de bande 10-6 Ajout d'une glissière d'unité de bande . . . . 10-9 Changement d'un bloc d'alimentation électrique 10-10 Changement d'une carte contrôleur de la bandothèque . . . . . . . . . . . . . 10-11 Remplacement des magasins de cartouches . . . 10-13 Remplacement du boîtier de la bandothèque 10-13 Préparation de la bandothèque défectueuse pour le remplacement . . . . . . . . . 10-14 Déballage et préparation du boîtier de remplacement de la bandothèque . . . . . 10-15 Installation de vos unités dans le boîtier de remplacement de la bandothèque . . . . . 10-18 Remplacement des alimentations électriques 10-20 Remplacement des cartes contrôleur de la bandothèque . . . . . . . . . . . . 10-22 Echange de magasins de cartouches . . . . 10-24 Installation du boîtier de remplacement de la bandothèque . . . . . . . . . . . . 10-27 Exécution de l'installation du boîtier de remplacement de la bandothèque . . . . . 10-29 Retour du boîtier de la bandothèque défectueuse . . . . . . . . . . . . 10-29 Annexe A. Types d'éléments SCSI, adresses SCSI et configurations physiques . . . . . . . . . . . . . A-1 Emplacements physiques et adresses de l'emplacement d'E/S, des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 2U . . . . . . . . . . . . A-1 Emplacements physiques et adresses des emplacements d'E/S, des emplacements de stockage et des emplacements d'unité de la bandothèque 4U . . . . . . . . . . . . A-2 Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément . . . . . . . . . . . . . . A-3 Annexe B. Indicateurs TapeAlert . . . B-1 Indicateurs TapeAlert pris en charge par la bandothèque . . . . . . . . . . . . . B-1 Indicateurs TapeAlert pris en charge par l'unité . . B-3 Annexe C. Données de détection . . . C-1 Données de détection de la bandothèque . . . . C-1 vi Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Données de détection de l'unité . . . . . . . C-6 Annexe D. Activation de la prise en charge de l'unité de stockage logique dans Linux . . . . . . . . . . . . D-1 Red Hat Enterprise Linux . . . . . . . . . D-2 Activation de la prise en charge de l'unité de stockage logique dans Netware . . . . . . . D-3 Annexe E. Remarques sur la compatibilité IPv6 avec Windows 2003/XP et 2008/Vista . . . . . . . . E-1 Remarques sur la compatibilité IPv6 avec Linux E-2 Annexe F. Alertes et variables MIB de statut SNMP . . . . . . . . . . . . F-1 Annexe G. Formulaire de configuration de la bandothèque . . . G-1 Annexe H. Accessibilité . . . . . . . H-1 Glossaire . . . . . . . . . . . . . I-1 Index . . . . . . . . . . . . . . . X-1 Table des matières viiviii Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Figures 1-1. Panneau avant d'une bandothèque 2U 1-1 1-2. Panneau avant d'une bandothèque 4U 1-2 1-3. Panneau arrière d'une bandothèque 2U avec une unité SCSI . . . . . . . . . . 1-3 1-4. Panneau arrière d'une bandothèque 4U avec une unité Fibre Channel pleine hauteur et des unités SCSI et SAS demi-hauteur . . . 1-4 1-5. Panneau arrière d'une bandothèque 2U avec une unité SAS à double port pleine hauteur . 1-4 1-6. Glissière d'unité de la bandothèque sans ressorts ESD (glissière SCSI). . . . . . 1-10 1-7. Glissière d'unité de la bandothèque avec ressorts ESD [1] (glissière SAS) . . . . . 1-10 2-1. Ecrans de mise sous tension . . . . . . 2-2 2-2. Page de connexion à l'interface utilisateur Web . . . . . . . . . . . . . . 2-7 2-3. Ecran Etat du système de la bandothèque 2U . . . . . . . . . . . . . . 2-7 2-4. Ecran Etat du système de la bandothèque 4U . . . . . . . . . . . . . . 2-7 2-5. Ecran Etat du système de la bandothèque 4U affichant un avertissement de support . 2-8 2-6. Ecran Etat du système de la bandothèque 4U présentant la panne d'un bloc d'alimentation . . . . . . . . . . . 2-8 3-1. Configuration d'un système à une partition 3-4 3-2. Configuration d'un système à deux partitions . . . . . . . . . . . . 3-5 3-3. Configuration d'un système à trois partitions . . . . . . . . . . . . 3-5 3-4. Configuration d'un système à quatre partitions . . . . . . . . . . . . 3-6 3-5. Exemples d'adressage d'éléments SCSI 3-6 4-1. Installation des pieds sur la partie inférieure du boîtier de la bandothèque . . . . . . 4-4 4-2. Etiquette et clé de verrouillage . . . . . 4-5 4-3. Emplacement de la clé de verrouillage de la bandothèque et de son étiquette . . . . . 4-5 4-4. Matériel fourni dans le kit de montage en armoire . . . . . . . . . . . . . 4-7 4-5. Exemples d'unités EIA pour installations dans des trous carrés et ronds . . . . . 4-7 4-6. Vue de l'arrière de l'armoire, montrant la partie étroite du rail . . . . . . . . . 4-8 4-7. Vis latérales de la bandothèque 2U, à retirer 4-8 4-8. Fixations et étriers de fixation pour la bandothèque 2U . . . . . . . . . . 4-9 4-9. Insertion de la bandothèque 2U dans l'armoire . . . . . . . . . . . . 4-9 4-10. Insertion de la bandothèque 4U dans l'armoire . . . . . . . . . . . . 4-10 4-11. Fixation de la bandothèque 2U dans l'armoire . . . . . . . . . . . . 4-10 4-12. Fixation de la bandothèque 4U dans l'armoire . . . . . . . . . . . . 4-11 4-13. Connexion d'un câble d'interface hôte SCSI à une bandothèque 2U . . . . . . . 4-12 4-14. Connexion des câbles d'interface hôte à une bandothèque 4U . . . . . . . . 4-12 4-15. Connexion d'un câble d'interface SAS à la bandothèque 2U . . . . . . . . . 4-13 4-16. Retrait de l'étiquette de protection de la prise électrique . . . . . . . . . . 4-14 4-17. Ecran de connexion de l'interface utilisateur Web . . . . . . . . . . 4-19 4-18. Ecran Configurer la bandothèque : Général, pour la bandothèque 2U . . . . . . . 4-21 4-19. Exemple : Ecran Configurer la bandothèque : Général, pour la bandothèque 4U . . . . . . . . . 4-22 4-20. Page Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques, pour la bandothèque 4U . . . . . . . . . 4-23 4-21. Ecran Configurer la bandothèque : Activation de la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès . . . . . . . 4-23 4-22. Ecran de vérification de la clé de fonction 4-23 4-23. Ecran Clé d'activation de la fonction 4-24 4-24. Ecran Configurer la bandothèque : Activation du chiffrement . . . . . . 4-25 4-25. Ecran Configurer la bandothèque : Unité 4-26 4-26. Page Configurer la bandothèque : Réseau 4-27 4-27. Ecran d'avertissement . . . . . . . . 4-28 4-28. Ecran Configurer la bandothèque : Accès utilisateur . . . . . . . . . . . . 4-29 4-29. Ecran Configurer la bandothèque : Date et heure . . . . . . . . . . . . . 4-30 4-30. Ecran Configurer la bandothèque : Journaux et suivis . . . . . . . . . 4-31 4-31. Ecran Configurer la bandothèque : Notification par courrier électronique . . 4-31 4-32. Page Configurer la bandothèque : SNMP 4-32 4-33. Magasin gauche de la bandothèque 2U 4-36 4-34. Magasin droit de la bandothèque 2U 4-36 4-35. Guichet d'E/S dans le magasin gauche de la bandothèque 2U . . . . . . . . . 4-37 4-36. Magasins gauches de la bandothèque 4U 4-37 4-37. Magasins droits de la bandothèque 4U 4-38 4-38. Guichet d'E/S dans le magasin inférieur gauche de la bandothèque 4U . . . . . 4-38 4-39. Poignées concaves à l'arrière du guichet d'E/S de la bandothèque 4U . . . . . 4-39 5-1. Touches de contrôle de la bandothèque 2U 5-10 5-2. Touches de contrôle de la bandothèque 4U 5-10 5-3. Arborescence de menus du panneau de commande de l'opérateur . . . . . . 5-12 5-4. Menu Surveiller : Bandothèque 5-13 5-5. Menu Surveiller : Unité . . . . . . . 5-15 5-6. Exemple de menu 4U Surveiller : Inventaire . . . . . . . . . . . . 5-17 ix5-7. Aperçu des cartouches inventoriées : Magasin inférieur gauche d'une bandothèque 4U . . . . . . . . . 5-17 5-8. Détails relatifs aux cartouches installées dans un magasin . . . . . . . . . 5-18 5-9. Menu Contrôler : Guichet d'E/S 5-18 5-10. Menu Contrôler : Déplacer les cartouches 5-19 5-11. Menu Contrôler : Cartouche. . . . . . 5-19 5-12. Menu Contrôler : Réinventorier 5-20 5-13. Menu Configurer : Bandothèques logiques 5-21 5-14. Menu Configurer : Bandothèque 5-22 5-15. Menu Configurer : Unité . . . . . . . 5-25 5-16. Menu Configurer : Réseau . . . . . . 5-26 5-17. Menu Configurer : Définir le code PIN d'accès . . . . . . . . . . . . . 5-28 5-18. Le symbole dièse (#) affiche les menus accessibles lorsque le code PIN d'accès est activé mais qu'il n'a pas encore été saisi. . 5-29 5-19. Menu Configurer : Sauvegarde/ Restauration . . . . . . . . . . . 5-30 5-20. Menu Configurer : Définir la date et l'heure . . . . . . . . . . . . . 5-32 5-21. Configurer : Reprise en ligne du chemin d'accès . . . . . . . . . . . . . 5-32 5-22. Menu Maintenance : Contrôle de la bandothèque . . . . . . . . . . . 5-33 5-23. Menu Maintenance : Exécuter les tests 5-34 5-24. Menu Maintenance : Maintenance 5-34 5-25. Menu Maintenance : Contraste d'affichage 5-35 5-26. Page Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque pour une bandothèque 4U . . . . . . . . . . . . . . 5-38 5-27. Page Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité pour une bandothèque 4U, affichant une unité Fibre Channel (n°1) et une unité SCSI (n°2) . . . . . . . . 5-39 5-28. Page Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque pour une bandothèque 4U. . 5-40 5-29. Page Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité pour une bandothèque 4U . . . . 5-42 5-30. Page Surveiller la bandothèque : Inventaire pour une bandothèque 2U . . . . . . 5-43 5-31. Page Surveiller la bandothèque : Inventaire pour une bandothèque 4U . . . . . . 5-44 5-32. Page Gérer la bandothèque : Déplacer le support . . . . . . . . . . . . 5-45 5-33. Page Gérer la bandothèque : Effectuer l'inventaire . . . . . . . . . . . 5-45 5-34. Page Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin . . . . . . . . . . . . 5-45 5-35. Page Configurer la bandothèque : Général et Etendu pour une bandothèque 4U . . . 5-47 5-36. Page Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques pour la bandothèque 4U . . . . . . . . . 5-48 5-37. Page Configurer la bandothèque 4U : Reprise en ligne du chemin d'accès . . . 5-49 5-38. Page Vérification de la licence de la reprise en ligne du chemin d'accès . . . . . . 5-49 5-39. Ecran Clé d'activation de la fonction 5-50 5-40. Ecran Configurer la bandothèque : Fonction de chiffrement . . . . . . . 5-50 5-41. Page Configurer la bandothèque : Unités pour une bandothèque 2U . . . . . . 5-52 5-42. Page Configurer la bandothèque : Unités pour une bandothèque 4U . . . . . . 5-53 5-43. Page Configurer la bandothèque : Réseau 5-54 5-44. Ecran d'avertissement . . . . . . . . 5-55 5-45. Configurer la bandothèque : page Accès utilisateur . . . . . . . . . . . . 5-56 5-46. Page Configurer la bandothèque : Date et heure . . . . . . . . . . . . . 5-57 5-47. Page Configurer la bandothèque : Journaux et suivis . . . . . . . . . . . . 5-58 5-48. Page Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique . . 5-58 5-49. Page Configurer la bandothèque : SNMP 5-59 5-50. Page Configurer la bibliothèque : Sauvegarde/Restauration . . . . . . 5-61 5-51. Pas de nettoyage requis . . . . . . . 5-61 5-52. Pas de cartouche de nettoyage dans la bandothèque . . . . . . . . . . . 5-61 5-53. Page Maintenance de la bandothèque : Nettoyer l'unité . . . . . . . . . . 5-62 5-54. Page Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux . . . . . . . . 5-63 5-55. Ecran Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux de l'unité. . . . . 5-63 5-56. Maintenance : Enregistrer un cliché d'unité 5-64 5-57. Page Maintenance de la bandothèque : Effectuer les diagnostics . . . . . . . 5-65 5-58. Maintenance de la bandothèque : page Effectuer les diagnostics du chemin clé . . 5-66 5-59. Page Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme pour une bandothèque 2U . . . . . . . . 5-67 5-60. Page Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme pour une bandothèque 4U . . . . . . . . 5-67 5-61. Page Maintenance de la bibliothèque : Redémarrer . . . . . . . . . . . 5-68 6-1. Cartouche de données LTO Ultrium 1500 Go 6-1 6-2. Cartouches de bande de données Ultrium non réinscriptibles . . . . . . . . . 6-3 6-3. Exemple d'étiquette à code à barres sur la cartouche de bande LTO Ultrium 5 . . . 6-6 6-4. Réglage du taquet de protection contre l'écriture. . . . . . . . . . . . . 6-7 6-5. Double emballage des cartouches de bande en vue de l'expédition . . . . . . . . 6-8 6-6. Recherche de jours dans les jointures d'une cartouche . . . . . . . . . . . . 6-10 7-1. Alimentation électrique 250 W avec voyants . . . . . . . . . . . . 7-10 7-2. Alimentation électrique 80 W sans voyants 7-10 9-1. Orifices d'accès du magasin gauche 9-2 9-2. Orifices d'accès du magasin droit . . . . 9-3 9-3. Magasin retiré de la bandothèque 2U 9-4 9-4. Magasins de gauche retirés de la bandothèque 4U . . . . . . . . . . 9-4 10-1. Etiquette ESD . . . . . . . . . . 10-1 x Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL400010-2. Emplacement de la clé et de l'étiquette de verrouillage . . . . . . . . . . . 10-2 10-3. Clé et étiquette de verrouillage . . . . . 10-2 10-4. Glissière d'unité de la bandothèque sans ressorts ESD (glissière SCSI). . . . . . 10-3 10-5. Glissière d'unité de la bandothèque avec ressorts ESD [1] (glissière SAS) . . . . . 10-4 10-6. Composants de la glissière d'unité (unité Fibre Channel pleine hauteur en haut, unité SCSI demi-hauteur au milieu, unité SAS demi-hauteur en bas) sur le panneau arrière d'une bandothèque 4U . . . . . 10-5 10-7. Retrait de la glissière d'unité de la bandothèque (glissière d'unité sans ressorts ESD) . . . . . . . . . . . . . 10-6 10-8. Insertion de la glissière d'unité dans la bandothèque (glissière d'unité sans ressorts ESD) . . . . . . . . . . . . . 10-7 10-9. Diagrammes représentant l'application d'une bande conductrice pour la protection ESD à l'arrière d'une glissière d'unité installée sur une bandothèque 2U ou 4U . 10-8 10-10. Retrait d'un bloc d'alimentation électrique d'une bandothèque 2U . . . . . . . 10-11 10-11. Retrait d'une carte contrôleur de la bandothèque . . . . . . . . . . 10-12 10-12. Retrait des deux vis du rail du montage fixant la bandothèque à l'armoire (une vis de chaque côté de la bandothèque) . . . 10-14 10-13. Installation des pieds sur la partie inférieure du boîtier de la bandothèque . 10-16 10-14. Retrait de l'étiquette et de la clé de verrouillage situées sur le dessus de la bandothèque et stockage sur le panneau arrière. . . . . . . . . . . . . 10-17 10-15. Emplacement de stockage de la clé de verrouillage et de son étiquette sur le panneau arrière de la bandothèque . . . 10-17 10-16. Suppression d'une glissière d'unité à partir de la bandothèque (glissière d'unité sans ressorts ESD). . . . . . . . . 10-18 10-17. Diagrammes d'enregistrement de la glissière d'unité . . . . . . . . . 10-19 10-18. Bloc d'alimentation électrique retiré d'une bandothèque . . . . . . . . . . 10-21 10-19. Retrait d'une carte contrôleur de la bandothèque . . . . . . . . . . 10-23 10-20. Voyants du panneau avant de la bandothèque . . . . . . . . . . 10-24 10-21. Orifice d'accès du magasin gauche (face arrière de la bandothèque) . . . . . . 10-25 10-22. Orifice d'accès du magasin droit (face arrière de la bandothèque) . . . . . . 10-26 10-23. Magasins de gauche retirés de la bandothèque 4U (face avant de la bandothèque) . . . . . . . . . . 10-27 10-24. Rails de montage et fixations pour fixer la bandothèque dans une armoire (un rail et une fixation de chaque côté de la bandothèque) . . . . . . . . . . 10-28 10-25. Vue avant d'une armoire montrant la mise en place d'une vis . . . . . . . . . 10-28 A-1. Configuration d'un système à une partition A-5 A-2. Configuration d'un système à deux partitions . . . . . . . . . . . . A-5 A-3. Configuration d'un système à trois partitions . . . . . . . . . . . . A-6 A-4. Configuration d'un système à quatre partitions . . . . . . . . . . . . A-6 A-5. Exemples d'adressage d'éléments SCSI A-7 Figures xixii Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableaux 1. Niveaux de microprogramme minimaux pour les fonctionnalités de bandothèque commune . . . . . . . . . . . . iii 1-1. Descriptions des panneaux avant d'une bandothèque 2U et d'une bandothèque 4U . 1-2 1-2. Descriptions des panneaux arrière d'une bandothèque 2U et d'une bandothèque 4U . 1-4 1-3. Modèle d'unité de bande et type d'interface hôte . . . . . . . . . . . . . . 1-8 1-4. Capacité de stockage et débit de données de la bandothèque . . . . . . . . . . 1-8 1-5. Dimensions . . . . . . . . . . . 1-12 1-6. Alimentation . . . . . . . . . . . 1-12 1-7. Spécifications des opérations : Ultrium 5 1-12 1-8. Spécifications des opérations : Ultrium 4 1-13 1-9. Spécifications des opérations : Ultrium 3 1-13 1-10. Conditions d'utilisation . . . . . . . 1-14 3-1. Prise en charge de l'interface d'unité d'hôte 3-7 3-2. Longueur de bus maximale entre modules de terminaison . . . . . . . . . . 3-8 3-3. Nombre maximum recommandé d'unités par bus SCSI . . . . . . . . . . . 3-9 4-1. Critères d'emplacement. . . . . . . . 4-1 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus 5-1 5-2. Touches de contrôle de la bandothèque 5-10 5-3. Détails relatifs aux cartouches installées dans un magasin . . . . . . . . . 5-18 5-4. Paramètres par défaut définis en usine 5-30 5-5. Menus de l'interface utilisateur Web 5-36 5-6. Eléments de la page Identité de la bandothèque . . . . . . . . . . . 5-37 5-7. Eléments de la page Identité de l'unité 5-38 5-8. Eléments de la page Etat de la bandothèque . . . . . . . . . . . 5-40 5-9. Eléments de la page Etat de l'unité 5-41 5-10. Eléments de la page Configurer la bandothèque : Général . . . . . . . 5-46 5-11. Eléments de la page Configurer la bandothèque : Etendu. . . . . . . . 5-47 5-12. Eléments de la page Identité de l'unité 5-52 6-1. Durée de vie de la cartouche : cycles de chargement/déchargement . . . . . . 6-2 6-2. Compatibilité de la cartouche de données Ultrium avec l'unité de bande Ultrium . . 6-3 6-3. Cartouches et VOLSER compatibles avec les unités de bande Ultrium . . . . . . . 6-5 6-4. Emplacement du taquet de protection contre l'écriture. . . . . . . . . . . . . 6-7 6-5. Conditions d'utilisation, de stockage et d'expédition de la cartouche de bande LTO Ultrium . . . . . . . . . . . . 6-11 7-1. Tableau d'identification des incidents 7-1 7-2. Signification des voyants d'alimentation électrique . . . . . . . . . . . . 7-10 8-1. Codes d'erreur principaux. . . . . . . 8-2 8-2. Codes d'erreur secondaires . . . . . . 8-7 8-3. Evénements d'avertissement. . . . . . 8-11 10-1. Clé de verrouillage/Etiquette de verrouillage . . . . . . . . . . . 10-3 A-1. Adresses et types d'élément SCSI de la bandothèque 2U . . . . . . . . . . A-1 A-2. Adresses et types d'élément SCSI de la bandothèque 4U . . . . . . . . . . A-1 A-3. Adresses SCSI des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 2U (une partition logique avec une unité) . . . . . . . . . . A-2 A-4. Adresses SCSI des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 4U (une partition logique avec des unités dans les emplacements 1 et 2) . . . . . . . . . . . . . . . A-3 B-1. Indicateurs TapeAlert pris en charge par l'unité de bande Ultrium . . . . . . . B-3 C-1. Clés d'analyse, ASC et ASCQ de la bandothèque . . . . . . . . . . . C-1 C-2. Données de détection de l'unité de bande LTO . . . . . . . . . . . . . . C-6 F-1. Evénement de statut SNMP . . . . . . F-1 xiiixiv Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Avis sur la sécurité et l'environnement Lors de l'utilisation de ce produit, observez les avis de danger, d'attention et d'avertissement qui sont contenus dans ce guide. Ces avis sont accompagnés de symboles qui représentent la gravité de la condition de sécurité. Les sections suivantes définissent chaque type d'avis de sécurité et fournissent des exemples. Avis de danger Avis de danger attirant votre attention sur un risque de blessures graves, voire mortelles. Un symbole d'éclair accompagne toujours un avis de danger pour représenter une condition électrique dangereuse. Avis d'attention Un avis d'attention signale une situation potentiellement dangereuse pour les personnes en raison de la réalisation d'une condition donnée. Un avis d'attention peut être accompagné par l'un des symboles suivants : Si le symbole est... Cela signifie... Une condition électrique dangereuse de gravité inférieure à celle d'un danger électrique. Une condition généralement dangereuse non représentée par d'autres symboles de sécurité. Une condition dangereuse en raison de l'utilisation d'un laser dans le produit. Les symboles de laser sont toujours accompagnés de la classification du laser telle que définie par le DHHS (par exemple, classe I, classe II etc.). Une condition dangereuse en raison d'un mouvement mécanique dans ou autour du produit. Une condition dangereuse en raison du poids de l'unité. Les symboles de poids sont accompagnés d'une indication approximative du poids du produit. Une condition dangereuse en raison de l'hypersensibilité de l'unité aux décharges électrostatiques. xvSécurité et respect des normes pour les appareils à laser Avant d'utiliser la bandothèque, lisez attentivement les informations de sécurité suivantes sur les appareils à laser. Appareil à laser de classe I La bandothèque peut contenir un mécanisme laser conforme aux normes de performances définies par la FDA pour un appareil à laser de classe I. Les appareils à laser de classe I n'émettent pas de rayonnement laser dangereux. La bandothèque comporte le boîtier de protection et les dispositifs de balayage nécessaires pour garantir que le rayon laser soit inaccessible pendant son utilisation ou reste dans les limites de la classe I. Des organismes de sécurité indépendants ont examiné la bandothèque et ont obtenu les agréments correspondant aux dernières normes applicables. Exécution de la procédure de contrôle de sécurité Avant de procéder à la maintenance de l'unité, effectuez les contrôles de sécurité suivants : 1. Arrêtez toutes les activités entre l'hôte et les unités de bande de la bandothèque. 2. Mettez la bandothèque hors tension. Pour ce faire, appuyez pendant 4 secondes sur le bouton Power(1) illustré dans la figure 1-1 de la page 1-1. 3. Si les unités sont connectées via SCSI, déconnectez le câble SCSI et vérifiez que l'extrémité du bus SCSI n'est pas endommagée. 4. Débranchez le câble d'alimentation de la bandothèque ou les câbles de la prise murale et de l'alimentation électrique de la bandothèque. 5. Vérifiez que le câble d'alimentation de la bandothèque n'est pas endommagé (pincement, coupure ou effilochement). 6. Si les unités sont connectées via SCSI, vérifiez que le câble du bus SCSI (signal) de l'unité de bande n'est pas endommagé. 7. Si les unités sont connectées via FC/SAS, vérifiez que le câble FC/SAS de l'unité de bande n'est pas endommagé. 8. Vérifiez que le capot de la bandothèque ne comporte pas d'arête vives ou de parties endommagées ou altérées pouvant exposer ses éléments internes. 9. Vérifiez que le capot de la bandothèque est correctement installé. Il doit être en place et bien fixé. 10. Vérifiez que le voltage de la prise électrique correspond à celui indiqué sur l'étiquette du produit située à l'arrière de la bandothèque. xvi Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Sécurité de l'armoire Les informations générales de sécurité suivantes doivent être utilisées pour toutes les unités montées en armoire. DANGER v Abaissez toujours les vérins de mise à niveau de l'armoire. v Installez toujours des équerres de stabilisation sur l'armoire. v Pour prévenir tout danger lié à une mauvaise répartition de la charge, installez toujours les unités les plus lourdes dans la partie inférieure de l'armoire. Installez toujours les serveurs et les unités en option en commençant par le bas de l'armoire. v Une unité montée en armoire n'est pas une étagère ou un espace de travail. Ne posez pas d'objet sur une unité montée en armoire. v Chaque armoire peut être équipée de plusieurs cordons d'alimentation. Avant de manipuler une unité de l'armoire, débranchez l'ensemble des câbles d'alimentation figurant dans l'armoire. v Reliez toutes les unités installées dans l'armoire aux dispositifs d'alimentation installés dans la même armoire. Vous ne devez pas brancher le cordon d'alimentation d'une unité installée dans une armoire à un dispositif d'alimentation installé dans une autre armoire. v Si une prise de courant n'est pas correctement câblée, les surfaces métalliques du système ou les unités reliées au système peuvent présenter un danger électrique. Il appartient au client de s'assurer que la prise de courant est correctement câblée et mise à la terre afin d'éviter tout risque de choc électrique. Avis sur la sécurité et l'environnement xviiATTENTION : v N'installez pas d'unité dans une armoire dont la température ambiante interne DEPASSE la température ambiante que le fabricant recommande pour toutes les unités montées en armoire. v N'installez pas d'unité dans une armoire où la ventilation n'est pas assurée. Vérifiez que les côtés de l'unité sont correctement ventilés. v Le matériel doit être correctement raccordé au circuit d'alimentation afin d'éviter qu'une surcharge des circuit n'entrave le câblage des dispositifs d'alimentation ou de protection contre les surintensités. Pour utiliser les connexions d'alimentation appropriées, consultez les étiquettes de caractéristiques électriques apposées sur le matériel installé dans l'armoire pour connaître la puissance totale requise pour le circuit d'alimentation. v Armoires dotées de tiroirs coulissants : si l'armoire n'est pas équipée d'équerres de stabilisation, ne retirez pas et n'installez pas de tiroir ni de dispositif. Ne retirez pas plusieurs tiroirs à la fois. Si vous retirez plusieurs tiroirs simultanément, l'armoire risque de devenir instable. v (Armoires fixes) Ne déplacez pas une armoire fixe. Si vous tentez de retirer une partie ou l'ensemble du tiroir, l'armoire risque de devenir instable et le tiroir risque de tomber. xviii Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000ATTENTION : Le retrait des éléments des parties supérieures de l'armoire améliore sa stabilité au cours du déplacement. Pour déplacer une armoire remplie de composants dans une pièce ou dans un bâtiment, suivez les instructions générales ci-dessous : v Pour réduire le poids de l'armoire, retirez les équipements, à commencer par ceux situés en haut. Si possible, restaurez la configuration d'origine de l'armoire. Si cette configuration n'est pas connue, vous devez procéder comme suit : – Retirez toutes les unités de la position 32U et au-dessus. – Assurez-vous que les unités les plus lourdes sont installées dans la partie inférieure de l'armoire. – Assurez-vous qu'il ne reste aucun niveau U vide entre les unités installées dans l'armoire, en dessous du niveau 32U. v Si l'armoire déplacée fait partie d'un groupe d'armoires, séparez-la de ce dernier. v Vérifiez l'itinéraire envisagé pour éliminer tout risque. v Vérifiez que l'armoire une fois chargée n'est pas trop lourde pour l'itinéraire choisi. Pour plus d'informations sur le poids d'une armoire chargée, consultez la documentation fournie avec votre armoire. v Vérifiez que toutes les ouvertures de porte ont une dimension minimale de 762 x 2032 mm. v Vérifiez que toutes les unités, toutes les étagères, tous les tiroirs, toutes les portes et tous les câbles sont bien fixés. v Vérifiez que les vérins de mise à niveau sont à leur position la plus haute. v Vérifiez qu'aucune équerre de stabilisation n'est restée dans l'armoire pendant le déplacement. v N'utilisez pas de rampe inclinée à plus de dix degrés. v Dès que l'armoire est à son nouvel emplacement, procédez comme suit : – Abaissez les quatre vérins de mise à niveau. – Installez des équerres de stabilisation dans l'armoire. – Si vous retirez des unités de l'armoire, remettez-les à leur place, en remontant de la partie inférieure à la partie supérieure de l'armoire. v Si un déplacement important est nécessaire, restaurez la configuration d'origine de l'armoire. Mettez l'armoire dans son emballage d'origine ou dans un autre emballage équivalent. De plus, abaissez les vérins de mise à niveau pour que les roulettes ne soient plus au contact de la palette et fixez l'armoire à celle-ci. Avis sur la sécurité et l'environnement xixxx Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Préface Ce manuel contient des informations et des instructions nécessaires à l'installation, à l'utilisation et à la maintenance des bandothèques Dell™ PowerVault™ TL2000 et TL4000. Publications connexes Consultez les publications suivantes pour obtenir des informations supplémentaires. v Le manuel Guide d'initiation des bandothèques Dell™ PowerVault™ TL2000 et TL4000 fournit des informations sur l'installation. v Le manuel bandothèques Dell™ PowerVault™ TL2000 et TL4000 SCSI Reference fournit les commandes SCSI prises en charge ainsi que le protocole régissant le comportement de l'interface SCSI. xxixxii Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 1. Description du produit Les bandothèques Dell™ PowerVault™ TL2000 (bandothèque 2U) et Dell PowerVault TL4000 (bandothèque 4U) fournissent des solutions compactes, économiques et performantes pour une sauvegarde de données simple et sans surveillance. La bandothèque 4U héberge jusqu'à 48 cartouches de bande (ou 45 et un guichet d'E/S à 3 emplacements) dans un compartiment compact de 4U offrant un accès facile aux cartouches via deux magasins amovibles. La bandothèque 2U héberge jusqu'à 24 cartouches de bande (ou 23 et un guichet d'E/S à 1 emplacement) dans un compartiment compact de 2U offrant un accès facile aux cartouches via deux magasins amovibles. La bandothèque TL2000/TL4000 prend en charge les unités de bande LT0 3 avec les interfaces suivantes : Small Computer Systems Interface (SCSI), unité LTO3 SAS, Fibre Channel (FC). Les unités LTO 4 et LTO 5 sont des interfaces Serial Attached SCSI (SAS) et Fibre Channel (FC) uniquement. Panneau avant 3 1 2 3 8 4 6 7 5 4 a77ug239 Figure 1-1. Panneau avant d'une bandothèque 2U 1-1Le tableau 1-1 ci-dessous contient les descriptions des panneaux avant de la bandothèque 2U (figure 1-1, à la page 1-1) et de la bandothèque 4U (figure 1-2). Tableau 1-1. Descriptions des panneaux avant d'une bandothèque 2U et d'une bandothèque 4U Numéro Elément Description 1 Bouton d'alimentation En appuyant sur ce bouton, vous mettez la bandothèque sous tension. En maintenant le bouton enfoncé pendant 4 secondes, vous mettez l'unité hors tension (arrêt en douceur). Aucun commutateur ou bouton marche/arrêt ne se trouve sur le panneau arrière de la bandothèque. 2 Voyants du panneau avant (de gauche à droite) v Prêt/activité (voyant vert) - Il est toujours allumé lorsque l'unité est sous tension et en état de fonctionner. Il doit clignoter chaque fois qu'il y a une activité de la bandothèque ou de l'unité ou que la bandothèque est en cours de démarrage. v Nettoyer l'unité (voyant orange) - Il s'allume lorsque l'unité doit être nettoyée. Le voyant est désactivé après nettoyage réussi de l'unité. v Attention (voyant orange) - Il s'allume lorsqu'un incident se produit en raison d'un élément de support défectueux, partiellement inerte ou incorrect. Il s'éteint lorsque toutes les cartouches non valides ont été éjectées de la bandothèque. Le voyant orange peut également s'allumer en raison d'un bloc d'alimentation/ventilateur de bloc d'alimentation défaillant ou d'une glissière d'unité défectueuse, manquante ou remplacée par un autre type de glissière. v Erreur (voyant orange) - Il s'allume lorsqu'il y a une erreur irréparable de la bandothèque ou de l'unité. Un message apparaît en même temps sur l'affichage du panneau de commande de l'opérateur. 3 Magasins de cartouches v La bandothèque 2U contient deux magasins de cartouches. – Le magasin de gauche peut contenir jusqu'à 12 cartouches (ou 11 cartouches de données et le guichet d'E-S à 1 emplacement facultatif.) – Le magasin droit peut contenir jusqu'à 12 cartouches. v La bandothèque 4U contient quatre magasins de cartouches. – Le magasin supérieur gauche peut contenir jusqu'à 12 cartouches. – Le magasin inférieur gauche peut contenir jusqu'à 12 cartouches (ou 9 cartouches de données et le guichet d'E-S à 3 emplacements facultatif.) – Le magasin supérieur droit peut contenir jusqu'à 12 cartouches. – Le magasin inférieur droit peut contenir jusqu'à 12 cartouches. 3 1 2 3 8 6 7 4 5 a77ug240 Figure 1-2. Panneau avant d'une bandothèque 4U 1-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 1-1. Descriptions des panneaux avant d'une bandothèque 2U et d'une bandothèque 4U (suite) Numéro Elément Description 4 Ventilateurs Ces ventilateurs envoient de l'air frais dans le boîtier de la bandothèque et permettent à l'air chaud de s'échapper afin de garder la bandothèque à une température de fonctionnement normale. 5 Touches de contrôle v Haut (∧) - Ce bouton situé en haut à gauche permet de naviguer dans les éléments de menu vers le haut. v Bas (∨) - Ce bouton situé en bas à gauche permet de naviguer dans les éléments de menu vers le bas. v Annuler (X) - Ce bouton situé en haut à droite permet d'annuler une action utilisateur et de revenir à l'écran de menu précédent. v Sélectionner (') - Ce bouton situé en bas à droite permet d'afficher un sous-menu ou de déclencher une action du manipulateur. 7 Ecran du panneau de commande de l'opérateur Ce composant est un écran graphique monochrome 128 X 64. 8 Guichet d'E/S Le guichet d'E/S permet d'importer et d'exporter des cartouches dans et à partir de la bandothèque. v La bandothèque 2U est équipée d'un guichet d'E/S facultatif à 1 emplacement. v La bandothèque 4 U est équipée d'un guichet d'E/S facultatif à 3 emplacements. Panneau arrière Figure 1-3. Panneau arrière d'une bandothèque 2U avec une unité SCSI Chapitre 1. Description du produit 1-3Tableau 1-2. Descriptions des panneaux arrière d'une bandothèque 2U et d'une bandothèque 4U Numéro Elément Description 1 Connecteur(s) d'alimentation Les deux bandothèques nécessitent une connexion secteur 110/220 volts. v La bandothèque 2U est équipée d'un bloc d'alimentation. v La bandothèque 4U est équipée d'un bloc d'alimentation au minimum, mais elle peut recevoir un autre bloc de secours. 2 Connecteurs de l'interface hôte La bandothèque comporte un ou plusieurs connecteurs d'interface hôte sur la glissière d'unité parmi ceux qui suivent : v connecteur SCSI de disque dur 68 broches v connecteur Fibre Channel v Mini-connecteur SAS SFF-8088 3 Glissière d'unité de bande Cette bandothèque prend en charge les unités de bande Ultrium 3 et Ultrium 4. L'unité de bande de la bandothèque se trouve dans un conteneur appelé glissière d'unité. La configuration des glissières d'unité est pleine hauteur ou demi-hauteur. La glissière d'unité est une unité remplaçable par le client et enfichable à chaud (elle peut ainsi être facilement retirée et remplacée). 1 2 3 4 9 8 7 6 5 a77ug100 10 Figure 1-4. Panneau arrière d'une bandothèque 4U avec une unité Fibre Channel pleine hauteur et des unités SCSI et SAS demi-hauteur. La configuration illustrée ici est présentée à titre d'exemple uniquement. Cette configuration n'est pas recommandée. Les unités SCSI demi-hauteur ne sont pas prises en charge sur les bandothèques TL2000/TL4000. a77ug135 1 3 4 9 8 7 6 5 2 10 Figure 1-5. Panneau arrière d'une bandothèque 2U avec une unité SAS à double port pleine hauteur 1-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 1-2. Descriptions des panneaux arrière d'une bandothèque 2U et d'une bandothèque 4U (suite) Numéro Elément Description 4 Emplacement de stockage de la clé de verrouillage et de son étiquette La clé de verrouillage, qui empêche le manipulateur de bouger durant le transport, et l'étiquette associée sont stockés sur le panneau arrière de la bandothèque, pour une utilisation ultérieure. Voir «Retrait et stockage de la clé de verrouillage», à la page 4-4. Remarque : Pour que le manipulateur fonctionne correctement, la clé de verrouillage doit être supprimée avant la mise sous tension de la bandothèque. 5 Port USB Utilisé pour sauvegarder/restaurer les informations de configuration de bandothèque sur une unité USB. 6 Voyant lumineux de la carte de contrôle de bandothèque (LCC) Un voyant lumineux affiche l'état de la carte de contrôle de bandothèque. Le voyant lumineux clignote (1 clignotement par seconde) - fonctionnement normal 7 Port série Ce port permet la communication en série avec la bandothèque, grâce à un connecteur RJ-11. Utilisation réservée au service de maintenance . 8 Port Ethernet Ce port permet de connecter la bandothèque à un réseau. 9 Voyant de l'unité de bande Ce voyant indique l'état actuel de l'unité. Lorsque le voyant est vert, il indique que l'activité de l'unité est normale. 10 Etiquette de service/Numéro de série L'étiquette de service et le numéro de série associent la bandothèque à votre garantie. 11 Ventilateurs Ces ventilateurs permettent l'évacuation de l'air de l'alimentation électrique et de la glissière d'unité de bande. Lecteur de codes à barres Le lecteur de codes à barres fait partie intégrante du manipulateur de bandothèque. Le lecteur de codes à barres fournit des informations d'inventaire à l'application d'hôte, à l'écran du panneau de commande de l'opérateur et à l'interface utilisateur Web en lisant les étiquettes de code à barres des cartouches. La bandothèque enregistre les données d'inventaire personnalisées dans la mémoire. Le microprogramme de bandothèque prend en charge le numéro de série de volume à 6 ou 8 caractères sur le code à barres de la cartouche de bande. La sélection du code à barres est disponible pour les bandothèques portant le code de bandothèque 4.50 ou supérieur. Chiffrement L'unité de bande LTO Ultrium 5 prend en charge les technologies AME (Application Managed Encryption), et LME (Library Managed Encryption), . Elle utilise pour cela les méthodes de chiffrement T10, uniquement pour les unités SAS et Fibre Channel. Le chiffrement des données n'est pris en charge qu'avec les cartouches de données LTO Ultrium 4 et Ultrium 5. Le chiffrement est également pris en charge avec le microprogramme de bandothèque version 5.80 et ultérieure et le microprogramme de l'unité version 77BE pour LTO 4 et ultérieure. L'unité activée pour le chiffrement contient le matériel et le microprogramme nécessaires au chiffrement et au déchiffrement des données d'application de bande hôte. Les règles et les touches de chiffrement sont fournies par l'application ou le serveur hôte. Un certificat numérique d'unité est installé au moment de la Chapitre 1. Description du produit 1-5fabrication. Chaque unité reçoit un numéro de série et un certificat uniques. L'application T10 peut valider chaque instance d'unité en vérifiant le certificat numérique de l'unité. ATTENTION : Aucun utilisateur ne doit être connecté à la bandothèque et tous les supports doivent être supprimés des unités avant l'installation des clés de licence ou l'application de modifications de configuration. Reportez-vous à «Power ON/OFF», à la page 2-5 et «Retrait des cartouches des logements de magasin», à la page 9-1 pour obtenir des instructions sur la manière de mettre la bandothèque hors ligne et d'éjecter les supports des unités. Pour éviter les éventuelles pertes de données dues à un échec du serveur EKM, Dell vous recommande d'utiliser un serveur EKM principal et secondaire. Cette configuration permet une redondance au cas où le serveur EKM primaire tombe en panne ou est indisponible. Reportez-vous au Chapitre 2 (Gestionnaires de clés multiples à des fins de redondance) du Guide d'utilisation de Dell Encryption Key Manager et à la section «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49 pour plus d'informations sur la configuration de serveurs EKM principal et secondaire pour votre bandothèque. Si le travail de sauvegarde échoue suite à un échec du serveur EKM, le travail est récupéré si la connectivité est restaurée sur le serveur EKM avant l'expiration du délai défini dans l'application du logiciel de sauvegarde sur bandes. Le processus d'activation du chiffrement géré dans la bandothèque sur PowerVault TL2000 ou TL4000 comprend 6 étapes. 1. Mettez à niveau le microprogramme de la bandothèque et de l'unité vers les dernières versions. Vous pouvez trouver le microprogramme sur le site Web http://support.dell.com. 2. Activez le chiffrement géré dans la bandothèque via la clé de licence si la bandothèque n'est pas encore sous licence. Pour obtenir des instructions sur l'activation, voir «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49. Si vous avez acquis le chiffrement géré dans la bandothèque en même temps que la bandothèque, une copie papier de la clé de licence vous est fournie en tant que sauvegarde avec la bandothèque. Si vous rencontrez des incidents avec cette clé de licence, visitez le site Web http://www.dell.com/tapeautomation pour récupérer votre clé de licence. Pour cela, vous devrez fournir le numéro de série de la bandothèque et le nom de noeud universel. Pour obtenir des instructions sur l'emplacement de ces informations, reportez-vous aux tableaux suivants : v Tableau 1.2 pour le numéro de série de la bandothèque v Tableau 5.6 pour le nom de noeud universel de la bandothèque Si le problème persiste, contactez le service d'assistance Dell. 3. Configurez le chiffrement géré dans la bandothèque sur votre bandothèque. Pour obtenir des instructions, voir «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49. 4. Installez l'application Dell Encryption Key Manager (EKM) sur le serveur réservé à EKM. Pour obtenir des instructions, reportez-vous au Chapitre 3.0 du Guide d'utilisation de Dell Encryption Key Manager. Vous pouvez trouver ce document sur le site Web http://support.dell.com. 1-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40005. Configurez l'application EKM. Pour obtenir des instructions, reportez-vous au Chapitre 4.0 du Guide d'utilisation de Dell Encryption Key Manager. 6. Démarrez l'application EKM. Pour obtenir des instructions, reportez-vous au Chapitre 5.0 du Guide d'utilisation de Dell Encryption Key Manager. Remarque : Les paramètres de chiffrement doivent être configurés ou re-vérifiésdans l'unité après toute réinitialisation de bandothèque ou d'unité. Cela peut être dû au fait qu'une nouvelle unité peut avoir été ajoutée ou qu'une unité existante peut avoir été échangée avec une autre unité. Protocoles Internet pris en charge La bandothèque prend en charge les protocoles Internet suivants : v IPv4 v IPv6 Pour en savoir plus sur IPv4, visitez le site Web http://www.iana.org/. Pour en savoir plus sur IPv6, visitez le site Web http://www.ipv6.org/. Messagerie SNMP A l'occasion, la bandothèque peut rencontrer un problème sur lequel vous souhaitez en savoir plus, tel qu'un magasin ouvert ou une erreur provoquant l'arrêt de la bandothèque. La bandothèque inclut un protocole TCP/IP standard appelé "protocole SNMP" (Simple Network Management Protocol) destiné à envoyer des alertes sur des conditions (telles que la nécessité d'une intervention de l'opérateur) via un réseau local TCP/IP vers un poste de contrôle SNMP. Ces alertes s'appellent "alarmes SNMP". A l'aide des informations fournies dans chaque alerte SNMP, le poste de contrôle (avec le logiciel fourni par l'utilisateur) peut alerter le personnel d'exploitation d'éventuels problèmes ou interventions de l'opérateur. Alertes SNMP Les alertes SNMP sont des alertes ou des messages d'état pouvant être collectés, surveillés et utilisés pour gérer de façon proactive les bandothèques associées à l'aide du protocole SNMP avec les serveurs hôtes. En résumé, chaque alerte fournit les informations suivantes : v Les informations d'identification produit telles que le nom du produit, sa description, le fabricant, le numéro de modèle, la version logicielle et l'URL affectée à l'alerte. v Les informations d'état du produit tel que la gravité de l'alerte, son état (actuel et antérieur) et l'heure à laquelle l'alerte s'est produite. v Les informations d'état de la bandothèque (état de l'unité physique) telles que l'ID et l'état des unités surveillées. Dans le cas de la bandothèque, ces informations incluent le boîtier, l'alimentation électrique, le contrôleur, l'état du magasin, le nombre d'unités, le nombre d'emplacements de cartouche et le nombre de guichets d'E/S. Dans ce même cas, elles incluraient également certaines statistiques de bandothèque et, si nécessaire, le code de symptôme d'erreur incluant la gravité et la description de cette erreur. v Les informations d'état de l'unité telles que l'ID de chaque unité de la bandothèque, la version logicielle, le numéro de série et d'autres informations d'adresse et d'état. Chapitre 1. Description du produit 1-7v Les définitions d'alerte telles que la modification de statut de la bandothèque, le magasin ouvert, les E/S accédées, les informations d'erreur grave, les requêtes de nettoyage d'unité, les tentatives excessives et le retour de la bandothèque à un fonctionnement normal. Pour plus d'informations, voir l'annexe G. "Alertes et variables MIB de statut SNMP" à la page G-1. v MIB SNMP : la base MIB (Management Information Base) de la bandothèque contient des unités d'informations qui décrivent un aspect spécifique du système, tel que le nom du système, le numéro de matériel ou la configuration des communications. Les données d'état et d'erreur sont également regroupées par les bases MIB, puis envoyées à une ou plusieurs adresses IP définies pendant l'opération de configuration SNMP. Téléchargez le fichier MIB SNMP de cette bandothèque à l'adresse http://www.support.dell.com. Capacité de stockage et taux de transfert de données maximal de la bandothèque La capacité de stockage et le taux de transfert de données maximal de la bandothèque sont les suivants : Tableau 1-3. Modèle d'unité de bande et type d'interface hôte Modèle de l'unité de bande Interface hôte Unités Ultrium 5 v 8 Go/s Fibre - port unique v 6 Go/s SAS - port double Unités Ultrium 4 pleine hauteur v 4 Go/s Fibre Channel v 3 Go/s SAS - port double Unités Ultrium 4 demi-hauteur v 3 Go/s SAS - port unique Unités Ultrium 3 pleine hauteur v SCSI LVD Ultra160 (suivant l'unité, le modèle asymétrique (SE) n'est pas recommandé, car il réduit sérieusement les performances) v 4 Go/s Fibre Channel Unités Ultrium 3 demi-hauteur v 3 Go/s SAS - port unique Tableau 1-4. Capacité de stockage et débit de données de la bandothèque Caractéristique Spécification de la bandothèque 2U Spécification de la bandothèque 4U Capacité de stockage maximale - Cartouches de données Ultrium 5 v 24 cartouches de données v Natives : 36 To v Compressées : 72 To (compression 2:1) v 48 cartouches de données v Natives : 72 To v Compressées : 144 To (compression 2:1) Capacité de stockage maximale - Cartouches de données Ultrium 4 v 24 cartouches de données v Natives : 19,2 To v Compressées : 38,4 To (compression 2:1) v 48 cartouches de données v Natives : 38,4 To v Compressées : 75,2 To (compression 2:1) Capacité de stockage maximale - Cartouches de données Ultrium 3 v 24 cartouches de données v Natives : 9,6 To v Compressées : 19,2 To (compression 2:1) v 48 cartouches de données v Natives : 19,2 To v Compressées : 38,4 To (compression 2:1) 1-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 1-4. Capacité de stockage et débit de données de la bandothèque (suite) Caractéristique Spécification de la bandothèque 2U Spécification de la bandothèque 4U Débit de données natives continu LTO 3 HH : 60 Mo/s, LTO 3 FH : 80 Mo/s LTO 4 HH et FH : 120 Mo/s LTO 5 : 140 Mo/s Unités de bande Ultrium Cette bandothèque prend en charge les unités de bande Ultrium 3, Ultrium 4 et Ultrium 5. Chaque unité de bande de la bandothèque se trouve dans un conteneur appelé glissière d'unité. La glissière d'unité est une unité remplaçable par le client (CRU) qui est conçue pour être facilement retirée et replacée dans la bandothèque. L'unité de bande Ultrium 5 prend en charge deux connecteurs SAS SFF-8088 ou un connecteur LC Fibre Channel. Les connecteurs SAS SFF-8088 sur les unités de bande Ultrium 5 sont compatibles avec les câbles SAS-1 ou SAS-2. Les unités de bande Ultrium 4 pleine hauteur prennent en charge les interfaces SAS, ou Fibre Channel. Elles possèdent deux connecteurs SFF-8088 SAS ou un connecteur LC Fibre Channel. L'unité de bande Ultrium 4 demi- hauteur prend en charge un connecteur SAS SFF-8088. Les connecteurs SAS SFF-8088 sur les unités de bande Ultrium 4 sont compatibles avec les câbles SAS-1. L'unité de bande Ultrium 3 pleine hauteur prend en charge les interfaces LVD Ultra160 ou Fibre Channel. Elle possède deux connecteurs HD68 ou un connecteur LC Fibre Channel. L'unité Ultrium 3 demi- hauteur prend en charge un connecteur SAS SFF-8088. Les connecteurs SAS SFF-8088 sur les unités de bande Ultrium 3 sont compatibles avec les câbles SAS-1. Chapitre 1. Description du produit 1-9Ajustement de la vitesse Pour améliorer les performances du système, les unités de bande Ultrium 3, Ultrium 4 et Ultrium 5 utilisent une technique appelée ajustement de la vitesse qui consiste à ajuster de manière dynamique leur débit réel (non compressé) au débit plus lent du serveur connecté. Etalonnage de canal La fonction d'étalonnage de canal des unités de bande Ultrium 3, Ultrium 4 et Ultrium 5 personnalise chaque canal de lecture/écriture des données pour des performances optimales. La personnalisation permet de compenser les écarts dans a77ug008 Figure 1-6. Glissière d'unité de la bandothèque sans ressorts ESD (glissière SCSI) a77ug202 1 Figure 1-7. Glissière d'unité de la bandothèque avec ressorts ESD [1] (glissière SAS) 1-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000le fonctionnement du transfert du canal d'enregistrement, les caractéristiques du support et les caractéristiques de la tête de lecture/écriture. Gestion de l'alimentation La fonction de gestion de l'alimentation des unités de bande Ultrium 3, Ultrium 4 et Ultrium 5 contrôle l'électronique de l'unité de façon à ce qu'une partie de l'électronique soit complètement mise hors tension lorsque les fonctions des circuits correspondants ne sont pas nécessaires au fonctionnement de l'unité. Support La bandothèque utilise les cartouches de bande Ultrium offrant jusqu'à 1500 Go de capacité réelle (jusqu'à 3000 Go avec une compression matérielle des données de 2 à 1) aux unités de bande LTO 5, et jusqu'à 800 Go de capacité réelle (1600 Go avec une compression matérielle des données de 2 à 1) aux unités de bande LTO 3. Les unités de bande Ultrium 5 peuvent lire et écrire sur les cartouches de données LTO Ultrium 5. Les unités de bande Ultrium 5 peuvent lire les cartouches de données LTO Ultrium 4 et y écrire avec la capacité originale Ultrium 4 ; elles peuvent également lire les cartouches de données LTO Ultrium 3 à des débits de données optimisés. Les unité de bande Ultrium 4 peuvent lire et écrire sur des cartouches de données LTO Ultrium 4. Les unités de bande Ultrium 4 peuvent lire les cartouches de données de technologie LTO Ultrium 3 et y écrire avec la capacité originale Ultrium 3 ; elles peuvent également lire les cartouches de données LTO Ultrium 2 à des débits de données optimisés. Les unités de bande Ultrium 3 peuvent lire et écrire sur les cartouches de données LTO Ultrium 3. Les unités de bande Ultrium 3 peuvent lire les cartouches de données LTO Ultrium 2 et y écrire avec la capacité originale Ultrium 2. Elles peuvent également lire les cartouches de données LTO Ultrium 1 avec un débit amélioré allant jusqu'à un taux de transfert de 20 Mo/seconde (40 Mo/seconde avec une compression 2:1). Les unités de bande Ultrium 4 ne peuvent pas lire les bandes Ultrium 1. Les unités de bande Ultrium 5 ne peuvent pas lire les bandes Ultrium 1 ou Ultrium 2. Les cartouches prises en charge sont : v Cartouche de données LTO Ultrium 1500 Go (Ultrium 5) v Cartouche de données LTO Ultrium 800 Go (Ultrium 4) v Cartouche de données LTO Ultrium 400 Go (Ultrium 3) v Cartouche de données non réinscriptibles WORM (Ultrium 3, Ultrium 4, Ultrium 5) v Cartouche de données LTO Ultrium 200 Go (Ultrium 2) v Cartouche de données 100 Go (Ultrium 1 en lecture seule) v Cartouche de nettoyage LTO Ultrium Important : Une étiquette comportant les codes barres corrects doit être placée sur chaque cartouche de la bandothèque. Pour plus d'informations, voir Chapitre 6, «Utilisation des supports Ultrium», à la page 6-1. Chapitre 1. Description du produit 1-11Spécifications de la bandothèque Dimensions Tableau 1-5. Dimensions Spécification Bandothèque 2U Bandothèque 4U Hauteur Montage en armoire 87,6 mm, autonome 97,6 mm Montage en armoire 175,2 mm, autonome 185,2 mm Largeur 447,5 mm 447,5 mm Profondeur Montage en armoire 740 mm, autonome 810 mm Montage en armoire 740 mm, autonome 810 mm Poids avec 1 unité et sans support 15,59 kg 21,32 kg Poids avec support 20,67 kg 31,71 kg Alimentation Tableau 1-6. Alimentation Alimentation en CA 100-127 V, 200-240 V (4 - 2 A) Fréquences de lignes 50-60 Hz Spécifications des opérations Tableau 1-7. Spécifications des opérations : Ultrium 5 Bandothèque dotée d'unité(s) Ultrium 5 Bandothèque 2U Bandothèque 4U Capacité de stockage maximale Nombre maximal de cartouches de données : 24 Natives : 36 To Compressées : 72 To (compression 2:1) Nombre maximal de cartouches de données : 48 Natives : 72 To Compressées : 144 To (compression 2:1) Nombre d'emplacements 24 (y compris le guichet d'E/S) 48 (y compris un guichet d'E/S à 3 emplacements) Vitesse de transfert continue des données natives Unité Ultrium 5 : 140 Mo/s Unité Ultrium 5 : 140 Mo/s Types d'unité Unité Ultrium 5 Fibre Channel, SAS Unité Ultrium 5 : Fibre Channel, SAS Interfaces 8 Go/s Fibre Channel 6 Go/s SAS *Les vitesses de transfert d'unité interface hôte peuvent varier en fonction de l'utilisation de l'hôte et de l'utilisation de l'interface. 1-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 1-8. Spécifications des opérations : Ultrium 4 Bandothèque dotée d'unité(s) Ultrium 4 Bandothèque 2U Bandothèque 4U Capacité de stockage maximale Nombre maximal de cartouches de données : 24 Natives : 19,2 To Compressées : 38,4 To (compression 2:1) Nombre maximal de cartouches de données : 48 Natives : 38,4 To Compressées : 75,2 To (compression 2:1) Nombre d'emplacements 24 (y compris le guichet d'E/S) 48 (y compris un guichet d'E/S à 3 emplacements) Vitesse de transfert continue des données natives Unité Ultrium 4 pleine hauteur : 120 Mo/s Unité Ultrium 4 demi-hauteur : 120 Mo/s Types d'unité Unité Ultrium 4 pleine hauteur Fibre Channel, SAS Unité Ultrium 4 demi-hauteur : SAS Interfaces 4 Go/s Fibre Channel 3 Go/s SAS *Les vitesses de transfert d'unité interface hôte peuvent varier en fonction de l'utilisation de l'hôte et de l'utilisation de l'interface. Tableau 1-9. Spécifications des opérations : Ultrium 3 Bandothèque dotée d'unité(s) Ultrium 3 Bandothèque 2U Bandothèque 4U Capacité de stockage maximale Nombre maximal de cartouches de données : 24 Natives : 9,6 To Compressées : 19,2 To (compression 2:1) Nombre maximal de cartouches de données : 48 Natives : 19,2 To Compressées : 38,4 To (compression 2:1) Nombre d'emplacements 24 (y compris le guichet d'E/S) 48 (y compris un guichet d'E/S à 3 emplacements) Vitesse de transfert continue des données natives Unité Ultrium 3 pleine hauteur : 80 Mo/s Unité Ultrium 3 demi-hauteur : 60 Mo/s Types d'unité Ultrium 3 pleine hauteur Ultrium 3 : SCSI, Fibre Channel Unité Ultrium 3 demi-hauteur : Serial Attached SCSI (SAS) Interfaces Interface SCSI Ultra160 LVD 4 Go/s Fibre Channel 3 Go/s SAS Chapitre 1. Description du produit 1-13Conditions d'utilisation Tableau 1-10. Conditions d'utilisation Température En fonctionnement 10° à 35 °C Sans cartouche de stockage -30° à 60 °C Température en milieu humide, en fonctionnement 26 °C maximum Résistance aux chocs thermiques - nombre maximal de changements 10 °C par heure Divers Concentration de poussières Moins de 200 microgrammes/mètre cube Altitude (en fonctionnement) 2 500 mètres à une température extérieure de 25 °C Niveaux de puissance sonore au maximum (LwAd en bels) 6,6/6,8 Hygrométrie En fonctionnement 15 % à 80 % d'humidité relative (sans condensation) Stockage, sans cartouche 10 % à 90 % d'humidité relative (sans condensation) Environnement du produit La bandothèque est conçue pour fonctionner dans un environnement professionnel classique. La bandothèque répond aux exigences acoustiques pour une zone professionnelle générale de catégorie 2D. La catégorie 2D prévoit que la bandothèque doit être installée à au moins 4 m d'un poste de travail permanent. Pour permettre l'accès pour la maintenance, installez la bandothèque à au moins 0,9 m de tout obstacle. La bandothèque est une unité informatique de précision. Pour garantir la longévité maximum de votre bandothèque, placez-la à l'abri de la poussière, des salissures et des particules en suspension dans l'air : v Disposez la bandothèque à l'écart des zones très fréquentées, particulièrement si le sol est recouvert de moquette. La moquette retient la poussière et les personnes marchant sur la moquette entraînent la multiplication des fibres et poussières en suspension dans l'air. v Placez la bandothèque en dehors des salles d'imprimantes et photocopieuses à cause de la poussière d'encre et de papier. En outre, ne stockez pas le papier à côté de la bandothèque. v Placez la bandothèque à l'écart des courants d'air occasionnés par les couloirs, fenêtre ouvertes, ventilateurs et climatiseurs. Assurez-vous que les couvercles de la machine sont toujours tenus fermés afin de réduire au minimum la contamination par les particules en suspension dans l'air. Pilotes de périphérique pris en charge Les dernières versions des pilotes de périphérique peuvent être téléchargées sur le site http://support.dell.com. 1-14 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Les bandothèques TL2000 et TL4000 utilisent les pilotes de périphérique SCSI génériques dans RHEL 4 et 5. En fonction de l'éditeur de logiciel indépendant que vous utilisez, vous exécuterez soit le pilote de périphérique sg ou st. Consultez la documentation de votre éditeur de logiciel indépendant pour plus d'informations sur le pilote de périphérique à utiliser. Chapitre 1. Description du produit 1-151-16 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 2. Interfaces utilisateur Cette bandothèque comporte deux interfaces utilisateur. v Panneau de commande de l'opérateur - situé sur le panneau avant de la bandothèque v «Interface utilisateur Web», à la page 2-5 - accessible via un navigateur Web Panneau de commande de l'opérateur Le panneau de commande de l'opérateur fonctionne en deux modes de base. v Mode interactif - Ce mode est employé lorsqu'un utilisateur appuie sur des boutons du panneau de commande de l'opérateur. v Mode géré par le système - C'est le mode d'utilisation normal. Dans ce mode, le panneau de commande de l'opérateur affiche l'état associé aux actions qui ont été déclenchées par les commandes émises par l'interface série interne de l'unité (unité vers la bandothèque). Lorsqu'un bouton du panneau de commande de l'opérateur est enfoncé et relâché, le panneau de commande de l'opérateur bascule automatiquement en mode interactif. Le mode interactif persiste jusqu'à 3 minutes après qu'un utilisateur arrête d'appuyer sur des boutons ou, au-delà, après l'arrêt de l'action du manipulateur de bandothèque demandée. Le panneau de commande de l'opérateur revient alors au mode géré par le système. Si nécessaire, le panneau de commande de l'opérateur bascule automatiquement en mode géré par le système. Lorsque cela se produit, la bandothèque doit se rappeler la fonction précédant la modification du mode d'affichage. Ensuite, cliquez sur n'importe quel bouton pour faire basculer le panneau de commande de l'opérateur du mode géré par le système vers le mode interactif. Si la fonction de sécurité utilisateur est activée, le mode interactif est limité aux options de menu Connexion et Surveiller jusqu'à ce qu'un utilisateur se connecte avec un mot de passe correct. Principes d'utilisation du panneau de commande de l'opérateur L'utilisation du panneau de commande de l'opérateur doit obéir à certaines règles de base. Ces règles d'utilisation constituent les principes d'utilisation. v Tout conflit opérationnel entre les commandes reçues via l'interface d'hôte ou l'interface utilisateur Web et celles entrées à l'aide du panneau de commande de l'opérateur sera évité grâce à un mécanisme de réservation reposant sur la règle premier arrivé, premier servi. Toute réservation par le panneau de commande de l'opérateur est annulée par une déconnexion ou une expiration du délai d'attente du panneau de commande de l'opérateur, ce qui annule le mode interactif. v Le microprogramme de bandothèque n'autorisera pas un utilisateur à sélectionner une demande impossible. Il s'agit, entre autres, des situations suivantes : – Transfert d'une cartouche d'une source quelconque vers un emplacement plein – Transfert d'une cartouche à partir d'un emplacement vide 2-1– Chargement d'une cartouche d'une source quelconque vers une unité pleine – Ejection d'une cartouche à partir d'une unité vide v Toute erreur détectée par le contrôleur de la bandothèque ou de l'unité et qui ne peut être réparée à l'aide des algorithmes prédéfinis du microprogramme sera considérée comme fatale. Un code d'erreur apparaît sur l'affichage du panneau de commande de l'opérateur et le voyant d'erreur s'allume. Le code d'erreur reste sur le panneau de commande de l'opérateur jusqu'à ce que l'on appuie sur un bouton-poussoir, ce qui entraîne l'affichage de l'écran de démarrage sur le panneau de commande de l'opérateur. v Les codes d'erreur numériques sont uniquement utilisés pour les erreurs fatales irréparables, sinon des messages d'état sous forme de texte sont affichés. Affichage lors de la mise sous tension Lorsque la bandothèque est mise sous tension ou réinitialisée, plusieurs processus contrôlés sur le plan interne, nécessaires à son initialisation et à son fonctionnement, sont exécutés. Ces processus sont appelés POST (Power-On-Self-Test = autotest de démarrage). Pendant le POST, le panneau de commande de l'opérateur affiche des informations qui peuvent vous paraître sans signification tant que le POST n'est pas terminé. Lorsque le POST est terminé, la bandothèque affiche l'écran de démarrage, puis l'écran d'accueil. L'écran de démarrage est le premier écran qui s'affiche une fois que la bandothèque est mise sous tension. Il contient les informations suivantes : v Rév. du microprogramme : niveau actuel du microprogramme de la bandothèque v Unités : total d'unités pouvant être pris en charge par la bandothèque v Magasins : total de magasins de la bandothèque v Guichet d'E-S : état actuel du guichet d'E-S Pendant que la bandothèque effectue son cycle de mise sous tension, vous pouvez surveiller l'état de la bandothèque dans le panneau de commande de l'opérateur ; toutefois, vous ne pouvez pas effectuer de modification de la configuration tant que l'unité n'a pas exécuté sa routine d'initialisation. Les tentatives de modification sont ignorées. Figure 2-1. Ecrans de mise sous tension 2-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque sur les voyants du panneau avant Tous les voyants sont mis à jour pendant les séquences de mise sous tension et de réinitialisation. A la mise sous tension ou lors d'une réinitialisation logicielle, la bandothèque allume tous les voyants dès que POST le permet. Lorsque l'initialisation démarre, tous les voyants sont éteints et le voyant Prêt/activité clignote à une fréquence raisonnable d'environ une seconde par cycle. Lorsque l'initialisation mécanique est terminée, le voyant Prêt/activité arrête de clignoter et reste constamment allumé. Si une panne de la bandothèque se produit, le voyant Prêt/activité s'éteint et le voyant d'erreur s'allume. Le panneau de commande de l'opérateur affiche aussi un code d'erreur approprié pour aider à identifier la panne. Vous trouverez ci-dessous des détails opérationnels supplémentaires concernant les voyants : v Le voyant Prêt/activité est toujours allumé lorsque l'unité est sous tension et opérationnelle. Le voyant Prêt/Activité clignote chaque fois qu'il y a une activité de la bandothèque ou de l'unité. Ce voyant clignote aussi lorsque l'unité est HORS LIGNE. v Le voyant de nettoyage s'allume lorsqu'un nettoyage est nécessaire ou qu'un indicateur de nettoyage a été détecté par l'unité. Le voyant s'éteint une fois le nettoyage de l'unité terminé. v Le voyant d'avertissement indique l'une des conditions suivantes. Incident Action requise Mauvais support 1. Accédez à Surveiller → Inventaire pour localiser la cartouche défectueuse. 2. Déplacez la cartouche défectueuse vers le guichet d'E/S. (Panneau de commande de l'opérateur : Commande → Déplacer les cartouches). 3. Ouvrez le guichet d'E/S pour supprimer la cartouche défectueuse. (Panneau de commande de l'opérateur : Commande → Ouvrir le guichet d'E/S). Problèmes de glissière d'unité Procédez de l'une des façons suivantes : - Installez une glissière d'unité (voir «Retrait/ installation/ajout d'une glissière d'unité de bande», à la page 10-3). - Modifiez ou soumettez à nouveau le paramètre de la bandothèque logique (panneau de commande de l'opérateur : Configurer → Bandothèques logiques ou interface utilisateur Web : Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques). - Restaurez les paramètres par défaut (panneau de commande de l'opérateur : Configurer → Restaurer les paramètres par défaut ou interface utilisateur Web : Configurer la bandothèque → Restaurer les paramètres par défaut). Chapitre 2. Interfaces utilisateur 2-3Incident Action requise Bloc d'alimentation défaillant Procédez comme suit : 1. Remplacez le bloc d'alimentation défaillant (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). 2. Coupez l'alimentation de la bandothèque. Ventilateur de bloc d'alimentation défaillant Remplacez le bloc d'alimentation. v Le voyant d'erreur s'allume lorsqu'une erreur irréparable se produit dans l'unité ou dans la bandothèque (c'est-à-dire une erreur matérielle). Cela se produit au moment où le message d'erreur persistante s'affiche à l'écran et le voyant reste allumé jusqu'à ce que l'erreur soit résolue. Remarque : A partir du panneau de commande de l'opérateur, accédez à Maintenance → Vérification de la bandothèque. Si aucune erreur n'est détectée au cours de la vérification, le voyant d'erreur s'éteint. Si l'erreur persiste, redémarrez. Modes d'entrée Il y a plusieurs façons d'entrer des valeurs dans les différentes options du menu. Ces valeurs sont des valeurs prédéfinies sélectionnables, des valeurs de commutation (par exemple, MARCHE/ARRET) et des valeurs numériques telles que les adresses de réseau. Sélection de valeurs prédéfinies 1. Pour configurer les valeurs prédéfinies, appuyez sur le bouton SELECTION pour sélectionner l'élément de menu. 2. Utilisez les boutons Haut et Bas pour sélectionner l'une des valeurs prédéfinies de l'option. 3. Dès que le panneau de commande de l'opérateur affiche la valeur qui convient, appuyez sur le bouton SELECTION pour l'appliquer. Valeurs de commutation Les valeurs de commutation servent à commuter entre deux états tels que MARCHE et ARRET. 1. Une fois que vous avez navigué jusqu'à l'option de menu souhaitée, appuyez sur le bouton SELECTION pour sélectionner l'élément de menu. 2. Utilisez les boutons Haut et Bas pour sélectionner l'un des états prédéfinis de l'option. 3. Appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer le nouvel état. Saisie de valeurs numériques Les valeurs numériques sont utilisées pour les adresses de réseau, les entrées de mot de passe et d'autres entrées de configuration. 1. Une fois que vous avez navigué jusqu'à l'option de menu souhaitée, la valeur actuelle est affichée et le curseur reste sur le premier chiffre de la valeur. 2. Pour chaque chiffre de la valeur pouvant être modifié : a. Utilisez les boutons HAUT et BAS pour sélectionner un chiffre supérieur ou inférieur. 2-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000b. Appuyez sur le bouton SELECTION pour sélectionner le chiffre suivant. 3. Appuyez sur le bouton SELECTION après avoir modifié le dernier chiffre pour appliquer l'entrée ou appuyez sur le bouton Annuler pour annuler l'intégralité du processus de modification et conserver la valeur d'origine. Power ON/OFF Le bouton Power ON/OFF fait partie du panneau de commande de l'opérateur. Si la bandothèque est sous tension, en appuyant sur ce bouton pendant 4 secondes, vous déclenchez un arrêt contrôlé de la bandothèque (arrêt en douceur). Les opérations suivantes sont exécutées avant que la bandothèque ne s'arrête complètement : v L'écran indique par un message approprié que l'arrêt est en cours. v Le contrôleur de la bandothèque termine toutes les activités en cours de la bandothèque et de l'unité. v Le manipulateur de bandothèque est placé en position de départ. v Le contrôleur de la bandothèque coupe le côté secondaire de l'alimentation électrique. Remarque : Le processus d'arrêt peut être interrompu en relâchant le bouton avant la fin des 4 secondes. Interface utilisateur Web De nombreuses opérations exécutées à partir du panneau de commande de l'opérateur peuvent aussi être exécutées à distance à l'aide de l'interface utilisateur Web. L'interface utilisateur Web vous permet de contrôler et commander votre bandothèque à partir de tout terminal connecté à votre réseau ou via le Web. L'interface utilisateur Web héberge un site Internet dédié et protégé qui affiche une représentation graphique de votre bandothèque. Adresses IP statiques uniquement : après vous être connecté à la bandothèque, ouvrez n'importe quel navigateur HTML et entrez l'adresse IP de la bandothèque. Pour configurer l'interface utilisateur Web, vous devez d'abord définir l'adresse IP à l'aide du panneau de commande de l'opérateur. Consultez "Configurer : Réseau" de la page 5 à 23 ou "Configurer la bandothèque : Réseau" de la page 5 à 45. Connexion Important : Certaines options de l'interface utilisateur Web mettent la bandothèque HORS LIGNE (OFFLINE). Ce mode inactif peut interférer avec le logiciel d'application résidant sur l'hôte et provoquer une perte de données. Assurez-vous que la bandothèque soit inactive avant d'essayer d'exécuter les opérations distantes qui mettent la bandothèque HORS LIGNE. Pour vous connecter, sélectionnez le Type d'accès et saisissez le mot de passe correct. l'écran RMU TL4000/TL2000 affiche Bienvenue : utilisateur, superutilisateur, administrateur or service une fois que vous êtes connecté. L'utilisateur peut se déconnecter à tout moment en cliquant sur "Déconnexion" dans l'angle supérieur droit de la page RMU. Chapitre 2. Interfaces utilisateur 2-5v L'utilisateur peut accéder uniquement aux menus Surveiller la bandothèque. Le compte Utilisateur ne dispose que de privilèges d'affichage sur l'unité, il ne peut effectuer aucune modification de configuration. v Superutilisateur - Le superutilisateur a accès aux sections Surveiller la bandothèque et Gérer la bandothèque. v L'utilisateur Administrateur peut accéder à tous les menus sauf aux menus de maintenance.Le compte Administrateur peut surveiller, configurer et exécuter des diagnostics d'unité (excepté que les diagnostics avancés sont réservés au personnel de maintenance). v Le personnel de maintenance a accès à tous les menus. Le compte Maintenance dispose des mêmes privilèges que le compte Administrateur en plus de pouvoir effectuer des diagnostics d'unité avancés. Remarque : Les comptes utilisateur et superutilisateur doivent être activés par l'administrateur de la bandothèque. Ces comptes sont désactivés par défaut. Remarque : Les mots de passe sont sensibles à la casse. Utilisez le mot de passe suivant pour vous connecter en tant qu'utilisateur Administrateur : secure Chaque niveau définit à quelles zones vous avez accès et quelles actions vous pouvez déclencher à partir de ces zones. Pour le protocole DHCP, utilisez le panneau de commande de l'opérateur pour déterminer l'adresse IP affectée à votre bandothèque. Accédez à Surveiller → Bandothèque → Identité. Accédez à Adresse IP et notez l'adresse. Entrez l'adresse IP dans la zone d'adresse de votre navigateur Web pour accéder à votre bandothèque avec l'interface utilisateur Web. Pour IPv4 ou Double pile IPv4 + IPv6, entrez l'adresse IP statique de votre bandothèque au format 0.0.0.0 (quatre octets). Pour IPv6, entrez l'adresse IP statique de votre bandothèque ou l'adresse IP affectée au routeur au format suivant: http://[0:0:0:0:0:0:0:0]. Pour déterminer l'adresse IP affectée à votre routeur, accédez à Surveiller → Bandothèque → Réseau dans le panneau de commande de l'opérateur. Si la double pile IP est activée (IPv4 + IPv6), les adresses IPv6 ne peuvent pas être configurées dans le panneau de commande de l'opérateur et doivent être configurées via l'interface utilisateur Web. Les adresses IPv6 peuvent uniquement être configurées dans le panneau de commande de l'opérateur si la pile IPv6 uniquement est activée. Lorsque la double pile est activée, l'adresse IPv6 doit être configurée via l'interface Web (avec l'adresse IPv4 ou une autre adresse IPv6). 2-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Etat du système L'écran Etat du système s'affiche toujours après la connexion. Il indique l'état actuel de la bandothèque. Les icônes d'état indiquent les conditions suivantes : v La marque verte indique que la bandothèque est totalement opérationnelle et qu'aucune intervention de l'utilisateur n'est nécessaire. v Le point d'exclamation jaune indique que l'intervention de l'utilisateur est nécessaire, mais que la bandothèque est toujours capable d'exécuter des opérations. Cette condition peut être provoquée par un incident lié au support, à la bandothèque, au bloc d'alimentation de secours, au ventilateur de bloc d'alimentation ou à la glissière d'unité. Pour déterminer la cause de l'incident, consultez l'écran Etat du système. a77ug070 Figure 2-2. Page de connexion à l'interface utilisateur Web a77ug080 Figure 2-3. Ecran Etat du système de la bandothèque 2U a77ug089 Figure 2-4. Ecran Etat du système de la bandothèque 4U Chapitre 2. Interfaces utilisateur 2-7v Le X rouge indique que l'intervention de l'utilisateur est nécessaire et que la bandothèque n'est pas capable d'exécuter des opérations. v Si la fonction Nettoyage automatique est activée et qu'une cartouche de nettoyage n'est pas présente (ou qu'une cartouche de nettoyage est présente mais pas dans un emplacement réservé), la fonction Nettoyage automatique est définie sur Vérif support/empl. réservé ? , la case Etat est cochée avec une coche verte et les mots Avertissement support apparaissent. L'état du Nettoyage automatique disparaît de l'écran d'état système une fois le Nettoyage automatique correctement configuré. Vous recevez plusieurs messages si le support de nettoyage expire. v L'état du bloc d'alimentation n'apparaît que si vous utilisez un système d'alimentation de secours avec une bandothèque 4U et si cette dernière a été fabriquée après le 14 mars 2008. Si le bloc d'alimentation de secours tombe en panne, l'écran Etat du système s'affiche, comme indiqué dans la figure 2-6. Remarque : Si votre bandothèque dispose de blocs d'alimentation de secours de niveau -04 (voir l'étiquette située sur le dessus du bloc d'alimentation), il est normal que le voyant “vert” du bloc en mode “Veille” s'éteigne. Vous pouvez tester ce bloc d'alimentation en tirant le connecteur d'alimentation vers l'autre bloc d'alimentation “actif”. La bloc d'alimentation en mode “Veille” devient désormais Figure 2-5. Ecran Etat du système de la bandothèque 4U affichant un avertissement de support Figure 2-6. Ecran Etat du système de la bandothèque 4U présentant la panne d'un bloc d'alimentation 2-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000“Actif” et son voyant “vert” doit s'allumer. S'il ne s'allume pas, remplacez-le (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). Si votre bandothèque dispose de blocs d'alimentation de secours de niveau -05, le voyant "vert" reste allumé sur les deux blocs. Si les voyants "verts" ne s'allument pas, remplacez le bloc d'alimentation en panne (reportez-vous à «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). Pages d'aide de l'interface utilisateur Web Une page d'aide est associée à chaque écran de l'interface utilisateur Web. Pour y accéder, cliquez sur Aide dans le coin supérieur droit de l'écran. Une nouvelle page Web s'affiche. A l'aide du volet de navigation de gauche, sélectionnez la page d'aide souhaitée. Pour fermer cette page, cliquez sur le symbole X rouge dans le coin supérieur droit de l'écran. Déconnexion de l'interface utilisateur Web Pour cela, cliquez sur Déconnexion dans l'angle supérieur droit de l'écran. Important : Si vous cliquez sur le symbole X dans l'angle supérieur droit de la fenêtre de votre navigateur Web, vous ne serez pas déconnecté de l'interface utilisateur Web. Chapitre 2. Interfaces utilisateur 2-92-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 3. Planification de l'installation Avant d'installer votre bandothèque, reportez-vous aux informations suivantes. Détermination du nombre de bandothèques logiques Vous pouvez partitionner la bandothèque en autant de bandothèques logiques qu'il y a d'unités dans la bandothèque. Instructions élémentaires v Chaque bandothèque logique doit contenir au moins une unité. v Une bandothèque configurée en tant que bandothèque logique correspond à la bandothèque physique entière. v La bandothèque transmet un avertissement à l'utilisateur si le support est déplacé dans les bandothèques logiques. Partage de bandothèque Si la bandothèque est configurée par défaut, une application peut faire fonctionner la bandothèque via un seul chemin de contrôle. Il est souvent plus avantageux de partager une bandothèque entre des applications hétérogènes (différentes) ou homogènes (semblables). Certaines applications (et certains serveurs) n'autorisent pas le partage d'une bandothèque entre des systèmes. Il est possible de créer des configurations qui permettent à la bandothèque d'exécuter des commandes à partir de plusieurs applications hétérogènes et de plusieurs applications homogènes . Vous pouvez exécuter les actions suivantes à partir de l'interface utilisateur Web ou du panneau de commande de l'opérateur : v Configurer la bandothèque afin qu'elle soit partitionnée en bandothèques logiques séparées qui communiquent de façon indépendante avec des applications distinctes par le biais de chemins de contrôle séparés. Une telle configuration ne nécessite aucune fonction particulière du serveur ou de l'application. (Pour plus d'informations, voir «Utilisation de plusieurs bandothèques logiques pour le partage de bandothèques», à la page 3-2.) v Configurer une bandothèque logique (y compris la bandothèque physique complète) de manière à la partager sur deux serveurs ou plus exécutant la même application. Il existe différentes façons de définir ce type de configuration, selon les fonctions du serveur et de l'application. On trouve trois configurations types : – Configuration d'un serveur (hôte) pour communiquer avec la bandothèque via un chemin de contrôle unique. Les autres serveurs envoient les requêtes à ce serveur via un réseau. – Configuration de tous les serveurs pour communiquer avec la bandothèque via un chemin de contrôle commun. Cette configuration est utilisée dans les environnements à haute disponibilité . Les configurations multi-initiateur sont uniquement prises en charge par certains adaptateurs et éditeurs de logiciel indépendants (ISV). Vérifiez auprès de votre ISV. – Configuration d'une bandothèque logique pour communiquer avec plusieurs serveurs par le biais de plusieurs chemins de contrôle. Cette configuration nécessite que des chemins de contrôle soient ajoutés (voir «Utilisation de plusieurs chemins de contrôle», à la page 3-2). 3-1Les différentes configurations de la bandothèque ne se limitent pas aux exemples mentionnés ci-dessus. De nombreuses configurations sont possibles en fonction de vos besoins métier. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation de votre application hôte. Utilisation de plusieurs bandothèques logiques pour le partage de bandothèques L'utilisation de plusieurs bandothèques logiques permet qu'une bandothèque sauvegarde et restaure simultanément les données d'applications hétérogènes. Par exemple, la bandothèque peut être partitionnée afin de traiter les commandes suivantes : v Commandes de l'application A (à propos du département X) dans la bandothèque logique 1 v Commandes de l'application B (à propos du département Y) dans la bandothèque logique 2 Dans ce type de configuration, les emplacements de stockage et les unités de chaque bandothèque logique sont dédiés à cette bandothèque et ne sont pas partagés entre d'autres bandothèques. Les commandes émises par les applications sont envoyées à la bandothèque par deux chemins de contrôle. Le traitement des données s'effectue donc de la manière suivante : v Le département X est contenu dans les emplacements de stockage et les unités de la bandothèque logique 1 v Le département Y est contenu dans les emplacements de stockage et les unités de la bandothèque logique 2 Utilisation de plusieurs chemins de contrôle Vous pouvez créer plusieurs bandothèques logiques et chacune d'entre elles peut être configurée pour avoir un ou plusieurs chemins de contrôle. Lorsque vous configurez plusieurs chemins de contrôle, de nouvelles options de disponibilité et configurations de partage de bandothèque sont possibles. L'accès à une bandothèque logique se fait sur le principe du "premier arrivé, premier servi", et chaque chemin de contrôle d'une bandothèque logique peut accepter des commandes même si la bandothèque est utilisée par un autre chemin de contrôle. Par défaut, seule la première unité d'une bandothèque logique a le paramétrage LUN-1. Pour une bandothèque logique donnée, vous pouvez activer autant de chemins de contrôle que d'unités composant cette bandothèque. Utilisation de plusieurs chemins de contrôle pour la reprise en ligne du chemin d'accès Les échecs de commandes et les délais d'attente entraînent des coûts importants. Vous souhaitez que votre bandothèque puisse fonctionner efficacement, sans incidents. Afin de garantir un traitement en continu, la bandothèque intègre une fonction facultative de reprise en ligne du chemin d'accès qui permet au pilote de périphérique hôte de renvoyer la commande à un chemin de contrôle alternatif pour la même bandothèque logique. Si cette fonction est installée, le chemin de contrôle alternatif peut inclure un autre adaptateur de bus hôte (HBA), un autre réseau de stockage (SAN) ou une unité de chemin de contrôle de la bandothèque. 3-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Le pilote de périphérique amorce une reprise sur incident et poursuit alors l'opération sur le chemin de contrôle alternatif sans interrompre l'application. Les systèmes hôtes La reprise en ligne du chemin d'accès est une combinaison de deux fonctions précédentes : Reprise en ligne du chemin de contrôle (clé entrée au niveau de l'interface utilisateur de la bandothèque) et Reprise en ligne du chemin de données (clé entrée au niveau de l'interface du pilote de l'unité). Pour le microprogramme de bandothèque de 8.xx ou inférieur, la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès est disponible pour les unités de bande LTO 4 et n'est pas prise en charge pour les . Les niveaux de microprogramme de bandothèque supérieurs à 8.xx prennent en charge la reprise en ligne du chemin d'accès sur les unités LTO 5, ainsi que les unités LTO 4 pleine hauteur. Le client peut installer lui-même la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès. Pour plus d'informations sur la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès, voir le Guide de configuration de la reprise en ligne des bandothèques Dell PowerVault TL4000, fourni avec la documentation de la bandothèque si vous l'avez achetée dans un point de vente ou le kit du client si vous l'avez achetée ultérieurement. Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément Les bandothèques 4U dotées de versions de microprogramme .80 et supérieures et contenant au moins deux unités peuvent configurer deux bandothèques logiques (créer de deux partitions). Ce partitionnement a été étendu grâce à l'intégration du nouveau microprogramme de bandothèque au nouveau microprogramme de bandothèque et de l'unité demi-hauteur. Il est désormais possible de configurer 1, 2, 3 ou 4 partitions dans la bandothèque 4U. En outre, la bandothèque 2U peut maintenant être configurée dans une ou deux partitions. Chaque bandothèque doit contenir au moins une unité par bandothèque logique (partition). Dans une bandothèque partitionnée, le panneau de commande de l'opérateur ne signale que l'état de la bandothèque logique 1 dans le menu principal, à cause des limitations d'espace. L'utilisateur doit naviguer vers l'état des bandothèques logiques dans le panneau de commande l'opérateur pour obtenir des informations sur les partitions de bandothèque supplémentaires. Partitionnement de bandothèques 2U Lorsque deux unités demi-hauteur sont installées dans une bandothèque 2U, le microprogramme de la bandothèqyue prend en charge le partitionnement de la même manière qu'une bandothèque 4U prend en charge le partitionnement avec deux unités pleine hauteur aujourd'hui. La première partition contient le premier magasin et la première unité. La seconde partition contient le second magasin et la seconde unité. Le guichet d'E/S (si configuré comme E/S) est partagé de la même manière qu'avec une bandothèque 4U partitionnée. Une unité pleine hauteur se nomme "Unité 1". Lorsque vous utilisez des unités demi-hauteur, la position de la première unité demi-hauteur est appelée "Unité 1" et la position de la deuxième unité demi-hauteur est appelée "Unité 2." Partitionnement de bandothèques 4U Lorsque une ou plusieurs unités demi-hauteur sont ajoutées à une bandothèque 4U, la désignation de l'unité est modifiée. Actuellement, la première unité pleine hauteur se nomme "Unité 1" et la deuxième unité pleine hauteur porte le nom Chapitre 3. Planification de l'installation 3-3"Unité 2". Chaque emplacement d'unité pleine hauteur pouvant contenir une ou deux unités demi-hauteur, quatre unités potentielles peuvent être insérées dans un espace qui en accueillait deux. Par conséquent, la position de la première unité demi-hauteur (ou la position de la première unité pleine hauteur) est appelée "Unité 1". La position de la deuxième unité demi-hauteur est appelée "Unité 2". La position de la troisième unité demi-hauteur, ou la position de la deuxième unité pleine hauteur, est appelée "Unité 3". La position de la deuxième unité demi-hauteur est appelée "Unité 4". Important : Dans une bandothèque 4U, une glissière d'unité pleine hauteur peut être installée dans l'emplacement d'unité 1 (l'unité occupe les emplacements 1 et 2) ou 3 (l'unité occupe les emplacements 3 et 4). Une glissière d'unité pleine hauteur ne doit jamais être installée dans l'emplacement d'unité 2 (l'unité occupe les emplacements 2 et 3). Mélange d'unités La bandothèque prend en charge un mélange d'unités pleine hauteur et demi-hauteur dans la même bandothèque physique et la même bandothèque logique. Un mélange d'unités de générations 3, 4 et 5 est autorisé dans la même bandothèque physique et la même bandothèque logique. Un mélange d'unités SCSI, SAS et Fibre Channel est également autorisé dans la même bandothèque physique et la même bandothèque logique ; cependant, il n'est pas recommandé de mélanger les types d'interface des unités dans la même bandothèque logique. Configuration d'un système à une partition Un système à partition unique configuré pour une bandothèque 4U contient toutes les unités présentes dans les positions d'unité et les quatre magasins. Lorsque les affectations Adresse d'élément sont configurées avec une partition logique, elles se présentent comme suit : v Les affectations DTE s'affichent dans la figure 3-1. v Les affectations STE s'affichent dans la figure 3-4, à la page 3-6. Configuration d'un système à deux partitions Un système à deux partitions doit posséder au moins deux unités. Une unité doit être installée en position 1 ou en position 2. L'autre unité doit être installée en position 3 ou en position 4. La partition 1 contient toutes les unités des positions 1 et 2, ainsi que les magasins 1 et 2. La partition 2 contient toutes les unités des positions 3 et 4, ainsi que les magasins 3 et 4. Figure 3-1. Configuration d'un système à une partition 3-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Lorsque les affectations Adresse d'élément sont configurés avec deux partitions logiques, elles se présentent comme suit : les affectations DTE s'affichent dans la figure 3-2. Affectations STE v Bandothèque logique 1 : Emplacement 1 à 21 4096 (x1000) à 4116 (0x1014) v Bandothèque logique 2 : Emplacement 22 à 45 4096 (x1000) à 4019 (0x1017) Configuration d'un système à trois partitions Un système à trois partitions doit posséder au moins trois unités. Une unité doit être installée en position 1. Une autre unité doit être installée en position 2. Une dernière unité doit être installée en position 3 ou 4. La partition 1 contient la première unité et le premier magasin. La partition 2 contient la deuxième unité et le deuxième magasin. La partition 3 contient toutes les unités en positions 3 et 4. La partition 3 contient également les magasins 3 et 4. Affectations STE v Bandothèque logique 1 : Emplacement 1 à 9 4096 (x1000) à 4104 (0x1008) v Bandothèque logique 2 : Emplacement 10 à 21 4096 (x1000) à 4107 (0x100B) v Bandothèque logique 3 : Emplacement 22 à 45 4096 (x1000) à 4119 (0x1017) Configuration d'un système à quatre partitions Un système à quatre partitions doit posséder quatre unités. Chaque partition contient une unité et un magasin. Lorsque les affectations Adresse d'élément sont configurés avec quatre partitions logiques, elles se présentent comme suit : les affectations DTE s'affichent dans la figure 3-4, à la page 3-6. Figure 3-2. Configuration d'un système à deux partitions Figure 3-3. Configuration d'un système à trois partitions Chapitre 3. Planification de l'installation 3-5Affectations STE v Bandothèque logique 1 : Emplacement 1 à 9 4096 (x1000) à 4104 (0x1008) v Bandothèque logique 2 : Emplacement 10 à 21 4096 (x1000) à 4107 (0x100B) v Bandothèque logique 3 : Emplacement 22 à 33 4096 (x1000) à 4107 (0x100B) v Bandothèque logique 4 : Emplacement 34 à 45 4096 (x1000) à 4107 (0x100B) Adressage des éléments SCSI Chaque bandothèque logique démarre au premier emplacement d'unité avec l'adresse de démarrage d'élément attribuée en cours (valeur par défaut : 256). Elle est incrémentée en commençant par les emplacements inférieurs de chaque emplacement d'unité. Il existe une exception à ce schéma d'adressage qui vise à accueillir les bandothèques actuellement dans le champ. Une bandothèque 4U contenant uniquement des unités pleine hauteur continue d'avoir les attributions d'adresses 256 et 257. Leur fonctionnement est donc ininterrompu. Les emplacements d'unité sont toujours incrémentés de 1 pour chaque position d'emplacement d'unité. Remarque : Si vous échangez des unités avec différents compartiments, vous devez reconfigurer la bandothèque. La spécification SCSI n'autorise pas d'écarts dans l'adressage d'éléments SCSI. Une manipulation spéciale est nécessaire sur les emplacements d'unité vides afin de Figure 3-4. Configuration d'un système à quatre partitions Figure 3-5. Exemples d'adressage d'éléments SCSI 3-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000répondre à la spécification. En outre, les unités temporairement retirées doivent conserver leurs adresses afin de ne pas confondre l'application hôte et l'hôte associé. Généralement, seules les unités actuellement disponibles physiquement ou retirées temporairement sont rapportées. Les emplacements vides (non nutilisés) situés dans le haut ou dans le bas ne doivent pas être rapportés, sauf en cas de retrait. Un emplacement d'unité qui ne contient pas d'unité et qui se trouve entre des emplacements utilisés doit être rapporté comme élément SCSI. Pour signaler à l'application hôte que cet emplacement ne peut pas être utilisé, sont bit ACCESS doit être désactivé. Remarque : Lorsque vous réduisez le nombre d'unités de votre bandothèque, mettez à jour la configuration de la bandothèque logique. Cette opération supprime le voyant d'avertissement du panneau avant et le point d'exclamation de l'écran de démarrage, qui indiquent qu'il manque une unité. La mise à jour de la configuration de la bandothèque logique met également à jour l'adressage d'élément et la numérotation de l'unité. Le remplacement des unités LTO demi-hauteur par des unités pleine hauteur peut vous demander d'exécuter une restauration des paramètres par défaut de la fabrique pour mettre correctement à jour l'adressage d'élément et la numérotation de l'unité. Voir «Configurer la bandothèque : Sauvegarder/restaurer la configuration», à la page 5-60. Analyse du numéro d'unité logique La bandothèque utilise un seul ID SCSI ou de boucle par unité et deux LUN pour contrôler l'unité de bande (LUN 0) et le manipulateur de bandothèque (LUN 1). La bandothèque nécessite un adaptateur de bus hôte (HBA, Host Bus Adapter) prenant en charge le balayage LUN. S'il n'est pas activé, votre système hôte ne balaiera pas au-delà de LUN 0 et ne trouvera pas la bandothèque. Il verra uniquement l'unité de bande. Important : Certains HBA, tels que les contrôleurs RAID, ne prennent pas en charge le balayage LUN. Interfaces hôte Vous pouvez connecter les bandothèques 2U et 4U à des serveurs à partir des interfaces suivantes : v SCSI (différentiel basse tension Ultrium 160) v SCSI en série (SAS) v Fibre Channel Tableau 3-1. Prise en charge de l'interface d'unité d'hôte unité SCSI (différentiel basse tension Ultra 160) SAS FC Ultrium 3 FH X X Ultrium 3 HH X Ultrium 4 FH X* X Ultrium 4 HH X Remarque : * = SAS à port double Chapitre 3. Planification de l'installation 3-7Interface SCSI Remarque : Bien que le matériel LVD de la bandothèque puisse fonctionner en mode asymétrique (SE), ce mode de fonctionnement n'est pas recommandé. La bandothèque prend en charge les connexions LVD SCSI à l'aide de câbles munis de connecteurs HD 68 broches. Les adaptateurs SCSI doivent être correctement équipés d'un module de terminaison. Avant d'installer les câbles SCSI, vérifiez qu'aucun d'entre eux ne soit endommagé. N'utilisez pas de câbles endommagés. Signalez immédiatement le problème en prenant contact avec l'assistance clients Dell. La longueur maximale autorisée pour les câbles de votre bus dépend du type de bus SCSI que vous utilisez (LVD). v Pour un serveur comportant un bus SCSI LVD : – Utilisez une longueur de câble maximale de 10 m entre le système et l'unité pour une connexion à la carte mère de l'interface hôte (SCSI) et une ou deux unités connectées en guirlande. – Utilisez une longueur de câble maximale de 5 m entre le système et l'unité pour une connexion à la carte mère de l'interface hôte (SCSI) et de trois à six unités connectées en guirlande. Remarque : Pour une performance optimale, il est conseillé de disposer d'une unité par bus SCSI. – Utilisez une longueur de câble maximale de 25 m entre le système et l'unité pour une connexion directe à une unité (interconnexion point-à-point). Remarque : La connexion en guirlande N'EST PAS conseillée en raison d'incidents éventuels avec le bus de performances SCSI, les câbles et connecteurs SCSI, et les adaptateurs de bus hôtes. Caractéristiques physiques de l'interface SCSI La bandothèque fonctionne comme un ensemble d'unités SCSI-3. Les unités de bande Ultrium se connectent à un serveur à partir d'une interface SCSI LVD Ultra160. Chaque glissière d'unité SCSI fonctionne avec des connecteurs protégés HD68 et peut se connecter directement à un câble SCSI 2 octets. Il est possible de combiner jusqu'à deux initiateurs (serveurs) avec quatre cibles maximum (unités) sur un seul bus SCSI si les conditions suivantes sont réunies : v Chaque extrémité du bus SCSI est correctement équipée d'un module de terminaison v Les restrictions de câbles sont suivies selon la norme SCSI-3 Avec le protocole SCSI-3, ce type de connexion permet l'utilisation de câbles de 25 m avec le câble et le module de terminaison appropriés. Le tableau ci-dessous indique la longueur de bus maximale entre les modules de terminaison pour l'interface LVD. Tableau 3-2. Longueur de bus maximale entre modules de terminaison Type d'interconnexion Longueur de bus maximale entre modules de terminaison (en mètres) Point-à-point (1 serveur et 1 unité) 25 3-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 3-2. Longueur de bus maximale entre modules de terminaison (suite) Type d'interconnexion Longueur de bus maximale entre modules de terminaison (en mètres) Multipoint/connexion en guirlande (1 serveur et plusieurs unités) 12 (LVD) Remarque : La longueur interne du bus est comprise dans les longueurs de bus maximales indiquées dans le tableau. Pour des performances optimales, plusieurs bus SCSI peuvent être nécessaires (voir «Utilisation de plusieurs bus SCSI»), et les unités de bande Ultrium d' doivent être les seules unités cible actives sur le bus. Remarque : La connexion en guirlande N'EST PAS conseillée en raison d'incidents éventuels avec le bus de performances SCSI, les câbles et connecteurs SCSI, et les adaptateurs de bus hôtes. Remarque : Pour des performances maximales, le nombre d'unités de bande pouvant être raccordées à un bus SCSI est limité et dépend du type de bus dont vous disposez et du taux de compression de données utilisé. Les bus Ultra160 SCSI ont une bande passante de 160 Mo par seconde. Le tableau ci-dessous répertorie les types de bus SCSI et le nombre maximum d'unités recommandé que vous pouvez raccorder. Tableau 3-3. Nombre maximum recommandé d'unités par bus SCSI Type d'unité Bus Ultra 160 SCSI Ultrium 3 LVD 1 unité avec une compression 2:1 Utilisation de plusieurs bus SCSI La bandothèque dispose de deux connecteurs SCSI pour chaque unité de bande de la bandothèque. Chaque unité peut être montée en chaîne à l'aide d'un cavalier de bus SCSI. Remarque : La connexion en guirlande N'EST PAS conseillée en raison d'incidents éventuels avec le bus de performances SCSI, les câbles et connecteurs SCSI, et les adaptateurs de bus hôtes. Le retrait d'un cavalier crée un bus SCSI pour chaque unité installée dans votre bandothèque, permettant une connexion à plusieurs serveurs ou à plusieurs cartes SCSI sur un même serveur. Chaque bus SCSI doit être correctement équipé d'un module de terminaison. Plusieurs bus SCSI peuvent être nécessaires pour optimiser les performances, en fonction de l'application et du taux de compression des données. Toutefois, un contrôle de bandothèque (changeur de support) est nécessaire sur au moins un bus SCSI. Le changeur de support doit être adressé via le LUN 1 de la position d'unité portant le numéro le plus petit dans chaque bandothèque logique. En outre, le changeur de support peut également être adressé via le LUN 1 d'autres unités de n'importe quelle bandothèque logique. Un bus contenant un changeur de support via le LUN 1 d'une unité est appelé bus de contrôle et de chemin de données. Les autres bus sont des bus de chemin de données. Pour plus d'informations sur les chemins de contrôle, voir «Utilisation de plusieurs chemins de contrôle», à la page 3-2. Chapitre 3. Planification de l'installation 3-9Terminaison du bus La terminaison du bus SCSI et de toutes les connexions du câble SCSI doit être correctement positionnée selon le standard SCSI. Vous pouvez brancher un module de terminaison externe à l'un des connecteurs SCSI. Un module de terminaison doit toujours être installé sur la dernière unité à chaque extrémité d'une chaîne de plusieurs unités. Un module de terminaison est inclus avec chaque unité de bande SCSI Ultrium. Différentiel SCSI - différentiel basse tension Les unités de bande de différentiel basse tension prennent en charge une longueur de bus de 25 mètres point-à-point, et une longueur de 12 mètres avec une interconnexion multipoint (connexion en guirlande). Pour chaque unité d'une connexion en guirlande, la longueur de câble maximale doit être réduite de 0,5 mètre. Important : Un bus plus rapide n'implique pas nécessairement qu'une unité connectée puisse prendre en charge ce débit de données mais que plusieurs unités puissent fonctionner sur le bus à cette vitesse maximale. Reportez-vous au tableau détaillé des termes et spécifications SCSI sur le site Web du syndicat professionnel SCSI à l'adresse suivante : http://www.scsita.org/terms/scsiterms.html. Pour optimiser les performances, évitez, dans la mesure du possible, la connexion en guirlande. Interface SAS Une glissière d'unité avec interface SAS peut être directement connectée aux contrôleurs. L'interface SAS améliore les performances par rapport à l'interface SCSI car elle permet de connecter simultanément plusieurs périphériques (jusqu'à 128) de différentes tailles et de différents types à l'aide de câbles plus fins et plus longs. Sa transmission de signal en duplex intégral peut atteindre 6 Go/s. Les connecteurs SAS SFF-8088 sur les unités de bande Ultrium 5 sont compatibles avec les câbles SAS-1 ou SAS-2. Les connecteurs SFF-8088 sur les unités de bande Ultrium 3 et Ultrium 4 sont compatibles avec les câbles SAS-1. De plus, les unités SAS peuvent être connectées à chaud. Les unités SAS négocient automatiquement le débit. Il n'existe aucune topologie configurable, donc aucun commutateur de fonction associée à l'interface SAS. Les glissières d'unité SAS Ultrium 3 et Ultrium 4 demi-hauteur disposent d'un port unique et peuvent uniquement être connectées à un hôte. Les unités Ultrium 4 pleine hauteur et Ultrium 5 disposent d'un port double et peuvent être connectées à deux hôtes au maximum. L'objectif du second port vise la redondance de la reprise en ligne plutôt que le partage. Le partage entre ces deux hôtes est limité à la reprise grâce à la mise en cluster active/passive. Le partage d'unité hors réseau local n'est pas pris en charge. Les glissières d'unité SAS Ultrium 3 et Ultrium 4 utilisent la connexion SFF-8088 à l'extrémité de la glissière et SFF-8088 ou SFF-8470 à l'extrémité de la carte hôte. Au départ, seules les liaisons point à point sont prises en charge. Interface Fibre Channel Fibre Channel permet de connecter des unités via un plan d'interconnexion active intelligente, appelé Fabric. L'intégralité des éléments se trouvant entre les ports Fibre Channel est appelée Fabric. Il s'agit le plus souvent d'un commutateur ou d'une série de commutateurs prenant en charge le routage. 3-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000La bandothèque autorise la sélection des comportements des ports Fibre Channel suivants : v Port LN : (paramètre par défaut) - configuration automatique tentant d'abord la boucle arbitrée puis le système Fabric commuté v Port L - boucle arbitrée v Port N - protocole POP dans une topologie de système Fabric commuté Câbles et vitesses Les unités de bande Ultrium 3, Ultrium 4 et Ultrium 5 Fibre Channel utilisent des câbles à fibre optique duplex LC. Les distances maximales prises en charge par la bandothèque sur une connexion Fibre Channel dépendent de la vitesse de connexion, du type de fibre (50 micromètres ou 62,5 micromètres) et de l'unité à laquelle la bandothèque est connectée. Si la bandothèque est connectée à un adaptateur de bus hôte (HBA), reportez-vous aux distances prises en charge par ce dernier. Si la bandothèque est connectée à un commutateur, les distances prises en charge sont les suivantes : v Pour un câble de 50 micromètres multi-mode : – vitesse de connexion 1 Gbit = jusqu'à 500 m – vitesse de connexion 2 Gbit = jusqu'à 300 m – vitesse de connexion 4 Gbit = jusqu'à 175 m – vitesse de connexion 8 Gbit = jusqu'à 150 m v Pour un câble de 62,5 micromètres multi-mode : – vitesse de connexion 1 Gbit = jusqu'à 300 m – vitesse de connexion 2 Gbit = jusqu'à 90 m – vitesse de connexion 4 Gbit = jusqu'à 50 m – vitesse de connexion 8 Gbit = jusqu'à 21 m Remarque : La distance minimale pour 50 et 62,5 micromètres est de 2 m. Les câbles internes de la bandothèque sont des câbles de 50 micromètres. Par conséquent, vous devez utiliser le même type de câble pour le branchement au port de la bandothèque. Pour le branchement à un réseau de stockage (SAN) de 62,5 micromètres, vous devez brancher le câble de 50 micromètres à un port actif, comme un port sur un commutateur. Utilisation de la segmentation pour isoler des unités et améliorer la sécurité Pour des raisons de sécurité, il est important de limiter les unités qu'un serveur peut reconnaître et utiliser. En outre, avec certaines configurations d'optimisation des performances et configurations SAN, il est possible qu'une unité soit vue plusieurs fois à partir du même serveur. Par exemple, si vous avez deux HBA sur le même serveur connectés à une bandothèque Ultrium dans la bandothèque, l'unité sera détectée et apparaîtra sous forme de deux unités logiques. Il y aura donc deux fichiers spéciaux pour une unité physique. La segmentation peut résoudre ce type de problème. La segmentation vous permet de partitionner votre réseau de stockage (SAN) en groupes d'unités logiques, de telle manière que chaque groupe soit isolé des autres et qu'une unité puisse accéder uniquement aux unités de son propre groupe. Il existe deux types de segmentation : segmentation matérielle et segmentation Chapitre 3. Planification de l'installation 3-11logicielle. La segmentation matérielle est basée sur le numéro de port de fabrique physique. Le zonage du logiciel est défini à l'aide d'un nom WWWN (World Wide Node Name) ou d'un nom WWPN (World Wide Port Name ). Même si la segmentation peut être reconfigurée sans arrêter le système, certaines configurations de segmentation peuvent être complexes. Une implémentation WWNN présente l'avantage d'éviter les erreurs de segmentation car il n'est pas nécessaire de changer la configuration de segmentation si une unité doit être réparée ou remplacée. Partage sur un réseau de stockage Grâce aux composants de réseau de stockage (SAN), les possibilités de connecter plusieurs systèmes et plusieurs unités sont plus importantes. Les logiciels et les systèmes ne sont pas tous conçus de manière à intégrer le partage d'unités. Avant d'installer une unité que vous souhaitez partager entre deux systèmes, vérifiez que leur logiciel prend en charge le partage d'unités. Si votre logiciel ne prend pas en charge le partage d'unités, les commutateurs Fibre Channel intègrent une fonction de segmentation permettant de partitionner un réseau de stockage. Pour les systèmes devant opérer séparément, utilisez cette fonction de segmentation pour que les systèmes ne partagent pas la même unité. Vous pouvez supprimer le partitionnement lorsque vous mettez à niveau votre logiciel et le système. 3-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 4. Installation et configuration Remarque : Avant d'installer votre bandothèque, reportez-vous aux informations de la section "Planification de l'installation". Pour installer une bandothèque 2U ou 4U de bureau ou montée en armoire, suivez les procédures de ce chapitre, dans l'ordre dans lequel elles sont indiquées. Utilisation du formulaire de configuration de la bandothèque Avant d'installer et de configurer votre bandothèque, copiez l'Annexe G, «Formulaire de configuration de la bandothèque», à la page G-1. Saisissez les informations sur la bandothèque (telles que les numéros de série, les types d'unités, etc.) et les paramètres de configuration dans le formulaire de configuration de la bandothèque, puis stockez-les dans un emplacement sécurisé pour référence future. Mettez à jour ce formulaire chaque fois que des modifications sont apportées au matériel ou à la configuration de votre bandothèque. Installation de votre bandothèque Pour installer votre bandothèque, procédez comme suit. 1. «Sélection d'un emplacement». 2. «Déballage de la bandothèque», à la page 4-2. 3. «Contrôle de la livraison», à la page 4-2. 4. «Installation des pieds de la bandothèque (pour une installation de bureau UNIQUEMENT)», à la page 4-3. 5. «Retrait et stockage de la clé de verrouillage», à la page 4-4. 6. «Montage de la bandothèque en armoire (pour une installation en armoire UNIQUEMENT)», à la page 4-6. 7. «Branchement du câble d'interface hôte», à la page 4-11. 8. «Branchement d'un cordon d'alimentation», à la page 4-14. Sélection d'un emplacement Choisissez un emplacement répondant aux critères suivants : Tableau 4-1. Critères d'emplacement Critères Définition Température de la pièce 10° - 35 °C (50° - 95 °F ) Remarque : Si la température de la pièce où la bandothèque doit être installée diffère de plus de 15 °C de celle de la pièce où celle-ci était stockée, laissez la bandothèque s'acclimater à l'environnement extérieur pendant au moins 12 heures avant de la sortir de son emballage. 4-1Tableau 4-1. Critères d'emplacement (suite) Critères Définition Source d'alimentation v Tension alternative : 100-127 V, 200-240 V (4 - 2 A) Remarque : La bandothèque 4U nécessite deux sources d'alimentation distinctes pour que l'alimentation de secours soit assurée. v Fréquence de ligne : 50-60 Hz Placez la bandothèque près d'une prise secteur. Le cordon d'alimentation secteur est le dispositif permettant de déconnecter le produit du secteur et il doit être facilement accessible en permanence. Deux sources d'alimentation distinctes doivent être disponibles en cas d'alimentation redondante. Qualité de l'air La bandothèque doit être placée dans une zone comportant le moins possible de sources de contamination par des particules. Evitez les zones proches des portes et passages très fréquentés, des piles de fournitures qui agglutinent la poussière, des imprimantes et des pièces enfumées. Les excès de poussière et de débris peuvent endommager les bandes et les unités de bande. Hygrométrie 15-80 % d'humidité relative sans condensation Dégagement v A l'arrière : au moins 15,4 cm v A l'avant : au moins 30,8 cm v Sur les côtés : au moins 5,08 cm Exigences relatives à l'armoire Armoire standard 19" avec : v Dégagement 2U (88.90 mm) pour une bandothèque 2U v Dégagement 4U (177,8 mm) pour une bandothèque 4U Le montage en armoire de la bandothèque est facultatif. Déballage de la bandothèque Remarque : Si la température de la pièce où la bandothèque doit être installée diffère de plus de 15 °C de celle de la pièce où celle-ci était stockée, laissez la bandothèque s'acclimater à l'environnement extérieur pendant au moins 12 heures avant de la sortir de son emballage. 1. Avant de commencer, dégagez une surface de travail afin de déballer la bandothèque. 2. Avant de déballer la bandothèque, vérifiez l'état de l'emballage. Si vous constatez des anomalies, signalez-les sans délai au transporteur. 3. Ouvrez l'emballage et retirez les éléments de conditionnement disposés sur le dessus de la bandothèque. Retirez l'emballage et mettez-le de côté. Important : Une fois l'unité déballée, stockez l'emballage pour un déplacement ou une livraison ultérieure. 4. Soulevez la bandothèque pour la retirer du carton, puis enlevez la pellicule qui la recouvre. Retirez la protection en mousse située à l'arrière de la bandothèque. Conservez l'emballage en vue d'une utilisation ultérieure. Important : Ne posez pas la bandothèque sur son panneau avant ou son panneau arrière car vous risqueriez de l'endommager. Contrôle de la livraison Vérifiez que les éléments suivants sont inclus dans la livraison de votre bandothèque : 4-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Avec chaque bandothèque : – Cordon d'alimentation – Etiquette de code à barres – Pieds (pour une installation de bureau) v Avec chaque bandothèque comportant une unité SCSI : – Module de terminaison SCSI (un par unité SCSI) – Câble hôte-bandothèque SCSI (si commandé par le client) v Avec chaque bandothèque comportant une unité Fibre Channel : – Câble hôte-bandothèque Fibre Channel/commutateur (si commandé par le client) v Avec chaque bandothèque contenant une unité SAS : – Câble hôte-bandothèque SAS (si commandé par le client) v Kit de montage en armoire Installation des pieds de la bandothèque (pour une installation de bureau UNIQUEMENT) Si vous avez l'intention de monter votre bandothèque en armoire, ignorez cette étape et passez à la section «Retrait et stockage de la clé de verrouillage», à la page 4-4. Important : Si votre bandothèque fonctionne sur une surface plane sans pieds, elle risque d'être endommagée ou d'avoir des problèmes de fonctionnement. Six pieds doivent être installés sous la bandothèque avant de pouvoir utiliser celle-ci comme unité de bureau. Pour installer les pieds de la bandothèque : 1. Posez soigneusement la bandothèque sur le côté. 2. Retirez l'adhésif à l'arrière de chaque pied. Chapitre 4. Installation et configuration 4-33. Placez les pieds sur la partie inférieure du châssis de la bandothèque en appuyant chaque pied sur l'une des six zones (1) comme indiqué dans la figure ci-dessous. 4. Remettez doucement la bandothèque en position verticale. Important : Ne placez aucun objet au sommet de la bandothèque. Retrait et stockage de la clé de verrouillage Important : La clé de verrouillage, qui empêche le manipulateur de bandothèque de bouger durant le transport, doit être retirée avant la mise sous tension de la bandothèque. Elle est maintenue en place à l'aide d'une étiquette et se trouve au centre de la partie supérieure de la bandothèque. Une fois ôtée, la clé de verrouillage doit être stockée sur la partie droite de la bandothèque (panneau arrière) en vue d'une utilisation ultérieure. 1 a77ug085 Figure 4-1. Installation des pieds sur la partie inférieure du boîtier de la bandothèque 4-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Pour retirer et stocker la clé de verrouillage : 1. Retirez l'étiquette bleue ( 2 ) maintenant en place la clé de verrouillage ( 1 ) sur le dessus de la bandothèque puis retirez la clé (voir la figure 4-2). 2. Stockez la clé ( 1 ) et l'étiquette ( 2 ) sur le panneau arrière de la bandothèque comme indiqué à la figure 4-3. 1 2 a77ug018 Figure 4-2. Etiquette et clé de verrouillage 1 2 a77ug019 Figure 4-3. Emplacement de la clé de verrouillage de la bandothèque et de son étiquette Chapitre 4. Installation et configuration 4-5Montage de la bandothèque en armoire (pour une installation en armoire UNIQUEMENT) Les bandothèques 2U et 4U peuvent facilement être montées dans une armoire standard 19 pouces. La bandothèque 2U nécessite un espace de 2U (3,5 pouces). La bandothèque 4U nécessite un espace de 4U (7 pouces). Si vous ne procédez pas au montage de la bibliothèque en armoire, ignorez cette procédure et reportez-vous à «Connexion de la bandothèque à un serveur», à la page 4-11. Important : La bandothèque 2U pèse 15,59 kg avec une unité et sans support. Une bandothèque 4U pèse 21,32 kg avec une unité et sans support. Pour réduire le risque de blessures corporelles ou de dégâts matériels sur la bandothèque : 1. conformez-vous aux instructions et exigences locales en matière de sécurité et de santé pour la manutention, 2. sollicitez une aide adaptée pour soulever et stabiliser la bandothèque lors de l'installation et la dépose et 3. retirez toujours toutes les cartouches afin de réduire le poids total de la bandothèque. Pour monter votre bandothèque en armoire, procédez de la manière suivante. 1. Vérifiez que votre kit de montage en armoire comprend les éléments suivants (voir figure 4-4, à la page 4-7) : v Dans un emballage plastique : – 2 guides (non affiché) – 2 étriers de fixation (1) v Dans le petit sac sans étiquette : – 1 clé Torx (5) – 2 ancrages (4) – 2 vis à tête fraisée pour sécuriser les ancrages (6) – 2 vis à tête fraisée plus petites pour sécuriser les parties supérieures des étriers de fixation (7) – 2 grandes vis pour installer les étriers de fixation dans l'armoire (8) v Dans un petit sac portant l'étiquette "Trous ronds" : 9 vis destinées aux armoires à trous ronds. (2) v Dans un petit sac portant l'étiquette "Trous carrés" : 9 vis destinées aux armoires à trous carrés. (3) 4-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40002. Déterminez l'emplacement où vous voulez installer la bandothèque dans l'armoire et, avec un stylo, marquez l'emplacement sur chaque rail vertical de l'armoire. Remarque : La bandothèque 2U nécessite un espace de 2U (3,5 pouces). Une bandothèque 4U nécessite un espace de 4U (7 pouces). 1 Deux unités EIA pour installation dans des trous carrés et ronds 3 Larges écarts dans l'unité EIA 2 4 Ecarts étroits entre les unités EIA a77ug107 1 2 3 4 5 8 7 6 Figure 4-4. Matériel fourni dans le kit de montage en armoire a77ug133 1 3 4 2 1 2 Figure 4-5. Exemples d'unités EIA pour installations dans des trous carrés et ronds Chapitre 4. Installation et configuration 4-73. A l'aide de vis adaptées à votre type d'armoire (trous ronds ou trous carrés) et d'un tournevis cruciforme n°2, fixez un rail de chaque côté de l'armoire à l'emplacement souhaité (en vous assurant que la bride de chaque rail pointe vers l'autre). Fixez l'avant et l'arrière de chaque rail à l'armoire. L'extrémité la plus étroite de chaque rail doit être placée à l'arrière de l'armoire. Les rails s'adaptent à un large éventail de profondeurs d'armoire. Chaque rail requiert un espace de 2U (1 dans la figure 4-6). 4. Avec la clé Torx qui vous a été fournie, retirez les vis ( 1 ) comme indiqué à la figure 4-7. Pour une bandothèque 4 U, l'emplacement des vis est similaire. 5. Installez les fixations (2) de chaque côté de votre bandothèque comme indiqué à la figure 4-8, à la page 4-9, à l'aide de vis à tête fraisée plus longues que vous trouverez dans votre kit. 1 a77ug009 Figure 4-6. Vue de l'arrière de l'armoire, montrant la partie étroite du rail a77ug011 1 Figure 4-7. Vis latérales de la bandothèque 2U, à retirer 4-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40006. Installez les étriers de fixation de la bandothèque (1) comme indiqué, de chaque côté de la bandothèque 2U en utilisant la vis retirée de la bandothèque et une petite vis à tête fraisée fournie avec le kit de montage en armoire (les fixations et étriers de fixation de la bandothèque 4U sont similaires). 7. Une fois les fixations et étriers de fixation installés, faites glisser la bandothèque sur les rails (comme indiqué à la figure 4-9 et à la figure 4-10, à la page 4-10). Lorsque la bandothèque s'arrête, poussez-là doucement pour verrouiller les fixations situées de chaque côté de la bandothèque dans les rails, jusqu'à ce que les rails de fixations touchent les rails verticaux de l'armoire. a77ug012 1 2 Figure 4-8. Fixations et étriers de fixation pour la bandothèque 2U a77ug127 Figure 4-9. Insertion de la bandothèque 2U dans l'armoire Chapitre 4. Installation et configuration 4-98. A l'aide d'un tournevis cruciforme n°2, fixez la bandothèque dans l'armoire (voir la figure 4-11 pour la bandothèque 2U ; voir la figure 4-12, à la page 4-11 pour la bandothèque 4U) en plaçant une vis dans l'orifice central de chaque étrier de fixation ( 1 ). a77ug109 Figure 4-10. Insertion de la bandothèque 4U dans l'armoire 1 a77ug128 Figure 4-11. Fixation de la bandothèque 2U dans l'armoire 4-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Connexion de la bandothèque à un serveur Vous pouvez connecter les bandothèques 2U et 4U à des serveurs à partir des interfaces suivantes : v SCSI (différentiel basse tension Ultra 160) v Fibre Channel v Serial Attached SCSI (SAS) Branchement du câble d'interface hôte Pour raccorder les câbles d'interface hôte à la bandothèque : 1. Il est conseillé d'arrêter et de mettre hors tension le serveur concerné. Mettez également hors tension toutes les unités associées. Débranchez les cordons d'alimentation du serveur et de tous les accessoires liés. Important : Le fait de ne pas débrancher les cordons d'alimentation de ces unités avant de brancher le câble d'interface hôte peut endommager la bandothèque. 1 a77ug110 Figure 4-12. Fixation de la bandothèque 4U dans l'armoire Chapitre 4. Installation et configuration 4-112. Pour une bandothèque SCSI, connectez une extrémité du câble d'interface hôte à l'un des connecteurs du panneau arrière de la bandothèque (voir 1 dans la figure 4-13). Pour une bandothèque Fibre Channel, connectez une extrémité du câble d'interface hôte au connecteur du panneau arrière de la bandothèque (voir 5 dans la figure 4-14). Pour une bandothèque SAS (Serial Attached SCSI) connectée, connectez l'extrémité hôte du câble SAS à l'adaptateur de bus hôte SAS (voir 2 à la figure 4-15, à la page 4-13). Les unités pleine hauteur ont des connecteurs SAS doubles. Les unités demi-hauteur ont un seul connecteur SAS. Les connecteurs SAS non utilisés n'ont pas besoin d'être équipés d'un module de terminaison. a77ug017 1 4 3 2 Figure 4-13. Connexion d'un câble d'interface hôte SCSI à une bandothèque 2U 2 1 3 4 5 a77ug101 Figure 4-14. Connexion des câbles d'interface hôte à une bandothèque 4U. LA CONFIGURATION ILLUSTREE DANS CETTE FIGURE EST PRESENTEE UNIQUEMENT A TITRE D'EXEMPLE. CETTE CONFIGURATION N'EST PAS PRISE EN CHARGE. 4-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40003. Connectez l'autre extrémité du câble d'interface hôte de la façon suivante : v Dans le cas d'une bandothèque SCSI, connectez le câble d'interface hôte au connecteur de l'adaptateur de bus hôte SCSI ou au connecteur de l'unité précédente du bus SCSI. Connectez le module de terminaison ( 3 dans la figure 4-13, à la page 4-12) au connecteur SCSI restant sur le panneau arrière de la bandothèque, si la bandothèque est la dernière ou unique unité sur le bus SCSI. Sinon, branchez une extrémité du câble SCSI au port restant et l'autre extrémité à l'unité suivante du bus SCSI. Assurez-vous que la dernière unité du bus SCSI est correctement équipée d'un module de terminaison. Remarque : Seuls les câbles et modules de terminaison spécifiés pour l'utilisation d'Ultra160 ou Ultra320 ou étiquetés en tant que Multi Mode doivent être utilisés. Remarque : L'adaptateur de bus hôte doit être de type différentiel basse tension SCSI. Un adaptateur de bus hôte SCSI asymétrique (SE) fonctionnera, mais nuira considérablement aux performances et limitera la longueur du câble. Si plusieurs unités asymétriques (SE) se trouvent sur le même bus SCSI, la totalité du bus SCSI adoptera la vitesse SE, ce qui diminuera considérablement les performances. v Dans le cas d'une bandothèque Fibre Channel, connectez le câble d'interface hôte à l'hôte ou à un commutateur. v Pour une bandothèque SAS, connectez le câble d'interface hôte à l'adaptateur de bus hôte, ou a un interposeur selon les besoins, à l'aide d'une connexion directe SFF-8088. Les connecteurs SAS non utilisés n'ont pas besoin d'être équipés d'un module de terminaison. 4. Branchez le câble réseau Ethernet 2 à la figure 4-13, à la page 4-12, figure 4-14 , à la page 4-12) ou 3 à la figure 4-15 dans le port Ethernet sur le panneau arrière de la bandothèque. Si la connexion Ethernet est directement reliée à un serveur ou à un ordinateur portable, un câble Ethernet simulateur de modem peut être nécessaire. Remarque : Il revient au client de fournir le câble de croisement si nécessaire. a77ug134 1 2 3 Figure 4-15. Connexion d'un câble d'interface SAS à la bandothèque 2U Chapitre 4. Installation et configuration 4-13Branchement d'un cordon d'alimentation Avertissement : Ce produit doit être utilisé UNIQUEMENT avec un cordon d'alimentation approuvé pour votre pays. Utiliser un cordon d'alimentation non autorisé peut avoir les conséquences suivantes : v non-respect des exigences de sécurité en vigueur dans votre pays ; v surchauffe, induisant un risque de blessures corporelles et/ou de dommage aux biens ; et v une rupture entraînant l'exposition des contacts et composants internes, ce qui présente pour l'utilisateur un risque éventuel d'électrocution. Pour chaque alimentation de la bandothèque, effectuez les étapes suivantes. 1. Retirez l'étiquette de protection de la prise électrique de votre bandothèque. 2. Connectez une extrémité de chaque cordon d'alimentation (6 dans «Branchement du câble d'interface hôte», à la page 4-11) à chaque connecteur d'alimentation électrique situé sur le panneau arrière de la bandothèque. 3. Connectez l'autre extrémité de chaque cordon d'alimentation à la prise de courant la plus proche (avec mise à la terre). Utilisez une source différente pour chaque alimentation électrique, afin d'assurer la continuité de l'alimentation. Avertissement : Pour mettre la bandothèque totalement hors tension, débranchez tous les cordons d'alimentation de leur prise. L'interrupteur d'alimentation met les composants de la bandothèque et les unités hors tension ; toutefois, du courant alternatif subsiste aux entrées de l'alimentation électrique. 4. Retirez le film plastique qui protège la bandothèque. 5. Mettez la bandothèque sous tension à l'aide du bouton d'alimentation. Contrôlez le panneau de commande de l'opérateur pour vous assurer que la bandothèque est alimentée en courant électrique. Si elle ne l'est pas, contrôlez les connexions d'alimentation et votre source électrique. Lors du test automatique de démarrage (test POST), les quatre voyants s'allument brièvement, puis le voyant PRET se met à clignoter. Une fois la séquence d'initialisation terminée, l'écran d'accueil (voir «Affichage lors de la mise sous tension», à la page 2-2) apparaît. Configuration de votre bandothèque Remarque : Avant de configurer votre bandothèque, reportez-vous aux informations de la section "Planification de l'installation". a77ug197 Figure 4-16. Retrait de l'étiquette de protection de la prise électrique 4-14 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Vous pouvez configurer la bandothèque à partir du panneau de commande de l'opérateur et/ou de l'interface utilisateur Web. Il est recommandé d'utiliser l'interface utilisateur Web. Pour des informations complètes et détaillées sur toutes les fonctions disponibles de votre bandothèque lorsque vous utilisez le panneau de commande de l'opérateur ou l'interface utilisateur Web, voir Chapitre 5, «Opérations», à la page 5-1. Pour obtenir les paramètres par défaut de la bandothèque, voir «Configurer : Sauvegarde/Restauration», à la page 5-29 Sélection de votre méthode de configuration Pour utiliser les paramètres par défaut pour la configuration de votre bandothèque, accédez à la section «Utilisation des paramètres par défaut pour la configuration». Pour utiliser l'interface utilisateur Web pour la configuration de votre bandothèque, accédez à la section «Configuration de votre bandothèque avec l'interface utilisateur Web». Si vous souhaitez configurer votre bandothèque avec le panneau de commande de l'opérateur, voir «Configuration de votre bandothèque à partir du panneau de commande de l'opérateur», à la page 4-33. Notez tous les paramètres de configuration de la bandothèque dans l'Annexe G, «Formulaire de configuration de la bandothèque», à la page G-1 pour référence future. Utilisation des paramètres par défaut pour la configuration Le tableau ci-dessous présente les principaux paramètres par défaut de la bandothèque. Pour utiliser ces paramètres par défaut, vous ne devez apporter aucune autre modification avant d'utiliser votre bandothèque Elément Paramètre par défaut Bandothèques logiques 1 Emplacements actifs Maximum Emplacements d'E-S Activé DHCP Activé Protocole Internet IPv4 uniquement Longueur du code à barres 8 Mode de la bandothèque Relatif Nettoyage automatique Désactivé Chiffrement Chiffrement géré dans l'application (AME) Pour obtenir la liste complète des paramètres par défaut, voir «Configurer : Sauvegarde/Restauration», à la page 5-29. Configuration de votre bandothèque avec l'interface utilisateur Web Pour enregistrer la configuration à partir de l'interface utilisateur Web, procédez de la manière suivante : 1. «Création d'un accès distant à votre bandothèque», à la page 4-16 Chapitre 4. Installation et configuration 4-152. «Connexion à l'interface utilisateur Web», à la page 4-18 3. «Vérification/mise à jour du microprogramme», à la page 4-19 4. «Sélection des paramètres généraux de la bandothèque», à la page 4-20 5. «Sélection du nombre de bandothèques logiques pour votre bandothèque», à la page 4-22 6. «Saisie de la clé d'activation de la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès», à la page 4-23 7. «Configuration du chiffrement», à la page 4-24 8. «Sélection des paramètres et de l'identificateur d'interface pour les unités», à la page 4-26 9. «Saisie des paramètres réseau de votre bandothèque», à la page 4-26 10. «Saisie des informations relatives à l'accès utilisateur à partir de l'interface utilisateur Web», à la page 4-29 11. «Saisie de la date et de l'heure à partir de l'interface utilisateur Web», à la page 4-30 12. «Configuration des journaux et suivis avec l'interface utilisateur Web», à la page 4-30 13. «Saisie des informations de notifications par courrier électronique à partir de l'interface utilisateur Web», à la page 4-31 14. «Configuration des paramètres SNMP», à la page 4-32 15. «Test de la configuration du chiffrement géré dans la bandothèque», à la page 4-33 16. «Restauration des paramètres par défaut via l'interface utilisateur Web», à la page 4-33 17. «Déconnexion de l'interface utilisateur Web», à la page 2-9 18. «Définition du code d'accès pour le panneau de commande de l'opérateur via le panneau de commande de l'opérateur», à la page 5-28 Création d'un accès distant à votre bandothèque Vous devez entrer les paramètres réseau de bandothèque statique à partir du panneau de commande de l'opérateur avant de pouvoir accéder à distance à la bandothèque avec l'interface utilisateur Web. Si votre système fonctionne avec un serveur DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol), ces paramètres réseau sont définis automatiquement. Une fois l'accès distant créé, vous pouvez terminer la configuration de votre bandothèque à l'aide de l'interface utilisateur Web. 1. Accédez au menu Configurer via le panneau de commande de l'opérateur. a. A partir de l'écran affichant le logo de la bandothèque (écran de démarrage), appuyez soit sur le bouton Haut, soit sur le bouton Bas pour atteindre le menu principal. b. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner Configurer. c. Appuyez sur le bouton Sélection pour afficher le menu Configurer. 2. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner le menu Réseau. 3. Appuyez sur le bouton Sélection pour afficher l'écran Réseau. 4. Sélectionnez PILE IP et appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre la zone Protocole Internet en évidence. a. Appuyez sur le bouton BAS ou HAUT pour parcourir les options de Protocole Internet. b. Appuyez sur le bouton SELECTION sur le Protocole Internet de votre choix. 4-16 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Si vous sélectionnez le protocole IPv6, le menu Configurer le réseau inclura les options Configuration automatique sans état et Longueur du préfixe. v Configuration automatique sans état – Appuyez sur le bouton BAS pour mettre l'option Configuration automatique sans état en évidence. – Appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre la zone Configuration automatique sans état en évidence. – Appuyez sur le bouton BAS pour parcourir la liste des options de Configuration automatique sans état. – Appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer l'option. v Longueur du préfixe : – Appuyez sur le bouton BAS pour mettre Longueur du préfixe en évidence. – Appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre la zone Longueur du préfixe en évidence. – Appuyez sur les boutons HAUT ou BAS pour parcourir la liste des chiffres de Longueur du préfixe. – Appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer les chiffres de Longueur du préfixe. 5. Si vous ne voulez pas sélectionner le protocole DHCP comme paramètre réseau de votre bandothèque, ignorez cette étape et passez à la suivante. Si vous voulez utiliser le protocole DHCP comme paramètre réseau de votre bandothèque, effectuez les étapes suivantes : a. Appuyez sur le bouton BAS pour mettre l'option DHCP en évidence. b. Appuyez sur le bouton Sélection pour sélectionner la zone DHCP. c. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner Activer. d. Appuyez sur le bouton Sélection pour appliquer votre sélection. e. Passez à l'étape 7. 6. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner Adresse IP. Pour IPv4, saisissez uniquement une adresse IPv4. Pour IPv6, saisissez uniquement une adresse IPv6. Pour IPv4 & IPv6, saisissez des adresses IPv4 et IPv6. a. Appuyez sur le bouton Sélection pour sélectionner la zone Adresse IP. b. Appuyez sur le bouton HAUT ou BAS pour sélectionner le(s) chiffre(s) du premier octet de l'adresse IP de votre bandothèque. c. Appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre en évidence le(s) chiffre(s) de l'octet suivant de votre adresse IP. d. Une fois les chiffres du dernier octet entrés, appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer vos entrées. 7. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner Masque réseau. Pour IPv4, saisissez uniquement une adresse de masque de réseau IPv4. Pour IPv6, saisissez uniquement une adresse de masque de réseau IPv6. Pour IPv4 & IPv6, saisissez des adresses de masque de réseau IPv4 et IPv6. a. Appuyez sur le bouton Sélection pour sélectionner la zone Masque de réseau. b. Appuyez sur le bouton HAUT ou BAS pour sélectionner le(s) chiffre(s) du premier octet de l'adresse de masque de réseau de votre bandothèque. c. Appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre en évidence le(s) chiffre(s) de l'octet suivant de l'adresse de masque de réseau de votre bandothèque. Chapitre 4. Installation et configuration 4-17d. Une fois les chiffres du dernier octet de votre adresse de masque de réseau entrés, appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer vos entrées. 8. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner Passerelle. Pour IPv4, saisissez uniquement une adresse de passerelle IPv4. Pour IPv6, saisissez uniquement une adresse de passerelle IPv6. Pour IPv4 & IPv6, saisissez des adresses de passerelle IPv4 et IPv6. a. Appuyez sur le bouton Sélection pour sélectionner la zone Passerelle. b. Appuyez sur le bouton HAUT ou BAS pour sélectionner le(s) chiffre(s) du premier octet de l'adresse de passerelle de votre bandothèque. c. Appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre en évidence le(s) chiffre(s) de l'octet suivant de l'adresse de passerelle de votre bandothèque. d. Une fois les chiffres du dernier octet de votre adresse de passerelle entrés, appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer vos entrées. 9. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner Ethernet. a. Appuyez sur le bouton BAS pour sélectionner la zone Ethernet. b. Appuyez sur le bouton SELECTION pour mettre en évidence le paramètre Ethernet. c. Appuyez sur le bouton Bas pour sélectionner un nouveau paramètre. d. Appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer le nouveau paramètre. 10. Appuyez sur le bouton BAS pour mettre l'option ENREGISTRER en évidence. Appuyez de nouveau sur le bouton BAS pour mettre l'option ANNULER en évidence. Continuez d'appuyer sur le bouton BAS pour basculer entre les options ENREGISTRER et ANNULER. v Si ENREGISTRER est sélectionné, appuyez sur le bouton SELECTION pour appliquer votre nouvelle configuration. Si des modifications ont été effectuées sur les paramètres de réseau, un menu contextuel vous demander de réinitialiser la bandothèque ou d'annuler la réinitialisation. Si vous sélectionnez ANNULER dans le menu contextuel, vous devrez mettre la bandothèque hors tension, puis la remettre sous tension pour appliquer les modifications apportées au réseau. v Si ANNULER est sélectionné, appuyez sur le bouton SELECTION pour annuler toutes vos entrées et revenir au menu Configurer. Connexion à l'interface utilisateur Web Pour configurer votre bandothèque à l'aide de l'interface utilisateur Web, procédez de la manière suivante. 1. Sur votre ordinateur hôte, ouvrez un navigateur Internet. 2. Dans le champ d'adresse du navigateur, saisissez l'adresse IP de votre bandothèque. a. Pour le protocole DHCP et/ou Configuration automatique sans état, utilisez le panneau de commande de l'opérateur pour déterminer l'adresse IP affectée à votre bandothèque. Accédez à Surveiller → Bandothèque → Identité. Accédez aux informations d'adresse de la bandothèque et notez l'adresse. Entrez l'adresse IP dans la zone adresse de votre navigateur Web pour accéder à votre bandothèque avec l'interface utilisateur Web. Les informations d'adresse de la bandothèque peuvent inclure un ou plusieurs des types d'adresse suivants : v Adresse IP (IPv4 statique ou DHCP) v Adresse IPv6 statique v Adresse IPv6 attribuée à la liaison 4-18 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Adresse IPv6 attribuée (DHCP ou Configuration automatique sans état) b. Pour IPv4, saisissez l'adresse IP de votre bandothèque au format 0.0.0.0 (quatre octets). c. Pour IPv6, entrez l'adresse IP de votre bandothèque au format suivant : http://[0:0:0:0:0:0:0:0]. d. Pour une double pile IPv4 + IPv6, saisissez l'adresse IP pour IPv4 ou IPv6. 3. Lorsque l'écran de connexion s'affiche, a. Sélectionnez admin comme ID utilisateur. b. Saisissez secure comme mot de passe. Vérification/mise à jour du microprogramme Il est important d'utiliser la dernière version du microprogramme. Pour vérifier que vous utilisez bien la dernière version du microprogramme de la bandothèque et de l'unité, ainsi que du fichier MIB (Management Information Base) SNMP, exécutez cette procédure. 1. Vérifiez le fichier MIB SNMP actuellement installé sur votre serveur SNMP. Vérifiez la version du microprogramme de la bandothèque et de l'unité installée sur votre bandothèque en exécutant les étapes suivantes : a. Développez Moniteur de la bandothèque dans le volet de navigation de gauche de l'interface utilisateur Web. b. Cliquez sur Identité de la bandothèque et notez la révision du microprogramme. c. Cliquez sur Identité de l'unité et notez la révision du microprogramme. d. Déconnectez-vous de l'interface utilisateur Web. Remarque : Le fichier MIB SNMP est une fonction facultative. 2. Téléchargez la dernière version du microprogramme de la bandothèque et de l'unité, ainsi que du fichier MIB SNMP, à partir http://support.dell.com. Remarque : Le fichier MIB SNMP est une fonction facultative. a. Saisissez dans la zone d'adresse de votre navigateur Web, puis appuyez sur la touche Entrée de votre clavier. b. Comparez les différentes versions de microprogrammes disponibles sur le Web à celles que vous avez notées lors de l'étape 1. Si vous utilisez la dernière version du microprogramme de la bandothèque et de l'unité, passez à l'étape suivante. Si vous n'utilisez pas la dernière version du microprogramme de la bandothèque et de l'unité, téléchargez le microprogramme qui nécessite une mise à jour sur l'hôte de votre bandothèque. a77ug070 Figure 4-17. Ecran de connexion de l'interface utilisateur Web Chapitre 4. Installation et configuration 4-193. Si nécessaire, mettez à jour le microprogramme de la bandothèque et de l'unité sur votre bandothèque. a. Entrez l'adresse IP de votre bandothèque dans la zone adresse de votre navigateur Web, puis appuyez sur la touche Entrée de votre clavier. b. Connectez-vous à l'interface utilisateur Web de votre bandothèque. c. Développez Maintenance de la bandothèque dans le volet de navigation de gauche de l'interface utilisateur Web. d. Cliquez sur Mettre à niveau le microprogramme. e. Accédez à la nouvelle version du microprogramme sur votre hôte, puis cliquez sur Mettre à jour. Si nécessaire, effectuez cette action pour le microprogramme de la bandothèque et de l'unité. 4. Installez le fichier MIB sur votre serveur SNMP. Pour plus d'informations, consultez la documentation de votre application serveur. Sélection des paramètres généraux de la bandothèque Si votre bandothèque contient une seule unité ou bandothèque logique, les paramètres généraux et spécifiques sont regroupés dans une même table (voir figure 4-18, à la page 4-21). 1. Développez Configurer la bandothèque dans le panneau de navigation gauche de l'interface utilisateur Web. 2. Cliquez sur Général et saisissez les informations suivantes : v Nom de la bandothèque - Saisissez un nom pour la bandothèque. v Mode de la bandothèque (sélectionnez l'un des modes suivants par bandothèque logique) : – Aléatoire : en mode aléatoire, la bandothèque autorise le logiciel d'application du serveur (de l'hôte) à sélectionner n'importe quelle cartouche de données, dans n'importe quel ordre. – Séquentiel : en mode séquentiel, le microprogramme de la bandothèque prédéfinit la sélection des cartouches. Après initialisation, le microprogramme fait sélectionner à la bandothèque la première cartouche disponible trouvée (en partant du guichet d'E/S jusqu'au dernier emplacement dans la bandothèque) pour la charger dans l'unité. Important : Si une bandothèque logique en mode séquentiel contient plusieurs unités, seule la première unité est alors utilisée. - Chargement automatique : En mode séquentiel avec chargement automatique, la première cartouche disponible (emplacement avec la valeur numérique la plus petite, contenant une cartouche) est chargée automatiquement si la bandothèque est mise sous tension avec une unité vide. - Boucle : En mode séquentiel avec boucle, la cartouche qui se trouve dans l'emplacement avec la valeur numérique la plus petite est chargée, lorsque la cartouche qui se trouve dans l'emplacement avec la valeur numérique la plus élevée est pleine et renvoyée à son emplacement d'origine. Cela permet une sauvegarde continue sans interaction de l'utilisateur. v Emplacements actifs - Sélectionnez le nombre d'emplacements actifs que vous souhaitez affecter dans votre bandothèque. Cet élément affecte le nombre d'emplacements Rés. (réservés) de votre bandothèque. Pour plus d'informations, voir «Configuration des guichets d'E/S et réservation des emplacements», à la page 5-69. 4-20 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Des emplacements peuvent être réservés, ce qui les rend invisibles pour l'hôte. Il peut être nécessaire de réserver des emplacements pour faire correspondre le nombre d'emplacements disponibles à la licence logicielle des éditeurs de logiciels indépendants. Les emplacements sont réservés en commençant par l'adresse portant le numéro le plus grand. Si votre bandothèque ne dispose d'aucun emplacement de cartouche de nettoyage dédié et que vous souhaitez activer le nettoyage automatique, vous devez désigner un emplacement réservé qui pourra contenir la cartouche de nettoyage. v Guichet d'E/S activé - Si la case est cochée, le guichet d'E/S est activé. Sinon, les 3 premiers emplacements (d'une bandothèque 4U ou le 1er emplacement d'une bandothèque 2U) sont configurés pour le stockage. Voir «Configurer la bandothèque : Général», à la page 5-46. v Nettoyage automatique activé - L'unité est nettoyée automatiquement lorsqu'elle demande un nettoyage et qu'une cartouche de nettoyage est présente dans un emplacement réservé ou un emplacement de nettoyage dédié. Toutes les cartouches de nettoyage doivent inclure la chaîne CLN dans leur code à barres. Le code à barres de la cartouche de nettoyage universelle porte la chaîne CLNUxxLx. v Longueur de l'étiquette du code à barres rapporté dans l'hôte - Choisissez entre 6 et 8. Avec 6, les six premiers caractères de la cartouche VOLSER (numéros de série de volume) sont rapportés dans l'hôte. Avec 8, tous les caractères de la cartouche VOLSER (les six premiers caractères plus l'identificateur du type de support à deux caractères) sont rapportés dans l'hôte. Pour plus d'informations sur les étiquettes de code à barres, voir «Etiquette à code à barres», à la page 6-4. v Cliquez sur l'une des options suivantes : – Actualiser - Cliquez sur ce bouton pour mettre à jour l'écran actuel. – Appliquer les sélections - Cliquez sur ce bouton pour valider les modifications apportées à l'écran. a77ug066 Figure 4-18. Ecran Configurer la bandothèque : Général, pour la bandothèque 2U Chapitre 4. Installation et configuration 4-213. Si votre bandothèque a plusieurs unités, passez à «Sélection du nombre de bandothèques logiques pour votre bandothèque». Si votre bandothèque a une seule unité, passez à «Saisie de la clé d'activation de la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès», à la page 4-23. Sélection du nombre de bandothèques logiques pour votre bandothèque Remarque : Consultez les informations contenues dans «Détermination du nombre de bandothèques logiques», à la page 3-1 avant d'effectuer la procédure décrite dans cette section. Si vous disposez d'une bandothèque 2U ou 4U avec une seule unité ou si vous ne souhaitez pas partitionner votre bandothèque, passez à la section suivante, «Saisie de la clé d'activation de la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès», à la page 4-23. Un même magasin de cartouches ne peut pas être affecté à deux bandothèques logiques. Si vous partitionnez une bandothèque multi-unité, chaque magasin doit être affecté à une bandothèque logique sur une limite de magasin. Le magasin entier doit faire partie d'une seule bandothèque logique. Remarque : Si vous disposez d'une bandothèque 2U avec deux unités, vous avez la possibilité d'acquérir deux bandothèques logiques. Dans une bandothèque 4U totalement remplie avec quatre unités demi-hauteur et quatre bandothèques logiques, les affectations de ressources se font comme suit : v La bandothèque logique 1 contient l'unité 1 et les magasins de cartouches inférieurs gauches. v La bandothèque logique 2 contient l'unité 2 et les magasins de cartouches supérieurs gauches. 23 a77ug094 Figure 4-19. Exemple : Ecran Configurer la bandothèque : Général, pour la bandothèque 4U 4-22 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v La bandothèque logique 3 contient l'unité 3 et le magasin de cartouches inférieur droit. v La bandothèque logique 4 contient l'unité 4 et le magasin de cartouches supérieur droit. Le guichet d'E-S et les emplacements réservés aux cartouches de nettoyage (le cas échéant) sont partagés par toutes les bandothèques logiques. 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques dans le volet de navigation de gauche. 2. Sélectionnez le nombre de bandothèques logiques que vous souhaitez créer dans votre bandothèque. 3. Cliquez sur Soumettre pour créer les bandothèques logiques. Saisie de la clé d'activation de la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès Pour plus d'informations, consultez le Guide de configuration de la reprise en ligne des bandothèques Dell PowerVault TL4000, fourni avec la documentation de la bandothèque. 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Reprise en ligne du chemin d'accès dans le panneau de navigation de gauche. 2. Entrez la clé de fonction à 12 chiffres Reprise en ligne du chemin de contrôle dans les emplacements prévus à cet effet. 3. Cliquez sur Activer pour enregistrer la clé de fonction. Si vous avez saisi correctement la clé de fonction, l'écran suivant s'affiche. Remarque : Suivez les instructions du Guide de configuration de la reprise en ligne des bandothèques PowerVault TL4000 afin de configurer votre environnement pour la reprise en ligne. a77ug098 Figure 4-20. Page Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques, pour la bandothèque 4U a77ug117 Figure 4-21. Ecran Configurer la bandothèque : Activation de la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès a77ug118 Figure 4-22. Ecran de vérification de la clé de fonction Chapitre 4. Installation et configuration 4-23Configuration du chiffrement Remarque : Le chiffrement géré par l'application (AME) ne nécessite aucune clé. Le chiffrement géré par bandothèque requiert une clé de licence. Pour se procurer cette fonction, le client doit contacter son représentant technique. Prérequis pour le chiffrement géré dans l'application : v Unité de bande SAS et Fibre Channel LTO Ultrium 4 (pleine hauteur ou demi-hauteur) Remarque : Fibre Channel est une unité pleine hauteur uniquement. v Cartouche de bande Ultrium 4 v Microprogramme de bandothèque version 5.80 ou ultérieure v Microprogramme de l'unité version 77BE ou ultérieure v Application du logiciel de sauvegarde sur bandes qui prend en charge le chiffrement LTO4 Prérequis pour le chiffrement géré dans la bandothèque : v Unité de bande SAS et Fibre Channel LTO Ultrium 4 (pleine hauteur ou demi-hauteur) Remarque : Fibre Channel est une unité pleine hauteur uniquement. v Cartouche de bande Ultrium 4 v Microprogramme de bandothèque version 5.80 ou ultérieure v Microprogramme de l'unité version 77BE ou ultérieure v Application Dell Encryption Key Manager Configuration de la méthode de chiffrement d'une unité 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Chiffrement dans le panneau de navigation de gauche. 2. Sur l'écran Chiffrement, entrez la clé d'activation de la fonction pour rendre disponibles les options de chiffrement de la bandothèque gérée. 3. Cliquez sur Activer pour enregistrer la clé et développez l'écran pour obtenir davantage de paramètres de chiffrement. a77ug199 Figure 4-23. Ecran Clé d'activation de la fonction 4-24 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40004. Sélectionnez Activer SSL pour EKM pour activer le protocole SSL pour l'application Dell Encryption Key Manager. 5. Sélectionnez une méthode de chiffrement pour chaque bandothèque logique. v Si vous ne disposez pas de licence de chiffrement, sélectionnez Aucun ou Chiffrement géré par l'application. v Si vous disposez d'une licence de chiffrement, sélectionnez Chiffrement géré dans la bandothèque. 6. Sélectionnez une stratégie de chiffrement pour chaque bandothèque logique. v Chiffrer tout : stratégie par défaut. Elle permet de chiffrer toutes les cartouches à l'aide des clés de données par défaut spécifiées dans EKM. Ce paramètre s'applique à toutes les unités de la bandothèque logique TL2000/TL4000. v Etiquette interne - Chiffrement sélectif : Consultez la documentation de votre logiciel de sauvegarde sur bandes pour savoir si cette fonction est prise en charge. v Etiquette interne - Chiffrer tout : Consultez la documentation de votre logiciel de sauvegarde sur bandes pour savoir si cette fonction est prise en charge. 7. Un serveur EKM primaire et secondaire peut être défini pour chaque bandothèque logique. Chaque partition possède ses propres paramètres de chiffrement et EKM. Le maintien des serveurs primaire et secondaire EKM est nécessaire pour disposer d'une disponibilité maximale de la sauvegarde et de la reprise chiffrée. Ces paramètres sont uniquement requis pour le chiffrement géré dans la bandothèque. Entrez les informations concernant le paramètre du serveur EKM. Remarque : L'adresse IP de l'hôte EKM (Encryption Key Manager) doit correspondre aux paramètres de réseau de la bandothèque. En d'autres termes, si la bandothèque est définie sur le support de réseau IPV4 uniquement, l'hôte EKM doit être une adresse IPV4. Si la bandothèque Dell PowerVault est nécessaire au fonctionnement dans un environnement de réseau mixte, elle doit être définie sur IPv4 + IPv6. v Adresse IP primaire (IPv4 ou IPv6) : entrez l'adresse IP du serveur EKM primaire. v Port TCP primaire : après la saisie de l'adresse IP primaire, la bandothèque définit automatiquement la valeur du port TCP primaire. v Adresse IP secondaire (IPv4 ou IPv6) : entrez l'adresse IP du serveur EKM secondaire. v Port TCP secondaire : après la saisie de l'adresse IP secondaire, la bandothèque définit automatiquement la valeur du port TCP secondaire. Remarque : Le port TCP par défaut (SSL désactivé) est 3801. Le port SSL par défaut est 443. Ces valeurs sont les valeurs par défaut définies par la bandothèque. Elles peuvent être modifiées en fonction de a77ug192 Figure 4-24. Ecran Configurer la bandothèque : Activation du chiffrement Chapitre 4. Installation et configuration 4-25la configuration de l'utilisateur mais l'utilisateur doit s'assurer qu'elles correspondent au fichier de propriétés EKM. Remarque : Si SSL est activé, l'hôte de chiffrement requiert un port SSL au lieu d'un port TCP. Consultez le Guide d'utilisation de Dell PowerVault Encryption Key Manager pour obtenir des instructions sur l'emplacement approprié des paramètres du port. 8. Cliquez sur Activer pour appliquer les modifications. 9. Installez l'application Dell Encryption Key Manager (EKM) sur votre hôte. Reportez-vous à la documentation Dell EKM fournie avec le paquet de chiffrement. L'adresse IP et le port EKM sont fournis à l'utilisateur par l'application EKM. Sélection des paramètres et de l'identificateur d'interface pour les unités 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Unités dans le volet de navigation de gauche. 2. Sélectionnez les paramètres souhaités pour chaque unité répertoriée (SCSI, SAS ou Fibre Channel). Voir figure 4-25. 3. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour mettre à jour l'écran actuel v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran Saisie des paramètres réseau de votre bandothèque Cette page montre la configuration de réseau actuelle de la bandothèque et permet de modifier cette configuration. Lorsqu'une modification est demandée, une boîte de dialogue en incrustation confirme la demande. 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Réseau dans le volet de navigation de gauche pour afficher la page Réseau. a77ug095 Figure 4-25. Ecran Configurer la bandothèque : Unité 4-26 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Important : Ne cliquez pas sur le bouton Valider tant que les modifications n'ont pas été apportées à la page Réseau. Lorsque vous cliquez sur le bouton Valider, vous ne pouvez plus apporter de modifications tant que la bandothèque n'a pas appliqué les modifications en cours. Lorsque vous cliquez sur le bouton Valider, et selon les modifications apportées, vous êtes déconnecté et devez de nouveau vous connecter ou redémarrer la bandothèque. Si vous cliquez sur Actualiser, la page est actualisée et toutes les modifications apportées ne sont pas conservées. 2. Sélectionnez une pile de protocoles - Choisissez IPv4 uniquement, IPv6 uniquement ou Double pile IPv4 & IPv6. Si vous sélectionnez Double pile IPv4 & IPv6, vous devez connaître les adresses IP IPv4 et IPv6. Certaines des sections suivantes seront grisées en fonction des sélections effectuées. 3. Entrez le nom d'hôte. 4. Entrez le nom de domaine. 5. DNS principal - Entrez l'adresse IP de votre serveur DNS principal. 6. DNS secondaire - Entrez l'adresse IP de votre serveur DNS secondaire. 7. Activer SSL pour le Web - Si vous souhaitez activer le protocole SSL (Secure Sockets Layer), cochez cette case. a77ug074 Figure 4-26. Page Configurer la bandothèque : Réseau Chapitre 4. Installation et configuration 4-27Remarque : Si une alerte de certificat de sécurité s'affiche lors de la connexion à l'interface utilisateur Web, vous pouvez installer le certificat ou autoriser une exception (selon le navigateur Internet utilisé). Le protocole SSL est activé si l'adresse URL commence par https:// ; en outre, certains navigateur affichent un verrou. 8. Paramètres Ethernet - Les différents paramètres Ethernet sont : Auto (par défaut), 10 Mbit/Half, 10 Mbit/Full, 100 Mbit/Half, 100 Mbit/Full. Reportez-vous au site Web http://support.dell.com pour déterminer la disponibilité des paramètres Ethernet manuels dans le microprogramme de votre bandothèque. 9. Entrez les paramètres IPv4 (le cas échéant). a. Activer le protocole DHCP - Cochez cette case pour que l'adresse IP de votre bandothèque soit automatiquement définie par le serveur DHCP. b. Adresse statique - Entrez l'adresse IPv4 attribuée. Une adresse IP IPv4 est au format numérique 32 bits et comporte quatre nombres séparés par des points. c. Masque réseau - Entrez le masque de réseau IPv4 attribué. d. Adresse de passerelle - Entrez l'adresse de passerelle IPv4 attribuée. Cette adresse permet d'accéder à des éléments situés hors du réseau local. 10. Entrez les paramètres IPv6 (le cas échéant). a. Activer le protocole DHCP - Cochez cette case pour que l'adresse IP de votre bandothèque soit automatiquement définie par le serveur DHCP. b. Activer la configuration automatique sans état - La configuration automatique sans état est TOUJOURS activée (non modifiable). c. Adresse statique - Entrez l'adresse IPv6 affectée. Une adresse IPv6 est au format numérique 128 bits et comporte 8 groupes de quatre nombres séparés par des points. d. Longueur du préfixe - La longueur par défaut du préfixe est définie sur 64, mais peut être définie sur n'importe quelle longueur, en fonction de l'adresse utilisée. e. Adresse de passerelle - Entrez l'adresse de passerelle IPv6 attribuée. Cette adresse permet d'accéder à des éléments situés hors du réseau local. 11. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Remarque : Selon les modifications apportées, vous êtes déconnecté et devez de nouveau vous connecter ou redémarrer la bandothèque. Si un redémarrage est requis, le message d'avertissement suivant apparaît lorsque vous cliquez sur le bouton Valider. Pour que les modifications s'appliquent, la bandothèque doit être redémarrée. a77ug171 Figure 4-27. Ecran d'avertissement 4-28 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Saisie des informations relatives à l'accès utilisateur à partir de l'interface utilisateur Web La page Configurer la bandothèque → Accès utilisateur est uniquement accessible sur la page de connexion Administrateur et Maintenance. L'accès est refusé aux connexions Utilisateur et Superutilisateur. La connexion Administrateur a accès à toutes les fonctions de la bandothèque, sauf Maintenance de la bandothèque → Diagnostics avancés. La connexion Maintenance a accès à toutes les fonctions de la bandothèque, y compris Maintenance de la bandothèque → Diagnostics avancés. 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Accès utilisateur dans le volet de navigation de gauche. 2. Cochez la case Désactiver le superutilisateur pour désactiver le rôle de superutilisateur de cette bandothèque. Cochez la case Désactiver l'utilisateur pour désactiver le rôle utilisateur de cette bandothèque. Décochez ces cases pour activer l'accès de ces rôles à votre bandothèque. 3. Choisissez un Rôle. Remarque : Un Administrateur peut sélectionner les rôles Utilisateur, Superutilisateur et Administrateur. Maintenance peut sélectionner les rôles Utilisateur, Superutilisateur, Administrateur et Maintenance. v Utilisateur (si activé) v Superutilisateur (si activé) v Administrateur v Maintenance Remarque : Un seul mot de passe peut être défini par rôle. 4. Entrez le nouveau mot de passe . Le mot de passe doit contenir 10 caractères au maximum (A-Z, a-z, 0-9, @, , , ). 5. Dans la zone Confirmer le mot de passe, entrez de nouveau le nouveau mot de passe. a77ug082 Figure 4-28. Ecran Configurer la bandothèque : Accès utilisateur Chapitre 4. Installation et configuration 4-296. Dans la zone Nom du support, saisissez le nom de la personne en mesure de proposer à l'utilisateur une aide concernant la bandothèque. Remarque : Une seule personne peut être configurée pour la totalité de la bandothèque. Cette personne peut être, ou non, l'un des utilisateurs, des superutilisateurs ou des administrateurs du compte. 7. Dans la zone Téléphone du support, saisissez le numéro de téléphone de la personne en mesure de proposer à l'utilisateur une aide concernant la bandothèque. 8. Dans la zone Adresse électronique du support, saisissez l'adresse électronique de la personne en mesure de proposer à l'utilisateur une aide concernant la bandothèque. 9. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour mettre à jour l'écran actuel. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Saisie de la date et de l'heure à partir de l'interface utilisateur Web 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Date & Heure dans le volet de navigation de gauche. 2. Saisissez l'heure actuelle au format 24h HH:MM:SS. 3. Entrez la date du jour au format JJMMAAAA. 4. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler toutes vos entrées et conserver les paramètres initiaux. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Configuration des journaux et suivis avec l'interface utilisateur Web Cette fonction n'est pas disponible via le panneau de commande de l'opérateur. 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Journaux & suivis dans le volet de navigation de gauche. a77ug061 Figure 4-29. Ecran Configurer la bandothèque : Date et heure 4-30 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40002. Pour le mode du journal des erreurs, sélectionnez Permanent pour que toutes les informations des journaux et des suivis soient collectées. 3. Les options Niveau de suivi et Filtre de suivi ne sont modifiables que par le personnel de maintenance. 4. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler toutes vos entrées et conserver les paramètres initiaux. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Saisie des informations de notifications par courrier électronique à partir de l'interface utilisateur Web Cette fonction n'est pas disponible via le panneau de commande de l'opérateur. Cet élément de menu permet de définir la notification par courrier électronique des erreurs et avertissements liés à votre bandothèque. 1. Cliquez sur Configurer la bandothèque → Notification par courrier électronique dans le panneau de navigation de gauche. 2. Si vous voulez être notifié lorsqu'une erreur se produit, sélectionnez Notifier les erreurs. 3. Si vous voulez être notifié lorsqu'un avertissement se produit, sélectionnez Notifier les avertissements. a77ug071 Figure 4-30. Ecran Configurer la bandothèque : Journaux et suivis a77ug065 Figure 4-31. Ecran Configurer la bandothèque : Notification par courrier électronique Chapitre 4. Installation et configuration 4-314. Dans la zone A l'adresse électronique, saisissez l'adresse électronique à laquelle les informations doivent être envoyées. 5. Dans la zone Adresse de serveur SMTP (IPv4 ou IPv6), saisissez l'adresse IP du serveur SMTP associé à l'adresse électronique. 6. Saisissez le nom de domaine de votre bandothèque. Lorsque la notification d'événements est activée, cette zone ne peut rester vide. Remarque : Si vous tentez de laisser la zone Nom de domaine vide, un message d'avertissement s'affiche, indiquant : Si vous utilisez la notification d'événements, vous devez saisir un nom de domaine. 7. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler toutes vos entrées et conserver les paramètres initiaux. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Configuration des paramètres SNMP Cette page montre la configuration SNMP actuelle de la bandothèque et permet de modifier cette configuration. Lorsqu'une modification est demandée, une boîte de dialogue en incrustation apparaît pour demander de confirmer les modifications. 1. Cliquez sur SNMP dans le volet de navigation de gauche pour afficher la page SNMP. 2. Entrez les paramètres SNMP. Remarque : Pour plus d'informations sur le protocole SNMP, voir to «Messagerie SNMP», à la page 1-7 et Annexe F, «Alertes et variables MIB de statut SNMP», à la page F-1. a. Activer - Cochez cette case pour envoyer des alarmes SNMP à une/des console(s) de gestion SNMP. b. Adresse 1-IP cible - Si les alarmes SNMP sont activées, entrez l'adresse IP vers laquelle les alarmes SNMP sont envoyées. c. Adresse 2-IP cible - Entrez une deuxième adresse IP facultative vers laquelle les alarmes SNMP sont envoyées ou conservez l'adresse par défaut 0.0.0.0. d. Adresse 3-IP cible - Entrez une troisième adresse IP facultative vers laquelle les alarmes SNMP sont envoyées ou conservez l'adresse par défaut 0.0.0.0. a77ug257 Figure 4-32. Page Configurer la bandothèque : SNMP 4-32 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000e. Version - La bandothèque offre trois versions du protocole SNMP : v1, v2 et v3. Sélectionnez une version pour chaque adresse IP cible. f. Nom de la communauté - Un nom de communauté SNMP est une chaîne de texte qui sert de mot de passe pour authentifier les messages envoyés entre l'application de gestion à distance SNMP et la bandothèque. Entrez votre nom préféré, ou conservez la mention "public". Le nom de la communauté est limité à 33 caractères alphanumériques (A-Z, a-z, 0-9). 3. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Test de la configuration du chiffrement géré dans la bandothèque Reportez-vous au site Web http://support.dell.com pour déterminer la disponibilité de cette fonction. Si vous disposez d'une clé d'activation de chiffrement et que les unités LTO 4 Fibre Channel ou SAS de votre bandothèque sont configurées pour le chiffrement géré dans la bandothèque, exécutez le diagnostic de chemin clé pour vérifier que votre configuration de chiffrement est correcte. Important : Vérifiez que le microprogramme de bandothèque et le microprogramme de l'unité sont à jour avant d'effectuer le diagnostic du chemin clé. La version du microprogramme de bandothèque doit être supérieure à 6.xx. Voir «Vérification/mise à jour du microprogramme», à la page 4-19. Pour plus d'informations sur l'exécution du diagnostic, reportez-vous à «Maintenance de la bandothèque : Diagnostics du chemin clé», à la page 5-65. Restauration des paramètres par défaut via l'interface utilisateur Web Pour effacer la configuration actuelle et restaurer les paramètres par défaut, sélectionnez Restaurer les paramètres par défaut dans le menu Configurer la bandothèque → Enregistrer/Restaurer. Voir «Configurer la bandothèque : Sauvegarder/restaurer la configuration», à la page 5-60. Les paramètres par défaut sont répertoriés dans le tableau 5-4, à la page 5-30. Déconnexion de l'interface utilisateur Web Pour cela, cliquez sur Déconnexion dans l'angle supérieur droit de l'écran. Important : Si vous cliquez sur le symbole X dans l'angle supérieur droit de la fenêtre de votre navigateur Web, vous ne serez pas déconnecté de l'interface utilisateur Web. Configuration de votre bandothèque à partir du panneau de commande de l'opérateur Pour utiliser le panneau de commande de l'opérateur pour la configuration de votre bandothèque, accédez à la section «Menu Configurer», à la page 5-20 afin d'obtenir des informations sur la configuration des éléments suivants : v Bandothèques logiques Chapitre 4. Installation et configuration 4-33v Paramètres de bandothèque v Unité(s) v Réseau v Définir le code PIN d'accès v Définir la date et l'heure v Reprise en ligne du chemin d'accès Pour configurer votre bandothèque, accédez aux éléments suivants à partir de l'interface utilisateur Web : v Chiffrement (si acheté) (voir «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49) v Informations sur l'accès utilisateur (voir «Configurer la bandothèque : Accès utilisateur», à la page 5-55) v Journaux et traces (voir «Configurer la bandothèque : Journaux et suivis», à la page 5-57) v Informations sur la notification d'événement (voir «Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique», à la page 5-58) v Diagnostics du chemin clé (si le Chiffrement a été acheté) (voir «Maintenance de la bandothèque : Diagnostics du chemin clé», à la page 5-65) v Mise à jour du microprogramme (voir «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme», à la page 5-66) Préparation de l'hôte Il convient de respecter les instructions suivantes : 1. Assurez-vous que votre application de sauvegarde prend en charge l'adaptateur de bus hôte SCSI, SAS, ou Fibre Channel. 2. Si le serveur hôte est connecté à un réseau, consultez l'administrateur système avant de mettre l'hôte hors tension. 3. Installez un adaptateur de bus hôte d'une catégorie adéquate. N'oubliez pas que si un bus SCSI comporte une unité asymétrique (SE), la totalité du bus adoptera la vitesse SE, ce qui induit une diminution considérable des performances et une limitation de la longueur du câble. 4. Assurez-vous que la recherche de numéro d'unité logique est activée sur l'adaptateur hôte SCSI. 5. Si vous installez une bandothèque avec une unité Fibre Channel, vérifiez que le support de bande Fibre Channel est activé sur l'adaptateur de bus hôte Fibre Channel. 6. Si vous installez une bandothèque avec une unité SAS, vérifiez que le support SAS est activé sur l'adaptateur de bus hôte SAS. Vérification de la connexion 1. En fonction de votre configuration de serveur, vous pouvez être contraint de changer l'ID SCSI, SAS, ou l'ID de boucle Fibre Channel de la bandothèque, si l'ID actuel est identique à celui d'une autre unité sur le bus. 2. Lorsque le serveur hôte est sous tension, installez le logiciel et/ou le(s) pilote(s) qui sont compatibles avec la bandothèque. Les progiciels de sauvegarde peuvent nécessiter des logiciels ou des licences complémentaires pour communiquer avec le manipulateur de bandothèque. 4-34 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40003. S'il s'agit d'un fil SCSI, vérifiez que la bandothèque est correctement équipée d'un module de terminaison. La bandothèque doit être équipée d'un module de terminaison si elle est la seule unité SCSI (en dehors de l'adaptateur hôte SCSI du bus SCSI sélectionné). La bandothèque doit également être équipée d'un module de terminaison si elle est physiquement la dernière unité SCSI du bus SCSI. Seules les unités physiquement situées au début et à la fin du bus SCSI doivent être équipées d'un module de terminaison. 4. Assurez-vous que le système d'exploitation du serveur hôte a reconnu la bandothèque. Sous Microsoft ® Windows ® XP ou Windows Server 2003, vous pouvez vérifier cet élément en sélectionnant : Paramètres → Panneau de configuration → Système → Matériel → Gestionnaire de périphériques → Lecteur de bandes et/ou Changeur de média. Pour plus d'informations sur la vérification du branchement des unités SCSI, voir la documentation du système d'exploitation. Magasins de cartouches La bandothèque comporte des magasins amovibles. L'accès à un magasin est protégé par mot de passe. Pour des raisons de sécurité, le manipulateur de bandothèque est immobilisé lorsqu'un magasin est retiré. Les magasins peuvent être éjectés à l'aide du panneau de commande de l'opérateur ou de l'interface utilisateur Web. Lorsque l'opération déclenchée par le panneau de commande de l'opérateur ou l'interface utilisateur Web a échoué ou que la bandothèque n'est plus sous tension, une éjection manuelle d'urgence est possible. Important : Pour éjecter manuellement un magasin, voir «Retrait manuel des magasins», à la page 9-1. Cette opération manuelle ne doit être utilisée que si le magasin ne peut être éjecté à l'aide du panneau de commande de l'opérateur ou de l'interface utilisateur Web. Magasins de cartouches de la bandothèque 2U La bandothèque 2U contient deux magasins de cartouches. Le magasin gauche (voir la figure 4-33, à la page 4-36) comporte onze emplacements de stockage et héberge le guichet d'E/S à 1 emplacement facultatif. Le magasin droit (voir figure 4-34, à la page 4-36) comporte douze emplacements de stockage. Pour plus d'informations sur l'adressage des éléments, voir «Emplacements physiques et adresses de l'emplacement d'E/S, des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 2U», à la page A-1. Chapitre 4. Installation et configuration 4-35Guichet d'E/S de la bandothèque 2U Dans une bandothèque 2U, le guichet d'E/S (entrée/sortie) fait partie du magasin gauche (voir figure 4-35, à la page 4-37). Pour ouvrir ce guichet, sélectionnez Contrôler → Ouvrir le guichet d'E-S. Le guichet d'E-S s'ouvre automatiquement. Pour fermer le guichet, repoussez-le doucement dans le magasin gauche. a77ug241 Figure 4-33. Magasin gauche de la bandothèque 2U a77ug242 Figure 4-34. Magasin droit de la bandothèque 2U 4-36 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Magasins de cartouches de la bandothèque 4U La bandothèque 4U possède quatre magasins de cartouches, deux de chaque côté (voir figure 4-36 et figure 4-37, à la page 4-38). Le magasin supérieur gauche comporte douze emplacements de stockage, tandis que le magasin inférieur gauche en comporte neuf et héberge le guichet d'E/S à 3 emplacements facultatif (numéro 1 dans la figure 4-36). Le magasin supérieur droit comporte douze emplacements de stockage, tout comme le magasin inférieur droit. Pour plus d'informations sur l'adressage des éléments, voir «Emplacements physiques et adresses des emplacements d'E/S, des emplacements de stockage et des emplacements d'unité de la bandothèque 4U», à la page A-2. a77ug248 Figure 4-35. Guichet d'E/S dans le magasin gauche de la bandothèque 2U a77ug245 Figure 4-36. Magasins gauches de la bandothèque 4U Chapitre 4. Installation et configuration 4-37Guichet d'E/S de la bandothèque 4U Dans une bandothèque 4U, le guichet d'E/S fait partie du magasin inférieur gauche (voir figure 4-38). Pour ouvrir ce guichet, sélectionnez Contrôler → Ouvrir le guichet d'E-S. Le guichet d'E-S s'ouvre automatiquement. Pour fermer le guichet, repoussez-le doucement dans le magasin inférieur gauche. Des poignées situées à l'arrière du guichet d'E-S (voir 1, figure 4-39, à la page 4-39) permettent à l'utilisateur d'extraire les cartouches. a77ug249 Figure 4-37. Magasins droits de la bandothèque 4U a77ug246 Figure 4-38. Guichet d'E/S dans le magasin inférieur gauche de la bandothèque 4U 4-38 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Insertion de cartouches de données dans la bandothèque Important : Les cartouches placées dans dans la bandothèque doivent porter des étiquettes avec le code barre correct. Pour plus d'informations, voir Chapitre 6, «Utilisation des supports Ultrium», à la page 6-1. Pour plus d'informations sur l'utilisation des magasins de cartouches, voir «Magasins de cartouches», à la page 4-35. 1. Etiquetez correctement les cartouches de données. Voir Chapitre 6, «Utilisation des supports Ultrium», à la page 6-1. 2. Déverrouillez les magasins de cartouches. v A l'aide du panneau de commande de l'opérateur : Contrôler → Magasins sélectionnez Gauche ou Droite. v A l'aide de l'interface utilisateur Web : Gérer la bandothèque → Ejecter le magasin sélectionnez Gaiche ou Droite. Remarque : S'ils n'ont pas été supprimés, les magasins se verrouillent après 15 secondes. 3. Retirez les magasins sélectionnés de la bandothèque. a77ug247 1 Figure 4-39. Poignées concaves à l'arrière du guichet d'E/S de la bandothèque 4U Chapitre 4. Installation et configuration 4-394. Insérez les cartouches dans le(s) magasin(s). Ne gardez pas de cartouches dans le guichet d'E/S ou dans l'emplacement de nettoyage dédié. Voir «Emplacements physiques et adresses de l'emplacement d'E/S, des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 2U», à la page A-1 ou «Emplacements physiques et adresses des emplacements d'E/S, des emplacements de stockage et des emplacements d'unité de la bandothèque 4U», à la page A-2 pour localiser les emplacements. 5. Replacez les magasins dans la bandothèque. La bandothèque démarre automatiquement et effectue une gestion des stocks. Insertion de la cartouche de nettoyage Important : Une étiquette comportant les codes barres corrects doit être placée sur chaque cartouche de nettoyage de la bandothèque. Pour plus d'informations, voir Chapitre 6, «Utilisation des supports Ultrium», à la page 6-1. Remarque : Les versions antérieures de la bandothèque 4U contenaient un emplacement DCS (Dedicated Cleaning Slot). Cet emplacement peut être réservé et est pris en charge par les mises à jour de microprogramme de bandothèque futures. Toutefois, les versions du microprogramme de bandothèque ultérieures à 3.90 permettent de supprimer l'emplacement DCS et de le définir comme emplacement de stockage. Une fois l'emplacement DCS retiré, l'emplacement de cartouche de nettoyage Nettoyage automatique doit être configuré comme décrit ci-dessous. Si l'emplacement DCS a été supprimé, il peut uniquement être réintégré en restaurant les paramètres par défaut. Pour retirer l'emplacement de nettoyage dédié, exécutez la procédure suivante à l'aide du panneau de commande de l'opérateur : Panneau de commande de l'opérateur ->Configurer->Paramètres de bandothèque->Général->Supprimer l'emplacement de nettoyage dédié->Oui/Non->Enregistrer. Les critères suivants doivent être remplis pour que la fonction Nettoyage automatique s'exécute : 1. Un emplacement de stockage doit être réservé (Rés ou RSRV). v La réservation d'un emplacement s'effectue en réduisant le nombre d'emplacements actifs dans n'importe quelle bandothèque logique spécifique. Un emplacement réservé (ou emplacements) correspond toujours au dernier emplacement du dernier magasin de n'importe quelle bandothèque logique spécifique. Une cartouche de nettoyage qui se trouve dans un emplacement réservé est mise à disposition de n'importe quelle unité de bandothèque logique même si l'emplacement réservé ne se trouve pas dans cette bandothèque logique spécifique. En règle générale, si la bandothèque contient plusieurs bandothèques logiques, la dernière bandothèque logique est choisie pour être l'emplacement réservé contenant la cartouche de nettoyage. Comme pour une bandothèque disposant d'une seule bandothèque logique, cet emplacement est le dernier emplacement physique de la bandothèque (magasin supérieur droit, emplacement supérieur arrière). 2. La fonction Nettoyage automatique doit être Activée. v Panneau de commande de l'opérateur : Configurer->Paramètres de bandothèque->Nettoyage automatique : Activé v Interface utilisateur Web : Configurer la bandothèque->Général->Nettoyage automatique activé->case à cocher 4-40 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Si vous procédez à un nettoyage automatique sans préalablement réserver un emplacement à la cartouche de nettoyage, l'écran Etat du système de la bandothèque (interface utilisateur Web) s'ouvre et présente les conditions suivantes : v Avertissement support v Vérif support/empl. réservé 3. Pour installer une cartouche de nettoyage dans la bandothèque 2U ou 4U : a. Etiquetez correctement la cartouche de nettoyage (CLNxxxLx). Voir Chapitre 6, «Utilisation des supports Ultrium», à la page 6-1. b. Placez la cartouche de nettoyage dans la bandothèque selon la même procédure que celle présentée dans «Insertion de cartouches de données dans la bandothèque», à la page 4-39. Assurez-vous que la cartouche de nettoyage se trouve dans un emplacement réservé ou dans l'emplacement de nettoyage dédié (4U uniquement). c. Si la cartouche de nettoyage ne se trouve pas dans un emplacement réservé, utilisez le panneau de commande de l'opérateur : Contrôler → Déplacer la cartouche ou l'interface utilisateur Web : Gérer la bandothèque → Déplacer le support pour déplacer la cartouche de nettoyage dans l'emplacement réservé ou l'emplacement de nettoyage dédié (4U uniquement). Remarque : Un utilisateur a la possibilité d'effectuer un nettoyage manuel en sélectionnant dans l'unité de gestion d'enregistrements : Maintenance → Nettoyer l'unité. Dans les appareils disposant de plusieurs unités à nettoyer, l'utilisateur doit actualiser manuellement l'écran une fois le nettoyage terminé, afin de pouvoir sélectionner une autre unité à nettoyer. 4. Remplacez la cartouche de nettoyage, le cas échéant. v Une cartouche de nettoyage doit être remplacée tous les 50 nettoyages. Pour déterminer le nombre d'utilisations de nettoyage restants, cliquez sur l'interface utilisateur Web, Surveiller la bandothèque->Inventaire. v Cliquez sur le signe (+) situé en-dessous du magasin pour développer les caractéristiques des cartouches en place. v Les cartouches de nettoyage portent les étiquettes CLNxxxLx. Consultez les informations relatives aux emplacements contenant une cartouche de nettoyage. Le nombre de Chargements du support indique le nombre d'utilisation de la cartouche de nettoyage. Le nombre 50, moins la valeur de Chargement du support représente le nombre d'utilisations restantes. Chapitre 4. Installation et configuration 4-414-42 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 5. Opérations Le tableau suivant répertorie les raccourcis permettant de naviguer dans les menus et d'exécuter des activités via le panneau de commande de l'opérateur et/ou l'interface utilisateur Web. Avant d'utiliser le panneau de commande de l'opérateur ou l'interface utilisateur Web, reportez-vous aux informations du chapitre 3 : Interfaces utilisateur. Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Manipulateur, nombre de déplacements de cartouche Surveiller → Bandothèque → Etat → Cycles «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Etat de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque», à la page 5-40 Nettoyage automatique, activer Configurer → Paramètres de bandothèque → Nettoyage automatique «Configurer : Bandothèque», à la page 5-22 Configurer la bandothèque → Général «Configurer la bandothèque : Général», à la page 5-46 Cartouche, actuellement active/ déplacée Surveiller → Bandothèque → Etat → Agir. Cartouche «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Etat de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque», à la page 5-40 Cartouche, détermine le chiffrement Non disponible avec cette interface Surveiller la bandothèque → Inventaire «Surveiller la bandothèque : Inventaire», à la page 5-42 Cartouche, Inventaire Surveiller → Inventaire → Magasins «Surveiller : Inventaire», à la page 5-16 Gérer la bandothèque → Effectuer l'inventaire «Gérer la bandothèque : Effectuer l'inventaire», à la page 5-45 Cartouche, Déplacer Contrôler → Déplacer les cartouches «Contrôler : Déplacer les cartouches», à la page 5-18 Gérer la bandothèque → Déplacer le support «Gérer la bandothèque : Déplacer le support», à la page 5-44 Cartouche actuellement dans l'unité (n), Etiquette de cartouche et source de l'emplacement Surveiller → Inventaire → Unité (n) «Surveiller : Inventaire», à la page 5-16 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 5-1Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Cartouche dans l'unité (n), source de l'emplacement de la cartouche Surveiller → Unité → Etat → Unité (n) «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Configuration, enregistrement et restauration* Configurer → Sauvegarder/Restaurer «Configurer : Sauvegarde/Restauration» , à la page 5-29 Configurer la bandothèque → Sauvegarder/Restaurer «Configurer la bandothèque : Sauvegarder/ restaurer la configuration», à la page 5-60 * Remarque : Cet emplacement vous permet non seulement de restaurer les paramètres par défaut définis en usine, mais également de sauvegarder et restaurer votre configuration de bandothèque. Chemin de contrôle, activer Configurer → Unité → Chemin de contrôle «Configurer : Unité», à la page 5-25 Configurer la bandothèque → Unités «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 Date et heure, paramètre actuel Surveiller → Bandothèque → Etat → Date/Heure «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 La date et l'heure s'affichent dans l'écran Etat du système. «Etat du système» , à la page 2-7 Date et heure, définir Configurer → Définir la date et l'heure «Configurer : Définir la date et l'heure», à la page 5-32 Configurer la bandothèque → Date et heure «Configurer la bandothèque : Date et heure», à la page 5-57 Emplacement de nettoyage dédié, suppression, réintégration Configurer → Paramètres de la bandothèque «Configurer : Bandothèque», à la page 5-22 Non disponible avec cette interface Remarque : Emplacement de nettoyage dédié uniquement disponible sur les versions antérieures de la bandothèque 4U. Voir «Insertion de la cartouche de nettoyage», à la page 4-40. DHCP, état actuel Surveiller → Bandothèque → Réseau → DHCP «Configurer : Réseau», à la page 5-26 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 DHCP, modifier Configurer → Réseau → DHCP «Configurer : Réseau», à la page 5-26 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Diagnostics, exécuter le test d'en-tête de l'unité Maintenance → Maintenance → Tests de l'unité «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 Non disponible avec cette interface. Diagnostics, exécuter le test de support de l'unité Maintenance → Maintenance → Tests de l'unité «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 Non disponible avec cette interface. 5-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Diagnostics, exécuter le test de lecture/ écriture normale de l'unité Maintenance → Maintenance → Tests de l'unité «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 Non disponible avec cette interface. Diagnostics, exécuter le test POST de l'unité Maintenance → Maintenance → Tests de l'unité «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 Non disponible avec cette interface. Diagnostics, exécution des diagnostics sur le chemin clé (si la fonction est disponible) Non disponible avec cette interface Maintenance de la bandothèque → Diagnostics du chemin clé «Maintenance de la bandothèque : Diagnostics du chemin clé», à la page 5-65 Diagnostics, exécuter le test de contrôle de la bandothèque Maintenance → Contrôle de la bandothèque «Maintenance : Contrôle de la bandothèque», à la page 5-33 Non disponible avec cette interface. Diagnostics, exécuter le test d'emplacement à emplacement Maintenance → Exécuter les tests «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 Maintenance de la bandothèque → Exécuter les diagnostics «Maintenance de la bandothèque : Effectuer les diagnostics», à la page 5-64 Diagnostics, exécuter le test système Maintenance → Exécuter les tests «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 Maintenance de la bandothèque → Exécuter les diagnostics «Maintenance de la bandothèque : Effectuer les diagnostics», à la page 5-64 Contraste d'affichage Service → Contraste d'affichage «Maintenance : Contraste d'affichage», à la page 5-35 Non disponible avec cette interface. DNS, modifier les paramètres Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Unité, modifier la configuration de l'interface Configurer → Unité → Interface de l'unité «Configurer : Unité», à la page 5-25 Configurer la bandothèque → Unités «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 Unité, modifier l'ID SCSI/de boucle Configurer → Unité → Interface de l'unité «Configurer : Unité», à la page 5-25 Configurer la bandothèque → Unités «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 Chapitre 5. Opérations 5-3Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Unité, nettoyer Maintenance → Maintenance → Nettoyer l'unité «Maintenance : Maintenance (Unités)», à la page 5-34 Maintenance de la bandothèque → Nettoyer l'unité «Maintenance de la bandothèque : Nettoyer l'unité», à la page 5-61 Unité, ID SCSI/de boucle actuel Surveiller → Unité → Identité «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Unité, état actuel Surveiller → Unité → Etat «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Unité, état de la compression des données Non disponible avec cette interface. Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité → Compression des données «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Unité, Fibre, Nom WWWN Surveiller → Unité → Identité → Unité (n)/WWNN «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Unité, Adresse SAS hachurée Non disponible avec cette interface. Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Unité, Type d'interface Configurer → Unité → Interface de l'unité «Configurer : Unité», à la page 5-25 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Unité, chaîne d'interrogation SCSI Surveiller → Unité → Identité «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Unité, activation/ désactivation de l'alimentation Maintenance → Maintenance → Alimentation de l'unité «Maintenance : Maintenance (Unités)», à la page 5-34 Configurer la bandothèque → Unité «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 Activité de l'unité, actuelle Surveiller → Unité → Etat → Unité (n)/Activité «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Ventilateur de l'unité, état Non disponible avec cette interface. Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 5-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Cliché d'unité, enregistrer Non disponible avec cette interface. Maintenance de la bandothèque → Enregistrer un cliché d'unité «Maintenance de la bandothèque : Enregistrer un cliché d'unité», à la page 5-63 Chiffrement, activer Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → Chiffrement «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49 Chiffrement, configurer Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → Chiffrement «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49 Chiffrement, test de la configuration (si la fonction est disponible) Non disponible avec cette interface. Maintenance de la bandothèque → Diagnostics du chemin clé «Maintenance de la bandothèque : Diagnostics du chemin clé», à la page 5-65 Chiffrement, détermine la méthode, la méthode en cours Non disponible avec cette interface. Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Paramètres Ethernet Surveiller → Bandothèque → Réseau «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Notifications par courrier électronique : ajouter, modifier et supprimer Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → Notification par courrier électronique «Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique», à la page 5-58 Journal des erreurs, afficher Surveiller → Bandothèque → Journal des erreurs «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Bandothèque → Afficher les journaux «Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux», à la page 5-62 Journaux d'erreur et suivis, définir le mode Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → Journaux et suivis «Configurer la bandothèque : Journaux et suivis», à la page 5-57 Paramètres d'usine par défaut, restaurer Configurer → Sauvegarder/Restaurer «Configurer : Sauvegarde/Restauration» , à la page 5-29 Configurer la bandothèque → Sauvegarder/Restaurer «Configurer la bandothèque : Sauvegarder/ restaurer la configuration», à la page 5-60 Chapitre 5. Opérations 5-5Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Fibre Channel, vitesse Surveiller → Unité → Etat → Unité (n) «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 vitesse Fibre Channel, modifier Configurer → Unités → Interface de l'unité «Configurer : Unité», à la page 5-25 Configurer la bandothèque → Unités «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 Fibre Channel, topologie Surveiller → Unité → Etat → Unité (n) «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 topologie Fibre Channel, modifier Configurer → Unités → Interface de l'unité «Configurer : Unité», à la page 5-25 Configurer la bandothèque → Unités «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 Lien Fibre Channel, état Surveiller → Unité → Etat → Unité (n)/Lien «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Etat de l'unité «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 Microprogramme, unité, niveau actuel Surveiller → Unité → Identité «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Microprogramme, bandothèque, identifier le niveau actuel Surveiller → Bandothèque → Identité «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Identité de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque», à la page 5-37 Microprogramme, bandothèque ou unité, mise à niveau Non disponible avec cette interface. Maintenance de la bandothèque → Mettre à niveau le microprogramme «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme» , à la page 5-66 Passerelle, adresse actuelle Surveiller → Bandothèque → Réseau → Passerelle «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Adresse de la passerelle, modifier Configurer → Réseau → Passerelle «Configurer : Réseau», à la page 5-26 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Inventaire, effectuer Contrôler → Réinventorier «Contrôler : Réinventorier», à la page 5-20 Gérer la bandothèque → Effectuer l'inventaire «Gérer la bandothèque : Effectuer l'inventaire», à la page 5-45 5-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Guichet d'E/S, configuration Configurer → Paramètres de bandothèque → Guichet d'E-S «Configurer : Bandothèque», à la page 5-22 Configurer la bandothèque → Général «Configurer la bandothèque : Général», à la page 5-46 Guichet d'E/S, état actuel Surveiller → Bandothèque → Etat «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Ecran Statut du système Guichet d'E/S, ouvrir Contrôler → Ouvrir le guichet d'E/S «Contrôler : Ouvrir le guichet d'E/S», à la page 5-18 Non disponible avec cette interface. Adresse IP, actuelle Surveiller → Bandothèque → Réseau «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Identité de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque», à la page 5-37 Adresse IP, modifier Configurer → Réseau → Adresse IP «Configurer : Réseau», à la page 5-26 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Bandothèque, état actuel Surveiller → Bandothèque → Etat «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Etat de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque», à la page 5-40 Bandothèques logiques, configurer Configurer → Bandothèques logiques «Configurer : Bandothèques logiques», à la page 5-20 Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques «Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques», à la page 5-48 Journaux, bandothèque, afficher Surveiller → Bandothèque → Journal d'erreur «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Maintenance de la bandothèque → Afficher les journaux «Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux», à la page 5-62 Magasins, représentation graphique Surveiller → Inventaire → Magasins «Surveiller : Inventaire», à la page 5-16 Surveiller la bandothèque → Inventaire «Surveiller la bandothèque : Inventaire», à la page 5-42 Magasins, Déverrouiller Contrôler → Magasins «Contrôler : Cartouche», à la page 5-19 Gérer la bandothèque → Ejecter le magasin «Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin», à la page 5-45 Mode, bandothèque, modifier Configurer → Paramètres de bandothèque → Mode «Configurer : Bandothèque», à la page 5-22 Configurer la bandothèque → Général «Configurer la bandothèque : Général», à la page 5-46 Chapitre 5. Opérations 5-7Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Mode, bandothèque, actuel Surveiller → Bandothèque → Identité «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Identité de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque», à la page 5-37 Masque de réseau, adresse actuelle Surveiller → Bandothèque → Réseau «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Adresse de masque de réseau, modifier Configurer → Réseau → Masque de réseau «Configurer : Réseau», à la page 5-26 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Configuration réseau, modifier Configurer → Réseau «Configurer : Réseau», à la page 5-26 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Configuration réseau, afficher Surveiller → Bandothèque → Réseau «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Configurer la bandothèque → Réseau «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 Reprise en ligne du chemin, entrer la clé d'activation Configurer → Reprise en ligne du chemin de contrôle «Configurer : Reprise en ligne du chemin d'accès», à la page 5-32 Configurer la bandothèque → Reprise en ligne du chemin «Configurer la bandothèque : Reprise en ligne du chemin d'accès», à la page 5-48 Redémarrer, bandothèque, Non disponible avec cette interface. Maintenance de la bandothèque → Redémarrer «Maintenance de la bandothèque : Redémarrer», à la page 5-67 Chaîne d'interrogation SCSI, unité Surveiller → Unité → Identité «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Numéro de série, unité Surveiller → Unité → Identité «Surveiller : Unité», à la page 5-15 Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 Numéro de série, bandothèque Surveiller → Bandothèque → Identité «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Identité de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque», à la page 5-37 Emplacements actifs, nombre Surveiller → Bandothèque → Identité «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Ecran Statut du système 5-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-1. Raccourcis de navigation dans les menus (suite) Information/ Activité Raccourcis de navigation dans les menus Panneau de commande de l'opérateur Pour plus d'informations Interface utilisateur Web Pour plus d'informations Emplacements, numéro vide Surveiller → Bandothèque → Etat «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Ecran Statut du système Emplacements, réattribution du nombre d'actifs, réservation Remarque : Varie en fonction du nombre de bandothèques logiques. Une seule partition : Configurer → Paramètres de bandothèque logique Plusieurs partitions : Configure → Paramètres de bandothèque logique → Bibliothèque logique (n) «Configurer : Bandothèque», à la page 5-22 Configurer la bandothèque → Général «Configurer la bandothèque : Général», à la page 5-46 SNMP, modifier les paramètres Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → SNMP «Configurer la bandothèque : SNMP», à la page 5-59 Port de maintenance Telnet, activer Maintenance → Port de maintenance Telnet «Maintenance : Port de maintenance Telnet», à la page 5-35 Non disponible avec cette interface. Temps écoulé depuis que la bandothèque est sous tension Surveiller → Bandothèque → Etat «Surveiller : Bandothèque», à la page 5-12 Surveiller la bandothèque → Etat de la bandothèque «Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque», à la page 5-40 Panneau de commande de l'opérateur, PIN d'accès, activer/ désactiver Configurer → Définir le code PIN d'accès «Configurer : Définir le code PIN d'accès», à la page 5-27 Non disponible avec cette interface. Interface utilisateur Web, accès utilisateur, créer ou modifier Non disponible avec cette interface. Configurer la bandothèque → Accès utilisateur «Configurer la bandothèque : Accès utilisateur», à la page 5-55 Navigation dans le panneau de commande de l'opérateur Les quatre touches de contrôle situées à l'avant des bandothèques 2U ou 4U permettent à l'utilisateur de naviguer dans les paramètres de la bandothèque et d'apporter les modifications nécessaires à sa configuration. Chapitre 5. Opérations 5-9Tableau 5-2. Touches de contrôle de la bandothèque Touches de contrôle Description 1 HAUT (∧) - Bouton en haut à gauche Permet de naviguer dans les éléments de menu vers le haut. 2 ANNULER (X) - Bouton en haut à droite Permet d'annuler une action utilisateur et revenir à l'écran du menu précédent. 3 SELECTIONNER (') - Bouton en bas à droite Permet d'afficher un sous-menu ou de valider une action utilisateur. 4 BAS (∨) - Bouton en bas à gauche Permet de naviguer dans les éléments de menu vers le bas. a77ug254 4 3 1 2 Figure 5-1. Touches de contrôle de la bandothèque 2U a77ug253 4 3 1 2 Figure 5-2. Touches de contrôle de la bandothèque 4U 5-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40001. Appuyez sur les touches HAUT (1) ou BAS (4) pour entrer en mode interactif. Le menu Sélection principale s'affiche. L'écran Sélection principale affiche les options Surveiller, Contrôler, Configurer et Maintenance. 2. Faites défiler l'écran jusqu'à votre sélection, puis appuyez sur la touche SELECTION (3). Le sous-menu de l'élément du menu sélectionné s'affiche. 3. Appuyez sur les touches Haut (1) ou Bas (4) et SELECTION (3) pour faire défiler l'écran jusqu'à la zone ou l'écran que vous souhaitez configurer. 4. Appuyez sur la touche ANNULER (2) si vous souhaitez vous déplacer dans les options de menu précédentes. Arborescence de menus du panneau de commande de l'opérateur Le menu principal du panneau de commande de l'opérateur est composé des éléments suivants : v Surveiller v Contrôler v Configurer v Maintenance La figure ci-dessous représente chaque élément du menu principal et les éléments de sous-menu qui lui sont associés. Chapitre 5. Opérations 5-11Remarque : Selon la version du microprogramme de bandothèque, il peut exister des différences entre la description de l'arborescence de menus de ce document et l'arborescence de menus du panneau de commande de l'opérateur de votre bandothèque. Menu Surveiller Le menu Surveiller contient des informations relatives aux éléments de sous-menu suivants : v Bandothèque v Unité v Inventaire Surveiller : Bandothèque Cet élément de menu affiche les informations et paramètres de la bandothèque actuelle. Figure 5-3. Arborescence de menus du panneau de commande de l'opérateur 5-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Dans le menu Surveiller → Bandothèque, vous trouverez les éléments suivants : v Etat Figure 5-4. Menu Surveiller : Bandothèque Chapitre 5. Opérations 5-13v Identité v Journal des erreurs v Réseau Dans le menu Surveiller → Bandothèque → Etat, vous trouverez les éléments suivants : v Etat - état actuel de la bandothèque v Cart. act - numéro de série de la cartouche se trouvant actuellement dans l'unité v Durée sous tension - durée totale sous tension de la bandothèque v Emplacements vides - nombre d'emplacements vides dans la bandothèque/nombre d'emplacements actifs dans la bandothèque v Cycles - nombre total de déplacements de cartouches effectués par le manipulateur de la bandothèque v Guichet d'E/S - indique si le guichet d'E/S est ouvert ou fermé v Date/Heure - date et heure actuelles définies dans la bandothèque Dans le menu Surveiller → Bandothèque → Identité, vous trouverez les éléments suivants : v Etiquette de service: étiquette de service de la bandothèque v Version - niveau actuel du microprogramme de la bandothèque installé v ID du fournisseur - Dell v ID produit - TL2000/TL4000 v Emplacements actifs - nombre d'emplacements actifs dans chaque bandothèque logique v WWNN - nom de noeud universel de la bandothèque v Mode de la bandothèque - mode actuel de la bandothèque (aléatoire ou séquentiel) Dans le menu Surveiller → Bandothèque → Journal des erreurs, vous trouverez la liste des erreurs consignées par la bandothèque. Les erreurs sont affichées en commençant par les plus récentes. Dans le menu Surveiller → Bandothèque → Réseau, vous trouverez les éléments suivants : v Pile IP - protocole Internet actuellement utilisé par la bandothèque v DHCP - (Dynamic Host Configuration Protocol) - indique si le protocole DHCP est activé v Adresses IP - adresses Internet de la bandothèque v Masque de réseau - adresse du masque de réseau de la bandothèque v Passerelle - adresse de la passerelle de la bandothèque v Ethernet - vitesse de l'interface Ethernet v Configuration automatique sans état - indique si la configuration automatique sans état est activée v Longueur du préfixe - longueur du préfixe de l'adresse IP v Adresse IPv6 statique - adresse IPv6 statique de la bandothèque v Adresse locale IPv6 de liaison - adresse locale IPv6 de liaison de la bandothèque v Adresse IPv6 attribuée au routeur - adresse(s) IPv6 reconnue(s) par le routeur 5-14 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Surveiller : Unité Cet élément de menu affiche les informations et paramètres de l'unité. Figure 5-5. Menu Surveiller : Unité Chapitre 5. Opérations 5-15Sous Etat et Unité (n), vous trouverez les éléments suivants : v Etat - état actuel de l'unité v Activité - action en cours d'exécution par l'unité v Source - numéro de série de la cartouche se trouvant actuellement dans l'unité v Chiffrement - indique le type de chiffrement de données défini pour l'unité sélectionnée v Topologie - topologie choisie pour une bandothèque Fibre (voir «Interface Fibre Channel», à la page 3-10) v Vitesse - indique la vitesse du système Fibre Channel (bandothèque Fibre) v Lien - indique l'état du système Fibre Channel (bandothèque Fibre) v Adresse hachurée - adresse calculée à partir de l'ID universel Sous Identité et Unité (n), vous trouverez les éléments suivants : v Rév. du microprogramme - niveau actuel du microprogramme de l'unité v ID du fournisseur - Dell v ID produit - chaîne d'interrogation de l'unité v Numéro de série - numéro de série de l'unité v ID SCSI - identifiant unique affecté à une unité SCSI v WWNN - nom de noeud universel de l'unité Fibre Channel v Topologie - topologie choisie pour l'unité Fibre Channel v Vitesse - indique la vitesse de l'unité de bande Fibre Channel v ID de boucle - identifiant unique affecté à une unité de bande Fibre Channel v IDP - identifiant du port (SAS uniquement) Surveiller : Inventaire Cet élément de menu affiche l'inventaire actuel d'une bandothèque 4U. 5-16 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : La bandothèque 2U est dotée d'un seul magasin droit. Sous Magasin, sélectionnez l'une des options suivantes pour afficher une représentation graphique des magasins de cartouches. Les emplacements contenant des cartouches seront mis en surbrillance. Remarque : Le magasin gauche d'une bandothèque 2U est doté d'un guichet d'E-S 1 emplacement Les cases noircies représentent des cartouches inventoriées. Appuyez sur les touches Haut et Bas pour faire défiler. Notez que ce magasin dispose d'un guichet d'E-S à 3 emplacements. Ces emplacements peuvent être remplacés par emplacements de stockage, si nécessaire. Voir «Configuration des guichets d'E/S et réservation des emplacements», à la page 5-69. Figure 5-6. Exemple de menu 4U Surveiller : Inventaire Figure 5-7. Aperçu des cartouches inventoriées : Magasin inférieur gauche d'une bandothèque 4U Chapitre 5. Opérations 5-17Appuyez sur SELECTION pour afficher tous les emplacements vides et les numéros de série des cartouches dans le magasin associé. Tableau 5-3. Détails relatifs aux cartouches installées dans un magasin 1 Numéro d'emplacement de magasin 3 Type de support (génération de cartouche) 2 Numéro de série de volume de la cartouche ou "Vide" (indiquant qu'aucune cartouche n'est actuellement installée à cet emplacement) 4 Abréviation de chiffrement pour les cartouches LTO4 : v EC - prise en charge du chiffrement (la cartouche LTO 4 ne contient pas de données chiffrées). v ED- données chiffrées (la cartouche LTO 4 contient des données chiffrées). Menu Contrôler Le menu Contrôler contient les éléments suivants : v Ouvrir le guichet d'E/S v Déplacer les cartouches v Magasin v Réinventorier Contrôler : Ouvrir le guichet d'E/S Cet élément de menu permet d'ouvrir le guichet d'E/S. Attention : après la fermeture du guichet d'E/S, vous devez attendre que l'inventaire de la bandothèque soit terminé avant de poursuivre les opérations normales de la bandothèque. Contrôler : Déplacer les cartouches Cet élément de menu permet de déplacer des cartouches dans la bandothèque. Figure 5-8. Détails relatifs aux cartouches installées dans un magasin Figure 5-9. Menu Contrôler : Guichet d'E/S 5-18 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Pour déplacer une cartouche d'un point A à un point B, choisissez l'une des méthodes suivantes : v Type de source - Unité, Guichet d'E/S, Magasin. Seuls les types de source contenant des cartouches seront répertoriés. v Source - le premier choix qui vous est proposé correspond au choix effectué pour l'élément précédent puis vous disposez ensuite de tous les choix disponibles. Remarque : Si le voyant d'avertissement est sous tension en raison d'une cartouche suspecte, cette dernière sera identifiée par un point d'exclamation (!) dans la liste des cartouches source. v Numéro de série du volume - numéro de série de la cartouche v Type de cible - Unité de destination, guichet d'E/S, magasin v Cible - le premier choix qui vous est proposé correspond au choix effectué pour l'élément précédent puis vous disposez ensuite de tous les choix disponibles. Contrôler : Cartouche Cet élément de menu permet de déverrouiller les magasins de cartouches. Sélectionnez "gauche" ou "droit" pour déverrouiller les magasins de cartouches correspondants. Vous pouvez maintenant retirer les magasins de la bandothèque en Figure 5-10. Menu Contrôler : Déplacer les cartouches Figure 5-11. Menu Contrôler : Cartouche Chapitre 5. Opérations 5-19tirant doucement dessus. Pour remettre un magasin en place, insérez l'arrière du magasin dans la partie avant de la bandothèque et poussez-le doucement. Le magasin se verrouille lorsqu'il est inséré dans la bandothèque. Avertissement : Après l'insertion des magasins dans la bandothèque, vous devez attendre que l'inventaire de la bandothèque soit terminé avant de poursuivre les opérations normales de la bandothèque. Si les magasins ne sont pas retirés dans les 15 secondes qui suivent le déverrouillage, la commande s'annule et vous devez alors recommencer et déverrouiller les magasins. Contrôler : Réinventorier Cet élément de menu permet de lancer une analyse des cartouches se trouvant actuellement dans la bandothèque. Remarque : L'inventaire de la bandothèque peut prendre jusqu'à cinq minutes. Menu Configurer Le menu Configurer est utilisé lors de la configuration initiale de la bandothèque et lorsque des modifications doivent être apportées à la configuration de la bandothèque. Ce menu contient les éléments suivants : v Bandothèques logiques v Paramètres de bandothèque v Unité v Réseau v Définir le code PIN d'accès v Sauvegarder/Restaurer v Définir la date et l'heure Configurer : Bandothèques logiques Cet élément de menu permet de sélectionner le nombre de bandothèques logiques. La section Actuellement configurées - x indique le nombre de bandothèques logiques actuellement configurées. Figure 5-12. Menu Contrôler : Réinventorier 5-20 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Une bandothèque 2U contient au maximum deux bandothèques logiques. Remarque : Ce menu est uniquement disponible sur les bandothèques comportant plusieurs unités. Remarque : Lorsqu'une modification de la configuration matérielle (par exemple, lorsque les unités sont échangées avec différents compartiments) est effectuée (HH redéfini sur FH ou FH sur HH), une modification de la configuration de bandothèque est nécessaire. Pour résoudre ce problème, reconfigurez la bandothèque en réaffectant le volume de bandothèques logiques. Figure 5-13. Menu Configurer : Bandothèques logiques Chapitre 5. Opérations 5-21Configurer : Bandothèque Remarque : L'option Supprimer l'emplacement de nettoyage dédié->Non est uniquement disponible sur les bandothèques dotées de la fonction DCS. Ce menu contient les éléments de configuration de bandothèque suivants : Figure 5-14. Menu Configurer : Bandothèque 5-22 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Mode : – Aléatoire : en mode aléatoire, la bandothèque autorise le logiciel d'application du serveur (de l'hôte) à sélectionner n'importe quelle cartouche de données, dans n'importe quel ordre. – Séquentiel : en mode séquentiel, le microprogramme de la bandothèque prédéfinit la sélection des cartouches. Après initialisation, le microprogramme fait sélectionner à la bandothèque la première cartouche disponible trouvée (en partant du guichet d'E/S jusqu'à l'emplacement 23) pour la charger dans l'unité. Important : Si une bandothèque logique en mode séquentiel contient plus d'une unité, seule la première unité de la bandothèque logique est utilisée. - Chargement automatique : En mode séquentiel avec chargement automatique, la première cartouche disponible (emplacement avec la valeur numérique la plus petite, contenant une cartouche) est chargée automatiquement si la bandothèque est mise sous tension avec une unité vide. - Boucle : En mode séquentiel avec boucle, la cartouche qui se trouve dans l'emplacement avec la valeur numérique la plus petite est chargée, lorsque la cartouche qui se trouve dans l'emplacement avec la valeur numérique la plus élevée est pleine et renvoyée à son emplacement d'origine. Cela permet une sauvegarde continue sans interaction de l'utilisateur. - Lancement du mode séquentiel v Option de chargement automatique : – Si l'option de chargement automatique est activée (Configurer → Paramètres de bandothèque → Chargement automatique), le manipulateur charge la première cartouche (celle se trouvant dans l'emplacement ayant la valeur numérique la plus petite) trouvée dans la zone d'inventaire de stockage dans l'unité lorsque la bandothèque est mise sous tension. Si la bandothèque est mise sous tension alors qu'une cartouche se trouve déjà dans l'unité, le mode séquentiel démarre avec cette cartouche à moins que l'hôte n'envoie une commande de rembobinage et de déchargement à l'unité. Dans ce cas, la cartouche suivante dans la séquence est chargée dans l'unité. – Si l'option de chargement automatique est désactivée, le mode séquentiel doit être lancé en sélectionnant l'option Déplacer les cartouches (Contrôler → Déplacer les cartouches) pour charger la première cartouche (ou toute autre cartouche) dans l'unité. La séquence démarre avec la cartouche chargée dans l'unité. Par exemple, si une cartouche du cinquième emplacement de stockage le plus bas est chargée avec l'option Déplacer les cartouches, lorsque l'hôte émet une commande rembobiner/décharger, la cartouche suivante chargée est la cartouche du numéro d'emplacement suivant. Il n'est pas nécessaire que les cartouches se trouvent dans des emplacements contigus. v Option de boucle : Si l'option de boucle est activée (Configurer → Paramètres de bandothèque → → Boucle), lorsque la dernière cartouche (celle se trouvant dans l'emplacement ayant la valeur numérique la plus élevée) est déchargée et replacée dans la zone de stockage, le manipulateur recharge immédiatement la première cartouche dans l'unité. Chapitre 5. Opérations 5-23- Interruption du mode séquentiel : Pour interrompre le mode séquentiel, utilisez l'option Déplacer les cartouches dans le menu Contrôler (Contrôler → Déplacer les cartouches) pour décharger l'unité. La cartouche séquentielle suivante ne sera PAS chargée. Pour relancer le mode séquentiel, utilisez la même commande du menu Contrôler pour charger une cartouche. La séquence de chargement reprendra à partir de ce numéro d'emplacement dans l'inventaire des cartouches. v Emplacements actifs - nombre d'emplacements actifs dans chaque bandothèque logique. Remarque : Des emplacements peuvent être réservés, ce qui les rend invisibles pour l'hôte. Il peut être nécessaire de définir le nombre d'emplacements actifs conformément au nombre d'emplacements disponibles dans votre logiciel d'éditeur de logiciel indépendant. Les emplacements réservés sont créés en réduisant le nombre d'emplacements actifs. v Nettoyage automatique - cet élément de menu permet d'activer la fonction de nettoyage automatique. Le code barre des cartouches de nettoyage doit posséder la mention "CLNxxxLx". Si la fonction de nettoyage automatique est désactivée, la bande de nettoyage peut être stockée dans un emplacement de données si vous souhaitez nettoyer manuellement les unités. Cette opération n'est pas recommandée. Si la fonction de nettoyage automatique est désactivée, la bande de nettoyage peut être stockée dans un emplacement de données s'il a été placé ici sous le contrôle de l'application de sauvegarde. En d'autres termes, l'application de sauvegarde contrôle le nettoyage des unités de bande, et la bande de nettoyage est importée dans la bandothèque sous son contrôle. Remarque : La cartouche de nettoyage universelle possède un code barre CLNUxxLx. Cette cartouche de nettoyage permet de nettoyer toutes les unités de bande LTO. Pour activer l'une option Nettoyage automatique active, les conditions suivantes doivent être réunies : – Dans les bandothèques 4U disposant de la version de microprogramme de bandothèque .80 ou antérieure (qui contiennent toujours un emplacement de nettoyage dédié) ou les bandothèques 4U disposant d'une version de microprogramme de bandothèque supérieure à 1.95 (emplacement de nettoyage dédié intégré à leur bandothèque), une cartouche de nettoyage doit se trouver dans cet emplacement. – Dans les bandothèques qui ne possèdent pas d'emplacement de stockage dédié, un emplacement de stockage doit être réservé en réduisant d'une unité le nombre d'emplacements actifs d'une unité. – Une cartouche de nettoyage (CLNxxxLx) doit être insérée ou déplacée dans l'emplacement réservé. – La fonction Nettoyage automatique doit être activée. Remarque : Les cartouches de nettoyage doivent être remplacées après 50 nettoyages. L'écran Inventaire de l'interface utilisateur Web affiche le nombre de fois que le support a été chargé, et non le nombre de sessions de nettoyage restantes. Soustrayez ce nombre de 50 pour déterminer le nombre de nettoyages restants. 5-24 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Guichet(s) d'E-S activé(s) : le(s) guichet(s) d'E-S peu(ven)t être activé(s) (par défaut), ou désactivé(s) de sorte à ce que les guichets puissent être utilisés en tant qu'emplacements de stockage. v Supprimer l'emplacement de nettoyage dédié : si l'emplacement de nettoyage dédié a été supprimé, il ne peut pas être réintégré. Cette option n'apparaît plus dans le panneau de commande de l'opérateur. v Longueur de l'étiquette hôte : la longueur de l'étiquette hôte est liée aux codes à barres qui apparaissent sur le support en cours d'utilisation. La valeur par défaut est 8 ; vous pouvez également entrer 6. Configurer : Unité Ce menu contient les éléments suivants : v Interface de l'unité - permet d'affecter un ID SCSI à une unité SCSI ou d'affecter une vitesse de port, un type de port et un ID de boucle à une unité Fibre Channel. Les unités SAS ne nécessitent aucune configuration utilisateur. Pour plus d'informations sur les interfaces d'unité, voir «Interfaces hôte», à la page 3-7. v Chemins de contrôle - Permet d'activer l'unité en tant qu'unité de chemin de contrôle. Toutes les bandothèques logiques doivent avoir un chemin de contrôle. Cependant, toutes les unités d'une bandothèque logique peuvent être des unités de chemin de contrôle. Figure 5-15. Menu Configurer : Unité Chapitre 5. Opérations 5-25Configurer : Réseau Ces éléments de menu permettent de modifier les paramètres réseau actuels autorisant l'accès à distance à la bandothèque via un navigateur Web. v Pile IP - Sélectionnez IPv4 uniquement, IPv6 uniquement ou IPv4 & IPv6. v IPv6 uniquement et Double pile IPv4 & IPv6 - Choisissez d'activer Adresse de configuration automatique sans état (interface utilisateur Web) ou Configuration Figure 5-16. Menu Configurer : Réseau 5-26 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000automatique sans état (panneau de commande de l'opérateur) si des adresses IP IPv6 sont affectées. Pour visualiser les adresses IPv6 affectées après l'activation de l'adresse de configuration automatique sans état, procédez comme suit : – Panneau de commande de l'opérateur (IPv6 uniquement) : Surveiller → Bandothèque → Réseau Si vous sélectionnez Double pile IPv4 & IPv6, vous devez connaître les adresses IP IPv4 et IPv6. v Protocole DHCP - (Dynamic Host Configuration Protocol) Si le protocole est activé, votre hôte de bandothèque négocie la connexion à la bandothèque. Si le protocole DHCP est désactivé, vous devez fournir les informations suivantes pour établir l'accès à distance. v Adresse IP - adresse IP de la bandothèque v Masque de réseau - adresse du masque de réseau de la bandothèque v Pile IP - la pile IP gère les adresses IP statiques v Configuration automatique sans état - permet aux hôtes IPv6 d'être configurés automatiquement lorsqu'ils sont connectés à un réseau IPv6 routé v Longueur du préfixe - longueur du préfixe de l'adresse IP v Adresse IPv6 statique - adresse IPv6 statique affectée à la bandothèque v Adresse locale IPv6 de liaison - adresse IPv6 ayant pour unique but la liaison, pouvant être utilisée pour atteindre les noeuds voisins attachés au même lien v Adresse IPv6 attribuée - adresse IPv6 affectée par un routeur v Passerelle - adresse de la passerelle de la bandothèque v Ethernet - paramètre de vitesse actuel de l'interface Ethernet v Serveur DNS 1 - adresse du premier serveur DNS v Serveur DNS 2 - adresse du deuxième serveur DNS Remarque : S un nom d'hôte et de domaine sont entrés à la place d'une adresse, l'adresse IPv4 ou IPv6 est résolue à partir de DNS à l'aide de ce nom. Cette adresse est enregistrée dans la bibliothèque plutôt que le nom. Par conséquent, si l'adresse change, le nom ou une nouvelle adresse doit être entré. Configurer : Définir le code PIN d'accès Cet élément de menu permet d'activer, de désactiver, de définir ou de modifier le code PIN (numéro d'identification personnel) d'accès utilisé pour restreindre l'accès aux menus de contrôle, de configuration et de maintenance. Remarque : Entrez le code PIN et enregistrez-le dans un emplacement sécurisé pour référence future. Les fichiers de configuration de la bandothèque enregistrés à l'aide du menu Enregistrer la configuration de la bandothèque ne contiennent pas le code PIN. Le code PIN du panneau de commande de l'opérateur est désactivé par défaut ; toutefois, il est fortement conseillé de l'activer si votre environnement nécessite un niveau de sécurité d'unité. L'activation du code PIN du panneau de commande de l'opérateur évite aux paramètres d'unité d'être modifiés. Les utilisateurs seront autorisés à consulter l'état de la bandothèque et à manipuler le support sans avoir à entrer le code PIN du panneau de commande de l'opérateur. Si un administrateur d'unité doit effectuer des modifications de configuration dans l'unité, le panneau de commande de l'opérateur lui demandera d'entrer le code à 4 chiffres afin de l'autoriser à effectuer ses modifications. Une fois toutes les Chapitre 5. Opérations 5-27modifications effectuées, le code PIN d'accès expire après 5 minutes d'inactivité dans le panneau de commande de l'opérateur (il n'existe aucune fonction de déconnexion dans la bandothèque pour cette fonction). Une réinitialisation de la bandothèque est recommandée après avoir effectué des modifications de configuration dans la bandothèque. Définition du code d'accès pour le panneau de commande de l'opérateur via le panneau de commande de l'opérateur : 1. Naviguez vers Configurer → Définir le code d'accès. 2. Appuyez sur le bouton Sélection pour sélectionner le premier chiffre du code d'accès à 4 chiffres. 3. Utilisez les boutons HAUT et BAS pour sélectionner chaque chiffre. 4. Appuyez sur le bouton SELECTION pour passer au chiffre suivant. 5. Répétez les étapes précédentes pour confirmer le code d'accès. 6. Après avoir entré le dernier chiffre, appuyez sur le bouton BAS et sélectionnez l'une des options suivantes : v Enregistrer - pour appliquer vos paramètres. v Annuler - pour ignorer vos paramètres. Remarque : A la figure 5-18, à la page 5-29, les menus comportant le symbole dièse (#) correspondent aux seuls menus accessibles lorsque le code PIN d'accès est activé, mais qu'il a été saisi de manière incorrecte ou n'a pas encore été saisi. Pour avoir accès à l'ensemble des menus, désactivez l'option Code PIN d'accès ou saisissez le code PIN approprié à l'invite. Figure 5-17. Menu Configurer : Définir le code PIN d'accès 5-28 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Configurer : Sauvegarde/Restauration Cet élément de menu permet de restaurer les paramètres par défaut définis en usine. Figure 5-18. Le symbole dièse (#) affiche les menus accessibles lorsque le code PIN d'accès est activé mais qu'il n'a pas encore été saisi. Chapitre 5. Opérations 5-29v Restaurer les mots de passe - Cet élément de menu restaure le mot de passe par défaut défini en usine autorisant un utilisateur administrateur à accéder à l'interface de gestion à distance. v Restaurer tout - Cet élément de menu restaure tous les paramètres par défaut définis en usine (voir tableau 5-4). v Restaurer la configuration de la bandothèque - Cet élément de menu restaure la configuration de la bandothèque enregistrée sur un périphérique USB. Si votre périphérique USB contient plus d'un fichier de configuration (.dbb) sur votre périphérique USB, cliquez sur Sélectionner, puis utilisez les touches Haut et Bas pour faire défiler les différents fichiers. Lorsque le fichier de configuration souhaité s'affiche, appuyez à nouveau sur Sélectionner. v Enregistrer la configuration de la bandothèque - Cet élément de menu enregistre la configuration de la bandothèque sur un périphérique USB. Remarque : Vérifiez que le périphérique USB est formaté pour FAT12, FAT16 ou FAT32, et qu'il n'utilise pas de fichiers d'exécution automatique. Remarque : Les fichiers de configuration enregistrés avec une version du microprogramme de bandothèque ne sont pas toujours compatibles avec d'autres versions du microprogramme. Il est conseillé d'enregistrer un fichier de configuration à chaque mise à niveau de la bandothèque. Restaurez la bandothèque à l'aide du fichier de configuration enregistré dans la même version que le microprogramme installé dans la bandothèque. Important : la restauration des paramètres par défaut définis en usine va effacer toutes les données de configuration précédentes. Les paramètres par défaut définis en usine doivent être restaurés lorsque l'unité de bandothèque passe d'une configuration LTO demi-hauteur à une configuration pleine hauteur ; la bandothèque peut ainsi corriger l'adressage d'éléments et la numérotation d'unités. Si une unité est ajoutée à la configuration de la bandothèque, la restauration des paramètres par défaut définis en usine n'est pas obligatoire. Tableau 5-4. Paramètres par défaut définis en usine Elément restauré Paramètre par défaut* Commentaires Nettoyage automatique Désactivé Bandothèques logiques 1 Emplacements actifs Nombre maximal d'emplacements dans la bandothèque, à l'exception du guichet d'E-S Figure 5-19. Menu Configurer : Sauvegarde/Restauration 5-30 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-4. Paramètres par défaut définis en usine (suite) Elément restauré Paramètre par défaut* Commentaires Guichet d'E/S Activé La bandothèque 2U a un guichet d'E-S 1 emplacement.La bandothèque 4U a un guichet d'E-S 3 emplacements. Codage Aucun La clé de licence est protégée si elle a déjà été entrée. Paramètre Ethernet Auto DHCP Activé Remarque : Si des adresses de serveur DNS sont disponibles, elle sont affectées automatiquement. Si le serveur DHCP ne trouve aucun serveur DNS, les zones DNS sont définies sur "0.0.0.0". Mode IP réseau IPv4 uniquement Longueur de l'étiquette à code à barres signalée à l'hôte 8 SNMP Désactivé Notifications par courrier électronique Aucun Accès utilisateur Restauration à partir du panneau de commande de l'opérateur ou de l'interface utilisateur Web Administrateur secure (par défaut) Mode de la bandothèque Aléatoire Nom de la bandothèque (Vide) Nom d'hôte (Dépend de l'adresse MAC) Mode du journal des erreurs Journaux & suivis Permanent Clé de la reprise en ligne du chemin d'accès Aucune modification La clé de licence est protégée si elle a déjà été entrée. Code PIN d'accès PCO Désactivé Remarque : Le paramètre par défaut initial défini en usine est désactivé. Si le paramètre Code PIN d'accès PCO est modifié, l'exécution de "Restaurer les paramètres par défaut" ne modifie pas le paramètre. Si le code PIN d'accès PCO a été activé, le code PIN par défaut est "1234". SSL pour le Web Désactivé Unités Alimentation Mise sous tension (Toutes les unités) ID SCSI Unité 1 4 Unités SCSI ID SCSI Unité 2 5 Unités SCSI ID SCSI Unité 3 6 Unités SCSI ID SCSI Unité 4 8 Unités SCSI ID de boucle Unité 1 4 Boucle arbitrée des unités FC ID SCSI Unité 2 5 Boucle arbitrée des unités FC Chapitre 5. Opérations 5-31Tableau 5-4. Paramètres par défaut définis en usine (suite) Elément restauré Paramètre par défaut* Commentaires Unité de chemin de contrôle Unité 1 uniquement Partitions Aucun Emplacements réservés 2U : 24, 4U : 48 Configuration automatique IPv6 sans état Activé Remarque : * = tous les paramètres au niveau du microprogramme de bandothèque 4.xx et supérieur Dans certains cas, (comme dans le mode bandothèque), la saisie d'une option exclut la sélection de n'importe quelle autre option. Ainsi, les caractéristiques des options non-applicables ne sont pas affichées. Configurer : Définir la date et l'heure Cet élément de menu permet de définir la date et l'heure actuelles de votre bandothèque. Configurer : Reprise en ligne du chemin d'accès Cet élément de menu vous permet d'entrer la clé d'activation de licence de la reprise en ligne du chemin d'accès (pris en charge sur les bandothèques 4U uniquement pour les niveaux de microprogramme de bandothèque 8.xx ou inférieurs. Pris en charge sur les bandothèques 2U et 4U avec des niveaux de microprogramme de bandothèque supérieurs à 8.xx). Pour les niveaux de microprogramme de bandothèque inférieurs à 8.xx la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès est disponible pour les unités de bande LTO 4 sélectionnées et la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès n'est pas prise en charge pour les unités demi-hauteur. Les niveaux de microprogramme de bandothèque supérieurs à 8.xx prennent en charge la reprise en ligne du chemin d'accès sur les unités LTO 5, ainsi que les unités LTO 4 pleine hauteur .Pour plus d'informations, consultez le Guide de configuration de la reprise en ligne des bandothèques Dell PowerVault TL4000, fourni avec la documentation de la bandothèque. Figure 5-20. Menu Configurer : Définir la date et l'heure Figure 5-21. Configurer : Reprise en ligne du chemin d'accès 5-32 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Menu Maintenance La bandothèque 2U/4U est toujours en ligne, excepté lorsque l'utilisateur entre dans la zone Maintenance de la bandothèque. Une message d'avertissement apparaît ; il indique que la bandothèque doit être déconnectée de l'hôte avant d'exécuter toute fonction de maintenance. Il revient à l'opérateur de s'assurer qu'elle est déconnectée en appelant l'opérateur hôte ou d'une autre manière. Avant d'exécuter toute fonction de maintenance, vérifiez que l'hôte n'effectue aucune écriture ou extraction de données. Le menu Maintenance contient les éléments suivants : v Contrôle de la bandothèque - diagnostic global de la bandothèque v Exécuter les tests - autres diagnostics de la bandothèque v Maintenance - diagnostics et procédures de maintenance de l'unité v Contraste d'affichage - définition du contraste d'affichage (clair > foncé) v Port de maintenance Telnet Maintenance : Contrôle de la bandothèque Il s'agit d'un diagnostic global portant sur tous les composants de la bandothèque. Pour exécuter le test de contrôle de la bandothèque, effectuez la procédure suivante. 1. A partir du panneau de commande de l'opérateur, accédez à Maintenance → Contrôle de la bandothèque et lancez le diagnostic. v Appuyez sur la touche Sélection pour mettre en évidence la zone de l'unité. Utilisez les touches Vers le haut/Vers le bas pour sélectionner l'unité. Appuyez sur la touche Sélection pour procéder à la sélection. v Appuyez sur la touche Vers le bas pour mettre en évidence . v Appuyez sur la touche Sélection pour exécuter Contrôle de la bandothèque. 2. Lorsque l'écran du panneau de commande de l'opérateur vous y invite et que le guichet d'E/S s'ouvre, insérez une cartouche vierge ou une cartouche de travail. 3. Fermez le guichet d'E/S en le repoussant dans la bandothèque. 4. Pendant l'exécution du test, le panneau de commande de l'opérateur affiche l'état de la bandothèque. v Si le test réussit, poursuivez les opérations normales de la bandothèque. v Si le test échoue, un code d'erreur s'affiche. Notez l'erreur puis reportez-vous au Chapitre 7, «Identification des incidents», à la page 7-1. Remarque : L'option Contrôle de la bandothèque nécessite un morceau du support écrasé pour effectuer le test. Une fois le test initié, l'utilisateur doit exécuter le test. Figure 5-22. Menu Maintenance : Contrôle de la bandothèque Chapitre 5. Opérations 5-335. Lorsque l'écran du panneau de commande de l'opérateur vous y invite et que le guichet d'E/S s'ouvre, retirez la cartouche utilisée pour le test. 6. Fermez le guichet d'E/S en le repoussant dans la bandothèque. 7. Utilisez les touches Vers le haut/Vers le bas pour mettre en évidence . Appuyez sur la touche Sélection pour quitter l'écran Contrôle de la bandothèque. Maintenance : Exécuter les tests Ce menu contient les diagnostics de bandothèque suivants : v Test système - ce test est effectué sur les composants de la bandothèque; il déplace les cartouches de données du client des emplacements vers les unités, puis les réinstalle dans les emplacements. Aucune donnée n'est écrite ou lue dans les bandes du client. Pour exécuter ce test avec succès, la bandothèque doit contenir au moins une cartouche de données pour chaque unité présente dans la bandothèque. v Test Emplacement vers emplacement - Le test Emplacement vers emplacement déplace chaque cartouche de données résidence d'un emplacement vers un autre, pour chaque cycle de test demandé. Lors de l'exécution de ce test, vous devez effectuer l'inventaire de votre bandothèque avant de la remettre en ligne, car ce test brouille les emplacements de cartouche. Remarque : Une fois le test système ou le test Emplacement vers emplacement effectué, la bandothèque doit être réinventoriée. Vous devrez peut-être redémarrer la bandothèque à la fin des diagnostics de la bandothèque pour être sûr que la bandothèque est correctement détectée par certaines applications de sauvegarde. Maintenance : Maintenance (Unités) Figure 5-23. Menu Maintenance : Exécuter les tests Figure 5-24. Menu Maintenance : Maintenance 5-34 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Les procédures de maintenance et diagnostics d'unité suivants sont disponibles dans ce menu : v Nettoyage de l'unité - Le manipulateur de cartouche retire la cartouche de nettoyage de l'emplacement de nettoyage dédié (ou de l'emplacement précédemment réservé si aucune cartouche de nettoyage dédiée n'est disponible) et l'insère dans l'unité. Une fois le nettoyage effectué, le manipulateur de cartouche retire la cartouche de nettoyage de l'unité et la replace dans l'emplacement de nettoyage dédié ou dans l'emplacement réservé. v Tests de l'unité - Test automatique à la mise sous tension (test POST), test en boucletest normal de lecture/écriture, test d'en-tête, test de support 1. Accédez au test recherché (Maintenance → Maintenance → Tests de l'unité). Sélectionnez l'unité si plusieurs unités sont disponibles. 2. Suivez les instructions affichées sur le panneau de commande de l'opérateur, puis, le cas échéant, insérez cartouche vierge dans le guichet d'E/S. 3. Le test démarre. – Si le test réussit, poursuivez les opérations normales de bandothèque. – Si le test échoue, une erreur s'affiche. Notez l'erreur puis reportez-vous au «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. 4. Retirez la cartouche du guichet d'E/S (si nécessaire), puis fermez le guichet d'E/S. 5. Appuyez sur Annuler pour quitter l'écran. v Alimentation de l'unité - permet de mettre l'unité sous/hors tension Remarque : Lorsque les modifications de configuration d'une unité désactivée sont effectuées à partir du panneau de commande de l'opérateur, l'unité se met en marche après validation des modifications. Lorsque les modifications de configuration d'une unité désactivée sont effectuées à partir de l'interface Web (RMU), l'unité ne se met pas en marche après validation des modifications. Maintenance : Contraste d'affichage Les paramètres de contraste d'affichage suivants sont disponibles dans ce menu : v Les nombres 1 à 10 s'affichent, 10 étant l'intensité la plus claire et 1 la plus foncée. Maintenance : Port de maintenance Telnet L'élément de menu Port de maintenance Telnet doit être utilisé sous la direction du service d'assistance Dell. Figure 5-25. Menu Maintenance : Contraste d'affichage Chapitre 5. Opérations 5-35Menus de l'interface utilisateur Web Remarque : Selon la version du microprogramme de bandothèque, il peut exister des différences entre la description de menu de ce document et les menus de l'interface utilisateur Web de votre bandothèque. Les menus suivants sont disponibles dans l'interface utilisateur Web. Tableau 5-5. Menus de l'interface utilisateur Web -Surveiller la bandothèque Identité de la bandothèque Identité de l'unité Etat de la bandothèque Etat des unités Inventaire -Gérer la bandothèque Déplacer le support Effectuer l'inventaire Ejecter le magasin -Configurer la bandothèque Général Bandothèques logiques Reprise en ligne du chemin d'accès Chiffrement Unités Réseau Accès utilisateur Date & heure Journaux & suivis Notification par courrier électronique SNMP Sauvegarder/Restaurer -Maintenance de la bandothèque Nettoyer l'unité Diagnostics avancés (pour le personnel de maintenance uniquement) Afficher les journaux Afficher les journaux de l'unité Enregistrer un cliché d'unité Effectuer les diagnostics Diagnostics du chemin clé (si la fonction est disponible) Mettre à niveau le microprogramme Redémarrer 5-36 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Menu Surveiller la bandothèque Le menu Surveiller la bandothèque contient les éléments de sous-menu suivants : v «Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque» v «Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité», à la page 5-38 v «Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque», à la page 5-40 v «Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité», à la page 5-40 v «Surveiller la bandothèque : Inventaire», à la page 5-42 Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque Cette page permet d'accéder aux informations statiques sur la bandothèque. Aucune modification ne peut être effectuée à partir de cette page. Le tableau 5-6 répertorie tous les éléments disponibles de la page Identité de la bandothèque. La croix "X" indique que cet élément apparaît pour le type de bandothèque spécifié. Tableau 5-6. Eléments de la page Identité de la bandothèque Elément de menu Description 2U 4U Etiquette de service Numéro d'identification unique attribué par le fabricant. X X ID produit Chaîne d'interrogation SCSI de la bandothèque. X X Microprogramme de bandothèque actuellement installé Niveau en cours du microprogramme installé sur la bandothèque. Pour plus d'informations sur la mise à niveau de votre microprogramme, voir «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme», à la page 5-66. X X Révision du microprogramme d'amorçage Niveau du microprogramme de code d'amorçage actuellement installé sur la bandothèque. Le code d'amorçage est le microprogramme qui permet à la bandothèque de démarrer l'initialisation lorsqu'elle est mise sous tension. X X Adresse IPv4 Adresse Internet Protocol v4 affectée à votre bandothèque. X X Adresse IPv6 locale de liaison Adresse IPv6 locale affectée à votre bandothèque. X X Adresse IPv6 statique affectée Adresse IPv6 statique affectée à votre bandothèque. X X Adresse IPv6 de reconnaissance du routeur Adresse IPv6 de reconnaissance du routeur affectée à votre bandothèque. X X Adresse MAC Code d'accès de la machine attribué à votre bandothèque. X X Nom de noeud universel Nom de noeud universel attribué à votre bandothèque. X X Bandothèque logique x Mode de la bandothèque Le tableau Informations étendues sur les bandothèques logiques affiche des informations sur les bandothèques logiques actuellement affectées dans votre bandothèque. Le chargement automatique en boucle aléatoire ou séquentiel sera précisé pour chacune de vos bandothèques logiques. X X Chapitre 5. Opérations 5-37Cette vue est correcte pour une bandothèque comportant plusieurs partitions logiques. L'écran Identification de la bandothèque est différent pour une bandothèque comportant un seule partition logique. Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité Cette page fournit les informations détaillées suivantes sur l'unité. Aucune modification ne peut être effectuée à partir de cette page. Les informations affichées dépendent du modèle de bandothèque et du type d'unité (SCSI, SAS ou Fibre Channel). Le tableau 5-7 répertorie tous les éléments disponibles de la page Identité de l'unité. La croix "X" indique que cet élément apparaît pour le type d'unité spécifié. Tableau 5-7. Eléments de la page Identité de l'unité Elément de menu Description Bandothèque 2U Bandothèque 4U SCSI Fibre SAS SCSI Fibre SAS ID du fournisseur Identifie le fabricant de l'unité de bande. X X X X X X ID produit Chaîne d'interrogation SCSI de l'unité de bande. X X X X X X Numéro de série Numéro d'identification unique de l'unité de bande attribué par le fabricant. X X X X X X Révision du microprogramme Niveau en cours du microprogramme installé sur l'unité. Pour plus d'informations sur la mise à niveau de votre microprogramme, voir «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme», à la page 5-66. X X X X X X ID SCSI Identificateur unique attribué à l'unité SCSI pour lui permettre de recevoir des communications en provenance de l'ordinateur hôte. X X Adresse de l'élément Identificateur unique attribué à l'unité afin que l'hôte puisse la reconnaître et communiquer avec elle. X X X X X X Unité de chemin de contrôle Si l'unité communique tous les messages de l'ordinateur hôte vers la bandothèque, il s'agit de l'unité de chemin de contrôle. Dans ce cas, la mention "Oui" apparaît en regard de l'élément. Dans le cas contraire, c'est la mention "Non" qui apparaît. Toutes les unités d'une bandothèque logique peuvent être des unités de chemin de contrôle. X X X X X X a77ug090 Figure 5-26. Page Surveiller la bandothèque : Identité de la bandothèque pour une bandothèque 4U 5-38 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-7. Eléments de la page Identité de l'unité (suite) Elément de menu Description Bandothèque 2U Bandothèque 4U SCSI Fibre SAS SCSI Fibre SAS Compression de données Si l'unité compresse les données, la mention "Oui" apparaît en regard de l'élément. Dans le cas contraire, c'est la mention "Non" qui apparaît. X X X X X X Type d'interface Permet d'identifier l'interface hôte de l'unité. X X X X X X Nom du noeud Nom de noeud universel attribué à une unité Fibre. X X ID universel ID universel attribué à une unité SAS. (Ports A et B) X X Port A Donne des informations relatives au Port A. X X X X Nom du port Nom attribué au port Fibre channel "activé". X X Topologie Type de connexion à l'hôte. X X ID de boucle FC-AL ID Fibre Channel - Arbitrated Loop de l'unité. X X Vitesse Paramètre de vitesse actuel de l'unité. Les différentes options possibles sont : Auto. (l'unité ajustera automatiquement sa vitesse au niveau de celle du serveur), 1 Go/s, 2 Go/s ou 4 Go/s. X X Port B Ce port est activé pour toutes les unités SAS pleine hauteur pour la reprise en ligne uniquement. X X a77ug132 Figure 5-27. Page Surveiller la bandothèque : Identité de l'unité pour une bandothèque 4U, affichant une unité Fibre Channel (n°1) et une unité SCSI (n°2) Chapitre 5. Opérations 5-39Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque Cette page affiche des informations dynamiques sur la bandothèque, telles que l'état actuel des composants. Aucune modification ne peut être effectuée à partir de cette page. Le tableau 5-8 répertorie tous les éléments disponibles de la page Identité de la bandothèque. La croix "X" indique que cet élément apparaît pour le type de bandothèque spécifié. Tableau 5-8. Eléments de la page Etat de la bandothèque Elément de menu Description 2U 4U Etat L'état de la bandothèque est indiqué à l'aide d'une icône et d'une chaîne de texte. La marque et la mention "Prêt" indiquent que la bandothèque fonctionne correctement. Le point d'exclamation et la mention "Attention" indiquent que la bandothèque peut fonctionner, bien qu'elle ait rencontré un problème. La croix et la mention "Erreur" indiquent que la bandothèque ne fonctionne pas, en raison d'un problème plus sérieux. X X Cartouche en cours de transport Identifie une cartouche qui est en cours de déplacement par un manipulateur. La mention "Néant" s'affiche si aucune cartouche n'est en cours de déplacement. X X Nombre de déplacements Nombre de fois où un manipulateur a déplacé une cartouche d'un point A vers un point B (par exemple, d'un emplacement de stockage vers une unité). X X Durée totale sous tension Durée totale pendant laquelle la bandothèque a été sous tension X X Etat du manipulateur de cartouche Etat actuel du manipulateur de cartouche. X X Magasin gauche Indique si le magasin gauche est "Présent" ou "Absent". X Magasin droit Indique si le magasin droit est "Présent" ou "Absent". X 1. Magasin gauche Indique si le magasin inférieur gauche est "Présent" ou "Absent". X 1. Magasin droit Indique si le magasin inférieur droit est "Présent" ou "Absent". X 2. Magasin gauche Indique si le magasin supérieur gauche est "Présent" ou "Absent". X 2. Magasin droit Indique si le magasin supérieur droit est "Présent" ou "Absent". X Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité Cette page fournit les informations détaillées dynamiques suivantes sur l'unité de la bandothèque. Aucune modification ne peut être effectuée à partir de cette page. Les informations affichées dépendent du modèle de bandothèque et du type a77ug092 Figure 5-28. Page Surveiller la bandothèque : Etat de la bandothèque pour une bandothèque 4U 5-40 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000d'unité (SCSI, SAS ou Fibre Channel). Le tableau 5-9 répertorie tous les éléments disponibles de la page Etat de l'unité. La croix "X" indique que cet élément apparaît pour le type d'unité spécifié. Tableau 5-9. Eléments de la page Etat de l'unité Elément de menu Description Bandothèque 2U Bandothèque 4U SCSI Fibre SAS SCSI Fibre SAS Etat Etat actuel de l'unité. La marque indique que l'unité fonctionne correctement. Le point d'exclamation indique que l'unité fonctionne, mais qu'elle a rencontré un problème. La croix indique que l'unité n'est pas opérationnelle, en raison d'un problème plus sérieux. X X X X X X Cartouche dans l'unité Numéro de série de la cartouche actuellement dans l'unité. Si l'unité ne contient pas de cartouche, la mention "Néant" est affichée. X X X X X X Code d'erreur de l'unité Si l'unité a généré un code d'erreur, il apparaît ici. Si elle n'a pas généré d'erreur, la mention "Aucune erreur" est affichée. X X X X X X Ventilateur actif S'affiche si le ventilateur de l'unité est actif (coché) ou désactivé. X X X X X X Activité de l'unité Indique si l'unité est en cours de fonctionnement ou non. X X X X X X Etat du port A Indique si le port A est connecté ou déconnecté. X X X X Etat du port B Indique si le Port B est activé ou désactivé. X X X X Nom du port Nom attribué au port de l'unité. X X Vitesse Paramètre de vitesse actuel de l'unité. Les différentes options possibles sont : Auto. (l'unité ajustera automatiquement sa vitesse au niveau de celle du serveur), 1 Go/s, 2 Go/s ou 4 Go/s. X X X X Topologie Type de connexion à l'hôte. ID du port N X X Adresse SAS hachée L'adresse SAS hachée est une valeur calculée à partir de l'ID universel pour utilisation sur l'interface SAS X X Etat du chiffrement Affiche l'état de tous les chiffrements activés sur l'unité. X X X X Méthode de chiffrement Type de chiffrement activé sur l'unité. X X X X Chemin clé Chemin d'accès utilisé pour le transfert d'une clé de chiffrement. Ce paramètre dépend de la méthode de chiffrement sélectionnée. X X X X Stratégie BOP Indique si la stratégie BOP (Beginning of Partition) est activée ou désactivée. X X X X Signalement de la densité Ce paramètre détermine si l'unité affiche ou masque le chiffrement. X X X X Chapitre 5. Opérations 5-41Définitions : v BOP (Beginning of Partition) : terme SCSI qui, au format de partition unique, correspond au début de la bande. Cela signifie que la stratégie est déterminée à écrire sur le bloc logique zéro. L'ajout d'une bande [ou l'écrasement d'un bloc logique différent de zéro] ne modifie pas la stratégie déjà utilisée pour cette bande. v Chemin clé : emplacement où s'effectue la résolution de la clé. En général, il est déterminé par la méthode, mais peut être défini différemment pour certains modes hybrides. v Signalement de la densité : affecte le signalement hôte de la densité et permet de prendre en charge le besoin de transparence. Par défaut, le fait de ne pas masquer les densités chiffrées signifie que l'hôte peut afficher un code de densité différent pour les bandes chiffrées ou non chiffrées (x72 [chiffrées] ou x52 [non chiffrées]). Cette fonctionnalité permet à l'unité de rapporter uniquement la densité principale. En général, il s'agit de la valeur par défaut de l'unité (affichage de la densité de chiffrement). Surveiller la bandothèque : Inventaire Cette page fournit des informations détaillées sur les stocks de bandes dans la bandothèque. Un récapitulatif pour chaque magasin est affiché. Pour obtenir des informations détaillées sur les cartouches d'un magasin, cliquez sur le bouton +. L'affichage du magasin est alors développé. Pour déterminer si une cartouche est chiffrée, reportez-vous à la colonne Commentaires de l'écran Détails sur la cartouche. Voir figure 5-31, à la page 5-44. a77ug093 Figure 5-29. Page Surveiller la bandothèque : Etat de l'unité pour une bandothèque 4U 5-42 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Figure 5-30. Page Surveiller la bandothèque : Inventaire pour une bandothèque 2U Chapitre 5. Opérations 5-43Menu Gérer la bandothèque Gérer la bandothèque : Déplacer le support Cette page permet à l'utilisateur de déplacer des cartouches de bande dans la bandothèque. Vous sélectionnez la source et la destination, puis cliquez sur le bouton Déplacer au centre de l'écran pour déclencher le déplacement. a77ug099 *Res* Figure 5-31. Page Surveiller la bandothèque : Inventaire pour une bandothèque 4U 5-44 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Les écrans Source et Destination affichent les éléments suivants : Elément Dans l'écran Source, cette colonne identifie l'élément de bandothèque qui contient une cartouche. Dans l'écran Destination, elle identifie l'élément de bandothèque vide qui peut recevoir une cartouche. Numéro de série du volume Dans l'écran Source, cette colonne affiche le numéro de série de la cartouche. Dans l'écran Destination, elle ne contient pas d'informations. Gérer la bandothèque : Effectuer l'inventaire Cette page permet de procéder à une nouvelle analyse de la bandothèque pour déterminer les stocks de supports actuels. Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin Cette page permet à l'utilisateur d'éjecter le magasin droit ou gauche de la bandothèque. Remarque : Pour éjecter manuellement un magasin, voir «Retrait manuel des magasins», à la page 9-1. Cependant, cette opération manuelle ne doit a77ug072 Figure 5-32. Page Gérer la bandothèque : Déplacer le support a77ug076 Figure 5-33. Page Gérer la bandothèque : Effectuer l'inventaire a77ug078 Figure 5-34. Page Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin Chapitre 5. Opérations 5-45être utilisée que si le magasin ne peut être éjecté à l'aide du panneau de commande de l'opérateur ou de l'interface utilisateur Web. Menu Configurer la bandothèque Le menu Configurer la bandothèque contient les éléments de sous-menu suivants : v «Configurer la bandothèque : Général» v «Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques», à la page 5-48 v «Configurer la bandothèque : Reprise en ligne du chemin d'accès», à la page 5-48 v «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49 v «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 v «Configurer la bandothèque : Réseau», à la page 5-53 v «Configurer la bandothèque : Accès utilisateur», à la page 5-55 v «Configurer la bandothèque : Date et heure», à la page 5-57 v «Configurer la bandothèque : Journaux et suivis», à la page 5-57 v «Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique», à la page 5-58 v «Configurer la bandothèque : SNMP», à la page 5-59 v «Configurer la bandothèque : Sauvegarder/restaurer la configuration», à la page 5-60 Configurer la bandothèque : Général Cette page vous permet de modifier les éléments de configuration générale de la bandothèque. Si des modifications sont effectuées, elles ne s'appliquent qu'après sélection de l'option Appliquer les sélections ou Valider. Après chaque sélection, une page d'avertissement vous informe des conséquences de la modification envisagée. Dans certains cas, un écran s'ouvre pour vous demander confirmation. De nombreuses modifications nécessitent aussi un réamorçage de la bandothèque. Tableau 5-10. Eléments de la page Configurer la bandothèque : Général Elément de menu Description 2U 4U Nom de la bandothèque Saisissez le nom de la bandothèque. X X Guichet d'E-S activé La valeur par défaut de Guichet d'E/S est Guichet d'E/S activé. Si vous sélectionnez Désactivé (décoché), un ou plusieurs emplacements de stockage sont ajoutés à la bandothèque 2U et 3 emplacements de stockage supplémentaires sont ajoutés à la bandothèque 4U. Lorsque le guichet d'E/S est désactivé, vous devez retirer ou ajouter le support de la bandothèque en relâchant le(s) magasin(s) de gauche et/ou de droite. X X Nettoyage automatique activé La fonction Nettoyage automatique est définie par défaut surDésactivée. Pour fonctionner, la fonction Nettoyage automatique nécessite une cartouche de nettoyage (CLNxxxLx) dans un emplacement de bandothèque réservé. En outre, la fonction doit être activée). Remarque : Si la fonction Nettoyage automatique est activée et qu'aucune cartouche de nettoyage ne réside dans un emplacement réservé, l'état du nettoyage automatique sur l'écran Statut du système affiche Vérif support/empl. réservé. X X 5-46 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 5-10. Eléments de la page Configurer la bandothèque : Général (suite) Elément de menu Description 2U 4U Longueur de l'étiquette à code à barres signalée à l'hôte La longueur par défaut de l'étiquette à code à barres est 8, mais peut être définie sur 6. Il s'agit d'une longueur "signalée". Ce paramètre contraint l'ordinateur hôte à ne voir que les 6 premiers caractères de l'étiquette ou la totalité des 8 caractères. Il n'affecte pas l'étiquette à code à barres affichée sur toutes les interfaces utilisateur de la bandothèque (la totalité des 8 caractères apparaît dans tous les cas). X X Tableau 5-11. Eléments de la page Configurer la bandothèque : Etendu Elément de menu Description 2U 4U Mode de la bandothèque Les deux options possibles sont Aléatoire et Séquentiel. Si vous sélectionnez Séquentiel, vous pouvez également activer les modes Chargement automatique et/ou Boucle. Si plusieurs bandothèques logiques sont disponibles, chaque bandothèque logique possède une entrée Mode de bandothèque. Important : Si une bandothèque logique en mode séquentiel contient plus d'une unité, seule la première unité de la bandothèque logique est utilisée. X X Emplacements actifs Vous pouvez être amené à modifier le nombre d'emplacements actifs conformément au nombre d'emplacements autorisés par votre logiciel hôte. Pour modifier le nombre d'emplacements actifs dans votre bandothèque, cliquez sur le menu déroulant et sélectionnez le nombre souhaité. En outre, la fonction Nettoyage automatique nécessite que la cartouche de nettoyage se trouve dans l'emplacement de cartouche de nettoyage dédiée ou dans un emplacement réservé. Les emplacements réservés sont créés en réduisant le nombre d'emplacements actifs. X X 23 a77ug094 Figure 5-35. Page Configurer la bandothèque : Général et Etendu pour une bandothèque 4U Chapitre 5. Opérations 5-47Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques Pour partitionner votre bandothèque multi-unités, sélectionnez le nombre de bandothèques logiques que vous souhaitez créer dans votre bandothèque, puis cliquez sur Soumettre. Un même magasin de cartouches ne peut pas être affecté à deux bandothèques logiques. Si vous partitionnez une bandothèque multi-unité, chaque magasin doit être affecté à une bandothèque logique sur une limite de magasin. Le magasin entier doit faire partie d'une seule bandothèque logique. Dans une bandothèque 4U totalement remplie avec quatre bandothèques logiques, les affectations de ressources seront les suivantes : v La bandothèque logique 1 contient l'unité 1 et les magasins de cartouches inférieurs gauches. v La bandothèque logique 2 contient l'unité 2 et les magasins de cartouches supérieurs droits. v La bandothèque logique 3 contient l'unité 3 et le magasin de cartouches inférieur droit. v La bandothèque logique 4 contient l'unité 4 et le magasin de cartouches supérieur droit. Le guichet d'E/S et l'emplacement réservé (ou emplacement de nettoyage dédié, si attribué) sont partagés entre toutes les bandothèques logiques. Remarque : Lorsque vous réduisez le nombre d'unités de votre bandothèque, mettez à jour la configuration de la bandothèque logique. Cette opération supprime le voyant d'avertissement du panneau avant et le point d'exclamation de l'écran de démarrage, qui indiquent qu'il manque une unité. La mise à jour de la configuration de la bandothèque logique met également à jour l'adressage d'élément et la numérotation de l'unité. Le remplacement des unités LTO demi-hauteur par des unités pleine hauteur peut vous demander d'exécuter une restauration des paramètres par défaut de la fabrique pour mettre correctement à jour l'adressage d'élément et la numérotation de l'unité. Voir «Configurer la bandothèque : Sauvegarder/restaurer la configuration», à la page 5-60. Configurer la bandothèque : Reprise en ligne du chemin d'accès Cette page permet à l'utilisateur d'entrer la clé d'activation de licence de la reprise en ligne du chemin d'accès (pris en charge sur les bandothèques 4U uniquement pour les niveaux de microprogramme de bandothèque de 8.xx ou inférieurs. Pris en charge à la fois sur les bandothèques 2U et 4U avec des niveaux de microprogramme de bandothèque supérieurs à 8.xx) Pour les niveaux de microprogramme de bandothèque inférieurs à 8.xx la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès est disponible pour les unités de bande LTO 4 sélectionnées et la fonction de reprise en ligne du chemin d'accès n'est pas prise en charge pour les a77ug098 Figure 5-36. Page Configurer la bandothèque : Bandothèques logiques pour la bandothèque 4U 5-48 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000unités demi-hauteur. Les niveaux de microprogramme supérieurs à 8.xx prennent en charge la reprise en ligne du chemin d'accès sur les unités , ainsi que sur les unités LTO 4 pleine hauteur . Pour plus d'informations, consultez le Guide de configuration de la reprise en ligne des bandothèques Dell PowerVault TL4000, fourni avec la documentation de la bandothèque. Entrez la clé d'activation de la fonction, puis cliquez sur Activer. Si vous avez saisi correctement la clé de fonction, cette page s'affiche. Remarque : Suivez les instructions du Guide de configuration de la reprise en ligne des bandothèques PowerVault TL4000 afin de configurer votre environnement pour la reprise en ligne. Configurer la bandothèque : Chiffrement Remarque : Le chiffrement géré par l'application (AME) ne nécessite aucune clé de licence. La technologie LME demande une clé de licence. Contactez votre représentant technique pour acheter cette fonction. Important : Les Paramètres de chiffrement avancés sont uniquement destinés au Support d'ingénierie. Ces zones doivent toujours être définies sur "Pas de paramètre avancé". Prérequis pour le chiffrement géré dans l'application : v Unité de bande SAS et Fibre Channel LTO Ultrium 4 (pleine hauteur ou demi-hauteur) Remarque : Fibre Channel est une unité pleine hauteur uniquement. v Cartouche de bande Ultrium 4 v Microprogramme de bandothèque version 5.80 ou ultérieure v Microprogramme de l'unité version 77BE ou ultérieure v Application du logiciel de sauvegarde sur bandes qui prend en charge le chiffrement LTO4 Prérequis pour le chiffrement géré dans la bandothèque v Unité de bande SAS et Fibre Channel LTO Ultrium 4 (pleine hauteur ou demi-hauteur) Remarque : Fibre Channel est une unité pleine hauteur uniquement. v Cartouche de bande Ultrium 4 a77ug117 Figure 5-37. Page Configurer la bandothèque 4U : Reprise en ligne du chemin d'accès a77ug118 Figure 5-38. Page Vérification de la licence de la reprise en ligne du chemin d'accès Chapitre 5. Opérations 5-49v Microprogramme de bandothèque version 5.80 ou ultérieure v Microprogramme de l'unité version 77BE ou ultérieure v Application Dell Encryption Key Manager Configuration ou modification de la méthode de chiffrement d'une unité 1. Entrez l'adresse IP de votre bandothèque dans la zone d'adresse d'un navigateur Web, puis appuyez sur ENTREE. 2. Connectez-vous à l'interface utilisateur Web. Voir «Connexion», à la page 2-5. 3. Développez Configurer la bandothèque dans le volet de navigation de gauche. 4. Cliquez sur Chiffrement. 5. Sur l'écran Chiffrement, entrez la Clé d'activation de la fonction pour activer les options de chiffrement de la bandothèque gérée. 6. Cliquez sur Activer pour enregistrer la clé et agrandissez l'écran pour obtenir davantage de paramètres de chiffrement. 7. Sélectionnez Activer SSL pour EKM pour activer le protocole SSL pour l'application Dell Encryption Key Manager. 8. Sélectionnez une méthode de chiffrement dans le menu déroulant pour chaque bandothèque logique. v Si vous ne disposez pas de licence de chiffrement, sélectionnez Aucun ou Chiffrement géré par l'application. v Si vous disposez d'une licence de chiffrement, sélectionnez Chiffrement géré dans la bandothèque. a77ug199 Figure 5-39. Ecran Clé d'activation de la fonction a77ug190 Figure 5-40. Ecran Configurer la bandothèque : Fonction de chiffrement 5-50 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40009. Sélectionnez une stratégie de chiffrement dans le menu déroulant pour chaque bandothèque logique. v Chiffrer tout : stratégie par défaut. Elle permet de chiffrer toutes les cartouches à l'aide des clés de données par défaut spécifiées dans EKM. Ce paramètre s'applique à toutes les unités de la bandothèque logique TL2000/TL4000. v Etiquette interne - Chiffrement sélectif : Consultez la documentation de votre logiciel de sauvegarde sur bandes pour savoir si cette fonction est prise en charge. v Etiquette interne - Chiffrer tout : Consultez la documentation de votre logiciel de sauvegarde sur bandes pour savoir si cette fonction est prise en charge. 10. Un serveur EKM primaire et secondaire peut être défini pour chaque bandothèque logique. Chaque partition possède ses propres paramètres de chiffrement et EKM. Le maintien des serveurs primaire et secondaire EKM est nécessaire pour disposer d'une disponibilité maximale de la sauvegarde et de la reprise chiffrée. Ces paramètres sont uniquement requis pour le chiffrement géré dans la bandothèque. Entrez les informations concernant le paramètre du serveur EKM. v Adresse IP primaire (IPv4 ou IPv6) : entrez l'adresse IP du serveur EKM primaire. v Port TCP primaire : après la saisie de l'adresse IP primaire, la bandothèque définit automatiquement la valeur du port TCP primaire. v Adresse IP secondaire (IPv4 ou IPv6) : entrez l'adresse IP du serveur EKM secondaire. v Port TCP secondaire : après la saisie de l'adresse IP secondaire, la bandothèque définit automatiquement la valeur du port TCP secondaire. Remarque : Le port TCP par défaut (SSL désactivé) est 3801. Le port SSL par défaut est 443. Ces valeurs sont les valeurs par défaut définies par la bandothèque. Elles peuvent être modifiées en fonction de la configuration de l'utilisateur mais l'utilisateur doit s'assurer qu'elles correspondent au fichier de propriétés EKM. Remarque : Si SSL est activé, l'hôte de chiffrement requiert un port SSL au lieu d'un port TCP. Consultez le Guide d'utilisation de Dell PowerVault Encryption Key Manager pour obtenir des instructions sur l'emplacement approprié des paramètres du port. 11. Cliquez sur Valider pour appliquer les modifications. 12. Installez l'application Dell Encryption Key Manager (EKM) sur votre hôte. Reportez-vous à la documentation Dell EKM fournie avec le paquet de chiffrement. L'adresse IP et le port EKM sont fournis à l'utilisateur par l'application EKM. Configurer la bandothèque : Unités Cette page vous permet de modifier l'ID actuellement affecté à une unité SCSI ou Fibre Channel. Cette page permet de mettre hors tension toutes les unités de la bandothèque en décochant la case Mettre sous tension. Les informations affichées dépendent du modèle de bandothèque et du type d'unité (SCSI, SAS ou Fibre Channel). Le tableau 5-12, à la page 5-52 répertorie tous les éléments disponibles sur cette page. La croix "X" indique que cet élément apparaît pour le type d'unité spécifié. Chapitre 5. Opérations 5-51Tableau 5-12. Eléments de la page Identité de l'unité Elément de menu Description Bandothèque 2U Bandothèque 4U SCSI Fibre SAS SCSI Fibre SAS ID SCSI Pour chaque unité SCSI, cliquez sur le menu déroulant et sélectionnez le numéro de l'emplacement dans lequel est située l'unité. X X Mise sous tension Pour chaque unité, cochez cette case pour mettre l'unité sélectionnée sous tension. X X X X X X Chemin de contrôle L'unité de chemin de contrôle transmet les messages de l'hôte vers la bandothèque. Sélectionnez cette option pour chaque unité à définir comme unité de chemin de contrôle. Dans chaque bandothèque logique, au moins une unité doit être désignée comme unité de chemin de contrôle. X X X X X X Configuration du port A : Vitesse Pour chaque unité Fibre Channel, cliquez sur le menu déroulant et sélectionnez Automatique, 1Go/s, 2Go/s, 4 Go/s ou 8 Go/s. Si vous sélectionnez Automatique, la vitesse de la bandothèque sera automatiquement ajustée en fonction de la vitesse actuelle du serveur. X X Topologie Pour chaque unité Fibre Channel, sélectionnez Port LN, Port L ou Port N. X X ID de boucle FC-AL Il s'agit du numéro de position de boucle si l'unité se trouve dans une configuration de boucle arbitrée. X X Configuration du port B : Le port B n'est pris en charge que pour les unités SAS pleine hauteur. Remarque : Le port B est uniquement pris en charge pour la reprise en ligne. X X a77ug064 Figure 5-41. Page Configurer la bandothèque : Unités pour une bandothèque 2U 5-52 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Remarque : Lorsque les modifications de configuration d'une unité désactivée sont effectuées à partir du panneau de commande de l'opérateur, l'unité se met en marche après validation des modifications. Lorsque les modifications de configuration d'une unité désactivée sont effectuées à partir de l'interface Web (RMU), l'unité ne se met pas en marche après validation des modifications. Configurer la bandothèque : Réseau Cette page affiche la configuration de réseau actuelle de la bandothèque et permet de modifier cette configuration. Lorsqu'une modification est demandée, une boîte de dialogue en incrustation apparaît confirme la demande. 1. Cliquez sur Réseau dans le volet de navigation de gauche pour afficher la page Réseau. a77ug095 Figure 5-42. Page Configurer la bandothèque : Unités pour une bandothèque 4U Chapitre 5. Opérations 5-53Important : Ne cliquez pas sur le bouton Valider tant que les modifications n'ont pas été apportées à la page Réseau. Lorsque vous cliquez sur le bouton Valider, vous ne pouvez plus apporter de modifications tant que la bandothèque n'a pas appliqué les modifications en cours. Lorsque vous cliquez sur le bouton Valider, et selon les modifications apportées, vous êtes déconnecté et devez de nouveau vous connecter ou redémarrer la bandothèque. Si vous cliquez sur Actualiser, la page est actualisée et toutes les modifications apportées ne sont pas conservées. 2. Sélectionnez une pile de protocoles - Choisissez IPv4 uniquement, IPv6 uniquement ou Double pile IPv4 & IPv6. Si vous sélectionnez Double pile IPv4 & IPv6, vous devez connaître les adresses IP IPv4 et IPv6. Certaines des sections suivantes seront grisées en fonction des sélections effectuées. 3. Saisissez le nom d'hôte. 4. Saisissez le nom de domaine. 5. DNS principal - Saisissez l'adresse IP de votre serveur DNS principal. 6. DNS secondaire - Saisissez l'adresse IP de votre serveur DNS secondaire. 7. Activer SSL pour le Web - Si vous souhaitez activer le protocole SSL (Secure Sockets Layer), cochez cette case. a77ug074 Figure 5-43. Page Configurer la bandothèque : Réseau 5-54 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Si une alerte de certificat de sécurité s'affiche lors de la connexion à l'interface utilisateur Web, vous pouvez installer le certificat ou autoriser une exception (selon le navigateur Internet utilisé). Le protocole SSL est activé si l'adresse URL commence par https:// ; en outre, certains navigateur affichent un verrou. 8. Paramètres Ethernet - Les différents paramètres Ethernet sont : Auto (par défaut), 10 Mbit/Half, 10 Mbit/Full, 100 Mbit/Half, 100 Mbit/Full. Reportez-vous au site Web http://support.dell.com pour déterminer la disponibilité des paramètres Ethernet manuels dans le microprogramme de votre bandothèque. 9. Entrez les paramètres IPv4 (le cas échéant). a. Activer le protocole DHCP - Cochez cette case pour que l'adresse IP de votre bandothèque soit automatiquement définie par le serveur DHCP. b. Adresse statique - Entrez l'adresse IPv4 attribuée. Une adresse IP IPv4 est au format numérique 32 bits et comporte quatre nombres séparés par des points. c. Masque réseau - Entrez le masque de réseau IPv4 attribué. d. Adresse de passerelle - Entrez l'adresse de passerelle IPv4 attribuée. Cette adresse permet d'accéder à des éléments situés hors du réseau local. 10. Entrez les paramètres IPv6 (le cas échéant). a. Activer le protocole DHCP - Cochez cette case pour que l'adresse IP de votre bandothèque soit automatiquement définie par le serveur DHCP. b. Activer la configuration automatique sans état - La configuration automatique sans état est TOUJOURS activée (non modifiable). c. Adresse statique - Entrez l'adresse IPv6 affectée. Une adresse IPv6 est au format numérique 128 bits et comporte 8 groupes de quatre nombres séparés par des points. d. Longueur du préfixe - La longueur par défaut du préfixe est définie sur 64, mais peut être définie sur n'importe quelle longueur, en fonction de l'adresse utilisée. e. Adresse de passerelle - Entrez l'adresse de passerelle IPv6 attribuée. Cette adresse permet d'accéder à des éléments situés hors du réseau local. 11. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Remarque : Selon les modifications apportées, vous êtes déconnecté et devez de nouveau vous connecter ou redémarrer la bandothèque. Si un redémarrage est requis, le message d'avertissement suivant apparaît lorsque vous cliquez sur le bouton Valider. Pour que les modifications s'appliquent, la bandothèque doit être redémarrée. Configurer la bandothèque : Accès utilisateur Cette page permet d'ajouter et de modifier des comptes utilisateur. Pour plus d'informations sur les types d'utilisateurs, voir «Connexion», à la page 2-5. a77ug171 Figure 5-44. Ecran d'avertissement Chapitre 5. Opérations 5-55La page Configurer la bandothèque → Accès utilisateur est accessible uniquement pour les connexions d'administration et de maintenance à la connexion. L'accès est refusé aux utilisateurs et superutilisateurs. La connexion d'administration permet d'accéder à toutes les fonctions de la bandothèque, sauf Maintenance de la bandothèque → Diagnostics avancés. La connexion de maintenance permet d'accéder à toutes les fonctions de la bandothèque, y compris Maintenance de la bandothèque → Diagnostics avancés. La page Accès utilisateur affiche les éléments suivants : Rôle Nom associé au niveau d'accès choisi. Remarque : Admin peut sélectionner les rôles Utilisateur, Superutilisateur et Admin. Maintenance peut sélectionner les rôles Utilisateur, Superutilisateur Admin et Maintenance. Cochez la case Désactiver Superutilisateur pour que Superutilisateur ne soit pas répertorié dans la zone de liste des rôles (ce qui interdit la connexion des superutilisateurs). Cochez la case Désactiver Utilisateur pour que Utilisateur ne soit pas répertorié dans la zone de liste des rôles (ce qui interdit la connexion d'utilisateurs). Désactivez ces cases à cocher pour autoriser l'accès aux superutilisateurs ou aux utilisateurs. Nouveau mot de passe Le mot de passe ne doit pas dépasser 10 caractères (A-Z, a-z, 0-9, @, , , ). Confirmer le mot de passe Entrez le nouveau mot de passe une seconde fois. Nom du support Nom de la personne à contacter dans votre entreprise pour le support de la bandothèque ou de l'interface utilisateur Web. Remarque : Une seule personne peut être configurée pour la totalité de la bandothèque. Cette personne peut être, ou non, l'un des utilisateurs, des superutilisateurs ou des administrateurs du compte. a77ug082 Figure 5-45. Configurer la bandothèque : page Accès utilisateur 5-56 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Téléphone du support Numéro de téléphone de la personne à contacter dans votre entreprise pour le support de la bandothèque ou de l'interface utilisateur Web. Adresse électronique du support Adresse électronique de la personne à contacter dans votre entreprise pour le support de la bandothèque ou de l'interface utilisateur Web. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Configurer la bandothèque : Date et heure Cette page permet à l'utilisateur de définir l'heure et la date, ainsi que leur mode d'affichage. Heure (24H) Entrez l'heure, les minutes et les secondes actuelles au format 24h. Date Entrez le mois, le jour et l'année en cours. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Configurer la bandothèque : Journaux et suivis Cette page permet au personnel de maintenance de définir le mode du journal des erreurs sur Permanent ou Arrêter le suivi à la première erreur. a77ug061 Figure 5-46. Page Configurer la bandothèque : Date et heure Chapitre 5. Opérations 5-57Il est recommandé de sélectionner Permanent pour le Mode du journal des erreurs, afin que toutes les informations des journaux et des suivis soient collectées. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Remarque : Le niveau de suivi et les options de sélection des filtres de suivi ne peuvent être modifiés que par le personnel de maintenance. Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique Cette page permet à l'utilisateur d'entrer des informations relatives aux notifications par courrier électronique. Correctement définie, la fonction Notification par courrier électronique permet à la bandothèque d'envoyer un e-mail à une personne désignée en cas d'incident le concernant. La page Notification par courrier électronique affiche les éléments suivants : Notifier les erreurs Sélectionnez cet élément pour recevoir une notification des erreurs de bandothèque par message électronique. Notifier les avertissements Sélectionnez cet élément pour recevoir une notification des avertissements de bandothèque par message électronique. a77ug071 Figure 5-47. Page Configurer la bandothèque : Journaux et suivis a77ug065 Figure 5-48. Page Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique 5-58 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000A l'adresse électronique Entrez l'adresse électronique de la personne devant recevoir les avertissements et/ou les erreurs. Remarque : La zone d'adresse électronique de la bandothèque TL2000/TL400 ne peut pas être vide. La notification par courrier électronique permet à l'utilisateur de désactiver la fonction en décochant les cases Notifier les erreurs et Notifier les avertissements. L'utilisateur peut ajouter une adresse électronique non valide tant que son format est correct (c'est-à-dire a@xxx.xxx). Adresse du serveur SMTP (IPv4 ou IPv6) Entrez l'adresse du serveur de messagerie électronique de la personne devant recevoir les avertissements et/ou les erreurs. Il peut s'agir d'une adresse IPv4 ou IPv6, ou d'un nom d'hôte et d'un domaine. Si le nom d'hôte et le domaine sont répertoriés, l'adresse IPv4 ou IPv6 est résolue à partir du DNS utilisant ce nom, et l'adresse (plutôt que le nom) est stockée. Si l'adresse change, un nouveau nom ou une nouvelle adresse doit être définie. Nom de domaine Entrez le nom de domaine de votre bandothèque. Cette zone ne peut pas être vide si vous utilisez la notification par courrier électronique. Remarque : Si vous tentez de laisser une valeur vide comme nom de domaine, un message d'avertissement s'affiche. Il indique que si vous utilisez la notification par courrier électronique, vous devez définir une valeur pour le nom de domaine. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Configurer la bandothèque : SNMP Cette page montre la configuration SNMP actuelle de la bandothèque et permet de modifier cette configuration. Lorsqu'une modification est demandée, une boîte de dialogue en incrustation apparaît pour demander de confirmer les modifications. 1. Cliquez sur SNMP dans le volet de navigation de gauche pour afficher la page SNMP. a77ug257 Figure 5-49. Page Configurer la bandothèque : SNMP Chapitre 5. Opérations 5-592. Entrez les paramètres SNMP . Remarque : Pour plus d'informations sur le protocole SNMP, voir «Messagerie SNMP», à la page 1-7 et Annexe F, «Alertes et variables MIB de statut SNMP», à la page F-1. a. Activer - Cochez cette case pour envoyer des alarmes SNMP à une/des console(s) de gestion SNMP. b. Adresse 1-IP cible - Si les alarmes SNMP sont activées, entrez l'adresse IP vers laquelle les alarmes SNMP sont envoyées. c. Adresse 2-IP cible - Entrez une deuxième adresse IP facultative vers laquelle les alarmes SNMP sont envoyées ou conservez l'adresse par défaut 0.0.0.0. d. Adresse 3-IP cible - Entrez une troisième adresse IP facultative vers laquelle les alarmes SNMP sont envoyées ou conservez l'adresse par défaut 0.0.0.0. e. Version - La bandothèque offre trois versions du protocole SNMP : v1, v2 et v3. Sélectionnez une version pour chaque adresse IP cible. f. Nom de la communauté - Un nom de communauté SNMP est une chaîne de texte qui sert de mot de passe pour authentifier les messages envoyés entre l'application de gestion à distance SNMP et la bandothèque. Entrez votre nom préféré, ou conservez la mention "public". Le nom de la communauté est limité à 33 caractères alphanumériques (A-Z, a-z, 0-9). 3. Cliquez sur l'une des options suivantes : v Actualiser - pour annuler les modifications apportées à l'écran. v Valider - pour appliquer les modifications apportées à l'écran. Configurer la bandothèque : Sauvegarder/restaurer la configuration Cette page permet de réinitialiser la configuration de la bandothèque aux paramètres par défaut définis en usine. L'enregistrement et la restauration des données de configuration peuvent être effectués à l'aide de l'interface de gestion à distance et/ou du panneau de commande de l'opérateur. Cette fonction a été implémentée dans l'interface de gestion à distance et le panneau de commande de l'opérateur, avec de légères différences. Remarque : Les fichiers de configuration enregistrés avec une version du microprogramme de bandothèque ne sont pas toujours compatibles avec d'autres versions du microprogramme. Il est conseillé d'enregistrer un fichier de configuration à chaque mise à niveau de la bandothèque. Restaurez la bandothèque à l'aide du fichier de configuration enregistré dans la même version que le microprogramme installé dans la bandothèque. L'interface de gestion à distance est accessible à distance, son implémentation enregistre/restaure les données de configuration de/vers un fichier sur le site hôte. L'unité est accessible directement via les commandes du panneau de commande de l'opérateur. Pour cette raison, l'implémentation du panneau de commande de l'opérateur enregistre/restaure les données de configuration de/vers une clé USB insérée dans le port USB sur le contrôleur de la bandothèque. Remarque : Les paramètres par défaut définis en usine doivent être restaurés lorsque l'unité de bandothèque passe d'une configuration LTO demi-hauteur à une configuration pleine hauteur ; la bandothèque 5-60 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000peut ainsi corriger l'adressage d'éléments et la numérotation d'unités. Si une unité est ajoutée à la configuration de la bandothèque, la restauration des paramètres par défaut définis en usine n'est pas obligatoire. Menu Maintenance de la bandothèque Certaines fonctions de maintenance de la bandothèque postent un message d'avertissement indiquant que la bandothèque doit être déconnectée de l'hôte avant d'exécuter toute fonction de maintenance. Il revient à l'opérateur de s'assurer qu'elle est déconnectée au niveau de l'hôte. Avant d'exécuter toute fonction de maintenance, vérifiez que l'hôte n'effectue aucune écriture ou extraction de données. Maintenance de la bandothèque : Nettoyer l'unité Si la fonction Nettoyage automatique n'est pas configurée dans la bandothèque, cette page permet à l'utilisateur de nettoyer manuellement l'unité de bande. Le nettoyage de l'unité peut uniquement avoir lieu lorsque la bandothèque/l'unité a émis un message d'état signalant l'obligation de nettoyage Pour nettoyer manuellement l'unité, procédez comme suit : 1. Sélectionnez une cartouche de nettoyage figurant dans la zone Numéro d'emplacement. 2. Sélectionnez une unité figurant dans la zone Unité. 3. Cliquez sur le bouton Nettoyer. Voir figure 5-53, à la page 5-62. Les unités n'ayant pas besoin de faire l'objet d'un nettoyage sont marquées Pas de nettoyage requis. Voir figure 5-51. Si la bandothèque ne contient pas de cartouche de nettoyage, le bouton Nettoyer ne peut pas être sélectionné et la zone Numéro d'emplacement affiche N.A.. Voir figure 5-52 a77ug079 Figure 5-50. Page Configurer la bibliothèque : Sauvegarde/Restauration a77ug259 Figure 5-51. Pas de nettoyage requis a77ug260 Figure 5-52. Pas de cartouche de nettoyage dans la bandothèque Chapitre 5. Opérations 5-61Remarque : Si le nettoyage automatique est configuré dans la bandothèque et qu'une cartouche de nettoyage réside dans l'emplacement réservé, la bandothèque charge automatiquement une cartouche de nettoyage dans l'unité. L'unité procède au nettoyage, et la bandothèque renvoie la cartouche de nettoyage vers l'emplacement réservé. Si la fonction Nettoyage automatique est activée et qu'une cartouche de nettoyage n'est pas présente dans un emplacement réservé, l'état du nettoyage automatique sur l'écran Statut de l'interface utilisateur Web affiche Vérif support/empl. réservé. Maintenance de la bandothèque : Diagnostics avancés (pour le personnel de maintenance uniquement) Ce menu est destiné au personnel de maintenance uniquement. Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux Cette page permet d'afficher les journaux de la bandothèque après avoir défini les éléments suivants : v Type de journal – Suivi des erreurs : consigne tous les messages d'erreur – Suivi des informations : consigne tous les messages d'information générés lors de l'exécution de la bandothèque – Suivi des avertissements : consigne tous les messages d'avertissement générés par la bandothèque. Les messages d'avertissement n'arrêtent pas une opération de bandothèque, mais rappellent à l'utilisateur les problèmes qui peuvent évoluer en incidents. Exemple : Support non valide. – Suivi des modifications de configuration : consigne toutes les modifications de configuration effectuées, telles que la modification/ajout de partitions, la modification des adresses SCSI, la suppression d'un emplacement de nettoyage dédié, etc. – Suivi standard : consigne toutes les opérations de bandothèque Remarque : Vérifiez que toutes les fonctions d'incrustation du navigateur Web sont définies de sorte à permettre l'affichage des boîtes de dialogue en incrustation. Par exemple dans Microsoft Internet Explorer, sous Outils, vérifiez que le Bloqueur de fenêtres publicitaires intempestives est désactivé et que l'option Options Internet → Sécurité → Personnaliser le niveau → Téléchargements → Demander confirmationpour les téléchargements de fichiers et Téléchargements de fichiers est activée. v Nombre total d'entrées v Entrée de départ v Nombre d'entrées par page v Vue v Effacer le journal - Efface le journal affiché a77ug122 Figure 5-53. Page Maintenance de la bandothèque : Nettoyer l'unité 5-62 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Exporter le journal - Exporte le journal affiché v Enregistrer l'exportation du service - Crée une sortie de tous les journaux exportés, qui peut être affichée ou enregistrée dans un fichier Les boutons apparaissent si le nombre d'entrées de journal dépasse le nombre d'entrées par page. Cliquez sur pour naviguer parmi les entrées de journal. Le bouton 'Suivant' ne s'affiche pas si le journal contient plus d'entrées que le 'nombre d'entrées par page'. Si vous cliquez sur le bouton 'Suivant', le bouton 'Préc' s'affiche. Si les entrées du journal peuvent tenir sur une seule page, les boutons ne s'affichent pas. Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux de l'unité Cette page permet d'afficher les journaux de l'unité après avoir sélectionné les éléments suivants : v Type de journal – Erreur : consigne les informations sur le code erreur de l'unité. – SCSI : consigne les informations sur l'ASC/ASCQ et le FSC. v ASC (code de détection supplémentaire) v ASCQ (qualificateur du code de détection supplémentaire) v Code de symptôme d'erreur (FSC) Maintenance de la bandothèque : Enregistrer un cliché d'unité Cet élément de menu permet l'enregistrement d'un cliché d'unité dans l'ordinateur hôte. Sélectionnez une unité. Ensuite, cliquez sur Enregistrer un cliché d'unité. a77ug120 Figure 5-54. Page Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux a77ug096 Figure 5-55. Ecran Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux de l'unité Chapitre 5. Opérations 5-63Une fois qu'il a cliqué sur le bouton Enregistrer un cliché d'unité, l'utilisateur a la possibilité d'enregistrer le cliché d'unité sur son disque dur. Le statut de progression du cliché d'unité s'affiche sur l'écran Statut du système situé à droite de l'interface utilisateur Web principale. Remarque : Vérifiez que toutes les fonctions d'incrustation du navigateur Web sont définies de sorte à permettre l'affichage des boîtes de dialogue en incrustation. Par exemple dans Microsoft Internet Explorer, sous Outils, vérifiez que le Bloqueur de fenêtres publicitaires intempestives est désactivé et que l'option Options Internet -> Sécurité -> Personnaliser le niveau -> Téléchargements -> Demander confirmation pour les téléchargements de fichiers est cochée. Une fois enregistré sur le disque dur, le cliché d'unité peut être envoyé par courrier électronique au support technique pour analyse, si nécessaire. Remarque : Le cliché peut prendre jusqu'à 20 minutes pour s'exécuter. La partie Etat du système de l'écran affiche "Cliché d'unité en cours" avec le nombre de Ko transférés. Maintenance de la bandothèque : Effectuer les diagnostics Remarque : Lors de l'exécution du "Test système", la bandothèque doit contenir au moins un nombre de cartouches de données équivalent au nombre d'unités présentes dans cette bandothèque. Par exemple, si votre bandothèque possède quatre unités, au moins 4 cartouches de données doivent se trouver dans la bandothèque avant de démarrer le test. Si la bandothèque contient moins de cartouches de données que d'unités, un message d'erreur "Emplacement vide" apparaît et le test ne s'exécute pas correctement. Le type de support doit être compatible avec l type d'unité. Sinon, le message d'erreur "Supports incompatibles" s'affiche et le test n'aboutit pas. Cette page fournit à l'administrateur système des tests généraux pour vérifier la facilité d'utilisation et la fiabilité de la bandothèque. Le "test système" utilise des cartouches de données résidentes pour tester les capacités de chargement et de déchargement des unités et s'assurer que les mécanismes de la bandothèque fonctionnent correctement. Aucune donnée n'est enregistrée sur les cartouches et les cartouches retournent à leur emplacement normal. Le test "Emplacement vers emplacement" déplace chaque cartouche de données résidente d'un emplacement vers un autre, pour chaque cycle de test demandé. Lors de l'exécution du test "Emplacement vers emplacement", vous devez effectuer l'inventaire de votre bandothèque avant de la remettre en ligne, car ce test brouille les emplacements de cartouche. L'utilisateur sélectionne le nombre de cycles de test avant de démarrer le test à partir du bouton EXECUTER. Pour annuler le test avant qu'il ait terminé les cycles, sélectionnez le bouton STOP. a77ug121 Figure 5-56. Maintenance : Enregistrer un cliché d'unité 5-64 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : L'écran Etat du système de l'interface utilisateur Web indique la progression et la fin de l'activité. La première zone peut être modifiée pour définir le nombre de cycles. La deuxième zone affiche les cycles terminés. Maintenance de la bandothèque : Diagnostics du chemin clé Reportez-vous au site Web http://support.dell.com pour déterminer la disponibilité de cette fonction. Important : Vérifiez que le microprogramme de bandothèque et le microprogramme de l'unité sont à jour avant d'effectuer le diagnostic du chemin clé. La version du microprogramme de bandothèque doit être supérieure à 6.xx. Voir «Vérification/mise à jour du microprogramme», à la page 4-19. Le test de diagnostic du chemin clé permet d'effectuer des diagnostics sur le chemin clé de chiffrement. Seules les unités configurées pour le chiffrement géré de la bandothèque sont testées. Seules sont testées les unités de chiffrement des bandothèques logiques configurées pour le chiffrement géré dans la bandothèque. Pour configurer la bandothèque pour le chiffrement, voir «Configurer la bandothèque : Chiffrement», à la page 5-49. Le test comprend quatre parties : v Test de l'unité : la bandothèque réalise un test de communication sur l'unité pour vérifier que la communication avec l'unité fonctionne. v Test Ethernet : pour chaque adresse IP EKM, la bandothèque réalise un test ping et enregistre les résultats. v Test du chemin d'accès EKM : pour chaque adresse IP EKM ayant réussi le test ping, la bandothèque réalise un test de communication EKM. v Test de configuration EKM : ce test confirme qu'une unité est correctement configurée dans EKM pour les demandes de clé de service. Pour effectuer le diagnostic du chemin clé, procédez comme suit. 1. Connectez-vous à l'interface utilisateur Web. Voir «Connexion», à la page 2-5. 2. Mettez au repos toutes les unités, puis déchargez-les. 3. Cliquez sur Maintenance de la bandothèque, puis sur Diagnostics du chemin clé. a77ug075 Figure 5-57. Page Maintenance de la bandothèque : Effectuer les diagnostics Chapitre 5. Opérations 5-654. Cliquez sur Démarrer les tests. Remarque : Si vous venez d'activer le chiffrement de votre bandothèque, attendez que toutes les unités LME s'affichent dans la table ; le bouton Démarrer les tests devient actif. Chaque test affiche un résultat : "Réussi" ou "Echoué". Si un test n'aboutit pas, les tests suivants ne sont pas exécutés, et le test affiche le résultat "N/A". L'adresses IP peut afficher "N/A" pour les raisons suivantes : 1. L'unité n'est pas capable de chiffrement. 2. Les paramètres serveur EKM de la page Configurer la bandothèque → Chiffrement ne sont pas correctement configurés. Les résultats des tests sont effacés : v Lorsque vous refaites le test v Lorsque la bandothèque est redémarrée L'heure et la date du dernier test s'affichent sous l'écran Diagnostics du chemin clé. Si certains tests échouent, reportez-vous au Chapitre 7, «Identification des incidents», à la page 7-1 pour plus d'informations. Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme Remarque : Les microprogrammes de bandothèque et d'unité de bande sont vérifiés et édités en même temps. Lors de la mise à jour du microprogramme, vérifiez que tous les composants installés, comme les unités de bande, et la bandothèques ont bien installé le dernier niveau de mise à jour affiché sur le site Web de maintenance. L'association de différents niveaux de mise à jour pour les microprogrammes de bandothèque et d'unité de bande n'est pas prise en charge et peut entraîner des résultats imprévisibles. Cette page affiche la bandothèque actuelle et les versions du microprogramme de l'unité. Cette page permet de télécharger le microprogramme sur l'hôte, puis sur l'unité ou la bibliothèque. Cliquez sur Parcourir... pour sélectionner le fichier du microprogramme téléchargé sur le site Web pour la bandothèque ou l'unité que vous souhaitez mettre à jour (Vous pouvez mettre à jour une seule unité à la fois). Assurez-vous de choisir le microprogramme approprié à la bandothèque ou le type d'unité. Cliquez sur le bouton Mettre à jour pour lancer le transfert de fichier et la mise à jour du microprogramme. a77ug193 Figure 5-58. Maintenance de la bandothèque : page Effectuer les diagnostics du chemin clé 5-66 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Au cours de la mise à jour, aucune action ne peut être effectuée sur l'unité hôte. La mise à jour de l'unité prend environ 5 minutes. Le panneau d'état du système (situé dans la partie droite de la fenêtre du navigateur) passe de "mettre à jour" à "prêt". Si le microprogramme incompatible est transféré vers la bandothèque ou l'unité, la fonction de mise à jour prend fin avec un message signalant cette incompatibilité. Maintenance de la bandothèque : Redémarrer Important : Certaines options de l'interface utilisateur Web mettent la bandothèque HORS LIGNE (OFFLINE). Ce mode inactif peut interférer avec le logiciel d'application résidant sur l'hôte et provoquer une perte de données. Assurez-vous que la bandothèque est inactive avant d'essayer d'exécuter les opérations distantes qui mettent la bandothèque HORS LIGNE. a77ug081 Figure 5-59. Page Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme pour une bandothèque 2U a77ug097 Figure 5-60. Page Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme pour une bandothèque 4U Chapitre 5. Opérations 5-67Cette page sert à exécuter un réamorçage de la bandothèque. Il y a un délai par défaut lorsque la page de l'interface utilisateur Web est régénérée. Ce délai doit être suffisant pour recharger la page. Cependant, pendant un réamorçage, la connexion à la bandothèque peut être perdue. Si la connexion est perdue, l'utilisateur devra recharger la page manuellement. Cliquez sur le bouton Redémarrer pour lancer le réamorçage. Importation et exportation d'un support lors d'une opération de bandothèque standard Importation d'un support Les cartouches de données peuvent être insérées et retirées d'un magasin même si la bandothèque est en fonctionnement. Si la bandothèque contient un guichet d'E-S et que vous souhaitez importer un support, procédez comme suit : 1. Dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Ouvrir le guichet d'E-S. Le guichet d'E/S se déverrouille automatiquement. 2. Retirez le magasin et insérez une ou plusieurs cartouche(s) de données dans le guichet d'E-S. Sur une bandothèque 2U, une seule cartouche peut être insérée à la fois. Sur la bandothèque 4U, 3 cartouches peuvent être insérées à la fois. 3. Fermez la porte du guichet d'E-S. La bandothèque démarre automatiquement un inventaire. Les cartouches du guichet d'E-S seront inventoriées mais resteront sans affectation jusqu'à ce qu'elles soient déplacées vers des emplacements de stockage. 4. Dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Déplacer les cartouches, puis déplacez les cartouches de données dans les emplacements de données de votre choix. Voir «Contrôler : Déplacer les cartouches», à la page 5-18 ou «Gérer la bandothèque : Déplacer le support» , à la page 5-44 pour plus d'informations. Si la bandothèque ne contient aucun guichet d'E-S (tous les emplacements sont affectés au stockage), et que vous souhaitez importer un support, vous devrez libérer un magasin et insérer les cartouches manuellement, en procédant comme suit : 1. Dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Magasin. Sélectionnez le magasin à déverrouiller/retirer de votre choix. 2. Retirez le magasin et insérez une ou plusieurs cartouche(s) de données dans les emplacements vides. 3. Réinsérez le magasin dans la bandothèque. La bandothèque démarre automatiquement un inventaire. 4. Pour déplacer les cartouches dans le magasin après leur insertion, dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Déplacer les cartouches, puis déplacez les cartouches de données a77ug077 Figure 5-61. Page Maintenance de la bibliothèque : Redémarrer 5-68 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000dans les emplacements de votre choix. Voir «Contrôler : Déplacer les cartouches», à la page 5-18 ou «Gérer la bandothèque : Déplacer le support», à la page 5-44 pour plus d'informations. Remarque : Si vous exécutez un programme de sauvegarde de la configuration de la bandothèque sur votre ordinateur hôte, utilisez le programme pour effectuer un audit de la bandothèque après l'ajout de nouvelles cartouches pour mettre à jour le programme de sauvegarde. Exporter le support Pour retirer les cartouches de votre bandothèque à l'aide du guichet d'E-S, procédez comme suit : 1. Dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Déplacer les cartouches, puis déplacez les cartouches de données dans le guichet d'E-S. Voir «Contrôler : Déplacer les cartouches», à la page 5-18 ou «Gérer la bandothèque : Déplacer le support», à la page 5-44 pour plus d'informations. 2. Dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Ouvrir le guichet d'E-S. Le guichet d'E-S se déverrouille automatiquement 3. Retirez le magasin et extrayez une ou plusieurs cartouche(s) de données du guichet d'E-S. 4. Réinsérez le magasin dans la bandothèque. La bandothèque démarre automatiquement un inventaire du guichet d'E-S. Si vous ne disposez d'aucun guichet d'E-S (tous les emplacements sont affectés au stockage), et que vous souhaitez exporter un support, vous devrez libérer un magasin et extraire les cartouches manuellement, en procédant comme suit : 1. Dans le menu principal du panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Magasin. Choisissez le magasin que vous souhaitez déverrouiller/retirer. 2. Retirez le magasin et extrayez une ou plusieurs cartouche(s) de données. 3. Réinsérez le magasin dans la bandothèque. La bandothèque démarre automatiquement un inventaire. Remarque : Si vous exécutez un programme de sauvegarde de la configuration de la bandothèque sur votre ordinateur hôte, utilisez le programme pour effectuer un audit de la bandothèque après le retrait des cartouches pour mettre à jour le programme de sauvegarde. Configuration des guichets d'E/S et réservation des emplacements Les bandothèques 2U possèdent généralement un emplacement de guiche d'E/S. Les bandothèques 4U en possèdent trois. Ces emplacements peuvent être configurés comme emplacements de stockage, si nécessaire. Pour configurer le guichet d'E/S à l'aide de l'interface utilisateur Web, procédez comme suit. v Sélectionnez Configurer la bandothèque>Général. v Pour activer le guichet d'E/S, cochez la case Guichet d'E/S activé. Si la case est cochée, les trois premiers emplacements physiques du magasin inférieur gauche Chapitre 5. Opérations 5-69d'une bandothèque 4U ou le premier emplacement physique du magasin inférieur gauche d'une bandothèque 2U est/sont configuré(s) comme guichet(s) d'E/S. Si la case Guichet d'E/S activé n'est pas cochée, les emplacements sont configurés comme mémoire. Remarque : Le nombre d'emplacements de guichet d'E-S et de stockage sont automatiquement affectés si la case Guichet d'E/S activé est cochée ou décochée. Emplacement de nettoyage dédié Les versions antérieures de la bandothèque 4U possédaient un emplacement de nettoyage dédié. Cet emplacement peut être conservé et est pris en charge par les mises à jour du microprogramme de bandothèques futures. Le microprogramme de bandothèque ultérieur à la version 1.95 permet de supprimer l'emplacement de nettoyage dédié et de le définir comme emplacement de stockage. Pour supprimer l'emplacement de stockage dédié, procédez comme suit à l'aide du panneau de commande de l'opérateur. 1. Accédez à l'écran Paramètres de bandothèque (Paramètres de bandothèque logique) Configurer > Paramètres de bandothèque (ou Paramètres de bandothèque logique). 2. Sélectionnez Général. 3. Accédez à Supprimer l'emplacement de nettoyage dédié. 4. Sélectionnez Oui ou Non. 5. Sélectionnez Enregistrer, puis appuyez sur la touche Entrée. Avertissement : Si votre bandothèque a été supprimée mais qu'elle contenait un emplacement de nettoyage dédié, elle peut être réintégrée uniquement en restaurant les paramètres par défaut. Pour activer le nettoyage automatique des unités, un emplacement doit être réservé, une cartouche de nettoyage doit être présente dans l'emplacement réservé et la fonction Nettoyage automatique doit être activée. Réservation d'emplacements Pour réserver un emplacement, réduisez le nombre Emplacements actifs d'une bandothèque logique. Les emplacements sont réservés à partir du dernier emplacement disponible dans le dernier magasin de la bandothèque. La cartouche de nettoyage d'un emplacement réservé est disponible dans n'importe quelle unité de bandothèque logique, même si l'emplacement réservé ne se trouve pas dans cette bandothèque logique. En règle générale, si la bandothèque contient plusieurs bandothèques logiques, la dernière bandothèque logique est définie comme emplacement réservé contenant la cartouche de nettoyage. A l'instar d'une bandothèque contenant une seule bandothèque logique, cet emplacement constitue le dernier emplacement physique de la bandothèque (magasin supérieur droit, emplacement arrière le plus en hauteur). Remarque : Configurez le nombre requis d'emplacements réservés avant d'activer la fonction de nettoyage automatique. Pour réserver un emplacement de nettoyage, procédez comme suit. 5-70 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Pour réserver des emplacements dans votre bandothèque, accédez à l'interface utilisateur Web à la section «Sélection des paramètres généraux de la bandothèque», à la page 4-20 ou au panneau de commande de l'opérateur à la section «Configurer : Bandothèque», à la page 5-22 pour obtenir des instructions relatives à la réduction du nombre d'emplacements actifs. Chapitre 5. Opérations 5-715-72 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium La figure 6-1 présente les cartouches de données LTO Ultrium 1500 Go et leurs composants. 1 Mémoire cartouche LTO 4 Taquet de protection contre l'écriture 2 Volet de la cartouche 5 Espace réservé à l'étiquette 3 Amorce 6 Dispositif de guidage pour l'insertion Remarque : Des composants identiques se trouvent sur toutes les autres cartouches de données LTO Ultrium. Cartouches de données Les différentes générations de cartouches de données Ultrium peuvent être identifiées grâce à leur couleur : Type Couleur Ultrium 5 Rouge Ultrium 5 WORM Rouge et argenté Ultrium 4 Vert Ultrium 4 non réinscriptible Vert et argenté Ultrium 3 Bleu ardoise Ultrium 3 non réinscriptible Bleu ardoise et argenté Ultrium 2 Violet Ultrium 1 Noir Toutes les générations contiennent une bande magnétique double couche, à particules métalliques, de 0,5 pouces. Figure 6-1. Cartouche de données LTO Ultrium 1500 Go 6-1Lors du traitement de la bande dans les cartouches, les unités de bande Ultrium utilisent un format d'enregistrement linéaire, en serpentin. Les capacités de stockage de données natives et le format d'enregistrement des cartouches de données Ultrium sont les suivantes : Type Capacité de stockage de données natives Format d'enregistrement Ultrium 5 1500 Go (3000 Go à un taux de compression 2:1) Lit et écrit des données sur 1280 pistes, seize à la fois Ultrium 4 800 Go (1600 Go à un taux de compression 2:1) Lit et écrit des données sur 896 pistes, seize à la fois. Ultrium 3 400 Go (800 Go à un taux de compression 2:1) Lit et écrit des données sur 704 pistes, seize à la fois Ultrium 2 200 Go (400 Go à un taux de compression 2:1) Lit et écrit des données sur 512 pistes, huit à la fois Ultrium 1 100 Go (200 Go à un taux de compression 2:1) Lit et écrit des données sur 384 pistes, huit à la fois Le premier jeu de pistes (seize pour Ultrium 5, 4 et 3) est enregistré à partir des environs du début de la bande jusqu'aux abords de sa fin. La tête se repositionne alors au niveau du groupe suivant de pistes en vue de procéder à la seconde passe (de retour). Ce processus se répète jusqu'à ce que toutes les pistes aient été enregistrées et que la cartouche soit pleine, ou jusqu'à ce que toutes les données aient été enregistrées. Le volet de la cartouche 2 protège la bande magnétique de toute altération lorsque la cartouche se trouve à l'extérieur de l'unité. La bande magnétique est fixée à une amorce 3, derrière le volet. Lors de l'insertion de la cartouche dans l'unité, un mécanisme d'entraînement extrait l'amorce (et la bande) de la cartouche, les place au niveau de la tête de lecture, sur une bobine réceptrice fixe. La tête peut alors lire des données conservées sur la bande ou y enregistrer de nouvelles données. Le taquet de protection contre l'écriture 4 empêche tout enregistrement de données sur la cartouche de bande. Pour plus d'informations, voir «Taquet de protection contre l'écriture», à la page 6-6. L'espace réservé à l'étiquette 5 fournit un emplacement permettant d'apposer une étiquette. Le dispositif de guidage d'insertion 6 est une large zone à encoche qui empêche toute insertion incorrecte de la cartouche. Tableau 6-1. Durée de vie de la cartouche : cycles de chargement/déchargement Type Cycles de chargement/déchargement Ultrium 5 20.000 (20k) Ultrium 4 20.000 (20k) Ultrium 3 20.000 (20k) Ultrium 2 10.000 (10k) Ultrium 1 5000 (5k) 6-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Compatibilité des cartouches Tableau 6-2. Compatibilité de la cartouche de données Ultrium avec l'unité de bande Ultrium Unité de bande Cartouches de données LTO Ultrium 1500 Go (Ultrium 5) 800 Go (Ultrium 4) 400 Go (Ultrium 3) 200 Go (Ultrium 2) 100 Go (Ultrium 1) Ultrium 5 Lecture/ Ecriture Lecture/ Ecriture Lecture seule Ultrium 4 Lecture/ Ecriture Lecture/ Ecriture Lecture seule Ultrium 3 Lecture/ Ecriture Lecture/ Ecriture Lecture seule Ultrium 2 Lecture/ Ecriture Lecture/ Ecriture Ultrium 1 Lecture/ Ecriture Le format réinscriptible WORM (Write Once, Read Many) Certaines applications de conservation des enregistrements et de sécurité des données nécessitent une méthode de type Write Once, Read Many (WORM) pour le stockage des données sur bande (ce qui signifie que le support n'est pas réinscriptible). L'unité LTO Ultrium 5 n'est pas réinscriptible lorsqu'une cartouche de bande non réinscriptible est chargée dans l'unité. Les supports non réinscriptibles Les supports de lecture-écriture standard étant incompatibles avec la fonction WORM, une cartouche de bande non réinscriptible spécialement formatée (voir la figure 6-2) est nécessaire. Chaque cartouche WORM possède un identifiant international unique (WWCID), qui se compose d'un numéro de série unique de puce CM et d'un numéro de série unique de support de bande. Les cartouches non réinscriptibles Ultrium 5 sont rouges double-ton et argentées. Sécurité des données sur les supports non réinscriptibles Certaines mesures de sécurité intégrées permettent de garantir que les données enregistrées sur une cartouche non réinscriptible ne puissent pas être altérées, par exemple : v Le format d'une cartouche de bande non réinscriptible Ultrium 4 800 Go ou Ultrium 3 400 Go se distingue des supports de lecture-écriture standard. Ce a67b0024 Figure 6-2. Cartouches de bande de données Ultrium non réinscriptibles Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium 6-3format unique empêche qu'une unité dépourvue d'un microprogramme compatible WORM enregistre sur une cartouche de bande non réinscriptible. v Lorsque l'unité détecte une cartouche non réinscriptible, le microprogramme interdit toute modification des données utilisateur déjà présentes sur la bande. Le microprogramme garde la trace du dernier point de la bande au niveau duquel des ajouts peuvent être effectués. Erreurs sur les supports non réinscriptibles Les conditions suivantes peuvent entraîner des erreurs sur les supports non réinscriptibles : v Les informations sur le nom du fabricant du servomécanisme (SMW) figurant sur la bande doivent correspondre aux informations provenant du module de mémoire LTO-CM de la cartouche. Si elles ne correspondent pas, un code d'erreur support 7 s'affichent sur l'écran des codes d'erreur. Une erreur s'affiche également sur le panneau de commande de l'opérateur. v Si vous insérez une cartouche de bande non réinscriptible dans une unité qui n'est pas compatible avec le format WORM, la cartouche est traitée comme un support non pris en charge. L'unité signale un code d'erreur support 7. La mise à niveau du microprogramme de l'unité vers le niveau de code correct résout le problème. Cartouche de nettoyage Pour chaque bandothèque, une cartouche de nettoyage LTO Ultrium dotée d'une étiquette spéciale est fournie pour nettoyer la tête de l'unité. L'unité détermine seule le moment où une tête nécessite un nettoyage. Elle vous alerte en allumant le voyant orange "Nettoyer l'unité" situé au-dessus du panneau de commande de l'opérateur de la bandothèque. Pour nettoyer la tête manuellement, insérez une la cartouche de nettoyage dans le compartiment de chargement de la bande (voir «Insertion de la cartouche de nettoyage», à la page 4-40). L'unité effectue le nettoyage automatiquement. Une fois le nettoyage terminé, l'unité éjecte la cartouche et la bandothèque éteint le voyant "Nettoyer l'unité". Certaines bandothèques disposent d'une fonction de nettoyage automatique qui, lorsqu'elle est activée, invite la bandothèque à récupérer la cartouche de nettoyage se trouvant dans la bandothèque, à l'insérer dans l'unité à nettoyer, à nettoyer l'unité, puis à replacer la cartouche de nettoyage dans son emplacement d'origine. Remarque : L'unité éjecte automatiquement une cartouche de nettoyage arrivée à expiration. Les cartouches de nettoyage permettent de réaliser 50 nettoyages. Etiquette à code à barres Une étiquette de code à barres contient : v Un numéro de série de volume (VOLSER) interprétable par l'utilisateur v Un code à barres interprétable par la bandothèque Remarque : L'unité de bande IBM LTO Ultrium 5 ne nécessite pas d'étiquette à code à barres, mais vous pouvez choisir d'utiliser des étiquettes pour pouvoir identifier les cartouches de bande. Lorsqu'il est lu par le lecteur de code à barres d'une bandothèque, le code à barres indique le numéro de série de volume de la cartouche à la bandothèque. Le code à 6-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000barres informe également la bandothèque si la cartouche est une cartouche de données ou une cartouche de nettoyage. En outre, le code à barres comprend l'identificateur à deux caractères du type de support Lx, où x représente 1, 2, 3, 4 ou 5. L identifie la cartouche comme une cartouche LTO et le nombre représente la génération de cartouche pour ce type de cartouche. La figure 6-3, à la page 6-6 illustre un exemple d'étiquette à code à barres pour la cartouche de bande LTO Ultrium. Les cartouches de bande peuvent être commandées avec les étiquettes fournies ou avec des étiquettes personnalisées. Le code à barres destiné à être utilisé dans les bandothèques LTO doit répondre à des spécifications prédéfinies. Ces caractéristiques sont notamment les suivantes : v Six ou huit (par défaut) caractères alphanumériques en majuscule, où les deux derniers caractères doivent être L5, L4, L3, L2 ou L1. v L'étiquette et les caractères ne doivent pas être brillants v Lignes fines ou espaces d'une largeur nominale de 0,423 mm v Rapport lignes larges-lignes fines de 2,75:1 v Longueur minimale des barres de 11,1 mm Tableau 6-3. Cartouches et VOLSER compatibles avec les unités de bande Ultrium Cartouches VOLSER Cartouche de données Ultrium 5 xxxxxxL5 Cartouche non réinscriptible Ultrium 5 xxxxxxLV Cartouche de données Ultrium 4 xxxxxxL4 Cartouche non réinscriptible Ultrium 4 xxxxxxLU Cartouche de données Ultrium 3 xxxxxxL3 Cartouche non réinscriptible Ultrium 3 xxxxxxLT Cartouche de données Ultrium 2 xxxxxxL2 Cartouche de données Ultrium 1 (lecture seule) xxxxxxL1 Cartouche de nettoyage LTO Ultrium CLNxxxLx *Le niveau de microprogramme minimal d'une unité de bande Ultrium 3 doit être de 54xx pour que cette dernière soit compatible avec la cartouche non réinscriptible. Lorsque vous apposez une étiquette de code à barres sur une cartouche de bande, faites-le uniquement à l'endroit spécialement prévu à cet effet (voir 4 dans la figure 6-1, à la page 6-1). Une étiquette qui déborderait de ce renfoncement est susceptible d'occasionner des incidents de chargement dans l'unité. Avertissement : N'ajoutez aucun marquage, de quelque type que ce soit, dans l'espace blanc situé de part et d'autre du code à barres. Un marquage réalisé dans cette zone pourrait en effet empêcher la bandothèque de lire l'étiquette. Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium 6-5Instructions d'utilisation des étiquettes de codes à barres Veuillez respecter les instructions suivantes à chaque fois que vous utilisez des étiquettes de code à barres : v N'utilisez jamais une étiquette ayant déjà servi et n'apposez pas une étiquette ayant déjà servi sur une étiquette existante. v Avant d'apposer une nouvelle étiquette, retirez l'ancienne étiquette en la tirant doucement à 90 degrés par rapport au boîtier de la cartouche. v Utilisez des étiquettes faciles à décoller et qui ne laissent pas de résidus une fois retirées. Si des traces de colle persistent sur la cartouche, retirez-les en les frottant doucement avec le doigt. N'utilisez pas d'objet pointu, d'eau ou de produits chimiques pour nettoyer l'espace réservé à l'étiquette. v Examinez l'étiquette avant de l'apposer sur la cartouche. Ne l'utilisez pas si elle présente des défauts d'encrage ou comporte des tâches au niveau des caractères imprimés ou du code à barres (l'opération d'inventaire d'une bandothèque prendra beaucoup plus de temps si l'étiquette de code à barres est illisible). v Retirez soigneusement l'étiquette de la planche à étiquettes. Ne l'étirez pas et évitez de replier les extrémités. v Positionnez l'étiquette dans l'espace (renfoncement) réservé à cet effet (voir 5 dans la figure 6-1, à la page 6-1). v En appliquant une légère pression du doigt, aplatissez l'étiquette afin qu'aucun pli ou aucune bulle ne se forme à sa surface. v Vérifiez que l'étiquette est bien lisse et droite, et qu'elle ne comporte aucune aspérité ou défaut quelconque de placement. L'étiquette doit être plate, présenter une épaisseur maximale de 0,5 mm sur toute sa longueur et ne pas présenter de plis, de parties manquantes ni de taches. v N'apposez aucune autre étiquette lisible par une machine à aucun autre endroit de la cartouche. Une telle étiquette pourrait empêcher l'unité de charger la cartouche. Taquet de protection contre l'écriture La position du taquet de protection contre l'écriture de la cartouche de bande (voir 1) détermine si vous pouvez ou non enregistrer sur la bande. Si le commutateur est : a69i0349 L T O 1 2 3 L4 Figure 6-3. Exemple d'étiquette à code à barres sur la cartouche de bande LTO Ultrium 5. Le numéro de série de volume (LTO123) et le code à barres sont imprimés sur l'étiquette. 6-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v en position verrouillée (couleur rouge), les données ne peuvent pas être écrites sur la bande. v en position déverrouillée (espace vide noir), il est possible d'enregistrer des données sur la bande. Si possible, utilisez le logiciel d'application de votre serveur pour protéger vos cartouches en écriture (plutôt que d'actionner manuellement le taquet de protection contre l'écriture). Ceci permet au logiciel du serveur d'identifier une cartouche qui ne contient plus de données actuelles et qui est susceptible de devenir une cartouche de données effacée (vierge). Ne protégez pas en écriture les cartouches effacées (vierges) ; l'unité de bande ne pourrait en effet plus y enregistrer de nouvelles données. Si vous devez régler manuellement le taquet de protection contre l'écriture, déplacez-le à droite ou à gauche selon la position souhaitée. Tableau 6-4. Emplacement du taquet de protection contre l'écriture 1 Taquet de protection contre l'écriture Manipulation des cartouches Avertissement : N'insérez jamais une cartouche de bande endommagée dans l'unité. Celle-ci pourrait nuire à la fiabilité de l'unité et pourrait rendre nulles les garanties de l'unité comme de la cartouche en question. Avant d'insérer une cartouche de bande, inspectez le boîtier et le volet de la cartouche, ainsi que le taquet de protection contre l'écriture et assurez-vous qu'ils ne sont pas endommagés. Une mauvaise manipulation ou de mauvaises conditions d'utilisation peuvent endommager les cartouches ou la bande magnétique qu'elles contiennent. Pour éviter d'endommager vos cartouches de bande et pour garantir une fiabilité élevée et durable de vos unités de bande LTO Ultrium , conformez-vous aux instructions suivantes : A67E0026 1 Figure 6-4. Réglage du taquet de protection contre l'écriture Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium 6-7Former le personnel v Affichez des procédures concernant la manipulation des supports dans les endroits fréquentés par le personnel. v Veillez à ce que toutes les personnes utilisant des cartouches sachent comment les manipuler et les expédier. Il s'agit notamment des opérateurs, des utilisateurs, des programmeurs, des services d'archivage et du personnel chargé de l'expédition. v Veillez à ce que tout le personnel contractuel ou le personnel de service qui effectue des tâches d'archivage connaisse les procédures de manipulation des supports. v Intégrez les procédures de manipulation des supports à tout contrat de services. v Définissez des procédures de récupération de données et communiquez-les au personnel. Emballage approprié v Pour expédier une cartouche, placez-la dans son emballage d'origine ou dans un autre emballage plus approprié. v Les cartouches doivent toujours être expédiées ou stockées dans un boîtier. v Utilisez uniquement un emballage d'expédition recommandé maintenant fermement la cartouche dans son boîtier durant le transport. v N'expédiez jamais une cartouche dans une enveloppe d'expédition classique. Placez-la toujours dans une boîte ou dans un colis. v Si vous expédiez la cartouche dans un carton ou dans un colis réalisé dans un matériau solide, respectez les points suivants : – Placez la cartouche dans un emballage ou un sac en plastique polyéthylène pour la protéger contre la poussière, l'humidité et d'autres agressions. – Emballez soigneusement la cartouche pour qu'elle reste en place. – Placez la cartouche dans un double emballage (placez-la dans une boîte, puis placez cette boîte dans l'emballage d'expédition) et ajoutez un matériau de remplissage (voir figure 6-5). Figure 6-5. Double emballage des cartouches de bande en vue de l'expédition 6-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Période d'acclimatation et conditions d'utilisation appropriées v Avant d'utiliser une cartouche de bande, laissez-la s'acclimater à l'environnement de fonctionnement pendant 24 heures ou le temps nécessaire pour éviter la condensation sur l'unité (la période d'acclimatation varie selon l'environnement auquel est soumis la cartouche). v Veillez à ce que toutes les surfaces de la cartouche soient sèches avant d'insérer cette dernière. v Protégez la cartouche de l'humidité ou de la lumière directe du soleil. v N'exposez pas les cartouches enregistrées ou vierges à des champs magnétiques parasites supérieurs à 100 oersteds (qu'émettent les terminaux, les moteurs, les équipements matériels vidéo, les appareils à rayons X, ou les câbles ou les sources d'alimentation électrique à haute intensité). Une telle exposition peut provoquer la perte des données enregistrées ou rendre les cartouches vierges inutilisables. v Veillez à respecter les conditions décrites dans «Spécifications relatives aux conditions d'utilisation et d'expédition des cartouches de bande», à la page 6-10. Vérification complète Avant d'utiliser une cartouche pour la première fois, procédez comme suit : v Inspectez l'emballage de la cartouche afin d'y détecter toute trace éventuelle de manipulation un peu brusque. v Lorsque vous inspectez une cartouche, ouvrez uniquement le volet de la cartouche. N'ouvrez aucune autre partie du boîtier de la cartouche. Les parties supérieure et inférieure du boîtier sont maintenues par des vis ; en les séparant, vous rendez la cartouche inutilisable. v Inspectez la cartouche et recherchez-y toute trace de dégât avant de l'utiliser ou de la stocker. v Examinez l'arrière de la cartouche (la partie que vous chargez en premier dans le compartiment de chargement de la bande) et vérifiez qu'il n'existe pas d'espace sur le bord du boîtier de la cartouche. S'il existe des jours au niveau de la jointure (voir figure 6-6, à la page 6-10), il est possible que l'amorce soit sortie de son logement. Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium 6-9v Vérifiez que l'amorce est correctement placée. v S'il semble que la cartouche n'a pas été correctement manipulée, mais qu'elle est utilisable, copiez immédiatement toutes les données sur une cartouche valide de façon à pouvoir les récupérer. Jetez la cartouche défectueuse. v Examinez les procédures de manipulation et d'expédition. Manipuler les cartouches avec précaution v Ne faites pas tomber la cartouche. En cas de chute, faites coulisser le volet de la cartouche vers l'arrière et vérifiez que l'amorce de la bande est correctement insérée dans les étriers à ressort. v Ne manipulez pas la bande qui se trouve hors de la cartouche. Vous risqueriez d'endommager la surface ou les bords de la bande, ce qui nuit à la fiabilité en lecture comme en écriture. Le fait de tirer sur la bande qui sort de la cartouche peut endommager la bande ainsi que le mécanisme de frein situé dans la cartouche. v N'empilez jamais plus de 6 cartouches. v Ne démagnétisez jamais une cartouche que vous souhaitez ré-utiliser. La démagnétisation rend la bande inutilisable. Spécifications relatives aux conditions d'utilisation et d'expédition des cartouches de bande Avant d'utiliser une cartouche de bande, laissez-la s'acclimater à l'environnement de fonctionnement pendant 24 heures ou le temps nécessaire pour éviter la condensation sur l'unité (la période d'acclimatation varie selon l'environnement auquel est soumis la cartouche). Le boîtier d'origine dans lequel les cartouches ont été livrées reste le meilleur conteneur (jusqu'à leur ouverture). L'emballage plastique évite toute accumulation de poussières sur les cartouches et les protège partiellement des changements d'humidité. Figure 6-6. Recherche de jours dans les jointures d'une cartouche 6-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Lorsque vous expédiez une cartouche, placez-la dans son boîtier ou dans un sac scellé étanche afin de la protéger de l'humidité, des polluants et des chocs. Expédiez la cartouche dans un emballage d'expédition contenant suffisamment de garniture pour protéger la cartouche (en amortissant les chocs) et l'empêcher de bouger dans l'emballage. Le tableau 6-5 informe sur les conditions d'utilisation, de stockage et d'expédition des cartouches de bande LTO Ultrium. Tableau 6-5. Conditions d'utilisation, de stockage et d'expédition de la cartouche de bande LTO Ultrium Conditions d'utilisation Paramètre Fonctionnement Stockage 1 Archivage longue durée 2 Expédition Température 10 à 45 °C 16 à 32 °C 16 à 25 °C -23 à 49 °C Humidité relative (pas de condensation) 10 à 80 % 20 à 80 % 20 à 50 % 5 à 80 % Température maximale en milieu humide 26 °C 26 °C 26 °C 26 °C Remarque : 1. Le court terme ou le stockage opérationnel correspond à une durée de stockage de six mois au maximum. 2. Le long terme ou l'archivage longue durée correspond à une durée de six mois à dix ans. Chapitre 6. Utilisation des supports Ultrium 6-116-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 7. Identification des incidents v La bandothèque comprend les unités remplaçables par le client répertoriées ci-dessous : – Carte de contrôle (électronique, processeur, mémoire, etc.) – Alimentation électrique – Glissière d'unité (unité et connectivité unité-bandothèque) – Magasins de cartouches v Pièce de rechange pour la maintenance : – Boîtier de bandothèque (manipulateur, écran du panneau de commande de l'opérateur, etc.) v Les autres pièces de rechange possibles sont les suivantes : – Cartouches de données – Câbles/adaptateur Important : Après avoir identifié le problème et exécuté toutes les actions répertoriées dans le tableau de résolution des incidents ci-dessous et avant de changer toute unité remplaçable par le client, consultez la section «Procédures d'identification des incidents CRU», à la page 7-9 pour identifier l'unité remplaçable par le client défaillante. Le tableau suivant est le point de départ à utiliser pour tous les problèmes de maintenance. Recherchez la cause la plus proche du problème rencontré et effectuez l'action correspondante. Si vous ne pouvez pas résoudre le problème, créez une liste prioritaire des pièces de rechange nécessaires. Sélectionnez une unité remplaçable par le client à la fois, en commençant par la plus probable en vous référant à «Procédures d'identification des incidents CRU», à la page 7-9 et/ou à la liste des codes d'erreur. Une fois le problème réglé, lancez un contrôle de la bandothèque (panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Contrôle de la bandothèque) pour vérifier que tous les composants de la bandothèque fonctionnent correctement avant de réutiliser la bandothèque normalement. Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents Problème Solution INSTALLATION/CONFIGURATION Impossible de configurer trois bandothèques logiques avec trois unités (deux unités demi-hauteur et une unité pleine hauteur) installées. Les deux unités demi-hauteur doivent être en positions 1 et 2 (les positions d'unité les plus basses de la bandothèque) et l'unité pleine hauteur doit être dans la position d'unité restante. Pour plus d'informations, voir Annexe A, «Types d'éléments SCSI, adresses SCSI et configurations physiques», à la page A-1. Installation et configuration 1. Voir «Problèmes d'installation», à la page 7-8. ALIMENTATION Impossible de mettre la bandothèque sous tension 1. Exécutez la tâche «Identification d'un incident lié à l'alimentation», à la page 7-9. 7-1Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents (suite) Problème Solution Le panneau de commande de l'opérateur est vide ou figé 1. Mettez la bandothèque hors tension. 2. Si possible, connectez-vous à l'interface utilisateur Web et consultez le journal des erreurs (Maintenance de la bandothèque → Afficher les journaux). Recherchez le code d'erreur et essayez de résoudre le problème (voir le Chapitre 8, «Codes d'erreur», à la page 8-1). 3. Mettez à jour/Réinstallez le dernier microprogramme de bandothèque. Pour cela, visitez http://www.support.dell.com. v Si le problème est résolu, exécutez un contrôle de la bandothèque avant d'utiliser normalement la bandothèque. Voir «Maintenance : Contrôle de la bandothèque», à la page 5-33. v Si le problème persiste, contactez le service d'assistance Dell. CHIFFREMENT Erreur de chiffrement : s'affiche lorsque l'unité détecte une erreur associée à une opération de chiffrement - si l'incident se produit lorsque l'unité de bande écrit des données sur ou lit des données à partir de la bande 1. Vérifiez l'application hôte pour vous assurer que l'application EKM (Encryption Key Manager) fournit la clé de chiffrement correcte. v Consultez «Données de détection de l'unité», à la page C-6 pour une opération de chiffrement. v Relancez l'opération de chiffrement une fois les incidents liés à l'application EKM résolus. 2. Vérifiez le fonctionnement de l'unité de bande en réinitialisant l'unité (panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Maintenance → Alimentation de l'unité) et en exécutant un POST. v Consultez le code d'erreur qui s'affiche sur le panneau de commande de l'opérateur si l'unité se réinitialise et que l'autotest à la mise sous tension échoue. v Relancez l'opération de chiffrement si l'unité se réinitialise et que l'autotest à la mise sous tension aboutit sans erreur. 3. Vérifiez le support. v Vérifiez que le support correct est utilisé. Le chiffrement des données n'est pris en charge qu'avec les cartouches de données LTO Ultrium 4. v Relancez l'opération de chiffrement avec la cartouche de bande dans une autre unité de chiffrement. Remplacez le support si l'incident persiste avec la même cartouche de bande dans différentes unités. Si l'incident se produit lorsque l'unité de bande exécute un autotest à la mise sous tension ou une procédure de diagnostic, remplacez l'unité. Le code d'erreur s'efface à la première tentative de lecture/écriture après modification de la clé de chiffrement ou lorsque l'unité est en mode maintenance. Une erreur relative au chiffrement est signalée Recherchez les journaux des erreurs de l'application EKM, du pilote de périphérique, de la bandothèque et de l'unité de bande des entrées relatives au chiffrement. Voir «Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux», à la page 5-62, «Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux de l'unité», à la page 5-63, Chapitre 8, «Codes d'erreur», à la page 8-1 et «Données de détection de l'unité», à la page C-6. 7-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents (suite) Problème Solution Incidents de connexion liés à Dell Encryption Key Manager (EKM) Si vous utilisez le chiffrement géré par bandothèque, exécutez la fonction Key Path Diagnostic (voir «Maintenance de la bandothèque : Diagnostics du chemin clé», à la page 5-65) si disponible. Si le test échoue, un incident pourrait se produire avec l'adresse IP, le câble Ethernet ou le serveur EKM. Procédez comme suit : 1. Vérifiez la connexion Ethernet entre la bandothèque et le serveur EKM. 2. Vérifiez la configuration TCP/IP de la bandothèque et du serveur. 3. Vérifiez que EKM est correctement installé et configuré et que l'application EKM est correctement démarrée (consultez votre documentation EKM). 4. Vérifiez que l'unité de bande est enregistrée dans EKM (consultez votre documentation EKM). 5. Vérifiez qu'un intitulé de clé par défaut est défini dans EKM (consultez votre documentation EKM). Si vous utilisez le chiffrement géré par application, vérifiez le documentation de votre application de sauvegarde sur bandes pour un test similaire. CODES D'ERREUR Le journal des erreurs comporte un code d'erreur. La plupart des erreurs de bandothèque ou d'unité génèrent un code d'erreur ou un message d'erreur sur l'écran du panneau de commande de l'opérateur. Un historique des codes d'erreur est conservé dans le journal des erreurs de la bandothèque ou de l'unité. Voir «Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux de l'unité», à la page 5-63 pour savoir comment obtenir le journal des erreurs via le panneau de commande de l'opérateur et «Maintenance de la bandothèque : Afficher les journaux», à la page 5-62 pour afficher les journaux à l'aide de l'interface utilisateur Web. Recherchez le code d'erreur et essayez de résoudre le problème (voir le Chapitre 8, «Codes d'erreur», à la page 8-1 et/ou Annexe C, «Données de détection», à la page C-1). Voyants du PANNEAU AVANT Chapitre 7. Identification des incidents 7-3Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents (suite) Problème Solution Voyant d'avertissement Pour déterminer pourquoi le voyant d'avertissement est allumé, connectez-vous à l'interface utilisateur Web et sélectionnez Maintenance de la bandothèque → Afficher les journaux → Suivi des avertissements. Problèmes liés à la glissière d'unité : v Voir «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. v Lorsqu'une modification de la configuration matérielle (par exemple, lorsque les unités sont échangées avec différents compartiments) est effectuée (HH redéfini sur FH ou FH sur HH), une modification de la configuration de bandothèque est nécessaire. Pour résoudre ce problème, reconfigurez la bandothèque en réaffectant le volume de bandothèques logiques. Accédez à l'interface utilisateur Web Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques ou au panneau de commande de l'opérateur Configurer → Bandothèques logiques et réaffectez les bandothèques logiques. Si vous ne souhaitez pas modifier la configuration de votre bandothèque logique, soumettez à nouveau vos paramètres actuels. v Restaurez les paramètres par défaut de la fabrique (Panneau de commande de l'opérateur : Configurer → Enregistrer/Restaurer et sélectionnez Restaurer tout, ou Interface utilisateur Web : Configurer la bandothèque → Enregistrer/Restaurer et sélectionnez Restaurer). Problèmes liés au support : v Evitez toute altération en vous assurant que la bandothèque est installée dans un environnement propre et sans corps étrangers. Poursuivez le nettoyage de l'unité de bande selon les besoins. Consultez «Sélection d'un emplacement», à la page 4-1. v Il convient de laisser une cartouche s'acclimater à l'environnement ambiant pendant au moins 24 heures avant de l'utiliser, particulièrement si elle a été conservée à une température ou à une hygrométrie sensiblement différente de celle de la bandothèque. Consultez «Période d'acclimatation et conditions d'utilisation appropriées», à la page 6-9. v Toute cartouche apparaissant comme défectueuse ou altérée NE DOIT PAS être réutilisée, dans quelque unité que ce soit. Problèmes liés au ventilateur ou à l'alimentation électrique : Vérifiez l'alimentation électrique (ou une éventuelle alimentation électrique redondante) et assurez-vous qu'elle fonctionne correctement, vérifiez aussi les ventilateurs de l'alimentation. Remplacez toute unité défectueuse. Voir «Etat du système», à la page 2-7 pour un exemple d'incident lié à une alimentation électrique redondante sur une bandothèque 4U ainsi que «Identification d'un incident lié à l'alimentation», à la page 7-9. Voyant de nettoyage de l'unité v Vérifiez que vous utilisez une cartouche de nettoyage universelle Ultrium (voir «Cartouche de nettoyage», à la page 6-4). v Assurez-vous que la cartouche de nettoyage n'est pas arrivée à expiration. Une unité éjecte automatiquement une cartouche de nettoyage arrivée à expiration. Une cartouche de nettoyage permet de réaliser 50 nettoyages. Si votre cartouche de nettoyage est arrivée à expiration, commandez-en une nouvelle. v Si l'erreur persiste, contactez le service d'assistance. 7-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents (suite) Problème Solution Voyant d'erreur Si le voyant d'erreur est toujours activé après les actions d'utilisateur répertoriées pour le code d'erreur dans le Chapitre 8, «Codes d'erreur», à la page 8-1, exécutez un contrôle de la bandothèque (panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Contrôle de la bandothèque). v Si le test réussit, le voyant d'erreur s'éteint. v En cas d'échec, mettez la bandothèque hors tension pour désactiver le voyant d'erreur. Pour consulter le journal des erreurs de la bandothèque, connectez-vous à l'interface utilisateur Web, puis cliquez sur Maintenance de la bandothèque, puis Afficher les journaux.Si le panneau de commande de l'opérateur affiche Attention : unité occupée, cliquez sur OK pour désactiver le voyant d'erreur. MICROPROGRAMME Détermination des niveaux actuels du microprogramme Une mise à niveau du microprogramme peut permettre de résoudre de nombreux problèmes. Vérifiez que vous disposez des derniers niveaux disponibles des microprogrammes de la bandothèque et de l'unité. v Microprogramme de bandothèque : Surveiller → Bandothèque → Identité → Version v Microprogramme d'unité : Surveiller → Unités → Identité (Sélectionnez une unité) → Révision du microprogramme Mise à jour du microprogramme de bandothèque Voir «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme», à la page 5-66. Mise à jour du microprogramme d'unité Voir «Maintenance : Maintenance (Unités)», à la page 5-34 ou «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme», à la page 5-66. PROBLEMES DE DEPLACEMENT DE CARTOUCHES Problèmes de placement de cartouche Si les points de repères en prisme de l'emplacement du magasin ne sont PAS placés correctement, des codes d'erreur concernant la pince ou l'unité de positionnement peuvent être générés car les points de repère peuvent gêner le bord arrière de la cartouche. Désenclenchez et retirez les magasins de la bandothèque pour les inspecter. Pour éjecter les magasins à l'aide du panneau de commande de l'opérateur, accédez à Contrôler → Magasin et sélectionnez Gauche ou Droite. Pour éjecter les magasins à l'aide de l'interface utilisateur Web, accédez à Gérer la bandothèque → Ejecter les magasins. Vérifiez le positionnement des points de repère des fibres optiques de chaque emplacement de magasin. La cartouche refuse de s'éjecter de l'unité 1. Laissez l'unité terminer toutes les opérations. Cette procédure peut prendre jusqu'à une heure si vous réinitialisez la bandothèque ou la mettez sous tension alors que la cartouche est positionnée à la fin physique du support. 2. Assurez-vous que le logiciel de sauvegarde ne réserve pas l'emplacement ou n'empêche pas l'unité d'éjecter la cartouche. Le logiciel de sauvegarde doit annuler la réservation et toute mise en attente qu'il aurait placée sur l'unité. Le fait de débrancher temporairement la bandothèque du serveur hôte et de la mettre hors tension permet d'éliminer l'hôte et son logiciel comme sources du problème. 3. Si l'erreur persiste, contactez le service d'assistance. Impossible d'extraire la cartouche du logement de stockage Voir «Retrait des cartouches des logements de magasin», à la page 9-1. SUPPORT Chapitre 7. Identification des incidents 7-5Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents (suite) Problème Solution Cartouche de nettoyage ou cartouche de données incompatible avec l'unité Assurez-vous que vous utilisez des cartouches de données et des cartouches de nettoyage compatibles avec votre unité et votre modèle de bandothèque. La bandothèque éjecte automatiquement les cartouches incompatibles et le voyant d'avertissement de support se met à clignoter. Exportez le support afin de réinitialiser l'état. Consultez «Compatibilité des cartouches», à la page 6-3. Opérations de lecture ou d'écriture sur la bande impossibles 1. Assurez-vous que le taquet de protection contre l'écriture de la cartouche est en position d'écriture (voir «Taquet de protection contre l'écriture», à la page 6-6). 2. Assurez-vous que vous disposez de la bonne cartouche de données pour votre modèle de bandothèque (voir «Compatibilité des cartouches», à la page 6-3). 3. Assurez-vous que vous utilisez une cartouche Ultrium qui n'a pas été démagnétisée. Ne démagnétisez jamais les cartouches Ultrium. 4. Assurez-vous que la cartouche n'a pas été exposée à l'électricité ou à des conditions de fonctionnement extrêmes et qu'elle n'a subi aucun dommage physique. Voir «Période d'acclimatation et conditions d'utilisation appropriées» , à la page 6-9 et «Vérification complète», à la page 6-9. 5. De nombreuses applications de sauvegarde ne lisent pas ou n'enregistrent pas les cartouches qui ont été créées à l'aide d'une autre application de sauvegarde. Dans ce cas, vous pouvez être contraint de réaliser une opération d'effacement, de reformatage ou de changement d'étiquette sur la cartouche. 6. Assurez-vous avoir intégré tous les mécanismes de protection des données ou de protection contre l'effacement pouvant être utilisés par votre application de sauvegarde et qui pourraient vous empêcher d'enregistrer des données sur une cartouche. 7. Renouvelez l'opération avec une autre cartouche, que vous savez être en bon état. 8. Nettoyez l'unité. Voir «Maintenance de la bandothèque : Nettoyer l'unité», à la page 5-61. La cartouche VOLSER est signalée comme "inconnue" Cause probable : cartouche sans étiquette ou étiquette endommagée. Vérifiez que cette cartouche est étiquetée correctement. Si c'est le cas, retirez la cartouche de l'unité et effectuez un inventaire (PCO : Contrôler → Réinventorier ; Web : Gérer la bandothèque → Effectuer l'inventaire). Si la cartouche VOLSER est à nouveau signalée comme "Inconnue", exécutez un contrôle de la bandothèque (Maintenance → Contrôle de la bandothèque). ID UNITE (BOUCLE SCSI, SAS, OU FIBRE CHANNEL) L'identificateur de l'unité a été changé, mais le serveur hôte ne le reconnaît pas 1. Assurez-vous que tous les périphériques situés sur le même bus ou réseau ont portent un numéro d'identificateur unique. 2. Veuillez à mettre la bandothèque hors tension puis à la remettre sous tension après avoir changé l'identificateur. 3. Réamorcez le serveur hôte. 7-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 7-1. Tableau d'identification des incidents (suite) Problème Solution Performances de la bandothèque : la bandothèque ne sauvegarde pas les données de manière efficace 1. Contrôlez la bande passante réseau à partir de l'ordinateur hôte. Si vous procédez à la sauvegarde des données sur un réseau, il peut être judicieux d'effectuer une comparaison avec une sauvegarde exclusivement locale. 2. Assurez-vous que la bandothèque et l'unité de bande résident sur leur propre bus SCSI et ne sont pas connectées en guirlande à une autre unité de bande ou au disque dur faisant l'objet de la sauvegarde. 3. Assurez-vous que la bandothèque est connectée à un bus SCSI à différentiel basse tension et qu'aucun périphérique asymétrique (SE) ne figure sur le même bus, ce qui amènerait la totalité du bus à réduire son débit au profit de celui des périphériques asymétriques. 4. Utilisez un bus SCSI Ultra160 ainsi que des câbles de qualité supérieure avec la bandothèque. UNITES REMPLACABLES PAR L'UTILISATEUR ET PIECES DE RECHANGE Glissière d'unité Voir «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. Alimentation électrique Voir «Etat du système», à la page 2-7 et «Identification d'un incident lié à l'alimentation», à la page 7-9. Carte contrôleur de la bandothèque Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. Boîtier de la bandothèque (pièce de rechange pour la maintenance) Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. ITDT La durée du test de performance varie Les éléments affectant la durée du test sont les suivants : v Niveau du pilote de périphérique de la carte v Modèle et type de la carte AUTRES PROBLEMES Problèmes liés à l'interface utilisateur Web Voir «Identification des incidents liés à l'interface utilisateur Web», à la page 7-14. Problèmes liés au scanner de codes à barres Voir «Identification des incidents liés au scanner du manipulateur», à la page 7-14. Problèmes liés à l'interface du dispositif de connexion Voir «Identification des incidents liés à l'interface de dispositif de connexion», à la page 7-15 Assistance concernant un mot de passe de bandothèque Contactez le service d'assistance. La fonction Key Path Diagnostic ne fonctionne pas Cette fonction est fournie avec le microprogramme de bandothèque supérieur à la version 6.xx. Voir «Vérification/mise à jour du microprogramme», à la page 4-19 pour déterminer le niveau du microprogramme de votre bandothèque. Si nécessaire, accédez au site Web http://support.dell.com pour télécharger les derniers niveaux de microprogramme appropriés à votre bandothèque. L'état du nettoyage automatique affiche "Vérif support/empl. réservé ?" sur l'écran Etat du système de l'interface utilisateur Web. Si la fonction Nettoyage automatique est activée et qu'une cartouche de nettoyage n'est pas présente (ou qu'une cartouche de nettoyage est présente mais pas dans un emplacement réservé), la fonction Nettoyage automatique est définie sur "Vérif support/empl. réservé ?" et l'état affiche une coche verte et "Avertissement de support." Chapitre 7. Identification des incidents 7-7Problèmes d'installation Les problèmes rencontrés lors de l'installation de la bandothèque ont généralement pour origine une mauvaise configuration du bus SCSI, des erreurs de configuration du logiciel d'application ou une mauvaise configuration du système d'exploitation. Si le logiciel d'application que vous utilisez ne communique pas avec la bandothèque à l'issue de l'installation, vérifiez les éléments suivants : v Clé de verrouillage du mécanisme d'extraction : Vérifiez que la clé de verrouillage du mécanisme d'extraction située sur le capot supérieur a été retirée avant de mettre la bandothèque sous tension. v ID unité/bandothèque SCSI ou ID boucle : Assurez-vous que l'ID SCSI de l'unité/la bandothèque (ou l'ID boucle SAS ou Fibre Channel) est correct et différent de celui des autres périphériques susceptibles de se trouver sur le même bus. v Compatibilité de l'adaptateur de bus hôte : Vérifiez que la bandothèque est compatible avec l'adaptateur de bus hôte. Pour des performances optimales, utilisez l'adaptateur de bus hôte SCSI-3 à différentiel basse tension avec cette bandothèque. Prêtez une attention particulière à toute étape décrivant le réglage des différents cavaliers et/ou commutateurs. v Prise en charge de l'adaptateur de bus hôte LUN 0/1 : Un seul ID correspond à l'unité et à la bandothèque car l'unité est LUN 0 et la bandothèque LUN 1. Ces modèles nécessitent un adaptateur de bus hôte prenant en charge le balayage LUN (qui doit être activé sur l'adaptateur). v Branchement des câbles : Vérifiez qu'aucune broche n'est tordue et que tous les branchements sont corrects. v Prise en charge des bandes Fibre Channel : Assurez-vous que le support de bande Fibre Channel est activé sur l'adaptateur de bus hôte si vous installez une bandothèque avec unité Fibre Channel. v Longueur du câble SCSI : Vérifiez que la longueur maximale du câble n'est pas supérieure à 25 mètres pour une unité sur le bus ou à 12 mètres pour plusieurs unités. La longueur interne du câble SCSI dans la bandothèque est estimée à 60 centimètres. v Module de terminaison SCSI : Vérifiez que les modules de terminaison des deux extrémités du bus SCSI sont corrects. v Installation de l'application de sauvegarde : Consultez la documentation fournie avec votre application de sauvegarde pour savoir comment vérifier que l'installation est correcte. v Installation du pilote de périphérique : Assurez-vous, le cas échéant, que le pilote de périphérique installé pour la bandothèque est le bon. Remarque : De nombreuses applications de sauvegarde utilisent leurs propres pilotes pour la bandothèque et pour l'unité. Avant d'installer un pilote, assurez-vous qu'il ne sera pas en conflit avec le logiciel. Contactez votre fournisseur d'application de sauvegarde pour obtenir ces informations. 7-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Identification des incidents liés à la récupération de la bandothèque En général, le microprogramme des bandothèques 2U et 4U réessaie d'effectuer les opérations ayant échoué jusqu'à trois fois avant d'envoyer un message d'erreur pour terminer l'opération ou, dans certains cas, poursuivre une opération pouvant être effectuée d'une autre manière. Bien sûr, si l'opération aboutit dans le temps alloué, le compteur approprié est mis à jour et enregistré dans le journal des nouvelles tentatives pour que l'opération suivante puisse commencer. Par exemple, si vous ne parvenez pas à saisir ou à placer une cartouche depuis ou vers une cellule ou un emplacement d'unité qui lui est réservé après l'épuisement du nombre de tentatives, l'opération échoue et le code d'erreur approprié est généré. Cependant, si vous ne parvenez pas à détecter un emplacement de cellule spécifique en localisant les points de repères en prisme situés dans l'étagère de la cellule car il est absent ou endommagé, il est possible que l'emplacement des cellules corresponde au nombre d'impulsions de la pince, du lecteur de codes à barres et de l'émetteur de position après l'épuisement du nombre de tentatives de détection du prisme. S'il manque plusieurs prismes ou s'ils sont endommagés ou si le détecteur/émetteur de prisme du manipulateur ne fonctionne pas, l'initialisation et/ou les fonctions d'inventaire peuvent prendre un certain temps en raison de la longue tentative de récupération. Si l'initialisation de la bandothèque prend trop de temps, pour effectuer un inventaire ou pour déplacer une cartouche de la bandothèque, vous devez vérifier l'intégrité des prismes du magasin avant d'échanger l'un des composants de la bandothèque. Cette situation peut être constatée à la ligne ACTIVITE du panneau de commande de l'opérateur qui envoie la récupération. La vérification de l'intégrité du prisme peut se faire en retirant les magasins et en inspectant les prismes des cellules. Une initialisation normale ou la durée de l'inventaire d'une bandothèque 2U après le démarrage du mécanisme d'extraction doit être d'environ 1 à 2 minutes. Pour une bandothèque 4U, ce temps est de 2 à 3 minutes. Un seul prisme manquant ou endommagé permet d'ajouter 1 à 2 minutes. Si le détecteur/l'émetteur de bac du manipulateur ne fonctionne pas, s'il manque plusieurs prismes ou s'ils sont endommagés, l'initialisation ou l'inventaire peuvent dépasser 30 minutes. Reportez-vous au tableau d'identification des incidents “Problèmes de déplacement de cartouche”. Procédures d'identification des incidents CRU Identification d'un incident lié à l'alimentation Remarque : Tous les blocs d'alimentation électrique ne disposent pas de voyants. Le bloc d'alimentation électrique d'origine de la bandothèque 2U ne disposaient pas de voyants alors que les blocs d'alimentation remplacés en ont probablement. La bandothèque 4U dispose de blocs d'alimentation électrique avec voyants. Chapitre 7. Identification des incidents 7-9Tableau 7-2. Signification des voyants d'alimentation électrique 1 Si le voyant bleu est allumé, la tension CA est disponible. 2 Si le voyant orange est allumé, un incident relatif au ventilateur ou à l'alimentation électrique s'est peut-être produit. Le bloc d'alimentation électrique a besoin d'être remplacé. 3 Si le voyant vert est allumé, l'alimentation CC est normale et active. 4 Grille du ventilateur 5 Vis 6 Prise électrique Si la bandothèque ne s'allume pas : a77ug136 1 2 3 Figure 7-1. Alimentation électrique 250 W avec voyants a77ug198 4 6 5 Figure 7-2. Alimentation électrique 80 W sans voyants 7-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40001. Lorsque la bandothèque est hors tension et que le cordon d'alimentation est débranché, desserrez les trois vis (5), saisissez deux des vis, retirez à moitié le bloc d'alimentation, puis réinsérez-le et revissez les trois vis. 2. Vérifiez que le cordon d'alimentation est connecté au bloc d'alimentation (6) et à la prise électrique, puis mettez la bandothèque sous tension. a. Pour les blocs d'alimentation dotés de voyants, le voyant “bleu” s'allume si l'alimentation CA est normale. b. Si votre bloc d'alimentation électrique n'est pas équipé de voyants, mettez votre main devant le ventilateur situé à l'arrière de la bandothèque afin de sentir si un flux d'air s'en échappe (4). L'alimentation CA est normale si de l'air s'échappe du ventilateur. 3. En cas d'absence d'alimentation a. Connectez le cordon d'alimentation à une autre prise électrique. b. Si le problème persiste, connectez une autre unité à la prise pour la tester. c. Si les tests de prise sont bons, essayez de connecter un autre cordon d'alimentation à la bandothèque. 4. Concernant les blocs d'alimentation équipés de voyants, si le voyant “orange” est allumé, remplacez le bloc d'alimentation (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). 5. Si votre bloc d'alimentation n'est pas équipé de voyants, et que vous avez vérifié que la prise électrique fonctionne correctement, mais est encore défectueux, remplacez-le (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). 6. Si le bloc d'alimentation semble fournir de l'électricité à la bandothèque (les voyants du panneau de commande de l'opérateur et du panneau avant fonctionnent) mais qu'il n'y a aucune arrivée d'air provenant de la grille du ventilateur du bloc d'alimentation, situé à l'arrière de la bandothèque, remplacez le bloc d'alimentation (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). 7. Si le bloc d'alimentation semble fournir de l'électricité à la bandothèque (les voyants du panneau de commande de l'opérateur et le panneau avant fonctionnent) et si de l'air s'échappe de la grille du ventilateur du bloc d'alimentation, situé à l'arrière de la bandothèque, observez le voyant “vert” (le plus faible des trois). S'il est allumé, l'alimentation électrique est normale. Remarque : Si votre bandothèque dispose de blocs d'alimentation de secours de niveau -04 (voir l'étiquette située sur le dessus du bloc d'alimentation), il est normal que le voyant “vert” du bloc en mode “Veille” s'éteigne. Vous pouvez tester ce bloc d'alimentation en tirant le connecteur d'alimentation vers l'autre bloc d'alimentation “actif”. Le bloc d'alimentation en mode “Veille” devient désormais “Actif” et son voyant “vert” doit s'allumer. S'il ne s'allume pas, remplacez-le (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). Si votre bandothèque dispose de blocs d'alimentation de secours de niveau -05, le voyant "vert" reste allumé sur les deux blocs. Si les voyants "verts" ne s'allument pas, remplacez le bloc d'alimentation en panne (reportez-vous à «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). 8. Si le voyant “vert” ne s'allume pas et s'il s'agit du seul voyant de la bandothèque, remplacez-le (voir «Changement d'un bloc d'alimentation électrique», à la page 10-10). Chapitre 7. Identification des incidents 7-11Identification des incidents liés à la glissière d'unité Avant de remplacer une glissière d'unité remplaçable par le client, vérifiez que les actions suivantes ont été effectuées : 1. AVANT LA MISE HORS TENSION DE LA BANDOTHEQUE, enregistrez le cliché de l'unité dans la mémoire flash. Il est important de conserver le cliché sur l'unité afin de l'envoyer pour analyse au service d'assistance . Remarque : Si le service d'assistance Dell vous recommande de copier le cliché de l'unité sur votre ordinateur hôte, suivez l'une des méthodes ci-dessous : v Interface utilisateur Web : voir «Maintenance de la bandothèque : Enregistrer un cliché d'unité», à la page 5-63. v ITDT : voir «Utilisation de la mise à jour du microprogramme, de la récupération du vidage et de l'outil de test de l'unité ITDT», à la page 9-5. 2. Vérifiez que le niveau le plus récent du microprogramme de l'unité est installé. Pour déterminer la version de la bandothèque actuelle et du microprogramme de bandothèque à l'aide du panneau de commande de l'opérateur : v Microprogramme de bandothèque : Surveiller → Bandothèque → Identité v Microprogramme d'unité : Surveiller → Unités → Identité (sélectionnez une unité) Le microprogramme d'unité est indiqué dans la zone Rév. microprogramme. 3. Essayez de repositionner la glissière d'unité. Remarque : La glissière d'unité étant enfichable à chaud, il n'est donc pas nécessaire de mettre la bandothèque hors tension. Voir «Retrait/installation/ajout d'une glissière d'unité de bande», à la page 10-3. 4. Remettez la bandothèque sous tension. 5. Si de l'air ne s'échappe pas de la grille du ventilateur de la glissière d'unité à l'arrière de la bandothèque, remplacez la glissière d'unité remplaçable par le client. Plusieurs codes d'erreur de la bandothèque indiquent des incidents de refroidissement. Voir «Retrait/installation/ajout d'une glissière d'unité de bande», à la page 10-3. 6. Si l'unité rencontre des erreurs permanentes ou temporaires ou si le voyant d'avertissement de nettoyage orange est allumé sur le panneau avant de la bibliothèque, sélectionnez Nettoyer l'unité dans le menu Maintenance du panneau de configuration de l'opérateur (Maintenance → Maintenance → Nettoyer l'unité) et nettoyez l'unité. Utilisez uniquement des cartouches de nettoyage approuvées (voir «Cartouche de nettoyage», à la page 6-4). 7. Exécutez le Diagnostic de contrôle de la bandothèque comportant un test des performances de lecture/écriture de l'unité. Vérifiez que vous utilisez une cartouche de données vide ou une cartouche de travail correcte. v Si le test de l'unité échoue, changez la glissière d'unité remplaçable par le client (voir «Retrait/installation/ajout d'une glissière d'unité de bande», à la page 10-3). 8. Si l'unité réussit tous les tests, examinez le support afin de vérifier qu'il est compatible avec l'unité et qu'il ne provoque pas d'erreurs d'unité. Voir Chapitre 6, «Utilisation des supports Ultrium», à la page 6-1. 7-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur 1. Si possible, vérifiez que la version du microprogramme de bandothèque est la plus récente, vérifiez la version actuelle du microprogramme de bandothèque à l'aide du panneau de commande de l'opérateur (Surveiller → Bandothèque → Identité → Version) ou l'interface utilisateur Web (Surveiller la bandothèque → Identité de la bandothèque), puis . 2. Observez le voyant lumineux de la carte contrôleur de la bandothèque. v Voyant lumineux fixe - le composant LCC est en panne ou interrompu. v Voyant lumineux éteint - le composant LCC n'est pas complètement inséré ou en panne, la bandothèque n'est pas connectée à la source d'alimentation ou la source d'alimentation est défectueuse. v Le voyant lumineux clignote (1 clignotement par seconde) - fonctionnement normal v Le voyant lumineux clignote (moins de une fois par seconde) - fonctionnement normal v Le voyant lumineux clignote (plus de une fois par seconde) - le composant LCC est en panne 3. Une fois la bandothèque mise hors tension, desserrez les deux vis moletées fixant la carte contrôleur au boîtier de la bandothèque et sortez la carte. v Vérifiez que la carte ne comporte pas de composants endommagés ou d'autres anomalies. v Si la carte ne semble pas comporter d'anomalie, replacez-la dans la bandothèque, resserrez les vis et remettez la bandothèque sous tension. 4. Si le panneau de commande de l'opérateur ET l'interface utilisateur Web ne fonctionnent pas ou sont figés et que la dernière version du microprogramme est installée, les composants électroniques de la carte contrôleur remplaçable par le client sont probablement à l'origine de la panne. Si seule l'interface utilisateur Web ne fonctionne pas, reportez-vous à la section «Identification des incidents liés à l'interface utilisateur Web», à la page 7-14 avant de remplacer une unité remplaçable par le client. 5. Lorsqu'un code d'erreur de la carte contrôleur est généré et qu'après avoir remplacé la carte, redémarré la bandothèque et mis à jour le microprogramme, le problème n'est pas résolu, la carte contrôleur remplaçable par le client est probablement à l'origine de la panne (voir «Changement d'une carte contrôleur de la bandothèque», à la page 10-11). 6. Si le code d'erreur indique un type d'erreur de manipulateur (unité de positionnement, monte-cartouche, glissière, etc.), déverrouillez et retirez les deux magasins (voir «Contrôler : Cartouche», à la page 5-19, «Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin», à la page 5-45, ou «Retrait manuel des magasins», à la page 9-1) et vérifiez que le trajet du manipulateur n'est pas obstrué. Si possible, résolvez les incidents identifiés. Exécutez un test du système de bandothèques. Voir «Maintenance de la bandothèque : Effectuer les diagnostics», à la page 5-64 pour le Web ou «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 pour le panneau de commande de l'opérateur Si l'incident persiste, prenez contact avec le support technique Dell. 7. Si l'initialisation de la bandothèque prend trop de temps, pour effectuer un inventaire ou pour déplacer une cartouche de la bandothèque après avoir constaté que les points de repère des cellules du magasin n'ont subi aucun dommage visible et ont été correctement installés, il se peut que le détecteur/l'émetteur du mécanisme du manipulateur ne fonctionne pas. Exécutez un test du système de bandothèques. Voir «Maintenance de la Chapitre 7. Identification des incidents 7-13bandothèque : Effectuer les diagnostics», à la page 5-64 pour le Web ou «Maintenance : Exécuter les tests», à la page 5-34 pour le panneau de commande de l'opérateur Si l'incident persiste, prenez contact avec le support technique Dell. Identification des incidents liés à l'interface utilisateur Web Si l'interface utilisateur Web ne fonctionne pas du tout ou par intermittence, suivez les étapes suivantes pour vérifier que celle-ci est correctement configurée ou pour déterminer quelles unités remplaçables par le client ou quels composants doivent être remplacés. L'intégralité des composants électroniques de l'interface utilisateur Web se trouvent sur la carte de contrôleur de bandothèque remplaçable par le client. 1. Vérifiez que le câble Ethernet est correctement raccordé au port Ethernet situé à l'arrière de la bandothèque. Voir 7 sur le «Panneau arrière», à la page 1-3. 2. Vérifiez que les adresses IP, de masque réseau et de passerelle appropriées sont saisies pour les paramètres réseau. A partir du panneau de commande de l'opérateur, accédez à Configurer → Réseau. 3. Vérifiez que le navigateur Web utilise la bonne adresse IP. Si vous recevez une alerte relative au certificat de sécurité lors de votre connexion à l'interface utilisateur Web, vous pouvez installer le certificat ou activer une exception (selon le navigateur Internet utilisé). Même si certains navigateurs continuent d'afficher une erreur ou un avertissement relatif au certificat de sécurité à chaque nouvelle connexion à l'interface utilisateur Web, votre transmission est sécurisée. Le protocole SSL est activé lorsque l'URL pointant vers votre bandothèque commence par https:// (certains navigateurs affichent même un verrou). 4. Si la connexion Ethernet est une connexion directe entre le PC et la bandothèque, vous devez utiliser un câble Ethernet croisé. Remarque : Sur les PC les plus récents, vous pouvez utiliser un câble Ethernet simple ou croisé car la fonctionnalité de croisement est assurée de façon interne. 5. Vérifiez soigneusement le câble Ethernet (ou essayez-en un autre) et, si le câble est connecté à un commutateur ou à un concentrateur réseau, essayez un autre port. 6. Si l'interface utilisateur Web ne fonctionne toujours pas correctement, changez la carte contrôleur de bandothèque remplaçable par le client (voir «Changement d'une carte contrôleur de la bandothèque», à la page 10-11). Identification des incidents liés au scanner du manipulateur Si le serveur a signalé des incidents d'inventaire en raison d'une incapacité à lire les étiquettes de codes à barres ou si des étiquettes de cartouche ne s'affichent pas sur l'interface utilisateur Web, effectuez la procédure suivante pour déterminer si le scanner (boîtier de bandothèque remplaçable par le client) doit être remplacé. 1. Vérifiez que des étiquettes de codes à barres prises en charge sont utilisées. 2. Replacez la carte contrôleur remplaçable par le client de la bandothèque (reportez-vous à «Changement d'une carte contrôleur de la bandothèque», à la page 10-11) puis remettez-la sous tension. 7-14 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40003. Effectuez un réinventaire via le panneau de configuration de l'opérateur (Contrôler → Réinventorier) et affichez l'inventaire via l'interface utilisateur Web (Surveiller la bandothèque → Inventaire) afin de déterminer si les étiquettes sont à présent lisibles. 4. Si les étiquettes ne sont toujours pas lues correctement, contactez le service d'assistance Dell. Identification des incidents liés à l'interface de dispositif de connexion Après avoir effectué avec succès l'"Identification des incidents liés à la glissière d'unité", et plus précisément le diagnostic "Vérification de bandothèque", sur le panneau de commande de l'opérateur (Maintenance → Vérification de la bandothèque) qui inclut un diagnostic de lecture/écriture de l'unité (ou des unités), il vous est suggéré de suivre les procédures suivantes pour établir correctement la connectivité à l'adaptateur de bus hôte. 1. Utilisez l'utilitaire ITDT pour évaluer la connectivité de l'adaptateur de bus hôté à l'unité (ou aux unités) par le système de câbles. ITDT ne nécessite pas de pilotes de périphériques distincts, le système d'exploitation a donc la possibilité d'analyser la totalité des unités LTO connectées. Si ITDT ne parvient pas à localiser l'unité LTO, il se peut qu'un incident lié à l'adaptateur de bus hôte ou au câblage soit en cause ; ignorez l'étape 2. Si ITDT a correctement localisé l'unité LTO, suivez l'étape 2. Pour obtenir une brève description d'ITDT et les instructions de téléchargement de cet outil à partir d'Internet, voir «Utilisation de la mise à jour du microprogramme, de la récupération du vidage et de l'outil de test de l'unité ITDT», à la page 9-5. 2. Si ITDT parvient à localiser l'unité (ou les unités ) LTO, vérifiez que les pilotes de périphérique d'application et le logiciel d'application de sauvegarde appropriés ont été correctement installés. 3. Vérifiez que tous les fichiers du système d'exploitation récents ou obligatoires et/ou les mises à jour (des bibliothèque de chargement dynamiques, modification provisoire du logiciel, etc.) ont été installés et appliqués. Identification d'une cartouche suspecte Le voyant Avertissement orange s'allume sur le panneau avant de la bandothèque lorsqu'un incident se produit en raison d'un élément de support défectueux, partiellement inerte ou non valide. Il s'éteint lorsque toutes les cartouches non valides ont été éjectées de la bandothèque. Remarque : Le voyant orange peut également s'allumer en raison d'un bloc d'alimentation/ventilateur de bloc d'alimentation défaillant. Voir «Identification d'un incident lié à l'alimentation», à la page 7-9. 1. Identifiez le support à l'aide de l'interface utilisateur Web (Surveiller la bandothèque → Inventaire). Développez les détails de la cartouche et consultez l'état du support dans la colonne Attn de la table d'inventaire. 2. Notez l'emplacement de la cartouche (numéro d'emplacement) et VOLSER (étiquette) dans la table d'inventaire. 3. Pour retirer la cartouche de la bandothèque, procédez comme suit : a. Dans l'interface utilisateur Web, sélectionnez Gérer la bandothèque → Déplacer le support. Si la cartouche ne se trouve pas dans un emplacement Guichet d'E-S, déplacez-la vers ce type d'emplacement. Chapitre 7. Identification des incidents 7-15b. Dans le panneau de commande de l'opérateur, sélectionnez Contrôler → Ouvrir le guichet d'E-S. 4. Retirez la cartouche. Si elle n'est pas en bon état, mettez-la au rebut dans de bonnes conditions. 5. Fermez le guichet d'E/S. Si le voyant orange s'est allumé en raison d'un support défectueux, le voyant Avertissement s'éteint. Si le voyant orange reste allumé, vérifiez l'alimentation électrique ou les ventilateurs de l'alimentation électrique. Voir «Identification d'un incident lié à l'alimentation», à la page 7-9. 7-16 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 8. Codes d'erreur Si une erreur se produit pendant le fonctionnement de la bandothèque, celle-ci interrompt l'opération en cours et affiche un code d'erreur sur l'écran LCD. Sauf mention contraire dans le «Codes d'erreur», à la page 8-2, essayez de résoudre l'erreur en mettant la bandothèque hors tension et de nouveau sous tension, puis en relançant la dernière opération. Si l'erreur persiste, contactez le personnel d'assistance technique. Exemple de code d'erreur EVENT -6 8D 07 Où : v -6 indique la position dans la liste de séquences, 0 étant le plus récent. v 8D 07 indique une erreur. (code 8D = glissière bloquée). Le journal des événements de la bandothèque inclut également un dateur pour chaque événement. Appuyez sur SELECTION pour afficher la date associée au format suivant : jj.mm.aa hh:mm:ss:HH Où : v aa désigne l'année v mm désigne le mois v jj désigne le jour v hh désigne les heures v mm désigne les minutes v ss désigne les secondes v HH désigne les centièmes de seconde Le dateur est remis à zéro lors du démarrage du système. Une description de chaque code d'erreur ainsi que des solutions palliatives sont fournies dans le «Codes d'erreur», à la page 8-2. Préparation pour la résolution d'un code d'erreur 1. Enregistrez les informations relatives à l'erreur affichées sur l'écran du panneau de commande de l'opérateur ou sur l'écran de l'interface utilisateur Web. 2. Si possible, mettez la bandothèque hors tension et réessayez. v Si l'erreur persiste, voir le «Codes d'erreur», à la page 8-2 pour plus d'informations sur sa résolution. v Si l'erreur ne se reproduit pas, exécutez l'opération de contrôle de la bandothèque avant de poursuivre avec les opérations normales. Suivez la procédure de «Préparation pour la résolution d'un code d'erreur» avant d'effectuer l'action utilisateur indiquée dans le «Codes d'erreur», à la page 8-2. 8-1Codes d'erreur Les erreurs décrites dans cette section sont des erreurs permanentes. Si ce type d'erreur se produit, la bandothèque interrompt toutes les opérations et le voyant Erreur se met à clignoter. Un message approprié est envoyé sur le panneau de commande de l'opérateur et l'interface utilisateur Web. Ces erreurs sont également transmises via une notification par courrier électronique, si cette fonction est activée. Pour activer cette fonction, voir «Configurer la bibliothèque : Notification par courrier électronique», à la page 5-58. Tableau 8-1. Codes d'erreur principaux Code d'erreur Description Action de l'utilisateur 80 Erreur du lecteur de codes à barres, initialisation du lecteur de codes à barres impossible Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. Unités remplaçables par le client possibles : v Principale : boîtier de la bandothèque v Secondaire : carte contrôleur de la bandothèque 81 Erreur du lecteur de codes à barres, le lecteur de codes à barres ne répond pas 82 Erreur de la mémoire reprogrammable effaçable électriquement (EEPROM), la mémoire EEPROM ne répond pas (mémoire située sur le contrôleur du manipulateur de bandothèque) 83 Problème générique du contrôleur du manipulateur de bandothèque 84 Echec de configuration des paramètres du moteur de la pince 85 Echec de configuration des paramètres du moteur de l'unité de positionnement 86 Echec de configuration des paramètres du moteur du monte-cartouche 87 Echec de configuration des paramètres du moteur de rotation 88 Echec de configuration des paramètres du moteur de la glissière 89 Pince bloquée 1. S'il s'agit de la première mise sous tension de la bandothèque ou si elle a été déplacée, vérifiez que le verrou de transport a bien été retiré. Celui-ci se trouve en haut de la bandothèque (voir «Retrait et stockage de la clé de verrouillage», à la page 4-4). 2. Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. Unités remplaçables par le client possibles : v Principale : boîtier de la bandothèque v Secondaire : carte contrôleur de la bandothèque 8A Unité de positionnement bloquée 8B Monte-cartouche bloqué 8C Rotation bloquée 8D Glissière bloquée 8-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 8-1. Codes d'erreur principaux (suite) Code d'erreur Description Action de l'utilisateur 8E Impossible de trouver une séquence d'opération de la pince dans la plage prévue Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. Unités remplaçables par le client possibles : v Principale : boîtier de la bandothèque v Secondaire : carte contrôleur de la bandothèque 8F Impossible de trouver une séquence d'opération de l'unité de positionnement dans la plage prévue 90 Impossible de trouver une séquence d'opération du monte-cartouche dans la plage prévue 91 Impossible de trouver une séquence d'opération de rotation dans la plage prévue 92 Impossible de trouver une séquence d'opération de glissière dans la plage prévue 93 Pince hors plage. La pince a atteint une position située au-delà de la plage prévue 94 Unité de positionnement hors plage. L'unité de positionnement a atteint une position située au-delà de la plage prévue 95 Monte-cartouche hors plage. Le monte-cartouche a atteint une position située au-delà de la plage prévue 96 Rotation hors plage. La rotation a atteint une position située au-delà de la plage prévue 97 Glissière hors plage. La glissière a atteint une position située au-delà de la plage prévue 98 Détecteur de présence de cartouche introuvable 99 Détecteur de position initiale de l'unité de positionnement introuvable 9A Détecteur de position initiale de rotation introuvable 9B Détecteur de position de glissière (détecteur fiduciaire) introuvable 9C Plage de la pince non conforme aux spécifications 9D Plage de l'unité de positionnement non conforme aux spécifications 9E Plage du monte-cartouche non conforme aux spécifications 9F Plage de rotation non conforme aux spécifications A0 Plage de glissière non conforme aux spécifications A1 Echec d'ouverture du guichet d'E/S (Importation/exportation d'élément) B0 Expiration du délai de réponse du contrôleur robotique. Une commande ne s'est pas réalisée dans les délais impartis. B1 Accusé de réception négatif (NACK) reçu de la part du contrôleur robotique B2 Echec de la communication avec le contrôleur du manipulateur de bandothèque Chapitre 8. Codes d'erreur 8-3Tableau 8-1. Codes d'erreur principaux (suite) Code d'erreur Description Action de l'utilisateur B3 Arrêt d'urgence du contrôleur du manipulateur de bandothèque consécutif à l'éjection d'un magasin 1. Vérifiez que les magasins droit et gauche sont totalement insérés, puis réessayez. 2. Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. Unités remplaçables par le client possibles : v Principale : boîtier de la bandothèque v Secondaire : carte contrôleur de la bandothèque B4 Le transfert de la cartouche ne s'est pas réalisé en intégralité B5 Le contrôleur du manipulateur de bandothèque n'a pas répondu à la commande C0 Echec de l'initialisation réseau 1. Voir «Identification des incidents liés à l'interface utilisateur Web», à la page 7-14. 2. Si l'erreur se reproduit, contactez l'assistance technique. C1 Echec de l'initialisation de l'interface Telnet C2 Echec de l'initialisation du serveur Web C6 La commande PING n'a pas atteint sa cible C7 Mise à niveau depuis l'USB impossible Non pris en charge C8 Mise à niveau depuis FTP impossible 1. Relancez la mise à niveau du microprogramme. 2. Si l'erreur se reproduit, contactez l'assistance technique. C9 Mise à niveau de la robotique depuis Flash impossible D0 Erreur de mémoire morte. Somme de contrôle de mémoire morte incorrecte Voir «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. Unités remplaçables par le client possibles : v Secondaire : carte contrôleur de la bandothèque v Principale : boîtier de la bandothèque *D7 - Une erreur système fatale peut se produire en raison d'une surchauffe. Vérifiez que votre environnement respecte les spécifications environnementales (voir «Conditions d'utilisation», à la page 1-14). **Si une erreur D8 se produit alors que vous restaurez la configuration de votre bandothèque à partir du panneau de commande de l'opérateur ou de l'interface utilisateur Web, vérifiez que l'extension de votre fichier est .dbb. Si l'extension est correcte, votre fichier a peut-être été endommagé au cours de l'enregistrement. Reconfigurez votre bandothèque puis enregistrez sa configuration. Remarque : Les fichiers de configuration enregistrés sous une version du microprogramme de bandothèque peuvent ne pas être compatibles avec d'autres versions. Il est recommandé d'enregistrer un fichier de configuration à chaque mise à niveau du microprogramme de bandothèque. Restaurez la bandothèque à l'aide d'un fichier de configuration ayant été enregistré avec la même version que le microprogramme actuellement installé dans la bandothèque. D1 Erreur de mémoire vive. Echec du test automatique de démarrage (test POST) D2 Erreur de la mémoire rémanente (NVRAM). Echec de l'opération de lecture/écriture sur la mémoire rémanente D3 Erreur CTC (canal à canal). Echec du temporisateur durant le test POST. D4 Erreur de l'émetteur-récepteur universel asynchrone (UART). Dépassement de cadre ou erreur de parité sur l'interface en série. D5 Erreur d'affichage Echec de communication avec l'affichage D6 Erreur mémoire, dépassement de capacité du segment de mémoire et de la pile. D7 Erreur système fatale* D8 Erreur de base de données** D9 Aucune antémémoire d'instructions SCSI détectée 8-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 8-1. Codes d'erreur principaux (suite) Code d'erreur Description Action de l'utilisateur DA Lors de l'exécution du test de vérification de la bandothèque, le lecteur de codes à barres a lu des données de code à barres différentes pour la même étiquette de cartouche de travail fournie par le client. 1. Vérifiez l'étiquette de code à barres sur la cartouche de travail, puis exécutez de nouveau le test de vérification de la bandothèque. 2. Si l'erreur se reproduit, contactez l'assistance technique. DB Evénement d'avertissement ! Voir tableau 8-3, à la page 8-11 DC Erreur du bus I²C 1. Relancez l'opération. 2. Après plusieurs occurrences, prenez contact avec le support technique. DD Evénement d'avertissement ! Voir tableau 8-3, à la page 8-11 DE Evénement d'avertissement ! Voir tableau 8-3, à la page 8-11 DF Evénement d'avertissement ! Voir tableau 8-3, à la page 8-11 ES Magasin incompatible détecté 1. Retirez le magasin de la bandothèque. 2. Insérez le magasin dans la bandothèque. Si l'erreur persiste, contactez l'assistance technique. F0 Condition de surchauffe de l'unité Le sous-code indique l'unité concernée. Exemple : Sous-code 02 : unité n°2 1. Vérifiez les conditions de température ambiante ainsi que tous les ventilateurs. 2. Voir «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. Chapitre 8. Codes d'erreur 8-5Tableau 8-1. Codes d'erreur principaux (suite) Code d'erreur Description Action de l'utilisateur F1 Erreur de communication avec l'unité Le contrôleur de bandothèque a perdu la communication avec l'unité Le sous-code indique l'unité concernée. Exemple : Sous-code 02 : unité n°2 Consultez «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. F2 Glissière d'unité absente Le sous-code indique la glissière d'unité concernée. Exemple : Sous-code 02 : glissière d'unité n°2 F3 Incident matériel sur l'unité Le sous-code indique l'unité concernée. Exemple : F3 xy où x fait référence au code d'erreur d'unité matériel (écran à caractères uniques) et Y à la position de l'unité dans la bandothèque. Valeurs x : v 4 : erreur de matériel ou de microprogramme v 5 : erreur de matériel v 6 : erreur de matériel ou de support v A : erreur de matériel remédiable F4 Expiration du délai d'attente de chargement de l'unité L'unité a atteint la fin du délai d'attente lors du chargement d'une bande. Le sous-code indique l'unité concernée. Exemple : Sous-code 02 : unité n°2 F5 Expiration du délai d'attente d'éjection de l'unité L'unité a atteint la fin du délai d'attente lors de l'éjection d'une bande Le sous-code indique l'unité concernée. Exemple : Sous-code 02 : unité n°2 8-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 8-1. Codes d'erreur principaux (suite) Code d'erreur Description Action de l'utilisateur F6 Aucune unité installée. Aucune unité n'a jamais été installée Consultez «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. F7 La prise en charge du téléchargement de tickets à partir de l'unité est impossible F8 Commande d'unité incorrecte F9 Paramètre d'unité incorrect FA Erreur de microcode SDCI FB Unité déconnectée FC Echec de la commande SCSI interne avec condition de vérification FD Dépassement de la commande SCSI interne Codes d'erreur secondaires Tableau 8-2. Codes d'erreur secondaires Code d'erreur Description ROBOTIQUE 00 Aucun code d'erreur 01 Incident d'initialisation mécanique 02 Echec de la connexion à la robotique esclave 03 Erreur d'initialisation du moteur 04 Erreur lors de la fermeture de la pince 05 Erreur de position de départ de l'unité de positionnement 06 Erreur de retour du monte-cartouche à sa position initiale 07 Erreur de placement de la glissière en position de rotation 08 Erreur d'initialisation de la rotation, échec de la plage de récupération 09 Erreur d'initialisation du monte-cartouche 0A Erreur lors de la rotation vers la position extrême 0B Erreur lors de la première initialisation de la glissière, échec du déplacement vers le détecteur 0C Erreur de placement de la glissière en position de rotation 0D Erreur lors de la rotation vers la position de l'unité 0E Erreur d'initialisation de l'unité de positionnement, échec de plage de récupération 0F Erreur lors du déplacement de l'unité de positionnement vers l'avant Chapitre 8. Codes d'erreur 8-7Tableau 8-2. Codes d'erreur secondaires (suite) 10 Erreur d'initialisation de la pince, échec de la plage de récupération 11 Erreur lors du retour de l'unité de positionnement à sa position initiale 12 Erreur lors de la rotation vers la position extrême 13 Erreur d'initialisation de la glissière, échec du déplacement vers le détecteur 14 Erreur de placement de la glissière ; vérifiez la clé de verrouillage 20 Erreur d'analyse d'inventaire 21 Erreur lors de la fermeture de la pince 22 Erreur de retour de l'unité de positionnement à sa position initiale 23 Erreur lors du déplacement de la pince vers la position d'analyse 24 Erreur de lecture d'étiquette de code à barres 25 Erreur lors du déplacement de la glissière vers la position d'analyse 26 Erreur lors du déplacement du monte-cartouche vers la position d'analyse 27 Erreur lors du premier déplacement de la glissière 28 Erreur d'analyse d'inventaire supplémentaire 29 Erreur lors de la fermeture de la pince 2A Erreur de prépositionnement de l'unité de positionnement 2B Erreur lors de l'ouverture de la pince 2C Erreur lors du déplacement de la glissière jusqu'au détecteur 2D Erreur de mouvement arrière de prépositionnement de l'unité de positionnement 30 Erreur de prépositionnement de l'emplacement 31 Erreur lors du déplacement de la glissière dans la fonction FLMoveRotation 32 Echec d'envoi de commande à la robotique 33 Erreur lors du déplacement du monte-cartouche dans la fonction FLMoveRotation 34 Erreur lors de la rotation dans la fonction FLMoveRotation 35 Erreur lors du déplacement du monte-cartouche dans la fonction FLMoveSled 36 Erreur lors du déplacement de la glissière dans la fonction FLMoveSled 37 Erreur lors du positionnement de la glissière vers le détecteur dans la fonction FLMoveSled 8-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 8-2. Codes d'erreur secondaires (suite) 38 Erreur lors du positionnement de la glissière sur l'emplacement de messagerie dans la fonction FLMoveSled 39 Erreur lors du positionnement de la glissière sans détecteur 3A Erreur lors du déplacement du monte-cartouche sans détecteur 3B Détecteur d'erreur de position d'emplacement introuvable 40 Echec du déplacement vers/depuis l'emplacement 41 Erreur lors du premier déplacement de l'unité de positionnement 42 Erreur lors du premier déplacement de la pince 43 Erreur lors du second déplacement de l'unité de positionnement 44 Erreur lors du second déplacement de la pince, échec de la plage de récupération 45 Erreur lors du troisième déplacement de l'unité de positionnement, échec de retour à la position initiale 4C Perte d'inventaire, la source est peut-être vide 50 Erreur de prépositionnement de l'unité 51 Le monte-cartouche n'a pas pu atteindre le détecteur de position initiale. 52 La glissière n'a pas pu atteindre le détecteur de position initiale. 53 Erreur de placement de la glissière dans la position de l'unité. 54 Erreur lors de la rotation dans la position de l'unité. 55 Erreur lors du placement du monte-cartouche dans la position de l'unité. 56 Erreur lors du placement de la glissière en position de rotation. 57 Erreur lors de la rotation en position finale. 60 Echec du positionnement vers/à partir de l'unité. 61 Erreur lors du premier déplacement de la glissière. 62 Erreur lors du premier déplacement de la pince. 63 Erreur lors du deuxième déplacement de la glissière. 64 Erreur lors du deuxième déplacement de la pince, échec de l'extraction de la plage. 65 Erreur lors du troisième déplacement de la glissière, échec de retour à la position initiale. 70 Echec de l'extraction des magasins. 71 Erreur lors du placement de la glissière en position de rotation. 72 Erreur lors de la rotation en position de déverrouillage. 73 Erreur lors du placement de la pince en position de blocage. 80 Echec de l'ouverture des emplacements d'E/S. 81 Erreur lors de l'ouverture des emplacements d'E/S. 82 Erreur lors du retour en arrière - capteur détecté. 90 Echec du placement en position initiale. 91 Le monte-cartouche n'a pas pu atteindre la position initiale. 92 Erreur lors du placement de la glissière en position de rotation. Chapitre 8. Codes d'erreur 8-9Tableau 8-2. Codes d'erreur secondaires (suite) 93 Erreur lors de la rotation en position initiale ou extrême. 94 La glissière n'a pas pu atteindre la position de détecteur initiale. 95 La glissière n'a pas pu atteindre la position de transport. A0 Echec du positionnement de l'emplacement d'E/S. A1 La glissière n'a pas pu atteindre le détecteur. A2 La glissière n'a pas pu atteindre la position de rotation. A3 Le monte-cartouche n'a pas pu atteindre la position initiale. A4 Erreur lors de la rotation en position extrême. A5 La glissière n'a pas pu atteindre la position de l'emplacement d'E/S. A6 Erreur lors de la mise en place du monte-cartouche B0 EEPROM du contrôleur de la robotique non accessible ou erreur au cours de l'opération de lecture/écriture BANDOTHEQUE 81 Echec de réactivation de l'unité 88 Erreur d'accès à l'état de l'emplacement 90 La charge du manipulateur de bandothèque n'a pas atteint le détecteur de présence de cartouche 91 Aucune activité après la commande de chargement 92 Expiration du délai d'attente durant le chargement de la bande 93 Aucune activité après la commande de chargement 94 Expiration du délai d'attente durant le déchargement d'unité 95 L'unité n'est pas équipée d'un module de terminaison 96 Bande non éjectée lors du déchargement du robot 97 Emplacement occupé lors du déchargement du robot 98 Cartouche non positionnée en phase de chargement Evénements d'avertissement Les événements d'avertissement décrits dans cette section sont transmis via une notification par courrier électronique. Le voyant Attention clignote lorsque des événements d'avertissement sont générés pour les éléments suivants : v Support v Ventilateur v Bloc d'alimentation redondant Un message approprié est envoyé sur le panneau de commande de l'opérateur et l'interface utilisateur Web. 8-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 8-3. Evénements d'avertissement 30 Interface SCSI : Elément de transport saturé Pour plus d'informations sur l'identification de l'incident, reportez-vous à la documentation de votre application hôte. 31 Interface SCSI : tous les emplacements sont vides 32 Interface SCSI : code opération non valide 33 Interface SCSI : adresse d'élément non valide 34 Interface SCSI : zone non valide dans le bloc descripteur de commandes (CDB) 35 Interface SCSI : unité non valide spécifiée 36 Interface SCSI : commande SEND DIAGNOSTIC : numéro de test non valide 37 Interface SCSI : numéro d'unité logique non valide 38 Interface SCSI : erreur de longueur de la liste des paramètres 39 Interface SCSI : erreur de la liste des paramètres : zone non valide 3A Interface SCSI : erreur de la liste des paramètres : paramètre non pris en charge 3B Interface SCSI : valeur de paramètre non valide 3C Interface SCSI : paramètres de sauvegarde non pris en charge 3D Interface SCSI : message d'identification non valide 3E Interface SCSI : élément de destination saturé 3F Interface SCSI : emplacement ou unité source vide 40 Interface SCSI : somme de contrôle erronée 41 Interface SCSI : erreur de séquences de commande 42 Interface SCSI : unité désactivée Vérifiez vos paramètres de configuration. 43 SCSI : guichet d'E/S désactivé 44 Interface SCSI : l'image flash n'est pas appropriée au code d'initialisation Pour plus d'informations sur l'identification de l'incident, reportez-vous à la documentation de votre application hôte. 45 Interface SCSI : l'unité empêche le retrait des supports 46 Interface SCSI : la bandothèque empêche le retrait des supports 47 Interface SCSI : l'image flash n'est pas appropriée à la personnalité Vérifiez la version du microprogramme utilisé pour la mise à niveau. Chapitre 8. Codes d'erreur 8-11Tableau 8-3. Evénements d'avertissement (suite) 48 Interface SCSI : type d'unité non pris en charge dans cette bandothèque Vérifiez si une version de microprogramme prenant en charge ce type d'unité est disponible. Pour obtenir une liste des unités prises en charge, voir «Unités de bande Ultrium» , à la page 1-9. 49 Interface SCSI : magasin incompatible et non accessible Vérifiez vos paramètres de configuration. 4A Interface SCSI : source non prête Terminez le processus de déplacement, puis renouvelez l'opération. 4B Interface SCSI : source de destination non prête 4C Interface SCSI : contrôleur de bandothèque occupé Terminez le processus, puis renouvelez l'opération. 4D Interface SCSI : réservation impossible Pour plus d'informations sur l'identification de l'incident, reportez-vous à la documentation de votre application hôte. 4E Interface SCSI : requête incorrecte du contrôleur du mécanisme robotisé asservi 4F Interface SCSI : axes/moteurs du mécanisme robotisé non initialisés Vérifiez l'état de la robotique. Consultez «Identification d'un incident lié à la carte contrôleur de bandothèque par rapport au boîtier du manipulateur», à la page 7-13. 50 Interface SCSI: la cartouche appartient à une autre partition Pour plus d'informations sur l'identification de l'incident, reportez-vous à la documentation de votre application hôte. 54 Interface SCSI : échec dans l'interface LME (chiffrement géré dans la bandothèque) 1. Vérifiez la configuration de votre chiffrement. 2. Exécutez l'option Diagnostics du chemin clé. 3. Reportez-vous à la documentation de votre serveur EKM. 55 Interface SCSI : clé de licence non valide Saisissez à nouveau la clé de licence. Si le problème persiste, adressez-vous au service d'assistance. 58 Erreur récupérée : erreur de parité SCSI Aucune intervention de l'utilisateur n'est requise. 59 Erreur récupérée : dépassement de capacité du journal des erreurs 5A Demande interdite, rétromigration non autorisée Désactivez le chiffrement pour pouvoir rétromigrer le microprogramme. 5B Génération de support incompatible Remplacez les cartouches incorrectes. 5C Demande interdite, rétromigration non autorisée en raison d'une pile de réseaux non compatibles Modifiez les paramètres réseau sur IPv4 uniquement avant rétromigration du microprogramme. 5D Demande interdite, unité FW non appropriée pour l'unité Obtenez une image de microprogramme d'unité correcte. 5E Plein hauteur unité en mauvaise position Vérifiez la bonne position de l'unité. 60 Cartouche de nettoyage installée Terminez le processus de nettoyage puis renouvelez l'opération. 61 Echec du nettoyage. Le processus de nettoyage n'a pu être effectué 1. Vérifiez que le nettoyage automatique est activé. 2. Recherchez si une cartouche de nettoyage est arrivée à expiration et remplacez-la si nécessaire. 3. Voir «Configuration des guichets d'E/S et réservation des emplacements», à la page 5-69. 62 Cartouche de nettoyage arrivée à expiration Remplacez la cartouche de nettoyage. 8-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Tableau 8-3. Evénements d'avertissement (suite) 63 Cartouche non valide. L'unité a rejeté la cartouche de données comme étant non valide. 1. Vérifiez que la cartouche correcte est utilisée. Voir «Compatibilité des cartouches», à la page 6-3. 2. Voir «Identification d'une cartouche suspecte», à la page 7-15. 64 Cartouche de nettoyage non valide. L'unité a rejeté la cartouche de nettoyage comme étant non valide. 65 Cartouche de mise à niveau non valide. L'unité a rejeté la cartouche de mise à niveau comme étant non valide. Non pris en charge 66 Erreur de support ; bande de diagnostic protégée contre l'écriture Vérifiez que la bande de diagnostic n'est pas protégée contre l'écriture. 67 Erreur de support, support incompatible pour l'opération d'écriture Remplacez les cartouches incorrectes. 70 Non utilisé actuellement 71 Non utilisé actuellement 72 Non utilisé actuellement 73 Interface SCSI : tentative de superposition des commandes Pour plus d'informations sur l'identification de l'incident, reportez-vous à la documentation de votre application hôte. 74 Interface SCSI : mémoire tampon d'écho écrasée DB Erreur de ventilateur externe (ventilateur à l'arrêt). Le sous-code indique le ventilateur de glissière d'unité concerné Sous-code 01 : glissière d'unité n°1(bas) Sous-code 02 : glissière d'unité n°2 Voir «Identification des incidents liés à la glissière d'unité», à la page 7-12. DC Erreur du bus I 2 C Voir «Identification d'un incident lié à l'alimentation», à la page 7-9. DD Le ventilateur d'alimentation électrique x a échoué. La redondance peut constituer un danger. Le sous-code indique le ventilateur d'alimentation électrique affecté. Sous-code 01 : 1er ventilateur PS en partant du bas Sous-code 02 : 2ème ventilateur PS en partant du bas DF Le signal de mise sous tension est passé de 2 à 1 F6 Aucune unité n'est installée. Une unité n'a jamais été installée. Installez au moins une unité. Chapitre 8. Codes d'erreur 8-138-14 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 9. Procédures de maintenance Retrait des cartouches des logements de magasin En cas de grave défaillance mécanique de la bandothèque ou si les circonstances font que vous devez absolument retirer des cartouches de bande, effectuez les opérations suivantes. Si le panneau de commande de l'opérateur ou l'interface utilisateur Web est toujours opérationnel(le) : 1. Déplacez les bandes des unités vers les magasins à l'aide de la commande Déplacer le support. Voir «Gérer la bandothèque : Déplacer le support», à la page 5-44. Remarque : Contactez le service d'assistance si vous ne parvenez pas à éjecter une cartouche de l'unité. 2. Utilisez le processus de retrait du magasin pour libérer le magasin et l'extraire de la bandothèque. Pour utiliser le panneau de commande de l'opérateur, voir «Contrôler : Cartouche», à la page 5-19. Pour utiliser l'interface utilisateur Web, voir «Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin», à la page 5-45. Si aucun de ces processus ne fonctionne, voir «Retrait manuel des magasins». Retrait manuel des magasins Si les instructions fournies aux étapes 1 et 2 ci-dessus ne vous aident pas à retirer les bandes, procédez comme suit : 1. Déconnectez le cordon d'alimentation de la bandothèque. 2. Localisez les orifices d'accès des magasins droit et gauche. 9-1a77ug025 Figure 9-1. Orifices d'accès du magasin gauche 9-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40003. Pour éjecter manuellement les magasins, insérez un trombone préalablement déplié dans l'orifice d'accès de chaque magasin à l'arrière de la bandothèque. Tandis que vous maintenez le trombone enfoncé, demandez à une autre personne d'extraire le magasin de l'avant de l'unité. N'introduisez PAS plus de deux à trois centimètres de trombone. a77ug024 Figure 9-2. Orifices d'accès du magasin droit Chapitre 9. Procédures de maintenance 9-34. S'il reste d'autres bandes dans la bandothèque, ou si vous n'êtes pas parvenu à extraire manuellement les magasins et l'unité, contactez le service d'assistance technique, qui vous fournira des informations complémentaires. a77ug023 Figure 9-3. Magasin retiré de la bandothèque 2U a77ug102 Figure 9-4. Magasins de gauche retirés de la bandothèque 4U 9-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Utilisation de la mise à jour du microprogramme, de la récupération du vidage et de l'outil de test de l'unité ITDT ITDT offre de nombreuses fonctionnalités et constitue une méthode très rapide, pratique et efficace pour mettre à jour le microprogramme de l'unité. Notez que les récupérations de vidage de l'unité peuvent être également effectuées par l'outil. L'outil ITDT : v Exécute des diagnostics rapides ou étendus sur les unités de bande. Si la bandothèque est connectée au serveur/hôte sur lequel l'outil se trouve, ITDT communique avec l'unité à travers la bandothèque pour charger et décharger une cartouche de test en exécutant ainsi certaines fonctions de la bandothèque. v Extrait des clichés de microprogramme à partir des unités de bande et des bandothèques. v Effectue une mise à jour du microprogramme sur des unités de bande et de bandothèques. v Teste les performances de l'environnement par l'écriture intégrale d'une cartouche et la mesure des performances. v Extrait et affiche les informations de cartouche. v Vérifie l'environnement de chiffrement. v Ne nécessite aucun pilote de périphérique spécifique. v Est pris en charge par les plateformes les plus utilisées. Remarque : Avant d'utiliser l'outil ITDT, vérifiez que vous disposez de la dernière version du système d'exploitation hôte de la bandothèque. Cela garantit des opérations de lecture/écriture optimales pour les diagnostics. Pour télécharger l'outil ITDT et les instructions d'utilisation de cet outil, visitez la page http://support.dell.com. Chapitre 9. Procédures de maintenance 9-59-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer Outils nécessaires Pour la maintenance d'une bandothèque, vous pouvez avoir besoin d'un ou plusieurs des outils suivants : v Tournevis cruciforme n° 2 v Bande de mise à la masse (recommandé, si disponible) Décharge électrostatique Important : Une décharge d'électricité statique peut endommager les unités ou microcircuits sensibles à l'électricité statique. De bonnes techniques de conditionnement et de mise à la terre sont des précautions nécessaires pour éviter tout dommage. Pour éviter les dommages électrostatiques, respectez les précautions suivantes : v Transportez les produits dans des conteneurs à l'abri de l'électricité statique tels que les cylindres, sacs ou boîtes conducteurs. v Conservez les pièces sensibles à l'électricité statique dans leurs conteneurs jusqu'à qu'elles arrivent sur des postes dépourvus d'électricité statique. v Couvrez l'unité avec un matériau dissipateur d'électricité statique agréé. Si possible, munissez-vous d'un bracelet anti-statique relié à la surface de travail et d'outils et équipements correctement mis à la terre. Si vous n'avez pas de bracelet anti-statique, touchez une surface métallique pour vous décharger de toute accumulation d'électricité statique. v Maintenez la zone de travail libre de tous matériaux non conducteurs (outils d'assemblage en plastique, emballages en mousse, etc). v Veillez à être toujours correctement relié à la terre lorsque vous touchez un composant ou assemblage sensible à l'électricité statique. v Evitez de toucher les broches, fils ou circuits. v Utilisez des outils conducteurs. Déplacement de votre bandothèque Lorsque vous déplacez ou livrez votre bandothèque, il est important que la clé de verrouillage soit en place pour éviter que le manipulateur ne bouge et pour protéger la bandothèque d'éventuels dommages. Avant de déplacer la bandothèque, procédez comme suit. 1. Retirez toutes les cartouches de la bandothèque. 2. Mettez la bandothèque hors tension. Cela permet d'aligner le robot avec l'emplacement de la clé de verrouillage. 3. Retirez tous les câbles et modules de terminaison connectés à la bandothèque. Figure 10-1. Etiquette ESD 10-14. Retirez la bandothèque de l'armoire, si nécessaire. 5. Retirez l'étiquette de livraison (2) et le verrou (1) à partir du panneau arrière de la bandothèque. 6. Insérez la clé de verrouillage (1) dans l'emplacement situé au centre et en haut de la bandothèque et complétez avec l'étiquette de livraison (2). 1 2 a77ug019 Figure 10-2. Emplacement de la clé et de l'étiquette de verrouillage 1 2 a77ug018 Figure 10-3. Clé et étiquette de verrouillage 10-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40007. Mettez la bandothèque dans son emballage d'origine (ou dans un emballage équivalent) pour le déplacement ou la livraison. Tableau 10-1. Clé de verrouillage/Etiquette de verrouillage 1 Clé de verrouillage 2 Etiquette de verrouillage Retrait/installation/ajout d'une glissière d'unité de bande Il existe deux types de glissières d'unité dans une bandothèque TL2000 (bandothèque 2U) et une bandothèque TL4000 (bandothèque 4U). Le contenu des produits est spécifique au type de glissière d'unité. v Produit à glissière d'unité sans ressorts avec décharge électrostatique (voir figure 10-4) : – Glissière d'unité sans ressorts avec décharge électrostatique – Paquet de bandes conductrices à appliquer à la glissière d'unité pour la protection de décharge électrostatique v Produit à glissière d'unité avec ressorts avec décharge électrostatique (voir figure 10-5, à la page 10-4) : – Glissière d'unité avec ressorts avec décharge électrostatique a77ug008 Figure 10-4. Glissière d'unité de la bandothèque sans ressorts ESD (glissière SCSI) Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-3Retrait d'une glissière d'unité de bande 1. IL EST IMPORTANT DE CONSERVER UN CLICHE D'UNITE A DES FINS D'ANALYSE SI L'ENSEMBLE DES CONDITIONS SUIVANTES SONT REUNIES : v Le voyant d'erreur de la bandothèque est allumé. v Le panneau de commande de l'opérateur affiche un message d'erreur relatif à l'unité. v L'écran Etat du système de l'interface utilisateur Web indique l'échec d'une unité. SI AUCUNE DES CONDITIONS REPERTORIEES CI-DESSUS N'EXISTE, PASSEZ A L'ETAPE SUIVANTE. 2. Avant de retirer et/ou d'installer une glissière d'unité SCSI, mettez la bandothèque hors tension. Les glissières d'unité Fibre Channel et SAS sont connectables à chaud et peuvent être retirées et installées si la bandothèque est sous tension. 3. Si nécessaire, déchargez la cartouche de bande de l'unité que vous souhaitez retirer. v Dans le panneau de commande de l'opérateur : Contrôler → Déplacer les cartouches v Dans l'interface utilisateur Web : Gérer la bandothèque → Déplacer le support 4. Déconnectez le câble d'interface hôte (1, 2 ou 4 dans la figure 10-6, à la page 10-5) et le module de terminaison (3 pour la glissière d'unité SCSI uniquement). a77ug202 1 Figure 10-5. Glissière d'unité de la bandothèque avec ressorts ESD [1] (glissière SAS) 10-4 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40001 câble SCSI 2 Câble SAS 3 Adaptateur SCSI 4 Câble Fibre Channel 5 Câble Ethernet 6 Cordons d'alimentation 7 Vis moletées imperdables bleues de la glissière d'unité 8 Tablette coulissante noire 9 Glissière d'unité 10 Poignée de la glissière d'unité 5. Retirez la bande conductrice de la glissière d'unité (voir figure 10-9, à la page 10-8). 6. Dévissez les vis moletées imperdables bleues (7 dans la figure 10-6) situées sur la glissière d'unité. 7. Tirez horizontalement sur la poignée de la glissière (10) pour la retirer de la bandothèque (voir figure 10-7, à la page 10-6). 8. Si vous remplacez la glissière de l'unité de bande, passez à l'étape Installation d'une glissière d'unité de bande pour plus d'informations. Sinon, si vous ne la remplacez pas immédiatement, effectuez les procédures suivantes : a. Installez un panneau de protection d'unité afin de protéger votre bandothèque de la poussière et des débris. b. Pour éteindre les voyants signalant une unité manquante sur le panneau de commande de l'opérateur (voyant d'avertissement) et l'interface utilisateur Web (écran Etat du système), modifiez ou validez de nouveau le paramètre Bandothèque logique (Panneau de commande de l'opérateur : Configurer → Bandothèques logiques ou Interface utilisateur Web : Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques). a77ug204 1 3 4 6 2 5 7 10 8 9 7 Figure 10-6. Composants de la glissière d'unité (unité Fibre Channel pleine hauteur en haut, unité SCSI demi-hauteur au milieu, unité SAS demi-hauteur en bas) sur le panneau arrière d'une bandothèque 4U Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-5Installation d'une glissière d'unité de bande Remarque : Avant d'installer une glissière d'unité SCSI, mettez la bandothèque hors tension. Les glissières d'unité Fibre Channel et SAS sont connectables à chaud et peuvent être retirées et installées si la bandothèque est sous tension. Important : Dans une bandothèque 4U, une glissière d'unité pleine hauteur peut être installée dans l'emplacement d'unité 1 (l'unité occupera les emplacements 1 et 2) ou dans l'emplacement d'unité 3 (l'unité occupera les emplacements 3 et 4). Un glissière d'unité pleine hauteur ne doit jamais être installée dans l'emplacement d'unité 2 (l'unité occupera les emplacements 2 et 3). 1. Avant d'installer une nouvelle glissière d'unité, procédez à une inspection visuelle de tous les connecteurs de la glissière. Assurez-vous que tous les connecteurs sont intacts, qu'ils ne contiennent pas de corps étrangers, qu'ils ne comportent aucune fissure et qu'aucun des contacts n'est déformé ou tordu. 2. Tirez sur la tablette coulissante noire (8 dans la figure 10-6, à la page 10-5) située sous le coin inférieur droit de la glissière d'unité. 3. Insérez doucement la nouvelle glissière d'unité dans l'emplacement d'unité tout en soutenant la glissière d'unité (voir figure 10-8, à la page 10-7). Vérifiez que la tablette noire reste sortie (8 dans la figure 10-6, à la page 10-5). Important : Appuyez sur la poignée de la glissière d'unité (10 dans la figure 10-6, à la page 10-5) tout en soutenant la glissière d'unité jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée. Les broches de connexion sont susceptibles d'être endommagées en cas de non respect de cette procédure. a77ug027 Figure 10-7. Retrait de la glissière d'unité de la bandothèque (glissière d'unité sans ressorts ESD) 10-6 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40004. Insérez doucement la glissière d'unité dans l'emplacement d'unité jusqu'à ce qu'elle soit parfaitement en appui contre l'arrière de la bandothèque. 5. Serrez les vis moletées imperdables (7 dans la figure 10-6, à la page 10-5) jusqu'à ce que la glissière d'unité soit bien fixée. 6. Si vous installez une glissière d'unité sans ressorts ESD (voir figure 10-4, à la page 10-3), appliquez la bande conductrice sur la glissière comme indiqué dans la figure 10-9, à la page 10-8. a77ug028 Figure 10-8. Insertion de la glissière d'unité dans la bandothèque (glissière d'unité sans ressorts ESD) Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-7Remarque : Les petits marqueurs gris montrent l'emplacement idéal de la bande conductrice pour la protection ESD. 7. Poussez la tablette noire (8 dans la figure 10-6, à la page 10-5) sous la bandothèque. Lorsque celle-si est correctement positionnée, seule la poignée de la tablette est visible. 8. Mettez à niveau le microprogramme de la bandothèque et de l'unité vers la dernière version. Voir «Configurer la bandothèque : Unités», à la page 5-51 pour configurer l'unité s'il s'agit d'une unité de type SCSI ou FC. Connectez le câble d'interface hôte d'unité à l'hôte ou au commutateur FC. Remarque : Accédez au site Web http://support.dell.com pour télécharger la dernière version du microprogramme pour votre bandothèque et vos unités de bande. 9. Exécutez le test de contrôle de la bandothèque. (Panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Contrôle de la bandothèque). Ce test requiert l'utilisation d'une cartouche de travail (vierge). v Si le test réussit : – Lorsque vous y êtes invité par le panneau de commande de l'opérateur et que le guichet d'E/S s'ouvre, retirez la cartouche utilisée pour le test. – Fermez le guichet d'E/S en le poussant dans la bandothèque. – Appuyez sur Annuler pour quitter l'écran de contrôle de la bandothèque. – Poursuivez les opérations normales de bandothèque. v Si le test échoue, un code d'erreur s'affiche. Prenez note de l'erreur, puis reportez-vous au chapitre Identification et résolution des incidents pour plus d'informations. Figure 10-9. Diagrammes représentant l'application d'une bande conductrice pour la protection ESD à l'arrière d'une glissière d'unité installée sur une bandothèque 2U ou 4U 10-8 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL400010. Emballez la glissière d'unité défectueuse dans l'emballage dans lequel la nouvelle glissière a été expédiée et renvoyez-la à Dell. Important : Si l'unité défectueuse a été chiffrée en vue de s'assurer que l'unité de remplacement bénéficie des paramètres de chiffrement appropriés, validez de nouveau les options de chiffrement répertoriées sous Configurer la bandothèque → Chiffrement pour cette unité ou cette bandothèque logique précise, même si les paramètres de chiffrement n'ont pas été modifiés. Ajout d'une glissière d'unité de bande Suivez ces instructions pour ajouter une nouvelle unité de bande à votre bandothèque 2U ou 4U. Pour plus d'informations, voir Annexe A, «Types d'éléments SCSI, adresses SCSI et configurations physiques», à la page A-1. Remarque : Avant d'installer une glissière d'unité SCSI, mettez la bandothèque hors tension. Les glissières d'unité Fibre Channel et SAS sont connectables à chaud et peuvent être retirées et installées si la bandothèque est sous tension. Important : Dans une bandothèque 4U, une glissière d'unité pleine hauteur peut être installée dans l'emplacement d'unité 1 (l'unité occupera les emplacements 1 et 2) ou dans l'emplacement d'unité 3 (l'unité occupera les emplacements 3 et 4). Un glissière d'unité pleine hauteur ne doit jamais être installée dans l'emplacement d'unité 2 (l'unité occupera les emplacements 2 et 3). Exécutez la procédure suivante pour ajouter une nouvelle unité de bande à votre bandothèque. 1. Avant d'installer une nouvelle glissière d'unité, procédez à une inspection visuelle de tous les connecteurs de la glissière. Assurez-vous que tous les connecteurs sont intacts, qu'ils ne contiennent pas de corps étrangers, qu'ils ne comportent aucune fissure et qu'aucun des contacts n'est déformé ou tordu. 2. Insérez doucement la nouvelle glissière d'unité dans l'emplacement d'unité tout en soutenant la glissière d'unité (voir figure 10-8, à la page 10-7). Vérifiez si nécessaire que la tablette noire reste sortie (8 dans la figure 10-6, à la page 10-5). Appuyez sur la poignée de la glissière d'unité (10 dans la figure 10-6, à la page 10-5) tout en soutenant la glissière d'unité jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée. Important : Les broches de connexion sont susceptibles d'être endommagées en cas de non respect de cette procédure. 3. Serrez les vis moletées imperdables (7 dans la figure 10-6, à la page 10-5) jusqu'à ce que la glissière d'unité soit bien fixée. 4. Si vous installez une glissière d'unité sans ressorts ESD (voir figure 10-4, à la page 10-3), appliquez la bande conductrice sur la glissière comme indiqué dans la figure 10-9, à la page 10-8. Remarque : Les petits marqueurs gris montrent l'emplacement idéal de la bande conductrice pour la protection ESD. 5. Installez des panneaux de protection sur chaque emplacement d'unité ouvert de la bandothèque. 6. Mettez la bandothèque sous tension. Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-97. Exécutez le test de contrôle de la bandothèque. (Panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Contrôle de la bandothèque). Ce test requiert l'utilisation d'une cartouche de travail (vierge). v Si le test réussit : – Lorsque vous y êtes invité par le panneau de commande de l'opérateur et que le guichet d'E/S s'ouvre, retirez la cartouche utilisée pour le test. – Appuyez sur Annuler pour quitter l'écran de contrôle de la bandothèque. – Passez à «Configuration de l'unité de bande». v Si le test échoue, un code d'erreur s'affiche. Prenez note de l'erreur, puis reportez-vous au chapitre lié à l'identification et la résolution des incidents dans le Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000 pour plus d'informations. Configuration de l'unité de bande 1. Connectez-vous à l'interface utilisateur Web. 2. Vérifiez que vous utilisez les dernières versions de microprogrammes de bandothèque et d'unité (microprogramme de la bandothèque : Surveiller la bandothèque → Identité de la bandothèque ; microprogramme de l'unité : Surveiller la bandothèque → Identité de l'unité). Effectuez une mise à niveau si nécessaire (Maintenance de la bandothèque → Mettre à niveau le microprogramme). 3. Utilisez l'interface utilisateur Web pour mettre à jour les configurationsde la bandothèque logique (Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques) et de l'unité (Configurer la bandothèque → Unités). Voir Chapitre 5, «Opérations», à la page 5-1. Sélectionnez Valider sur la page Web Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques même si aucune modification n'est requise. Cette action actualisera l'élément de transfert de données (DTE) des unités. Voir Annexe A, «Types d'éléments SCSI, adresses SCSI et configurations physiques», à la page A-1 pour obtenir des informations sur l'adressage DTE. Si Configurer la bandothèque → Bandothèques logiques n'actualise ou ne met pas à jour correctement les adresses DTE, exécutez les étapes 3 et 4. Sinon, passez à l'étape 5. 4. Reconfigurez votre bandothèque à l'aide du panneau de commande de l'opérateur afin de configurer vos paramètres réseau, puis à l'aide de l'interface utilisateur Web pour terminer de configurer la bandothèque. 5. Enregistrez la configuration de votre bandothèque sur votre ordinateur hôte ou sur un périphérique USB. 6. Mettez à jour votre formulaire de configuration de bandothèque à l'aide des nouvelles informations de configuration et d'unité. 7. Poursuivez les opérations normales de bandothèque. Changement d'un bloc d'alimentation électrique 1. Mettez la bandothèque hors tension en appuyant sur le bouton d'alimentation et en le maintenant enfoncé pendant 4 secondes. 2. Débranchez le cordon d'alimentation de la source d'alimentation électrique, puis de la bandothèque. 3. Desserrez les trois vis moletées imperdables bleues du bloc d'alimentation sur le panneau arrière de la bandothèque. 4. Sortez deux des vis moletées afin de dégager l'unité du panneau arrière de la bandothèque, puis entrez les bords inférieur et supérieur de l'alimentation électrique et retirez-la de la bandothèque. 10-10 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40005. Retirez l'emballage du bloc d'alimentation de remplacement. 6. Saisissez les bords inférieur et supérieur du bloc d'alimentation et insérez celui-ci dans la bandothèque. 7. Resserrez les trois vis moletées imperdables bleues du bloc d'alimentation sur le panneau arrière de la bandothèque. 8. Connectez le cordon d'alimentation à la bandothèque, puis à la source d'alimentation électrique. 9. Mettez la bandothèque sous tension à l'aide du bouton d'alimentation situé sur le panneau avant. 10. Exécutez le test de contrôle de la bandothèque (voir «Maintenance : Contrôle de la bandothèque», à la page 5-33). 11. Emballez le bloc d'alimentation défectueux dans l'emballage dans lequel le nouveau bloc a été expédié et renvoyez-le à Dell. Changement d'une carte contrôleur de la bandothèque A lire avant de continuer La carte contrôleur de la bandothèque contient une copie des données vitales du produit pour votre bandothèque. Les données vitales du produit contiennent votre configuration de bandothèque actuelle. Les composants électroniques du boîtier de la bandothèque contiennent une copie de sauvegarde des données vitales du produit. Lorsque la carte contrôleur de la bandothèque est remplacée, la nouvelle carte doit contenir plusieurs zéros (0) dans les emplacements des données techniques essentielles de clé. Lors de la détection de ces zéros, la bandothèque essaye automatiquement d'écrire les données techniques essentielles sur la nouvelle carte contrôleur de la bandothèque à partir de la copie de sauvegarde contenue dans le boîtier de la bandothèque. Dans des cas plus rares, la nouvelle carte contrôleur de la bandothèque peut contenir des données techniques essentielles valides (différentes de zéro), conservées après avoir été installées précédemment dans une autre bandothèque. Si cela se produit, la bandothèque, qui s'attend à ne a66mi096 Figure 10-10. Retrait d'un bloc d'alimentation électrique d'une bandothèque 2U Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-11détecter que des zéros dans la zone des données techniques essentielles, détecte à la place des données techniques essentielles valides et ne sait pas distinguer la bonne copie. Elle détecte automatiquement une “non concordance des données techniques essentielles” et affiche sur le panneau de commande de l'opérateur un écran intitulé “Sélection des données techniques essentielles”, où il vous est demandé d'indiquer la copie à utiliser pour l'écriture des données techniques essentielles sur la nouvelle carte contrôleur de la bandothèque. Si le message "Sélection des données techniques essentielles" s'affiche sur le panneau de commande de l'opérateur, veillez à sélectionner l'option “Données techniques essentielles du boîtier" pour copier cette version des données techniques essentielles dans la nouvelle carte contrôleur de la bandothèque. Poursuivez la procédure. Retrait et remplacement 1. Mettez la bandothèque hors tension en appuyant sur le bouton d'alimentation situé à l'avant de la bandothèque et en le maintenant enfoncé pendant 4 secondes. 2. Débranchez le câble d'alimentation de la source d'alimentation électrique puis de l'alimentation électrique à l'arrière de la bandothèque. 3. Desserrez les deux vis imperdables bleues de la carte contrôleur de la bandothèque. 4. Desserrez les deux vis et retirez la carte contrôleur défectueuse de la bandothèque. 5. Retirez l'emballage de la carte contrôleur de bandothèque de remplacement. 6. Desserrez les deux vis et insérez la carte contrôleur défectueuse de la bandothèque. 7. Serrez les deux vis imperdables bleues de la carte contrôleur de la bandothèque. 8. Connectez le câble d'alimentation à l'alimentation électrique à l'arrière de la bandothèque, puis à la source d'alimentation électrique. 9. Mettez la bandothèque sous tension à l'aide du bouton d'alimentation situé sur le panneau avant. a66mi097 Figure 10-11. Retrait d'une carte contrôleur de la bandothèque 10-12 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL400010. Après restauration de l'alimentation électrique dans la carte contrôleur de la bandothèque, la bandothèque restaure automatiquement les données techniques essentielles sur la nouvelle carte contrôleur de la bandothèque à partir de son boîtier. Si un message "Sélection des données techniques essentielles" s'affiche dans le panneau de commande de l'opérateur, reportez-vous à la section "A lire avant de continuer" ci-dessus pour déterminer la méthode de réponse au message. 11. Mettez à niveau le microprogramme de la bandothèque et de l'unité vers la dernière version. Voir «Maintenance de la bandothèque : Mettre à niveau le microprogramme», à la page 5-66. 12. Exécutez le test de contrôle de la bandothèque (voir «Maintenance : Contrôle de la bandothèque», à la page 5-33). Remarque : Veillez à sélectionner les données techniques essentielles appropriées à restaurer de/vers. Une erreur de sélection ici peut provoquer une longue durée d'immobilisation. 13. Emballez la carte contrôleur de bandothèque défectueuse dans l'emballage dans lequel la nouvelle carte de contrôle a été expédiée et renvoyez-la à Dell. Remplacement des magasins de cartouches Pour remplacer un magasin de cartouches, reportez-vous à l'une de procédures suivantes : v Avec l'interface utilisateur Web, voir «Gérer la bandothèque : Ejecter le magasin» , à la page 5-45. v Avec le panneau de commande de l'opérateur, voir «Contrôler : Cartouche», à la page 5-19. v Si vous ne parvenez pas à mettre votre bandothèque sous tension, voir «Retrait manuel des magasins», à la page 9-1. Remplacement du boîtier de la bandothèque Cette procédure est nécessaire lorsque le boîtier, le manipulateur ou l'écran de la bandothèque tombe en panne. Ces composants se trouvent dans le boîtier de bandothèque de remplacement. Important : Consultez les instructions d'installation fournies avec le nouveau boîtier de la bandothèque. Suivez les procédures incluses dans le présent document pour remplacer le boîtier de la bandothèque, uniquement si les instructions d'installation ne sont pas fournies avec le nouveau boîtier de la bandothèque. Ce boîtier contient des magasins de cartouches, une alimentation électrique, une carte contrôleur de bandothèque et les pieds de la bandothèque. Ces éléments sont inclus avec le nouveau boîtier de bandothèque en raison d'exigences de sécurité. Ces parties inutilisées seront retirées du nouveau boîtier de la bandothèque et renvoyés à Dell dans la bandothèque défectueuse. Les parties actuellement contenues dans votre bandothèque défectueuse sont retirées et installées dans le boîtier de remplacement. Remarque : Pour réduire le risque de blessures corporelles ou de dégâts matériels : v conformez-vous aux instructions et exigences locales en matière de sécurité et de santé pour la manutention ; Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-13v sollicitez une aide adaptée pour soulever et stabiliser la bandothèque lors de l'installation ou du retrait. Temps d'installation minimal : 1 heure. Nombre de personnes requises au minimum : 2 Outils recommandés : tournevis cruciforme n°2, trombone, cartouche de données vierge (ou de travail) Préparation de la bandothèque défectueuse pour le remplacement 1. Si possible, utilisez le panneau de commande de l'opérateur pour décharger les unités contenant une cartouche (Contrôler → Déplacer les cartouches). 2. Mettez la bandothèque défectueuse hors tension. 3. Débranchez tous les câbles suivants du panneau arrière de la bandothèque défectueuse. 4. Si la bandothèque défectueuse est montée en armoire, retirez les deux vis (1 dans la figure 10-12) à l'avant de la bandothèque qui maintiennent les rails de montage de la bandothèque sur l'armoire. En vous faisant aider, retirez la bandothèque défectueuse de l'armoire. 5. Posez la bandothèque défectueuse sur une surface de travail propre et stable. a77ug244 1 Figure 10-12. Retrait des deux vis du rail du montage fixant la bandothèque à l'armoire (une vis de chaque côté de la bandothèque) 10-14 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40006. Passez à «Déballage et préparation du boîtier de remplacement de la bandothèque». Déballage et préparation du boîtier de remplacement de la bandothèque Avant d'installer le boîtier de remplacement de la bandothèque, il est important de vérifier que le boîtier fonctionne correctement. 1. Déballez le boîtier de remplacement de la bandothèque et placez-le sur une surface propre et stable, près de la bandothèque défectueuse. Conservez tous les emballages pour renvoyer les pièces défaillantes à Dell. 2. Pour installer les pieds, choisissez l'une des options suivantes. Important : Si votre bandothèque fonctionne sur une surface plane sans pieds, elle risque d'être endommagée ou d'avoir des problèmes de fonctionnement. v Montée en armoire - positionnement temporaire des pieds v Bureau - positionnement permanent des pieds a. Pour une bandothèque montée en armoire : 1) Soulevez légèrement le boîtier de remplacement de la bandothèque de la surface de travail, demandez à quelqu'un de placer un pied sous chaque coin de la bandothèque et sur chaque côté de la bandothèque, à mi-chemin entre l'avant et l'arrière. 2) Posez doucement le boîtier sur les pieds. Ajustez la position des pieds pour stabiliser la bandothèque. Ne fixez pas définitivement les pieds à la bandothèque. b. Pour une bandothèque de bureau : 1) Posez soigneusement la bandothèque sur le côté. 2) Retirez l'adhésif à l'arrière de chaque pied. 3) Placez les pieds sur la partie inférieure du boîtier de la bandothèque en appuyant chaque pied sur l'une des six zones (1) comme indiqué dans la figure 10-13, à la page 10-16. Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-153. Retournez soigneusement la bandothèque en position verticale. 4. Retirez la clé de verrouillage située sur le dessus du boîtier de remplacement de la bandothèque (voir figure 10-14, à la page 10-17). 1 a77ug085 Figure 10-13. Installation des pieds sur la partie inférieure du boîtier de la bandothèque 10-16 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40005. Conservez la clé et l'étiquette sur le panneau arrière du boîtier de remplacement de la bandothèque (voir figure 10-15). 6. Passez à «Installation de vos unités dans le boîtier de remplacement de la bandothèque», à la page 10-18. a77ug195 Figure 10-14. Retrait de l'étiquette et de la clé de verrouillage situées sur le dessus de la bandothèque et stockage sur le panneau arrière 1 2 a77ug019 Figure 10-15. Emplacement de stockage de la clé de verrouillage et de son étiquette sur le panneau arrière de la bandothèque Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-17Installation de vos unités dans le boîtier de remplacement de la bandothèque Remarque : Il est important d'installer les unités de la bandothèque défectueuse aux mêmes emplacements dans le boîtier de bandothèque de remplacement afin de conserver la configuration actuelle de votre bandothèque. 1. Supprimez toutes les unités de la bandothèque défectueuse (voir figure 10-16) et installez-les aux mêmes emplacements dans le boîtier de bandothèque de remplacement. a. Vérifiez que le câble d'alimentation est débranché de la source d'alimentation pour chaque alimentation électrique du boîtier défectueux de la bandothèque. b. A l'arrière de la bandothèque défectueuse, desserrez les vis moletées imperdables bleues de la glissière d'unité. c. Si nécessaire, supprimez la bande conductrice de la glissière d'unité. d. Tirez sur la poignée de l'unité de bande pour l'extraire de la bandothèque. e. A l'arrière du boîtier de bandothèque de remplacement, tirez sur la tablette coulissante noire située sous le coin inférieur droit de la glissière d'unité glissière d'unité. Vérifiez que la tablette coulissante noire reste tirée lorsque vous insérez une glissière d'unité dans l'emplacement inférieur de la bandothèque. Important : Les broches de connexion sont susceptibles d'être endommagées en cas de non respect de cette procédure. f. Insérez chaque unité de bande dans le boîtier de bandothèque de remplacement de la même manière que dans la bandothèque défectueuse. a77ug027 Figure 10-16. Suppression d'une glissière d'unité à partir de la bandothèque (glissière d'unité sans ressorts ESD) 10-18 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000v Tout en soutenant le support de montage, alignez la glissière d'unité avec les rainures des rails de l'emplacement d'unité. v Poussez doucement la glissière d'unité en avant jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée. g. Serrez les vis moletées imperdables jusqu'à ce que l'unité soit bien fixée. h. Si vous installez une glissière d'unité sans ressorts ESD (voir figure 10-16, à la page 10-18), appliquez la bande conductrice comme indiqué dans la figure 10-17. Remarque : Les marqueurs gris montrent l'emplacement de la bande conductrice. i. Repoussez la tablette noire sous la glissière d'unité. Lorsque celle-ci est correctement positionnée, seule la poignée de la tablette est visible. 2. Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement sous tension. a. Si le boîtier s'allume : 1) Le voyant Prêt/Activité (1 dans la figure 10-20, à la page 10-24) s'allume. a) Si le message ci-dessous s'affiche après mise sous tension de la bandothèque, suivez les instructions de l'étape 1. Si ce message ne s'affiche PAS, ignorez l'étape 1 et accédez à l'étape 2. [Nouvelle bandothèque détectée.] [1. Exécutez l'opération de contrôle de la bandothèque] [2. Mettez la bandothèque hors tension et insérez le composant LCC] [de l'ancienne bandothèque ] [ ok ] b) Le système s'initialise complètement. c) Après confirmation, vous devez être en mesure d'utiliser les interfaces. Figure 10-17. Diagrammes d'enregistrement de la glissière d'unité Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-19d) Exécutez le test de contrôle de la bandothèque (panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Contrôle de la bandothèque). Ce diagnostic requiert une cartouche de données vierge ou de travail. 2) Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement hors tension. 3) Mettez le boîtier hors tension, retirez l'élément LCC remplaçable par le client et remplacez-le par celui d'origine afin de transférer les données techniques essentielles de l'élément LCC d'origine vers le nouveau boîtier. 4) Passez à «Remplacement des alimentations électriques». b. Si le boîtier ne s'allume pas : 1) Le voyant Erreur (4 dans la figure 10-20, à la page 10-24) s'allume. 2) Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement hors tension. 3) Contactez le service d'assistance pour obtenir des instructions. Remplacement des alimentations électriques 1. Débranchez le cordon d'alimentation de la source d'alimentation électrique puis du boîtier de remplacement de la bandothèque si cela n'a pas déjà été fait (voir «Installation de vos unités dans le boîtier de remplacement de la bandothèque», à la page 10-18). 2. Echangez le bloc d'alimentation électrique de la bandothèque défectueuse avec celui du boîtier de remplacement de la bandothèque. a. Débranchez l'alimentation électrique de la bandothèque défectueuse et du boîtier de remplacement de la bandothèque. Pour cela : 1) Desserrez les trois vis moletées imperdables bleues du bloc d'alimentation électrique. 2) Retirez deux des vis moletées, sur chaque côté du bloc d'alimentation, afin de dégager l'unité du panneau arrière de la bandothèque. 3) Saisissez les bords inférieur et supérieur du bloc d'alimentation et retirez-le de la bandothèque. b. Installez le bloc d'alimentation retiré du boîtier de remplacement de la bandothèque dans la bandothèque défectueuse pour la renvoyer à Dell. Pour cela : 1) Tout en soutenant le bloc d'alimentation, alignez-le avec les rainures des rails du boîtier. 2) Poussez le bloc d'alimentation en avant jusqu'à ce qu'il soit correctement positionné. 3) Serrez les vis. 10-20 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40003. Connectez le cordon d'alimentation au boîtier de remplacement de la bandothèque, puis à une source d'alimentation. 4. Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement sous tension. a. Si le boîtier s'allume : 1) Le voyant Prêt/Activité du boîtier de remplacement de la bandothèque s'allume (1 dans la figure 10-20, à la page 10-24). 2) Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement hors tension. 3) Débranchez le cordon d'alimentation de la source d'alimentation électrique, puis de la bandothèque. 4) Passez à «Remplacement des cartes contrôleur de la bandothèque», à la page 10-22. b. Si le boîtier ne s'allume pas, contactez le service d'assistance d' pour obtenir des instructions supplémentaires. a66mi096 Figure 10-18. Bloc d'alimentation électrique retiré d'une bandothèque Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-21Remplacement des cartes contrôleur de la bandothèque IMPORTANT - A LIRE AVANT DE CONTINUER Le boîtier de la bandothèque contient un exemplaire des données vitales du produit (VPD) pour votre bandothèque. Les données vitales du produit contiennent votre configuration de bandothèque actuelle. Une copie de sauvegarde des données vitales du produit se trouve dans la carte contrôleur de la bandothèque. Une copie de sauvegarde des données vitales du produit se trouve dans le manipulateur de cartouche du boîtier. Lors du remplacement du boîtier de la bandothèque, les nouveaux composants électroniques du boîtier doivent contenir des zéros (0) comme valeurs d'emplacement de données vitales du produit. Lorsqu'elle détecte ces zéros, la bandothèque tente automatiquement d'écrire les valeurs de données vitales du produit sur le nouveau boîtier de bandothèque à partir de la copie de sauvegarde des données vitales du produit contenue dans sa carte contrôleur. Dans de rares cas, le nouveau boîtier de bandothèque peut contenir des valeurs valides (différentes de zéro) de données vitales du produit issues d'une installation antérieure sur une autre bandothèque. Si cela se produit, la bandothèque, qui s'attend à ne détecter que des zéros dans la zone des données vitales du produit, détecte à la place des données valides et ne parvient pas à distinguer la bonne copie. Elle détecte une non-concordance de données vitales du produit et affiche un message intitulé “Sélection VPD” sur le panneau de commande de l'opérateur. La bandothèque a besoin que vous indiquiez de nouvelles valeurs pour déterminer l'exemplaire de données vitales du produit à générer sur le nouveau boîtier. Si vous remplacez le boîtier et la carte contrôleur de la bandothèque, transférez les données vitales du produit après l'installation d'une partie avant d'installer l'autre partie. Si le message “Sélection VPD” s'affiche sur le panneau de commande de l'opérateur, veillez à sélectionner l'option “Contrôleur VPD”, puis sélectionnez OK. Les données techniques essentielles seront copiées du contrôleur vers le nouveau boîtier de la bandothèque. 1. Remplacez la carte contrôleur de la bandothèque dans la bandothèque défectueuse par la carte contrôleur de la bandothèque dans le nouveau boîtier de la bandothèque. a. Retirez la carte contrôleur (voir figure 10-19, à la page 10-23) de la bandothèque défectueuse et du nouveau boîtier de la bandothèque. Pour cela : 1) Desserrez les deux vis imperdables bleues de la carte contrôleur de la bandothèque. 2) Saisissez les deux vis moletées et retirez la carte contrôleur de la bandothèque. b. Echangez la carte contrôleur de la bandothèque défectueuse avec celle du nouveau boîtier de bandothèque. Echangez la carte contrôleur du boîtier de remplacement avec celle de la bandothèque défectueuse pour la renvoyer à Dell. Pour cela : 1) Saisissez la carte contrôleur de la bandothèque et alignez celle-ci avec les rainures des rails du boîtier. 2) Poussez la carte contrôleur en avant jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée. Remarque : Lorsque la carte contrôleur est correctement installée, vous entendez un petit bruit. 3) Serrez les vis. 10-22 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Remarque : Si vous mettez sous tension la bandothèque de remplacement sans remplacer au préalable la carte de contrôleur du boîtier de la bandothèque d'origine (défectueuse), le message suivant s'affiche sur le panneau de commande de l'opérateur peu de temps après la mise sous tension : "Nouvelle bandothèque détectée. Mettez la bandothèque hors tension et insérez la carte de contrôleur de l'ancienne bandothèque". La bandothèque requiert le numéro de série ainsi que d'autres attributs de la bandothèque d'origine situés dans les données techniques essentielles de la carte de contrôleur d'origine, afin de poursuivre son initialisation. Voir le message Important - Lisez-moi avant de poursuivre indiqué ci-dessus. En outre, si la bandothèque de remplacement ne s'initialise pas correctement après son remplacement dans la carte de contrôleur de bandothèque d'origine, faites-en sorte de conserver la carte de contrôleur de bandothèque d'origine afin de la remplacer dans le "nouveau" boîtier de bandothèque de remplacement à commander. 2. Connectez une extrémité du cordon d'alimentation (préalablement retirée de la bandothèque défectueuse) au panneau arrière du boîtier de remplacement de la bandothèque et l'autre extrémité à une source d'alimentation. 3. Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement sous tension. a. Si le boîtier s'allume : 1) Le voyant Prêt/Activité (1) s'allume, indiquant que tous les composants fonctionnent correctement. 2) Après restauration de l'alimentation électrique dans le boîtier de remplacement de la bandothèque, la bandothèque restaure automatiquement les données vitales du produit sur son nouveau boîtier à partir de la carte contrôleur. Si le message “Sélection VPD” s'affiche dans le panneau de commande de l'opérateur, reportez-vous à la section “A lire avant de continuer” ci-dessus pour déterminer la méthode de réponse au message. 3) Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement hors tension. a66mi097 Figure 10-19. Retrait d'une carte contrôleur de la bandothèque Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-234) Passez à «Echange de magasins de cartouches». b. Si le boîtier ne s'allume pas : 1) Le voyant d'erreur (4 dans la figure 10-20) s'allume. Cela indique que la carte contrôleur de la bandothèque défectueuse ne fonctionne pas correctement. 2) Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement hors tension. 3) Contactez le service d'assistance Dell pour plus d'informations. 1 Voyant Prêt/Activité (vert) 3 Voyant d'avertissement (orange) 2 Voyant Nettoyage de l'unité (orange) 4 Voyant Erreur (orange) Echange de magasins de cartouches 1. Déverrouillez et retirez manuellement tous les magasins de la bandothèque défectueuse et du nouveau boîtier de la bandothèque. Pour cela : a. Localisez les orifices d'accès des magasins droit et gauche (voir figure 10-21, à la page 10-25 et figure 10-22, à la page 10-26). 1 2 3 4 a77ug258 Figure 10-20. Voyants du panneau avant de la bandothèque 10-24 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000a77ug025 Figure 10-21. Orifice d'accès du magasin gauche (face arrière de la bandothèque) Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-25b. Insérez un trombone préalablement déplié dans l'orifice d'accès de chaque magasin à l'arrière de la bandothèque. N'introduisez PAS plus de deux à trois centimètres de trombone. Tandis que vous maintenez le trombone enfoncé, demandez à une autre personne d'extraire le magasin de l'avant de l'unité. Remarque : Afin d'éviter toute chute du magasin, soutenez les deux côtés du magasin jusqu'à ce qu'il soit complètement retiré de la bandothèque. a77ug024 Figure 10-22. Orifice d'accès du magasin droit (face arrière de la bandothèque) 10-26 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40002. Insérez les magasins de cartouches retirés de la bandothèque défectueuse aux mêmes emplacements que dans le boîtier de remplacement de la bandothèque. 3. Insérez les magasins de cartouches retirés du nouveau boîtier de la bandothèque aux mêmes emplacements que dans la bandothèque défectueusepour la renvoyer à Dell. 4. Attendez la fin de l'inventaire des magasins. a. Si l'inventaire réussit : 1) Le voyant Prêt/Activité s'allume sur le boîtier de remplacement de la bandothèque (1 dans la figure 10-20, à la page 10-24). 2) Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement hors tension. 3) Passez à «Remplacement des alimentations électriques», à la page 10-20. b. Si l'inventaire échoue : 1) Le voyant d'erreur (4 dans la figure 10-20, à la page 10-24) s'allume. 2) Mettez le boîtier hors tension. 3) Contactez le service d'assistance pour obtenir des instructions. Installation du boîtier de remplacement de la bandothèque Pour installer le boîtier de bandothèque de remplacement, consultez la procédure appropriée dans cette section (armoire ou bureau). Remarque : Si vous devez déplacer le boîtier de bandothèque de remplacement vers un lieu éloigné, apposez la clé de verrouillage et l'étiquette avant le transport. a77ug246 Figure 10-23. Magasins de gauche retirés de la bandothèque 4U (face avant de la bandothèque) Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-27Installation en armoire : 1. Retirez les rails de montage (1 dans la figure 10-24) et les fixations (2) de la bandothèque défectueuse et installez-les sur la bandothèque de remplacement. 2. En vous faisant aider, glissez le nouveau boîtier sur les rails de guidage métalliques déjà en place dans l'armoire (voir figure 10-25). a77ug252 Figure 10-24. Rails de montage et fixations pour fixer la bandothèque dans une armoire (un rail et une fixation de chaque côté de la bandothèque) Figure 10-25. Vue avant d'une armoire montrant la mise en place d'une vis 10-28 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL40003. Serrez la vis du rail du montage (1 dans la figure 10-12, à la page 10-14) pour fixer le boîtier de remplacement à l'armoire. 4. Passez à «Exécution de l'installation du boîtier de remplacement de la bandothèque». Installation de bureau : 1. Placez la bandothèque dans son emplacement définitif. 2. Passez à «Exécution de l'installation du boîtier de remplacement de la bandothèque». Exécution de l'installation du boîtier de remplacement de la bandothèque 1. Connectez tous les câbles au boîtier de bandothèque de remplacement. 2. Mettez le boîtier de bandothèque de remplacement sous tension. 3. Mettez à niveau le microprogramme de la bandothèque et de l'unité vers la dernière version. a. Visitez le site Web http://www.support.dell.com/ pour télécharger les dernières versions du microprogramme de la bandothèque et de l'unité. b. A l'aide de l'interface utilisateur Web (Maintenance de la bandothèque → Mettre à niveau le microprogramme), mettez à niveau le microprogramme de la bandothèque et de l'unité. 4. Exécutez le test de contrôle de la bandothèque (panneau de commande de l'opérateur : Maintenance → Contrôle de la bandothèque). Ce diagnostic requiert une cartouche de données vierge ou de travail. 5. Passez à «Retour du boîtier de la bandothèque défectueuse». Retour du boîtier de la bandothèque défectueuse 1. Retirez l'étiquette (2 dans la figure 10-15, à la page 10-17) et la clé de verrouillage (1) du panneau arrière de la bandothèque défectueuse, placez le verrou dans l'emplacement situé au centre et en haut de la bandothèque et fixez l'étiquette de la clé de verrouillage. Cela permet de fixer le manipulateur de cartouche de la bandothèque pendant le transport. 2. Emballez soigneusement le boîtier de bandothèque qui a été remplacé (y compris les magasins gauche et droit, la carte contrôleur de la bandothèque et l'alimentation retirés du nouveau boîtier de la bandothèque) et renvoyez-le, à Dell. Important : Le cas échéant, Dell vous facturera tous les composants manquants. Chapitre 10. Vérifier, ajuster, retirer et remplacer 10-2910-30 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000Annexe A. Types d'éléments SCSI, adresses SCSI et configurations physiques Pour une présentation du partitionnement de la bandothèque et de l'adressage d'éléments, voir «Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément», à la page A-3. Les tableaux suivants présentent les adresses pour les bandothèques 2U et 4U. Tableau A-1. Adresses et types d'élément SCSI de la bandothèque 2U Type d'élément Plage d'adresses de l'élément Elément de transport de support (manipulateur de cartouche) (MTE) 1 (0x01) Elément de guichet d'E/S (IEE) 16 (0x10) Elément de transfert de données (unité) (DTE) 256 (0x100), 257 (0x101) Eléments de stockage (STE) 4096 (0x1000) - 4117 (0x1015) Tableau A-2. Adresses et types d'élément SCSI de la bandothèque 4U Type d'élément Plage d'adresses de l'élément Elément de transport de support (manipulateur de cartouche) (MTE) 1 (0x01) Eléments de guichet d'E/S (IEE) 16 (0x10), 17 (0x11), 18 (0x12) Eléments de transfert de données (unités) (DTE) 256 (0x100), 257 (0x101), 258 (0x102, 259 (0x103) Eléments de stockage (STE) 4096 (0x1000) - 4139 (0x102B) Emplacements physiques et adresses de l'emplacement d'E/S, des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 2U Pour une présentation du partitionnement de la bandothèque et de l'adressage d'éléments, voir «Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément», à la page A-3. Le tableau suivant présente l'emplacement physique et l'adresse SCSI (décimale et hexadécimale) de l'emplacement d'E/S, des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité dans la bandothèque 2Ubandothèque configurée avec une unité et une partition logique. Si une deuxième unité venait à être installée, elle se trouverait à l'adresse 257 (0x101). Si deux unités sont installées, la bibliothèque peut être configurée comme une partition (avec deux unités) ou deux partitions (avec une une unité par partition). Lorsque les affectations Adresse d'élément sont configurées avec deux unités et une partition logique, elles se présentent comme suit : v Unité 1 : 256 (0x100) v Unité 2 : 257 (0x101) A-1Les affectations STE s'affichent dans la tableau A-3. Lorsque les affectations Adresse d'élément sont configurées avec deux unités et une partition logique, elles se présentent comme suit : Affectations DTE v Bandothèque logique 1 : Unité 1 : 256 (0x100) v Bandothèque logique 2 : Unité 2 : 256 (0x100) Affectations STE v Bandothèque logique 1 : Emplacement 1 à 11 4096 (x1000) à 4106 (0x100A) v Bandothèque logique 2 : Emplacement 12 à 23 4096 (x1000) à 4107 (0x100B) Tableau A-3. Adresses SCSI des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 2U (une partition logique avec une unité) Magasin gauche ⇐ L'avant de la bandothèque 2U Panneau arrière de la bandothèque Magasin droit L'avant de la bandothèque 2U ⇒ Emplacement 8 4103 (0x1007) Emplacement 9 4104 (0x1008) Emplacement 10 4105 (0x1009) Emplacement 11 4106 (0x100A) Unité 1 256 (0x100) Emplacement 23 4118 (0x1016) Emplacement 22 4117 (0x1015) Emplacement 21 4116 (0x1014) Emplacement 20 4115 (0x1013) Emplacement 4 4099 (0x1003) Emplacement 5 4100 (0x1004) Emplacement 6 4101 (0x1005) Emplacement 7 4102 (0x1006) Emplacement 19 4114 (0x1012) Emplacement 18 4113 (0x1011) Emplacement 17 4112 (0x1010) Emplacement 16 4111 (0x100F) Emplacement d'E/S 16 (0x10) Emplacement 1 4096 (0x1000) Emplacement 2 4097 (0x1001) Emplacement 3 4098 (0x1002) Emplacement 15 4110 (0x100E) Emplacement 14 4109 (0x100D) Emplacement 13 4108 (0x100C) Emplacement 12 4107 (0x100B) Emplacements physiques et adresses des emplacements d'E/S, des emplacements de stockage et des emplacements d'unité de la bandothèque 4U Pour une présentation du partitionnement de la bandothèque et de l'adressage d'éléments, voir «Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément», à la page A-3. Le tableau suivant présente l'emplacement physique (Emplacement x) et l'adresse SCSI décimale (4xxx) et hexadécimale (0x10xx) des emplacements d'E/S, des emplacements de stockage et des emplacements d'unité dans la bandothèque 4U ne contenant que deux glissières d'unité. Dans les bandothèques 4U antérieures où l'emplacement de nettoyage dédié se trouvait à un emplacement fixe (emplacement 9) et défini comme emplacement de nettoyage dédié (une option permettant de supprimer l'emplacement de nettoyage dédié se trouve dane le logiciel de bandothèque ultérieur à la version 1.95), la numérotation des emplacements et l'adresse des éléments commencent à l'emplacement 10. Dans les bandothèques 4U dotées d'un emplacement de nettoyage dédié, les informations présentées dans l'emplacement 9 se situent dans l'emplacement 10, et ainsi de suite pour les emplacements restants du magasin. A-2 Guide d'utilisation des bandothèques Dell PowerVault TL2000 et TL4000L'emplacement 44 est l'emplacement final (au lieu de l'emplacement 45 pour les bandothèques sans emplacement de nettoyage dédié). Voir «Configuration des guichets d'E/S et réservation des emplacements», à la page 5-69 pour des informations sur la suppression de l'emplacement de nettoyage dédié. Une fois l'emplacement de nettoyage dédié supprimé, vous ne pouvez pas le restaurer. Vous devrez créer un emplacement réservé si vous souhaitez nettoyer l'unité. Tableau A-4. Adresses SCSI des emplacements de stockage et de l'emplacement d'unité de la bandothèque 4U (une partition logique avec des unités dans les emplacements 1 et 2) Magasin supérieur gauche Panneau avant de la bandothèque 4U Panneau arrière de la bandothèque Magasin supérieur droit Panneau avant de la bandothèque 4U Emplacement 18 4113 (0x1011) Emplacement 19 4114 (0x1012) Emplacement 20 4115 (0x1013) Emplacement 21 4116 (0x1014) Unité 2 257 (0x101) Emplacement 45 4140 (0x102C) Emplacement 44 4139 (0x102B) Emplacement 43 4138 (0x102A) Emplacement 42 4137 (0x1029) Emplacement 14 4109 (0x100D) Emplacement 15 4110 (0x100E) Emplacement 16 4111 (0x100F) Emplacement 17 4112 (0x1010) Emplacement 41 4136 (0x1028) Emplacement 40 4135 (0x1027) Emplacement 39 4134 (0x1026) Emplacement 38 4133 (0x1025) Emplacement 10 4105 (0x1009) Emplacement 11 4106 (0x100A) Emplacement 12 4107 (0x100B) Emplacement 13 4108 (0x100C) Emplacement 37 4132 (0x1024) Emplacement 36 4131 (0x1023) Emplacement 35 4130 (0x1022) Emplacement 34 4129 (0x1021) Magasin inférieur gauche Unité 1 256 (0x100) Magasin inférieur droit Emplacement d'E/S 3 18 (0x12) Emplacement 7 4102 (0x1006) Emplacement 8 4103 (0x1007) Emplacement 9 4104 (0x1008) Emplacement 33 4128 (0x1020) Emplacement 32 4127 (0x101F) Emplacement 31 4126 (0x101E) Emplacement 30 4125 (0x101D) Emplacement d'E/S 2 17 (0x11) Emplacement 4 4099 (0x1003) Emplacement 5 4100 (0x1004) Emplacement 6 4101 (0x1005) Emplacement 29 4124 (0x101C Emplacement 28 4123 (0x101B) Emplacement 27 4122 (0x101A) Emplacement 26 4121 (0x1019) Emplacement d'E/S 1 16 (0x10) Emplacement 1 4096 (0x1000) Emplacement 2 4097 (0x1001) Emplacement 3 4098 (0x1002) Emplacement 25 4120 (0x1018) Emplacement 24 4119 (0x1017) Emplacement 23 4118 (0x1016) Emplacement 22 4117 (0x1015) Partitionnement de bandothèque et adressage d'élément Les bandothèques 4U dotées de versions de microprogramme .80 et supérieures et contenant au moins deux unités peuvent configurer deux bandothèques logiques (créer de deux partitions). Ce partitionnement a été étendu grâce à l'intégration du nouveau microprogramme de bandothèque au nouveau microprogramme de bandothèque et de l'unité demi-hauteur. Il est désormais possible de configurer 1, 2, 3 ou 4 partitions dans la bandothèque 4U. En outre, la bandothèque 2U peut maintenant être configurée dans une ou deux partitions. Chaque bandothèque doit contenir au moins une unité par bandothèque logique (partition). Dans une bandothèque partitionnée, le panneau de commande de l'opérateur ne signale que l'état de la bandothèque logique 1 dans le menu principal, à cause des limitations Annexe A. Types d'éléments SCSI, adresses SCSI et configurations physiques A-3d'espace. Vous devez naviguer vers l'état des bandothèques logiques dans le panneau de commande l'opérateur pour obtenir des informations sur les partitions de bandothèque supplémentaires. Partitionnement de bandothèques 2U Lorsque deux unités demi-hauteur sont installées dans une bandothèque 2U, le microprogramme de la bandothèque prend en charge le partitionnement de la même manière qu'une bandothèque 4U prend en charge le partitionnement avec deux unités pleine hauteur aujourd'hui. La première partition contient le premier magasin et la première unité. La seconde partition contient le second magasin et la seconde unité. Le guichet d'E/S (si configuré comme E/S) est partagé de la même manière qu'avec une bandothèque 4U partitionnée. Une unité pleine hauteur se nomme "Unité 1". Lorsque vous utilisez des unités demi-hauteur, la position de la première unité demi-hauteur est appelée "Unité 1" et la position de la deuxième unité demi-hauteur est appelée "Unité 2." Partitionnement de bandothèques 4U Lorsque une ou plusieurs unités demi-hauteur sont ajoutées à une bandothèque 4U, la désignation de l'unité est modifiée. Actuellement, la première unité pleine hauteur se nomme "Unité 1" et la deuxième unité pleine hauteur porte le nom "Unité 2". Chaque emplacement d'unité pleine hauteur pouvant contenir une ou deux unités demi-